Persephone
MarkII
Synthétiseur analogique à ruban duophonique
Manuel de l’utilisateur
Eowave
Persephone markII user’s manual
1
Table des matières
Précautions d’emploi
Persephone: des origines à la version markII
Vue générale
Connexions
Architecture de la partie synthèse
Section synthèse
Section contrôle
Routings
Routings d’usine
Routings utilisateur
MIDI IN/MIDI out/USB
Comment metre à jour mon Persephone?
Implementation MIDI
Garantie
CE & FCC
Félicitations ! Vous êtes le propriétaire d’un Persephone MarkII, un nouvel instrument inspire
des premiers instruments électroniques sans clavier construit grâce aux nouvelles
technologies de captation. Nous espérons que vous apprécierez cet instrument unique et
qu’il apportera un nouvel horizon à vos créations. Le Persephone MarkII est un instrument
fait à la main et des différences esthétiques peuvent apparaître d’un instrument à un autre.
Pour toutes questions, nous vous invitons à contacter eowave at info@eowave.com
PRECAUTIONS D’EMPLOI
N’essayez pas de réparer le Persephone, le ruban, la touche d’expression ou les composants internes. Contactez
Monstersynths pour toute intervention technique.
Evitez le contact d’objets pointus ou coupants sur le ruban.
N’utilisez pas le Persephone dans des conditions climatiques extrêmes.
Ne laissez pas l’instrument directement exposé au soleil,
dans des endroits humides ou soumis à de fortes vibrations.
Avant de brancher le Persephone, assurez-vous de la tension d’entrée.
Evitez les chocs violents.
Avant d’utiliser le Persephoneà l’étranger, assurez-vous que la tension d’entrée soit compatible. Lorsque vous
n’utilisez pas le Persephone, débranchez l’instrument.
Ne placez pas d’objet lourd sur Persephone.
Ne touchez pas le Persephone avec les mains mouillées.
Avant de changer le Persephone de place, assurez-vous qu’il est bien débranché.
Avant de dépoussiérer le Persephone, assurez-vous que l’instrument est bien débranché.
Débranchez le Persephone pendant les orages.
Persephone: des origines à la version markII
This is an excerpt from the paper written by Emmanuelle Gallin/ Marc Sirguy: Sensor
Technology and The Remaking of Instruments from the Past, published by NIME09 © 2009
Carnegie Mellon University.
Persephone markII user’s manual
2
Introduction
Are we the future of the past? Let’s go back to the early twentieth century and the recent invention of
filters and VCA, which has been followed by the invention of many new controls and new electronic
instruments. If among these, many are now parts of our cabinets of curiosities, some are worth a
closer examination… Sensor technology now enables to recreate some of these forgotten controls
with a new accuracy, turning them into innovative tools.
1. HISTORICAL PARALLELISM
a flat metal resistance strip covered with
leather. Depending on where the strip was
pressed, a different resistance in the circuit
was created altering the voltage sent to the
oscillator and thereby producing different
pitches. The force of the pressure controlled
the volume of the output signal. The
fingerboard was marked to help the performer
find the correct pitch on the strip and had a
range of approximately five octaves. The
original instrument had just one fingerboard
strip which was gradually increased to four and
then on the later models, six aligned in parallel
horizontally at the height of a piano keyboard.
The four and six strip models allowed four and
six voice polyphony.
The Trautonium was the first instrument to ally
position and pressure control. Created in 1931
by Franz Trauntwein, it used filters to modify
the timber of the note and a keyboard. The
Original Trautonium had a fingerboard
consisting of a resistance wire made of a tube
of graphite stretched over a metal rail marked
with a chromatic scale and coupled to a neon
tube oscillator. When the performer was
pressing the wire, it would touch the rail and
complete the circuit. The Trautonium had a
three octaves range that could be transposed
by means of a switch. The Sonar, developed
by N. Anan'yev in the USSR in the 1930s also
had a fingerboard continuous controller to vary
the pitch of the oscillator.
A quick historical comparison between the
XXth and the XXIst century will lead to the
conclusion that both centuries have known, in
their early years, a certain effervescence in the
design of new controllers. This parallelism can
be explained by recent discoveries that have,
at both times, opened wide fields of new
technical possibilities. May it also find its
origins in a particular political and economical
environment – this won’t be the subject of this
paper.
1.1 1920s effervescence
The creation of the first electronic oscillators,
followed by the invention of filters and VCA
enabling to play tremolos and vibratos and to
recreate
the
musicality
of
classical
instruments, opened the field of the research
for new controls, which would offer more
possibilities than generic keyboards. The
1920s remains the most fertile years for the
evolution of electronic music instruments with
the invention of new controls like dial-operated
non-keyboard electronic instruments or ribboncontrolled instruments. In Russia, Lev
Sergeivitch Termen developed the Theremin
using the body capacitance as a control
mechanism, freeing the performer from the
keyboard and fixed intonation. He also created
the first fingerboard cellos. In France and in
Germany, a whole family of dial-operated non
keyboard
electronic
instruments
was
developed. Among them, René Bertrand and
Edgard Varèse’s Dynaphone or Jörg Mager's
Electrophon and Spharaphon. At the end of
the 1920s, a family of the fingerboard
instruments –or ribbon controllers- appeared.
In France, les Ondes Martenot, designed by
Maurice Martenot, included both a sevenoctave keyboard and a ribbon controller that
allowed pitch inflections like a voice or stringed
instrument. It allowed for a wide glissando
when the player moved a finger ring attached
to the metal ribbon that controlled frequency.
Hundreds of symphonic works, operas, ballets,
and film scores were composed for this
instrument by Varèse, Honneger and
Maessian.
In Leipzig, Peter Lertes and Bruno Helberger
developed the Hellertion. This fingerboard was
Persephone markII user’s manual
1.2. The supremacy of keyboards
After the 40s, the general use of keyboards
(and the war) slew down the research of new
types of controls. Ribbon controllers were back
in the 1960s with Moog ribbon controllers
which Keith Emerson was famous for attaching
to a pyrotechnics control. The Theremin-like
sound in the Beach Boys' song "Good
Vibrations," was played by a ribbon-controlled
instrument called the Electro-Theremin, which
the Beach Boys have later replaced by a Moog
ribbon controller with a Moog synthesizer.
Only a few synthesizers from the 1980s had
ribbon controls: Yamaha CS80’s ribbon
controller, Kurzweil synths and the Korg
Prophecy.
3
2. THE XXIST CENTURY AND THE
EMERGENCE OF NEW CONTROLS
In 2002, we decided to work on a
contemporary version of a fingerboard
instrument, using sensor controls today’s
technology would offer but preserving the best
of analogue sound generators. Beyond a
vintage look, the Persephone allies sensors
technology and digital controls to a pure
analogue generation of sound. Its analogue
oscillator can generate notes with a range of
10 octaves, which goes from a deep and
ii
resonant cello tone to a nearly human voice .
And on the highest pitches, it can reach very
high frequencies. The oscillator waveform can
be set between triangle and saw tooth for a
more or less brilliant sound. Its ribbon sensor
technology allows all kind of glissando a
Theremin or Les Ondes Martenot would allow,
though the sensor ribbon is much more precise
than the tube full of graphite used as a variable
resistance in the Trautonium.
The 2000s offered new possibilities with the
development of sensor technology and new
computer controls. Today, new controllers
designed by the gaming and communication
industries are much more innovative than the
controls developed in the music industry. The
general use of these new controls necessarily
has a deep impact on the demand from
musicians for new controllers as well as on the
invention of a new approach for making music.
Will brands like Apple or Nintendo be at the
origin
of
a
new
musical
gesture?
Communication & game new controllers, such
as Apple IPod, IPhones, ITouch, Nintendo
Wiimotes, or DS with Korg D-10 for example,
are commonly used by musicians as new tools
for controlling music -first advantage being the
low prices of these new tools. Though they
offer a choice of innovative controllers, their
low sampling resolution remains a barrier for
making music (the number of values being
insufficient for a musical gesture). On another
hand, new controllers made for musicians are
often limited to a closed non editable
environment. Some artists and circuit bending
specialists modify these new controllers to
have a higher sampling resolution (12 bit
allowing a resolution of 4096 values), but this
approach is rare for a larger public. In general,
the re-appropriation of control tools, which
have not been thought for musicians and are
not designed for musical applications, is limited
in terms of use. Though it is possible to
imagine that these new controllers could be at
the origin of a new intuitive control gesture?
The question of intuitivity in musical gesture
must refer to an acquired gesture, but not
necessarily to a musical gesture. The analysis
of this intrusion of new control gesture into the
music area is fundamental for all music
industries and controller new designs. The
« learning limit » is another important aspect
for the design of new instruments. Among the
forgotten controllers from the past, many have
disappeared because their play required to be
learnt. The past experiences with controllers
tell us that a controller must be intuitive. The
fact that most of the non-keyboard instruments
using new controllers required a new play
explains why they remained unpopular with
musicians who had little time to practice on
unusual keyboard, the Telharmonium 36-noteper-octave keyboard designed by Cahill for
example.
3. REMAKING RIBBONS :
PERSEPHONE EXPERIENCEi
Persephone markII user’s manual
The way the Persephone is played creates the
instrument personality. The Persephone
follows the traditional play of the first nonkeyboard electronic instruments with the right
hand controlling the pitch and the left hand
controlling the velocity. Control gesture is very
intuitive, expressive and accurate enough for
playing scores – not only sci-fi effects.
Like on the Trautonium, the Persephone’s
ribbon is sensitive to pressure and position.
The ribbon is a linear potentiometer that
generates different control voltages depending
on where it is touched. These changes in
voltage are applied to the voltage-controlled
oscillator and the filter. A 12 bits converter
samples analogue signal from the ribbon to
send them in MIDI or control the oscillator. In
the 5 octaves mode, the 12 bit sampling
enables a resolution of 68 cents per half tones
–the average human perception range being of
8 cents. This avoids scales effect and it is
possible to switch from mode A to the other
modes without hearing the analogue/digital
switch. An expression key controls the filter.
This kind of key was also found on Les Ondes
Martenot. With the Persephone, it is controlled
by an optical sensor able to reproduce
vibratos.
Four play modes A,B,C,D offer different
hierarchy of control between the pitch, the
velocity, a filter modulation and a LFO. An
expression pedal can be connected to control
THE
4
the volume (modes A and B) or the LFO speed
(modes C and D).
industries (e.g. multi-touch surfaces and
Nintendo Wii games) on the perception of new
musical interfaces. A growing demand called
for a polyphonic ribbon and stronger
integration
into
the
computer
music
environment by adding a USB I/O to the MIDI
and CV I/O.
4. DESIGNING THE PERSEPHONE II
Three years after the first release of the
Persephone, comments from users and
suggestions for new features illustrate how
important is the influence of new controllers
developed by the game and communication
Persephone markII user’s manual
5
Connexions
Les connexions sont situées à l’arrière de l’instrument et seront protégées de la poussière
et d’autres sources de détérioration lorsque la la valise est fermée. Pour les modèles de
salon (desktop), recouvrez l’instrument d’un tissu pour le protéger lorsqu’il n’est pas utilisé.
Pour nettoyer l’instrument, assurez-vous que l’unité est bien débranchée et utilisez un
chiffon humidifié.
AC-12V: The Persephone MarkII utilise une alimentation externe AC - 12 V - 1A. Ne pas
ouvrir l’instrument lorsqu’il est sous tension.
on/off: Il n’y a pas de bouton on/off. Lorsque le Persephone est sous tension, la LED rouge
située sur la face avant est allumée.
USB: La connexion USB permet de metre à jour le firmware du Persephone markII (voir
section consacrée à la mise à jour)
MIDI out: Connectez le MIDI OUT qu Persephone à vos autres instruments MIDI pour utiliser
le Persephone comme un contrôleur (voir implementation MIDI).
MIDI in: permet de contrôler le Persephone
Audio out: sortie principale audio out. Connectez-la à l’entrée audio in de votre
amplificateur.
Attention! Brancher la sortie audio out dans l’entrée Pedal in mettra le Persephone hors
tension et pourrait causer des dommages irréversibles
Pedal 1: Vous pouvez brancher une pédale d’expression à l’entrée Pedal in au format jack 6,35’.
Cette pédale permettra de contrôler le volume, mais aussi la fréquence du LFO.
Pedal 2: Vous pouvez brancher une pédale d’expression à l’entrée Pedal in au format jack 6,35’.
Cette pédale permettra de contrôler le volume, mais aussi la fréquence du LFO.
CV ½: Connectez la sortie CV out à l’entrée CV in de vos synthétiseurs analogiques pour les
contrôler avec le Persephone. Dans ce cadre, la hauteur 1 sera sur le point chaud et la hauteur 2 sur
le point froid. < pitch 1/pitch2
CV ¾: affectées au filter et VCA (les sources peuvent être modifiées par les routings
utilisateurs)
Branchez votre Persephone pour la première fois
Mettre le Persephone sous tension
Vérifiez que vous utilisez une alimentation externe AC 12V 1A. Utilise rune alimentation DC
pourrit causer des domages irréversibles à l’appareil. La LED rouge située sur la face avant
de l’instrument doit s’allumer lorsque le Persephone est branché correctement.
Branchez votre Persephone à un ampli de guitare
Vous pouvez utiliser n’importe quel type d’amplificateur pour guitare. Le générateur de sons du Persephone est
100% analogique, et peut donc atteindre de très hautes fréquences. Baissez toujours le volume de votre
amplificateur à la première utilisation. L’ajout d’une faible réverbération permettra d’obtenir des sonorités
magnifiques.
Branchez votre Persephone en MIDI
Notez que le MIDI est désactivé par défaut. Vous pouvez activer le MIDI par l’éditeur
logiciel.
Branchez votre Persephone à votre ordinateur
Connectez votre Persephone à votre ordinateur via USB. L’icône du Persephone apparaîtra
dans les appareils MIDI. Notez que vous ne devez pas activer le MIDI pour utiliser l’USB.
Mon ordinateur reconnaît-il la nouvelle interface USB ?
Sous Windows, votre Persephone apparaîtra en tant qu’appareil audio dans la fenêtre audio
/video & game.
Persephone markII user’s manual
6
Sous OSX, le Persephone apparaîtra dans le panneau de configuration audio & midi.
Configurez votre logiciel et commencez à jouer !
Une fois le Persephone reconnu comme un appareil audio par votre ordinateur, ouvrez votre
logiciel MIDI.
Selectionnez le port de l’entrée midi port (audio device sous XP/VISTA, Persephone sous
OSX )
Par défaut :
entrée 1 envoie CC1 sur le canal 1 (CC signifie contrôleur continu)
entrée 2 envoie CC2 sur le canal 1
entrée 3 envoie CC3 sur le canal 1
entrée 4 envoie CC4 sur le canal 1
entrée 5 envoie CC5 sur le canal 1
entrée 6 envoie CC6 sur le canal 1
entrée 7 envoie CC7 sur le canal 1
entrée 8 envoie CC8 sur le canal 1
Configurez votre logiciel en fonction de ces paramètres.
Section synthèse
Persephone markII user’s manual
7
Architecture
Persephone markII user’s manual
8
Section Oscillateurs
Lo wave - Hi wave – space
Le son du Persephone est généré par deux oscillateurs 100% analogique oscillators.
Comme tous les oscillateurs analogiques, ces derniers sont sensibles aux changements de
température.
Hi Wave: forme d’onde triangle à dent de scie.
Lo wave: forme d’onde triangle à dent de scie..
Scale: ajuste la différence de fréquence entre les deux oscillateurs lo wave et hi wave.
Volume: ajuste le volume général.
Ecoutez la forme d’onde lo wave.
Choisissez le routing 1 pour n’avoie qu’un oscillateur. Ajustez scale. Essayez un glissado
avec la forme d’onde triangle. Tournez le bouton lo wave vers la droite pour obtenir une
forme d’onde dent de scie. Ecoutez la différence.
Ecoutez la forme d’onde hi wave.
L’oscllateur hi wave étant similaire à l’oscillateur lo wave, écoutez lo wave.
Persephone markII user’s manual
9
L’utilisation du bouton space permet d’accroître ou de décroître la différence de
fréquences entre les oscillateurs 1 et 2.
Sur les routings 1 à 4, pour lesquels il n’y a que la position 1, pressez le ruban et ajustez le
bouton space pour écouter la différence de fréquence entre les deux oscillateurs.
Dans les autres routings, space ajuste l’oscillateur 2.
Comment ajuster le volume de l’oscillateur 1 et de l’oscillateur 2 séparément ?
Les formes d’onde triangle sont naturellement pauvres en harmoniques. En utilisant cette
forme d’onde sur un oscillateur, son volume baissera.
Section tune
Tune ajuste l’accordage des oscillateurs.
Fine ajuste l’accordage fin des oscillateurs.
Scale règle l’ambitus du ruban de 1, 2, 5 à 10 octaves.
Comment régler l’ambitus du ruban ?
Vous pouvez ajuster l’ambitus du ruban de 1, 2, 5 à 10 octaves en utilisant le bouton scale.
Si vous désirez un autre ambitus, il est possible de régler le ruban différemment grâce à un
trimmer situé à l’intérieur de l’instrument.
Est-il possible d’avoir différents ambitus pour chaque oscillateur ?
Non, cela n’est pas possible.
Je n’entends rien !
Gardez à l’esprit que l’étendue de la fréquence des oscillateur va bien au-delà de ce que
peut entendre l’oreille humaine. Avec un ambitus de 1 octave et le tune ajusté à son
minimum ou à son maximum, le Persephone ne générera pas de son audible. Si vous
n’entendez rien, commencez par vérifier la sélection des routings (ribbon on pitch),
choisissez un ambitus de 5 octaves et tournez le bouton tune tout en pressant le ruban.
Dans cette configuration moyenne, vous devriez revenir à des frequencies audibles.
Section filtre
Cutoff - resonance - modulation
Low-pass filter: Le Persephone a un filtre passé bas resonant 12dB, qui module la source
sonore. Vous pouvez ajuster la fréquence de coupure du filtre avec les boutons cutoff et
resonance, son taux de modulation avec le bouton modulation.
Cutoff: Le bouton cutoff ajuste la fréquence à laquelle le filtre s’ouvre et se referme.
Resonance : Ajuste la resonance du filtre.
Le filtre affecte les deux oscillateurs.
Notez que dans les sources, il y a deux paramètres pour le filtre ; le filtre et la modulation du
filtre (voir routing table).
Ecoutez le filtre
Dans les routing presets 1 & 2, le filtre est affecté à la position du ruban avec la hauteur de
l’oscillateur lo wave. Le filtre se ferme dans les tons bas et s’ouvre pour laisser passer les
tonalités plus hautes. Dans le preset 1, la modulation du filtre est affectée à la pression du
ruban. Pressez le ruban plus ou moins fort pour entendre le filtre Dans le preset 2, la
modulation du filtre est affectée à la touche. Pressez la touche en jouant sur le ruban pour
entendre le filtre.
Persephone markII user’s manual
10
Moduler le volume d’un oscillateur avec le filtre
Le filtre peut être utilisé pour moduler le volume d’un oscillateur. Avec un oscillateur ayant
une forme d’onde triangle et un autre ayant une forme d’onde dent de scie, le volume de
l’oscillateur ayant la forme d’onde triangle sonnera moins fort que l’autre.
Actionner le filtre avec la touche d’expression
Dans les routings presets 2, 4, 5, la modulation du filtre est affectée à la touche. Pressez
doucement la touche pour entendre le filtre.
Section LFO
Modulation – lfo
Le LFO a une forme d’onde triangle.
Modulation: Le bouton ‘modulation’ permet d’ajuster le taux de modulation du LFO sur la
source sélectionnée.
Ecoutez « LFO mod to filter »
Dans les routings 1, 2, 3, 4, 5, 6, le LFO (source) module le filtre par une pédale
d’expression connectée à l’entrée Pedal 1 du Persephone. Connectez une pédale
d’expression à l’entrée Pedal 1 du Persephone et essayez la modulation du LFO sur le filtre
“LFO mod to filter”.
Ecoutez « LFO mod to VCA »
Dans le routing 7, le LFO (source) module le VCA par une pédale d’expression connectée à
l’entrée Pedal 1 du Persephone. Connectez une pédale d’expression à l’entrée Pedal 1 du
Persephone et essayez la modulation du LFO sur le VCA “LFO mod to VCA”.
Ecoutez « LFO mod to hi wave freq »
Dans le routing 8, le LFO (source) module la fréquence hi wave par une pédale d’expression
connectée à l’entrée Pedal 1 du Persephone. Connectez une pédale d’expression à l’entrée
Pedal 1 du Persephone et essayez la modulation du LFO sur la fréquence hi wave “LFO
mod to hi wave freq”.
Persephone markII user’s manual
11
Section contrôles
Les contrôles du Persephone sont 100% numériques. Le Persephone a différents contrôles
: le ruban qui accepte la pression, 2 positions, la touché d’expression et 2 pédales.
Tout ce que je dois savoir sur le ruban
ATTENTION! Le ruban est très fragile.
Evitez tout contact avec un objet pointu ou coupant.
N’essayez pas de retirer le ruban de la table.
Si vous souhaitez nettoyer le ruban, utilisez un chiffon sec.
Le ruban répond aux changements en tension ou en résistance causés par les mouvements
du doigt le long de sa surface. Le ruban du Persephone est également sensible à la
pression. Le ruban réagit comme un potentiomètre linéaire qui générerait différentes
tensions de contrôle selon l’endroit où il est touché. Ces changements de tension sont
répercutés sur l’oscillateur (VCO) et sur le filtre. Les fluctuations de tension sont également
converties en données binaires et utilisées pour les modulations des contrôles numériques.
Changer l’ambitus du ruban
Scale: permet de régler l’ambitus du ruban de 1, 2, 5 à 10 octaves.
Le Persephone peut générer des fréquences au-delà des fréquences audibles par l’oreille
humaine. Vos animaux de compagnie pourraient être sensibles à certaines hautes
fréquences. Notez qu’il est possible de régler le ruban sur un autre ambitus via un trimmer
interne.
Comment marquer le ruban ?
Le ruban n’a pas de marques, mais il est possible de scotcher un papier avec vos proper
repères sur le bois.
Premiers pas avec le ruban duophonique
Le Persephone MarkII est le premier synthétiseur à ruban duophonique sur le marché.
Duophonique signifie que le même ruban peut produire deux sons lorsque deux positions
différentes sont pressées (la plus haute et la plus basse). Le fait que le ruban soit
duophonique étend le spectre des sonorités de l’instrument et permet de jouer des accords
simples. Avec les rubans, la résistance est généralement mesurée à l’endroit de la
stimulation (là où s’exerce la pression sur le ruban). Ici, la résistance est mesurée à chaque
extrémité du ruban. Le ruban duophonique permet des modulations comme la modulation de
fréquence d’un oscillateur sur un autre par exemple. Le ruban est divisé en trios sources : la
position 1 sur le ruban, la position 2 sur le ruban et la pression sur le ruban. La position sur le
ruban détermine toujours la hauteur de la note.
Ecoutez les deux oscillateurs
Jouez le lo wave seulement. Dans le routing 2, le ruban contrôle la hauteur de l’oscilllateur 1.
Le volume est contrôlé par la pression sur le ruban. Jouez un glissando sur le ruban. Ajustez
la forme d’onde de l’oscillateur 1 de triangle à dent de scie. Maintenant, selectionnez le
routing 5. Dans ce routing, hi wave contrôle la hauteur de l’oscillateur 1 ; lowave contrôle la
hauteur de l’oscillateur 2. Ajustez les boutons tune & scale pour entendre les différentes
fréquences des oscillateurs.
Jouez les deux oscillateurs ensembles sur la position 1 du ruban
Persephone markII user’s manual
12
Dans les routings 3 and 4, les deux oscillateurs sont affectés à la position 1 du ruban. Jouez
avec les boutons tune & scale pour entendre les différentes fréquences des oscillateurs.
Comment jouer l’oscillateur 1 et un échantillon sur l’autre doigt ?
Connectez le Persephone à votre ordinateur. Affecter l’échantillon au pitch 2.
Comment utiliser la sensibilité à la pression ?
La pression de votre doigt sur le ruban va contrôler la vélocité ou l’amplitude d ela note
jouée.
Tout ce que je dois savoir sur la touche d’expression
La touché d’expression est contrôlée par un capteur optique qui permet de reproduire de
manière numérique le moindre mouvement de la touche.
Jouez avec la touche d’expression
Dans le routing 1, la touche contrôle le volume. Lorsque le ruban est pressé (sans appuyer
sur la touche), aucun son n’est joué. Si vous pressez lentement la touche, le volume de la
note augmentera. On trouvait un touche d’expression similaire sur les Ondes Martenot.
Destinations de la touche d’expression
Dans les routings d’usine, la touche d’expression est affectée soit à la modulation du filtre,
soit au volume. Seul le routing 8 diffère avec la touche d’expression affectée à la FM.
Tout ce que je dois savoir sur la pédale d’expression 1
Une pédale d’expression peut être connectée à l’entrée Pedal 1 située à l’arrière du
Persephone pour contrôler la moulation du LFO sur la destination du LFO (filtre, VCA ou
hiwave freq).
Tout ce que je dois savoir sur la pédale d’expression 2
Une seconde pédale d’expression peut être connectée à l’entrée Pedal 2 située à l’arrière
du Persephone pour contrôler la FM.
Qu’est-ce que la FM?
La FM est la modulation de fréquence. L’oscillateur porteur est modulé en fréquence par un
oscilateur modulateur. La sortie de l’oscillateur modulateur est ajoutée à la fréquence de la
porteuse fondamentale, provoquant des variations. L’ amplitude du modulateur détermine le
taux de modulation de la déviation de la fréquence de la fréquence fondamentale.
Section Routings
16 routings permettent de sélectionner diffétentes architectures de routing. 8 routings sont
fixes (routings d’usine) et 8 sont des are routings utilisateurs configurables par le biais d’un
logiciel. Les routings utilisateurs seront stockés dans la mémoire interne du Persephone.
Persephone markII user’s manual
13
Persephone markII user’s manual
14
Routings utilisateurs
Sources et destinations
Vous ne pouvez pas utiliser 2 sources vers 1 destination.
Il est possible d’utiliser 1 source pour 2 destinations.
Implémentation MIDI
L’option MIDI est sélectionnée par défaut. Le MIDI reçoit les canaux 1- 16
Si vous appuyer sur la touche d’expression en mettant l’unité sous tension, vous
désactiverez le MIDI.
Envoyer des messages Control Change
Touche CC-7
Pression CC-1
Pédale CC-2
Pitch – Pitch bend
Note à envoyer
Note on 60/vel 127 en pressant le ruban,
Note of 60/vel 0 en relâchant la pression sur le ruban.
Envoyer des MIDI PROGRAM CHANGE
Ces messages vont affecter différents paramètres du Persephone.
Changer de canal MIDI
MIDI CHANNEL PC 1 –16 (sur le canal MIDI utilisé)
Le canal MIDI est enregistré dans une mémoire non volatile.
Utiliser le Persephone comme un contrôleur MIDI
Pour utiliser le Persephone comme un contrôleur MIDI et enregistrer et rejouer un son sur un
séquenceur, le Persephone doit être sur le mode local OFF mode à chaque mise sous
tension.
MIDI LOCAL ON PC 20 (sur le canal MIDI utilisé) (valeur par défaut)
MIDI LOCAL OFF PC 21 (sur le canal MIDI utilisé)
Mode demi-ton
Le mode demi-ton permet de déclencher que des notes en demi ton sur le ruban et de les
envoyer en MIDI. Le mode 1 calcule le premier demi-ton depuis la première note jouée et
envoie le pitchbend de cette note. Cela affectera aussi l’oscillateur interne qui ne jouera que
des notes en demi-ton à chaque contact avec le ruban. Le mode 2 ne fait qu’envoyer les
notes.
MIDI KB 1/2 TONE mode OFF PC 22 (valeur par défaut)
MIDI KB 1/2 ON mode 1 PC 23
MIDI KB 1/2 ON mode 2 PC 24
Persephone markII user’s manual
15
Garantie
Le Persephone a une garantie de un an après la date d’achat. Renvoyer l’unité à Eowave
nécessite un accord préalable et sera à la charge du propriétaire. Tout dommage qui
résulterait d’un mauvais usage de l’appareil n’entre pas dans le champs de la garantie.
L’équipe Eowave
Le Persephone markII a été créé et développé par Marc Sirguy, MESI/eowave CEO et
Emmanuelle Gallin.
Merci à tous ceux qui ont soutenu ce projet depuis ses débuts et mille merci aux utilisateurs
du Persephone I pour leur enthousiasme et leurs remarquables créations.
Contact & Support
Eowave
6, rue Marceau - 94200 Ivry-sur-Seine – France
Tel: +33/(0)6 61 70 20 50 - Fax : +33/1 45 15 07 24
Information CE & FCC
1.
Note importante : ne modifier pas cet appareil. Ce produit, lorsqu’il est installé comme
indiqué dans ce manuel, répond aux normes CE & FCC.
2.
Important! Lorsque vous connectez cet appareil à des accessoires et/ou à un autre
appareil, n’utilisez que des câbles isolés de qualité. Utilisez les câbles fournis avec ce
produit. Suivez les instructions pour l’installation. Une mauvaise autorisation pourrait
remettre en cause votre autorisation FCC d’utiliser ce produit aux Etats-Unis.
3.
Note: ce produit a été testé et est compatible avec les règlements listés dans les FCC
Regulations, Part 15 for Class B digital devices & in The European Standart EN 50081-1 on
Electromagnetic Compatibility – Generic emission standart on residential, commercial and
light industry. La compatibilité avec ces normes permet d’assurer que, utilisé dans un
environnement domestique normal, cet appareil ne génèrera pas d’interférences
dangereuses avec d’autres appareils électroniques.
Persephone markII user’s manual
16