Présentation du nouveau Volvo FMX 3.8 MB

Présentation du nouveau Volvo FMX 3.8 MB
Présentation du nouveau
Un système de direction
révolutionnaire : la plus grande
invention depuis le servomoteur
Protection de toutes
les pièces essentielles
Le plus habile
dans la boue
Une mobilité extrême
Comme en plein jour
« Drive it
like you hate it »,
ne lui épargnez rien !
Ce slogan est devenu célèbre lors d’une
campagne menée par Volvo dans les
années 1960. Mais il n’a jamais été
aussi actuel qu’aujourd’hui. Le nouveau
­Volvo FMX est conçu pour supporter
les conditions de travail les plus difficiles
qui soient, et rien n’a été laissé au hasard.
Il peut heurter une pierre ou une
branche, toutes les pièces essentielles
sont protégées.
En termes de manœuvrabilité,
le nouveau ­Volvo FMX se comporte
davantage comme un utilitaire moderne
que comme un camion. Un système
de direction révolutionnaire minimise
les efforts du conducteur tout en
simplifiant et en accélérant le travail.
Au volant du nouveau ­Volvo FMX,
ne lui épargnez rien. Vous verrez qu’il
n’est vraiment pas rancunier !
3
Le nouveau volant offre
une multitude de positions
pour moins solliciter
les bras.
DIX
NOUVEAUTÉS
À LA UNE
Sommaire
« Nous avons
retiré tout ce
qui n’apportait
pas de valeur
ajoutée. »
Découvrez la plus grande
invention depuis le
servomoteur : le système
Volvo Dynamic Steering.
Deux des ingénieurs qui
« Les roues
sont les seuls
éléments qui
dépassent sous
le véhicule. »
Vous avez dit robuste ?
Assez en tout cas pour
déjouer tous les pièges
d’un chantier sans avoir
à s’arrêter pour réparer !
Le concept tridem trouve
toute sa raison d’être
lorsque les marges de
manœuvre sont serrées.
Et avec des essieux
Suspension pneumatique
et garde au sol ne sont
plus incompatibles.
Le Volvo FMX intègre
la première suspension
12 345
Conception
Sans robustesse,
la conception n’a pas
de raison d’être. Voilà
la philosophie à l’origine
du nouveau véhicule de
chantier Volvo, à toute
épreuve. Rencontrez Asok
­G eorge, concepteur en
chef des extérieurs, qui
vous expliquera pourquoi
il compare le véhicule
à un jean.
Page 6
Direction
Robustesse
Tridem
Garde au sol
ont participé à sa création
expliquent comment
neutraliser les nids-de-poule
et minimiser les efforts au
volant.
Assez puissant aussi pour
tracter jusqu’à 32 tonnes sur
sa barre d’attelage en acier
massif. Retrouvez tous les
détails dans ce témoignage.
Page 10
Page 14
directeurs parfaitement
positionnés, cette
configuration permet même
de tourner plus rapidement.
Désormais disponible avec
la nouvelle suspension
pneumatique et une garde
au sol plus haute, ce
véhicule est idéal aussi bien
pour la route que sur des
graviers.
pneumatique dédiée
au secteur de la
construction ; les
pièces essentielles sont
protégées et la garde
au sol est plus que
généreuse.
« Plus le terrain
est accidenté
et plus vous
apprécierez
cette nouvelle
direction. »
Page 18
Hans ­Bergqvist
Par rapport à une
configuration 8×4 classique,
le concept tridem réduit
le rayon de braquage du
Volvo FMX de 25 %
LE NOUVEAU VOLVO FMX
Page 20
Il y a même un pistolet à air
comprimé pour chasser
la poussière.
Entièrement repensée,
la cabine offre notamment
de meilleures solutions de
rangement et davantage
d’espace pour se
déplacer, mais ce n’est
pas tout : installez-vous
Protégez les phares puissants nouvelle génération
avec l’un des couvre-phares
interchangeables, voire les
deux.
« La garde
au sol d’une
suspension
à lames et
le confort de
la suspension
pneumatique. »
Bosse F
­ ranzon et Jeter
­Frleta nous éclairent sur ce
que la nouvelle suspension
pneumatique apporte
Jonas ­Odermalm
Faites la connaissance
du 8×6 le plus habile
dans la boue et découvrez
pourquoi la transmission
« Le meilleur
des deux
mondes,
tant pour le
conducteur
que pour
l’exploitant. »
Découvrez toutes
les nouveautés : les
configurations 4×4, 6×6
et 8×6 sont désormais
Hanna ­Degerman et Stig
­Elofsson unissent leurs
efforts pour proposer aux
conducteurs les meilleures
6 7 8 910
Espace de travail
confortablement sur le
nouveau siège et profitez
de la vue, avec toutes
les commandes à portée
de main, intégrées dans
le nouveau volant.
Suspension
pneumatique
au ­Volvo FMX et à son
conducteur lorsque la route
est semée d’embûches.
Page 26
Page 22
Mobilité
I‑Shift­
Phares
intégrale est un gaspillage
de carburant... sauf si
c’est un Volvo FMX. Une
mine d’informations sur la
mobilité dans les situations
délicates grâce à l’agilité
exceptionnelle des
véhicules Volvo à essieu
moteur avant.
disponibles avec la boîte de
vitesses automatisée Volvo
I‑Shift­. Terrain vallonné
et surfaces accidentées
peuvent maintenant rimer
avec confort et rendement
énergétique.
performances d’éclairage
possibles. Les solutions
halogène ou Bi-Xénon
offrent un sacré coup de
pouce pour maintenir la
productivité, une fois la
nuit tombée.
Page 32
Page 34
Page 28
Malin Gabre
Stig ­Elofsson
Certains équipements présentés ou mentionnés dans
cette brochure peuvent être proposés en option ou en
tant qu’accessoires. Leur disponibilité est susceptible
de varier d’un pays à l’autre en fonction de la législation
en vigueur. Votre Agent Commercial Volvo se tient à votre
disposition pour plus de détails.
Lorsqu’une piste caillouteuse se
transforme en tôle ondulée, un
nouveau type de suspension
pneumatique vient à point nommé
protèger les pièces essentielles.
En raison des limitations inhérentes au système d’impression, les couleurs représentées peuvent différer
légèrement des couleurs réelles. Volvo se réserve le
droit de modifier les caractéristiques des produits sans
préavis.
2013-fr0305 Printed in Sweden
DIX NOUVEAUTÉS À LA UNE
« Il est comme votre
jean préféré,
son caractère se
forge avec le temps. »
ASOK GEORGE, DESIGNER EXTÉRIEUR
1
Conception
1. Conception
Le nouveau ­Volvo FMX dégage un sentiment
de robustesse beaucoup plus affirmé qui reflète sa
véritable nature. Son design annonce la couleur,
et le véhicule tient toutes ses promesses de
robustesse et de durabilité.
Asok ­G eorge est responsable de la
conception des extérieurs chez ­Volvo Trucks. Il a un don
pour retranscrire visuellement l’identité de la marque Volvo.
« Le ­Volvo FMX est un véhicule de chantier qui inspire
solidité et robustesse comme Volvo sait le faire. Il dégage une
aura qui trouve toute sa place dans une carrière ou dans une
mine. Mais il est également séduisant et ne détonnerait pas
dans un aéroport, ou en ville au milieu de la population. C’est
ce mélange de beauté et de robustesse qui fait de ce véhicule
un véritable Volvo. »
FIDÈLE À SON APPARENCE. « Tous les principaux ingrédients
du FMX sont là, ils ont juste été perfectionnés ou améliorés.
La barre pare-chocs est plus solide et plus large, tout comme
les protections d’angle qui
présentent désormais les mêmes
fixations visibles pour faciliter leur
remplacement. Le dispositif
d’attelage central n’est plus recouvert
de panneaux en plastique et les
nouveaux phares sont positionnés
plus haut, là où ils risquent moins
d'être endommagés. »
« Nous avons
retiré tout ce
qui n’apportait
pas de valeur
ajoutée. »
NE RIEN CACHER, TOUT AMÉLIORER. Les fixations sont
désormais visibles. Leur conception a été améliorée, elle est
très fonctionnelle et offre une vraie valeur ajoutée. S’il est
nécessaire de remplacer un panneau de carrosserie ou une
protection d’angle, cette opération peut être réalisée très
facilement et rapidement. D’autres améliorations ont été
apportées sur le plan visuel, notamment un logo plus grand
et une barre oblique moulée. Mais qu’apporteront toutes ces
nouveautés sur le terrain ?
LE TRAVAIL DANS LA PEAU. « Les
conducteurs du ­Volvo FMX sont
des professionnels. Ils apprécient
les détails qui les aident à gagner en
efficacité dans leur travail quotidien.
Cette conception robuste leur
permettra d’en faire plus tout en
leur épargnant des retards fâcheux.
Bien sûr, le véhicule va être malmené
et marqué par ces opérations sur le
Asok ­George
terrain. Mais selon moi, cela devrait
plutôt le rendre encore plus attrayant. À l’instar de votre jean
préféré, son caractère se forge avec le temps ».
PLUS HAUT. Le véhicule fait forte impression lorsqu’on le voit
à l’œuvre sur un chantier. Bien plus bas en apparence, l’avant
de la cabine est surélevé de 40 millimètres et les plaques
de protection avant soulignent sa garde au sol augmentée.
Comme sur les autres modèles de la nouvelle gamme Volvo,
les nouveaux phares intègrent un éclairage LED en V, mais
dans un format inédit plus compact (reportez-vous à l’article
dédié, page 34).
POUR CONCLURE. Asok ­G eorge partage une dernière pensée
avant que nous quittions les lieux.
« Avec le premier FMX, nous avons donné naissance à une
icône de la conception dans le secteur de la construction.
Aujourd’hui, seulement trois ans plus tard, nous établissons
une nouvelle référence. Une fois de plus, nous changeons les
règles du jeu. » DIX NOUVEAUTÉS À LA UNE – CONCEP TION
9
Direction
2
Le système
Volvo Dynamic Steering :
La plus grande
invention depuis
le servomoteur
« Plus le terrain
est accidenté
et plus vous
apprécierez
cette
nouvelle
direction. »
12
2. Direction
Le système Volvo Dynamic Steering est
l’innovation la plus importante du secteur
depuis l’invention de la servodirection. Sur le
nouveau Volvo FMX, le système se montre
performant sur les surfaces les plus exigeantes
sur route comme en tout-terrain, tout en
réduisant la fatigue pour le conducteur.
LE NOUVEAU VOLVO FMX
Avec le système Volvo
Dynamic Steering, c’est
comme si le poids du
véhicule n’était plus
qu’un lointain souvenir.
« C’est exactement ce
dont le secteur de la construction a besoin :
des technologies intelligentes pour s’interposer entre les nids-de-poule et le conducteur »,
affirme Jan-Inge ­Svensson, ingénieur en
chef sur les châssis.
UNE DIRECTION DU BOUT DES DOIGTS.
L’assistance est progressive, si bien que le
système Volvo Dynamic Steering est très
performant à faible vitesse. Au volant d’un
véhicule transportant des charges lourdes, les
manœuvres les plus pénibles sont souvent
les braquages à faible allure. « Il n’est pas
rare de voir les conducteurs se pencher en
avant pour gagner plus de force dans le haut
du corps »,
explique ­Kristoffer
­Tagesson, ingénieur
en développement.
« Cette innovation
permet de diriger
un véhicule
à pleine charge
avec un seul doigt.
Soumises
précisément à la
force requise à chaque instant, les roues
tournent de façon homogène quel que soit
l’état du terrain. Cela rend la direction
beaucoup plus prévisible. »
« Ce sont
les nidsde-poule
insignifiants
qui posent
le plus de
problèmes. »
NEUTRALISATION DES NIDS-DE-POULE ET
GAINS DE PRODUCTIVITÉ. Comparé au
servomoteur qui équipe un véhicule
particulier, le système Volvo Dynamic
Steering présente plusieurs fonctions
complexes complémentaires. Il peut par
exemple neutraliser les imperfections de la
route, comme l’explique Jan-Inge ­Svensson.
« Là où un nid-de-poule aurait normalement
provoqué une secousse du volant, le système
neutralise ce type de désagrément avant
même qu’il atteigne le volant. Ce sont les
nids-de-poule insignifiants qui posent le
plus de problèmes, car sur une route
gravillonnée ils peuvent créer un effet
de tôle ondulée qui vous oblige à ralentir.
La direction peut donc freiner ou augmenter
votre productivité. »
LA FATIGUE EST UNE ÉPREUVE.
Lorsque de la glace se forme sur
le bitume ou sur un chantier, les
conducteurs peuvent ressentir
les vibrations dans tout le corps.
« En neutralisant ces désagréments,
nous rendons la conduite moins
fatigante. Et en atténuant la
fatigue des conducteurs, nous leur
permettons d’être plus alertes et plus
performants », précise Jan-Inge S
­ vensson.
LA SIMPLICITÉ MÊME EN MARCHE ARRIÈRE.
« Lorsque l’essieu avant du camion supporte
une charge de neuf à dix tonnes avec les
roues braquées au maximum, la marche
arrière n’est pas une mince affaire », affirme
­Kristoffer T
­ agesson. « Grâce au système Volvo
Dynamic Steering, vous enclenchez la
marche arrière et vous pouvez manœuvrer
sans aucun effort. Il vous suffit ensuite de
lâcher le volant pour redresser en douceur. »
Le système étant équipé d’un volant qui
retrouve sa position centrale, l’assistance
prend fin lorsque les roues sont entièrement
redressées. Cela vous évite de devoir tourner
le volant et renforce la stabilité dans les
situations délicates.
PRÉCISION EN TEMPS RÉEL. Le système
Volvo Dynamic Steering associe une direction
hydraulique à un moteur électrique et assure
85 % de l’effort de direction requis à faible
vitesse. Le moteur est commandé de manière
électronique 2 000 fois par seconde, ce qui
lui permet d’offrir une assistance idéale
à chaque instant. « Cela vous donne une idée
du niveau de précision », ajoute Jan-Inge
­Svensson.
« La technologie repose sur une plateforme avec assistance de couple, un concept
très évolutif dont les fonctions pourront
être étendues à l’avenir. D’après nous, cette
nouvelle solution est à la direction ce que
l’I‑Shift­a été à la transmission. Elle va
rencontrer un grand succès. »
DES PETITS DÉTAILS QUI COMPTENT
À VITESSE ÉLEVÉE. La nouvelle direction
peut également compenser les écarts de
DIX NOUVEAUTÉS À LA UNE – DIRECTION
frottements qui s’exercent sur les roues,
notamment en cas de freinage sur des
surfaces accidentées. Une autre fonction
compense la dérive de la direction causée
par l’inclinaison de la route, une source
d’agacement constante sur autoroute.
Ces deux fonctions renforcent la stabilité
directionnelle et neutralisent les forces
de direction. « Plus le terrain est accidenté
et plus vous apprécierez cette nouvelle
direction », poursuit K
­ ristoffer T
­ agesson.
« Même sur une configuration à plusieurs
essieux, avec le système Volvo Dynamic
Steering, c’est comme si vous conduisiez
un camion normal sur une route normale. »
MOINS DE DOULEURS LIÉES À LA FATIGUE.
De nos jours, même les jeunes conducteurs
commencent à souffrir de douleurs
à la nuque et aux épaules,
en particulier sur les
chantiers. « Sur ce
point, le système
Volvo Dynamic
Steering n’apporte
pas seulement des
avantages en termes
de confort », précise
Jan-Inge ­Svensson.
Jan-Inge ­Svensson
« Le système réduit la fatigue
du conducteur et optimise la productivité.
Pour le conducteur, cela peut lui permettre
de prolonger sa carrière sans souffrir de
problèmes d’épaules. Et avec la pénurie
de bons conducteurs sur le marché, une
diminution du nombre de congés maladie
alliée à une meilleure productivité sont
des atouts plus précieux que jamais ».
Nos deux ingénieurs semblent
visiblement satisfaits du travail accompli.
« C’est vrai », conclut ­K ristoffer ­Tagesson,
« le résultat dépasse même nos attentes. » 13
Pas d’inquiétude !
Il y a encore
20 tonnes
de marge
14
3
Robustesse
15
3. Robustesse
Le nouveau ­Volvo FMX est construit
pour résister aux rigueurs des missions
de chantier. Son crochet d’attelage est
suffisamment robuste pour supporter
32 tonnes. S’il heurte un tas de pierre
ou même un mur en béton, il devrait
pouvoir poursuivre sa mission comme
si de rien n’était.
« Nous avons fait la part
belle à la robustesse et
à la facilité d’entretien. »
Le concepteur de la nouvelle partie avant est une
personne posée et vive d’esprit qui aurait toute sa place sur une patinoire
de hockey sur glace. Hans ­Bergqvist décrit le travail réalisé : « Nous avons
fait la part belle à la robustesse et à la facilité d’entretien. De nombreuses
pièces en acier ont été ajoutées, mais l’augmentation du poids reste minime,
de l’ordre de cinq ou six kilos. Nous avons en revanche beaucoup gagné en
robustesse. »
Hans ­Bergqvist
LA RAISON DE SON ASPECT MASSIF ? « Les nouvelles versions de la barre d’attelage, de la
barre pare-chocs et de la plaque de protection sont toutes reliées à la barre de protection
avant à l’aide d’imposants supports. Cela crée un ensemble massif et confère une
résistance extrême à la partie avant, qui devient une véritable extension du châssis. Elle
peut absorber l’énergie d’un impact à faible vitesse comme un ressort géant. Et elle
élimine quasi totalement la fréquence propre et les secousses de la cabine qui vont avec »,
explique Hans ­Bergqvist.
UN EFFET RESSORT. L’un des tests qui permet de mesurer la robustesse de la structure
consiste à frapper l’avant du véhicule avec une colonne d’acier équivalent à 3 tonnes de
pression. La structure s’est comportée comme un ressort et a quasiment retrouvé sa forme
initiale.
Un choc contre un bloc de béton est également testé. Le véhicule heurte le bloc
à environ 5 km/h, générant une énergie colossale. La partie avant en acier fléchit
légèrement, mais retrouve en grande partie sa forme initiale. L’association du noyau
robuste de la partie avant du véhicule et d’un type souple de polypropylène sur le
­pare‑chocs tient toutes ses promesses.
16
LE NOUVEAU VOLVO FMX
La barre d’attelage est solide et peut être utilisée pour vous hisser jusqu’au pare-brise.
Comme un ressort géant, la robuste partie avant absorbe l'énergie d'un impact
à faible vitesse.
PLUS D’ACIER POUR UNE PLUS GRANDE DISPONIBILITÉ. « Les angles
du véhicule sont très exposés. C’est pourquoi les angles du
pare‑chocs sont constitués d’un acier de première
qualité de 3 mm d’épaisseur », indique Hans Bergqvist. Les nouveaux phares sont positionnés
plus haut au-dessus du pare-chocs, là où ils sont
mieux protégés (reportez-vous à l’article dédié,
page 34). Les panneaux de carrosserie sont séparés
et ne se chevauchent pas, ce qui permet de mieux
isoler tout dommage esthétique.
« Et si vous parvenez malgré tout à sérieusement
endommager l’avant du véhicule, vous pourrez sans doute
remplacer la pièce vous-même puisque les fixations sont visibles et
« Absorbe
l’énergie
comme
un ressort
géant. »
facilement accessibles. Voilà un point qui devrait ravir nos clients
en leur permettant de réaliser des économies tout en gagnant en
disponibilité. »
UNE CAPACITÉ DE TRACTION/POUSSÉE DE 32 TONNES. La barre
d’attelage est constituée d’un seul bloc en fonte. « Si le véhicule est
posé sur les essieux et que les roues patinent, une pelle mécanique
– ou un V
­ olvo FMX – peut vous sortir de là en très peu de temps.
Par ailleurs, la barre d’attelage est visible et vous pouvez l’utilisez
comme une échelle pour grimper sur l’avant de la cabine. La barre
est solide sur toute sa longueur, il n’y a aucun risque de fissure ou
de casse », conclut Hans B
­ ergqvist. Une poignée permet d’accéder
facilement au pivot d’attelage si nécessaire. DIX NOUVEAUTÉS À LA UNE – ROBUSTESSE
17
Le rayon de braquage du tridem est
25 % plus court que la configuration
8×4 équivalente avec châssis classique.
4
Tridem
Lors de manœuvres extrêmes, rien n’est
plus performant que le positionnement
stratégique de deux ou trois essieux
directionnels. Un châssis en tridem est
désormais disponible avec une nouvelle
suspension pneumatique idéale pour les
activités de chantier.
Côté économies,
il en connaît
un rayon
Des rayons de braquage
plus courts ne sont pas un atout uniquement
dans les espaces restreints. Peter ­Frleta,
du service de planification stratégique,
explique comment le temps peut être le
plus important levier d’économie. « On ne
parle pas nécessairement d’un virage en
épingle. Même un virage un peu serré sur
la route peut exiger d’engager un premier
braquage, de s’arrêter, de manœuvrer en
marche arrière, puis de repartir en tournant.
Ce type de situation est très rare avec
un tridem. Il est même possible d’accéder
à de petites parcelles résidentielles et de
décharger dans un jardin. » Et le temps
gagné lors des manœuvres est synonyme
de productivité accrue pour l’exploitant.
UN TRIDEM À SUSPENSION PNEUMATIQUE.
« Nous recommandons le tridem pour
toute activité de chantier, tant sur route
que sur piste. La nouvelle suspension
pneumatique et la garde au sol plus
importante font de ce véhicule une
solution très polyvalente. Et avec des
barres stabilisatrices robustes sur trois
essieux juste en dessous de la charge,
on obtient une stabilité au basculement
exceptionnelle », ajoute Peter ­Frleta au
moment où Bosse ­Franzon, responsable de
la planification des produits, fait son
d’importantes économies de
entrée dans la pièce.
carburant. Au vu de
« Si le véhicule est à vide
l’inconfort que représente
et que vous relevez un essieu
une conduite à vide sur
traîné pour économiser du
un chantier, la suspension
carburant, vous obtenez
pneumatique peut atténuer
également une meilleure
considérablement la
traction sur les roues motrices.
pénibilité pour le conducteur.
L’association d’une garde au sol
Bosse ­Franzon
supérieure et d’un essieu traîné relevé
LE MOT DE LA FIN. Bosse ­Franzon
facilite le franchissement de pentes plus
explique que le concept tridem provient
raides sans risque de se retrouver bloqué. »
de Scandinavie, et que la Suède est l’un
de ces pays où les nouveaux chantiers
commencent
SUR ROUTE ET EN TOUT-TERRAIN. « Dans
souvent par la
la plupart des cas, le blocage de différentiel
construction de
de l’essieu intermédiaire suffit pour que
la route pour
le tridem se comporte à merveille sur des
y accéder. « Ce qui
surfaces très glissantes », reprend Peter
est admirable avec
­Frleta. « C’est également un excellent
le tridem, c’est qu’il est efficace dans des
compromis si vous devez conduire sur
situations et sur des surfaces différentes,
route. Vous bénéficiez ainsi d’une
même dans les virages les plus serrés. »
manœuvrabilité synonyme de confort sur
Peter ­Frleta réagit alors en brandissant
des surfaces irrégulières et synonyme
le poing et s’exclame : « Plus d’essieux pour
d’économies de carburant sur route. »
les activités de chantier ! » « La stabilité au
basculement
est excellente. »
MOINS DE CARBURANT ET MOINS DE FATIGUE
POUR LE CONDUCTEUR. Les activités de
chantier impliquent généralement de rouler
à vide la moitié du temps. La possibilité de
relever un essieu peut s’accompagner
DIX NOUVEAUTÉS À LA UNE – TRIDEM
19
Toutes
les pièces
essentielles
sont
protégées
Le nouveau ­Volvo FMX établit une nouvelle
référence en matière de garde au sol. Les branches
jonchant le sol et les projections de pierres ne font
plus aussi peur qu’auparavant.
20
LE NOUVEAU VOLVO FMX
Les personnes qui
ont testé le nouveau véhicule équipé
de la suspension pneumatique ont toutes
déclaré que cet équipement allait devenir
indispensable, dans les forêts en Russie,
dans les carrières d’Afrique du Sud et sur
tous les chantier à travers le monde.
300 MILLIMÈTRES AU-DESSUS DU
SOL. Jusqu’à présent, la suspension
pneumatique était connue pour offrir
une garde au sol trop limitée pour
démocratiser son utilisation sur les
chantiers. Mais la nouvelle suspension
pneumatique arrière va changer la donne
(reportez-vous à l’article dédié, page 26).
Sa nouvelle conception repositionne les
pièces vulnérables (ressorts et soufflets)
au-dessus des essieux moteurs, où elles
sont moins exposées.
« La garde au sol atteint ainsi au
moins 300 mm et la suspension n’est
plus exposée aux pierres et aux rochers »,
5
Garde au sol
indique Bosse ­Franzon, responsable de la planification des produits,
avant de poursuivre : « Les freins à disques sont désormais protégés
par des cages de sécurité, mais même ces dernières se trouvent
à 340 mm au-dessus du sol. Les roues sont donc les seuls éléments
qui dépassent sous le véhicule. »
DES APPARENCES PARFOIS TROMPEUSES. Jonas ­Odermalm
est l’une des personnes en charge du nouveau châssis. Il précise
qu’avec la garde au sol, les apparences sont parfois trompeuses :
« L’avant du véhicule peut sembler haut,
mais les composants du moteur sont
montés juste derrière le pare-chocs.
Certains sont protégés par un capot en
plastique dont l’efficacité est illusoire.
En revanche, le V
­ olvo FMX est équipé
d’une plaque de protection extrêmement résistante pour protéger le radiateur
et les autres pièces essentielles. »
« Les roues
sont les seuls
éléments qui
dépassent
sous le
véhicule. »
qui est la pièce la plus basse, est désormais protégée derrière le
carter de l’essieu avant.
« Bien sûr, tous les éléments du châssis se trouvent entre les
essieux, mais ceux-ci ont toujours été surélevés sur un Volvo »,
précise Bosse ­Franzon. « Vu de derrière, rien ne dépasse sous
le châssis, ce qui permet d’éviter toute mauvaise surprise sur
des surfaces irrégulières, ajoute-t-il.
DES BRANCHES ET DES PIERRES. Le carter de protection qui
recouvre la partie inférieure de l’avant n’est pas nouveau, mais
il est unique dans ce secteur. « Cette plaque de protection peut
résister à un impact de 4,5 tonnes infligé par un objet de la
taille de votre poing », explique Jonas ­Odermalm. Elle crée une
surface plane du pare-chocs à l’essieu et protège le radiateur et les
composants du moteur des branches et des pierres. « Par ailleurs, si
vous rentrez dans un tas de sable, puis faites marche arrière, vous
ne risquez pas d’accumuler du sable sous le camion à la manière
d’une râpe à fromage ! », s’exclame Bosse ­Franzon en affichant un
large sourire. LE BAS DE CAISSE. Le tout nouvel essieu moteur avant joue
également un rôle important pour la garde au sol. Il a été décalé
de 100 mm vers l’avant pour améliorer l’angle d’approche
(reportez-vous à l’article dédié, page 26). La barre d’accouplement,
DIX NOUVEAUTÉS À LA UNE – Garde au sol
21
Un nouveau
design des
plus discrets
22
6
Espace de travail
Le nouveau tableau de
bord est conçu pour ne pas
distraire le conducteur
23
6. Espace de travail
Lors des ateliers de démonstration, les
conducteurs et les exploitants ont pu constater
l’importance d’être efficace dans leur activité.
Les discussions s’orientent immédiatement sur
le nouveau volant, le nouveau tableau de bord
et la nouvelle instrumentation de bord.
« La garantie
de journées
moins fatigantes
au volant . »
En accédant à la cabine, la première impression
mêle confort et fonctionnalité. Certains commentent les
améliorations apportées au siège du conducteur, et tous saluent
les espaces de rangement supplémentaires.
véhicule. Les conducteurs qui ont pris le volant du nouveau Volvo
FMX ont confirmé que la visibilité avait encore été améliorée. »
VOUS POUVEZ CHOISIR VOS COMMANDES ET LEURS
EMPLACEMENTS. De nombreuses améliorations
CONÇU POUR DURER. ­Louise ­K arlsson et Malin Gabre sont en
charge de la planification des produits. Quel meilleur endroit que
cette pièce baignée par la lumière du jour pour discuter avec eux
du design intérieur de la nouvelle cabine ? Nous nous trouvons
dans le bâtiment même où les premiers Volvo ont été construits.
« Les conducteurs doivent avant tout avoir une bonne visibilité
et être assis confortablement pour faire du bon travail »,
commence Malin Gabre, avant que son collègue ne poursuive.
« C’est pourquoi nous avons beaucoup travaillé sur la visibilité
et sur l’accessibilité : les commandes que vous utilisez le plus
doivent être facilement accessibles quelle que soit la stature
du conducteur. » La cabine du ­Volvo FMX étant installée juste
au-dessus du châssis, il est relativement facile de monter et de
descendre du véhicule.
VOIR CE QU’IL FAUT EN UN CLIN D’ŒIL. Les informations vitales sont
immédiatement accessibles pour le conducteur sur l’instrumentation
de bord, tandis que les commandes moins utilisées sont un peu plus
éloignées. L’écran d’information secondaire est désormais intégré dans
le nouveau tableau de bord en remplacement du modèle rétractable.
­Louise ­Karlsson explique pourquoi le design est aussi sobre et épuré :
« Il est important que l’intérieur de la cabine respire la sérénité, pour
que le conducteur reste concentré sur ce qui ce passe à l’extérieur du
24
techniques ont été apportées suite au lancement
récent du nouveau V
­ olvo FH. C’est le cas par
exemple des interrupteurs flexibles qui
permettent au conducteur de choisir les
fonctions qu’il souhaite rapprocher du volant.
« Vous pouvez les organiser à votre façon
si vous travaillez d’une manière que nous ne
pouvions pas anticiper », poursuit Malin Gabre.
­Louise ­Karlsson
NE FAIRE QU’UN AVEC LE VOLANT. Plusieurs commandes
jusque-là situées sur les commodos ont été intégrées au volant.
Elles y sont regroupées de façon logique et sont faciles à activer du
bout des doigts. D’après ­Louise ­Karlsson, cette nouvelle conception
sollicite également moins les bras : « Le nouveau volant offre une
multitude d’options de préhension, de sorte que le conducteur
trouvera toujours une manière confortable de tenir le volant. Avec
le système Volvo Dynamic Steering qui permet une conduite sans
efforts, cela améliore considérablement l’ergonomie de conduite. »
UN ESPACE DE TRAVAIL OPTIMISÉ. « La cabine a été envisagée
comme un espace de travail. C’est là que les conducteurs passent
la majeure partie de leur temps et qu’ils stockent tous leurs effets
personnels. Un nouvel espace de rangement a donc été créé à côté
LE NOUVEAU VOLVO FMX
du siège du conducteur pour les documents administratifs,
et l’espace de rangement dans la porte a été grandement
remodelé. Il est spacieux sans gêner la montée ou la
descente du véhicule », précise Malin Gabre.
La nouvelle cabine intègre de
nombreux détails pour faciliter
la vie des conducteurs, comme
une vasque plus grande sur le
tableau de bord avec un portestylos, un emplacement où poser
un téléphone et un espace avec une
prise USB. « Il y a même un portebouteille escamotable pouvant accueillir
une bouteille en plastique de 2 litres pour étancher
les plus grandes soifs », ajoute Malin Gabre.
« Il est
important
que l’intérieur
de la cabine
respire la
sérénité. »
DITES ADIEU AU SABLE ET AUX DÉBRIS. Un pistolet alimenté en air comprimé depuis le
siège constitue une autre nouveauté. ­Louise ­K arlsson explique son utilité : « Il permet
de nettoyer facilement les commandes et le tableau de bord dans un environnement
souvent très poussiéreux. Comme il n’y a pas de seuil ni de rebord de porte, la
poussière est facilement évacuée vers l’extérieur ! »
L’intérieur est dans un coloris plus foncé que sur le ­Volvo FM, moins sensible aux
taches et à la saleté : une teinte marron qui tire sur le noir baptisée Raven. DIX NOUVEAUTÉS À LA UNE – ESPACE DE TRAVAIL
Le design est
irréprochable. Et le
pistolet à air permet une
propreté permanente.
25
Lorsque
la route
ressemble
à ça...
accélérez !
26
Suspension pneumatique
Jusqu’à présent, la suspension pneumatique
s’adressait principalement aux conducteurs de
véhicules routiers, en raison d’une garde au sol
basse. Une équipe d’ingénieurs ­Volvo Trucks
a décidé de retourner cette suspension
pneumatique afin d’obtenir la garde au sol
d’une suspension à lames tout en bénéficiant
du confort et de l’efficacité de la suspension
pneumatique.
Sur un chantier, les
ressorts et soufflets qui dépassent sous l’essieu
n’ont pas leur place, car ils ne font qu’abaisser
la garde au sol. « Nous avons donc déplacé
ces éléments au-dessus de l’essieu moteur,
là où ils sont moins exposés », déclare Bosse
­Franzon, responsable de la planification des
produits. « La garde au sol atteint ainsi au
moins 300 mm et la suspension n’est plus
exposée aux pierres et aux rochers ».
INDULGENT MAIS FERME. Les améliorations
apportées aux stabilisateurs jouent également
un rôle important sur la nouvelle suspension
pneumatique.
Orientés vers
le haut et placés
en position
centrale entre
les essieux, ils
transmettent
l’énergie de la
route et de la
remorque sur la partie la plus rigide du
châssis, ce qui offre une plus grande stabilité
au roulement.
« La suspension pneumatique est
équipée d’un système de commande
intelligent qui veille à ce que la répartition
de la charge entre les essieux soit optimale
afin de garantir une stabilité au basculement maximale », ajoute Peter ­Frleta
du service de planification stratégique.
« Tous ceux qui pensent que les bennes
basculantes à suspension pneumatique
sont instables vont être surpris. »
« La suspension
n’est plus
exposée aux
pierres et aux
rochers. »
QUI A BESOIN DE CONFORT
POUR LIVRER DU GRAVIER ? 7
première du genre destinée
au secteur de la construction,
la suspension pneumatique
présente beaucoup
d’avantages », déclare Bosse
­ ranzon.
F
Ayant expérimenté l’effet
« tôle ondulée » sur une
route criblée de trous,
Peter ­Frleta pense que c’est
précisément sur ce type de
Peter ­Frleta
terrain que la suspension
SUR TOUTE LA GAMME. La nouvelle
pneumatique a toute sa place : « Les
suspension pneumatique est disponible
vibrations passent du châssis à la cabine,
en configurations d’essieux 4×2, 6×4 et
puis de la cabine au conducteur. Vous êtes
8×4, y compris sur le concept tridem conçu
alors secoué de toutes parts », témoigne-t-il
pour supporter un PTR de 36 tonnes
avant de marquer une pause. « Ce n’est pas
sur le tridem et 10 tonnes suppléétonnant si les conducteurs qui ont testé la
mentaires à l’avant, pour une capacité
nouvelle suspension pneumatique ont été
totale de 46 tonnes. Les soufflets sont
ravis de poursuivre les tests : ils voulaient
relevés et hors d’atteinte, comme tous
échapper à la fatigue qu’ils ressentent au
les autres composants de la suspension
volant de leur camion habituel. »
pneumatique.
Le véhicule est également mieux
préservé, car les dommages dus aux
LA CRÈME DE LA CRÈME. Le ­Volvo FMX
vibrations sont réduits ; cela se traduit
avec châssis surélevé pour les activités de
par une disponibilité accrue du véhicule.
chantier peut être équipé d’une suspension
Pour couronner le tout, une vitesse plus
arrière pneumatique associée à des freins
élevée optimise la productivité. Nous
à tambours ou à disques. Selon Bosse
avons constaté une augmentation de la
­Franzon, cela, allié aux configurations
vitesse de 5 à 10 km/h qui découle de ce
tridem est le secret d’une manœuvrabilité
confort de conduite », affirme Peter ­Frleta.
hors pair. « La possibilité de monter des
freins à disques vous permet en outre de
bénéficier du système Volvo Dynamic
UN PORTE-À-FAUX PLUS COURT. Avec
Steering. Avec la meilleure suspension, les
la nouvelle suspension, aucun élément
meilleurs freins et le meilleur système de
ne peut interférer avec le basculement
direction, le véhicule atteint des niveaux
derrière l’essieu arrière. Il est ainsi possible
de performances inédits. »
de décharger directement dans un finisseur
Peter ­Frleta évoque alors l’I‑Shift­.
de routes. « L’axe de basculement peut être
« Dans ce cas, je veux aussi la meilleure
très proche de la roue arrière, ce qui crée
transmission. » un porte-à-faux très court. Véritable
DIX NOUVEAUTÉS À LA UNE – SUSPENSION PNEUMATIQUE
27
28
8
Mobilité
Le plus habile
dans la boue
29
8. Mobilité
Quand la boue et la poussière ont envahi la route, le seul moyen de ne pas se
retrouver coincé est de rester en mouvement. Dans de telles conditions, l’essieu
moteur avant du Volvo FMX qui offre un contrôle exceptionnel est dur à battre.
Et il l’est d’autant plus maintenant qu’il a été entièrement repensé pour offrir une
garde au sol supérieure et un angle d’approche tout-terrain incomparable.
« C’est ce que nous appelons
la mobilité extrême. »
Sa chemise est d’un
blanc immaculé, et pourtant le responsable
du secteur de la construction revient tout
juste d’un bain de boue au Brésil. C’est
difficile à croire, du moins jusqu’à ce qu’il
évoque la toute nouvelle configuration 8×6
et l’essieu avant repensé...
« La configuration 8×6 existe depuis
un moment, mais elle fait désormais partie
de notre offre standard, ce qui signifie des
délais de livraison plus courts pour les clients.
À proprement parler, c’est un six roues
motrices avec un essieu supplémentaire
pour une plus grande charge utile. Mais
avec le nouvel essieu, nous obtenons un
véhicule très pratique dans des conditions
difficiles, comme avec les modèles 6×6 et
4×4 », déclare Jonas O
­ dermalm.
DES CÔTES PLUS ESCARPÉES ET DES
FOSSÉS PLUS PROFONDS. L’essieu moteur
avant a été décalé de 100 millimètres vers
l’avant. Le véhicule a ainsi un bien meilleur
angle d’approche. En outre, cela permet
de l’associer à la gamme complète de
composants, de châssis et de moteurs. De la couronne au pignon en passant par les
roulements, l’essieu est entièrement nouveau.
Sa conception le rend plus robuste et plus
rationalisé tout en offrant une garde au sol
supérieure.
« Auparavant, la partie la plus basse
était la barre d’accouplement, mais
celle-ci a été intégrée derrière la poutre
d’essieu. Le point le plus bas du véhicule
est donc maintenant le solide carter
30
d’essieu. À pleine
charge, le véhicule
offre une garde au sol
considérablement plus
haute. Allié au nouvel
angle d’approche, cela le
rend extraordinairement
polyvalent sur terrain
irrégulier », explique Jonas
­Odermalm.
QUAND LES CHOSES SE CORSENT.
Sur les véhicules à six roues
motrices, le blocage différentiel
des essieux est indispensable.
Ce système verrouille ensemble
deux roues motrices arrière disposées
en diagonale sur le tandem. Selon Jonas
Jonas ­Odermalm
­Odermalm, cela suffit dans bien des cas.
« Mais si le terrain devient vraiment très
glissant, vous pouvez enclencher l’essieu
moteur avant. Il vous sortira des situations
les plus délicates. C’est
CONSOMMATION DE CARBURANT RÉDUITE.
ce que nous appelons
Alors que la transmission intégrale
la mobilité extrême. »
permanente est la solution la plus courante
« Puis il y a encore
sur les véhicules de chantier, Volvo préfère
laisser au conducteur le soin de l’enclencher le bouton de la dernière
chance. Il verrouille le
ou non, selon les besoins. Jonas ­Odermalm
différentiel avant, ce qui rend le véhicule
se remémore les recherches effectuées
particulièrement difficile à conduire, mais
dans le désert : « La transmission intégrale
vous permet de regagner la terre ferme. »
n’est véritablement nécessaire qu’entre 2 et
5 % du temps. En d’autres termes, elle
gaspille inutilement du carburant 95 %
ACTIVATION À LA DEMANDE. Interrogé au
du temps... sauf s’il s’agit d’un FMX et
sujet de l’intérêt de ce type de mobilité,
que le conducteur peut choisir quand
Jonas ­Odermalm répond sans hésitation :
l’appliquer. »
« Nous laissons au conducteur l’appréciation
des situations où davantage d’essieux
moteurs sont nécessaires. Je suis persuadé
ROUES LIBRES. Un commutateur sur le
que les conducteurs de tous types de
tableau de bord permet au conducteur
véhicules vont apprécier, qu’il s’agisse de
de repasser en propulsion lorsque les
véhicules 4×4 pour l’entretien des routes,
conditions le permettent. L’énergie est ainsi
de bennes basculantes 6×6 intervenant sur
transmise directement du moteur à l’essieu
des oléoducs dans le désert ou de camions
moteur arrière, de sorte que les autres
bennes 8×6 dans les carrières. »
roues tournent librement, ce qui diminue
Il ajoute : « Bien sûr, tout cela aurait
la consommation de carburant. Sans parler
bien moins d’attrait sans notre réputation
de l’usure réduite de l’essieu avant.
en termes de durabilité et de fiabilité. » « Le bouton
de la dernière
chance. »
LE NOUVEAU VOLVO FMX
31
Que tous ceux qui veulent la
transmission intégrale avec l’I‑Shift­
lèvent la main
32
9
I‑Shift­
Jusqu’à maintenant, un Volvo FMX avec
essieu moteur avant était forcément équipé
d’une boîte de vitesses manuelle ou du système
Powertronic automatique. Grâce aux dernières
modifications, il est désormais également
possible de choisir l’I‑Shift­pour tous les
véhicules à essieu moteur avant.
La version modifiée permet aux clients de
commander un véhicule en configuration 4×4, 6×6 ou 8×6
avec la boîte de vitesses automatisée I‑Shift­. Il peuvent ainsi
choisir à tout moment entre un changement de vitesse manuel
ou automatisé. Seules quelques adaptations mineures ont
été nécessaires pour rendre cette transmission intelligente
compatible avec les essieux moteurs avant. ­A strid ­Drewsen est
la responsable produits en charge de l’extension de l’offre, qui
inclut les moteurs D11 et D13.
QU’EST-CE QUE CELA APPORTE ? « Le Volvo FMX peut ainsi
affronter les terrains les plus accidentés et les plus vallonnés
avec tout le confort et le rendement énergétique de notre
transmission la plus appréciée. Il s’agit d’un atout
particulièrement important dans les
conditions difficiles et dès lors
qu’il faut beaucoup manœuvrer. Cela
permet au conducteur de se détendre
davantage et de laisser l’I‑Shift­faire
une partie du travail. Dans le même
temps, vous avez la garantie d’une
consommation de carburant la plus
basse possible », explique ­A strid
­Drewsen.
être absolument sûr de garder le même
rapport tant que vous évoluez sur un
terrain glissant. Bien sûr, le système
Powertronic et la transmission
manuelle sont toujours disponibles
pour les conditions les plus extrêmes.
Toutefois, pour les travaux de chantier
classiques, l’I‑Shift­reste la transmission
idéale. Elle allie le meilleur des deux
mondes, tant pour le conducteur que
pour l’exploitant », selon ­Astrid ­Drewsen.
­Astrid ­Drewsen
UN PROGRAMME OPTIMAL. Le fait que l’I‑Shift­puisse être
personnalisée selon le type de mission confiée au
véhicule en fait une solution idéale pour les
opérations de chantier et en tout-terrain.
Entre autres, le programme de chantier
de l’I‑Shift­propose des modes tels que
P+ pour les routes
en mauvais état.
Dans ce mode,
les changements
de vitesses
s’effectuent
à haut régime. Les options de chantier
peuvent aussi être combinées à des options
d’économie de carburant. L’I‑See­peut ainsi
être utilisé lorsque le véhicule évolue sur route.
« Dès qu’il
y a un risque
d’enlisement. »
RÉACTIVITÉ ET SOUPLESSE. La rapidité
et la facilité avec lesquelles l’I‑Shift­
change de rapport l’ont déjà rendue très
populaire parmi les conducteurs. De plus,
elle est assez intelligente pour savoir quand
OÙ ET QUAND ? « Un Volvo FMX en configuration
L’offre I‑Shift­s’étend aux terrains
sauter des rapports. Mais la motricité n’est
8×6 avec I‑Shift­est idéal pour les chantiers et
accidentés et vallonnés.
pas son seul atout : sa souplesse sollicite
l’entretien des routes, ou toute autre mission pour
moins la chaîne cinématique et les pneus,
laquelle l’accès au site est délicat. »
ce qui permet de réduire les coûts de maintenance.
­Astrid ­Drewsen résume ainsi la relation entre l’I‑Shift­et les
essieux moteurs avant : « Cette association sera très appréciée en
cas de risque d’enlisement et dans les situations où l’embrayage
LE MEILLEUR DES DEUX MONDES. « Vous pouvez toujours
et le levier de vitesses seront sollicités en permanence. » repasser en mode manuel, par exemple si vous souhaitez
DIX NOUVEAUTÉS À LA UNE – I-SHIFT
33
Que la lumière
soit
Bi-Xénon, de préférence
Entièrement repensés pour le véhicule,
les nouveaux phares offrent les mêmes performances
que ceux développés récemment
pour les longues distances avec le Volvo FH.
Avec une ou deux petites choses en plus.
34
10
Phares
L’éclairage de jour est assuré
COMME EN PLEIN JOUR. Les phares
par les rampes d’éclairage
Bi-Xénon en option offrent des
LED distinctives en forme
performances d’exception et
de V. La partie inférieure fait
sont particulièrement indiqués
également office de clignotant
pour les conducteurs dont
avec une rampe d’éclairage
les yeux sont fatigués par une
PLUS PUISSANT, PLUS LONG, PLUS LARGE.
orange. Le reste de la rampe
longue carrière, comme Stig
« Nous avons décidé de devenir numéro
d’éclairage LED est alors atténué
­Elofsson. « Ils offrent le double
un en termes de visibilité », explique
Hanna ­Degerman
afin de bien mettre en évidence le
d’intensité lumineuse par rapport
sobrement Hanna D
­ egerman. « C’est
clignotant. Pour Hanna ­Degerman, l’important
aux phares halogènes, et ont une brillance
essentiel pour les conducteurs au volant
n’est pas tant son caractère unique mais
totalement différente. C’est comme si
d’un ­Volvo FMX, car ils évoluent sur des
ses avantages pratiques : deux ampoules de
vous conduisiez en plein jour », affirme
routes en mauvais état, mal éclairées,
moins à remplacer pour le client.
Stig ­Elofsson. Son visage s’éclaire : « Avec
souvent toute la nuit, dans des gravières,
eux, vous pouvez conduire jusqu’au bout
des mines et des forêts. » C’est pourquoi
de la nuit. » En outre, les nouveaux
l’éclairage standard est maintenant plus
DES COUVRE-PHARES POUR UNE
modules Bi-Xénon sont plus
puissant, plus long et plus
PROTECTION EFFICACE. Les couvre-phares
résistants que jamais aux
large. Selon Stig ­Elofsson,
sont installés en usine mais peuvent être
vibrations.
ingénieur spécialiste de
remplacés. Cela signifie que le conducteur
l’éclairage, l’amélioration est
peut facilement passer de la version toutconsidérable.
terrain à celle pour route. Ils sont renforcés
ESSAI DE RÉSISTANCE AUX
« L’intensité de l’éclairage
à l’acier, pour une résistance remarquable.
SECOUSSES DE LA CABINE.
des nouveaux phares est tout
Afin de simuler les conditions Le fin maillage de la
à fait remarquable. Cela rend
version tout-terrain
de conduite que le véhicule
la conduite de nuit moins
rencontrera tout au long de sa empêche les plus petits
fatigante et renforce la
éclats de venir frapper
durée de vie, entre ornières,
sécurité de tous. »
la vitre. Mais est-ce
bosses et nids-de-poule,
assez résistant si l’on
Volvo a conçu son propre
heurte quelque chose
programme de vibrations.
LA PUISSANCE JUSQUE DANS
Couvre-phares interchande plus gros ?
L’essai de résistance aux
L’ESTHÉTIQUE. Les nouveaux
geables pour les conditions
« Ce ne sera pas
secousses de la cabine soumet
phares sont disposés plus haut
tout-terrain et sur route.
suffisant en cas de choc
les nouveaux phares à ce
et présentent un design compact
avec un kangourou »,
programme infernal pendant 300 cycles.
qui rappelle à Stig la silhouette d’un
répond Stig E
­ lofsson, « mais les clients qui
Les phares Bi-Xénon ont réussi l’essai avec
sanglier. Mais ce n’est pas dans un
les utilisent dans le bush auront besoin
la bénédiction de Stig E
­ lofsson. « Les
seul souci d’esthétique. La robustesse et
d’acheter beaucoup moins de pièces
composants ont résisté au test et en sont
la fiabilité ont également été améliorées.
de rechange. »
même sortis comme neufs », s’exclame-t-il.
Les nouveaux phares halogènes résistent
aux vibrations provoquées par les terrains
les plus inhospitaliers, comme en attestent
UTILISATION INTELLIGENTE DES LED.
L’IMPACT SUR LA VISIBILITÉ. Une question
les essais réalisés dans la jungle brésilienne.
subsiste : les nouvelles performances
Les deux variantes ont de nombreuses
« Dans les situations les plus délicates,
d’éclairage suffiront-elles pour atteindre
similitudes ; le module Bi-Xénon remplace
de bons phares vous aident à éviter
l’objectif de la société en termes de
simplement la lampe halogène inférieure.
d’endommager le véhicule. Or, tout
visibilité ? Hanna ­Degerman en est
Il gère les feux de croisement et de route,
ce qui vous contraint à immobiliser le
mais il est complété par le modèle halogène persuadée : « L’éclairage du FMX est aussi
véhicule nuit à votre productivité »,
performant ou encore meilleur que celui
supérieur en feux de route.
rappelle Hanna D
­ egerman.
de n’importe quel autre véhicule. » Hanna ­Degerman,
spécialiste en visibilité, a pour mission de
répandre la bonne nouvelle : le Volvo FMX
a les phares les plus performants.
« Vous
pouvez
conduire
jusqu’au
bout de
la nuit. »
DIX NOUVEAUTÉS À LA UNE – PHARES
35
2013-fr0305 Printed in Sweden
*
*Vous conduire vers demain
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement