Vidéo sous

Stage CAH 2011 – Stareso
Gérard THOUZEAU
Vidéo sous-marine : techniques de prise de vue
adaptées à la plongée scientifique
1. La vidéo sous-marine, pour quoi faire ?
• Visualiser des éléments de topographie, la zonation faune-flore le
long d’un transect
• Visualiser les patrons de distribution d’une espèce ou d’un assemblage
d’espèces (avec ou sans traitement d’images postérieur : % de recouvrement,
dénombrements, taille des agrégats ….)
• Visualiser le comportement d’organismes (proies/prédateurs, parades
nuptiales, ouverture valvaire d’un bivalve associée à la respiration et/ou à la
nutrition, défense d’un territoire, activité alimentaire d’un échinoderme en
fonction du cycle de marée, activité nycthémérale de certains organismes ….)
• Visualiser et identifier les différents éléments d’un chantier de
fouilles archéologiques
• Visualiser le positionnement ou le fonctionnement d’un capteur, d’une
station de mesure
• Faire de la communication : congrès, médias, collectivité territoriale
2. Quelques principes de base en matière de sécurité
GESTION DU MATERIEL ET DU MILIEU
• Attention aux variations de niveau
(équilibrage des oreilles, VR ….)
• Attention à l’essoufflement (encombrement, poids du matériel, apnées
répétées pendant les séquences)
• Le vidéaste qui se déplace est équilibré au dessus du fond
• Eviter le poumon ballast pour compenser un mauvais équilibrage
• Attention aux dangers de la faune, des épaves ….
• Sur des fonds vaseux, ne jamais se poser au fond
• Vigilance accrue en matière d’orientation (/ courant ….)
2. Quelques principes de base en matière de sécurité
GESTION DE LA PLONGEE
• Préparer le matériel suffisamment longtemps
à l’avance pour ne pas modifier le timing
de la plongée
• Vigilance accrue / instruments (manomètre, montre, profondimètre)
• Ne pas oublier la gestion de la palanquée, celle de la plongée
• Se conformer à ce qui était prévu au départ comme plongée ….
• Avoir anticipé ce que l’on fera de la caméra aux paliers
• Ombilical : attention aux risques d’ADD dans les membres supérieurs
3. Quelques principes de base en matière de prises de vues
• En surface, vérifier l’étanchéité du caisson, chasser les bulles d’air
• La flottabilité du caisson + éclairage + batteries est # nulle
• Le vidéaste qui se déplace est équilibré au dessus du fond
• Le vidéaste est positionné / courant s’il y en a
Visualisation des particules au voisinage des capteurs ….
Photo : E. Amice
3. Quelques principes de base en matière de prises de vues
• En surface, vérifier l’étanchéité du caisson, chasser les bulles d’air
• La flottabilité du caisson + éclairage + batteries est # nulle
• Le vidéaste qui se déplace est équilibré au dessus du fond
• Le vidéaste est positionné / courant s’il y en a
• Eclairage additionnel : fonction des objectifs (pas de source de
lumière pour des études du comportement) et des conditions ambiantes
(turbidité de l’eau, obscurité ….) ; pour des sujets proches uniquement
• Réglage des phares : idem photo (éclairage déporté, angle de 45°)
• Images en point fixe : utiliser un bâti, trépied
• Eviter de zoomer, utiliser le grand angle le plus possible (oblige à se
rapprocher mais l’image ne tremble pas, il y a moins de particules entre le
sujet et l’objectif, on peut utiliser un éclairage additionnel)
Exemple : cartographie des biocénoses marines
Certains grands angles vous permettent de filmer
quasiment au contact du sujet ….
Amphibico Phenom (WAL 94°)
Amphibico 94 degrees dome port
Le vignettage
La fonction Zoom
Zoomed out with the 94 degree
lens in the same position
Zoomed in with the +2 on
and 94 degree lens
La fonction Macro
Macro with the +2
Macro zoomed right in with the +2 on
3. Quelques principes de base en matière de prises de vues
• Protocoles de traitement d’images standardisés : apprendre à
filmer toujours à la même distance du sujet et/ou avec le même
angle de prise de vue (utilisation de piges ou quadrat possible)
• Ne pas « courir » après le sujet, ne pas être trop près
• Réaliser les travellings toujours à la même vitesse et à la bonne
vitesse (fonction du but recherché)
• Travelling : angle de ca. 45°/fond (pas 90°)
• Pour donner de la profondeur de champ, savoir se positionner /
plongeur qui travaille le long d’un transect
• Savoir se positionner / soleil (éviter les contre-jour)
• Varier les angles de prise de vue (G/D du sujet, fond/surface ….)
• Plans fixes : durée courte (5-10 sec.)
• Utiliser les écrans déportés et non les œilletons pour filmer
Mon œil droit regarde l’écran pendant que
mon œil gauche me positionne
par rapport au bâti …
Photo : E. Amice
L’absence de viseur déporté
me conduit tout droit
sur le caillou
et ses oursins ….
4. Le matériel existant
Seatool DX HC7 for
Sony HDR-HC7 HDV
Ikelite for Sony DCR-PC1000
Patima PHC-HC1 for Sony HDR/HC1
Sea&Sea VX-HC1PRO for SONY
HDR-HC1/HVR-A1J
Amphibico Dive Buddy EVO HD
Elite for Sony HDR-SR7/SR8
Seatool for SONY HDR-SR7_SR8
Sea&Sea VX-S2 for Sony
HDR-UX1_HDR-SR1
Ocean Top OcenaTop II
for Panasonic Digicam
De 500 à 10000 € et +
Patima Xacti for Sanyo Xacti VPC-HD1000/1010
Light & Motion STINGRAY for Sony HDR-XR520
/XR500/XR200/XR100/HC9/HC7/HC5
Navigator 900
Evo 2
Phenom
Plus c’est petit,
mieux c’est …
TRV 900
HDR FX1
SONY TRV 900 - AMPHIBICO Navigator 900
• Profondeur max : 100m
• Alarme si entrée d’eau (LED)
• Caisson en aluminium
• Poids : 220g
• Zoom 12x (optique)
• Grand angle de 55° (option : 100°)
• écran miroir déporté
• Photos possible
• Hydrophone
• Stabilisateur d’image en macro
• Balance des blancs manuelle
Réglage manuel de la balance des blancs
• Plage d’éclairement : 4 à 100 000 lux
• Système d’image 3CCD (capteur numérique transistorisé ¼ ‘’)
Next step : on pratique !