02I 2015
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
Informieren
Ver teidigen
Beraten
Aufklären
Recht/Droit
Recht/Droit
Construction clé en main: Un
rapport de force déséquilibré
entre promoteur
et consommateur ?
Attention aux nouvelles règles
de Bonus/Malus concernant
l’assurance de responsabilité
civile en matière de véhicules
p. 6
automoteurs
p. 8
Inhaltsverzeichnis/Sommaire
News
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
ISSN 1027-5908
Publié par:
l’Union Luxembourgeoise des
Consommateurs Nouvelle asbl
Téléphone 49 60 22 - 1
Téléfax 49 49 57
E-mail: ulc@pt.lu
www.ulc.lu
Cotisation annuelle 2015: 55 EUR
Membre effectif du BEUC
Signataire d’une convention de coopération
transfrontalière avec la Confédération Syndicale
du Cadre de Vie à Talange et Test Achats
à Bruxelles
Cover : photo : Shutterstock
Régie publicitaire : brain&more
Öffnungszeiten / Heures d’ouverture
von 8.00 bis 12.00 Uhr, ausser Samstags
de 8h00 à 12h00, excepté le samedi
10 Ausgaben pro Jahr
10 éditions par an
Auflage / Edition 45.791
Laut Postquittung wurden von de Konsument
Nr. 01/2015, 45.687 Exemplare an die
Mitglieder verteilt. Diese Nummer 02/2015
wurde am 13.02.2015 der Post übergeben.
Bankkonten / Comptes en banque
1111
0029
0030
0019
0141
0080
0090
0000
1520
2466
1000
8169
4958
0000
8585
7690
8750
6767
7000
6700
0820
Inhaltsverzeichnis/Sommaire2
Vorwort: Die ULC begrüßt das Gesetzesprojekt
zur außergerichtlichen Schlichtung von Verbraucherstreitigkeiten, verlangt aber Nachbesserungen
3
Droit/Recht
55, rue des Bruyères
L-1274 Howald
CCPLLULL: LU98
BILLLULL: LU36
BGLLLULL: LU10
BCEELULL: LU51
CELLLULL: LU20
BLUXLULL: LU97
CCRALULL:LU19
ULC News
0000
0000
0000
4000
0000
1003
0040
Avec le soutien financier du Ministère de l’Agriculture, de la Viticulture
et de la Protection des consommateurs
Votre question – notre réponse /
Ihre Frage – Unsere Antwort
4
Attention aux nouvelles règles de Bonus/Malus
concernant l’assurance de responsabilité civile
en matière de véhicules automoteurs
6
Construction clé en main : Un rapport de force
déséquilibré entre promoteur et consommateur ?
8
Nouvelles brochures de l’ULC !
Neue Broschüren der ULC!
16
Frais d’itinérance : l’ULC condamne fermement la
duperie du consommateur / Roaming-Gebühren:
Die ULC verurteilt aufs Schärfste den Betrug am
Konsumenten17
Ménage/ Haushalt
Preiserhebung Getränke (12/01 - 18/01/2015)
18
BEESECURE: E-Dating
BEESECURE: Emails - Sites de rencontre
20
21
Zoom
Clin d’oeil sur les activités de l’ULC
23
Test Revue
25
You LC!!
Problèmes avec un achat soldé, que faire ?
26
Die Plattform Stop TTIP lädt zu einer öffentlichen
Konferenz-Debatte rund um das Thema: Welche Folgen
für die Kommunen und öffentliche Dienstleistungen?
Les organisations membres de la Plateforme Stop
TTIP, invitent à une conférence-débat publique
intitulée: Quelles conséquences pour les
communes et les services publics?
27
Annonces / Inserate 28
NEWS
32
Beilage Superdréckskëscht
2 I Februar 2015 I N°02
15
Préface/Vorwort
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
Die ULC begrüßt das Gesetzesprojekt zur außergerichtlichen Schlichtung von Verbraucherstreitigkeiten,
verlangt aber Nachbesserungen
Das Gesetzesprojekt zur außergerichtlichen Beilegung von Verbraucherstreitigkeiten schafft einen
Schlichtungsrahmen in Luxemburg. Somit wird
die von der ULC seit langem geforderte außergerichtliche Beilegung von Verbraucherstreitigkeiten
Wirklichkeit.
Es geht demnach gewissermaßen um die Institutionalisierung außergerichtlicher Schlichtungsverfahren. Es sei in diesem Zusammenhang daran erinnert, dass die ULC selbst eine Reihe
Schlichtungsstellen ins Leben gerufen hat: die
Luxemburgische Kommission für Reisestreitigkeiten zusammen mit Vertretern der Reisebranche,
den Versicherungsschlichter zusammen mit dem
Verband der Versicherungsunternehmen und die
Luxemburgische Kommission für Streitfälle in den
Bereichen chemische Reinigung und Textilien zusammen mit Vertretern der genannten Branchen.
Das Hauptziel des Gesetzesprojektes ist es, einen
Schlichter für Verbraucherfragen einzusetzen,
dessen Aufgabe es ist, Streitigkeiten zu behandeln, die nicht unter die Zuständigkeit bereits
bestehender Schlichtungsstellen fallen.
Die ULC begrüßt dieses Gesetzesprojekt, mit dem
eine Schlichtung bei Verbraucherstreitigkeiten
schneller und viel weniger kostenintensiv als bei
einem Gerichtsverfahren möglich sein müsste.
Die ULC besteht jedoch auf dem Grundsatz der
Gesetzmäßigkeit. Die Schlichtungsstellen müssen
nach den Grundsätzen von Recht und Billigkeit
handeln können.
Erinnern wir daran, dass bei einer außergerichtlichen Beilegung von Verbraucherstreitigkeiten
schematisch wie folgt vorgegangen wird: Zuerst
wird probiert, eine gütliche Einigung zwischen dem
Verbraucher und dem Händler oder Dienstleister
herbeizuführen. Dies ist auch die tägliche Arbeit
der Mitarbeiter der ULC-Rechtsabteilung. Dann
kommt die eigentliche Schlichtung, das heißt,
dass die Schlichtungsstelle versucht die beiden
Parteien einander anzunähern. Darauf folgt die
Vermittlungsphase, während der der Schlichter eine nicht bindende Lösung vorschlägt, und
schlussendlich ein schiedsrichterliches Verfahren, bei dem den beiden Parteien eine Lösung
auferlegt wird. Was diesen letzten Punkt angeht,
fordert die ULC, diese Möglichkeit ausdrücklich
in das Gesetzesprojekt aufzunehmen, damit die
Schlichtungsstellen bei Bedarf das schiedsrichterliche Verfahren (arbitrage) vornehmen können.
Zudem stellt sich die Frage, wer die Kosten des
Gutachtens übernehmen wird, gesetzt den Fall,
dass die Schlichtungsstelle auf das Urteil eines
Experten zurückgreifen muss. Und zu guter Letzt:
Das Gesetzesprojekt enthält keinen Hinweis zur
Finanzierung der Funktionskosten der Verbraucherschlichtungsstelle. Die ULC fordert, dass
die genannten Kosten zu Lasten der Staatskasse
gehen.
Guy Goedert
Administrateur – Chargé de direction
Februar 2015 I N°02 I 3
Recht/Droit
Votre question – notre réponse
Mon appareil photo, toujours sous garantie, a déjà été
envoyé deux fois en réparation, pendant six semaines au
total. Je l’ai apporté une troisième fois en réparation il y a
cinq semaines et je ne l’ai pas encore récupéré.
Puis-je exiger un nouvel appareil ?
En cas de défaut de conformité, le consommateur a en principe le choix entre plusieurs
options :
• il peut rendre le bien et se faire restituer le prix ;
• il peut garder le bien et se faire rembourser une partie du prix ;
• il peut demander la mise en conformité du bien (réparation ou remplacement du bien).
Il faut toutefois préciser que le consommateur ne pourra pas demander la résolution
de la vente ou la réduction du prix si le professionnel procède au remplacement ou à la
réparation du bien.
Il n’est pas non plus possible pour le consommateur d’exiger la mise en conformité
du bien (réparation ou remplacement) si cette mise en conformité est impossible ou
disproportionnée.
Le Code de la Consommation précise qu’un mode de dédommagement est considéré
comme disproportionné s’il impose au professionnel des coûts qui, par rapport à l’autre
mode, sont déraisonnables (la valeur du bien sans défaut, l’importance du défaut et les
inconvénients à supporter par le consommateur).
Il est important de préciser que la mise en conformité d’un bien doit avoir lieu dans le mois
qui suit le jour où le consommateur a opté pour cette solution.
Si le professionnel n’est pas en mesure de mettre le bien en conformité dans le mois
qui suit la demande du consommateur, ce dernier pourra imposer au professionnel une
réduction du prix ou un remboursement.
Vous êtes donc en droit d’exiger soit le remboursement du prix d’achat, dans ce cas vous
devrez restituer l’appareil, soit, si vous préférez garder l’appareil, la restitution d’une partie
du prix.
4 I Februar 2015 I N°02
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
Ihre Frage – Unsere Antwort
Mein Fotoapparat, der immer noch unter Garantie läuft,
wurde bereits zwei Mal – für insgesamt sechs Wochen – zur
Reparatur geschickt. Vor fünf Wochen brachte ich ihn zum
dritten Mal zur Reparatur und habe ihn immer noch nicht
zurückbekommen.
Kann ich einen neuen Fotoapparat verlangen?
Im Fall eines vertragswidrigen Mangels hat der Verbraucher im Prinzip die Wahl zwischen
mehreren Möglichkeiten:
• Er kann die Ware zurückgeben und sich den Kaufpreis erstatten lassen.
• Er kann die Ware behalten und sich einen Teil des Kaufpreises erstatten lassen.
• Er kann einen vertragsgemäßen Zustand der Ware verlangen (Reparatur oder Ersatz für die Ware).
Es muss jedoch darauf hingewiesen werden, dass der Verbraucher keine Auflösung des
Kaufvertrags oder einen Preisnachlass verlangen kann, wenn der Händler eine Ersatzlieferung
oder eine Reparatur der Ware vornimmt.
Weiter kann der Verbraucher keinen vertragsgemäßen Zustand der Ware verlangen (Reparatur
oder Ersatz für die Ware), wenn diese vertragsgemäße Bereitstellung nicht möglich oder
unverhältnismäßig ist.
Laut Verbrauchergesetz gilt eine Art der Abhilfe als unverhältnismäßig, wenn für den Händler
Kosten entstehen, die im Vergleich zu einer anderen Abhilfe unzumutbar sind (der Wert
der mangelfreien Ware, die Bedeutung der Vertragswidrigkeit und die Nachteile für den
Verbraucher).
Es ist wichtig, darauf hinzuweisen, dass die vertragsgemäße Bereitstellung der Ware innerhalb
von einem Monat ab dem Tag, an dem sich der Verbraucher für diese Lösung entschieden
hat, fällig ist.
Ist es dem Fachmann nicht möglich, die Ware innerhalb eines Monats, nachdem der
Verbraucher dies verlangt hat, vertragsmäßig bereitzustellen, kann Letztgenannter einen
Preisnachlass oder eine Rückerstattung vom Fachhändler verlangen.
Sie haben demnach Anspruch auf eine Rückerstattung des Kaufpreises. In diesem Fall
müssen Sie den Fotoapparat zurückgeben. Oder, wenn Sie ihn behalten wollen, auf eine
teilweise Rückerstattung des Kaufpreises.
Februar 2015 I N°02 I 5
Recht/Droit
Attention aux nouvelles règles de
Bonus/Malus concernant l’assurance de
responsabilité civile en matière de véhicules
automoteurs
Alors que la condamnation du secteur des assurances par le Conseil
de la Concurrence pour pratiques
anti-concurrentielles en matière de
Bonus/Malus1) en décembre 2012,
suite à la plainte de l’ULC, avait retenu
toute l’attention des média, les modifications du Règlement grand-ducal
adoptées par la suite, sont passées
presque inaperçues d’autant plus
qu’elles ont été publiées à la veille des
vacances de Noël de l’année écoulée2).
Nous ne sommes que très partiellement satisfaits du résultat de notre
action contre le cartel des assureurs,
car les modifications introduites exigent
une lecture fine sans que les nouveaux
droits des candidats-assurés sautent
1)
2)
Décision n°2012-FO-08 du 20 décembre
2012
Mémorial A-N° 235 du 19 décembre 2014
6 I Februar 2015 I N°02
aux yeux. Ceci est d’autant plus regrettable que dans son avis sur le projet
de Règlement, le Conseil d’Etat avait
mis le doigt sur les ambigüités à éviter.
Pour rappel, les assureurs s’étaient
mis d’accord de ne plus accorder le
bénéfice d’un bonus obtenu sur une
première voiture lors de la conclusion
d’un contrat d’assurance RC auto
pour un autre véhicule ni de faire
bénéficier du bonus le conducteur
d’un véhicule mettant le contrat à son
nom ni lors du transfert d’un contrat
de leasing vers un contrat privé.
L’article 11 modifié du Règlement
grand-ducal stipule maintenant explicitement que « la prime personnalisée se compose d’une prime
d’assurance de base à laquelle est
appliquée l’échelle Bonus/Malus ».
Puis, il est précisé que « la prime de
base de toute nouvelle couverture
d’assurance est déterminée par l’entreprise d’assurances sur base de critères de risques légitimes et librement
choisis par elle » et que « tout nouveau
preneur d’assurance est classé au
degré 11 de l’échelle Bonus/Malus… ».
Il faut donc distinguer entre la fixation
de la prime de départ de tout nouveau
contrat qui est personnalisée et l’application du Bonus/Malus en cours
de contrat en fonction des accidents
imputables à l’assuré, cette application
vers le bas (-3 = 45% de la prime de
départ dans le meilleur cas) ou vers le
haut (+22= 250% de la prime de base
dans le pire des cas) étant uniforme.
En clair, si une personne physique
a obtenu p.ex. un bonus +3 grâce
à sa conduite prudente, l’assureur
devrait en tenir compte lors du calcul
de la prime d’un nouveau contrat et
ne pas demander le même montant
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
que celui facturé à une personne sans
expérience ou avec un Bonus/Malus
passé qui est différent. Une fois que
la prime de base est établie, la « vie »
du contrat commencera au degré 11
de l’échelle Bonus/Malus (=100% de
la prime). Telle est bien l’interprétation
à donner à la réforme réglementaire
comme convenue dans une déclaration commune signée entre l’ULC et
l’ACA (Association des Compagnies
d’Assurances) :
«…Aucune disposition n’empêche les
entreprises d’assurance de prendre en
compte au niveau de la tarification lors
de la couverture en RC Autos, comme
facteur-clef parmi les critères d’évaluation, les expériences de conduite et
de sinistralité du preneur d’assurance
ou même d’un conducteur. Dans ce
dernier cas, il appartient à chaque assureur de fixer les modalités de preuve
ou de fixation de cette expérience et
rien n’empêche de se référer à cet
égard à un degré Bonus/ Malus d›un
contrat préexistant… ».
Il est fort regrettable que cette précision
n’ait pas été reprise par le Règlement
modifié d’autant plus que le Conseil
d’Etat3) a été lui-aussi extrêmement
critique quant au sens à donner aux
« critères de risques légitimes ». « Cette
notion risque de poser problème »
selon le Conseil d’Etat. Le commentaire
des articles du Règlement « exclut
formellement des critères fondés sur
le sexe, la nationalité, la religion ou
l’appartenance ethnique. Or, il indique
comme critères légitimes possibles
des critères liés au véhicule ou au
preneur-conducteur qui peuvent ouvrir
la voie à bien d’arbitraires. De l’avis
du Conseil d’Etat, seule la sinistralité
antérieure du preneur-conducteur
peut servir comme élément objectif,
et encore seulement dans la mesure
où c’est lui le responsable d’un sinistre
antérieur. Suivant le Conseil d’Etat,
des critères comme la puissance du
moteur, la vitesse maximale du véhicule, sa marque ou son kilométrage
sont hautement discutables…Quant à
l’expérience du conducteur, le Conseil
d’Etat peut suivre un système de précaution face à un jeune conducteur qui
n’a son permis que depuis une courte
durée, par exemple deux ans, mais
hormis ce cas, la notion ‘d’expérience’
risque de conduire à des discrimi3)
Avis du 25 novembre 2014
nations fondées sur l’âge. » A juste
titre, le Conseil d’Etat s’est demandé
« Quid de la publicité de ces critères?
Le texte ne prévoit, en effet, pas que les
entreprises d’assurances doivent les
porter à la connaissance des preneurs
potentiels. De l’avis du Conseil d’Etat,
une telle exigence de publicité est
essentielle tant pour la transparence
du marché que pour éviter des critères
discriminatoires cachés ».
Pourquoi le Gouvernement n’a-t-il
pas suivi cette recommandation de
la Haute Instance ? Faut-il y voir une
fois de plus une tentative de limiter la
concurrence entre compagnies d’assurances ? Nous exhortons les assureurs de suivre volontairement l’une
des exigences introduites en Belgique
par la Loi Assurances du 4 avril 2014 :
« L’assureur publie sur son site web,
par type de contrat d’assurance, les
critères qu’il utilise dans le cadre de
la segmentation opérée sur le plan de
l’acceptation, de la tarification et/ou de
l’étendue de la garantie… » et « Dans
son offre au preneur d’assurance,
l’assureur mentionne les critères de
segmentation qu’il a utilisés pour déterminer les conditions tarifaires…Cette
information est fournie individuellement
et de manière claire et compréhensible
pour le preneur d’assurance ».
Februar 2015 I N°02 I 7
Recht/Droit
Construction clé en main : Un rapport
de force déséquilibré entre promoteur et
consommateur ?
De nos jours, la grande majorité des
personnes désirant acquérir un logement neuf achètent un logement
« sur plan » ou « à construire ». Ceci
est valable tant pour l’acquisition d’un
appartement, que pour l’acquisition
d’une maison unifamiliale.
Dans le cas des appartements, il n’y
a en réalité pas d’autre solution, à
moins que l’appartement soit déjà
complètement construit au moment
de l’achat.
Dans le cas des maisons, il reste possible, mais cela devient de plus en plus
rare, de trouver un terrain à bâtir qui ne
soit pas inclus dans un lotissement «
lié » à un projet immobilier déjà élaboré
par un promoteur. En cas de projet « lié
», le terrain ne peut être acheté qu’avec
la future maison que le promoteur a
prévu de faire construire sur le terrain.
Il arrive même qu’un terrain vendu
par un particulier ne soit vendu qu’à
la condition que l’acquéreur s’engage
à faire construire sa maison par tel
promoteur ou constructeur, et souvent,
l’acquéreur doit même s’engager à faire
construire la maison « clé sur porte »,
voire une maison dont les plans sont
déjà préétablis.
De manière générale, les logements
offerts à la vente, avant ou en cours
de construction, sont la plupart du
temps des logements vendus avec
un niveau de finition maximal, prêts
à être habités, d’où l’expression « clé
sur porte » ou encore « clé en mains ».
Cette notion n’est ni définie ni employée
dans aucune loi.
Le contrat-type pour la construction
d’un logement « clé sur porte », et
le plus fréquent au Grand-Duché de
Luxembourg est la « vente en état
futur d’achèvement ».
8 I Februar 2015 I N°02
Quelles sont les règles applicables à
ce type de contrat ?
Sont-elles favorables aux acquéreurs
ou au contraire les promoteurs peuvent-ils faire ce qu’ils veulent ?
Les règles sont-elles respectées ?
Sinon, quels sont les moyens pour les
acquéreurs de faire valoir leurs droits ?
Nous allons tenter dans les pages
qui suivent, de répondre brièvement
à ces questions.
Quelles sont les
règles applicables aux
ventes d’immeubles à
construire?
Ce type de vente est réglementé par
les articles 1601-1 et suivants du
Code civil. Le plus courant, est la
vente en état futur d’achèvement.
Le Code civil définit précisément la
vente en état futur d’achèvement
comme suit:
« La vente en l‘état futur d‘achèvement
est le contrat par lequel le vendeur
transfère immédiatement à l‘acquéreur
ses droits sur le sol ainsi que, le cas
échéant, la propriété des constructions existantes. Les ouvrages à venir
deviennent la propriété de l‘acquéreur
au fur et à mesure de leur exécution;
l‘acquéreur est tenu d‘en payer le
prix à mesure de l‘avancement
des travaux.
Le vendeur conserve les
pouvoirs de maître de
l‘ouvrage jusqu‘à la
réception des travaux. » (Code civil,
article 1601-3.)
Pour qu‘un contrat puisse
être qualifié de contrat de
vente en état futur d‘achèvement,
les conditions suivantes doivent être
réunies :
•
le contrat porte sur la livraison
d‘une construction future,
•
le vendeur garde les pouvoirs de
maître de l‘ouvrage et
•
le prix est stipulé payable pendant la période de construction
par des versements échelonnés
entre les mains du vendeur (TAL,
14.12.2005, BIJ 2006, p.3).
Mais pour que le contrat soit valable, il faut encore qu’il remplisse
d’autres conditions. Le législateur a prévu en
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
effet une série de dispositions protectrices des acquéreurs.
contenues dans l’article 1601-13 du
Code civil.
Si certaines de ces dispositions
sont généralement bien appliquées,
d’autres sont souvent allègrement
bafouées par certains promoteurs.
Ces règles sont les suivantes :
L’ULC reçoit en effet quotidiennement des réclamations de la part
d’acquéreurs en difficulté, face à des
promoteurs peu soucieux du respect
de la loi.
Droits des acquéreurs ou des candidats acquéreurs à un immeuble
à construire :
Voici un petit tour d’horizon de quelques dispositions de notre Code civil,
destinées à protéger les acquéreurs
contre les abus éventuels des promoteurs immobiliers :
1. « Le vendeur ne peut exiger, ni
accepter aucun versement, aucun
dépôt, (…) avant la signature du
contrat, ni avant la date à laquelle
la créance est exigible. »
C’est l’article 1601-9 alinéa 1er du
Code civil qui le dit.
Le contrat dont on parle ici est
l’acte notarié de vente en état futur
d’achèvement (Le Code civil prévoit
d’ailleurs que la seule façon valable de
conclure une vente d’un immeuble en
futur état d’achèvement est de conclure un acte notarié. Le Code précise
même que tout autre contrat est nul).
Est-ce à dire qu’en aucun cas, le promoteur ne peut demander au candidat
acquéreur de verser un acompte ou
un quelconque montant pour garantir
sa réservation ?
En réalité, le promoteur peut, à condition
de conclure un contrat de réservation
avec le candidat acquéreur, réclamer
un dépôt de garantie, mais attention
: ce contrat de réservation, qui est le
seul contrat préliminaire qui peut être
conclu avant la passation de l’acte notarié, est lui-même réglementé, de sorte
que le montant de la garantie ne peut
être réclamé au candidat acquéreur,
appelé alors « réservataire » , qu’à la
condition que le contrat de réservation lui-même respecte les règles
Le contrat de réservation est un contrat
préliminaire par lequel, en contrepartie
d‘un dépôt de garantie effectué à un
compte spécial ouvert au nom du
réservataire, le vendeur s‘engage à
réserver à un acheteur un immeuble
ou une partie d‘immeuble.
Le contrat de réservation doit être
établi par écrit et un exemplaire doit
en être remis au réservataire avant le
dépôt de la garantie.
Le contrat de réservation doit comporter les indications essentielles relatives
à la consistance de l’immeuble, à
la qualité de la construction et aux
délais d’exécution des travaux (Il est
important de vérifier dès la signature
d’un contrat de réservation, à partir de
quand le délai de livraison commencera à courir, afin d’être en mesure
de calculer quand il expirera.), ainsi
qu’à la consistance, à la situation
et au prix du local réservé. Autrement dit, un cahier des charges, des
plans détaillés et un délai de livraison,
doivent vous être fournis au moment
de la réservation.
•
Si ces conditions ne sont pas
remplies, le contrat de réservation
est nul.
Attention : Le montant du dépôt de
garantie ne peut excéder 2% du prix
prévisionnel. Le prix prévisionnel est le
prix total de la vente, terrain et construction compris, tel qu’envisagé
dans le contrat de réservation.
Le Code civil précise encore que toute
autre convention ayant pour objet la
réservation d’un immeuble est nulle.
2.- Le contrat de réservation ne
peut pas contenir de clause pénale
imposant une indemnité de résiliation pour le cas où le réservataire
se retirerait du contrat.
Cela découle des articles 1601-1 et
suivants, et plus particulièrement des
articles 1601-13 et 1601-14 du Code
civil.
La seule contrainte que le promoteur
peut imposer au candidat acquéreur,
c’est de verser en dépôt un montant
ne dépassant pas 2% du prix total
de l’acquisition envisagée.
Si l’acquéreur se désiste sans raison
valable, ces 2 % seront acquis par
le promoteur. Par contre, si le réservataire a des raisons légitimes de se
désister du contrat, il a le droit de se
faire rembourser les 2% mis en dépôt.
Le Code civil détermine quelles sont
les raisons légitimes, permettant au
réservataire de se retirer du contrat
et d’obtenir le remboursement de son
dépôt en garantie:
•
« Si le contrat définitif n’est pas
conclu du fait du vendeur dans
le délai prévu au contrat préliminaire ».
•
Exemple : Le promoteur prévoit
dans le contrat de réservation que
l’acte notarié de vente sera passé
au plus tard pour le 31 mars de
l’année en cours. Si au 1er avril
qui suit, l’acte notarié n’a pas été
passé, du fait que le promoteur
n’a pas obtenu les autorisations
de bâtir nécessaires, par exemple,
alors le réservataire peut réclamer
restitution des fonds déposés.
Il n’est pas nécessaire que le vendeur
soit en faute, la seule exigence est que
la vente n’ait pas eu lieu en raison d’un
motif provenant de la conduite, de
l’activité du vendeur, fautive ou non.
Par conséquent, dans l’exemple cidessus, nous sommes d’avis que si
le promoteur n’a pas obtenu les autorisations administratives nécessaires
dans les délais prévus, bien qu’il ait
introduit correctement les demandes,
et bien, le réservataire peut se désister
et récupérer le montant de son dépôt
en garantie.
•
« Si le contrat proposé fait apparaître une différence anormale par
rapport aux prévisions du contrat
préliminaire, notamment si le prix
de vente excède de plus de 5%
le prix prévisionnel, si l’un des
éléments d’équipements prévus
au contrat préliminaire ne doit
Februar 2015 I N°02 I 9
Recht/Droit
pas être réalisé, si l’immeuble ou
la partie d’immeuble ayant fait
l’objet du contrat présente dans sa
consistance ou dans la qualité des
ouvrages prévus une réduction de
valeur supérieure à 10 %. »
La seule sanction permise par le
Code civil, en cas de désistement
injustifié du réservataire, est la perte
d’un dépôt en garantie d’un montant
équivalent à 2 % du prix total de
l’acquisition.
3. L’acte notarié de vente en état
futur d’achèvement doit obligatoirement contenir certaines
informations (article 1601-5 du
code civil)
L’acte notarié doit mentionner, cela
va de soi, l‘identité du propriétaire
du terrain et des constructions, mais
également :
•
la date de la délivrance des
autorisations administratives
et les conditions dont elles sont
affectées :
L’acquéreur est donc en droit d’obtenir
de façon détaillée toutes informations
concernant les autorisations administratives qui ont été accordées. Le
notaire doit d’ailleurs refuser de passer
un acte notarié de vente en état futur
d’achèvement dans l’hypothèse où
le promoteur ne disposerait pas de
toutes les autorisations administratives
requises.
Le notaire n’est cependant pas garant, par la suite, du respect par le
promoteur des autorisations qui lui
ont été délivrées.
•
la description de l‘immeuble ou
de la partie d‘immeuble vendu et le
degré d‘achèvement convenu :
Le cahier des charges, dénommé par
le Code civil « notice descriptive »
doit être intégré à l’acte notarié. Le
contenu de la « notice descriptive »
est également réglementé.
Ceci doit vous permettre, même
si l’immeuble n’existe pas encore,
d’imaginer et de savoir le plus précisément possible à quoi ressemblera
l’immeuble, quelle sera la nature et la
10 I Februar 2015 I N°02
qualité des matériaux utilisés, en bref
de « savoir ce que vous achetez ».
Remarque : de nombreux promoteurs
ont l’habitude de mentionner dans le
cahier des charges les équipements
considérés comme standards et
d’indiquer à leurs clients qu’ils pourront effectuer divers changements en
cours de construction, sous la seule
condition que les clients communiquent leur choix d’équipements ou
matériaux en temps utiles, soit dans
les délais fixés par le promoteur en
cours de chantier.
Une telle pratique est courante pour ce
qui concerne les éléments sanitaires,
les menuiseries intérieures ou encore
les revêtements de sol, par exemple.
Juridiquement cependant, c’est
l’équipement tel que décrit dans la
notice descriptive ou « cahier des charges » qui fait partie du contrat. S’il n’est
pas mentionné expressément par écrit
dans le contrat que l’acquéreur a la
possibilité de modifier tel ou tel équipement ou matériau, alors celui-ci ne peut
unilatéralement décider de renoncer
à tel ou tel équipement, ni demander
à modifier tel ou tel matériau. S’il le
fait, le promoteur pourra lui réclamer
une indemnité (manque à gagner en
cas de renonciation à un équipement,
supplément de prix en cas de choix
d’un matériau différent,…). Mieux vaut
mentionner dans votre contrat sous
quelles conditions des modifications
peuvent être apportées et comment les
adaptations de prix seront effectuées.
•
son prix et les modalités de
paiement de celui-ci :
Le prix total doit être fixé : le prix comprend tout ce qui a été prévu dans le
cahier des charges
•
•
si le prix est ou non «révisible»
(par exemple suivant l’indice des
prix à la consommation) et, dans
l’affirmative, les modalités de sa
révision.
le délai de livraison :
Que ce délai soit exprimé en mois,
jours calendrier ou jours ouvrables,
ou encore par l’indication d’une date
précise de livraison, vous devez pouvoir
déterminer à partir de quand vous
pourrez entrer en possession de ce
futur immeuble.
Mieux vaut être le plus précis possible
et définir, le cas échéant, ce qui sera
considéré comme jour ouvrable (les
samedis seront-ils considérés comme
jours ouvrables ou non ?).
Tous les contrats prévoient des clauses
de suspension des délais : il s’agit
normalement de cas de force majeure qui empêchent le constructeur
de poursuivre les travaux pendant
un certain temps. Ces clauses sont
parfaitement valables.
•
les détails concernant la garantie
d‘achèvement dont bénéficie
l’acquéreur.
L’acte doit en outre comporter en annexe ou par référence à des documents
déposés chez un notaire, les plans de
construction avec les cotes utiles et
l’indication des surfaces de chacune
des pièces et des dégagements, la
notice descriptive, le règlement de copropriété, s’il s’agit d’une copropriété.
Si l’acte ne comporte pas l’une de
ces mentions obligatoires, le contrat
est nul, mais cette nullité ne peut être
invoquée que par l’acquéreur et avant
l’achèvement des travaux !
4. Le promoteur est obligé de fournir une garantie d’achèvement
Il s’agit de l’engagement d’un établissement bancaire ou d’épargne, soit
d’avancer les sommes nécessaires
à l’achèvement de l’immeuble soit
de rembourser les versements effectués par l’acquéreur en cas de résolution amiable ou judiciaire de la vente
pour cause de défaut d’achèvement.
L’établissement doit être autorisé à
exercer son activité dans un des pays
de l’Union européenne.
5.- «Après le début des travaux,
les versements afférents à la
construction ne deviennent exigibles qu’au fur et à mesure de
l’avancement des travaux de façon à ce que les sommes payées
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
correspondent à tout moment à
l’importance des travaux réalisés »
C’est donc clair et c’est l’article 1601-9
alinéa 3 du Code civil qui le dit.
Il n’est donc pas question pour le promoteur de facturer une tranche de
travaux non encore réalisée.
6.- La dernière tranche équivalant
à 5 % du prix total est payable lors
de la remise des clés, mais en cas
de contestation sur la conformité
de la construction avec le contrat, l’acquéreur peut consigner
ce solde
Article 1601-9 du Code civil :
«(…)
En aucun cas les paiements pour les
constructions ne peuvent dépasser :
(…)
95% à l’achèvement de l’immeuble.
Le solde est payable lors de la
mise du local à la disposition de
l’acquéreur. Toutefois, il peut être
consigné* en cas de contestation
sur la conformité avec les prévisions du
contrat. »
Le code
fait la distinction
entre d’une part,
l’achèvement
de l’immeuble et
d’autre part la mise
du local à la disposition
de l’acquéreur. Lors du 1er
évènement, l’acquéreur doit
payer l’avant-dernière tranche,
et lors du 2ème, il doit payer
la dernière, ou en consigner le
montant.
Ainsi ces deux évènements ne seraient
pas simultanés ?
Selon le Code civil, un immeuble est réputé achevé lorsque « sont exécutés les
ouvrages et sont installés les éléments
d’équipement qui sont indispensables
à l’utilisation, conformément à sa destination, de l’immeuble faisant l’objet
du contrat. Pour l’appréciation de cet
achèvement, les défauts de conformité
avec les prévisions du contrat ne sont
pas pris en considération lorsqu’ils
n’ont pas un caractère substantiel, ni
les malfaçons qui ne rendent pas les
ouvrages ou éléments ci-dessus visés,
impropres à leur utilisation.
La constatation de l’achèvement
n’emporte par elle- même ni la reconnaissance de la conformité aux
prévisions du contrat, ni renonciation
aux droits que l’acquéreur tient de
l’article 1642-1 ».
« Achèvement » ne veut donc pas dire
finition parfaite, raison pour laquelle, le
législateur a prévu que le promoteur
ne serait en droit, à ce moment, que
de percevoir 95 % du prix total de la
construction.
Le remise des clés d’une construction
« clé en mains » étant censée avoir lieu
lorsque l’immeuble a atteint un niveau
de finition maximal, cette remise des
clés est supposée avoir lieu une fois
les derniers travaux de finition réalisés
et donc, forcément…un peu plus tard
que l’achèvement. C’est seulement
au moment de la remise des clés, et
donc au moment où la construction est
réellement terminée, que le paiement
de la dernière tranche est censé être
effectué.
Dans le cas où au moment de la remise des clés, l’acquéreur constaterait
certains vices ou non-conformités, il
aurait le droit de consigner la dernière
tranche, ou une partie de celle-ci, soit
au maximum 5% du prix total , dans
l’attente de la réfection ou mise en
conformité de la construction avec
le contrat.
•
*Qu’est-ce que la consignation ?
Dans ce contexte, la consignation consiste à déposer le solde retenu entre
les mains d’un tiers, soit auprès de la
Caisse de Consignation (Trésorerie de
l’Etat), soit auprès d’un tiers désigné
de commun accord entre les parties,
tel qu’un notaire ou encore un avocat,
et qui sera chargé de conserver cette
somme jusqu’à ce que les travaux de
mise en conformité soient réalisés.
Les vices et défauts constatés devront
évidemment avoir être mentionnés
dans le procès-verbal de réception. Il
est conseillé également de demander
au promoteur d’indiquer le délai dans
lequel les travaux de réfection ou mise
en conformité seront réalisés.
7. - G a r a n t i e s d u v e n d e u r
d’immeuble à construire : articles 1642-1 et 1646-1 du Code civil
Enfin, les obligations du promoteur ne
s’arrêtent pas à partir du jour où il vous
a remis les clés de votre habitation.
Februar 2015 I N°02 I 11
Recht/Droit
Si une fois installé dans votre nouveau
logement, vous avez la mauvaise surprise de devoir constater certains vices
cachés ou malfaçons, différents types
de garantie trouveront à s’appliquer.
prévu dans le «compromis de vente »
et que la construction se réalise par la
suite conformément et dans le délai
prévu initialement dans le compromis
ou contrat de réservation signé.
Pour plus d’informations à ce sujet,
nous vous invitons à consulter notre
brochure « Droit de la construction ».
Par contre, dans cer tains cas,
l’acquéreur n’est plus intéressé par
le projet ou perd confiance dans le
promoteur alors que de nombreux
problèmes apparaissent (modifications
du projet, non- respect des délais,…)
avant la signature de l’acte notarié.
Violations les plus
fréquentes des
dispositions légales
applicables aux
ventes en état futur
d’achèvement :
comment réagir?
1.- Contrat de « réservation » non
conforme aux prescriptions de
l’article 1601-13 du Code civil
De nombreux promoteurs font signer
aux candidats acquéreurs un contrat
intitulé « contrat de réservation », voire
même un « compromis de vente »,
portant sur la vente d’un immeuble à
construire, en y insérant une clause
pénale, pour le cas où le candidat
acquéreur refuserait de signer par la
suite l’acte notarié de vente en état
futur d’achèvement.
La clause pénale prévoit souvent le
paiement d’une indemnité égale à
10% du prix de vente du logement
à acquérir.
En réalité, comme indiqué ci-dessus,
le Code civil prévoit que le seul contrat
préalable à un acte notarié de vente
en état futur d’achèvement qui puisse
valablement être conclu, est un contrat
de réservation conforme à l’article
1601-13 du Code civil.
Par conséquent, tout autre contrat
devrait être considéré comme nul.
La signature d’un « compromis de
vente », ou d’un contrat équivalent à un
tel compromis ne pose cependant pas
de problème lorsque le futur acquéreur
dispose de toutes informations détaillées sur le projet, que l’acte notarié
reprend ensuite exactement ce qui était
12 I Februar 2015 I N°02
L’acquéreur peut-il alors se retirer du
contrat ?
La jurisprudence retient que la loi interdit de faire précéder l’acte notarié
de vente d’un immeuble à construire,
d’une convention contenant un engagement ferme d’acquérir de la part
du candidat au logement (Tribunal
d’arrondissement de Luxembourg, 4
mars 2008, n° 46/2008).
Par conséquent, le « réservataire » ne
peut être tenu de verser une indemnité
égale à 10 % du prix de vente, par exemple. Une clause qui tendrait à mettre
à charge du réservataire une indemnité
de 10 % du prix de vente en cas de
résiliation du contrat, impliquerait un
engagement ferme d’acquérir de la
part du candidat au logement, ce qui
permettrait de qualifier le contrat de «
vente en état futur d’achèvement » et
non de simple « réservation ». Ladite
vente serait à considérer comme
nulle, car non passée devant notaire.
Les Cours et tribunaux luxembourgeois
ont été amenés, à plusieurs reprises,
à se prononcer sur la question.
Néanmoins, nous vous déconseillons
de résilier tout contrat de réservation
d’un immeuble à construire qui vous
semblerait nul, sans demander au
préalable l’avis d’un juriste, tant les
variantes de formulations et interprétations possibles sont nombreuses.
2.- Demande de paiement de
tranches de travaux non encore
réalisés
Trop souvent, nous recevons des plaintes de consommateurs qui se voient
réclamer en cours de construction le
paiement d’une tranche de travaux non
terminés, voire même non entamés.
Le problème survient rarement lors
des premières ou deuxièmes tranches.
Par contre, on constate régulièrement
qu’en cours de chantier, certains promoteurs ne résistent plus à la tentation
de facturer des travaux non encore
réalisés.
Cette pratique est incontestablement
contraire à la loi.
Malheureusement, certains promoteurs n’hésitent pas à faire du chantage
à leurs clients en menaçant d’arrêter
la poursuite des travaux s’ils ne reçoivent pas le paiement de telle somme
pourtant encore indue.
Il y a lieu dans ce cas de rappeler
au promoteur ses obligations, par
l’envoi d’un courrier, recommandé si
nécessaire.
Si la construction prend du retard en
raison d’un refus abusif de la part
du promoteur de faire continuer les
travaux, il en sera seul responsable.
Vous serez alors en droit de réclamer
des dommages et intérêts pour retard
de livraison. Vous devrez cependant
être en mesure d’apporter la preuve
que les travaux ont été suspendus
abusivement. Vous veillerez donc à
exposer clairement les raisons pour
lesquelles vous refusez de régler telle
ou telle facture (exemple : « Nous contestons devoir régler la somme de …
correspondant à la 3ème tranche,
pour le …au plus tard, alors que les
travaux de …n’ont pas encore commencé. Par conséquent, le paiement
de cette tranche n’est pas encore
exigible. Nous règlerons cette somme
dès que ces travaux seront terminés
conformément à l’article 1601-9 alinéa
3 du Code civil »).
Si le promoteur refuse de faire continuer les travaux, il y aura lieu de lui
adresser une mise en demeure de
reprendre les travaux.
Si le promoteur fait la sourde oreille,
n’hésitez pas à contacter l’ULC. Notre
service contentieux vous assistera
dans vos démarches.
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
3.- Retard de livraison- refus
d’indemnisation de la part du
promoteur
Certains constructeurs ont tendance à
avoir les yeux plus gros que le ventre,
et à s’engager simultanément sur plus
de chantiers qu’ils ne sont en mesure
de gérer.
Les équipes d’ouvriers sont ainsi amenées à travailler en alternance sur
différents chantiers, laissant certains
à l’abandon pendant plusieurs jours,
voire plusieurs semaines.
Ceci aura pour effet de retarder la
livraison des différents immeubles.
Bien qu’aucun cas de force majeure
ne soit à l’origine de ce retard, les
vendeurs d’immeubles à construire
sont souvent réticents à indemniser
les acheteurs pour les préjudices qu’ils
subissent du fait de ce retard.
Or, le préjudice est souvent considérable pour les acheteurs.
Si vous constatez des arrêts de travail
anormaux, prolongés ou répétés en
cours de construction ( ex.: personne
sur le chantier du lundi au vendredi en
plein mois de mai et juin , alors que le
temps est magnifique,…), demandez
des explications à votre promoteur,
rappelez-lui si nécessaire que vous
vous réservez le droit de lui réclamer
des dommages et intérêts en cas de
retard de livraison qui ne serait pas dû
à un cas de force majeure.
De nombreux acquéreurs font appel
à l’ULC, en plein désarroi, alors que
l’immeuble que le promoteur s’apprête
à leur livrer n’est pas entièrement terminé (façade isolante non terminée,
rampe de garage non réalisée, porte
intérieure non posée,..), n’est pas
conforme au cahier des charges, ou
présente certaines malfaçons, et exige
néanmoins le paiement entier de la
dernière tranche (5%).
Le problème est d’autant plus grand
que bien souvent, les acquéreurs ont
déjà résilié leur contrat de bail ou revendu leur logement actuel, et doivent
pouvoir emménager lors de la date
prévue pour la livraison.
Pour couronner le tout, le promoteur
met les acquéreurs devant ce dilemme
: « soit vous réceptionnez l’immeuble,
payez la dernière tranche et on vous
remet les clés, soit vous ne payez pas le
solde, et on ne vous remet pas les clés,
et comme c’est vous qui refusez de
réceptionner l’immeuble, vous n’aurez
droit à aucune indemnité de retard. »
Que faire ?
En réalité, si on applique correctement
la loi, l’alternative est la suivante :
•
Soit l’immeuble est entièrement
terminé conformément aux prévisions du contrat : dans ce cas,
l’acquéreur paie les derniers 5%
et reçoit les clés,
•
En cas de difficulté, vous pouvez
également vous adresser au service
contentieux de l’ULC.
Soit l’immeuble n’est pas conforme aux prévisions du contrat:
dans ce cas, si l’immeuble est
habitable, les acquéreurs réceptionnent l’immeuble en émettant les
réserves qui s’imposent par écrit
dans le procès-verbal de réception et paient la dernière tranche,
déduction faite d’un montant
pouvant aller jusqu’à 5% du
prix total qui doit alors être
consigné auprès de la Caisse
de consignation ou auprès d’un
tiers désigné de commun accord
(un notaire ou un avocat).
4.- Réclamation du prix total de
l’immeuble avant finition conforme
aux prévisions du contrat
Malheureusement, force est de constater que de nombreux promoteurs
refusent de remettre les clés aux ac-
Si l’acte notarié de vente prévoit le
montant des pénalités à charge du
vendeur en cas de retard de livraison,
vous aurez droit tout simplement à ce
montant. Si aucune pénalité n’est prévue, il vous faudra apporter la preuve de
votre préjudice. Le fait de ne pas avoir
la jouissance de l’immeuble constitue
en soi un préjudice, indemnisable en
principe à tout le moins à concurrence
de la valeur locative de l’immeuble.
quéreurs malgré une offre de consignation.
La question mériterait d’être abordée
dès la conclusion du contrat de vente,
afin de fixer dans l’acte notarié les
modalités de paiement et consignation
en cas de défauts de conformité et
malfaçons constatés au moment de
l’achèvement de l’immeuble.
Pour plus de renseignements, notre
service contentieux se tient à votre
disposition.
5. Non- respect des garanties biennales et décennales applicables
Enfin, last but not least, dans de trop
nombreux cas, nous constatons que
les heureux propriétaires d’un logement neuf ont bien du mal à faire assumer l’obligation de garantie à charge
du vendeur d’immeuble à construire,
lorsque des vices et malfaçons se
révèlent endéans les délais de garantie,
telles que des infiltrations sous la toiture
ou la façade, de l’humidité ascensionnelle, des fissurations importantes,
des décollements de carrelage…(Pour
plus d’informations concernant les
délais et l’étendue de ces garanties,
consultez notre brochure « Droit de la
construction »).
Notre service contentieux reçoit régulièrement des demandes d’avis techniques ou d’interventions de l’ULC en
raison de l’inertie des promoteurs suite
à une dénonciation de vices cachés
ou malfaçons constatés dans les mois
ou années qui suivent la livraison de
leur immeuble.
Si un ou deux appels téléphoniques
ne sont pas suivis d’effet dans un délai
d’une semaine à un mois, selon la
gravité du problème, ne traînez pas :
adressez à votre promoteur une lettre
recommandée dans laquelle vous lui
décrivez les problèmes constatés et
demandez son intervention.
Que le problème soit couvert par la
garantie biennale ou par la garantie
décennale, les délais de garantie ne
sont pas suspendus par une simple réclamation, des pourparlers
d’arrangement, ni même une assignation en référé-expertise. Une fois
Februar 2015 I N°02 I 13
Recht/Droit
les délais expirés, vous ne pouvez
plus agir en justice pour réclamer la
remise en état ou une indemnisation.
Si le promoteur ne réagit pas rapidement suite à votre réclamation, ou si
vous avez des doutes sur les réparations qu’il vous propose, en tant que
membres de l‘ULC, vous pouvez faire
appel au service contentieux de l’ULC.
Notre service contentieux s’efforcera
de vous aiguiller et de vous assister
dans vos démarches. L’avis d’un inspecteur technique sera demandé
afin de vérifier l’opportunité de telles
démarches (Nos inspecteurs techniques effectuent des constatations
non contradictoires, c’est-à-dire sans
la présence de la partie adverse. En
conséquence, leurs constatations ne
sont pas opposables aux adversaires
dans le cadre d’une procédure judiciaire). Si nécessaire, l’ULC pourra
adresser une lettre de mise en demeure
au promoteur.
14 I Februar 2015 I N°02
Si aucun arrangement à l’amiable ne
peut être trouvé et qu’une procédure
judiciaire s’avère nécessaire, une participation financière de l’ULC aux frais
liés à cette procédure est envisageable, sous les conditions prescrites par
notre règlement interne (voir http://
www.ulc.lu/Fr/Presentation/Default.asp?Id=2)
En conclusion, si vous envisagez
d’acquérir un logement « clé en main
» ou « clé sur porte », prenez le temps
d’examiner attentivement le contrat
que l’on veut vous faire signer.
Ne vous laissez pas mettre la pression
pour signer dans un délai très court
un contrat, sous prétexte qu’une liste
d’amateurs est intéressée par le même
bien immobilier.
N’hésitez pas à montrer à votre interlocuteur que vous vous êtes renseigné
sur vos droits, et à demander la clarification, l’insertion ou la suppression de
certaines clauses. Un contrat précis
permet d’éviter bien des discussions
par la suite. Eventuellement, si vous
avez des doutes, demandez l’avis de
votre notaire ou d’un juriste avant de
signer le moindre contrat préliminaire.
Enfin, en cours de construction, restez
vigilant : demandez à pouvoir visiter le
chantier avant le paiement de chaque
tranche. Lors de la réception, faites
noter sur le procès-verbal tous les
défauts, vices, malfaçons éventuellement constatés le plus précisément
possible. Si les travaux restants à réaliser ont une certaine importance et
que vous avez la possibilité de reporter la remise des clés jusqu’à finition
complète de l’immeuble, faites-le !
Par contre, si vous devez emménager
dans l’immeuble à la date prévue pour
la réception, insistez pour consigner
une certaine somme (au maximum
les 5 % restants à payer).Après avoir
suivi tous ces conseils, vous pourrez
très certainement profiter pleinement
de votre nouveau logement !
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
Nouvelles brochures de l’ULC !
Copropriété
La vie en copropriété n’est pas toujours facile alors que même si on est
propriétaire de son lot, il n’en reste pas
moins qu’on vit dans une communauté
et qu’il y a des règles à respecter.
Les droits et obligations de chacun
font l’objet de la loi du 16 mai 1975
portant statut de la copropriété des
immeubles bâtis, ainsi que de son
règlement d’exécution du 13 juin 1975.
La brochure de l’ULC sur la copropriété, 2e édition, a pour objet de
présenter de manière accessible à
tous les règles régissant cette vie en
copropriété.
maintiennent ce système de vente, tout
en offrant de plus en plus en parallèle
un système de vente par internet.
L’ULC est à disposition des consommateurs pour des informations supplémentaires
L’objectif de la brochure de l’ULC sur
les ventes à distance est avant tout de
familiariser les consommateurs avec
les règles applicables aux différents
contrats de vente à distance et de
leur fournir les informations fondamentales leur permettant d’anticiper
d’éventuelles difficultés, voire d’adopter
la bonne attitude en cas de problème.
Les brochures sont disponibles au
siège de l’ULC à L-1274 Howald,
55, rue des Bruyères. Les membres de l’ULC peuvent recevoir un
exemplaire par voie postale sur
demande préalable au numéro
de téléphone 49 60 22–202 ou 49
60 22-213.
Mit der
Avecfina
le nzie
soutien
llen fina
Untncie
erst
ützu
r
du
Mit der finanzie
ng
Min
istère
Min
deiste
llen Unterstützu des
l’Ec
rium für Wir
et du
tsch
ng des Ministe onosmie
Com
aft mer
undce
Aus
exté
riums für Wir
sen
rieu
han
r. del.
tschaft und
Aussenhandel.
Le commerce
électronique
E FERN A BS AT
ZV ER T R ÄGE
E - C OMME RCE
UND SONS T IG
U N I O N
Les ventes à distance et notamment
le commerce électronique, encore
peu répandu dans les années 90,
voire au début des années 2000, s’est
considérablement développé au cours
des dernières années.
L U X E M
B O U R G
E O I S E
D E S
C O N S O
M M A T E
En 1998, acheter un vêtement sur
internet constituait un acte original
et innovant. De nos jours, une telle
pratique est devenue nettement plus
banale.
Au niveau des services, le secteur
du tourisme s’est particulièrement
développé sur internet. Réserver un
billet d’avion ou une chambre d’hôtel
en ligne est aujourd’hui une pratique
courante.
A côté du commerce en ligne, les
autres techniques de vente à distance
semblent perdre de l’importance, mais
restent néanmoins bien présentes.
Si le télé-achat n’est plus considéré
comme une technique de vente révolutionnaire, de nombreuses chaînes de
télévision proposent encore divers programmes de télé-achat avec succès.
U N I O N
L U X E M
B O U R G
E O I S E
D E S
C O N S O
M M A T E
U R S
E - C OMME RCE
ET AU T RES C
O N T R AT S À D
IS TA NCE
Avec le soutien
financier du
Mit der finanzie
Ministère de
llen Unterstützu
l’Ec
ng des Ministe onomie et du Commerce
extérieur.
riums für Wir
tschaft und
Aussenhandel.
De même, les entreprises de vente
par correspondance ou sur catalogue
Februar 2015 I N°02 I 15
Haushalt/Ménage
Neue Broschüren der ULC!
Die Eigentümergemeinschaft
Das Leben in einer Eigentümergemeinschaft gestaltet sich nicht immer
einfach, denn obwohl man Eigentümer
seines Miteigentumsanteils ist, so lebt
man doch in einer Gemeinschaft, in
der es Regeln zu beachten gilt.
Die Rechte und Pflichten des Einzelnen
sind Gegenstand des Gesetzes vom
16. Mai 1975 über den Status von Miteigentum an bebauten Grundstücken
sowie der zugehörigen Durchführungsverordnung vom 13. Juni 1975.
Die Broschüre der ULC über die Eigentümergemeinschaft, 2. Auflage,
soll in allgemein verständlicher Weise
dargelegen, wie ein solches Zusammenleben in einer Eigentümergemeinschaft geregelt ist.
halten ihr Verkaufssystem bei, bieten
allerdings immer häufiger gleichzeitig
auch ein Verkaufssystem übers Internet an.
Erstes Ziel der ULC Broschüre über
Fernverkäufe ist es, die Verbraucher
mit den für die verschiedenen Fernabsatzverträge geltenden Regelungen
vertraut zu machen und ihnen grundlegende Informationen bereitzustellen,
damit sie mögliche Schwierigkeiten
voraussehen und sich auch bei Problemen richtig verhalten können.
Der elektronische
Handel
Fernverkäufe und insbesonders der
elektronische Handel – in den 90erJahren und sogar noch Anfang des
21. Jahrhunderts wenig verbreitet –
hat sich im Laufe der letzten Jahre
erheblich entwickelt.
1998 war es originell und innovativ,
Kleidung im Internet zu kaufen. Heutzutage ist dies viel populärer.
Im Dienstleistungsbereich hat sich
vor allem der Tourismussektor im Internet entwickelt. Mittlerweile werden
Flugtickets oder Hotelzimmer häufig
online gebucht.
Neben dem Online-Handel scheinen
die anderen Fernabsatzverfahren an
Mit der finBedeutung
zu verlieren, bleiben aber
anziellen Unter
stützung des
Wirtschaftsm
inisteriums
dennoch recht präsent.
Teleshopping wird zwar nicht mehr als
revolutionäre Verkaufstechnik betrachtet, zahlreiche Fernsehsender strahlen
allerdings noch immer verschiedene
erfolgreiche Teleshopping-Sendungen
aus. Auch Katalogversandhäuser be-
16 I Februar 2015 I N°02
Herausgeg
Die ULC steht den Verbrauchern für
weitere Auskünfte gern zur Verfügung.
Die Broschüren sind erhältlich am
Sitz der Union Luxembourgeoise
des Consommateurs in L-1274
Howald, 55, rue des Bruyères.
Mitgliedern der Union Luxembourgeoise des Consommateurs
wird auf Anfrage ein Exemplar
zugeschickt. Telefon 49 60 22-202
oder 49 60 22-213.
Die Eigentüme
gemeinschaft r­
eben durc
h die ULC
11 / 08
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
Frais d’itinérance : l’ULC condamne
fermement la duperie du consommateur
La Commission européenne avait déjà
pris la décision de supprimer définitivement les frais d’itinérance pour les
téléphones portables d’ici au 15 décembre de cette année. Une décision
qui avait également été approuvée par
les députés du Parlement européen.
Pourtant, le dossier se retrouve de
nouveau devant le Conseil de ministres
européens – et ô surprise, dans son
document de travail, la présidence
lettone actuelle fait part de son intention
de chercher un terrain d’entente avec
les opérateurs de téléphonie mobile
et l’industrie téléphonique.
Conformément aux desiderata de la
présidence lettone, la Commission
européenne ne devrait remettre son
étude définitive sur le marché transfrontalier de l’itinérance qu’au mois
de juin 2018.
L’ULC déplore amèrement qu’à nouveau, les politiques manquent de volonté et de courage pour représenter
et défendre les intérêts du consommateur.
L’ULC constate que contrairement à
la volonté exprimée par le Parlement
européen, la Commission européenne
courbe l’échine devant les lobbyistes
des groupes de téléphonie et de téléphonie mobile et que les intérêts
des consommateurs sont une fois
de plus complètement ignorés. Pour
l’industrie des télécommunications,
les frais d’itinérance constituent un
bénéfice pur.
L’ULC demande donc au gouvernement luxembourgeois de se positionner au sein du Conseil de ministres
européens en faveur de la suppression
des frais d’itinérance, telle qu’elle a été
adoptée par le Parlement européen, et
ce dans l’intérêt des consommateurs.
Ceci revêtirait une importance cruciale,
en particulier en regard de la situation
particulière du Luxembourg, dont les
consommateurs séjournent souvent
dans des pays voisins.
Roaming-Gebühren: Die ULC verurteilt aufs
Schärfste den Betrug am Konsumenten
Die EU-Kommission hatte eigentlich
schon beschlossen, die RoamingGebühren für Mobiltelefone zum 15.
Dezember dieses Jahres definitiv
abzuschaffen. Diesem Beschluss
haben auch die Abgeordneten des
Europäischen Parlaments zugestimmt.
Trotzdem liegt die Angelegenheit wiederum beim Europäischen Ministerrat
und siehe da, die jetzige lettische
Präsidentschaft sieht effektiv in
ihrem Arbeitsdokument vor, nach
einer gemeinsamen Position mit
den Mobilfunkanbietern beziehungsweise mit der Telekom
Industrie zu suchen.
Dem Willen der lettischen Präsidentschaft nach soll die europäische Kommission erst im Juni
2018 eine abschließende Studie über
den grenzüberschreitenden RoamingMarkt vorlegen.
Die ULC stellt fest, dass gegen den
deklarierten Willen des EU-Parlaments,
die EU-Kommission vor den Lobbyisten
der Mobil- und Telefonkonzerne eingeknickt ist und die Interessen der Kon-
sumenten wiederum komplett ignoriert
werden. Für die Telekom Industrie sind
die Roaming-Gebühren reiner Gewinn.
Die ULC bedauert zutiefst, dass es
erneut an dem nötigen politischen
Willen und Mut fehlt, um die Interessen
der Konsumenten zu vertreten und zu
verteidigen.
Daher fordert die ULC die Luxemburgische Regierung auf, sich
innerhalb des europäischen Ministerrats für die Abschaffung
der Roaming-Gebühren, sowie
vom EU-Parlament gestimmt,
im Interesse der Verbraucher
einzusetzen. Vor allem aufgrund
der spezifischen luxemburgischen
Situation, wo die Verbraucher sich
des Öfteren in den Grenzregionen
aufhalten, wäre dies von großer Bedeutung.
Februar 2015 I N°02 I 17
Haushalt/Ménage
Preiserhebung Getränke (12/01 - 18/01/2015)
Cactus
Prix/
kg/l
Prix
Bernard-Massard Cuvée de l‘écusson brut
11.40
8.55
Caves Desom Crémant Tradition Brut
10.33
7.75
Caves Gales blanc de blanc brut
10.92
Poll-Fabaire brut
10.33
Poll-Fabaire Crémant Cuvée cult
21.13
Colruyt Gasperich
Remarque
Prix/
kg/l
Prix
10.60
8.19
7.75
15.85
Remarque
Colruyt Sanem
Prix/
kg/l
Prix
7.95
10.59
10.47
7.85
9.32
6.99
18.08
13.56
Remarque
Match Me
Prix/
kg/l
Prix
7.94
11.33
8.50
10.93
8.20
11.72
8.79
8.92
6.69
9.59
7.19
22.41
16.81
13.97
10.48
Crémants Luxembourgeois 75 cl
Caves Krier Frérers crémant de Luxembourg brut
Champagnes 75 cl
Laurent-Perrier brut
35.33
26.50
0.00
33.27
24.95
39.03
29.27
Moët & Chandon brut
39.13
29.35
26.60
19.95
37.27
27.95
46.92
35.19
MUMM brut Cordon rouge
31.33
23.50
26.00
19.50
26.00
19.50
38.76
29.07
Piper Heidsieck brut
30.00
22.50
0.00
26.60
19.95
Veuve Clicquot brut
46.00
34.50
42.00
39.99
29.99
43.99
32.99
Amer Picon 70 cl
15.54
10.88
9.59
9.59
12.99
9.09
Calvados Père Magloire fine 70 cl
20.07
14.05
19.36
13.55
Campari 1 l
12.95
12.95
11.95
11.95
Cynar 1 l
11.25
11.25
10.49
10.49
Limoncello Beltion 70 cl
12.13
8.49
Porto Cruz Tawny 75 cl
8.67
6.50
Porto Sandeman Ruby 75 cl
7.50
7.50
Porto Calem Velhotes Tawny 75 cl
9.04
6.78
Rosport classic verre 6x1 l
0.86
0.86
Rosport classic pet 6x0,5 l
1.20
3.60
Rosport classic pet 6x1 l
0.66
3.95
promo
Rosport bleu verre 20 x0,5 l
0.00
Rosport bleu verre 6x1 l
1.78
0.89
1x
0.84
5.02
0.65
3.90
Rosport bleu pet 6x0,5 l
1.28
0.64
1x
1.10
3.30
1.14
3.42
Ropsort bleu pet 6x1 l
0.79
4.75
Viva verre 6x1 l
0.12
0.69
Viva pet 12x0,33 l
1.14
4.50
Viva pet 6x0,5 l
1.07
3.20
Viva pet 6x1 l
0.65
3.90
Viva pet 6x1,5 l
0.38
3.40
31.50
Alcohols
promo
bon
-0,75€
Promo
+33%
gratuit
6.29
4.72
8.99
13.49
6.60
4.95
0.75
3.36
1.10
3.30
1l
12.49
1,5 l
12.49
6.97
5.23
9.15
13.72
7.36
5.52
0.75
3.36
0.19
0.57
1,5 l
9.40
9.40
17.62
17.62
12.49
12.49
11.82
11.82
9.32
6.99
12.52
9.39
8.96
6.72
0.58
3.50
1.20
3.59
0.79
4.74
0.84
5.02
0.65
3.90
1.13
4.47
Eaux
18 I Februar 2015 I N°02
1l
1l
0.50
1.03
promo
0.45
6x75 cl
6x75 cl
3.01
3.08
4.02
1.13
0.46
3.40
0.69
1x
1.05
3.15
0.64
3.86
0.47
4.27
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
ersch
Remarque
Delhaize Alzingen
Prix/
kg/l
Prix
11.32
8.49
10.52
7.89
9.00
6.75
20.52
15.39
Remarque
+ bon -50
cts
Delhaize Gasperich
Prix/
kg/l
Prix
Remarque
Auchan Kirchberg
Prix/
kg/l
Prix
11.32
Remarque
Cora concorde
Prix/
kg/l
Prix
8.49
11.80
Foetz
Remarque
Prix/kg/l
Prix
8.85
10.59
7.94
10.52
7.89
9.87
7.40
10.59
7.94
10.04
7.53
9.00
6.75
9.99
7.49
12.55
9.41
9.76
7.32
20.52
15.39
20.52
15.39
21.51
16.13
20.88
15.66
11.33
8.50
12.19
9.14
14.24
10.68
Remarque
35.32
26.49
35.32
26.49
35.32
26.49
39.27
29.45
35.95
26.96
39.27
29.45
54.65
40.99
38.39
28.79
39.95
29.96
39.05
29.29
31.32
23.49
31.32
23.49
30.07
22.55
33.24
24.93
31.88
23.91
32.65
24.49
32.65
24.49
26.53
19.90
33.23
24.92
29.83
22.37
43.99
32.99
43.99
32.99
39.93
29.95
44.75
33.56
44.09
33.07
1l
14.39
14.39
1l
13.27
9.29
12.99
12.99
13.22
13.22
1l
19.75
19.75
1l
25.56
17.89
19.36
13.55
19.70
13.79
19.36
13.55
14.27
9.99
70 cl
13.49
13.49
13.49
13.49
12.49
12.49
12.49
12.49
promo
11.50
8.05
70 cl
10.89
10.89
10.49
10.49
10.95
10.95
10.89
10.89
promo
12.07
8.45
11.84
8.29
12.29
8.60
15.91
11.14
8.47
6.35
6.99
6.99
6x75 cl
+bon - 3€
+33%
gratuit 1 l
1l
1l
8.47
6.35
8.27
6.20
9.73
7.30
8.53
6.40
9.00
6.75
4.50
6.75
10.84
8.13
10.17
7.63
8.47
6.35
9.04
6.78
9.21
6.91
9.71
7.28
0.59
3.54
1.14
3.42
1.10
3.30
1.14
3.42
1.15
3.45
1.14
3.42
0.79
4.75
0.79
4.75
0.78
4.68
0.78
4.68
0.78
4.68
0.86
5.16
1.18
3.54
1.14
3.42
1.14
3.42
1.15
3.45
1.14
3.42
0.78
4.69
0.78
4.69
0.58
3.45
0.75
4.50
0.58
3.45
0.65
3.90
0.79
4.75
0.50
3.01
1.09
4.32
1.09
4.32
1.07
4.25
1.09
4.32
1.05
3.15
1.14
3.42
1.03
3.09
1.02
3.05
1.03
3.10
0.63
3.79
0.58
3.48
0.62
3.72
0.61
3.68
0.62
3.72
0.46
4.14
0.46
4.14
0.38
3.45
0.46
4.14
0.39
3.55
Februar 2015 I N°02 I 19
promo
Haushalt/Ménage
Online-Betrug kann teuer werden.
Les arnaques en ligne peuvent vous coûter cher.
www.bee-secure.lu/clever-klicken
E-Dating
Moderne Romanze oder Liebesbetrug? Den oder die
Seelenverwandte(n) im Internet zu suchen, ist heute für viele
Menschen selbstverständlich. Und manchmal funktioniert
es auch. Wer jedoch allzu leichtgläubig ist, oder sich von
seinen Gefühlen verleiten lässt, geht ein gewisses Risiko ein.
Die gängigen Betrugsmaschen
Fake-Profile und gefälschte Fotos
Fotos können bearbeitet oder komplett gefälscht sein. So
kann sich zum Beispiel hinter dem Bikinifoto einer Frau mit
Traummaßen ein übergewichtiger Bartträger verstecken.
Identitätsdiebstahl
Manchmal werden Profile im Namen von tatsächlich
existierenden Personen kreiert, in der Absicht, ihnen zu
schaden oder sie zu erpressen.
Geldforderung („Romance Scam“)
Nachdem sie ein Vertrauensverhältnis zu Ihnen aufgebaut
hat, fragt Ihre Kontaktperson Sie nach Geld, das sie z.B.
nach einem angeblichen Unfall oder einem anderen Notfall
dringend benötigt.
20 I Februar 2015 I N°02
Krankhafte Lügner und falsche Singles
Sie tummeln sich in großer Anzahl auf E-Dating-Portalen.
Es steht uns nicht zu, ihr Verhalten zu beurteilen. Allerdings
wüsste man als ernsthaft Suchende(r) schon gerne im
Vorfeld, ob der/die Auserwählte auch wirklich verfügbar ist,
oder nur auf der Suche nach einem Seitensprung.
Prostitution
Leider gibt es auch Menschen, die versuchen, Geschäfte
auf Partnerbörsen zu treiben. Und manchmal sind die Dinge
von Anfang an nicht klar erkennbar: Deshalb noch einmal:
Sobald Geld ins Spiel kommt, sollten Sie die Flucht ergreifen.
Cybersex: Seien Sie sich der möglichen Konsequenzen
bewusst... („Sextortion“)
Wer sich vor der Webcam zu intimen Handlungen hinreißen
lässt, läuft Gefahr, dass Kriminelle diese Bilder speichern
und anschließend zur Erpressungszwecken nutzen.
Es gibt weder ein Wundermittel noch einen technischen
Schutz gegen Betrüger auf E-Dating-Portalen. Informieren
Sie sich und lesen Sie Erfahrungsberichte von Menschen,
die bereits viel Erfahrung im E-Dating haben. Skepsis ist
oberste Priorität!
Ausführliche Tipps und Infos: www.bee-secure.lu
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
Online-Betrug kann teuer werden.
Les arnaques en ligne peuvent vous coûter cher.
www.bee-secure.lu/clever-klicken
Sites de rencontre
E-Dating : romance moderne ou arnacoeur?
Chercher l’âme sœur sur Internet est devenu banal. Et
parfois, ça marche. Mais ce n’est pas sans risque si on est
trop naïf ou si on se laisse emporter pars ses sentiments.
Reconnaître les arnaques courantes
Faux profils et photos truquées
Les photos peuvent être truquées ou complètement
fausses. Derrière une créature de rêve en bikini, se cache
parfois un gros barbu.
Usurpation d’identité
Parfois, des profils sont créés au nom de véritables personnes, dans l’intention de leur nuire ou de leur faire du
chantage.
Demande d’argent („Romance scam“)
Après avoir établi une relation de confiance, votre
interlocuteur(trice) vous demande de l’argent suite à un
soit disant accident ou une situation de détresse.
Mythomanes et faux célibataires
Ils sont légion sur les sites de rencontre. Il ne nous appartient pas de juger. Simplement, on préfère savoir si l’élu(e)
de notre cœur est réellement disponible ou bien si il (elle)
cherche juste une relation extra-conjugale.
Prostitution
Malheureusement, certaines personnes essayent également
de faire du commerce sur les sites de rencontre. Et parfois,
les choses ne sont pas claires dès le départ. Encore une
fois, dès qu’on parle d’argent, fuyez.
Cyber Sex : attention aux conséquences…
(„Sextorsion“)
Là encore, il ne nous appartient pas de juger. Chacun
a le droit de s’amuser comme il l’entend… Mais les cas
désastreux sont nombreux. En vous entraînant dans ce
genre d’expériences, des escrocs peuvent enregistrer des
images de vous en mauvaise posture, pour exercer ensuite
un chantage sur vous. Pensez aux conséquences que
pourraient avoir la divulgation de vos images les plus intimes.
Il n’y a pas de remède miracle ni de protection technique
contre les arnaques sur les sites de rencontre. Surtout,
informez-vous et tenez compte des témoignages de ceux
qui ont déjà été confrontés à ce type d’arnaque. La méfiance est de mise.
Pour plus d’infos détaillées: www.bee-secure.lu
Februar 2015 I N°02 I 21
de Konsument
Zoom
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
L’ULC rencontre l’ABBL
Une délégation de la direction de l’Association des Banques
et Banquiers Luxembourgeois a rencontré les membres
de la direction de l’Union Luxembourgeoise des Consommateurs.
Le principal point à l’ordre du jour était les contrats de crédit hypothécaire à taux variable. L’ULC avait reproché aux
banques de la place un certain manque de réactivité lors
de baisses du taux d’intérêt directeur de la Banque Centrale
Européenne ou de baisses générales des taux d’intérêts sur
le marché, ce d’autant plus que ce manque de réactivité se
remarque particulièrement en cas de baisse des taux, mais
non pas en cas de hausse.
L’ABBL a précisé qu’aucune disposition nationale spécifique n’impose d’obligations concrètes à charge des
banques ou des établissements de crédit en ce qui concerne l’adaptation des taux d’intérêts stipulés variables.
D’autre part, la répercussion d’une variation des taux de
référence, et notamment du taux directeur de la Banque
Centrale Européenne, sur les taux d’intérêts débiteurs des
crédits hypothécaires, dépend largement du modèle de
refinancement de chaque banque. Il ne faut pas perdre
de vue non plus les impératifs et intérêts économiques
auxquels le prêteur se voit astreint tout au long de la durée
de l’emprunt hypothécaire. L’ABBL a donc signalé qu’il n’y
a pas de lien nécessaire et direct entre une variation du
taux directeur de la Banque Centrale Européenne et le taux
débiteur sur les emprunts hypothécaires.
L’ULC pour sa part a insisté sur une plus grande transparence
en rapport avec les critères à la base de telles variations
potentielles.
Les difficultés rencontrées lors de l’exécution de domiciliations sous le nouveau régime SEPA a été un autre point de
discussion. L’ULC et l’ABBL ont regretté un certain manque de
réactivité de nombreuses entreprises qui ont attendu jusqu’à
la dernière minute avant de se conformer aux exigences de
la réglementation SEPA (Single Euro Payments Area).
Finalement, les représentants des deux organisations se sont
mis d’accord à se rencontrer de façon régulière à l’avenir
pour s’échanger sur les questions de politique monétaire
et bancaire.
Februar 2015 I N°02 I 23
Zoom
ULC unterschreibt Abkommen mit
Verbraucherschutzminister Fernand Etgen
Die ULC unterschrieb die Finanzkonvention für das Jahr
2015 mit dem für Verbraucherschutz zuständigen Minister
Fernand Etgen.
Die Vorteile der außergerichtlichen Schlichtung liegen auf der
Diskutiert wurde bei dieser Gelegenheit auch das Gesetzesprojekt über die außergerichtliche Schlichtung von
Verbraucherstreitfällen. Bekanntlich verfügt die ULC selbst
über mehrere Schlichtungsinstanzen in den Bereichen Versicherungen, Pauschalreisen und Textilien.
schneller erzielt werden.
Das Gesetzesprojekt hat zum Ziel die außergerichtliche
Schlichtung von Streitfällen in Luxemburg zu institutionalisieren sowie eine weitere Schlichtungsinstanz zu schaffen,
welche in allen Bereichen zuständig ist in denen bislang
noch kein diesbezügliches Organ besteht.
kommt hierbei der Lebensmittelsicherheit beziehungsweise
Hand. Sie ist bedeutend kostengünstiger und zeitsparender
als ein Gerichtsprozess und ein Resultat kann in aller Regel
Minister Etgen unterstrich die Koordinationsrolle seines
Ministeriums bei der gesamten Gesetzgebung welche die
Verbraucher betrifft. Seine besondere Aufmerksamkeit
der Lebensmittelauszeichnung zu.
Die Verantwortlichen von ULC und dem Ministerium vereinbarten sich regelmäßig und gegenseitig zu konsultieren.
Neujahrsempfang bei der ULC
„Alle Jahre wieder“
24 I Februar 2015 I N°02
Test-Revue
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
ULC-Test-Revue Bestellschein / Bon de commande 02 / 2015
Schicken Sie diesen Bestellschein zurück an die ULC. Renvoyez ce bon de commande à l’ULC.
ULC I 55, rue des Bruyères I L-1274 Howald
Mitglieder erhalten 3 Testresultate kostenlos, jede weitere Anfrage wird mit 0,50 EUR berechnet.
Der Versand von Testresultaten kann wegen der Urheberrechte nur an Mitglieder erfolgen.
Nos membres reçoivent 3 tests sans frais, toute demande supplémentaire est facturée 0,50 EUR.
L’envoi de tests est réservé à nos membres pour des raisons de droits d’auteur.
Name / Nom
Vorname / Prénom
Mitgliedsnummer / Numéro de membre
Email-Adresse/adresse email
Adresse / Adresse
Wohnort / Localité
01. Räucherlachs : Das Büfett ist eröffnet.
Die „STIFTUNG WARENTEST“ führte einen Test (SW01-15-022) von Räucherlachs durch.
02. Elektrische Kinderzahnbürsten : Putzmaschine wie die Großen.
Die „STIFTUNG WARENTEST“ führte einen Test (SW01-15-028) von elektrischen Kinderzahnbürsten durch.
03. Tablets : Auffallen mit allen Mitteln.
Die „STIFTUNG WARENTEST“ führte einen Test (SW01-15-040) von Tablets durch.
04. Haartrockner : Mähnen zähmen.
Die „STIFTUNG WARENTEST“ führte einen Test (SW01-15-064) von Haartrocknern durch.
05. Skihelme mit Visier : Helme mit integriertem Windschutz für die Augen bieten Skifahrern
besonderen Komfort auf der Piste.
Die „STIFTUNG WARENTEST“ führte einen Test (SW01-15-082) von Skihelmen mit Visier durch.
06. Cigarette électronique et e-liquides : Des progrès, mais peut mieux faire.
L’Institut National de la Consommation, qui édite la revue „60Millions de Consommateurs“ (60M15-500-027), a procédé à
un essai comparatif d‘e-liquides.
07. Aspirateurs Robots : Il ne faut pas trop leur en demander.
L’Institut National de la Consommation, qui édite la revue „60Millions de Consommateurs“ (60M15-500-038), a procédé à
un essai comparatif d‘aspirateurs robots.
08. Ordinateurs Ultrabooks
L‘Union Fédérale des Consommateurs,qui édite la revue „QUE CHOISIR“ (QC15-532-044), a procédé à un essai comparatif
d‘ordinateurs ultrabooks
09. Tables de cuisson à induction : 19 Tables de cuisson à induction.
L‘Union Fédérale des Consommateurs,qui édite la revue „QUE CHOISIR“ (QC15-532-034), a procédé à un essai comparatif
de tables de cuisson à induction.
10. Lave-Vaisselle : 21 Lave-Vaisselle.
Bitte ankreuzen / Veuillez cocher
L‘Union Fédérale des Consommateurs,qui édite la revue „QUE CHOISIR“ (QC15-532-036), a procédé à un essai comparatif
de lave-vaisselle.
11. Bracelets : 12 Bracelets connectés.
L‘Union Fédérale des Consommateurs,qui édite la revue „QUE CHOISIR“ (QC15-532-046), a procédé à un essai comparatif
de bracelets connectés.
12. Frigos : Vous êtes nombreux à posséder un combiné réfrigérateur-congélateur.
L‘association Belge des Consommateurs, qui édite la revue „TEST-ACHATS“ (TA15-593-024), a procédé à un essai
comparatif de frigos.
13. Caméras de surveillance : TA a testé 7 caméras de surveillance pour l’intérieur d’une
habitation.
L‘association Belge des Consommateurs, qui édite la revue „TEST-ACHATS“ (TA15-593-035), a procédé à un essai
comparatif de caméras de surveillance.
Tests im PDF-Format per Email erhältlich! / Tests disponibles en format pdf par email !
Februar 2015 I N°02 I 25
YOU LC!!
Problèmes avec un achat soldé, que faire ?
Du 2 au 31 janvier dernier se sont tenues les traditionnelles soldes d’hiver.
Tu as plus que probablement profité
de celles-ci afin d’acquérir à bas ou
moindre prix, un vêtement, un accessoire de mode, du matériel électro,
etc.. Il se peut qu’après l’achat se
pose ou se soit posée la question de
l’échange ou du remboursement de
l’article soldé. Prenons un exemple
concret afin d’éclaircir ta lanterne : un
sac à main acheté soldé sur lequel tu
as constaté, une fois rentré chez toi,
un défaut au niveau des coutures.
Remboursement, échange, qu’en est-il
exactement ?
Le sac en question, bien qu’il ait été
vendu en période de soldes, bénéficie de la protection accordée par les
articles L-212-1 à 212-13 de la loi du 8
avril 2011 portant introduction du Code
de la Consommation, qui prévoit une
garantie légale de conformité de deux
ans à partir de la livraison du bien, à
moins que le vendeur ait initialement
clairement porté à la connaissance du
client que le bien est vendu avec des
défauts. Certains vendeurs préfèrent
en effet vendre à prix intéressant pour
26 I Februar 2015 I N°02
le consommateur des biens usés ou
grevés de vices de fabrication plutôt
que de les renvoyer au fabricant.
Dans le cas de ton sac à main, le
professionnel dispose d’un mois pour
remettre le sac en conformité (un mois à
partir de la date à laquelle le client s’est
décidé pour une mise en conformité).
Passé ce délai d’un mois, tu pourras,
si la mise en conformité n’a pas été
possible, exiger le remboursement
ou l’échange.
Il est en outre utile de savoir que si le
vendeur invoque une faute dans ton
chef, il devra, dans les six premiers
mois qui suivent la vente, en apporter la preuve. Passé ces six premiers
mois, il appartient au consommateur
de rapporter la preuve que le défaut
de conformité existait déjà au moment
de la délivrance du bien en question.
Il faut cependant savoir que le vendeur
n’est pas obligé d’échanger ou de
reprendre l’article vendu au cas où tu
veux le rendre pour une raison ou une
autre, sans qu’il présente un défaut
de conformité.
Certains vendeurs indiquent dans le
magasin (souvent à la caisse) que le
bien peut être repris ou échangé dans
un certain délai, cela peut aussi figurer
sur la facture d’achat. N’hésite pas à
vérifier tout cela. Mais sache qu’il ne
s’agit dans ce cas que d’un geste
purement commercial de la part du
vendeur.
Fort de ces quelques éclaircissements,
te voilà armé pour les prochaines soldes, celles d’été, qui auront lieu du 27
juin au 27 juillet inclus.
Encore un peu de patience donc, avant
d’en tirer parti !
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
Die Plattform Stop TTIP lädt zu einer öffentlichen Konferenz-Debatte rund um das Thema
TTIP vor Ort: Welche Folgen für die Kommunen und öffentliche
Dienstleistungen?
Die Konferenz findet statt
TTIP-Abkommen : eine Einschränkung des politischen
Handelspielraumes für Kommunen ? Welche Konzequenzen für öffentliche Dienste ?
Der Referent, Thomas Fritz, wird sich während der Konferenz
mit diesen Fragen befassen, indem er seine aktuelle Studie
„TTIP vor Ort: Folgen der transatlantischen Handels- und
Investitionspartnerschaft für Bundesländer und Kommunen »,
vorstellen wird.
Seit Juli 2013 verhandelt die EU mit den USA über das
Handels- und Investitionsabkommen TTIP (Transatlantic
Trade and Investment Partnership). TTIP berührt zahlreiche
Bereiche, in denen die Bundesländer und Gemeinden über
eigene Kompetenzen verfügen.
Das breite und für die Allgemeinheit überaus bedeutsame
Aufgabenspektrum von Bundesländern und Kommunen hätte
es gerechtfertigt, sie aktiv in die Entscheidungsfindung über
die Aufnahme der TTIP-Verhandlungen einzubinden. Doch dies
ist nicht geschehen. Ebenso wie große Teile der Öffentlichkeit
rätseln Landes- und Kommunalvertreter über den Inhalt, die
Reichweite und die möglichen Konsequenzen dieses Vertrags.
Am Donnerstag, den 26 Februar, um 18.00 Uhr,
im Casino syndical au 63, rue de Bonnevoie
à Luxembourg.
Programm
•
•
•
•
•
Empfang der Teilnehmer
Grußworte
Vortrag von Thomas FRITZ
Diskussion
Empfang
Die Konferenzsprache ist Deutsch. Es wird eine Simultanübersetzung angeboten. Die Teilnahme ist kostenlos.
Wenn Sie an der Konferenz teilnehmen möchten verschicken
Sie bitte eine e-mail mit ihrer Einschreibung an info@secec.lu.
Der Referent
Thomas Fritz ist freier Autor in Berlin mit den Schwerpunkten
Wirtschafts-, Entwicklungs- und Umweltpolitik.
Les organisations membres de la Plateforme Stop TTIP, invitent à une conférence-débat publique intitulée
TTIP sur place: Quelles conséquences pour les communes et les services
publics?
L’accord de libre-échange TTIP: une restriction des
compétences communales ? Quel impact pour les
services publics?
Le conférencier, Thomas Fritz, présentera son étude „TTIP
vor Ort: Folgen der transatlantischen Handels- und Investitionspartnerschaft für Bundesländer und Kommunen“.
Thomas Fritz fait dans le cadre de cette étude une analyse
essentiellement axée sur les conséquences du libre-échange
pour les services publics en général et plus particulièrement
pour les communes dans le contexte de la libéralisation et
de la privatisation.
Les Etats-Unis et l’Union européenne mènent depuis juillet
2013 des négociations en vue de conclure un Partenariat
Transatlantique de Commerce et d’Investissement (PTCI,
TTIP en anglais). Cet accord, s’il est adopté dans les termes du mandat européen de négociation, s’appliquera non
seulement aux États membres de l’UE, mais également à
toutes les composantes de ces États. Les collectivités territoriales, dont les communes et les municipalités ainsi que
leurs domaines de réglementation sont donc étroitement
concernées. Or celles-ci ne sont pas impliquées dans le
processus de négociation du TTIP.
La conférence aura lieu
Le jeudi, 26 février, à 18h00, au Casino syndical au
63, rue de Bonnevoie à Luxembourg.
Programme
•
•
•
•
•
Accueil des participants
Allocution de bienvenue
Intervention de Thomas Fritz
Questions-Réponses
Réception
La langue utilisée lors de la conférence est l’allemand. Une
traduction en français sera assurée. L’entrée est libre.
Si vous souhaitez vous inscrire à cette manifestation, envoyez
un courriel à info@secec.lu.
Le conférencier
Thomas Fritz est un auteur independant specialisé en politique
économique, développement et environnement.
Februar 2015 I N°02 I 27
YOU LC!!
Inserate/Annonces
ACHAT- ANKÄUFE
Ch. appareil photo YASHICA Electro 35,
ann. 1960 & commande à dist. pour
BANG & OLUFSEN VX 7000 BEO 4
Typ 4610 SW 30 Serie 11678193, Dhur,
tél.: 621691803.
Achète labour, prairies, forêts de hêtres
et/ou de chênes dans la région de
Doennange-Wincrange-Cler vaux,
Stélandre, tél. 26914091
Suche künstl. Weihnachtsbäumchen mit
Holzklotz, Müller, Tel. ; 398050.
DIVERS- VERSCHIEDENES
Z. verk. Briefmarken Luxemburg postfrisch
in Lindner-Album, inkl. Feuillet + Blöcke +
Carnet von 1984-2003 (20 Jahre), P
462€, Mazur, Tel: 750105.
A v. 308 exemplaires Merian (+/- 1980 2005) pour 150€, Domp, tel. 309055
A v. 15 boîtes-aux-lettres métalliques les
15 p. 85€, nouvelle peau de mouton
véritable (2 p) 55€, (à saisir), Gubbini, faire
SMS 621515238
Homme sérieux vide vos caves et greniers,
cherche tous articles anciens pour marché
d‘antiquité et brocante, Toum, tl.
691659090
Mir sichen eng léif Koppel déi un enger
Rondrees laanscht d’Agäis-Küste an der
Türkei interesséiert ass. Et geet vun
Lëtzebuerg aus matt 3 ganzer Deeg zu
Istanbul - dann Ephesus - Pergamon Bursa - (Staadt vun der Seid) Pamukkale
(Weltkulturerbe vun der Unesco) Izmir etc.
an nees heem, an daat wär vum 6. Mee
bis 13. Mee 2015, Block, tél. 596006
Besser Schoulresultater mat Nohëllef bei
Iech doheem, Mathematik, Englesch,
Däitsch, Franséisch, fir Primärschoul a
Lycée, Disiviscour, SMS „Infos Nohëllef“,
Tel. 691523763
Z. verk. ganze Soubry Atris historia 19481998, Benny u. Jenny 1957-1964, Heimat
u. Mission 1976-1989, Wehrtechnik
1978-1979, Hefte 3. Weltkrieg, AnnoEnzyklopädie der Antike, Weinfreund
1981, Merian 1977-1978, Tel.: 748433.
28 I Februar 2015 I N°02
A v. verres de cristal d‘arques, tuilleries/
Villandry 12 pces, vin blanc 12 pces, vin
rouge 12 pces, gouttes 12 pces, longdrink
12 pcs, p. 450€, Paul, tél.: 500243.
A v. manteau en mouton ret. , p. 100 € +
veste en mouton ret., p. 150 €, Clees, tél :
510017
A v. friteuse Fritel Inox 3 litr., ét. neuf, p. :
35€, Di Centa, tél, : 921821.
A v. marquise neuve, topline cassette 2,
alu. blanc, moteur somfy à gauche, coul.
bleu rayé, 3.5m x 2.5m, p. : 750 € (p.
d‘ach. 2434 €), Di Centa, tél. : 921821.
A v. 2 rampes en acier galvanisé,
15x30x120 cm, charge max. 4000kg, p. :
800 € / table ordi. en verre/acier, 55x100
cm, p. : 60 € / table TV, p. : 50 €, Hellers,
tél. : 338310.
Zu verk. Wintervorzelt Cortina Dwt Holiday,
200x150 cm, nur 2 x 10 Tage im Gebr.,
neuw., p. : 250 €, Christen, Tel. : 691380306.
IMMOBILIER INTERIEUR
- IMMOBILIEN INLAND
Pétange, à v. mais., +/- 150m2, hall
d‘entrée, , cuis, éq, ouv., salon séjour avec
cheminée, véranda, terrasse, (+/- 50m2),
ch. avec armoires intégrées, bureau, wc
séparé, 1er ét.: 2 belles chambres, dont 1
avec balcon, sdb avec baignoire, douches
et WC, ss : chaufferie, buanderies, cave à
vins, gge 2 voitures, chauffage au sol,
système alarme,14 ares, chalet ent. éq.
(kitchenette, WC sép., box fermé pour
tracteur de jardin), p. 890.000€ à disc.,
Faber, tél.: 691927557.
Steinsel A v. appart. 100m2 avec asc., 2
ch., terr. 24 m2 avec vue dégagée sur
parc, hall d‘entrée avec plac. coulissant,
grande cuis. éq., sdb avec baignoire et
douche, WC sép., cave, garage fermé, ét.
impecc., p. 520.000€ à disc., Blasig,
tél. 621312584. iblasig@pt.lu
Bridel A v. magnifique maison avec grand
potentiel, libre 3 côtés, +/- 300 m2, 4.25
ares, Forêt derrière, proche bus, commerces,
Lasnier, p. 1.300.000€, tél. 621215438
Zu. verk. Original Trainingsanzug von CF
REAL MADRID (Adidas), Abs. neu - noch
nie getr., Original Etik. von Adidas noch am
Anzug, Artikel ist noch nicht auf dem lux.
Markt erhältlich, Art.Nr. : F84072, Gr. L,
Ober- & Unterteil lang, Weiß/Schwarz, P. :
126 €, Kaiser, Tel. : 621188120.
Oetrange, à v. appart. 78m2, 2 ch. à c.,
cuis. éq., s.d.b. av. wc, grd living, balc.,
cave, empl. int., constr. 1998/1999, p.
385.000€, Bosseler, tél.: 691983135.
Zu verk. Playstation 3 Slim 320Gb, 2
controler (manettes), 22 Spiele, mit orig.
Verp. & Beschr., P. : 300 € / Tefal Bügelstation
GV 5010, 3x in Gebr., mit Garantie & Rechn.,
P : 55 €, Poyer, Tel. : 621700741.
Wecker, appart. à v., 78m2, 2 ch.à.c., cui.
éq., living, s.d.douche, WC sép., garage
privé, empl. ext., cave, ann. de contr. :
1999/2000, p. : 340.000 €, Streng, tél. :
661710092
V. Stichsäge Black&Decker KS999E, 600W,
3200U/min, wegen Doppelkauf, nur 1x
benutzt, absolut neuw. Zust., 3 Sägeblätter
inkl. P. : 50€, Laschette, Tel. : 621144507.
Walferdange, appart. à v., ent. rénové
dans rés. avec 2 app., 83,16 m2 habitables
+ 26,82m2 utilitaires, 2 ch. à c., bain/
douche éq., grand living, cuis. éq., 2
balcons, garage, 2 empl. ext., jardin, cave,
buanderie et cave commune. p.: 425.000 €,
Schroeder, tél. 331578.
Ze verk. verschidd. Deeler vun engem
Iëss- resp, Kaffee-Service ‚Botanica‘,
Villeroy & Boch, präiswert ze verk.,
Garavelli, Tel. : 621286761.
A v. télé-fax-rép. Philips à cartouche, p.
45 € / vélo de course, p. : 250 € / vélo
tourisme, p. : 280 €, Gubbini, tél. : 513146
(matin) & 621515238 (SMS).
A v. iMac 350, 64MB, 7 GB, CD, Modem,
coul. indigo (bleu clair), clavier, souris, p. :
400 €, Arrensdorff, tél. : 661177005.
LOCATIONS ETRANGER VERMIETUNGEN AUSLAND
Portiragnes-Plage (près de Béziers), à
louer, mais. de vacances dans domaine
sécurisé, 6 pers., tt conf., 3 ch. à c., 2.
s.d.b., grde terr. au soleil, gge et empl.,
piscine commune, 250m plage et
commerces, libre de juillet à mi-sept.,
Meysembourg, tél.: 691136560.
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
Capendu (village entre Carcassonne et
Narbonne), Languedoc-Roussillon (Châteaux
Cathares, Canal du Midi), 1) belle villa 160m2
sur 2 niv., s. terr. arb. et clos 2.000m2, fin.
soignée, propre et ent. éq., piscine privée, 4
ch., 2 s.d.b., 2 wc, cuis. éq., s.à m., TV,
DVD, gge, 2 terrasses couv. et bbq., mob. de
jard., buand., mach. à l., congél., ch. av. bal.
& moustiquaires 2) annexe indép., de 86m2,
cuis. éq., s.d.b., wc, salon, TV, plages à 50
min.(Leucate), lacs, idéal cyclistes. + rando.,
golf, équit., 2 gérants sur place, occup. max.
10 pers., anim. non admis/ voit. 920km de
Lux.,/ avion Ryan Air (Charleroi)/ tarifs de
location: 750-1.550€ p. sem./ infos +
photos + guides + films. DVD, Vilvens, tél.:
621264745 (LU), email: adrien.vilvens@
internet.lu.
Ferienhaus in Barcares (Frankreich, Nähe
Perpignan) für 4-5 Personen, direkt am
Mittelmeerstrand u. Nähe Salzsee/Etang
de Leucate (Surfparadies!),Poolnutzung im
Hochsommer, TV, DVD, Spülmaschine,
familienfreundliche Anlage,zu vermieten ab
224€/Woche, Rheude, Tel.: 00352484344
Cavalaire s/mer, (Var), très bel appart. à
louer, dernier ét., 2 ch. à c., 2 s.d.b., 2
terrasses, living, cuisine compl. équipée,
parking privé (rés. close), superbe vue mer
et montagnes, calme, prox. plages et
commerces, libre avril, mai, août 2015,
Russi, tél.: 621211186
Knokke, côte Belge, à louer, appart. de
vacances, 4 pers., 70 m2, 2 ch. à c., 2
s.d.b., living avec cuis. éq., balc., à 50m
de la rue Lippens, 450m de la plage, loyer
380-580€ selon saison, Gauche, tél.:
691310269
Irlande, Sligo, à louer, mais. au bord du
lac, 2 ch. à c., s.d.b., salon/ feu ouv., s. à
m., cuis. ent. éq., grd jard. devant et
derrière, BBQ, golf, équit., rand., plus.
plages à courte dist., électr., linge et
loc. barque inclus,, loyer : 450€/sem.,
Gray, www.holidayhousesligo.com, email:
dymphnagray@hotmail.com.
A louer, sup. chalet tout bois, tt conf., nonfumeur, 6 pers., 125m2,, TV (Lux), près du
monument de la source de la Moselle à
Bussang (F), piscine chauff. à 200 m,
gratuite pour mes clients, photos: www.
abritel.fr, (destination) n°1014431, email:
rodolphe.putz@wanadoo.fr,
00352 621283226.
Putz,
tél.:
à convenir, Gubbini, faire SMS 621515238
pour RV
St. Cyprien-Plage (Perpignan), verm.
Ferienhaus mit Garage in ges. Anlage mit
Schwimmbad, Tennis, 100m vom Strand und
Geschäften, 2 Schlafz., TV-Sat, Wasch+
Spülmasch., gratis WiFi, 2 Terrassen,
Gartengrill, frei ab 19.07 bis 23.08., Tel.
950576 oder mail: netty01@pt.lu
Luxembourg-Gare (rue Fort Neipperg,
près Place de Paris), à louer garage fermé,
p. 200 €, Daansen, tél.: 661270401
(apr. 18h).
De Haan (B), z. verlounen, Vakanzenhaischen, no beim Mier, an gesechertem
Park, 3 Schlofz., oppen Kichen-Living,
Spull- a Wäschmaschin, Trockner, WC
sep. an Buedz., SAT TV, miweléiert Terrass
mat Grill, Veloen, priv. Park., Hausdéieren
net erlabt. Fotoen enner www.vimar.lu,
Grün, Tel.: 26320918.
Differdange, à louer appart. de 60m2,
constr. récente, 1 ch.à.c., cui. équipée,
emplacement ext., asc., cave, loyer 1000
€/mois & charges 160 €/mois, disp. à
partir de 02/2015, Gomes, tél : 502009.
Torreilles-Plage (15km de Perpignan), à
louer pte mais. de vacances, ent. éq.,
2 ch., p. 600-700€/ sem., Krieps,
tél.: 307437.
Obidos, Portugal, (90 km de Lisbonne), b.
mais. de vac. à louer, 300m2, max. 10
pers., compl. éq., grd jard. av. piscine,
barg. et grde terrasse couv., 3 ch. à c. (1
en suite) + mezzanine, grd living au milieu
du vert, à 10 km des plages (Foz do Arelho)
et du golf et à 5 km de la b. ville de Caldas
da Rainha, p. mai, juin, sept., oct.: 900€/
sem., juillet, août: 1.100€/sem. (déjà louée
du 08.08.-29.08.2015),tél.: 621306368,
infos et photos: flaviacd@pt.lu.
Breskens, sud-est de la Hollande, (15 km
de Knokke, 20km de Bruges): à louer
bungalow 4 à 6 pers. , compr. séjour, cuis.
ouv., 3 ch., WC, s.d.b., terrasse, jardin,
dans domaine de vacances, 200 m de la
mer, Daansen, Facebook : Strandpark
Breskens, E-mail: schoneveld256@
yahoo.com, tél. : 661270401 (apr. 18h)
Cannes, croisette à 10 min., à louer,
appart., 1 ch. à c., grand living, balcons
vue dégagée, parking privé fermé, loyer
320-450€/ sem. selon période, LuttySchneider, tél.: 691433832.
LOCATIONS INTERIEURVERMIETUNGEN INLAND
Privé loue un local Luxembourg-Ville, Bd.
d‘Avranches au rez-de-chaussée +/- 50
m2, toilette, cuisinette, rénovée, libre, prix
Luxembourg-Kirchberg (Quartier du Kiem),
à louer garage fermé, p. 180 €, Daansen,
tél.: 661270401 (apr. 18h).
Bertrange, à louer, empl. int., ds nouv.
résid., rue de la Forêt, loyer 130€/ mois,
Arrensdorff, tél.: 661177005.
VENTES - VERKÄUFE
A v. skis (femmes), mod. 2009, Fischer
Pure My Style, 155 cm + fix. Fischer, p.
100€, Steil, tél.: 661310867.
A v. superbe bureau en palissandre top
(200x100cm), deux caissons-tiroirs, tr.b.
ét., photo sur dem., p.: 500€, Bernabei,
tél.: 575070/ 691575070.
Zu verk.: viele Baby-/Kleinkindsachen
(Laufgitter, Babybjörn, Bett usw.), viele
Spielsachen aus Holz (Rutschbahn, Zug usw.),
P. vhb., Boeres, Tel.: 26331721/691671785 .
A v. livres en néerlandais en bon état, liste
à demander à leon.lannois@gmail.com,
2€ le livre, vendu au profit d‘oeuvres
caritatives, Lannois, tél.: 23640478.
Privé vend bicyclette tourisme (Edy Schütz)
double emploi 280€ à discuter, 1 lampadaire
avec beau abat-jour 75€, 1 relax tissus gris
clair 25€, 1 siège-coin fait mains en bois 45
€, diverses appliques en fer forgé (fait
mains) belle 25€, 1 table ronde avec plaque
cristal rond (étain), belle, 85€. à saisir,
Gubbini, faire SMS 621515238
A v. 1 ens. repose bois en fer massif pour
cheminée 45€, répondeur, tel, fax PHILIPS
39€, tapis en laine, couloir en laine, Gobelin,
à p. d. 39 à 195€, faire offre, Gubbini, tél.
513146, matin, SMS 621515238
A v. 3 appliques 60W DORE MAT
NEUHAUS, état neuf, p.a. 360€ p.v. 100€,
1 écharpe (fourrure renard blanc) 15€, 1
Februar 2015 I N°02 I 29
Inserate/Annonces
lustre pour bougies en fer forgé 80€
(à disc.), 1 manteau 3/4 pattes de vison,
taille 38-40, 150€ (à disc.), Locatelli,
tel. 546883/691260556
verstellbar 35-39 sehr guter Zustand,
P.40€, Playstation 3 Slim 320Gb, 2
Controler + 22 Spiele, orig. Verp. &
Beschr., P. : 300 €, Poyer, Tel. 621700741
Z. verk. mehrere Kisten Haushaltswaren
(Tupperware,
Elektrogeräte,
usw.),
Zwiesel-Christinenhütte Gläser (orig.
verpackt), Dekoartikel, Pflanzentöpfe,
Handtaschen usw., Tel. 621406646
A v. 2 canapés égaux (1 can.lit & 1 can.
norm.), 180x80x75 cm, tissu, coul
bordeaux, p.à disc.: 250€ (can.lit) & 200€
(can.norm), Oliván, tél.: 691414217/444483.
A v. table de salon (chipendale) long. 1 m.
larg. 53 cm, h. 53 cm, prix intéress. à
disc., Nies, tél. 434528
A.v.
réfrigérateur-surgélateur
com.
Bauknecht, bon état, 60€, Lunettes
proche ‚Cartier‘ dio. ga.& dr.+2,00, p.n.
518€, p.v. 85€, Depiesse, tél. 621293260
Z. verk. Mikrowellengerät Panasonic NNCF760M, neuw. (unbenutzt!) mit Garantie
u. Rechnung, NP 391€, VP 250€, A.
Kuffer, Tel. 838384
A v. bureau Paidi 120x60, règlable
hauteur, inclinable, p.à d., Jossa, tél.
691798693
Z.v. Fotoapparat MINOLTA Dynax 505 Si
Super, Objektiv 28-200 Zoom, Automatik
Elekt. Blitzgerät 30TTL1 METZ, Tragetasche
dazu passend, alles einwandfrei, 220€,
Gudenkauf, 621383977
A v. tableau „Les chevaux de Camargue“
de BRAUCH, dim. 1,33 x 0,7m, 100€,
Drimeyer, tél. 621784512
Z.V. Lego: Mindstorms, Stativ „Cullmann“,
Fotoapparat CANON A720 IS 8.0 Mega
Pixels 6x200m, Stich und Laubsägetisch
„Wolfcraft“, Plattenspieler Telefunken
V208 Liftromantik, Spanntisch mit Pedalverstellung Master 800 „Wolfcraft“,Minolta
Dynax 600 si „Classic“, Objektiv Tamron
28-200 mm, Blitz Minolta Programm
5400 Hs,Tasche tamrac, Handy Nokia,
Coca-Cola Artikel: T-shirt, 2x Gläser
WM78 „0,3l“, Armbänder, Buch, Frising,
Tel. 621771933
Zu verk.Damen Kurzhaar-Perücke Blond
(echtes Haar) mit Sockel u. Transportkoffer,
1x getragen, P. 100€, Schlittschuhe
(Eishockey Jungen) + Tasche Gr.
30 I Februar 2015 I N°02
A v. four Zanker, 2 ans, blanc, électr.,
tr.b.ét., p.: 80€,/ z. verk.Wäschetrockner
Whirlpool (AWZ 125 Reverce), Abluft, 5kg,
150€/ MTK Kinderfahrräder & Damen
Trekking Rad, P. vhb., Daansen, Tel.:
661270401 (apr. 18h).
Ze verkaaf. Gitterbett Luna vun Team7 an
der Erle, inkl. latex. Kokos Matratz,
P.: 300€, Hoscheid, Tel.: 691195544.
A v. meubles fabr. à la main (1920-1940) :
table de s.à.m. (6-12 pers.) vernie au
tampon, 8 chais. recouv. de mohair,
bureau, bibliot./vitrine, arm. ch.à.c., buffet
hollandais, p.: au plus offrant, Kraus,
tél.: 691223249.
Z. verk. wegen Umzug : Einbau-Herd mit
Backwagen, Siemens Typ HTHB33, neuw.,
P.: 545€, Asseray, Tel. : 621611911.
Zu verk. Kommode mit 2 großen Schubl. in
hellbraun, helle Marmorpl., Art Louis XV,
100x53x82cm, P.: 300€, Scholtus, Tel.:
621134567.
A v. Maxicosi coul. rouge, sac de
couch.+housse d‘été+base isofix incl., p. :
65 € / landau & pousette Pericles Evolution,
sac de cou.+moustiquaire+adapt. pour
maxicosi incl., p.: 120€, Bodson, tél. :
661282983.
A v. Table s.à.m. en noyer de la marque
Hülsta Now (210x90cm) p.: 150€ / Lustre
moderne en fer forgé (p. d‘ach.: 1.500€)
p.: 150€, Ries, 621458805.
Zu verk. 2 Sessel plus Dreisitzer-Sofa, 1A
Zustand, 3 Jahre, wenig benutzt, Neup.
5000€, wegen Umzug & Platzmangel zu
verk., p.: 1800€, Feltes, Tel. : 23660083.
A v. pupitre Moll runner compact (1,25x70
cm), 1 armoire avec 4 tiroirs sur roues
(40x60 cm), une mobilight et une chaise,
p.: 330.-€, Backes, tél. : 621506394.
A v. vêtements de tailles 34-40 : vestes,
manteaux, fourrures fausses et vraies,
jeans, leggings, T-shirts, pullovers, blouses,
robes, jupes, écharpes, gants, gadgets,
bijoux fantaisie, sacs, chaussures de tailles
37-40, Trierweiler, tél.: 691381960.
A v. canapé 3 pl. (220 x 78cm) & 2
fauteuils (100 x 78cm) en velours clair
imp. fleurs, exc.état, p.: 380€, Disseldorf,
tél.: 23668874.
A v. patins t-blade tx13 point. 39, comme
neufs, avec nouv. lames, p.: 90€ à disc.
(prix neuf : 159.99€), Laschette,
tél.: 621144507.
A v. s. à m., compr. table ext., 6 ch., vitr.,
buffet, ét. exc., p.: 200€ à disc./ ancienne
bascule de ferme av. les diff. poids,
p.: 100€ à disc., Kieffer, tél.: 621170077.
Zu verk. antiker Schrank aus Eiche, der
obere Teil mit Glastüren (Glas mit Blei
eingesetzt), P.: 1000€, Neu, Tel.: 994053.
A v. repose-bois en fer-forgé massif p.
cheminée, p.: 55€ / 1 canapé-lit pour 2
pers., coul. bleu clair, p.: 55€ / 2
lampadaires, bois & étain, p.: 75€ / / relax,
coul. grise, p.: 25€ / appliques en fer
forgé, fait main, p.: 25€ / 1 commode av.
4 tiroirs, noyer, p.: 95€ / 1 belle table de
salon, ronde, en étain & cristal, p.: 85€ / 1
siège de coin, fait main, p.: 45€, Gubbini,
tél.: 513146 (matin) & 621515238 (SMS).
Zu verk. Wohnzimmertisch & 4 Stühle in
Eiche, P. 100€ / Couchtisch, Platte in
Marmor, Gestell in Schmiedeeisen,
147x55x77cm, P. 200€ / Zinnteller,
Spiegel, usw. billig abzug., Hoffmann,
Tel.: 691205713.
Z.v. Body Lumix G5 (leichte Gebrauchs
-spuren) mit Panasonic-Software, Akku,
USB-Kabel, Beschreibung, Fotobuch G5, 3
Objective (Cropfaktor 2), Sigma 30mm
(neu mit Garantie), Lumix 14-42 mm,
Lumix 45-200 mit Bildstabilisator (beide
gut erhalten), alle Objektive mit Deckeln,
UV-Filtern und Sonnenblenden, MakroAchromat + 5 (neuw.), Metz Digitalblitz
de Konsument
UNION LUXEMBOURGEOISE DES CONSOMMATEURS
Leitzahl 58, Polfilter Panasonic, Crumbler
Fotorucksack, nur als Set z.v., VP 950€,
Esly, 661348237/348237
Z.v. Trainer für die Mobilisation von
Personen nach Unfällen, Operationen etc.,
Thera Trainer sind therapeutische Trainer
N.P. 3.952€, Preis nach Übereinkunft,
Pedana, Tel. 511519
A v. 9 cassettes vidéo vierges pour
magnétoscope: 1 cass. FUJI SuperVHS
180‘, „8 cassettes TDK VHS 240‘, PV 15€
le lot ou 2€ la pièce, Glesener, tél. 491531
A v. aquarium „Aquatlantis“ meuble avec
aquarium, mesures: 35L x 30P x 150H, p.
75€, tél. 621230776
A v. 1 Wii avec 2 manettes, p. 50€/
Playstation 2 avec deux manettes, p. 50€,
b. ét., Mathieu, tél.: 621438070.
Z. verk. wegen Sterbefall, Oel/
Gasspezialkessel Buderus Logano G115
mit Brenner Lagotop, 28Kw, Regelgerät
Logomatik 2107 u. Lagotop Blaubrenner
BE 1.2 u. 2.2 u. Speicher-Wassererwärmer
160L, P 3.000€, Gonner, Tel.:
621369236/ 621300256.
Z.v. Weinschaf 200 Ltr., ganz gudden
Zoustand, 250€, Schmit, Tel. 23661477
Z. verk. Transportbox für Hunde bis 5kg, P
35€/ massive Wurfkiste für grössere
Kaninchen, P 15€, Sedy, Tel.: 23664005.
Z. verk. Holzregal (90x35 cm), P 5€/
Holzlanter (Kerz), H 90 cm, P 15€/
Poppenschaaf + Vitrine/ Auto Gepäckbox
(140x100 cm), P40€/ Hometrainer, P
40€, Becker, Tel.: 835780.
av. ts access. housse et 2ième accu, p.
45€, Navet, tél.: 621139392.
VENTES VOITURES AUTOVERKÄUFE
A v. Mercedes C Coupé Sport, 220 Cdi,
40.230 km, 04/2005, 150 CV - 110 kW,
ABS, airbag, air cond. man., alarme, ESP,
catalyseur, comm. radio volant, coul. mét.,
régl. de vitesse, direct. ass., int. part. alu,
jant. alu, ord. de bord, radars de recul,
phares anti-br., radio CD, rétros élec.,
sièg. chauff., susp. sport, verr. central.,
non-fumeur, phares xénon, sièg. élec., P. :
9.500 €, Schreiber, tél. : 691320036 &
330036 & 748536
A v. Toyota Auris Diesel 2.2 D-4d 177 de
06/2007, 68.000km, bleu foncé, int. cuir,
5 portes, manuel, 2231cm3, 176CV, bon
état, pneus hiv. avec jantes incl., p.:
10.000€, Cerqueira, tél.: 691376377.
Traktor Deutz 4006 mit Kabine, neue
Reifen 5.800 Stunden, 4.900€, Neu, Tel.
994053
A v. 4 pneus 205/65/15 sur jantes alu
(double emploi) 190€, 4 pneus Michelin
hiver (neufs) sur jantes 205/65/15, 240€,
Gubbini, tel. 513146, faire SMS
621515238
A v. Porte-ski et porte-vélo Thule peu
servi, tr.b.état, GPS, 8 CD pour Système
Navigation Carminat, prix intéress. à disc.,
Nies, tél. 434528
A.v. 4 pneus été MICHELIN Energy Saver
Radial, 195/65 R 15 91H, sans jantes
(neufs), 200€, Nickels, tél. 491694
Z. verk. 1 Fernsehtisch Rahmen aus
Buchenholz (H117, B106 cm), s.g. Zust., P
80€/ Bücher +/- 200 Stück, neuwertige
Romane auf französische Sprache, P
1,5€/St., Galmiche, Tel.: 661325285/
325285.
Z. verk. Honda CBR 250 RA, 06/12,
12.300km, Moto as an engem ganz
gudden Zoustand, läscht Revis. + neien
Pneu hannen 06/14, P 2.550€ ze disk.,
Mathieu, Tel.: 691592241.
A v. p. cse dble empl., tél. DECT, ét.
impecc, Philips CD295 duo, p. 28€/ tél.
DECT Panasonic KX-TG25, p. 17€/
Siemens Gigaset A140, P 17€/ Apple Ipod
Nano 4G, 8GB, av. tous access. et housse,
p. 55€/ Garmin Nüvifone G60 (GSM+GPS)
A v. Peugeot 3008 HDI, 110ch, FAP,
03/2011, 60.000km, prix à disc., Nittler,
tél.: 691792824.
A v. Infiniti FX37GT, 11/2011, 4x4,
9.880km, 320ch, ess., 3.7L-V6, pneus
hiv. s. jantes 21“ (3.770€), int. cuir noir,
finit. bois, boît. autom. 7 rapports, sièges
av. clim., toit ouv., véh. très soigné,
beaucoup d‘opts., carnet ét., p. cat.
55.500€, p.v. 36.000€ à disc., disp. de
suite, Schmit, tél.: 621252766.
Z. verk. 4 Felgen für Ford Mondeo, X-Max,
S-Max, Focus, usw... 205/55 R16, De
Dood, Tel.: 26917050.
A v. 4 jantes alu (6x14, 4 trous, entraxe
100) av. pneus été, Uniroyal Rain Expert,
175/65 R14, comme neuf (3.300km,
03/2014 av. fact.), p. 260€, Navet, tél.:
621139392.
A v. Opel Vectra, année 2003, ess.,
autom., 94.000 km, coul. grise, avec
pneus d‘hiv., cyl. 2198, p. 2500€, Clees,
tél.: 510017.
A v. Fiat Grande Punto Pop, 05/2014, 1.2
ess., 5 portes, 5.000 km, ét. neuf, aide au
stat., airbags lat., vitres obscurcies, volant
& pommeau cuir, ESP, Blue&Me, USB &
Aux, p.: 11.000€ (p. d‘ach.: 15.200€),
Clément, tél : 661221022/444483.
A v. Mercedes Classe B200, 02/2007,
noir-métal., ess. man., 119.000 km, toit
panoramique, pré-éq. GSM, connexion
iPod, pneus été et hiver, photos s/dem., p.:
7.800€, Wagner, tél.: 621239046.
Renault Espace 2.0 CDi 04/2012,
52.000km, gris mét., état neuf., 2ième set de
jtes/pn.,att. remorque, carnet d‘entr., non
acc., p.: 19.500€, Miller, tél. : 691688072.
A v. Thule Ski Box , état parfait avec clés
sécur. & barres rapid crossroad 775,
p.100€, Freres, tél.: 370771.
A v. : siège auto bébé, 9 à 18kg, Römer
Safefix Plus, isofix incl., coul. : khaki/rose,
housse d‘été, p.: 40€, Bodson, tél:
661282983.
A v. Alfa Romeo 156 2.0 de 2000,
24.000km, c.t. 08/2015, jam. acc., sièg.
cuir, radio Kenwood, p. : 1.500€ à disc.,
Ceplitis, tél. : 225004/225306, e-mail :
knielsen@pt.lu.
Februar 2015 I N°02 I 31
News
A. v. Mercedes Classe E de 1996, coul.
gris claire, 228.000 km, b.ét., p.: 1.900€
/ 4 pneus d‘été 205-65-15 sur jant.alu, p.:
190€ / 4 pneus hiv. 205-65-15, Michelin,
p.: 240€ / 2 couvert. de sièg., peaux de
mouton, p.: 55 €, Gubbini, tél.: 513146
(matin) & 621515238 (SMS).
A v. Mercedes C Coupé Sport, 220 Cdi,
40.230 km, 04/2005, 150 CV - 110 kW,
ABS, airbag, air cond. man., alarme, ESP,
catalyseur, comm. radio volant, coul. mét.,
règ. de vitesse, direc. ass., int. part. alu,
jant. alu, ord. de bord, radars de recul,
phares anti-br., radio CD,rétros élec., sièg.
chauff., susp. sport, verr. central., nonfumeur, phares xénon, sièg. élec., P.:
9.500€, Schreiber, tél.: 691320036 &
330036 & 748536.
Zu verk. 4 Winterreifen ohne Felgen,
Continental Contiwinter Contact TS800,
165/70 R14 (85)T, extraload radial
tubeless, +/- 200km gef., P.: 150€ (Neup.
260€), Hernandez, tél.: 691160123,
Email: amayagust@gmail.com.
A v. Suzuki Grand Vitara XL7, année
2005,1er prop., non accid., carnet, 7
places, en exc. état, 90000 km, p.:
9700€,
Schoorman-von-Leoprechting,
tél.: 26352434.
A v. Citroen C3 Exclusive, non fumeur,
toutes révisions faites, gris mét., 1,4
Essence, 103000km, mod. 2003, p.
2500€, Infalt, tél: 838733.
Nous tenons à informer nos affiliés que l’ULC décline
toute responsabilité quant à l’état des produits ou
logement proposés à l’achat ou à la location dans
cette rubrique.
Wir weisen unsere Mitglieder daraufhin dass die ULC
jegliche Verantwortung, was den Zustand der in dieser Rubrik angebotenen Produkte und Wohnungen
betrifft, ablehnt.
Nous nous réservons le droit de refuser toute annonce
à caractère commercial.
Wir behalten uns das Recht vor die Inserate welche einen kommerziellen Charakter aufweisen abzulehnen.
Conférence avec la Ministre
du logement Madame
Maggy Nagel le 23.3.2015
au Alvisse Parc Hôtel à partir
de 18.00 heures
Konferenz mit Wohnungsbauministerin Frau Maggy
Nagel am 23.3.2015 im
Alvisse Parc Hôtel ab
18.00 Uhr
Le marché du logement au Luxembourg
Der Wohnungsmarkt in Luxemburg
•
Comment agir contre la pénurie de logement?
•
Wie kann man der Wohnungsnot entgegenwirken?
•
Répercussions de l’augmentation de la TVA.
•
Auswirkungen der Mehrwertsteuererhöhung.
•
Quelles subventions étatiques le gouvernement
prévoit-il?
•
Welche staatliche Subventionen/Förderungen sieht
die Regierung vor?
•
Quelles mesures concrètes pour promouvoir
le logement social?
•
Welche konkreten Maßnahmen zur Förderung des
sozialen Wohnungsbaus?
•
Comment agir contre la spéculation des terrains
à bâtir?
•
•
Comment le gouvernement veut-il créer suffisamment
de logements à prix abordable ?
Wie kann man der Baulandspekulation
entgegenwirken?
•
•
Quelles sont les perspectives pour les jeunes
ménages ?
W ie will die Re gie r ung ge nug bez ahlbare
Wohnungen schaffen?
•
Welche Möglichkeiten haben junge Haushalte?
A quelles aides financières auront-t-ils droit ?
•
Welche Beihilfen können sie beantragen?
•
Download PDF
Similar pages
EL-2135 - Sharp Australia Support
Benutzerhandbuch für Skiklubs
Yamaha Tyros3 Installation guide
Jahresbericht 2012