Meleec_DOSSIER_MAISON_F

Meleec_DOSSIER_MAISON_F
Autres documents
Page : F 1
Documents ressources : partie F
Partie F
Autres documents
Autres documents
Page : F 2
Documents ressources : partie F
Sommaire
Plan de la maison de Monsieur Sisbisse
F3
CCTP de la maison de Monsieur Sisbisse
F4
Plan de la maison de Monsieur Deuterre
F6
CCTP de la maison de Monsieur Deuterre
F7
Plan de la maison de Monsieur Trisquet
F9
Formulaire baccalauréat professionnel Métiers de l'électricité
F 10
Extrait du mémento Schneider (formulaire)
F 11
Soins à donner aux électrisés (source CRAM)
F 15
Mise en forme des schémas – Règles de tracé
F 18
Lexique technique
F 20
Autres documents
Page : F 3
Documents ressources : partie F
NO
RD
Plan de la maison de M. Sisbisse
Séjour
Terrasse
Couloir
Plaques
de
cuisson
WC
Cuisine
Four
Salle de bains
Lave
vaisselle
Lave
linge
Placards
Chambre 1
Echelle : 1 / 50
Chambre 2
Réfrigérateur
Autres documents
Page : F 4
Documents ressources : partie F
CCTP de la maison de Monsieur Sisbisse
Cahier des Clauses Techniques Particulières
de la maison de M. Sisbisse
1. Cahier des charges
Maison de type T3 située à :
Maître d’ouvrage :
Architecte :
Date de commencement des travaux :
Date de remise des clefs :
Caudry
Société 4P Bâtisseurs
Monsieur Paterson
1er Novembre 2007
30 août 2008
2. Sommaire
Lot n°1 : Gros œuvre,
Lot n°2 : Cloisons,
Lot n°3 : Ouvrages,
Lot n°4 : Menuiseries,
Lot n°5 : Serrureries,
Lot n°6 : Plomberie,
Lot n°7 : Carrelage,
Lot n°8 : Electricité,
Lot n°9 : Peintures,
Lot n°10 : Vitreries.
3. Lot n°8 : électricité
x
x
x
x
x
8 - A0 : Prescriptions particulières,
8 - A1 : Equipement habitat,
8 - A2 : Prises de communication,
8 - A3 : Alimentation et protections,
8 - A4 : Organisme de vérification.
4. Détail du lot n°8 - A0 : Prescriptions particulières
Les installations seront conformes aux normes et décrets en vigueur applicables aux
travaux considérés.
Documents de base :
x Norme NFC15-100,
x Cahier des charges du CSTB,
x Recommandations Promotelec.
5. Détail du lot n°8 - A1 : Equipement habitat
Séjour :
ƒ 2 points lumineux (points lumineux centrés sur les moitiés gauche et droite)
commandé par 1 double point de commande (coté ouvrant de la porte (à droite)),
ƒ 2 points lumineux en applique (à 1,2 m de part et d’autre de l’angle au fond à droite
en entrant) commandés par 1 point de commande (coté ouvrant de la porte),
ƒ 8 socles 16 A, 2P+T (1 dans chaque angle excepté dans l’angle au fond à droite où
il y en aura 4 et 1 sous les points de commande d’éclairage),
ƒ 2 radiateurs de 1250 W avec fil pilote 6 ordres (à gauche de chaque porte-fenêtre
vue de l’intérieur).
Cuisine :
ƒ 1 point lumineux central avec 2 points de commande, l’un à la porte d’entrée coté
couloir, le second à gauche de la porte-fenêtre,
ƒ 1 point de commande de la VMC deux vitesses (coté ouvrant de la porte, la VMC
est située dans les combles au-dessus de la cuisine),
Autres documents
Page : F 4 b
Documents ressources : partie F
CCTP de la maison de Monsieur Sisbisse
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
6 socles 2P + T 16 A, 2 dans les angles à gauche en entrant dans la pièce (un dans
chaque angle) et 4 sur le plan de travail situé au-dessus du four, du lave vaisselle et
dans l’angle entre ces derniers,
1 socle 2P + T 16 A pour le réfrigérateur,
1 socle 2P + T 16 A pour le lave vaisselle,
1 socle 2P + T 16 A pour le four,
1 socle 2P + T 32 A pour la plaque de cuisson,
1 radiateur de 1250 W avec fil pilote 6 ordres (à gauche de la porte-fenêtre vue de
l’intérieur).
Salle de bain :
ƒ 1 point lumineux central avec 1 point de commande coté ouvrant de la porte,
ƒ 2 points lumineux en applique de chaque coté du lavabo, le point de commande est
situé à coté du précédent,
ƒ 1 socle 2P+T 16 A (contre le mur du local technique, dans l’angle),
ƒ 1 socle 2P+T 16A pour le lave linge,
ƒ 1 radiateur porte serviette de 750 W (dans à droite du lavabo, sur le mur des WC).
Chambre 1 :
ƒ 1 point lumineux central avec 2 points de commande l’un coté ouvrant de la porte,
le second coté gauche du lit lorsqu’on lui fait face,
ƒ 3 socles 2P+T 16 A, (répartis dans les angles),
ƒ 1 radiateur de 1500 W avec fil pilote 6 ordres, centré sur le mur face au lit.
Chambre 2 :
ƒ 1 point lumineux central commandé par 1 point de commande coté ouvrant de la
porte,
ƒ 1 socle commandé par 1 point de commande coté droit du lit lorsqu’on lui fait face,
ƒ 3 socles de prise 2P+T 16 A (répartis dans les angles),
ƒ 1 radiateur de 1250 W avec fil pilote 6 ordres, centré sur le mur face au lit.
WC :
ƒ 1 point lumineux central avec 1 point de commande,
ƒ 1 radiateur 750 W avec fil pilote 6 ordres, face à la porte.
Couloir :
ƒ 2 points lumineux (l’un centré sur la 1ère partie du couloir, le second centré sur la
2nde partie) avec 3 points de commande (1er point de commande à la porte d’entrée,
2ème point à la porte des WC, 3ème point entre la salle de bain et la chambre 1),
ƒ 1 sonnerie derrière la porte d’entrée contre le mur du local technique,
ƒ 2 socles 2P + T 16 A (le 1er au pas de la porte de la chambre 2, le 2nd derrière la
porte d’entrée contre le mur extérieur),
ƒ 2 radiateurs de 750 W avec fil pilote (le 1er contre le mur du séjour, le 2nd sur le
mur de la cuisine à coté de la porte de la chambre 2).
Combles :
ƒ 1 point lumineux central avec un point de commande (tube fluorescent),
ƒ 1 circuit d’alimentation du groupe VMC double flux à deux vitesses (WC et
cuisine).
Local technique :
ƒ 1 point lumineux avec 1 point de commande,
ƒ 1 chauffe eau électrique,
Le local technique contiendra la GTL.
Extérieur :
ƒ 2 points lumineux en applique contre le mur de la cuisine avec 1 point de
commande à voyant dans la cuisine situé à gauche de la porte-fenêtre, les points
lumineux extérieurs sont situés à 1,2 m de chaque coté de la porte-fenêtre,
Autres documents
Page : F 5
Documents ressources : partie F
CCTP de la maison de Monsieur Sisbisse
ƒ
ƒ
ƒ
1 point lumineux sous la marquise de la porte d’entrée avec 1 point de commande
équipé d’un voyant situé dans le couloir coté ouvrant de la porte,
1 sonnerie située dans le couloir, point de commande coté ouvrant de la porte
d’entrée,
2 socles 2P + T 16 A coté terrasse, un à chaque extrémité de la maison.
6. Détail du lot n°8 - A2 : Prises de communication
Séjour :
ƒ 1 socle RJ45 au fond à droite,
ƒ 1 socle RJ45, contre le mur du couloir dans l’angle à gauche.
Cuisine :
ƒ 2 socles RJ45, le 1er au-dessus du lave vaisselle, le 2nd dans l’angle face à la porte.
Chambre 1 :
ƒ 1 socle RJ45 dans l’angle face à la porte, contre le mur de la salle de bain.
Chambre 2 :
ƒ 1 socle RJ45 contre le mur de la cuisine coté mur extérieur.
Couloir :
ƒ 1 socle RJ45 contre le mur du séjour à coté de la porte fenêtre.
7. Détails du lot n°8 - A3 : Alimentation et protection
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Le raccordement au fournisseur d’énergie électrique se fera en souterrain,
Le compteur et le tableau de comptage se trouveront en limite de propriété,
La prise de terre sera réalisée en tranchée le long du conduit de raccordement au
tableau de comptage,
La protection principale sera assurée par un disjoncteur de calibre 60 A avec
dispositif différentiel 500 mA,
La protection des personnes dans l’habitation sera assurée par cinq interrupteurs
différentiels 40A, 30mA de type AC, deux interrupteurs différentiels de 40A,
30mA de type AC pour le chauffage, et un disjoncteur différentiel pour le
réfrigérateur,
Tous les circuits devront posséder une protection équipotentielle avec mise à la
terre,
Tous les socles de prise de courant devront être équipés de protections enfant,
Toutes les protections des circuits seront assurées par disjoncteur,
La protection de l’alimentation du réseau de communication sera assurée par
disjoncteur 10A.
Division des circuits
Conformément aux recommandations Promotelec, tous les circuits seront protégés par
disjoncteur. La répartition des appareils sur les protections est donnée page suivante.
ƒ
Circuits éclairage,
Repère protection
DDR associé
Pièces concernées
D1
D2
D3
D4
D5
D6
DDR2
DDR1
DDR2
DDR1
DDR3
DDR3
WC, Couloir et local technique
Chambre 1, chambre 2, combles
Cuisine, Salle de bain
Séjour
Terrasse
Réserve
Autres documents
Page : F 5 b
Documents ressources : partie F
CCTP de la maison de Monsieur Sisbisse
ƒ
Circuits spécialisés,
Repère protection
D10
D11
D12
D13
D14
D15
D16
D17
D18
D19
ƒ
DDR4
DDR4
DDR2
DDR3
DDR1
DDR1
DDR4
DDR3
DDR3
Appareil concerné (pièce)
Lave linge (salle de bain)
Lave vaisselle (cuisine)
Four (cuisine)
Table de cuisson (cuisine)
Chauffe eau (local technique)
VMC (combles)
Réfrigérateur (cuisine)
Réseau de communication (local technique)
Sonnerie
Réserve
Circuits prises de courant,
Repère protection
D20
D21
D22
D23
D24
D25
D26
ƒ
DDR associé
DDR associé
Pièces concernées
Séjour
Cuisine
Salle de bain et couloir
Chambre 1
Chambre 2
Terrasse
Réserve
DDR3
DDR1
DDR1
DDR2
DDR2
DDR1
DDR1
Circuits chauffage,
Repère protection
D30
D30
D31
D31
D32
D32
D32
DDR associé
DDR6
DDR6
DDR6
DDR6
DDR7
DDR7
DDR7
Pièces concernées
Chambre 1
Chambre 2
Couloir
Salle de bain
Cuisine
WC
Séjour
8. Détails du lot n°8-A4 : Organisme de vérification
Société MELEEC organisme agréé Promotelec,
Document de base : fiche n°468,
Visite prévue le : 03 août 2008.
Puissance installée
Radiateur 1500 W
Radiateur 1250 W
2 radiateurs 750 W
Radiateur 750 W
Radiateur 1250 W
Radiateur 750 W
2 radiateurs 1250 W
Autres documents
Page : F 6
Documents ressources : partie F
Chambre 1
Echelle : 1 / 80
Chambre 3
Bains
Lave
linge
O
S
N
E
WC
Réfrigérateur
Chambre 2
Four
Couloir
Lave
vaisselle
Cuisine
Séjour
Garage
Chaufferie
Plan de la maison de M. Deuterre
Autres documents
Page : F 7
Documents ressources : partie F
CCTP de la maison de Monsieur Deuterre
Cahier des Clauses Techniques Particulières
de la maison de M. Deuterre
1. Cahier des charges :
Pavillon situé à :
Maître d’ouvrage :
Architecte :
Date de commencement des travaux :
Date de remise des clefs :
Béthencourt
Société Maçonelec
Monsieur Templeton
1er Novembre 2007
30 août 2008
2. Sommaire :
Lot n°1 : Gros œuvre,
Lot n°2 : Cloisons,
Lot n°3 : Ouvrages,
Lot n°4 : Menuiseries,
Lot n°5 : Serrureries,
Lot n°6 : Plomberie,
Lot n°7 : Carrelage,
Lot n°8 : Electricité,
Lot n°9 : Peintures,
Lot n°10 : Vitreries.
3. Lot n°8 : électricité
8-A0 : Prescriptions particulières,
8-A1 : Equipement niveau habitation,
8-A2 : Installation téléphonique et télévision,
8-A3 : Alimentation et protections,
8-A4 : Organisme de vérification.
4. Détails du lot n°8-A0 : Prescriptions particulières
Les installations seront conformes aux normes et décrets en vigueur applicables aux
travaux considérés.
Documents de base :
Norme NFC15-100,
Cahier des charges du CSTB.
5. Détails du lot n°8-A1 : Equipement niveau habitation
Le séjour :
ƒ 1 point lumineux centré sur la moitié droite du séjour commandé par un point de
commande à gauche de la porte d’entrée depuis le couloir coté ouvrant,
ƒ 1 point lumineux centré sur la moitié gauche du séjour commandé par un 1er point
de commande à coté du précédent, le 2nd étant à gauche de la porte fenêtre,
ƒ 10 prises de courant (deux dans chaque angles, une à coté de la porte d’entrée
venant du couloir, la dernière au milieu du mur face à la porte d’entrée).
La salle de bain :
ƒ 1 point lumineux central commandé par un point de commande simple,
ƒ 2 point lumineux en applique de chaque coté du lavabo commandés par un point de
commande simple,
ƒ 1 prise de courant pour le lave linge,
Autres documents
Page : F 7 b
Documents ressources : partie F
CCTP de la maison de Monsieur Deuterre
ƒ
1 prise de courant pour l’utilisation d’un rasoir électrique coté droit du lavabo.
La chambre 1 :
ƒ 1 point lumineux central et une prise de courant commandée à droite du lit vu de
l’entrée. Ces deux éléments étant commandés par un unique point de commande
situé coté ouvrant de la porte,
ƒ 3 prises de courant réparties dans les angles.
La chambre 2 :
ƒ 1 point lumineux central commandé par un point de commande situé coté ouvrant
de la porte
ƒ 2 points lumineux commandés chacun par un point de commande situés de chaque
coté du lit,
ƒ 3 prises de courant réparties dans les angles.
La chambre 3 :
ƒ 1 point lumineux central avec un point de commande coté ouvrant de la porte,
ƒ 3 prises de courant réparties dans les angles.
WC :
ƒ 1 point lumineux central avec point de commande coté ouvrant de la porte.
Le couloir :
ƒ 2 points lumineux (le premier au centre de l’entrée, le 2ème au centre de la partie du
couloir devant les chambres) commandés par 3 points de commande (le 1er entre les
chambres 2 et 3, le 2ème entre les portes de la cuisine du séjour, le dernier coté
ouvrant de la porte d’entrée),
ƒ 2 prises de courant (la 1ère entre les chambres 2 et 3, la 2nde à la porte d’entrée
contre le mur de la chambre 3),
ƒ 1 sonnette derrière la porte d’entrée.
Le garage :
ƒ 2 prises de courant dans chaque angle au fond du garage,
ƒ 2 points lumineux situés au centre des deux moitiés de garage commandés par un
unique point de commande situé coté gauche de la porte du garage.
Les combles :
ƒ 1 point lumineux (tube fluorescent) central commandé par un point de commande,
ƒ 1 circuit d’alimentation du groupe de VMC.
La cuisine :
ƒ 1 point lumineux central commandé par un point de commande coté ouvrant,
ƒ 1 point de commande de la VMC a proximité du précédent,
ƒ 3 points lumineux (le 1er en applique au dessus du plan de travail sous la fenêtre, les
deux autre au dessus de l’évier et des plaques de cuisson) commandés par un
unique point de commande,
ƒ 6 prises de courant (4 au-dessus du plan de travail sous la fenêtre, les deux
dernières à coté de la porte),
ƒ 1 prise de courant pour le réfrigérateur,
ƒ 1 prise de courant pour le lave vaisselle,
ƒ 1 prise de courant pour le four,
ƒ 1 prise de courant pour les plaques de cuisson.
La chaufferie :
ƒ 1 point lumineux en applique au dessus de la porte commandé par un point de
commande à la porte coté ouvrant,
ƒ 1 chauffe eau électrique.
Autres documents
Page : F 8
Documents ressources : partie F
CCTP de la maison de Monsieur Deuterre
Extérieur :
ƒ 1 point lumineux à la porte fenêtre du séjour en applique commandé par un point de
commande à l’intérieur coté gauche de la porte fenêtre,
ƒ 1 point lumineux en applique au-dessus de la porte d’entrée commandé par un point
de commande équipé d’un voyant à l’intérieur coté ouvrant,
ƒ 1 point lumineux extérieur en applique en SA (commande à l’entrée, point
lumineux entre la porte et la fenêtre de la cuisine) 1 sonnerie dans l’entrée avec le
BP extérieur à gauche de la porte,
ƒ 2 prises de courant situées coté arrière à l’angle de la chaufferie pour la première et
à l’angle coté chambre 1,
ƒ 1 point de commande pour la sonnette coté ouvrant de la porte d’entrée.
6. Détails du lot n°8-A2 : Installation téléphonique et télévision :
Le séjour :
ƒ 1 prise TV au fond à droite,
ƒ 1 prise téléphonique dans l’angle contre le mur extérieur coté couloir.
La cuisine :
ƒ 1 prise téléphonique dans l’angle au dessus du plan de travail.
Chambre 1 :
ƒ 1 prise téléphonique dans l’angle du fond coté salle de bain.
Chambre 2 :
ƒ 1 prise téléphonique dans l’angle du fond coté chambre 3.
Chambre 3 :
ƒ 1 prise téléphonique dans l’angle du fond coté chambre 2.
7. Détails du lot n°8-A3 : Alimentation et protection :
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Le branchement EDF se fera en souterrain,
La prise de terre sera réalisée en boucle à fond de fouille,
Le compteur se trouvera en limites de propriété,
La protection principale sera assurée par un disjoncteur de calibre 30 A avec
dispositif différentiel 500 mA,
A chaque fois que cela sera possible, la protection des circuits sera assurée par
fusibles, les éléments de protection seront repérés par la lettre Q suivie d’un index.
Division des circuits :
Voir page suivante.
Autres documents
Page : F 8 b
Documents ressources : partie F
CCTP de la maison de Monsieur Deuterre
Repère
Q1
Q2
Q3
Q4
Q5
Q6
Q7
Q8
Q9
Q10
Q11
Q12
Q13
Q14
Q15
Q16
Q17
Q18
Q19
Q20
DDR associé
DDR3
DDR1
DDR3
DDR1
DDR3
DDR1
DDR3
DDR2
DDR4
DDR1
DDR1
DDR2
DDR2
DDR3
DDR2
DDR2
DDR1
DDR2
DDR1
DDR3
Pièces concernées
Séjour, WC, salle de bain
Cuisine, chambres
Couloir, garage, chaufferie
Extérieur, combles
Réserve
Séjour
Salle de bain
Salle de bain, chambre 1
Cuisine
Cuisine
Cuisine
Cuisine
Cuisine
Chambres 2 et 3
Couloir, garage, chaufferie
Chaufferie
Combles
Extérieur
Couloir
Réserve
8. Détails du lot n°8-A4 : Organisme de vérification :
Société MELEEC,
Visite prévue le : 23 août 2008.
Fonction
Eclairage
Eclairage
Eclairage
Eclairage
Eclairage
Prises de courant
Prise lave linge
Prise rasoir et prises de courant
Réfrigérateur
Plaques de cuisson
Lave vaisselle
Four
Prises de courant
Prises de courant
Prises de courant
Chauffe eau
VMC
Prises de courant
Sonnerie
Prises de courant
Autres documents
Page : F 9
Documents ressources : partie F
Plan de la maison de M. Trisquet
Salle de
bains
Chambre 1
Séjour
Chambre 2
Local
technique
Limite séjour
Congélateur
WC
Cuisine
Chambre 4
Four
Réfrigérateur
Garage
Couloir
Lave
vaisselle
Plaques
de
cuisson
N
Chambre 3
Echelle : 1 / 50
Les cerisiers
Autres documents
Page : F 10
Documents ressources : partie F
Formulaire baccalauréat professionnel Métiers de l'électricité
FORMULAIRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL
Métiers de l'électricité
Fonction f
f (x)
ax + b
x2
x3
1
x
ln x
ex
e ax b
sin x
cos x
sin (ax +b)
cos (ax +b)
u(x) + v(x)
a u(x)
u(x)v(x)
1
u( x )
u( x )
v( x )
Dérivée f '
f '(x)
a
2x
3x 2
1
- 2
x
1
x
ex
ae ax b
cos x
-sin x
a cos (ax +b)
-a sin (ax +b)
u'(x) + v'(x)
a u'(x)
u'(x)v(x) + u(x)v'(x)
u' ( x)
>u( x )@2
u ' ( x ) v ( x ) u( x ) v ' ( x )
>v( x )@2
Equation du second degré ax 2 bx c
0
2
' b 4 ac
- Si ' ! 0, deux solutions réelles :
b '
b '
et x 2
2a
2a
- Si ' 0, une solution réelle double :
b
x1 x2 2a
x1
- Si ' < 0, aucune solution réelle
Si ' t 0, ax 2 bx c a( x x1 )( x x2 )
Suites arithmétiques
Terme de rang 1 : u1 et raison r
Terme de rang n : un = u1 + (n–1)r
Somme des k premiers termes :
u1 + u2 + ... + uk =
k (u1 uk )
2
Suites géométriques
Terme de rang 1 : u1 et raison q
Terme de rang n : un = u1qn–1
Somme des k premiers termes :
1 qk
u1 + u2 + ... + uk = u1
1 q
Logarithme népérien : ln
ln (ab) = ln a + ln b
ln (an) = n ln a
a
ln ( ) = ln a – ln b
b
Equations différentielles
y' - ay = 0
y = k eax
2
y" + Z y = 0
y = a cos Zx + b sin Zx
Trigonométrie
sin (a +b ) = sina cosb + sinb cosa
cos (a +b ) = cosa cosb – sina sinb
cos 2a = 2 cos2 a – 1
= 1 – 2 sin2a
sin 2a = 2 sina cosa
Nombres complexes (j2 = -1)
forme algébrique
forme trigonométrique
z=x+jy
z = U (cosT + j sinT )
z =x-jy
z = U (cosT - j sinT )
2
2
U = ~z~
~z~= x y
T = arg(z)
Calcul vectoriel dans le plan
G G
v . v' xx' yy'
G
v
x 2 y2
G G
G G
Si v z 0 et v ' z 0 :
G G
G
G
G G
v . v ' v u v ' cos(v , v ' )
G G
G G
v . v ' 0 si et seulement si v Av '
Aires dans le plan
Triangle : 12 bc sin A
1
2
Trapèze :
( B + b)h
2
Disque : SR
Aires et volumes dans l'espace
Cylindre de révolution ou prisme droit d'aire de base B
et de hauteur h : Volume Bh
Sphère de rayon R :
Aire : 4SR2
Volume : 43 SR3
Cône de révolution ou pyramide de base B
hauteur h : Volume 13 Bh
Calcul intégral
* Relation de Chasles :
c
b
a
b
a
c
³ f (t )dt ³ f (t )dt ³ f (t )dt
* ³ ( f g)(t )dt ³ f (t )dt ³ g(t )dt
* ³ kf (t )dt k ³ f (t )dt
b
a
b
b
a
a
b
b
a
a
et de
Autres documents
Page : F 11
Documents ressources : partie F
Extrait du mémento Schneider
M. Mémento
M.1
M.1
Grandeurs et unités de mesure
Grandeurs et unités de mesure
Désignation
grandeur
Symbole Désignation
littéral
unité de mesure
Symbole
accélération
angulaire
accélération
en chute libre
accélération linéaire
angle plan
α
radian par seconde carré rad/s2
g
a
α, β, γ
mètre par seconde carré
mètre par seconde carré
radian
degré (d'angle)
minute (d'angle)
seconde (d'angle)
m/s2
m/s2
rad
...°
...'
..."
capacité
champ magnétique
constante de temps
C
H
–
farad
ampère par mètre
seconde
F
A/m
s
diamètre
différence de
potentiel
durée d'une période
d
U
mètre
volt
m
V
T
seconde
s
échauffement
énergie
épaisseur
flux magnétique
force
force électromotrice
fréquence
vitesse de rotation
∆θ
W
d
φ
F
E
f
n
kelvin ou degré Celsius
joule
mètre
weber
newton
volt
hertz
tour par seconde
K ou °C
J
m
Wb
N
V
Hz
tr/s
glissement
hauteur
g
h
%
mètre
✯
m
impédance
inductance propre
inductance mutuelle
induction magnétique
intensité de courant
électrique
Z
L
M
B
I
ohm
henry
henry
tesla
ampère
Ω
H
H
T
A
largeur
longueur
b
I
mètre
mètre
m
m
Sous-multiples des unités
Désignation
grandeur
Symbole Désignation
littéral
unité de mesure
Symbole
masse
moment d'un couple
moment d'une force
moment d'inertie
m
T ou C
M
J ou I
kilogramme
newton mètre
newton mètre
kilogramme mètre carré
kg
N.m
N.m
kg.m2
poids
pression
profondeur
puissance active
puissance apparente
puissance réactive
P
p
h
P
S
Q
newton
pascal
mètre
watt
voltampère
voltampère réactif
N
Pa
m
W
VA
VAR
quantité de chaleur
quantité d'électricité
(charge électrique)
Q
Q
joule
coulomb ou
ampère heure
J
C ou
A.h
rayon
réactance
réluctance
rendement
résistance
résistivité
r
X
R
η
R
ρ
mètre
ohm
ampère par Weber
%
ohm
ohm mètre/mètre carré
m
Ω
A/W
✯
Ω
Ω.m/m2
surface (aire)
température Celsius
température
thermodynamique
temps
A ou S
θ
T
mètre carré
degré Celsius
kelvin
m2
°C
K
t
tension
travail
U
W
seconde (de temps)
minute (de temps)
heure
jour
volt
joule
s
min
h
d
V
J
vitesse angulaire
vitesse linéaire
volume
ω
v
V
radian par seconde
mètre par seconde
mètre cube
rad/s
m/s
m3
✯ Sans dimension
Multiples des unités
Préfixe
Symbole
précédant l'unité
Facteur
de multiplication
Préfixe
Symbole
précédant l'unité
Facteur
de multiplication
déci
d
10–1
déca
da
101
centi
c
10
–2
hecto
h
102
milli
m
10–3
kilo
k
103
micro
µ
10–6
méga
M
106
nano
n
10
–9
giga
G
109
pico
p
10–12
téra
T
1012
Exemples : Cinq nanofarads = 5 nF = 5.10–9F
Deux milliampères= 2 mA = 2.10–3A
Huit micromètres = 8 µm = 8.10–6m
Exemples : Deux mégajoules = 2 MJ = 2.106 J
Un gigawatt
= 1 GW= 10 9 W
Trois kilohertz
= 3 kHz= 3.10 3 Hz
Autres documents
Page : F 12
Documents ressources : partie F
Extrait du mémento Schneider
M. Mémento
M.1
Puissance active
en continu
en monophasé
en triphasé
avec
P
U
I
cos ϕ
Résistance d'un conducteur
P = UI
P = UIcosϕ
P UI 3 cosM
avec
: puissance active en watts
: tension en volts (en triphasé tension entre phases)
: courant en ampères
: facteur de puissance du circuit
Puissance réactive
en monophasé
Grandeurs et unités de mesure
avec
Q
U
I
cos ϕ
S
U
I
Q
UI 3 sinM
2
UI 3 1 cos M
en monophasé
S = UI
en triphasé
S
:
:
:
:
résistivité à la température θ en ohms-mètres
résistivité à la température θ0 en ohms-mètres
θ - θ0 en degrés Celsius
coefficient de température en degrés Celsius à
la puissance moins un
W = RI2t en monophasé
: puissance apparente en voltampères
: tension en volts (triphasé : tension entre phases)
: courant en ampères
W
R
I
t
:
:
:
:
énergie dissipée en joules
résistance du circuit en ohms
courant en ampères
temps en secondes
Réactance inductive d'une inductance seule
X L= Lω
avec
puissance active
puissance apparente
XL
L
ω
f
:
:
:
:
réactance inductive en ohms
inductance en henrys
pulsation = 2 π f
fréquence en hertz
Réactance capacitive d'une capacité seule
puissance utile
puissance active absorbée
avec
Courant absorbé par un moteur
P
I
U
η
cos ϕ
ρθ
ρ
∆θ
α
UI 3
Rendement
avec
résistance du conducteur en ohms
résistivité du conducteur en ohms-mètres
longueur du conducteur en mètres
section du conducteur en mètres carrés
Loi de Joule
avec
Facteur de puissance
η =
:
:
:
:
ȡș ȡ1 Į ǻ ș : puissance réactive en voltampères réactif
: tension en volts (triphasé : tension entre phases)
: courant en ampères
: facteur de puissance du circuit
cos ϕ =
R
ρ
l
S
Q UIsinM UI 1 cos 2M
Puissance apparente
avec
l
S
Résistivité
avec
en triphasé
R=ρ
en monophasé
I=
en triphasé
I
en continu
I=
P
Uηcosϕ
XC
1
CȦ
XC
C
ω
f
:
:
:
:
Loi d'Ohm
P
Circuit à résistance seule
Circuit à réactance seule
Circuit à résistance et réactance
U 3 K cosM
P
Uη
: puissance active en watts
: courant absorbé par le moteur en ampères
: tension en volts (triphasé : tension entre phases)
: rendement du moteur
: facteur de puissance du circuit
réactance capacitive en ohms
capacité en farads
pulsation = 2 π f
fréquence en hertz
avec
U
I
R
X
Z
: tension aux bornes du circuit en volts
: courant en ampères
: résistance du circuit en ohms
: XL ou XC réactance du circuit en ohms
: impédance du circuit en ohms
Pour la détermination de Z, voir ci-après.
U = RI
U = XI
U = ZI
Autres documents
Page : F 13
Documents ressources : partie F
Extrait du mémento Schneider
M. Mémento
M.1
Circuits à résistances
Circuits à résistances et réactances
R2
R1
Grandeurs et unités de mesure
R3
XL
R
R
Z
R R1 R 2 R3
R2 XL
Z
R1
2
R2
R
1
1
1
R1 R 2
XC
R
R
R1.R 2
R1 R 2
Z
Z
R 2 XC
R
XL
2
R1
R2
R3
Z
R
R
1
1
1
1
R1 R 2 R 3
XC
2
R (XL - XC )2
Z
R1.R 2 .R 3
R1.R 2 R 2 .R 3 R1.R 3
R
R1
R3
XL
R2
Z
1
R3
1
1
R1 R 2
R
1
Z
R1.R 2
R3
R1 R 2
R.XL
2
§1· § 1 ·
¸
¨ ¸ ¨¨
© R ¹ © XL ¸¹
2
R2 XL
2
R
Loi d'Ohm
XC
Z
P=
2
RI
U
R
U
R
I=
2
1
Z
P
U
§ 1 · §¨ 1 ·¸
¨ ¸ ¨
© R ¹ © XC ¸¹
P
R
UI
2
XC
=
U
P
=
Z
R
U
SYMBOLES
U = Tension en volts
I = Courant en ampères
R = Résistance en ohms
P = Puissance en watts
RI
R 2 XC
XL
2
P
2
I
2
R
U
I
PR
P
I
R.XC
2
1
Z
2
1 ·
§ 1 · §¨ 1
¸
¨ ¸ ¨
© R ¹ © XL XC ¸¹
R.XC .XL
2
2
2
XL .XC R2 XL - XC
2
Autres documents
Page : F 14
Documents ressources : partie F
Extrait du mémento Schneider
M. Mémento
Formules fondamentales
Formules fondamentales
Système international d'unités SI : MKSA
Grandeur
Unités de base
longueur
l = mètre
masse
m = kilogramme
temps
t = seconde
courant électrique
i = ampère
m
kg
s
A
Cinématique (mouvement rectiligne)
Cinématique (mouvement circulaire)
Longueur
Arc
l
Θ en radian, avec
Vitesse
v
=
dl
dt
=
Θ=
Vitesse angulaire
dΘ
Θ
ω =
=
dt
t
l
t
l
r
r
M.4
M.4
Θ l
en rad/s
en m/s
ω
=
2πn
60
n en tr/min
Vitesse
v
α
dv
=
dt
dω
d2Θ
=
dt2
dt
en rad/s 2
Accélération tangentielle
Dynamique (mouvement rectiligne)
Force
=
=
en m/s 2
a
F
ω en rad/s
= rω
Accélération angulaire
Accélération
a
l
t
=
T
= r α
α en rad/s 2
a en m/s2
Dynamique (mouvement circulaire)
Couple
ma
en N (newton)
T
=
Fx r
en N.m
ou J/rad
Force de mise en mouvement
Couple de mise en mouvement
F
C
=
ma
J
Travail
W =
Fxl
W
=
t
1 watt =
en J (joule)
=
dω
dt
F
moment d’inertie en kgm
2
W =
CΘ
en J (Joule)
Puissance
=
Fl
=
t
Fv
en W (watt)
1 joule
1 seconde
Energie
W =
J
Travail
Puissance
P
=
r
1/2 mv
P
=
P
=
CΘ
=
t
C
Cω
en W (watt)
2πn
60
N en tr/min
Energie
2
l’énergie cinétique est caractérisée par la vitesse du corps
W =
1/2 mr 2 ω 2 =
1/2 Jω2
l’énergie cinétique est caractérisée par la vitesse du corps
Autres documents
Page : F 15
Documents ressources : partie F
Soins à donner aux électrisés (source CRAM)
NOTIONS DE SECOURISME
Le secourisme est une méthode élémentaire de sauvetage et d'aide aux victimes d'accident. Il comprend
l'ensemble de gestes pratiques et simples qui peuvent être mis en œuvre immédiatement pour porter
secours aux blessés en cas d'accident.
Le secourisme comporte principalement trois gestes qui sauvent :
●
En cas d'hémorragies
●
En cas d'asphyxie (arrêt respiratoire)
●
En cas de perte de connaissance
→
→
→
Compression manuelle
Bouche-à-bouche
et massage cardiaque
Allongé sur le côté en position
latérale de sécurité
MAIS, N'AGISSONS JAMAIS AU-DELA DE NOS CONNAISSANCES
travaux
nt effectués des
so
où
r
ie
el
at
re
Dans chaqu
occupant vingt pe
er
ti
an
ch
e
u
aq
ch
, où
dangereux, dans
de quinze jours
s
u
pl
t
n
da
n
pe
s
bre du
sonnes au moin
ngereux, un mem
da
x
au
av
tr
s
de
n
sont effectués
ment l'instructio
re
oi
at
lig
ob
çu
re
oir
cas
personnel doit av
iers secours en
em
pr
s
le
er
n
n
do
vail).
nécessaire pour
du Code du Tra
39
124
.
R
le
ic
d'urgence (art
1
Autres documents
Page : F 15 b
Documents ressources : partie F
Soins à donner aux électrisés (source CRAM)
SOINS A DONNER AUX ÉLECTRISÉS
Dans le cadre d'un accident du travail d'origine électrique, il convient de se référer à l'arrêté du 14 février
1992 concernant les premiers soins à donner aux victimes d'accidents électriques que nous pouvons résumer par :
P.S.A. →
P = Protéger
S = Secourir
A = Alerter
Contact d'un appareil de levage avec des conducteurs sous tension
(origine brochure INRS-ED 325 : Accidents d'origine électrique)
2
Autres documents
Page : F 16
Documents ressources : partie F
Soins à donner aux électrisés (source CRAM)
P = Protéger
Protéger c'est supprimer tout danger et s'asurer qu'il n'existe aucun risque persistant.
QUI ?
- Soi-même
- L'entourage
- La victime
QUAND ?
Lorsque nous soupçonnons une électrisation.
COMMENT ?
Par suppression de la cause de l'accident
c'est-à-dire en faisant couper le courant à l'aide d'un système de coupure
accessible sans risque : coupure d'urgence (voir page suivante), interrupteur, disjoncteur ou tout simplement en débranchant la prise de courant
ou en retirant les fusibles .
Nota : En présence de la haute tension (tension supérieure à 1 000 V) ou lorsqu'il
n'est pas possible de mettre hors tension, prévenir le distributeur (EDF, régie d'électricité, SNCF, Métro, …).
POURQUOI ?
Une intervention irréfléchie peut augmenter le nombre de victimes
et aggraver leur état.
Mise hors tension par débrochage d'une prise de courant
3
Autres documents
Page : F 16 b
Documents ressources : partie F
Soins à donner aux électrisés (source CRAM)
ARRET OU COUPURE D'URGENCE
ARRET D'URGENCE
Nous désignons par DISPOSITIF D'ARRET D'URGENCE, un dispositif de sécurité facilement et
rapidement accessible, permettant, compte tenu d'une inertie irréductible, tant en marche automatique
qu'en marche manuelle, l'arrêt quasi immédiat d'une machine ou d'un ensemble. Cela implique l'utilisation complémentaire d'un freinage énergique pour immobiliser instantanément cette dernière qui peut
être réalisé soit mécaniquement, soit le plus souvent électriquement (contre-courant, condensateurs,
injection de courant continu).
ARRET D'URGENCE
→ RISQUE MÉCANIQUE
Nota : le dispositif d'arrêt d'urgence ne met pas forcément hors tension la machine.
COUPURE D'URGENCE
Nous désignons par DISPOSITIF DE COUPURE
D'URGENCE un dispositif de sécurité aisément reconnaissable et disposé de manière à être facilement et rapidement accessible, permettant en une seule manœuvre de couper en charge tous les conducteurs actifs. Il
est admis que ce dispositif commande plusieurs terminaux (cf. art. 10 du décret du 14 novembre 1988).
JACQUES,
APPELLE LE 15…
LE SAMU
PIERRE, VA COUPER
LE COURANT !
VITE ! ET RESTE
LA-BAS POUR QU'ON
NE LE REMETTE PAS
COUPURE D'URGENCE
RISQUE ÉLECTRIQUE
→
Nota : le dispositif de coupure d'urgence met toujours
hors tension la machine (ou la partie d'installation considérée).
4
D'après un Doucment INRS
Autres documents
Page : F 17
Documents ressources : partie F
Soins à donner aux électrisés (source CRAM)
S = Secourir
QUI ?
Toute victime d'accidents (par un secouriste entraîné)
QUAND ?
Immédiatement.
COMMENT ?
Sur place. Bouche-à-bouche associé au massage cardiaque.
BOUCHE A BOUCHE
A = Alerter
QUI ?
Les secours médicalisés de l'entreprise ou externes en composant le 15
(SAMU), 18 (Sapeurs-Pompiers) s'il s'agit d'un accident de la circulation ou
incendie, ou le 112.
QUAND ?
Lors de toute électrisation
COMMENT ?
Par une tierce personne
- En précisant :
. le lieu de l'accident,
. la nature de l'accident (électrisation),
. le nombre de victimes et leur état apparent si possible.
- En signalant les risques particuliers (victime sur échaffaudage, sur poteau…).
- En donnant la qualité de l'intervenant (s'il y en a un) effectuant le premier secours.
POURQUOI ?
Tout accident d'origine électrique peut occasionner des lésions internes graves que seul un médecin peut traiter.
5
Autres documents
Page : F 17 b
Documents ressources : partie F
Soins à donner aux électrisés (source CRAM)
L'affiche "Soins aux électrisés" reproduite ci-après doit être apposée avant le 1er janvier 1994 sur
tous les locaux d'accès réservés aux électriciens (cf. arrêté du 14 février 1992).
SOINS AUX ELECTRISES
ne perdez pas une seconde
PROTEGER
Soustraire la victime aux effets du courant par la mise hors tension.
Si la mise hors tension n'est pas possible par le sauveteur, prévenir le distributeur.
TOUTE INTERVENTION IMPRUDENTE DU SAUVETEUR
RISQUE DE L'ACCIDENTER LUI-MEME
SECOURIR
ASSURER LA RESPIRATION
La victime est inanimée et ne réponds pas, thorax et abdomen sont immobiles.
Basculer prudemment la tête
en arrière et soulever le menton
Observer, écouter, apprécier
le souffle
Insuffler si arrêt ventilatoire
4 à 5 cm
4 à 5 cm
Evacuation éventuelle
de corps étrangers
en position latérale
de sécurité
Massage cardiaque
si nécessaire
par sauveteur
formé et entraîné
ALERTER
Suivant consigne préétablie
Pompiers ............ 18
SAMU ................... 15
Police secours ... 17
....................................
Services d'urgence :
...............................................
...............................................
...............................................
Ne jamais abandonner les soins avant l'arrivée des secours spécialisés
6
Autres documents
Page : F 18
Documents ressources : partie F
Mise en forme des schémas – Règles de tracé
Les règles de tracé des schémas ci après ne sont pas normalisées, mais elles vous aident à
tracer des schémas propres. La qualité et le soin apportés au tracé des schémas sont absolument
nécessaire afin qu’ils soient lisibles et compréhensibles par tous les utilisateurs.
Schéma de principe (ou schéma développé)
Il vous est fourni une « grille » composée de différents traits (traits pleins, traits mixtes et
traits pointillés) vous aidant à positionner les symboles donnés en partie A de ce document. Dans
cette partie, les différents traits de positionnement sont représentés.
Trait pointillé
vertical : position du
conducteur de phase
Trait pointillé
vertical : position du
conducteur de neutre
Trait pointillé vertical :
position du conducteur
de protection électrique
Intersection des traits
mixte : position des
points de commande
Intersection des traits
mixte : position des
points lumineux
Intersection des traits
pointillés et mixtes :
position des prises de
courant
Intersection des traits
pointillés et mixtes :
position des troisièmes
points de commande
Intersection des traits
mixte : position des
seconds points de
commande
Positionnement des appareils sur le schéma de principe
Autres documents
Page : F 19
Documents ressources : partie F
Mise en forme des schémas – Règles de tracé
Schémas multifilaire et unifilaire
Les schémas multifilaire et unifilaire sont tracés sur le plan de la maison (au besoin pièce
par pièce pour plus de lisibilité).
Afin d’avoir un tracé le plus propre possible, tracer au crayon (en appuyant peu) des traits
de construction parallèles aux murs à une distance de 2 mm. Leur nombre sera fonction du nombre
de conducteurs qui passeront à chaque emplacement. Le centre de la pièce sera repéré grâce à deux
diagonales (toujours au crayon), il servira pour positionner le point lumineux central.
Suivant le besoin, tracer des traits positionnant les divers appareils en nombre suffisants.
Lorsque le tracé du schéma est achevé et qu’il est repassé aux couleurs normalisées,
effacer les traits de construction.
Chambre 1
Position du point
lumineux central
Position point de
commande
Exemple de tracé préparatif au schéma multifilaire.
Autres documents
Page : F 20
Documents ressources : partie F
Lexique technique
AGCP : Appareil Général de Commande et de Protection. C’est le disjoncteur de branchement mis
à disposition par le fournisseur d’énergie électrique.
Amont : Se dit du circuit qui se trouve du coté de la source d’énergie.
Aval : Se dit du circuit qui se trouve du coté des récepteurs d’énergie.
BAEH : Bloc Autonome d’Eclairage pour Habitation, éclairage qui s’allume en cas de panne de
courant.
BAES : Bloc Autonome d’Eclairage de Sécurité. On distingue les BAES d’ambiance et les BAES
d’évacuation, ils s’allument en cas de pannes de courant.
BAES SATI : Bloc Autonome d’Eclairage de Sécurité équipé d’un Système Automatique de Test
Intégré.
BRU : Boîtier de Raccordement Usager. Il est appelé tableau de communication dans la NF C 15100.
BTa : Basse Tension de catégorie a (tension comprise entre 50 et 500 V en alternatif).
BTb : Basse Tension de catégorie b (tension comprise entre 500 et 1000 V en alternatif).
CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières.
CCAP : Cahier des Clauses Administratives Particulières.
CEM : Compatibilité Electro-Magnétique. Ensembles de règles permettant de garantir que les
différents équipements électriques fonctionnerons correctement ensemble.
CESI : Chauffe-Eau Solaire Individuel.
CHSCT : Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail.
Consuel : Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité.
CSTB : Centre Scientifique et Technique du Bâtiment.
DAAF : Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée.
DCL : Dispositif de Connexion Luminaire.
Densité de foudroiement (Ng dans la NF C 15-100) : Nombre de coups de foudre au km² par an.
Ng =
Nk
10
Domotique : Ensemble de technologies (électronique, informatique, communications…) utilisées
dans l’habitat pour faciliter la vie des usagers (gestion de « scénarios », commande de volets
roulants, commandes à distance via internet ou autre…), gérer les alarmes (technique ou
surveillance…) et pour la gestion d’énergie (chauffage …).
DTI : Dispositif de Terminaison Intérieur. Ce dispositif marque la limite du réseau de téléphonie
publique et du réseau privé. Il prend la forme d’un conjoncteur téléphonique (« prise en T »).
DTU : Documents Techniques Unifiés.
ECS : Eau Chaude Sanitaire.
Autres documents
Page : F 21
Documents ressources : partie F
Lexique technique
GTB : Gestion Technique du Bâtiment.
GTC : Gestion Technique Centralisée.
EIB / KNX : Standard de communication ouvert (qui n’est pas lié à un seul et unique fabricant)
utilisé en domotique. Ce standard est devenu norme CENELEC EN 50090, CEN EN 13321-1 sur le
plan européen et ISO / IEC 14543-3 au niveau international). Ce système est dit à intelligence
répartie car on ne retrouve pas d’ordinateur ou d’automate centralisateur.
ERP : Etablissement Recevant du Public.
ERT : Etablissement Recevant des Travailleurs.
Grade 1,2 ou 3 : Caractéristique, selon la NF C 15-100, d’un câble destiné au câblage VDI.
GTB : Gestion Technique du Bâtiment.
GTC : Gestion Technique Centralisée.
GTL : Gaine Technique du Logement. Pour une installation domestique, c’est le point de départ de
tous les circuits constituant l’installation électrique.
HPE : Haute Performance Energétique. Se dit d’une habitation ou d’un bâtiment consommant peu
d’énergie pour son chauffage, son éventuelle climatisation et son éclairage.
HTa : Haute Tension de catégorie a (tension comprise entre 1000 et 50000 V en alternatif).
HTb : Haute Tension de catégorie b (tension supérieure à 50000 V en alternatif).
Influences externes : Influence du milieu dans lequel se trouve un appareil sur celui ci (exemples :
le milieu marin oxyde rapidement les métaux, un appareil situé à l’extérieur est soumis à l’humidité
et à la pluie).
LBC : Lampe Basse Consommation, tube fluorescent équipé de son électronique d’allumage qui
vient en remplacement d’une ampoule à incandescence classique.
Montage apparent : Les conduits restent visibles et accessibles lorsque l’installation est terminée.
Montage encastré : Les conduits ne sont pas visibles et accessibles, ils sont à l’intérieur des murs
et cloisons.
NF : Norme Française.
NF C 15-100 : Norme Française qui traite des installations électriques à basse tension. Elle
s’applique à toutes les installations électriques étudiées au cours de votre formation aussi bien en
bâtiment tertiaire qu’en industriel.
Ng : Voir densité de foudroiement.
Niveau kéraunique (Nk dans la NF C 15-100) : Nombre de jours orageux dans une région donnée.
Nk : Voir densité de foudroiement.
PABX : Central téléphonique privé.
PAC : Pompe A Chaleur.
Point lumineux : Appareil implanté dans une pièce qui produit la lumière nécessaire pour éclairer
celle ci.
Autres documents
Page : F 22
Documents ressources : partie F
Lexique technique
Point de commande : Appareil implanté dans une pièce destiné à allumer ou éteindre le (les)
point(s) lumineux.
PPSPS : Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé.
Promotelec : Association de promotion de l’énergie électrique.
RJ45 : Prise destinée au raccordement des appareils VDI (réseau informatique…).
RT 2000, RT 2005 : Réglementation Thermique année de référence 2000 et 2005. La
réglementation thermique vise à diviser par 4 les émissions de CO2 d’ici 2050 et de réduire de 15%
les consommations énergétiques tous les 5 ans pour atteindre -40 % en 2020.
TBT : Très Basse Tension (tension inférieure à 50 V alternatifs).
TBTS : Très Basse Tension de Sécurité
TGBT : Tableau Général Basse Tension. C’est l’armoire électrique principale d’un bâtiment, elle
comprend tous les équipements nécessaires à la répartition de l’énergie vers les tableaux
divisionnaires.
THPE : Très Haute Performance Energétique. Se dit d’une habitation ou d’un bâtiment
consommant très peu d’énergie pour son chauffage, son éventuelle climatisation et son éclairage.
VDI : Voix, Données, Images.
VMC : Ventilation Mécanique Contrôlée.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement