30R0591

30R0591
SGNK B 130
Chaudière en fonte pour chauffage et
eau chaude a haut rendement au fuel
SUN
cod. 3544139/5 - 05/2005
bruleur
a fuel
INSTRUCTIONS POUR L’USAGER, L’INSTALLATION ET L’ENTRETIEN
SGNK B 130
Consignes générales
• Lisez attentivement les consignes contenues dans cet opuscule car elles fournissent des indications importantes sur
la sécurité de montage, l’utilisation et
l’entretien.
• Conservez soigneusement cette notice
pour toute consultation future.
• Le mode d’emploi fait partie intégrante et
essentielle du produit et l’utilisateur doit
le conserver.
• Si l’appareil est vendu ou s’il change de
propriétaire, si vous déménagez en abandonnant votre appareil, assurez-vous que
la notice accompagne toujours l’appareil
pour que le nouveau propriétaire et/ou
l’installateur puisse la consulter.
• Une mauvaise installation, ou un mauvais
entretien, peut provoquer des blessures
corporelles ou des dégâts matériels dont
le constructeur n’est pas responsable.
• L’installation et l’entretien doivent être
effectués conformément aux normes en
vigueur, en suivant les instructions du
constructeur et par des personnes professionnellement compétentes.
• Avant d’effectuer toute opération de
nettoyage ou d’entretien, déconnectez
l’appareil de l’alimentation en agissant
sur l’interrupteur de la machine et/ou en
utilisant les organes d’arrêt prévus.
• En cas de panne ou de mauvais fonctionnement, désactivez l’appareil et n’essayez
surtout pas de le réparer ni d’intervenir directement. Adressez-vous exclusivement
à un spécialiste.
2
• L’éventuelle réparation / remplacement
des produits devra être effectué/e exclusivement par un spécialiste, qui devra
utiliser des pièces de rechange d’origine.
L’inobservation de cette consigne peut
compromettre la sécurité de l’appareil.
• Pour garantir un bon fonctionnement de
l’appareil, il est indispensable de confier
l’entretien annuel à un centre après-vente
agréé.
• Cet appareil doit être destiné ex clu sivement à l’emploi pour lequel il a été
conçu. Toute autre utilisation sera jugée
impropre donc dangereuse.
• Le constructeur n’est pas responsable
des dégâts provoqués par des erreurs
d’installation ou d’utilisation ni au cas où
les instructions qu’il a fournies ne seraient
pas suivies.
• Après avoir enlevé l’emballage, assurezvous de l’intégrité du contenu.
• Les éléments de l’emballage sont des sources potentielles de danger. Ne les laissez
pas à la portée des enfants.
• Nettoyez les parties extérieures avec un
linge hu mi de, éven tuel le ment im bi bé
d’eau et de savon. Evitez les détergents
abrasifs et les solvants.
SGNK B 130
INDEX
INSTRUCTION POUR L'USAGER ...................................................................................................................4
1. Description et fonctionnement de la chaudière............................................................................................................... 4
2. Composantes principales.................................................................................................................................................. 5
3. Allumage et extintion ....................................................................................................................................................... 6
4. Contrôles et entretien (à effectuer seulement par un installateur qualifie)..................................................................... 7
INSTRUCTION POUR L'INSTALLATION ET L'ENTRETIEN..............................................................................8
5. Description et fonctionnement de la chaudière............................................................................................................... 8
6. Composantes et schéma de fonctionnement .................................................................................................................. 9
7. Données techniques ....................................................................................................................................................... 10
8. Installation....................................................................................................................................................................... 12
9. Branchements électriques .............................................................................................................................................. 13
10. Allumage et extinction.................................................................................................................................................. 15
11. Entretien ....................................................................................................................................................................... 17
12. Caractéristiques techniques et encombrements du brûleur........................................................................................ 18
13. Principaux composants du brûleur ............................................................................................................................... 19
14. Plage de travail du brûleur ........................................................................................................................................... 19
15. Raccordements electriques du brûleur ........................................................................................................................ 20
16. Circuit d’alimentation du fuel ....................................................................................................................................... 21
17. Montage du brûleur sur la chaudière ........................................................................................................................... 22
18. Reglage pression pompe.............................................................................................................................................. 22
19. Réglage de la tete et de l'air ........................................................................................................................................ 23
20. Mise en service ............................................................................................................................................................. 24
21. Entretien du bruleur...................................................................................................................................................... 25
22. Recherche des defauts.................................................................................................................................................. 26
3
SGNK B 130
INSTRUCTION POUR L'USAGER
1. DESCRIPTION ET FONCTIONNEMENT DE LA CHAUDIÈRE
1.01
La chaudière «SGNK B 130» est un nouveau générateur de chaleur à haut rendement utilisé dans le chauffage et la
production d’eau chaude sanitaire e.c.s. fonctionnant à travers un brûleur à combustible liquide. Le corps de chauffe de
la chaudière est formé par des éléments en fonte reliés les uns aux autres, au moyen des bicônes et des tirants en acier.
Les éléments ont été conçus spécifiquement de telle sorte que les ailettes, distribuées de façon optimale, permettent
d’obtenir un très haut rendement thermique, avec l’économie d’énergie qui en découle. Le réservoir d’e.c.s. à accumulation
rapide est vitrifié et protégé contre la corrosion par un anode en magnésium. Le système d’isolation de la chaudière
est formé par une couche épaisse de fibres de verre, qui est elle-même recouverte d’une pellicule en aluminium kraft
réticulée antiflamme. Le ballon d’accumulation est recouvert d’une coque en polyuréthane qui réduit au minimum les
pertes de chaleur.
1.02 Fonctionnement des chaudières.
Les chaudières «SGNK B 130» sont des chaudières pour le chauffage central et pour la production d'eau chaude sanitaire. Ces deux services se font automatiquement et s'alternent l'un à l'autre avec la priorité absolue à la production
d'eau chaude sanitaire.
En pratique, sur le tableau de commande, en agissant sur le sélecteur ETE-ARRET-HIVER (6 - ill. 1), on peut obtenir le
fonctionnement ETE et le fonctionnement HIVER.
1.03 Fonctionnement HIVER
L'interrupteur de sélection est en position HIVER; après avoir allumé la chaudière, celle-ci pourvoit automatiquement au
chauffage de l'eau sanitaire contenue dans le ballon jusqu'à ce que le ballon arrive à la température préfixée sur l'aquastat
ballon qui se trouve sur le tableau de commande.
Une fois que le régime ballon a été atteint, le circulateur ballon s'arrête et si l'ambiance demande de la chaleur, la pompe
chauffage se met en route; elle s'arrêtera seulement quand la température ambiante sera atteinte, ou si le ballon demande
de nouveau de la chaleur. Il est clair que la chaleur s'arrêtera si le ballon et l'ambiance ont atteint leur régime.
1.04 Fonctionnement ETE
L'interrupteur de sélection est en position ETE; l'installation de chauffage et la pompe correspondante restent toujours
exclues tandis que la pompe de charge du ballon fonctionnera seule de façon automatique; elle maintient l'eau sanitaire
à la température préfixée sur l'aquastat correspondant.
4
SGNK B 130
2. COMPOSANTES PRINCIPALES
Tableau de commande
3
2
7
1
8
4
5
6
LEGENDE
1 Thermomanométre chaudière
2 Thermomètre ballon
3 Bouchon (prédisposition montage
de régulation électronique)
4 Aquastat chaudière
5 Aquastat ballon
6 Sélecteur été-arrêt-hiver
7 Lampe temoin bruleur
8 Couvercle aquastat de securite
9 Vase d'expansion chauffage
11 Anode de magnésium
12 Bouton de réarmement bruleur
13 Vanne purgeur air
ill. 1
a1
a2
a3
a4
a5
a6
a7
a8
Départ chauffage
Retour chauffage
Sortie eau chaude sanitaire
Recyclage eau sanitaire
Arrivée eau froide sanitaire
Robinet vidange chauffage
Robinet vidange ballon
Sortie de fumees
13
a1
a8
9
12
a2
11
a3
a4
a7
a6
a5
ill. 2
5
SGNK B 130
3. ALLUMAGE ET EXTINTION
3.01 Manoeuvres d’allumage
Régler le commutateur ÉTÉ-ARRÊT-HIVER (6 - ill. 1) sur le tableau de bord en position hiver.
L'aquastat chaudière étant a la position «température mini», enclencher l'interrupteur général de l'installation pour mettre
l'appareil sous tension.
Pour obtenir le démarrage du brûleur il faut:
- Ouvrir la vanne de passage combustible.
- Régler le bouton de l'aquastat chaudière sur la valeur désirée (non inférieurs a 50°C.).
A ce stade après un temps d’attente préfixé (jusqu’à deux minutes) le brûleur se met en marche.
La chaudière fonctionnera maintenant automatiquement, commandée par le thermostat de réglage de la chaudière
et/ou par d’autres appareils éventuels de contrôle/commande (thermostat d’ambiance, centrale électronique thermostatique, etc.).
- Régler le commutateur ÉTÉ-ARRÊT-HIVER sur le tableau de bord selon vos exigences, régler l'aquastat chaudière et
l'aquastat ballon a la température souhaitée; a ce point la chaudière est prête a fonctionner automatiquement.
Note : Si, après avoir effectué correctement les manoeuvres d’allumage, le brûleur ne s’allument pas et que le témoin
du bouton sur le tableau de bord est on devra débloquez l’appareil poussant le bouton rouge sur le brûleur.
En cas de coupure de l’alimentation électrique de la chaudière, le brûleur s’éteignent et se rallument automatiquement lorsque la tension revient.
3.02 Coupure temporaire
Pour couper la chaudière il suffit de régler le commutateur ÉTÉ-ARRÊTE-HIVER (6 - ill. 1) sur la position arrêt.
3.03 Extinction prolongée de la chaudière
Pour éteindre la chaudière, il faut:
- fermer la vanne de passage du combustible;
- couper le courant en amont de la chaudière.
N.B.: Si la chaudière reste inutilisée pendant longtemps au cours de l’hiver, pour éviter tout dommage dû au gel, il est
prudent d’introduire dans l’installation un antigel approprié ou de vider complètement l’installation (à effectuer
seulement par un installateur qualifie).
6
SGNK B 130
4. CONTRÔLES ET ENTRETIEN (à effectuer seulement par un installateur qualifie)
4.01 Attention
L'appareillage électrique de la chaudière fonctionne en 230V ~ 50Hz.
Avant une intervention quelconque, il faut s'assurer que le courant soit coupé.
4.02 Vérification de l'installation (à effectuer une fois tous les ans)
La vérification de l'installation est généralement effectuée en fin de saison. Il faut s'assurer que l'eau
dans le vase d'expansion soit à pression . Il faut vérifier le bon état des circulateurs et leur fonctionnements.
4.03 Vérification de la chaudière (à effectuer une fois tous les ans)
- Vérifier le bon allumage de la chaudière en effectuant des essais d'allumage ou d'extinction, à l'aide du thermostat
de réglage.
- Contrôler que dans la partie arrière de la chaudière, a la hauteur de l'antirefouleur, il ne sort pas de gaz de combustion, signe d'une éventuelle obstruction de la cheminée ou d'un tirage insuffisant.
- Contrôler l'efficacité de la cheminée durant le fonctionnement de la chaudière.
- S'assurer que le tuyau de raccordement entre chaudière et cheminée est parfaitement étanche aux endroits ou
il entre dans la cheminée et dans la chaudière.
- Contrôler le degré de détérioration de l'anode an magnésium a protection du ballon.
- Contrôler que la circulation de l'eau entre chaudière et installation se fait correctement
- S'assurer qu'en cas d'absence de la flamme du brûleurs l'appareillage se met en sécurité.
- Contrôler pendant le fonctionnement HIVER la priorité de la production d'eau chaude sanitaire sur le chauffage.
4.04 Nettoyage de la chaudière, du brûleur et de la cheminée
A effectuer une fois tous les ans.
7
SGNK B 130
INSTRUCTION POUR L'INSTALLATION ET L'ENTRETIEN
5. DESCRIPTION ET FONCTIONNEMENT DE LA CHAUDIÈRE
5.01
La chaudière «SGNK B 130» est un nouveau générateur de chaleur à haut rendement utilisé dans le chauffage et la
production d’eau chaude sanitaire (e.c.s.) fonctionnant à travers un brûleur à combustible liquide. Le corps de chauffe
de la chaudière est formé par des éléments en fonte reliés les uns aux autres, au moyen des bicônes et des tirants en
acier. Les éléments ont été conçus spécifiquement de telle sorte que les ailettes, distribuées de façon optimale, permettent d’obtenir un très haut rendement thermique, avec l’économie d’énergie qui en découle. Le réservoir d’e.c.s. à
accumulation rapide est vitrifié et protégé contre la corrosion par un anode en magnésium. Le système d’isolation de la
chaudière est formé par une couche épaisse de fibres de verre, qui est elle-même recouverte d’une pellicule en aluminium
kraft réticulée antiflamme. Le ballon d’accumulation est recouvert d’une coque en polyuréthane qui réduit au minimum
les pertes de chaleur.
5.02 Aquastat de sécurité
Les chaudières sont équipées d'un aquastat de sécurité a réarmement automatique qui arrête le brûleur lorsque la température de l'eau dépasse 110° C.
5.03 Fonctionnement des chaudières.
Les chaudières «SGNK B 130» sont des chaudières pour le chauffage central et pour la production d'eau chaude sanitaire. Ces deux services se font automatiquement et s'alternent l'un à l'autre avec la priorité absolue à la production
d'eau chaude sanitaire.
En pratique, sur le tableau de commande, en agissant sur le sélecteur ETE-ARRET-HIVER (6 - ill. 1), on peut obtenir le
fonctionnement ETE et le fonctionnement HIVER.
5.04 Fonctionnement HIVER
L'interrupteur de sélection est en position HIVER; après avoir allumé la chaudière, celle-ci pourvoit automatiquement au
chauffage de l'eau sanitaire contenue dans le ballon jusqu'à ce que le ballon arrive à la température préfixée sur l'aquastat
ballon qui se trouve sur le tableau de commande.
Une fois que le régime ballon a été atteint, le circulateur ballon s'arrête et si l'ambiance demande de la chaleur, la pompe
chauffage se met en route; elle s'arrêtera seulement quand la température ambiante sera atteinte, ou si le ballon demande
de nouveau de la chaleur. Il est clair que la chaleur s'arrêtera si le ballon et l'ambiance ont atteint leur régime.
5.05 Fonctionnement ETE
L'interrupteur de sélection est en position ETE; l'installation de chauffage et la pompe correspondante restent toujours
exclues tandis que la pompe de charge du ballon fonctionnera seule de façon automatique; elle maintient l'eau sanitaire
à la température préfixée sur l'aquastat correspondant.
N.B.: Pour éviter l'intervention accidentelle de l'aquastat de sécurité dû à l'inertie thermique de la chaudière il est
prévu un aquastat circulateur qui lors que la température dans la chaudière dépasse la valeur réglée, fait redémarrera le
circulateur ballon en été ou le circulateur chauffage en hiver.
8
SGNK B 130
6. COMPOSANTES ET SCHÉMA DE FONCTIONNEMENT
6.01 Composantes principales
3
12 78 4 5 6
1 Thermomanometre chaudière
2 Thermometre ballon
3 Bouchon (prédisposition montage
de régulation électronique)
4 Aquastat chaudière
5 Aquastat ballon
6 Sélecteur Eté - Arrêt - Hiver
7 Lampe temoin bruleur
8 Couvercle aquastat de securite
9 Bouton de rearmement bruleur
10 Bruleur
11 Vase d’expansion chauffage
12 Clapets anti-retour avec déblocage
13 Circulateur ballon
14 Anode de magnésium
15 Flange ballon
16 Robinet vidange chauffage
17 Robinet vidange ballon
13
12
10
11
9
14
15
17
16
ill. 3
6.02 Schéma de fonctionnement
1
Legende:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
Soupape de sécurité chauffage
Vanne purgeur air
Clapets anti-retour
Manomètre (raccord)
Brûleur
Aquastat limite ballon (bulbe)
Aquastat chaudière (bulbe)
Thermomètre chaudière (bulbe)
Aquastat de sécurité (bulbe)
Aquastat circulateur (bulbe)
Circulateur ballon
Vase d'expansion chauffage
Corps chaudière
Anode de magnésium
Aquastat ballon (bulbe)
Thermomètre ballon (bulbe)
Robinet vidange chauffage
Ballon
Robinet vidange ballon
Serpentin
2
3
4
5
DEPART
CHAUFFAGE
6-7-8
9 - 10
11
3
12
RETOUR
CHAUFFAGE
13
14
SORTIE EAU CHAUDE
SANITAIRE
15-16
RECYCLAGE
EAU SANITAIRE
ARRIVEE EAU FROIDE
SANITAIRE
17
ill. 4
20
19
18
N.B.: ne pas mettre des clapets anti-retour entre le ballon et groupe de sécurité obligatoire!!
9
SGNK B 130
7. DONNÉES TECHNIQUES
Tab. 1
Modèle
Nombre
d’éléments
Débit calorifique
(PCI) (gaz + fuel)
Puissance utile
Contenance
en eau
min. kW
max. kW
min. kW
max. kW
chaudiere
dm3
Ballon
dm3
SGNK B 03/130
3
15,0
34,9
16,4
38,7
14
130
SGNK B 04/130
4
32,5
46,5
35,4
51,6
17
130
Pression max
Temperature max.
d'exercice
Modèle
de chauffage
SGNK B 03/130
Chaudière
bar
6
Ballon
bar
9
100
l/h.
1030
l/10 min.
260
SGNK B 04/130
6
9
100
1030
260
Volume
Vanne
Vase
de securite
d’expansion
Modèle
Longuer
Dimensions
Perte de charge
chambre
chambre
chambre
de charge
comb.
comb.
comb.
chambre comb.
mm
mm
dm3
bar
dm3
SGNK B 03/130
386
260x310
0,2
20,15
3
10
SGNK B 04/130
486
260x310
0,2
28,21
3
10
10
SGNK B 130
7.01 Courbe de perte de pression de la chaudière en fonction du débit d'eau
100
90
80
70
60
50
40
30
∆p (mbar)
20
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
0.1
0.2
0.3
0.4
0.5 0.6
0.8
1
2
3
4
5
6
7 8 9 10
20
30
40
50 60
80
100
Q (m3/h)
ill. 5
7.02 Caractéristiques du circulateur ballon.
H (m)
Q (m3/h)
1
2
3
=
Positions du selecteur circulateur
ill. 6
11
SGNK B 130
8. INSTALLATION
8.01 Montage (à effectuer seulement par un installateur qualifié).
- La chaudière doit être installée conformément à les prescriptions en vigeur.
- Il est conseillé d'installer sur les tuyauteries des vannes d'arrêts pour permettre dans certains cas d'isoler la chaudière.
- On conseille aussi d'installer dans les canalisations entrée eau froide sanitaire et remplissage chauffage, un clapet destiné à éviter le retour de l'eau chaude. Une soupape de sécurité à 7 bar sur le ballon est impérative.
- Vérifier que les aérations du local ou est installée la chaudière soient conforme aux normes en vigueur.
- Il faut évacuer les fumées de combustion par une cheminée qui devra avoir une section en conformité avec les normes
en viguer et pas inférieure à celle de la chaudière.
- La buse doit être bien isolée au cas où elle traverse une paroi inflammable.
- Le raccord entre la buse et la chaudière doit être étanche.
- Raccorder la chaudière au réseau électrique (230 V monophasé) par le bornier en intercalant un interrupteur bipolaire
avec fusibles de 2A max. Il est important de toujours relier la chaudière à la terre.
- Effectuer le raccordement du combustible selon les instructions du fabricant.
ATTENTION: cette chaudière n'est pas équipée d'un disconnecteur de type CB.
8.02 Dimensions et raccordements
Tab. 2
TYPE
Depart.
Chauff.
a1
Retour.
chauff.
a2
Sortie
E.C.S.
a3
Reciclage
E.C.S.
a4
SGNK B 03/130
1"
1"
3/4"
3/4"
3/4"
130
SGNK B 04/130
1"
1"
3/4"
3/4"
3/4"
130
500
Arrivée
E.F.S.
a5
300
950
200
a1
1207
1344
a8
1038
a2
576
170
a3
170
a4
82
a5
ill. 7
12
=
=
SGNK B 130
9. BRANCHEMENTS ÉLECTRIQUES
9.01
Les branchements électriques doivent être exécutés comme indiqué dans le schéma de les ill. 8 et 9.
N.B.: le branchement a l'alimentation électrique doit être effectué en interposant un interrupteur bipolaire.
En cas d'installation de l'appareil au grenier il faut prévoir un dispositif contre le manque d'eau.
ATTENTION: Il est important de relier toujours la chaudière à la terre.
Schéma électrique de branchement
L
1
1
a
1
1
9
c
10
230V
50Hz
143
160
11
1
133
2
72
12
c
4
12
103
61
8 1
63
11
4
N
2
3
189
b 2
b
4
d 4
d 4
d
3
T2
T1
7
16
32
211
8
N
2
c
13
L1
2
2
b 2
11
B4
5
49
2
S3
4
5
a
5
94
cc
130
a 1
0
STOP
10
7
8
a 1
9
4
13
1
61
d
14
61
14
b
15
6
6
ill. 8
Légende:
32
49
61
63
72
94
103
130
Circulateur chauffage central
Aquastat de sécurité (securite de surchauffe)
Sélecteur
Aquastat de regulation
Thermostat d'ambiance (pas fourni)
Aquastat de limite ballon
Relay
Circulateur ballon
133
143
160
189
211
Aquastat circulateur
Aquastat de réglage ballon
Contact auxiliaire
Segnalization bruleur
Connecteur bruleur
Note = Cablage pointille a monter par l'installateur
13
SGNK B 130
Schéma électrique de principe
63
103
b
d
143
1
1
2
4
2
c
10 11 12
a
c
7 8 9
1
4 5 6
c
1 2 3
5
c
10 11 12
4
1
7 8 9
4
1
4 5 6
8
5
61
1
133
12
9
1 2 3
14
13
94
49
2
c
1
2
3
6
7
8
9 10 11 12 13 14 15 16
189
L
N
230V
50Hz
L1
130
32
160
72
ill. 9
Légende:
32
49
61
63
72
94
103
130
Circulateur chauffage central
Aquastat de sécurité (securite de surchauffe)
Sélecteur
Aquastat de regulation
Thermostat d'ambiance (pas fourni)
Aquastat de limite ballon
Relay
Circulateur ballon
Note = Cablage pointille a monter par l'installateur
14
133
143
160
189
211
Aquastat circulateur
Aquastat de réglage ballon
Contact auxiliaire
Segnalization bruleur
Connecteur bruleur
N T1 T2 S3 B4
211
SGNK B 130
9.02 Ouverture du panneau porte-instrument
Pour accéder aux composantes électriques intérieures du panneau porte-instruments, suivre la séquence de la ill. 10.
1
4
2
3
5
Legende
1
2
3
4
5
Couvercle chaudière
Vis de fixage couvercle de protection
Couvercle de protection câblage
Vis et plaquette d'ancrage
Panneau porte-instruments
ill. 10
10. ALLUMAGE ET EXTINCTION
10.01 Contrôles à effectuer au premier allumage
Lors du premier allumage de la chaudière, il est de bonne règle de contrôler que les vannes d’interception entre chaudière
et installations sont ouvertes; que tout est bien chargé et éventé; qu’il n’y a pas de fuites de gaz ou d’eau dans l’installation ou dans la chaudière; que le raccordement électrique est correct et que le câble de terre est raccordé à une bonne
installation de terre; qu’il n’y a pas de liquides ou de matières inflammables dans le voisinage immédiat de la chaudière;
que la cheminée n’est pas obstruée.
10.02 Manoeuvres d’allumage
Régler le commutateur ÉTÉ-ARRÊT-HIVER (6 - ill. 3) sur le tableau de bord en position hiver.
L'aquastat chaudière étant a la position «température mini», enclencher l'interrupteur général de l'installation pour mettre
l'appareil sous tension.
Pour obtenir le démarrage du brûleur il faut:
- Ouvrir le robinet de barrage (monté par l'installateur).
- Purger l'air de la canalisation du combustible.
- Régler le bouton de l'aquastat chaudière sur la valeur désirée (non inférieurs a 50°C.).
A ce stade apres un temps d’attente prefixe (jusqu’à deux minutes) le bruleur se met en marche.
La chaudière fonctionnera maintenant automatiquement, commandée par le thermostat de réglage de la chaudière
et/ou par d’autres appareils éventuels de contrôle/commande (thermostat d’ambiance, centrale électronique thermostatique, etc.).
- Régler le commutateur été-arrêt-hiver sur le tableau de bord selon vos exigences, régler l'aquastat chaudière et l'aquastat ballon a la température souhaitée; a ce point la chaudière est prête a fonctionner automatiquement.
Note : Si, après avoir effectué correctement les manoeuvres d’allumage, le brûleur ne s’allument pas et que le témoin du
bouton sur le tableau de bord est on devra debloquez l’appareil poussant le bouton rouge sur le bruleur.
Si, même après la deuxième tentative, les brûleurs ne s’allument pas, consulter le paragraphe 23 «Recherche des
défauts».
En cas de coupure de l’alimentation électrique de la chaudière, le brûleur s’éteignent et se rallument automatiquement lorsque la tension revient.
15
SGNK B 130
10.03 Coupure temporaire
Pour couper la chaudière il suffit de régler le commutateur (6 - ill. 3) été-arrête-hiver sur la position arrêt.
10.04 Extinction prolongée de la chaudière
Pour éteindre la chaudière, il faut:
- fermer le robinet de barrage situe en amont de la chaudière;
- couper le courant en amont de la chaudière.
N.B.: Si la chaudière reste inutilisée pendant longtemps au cours de l’hiver, pour éviter tout dommage dû au gel, il est
prudent d’introduire dans l’installation un antigel approprié ou de vider complètement l’installation.
10.05 Vérifications et contrôles après l’allumage
Lors du premier allumage:
- S’assurer que l’étanchéité du circuit du combustible et des installations de l’eau est correcte.
- Vérifier le bon allumage de la chaudière en effectuant des essais d’allumage ou d’extinction, à l’aide du thermostat de
réglage.
- Contrôler que dans la partie arrière de la chaudière, à la hauteur de l’antirefouleur, il ne sort pas de gaz de combustion,
signe d’une éventuelle obstruction de la cheminée ou d’un tirage insuffisant.
- Contrôler l’efficacité de la cheminée durant le fonctionnement de la chaudière.
- S’assurer que le tuyau de raccordement entre chaudière et cheminée est parfaitement étanche aux endroits où il entre
dans la cheminée et dans la chaudière.
- Contrôler que la circulation de l’eau entre chaudière et installation se fait correctement.
- S’assurer qu’en cas d’absence de la flamme du brûleur, l’appareillage se met en sécurité.
- Contrôler pendant le fonctionnement HIVER la priorité de la production d'eau chaude sanitaire sur le chauffage.
16
SGNK B 130
11. ENTRETIEN
L'entretien de la chaudière doit être effectué par du personnel qualifié. Il est souhaitable faire effectuer le contrôle
de l'appareil au moins une fois par an avant le début de la saison de chauffe.
Ce contrôle concernera, le nettoyage de la cheminée, le fonctionnement correct de tous les dispositifs de réglage et
de sécurité ainsi que du brûleur.
La périodicité des vérifications de l'état de l'anode de magnésium dans le ballon est réalisée en fonction de
l'agressivité de l'eau. Elle sera effectuée au minimum toute les années.
11.01 Nettpyage de la chaudière
Pour un bon nettoyage de la chaudiere il faut:
• fermer le robinet de barrage en amont et couper le courant;
• enlever les panneaux 1, 2 et 3 ill. 11);
• nettoyer soigneusement toutes les surfaces de chauffe.
• contrôler l'état du conduit de fumée et procéder à son ramonage.
• pour l'entretien du brûleur, consulter les instructions du constructeur.
11.02 Anode de magnesium
• Enlever le panneau avant du ballon (4 - ill. 11).
• Fermer le robinet de barrage eau sanitaire et vidanger complètement le ballon.
• Controller le degre de deterioration de l’anode de magnesium (5 - ill. 11).
N.B. Pour le lavage du ballon, utiliser les produits spécifiques disponibles dans le commerce, il ne faut pas utiliser
des brosses métalliques pour détacher le calcaire.
Si l’eau presente de fortes valeurs de durete, superioeures a 20 degres francais, equiper l’installation d’un depurateur d’eau.
Ce controle est souhaitable au moins une fois tous les ans.
Brosse de
nettoyage
3
1
2
4
5
ill. 11
17
SGNK B 130
12. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ET ENCOMBREMENTS DU BRÛLEUR
En utilisant des technologies modernes Ferroli a produit ces nouveaux appareils capables d’optimiser le mélange air-combustible, au profit de rendements élevés, de faibles concentrations de CO et de NOx, et d’une flamme très silencieuse.
Voici leurs principales caractéristiques techniques:
- Réglage fin de la position de la tête de combustion par rapport à la buse au moyen d’une vis micrométrique
- Réglage précis de l’air à l’aspiration
- Clapet d’air à fermeture par gravité lors de l’arrêt du brûleur permettant de limiter considérablement les déperditions
de chaleur de la chaudière pendant les pauses.
- Le brûleur intègre un préchauffage sur le circuit du gicleur pour améliorer la combustion et assurer un démarrage immédiat après des arrêts prolongés durant les périodes les plus froides et avec du fuel paraffiné.
- Sur tous les appareils les opérations d’inspection et de maintenance sont facilitées.
96
180
0
17
14
Ø
Ø
227
286
Ø90
0
0
Ø91
250
ill. 12
Tab. 3
18
Préchauffage
110 W
Tete pulvérisateur
Øe 64 - Øi 16 nr. 6 tagli
Transformateur d'allumage
2x7 kV 40 mA
Moteur
70W 0.6A 2735 g/min
Combustible
Heating oil max 20 °C 1.5 E
Alimentation électrique
220 - 240V 50Hz
Puissance absorbée
220 W
Classe de protection
IP40
SGNK B 130
13. PRINCIPAUX COMPOSANTS DU BRÛLEUR
13
16
12
11
10
9
0
5
10
15
20
18
7
8
6
3
P
1
V
5
4
14
2
17
19
15
ill. 13
Légende
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Pompe à fuel
Moteur
Vanne électromagnétique
Corps du brûleur
Bouton-poussoir rearmement
Coffret de contrôle
Cellule
Transformateur d’allumage
Plaque de support brûleur
Ligne gicleur
11
12
13
14
15
16
17
18
19
Electrodes d’allumage
Buse
Vis de régl. clapet d’air
Clapet automatique
Ventilateur
Réglage tête de combustion
Réglage pression pompe
Prise de pression
Filtre
14. PLAGE DE TRAVAIL DU BRÛLEUR
1
1.5
2.0
2.5
3.0
3.5
4.0
4.5
5.0
5.5
1.0
1.0
0.9
0.9
0.8
0.8
0.7
0.7
0.6
0.6
0.5
0.5
0.4
0.4
0.3
0.3
0.2
0.1
0
kg/h 1
0.2
SUN
0.1
0
1.5
2.0
2.5
3.0
3.5
4.0
4.5
5.0
5.5
kg/h
ill. 14
Pression dans la chambre de combustion ∆p mbars
Débit de mazout en kg/h
19
SGNK B 130
15. RACCORDEMENTS ELECTRIQUES DU BRÛLEUR
Légende
CO
F
FR
IG
LS
MB
PB
PR
SC
TA-TC
TR
TS
TM
VE
Compteur horaire
Fusible
Photorésistance
Interrupteur général
Lampe sécurité
Moteur du brûleur
Prise brûleur
Préchauffage
Fiche
Thermostat chaudière - ambiance
Transformateur d’allumage
Thermostat de sécurité
Thermostat de minimum
Vanne électromagnétique
ill. 15
Les raccordements électriques que doit réaliser l’installateur sont:
- circuit d’alimentation
- circuit des thermostats
- voyant de blocage et compteur horaire éventuels
Attention
- ne pas inverser le neutre avec la phase
- réaliser un bonne mise à la terre
20
SGNK B 130
16. CIRCUIT D’ALIMENTATION DU FUEL
Attention: Avant de faire démarrer le brûleur assurez-vous que le tuyau de refoulement du combustible n’est pas bouché.
Une contre-pression excessive provoquerait la rupture de l’organe d’étanchéité de la pompe.
Il est nécessaire d’installer un filtre sur le circuit d’alimentation du combustible.
A
A - Alimentation par gravité
H
(m)
L (m)
Øi 8 mm. Øi 10 mm.
0.5
10
20
1.0
20
40
1.5
40
80
2.0
60
100
ill. 16a
B
B - Alimentation par aspiration
H
(m)
ill. 16b
C
C - Alimentation à siphon
ill. 16c
D
L (m)
Øi 8 mm. Øi 10 mm.
0.0
25
60
0.5
21
50
1.0
18
44
1.5
15
38
2.0
12
32
2.5
10
26
3.0
8
20
3.5
6
16
H
(m)
L (m)
Øi 8 mm. Øi 10 mm.
0.0
25
60
0.5
21
50
1.0
18
44
1.5
15
38
2.0
12
32
2.5
10
26
3.0
8
20
3.5
6
16
D - Alimentation à boucle
Nota: pour chaque coude ou vanne, il faut additionner
0,25 mètres à la longueur de la tuyauterie (perte de
charge).
L
Longueur totale du tuyau d’aspiration, parcours verticaux
inclus.
H Différence de niveau
Øi Diamètre intérieur de la tuyauterie
ill. 16d
21
SGNK B 130
17. MONTAGE DU BRÛLEUR SUR LA CHAUDIÈRE
1
3
2
4
- Placer la vis 2 (M8x25) dans la plaque 3
- Placer la plaque 3 sur la chaudière et fixer par les vis 5 (N. 4 M8x30)
en interposant une garniture isolante 1.
- Placer le brûleur sur la plaque de la chaudière et fixer à la vis 2
par l’écrou 4
5
ill. 17
18. REGLAGE PRESSION POMPE
3
Legenda
4
1 - Aspiration
2 - Retour
3 - Sortié gicleur
4 - Prise pression
5 - Prise pression
6 - Vis reglage pression
P
1
V
2
5
6
m h2O
ill. 18
Choix du gicleur
Le choix doit être fait en fonction de la puissance du foyer de la chaudière sans oublier que le fuel a un pouvoir calorifique
(P.C.I.) de 10.200 kcal/kg. Le tableau indique le débit ou la consommation de fuel en kg/h et en kW, en fonction de la
grandeur du gicleur (en GPH) et de la pression de la pompe (en bars). Dans le cas de brûleurs à préchauffage, la valeur
effective de débit est inférieure de 10% environ par rapport aux valeurs indiquées dans le tableau.
Tableau débit des
gicleurs pour mazout
N.B. Il est important de tenir compte du
fait que le débit des injecteurs fuel
peut varier de ±5%.
Tab. 4
2
Pression pompe kg/cm
Gicleur
G.P.H.
0,40
0,50
0,60
0,65
0,75
0,85
1,00
1,10
1,20
1,25
1,35
1,50
6
1,18
1,47
1,77
1,91
2,2
2,5
2,94
3,24
3,53
3,68
3,97
4,42
7
1,27
1,59
1,91
2,07
2,38
2,70
3,18
3,50
3,82
3,97
4,29
4,77
8
1,36
1,70
2,04
2,21
2,55
2,89
3,40
3,74
4,08
4,25
4,59
5,10
9
1,44
1,80
2,16
2,34
2,70
3,06
3,61
3,97
4,33
4,50
4,87
5,41
10
1,52
1 ,90
2,28
2,47
2,85
3,23
3,80
4,18
4,56
4,75
5,13
5,70
11
1,59
1,99
2,39
2,59
2,99
3,39
3,99
4,38
4,78
5,00
5,38
5,90
12
1,67
2,08
2,50
2,71
3,12
3,54
4,16
4,58
5,00
5,20
5,62
6,24
13
1,73
2,17
2,60
2,82
3,25
3,68
4,33
4,77
5,20
5,40
5,85
6,50
14
1,80
2,25
2,70
2,92
3,37
3,82
4,50
4,95
5,40
5,60
6,07
6,75
Débit en sortie du gicleur (en kg/h)
22
15
1,86
2,33
2,79
3,03
3,49
3,96
4,65
5,12
5,59
5,80
6,28
6,98
16
1,92
2,40
2,88
3,12
3,61
4,09
4,81
5,29
5,77
6,00
6,49
7,21
17
1,98
2,48
2,97
3,22
3,72
4,21
4,96
5,45
5,95
6,20
6,69
7,43
SGNK B 130
19. RÉGLAGE DE LA TETE ET DE L'AIR
Le réglage de la tête dépend de la puissance du
brûleur.
Il doit être règle en agissant sur la vis "B" en s'assurant que le repère sur la réglette "A" soit conforme
au tableau de prescription ci-dessous.
Si on modifie le réglage de la tête, il est nécessaire
de modifier le réglage de l'air.
Pour le règlement d’air, acte de la vis “C” ensuite
ayant détaché les matrices “D”.
Après, fermez les matrices “D”, en s'assurant que
le repère sur la vis est conforme au tableau de
prescription ci-dessous.
A l'arrête du brûleur, le clapet d'air se ferme
automatiquement.
C
A
D
B
Exemple de réglage de la combustion
Le gicleur, la pression de la pompe, le réglage de
la tête de combustion, le réglage du débit d’air
sont définis en fonction du débit demandé, à partir
du tableau suivant. Vérifiez la combustion.
ill. 19
Tab. 5
Type
Chaudiere
Puissance
thermique
Debit
thermique
Debit
Bruleur
Pression
pompe
Réglage
tête
Réglage
d’air
Code
Bar
L
Repère
Gicleur
kW
kcal/h
kW
kcal/h
Kg/h
US
Gall/h
SGNK B 03 130
34,9
30.000
38,7
33.200
3,25
0,85
60°
3560134/0
11
22
11
SGNK B 04 130
46,5
40.000
51,6
44.400
4,35
1,1
60°
3560128/0
12
29
17
Angle
19.01 Position electrodes - deflecteur
Après avoir monté le gicleur, vérifier que les électrodes et le déflecteur sont positionnés conformément aux cotes indiquées ci-dessous.
Vérifier les cotes après chaque intervention sur la tête.
3
5
6.
45.
0°
L
5
3.
1
ill. 20
23
SGNK B 130
20. MISE EN SERVICE
1) Opérations préliminaires
- montez le manomètre et vacuomètre sur la pompe (les enlever après mise en service)
- ouvrez les clapets le long de la tuyauterie du fuel
- mettez la machine sous tension au moyen de l’interrupteur général.
- fermez le circuit des thermostats (chaudière/ambiance)
VE
- débloquez l’appareil (en poussant le bouton rouge)
P
G
2) Démarrage
VE
P
G
ill. 21
a) Lors de la fermeture du circuit thermostatique le moteur du brûleur se met à tourner avec la pompe: le fuel aspiré
est entièrement refoulé. Le ventilateur du brûleur et le transformateur d’allumage se mettent en marche, réalisant les
phases de:
- préventilation du foyer
- prélavage d’une partie du circuit du fuel
- préallumage, avec décharge entre les pointes des électrodes.
b) A la fin du prélavage l’appareillage ouvre la vanne électromagnétique: le mazout atteint le gicleur, d’où il sort pulvérisé.
Le contact avec la décharge entre les pointes des électrodes, produit la flamme et simultanément le temps de sécurité
démarre.
Cycle coffret
BV...
OH
FS
R
SB
W
M
OW
Z
t1
t3
t3n
t4
TSA
A´
A
B
C
D
Vanne de combustible
Préchauffeur de fioul
Signal de flamme
Thermostat ou manostat
Thermostat de sécurité
Thermostat ou manostat de sécurité
Moteur de brûleur
Contact de signalisation prêt a fonctionner
du préchauffeur de fioul
Transformateur d’allumage
Temps de preventilation
Temps de allumée
Temps de post-allumée
Intervalle «BV1-BV2»
Temps de sécurité
Début de la mise en service pour les
brûleurs avec préchauffeur de fioul
Début de la mise en service pour les
brûleurs sans préchauffeur de fioul
Apparition de la flamme
Position de fonctionnement
Arrêt de la régulation par «R»
Signal de sortie du coffret
Signal d’entre requis
24
ill. 22
SGNK B 130
21. ENTRETIEN DU BRULEUR
Le brûleur requiert un entretien périodique, qui doit effectué par un technicien spécialisé.
L’entretien devient essentiel pour un bon fonctionnement du brûleur, évitant des consommations excessives de combustible et réduisant la pollution de l’environnement.
Avant d’effectuer une opération quelconque d’entretien ou un contrôle, couper l’alimentation électrique au brûleur au
moyen de l’interrupteur général de l’installation.
La plupart des composants peut être inspectée en enlevant le capot.
21.01 Principales opérations d’entretien:
-
Vérifier que les tuyaux d’alimentation et de refoulement du combustible ne sont pas obstrués ou endommagés.
Effectuer le nettoyage du filtre de la ligne d'aspiration du combustible.
Relever la consommation correcte de combustible.
Nettoyer de la tête de combustible dans la zone de sortie du combustible, sur le déflecteur.
Laisser fonctionner le brûleur à plein régime pendant environ dix minutes, puis effectuer une analyse de la combustion
en vérifiant:
• le bon réglage de tous les éléments indiqués dans cette notice
• Les températures des fumées dans le conduit
• Le pourcentage de CO2
• La teneur en CO (ppm)
• L’indice d’opacité des fumées, suivant l’échelle de Bacharach.
21.02 Opérations de démontage et entretien du brûleur
- Pour avoir accès à tous les accessoires démontez le capot (B) en dévissant la vis (A).
- Dévissez l’écrou (C) et tournez le brûleur de manière à avoir accès au gicleur monté dans la vis.
C
A
B
ill. 23
25
SGNK B 130
22. RECHERCHE DES DEFAUTS
22.01 Bruleur
DEFAUTS
CAUSES ET REMEDES
Le moteur ne tourne pas.
Absence d’energie electrique.
Contrôlez les fusibles.
Contrôlez les thermostats (ambiance, chaudiere, securite).
Le moteur tourne mais la flamme ne se forme pas,
avec arrêt et mise en securité.
Pas de décharge aux électrodes.
Gicleur bouché.
Le combustible n’arrive pas.
Vérifiez que la position des electrodes est correcte; nettoyezles.
Nettoyez ou remplacez le gicleur.
Vérifiez le niveau de fuel dans la citerne; vérifiez qu’il n’y
a pas de clapets fermes sur le circuit du mazout; vérifiez
la propete du filtre du circuit et da la pompe, er attention
etancheite circuit fuel.
Le brûleur ne démarre pas.
La flamme s’allume, puis le brûleur s’arrête en securité.
Photorésistance encrassee.
Le gicleur pulvérise mal.
Nettoyez la photoresistance.
Nettoyez ou remplacez le gicleur.
Flamme irrégulierè, courte avec étincelles.
Le gicleur pulvérise mal.
La pression dans la pompe est trop faible.
Il y a de l’eau dans le fuel.
Ou remplacez le gicleur
Vérifiez et augmentez la pression.
Faites enelever l’eau dans le citerne et nettoyez les filtres.
La flamme est fumeuse.
Gicleur qui pulverise mal.
Peu d’air de combustion.
Nettoyez ou remplaceze le gicleur.
Vérifiez que le clapet atmospherique s’ouvre regulierement;
Contrôlez la propete du ventilateur.
N.B. Avant de faire intervenir le Service Technique d'assistance aux Clients, pour éviter tous frais inutiles, s'assurer que
l'éventuel arrêt de la chaudière n'est pas du a une absence d'énergie électrique ou de combustible.
26
SGNK B 130
22.02 Chaudiere
DEFAUTS
CAUSES ET REMEDES
Odeur de gaz imbrûlés
Contrôler que la chaudière est bien propre.
Contrôler que le tirage est suffisant.
La chaudière fonctionne mais sa
température n’augmente pas
Vérifier le bon fonctionnement du thermostat de réglage.
Contrôler que la chaudière est parfaitement propre.
Contrôler que la chaudière a été bien proportionnée à l’installation.
Température de l’eau vers l’installation
trop haute ou trop basse
Vérifier le fonctionnement du thermostat de réglage.
Contrôler que le circulateur n’est pas bloqué.
Vérifier que les caractéristiques du circulateur sont appropriées au dimensionnement de l’installation.
Le thermostat de réglage rallume avec
un écart de température trop élevé
Contrôler que le bulbe est bien inséré.
Remplacer le thermostat
La chaudière produit de l’eau
de condensation
Contrôler que la chaudière ne fonctionne pas à des
températures trop basses (en dessons de 50°C).
Contrôler que la consommation du gaz est régulière.
Contrôler l'efficacité de la cheminée
La chaudière s’éteint sans
raison apparente
Intervention du thermostat des fumées.
Intervention du thermostat de sécurité (a réarmement automatique) à cause d’une surtempérature.
N.B. Avant de faire intervenir le Service Technique d'assistance aux Clients, pour éviter tous frais inutiles, s'assurer que
l'éventuel arrêt de la chaudière n'est pas du a une absence d'énergie électrique ou de combustible.
27
Certificat de garantie
DUREE DE LA GARANTIE
Le fabricant garantit les appareils vendus contre tout défaut de fabrication et de fonctionnement pour une
durée de 2 ans à compter de la date de mise en service par un SAV agréé ou à compter de la facture à
l’utilisateur à défaut de mise en service dans les trois mois suivant la facturation.
La garantie fabricant porte uniquement sur le remplacement de la pièce reconnue défectueuse par le
fabricant ou un de ses services agréés.
EXCLUSIONS
Sont exclus de la garantie:
• les frais de main d’œuvre et déplacement, d’emballage ou de port,
• tous dommages et intérêts notamment pour privation de jouissance,
• les pièces d’usure.
Toutes les conséquences dues:
•
•
•
•
•
•
à une installation non conforme aux règles de l’art et à la notice d’installation du fabricant,
à l’absence ou défaut d’entretien régulier par une entreprise agréée par le fabricant,
à la non observation des instructions du fabricant décrites dans la notice d’utilisation,
à un défaut en alimentation en gaz, eau ou électricité,
aux corrosions causées par la condensation ou l’agressivité de l’eau,
au gel, courants parasites et/ou effets nuisibles des conditions atmosphériques, à l’entartrage de
l’appareil,
• aux interventions opérées sur l’appareil par une personne incompétente ou non autorisée par le fabricant,
• aux cas de force majeure indépendants de volonté et du contrôle du fabricant.
CONDITIONS DE GARANTIE
La fiche de mise en service et le certificat de garantie doivent être dûment complétés par l'utilisateur,
l’installateur, le SAV ayant effectué la mise en route.
Les étiquettes autocollantes d’identification code barre doivent être apposées aux emplacements prévus.
Le SAV agréé doit envoyer au fabricant la fiche de mise en service ainsi complétée.
La présente garantie s’ajoute et ne préjuge pas des droits de l’acheteur prévus dans la directive 99/44/CE
et l’article 1641 du code civil.
COMPLETER PAR L’UTILIZATEUR
COMPLETER PAR LE S.A.V.
DATE DE LIVRAISON
DATE DE LA PREMIERE
MISE EN SERVICE
UTILIZATEUR
Prénom
/
/
/
/
Nom
Adresse
N°
S.A.V. (cachet de la société)
C.P.
Signature:
Ville
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement