DOCEANE SUPRA 1

DOCEANE SUPRA 1
Livret 1/2
e
n
a
é
c ra
o
D up
s
Présentation
Spécifications techniques
Fonctionnement
Installation
Paramètres
Mise en service
Réglementations
Conditions de la garantie
ZEM 5-25 C
ZEM 5-25 SEP
ZEM 5-25 M50 H
la chaleur haute fidélité
N
O
T
I
C
E
T
E
C
H
N
I
Q
U
E
T30.35936.04
SOMMAIRE
I
- PRESENTATION ................................................................................................................................... 4
1
2
- DESCRIPTION ...................................................................................................................................... 4
- GAMME ................................................................................................................................................. 4
II
- SPECIFICATIONS TECHNIQUES ........................................................................................................ 5
1
2
3
- CARACTERISTIQUES .......................................................................................................................... 5
- DIAMETRES DE RACCORDEMENT DES TUYAUTERIES.................................................................. 6
- COTES D’ENCOMBREMENT ............................................................................................................... 7
3.1 - ZEM 5-25 C ............................................................................................................................... 7
3.2 - ZEM 5-25 SEP ........................................................................................................................... 7
3.3 - ZEM 5-25 M50 H ....................................................................................................................... 8
- DESIGNATION DES COMPOSANTS ................................................................................................... 9
4.1 - ZEM 5-25 C ............................................................................................................................... 9
4.2 - ZEM 5-25 SEP ......................................................................................................................... 10
4.3 - ZEM 5-25 M50 H ..................................................................................................................... 11
- CARACTERISTIQUES DU CIRCULATEUR........................................................................................ 12
5.1 - Circulateur chauffage .............................................................................................................. 12
- PRESSION DISPONIBLE.................................................................................................................... 12
- CARACTERISTIQUES DU VASE D’EXPANSION .............................................................................. 13
- PERFORMANCES EAU CHAUDE SANITAIRE .................................................................................. 13
4
5
6
7
8
III - FONCTIONNEMENT ........................................................................................................................... 14
1
2
3
- PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT GENERAL................................................................................. 14
1.1 - Procédé de variation de la pression d’air ................................................................................ 14
1.2 - Emissions de polluants ............................................................................................................ 14
- PRINCIPE DE LA STRATIFICATION (ZEM 5-25 M50 H) ................................................................... 14
- FONCTIONS COMMUNES AUX DIFFERENTES VERSIONS ........................................................... 14
3.1 - Fonction hors gel ..................................................................................................................... 14
3.2 - Fonction anti-légionnelles (sauf ZEM SEP) ............................................................................. 14
3.3 - Kick de pompe ou de vanne de dérivation .............................................................................. 14
3.4 - Surveillance de la température des fumées ............................................................................ 14
3.5 - Fonction test des sécurités et arrêt du régulateur ................................................................... 15
3.6 - Fonction "INFO" : visualisation des paramètres sur l’afficheur de la chaudière ...................... 16
IV - INSTALLATION ................................................................................................................................... 17
1
2
3
4
5
6
- GENERALITES.................................................................................................................................... 17
1.1 - Conditions réglementaires d'installation et d'entretien dans les bâtiments d'habitation .......... 17
1.2 - Conditions réglementaires d'installation dans les établissements recevant du public ............. 17
- VENTILATION ..................................................................................................................................... 17
2.1 - DOCEANE raccordés en cheminée ........................................................................................ 17
2.2 - DOCEANE raccordés en ventouse ......................................................................................... 18
- POSITIONNEMENT DE LA CHAUDIERE ........................................................................................... 18
3.1 - Patte d’accrochage / côtes d’encastrement ............................................................................. 18
- DEMONTAGE DE L’HABILLAGE ........................................................................................................ 19
- KIT VANNES GAZ + EAU + DISCONNECTEUR ................................................................................ 19
5.1 - Modèles ZEM 5-25 C ............................................................................................................... 19
5.2 - Modèles ZEM 5-25 SEP/ZEM 5-25 M50 H .............................................................................. 20
- EVACUATION DES PRODUITS DE COMBUSTION .......................................................................... 21
6.1 - Positionnement du tube fumées de la chaudière. ................................................................... 21
6.2 - Evacuation par conduit de cheminée (B23/B23p/C33) ............................................................ 22
6.3 - Pièces d’adaptation C33 .......................................................................................................... 22
6.4 - Evacuation par ventouse (C13/C33) ....................................................................................... 26
6.5 - Evacuation par conduit collectif (3CE) (C43) .......................................................................... 32
-2-
SOMMAIRE
7
8
9
- RACCORDEMENT HYDRAULIQUE ................................................................................................... 34
7.1 - Recommandations GEMINOX ................................................................................................. 34
7.2 - Accessoires à raccorder, à installer ou à régler ...................................................................... 34
7.3 - Raccordement hydraulique pour les modèles ZEM 5-25 C ..................................................... 36
7.4 - Raccordement hydraulique pour les modèles ZEM 5-25 C + préparateur sanitaire type BS .. 36
7.5 - Raccordement hydraulique pour les modèles ZEM 5-25 SEP ................................................ 37
7.6 - Raccordement hydraulique pour les modèles ZEM 5-25 M50 H ............................................. 37
- RACCORDEMENT GAZ...................................................................................................................... 38
- RACCORDEMENT ELECTRIQUE ...................................................................................................... 38
9.1 - Raccordement au réseau ........................................................................................................ 38
9.2 - Raccordement des sondes à l’unité de gestion LMU. ............................................................. 38
9.3 - Thermostat d’ambiance REG 50/REG 151 (option) ................................................................ 40
9.4 - Schéma de raccordement ....................................................................................................... 41
V
- PARAMETRES .................................................................................................................................... 43
1
- LISTES DES PARAMETRES .............................................................................................................. 43
1.1 - Paramètres disponibles pour réglages éventuels .................................................................... 43
1.2 - Paramètres disponibles en lecture seule (données de fonctionnement) ................................. 43
- ACCÈS AUX PARAMÈTRES VIA LA SONDE D’AMBIANCE QAA 73................................................ 44
2.1 - Accès aux lignes 504 à 755 ..................................................................................................... 44
2
VI - MISE EN SERVICE ............................................................................................................................. 45
1
- PROTECTION DE L’INSTALLATION .................................................................................................. 45
1.1 - Bionibal .................................................................................................................................... 45
1.2 - Bionibagel ............................................................................................................................... 45
1.3 - Si produits équivalents au Bionibal ou Bionibagel ................................................................... 45
2 - REMPLISSAGE EN EAU DE L’INSTALLATION ................................................................................. 46
3 - ALIMENTATION GAZ .......................................................................................................................... 46
4 - REGLAGE DU DEBIT D’EAU CHAUDE SANITAIRE.......................................................................... 46
4.1 - ZEM 5-25 SEP ......................................................................................................................... 46
5 - REGLAGE DE LA PUISSANCE MAXIMALE EN MODE CHAUFFAGE.............................................. 47
6 - VERIFICATION AVANT LA MISE EN SERVICE................................................................................. 47
7 - INFORMATION DE L’UTILISATEUR................................................................................................... 47
8 - MISE EN SERVICE ............................................................................................................................. 48
8.1 - Chaudière ZEM 5-25 M50 H .................................................................................................... 48
8.2 - Chaudière avec sonde d’ambiance et sans sonde extérieure ................................................. 49
8.3 - Défauts pendant le fonctionnement ......................................................................................... 49
9 - CONTROLE DES PRODUITS DE COMBUSTION.............................................................................. 49
10 - MONTAGE DE L’HABILLAGE ............................................................................................................. 49
VII - REGLEMENTATIONS ......................................................................................................................... 50
1
- DECLARATION DE CONFORMITE AU TYPE.................................................................................... 50
VIII - CONDITIONS DE LA GARANTIE ....................................................................................................... 51
-3-
I - PRESENTATION
1 - DESCRIPTION
- une pochette de changement de gaz G20/G25,
- un kit vannes gaz + eau (ZEM..C),
- un kit vannes gaz + eau + disconnecteur
(ZEM..SEP/ZEM M50 H).
Description normalisée : chaudière murale à condensation, pour chauffage à eau chaude, à circuit
étanche de combustion, à brûleur à pré-mélange
avec asservissement air-gaz, à modulation linéaire
de puissance et à raccordement des produits de
combustion de type B23, B23p, C13, C33 , C43 suivant
EN 483 (04/00)
OPTIONS :
- Dosseret d’écartement permettant le raccordement hydraulique de la chaudière avec passage
des tuyauteries vers le haut (ZEM..C/SEP).
- Dosseret de montage pour cloison légère
(ZEM M50 H).
- Pièce d’adaptation permettant le raccordement
en cheminée (B23).
- Pièce d’adaptation permettant le raccordement
en cheminée (B23p).
- Kit ventouse horizontale (C13) permettant le raccordement de la chaudière en ventouse horizontale droite + accessoires ventouse horizontale
(rallonges, coudes...).
- Pièce d’adaptation permettant le raccordement
en ventouse verticale (C33) + accessoires ventouse verticale (terminal, rallonges, coudes...).
- Pièce d’adaptation permettant le raccordement
en conduit collectif 3CE (C43).
- Régulation en fonction de la température ambiante (Kit appareil d’ambiance REG 54 - Kit terminal
d’ambiance REG 74).
- Thermostat d’ambiance (REG 50/REG 151).
- Kit de transformation Gaz permettant de réaliser
le passage du gaz naturel au propane.
- Kit thermostat de sécurité plancher chauffant.
- Kit vanne sélective pour raccordement ZEM..C/BS.
- Préparateur d’eau chaude sanitaire (type BS)
(ZEM C).
- Bionibal 1 litre : inhibiteur de corrosion.
- Bionibagel 10 litres : inhibiteur de corrosion et antigel.
- Pompe de relevage des condensats.
La chaudière Docéane supra est préréglée en usine
au gaz naturel H (G20). Elle peut fonctionner au gaz
naturel L (G25) ou au Propane (G31) après adaptation.
Cette chaudière dispose sous son habillage de tous
les accessoires nécessaires au bon fonctionnement
d’une installation de chauffage central à eau chaude
notamment:
- un corps de chauffe comprenant :
• un échangeur à condensation très performant,
constitué d’un tube à ailettes hélicoïdal,
- un brûleur à pré-mélange, à grille en acier inoxydable réfractaire,
- un ventilateur 230 Volts à vitesse variable commandé par le régulateur,
- un bloc gaz 230 Volts à double vannage asservie
à la pression d'air,
- une régulation électronique qui assure une modulation de puissance en fonction des demandes
chauffage ou sanitaire (Unité de gestion LMU),
- un échangeur à plaques pour la production d’eau
chaude sanitaire (ZEM SEP)
- un échangeur à plaques et un ballon d’eau chaude
à stratification en inox pour la production d’eau
chaude sanitaire (ZEM M50 H),
- un vase d’expansion,
- un circulateur,
- une pompe de bouclage sanitaire (ZEM M50 H),
- une soupape de sécurité 3 bars,
- une patte d’accrochage,
2 - GAMME
Modèles
ZEM 5-25 C
ZEM 5-25 SEP
ZEM 5-25 M50 H
Fonctions
Raccordement produits de combustion
Chauffage seul
Conduit de cheminée (B23/B23p)
Ventouse horizontale (C13)
Ventouse verticale (C33)
Conduit collectif (C43)
Chauffage et eau chaude
sanitaire
-4-
II - SPECIFICATIONS TECHNIQUES
1 - CARACTERISTIQUES
Modèles
ZEM 5-25 C
Homologation
II2ESI3P
Catégorie suivant la réglementation thermique RT 2005
30/50 °C
60/80 °C
CONDENSATION
kW
kW
5,6/27,4
5,0/25,2
Débit calorifique chauffage
kW
5,2/25,6
Débit calorifique sanitaire
kW
5,2/29,0
Rendement sur PCI chauffage
30/50 °C
60/80 °C
%
%
107,7/107,0
96,1/99,0
Rendement sur PCS chauffage
30/50 °C
60/80 °C
%
%
96,9/96,3
86,4/89,1
%
109,3
Rendement à charge partielle suivant directive 92/42 CEE
(30%)
Débit spécifique sanitaire (suivant EN 625)
l/min
-
Gaz utilisables (GN : Gaz naturel / GP : Propane)
13,6
20,0
GNH/L - GP
Température des produits de combustion
Mode chauffage
Mode sanitaire
maxi
Sécurité de surchauffe des produits de combustion
°C
85
°C
105
Débit des produits de combustion
(G20, 0°C, 1013 mbar)
Mode chauffage
Mode sanitaire
mini/maxi
kg/h
Contre pression admissible (C13)
maxi
Pa
mini/maxi
m3/h
Débit d’air nécessaire à la combustion
(0°C, 1013 mbar)
Mode chauffage
Mode sanitaire
ZEM 5-25 M50 H
CE1312BR4313
Catégorie / Pays : FR
Puissance utile chauffage
ZEM 5-25 SEP
90
10,1/45,2
10,1/49,7
100
7,1/31,5
7,1/34,5
NOx
mg/kWh
classe 5 (EN 483)
CO (G20 en mode chauffage)
mg/kWh
22,5
1/3
Pression de service chauffage
mini/maxi
bar
Pression de service sanitaire
mini/maxi
bar
Température eau circuit chauffage
mini/maxi
°C
Température eau circuit sanitaire
mini/maxi
°C
-
1/7
20/80
-
10/65
Sécurité de surchauffe eau
°C
Contenance en eau chaudière
litre
2,7
3,1
Contenance en eau échangeur ECS (primaire)
litre
-
0,2
Contenance en eau totale ballon
litre
-
-
42
W
-
-
53,6
Wh/24h.l.°C
-
-
0,68
Pertes thermiques (ballon à 65 °C)
Constante de refroidissement du ballon (Cr)
Débit d’eau primaire (∆T 20 K)
∆P eau (au débit nominal)
60/80 °C
90
m3/h
1,09
mbar
270
-5-
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
Modèles
ZEM 5-25 C
ZEM 5-25 SEP
Perte à l’arrêt chauffage (∆T 30 K)
(∆T 50 K)
W
77
146
Capacité totale vase d’expansion
litre
8
Capacité utile (pour hauteur statique de 5 m)
litre
5
Puissance acoustique (LwA) suivant NRA
dBA
Puissance acoustique chauffage à débit calorifique minimal
5,1 kW
dBa
Puissance électrique absorbée (circulateur à vitesse maxi)
W
125
Régulation seule (= puissance électrique auxiliaires
absorbée)
W
charge mini : 23
charge maxi : 45
Circulateur vitesse 1
W
37
Circulateur vitesse 2
W
57
Circulateur vitesse 3
W
76
Position Stand By
W
18
ZEM 5-25 M50 H
Puissance électrique absorbée en mode chauffage :
Alimentation électrique/fréquence
230 V (+ 10%, - 15%)/50 Hz
Classe isolation électrique
Intensité absorbée
1
maxi
A
0,54
Indice de protection
modèles B23 / B23p
modèle C13/C33
IP 24
IP 44
Poids à vide
kg
39
42,3
57.8
Poids emballé
kg
46
49,2
68.8
ZEM 5-25 SEP
ZEM 5-25 M50 H
2 - DIAMETRES DE RACCORDEMENT DES TUYAUTERIES
ZEM 5-25 C
∅ Produits de combustion
∅ Produits de combustion
raccordement en cheminée
raccordement en ventouse
mm
B23
B23p
C13
C33
60
125
80
60/100
80/125
mm
mm
∅ Arrivée de gaz (+ § 5 - page 19 - Livret 1/2)
pouce
1
∅ Départ/retour chauffage (+ § 5 - page 19 - Livret 1/2)
pouce
1
∅ Entrée/sortie sanitaire
pouce
∅ Evacuation des condensats
-
3/4
mm
25
∅ Evacuation soupape de sécurité
pouce
3/4
∅ vidange
pouce
1/2
∅ Raccordement module (§ 4 - page 15 - chapitre IV -
pouce
OPTIONS - Livret 1/2) * 3/4 avec raccord
-6-
1*
-
3/4
-
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
3 - COTES D’ENCOMBREMENT
3.1 - ZEM 5-25 C
3.2 - ZEM 5-25 SEP
ZEM-05-0
Fig. 2
ZEM-01-0
Fig. 1
Vue de dessous
g
Vue de dessous
g
h
b
f
b
c d
220
mini
220
mini
c d
h
e
a
a
78.4
495
495
760
760
78.4
Vue de face
Vue de face
540
84
84
540
a
a
Vue de dessus
Vue de dessus
10
mini
10
mini
10
mini
10
mini
Légendes :
e : Arrivée eau froide sanitaire (ZEM SEP)
f : Sortie eau chaude sanitaire (ZEM SEP)
Raccordement module (option) (ZEM C)
g : Evacuation des condensats
h : Evacuation soupape de sécurité
a : Evacuation des produits de combustion
b : Arrivée de gaz
c : Départ chauffage
d : Retour chauffage
-7-
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
3.3 - ZEM 5-25 M50 H
ZEM-86-0
Fig. 3
g
h
c
b
d
e
f
Vue de dessous
Légendes :
220
mini
a : Evacuation des produits de combustion
b : Arrivée de gaz
c : Départ chauffage
d : Retour chauffage
e : Arrivée eau froide sanitaire
f : Sortie eau chaude sanitaire
g : Evacuation des condensats
h : Evacuation soupape de sécurité
a
495
760
78.4
880
84
Vue de face
a
10
mini
10
mini
Vue de dessus
-8-
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
4 - DESIGNATION DES COMPOSANTS
4.1 - ZEM 5-25 C
Fig. 4
4
13
3
9
11
2
17
10
7
12
14
16
5
15
19
24
18
ZEM-02-0
21
1
23
6
22
1) Arrivée gaz
2) Bloc gaz (électrovannes et régulateur) 230 V
3) Brûleur gaz
4) Evacuation des produits de combustion
5) Sonde fumées
6) Départ chauffage
7) Sonde départ chaudière
8) Bloc retour chauffage
9) Sécurité de surchauffe eau
10) Transformateur d'allumage 230 V
11) Ventilateur 230 V
12) Corps de chauffe
13) Vise-flamme
14) Tableau de commande électronique à microprocesseur
20
8
15) Circulateur 3 vitesses 230 V
16) Purgeur d’air
17) Silencieux
18) Robinet de vidange
19) Soupape de sécurité 3 bar
20) Evacuation de soupape de sécurité
21) Siphon
22) Evacuation des condensats
23) Orifice pour raccordement d’un module (option)
24) Vase d'expansion
-9-
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
4.2 - ZEM 5-25 SEP
Fig. 5
4
3
13
9
11
2
17
10
7
12
29
25
14
16
5
28
15
23
19
24
18
ZEM-25-0
21
16
1
26
27
22
6
8
20
1) Arrivée gaz
2) Bloc gaz (électrovannes et régulateur) 230 V
3) Brûleur gaz
4) Evacuation des produits de combustion
5) Sonde fumées
6) Départ chauffage
7) Sonde départ chaudière
8) Bloc retour chauffage avec vanne sélective
9) Sécurité de surchauffe eau
10) Transformateur d'allumage 230 V
11) Ventilateur 230 V
12) Corps de chauffe
13) Vise-flamme
14) Tableau de commande électronique à microprocesseur
15) Circulateur 3 vitesses 230 V
16) Purgeur d’air
17) Silencieux
18) Robinet de vidange
19) Soupape de sécurité 3 bar
20) Evacuation de soupape de sécurité
21) Siphon
22) Evacuation des condensats
23) Moteur de vanne sélective
24) Vase d'expansion
25) Echangeur à plaques
26) Sortie eau chaude sanitaire
27) Arrivée eau froide sanitaire avec filtre et limiteur de
débit
28) Sonde sanitaire (détection du puisage)
29) Sonde de régulation eau chaude sanitaire
- 10 -
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
4.3 - ZEM 5-25 M50 H
Fig. 6
4
13
17
11
3
31
9
30
2
7
10
29
12
25
14
28
5
21
16
15
ZEM-85-0
24
1
19
22
6
8
20
18
32
27
26
23
16
1) Arrivée gaz
2) Bloc gaz (électrovannes et régulateur) 230 V
3) Brûleur gaz
4) Evacuation des produits de combustion
5) Sonde fumées
6) Départ chauffage
7) Sonde départ chaudière
8) Bloc retour chauffage
9) Sécurité de surchauffe eau
10) Transformateur d'allumage 230 V
11) Ventilateur 230 V
12) Corps de chauffe
13) Vise-flamme
14) Tableau de commande électronique à microprocesseur
15) Circulateur 3 vitesses 230 V
16) Purgeur d’air
17) Silencieux
18) Robinet de vidange
19) Soupape de sécurité 3 bar
20) Evacuation de soupape de sécurité
21) Siphon
22) Evacuation des condensats
23) Moteur de vanne sélective
24) Vase d'expansion
25) Echangeur à plaques
26) Départ eau chaude sanitaire
27) Arrivée eau froide sanitaire
28) Sonde sanitaire
29) Sonde de régulation eau chaude sanitaire
30) Ballon à stratification
31) Isolation thermique
32) Pompe de bouclage sanitaire
- 11 -
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
5 - CARACTERISTIQUES DU CIRCULATEUR
La consommation électrique du circulateur chauffage peut être largement optimisée en adaptant sa vitesse aux besoins de l’installation.
Le circulateur intégré, à la chaudière, est équipé
d’un moteur à 3 vitesses (se référer au § 1 - page 6
- chapitre II - SPECIFICATIONS TECHNIQUES - Livret 1/2).
5.1 - Circulateur chauffage
Fig. 7
6
RSL 15/5-3 Ku
5
H (m)
Vitesse
3
4
2
3
1
2
1
0
0
0,5
1
1,5
Q
(m3/h
2
2,5
3
)
6 - PRESSION DISPONIBLE
Pression résiduelle circuit chauffage avec pompe WILO RSL 15-5
Fig. 8
6
Pression résiduelle mCE
5
4
Vitesse3
3
Vitesse 2
Vitesse 1
2
1
0
0
200
400
600
Débit l/h
- 12 -
800
1000
1200
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
Les chaudières Docéane supra sont équipées d’un
vase d'expansion prévu pour une capacité d’eau
dans l’installation d’environ 80 litres (§ 7.2 - page 34
- chapitre IV - INSTALLATION - Livret 1/2).
Le vase d’expansion absorbe l’augmentation de volume d’eau de l’installation produite par la montée
en température de celle-ci. Le prégonflage du vase
plaque la membrane interne du côté du raccordement et la dilatation de l’eau pousse sur cette membrane. Le rendement optimal du vase est obtenu
quand la pression de gonflage est égale à la pression d’eau.
AM4-06-0
7 - CARACTERISTIQUES DU VASE D’EXPANSION
Fig. 9
H
Entrée d’eau
Valve
de gonflage
Volume d’eau
dilaté
Membrane
L’air
se comprimant,
la pression
monte
Volume maxi
du vase
8 - PERFORMANCES EAU CHAUDE SANITAIRE
Modèles
Débit
Puissance
continu à
échangée à
40 °C
∆T 30 °K
(*3)
Débit
spécifique
(*1)
Temps de
réchauffage
à 60 °C
(*2)
Temps de
charge à
60 °C
Volume maxi
soutirable
à 40 °C en
10 minutes
Volume maxi
soutirable à
40 °C en
1 heure
stockage 65 °C
kW
l/min
l/min
min
min
litres
litres
ZEM 5-25 C + BS 100
28,4
13,6
19,8
9
16
198
877
ZEM 5-25 C + BS 150
28,4
13,6
24,1
14
25
241
920
ZEM 5-25 C + BS 200
28,4
13,6
30,4
18
32
313
992
ZEM 5-25 C + BS 300
28,4
13,6
37,4
27
49
476
1155
ZEM 5-25 SEP
28,4
13,6
13,6
-
/
136
815
ZEM 5-25 M50 H
28,4
13,6
20,0
9
-
200
880
(*2) : Temps de réchauffage après un puisage correspondant au débit spécifique.
Température eau froide = 10 °C
Température primaire = 80 °C
(*3) : Débit de puisage à régler sur le groupe de sécurité lors de la mise en service
(*1) : suivant EN 625
- 13 -
III - FONCTIONNEMENT
1 - PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT GENERAL
Particularités de la chaudière ZEM SEP :
- Pour éviter des phénomènes d’inertie et obtenir
immédiatement de l’eau chaude, l’échangeur à
plaques est maintenu en température.
Les chaudières Docéane supra sont constituées de
l’association d’un corps de chauffe entièrement en
acier inox, garanti de longévité, et d’un brûleur à
prémélange de technologie et de performances
éprouvées.
1.1 - Procédé de variation de la pression
d’air
La régulation numérique optimise en permanence le
régime de fonctionnement grâce aux informations
rapportées au microprocesseur par les capteurs
placés sur la chaudière:
- sonde départ chaudière,
- sonde de température des fumées,
- sonde d’ambiance (option),
- contrôle de vitesse du ventilateur (régulation air/
gaz pneumatique),
La modulation linéaire de puissance est effectuée à
l’aide d’un ventilateur 230 V à vitesse variable commandé par l’unité de gestion LMU qui calcule à tout
moment la vitesse nécessaire pour garantir la puissance appelée.
1.2 - Emissions de polluants
Cet asservissement air/gaz associé à un brûleur à
prémélange très performant permet d’obtenir des
émissions de CO et d’oxyde d’azote (Nox) inférieures aux valeurs imposées par les labels les plus exigeants.
Chacun de ses capteurs est associé à un algorithme
qui optimise le fonctionnement et génère des informations ou des défauts qui sont lisibles sur l’afficheur du tableau de commande.
2 - PRINCIPE DE LA STRATIFICATION (ZEM 5-25 M50 H)
De plus lorsque le ballon est vide (=rempli d’eau froide), après le puisage de 10 min, le système fournit
toujours de l'eau chaude instantanée au débit correspondant à la puissance du brûleur de la chaudière (ex : 13,6 l/min).
Ce principe permet à la chaudière de fournir simultanément de l'eau chaude provenant d'un échangeur à plaques et d'un ballon de stockage. Grâce à
cette technique, la quantité d'eau chaude disponible
pour un puisage de 10 minutes (ex : bain), est très
importante même avec un ballon de capacité
moyenne, ex : jusqu'à 20 l/min pendant 10 minutes.
3 - FONCTIONS COMMUNES AUX DIFFERENTES VERSIONS
Après une "remise sous tension secteur" la fonction
anti-légionelles est démarrée après environ 1 heure. Au terme de cette première charge d'ECS, la
fonction anti-légionelles est exécutée tous les 7
jours.
3.1 - Fonction hors gel
- Protection hors gel de la chaudière : lorsque la
température chaudière est inférieure à 5 °C, le
brûleur et la pompe du circuit chauffage sont actionnés. Lorsque la température augmente et dépasse 15 °C, le brûleur est arrêté et la pompe
continue de fonctionner pendant 3 minutes.
3.3 - Kick de pompe ou de vanne de
dérivation
Si la pompe du circuit chauffage n'a pas fonctionné
ou si la vanne de dérivation n'a pas été actionnée
depuis plus de 24 heures environ, ces éléments de
l’installation sont activés pendant les arrêts de fonctionnement, pendant une durée de 5 secondes.
3.2 - Fonction anti-légionnelles
(sauf ZEM SEP)
Pour empêcher dans une large mesure le développement de bactéries pathogènes dans l'accumulateur d'eau chaude sanitaire pendant des périodes
d'arrêt prolongé, il est nécessaire de chauffer une
fois par semaine l'eau chaude sanitaire à des températures supérieures à 60 °C.
3.4 - Surveillance de la température des
fumées
la chaudière est mise en arrêt si la température des
fumées atteint 105 °C.
On dispose à cet effet de la fonction anti-légionnelles. Grâce à cette fonction, l'accumulateur est
chauffé une fois par semaine à une température
"anti-légionnelles" de 65 °C.
Le redémarrage de la chaudière ne peut s’effectuer
automatiquement que si la température des fumées
atteint 60 °C.
- 14 -
FONCTIONNEMENT
3.5.2 - Fonction arrêt du régulateur
3.5 - Fonction test des sécurités et arrêt du
régulateur
La fonction arrêt du régulateur permet de réaliser
les tests de combustion en faisant fonctionner la
chaudière à la puissance maxi sanitaire puis à la
puissance mini sanitaire à l'aide du bouton de réglage chauffage. (la fonction test des sécurités (§ 3.5.1
- page 15 - Livret 1/2) doit être activée pour y accéder).
Le but de la fonction test des sécurités est d’amener
la chaudière à la puissance maxi chauffage et de
permettre d'accéder à la fonction arrêt du régulateur
pour réaliser ensuite des tests de combustion.
Fig. 10
!
Etat final:
- la fonction arrêt du régulateur est activée dès que
l'on modifie la position du bouton de réglage
chauffage (rep. 3),
- la chaudière fonctionne à la puissance maxi puis
à la puissance mini suivant la position du bouton
de réglage chauffage (rep. 3):
ZEM-19-0
(rep. 3)
Les tests de combustion doivent toujours commencer avec la puissance réglée au maximum avant de réaliser les
passages de cette puissance du mini au
maxi.
(rep. 2)
3.5.1 - Fonction test des sécurités
Pour activer cette fonction réaliser les 2 actions
décrites ci-dessous 2 fois et très rapidement:
- positionner le bouton de réglage de la température sanitaire (rep. 2) sur "mini"
• le % (0 à 100%) de la puissance choisi apparaît sur l’afficheur,
(affichage :
=0% /
= 100 %).
- l'afficheur indique alternativement le code de signalisation "P" (1 s) et la "température départ
chaudière" (5 s).
Le bouton doit être absolument en
butée mécanique au mini pour que la
carte électronique détecte la fonction.
- puis le faire tourner d’un quart de tour vers la droite et le ramener sur la position "mini" (en butée).
- "SF" apparaît sur l’afficheur.
!
3.5.3 - Désactivation des fonctions test des
sécurités et arrêt du régulateur
Les fonctions sont désactivées :
- automatiquement au bout de :
Etat final:
- la fonction test des sécurités est maintenant active,
- l'afficheur indique alternativement le code de signalisation "SF" et la "température départ chaudière" ("SF" = 1 seconde puis température
chaudière = 5 secondes),
- la chaudière fonctionne à la puissance maxi
chauffage,
• 10 minutes (fonction test des sécurités),
• 20 minutes (fonction arrêt du régulateur).
- si la température départ chauffage atteint 80°C.
- immédiatement si la position du bouton de réglage sanitaire (rep. 2) est modifiée.
Etat de l’affichage :
- l'afficheur indique alternativement le code de signalisation "P" (1 s) et la "température départ
chaudière" (5 s).
Tant que le bouton de réglage sanitaire (rep. 2)
ne quitte pas la position mini, cet affichage est actif.
(le bouton de réglage sanitaire reste sur la position mini, avec le bouton en butée :
• valeur mini :
. ZEM C = 10 °C / ZEM SEP = 40 °C /
ZEM M 50 H = 50 °C).
- les leds "chauffage et sanitaire" clignotent par alternance,
- la led "brûleur en service" s’allume,
- ces états restent actifs tant qu'il n'y a pas eu d'action sur le bouton de réglage chauffage et que la
température chaudière n’atteint pas sa valeur
maximale (80°C).
Cet affichage permet de se rappeler que la consigne du bouton de réglage sanitaire est toujours
au mini.
!
- 15 -
Après ces procédures, le bouton de réglage sanitaire (rep. 2) doit être repositionné de façon à revenir à la consigne
sanitaire choisie par le client.
FONCTIONNEMENT
• A0 : Température de l’eau chaude
sanitaire (°C)
• A1 : - • A2 : Signal PWM du ventilateur (%)
• A3 : Vitesse du ventilateur (tr/min - à multiplier
par 100)
• A4 : Consigne de température départ chaudière (°C)
• A5 : Température des fumées
• A6 : Code diagnostic interne
• A7 : Libre
• A8 : Informations fabricant
• A9 : Informations fabricant
3.6 - Fonction "INFO" : visualisation des
paramètres sur l’afficheur de la
chaudière
La fonction "INFO" permet de visualiser, sur l’afficheur, certaines informations relatives au fonctionnement de la chaudière.
Fig. 11
3.6.3 - Fonction"INFO" désactivée
(rep. 2)
ZEM-20-0
(rep. 3)
Il existe deux façons pour désactiver cette fonction.
3.6.3.1 - 1ère solution
La fonction INFO est désactivée lorsque l’on répète
la procédure d’activation (§ 3.6.1 - page 16 - Livret
1/2).
3.6.1 - Fonction"INFO" activée
Pour activer cette fonction réaliser les 2 actions
décrites ci-dessous 2 fois et très rapidement:
- positionner le bouton de réglage de la température chauffage (rep. 3) sur "mini"
Etat de l’affichage :
- l’affichage "A.." disparaît et la température départ
chaudière "20" apparaît.
Tant que le bouton de réglage chauffage (rep. 3)
ne quitte pas la position mini, cet affichage est actif.
Le bouton doit être absolument en
butée mécanique au mini pour que la
carte électronique détecte la fonction.
- puis le faire tourner d’un quart de tour vers la droite et le ramener sur la position "mini" (en butée),
- "A.." et sa valeur apparaissent sur l’afficheur.
!
!
Etat final:
- La fonction "INFO" est maintenant active,
- l'afficheur indique alternativement le code de signalisation "A.." (1 s) et la "valeur du paramètre"
(3 s):
Après ces procédures, le bouton de réglage chauffage (rep. 3) doit être repositionné de façon à revenir à la consigne
chauffage choisie par le client.
3.6.3.2 - 2ème solution
La fonction INFO est désactivée en absence d’action sur les boutons de réglages pendant 3 minutes.
Etat de l’affichage après 3 minutes:
- l'afficheur indique alternativement le code de signalisation "d" (1 s) et la "température départ
chaudière" (5 s).
Tant que le bouton de réglage chauffage (rep. 3)
ne quitte pas la position mini, cet affichage est actif.
Cet affichage permet de se rappeler que la consigne du bouton de réglage chauffage est toujours
au mini.
• la valeur de ce paramètre correspond à la position du bouton de réglage de la température
sanitaire (rep. 2) avant qu’on ne l’actionne pour
choisir l’un des 10 paramètres".
- la consigne sanitaire choisie par le client est mémorisée pour permettre de réaliser les demandes
sanitaire suivant cette consigne,
- le bouton de réglage chauffage (rep. 3) reste sur
la position mini, avec le bouton en butée :
• valeur mini 20 °C
3.6.2 - Lecture des 10 paramètres "A.."
!
10 paramètres peuvent être visualisés suivant la position du bouton de réglage de la température sanitaire (rep. 2). A chaque sélection de paramètres,
l’afficheur indiquera alternativement le nom du paramètre et sa valeur.
Après ces procédures, le bouton de réglage chauffage (rep. 3) doit être repositionné de façon à revenir à la consigne
chauffage choisie par le client.
Remarque :
- lorsque la fonction "INFO" est désactivée, l’affichage "d" disparaît et la température départ
chaudière apparaît.
- 16 -
IV - INSTALLATION
1 - GENERALITES
- Arrêté du 23 Juin 1978 et arrêté modificatif du
30 Novembre 2005
Installations de chauffage, l’alimentation en eau
chaude sanitaire, règles d'aménagement et de
sécurité. En particulier, veiller à respecter la température maximale de distribution de l’eau chaude sanitaire.
- Arrêté du Ministère de la Santé relatif à la protection des eaux de consommation humaine. En
particulier, nécessité de placer un système de
disconnection sur le système de remplissage de
l’installation et d’utiliser des matériaux et des accessoires bénéficiant d’une attestation de conformité sanitaire pour les circuits de distribution
d’eau sanitaire.
- Recommandations ATG
Appareils étanches de type C dans le domaine
résidentiel.
- Avis techniques CSTB
Ces règlements sont spécifiques des bâtiments où
sont installés les appareils.
L'installation et l'entretien de l'appareil devront être
effectués par un professionnel qualifié, conformément aux textes réglementaires et règle de l'art en
vigueur, notamment (liste non exhaustive) :
1.1 - Conditions réglementaires d'installation
et d'entretien dans les bâtiments
d'habitation
- Arrêté du 2 Août 1977 modifié et arrêté modificatif du 5 Février 1999
Règles techniques et de sécurité applicables aux
installations de gaz combustibles et d'hydrocarbures liquéfiés situées à l'intérieur des bâtiments
d'habitation et de leurs dépendances. Notamment, l’installateur est tenu d’établir des certificats de conformité approuvés par les ministres
chargés de la construction et de la sécurité du
gaz :
• de modèles distincts (modèles 1, 2 ou 3) après
réalisation d’une installation de gaz neuve,
• de "modèle 4" après remplacement en particulier d’une chaudière par une nouvelle.
- Norme NF P 45-204
Installations de gaz (anciennement DTU n° 61-1
- Installation de gaz - Avril 1982 + additif n° 1
Juillet 1984).
- Règlement sanitaire départemental
- Norme NF P 51-201
Travaux de bâtiment travaux de fumisterie (anciennement DTU 24-1).
- Norme NF C 15-100
Installation électrique à basse tension - règles.
1.2 - Conditions réglementaires d'installation dans les établissements recevant
du public
Règlement de sécurité contre l'incendie et la panique dans les établissements recevant du public :
- prescriptions générales :
• pour tous les appareils :
articles GZ (installations aux gaz, combustibles et hydrocarbures liquéfiés),
• suivant l'usage de l'appareil :
articles CH (chauffage, ventilation, réfrigération, conditionnement d'air et production de vapeur et d'eau chaude sanitaire),
- prescriptions particulières à chaque type d'établissement recevant du public (hôpitaux, magasins, etc...).
2 - VENTILATION
2.1 - DOCEANE raccordés en cheminée
- Pour éviter toute corrosion, l’air de combustion
doit être exempt d’agents agressifs. Sont considérés comme favorisant fortement la corrosion
les hydrocarbures d’halogène, contenant des
combinaisons de chlore ou de fluor, qu’on retrouve dans des solvants, peintures, colles, gaz propulseurs, produits de nettoyage ménagers etc...
- Tous les appareils à combustion consomment
une quantité d’air proportionnelle à leur puissance. Pour cette raison la ventilation efficace du local dans lequel il se trouve est nécessaire
(NF P 45-204).
• Une ventilation haute de section libre d’au
moins 100 cm² est à prévoir à 1,80 m au moins
au dessus du sol ainsi qu’une amenée d’air, en
partie basse, d’une section de 100 cm².
- 17 -
INSTALLATION
2.2 - DOCEANE raccordés en ventouse
Ces appareils étanches peuvent être installés dans
des locaux avec ou sans fenêtre ou aération. Néanmoins, toutes les dispositions doivent être prises de
façon à ce que la température ambiante dans le local d’installation n’excède pas 45 °C (ventilation).
Lorsque la chaudière ZEM est installée en ventouse
horizontale ou verticale prévues en option, le circuit
de combustion est étanche par rapport au local
d’installation.
3 - POSITIONNEMENT DE LA CHAUDIERE
Définir l’emplacement de l’appareil en tenant compte des diverses conditions : environnement, accessibilités à l’appareil etc...
3.1 - Patte d’accrochage / côtes d’encastrement
Fig. 12
H
G
Vue de dessus
F
Vue de dessous
F
D
D
∅7
A
A
A
A
B
C
B
C
B A A A A B
ZEM-07-0
E
220
mini
220
mini
E
Vue arrière
ZEM 5-25 M50 H
Vue arrière
ZEM 5-25 C
ZEM 5-25 SEP
Modèles
A
B
C
D
ZEM .. C
ZEM .. SEP
85
100
495
265
10
ZEM ...M50 H 150
140
495
265
10
- 18 -
Emini Fmini
G
H
10
84
55,4
10
84
55,4
INSTALLATION
4 - DEMONTAGE DE L’HABILLAGE
Fig. 13
ZEM 5-25 C / ZEM 5-25 SEP
ZEM 5-25 M50 H
E
E
F
F
E
ZEM-57-0
F
G
G
- déverrouiller les grenouillères (rep. F),
- ouvrir le panneau de façade (rep. G) de la chaudière.
Pour ouvrir le panneau de façade de la chaudière :
- dévisser la (ou les) vis (rep. E) située sur chaque
grenouillère (rep. F) (une (ou deux) au dessus de
l’habillage et l’autre (ou les 2 autres) en dessous),
5 - KIT VANNES GAZ + EAU + DISCONNECTEUR
Montage du kit vannes:
- Monter la vanne gaz (36) et son joint (37) sur l’arrivée de gaz de la chaudière,
- monter la douille (42) et son joint (37) sur la vanne gaz (36),
- monter les vannes eau (38) avec leurs joints (37)
sur les départ/retour chauffage de la chaudière.
Le kit vannes + disconnecteur, fourni avec la chaudière, permet de réaliser les raccordements gaz et
hydraulique.
Raccordement à l’installation après montage du kit
∅ raccordement gaz
∅ départ chauffage/retour chauffage
∅ entrée sanitaire/sortie sanitaire
Fig. 14
Ø 22
THI-20-0
!
Vérifier l’étanchéité après montage.
37
M 3/4"
Ø 22
36
5.1 - Modèles ZEM 5-25 C
37
37
Composition du kit vannes :
- 1 vanne de barrage gaz (organe de manoeuvre
jaune) (rep. 36),
- 1 douille - 3/4" - Ø 22 (rep. 42),
- 4 joints plat pour écrou 1" (rep. 37)
- 2 vannes de barrage eau chauffage F1"-M3/4"
(rep. 38).
37
42
38
38
- 19 -
INSTALLATION
5.2 - Modèles ZEM 5-25 SEP/ZEM 5-25 M50 H
Fig. 15
Composition du kit vannes + disconnecteur :
- 1 vanne de barrage gaz (organe de manoeuvre
jaune) (rep. 36),
- 1 douille - 3/4" - Ø 22 (rep. 42),
- 4 joints plat pour écrou 1" (rep. 37),
- 2 vannes de barrage eau chauffage F1"-M3/4"
(rep. 38).
- 1 disconnecteur (rep. 39),
- 4 joints plat pour écrou 1/4" (rep. 40),
- 2 tubes disconnecteur (rep. 41),
- 2 tubes de raccordement 3/4" - Ø 22 (rep. 43),
- 2 joints plat pour écrou 3/4" (rep. 44),
37
37
37
36
38
38
44
40
41
37
42
Montage du kit vannes + disconnecteur :
- Monter la vanne gaz (36) et son joint (37) sur l’arrivée de gaz de la chaudière,
- monter la douille (42) et son joint (37) sur la vanne gaz (36),
- monter les vannes eau (38) avec leurs joints (37)
sur les départ/retour chauffage de la chaudière.
- monter les 2 tubes de raccordement (43) et leurs
joints (44) - un sur l’arrivée d’eau froide sanitaire
et l’autre sur la vanne de barrage eau retour
chauffage,
- monter le disconnecteur (39) en utilisant les tubes (41) et les joints (40) entre l’arrivée d’eau froide sanitaire et le circuit chauffage.
40
43
39
44
40
THI-25-0
41
Fig. 16
43
ZEM 5-25 M50 H
37
37
38
38
37
Le sens de montage du disconnecteur
est indiqué par une flèche. (se référer
aux schémas de raccordement hydraulique (§ 7 - page 34 - chapitre IV - INSTALLATION - Livret 1/2).
36
44
40
44
41
37
40
39
40
42
43
40
ZEM-88-0
!
ZEM 5-25 SEP
- 20 -
41
43
INSTALLATION
6 - EVACUATION DES PRODUITS DE COMBUSTION
!
Les systèmes d’évacuation des produits de combustion représentés dans
cette notice technique sont ceux habituellement utilisés sur le marché européen. Cependant, certains d’entre eux
ne sont pas utilisables dans tous les
pays de la CEE. Il appartient à l’installateur ou au maître d’ouvrage de s’assurer que le système de fumées choisi est
bien en accord avec les règles locales
d’installation.
!
Pour l’installation du système d’évacuation des produits de combustion, il est
obligatoire de n’utiliser que les accessoires C13/C33/C43 livrables en options
ou un système de produits de combustion de type B23/B23p/C33 agréé.
- Utiliser du savon liquide en appliquant celui-ci sur environ 5 cm de la
partie du tube à emboîter pour faciliter l’assemblage.
- Les emboîtures des éléments du tubage seront disposées de façon à ne
pas créer de rétention de condensats
et à assurer leur transfert jusqu’à
l’évacuation (pente descendante de
3 % entre la base du conduit et la
chaudière).
6.1 - Positionnement du tube fumées de la
chaudière.
Suivant le type de raccordement des produits de
combustion, il sera nécessaire de repositionner le
tube fumées de la chaudière pour garantir l’étanchéité entre le tube fumées et les pièces d’adaptation d’évacuation air/fumées (cheminée/ventouse):
Les tubes d’évacuation des produits de
combustion en polypropylène livrables
en option sont exclusivement réservés
au montage avec une chaudière à condensation, température maxi 120 °C - les
produits de combustion de l’appareil
étant évacués à basse température (50 à
100 °C) et saturés en humidité.
Pour cela :
- Desserrer la vis de fixation du collier (1),
- faire coulisser le tube fumées (2) vers le haut
pour l’engager dans l’une des pièces d’évacuation des produits de combustion (cheminée ou
ventouse),
- resserrer la vis de fixation (3) du collier pour
maintenir le tube fumées,
Le matériau constitutif du tubage doit
être choisi spécifiquement pour l’application "chaudière gaz à condensation"
et être insensible à la corrosion.
!
Les matériaux adaptés, homologués
comme système de produits de combustion, sont :
- l’inox 316 L,
- le polypropylène PP, PPtl,
- le PVDF
Le collier doit être en butée sur l’emboîture de la pièce plastique sortie fumées
du corps de chauffe pour empêcher le
tube de glisser.
ZEM-37-0
Fig. 17
Se référer à l’avis technique CSTB pour
la pose des conduits.
!
2
Quelque soit le type de raccordement
B23/B23p/C13 /C33/C43 :
- Veillez à bien réaliser des assemblages étanches des tubes et des coudes d’amenée d’air et d’évacuation
des produits de combustion.
- utilisez des colliers ou des brides de
fixation pour maintenir correctement
les tubes ou les flexibles d’évacuation des produits de combustion
pour éviter tout déboîtement accidentel - 1 collier pour un mètre de
conduit.
1 3
1 3
- 21 -
INSTALLATION
6.2.1.2 - Pièce d’adaptation PPtl pour cheminée (B23p)
6.2 - Evacuation par conduit de cheminée
(B23/B23p/C33)
!
La pièce d’adaptation pour cheminée permet de
réaliser le raccordement des produits de combustion en version cheminée de type B23p.
L’utilisation d’un conduit de cheminée
existant est possible à condition de procéder à son nettoyage avant son tubage.
Se référer à la notice de montage de la pièce.
Fig. 19
Le raccordement de la chaudière au
conduit vertical par l’intermédiaire d’un
té d’évacuation des condensats est souhaitable de manière à éviter le transfert
d’un volume important de condensats
par la chaudière.
ZEM-56-0
Seules les 3 pièces d’adaptation citées
ci-dessous sont fournies en option par
GEMINOX. Pour la fourniture des autres
pièces du systèmes d’évacuation des
produits de combustion contacter votre
distributeur.
Référence
∅ (mm)
N40.37138
60/80
6.3 - Pièces d’adaptation C33
La pièce d’adaptation permet de réaliser le raccordement étanche ∅ 80/125 de type C33.
6.2.1 - Accessoires
- à commander séparément -
Se référer à la notice de montage de la pièce.
6.2.1.1 - Pièces d’adaptation PPtl et INOX pour
cheminée (B23)
Fig. 20
La réduction pour cheminée permet de réaliser le
raccordement des produits de combustion en version cheminée de type B23.
ZEM-34-0
Se référer à la notice de montage de la pièce.
Fig. 18
B
ZEM-55-0
A
ZEM-56-0
Référence
Repère
matière
∅ (mm)
A
PPtl
60/80
B
INOX
80/125
V09.37518
- 22 -
Référence
∅ int. (mm)
∅ ext. (mm)
N40.36622
60-80
100-125
INSTALLATION
6.3.1 - Configuration classique en tirage naturel (B23) (conduit en dépression)
Fig. 21
7
0,4 m
6.3.1.1 - Exemple d’installation (B23)
Définition : Tubage d’un conduit de fumées existant par un conduit annelé INOX, étanche, de
∅ 125.
- La terminaison, spécifique à cette configuration,
doit déboucher au dessus du faîtage (respecter
les prescriptions de l’arrêté du 22 Octobre 1969),
- Ne pas utiliser de conduit flexible en montage
horizontal : risque de rétention des condensats.
- Placer un siphon (rep. 5) de garde mini 50 mm
entre le té de purge et la canalisation des eaux
usées,
- Une ventilation du conduit (rep. 10) et de la
chaufferie (§ 2 - page 17 - chapitre IV - INSTALLATION - Livret 1/2) sont à prévoir.
- Dans le cas où la chaudière est installée dans un
local comportant une extraction d’air mécanique,
veillez à ce que celle-ci ne puisse en aucun cas
mettre le local en dépression.
- Le local ne doit en aucun cas comporter d’autres
appareils fonctionnant en tirage naturel.
- L’aspiration d’air par le brûleur s’effectue directement dans le local où est installée la chaudière.
L1
6
10
3
2
1
4
8
5
ZEM-06-0
Accessoires :
Pièce d’adaptation étanche cheminée PPtl ∅ 60/80,
Pièce d’adaptation étanche cheminée INOX ∅ 80/125,
Coude étanche INOX 90° ∅ 125*,
Té de purge INOX ∅ 125*,
Siphon*,
Conduit annelé INOX de qualité 316 L ∅ 125 (suivant
NF P 45-204 et spécifications ATG B-84)*,
7) Terminaison (au dessus du faîtage)
(suivant NF P 51-201)*.
8) Support de té de purge*.
9) /
10) Ventilation du tubage (suivant NF P 51-201)
1)
2)
3)
4)
5)
6)
* accessoires non fournis
L1max suivant ATG B-84
- 23 -
INSTALLATION
7
L1
Fig. 22
Définition : Tubage d’un conduit de fumées existant par un conduit annelé PP de ∅ 80 suivant la
hauteur.
- La terminaison, spécifique à cette configuration
prévue dans le DTA, doit déboucher au dessus
du faîtage (respecter les prescriptions de l’arrêté
du 22 Octobre 1969),
- Ne pas utiliser de conduit flexible en montage
horizontal : risque de rétention des condensats.
- Placer un siphon (rep. 5) de garde mini 50 mm
entre le té de purge et la canalisation des eaux
usées,
- Le té de purge en pied de conduit est facultatif
lorsque le conduit vertical est de faible longueur
(L1 < 5 m).
- Une ventilation du conduit (rep. 10) et de la
chaufferie (§ 2 - page 17 - chapitre IV - INSTALLATION - Livret 1/2) sont à prévoir.
- Dans le cas où la chaudière est installée dans un
local comportant une extraction d’air mécanique,
veillez à ce que celle-ci ne puisse en aucun cas
mettre le local en dépression.
- Le local ne doit en aucun cas comporter d’autres
appareils fonctionnant en tirage naturel.
- L’aspiration d’air par le brûleur s’effectue directement dans le local où est installée la chaudière.
0,4 m
6.3.2.1 - Exemple d’installation (B23p)
6.3.2 - Configuration avec tubage sous pression (B23p)
9
6
10
L2
2
1
4
8
3
5
ZEM-35-0
Accessoires :
1) Pièce d’adaptation étanche cheminée PPtl ∅ 60/80,
2) Coude PPtl 90° ∅ 80*,
3) Tube PPtl ∅ 80 (à couper suivant la longueur souhaitée)*,
4) Té de purge PPtl ∅ 80 (à utiliser de préférence) ou
coude ∅ 80 à 90°*,
5) Siphon*,
6) Conduit annelé PP ∅ 80*,
7) Terminaison (au dessus du faîtage)*,
8) Support de té de purge*,
9) Bride de centrage*.
10) Ventilation du tubage (suivant NF P 51-201)
* accessoires non fournis
Longueur maxi autorisée :
Lmax ≤ 1 m + L2 + 1m + L1 ≤ 20 m
Remarque :
- Calcul des diamètres des conduits à réaliser selon la norme CE EN 13 384-1.
- Un coude à 90° ou un té ajouté réduit de 1 m la
longueur totale autorisée.
- 24 -
INSTALLATION
6.3.3 - Configuration étanche (C33)
6.3.3.1 - Exemple d’installation (C33) en cheminée
Définition : Tubage d’un conduit de fumées existant, rendu étanche par rapport au local d’installation, par un conduit annelé PP de ∅ 80. (Dans ce
cas la prise d’air est réalisée par le conduit de cheminée autour du tube d’évacuation des produits de
combustion ∅ 80) - (aucune contrainte de ventilation pour la chaudière).
- La terminaison de toiture spécifique à cette configuration peut déboucher en dessous du faîtage,
- Ne pas utiliser de conduit flexible en montage
horizontal : risque de rétention des condensats.
- Placer un siphon (rep. 5) de garde mini 50 mm
entre le té de purge et la canalisation des eaux
usées,
- Le té de purge en pied de conduit est facultatif
lorsque le conduit vertical est de faible longueur
(L1 < 5 m),
- L’aspiration d’air par le brûleur s’effectue à l’extérieur du local par le terminal concentrique,
- Se référer à l’avis technique CSTB pour la
pose des conduits.
Fig. 23
L1
7
6
9
L2
2
1
4
8
3
5
ZEM-42-0
Accessoires :
1) Pièce d’adaptation ventouse verticale PP ∅ 80/125,
2) Coude concentrique 90° ∅ 80/125*,
3) Tube PPtl ∅ 80 (à couper suivant la longueur souhaitée)*,
4) Té de purge PPtl ∅ 80 (à utiliser de préférence) ou
coude ∅ 80 à 90° *,
5) Siphon*,
6) Conduit annelé PP ∅ 80*,
7) Terminaison (débouché possible en dessous du faîtage)*,
8) Support de té de purge*
9) Bride de centrage*
* accessoires non fournis
Longueur maxi autorisée :
Lmax ≤ 1 m + L2 + 1m + L1 ≤ 20 m
- Un coude à 90° ou un té de purge ajouté réduit de
1 m la longueur totale autorisée.
- 25 -
INSTALLATION
6.4 - Evacuation par ventouse (C13/C33)
6.4.1 - Réglementation d’implantation des ventouses :
te intervention extérieure susceptible de nuire à
leur fonctionnement normal.
Les trois distances réglementaires suivant l’arrêté du 2 Août 1977 - NF P 45.204 :
- A = 0,40 m : distance minimum de l’axe de l’orifice d’évacuation des produits de combustion à
toute baie ouvrante,
- B = 0,60 m :
Les orifices d’évacuation des produits de combustion débouchant directement sur une voie de
circulation extérieure (voie publique ou privée) à
moins de 1,80 m au dessus du sol doivent, hormis les appareils à condensation, comporter un
déflecteur inamovible donnant au gaz évacués
une direction sensiblement parallèle au mur.
distance minimum de l’axe de l’orifice d’évacuation des produits de combustion à toute autre orifice d’entrée d’air de ventilation,
Distances recommandées :
- D / F = 0,30 m :
entraxe de l’orifice d’évacuation des produits de
combustion au sol ou au débord du toit ou au dessous d’un balcon,
deux terminaux de ventouse de deux chaudières
distinctes, situées côte à côte, doivent être distants de 0,6 mètres minimum.
- C = 1,80 m :
espace entre l’orifice d’évacuation des produits
de combustion et une gouttière ou une tuyauterie
verticale.
- E = 2,00 m :
les orifices d’évacuation des produits de combustion et de prise d’air des appareils à circuit étanche débouchant à moins de 1,80 m au dessus du
sol doivent être protégés efficacement contre tou-
distance de l’orifice d’évacuation des produits de
combustion à une haie ou une plantation,
Fig. 24
B
A
D
B
A
F
D
A
C
B
B
E
AM5-10-0
- 26 -
INSTALLATION
!
6.4.2.2 - Rallonges concentrique 1 m
PPtl/PVC (option)
L'alimentation en air du brûleur et l'évacuation des produits de combustion
sont réalisées par deux tubes concentriques.
Fig. 26
ZEM-09-0
6.4.2 - Evacuation par ventouse horizontale
(C13)
Recommandations GEMINOX
!
L’installation en ventouse horizontale
est possible lorsque le mur attenant à la
chaudière débouche à l’extérieur sur un
endroit bien aéré.
Ne pas placer le terminal ventouse en
façade du bâtiment ou dans une zone de
passage (risque de gêne).
Référence
Longueur
mm
∅ int.
mm
∅ ext.
mm
N40.36912
1000
60
100
N40.36913
2000
60
100
6.4.2.3 - Coudes concentriques PPtl/PVC
(option)
Le kit ventouse horizontale peut être
montée à droite, à gauche, ou directement vers l’arrière de la chaudière et
permet de traverser un mur de 0,6 mètre
maximum.
Fig. 27
- Longueur ventouse standard : L = 0,83 m
- Longueur linéaire maximale du conduit horizontal :
Lmax = 8 m
ZEM-53-0
6.4.2.1 - Kit ventouse horizontale PP/PVC
0,83 m (option)
Se référer à la notice de montage du kit
Fig. 25
ZEM-10-0
Référence
Type de
coude
∅ int.
mm
∅ ext.
mm
N40.36915
45
60
100
N40.36914
90°
60
100
ZEM-08-0
Remarque :
- Chaque coude à 45° ajouté réduit de 1 m la longueur totale autorisée
- Chaque coude à 90° ajouté réduit de 2 m la longueur totale autorisée
Référence
Longueur
mm
∅ int.
mm
∅ ext.
mm
N40.36616
830
60
100
- 27 -
INSTALLATION
6.4.2.4 - Exemples d’installation
Fig. 30
Pour le montage, se référer à la notice du kit.
Remarque :
- Pour des longueurs supérieures à 0,83 m (kit
ventouse horizontale standard) utiliser les rallonges et les coudes livrés en option.
Lmax ≤ 8 m
Lmax
6.4.2.4.1 - Ventouse horizontale droite
ZEM-13-0
Fig. 28
160
Lmax
160
Vue du dessus
- Evacuation vers la droite Accessoire :
- 1 kit ventouse horizontale - l = 0,83 m.
ZEM-11-0
6.4.2.4.2 - Ventouse coudée :
ZEM-14-0
Fig. 31
Vue du dessus
- Evacuation vers l’arrière Accessoire :
- 1 kit ventouse horizontale - l = 0,83 m.
Lmax
160
Fig. 29
L2
160
ZEM-12-0
Accessoires :
- 1 kit ventouse horizontale - l = 0,83 m.
- 1 rallonge concentrique Ø 60/100 - l = 1m,
- 1 coude concentrique à 90° Ø 60/100.
Vue du dessus
- Evacuation vers la gauche -
Lmax = L1 +2 m + L2 ≤ 8 m
Remarque :
- Chaque coude à 90° ajouté réduit de 2 m la longueur totale autorisée.
Accessoire :
- 1 kit ventouse horizontale - l = 0,83 m.
- 28 -
INSTALLATION
6.4.3 - Evacuation par ventouse verticale (C33)
6.4.2.4.3 - Ventouse horizontale droite avec
rehausse
Outre les règles d’implantation des ventouses mentionnées précédemment, le terminal vertical de ventouse doit laisser une distance minimale de 30 cm
entre le plan du toit (incliné ou plat) et la zone d’admission de l’air.
Fig. 32
L2
La proximité de deux terminaux est aussi réglementée : il est recommandé de positionner deux terminaux adjacents dans un même plan horizontal. Si ce
cas n’est pas applicable, l’axe du terminal le plus
bas doit être au moins à 0,60 m du point le plus proche de l’orifice d’amenée d’air du terminal le plus
élevé.
L1
160
Longueur maximale du conduit vertical = 20 m
Fig. 33
30 cm
mini
ZEM-15-0
60 cm
mini
Accessoires :
- 1 kit ventouse horizontale - l = 0,83 m,
- 1 rallonge concentrique Ø 60/100 - l = 1m,
- 1 coude concentrique à 90° Ø 60/100.
Lmax = L1 + L2 ≤ 8 m
Remarque :
- La rallonge concentrique peut être coupée pour
s’adapter à la hauteur de rehausse souhaitée.
THI-113-0
Recommandations GEMINOX
!
Il est conseillé d’utiliser des coudes à
45° plutôt que des coudes à 90°.
Ne pas placer le terminal à moins de 1
mètre d’une paroi verticale (pignon).
6.4.3.1 - Terminal vertical concentrique
PPtl/PVC (option)
Pour type de toit en pente.
Fig. 34
KVT-23-0
Référence
Couleur
Longueur
(*) mm
∅ int.
mm
∅ ext.
mm
N40.33615
Tuile
1130
80
125
N40.33714
Noir
1130
80
125
(*) Longueur utile sous tuile à douille - l = 0,63 m
- 29 -
INSTALLATION
Chaque coude à 45° ajouté réduit de 0,5 m la longueur totale autorisée.
6.4.3.2 - Tuile à douille avec rotule (option)
Fig. 35
Chaque coude à 90° ajouté réduit de 1 m la longueur totale autorisée.
6.4.3.5 - Platine de finition intérieure en polypropylène (option)
AM5-22-0
Référence
Pente
Type de
couverture
Couleur
N40.12165
25 ° - 45 °
Tuile*
Tuile
N40.12166
35 ° - 55 °
Tuile*
Tuile
35 ° - 55 °
Ardoise Bardeaux
Fig. 38
AM5-27-0
N40.12167
Noir
*Convient à tout type de tuile, pour tuile plate
< 8 mm utiliser modèle Ardoise.
Toute mise en oeuvre d’accessoires d’une autre
marque annulera automatiquement notre garantie
d’étanchéité à l’eau.
Référence
Couleur
A90.12172
noir
6.4.3.6 - Colliers de fixation (option)
Fig. 39
6.4.3.3 - Rallonges concentriques
PPtl/PVC (option)
Emboîtement à joint.
AM5-26-0
Fig. 36
Référence
Nombre
∅
mm
B00.29727
3
125
AM5-23-0
Référence
Longueur
mm
∅ int.
mm
∅ ext.
mm
N40.28397
500
80
125
N40.28398
1000
80
125
Ces colliers sont indispensables pour fixer les rallonges positionnées verticalement de façon à ce
que le poids des conduits ne repose pas sur la sortie
de la chaudière.
6.4.3.7 - Pièce d’adaptation pour ventouse verticale
(*) Longueur utile après montage - l = 0,45 m ou 0,95 m
6.4.3.4 - Coudes concentriques
PPtl/PVC (option)
Se référer à la notice de montage de la pièce.
Emboîtement à joint.
Fig. 40
AM5-24-0
Fig. 37
ZEM-34-0
Coude 45°
Coude 90°
Référence
Type de
coude
∅ int.
mm
∅ ext.
mm
N40.28395
45°
80
125
N40.28396
90°
80
125
- 30 -
Référence
∅ int. (mm)
∅ ext.(mm)
N40.36622
60-80
100-125
INSTALLATION
6.4.3.8.2 - Configuration coudée
6.4.3.8 - Exemples d’installation
6.4.3.8.1 - Configuration droite
Le montage de coudes à 90° est à éviter
dans cette configuration.
!
Fig. 41
Si le montage de coudes à 90° est inévitable :
- ne jamais en utiliser plus de 2,
- garder, pour la partie horizontale,
une pente vers la chaudière pour empêcher les risques de rétention des
condensats.
L3
THI-13-0
L2
L1
L1
Fig. 42
THI-14-0
Accessoires :
- Pièce d’adaptation ventouse verticale,
- Rallonges concentriques Ø 80/125,
- 1 terminal vertical concentrique Ø 80/125,
- 1 collier de fixation du terminal vertical (livré avec
le terminal vertical),
- 1 tuile à douille adaptable suivant le type de couverture et la pente du toit,
- 1 platine de finition,
- 3 colliers de fixation Ø 125,
Accessoires :
- Pièce d’adaptation ventouse verticale,
- 3 rallonges concentriques Ø 80/125,
- 2 coudes concentriques à 45° Ø 80/125
- 1 terminal vertical concentrique Ø 80/125,
- 1 collier de fixation du terminal vertical (livré avec
le terminal vertical),
- 1 tuile à douille adaptable suivant le type de couverture et la pente du toit,
- 1 platine de finition,
- 3 colliers de fixation Ø 125,
Lmax = L1 ≤ 20 m
Lmax = L1 + 0,5 m + L2 + 0,5 m + L3 ≤ 20 m
Remarque :
- Chaque coude à 45° ajouté réduit de 0,5 m la longueur totale autorisée.
- 31 -
INSTALLATION
6.5.2 - Exemples de raccordement
6.5 - Evacuation par conduit collectif (3CE)
(C43)
Fig. 44
Le 3CE est un système collectif d’amenée d’air frais
et d’évacuation des produits de combustion pour
appareils étanches (type C43). Il comprend des tubes concentriques, permettant l’admission d’air
pour la section annulaire comprise entre les 2 tubes,
et l’évacuation des produits de combustion par le
tube central. Il permet l’aspiration de l’air frais et
l’évacuation des produits de combustion en toiture.
1
2
Le système existe en tirage naturel ou en pression.
Il doit être dimensionné et conçu suivant les règles
précises qui figurent dans les avis techniques ou documents techniques d’application (DTA, se renseigner auprès du fabricant des conduits).
3
5
4
La chaudière DOCEANE SUPRA est
équipée en série d’un clapet de non retour sur l’entrée d’air du ventilateur. En
conséquence, celle-ci ne doit pas être
installée avec un clapet externe sur la
sortie des fumées
!
ZEM 5-25
Contre-pression admissibles pour le
dimensionnement des conduits
En allure maximale
96 Pa
En allure minimale
25 Pa
6
ZEM-119-0
6.5.1 - Adaptateur 3 CE (C43)
4
Fig. 43
Accessoires:
ZEM-118-0
1) Conduit air de combustion*
2) Conduit fumées*
3) Pièce d’adaptation (fourni par le fabricant des conduits)
4) Adaptateur 3CE (option)
5) Rallonge concentrique*
6) Rallonge concentrique*
* accessoires non-fournis
Référence
matière
∅ (mm)
N40.37738
PPtl/PVC
60/110
- 32 -
INSTALLATION
Accessoires:
Fig. 45
1
1) Conduit fumées
2) Conduit air de combustion
3) Pièce d’adaptation (fourni par le fabricant des conduits)
4) Adaptateur 3CE (option)
5) Rallonge concentrique
6) Rallonge concentrique
7) Coude 90° concentrique
8) Chaudière
< 500 mm
2
3
4
8
7
5
6
3
4
1
8
5
6
2
3
4
2
ZEM-120-0
8
1
- 33 -
INSTALLATION
7 - RACCORDEMENT HYDRAULIQUE
7.1 - Recommandations GEMINOX
!
Pour éviter la chute rapide de la pression dans le
ballon lors d’un puisage d’eau chaude entraînant
ainsi le vieillissement prématuré des joints et du
réseau d’eau chaude sanitaire lui-même, veillez :
Lorsque la chaudière est montée sur
une installation ancienne, prévoir le rinçage de celle-ci à l’eau claire, de façon
à éliminer les boues pouvant stagner
dans les zones à faible vitesse. (prévoir
un pot de décantation).
• à bien dimensionner le tube d'arrivée d'eau
froide à un diamètre supérieur ou au minimum
égal à celui de la distribution d'eau chaude,
En cas de raccordement de la chaudière
sur un réseau d'eau sanitaire chargé en
calcaire, prévoir l’installation d'un système de traitement anticalcaire sur l'entrée
d'eau froide générale de l’installation.
(uniquement
pour
les
modèles
ZEM..SEP)
• à ne pas créer de pertes de pressions importantes sur l'arrivée d'eau froide par l’installation
de divers accessoires (vannes, clapet, etc...).
Il est normal que le groupe de sécurité sanitaire
laisse échapper un peu d’eau lors du réchauffage
du ballon d’eau chaude.
Cependant pour éviter ces écoulements d'eau
provenant du groupe de sécurité et si la pression
d’eau froide excède 4 bars, il est conseillé :
En cas d’installation de robinets thermostatiques, de façon à éviter les bruits
de circulation, il est préférable soit :
- de ne pas en équiper tous les radiateurs,
- d’installer une soupape différentielle,
• de monter un réducteur de pression sur l’arrivée d’eau froide.
• de monter un vase d'expansion sanitaire qui
sera placé sur l'arrivée d'eau froide entre le
groupe de sécurité et le ballon (se référer à la
notice du vase sanitaire pour son dimensionnement et son prégonflage suivant le volume
du ballon et la pression eau froide sanitaire).
- Soupape de sécurité :
Conformément à l’Arrêté du Ministère
de la Santé pour la protection des réseaux de distribution d’eau de consommation humaine, un disconnecteur de
type CB à zone de pression non contrôlable doit être installé en série sur le
système de remplissage du circuit de
chauffage.
Elle doit être raccordée à l’évacuation des eaux
usées par l’intermédiaire d’un entonnoir siphonné.
- Evacuation des condensats :
Un mitigeur thermostatique est à prévoir sur la distribution d’eau chaude sanitaire afin de limiter la température au
point de puisage (50 °C).
L’évacuation des condensats doit être raccordé à
un siphon visitable.
- Vase d’expansion :
Ne jamais placer de vanne d’isolement
entre le groupe de sécurité et le ballon
d’eau chaude (ZEM..C + préparateur
eau chaude sanitaire ou ZEM ..M50H).
Si la capacité de l’installation est supérieure à 80
litres, un vase d’expansion complémentaire à celui de la chaudière sera rajouté.
Le bon fonctionnement de la chaudière nécessite
une installation sous pression de 1 bar minimum.
7.2 - Accessoires à raccorder, à installer ou
à régler
Si l’installation est une rénovation et fonctionne
avec un vase ouvert, celui-ci doit être supprimé et
remplacé par un vase fermé (la chaudière en est
équipée d’origine) de façon à rendre le circuit
étanche.
- Purgeur :
Le purgeur du circulateur est pourvu d’un tube
souple qui sera raccordé à l’évacuation (entonnoir évacuation des condensats).
- Groupe de sécurité (pour les modèles à production d’eau chaude) :
Ce vase devra pouvoir assurer l’expansion de 6%
de la capacité en eau totale des circuits de chauffage. Mais il faut savoir, pour bien assurer cette
expansion, que la capacité utile d’un vase n’est
pas égale à sa capacité réelle.
Le groupe de sécurité doit être installé en point
bas (0,25 m du sol) pour permettre la vidange du
ballon d’eau chaude sanitaire par siphonnage. Sinon prévoir un piquage avec robinet en point bas.
- 34 -
INSTALLATION
Exemple :
• Installation : 100 litres
• Echangeur ballon d’eau chaude sanitaire : 5 litres
• Chaudière : 2,7 litres
• Contenance en eau totale : 107,7 litres
Conditions : Utilisation d’un vase préchargé à
0,6 bar (chaudière en sous-sol =
chauffage en rez-de-chaussée +
1 étage), soupape de sécurité
chauffage tarée à 3 bars, installation remplie à 1 bar à froid.
• Calcul du rendement du vase (R):
Pression de sécurité – Pression de remplissageR = -------------------------------------------------------------------------------------------------------------Pression de sécurité
( 3 + 1 ) – ( 1 + 0, 6 )
R = ---------------------------------------------- = 0, 6
(3 + 1)
+ 1) = correspond à la transformation des pressions
relatives en pressions absolues
• Calcul de la capacité utile du vase (Cu) :
Cu = volume total × expansion
Cu = 107, 7 × 0, 06 = 6, 46 dm
3
• Calcul de la capacité réelle du vase (Cr) :
Cr = Cu
------R
, 46- = 10litres
Cr = 6----------0, 6
- 35 -
INSTALLATION
7.3 - Raccordement hydraulique pour les modèles ZEM 5-25 C
Fig. 46
3
1) Arrivée de gaz
2) Vanne de barrage gaz
3) Chaudière
4) Radiateur
5) Vanne de barrage départ chauffage
6) Départ chauffage
7) Vanne de barrage retour chauffage
8) Retour chauffage
9) Arrivée d’eau froide
10) Vanne de remplissage
11) Disconnecteur de type CB
12) Vanne d’isolement
13) Evacuation des condensats, soupape, purgeur
14) Evacuation vers l’égout
15) /
16) Clapet anti-retour
LMU
2
4
7
1
5
13
16
6
8
ZEM-16-0
D
9
11
12
10
14
7.4 - Raccordement hydraulique pour les modèles ZEM 5-25 C + préparateur sanitaire type BS
Fig. 47
ZEM-17-0
1) Arrivée de gaz
2) Vanne de barrage gaz
3) Chaudière
4) Radiateur
5) Vanne de barrage départ chauffage
6) Départ chauffage
7) Vanne de barrage retour chauffage
8) Retour chauffage
9) Arrivée d’eau froide
10) Vanne de remplissage
11) Disconnecteur de type CB
12) Vanne d’isolement
13) Evacuation des condensats, soupape,
purgeur
18
14) Evacuation vers l’égout
15) /
16) Préparateur d’eau chaude sanitaire
type BS
17) Entrée primaire
18) Sortie primaire
19) Groupe de sécurité
20) Vase d’expansion sanitaire
21) Réducteur de pression
22) Clapet anti-retour
3
LMU
2
4
7
1
5
13
22
6
8
17
D
20
21
TKS
19
9
12
16
11
10
14
- 36 -
INSTALLATION
7.5 - Raccordement hydraulique pour les modèles ZEM 5-25 SEP
Fig. 48
3
LMU
2
17
4
1
17
7
5
6
16
10
11
8
D
ZEM-18-0
1) Arrivée de gaz
2) Vanne de barrage gaz
3) Chaudière
4) Radiateur
5) Vanne de barrage départ chauffage
6) Départ chauffage
7) Vanne de barrage retour chauffage
8) Retour chauffage
9) Arrivée d’eau froide
10) Arrivée eau froide sanitaire
11) Disconnecteur de type CB avec vanne de
remplissage
12) Vanne d’isolement
13) Evacuation des condensats, soupape,
purgeur
14) Evacuation vers l’égout
15) /
16) Départ eau chaude sanitaire
17) Clapet anti-retour
13
9
12
14
7.6 - Raccordement hydraulique pour les modèles ZEM 5-25 M50 H
Fig. 49
1) Arrivée de gaz
2) Vanne de barrage gaz
3) Chaudière
4) Radiateur
5) Vanne de barrage départ chauffage
6) Départ chauffage
7) Vanne de barrage retour chauffage
8) Retour chauffage
9) Arrivée d’eau froide
10) Arrivée eau froide sanitaire
11) Disconnecteur de type CB avec vanne de
remplissage
12) Vanne d’isolement
13) Evacuation des condensats, soupape,
purgeur
14) Evacuation vers l’égout
15) /
16) Départ eau chaude sanitaire
17) Groupe de sécurité
18) Vase d’expansion sanitaire
19) Réducteur de pression
20) Clapet anti-retour
3
LMU
2
20
1
5
4
7
6
16
11
ZEM-87-0
D
8
10
13
17
18
19
9
14
- 37 -
INSTALLATION
8 - RACCORDEMENT GAZ
- En gaz naturel, un robinet d’arrêt de gaz conforme à la réglementation gaz doit être installé sur
l’arrivée de gaz de la chaudière à un endroit facilement accessible.
- En propane, le détendeur-déclencheur 37 mbar
servant de vanne de barrage doit également être
accessible.
- Veiller réaliser un serrage efficace des raccords
d’arrivée de gaz à la chaudière.
- Effectuer un soufflage de la canalisation de gaz
avant de raccorder la chaudière de façon à évacuer les résidus éventuels créés par les soudures
et raccords.
- Ne jamais effectuer une épreuve de la canalisation de gaz avec la chaudière raccordée (Pgaz
maxi : 100 mbar).
- La canalisation d'arrivée de gaz à la chaudière ne
doit pas occasionner une perte de charge supérieure à 1 mbar (10 mmCE).
D'origine, la chaudière est prévue pour
fonctionner au gaz naturel. Pour un
fonctionnement au Gaz Naturel L ou au
propane, se référer au chapitre I CHANGEMENT DE GAZ - page 3 - Livret
2/2.
- Le diamètre d'entrée gaz de la chaudière est de
!
• Ø 1" : avant montage du kit vannes + disconnecteur,
THI-138-0 (6 720 611 387-13-1-1)
• Ø 22 mm : après montage du kit vannes + disconnecteur (§ 5 - page 19 -chapitre IV - INSTALLATION - Livret 1/2).
- N’utiliser exclusivement que des raccords et des
joints d’étanchéité agréés pour le gaz.
NF
NF
Exemple : en gaz naturel type G20 20 mbar pour 10
mètres de canalisation et 4 coudes : Ø mini 20/22.
9 - RACCORDEMENT ELECTRIQUE
- Le raccordement électrique ainsi que tout le matériel utilisé pour effectuer ce raccordement sera
conforme aux règles de l’art en vigueur en particulier la norme NF C 15-100,
- le local d’implantation doit être adapté au niveau
de protection de la chaudière IP 44 (modèle C13
- C33) - IP 24 (modèle - B23 - B23p),
9.2 - Raccordement des sondes à l’unité de
gestion LMU.
Lors du raccordement des sondes, les câbles doivent passer obligatoirement dans un des serre-câbles (rep. 30, fig. 50) prévus sur le côté gauche du
tableau de commande puis dans un des passe-fils
prévus dans le bas du châssis de la chaudière.
9.1 - Raccordement au réseau
!
- Réaliser le raccordement de la chaudière au réseau à l’aide du câble d’alimentation,
- tension d’alimentation : 230 V - 50 Hz (monophasé),
- respecter les polarités Phase-Neutre,
- raccordement à la terre obligatoire.
- l’installation électrique devra comporter un coupe-circuit de préférence bipolaire, avec disjoncteur,
- la chaudière comporte un fusible de 2,5 A.
Les câbles des sondes ne doivent pas
passer dans les mêmes passe-fils et
serre-câble que les câbles 230 V.
Si un code défaut apparaît lors du montage de l’option sur l’unité de gestion
LMU se référer au chapitre III - DEFAUTS DE FONCTIONNEMENT page 12 - Livret 2/2.
- 38 -
INSTALLATION
9.2.1 - Chaudière 1ère génération (non équipée
d’un connecteur pour le raccordement
du thermostat plancher chauffant).
- Borne X400 - repère 4/1 (fig. 50) : raccordement
de la sonde sanitaire (ZEM C + BS / ZEM SEP).
- Borne 1-2 (fig. 50) : raccordement de la sonde
d’ambiance (QAA 53 = REG 54 ou QAA 73 =
REG 74 - livrée en option).
9.2.2 - Chaudière 2ème génération (équipée
d’un connecteur pour le raccordement
du thermostat plancher chauffant).
- Borne X400 - repère 4/1 (fig. 51) : raccordement
de la sonde sanitaire (ZEM C + BS / ZEM SEP /
ZEM M50 H).
- Borne X400 - repère 9/8 (fig. 51) : raccordement
du thermostat de sécurité plancher chauffant - livré en option (ZEM C + BS / ZEM SEP /
ZEM M50 H).
- Borne 1-2 (fig. 51) : raccordement de la sonde
d’ambiance (QAA 53 = REG 54 ou QAA 73 =
REG 74 - livrée en option).
Dans ce cas enlever obligatoirement
le shunt (rep. 16) de la borne TT.
!
Fig. 50
Dans ce cas enlever obligatoirement
le shunt (rep. 16) de la borne TT.
!
Fig. 51
16
16
ZEM-26-0
30
20
ZEM-26-0
30
- 39 -
INSTALLATION
REG
9.3.2 - REG 151
50/
ZEB-21-0
9.3 - Thermostat d’ambiance
REG 151 (option)
Fig. 52
Lorsque le thermostat d’ambiance n’est pas celui
préconisé par GEMINOX vérifier ses caractéristiques:
• 230V, 5 mA,
• capacité max entre la phase et l'entrée du thermostat : Cp<4000pF.
9.3.1 - REG 50
Lors du raccordement du thermostat d’ambiance
REG 50 au tableau de commande de la chaudière :
- ôter le connecteur 2 pts (borne TT, fig. 50 ou
fig. 51) du tableau de commande de la chaudière,
- remplacer le shunt (rep. 16, fig. 50 ou fig. 51) du
connecteur 2 pts par les 2 fils du câble du thermostat d’ambiance,
- repositionner le connecteur sur la borne TT.
Le thermostat d’ambiance communique sans fil par
signal radio avec le récepteur connecté à l’installation.
Se référer aux notices techniques fournies avec le
thermostat pour ses caractéristiques techniques,
son installation et son utilisation.
Remarque :
- Les 2 fils seront raccordés aux bornes 4 et 5 du
thermostat. Se référer à la notice fournie avec le
thermostat
ZEM-61-0
Fig. 53
16
L
M
230 V ~ 50 Hz
Rouge
Noir
Marron
Bleu
Pour raccorder le récepteur à la chaudière:
- ôter le connecteur 2 pts (borne TT, fig. 53) du tableau de commande de la chaudière,
- remplacer le shunt du connecteur 2 pts par les 2
fils (rouge et noir) du câble (rep. L) provenant du
récepteur,
- repositionner le connecteur sur la borne TT.
- réaliser le raccordement électrique (230 V ~
50 Hz) du récepteur à l’aide du 2ème câble
(rep. M) (fils marron et bleu).
!
- 40 -
L’alimentation électrique du récepteur ne doit pas être réalisée sur la
chaudière (aucun bornier disponible).
INSTALLATION
9.4 - Schéma de raccordement
9.4.1 - ZEM 5-25 C / ZEM 5-25 SEP
Fig. 54
3
4
15
2
17
5
6
1
19
7
16
14
18
19
20
ZEM-27-0 (T30.35914.03)
8
9
10
12
11
1) Alimentation 230 V - 50 Hz
2) Sélecteur de mode (Reset/Hiver/Arrêt/Eté)
3) Ventilateur 230 V~
4) Transfo d’allumage 230 V~
5) Vanne gaz 230 V~
6) Circulateur chauffage
7) Vanne sélective (ZEM SEP)
8) Sonde fumées
9) Sécurité de surchauffe eau
10) Sonde départ chaudière
11) Sonde sanitaire (détection de puisage = ZEM SEP)
12) Sonde de régulation eau chaude sanitaire
(ZEM C + BS / ZEM SEP)
13) /
14) Electrode d’ionisation
15) Electrode d’allumage
16) Shunt à supprimer pour raccordement d’un thermostat
d’ambiance ou d’une sonde d’ambiance (QAA53/
QAA73)
17) Fusible amovible 2.5A
18) Platine de commande LMU
19) Masse
20) Shunt à supprimer pour raccordement d’un thermostat
de sécurité plancher chauffant
- 41 -
INSTALLATION
9.4.2 - ZEM 5-25 M50 H
Fig. 55
3
4
15
2
17
5
6
1
19
7
21
16
14
18
20
ZEM-84-0 (T30.37874.00)
8
9
10
12
11
1) Alimentation 230 V - 50 Hz
2) Sélecteur de mode (Reset/Hiver/Arrêt/Eté)
3) Ventilateur 230 V~
4) Transfo d’allumage 230 V~
5) Vanne gaz 230 V~
6) Circulateur chauffage
7) Vanne sélective
8) Sonde fumées
9) Sécurité de surchauffe eau
10) Sonde départ chaudière
11) Sonde sanitaire
12) Sonde de régulation eau chaude sanitaire
13) /
14) Electrode d’ionisation
15) Electrode d’allumage
16) Shunt à supprimer pour raccordement d’un thermostat
d’ambiance ou d’une sonde d’ambiance (QAA53/
QAA73)
17) Fusible amovible 2.5A
18) Platine de commande LMU
19) Masse
20) Shunt à supprimer pour raccordement d’un thermostat
de sécurité plancher chauffant
21) Pompe de bouclage sanitaire
- 42 -
V - PARAMETRES
1 - LISTES DES PARAMETRES
1.1 - Paramètres disponibles pour réglages éventuels
Réglage de base ZEM
Ligne Affichage
Fonction
Plage de réglage
5-25 C 5-25 SEP
504 TkSmax
Température de consigne chaudière maximale en chauffage c8_TKSollMin...90 80 °C
536 NhzMax
Vitesse de rotation maximale en mode chauffage
544 ZqNach
5-25
M50H
80 °C
80 °C
0...4450
4450
4450
4450
Temporisation à l’arrêt de la pompe
0...65535 s
180 s
180 s
180 s
0...13107 s
0s
0s
0s
0...3
0
1
3
545 ZBreMinP
Temps d’attente minimum du brûleur (anticourtcycle)
651 BoilerTyp
Sélection du type de chaudière
652 BoilerID
Identification de la chaudière
0...65535
0
0
0
678 ParamID
Numéro d’identification du paramètre
0...65535
0
0
0
679 TnKamin
Temps de la fonction assèchement
0...13107 s
60
60
60
1.2 - Paramètres disponibles en lecture seule (données de fonctionnement)
Ligne
Affichage
Fonction
Unité
700 Stoer1
1ère valeur d’historique du nombre d’apparition de ce code de dérangement
-
702 StrDia1
1ère valeur d’historique du code de diagnostic interne
-
2
ème
valeur d’historique du nombre d’apparition de ce code de dérangement
-
705 StrDia2
2
ème
valeur d’historique du code de diagnostic interne
-
706 Stoer3
3ème valeur d’historique du nombre d’apparition de ce code de dérangement
-
708 StrDia3
3ème valeur d’historique du code de diagnostic interne
-
703 Stoer2
ème
-
709 Stoer4
4
711 StrDia4
4ème valeur d’historique du code de diagnostic interne
-
712 Stoer5
5ème valeur d’historique du nombre d’apparition de ce code de dérangement
-
714 StrDia5
5ème valeur d’historique du code de diagnostic interne
-
valeur d’historique du nombre d’apparition de ce code de dérangement
715 Stoer-akt
Valeur actuelle du compteur de codes de dérangement
-
722 InbetrSetz
Compteur de mises en service du brûleur
-
725 SwVersion-LMU
Version logicielle du LMU pour représentation au niveau de paramètre OT
-
ère
728 StrAlba1
1
729 StrAlba2
2ème valeur d'historique du code de dérangement Albatros
-
730 StrAlba3
3ème valeur d'historique du code de dérangement Albatros
-
valeur d'historique du code de dérangement Albatros
ème
-
731 StrAlba4
4
valeur d'historique du code de dérangement Albatros
-
732 StrAlba5
5ème valeur d'historique du code de dérangement Albatros
-
733 StrAlba_akt
Valeur actuelle du code de dérangement Albatros
-
750 Status_Eingang1
Statut signaux d’entrée LMU
-
Thermostat d’ambiance en demande = 1; pas de demande = 0
-
Statut signaux de sortie LMU
-
752.0
Pompe chauffage en marche = 1; pompe à l’arrêt = 0
-
752.1
Vanne 3 voies en chauffage = 1; vanne 3 voies en sanitaire = 0
-
750.2
752 Status_Ausgang1
- 43 -
PARAMETRES
2 - ACCÈS AUX PARAMÈTRES VIA LA SONDE D’AMBIANCE QAA 73
THI-03-0
!
Affichage initial de la sonde d’ambiance
QAA 73 avant tout réglage de paramètres :
2.1 - Accès aux lignes 504 à 755
Touche
Remarque
Appuyer simultanément sur la touche de sélection de ligne
Ligne
et la touche de réglage
en
THI-53-0
commençant par la touche
- Vous accédez au premier niveau de programmation du LMU (niveau 4)
Affichages successifs:
PROG
et
ZEM-38-0
1
THI-55-0
Appuyer simultanément sur les deux touches de sélection de ligne pendant 3 s minimum.
- Vous accédez au 2ème niveau de programmation du LMU (niveau 5)
Affichages successifs:
2
ZEM-39-0
PROG
c)
b)
A l’aide des touches de sélection de ligne, choisissez la ligne voulue (rep. b).
3
...
PROG
4
Régler la valeur désirée à l’aide des touches "+ ou -" (rep. c). Le réglage est mémorisé dès que vous
quittez le mode programmation (en appuyant sur la touche info) ou passez à une autre ligne.
- 44 -
VI - MISE EN SERVICE
1 - PROTECTION DE L’INSTALLATION
!
GEMINOX préconise l'utilisation des produits de conditionnement de l'eau de chauffage :
- l'inhibiteur de corrosion BIONIBAL (produits équivalents),
- l'inhibiteur de corrosion antigel BIONIBAGEL (produits équivalents).
1.1 - Bionibal
1.2 -
Bionibagel
BIONIBAGEL est la version antigel de BIONIBAL.
BIONIBAL est un inhibiteur de corrosion biocide,
traçable, spécialement adapté à la protection des
circuits de chauffage multimétaux.
Antigel, à base de monopropylène glycol, inhibiteur
de corrosion, biocide, traçable.
Par ses moyens efficaces de lutte contre toutes les
formes de corrosion et contre toutes les bactéries,
BIONIBAL :
- empêche la formation de rouille et des boues métalliques,
- empêche la formation d'algues et boues bactériennes,
- convient aussi aux installations avec plancher
chauffant,
- empêche les dégagements gazeux,
- contient un marqueur interne qui permet de contrôler facilement le dosage.
Outre les caractéristiques du BIONIBAL, il assure la
protection antigel de l’installation pour les résidences qui ne sont pas habitées toute l'année ou qui
sont situées dans des régions plus froides.
DOSAGE DU BIONIBAGEL :
Le nombre de litres de BIONIBAGEL à introduire
dans le circuit dépend du volume de votre installation et de la température extrême de votre région.
Température
limite de
protection
DOSAGE DU BIONIBAL :
- Sans plancher chauffant et sans raccordement
en tubes de type PER :
1% (0,5 l de BIONIBAL pour 50 l d'eau).
- Avec plancher chauffant ou avec radiateurs raccordés en tubes de type PER :
2% (1 l de BIONIBAL pour 50 l d'eau).
Capacité de l’installation (litres)
50
100
150
200
- 5°C
7
15
22
30
- 10 °C
12
25
37
50
- 15 °C
17
35
50
70
- 20 °C
20
40
60
80
- 30 °C
22
45
67
90
1.3 - Si produits équivalents au Bionibal ou
Bionibagel
Se référer scrupuleusement aux recommandations
d’utilisations et de mises en oeuvre des produits du
fabricant.
Avertissement important
!
Bionibal ou Bionibagel ne devront être mis que dans une installation propre et vérifiée. Il sera
donc impératif de remplir en eau propre une ou plusieurs fois suivant la nécessité, l'ensemble
de l'installation. Dans certains cas, un lessivage par un produit approprié peut s’avérer nécessaire :
Exemple :
- Sur une installation neuve : pour détecter d'éventuelles fuites et pour éliminer toutes traces
de soudage, pâte à joint ou autres résidus.
- Sur une installation ancienne : pour éliminer toutes traces de boues et afin d'éliminer toutes
traces d'autres produits dans les radiateurs, les planchers chauffants, et la chaudière.
- 45 -
MISE EN SERVICE
2 - REMPLISSAGE EN EAU DE L’INSTALLATION
• Remplissage de l’installation pour tous les modèles :
Pour les modèles ZEM 5-25 M50 H : Les
mises en eau du ballon et de la chaudière doivent obligatoirement être réalisées avant la mise sous tension de la
chaudière.
- Un rinçage de l’installation devra être réalisé
avant la mise en eau de la chaudière.
- Pour une purge correcte de la chaudière lors de
la phase de remplissage de l’installation :
!
. ouvrir les vannes d’isolement départ/retour
chauffage,
. ouvrir la vanne d’arrivée d’eau froide,
. remplir l’installation lentement (pour faciliter
le dégazage) au moyen de la vanne de remplissage du disconnecteur,
. vérifier l’étanchéité en eau,
• Remplissage du ballon pour les modèles
ZEM C+BS / ZEM M50 H:
. effectuer la purge de l’ensemble de l’installation, notamment des radiateurs. Continuer
le remplissage jusqu’à obtenir une pression
d’environ 1,5 bar,
Lire la pression sur le manomètre (rep. 8,
fig. 57 - page 48 - chapitre VI - MISE EN
SERVICE - Livret 1/2) en façade de la chaudière.
. effectuer la mise en eau du ballon à l’aide du
groupe de sécurité (rep. 19 - fig. 47 ou rep.
17 - fig. 49 - page 36 - chapitre IV - INSTALLATION - Livret 1/2) de l’installation, en prenant soin d’ouvrir un robinet d’eau chaude,
. après remplissage, vérifier le serrage de la
trappe de visite du ballon.
. refermer la vanne de remplissage.
3 - ALIMENTATION GAZ
Cette remarque est valable aussi bien pour une
installation neuve en gaz naturel qu'en GPL.
Dans ce dernier cas la cuve de stockage devra
également faire l'objet d'une purge efficace avant
la mise en service.
- Ouvrir la vanne de barrage arrivée gaz de l’installation (rep. 2, fig. 46 à fig. 48 - page 36 à page 37
- chapitre IV - INSTALLATION - Livret 1/2).
- Effectuer avec précaution la purge de la canalisation de gaz. Dans le cas ou l’installation est neuve
la purge sert à évacuer l’air qui est contenu dans
les canalisations de façon à ce que la chaudière
dispose d'un combustible adéquat.
Le rejet à l’extérieur de la purge de
gaz doit être effectué avec toutes les
mesures de sécurité nécessaires.
- Vérifier le serrage des raccords et l'étanchéité du
circuit gaz à l'aide d'un produit moussant ou d'un
manomètre à colonne d'eau.
!
Une présence d'air dans le gaz empêche l'allumage du brûleur et abouti à la mise en sécurité
par le coffret de contrôle de flamme.
4 - REGLAGE DU DEBIT D’EAU CHAUDE SANITAIRE
4.1 - ZEM 5-25 SEP
La chaudière est équipé d’origine d’un limiteur de
débit 12 l/min pour une pression de réseau de
2,5 bar.
- 46 -
MISE EN SERVICE
5 - REGLAGE DE LA PUISSANCE MAXIMALE EN MODE CHAUFFAGE
L’accès au paramètre NHz est possible via la sonde
d’ambiance QAA 73 (ligne 536) suivant le mode
d’accès défini au § 2 - page 44 - chapitre V - PARAMETRES - Livret 1/2.
Fig. 56
Débit calorifique suivant NHzMax (paramètre 536 QAA 73)
ZEMQcfctNHz
La valeur NHz doit être choisie suivant le diagramme ci-dessous. L’adaptation de la puissance chauffage de la chaudière à la puissance maximale de
l’installation permet d’éviter des fortes charges lors
des phases de relance et ainsi de diminuer le niveau
sonore maximal de la chaudière.
La puissance maximale de la chaudière en mode
chauffage peut être limitée. Cette opération nécessite de modifier le paramètre NHz de l’unité de gestion LMU de la chaudière.
Débit calorifique (kW)
30
25
20
15
ZEM 5-25
10
5
0
1000
1500
2000
2500
3000
3500
4000
4500
5000
NHzMax (rpm)
6 - VERIFICATION AVANT LA MISE EN SERVICE
- vérifier que le raccordement électrique de la
chaudière est correct : 230 V, 50 Hz, raccordement à la terre conforme, polarités respectées,
- vérifier que le conduit d’évacuation des produits
de combustion est correctement assemblé, étanche et libre de toute obstruction,
- vérifier que les ventilations de la chaufferie ne
sont pas obstruées,
- vérifier que les siphons des condensats des conduits sont remplis d’eau,
- vérifier que la sortie des condensats est bien raccordée et ne présente aucune fuite.
- S’assurer que la vérification de l’installation a
bien fait l’objet d’un certificat de conformité délivré par un organisme agréé (Arrêté du 2 Août
1977),
- Vérifier l’étanchéité des divers joints et raccords
que comporte l’installation,
- vérifier que la chaudière est bien adaptée au gaz
utilisé et que l’étanchéité gaz a été contrôlée,
- vérifier que la chaudière est en eau et sous pression (1,5 bar) et ne présente aucune fuite,
!
Ne jamais descendre au dessous
d’une pression de 1 bar.
7 - INFORMATION DE L’UTILISATEUR
Il appartient à l’installateur d’informer l’utilisateur du
mode de fonctionnement de l’appareil. L’utilisateur
doit en particulier être informé sur le rôle et le fonctionnement des sécurités et la nécessité de faire
procéder à un entretien régulier par un professionnel qualifié.
- 47 -
MISE EN SERVICE
8 - MISE EN SERVICE
Fig. 57
8
6
5
3
2
1
ZEM-21-0
7
4
1) Sélecteur de mode : permet d’accéder à 4 modes de fonctionnement par simple rotation du
bouton.
• RESET : maintien du bouton pendant 1 seconde minimum sur cette position puis relâcher
pour retour au mode initial
• Hiver
:
. mode sanitaire - led (5) allumée ou mode
chauffage - led (6) allumée
• Arrêt
2) Réglage de la température eau chaude sanitaire
3) Réglage de la température chauffage
4) Témoin de présence de flamme :
brûleur en service - led (4) allumée
5) Témoin de fonctionnement mode sanitaire
6) Témoin de fonctionnement mode chauffage
7) Afficheur digital : affiche l’état normal de fonctionnement (température départ chaudière) ou le
code défaut actuel.
8) Manomètre
• Eté
:
mode sanitaire - led (5) allumée
Remarque :
- Vérifier que toutes les vannes d’isolement eau et
la vanne de barrage gaz sont ouvertes,
- actionner le coupe-circuit électrique extérieur à la
chaudière,
- sélectionner le mode de fonctionnement souhaité
à l’aide du sélecteur (rep. 1).
• Une température de stockage de 55°C est généralement suffisante pour couvrir les besoins
courants en eau chaude. Plus la température
de stockage est élevée, plus les pertes thermiques augmentent.
(= température départ chaudière)
!
apparaît sur l’afficheur (rep. 7)
• la led (rep. 5) ou led (rep. 6) est allumée suivant la demande (sanitaire ou chauffage).
On notera que pendant la montée en
température du ballon, un peu d’eau
s’échappe du groupe de sécurité. Cette
situation est normale.
Cette évacuation ne doit en aucun cas
être obturée (expansion de l’eau).
• la led (rep. 4) est allumée si le brûleur est en
service.
- l’unité de gestion LMU prend alors en compte
tous les accessoires raccordés (sondes, pompe
etc) et vérifie automatiquement les valeurs et les
paramètres.
• Lors de la mise en service les 2 pompes se
mettent en route pour réaliser la charge du ballon. Quand le ballon a atteint la température
souhaitée, le clignotement de la led (rep. 5)
indique le post-fonctionnement de la pompe de
bouclage sanitaire (rep. 32, fig. 6 - page 11 chapitre II - SPECIFICATIONS TECHNIQUES
- Livret 1/2).
8.1 - Chaudière ZEM 5-25 M50 H
- Règler le circulateur chauffage sur la vitesse 3,
- règler la température de consigne Eau Chaude
Sanitaire (rep. 2) à 55°C pour obtenir un confort
d’utilisation.
- 48 -
MISE EN SERVICE
la consigne de la QAA et non la valeur réglée au
tableau de commande de la chaudière.
8.2 - Chaudière avec sonde d’ambiance et
sans sonde extérieure
8.3 - Défauts pendant le fonctionnement
Fonctionnement de l’unité de gestion LMU en mode
chauffage lorsqu’un appareil d’ambiance est raccordé à la chaudière (REG 54 ou REG 74) :
- la consigne chaudière est calculée et donnée par
la sonde d’ambiance (QAA53 ou QAA 73),
- l’influence de l’ambiance est active par défaut sur
la sonde d’ambiance QAA,
- Si l’influence de l’ambiance est annulée sur la
sonde QAA 73 (ligne 75), le contrôle de la température ambiante n’est plus réalisé.
Si un problème survient :
• un code défaut apparaît sur l’afficheur (rep. 7)
. exemple
en alternance.
• pour réarmer et revenir au mode de fonctionnement initial:
. maintenir le sélecteur (rep. 1) sur le mode
RESET pendant une seconde au minimum,
. puis le repositionner sur le mode de fonctionnement initial,
Il est important de laisser l’influence
d’ambiance sur CC1.
!
et
• si le code défaut persiste, consulter la liste des
défauts de fonctionnement du chapitre III - DEFAUTS DE FONCTIONNEMENT - page 12 Livret 2/2.
- le clignotement de la led chauffage ou sanitaire
(rep. 6 ou 5, fig. 57 - page 48) indique que l’unité
de gestion LMU de la chaudière prend en compte
9 - CONTROLE DES PRODUITS DE COMBUSTION
en service, réaliser le contrôle des produits de combustion suivant la procédure décrite au § 2 - page 4
- chapitre I - CHANGEMENT DE GAZ - Livret 2/2.
La chaudière est préréglée en usine pour fonctionner au gaz naturel H (G20).
En cas de changement de gaz à la première mise
10- MONTAGE DE L’HABILLAGE
- bloquer les grenouillères (rep. F) à l’aide des vis
(rep. E).
Après la mise en service et après avoir réaliser toutes les vérifications, remonter le panneau de façade
de la chaudière.
- installer le panneau de façade (rep G) sur le
châssis de la chaudière et maintenez le à l’aide
de la (ou des) grenouillère(s) (rep. F),
- connecter la cosse du fil de masse (rep. O) en attente dans la chaudière, à la languette du panneau de façade (rep. G),
- fermer le panneau de façade à l’aide de la (ou
des) grenouillère(s) (rep. F) du dessous de la
chaudière,
Fig. 58
O
ZEM 5-25 S/SEP
ZEM 5-25 M50 H
E
E
F
F
E
ZEM-57-0
F
G
G
- 49 -
G
VII - REGLEMENTATIONS
1 - DECLARATION DE CONFORMITE AU TYPE
Annexe II article 3.1 de la directive 90/396/CEE
Annexe IV module D de la directive 92/42/CEE
PRODUIT CONCERNE :
GAMME Docéane supra
CONSTRUCTEUR :
GEMINOX SAS
16 rue des Ecoles - BP 1
29410 SAINT THEGONNEC
GENRE :
CHAUDIERE A GAZ MURALE A CONDENSATION
Simple ou double service
ORGANISME NOTIFIE :
CERTIgaz (1312)
62 rue de Courcelles
75008 PARIS
CONTROLE DU TYPE / N° D’IDENTIFICATION :
CE1312BR4313
ZEM 5-25 C / ZEM 5-25 SEP / ZEM 5-25 M50 H
LABORATOIRE AGREE :
CETIAT
17/19 Bd du 11 Novembre 1918
69604 VILLEURBANNE
DIRECTIVES CE APPLICABLES :
90/396 CEE, 92/42 CEE, 73/23 CEE, 89/336 CEE
97/23 CEE article 3.3
NORMES DE REFERENCE :
EN 437, EN 483, EN 677, EN 60335.1, EN 55014,
EN 55104
PROCEDURE DE CONTROLE :
Assurance qualité de la fabrication
DECLARATION :
Les produits identifiés sur le présent document
sont conformes aux directives citées et au type
homologué.
La fabrication est soumise à la procédure de
contrôle mentionnée.
Les chaudières Docéane supra sont conformes
aux exigences applicables aux chaudières à
condensation.
Saint-Thégonnec le : 15-01-07
- 50 -
VIII - CONDITIONS DE LA GARANTIE
1
A compter de la mise en service, les appareils
GEMINOX, DOCEANE type ZEM, sont garantis contre tous défauts de fabrication et vices
de matière pour une durée de :
- cinq ans pour le corps de chauffe, le brûleur,
- deux ans pour les accessoires.
Cette garantie est strictement limitée à la fourniture gratuite des pièces reconnues défectueuses après examen de nos services
techniques, à l'exclusion des frais de maind'oeuvre et de transport en résultant. Ces pièces redeviennent la propriété de GEMINOX et
doivent lui être restituées sans délai.
2
La garantie est applicable dans les conditions
suivantes :
a) Nos appareils doivent avoir été installés par un
professionnel qualifié, suivant les règles de l'art,
les normes en vigueur et en tenant compte des
prescriptions particulières figurant dans la présente notice technique.
b) La prise d’effet de la garantie devra intervenir au
maximum dans les SIX MOIS suivant la date de
livraison de GEMINOX.
c) La garantie est subordonnée à l'utilisation des
produits de conditionnement de l'eau du circuit
chauffage (inhibiteur et antigel), préconisés par
le constructeur ou équivalents.
d) Un entretien sera réalisé annuellement par une
entreprise qualifiée et ceci dès la première année d'utilisation.
3
4
5
La garantie exclut tous dommages et intérêts
pour quelque cause que ce soit.
La garantie n'est pas applicable aux remplacement et réparation résultant de l'usure normale
des appareils, de détérioration consécutive
aux fonctionnements à des puissances supérieures à celles préconisées, accidents provenant de négligences ou d'interventions de
tiers, défauts de surveillance ou d'entretien et
de mauvaise utilisation des appareils, notamment par l'emploi de combustibles ou de tensions électriques non appropriés.
La réparation, la modification ou le remplacement des pièces pendant la période de garantie ne peuvent avoir pour effet de prolonger le
délai de garantie initial du matériel.
- 51 -
6
EXCLUSIONS DE LA GARANTIE
Ne sont pas couverts par la garantie :
- les voyants électriques,
- les dégradations de pièces électriques résultant de branchements et d'installations
sur secteur dont la tension mesurée à l'entrée de l'appareil serait inférieure ou supérieure de 10 % à la tension nominale de
230 volts,
- les dégradations de pièces provenant d'éléments extérieurs à l'appareil (effet d'orage,
troubles parasitaires, humidité, coup de feu,
gel, etc...),
- Le corps de chauffe et le préparateur d’eau
chaude sanitaire s’ils n’ont pas été conditionnés avec les produits préconisés ou
équivalents,
- les joints d'étanchéité,
- les purgeurs automatiques,
- tous les incidents consécutifs à la non-vérification des éléments de sécurité,
- l'entartrage ni ses conséquences,
- les corrosions dues à des concentrations en
chlorure dans l'eau chaude sanitaire supérieures à 60 mg/L ou un PH inférieur à 7
(modèles ZEM SEP),
- la dégradation de pièces suite à l’embouage
des circuits de chauffage,
- le corps de chauffe en cas d'installation en
atmosphère chlorée,
- les avaries qui résulteraient de l’utilisation
de l’appareil avec un combustible autre que
celui précisé dans la notice,
- électrodes d’ionisation, électrodes d’allumage.
LES FRAIS D'EXPEDITION DES PIECES,
LES FRAIS DE MAIN-D'OEUVRE ET DE DEPLACEMENT
Nota : Dans un soucis constant d’amélioration
de nos matériels, toute modification jugée utile
par nos services techniques et commerciaux
peuvent intervenir sans préavis.
GARANTIE CONTRACTUELLE :
Les dispositions du certificat de garantie ne
sont pas exclusives du bénéfice au profit de
l’acheteur du matériel concernant la garantie
légale ayant trait à des défauts ou vices cachés qui s’appliquent en tout état de cause
dans les conditions des articles 1641 et suivants du code civil.
GEMINOX SAS - 16, rue des Ecoles - BP 1 - 29410 SAINT-THEGONNEC (FRANCE) - Internet : http://www.geminox.fr
Ayant le souci d’améliorer constamment ses produits, GEMINOX se réserve le droit de modifier sans préavis les caractéristiques de ses appareils. Document non contractuel. JUILLET 2008
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement