44-PHB_PAC_chauffage_0709
."/6&-%&$0/%6*5&%&130+&5&5%µ*/45"--"5*0/
10.1&4«$)"-&631063$)"6''"(&&5&"6$)"6%&
"JEFhMBQMBOJGJDBUJPOJOUFSBDUJWF
XXXEJNQMFYEFGSQSPGFTTJPOOFMDBMDVMBUFVSFOMJHOF
5PVKPVSTE´BDUVBMJUn
7PVTUSPVWFSF[MBEFSOJoSFWFSTJPOEFTNBOVFMTEFDPOEVJUFFUEFQSPKFU
TVJWBOUTTPVTGPSNFEFGJDIJFST1%'TVS
XXXEJNQMFYEFGSUFMFDIBSHFNFOUNBOVFMTEFUVEFFUEFDPODFQUJPO
1PNQFTBDIBMFVSQPVSDIBVGGBHFFUFBVDIBVEF
$IBVGGBHFFUSBGSBtDIJTTFNFOUQBSQPNQFThDIBMFVS
1PNQFThDIBMFVShSnHVMBUJPOTJNQMJGJnF
&EJUJPO
&VSPQFBO2VBMJUZ-BCFM
GPS)FBU1VNQT
Table des matières
Table des matières
Pourquoi une pompe à chaleur ? ...........................................................................................................................7
Vocabulaire...............................................................................................................................................................7
Documentation .........................................................................................................................................................9
Symboles de formules...........................................................................................................................................10
Capacités énergétiques de différents combustibles ..........................................................................................10
Tableaux de conversion ........................................................................................................................................11
1 Choix et dimensionnement de pompes à chaleur .........................................................................................12
1.1 Dimensionnement des installations de chauffage existantes – pompes à chaleur pour le marché de la rénovation ..................... 12
1.1.1 Besoin en chaleur du bâtiment à chauffer ............................................................................................................................. 12
1.1.2 Détermination de la température aller nécessaire................................................................................................................. 12
1.1.3 Quels travaux de rénovation faut-il entreprendre pour disposer d’une pompe à chaleur économique en énergie ? ............ 13
1.1.4 Choix de la source de chaleur (rénovation)........................................................................................................................... 14
1.2 Pompes à chaleur pour installations nouvelles ............................................................................................................................... 14
1.2.1 Calcul du besoin en chaleur du bâtiment .............................................................................................................................. 14
1.2.2 Détermination de la température aller ................................................................................................................................... 14
1.2.3 Choix de la source de chaleur ............................................................................................................................................... 14
1.3 Besoin supplémentaire en énergie.................................................................................................................................................. 14
1.3.1 Durées de blocage de la société d’électricité ........................................................................................................................ 14
1.3.2 Production d’eau chaude sanitaire ........................................................................................................................................ 15
1.3.3 Réchauffement de l’eau de piscine ....................................................................................................................................... 15
1.3.4 Détermination de la puissance de la pompe à chaleur.......................................................................................................... 16
2
Pompe à chaleur air/eau..................................................................................................................................20
2.1 Source de chaleur Air...................................................................................................................................................................... 20
2.2 Pompe à chaleur air/eau pour installation à l'extérieur ................................................................................................................... 20
2.2.1 Raccordement côté chauffage............................................................................................................................................... 21
2.2.2 Passage mural....................................................................................................................................................................... 21
2.3 Pompe à chaleur air/eau pour installation à l'intérieur .................................................................................................................... 23
2.3.1 Conditions du lieu d’implantation........................................................................................................................................... 23
2.3.2 Aspiration ou évacuation d’air par les sauts de loup ............................................................................................................. 24
2.3.3 Grille de protection contre la pluie pour pompe à chaleur ..................................................................................................... 24
2.3.4 Isolation des percées murales............................................................................................................................................... 24
2.3.5 Pompe à chaleur air/eau version compacte (installation à l'intérieur) ................................................................................... 25
2.3.6 Kit de flexibles pour conduites d’air sur pompes à chaleur air/eau (installation à l'intérieur) ................................................ 26
2.3.7 Conduites d’air en béton renforcé de fibres de verre pour pompes à chaleur air/eau (installation à l'intérieur).................... 26
2.4 Conception de la canalisation de l'air avec conduites en béton renforcé de fibres de verre .......................................................... 28
2.4.1 Dimensions des passages muraux en cas d'utilisation de conduites en béton renforcé de fibres de verre.......................... 28
2.4.2 Installation en coin................................................................................................................................................................. 29
2.4.3 Installation murale ................................................................................................................................................................. 31
2.5 Informations sur les pompes à chaleur air/eau pour installation à l’extérieur – 230 V .................................................................... 32
2.5.1 Pompes à chaleur basse température LA 11MS à LA 16MS ................................................................................................ 32
2.6 Informations sur les pompes à chaleur air/eau pour installation à l’extérieur – 400 V .................................................................... 33
2.6.1 Pompes à chaleur air/eau haute performance LA 9TU à LA 12TU ....................................................................................... 33
2.6.2 Pompes à chaleur air/eau haute performance LA 17TU à LA 25TU ..................................................................................... 34
2.6.3 Pompe à chaleur air/eau haute performance LA 40TU ......................................................................................................... 35
2.6.4 Pompe à chaleur basse température LA 8AS ....................................................................................................................... 36
2.6.5 Pompes à chaleur basse température LA 11AS à LA 16AS ................................................................................................. 37
2.6.6 Pompes à chaleur basse température à double compresseur LA 20AS à LA 28AS............................................................. 38
2.6.7 Pompe à chaleur moyenne température LA 9PS .................................................................................................................. 39
2.6.8 Pompe à chaleur moyenne température LA 11PS ................................................................................................................ 40
2.6.9 Pompes à chaleur moyenne température à double compresseur LA 17PS à LA 26PS ....................................................... 41
2.6.10 Pompes à chaleur haute température LA 22HS à LA 26HS ................................................................................................. 42
2.7 Informations sur les pompes à chaleur air/eau pour installation à l’intérieur – 230 V ..................................................................... 43
2.7.1 Pompe à chaleur basse température, version compacte, avec canalisation de l’air en angle LIK 8ME ............................... 43
2.7.2 Pompe à chaleur basse température avec canalisation de l’air horizontale LI 11ME ........................................................... 44
2.8 Informations sur les pompes à chaleur air/eau pour installation à l’intérieur – 400 V ..................................................................... 45
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 1
Table des matières
2.8.1
2.8.2
2.8.3
2.8.4
2.8.5
2.8.6
2.8.7
Pompe à chaleur basse température avec canalisation de l’air en angle LIK 8TE ............................................................... 45
Pompe à chaleur moyenne température, version compacte, avec canalisation de l’air en angle LIKI 14TE........................ 46
Pompe à chaleur basse température avec canalisation de l’air en angle LI 9TE ................................................................. 47
Pompes à chaleur basse température avec canalisation de l'air horizontale LI 11TE à LI 16TE ......................................... 48
Pompes à chaleur basse température à double compresseur LI 20TE à LI 28TE ............................................................... 49
Pompe à chaleur basse température à double compresseur LI 40AS.................................................................................. 50
Pompes à chaleur haute température à double compresseur LIH 22TE à LIH 26TE........................................................... 51
2.9 Courbes caractéristiques pompes à chaleur air/eau – 230 V ......................................................................................................... 52
2.9.1 Courbes caractéristiques LA 11MS / LI 11ME ...................................................................................................................... 52
2.9.2 Courbes caractéristiques LA 16MS....................................................................................................................................... 53
2.9.3 Courbes caractéristiques LIK 8ME........................................................................................................................................ 54
2.10 Courbes caractéristiques pompes à chaleur air/eau – 400 V ......................................................................................................... 55
2.10.1 Courbes caractéristiques LA 9TU ......................................................................................................................................... 55
2.10.2 Courbes caractéristiques LA 12TU ....................................................................................................................................... 56
2.10.3 Courbes caractéristiques LA 17TU ....................................................................................................................................... 57
2.10.4 Courbes caractéristiques LA 25TU ....................................................................................................................................... 58
2.10.5 Courbes caractéristiques LA 40TU ....................................................................................................................................... 59
2.10.6 Courbes caractéristiques LA 8AS ......................................................................................................................................... 60
2.10.7 Courbes caractéristiques LA 11AS / LI 11TE........................................................................................................................ 61
2.10.8 Courbes caractéristiques LA 16AS / LI 16TE........................................................................................................................ 62
2.10.9 Courbes caractéristiques LA 20AS / LI 20TE........................................................................................................................ 63
2.10.10 Courbes caractéristiques LA 24AS / LI 24TE........................................................................................................................ 64
2.10.11 Courbes caractéristiques LA 28AS / LI 28TE........................................................................................................................ 65
2.10.12 Courbes caractéristiques LA 9PS ......................................................................................................................................... 66
2.10.13 Courbes caractéristiques LA 11PS ....................................................................................................................................... 67
2.10.14 Courbes caractéristiques LA 17PS ....................................................................................................................................... 68
2.10.15 Courbes caractéristiques LA 22PS ....................................................................................................................................... 69
2.10.16 Courbes caractéristiques LA 26PS ....................................................................................................................................... 70
2.10.17 Courbes caractéristiques LA 22HS / LIH 22TE..................................................................................................................... 71
2.10.18 Courbes caractéristiques LA 26HS / LIH 26TE..................................................................................................................... 72
2.10.19 Courbes caractéristiques LIK 8TE / LI 9TE........................................................................................................................... 73
2.10.20 Courbes caractéristiques LIKI 14TE ..................................................................................................................................... 74
2.10.21 Courbes caractéristiques LI 40AS......................................................................................................................................... 75
2.11 Dimensions pompes à chaleur air/eau ........................................................................................................................................... 76
2.11.1 Dimensions LA 9TU .............................................................................................................................................................. 76
2.11.2 Dimensions LA 12TU ............................................................................................................................................................ 77
2.11.3 Dimensions LA 17TU ............................................................................................................................................................ 78
2.11.4 Dimensions LA 25TU ............................................................................................................................................................ 79
2.11.5 Dimensions LA 40TU ............................................................................................................................................................ 80
2.11.6 Dimensions LA 8AS .............................................................................................................................................................. 81
2.11.7 Dimensions LA 11MS / LA 11AS .......................................................................................................................................... 82
2.11.8 Dimensions LA 16MS / LA 16AS / LA 11PS ......................................................................................................................... 83
2.11.9 Dimensions LA 20AS / LA 17PS ........................................................................................................................................... 84
2.11.10 Dimensions LA 24AS / LA 28AS / LA 22PS / LA 26PS......................................................................................................... 85
2.11.11 Dimensions LA 9PS .............................................................................................................................................................. 86
2.11.12 Dimensions LA 22HS / LA 26HS........................................................................................................................................... 87
2.11.13 Dimensions LIK 8ME / LIK 8TE............................................................................................................................................. 88
2.11.14 Dimensions LIKI 14TE .......................................................................................................................................................... 90
2.11.15 Dimensions LI 9TE................................................................................................................................................................ 92
2.11.16 Dimensions LI 11ME / LI 11TE ............................................................................................................................................. 93
2.11.17 Dimensions LI 16TE.............................................................................................................................................................. 94
2.11.18 Dimensions LI 20TE.............................................................................................................................................................. 95
2.11.19 Dimensions LI 24TE / LI 28TE / LIH 22TE / LIH 26TE.......................................................................................................... 96
2.11.20 Dimensions LI 40AS.............................................................................................................................................................. 97
2.12 Émissions de bruit dans le cas de pompes à chaleur installées à l’extérieur ................................................................................. 98
2.13 Émissions sonores des pompes à chaleur air/eau haute performance .......................................................................................... 98
3 Pompe à chaleur eau glycolée/eau................................................................................................................. 99
3.1 Source de chaleur : terre ................................................................................................................................................................ 99
3.1.1 Consignes de dimensionnement – source de chaleur Terre................................................................................................. 99
3.1.2 Séchage de la construction................................................................................................................................................... 99
3.1.3 Liquide glycolé .................................................................................................................................................................... 100
3.2 Collecteur géothermique............................................................................................................................................................... 101
3.2.1 Profondeur de pose............................................................................................................................................................. 101
3.2.2 Écartement de pose ............................................................................................................................................................ 101
3.2.3 Surface nécessaire aux collecteurs et longueur de tuyau................................................................................................... 101
3.2.4 Pose .................................................................................................................................................................................... 102
2 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Table des matières
3.2.5
3.2.6
Branchement du circuit d’eau glycolée................................................................................................................................ 102
Dimensionnement standard des collecteurs géothermiques............................................................................................... 103
3.3 Sondes géothermiques ................................................................................................................................................................. 105
3.3.1 Dimensionnement des sondes géothermiques ................................................................................................................... 105
3.3.2 Forage des sondes.............................................................................................................................................................. 106
3.4 Autres installations d'utilisation de la source de chaleur géothermique ........................................................................................ 107
3.5 Source de chaleur systèmes d’absorption (exploitation indirecte de l’énergie de l’air ou du soleil).............................................. 107
3.6 Informations sur les pompes à chaleur eau glycolée/eau - 230 V ................................................................................................ 108
3.6.1 Pompes à chaleur basse température, version compacte SIK 11ME à SIK 16ME ............................................................. 108
3.6.2 Pompe à chaleur basse température, version compacte SIKH 9ME .................................................................................. 109
3.6.3 Pompes à chaleur basse température SI 5ME à SI 9ME .................................................................................................... 110
3.6.4 Pompes à chaleur basse température SI 11ME à SI 14ME ................................................................................................ 111
3.6.5 Pompes à chaleur haute température SIH 6ME à SIH 11ME ............................................................................................. 112
3.7 Informations sur les pompes à chaleur eau glycolée/eau - 400 V ................................................................................................ 113
3.7.1 Pompes à chaleur basse température, version compacte SIK 7TE à SIK 14TE................................................................. 113
3.7.2 Pompes à chaleur haute température, version compacte SIKH 6TE à SIKH 9TE .............................................................. 114
3.7.3 Pompes à chaleur basse température SI 5TE à SI 11TE.................................................................................................... 115
3.7.4 Pompes à chaleur basse température SI 14TE à SI 21TE.................................................................................................. 116
3.7.5 Pompes à chaleur basse température SI 24TE à SI 37TE.................................................................................................. 117
3.7.6 Pompes à chaleur basse température SI 50TE à SI 130TE................................................................................................ 118
3.7.7 Pompes à chaleur haute température SIH 6TE à SIH 11TE ............................................................................................... 119
3.7.8 Pompe à chaleur haute température SIH 20TE .................................................................................................................. 120
3.7.9 Pompe à chaleur haute température SIH 40TE .................................................................................................................. 121
3.8 Courbes caractéristiques pompes à chaleur eau glycolée/eau - 230 V ........................................................................................ 122
3.8.1 Courbes caractéristiques SIK 11ME.................................................................................................................................... 122
3.8.2 Courbes caractéristiques SIK 16ME.................................................................................................................................... 123
3.8.3 Courbes caractéristiques SIKH 9ME ................................................................................................................................... 124
3.8.4 Courbes caractéristiques SI 5ME ........................................................................................................................................ 125
3.8.5 Courbes caractéristiques SI 7ME ........................................................................................................................................ 126
3.8.6 Courbes caractéristiques SI 9ME ........................................................................................................................................ 127
3.8.7 Courbes caractéristiques SI 11ME ...................................................................................................................................... 128
3.8.8 Courbes caractéristiques SI 14ME ...................................................................................................................................... 129
3.8.9 Courbes caractéristiques SIH 6ME ..................................................................................................................................... 130
3.8.10 Courbes caractéristiques SIH 9ME ..................................................................................................................................... 131
3.8.11 Courbes caractéristiques SIH 11ME ................................................................................................................................... 132
3.9 Courbes caractéristiques pompes à chaleur eau glycolée/eau - 400 V ........................................................................................ 133
3.9.1 Courbes caractéristiques SIK 7TE ...................................................................................................................................... 133
3.9.2 Courbes caractéristiques SIK 9TE ...................................................................................................................................... 134
3.9.3 Courbes caractéristiques SIK 11TE .................................................................................................................................... 135
3.9.4 Courbes caractéristiques SIK 14TE .................................................................................................................................... 136
3.9.5 Courbes caractéristiques SIKH 6TE.................................................................................................................................... 137
3.9.6 Courbes caractéristiques SIKH 9TE.................................................................................................................................... 138
3.9.7 Courbes caractéristiques SI 5TE......................................................................................................................................... 139
3.9.8 Courbes caractéristiques SI 7TE......................................................................................................................................... 140
3.9.9 Courbes caractéristiques SI 9TE......................................................................................................................................... 141
3.9.10 Courbes caractéristiques SI 11TE....................................................................................................................................... 142
3.9.11 Courbes caractéristiques SI 14TE....................................................................................................................................... 143
3.9.12 Courbes caractéristiques SI 17TE....................................................................................................................................... 144
3.9.13 Courbes caractéristiques SI 21TE....................................................................................................................................... 145
3.9.14 Courbes caractéristiques SI 24TE....................................................................................................................................... 146
3.9.15 Courbes caractéristiques SI 30TE....................................................................................................................................... 147
3.9.16 Courbes caractéristiques SI 37TE....................................................................................................................................... 148
3.9.17 Courbes caractéristiques SI 50TE....................................................................................................................................... 149
3.9.18 Courbes caractéristiques SI 75TE....................................................................................................................................... 150
3.9.19 Courbes caractéristiques SI 100TE..................................................................................................................................... 151
3.9.20 Courbes caractéristiques SI 130TE..................................................................................................................................... 152
3.9.21 Courbes caractéristiques SIH 6TE ...................................................................................................................................... 153
3.9.22 Courbes caractéristiques SIH 9TE ...................................................................................................................................... 154
3.9.23 Courbes caractéristiques SIH 11TE .................................................................................................................................... 155
3.9.24 Courbes caractéristiques SIH 20TE .................................................................................................................................... 156
3.9.25 Courbes caractéristiques SIH 40TE .................................................................................................................................... 157
3.10 Dimensions des pompes à chaleur eau glycolée/eau................................................................................................................... 158
3.10.1 Dimensions SIK 11ME, SIK 16ME, SIKH 9ME, SIK 7TE, SIK 9TE, SIK 11TE, SIK 14TE, SIKH 6TE, SIKH 9TE .............. 158
3.10.2 Dimensions SI 5ME, SI 7ME, SI 9ME, SI 11ME, SI 14ME, SIH 6ME, SIH 9ME, SIH 11ME............................................... 159
3.10.3 Dimensions SI 5TE, SI 7TE, SI 9TE, SI 11TE, SI 14TE, SI 17TE, SIH 6TE, SIH 9TE, SIH 11TE ...................................... 160
3.10.4 Dimensions SI 21TE............................................................................................................................................................ 161
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 3
Table des matières
3.10.5
3.10.6
3.10.7
3.10.8
3.10.9
3.10.10
3.10.11
3.10.12
3.10.13
Dimensions SI 24TE et SI 37TE ......................................................................................................................................... 162
Dimensions SI 30TE ........................................................................................................................................................... 163
Dimensions SI 37TE ........................................................................................................................................................... 164
Dimensions SI 50TE .......................................................................................................................................................... 165
Dimensions SI 75TE ........................................................................................................................................................... 165
Dimensions SI 100TE ......................................................................................................................................................... 166
Dimensions SI 130TE ......................................................................................................................................................... 167
Dimensions SIH 20TE......................................................................................................................................................... 168
Dimensions SIH 40TE......................................................................................................................................................... 169
4 Pompe à chaleur eau/eau .............................................................................................................................. 170
4.1 Source de chaleur eau souterraine............................................................................................................................................... 170
4.2 Exigences de qualité de l’eau ....................................................................................................................................................... 171
4.3 Exploitation de la source de chaleur............................................................................................................................................. 172
4.3.1 Utilisation directe de l'eau de qualité constante .................................................................................................................. 172
4.3.2 Utilisation indirecte de la source de chaleur eau................................................................................................................. 173
4.3.3 Échangeur thermique pour la protection de la pompe à chaleur ........................................................................................ 173
4.4 Informations sur les pompes à chaleur eau/eau - 230 V .............................................................................................................. 177
4.4.1 Pompes à chaleur basse température WI 9ME à WI 14ME................................................................................................ 177
4.5 Informations sur les pompes à chaleur eau/eau - 400 V .............................................................................................................. 178
4.5.1 Pompes à chaleur basse température WI 9TE à WI 27TE ................................................................................................. 178
4.5.2 Pompes à chaleur basse température à double compresseur WI 40CG à WI 90CG ......................................................... 179
4.6 Courbes caractéristiques pompes à chaleur eau/eau - 230 V...................................................................................................... 180
4.6.1 Courbes caractéristiques WI 9ME....................................................................................................................................... 180
4.6.2 Courbes caractéristiques WI 14ME..................................................................................................................................... 181
4.7 Courbes caractéristiques pompes à chaleur eau/eau - 400 V...................................................................................................... 182
4.7.1 Courbes caractéristiques WI 9TE ....................................................................................................................................... 182
4.7.2 Courbes caractéristiques WI 14TE ..................................................................................................................................... 183
4.7.3 Courbes caractéristiques WI 18TE ..................................................................................................................................... 184
4.7.4 Courbes caractéristiques WI 22TE ..................................................................................................................................... 185
4.7.5 Courbes caractéristiques WI 27TE ..................................................................................................................................... 186
4.7.6 Courbes caractéristiques WI 40CG..................................................................................................................................... 187
4.7.7 Courbes caractéristiques WI 90CG..................................................................................................................................... 188
4.8 Dimensions des pompes à chaleur eau/eau................................................................................................................................. 189
4.8.1 Dimensions WI 9ME, WI 14ME, WI 9TE, WI 14TE, WI 18TE, WI 22TE et WI 27TE.......................................................... 189
4.8.2 Dimensions WI 40CG.......................................................................................................................................................... 190
4.8.3 Dimensions WI 90CG.......................................................................................................................................................... 190
5 Émissions sonores des pompes à chaleur ................................................................................................. 191
5.1 Bruit de structure .......................................................................................................................................................................... 191
5.2 Bruit aérien ................................................................................................................................................................................... 191
5.2.1 Niveaux de pression sonore et de puissance sonore ......................................................................................................... 191
5.2.2 Émission et immission......................................................................................................................................................... 192
5.2.3 Propagation du bruit............................................................................................................................................................ 192
6 Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur ................................................... 194
6.1 Réchauffement d'eau chaude sanitaire par pompe à chaleur de chauffage ................................................................................ 194
6.1.1 Exigences posées aux réservoirs d’eau chaude sanitaire .................................................................................................. 194
6.1.2 Réservoirs d’eau chaude sanitaire et pompes à chaleur de chauffage .............................................................................. 194
6.1.3 Températures du réservoir d'eau chaude sanitaire accessibles ......................................................................................... 196
6.1.4 Informations sur les réservoirs d’eau chaude sanitaire « design » WWSP 229E ............................................................... 197
6.1.5 Informations sur les réservoirs d’eau chaude sanitaire WWSP 332 ................................................................................... 198
6.1.6 Informations sur les réservoirs d’eau chaude sanitaire « design » WWSP 442E ............................................................... 199
6.1.7 Informations sur les réservoirs d’eau chaude WWSP 880.................................................................................................. 201
6.1.8 Informations sur les réservoirs d’eau chaude sanitaire WWSP 900 ................................................................................... 202
6.1.9 Informations sur les réservoirs mixtes PWS 332 ................................................................................................................ 203
6.1.10 Informations sur les réservoirs mixtes PWD 750 ................................................................................................................ 204
6.1.11 Exigences spécifiques aux pays ......................................................................................................................................... 205
6.1.12 Connexion de plusieurs réservoirs d’eau chaude sanitaire................................................................................................. 206
6.2 Module de gestionnaire de pompe à chaleur air/eau LI 2M pour une meilleure utilisation de la chaleur perdue ......................... 206
6.2.1 Domaine d'utilisation ........................................................................................................................................................... 206
6.2.2 Informations sur les appareils ............................................................................................................................................. 207
6.2.3 Courbes caractéristiques LI 2M .......................................................................................................................................... 208
6.2.4 Dimensions LI 2M ............................................................................................................................................................... 209
6.2.5 Schéma d'intégration .......................................................................................................................................................... 210
4 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Table des matières
6.3 Production d’eau chaude sanitaire à l’aide de la pompe à chaleur de production d’eau chaude sanitaire................................... 211
6.3.1 Variantes de ventilation ....................................................................................................................................................... 213
6.3.2 Informations sur les pompes à chaleur de production d’eau chaude sanitaire.................................................................... 214
6.3.3 Pompes à chaleur de production d'eau chaude sanitaire pour la source de chaleur air ambiant ....................................... 215
6.4 Appareils de ventilation domestique avec production d’eau chaude ............................................................................................ 216
6.5 Règles de base pour la planification de systèmes de ventilation domestique .............................................................................. 216
6.5.1 Calcul des masses d’air....................................................................................................................................................... 216
6.5.2 Recommandations sur l’emplacement des systèmes de ventilation domestique et positionnement des vannes d’aspiration et
d’évacuation de l’air............................................................................................................................................................. 217
6.5.3 Détermination de la perte de pression totale....................................................................................................................... 218
6.6 Appareil compact de ventilation domestique avec récupération de chaleur LWP 300W .............................................................. 219
6.7 Appareil compact de ventilation domestique avec récupération de chaleur ................................................................................. 220
6.8 Comparaison du confort et des coûts liés à diverses possibilités de production d’eau chaude sanitaire ..................................... 220
6.8.1 Alimentation en eau chaude sanitaire décentralisée (par ex. chauffe-eau instantané) ....................................................... 220
6.8.2 Chauffe-eau électrique (tarif de nuit) ................................................................................................................................... 221
6.8.3 Pompe à chaleur de production d’eau chaude sanitaire ..................................................................................................... 221
6.8.4 Appareil de ventilation domestique avec production d’eau chaude sanitaire ...................................................................... 221
6.8.5 Conclusion........................................................................................................................................................................... 221
7 Gestionnaire de pompe à chaleur .................................................................................................................222
7.1 Commande.................................................................................................................................................................................... 222
7.1.1 Sonde de température (régulateur chauffage N1)............................................................................................................... 223
7.2 Compteur de chaleur WMZ ........................................................................................................................................................... 225
7.2.1 Intégration hydraulique et électrique du compteur de chaleur............................................................................................. 225
7.2.2 Réglages sur le gestionnaire de pompe à chaleur .............................................................................................................. 226
7.3 Configuration générale du menu................................................................................................................................................... 226
7.4 Schéma de raccordement du gestionnaire de pompe à chaleur mural WPM 2006 plus .............................................................. 228
7.5 Schéma électrique WPM EconPlus .............................................................................................................................................. 230
7.6 Raccordement de composants externes de l'installation au gestionnaire de pompe à chaleur.................................................... 232
7.7 Spécifications techniques du gestionnaire de pompe à chaleur ................................................................................................... 232
8 Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage .....................................................................233
8.1 Exigences hydrauliques ................................................................................................................................................................ 233
8.2 Protection garantie contre le gel ................................................................................................................................................... 233
8.3 Maintien du débit d’eau de chauffage ........................................................................................................................................... 233
8.3.1 Calcul de l’écart de température.......................................................................................................................................... 234
8.3.2 Écart de température en fonction de la température des sources de chaleur..................................................................... 234
8.3.3 Soupape différentielle.......................................................................................................................................................... 234
8.3.4 Distributeur sans pression différentielle............................................................................................................................... 235
8.3.5 Distributeur double sans pression différentielle................................................................................................................... 235
8.4 Circuit de distribution d’eau chaude .............................................................................................................................................. 235
8.4.1 Distributeur compact KPV 25 .............................................................................................................................................. 236
8.4.2 Distributeur compact KPV 25 avec module d’extension EB KPV........................................................................................ 237
8.4.3 Distributeur double sans pression différentielle DDV .......................................................................................................... 237
8.5 Tour hydraulique ........................................................................................................................................................................... 239
8.5.1 Généralités .......................................................................................................................................................................... 239
8.5.2 Possibilités d'extension ....................................................................................................................................................... 239
8.5.3 Informations sur les appareils HPK 200S............................................................................................................................ 240
8.5.4 Dimensions HPK 200S ........................................................................................................................................................ 241
8.6 Réservoir tampon.......................................................................................................................................................................... 241
8.6.1 Systèmes de chauffage avec régulation pièce par pièce .................................................................................................... 242
8.6.2 Systèmes de chauffage sans régulation pièce par pièce .................................................................................................... 242
8.6.3 Réservoir tampon pour la compensation des durées de blocage ....................................................................................... 242
8.6.4 Vase d'expansion / vanne de sécurité sur le circuit de la pompe à chaleur ........................................................................ 244
8.6.5 Clapet anti-retour................................................................................................................................................................. 244
8.7 Limitation de la température aller du chauffage au sol ................................................................................................................. 245
8.7.1 Limitation de la température aller par commutation de fin de course des mélangeurs ....................................................... 245
8.7.2 Limitation de la température aller par dérivation du mélangeur .......................................................................................... 245
8.8 Mélangeur ..................................................................................................................................................................................... 245
8.8.1 Mélangeur 4 voies ............................................................................................................................................................... 245
8.8.2 Mélangeur 3 voies ............................................................................................................................................................... 245
8.8.3 Électrovanne 3 voies (robinetterie de commutation) ........................................................................................................... 245
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 5
Table des matières
8.9 Formation de calcaire dans les installations de chauffage à eau chaude .................................................................................... 246
8.10 Impuretés dans l’installation de chauffage.................................................................................................................................... 246
8.11 Intégration d’un générateur de chaleur supplémentaire ............................................................................................................... 246
8.11.1 Chaudière à régulation constante (par mélangeur)............................................................................................................. 246
8.11.2 Chaudière à régulation en température glissante (régulation brûleur)................................................................................ 247
8.11.3 Générateur de chaleur régénérative ................................................................................................................................... 247
8.12 Réchauffement d'eau de piscine .................................................................................................................................................. 248
8.13 Charge du réservoir à régulation constante.................................................................................................................................. 248
8.14 Intégration hydraulique ................................................................................................................................................................. 249
8.14.1 Intégration de la source de chaleur..................................................................................................................................... 250
8.14.2 Pompe à chaleur eau glycolée/eau monovalente ............................................................................................................... 251
8.14.3 Pompes à chaleur en version compacte ............................................................................................................................. 253
8.14.4 Pompes à chaleur avec tour hydraulique............................................................................................................................ 254
8.14.5 Installation de chauffage par pompe à chaleur mono-énergétique ..................................................................................... 255
8.14.6 Réservoir combiné et mixte................................................................................................................................................. 258
8.14.7 Installation de chauffage par pompe à chaleur bivalente.................................................................................................... 259
8.14.8 Intégration de sources de chaleur régénératives ................................................................................................................ 261
8.14.9 Production d'eau de piscine ................................................................................................................................................ 263
8.14.10 Connexion en parallèle de pompes à chaleur..................................................................................................................... 264
9 Calculateur des coûts d'exploitation sur Internet....................................................................................... 265
10 Aides à la planification et à l’installation ..................................................................................................... 266
10.1 Diagramme de calcul expérimental de la température effectivement nécessaire ........................................................................ 266
10.2 Branchements électriques de la pompe à chaleur WPM 2006 plus ............................................................................................. 267
10.3 Branchements électriques de la pompe à chaleur WPM EconPlus.............................................................................................. 270
10.4 Conditions minimum requises réservoir d’eau chaude sanitaire / circulateur............................................................................... 273
10.5 Commande de la mise en service d'une pompe à chaleur de chauffage / rafraîchissement ....................................................... 275
6 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pourquoi une pompe à chaleur ?
Pourquoi une pompe à chaleur ?
L’utilisation d’énergies fossiles dans de grandes proportions pour
nous approvisionner en énergie est lourde de conséquences
pour notre environnement. Leur combustion libère de grandes
quantités de substances nocives telles que le dioxyde de souffre
et le dioxyde d’azote.
Le chauffage des pièces d’habitation au moyen de vecteurs
d’énergie fossiles contribue considérablement aux rejets
polluants ; en effet, des mesures complexes de purification des
gaz d’échappement telles qu’elles sont réalisées dans les centrales modernes ne peuvent être effectuées chez les particuliers.
En raison des réserves limitées en pétrole et en gaz, la part importante que prennent les énergies fossiles dans notre approvisionnement en énergie pose problème.
La production d’énergie électrique voit son avenir se diriger plutôt vers des méthodes de production d’énergie renouvelable ou
alors vers de nouvelles méthodes de production. Prenez donc
part à ce développement, car l’électricité est l’énergie d’entraînement du futur d’une pompe à chaleur.
Quel est le rôle d’une pompe à chaleur ?
La pompe à chaleur est un « appareil de transport » qui amène
la chaleur dont nous disposons gratuitement dans la nature à un
niveau de température plus élevé.
Comment la pompe à chaleur transforme-t-elle la
chaleur à basse température en une chaleur à
haute température ?
Elle extrait de notre environnement – de la terre, de l’eau (par ex.
eau souterraine) et de l’air (par ex. air extérieur) – la chaleur solaire qui y est emmagasinée et la renvoie, en plus de son rôle
d’énergie motrice, sous forme de chaleur dans les circuits de
chauffage et d’eau chaude.
La chaleur ne peut pas passer d’elle-même d’un corps froid à un
corps chaud. Elle circule toujours d’un corps à haute température
vers un corps à température plus basse (deuxième principe de la
thermodynamique). C’est pourquoi la pompe à chaleur doit, sous
l’action d’une énergie comme par ex. l’électricité pour le compresseur, amener la chaleur calorifique tirée de l’environnement
à un niveau de température nécessaire au chauffage et à la production d’eau chaude sanitaire.
La pompe à chaleur travaille en fait comme un réfrigérateur ; plus
exactement, elle fonctionne avec la même technique, mais pour
l’utilité inverse. Elle retire à un environnement froid la chaleur
qu’elle peut utiliser pour chauffer et produire de l’eau chaude sanitaire.
Vocabulaire
Dégivrage
Label de qualité D-A-CH
Routine de régulation pour éliminer le givre et la glace sur les
évaporateurs des pompes à chaleur air/eau, par apport de chaleur. Les pompes à chaleur air/eau à inversion de cycle se distinguent par un dégivrage conforme au besoin, rapide et à faible
consommation en énergie.
Certificat délivré en Allemagne, en Autriche et en Suisse pour les
pompes à chaleur qui répondent à certaines exigences techniques, ont une garantie de deux ans, une disponibilité des pièces
détachées de dix ans et dont les fabricants disposent d’un réseau de service après-vente couvrant tout le territoire. D’autre
part, ce label de qualité certifie la fabrication en série d’une
gamme de pompes à chaleur.
Mode bivalent parallèle
Le mode d’exploitation bivalent (généralement désigné
aujourd’hui par mode bivalent parallèle) fonctionne avec deux
générateurs de chaleur (deux ressources énergétiques), c’est-àdire que la pompe à chaleur couvre les besoins en chaleur
jusqu’à la température limite déterminée et qu’elle est alors soutenue parallèlement par une deuxième ressource énergétique.
Mode bivalent régénératif
Le mode bivalent régénératif permet l’intégration d’un générateur
de chaleur régénérative comme le bois ou l’énergie solaire thermique. Si une énergie renouvelable est disponible, la pompe à
chaleur est bloquée et l’énergie contenue dans le réservoir alimenté par la source régénérative répond aux demandes de
chauffage, de production d’eau chaude sanitaire ou de piscine.
Coefficient de performance (COP) de Carnot
Le cycle de Carnot est le processus de comparaison idéal de
tous les processus de travail-chaleur. Dans ce cycle idéal (imaginaire), on obtient le rendement théorique ou le coefficient de performance maximal théorique en fonction de la pompe à chaleur.
Le coefficient de performance de Carnot prend uniquement en
considération l’écart de température pur entre le côté chaud et le
côté froid.
www.dimplex.de
EnEV
La directive allemande EnEV sur les économies d’énergie réalisées par une isolation thermique et une technique d’installation
appropriées dans les bâtiments est entrée en vigueur le 1er février 2002. Elle remplace la règlementation sur l'isolation thermique et les installations de chauffage. Les délais de remplacement d’une technologie de chauffage obsolète y sont déterminés
en plus des exigences fondamentales concernant les nouvelles
constructions.
Périodes de blocage de la société d’électricité
Profiter des tarifs spéciaux pour pompes à chaleur octroyés par
les sociétés d’électricité locales sous-entend que celles-ci peuvent interrompre la fourniture d’électricité. L’électricité peut par
exemple être coupée 3 x 2 heures en 24 heures. C’est pourquoi
le chauffage quotidien (quantité de chaleur quotidienne) doit s’effectuer pendant la période durant laquelle l’énergie électrique est
disponible.
Détendeur
Composant de la pompe à chaleur installé entre le condenseur et
l’évaporateur et destiné à faire descendre la pression de condensation au niveau de la pression d’évaporation correspondant à la
température d’évaporation. D’autre part, le détendeur règle la
quantité de fluide frigorigène injecté en fonction du rendement de
l’évaporateur.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 7
Vocabulaire
Température limite / point de bivalence
Mode monovalent
Température extérieure à partir de laquelle le 2ème générateur
de chaleur est activé, selon le besoin, en mode mono-énergétique (par ex. cartouche électrique chauffante) et bivalent parallèle
(par ex. chaudière) pour répondre avec la pompe à chaleur à la
demande de chaleur de la maison.
Mode d’exploitation avec lequel le besoin en capacité thermique
du bâtiment est couvert toute l’année – à 100% – par la pompe à
chaleur seule. On devrait, autant que possible, privilégier ce
mode d’utilisation.
Indice de travail annuel
Rapport entre la quantité de chaleur délivrée par l’installation de
pompe à chaleur et l’énergie électrique consommée pendant une
année. Il prend comme référence une installation déterminée en
tenant compte de la conception de l’installation de chauffage (niveau et différence de températures) et ne doit pas être assimilé
au coefficient de performance.
Indice de dépense annuelle
L’indice de dépense correspond à l’inverse de l’indice de travail.
L’indice de dépense annuelle indique quelle dépense (énergie
électrique par ex.) est nécessaire pour atteindre un certain rendement (énergie chauffante par ex.). L’indice de dépense annuelle comprend également l’énergie dépensée pour les entraînements auxiliaires. La directive VDI 4650 détermine le calcul de
l’indice de dépense annuelle.
Capacité frigorifique
Flux de chaleur puisé dans l’environnement par l’évaporateur
d’une pompe à chaleur. La puissance calorifique du compresseur s’obtient à partir de la puissance électrique absorbée et de
la capacité frigorifique transmise.
Fluide frigorigène
Fluide de travail d’une machine frigorigène ou d’une pompe à
chaleur. Il s’agit d’un fluide utilisé pour le transfert de la chaleur
dans une installation frigorigène. Il absorbe la chaleur à basse
température et à basse pression et dégage de la chaleur à une
température et à une pression plus élevées. On appelle fluide frigorigène de sécurité un fluide atoxique et ininflammable.
Coefficient de performance COP
Le rapport entre la capacité thermique dégagée par la pompe à
chaleur et la puissance électrique absorbée est exprimé par le
coefficient de performance, qui est mesuré en laboratoire selon
les normes EN 255/EN 14511, dans des conditions marginales
normalisées (par ex. dans le cas de l’air A2/W35, A2 = température d’admission de l’air +2 °C, W35 = température aller de l’eau
de chauffage 35 °C et performance de la pompe). Un coefficient
de performance de 3,2 signifie donc que l’on dispose d’une capacité thermique utile équivalente à 3,2 fois la puissance électrique
utilisée.
Diagramme Ig p,h
Représentation graphique des propriétés thermodynamiques
des fluides de travail (enthalpie, pression, température).
Mode mono-énergétique
En principe, le mode d’exploitation mono-énergétique est un
mode bivalent parallèle pour lequel seule une ressource énergétique, généralement l’électricité, est utilisée. La pompe à chaleur
couvre une grande partie de la capacité thermique requise. Durant les quelques jours où les températures extérieures sont très
basses, une cartouche chauffante électrique vient compléter la
pompe à chaleur.
De manière générale, les pompes à chaleur eau glycolée/eau ou
eau/eau sont exploitées en mode monovalent.
Réservoir tampon
Le montage d’un réservoir tampon d’eau de chauffage est systématiquement conseillé pour augmenter la durée de fonctionnement de la pompe à chaleur lorsque la demande en chaleur est
peu importante.
Dans le cas des pompes à chaleur air/eau, un réservoir tampon
est obligatoire pour garantir une durée de fonctionnement minimale de 10 minutes en mode dégivrage (routine de régulation
pour éliminer le givre et la glace sur l’évaporateur).
Bruit
La différence est essentiellement faite entre deux types de bruits,
le bruit aérien et le bruit de structure. Le bruit aérien est un bruit
qui se propage par l’air. Le bruit de structure se propage dans les
matières solides ou dans les liquides et est partiellement
rayonné sous forme de bruit aérien. Le champ de perception
auditive du bruit varie entre 16 et 16000 Hz.
Niveau de pression sonore
Le niveau de pression acoustique, mesuré aux alentours, n’est
pas une grandeur spécifique à la machine mais un paramètre qui
dépend de la distance et du lieu de mesure.
Niveau de puissance sonore
Le niveau de puissance sonore est un paramètre spécifique de la
puissance acoustique dégagée par une pompe à chaleur, propre
à la machine et comparable. Les niveaux d’émission sonore à attendre à certaines distances et dans certains environnements
acoustiques peuvent être estimés. La norme prescrit le niveau
de puissance sonore comme valeur caractéristique du bruit.
Eau glycolée/liquide glycolé
Mélange résistant au gel constitué d’eau et d’un concentré antigel à base de glycol destiné à être utilisé dans les collecteurs ou
sondes géothermiques.
Évaporateur
Échangeur thermique d’une pompe à chaleur dans lequel un flux
de chaleur est extrait de la source de chaleur (air, eaux souterraines, terre) à faible température et faible pression par évaporation
d’un fluide de travail.
Compresseur
Machine d’acheminement mécanique et de compression des
gaz. La compression s’accompagne d’une augmentation sensible de la pression et de la température du fluide frigorigène.
Condenseur
Échangeur thermique d’une pompe à chaleur dans lequel un flux
de chaleur est libéré par condensation d’un fluide de travail.
Le dimensionnement de la pompe à chaleur air/eau s’effectue
généralement à une température limite (également appelée point
de bivalence). Celle-ci est d’env. -5 °C.
8 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Documentation
Calcul du besoin en chaleur
Installation de pompe à chaleur
Pour les installations de pompe à chaleur, un dimensionnement
exact est absolument nécessaire. En effet, une installation surdimensionnée entraîne des coûts énergétiques élevés et a un impact négatif sur l’efficacité.
Une installation de pompe à chaleur comporte une pompe à chaleur et une installation d’exploitation de la chaleur. Dans le cas
des pompes à chaleur eau glycolée/eau et eau/eau, l’installation
de source de chaleur doit être mise en œuvre séparément.
La détermination du besoin en chaleur s’effectue selon les normes respectives en vigueur.
Installation de chauffage par pompe à chaleur
Le besoin en chaleur spécifique (W/m2) est multiplié par la surface habitable à chauffer. Le résultat correspond au besoin en
chaleur total comprenant aussi bien le besoin en chaleur de
transmission que le besoin en chaleur de ventilation.
Installation complète se composant de l’installation de source de
chaleur, de la pompe à chaleur et de l’installation d’exploitation
de la chaleur.
Installation d’exploitation de la chaleur
Milieu à partir duquel la pompe à chaleur prélève la chaleur.
L’installation d’exploitation de la chaleur a une influence décisive
sur l’efficacité d’une installation de chauffage par pompe à chaleur et doit pouvoir fonctionner avec une température aller réduite. Elle inclut un dispositif transportant le fluide caloporteur du
côté chaud de la pompe à chaleur jusqu’aux appareils consommateurs de chaleur. Dans une maison individuelle par ex., cette
installation comporte en particulier un circuit de tuyaux de distribution de la chaleur, un chauffage basse température ou des radiateurs, ainsi que l’ensemble des équipements complémentaires.
Installation de source de chaleur (WQA)
Source de chaleur
Équipement permettant d’extraire la chaleur de la source de chaleur et de transporter le fluide caloporteur entre la source de chaleur et la pompe à chaleur et tous ses équipements complémentaires.
Agent caloporteur
Fluide liquide ou gazeux (par ex. eau, eau glycolée ou air) qui
sert à transporter la chaleur.
Chauffage mural
Les murs parcourus d’eau agissent comme un grand radiateur.
Ce type de chauffage présente les mêmes avantages qu’un
chauffage par le sol. En règle générale, une température comprise entre 25 °C et 28 °C suffit pour le transfert de la chaleur qui
est principalement fourni sous la forme d’une chaleur rayonnée
dans les pièces.
Documentation
RWE Energie Bau-Handbuch (12. Ausgabe), VWEW VLG U.
Wirtschaftsgesellschaft, ISBN 3-87200-700-9, Frankfurt 1998
Ramming, Klaus: Bewertung und Optimierung oberflächennaher
Erdwärmekollektoren für verschiedene Lastfälle, ISBN-13 978-3940046-41-3, 2007
Breidert, Hans-Joachim ; Schittenhelm, Dietmar : Formeln, Tabellen und Diagramme für die Kälteanlagentechnik A. MUELLER
JUR.VLG.C.F., ISBN 3788076496, Heidelberg 1999
DIN Deutsches Institut für Normung e.V., Beuth Verlag GmbH,
Berlin.
VDI-Richtlinien – Gesellschaft technische Gebäudeausrüstung,
Beuth Verlag GmbH, Berlin.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 9
Symboles de formules
Symboles de formules
Symbole
Unité
Masse
Taille
M
kg
Densité
ρ
kg/m3
Heure
t
s
h
Autres unités (définition)
1 h = 3600 s
3
Flux volumique
9
m /s
Flux massique
0
kg/s
Force
F
N
1 N = 1kg m/s2
Pression
p
N/m2 ; Pa
1 Pa = 1 N/m2
1 bar = 105 Pa
E, Q
J
kWh
1 J = 1 Nm = 1 CE = 1kg m2/s2
1 kWh = 3600 kJ = 3,6 MJ
Énergie, travail, (quantité de) chaleur
Enthalpie
Puissance (calorifique)
Flux de chaleur
Température
Puissance sonore
Pression acoustique
Rendement
Coefficient de performance COP
H
J
P, 4
W
kW
1 W = 1 J/s = 1 Nm/s
T
K
°C
Température absolue, écart de température
Température en °Celsius
LWA
LPA
dB(re 1pW)
dB(re 20μPa)
Niveau de pression acoustique, niveau de puissance sonore
η
-
ε (COP)
-
Indice de travail
ß
Capacité thermique spécifique
c
Coefficient de performance
Par ex. indice de travail annuel
J/(kg K)
Lettres grecques
α
Α
alpha
ι
Ι
β
γ
δ
iota
ρ
Β
beta
κ
Γ
gamma
λ
Δ
delta
Ρ
rho
Κ
kappa
Λ
lambda
σ
Σ
sigma
τ
Τ
μ
Μ
tau
mu
υ
Υ
ypsilon
ε
Ε
epsilon
ν
Ν
nu
ϕ
ϑ
phi
ζ
Ζ
zeta
ξ
Ξ
xi
χ
Χ
chi
η
Η
eta
ο
Ο
omicron
ψ
Ψ
psi
ϑ
θ
theta
π
Π
pi
ω
Ω
omega
Capacités énergétiques de différents combustibles
Valeur calorifique1
Hi (Hu)
Pouvoir calorifique2
Hs (Ho)
Houille
8,14 kWh/kg
Fuel EL
10,08 kWh/l
Fuel S
10,61 kWh/l
Combustible
Gaz naturel L
Gaz naturel H
Gaz liquide (propane)
(ρ = 0,51 kg/l)
8,87 kWh/mn3
10,42 kWh/mn
3
12,90 kWh/kg
6,58 kWh/l
Émission max. CO2 (kg/kWh) en fonction de
Valeur calorifique
Pouvoir calorifique
8,41 kWh/kg
0,350
0,339
10,57 kWh/l
0,312
0,298
11,27 kWh/l
0,290
0,273
0,200
0,182
0,200
0,182
0,240
0,220
9,76 kWh/mn3
11,42 kWh/mn
3
14,00 kWh/kg
7,14 kWh/l
1. Valeur calorifique Hi (auparavant Hu)
La valeur calorifique Hi (également appelée valeur calorifique inférieure) est la quantité de chaleur dégagée lors d’une combustion intégrale quand la vapeur d’eau produite pendant
la combustion s’échappe sans être exploitée.
2. Pouvoir calorifique Hs (auparavant Ho)
Le pouvoir calorifique Hs (également appelé valeur calorifique supérieure) est la quantité de chaleur dégagée lors d’une combustion intégrale quand la vapeur d’eau produite
pendant la combustion est condensée afin de rendre utilisable la chaleur d’évaporation.
10 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Tableaux de conversion
Tableaux de conversion
Unités énergétiques
Unité
J
1 J = 1 Nm = 1 CE
1
kWh
2,778 *
6
kcal
10-7
2,39 * 10-4
1 kWh
3,6 * 10
1
860
1 kcal
4,187 * 103
1,163 * 10-3
1
Capacité thermique spéc. de l’eau : 1,163 Wh/kg K = 4.187J/kg K = 1 kcal/kg K
Unités de puissance
Unité
kJ/h
W
kcal/h
1 kJ/h
1
0,2778
0,239
1W
3,6
1
0,86
1 kcal/h
4,187
1,163
1
bars
Pascal
Torr
Colonne d'eau (CE)
1
100.000
750 mm HG
10,2 m
Mètre
Pouce(s)
Pied(s)
Yard
1
39,370
3,281
1,094
0,0254
1
0,083
0,028
Pression
Longueur
Puissances
Préfixe
déca
hecto
Symbole
Signification
Préfixe
Symbole
Signification
da
101
déci
d
10-1
2
centi
c
10-2
h
10
kilo
k
103
milli
m
10-3
méga
M
106
micro
μ
10-6
giga
G
109
nano
n
10-9
T
12
pico
p
10-12
15
femto
f
10-15
atto
a
10-18
téra
10
péta
P
10
exa
E
1018
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 11
1
Choix et dimensionnement de pompes à chaleur
1 Choix et dimensionnement de pompes à chaleur
1.1
Dimensionnement des installations de chauffage existantes – pompes
à chaleur pour le marché de la rénovation
1.1.1
Besoin en chaleur du bâtiment à chauffer
Pour les installations de chauffage existantes, le besoin en chaleur du bâtiment à chauffer doit être redéfini, car la puissance calorifique de la chaudière existante n’est pas une mesure représentative du besoin en chaleur. Les chaudières étant en général
surdimensionnées, ceci aurait pour effet d’augmenter inutilement
les performances de la pompe à chaleur. Le calcul précis du besoin de chaleur s'effectue sur la base de normes nationales spécifiques (par ex. EN 12831). On peut faire le calcul approximatif
à partir de la consommation d’énergie connue jusque là de la
surface habitable à chauffer et du besoin spécifique en chaleur.
4 1
&RQVRPPDWLRQHQIXHO>[email protected]
>ODN:@
1.1.2
4 1
&RQVRPPDWLRQHQJD]QDWXUHO >[email protected]
>PDN:@
>N:@
Le besoin en chaleur spécifique pour des maisons individuelles
ou jumelles construites entre 1980 et 1994 se monte à 80 W/m2.
Pour les maisons bâties avant 1980 et dont l’isolation n’a pas été
revue, il va de 100 W/m2à 120 W/m2. Dans le cas d’installations
déjà en place, il faut prendre en compte l’état constaté de l’installation.
REMARQUE
Dans le cas d’habitudes de consommation exceptionnelles, les méthodes
de calcul approximatives utilisées peuvent entraîner des écarts considérables par rapport aux calculs selon la norme.
>N:@
Détermination de la température aller nécessaire
Pour la plupart des chaudières au fuel et au gaz, le thermostat
est réglé sur une température comprise entre 70 °C et 75 °C.
Cette température élevée ne sert généralement qu’à la production d’eau chaude sanitaire. Des dispositifs de réglage du système de chauffage tels que des mélangeurs et des vannes thermostatiques sont rajoutés pour empêcher une surchauffe du
bâtiment. Si une pompe à chaleur est intégrée a posteriori, il est
absolument obligatoire de calculer les températures aller et retour effectivement nécessaires pour savoir quelles sont les mesures de rénovation à prendre.
Pour cela, il y a deux possibilités.
a)
Le calcul du besoin en chaleur a été fait et le besoin en
chaleur de chaque pièce est connu.
Dans les tableaux de puissances calorifiques des radiateurs, la puissance est indiquée en fonction des températures aller et retour (voir Tab. 1.1 à la p. 12). La pièce qui demande à être chauffée le plus sert de base pour le calcul de
la température aller maximale du chauffage central.
Radiateurs en fonte
Hauteur
mm
Profondeur
Capacité thermique de chaque élément
en W,
pour une température d’eau moyenne
Tm
980
580
430
280
mm
70
160
220
110
160
220
160
220
250
50 °C
45
83
106
37
51
66
38
50
37
60 °C
67
120
153
54
74
97
55
71
55
70 °C
90
162
206
74
99
129
75
96
74
80 °C
111
204
260
92
126
162
93
122
92
Radiateurs en acier
Hauteur
mm
Profondeur
mm
110
160
220
110
160
220
160
220
250
50 °C
50
64
84
30
41
52
30
41
32
60 °C
71
95
120
42
58
75
44
58
45
70 °C
96
127
162
56
77
102
59
77
61
80 °C
122
157
204
73
99
128
74
99
77
Capacité thermique de chaque élément
en W, pour une température d’eau
moyenne Tm
fig. 1.1:
b)
1000
600
450
300
Capacité thermique de radiateurs (pour une température ambiante ti= 20 °C, selon DIN 4703)
Calcul empirique en période de chauffage
(voir Fig. 1.2 à la p. 13)
Pendant la période de chauffage, les températures aller et
retour, vanne thermostatique complètement ouverte, régressent jusqu’à ce qu’une température ambiante d’env.
20-22 °C s’installe. Lorsque la température de la pièce a atteint le niveau souhaité, les températures aller et retour ainsi
que la température extérieure sont notées et portées dans le
diagramme ci-dessous. À l’aide du diagramme, on peut lire
à partir de la valeur inscrite le niveau de température effectivement nécessaire (basse, moyenne, haute température).
REMARQUE
La réalisation d'un ajustement hydraulique permet de réduire la température aller maximale nécessaire !
12 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Choix et dimensionnement de pompes à chaleur
1.1.3
7HPSpUDWXUHDOOHUHDXGHFKDXIIDJHƒ&
7HPSpUDWXUHDOOHU+7
7HPSpUDWXUHDOOHU07
7HPSpUDWXUHDOOHU%7
9DOHXUSULVHHQH[
WHPSpUDWXUHH[WpULHXUHƒ&
ƒ&WHPSpUDWXUHDOOHU
+7KDXWHWHPSpUDWXUH
GHƒ&jƒ&
07WHPSpUDWXUHPR\HQQH
GHƒ&jƒ&
%7EDVVHWHPSpUDWXUH
ƒ&
7HPSpUDWXUHH[WpULHXUHHQ>ƒ&@
fig. 1.2:
1.1.3
Diagramme pour le calcul empirique des températures du système effectivement nécessaires
Quels travaux de rénovation faut-il entreprendre pour disposer d’une pompe à
chaleur économique en énergie ?
Basse température
Température aller à 55 °C max. pour toutes les
pièces
permet, lorsque le système de chauffage est modernisé avec
une pompe à chaleur, de faire des économies de quatre façons
différentes.
Si la température aller nécessaire ne dépasse pas 55 °C, il n’est
pas indispensable d’entreprendre des travaux supplémentaires.
N’importe quelle pompe à chaleur basse température convient
pour une température aller jusqu’à 55° C.
a)
La diminution du besoin en chaleur permet le montage d’une
pompe à chaleur plus petite et donc moins coûteuse.
b)
Un besoin plus faible en chaleur réduit d’autant le besoin annuel en énergie de chauffage que la pompe à chaleur doit
fournir.
c)
Un besoin plus faible en chaleur peut être couvert avec des
températures aller plus basses, ce qui améliore l’indice de
travail annuel.
d)
Une meilleure isolation thermique permet une augmentation
des températures moyennes en surface, sur les surfaces qui
entourent la pièce. On atteint ainsi le même confort avec des
températures ambiantes plus basses.
Moyenne température
Température aller de plus de 55 °C dans quelques
pièces
Si la température aller nécessaire dépasse 55 °C seulement
dans quelques pièces, il faut prendre des mesures pour réduire
la température aller nécessaire. Pour cela, il suffit de changer les
radiateurs dans les pièces concernées pour permettre la mise en
place d’une pompe à chaleur basse température.
Moyenne température
Températures aller, situées, dans presque toutes
les pièces
entre 55 °C et 65 °C
Si, dans presque toutes les pièces, la température aller doit se situer entre 55 °C et 65 °C, les radiateurs de presque toutes les
pièces doivent être changés ; on peut également choisir d’installer une pompe à chaleur moyenne température.
Haute température
Températures aller, situées, dans presque toutes
les pièces
entre 65 °C et 75 °C
Si les températures aller nécessaires doivent se situer entre
65 °C et 75 °C, le système de chauffage entier doit être changé
ou alors adapté. Si ce changement n’est pas possible ou n’est
pas souhaité, il faut alors installer une pompe à chaleur haute
température.
Une diminution du besoin en chaleur par
Exemple
Une maison d’habitation avec un besoin en chaleur de 20 kW et
un besoin annuel en énergie de chauffage d´env. 40.000 kWh
est chauffée avec un chauffage à eau chaude dont les températures aller se monteront à 65 °C (températures retour à 50 °C).
Une isolation thermique ultérieure permettra de diminuer le besoin en chaleur de 25%. Celui-ci passera donc à 15 kW et le besoin annuel en énergie de chauffage à 30.000 kWh.
De cette manière, la température aller moyenne peut être diminuée de 10 K environ ce qui réduit encore la consommation
énergétique de 20 à 25%. L’économie globale en coûts énergétiques se monte ainsi à env. 44% dans le cas d’une installation
de chauffage par pompe à chaleur.
REMARQUE
Règle fondamentale pour les installations de chauffage par pompe à
chaleur :
chaque fois que la température aller baisse d’un degré, vous économisez
env. 2,5% en consommation d’énergie.
„ un remplacement de fenêtres
„ une réduction des pertes dues à l’aération
„ une isolation des plafonds, combles ou façades
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 13
1.1.4
1.1.4
Choix et dimensionnement de pompes à chaleur
Choix de la source de chaleur (rénovation)
Sur le marché de la rénovation dans les maisons déjà bâties et
les jardins déjà aménagés, il est rarement possible d’installer un
collecteur géothermique, une sonde géothermique ou un puits.
Le plus souvent, l’air extérieur reste la seule source de chaleur
possible.
L’air est disponible partout comme source de chaleur et peut être
utilisé à tout moment sans autorisation. Les indices de travail an-
1.2
1.2.1
nuels auxquels on doit s’attendre sont inférieurs à ceux des installations dont la source de chaleur est l’eau et la terre. Le raccordement de l’installation source de chaleur est moins coûteux.
Pour tout savoir sur le dimensionnement de l’installation source
de chaleur des pompes à chaleur eau glycolée/eau et eau/eau,
veuillez vous reporter aux chapitres correspondants.
Pompes à chaleur pour installations nouvelles
Calcul du besoin en chaleur du bâtiment
Le calcul exact du besoin en chaleur horaire maximum 4h s’effectue d’après les normes spécifiques à chaque pays. Une estimation du besoin en chaleur est possible à l’aide de la surface
habitable à chauffer A (m2) :
EHVRLQHQFKDOHXU
>N:@
VXUIDFHFKDXIIpH Â
>[email protected]
EHVRLQHQFKDOHXUVSpF
>N:[email protected]
T = 0,03 kW/m2
Maison passive
T = 0,05 kW/m2
selon l’ordonnance allemande d’isolation
thermique de 1995 et la norme d’isolation
thermique minimale EnEV
T = 0,08 kW/m2
dans le cas d’une isolation de bâtiment normale (à partir de 1980 env.)
T = 0,12 kW/m2
dans le cas d’une construction ancienne sans
isolation particulière
Tab. 1.1: Valeurs spécifiques approximatives du besoin en chaleur
1.2.2
Détermination de la température aller
Lors de l’étude du système de distribution de chaleur des installations de chauffage par pompe à chaleur, il faudra veiller à
transmettre le besoin en chaleur requis par des températures
aller les plus faibles possible. En effet, chaque diminution d’un
degré de la température aller permet une économie d’énergie
d’env. 2,5 %. L’idéal, ce sont les surfaces de chauffage à grande
1.2.3
Choix de la source de chaleur
Avant de choisir entre air, eau glycolée (collecteur de chaleur
géothermique, sonde de chaleur géothermique) ou eau (puits)
comme source de chaleur, il convient de tenir compte des deux
paramètres suivants.
a)
Coûts d’investissement
Outre les coûts à supporter pour la pompe à chaleur et l’installation d’exploitation de la chaleur, les coûts d’investissement sont influencés de manière déterminante par les dépenses d'équipement pour la source de chaleur.
1.3
1.3.1
superficie telle que le chauffage par le sol. D’une manière générale, la température aller nécessaire ne devrait pas atteindre plus
de 55 °C pour permettre la mise en service de pompes à chaleur
basse température. Si des températures aller supérieures sont
nécessaires, il faut installer des pompes à chaleur moyenne et
haute température (Chap. 1.1.3 à la p. 13).
b)
Coûts d’exploitation
Les indices de travail annuels de l’installation de chauffage
par pompe à chaleur auxquels on peut s’attendre, influent
énormément sur les coûts d’exploitation. Ces derniers sont
déterminés essentiellement par le type de pompe à chaleur,
la température moyenne de la source de chaleur et les températures aller nécessaires au chauffage.
REMARQUE
Les indices de travail annuels auxquels on doit s’attendre pour des pompes à chaleur air/eau sont certes inférieurs à ceux des installations dont
la source de chaleur est l’eau et la terre. En revanche, le raccordement de
l’installation source de chaleur est moins coûteux.
Besoin supplémentaire en énergie
Durées de blocage de la société d’électricité
La plupart des sociétés d’électricité proposent, pour les pompes
à chaleur, un accord spécial comportant des tarifs d’électricité
plus avantageux. Pour cela, ces sociétés doivent être en mesure
de désactiver et verrouiller les pompes à chaleur aux moments
où la charge du réseau d’électricité est au plus fort.
Habituellement, les durées de blocage de la société d’électricité
ne dépassent pas 4 heures par jour et sont prises en considération avec un facteur de 1,2.
Pendant les coupures, la pompe à chaleur ne peut assurer le
chauffage de la maison. Il est donc nécessaire de réalimenter la
pompe à chaleur en énergie lorsqu’elle peut redémarrer, ce qui
signifie qu’il faut la dimensionner de manière plus généreuse au
départ.
Les valeurs de besoin en chaleur calculées pour la production de
chauffage et d’eau chaude sanitaire doivent en principe être additionnées. Si la commutation du 2ème générateur de chaleur
n’est pas nécessaire pendant la coupure, le total des valeurs de
besoin doit être multiplié par le facteur (f).
Dimensionnement
14 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Choix et dimensionnement de pompes à chaleur
1.3.3
Base de calcul
I
K
K
GXUpHGHIRQFWLRQQHPHQW
KGXUpHGXWHPSVPRUW
Durée du temps de blocage (totale)
Facteur de dimensionnement
2h
1,1
4h
1,2
6h
1,3
En règle générale et dans le cas de maisons massives, particulièrement lorsque le chauffage s’effectue par le sol, la capacité
de l’accumulateur de chaleur disponible suffit à couvrir les durées de blocage, même prolongées, tout en n’entraînant que de
faibles pertes de confort. Ainsi, la commutation du deuxième générateur de chaleur (par ex. chaudière) n’est plus obligatoire.
L’augmentation de puissance de la pompe à chaleur est cependant nécessaire compte tenu de la nécessité de réchauffer le volume du réservoir.
Tab. 1.2: Facteur de dimensionnement (f) pour la prise en considération des
temps de blocage
1.3.2
Production d’eau chaude sanitaire
Selon les exigences de confort normales, il faut prévoir un besoin
en eau chaude sanitaire de pointe de 80 à -100 litres par personne et par jour à une température de l'eau de 45 °C. Dans ce
cas, la puissance calorifique à considérer est de 0,2 kW par personne.
REMARQUE
être pris en considération en conséquence. Si, en raison de la
longueur des conduites il est impossible de renoncer à une circulation, il convient d’utiliser un circulateur, activé à la demande par
un capteur de débit. Le besoin en chaleur de la conduite de circulation peut être considérable.
REMARQUE
Lors du dimensionnement, il convient de partir d’un nombre potentiel de
personnes maximum et de considérer en plus les habitudes particulières
des utilisateurs (par ex. jacuzzi).
Selon la directive EnEV §12 (4) sur les économies d’énergie, les circulateurs des installations à eau chaude doivent être équipés de dispositifs
automatiques de mise en marche et à l’arrêt.
Il n’est pas nécessaire d’additionner le besoin en énergie pour
l’eau chaude au besoin de chauffage si l’eau chaude sanitaire
est réchauffée à l’aide d'une cartouche chauffante comme prévu
lors de l’étude du projet (par ex. en plein cœur de l’hiver).
La déperdition thermique relative à la surface de la distribution
d’eau potable dépend de la surface utile et du mode et des conditions de la circulation utilisée. Pour une surface utile de 100 à
150 m² et une distribution à l’intérieur de l’enveloppe thermique,
les déperditions de chaleur relatives à la surface conformément
à EnEV s’élèvent à :
Conduites de circulation
Par nature, les conduites de circulation augmentent le besoin de
chaleur de l’installation de production d’eau chaude sanitaire. Le
besoin supplémentaire en chaleur dépend de la longueur des
conduites de circulation et de la qualité de leur isolation ; il doit
1.3.3
„ avec circulation 9,8 [kWh/m2a]
„ sans circulation 4,2 [kWh/m2a]
Réchauffement de l’eau de piscine
Piscine découverte
Le besoin en chaleur nécessaire au réchauffement de l’eau
d’une piscine découverte dépend fortement des habitudes d’utilisation.
Ce besoin peut correspondre, selon l’ordre de grandeur, à celui
d’une maison individuelle et doit, dans de tels cas, être calculé
séparément.
En revanche, si la piscine n’est chauffée qu’occasionnellement
en été (période sans chauffage), il n’est pas toujours nécessaire
de tenir compte du besoin en chaleur ci-dessus.
La détermination approximative du besoin en chaleur dépend de
l’exposition au vent du bassin, de la température du bassin, des
conditions climatiques, de la période d’utilisation et de la présence ou non d’un système de couverture de la surface du bassin.
Température de l’eau
20 °C
24 °C
28 °C
Avec couverture1
100 W/m2
150 W/m2
200 W/m2
Sans couverture
Emplacement protégé
200 W/m2
400 W/m2
600 W/m2
Sans couverture
Emplacement protégé
en partie
300 W/m2
500 W/m2
700 W/m2
Sans couverture
Emplacement non protégé (vent fort)
450 W/m2
800 W/m2
1000 W/m2
1. Les valeurs réduites pour bassins couverts ne sont valables que pour les piscines privées utilisées au maximum 2 h par jour.
Tab. 1.3: Valeurs de référence pour le besoin en chaleur de piscines extérieures utilisées de mai à septembre.
Pour la première chauffe du bassin à une température de plus de
20 °C, il est nécessaire d’avoir une quantité de chaleur d’env.
12 kWh/m3 de contenance du bassin. Des temps de chauffage
de 1 à 3 jours sont nécessaires en fonction de la taille du bassin
et de la puissance calorifique installée.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 15
1.3.4
Choix et dimensionnement de pompes à chaleur
Piscine couverte
Température de l’eau
20 °C
24 °C
28 °C
Température
ambiante
„ Chauffage du bâtiment
Le chauffage du bâtiment s’effectue généralement par radiateurs ou chauffage par le sol et/ou par registres de chauffage dans l’installation de déshumidification / d’aération.
Dans les deux cas, un calcul du besoin en chaleur est nécessaire en fonction de la solution technique utilisée.
23 °C
90 W/m2
165 W/m2
265 W/m2
25 °C
65 W/m2
140 W/m2
240 W/m2
28 °C
W/m2
W/m2
195 W/m2
20
100
Tab. 1.4: Valeurs de référence pour le besoin en chaleur de piscines couvertes
„ Réchauffement de l’eau de piscine
Le besoin en chaleur dépend de la température de l’eau du
bassin, de la différence entre la température de l’eau du
bassin et celle du bâtiment, ainsi que de l’utilisation faite de
la piscine.
Dans le cas de piscines privées munies d’un système de couverture du bassin et dont l’utilisation ne va pas au-delà de 2 heures
par jour, ces puissances peuvent être réduites jusqu’à 50%.
REMARQUE
Lors de l'utilisation d'une pompe à chaleur eau glycolée/eau pour la production d'eau de piscine, la source de chaleur doit être conçue pour le
nombre le plus élevé d'heures d'utilisation totales annuelles.
1.3.4
Détermination de la puissance de la pompe à chaleur
1.3.4.1
Pompe à chaleur air/eau (mode mono-énergétique)
Les pompes à chaleur air/eau fonctionnent la plupart du temps
en mode mono-énergétique. La pompe à chaleur doit donc couvrir complètement le besoin en chaleur qui se fait ressentir à des
températures extérieures atteignant env. -5 °C max. (point de bivalence). Lorsque les températures sont très basses et le besoin
en chaleur élevé, un générateur de chaleur à commande électrique est activé à la demande.
7HPSpUDWXUHH[WpULHXUHHQ>ƒ&@
sent, il en résulte que le nombre de jours où la température extérieure n’excède pas -5 °C est inférieur à 10 par an.
Le dimensionnement de la puissance de la pompe à chaleur influence, notamment dans le cas d’installations mono-énergétiques, le montant des investissements et celui des coûts de
chauffage encourus chaque année. Plus la puissance de la
pompe à chaleur est élevée, plus les investissements de la
pompe à chaleur seront importants, et plus les coûts d’énergie
annuels seront faibles.
L’expérience prouve qu’il faut viser une puissance de pompe à
chaleur rejoignant la courbe caractéristique de chauffe à une
température limite (ou point de bivalence) d’env. -5 °C.
'XUpHHQMRXUV
D'après ce calcul, il apparaît que, dans le cas d’une installation
en mode bivalent parallèle, le 2ème générateur de chaleur (par
ex. cartouche chauffante) participe de 2% au total des coûts,
conformément à la norme DIN 4701 T10.
fig. 1.3:
Courbe caractéristique annuelle : nombre de jours pendant lesquels la température extérieure est inférieure à la valeur indiquée
Exemple suivant Tab. 1.5 à la p. 16
La Fig. 1.3 à la p. 16 représente la courbe caractéristique annuelle de la température extérieure à Essen. Dans le cas pré-
En mode de fonctionnement bivalent parallèle (mono-énergétique) et considérant un point de bivalence de -5 °C, la part de la
pompe à chaleur se monte à env. 98%.
Point de bivalence [°C]
-10
-9
-8
-7
-6
-5
-4
-3
-2
-1
0
1
2
3
4
5
Taux de couverture [-]
en mode biv. parall.
1,00
0,99
0,99
0,99
0,99
0,98
0,97
0,96
0,95
0,93
0,90
0,87
0,83
0,77
0,70
0,61
Taux de couverture [-]
en mode biv. altern.
0,96
0,96
0,95
0,94
0,93
0,91
0,87
0,83
0,78
0,71
0,64
0,55
0,46
0,37
0,28
0,19
Tab. 1.5: Taux de couverture de la pompe à chaleur d’une installation en mode mono-énergétique ou en mode bivalent en fonction du point de bivalence et du mode
de fonctionnement (source : tableau 5.3-4 DIN 4701 P10)
16 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Choix et dimensionnement de pompes à chaleur
1.3.4.2
1.3.4.2
Exemple de calcul pour une pompe à chaleur air/eau
„ Mode de fonctionnement mono-énergétique :
pompe à chaleur avec cartouche chauffante
électrique
„ Système de chauffage avec température aller
maximale de 35 °C
„ Besoin en chaleur du bâtiment à chauffer
9,0 kW
„ Besoin en chaleur supplémentaire pour la
production d’eau chaude sanitaire et, le cas
échéant, le réchauffement d'eau de piscine
1,0 kW
„ (besoin en chaleur du bâtiment +
besoin en chaleur supplémentaire) x facteur
(f) du Tab. 1.2 à la p. 15 (pour 2 h de temps
de blocage par ex.) = (9,0 kW + 1 kW) x 1,1 =
11,0 kW
normalisée de -16 °C et une température ambiante choisie de
+20 °C donne un aperçu de la méthode. Le diagramme montre
les courbes de puissance calorifique de deux pompes à chaleur
pour une température aller de l’eau de chauffage de 35 °C. Les
points d’intersection (température limite et points de bivalence)
du besoin en chaleur du bâtiment, lié à la température extérieure,
et des courbes de puissance calorifique des pompes à chaleur
se situent à env. -5,0 °C pour la PAC 1 et à env. -9 °C pour la
PAC 2. Dans l’exemple choisi, c’est la PAC 1 qui doit être utilisée. Pour que le chauffage puisse être assuré pendant toute
l’année, l’écart entre le besoin en chaleur du bâtiment, lié à la
température extérieure, et la puissance calorifique de la pompe
à chaleur dans le cas d’une température d’entrée de l’air adéquate doit être compensé par un chauffage d’appoint électrique.
Détermination du chauffage d’appoint électrique
Besoin en chaleur global au jour le plus froid
= capacité thermique que doit fournir la pompe
à chaleur en prenant comme base une température extérieure normalisée selon les normes spécifiques à chaque pays.
– Capacité thermique de la pompe à chaleur au jour le plus
froid
= Puissance des cartouches chauffantes
Le dimensionnement de la pompe à chaleur tient compte du besoin en chaleur du bâtiment, lié à la température extérieure (simplifié sous la forme de droite) dans le diagramme de puissance
calorifique, et des courbes de puissance calorifique des pompes
à chaleur. Ici, le besoin en chaleur du bâtiment, lié à la température extérieure, est reporté, en fonction de la température ambiante choisie (température extérieure correspondante point 1),
sur l’abscisse (axe des X) de la capacité thermique calculée
(point 2) dans le cas d’une température extérieure normalisée
selon les normes spécifiques à chaque pays.
Exemple
N:
±
N:
N:
%HVRLQHQ
&DSDFLWp
3XLVVDQFHGHV
WKHUPLTXHGHOD
FDUWRXFKHV
FKDOHXUGHOD
3$&jƒ&
FKDXIIDQWHV
PDLVRQj
ƒ&
Dans l’exemple choisi, la PAC 1 doit être dimensionnée avec
une puissance des cartouches chauffantes de 6,0 kW.
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@ \FRPSULVGpJLYUDJH
3$&
3$&
3XLVVDQFHVXSSOpPHQWDLUHQpFHVVDLUH
3W
%HVRLQHQFKDOHXUGXEkWLPHQWOLpjOD
WHPSpUDWXUHH[WpULHXUH VLPSOLILp
3W
3RLQWGHELYDOHQFH
fig. 1.4:
7HPSpUDWXUHH[WpULHXUHHQ>ƒ&@
Courbes de puissance calorifique de deux pompes à chaleur air/
eau à puissances calorifiques différentes pour des températures
aller de 35 °C et un besoin en chaleur du bâtiment lié à la température extérieure
L’exemple de la Fig. 1.4 à la p. 17 avec un besoin en chaleur
total de la maison de 11,0 kW pour une température extérieure
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 17
1.3.4.3
1.3.4.3
Choix et dimensionnement de pompes à chaleur
Pompe à chaleur eau/eau et eau glycolée/eau (mode monovalent)
Besoin en chaleur global déterminé
= _____kW
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
7\SHGHSRPSHjFKDOHXU
= Capacité thermique de la pompe à chaleur
3$&
pour W10 /W351 ou BO/W351
1. Dans le cas d’installations monovalentes, le calcul doit prendre comme référence la température aller maximale et la température minimale des sources
de chaleur !
&RQGLWLRQV
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHG HDXGHFKDXIIDJH:
REMARQUE
Pour les capacités thermiques effectives des pompes à chaleur eau/eau
et eau glycolée/eau avec leurs températures aller respectives, veuillez
vous reporter aux Informations sur les appareils.
3$&
3$&
Exemple
„ Fonctionnement monovalent pour un système de chauffage avec température aller
maximale de 35 °C.
„ Besoin en chaleur du bâtiment à chauffer
10,6 kW
„ Besoin en chaleur de la maison x facteur f du
Tab. 1.2 à la p. 15 (pour par ex. 6 h de temps
de blocage ; f = 1,3) = besoin en chaleur global fictif.
3$&
3$&
3W
3$&
3$&
Besoin en chaleur global= 10,6 kW x 1,3 =
= 13,8 kW
= Capacité thermique de la pompe à chaleur
La Fig. 1.5 à la p. 18 montre les courbes de puissance calorifique
de pompes à chaleur eau glycolée/eau. Doit être choisie la
pompe à chaleur dont la puissance calorifique se trouve au-dessus du point d’intersection entre le besoin en chaleur global nécessaire et la température de la source de chaleur dont on dispose.
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
fig. 1.5:
Courbes de puissance calorifique de pompes à chaleur eau glycolée/eau à puissances calorifiques différentes pour des températures aller de 35 °C.
Dans le cas d’un besoin en chaleur global de 13,8 kW et d’une
température d’eau glycolée minimale de 0 °C, il faut choisir, pour
une température aller maximale nécessaire de 35 °C, la courbe
de puissance de la PAC 5. Celle-ci fournit une capacité thermique de 14,5 kW, dans les conditions marginales évoquées cidessus.
1.3.4.4
Pompe à chaleur eau/eau et eau glycolée/eau (mode mono-énergétique)
Les installations de pompe à chaleur eau glycolée/eau ou eau/
eau mono-énergétiques peuvent dans certains cas être équipées d’un deuxième générateur de chaleur également électrique, par ex. un réservoir tampon équipé d'une cartouche électrique chauffante. La planification de telles installations doit
uniquement se faire dans des cas exceptionnels lorsque, suite à
des durées de blocage, une très grande poussée de puissance
1.3.4.5
est nécessaire ou lorsque, pour des raisons de gamme de produits, une pompe à chaleur à puissance considérablement plus
élevée par comparaison au besoin en chaleur global doit être
choisie. D’autre part, le mode mono-énergétique est approprié à
la première période de chauffage si le séchage de la construction
doit se faire en automne ou en hiver.
Pompe à chaleur air/eau (mode bivalent)
Dans le cas d’un mode parallèle bivalent (construction ancienne), un 2ème générateur de chaleur (chaudière fuel ou gaz)
épaule la pompe à chaleur à partir du point de bivalence de
< 4 °C.
Il est souvent plus judicieux de prévoir une pompe à chaleur
moins puissante puisque sa part du travail annuel de chauffe ne
s’en trouve qu’à peine altérée. La seule condition est qu’un fonctionnement permanent de l’installation en mode bivalent soit
prévu.
REMARQUE
Dans le cas des systèmes bivalents exploités dans les maisons rénovées, l’expérience prouve que pour les raisons les plus diverses la chaudière fuel ou gaz existante est mise au rebut au bout de quelques années
seulement. L’étude de projet doit donc toujours se faire de manière analogue à celle de l’installation mono-énergétique (point de bivalence env.
-5 °C) et le réservoir tampon doit être intégré sur le circuit de chauffage
aller.
18 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Choix et dimensionnement de pompes à chaleur
1.3.4.6
Pompe à chaleur eau/eau et eau glycolée/eau (mode bivalent)
Dans le cas d’un fonctionnement bivalent des pompes à chaleur
eau/eau et eau glycolée/eau, on a en principe affaire aux mêmes
conditions que celles s’appliquant aux pompes à chaleur air/eau.
En fonction du système de l’installation de la source de chaleur,
1.3.4.7
1.3.4.7
d’autres facteurs de dimensionnement doivent être pris en considération.
Renseignez-vous de préférence auprès de nos spécialistes système de pompes à chaleur.
Séchage de la construction
La construction exige habituellement de grandes quantités d’eau
pour le mortier, les enduits, le plâtre et les papiers peints, eau qui
ne s’évapore que lentement de l’ouvrage. De plus, la pluie peut
considérablement accroître l’humidité du bâtiment. Une humidité
élevée dans tout le corps du bâtiment augmente le besoin en
chaleur de la maison pendant les deux premières périodes de
chauffage.
Le séchage doit être assuré par des appareils spéciaux à fournir
par le client. Dans le cas de puissances calorifiques de la pompe
à chaleur mesurées trop justes et d’un séchage de construction
pendant l’automne ou l’hiver, il est donc recommandé, notamment pour les pompes à chaleur eau glycolée/eau, d’installer une
www.dimplex.de
cartouche électrique chauffante supplémentaire afin de compenser l’élévation du besoin de chaleur. Celle-ci doit uniquement
être activée pendant la première période de chauffage sur les
pompes à chaleur eau glycolée/eau en fonction de la température aller de l’eau glycolée (env. 0 °C) ou en cas de température
limite (0 °C à 5 °C).
REMARQUE
Dans le cas de pompes à chaleur eau glycolée/eau, l’augmentation de la
durée de fonctionnement du compresseur peut entraîner un refroidissement de la source de chaleur et de ce fait, une mise à l’arrêt de sécurité
de la pompe à chaleur.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 19
2
Pompe à chaleur air/eau
2
Pompe à chaleur air/eau
2.1
Source de chaleur Air
Domaine d’utilisation de la pompe à chaleur air/eau
-25 °C... + 35 °C
Disponibilité de la source de chaleur Air extérieur
„ illimitée
Possibilités d’utilisation
„ mode mono-énergétique
„ mode bivalent parallèle (ou partiellement parallèle)
„ mode bivalent alternatif
„ mode bivalent régénératif
Réservoir tampon
L’intégration de la pompe à chaleur air/eau requiert un réservoir
tampon en série pour garantir le dégivrage de l’évaporateur
(échangeur thermique à lamelles) par inversement du circuit hydraulique. De plus, le montage d’un réservoir tampon en série
prolonge la durée de fonctionnement de la pompe à chaleur si la
demande en chaleur est peu importante (voir Chap. 8.5 à la
p. 239).
Écoulement des condensats
L’eau de condensation se formant en cours de fonctionnement
doit être évacuée sans risque de gel. Pour garantir un écoulement irréprochable, la pompe à chaleur doit se trouver à l’horizontale. La conduite d’évacuation de l’eau de condensation doit
2.2
avoir un diamètre d’au moins 50 mm et déboucher dans la canalisation des eaux usées, pour être sûr d’évacuer également des
quantités d’eau plus importantes. Le dégivrage a lieu jusqu’à 16
fois par jour ; chaque dégivrage donne à chaque fois jusqu’à 3 litres d’eau de condensation.
ATTENTION !
Si les condensats sont dirigés dans des bassins de décantation, un
siphon est à prévoir afin de protéger l’évaporateur contre les vapeurs
corrosives.
Recommandations lors de la mise en place
La pompe à chaleur air/eau devrait de préférence être installée à
l'extérieur. Comme elle requiert peu de fondations et qu’elle évite
l’utilisation de systèmes d’aération, cette forme de mise en place
est efficace et financièrement avantageuse. Pour l'installation,
respecter les prescriptions du code de construction en vigueur
localement. Si une implantation à l’extérieur n’est pas possible, il
faut prendre en compte que, dans les pièces dont l’air est très
humide, il peut se former de la condensation sur la pompe à chaleur, les conduites d’air et spécialement au niveau des percées
murales.
ATTENTION !
L’air aspiré ne doit pas être chargé d’ammoniac. L’exploitation de l’air
provenant d’étables n’est donc pas autorisée.
Pompe à chaleur air/eau pour installation à l'extérieur
Investissements pour une installation à l’extérieur
„ Fondations résistantes au gel
„ Pose dans le sol de conduites de chauffage isolées thermiquement pour les circuits aller et retour
„ Pose dans le sol de lignes électriques de connexion et de
charge
„ Passages muraux pour conduites de raccordement
„ Écoulement des condensats (sans risque de gel)
„ Le cas échéant, respecter le code de construction en vigueur localement
fig. 2.1:
Installation
Les pompes à chaleur pour installation à l'extérieur sont équipées de tôles revêtues d'une peinture spéciale, par conséquent
résistantes aux intempéries.
D'une manière générale, l'appareil doit toujours être installé sur
une surface plane et horizontale. En guise de fondations, des
dalles de ciment ou des plaques de fondations protégées du gel
feront l'affaire. Le châssis doit adhérer au sol et être étanche sur
tout son pourtour afin de garantir une insonorisation correcte et
d’empêcher un refroidissement des pièces d’amenée d’eau. Si
ce n’est pas le cas, il faut éventuellement colmater les rainures
avec du matériel isolant résistant aux intempéries.
REMARQUE
En cas d'installation près d'un mur, le débit d'air peut causer d'importants
dépôts dans les canaux d'aspiration et d'évacuation d'air. L'air froid extérieur doit être évacué de manière à ne pas augmenter les pertes de chaleur dans les pièces chauffées attenantes.
Exemple de plan des fondations d’une pompe à chaleur avec 4 plaques pour bordures de pelouse et 4 dalles de ciment
Écartements minimaux
Les travaux d'entretien doivent pouvoir être effectués sans problème. Ce qui est tout à fait possible en observant un écartement
de 1,2 m entre l’appareil et les murs.
Mesures d’insonorisation
Il est possible de réduire au minimum les émissions sonores en
éliminant, dans un périmètre de 3 à 5 mètres côté évacuation de
l’air, les surfaces rigides (façade par ex.) pour éviter toute réflexion du bruit.
Les fondations peuvent également être recouvertes jusqu’à hauteur des panneaux latéraux d’habillage avec des matériaux absorbant les sons (paillis d’écorces par ex.).
20 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.2.2
Les émissions sonores dépendent du niveau respectif de bruit de
la pompe à chaleur et des conditions d’installation. Au « Chap. 5
à la p. 191 », les rapports des facteurs d’influence sur les émissions sonores, la propagation du bruit et les immissions sonores
sont expliqués plus en détails.
Recyclage d'air
L'installation de la pompe à chaleur doit être réalisée de telle
sorte que l'air refroidi par extraction de chaleur puisse s'évacuer
librement. Dans le cas d’une installation à proximité d’une paroi,
l’air évacué ne doit pas être dirigé vers le mur.
Une installation dans des cavités ou des cours intérieures n’est
pas autorisée, car l’air refroidi s’accumule au sol et est à nouveau aspiré par la pompe à chaleur en cas de service de longue
durée.
fig. 2.2:
Écartements minimaux recommandés pour travaux d’entretien
REMARQUE
Les écartements minimaux recommandés pour les travaux d'entretien
sont indiqués dans les instructions de montage correspondantes.
2.2.1
Raccordement côté chauffage
Le raccordement au chauffage de la maison doit être effectué au
moyen de deux tuyaux isolés thermiquement. Des câbles de raccordement eau de chauffage préconfectionnés, composés de
deux tuyaux flexibles pour les circuits aller et retour, d'un fourreau avec isolation intégrée en mousse PE, et d'un coude de 90°
préconfectionné sont recommandés pour le raccordement simple et rapide à la pompe à chaleur.
Les branchements de la pompe à chaleur sont sortis du bas de
l’appareil. L'emplacement des conduites de chauffage et de
l'écoulement des condensats est indiqué sur les plans de fondations respectifs (voir schémas d’encombrement au Chap. 2.8 à la
p. 45).
Le fourreau est enterré à l'abri du gel et amené à la chaufferie
par une percée murale.
Afin de faciliter le montage, il est recommandé, lors de l’utilisation de
conduites de chauffage urbain isolées thermiquement, de les faire aboutir au châssis de la pompe à chaleur et de réaliser le raccordement via des
tuyaux flexibles.
REMARQUE
Adapter la profondeur de pose des tuyaux à l'utilisation faite du terrain !
Il est recommandé d'enterrer les tuyaux à 80cm de la surface (protection
contre le gel). Garantir la charge maximale d'utilisation SWL 60 pour les
lieux souvent sillonnés par des voitures.
L'alimentation électrique (lignes de commande et de charge) est
posée dans un ou deux tuyaux de protection séparés (par ex.
tuyau KG, diamètre minimum DN 70).
Le passage dans le bâtiment s'effectue au moyen d'une isolation
et d'un fourreau. L'étanchéité du bâtiment est obtenue par des
moyens adaptés à la conduite de raccordement eau de
chauffage :
„ un passage direct dans la partie sèche
„ un embout d'étanchéité contre l'eau non refoulante
(DIN 18337)
„ une bride d'étanchéité contre l'eau refoulante (DIN 18336)
REMARQUE
La distance entre le bâtiment et la pompe à chaleur a une influence sur la
perte de pression et les pertes thermiques des conduites de raccordement et doit être prise en compte pour le dimensionnement du circulateur
et des épaisseurs d’isolant. Des longueurs de câbles de plus de 30m ne
peuvent être acceptées !
2.2.2
REMARQUE
REMARQUE
Pour les murs maçonnés, assurer l'étanchéité du passage dans la maison
contre la pénétration d'eau avec un enduit protecteur bitumineux. Pour
l'étanchéité contre l'eau refoulante, stabiliser le passage (bride) avec un
tube protecteur.
Passage mural
Passage direct dans la zone sèche
&ROPDWHUODIHQWHDYHFDXPRLQVFP
GHPRXVVHSRXUSXLWV
eWDQFKpLWpH[WpULHXUHjUpDOLVHU
SDUOHFOLHQW 0DoRQQHULH RXGHPRUWLHUH[SDQVLEOH
RXEpWR
H[WpULHXU
Passage indirect au moyen d'un embout
d'étanchéité contre l'eau non refoulante
eWDQFKpLWpH[WpULHXUH
jUpDOLVHUSDUOHFOLHQW
LQWpULHXU
H[WpULHXU
fig. 2.3:
Croquis du passage mural direct
LQWpULHXU
*DLQHWKHUPRUpWUDFWDEOH
0'0
fig. 2.4:
www.dimplex.de
&ROPDWHUODIHQWHDYHFDXPRLQVFP
GHPRXVVHSRXUSXLWV
RXGHPRUWLHUH[SDQVLEOH
Croquis du passage mural, eau non refoulante
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 21
2.2.2
Pompe à chaleur air/eau
Bride contre l'eau refoulante
Raccordements électriques et hydrauliques en cas
de pose souterraine
LQWpULHXU
H[WpULHXU
eFDUW
PD[ƒ
0')
7UDYHUVpHPXUDOH
fig. 2.5:
Croquis du passage mural, eau refoulante
Prévoir un dispositif de vidange et de remplissage dans le bâtiment, en aval de l'arrivée des raccords d'eau de chauffage (à
env. 0,8 m de profondeur) pour les circuits aller et retour d'eau
de chauffage. Pour les bâtiments situés au niveau du sol, prévoir
un puits isolé thermiquement ou permettre une vidange avec de
l'air comprimé.
7HUUDLQ2.
5HFRXYUHPHQW
UHFRPPDQGp
PLQFP
FP SRXU
&08FP
5XEDQGHEDOLVDJH
FPVXUOHIRXUUHDX
6DEOHJUDQXODWLRQj
5HPSOLUGHFP
GHVDEOHWRXWDXWRXU
GXIRXUUHDX
1)
Câble de courant de charge pompe à chaleur
9)
2)
Unité de commande régulation de la pompe à chaleur
3)
Gestionnaire de pompe à chaleur WPM EconPlus
10) Passages muraux pour conduites de raccordement eau de
chauffage
Passages muraux pour câbles électriques de raccordement
4)
Ligne de commande régulation/pompe à chaleur 24V
5)
Ligne de commande régulation/pompe à chaleur 230V
11) Tuyau KG (minimum DN 70) pour raccordements électriques de la régulation/de la pompe à chaleur
6)
Ligne d'alimentation électrique (230V) pour le gestionnaire
de pompe à chaleur
12) Écoulement des condensats
13) Écoulement de l'eau de pluie/drainage
7)
Dispositif d'arrêt et de vidange
8)
Conduite de raccordement eau de chauffage
14) Fondations de la pompe à chaleur (respecter les différents
plans de fondations de la pompe à chaleur)
Diagramme flux volumique-perte de pression pour conduite de raccordement eau de chauffage HVL
[
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
[
)OX[YROXPLTXHHQP K
fig. 2.6:
Perte de pression de la conduite de raccordement eau de chauffage en fonction du flux volumique avec eau de chauffage comme agent caloporteur (rugosité du tuyau 0,007 mm)
22 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.3.1
REMARQUE
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
$OLPHQWDWLRQHQFRXUDQWpOHFWULTXH
93(+]
/LJQHGHFRPPDQGH
6RUWLHG HDX
(QWUpHG HDX
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
%RvWHGHFRPPDQGH
fig. 2.7:
Exemple d'emplacement des conduites d'alimentation
Le raccordement hydraulique des pompes à chaleur air/eau haute performance de la gamme TU peut être sorti soit par l'arrière ou par le côté (accessoire spécial nécessaire). Dans le cas d'une installation de la pompe à
chaleur près d'un mur, il est possible d'introduire en surface la conduite
de raccordement eau de chauffage dans le bâtiment.
Écoulement des condensats
Dans le cas d'une installation à l'extérieur, les condensats peuvent être refoulés dans les conduites d'égouts pluviaux. La conduite d’évacuation de l’eau de condensation (diamètre minimal
de 50 mm) doit être amenée vers le bas, de préférence à la verticale, et être posée seulement en dessous de la limite de gel.
Veiller à ce que la pente soit suffisante pour permettre l’écoulement.
Protection antigel
Si besoin est, le circulateur de chauffage est automatiquement
activé par le biais d'une sonde antigel du circuit aller intégrée à
l’appareil, et empêche ainsi la pompe à chaleur de geler lors
d’une période d’arrêt (Chap. 8.2 à la p. 233).
2.3
Pompe à chaleur air/eau pour installation à l'intérieur
Investissements pour une installation à l’intérieur
„ Canalisation de l’air (par ex. conduites)
„ Percées murales
„ Écoulement des condensats
Généralités
Une pompe à chaleur air/eau ne devrait pas être installée dans
une pièce de vie d'un bâtiment. En cas extrême, c’est de l'air extérieur froid à -25° °C qui passe au travers de la pompe à chaleur. Dans les pièces à forte humidité de l’air (par ex. les celliers),
cet air froid peut se traduire par la formation de condensation, au
niveau des percées murales et des raccords aux conduites d’air,
et par conséquent causer des dommages dans la construction à
long terme. Pour une humidité ambiante de l’air supérieure à
50% et une température extérieure inférieure à 0°C, de la condensation n’est pas à exclure malgré une bonne isolation thermique. Pour cette raison, une pièce non chauffée telle que cave,
remise ou garage est plus appropriée.
Si la pompe à chaleur est installée à l’étage, il faut contrôler la résistance au poids du plancher. Une installation sur un plancher
en bois ne peut être acceptée.
REMARQUE
Si la pompe à chaleur est installée au-dessus de pièces habitées, des mesures de découplage des bruits de structure sont à prendre par le client.
Canalisation de l’air
Pour obtenir un fonctionnement efficace et sans incidents, une
pompe à chaleur air/eau installée à l’intérieur doit avoir un débit
d’air suffisant. Celui-ci se détermine tout d’abord en fonction de
la capacité thermique et se situe entre 2500 et 9000m3/h (voir
Chap. 2.8 à la p. 45). Il faut respecter les dimensions minimum
requises pour les conduites d’air.
Un écoulement sans heurts de l’air au travers de la pompe à chaleur (depuis l’aspiration jusqu’à l’échappement) doit être garanti
et l’installation réalisée de manière à éviter toute résistance d’air
inutile (Chap. 2.3 à la p. 23).
REMARQUE
Pour répondre aux exigences strictes en matière d’isolation acoustique,
l’évacuation de l’air doit être réalisée par un coude à 90° ou une installation à l’extérieur (Chap. 2.5 à la p. 32) doit être choisie.
2.3.1
Conditions du lieu d’implantation
Ventilation
La pièce où se trouve la pompe à chaleur doit être si possible
aérée avec de l’air provenant de l’extérieur afin de maintenir à
bas niveau l’humidité de l’air relative et d’éviter la formation de
condensation. Cette condensation peut se former sur les éléments froids notamment lors du séchage de la construction et
lors de la mise en service.
ATTENTION !
La pompe à chaleur ne doit pas fonctionner sans canalisation de l’air, en
raison du risque lié aux pièces en rotation (ventilateur).
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 23
2.3.2
Pompe à chaleur air/eau
2.3.2
Aspiration ou évacuation d’air par les sauts de loup
Si les traversées murales des conduites d’air côté aspiration ou
côté évacuation se situent en dessous du niveau du sol, il est recommandé de prévoir une circulation d’air par des sauts de loup
en plastique propices à l’écoulement. Dans le cas de sauts de
loup en béton, il faut utiliser une tôle de dérivation d'air. Le saut
de loup doit être recouvert, côté évacuation de l’air, d’un habillage absorbant les sons. Des plaques de fibres minérales résistantes aux intempéries, d’une densité d’env. 70 kg/m³, ou des
mousses à cellules ouvertes (résine de mélamine par ex.) conviennent parfaitement.
REMARQUE
Les dimensions minimum des conduites d'air sont indiquées dans les Informations sur les appareils.
HQY
„ Dimensions minimales des sauts de loup de 1000 x 400 à
1000 x 650 mm
„ Étanchement du passage entre le saut de loup et la percée
murale (voir Chap. 2.3.4 à la p. 24)
„ Recouvrement avec grille (sécurité antivol)
„ Prévoir un écoulement des condensats
„ En guise de protection contre les petits animaux et les
feuilles mortes, un grillage supplémentaire (maille > 0,8 cm)
doit être rajouté.
fig. 2.8:
2.3.3
Dimensions minimum du saut de loup
Grille de protection contre la pluie pour pompe à chaleur
Une grille de protection contre la pluie sert, dans le cas de percées murales au-dessus du niveau du sol, de couverture optique
et à protéger les conduites d’air contre les intempéries. Elle est
fixée sur le mur, à l’extérieur, et est utilisable indépendamment
du type de canalisation de l’air. La grille de protection contre la
pluie spécialement conçue pour les pompes à chaleur (accessoires spéciaux) permet une perte de charge beaucoup moins importante que les grilles de protection contre les intempéries que
l’on trouve habituellement dans le commerce. On peut la poser
aussi bien côté aspiration d’air que côté évacuation d’air.
En guise de protection contre les petits animaux et les feuilles
mortes, un grillage devrait être placé entre le mur et la grille de
protection contre la pluie. La section libre de la grille doit représenter 80% au minimum (ouverture de maille > 0,8cm). Si nécessaire, le client doit prévoir une sécurité antivol.
Rep.
dénomination
500-700
800
1
Grille de protection
1 unité
1 unité
2
Cheville 6 x 30
4 unités
6 unités
3
Vis 5 x 70
4 unités
6 unités
Grille de protection contre la pluie pour pompe à chaleur
Isolation des percées murales
Les percées murales nécessaires sont à réaliser par le client.
Elles doivent être obligatoirement revêtues côté intérieur d'une
isolation afin d'empêcher tout refroidissement ou humidité du
mur. À titre d’exemple, une isolation avec de la mousse PU rigide
(épaisseur d'isolant de 25 mm) est représentée à la Fig. 2.10 à la
p. 24. Le passage entre l'isolation murale et les boîtiers de raccordement au mur doit obligatoirement être étanche à l'air. Par
très mauvais temps (par ex. pluie battante), l'eau qui s’introduit
doit être évacuée vers l'extérieur par une pente.
0XU
HQY
2.3.4
fig. 2.9:
0RXVVHULJLGH385
5DFFRUGSRXUEUDQFKHPHQWjO pJRXW
REMARQUE
Pour empêcher l'humidification de la maçonnerie et la formation de moisissure, effectuer une isolation thermique continue de la canalisation de
l'air jusqu'au rebord extérieur de l'enveloppe du bâtiment.
fig. 2.10: Exemple de réalisation de percée murale
24 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.3.5
2.3.5
Pompe à chaleur air/eau version compacte (installation à l'intérieur)
Pour la pompe à chaleur air/eau en version compacte, les composants nécessaires au raccordement direct d’un circuit de
chauffage non-mélangé sont incorporés ainsi que ceux de la
source de chaleur.
„ Gestionnaire de pompe à chaleur
Circulation d’air via une installation en coin ou le
long d’un mur
„ Soupape différentielle et module de sécurité
La pompe à chaleur permet une installation en coin sans conduites supplémentaires. Si la pompe est raccordée à une conduite
d’air côté évacuation, une installation le long du mur est également possible.
„ Chauffage électrique supplémentaire - 2 kW
„ Vase d’expansion (24 litres, 1,0 bar de pression d’alimentation)
„ Circulateur de chauffage
„ Réservoir tampon
La base doit être posée sur une surface plane, lisse et horizontale. La pompe à chaleur doit être installée de telle façon que les
travaux d’entretien puissent être effectués sans problèmes, ce
qui est le cas si on observe respectivement un écartement d’un
mètre devant la pompe à chaleur et à gauche de celle-ci.
La bouche d’aspiration d’air de l’appareil est conçue pour un raccordement direct à la percée murale. Pour cela, l’appareil doit
être accoté au mur par légère pression, après avoir collé le joint
circulaire autocollant livré avec l’appareil. La percée murale doit
être obligatoirement revêtue, côté intérieur, d’une isolation (voir
Fig. 2.11 à la p. 25) afin d’empêcher que le mur refroidisse voire
s’humidifie complètement. (par ex. plaques de mousse rigide
PU)
Le côté évacuation d’air peut être appliqué au choix directement
sur la percée murale ou sur un conduit en béton fibres de verre,
vendu en tant qu’accessoire (voir Fig. 2.11 à la p. 25 et Fig. 2.12
à la p. 25).
Pour la canalisation de l’air sur les pompes à chaleur air/eau,
version compacte, les composants suivants sont nécessaires :
„ grille de protection contre la pluie RSG 500
„ conduites d’air (LKL, LKB, LKK 500)
„ embout d’étanchéité DMK 500
En cas d’utilisation de conduits d’air en béton renforcé de fibres
de verre, livrables en tant qu’accessoires, veuillez tenir compte
des indications du Chap. 2.3.5 à la p. 25.
Appareil de base
1)
Évaporateur
7)
Boîtier électrique
2)
Ventilateur
8)
Sécheur de filtre
3)
Condenseur
9)
Voyant
4)
Compresseur
10) Réservoir tampon
5)
Circulateur de chauffage
11) Détendeur
6)
Vase d’expansion 24 l
12) Soupape différentielle
La pompe à chaleur contient déjà les modules suivants, importants pour le circuit de chauffage :
Exemples de montage
$XGHVVRXVGXQLYHDXGXVRO
(QGHVVRXVGXQLYHDXGHODWHUUH
6DXWGHORXS
6DXWGHORXS
*ULOOHGHSURWHFWLRQFRQWUHODSOXLH
3LqFHG DMXVWHPHQW
3LqFHG¶DMXVWHPHQW
$FFHVVRLUHV
UpGXFWLEOH
$XGHVVXVGXQLYHDXGXVRO
H[WHQVLEOH
ORQJXHXUG DMXVWHPHQW
*ULOOHGHSURWHFWLRQFRQWUHODSOXLH
9XHGHIDFH
'LUHFWLRQGHO¶DLU
$XGHVVXVGXQLYHDX
GHODWHUUH
DFFHVVRLUH
/RQJXHXUG DMXVWHPHQW
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
eFRXOHPHQWGHV
FRQGHQVDWV
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
&{WpGHFRPPDQGH
3LqFHG DMXVWHPHQW
UpGXFWLEOH
0DQFKHWWHG pWDQFKpLILFDWLRQ
$FFHVVRLUHV
3LqFHG¶DMXVWHPHQW
H[WHQVLEOH
fig. 2.11: Installation en coin de type 500 avec percées murales isolées par le
client. L’isolation peut aussi se faire à l’aide d’un raccord (à la conduite) (voir Fig. 2.11.13.1 à la p. 89).
www.dimplex.de
fig. 2.12: Installation murale de type 500 avec conduit d’air en béton renforcé
de fibres de verre
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 25
2.3.6
2.3.6
Pompe à chaleur air/eau
Kit de flexibles pour conduites d’air sur pompes à chaleur air/eau (installation à
l'intérieur)
Pour la canalisation de l’air des pompes à chaleur LI 11TE et
LI 16TE, des tuyaux flexibles sont proposés en accessoires. Le
kit de flexibles pour conduites d’air convient aux pièces à basse
température et dont l’humidité de l’air est faible. Il se compose
d’un flexible d’air de 5 m, avec isolation thermique et sonore, qui
peut être partagé, selon la convenance, entre la partie aspiration
et la partie évacuation d’air. L’admission et l’évacuation d’air
peuvent être dirigées au travers d’un saut de loup ou d’une grille
de protection contre la pluie. Le matériel de montage pour le raccordement à la pompe à chaleur et à la percée murale à isoler
par le client est fourni.
L’avantage des flexibles d’air est de pouvoir adapter l’installation
sur place selon chaque cas de figure, les différences de hauteurs
et de longueurs pouvant être ainsi facilement et rapidement compensées. De plus, les flexibles d’air font un rempart au bruit et à
la chaleur et empêchent un refroidissement de la pièce où est
installée la pompe à chaleur. Des grilles sur les tubulures de raccordement mural empêchent l’intrusion de petits animaux ou de
feuilles mortes qui salissent les canalisations.
REMARQUE
Il faut contrôler le débit d’air minimum si les circuits d’aspiration et d’évacuation d’air sont équipés de plus d’un coude à 90°.
Dimensions en
mm
DN 500
DN 630
652
A
560
B
585
670
C (Ø)
495
625
D
100
100
Tab. 2.1: Dimensions des flexibles du kit pour conduite d’air
Fournitures
1)
Tubulures de raccordement à la
pompe à chaleur
2)
Boulon hexagonal
3)
Collier de serrage
4)
Boulon hexagonal
5)
Bande perforée
6)
Clou chevillé
7)
Flexible d’assemblage
Épaisseur d’isolant 25 mm
8)
Vis
9)
Tubulures de raccordement au mur
10) Cheville
Rayon de courbure minimale LUS 11 :
300 mm
Rayon de courbure minimale LUS 16 :
400 mm
Place nécessaire pour un coude à 90° :
env. 1 m
fig. 2.13: Kit de flexibles pour conduite d’air
2.3.7
Conduites d’air en béton renforcé de fibres de verre pour pompes à chaleur air/
eau (installation à l'intérieur)
Les conduites d’air en béton léger-fibre de verre, proposés
comme accessoires, sont résistants à l’humidité et ouverts à la
diffusion. Elles sont proposées dans les diamètres correspondants, suivant le cas, soit pour réaliser un coude de 90°, soit pour
obtenir des conduites plus longues de 625 mm ou 1250 mm.
L’isolation intérieure faite de laine minérale et de laine de verre
en plaques permet d’éviter la formation d’eau de condensation et
de réduire de façon importante la diffusion du bruit. Les extrémités sont entourées d’un cadre en tôle d’acier galvanisé.
Les conduites peuvent être peintes si besoin avec de la peinture
au latex disponible dans le commerce.
De petits dommages sur l’enveloppe extérieure n’ont aucune
conséquence sur le bon fonctionnement de l’installation et peuvent être réparés avec du plâtre vendu dans le commerce.
26 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
2.3.7
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
%DQGHVLVRODQWHV
PD[
eFRXOHPHQWG HDX
3LHGVHQY
%DQGHLVRODQWHHQY
$
&{WpGHFRPPDQGH
+DXWHXUGHO DSSDUHLO+
%
6HQV
G pFRXOHPHQWDLU
+DXWHXUGHODSLqFHPLQ&
Pompe à chaleur air/eau
5pVHUYRLUWDPSRQ
fig. 2.14: Pompes à chaleur air/eau avec conduites d’air en béton renforcé de
fibres de verre et réservoir tampon, monté en dessous de la pompe
fig. 2.15: Écartements minimaux à respecter lors de la mise en place des
pompes à chaleur air/eau à installation à l’intérieur
Montage en cas d’installation standard
Ajustage des longueurs de conduites
Si votre choix se porte sur une installation standard (voir
Chap. 2.4.1 à la p. 28), les conduites peuvent être montées sans
être remaniées.
Les conduites d’air existantes peuvent être raccourcies ou ajustées sur le chantier en utilisant le kit d’usinage disponible comme
accessoire. Les arêtes de coupe formées sont enduites avec une
masse collante appropriée (silicone par ex.) et cerclées à l’aide
d’un profilé en U en acier galvanisé.
Lors du positionnement des conduites, il faut respecter les distances minimales exigées entre la pompe à chaleur et le mur
(voir Fig. 2.15 à la p. 27).
Les conduites d’air et les coudes sont scellés dans les ouvertures murales avec de la colle de maçonnerie, conformément au
plan d’encombrement. Les conduites sont soutenues par un support adéquat soit monté au sol, soit suspendu au plafond à l’aide
de tiges filetées.
REMARQUE
Les conduites d’air ne sont pas vissées directement sur la pompe à chaleur afin d’assurer le découplage des bruits de structure.
Entre la pompe à chaleur et la conduite, il faut laisser un espace
d’env. 2cm pour pouvoir démonter ultérieurement la pompe à
chaleur sans difficulté. L’embout d’étanchéité, disponible en tant
qu’accessoire, permet de rendre étanche la pompe à chaleur
(voir Fig. 2.16 à la p. 27).
Raccordement bout à bout de deux sections de
conduite
Pour relier les sections de conduite entre elles, celles-ci sont
équipées d’un cadre métallique enfichable Le raccordement via
ce cadre enfichable permet d’éviter les turbulences atmosphériques et ainsi les pertes de charge.
Lors de la détermination du point de coupure, il faut faire attention au fait qu’une conduite droite ne possède de languette d’emboîtement nécessaire au raccordement qu’à une seule extrémité.
On peut sectionner les conduites avec des outils à bois que l’on
trouve dans le commerce, comme par ex. une scie circulaire ou
une scie sauteuse. Les outils pour travailler les métaux durs ou
les outils diamantés sont recommandés.
Embout d’étanchéité
Cet embout assure l’étanchéité du raccordement des conduites
d’air en béton léger renforcé de fibre de verre à la pompe à chaleur. Les conduites d’air elles-mêmes ne sont pas vissées directement sur la pompe à chaleur. Lorsque l’installation est prête à
fonctionner, seul le joint d’étanchéité en caoutchouc est en contact avec la pompe à chaleur. De cette manière, il est possible
d’une part de monter et de démonter la pompe à chaleur facilement et, d’autre part, d’obtenir un découplage des bruits de
structure de bonne qualité.
L’étanchéité des pièces raccordées est obtenue grâce à un
caoutchouc spongieux vendu dans le commerce et collé entre
les cadres métalliques respectifs, ou au moyen d’un joint en silicone.
fig. 2.16: Embout d’étanchéité pour conduites d’air
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 27
2.4
Pompe à chaleur air/eau
2.4
Conception de la canalisation de l'air avec conduites en béton renforcé
de fibres de verre
La conception du circuit de canalisation de l’air (aspiration et
évacuation de l’air) doit tenir compte de la perte de charge maximale (compression max.) de chacun des composants. Celle-ci
ne doit pas dépasser la valeur indiquée dans les Informations sur
les appareils (voir Chap. 2.8 à la p. 45). Des diamètres trop petits
ou des déflexions d’air trop importantes (par ex. grille de protection contre les intempéries) ont pour résultat des pertes de
charge élevées non autorisées et conduisent à un fonctionnement inefficace ou sensible aux pannes.
Composants du circuit de
canalisation de l’air
Perte de
pression
Conduite d’air droite
1 Pa/m
Conduite d’air avec coude
7 Pa
Grille de protection contre la pluie
5 Pa
Saut de loup aspiration
5 Pa
Saut de loup évacuation
7-10 Pa
La perte de pression totale – résultat de la somme des pertes de
pression individuelles entre l’aspiration et l’évacuation – ne doit
pas dépasser la valeur indiquée dans les Informations sur les appareils (voir Chap. 2.8 à la p. 45). Il faut prendre en compte entre
autres les grilles, les sauts de loup, les coudes et les conduites
ou flexibles d’air.
ATTENTION !
En cas de divergence par rapport aux raccordements standard ou dans le
cas d’une utilisation de composants de canalisation de l’air de fourniture
autre que Dimplex, il convient de contrôler le débit d’air minimum.
Choix des composants du circuit de canalisation
de l’air
Les composants suivants du circuit de canalisation de l’air sont
disponibles dans quatre tailles différentes, en fonction des différents niveaux de puissance :
Tab. 2.2: Valeurs indicatives pour les accessoires du circuit de canalisation
de l’air
„ Grille de protection contre la pluie
„ Conduites d’air (conduite droite / coude)
„ Embouts d’étanchéité
REMARQUE
Pour rester dans la tranche maximale autorisée de perte de pression, la
canalisation côté pièce ne doit pas avoir plus de deux coudes à 90°.
Dans les cas de mise en place standard que nous montrons, les
composants du circuit de canalisation d’air fournis comme accessoires spéciaux restent en-dessous des compressions autorisées (voir Chap. 2.4.1 à la p. 28). Il n'est donc pas obligatoire
de contrôler la perte totale de charge. L’air aspiré et l’air évacué
peuvent passer au choix par un saut de loup ou par une traversée murale munie d’une grille de protection contre la pluie.
Composants du circuit de
canalisation de l’air
LIK 8ME / LIK 8TE / LI 9TE
Type 500
LI 11ME / LI 11TE
Type 600
LI 16TE / LI 20TE
Type 700
LI 24TE / LI 28TE
Type 800
LIH 22TE / LIH 26TE
Type 800
LI 40AS
Type 900
Tab. 2.3: Classement des composants du circuit de canalisation de l’air
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
%DQGHVLVRODQWHV
PD[
eFRXOHPHQWG HDX
fig. 2.17: Vue de face 600-800
3LHGVHQY
%DQGHLVRODQWHHQY
$
&{WpGHFRPPDQGH
+DXWHXUGHO DSSDUHLO+
6HQV
G pFRXOHPHQWDLU
+DXWHXUGHODSLqFHPLQ&
Dimensions des passages muraux en cas d'utilisation de conduites en béton
renforcé de fibres de verre
%
2.4.1
Type d’appareil
5pVHUYRLUWDPSRQ
fig. 2.18: Vue de face 900
28 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.4.2
Réservoir tampon, monté en dessous de la pompe
Pour les pompes à chaleur mises en place à l’intérieur LI 11TE,
LI 16TE et LI 20TE, c’est le réservoir tampon de 140 litres monté
en dessous de la pompe qui entre en ligne de compte. En effet,
la hauteur totale de la pompe à chaleur augmente tellement que
les conduites d’air peuvent être installées directement sous le
plafond.
A (en mm)
avec réserv.
tamp.
A (en mm)
sans réserv.
tamp.
LIK 8ME / LIK 8TE
–
1328
LI 9TE
–
678
LI 11ME / LI 11TE
1282
672
700
LI 16TE / LI 20TE
1340
800
LI 24TE - LI 28TE /
LIH 22TE - LIH 26TE
900
LI 40AS
Type
Pompe à chaleur
500
500
600
C (en mm)
H (en mm)
avec réserv.
tamp.
H (en mm)
sans réserv.
tamp.
550
2100
–
1911
550
2100
–
1261
650
2200
1981
1371
730
745
2400
2191
1581
–
762
820
2000
–
1721
–
955
1320
2400
–
2110
L (en mm)
Tab. 2.4: Tableau des dimensions - Vue de face 600-800 (LIK 8TE / LI 9TE voir Chap. 2.3.5 à la p. 25)
Les dimensions d’implantation d’une pompe à chaleur et l’emplacement des percées murales sont définis comme suit.
1. Étape :
2.4.2
Détermination du type nécessaire de composants
du circuit de canalisation de l’air en fonction de la
pompe à chaleur air/eau à installer, d’après le
Tab. 2.3 à la p. 28.
2. Étape :
Choix du type de mise en place nécessaire.
3. Étape :
Valeurs requises extraites des tableaux de dimensions conformément aux types correspondants de
mise en place.
Installation en coin
*ULOOHGHSURWHFWLRQFRQWUHODSOXLH
$FFHVVRLUHV
$XGHVVRXVGXQLYHDXGXVRO
%
(
'
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
%
6DXWGHORXS
$XGHVVRXVGXQLYHDXGXVRO
DXPRLQV
PLQ
6HQV
G pFRXOHPHQWDLU
&{WpGHFRPPDQGH
0DQFKHWWHG pWDQFKpLILFDWLRQ
$FFHVVRLUHV
fig. 2.19: Installation en coin (LIK 8TE / LI 9TE voir Chap. 2.3.5 à la p. 25)
Type
Pompe à chaleur
L (en mm)
D1 (en mm)
E (en mm)
600
LI 11ME / LI 11TE
650
301
852
700
LI 16TE / LI 20TE
745
254
852
800
LI 24TE - LI 28TE /
LIH 22TE - LIH 26TE
820
291
1002
Tab. 2.5: Tableau des dimensions de l’installation en coin
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 29
2.4.2
Pompe à chaleur air/eau
$XGHVVRXVGXQLYHDXGXVRO
6DXWGHORXS
%
PLQORQJXHXUG DMXVWHPHQW
*ULOOHGHSURWHFWLRQFRQWUHODSOXLH
'
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
&{WpGHFRPPDQGH
UpGXFWLEOH
$FFHVVRLUHV
$XGHVVRXVGXQLYHDXGXVRO
3LqFHG DMXVWHPHQW
%
(
/RQJXHXUG DMXVWHPHQW
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
0DQFKHWWHG pWDQFKpLILFDWLRQ
$FFHVVRLUHV
PLQ
fig. 2.20: Installation en coin avec pièce d'ajustement (LIK 8TE / LI 9TE voir Chap. 2.3.5 à la p. 25)
Type
Pompe à chaleur
L (en mm)
D3 (en mm)
E (en mm)
600
LI 11ME / LI 11TE
650
301
852
700
LI 16TE / LI 20TE
745
254
852
800
LI 24TE - LI 28TE /
LIH 22TE - LIH 26TE
820
291
1002
Tab. 2.6: Tableau des dimensions - Installation en coin avec pièce d’ajustement
REMARQUE
Installation en coin pour LIKI 14TE Fig. 2.11.14.1 à la p. 91
fig. 2.21: Installation en coin gauche (LI 40AS Chap. 2.11.20 à la p. 97)
30 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.4.3
2.4.3
Installation murale
(
5DFFRUGVDX[FRQGXLWHVG¶DLUHQGHVVRXVGXQLYHDXGXVRO
8WLOLVDWLRQG¶XQVDXWGHORXS
$XGHVVRXVGXQLYHDXGXVRO
*ULOOHGHSURWHFWLRQ
FRQWUHODSOXLH
6DXWGHORXS
$FFHVVRLUHV
%
3LqFHG¶DMXVWHPHQW
H[WHQVLEOH
$XGHVVXVGX
QLYHDXGXVRO
*ULOOHGHSURWHFWLRQ
FRQWUHODSOXLH
3HUFpHPXUDOH
6DXWGHORXS
DFFHVVRLUH
LVROpH
%
/RQJXHXUGH
FRQGXLWHV
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
(
'LUHFWLRQGHO¶DLU
3LqFHG¶DMXVWHPHQW
6HQV
G pFRXOHPHQWDLU
H[WHQVLEOH
9XHGHIDFH
(PERXWG¶pWDQFKpLWp
DFFHVVRLUH
&{WpGHFRPPDQGH
0DQFKHWWH
G pWDQFKpLILFDWLRQ
eFDUWHPHQWPLQLPDODYHFXWLOLVDWLRQ
GHFRQGXLWHVG¶DpUDWLRQFRXUWHV/ PP
bQGHUXQJHQXQG,UUWXPYRUEHKDOWHQ6WDQ
G -XOL
$FFHVVRLUHV
fig. 2.22: Installation murale (LIK 8TE / LI 9TE voir Chap. 2.3.5 à la p. 25)
fig. 2.23: Installation murale LIKI 14TE
REMARQUE
Type
Pompe à chaleur
600
LI 11ME / LI 11TE
650
852
700
LI 16TE / LI 20TE
745
852
800
LI 24TE - LI 28TE /
LIH 22TE - LIH 26TE
820
1002
L (en mm)
E (en mm)
L’évacuation doit se produire par l’intermédiaire d’un saut de loup ou être
munie d’une grille de protection contre la pluie pour éviter les défauts
d’alimentation en air.
Tab. 2.7: Tableau des dimensions - Installation murale
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 31
2.5
Pompe à chaleur air/eau
2.5
Informations sur les pompes à chaleur air/eau pour installation à
l’extérieur – 230 V
2.5.1
Pompes à chaleur basse température LA 11MS à LA 16MS
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
3.2
Aller / retour eau de chauffage 1
°C / °C
Air
°C
Écart de température eau de chauffage pour A2 / W35
Capacité thermique
/ coef. de perf. COP
LA 11MS
LA 16MS
IP 24
IP 24
À l'extérieur
À l'extérieur
max. 55 / min. 18
max. 55 / min. 18
de -25 à +35
de -25 à +35
7.8
7.8
7,6 / 2,9
9,8 / 2,6
pour A-7 / W35 2
kW / ---
pour A2 / W35 2
kW / ---
9,1 / 3,4
12,7 / 3,2
pour A2 / W50 2
kW / ---
9,0 / 2,5
12,2 / 2,4
pour A7 / W35 2
kW / ---
10,9 / 4,1
15,4 / 3,7
pour A10 / W35 2
kW / ---
12,0 / 4,6
16,1 / 3,8
63
64
33
34
1,4 / 4500
3.3
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.4
Niveau de pression acoustique à 10 m de distance
(côté évac. d’air)
dB(A)
3.5
Débit d’eau de chauffage avec diff. de pression int.
m³/h / Pa
1,0 / 3000
3.6
Débit d’air
m³/h / Pa
2500
4000
3.7
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R404A / 2,5
R404A / 3,1
3.8
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
Polyolester (POE) / 1,5
Polyolester (POE) / 1,9
136 x 136 x 85
157 x 155 x 85
filet. ext. 1''
filet. ext. 1''
219
264
230 / 25
230 / 32
2.65
3.95
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
4.3
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée 2
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
V/A
A2 W35
kW
Dégivrage
Type de dégivrage
7.2
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel
Niveaux de puissance
7.4
Régulateur interne / externe
45
21.5
3
3
automatique
automatique
inversion du circuit
inversion du circuit
oui (chauffée)
oui (chauffée)
oui
oui
Cuve de dégivrage disponible
7.3
38
14,4 / 0,8
4
1
1
externe
externe
1. voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces spécifications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255. D’autres critères, notamment le comportement au dégivrage, le point de bivalence et la
régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température de l’air extérieur 2 °C et température aller
eau de chauffage 55 °C.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
32 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.6
2.6.1
Informations sur les pompes à chaleur air/eau pour installation à
l’extérieur – 400 V
2.6.1
Pompes à chaleur air/eau haute performance LA 9TU à LA 12TU
8
Désignation technique et commerciale
9
Forme
9.1
LA 9TU
LA 12TU
Version / Régulateur
Universelle / externe
Universelle / externe
9.2
Compteur de chaleur
intégré
intégré
9.3
Emplacement / degré de protection selon EN 60529
extérieur / IP24
extérieur / IP24
9.4
Protection antigel cuve de condensats / eau de chauffage
chauffée / oui1
chauffée / oui1
9.5
Niveaux de puissance
1
1
10
Limites d'utilisation
°C
jusqu'à 58 ± 2 / à partir de 18
jusqu'à 58 ± 2 / à partir de 18
°C
de -25 à +35
de -25 à +35
1,6 / 7300
2,0 / 2900
10.1 Aller / retour eau de chauffage
Air (source de chaleur)
11
Puissance / débit
11.1 Débit d'eau de chauffage /
différence de pression interne
Débit minimal d'eau de chauffage
A7/W35/30
m³/h / Pa
A7/W45/38
m³/h / Pa
1,0 / 3000
1,3 / 1300
m³/h / Pa
0,6 / 1100
0,9 / 600
A7/W55/45
11.2 Capacité thermique / coefficient de performance
2
EN 14511
5,4 / 2,9
5,2 / 2,8
7,8 / 3,0
7,6 / 2,9
pour A2 / W35
kW / ---
7,6 / 3,7
7,5 / 3,6
9,5 / 3,8
9,4 / 3,7
pour A7 / W35
kW / ---
9,2 / 4,2
11,6 / 4,3
pour A7 / W55
kW / ---
7,1 / 2,7
10,0 / 2,7
pour A10 / W35
kW / --dB(A)
dB(A)
11.5 Débit d’air
m³/h
10,5 / 4,7
10,2 / 4,5
11,9 / 4,7
11,7 / 4,6
60
61
30
32
2500
4100
1460 x 910 x 750
1810 x 1250 x 750
filet. 1 1/4" à joint plat
filet. 1 1/4" à joint plat
Dimensions, raccordements et poids
12.1 Dimensions de l'appareil sans raccordement
H x l x L en mm
12.2 Raccordements de l'appareil de chauffage
pouces
12.3 Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
12.4 Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
12.5 Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
208
280
R404A / 3,4
R404A / 4,2
Polyolester (POE) / 1,3
Polyolester (POE) / 1,45
400 / 16
400 / 16
17
18
2,0 / 3,5
2,6 / 3,8
4,9 / 0,8
5,5 / 0,8
---
70, réglée par thermostat
4
4
inversion du circuit
inversion du circuit
Branchements électriques
13.1 Tension nominale ; fusible
V/A
13.2 Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
13.3 Puissance nominale absorbée A2 W35
/ absorption max. 2
kW
13.4 Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
13.5 Puissance max. absorbée protection compresseur
(par compresseur)
W
14
15
EN 255
kW / ---
11.3 Niveau de puissance sonore
13
EN 14511
pour A-7 / W35
11.4 Niveau de pression sonore à 10 m de distance
3
(côté évac. d’air)
12
EN 255
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
Type de dégivrage (en fonction des besoins)
1. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l'installation selon EN 255 (10 K pour A2) ou EN 14511 (5 K pour A7) sans capot de protection. D'autres critères,
notamment le comportement au dégivrage, le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A7 / W35
signifie par ex. : température de l’air extérieur 7 °C et température aller eau de chauffage 35 °C.
3. Le niveau de pression sonore indiqué correspond au bruit de fonctionnement de la pompe à chaleur en mode chauffage à une température aller de 35 °C.
4. Voir déclaration de conformité CE
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 33
2.6.2
Pompe à chaleur air/eau
2.6.2
1
Pompes à chaleur air/eau haute performance LA 17TU à LA 25TU
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Version / Régulateur
LA 17TU
LA 25TU
Universelle / externe
Universelle / externe
2.2
Compteur de chaleur
intégré
intégré
2.3
Emplacement / degré de protection selon EN 60529
extérieur / IP24
extérieur / IP24
2.4
Protection antigel cuve de condensats / eau de chauffage
chauffée / oui1
chauffée / oui1
2.5
Niveaux de puissance
2
2
3
Limites d'utilisation
3.1
Aller / retour eau de chauffage
°C
jusqu'à 58 ± 2 / à partir de 18
jusqu'à 58 ± 2 / à partir de 18
Air (source de chaleur)
°C
de -25 à +35
de -25 à +35
4
Puissance / débit
4.1
Débit d'eau de chauffage /
différence de pression interne
A7/W35/30
3,4 / 9900
4,5 / 8300
A7/W45/38
m³/h / Pa
2,3 / 5000
3,1 / 4000
Débit minimal d'eau de chauffage
A7/W55/45
m³/h / Pa
1,7 / 2900
4.2
Capacité thermique / coefficient de performance
m³/h / Pa
2
pour A-7 / W35
pour A2 / W35
pour A7 / W35
pour A7 / W55
pour A10 / W35
EN 14511
EN 255
EN 14511
kW / ---
3
11,2 / 3,0
10,3 / 2,9
17,0 / 3,1
16,7 / 3,0
kW / ---
4
5,5 / 3,1
5,4 / 3,0
9,3 / 3,1
9,1 / 3,0
kW / ---
3
14,7 / 3,8
14,6 / 3,7
19,7 / 3,8
19,6 / 3,7
8,4 / 3,9
8,2 / 3,8
11,4 / 3,9
11,3 / 3,8
kW / ---
4
kW / ---
3
19,6 / 4,4
26,1 / 4,4
kW / ---
4
10,0 / 4,5
13,9 / 4,5
kW / ---
3
18,8 / 2,9
25,0 / 2,9
kW / ---
4
9,2 / 2,8
12,4 / 2,8
kW / ---
3
20,9 / 4,9
20,5 / 4,8
28,4 / 4,9
28,2 / 4,8
kW / ---
4
11,1 / 5,0
10,5 / 4,9
15,3 / 5,0
15,0 / 4,9
4.3
Niveau de puissance sonore
dB(A)
4.4
Niveau de pression sonore à 10 m de distance
5
(côté évac. d’air)
dB(A)
Débit d’air
m³/h
4.5
5
Dimensions, raccordements et poids
5.1
Dimensions de l'appareil sans raccordement
H x l x L en mm
5.2
Raccordements de l'appareil de chauffage
pouces
5.3
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5.4
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
5.5
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
6
Branchements électriques
6.1
Tension nominale ; fusible
V/A
6.2
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
6.3
Puissance nominale absorbée A2 W35
/ absorption max. 2 , 3
kW
6.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ3
A / ---
6.5
Puissance max. absorbée protection compresseur
(par compresseur)
W
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
8
Autres caractéristiques techniques
Type de dégivrage (en fonction des besoins)
2,2 / 2100
EN 255
65
67
37
40
5500
7500
1940 x 1600 x 955 (750)
1940 x 1600 x 955 (750)
filet. 1 1/4" à joint plat
filet. 1 1/2" à joint plat
436
510
R404A / 8,2
R404A / 10,2
Polyolester (POE) / 2,9
Polyolester (POE) / 3,8
400 / 16
400 / 25
17
22
3,9 / 7,5
5,3 / 9,2
8,6 / 0,8
11,8 / 0,8
70, réglée par thermostat
70, réglée par thermostat
6
6
inversion du circuit
inversion du circuit
1. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l'installation selon EN 255 (10 K pour A2) ou EN 14511 (5 K pour A7) sans capot de protection. D'autres critères,
notamment le comportement au dégivrage, le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A7 / W35
signifie par ex. : température de l’air extérieur 7 °C et température aller eau de chauffage 35 °C.
3. Fonctionnement à 2 compresseurs
4. Fonctionnement à 1 compresseur
5. Le niveau de pression sonore indiqué correspond au bruit de fonctionnement de la pompe à chaleur en mode chauffage à une température aller de 35 °C.
6. Voir déclaration de conformité CE
34 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.6.3
1
2.6.3
Pompe à chaleur air/eau haute performance LA 40TU
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Version / Régulateur
LA 40TU
Universelle / externe
2.2
Compteur de chaleur
2.3
Emplacement / degré de protection selon EN 60529
extérieur / IP24
intégré
2.4
Protection antigel cuve de condensats / eau de chauffage
chauffée / oui1
2.5
Niveaux de puissance
2
3
Limites d'utilisation
3.1
Aller / retour eau de chauffage
°C
jusqu'à 58 ± 2 / à partir de 18
Air (source de chaleur)
°C
de -25 à +35
4
Puissance / débit
4.1
Débit d'eau de chauffage /
différence de pression interne
A7/W35/30
A7/W45/38
m³/h / Pa
Débit minimal d'eau de chauffage
A7/W55/45
m³/h / Pa
4.2
Capacité thermique / coefficient de performance
4,3 / 1900
3,0 / 950
2
pour A-7 / W35
pour A2 / W35
pour A7 / W35
pour A7 / W55
pour A10 / W35
EN 255
EN 14511
kW / ---
3
24,3 / 3,1
23,8 / 3,0
kW / ---
4
13,8 / 3,2
13,5 / 3,1
kW / ---
3
30,4 / 3,9
30,0 / 3,8
kW / ---
4
17,1 / 4,0
16,8 / 3,9
kW / ---
3
35,7 / 4,4
kW / ---
4
20,0 / 4,6
kW / ---
3
33,1 / 2,7
kW / ---
4
17,6 / 2,7
kW / ---
3
38,5 / 4,8
38,1 / 4,7
kW / ---
4
22,0 / 5,0
21,7 / 4,9
4.3
Niveau de puissance sonore
dB(A)
4.4
Niveau de pression sonore à 10 m de distance
5
(côté évac. d’air)
dB(A)
Débit d’air
m³/h
4.5
6,2 / 3900
m³/h / Pa
5
Dimensions, raccordements et poids
5.1
Dimensions de l'appareil sans raccordement
H x l x L en mm
5.2
Raccordements de l'appareil de chauffage
pouces
5.3
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5.4
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
5.5
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
6
Branchements électriques
6.1
Tension nominale ; fusible
V/A
6.2
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
6.3
Puissance nominale absorbée A2 W35
/ absorption max. 2 3
kW
6.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ3
A / ---
6.5
Puissance max. absorbée protection compresseur
(par compresseur)
W
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
8
Autres caractéristiques techniques
Type de dégivrage (en fonction des besoins)
70
43
11000
2100 x 1735 x 980 (750)
filet. int. 1 1/2"
585
R404A / 11,8
Polyolester (POE) / 4,1
400 / 25
30
7,9 / 12,6
14,2 / 0,8
70, réglée par thermostat
6
inversion du circuit
1. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l'installation selon EN 255 (10 K pour A2) ou EN 14511 (5 K pour A7) sans capot de protection. D'autres critères,
notamment le comportement au dégivrage, le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A7 / W35
signifie par ex. : température de l’air extérieur 7 °C et température aller eau de chauffage 35 °C.
3. Fonctionnement à 2 compresseurs
4. Fonctionnement à 1 compresseur
5. Le niveau de pression sonore indiqué correspond au bruit de fonctionnement de la pompe à chaleur en mode chauffage à une température aller de 35 °C.
6. Voir déclaration de conformité CE
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 35
2.6.4
Pompe à chaleur air/eau
2.6.4
Pompe à chaleur basse température LA 8AS
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage à installer près d'un mur
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
LA 8AS
IP 24
À l'extérieur
Aller / retour eau de chauffage 1
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
max. 58 / min. 18
de -25 à +35
8,9
5
5,1 / 2,5
4,9 / 2,4
6,5 / 3,0
pour A-7 / W35 2
kW / ---
pour A-7 / W45 2
kW / ---
pour A2 / W35 2
kW / ---
6,6 / 3,1
pour A7 / W35 2
kW / ---
8,3 / 3,7
pour A7 / W45
2
pour A10 / W35 2
4,8 / 2,0
8,2 / 3,6
7,9 / 3,0
kW / --kW / ---
8,8 / 3,8
8,7 / 3,7
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Niveau de pression acoustique à 10 m de distance
(côté évac. d’air)
dB(A)
3.6
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit d’air
m³/h / Pa
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
Polyolester (POE) / 1,5
128 x 75 x 65
3.7
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
4.3
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
5.2
Puissance nominale absorbée 2A2 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage
7.3
Niveaux de puissance
7.4
Régulateur interne / externe
0,8 / 2700
1,4 / 9000
2500
R404A / 1,9
filet. ext. 1''
166
400 / 16
2,24
2,28
19.5
3,8 / 0,8
3,9 / 0,8
3
inversion du circuit
Cuve de dégivrage disponible
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel
32
automatique
Type de dégivrage
7.2
62
oui (chauffée)
4
oui
1
externe
1. voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et
température aller eau de chauffage 55 °C.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
36 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.6.5
2.6.5
Pompes à chaleur basse température LA 11AS à LA 16AS
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage pour installation au choix
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage 1
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
LA 11AS
LA 16AS
IP 24
IP 24
À l'extérieur
À l'extérieur
max. 58 / min. 18
max. 58 / min. 18
de -25 à +35
de -25 à +35
9,7
5,0
9,5
5,0
7,1 / 2,9
6,6 / 2,7
9,8 / 2,6
9,7 / 2,5
12,1 / 3,1
pour A-7 / W35 2
kW / ---
pour A-7 / W45 2
kW / ---
pour A2 / W35 2
kW / ---
8,8 / 3,2
8,8 / 3,1
12,2 / 3,2
pour A7 / W35 2
kW / ---
11,3 / 3,8
11,3 / 3,6
15,4 / 3,7
pour A7 / W45
2
pour A10 / W35 2
6,4 / 2,3
15,1 / 3,6
9,6 / 3,1
kW / --kW / ---
9,0 / 2,1
12,2 / 4,1
12,1 / 3,9
14,8 / 3,0
16,1 / 3,8
15,9 / 3,6
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Niveau de pression acoustique à 10 m de distance
(côté évac. d’air)
dB(A)
3.6
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit d’air
m³/h / Pa
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R404A / 2,5
R404A / 3,1
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
Polyolester (POE) / 1,5
Polyolester (POE) / 1,9
136 x 136 x 85
157 x 155 x 85
filet. ext. 1''
filet. ext. 1''
219
264
3.7
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
kg
4.3
Poids de/des unités de transport, emballage compris
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée A2 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage
Type de dégivrage
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.3
Niveaux de puissance
7.4
Régulateur interne / externe
33
34
1,9 / 10900
1,4 / 4500
2500
400 / 16
400 / 20
2,84
3,81
3,9
23
4,9 / 0,8
2,6 / 14600
4000
2.74
25
5,2 / 0,8
6,9 / 0,8
7,1 / 0,8
3
3
automatique
automatique
inversion du circuit
inversion du circuit
oui (chauffée)
oui (chauffée)
oui
oui
Cuve de dégivrage disponible
7.2
64
1,0 / 3000
V/A
2
63
1
1
externe
externe
1. voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 ou EN 14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W35 signifie par ex. : température de l’air extérieur 2°C et
température aller eau de chauffage 35 °C.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 37
2.6.6
Pompe à chaleur air/eau
2.6.6
Pompes à chaleur basse température à double compresseur LA 20AS à LA 28AS
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage pour installation au choix
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
3.2
3.3
Aller / retour eau de chauffage 1
°C / °C
Air
°C
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
K
Capacité thermique / coef. de perf. COP pour A-7 / W35
pour A-7 / W45
2
pour A2 / W35 2
pour A7 / W35 2
pour A7 / W45 2
pour A10 / W35 2
2
kW / ---
kW / ---
kW / ---
kW / ---
kW / ---
kW / ---
LA 20AS
LA 24AS
LA 28AS
IP 24
IP 24
IP 24
À l'extérieur
À l'extérieur
À l'extérieur
max. 58 / min. 18
max. 58 / min. 18
max. 58 / min. 18
de -25 à +35
de -25 à +35
de -25 à +35
9,8
5,0
9,7
5,0
9,9
5,0
3
7,1/2,8
6,7/2,6
8,9/2,6
8,8/2,5
9,9/2,4
9,2/2,3
4
12,7/2,8
11,7/2,6
16,1/2,7
15,5/2,4
19,1/2,7
16,1/2,3
3
6,2/2,3
8,4/2,2
8,7/2,0
4
11,1/2,2
14,4/2,1
15,0/1,9
3
9,3/3,2
8,6/3,1
10,9/3,0
10,5/3,0
12,8/3,0
12,6/3,0
4
14,9/3,1
14,6/3,0
19,2/3,2
18,7/3,1
22,3/3,0
22,2/3,0
3
10,7/3,7
10,4/3,5
13,1/3,4
12,6/3,3
14,2/3,1
13,9/3,1
4
17,1/3,5
17,0/3,4
24,8/3,6
24,2/3,4
25,8/3,4
25,1/3,3
3
10,1/3,0
12,1/2,9
12,8/2,9
4
16,6/2,9
23,7/2,9
26,6/2,8
3
12,8/4,0
12,6/3,8
14,1/3,5
13,8/3,4
14,7/3,1
14,3/3,2
4
20,0/3,8
19,5/3,7
26,6/3,8
25,4/3,6
29,1/3,6
28,7/3,5
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
64
68
68
3.5
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
dB(A)
37
41
41
3.6
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
3.7
Débit d’air
m³/h
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
4.3
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
8000
Polyolester (POE) /
3,0
Polyolester (POE) /
3,8
Polyolester (POE) /
3,8
H x l x L cm
157 x 155 x 85
171 x 168 x 100
171 x 168 x 100
pouces
filet. ext. 1 1/4''
filet. ext. 1 1/4''
filet. ext. 1 1/4''
284
351
355
400 / 20 T
400 / 25 T
400 / 25 T
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
Cuve de dégivrage disponible
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 6
7.3
Niveaux de puissance
7.4
Régulateur interne / externe
4,6 /
12000
R404A / 4,2
Puissance nominale absorbée
7.2
2,3 /
3100
8000
Courant de démarrage avec démarreur progressif
Dégivrage
4,5 /
22700
R404A / 4,2
5.3
Type de dégivrage
2,3 /
5900
5500
5.2
7.1
W35
3,3 /
12300
R404A / 3,7
V/A
2A2
1,8 /
3700
kW
4,80
4,89
6,05
6,11
23
8,7/0,8
7,40
7,44
24
8,8/0,8
5
10,9/0,8
25
11,1/0,8
5
13,4/0,8
13,4/0,8
5
automatique
automatique
automatique
inversion du circuit
inversion du circuit
inversion du circuit
oui (chauffée)
oui (chauffée)
oui (chauffée)
oui
oui
oui
2
2
2
externe
externe
externe
1. voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W35 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et
température aller eau de chauffage 35 °C.
3. Fonctionnement avec 1 compresseur
4. Fonctionnement avec 2 compresseurs
5. Voir déclaration de conformité CE
6. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
38 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.6.7
2.6.7
Pompe à chaleur moyenne température LA 9PS
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage à installer près d'un mur
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
LA 9PS
2.1
Version
2.2
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
compacte
2.3
Emplacement
IP 24
À l'extérieur
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage 1
°C / °C
Air
°C
de -25 à +35
3.2
Ecart de température eau de chauffage pour A2 / W35
K
5.5
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour A-7 / W35 2
kW / ---
2
kW / ---
pour A-7 / W50
pour A2 / W35 2
pour A7 / W35
2
pour A10 / W35 2
max. 65 / min. 18
5,6 / 2,6
5,0 / 2,2
kW / ---
7,1 / 3,2
kW / ---
8,5 / 3,6
kW / ---
9,6 / 4,0
3.4
Niveau de puissance sonore3
dB(A)
3.5
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
62
1,2 / 9000
3.6
Débit d’air
m³/h / Pa
2000
3.7
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R290 / 1,0
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
4.3
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
H x l x L cm
V/A
2
Puissance nominale absorbée A2 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage
132 x 77 x 66
filet. ext. 1''
168
400 / 16
2.2
28
4,0 / 0,8
4
automatique
Type de dégivrage
inversion du circuit
Cuve de dégivrage disponible
7.2
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 5
7.3
Niveaux de puissance
7.4
Régulateur interne / externe
oui (chauffée)
oui
1
externe
1. voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces spécifications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255. D’autres critères, notamment le comportement au dégivrage, le point de bivalence et la
régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau
de chauffage 55 °C.
3. Pour l'installation, les niveaux de pression sonores ajustés sont fondamentaux.
4. Voir déclaration de conformité CE
5. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 39
2.6.8
Pompe à chaleur air/eau
2.6.8
Pompe à chaleur moyenne température LA 11PS
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage pour installation au choix
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
LA 11PS
IP 24
À l'extérieur
Aller / retour eau de chauffage
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour A-7 / W35 1
kW / ---
pour A-7 / W45 1
kW / ---
pour A2 / W35 1
pour A7 / W35 1
pour A7 / W45
1
pour A10 / W35
max. 65 / min. 18
de -25 à +35
9,2
5,0
7,3 / 2,5
7,0 / 2,5
kW / ---
9,2 / 3,1
8,7 / 3,0
kW / ---
11,5 / 3,8
11,2 / 3,5
6,4 / 2,2
10,5 / 3,0
kW / --1
kW / ---
13,1 / 4,1
11,8 / 3,9
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Niveau de pression acoustique à 10 m de distance
(côté évac. d’air)
dB(A)
3.6
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit d’air
m³/h / Pa
4000
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R290 / 1,5
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
4.3
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
3.7
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
5.2
Puissance nominale absorbée 1A2 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage
Type de dégivrage
Cuve de dégivrage disponible
7.2
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 3
7.3
Niveaux de puissance
7.4
Régulateur interne / externe
64
34
1,1 / 2600
2,1 / 9500
157 x 155 x 85
filet. ext. 1''
259
400 / 16
2,98
2,9
30
5,38
5,23
2
automatique
gaz chaud
oui (chauffée)
oui
1
externe
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Voir déclaration de conformité CE
3. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
40 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.6.9
2.6.9
Pompes à chaleur moyenne température à double compresseur LA 17PS à
LA 26PS
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage pour installation au choix
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage 1
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
pour A-7 / W35 2
pour A-7 / W45
2
pour A2 / W35 2
kW / ---
kW / ---
pour A7 / W35 2
kW / ---
pour A7 / W45 2
kW / ---
pour A10 / W35
2
kW / ---
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Niveau de pression acoustique à 10 m de distance
(côté évac. d’air)
dB(A)
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
3.6
3.7
Débit d’air
m³/h
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
max. 65 / min. 18
max. 65 / min. 18
max. 65 / min. 18
de -25 à +35
de -25 à +35
de -25 à +35
9,3
5,0
9,5
5,0
9,4
5,0
3
6,7 / 2,5
6,4 / 2,4
7,7 / 2,4
7,5 / 2,3
8,7 / 2,4
8,4 / 2,2
4
11,4 / 2,6
10,8 / 2,5
13,6 / 2,6
13,1 / 2,5
14,4 / 2,6
13,9 / 2,5
3
6,0 / 2,2
7,0 / 2,2
7,8 / 2,3
4
10,3 / 2,2
12,5 / 2,3
13,3 / 2,3
3
8,7 / 3,2
8,3 / 3,0
4
14,5 / 3,1
14,3 / 3,0
16,7 / 3,1
16,5 / 3,0
18,8 / 3,0
18,6 / 3,0
3
10,1 / 3,6
9,6 / 3,4
12,6 / 3,8
12,0 / 3,6
13,7 / 3,6
13,3 / 3,5
4
17,3 / 3,5
16,6 / 3,4
22,0 / 3,8
21,1 / 3,5
24,0 / 3,7
10,6 / 3,0
10,5 / 3,0
11,7 / 3,0
11,5 / 3,0
22,9 / 3,5
3
9,3 / 2,9
11,3 / 3,0
12,5 / 2,9
4
16,1 / 2,9
20,5 / 3,0
21,6 / 3,0
3
11,8 / 4,1
11,4 / 4,1
13,7 / 4,2
13,5 / 4,1
15,0 / 4,1
4
19,6 / 3,8
19,2 / 3,8
23,4 / 4,0
23,2 / 3,9
26,2 / 4,0
14,7 / 4,0
25,9 / 4,0
64
68
68
37
41
41
1,6 /
2900
3,0 /
10000
2,0 /
4500
2,2 /
3100
171 x 168 x 100
171 x 168 x 100
filet. ext. 1 1/4''
filet. ext. 1 1/4''
filet. ext. 1 1/4''
330
360
371
pouces
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
5.2
Puissance nominale absorbée A2 W35
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage
Régulateur interne / externe
À l'extérieur
157 x 155 x 85
Poids de/des unités de transport, emballage compris
7.4
À l'extérieur
H x l x L cm
Raccordements de l’appareil de chauffage
Niveaux de puissance
À l'extérieur
8000
4.3
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 6
IP 24
R290 / 2,5
4.2
7.2
IP 24
8000
Dimensions, raccordements et poids
7.3
IP 24
R290 / 2,2
Dimensions de l’appareil
Type de dégivrage
LA 26PS
5500
4.1
Cuve de dégivrage disponible
LA 22PS
R290 / 1,8
4
2
LA 17PS
kW
400 / 20 T
4,74
400 / 20 T
4,76
5,4
8,6 / 0,8
9,8 / 0,8
19
8,6 / 0,8
400 / 25 T
6,2
25
30
11,2 / 0,8
5
5
5
automatique
automatique
automatique
gaz chaud
gaz chaud
gaz chaud
oui (chauffée)
oui (chauffée)
oui (chauffée)
oui
oui
oui
2
2
2
externe
externe
externe
1. voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
3. Fonctionnement avec 1 compresseur
4. Fonctionnement avec 2 compresseurs
5. Voir déclaration de conformité CE
6. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 41
2.6.10
Pompe à chaleur air/eau
2.6.10 Pompes à chaleur haute température LA 22HS à LA 26HS
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
LA 22HS
LA 26HS
2.1
Version
compacte
compacte
2.2
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
IP 24
IP 24
2.3
Emplacement
À l'extérieur
À l'extérieur
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage 1
°C / °C
max. 75 / min. 18
max. 75 / min. 18
Air
°C
de -25 à +35
de -25 à +35
3.2
Ecart de température eau de chauffage pour A2 / W35
K
7.1
8.4
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
11,0 / 2,6
13,0 / 2,8
pour A-7 / W35 2
2
kW / ---
13,6 / 3,1
15,9 / 3,2
pour A-7 / W75 2
kW / ---
16,1 / 1,7
18,1 / 1,8
pour A7 / W35 2
kW / ---
15,4 / 3,4
19,8 / 3,8
kW / ---
16,5 / 3,5
20,4 / 3,9
-
-
1,8 / 3000
1,8 / 3000
pour A2 / W35
pour A10 / W35
2
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
3.6
Débit d’air
m³/h
3.7
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.8
Lubrifiant ; Quantité
type / kg
8000
8000
R404A / 3,3
R404A / 3,7
R134a / 2,7
R134a / 3,1
(R404A)
Type / litres
Polyolester (POE) / 1,9
Polyolester (POE) / 1,9
(R134a)
type / litres
Polyolester (POE) / 1,77
Polyolester (POE) / 1,77
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
171 x 168 x 100
171 x 168 x 100
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1 1/4''
filet. ext. 1 1/4''
4.3
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
411
418
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
400 / 25T
400 / 25T
5.2
Puissance nominale absorbée 2A2 W35
kW
4.4
5,0
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
25
30
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
8,0 / 0,8
9,0 / 0,8
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
3
3
7.1
Dégivrage
Type de dégivrage
automatique
automatique
inversion du circuit
inversion du circuit
oui (chauffée)
oui (chauffée)
oui
oui
Cuve de dégivrage disponible
7.2
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel
7.3
Niveaux de puissance
7.4
Régulateur interne / externe
4
2
2
externe
externe
1. voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces spécifications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255. D’autres critères, notamment le comportement au dégivrage, le point de bivalence et la
régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau
de chauffage 55 °C.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
42 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.7
2.7.1
Informations sur les pompes à chaleur air/eau pour installation à
l’intérieur – 230 V
2.7.1
Pompe à chaleur basse température, version compacte, avec canalisation de l’air
en angle LIK 8ME
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
Désignation technique et commerciale
LIK 8ME
2
Forme
2.1
Version
2.2
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
compacte
2.3
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
À l'intérieur
Aller / retour eau de chauffage
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffagepour A7 / W35
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
de -25 à +35
10,0
5,0
5,8 / 2,7
5,5 / 2,6
kW / ---
pour A-7 / W45 1
kW / ---
pour A2 / W35 1
kW / ---
7,5 / 3,3
7,4 / 3,2
1
kW / ---
9,3 / 3,9
9,2 / 3,8
pour A7 / W45 1
kW / ---
pour A10 / W35 1
kW / ---
3.4
Niveau de puissance sonore appareil / en extérieur
dB(A)
3.5
Niveau de pression acoustique à 1m de distance
(intérieur)
dB(A)
Débit d’eau de chauffage en cas de différence de
pression interne2
m³/h / Pa
Compression libre circulateur de chauffage
(niveau max.)
Pa
3.7
max. 58 / min. 18
pour A-7 / W35 1
pour A7 / W35
3.6
IP 20
5,4 / 2,1
8,8 / 3,2
9,8 / 4,1
9,7 / 4,0
53 / 60
48,0
0,8 / 2700
1,6 / 11900
45000
27000
3.8
Débit d’air avec diff. de pression statique externe
m³/h / Pa
2500 / 20
3.9
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R404A / 2,0
3.10 Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
3.11 Puissance cartouche électr. chauffante
(2ème génér. chal.)
kW
Polyolester (POE) / 1,5
2,0
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1''
4.3
Conduite d’admission et de sortie d’air (dim. int. min.)
L x l cm
44 x 44
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
245
4.5
Contenance réservoir tampon
l
50
4.6
Pression nominale réservoir tampon
bar
6
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée 1
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
190 x 75 x 68
V/A
A2 W35
kW
7.1
Dégivrage / Type de dégivrage / Cuve de dégivrage disponible
7.2
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.3
Niveaux de puissance / régulateur
230 / 20
2,27
2,33
30
12,3 / 0,8
12,7 / 0,8
3
automatique / inversion du circuit / oui (chauffée)
oui
1 / interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Le circulateur de chauffage est intégré.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 43
2.7.2
Pompe à chaleur air/eau
2.7.2
Pompe à chaleur basse température avec canalisation de l’air horizontale LI 11ME
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
LI 11ME
IP 21
À l'intérieur
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour A-7 / W35 1
kW / ---
pour A-7 / W45 1
kW / ---
pour A2 / W35 1
pour A7 / W35 1
pour A7 / W45
1
pour A10 / W35
max. 58 / min. 18
de -25 à +35
9,4
5,0
7,6 / 2,9
7,7 / 2,7
kW / ---
9,1 / 3,4
9,0 / 3,3
kW / ---
10,9 / 4,1
10,9 / 3,9
6,9 / 2,3
9,2 / 3,4
kW / --1
kW / ---
12,0 / 4,6
11,9 / 4,4
3.4
Niveau de puissance sonore appareil / en extérieur
dB(A)
3.5
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
(intérieur)
dB(A)
3.6
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
3.7
Débit d’air avec diff. de pression statique externe
m³/h / Pa
m³/h / Pa
2500 / 25
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R404A / 2,5
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
Polyolester (POE) / 1,5
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
136 x 75 x 88
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1 1/4''
4.3
Conduite d’admission et de sortie d’air (dim. int. min.)
L x l cm
50 x 50
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
Puissance nominale absorbée
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
W35
kW
Dégivrage
1,0 / 3000
4200 / 0
200
7.2
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel
Niveaux de puissance
230 / 25
2,65
2,71
38
14,4 / 0,8
14,7 / 0,8
2
inversion du circuit
Cuve de dégivrage disponible
7.3
1,9 / 10900
automatique
Type de dégivrage
7.4
50
V/A
1A2
5.2
7.1
55 / 61
oui (chauffée)
3
Régulateur interne / externe
oui
1
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Voir déclaration de conformité CE
3. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
44 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.8
2.8.1
Informations sur les pompes à chaleur air/eau pour installation à
l’intérieur – 400 V
2.8.1
Pompe à chaleur basse température avec canalisation de l’air en angle LIK 8TE
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
LIK 8TE
2.1
Version
2.2
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
compacte
2.3
Emplacement
À l'intérieur
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffagepour A7 / W35
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour A-7 / W35 1
kW / ---
pour A-7 / W45 1
kW / ---
pour A2 / W35
1
pour A7 / W35
1
pour A7 / W45 1
pour A10 / W35
de -25 à +35
10,0
5,0
5,8 / 2,7
5,5 / 2,6
5,4 / 2,1
7,5 / 3,3
7,4 / 3,2
kW / ---
9,3 / 3,9
9,2 / 3,8
8,8 / 3,2
kW / --1
kW / ---
3.4
Niveau de puissance sonore appareil / en extérieur
dB(A)
Niveau de pression acoustique à 1m de distance
(intérieur)
dB(A)
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne2
m³/h / Pa
Compression libre circulateur de chauffage
(niveau max.)
Pa
3.7
max. 58 / min. 18
kW / ---
3.5
3.6
IP 20
9,8 / 4,1
9,7 / 4,0
53 / 60
48,0
0,8 / 2700
1,6 / 11900
45000,0
3.8
Débit d’air avec diff. de pression statique externe
m³/h / Pa
2500 / 20
3.9
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R404A / 2,0
3.10 Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
3.11 Puissance cartouche électr. chauffante
(2ème génér. chal.)
kW
4
Dimensions, raccordements et poids
Polyolester (POE) / 1,5
2,0
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1''
4.3
Conduite d’ admission et de sortie d’air (dim. int. min.)
L x l cm
44 x 44
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
4.5
Contenance réservoir tampon
l
50
4.6
Pression nominale réservoir tampon
bar
6
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée
190 x 75 x 68
245
V/A
1
A2 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage / type de dégivrage / cuve de dégivrage disponible
7.2
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.3
Niveaux de puissance / régulateur
400 / 16
2,27
2,33
19,5
4,1 / 0,8
4,2 / 0,8
3
automatique / inversion du cycle / oui (chauffée)
oui
1 / interne
1. Ces spécifications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 ou EN 14511. D’autres critères, notamment le comportement au dégivrage, le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température
aller eau de chauffage 55 °C.
2. Le circulateur de chauffage est intégré.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 45
2.8.2
Pompe à chaleur air/eau
2.8.2
Pompe à chaleur moyenne température, version compacte, avec canalisation de
l’air en angle LIKI 14TE
Information sur les pompes à chaleur air/eau pour installation à l’intérieur
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
LIKI 14TE
2.1
Version / emplacement
2.2
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
compact / à l'intérieur
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour A-7 / W35 1
kW / ---
kW / ---
3.5
3.6
3.7
10
7,3 / 2,6
7,4 / 2,7
9,9 / 3,4
kW / ---
11,7 / 3,9
kW / ---
11,6 / 3,3
pour A10 / W35 1
Niveau de puissance sonore appareil / en extérieur
kW / --dB(A)
12,5 / 4,1
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
à l'intérieur, en mode chauffage
pour une température aller de 35°C
dB(A)
pour A7 / W45
3.4
de -25 à +35
5
1
10,1 / 3,6
8,8 / 2,1
pour A2 / W551
pour A7 / W35 1
max. 65 / min. 18
7,2 / 2,2
pour A-7 / W45 1
pour A2 / W35 1
IP 20
11,9 / 4,1
12,6 / 4,2
52 / 58
45
Débit d’eau de chauffage recommandé
Débit d’eau de chauffage minimal2
Compression libre circulateur de chauffage
(niveau max.)
m³/h / Pa
2,0 / 3100
50000
Pa
3.8
Débit d’air avec diff. de pression statique externe
m³/h / Pa
m³/h / Pa
3.9
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.10 Typ / l|Type / quantité d'huile
type / l
3.11 Puissance cartouche électr. chauffante
(2ème génér. chal.)
kW
1,0 / 800
3500 / 0
3000 / 25
R417A / 4,8
Polyolester (POE) / 1,89
3,0 / 6,0
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
L x H x P cm
96 x 210 x 78
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1 1/4''
726 x 726 / 552 x 355
4.3
Conduite d’admission et de sortie d’air (dim. int. min.)
L x l cm
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
4.5
Contenance réservoir tampon
l
4.6
Pression nominale réservoir tampon
bar
4.7
Volume nominal vase d'expansion
l
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
(alimentation commune PAC et 2ème génér. de chal.)
V/A
Fusible pour alimentation séparée : PAC /
2ème génér. de chal.
A
5.2
1
5.3
Puissance nominale absorbée
5.4
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.5
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
5.6
Puissance max. absorbée protection compresseur,
réglée par thermostat
W
6
A2 W35
kW
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage / type de dégivrage / cuve de dégivrage disponible
7.2
7.3
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel
3
Niveaux de puissance / régulateur
120
3
24
400 / 25
16 / 10
2,91
2,80
27
5,5 / 0,8
70
Voir déclaration de conformité CE
automatique / inversion du cycle / oui (chauffée)
oui
1 / interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W35 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau de chauffage 35 °C.
2. Le circulateur de chauffage est intégré.
3. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
46 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.8.3
2.8.3
Pompe à chaleur basse température avec canalisation de l’air en angle LI 9TE
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
LI 9TE
À l'intérieur
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour A-7 / W35 1
kW / ---
pour A-7 / W45 1
kW / ---
pour A2 / W35 1
pour A7 / W35 1
pour A7 / W45
1
pour A10 / W35 1
de -25 à +35
5,0
5,8 / 2,7
5,5 / 2,6
kW / ---
7,5 / 3,3
7,4 / 3,2
kW / ---
9,3 / 3,9
5,4 / 2,1
9,2 / 3,8
8,8 / 3,2
kW / --kW / ---
Niveau de puissance sonore appareil / en extérieur
dB(A)
3.5
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
(intérieur)
dB(A)
3.6
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit d’air avec diff. de pression statique externe
m³/h / Pa
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
3.10 Puissance max. cartouche électrique chauffante
(2ème générateur de chaleur)
max. 58 / min. 18
10,0
3.4
3.7
IP 21
9,8 / 4,1
9,7 / 4,0
53 / 60
48,0
0,8 / 2700
1,6 / 11900
2500 / 20
R404A / 1,9
Polyolester (POE) / 1,5
6,0
kW
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1''
4.3
Conduite d’admission et de sortie d’air (dim. int. min.)
L x l cm
44 x 44
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
5.2
Puissance nominale absorbée 1A2 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage
125 x 75 x 68
177
400 / 25
2,27
2,33
19,5
4,1 / 0,8
4,2 / 0,8
2
automatique
Type de dégivrage
inversion du circuit
Cuve de dégivrage disponible
7.2
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 3
7.3
Niveaux de puissance
7.4
Régulateur interne / externe
oui (chauffée)
oui
1
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Voir déclaration de conformité CE
3. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 47
2.8.4
Pompe à chaleur air/eau
2.8.4
Pompes à chaleur basse température avec canalisation de l'air horizontale
LI 11TE à LI 16TE
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour A-7 / W35 1
kW / ---
1
kW / ---
pour A-7 / W45
IP 21
IP 21
À l'intérieur
À l'intérieur
max. 58 / min. 18
max. 58 / min. 18
de -25 à +35
de -25 à +35
9,7
5,0
9,5
5,0
7,1 / 2,9
6,6 / 2,7
9,8 / 2,6
9,7 / 2,5
6,4 / 2,3
9,0 / 2,1
kW / ---
8,8 / 3,2
8,8 / 3,1
12,2 / 3,2
12,1 / 3,1
pour A7 / W35 1
kW / ---
11,3 / 3,8
11,3 / 3,6
15,4 / 3,7
15,1 / 3,6
1
pour A10 / W35
kW / ---
Niveau de puissance sonore appareil / en extérieur
dB(A)
3.5
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
(intérieur)
dB(A)
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit d’air avec diff. de pression statique externe
50
52
1,0 / 3000
1,9 / 10900
1,4 / 4500
2,6 / 14600
5200 / 0
4000 / 25
type / kg
Type / litres
Dimensions, raccordements et poids
15,9 / 3,6
57 / 62
4200 / 0
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
Dimensions de l’appareil
16,1 / 3,8
2500 / 25
Lubrifiant ; Quantité
4.1
12,1 / 3,9
55 / 61
m³/h / Pa
3.8
3.10 Puissance max. cartouche électrique chauffante
(2ème générateur de chaleur)
12,2 / 4,1
14,8 / 3,0
m³/h / Pa
3.9
4
9,6 / 3,1
kW / --1
3.4
3.7
LI 16TE
pour A2 / W35 1
pour A7 / W45
3.6
LI 11TE
R404A / 2,5
R404A / 3,1
Polyolester (POE) / 1,5
Polyolester (POE) / 1,9
6,0
6,0
136 x 75 x 88
157 x 75 x 88
kW
H x l x L cm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1 1/4''
filet. ext. 1 1/4''
4.3
Conduite d’admission et de sortie d’air (dim. int. min.)
L x l cm
50 x 50
57 x 57
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
200
235
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
400 / 25
400 / 32
V/A
1A2
5.2
Puissance nominale absorbée
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
W35
kW
2,74
4,94 / 0,8
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 3
7.3
Niveaux de puissance
7.4
3,91
25
5,16 / 0,8
6,9 / 0,8
7,1 / 0,8
2
automatique
automatique
inversion du circuit
inversion du circuit
oui (chauffée)
oui (chauffée)
oui
oui
1
1
interne
interne
Cuve de dégivrage disponible
7.2
3,81
2
Dégivrage
Type de dégivrage
2,86
23
Régulateur interne / externe
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Voir déclaration de conformité CE
3. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
48 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.8.5
2.8.5
Pompes à chaleur basse température à double compresseur LI 20TE à LI 28TE
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage 1
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
pour A-7 / W35 2
pour A7 / W45
2
kW / ---
pour A2 / W35 2
kW / ---
pour A7 / W35 2
kW / ---
pour A7 / W45 2
kW / ---
pour A10 / W35
2
kW / ---
3.4
Niveau de puissance sonore appareil / en extérieur
dB(A)
3.5
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
(intérieur)
dB(A)
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
3.6
3.7
Débit d’air avec diff. de pression statique externe
LI 20TE
LI 24TE
LI 28TE
IP 21
IP 21
IP 21
À l'intérieur
À l'intérieur
À l'intérieur
max. 58 / min. 18
max. 58 / min. 18
max. 58 / min. 18
de -25 à +35
de -25 à +35
de -25 à +35
9,8
5,0
9,7
5,0
9,9
5,0
3
7,1 / 2,8
6,7 / 2,6
8,9 / 2,6
8,8 / 2,5
9,9 / 2,4
9,2 / 2,3
4
12,7 / 2,8
11,7 / 2,6
16,1 / 2,7
15,5 / 2,4
19,1 / 2,7
16,1 / 2,3
3
6,2 / 2,3
8,4 / 2,2
8,7 / 2,0
4
11,1 / 2,2
14,4 / 2,1
15,0 / 1,9
3
9,3 / 3,2
8,6 / 3,1
4
14,9 / 3,1
14,6 / 3,0
19,2 / 3,2
18,7 / 3,1
22,3 / 3,0
22,2 / 3,0
3
10,7 / 3,7
10,4 / 3,5
13,1 / 3,4
12,6 / 3,3
14,2 / 3,1
13,9 / 3,1
4
17,1 / 3,5
17,0 / 3,4
24,8 / 3,6
24,2 / 3,4
25,8 / 3,4
10,9 / 3,0
10,5 / 3,0
12,8 / 3,0
12,6 / 3,0
25,1 / 3,3
3
10,1 / 3,0
12,1 / 2,9
12,8 / 2,9
4
16,6 / 2,9
23,7 / 2,9
24,6 / 2,8
3
12,8 / 4,0
12,6 / 3,8
14,1 / 3,5
13,8 / 3,4
14,7 / 3,1
14,3 / 3,2
4
20,0 / 3,8
19,5 / 3,7
26,6 / 3,8
25,4 / 3,6
29,1 / 3,6
28,7 / 3,5
58 / 64
62 / 68
62 / 68
54
58
58
1,8 /
3700
3,3 /
12300
2,3 /
5900
4,5 /
22700
2,3 /
3100
4,6 /
12000
m³/h / Pa
6600 / 0
9000 / 0
9000 / 0
m³/h / Pa
5500 / 25
8000 / 25
8000 / 25
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
R404A / 3,7
R404A / 4,2
R404A / 4,3
Polyolester / 3,0
Polyolester / 3,8
Polyolester / 3,8
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
157 x 75 x 88
171 x 75 x 103
171 x 75 x 103
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1 1/4''
filet. ext. 1 1/4''
filet. ext. 1 1/4''
4.3
Conduite d’admission et de sortie d’air (dim. int. min.)
L x l cm
65 x 65
72,5 x 72,5
72,5 x 72,5
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
255
310
314
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
5.2
Puissance nominale absorbée 2A2 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage
Type de dégivrage
Cuve de dégivrage disponible
7.2
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel
7.3
Niveaux de puissance / régulateur
400 / 20 T
4,80
4,89
400 / 25 T
6,05
6,11
23
8,7 / 0,8
400 / 25 T
7,40
7,44
24
8,8 / 0,8
5
10,9 / 0,8
25
11,0 / 0,8
5
13,4 / 0,8
13,4 / 0,8
5
automatique
automatique
automatique
inversion du circuit
inversion du circuit
inversion du circuit
oui (chauffée)
oui (chauffée)
oui (chauffée)
6
oui
oui
oui
2 / interne
2 / interne
2 / interne
1. voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
3. Fonctionnement avec 1 compresseur
4. Fonctionnement avec 2 compresseurs
5. Voir déclaration de conformité CE
6. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 49
2.8.6
Pompe à chaleur air/eau
2.8.6
Pompe à chaleur basse température à double compresseur LI 40AS
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Version
2.2
Degré de protection selon EN 60 529
2.3
Emplacement
LI 40AS
universelle
IP 21
à l'intérieur
3
Puissance
3.1
Température - limites d'exploitation :
Aller/retour eau de chauffage
°C / °C
Air (source de chaleur)
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A7 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
pour A-7 / W35 1
pour A2 / W35
2
pour A7 / W35 2
pour A7 / W55
2
pour A10 / W35 2
jusqu'à 58 ± 2 / à partir de 18
de -25 à +35
7,8
5,0
2
24,3 / 3,1
23,8 / 3,0
kW / ---
3
13,8 / 3,2
13,5 / 3,1
kW / ---
3
30,4 / 3,9
30,0 / 3,8
kW / ---
4
17,1 / 4,0
16,8 / 3,9
kW / ---
3
36,3 / 4,5
35,7 / 4,4
kW / ---
4
20,2 / 4,7
20,0 / 4,6
kW / ---
3
33,9 / 2,8
33,1 / 2,7
kW / ---
4
18,0 / 2,8
17,6 / 2,7
kW / ---
3
38,5 / 4,8
38,1 / 4,7
kW / ---
4
22,0 / 5,0
21,7 / 4,9
3.4
Niveau de puissance sonore appareil / à l'extérieur
dB(A)
3.5
Débit d’eau de chauffage / diff. de pression int.
m³/h / Pa
3.6
Débit d'air avec diff. de pression statique externe
m³/h / Pa
11000 / 0
3.7
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R404A / 11,8
3.8
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l'appareil sans raccordement
H x l x L en mm
4.2
Raccordements de l'appareil de chauffage
pouces
4.3
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
5.2
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.3
Puissance nominale absorbée A2 W35 2 3
kW
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ3
A / ---
5.5
Puissance max. absorbée protection compresseur
(par compresseur)
W
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage
7.2
4,0 4 / 1700
6,2 5 / 3900
Polyolester (POE) / 4,1
2100 x 1735 x 890 (750)
filet. ext. 1 1/2''
590
400 / 25
30
7,79
7,89
14,05 / 0,8
14,24 / 0,8
70 ; réglée par thermostat
6
automatique
Type de dégivrage
7.3
64 / 70
Cuve de dégivrage disponible
7.4
Eau de chauffage dans l'appareil protégée du gel 7
7.5
Niveaux de puissance
7.6
Régulateur interne / externe
inversion du circuit
oui (chauffée)
oui
2
externe
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. D’autres facteurs d'influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A7 / W35 signifie par ex. : température extérieure 7 °C et
température aller eau de chauffage 35 °C.
2. Fonctionnement à 2 compresseurs
3. Fonctionnement à 1 compresseur
4. Débit d'eau de chauffage minimal
5. Débit d’eau de chauffage recommandé
6. Voir déclaration de conformité CE
7. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
50 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.8.7
2.8.7
Pompes à chaleur haute température à double compresseur LIH 22TE à LIH 26TE
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact
ou élément de chauffage
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller / retour eau de chauffage 1
°C / °C
Air
°C
3.2
Écart de température eau de chauffage pour A2 / W35
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
LIH 22TE
LIH 26TE
IP 21
IP 21
À l'intérieur
À l'intérieur
max. 75 / min. 18
max. 75 / min. 18
de -25 à +35
de -25 à +35
7,1
5,0
8,4
5,0
11,0 / 2,6
11,0 / 2,3
13,0 / 2,8
12,9 / 2,6
pour A-7 / W35 2
kW / ---
pour A2 / W35 2
kW / ---
13,6 / 3,1
13,5 / 3,0
15,9 / 3,2
15,7 / 3,0
kW / ---
16,1 / 1,7
16,0 / 1,6
18,1 / 1,8
18,0 / 1,7
kW / ---
15,4 / 3,4
15,2 / 3,2
19,8 / 3,8
19,5 / 3,6
kW / ---
16,5 / 3,5
16,3 / 3,3
20,4 / 3,9
pour A-7 / W75
pour A7 / W35
2
2
pour A10 / W35
2
20,2 / 3,7
3.4
Niveau de puissance sonore appareil / en extérieur
dB(A)
3.5
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
(intérieur)
dB(A)
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
3.7
Débit d’air avec diff. de pression statique externe
m³/h / Pa
m³/h / Pa
8000 / 25
8000 / 25
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R404A / 3,3
R404A / 3,7
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
3.6
62 / 68
62 / 68
58
58
1,8 / 3700
2,3 / 6000
1,8 / 3700
9000 / 0
2,7 / 8200
9000 / 0
R134a / 2,7
R134a / 3,1
Polyolester (POE) / 1,9
Polyolester (POE) / 1,9
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil
H x l x L cm
171 x 75 x 103
171 x 75 x 103
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1 1/4''
filet. ext. 1 1/4''
4.3
Conduite d’admission et de sortie d’air (dim. int. min.)
L x l cm
72,5 x 72,5
72,5 x 72,5
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
370
377
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée
V/A
2
A2 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal A2 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage
Type de dégivrage
400 / 25T
7.2
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel
Niveaux de puissance
7.4
Régulateur interne / externe
4,48
5,0
5,16
8,1 / 0,8
9,0 / 0,8
25
8,0 / 0,8
30
3
9,3 / 0,8
3
automatique
automatique
inversion du circuit
inversion du circuit
oui (chauffée)
oui (chauffée)
oui
oui
Cuve de dégivrage disponible
7.3
400 / 25T
4,4
4
2
2
externe
externe
1. voir diagramme des limites d’utilisation
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN14511. D’autres valeurs d’influence, notamment le comportement au dégivrage, le point
de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, A2 / W55 signifie par ex. : température extérieure 2 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 51
2.9
2.9
Pompe à chaleur air/eau
Courbes caractéristiques pompes à chaleur air/eau – 230 V
2.9.1
Courbes caractéristiques LA 11MS / LI 11ME
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PñK
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
52 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.9.2
2.9.2
Courbes caractéristiques LA 16MS
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PñK
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 53
2.9.3
Pompe à chaleur air/eau
2.9.3
Courbes caractéristiques LIK 8ME
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PñK
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
54 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.1
2.10 Courbes caractéristiques pompes à chaleur air/eau – 400 V
2.10.1 Courbes caractéristiques LA 9TU
:DVVHUDXVWULWWV:DVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWIORZZDWHULQIORZWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHG¶HQWUpHGHO¶HDXHQ>ƒ&@
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 55
2.10.2
Pompe à chaleur air/eau
2.10.2 Courbes caractéristiques LA 12TU
:DVVHUDXVWULWWV:DVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWIORZZDWHULQIORZWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHG¶HQWUpHGHO¶HDXHQ>ƒ&@
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
56 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.3
2.10.3 Courbes caractéristiques LA 17TU
:DVVHUDXVWULWWV:DVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWIORZZDWHULQIORZWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHG¶HQWUpHGHO¶HDXHQ>ƒ&@
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 57
2.10.4
Pompe à chaleur air/eau
2.10.4 Courbes caractéristiques LA 25TU
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWV:DVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWIORZZDWHULQIORZWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHG¶HQWUpHGHO¶HDXHQ>ƒ&@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
58 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.5
2.10.5 Courbes caractéristiques LA 40TU
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWV:DVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWIORZZDWHULQIORZWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHG¶HQWUpHGHO¶HDXHQ>ƒ&@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 59
2.10.6
Pompe à chaleur air/eau
2.10.6 Courbes caractéristiques LA 8AS
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
60 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.7
2.10.7 Courbes caractéristiques LA 11AS / LI 11TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
PK
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 61
2.10.8
Pompe à chaleur air/eau
2.10.8 Courbes caractéristiques LA 16AS / LI 16TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
62 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.9
2.10.9 Courbes caractéristiques LA 20AS / LI 20TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 63
2.10.10
Pompe à chaleur air/eau
2.10.10 Courbes caractéristiques LA 24AS / LI 24TE
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PñK
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
64 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.11
2.10.11 Courbes caractéristiques LA 28AS / LI 28TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWj
FRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 65
2.10.12
Pompe à chaleur air/eau
2.10.12 Courbes caractéristiques LA 9PS
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
66 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.13
2.10.13 Courbes caractéristiques LA 11PS
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 67
2.10.14
Pompe à chaleur air/eau
2.10.14 Courbes caractéristiques LA 17PS
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWj
FRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
68 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.15
2.10.15 Courbes caractéristiques LA 22PS
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWj
FRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 69
2.10.16
Pompe à chaleur air/eau
2.10.16 Courbes caractéristiques LA 26PS
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWj
FRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
70 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.17
2.10.17 Courbes caractéristiques LA 22HS / LIH 22TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
VWXILJÂ7ZRVWDJHÂELpWDJp
VWXILJÂ6LQJOHVWDJHÂPRQRpWDJp
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
VWXILJÂ7ZRVWDJHÂELpWDJp
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
VWXILJÂ6LQJOHVWDJHÂPRQRpWDJp
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
VWXILJÂ6LQJOHVWDJHÂPRQRpWDJp
VWXILJÂ7ZRVWDJHÂELpWDJp
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 71
2.10.18
Pompe à chaleur air/eau
2.10.18 Courbes caractéristiques LA 26HS / LIH 26TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
VWXILJÂ7ZRVWDJHÂELpWDJp
VWXILJÂ6LQJOHVWDJHÂPRQRpWDJp
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
VWXILJÂ7ZRVWDJHÂELpWDJp
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
VWXILJÂ6LQJOHVWDJHÂPRQRpWDJp
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
VWXILJÂ6LQJOHVWDJHÂPRQRpWDJp
VWXILJÂ7ZRVWDJHÂELpWDJp
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
72 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.19
2.10.19 Courbes caractéristiques LIK 8TE / LI 9TE
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PñK
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG DGPLVVLRQGHO DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 73
2.10.20
Pompe à chaleur air/eau
2.10.20 Courbes caractéristiques LIKI 14TE
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO¶HDXHQ>ƒ&@
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWRXWSXWLQ>N:@
3XLVVDQFHFDORULILTXHHQ>N:@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZ
PñK
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQWDNHWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG¶HQWUpHGHO¶DLUHQ>ƒ&@
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHGURSLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
/HLVWXQJVDXIQDKPHLQ>N:@ LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQLQ>N:@ LQFOSURSRUWLRQRISXPSRXWSXW
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFHHQ>N:@ \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
9HUIOVVLJHU
/LTXHILHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQWDNHWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG¶HQWUpHGHO¶DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&23 LQFOSURSRUWLRQRISXPSRXWSXW
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
+HL]ZDVVHUGXUFKIOX‰LQ>Pñ[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>Pñ[email protected]
'pELWG¶HDXGHFKDXIIDJHHQ>Pñ[email protected]
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQWDNHWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG¶HQWUpHGHO¶DLUHQ>ƒ&@
74 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.10.21
2.10.21 Courbes caractéristiques LI 40AS
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
9HUGLFKWHUEHWULHE
FRPSUHVVRURSHUDWLQJPRGH
)RQFWLRQQHPHQWFRPSUHVVHXU
9HUGLFKWHUEHWULHE
FRPSUHVVRURSHUDWLQJPRGH
)RQFWLRQQHPHQWFRPSUHVVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 75
Circuit aller d'eau de chauffage
Sortie de la pompe à chaleur
Filetage extérieur 1 1/4"
Circuit retour d'eau de chauffage
Entrée dans la pompe à chaleur
Filetage extérieur 1 1/4"
Zone de passage
Conduites électriques / condensats
Passage optionnel
Conduites électriques
Passage optionnel
Condensats
Protection antigel requise
Heating water return flow
Input into the heat pump
1 1/4" external thread
Feedthrough area
Electrical lines / condensate
Optional feedthrough
Electric cables
Optional feedthrough
Condensate
Frost protection required
2 Heizwasserrücklauf
Eingang in Wärmepumpe
G 1 1/4" Außengewinde
3 Durchführungsbereich
Elektroleitungen / Kondensat
4 Optionale Durchführung
Elektroleitungen
5 Optionale Durchführung
Kondensat
Frostschutz erforderlich
1460
Heating water flow
Output from heat pump
1 1/4" external thread
490
1 Heizwasservorlauf
Ausgang aus Wärmepumpe
G 1 1/4" Außengewinde
X
70
76 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
95
30
130
689
853
910
2
1
3
0
55
43
4
Schéma de raccordement pour
kit de tuyaux optionnel
Connection diagram for
optional pipe kit
Anschlussschema für
optionalen Rohrbausatz
160
0,03 m
2,0 m
Standfläche und Mindestabstände
Base area and minimum clearances
Surface de pose et écartements minimaux
0,85 m
693
240
30
0,24 m
0,03 m
Bedienseite
Operating side
Côté de commande
52
90
2
250
0,69 m
0,13 m
kein Mindestabstand erforderlich
No minimum clearance required
Aucun écartement minimum requis
Luftrichtung
Direction of air flow
Sens de l’air
0,4 m
750
1
330
0,5 m
5
Direction des vents dominants en cas
d’installation sur emplacement dégagé
Main wind direction with
free-standing installation
Hauptwindrichtung
bei freier Aufstellung
X (1:5)
2.11
Pompe à chaleur air/eau
2.11 Dimensions pompes à chaleur air/eau
2.11.1 Dimensions LA 9TU
www.dimplex.de
849
Passage optionnel
Conduites électriques
Passage optionnel
Condensats
Protection antigel requise
Optional feedthrough
Condensate
Frost protection required
5 Optionale Durchführung
Kondensat
Frostschutz erforderlich
Feedthrough area
Zone de passage
Electrical lines / condensate Conduites électriques / condensats
3 Durchführungsbereich
Elektroleitungen / Kondensat
Optional feedthrough
Electric cables
Circuit retour d'eau de chauffage
Entrée dans la pompe à chaleur
Filetage extérieur 1 1/4"
Heating water return flow
Input into the heat pump
1 1/4" external thread
2 Heizwasserrücklauf
Eingang in Wärmepumpe
G 1 1/4" Außengewinde
4 Optionale Durchführung
Elektroleitungen
Circuit aller d'eau de chauffage
Sortie de la pompe à chaleur
Filetage extérieur 1 1/4"
90
90
Heating water flow
Output from heat pump
1 1/4" external thread
270
30
1 Heizwasservorlauf
Ausgang aus Wärmepumpe
G 1 1/4" Außengewinde
X
30
693
120
689
180
1
2
3
1,19 m
1193
1250
2m
0,03 m
0,69 m
0,18 m
kein Mindestabstand erforderlich
No minimum clearance required
Aucun écartement minimum requis
Luftrichtung
Direction of air flow
Sens de l’air
55
0,5 m
Standfläche und Mindestabstände
Base area and minimum clearances
Surface de pose et écartements minimaux
0,27 m
0,03 m
160
1
250
2
5
X (1:5)
Direction des vents dominants en cas
d’installation sur emplacement dégagé
Main wind direction with
free-standing installation
Hauptwindrichtung
bei freier Aufstellung
4
Schéma de raccordement pour
kit de tuyaux optionnel
Connection diagram for
optional pipe kit
Anschlussschema für
optionalen Rohrbausatz
330
90
0
www.dimplex.de
0,4 m
750
Pompe à chaleur air/eau
2.11.2
2.11.2 Dimensions LA 12TU
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 77
43
1810
1189
490
#IRCUIT ALLER DgEAU DE CHAUFFAGE
3ORTIE DE LA POMPE Ë CHALEUR
&ILETAGE EXTÏRIEUR #IRCUIT RETOUR DgEAU DE CHAUFFAGE
%NTRÏE DANS LA POMPE Ë CHALEUR
&ILETAGE EXTÏRIEUR :ONE DE PASSAGE
#ONDUITES ÏLECTRIQUES CONDENSATS
0ASSAGE OPTIONNEL
#ONDUITES ÏLECTRIQUES
0ASSAGE OPTIONNEL
#ONDENSATS
0ROTECTION ANTIGEL REQUISE
(EATING WATER FLOW
/UTPUT FROM HEAT PUMP
h EXTERNAL THREAD
(EATING WATER RETURN FLOW
)NPUT INTO THE HEAT PUMP
h EXTERNAL THREAD
&EEDTHROUGH AREA
%LECTRICAL LINES CONDENSATE
/PTIONAL FEEDTHROUGH
%LECTRIC CABLES
/PTIONAL FEEDTHROUGH
#ONDENSATE
&ROST PROTECTION REQUIRED
(EIZWASSERRàCKLAUF
%INGANG IN 7ÊRMEPUMPE
' !U”ENGEWINDE
$URCHFàHRUNGSBEREICH
%LEKTROLEITUNGEN +ONDENSAT
/PTIONALE $URCHFàHRUNG
%LEKTROLEITUNGEN
/PTIONALE $URCHFàHRUNG
+ONDENSAT
&ROSTSCHUTZ ERFORDERLICH
8
M
M
3TANDFLÊCHE UND -INDESTABSTÊNDE
"ASE AREA AND MINIMUM CLEARANCES
3URFACE DE POSE ET ÏCARTEMENTS MINIMAUX
M
(EIZWASSERVORLAUF
!USGANG AUS 7ÊRMEPUMPE
' !U”ENGEWINDE
78 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
M
M
KEIN -INDESTABSTAND ERFORDERLICH
.O MINIMUM CLEARANCE REQUIRED
!UCUN ÏCARTEMENT MINIMUM REQUIS
,UFTRICHTUNG
$IRECTION OF AIR FLOW
3ENS DE LAIR
M
M
$IRECTION DES VENTS DOMINANTS EN CAS
DINSTALLATION SUR EMPLACEMENT DÏGAGÏ
-AIN WIND DIRECTION WITH
FREE STANDING INSTALLATION
(AUPTWINDRICHTUNG
BEI FREIER !UFSTELLUNG
8 3CHÏMA DE RACCORDEMENT POUR
KIT DE TUYAUX OPTIONNEL
#ONNECTION DIAGRAM FOR
OPTIONAL PIPE KIT
!NSCHLUSSSCHEMA FàR
OPTIONALEN 2OHRBAUSATZ
M
M
2.11.3
Pompe à chaleur air/eau
2.11.3 Dimensions LA 17TU
www.dimplex.de
#IRCUIT ALLER DgEAU DE CHAUFFAGE
3ORTIE DE LA POMPE Ë CHALEUR
&ILETAGE EXTÏRIEUR #IRCUIT RETOUR DgEAU DE CHAUFFAGE
%NTRÏE DANS LA POMPE Ë CHALEUR
&ILETAGE EXTÏRIEUR :ONE DE PASSAGE
#ONDUITES ÏLECTRIQUES CONDENSATS
0ASSAGE OPTIONNEL
#ONDUITES ÏLECTRIQUES
0ASSAGE OPTIONNEL
#ONDENSATS
0ROTECTION ANTIGEL REQUISE
(EATING WATER FLOW
/UTPUT FROM HEAT PUMP
h EXTERNAL THREAD
(EATING WATER RETURN FLOW
)NPUT INTO THE HEAT PUMP
h EXTERNAL THREAD
&EEDTHROUGH AREA
%LECTRICAL LINES CONDENSATE
/PTIONAL FEEDTHROUGH
%LECTRIC CABLES
/PTIONAL FEEDTHROUGH
#ONDENSATE
&ROST PROTECTION REQUIRED
(EIZWASSERRàCKLAUF
%INGANG IN 7ÊRMEPUMPE
' !U”ENGEWINDE
$URCHFàHRUNGSBEREICH
%LEKTROLEITUNGEN +ONDENSAT
/PTIONALE $URCHFàHRUNG
%LEKTROLEITUNGEN
/PTIONALE $URCHFàHRUNG
+ONDENSAT
&ROSTSCHUTZ ERFORDERLICH
(EIZWASSERVORLAUF
!USGANG AUS 7ÊRMEPUMPE
' !U”ENGEWINDE
8
M
M
3TANDFLÊCHE UND -INDESTABSTÊNDE
"ASE AREA AND MINIMUM CLEARANCES
3URFACE DE POSE ET ÏCARTEMENTS MINIMAUX
M
M
KEIN -INDESTABSTAND ERFORDERLICH
.O MINIMUM CLEARANCE REQUIRED
!UCUN ÏCARTEMENT MINIMUM REQUIS
M
,UFTRICHTUNG
$IRECTION OF AIR FLOW
3ENS DE LAIR
M
$IRECTION DES VENTS DOMINANTS EN CAS
DINSTALLATION SUR EMPLACEMENT DÏGAGÏ
-AIN WIND DIRECTION WITH
FREE STANDING INSTALLATION
(AUPTWINDRICHTUNG
BEI FREIER !UFSTELLUNG
8 3CHÏMA DE RACCORDEMENT POUR
KIT DE TUYAUX OPTIONNEL
#ONNECTION DIAGRAM FOR
OPTIONAL PIPE KIT
!NSCHLUSSSCHEMA FàR
OPTIONALEN 2OHRBAUSATZ
M
M
M
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.11.4
2.11.4 Dimensions LA 25TU
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 79
80 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
Circuit de chauffage retour
Entrée dans la PAC
Filetage intérieur 1 1/2"
Heat return flow
Input into the HP
1 1/2" internal thread
Zone de passage
Écoulement des condensats,
conduites électriques
952
Heizungsrücklauf
Eingang in die WP
1 1/2" Innengewinde
0
81
146
236
Feedthrough area
Condensate outflow,
Electric cables
Durchführungsbereich
Kondensatablauf
Elektroleitungen
0
113
209
313
Circuit de chauffage aller
Sortie de la PAC
Filetage intérieur 1 1/2"
Heat flow
Output from the HP
1 1/2" internal thread
Heizungsvorlauf
Ausgang aus der WP
1 1/2" Innengewinde
Luftrichtung
Direction of air flow
Sens de l’air
716
0,08 m
492
0,41 m
0,03 m
569
A
29
0,4 m
Sens de l’air
Hauptwindrichtung bei freier Aufstellung
Main wind direction with free-standing installation
Direction des vents dominants en cas d’installation sur emplacement dégagé
0m
0,68 m
Standfläche und Mindestabstände
Base area and minimum clearances
Surface de pose et écartements minimaux
1,66 m
690
Luftrichtung
Direction of air flow
Sens de l’air
0,03 m
1220
819
n 824
1032
0,05 m
0,2 m
748
Luftrichtung
Direction of air flow
Ringschrauben für Krantransport nach Aufstellung ausschrauben!
Remove eyebolts for crane transport after set-up!
Après installation, dévisser les anneaux de levage servant au grutage !
2m
0,67 m
1m
1676
682
1734
4
159
89
69,5
105
2100
4
3
2
1
1
3
Feedthrough area for condensate outflow
Feedthrough area for electric cables
Durchführungsbereich Elektroleitungen
Heat flow output from HP
1 1/2" internal thread
Heat return flow input into HP
1 1/2" internal thread
2
A (1:5)
Durchführungsbereich Kondensatablauf
Heizungsvorlauf Ausgang aus der WP
1 1/2" Innengewinde
Heizungsrücklauf Eingang in die WP
1 1/2" Innengewinde
Legende Option seitliche Anschlüsse:
Legend - optional side connections:
Légende raccordements latéraux en option :
897
0
180,5
249
1467
479
86,5
Passage des conduites électriques
Passage de la conduite d’écoulement des condensats
Circuit de chauffage aller, sortie de la PAC
Filetage intérieur 1 1/2"
Circuit de chauffage retour, entrée dans la PAC
Filetage intérieur 1 1/2"
2.11.5
Pompe à chaleur air/eau
2.11.5 Dimensions LA 40TU
www.dimplex.de
www.dimplex.de
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
)XQGDPHQWSODQÂ)RXQGDWLRQSODQÂ3ODQGHIRQGDWLRQ
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
H[WHUQDOWKUHDG
(OHFWULFOLQHV
%DVHRIKHDWSXPS
+HL]ZDVVHUYRUODXI
$XVJDQJDXVGHU:3
³$X‰HQJHZLQGH
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
(OHNWUROHLWXQJHQ
6RFNHO:lUPHSXPSH
&RQGHQVDWHRXWIORZ
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
H[WHUQDOWKUHDG
+HL]ZDVVHUUFNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
(LQJDQJLQGLH:3
´$X‰HQJHZLQGH
6RFOH3$&
/LJQHVpOHFWULTXHV
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHVH[WpULHXU
Pompe à chaleur air/eau
2.11.6
2.11.6 Dimensions LA 8AS
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 81
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
82 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ 5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
+HDWSXPSLQOHW
(QWUpHGDQVOD3$&
´H[WHUQDOWKUHDG
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HL]XQJVYRUODXI
+HDWLQJZDWHUIORZ
$XVJDQJDXVGHU:3 +HDWSXPSRXWOHW
´$X‰HQJHZLQGH
´H[WHUQDOWKUHDG
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
´$X‰HQJHZLQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
)XQGDPHQWSODQ)RXQGDWLRQSODQ3ODQGHIRQGDWLRQ
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
6RFOH3$&
/LJQHVpOHFWULTXHV
%HUHLFK'XUFKIKUXQJHQ
$UHDRIRSHQLQJVIRUKHDWLQJ
$UHDRIRSHQLQJVIRUKHDWLQJ 3DVVDJHVFLUFXLWGHFKDXIIDJH
+HL]NUHLV.RQGHQVDWDEODXI FLUFXLWFRQGHQVDWHGUDLQ
pFRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
(OHNWURNDEHO
HOHFWULFDOFDEOH
FkEOHpOHFWULTXH
%DVHRIKHDWSXPS
6RFNHO:lUPHSXPSH
(OHFWULFOLQHV
(OHNWUROHLWXQJHQ
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
2.11.7
Pompe à chaleur air/eau
2.11.7 Dimensions LA 11MS / LA 11AS
www.dimplex.de
www.dimplex.de
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HL]XQJVYRUODXI
+HDWLQJZDWHUIORZ
$XVJDQJDXVGHU:3 +HDWSXPSRXWOHW
´$X‰HQJHZLQGH
´H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ 5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
+HDWSXPSLQOHW
(QWUpHGDQVOD3$&
´H[WHUQDOWKUHDG
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
´$X‰HQJHZLQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
)XQGDPHQWSODQ)RXQGDWLRQSODQ3ODQGHIRQGDWLRQ
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
%HUHLFK'XUFKIKUXQJHQ
$UHDRIRSHQLQJVIRUKHDWLQJ
$UHDRIRSHQLQJVIRUKHDWLQJ 3DVVDJHVFLUFXLWGHFKDXIIDJH
+HL]NUHLV.RQGHQVDWDEODXI FLUFXLWFRQGHQVDWHGUDLQ
pFRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
(OHNWURNDEHO
HOHFWULFDOFDEOH
FkEOHpOHFWULTXH
6RFOH3$&
%DVHRIKHDWSXPS
6RFNHO:lUPHSXPSH
/LJQHVpOHFWULTXHV
(OHFWULFOLQHV
(OHNWUROHLWXQJHQ
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
Pompe à chaleur air/eau
2.11.8
2.11.8 Dimensions LA 16MS / LA 16AS / LA 11PS
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 83
84 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
(OHFWULFOLQHV
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
H[WHUQDOWKUHDG
&RQGHQVDWHRXWIORZKRVH
(OHNWUROHLWXQJHQ
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXVGHU:3
´$X‰HQJHZLQGH
.RQGHQVDWDEODXIVFKODXFK
3RZHUOLQH
&RQWUROOLQH
+HL]XQJVDQVFKOXVV
/DVWOHLWXQJ
6WHXHUOHLWXQJ
+HDWLQJFRQQHFWLRQ
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
[LQWHUQDOWKUHDG0[
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
[,QQHQJHZLQGH0[
/LJQHGHFRPPDQGH
/LJQHGHFKDUJH
5DFFRUGHPHQWFKDXIIDJH
7X\DXHDXGHFRQGHQVDWLRQ
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
/LJQHVpOHFWULTXHV
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
2.11.9
Pompe à chaleur air/eau
2.11.9 Dimensions LA 20AS / LA 17PS
www.dimplex.de
www.dimplex.de
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXVGHU:3
´$X‰HQJHZLQGH
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ 5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
+HDWSXPSLQOHW
(QWUpHGDQVOD3$&
´H[WHUQDOWKUHDG
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
´$X‰HQJHZLQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
)XQGDPHQWSODQ)RXQGDWLRQSODQ3ODQGHIRQGDWLRQ
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
%HUHLFK'XUFKIKUXQJHQ
%HUHLFK'XUFKIKUXQJHQ
$UHDRIRSHQLQJVIRUKHDWLQJ 3DVVDJHVFLUFXLWGHFKDXIIDJH
+HL]NUHLV.RQGHQVDWDEODXI FLUFXLWFRQGHQVDWHGUDLQ
FLUFXLWFRQGHQVDWHGUDLQ
pFRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
+HL]NUHLV.RQGHQVDWDEODXI
pFRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
(OHNWURNDEHO
HOHFWULFDOFDEOH
FkEOHpOHFWULTXH
6RFOH3$&
%DVHRIKHDWSXPS
6RFNHO:lUPHSXPSH
/LJQHVpOHFWULTXHV
(OHFWULFOLQHV
(OHNWUROHLWXQJHQ
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
Pompe à chaleur air/eau
2.11.10
2.11.10 Dimensions LA 24AS / LA 28AS / LA 22PS / LA 26PS
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 85
$GPLVVLRQG DLU
86 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
%RvWHGHFRPPDQGH
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
(QWUpHG HDX
$OLPHQWDWLRQHQFRXUDQWpOHFWULTXH
93(+]
/LJQHGHFRPPDQGH
6RUWLHG HDX
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
%RvWHGHFRPPDQGH
6RUWLHG DLU
%DQGHVGHUHSpUDJH
2.11.11
Pompe à chaleur air/eau
2.11.11 Dimensions LA 9PS
www.dimplex.de
www.dimplex.de
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
VRUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
HQWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
6RFOH3$&
/LJQHVpOHFWULTXHV
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
VRUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
HQWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
3DVVDJHVFLUFXLWGHFKDXIIDJHpFRXOHPHQWGXFRQGHQVDWFkEOHpOHFWULTXH
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
3ODQGHIRQGDWLRQ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
&{WpGHFRPPDQGH
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
Pompe à chaleur air/eau
2.11.12
2.11.12 Dimensions LA 22HS / LA 26HS
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 87
7X\DXHDXGH
FRQGHQVDWLRQ
&RQGHQVDWH
RXWIORZKRVH
.RQGHQVDWDEODXI
VFKODXFK
88 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
/LJQHVpOHFWULTXHV
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHLQWpULHXUH[WpULHXU
5HIOX[FRPPXQ
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHVLQWH[W
5RELQHWGHUHPSOLVVDJHHWGHYLGDJH
'pSDUWHDXFKDXGH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W
(OHFWULFOLQHV
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
&RPPRQUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
LQWHUQDODQGH[WHUQDOWKUHDGV
)HHGDQGGUDLQWDS
+RWZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
(OHNWUROHLWXQJHQ
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXVGHU:3
$XVJDQJDXVGHU:3
´,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
JHPHLQVDPHU5FNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
´,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
)OOXQG(QWOHHUXQJVKDKQ
:DUPZDVVHUYRUODXI
$XVJDQJDXVGHU:3
´,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
6XUSUHVVLRQFLUFXLWGHFKDXIIDJH
6XUSUHVVLRQFLUFXLWGHFKDXIIDJH
LQWpULHXU¡PP
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
2YHUSUHVVXUHKHDWLQJ
2YHUSUHVVXUHKHDWLQJ
FLUFXLWLQWHUQDO¡PP
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
[LQWHUQDOWKUHDG0[
hEHUGUXFN+HL]NUHLV
,QQHQ¡PP
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
[,QQHQJHZLQGH0[
7RXVOHVUDFFRUGVG HDX\FRPSULV
WX\DXGHPPHWQLSSOHGRXEOH
OHVGHX[VRQWMRLQWV
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
$OOZDWHUFRQQHFWLRQVLQFOPP
KRVHDQGGRXEOHQLSSOH LQFOXGHGLQ
WKHVFRSHRIVXSSO\
5DFFRUGHPHQWV
HDX
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
DOOH:DVVHUDQVFKOVVHLQFO
PP6FKODXFKXQG'RSSHO
QLSSHO EHLGHVEHLOLHJHQG
:DWHU
FRQQHFWLRQV
:DVVHU
DQVFKOVVH
2.11.13
Pompe à chaleur air/eau
2.11.13 Dimensions LIK 8ME / LIK 8TE
www.dimplex.de
Pompe à chaleur air/eau
2.11.13.1
2.11.13.1 Installation en coin LIK 8ME / LIK 8TE
KDQGHOVEOLFKHU%DXVFKDXP EDXVHLWV
6WDQGDUGSRO\XUHWKDQHIRDP WREHSURYLGHGE\WKHFXVWRPHU
0RXVVHGHFRQVWUXFWLRQFRXUDQWH jIRXUQLUSDUOHFOLHQW
'LFKWPDQVFKHWWH DOV=XEHK|UHUKlOWOLFK
6HDOLQJFROODU DYDLODEOHDVDQDFFHVVRU\
0DQFKRQG¶pWDQFKHtWp GLVSRQLEOHHQDFFHVVRLUH
/XIWNDQDO DOV=XEHK|UHUKlOWOLFK
$LUGXFW DYDLODEOHDVDQDFFHVVRU\
&RQGXLWG¶DpUDWLRQ GLVSRQLEOHHQDFFHVVRLUH
8PODXIHQGH$EVFKUlJXQJ EDXVHLWV ]XU$EGLFKWXQJGHU6WR‰NDQWHXQG
9HUEHVVHUXQJGHU/XIWIKUXQJ
&RQWLQXRXVFKDPIHU WREHSURYLGHGE\WKHFXVWRPHU WRVHDOWKHERUGHUDQGWRIDFLOLWDWHDLUFLUFXODWLRQ
&KDQIUHLQSpULSKpULTXH jIRXUQLUSDUOHFOLHQW DVVXUDQW
O¶pWDQFKpLWpGXERUGHWDPpOLRUDQWODFRQGXLWHGHO¶DLU
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
Remarque importante
„ Pour une implantation sans conduite d’air, la percée murale
doit être obligatoirement revêtue côté intérieur d’une isolation contre le froid afin d’empêcher que le mur se refroidisse
voire s’humidifie complètement (par ex. 50 mm de mousse
rigide PUR avec placage alu).
%HL(LQVDW]HLQHV'lPPVWUHLIHQVXQWHUGHU:lUPHSXPSH
PXVVGDV0D‰HQWVSUHFKHQGHUK|KWZHUGHQ
7KHGLPHQVLRQVPXVWEHLQFUHDVHGFRUUHVSRQGLQJO\
ZKHQDQLQVXODWLQJVWULSLVXVHGXQGHUWKHKHDWSXPS
(QFDVG¶XWLOLVDWLRQG¶XQHEDQGHLVRODQWHVRXVODSRPSH
jFKDOHXUDXJPHQWHUODFRWHHQFRUUHVSRQGDQFH
Légende :
1)
Colle de maçonnerie usuelle
2)
Embout d’étanchéité
3)
Conduite d’air
4)
Biseautage sur le pourtour pour rendre étanche et améliorer
l’amenée d’air
* Si une bande isolante est utilisée, les dimensions doivent être augmentées de façon correspondante.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 89
PD[LPDOH.LSSK|KH
0D[LPXPWLOWLQJKHLJKW
DQJOHG¶LQFOLQDLVRQPD[LPXP
6RUWLH
RSWLRQQHOOH
6HQVGHO¶DLU
2SWLRQDO
RXWOHW
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQ
RIDLUIORZ
RSWLRQDOHU
$XVODVV
90 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
&LUFXLWDOOHUHDXFKDXGHVDQLWDLUH
VRUWLHGHOD3$&
+RWZDWHUIORZ
H[LWIURP+3
:DUPZDVVHU9RUODXI
$XVJDQJDXV:3
&RQGXLWHVpOHFWULTXHV
(OHFWULFFDEOHV
(OHNWUROHLWXQJHQ
&LUFXLWUHWRXUHDXGHFKDXIIDJH
HQWUpHGDQVOD3$&
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
HQWU\LQ+3
+HL]ZDVVHU5FNODXI
(LQJDQJLQ:3
5RELQHWGHYLGDQJH
HWGHUHPSOLVVDJH
)LOOLQJDQGGUDLQFRFN
)OOXQG
(QWOHHUXQJVKDKQ
7X\DXGHVXUSUHVVLRQ
&LUFXLWGHFKDXIIDJHLQWpULHXU
¡PP
2YHUSUHVVXUH±KRVH
+HDWLQJFLUFXLWLQVLGH
¡PP
hEHUGUXFN6FKODXFK
+HL]NUHLVLQQHQQPP
)OH[LEOHG¶pYDFXDWLRQ
GHVFRQGHQVDWV
LQWpULHXU¡PP
ORQJXHXUPHQY
&RQGHQVDWHKRVH
LQVLGH¡PP
OHQJWKDSSUR[P
.RQGHQVDWVFKODXFK
LQQHQQPP
/lQJHFDP
0DQRPqWUH
HDXGHFKDXIIDJH
3UHVVXUHJDXJH
+HDWLQJZDWHU
0DQRPHWHU
+HL]ZDVVHU
7RXVOHVUDFFRUGVG¶HDXGHFKDXIIDJHHWG¶HDXFKDXGH
VDQLWDLUHRQWGHVILOHWDJHVH[WpULHXUVjMRLQWSODW
$OOKHDWLQJZDWHUDQGKRWZDWHUFRQQHFWLRQVZLWK
H[WHUQDOWKUHDGIODWVHDOLQJ*
$OOH+HL]ZDVVHUXQG:DUPZDVVHUDQVFKOVVHPLW
$XVVHQJHZLQGHIODFKGLFKWHQG*
&LUFXLWUHWRXUHDXFKDXGHVDQLWDLUH
HQWUpHGDQVOD3$&
+RWZDWHUUHWXUQIORZ
HQWU\LQ+3
:DUPZDVVHU5FNODXI
(LQJDQJLQ:3
&LUFXLWDOOHUHDXGHFKDXIIDJH
VRUWLHGHOD3$&
+HDWLQJZDWHUIORZ
H[LWIURP+3
+HL]ZDVVHU9RUODXI
$XVJDQJDXV:3
DYHFUDFFRUGHPHQWPXUDO
FDRXWFKRXFGHV\QWKqVH
ZLWKZDOOFRQQHFWLRQ
V\QWKHWLFUXEEHU
PLW:DQGDQVFKOXVV
6\QWHVHNDXWVFKXN
2.11.14
Pompe à chaleur air/eau
2.11.14 Dimensions LIKI 14TE
www.dimplex.de
ƒ
Pompe à chaleur air/eau
2.11.14.1
2.11.14.1 Installation en coin LIKI 14TE
KDQGHOVEOLFKHU%DXVFKDXP EDXVHLWV
6WDQGDUGSRO\XUHWKDQHIRDP WREHSURYLGHGE\WKHFXVWRPHU
0RXVVHGHFRQVWUXFWLRQFRXUDQWH jIRXUQLUSDUOHFOLHQW
'LFKWPDQVFKHWWH DOV=XEHK|UHUKlOWOLFK
6HDOLQJFROODU DYDLODEOHDVDQDFFHVVRU\
0DQFKRQG¶pWDQFKHtWp GLVSRQLEOHHQDFFHVVRLUH
/XIWNDQDO DOV=XEHK|UHUKlOWOLFK
$LUGXFW DYDLODEOHDVDQDFFHVVRU\
&RQGXLWG¶DpUDWLRQ GLVSRQLEOHHQDFFHVVRLUH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVGHO¶DLU
8PODXIHQGH$EVFKUlJXQJ EDXVHLWV ]XU$EGLFKWXQJGHU6WR‰NDQWHXQG
9HUEHVVHUXQJGHU/XIWIKUXQJ
&RQWLQXRXVFKDPIHU WREHSURYLGHGE\WKHFXVWRPHU WRVHDOWKHERUGHUDQGWRIDFLOLWDWHDLUFLUFXODWLRQ
&KDQIUHLQSpULSKpULTXH jIRXUQLUSDUOHFOLHQW DVVXUDQW
O¶pWDQFKpLWpGXERUGHWDPpOLRUDQWODFRQGXLWHGHO¶DLU
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
%HL(LQVDW]HLQHV'lPPVWUHLIHQVXQWHUGHU:lUPHSXPSH
PXVVGDV0D‰HQWVSUHFKHQGHUK|KWZHUGHQ
7KHGLPHQVLRQVPXVWEHLQFUHDVHGFRUUHVSRQGLQJO\
ZKHQDQLQVXODWLQJVWULSLVXVHGXQGHUWKHKHDWSXPS
(QFDVG¶XWLOLVDWLRQG¶XQHEDQGHLVRODQWHVRXVODSRPSH
jFKDOHXUDXJPHQWHUODFRWHHQFRUUHVSRQGDQFH
.DQDODX‰HQDEPHVVXQJHQ 1HQQPD‰ 'XFWRXWHUPHDVXUHPHQWV QRPLQDOPHDVXUHPHQW 'LPHQVLRQVH[WpULHXUHVGHODFRQGXLWH FRWHQRPLQDOH
0LQGHVWDEVWDQG]XU:DQG
0LQLPXPGLVWDQFHWRZDOO
'LVWDQFHPLQLPDOHDXPXU
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 91
92 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
:DVVHUDQVFKOVVH
.RQGHQVDWDEODXIVFKODXFK
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXVGHU:3
´$X‰HQJHZLQGH
:DWHUFRQQHFWLRQV
&RQGHQVDWHRXWIORZKRVH
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
+HDWSXPSRXWOHW
H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
(OHFWULFOLQHV
(OHNWUROHLWXQJHQ
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
´$X‰HQJHZLQGH
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
[LQWHUQDOWKUHDG0[
[,QQHQJHZLQGH0[
5DFFRUGHPHQWVHDX
7X\DXHDXGHFRQGHQVDWLRQ
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
/LJQHVpOHFWULTXHV
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
2.11.15
Pompe à chaleur air/eau
2.11.15 Dimensions LI 9TE
www.dimplex.de
www.dimplex.de
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG¶HFRXOHPHQWDLU
.RQGHQVDWDEODXIVFKODXFK
&RQGHQVDWHRXWIORZKRVH
7X\DXHDXGHFRQGHQVDWLRQ
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG¶HFRXOHPHQWDLU
[,QQHQJHZLQGH0[
[LQWHUQDOWKUHDG0[
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
+HL]XQJVDQVFKOXVV
+HDWLQJFRQQHFWLRQ
5DFFRUGHPHQWFKDXIIDJH
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
´$X‰HQJHZLQGH
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXVGHU:3
´$X‰HQJHZLQGH
[,QQHQJHZLQGH0[
[LQWHUQDOWKUHDG0[
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG¶HFRXOHPHQWDLU
(OHNWUROHLWXQJHQ
(OHFWULFOLQHV
/LJQHVpOHFWULTXHV
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
Pompe à chaleur air/eau
2.11.16
2.11.16 Dimensions LI 11ME / LI 11TE
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 93
94 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG¶HFRXOHPHQWDLU
.RQGHQVDWDEODXIVFKODXFK
&RQGHQVDWHRXWIORZKRVH
7X\DXHDXGHFRQGHQVDWLRQ
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG¶HFRXOHPHQWDLU
[,QQHQJHZLQGH0[
[LQWHUQDOWKUHDG0[
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
+HL]XQJVDQVFKOXVV
+HDWLQJFRQQHFWLRQ
5DFFRUGHPHQWFKDXIIDJH
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
´$X‰HQJHZLQGH
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXVGHU:3
´$X‰HQJHZLQGH
[,QQHQJHZLQGH0[
[LQWHUQDOWKUHDG0[
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG¶HFRXOHPHQWDLU
(OHNWUROHLWXQJHQ
(OHFWULFOLQHV
/LJQHVpOHFWULTXHV
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
2.11.17
Pompe à chaleur air/eau
2.11.17 Dimensions LI 16TE
www.dimplex.de
www.dimplex.de
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
.RQGHQVDWDEODXIVFKODXFK
+HL]XQJVDQVFKOXVV
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXVGHU:3
$XVJDQJDXVGHU:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HDWLQJFRQQHFWLRQ
&RQGHQVDWHRXWIORZKRVH
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
+HDWSXPSRXWOHW
H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
(OHFWULFOLQHV
(OHNWUROHLWXQJHQ
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
´$X‰HQJHZLQGH
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
[LQWHUQDOWKUHDG0[
[,QQHQJHZLQGH0[
5DFFRUGHPHQWFKDXIIDJH
7X\DXHDXGHFRQGHQVDWLRQ
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
/LJQHVpOHFWULTXHV
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
Pompe à chaleur air/eau
2.11.18
2.11.18 Dimensions LI 20TE
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 95
96 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
%HGLHQVHLWH
2SHUDWLQJVLGH
&{WpGHFRPPDQGH
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQGLH:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXVGHU:3
$XVJDQJDXVGHU:3
´$X‰HQJHZLQGH
.RQGHQVDWDEODXIVFKODXFK
+HL]XQJVDQVFKOXVV
(OHFWULFOLQHV
(OHNWUROHLWXQJHQ
&RQGHQVDWHRXWIORZ
LQVLGH¡PP
.RQGHQVDWDEODXI
,QQHQ¡PP
+HDWLQJFRQQHFWLRQ
&RQGHQVDWHRXWIORZKRVH
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
H[WHUQDOWKUHDG
[LQWHUQDOWKUHDG0[
[,QQHQJHZLQGH0[
5DFFRUGHPHQWFKDXIIDJH
7X\DXHDXGHFRQGHQVDWLRQ
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
/LJQHVpOHFWULTXHV
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
¡LQWPP
[ILOHWDJHLQWpULHXU0[
/XIWULFKWXQJ
'LUHFWLRQRIDLUIORZ
6HQVG pFRXOHPHQWDLU
2.11.19
Pompe à chaleur air/eau
2.11.19 Dimensions LI 24TE / LI 28TE / LIH 22TE / LIH 26TE
www.dimplex.de
1237
259
164
Aller eau de chauffage
Sortie de la PAC
Filetage extérieur 1 1/2"
Passages
câble électrique
Passages écoulement
du condensat
Area of openings for
electrical cable
Area of openings for
condensate drain
Bereich Durchführungen
Elektrokabel
Bereich Durchführungen
Kondensatablauf
29
Heating water flow
Heat pump outlet
1 1/2" external thread
220
690
Heizungsvorlauf
Ausgang aus der WP
1 1/2" Außengewinde
354
Luftrichtung
Direction of air flow
Sens de l’air
Retour eau de chauffage
Entrée dans la PAC
Filetage extérieur 1 1/2"
50
Heating water return flow
Heat pump inlet
1 1/2" external thread
800
30
50
748
711
Heizungsrücklauf
Eingang in die WP
1 1/2" Außengewinde
50
191
1556
1027
www.dimplex.de
391
461
1656
1676
682
2095
1440
100
Luftrichtung
Direction of air flow
Sens de l’air
Ringschrauben für Krantransport nach Aufstellung ausschrauben!
Remove eyebolts for crane transport after set up!
Dévisser vis à œillets pour grutage après installation !
897
Ƒ 966
Ƒ 1006
1734
Pompe à chaleur air/eau
2.11.20
2.11.20 Dimensions LI 40AS
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 97
952
1317
2.12
Pompe à chaleur air/eau
2.12 Émissions de bruit dans le cas de pompes à chaleur installées à
l’extérieur
La Fig. 2.24 à la p. 98 montre les quatre principales directions
dans lesquelles le bruit se diffuse. Le côté admission d’air a l’indice de direction « 1 » et le côté évacuation d’air l’indice « 3 ». À
l’aide du Tab. 2.8 à la p. 98, on peut relever les niveaux de pression acoustique des pompes à chaleur air/eau. Les valeurs de la
ligne des 1 m sont des valeurs qui ont été réellement mesurées.
Les valeurs qui se rapportent aux distances de 5 m et 10 m sont
le résultat de calculs effectués sur la base d’une diffusion hémisphérique à l’air libre. Dans la pratique, des écarts peuvent apparaître dont l’origine provient de la réflexion du bruit ou de l’absorption du bruit due aux conditions locales.
Type
LA 11MS / LA 11AS
LA 16MS / LA 16AS /
LA 11PS
direct.
1
2
3
4
1
2
3
4
1m
49
46
50
46
50
47
51
47
5m
38
35
39
35
39
36
40
36
10m
32
29
33
29
33
30
34
30
LA 20AS / LA 17PS
LA 24AS / LA 28AS
direct.
Type
1
2
3
4
1
2
3
4
1m
52
48
54
48
56
50
58
50
5m
41
37
43
37
45
39
47
39
10m
35
31
37
31
39
33
41
33
Type
LA 22PS / LA 26PS
LA 22HS / LA 26HS
LA 8AS / LA 9PS
direct.
1
2
3
4
1
2
3
4
1m
56
50
58
50
49
49
49
49
5m
45
39
47
39
38
38
38
38
10m
39
33
41
33
32
32
32
32
Tab. 2.8: Niveau de pression acoustique adapté en fonction de l’éloignement,
en dB(A).
fig. 2.24: Détermination de l’orientation du bruit
REMARQUE
Vous trouverez des informations de base sur le sujet Bruit au chap.5 à la
p.167.
Exemple
Niveau de pression acoustique LA 11AS dans le sens évacuation de l’air et à 10 m de distance : 33 db(A)
2.13 Émissions sonores des pompes à chaleur air/eau haute performance
P
Type
P
P
P
P
1
2
3
4
1m
48
46
48
46
5m
37
35
37
35
10 m
31
29
32
30
Direction
1
2
3
4
1m
50
47
52
46
5m
40
37
42
36
10 m
34
31
37
30
Direction
1
2
3
4
1m
52
46
55
47
5m
42
35
45
36
10 m
36
30
40
31
Type
P
LA 12TU
Direction
P
P
P
P
LA 17TU
P
Type
P
Type
LA 9TU
LA 25TU
Type
LA 40TU
Direction
1
2
3
4
Direction
1
2
3
4
1m
46
43
48
43
1m
56
50
60
49
5m
35
31
36
31
5m
45
39
49
38
10 m
29
26
30
26
10 m
39
33
43
32
Tab. 2.9: Niveau de pression sonore adapté en fonction de l’éloignement, en
dB(A).
98 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.1.2
3 Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.1
Source de chaleur : terre
Possibilité d'utilisation
Plage de température de la surface
de la terre à env. 1 m de profondeur
+3 à +17°C
Plage de température
dans les couches profondes (env. 15 m)
+8 à +12°C
Plage de température pour l’utilisation
de la pompe à chaleur eau glycolée/eau
de -5 à +25°C
„ mode monovalent
„ mode mono-énergétique
„ mode bivalent (alternatif, parallèle)
„ mode bivalent régénératif
REMARQUE
Vous trouverez des remarques sur l'utilisation indirecte de la source de
chaleur eaux souterraines et de la chaleur perdue contenue dans l'eau de
rafraîchissement avec des pompes à chaleur eau glycolée/eau et un
échangeur thermique intermédiaire à la Chap. 4.3.3 à la p. 173.
3.1.1
Consignes de dimensionnement – source de chaleur Terre
L’échangeur de chaleur géothermique utilisé comme source de
chaleur pour la pompe eau glycolée/eau doit être dimensionné
en fonction de la capacité frigorifique de celle-ci. Elle est équivalente à la puissance calorifique moins la puissance électrique
consommée par la pompe à chaleur au point de dimensionnement.
40
= 4
PAC – Pél
4PAC = Capacité thermique de la pompe à chaleur
Pél.
= Puissance électrique consommée par la pompe à
chaleur au point de dimensionnement
40
= Capacité frigorifique ou capacité spécifique d’extraction de la pompe à chaleur au point de dimensionnement
REMARQUE
Pour une puissance calorifique comparable, une pompe à chaleur ayant
un coefficient de performance plus élevé présente une consommation
électrique moindre, et par conséquent une capacité frigorifique supérieure.
Lorsqu’une pompe à chaleur vieillie vient à être remplacée par
un nouveau modèle, la capacité du collecteur est à contrôler et
éventuellement à ajuster à la nouvelle capacité frigorifique.
Le transport de chaleur dans la terre se fait presque exclusivement par conduction, la conductibilité thermique augmentant
avec une teneur en eau croissante. Tout comme la conductibilité
thermique, le pouvoir d’accumulation de la chaleur est principalement déterminé par la teneur en eau de la terre. Le gel de l’eau
contenue dans la terre aboutit à une augmentation sensible de la
quantité d’énergie pouvant être récupérée ; en effet, la chaleur
latente de l’eau de 0,09 kWh/kg env. est très élevée. Pour une
exploitation optimale de la terre comme source de chaleur, un
gel des serpentins posés dans la terre n’est donc pas désavantageux.
Dimensionnement du circulateur d'eau glycolée
Le flux volumique d’eau glycolée dépend du rendement de la
pompe à chaleur et est entretenu par le circulateur d’eau glycolée. Le débit d’eau glycolée indiqué dans les informations sur les
appareils (Chap. 3.7 à la p. 113) se traduit par une plage de températures de la source de chaleur d’env. 3K.
Outre le flux volumique, les pertes de charge de l’installation du
circuit d’eau glycolée et les spécifications techniques des fabricants de pompes sont à respecter. Il convient ici d’additionner les
pertes de pression enregistrées dans la succession des tuyaux,
de la robinetterie et des échangeurs thermiques.
REMARQUE
Comparé à l'eau, la perte de pression d’un mélange antigel/eau (25%) est
1,5 à 1,7 fois plus élevée (Fig. 3.2 à la p. 100), alors que la capacité de refoulement de beaucoup de circulateurs diminue d’env. 10 %.
3.1.2
Séchage de la construction
La construction exige habituellement de grandes quantités d’eau
pour le mortier, les enduits, le plâtre et les papiers peints, eau qui
ne s’évapore que lentement de l’ouvrage. De plus, la pluie peut
considérablement accroître l’humidité du bâtiment. Une humidité
élevée dans tout le corps du bâtiment augmente le besoin en
chaleur de la maison pendant les deux premières périodes de
chauffage.
Le séchage doit être assuré par des appareils spéciaux à fournir
par le client. Dans le cas de puissances calorifiques de la pompe
à chaleur mesurées trop justes et d’un séchage de construction
pendant l'automne ou l'hiver, il est donc recommandé, notamment pour les pompes à chaleur eau glycolée/eau, d’installer une
cartouche électrique chauffante supplémentaire afin de compenser l'élévation du besoin en chaleur. Celle-ci ne doit être activée
www.dimplex.de
que pendant la première période de chauffage en fonction de la
température aller de l’eau glycolée (env. 0°C).
REMARQUE
Dans le cas de pompes à chaleur eau glycolée/eau, l’augmentation de la
durée de fonctionnement du compresseur peut entraîner un refroidissement de la source de chaleur et de ce fait, une mise à l’arrêt de sécurité
de la pompe à chaleur.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 99
3.1.3
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.1.3
Liquide glycolé
Concentration en eau glycolée
Perte de pression relative
Un antigel doit être ajouté à l’eau du côté source de chaleur pour
éviter des dommages dus au gel sur l’évaporateur de la pompe
à chaleur. Dans le cas de serpentins souterrains, une protection
contre le gel de -14°C à -18°C est nécessaire en raison des températures qui règnent à l’intérieur du circuit réfrigérant. Un antigel
à base de monoéthylène glycol est utilisé. Pour une pose souterraine, la concentration en eau glycolée varie entre 25% et 30%
au maximum.
La perte de pression de l’eau glycolée dépend de la température
et du rapport glycol/eau du mélange. La perte de pression de
l’eau glycolée augmente lorsque la température baisse et que la
concentration de monoéthylène glycol augmente.
3HUWHGHSUHVVLRQUHODWLYH
7HPSpUDWXUHGHJHO>ƒ&@
ƒ&
ƒ&
&RQFHQWUDWLRQHQ9RO
fig. 3.2:
&RQFHQWUDWLRQHQ9RO
fig. 3.1:
Courbe de gel de mélanges de monoéthylène glycol/eau en fonction de la concentration
Maintien de la pression
Lorsque la chaleur est exclusivement tirée du sol, des températures d’eau glycolée comprises entre -5°C et +20°C environ peuvent être constatées. En raison de ces variations de température, une fluctuation du volume dans l’installation de 0,8 à 1%
environ peut survenir. Pour pouvoir maintenir une pression de
service constante, il est nécessaire d’installer un vase d’expansion avec une pression d’alimentation de 0,5bar et une pression
de service maximale de 3bars.
Perte de pression relative des mélanges monoéthylène glycol/eau
par rapport à l'eau, en fonction de la concentration à 0 °C et –5 °C
Niveau d’eau glycolée insuffisant et fuite
Il est possible d’intégrer un « pressostat basse pression eau
glycolée », disponible comme accessoire spécial, dans le circuit
d’eau glycolée afin d’y constater un manque de liquide éventuel
ou une fuite et de remplir les conditions établies par les autorités
locales. Ce pressostat émet un signal au gestionnaire de la
pompe à chaleur en cas de perte de pression. Ce signal peut au
choix être affiché sur l’écran ou bloquer directement la pompe.
Remplissage de l'installation
Il est impératif d'effectuer le remplissage de l'installation dans
l'ordre suivant :
„ Mélange de la concentration antigel-eau nécessaire dans un
récipient externe
„ Contrôle de la concentration antigel-eau préalablement mélangée à l'aide d’un testeur pour éthylène glycol
„ Remplissage du circuit d'eau glycolée (min. 2 bars, max.
2,5 bars)
„ Purge de l'installation (monter un séparateur de microbulles)
ATTENTION !
Même après un fonctionnement prolongé du circulateur d'eau glycolée, le
mélange obtenu lors du remplissage du circuit d'eau glycolée avec de
l'eau puis de l’antigel n'est jamais homogène. Une colonne d'eau non
mélangée gèle dans l’évaporateur et détruit la pompe à chaleur !
;9$&
ATTENTION !
Une vanne de sécurité à diaphragme homologuée doit être montée pour
éviter le surremplissage. La conduite d'évacuation de cette vanne de
sécurité doit, conformément à DIN EN 12828, déboucher dans un puisard.
Un manomètre avec marquage des pressions minimale et maximale est à
prévoir pour surveiller la pression.
5pJXODWHXU3$&
3RVLWLRQGHFRQWDFWORUVTXHOH
FLUFXLWG HDXJO\FROpHHVWUHPSOL
1-,'
1)
Tuyau avec filetages intérieur et extérieur
2)
Pressostat avec connecteur et joint d’étanchéité
fig. 3.3:
Pressostat basse pression eau glycolée (montage et câblage)
Tuyau
DIN 8074
(PN 12,5)
[mm]
Volume
sur 100 m
[l]
Protection
antigel sur
100m
[l]
Débit
d’eau glycolée
max.
[l/h]
25 x 2,3
32 × 2,9
40 × 3,7
50 × 4,6
63 × 5,8
75 × 6,9
90 × 8,2
110 x 10
125 x 11,4
140 x 12,7
160 x 12,7
32,7
53,1
83,5
130,7
207,5
294,2
425,5
636
820
1031
1344
8,2
13,3
20,9
32,7
51,9
73,6
106,4
159
205
258
336
1100
1800
2900
4700
7200
10800
15500
23400
29500
40000
50000
Tab. 3.1: Volume total et quantité d’antigel sur 100 m de tuyau pour différents
tuyaux PE et une sécurité antigel de –14 °C max.
100 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.2
3.2.3
Collecteur géothermique
L'énergie accumulée dans la terre arrive presque exclusivement
par la surface de la terre. Les précipitations et le rayonnement
solaire en sont les principaux fournisseurs. C'est pourquoi les
collecteurs ne doivent pas être installés en dessous de surfaces
bâties ou scellées. Le flux de chaleur provenant de l’intérieur de
la terre est inférieur à 0,1 W/m2et donc négligeable.
3.2.1
Profondeur de pose
Dans les régions froides, les températures du sol peuvent atteindre le point de gel à 1 m de profondeur, même sans exploitation
de la chaleur. À 2 m de profondeur, la température minimale
s'élève à env. 5 °C. Plus la profondeur augmente, plus la température croît. En revanche, le flux de chaleur en provenance de la
surface de la terre diminue. Un dégel au printemps n’est donc
pas assuré en cas de pose plus profonde. C'est pourquoi la profondeur de pose devrait être de 0,2 à 0,3 m env. en dessous de
3.2.2
la limite de gel maximale. Cette limite se trouve dans la plupart
des régions entre 1,0 et 1,5 m.
ATTENTION !
Lors de la pose de collecteurs enterrés dans des tranchées, une
profondeur de 1,25 m ne doit pas être dépassée pour des raisons de
sécurité. Risque d'ensevelissement !
Écartement de pose
Lors de la détermination de l’écartement de pose da, il faut tenir
compte du fait que les blocs de glace se formant autour des serpentins enfouis dans la terre ont suffisamment dégivrés pour que
l'eau des précipitations puisse s'infiltrer et qu'aucune saturation
du sol en eau ne puisse avoir lieu.
Les écartements de pose préconisés varient entre 0,5 et 0,8 m
selon le type de sol et le climat régional.
„ Plus la période de gel est longue, plus l'écartement de pose
et la surface nécessaire à la pose doivent être élevés.
3.2.3
REMARQUE
L'énergie d'extraction annuelle maximale est comprise entre 30 et
50 kWh/m² dans les sols sablonneux et entre 50 et 70 kWh/m2 dans les
sols cohérents.
„ Lorsque la conductibilité thermique du sol est mauvaise (sable par ex.), prévoir, pour une surface de pose identique, un
écartement de pose moindre et une longueur totale de
tuyauterie plus importante.
REMARQUE
Dans les régions froides avec des températures extérieures normalisées
inférieures à -14 °C (sud de l'Allemagne par ex.) un écartement de pose
d'env. 0,8 m est nécessaire.
Dans les régions plus chaudes avec des températures extérieures normalisées de -12 °C et supérieures, l'écartement de pose peut être réduit à
0,6 m.
Surface nécessaire aux collecteurs et longueur de tuyau
Des tuyaux PE-100 peuvent être utilisés dans les sols non pierreux. En raison de la résilience plus élevée des sols pierreux, il
est recommandé d'utiliser un réseau de tuyaux en polyéthylène,
par ex. PE-X... ayant un diamètre extérieur de 32 mm.
La surface nécessaire à un collecteur géothermique posé horizontalement dépend des facteurs suivants :
„ Capacité frigorifique de la pompe à chaleur
„ Nature du sol, taux d’humidité de la terre et région climatique
„ Longueur maximale de la période de gel
„ En moyenne montagne, entre env. 900 m et 1000 m au-dessus du niveau de la mer, les puissances d'extraction sont
minimes et les collecteurs géothermiques ne sont pas recommandés.
REMARQUE
Le Chap. 3.2.6 à la p. 103 montre les valeurs standard de dimensionnement des collecteurs géothermiques.
1. Étape :
Détermination de la capacité thermique de la
pompe à chaleur au point de dimensionnement
(par ex. B0 / W35)
2. Étape :
Calcul de la capacité frigorifique en déduisant de la
capacité thermique la puissance électrique consommée au point de dimensionnement
40
=
4PAC - Pél.
Ex. SI 14TE
4PAC =
Capacité thermique de la pompe à chaleur
14,5 kW
Pél. =
Puissance électrique consommée par
la pompe à chaleur au point de dimensionnement
3,22 kW
=
Capacité frigorifique ou puissance
spécifique d'extraction de la pompe à
chaleur au point de dimensionnement
11,28 kW
40
www.dimplex.de
3. Étape :
Consulter le tableau 3.2 pour le choix de la puissance spécifique d'extraction en fonction de la nature du sol
Nature du sol
Puissance spécifique d'extraction
pour 1800h
sol sec non cohérent (sable)
env. 10 W/m
glaise / limon
env. 19 W/m
argile sablonneuse
env. 21 W/m
Tab. 3.2: Puissances spécifiques d'extraction
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 101
3.2.4
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
4. Étape :
Détermination des longueurs de tuyaux nécessaires
5. Étape :
La surface de collecteur s'obtient à partir de la longueur de tuyau et de l'écartement de pose
Capacité frigorifique à partir de la 2ème étape = 11,28kW
Nature du sol glaise / limon
Surface de collecteur A = L (longueur de tuyau) * b (écartement de pose)
Longueur de tuyau L = 11280 W / 19 W/m = 593,7 m
L'écartement de pose nécessaire pour une installation
dans le sud de l'Allemagne s'élève à 0,8m. Sélection :
0,8m
=> Choix de 6 circuits de 100 m
Surface de collecteur A = 600m * 0,8m = 480m²
REMARQUE
La longueur de tuyau minimale calculée est généralement arrondie à
100 m pour chaque circuit.
3.2.4
Pose
Les serpentins doivent être raccordés et posés selon le croquis
ci-après à l’aide d’un distributeur aller et d’un distributeur retour,
de manière à ce que tous les circuits d’eau glycolée aient la
même longueur.
REMARQUE
Lors de la pose de circuits d’eau glycolée de même longueur, aucun équilibrage hydraulique n’est nécessaire.
fig. 3.4:
3.2.5
0
11
1
Intégration hydraulique des circuits d’eau glycolée
Branchement du circuit d’eau glycolée
„ Chaque circuit d’eau glycolée doit être muni d’au moins une
vanne d’arrêt.
„ Les circuits d’eau glycolée doivent être de même longueur
pour garantir une circulation régulière et une puissance spécifique d’extraction homogène.
„ Les collecteurs géothermiques doivent si possible être installés quelques mois avant la saison de chauffage afin que
la terre puisse se tasser.
„ Les rayons de cintrage minimaux des tuyaux, indiqués par
les fabricants, doivent être respectés.
„ Les dispositifs de remplissage et de purge sont à installer au
point le plus haut du terrain.
„ Toutes les conduites d’eau glycolée qui passent dans la
maison et qui traversent les murs de la maison doivent être
isolées de manière étanche à la vapeur pour empêcher la
formation d’eau de condensation.
„ Toutes les conduites d’eau glycolée doivent se composer
d’un matériau résistant à la corrosion.
„ Le collecteur d’eau glycolée et le collecteur retour doivent
être installés en dehors de la maison.
„ Le circulateur d’eau glycolée de l’installation source de chaleur doit si possible être installé en dehors du bâtiment. La
tête de la pompe à chaleur doit être installée de manière à
ce qu'aucun condensat ne puisse s'écouler dans la boîte de
connexion. Si elle est installée dans le bâtiment, celui-ci doit
être isolé de manière étanche à la diffusion de la vapeur
pour éviter la formation d’eau de condensation et de glace.
De plus, des travaux d’insonorisation peuvent être nécessaires.
„ L’écartement de pose entre conduites d’eau glycolée et conduites d'eau, canalisations et bâtiments doit s'élever à 0,7m
pour éviter des dommages dus au gel. Si cet écartement ne
peut pas être respecté pour des raisons de construction, les
tuyaux de cette zone particulière doivent être suffisamment
isolés.
„ Les collecteurs géothermiques ne doivent pas se trouver en
dessous d’une surface bâtie ou scellée.
REMARQUE
L’installation du circulateur d’eau glycolée à l’extérieur du bâtiment évite
les travaux d’isolation contre la diffusion qui sont alors nécessaires pour
éviter la condensation.
Légende
3$&
1)
Robinet à boisseau sphérique
2)
Nipple double
3)
Bride
4)
Joint de la cartouche chauffante
5)
Circulateur
6)
Purgeur grand débit
7)
Soupape de surpression
8)
Manomètre
9)
Vanne papillon 3/4"
10) Vase d’ expansion
fig. 3.5:
Composition d’une conduite d’alimentation du circuit d’eau glycolée, y compris robinetterie.
102 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.2.6
REMARQUE
Le purgeur grand débit avec séparateur de microbulles doit se
trouver au point le plus élevé et le plus chaud du circuit d’eau glycolée. Les accessoires du circuit d’eau glycolée peuvent être installés tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du bâtiment.
Pour éviter une humidification de l’isolation, seuls des matériaux d’isolation ne pouvant absorber l’humidité doivent être utilisés. De plus, les
zones de raccord doivent être collées de telle sorte qu’aucune humidité
ne puisse pénétrer jusqu’à la partie froide de l’isolation (par ex. conduite
d’eau glycolée).
REMARQUE
Le collecteur d’impuretés, fourni avec la pompe à chaleur, (maille 0,6mm)
protège l’évaporateur de la pompe et doit être monté directement côté admission et nettoyé après un processus de rinçage d’environ 1 journée du
circulateur d’eau glycolée.
Dimensionnement standard des collecteurs géothermiques
REMARQUE
Le tableau de dimensionnement Tab. 3.3 à la p. 104 prend
compte des hypothèses suivantes :
Le dimensionnement des circulateurs d’eau glycolée s'applique uniquement aux longueurs par segment maximales de 100 m et au nombre indiqué de circuits d'eau glycolée !
„ Tuyau PE (circuits d'eau glycolée) : Tuyau DIN 8074
32 x 2,9 mm – PE 100 (PN 12,5)
„ Tuyau d'alimentation PE entre la pompe à chaleur et le circuit d'eau glycolée selon DIN 8074 :
Une augmentation du nombre de circuits d’eau glycolée et un
raccourcissement des longueurs par segment n'ont pas d'incidence (perte de pression) si tous les autres paramètres restent
identiques. Si les conditions générales sont divergentes (par ex.
puissance spécifique d'extraction, concentration en eau glycolée), il est nécessaire de redimensionner la longueur totale admissible de la tuyauterie pour les circuits aller et retour entre la
pompe à chaleur et le distributeur d'eau glycolée.
„ Pression nominale PN 12,5 (12,5 bars)
„ Puissance spécifique d'extraction de la terre d'env. 25 W/m2
pour 0,8 m d'écartement de pose
„ Concentration en eau glycolée de min. 25% à max. 30% de
produit antigel (à base de glycol)
50 x 4,6
63 x 5,7
75 x 6,8
90 x 8,2
110 x 10
125 x 11,4
140 x 12,7
Protection moteur
m
40 x 3,7
kW
Longueur totale admissible de la tuyauterie des circuits aller et retour entre PAC et
distributeur d’eau glycolée
32 x 2,9
Long. tuyauterie coll. géoth.1
m3/h
Vase d’expansion sous pression
Capacité frigorifique
Les quantités nécessaires d'antigel indiquées dans le tableau
Tab. 3.1 à la p. 100 sont en fonction des épaisseurs de murs indiquées. En cas de faibles épaisseurs de murs, la quantité d’antigel doit être augmentée pour que la concentration minimale en
eau glycolée de 25 % soit atteinte.
Débit min. d’eau glycolée
Alternative : Grundfos
Désignation circulateur
Circulateur
identique ou équivalent
Pompe à chaleur
„ Vase d'expansion sous pression : 0,5 bar de pression d'alimentation
Qté circuits eau glycolée
3.2.6
l
m
m
m
m
m
m
m
m
m
A
SI 5ME
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-60
1.2
3.7
200
2
8
50
SI 7ME /
SIH 6ME
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-60
1.7
4.7
300
3
8
15
SI 9ME /
SIH 9ME /
SIKH 9ME
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-80
2.3
6.9
400
4
SIK 11ME
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-80
3
9.1
500
SI 11ME /
SIH 11ME
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-80
3
8.3
SI 14ME
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-80
3.5
SIK 16ME
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-80
3.5
2
40
110
2
12
20
65
2
5
12
10
70
2
500
5
12
10
70
2
10.9
600
6
18
20
70
2
11.3
700
7
18
20
70
2
1. conformément au Chap. 3.2.6 à la p. 103
2. avec protection complète du moteur intégrée ou moteur résistant au courant de blocage
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 103
40 x 3,7
50 x 4,6
63 x 5,7
75 x 6,8
90 x 8,2
110 x 10
125 x 11,4
140 x 12,7
Protection moteur
m
Longueur totale admissible de la tuyauterie des circuits aller et retour entre PAC et
distributeur d'eau glycolée
32 x 2,9
Longueur de tuyau collecteur géothermique2
kW
Vase d'expansion sous pression
Capacité frigorifique 1
m3/h
Qté circuits eau glycolée
Débit min. d'eau glycolée
Alternative : Grundfos
Désignation circulateur
Circulateur
identique ou équivalent
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
Pompe à chaleur
3.2.6
l
m
m
m
m
m
m
m
m
m
A
SI 5TE
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-60
1.2
4.1
200
2
8
50
SIKH 6TE /
SIK 7TE /
SIH 6TE / SI 7TE
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-60
1.7
~ 5.5
300
3
8
15
SIK 9TE /
SIKH 9TE /
SI 9TE / SIH 9TE
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-80
2.3
~ 7.5
400
4
SIK 11TE /
SI 11TE /
SIH 11TE
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-80
3
~9
500
SIK 14TE /
SI 14TE
Wilo
TOP-S 25/7,5
UPS 25-80
3.5
~ 11
SI 17TE
Wilo
TOP-S30/10
UPS 32-80
3.8
SI 21TE
Grundfos
CHI4-20
SIH 20TE
Wilo
SI 24TE
3
40
110
3
12
20
65
3
5
12
10
70
3
600
6
18
20
70
3
13
700
7
18
60
180
3
5,5
16
900
9
18
80
270
1,1
TOP-S 40/10
5,1
17
900
9
18
100
300
1,2
Wilo
TOP-S 40/10
5.6
18
1000
10
18
100
300
1,2
SI 30TE
Wilo
TOP-S 40/10
7.0
24
1300
13
18
150
400
1,2
SI 37TE
Wilo
TOP-S 40/10
8.5
29
1500
15
18
120
350
1,2
SIH 40TE
Wilo
TOP-S 40/10
8,5
29
1700
17
18
120
350
1,2
SI 50TE
Wilo
TOP-S 50/10
12,8
36
2000
20
25
SI 75TE
Wilo
TOP-S 65/13
20,5
58
3200
32
35
SI 100TE
Wilo
TOP-S 65/13
24
75
3900
39
50
SI 130TE
Wilo
TOP-S 65/15
34
97
5300
53
50
70
180
120
1,8
300
180
3,0
300
140
3,0
300
3,5
1. selon le fabricant du compresseur pour B0/W35.
2. conformément au Chap. 3.2.6 à la p. 103
3. avec protection moteur complète intégrée ou moteur résistant au courant de blocage selon le fabricant du compresseur pour B0/W35
Tab. 3.3: Tableau de dimensionnement des pompes à chaleur eau glycolée/eau pour une puissance spécifique d’extraction de 20 W/m 2 collecteur géothermique.
Hypothèse : concentration d’eau glycolée de 25% d’antigel, longueurs de tube de chaque circuit d’eau glycolée de 100 m, tuyaux PE 80 (PN 12,5),
32 x 2,9 mm selon DIN 8074 et 8075.
104 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.3
3.3.1
Sondes géothermiques
Dans le cas d’une installation de sondes géothermiques, un système d’échangeur de chaleur est introduit dans le sol en profondeur, dans des trous de généralement 20m à 100m. En
moyenne et dans le cas de sondes doubles en U, on peut prévoir
env. 50 W par mètre de sonde de puissance fournie par la
source de chaleur. Le dimensionnement exact dépend cependant des conditions géologiques et hydrogéologiques généralement inconnues de l’installateur. C’ est pourquoi il est préférable
de faire appel à une société de forage possédant le label de l’organisme international des fabricants de pompes à chaleur ou répondant aux consignes W120 du groupement allemand DVGW.
Par ailleurs, il faut tenir compte de la prescription VDI-4640, folios 1 et 2.
6XUIDFHWHUUHVWUH
3URIRQGHXU
3.3.1
HUPDL
HUQRY
HUDR€W
P
P
P
À partir d’une profondeur de 15 m env., la température du sol
s’élève pendant toute l’année à plus de 10°C (voir Fig. 3.6 à la
p. 105).
REMARQUE
HUIpY
Températures du sol
Les températures dans la sonde diminuent par le biais de l'extraction de
chaleur. Le dimensionnement doit être réalisé de telle sorte que la température de sortie de l’eau glycolée ne descende pas à long terme en dessous de 0°C.
fig. 3.6:
ƒF
Représentation de l’évolution des températures à différentes profondeurs du sol en fonction d’une température moyenne saisonnière à la surface de la terre.
Dimensionnement des sondes géothermiques
Pour des installations uniques avec une puissance calorifique
des pompes à chaleur de 30kW max. utilisée pour la production
d’eau chaude sanitaire et pour le chauffage, le dimensionnement
peut être réalisé à l’aide des puissances spécifiques d’extraction
du Tab. 3.4 à la p. 106 considérant les hypothèses suivantes :
„ Longueur des différentes sondes géothermiques comprise
entre 40 et 100 m
„ Écartement minimal entre deux sondes géothermiques de
6m
„ Utilisation de sondes doubles en U avec un diamètre individuel de tuyau de DN 32 ou DN 40.
Ces puissances spécifiques d’extraction sont autorisées pour
des sondes géothermiques dans des installations standard à
puissance réduite. Si des durées de fonctionnement plus longues sont prévues, outre la puissance d’extraction spécifique indiquée précédemment, il faut aussi tenir compte du travail d’extraction annuel spécifique qui exerce une influence à long terme.
www.dimplex.de
Elle doit s’élever entre 100 et 150 kWh par mètre de forage et par
an.
Pour des installations de pompes à chaleur
„ qui se composent de plusieurs installations individuelles
„ dont le nombre annuel d’heures de fonctionnement est supérieur à 2400
„ qui sont utilisées pour le chauffage et le rafraîchissement
„ et dont la puissance calorifique totale des pompes à chaleur
est supérieure à 30 kW
le dimensionnement des installations doit être calculé et approuvé par un bureau d’études spécialisé en géothermie.
Une simulation informatique sur plusieurs années de fonctionnement en charge permet de reconnaître les effets à long terme et
de les prendre en considération lors de l’étude et de la conception.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 105
3.3.2
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
Caractéristiques du sol
Puissance spécifique d’extraction
sur 1800 h
sur 2400 h
25 W/m
20 W/m
en eau (λ = 1,5 - 3,0 W/(m * K))
60 W/m
50 W/m
Roche compacte à conductibilité thermique élevée (λ > 3,0 W/m * K))
84 W/m
70 W/m
Valeurs indicatives générales
Sous-sol de mauvaise qualité (sédiment sec) (λ < 1,5 W/(m * K))
Sous-sol rocheux normal et sédiment saturé
Minéraux respectifs
Gravier et sable, secs
< 25 W/m
< 20 W/m
Gravier et sable, aquifères
65 – 80 W/m
55 - 65 W/m
Dans le cas de fort courant des eaux souterraines dans le gravier ou le sable, et d’installations
uniques
80 - 100 W/m
80 - 100 W/m
Argile et glaise, humides
35 – 50 W/m
30 - 40 W/m
Calcaire (massif)
55 – 70 W/m
45 - 60 W/m
Grès
65 – 80 W/m
55 - 65 W/m
Roche magmatite acide (par ex. granit)
65 – 85 W/m
55 - 70 W/m
Roche magmatite basique (par ex. basalte)
40 – 65 W/m
35 - 55 W/m
Gneiss
70 – 85 W/m
60 - 70 W/m
Tab. 3.4:
3.3.2
Puissance spécifique d'extraction possible des sondes géothermiques (sondes doubles en U) (selon prescription VDI 4640, folio 2)
Forage des sondes
L'écartement des sondes entre elles doit être d'au moins 6 m
pour maintenir leur influence respective à faible niveau et permettre une régénération en été. Si plusieurs sondes sont nécessaires, celles-ci ne doivent pas être disposées parallèlement
mais perpendiculairement au sens d’écoulement des eaux souterraines (voir Fig. 3.7 à la p. 106).
6HQVGHO pFRXOHPHQWGHO HDX
GHODQDSSHSKUpDWLTXH
mélange de ciment et de bentonite. Le fluide de la sonde
s’écoule dans deux de ces tuyaux et remonte dans les deux
autres. Les tuyaux sont reliés à leur extrémité inférieure respective via une tête de sonde de telle sorte qu’ils forment un circuit
de sondes fermé.
6HQVGHO pFRXOHPHQWGHO HDX
GHODQDSSHSKUpDWLTXH
6RQGH
U
DXPRLQV
P
fig. 3.8:
6RQGH
REMARQUE
DXPRLQV
P
6RQGH
fig. 3.7:
Coupe transversale d'une double sonde en U avec tuyau fr remplissage
Disposition et écartement des sondes en fonction du sens d’écoulement des eaux souterraines
En cas d’utilisation d’accessoires sur le circuit d’eau glycolée, ou de
pompes à chaleur avec circulateur d’eau glycolée intégré, les pertes de
pression de la sonde doivent être calculées et comparées avec la compression libre du circulateur d’eau glycolée. Pour éviter de trop grandes
pertes de pression, des tuyaux DN 40 doivent être utilisés à partir d’une
profondeur de 80 m.
REMARQUE
En ce qui concerne la concentration en eau glycolée, les matériaux utilisés, la disposition du puits de distribution, le montage du circulateur et le
vase d’expansion, les règles qui s’appliquent sont identiques à celles
d’une installation à collecteurs géothermiques.
La Fig. 3.8 à la p. 106 est une coupe transversale d'une double
sonde en U habituellement utilisée pour les pompes à chaleur.
Pour ce type de sonde, on réalise tout d’abord un forage de
rayon r1. Quatre tuyaux de sonde et un tuyau de remplissage y
sont introduits. Les trous de forage sont ensuite comblés avec un
106 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.4
3.5
Autres installations d'utilisation de la source de chaleur géothermique
En alternative aux collecteurs enterrés sont proposés d’autres
types d’installation telles que corbeilles géothermiques, collecteurs groupés en fosse, pieux énergétiques, collecteurs en spirale, etc.
Le dimensionnement de ces installations source de chaleur doit
être fait en respectant les données du fabricant ou du fournisseur. Le fabricant doit garantir le fonctionnement à long terme du
système conformément aux indications suivantes :
„ Température minimale autorisée de l’eau glycolée
„ Capacité frigorifique et débit d’eau glycolée de la pompe à
chaleur utilisée
„ Nombre annuel d’heures de fonctionnement de la pompe
De plus, les informations suivantes doivent être mises à
disposition :
„ Perte de pression au débit d’eau glycolée indiqué pour le dimensionnement du circulateur
„ Influences possibles sur la végétation
„ Prescriptions d’installation
REMARQUE
L'expérience montre que les puissances spécifiques d'extraction des collecteurs géothermiques classiques diffèrent très peu de celles d'autres
systèmes car l'énergie emmagasinée dans 1m3 de terre est limitée entre
50 et 70 kWh/a env.
Une éventuelle optimisation des puissances spécifiques d’extraction dépend en première ligne des conditions climatiques et
de la nature du sol, et non du type d’installation de source de
chaleur.
3.5
Source de chaleur systèmes d’absorption (exploitation indirecte de
l’énergie de l’air ou du soleil)
Plage de température de l’eau glycolée
Plage de température pour l’utilisation
de la pompe à chaleur eau glycolée/eau
de -15 à +50 °C
„ Le mode monovalent est uniquement possible en combinaison avec une exploitation de la chaleur du sol.
de -5 à +25°C
„ En cas de production d’énergie solaire pendant les demisaisons, l’eau glycolée atteint des températures de 50 °C et
plus, ce qui dépasse la plage d’utilisation de la pompe à chaleur.
Disponibilité
Restriction possible due aux influences atmosphériques et
à des surfaces restreintes.
Possibilité d’utilisation
„ mode bivalent
„ mode monovalent en combinaison avec un collecteur géothermique supplémentaire
Coûts d’exploitation de la source de chaleur
„ Système d’absorption (toit énergétique, registre tubulaire,
absorbeur massif, clôture énergétique, tour énergétique,
pile énergétique, etc.)
„ Eau glycolée à base d’éthylène glycol ou de propylène glycol à une concentration résistante au gel
„ Circuit de tuyauteries et circulateur
„ Mesures de construction
À respecter particulièrement
„ Nécessités en matière de construction
„ Influences atmosphériques
Dimensionnement des systèmes d’absorption
Lors du dimensionnement d’absorbeurs de toit, de colonnes ou
de clôtures énergétiques, les différents types de construction varient considérablement ; les indications garanties par les fabricants doivent donc être prises en considération pendant l’étude.
Comme le montre la pratique, les données suivantes peuvent
être prises comme base :
„ L’évaluation de la surface de l’absorbeur doit se faire en
principe selon la puissance nocturne indiquée.
„ Dans le cas de températures d’air supérieures à 0 °C, et
lorsque la température de l’eau glycolée est basse, la pluie,
la rosée ou la neige peuvent geler à la surface de l’absorbeur, ce qui influence de manière négative le flux thermique.
www.dimplex.de
ATTENTION !
Lorsque la température de la source de chaleur peut dépasser 25°C, il
faut prévoir une vanne mélangeuse régulée par la température qui ajoute
une partie du flux volumique retour au circuit aller d’eau de
rafraîchissement pour des températures supérieures à 25°C.
Concentration en eau glycolée
Dans le cas d’absorbeurs de toit, de clôtures énergétiques, entre
autres, une protection contre le gel à -25 °C est nécessaire en
cas de températures extérieures basses. La concentration en
eau glycolée dans ce système est de 40 %. Lorsque la concentration en eau glycolée augmente, le dimensionnement du circulateur d’eau glycolée doit prendre en compte des pertes de
charge accrues.
Remplissage de l’installation
Le remplissage de l’installation s’effectue comme décrit au
Chap. 3.1.3 à la p. 100.
Dimensionnement du vase d’expansion
Dans le cas d’un mode absorbeur exclusif, les températures de
l’eau glycolée varient de -15 °C à +50 C. env. Ces fluctuations de
température rendent le montage d’un vase d’expansion nécessaire sur l’installation source de chaleur. La pression d'alimentation doit être adaptée au niveau du circuit. La surpression maximale s’élève à 2,5 bars.
Absorbeur à injection d’air
Concentration d’eau
≈ 40%
glycolée :
Perte de pression relative≈ 1,8
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 107
3.6
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.6
Informations sur les pompes à chaleur eau glycolée/eau - 230 V
3.6.1
Pompes à chaleur basse température, version compacte SIK 11ME à SIK 16ME
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Version
2.2
Degré de protection selon EN 60 529
2.3
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SIK 11ME
SIK 16ME
compacte
compacte
IP 20
IP 20
À l'intérieur
À l'intérieur
Aller eau de chauffage
°C
max. 58
max. 58
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
de -5 à +25
de -5 à +25
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
Antigel
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C)
3.2
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35 K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
pour B0 / W45 1
kW / --kW / --kW / ---
11,8 / 4,4
3.5
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Compression libre circulateur de chauffage
(niveau max.)
Pa
Débit eau glycolée avec diff. de pression int
(source chaleur)
m³/h / Pa
Compression libre circulateur d’eau glycolée
(niveau max.)
Pa
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.10 Lubrifiant ; Quantité
10
5,0
13,3 / 2,2
11,2 / 3,2
pour B0 / W35 1
dB(A)
3.9
9,4 / 2,4
11,3 / 3,0
Niveau de puissance sonore
3.8
5,0
1
3.4
3.7
25%
9,9
pour B-5 / W55 1
pour B0 / W50
3.6
25%
15,2 / 3,0
15,5 / 2,9
11,7 / 4,2
15,8 / 4,2
15,6 / 4,0
51
1,0 / 3500
51
2,0 / 16000
1,3 / 3500
2,6 / 19200
65500
3,0 / 13000
64500
3,0 / 13000
3,5 / 13000
40000
3,5 / 13000
34000
R407C / 2,0
R407C / 2,3
Type / litres
Polyolester (POE) / 1,36
Polyolester (POE) / 1,90
1115 × 652 × 688
1115 × 652 × 688
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 2
H x l x L mm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. R 1¼"
filet. ext. R 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. R 1¼"
filet. ext. R 1¼"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
191
203
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée 1
V/A
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
B0 W35
kW
230 / 25
2,66
230 / 32
2,79
3,77
38
14,46 / 0,8
3,92
50
14,8 / 0,8
20,5 / 0,8
20,8 / 0,8
3
3
oui
oui
1
1
interne
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
108 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.6.2
3.6.2
Pompe à chaleur basse température, version compacte SIKH 9ME
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Version
2.2
Degré de protection selon EN 60 529
2.3
Emplacement
SIKH 9ME
compacte
IP 20
À l'intérieur
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller eau de chauffage1
°C
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
70±2
de -5 à +25
Antigel
monoéthylène glycol
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C)
25%
3.2
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour B-5 / W55 2
kW / ---
pour B0 / W45 2
kW / ---
2
kW / ---
9,1 / 3,1
pour B0 / W35 2
kW / ---
9,4 / 4,4
pour B0 / W50
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Compression libre circulateur de chauffage
(niveau max.)
Pa
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
Compression libre circulateur d’eau glycolée
(niveau max.)
Pa
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.6
3.7
3.8
3.9
3.10 Lubrifiant ; Quantité
10,8
5,0
7,5 / 2,3
8,9 / 3,4
9,3 / 4,2
49
0,75 / 1800
1,6 / 7000
47500
36000
2,0 / 7500
2,0 / 7500
55000
55000
R134a / 2,7
Type / litres
Polyolester (POE) / 1,90
1115 × 652 × 688
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 3
H x l x L mm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. R 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1¼"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée
V/A
2
B0 W35
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 5
7.2
Niveaux de puissance
Régulateur interne / externe
230 / 25
2,16
kW
5.3
7.3
203
2,21
43
11,1 / 0,8
11,2 / 0,8
4
oui
1
interne
1. À une température de l'eau glycolée comprise entre -5°C et 0°C, température aller croissante de 65°C à 70°C.
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
3. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
4. Voir déclaration de conformité CE
5. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 109
3.6.3
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.6.3
Pompes à chaleur basse température SI 5ME à SI 9ME
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SI 5ME
Aller eau de chauffage
°C
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
Antigel
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
pour B-5 / W55 1
IP 20
IP 20
IP 20
À l'intérieur
À l'intérieur
max. 58
max. 58
max. 58
de -5 à +25
de -5 à +25
de -5 à +25
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
25%
25%
9,6
5,0
4,0 / 2,0
5,0
kW / ---
4,8 / 2,7
pour B0 / W35 1
kW / ---
5,0 / 4,0
5,0
5,7 / 2,7
6,2 / 2,7
4,9 / 3,8
10,5
7,6 / 2,1
4,6 / 2,7
1
25%
9,1
5,4 / 2,1
pour B0 / W45 1
pour B0 / W50
SI 9ME
À l'intérieur
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C)
3.2
SI 7ME
6,4 / 3,9
6,3 / 3,7
9,3 / 4,0
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
0,45 /
1900
0,85 /
6500
0,6 /
3300
1,1 /
10000
0,75 /
2300
1,5 /
9200
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
1,2 /
16000
1,2 /
16000
1,7 /
29500
1,7 /
29500
2,3 /25000
2,0 /
20000
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.7
3.8
Lubrifiant ; Quantité
55
8,9 / 3,8
3.4
3.6
54
8,5 / 2,8
8,8 / 2,7
56
R407C / 0,9
R407C / 0,9
R407C / 1,25
Type / litres
Polyolester (POE) /
1,0
Polyolester (POE) /
1,0
Polyolester
(POE) / 1,1
805 × 650 × 462
805 × 650 × 462
805 × 650 × 462
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 2
H x l x L mm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
109
111
118
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée 1
V/A
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
B0 W35
kW
230 / 16
1,26
1,30
230 / 16
1,68
1,70
24
6,8 / 0,8
230 / 20
2,30
2,35
26
7,1 / 0,8
9,1 / 0,8
38
9,3 / 0,8
12,6 /
0,8
12,9 /
0,8
3
3
3
oui
oui
oui
1
1
1
interne
interne
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
110 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.6.4
3.6.4
Pompes à chaleur basse température SI 11ME à SI 14ME
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SI 11ME
Aller eau de chauffage
°C
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
Antigel
IP 20
IP 20
À l'intérieur
À l'intérieur
max. 58
max. 58
de -5 à +25
de -5 à +25
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C)
3.2
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
pour B-5 / W55 1
25%
25%
9,5
5,0
9,4 / 2,0
5,0
10,0 / 2,9
1
kW / ---
10,5 / 2,6
pour B0 / W35 1
kW / ---
11,0 / 4,0
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
3.7
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.6
9,6
12,3 / 2,1
pour B0 / W45 1
pour B0 / W50
SI 14ME
14,7 / 2,9
14,2 / 2,8
10,8 / 3,9
15,0 / 4,1
14,8 / 3,9
56
56
1,0 / 4100
1,9 / 15000
1,3 / 4800
2,6 / 19200
3,0 / 24000
2,5 / 18000
3,5 / 20000
3,5 / 20000
R407C / 1,25
R407C / 1,5
Type / litres
Polyolester (POE) / 1,36
Polyolester (POE) / 1,90
805 × 650 × 462
805 × 650 × 462
3.8
Lubrifiant ; Quantité
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 2
H x l x L mm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
122
130
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée 1
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
V/A
B0 W35
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
230 / 25
2,75
kW
230 / 32
2,77
3,70
38
15,0 / 0,8
3,76
50
15,3 / 0,8
19,7 / 0,8
20,0 / 0,8
3
3
oui
oui
1
1
interne
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 111
3.6.5
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.6.5
Pompes à chaleur haute température SIH 6ME à SIH 11ME
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
SIH 6ME
Désignation technique et commerciale
1
Forme
1.1
Degré de protection selon EN 60 529
1.2
Emplacement
2
Indications de puissance
2.1
Température - limites d’exploitation :
IP 20
IP 20
IP 20
intérieur
intérieur
intérieur
°C
70±2
70±2
70±2
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
entre -5 et +25
entre -5 et +25
entre -5 et +25
monoéthylène-glycol
monoéthylène-glycol
monoéthylène-glycol
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C)
2.2
Plage de températures eau de chauffage pour B0 / W35
2.3
Capacité therm. / coef. puissance
K
25%
5,0
kW / ---
pour B0 / W45 2
kW / ---
pour B0 / W50 2
kW / ---
5,8 / 3,0
pour B0 / W35 2
kW / ---
6,2 / 4,3
2.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
Débit d’eau de chauffage avec pression diff. int.
m³/h / Pa
2.6
Débit eau glycolée avec pression diff. int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
Fluide frigorigène ; poids au remplissage total
type / kg
Lubrifiant - poids total au remplissage
25%
10,6
pour B-5 / W55 2
2.5
2.8
SIH 11ME
Départ eau de chauffage1
Antigel
2.7
SIH 9ME
4,9 / 2,2
25%
10,3
5,0
7,9 / 2,2
5,0
8,9 / 2,5
5,7 / 3,2
9,6 / 3,27
8,9 / 3,1
6,0 / 4,1
9,3
10,0 / 3,5
10,3 / 3,3
9,1 / 4,2
8,9 / 4,0
56
10,8 / 4,6
56
10,7 / 4,5
57
0,5 / 1200 1,0 / 4100 0,76 /1700 1,55 / 6400 1,0 / 1600 1,9 / 7000
1,30 /8900 1,30 /8900 2,0 / 7500 2,0 / 7500 2,45 /8000 2,45 / 8000
R134a / 1,8
R134a / 2,2
R134a / 2,4
type / litres
Polyolester (POE) /
1,1
Polyolester (POE) /
1,95
Polyolester (POE) /
1,90
805 × 650 × 462
3
Dimensions, raccordements et poids
3.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 3
H x l x L mm
805 × 650 × 462
805 × 650 × 462
3.2
Raccordements de l’appareil pour le chauffage
pouce
G 1¼" a
G 1¼" a
G 1¼" a
3.3
Raccordements de l’appareil pour la source de chaleur
pouce
G 1¼" a
G 1¼" a
G 1¼" a
kg
118
130
133
230 / 20
230 / 25
230 / 32
3.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
4
Branchements électriques
4.1
Tension nominale ; protection par fusibles
2
B0 W35
V/A
4.2
Consommation nominale
4.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
kW
A
4.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
5
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
6
Autres caractéristiques techniques
6.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 5
6.2
Niveaux de puissance
6.3
Régulateur interne / externe
1,44
1,47
2,17
2,22
38
9,2 / 0,8
2,34
2,36
43
9,3 / 0,8
11,1 / 0,8
45
11,2 / 0,8
12,4 / 0,8
12,4 / 0,8
4
4
4
Oui
Oui
Oui
1
1
1
interne
interne
interne
1. Température aller croissante de 65 °C à 70 °C en cas d'une température de l'eau glycolée comprise entre -5 °C et 0 °C.
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et
énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température extérieure 10 °C et température départ eau de chauffage 55 °C.
3. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
4. Voir déclaration de conformité CE
5. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
112 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.7
3.7.1
Informations sur les pompes à chaleur eau glycolée/eau - 400 V
3.7.1
Pompes à chaleur basse température, version compacte SIK 7TE à SIK 14TE
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Version
2.2
Degré de protection selon EN 60 529
2.3
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SIK 7TE
SIK 9TE
SIK 11TE
SIK 14TE
compacte
compacte
compacte
compacte
IP 20
IP 20
IP 20
IP 20
À l'intérieur
À l'intérieur
À l'intérieur
À l'intérieur
Aller eau de chauffage
°C
max. 58
max. 58
max. 58
max. 58
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
de -5 à +25
de -5 à +25
de -5 à +25
de -5 à +25
Monoéthylène
glycol
Monoéthylène
glycol
Monoéthylène
glycol
Monoéthylène
glycol
Antigel
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C)
3.2
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
25%
K
9,9
pour B-5 / W55 1
kW / ---
5,6 /
2,2
pour B0 / W45 1
kW / ---
pour B0 / W50 1
kW / ---
6,7 /
2,9
pour B0 / W35 1
kW / ---
6,9 /
4,3
25%
5,0
10,5
25%
5,0
7,7 /
2,3
9,0 /
3,1
9,2 /
4,4
1,2 /
11600
5,0
11,2 /
3,2
11,3 /
3,0
9,0 /
4,2
11,8 /
4,4
0,75 /
4500
1,6 /
20500
51
9,6
12,5 /
2,6
8,7 /
3,2
6,8 /
4,1
25%
5,0
9,4 /
2,4
6,6 /
3,0
dB(A)
10,1
14,1 /
3,5
14,2 /
3,4
11,7 /
4,2
14,5 /
4,5
1,0 /
3500
2,0 /
14800
1,3 /
3500
2,5 /
16500
51
14,4 /
4,3
3.3
Niveau de puissance sonore
3.4
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
0,6 /
2500
51
51
3.5
Compression libre circulateur de chauffage (niveau 3)
Pa
47500
30400
43500
18500
65500
48200
64500
42500
3.6
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
1,7 /
10000
1,6 /
9300
2,3 /
16000
2,2 /
15000
3,0 /
13000
2,7 /
11400
3,5 /
13000
3,3 /
11600
55000
56200
44000
46000
40000
44600
34000
38400
3.7
Compression libre circulateur d’eau glycolée (niveau 3)
Pa
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R407C / 1,5
R407C / 1,8
R407C / 2,0
R407C / 2,3
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
Polyolester
(POE) / 1,0
Polyolester
(POE) / 1,1
Polyolester
(POE) / 1,36
Polyolester
(POE) / 1,95
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 2
H x l x L mm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
kg
179
180
191
203
400 / 16
400 / 16
400 / 16
400 / 16
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée
V/A
1
B0 W35
kW
1115 × 652 × 688 1115 × 652 × 688 1115 × 652 × 688 1115 × 652 × 688
1,6
1,66
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
30 (sans dém.
progr.)
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
2,89 /
0,8
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
3/
0,8
2,07
2,14
2,66
15
3,77 /
0,8
2,79
3,22
26
3,86 /
0,8
4,84 /
0,8
3,37
26
5,03 /
0,8
5,81 /
0,8
6,08 /
0,8
3
3
3
3
oui
oui
oui
oui
1
1
1
1
interne
interne
interne
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 113
3.7.2
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.7.2
Pompes à chaleur haute température, version compacte SIKH 6TE à SIKH 9TE
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Version
2.2
Degré de protection selon EN 60 529
2.3
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SIKH 6TE
SIKH 9TE
compacte
compacte
IP 20
IP 20
À l'intérieur
À l'intérieur
Aller eau de chauffage
°C
70±2
70±2
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
de -5 à +25
de -5 à +25
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
Antigel
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C)
3.2
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
K
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour B-5 / W55 1
kW / ---
pour B0 / W45 1
kW / ---
1
kW / ---
6,1 / 3,3
pour B0 / W35 1
kW / ---
6,4 / 4,7
pour B0 / W50
3.3
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.4
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Compression libre circulateur de chauffage
(niveau max.)
Pa
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
Compression libre circulateur d’eau glycolée
(niveau max.)
Pa
3.5
3.6
3.7
25%
25%
10,0
5,0
5,1 / 2,4
10,8
5,0
7,5 / 2,4
6,0 / 3,5
8,9 / 3,5
9,1 / 3,4
6,4 / 4,5
9,4 / 4,7
9,3 / 4,5
49
49
0,55 / 2500
1,1 / 10000
0,75 / 1800
1,6 / 7000
50000
38000
47500
36000
1,45 / 5800
1,45 / 5800
2,0 / 7500
2,0 / 7500
60000
60000
55000
55000
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R134a / 2,1
R134a / 2,7
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
Polyolester (POE) / 1,1
Polyolester (POE) / 1,95
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 2
H x l x L mm
1115 × 652 × 688
1115 × 652 × 688
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
180
203
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée
V/A
1
B0 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.2
Niveaux de puissance
7.3
400 / 16
1,36
400 / 16
1,42
2,00
4,01 / 0,8
5,86 / 0,8
15
3,96 / 0,8
Régulateur interne / externe
2,07
26
5,93 / 0,8
3
3
oui
oui
1
1
interne
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
114 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.7.3
3.7.3
Pompes à chaleur basse température SI 5TE à SI 11TE
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SI 5TE
Aller eau de chauffage
°C
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
Antigel
SI 7TE
SI 9TE
IP 20
IP 20
IP 20
IP 20
À l'intérieur
À l'intérieur
À l'intérieur
À l'intérieur
max. 58
max. 58
max. 58
max. 58
de -5 à +25
de -5 à +25
de -5 à +25
de -5 à +25
Monoéthylène
glycol
Monoéthylène
glycol
Monoéthylène
glycol
Monoéthylène
glycol
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C)
25%
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour B-5 / W55 1
kW / ---
pour B0 / W45 1
kW / ---
pour B0 / W50 1
kW / ---
4,8 / 2,8
pour B0 / W35 1
kW / ---
5,3 / 4,3 5,2 / 4,1 6,9 / 4,3 6,8 / 4,1 9,2 / 4,4 9,0 / 4,2
Niveau de puissance sonore
3.6
3.7
3,8 / 2,0
9,9
5,0
5,6 / 2,2
5,0 / 2,9
dB(A)
10,5
25%
K
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
5,0
25%
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
3.5
10,1
25%
3.2
3.4
SI 11TE
5,0
7,7 / 2,3
6,6 / 3,0
6,7 / 2,9
54
10,1
5,0
9,4 / 2,4
11,2 /
3,2
8,7 / 3,2
11,3 /
3,0
9,0 / 3,1
55
11,8 /
4,4
11,7 /
4,2
56
56
m³/h / Pa
0,45 /
1900
0,9 /
7400
0,6 /
3300
1,2 /
13000
0,75 /
2300
1,6 /
10300
1,0 /
4100
2,0 /
16100
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
1,2 /
16000
1,2 /
16000
1,7 /
29500
1,6 /
26500
2,3 /
25000
2,2 /
23000
3,0 /
24000
2,7 /
20000
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R407C / 1,2
R407C / 1,1
R407C / 1,6
R407C / 1,7
Type / litres
Polyolester
(POE) / 1,0
Polyolester
(POE) / 1,0
Polyolester
(POE) / 1,1
Polyolester
(POE) / 1,36
3.8
Lubrifiant ; Quantité
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 2
H x l x L mm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
109
111
118
122
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
1
805 × 650 × 462 805 × 650 × 462 805 × 650 × 462 805 × 650 × 462
400 / 16
kW
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
22 (sans dém.
progr.)
30 (sans dém.
progr.)
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
2,22 /
0,8
2,89 /
0,8
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
5.2
Puissance nominale absorbée
5.3
B0 W35
1,27
400 / 16
1,23
2,29 /
0,8
1,6
1,66
3 / 0,8
400 / 16
2,07
2,14
400 / 16
2,66
15
3,77 /
0,8
2,79
26
3,86 /
0,8
4,84 /
0,8
5,03 /
0,8
3
3
3
3
oui
oui
oui
oui
1
1
1
1
interne
interne
interne
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 115
3.7.4
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.7.4
Pompes à chaleur basse température SI 14TE à SI 21TE
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SI 14TE
Aller eau de chauffage
°C
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
Antigel
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour B-5 / W55 1
kW / ---
pour B0 / W45 1
kW / ---
IP 20
IP 20
IP 20
À l'intérieur
À l'intérieur
max. 58
max. 58
max. 58
de -5 à +25
de -5 à +25
de -5 à +25
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
25%
25%
9,6
5,0
12,5 / 2,6
kW / ---
14,2 / 3,4
pour B0 / W35 1
kW / ---
14,5 / 4,5
25%
9,3
5,0
14,4 / 2,6
5,0
16,2 / 3,4
16,7 / 3,2
14,4 / 4,3
11,3
17,9 / 2,5
14,1 / 3,5
1
pour B0 / W50
SI 21TE
À l'intérieur
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C)
3.2
SI 17TE
17,1 / 4,6
16,9 / 4,4
21,1 / 4,3
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R407C / 2,1
R407C / 2,3
R407C / 4,5
Type / litres
Polyolester
(POE) / 1,95
Polyolester
(POE) / 1,77
Polyolester
(POE) / 4,1
805 × 650 × 462
805 × 650 × 462
1445 × 650 × 575
3.7
3.8
Lubrifiant ; Quantité
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 2
H x l x L mm
58
20,8 / 4,1
3.4
3.6
56
19,8 / 3,2
20,4 / 3,1
59
1,3 / 4800 2,5 / 17600 1,5 / 4000 2,9 / 15000 1,6 / 4600 3,6 / 23000
3,5 / 20000 3,3 / 18000 3,8 / 18000 3,8 / 18000 5,5 / 10000 5,4 / 9800
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1½"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
130
133
225
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée 1
V/A
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
B0 W35
kW
400 / 16
3,22
3,37
400 / 16
3,72
3,86
26
5,81 / 0,8
400 / 20
4,91
5,10
27
6,08 / 0,8
6,35 / 0,8
29
6,64 / 0,8
8,86 / 0,8
9,2 / 0,8
3
3
3
oui
oui
oui
1
1
1
interne
interne
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
116 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.7.5
3.7.5
Pompes à chaleur basse température SI 24TE à SI 37TE
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SI 24TE
SI 30TE
SI 37TE
IP 21
IP 21
IP 21
À l'intérieur
À l'intérieur
À l'intérieur
Aller eau de chauffage
°C
max. 60
max. 58±2
max. 60
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
de -5 à +25
de -5 à +25
de -5 à +25
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
25%
25%
Antigel
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13 °C)
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
2
kW / ---
3
kW / ---
2
22,3 / 3,1
28,7 / 3,3
33,0 / 3,3
kW / ---
3
11,3 / 3,1
12,0 / 2,7
13,4 / 2,8
kW / ---
2
22,7 / 2,9
kW / ---
3
10,8 / 2,7
kW / ---
2
kW / ---
3
kW / ---
2
24,0 / 4,3
kW / ---
3
12,5 / 4,4
pour B-5 / W55 1
pour B0 / W45
1
pour B0 / W50 1
|
pour B0 / W55
1
pour B0 / W35 1
9,4
5,0
25%
3.2
10,0
5,2
9,8
5,0
19,7 / 2,3
24,7 / 2,4
28,9 / 2,4
9,3 / 2,1
9,0 / 1,7
12,1 / 2,2
34,3 / 3,1
13,1 / 2,4
27,4 / 2,6
10,7 / 2,0
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
59
dB(A)
43
23,7 / 4,1
31,2 / 4,6
12,7 / 4,3
14,4 / 4,2
30,3 / 4,3
37,2 / 4,6
14,1 / 3,9
17,0 / 4,2
62
35,4 / 4,3
18,3 / 4,5
63
3.5
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
3.6
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
2,2 / 3100 4,0 / 9800 2,6 / 1100 5,0 / 2500 3,2 / 1650 6,0 / 5100
3.7
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
5,6 / 13000 5,6 / 13000 7,05 / 6000 7,05 / 6000 8,5 / 10000 8,5 / 10000
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R404A / 3,7
Type / litres
Polyolester
(POE) / 2,72
3.8
3.9
Lubrifiant ; Quantité
4
Dimensions, raccordements et poids
46
4
47
5
R404A / 7,7
R404A / 6,8
Polyolester
(POE) / 3,9
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 6
H x l x L mm
1660 x 1000 x 775
1660 x 1000 x 775
1660 x 1000 x 775
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. int./ext. 1 1/4''
filet. int./ext. 1 1/2''
filet. int./ext. 1 1/4''
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. int./ext. 1 1/2''
filet. int./ext. 2"
filet. int./ext. 2"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
282
365
371
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
400 / 20
400 / 20
400 / 20
V/A
1
5.2
Puissance nominale absorbée
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ 2
A / ---
5.5
Puissance max. absorbée protection compresseur
(par compresseur)
W
6
B0 W35
kW
5,61
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 8
7.2
Niveaux de puissance / régulateur
6,78
7,05
25
7,96
8,17
26
10,12 / 0,8 10,48 / 0,8 12,23 / 0,8 12,72 / 0,8 14,40 / 0,8 14,92 / 0,8
70
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
5,81
20
7
70
7
7
oui
oui
oui
2 / interne
2 / interne
2 / interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Fonctionnement avec 2 compresseurs
3. Fonctionnement avec 1 compresseur
4. Débit d’eau de chauffage minimal
5. Débits eau de chauffage et eau glycolée recommandés
6. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
7. Voir déclaration de conformité CE
8. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 117
3.7.6
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.7.6
Pompes à chaleur basse température SI 50TE à SI 130TE
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 / Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SI 50TE
SI 75TE
SI 100TE
IP 21 / À l'intérieur IP 21 / À l'intérieur IP 21 / À l'intérieur IP 21 / À l'intérieur
Aller eau de chauffage
°C
max. 60
max. 60
max. 60
max. 60
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
de -5 à +25
de -5 à +25
de -5 à +25
de -5 à +25
Monoéthylène gly- Monoéthylène gly- Monoéthylène gly- Monoéthylène glycol
col
col
col
Antigel
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13 °C)
3.2
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour B-5 / W55 1
pour B0 / W45 1
pour B0 / W50 1
pour B0 / W35 1
25%
K
8.9
25%
5,0
9.9
25%
5,0
9.7
5,0
9.4
5,0
59,8 /
2,3
76,2 /
2,5
102,1 /
2,3
kW / ---
2
kW / ---
3
15,0 /
2,1
30,1 /
2,2
33,6 /
2,4
40,3 /
2,0
kW / ---
2
41,8 /
3,2
67 / 3,1
84,4 /
3,2
112,3 /
3,1
kW / ---
3
21 / 3,2
34,4 /
3,1
40,6 /
3,1
53,2 /
3,1
kW / ---
2
43,8 /
3,0
69,8
/ 2,9
87,9 /
3,1
117,0 /
2,9
kW / ---
3
18,5 /
2,5
33,3
/ 2,8
39,1 /
2,8
51,0 /
2,4
kW / ---
2
46,7 /
4,5
45,5 /
4,3
75,2
/ 4,4
72,7 /
4,2
96,3 /
4,6
93,4 /
4,4
125,8 /
122 / 4,1
4,3
kW / ---
3
23,0 /
4,4
22,4 /
4,2
37,6
/ 4,3
35,9 /
4,1
48,4 /
4,6
46,7 /
4,3
63,3 /
4,2
Niveau de puissance sonore
dB(A)
65
69
71
3.5
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
dB(A)
50
54
55
3.6
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
3.8
25%
37,5 /
2,4
3.4
3.7
SI 130TE
60,8 /
4,1
73
56
m³/h / Pa
4,5 /
2000
7,8 /
5000
6,5 /
2500
12,5 /
8500
8,5 /
3600
16,1 /
11800
11,5 /
2200
21,0 /
7100
Débit eau glycolée avec diff. de pression int
(source chaleur)
m³/h / Pa
12,8 /
15700
12,5 /
15000
20,5 /
17800
19,6 /
16700
24,0 /
18600
24,0 /
18600
34,0 /
26200
34,0 /
26200
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R404A / 8,6
R404A / 14,1
R404A / 20,5
R404A / 27,0
Type / litres
Polyolester
(POE) / 6,5
Polyolester
(POE) / 6,5
Polyolester
(POE) / 13,2
Polyolester
(POE) / 16,0
3.9
Lubrifiant ; Quantité
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’ appareil sans raccordements 4
H x l x L mm
1890 x 1350 x 775 1890 x 1350 x 775 1890 x 1350 x 775 1890 x 1350 x 775
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. int./ext. 1 1/2''
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. int./ext. 2 1/2'' filet. int./ext. 2 1/2''
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
5.2
Puissance nominale absorbée 1 B0 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
5.5
Puissance max. absorbée protection compresseur
(par compresseur)
W
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 6
7.2
Niveaux de puissance / régulateur
filet. int./ext. 2"
486
filet. int./ext. 2 1/2''
filet. int./ext. 3"
filet. int./ext. 3"
652
860
571
400 / 50
10,45
filet. int./ext. 2"
10,60
400 / 63
16,95
17,29
400 / 80
20,93
21,21
400 / 80
29,24
29,7
56
105
120
115
18,9 / 0,8
30,58 / 0,8
37,8 / 0,8
52,76 / 0,8
65
65
75
130
5
5
5
5
oui
oui
oui
oui
2 / interne
2 / interne
2 / interne
2 / interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Fonctionnement avec 2 compresseurs
3. Fonctionnement avec 1 compresseur
4. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
5. Voir déclaration de conformité CE
6. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
118 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.7.7
3.7.7
Pompes à chaleur haute température SIH 6TE à SIH 11TE
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SIH 6TE
Aller eau de chauffage1
°C
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
Antigel
IP 20
IP 20
IP 20
À l'intérieur
À l'intérieur
70 ± 2
70 ± 2
70 ± 2
de -5 à +25
de -5 à +25
de -5 à +25
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
monoéthylène glycol
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13°C)
25%
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour B-5 / W55 2
kW / ---
pour B0 / W45 2
kW / ---
2
kW / ---
6,0 / 3,2
pour B0 / W35 2
kW / ---
6,2 / 4,6
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.6
3.7
SIH 11TE
À l'intérieur
3.2
pour B0 / W50
SIH 9TE
25%
10,7
5,0
5,1 / 2,4
25%
10,3
5,0
7,7 / 2,5
5,0
8,9 / 2,5
5,8 / 3,5
8,7 / 3,4
8,7 / 3,2
6,1 / 4,5
9,6
10,8 / 3,3
9,0 / 4,5
54
10,3 / 3,5
8,9 / 4,4
11,2 / 4,7
55
10,9 / 4,5
56
0,50 / 1200 1,00 / 4100 0,75 / 1700 1,55 / 6400 1,00 / 1600 1,90 / 7000
1,30 / 8900 1,30 / 8900 2,00 / 7500 2,00 / 7500 2,45 / 8000 2,45 / 8000
R134a / 1,8
R134a / 2,2
R134a / 2,4
Type / litres
Polyolester (POE) /
1,1
Polyolester (POE) /
1,95
Polyolester (POE) /
1,77
805 × 650 × 462
805 × 650 × 462
805 × 650 × 462
3.8
Lubrifiant ; Quantité
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 3
H x l x L mm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1½"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
118
130
133
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Puissance nominale absorbée 2
V/A
B0 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 5
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
400 / 16
1,35
400 / 16
1,37
2,00
4,0 / 0,8
5,8 / 0,8
15
3,9 / 0,8
400 / 20
2,02
2,38
2,44
5,9 / 0,8
5,9 / 0,8
26
27
6,0 / 0,8
4
4
4
oui
oui
oui
1
1
1
interne
interne
interne
1. À une température de l'eau glycolée comprise entre -5 °C et 0 °C, température aller croissante de 65 °C à 70 °C
2. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
3. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
4. Voir déclaration de conformité CE
5. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 119
3.7.8
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.7.8
Pompe à chaleur haute température SIH 20TE
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
SIH 20TE
IP 21
À l'intérieur
Aller eau de chauffage
°C
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
max. 70
de -5 à +25
Antigel
monoéthylène glycol
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13 °C)
25%
3.2
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
2
18,1 / 2,5
kW / ---
3
9,1 / 2,5
kW / ---
2
kW / ---
3
kW / ---
2
21,3 / 3,3
kW / ---
3
10,5 / 3,2
kW / ---
2
21,8 / 4,7
kW / ---
3
11,8 / 4,8
|
pour B-5 / W55 1
pour B0 / W45
pour B0 / W50
1
1
pour B0 / W35 1
9,9
5,0
20,5 / 3,4
10,5 / 3,4
21,4 / 4,4
11,5 / 4,6
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
62
3.5
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
dB(A)
47
3.6
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
Polyolester (POE) / 3,54
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 4
H x l x L mm
1660 x 1000 x 775
3.7
1,9 / 2310
3,7 / 8500
5,1 / 11000
4,9 / 10200
R134a / 4,2
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. int./ext. 1 1/4''
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. int./ext. 1 1/2''
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
5.2
Puissance nominale absorbée 1 B0 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ 2
A / ---
5.5
Puissance max. absorbée protection compresseur
(par compresseur)
W
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 6
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
307
400 / 25
4,70
4,86
30
8,48 / 0,8
8,77 / 0,8
70
5
oui
2
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Fonctionnement avec 2 compresseurs
3. Fonctionnement avec 1 compresseur
4. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
5. Voir déclaration de conformité CE
6. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
120 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.7.9
3.7.9
Pompe à chaleur haute température SIH 40TE
Informations sur les pompes à chaleur de chauffage eau glycolée/eau
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
SIH 40TE
IP 21
À l'intérieur
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
Aller eau de chauffage
°C
Eau glycolée (source de chaleur)
°C
max. 70
de -5 à +25
Antigel
monoéthylène glycol
Concentration minimale en eau glycolée (température de gel -13 °C)
25%
3.2
Écart de température eau de chauffage pour B0 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
2
28,9 / 2,4
kW / ---
3
10,6 / 2,1
kW / ---
2
kW / ---
3
kW / ---
2
33,1 / 3,1
kW / ---
3
13,5 / 2,4
kW / ---
2
36,6 / 4,4
kW / ---
3
18,6 / 4,4
pour B-5 / W55 1
pour B0 / W45
pour B0 / W50
1
1
pour B0 / W35 1
9,8
5,0
31,7 / 3,2
12,9 / 2,5
34,2 / 4,1
17,4 / 4,1
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
65
3.5
Niveau de pression acoustique à 1 m de distance
dB(A)
50
3.6
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit eau glycolée avec diff. de pression int.
(source chaleur)
m³/h / Pa
3.8
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.9
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
Polyolester (POE) / 6,5
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 4
H x l x L mm
1890 x 1350 x 775
3.7
3,2 / 1100
5,5 / 2900
11,0 / 11900
8,8 / 7800
R134a / 8,0
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. int./ext. 1 1/2''
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. int./ext. 2 1/2''
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
5.2
Puissance nominale absorbée 1 B0 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal B0 W35 / cos ϕ 2
A / ---
5.5
Puissance max. absorbée protection compresseur
(par compresseur)
W
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 6
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
502
400 / 63
8,36
8,35
84
15,09 / 0,8
15,06 / 0,8
65
5
oui
2
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, B10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Fonctionnement avec 2 compresseurs
3. Fonctionnement avec 1 compresseur
4. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
5. Voir déclaration de conformité CE
6. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 121
3.8
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.8
Courbes caractéristiques pompes à chaleur eau glycolée/eau - 230 V
3.8.1
Courbes caractéristiques SIK 11ME
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
'pELWG HDXJO\FROpH
PñK
PñK
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
122 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.8.2
3.8.2
Courbes caractéristiques SIK 16ME
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
'pELWG HDXJO\FROpH
PñK
PñK
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 123
3.8.3
3.8.3
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
Courbes caractéristiques SIKH 9ME
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
124 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.8.4
3.8.4
Courbes caractéristiques SI 5ME
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH PñK
PñK
'pELWG HDXJO\FROpH
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
www.dimplex.de
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 125
3.8.5
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.8.5
Courbes caractéristiques SI 7ME
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
'pELWG HDXJO\FROpH
PñK
PñK
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
126 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.8.6
3.8.6
Courbes caractéristiques SI 9ME
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH PñK
PñK
'pELWG HDXJO\FROpH
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
www.dimplex.de
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 127
3.8.7
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.8.7
Courbes caractéristiques SI 11ME
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
'pELWG HDXJO\FROpH
PñK
PñK
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
128 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.8.8
3.8.8
Courbes caractéristiques SI 14ME
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
'pELWG HDXJO\FROpH
PñK
PñK
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 129
3.8.9
3.8.9
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
Courbes caractéristiques SIH 6ME
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
6ROHGXUFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
130 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.8.10
3.8.10 Courbes caractéristiques SIH 9ME
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
6ROHGXUFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 131
3.8.11
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.8.11 Courbes caractéristiques SIH 11ME
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGXUFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
132 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9
3.9.1
Courbes caractéristiques pompes à chaleur eau glycolée/eau - 400 V
3.9.1
Courbes caractéristiques SIK 7TE
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
'pELWG HDXJO\FROpH
PñK
PñK
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 133
3.9.2
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.2
Courbes caractéristiques SIK 9TE
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH PñK
PñK
'pELWG HDXJO\FROpH
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
134 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.3
3.9.3
Courbes caractéristiques SIK 11TE
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
'pELWG HDXJO\FROpH
PñK
PñK
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 135
3.9.4
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.4
Courbes caractéristiques SIK 14TE
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
'pELWG HDXJO\FROpH
PñK
PñK
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
136 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.5
3.9.5
Courbes caractéristiques SIKH 6TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 137
3.9.6
3.9.6
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
Courbes caractéristiques SIKH 9TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
138 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.7
3.9.7
Courbes caractéristiques SI 5TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 139
3.9.8
3.9.8
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
Courbes caractéristiques SI 7TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
140 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.9
3.9.9
Courbes caractéristiques SI 9TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 141
3.9.10
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.10 Courbes caractéristiques SI 11TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
142 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.11
3.9.11 Courbes caractéristiques SI 14TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 143
3.9.12
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.12 Courbes caractéristiques SI 17TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
144 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.13
3.9.13 Courbes caractéristiques SI 21TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 145
3.9.14
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.14 Courbes caractéristiques SI 24TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
146 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.15
3.9.15 Courbes caractéristiques SI 30TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHPñK
6ROHGXUFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpHPñK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 147
3.9.16
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.16 Courbes caractéristiques SI 37TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
148 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.17
3.9.17 Courbes caractéristiques SI 50TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHGXUFKIOXVVLQ>P [email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 149
3.9.18
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.18 Courbes caractéristiques SI 75TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHGXUFKIOXVVLQ>P [email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
150 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.19
3.9.19 Courbes caractéristiques SI 100TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PñK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PñK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 151
3.9.20
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.20 Courbes caractéristiques SI 130TE
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH PñK
'pELWG HDXJO\FROpH
PñK
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXJO\FROpHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHHQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
152 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.21
3.9.21 Courbes caractéristiques SIH 6TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 153
3.9.22
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.22 Courbes caractéristiques SIH 9TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
154 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.23
3.9.23 Courbes caractéristiques SIH 11TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
6ROHGUXFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 155
3.9.24
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.24 Courbes caractéristiques SIH 20TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
6ROHGXUFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
156 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.9.25
3.9.25 Courbes caractéristiques SIH 40TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
9HUGLFKWHU%HWULHE
FRPSUHVVRUPRGH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
6ROHGXUFKVDW]
%ULQHIORZUDWH
'pELWG HDXJO\FROpH
PK
P K
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
6ROHGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
%ULQHIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXJO\FROpHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
6ROHHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
%ULQHLQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXJO\FROpHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 157
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
´$X‰HQJHZLQGH
hEHUVWU|PYHQWLO
´$X‰HQJHZLQGH
158 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
2YHUIORZYDOYH
´H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
6RXSDSHGHWURSSOHLQ
)LOHWDJHH[WpULHXU´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
0DQRPqWUHFLUFXLWHDXJO\FROpH
%ULQHFLUFXLWSUHVVXUHJDXJH
0DQRPHWHU6ROHNUHLV
0DQRPqWUHFLUFXLWGHFKDXIIDJH
+HDWLQJFLUFXLWSUHVVXUHJDXJH
0DQRPHWHU+HL]NUHLV
$QVFKOXVV]XVlW]OLFKHV
$XVGHKQXQJVJHIl‰
´$X‰HQJHZLQGH
.RQGHQVDWDEODXI
$X‰HQGXUFKPHVVHUPP
6ROHXQG+HL]NUHLV
´6FKODXFK
$XVODXIhEHUGUXFN
$XVJDQJDXV:3
´$X‰HQJHZLQGH
:DUPZDVVHUYRUODXI
JHPHLQVDPHU5FNODXI
(LQJDQJLQ:3
´$X‰HQJHZLQGH
5HWRXUFRPPXQ
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
2YHUSUHVVXUHRXWOHW
%ULQHDQGKHDWLQJFLUFXLWV
´KRVH
+RWZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
&RQGHQVDWHRXWIORZ
PPRXWHUGLDPHWHU
'pFKDUJHVXUSUHVVLRQ
&LUFXLWVHDXJO\FROpH
HWFKDXIIDJH
7X\DXIOH[LEOH´
$OOHUHDXFKDXGH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
(FRXOHPHQWGXFRQGHQVDW
'LDPqWUHH[WpULHXUPP
&RQQHFWLRQRIDQDGGLWLRQDO 5DFFRUGSRXUYDVH
H[SDQVLRQYHVVHO
G¶H[SDQVLRQVXSSOpPHQWDLUH
´H[WHUQDOWKUHDG
)LOHWDJHH[WpULHXU´
&RPPRQUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
3.10
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10 Dimensions des pompes à chaleur eau glycolée/eau
3.10.1 Dimensions SIK 11ME, SIK 16ME, SIKH 9ME, SIK 7TE, SIK 9TE, SIK 11TE,
SIK 14TE, SIKH 6TE, SIKH 9TE
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.2
3.10.2 Dimensions SI 5ME, SI 7ME, SI 9ME, SI 11ME, SI 14ME, SIH 6ME, SIH 9ME,
SIH 11ME
FDDSSUR[HQY
=XIKUXQJ(OHNWUROHLWXQJHQ
6XSSO\FDEOHV
$PHQpHOLJQHVpOHFWULTXHV
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 159
3.10.3
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.3 Dimensions SI 5TE, SI 7TE, SI 9TE, SI 11TE, SI 14TE, SI 17TE, SIH 6TE, SIH 9TE,
SIH 11TE
FDDSSUR[HQY
=XIKUXQJ(OHNWUROHLWXQJHQ
6XSSO\FDEOHV
$PHQpHOLJQHVpOHFWULTXHV
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
160 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.4
FDDSSUR[HQY
3.10.4 Dimensions SI 21TE
=XIKUXQJ(OHNWUROHLWXQJHQ
6XSSO\FDEOHV
$PHQpHOLJQHVpOHFWULTXHV
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
´$X‰HQJHZLQGH
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
´H[WHUQDOWKUHDG
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHH[WpULHXU´
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 161
3.10.5
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.5 Dimensions SI 24TE et SI 37TE
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUVXSSO\
+HDWSXPSRXWOHW
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
(OHNWUROHLWXQJHQ
(OHFWULFOLQHV
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
/LJQHVpOHFWULTXHV
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
5HWRXUGHOD3$&
(QWUpHGDQVOD3$&
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQ
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
FDDSSUR[HQY 162 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.6
3.10.6 Dimensions SI 30TE
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUVXSSO\
+HDWSXPSRXWOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQ
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
5HWRXUGHOD3$&
(QWUpHGDQVOD3$&
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
(OHNWUROHLWXQJHQ
(OHFWULFOLQHV
/LJQHVpOHFWULTXHV
FDDSSUR[HQY www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 163
3.10.7
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.7 Dimensions SI 37TE
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUVXSSO\
+HDWSXPSRXWOHW
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQ
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
5HWRXUGHOD3$&
(QWUpHGDQVOD3$&
(OHNWUROHLWXQJHQ
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
(OHFWULFOLQHV
/LJQHVpOHFWULTXHV
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
FDDSSUR[HQY
164 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.9
3.10.8 Dimensions SI 50TE
FD
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUVXSSO\
+HDWSXPSRXWOHW
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
5HWRXUGHOD3$&
(QWUpHGDQVOD3$&
/LJQHVpOHFWULTXHV
(OHFWULFOLQHV
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQ
+HDWSXPSLQOHW
(OHNWUROHLWXQJHQ
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
3.10.9 Dimensions SI 75TE
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
FD
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUVXSSO\
+HDWSXPSRXWOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
5HWRXUGHOD3$&
(QWUpHGDQVOD3$&
(OHFWULFOLQHV
/LJQHVpOHFWULTXHV
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
(OHNWUROHLWXQJHQ
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQ
+HDWSXPSLQOHW
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 165
3.10.10
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.10 Dimensions SI 100TE
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUVXSSO\
+HDWSXPSRXWOHW
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
(OHFWULFOLQHV
/LJQHVpOHFWULTXHV
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQ
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
5HWRXUGHOD3$&
(QWUpHGDQVOD3$&
(OHNWUROHLWXQJHQ
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
FD
166 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.11
3.10.11 Dimensions SI 130TE
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUVXSSO\
+HDWSXPSRXWOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
(OHNWUROHLWXQJHQ
(OHFWULFOLQHV
/LJQHVpOHFWULTXHV
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQ
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
5HWRXUGHOD3$&
(QWUpHGDQVOD3$&
FDDSSUR[HQY www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 167
3.10.12
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.12 Dimensions SIH 20TE
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUVXSSO\
+HDWSXPSRXWOHW
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
5HWRXUGHOD3$&
(QWUpHGDQVOD3$&
(OHNWUROHLWXQJHQ
(OHFWULFOLQHV
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
/LJQHVpOHFWULTXHV
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQ
+HDWSXPSLQOHW
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
FDDSSUR[HQY 168 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
3.10.13
3.10.13 Dimensions SIH 40TE
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVYRUODXI
$XVJDQJDXV:3
´,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
(LQJDQJLQ:3
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUVXSSO\
+HDWSXPSRXWOHW
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHGDQVOD3$&
)LOHWDJHLQWH[W´
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD3$&
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
:lUPHTXHOOH
$XVJDQJDXV:3
(OHFWULFOLQHV
)LOHWDJHLQWH[W´
6RXUFHGHFKDOHXU
6RUWLHGHOD3$&
/LJQHVpOHFWULTXHV
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWLQJZDWHUUHWXUQ
+HDWSXPSLQOHW
)LOHWDJHLQWH[W´
5HWRXUGHOD3$&
(QWUpHGDQVOD3$&
(OHNWUROHLWXQJHQ
´LQWHUQDOH[WHUQDOWKUHDG
+HDWVRXUFH
+HDWSXPSRXWOHW
,QQHQ$X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVUFNODXI
(LQJDQJLQ:3
CA APPROX ENV www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 169
4
Pompe à chaleur eau/eau
4 Pompe à chaleur eau/eau
4.1
Source de chaleur eau souterraine
Plage de température des eaux souterraines
7 à 12 °C
Plage de température pour l’utilisation
de la pompe à chaleur eau/eau
Mise en exploitation de la source de chaleur Eaux
souterraines
7 à 25 °C
À partir d’une profondeur de puits de 8 à 10m, la source de chaleur Eaux souterraines est appropriée à un mode de fonctionnement monovalent de la pompe à chaleur car les fluctuations de
température (7 à 12°C) sont faibles toute l’année. L’exploitation
de la chaleur provenant des eaux souterraines nécessite en tout
état de cause l’accord des autorités compétentes. Cet accord est
généralement délivré en dehors des zones de protection des
eaux ; il doit toutefois être soumis à certaines conditions, par ex.
à une limitation de la quantité prélevée ou à une analyse de
l’eau. La quantité prélevée dépend de la puissance calorifique.
Les quantités de prélèvement nécessaires pour le point de fonctionnement W10/W35 sont indiquées dans le Tab. 4.1 à la
p. 171.
Disponibilité
„ toute l’année
Possibilité d’utilisation
„ mode monovalent
„ mode mono-énergétique
„ mode bivalent (alternatif, parallèle)
„ mode bivalent régénératif
Coûts d’exploitation de la source de chaleur
„ Procédure d’autorisation (hiérarchie inférieure de l’administration des eaux)
„ Puits d’alimentation / puits de remplissage avec raccordement étanche à l’air des têtes de pompe
„ Qualité de l’eau (analyse de l’eau)
„ Circuit de tuyauteries
„ Pompe de puits
L’étude et la mise en place d’une installation de puits d’alimentation et de remplissage doivent alors être réalisées par une société de forage expérimentée et en possession de l’agrément
DVGW W120, reconnue par la fédération internationale des fabricants de pompes à chaleur. Par ailleurs, il faut tenir compte de
la prescription VDI 4640, folios 1 et 2.
REMARQUE
„ Travaux de terrassement et de construction
1
Compression
Pompe de puits
Débit d’eau froide nécessaire PAC
Puissance calorifique
pompe à chaleur
Capacité frigorifique
pompe à chaleur
Perte de pression évaporateur
Diamètre min. du puits
Protection moteur
Circulateur en cas de
mauvaise qualité de l’eau
et d’utilisation d’un circuit
intermédiaire avec
échangeur à plaques
Pompe de puits
(recommandée pour pompe standard)
Pompe à chaleur
Deux puits sont nécessaires pour le captage de l’eau de la nappe phréatique, un « puits d’alimentation » et un « puits de remplissage ». Dans le
cas de pompes à chaleur à puissance calorifique de 30 kW max., il est recommandé, pour des raisons économiques, de ne pas pomper les eaux
souterraines à une profondeur supérieure à 15 m.
bars
m3/h
kW
kW
Pa
Pouce(s)
A
WI 9ME
Grundfos SP 2A-6
pas nécessaire
2,4 pour
2
8.3
6.7
6200
4"
4
WI 14ME
Grundfos SP 3A-6
pas nécessaire1
2,3 pour
3.3
13.6
10.9
19000
4"
4
170 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Compression
Pompe de puits
Débit d’eau froide nécessaire PAC
Puissance calorifique
pompe à chaleur
Capacité frigorifique
pompe à chaleur
Perte de pression évaporateur
Diamètre min. du puits
Protection moteur
4.2
Circulateur en cas de
mauvaise qualité de l’eau
et d’utilisation d’un circuit
intermédiaire avec
échangeur à plaques
Pompe à chaleur
Pompe de puits
(recommandée pour pompe standard)
Pompe à chaleur eau/eau
bars
m3/h
kW
kW
Pa
Pouce(s)
A
WI 9TE
Grundfos SP 2A-6
pas
2,4 pour
2
8.3
6.7
6200
4"
WI 14TE
Grundfos SP 3A-6
pas nécessaire1
2,3 pour
3.3
13.6
11
19000
4"
1,4
WI 18TE
Grundfos SP 5A-4
pas nécessaire1
1,8 pour
4.0
17.1
13.9
12000
4"
1,4
nécessaire1
1,4
WI 22TE
Grundfos SP 5A-4
pas nécessaire1
1,6 pour
5
21.5
17.6
20000
4"
1,4
WI 27TE
Grundfos SP 8A-5
1
pas nécessaire
2,2 pour
7
26.4
21.3
16000
4"
2,3
WI 40CG
Grundfos SP 8A-5
Wilo Top-S 40/72
1,7 pour
9.5
44
36.3
17500
4"
2,3
WI 90CG
Grundfos SP 17-2
Wilo Top-S
50/72
1,1 pour
20
92
75
19000
6"
3,4
WI 90CG
Grundfos SP 17-3
Wilo Top-S 50/72
1,8 pour
20
92
75
19000
6"
5,53
1. Échangeur thermique en spirale en inox (disponible en série) !
2. Commande via sortie M11 (pompe primaire) à WPM (gestionnaire de pompe à chaleur)
3. Le disjoncteur de protection moteur monté en série doit être remplacé !
Tab. 4.1: Tableau de dimensionnement des pompes de puits absolument nécessaires aux pompes à chaleur eau/eau considérant W10/W35 et des installations
standard à puits fermés. Le dimensionnement définitif de la pompe de puits doit faire l’objet d’un accord avec le constructeur du puits.
REMARQUE
Le réglage des relais de surcharge intégrés aux pompes à chaleur doit
être effectué lors du montage.
4.2
Exigences de qualité de l’eau
Indépendamment des dispositions légales, les eaux souterraines
ne doivent contenir aucune substance susceptible de se déposer
et les valeurs limites de FER (<0,2 mg/l) et MANGANESE
(<0,1 mg/l) doivent être respectées pour éviter un dépôt d’ocre
dans l’installation.
a)
Pompes à chaleur eau/eau avec échangeur thermique à
spirale, en inox, soudé (jusqu’à modèle WI 27TE)
Il n’est pas nécessaire de procéder à une analyse de l’eau
pour déterminer les risques de corrosion de l’évaporateur si
la température des eaux souterraines ne dépasse pas une
moyenne annuelle de 13 °C. Dans ce cas, il suffit de respecter les valeurs limites de fer et de manganèse (dépôt d’ocre).
Pour des températures supérieures à 13°C (récupération de
chaleur par ex.), il convient d’effectuer une analyse de l’eau
conformément au Tab. 4.2 à la p. 172 et d’établir la résistance de l’évaporateur en inox de la pompe à chaleur. Si la
colonne « Acier inox » contient un critère « - » ou deux critères « 0 », l’analyse doit être considérée comme négative.
b)
Pompes à chaleur eau/eau avec échangeur thermique à
plaques, en inox, brasé au cuivre (WI 40CG / WI 90CG)
Indépendamment des dispositions légales, il est obligatoire
d’effectuer une analyse de l’eau conformément au Tab. 4.2
à la p. 172 pour prouver la résistance de l’évaporateur brasé
au cuivre de la pompe à chaleur. Si la colonne « Cuivre»
contient un critère « - » ou deux critères « 0 », l’analyse doit
être considérée comme négative.
L’expérience montre que des impuretés d’une taille supérieure à
1mm, en particulier les composants organiques, peuvent facilement engendrer des dommages. Les matériaux granuleux (sable
fin) ne se déposent pas si les débits d’eau préconisés sont respectés.
Le collecteur d’impuretés fourni avec la pompe à chaleur (maille
de 0,6mm) protège l’évaporateur et doit être monté directement
à l’entrée de la pompe.
ATTENTION !
Les fines particules polluantes colloïdales susceptibles de troubler l’eau
sont souvent collantes, peuvent s’accumuler sur l’évaporateur et, par
conséquent, nuire au transfert de chaleur. Ces particules polluantes ne
peuvent pas être éliminées par un filtre à un coût économique acceptable.
L’utilisation d’eau de surface ou d’eau chargée de sel n’est pas
autorisée. Vous pouvez vous adresser aux entreprises locales
d’approvisionnement en eau pour obtenir de premiers renseignements sur une exploitation éventuelle des eaux souterraines.
www.dimplex.de
REMARQUE
Si la qualité de l’eau requise n’est pas obtenue ou si elle ne peut pas être
garantie de façon permanente, il est recommandé d’utiliser une pompe à
chaleur eau glycolée/eau avec circuit intermédiaire.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 171
4.3
Pompe à chaleur eau/eau
Cuivre
Acier
inox
> 13°C
0
0
Oxygène
<2
de 2 à 20
> 20
+
0
–
+
+
0
Acide sulfhydrique
(H2S)
< 300
> 300
+
0
+
0
HCO3- / SO42-
< 10 µS/cm
10 à 500 µS/cm
> 500 µS/cm
0
+
–
0
+
0
< 0,2
> 0,2
+
0
<5
de 5 à 20
> 20
MANGANESE (Mn)
dissous
NITRATE (NO3) dissous
Critère d’appréciation
Plage de
concentrations
(mg/l)
Plage de concentrations
(mg/l)
Cuivre
Acier
inox
> 13°C
<2
>2
+
0
+
+
< 0,05
> 0,05
+
–
+
0
<1
>1
0
+
0
+
Carbonate d’hydrogène (HCO3-)
< 70
de 70 à 300
> 300
0
+
0
+
+
0
+
0
Aluminium (Al) dissous
< 0,2
> 0,2
+
0
+
+
+
0
–
+
+
0
SULFATES
max. 70
de 70 à 300
>300
+
0
–
+
+
0
< 0,1
> 0,1
+
0
+
0
SULFITE (SO3), libre
<1
+
+
< 100
> 100
+
0
+
+
Gaz chloré (Cl2)
<1
de 1 à 5
>5
+
0
–
+
+
0
< 7,5
de 7,5 à 9
>9
0
+
0
0
+
+
Matières susceptibles de dépôt
(organiques)
Ammoniac
NH3
Chlorure
Conductibilité électrique
FER (Fe) dissous
Dioxyde de carbone
libre (aggressif)
pH
Critère d’appréciation
Tab. 4.2: Résistance des échangeurs thermiques à plaques, en inox, brasés au cuivre ou soudés, aux substances contenues dans l’eau
« + » Résistance normalement bonne ;
« 0 » Des problèmes de corrosion peuvent apparaître, en particulier lorsque plusieurs facteurs portent la mention 0
« - » Utilisation déconseillée [< inférieur à, > supérieur à]
4.3
4.3.1
Exploitation de la source de chaleur
Utilisation directe de l'eau de qualité constante
L'eau dont la température est comprise entre 8 °C et 25 °C peut
directement être utilisée avec une pompe à chaleur eau/eau si
les eaux souterraines, l'eau de rafraîchissement ou les eaux
usées sont effectivement compatibles avec l'installation comme
indiqué au Tab. 4.2 à la p. 172.
4.3.1.1
Lorsque la qualité de l'eau est jugée inopportune ou si celle-ci
varie (par ex. en cas de défaut), une pompe à chaleur avec circuit intermédiaire (voir Chap. 4.3.2 à la p. 173) doit être utilisée.
Source de chaleur : eaux souterraines
Puits d'alimentation
Les eaux souterraines qui servent de source de chaleur à la
pompe à chaleur sont captées via un puits d’alimentation. La
puissance de la pompe du puits doit suffire à assurer le captage
continu susceptible de fournir le débit d'eau minimal requis par la
pompe à chaleur.
3XLWV
G DOLPHQWDWLRQ
&KDXIIHULH
3RPSH
jFKDOHXU
3XLWV
G DEVRUSWLRQ
HQYLURQ
)LOWUH
Puits de remplissage
Les eaux souterraines refroidies par la pompe à chaleur sont reconduites dans la terre via un puits de remplissage. Ce puits doit
être creusé à 10 – 15 m du puits d'alimentation dans le sens
d'écoulement des eaux souterraines pour exclure tout « courtcircuit de flux ». Le puits de remplissage doit pouvoir accueillir la
même quantité d'eau que celle pouvant être fournie par le puits
d'alimentation.
6HQVG pFRXOHPHQW
fig. 4.1:
Exemple d'intégration d'une pompe à chaleur eau/eau avec puits
d'alimentation et de remplissage
REMARQUE
L'étude et la réalisation des puits, dont dépend le bon fonctionnement de
l'installation, doivent être confiées à un constructeur de puits expérimenté.
REMARQUE
Vous trouverez sous www.dimplex.de une liste de constructeurs de puits
qualifiés.
172 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau/eau
4.3.1.2
4.3.3
Source de chaleur : chaleur perdue extraite de l'eau de rafraîchissement
Plage de température
En cas d'utilisation de l'eau dont la température est comprise
entre 8 et 25 °C, il est nécessaire de vérifier au préalable si l'eau
de rafraîchissement est disponible en quantité et qualité suffisantes et dans quelle mesure la chaleur produite par la pompe à
chaleur peut être utilisée.
4.3.2
REMARQUE
En règle générale, les pompes à chaleur eau glycolée/eau doivent être utilisées pour étendre la plage d'exploitation des températures vers le bas et
augmenter ainsi la sécurité de fonctionnement. Pour les pompes à chaleur eau/eau, la limite inférieure d'utilisation est atteinte à partir d'une
température de sortie de 4 °C.
,QVWDOODWLRQ
G H[SORLWDWLRQ
GHODFKDOHXU
G
3$&(*(
(DXGHUHIURLGLVVHPHQW(DX[VRXWHUUDLQHV
fig. 4.2:
ATTENTION !
Si la température de la source de chaleur peut dépasser 25 °C, il convient
de prévoir un mélangeur thermostatique qui, dans le cas d'une
température supérieure à 25 °C, ajoute une partie du flux volumique de la
sortie d'eau de rafraîchissement à l'eau de rafraîchissement.
Utilisation indirecte de la source de chaleur eau
Si la compatibilité de l'eau ne peut être prouvée ou que sa qualité
peut varier, un échangeur thermique intermédiaire doit être installé en amont pour protéger la pompe à chaleur. Le circuit intermédiaire augmente la sécurité de fonctionnement, en particulier
lorsqu'une pompe à chaleur eau glycolée/eau est utilisée et que
le circuit secondaire est rempli d'eau glycolée. N'utiliser une
pompe à chaleur eau/eau que lorsque l'eau glycolée ne peut servir d'agent caloporteur et qu'une température de l'eau constamment supérieure à 10 °C (par ex. chaleur perdue venant des processus de production) peut être garantie.
Si l'eau de rafraîchissement et les eaux usées sont compatibles
comme indiqué au Tab. 4.2 à la p. 172, il est possible d'utiliser
une pompe à chaleur eau/eau.
Exploitation de la chaleur via un échangeur thermique intermédiaire
et une pompe à chaleur eau glycolée/eau
Légende
1)
Pompe de rafraîchissement ou d'eaux souterraines
2)
Pompe source de chaleur
3)
Vanne manuelle
4)
Échangeur thermique
5)
Vase d'expansion
6)
Soupape de surpression
7)
Manomètre
8)
Thermostat antigel
Sur les pompes à chaleur eau glycolée/eau, il faut remplir le circuit de transfert thermique intermédiaire (monté entre l'échangeur thermique et la pompe à chaleur) avec un produit antigel (14 °C). Tout comme les collecteurs enterrés ou les sondes géothermiques conventionnels, le circuit d'eau glycolée doit être
équipé d'un circulateur et d'une robinetterie de sécurité. Le circulateur doit être dimensionné de telle sorte que rien ne puisse
geler dans l'échangeur thermique intermédiaire.
En cas d'utilisation d'une pompe à chaleur eau glycolée/eau, des
températures inférieures à 0 °C peuvent être constatées dans le
circuit secondaire. La protection de l'échangeur thermique intermédiaire doit être assurée par un thermostat de protection antigel supplémentaire qui doit être installé sur la sortie d'eau du circuit primaire pour empêcher l'échangeur thermique intermédiaire
de geler. Lorsque le thermostat est mis hors service, la pompe à
chaleur est bloquée via l'entrée numérique ID3 du gestionnaire
de pompe à chaleur. Le point de coupure du thermostat (par ex.
4 °C) dépend de la configuration de l'installation effectuée par le
client, de la tolérance de mesure et des hystérésis.
REMARQUE
Lors de l'utilisation d'une pompe à chaleur eau glycolée/eau, le débit
d'eau du circuit primaire doit dépasser d'au moins 10 % le débit d'eau glycolée du circuit secondaire.
4.3.3
Échangeur thermique pour la protection de la pompe à chaleur
L'échangeur thermique externe doit être dimensionné selon le
type de pompe à chaleur utilisé, le niveau de température disponible et la qualité de l'eau. Dans le cas le plus simple, l'échangeur thermique se compose de tuyaux PE posés directement
dans l'eau de rafraîchissement et ne nécessitant donc pas de
pompe de rafraîchissement supplémentaire. Cette alternative financièrement avantageuse peut être utilisée si le bassin d'eau
de rafraîchissement est suffisamment grand.
Si ce n'est pas le cas, des échangeurs thermiques à plaques vissés doivent être utilisés.
www.dimplex.de
L'échangeur thermique est dimensionné en fonction des paramètres suivants :
„ Qualité de l'eau
„ Plage d'exploitation des températures
„ Capacité de rafraîchissement du type de pompe à chaleur
utilisé
„ Débit d'eau des circuits primaire et secondaire
REMARQUE
Les échangeurs thermiques à plaques en titane peuvent être utilisés avec
des sources de chaleur agressives telle que l'eau de mer.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 173
4.3.3.1
Pompe à chaleur eau/eau
4.3.3.1
fig. 4.3:
Échangeurs thermiques à plaques en acier inoxydable WTE 20 à WTE 40
WTE 20 – WTE 37
fig. 4.4:
WTE 40
Informations sur les échangeurs thermiques à plaques en acier inoxydable
Dimensions et poids
Unité
WTE 20
WTE 30
WTE 37
34
43
50
28
2,69
3,44
4,03
3,90
Nombre de plaques
WTE 40
Surface effective
m²
Volume
dm³
7
9
11
9
Hauteur [H]
mm
748
748
748
896
Largeur [B]
mm
200
200
200
283
Profondeur [L]
mm
270
320
420
437
Poids net
kg
67
71
76
132
Poids brut
kg
74
80
87
143
SZB 250
SZB 300
SZB 400
SZB 400
Accessoires
Secondaire
Quantité
Température d'entrée
Primaire
Secondaire
Primaire
Secondaire
Primaire
Secondaire
Primaire
m³ / h
4,5
5,8
7,0
8,0
8,5
9,3
11,0
11,0
°C
5,00
10,00
5,00
10,00
5,00
10,00
5,00
10,00
Température de sortie
°C
8,41
7,00
8,07
7,00
7,92
7,00
7,58
7,00
Perte de pression
Pa
23740
30220
32110
37750
36630
37720
37610
32960
Puissance transférée
kW
18
25
29
33
Tubulures d'entrée
F1
F3
F1
F3
F1
F3
F1
F3
Tubulures de sortie
F4
F2
F4
F2
F4
F2
F4
F2
Raccordements côté secondaire
DN 32 (filet. ext. 1 1/4")
DN 50 (filet. ext. 2")
Raccordements côté primaire
DN 32 (filet. ext. 1 1/4")
DN 50 (filet. ext. 2")
0.5 mm AISI 316
0,4 mm AISI 316
Matériau de plaque
Matériau d'étanchéité
NITRIL HT HANG ON (H) / 140
174 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau/eau
4.3.3.2
fig. 4.5:
4.3.3.2
Échangeurs thermiques à plaques en acier inoxydable WTE 50 à WTE 130
WTE 50 – WTE 100
fig. 4.6:
WTE 130
Informations sur les échangeurs thermiques à plaques en acier inoxydable
Dimensions et poids
Unité
WTE 50
WTE 75
WTE 100
33
51
62
52
4,65
7,35
9,00
11,14
Nombre de plaques
WTE 130
Surface effective
m²
Volume
dm³
11
17
21
31
Hauteur [H]
mm
896
896
896
946
Largeur [B]
mm
283
283
283
395
Profondeur [L]
mm
437
537
537
443
Poids net
kg
136
150
160
253
Poids brut
kg
Accessoires
147
167
171
284
SZB 500
SZB 750
SZB 100
SZB 1300
Secondaire
Quantité
Température d'entrée
Primaire
Secondaire
Primaire
Secondaire
Primaire
Secondaire
Primaire
m³ / h
12,8
12,8
20,4
20,4
24,0
24,8
33,8
33,8
°C
5,00
10,00
5,00
10,00
5,00
10,00
5,00
10,00
Température de sortie
°C
7,67
7,00
7,64
7,00
7,75
7,00
7,65
7,00
Perte de pression
Pa
38910
36400
38830
35380
39770
38960
40190
36720
Puissance transférée
kW
40
63
77
105
Tubulures d'entrée
F1
F3
F1
F3
F1
F3
F1
F3
Tubulures de sortie
F4
F2
F4
F2
F4
F2
F4
F2
Raccordements côté secondaire
DN 50 (filet. ext. 2")
DN 65 (bride)
Raccordements côté primaire
DN 50 (filet. ext. 2")
DN 65 (bride)
Matériau de plaque
Matériau d'étanchéité
www.dimplex.de
0,4 mm AISI 316
NITRIL HT HANG ON (H) / 140
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 175
4.3.3.3
Pompe à chaleur eau/eau
4.3.3.3
fig. 4.7:
Échangeurs thermiques à plaques en titane WTT 40 à WTT 100
WTT 40 – WTT 100
Informations sur les échangeurs thermiques à plaques en titane
Dimensions et poids
Unité
WTT 40
WTT 50
WTT 75
15
17
23
28
2,90
3,34
4,68
5,79
Nombre de plaques
Surface effective
m²
WTT 100
Volume
dm³
8
10
13
16
Hauteur [H]
mm
946
946
946
946
Largeur
mm
395
395
395
395
Profondeur [L]
mm
443
443
443
443
Poids net
kg
223
227
234
240
Poids brut
kg
Accessoires
Quantité
Température d'entrée
223
227
234
240
SZB 400
SZB 500
SZB 750
SZB 100
Secondaire
Primaire
Secondaire
Primaire
Secondaire
Primaire
Secondaire
m³ / h
9,7
11,0
11,4
12,8
18,0
20,3
22,0
24,8
°C
4,00
10,00
4,00
10,00
4,00
10,00
4,00
10,00
Primaire
Température de sortie
°C
7,00
7,00
7,00
7,00
7,00
7,00
7,00
7,00
Perte de pression
Pa
27280
31490
28870
33320
33680
38820
33550
38680
Puissance transférée
kW
34
40
63
77
Tubulures d'entrée
F1
F3
F1
F3
F1
F3
F1
F3
Tubulures de sortie
F4
F2
F4
F2
F4
F2
F4
F2
Raccordements côté secondaire
DN 65 (bride)
Raccordements côté primaire
DN 65 (bride)
Matériau de plaque
Matériau d'étanchéité
0.5 mm TITANE
NITRIL HT HANG ON (H) / 140
176 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau/eau
4.4
4.4.1
Informations sur les pompes à chaleur eau/eau - 230 V
4.4.1
Pompes à chaleur basse température WI 9ME à WI 14ME
Informations sur les pompes à chaleur eau/eau pour chauffage
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
WI 9ME
WI 14ME
IP 20
IP 20
À l'intérieur
À l'intérieur
EN 255
EN 14511
EN 255
EN 14511
Aller eau de chauffage
°C
max. 55
max. 55
Eau froide (source de chaleur)
°C
de +7 à +25
de +7 à +25
3.2
Écart de température eau de chauffage pour W10 / W35
K
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
pour W7 / W55 1
pour W10 / W50 1
kW / ---
1
kW / ---
pour W10 / W35 1
kW / ---
pour W10 / W45
3.4
9,5
5,0
8,8
5,0
6,9 / 2,5
12,2 / 2,3
7,7 / 3,2
13,4 / 3,4
7,7 / 3,7
13,4 / 3,8
8,3 / 5,1
8,2 / 4,8
13,6 / 5,0
13,5 / 4,7
0,75 / 7000
1,4 / 24000
1,3 / 7000
2,3 / 22000
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
Débit d’eau froide en cas de différence
de pression interne (source de chaleur)
m³/h / Pa
3.6
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
3.7
Lubrifiant ; Quantité
Type / litres
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 2
H x l x L mm
1445 x 650 x 575
1445 x 650 x 575
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1¼"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
156
165
3.5
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
1
Consommation nominale
3,3 / 19000
R407C / 1,7
R407C / 1,9
Polyolester (POE) / 1,0
FV68S / 1,7
V/A
W10 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal W10 W35 / cos ϕ
A / ---
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.2
Niveaux de puissance
7.3
2,0 / 6200
230 / 16
1,62
230 / 25
1,69
2,72
9,18
14,8
26
8,0
Régulateur interne / externe
2,87
45
16,6
3
3
oui
oui
1
1
interne
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, W10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 177
4.5
Pompe à chaleur eau/eau
4.5
Informations sur les pompes à chaleur eau/eau - 400 V
4.5.1
Pompes à chaleur basse température WI 9TE à WI 27TE
Informations sur les pompes à chaleur eau/eau pour chauffage
1
Désignation technique et commerciale
2
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
WI 9TE
WI 14TE
WI 18TE
WI 22TE
WI 27TE
IP 20
IP 20
IP 20
IP 20
IP20
À l'intérieur
À l'intérieur
À l'intérieur
À l'intérieur
À l'intérieur
Aller eau de chauffage
°C
max. 58
max. 58
max. 58
max. 58
max. 58
Eau froide (source de chaleur)
°C
de +7 à +25
de +7 à +25
de +7 à +25
de +7 à +25
de +7 à +25
3.2
Écart de température eau de chauffage pour W10 / W35
K
9,5
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
pour W7 / W55 1
kW / ---
6,9 /
2,5
12,2 /
2,5
14,9 /
3,0
19,0 /
3,2
24,6 /
3,2
pour W10 / W50 1
kW / ---
7,7 /
3,2
13,4 /
3,6
16,3 /
3,7
20,8 /
3,8
26,4 /
3,8
pour W10 / W45 1
kW / ---
pour W10 / W35 1
kW / ---
5,0
8,8
5,0
7,6 /
3,5
8,3 /
5,1
5,0
13,2 /
3,8
Niveau de puissance sonore
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
0,75 / 1,4 / 1,3 / 2,3 / 1,6 /
7000 24000 7000 22000 2600
3.6
Débit d’eau froide en cas de différence
de pression interne (source de chaleur)
m³/h / Pa
2,0 /
6200
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R407C / 1,7
R407C / 1,6
Type / litres
Polyolester
(POE) / 1,0
Polyolester
(POE) / 1,36
Lubrifiant ; Quantité
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 2
H x l x L mm
5,0
9,4
5,0
20,5 /
4,0
26,0 /
4,1
13,6 / 13,5 / 17,1 / 16,9 / 21,5 / 21,3 / 26,4 / 26,1 /
5,2
5,0
5,3
5,2
5,5
5,3
5,1
4,9
3.5
3.8
9,6
16,1 /
4,0
3.4
3.7
dB(A)
8,2 /
4,9
9,2
53
55
55
58
2,8 /
7600
59
2,0 / 3,7 / 2,4 / 4,5 /
8000 24300 12500 36000
1,9 / 3,3 / 3,2 / 4,0 / 3,6 / 5,0 / 4,8 / 7,0 / 6,7 /
5600 19000 13000 12000 9500 20000 17900 16000 14900
R407C / 3,5
R407C / 3,2
R407C / 4,5
FV68S / 1,7
Polyolester
(POE) / 1,77
Polyolester
(POE) / 4,1
1445 x 650 x 1445 x 650 x 1445 x 650 x 1445 x 650 x 1445 x 650 x
575
575
575
575
575
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1¼" filet. ext. 1¼" filet. ext. 1¼" filet. ext. 1¼" filet. ext. 1¼"
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1¼" filet. ext. 1¼" filet. ext. 1½" filet. ext. 1½" filet. ext. 1½"
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
5
Branchements électriques
5.1
Tension nominale ; fusible
5.2
Consommation nominale
1
5.3
V/A
156
400 / 16
kW
1,62
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
30 (sans
dém. progr.)
5.4
Courant nominal W10 W35 / cos ϕ
A / ---
2,9 /
0,8
6
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
7
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 4
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
W10 W35
1,68
3,03 /
0,8
168
400 / 16
2,64
2,72
187
400 / 16
3,21
26
4,8 /
0,8
4,91 /
0,8
3,27
28
5,8 /
0,8
5,90 /
0,8
189
259
400 / 20
3,93
4,02
400 / 20
5,15
27
5,29
29
7,0 / 7,25 /
0,8
0,8
9,4 /
0,8
9,54 /
0,8
3
3
3
3
3
oui
oui
oui
oui
oui
1
1
1
1
1
interne
interne
interne
interne
interne
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255 et EN 14511. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, W10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
3. Voir déclaration de conformité CE
4. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
178 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau/eau
4.5.2
4.5.2
Pompes à chaleur basse température à double compresseur WI 40CG à WI 90CG
Informations sur les pompes à chaleur eau/eau pour chauffage
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Températures limites d’utilisation :
WI 40CG
WI 90CG
IP 24
IP 24
À l'intérieur
À l'intérieur
Aller eau de chauffage
°C
max. 55
max. 55
Eau froide (source de chaleur)
°C
de +7 à +25
de +7 à +25
3.2
Écart de température eau de chauffage pour W10 / W35
K
10.8
9.9
3.3
Capacité thermique /
coef. de perf. COP
kW / ---
2
18,1 / 3,0
40,3 / 3,2
kW / ---
3
38,6 / 3,2
80,1 / 3,2
kW / ---
2
20,6 / 3,8
45,8 / 4,0
kW / ---
3
43,0 / 4,0
88,1 / 3,8
kW / ---
2
23,4 / 5,9
49,8 / 5,9
kW / ---
3
44,4 / 5,7
91,2 / 5,4
59
70
3,5 / 14000
8,0 / 13000
9,5 / 17500
20,0 / 19000
R407C / 6,7
R407C / 15,0
830 x 1480 x 890
830 x 1480 x 890
pour W7 / W55 1
pour W10 / W50
1
pour W10 / W35 1
3.4
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.5
Débit d’eau de chauffage en cas de différence
de pression interne
m³/h / Pa
3.6
Débit d’eau froide lors d’une diff. de pression int.
(source de chaleur)
m³/h / Pa
3.7
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l’appareil sans raccordements 4
H x l x L mm
4.2
Raccordements de l’appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1 1/4''
filet. ext. 2''
4.3
Raccordements de l’appareil à la source de chaleur
pouces
filet. ext. 1 1/2''
filet. ext. 2''
4.4
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
309
460
5
Branchements électriques
400 / 35
400 / 63
7.81
16.97
5.1
Tension nominale ; fusible
V/A
5.2
Consommation nominale 1 W10 W35
kW
5.3
Courant de démarrage avec démarreur progressif
A
5.4
Courant nominal W10 W35 / cos ϕ
A / ---
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l’appareil protégée du gel 6
7.2
Niveaux de puissance
7.3
Régulateur interne / externe
26
60
14,1 / 0,8
30,7 / 0,8
5
5
non
non
2
2
externe
externe
1. Ces indications caractérisent la taille et le rendement de l’installation selon EN 255. Le point de bivalence et la régulation sont à prendre en compte pour des considérations économiques et énergétiques. Ici, W10 / W55 signifie par ex. : température source de chaleur 10 °C et température aller eau de chauffage 55 °C.
2. Fonctionnement avec 1 compresseur
3. Fonctionnement avec 2 compresseurs
4. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l’entretien.
5. Voir déclaration de conformité CE
6. Inutile en cas d’installation dans des locaux protégés du gel.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 179
4.6
4.6
4.6.1
Pompe à chaleur eau/eau
Courbes caractéristiques pompes à chaleur eau/eau - 230 V
Courbes caractéristiques WI 9ME
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
.DOWZDVVHUGXUFKVDW]
&ROGZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXIURLGH
PK
PK
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
.DOWZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
&ROGZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXIURLGHHQ>[email protected]
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
180 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau/eau
4.6.2
4.6.2
Courbes caractéristiques WI 14ME
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
.DOWZDVVHUGXUFKVDW]
&ROGZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXIURLGH
PK
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
.DOWZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
&ROGZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXIURLGHHQ>[email protected]
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 181
4.7
Pompe à chaleur eau/eau
4.7
Courbes caractéristiques pompes à chaleur eau/eau - 400 V
4.7.1
Courbes caractéristiques WI 9TE
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH PñK
'pELWG HDXIURLGH
PñK
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXIURLGHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
182 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau/eau
4.7.2
4.7.2
Courbes caractéristiques WI 14TE
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH PñK
PñK
'pELWG HDXIURLGH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
(YDSRUDWHXU
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'pELWG HDXIURLGHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
www.dimplex.de
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 183
4.7.3
4.7.3
Pompe à chaleur eau/eau
Courbes caractéristiques WI 18TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
.DOWZDVVHUGXUFKVDW]
&ROGZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXIURLGH
PK
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
.DOWZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
&ROGZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXIURLGHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
184 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau/eau
4.7.4
4.7.4
Courbes caractéristiques WI 22TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
.DOWZDVVHUGXUFKVDW]
&ROGZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXIURLGH
PK
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
.DOWZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
&ROGZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXIURLGHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
www.dimplex.de
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 185
4.7.5
4.7.5
Pompe à chaleur eau/eau
Courbes caractéristiques WI 27TE
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
.DOWZDVVHUGXUFKVDW]
&ROGZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXIURLGH
PK
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUGDPSIHU
(YDSRUDWRU
(YDSRUDWHXU
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
.DOWZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
&ROGZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXIURLGHHQ>[email protected]
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
.DOWZDVVHUHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
&ROGZDWHULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
186 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Pompe à chaleur eau/eau
4.7.6
4.7.6
Courbes caractéristiques WI 40CG
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH PñK
'pELWG HDXIURLGH
PñK
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
'pELWG HDXIURLGHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
www.dimplex.de
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 187
4.7.7
Pompe à chaleur eau/eau
4.7.7
Courbes caractéristiques WI 90CG
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXUV
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
&RQGLWLRQV
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH PñK
PñK
'pELWG HDXIURLGH
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
(YDSRUDWHXU
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
)RQFWLRQQHPHQWjFRPSUHVVHXU
'pELWG HDXIURLGHHQ >Pñ[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
&RQGHQVHXU
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG HDXIURLGHHQ>ƒ&@
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ >Pñ[email protected]
188 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
PLWPRQWLHUWHP:DVVHUILOWHU
:LWKPRXQWHGZDWHUILOWHU
DYHFILOWUHjHDXSUpPRQWp
www.dimplex.de
FD$SSUR[HQY FD$SSUR[HQY 5DFFRUGVF{WpVRXUFHGHFKDOHXU
:,7(
)LOHWDJHH[WpULHXU³ )LOWUHjHDXDYHFILOHWDJHH[W´ :,7(
)LOHWDJHH[WpULHXU³ )LOWUHjHDXDYHFILOHWDJHH[W´
5DFFRUGVF{WpFKDXIIDJH
:,7(
)LOHWDJHH[WpULHXU³
&RQQHFWLRQVRQWKHKHDWVRXUFHVLGH
:,7(
³H[WHUQDOWKUHDG :DWHUILOWHUZLWK³H[WHUQDOWKUHDG :,7(
³H[WHUQDOWKUHDG :DWHUILOWHUZLWK³H[WHUQDOWKUHDG
&RQQHFWLRQVRQWKHKHDWLQJVLGH
:,7(
³H[WHUQDOWKUHDG
:lUPHTXHOOHQVHLWLJH$QVFKOVVH
:,7(
³$X‰HQJHZLQGH :DVVHUILOWHUPLW $X‰HQJHZLQGH :,&6
³$X‰HQJHZLQGH :DVVHUILOWHUPLW $X‰HQJHZLQGH
+HL]XQJVVHLWLJH$QVFKOVVH
:,7(
³$X‰HQJHZLQGH
IU:,7(
)RU:,7(
SRXU:,7(
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
HQWUpHGDQVOD3$&
+HDWLQJZDWHUUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
+HL]XQJ5FNODXI
(LQJDQJLQ:lUPHSXPSH
6RUWLHVRXUFHGHFKDOHXU
+HDWVRXUFHIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
:lUPHTXHOOH9RUODXI
$XVJDQJDXV:lUPHSXPSH
(QWUpHVRXUFHGHFKDOHXU
+HDWVRXUFHUHWXUQIORZ
+HDWSXPSLQOHW
:lUPHTXHOOH5FNODXI
(LQJDQJLQ:lUPHSXPSH
4.8.1
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
VRUWLHGHOD3$&
4.8
+HDWLQJZDWHUIORZ
+HDWSXPSRXWOHW
+HL]XQJ9RUODXI
$XVJDQJDXV:lUPHSXPSH
Pompe à chaleur eau/eau
4.8.1
Dimensions des pompes à chaleur eau/eau
Dimensions WI 9ME, WI 14ME, WI 9TE, WI 14TE, WI 18TE, WI 22TE et WI 27TE
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 189
4.8.2
4.8.2
Pompe à chaleur eau/eau
Dimensions WI 40CG
6RUWLHG HDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHVRXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHVRXUFHGHFKDOHXU
)HUPHWXUHURWDWLYH
(QWUpHOLJQHGHFRPPDQGHFkEOHGHFKDUJH
(QWUpHG HDXGHFKDXIIDJH
5DFFRUGVF{WpFKDXIIDJH
)LOHWDJHH[WpULHXU
5DFFRUGVF{WpVRXUFHGHFKDOHXU
)LOHWDJHH[WpULHXU
4.8.3
Dimensions WI 90CG
(QWUpHG HDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHG HDXGHFKDXIIDJH
(QWUpHVRXUFHGHFKDOHXU
(QWUpHOLJQHGHFRPPDQGHFkEOHGHFKDUJH
)HUPHWXUHURWDWLYH
6RUWLHVRXUFHGHFKDOHXU
5DFFRUGVF{WpFKDXIIDJHHWF{WpVRXUFHGHFKDOHXU)LOHWDJHH[WpULHXU
190 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Émissions sonores des pompes à chaleur
5.2.1
5 Émissions sonores des pompes à chaleur
5.1
Bruit de structure
Installation à l’intérieur
&LUFXLWFKDXIIDJH
UHWRXU
Pour raccorder la pompe à chaleur, il convient d’utiliser, comme
pour n’importe quelle chaudière, des vis de séparation. Des flexibles élastiques résistants à la pression, à la température et au
vieillissement doivent être utilisés pour relier la pompe à chaleur
aux circuits aller et retour du chauffage et éviter ainsi la transmission d’oscillations.
&LUFXLWFKDXIIDJH
DOOHU
Pour réduire les transmissions de bruits de structure, la pompe à
chaleur doit être posée sur une bande de Sylomer SYL 250 disponible comme accessoire spécial.
Installation à l’extérieur
Un découplage des bruits de structure est uniquement nécessaire lorsque les fondations de la pompe à chaleur sont directement en contact avec le bâtiment. Des tuyaux flexibles facilitent
le raccordement de la pompe à chaleur au système de chauffage
et empêchent une éventuelle transmission des oscillations.
5.2
fig. 5.1:
7X\DX[GH
FKDXIIDJHLVROpV
Exemple d’intégration d’une pompe à chaleur installée à l’extérieur
Bruit aérien
Chaque source de bruit, que ce soit une pompe à chaleur, une
automobile ou un avion, émet une certaine quantité de sons.
L’air autour de la source de bruit se met à vibrer et la pression
acoustique se propage sous forme d’ondes. Quand ces ondes
atteignent l’oreille humaine, elles font vibrer le tympan, ce qui déclenche le processus d’audition.
Les grandeurs de champ sonore sont utilisées pour décrire ce
bruit aérien. Pression acoustique et puissance sonore constituent deux de ces grandeurs.
La puissance sonore est une grandeur théorique type des sources de bruit. Elle peut être calculée à partir de mesures. La puissance sonore est la somme des rayonnements de l’énergie
acoustique dans toutes les directions.
Par pression acoustique on entend le changement dans la pression de l’air provoqué par la vibration, imposée à l’air par la
source de bruit. Plus la variation de la pression de l’air est
grande, plus le bruit est perçu intensément.
5.2.1
5DFFRUGV
jWX\DXVRXSOH
Physiquement parlant, il s’agit, dans le cas du bruit, d’une propagation de fluctuations de pression et de densité dans un gaz, un
liquide ou un solide. D’une manière générale, le bruit est perçu,
c.-à-d. entendu, comme bruit aérien sous forme de son, de tonalité ou de claquement. L’oreille humaine est capable de percevoir
des variations de pression dans une plage de 2*10 5 Pa à 20 Pa.
Ces variations de pression correspondent à des fluctuations de
fréquence comprises entre 20 Hz et 20 kHz et constituent les
sons audibles (le champ auditif) de l’être humain. Les différentes
tonalités résultent de ces fréquences. Les fréquences situées
au-dessus du champ auditif sont appelées ultrasons, celles en
dessous infrasons.
La diffusion du bruit par des sources sonores est indiquée ou
mesurée sous forme de niveaux en décibels (dB). Il s’agit ici
d’une grandeur de référence, la valeur 0dB représentant approximativement la limite audible. Un dédoublement du niveau,
par ex. via une deuxième source sonore de même rayonnement,
correspond à une augmentation de +3dB. Pour une ouïe humaine normale, une augmentation de +10dB est nécessaire
pour que le bruit puisse être entendu deux fois plus fort.
Niveaux de pression sonore et de puissance sonore
Il est fréquent que les termes niveau de pression sonore et niveau de puissance sonore soient confondus et directement comparés l’un à l’autre. En acoustique, on entend par pression
acoustique le niveau déterminé par des techniques de mesure et
causé par une source de bruit à une distance donnée. Plus on se
trouve près de la source de bruit, et plus le niveau de pression
acoustique mesuré est élevé, et vice et versa. Ainsi, le niveau de
pression acoustique est une grandeur mesurable, dépendante
de l’éloignement et de la direction, qui est par exemple déterminante pour le respect des exigences en matière de nuisances sonores (prescriptions « TA-Lärm » en vigueur en Allemagne).
www.dimplex.de
La variation de pression de l’air, envoyée dans toutes les directions par une source sonore, est appelée puissance sonore ou
encore niveau de puissance sonore. Plus on s’écarte de la
source sonore, plus la puissance sonore se répartit sur une plus
grande surface. Si l’on considère la puissance sonore totale
émise et la rapporte à la surface enveloppante à une certaine
distance, la valeur reste toujours la même. Comme la puissance
sonore émise dans toutes les directions ne peut pas être mesurée avec précision, celle-ci doit être calculée à partir de la pression acoustique à une distance donnée. Le niveau de puissance
sonore est de ce fait une grandeur spécifique aux sources de
bruit, indépendante de l’éloignement et de la direction, et qui ne
peut être déterminée que par calcul. Les sources de bruit peuvent être comparées entre elles à l’aide du niveau de puissance
sonore émis.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 191
5.2.2
5.2.2
Émissions sonores des pompes à chaleur
Émission et immission
Le bruit total émis par une source de bruit (évènement sonore)
est qualifié d’émission sonore. Les émissions de sources de bruit
sont indiquées généralement sous forme de niveau de puissance sonore. L’impact du bruit à un endroit précis est appelé immission sonore. Les immissions sonores peuvent être mesurées
comme niveau de pression acoustique. La Fig. 5.2 à la p. 192 illustre le rapport entre émissions et immissions.
6RXUFHVRQRUH
/LHXG LPPLVVLRQ
(PLVVLRQ
1LYHDXGH
SUHVVLRQ/
,PPLVVLRQ
1LYHDXGHSXLVVDQFHVRQRUH/Z
fig. 5.2:
Émission et immission
Les immissions sonores sont mesurées en dB(A), il s’agit en fait
de valeurs de niveau sonore rapportées à la sensibilité de
l’oreille humaine. Est appelée bruit toute émission sonore susceptible de déranger, de mettre en danger, de porter un préjudice grave ou de nuire à un voisin ou une tierce personne. En Allemagne, la norme DIN 18005 « Schallschutz im Städtebau »
(urbanisme et protection contre le bruit) ou les prescriptions
« TA-Lärm » donnent les valeurs directives de bruit dans les
lieux d’immissions autres que les bâtiments. Les exigences
selon « TA-Lärm » figurent dans le Tab. 5.1 à la p. 192.
Jour
Nuit
Hôpitaux, centres de cure
Catégories d’endroits
45
35
Écoles, maisons de retraite
45
35
Petits jardins, parcs
55
55
Quartiers résidentiels purs WR
50
35
Quartiers résidentiels généraux WA
55
40
Petites agglomérations WS
55
40
Quartiers d’habitation particuliers WB
60
40
Zones clés MK
65
50
Zones villageoises MD
60
45
Zones mixtes MI
60
45
Zones commerciales GE
65
50
Zones industrielles GI
70
70
Tab. 5.1: Valeurs limites des immissions sonores en dB(A) selon DIN 18005
et TA Lärm
Niveau sonore
[dB]
Pression acoustique [μPa]
Silence absolu
non audible
0
10
20
63
Inaudible
Tic-tac d’une montre de poche, chambre à coucher calme
20
200
Très silencieux
Très silencieux
Source sonore
Perception
Jardin très silencieux, installation de climatisation au théâtre
30
630
Quartier résidentiel sans circulation, climatisation dans des bureaux
40
2 * 10
Silencieux
Ruisseau tranquille, rivière, restaurant calme
50
6,3 * 10
Silencieux
Conversation normale, voiture de tourisme
60
2 * 104
Bruyant
Bureau bruyant, conversation bruyante, moto
70
6,3 * 104
Bruyant
Circulation intense, musique bruyante d’une radio
80
2 * 105
Très bruyant
Poids lourd chargé
90
6,3 * 105
Très bruyant
Klaxon à 5 m de distance
100
2*
106
6
Très bruyant
Groupe de musique pop, forge à chaudière
110
6,3 * 10
Insupportable
Jumbo de perçage dans un tunnel, 5 m de distance
120
2 * 107
Insupportable
Jet, décollage, 100 m de distance
130
6,3 * 107
Insupportable
Groupe propulseur d’un jet, 25 m de distance
140
2 * 108
Douloureux
Tab. 5.2: Niveaux sonores typiques
5.2.3
Propagation du bruit
Comme décrit précédemment, plus la source de bruit s’éloigne,
et plus grande est la surface sur laquelle se répartit la puissance
sonore, de telle sorte que la pression acoustique qui en résulte
diminue avec l’accroissement de l’éloignement. C’est pourquoi la
valeur du niveau de pression acoustique à un endroit précis dépend de la propagation du bruit.
Les caractéristiques suivantes de l’environnement ont une influence sur la propagation du bruit :
„ effet d’ombre dû à des obstacles massifs tels que bâtiments,
murs ou formations géologiques
„ réflexion sur des surfaces réverbérantes telles que façades
en verre de bâtiments ou surfaces du sol en asphalte et en
pierre
„ affaiblissement de la propagation du niveau de bruit dû à
des surfaces absorbant les sons telles que neige fraîche,
paillis d’écorces ou équivalent
„ renforcement ou affaiblissement des sons dû à l’humidité de
l’air et la température ambiante ou à la direction respective
du vent
192 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Émissions sonores des pompes à chaleur
5.2.3
'LPLQXWLRQGXQLYHDXGHSUHVVLRQVRQRUH>GE $ @
'LVWDQFH>[email protected]
fig. 5.3:
Diminution du niveau de pression acoustique dans le cas d’une propagation hémisphérique du bruit
Exemple
Niveau de pression acoustique à 1m de distance : 50 dB(A)
D'après la Fig. 5.3 à la p. 193, on obtient un niveau de pression
acoustique à 5 m de distance de 11 db(A).
Niveau de pression acoustique à 5 m de distance :
50 db(A) – 11 db(A) = 39 db(A)
REMARQUE
Pour les pompes à chaleur installées à l’extérieur, les niveaux de pression acoustique ajustés sont fondamentaux (voir Chap. 2.12 à la p. 98).
P
P
P
P
P
P
P
P
fig. 5.4:
Sens du bruit dans le cas de pompes à chaleur air/eau installées à
l’extérieur.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 193
6
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6 Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à
chaleur
6.1
Réchauffement d'eau chaude sanitaire par pompe à chaleur de
chauffage
Le gestionnaire de pompe à chaleur assure, parallèlement à la
régulation du chauffage, également la production d’eau chaude
sanitaire (voir chapitre Régulation). Il est recommandé de procéder au réchauffement de l’eau chaude sanitaire à l’aide d’une
pompe à chaleur parallèlement au chauffage, car de façon géné-
6.1.1
Exigences posées aux réservoirs d’eau chaude sanitaire
Les performances normalisées en fonctionnement continu des
divers fabricants de réservoirs ne sont pas un critère approprié
pour le choix du réservoir d’eau chaude destiné à être utilisé
avec une pompe à chaleur. Les éléments déterminants dans le
choix du réservoir d’eau chaude sont la surface des échangeurs,
la construction, la disposition des échangeurs thermiques à l’intérieur du réservoir, la performance en continu normalisée, le
débit et le positionnement du thermostat ou du capteur.
Les critères suivants doivent être pris en compte :
„ Réchauffement de l’eau sans écoulement (compensation
des pertes de stagnation – état statique).
6.1.2
rale la température de l’eau nécessaire au chauffage est différente de celle de l’eau chaude sanitaire. La sonde est à installer
dans le circuit retour commun au chauffage et à l’eau chaude sanitaire (voir chapitre Intégration hydraulique).
„ La puissance calorifique de la pompe à chaleur pour une
température maximale de la source de chaleur (par ex. air
+35 °C) doit pouvoir être encore diffusée pour une température du réservoir d’eau chaude de +45 °C.
„ En employant une conduite de circulation, la température du
réservoir baisse. La pompe de circulation doit être commandée par minuterie.
„ Les quantités minimales de prélèvement désirées doivent
toujours pouvoir être atteintes même pendant les durées de
blocage, sans réchauffement par la pompe à chaleur.
„ Un réchauffement ultérieur approprié par cartouche chauffante n’est possible qu’en combinaison avec une sonde de
température.
Réservoirs d’eau chaude sanitaire et pompes à chaleur de chauffage
Les réservoirs d'eau chaude sanitaire servent au réchauffement
de l'eau sanitaire. Le chauffage s’effectue indirectement, avec de
l’eau chaude, par l’intermédiaire d’une spirale incorporée.
Niveau de dureté= moins de 1,5 millimole de carbonate de caldouce
cium par litre (soit 8,4 °GH)
Construction
Niveau de dureté= de 1,5 à 2,5 millimoles de carbonate de calmoyenne
cium par litre (soit entre 8,4 et 14 °GH)
Les réservoirs d’eau chaude sont habituellement fabriqués en
forme de cylindres, selon DIN 4753, partie 1. La surface de
chauffe est constituée d’un serpentin hélicoïdal soudé. Tous les
raccordements sortent du réservoir sur un seul côté.
Protection contre la corrosion
Les réservoirs d’eau chaude sont, selon DIN 4753, partie 3,
pourvus d’une couche protectrice en émail, contrôlée sur toute la
surface interne. Elle est apposée à l’aide d’un procédé spécial et
garantit, avec l’anode de magnésium incorporée en supplément,
une protection efficace contre la corrosion.
L’anode de magnésium est, selon le DVGW (Association allemande de l’industrie du gaz et des eaux), à faire contrôler une
première fois au bout de 2 ans puis à intervalles réguliers par le
service après-vente et, le cas échéant à remplacer. En fonction
de la qualité de l’eau potable (conductibilité) il est conseillé de
faire contrôler l’anode à intervalles courts.
Si le diamètre de l’anode (33 mm) se réduit à 10-15 mm, il est recommandé de la changer.
Dureté de l’eau
Selon sa provenance, l’eau potable contient plus ou moins de
calcaire. Une eau dure est une eau qui contient beaucoup de calcaire. Il existe plusieurs niveaux de dureté de l’eau exprimés en
degrés de dureté allemands (°GH).
Niveau de dureté= plus de 2,5 millimoles de carbonate de caldure
cium par litre (soit plus de 14 °GH)
En Suisse, on parle de « degrés de dureté français ».
Conversion :
1° GH
=
1,79° TH
1° TH
=
0,56° GH
Lors de l’utilisation d’une cartouche électrique chauffante pour
un réchauffement ultérieur général à des températures de plus
de 50 °C, nous recommandons, pour des eaux d’une dureté >
14° GH (eau dure et très dure) à partir du domaine de dureté III,
l’installation d’un appareil de détartrage.
Mise en service
Avant la mise en service, vérifier si l’alimentation en eau est assurée et le réservoir d’eau chaude rempli. Le premier remplissage et la première mise en service doivent être effectués par
une entreprise spécialisée agréée. À cette occasion, contrôler le
bon fonctionnement et l’étanchéité de l’installation y compris les
pièces montées chez le fabricant.
194 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.1.2
Nettoyage et entretien
Choix de l'emplacement de l’installation
Les nettoyages nécessaires doivent être effectués à intervalles
variables en fonction de la qualité de l’eau, de la température du
dispositif de chauffage et de celle du réservoir d’eau chaude. Il
est recommandé de nettoyer le réservoir d’eau chaude et de
contrôler le dispositif une fois par an. La surface ayant la structure du verre empêche dans une large mesure la fixation des dépôts calcaires et permet un nettoyage rapide à l’aide d’un jet
d’eau à forte pression. Les plaques de calcaire ne peuvent être
réduites qu’à l’aide d’une spatule en bois, avant de rincer la surface. Pour le nettoyage, n’utiliser en aucun cas des objets métalliques aux bords durs.
Le réservoir doit uniquement être installé dans une pièce à l’abri
du gel. L’installation et la mise en service ne peuvent être effectuées que par une entreprise autorisée.
Contrôler à intervalles réguliers le bon fonctionnement de la
vanne de sécurité. Il est recommandé de faire effectuer un entretien une fois par an par une entreprise spécialisée.
Isolation thermique et revêtement
L’isolation thermique consiste en une mousse dure en polyuréthane de qualité. Grâce à l’application directe de la mousse dure
en polyuréthane, les pertes de chaleur sont minimes.
Régulation
Les réservoirs d’eau chaude sont équipés en série d’une sonde
et d’un câble de raccordement d’env. 5 m ; celui-ci est directement branché sur le gestionnaire de la pompe à chaleur. Le réglage de la température est conforme à DIN 44574. Le réglage
de la température, la charge commandée par minuterie ainsi que
le réchauffement avec cartouche chauffante sont assurés par le
gestionnaire de pompe à chaleur. Lors du réglage de la température de l’eau chaude sanitaire, tenir compte de l’hystérésis. En
outre, la température mesurée augmente un peu, car les processus d’équilibrage thermiques à l’intérieur du réservoir d’eau
chaude ne se produisent qu’un certain temps après le réchauffement de l’eau chaude sanitaire.
Une alternative serait de procéder au réglage à l’aide d’un thermostat. L’hystérésis ne doit pas dépasser 2 K.
Conditions d’utilisation
Surpression de service autorisée
Eau de chauffage
3 bars 10 bars
Eau potable
10 bars
Température maximale autorisée
Eau de chauffage
110 °C
Eau potable
95 °C
Montage
L’installation se résume au raccordement au circuit d’eau y compris les dispositifs de sécurité et au branchement de la sonde au
réseau électrique.
Accessoires
Cartouche électrique chauffante pour le réchauffement thermique en cas de besoin.
Toute intervention au niveau des branchements électriques ne
peut être effectuée que par des installateurs spécialisés conformément au schéma électrique. Les dispositions en vigueur relatives aux travaux techniques et à la sécurité sont à respecter impérativement.
www.dimplex.de
Raccordement au circuit d’eau
Le branchement d'eau froide doit être effectué conformément
aux normes DIN 1988 et DIN 4573, partie 1 (voir Fig. 6.1 à la
p. 196). Toutes les conduites doivent être raccordées par vissage.
En raison du débit, de fortes baisses de volume disponible apparaissent et il est donc recommandé d’effectuer le branchement
sur un vaste réseau d’eau potable. Lorsqu’une conduite de circulation est nécessaire, elle doit être équipée d’un dispositif autonome d’arrêt du débit.
Toutes les conduites de raccordement, y compris la robinetterie
(sauf le branchement d’eau froide) doivent être protégées contre
les déperditions de chaleur, conformément à la directive sur les
économies d’énergie (EnEV). Des conduites de raccordement
mal isolées ou non isolées provoquent des pertes d’énergie bien
supérieures à la perte d’énergie du réservoir d’eau chaude.
Au niveau du raccordement de l'eau de chauffage, un clapet antiretour doit être prévu dans tous les cas, afin d’éviter un échauffement ou un refroidissement incontrôlé du réservoir d’eau
chaude.
La conduite de purge de la vanne de sécurité doit constamment
rester ouverte au niveau de la conduite d’alimentation en eau
froide. Afin de s’assurer du bon fonctionnement de la vanne de
sécurité, il suffit de l’ouvrir de temps en temps.
Vidange
Lors de l’installation de la conduite de raccordement d’eau froide,
le client doit prévoir une possibilité de vider le réservoir d’eau
chaude.
Manodétendeur
Si la pression maximale autorisée menace de dépasser 10 bars,
un manodétendeur est absolument nécessaire dans la conduite
de raccordement. Toutefois, afin d’éviter que le dispositif soit trop
bruyant, la pression est à réduire à l’intérieur de bâtiments, conformément à la norme DIN 4709, à un niveau satisfaisant qui
permette à l’ensemble de fonctionner. En fonction du type de bâtiment, le montage d’un manodétendeur sur la conduite d’alimentation du réservoir peut donc se révéler utile.
Vanne de sécurité
Le dispositif doit être équipé d’une vanne de sécurité homologuée ne pouvant être bloquée du côté du réservoir d’eau
chaude. Éviter la présence d’obstacles, où pourrait par exemple
s’accumuler la poussière, entre le réservoir d’eau chaude et la
vanne de sécurité.
Lorsque le réservoir d’eau chaude est réchauffé, de l’eau (gouttes) doit s’écouler de la vanne de sécurité afin de parer à l’augmentation de volume de l’eau ou d’éviter une augmentation de
pression trop importante. La conduite d’écoulement de la vanne
de sécurité doit être dégagée, sans rétrécissement et déboucher
sur un dispositif d’évacuation des eaux usées. La vanne de sécurité doit être montée à un endroit facilement accessible et contrôlable afin qu’elle puisse être entrouverte pendant le fonctionnement du dispositif. Sur la vanne ou a proximité, apposer une
étiquette portant la mention : « Pendant le processus de chauffage, de l’eau peut couler de la conduite de purge ! Ne pas
fermer ! »
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 195
6.1.3
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
Ne peuvent être utilisées que des vannes de sécurité à membrane composées d’éléments homologués, présentant une élasticité suffisante.
Clapet anti-retour, vanne de contrôle
La conduite de purge doit avoir au moins le même diamètre que
la sortie de la vanne de sécurité. Si, pour des raisons impératives, plus de deux coudes ou une longueur de plus de 2 m sont
nécessaires, toute la conduite de purge doit être d’une grandeur
nominale supérieure.
Il est interdit d'utiliser plus de 3 coudes ainsi que 4 m de longueur. La conduite d’écoulement derrière le cône de réception
doit avoir au moins deux fois le diamètre de l’entrée de la vanne.
La vanne de sécurité doit être réglée de sorte que la pression
maximale autorisée de 10 bars ne soit pas dépassée.
Pour empêcher l’eau réchauffée de retourner dans la conduite
d’eau froide, un clapet anti-retour (clapet anti-reflux) doit être installé. Pour contrôler son bon fonctionnement, il suffit de fermer la
première vanne d’arrêt dans le sens du flux et d’ouvrir la vanne
de contrôle. À part l’eau présente dans la courte partie du tuyau,
l’eau ne doit pas ressortir.
Vannes d’arrêt
Des vannes d’arrêt sont à installer sur le raccord d’eau froide et
d’eau chaude ainsi que sur l'aller et le retour de l’eau de chauffage au niveau du réservoir d’eau chaude représenté Fig. 6.1 à
la p. 196.
Légende
(DXFKDXGH
&LUFXODWLRQ
VLQpFHVVDLUH
$OOHUHDXGHFKDXIIDJH
1)
Vanne d’arrêt
2)
Manodétendeur
3)
Vanne de contrôle
4)
Clapet anti-reflux
5)
Tubulures de raccordement manomètre
6)
Vanne de vidange
7)
Vanne de sécurité
8)
Circulateur
9)
Écoulement
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJH
5DFFRUGHPHQWHDXIURLGHVHORQ',1
fig. 6.1:
Raccordement au circuit d’eau
Pertes de pression
Lors du dimensionnement de la pompe de suralimentation du réservoir d’eau chaude sanitaire, tenir compte des pertes de pression de l’échangeur thermique situé à l’intérieur.
Réglage de température de la production d’eau
chaude sanitaire en cas d’utilisation d’une pompe
à chaleur de chauffage
La température aller maximale des pompes à chaleur basse température est de 55 °C. Afin que la pompe à chaleur ne soit pas
stoppée par les pressostats haute pression, cette température
ne doit pas être dépassée pendant la production d’eau chaude
sanitaire. C'est pourquoi la température choisie sur le régulateur
6.1.3
doit rester inférieure à la température maximale que peut atteindre le réservoir d'eau chaude.
Cette dernière est fonction de la puissance de la pompe à chaleur installée et de l’importance du débit d’eau de chauffage traversant l’échangeur thermique. Pour déterminer la température
maximale que peut atteindre l’eau chaude des pompes à chaleur
destinées au chauffage, consulter le Chap. 6.1.3 à la p. 196. À
cet égard, ne pas oublier que la chaleur emmagasinée à l’intérieur de l’échangeur thermique provoque un nouveau réchauffement ultérieur de 3 K env. Pour produire de l’eau chaude sanitaire à l’aide d’une pompe à chaleur, la température choisie peut
rester inférieure de 2 à 3 K à celle de la température d’eau
chaude souhaitée.
Températures du réservoir d'eau chaude sanitaire accessibles
La température maximale de l’eau que peut atteindre une pompe
à chaleur dépend
„ de la puissance calorifique (capacité thermique) de la
pompe à chaleur
„ de la surface de l’échangeur thermique installé dans le réservoir d’eau chaude et
„ du débit (flux volumique) du circulateur.
Le choix du réservoir d’eau chaude sanitaire doit être effectué en
fonction de la puissance calorifique maximale de la pompe à
chaleur (régime d’été) et de la température souhaitée du réservoir (par ex. 45 °C).
Si la température maximale que l’eau peut atteindre à l’aide
d’une pompe à chaleur (maximum PAC) choisie sur le régulateur
(voir également le chapitre Commande et réglage) est trop élevée, la chaleur produite par la pompe à chaleur ne peut être
transmise.
À atteinte de la pression maximale autorisée dans le circuit réfrigérant, le programme de prévention de la surpression du gestionnaire de pompe à chaleur arrête automatiquement la pompe
à chaleur et interrompt la production d’eau chaude pendant 2
heures.
Lors du dimensionnement du circulateur d’eau chaude, tenir
compte des pertes de pression du réservoir.
196 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.1.4
Pour les réservoirs d’eau chaude sanitaire équipés de sonde, la
température de l’eau est automatiquement corrigée (nouveau
maximum de PAC = température réelle dans le réservoir d’eau
chaude sanitaire – 1 K).
Exemple
Si l’eau doit être portée à une température plus élevée, elle peut
être réglée selon les besoins via un réchauffement ultérieur (cartouche chauffante dans le réservoir d’eau chaude sanitaire).
Débit d’eau chaude - pompe de suralimentation : 2,0 m3/h
Pompe à chaleur d’une puissance calorifique max. de 14 kW
avec une température aller maximale de 55°C
Réservoir d’eau chaude sanitaire d’une contenance de 400 l
Selon le Chap. 6.1.7 à la p. 201, on obtient
une température d'eau chaude de : ~47 °C
REMARQUE
La température de l’eau (maximum de PAC) doit être réglée à 10 K env.
au-dessous de la température aller maximale de la pompe à chaleur.
Dans le cas d’installations de pompes à chaleur monoénergétiques, la
production d’eau chaude sanitaire s’effectue exclusivement par la cartouche chauffante dès que la pompe à chaleur n’est pas en mesure d’assurer
les besoins en chaleur du bâtiment.
6.1.4
Informations sur les réservoirs d’eau chaude sanitaire « design » WWSP 229E
(DXFKDXGH
Caractéristiques techniques
5HFRXYUHPHQWGXEDOORQ
7{OHGHFRXYHUFOH
)ODQFLUFXODLUHHQPRXVVHVRXSOH
7DPSRQ³
3ODTXHVLJQDOpWLTXH
$OOHUHDXGH
FKDXIIDJH
3DQQHDX
IURQWDO
&LUFXODWLRQ
$QRGH³
Capacité nominale
227 l
Capacité utile
206 l
2,96 m2
Surface de l’échangeur thermique
Hauteur
1040 mm
Largeur
650 mm
Profondeur
680 mm
Diamètre
6RQGH17&PRQWpH
IL[pHDXUDFFRUG
Hauteur (basculé)
7DPSRQ³
(DXIURLGH
YLGDQJH
5HWRXUHDX
GHFKDXIIDJH
%ULGHG REWXUDWLRQ
-RLQWV
,VRODWLRQ
1300 mm
Température de fonctionnement admissible eau
de chauffage
110 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Température de fonctionnement admissible eau
chaude sanitaire
95 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Poids du réservoir
110 kg
Raccordements
Eau froide
filet. ext. 1"
Eau chaude sanitaire
filet. ext. 1"
Circulation
filet. int. 3/4"
Circuit aller d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
Circuit retour d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
Bride
TK150/DN110
Diamètre de l'anode
33 mm
Longueur de l'anode
530 mm
Raccord fileté de l'anode
filet. int. 1 1/4"
Perte de charge réservoir d'eau chaude sanitaire :
teau = 20 °C, peau = 2 bars
' S>[email protected]
9>Pñ[email protected]
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 197
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 55 °C
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 65 °C
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
6.1.5
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
Différents types de sonde d’eau chaude doivent être utilisés en fonction du gestionnaire de pompe à chaleur présent dans l’installation.
Gestionnaire WPM 2006 avec écran intégré et touches rondes => sonde normalisée NTC-2
Gestionnaire WPM 2007 avec unité de commande amovible et touches rectangulaires => sonde NTC-10
6.1.5
Informations sur les réservoirs d’eau chaude sanitaire WWSP 332
(DXFKDXGH
7XEHGHVRQGH[[
SLYRWpGHƒGDQVODFRXSH
5HFRXYUHPHQWGXEDOORQ
Caractéristiques techniques
Capacité nominale
300 l
Capacité utile
277 l
3,15 m2
Surface de l’échangeur thermique
5HPDUTXHGHPDLQWHQDQFH
$QRGH
5HPDUTXHVXUOHPRQWDJH
Hauteur
1294 mm
Largeur
7KHUPRPqWUH
3RVpGDQVOD
FRXSH
Profondeur
5HWRXU
FKDXIIDJH
&LUFXODWLRQ
5pJXODWHXU
'pSDUW
FKDXIIDJH
3ODTXHVLJQDOpWLTXH
Diamètre
700 mm
Hauteur (basculé)
1500 mm
Température de fonctionnement admissible eau
de chauffage
110 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Température de fonctionnement admissible eau
chaude sanitaire
95 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Perte de chaleur 1
1,80 kWh / 24 h
Poids du réservoir
130 kg
1. Température ambiante 20 °C ; température du réservoir 50 °C
Raccordements
(DXIURLGH
YLGDQJH
%ULGHG REWXUDWLRQ
-RLQWV
,VRODWLRQ
&DFKHEULGH
Eau froide
filet. ext. 1"
Eau chaude sanitaire
filet. ext. 1"
Circulation
Circuit aller d'eau de chauffage
filet. int. 3/4"
filet. int. 1 1/4"
Circuit retour d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
Bride
TK150/DN110
Diamètre de l'anode
33 mm
Longueur de l'anode
625 mm
Raccord fileté de l'anode
Doigt de gant
198 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
filet. int. 1 1/4"
filet. int. 1/2"
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.1.6
Perte de charge réservoir d'eau chaude sanitaire :
teau = 20 °C, peau = 2 bars
' S>[email protected]
9>Pñ[email protected]
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 65 °C
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 55 °C
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
Différents types de sonde d’eau chaude doivent être utilisés en fonction du gestionnaire de pompe à chaleur présent dans l’installation.
Gestionnaire WPM 2006 avec écran intégré et touches rondes => sonde normalisée NTC-2
Gestionnaire WPM 2007 avec unité de commande amovible et touches rectangulaires => sonde NTC-10
Informations sur les réservoirs d’eau chaude sanitaire « design » WWSP 442E
5HFRXYUHPHQWGXEDOORQ
7{OHGHFRXYHUFOH
)ODQFLUFXODLUH
HQPRXVVHVRXSOH
7DPSRQ³
(DXFKDXGH
6.1.6
Caractéristiques techniques
3DQQHDXIURQWDO
3ODTXHVLJQDOpWLTXH
5HPDUTXHVXUOHPRQWDJH
7KHUPRPqWUH
HQPRXVVHULJLGH38
VDQV+&)&
$QRGH³
±LVROpH
&LUFXODWLRQ
6RQGH17&
PRQWpH
IL[pHDX
UDFFRUG
REWXUpSDUGHV
ERXFKRQV
$OOHUHDXGH
FKDXIIDJH
WRXUQpGHƒGDQVODYXH
7DPSRQ³
www.dimplex.de
400 l
Capacité utile
353 l
4,20 m2
Surface de l’échangeur thermique
Hauteur
1630 mm
Largeur
650 mm
Profondeur
680 mm
Diamètre
Hauteur (basculé)
1800 mm
Température de fonctionnement admissible eau
de chauffage
110 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Température de fonctionnement admissible eau
chaude sanitaire
95 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Perte de chaleur 1
2,10 kWh / 24 h
Poids du réservoir
187 kg
1. Température ambiante 20 °C ; température du réservoir 50 °C
(DXIURLGH
YLGDQJH
5HWRXUHDXGH
FKDXIIDJH
%ULGHG REWXUDWLRQ
-RLQWV
,VRODWLRQ
Capacité nominale
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 199
6.1.6
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
Raccordements
Eau froide
filet. ext. 1"
Eau chaude sanitaire
filet. ext. 1"
Circulation
filet. int. 3/4"
Circuit aller d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
Circuit retour d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
Bride
TK150/DN110
Diamètre de l'anode
33 mm
Longueur de l'anode
850 mm
Raccord fileté de l'anode
filet. int. 1 1/4"
Doigt de gant
filet. int. 1/2"
Perte de charge réservoir d'eau chaude sanitaire :
teau = 20 °C, peau = 2 bars
' S>[email protected]
HQY
9>Pñ[email protected]
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 65 °C
PñK
PñK
PñK
PñK
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 55 °C
PñK
PñK
PñK
PñK
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
Différents types de sonde d’eau chaude doivent être utilisés en fonction du gestionnaire de pompe à chaleur présent dans l’installation.
Gestionnaire WPM 2006 avec écran intégré et touches rondes => sonde normalisée NTC-2
Gestionnaire WPM 2007 avec unité de commande amovible et touches rectangulaires => sonde NTC-10
200 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.1.7
6.1.7
Informations sur les réservoirs d’eau chaude WWSP 880
(DXFKDXGH
5HFRXYUHPHQWGXEDOORQ
5HPDUTXHGHPDLQWHQDQFH
$QRGH
7XEHGHVRQGH[[
Caractéristiques techniques
Capacité nominale
400 l
Capacité utile
353 l
SLYRWpGHƒGDQVODFRXSH
7KHUPRPqWUH
4,20 m2
Surface de l’échangeur thermique
$QRGH¡
3ODTXHVLJQDOpWLTXH
5HPDUTXHVXUOHPRQWDJH
Hauteur
1591 mm
Largeur
&LUFXODWLRQ
5pJXODWHXU
'pSDUW
FKDXIIDJH
Profondeur
700 mm
Hauteur (basculé)
1750 mm
Température de fonctionnement admissible eau
de chauffage
110 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Température de fonctionnement admissible eau
chaude sanitaire
95 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Perte de chaleur 1
2,10 kWh / 24 h
Poids du réservoir
159 kg
1. Température ambiante 20 °C ; température du réservoir 50 °C
5HWRXU
FKDXIIDJH
%ULGHG REWXUDWLRQ
-RLQWV
,VRODWLRQ
&DFKHEULGH
Diamètre
Raccordements
Eau froide
(DXIURLGH
YLGDQJH
filet. ext. 1"
Eau chaude sanitaire
filet. ext. 1"
Circulation
filet. int. 3/4"
Circuit aller d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
Circuit retour d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
Bride
TK150/DN110
Diamètre de l'anode
33 mm
Longueur de l'anode
850 mm
Raccord fileté de l'anode
filet. int. 1 1/4"
Doigt de gant
filet. int. 1/2"
Perte de charge réservoir d'eau chaude sanitaire :
teau = 20 °C, peau = 2 bars
' S>[email protected]
9>Pñ[email protected]
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 201
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 55 °C
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 65 °C
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
6.1.8
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
Différents types de sonde d’eau chaude doivent être utilisés en fonction du gestionnaire de pompe à chaleur présent dans l’installation.
Gestionnaire WPM 2006 avec écran intégré et touches rondes => sonde normalisée NTC-2
Gestionnaire WPM 2007 avec unité de commande amovible et touches rectangulaires => sonde NTC-10
6.1.8
Informations sur les réservoirs d’eau chaude sanitaire WWSP 900
5HFRXYUHPHQWGXEDOORQ
Caractéristiques techniques
(DXFKDXGH
$XWRFROODQW5HPDUTXHDQRGH!!
7KHUPRPqWUH
5HPDUTXHVXUOHPRQWDJH
3ODTXHVLJQDOpWLTXH
$QRGH¡
SRVpHGDQVOD
FRXSH
Capacité nominale
500 l
Capacité utile
433 l
Surface de l’échangeur thermique
5,65 m²
Hauteur
7XEHGHVRQGH[[
SLYRWpGHƒGDQVODFRXSH
1920 mm
Largeur
&LUFXODWLRQ
5pJXODWHXU
'pSDUW
FKDXIIDJH
Profondeur
%ULGHG REWXUDWLRQ
Diamètre
700 mm
Hauteur (basculé)
2050 mm
Température de fonctionnement admissible eau
de chauffage
110 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Température de fonctionnement admissible eau
chaude sanitaire
95 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Perte de chaleur 1
2,45 kWh / 24 h
Poids du réservoir
180 kg
-RLQWV
1. Température ambiante 20 °C ; température du réservoir 50 °C
,VRODWLRQ
(DXIURLGH
YLGDQJH
5HWRXU
FKDXIIDJH
&DFKHEULGH
Raccordements
Eau froide
filet. ext. 1"
Eau chaude sanitaire
filet. ext. 1"
Circulation
filet. int. 3/4"
Circuit aller d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
Circuit retour d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
Bride
TK150/DN110
Diamètre de l'anode
33 mm
Longueur de l'anode
1100 mm
Raccord fileté de l'anode
filet. int. 1 1/4"
Doigt de gant
filet. int. 1/2"
Perte de charge réservoir d'eau chaude sanitaire :
teau = 20 °C, peau = 2 bars
' S>[email protected]
9>Pñ[email protected]
202 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 65 °C
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 55 °C
6.1.9
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
Différents types de sonde d’eau chaude doivent être utilisés en fonction du gestionnaire de pompe à chaleur présent dans l’installation.
Gestionnaire WPM 2006 avec écran intégré et touches rondes => sonde normalisée NTC-2
Gestionnaire WPM 2007 avec unité de commande amovible et touches rectangulaires => sonde NTC-10
6.1.9
Informations sur les réservoirs mixtes PWS 332
5HFRXYUHPHQWGXEDOORQ
7XEHGHVRQGH
SLYRWpGHƒGDQVODFRXSH
(DXFKDXGH
5HPDUTXHGHPDLQWHQDQFH
$QRGH
7KHUPRPqWUH
3ODTXHVLJQDOpWLTXH
3RVpGDQVOD
FRXSH
5HPDUTXHVXUOHPRQWDJH
Spécifications techniques eau chaude sanitaire
Capacité nominale
300 l
Capacité utile
277 l
'pSDUW
FKDXIIDJH
Surface de l’échangeur thermique
(QWUpHHDX
FKDXGH
7DPSRQ
,VRODWLRQ
&DSXFKRQ
6RUWLHHDX
FKDXGH
(DXIURLGH
YLGDQJH
5HWRXU
FKDXIIDJH
%ULGHG REWXUDWLRQ
-RLQWV
,VRODWLRQ
&DFKHEULGH
&LUFXODWLRQ
5pJXODWHXU
Hauteur
1800 mm
Diamètre
700 mm
Hauteur (basculé)
2000 mm
Température de fonctionnement admissible eau
de chauffage
110 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Température de fonctionnement admissible eau
chaude sanitaire
95 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
10 bars
Poids du réservoir
180 kg
Spécifications techniques eau du réservoir
Capacité nominale
100 l
Température de fonctionnement admissible eau
de chauffage
95 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
3 bars
Raccordements
Eau froide
filet. ext. 1"
Eau chaude sanitaire
filet. ext. 1"
Circulation
filet. int. 3/4"
Circuit aller d'eau de chauffage dans le réservoir
filet. int. 1 1/4"
Circuit retour d'eau de chauffage dans le réservoir
filet. int. 1 1/4"
Circuit aller d'eau de chauffage dans le réservoir
tampon
filet. ext. 1 1/4"
Circuit retour d'eau de chauffage dans le réservoir tampon
filet. ext. 1 1/4"
Bride
TK150/DN110
Diamètre de l'anode
33 mm
Longueur de l'anode
690 mm
Raccord fileté de l'anode
filet. int. 1 1/4"
Résistance immergée
filet. int. 1 1/2"
Doigt de gant
www.dimplex.de
3,15 m2
filet. int. 1/2"
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 203
6.1.10
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
Perte de charge réservoir d'eau chaude sanitaire :
teau = 20 °C, peau = 2 bars
' S>[email protected]
9>Pñ[email protected]
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 65 °C
PñK
PñK
PñK
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGXEDOORQHQ>ƒ&@
Températures maximales du réservoir
à une température aller de 55 °C
PñK
PñK
PñK
PñK
PñK
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
Différents types de sonde d’eau chaude doivent être utilisés en fonction du gestionnaire de pompe à chaleur présent dans l’installation.
Gestionnaire WPM 2006 avec écran intégré et touches rondes => sonde normalisée NTC-2
Gestionnaire WPM 2007 avec unité de commande amovible et touches rectangulaires => sonde NTC-10
6.1.10 Informations sur les réservoirs mixtes PWD 750
204 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.1.11
Caractéristiques techniques
Capacité nominale
750 l
Surface de l’échangeur thermique
Hauteur
1730 mm
Largeur
Profondeur
Diamètre
790 mm
Hauteur (basculé)
1920 mm
Température de fonctionnement admissible eau
de chauffage
95 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
3 bars
Température de fonctionnement admissible eau
chaude sanitaire
120 °C
Pression d'emploi admissible eau de chauffage
20 bars
Perte de chaleur 1
Poids du réservoir
246 kg
1. Température ambiante 20 °C ; température du réservoir 50 °C
Légende
Raccordements
1
Échangeur thermique à tubes à ailettes
Eau froide
filet. ext. 3/4"
2
Circuit aller production d’eau chaude sanitaire
Eau chaude sanitaire
filet. ext. 3/4"
3
Circuit retour production d’eau chaude sanitaire
Circulation
4
Sortie eau de chauffage
Purge
filet. int. 1 1/2"
5
Entrée eau de chauffage
Circuit aller d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
6
Résistance immergée du réservoir tampon d’eau chaude sanitaire
Circuit retour d'eau de chauffage
filet. int. 1 1/4"
7
Résistance immergée du réservoir tampon de chauffage
Cartouche chauffante
filet. int. 1 1/2"
8
Raccordement par bride pour échangeur thermique solaire
optionnel RWT 750
Résistance immergée
filet. int. 1 1/2"
9
Sonde de température eau chaude (R3)
10
Colonne montante
11
Plaque de séparation
Doigt de gant
filet. int. 1/2"
1. Température de démarrage au-dessus du rond en tôle
Débit d’eau chaude
Température
réservoir tampon1
Diamètre de l'anode
Débit d’eau chaude
de la douche2
53 °C
280l
48°C
190l
2. Les quantités d’eau chaude se rapportent à une température moyenne de
l’eau chaude de 40°C pour un débit de 15 l/min, et une température d’entrée
de l’eau froide de 10°C. En mode Douche, contrairement au mode Bain, la
température de sortie ne tombe pas en dessous de 40 °C au lieu d’extraction
de l’eau chaude.
Différents types de sonde d’eau chaude doivent être utilisés en fonction du gestionnaire de pompe à chaleur présent dans l’installation.
Gestionnaire WPM 2006 avec écran intégré et touches rondes => sonde normalisée NTC-2
Gestionnaire WPM 2007 avec unité de commande amovible et touches rectangulaires => sonde NTC-10
6.1.11 Exigences spécifiques aux pays
Allemagne : DVGW – fiche W 551
La fiche W 551 de DVGW décrit les mesures nécessaires pour
éviter la multiplication des légionelles dans les installations d’eau
potable. On différencie les petites installations (maisons individuelles et jumelles) et les grosses installations (toutes les
autres installations avec des contenances de réservoir de 400 litres et une contenance de plus de 3 l dans les conduites entre le
réservoir et le lieu d’extraction).
Il est recommandé, pour les petites installations, de régler la température du régulateur du réservoir d'eau chaude sanitaire à
60 °C. Des températures de fonctionnement inférieures à 50 °C
doivent être évitées dans tous les cas.
Longueurs de conduite
d’une contenance de 3 l
Tuyau de cuivre ∅ x mm
Longueur de conduite / m
10 x 1,0
60,0
12 x 1,0
38,0
15 x 1,0
22,5
18 x 1,0
14,9
22 x 1,0
9,5
28 x 1,0
5,7
28 x 1,5
6,1
Pour de grosses installations, l’eau à la sortie d’eau chaude sanitaire doit entre autres être réchauffée, de façon permanente, à
une température minimale de 60 °C.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 205
6.1.12
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
Suisse : SVGW fiche TPW :
Légionelles dans les installations d'eau potable Quels sont les points à respecter ?
Cette fiche technique décrit les endroits où peuvent apparaître
des problèmes de légionelles dans l’eau potable et les possibilités existantes pour réduire de manière efficace le risque d’infection par des légionelles.
REMARQUE
Le montage d’une cartouche chauffante est généralement conseillé pour
permettre un réchauffement à des températures supérieures à 60 °C.
Selon le domaine d’exploitation ou les exigences du client, le réchauffement électrique ultérieur peut être géré temporellement par le régulateur.
6.1.12 Connexion de plusieurs réservoirs d’eau chaude sanitaire
Lorsque la consommation d’eau est importante ou lorsque la
puissance des pompes à chaleur est supérieure à 28 kW env.
pour la production d’eau chaude, la surface d’échangeur thermique nécessaire peut être obtenue par une connexion parallèle
ou en cascade des surfaces d’échangeur thermique de réservoirs d’eau chaude sanitaire afin d’assurer une température de
l’eau suffisamment élevée. (tenir compte de DVGW – fiche
W 551)
La connexion en parallèle de plusieurs réservoirs d’eau chaude
sanitaire est intéressante lorsque les quantités d’eau consommées sont importantes. Elle n’est réalisable qu’avec des réservoirs d’eau chaude sanitaire de même type. Lors de la connexion
des échangeurs thermiques et du branchement d’eau chaude,
les tuyaux entre le « T » et les deux réservoirs d’eau chaude doivent être de section et de longueur identiques afin que, pour une
même perte de charge, le débit d’eau de chauffage soit réparti de
façon uniforme (voir Fig. 6.2 à la p. 206).
7
7
fig. 6.3:
Connexion en cascade de réservoirs d’eau chaude sanitaire
fig. 6.2:
Connexion en parallèle de réservoirs d’eau chaude sanitaire
6.2
Module de gestionnaire de pompe à chaleur air/eau LI 2M pour une
meilleure utilisation de la chaleur perdue
6.2.1
La connexion en cascade de réservoirs d’eau chaude sanitaire
est à privilégier. Lorsqu’on relie les réservoirs d’eau chaude, il
faut tenir compte du fait que l’eau de chauffage traverse d’abord
le réservoir duquel est prélevée l’eau potable chaude. (voir
Fig. 6.3 à la p. 206).
Domaine d'utilisation
Le module de pompe à chaleur LI 2M permet d'utiliser la chaleur
perdue contenue dans l'air non pollué. Dans l'hypothèse la plus
simple, l'appareil prêt à être branché aspire directement, par le
biais d'un ventilateur radial incorporé, l'air chaud avant de le refroidir. Le circuit réfrigérant « pompe » la chaleur récupérée à un
niveau de température utilisable et la restitue par le biais d'un
échangeur thermique. Le circuit d'eau chaude qui doit être raccordé au niveau externe, amène la chaleur récupérée au circuit
de chauffage ou à un réservoir d'eau sanitaire avec échangeur
thermique intégré.
Le maximum d'efficacité est atteint lorsque le module de pompe
à chaleur fonctionne à basse température, par exemple pour assurer la préchauffe de la production d'eau chaude sanitaire.
La pompe à chaleur est conçue uniquement pour le réchauffement d'eau de chauffage et d'eau non potable !
ATTENTION !
Le module de pompe à chaleur peut faire tomber la température de la
pièce où se trouve la pompe à chaleur à 0 °C en fonction de la limite
inférieure d'utilisation. Garantir la protection contre le gel.
Une température du retour de l’eau de chauffage de plus de
18 °C ou 20 °C (cf. annexe Plage de température) doit être maintenue en fonctionnement continu pour garantir un dégivrage optimal de l'évaporateur.
Il est interdit :
„ d'utiliser l'appareil avec une évacuation d'air contenant des
solvants ou des matières explosives
„ de raccorder des hottes d’évacuation de la vapeur au système de ventilation
„ d'utiliser une évacuation d'air comportant des résidus gras
La pompe à chaleur, par l'intermédiaire de l'échangeur thermique, est idéale pour le fonctionnement en mode mono-énergétique jusqu'à une température extérieure de 0 °C.
206 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.2.2
6.2.2
Informations sur les appareils
Informations sur les pompes à chaleur air/eau de chauffage
1
2
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Degré de protection selon EN 60 529 pour appareil compact ou élément
de chauffage
2.2
Emplacement
3
Puissance
3.1
Température - limites d'exploitation :
3.2
LI 2M
IP 20
à l'intérieur
Aller/retour eau
°C / °C
Air
°C
Capacité thermique /
coeff. de performance
pour A35 / W451
kW / ---
pour A20 / W45 1
kW / ---
pour A20 / W45
kW
max. 70 / à partir de 15 (±2)
de 0 à +40 (±2)
2,3 / 3,0
1,7 / 2,5
3.3
Puissance électrique absorbée
3.4
Débit d'eau de chauffage en cas de diff. de pression int.
3.5
COP (t) suivant EN 255 A15 / 45 °C procédure de réchauffement
du réservoir de 300l2
3,4
3.6
COP (t) suivant EN 255 A20 / 45 °C procédure de réchauffement
du réservoir de 300l2
3,7
3.7
Niveau de pression sonore à 1 m. Distance3
51
3.8
Débit d'air / compression externe
m³/h / Pa
450 / 100
3.9
Fluide frigorigène ; poids total au remplissage
type / kg
R134a / 0,26
m³/h / Pa
dB(A)
0,68
0,25 / 3000
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l'appareil
H x l x L cm
725 x 450 x 550
4.2
Raccordements de l'appareil de chauffage
pouces
filet. ext. 1 1/2''
4.3
Diamètre raccord conduite d’air
mm
4.4
Longueur maximale du raccord conduite d'air (au tot.)
m
10
4.5
Poids de/des unités de transport, emballage compris
kg
54
5
Branchements électriques
5.1
Raccordement électrique
(avec fiche - longueur du câble 2,7m)
V / Hz
5.2
Protection par fusibles
A
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Dégivrage
7.2
Type de dégivrage
7.3
Cuve de dégivrage disponible
7.4
Installation
160
230 / 50
16
4
automatique
dégivrage à gaz chaud
oui
à l'abri du gel
1. Ces spécifications caractérisent le rendement de l'installation, par ex. A20/W45 : température d'entrée de l'air 20 °C et température de sortie de l'eau 45 °C.
2. Procédure de réchauffement du contenu nominal de 300l de 15 °C à 45 °C dans le cas d'une humidité relative de 70 %. COP en fonction du réservoir et de la canalisation de l'air.
3. À l'air libre
4. Voir déclaration de conformité CE
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 207
6.2.3
6.2.3
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
Courbes caractéristiques LI 2M
+HL]OHLVWXQJLQ>N:@
+HDWLQJFDSDFLW\LQ>N:@
3XLVVDQFHGHFKDXIIDJHHQ>N:@
:DVVHUDXVWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
:DWHURXWOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHGHVRUWLHGHO HDXHQ>ƒ&@
%HGLQJXQJHQÂ&RQGLWLRQVÂ&RQGLWLRQV
+HL]ZDVVHUGXUFKVDW]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWH
'pELWG HDXGHFKDXIIDJH
PK
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@Â$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@Â7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJVDXIQDKPH LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
3RZHUFRQVXPSWLRQ LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RQVRPPDWLRQGHSXLVVDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
'UXFNYHUOXVWLQ>[email protected]
3UHVVXUHORVVLQ>[email protected]
3HUWHGHSUHVVLRQHQ>[email protected]
9HUIOVVLJHU
&RQGHQVHU
&RQGHQVHXU
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
/HLVWXQJV]DKO LQFO3XPSHQOHLVWXQJVDQWHLO
&RHIILFLHQWRISHUIRUPDQFH LQFOSRZHULQSXWWRSXPS
&RHIILFLHQWGHSHUIRUPDQFH \FRPSULVSDUWGHFRQVRPPDWLRQGHODSRPSH
/XIWHLQWULWWVWHPSHUDWXULQ>ƒ&@
$LULQOHWWHPSHUDWXUHLQ>ƒ&@
7HPSpUDWXUHG HQWUpHG DLUHQ>ƒ&@
+HL]ZDVVHUGXUFKIOXVVLQ>[email protected]
+HDWLQJZDWHUIORZUDWHLQ>[email protected]
'pELWG HDXGHFKDXIIDJHHQ>[email protected]
208 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.2.4
6.2.4
Dimensions LI 2M
¡
6RUWLHG¶DLU
'pSDUWHDXGHFKDXIIDJHILOHW
5HWRXUHDXGHFKDXIIDJHILOHW
&RQGHQVDWIOH[LEOHLQWpULHXU¡PP
3DVVDJHGHFkEOHVpOHFWULTXHV
(QWUpHG¶DLU
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 209
6.2.5
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.2.5
Schéma d'intégration
6.2.5.1
Intégration d'un dispositif auxiliaire de chauffage
3RQW$H[LVWDQW
6.2.5.2
Intégration d'un dispositif de production d'eau chaude sanitaire
3RQW$UHWLUp
210 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.3
6.3
Production d’eau chaude sanitaire à l’aide de la pompe à chaleur de
production d’eau chaude sanitaire
La pompe à chaleur de production d’eau chaude sanitaire, prête
à être branchée, sert exclusivement à chauffer l’eau chaude sanitaire. Pour l’essentiel, elle est composée d’une jaquette, d’éléments des circuits frigorifique, d’air et d’eau ainsi que de tous les
dispositifs de commande, de réglage et de surveillance destinés
au fonctionnement automatique. La pompe à chaleur de production d’eau chaude sanitaire utilise, si elle est alimentée en énergie électrique, l’énergie emmagasinée dans l’air.
Les appareils sont équipés de série d’une cartouche électrique
chauffante (1,5 kW).
La cartouche électrique chauffante a 4 fonctions.
„ Chauffage d'appoint : lorsque la cartouche chauffante est
connectée à la pompe à chaleur, le temps de chauffage est
réduit de moitié environ.
„ Protection antigel : lorsque la température de l’air aspiré
descend au-dessous de 8 °C, la cartouche électrique chauffante se met automatiquement en marche.
„ Chauffage de secours : en cas de dysfonctionnement de la
pompe à chaleur, la cartouche chauffante assure le maintien
de la production d’eau chaude sanitaire.
„ Température de l’eau plus élevée : lorsque la température
nécessaire de l’eau est supérieure à la chaleur que peut produire la pompe à chaleur (60 °C env.), elle peut être portée
à 85 °C au maximum grâce à la cartouche chauffante (réglage sortie usine : 65 °C).
Dispositifs de réglage et de commande
La pompe à chaleur de production d’eau chaude sanitaire est
équipée des éléments de réglage et de commande suivants.
Le régulateur de température de la cartouche chauffante sert à
régler la température de l’eau lorsque l’on utilise la cartouche. Il
est réglé en série sur 65 °C.
Le régulateur de température assure le contrôle de la température dans le circuit d’eau et la régulation du fonctionnement du
condensateur. Le régulateur de température règle la température de l’eau en fonction de la valeur de consigne fixée. Le choix
de la température désirée s’effectue au moyen d’un sélecteur rotatif situé sur le tableau de commande.
Le thermostat de température de l’air est fixé sur le carénage extérieur. Au-dessous de la température fixée (8 °C), la production
d’eau chaude sanitaire passe automatiquement de la pompe à
chaleur à la cartouche chauffante.
Le capteur du thermomètre enregistre la température de l’eau
dans la partie supérieure du réservoir d’eau chaude sanitaire.
Sur les pompes à chaleur de production d’eau chaude sanitaire
équipées d’un échangeur thermique interne supplémentaire, un
relais doté d’un contact libre de potentiel se met automatiquement en marche en cas de besoin d’un 2ème générateur de chaleur.
‘
REMARQUE
Pour une température de l’eau supérieure à 60 °C, la pompe à chaleur est
stoppée et la production d’eau chaude sanitaire est assurée uniquement
par la cartouche chauffante.
Le branchement sur le circuit d’eau est à effectuer conformément
à DIN 1988.
Le tuyau de condensation est disposé sur le côté arrière de l’appareil de telle sorte que l’eau de condensation puisse s’écouler librement et déboucher sur un siphon.
La pompe à chaleur de production d’eau chaude sanitaire est
équipée de câbles pour le branchement électrique, il suffit de
mettre la fiche dans la prise de courant de sécurité fournie par le
client.
REMARQUE
Il est possible de la brancher sur un compteur si la pompe de production
d’eau chaude sanitaire est installée avec un branchement fixe.
$OLPHQWDWLRQFRXUDQW
(QWUpHFkEOHV
eFRXOHPHQWHDXFKDXGH
5ILOHWDJHH[WpULHXU
&RQGXLWHGHFLUFXODWLRQ
5ILOHWDJHH[WpULHXU
(QWUpHHDXFKDXGH
5ILOHWDJHH[WpULHXU
HQY
7X\DXHDXGHFRQGHQVDWLRQ
pFRXOHPHQWHQGHVVRXV
5HWRXUHDXFKDXGH
5ILOHWDJHH[WpULHXU
(QWUpHHDXIURLGH
5ILOHWDJHH[WpULHXU
fig. 6.4:
PD[
Branchements et dimensions de la pompe à chaleur de production
d’eau chaude sanitaire AWP 30HLW avec échangeur thermique interne supplémentaire
1)
www.dimplex.de
‘
en alternative pour l’évacuation de l’eau de condensation
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 211
6.3
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
‘
(QWUpHFRQGXLWHV
SRXUqPH
VRXUFHGHFKDOHXU
‘
DLUDVSLUp
DLUpYDFXp
P
eFRXOHPHQWHDXFKDXGH
5ILOHWDJHH[WpULHXU
(QWUpHHDXFKDXGH
5ILOHWDJHH[WpULHXU
HQY
HQYP
&RQGXLWHGHFLUFXODWLRQ
5ILOHWDJHH[WpULHXU
HQYP VDQVWX\DX[QLFRXGHV
6RUWLHWX\DX
HDXGHFRQGHQVDWLRQ
P
5HWRXUHDXFKDXGH
5ILOHWDJHH[WpULHXU
(QWUpHHDXIURLGH
5ILOHWDJHH[WpULHXU
fig. 6.5:
Branchements et dimensions de la pompe à chaleur de production
d’eau chaude sanitaire BWP 30HLW avec échangeur thermique interne supplémentaire
Installation
La pompe à chaleur de production d’eau chaude sanitaire doit
être installée à un endroit protégé du gel. L’emplacement doit
remplir les conditions suivantes :
„ température ambiante du local entre 8 °C et 35 °C
(pour le régime pompe à chaleur)
„ bonne isolation thermique par rapport aux pièces avoisinantes (recommandé)
fig. 6.6:
Conditions d’installation permettant une aspiration et une évacuation correctes de l’air utilisé.
*)
L’ouverture d’expulsion du coude d’air doit être à au moins 1,2 m
du mur
On peut soit du côté aspiration, soit du côté évacuation de l’air
brancher des conduites d’air dont la longueur totale ne doit pas
dépasser 10 m. Des tuyaux d’air DN 160 flexibles isolés et insonorisés sont disponibles comme accessoires.
REMARQUE
L’eau de condensation est sans calcaire et peut être utilisée pour les fers
à repasser ou les humidificateurs.
„ évacuation de l’eau de condensation
„ air ambiant si possible sans poussière
„ surface supportant son poids (500 kg env.)
Pour assurer un fonctionnement sans incident et permettre les
travaux de réparation et d’entretien, un espace d’au moins 0,6 m
tout autour de l’appareil est nécessaire ainsi qu’une hauteur minimale de la pièce d’env. 2,50 m pour un emplacement « auto
ventilé » (sans conduite d’air ni coude d’amenée d’air).
Si le local est moins haut, l’emploi d’au moins un coude d’amenée d’air (90° NW 160) est nécessaire pour assurer une bonne
ventilation.
212 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.3.1
6.3.1
Variantes de ventilation
Commutation variable de l’air aspiré
Déshumidification en mode ventilation
Un système de tuyauterie avec clapets à double flux intégrés
permet d’utiliser la chaleur de l’air extérieur ou ambiant pour la
production d’eau chaude sanitaire (température minimale :
+8 °C).
L’air ambiant déshumidifié de la buanderie accélère le séchage
du linge et empêche l’apparition de dégâts dus à l’humidité.
Chaleur perdue = chaleur utile
Rafraîchissement en mode ventilation
L’air ambiant est aspiré par une conduite d'air, p. ex. à partir du
garde-manger ou du cellier, refroidi dans la pompe à chaleur
d’eau chaude sanitaire, déshumidifié et réinjecté. L’emplacement idéal est l’atelier de bricolage, la chaufferie ou la buanderie.
Pour éviter le suintement, les conduites d’air doivent être isolées
contre la diffusion dans les endroits chauffés.
www.dimplex.de
L’échangeur thermique (seulement sur AWP 30HLW et
BWP 30HLW) installé en série sur les pompes à chaleur de production d’eau chaude sanitaire permet un branchement direct
sur un second générateur de chaleur, par ex. un chauffage solaire ou une chaudière.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 213
6.3.2
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.3.2
Informations sur les pompes à chaleur de production d’eau chaude sanitaire
Informations sur les pompes à chaleur de production d’eau chaude sanitaire
1
Désignation technique et commerciale
2
Type de construction
2.1
Jaquette
2.2
Couleur
2.3
Volume nominal du réservoir
2.4
Matériau du réservoir
2.5
Pression nominale du réservoir
3
Version
l
290
bar
10
10
10
1695 x 700
1695 x 700
110 env.
125 env.
175 env.
1/N/PE ~ 230 V,
50 Hz
1/N/PE ~ 230 V,
50 Hz
1/N/PE ~ 230 V,
50 Hz
16
16
16
R134a / 1,0
R134a / 1,0
R134a / 1,0
de 23 à 60
de 23 à 60
de 23 à 60
de 8 à 35
de 8 à 35
de 8 à 35
mm
3.3
Poids
kg
3.4
Raccordement électrique (avec fiche – longueur du câble 2,7 m env.)
3.5
Protection par fusibles
A
- / kg
Température de l’eau réglable
(régime pompe à chaleur ±1,5 K)
4.2
°C
Marge d’utilisation pompe à chaleur côté air 1
2
°C
660 x 700 x 1700
dB(A)
53
53
53
m3/h
450
450
450
Compression externe
Pa
100
100
100
Longueur max. raccordable de la conduite d’air
m
10
10
10
160
160
160
-
1,45
1,45
4.3
Niveau de pression acoustique
4.4
Circulation d’air en régime pompe à chaleur
4.5
4.6
5
Raccordements
5.1
Diamètre raccordement conduite d’air
(aspiration/évacuation)
mm
Tube échangeur thermique interne
– surface de transfert
m2
5.3
Sonde Dintérieur (en régime sonde – échangeur therm.)
mm
5.4
Branchements eau froide / eau chaude
5.2
blanc, similaire à
RAL 9003
acier ; émaillé selon
DIN 4753
mm
4.1
blanc, similaire à
RAL 9003
290
Dimensions hauteur (max.) x diamètre (max.)
Conditions d’utilisation
blanc, similaire à
RAL 9003
acier ; émaillé selon
DIN 4753
Dimensions L x l x H (hors tout)
Fluide frigorigène / capacité
AWP 30HLW
avec échangeur thermique interne supplémentaire
Tôle acier peinte
300
3.2
3.6
BWP 30HLW
avec échangeur thermique interne supplémentaire
Enveloppe plastique
acier ; émaillé selon
DIN 4753
3.1
4
BWP 30H
sans échangeur thermique interne supplémentaire
Enveloppe plastique
-
12
12
filet. 1"
filet. 1"
filet. 1"
filet. 3/4"
filet. 3/4"
filet. 3/4"
-
filet. 1"
filet. 1"
1500
5.5
Conduite de circulation
5.6
Circuits aller / retour de l’échangeur thermique
6
Puissance
6.1
Consommation de puissance chauffage électr. d'appoint (Watt)
1500
6.2
Consommation moyenne de puissance 3 à 60 °C
W
615
615
615
6.3
Puissance calorifique moyenne 4 à 45 °C
W
1870
1870
1870
6.4
COP(t) suivant EN 255 à 45 °C
-
3,5
3,5
3,5
6.5
Consommation d’énergie en continu à 45 °C/24h
(W)
47
47
47
6.6
Quantité max. d’eau mélangée à 40 °CVmax
l
300
290
290
6.7
Durée de réchauffement de 15 °C à 60 °Cth
h
9,1
9,1
9,1
1. à une température inférieure à 8 °C (+/- 1,5 °C), la cartouche chauffante se met automatiquement en marche et le module de la pompe à chaleur s’arrête ; l’hystérésis du régulateur
est de 3 K
2. à 1 m de distance (pour un emplacement dépourvu de conduite d’aspiration et d’évacuation d’air, ou de coude à 90° pour la ventilation)
3. Procédure de réchauffement du contenu nominal de 15 °C à 60 °C dans le cas d’une température aspirée de 15 °C et d’une humidité relative de 70 %
4. Procédure de réchauffement du contenu nominal de 15 °C à 45 °C dans le cas d’une température aspirée de 15 °C et d’une humidité relative de 70 %
214 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.3.3
6.3.3
Pompes à chaleur de production d'eau chaude sanitaire pour la source de chaleur
air ambiant
La pompe à chaleur de production d'eau chaude sanitaire
BWP 20A utilise l'air évacué des pièces habitées (env. 20 °C)
comme source de chaleur pour la production d'eau chaude sanitaire. Il est ainsi possible de combiner ventilation contrôlée et
production d'eau chaude sanitaire de manière simple et à peu de
frais. Avec son volume de réservoir de 200 l, cet appareil est particulièrement adapté aux logements et appartements. Les cotes
de montage de 60 cm permettent un habillage avec un cache
frontal. Possibilité de raccordement d'un système de distribution
d'air d'un diamètre nominal DN 125 sur l'appareil.
Informations sur les pompes à chaleur de production d'eau chaude sanitaire
1
2
Désignation technique et commerciale
Type de construction
2.1
Volume nominal du réservoir
2.2
Matériau du réservoir
2.3
Pression nominale du réservoir
3
Version
3.1
BWP 20A
sans échangeur thermique interne supplémentaire
l
200
acier émaillé selon DIN 4753
bars
10
Dimensions hauteur (max.) x diamètre (max.)
mm
1700 x 550
kg
3.2
Poids (vide)
3.3
Raccordement électrique (avec fiche – longueur du câble 2,7 m env.)
96 env.
1/N/PE ~ 230 V, 50 Hz
3.4
Protection par fusibles
A
3.5
Fluide frigorigène / capacité
- / kg
R134a / 1,0
4
Puissance
4.1
Plage de température pour utilisation ±1,5 K)
°C
de 15 à 35
4.2
Température de l'eau réglable
(régime pompe à chaleur ±1,5 K)
°C
Durée de montée en température de 15 °C à 45 °C
pour (L20/F50)
h
Consommation de puissance chauffage
électrique d'appoint
W
Consommation moyenne
de puissance 1
à 45 °C
W
4.3
4.4
4.5
16
de 23 à 60
7,6
1500
265
4.6
Puissance calorifique moyenne 1
à 45 °C
W
910
4.7
COP(t) selon EN 255
à 45 °C
-
3,26
4.8
Niveau de pression sonore 2
dB(A)
44,5
4.9
Flux d'air (avec conduite d'air)
m3/h
140
Pa
110
4.10 Compression externe
4.11 Longueur maximale du raccord de conduite d'air (au tot.) m
10
4.12 Diamètre du raccord de conduite d'air
mm
4.13 Raccordement sortie d'eau chaude sanitaire
filet. ext.
R3/4"
125
4.14 Raccordement amenée d'eau froide
filet. ext.
R3/4"
1. Procédure de réchauffement du contenu nominal de 15 °C à 45 °C si L20 / F50 = température d'air évacué 20 °C et humidité de l'air évacué 50%
2. À une distance de 1m (pour un emplacement dégagé ou pour un montage sans conduite ou coude à 90° pour la ventilation. Le niveau de pression sonore indiqué représente la
propagation en champ libre. Selon l'emplacement et les conditions de construction, la valeur mesurée peut augmenter de 16 dB(A) maximum.)
REMARQUE
Vous trouverez des informations plus détaillées sur BWP 20A sur Internet
dans la zone de téléchargement sous www.dimplex.de.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 215
6.4
6.4
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
Appareils de ventilation domestique avec production d’eau chaude
De nouvelles matières et de nouveaux matériaux de construction
permettent une nette réduction des besoins en énergie de chauffage. Une isolation optimisée accompagnée d’une surface extérieure étanche des bâtiments font en sorte que presque aucune
chaleur n’est perdue vers l’extérieur. Les fenêtres extrêmement
étanches empêchent la circulation d’air nécessaire dans les anciennes et les nouvelles constructions. Un effet qui détériore gravement la qualité de l’air ambiant. La vapeur d’eau et les substances nocives s’accumulent dans l’air et doivent être évacuées
par des systèmes actifs.
Aérer correctement - mais comment ?
La méthode la plus simple pour aérer un logement est certainement de renouveler l’air en ouvrant une fenêtre. Pour maintenir
un climat acceptable, il est recommandé d’effectuer régulièrement une aération en ouvrant grand les fenêtres. Mais ouvrir et
fermer les fenêtres plusieurs fois par jour dans toutes les pièces
est ennuyeux, prend du temps et est souvent irréalisable en raison des habitudes de vie et de travail.
Une ventilation automatique avec récupération de chaleur assure un renouvellement de l’air réduisant les frais et les besoins
en énergie.
6.5
„ un air frais et propre dépourvu de substances nocives et
d’humidité ambiante trop élevée
„ l’assurance d’un renouvellement automatique de l’air sans
qu’on ait à s’en occuper
„ des pertes réduites d’air de ventilation
grâce à la récupération de la chaleur
„ des filtres intégrables contre les insectes, la poussière et
toute autre impureté similaire de l’air
„ une insonorisation contre le bruit et
une sécurité accrue du fait de fenêtres fermées
„ un bilan énergétique positif conformément à la directive sur
les économies d’énergie (EnEV)
L’emploi d’une ventilation mécanique avec récupération de chaleur est dans bien des cas indispensable. Avant de choisir un
système de ventilation, il est souhaitable de clarifier la question
de l’utilisation de la chaleur perdue.
Pour l’aération et la ventilation d’unités d’habitation, il est judicieux d’utiliser l’air résiduel comme source d’énergie pour produire de l’eau chaude, puisque dans un bâtiment, les besoins en
ventilation et en eau chaude subsistent toute l’année. Si les besoins en eau chaude sont élevés, on peut intégrer un second générateur de chaleur.
Règles de base pour la planification de systèmes de ventilation
domestique
Le chapitre suivant donne un aperçu des principes de planification d’équipements de ventilation domestique. Les normes et directives les plus importantes à respecter sont les normes
DIN 1946 (parties 1, 2 et 6) et DIN 18017 qui fixent les débits nécessaires sur la base desquels l’installation doit être conçue.
Puis vient la pose des canalisations, le ventilateur, le dispositif de
récupération de la chaleur et les autres éléments.
Conditions supplémentaires
„ La circulation de l’air dans les pièces habitées ne doit pas
être ressentie comme gênante. Éviter en particulier la formation de courants d’air dus à l’air frais circulant dans les
pièces habitées.
„ Les nuisances dues au bruit doivent être réduites par des
mesures appropriées (p. ex. silencieux, tuyau flexible Isoflex).
6.5.1
Avantages des appareils de ventilation domestique
„ Pour des installations de ventilation, les mesures de prévention des incendies du code de construction en vigueur
localement sont à respecter. Toutefois, pour les maisons
d’habitation de faible hauteur (par ex. les maisons individuelles jusqu’à 2 étages), il n’existe généralement pas de
mesures particulières à prendre contre les incendies.
„ Les hottes d’évacuation de la vapeur dans les cuisines ne
doivent pas être branchées à l’appareil de ventilation. Il est
judicieux d’utiliser les hottes à air pulsé et de prévoir un
sèche-linge à condensation.
„ Consignes de sécurité
L’air nécessaire à la combustion pour les foyers présents
dans le bâtiment (poêles en faïence par ex.) doit être amené
indépendamment du dispositif de ventilation. Dans le doute,
consulter le ramoneur lors de la conception de l’installation !
Calcul des masses d’air
Pour l’étude de l’installation, il faut un plan de la maison indiquant
la hauteur des étages et l’utilisation prévue des pièces.
Sur la base de ces documents, le bâtiment est divisé en zone
d’amenée d'air frais, d’évacuation de l’air vicié et de transfert
d’air. Les débits d’air circulant dans les pièces sont également
déterminés.
Zones d’amenée d’air frais : toutes les pièces d’habitation et
les chambres à coucher.
Zones d’évacuation de l’air vicié : salle de bains, WC, cuisine
et pièces humides (p.ex. buanderie).
Zones de transfert de l’air : toutes les surfaces entre les autres
zones, p. ex couloirs.
Respect de l’indice de renouvellement d’air
Pour obtenir une ventilation contrôlée des pièces habitées, les
masses d’air aspirées et évacuées doivent être déterminées de
telle sorte que l’indice de renouvellement d’air soit respecté.
L’indice de renouvellement d’air LW est le rapport entre air évacué et volume de la pièce.
Exemple
Un indice de 0,5 par heure signifie que la moitié de l’air d’une
pièce est remplacée en une heure par de l’air frais extérieur ou
que l’air de la pièce est entièrement renouvelé en 2 heures.
216 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
REMARQUE
La directive sur les économies d’énergie EnEV compare les gains de chaleur dus à un système de ventilation sur la base d’un renouvellement d’air
par dispositif normalisé de 0,4 [1/h].
Mesure des volumes d’air évacués
Pièce
Volume d’air évacué en m3/h
Cuisine
60
Salle de bains
60
WC
30
Buanderie
30
Tab. 6.1: Volume d’air évacué selon DIN 1946, Partie 6 et DIN 18017
« Ventilation des salles de bains et des cabinets de toilette »
Mesure de la masse d’air frais aspiré
La somme des masses d’air vicié évacuées doit correspondre à
la masse d’air frais aspirée.
Les débits d’air des différentes pièces sont à calculer de sorte
que l’indice de renouvellement d’air reste dans les limites indi-
6.5.2
6.5.2
quées ci-dessous et que les débits correspondent aux masses
d’air aspirées et évacuées.
Renouvellement d'air
min.
max.
Type de pièce
Séjour / chambres
0,7
1,0
Cuisine / salle de bains / WC
2,0
4,0
Renouvellement de l’air du bâtiment
Le renouvellement total de l’air comme valeur moyenne de toutes les pièces doit se situer entre 0,4 et 1 par heure.
Surface
habitable
m
Nombre de
pers. prévues
Entrée d’air
m/h
max. 50
max. 2 personnes
60
de 50 à 80
max. 4 personnes
120
plus de 80
max. 6 personnes
180
Tab. 6.2: Volume d’aspiration d’air selon DIN 1946, Partie 6 et DIN 18017
« Ventilation des salles de bains et des cabinets de toilette »
Recommandations sur l’emplacement des systèmes de ventilation domestique et
positionnement des vannes d’aspiration et d’évacuation de l’air
Pour limiter les pertes de chaleur, les appareils de ventilation et
le système de brassage de l’air doivent se trouver à l’intérieur de
l’enveloppe thermique du bâtiment. Si des conduites d’air doivent traverser des zones non ou mal chauffées, elles doivent être
isolées.
Dans le cas d’appareils de ventilation chauffant en même temps
l’eau, ils sont installés d’ordinaire à la cave ou dans la buanderie,
le but étant de réduire la longueur des conduites.
Les débits d’air doivent être choisis de sorte qu’un volume maximum d’air s’écoule des pièces à faible besoin d’air (pièces où
entre l’air) vers les pièces à forte demande d’air (pièces d’où sort
l’air). Dans les zones de transfert, prévoir des possibilités de passage de l’air. Il peut s’agir d’interstices sous les portes (env.
0,75 cm) ou de grillages disposés dans les cloisons ou les portes.
Canalisation de l’air
Pour réduire au maximum les nuisances dues au bruit et les pertes de pression, la vitesse du déplacement d’air dans le réseau
de conduites devrait rester inférieure à 3 m/s. Le débit des vannes d’aspiration et d’évacuation ne doit pas dépasser 30-50 m3/
h. Pour des masses d’air à brasser plus importantes, prévoir plusieurs soupapes.
www.dimplex.de
Volume d’air
Diamètre des tuyaux
max. 80 m3/h
Tuyau agrafé DN 100
m3/h
Tuyau agrafé DN 125
max. 160 m3/h
Tuyau agrafé DN 140
max. 130
max. 220 m3/h
Tuyau agrafé DN 160
max. 340 m3/h
Tuyau agrafé DN 200
Aspiration d’air
Dans la pratique, il s’avère judicieux de disposer les vannes d’aspiration d’air au-dessus de la porte ou dans le plafond car ces
zones ne sont pas cachées par des rideaux ou des meubles.
Lors de la planification, veiller à ce que la circulation d’air dans la
zone d’aspiration soit suffisante et régulière. Dans les systèmes
décentralisés, les orifices d’aspiration d’air frais sont à placer
dans la partie supérieure des murs extérieurs (p. ex. juste audessous du plafond, près d’une fenêtre).
Évacuation d’air vicié
L’emplacement des vannes d’évacuation d’air vicié de la ventilation domestique est moins important que celui des vannes d’aspiration d’air frais. Il est judicieux de les placer dans le plafond ou
dans la cloison, à proximité des sources d’air à évacuer.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 217
6.5.3
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
PK
FXLVLQH
:&
PK
FKDPEUHG HQIDQWV
PK
VDOOHGHEDLQV
FDJHG HVFDOLHU
6DOOHjPDQJHU
¡
PK
PK
¡
FRXORLU
PK
PK
FKDPEUH
GHVSDUHQWV
VpMRXU
fig. 6.7:
6.5.3
Extrait d’une étude de ventilation avec aspiration et évacuation centralisées
Détermination de la perte de pression totale
La détermination de la perte de pression totale du système de
brassage de l’air s’effectue par le calcul de la section la plus défavorable. On la divise en plusieurs parties et les pertes de pression des différents segments sont déterminées en fonction du
débit d’air et du diamètre des conduites. La perte de pression totale correspond à la somme des pertes de pression de chaque
segment.
Le résultat obtenu doit rester dans les limites de la compression
externe de l’appareil de ventilation.
dividuelle. En outre, les tuyaux flexibles peuvent être posés l’un
à côté de l’autre, ce qui économise de la place, et empêchent
ainsi la transmission des bruits d’une pièce à l’autre (téléphonie).
Lorsque l’ensemble du brassage de l’air est effectué grâce au
système de distribution à tuyaux multiples standardisé livré spécialement pour chaque système de chauffage domestique, on
peut renoncer, en tenant compte des points suivants, à déterminer la perte de pression totale.
„ conduites courtes et directes
Kits de ventilation
„ longueur maximale 15 m
Dans les kits de ventilation, les masses d’air aspirées et évacuées circulent directement entre les pièces et l’appareil. Contrairement à la ventilation classique, les masses d’air ne doivent
être ni additionnées ni divisées. Ceci permet l’emploi de kits
standardisés qui peuvent être installés facilement et de façon in-
„ étirement complet des tuyaux livrés sous forme comprimée
„ pose facilitant la circulation avec des coudes en angle obtus
(éviter les coudes étroits à 90° !).
218 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.6
6.6
Appareil compact de ventilation domestique avec récupération de
chaleur LWP 300W
L’appareil compact de ventilation domestique avec récupération
de chaleur aspire en permanence l’air ambiant chaud, chargé
d’humidité et de substances nocives de la cuisine, de la salle de
bains et des WC et extrait de façon active de l’air évacué la chaleur nécessaire à la production d’eau chaude.
Cet appareil est conçu spécialement pour les exigences de la
ventilation domestique et présente, outre les fonctions de base
d’une pompe à chaleur de production d’eau chaude les avantages suivants :
„ fonction de ventilation permanente indépendamment des
besoins en eau chaude
„ brassage du volume d’air réglable (120, 185 ou 230 m3) au
moyen d’un tableau de commande à montage mural
„ module pompe à chaleur, très performant pour des volumes
faibles mais continus
„ ventilateur à courant continu utilisant l’énergie de façon optimale
„ réglage électronique d’un volume constant permettant d’assurer la quantité d’air voulue malgré des pertes variables de
charge
ATTENTION !
La disposition du circuit d’air doit être réalisée en tenant compte du
bâtiment et de l’usage prévu. Les normes et directives les plus
importantes à respecter sont DIN 1946, partie 6 et DIN 18017. Celles-ci
fixent les débits requis sur la base desquels l’installation doit être
conçue.
REMARQUE
Considérant un volume d’air brassé de 230 m3 et une température d’eau
réglée à 45 °C, une durée de chauffage d’environ 6,2 heures est nécessaire pour chauffer le réservoir d’eau chaude de 290 l. Un volume d’air
brassé moins important allonge le temps nécessaire au chauffage.
En cas de besoin accru en eau chaude, la production d’eau chaude peut
être renforcée par la cartouche chauffante intégrée en série ou par le
deuxième générateur de chaleur intégré et relié par l’échangeur thermique à tubes lisses.
Kit d’évacuation mur/plafond ALS D
À employer lorsque la distribution d’air ne peut s’effectuer que
par les murs, les plafonds (p. ex. plafond de poutres en bois) ou
les combles. Dans ce cas, on emploie un tuyau flexible (Isoflex)
DN 80.
Kit d’évacuation mur/sol ALS B
À employer lorsque la distribution d’air p. ex. d’un étage doit s’effectuer par le sol sans chape de l’étage supérieur. Pour la pose
dans les murs et les plafonds, on utilise un tuyau flexible (Isoflex)
DN 80. L’installation sur un sol sans chape s’effectue avec le
tuyau flexible Quadroflex (80 x 50).
Kit d’évacuation
avec unités
d’apport d’air
décentralisées
Mur / plafond
ALS D
Mur / sol
ALS B
Grille montée dans le mur
extérieur
1 unité
1 unité
Cadre encastrable pour
grille montée dans le mur
extérieur
1 unité
1 unité
Vanne d’évacuation d’air
avec filtre
6 unités
6 unités
Régulateur de débit constant
3 unités
3 unités
Tuyau flexible (Isoflex)
DN 80 ( 10 m)
10 unités
4 unités
Joint de tube
4 unités
2 unités
Tuyau flexible (Isoflex)
DN 160 ( 10 m)
1 unité
1 unité
Distributeur d'air 6 branches
1 unité
1 unité
Unité d'apport d'air pour
mur extérieur
6 unités
6 unités
Tuyau flexible Quadroflex
80 x 50 ( 5 m)
6 unités
Coude 90°
4 unités
Rallonge droite
Matériel de montage
4 unités
1 jeu
1 jeu
Système à 2 tuyaux air évacué/air rejeté
L’appareil compact de ventilation domestique est équipé de 2 tubulures d’air évacué et rejeté (2 x DN 160).
La tubulure d’évacuation d’air est reliée à un système centralisé
de conduites. L’air est évacué de façon contrôlée des pièces humides où se développent les mauvaises odeurs par des vannes
et refoulé vers l’extérieur par la tubulure d'air rejeté. Le bâtiment
est alimenté en air frais nécessaire (extérieur) par des unités
d’apport d’air décentralisées.
Le système d’évacuation de l’air à installer dans le bâtiment est
proposé en kit avec unités décentralisées d’aspiration de l’air et
peut être livré en kit spécial mur/plafond ou mur/sol. En outre, il
est possible de brancher un système de conduites d’air de conception classique.
Kit d’évacuation avec unités d’apport d’air
Contrairement aux systèmes classiques de ventilation, les
tuyaux flexibles Isoflex ou Quadroflex (carrés) des kits mur/plafond ou mur/sol sont reliés directement des pièces au distributeur d'air sur l’appareil de ventilation domestique.
www.dimplex.de
fig. 6.8:
Appareil de ventilation domestique - évacuation d'air LWP 300W
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 219
6.7
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.7
Appareil compact de ventilation domestique avec récupération de
chaleur
Informations sur le système compact de ventilation domestique - évacuation d’air
Appareil compact de ventilation domestique - évacuation d'air
LWP 300W
Type de construction
avec échangeur thermique interne supplémentaire
Volume nominal du réservoir
(litres)
290
Matériau du réservoir
acier ; émaillé selon DIN 4753
Pression nominale du réservoir
(bars)
Dimensions L x l x H (hors tout)
(cm)
66 x 65 x 170
10
Poids (vide)
(kg)
175 env.
Branchement électrique
230V ~ 50Hz
Protection par fusibles
(A)
16
Fluide frigorigène R134a / capacité
(kg)
0,8
(°C)
de 15 à 30
(°C)
de 23 à 60
Données de puissance
Marge d’utilisation pompe à chaleur côté air
Température de l’eau réglable (mode pompe à chaleur
±1,5 K
)
Durée de réchauffement de 15 °C à 60 °C dans le cas (L20 / F50) (h)
10,3
(Watt)|Consommation de puissance chauffage électr. d'appoint (Watt)
1500
Puissance moyenne 1
à 45 °C
(Watt)
470
Puissance moyenne 1
à 45 °C
(Watt)
1590
COP (t) selon EN 255
à 45 °C
Consommation d’énergie en continu
à 45°C / 24 h
Niveau de pression acoustique 2
3,4
(Watt)
47
53
(dB(A))
3
Débit d’air : Niveaux de ventilation I / II / III
120 / 185 / 230
(m /h)
Puissance moyenne ventilateur – niveaux I / II / III
(W)
15 / 28 / 45
Compression externe
(Pa)
200
Diamètre raccord conduite d’air
(mm)
160
Échangeur thermique interne – surface de transfert
(m²)
1,45
Gaine de sonde ∅int. (mode échangeur thermique)
(mm)
Raccordement conduite de circulation
12
filet. ext.
filet. ¾"
Raccordement sortie d'eau chaude sanitaire filet. ext.
filet. 1"
Raccordement amenée d'eau froide
filet. 1"
filet. ext.
Raccordement échangeur thermique interne filet. ext.
filet. 1"
1. Réchauffement du contenu nominal de 15 °C à 45 °C dans le cas L20 / F50 = température d’air évacué 20 °C, humidité de l’air évacué 50% et niveau III de ventilation
2. à une distance de 1 m (pour un emplacement libre ou pour un montage sans conduite ou coude d’air évacué à 90°)
6.8
6.8.1
Comparaison du confort et des coûts liés à diverses possibilités de
production d’eau chaude sanitaire
Alimentation en eau chaude sanitaire décentralisée (par ex. chauffe-eau
instantané)
Avantages (par rapport aux pompes à chaleur de
chauffage)
Inconvénients (par rapport aux pompes à chaleur
de chauffage)
a)
b)
c)
a)
b)
d)
e)
investissement minime
encombrement minime
plus grande disponibilité de la pompe à chaleur pour le
chauffage (en particulier en mode monovalent et lors des
durées de blocage)
perte d’eau faible
aucune perte due à l’arrêt et à la circulation
coûts d’exploitation plus élevés
moins de confort en raison de la température de l’eau dépendant du débit de l’eau au robinet (pour des appareils hydrauliques)
220 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Production d'eau chaude sanitaire et ventilation par pompe à chaleur
6.8.2
6.8.5
Chauffe-eau électrique (tarif de nuit)
Avantages (par rapport aux pompes à chaleur de
chauffage)
Inconvénients (par rapport aux pompes à chaleur
de chauffage)
a)
investissement minime
a)
coûts d’exploitation plus élevés
b)
la température de l’eau dans le réservoir d’eau chaude peut
être plus élevée (rarement nécessaire !)
b)
disponibilité limitée
c)
dépôts calcaires parfois plus importants
plus grande disponibilité de la pompe à chaleur pour le
chauffage (en particulier pour l’utilisation monovalente et les
durées de blocage).
d)
temps de chauffage plus longs
c)
6.8.3
Pompe à chaleur de production d’eau chaude sanitaire
Avantages (par rapport aux pompes à chaleur de
chauffage)
Inconvénients (par rapport aux pompes à chaleur
de chauffage)
a)
a)
b)
c)
d)
à l’emplacement choisi (p. ex. cave), un effet réfrigérant et
déshumidifiant peut se produire en été
plus grande disponibilité de la pompe à chaleur pour le
chauffage (en particulier en mode monovalent et lors des
durées de blocage)
facilité d’intégration d'équipements fonctionnant à l’énergie
solaire
température de l’eau plus élevée si seule la pompe à chaleur fonctionne
6.8.4
b)
c)
temps de réchauffement du réservoir d’eau chaude sanitaire
nettement plus long
de façon générale, chauffage de l’eau insuffisant pour un
besoin en eau chaude sanitaire important
refroidissement de l’emplacement en hiver
Appareil de ventilation domestique avec production d’eau chaude sanitaire
Avantages (par rapport aux pompes à chaleur de
chauffage)
Inconvénients (par rapport aux pompes à chaleur
de chauffage)
a)
a)
b)
c)
d)
e)
ventilation confortable du logement assurant un remplacement de l’air sain
préparation d'eau chaude sanitaire toute l’année grâce à la
récupération active de chaleur à partir de l’air évacué
plus grande disponibilité de la pompe à chaleur pour le
chauffage (en particulier en mode monovalent et lors des
durées de blocage)
facilité d’intégration d'équipements fonctionnant à l’énergie
solaire
température de l’eau plus élevée si seule la pompe à chaleur fonctionne
6.8.5
b)
temps de réchauffement du réservoir d’eau chaude nettement plus long en mode pompe à chaleur
en cas de besoin important en eau chaude, un deuxième générateur de chaleur est nécessaire
Conclusion
En raison de son coefficient d'efficacité élevé, utiliser une pompe
à chaleur pour réchauffer l’eau chaude sanitaire est judicieux et
économique.
Si la ventilation domestique est nécessaire ou souhaitée, la production d’eau chaude sanitaire, dans des conditions d’utilisation
habituelles et normales, doit être assurée par l’appareil de ventilation domestique. La pompe à chaleur air/eau incorporée extrait
www.dimplex.de
l’énergie de l’air ambiant et utilise celle-ci pour produire de l’eau
chaude sanitaire toute l’année.
En fonction du tarif local des sociétés d’électricité, de la consommation en eau chaude sanitaire, du niveau de température nécessaire et de la localisation des prises de courant, des chauffeeau électriques peuvent être intéressants.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 221
7
Gestionnaire de pompe à chaleur
7 Gestionnaire de pompe à chaleur
Le gestionnaire de la pompe à chaleur est nécessaire au fonctionnement de pompes à chaleur air/eau, eau glycolée/eau et
eau/eau. Il règle l’installation de chauffage bivalente, monovalente ou mono-énergétique et surveille les dispositifs de sécurité
du circuit réfrigérant. Il est soit monté à l’intérieur de la jaquette
de la pompe à chaleur, soit livré avec la pompe à chaleur sous
forme d’un régulateur mural. Il assure aussi bien la régulation de
l’installation d’exploitation de la chaleur que celle de la source de
chaleur.
„ Commande d’un 2ème générateur de chaleur
(chaudière au fuel domestique ou à gaz, ou résistance immergée)
Vue d’ensemble des fonctions
„ Commande d’une cartouche chauffante pour un réchauffement complémentaire de l’eau chaude selon des programmes horaires réglables et en vue d’une désinfection thermique
„ 6 touches de commande
„ Grand écran alphanumérique rétro-éclairé pour l’affichage
des états de fonctionnement et des services
„ Observation des exigences des sociétés d’électricité
„ Guidage dynamique par menus adapté à la pompe à chaleur configurée
„ Interface pour station de télécommande avec guidage par
menus identique
„ Régulation contrôlée par la température retour du mode
chauffage via la température extérieure, valeur fixe réglable
ou température ambiante.
„ Commande de 3 circuits de chauffage maximum
„ Commutation par priorité
– rafraîchissement prioritaire
– production d’eau chaude sanitaire prioritaire
– chauffage prioritaire
– piscine
7.1
„ Programme spécial pour 2ème générateur de chaleur assurant les durées de fonctionnement minimales (chaudière au
fuel) ou les temps minimaux de charge (réservoir central)
„ Commande en fonction des besoins de 5 circulateurs maximum
„ Gestion du dégivrage pour réduire au minimum l’énergie nécessaire (cycle de dégivrage variable à auto-adaptation)
„ Gestion de compresseur visant une sollicitation homogène
des compresseurs de pompe à chaleur lorsque celle-ci en
possède deux
„ Compteur d’heures de fonctionnement des compresseurs,
des circulateurs, du 2ème générateur de chaleur et de la
cartouche chauffante
„ Blocage du clavier, protection enfants
„ Mémoire d’alarme avec horodatage
„ Interface de communication avec PC et possibilité de visualisation des paramètres des pompes à chaleur
„ Programme automatisé pour un assèchement ciblé de la
chape avec mémorisation de la date de commencement et
d’achèvement
Commande
„ La commande du gestionnaire de pompe à chaleur est réalisée à partir de 6 touches : Esc, Mode, Menu, ⇓, ⇑, ↵. Différentes fonctions sont attribuées à ces touches en fonction
de l’affichage actuel (standard ou menu).
„ L’état de fonctionnement de la pompe à chaleur et de l’installation de chauffage est affiché en texte clair sur l’écran à
cristaux liquides de 4 x 20 caractères.
$IILFKDJH FKDUDFWqUHV
UpWURpFODLUp
$IILFKDJHG¶pWDW3$&
OLJQHV
fig. 7.1:
„ Commande d’un mélangeur pour un 2ème générateur de
chaleur (chaudière au fuel domestique, à gaz ou à combustible solide, ou source de chaleur renouvelable)
6\PEROHVGH
PRGHGHVHUYLFH
„ Il est possible de choisir 6 modes opératoires différents :
rafraîchissement, été, auto, fête, vacances, 2ème générateur de chaleur.
„ Le menu se divise en 3 niveaux principaux :
réglages, caractéristiques d'exploitation, historique
7RXFKHVGH
FRPPDQGH
&KDXIIDJHSOXVFKDXGSOXVIURLG
DIILFKDJHMDXJHOLJQH
Affichage standard sur écran à cristaux liquides, affichage principal avec touches de commande
REMARQUE
Le contraste de l’écran est réglable. Pour cela, appuyer en même temps
sur les touches (MENU) et (↵) jusqu’à ce que le réglage soit terminé.
En appuyant simultanément sur la touche (⇑), vous augmentez le contraste, en appuyant sur la touche (⇓) vous le diminuez.
222 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Gestionnaire de pompe à chaleur
7.1.1.1
REMARQUE
Blocage du clavier, protection enfants !
Pour éviter un déréglage involontaire du gestionnaire de pompe à chaleur, appuyer env. 5 secondes sur la touche (Esc) jusqu’à affichage du
message BLOC. TOUCHES ACTIF. La suppression du blocage de clavier
s'effectue de la même façon.
Touche
Affichage standard (Fig. 7.1 à la p. 222)
Modification du réglage
„ Activation ou désactivation du blocage du clavier
„ Acquittement d’un défaut
Esc
„ Quitter le menu et retourner à l’affichage principal
„ Retour à partir d’un sous-menu
„ Quitter une valeur de réglage sans valider les modifications
Mode
„ Choix du mode opératoire
Pas d’action
Menu
„ Retour au menu
Pas d’action
„ Décalage de la courbe de chauffage vers le bas (plus froid) „ Faire défiler les différentes options d’un niveau et
⇓
descendre vers la dernière
„ Modifier une valeur de réglage vers le bas
„ Décalage de la courbe de chauffage vers le haut (plus „ Faire défiler les différentes options d’un niveau et monter
⇑
chaud)
vers la première
„ Modifier une valeur de réglage vers le haut
„ Choix d’une valeur de réglage dans l’option de menu
↵
correspondante
Pas d’action
„ Quitter une valeur de réglage en validant les modifications
„ Renvoi dans un sous-menu
Tab. 7.1: Fonctionnalité des touches de commande
7.1.1
Sonde de température (régulateur chauffage N1)
Selon le type de pompe à chaleur, les sondes de température
suivantes sont déjà intégrées ou doivent être montées
ultérieurement :
„ sonde de température de sortie source de chaleur sur les
pompes à chaleur eau glycolée/eau et eau/eau.
„ sonde de température extérieure (R1) (voir Chap. 7.1.1.3 à
la p. 224)
„ sonde de température du réservoir de chaleur régénératif
(R13)
„ sondes de température des circuits de chauffage 1, 2 et 3
(R2, R5 et R13)
(voir Chap. 7.1.1.4 à la p. 224)
„ sonde de température eau chaude (R3)
Il existe deux modèles de régulateur de chauffage N1 :
„ régulateur
de
chauffage
avec
écran
(WPM 2006 plus) (voir Chap. 7.1.1.1 à la p. 223)
„ sonde de température aller (R9), sonde antigel sur les pompes à chaleur air/eau
intégré
„ régulateur de chauffage avec unité de commande amovible
Température en °C
-20
-15
-10
-5
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
55
60
Sonde normalisée
CTN-2 kΩ
14,6
11,4
8,9
7,1
5,6
4,5
3,7
2,9
2,4
2,0
1,7
1,4
1,1
1,0
0,8
0,7
0,6
Sonde CTN-10 kΩ
67,7
53,4
42,3
33,9
27,3
22,1
18,0
14,9
12,1
10,0
8,4
7,0
5,9
5,0
4,2
3,6
3,1
7.1.1.1
Régulateur de chauffage avec écran intégré (WPM 2006 plus)
Chacune des sondes de température raccordées au régulateur
de chauffage avec écran intégré doit correspondre à la courbe
caractéristique de la sonde de la Fig. 7.3 à la p. 223.
9DOHXUGHUpVLVWDQFHHQ>[email protected]
fig. 7.2:
Régulateur de chauffage avec écran intégré
7HPSpUDWXUHH[WpULHXUHHQ>ƒ&@
fig. 7.3:
www.dimplex.de
Courbe caractéristique de la sonde CTN-2 normalisée selon
DIN 44574 à raccorder au régulateur de chauffage avec écran intégré
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 223
7.1.1.2
Gestionnaire de pompe à chaleur
Régulateur de chauffage avec unité de commande amovible (WPM 2007 plus / WPM EconPlus)
Les sondes de température à raccorder au régulateur de chauffage avec unité de commande amovible doivent correspondre à
la courbe caractéristique de la sonde de la Fig. 7.5 à la p. 224.
Seule exception : la sonde de température extérieure livrée avec
la pompe à chaleur (voir Chap. 7.1.1.3 à la p. 224).
9DOHXUGHUpVLVWDQFHHQ>[email protected]
7.1.1.2
7HPSpUDWXUHHQ>ƒ&@
fig. 7.4:
fig. 7.5:
Unité de commande amovible
7.1.1.3
Montage de la sonde de température extérieure
La sonde de température doit être placée de telle sorte qu’elle
puisse détecter la plupart des influences atmosphériques sans
que les valeurs mesurées soient faussées.
Montage
„ sur le mur extérieur d’une pièce d’habitation chauffée, de
préférence sur la face nord ou nord-ouest,
7.1.1.4
Courbe caractéristique de la sonde CTN-10 à raccorder au régulateur de chauffage avec unité de commande amovible
„ ne pas monter dans un « emplacement protégé » (par ex.
dans la niche d’un mur ou sous le balcon),
„ ne pas installer à proximité de fenêtres, portes, ouvertures
d’aération, éclairage extérieur ou pompes à chaleur,
„ ne pas exposer aux rayons directs du soleil, quelle que soit
la saison.
Montage de la sonde de température de retour
Le montage de la sonde de température de retour n’est nécessaire que lorsque celle-ci est fournie avec la pompe à chaleur,
mais non montée.
„ Nettoyer les tuyaux de chauffage des restes de peinture, éliminer la rouille et les taches d’oxydation
„ Enduire les surfaces nettoyées de pâte thermoconductrice
(appliquer en fine couche)
La sonde de température de retour peut être montée sur les
tuyauteries ou insérée dans le doigt de gant du distributeur compact.
fig. 7.8:
Dimensions sonde normalisée circuit de retour CTN-10 sous boîtier
plastique
„ La sonde doit être fixée avec un collier pour flexibles (serrer
à fond, des sondes mal fixées engendrent des défauts) et
isolée
&ROOLHUGHWX\DX
,VRODWLRQWKHUPLTXH
fig. 7.6:
6RQGHG¶DSSOLTXH
Montage d’une sonde sur une tuyauterie
5
fig. 7.7:
Dimensions sonde normalisée circuit de retour CTN-2 sous boîtier
métallique
224 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Gestionnaire de pompe à chaleur
7.2
7.2.1
Compteur de chaleur WMZ
REMARQUE
Les pompes à chaleur air/eau haute performance ont un compteur de
chaleur intégré en série. La mesure se fait dans le circuit de chauffage au
moyen de capteurs de pression reliés directement au gestionnaire de
pompe à chaleur WPM EconPlus.
REMARQUE
Généralités
Le compteur de chaleur (WMZ 25/32) à raccorder au gestionnaire de pompe à chaleur saisit et traite la quantité de chaleur
délivrée par la pompe à chaleur.
Des capteurs situés dans les circuits aller et retour de la conduite
d'eau de chauffage et un module électronique saisissent les don-
7.2.1
nées mesurées et transmettent un signal au gestionnaire de
pompe à chaleur qui, en fonction du mode actuel de la pompe à
chaleur (chauffage/eau chaude sanitaire/eau de piscine), additionne la quantité de chaleur en kWh et affiche le résultat dans
les menus caractéristiques d'exploitation et historique.
Le compteur de chaleur est conforme aux exigences de qualité du programme allemand de stimulation du marché qui favorise l'installation de
pompes à chaleur performantes. Il n'est pas soumis à l'étalonnage obligatoire et ne peut donc pas être utilisé pour le décompte des coûts de
chauffage !
Intégration hydraulique et électrique du compteur de chaleur
Le compteur de chaleur a besoin de deux dispositifs de mesure
pour saisir les données.
Les deux tuyaux de mesure doivent être installés le plus près
possible de la pompe à chaleur, dans le circuit générateur.
„ Un tube de mesure du débit
à monter dans le circuit aller de la pompe à chaleur en
amont du départ de la production d'eau chaude sanitaire
(respecter la direction du débit).
Pour éviter toute turbulence pouvant entraîner des mesures incorrectes de la quantité de chaleur, il est recommandé de laisser
un écartement de 50 cm entre les dispositifs de mesures et les
pompes, vannes et autres composants installés.
„ Un capteur de température (tuyau de cuivre avec doigt de
gant)
à monter dans le circuit retour de la pompe à chaleur.
( WPM 2006 )
Compteur de chaleur (WMZ) jaquette - électronique
Un nouveau logiciel
est nécessaire !
Version H_H_61
ID 12
24 V AC
230 V / 50 Hz L / N / PE
Impulsion compteur de chaleur
dans le circuit
de chauffage aller
N1-B1
(R1)
T
N1
WMZ *
dans le circuit
de chauffage retour
X8/X11
PC
T
* WPM = Gestionnaire de pompe à chaleur
* WMZ = Compteur de chaleur
fig. 7.9:
WPM *
N1-B2
(R2)
Circuit de chauffage aller
Circuit de chauffage retour
Composants hydrauliques et électriques du compteur de chaleur
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 225
7.2.2
Gestionnaire de pompe à chaleur
REMARQUE
N'utiliser que de l'eau pure dans le circuit de chauffage (pas de mélange
ou de produit antigel) !
La platine de commande du module électronique doit avoir sa
propre alimentation en tension qui peut être prélevée directement via le secteur ou par le bornier (réseau L/N/PE ~230 V AC)
du gestionnaire de pompe à chaleur.
Une ligne de signalisation transmettant l'impulsion au gestionnaire de pompe à chaleur doit être raccordée entre la borne X2/
1/2 du module électronique et le gestionnaire de pompe à chaleur (N1).
7.2.2
Plan de bornes :
Compteur de chaleur
WMZ
N20/X2-1
N20/X2-2
Gestionnaire de pompe à
chaleur
WPM
24 V AC / G
N1/J7-ID12
Pompes à chaleur compactes
Pour les pompes à chaleur avec composants de chauffage intégrés pour un circuit de chauffage non mélangé (pompe à chaleur
compacte), il n'est pas possible de monter le compteur de chaleur à l'intérieur de la pompe à chaleur (en amont du départ de la
production d'eau chaude sanitaire). Le compteur de chaleur est
donc monté dans le circuit aller de chauffage pour une mesure
en mode chauffage. Il est possible de monter un compteur de
chaleur supplémentaire dans le circuit aller d'eau chaude sani-
Réglages sur le gestionnaire de pompe à chaleur
REMARQUE
La version logicielle H6x (ou supérieure) est requise pour l'évaluation des
impulsions mesurées par le gestionnaire de pompe à chaleur.
Selon le réglage de l'installation, dans le menu « Historique »,
les mesures du chauffage, de l'eau chaude sanitaire et de l'eau
de piscine sont affichées. La quantité de chaleur délivrée est affichée en kWh.
Le « compteur de chaleur » doit être configuré sur OUI dans la
pré-configuration du gestionnaire de pompe à chaleur pour que
l'évaluation de la quantité de chaleur puisse être activée.
Les valeurs du compteur peuvent être réinitialisées dans le menu
« Caractéristiques d'exploitation » !
7.3
Configuration générale du menu
Le gestionnaire de pompe à chaleur offre un grand nombre de
paramètres de réglage (voir Tab. 7.2 à la p. 227).
Pré-configuration
La pré-configuration permet de communiquer au régulateur les
composants connectés à l’installation de chauffage par pompe à
chaleur. Elle doit s’effectuer avant la configuration afin de pouvoir afficher ou masquer les points du menu spécifiques à l’installation (menus dynamiques).
Configuration
Le niveau de menus réservé aux professionnels comporte, outre
le menu de réglage étendu, les menus réglables « Sorties »,
« Entrées », « Fonctions spéciales » et « Modem ».
226 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Gestionnaire de pompe à chaleur
Pré-configuration
Mode de fonctionnement
Compteur de chaleur
Échangeur de chaleur supplémentaire
1. Circuit de chauffage
2. Circuit de chauffage
3. Circuit de chauffage
Fonction rafraîchiss. activée
Fonction rafraîch. passive
Fonction rafraîch. passive config. système
production d’eau chaude sanitaire
Demande production ECS via
Production ECS résistance immergée
Production d'eau de piscine
Mesure basse press. eau glycol. existante
Basse pression eau glycolée
Réglages
Heure
Mode
Mode de fonctionnement
Mode fête nombre d’heures
Mode vacances nombre de jours
Pompe à chaleur
Nbre compresseurs
Limites de temp.
Pressostat HP
Pressostat BP
2. Générateur de chaleur
Valeur limite 2ème génér. chal.
Mode 2ème génér. chal.
Durée fonct. vanne mélang. 2ème génér. chal.
Hystérésis vanne mélang. 2ème génér. chal.
Blocage société d'électr.
Temp.lim. Soc. d'él. 3
Programme spécial 2ème génér. chal.
Surchauffe 2ème génér. chal. bivalent régénératif
Surchauffe 2ème génér. chal. bivalent régénératif
1. Circuit de chauffage
1. Régulation circ. chauff. via
1. Point final (-20°C) courbe chauff. circ. chauff
1. Régulation valeur fixe circ. chauff. Temp. consigne retour
1. Régulation temp. ambiante circ. chauff. via consigne
1. Temp. min. retour 1er circ. chauff.
1. Temp. max. retour 1er circ. chauff.
1. Hyst. temp. cons. retour 1er circ. chauff.
1. Abaissement progr. temp. 1er circ. chauff.
1. Abaissement 1er circ. chauff.
1. Val. abaiss. 1er circ. chauff.
1. Abaiss. 1er circ. chauff. LU ... DI
1. Augmentation progr. temp. 1er circ.
1. Augmentation Temps 1 1er circ.
1. Valeur augmentation 1er circ. chauff.
1. Augmentation LU 1er circ. chauff. DI
2. 2ème circ. chauff. / 3ème circ. chauff.
Régulation 2ème/3ème circ. chauff. via
Sonde temp. 2ème/3ème circ. chauff.
Point final (-20°C) courbe chauff. 2ème/3ème circ. chauff.
2ème/3ème circ. chauff. +froid / +chaud
Réglage val. fixe 2ème/3ème cir. chauff. Temp. consigne
Valeur max. retour 2ème/3ème circ. chauff.
Hystérésis vanne mélang. 2ème/3ème circ. chauff.
Durée fonct. vanne mélang. 2ème/3ème circ. chauff.
Diminution progr. temp. 2ème/3ème circ. chauff.
Abaissement 2ème/3ème circ. chauff.
Valeur abaiss. 2ème/3ème circ. chauff.
Abaissement LU ... 2ème/3ème circ. chauff. DI
Progr. temp. augm. 2ème/3ème circ. chauff.
Augm. temps 1 ... 2ème/3ème circ. chauff. Temps 2
Valeur augm. 2ème/3ème circ. chauff.
Augm. LU ... 2ème/3ème circ. chauff. DI
Rafraîchissement
Rafraîchissement dynamique
Val. consigne (retour) rafraîch. dynamique
Rafraîchissement silencieux
Nbre unités rafraîchissement passif
Val. consigne rafraîch. passif (temp. amb.)
Écart point rosée rafraîch. passif
2. Générateur de froid
Limite temp. rafraîchissement
eau chaude sanitaire
7.3
Réglages
ECS commut. 2ème compresseur (VD)
ECS hystérésis
Chauff. et ECS parallèles - PAC
Temp. max. ECS parallèle
Rafraîch. et ECS parallèles - PAC
Température consigne ECS
Blocage ECS
Blocage ECS
Blocage ECS
Désinfection thermique
Démarrage désinfection thermique
Température désinfection thermique
Désinfection thermique
Reset PAC max. eau chaude
Piscine
Piscine
Blocage piscine temps 1... Temps 2
Blocage piscine LU... DI
Installation Commande Pompe
Pompe suppl. chauffage
Pompe suppl. rafraîchissement
Pompe suppl. ECS
Pompe suppl. piscine
Date Année Jour Mois Jour de la semaine
Langue
Caractéristiques d’exploitation
Temp. extérieure
Valeur consigne temp. retour 1. Circuit de chauffage
Temp. retour 1. Circuit de chauffage
Temp. aller Pompe à chaleur
Temp. consigne 2ème circuit de chauffage
Temp. min. 2ème circ. chauff.
Temp. 2ème circ. chauff.
Temp. consigne 3ème circuit de chauffage
Temp. 3ème circ. chauff.
Demande chauffage
Niveau de bivalence
Sonde de fin de dégivrage
Température réservoir régénératif
Temp. retour rafraîchissement passif
Temp. aller rafraîchissement passif
Protection antigel froid rafraîchiss.
Valeur consigne temp. ambiante 1
Température ambiante 1
Humidité, local 1
Température ambiante 2
Humidité, local 2
Demande rafraîchissement
Temp. consigne ECS
Température ECS
Demande eau chaude
Demande piscine
Sonde antigel
Codage
Logiciel chauffage
Logiciel rafraîchissement
Réseau chauff. / rafraîchiss.
Compteur de chaleur
Historique
Durée fonct. 1er compresseur
Durée fonct. 2ème compresseur
2. Durée fonct. génér. chal.
Durée fonct. pompe primaire
Durée fonct. ventilateur
Durée fonct. pompe chauffage
Durée fonct. rafraîchissement
Durée fonct. pompe ECS
Durée fonct. pompe piscine
Durée fonct. résistance immergée
2ème mémoire alarme
1ère mémoire alarme
Chauffage début / fin
Assèchement chape début / fin
Sorties
Compresseur 1
Compresseur 2
Vanne 4 voies
Sorties
Ventilateur / pompe primaire
2. Générateur de chaleur
Vanne mélang. ouverte 2ème génér. chal.
Vanne mélang. fermée 2ème génér. chal.
Vanne mélang. ouverte 3ème circ. chauff.
Vanne mélang. fermée 3ème circ. chauff.
Pompe de chauffage
Pompe chauffage 1er circ. chauff.
Pompe chauffage 2ème circ. chauff.
Mélangeur ouvert 2ème circ. chauff.
Mélangeur fermé 2ème circ. chauff.
Pompe sup.
Pompe de rafraîchissement
Commutation thermostats d’ambiance
Vannes inversion rafraîchiss.
Pompe ECS
Résistance immergée
Pompe piscine
Entrées
Pressostat basse pression
Pressostat haute pression
Pressostat fin de dégivrage
Contrôle du débit d'eau
Thermostat gaz chaud
Thermostat protection antigel
Protection moteur compresseur
Pompe primaire protection moteur
Blocage société d'électr.
Blocage externe
Pressostat eau glycolée basse pression
Contrôleur du point de rosée
Thermostat eau chaude
Thermostat piscine
Fonctions spéciales
Changement de compresseur
Démarrage rapide
Désactiv. lim. inf. util.
Mise en service
Contrôle système
Contrôle système, côté primaire
Contrôle système, côté secondaire
Contrôle système pompe ECS
Contrôle système vanne mélang.
Programme de chauffage
Temp. max. progr. chauffage
ECS / préparation piscine active
Fonction Chauf.
Progr. standard asséchement chape
Progr. indiv. durée montée en tempéraProgr. indiv. durée maintien température
Progr. indiv. durée baisse température
Progr. indiv. diff. temp. montée en temp.
Progr. indiv. diff. temp. baisse temp.
Progr. indiv. assèchement chape
Mesure de la différence de température
Mesure surveillance dégivrage
Service
Service après-vente dégivrage
Service après-vente dégivrage à gaz
Fonction spéciale AE
Fonction spéciale DA
Fonction spéciale DE
Fonction spéciale AEK
Fonction spéciale DK
Fonction spéciale ECS
Sonde température extérieure
Test écran
Niveaux puissance K
Modem
Débit en bauds
Adresse
Protocole
Mot de passe
No. Téléphone
Mode sélection
Nombre sonneries avant réponse
Numérotation manuelle
Tab. 7.2: Configuration des menus du gestionnaire de pompe à chaleur, version de logiciel H_H_5x
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 227
7.4
7.4
Gestionnaire de pompe à chaleur
Schéma de raccordement du gestionnaire de pompe à chaleur mural
WPM 2006 plus
Légende
A1
Pont de blocage de la société d'électricité EJP (J5/
ID3-EVS avec X2) à insérer si aucun contacteur de
blocage de la société d’électricité n’est prévu (contact
ouvert = blocage)
A2
Pont de blocage de la société d'électricité EJP (J5/
ID4-EVS avec X2) à retirer si l’entrée est utilisée (entrée ouverte = pompe à chaleur arrêtée)
A3
Pont (défaut M11). À la place de A3, un contact de
repos libre de potentiel peut être utilisé (par ex. un disjoncteur de protection moteur).
A4
Pont (défaut M11). À la place de A4, un contact de
repos libre de potentiel peut être utilisé (par ex. un disjoncteur de protection moteur).
B2*
Pressostat basse pression eau glycolée
B3*
Thermostat d’eau chaude sanitaire
B4*
Thermostat d’eau de piscine
E9
Cartouche électrique chauffante ECS
E10*
2ème générateur de chaleur (chaudière ou cartouche
électr. chauff.)
F1
Fusible de commande N1 5 x 20 / 2,0 A à action retardée
F2
Coupe-circuit de charge pour bornes enfichables J12
et J13
5 x 20 / 4,0 A à action retardée
F3
Coupe-circuit de charge pour bornes enfichables J15
à J18
5 x 20 / 4,0 A à action retardée
H5*
Voyant télédétection de pannes
J1
Connexion de l’alimentation en courant de l’unité de
régulation
(24 V AC / 50 Hz)
J2
Connexion des sondes eau chaude, circuit retour et
extérieure
J3
Entrée pour codage PAC et sonde antigel via connecteur enfichable ligne de commande X8
J4
Sortie 0 - 10 V DC pour commande du convertisseur
de fréquence, télédétection de pannes, circulateur de
piscine.
J5
Connexion du thermostat ECS et eau de piscine, et
fonction de blocage de la société d’électricité
J6
Connexion de la sonde du 2ème circuit de chauffage
et de la sonde de fin de dégivrage
J7
Connexion pour avertissement « Basse pression eau
glycolée
J8
Entrées/sorties 230 V AC pour commande de la PAC,
connecteur enfichable-ligne de commande X11
J9
Prise non encore utilisée
J10
Prise de raccordement de la télécommande (6 pôles)
J11
Connexion non encore utilisée
J12 à Sorties 230 V AC pour la commande des composants
J18
du système (pompe, mélangeur, cartouche chauffante, électrovannes, chaudière)
K9
K11*
K12*
K20*
K21*
K22*
K23*
M11*
M13*
M15*
M16*
M18*
M19*
M21*
M22*
N1
N10
N11
R1
R2
R3
R5
R9
R12
R13
T1
X1
X2
X3
X8
X11
Relais de couplage 230 V / 24 V
Relais électronique de télédétection de pannes
Relais électronique du circulateur d’eau de piscine
Contacteur du 2ème générateur de chaleur
Contacteur cartouche électr. chauffante ECS
Contacteur de blocage de la société d’électricité EJP
Relais auxiliaire de blocage ECS
Pompe primaire
Circulateur de chauffage
Circulateur de chauffage 2ème circuit de chauffage
Circulateur supplémentaire
Circulateur d’eau chaude sanitaire
Circulateur d’eau de piscine
Mélangeur circ. principal ou 3ème circ. chauff.
Mélangeur 2ème circuit de chauffage
Unité de régulation
Station de télécommande
Module de relais
Sonde de mur extérieur
Sonde sur circuit de retour
Sonde ECS
Sonde du 2ème circuit de chauffage
Sonde antigel
Sonde de fin de dégivrage
Sonde du 3ème circuit de chauffage
Transformateur de sécurité 230 / 24 V AC - 28 V A
Distributeurs bornier, de branchement secteur,
N et PE
Réglette 24 V AC
Réglette mise à la terre
Connecteur ligne de commande (faible tension)
Connecteur ligne de commande 230 V AC
Abréviations
MA
MZ
*
Mélangeur « ouvert »
Mélangeur « fermé »
Pièces à fournir par le client
228 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
J1
250V~
2AT
J5-IDC1
230 VAC
24 VAC
X3
0 VAC
R1
B1
J2
R2
X11/8
+VDC
2
NO1
W1-15p
5
4
6
K11
X8
H5
max.
200W
K12
X11/9
J4
6
X4
N11
5
J12
NO2
4
BC5
Ligne de commande
R3
1
J3
3
F2 (L)
C1
GND
Cartouche chauffante
M19
max.
200W
J1 à J7 ainsi que X2, X3 et X8 sont sur 24 V
Ne pas appliquer de tension secteur
Attention !
T1
24VAC
F1
X2 / G
J11
B2
J10
B3
J9
G
X1 - N
T<
B3
T<
B4
K20
J13
M13
J5
A1 A2
K23
M18
C7
IDC1
ID8
A1
A2
A3
A4
défaut
M1
défaut
M11
X2
24VAC
K9
pressostat fin dégivrage
0 VAC
J1-G0
NO7
J14
MA
C7
ID6
ID7
A raccorder si besoin est
Câblé en usine
M21
MZ
NO8
14
J6
N
X1
R5
J15
X1
J1-G
21
blocage société électricité/blocage > contact ouvert = blocage
K22
C4
ID1
N1
G0
NO4
ID2
X11/7
B4
résistance
codage
ou
ID3
NO3
R12
NO5
EVS
C8
B6
M16
GND
F3 F2
X2
J18 /C13
3
X1
J7
K21
3
P<
B2
IDC9
K9
A2
A1
0 VAC
3
4
MZ
7
W1-15p
6
5
8
9
X11
-NO3
-NO2
F3 /L
X1 / N
< J12- >
-NO1
J18
Ligne de commande
2
M22
J8
J17
1
MA
J1-G0 J12 /C1
M15
Réseau / 230 VAC - 50Hz
PE L
R13
NO9
J16
NO10
ID9
M11
ID12
xxxxx
BC4
GND
GND
NO6
ID4
C1
B5
R9
VG
A2(-)
T1
Y4
J14-C7
C4
ID5
SPR
Y1
câble n° 8
J13-C4
B8
12 pôles
C9
ID11
NC8
B7
12 pôles
VG0
A1(+)
L1
Y2
A2(-)
T1
Y3
A1(+)
L1
ID14
E9
HD
C9
4,0A Tr
NO11
ID10
4,0A Tr
NO12
ID13H
AE / EGS
C13
N
C12
ID13
ND
NO13
ID14H
Ver.1
NC12
IDC13
L
NC13
Ver.2
N10
Ven.
E10
PUP
www.dimplex.de
Chaudière
Gestionnaire de pompe à chaleur
7.4
fig. 7.10: Schéma électrique du gestionnaire de pompe à chaleur mural WPM 2006 plus (régulateur de chauffage N1)
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 229
7.5
7.5
Gestionnaire de pompe à chaleur
Schéma électrique WPM EconPlus
Légende WPM EconPlus
A
A1
A2
A-R2
Ponts
Pont de blocage de la société d'électricité : à insérer en absence
de contacteur de blocage de la société d'électricité
(contact ouvert = blocage).
Pont de blocage : à retirer si l'entrée est utilisée (entrée ouverte =
pompe à chaleur bloquée).
Pont sonde sur circuit de retour :
- à retirer si le distributeur sans pression différentielle est utilisé.
- à déplacer si le distributeur sans pression différentielle et la
« vanne d’inversion du circuit de chauffage » sont utilisés. Nouveaux emplacements de borne : X3/1 et X3/2
B
B2*
B3*
B4*
Commutateur auxiliaire
Pressostat basse pression eau glycolée
Thermostat d'eau chaude sanitaire
Thermostat d'eau de piscine
E
E9*
E10*
[E13]*
Dispositifs de chauffage, rafraîchissement et auxiliaires
Résistance électrique immergée eau chaude sanitaire
2. générateur de chaleur
Deuxième générateur de froid
F
F4
F5
F6
F7
F10
F21.1
F23
Dispositifs de sécurité
Fusible de commande N1 pour 24 V AC,
5x20 / 1,25AT
Fusible de commande N17, 5x20/0,63AT
Coupe-circuit de charge N1 pour bornes enfichables J12 ; J13 et
J21, 5x20 / 4,0AT
Coupe-circuit de charge N1 pour bornes enfichables J15 à J18 et
J22, 5x20 / 4,0AT
Pressostat haute pression
Pressostat basse pression
Thermostat protection antigel
Contrôleur de température de sécurité
Commutateur de débit
Coupe-circuit de charge N17, 5x20 / 4,0AT
Protection moteur M1 / M11
H
[H5]*
Voyants
Voyant de télédétection de pannes
K
K1
K1.1
K1.2
K2
K3
K3.1
K3.2
K4
K5
K6
K8
Contacteurs, relais, contacts
Contacteur compresseur 1
Contacteur démarrage compresseur 1
Relais temporisé compresseur 1
Contacteur (relais) ventilateur 1
Contacteur compresseur 2
Contacteur démarrage compresseur 2
Relais temporisé compresseur 2
Contacteur ventilateur 2
Contacteur pompe primaire - M11
Contacteur pompe primaire 2 - M20
Chauffage supplémentaire contacteur / relais
Relais de couplage 230 V / 24 V pour fin de dégivrage ou protection antigel
Contacteur 2ème générateur de chaleur E10
Contacteur résistance électrique immergée, eau chaude sanitaire
E9
Contacteur de blocage de la société d'électricité
Relais auxiliaire pour entrée du contacteur de blocage
Commutation externe du mode opératoire rafraîchissement
Demande circulation ECS
F1
F1
F2
F3
K9
K20*
K21*
K22*
K23*
K28*
K31.1
M
M1
M2
M3
M13*
M14*
M15*
Moteurs
Compresseur 1
Ventilateur
Compresseur 2
Circulateur de chauffage
Circulateur de chauffage 1er circuit de chauffage
Circulateur de chauffage
2ème / 3ème circuit de chauffage
M16*
M17*
M18*
[M19]*
M21*
M22*
[M24]
Circulateur supplémentaire
Circulateur de rafraîchissement
Circulateur d'eau chaude sanitaire
Circulateur d'eau de piscine
Mélangeur circuit principal ou 3ème circuit de chauffage
Mélangeur 2ème circuit de chauffage
Pompe de circulation eau chaude sanitaire
N
N1
N3
N4
N5
N9
N14
N17.1
N17.2
N20
Éléments de régulation
Unité de régulation
Station de climatisation de pièce 1
Station de climatisation de pièce 2
Contrôleur du point de rosée
Régulateur de température ambiante
Unité de commande
Module « Rafraîchissement général »
Module « Rafraîchissement actif »
Compteur de chaleur
R
R1*
R2
R3*
R4
R5*
R6
R7
R8
R9
R13*
R20*
R25
R26
Sondes, résistances
Sonde extérieure
Sonde sur circuit de retour
Sonde sur circuit de retour dans le distributeur double sans pression différentielle
Sonde sur circuit d'eau chaude sanitaire
Sonde sur circuit de retour eau de rafraîchissement
Sonde du 2ème circuit de chauffage
Sonde antigel de la source de chaleur
Résistance de codage
Sonde antigel du circuit aller rafraîchissement
Sonde du circuit aller (sonde antigel)
Sonde 3ème circuit de chauffage / sonde mode régénératif
Sonde de piscine
Capteur de pression basse pression
Capteur de pression haute pression
T
T1
Transformateur
Transformateur de sécurité 230 / 24 V AC
X
X1
X2
X3
X5
X11
Bornes, collecteurs, connecteurs
Alimentation bornier
Tension bornier = 230 V AC
Faible tension bornier < 25 V AC
Réglettes bus
Connecteur raccordement module
Connecteur câble de raccordement
Régulateur - pompe à chaleur 230 V AC
Connecteur câble de raccordement
Régulateur - pompe à chaleur < 25 V AC
Connecteur câble de raccordement
Régulateur - pompe à chaleur < 25 V AC
Connecteur
Régulateur - pompe à chaleur
R2.1
X12
X13.1
X13.2
X14
Y
Y1
Y12*
Vannes
Vanne d'inversion 4 voies
Vanne d'inversion circuit de chauffage
*
Composants à fournir par le client
Commande flexible – voir pré-configuration (modification uniquement par le SAV !)
Câblé en usine
À raccorder par le client si besoin
[]
____
------
ATTENTION !
Une faible tension est appliquée aux bornes enfichables J1 à J11, J20 et
J23 et au bornier X3 du régulateur de chauffage N1.
Ne jamais y appliquer une tension plus élevée.
230 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
;
7
1
-
-
-
;
9WHUP
-
*1'
5[7;
&
%
G
5
5
12
*1'
;*1'
G
-
5
5
12
%
5
;
--
&
9'&
-
%
G
0
-
;
;
;
%
5 5
$5
;
$
0
&
%&
$
0
-
1-&
0
<
%
7
%
7
5
)
&
7$
$
0
12
&
.
;$
-
-
;*
$ .
;$
-
;
0
0
,'
1
/
3(
/13(
9$&
+]
*
.
<
*
12
,'
,'
,'
1
95()
5[7;
*1'
12
9*
12
%
12
9*
&
,'
.
.
$
$
&
,'&
%&
0
12
%
DDDDEEEEFFFF
GGGHHHIIIIJJJ
-
-
,'
7$
3
;
;*
1
-
-
0
;1
%
12
%
&
*1'
;
%
12
<
1&
,'
&
<
12
,'
;1
,'
)
,'
12
%
&
,'
-
&
1
,'+
1&
,'
12
,'&
1
1&
-
,'
;1
,'&
;1
;
,'
www.dimplex.de
,'+
;1
1-,'&
1-&
;
Gestionnaire de pompe à chaleur
7.5
fig. 7.11: Schéma de raccordement du gestionnaire de pompe à chaleur mural WPM EconPlus
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 231
7.6
Gestionnaire de pompe à chaleur
7.6
Raccordement de composants externes de l'installation au
gestionnaire de pompe à chaleur
Entrées
Sorties
Raccordement
Significations
J2-B1
J2-B2
X3-R1*
R2.1*
X3
X3
J2-B3
R3*
X3
J3-B5
X3
J6-B6
J6-B8
J5-ID1
J5-ID2
J5-ID3
J5-ID4
J5-ID5
J5-ID6
J7-ID9
J7-ID12
J20-ID17
J20-ID18
X3-R5*
X3-R13*
X3-N20.1
X3-N20.1
J6-GND
J6-GND
X2
X2
X2
X2
X2
X2
X2
X3
X3
X3
Raccordement
Sonde extérieure
Sonde sur circuit de retour
Sonde sur circuit d'eau chaude sanitaire
Sonde sur circuit aller
(protection antigel)
Sonde 2ème circuit de chauffage
Sonde 3ème circuit de chauffage
Thermostat d'eau chaude sanitaire
Thermostat piscine
Blocage de la société délectricité
Blocage externe
Défaut pompe primaire / ventilateur
Défaut compresseur
Basse pression eau glycolée
Compteur de chaleur externe 1
Demande circulation
Compteur de chaleur externe 2
J12-NO3
J13-NO4
J13-NO5
J13-NO6
J14-NO7
J15-NO8
J16-NO9
J16-NO10
X2-M16*
K21*
N / PE
X2-M13*
M18*
J16-NO11
N / PE
J17-NO12
N / PE
J18-NO13
J4-Y2
J4-Y3
-
* EconPlus
Significations
N / PE
N / PE
N / PE
N / PE
N / PE
N / PE
N / PE
N / PE
J22-NO17*
J22-NO16*
J22-N018
X2
Pompe primaire / ventilateur
2. générateur de chaleur
Circulateur de chauffage
Circulateur d'eau chaude sanitaire
Mélangeur ouvert
Mélangeur fermé
Circulateur supplémentaire
Cartouche chauffante eau chaude
sanitaire
Circulateur de chauffage 2ème circuit
de chauffage
Mélangeur ouvert 2ème circuit de
chauffage
Mélangeur fermé 2ème circuit de
chauffage
Télédétection de pannes
Circulateur d'eau de piscine
Pompe de circulation
REMARQUE
Le raccordement du système de télédétection de pannes et de la pompe
de piscine s'effectue sur le WPM 2006 plus via le module de relais RBG
WPM disponible comme accessoire spécial.
7.7
Spécifications techniques du gestionnaire de pompe à chaleur
Tension secteur
Plage de tension
Puissance absorbée
Type de protection selon EN 60529 ; classe de protection
selon EN 60730
Pouvoir de coupure des sorties
Température de fonctionnement
Température d’entreposage
Poids
Plage de réglage mode fête
Plage de réglage mode vacances
Plage de mesure de la température
Plage de réglage du régulateur de chauffage
Plage de réglage
Modes abaissement / augmentation
Plage de réglage
Température de base ECS
Plage de réglage
Réchauffement ultérieur d’eau chaude
Plage de réglage mélangeur
230 V AC 50 Hz
195 à 253 V AC
env. 14 V A
IP 20
Durée standard
Durée standard
Température du mur extérieur
Température retour
Sonde antigel (température aller)
Température limite de validation chaudière
Température retour maximale
Plus chaud / plus frais
Hystérésis / zone neutre
max. 2 A (2 A) cos (ϕ) = 0,4 à 230 V
0 °C à 35 °C
-15 °C à +60 °C
4 100 g
0 – 72 heures
0 – 150 jours
-20 °C à +80 °C
-20 °C à +80 °C
-20 °C à +80 °C
-20 °C à +20 °C
+20 °C à +70 °C
+5 °C à +35 °C
+0,5 °C à +5,0 °C
Plus chaud / plus frais
+5 °C à +35 °C
Température consigne
+30 °C à +55 °C
Température consigne
+30 °C à +80 °C
Durée de fonctionnement mélangeur
1 à 6 minutes
Respect des conditions de la société d’électricité
„ Retard à la mise en marche lors du rétablissement de la tension secteur ou après écoulement de la durée de blocage de
la société d’électricité (10 s à 200 s).
„ Les compresseurs de la pompe à chaleur sont mis en marche au maximum trois fois par heure.
„ Arrêt de la pompe à chaleur en raison de signaux de blocage de la société d’électricité avec possibilité de commuter
le 2ème générateur de chaleur.
Généralités
„ Cycle de dégivrage à auto-adaptation
„ Surveillance et mise en sécurité du circuit réfrigérant selon
les normes DIN 8901 et DIN EN 378
„ Détection du mode de fonctionnement optimal dans chaque
cas, la pompe à chaleur devant intervenir le plus souvent
possible.
„ Fonction de protection antigel
Pressostat basse pression eau glycolée (accessoires spéciaux).
REMARQUE
WPM EconPlus
Comptage de chaleur intégré au moyen des capteurs du circuit
réfrigérant
232 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.3
8 Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.1
Exigences hydrauliques
Afin d’augmenter l’efficacité du système, s’assurer, lors de l’intégration hydraulique d’une pompe à chaleur, qu’elle ne produise
que le niveau de température réellement nécessaire. Le but est
de transmettre au circuit de chauffage le niveau de température
généré par la pompe à chaleur sans ajout ultérieur.
REMARQUE
Un circuit de chauffage mélangé n’est nécessaire que lorsque deux niveaux de température différents, par ex. chauffage par le sol et par radiateurs, doivent être alimentés.
8.2
Pour empêcher le mélange de deux niveaux de température différents, le mode chauffage est interrompu lors d'une demande
d’eau chaude sanitaire et la pompe à chaleur fonctionne avec les
températures aller plus élevées nécessaires à la production
d’eau chaude sanitaire.
Les exigences de base à remplir sont les suivantes :
„ protection garantie contre le gel Chap. 8.2 à la p. 233
„ maintien du débit d’eau de chauffage Chap. 8.3 à la p. 233
„ durée de fonctionnement minimale garantie Chap. 8.5 à la
p. 239
Protection garantie contre le gel
Pour les pompes à chaleur montées à l’air libre ou traversées par
de l’air extérieur, des mesures sont à prendre pour empêcher
que l’eau de chauffage ne gèle lors de périodes d’arrêt et de dysfonctionnements.
Lorsque la température tombe en dessous du niveau minimal
saisi par la sonde antigel (aller) de la pompe à chaleur, les circulateurs supplémentaires et de chauffage sont activés automatiquement pour garantir la protection contre le gel. En cas de dysfonctionnement sur la pompe à chaleur des installations monoénergétiques ou bivalentes, le deuxième générateur de chaleur
est autorisé à démarrer.
lation de la pompe à chaleur et l’antigel altère l’efficacité de la
pompe à chaleur.
Les pompes à chaleur exposées au gel doivent comporter une
purge manuelle du circuit de chauffage. L’installation doit être vidangée et le cas échéant purgée en trois endroits après mise
hors service de la pompe à chaleur ou panne de courant.
ATTENTION !
3RPSHjFKDOHXU
Sur les installations de chauffage comportant des durées de blocage de
la société d’électricité(EJP), la ligne d’alimentation du gestionnaire de
PAC doit être sous tension permanente (L/N/PE~230 V, 50 Hz). De ce fait,
elle doit être connectée avant le contacteur de blocage de la société
d’électricité ou reliée au courant domestique.
Le circuit de chauffage des installations de pompe à chaleur pouvant être victimes de pannes de courant non décelables (maison
de vacances) doit fonctionner avec une protection antigel appropriée.
Dans des bâtiments habités en permanence, l’utilisation d’antigel
dans le circuit de chauffage n’est pas recommandée. En effet, la
protection contre le gel est garantie en grande partie par la régu-
8.3
fig. 8.1:
Schéma de câblage d’installations de pompe à chaleur exposées
au gel
ATTENTION !
L’intégration hydraulique doit être réalisée de telle sorte que la pompe à
chaleur - et par conséquent la sonde intégrée - soient toujours
alimentées, même en cas de circuits hydrauliques particuliers ou de
mode bivalent.
Maintien du débit d’eau de chauffage
Pour garantir le bon fonctionnement de la pompe à chaleur, le
débit minimal d’eau de chauffage indiqué dans les Informations
sur les appareils doit être assuré quels que soient les états de
fonctionnement. Le circulateur doit être dimensionné de telle
sorte qu’en cas de perte de pression maximale dans l’installation
(la quasi totalité des circuits de chauffage étant fermés), le débit
d’eau au travers de la pompe à chaleur soit assuré.
La détermination de l’écart de température nécessaire peut être
faite de deux manières :
„ par calcul
Chap. 8.3.1 à la p. 234
„ par lecture des tableaux de valeurs en fonction de la température de la source de chaleur Chap. 8.3.2 à la p. 234
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 233
8.3.1
8.3.1
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
Calcul de l’écart de température
„ Détermination de la puissance calorifique momentanée de
la pompe à chaleur à partir des courbes de puissance calorifique considérant une température moyenne de la source
de chaleur
„ Calcul de l’écart nécessaire à partir du débit minimal d’eau
de chauffage indiqué dans les Informations sur les appareils.
Exemple d’une pompe à chaleur air/eau
Capacité thermique 4PAC = 10,9 kW pour A10/W35
Capacité thermique spéc. de l’eau : 1,163 Wh/kg K
Débit d'eau de chauffage minimum nécessaire :
par ex. V = 1000 l/h = 1000 kg/h
Écart nécessaire :
REMARQUE
Les valeurs de l’écart de température nécessaire en fonction de la température des sources de chaleur sont mentionnées au Chap. 8.3.2 à la
p. 234.
8.3.2
Écart de température en fonction de la température des sources de chaleur
La puissance calorifique de la pompe à chaleur dépend de la
température des sources de chaleur. En particulier pour la
source de chaleur air extérieur, la puissance calorifique générée
par la pompe à chaleur dépend fortement de la température actuelle de la source de chaleur.
L’écart maximal de température en fonction de la température de
la source de chaleur figure dans les tableaux suivants.
Pompe à chaleur air/eau
Température
source de chaleur
de
à
Écart de température max. entre aller
et retour du circuit de chauffage
1 compresseur
2 compresseurs
-20 °C
-15 °C
4K
2
-14 °C
-10 °C
5K
2,5
-9 °C
-5 °C
6K
3
-4 °C
0 °C
7K
3,5
1 °C
5 °C
8K
4
4,5
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
Température
source de chaleur
de
à
Écart de température max. entre
aller et retour du circuit de chauffage
-5 °C
0 °C
10K
1 °C
5 °C
11K
12K
6 °C
9 °C
10 °C
14 °C
13K
15 °C
20 °C
14K
21 °C
25 °C
15K
Tab. 8.2: Source de chaleur : terre, fonctionnement à un compresseur
Pompe à chaleur eau/eau
Température
source de chaleur
de
à
Écart de température max. entre
aller et retour du circuit de chauffage
6 °C
10 °C
9K
11 °C
15 °C
10K
5
16 °C
20 °C
11K
5,5
7 °C
12 °C
21 °C
25 °C
12K
6
13 °C
18 °C
11K
19 °C
25 °C
12K
26 °C
30 °C
13K
6,5
31 °C
35 °C
14K
7
Tab. 8.1: Source de chaleur air extérieur (température affichée sur le gestionnaire de pompe à chaleur !), fonctionnement à un compresseur
8.3.3
10K
Tab. 8.3: Source de chaleur : eau souterraine, fonctionnement à un compresseur
Soupape différentielle
Sur les installations à un circuit de chauffage et à flux volumiques
réguliers dans le circuit consommateur, le système de chauffage
peut être alimenté par le circulateur de chauffage du circuit principal (M13) (voir Fig. 8.28 à la p. 255).
REMARQUE
Lorsqu’une soupape différentielle est utilisée, l’emploi de circulateurs à
régulation électronique limitant le flux volumique en cas de perte croissante de pression est interdit.
Lorsque des régulateurs de température ambiante sont utilisés,
les vannes de radiateur ou thermostatiques engendrent des flux
volumiques variables dans le circuit consommateur. Une soupape différentielle installée en aval de la pompe de chauffage
non réglée du circuit principal (M13), entre l'aller et le retour du
circuit de chauffage, doit compenser les variations de débit.
En cas de perte de pression croissante dans le circuit consommateur, par ex. du fait de vannes qui se ferment, une partie du
débit est dirigée entre l'aller et le retour du circuit de chauffage et
assure le débit d’eau de chauffage minimal à travers la pompe à
chaleur.
234 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
Réglage de la soupape différentielle
„ Coupez tous les circuits de chauffage pouvant, en fonction
de l’utilisation qui en est faite, être également fermés en
phase de fonctionnement afin d’obtenir le débit d’eau le plus
défavorable. En règle générale, il s’agit des circuits de
chauffage des locaux donnant sur les côtés sud et ouest. Au
moins un des circuits de chauffage doit rester ouvert (par ex.
celui de la salle de bains).
8.3.4
8.4
„ La soupape différentielle doit être ouverte jusqu'à atteindre
l'écart de température maximum entre l'aller et le retour du
circuit de chauffage indiqué dans le Chap. 8.3.2 à la p. 234
(en fonction de la température actuelle de la source de chaleur). L'écart de température doit être mesuré au point le
plus proche possible de la pompe à chaleur.
REMARQUE
Une soupape différentielle trop fortement fermée n’assure pas le débit
d’eau de chauffage minimal à travers la pompe à chaleur.
Une soupape différentielle trop fortement ouverte peut provoquer une
sous-alimentation de certains circuits de chauffage.
Distributeur sans pression différentielle
Le découplage hydraulique du circuit générateur du circuit consommateur permet de garantir le débit d’eau de chauffage minimal à travers la pompe à chaleur quels que soient les états de
fonctionnement (voir Fig. 8.29 à la p. 255).
Le montage d’un distributeur sans pression différentielle est conseillé dans les cas suivants :
„ installations de chauffage avec radiateurs
„ installations de chauffage avec plusieurs circuits de chauffage
„ pertes de pression connues dans le circuit consommateur
(immeubles par ex.)
que soient les états de fonctionnement et sans que des réglages
manuels ne soient nécessaires.
Des débits différents dans les circuits générateur et consommateur sont compensés par le distributeur sans pression différentielle. La section du distributeur sans pression différentielle doit
être identique à celle de l'aller et du retour du système de chauffage.
REMARQUE
Si le flux volumique est plus élevé dans le circuit consommateur que
dans le circuit de chauffage, la température aller maximale de la pompe à
chaleur dans les circuits de chauffage n’est plus atteinte.
Le circulateur de chauffage du circuit principal (M13) assure le
débit d’eau de chauffage minimal de la pompe à chaleur quels
8.3.5
Distributeur double sans pression différentielle
Le distributeur double sans pression différentielle est, pour les
pompes à chaleur, une solution alternative judicieuse au réservoir tampon en parallèle car il assure les mêmes fonctions sans
réduire l’efficacité. Le découplage hydraulique a lieu par le biais
de deux distributeurs sans pression différentielle équipés respectivement d’un clapet anti-retour (voir Fig. 8.30 à la p. 256).
Avantages du distributeur double sans pression différentielle
„ Découplage hydraulique des circuits générateur et consommateur
„ Fonctionnement du circulateur (M16) dans le circuit générateur uniquement si un compresseur est en fonctionnement
en mode chauffage pour éviter les durées de fonctionnement inutiles
„ Possibilité d’utilisation commune du réservoir tampon en
série par la pompe à chaleur et le générateur de chaleur
supplémentaire
8.4
„ Protection de la pompe à chaleur contre des températures
trop élevées lorsque le réservoir tampon en série est alimenté par une énergie externe
„ Une circulation complète dans le réservoir tampon en série
garantit une durée de fonctionnement minimale du compresseur et du dégivrage quelle que soit la situation de fonctionnement
„ Interruption du mode chauffage pour la production d’eau
chaude sanitaire et de piscine afin de pouvoir toujours exploiter la pompe à chaleur au niveau de température minimal.
REMARQUE
L’intégration hydraulique avec un distributeur double sans pression différentielle offre un maximum de flexibilité, de sécurité d’exploitation et
d’efficacité.
Circuit de distribution d’eau chaude
Le circuit de distribution d’eau chaude est constitué de composants individuels adaptés les uns aux autres qui peuvent être
combinés différemment selon le besoin. Le débit d’eau de chauffage maximal autorisé de chaque composant doit être respecté
lors de la conception de l’installation.
Raccordement du réservoir tampon et débit d'eau
de chauffage garanti
„ Distributeur compact
KPV 25 (recommandé jusqu’à 1,3m3/h)
„ Module d'extension pour le distributeur sans pression différentielle EB KPV (recommandé jusqu’à 2,0m3/h)
www.dimplex.de
„ Distributeur double sans pression différentielle
DDV 32 (recommandé jusqu'à 2,5m3/h) DDV 25 (recommandé jusqu'à 2,0m³/h)
Modules du circuit de distribution chauffage
„ Module du circuit de chauffage non mélangé
WWM 25 (recommandé jusqu’à 2,5m3/h)
„ Module du circuit de chauffage mélangé
MMH 25 (recommandé jusqu’à 2,0m3/h)
„ Barre de distribution pour le raccordement de deux circuits
de chauffage
VTB 25 (recommandé jusqu’à 2,5m3/h)
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 235
8.4.1
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
Modules du circuit de distribution de production
d’eau chaude sanitaire
Circuit de chauffage non mélangé
Circuit de chauffage mélangé
„ Module d’eau chaude sanitaire
WWM 25 (recommandé jusqu’à 2,5m3/h)
Barre de distribution pour le raccordement de KPV 25 et
WWM 25
VTB 25 (recommandé jusqu’à 2,5m3/h)
Modules d’extension du circuit de distribution
„ Module mélangeur pour installations bivalentes
MMB 25 (recommandé jusqu’à 2,0m3/h)
„ Station solaire de production d’eau chaude sanitaire
SST 25
Production d'eau chaude sanitaire
REMARQUE
Dans les schémas d’intégration du Chap. 8.14 à la p. 249, les composants
du circuit de distribution d’eau chaude sont représentés par des tirets.
Réservoir tampon
Chaudière
fig. 8.2:
8.4.1
Possibilités de combinaison du circuit de distribution d’eau chaude
Distributeur compact KPV 25
Le distributeur compact sert d'interface entre la pompe à chaleur,
le circuit de distribution du chauffage, le réservoir tampon et
éventuellement le réservoir d'eau chaude sanitaire.
1
Un système compact est utilisé à la place de nombreux composants individuels, ce qui simplifie l'installation.
REMARQUE
L’utilisation du distributeur compact KPV 25 avec une soupape différentielle est recommandée sur les installations de chauffage de surface et
pour un débit d’eau de chauffage maximal de 1,3 m3/h.
2
Soupape différentielle
3
Raccordements réservoir
tampon filet. int. 1”
4
Raccordements pompe à
chaleur filet. int. 1”
5
Raccordements chauffage
filet. int. 1”
6
Raccordements vase
d'expansion filet. ext. 3/4”
7
Raccordements production
d’eau chaude filet. ext. 1”
8
Doigt de gant du capteur
sur circuit retour, fusible
plastique inclus
9
Vanne de sécurité
filet. ext. 3/4”
Circulateur de chauffage
(non compris dans la livraison)
10
Robinets d’arrêt
11
Robinet d’arrêt avec clapet
anti-retour
12
Thermomètre
13
Isolation par coques
236 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.4.3
Radiateur sous l'eau
Réservoir tampon
KPV 25
WWM 25
Résistance
VTB 25
Vase d'expansion
Ballon ECS
Pompe à chaleur
fig. 8.3:
Distributeur compact KPV 25 avec barre de distribution VTB 25 et
module d’eau chaude sanitaire
fig. 8.4:
Raccordement du distributeur compact pour mode chauffage et
production d’eau chaude sanitaire
0,50
0,45
Perte de pression en [bar]
0,40
0,35
0,30
0,25
0,20
0,15
0,10
0,05
0,00
0,00
0,50
1,00
1,50
2,00
2,50
3,00
3,50
Flux volumétrique [m3/h]
fig. 8.5:
8.4.2
Distributeur compact KPV 25 avec module d’extension EB KPV
En le combinant avec un module d’extension EB KPV, le distributeur compact KPV 25 devient un distributeur sans pression différentielle. Les circuits générateur et consommateur sont séparés hydrauliquement et possèdent chacun un circulateur.
8.4.3
Perte de pression KPV 25 en fonction du flux volumique
REMARQUE
L’utilisation du distributeur compact KPV 25 avec un module d’extension
EB KPV est recommandée pour le raccordement de pompes à chaleur
avec un débit d’eau de chauffage de 2,0 m3/h max.
Distributeur double sans pression différentielle DDV
Le distributeur double sans pression différentielle DDV sert d'interface entre la pompe à chaleur, le circuit de distribution du
chauffage, le réservoir tampon et éventuellement le réservoir
d'eau chaude sanitaire.
Un système compact est utilisé à la place de nombreux composants individuels, ce qui simplifie l'installation.
REMARQUE
Il est recommandé d'utiliser le distributeur double sans pression différentielle pour le raccordement de pompes à chaleur ayant un débit d'eau de
chauffage maximum de 2,0m3/h (DDV 25) et 2,5m3/h (DDV 32).
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 237
8.4.3
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
1
Raccordements chauffage
filet. int. 1 1/2"
2
Raccordements pompe à
chaleur filet. ext. 1 1/4"
4
Raccordements réservoir
tampon filet. int. 1 1/4"
5
Raccordements réservoir
d'eau chaude sanitaire filet.
ext. 1 1/4"
&LUFXLWGHFKDXIIDJHQRQPpODQJp
&LUFXLWGHFKDXIIDJHPpODQJp
fig. 8.6:
7
Manomètre
8
Vanne de sécurité
filet. int. 3/4"
9
Raccord en T pour montage du vase d'expansion
10
Clapet anti-retour
11
Doigt de gant pour sonde
sur circuit de retour
12
Isolation
DDV 25
DDV 32
Circulateur supplémentaire/circulateur de chauffage circuit principal filet.
ext. 1 1/4"
6
Robinet d'arrêt 1"
Robinet d'arrêt 1 1/4"
6.1
Robinet d'arrêt 1" avec
clapet anti-retour
Robinet d'arrêt 1 1/4"
avec clapet anti-retour
Nipple double 1"
Nipple double 1 1/4"
Longueur de montage
maximale avec pompe
(calibre 180) 96cm
Longueur de montage
maximale avec pompe
(calibre 180) 98cm
13
5pVHUYRLUWDPSRQ
Distributeur double sans pression différentielle DDV pour raccordement d'un circuit de chauffage mélangé, d'un dispositif auxiliaire externe de chauffage et d'une production d'eau chaude sanitaire en
option.
Circulateur supplémentaire/circulateur de chauffage circuit principal
filet. ext. 1"
3
''9
8383
5pVHUYRLUG¶HDX
FKDXGHVDQLWDLUH
3RPSHjFKDOHXU
fig. 8.7:
Raccordement du distributeur double sans pression différentielle
pour mode chauffage et production d'eau chaude sanitaire
REMARQUE
La longueur de montage maximale du DDV, pompe comprise, s'élève à
env. 1m !
&LUFXLWGHFKDUJHSRXUOHGLPHQVLRQQHPHQWGXFLUFXODWHXU
GHFKDXIIDJHGXFLUFXLWSULQFLSDOYLDODSRPSHjFKDOHXU
3HUWHGHSUHVVLRQ>[email protected]
&LUFXLWGHGpFKDUJHSRXUOHGLPHQVLRQQHPHQWGHV
FLUFXODWHXUVGHFKDXIIDJHGXFLUFXLWGHGLVWULEXWLRQ
)RQFWLRQQHPHQWFRPPXQGHVFLUFXODWHXUV GHFKDXIIDJHGXFLUFXLWSULQFLSDOHWGXFLUFXLWGHGLVWULEXWLRQ
)OX[YROXPLTXH>[email protected]
fig. 8.8:
Diagramme flux volumique-perte de pression pour DDV 25/32
238 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.5
Tour hydraulique
La tour hydraulique sert d'interface entre une pompe à chaleur
air/eau non réversible installée à l'extérieur avec WPM 2006 plus
et le système de distribution de chaleur. La HPK 200S comprend
tous les composants hydrauliques nécessaires à un circuit de
chauffage non mélangé, depuis la génération jusqu'à la distribution de la chaleur. Un circuit de chauffage mélangé de construction modulaire rapide peut être intégré ultérieurement, en tant
8.5.1
8.5.2
qu'extension. Un distributeur double sans pression différentielle
(Chap. 8.3.5 à la p. 235) combiné à un réservoir tampon permet
une intégration hydraulique optimale en terme d'énergie du générateur et du consommateur de chaleur. Le gestionnaire de
pompe à chaleur nécessaire est compris dans la livraison. Possibilité de combiner la HPK 200S avec un réservoir (de même
design) pour le réchauffement d'eau chaude sanitaire.
Généralités
REMARQUE
La tour hydraulique ne peut pas être combinée avec les pompes à chaleur
air/eau haute performance équipées de WPM EconPlus !
„ Coûts d'installation réduits
„ Accessibilité de tous les composants
„ Aucune distance latérale minimum requise
„ Le réservoir tampon intégré réduit le cycle de la pompe à
chaleur et augmente ainsi l'efficacité de l'installation
„ Le circulateur à régulation électronique du circuit de chauffage permet une adaptation de la puissance en fonction des
besoins
„ Prêt au raccordement, comprend tous les composanrs essentiels
Composants hydrauliques
„ Distributeur double sans pression différentielle
„ Circuit de chauffage non mélangé, y compris régulation de
circulateur, dispositifs de fermeture et anti-retour
„ Circuit primaire de génération de chaleur y compris circulateur et dispositifs de fermeture
„ 2ème générateur de chaleur chauffage à tubes électrique,
puissance calorifique commutable entre 2, 4 et 6 kW avec limiteur de température de sécurité
Équipement de sécurité
„ Manomètre
„ Vanne de sécurité, pression d'ouverture 2,5 bars
„ Vase d'expansion à membrane 24 litres
Composants électriques
„ Boîtier électrique complet avec contacteur de chauffage et
bornes de raccordement
„ Gestionnaire de pompe à chaleur
„ Réservoir tampon 210 litres
8.5.2
Possibilités d'extension
„ Circuit de chauffage mélangé en option, y compris circulateur à régulation (graduelle ou 3 niveaux), dispositifs de fermeture et anti-retour (accessoires).
„ Résistance immergée en option, jusqu'à 6 kW max. (accessoire)
„ Circuit de charge eau chaude sanitaire en option, dispositifs
de fermeture et pièce d'ajustement de la pompe compris
„ Possibilité de circuit de chauffage non mélangé combinant
chauffages de surface et radiateurs (accessoire spécial nécessaire)
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 239
8.5.3
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.5.3
1
2
Informations sur les appareils HPK 200S
Désignation technique et commerciale
Forme
2.1
Version
2.2
Degré de protection selon EN 60 529
2.3
Emplacement
3
Caractéristiques techniques
3.1
Génération de chaleur
3.2
Consommateur de chaleur
HPK 200S
Tour hydraulique avec distributeur double sans pression différentielle
IP 20
à l'intérieur
externe
Circuit de chauffage non mélangé avec circulateur électronique
oui
Circuit de chauffage mélangé avec circulateur électronique
disponible en option 1
Production d'eau chaude sanitaire (réservoir attenant)
disponible en option 2
3.3
Réservoir tampon
litres
3.4
Vase d'expansion à membrane
Volume/pression d'alimentation
litres / bars
Raccord pour vase d'expansion supplémentaire
210
24 / 1,5
filet. ext. 1"
3.5
Pression d'ouverture vanne de sécurité
bars
2,5
3.6
Surpression de fonctionnement autorisée
bars
2,0
3.7
Température de service max.
°C
85
3.8
Chauffage à tubes électrique
kW
2, 4 ou 6
Résistance immergée
kW
6 max. (en option)
3.9
Niveau de puissance sonore
dB(A)
3.10 Niveau de pression sonore à 1 m de distance
dB(A)
3.11 Débit en cas de compression libre 3
m³/h / m
37
31
2,0 / 3,75
4
Dimensions, raccordements et poids
4.1
Dimensions de l'appareil sans raccordement4
H x l x L en mm
4.2
Raccordements du générateur de chaleur
pouces
filet. ext. 1 1/4"
4.3
Raccordements de l'appareil de chauffage non mélangé
pouces
filet. ext. 1 1/4"
4.4
Raccordements de l'appareil de chauffage mélangé
(en option)
pouces
4.5
Raccordements de l'appareil pour l'eau chaude sanitaire pouces
4.6
Poids de/des unités de transport, emballage compris
5
Branchements électriques
1660 x 680 x 775
filet. ext. 1 1/4"
filet. ext. 1 1/4"
kg
187
10
5.1
Protection par fusibles tension de commande
230 V [AT]
5.2
Protection par fusibles tension de charge
(2ème générateur de chaleur 6 kW)
230 V / 400 V [A]
6
7
Conforme aux dispositions de sécurité européennes
Autres caractéristiques techniques
7.1
Eau de chauffage dans l'appareil protégée du gel 6
7.2
Régulateur interne / externe
32 / 16
5
oui
interne
1. Une extension du module hydraulique est possible en option avec un circuit de chauffage à mélangeur trois voies. Les composants nécessaires sont disponibles comme kit
d'extension.
2. Le module hydraulique comprend une pièce d'ajustement en série (calibre 180 mm ; 1 1/2") ainsi que des dispositifs de fermeture pour le montage ultérieur d'une pompe de
suralimentation d'eau chaude sanitaire pour un réservoir d'eau chaude sanitaire attenant.
3. Les spécifications concernant la compression libre sont valables pour le fonctionnement des circuits de chauffage et de pompe à chaleur (niveau de pompe maximum).
4. Tenir compte de la place nécessaire plus importante pour le raccordement des tuyaux, la commande et l'entretien.
5. Voir déclaration de conformité CE
6. Le circulateur de chauffage et le régulateur de la pompe à chaleur doivent toujours être prêts à fonctionner.
240 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
Dimensions HPK 200S
&LUFXLWDOOHUG HDXGHFKDXIIDJH
6RUWLHGHOD +3.6
ILOHWDJHH[WpULHXU
5DFFRUGHPHQWSRVVLEOHG¶XQYDVH
G¶H[SDQVLRQVXSSOpPHQWDLUH
ILOHWDJHH[WpULHXU
&LUFXLWGHFKDXIIDJHUHWRXU
(QWUpHGDQVOD+3.6
ILOHWDJHH[WpULHXU
8.5.4
8.6
eFRXOHPHQWGHODYDQQH
GHVpFXULWp
%UDQFKHPHQWV
pOHFWULTXHV
$OOHU
6RUWLHGHODSRPSHjFKDOHXU
)LOHWDJHH[WpULHXU
&LUFXLWDOOHUG¶HDX
FKDXGHVDQLWDLUH
ILOHWDJHH[WpULHXU
&LUFXLWUHWRXUG HDX
FKDXGHVDQLWDLUH
ILOHWDJHH[WpULHXU
5RELQHWGHYLGDQJH
HWGHUHPSOLVVDJH
5HWRXU
(QWUpHGDQVODSRPSHjFKDOHXU
)LOHWDJHH[WpULHXU
8.6
Réservoir tampon
Un réservoir tampon en série est recommandé sur les installations de chauffage avec pompes à chaleur, pour garantir la durée
de fonctionnement minimale de 6 minutes de la PAC dans tous
les états de fonctionnement.
Les pompes à chaleur air/eau avec un dégivrage par inversion
de cycle soustraient l’énergie de dégivrage au système de chauffage. Pour garantir le dégivrage, un réservoir tampon doit être
installé en série sur le circuit aller des pompes à chaleur air/eau.
La résistance immergée y est également vissée dans le cas
d’installations mono-énergétiques.
REMARQUE
Lors de la mise en service de pompes à chaleur air/eau et afin de garantir
la fonction de dégivrage, l’eau de chauffage doit être préchauffée à la limite inférieure d’utilisation de 18°C min.
ATTENTION !
Si une cartouche électrique chauffante est montée dans un réservoir
tampon, celle-ci doit être protégée en tant que générateur de chaleur
selon la norme DIN EN 12828 et être équipée d’un vase d’expansion ne
pouvant être bloqué et d’une vanne de sécurité homologuée.
Dans le cas de pompes à chaleur eau glycolée/eau et eau/eau,
le réservoir tampon peut être installé sur le circuit aller ou sur le
circuit retour si le mode de fonctionnement est entièrement monovalent.
Dans le cas de bâtiments à construction massive, ou en général
pour les systèmes de chauffage par surfaces, l’inertie du système de chauffage compense d’éventuelles durées de blocage.
Les fonctions de temporisation du gestionnaire de PAC permettent de compenser les durées de blocage à date fixe par une
augmentation programmée de la température.
REMARQUE
Contenance recommandée du réservoir tampon en série : env. 10% du
débit horaire d’eau de chauffage de la pompe à chaleur. Dans le cas des
pompes à chaleur à deux niveaux de puissance, un volume d’env. 8% est
suffisant. Il ne doit pas dépasser de plus de 30 % le débit horaire d’eau de
chauffage.
Des réservoirs tampon surdimensionnés entraînent des durées
de fonctionnement du compresseur plus longues. Sur les pompes à chaleur à deux niveaux de puissance, ceci peut entraîner
une mise en service inutile du deuxième compresseur.
ATTENTION !
Les réservoirs tampon ne sont pas émaillés et ne doivent donc en aucun
cas être utilisés pour le réchauffement d’eau non potable. Ils doivent être
mis en place uniquement dans une pièce à l’abri du gel, à l’intérieur de
l’enveloppe thermique du bâtiment.
Les réservoirs tampon en série sont exploités au niveau de température requis par le système de chauffage et ne peuvent pas
être utilisés pour suppléer aux durées de blocage (voir
Chap. 8.6.3 à la p. 242).
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 241
8.6.1
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.6.1
Systèmes de chauffage avec régulation pièce par pièce
La régulation pièce par pièce permet d’adapter la température
ambiante désirée sans changer les réglages du gestionnaire de
pompe à chaleur. Lorsque la température de la pièce dépasse la
température ambiante consigne choisie sur le régulateur, les servomoteurs se ferment et les dispositifs de chauffage des pièces
surchauffées ne sont plus parcourus par l’eau de chauffage.
Si la fermeture de certains circuits de chauffage réduit le débit,
une partie du débit d’eau de chauffage s’écoule à travers la soupape différentielle ou le distributeur sans pression différentielle.
De ce fait, la température retour augmente et la pompe à chaleur
s’arrête.
Dans les installations sans réservoir tampon en série, la mise
hors service s’effectue avant que toutes les pièces ne soient suffisamment réchauffées. Les conditions de la société d’électricité
8.6.2
interdisant la mise en service de la pompe à chaleur plus de trois
fois par heure empêchent alors un redémarrage de la pompe à
chaleur.
Sur les installations à réservoir tampon, l’augmentation de la
température retour est retardée par la circulation dans le réservoir. Si le réservoir d’eau chaude est mis en service en série,
aucune élévation de température ne se produit dans le circuit. De
plus grands volumes brassés d’eau de chauffage ont pour résultat des durées de fonctionnement plus longues et une meilleure
efficacité moyenne sur toute l’année (indice de travail annuel).
REMARQUE
Un réservoir tampon en série augmente le volume d’eau de chauffage
brassé et garantit la sécurité d’exploitation même pour une demande de
chaleur réduite (quelques pièces uniquement).
Systèmes de chauffage sans régulation pièce par pièce
Sur les installations sans régulation pièce par pièce, il est possible de renoncer au réservoir tampon des pompes à chaleur eau
glycolée/eau et eau/eau lorsque les circuits individuels de chauffage sont dimensionnés de telle sorte que la durée de fonctionnement minimale du compresseur d’env. 6 minutes soit assurée
même en période de transition lors d’un besoin en énergie limité.
8.6.3
REMARQUE
En renonçant à une régulation pièce habitée par pièce habitée, un niveau
de température à peu près homogène règne à l’intérieur de l’enveloppe
thermique du bâtiment. Le réchauffement de certaines pièces à un niveau
de température supérieur (salle de bains par ex.) ne peut être réalisé qu’à
l’aide d’un rééquilibrage hydraulique.
Réservoir tampon pour la compensation des durées de blocage
Lorsqu’une pompe à chaleur est installée dans un bâtiment de
construction légère (faible capacité d’accumulation) en combinaison avec un chauffage à radiateurs, il est recommandé d’utiliser un réservoir tampon supplémentaire avec un 2ème générateur de chaleur, celui-ci faisant office de réservoir tampon à
régulation constante. Le réservoir tampon est chauffé au besoin
en liaison avec le programme spécial 2èmegénérateur de chaleur (gestionnaire de PAC). La régulation par mélangeur est activée lorsque, pendant une durée de blocage, une demande est
communiquée au 2ème générateur de chaleur. La cartouche
électrique chauffante doit donc être réglée entre 80 et 90°C.
Dimensions et poids
5pVHUYRLU
WDPSRQ
fig. 8.9:
Mode chauffage avec réservoir tampon à régulation constante
Unité
PSW 100
PSP 100E
PSP 140E
PSW 200
PSW 500
l
100
100
140
200
500
Diamètre
mm
512
Hauteur
mm
850
Capacité nominale
550
600
Largeur
mm
650
750
Profondeur
mm
653
850
600
700
1300
1950
Circuit retour d'eau de chauffage
Pouce(s)
filet. int. 1"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1"
filet. int. 1¼"
2 x 2½"
Circuit aller d'eau de chauffage
Pouce(s)
filet. int. 1"
filet. ext. 1¼"
filet. ext. 1"
filet. int. 1¼"
2 x 2½"
Surpression de service autorisée
Température maximale du réservoir
bars
3
3
3
3
3
°C
95
95
95
95
95
Pieds (réglables)
Unité(s)
4
3
3
Raccords cartouche chauff. filet. int. 1½"
Nombre
2
1
2
3
3
kW
4,5
7,5
9
6
7,5
kWh / 24h
1,8
1,8
1,5
2,1
3,2
kg
55
54
72
60
115
Puiss. calorifique max. par cartouche
chauff.
Bride DN 180
Perte de chaleur 1
Poids
Nombre
1
1. Température ambiante 20°C ; température du réservoir 65°C
Tab. 8.4: Caractéristiques techniques du réservoir tampon
242 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.6.3
5DFFRUGGHUpGXFWLRQ
9DQQHGHSXUJH
5HFRXYUHPHQWGXEDOORQ
3ODTXHVLJQDOpWLTXH
5HPDUTXHVXUOHPRQWDJH
3RVLWLRQFKRLVLHSDUOHFOLHQW
9HUVLRQWULOLQJXH
%RXFKRQ
DYHFMRLQWWRULTXH
(QYHORSSHILOPSODVWLTXH
fig. 8.10: Dimensions du réservoir tampon sur pieds PSW 100 (voir aussi Tab. 8.4 à la p. 242)
7{OHIURQWDOH
3ODTXHVLJQDOpWLTXH
%RXFKRQ³
3DVVDJHGHFkEOHV
(DXIURLGH
(DXFKDXGH
fig. 8.11: Dimensions du réservoir tampon PSP 100E placé en dessous de la pompe à chaleur eau glycolée / compacte (voir aussi Tab. 8.4 à la p. 242)
5S
5DLOGHIL[DWLRQDXVRO[
3LHGV
fig. 8.12: Dimensions du réservoir tampon PSP 140E placé en dessous des pompes à chaleur air/eau installées à l’intérieur (voir aussi Tab. 8.4 à la p. 242)
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 243
8.6.4
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
5HFRXYUHPHQWGXEDOORQ
3LqFHUHG´´
6RXSDSHGHGpJDJHPHQWG¶DLU
3LqFHUHG´´
6RXSDSHGHGpJDJHPHQWG¶DLU
5HFRXYUHPHQWGXEDOORQ
5HPDUTXHVXU
OHPRQWDJH
3ODTXHVLJQDOpWLTXH
6RUWLHG HDX
GHFKDXIIDJH
5HPDUTXHVXUOHPRQWDJH
(QWUpHG HDX
GHFKDXIIDJH
&DUWRXFKH
FKDXIIDQWH
(QWUpHG HDX
GHFKDXIIDJH
&DUWRXFKH
FKDXIIDQWH
&DUWRXFKH
FKDXIIDQWH
&DUWRXFKH
FKDXIIDQWH
&DUWRXFKH
FKDXIIDQWH
&DUWRXFKH
FKDXIIDQWH
6RUWLHG HDX
GHFKDXIIDJH
3ODTXHVLJQDOpWLTXH
%ULGHG REWXUDWLRQ
-RLQWV
,VRODWLRQ
&DFKHEULGH
fig. 8.13: Dimensions des réservoirs tampon de 200 l et de 500 l (voir aussi tableau Tab. 8.4 à la p. 242)
8.6.4
Vase d'expansion / vanne de sécurité sur le circuit de la pompe à chaleur
Une augmentation de la pression se produit dans le circuit de la
pompe à chaleur en raison de la chauffe (dilatation de l’eau de
chauffage). Celle-ci doit être compensée par le vase d’expansion. Le dimensionnement est à réaliser en tenant compte du volume d’eau chaude et des températures maximales du circuit.
Lors du remplissage ou de la montée en température, la pression
sur l’installation de chauffage peut atteindre un niveau non autorisé. Celui-ci peut être abaissé au moyen d’une vanne de sécurité suivant EN 12828.
8.6.5
Installations bivalentes
Le vase d’expansion / la vanne de sécurité intégrés au circuit de
la chaudière sont sans effet lorsque le mélangeur ferme hermétiquement (installations bivalentes). C’est la raison pour laquelle
un vase d’expansion et une vanne de sécurité sont nécessaires
sur chaque générateur de chaleur. Leur dimensionnement est effectué en fonction du volume total de l’installation (pompe à chaleur, réservoir, radiateurs, tuyauterie, chaudière).
Clapet anti-retour
Lorsqu’un circuit d’eau comporte plus d’un circulateur, chaque
module de pompes doit être équipé d’un clapet anti-retour pour
empêcher tout mélange avec le contenu des autres circuits de
chauffage. Veiller à ce que les clapets anti-retour ferment hermétiquement et qu’ils fonctionnent silencieusement pendant l’écoulement.
REMARQUE
Des impuretés peuvent empêcher une fermeture complète. Ceci peut par
ex. conduire à une température insuffisante de l’eau chaude sanitaire et
de l’eau de piscine car de l’eau de chauffage froide vient s’y mélanger.
244 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.7
Limitation de la température aller du chauffage au sol
Nombreux sont les tubes de chauffage au sol et les chapes qui
ne supportent pas de température supérieure à 55 °C. Pour être
sûr de ne pas dépasser cette température, un limiteur de la température max. aller doit être mis en place dans le cas d’un mode
de fonctionnement bivalent ou d’un chargement externe du réservoir tampon.
8.7.1
REMARQUE
Si un mélangeur est utilisé sur le circuit de chauffage par le sol ou dans
le cas d’un mode de fonctionnement bivalent régénératif, celui-ci se
ferme lorsque les températures sont trop élevées. Un contrôleur de température de sécurité interdit toute élévation trop importante de la température du système causée soit par l’inertie, soit par un défaut du mélangeur.
Limitation de la température aller par commutation de fin de course des
mélangeurs
Lorsque la chaudière fonctionne à pleine puissance et que la
température de la chaudière atteint son maximum, le mélangeur
est ouvert de telle manière que la température aller maximale,
d'env. 55 C, ne soit pas dépassée. On empêche une ouverture
8.7.2
8.8.3
plus importante du mélangeur en verrouillant le commutateur de
fin de course libre en position.
Nous recommandons le montage d’un moteur de mélangeur
avec commutateur de fin de course afin de pouvoir interrompre
électriquement l’entraînement du moteur.
Limitation de la température aller par dérivation du mélangeur
Lorsque la chaudière fonctionne à pleine puissance, que la température de la chaudière atteint son maximum et que le mélangeur est complètement ouvert, la dérivation est ouverte de manière à ce que la température aller maximale ne soit pas
dépassée. Ceci permet de limiter la température aller. La vanne
de régulation doit être bloquée contre tout déréglage intempestif.
9HUVODSRPSHjFKDOHXU
Nous recommandons des mélangeurs à dérivation interne.
Cette limitation de la température aller convient particulièrement
aux chauffages par le sol.
8.8
Mélangeur
En cas de fonctionnement avec la seule pompe à chaleur, le mélangeur se trouve en position « fermée » (pour la chaudière) et
dirige l’eau chaude du circuit aller à côté de la chaudière. Les
pertes par stagnation sont ainsi évitées. Le mélangeur doit être
dimensionné en fonction de la puissance de la chaudière et du
débit.
8.8.1
maintient dans la chaudière une circulation inverse au sens du
circuit de chauffage, de sorte que l’eau retournant vers la chaudière est toujours suffisamment chaude pour que la température
dans la chaudière ne descende pas au-dessous du point de
rosée (augmentation de la température de retour).
Mélangeur 3 voies
Le mélangeur trois voies est utilisé d’une part pour la régulation
des circuits de chauffage individuels, d’autre part sur les chaudières à basse température ou à condensation avec régulation
brûleur, par ex. sur les « chaudières à régulation en température
glissante ». Ces chaudières peuvent être traversées par de l’eau
8.8.3
La durée de fonctionnement de l’entraînement du mélangeur doit
être comprise entre 1 et 6 minutes. Le gestionnaire de pompe à
chaleur commandant le mélangeur peut être réglé sur cette
durée de fonctionnement. Nous recommandons des mélangeurs
avec une durée de fonctionnement comprise entre 2 et 4 minutes.
Mélangeur 4 voies
Le mélangeur quatre voies est généralement nécessaire pour
des chaudières à fuel réglées sur des températures fixes. Ces
chaudières ne doivent pas être exploitées à des températures inférieures à 70 °C (éventuellement 60 °C). Le mélangeur mélange la température de la chaudière à la température aller momentanément nécessaire. Par un effet d’injection, le mélangeur
8.8.2
fig. 8.14: Circuit de dérivation garantissant une température aller maximale
de retour froide. Le mélangeur trois voies sert donc de robinetterie de commutation. Il est entièrement fermé lorsque seule la
pompe à chaleur fonctionne (évite des pertes par stagnation) et
est entièrement ouvert en mode chaudière.
Électrovanne 3 voies (robinetterie de commutation)
Nous la déconseillons puisqu’elle n'est pas fiable pour cette
fonction et que des bruits de commutation peuvent être transmis
au système de chauffage.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 245
8.9
8.9
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
Formation de calcaire dans les installations de chauffage à eau chaude
Il n'est pas possible d'empêcher totalement la formation de calcaire dans les installations de chauffage à eau chaude. Sa quantité est cependant négligeable pour les installations ayant des
températures aller inférieures à 60 °C.
Les pompes à chaleur moyenne et haute température peuvent
également atteindre des températures supérieures à 60 °C.
C'est pourquoi les valeurs indicatives suivantes pour l'eau additionnelle et de remplissage doivent être respectées selon
VDI 2035 feuillet 1 :
Puissance calorifique totale en [kW]
Somme des alcalinoterreux en mol/
m³ ou mmol/l
Dureté
totale en
°dH
max. 200
2,0
11,2
de 200 à 600
1,5
8,4
< 0,02
< 0,11
> 600
Pour les installations mono-énergétiques avec chauffages d'appoint électriques, la valeur indicative est 3,0 mol/m3 (16,8 °d).
8.10 Impuretés dans l’installation de chauffage
Lors du montage d’une pompe à chaleur sur des installations de
chauffage déjà en place ou nouvelles, le système doit être rincé
pour éliminer les dépôts et les matières en suspension. Ces impuretés peuvent amoindrir la chaleur diffusée par les radiateurs,
entraver le débit ou se fixer dans le condenseur de la pompe à
chaleur. Lorsque ces nuisances sont très importantes, la pompe
à chaleur risque, par sécurité, d’être mise hors tension. L’infiltration d’oxygène dans l’eau de chauffage provoque la formation de
produits d’oxydation (rouille). D’autre part, il est fréquent que
l’eau de chauffage soit souillée par des restes d’agents organiques de lubrification et d’étanchement. Ces deux causes peuvent individuellement ou ensemble réduire le rendement du condenseur des pompes à chaleur. Dans les deux cas, le
condenseur doit être nettoyé.
Les produits de nettoyage doivent être utilisés avec précaution
en raison de leur teneur en acide. Respecter les prescriptions
des caisses de prévoyance d’accidents. En cas de doute, il est
préférable de consulter le fabricant des produits chimiques.
ATTENTION !
Après le nettoyage, la neutralisation doit absolument se faire avec les
produits appropriés pour éviter d’endommager l'installation de
chauffage.
D’une manière générale, l’installation de chauffage doit être séparée de la pompe à chaleur avant le rinçage. À cette fin, des
vannes d’arrêt doivent être disponibles sur l'aller et le retour pour
éviter des fuites d’eau de chauffage. Le rinçage s’effectue directement par les raccords d'eau de la pompe à chaleur.
Sur les installations de chauffage avec des composants en acier
(par ex. tubes, réservoir tampon, chaudière, collecteurs, etc.), il y
a toujours risque de corrosion due à un excès d’oxygène. Cet
oxygène gagne le système de chauffage par les vannes, les circulateurs ou les tubes en matière plastique.
REMARQUE
Nous recommandons donc d’équiper chaque installation de chauffage
ouverte à la diffusion d’un dispositif électrophysique contre la corrosion.
D’après le niveau actuel de nos connaissances, l’installation ELYSATOR
convient bien.
8.11 Intégration d’un générateur de chaleur supplémentaire
8.11.1 Chaudière à régulation constante (par mélangeur)
Dans ce type de chaudière, si le gestionnaire de la pompe à chaleur le valide, l’eau est toujours chauffée à une température fixe
(par ex. 70 °C). La température choisie doit être réglée à un niveau tel que la production d’eau chaude sanitaire puisse également être effectuée, si besoin, par la chaudière.
La régulation du mélangeur est prise en charge par le gestionnaire de la pompe à chaleur qui commande la chaudière en cas
de besoin et ajoute autant d’eau provenant de la chaudière que
nécessaire pour obtenir la température de consigne de retour ou
d’eau chaude sanitaire requise.
REMARQUE
Lorsque le programme spécial « 2ème générateur de chaleur » est activé,
la chaudière est maintenue, après une demande d’eau chaude, à sa température de fonctionnement pendant au moins 30 heures, ce qui empêche
une attaque de corrosion due à des durées de fonctionnement trop courtes.
La chaudière est commandée via la sortie du 2ème générateur
de chaleur du gestionnaire de la pompe à chaleur. Le mode de
fonctionnement du 2ème générateur de chaleur doit être codé
sur « constant ».
246 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.11.3
8.11.2 Chaudière à régulation en température glissante (régulation brûleur)
Contrairement à une chaudière à régulation constante, une
chaudière à régulation glissante fournit directement la température d’eau de chauffage correspondant à la température extérieure. La vanne d’inversion 3 voies n’a pas de fonction régulatrice mais est uniquement chargée de faire passer le flux d’eau
de chauffage, en fonction du mode d’exploitation, à côté ou à travers la chaudière. Dans le cas d’un fonctionnement avec la seule
pompe à chaleur, l’eau de chauffage est guidée à côté de la
chaudière pour éviter des pertes dues à la dissipation de chaleur
de la chaudière. En cas de systèmes bivalents, il n’est pas nécessaire d’utiliser une régulation brûleur propre puisque cette
commande peut être assurée par le gestionnaire de PAC.
Lorsqu’une régulation brûleur assujettie aux conditions atmosphériques est déjà disponible, son alimentation en tension doit
être interrompue en cas de fonctionnement de la seule pompe à
chaleur. À cette fin, la commande de la chaudière doit être raccordée à la sortie « 2ème générateur de chaleur » du gestionnaire de PAC. Le mode d’exploitation du 2ème générateur de
chaleur doit être codé sur « glissant ». La courbe caractéristique
de la régulation brûleur doit être adaptée en conséquence en
fonction du gestionnaire de pompe à chaleur.
REMARQUE
Sur une installation bivalente, la commande d’une résistance immergée
supplémentaire (E10.1) d'appoint de chauffage est impossible
'pSDUWFKDXIIDJH
111
'HOD3$&
&KDXGLqUH
JD]
fig. 8.15: Schéma de câblage d’une chaudière avec fonctionnement à régulation en température glissante
8.11.3 Générateur de chaleur régénérative
Le gestionnaire de pompe à chaleur dispose d’un mode opératoire propre permettant d’intégrer des générateurs de chaleur régénérative, comme par ex. une chaudière à combustible solide
ou des installations solaires thermiques. Il est possible de choisir
dans la pré-configuration le mode opératoire « bivalent
régénératif ». Dans ce mode opératoire, l’installation de chauffage par pompe à chaleur se comporte comme une installation
mono-énergétique ; lorsque la part de chaleur régénérative augmente, la pompe à chaleur est automatiquement bloquée et la
chaleur produite par la source d’énergie renouvelable est mélangée au système de chauffage. Les sorties du mélangeur bivalent
(M21) sont activées.
Lorsque la température du réservoir de la source d’énergie renouvelable est suffisamment élevée, la pompe à chaleur est également bloquée pendant la production d’eau chaude sanitaire ou
de piscine.
www.dimplex.de
Une sonde aller (R9) doit être montée dans les pompes à chaleur
n’en possédant pas. Le mode « bivalent régénératif » ne peut
pas être choisi pour les pompes à chaleur réversibles et les installations de chauffage par PAC équipées d’un circuit de chauffage car la sonde (R13) est déjà affectée.
7
G
7
1%
5
0
111
00$0=
(
X
fig. 8.16: Exemple de câblage du mode chauffage avec chaudière à combustible solide
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 247
8.12
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.12 Réchauffement d'eau de piscine
Le réchauffement de l'eau de piscine se fait parallèlement au réchauffement de l'eau de chauffage et de l'eau chaude sanitaire.
Le réchauffement de l'eau de piscine est effectué par un échangeur thermique de piscine (voir Intégration hydraulique Fig. 8.43
à la p. 263).
A
B
C
D
M19
RBG
7KHUPRVWDW
SLVFLQH
,'
'
FILTRE
POMPE DE FILTRATION
RÉGULATEUR DE PISCINE (THERMOSTAT)
MINUTERIE
POMPE DE PISCINE
MODULE DE RELAIS
&
$
1
0
7
%
5%*
Il est conseillé de commander le chauffage de la piscine progressivement. La demande d'eau de piscine doit uniquement être
transmise au gestionnaire de pompe à chaleur lorsqu'il est certain que la pompe de la piscine (M19) fonctionne et que la pompe
de filtration est en marche.
La puissance de transmission de l'échangeur thermique doit être
adaptée aux particularités de la pompe à chaleur, comme par ex.
des températures aller de 55 °C max. et le débit d'eau de chauffage minimal de la pompe à chaleur.
La puissance nominale n'est pas la seule caractéristique
fondamentale ; le choix de la PAC doit également prendre en
considération le type de construction, le débit à travers l'échangeur thermique et le réglage du thermostat. De plus, le dimensionnement doit également tenir compte de la température de dimensionnement de l'eau de piscine (par ex. 27 °C) et du flux de
circulation du bassin.
.
.
/&
1
7
:PD[
0
fig. 8.17: Raccordement hydraulique pour le réchauffement d'eau de piscine
par pompe à chaleur
REMARQUE
Dans les installations de chauffage par pompe à chaleur où le circulateur
M16 n'est pas utilisé (pas de distributeur double sans pression différentielle par ex. Chap. 8.4.3 à la p. 237), la sortie de pompe peut être utilisée
pour la commande du circulateur de piscine. Dans le menu « Réglages Commande de pompe de l'installation », il suffit de régler ZUP pour piscine sur « Oui ».
8.13 Charge du réservoir à régulation constante
Une régulation à deux thermostats et un contacteur (2 contacts)
est nécessaire pour la régulation des réservoirs tampon à grand
volume qui doivent être chargés à température constante.
REMARQUE
Le raccordement représenté ici assure le chargement complet du réservoir tampon et empêche ainsi une synchronisation de la pompe à chaleur.
/
1
5pJXODWHXUGH
SRPSHjFKDOHXU
,' EORFDJH
%
7!
5pVHUYRLUWDPSRQ
$
$
%
7!
fig. 8.18: Réglages pour un chargement du réservoir à régulation constante
248 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14
8.14 Intégration hydraulique
La régulation du système de chauffage est identique pour les
pompes à chaleur air/eau, eau glycolée/eau et eau/eau, toutefois
l’intégration hydraulique diffère en fonction de la source de chaleur.
Les schémas d’intégration des pages suivantes sont des solutions standard pour les cas d’utilisation les plus fréquents. La
commande des composants individuels est assurée par le ges-
Légende
1.
1.1
1.2
1.3
2
3.
3.1
4.
5.
13.
14.
E9
E10
E10.1
E10.2
E10.3
E10.4
E10.5
F7
K20
K21
N1
N12
M11
M13
M15
M16
M18
M19
R1
R2
R3
R5
R9
R12
R13
TC
EV
KW
WW
MA
MZ
Vous pouvez télécharger d’autres schémas d’intégration sous
www.dimplex.de.
7&
Pompe à chaleur
Pompe à chaleur air/eau
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
Pompe à chaleur eau/eau
Gestionnaire de pompe à chaleur
Réservoir tampon en série
Réservoir alimenté par une source de chaleur
renouvelable
Réservoir d’eau chaude sanitaire
Échangeur thermique de piscine
Source de chaleur
Distributeur compact
Cartouche chauffante
2ème générateur de chaleur (2ème GC)
Cartouche électr. chauffante
Chaudière fuel/gaz
Chaudière à combustible solide
Réservoir central (eau)
Installation solaire
Contrôleur de température de sécurité
Contacteur du 2ème générateur de chaleur
Contacteur de la résistance immergée eau chaude
Régulateur de chauffage
Régulateur solaire (non compris dans la livraison de la
PAC)
Pompe primaire source de chaleur
Circulateur de chauffage
Circulateur de chauffage 2ème circuit de chauffage
Circulateur supplémentaire
Circulateur d’eau chaude sanitaire
Circulateur d’eau de piscine
Sonde de mur extérieur
Sonde sur circuit de retour
Sonde ECS
Sonde du 2ème circuit de chauffage
Sonde aller
Sonde de fin de dégivrage
Sonde du 3ème circuit de chauffage
Régulateur de température ambiante
Distribution électrique
Eau froide
eau chaude sanitaire
Mélangeur ouvert
Mélangeur fermé
www.dimplex.de
tionnaire de pompe à chaleur. Parallèlement aux contacts de
raccordement, les composants hydrauliques du système de distribution d’eau chaude sont représentés dans les schémas par
des tirets. Respecter le débit d’eau de chauffage maximal autorisé (voir Chap. 8.4 à la p. 235).
Vanne à commande thermostatique
0
Mélangeur 3 voies
Mélangeur 4 voies
0
Vase d’expansion
Jeu de vannes de sécurité
Sonde de température
Aller
Retour
Consommateur de chaleur
Vanne d’arrêt
Vanne d’arrêt avec clapet anti-retour
Vanne d’arrêt avec purge
Circulateur
Soupape différentielle
Vanne d’inversion 3 voies avec servomoteur
Vanne 2 voies avec servomoteur
:
Contrôleur de température de sécurité
Purgeur d’air haute performance avec séparateur de microbulles
REMARQUE
Les plans d’intégration hydraulique suivants sont une représentation
schématique des éléments nécessaires au fonctionnement et servent de
référence et d’aide pour l’étude et la conception.
Toutefois, ils ne montrent pas tous les dispositifs de sécurité nécessaires
selon DIN EN 12828, tous les composants pour le maintien constant de la
pression, et éventuellement les valves supplémentaires nécessaires pour
les travaux d’entretien et de maintenance.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 249
8.14.1
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.1 Intégration de la source de chaleur
La pompe primaire source de chaleur M11 transmet la chaleur
prélevée dans l’environnement à l’évaporateur de la pompe à
chaleur. Sur les pompes à chaleur air/eau, cette opération est effectuée par le ventilateur monté dans la pompe.
L’intégration de la source de chaleur Terre ou Eau souterraine
est représentée dans les figures suivantes.
Source de chaleur terre
0
11
1
fig. 8.19: Représentation schématique de l’intégration des pompes à chaleur eau glycolée/eau
Source de chaleur eau souterraine
Chaque circuit d’eau glycolée
doit être muni d’une vanne d’arrêt pour la purge de la source de
chaleur.
Les circuits d’eau glycolée doivent être de même longueur
pour garantir une circulation régulière et une puissance d’extraction constante des circuits
d’eau glycolée.
Les dispositifs de remplissage et
de purge sont à installer au point
le plus haut du terrain.
Un purgeur d’air haute performance doit être installé au point
le plus haut et le plus chaud possible du circuit d’eau glycolée.
Le circulateur d'eau glycolée de
l'installation source de chaleur
doit être installé si possible en
dehors du bâtiment et protégé
de la pluie.
Si elle est installée dans le bâtiment, celui-ci doit être isolé de
manière étanche à la diffusion
de la vapeur pour éviter la formation d’eau de condensation et
de glace. De plus, des travaux
d’insonorisation peuvent être
nécessaires.
Légende :
Deux puits sont nécessaires
pour le captage de l’eau de la
nappe phréatique, un « puits
d’alimentation » et un « puits de
remplissage ». Le puits de remplissage doit être disposé dans
le sens d’écoulement des eaux
souterraines. La pompe submersible et les têtes de pompe
doivent être fermées de façon
hermétique.
1.2
Pompe à chaleur eau glycolée/eau
1.3
Pompe à chaleur eau/eau
M11 Pompe primaire eau glycolée ou eau souterraine
N1
Gestionnaire de pompe à
chaleur Chauffage
fig. 8.20: Représentation schématique de l’intégration des pompes à chaleur eau/eau
250 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.2
8.14.2 Pompe à chaleur eau glycolée/eau monovalente
Un circuit avec soupape différentielle
Pré-configuration
Réglage
Mode de fonctionnement
monovalent
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de
chauffage
non
Mode rafraîchissement passif
non
Production d’eau
chaude sanitaire
non
Production d’eau
de piscine
non
Pour des installations sans régulation pièce par pièce (TC), la
soupape différentielle doit être
réglée de telle sorte qu’en liaison
avec une pompe de chauffage
non réglée (M13), le débit min.
d’eau de chauffage soit garanti
quelle que soit la situation de
fonctionnement.
Le réservoir tampon en série
augmente le volume brassé et
garantit les durées de fonctionnement min. requises par le
compresseur lorsque seules
quelques pièces requièrent de la
chaleur (salle de bains par ex.).
fig. 8.21: Schéma d’intégration pour le mode de pompe à chaleur monovalent avec un circuit de chauffage et un réservoir tampon en série (un volume tampon minimum de 10% du débit nominal est à assurer par un réservoir tampon en série
ou d’autres mesures adéquates ! Voir Chap. à la p. 241)
Pré-configuration
Réglage
Mode de fonctionnement
monovalent
7&
7&
Deux circuits de chauffage avec distributeur sans pression différentielle
7
0
11
00+
0
1%
5
(%.39
97%
111
00$0=
0
11
::0
5
1%
::0
3ème circuit de
chauffage
non
Mode rafraîchissement passif
non
Production d’eau
chaude sanitaire
oui
Production d’eau
de piscine
11
0
11
oui
Demande
.39
0
oui
2ème circuit de
chauffage
Cartouche chauffante
97%
7
1%
5
1%
5
11
Sonde
oui
non
S’il y a plus d’un circuit de chauffage, les circuits générateur et
consommateur doivent être séparés hydrauliquement.
0
11
1
7
7
1er circuit de chauffage
Le distributeur sans pression différentielle assure le débit d’eau
de chauffage et doit avoir la
même section que l'aller et le retour.
(
fig. 8.22: Schéma d’intégration pour le mode de pompe à chaleur monovalent avec deux circuits de chauffage, un réservoir
tampon en série et un réchauffement d’eau chaude.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 251
8.14.2
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
3RPSHjFKDOHXU
&RQWDFWHXUGHEORFDJHRXYHUW
EORFDJHVRFLpWppOHFWULFLWp
/
3(
EORFDJH
VRFLpWp
pOHFWULFLWp
&RQQHFWHXU
3( 1
/
$WWHQWLRQ
%DVVHWHQVLRQ
9$&+] 9$&+]
Branchements électriques des installations de chauffage par pompe à chaleur monovalente
,'+
,'&
)
;
,'
$7U
-
,'
,'+
5pVHDX
9$&+]
/
12
)
&
-
1&
$7U
3(
-
,'&
,'
1&
&
12
-
,'
,'
,'
1
&
-
12
;
*1'
%
-
%
12
12
&
7
7KHUPRVWDWSRXU
HDXFKDXGH
$WWHQWLRQ
%DVVHWHQVLRQ
9$&
,'
,'
&
&
12
,'
-
,'
,'
12
12
0
&
<
<
0
0
9*
9*
&
12
;
&
5
9'&
*1'
%
%
-
6RQGHGH
UHWRXU
-
12
12
%
$WWHQWLRQ
%DVVHWHQVLRQ
%
-,'&
5
-
%&
%
*
*
-
6RQGHSRXU
HDXFKDXGH
-
0
<
-
&LUFXODWHXUFKDXIIDJH
&LUFXLWSULQFLSDO
<
-
$WWHQWLRQ
12
1
6RQGHPXU
H[WpULHXU
&
0
-j-DLQVLTXH;;HW;VRQWVXU9
1HSDVDSSOLTXHUGHWHQVLRQVHFWHXU
,'
,'
0
&LUFXODWHXUG HDXFKDXGH
12
,'
%&
5
&
-
;
1&
,'&
-
EORFDJHVRFLpWppOHFWULFLWp
-
%
fig. 8.23: Plan de raccordement électrique pour gestionnaire de pompe à chaleur mural dans le cas d’installations monovalentes avec circuit de chauffage et production d’eau chaude sanitaire
La ligne d’alimentation à 4 fils de la partie puissance de la pompe à chaleur est amenée du compteur dans la pompe à chaleur via le contacteur de blocage de la
société d’électricité (si existant) (3L/PE~400 V, 50 Hz). Protection, selon les spécifications de courant absorbé indiquées sur la plaque signalétique, au moyen d’un
disjoncteur de ligne tripolaire de caractéristique C et par déclenchement commun des 3 lignes. Section de câble selon DIN VDE 0100.
La ligne d’alimentation à 3 fils du gestionnaire de pompe à chaleur (régulateur de chauffage N1) est soit amenée à la pompe à chaleur (appareils à régulation intégrée), soit tirée vers l’emplacement de montage ultérieur du gestionnaire de pompe à chaleur mural (WPM). La ligne d’alimentation (L/N/PE~230 V, 50 Hz) du
gestionnaire WPM doit être sous tension permanente. Elle est, de ce fait, à saisir avant le contacteur de blocage de la société d’électricité ou à relier au courant
domestique. Certaines fonctions de protection essentielles seraient sinon hors service lors des durées de blocage.
252 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.3
8.14.3 Pompes à chaleur en version compacte
7&
Pompe à chaleur air en version compacte
Pré-configuration
Réglage
Mode de fonctionnement
monoénergétique
1er circuit de chauffage
2ème circuit de
chauffage
Production d’eau
chaude sanitaire
Demande
1%
5
7
oui
non
oui
Sonde
Cartouche chaufoui
fante
Production d’eau
non
de piscine
Dans le cas des pompes à chaleur
en version compacte, les composants de l’installation de la source
de chaleur et un circuit de chauffage non mélangé sont intégrés.
::0
La production d’eau chaude sanitaire est en option.
La résistance immergée de 2 kW
intégrée dans la pompe à chaleur
air, version compacte, peut être
remplacée, si besoin est, par un kit
de tubes avec une puissance calorifique plus élevée.
0
1
7
1%
5
0
11
Les schémas d'intégration sont facilement reconnaissables par leur
code à huit chiffres, par ex.
12211020.
11
(
5
(
7
fig. 8.24: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec un circuit de chauffage et un réservoir tampon en série intégré
7&
Pompe à chaleur eau glycolée en version compacte
Pré-configuration
Réglage
Mode de fonctionnement
monoénergétique
1er circuit de chauffage
2ème circuit de
chauffage
Production d’eau
chaude sanitaire
1%
5
7
0
0
0
11
7
5
1%
5
11
(
fig. 8.25: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec un circuit de chauffage et un réservoir tampon placé en dessous de la pompe
www.dimplex.de
oui
Sonde
Cartouche chaufoui
fante
Production d’eau
non
de piscine
La pompe à chaleur compacte à
eau glycolée peut être raccordée
directement au système de chauffage grâce à son découplage des
bruits de structure intégré.
REMARQUE
11
(
non
La compression libre de la pompe
à eau glycolée intégrée doit être
dimensionnée pour une profondeur exigée par les sondes de 80
m max. (DN 32). Pour des profondeurs plus élevées, la compression libre doit être contrôlée et si
nécessaire un tube DN 40 installé.
1
Demande
7
oui
Les pompes à chaleur en version compacte ne peuvent pas
être utilisées dans des systèmes bivalents.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 253
8.14.4
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.4 Pompes à chaleur avec tour hydraulique
Installation de chauffage par pompe à chaleur mono-énergétique avec un
circuit de chauffage
Pré-configuration
Réglage
Mode opératoire
monoénergétique
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de
chauffage
non
Production d'eau
chaude
sanitaire
oui
Sonde
Demande
Cartouche chauffante
Production d'eau
de piscine
oui
non
La tour hydraulique avec régulation intégrée WPM 2006 plus
permet de raccorder rapidement
et facilement une pompe à chaleur air/eau installée à l'extérieur
à un système de chauffage doté
d'un circuit de chauffage non
mélangé.
fig. 8.26: Schéma d'intégration d'une pompe à chaleur air/eau à installation extérieure avec tour hydraulique
Installation bivalente de pompe à chaleur avec chaudière d'appoint
Un réservoir tampon de 200l, un
circulateur pour le circuit générateur (M16), un circulateur à régulation électronique pour le circuit consommateur (M13), un
vase d'expansion de 24l avec
module de sécurité et un chauffage d'appoint commutable (2,
4, 6kW) sont intégrés.
Pré-configuration
Réglage
Mode opératoire
bivalentparallèle
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de
chauffage
oui
3ème circuit de
chauffage
non
Production d'eau
chaude sanitaire
oui
Sonde
Demande
Cartouche chauffante
Production d'eau
de piscine
oui
non
Le découplage hydraulique des
circuits générateur et consommateur s'effectue via le distributeur double sans pression différentielle intégré (Chap. 8.3.5 à
la p. 235).
Une extension de l'installation
de chauffage existante à un
mode opératoire bivalent ou bivalent régénératif est possible.
fig. 8.27: Schéma d'intégration du mode bivalent avec chaudière et tour hydraulique
Le module d'extension MMH
HPK (accessoire spécial) peut
être utilisé pour le montage d'un
circuit de chauffage mélangé
supplémentaire.
254 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.5
8.14.5 Installation de chauffage par pompe à chaleur mono-énergétique
Un circuit avec soupape différentielle
Pré-configuration
Réglage
Mode de fonctionnement
monoénergétique
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de
chauffage
non
Production d’eau
chaude sanitaire
non
Production d’eau
de piscine
non
Garantie du débit d’eau de
chauffage via une soupape différentielle qui doit être montée par
l’installateur lors de la mise en
service (voir Chap. 8.3 à la
p. 233)
L’utilisation du distributeur compact KPV 25 avec une soupape
différentielle est recommandée
pour des installations de chauffage de surface et un débit d’eau
de chauffage de 1,3m3/h max.
Si un chauffage électrique est
monté dans le réservoir tampon,
celui-ci doit être sécurisé selon
DIN EN 12828 comme un générateur de chaleur.
fig. 8.28: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec un circuit de chauffage et un réservoir tampon en série
0
11
::0
7&
Un circuit de chauffage avec distributeur sans pression différentielle
1%
5
7
Pré-configuration
Réglage
Mode de fonctionnement
monoénergétique
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de
chauffage
non
Production d’eau
chaude sanitaire
oui
Demande
Cartouche chauffante
::0
97%
;;
1
7
1%
5
11
(
7
11
1%
5
oui
non
Débit d’eau de chauffage assuré
par un distributeur sans pression différentielle (voir
Chap. 8.3.4 à la p. 235)
11
0
Production d’eau
de piscine
.39
0
11
(%.39
Sonde
(
L’utilisation du distributeur compact KPV 25 avec un module
d’extension EB KPV est recommandée pour le raccordement
de pompes à chaleur avec un
débit d’eau de chauffage maximal de 2m3/h.
Les pompes à chaleur exposées
au gel doivent comporter une
purge manuelle du circuit de
chauffage (voir Chap. 8.2 à la
p. 233).
fig. 8.29: Schéma d’intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec un circuit de chauffage, réservoir
tampon en série et réchauffement d’eau chaude.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 255
8.14.5
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
0
11
::0
7&
Un circuit de chauffage avec distributeur double sans pression différentielle
Pré-configuration
Réglage
Mode de fonctionnement
monoénergétique
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de
chauffage
non
Production d’eau
chaude sanitaire
1%
5
7
Demande
Cartouche chauffante
Production d’eau
de piscine
1%
5
11
::0
7
7
1%
5
Le circulateur (M16) sur le circuit
générateur fonctionne uniquement
si un compresseur est en marche
pour éviter les durées de fonctionnement inutiles.
11
(
(
non
L’utilisation du distributeur double
sans pression différentielle DDV32
est recommandée pour le raccordement de pompes à chaleur avec
un débit d’eau de chauffage de 2,5
m3/h max.
1
oui
Garantie du débit d’eau de chauffage via un distributeur double
sans pression différentielle (voir
Chap. 8.4.3 à la p. 237)
11
0
''9
0
11
7
1%
5
oui
Sonde
fig. 8.30: Schéma d’intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec un circuit de chauffage, réservoir
tampon en série et réchauffement d’eau chaude.
::0
0
1%
5
''9
0
1%
5
11
Réglage
Mode de fonctionnement
monoénergétique
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de chauffage
oui
3ème circuit de chauffage
7
7
oui
Production d’eau
chaude sanitaire
non
Production d’eau
de piscine
non
Dans le cas d’un chargement externe du réservoir tampon en série,
il faut installer un contrôleur de température de sécurité dont la fonction
est de protéger le circuit de distribution contre des températures élevées non autorisées.
1%
5
11
7
Pré-configuration
7&
:
0
11
:
97%
0
)
0
11
111
00$0=
:
7
)
111
00$0=
)
) 00+
5
1%
7
0
11
00+
5
1%
7&
7&
Trois circuits de chauffage avec distributeur double sans pression différentielle
1
(
fig. 8.31: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec trois circuits de chauffage, un
chauffage externe supplémentaire et un réservoir tampon en série
Le distributeur double sans pression
différentielle protège la pompe à
chaleur car le circulateur (M16) du
circuit générateur n’est actif en
mode chauffage que si le compresseur est en marche.
La sonde sur circuit de retour est alimentée par les pompes des circuits
de chauffage M13 / M15 et empêche la mise en marche de la pompe
à chaleur si les températures du
système sont trop élevées.
256 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.5
,'+
,'&
5pVLVWDQFHGDQVOH
EDOORQG HDXFKDXGH
5pVHDX
9$& +]
)
/
-
$ 7U
1&
,'&
3(
. ,'+
,'
,'
&
12
-
. ;
)
,'
$ 7U
-
,'
12
-
&RQWDFWHXU
HJpQpUDWHXU
GHFKDOHXU
&RQQHFWHXU
3( 1
/
$WWHQWLRQ
%DVVHWHQVLRQ
1&
&
HJpQpUDWHXUGHFKDOHXU
UpVLVWDQFHGHEDOORQWDPSRQ
3RPSHjFKDOHXU
&RQWDFWHXUGHEORFDJHRXYHUW
EORFDJHVRFLpWppOHFWULFLWp
/
3(
EORFDJH
VRFLpWp
pOHFWULFLWp
9$& +] 9$& +]
Branchements électriques des installations de chauffage par pompe à chaleur mono-énergétique
,'
,'
1
&
;
*1'
%
-
%
12
12
(
-
12
&
-
%
1&
&
;
(
.
(96
,'
,'
&
,'
&
,'
12
&
%&
12
12
12
%
&
*1'
%
%
5
5
5
5
9'&
-
6RQGHSRXU
:DUPZDVVHU
HDXFKDXGH
IKOHU
;
-
%&
$WWHQWLRQ
$FKWXQJ
.OHLQVSDQQXQJ
%DVVHWHQVLRQ
%
-,'&
$WWHQWLRQ
0
0
9*
*
*
-
-j-DLQVLTXH;;HW;VRQWVXU9
1HSDVDSSOLTXHUGHWHQVLRQVHFWHXU
0
9*
-
.
(
<
<
-
0
<
-
&LUFXODWHXU
G HDXFKDXGH
(
&
<
-
5
6RQGHPXU
$XVVHQZDQG
H[WpULHXU
IKOHU
12
1
6RQGHGH
5FNODXI
UHWRXU
IKOHU
12
0
+HL]XQJVXPZlO]SXPSH
&LUFXODWHXUFKDXIIDJH
+DXSWNUHLV
&LUFXLWSULQFLSDO
-
,'
%
5
&
12
0
&RQWDFWHXU
6FKW]
:lUPHHU]HXJHU
HJpQpUDWHXUGHFKDOHXU
,'
,'
-
9$&
,'
-
&RQWDFWHXU
5DGLDWHXUVRXVO HDX
12
,'&
fig. 8.32: Plan de raccordement électrique du gestionnaire de pompe à chaleur mural dans le cas d’installations mono-énergétiques avec un circuit de chauffage
et production d’eau chaude sanitaire.
Sur les installations mono-énergétiques (2ème générateur de chaleur), le contacteur (K20) de la résistance immergée (E10) doit être dimensionné en fonction de
la puissance calorifique et fourni par le client. La commande (230 V AC) s’effectue à partir du gestionnaire de pompe à chaleur via les bornes X1/N et J13/NO 4.
Le contacteur (K21) de la cartouche chauffante (E9) montée dans le réservoir d’eau chaude doit être dimensionné en fonction de la puissance calorifique et fourni
par le client. La commande (230 V AC) s’effectue à partir du gestionnaire de pompe à chaleur via les bornes X1/N et J16/NO 10.
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 257
8.14.6
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.6 Réservoir combiné et mixte
Production centrale d’eau chaude sanitaire par échangeur thermique à
tubes
Pré-configuration
Réglage
Mode de fonctionnement
monoénergétique
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de chauffage
non
Production d’eau
chaude sanitaire
oui
Sonde
Demande
Cartouche chauffante
Production d’eau
de piscine
oui
non
Le réservoir combiné est constitué
d’un réservoir tampon de 100 l et
d’un réservoir d’eau chaude sanitaire de 300 l. Les deux circuits sont
séparés hydrauliquement et thermiquement.
La production d’eau chaude sanitaire est réalisée par un échangeur
thermique à tubes intégré avec une
surface d’échange de 3,2 m2.
fig. 8.33: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec un circuit de chauffage et un
réservoir combiné PWS 332
::0
7
0
11
0
11
0
1%
5
97%
111
00$0=
00+
5
1%
7&
7&
Production centrale d’eau chaude instantanée
7
Pré-configuration
Réglage
Mode de fonctionnement
monoénergétique
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de chauffage
oui
3ème circuit de chauffage
non
Production d’eau
chaude sanitaire
oui
(%.39
Production d’eau
de piscine
11
1%
5
3:'
7
11
(
1
1%
5
(
0
7
11
1%
5
0
11
<
11
7
Sonde
Demande
Cartouche chauffante
fig. 8.34: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec deux circuits de chauffage et
un réservoir mixte PWD 750
oui
non
Le réservoir mixte PWD 750 a un volume tampon de 750 l. 200 litres
sont utilisés comme tampon de
chauffage, les 550 litres restants
pour la production d’eau chaude sanitaire. La production d’eau chaude
sanitaire est réalisée par un échangeur thermique à tubes à ailettes intégré qui réchauffe l’eau instantanément.
Des tuyaux de refoulement de chaleur intégrés utilisent le tampon de
chaleur comme préchauffage pour
la production d'eau chaude sanitaire.
Un rond en tôle empêche les mélanges entre les différents niveaux de
température.
258 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.7
8.14.7 Installation de chauffage par pompe à chaleur bivalente
0
11
::0
7&
Chaudière d’appoint de chauffage
7
(%.39
1%
5
11
.39
0
Mode de fonctionnement
mode
bivalent
parallèle
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de
chauffage
non
Production d’eau
chaude sanitaire
non
Production d’eau
de piscine
non
La chaudière est commandée
via la sortie du 2ème générateur
de chaleur du gestionnaire de la
pompe à chaleur. Le mode de
fonctionnement du 2ème générateur de chaleur doit être codé
sur « constant » (voir
Chap. 8.11.1 à la p. 246).
1%
5
1
7
1%
5
00%
0
111
00$0=
11
(
Réglage
La régulation du mélangeur est
assurée par le gestionnaire de la
pompe à chaleur qui commande
la chaudière en cas de besoin et
ajoute autant d’eau provenant
de la chaudière que nécessaire
pour obtenir la température de
consigne de retour requise.
Pré-configuration
7
fig. 8.35: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur bivalent avec une chaudière, un circuit de chauffage et un
réservoir tampon en série
::0
0
11
0
11
0
1%
5
7
(%.39
97%
111
00$0=
Pré-configuration
Réglage
Mode de fonctionnement
mode
bivalent
parallèle
7
00+
5
1%
7&
7&
Chaudière d’appoint de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de
chauffage
oui
3ème circuit de
chauffage
non
Production d’eau
chaude
sanitaire
oui
Demande
Production d’eau
de piscine
::0
11
0
.39
0
11
Cartouche chauffante
1%
5
7
7
7
1%
5
11
1%
5
0
00%
11
(
111
00$0=
(
fig. 8.36: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur bivalent avec une chaudière, deux circuits de chauffage, un
réservoir tampon en série et un réchauffement d'eau chaude sanitaire.
www.dimplex.de
oui
non
La chaudière peut également
être sollicitée pour produire de
l’eau chaude sanitaire afin d’atteindre des températures de
l’eau plus élevées.
1
Sonde
Si une cartouche chauffante
supplémentaire est installée
dans le réservoir d’eau chaude
sanitaire, la chaudière n’est
alors utilisée que pour le réchauffement ultérieur et la désinfection thermique lorsque
celle-ci est activée en mode
chauffage.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 259
8.14.7
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
3RPSHjFKDOHXU
&RQWDFWHXUGHEORFDJHRXYHUW
EORFDJHVRFLpWppOHFWULFLWp
/
3(
EORFDJH
VRFLpWp
pOHFWULFLWp
&RQQHFWHXU
3( 1
/
$WWHQWLRQ
%DVVHWHQVLRQ
9$&+] 9$&+]
Branchements électriques des installations de chauffage par pompe à chaleur bivalente
,'+
,'&
;
)
,'
$7U
-
,'
,'+
5pVHDX
9$&+]
/
)
12
$7U
-
,'&
3(
&
-
1&
,'
1&
&
12
-
,'
,'
,'
%
9$&
;
&
12
,'
0
-
,'
,'
12
&
0
<
<
9*
9*
(
&
&LUFXODWHXUFKDXIIDJH
&LUFXLWSULQFLSDO
0
<
-
0
<
-
%&
5
9'&
*1'
%
%
$WWHQWLRQ
;
&
-
6RQGHPXU
H[WpULHXU
12
12
%
$WWHQWLRQ
%DVVHWHQVLRQ
%
*
*
-
5
12
-
6RQGHSRXU
HDXFKDXGH
-
%&
5
12
-
-j-DLQVLTXH;;HW;VRQWVXU9
1HSDVDSSOLTXHUGHWHQVLRQVHFWHXU
&
1
&KDXGLqUH
,'
12
(
7
,'
&
0
&LUFXODWHXUG HDXFKDXGH
,'
,'
-
$WWHQWLRQ
%DVVHWHQVLRQ
-
&
0L
=8
1&
12
,'
-
7KHUPRVWDWSRXU
HDXFKDXGH
&
,'&
%
6RQGHGH
UHWRXU
12
%
EORFDJHVRFLpWppOHFWULFLWp
7
12
0L
$8)
0
;
%
-
-
12
*1'
0
0pODQJHXU
1
&
fig. 8.37: Plan de raccordement électrique du gestionnaire de pompe à chaleur mural dans le cas d’installations bivalentes avec un circuit de chauffage et une
chaudière à régulation en température constante ou glissante
Chaudière à régulation en température constante
La régulation du mélangeur est assurée par le gestionnaire de la pompe à chaleur qui commande la chaudière en cas de besoin et ajoute autant d'eau provenant
de la chaudière que nécessaire pour obtenir la température de consigne de retour ou d'eau chaude sanitaire requise. La chaudière est commandée via la sortie
du 2ème générateur de chaleur du gestionnaire de la pompe à chaleur. Le mode de fonctionnement du 2ème générateur de chaleur doit être codé sur « constant ».
Chaudière à régulation en température glissante
Les chaudières à condensation peuvent également être exploitées via leur propre régulation brûleur assujettie aux conditions atmosphériques. En cas de besoin,
la chaudière est commandée via la sortie du 2ème générateur de chaleur avec le mélangeur complètement ouvert et la totalité du débit dirigée à travers la chaudière. Le mode de fonctionnement du 2ème générateur doit être paramétré sur « glissant ». La courbe caractéristique de la régulation brûleur doit être adaptée en
conséquence en fonction de la courbe caractéristique de chauffage de la pompe à chaleur.
260 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.8
8.14.8 Intégration de sources de chaleur régénératives
Appoint solaire à la production d'eau chaude sanitaire
La station solaire SST 25 permet
un appoint solaire à la production
d'eau chaude sanitaire.
Les circuits primaires et secondaires sont séparés par un échangeur thermique à plaques qui peut
être utilisé avec des installations
solaires ayant une surface de collecteurs pouvant aller jusqu’à
10 m2 env.
Mode de fonctionnement
Le régulateur solaire à fournir par
le client (N12) envoie un ordre aux
deux circulateurs de la station solaire en cas d'écart de température suffisamment important entre
le collecteur solaire Tsolaire et le
réservoir d'eau chaude sanitaire
TECS, (Tsolaire > TECS).
Il est conseillé de bloquer dans la
journée la production d'eau
chaude sanitaire par la pompe à
chaleur par l'intermédiaire des
programmes temporels du gestionnaire de PAC.
fig. 8.38: Schéma d'intégration (sans robinetterie de sécurité) de la pompe à chaleur avec appoint solaire d'eau non potable
en liaison avec une station solaire (accessoires spéciaux SST 25).
Appoint externe de chauffage et appoint solaire à la production d'eau
chaude sanitaire
667
0
11
111
00$0=
00+
7
)
:
0
1%
5
7
1
::0
0
''9
0
11
1%
5
11
7
11
1%
5
!ƒ&
G 1,'
7
7
1
7
1%
5
1
11
(
(
fig. 8.39: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec un circuit de chauffage, un réservoir tampon en série avec appoint externe de chauffage et production d'eau chaude sanitaire
www.dimplex.de
Réglage
Mode opératoire
monoénergétique
1er circuit de chauffage
2ème circuit de
chauffage
3ème circuit de
chauffage
Production d'eau
chaude sanitaire
7&
5
1%
Pré-configuration
Demande
oui
oui
non
oui
Sonde
Cartouche chaufoui
fante
Production d'eau
non
de piscine
Appoint de chauffage
La sonde sur circuit de retour doit
être placée exactement à la place
indiquée afin d'empêcher une
mise en marche de la pompe à
chaleur alors que le réservoir est
chargé.
Le réservoir tampon universel
PSW 500 a un raccordement par
bride pour le montage d'un échangeur thermique solaire RWT 500.
Sur les systèmes de chauffage par
surfaces, il faut prévoir un contrôleur de température de sécurité
(Chap. 8.6.4 à la p. 244).
Pour des températures permanentes de chargement de plus de
50 °C, la pompe à chaleur doit être
bloquée via un thermostat supplémentaire pour la production d'eau
chaude sanitaire et de piscine
(ID3).
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 261
8.14.8
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
Appoint d’énergie renouvelable pour le chauffage et la production d’eau
chaude sanitaire
7
)
0
11
62/38
:
62/&8
11
::0
0
11
97%
.39
0
7
G
11
1%
5
1%
5
0
1%
5
11
(
7
X
7
1%
5
111
00$0=
(
(
1
7
fig. 8.40: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur bivalent régénératif d'une chaudière à combustible solide
avec un réservoir tampon alimenté par une source d’énergie renouvelable, un circuit de chauffage avec réservoir
tampon en série et une production d'eau chaude sanitaire
Appoint d'énergie renouvelable pour le chauffage et la production d'eau
chaude sanitaire
7&
00+
)
111
00$0=
62/38
62/&8
7
Җ
0
11
62
/.
5
1%
0
1%
5
7
11
<
%
$%
7
1%
5
11
1%
5
0
7
11
11
1%
5
0
7
(
7
7
3:'
11
(
non
oui
Pré-configuration
Réglage
Mode opératoire
monoénergétique
1er circuit de chauffage
2ème circuit de
chauffage
3ème circuit de
chauffage
Production d'eau
chaude sanitaire
Demande
$
oui
Sonde
7
7
mode bivalent
régénératif
Cartouche chaufoui
fante
Production d’eau
non
de piscine
Le chargement du réservoir alimenté par une source d’énergie
renouvelable (3.1) peut s’effectuer soit par la chaudière à combustible solide soit à l’aide de générateurs de chaleur
complémentaires (par ex. énergie solaire). Le volume tampon
doit être dimensionné en fonction des données du fabricant
pour la chaudière à combustible
solide.
Si le niveau de température est
suffisamment élevé dans le réservoir alimenté par une source
d’énergie renouvelable, la
pompe à chaleur est bloquée et
la chaleur contenue dans le réservoir est utilisée pour des demandes de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire
ou de piscine.
7
Mode de fonctionnement
Demande
7
(%.39
1%
5
Réglage
1er circuit de chauffage
2ème circuit de
chauffage
Production d’eau
chaude sanitaire
::0
62
/.
7&
7
Pré-configuration
1
fig. 8.41: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec un réservoir mixte PWD 750 d'appoint externe en chauffage et eau chaude sanitaire
oui
oui
non
oui
Sonde
Cartouche chaufoui
fante
Production d'eau
non
de piscine
Une tôle de séparation intégrée
dans le réservoir mixte et une
vanne 3 voies empêchent les
pertes dues au mélange de l'eau
de chauffage avec l'eau chaude
sanitaire. Pendant un chargement externe, des tubes de refoulement de chaleur répartissent en fonction de la
température l'énergie emmagasinée vers l'appoint de chauffage
et la production d'eau chaude
sanitaire.
Un raccordement par bride permet le montage d'un échangeur
thermiquesolaire RWT 750.
La sonde sur circuit de retour est
alimentée par la pompe du circuit de chauffage M15 et empêche la mise en marche de la
pompe à chaleur en cas de températures du système trop élevées.
262 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.9
::0
7&
Appoint d’énergie renouvelable via un réservoir mixte
)
0
11
:
1%
5
7
(%.39
11
1%
5
11
1
7
111
00$0=
(
(
7
0
1%
5
11
mode
bivalent
régénératif
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de
chauffage
oui
Production d’eau
chaude sanitaire
oui
Demande
.39
0
Mode de fonctionnement
Production d’eau
de piscine
0
11
5
1%
Réglage
Cartouche chauffante
7
Pré-configuration
1%
5
7
fig. 8.42: Schéma d'intégration du mode bivalent régénératif de la pompe à chaleur avec appoint externe de chauffage et de
production d’eau chaude sanitaire via un réservoir mixte sans tôle de séparation
Sonde
non
non
Remarque
Les températures d’eau chaude
atteintes dépendent très fortement du type de réservoir mixte.
Dans les réservoirs mixtes sans
tôle de séparation, le réservoir
tampon supplémentaire (3) assure le dégivrage des pompes à
chaleur air/eau.
Une sonde située sur la partie
inférieure du réservoir mixte arrête la pompe à chaleur dès qu'il
est complètement chargé et active la régulation par mélangeur.
L’eau dans le réservoir mixte
chauffée par énergie solaire est
également utilisée en appoint au
chauffage (voir également
Chap. 8.11.3 à la p. 247).
8.14.9 Production d'eau de piscine
7&
7&
Chauffage, production d'eau chaude sanitaire et d'eau de piscine
'
&
$
00+
0
/&
1
0
7
:PD[
7
Mode opératoire
monoénergétique
1er circuit de chauffage
oui
2ème circuit de
chauffage
oui
3ème circuit de
chauffage
non
Production d'eau
chaude sanitaire
oui
Demande
(%.39
.
1%
5
97%
7
%
5%*:30
.
Réglage
7
0
11
6:7
,'
111
00$0=
0
11
::0
5
1%
Pré-configuration
Cartouche chauffante
::0
1%
5
11
(
7
1
7
7
1%
5
oui
Pour commander le circulateur
d'eau de piscine M19, le module
de relais fourni en tant qu’accessoire spécial est nécessaire.
11
1%
5
oui
Ordre de priorité :
production d'eau chaude sanitaire avant chauffage et production d'eau de piscine (voir
Chap. 8.12 à la p. 248)
97%
11
0
11
.39
0
Production d'eau
de piscine
Sonde
(
La demande d'eau de piscine
s'effectue via l'entrée ID2.
fig. 8.43: Schéma d'intégration pour le mode de pompe à chaleur mono-énergétique avec deux circuits de chauffage et production d'eau chaude sanitaire et d'eau de piscine
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 263
8.14.10
Intégration de la pompe à chaleur au système de chauffage
8.14.10 Connexion en parallèle de pompes à chaleur
Pré-configuration
Distributeur double sans pression différentielle
Pompe à
chaleur
Réglage
1.2
Mode opératoire
monovalent
monoénergétique
1er circuit
de chauffage
oui
oui
2ème circuit de
chauffage
non
non
Production d'ECS
non
oui
Production d'eau
de piscine
non
non
0
11
7&
1.1
11
7
1%
0
0
1
1%
5
7
1%
5
1%
5
1%
5
0
11
7
7
11
7
1%
5
7
La production d'eau chaude sanitaire est effectuée uniquement
par l'intermédiaire d'une pompe
à chaleur.
1
7
1%
5
11
(
Dans le cas des pompes à chaleur eau glycolée/eau, chaque
pompe est munie de son propre
circulateur d'eau glycolée. Une
installation commune de sondes
ou de collecteurs géothermiques peut être utilisée comme
source de chaleur.
(
fig. 8.44: Schéma d'intégration pour la connexion en parallèle de pompes à chaleur, un réservoir tampon en série avec deux
distributeurs sans pression différentielle et production d'eau chaude sanitaire
Connexion en parallèle de pompes à chaleur
Planification de la connexion en parallèle
Un besoin de chauffage ou de rafraîchissement plus élevé peut
être couvert par la connexion en parallèle de pompes à chaleur.
Sur demande, Dimplex propose les services suivants (facturés
comme services de planification) pour la connexion en cascade
de pompes à chaleur avec des exigences particulières au niveau
de la régulation :
La connexion en parallèle de pompes à chaleur est possible
sans régulation de hiérarchie supérieure, à savoir par l'intermédiaire des gestionnaires de pompe à chaleur disponibles.
„ Les mêmes courbes de chauffage sont paramétrées sur
tous les gestionnaires de PAC.
„ Les pompes à chaleur utilisées également pour la production d'eau chaude sanitaire et d'eau de piscine doivent être
réglées au moyen des touches « plus chaud » et « plus
froid », afin d'obtenir une valeur consigne de la température
retour plus basse de 1 K.
„ Sur les installations avec réchauffement d'eau de piscine, la
sonde sur circuit de retour du circuit de chauffage doit être
commutée pendant la production d'eau de piscine sur une
sonde supplémentaire située dans le circuit de la piscine.
Un système de gestion de charge de hiérarchie supérieure
est généralement utilisé pour les demandes suivantes :
„ Combinaison de sources de chaleur différentes
„ Commande de puissance individuelle avec durées réglables
de mise en ou hors service du compresseur
„ Production centralisée d'eau chaude sanitaire au moyen de
toutes les pompes à chaleur installées en parallèle
mise en place d'un concept de régulation avec spécification de
l'intégration hydraulique pour la connexion en parallèle d'installations de pompes à chaleur Dimplex de chauffage et de rafraîchissement avec au maximum 14 pompes à chaleur.
Niveau de puissance
Position du contact
0 = Pompe à chaleur arrêtée
ID4 ouvert
1 = PAC en marche avec 1 compresseur
ID4 fermé
ID1 fermé
2 = PAC en marche avec 2 compresseurs
ID4 fermé
ID1 ouvert
La mise en service du 2ème compresseur a lieu au plus tôt
après la fin du blocage des cycles de manœuvre de 20 minutes.
Dans la pré-configuration, il faut paramétrer « Production d'eau
chaude sanitaire via le thermostat ». Les réglages d'eau chaude
sanitaire sont à réaliser de telle sorte que la production d’ECS se
fasse en général avec un compresseur (commutation sur
2ème compresseur à -25°C).
La régulation d'une production d'eau chaude sanitaire existante
y compris la commande des pompes doit être adaptée à la régulation externe.
264 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Calculateur des coûts d'exploitation sur Internet
9
9 Calculateur des coûts d'exploitation sur Internet
Le calculateur des coûts d'exploitation est un outil en ligne performant, permettant de dimensionner une installation de chauffage par pompe à chaleur et de déterminer les coûts d'exploitation ainsi que l'indice de travail annuel selon VDI 4650.
être estimée au moyen des valeurs de consommation de fuel et
de gaz disponibles.
3. Étape :
L'outil en ligne est composé de 9 étapes.
Les étapes 1 à 5 permettent de dimensionner l'installation de
chauffage par pompe à chaleur.
L'étape 6 sert au calcul de l'indice de travail annuel et à l'établissement de la feuille de calcul.
Les étapes 7 à 9 permettent de comparer les coûts d'investissment et d'exploitation des différents générateurs de chaleur.
REMARQUE
Le calculateur des coûts d'exploitation est disponible sur Internet sous
www.dimplex.de/online-planer/wp-rechner/index.php?lang=fr
Dimensionnement de l'installation de chauffage
par pompe à chaleur
La structure par étape donne des informations sur les paramètres les plus importants d'une installation de chauffage par
pompe à chaleur.
Le dimensionnement de la pompe à chaleur s'effectue en
5 étapes.
1. Étape :
Saisie des caractéristiques du bâtiment pour le dimensionnement approximatif de la pompe à chaleur
Il s'agit des caractéristiques sur le bâtiment lui-même. Les données suivantes, ayant une influence sur les indices de travail annuel, sont particulièrement importantes :
„ Quelle est la surface à chauffer ?
„ Où est situé le bâtiment ?
„ Quel système de distribution est mis en place dans le bâtiment et quelles sont les températures aller utilisées ?
„ Quelle apparence a l'enveloppe du bâtiment ?
„ Des mesures d'isolation ont-elles été prises ?
2. Étape :
Indication de la charge de chauffage calculée ou
estimation via les valeurs de consommation
La charge de chauffage est déterminante pour le choix de la
pompe à chaleur appropriée. À l'étape 2, cette charge peut être
directement saisie si le calcul de la charge de chauffage a été effectué selon EN 12831. La charge de chauffage peut également
www.dimplex.de
Choix de la source de chaleur, indications sur la
production d'eau chaude sanitaire et sur les durées
de blocage de la société d'électricité
Un besoin en énergie supplémentaire doit être additionné à la
puissance de la pompe à chaleur pour des durées éventuelles de
blocage de la société d'électricité et pour la production d'eau
chaude sanitaire. À l'étape 3, les données requises à cet effet
sont saisies.
4. Étape :
Choix du mode opératoire
Le choix du mode opératoire dépend de la source d'énergie choisie à l'étape 3. Les pompes à chaleur air/eau sont généralement
exploitées en mode mono-énergétique : un chauffage d'appoint
est mis en place à côté de la pompe à chaleur, et fonctionne, tout
comme la pompe à chaleur, à l'électricité. La température extérieure à partir de laquelle le chauffage d'appoint est utilisé est représentée par le point de bivalence.
Les pompes à chaleur eau glycolée/eau et eau/eau sont le plus
souvent exploitées en mode monovalent. Cela signifie que la
pompe à chaleur seule est chargée du chauffage.
En mode bivalent, la pompe à chaleur fonctionne avec un générateur de chaleur supplémentaire, qui utilise une autre source
d'énergie, comme le fuel ou le gaz par ex.
5. Étape :
Choix de la pompe à chaleur installée
La pompe à chaleur installée peut être choisie ici. Il s'agit alors
de la dernière étape pour déterminer l'indice de travail annuel
(voir page 265).
Calcul de l'indice de travail annuel
Pour pouvoir déterminer l'indice de travail annuel (ITA), tous les
points précédents du « Dimensionnement de l'installation de
chauffage par pompe à chaleur » à la p. 265 doivent avoir été
traités. Puis, un document PDF comportant toutes les données
nécessaires au calcul est généré. Cette feuille de calcul de l'indice de travail annuel peut être ouverte, enregistrée et imprimée
à l'étape 6 du calculateur des coûts d'exploitation.
Coûts d'exploitation
Les étapes 7 et 8 du calculateur des coûts d'exploitation permettent d'établir les coûts d'exploitation de différents générateurs de
chaleur et de l'installation de chauffage par pompe à chaleur.
Les coûts totaux d'exploitation y compris les coûts d'investissement pour différents systèmes peuvent être comparés à l'étape
9.
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 265
10
Aides à la planification et à l’installation
10 Aides à la planification et à l’installation
10.1 Diagramme de calcul expérimental de la température effectivement
nécessaire
7HPSpUDWXUHDOOHUHDXGHFKDXIIDJHƒ&
7HPSpUDWXUHDOOHU+7
7HPSpUDWXUHDOOHU07
7HPSpUDWXUHDOOHU%7
9DOHXUSULVHHQH[
WHPSpUDWXUHH[WpULHXUHƒ&
ƒ&WHPSpUDWXUHDOOHU
+7KDXWHWHPSpUDWXUH
GHƒ&jƒ&
07WHPSpUDWXUHPR\HQQH
GHƒ&jƒ&
%7EDVVHWHPSpUDWXUH
ƒ&
7HPSpUDWXUHH[WpULHXUHHQ>ƒ&@
fig. 10.1: Diagramme de calcul expérimental de la température effectivement nécessaire
Valeur de mesure
Exemple
Température extérieure
-5 °C
Température aller
52 °C
Température retour
42 °C
Écart de température
10 °C
1
2
Démarche à suivre pendant la période de
chauffage à différentes températures extérieures
1. Étape :
Mettre les thermostats d’ambiance à la position
max. dans les pièces qui demandent à être chauffées le plus (p. ex. salle de bains et salle de séjour)
(vannes thermiques complètement ouvertes !)
3
4
5
6
7
8
9
2. Étape :
Réduire la température aller sur la chaudière ou
sur la vanne mélangeuse jusqu’à ce que la température désirée d’env. 20-22 °C s’installe (tenir
compte de l’inertie du système de chauffage !).
3. Étape :
Noter les températures aller et retour ainsi que la
température extérieure dans le tableau.
4. Étape :
Reporter les valeurs mesurées dans le diagramme.
266 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Aides à la planification et à l’installation
10.2
10.2 Branchements électriques de la pompe à chaleur WPM 2006 plus
6)
7)
8)
9)
Les contacteurs décrits aux points 3, 4 et 5 sont montés
dans la distribution électrique. Les lignes de charge à 5 fils
(3L/N/PE 400 V~50 Hz) des radiateurs doivent être dimensionnées et protégées selon la norme DIN VDE 0100.
REMARQUE
Dans le cas d’une pompe à chaleur à courant triphasé, un contacteur de
puissance peut être commandé via le signal de sortie 230 V du gestionnaire de pompe à chaleur.
Les câbles de sonde peuvent être rallongés jusqu’à une longueur de 30 m
avec des câbles de 2 x 0,75 mm.
1
.
7
3( 1
/
3(
/
EORFDJH
VRFLpWp
pOHFWULFLWp
Le circulateur d’eau chaude sanitaire (M18) est branché
aux bornes X1/N et J13/NO 6.
La pompe de puits ou d’eau glycolée est branchée aux bornes X1/N et J12/NO 3.
Dans le cas des pompes à chaleur air/eau, ne brancher en
aucun cas un circulateur de chauffage sur cette sortie !
www.dimplex.de
;
9$& +] 9$& +]
Le circulateur de chauffage (M13) est branché aux bornes
X1/N et J13/NO 5.
10) La sonde de retour (R2) est intégrée aux pompes à chaleur
eau/eau et eau glycolée/eau ou fournie à la livraison.
Sur les pompes à chaleur air/eau à installation intérieure, la
sonde de retour est intégrée et reliée au gestionnaire de
pompe à chaleur via deux âmes simples de la ligne de commande. Ces deux âmes sont fixées aux bornes X3 (prise de
terre) et J2/B2.
Sur les pompes à chaleur air/eau à installation extérieure, la
sonde de retour doit être placée dans le circuit de retour
;
;
; ;
)
)
Le contacteur (K21) de la cartouche chauffante (E9) dans
le réservoir d'eau chaude sanitaire doit être dimensionné en
fonction de la puissance de l’élément de chauffage et fourni
par le client. La commande (230 V AC) s’effectue à partir du
gestionnaire de pompe à chaleur via les bornes X1/N et J16/
NO 10.
13) La liaison entre pompe à chaleur (connecteur rond) et gestionnaire de PAC s’effectue via des lignes de commande
codés. Dans le cas d’une pompe à chaleur placée à l’extérieur, ces lignes doivent faire l’objet d’une commande séparée. Dans le cas des pompes à chaleur avec dégivrage à
gaz chaud uniquement, l’âme simple n°8 doit être reliée à la
borne J4-Y1 .
&RQWDFWHXUGHEORFDJHRXYHUW
EORFDJHVRFLpWppOHFWULFLWp
7HQVLRQGHFKDUJH
5)
Le contacteur (K20) de la résistance immergée (E10) doit
être dimensionné, sur les installations mono-énergétiques
(2e générateur de chaleur) en fonction de la puissance de la
résistance et fourni par le client. La commande (230 V AC)
s’effectue à partir du gestionnaire de pompe à chaleur via
les bornes X1/N et J13/NO 4.
12) La sonde d’eau chaude sanitaire (R3) est montée dans le
réservoir d’et reliée aux bornes X3 (prise de terre) et J2/B3.
3RPSHjFKDOHXUHWUpVLVWDQFHV
pOHFWULTXHVFKDXIIDQWHV
4)
Le contacteur de blocage de la société d’électricité
(K22) avec 3 contacts principaux (1/3/5 // 2/4/6) et un contact auxiliaire (contact NO 13/14) doit être dimensionné en
fonction de la puissance de la pompe à chaleur et fourni par
le client.
Le contact NO du contacteur de blocage de la société
d’électricité (13/14) est bouclé entre le bornier X2 et la borne
de connecteur J5/ID3. PRUDENCE ! Faible tension !
11) La sonde extérieure (R1) est reliée aux bornes X3 (prise de
terre) et J2/B1.
&RQWDFWHXUGHEORFDJH
3)
La ligne d’alimentation à 3 fils du gestionnaire de pompe
à chaleur (régulateur de chauffage N1) est soit amenée à la
pompe à chaleur (appareils à régulation intégrée), soit tirée
vers l’emplacement de montage ultérieur du gestionnaire de
pompe à chaleur mural (WPM).
La ligne d’alimentation (L/N/PE~230 V, 50 Hz) du gestionnaire de PAC doit être sous tension permanente. Elle est, de
ce fait, à saisir avant le contacteur de blocage de la société
d’électricité ou à relier au courant domestique. Certaines
fonctions de protection essentielles seraient sinon hors service lors des durées de blocage.
commun de chauffage et de l’ECS (par ex. doigt de gant
dans le distributeur compact).
Le raccordement au gestionnaire de PAC s’effectue également aux bornes : X3 (prise de terre) et J2/B2.
7HQVLRQGHFRPPDQGH
2)
La ligne d’alimentation à 4 fils de la partie puissance de
la pompe à chaleur est amenée du compteur de PAC à la
pompe à chaleur (3L/PE~400 V, 50 Hz) via le contacteur de
blocage de la société d’électricité (si existant).
Protection, selon les spécifications de courant absorbé indiquées sur la plaque signalétique, au moyen d’un disjoncteur
de ligne tripolaire de caractéristique C et par déclenchement
commun des 3 lignes.
Section de câble selon DIN VDE 0100
*HVWLRQQDLUHGHSRPSHjFKDOHXU
1)
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 267
10.2
Aides à la planification et à l’installation
Légende
A1
Pont de blocage de la société d'électricité EJP (J5/
ID3-EVS avec X2) à insérer si aucun contacteur de
blocage de la société d’électricité n’est prévu (contact
ouvert = blocage)
A2
Pont de blocage de la société d'électricité EJP (J5/
ID4-EVS avec X2) à retirer si l’entrée est utilisée (entrée ouverte = pompe à chaleur arrêtée)
A3
Pont (défaut M11). À la place de A3, un contact de
repos libre de potentiel peut être utilisé (par ex. un disjoncteur de protection moteur).
A4
Pont (défaut M11). À la place de A4, un contact de
repos libre de potentiel peut être utilisé (par ex. un disjoncteur de protection moteur).
B2*
Pressostat basse pression eau glycolée
B3*
Thermostat d’eau chaude sanitaire
B4*
Thermostat d’eau de piscine
E9
Cartouche électrique chauffante ECS
E10*
2ème générateur de chaleur (chaudière ou cartouche
électr. chauff.)
F1
Fusible de commande N1 5 x 20 / 2,0 A à action retardée
F2
Coupe-circuit de charge pour bornes enfichables J12
et J13
5 x 20 / 4,0 A à action retardée
F3
Coupe-circuit de charge pour bornes enfichables J15
à J18
5 x 20 / 4,0 A à action retardée
H5*
Voyant télédétection de pannes
J1
Connexion de l’alimentation en courant de l’unité de
régulation
(24 V AC / 50 Hz)
J2
Connexion des sondes eau chaude, circuit retour et
extérieure
J3
Entrée pour codage PAC et sonde antigel via connecteur enfichable ligne de commande X8
J4
Sortie 0 - 10 V DC pour commande du convertisseur
de fréquence, télédétection de pannes, circulateur de
piscine.
J5
Connexion du thermostat ECS et eau de piscine, et
fonction de blocage de la société d’électricité
J6
Connexion de la sonde du 2ème circuit de chauffage
et de la sonde de fin de dégivrage
J7
Connexion pour avertissement « Basse pression eau
glycolée
J8
Entrées/sorties 230 V AC pour commande de la PAC,
connecteur enfichable-ligne de commande X11
J9
Prise non encore utilisée
J10
Prise de raccordement de la télécommande (6 pôles)
J11
Connexion non encore utilisée
J12 à Sorties 230 V AC pour la commande des composants
J18
du système (pompe, mélangeur, cartouche chauffante, électrovannes, chaudière)
K9
K11*
K12*
K20*
K21*
K22*
K23*
M11*
M13*
M15*
M16*
M18*
M19*
M21*
M22*
N1
N10
N11
R1
R2
R3
R5
R9
R12
R13
T1
X1
X2
X3
X8
X11
Relais de couplage 230 V / 24 V
Relais électronique de télédétection de pannes
Relais électronique du circulateur d’eau de piscine
Contacteur du 2ème générateur de chaleur
Contacteur cartouche électr. chauffante ECS
Contacteur de blocage de la société d’électricité EJP
Relais auxiliaire de blocage ECS
Pompe primaire
Circulateur de chauffage
Circulateur de chauffage 2ème circuit de chauffage
Circulateur supplémentaire
Circulateur d’eau chaude sanitaire
Circulateur d’eau de piscine
Mélangeur circ. principal ou 3ème circ. chauff.
Mélangeur 2ème circuit de chauffage
Unité de régulation
Station de télécommande
Module de relais
Sonde de mur extérieur
Sonde sur circuit de retour
Sonde ECS
Sonde du 2ème circuit de chauffage
Sonde antigel
Sonde de fin de dégivrage
Sonde du 3ème circuit de chauffage
Transformateur de sécurité 230 / 24 V AC - 28 V A
Distributeurs bornier, de branchement secteur, N et
PE
Réglette 24 V AC
Réglette mise à la terre
Connecteur ligne de commande (faible tension)
Connecteur ligne de commande 230 V AC
Abréviations
MA
MZ
*
Mélangeur « ouvert »
Mélangeur « fermé »
Pièces à fournir par le client
268 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
J1
250V~
2AT
J5-IDC1
230 VAC
24 VAC
X3
0 VAC
R1
B1
J2
R2
X11/8
+VDC
2
NO1
W1-15p
5
4
6
K11
X8
H5
max.
200W
K12
X11/9
J4
6
X4
N11
5
J12
NO2
4
BC5
Ligne de commande
R3
1
J3
3
F2 (L)
C1
GND
Cartouche chauffante
M19
max.
200W
J1 à J7 ainsi que X2, X3 et X8 sont sur 24 V
Ne pas appliquer de tension secteur
Attention !
T1
24VAC
F1
X2 / G
J11
B2
J10
B3
J9
G
X1 - N
T<
B3
T<
B4
K20
J13
M13
J5
A1 A2
K23
M18
C7
IDC1
ID8
A1
A2
A3
A4
défaut
M1
défaut
M11
X2
24VAC
K9
pressostat fin dégivrage
0 VAC
J1-G0
NO7
J14
MA
C7
ID6
ID7
A raccorder si besoin est
Câblé en usine
M21
MZ
NO8
14
J6
N
X1
R5
J15
X1
J1-G
21
blocage société électricité/blocage > contact ouvert = blocage
K22
C4
ID1
N1
G0
NO4
ID2
X11/7
B4
résistance
codage
ou
ID3
NO3
R12
NO5
EVS
C8
B6
M16
GND
F3 F2
X2
J18 /C13
3
X1
J7
K21
3
P<
B2
IDC9
K9
A2
A1
0 VAC
3
4
MZ
7
W1-15p
6
5
8
9
X11
-NO3
-NO2
F3 /L
X1 / N
< J12- >
-NO1
J18
Ligne de commande
2
M22
J8
J17
1
MA
J1-G0 J12 /C1
M15
Réseau / 230 VAC - 50Hz
PE L
R13
NO9
J16
NO10
ID9
M11
ID12
xxxxx
BC4
GND
GND
NO6
ID4
C1
B5
R9
VG
A2(-)
T1
Y4
J14-C7
C4
ID5
SPR
Y1
câble n° 8
J13-C4
B8
12 pôles
C9
ID11
NC8
B7
12 pôles
VG0
A1(+)
L1
Y2
A2(-)
T1
Y3
A1(+)
L1
ID14
E9
HD
C9
4,0A Tr
NO11
ID10
4,0A Tr
NO12
ID13H
AE / EGS
C13
N
C12
ID13
ND
NO13
ID14H
Ver.1
NC12
IDC13
L
NC13
Ver.2
N10
Ven.
E10
PUP
www.dimplex.de
Chaudière
Aides à la planification et à l’installation
10.2
Tab. 10.1: Schéma électrique du gestionnaire de pompe à chaleur mural WPM 2006 plus (régulateur de chauffage N1)
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 269
10.3
Aides à la planification et à l’installation
10.3 Branchements électriques de la pompe à chaleur WPM EconPlus
*1'
(
-
5
;
1
5
G
,'&
,'
,'
%&
$
; 5
1
5
%
-
;
;*1'
;*
;*
(
&
12
12
12
-
-
Pour les pompes à chaleur air/eau à installer à l'extérieur, la
sonde sur circuit de retour est intégrée et amenée au gestionnaire de pompe à chaleur via la ligne de commande. La
sonde sur circuit de retour doit être installée dans le doigt de
gant du distributeur uniquement en cas d'utilisation d'un distributeur double sans pression différentielle. Puis les âmes
simples doivent être fixées aux bornes X3/GND et X3/ R2.1.
Le pont A-R2, placé à la livraison entre X3/B2 et X3/1, doit
ensuite être déplacé sur les bornes X3/1 et X3/2.
10) La sonde extérieure (R1) est reliée aux bornes X3/GND
(Ground) et N1-X3/R1.
1
9)
-
1
%&
Le circulateur d'eau chaude sanitaire (M18) est branché
aux bornes X2/N et N1-X2/M18.
)
)
&
8)
%
Le circulateur de chauffage (M13) est branché aux bornes
X2/N et N1-X2/M13.
<
7)
;
0
+
;
<
Les contacteurs décrits aux points 3, 4 et 5 sont montés
dans la distribution électrique. Les lignes de charge des radiateurs doivent être dimensionnées et protégées selon la
norme DIN VDE 0100.
1&
6)
;1
;1
,'+
Le contacteur (K21) de la cartouche chauffante (E9) dans
le réservoir d'eau chaude sanitaire doit être dimensionné en
fonction de la puissance de la cartouche et fourni par le
client. La commande (230 V AC) s'effectue à partir du gestionnaire de pompe à chaleur via les bornes X2/N et N1-X2/
K21.
1&
5)
Coupe-circuit de charge pour bornes enfichables J12 ; J13 et J21 5x20
/ 4,0 AT
F3
Coupe-circuit de charge pour bornes enfichables J15 à J18 et J22 5x20
/ 4,0 AT
N1
Unité de régulation
T1
Transformateur de sécurité 230 / 24 V AC
X1
Alimentation bornier
X2
Tension bornier = 230 V AC
X3
Faible tension bornier < 25 V AC
X11 Connecteur raccordement module
X12 Connecteur câble de raccordement
Régulateur - pompe à chaleur 230 V AC
X13.1 Connecteur câble de raccordement
Régulateur - pompe à chaleur < 25 V AC
X13.2 Connecteur câble de raccordement
Régulateur - pompe à chaleur < 25 V AC
&
Le contacteur (K20) de la résistance immergée (E10) doit
être dimensionné, sur les installations mono-énergétiques
(2ème générateur de chaleur) en fonction de la puissance
de la résistance et fourni par le client. La commande (230 V
AC) s'effectue à partir du gestionnaire de pompe à chaleur
via les bornes X1/N et N1-J13/NO 4.
F2
12
4)
fig. 10.2: Gestionnaire de pompe à chaleur de chauffage mural
,'
Le contacteur de blocage de la société d'électricité
(K22) avec 3 contacts principaux (1/3/5 // 2/4/6) et un contact auxiliaire (contact NO 13/14) doit être dimensionné en
fonction de la puissance de la pompe à chaleur et fourni par
le client.
Le contact normalement ouvert du contacteur de blocage de
la société d'électricité (13/14) est bouclé entre le bornier X3/
G et la borne de connecteur N1-J5/ID3. ATTENTION ! Faible tension !
,'&
3)
12
La ligne d'alimentation à 3 fils pour le gestionnaire de
pompe à chaleur (régulateur de chauffage N1) est amenée
à la pompe à chaleur (appareil à régulation intégrée) ou vers
l'emplacement de montage ultérieur du gestionnaire de
pompe à chaleur (WPM).
La ligne d'alimentation (L/N/PE~230 V, 50 Hz) du gestionnaire WPM doit être sous tension permanente. De ce fait,
elle doit être connectée avant le contacteur de blocage de la
société d'électricité ou reliée au courant domestique pour
éviter toute désactivation de fonctions de protection essentielles durant les durées de blocage.
REMARQUE
Dans le cas d'une pompe à chaleur à courant triphasé, un contacteur de
puissance peut être commandé via le signal de sortie 230 V du gestionnaire de pompe à chaleur. Les câbles de sonde peuvent être rallongés
jusqu'à une longueur de 40 m avec des câbles de 2 x 0,75 mm.
&
2)
11) La sonde d'eau chaude sanitaire (R3) est montée dans le
réservoir d'eau chaude sanitaire et reliée aux bornes X3/
GND (Ground) et N1-X3/R3.
,'
La ligne d'alimentation à 3 ou 4 fils de la partie puissance de
la pompe à chaleur est amenée du compteur de la pompe à
chaleur via le contacteur de blocage de la société d'électricité (si existant) à la pompe à chaleur (1L/N/PE~230 V,
50 Hz ou 3L/PE~400 V, 50 Hz).
Protection, selon les spécifications de courant absorbé indiquées sur la plaque signalétique, au moyen d'un disjoncteur
phase omnipolaire de caractéristique C et par déclenchement commun de toutes les lignes. Section de câble
selon DIN VDE 0100.
,'+
1)
1
G
;*1'
;*
fig. 10.3: Schéma de raccordement pour la fonction supplémentaire du gestionnaire de pompe à chaleur mural WPM EconPlus
270 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Aides à la planification et à l’installation
10.3
;
/13(
9$&
+]
3(
1
/
7
1
1
-
5[7;
5[7;
;
--
95()
*1'
;
5
12
*1'
12
9'&
&
5
5
G
12
-
5
&
%
5
G
;*1'
%
%
DDDDEEEEFFFF
GGGHHHIIIIJJJ
-
;
9WHUP
*1'
-
*
-
*
12
&
0
7
%
1-&
7
%
5
<
<
;1
12
0
<
-
<
0
-
9*
;1
12
9*
0
&
;
;
%&
$
$
-
%
.
;
;
$5
%
5 5
G
%
%&
)
7$
)
$
7$
&
&
;$
12
,'
-
$ .
;*
,'
,'
&
-
;
0
1&
,'
,'
,'
.
,'
$
.
&
%
$
,'&
-
-
0
12
%
;1
0
,'
%
;1
0
-
;$
.
12
12
12
-
-
;
1
;*
12
,'
,'
,'&
12
-
1
,'+
&
1&
-
,'
,'&
&
1&
,'
1
0
,'
;1
%
3
&
*1'
;
,'
,'+
;
1-&
1-,'&
fig. 10.4: Schéma de raccordement du gestionnaire de pompe à chaleur mural WPM EconPlus
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 271
10.3
Aides à la planification et à l’installation
Légende WPM EconPlus
A
A1
A2
A-R2
Ponts
Pont de blocage de la société d'électricité : à insérer en
absence de contacteur de blocage de la société d'électricité
(contact ouvert = blocage).
Pont de blocage : à retirer si l'entrée est utilisée (entrée
ouverte = pompe à chaleur bloquée).
Pont sonde sur circuit de retour :
- à retirer si le distributeur sans pression différentielle
est utilisé.
- à déplacer si le distributeur sans pression différentielle
et la « vanne d’inversion du circuit de chauffage » sont
utilisés. Nouveaux emplacements de borne : X3/1 et
X3/2
B
B2*
B3*
B4*
Commutateur auxiliaire
Pressostat basse pression eau glycolée
Thermostat d'eau chaude sanitaire
Thermostat d'eau de piscine
E
Dispositifs de chauffage, rafraîchissement et
auxiliaires
Résistance électrique immergée eau chaude sanitaire
2. générateur de chaleur
Deuxième générateur de froid
E9*
E10*
[E13]*
F
F4
F5
F6
F7
F10
F21.1
F23
Dispositifs de sécurité
Fusible de commande N1 pour 24 V AC,
5x20 / 1,25AT
Fusible de commande N17, 5x20/0,63AT
Coupe-circuit de charge N1 pour bornes enfichables
J12 ; J13 et J21, 5x20 / 4,0AT
Coupe-circuit de charge N1 pour bornes enfichables
J15 à J18 et J22, 5x20 / 4,0AT
Pressostat haute pression
Pressostat basse pression
Thermostat protection antigel
Contrôleur de température de sécurité
Commutateur de débit
Coupe-circuit de charge N17, 5x20 / 4,0AT
Protection moteur M1 / M11
H
[H5]*
Voyants
Voyant de télédétection de pannes
K
K1
K1.1
K1.2
K2
K3
K3.1
K3.2
K4
K5
K6
K8
K31.1
Contacteurs, relais, contacts
Contacteur compresseur 1
Contacteur démarrage compresseur 1
Relais temporisé compresseur 1
Contacteur (relais) ventilateur 1
Contacteur compresseur 2
Contacteur démarrage compresseur 2
Relais temporisé compresseur 2
Contacteur ventilateur 2
Contacteur pompe primaire - M11
Contacteur pompe primaire 2 - M20
Chauffage supplémentaire contacteur / relais
Relais de couplage 230 V / 24 V pour fin de dégivrage
ou protection antigel
Contacteur 2ème générateur de chaleur E10
Contacteur résistance électrique immergée, eau
chaude sanitaire E9
Contacteur de blocage de la société d'électricité
Relais auxiliaire pour entrée du contacteur de blocage
Commutation externe du mode opératoire rafraîchissement
Demande circulation ECS
M
M1
M2
M3
M13*
M14*
Moteurs
Compresseur 1
Ventilateur
Compresseur 2
Circulateur de chauffage
Circulateur de chauffage 1er circuit de chauffage
F1
F1
F2
F3
K9
K20*
K21*
K22*
K23*
K28*
M22*
[M24]
Circulateur de chauffage
2ème / 3ème circuit de chauffage
Circulateur supplémentaire
Circulateur de rafraîchissement
Circulateur d'eau chaude sanitaire
Circulateur d'eau de piscine
Mélangeur circuit principal ou 3ème circuit de chauffage
Mélangeur 2ème circuit de chauffage
Pompe de circulation eau chaude sanitaire
N
N1
N3
N4
N5
N9
N14
N17.1
N17.2
N20
Éléments de régulation
Unité de régulation
Station de climatisation de pièce 1
Station de climatisation de pièce 2
Contrôleur du point de rosée
Régulateur de température ambiante
Unité de commande
Module « Rafraîchissement général »
Module « Rafraîchissement actif »
Compteur de chaleur
R
R1*
R2
R20*
R25
R26
Sondes, résistances
Sonde extérieure
Sonde sur circuit de retour
Sonde sur circuit de retour dans le distributeur double
sans pression différentielle
Sonde sur circuit d'eau chaude sanitaire
Sonde sur circuit de retour eau de rafraîchissement
Sonde du 2ème circuit de chauffage
Sonde antigel de la source de chaleur
Résistance de codage
Sonde antigel du circuit aller rafraîchissement
Sonde du circuit aller (sonde antigel)
Sonde 3ème circuit de chauffage / sonde mode régénératif
Sonde de piscine
Capteur basse pression
Capteur haute pression
T
T1
Transformateur
Transformateur de sécurité 230 / 24 V AC
X
X1
X2
X3
X5
X11
Bornes, collecteurs, connecteurs
Alimentation bornier
Tension bornier = 230 V AC
Faible tension bornier < 25 V AC
Réglettes bus
Connecteur raccordement module
Connecteur câble de raccordement
Régulateur - pompe à chaleur 230 V AC
Connecteur câble de raccordement
Régulateur - pompe à chaleur < 25 V AC
Connecteur câble de raccordement
Régulateur - pompe à chaleur < 25 V AC
Connecteur
Régulateur - pompe à chaleur
M15*
M16*
M17*
M18*
[M19]*
M21*
R2.1
R3*
R4
R5*
R6
R7
R8
R9
R13*
X12
X13.1
X13.2
X14
Y
Y1
Y12*
Vannes
Vanne d'inversion 4 voies
Vanne d'inversion circuit de chauffage
*
Composants à fournir par le client
Commande flexible – voir pré-configuration (modification uniquement par le SAV !)
Câblé en usine
À raccorder par le client si besoin
[]
____
------
ATTENTION !
Une faible tension est appliquée aux bornes enfichables J1 à J11, J20 et
J23 et au bornier X3 du régulateur de chauffage N1.
Ne jamais y appliquer une tension plus élevée.
272 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Aides à la planification et à l’installation
10.4
10.4 Conditions minimum requises réservoir d’eau chaude sanitaire /
circulateur
Pompe à chaleur air/eau à installation intérieure
Volume
Surface d'échangeur
Références
Pompe de suralimentation M18
LIK 8TE / LI 9TE / LI 11TE / LI 20TE
LIK 8ME / LI 11ME
300 l
3,2 m²
WWSP 332 / PWS 332
UP 60
Pompe à chaleur
LIKI 14TE / LI 24TE
400 l
4,2 m²
WWSP 880
UP 60
LI 16TE / LI 28TE
LIH 22TE
400 l
4,2 m²
WWSP 880
UP 80
LIH 26TE
500 l
5,7 m²
WWSP 900
UP 80
LI 40AS
500 l
5,7 m²
WWSP 900
UP 80
Volume
Surface d'échangeur
Références
Pompe de suralimentation M18
LA9TU / LA12TU / LA17TU
LA 11AS / LA 20AS
LA 9PS / LA 11PS / LA 17PS
LA 11MS
300 l
3,2 m²
WWSP 332 / PWS 332
UP 60
Pompe à chaleur air/eau à installation extérieure
Pompe à chaleur
LA 22PS
300 l
3,2 m²
WWSP 332 / PWS 332
UP 80
LA 24AS
400 l
4,2 m²
WWSP 880
UP 60
LA 16AS / LA 28AS / LA 25TU
LA 26PS / LA 22HS
LA 16MS
400 l
4,2 m²
WWSP 880
UP 80
LA 26HS/ LA 40TU
500 l
5,7 m²
WWSP 900
UP 80
LA 25TU
500 l
5,7 m²
WWSP 900
UP 60
Pompe à chaleur eau glycolée/eau à installation intérieure
Volume
Surface d'échangeur
Références
Pompe de suralimentation M18
SIK 7TE / SIK 9TE / SIK 11TE /
SIKH 6TE / SIKH 9TE
SI 5TE / SI 7TE / SI 9TE / SI 11TE /
SIH 6TE / SIH 9TE / SIH 11TE
SIK 11ME / SI 5ME / SI 9ME / SI 11ME
300 l
3,2 m²
WWSP 332 / PWS 332
UP 60
SIK 7TE / SIK 9TE / SIK 11TE /
SIKH 6TE / SIKH 9TE / SIK 11ME /
SIKH 9ME
400 l
4,2 m²
WWSP 442E
UP 60
SIK 14TE / SIK 16ME
400 l
4,2 m²
WWSP 442E
UP 80
SI 14TE / SI 17TE
400 l
4,2 m²
WWSP 880
UP 80
SI 21TE
500 l
5,7 m²
WWSP 900
UP 80
SIH 20TE / SI 24TE / SI 30TE
400l
4,2 m²
WWSP 442E
UP 32-70
SIH 40TE / SI 37TE
500l
5,7 m²
WWSP 900
UP 32-70
SI 50TE
500 l
5,7 m²
WWSP 900
4,5 m3/h
SI 75TE
2 x 400 l
8,4 m²
2 x WWSP 880
6,5 m3/h
SI 100TE
2 x 500
11,4 m²
2 x WWSP 900
8,5 m3/h
SI 130TE
3 x 500
17,1 m²
3 x WWSP 900
11,5 m3/h
Surface d'échangeur
Références
Pompe de suralimentation M18
UP 60
Pompe à chaleur
Pompes à chaleur eau/eau à installation intérieure
Pompe à chaleur
Volume
WI 9TE / WI 14TE / WI 9ME / WI 14ME
300 l
3,2 m²
WWSP 332 / PWS 332
WI 18TE / WI 22TE
400 l
4,2 m²
WWSP 880
UP 80
WI 22TE
500 l
5,7 m²
WWSP 900
UP 60
WI 27TE
500 l
5,7 m²
WWSP 900
UP 80
WI 40CG
500 l
5,7 m²
WWSP 900
UP 80
WI 90CG
2 x 500 l
11,4 m²
2 x WWSP 900
8 m3/h
(sur la base des recommandations données dans la présente documentation et des conditions limites habituelles)
www.dimplex.de
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 273
10.4
Le tableau indique l’affectation des circulateurs d’eau chaude sanitaire et des réservoirs aux différentes pompes à chaleur qui atteignent, en fonctionnement à 1 compresseur, une température d’eau chaude d’environ 45 °C (température maximale des
sources de chaleur : air : 25 °C, eau glycolée : 10 °C, eau 10 °C,
longueur maximale de conduite entre pompe à chaleur et réservoir 10 m).
La température maximale que l’eau peut atteindre à l’aide de la
pompe à chaleur dépend des facteurs suivants :
„ de la puissance calorifique (capacité thermique) de la
pompe à chaleur
Aides à la planification et à l’installation
„ de la surface de l’échangeur thermique installé dans le réservoir d’eau chaude et
„ du flux volumique en fonction de la perte de pression et de
la capacité de refoulement du circulateur.
REMARQUE
Pour atteindre des températures plus élevées, il faut soit des surfaces
d’échangeur thermique plus grandes dans le réservoir, soit un flux volumique plus important ou un réchauffement ultérieur obtenu par une cartouche chauffante (voir également Chap. 6.1.3 à la p. 196).
274 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 07.2009
www.dimplex.de
Aides à la planification et à l’installation
10.5
10.5 Commande de la mise en service d'une pompe à chaleur de chauffage /
rafraîchissement
)RUPXODLUHHQOLJQH
&RPPDQGHGHODPLVHHQVHUYLFHG XQHSRPSHjFKDOHXUGH
FKDXIIDJHUDIUDvFKLVVHPHQW
3RPSHjFKDOHXUGHFKDXIIDJH
5HQYRLSDU 7pOpID[ SDUSRVWHRXjYRWUHSDUWHQDLUH6$9DJUpp
ZZZGLPSOH[GHNXQGHQGLHQVWV\VWHPWHFKQLNGHXWVFKODQG
&KDXIIDJH
&KDXIIDJHUDIUDvFKLVVHPHQW
7\SH
*OHQ'LPSOH['HXWVFKODQG*PE+
*HVFKlIWVEHUHLFK'LPSOH[
.XQGHQGLHQVW6\VWHPWHFKQLN
$P*ROGHQHQ)HOG
1ƒIDEULFDWLRQ
'DWHGHIDEULFDWLRQ
'DWHG¶DFKDW
'DWHGHOLYUDLVRQ 3URGXFWLRQG·HDXFKDXGHVDQLWDLUH
$YHFSRPSHjFKDOHXUGHFKDXIIDJH
2XL
1RQ
5pVHUYRLUG¶HDXFKDXGHVDQLWDLUH IDEULFDQWW\SH
6LGHVUpVHUYRLUVG¶XQHDXWUHPDUTXHVRQWXWLOLVpVRXTX LOVQHVRQWSDVFRPSDWLEOHVDYHFOHW\SHGH
SRPSHVjFKDOHXULQVWDOOpHVQRXVQ¶DVVXPRQVDXFXQHJDUDQWLHGHIRQFWLRQQHPHQW,OH[LVWHXQULVTXHGH
SHUWXUEDWLRQORUVGXIRQFWLRQQHPHQWGHFHVSRPSHVjFKDOHXU
.XOPEDFK$OOHPDJQH
6XUIDFH
G pFKDQJHXU
Pð
&RQWHQX
QRPLQDO
O
&DUWRXFKH
pOHFWULTXHFKDXIIDQWH
N:
/DSULVHHQFKDUJHG¶XQHJDUDQWLHSURURJpHG¶XQHGXUpHGHPRLVjSDUWLUGHODGDWHGHPLVHHQVHUYLFHGHODSRPSHjFKDOHXUGHFKDXIIDJHPDLVOLPLWpHjXQHGXUpH
PD[LPDOHGHPRLVjFRPSWHUGHO¶H[SpGLWLRQGpSDUWXVLQHHVWVXERUGRQQpHjXQHPLVHHQVHUYLFHSD\DQWHSDUOHVHUYLFHDSUqVYHQWHDXWRULVpSRXUOHVWHFKQLTXHV
V\VWqPHDYHFSURFqVYHUEDOGHPLVHHQVHUYLFHGDQVXQGpODLGHVHUYLFH GXUpHGHIRQFWLRQQHPHQWGXFRPSUHVVHXU GHPRLQVGHKHXUHV
/HSUL[IRUIDLWDLUHGHODPLVHHQVHUYLFHDFWXHOOHPHQWGHHXURV+7SRXUFKDTXHSRPSHjFKDOHXUGHFKDXIIDJHHQJOREHODPLVHHQVHUYLFHjSURSUHPHQWSDUOHUHWOHV
IUDLVGHGpSODFHPHQW6LO¶LQVWDOODWLRQQ¶HVWSDVSUrWHjIRQFWLRQQHUTXHGHVYLFHVGHO¶LQVWDOODWLRQGRLYHQWrWUHpOLPLQpVORUVGHODPLVHHQVHUYLFHRXTXHG¶pYHQWXHOV
GpODLVG¶DWWHQWHVRQWRFFDVLRQQpVFHX[FLVRQWFRQVLGpUpVFRPPHSUHVWDWLRQVVSpFLDOHVHWVHURQWIDFWXUpHVDXSUHQHXUILQDOSDUOHVHUYLFHDSUqVYHQWHWHFKQLTXHV
V\VWqPH'HSDUODPLVHHQVHUYLFHGHODSRPSHjFKDOHXUGHFKDXIIDJHQRXVQ¶HQGRVVRQVDXFXQHUHVSRQVDELOLWpTXDQWjODTXDOLWpGHVWUDYDX[G¶pWXGHVGX
GLPHQVLRQQHPHQWHWGHO¶H[pFXWLRQGHO¶LQVWDOODWLRQJOREDOH/HVUpJODJHVGHO LQVWDOODWLRQGHFKDXIIDJH VRXSDSHGLIIpUHQWLHOOHHWpTXLOLEUDJHK\GUDXOLTXH GRLYHQWrWUH
HIIHFWXpVSDUOHFKDXIIDJLVWH&HWWHRSpUDWLRQQHV DYqUHLPSRUWDQWHTX DSUqVOHVpFKDJHGHODFKDSHHWQHIDLWGRQFSDVSDUWLHGHODPLVHHQVHUYLFH
/HVLQGLFDWLRQVG LQWpJUDWLRQQHVRQWSDVQpFHVVDLUHVORUVGHO DMRXWXOWpULHXUG XQV\VWqPHGHUHIURLGLVVHPHQW
/HSUHQHXUILQDOOHFRQVWUXFWHXUGHVLQVWDOODWLRQVGRLWrWUHSUpVHQWORUVGHODPLVHHQVHUYLFH8QFHUWLILFDWGHPLVHHQVHUYLFHVHUDpWDEOL7RXVOHVYLFHVFRQVLJQpVGDQVOH
SURFqVYHUEDOGHPLVHHQVHUYLFHGRLYHQWrWUHpOLPLQpVLPPpGLDWHPHQW&HFLHVWOHIRQGHPHQWGHODJDUDQWLH/HSURFqVYHUEDOGHPLVHHQVHUYLFHGRLWrWUHWUDQVPLVj
O¶DGUHVVHLQGLTXpHFLGHVVXVGDQVXQGpODLG¶XQPRLVjFRPSWHUGHODGDWHGHPLVHHQVHUYLFHTXLFRQILUPHUDODSURURJDWLRQGHODGXUpHGHJDUDQWLH
(PSODFHPHQWGHO LQVWDOODWLRQ
'RQQHXUG·RUGUH'HVWLQDWDLUHGHODIDFWXUH
6RFLpWp
1RP
&RQWDFW
5XH
5XH
&RGHSRVWDOOLHX
&RGHSRVWDOOLHX
WpO
WpO
/LVWHGHFRQWU{OHUDSLGH 3RPSHjFKDOHXUHDXJO\FROpHHDX
/HFLUFXLWG HDXJO\FROpHDWLOpWpSXUJppSURXYpjODSUHVVLRQHW
WHVWpSHQGDQWKHXUHVHQPRGHSRPSHjHDXJO\FROpH"
3RPSHjFKDOHXUHDXHDX
/DFRPSDWLELOLWpGHO HDXGHODQDSSHSKUpDWLTXHDYHFODSRPSHj
FKDOHXUHDXHDXDWHOOHpWpFHUWLILpH DQDO\VHGHO HDX HWXQHVVDL
GHSRPSDJHDWLOpWpHIIHFWXpSHQGDQWKHXUHV"
,QWpJUDWLRQK\GUDXOLTXH
/ LQWpJUDWLRQGHODSRPSHjFKDOHXUGHFKDXIIDJHGDQVOHV\VWqPH
GHFKDXIIDJHHVWHOOHFRQIRUPHDX[GRFXPHQWVG pWXGHHWGH
SURMHFWLRQOHVRUJDQHVG DUUrWVRQWLOVFRUUHFWHPHQWUpJOpV"
28,
121
8QYROXPHWDPSRQPLQLPDOGHGXGpELWQRPLQDOGHODSRPSH
jFKDOHXUHVWWLODVVXUpSDUXQUpVHUYRLUWDPSRQHQVpULHRXSDU
G DXWUHVPHVXUHVDGpTXDWHV"
28,
121
/HV\VWqPHGHFKDXIIDJHHQWLHU\FRPSULVUpVHUYRLUVHWFKDXGLqUHVDWLO
pWpULQFpHWSXUJpDYDQWOHUDFFRUGHPHQWGHODSRPSHjFKDOHXU"
28,
/HV\VWqPHGHFKDXIIDJHHVWLOUHPSOLHWpSURXYpjODSUHVVLRQOHV
FLUFXODWHXUVIRQFWLRQQHQWLOVFRUUHFWHPHQW"/HVGpELWVG HDXRQWLOV
pWpFRQWU{OpVHWVRQWLOVFRQIRUPHVDX[LQGLFDWLRQVGHFRQVLJQH
28,
OHVGpELWVPLQLPXPVRQWLOVJDUDQWLV"
5HPDUTXH/HGpELWG HDXGHFKDXIIDJHPLQLPDOYLDODSRPSHj
FKDOHXUGRLWrWUHDVVXUpSDUGHVFLUFXODWHXUVGHFKDXIIDJH
QRQUpJOpVjIOX[YROXPLTXHVFRQVWDQWV
28,
/HVpFDUWHPHQWVPLQLPDX[SRXUOHVWUDYDX[GHVHUYLFHHWG¶HQWUHWLHQ
28,
RQWLOVpWpUHVSHFWpV"
121
28,
121
7RXVOHVFRPSRVDQWVpOHFWULTXHVRQWLOVpWpUDFFRUGpVGHIDoRQ
SHUPDQHQWHFRQIRUPpPHQWDX[LQVWUXFWLRQVGHPRQWDJHHWG XWLOLVDWLRQHW
DX[SUHVFULSWLRQVGHVVRFLpWpVG pOHFWULFLWp SDVGHUDFFRUGHPHQW
FKDQWLHU ODURWDWLRQjGURLWHGXFKDPSPDJQpWLTXHDWHOOHpWpUHVSHFWpH
28,
WRXWHVOHVVRQGHVVRQWHOOHVSUpVHQWHVHWFRUUHFWHPHQWPRQWpHV"
121
3RPSHVjFKDOHXUSRXUPRGHUDIUDvFKLVVHPHQW
/HUDIUDvFKLVVHPHQWG\QDPLTXHDWLOOLHXYLDGHVYHQWLORFRQYHFWHXUV
OHVFRQGXLWHVG DOLPHQWDWLRQVRQWHOOHVLVROpHVFRQWUHOHIURLG"
28,
121
5pJXODWLRQ5DFFRUGHPHQWpOHFWULTXH
121
121
121
/HUDIUDvFKLVVHPHQW©VLOHQFLHX[ªV HIIHFWXHWLOYLDXQV\VWqPHGHFKDXIIDJH
HWGHUDIUDvFKLVVHPHQWSDUVXUIDFHODVWDWLRQGHFOLPDWLVDWLRQGHODSLqFHGH
UpIpUHQFHHVWHOOHUHOLpHDXUpJXODWHXUGHSRPSHjFKDOHXU"
28, 121
121
%UDQFKHPHQWGHODVRXUFHGHFKDOHXU
3RPSHjFKDOHXUDLUHDXjLQVWDOOHUjO LQWpULHXU
/ DUULYpHG DLUHVWHOOHDVVXUpHYLDGHVFRQGXLWHVG DLURXGHVWX\DX[
OHVGLPHQVLRQVPLQLPDOHVGHVFRQGXLWHVRQWHOOHVpWpUHVSHFWpHV"
28,
'HPDQGHDFFUXHSRXUpYLWHUODIRUPDWLRQGHFRQGHQVDWV
6XUYHLOODQFHpODUJLHGXSRLQWGHURVpH 28,
28,
121
121
/HVHUYLFHDSUqVYHQWHWHFKQLTXHVV\VWqPHHVWPDLQWHQDQWFKDUJpGHODPLVHHQVHUYLFHSD\DQWH /HSUHQHXUILQDOFRQILUPHTXHWRXVOHVSUpSDUDWLIVQpFHVVDLUHV
jODPLVHHQVHUYLFHRQWpWpHIIHFWXpVVXSHUYLVpV HWDFKHYpVHWTX·LODSULVFRQQDLVVDQFHGHVFRQGLWLRQVJpQpUDOHVGHOLYUDLVRQHWGHSDLHPHQWGHODVRFLpWp
*OHQ'LPSOH['HXWVFKODQG*PE+*HVFKlIWVEHUHLFK'LPSOH[ &HOOHVFLVRQWFRQVXOWDEOHVjWRXWPRPHQWVXU,QWHUQHWVRXV KWWSZZZGLPSOH[GHGRZQORDGV /D
MXULGLFWLRQFRPSpWHQWHHVWGDQVFHFDV1XUHPEHUJ $OOHPDJQH 'DWH
9HUVLRQ
3&B)RUPXODUB$XIWUDJ,%1B: 3B+HL]HQB.KOHQBBGRW
:(((5HJ1U'(
www.dimplex.de
1RP
ZZ Z G L PSOH[
6LJQDWXUH HWpYHQWXHOOHPHQWFDFKHWGHO¶HQWUHSULVH
G H
‹*OHQ'LPSOH['HXWVFKODQG*PE+
07.2009 | Manuel de conduite de projet pompes à chaleur de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire | 275
Quelle que soit la source de chaleur
Avec les pompes à chaleur Dimplex, vous avez le choix entre
trois sources de chaleur gratuites toujours disponibles à
l’avenir : l’air extérieur, la terre ou l’eau de la nappe phréatique.
La chaleur solaire absorbée et l’énergie électrique servant à faire
fonctionner la pompe à chaleur produisent la chaleur de
chauffage qui est transmise à un système de chauffage par
conduction d’eau.
Les pompes à chaleur air/eau utilisent l’air extérieur
comme source de chaleur et ce par des températures
extérieures pouvant atteindre –25°C.
La pompe à chaleur compte parmi les systèmes de chauffage et
de production d’eau chaude les plus rentables. Etant donné qu’elle
s’approvisionne à environ 75% d’énergie de chauffage gratuite
provenant de l’environnement, elle génère, avec 25% seulement
d’énergie externe (électricité) une puissance calorifique de 100%.
Les pompes à chaleur eau/eau extraient la chaleur de la
nappe phréatique. Dans la mesure où elle est disponible
en qualité et quantité suffisantes, l’eau souterraine est la
source de chaleur la plus rentable mais elle est également très « délicate. »
Les pompes à chaleur eau glycolée/eau puisent toute
l’année dans la terre une chaleur de chauffage d’une
grande capacité thermique au moyen d´un capteur
horizontal ou de sondes géothermiques.
Le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur
*OTUBMMBUJPOEFTPVSDFEFDIBMFVS
1PNQFhDIBMFVS
4ZTUoNFEFEJTUSJCVUJPOFUEµBDDVNVMBUJPOEFDIBMFVS
2
$PNQSFTTFS
1
&WBQPSFS
$POEFOTFS
4
%nUFOESF
3
Pour télécharger des animations illustrant le principe de chauffage et de rafraîchissement par pompes à chaleur, consulter : www.dimplex.de/fr/telechargement
Un chauffage à pompe à chaleur se compose d’une installation de source de chaleur, de la pompe à chaleur en elle-même et d’un
système de distribution et d’accumulation de la chaleur. Dans le circuit fermé de la pompe à chaleur, le fluide frigorigène dit fluide de
travail a pour fonction de transmettre et de transporter la chaleur.
1
La récupération de la chaleur naturelle proprement dite
s’effectue dans l’évaporateur de la pompe à chaleur. Ceci
se base sur une caractéristique propre au liquide frigorigène qui s’évapore même par températures en dessous de
zéro, tout en emmagasinant l’énergie ainsi absorbée.
2
Le volume du fluide frigorigène gazéifié est aspiré et réduit par le compresseur, ce qui engendre une forte augmentation de la pression et donc de la température du
fluide frigorigène.
3
Le fluide frigorigène chaud s’écoule vers le condenseur qui
est un échangeur thermique dans lequel la chaleur
prélevée à l’environnement est transmise au système de
chauffage.
4
Le fluide frigorigène redevenu liquide du fait du refroidissement peut, après une baisse de pression et de température au moyen du détendeur de nouveau prélever de la
chaleur à l’environnement et le cycle recommence.
Conditions d´utilisation du manuel : « Manuel de conduite de projet et d´installation de pompes à chaleur »
Toutes les informations contenues dans ce manuel représentent la situation la plus récente au moment de sa publication. Le fabricant GDD décline
toute responsabilité ou garantie sur l‘actualité, la justesse et l‘intégralité
des informations et données mises à disposition.
Ce manuel est uniquement un outil de planification et d‘installation de
pompes à chaleur. De ce fait, il ne saurait remplacer des connaissances techniques spécifiques. Chaque utilisateur est tenu de contrôler soigneusement
les informations dont il se sert, et notamment leur actualité, leur justesse et
leur intégralité. La version actuelle de ces informations peut être téléchargée depuis l’internet sous www.dimplex.de.
Toutes revendications à réparation d‘un dommage subi sont exclues. Dans
la mesure où ceci ne serait légalement pas possible, ces exigences seront
limitées à une faute grossière et une intention.
Le fabricant se réserve le droit de modifier, supprimer ou compléter les informations ou données fournies si cela s‘avère nécessaire, et à les proposer
pour téléchargement depuis l’internet sous www.dimplex.de.
Tous les droits, notamment les droits d‘auteur, droits de brevet, modèles
et/ou droits de marques, reviennent au fabricant. Le contenu de ce manuel
ne doit être ni totalement ni partiellement reproduit, communiqué à des
tiers et/ou publié sans l‘autorisation écrite préalable de son auteur.
1007
www.dimplex.de
1PNQFThDIBMFVSQPVSMFDIBVGGBHF
FUMBQSPEVDUJPO&$4
4ZTUoNFTEFWFOUJMBUJPOEPNFTUJRVF
DFOUSBMJTnF
/PVTTPNNFThWPUSFEJTQPTJUJPO
4FSWJDF$MJFOUT
-VOEJh7FOESFEJEFh
FUEFh
4FSWJDFBQSoTWFOUF%JNQMFY
-VOEJh7FOESFEJEFh
FUEFh
"TTJTUBODFUFDIOJRVF
-VOEJh7FOESFEJEFh
FUEFh
1PVSMBSnDFQUJPOEFDPNNBOEFT
EµJOUFSWFOUJPOT4"7FUQPVSUPVUFT
RVFTUJPOTTVSMFTQJoDFTEFSFDIBOHF WPVTQPVWF[OPVTKPJOESFBVY
OVNnSPTPVhM´BESFTTFRVJTVJWFOU
"TTJTUBODFUnMnQIPOJRVF
1PVSUPVUFTRVFTUJPOTTVSMFTQPN
QFThDIBMFVSQPVSDIBVGGBHF QPVS
FBVDIBVEFFUBQQBSFJMTEFWFOUJMB
UJPOEPNFTUJRVFDFOUSBMJTnF
1PVSUPVUFTRVFTUJPOTEFDPO¾HVSB
UJPOFUEFEJNFOTJPOOFNFOU
5nM
'BY
&NBJMTBW!EJNQMFYEF
5nM
'BY
&NBJMUFDIOJRVF!EJNQMFYEF
3FNBSRVF
1PVSUSBJUFSWPUSFDPNNBOEFPV
UPVUFEFNBOEF4"7 OPVTBVSPOT
CFTPJOEVOVNnSPEFTnSJFFUEFMB
EBUFEFGBCSJDBUJPO '%© EFMµBQQBSFJM %FOPNCSFVYUnMnDIBSHFNFOUT
$FVYDJTPOUJOEJRVnTTVSMBQMBRVF
TPOUEJTQPOJCMFTTVS*OUFSOFU
TJHOBMnUJRVF EBOTMFSFDUBOHMFFODBESn
%FTDSJQUJPOTEFTQSPEVJUT
QBSVOFMJHOFnQBJTTF
.BOVFMTEµnUVEFFUEFDPODFQUJPO
UFDIOJRVFT
7PVTUSPVWFSF[MFTGPSNVMBJSFTEF
DPNNBOEFEFQJoDFTEFSFDIBOHFFU
*OTUSVDUJPOTEFNPOUBHF
EFTFSWJDFBQSoTWFOUFTVS*OUFSOFU
%PDVNFOUTEµFOUSFUJFOFUEF
hMµBESFTTFTVJWBOUF
NBJOUFOBODF
XXXEJNQMFYEFGS
%FTDSJQUJPOT
XXXEJNQMFYEFGS
1PVSWPTDPNNBOEFT JOGPSNBUJPOT
TVSMFTEBUFTEFMJWSBJTPOFUBVUSFT
RVFTUJPOTDPNNFSDJBMFT WFVJMMF[
WPVTBESFTTFSBVTFSWJDFDPNNFSDJBM
5nM
'BY
&NBJMEJNQMFY45!EJNQMFYEF
5BCMFBVYEFQVJTTBODFTDBMPSJ¾RVFT
'JDIFTUFDIOJRVFTEFSnHMBHF
'PSNVMBJSFT
$BMDVMBUFVSFOMJHOF
7PVTUSPVWFSF[EµBVUSFTJOGPSNBUJPOTBDUVFMMFTTPVT
XXXEJNQMFYEFGS
XXXQPNQFTDIBMFVSGS
(MFO%JNQMFY%FVUTDIMBOE(NC)
%nQBSUNFOUEµBDUJWJUnTQSPEVJUT%JNQMFY
4FSWJDF&YQPSU
"N(PMEFOFO'FME
,VMNCBDIÁ"MMFNBHOF
JOGP!EJNQMFYEF
XXXEJNQMFYEF
%JNQMFY4PMVUJPOT5IFSNPEZOBNJRVFT4"4
3PVUFEF4USBTCPVSH
)"(6&/"6
5nM
'BY
EJNQMFY45!EJNQMFYEF
XXXEJNQMFYEFGS
4PVTSnTFSWFEFWBSJBUJPOTEFDPVMFVSFUEFNPEJGJDBUJPOTUFDIOJRVFTÁ"6Á",0..VOJDIÁ%*.Á/EFDPNNBOEFW
40-65*0/45)&3.0%:/".*26&410.1&4«$)"-&63%*.1-&9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement