PAX-I (PDF/944Ko) [F]

PAX-I (PDF/944Ko) [F]
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
DOUBLE COMPTEUR
+ TACHYMÈTRE
6 chiffres LED 14,2 mm
• Affichage 6 digits à LED
(8 digits en comptage, en alternance)
• Comptage double, entrées en quadrature
• Indication d’une cadence
• Jusqu’à 3 valeurs de comptage affichables
• Entrée RS485 ou RS 232 (esclave)
• Facteurs d’échelle programmables
• Touches de fonction / entrées utilisateur
programmables
• 4 sorties points de consigne (alarmes)
(avec carte embrochable)
• Capacités de communication (y compris réseau)
(avec carte embrochable)
• Sortie analogique (avec carte embrochable)
• Configuration de l’appareil par logiciel PC
• Face avant scéllée étanche - IP65
PAX i
DIMENSIONS : 48 X 96 X 104
8. Entrées A et B : Sélections par Dip Switches pour accepter les
impulsions de diverses origines, des contacts secs, des sorties de circuits CMOS et TTL, des capteurs magnétiques et de
tous les capteurs standards RLC.
Logique :
Seuils de commutation : Vil = 1,5 V max., Vih = 3,75 V min
Courant sink interne : (NPN) tirage au + 12 Vdc par une résistance de 7,8 kΩ, I max = 1,9 mA
Courant source interne : (PNP) tirage au commun par une
résistance de 3,9 kΩ, I = 7,3 mA sous 28 Vdc, Vmax = 30 Vdc
Filtre : Condensateur d’amortissement destiné à absorber les
effets des rebonds des contacts. Fréquence d’entrée limitée à
50 Hz et à des impulsions de 10 ms de durée minimum.
Capteur magnétique :
Sensibilité : 200 V crête
Hystérésis : 100 mV
Impédance d’entrée : 3,9 kΩ à 60 Hz
Tension maximum d’entrée : 40 V crête, 30 Vrms
Mode de comptage double :
Lors de l’utilisation d’un quelconque mode de comptage
double, les entrées utilisateur I et / ou 2 recevront le second
signal de chaque paire. Les entrées utilisateur ne possèdent
pas de switches permettant les choix Logique / Magnétique,
Fréquence Haute / Basse et Sink / Source. Les entrées utilisateur sont simplement des entrées logiques ne disposant pas
de filtres basses fréquences. Tous les contacts mécaniques
raccordés à ces entrées doivent être équipés, en externe, de
dispositifs anti rebonds. Les entrées utilisateur ne peuvent
être configurées au choix qu’entre Sink (NPN) et Source (PNP)
par la position du cavalier « utilisateur ».
9. Entrées utilisateur :
3 entrées utilisateur, programmables.
Tension continue permanente supportée : 30 Vdc
Isolation par rapport au commun des entrées : non isolées
Etat logique : Sélection par cavalier entre logique sink (NPN) et
source(PNP).
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
1. Affichage : 6 digits, LED rouge, hauteur 14,2 mm
2. Alimentation :
Version AC (PAX I 0000) : 85 à 250 Vac, 50 à 60 Hz, 18 VA
Isolation : 2300 Vrms durant 1 mn sur toutes les entrées et
sorties (300 V en travail)
Version DC (PAX I 0010) : 11 à 36 Vdc, 14 w et 24 Vac+ 10%, 50
à 60 Hz, 15 VA
Isolation : 500 Vrms durant 1 mn sur toutes les entrées et sorties (50 V en travail)
3. Alimentation des capteurs : 12 Vdc + 10%, 100 mA max.
Protégée contre les courts circuits.
4. Témoins :
A:
Compteur A
B:
Compteur B
C:
Compteur C
r:
Cadence
H:
Maximum
L:
Minimum
OF :
Digit le plus significatif des compteurs
SP1 : L’alarme associée au point de consigne N°1 est active.
SP2 : L’alarme associée au point de consigne N°2 est active.
SP3 : L’alarme associée au point de consigne N°3 est active.
SP4 : L’alarme associée au point de consigne N°4 est active.
5. Clavier:
5 touches dont 3 touches de fonction programmables
6. Affichage de cadence :
Précision : +0,0 1%
Fréquence minimum : 0,01 Hz
Fréquence maximum : Voir « Table des fréquences maximums »
Affichage maximum : 5 digits: 99,999
Actualisation (valeur basse) : 0,1 à 99,9 secondes
Capacité d’affichage dépassée : « r0L0L »
7. Affichage des compteurs :
Affichage maximum sur 8 digits : ± 99 999 999 (les valeurs exprimées sur plus de 6 digits apparaissent sous la forme : digits de
poids forts et digits de poids faibles, alternativement).
Découpe panneau 92 x 45 mm
1
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
Etat de l’entrée
Entrées SINK
NPN
Tirage au +12 Vdc
par 5,1 kΩ
Active Vin < O,7 Vdc
Inactive Vin > 2,5 Vdc
Entrées source
PNP
Tirage au commun
par 5,1 kΩ
Vin > 2,5 Vdc
Vin < 0,7 Vdc
Temps de réponse : 5 ms nominal au collage, 3 ms nominal
pour le relâchement
Précision en temps : Compteur = + 0.01 % + 10 ms
Cadence = + 0.01 % + 20 ms
Module 4 Transistors NPN collecteurs ouverts :
Isolement vis à vis du commun des entrées capteur et utilisateur : 500 Vrms durant 1 mn. Pas d’isolation
par rapport aux autres communs. Tension de travail : 50 V
Caractéristiques : Isnk = 100 mA max à Vsat = 0.7 Vdc,
Vmax = 30 Vdc
Temps de réponse : Compteur : 25 µs Cadence : Déterminé
par l’intervalle mini. d’actualisation
Précision en temps : Compteur = ± 0.01 % + 10 ms
Cadence = ± 0.01 % + 20 ms
Module 4 Transistors PNP collecteurs ouverts :
Isolement vis à vis du commun des entrées capteur et utilisateur : 500 Vrms durant 1 mn. Pas d’isolation par rapport
aux autres communs. Tension de travail: 50 V
Caractéristiques :
(alimentation interne) : Isrc = 30 mA max sous 24 Vdc + 10%,
pour les 4 sorties simultanées
(alimentation externe) : Isrc = 100 mA max sous 30 Vdc pour
chaque sortie
Temps de réponse : Compteur: 25 µs Cadence: Déterminé par
l’intervalle mini. d’actualisation
Précision en temps : Compteur = ± 0.01 % + 10 ms
Cadence = ± 0.01 % + 20 ms
15. Mémoire :
E2PROM non volatile, sauvegarde tous les paramètres de
programmation et les valeurs des affichages. Attention, les
valeurs Maxi. et Mini. ne seront sauvegardées que si le
Compteur C est configuré soit en mode esclave soit non utilisé.
16. Certification et conformité
Compatibilité Electromagnétique
Temps de réponse typique : 6 ms, dépendant de la fonction.
Les reset, sauvegardes et inhibitions ont un temps de réponse
de 25 µs si un front survient sur le compteur associé ou de 6
ms dans le cas contraire. Ces fonctions comprennent CtrStL,
CtrStE, INHIbt, St0rE et PrN rSt. Lors de leur activation toutes
les fonctions sont maintenues durant un minimum de 50 ms et
pour un maximum de 100 ms. Après cette période, il sera possible de prendre en compte un autre front ou niveau.
10. Sortie du prédiviseur :
Transistor en NPN, collecteur ouvert. Isnk = 100 mA sous Vol =
1 Vdc max. Voh = 30 Vdc max. Rapport cyclique compris entre
25 et 50%.
11. Communications série :
Type : RS 485 ou RS 232
Isolation par rapport au commun des entrées capteurs et utilisateur : 500 Vrms durant 1 mn
Tension de travail : 50 V. Non isolée par rapport aux autres
communs.
Données sur 7 / 8 bits
Vitesse : 300 à 19200 Bauds
Parité : sans, paire, impaire
Adresse sur le bus : au choix de 0 à 99. (32 mètres au
maximum par ligne en RS 485)
Retard de transmission : au choix de 2 à 50 ms ou de 50 à 100 ms.
12. Carte Devicenet™
Compatibilité : Groupe 2, serveur seulement, sans capacité
UCMM
Vitesse de transmission : 125 kBauds, 250 kBauds et 500 kBauds
Interface de bus : Philips 82C250 ou équivalent (cf. Device
Net Volume 1 paragraphe 10.2.2)
Isolation du nœud : bus alimenté, nœud isolé.
Isolation principale : 500 Vrms pour 1 mn (travail : 50 V) entre
Device Net et commun des entrées de l’appareil.
13. Carte de sortie analogique :
Sorties disponibles : 0 à 20 mA, 4 à 20 mA ou 0 à 10 Vdc
Isolation par rapport au commun des entrées capteurs et utilisateur : 500 Vrms durant 1 mn
Précision : 0,17 % de la pleine échelle (de 18 à 28° C), 0,4 %
de la pleine échelle (de 0 à 50° C)
Résolution : 1/35000
Capacité : charge minimum de 10 kΩ pour 10 V, et de 500 Ω
pour 20 mA
Temps de réponse : Typique 50 ms, Max, 10 milliseconde
typique
14. Carte de sorties alarmes/points de consigne :
Module 2 Relais :
2 relais avec contact de type C (inverseur)
Isolement vis à vis du commun des entrées capteur et utilisateur : 2000 Vrms durant 1 mn, tension de travail : 240 Vrms.
Caractéristiques du contact : Commute 5A sous 120 / 240 Vac
ou 28 Vdc (charges résistives), 100 W sous 120 Vac en charge inductive. Le courant total ne doit pas excèder 5 A lorsque
les deux relais sont activés
Durée de vie des relais : 100000 cycles au minimum en charge
maximale. L’installation de parasurtenseurs (ou RC) permet
d’augmenter la durée de vie des relais, même en charge maxi
Temps de réponse : 5 ms nominal au collage, 3 ms nominal
au relâchement
Précision en temps : Compteur = ± 0.01 % + 10 ms
Cadence = ± 0.01 % + 20 ms
Module 4 Relais :
4 relais avec contact de type A (fermeture)
Isolement vis à vis du commun des entrées capteur et utilisateur : 2300 Vrms durant 1 mn, tension de travail: 250 Vrms.
Caractéristiques du contact : Un seul relais activé : Commute
3A sous 250 Vac ou 30 Vdc (charges résistives), 100 W sous
120 Vac en charge inductive. Le courant total ne doit pas
excéder 4 A lorsque les quatre relais sont activés
Durée de vie des relais : 100000 cycles au minimum en charge maximale. L’installation de parasurtenseurs (ou RC) permet d’augmenter la durée de vie des relais, même en charge
maxi.
Immunité (norme EN 50082- 2)
décharge électrostatique
EN 61000-4-2
niveau 3 : 8 kV dans l’air
champ électromagnétique RF
EN 61000-4-3
niveau 3 : 10 V/m 80 MHz - 1 GHz
transitoires rapides (rafale)
EN 61000-4-4
niveau 4 : 2 kV (E/S)
niveau 3 : 2 kV (alimentation)
interférences RF conduites
EN 61000-4-6
niveau 3 : 10 V/rms 150 kHz - 80 MHz
simulations de téléphone sans fils
ENV 50204
niveau 3 : 10 V/m 900 MHz + 5 MHz
200 Hz, rapport cyclique 50%
Emissions (norme EN 50081- 2)
interférences RF
EN 55011
boîtier classe A,
alimentation principale classe A
Nota : Pour plus d’informations, consultez dans ce document, le
paragraphe relatif au guide d’installation pour la CEM
17. Environnement
Gamme de température de fonctionnement :
0 à 50 °C (0 à 45 °C avec 3 cartes embrochables en place).
Gamme de température de stockage : - 40° C à 60° C.
Humidité (fonctionnement et stockage) : 0 à 85 % Hr, sans
condensation
Altitude max. : 2000 m
18. Connexions
Raccordement : par bornier de type auto serrant à forte pression de serrage.
Longueur à dénuder sur le conducteur : 7,5 mm
Capacité : 1 fil rigide AWG 14 ou 2 fils AWG 18 ou encore 4
fils AWG 20
19. Construction : L’appareil possède un de gré de protection
IP65 (usage intérieur) (IP20 pour la face arrière). Installation
catégorie II, pollution degré 2. Joint de façade et clips de fixation fournis. Résistant à la flamme. Clavier à membrane
caoutchouc.
20. Poids : 295 g
2
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
TABLEAU DES FRÉQUENCES MAXIMUMS DES SIGNAUX.
Pour déterminer la fréquence maximum pour les entrées, commencez par répondre par oui ou non (O/N) aux questions des trois premières lignes. Déterminez ensuite le mode de comptage à utiliser pour les compteurs. Si deux compteurs sont utilisés dans des modes
de comptage différents, alors la fréquence la plus basse s’appliquera à chacun d’eux.
QUESTIONS
Simple : Compteur A ou B (avec / sans cadence)
Double : Compteurs A & B ou cadence
ou cadence seulement
non affectée à un compteur simple actif
Seuils utilisés ?
N
N
N
N
O
O
O
O
N
N
N
N
O
O
O
Sortie de pré-division utilisée?
N
N
O
O
N
N
O
O
N
N
O
O
N
N
O
O
Compteur C utilisé ?
N
O
N
O
N
O
N
O
N
O
N
O
N
O
N
O
18
11
13
12
13
11
9
MODE DE COMPTAGE
Valeurs en kHz
Valeurs en kHz
Comptage x 1
34
25
21
17
15
13
Valeurs en kHz
O
Valeurs en kHz
7,5
9
7
Comptage x 2
17
13
16
12
9
7
8
7
9*
7*
9*
7*
5*
4*
5*
4*
Quadrature x I
22
19
20
17
12
10
11
10
7*
6*
6*
5*
4*
3,5*
3,5*
3*
7*
6*
6*
5*
4*
3,5*
3,5*
3*
Quadrature x 2
17
13
16
12
9
7
8
6
Quadrature x 4
8
6
8
6
4
3
4
3
Cadence seulement
34
N/A
21
N/A
34
N/A
21
N/A
Nota :
1. Les modes de comptage sont explicités dans le paragraphe de
programmation Module 1.
2. Si vous utilisez la grandeur Cadence avec un compteur simple
directionnel ou en quadrature, affectez à l’entrée A pour déterminer la fréquence.
3. *Doublez la valeur indiquée pour la fréquence “Cadence”.
4. Les valeurs figurant sur le tableau sont celles que l’on obtiendra avec le DIP Switch fréquence sur HI (haut).
5. Déclassez les fréquences indiquées de 20% lors de l’utilisation
de communications série. (Prévoyez un retard de 5 ms, entre
les caractères série pour supprimer le déclassement).
DESCRIPTION GÉNÉRALE.
des quatre affichages. Elles peuvent également être configurées
indépendamment pour correspondre aux divers besoins de commande et d’alarme. Une sortie Linéaire DC est disponible via une
carte embrochable. Cette carte peut sortir des signaux en courant
(20 mA) ou en tension (10 V). La sortie analogique peut être affectée à l’un des six affichages et peut être mise à l’échelle.
Les cartes embrochables de communication série sont également
disponibles. Elles comprennent les supports RS232, RS485 et
DeviceNet. Les valeurs affichées, les seuils d’alarme et les états
peuvent être gérés via la liaison série. Lorsqu’une carte de communication est installée, il est possible de configurer l’appareil à
l’aide d’un logiciel développé sous Windows. Les données de configuration de l’appareil pourront, dans ce cas, être enregistrées dans
un fichier afin de permettre un rappel ultérieur.
Après que l’appareil aura été configuré, la liste des paramètres peut
être verrouillée de manière à interdire les modifications ultérieures,
que ce soit en totalité, ou simplement les seuils, les facteurs
d’échelle et les valeurs initiales. Ce verrouillage est possible par le
biais soit d’une entrée utilisateur soit d’un code de sécurité.
L’appareil a été spécialement conçu pour les environnements
industriels sévères grâce à sa face avant scellée lui conférant un
degré de protection IP65, et aux tests complets permettant de
garantir la conformité CE, l’appareil fournit une solution fiable et
simple dans tous les cas d’application.
L’appareil PAXI (appareil de mesure PAX pour Comptage/Cadence)
dispose de plusieurs fonctionnalités performantes vous permettant
son utilisation dans une grande variété d’applications industrielles.
Les cartes optionnelles embrochables vous permettent de configurer l’appareil dans l’application courante tout en facilitant les éventuelles modifications futures.
L’appareil de mesure PAXI accepte les entrées T.O.R. provenant de
sources variables, des contacts de commutation, des sorties statiques CMOS ou TTL, des capteurs magnétiques et de tous les capteurs RLC standards. L’appareil accepte simultanément des entrées
directionnelles, unidirectionnelles ou de signaux en quadrature. La
fréquence maxi du signal d’entrée est de 34 kHz et dépend du mode
de comptage et de la configuration de la fonction programmée.
Chaque signal d’entrée peut indépendamment être mis à l’échelle
dans les valeurs du procédé.
L’appareil permet l’affichage de six indications. Sont incluses :
Compteur A, Compteur B, Compteur C (ou affichage esclave),
Cadence, Cadence maximum et Cadence minimum. Les Compteurs
A et B indiquent les valeurs comptées à partir des signaux vus sur
l’entrée. Le Compteur C indique la somme ou la différence entre les
valeurs des Compteurs A et B ou peut être programmé pour afficher
une valeur lui provenant via le port série (Compteur esclave).
L’afficheur de cadence peut être programmé pour visualiser la vitesse d’évolution du compteur A ou du Compteur B. Les affichages
maximums et minimums indiqueront respectivement les valeurs
« crête » ou « vallée » de la vitesse avec un temps de capture programmable destiné à éviter les détections instables. Une lettre lumineuse indique la valeur en cours d’affichage.
Les touches de façade tout comme les trois entrées utilisateurs sont
programmables pour réaliser diverses fonctions de mesure.
L’une de ces fonctions permet l’échange de la liste de paramètres, permettant ainsi de doubler le nombre de seuils programmables, le facteur de mise à l’échelle ainsi que les valeurs initiales de comptage.
L’appareil peut piloter jusqu’à quatre sorties sur seuil, ce nombre
est déterminé par les cartes embrochables installées. Les cartes
embrochables peuvent être équipées de : 2 relais N0 NC (5A), 4
relais NO (3A) ou encore 4 sorties statiques en collecteur ouvert
sink (NPN) ou source (PNP). Les sorties peuvent être affectées à l’un
SYNTHÈSE SÉCURITÉ.
Toutes les règles de sécurité les codes et instructions locaux qui
figurent dans le présent document, ou sur l’équipement lui- même
doivent être observés pour garantir la sécurité des personnes et
éviter les dommages à l’instrument ou à l’équipement qui lui est
connecté. Si l’équipement n’est pas utilisé comme spécifié par le
fabricant, la protection qu’il fournit peut être insuffisante.
Ne pas utiliser cet appareil pour commander directement des
moteurs, des distributeurs ou autres actionneurs non équipés de
sécurité. Ceci peut être dangereux pour l’équipement dans les cas
de défauts de l’appareil.
Attention : Lire complètement la notice avant d’installer et d’utiliser les appareils.
Attention : Risque de contacts avec des pièces sous tension.
RÉFÉRENCES DE COMMANDE
Type
Appareil
Modèle
PAXI
PAXCDS
Cartes
embrochables
optionnelles
PAXCDC
Accessoires
PAXCDL
SFPAX
Description
Compteur / Cadence (tachymètre), alimenté en AC 85 à 250 v
Compteur / Cadence (tachymètre), en 10-30 vDC et 24 Vac
Carte de sortie relais, 2 seuils
Carte de sortie relais, 4 seuils
Carte de sortie collecteur ouvert (sink NPN) 4 seuils
Carte de sortie collecteur ouvert (source, PNP) 4 seuils
Carte de communication série RS485
Carte de communication série RS232
Carte de communication DeviceNET
Carte de sortie analogique isolée
Logiciel PC de configuration / Windows 3.x et 95/98 (disquette 3,5”)
3
RéférenceRLC
PAXi 0000
PAXi 0010
PAXCDS 10
PAXCDS20
PAXCDS30
PAXCDS40
PAXCDC10
PAXCDC20
PAXCDC30
PAXCDL10
SFPAX
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
CARTES EMBROCHABLES OPTIONNELLES ET ACCESSOIRES.
AJOUT DE CARTES OPTIONNELLES.
CARTES EMBROCHABLES LIAISON RS232
(PAXCDC20).
Les appareils de mesure de la série PAX peuvent être équipés d’au
maximum 3 cartes embrochables optionnelles. Cependant, pour
une même unité, il n’est possible d’installer qu’une seule carte de
chaque type. Les types de fonction comprennent les alarmes sur
points de consigne (PAXCDS), communications (PAXCDC), et sorties analogiques (PAXCDL). Les cartes peuvent être installées soit
au départ soit ultérieurement. Chaque carte optionnelle est livrée
avec sa notice d’installation, la programmation s’effectuera suivant les renseignements donnés aux modules 6, 7 et 8.
Un port de communication RS232 peut être installé grâce à la carte
de communication RS232 embrochable. La liaison RS232 permet de
connecter deux équipements distants d’au maximum 15 m, dans le
but de faire communiquer l’un avec l’autre imprimantes, API, interfaces opérateur ou calculateur maître. Les données disponibles sur
les appareils peuvent être lues, modifiées, il est possible d’émettre
et de reseter des alarmes en émettant une chaîne de commande
adaptée. Les touches de fonction et les entrées utilisateurs pourront
être programmées de manière à émettre des données à une imprimante ou à tout autre équipement via la communication série.
CARTES EMBROCHABLES D’ALARMES SUR
POINTS DE CONSIGNE (PAXCDS).
CARTE EMBROCHABLE DEVICENET (PAXCDC30).
Les appareils de la série PAX peuvent être équipés d’une carte
embrochable pouvant fournir jusqu’à quatre points d’alarme.
Une seule de ces cartes peut être installée dans l’afficheur (l’état
logique des sorties peut être inversé lors de la programmation).
Ces cartes embrochables sont de quatre types :
Deux relais, type C, contacts O/F.
Quatre relais, type A, normalement ouverts seulement.
Quatre sorties isolées en transistor NPN collecteur ouvert (sink).
Quatre sorties isolées en transistor PNP collecteur ouvert (source).
Un port de communication DeviceNet peut être installé grâce à une
carte embrochable spécifique. DeviceNet est un bus de haut niveau
dont le protocole reprend les caractéristiques de CAN. Ce protocole permet d’intégrer des équipements de types et de constructeurs
différents avec une même structure de communication.
CARTE EMBROCHABLE « SORTIE ANALOGIQUE »
(PAXCDL10).
La carte embrochable « sortie analogique » fournit une sortie DC
permettant une retransmission linéaire que ce soit en 0 (4) - 20 mA
ou en 0 - 10 V. La sortie à retransmettre peut être mise à l’échelle
entre les valeurs limites, haute et basse et peut être l’image du
Compteur A, du Compteur B, du Compteur C, de la Cadence, d’une
valeur maximum ou minimum. Une sortie symétrique par rapport
à la valeur initiale sera obtenue en croisant les points de mise à
l’échelle.
CARTE EMBROCHABLE LIAISON RS485
(PAXCDC10).
Un port de communication RS485 peut être installé grâce à la
carte de communication RS485 embrochable. L’option RS485
permet de connecter jusqu’à un maximum de 32 appareils communicants (imprimantes, API, interfaces opérateur ou calculateur maître) grâce à une simple paire dont la longueur maximum
pourra être de 1200 m. Le numéro d’adresse de chaque équipement de la ligne pourra être programmé entre 0 et 99. Les données disponibles sur les appareils peuvent être lues, modifiées,
il est possible d’émettre et de reseter des alarmes en émettant
une chaîne de commande adaptée. Les touches de fonction et les
entrées utilisateurs pourront être programmées de manière à
émettre des données à une imprimante ou à tout autre équipement via la communication série.
LOGICIEL PC (SFPAX).
Le logiciel SFPAX est un programme sous Windows qui permet de
configurer un appareil PAX à partir d’un PC. L’utilisation du SFPAX
permet une programmation simple des appareils PAX et fournit le
moyen de sauvegarder les programmes sous forme de fichiers PC
pour une utilisation future. Une aide en ligne est disponible dans
ce logiciel. Une carte embrochable série est nécessaire pour programmer les appareils de mesure PAX à l’aide du logiciel.
cadre de fixation et éliminez le carton. Glissez le joint d’étanchéité par l’arrière de l’appareil jusqu’à sa position finale, contre
la face avant. L’appareil, totalement assemblé pourra alors être
mis en place au travers de la découpe de panneau. Tout en
maintenant l’ensemble en position, poussez le cadre de fixation
de l’arrière vers le panneau jusqu’à ce que les doigts de verrouillage s’insèrent dans les fentes de tenue. Le cadre sera inséré aussi proche que possible du panneau. Pour terminer la fixation, serrez les deux vis de maintien jusqu’à ce que l’appareil
soit correctement tenu, le couple approximatif de serrage est de
70 Ncm. Ne pas serrer exagérément les vis.
1.0 INSTALLATION DE L’APPAREIL.
INSTALLATION.
Le PAX possède un degré de protection IP65, permettant une utilisation intérieure lorsque le montage est correctement effectué.
Il est conçu pour être installé en armoire. Effectuez la découpe de
panneau conformément aux dimensions indiquées. Retirez le
ENVIRONNEMENT ET NETTOYAGE.
L’afficheur doit être installé dans un endroit où la température
n’excède pas la température maximum de fonctionnement et
permettant une circulation d’air suffisante. Il est proscrit d’installer l’appareil au voisinage d’une source d’air chaud.
4
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
La face avant ne doit être nettoyée qu’à l’aide d’un chiffon doux
et un produit neutre. NE PAS utiliser de solvants. Une exposition
continue aux rayons directs du soleil accélérera le vieillissement
de la façade.
Ne pas utiliser d’outil (tournevis, stylos, crayons etc.) pour
actionner les touches de façade.
3.0 INSTALLATION DES CARTES EMBROCHABLES.
Des cartes embrochables, vendues séparément, sont prévues
pour réaliser des fonctions spécifiques. Ces cartes doivent être
installées sur le circuit imprimé principal de l’appareil. Les cartes
embrochables possèdent des fonctions particulières dés lors
qu’elles sont utilisées avec le PAXI. Les documents livrés avec les
cartes doivent être éliminés sauf s’ils contiennent une information qui atteste qu’ils sont utilisables avec un PAXI.
Attention : Le circuit imprimé principal et les cartes optionnelles
sont équipés de composants sensibles à l’électricité statique.
Avant de manipuler le module ou les cartes, déchargez votre
corps en touchant un objet métallique relié à la terre. Prenez soin
de ne manipuler le module que par son boîtier plastique et les
cartes optionnelles par les bords du circuit imprimé. Les poussières, l’huile et les autres polluants qui peuvent entrer en
contact avec les circuit imprimés ou les composants peuvent
affecter le fonctionnement de I’ensemble.
2.0 RÉGLAGE DES CAVALIERS ET DIP- SWITCHES.
Pour accéder aux cavaliers et DIP-Switches, sortez le châssis du
boîtier de l’appareil et en comprimant fermement et en tirant
vers l’arrière les empreintes disposées sur les côtés, à l’arrière.
Ceci doit avoir pour effet de libérer les verrous au bas du boîtier
(ces verrous sont situés juste en face des empreintes). Il est
recommandé de déverrouiller d’un côté et ensuite de l’autre.
2.1 POSITIONNEMENT DU CAVALIER.
L’appareil renferme un cavalier lié à la logique des entrées utilisateurs. Si vous devez employer l’entrée utilisateur, ce cavalier
doit être positionné avant la mise sous tension. Les positions du
cavalier et des DIP-switches figurent sur le plan du circuit imprimé principal : Le cavalier associé aux entrées utilisateurs détermine la logique employée (SINK ou SOURCE). Toutes les entrées
sont configurées simultanément par cet unique cavalier.
POUR INSTALLER
1. Le boîtier étant ouvert, localisez le connecteur de la carte
embrochable qui doit être installée. Les types de cartes sont
liés aux positions des divers connecteurs du circuit imprimé
principal. Lorsque vous installez une carte, tenez l’appareil par
les bornes arrières et non pas par le circuit de la face avant*.
2. Installez la carte embrochable en alignant son connecteur avec
les guides du capot arrière. Assurez-vous que le connecteur
soit fermement engagé et que le bord de la carte embrochable
reste bien dans le guide côté circuit imprimé d’affichage.
3. Glissez le châssis de base de l’appareil dans le boîtier.
Assurez-vous que le capot arrière se verrouille complètement
dans le boîtier.
4. Appliquez l’étiquette d’identification de la carte embrochée sur
la face inférieure de l’appareil. Ne pas obstruer les ouies de
ventilation disposées sur la face supérieure de l’appareil. La
surface du boîtier doit être propre pour que l’étiquette adhère
correctement. Appliquez l’étiquette dans la zone désignée par
la grosse étiquette d’identification du boîtier.
Attention : Des potentiels d’alimentation cheminent sur le circuit
imprimé. Coupez toutes les sources d’alimentation de l’appareil
ou des charges avant d’accéder à l’intérieur de l’appareil.
2.2 CONFIGURATION DES DIP-SWITCHES DES ENTRÉES.
L’appareil renferme six DIP-switches pour la configuration des
entrées A et B, ces configurations doivent se faire hors tension.
Hautes fréquences : Supprime le condensateur d’amortissement
et permet ainsi le passage des fréquences élevées.
SÉLÉCTION DE L’ALIMENTATON DE LA CARTE
4 SORTIES EN COLLECTEUR OUVERT (SOURCE).
* Si vous installez la carte quatre sorties source (PAXCDS40) placez le
cavalier soit sur alimentation interne soit sur alimentation externe
avant de continuer.
Basses fréquences : Insère le condensateur d’un anti-rebond.
Permet de limiter à 50 Hz la fréquence d’entrée et à 10 ms la largeur d’impulsion.
SRC (Source) : Insère une résistance de 3,9 kΩ de tirage au pôle
- de l’alimentation, 7,3 mA max sous 28 Vdc (V max = 30 Vdc).
SNK (Sink) : Insère une résistance de 7,8 kΩ de tirage au pôle +
de l’alimentation (+ 12 Vdc), I max = 1,9 mA.
LOGIQUE : Seuils de commutation de l’entrée Vil = 1,5 V max,
Vih = 3,75 V max.
MAG : Adaptation de l’entrée au raccordement d’un capteur
magnétique. Entrée crête 200 mV (la logique SRC doit également
être sélectionnée).
5
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
Filtres de lignes pour les câbles d’alimentation :
Schaffner # FN610-1/07 (RLC # LFIL0000) Schaffner #
FN670-1.8/07 Corcom # 1VR3
4.0 CABLAGE DE L’APPAREIL.
GÉNÉRALITÉ.
Les raccordements électriques s’effectuent via des bornes à visser situées à l’arrière de l’appareil. Tous les conducteurs doivent
être conformes aux tensions véhiculées et aux courants consommés. Le câblage doit être exécuté suivant les règles de l’art et les
normes en vigueur. Il est recommandé de protéger l’alimentation
de l’appareil (DC ou AC) par fusible ou disjoncteur.
Lors du câblage de l’appareil, vérifiez votre travail en comparant
au fur et à mesure le numéro gravé à l’arrière du boîtier avec
celui figurant sur le schéma choisi. Dénudez le fil sur une longueur de 7,5 mm environ, les fils multibrins doivent être brasés.
Insérez la partie dénudée dans la borne choisie et serrez jusqu’à
ce que le fil soit bien tenu. Chaque borne peut accepter 1 fil de
2,55 mm, 2 de 1,02 mm ou 4 de 0,61 mm.
Nota : Tenir compte des recommandations du constructeur lors
de l’installation de filtres de lignes.
6. Les longs trajets de câbles sont bien plus propices à la collecte d’interférences électromagnétiques (EMI) que les trajets courts. Faites en sorte que les trajets soient les plus
courts possibles.
7. La commutation de charges inductives génère des interférences (EMI). L’installation de parasurtenseurs aux bornes
des charges inductives limitent ces interférences.
4.1 CABLAGE DE L’ALIMENTATION.
CONSEILS D’INSTALLATION VIS AVIS DES RÈGLES CEM
Bien que cet appareil soit conçu de manière à posséder une forte
immunité aux interférences électromagnétiques (EMI), il est
important de respecter des règles d’installation et de câblage pour
assurer la compatibilité dans chaque cas d’application. La nature
du bruit électrique, la source ou le mode de couplage à l’intérieur
de l’appareil peuvent différer en fonction de chaque application.
Dans les environnements soumis à de fortes interférences EM, des
mesures complémentaires peuvent être nécessaires. L’appareil
devient plus insensible aux interférences EM lorsque l’on diminue
le nombre de raccordements d’E/S. Les longueurs de câbles, leur
cheminement et l’utilisation faite de l’écran (blindage) sont très
importants et peuvent faire la différence entre une installation performante et une installation perturbée. On trouvera ci-dessous la
liste de quelques règles CEM, permettant d’effectuer une installation efficace dans un environnement industriel.
1. L’appareil doit être installé dans un boîtier métallique, correctement relié à la terre.
2. Utiliser des câbles blindés (écran) pour tous les signaux et
entrées de contrôle. Le raccordement de l’extrémité du blindage (écran) doit être le plus court possible. Le point de raccordement d’un blindage dépend sensiblement de l’application.
On trouvera ci-dessous les méthodes conseillées pour raccorder un blindage, classées par ordre d’efficacité :
a. Raccorder le blindage à la terre des masses (terre de protection), seulement sur le panneau où est monté l’appareil.
b. Raccorder le blindage à la terre des masses aux deux extrémités du câble; ceci convient habituellement lorsque la fréquence
de la source de bruit est supérieure à 1 MHz. Raccorder le blindage à la borne commune de l’appareil et laisser l’autre extrémité en l’air et isolée de la terre des masses.
3. Ne jamais faire cheminer les câbles de signaux et contrôle
dans le même conduit ou chemin de câbles que les lignes
d’alimentation, conduisant à des moteurs, des circuits
inductifs, des thyristors, des résistances de chauffage etc.
Les câbles doivent cheminer dans des conduits métalliques correctement reliés à la terre. Ceci est particulièrement recommandé dans les applications où les câbles
sont longs et lorsque des appareils de communication
radio sont utilisés à proximité ou encore lorsque l’alimentation est proche de l’émetteur d’une radio commerciale.
4. A l’intérieur d’une armoire les câbles de signaux et de
contrôle doivent cheminer aussi loin que possible des
contacteurs, relais auxiliaires, transformateurs et de tout
autres composants « bruyants ».
5. Dans les environnements soumis à de très fortes interférences magnétiques (EMI), l’utilisation de composants de
suppression des interférences externes (comme des perles
de ferrite) sont recommandées. Installer ces perles aussi
près que possible de l’appareil sur les fils des signaux et
de contrôle. Passer le fil plusieurs fois à travers la perle ou
utiliser plusieurs perles sur chaque fil, pour améliorer la
protection. Placer des filtres de ligne sur les câbles d’alimentation pour supprimer les interférences écoulées par
cette ligne. Ces filtres seront le plus proche possible des
points d’entrée de l’alimentation dans le boîtier. Les composants de suppression des interférences (EMI) suivants
(ou équivalents) sont recommandés :
Perles de ferrite pour les fils des signaux et de contrôle :
Fair-Rite # 0443167251 (RLC # FCOR0000)
TDK # ZCAT3035-1330A
Steward # 28B2029-0 à 0.
4.2 CABLAGE DES ENTRÉES UTILISATEURS.
Avant de raccorder les fils, le cavalier de choix de la logique des
entrées utilisateurs doit être placé dans la position correcte. Si
les entrées utilisateurs 1 et / ou 2 sont destinées à recevoir des
signaux de comptage en quadrature ou directionnels, aucun
composant additionnel de commutation ne doit être raccordé à
ces bornes « Entrées utilisateurs » seules les bornes de l’entrée
utilisateur choisie doivent être câblées.
Logique Sink.(NPN)
Bornes 7,8,9
Bornes 10
Raccordez le composant de commutation entre la borne choisie
de l’entrée utilisateur et le commun (COMM.)
Les entrées utilisateurs de l’appareil sont, en interne, raccordées
au + 12 V par une résistance de 5,1 kΩ. L’entrée est
active lorsqu’elle est portée au niveau bas (< 0,7 V).
Logique Source.(PNP)
Bornes 7,8,9 : au + Vdc à travers le composant externe de commutation.
Borne 10 : - Vdc à travers le composant externe de commutation.
Les entrées utilisateurs de l’appareil sont, en interne, accordées
au 0 V par une résistance de 5,1 kΩ. L’entrée est active
lorsqu’elle est portées à un niveau haut dont la tension est supérieure à 2,5 Vdc.
6
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
4.3 CABLAGE DES ENTREES.
ATTENTION : Le commun des entrées capteur n’est PAS isolé du commun des entrées utilisateurs. Afin de préserver la sécurité des applications de l’appareil, le commun des entrées capteur doit être correctement isolé des tensions référencées à une terre non sûre; ou alors
le commun des entrées doit être porté au potentiel de la terre de protection. Si ce n’est pas le cas, des tensions flottantes peuvent être
appliquées aux entrées utilisateurs et aux bornes des communs des entrées utilisateurs. Il est important de bien traiter le problème des
potentiels des communs des entrées utilisateurs par rapport à la terre, et de celui du commun des cartes embrochables isolées par rapport au commun des entrées.
Si vous connectez l’entrée B, raccordez le signal à la borne 6 au lieu de la borne 5, et, positionnez les DIP Switches 4, 5 et 6 conformément à ce qui est indiqué pour 1, 2 et 3.
4.4 CABLAGE DES SORTIES SUR SEUIL (ALARMES).
7
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
Dès que l’appareil débute sa transmission, la ligne RXD (RS232)
est surveillée pour déterminer si l’équipement de réception est
4.5 CABLAGE DES SORTIES DE COMMUNICATION
SERIE.
Communications RS232.
La liaison RS232 est conçue pour faire communiquer deux équipements sur des distances n’excédant pas 12 m. Le signal DTE
transmet les données sur la ligne TXD et reçoit les données sur
la ligne RXD. L’équipement calculateur DCE reçoit les données
sur les lignes TXD et transmet les données sur la ligne RXD.
L’appareil PAX émule un équipement terminal DTE. Si l’autre
équipement raccordé à l’appareil émule lui aussi un DTE, les
lignes TXD et RXD doivent être croisées pour permettre de communiquer. Ceci s’appelle une connexion « nul modem ». La
majorité des imprimantes émule un équipement DCE tandis que
« occupé ». L’équipement récepteur indique qu’il est occupé en
portant la ligne RXD à l’état logique 0 (espace). L’appareil suspend alors la transmission jusqu’à ce que la ligne RXD soit libérée par l’équipement récepteur.
Communications RS485.
les calculateurs émulent en général un DTE.
La plupart des équipements ne peut accepter plus de deux ou
trois caractères successivement sans pause. Dans ces cas l’appareil emploie la fonction « o c c u p é» .
Le standard de communication RS485 permet de connecter jusqu’à 32 équipements grâce à une simple paire de fils, sur des distances pouvant aller jusqu’à 1200 m et à des vitesses de transmission limitées à 10 M bauds (l’appareil PAX est limité à 19,2 k
bauds). La même paire de fils est utilisée pour transmettre aussi
bien que pour recevoir les données. Une RS485 est donc toujours en mode half-duplex, c’est à dire qu’elle ne peut pas à la
fois transmettre et recevoir.
4.6 CABLAGE DE LA SORTIE ANALOGIQUE.
4.7 CABLAGE DE LA SORTIE PREDIVISEUR
(SORTIE IMPULSIONS)
BORNIER DE LA CARTE OPTIONNELLE DE SORTIE ANALOGIQUE.
5.0 RÔLE DES POUSSOIRS DE FACE AVANT ET AFFICHAGE.
KEY FONCTIONS « AFFICHAGE »
FONCTIONS « PROGRAMMATION »
DSP (Affichage) Visualisation tour à tour des Compteurs (A B C)
Cadence Max. et Min.
PAR (PARAMETRAGE) Accès au mode programmation.
F1▲ Touche de Fonction 1 ; à maintenir durant 3s pour accéder
aux Secondes Fonctions de type 1**.
F2▼ Touche de Fonction 2 ; à maintenir durant 3s pour accéder
aux Secondes Fonctions de type 2**.
RST (RESET) Touche de Fonction Reset ***.
DSP Sort du mode de programmation et revient en affichage.
PAR Mémorise le paramètre sélectionné et pointe sur le suivant.
F1▲ Incrémente la valeur du paramètre sélectionné
ou la sélection.
F2▼ Décrémente la valeur du paramètre sélectionné
ou la sélection.
RST Avance sur le digit suivant lors de la saisie d’une valeur de
paramètre.
* Les Compteurs B et C sont verrouillés au sein des réglages « usine ».
** Le réglage « usine » pour les touches F1 et F2 est en mode « N O N» .
*** Le réglage « usine » pour la touche RST est d SPr St (initialisation affichage).
8
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
PROGRAMMATION DE L’APPAREIL
touche PAR mémorise et active la sélection/valeur affichée. Cette
action provoque en outre le passage au paramètre suivant.
ACCES AU MODE PROGRAMMATION (TOUCHE PAR).
L’appareil fonctionne normalement en mode « affichage ». Aucun
paramètre n’est modifiable dans ce mode. Le mode programmation est accessible en actionnant la touche PAR. S’il est impossible
d’y accéder, cela signifie que l’accès est verrouillé soit par un code
de sécurité soit par un verrouillage « matériel ». Il existe deux
modes de programmation. Un mode de « Programmation RAPIDE » qui ne permet d’accéder qu’à certains paramètres (visualisation et / ou modification). Toutes les fonctions sont toujours actives
sauf celles qui ont trait à la programmation des touches de la face
avant. Ce mode est configuré dans le module 3. L’accès au mode
« Programmation COMPLET » permet la visualisation et la modification de tous les paramètres. Dans ce mode, les signaux de comptage risquent de ne pas être correctement pris en compte et, toutes
les fonctions programmables des touches de façade ainsi que certaines fonctions des entrées utilisateurs sont désactivées. Dans la
suite de ce document, l’expression « mode de programmation »
non suivie de « RAPIDE » fait référence au mode « COMPLET».
SORTIE DU MODE PROGRAMMATION (TOUCHE DSP
OU TOUCHE PAR DANS L’ÉTAT Pro N0).
La sortie du mode programmation s’effectue en actionnant la
touche DSP (à partir d’un endroit quelconque, en mode « programmation ») ou par la touche PAR (alors que la mention Pro N0 est affichée). Ceci provoquera les sauvegardes mémoire de tous les paramètres et ramènera l’appareil en mode « AFFICHAGE ». Si un paramètre vient d’être modifié, la touche PAR devra être actionnée pour
mémoriser la modification, avant d’actionner la touche DSP. (Si la
tension d’alimentation disparaît avant le retour en mode « AFFICHAGE », vérifiez les paramètres qui viennent d’être modifiés).
CONSEILS RELATIFS A LA PROGRAMMATION.
Il est recommandé de débuter par le Module 1 pour un comptage et
par le Module 4 pour une cadence. Si vous vous égarez en cours de
programmation, actionnez la touche DSP et recommencez. Lorsque
vous aurez terminé la programmation, nous vous recommandons
d’enregistrer les divers paramètres programmés dans un tableau
« paramètrage utilisateur » puis de verrouiller l’accès au mode programmation que ce soit par un code ou par l’entrée utilisateur.
ACCES AUX MODULES
(TOUCHES « FLECHES » ET « PAR »).
Le menu « Programmation » est subdivisé en neuf modules. Ces
modules ont pour but de grouper les paramètres associés à une
même fonction. L’affichage passera de la mention Pro à celle
associée au module choisi. Les touches « flèches » (Fl et F2) permettent de sélectionner le module souhaité. L’accès au module
s’effectue en actionnant la touche PAR.
RÉGLAGES « USINE ».
Les réglages « usine » seront complétement restaurés au sein du
module 9. Ceci constitue un excellent point de départ pour
résoudre les problèmes de programmation. La plupart des paramètres peuvent être laissés à leur réglage « usine » sans que cela
affecte la mise en œuvre « de base ». Ces paramètres sont identifiés dans les paragraphes relatifs à chacun des modules.
MODULE MENU (TOUCHE PAR).
Chaque module possède sa propre structure de menu (structure
qui est représentée au début du paragraphe relatif au module).
La touche PAR doit être actionnée pour passer au paramètre
désiré sans modifier la programmation des paramètres précédents. Après avoir terminé un module, l’affichage montrera à
nouveau la mention Pro NO. La programmation peut continuer
en accédant à un autre module.
AFFICHAGE ALTERNÉ D’UNE SÉLECTION.
Dans les paragraphes relatifs à chaque module, vous trouverez les
deux affichages alternés avec ces deux flèches, comme dans
l’exemple ci-dessous. Ceci permet de vous présenter l’afficheur vous
montrant alternativement le paramètre en haut et sa sélection/valeur
(réglage « usine ») en bas. Dans la plupart des cas les sélections et
valeurs pour le paramètre figurent dans la liste de droite.
SÉLECTION/SAISIE D’UNE VALEUR
(TOUCHES FLÈCHES ET PAR).
Pour chaque paramètre, l’afficheur montre alternativement le nom
du paramètre et la sélection ou la valeur de celui-ci. Les touches
flèches (F1 et F2) sont utilisées pour le déplacement dans les diverses
sélections/valeurs possibles pour ce paramètre. Le fait d’actionner la
PROGRAMME 1 - PARAMÉTRAGE DES ENTRÉES DE COMPTAGE A ET B (
).
Le Programme permet la programmation des Compteurs A, B et de la sortie de prédivision. Les paramètres du Compteur B suivent ceux
du prédiviseur. Pour la fréquence maximum d’entrée, les compteurs doivent être configurés en mode NONE et le pré-diviseur sur NO
lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Lorsqu’ils sont sélectionnés NONE ou NO, les autres paramètres associés ne sont pas accessibles. Un
voyant particulier indique le compteur dont on visualise la valeur en mode « AFFICHAGE ». Une autre liste de paramètres de mise à
l’échelle et de valeurs de préchargement est accessible au sein du Programme.
9
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
MODE DE FONCTIONNEMENT DU COMPTEUR A.
POINT DÉCIMAL POUR LE COMPTEUR A.
Ce paramètre permet de définir la position du point décimal du
Compteur A ainsi que pour toutes les valeurs de consigne qui lui
sont affectées. Le choix effectué affectera également les calculs
du facteur d’échelle du Compteur A.
Sélectionnez le mode de fonctionnement du Compteur A.
SÉLECTION
MODE
NONE
DESCRIPTION
Pas de comptage
cnt
Comptage X1
Addition sur front descendant de l’entrée A
cntud
Comptage X1
et direction
Addition sur front descendant de l’entrée A
si l’entrée B est au niveau haut.
Soustraction sur front descendant de l’entrée A
si l’entrée B est au niveau bas.
dcntud
Comptage X1
et direction
Addition sur front descendant de l’entrée A
si l’entrée utilisateur 1 est au niveau haut.
Soustraction sur front descendant de l’entrée A
si l’entrée utilisateur 1 est au niveau bas.
quAd1
Quad X 1
Addition sur front montant de l’entrée A lorsque
l’entrée B est au niveau haut.
Soustraction sur front descendant de l’endrée
A lorsque l’entrée B est au niveau haut.
quAd2
Quad X2
Addition sur front montant de l’entrée A lorsque
l’entrée B est au niveau haut et sur front descendant de l’entrée A lorsque l’entrée B est au
niveau bas.
Soustraction sur front descendant de l’entrée A
lorsque l’entrée B est au niveau haut et sur front
montant de l’entrée A lorsque l’entrée B est au
niveau bas.
q uAd4
dquAd 1
Quad X4
Quad X1
entrée
2 codeurs
dquAd2
Quad X2
entrée
2 codeurs
FACTEUR D’ÉCHELLE DU COMPTEUR A.
Le nombre d’événements comptés est multiplié par le facteur
d’échelle et par le multiplicateur d’échelle pour obtenir la valeur
souhaitée dans le processus choisi. Un facteur d’échelle de
1.00000 aura pour effet d’afficher le nombre réel d’événements
comptés. (Des détails relatifs aux calculs pour mise à l’échelle
sont donnés à la fin de ce chapitre).
MULTIPLICATION D’ÉCHELLE DU COMPTEUR A.
Le nombre d’événements comptés est multiplié par le multiplicateur d’échelle et par le facteur d’échelle pour obtenir la valeur
souhaitée dans le processus choisi. Un multiplicateur d’échelle
de 1 ne modifiera pas l’affichage. (Des détails relatifs au calcul
pour mise à l’échelle sont donnés à la fin de ce chapitre).
Addition sur front montant de l’entrée A lorsque
l’entrée B est au niveau haut, sur front descendant
de l’entrée A lorsque l’entrée B est au niveau bas,
sur front montant de l’entrée B lorsque l’entrée A
est au niveau bas et sur front descendant de l’entrée B lorsque l’entrée A est au niveau haut.
Soustraction sur front descendant de l’entrée A
lorsque l’entrée B est au niveau haut, sur front
montant de l’entrée A lorsque l’entrée B est au
niveau bas, sur front montant de l’entrée B
lorsque l’entrée A est au niveau haut et sur front
descendant de l’entrée B lorsque l’entrée A est
au niveau bas.
VALEUR DE PRÉCHARGEMENT DU COMPTEUR A *.
Lors de la réinitialisation avec l’option « valeur de préchargement», le Compteur A sera réinitialisé à cette valeur.
RÉINITIALISATION DU COMPTEUR A
LORS DE LA MISE SOUS TENSION*.
Addition sur front montant de l’entrée A lorsque
l’entrée utilisateur I est au niveau haut.
Soustraction sur front descendant de rentrée A
lorsque l’entrée utilisateur 1 est au niveau haut.
Addition sur front montant de l’entrée A lorsque
l’entrée utilisateur 1 est au niveau haut et sur
front descendant de l’entrée A lorsque l’entrée
utilisateur 1 est au niveau bas.
Soustraction sur front descendant de l’entrée A
lorsque l’entrée utilisateur 1 est au niveau haut
et sur front montant de l’entrée A lorsque l’entrée utilisateur 1 est au niveau bas
cnt2
Comptage X2
Addition sur les fronts montants et descendants
de l’entrée A
cntud2
Comptage X2
et direction
Addition sur les fronts montants et descendants
de l’entrée A si l’entrée B est au niveau haut.
Soustraction sur les fronts montants et descendants de l’entrée A si l’entrée B est au niveau bas.
dctud2
Comptage X2
et direction
Addition sur les fronts montants et descendants
de l’entrée A si l’entrée utilisateur 1 est au
niveau haut.
Soustraction sur les fronts montants et descendants de l’entrée A si l’entrée utilisateur 1 est au
niveau bas.
Le Compteur A peut être programmé de manière à ce qu’il soit
réinitialisé à chaque mise sous tension de l’appareil.
VALIDATION DE LA SORTIE DE PRÉDIVISION *.
Ce paramètre permet de valider la sortie de prédivision. Cette
sortie est extrêmement pratique lorsqu’il s’agit de générer un
train d’impulsion de fréquence plus basse, à destination d’un
API ou d’un Compteur externe sur chaque front descendant de
l’entrée A, le registre de sortie du prédiviseur s’incrémente
d’une valeur égale à la « prédivision» (PrAL). Lorsque le registre
atteint ou dépasse 10.000, une impulsion est générée à la sortie
et le contenu du registre est diminué de 10.000. Le registre du
prédiviseur est réinitialisé à 0 lorsque le Compteur A est
lui-même réinitialisé (sauf sur réinitialisation automatique par
atteinte du point de consigne) (voyez le chronogramme de la
sortie prédivision).
RÉINITIALISATION DU COMPTEUR A.
FACTEUR D’ÉCHELLE DU PRÉDIVISEUR
Lorsque le Compteur A est réinitialisé, il est ramené à 0 ou à la
valeur de préchargement du Compteur A. Ceci a pour effet de
réinitialiser toutes les valeurs liées au Compteur A à l’exception
du « Point de consigne de réinitialisation automatique » (paramètre du Module 6).
10
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
La fréquence de la sortie du prédiviseur est la fréquence de l’entrée A multipliée par la valeur du facteur d’échelle de pré-division.
FACTEUR D’ÉCHELLE DU COMPTEUR B.
Le nombre d’événements comptés est multiplié par le facteur
d’échelle et par le multiplicateur d’échelle pour obtenir la valeur
souhaitée dans le processus choisi. Un facteur d’échelle de
1.00000 aura pour effet d’afficher le nombre réel d’événements
comptés. (Des détails relatifs aux calculs pour mise à l’échelle
sont donnés à la fin de ce chapitre).
MULTIPLICATION D’ÉCHELLE DU COMPTEUR B.
* Les réglages d’usine peuvent être utilisés sans que cela n’affecte la mise en service en configuration de base.
MODE DE FONCTIONNEMENT DU COMPTEUR B.
Le nombre d’événements comptés est multiplié par le multiplicateur d’échelle et par le facteur d’échelle pour obtenir la valeur
souhaitée dans le processus choisi. Un multiplicateur d’échelle
de 1 ne modifiera pas l’affichage. (des détails relatifs au calcul
pour mise à l’échelle sont donnés à la fin de ce chapitre).
Permet la sélection du mode de fonctionnement du Compteur B.
SÉLECTION
MODE
NONE
DESCRIPTION
Ne compte pas.
cnt
Comptage X1
Addition sur le front descendant de l’entrée B.
dcntud
Comptage X1
et direction
Addition sur le front descendant de l’entrée
B si l’entrée utilisateur 2 est au niveau haut.
Soustraction sur le front descendant de l’entrée
B si l’entrée utilisateur 2 est au niveau bas.
dquAd1
Quad X1
Addition sur le front montant de l’entrée B
lorsque l’entrée utilisateur 2 est au niveau haut.
Soustraction sur le front descendant de l’entrée
B lorsque l’entrée utilisateur 2 est au niveau haut.
dq uAd 2
Quad X2
Addition sur front montant de l’entrée B lorsque
l’entrée utilisateur 2 est au niveau haut et sur
front descendant de l’entrée B lorsque l’entrée
utilisateur 2 est au niveau bas.
Soustraction sur front descendant de l’entrée B
lorsque l’entrée utilisateur 2 est au niveau haut
et sur front montant de l’entrée B lorsque l’entrée utilisateur 2 est au niveau bas.
cnt2
Quad X2
Addition sur le front montant et sur le front descendant de l’entrée B.
dctud2
Comptage X2
et direction
Addition sur les fronts montants et descendants
de l’entrée B si l’entrée utilisateur 2 est au
niveau haut.
Soustraction sur les fronts montants et descendants de l’entrée B si l’entrée utilisateur 2 est au
niveau bas.
VALEUR DE PRÉCHARGEMENT DU COMPTEUR B *.
Lors de la réinitialisation avec l’option « valeur de préchargement », le Compteur B sera réinitialisé à cette valeur.
RÉINITIALISATION DU COMPTEUR B
LORS DE LA MISE SOUS TENSION*.
Le Compteur B peut être programmé de manière à ce qu’il soit
réinitialisé à chaque mise sous tension de l’appareil.
VALEUR DE COMPTAGE SUR 8 DIGITS.
Toutes valeurs de comptage inférieures à - 99,999 ou supérieure à
999,999 (sans point décimal), seront affichées en deux parties.
L’affichage présentera alternativement les 6 digits les moins significatifs puis les digits restants, les plus significatifs en commençant
par l’indication « OF ». Si l’affichage doit excéder + 99,999,999, il
sera recyclé à 0 puis le comptage continuera. Les valeurs de présélection pour l’activation des sorties ne pourront excéder 6 digits. Les
indicateurs permettent d’identifier le compteur dont le contenu est
affiché, ils clignotent dès que les valeurs doivent dépasser 6 gigits
RÉINITIALISATION DU COMPTEUR B.
CALCULS POUR MISE A L’ÉCHELLE.
Chaque compteur permet de mettre à l’échelle le signal d’entrée
de manière à ce que la valeur souhaitée soit affichée.
Ceci est accompli par le mode de comptage (x-Cnt), le facteur
d’échelle (xSCFAC), le multiplicateur d’échelle (xSCALr) et le
point décimal (xdECPt). Le facteur d’échelle est calculé en utilisant :
Lorsque le Compteur B est réinitialisé, il est ramené à 0 ou à la
valeur de préchargement du Compteur B. Ceci a pour effet de
réinitialiser toutes les valeurs liées au Compteur B à l’exception
du « Point de consigne de réinitialisation automatique » (para mètre du Module 6).
POINT DÉCIMAL POUR LE COMPTEUR B.
SF (xSCFAC) =
Valeur décimale souhaitée à l’affichage
(Nb. d’impulsions par unité d’affichage x CM x SM)
Valeur décimale
Souhaitable
1
10
100
1000
10000
100000
Ce paramètre permet de définir la position du point décimal du
Compteur B ainsi que pour toutes les valeurs de consigne qui lui
sont affectées. Le choix effectué affectera également les calculs
du facteur d’échelle du Compteur B.
11
dECPt
0
0.0
0.00
0.000
0.0000
0.00000
Position du point décimal.
Aucun
Dixième
Centième
Millième
Dix millième
Cent millième
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
Nombre d’impulsion par unité : Impulsions par unité générées
par le procédé (c’est à dire par exemple, le nombre d’impulsion
par centimètre).
CM : Mode de comptage (x-Cnt), facteur multiplicateur du mode
(1, 2 ou 4).
SM : Multiplicateur d’échelle (xSCALr), choix entre 1, 0,1 ou 0,01.
aussi proche que possible de « 1 », mais jamais supérieur.
Ceci peut être obtenu en déplaçant le point décimal, en utilisant le multiplicateur d’échelle ou en sélectionnant un mode
de comptage différent.
2. Pour doubler le nombre d’impulsions par unité, utilisez le
mode de comptage directionnel x 2 ou quad x 2. Pour quadrupler le nombre d’impulsions par unité, utilisez le mode de
comptage quad x 4. Attention, le fait d’utiliser ces modes provoquera la diminution de la fréquence maximum d’entrée.
3. Un facteur d’échelle supérieur à 1.00000 provoquera un
arrondi à l’affichage de la valeur comptée. La précision d’une
application de comptage ne pourra jamais être améliorée en
utilisant un facteur d’échelle supérieur à 1.00000.
4. Le nombre d’impulsions par unité d’affichage doit être supérieur ou égal à la valeur « décimale souhaitée à l’affichage »
pour que le facteur d’échelle soit inférieur ou égal à 1.
5. La diminution du facteur d’échelle pourra s’effectuer en diminuant la position du point décimal.
(Exemple : 100 (centièmes) / 10 impulsions = 10,000 qui sera
ramené à 10 (dixièmes / 10 = 1,000).
Exemple :
1. Fait apparaître une longueur avec une précision de 1 cm (au
« centième ») par une entrée de 100 impulsions par mètre :
Le facteur d’échelle devra être : 100 / (100 x 1) = 1 (dans ce cas,
le multiplicateur d’échelle et le facteur du mode de comptage
auront pour valeur 1).
2. Fait apparaître une longueur en mètre à raison de 120 impulsions
par mètre. Le facteur d’échelle devra être 1 / (120 x l) = 0.0083333.
(Dans ce cas un multiplicateur d’échelle égal à 0.01 pourra être
utilisé : 1 / (120 x 1 x 0.01) = 0.83333 ou on affichera la longueur
avec une résolution de 1 cm (0.00) : 100 / (120 x 1 x 1) = 0.8333).
Règles générales à respecter pour la mise à l’échelle.
1. Pour une plus grande précision le facteur d’échelle doit être
PROGRAMME 2 - PARAMÈTRAGE DES ENTRÉES UTILISATEUR
ET DES TOUCHES DE FONCTION (2-FNC)
Le Programme 2 permet de programmer les entrées utilisateurs
(Bornes sur la face arrière) et les touches de fonctions de façade.
Les trois entrées utilisateurs sont programmables individuellement pour réaliser des fonctions de gestion spécifiques à la
mesure à effectuer. Lorsque l’appareil est en mode Affichage, la
fonction est exécutée lorsqu’une transition sur l’entrée utilisateur la porte à l’état actif. (Consultez les caractéristiques des
entrées utilisateurs pour connaître le temps de passage à l’état
actif). Les fonctions des entrées utilisateurs sont généralement
déshabilitées en mode «Programmation Complet ».
Trois touches de fonction F1, F2 et RST disposées en façade sont
également programmables individuellement de manière à pouvoir
gérer la fonction de mesure requise. En étant en mode Affichage,
la fonction « primaire » est exécutée lorsque la touche est actionnée. En tenant les touches de fonction F1 et F2 actionnées durant 3
secondes, ces dernières exécutent une fonction secondaire. Il est
possible de programmer une fonction secondaire sans qu’existe de
fonction primaire. Les touches de fonction situées en façade sont
déshabilitées dans les deux modes de programmation.
Dans la plupart des cas, si plus d’une entrée utilisateur et / ou
une touche de fonction est programmée pour la même fonction,
le maintien (seuil d’activation) sera effectué dès lors qu’au
moins l’une de ces entrées utilisateurs ou touches de fonction
sera activée. Les actions momentanées (pilotage sur front) sont
effectuées à chaque fois que l’une des entrées utilisateurs ou
touches de fonction est portée à l’état actif (transition, front).
Toutes les fonctions sont disponibles aussi bien pour les entrées
utilisateurs que pour les touches de fonction.
Quelques fonctions utilisateurs possèdent une « sous liste» de
paramètres. On accède à cette « sous liste » en actionnant la
touche PAR lorsque la fonction apparaît. La fonction ne sera
effectuée que pour les paramètres portés à l’état yES si une
entrée utilisateur ou une touche de fonction est configurée de
manière à exécuter une fonction possédant une « sous liste »,
alors cette «sous liste » devra être parcourue à chaque fois qu’il
sera nécessaire d’accéder aux paramètres de l’entrée utilisateur
ou de la touche de fonction.
Nota : Lorsqu’une entrée utilisateur doit recevoir un signal d’entrée quad ou directionnel, elle devra être programmée sur N0 de
manière à ne pas accomplir de fonction.
VERROUILLAGE DU MODE PROGRAMMATION.
Le mode programmation est verrouillé tant que l’entrée utilisateur est activée (action maintenue) Dans le Module 3, certains
paramètres peuvent être réglés puisque accessibles bien
qu’étant en mode « Programmation verrouillée ». Un code de
sécurité peut être configuré pour autoriser l’accès au Mode
Programmation bien que l’entrée utilisateur soit utilisée pour en
verrouiller l’accès. Les touches de fonction ne doivent pas être
verrouillées par PL0C.
PASSAGE D’UNE LISTE DE PARAMÈTRAGE À L’AUTRE
Sur activation (action momentanée), l’appareil passe à l’affichage qui suit et qui n’est pas verrouillé dans le mode « Affichage ».
RÉINITIALISATION DE L’AFFICHAGE.
Sur activation, action momentanée, l’affichage est réinitialisé.
PASSAGE D’UNE LISTE DE PARAMÈTRES AL’AUTRE.
PAS DE FONCTION.
Deux listes de valeur sont disponibles pour les paramètres SP-I,
SP-2, SP-3,SP-4, ASCFAC, bSCFAC, CSCFAC, ACntLd, bCntLd,
CCntLd. Les deux listes sont désignées par LISt-A et LISt-b. Si
une entrée utilisateur est utilisée pour choisir la liste alors,
LISt-A est sélectionnée lorsque l’entrée utilisateur n’est pas active et LISt-b sera sélectionnée en activant l’entrée utilisateur
Avec cette sélection, aucune fonction ne sera exécutée. Ceci est
le réglage «usine » pour toutes les entrées utilisateurs et
touches de fonction.
12
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
(action maintenue). Si une touche de façade est utilisée pour
sélectionner la liste, on passera d’une liste à l’autre à chaque
action sur la touche (action momentanée). L’appareil suspendra
toutes opérations durant environ 1 ms, le temps de charger les
nouvelles valeurs. L’afficheur n’indiquera la liste active que lors
du changement de liste ou à l’entrée dans chacun des Modes de
Programmation. Pour programmer les valeurs de LISt-A et LISt- b,
commencez par terminer la programmation de tous les paramètres, puis sortez de la programmation et commutez sur
l’autre liste. Revenez en Mode Programmation et entrez les
valeurs pour SP-I, SP-2, SP-3, SP-4, ASCFAC, bSCFRC, CSCFAC,
ACNtLd, bCNtLd, CCNtLd. Si un quelconque des autres paramètres
est modifié, alors l’autre liste de valeur devra être reprogrammée.
INHIBITION.
L’appareil inhibe les affichages configurés à yES (oui) tant que
l’action est maintenue.
AFFICHAGE
A Cnt
b Cnt
C Cnt
HI
LO
DEMANDE D’IMPRESSION.
Description
Compteur A
Compteur B
Compteur C
Maximum
Minimum
USINE
NO
NO
NO
NO
NO
GEL DE L’AFFICHAGE.
Sur activation, l’appareil émet un bloc à imprimer vers le port
série. Les données à transmettre sur demande d’impression
sont configurées dans le Module 7. Si l’entrée utilisateur est toujours active alors que la transmission est terminée (environ 100
ms) une autre transmission sera générée. Par contre une seule
transmission sera effectuée pour chaque action sur la touche de
fonction. Cette fonctionnalité n’est active que si une carte
embrochable de communication a été installée dans l’appareil.
Sur activation (action maintenue), l’appareil gèle les affichages
configurés à yES (oui). En interne les comptages ainsi que les
valeurs maximums et minimums continuent à être actualisées.
AFFICHAGE
A Cnt
b Cnt
C Cnt
HI
LO
DEMANDE D’IMPRESSION ET RÉINITIALISATION
DE L’AFFICHAGE.
Description
Compteur A
Compteur B
Compteur C
Maximum
Minimum
USINE
NO
NO
NO
NO
NO
POINTS DE CONSIGNE DÉSACTIVÉS SUR ACTION
MAINTENUE (NIVEAU).
Sur activation, l’appareil génère un bloc d’impression et le transmet au port série, tout comme la fonction précédente « Demande
d’impression ». De plus, sur activation (action momentanée) l’appareil réinitialise les affichages configurés à yES (oui).
AFFICHAGE
A Cnt
b Cnt
C Cnt
HI
LO
Description
Compteur A
Compteur B
Compteur C
Maximum
Minimum
Sur activation (action maintenue), l’appareil désactive les points
de consigne configurés à yES (oui).
USINE
NO
NO
NO
NO
NO
AFFICHAGE
SP-1
SP-2
SP-3
SP-4
RÉINITIALISATION ET INHIBITION SUR ACTION
MAINTENUE.
Description
Compteur A
Compteur B
Compteur C
Maximum
Minimum
USINE
NO
NO
NO
NO
POINTS DE CONSIGNE DÉSACTIVÉS SUR FRONT.
Sur activation (action momentanée), l’appareil désactive les
points de consigne configurés à yES (oui).
L’appareil effectue la réinitialisation et inhibe les affichages configurés
à yES (oui) durant toute la durée de l’activation (action maintenue).
AFFICHAGE
A Cnt
b Cnt
C Cnt
HI
LO
Description
Point de consigne 1
Point de consigne 2
Point de consigne 3
Point de consigne 4
AFFICHAGE
SP-1
SP-2
SP-3
SP-4
USINE
NO
NO
NO
NO
NO
Description
Point de consigne 1
Point de consigne 2
Point de consigne 3
Point de consigne 4
USINE
NO
NO
NO
NO
MAINTIEN DE L’ÉTAT DES POINTS DE CONSIGNE.
RÉINITIALISATION SUR FRONT.
Durant l’activation (action maintenue), l’appareil maintien l’état
des points de consigne configurés à yES (oui).
Sur activation (action momentanée), l’appareil réinitialise les
affichages configurés à yES (oui) (les réinitialisations sur front
permettent de travailler à des fréquences maximales, par rapport aux actions maintenues).
AFFICHAGE
A Cnt
b Cnt
C Cnt
HI
L0
Description
Compteur A
Compteur B
Compteur C
Maximum
Minimum
AFFICHAGE
SP-1
SP-2
SP-3
SP-4
USINE
NO
NO
NO
NO
NO
13
Description
Point de consigne 1
Point de consigne 2
Point de consigne 3
Point de consigne 4
USINE
NO
NO
NO
NO
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
PROGRAMME 3 - PARAMÈTRES DE VERROUILLAGE DE L’AFFICHAGE
ET DE LA PROGRAMMATION (L0C).
Le Programme 3 permet la programmation du verrouillage de
l’affichage ainsi que des modes de programmation « Complet »
et « Partiel ».
Les six affichages peuvent être lus individuellement en mode
Affichage ou en actionnant la touche DSP. Un indicateur lumineux indique le nom de la valeur affichée. Ces affichages peuvent être verrouillés de manière à rester visibles. Il est recommandé de laisser l’affichage sur LOC lorsque cette fonction n’est
pas utilisée.
VERROUILLAGE DE L’ACCÈS AUX POINTS DE
CONSIGNE 1 A 4*.
Les afficheurs des points de consigne peuvent être déclarés soit
L0C, rEd ou encore Ent (voyez le tableau suivant). Ils ne sont accessibles que si la carte optionnelle « Point de consigne » est installée.
SÉLECTION
Description
rEd
Visible en mode Affichage
LOC
Pas visible en mode Affichage
Le mode de programmation « Complet » permet de visualiser et
de modifier tous les paramètres. Le mode Programmation peut
être verrouillé par un code de sécurité et / ou par une entrée utilisateur. Lorsqu’il est verrouillé et que la touche PAR est actionnée, l’appareil est mis en mode « Programmation Partielle ».
Dans ce mode, les points de consigne, les valeurs de préchargement ainsi que celles des facteurs d’échelle peuvent encore
être lus et / ou modifiés en fonction des sélections suivantes :
SELECTION
rEd
Ent
LOC
VERROUILLAGE D’ACCÈS AUPRECHARGEMENT
DES COMPTEURS A, B ET C*.
Ces affichages peuvent être déclarés soit LOC, rEd ou encore Ent.
Description
Visible mais pas modifiable en mode « Partiel »
Visible et modifiable en mode « Partiel ».
Pas visible en mode « Partiel ».
VERROUILLAGE DE L’ACCÈS AUX FACTEURS
D’ÉCHELLE A, B ET C*.
VERROUILLAGE DE L’AFFICHAGE
DES COMPTEURS A B ET C *.
VERROUILLAGE DE L’AFFICHAGE DE CADENCE.
VERROUILLAGE DE L’AFFICHAGE MAX. MIN.*.
Ces facteurs d’échelle peuvent être déclarés soit LOC, rEd ou
encore Ent.
CODE DE SÉCURITÉ*.
to
Le fait de composer une valeur non nulle provoquera l’affichage de la mention COdE 0 lors de toutes tentatives d’accès au
mode « Programmation Complète ». L’accès ne sera possible
qu’après avoir entré le code de sécurité prévu ou le code universel 222. Grâce à ce principe de verrouillage il n’est pas nécessaire de programmer une entrée utilisateur pour verrouiller l’accès au programme. Cependant ce verrouillage ne sera pas prioritaire devant une entrée utilisateur configurée pour le verrouillage d’accès et laissée dans son état inactif.
Ces affichages peuvent être déclarés soit LOC soit rEd
* Ces réglages d’usine peuvent être conservés sans qu’ils n’affectent la mise en service de base
ACCÈS AU MODE PROGRAMMATION
CODE DE
SÉCURITÉ
CONFIGURATION
DE L’ENTRÉE
UTILISATEUR
ÉTAT DE
L’ENTRÉE
UTILISATEUR
LORSQUE LA
TOUCHE “PAR” EST
ACTIONNÉE
ACCÈS AU MODE DE PROGRAMMATION
COMPLET
0
Pas PLOC
Programmation Complète
Accès immédiat
>0
Pas PLOC
Programmation
Partielle
Après « Programmation Partielle »avec le
code correct accès au programme
>0
PLOC
Active
Programmation
Partielle
Après « programmation Partielle » avec le
code correct accès au programme
>0
PLOC
Non active
Programmation Complète
Accès immédiat
0
PLOC
Active
Programmation Partielle
Pas d’accès
0
PLOC
Non active
Programmation Complète
Accès ımmedıat
Dans ce document, « Mode de programmation » (sans la mention « Partielle ») fait toujours référence à « Programmation Complète »
(tous les paramètres de l’appareil sont accessibles).
14
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
PROGRAMME 4 - PARAMÈTRES DE L’ENTRÉE CADENCE : (4 - rtE)
Le Programme 4 permet la programmation des paramètres de
cadence. Pour une fréquence d’entrée maximum, l’affectation
Cadence doit être sur NO lorsqu’elle n’est pas utilisée. Dans l’état
NO, les autres paramètres associés ne sont pas accessibles. En
mode Affichage, la valeur Cadence est accompagnée de l’indicateur r.
MISE A L’ÉCHELLE DE L’ENTRÉE CADENCE.
AFFECTATION CADENCE.
Méthode par saisie « Clavier ».
Saisissez la valeur de mise à l’échelle de l’entrée Cadence qui
correspond à la valeur de mise à l’échelle de l’affichage Cadence
en actionnant les touches F1 ou F2. Cette valeur est toujours
exprimée en fréquence (Hz). (Des détails sur la mise à l’échelle
« Cadence » sont donnés à la fin de ce chapitre).
Sélectionnez l’affectation pour Cadence. Pour mesurer la cadence (vitesse) des impulsions parvenant à l’entrée A, sélectionnez
rAtE-A. Pour l’entrée B sélectionnez rAtE-B. Cette affectation est
indépendante des modes de comptage.
Méthode par application du signal :
Appliquez le signal externe « Cadence » à l’entrée assignée à la
mesure de Cadence. Tenez actionnées les touches F1 et F2 ensemble.
La fréquence du signal entrée (en Hz) apparaît à l’affichage. (Pour
vérifier que la lecture soit correcte, attendre au moins pendant un
temps correspondant à l’intervalle minimum d’actualisation.
Actionnez et maintenez à nouveau les touches F1 et F2.
La nouvelle valeur ne doit différer que de + 0.1% de la valeur précédemment entrée). Actionnez la touche PAR pour saisir la fréquence
affichée comme mise à l’échelle de l’entrée « Cadence ». Pour éviter
que la valeur affichée ne soit entrée, actionnez la touche DSP. Ceci
fera sortir l’appareil du mode Programmation, la valeur précédente
de mise à l’échelle de l’entrée « Cadence » sera conservée. (Des
détails sur la mise à l’échelle « Cadence » sont donnés à la fin de ce
chapitre).
INTERVALLE MAXIMUM D’ACTIVATION
(ACTUALISATION DE L’AFFICHAGE)*.
L’intervalle minimum d’actualisation est la valeur minimum de durée
qui s’écoule entre deux actualisations de l’afficheur de cadence. Des
valeurs comme 0.1 ou 0.2 s actualiseront correctement l’affichage
mais pourront le faire apparaître instable. Le réglage d’usine égal à
1.0 actualisera l’affichage au minimum toutes les secondes.
ARRONDI DE L’AFFICHAGE « CADENCE »*.
INTERVALLE MAXIMUM DE L’ACTUALISATION
(AFFICHAGE ZERO) *
L’arrondi de la valeur affichée, autre que 1 permet de présenter
l’affichage de « Cadence » de manière « arrondi » à l’incrément
le plus proche sélectionné (par exemple un arrondi à « 5 » provoquera l’affichage de 120 pour une valeur réelle de 122 et de
125 pour une valeur réelle de 123). L’arrondi démarre sur le digit
le moins significatif de l’affichage de « Cadence ».
L’intervalle maximum d’actualisation est la valeur minimum de
durée qui s’écoule avant que l’affichage de cadence soit forcé à
zéro. Pour plus d’explications consultez le paragraphe relatif aux
calculs sur la fréquence d’entrée. L’intervalle maximum d’actualisation doit être plus élevé que l’intervalle minimum ainsi que
la vitesse la plus basse que vous souhaitez lire (impulsions par
seconde donnant une valeur affichée de 1). Le réglage usine
égal à 2.0 provoquera l’affichage de la valeur 0 pour une fréquence d’entrée inférieure à 0.5 Hz soit une impulsion toutes les
2 secondes.
SEUIL MINIMUM DE COUPURE*.
POSITION DU POINT DÉCIMAL « CADENCE »
La valeur du seuil minimum de coupure fixe la valeur en dessous de laquelle l’affichage de cadence montrera une valeur
réelle.
RETARD MAXIMUM DE CAPTURE*.
Permet la sélection de la position du point décimal pour les affichages de Cadence, Minimum et Maximum et pour toutes les
valeurs de consigne affectées à ces affichages. Ce paramètre
n’affecte pas les calculs de mise à l’échelle de la valeur de
cadence.
Lorsque la valeur de « Cadence » est supérieure à la valeur
Maximum actuelle saisie comme temps de retard, l’appareil
considérera la valeur de « Cadence » comme nouvelle valeur
Maximum. Le temps de retard aide à éviter des acquisitions
fausses provoquées par des passages soudains en cadence
importante. La détection du « Maximum » ne fonctionnera
que si « Cadence » est affectée à l’une des entrées A ou B. La
valeur Maximum est accompagnée de l’indication « H » à l’affichage et en fonction en permanence indépendamment de
son affichage.
MISE A L’ÉCHELLE DE L’AFFICHAGE DE CADENCE.
Composez ici la valeur du coefficient d’échelle de l’afficheur de
cadence qui correspond à la valeur d’échelle de cadence des
signaux d’entrée (des détails sur la mise à l’échelle “Cadence”
sont donnés à la fin de ce chapitre).
15
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
dans « Mise à l’échelle de l’affichage » (rtEdSP) et « Mise à
l’échelle de l’entrée » (rtE INP). Aucun autre calcul n’est
nécessaire.Si, seul, le nombre d’impulsions par unité est connu
(par exemple le nombre d’impulsions par mètre), ce nombre
pourra être composé en temps que valeur de mise à l’échelle de
l’entrée, la valeur de mise à l’échelle d’affichage devra alors être
définie comme suit.
RETARD MINIMUM DE CAPTURE*
Lorsque la valeur de « Cadence» est supérieure à la valeur
Minimum actuelle saisie comme temps de retard, l’appareil
considérera la valeur de « Cadence » comme nouvelle valeur
Minimum. Le temps de retard aide à éviter des acquisitions
fausses provoquées par des passages soudains en cadence
importante. La détection du « Minimum » ne fonctionnera que si
« Cadence » est affectée à l’une des entrées A ou B. La valeur
Minimum est accompagnée de l’indication « L » à l’affichage et
en fonction en permanence indépendamment de son affichage.
Cadence PAR
* Ces réglages d’usine peuvent être conservés sans qu’ils n’affectent la mise en service de base.
Affichage
(rtEdSP)
Entrée rtE INP
Seconde
1
Nombre d’impulsions par unité
Minute
60
Nombre d’impulsions par unité
Heure
3600
Nombre d’impulsions par unité
NOTA :
1. Si le nombre d’impulsions par unité est inférieur à 10, multipliez à la fois Entrée et Affichage par 10.
2. Si le nombre d’impulsions par unité est inférieur à 1, multipliez à la fois Entrée et Affichage par 100.
3. Si la valeur d’affichage est augmentée ou diminuée, alors la
valeur d’entrée devra être augmentée ou diminuée dans les
mêmes proportions (par exemple : si la valeur d’affichage par
heure est Entrée par tiers) (1200, alors la valeur Entrée sera du
tiers du nombre d’impulsions par unité).
La même règle s’applique si la valeur Entrée est augmentée
ou diminuée, la valeur Affichage devra être augmentée ou
diminuée dans les mêmes proportions.
4. Les deux valeurs doivent être supérieures à 0.0.
DÉPASSEMENT DE LA CAPACITÉ
DE L’AFFICHAGE « CADENCE ».
Si la fréquence du signal d’entrée provoque un dépassement de
capacité de l’affichage de « Cadence » (99999 sans point décimal), alors l’affichage signalera ce fait par la mention « r OLOL ».
Durant ce dépassement de capacité les valeurs minimums et
maximums seront conservées même lors des reset.
MISE A L’ÉCHELLE « CADENCE ».
Pour mettre à l’échelle l’affichage « Cadence », saisissez une valeur
de mise à l’échelle d’affichage correspondant à une valeur d’échelle
d’entrée. (Les valeurs d’affichage et d’entrée peuvent être saisies soit
par la méthode « Clavier » soit par la méthode « Application du
signal »). Ces valeurs saisies sont, en interne, associées de manière
à ce qu’une entrée à 0 Hz corresponde à un affichage à 0. Une relation linéaire est établie entre ces points de manière à ce que la valeur
affichée soit toujours fonction de la valeur appliquée à l’entrée. Le
PAXI est capable d’afficher des valeurs pour tous procédés linéaires.
EXEMPLES :
1. Avec 15,1 impulsions par mètre, faire apparaître la vitesse en
mètre par minute avec une définition au dixième.
Mise à l’échelle de l’affichage = 60,0
mise à l’échelle de l’entrée = 15,1.
2. Avec 0,25 impulsions par litre, affichez le débit par heure.
(Pour obtenir une précision suffisante multipliez à la fois
« Entrée » et «Affichage » par 10).
Mise à l’échelle de l’affichage = 36000,
mise à l’échelle de l’entrée = 2,5.
CALCULS DE MISE A L’ÉCHELLE POUR LA
MÉTHODE « CLAVIER ».
Si une valeur d’affichage correspondant à un signal entré (en
Hz) est connue, alors ces valeurs peuvent être composées
CALCUL DE LA FRÉQUENCE D’ENTRÉE.
L’appareil détermine la fréquence d’entrée en
additionnant le nombre de fronts descendants
durant une période d’échantillonnage. La période
d’échantillonnage débute au premier front descendant. A partir de ce front descendant l’appareil
compte les périodes de temps jusqu’à atteindre
les valeurs « Durée Minimum » et « Durée
Maximum » d’actualisation. Il débute également
l’accumulation de fronts descendants. Lorsque le
temps atteint la valeur « Durée Minimum d’actualisations », le système attend le front descendant
suivant pour terminer sa période d’échantillonnage. Si ce front descendant survient (avant que le
temps n’atteigne la « Durée Maximum d’actualisations »), la Cadence affichée sera actualisée et
la période d’échantillonnage suivante débutera
sur le même front. Si la valeur « Durée Maximum
d’actualisations » est atteinte (sans qu’un front
descendant ait été reçu depuis l’atteinte de
« Durée Minimum d’actualisations »), la période
d’échantillonnage se terminera et l’affichage
« Cadence» sera forcé à zéro. La valeur « Durée
Maximum d’actualisations » doit être supérieure
à la valeur « Durée Minimum d’actualisations »,
ces deux valeurs étant supérieures à 0.0. La
valeur de la fréquence d’entrée calculée se voit
alors appliqué le coefficient de « Mise à l’échelle
d’affichage » avant d’être affichée.
16
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
PROGRAMME 5 - PARAMÈTRES DE L’ENTRÉE DU COMPTEUR C (5- CTrC).
Le Programme 5 permet de programmer le Compteur C. Pour
une entrée à la fréquence maximum, le mode de fonctionnement du compteur doit être réglé sur NONE lorsqu’il n’est pas
utilisé; dans ce cas, les autres paramètres associés ne sont pas
accessibles. L’indicateur C indique que la valeur du Compteur C
est affichée (en mode affichage). Une fonctionnalité de « seconde liste de paramètres » pour le facteur d’échelle et les valeurs
de préchargement est disponible, voyez les explications données pour le Programme 2.
Ceci a pour effet de sélectionner la position du point décimal du
Compteur C ainsi que toutes celles des valeurs des points de
consigne relatives au Compteur C. La sélection affectera également les calculs du facteur d’échelle du Compteur C.
FACTEUR D’ÉCHELLE DU COMPTEUR C
MODES DE FONCTIONNEMENT DU CAPTEUR C*
Le nombre des impulsions reçues à l’entrée est multiplié par
le facteur d’échelle et par le multiplicateur d’échelle pour
obtenir la valeur désirée en fonction du procédé. Un facteur
d’échelle de 1.00000 fera afficher le nombre d’impulsions
comptées. Dans les modes de fonctionnement A et SLAVE
(transmissions numériques), le signal d’entrée est directement mis à l’échelle. Dans les modes de fonctionnement Add
Ab et Sub Ab, un calcul est effectué sur les signaux entrés et
le résultat est mis à l’échelle Pour obtenir des résultats corrects, les deux entrées A et B doivent fournir le même nombre
d’impulsions par unité de mesure. (Des détails quant aux calculs de mise à l’échelle sont donnés à la fin du chapitre relatif au Module 1).
Sélectionnez le mode de fonctionnement du Compteur C.
NONE
Pas de comptage.
A
Le Compteur C totalise les impulsions arrivant sur l’entrée du Compteur A, de la même manière que pour le
mode de fonctionnement du Compteur A. Le signal est
mis à l’échelle en fonction des seuls paramètres du
Compteur C.
Add Ab Le Compteur C totalise les impulsions arrivant sur les
entrées des Compteurs A et B, tout comme pour le
mode de fonctionnement des Compteurs A et B. Le
résultat est mis à l’échelle en fonction des seuls paramètres du Compteur C.
(Exemple : si le Compteur A est en mode Comptage X1
et Compteur B est en mode Comptage X2, alors le
Compteur C sera incrémenté de 1 pour chaque impulsion reçue de l’entrée A et de 2 pour chaque impulsion
reçue de l’entrée B sans effet de la mise à l’échelle).
Sub Ab
SLAVE
MULTIPLICATEUR D’ÉCHELLE DU COMPTEUR C
Le nombre d’événements comptés est multiplié par le multiplicateur d’échelle et par le facteur d’échelle pour obtenir la
valeur souhaitée dans le processus choisi. Un multiplicateur
d’échelle de 1 ne modifiera pas l’affichage. (Des détails relatifs au calcul pour mise à l’échelle sont donnés à la fin de ce
chapitre).
Le Compteur C totalise les impulsions destinées aux
Compteurs A et B tout comme dans les modes de
fonctionnement Compteurs A et B et soustrait la
valeur atteinte par le Compteur B de celle atteinte par
le Compteur A. Le résultat est mis à l’échelle en fonction des seuls paramètres du Compteur C.
(Exemple: si le Compteur A est en mode Comptage X1
et Compteur B est en mode Comptage X2, alors le
Compteur C sera incrémenté de 1 pour chaque impulsion reçue de l’entrée A et décrémenté de 2 pour
chaque impulsion reçue de l’entrée B, sans effet de la
mise à l’échelle).
VALEUR DE PRÉCHARGEMENT DU COMPTEUR C
Lorsque la sélection est telle que le Compteur C soit réinitialisé
à une valeur de préchargement, cette valeur sera utilisée.
RESET DU COMPTEUR C
A LA MISE SOUS TENSION*.
Pour plus de détails voir « Communication série ».
COMPORTEMENT DU COMPTEUR C SUR RESET.
Le Compteur C peut être programmé pour se réinitialiser lors de
chaque mise sous tension de l’appareil.
Lorsque le Compteur C est réinitialisé, il est remis ou à zéro ou
à sa valeur de préchargement. Cette réinitialisation affecte tous
les reset relatifs au Compteur C, à l’exception du “Point de
consigne de réinitialisation automatique” au Module 6.
POSITION DU POINT DÉCIMAL DU COMPTEUR C.
* Les réglages d’usine peuvent être utilisés sans affecter la
mise en œuvre de base.
17
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
PROGRAMME 6 - PARAMÈTRES DES POINTS DE CONSIGNE (ALARME) (6 - SPT).
Le Programme 6 permet de programmer les sorties sur points de consigne (alarmes). Pour pouvoir utiliser les sorties sur points de
consigne, une carte embrochable de type adapté doit être installée dans l’appareil PAXI (voyez le tableau de références des commandes). En fonction de la carte installée on peut avoir deux ou quatre sorties sur points de consigne. Ce chapitre remplace les informations données sur la notice qui accompagne la carte embrochable. Veuillez ne pas tenir compte des informations données ci-après
lorsque vous utilisez une carte embrochable avec le PAXI. L’affectation des points de consigne et l’action qui leur est associée déterminent la fonctionnalité de l’un de ces points. Le tableau ci-dessous illustre cela.
PARAMÈTRES ASSOCIÉS AUX FONCTIONNALITÉS DES POINTS DE CONSIGNE.
Cadence
Paramètre
Compteur
Description
Temporisé
tout
Comparateur
BOUND
Vérrouillé
LATch
Temporisé
tout
Comparateur
BOUND
Vérrouillé
LATch
Lit - n
Indicateurs lumineux de l’unité
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Out - n
Sortie logique
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
SUP-n
Etat à la mise sous tension
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
SP - n
Valeur du point de consigne
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
trC - n
Point de consigne de suivi
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
Oui
tyP - n
Limites
Oui
Oui
Oui
Non
Oui
Non
Stb - n
Fonctionnement au repos
Oui
Oui
Oui
Non
Oui
Non
Hys - n
Hystérésis au repos
Non
Oui
Non
Non
Non
Non
tOFF - n
Retard à la coupure de consigne
Non
Oui
Non
Non
Non
Non
tON - n
Retard à l’activation de consigne
Oui
Oui
Oui
Non
Non
Non
tOUt - n
Temps dépassé consigne
Oui
Non
Non
Oui
Non
Non
AutO - n
Reset auto Compteur
Non
Non
Non
oui
Non
Oui
rSd - n
Reset avec reset affichage
Non
Non
Non
Oui
Non
Oui
rSAS - n
Reset sur activation SPn+1
Non
Non
Non
Oui
Non
Oui
rSAE - n
Reset sur désactivation SPn+1
Non
Non
Non
Oui
Non
Oui
CHOIX DU POINT DE CONSIGNE.
LOGIQUE ASSOCIÉE A UNE SORTIE « POINT DE
CONSIGNE »*.
Sélectionnez un point de consigne (sortie alarme) pour ouvrir le
dernier module de menu restant. (Le « n » figurant dans les paramètres est à remplacer par le numéro du point de consigne choisi). Après que le point de consigne choisi aura été programmé,
l’affichage reviendra par défaut à SPSEL NO. Sélectionnez alors
le point de consigne suivant et répétez la séquence pour les
autres. Actionnez la touche PAR lorsque la question SPSEL NO
apparaîtra pour sortir du Module N°6.
Sélectionnez la logique utilisée pour la commande de la sortie
d’alarme. A l’état « Normal» (NOr), la sortie est « ON» lorsque
le point de consigne est activé et « OFF» lorsqu’il est désactivé.
« Inversé » (rEV) fait que la sortie est à l’état « OFF » lorsque le
point de consigne est activé et « ON» dans le cas contraire.
ÉTAT D’UN POINT DE CONSIGNE
A LA MISE SOUS TENSION*.
INDICATEURS ASSOCIÉS AUX POINTS DE CONSIGNE*.
Sélectionnez l’état que prendra la sortie lorsque l’appareil sera
mis sous tension. SAVE rétablira la sortie dans l’état qui était le
sien lorsque l’alimentation de l’appareil a été coupée. ON activera la sortie à la mise sous tension. OFF désactivera la sortie à
la mise sous tension.
L’état OFF supprime ces indications lumineuses. A l’état NOr, l’indicateur signalera l’activation d’une sortie d’alarme sur le point de
consigne correspondant. rEU fera que l’indicateur signalera la
désactivation d’une sortie d’alarme sur le point de consigne correspondant. L’état FLASH fait en sorte que l’activation d’une sortie alarme entraîne le clignotement de l’indicateur correspondant.
* Les réglages d’usine peuvent être utilisés sans affecter la
mise en œuvre de base.
18
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
auquel le point de consigne est affecté, est inférieur ou égal au
point de consigne.
ACTION DU POINT DE CONSIGNE.
FONCTIONNEMENT SUSPENDU* .
Lorsqu’un point de consigne n’est pas utilisé, l’action doit être
mise à l’état OFF (pas d’action).
En sélectionnant yES on bloque l’action sur valeur basse du
point de consigne lors de la mise sous tension et ce jusqu’à ce
que la valeur traverse la zone d’alarme « OFF ». Etant dans la
zone d’alarme « OFF », le point de consigne fonctionnera conformément aux paramètres de configuration du point de consigne.
Cas des compteurs.
LAtCH
Action mémorisée, la sortie est activée dès que la
valeur égale le point de consigne. La sortie reste active jusqu’à son reset.
bOUNd Action identique à celle d’une limite, la sortie est activée
dès que la valeur est supérieure ou égale (si tyP = HI) à,
ou encore inférieure ou égale à (pour tyP = LO) la valeur
du point de consigne.
tOUt
Action retardée, la sortie est activée dès que la valeur
atteint le point de consigne mais est désactivée après écoulement de la temporisation du point de consigne (tOUt - n)
HYSTÉRÉSIS ASSOCIÉ AU POINT DE CONSIGNE *.
La valeur d’hystérésis est la valeur qui peut être ajoutée en cas
d’action « basse » ou soustraite en cas d’action « haute » du
point de consigne lorsqu’il a été activé afin de déterminer à
quelle valeur il devra être désactivé. L’hystérésis n’est valable
que pour les points de consigne affectés à l’affichage de
Cadence avec une action de type « limite».
Cas de l’affichage de Cadence.
LAtC H
Action mémorisée, la sortie est activée dès que la
valeur égale le point de consigne. La sortie reste active jusqu’à son reset.
bOUNd Action identique à celle d’une limite, la sortie est activée
dès que la valeur est supérieure ou égale (si tyP = HI) à,
ou encore inférieure ou égale à (pour tyP = LO) la valeur
du point de consigne.
tOUt
Action retardée, la sortie change d’état cycliquement dès
que la valeur est supérieure ou égale à (pour tyP = HI) ou
encore inférieure ou égale à (pour tyP = LO) la valeur du
point de consigne. La temporisation du point de
consigne (retard) (tOUt - n) et la temporisation de retard
à l’activation (tON - n ) déterminent les durées du cycle.
TEMPORISATION A LA DÉSACTIVATION DU POINT DE
CONSIGNE*.
Ceci représente la durée pendant laquelle l’affichage de
Cadence doit se situer au seuil de désactivation du point de
consigne (en dessous de l’hystérésis pour les actions de type
« haut » et au-dessus de l’hystérésis pour les actions de type
« bas ») avant que la sortie du point de consigne ne soit activée.
AFFECTATON D’UN POINT DE CONSIGNE.
TEMPORISATION A L’ACTIVATION DU POINT DE
CONSIGNE*.
Sélectionnez l’affichage auquel doit être affecté le point de consigne.
VALEUR DU POINT DE CONSIGNE.
Ceci représente la durée pendant laquelle l’affichage de
Cadence doit se situer au seuil d’activation (en dessous du point
de consigne pour une action de type « bas » et au-dessus du
point de consigne pour les actions de type « haut ») avant que
la sortie du point de consigne soit activée. Si l’action du point de
consigne Cadence est de type «durée dépassée », cette valeur
représentera la durée pendant laquelle la sortie sera à l’état
« OFF » durant les changements d’états ON / OFF successifs.
Composez la valeur de point de consigne désiré. Les valeurs des
points de consigne peuvent être aussi entrées en mode
« Programmation rapide » lorsque le point de consigne est configuré en tant que Ent dans le Programme 3. (Voyez le Programme
2 pour les explications relatives à l’échange des listes de paramètres).
DURÉE DEPASSÉE SUR POINT DE CONSIGNE*.
POINT DE CONSIGNE DE TYPE « SUIVEUR ».
Si vous effectuez une sélection autre que NO (NON), la valeur du
point de consigne en cours de programmation (« n ») suivra la
valeur sélectionnée pour l’entrée. « Suiveur » signifie que,
lorsque la valeur de la sélection est modifiée en mode
Programmation rapide, la valeur du point de consigne « n » sera
également modifiée de la même valeur (on désigne ce type de
fonctionnement par le terme « suiveur »).
Si l’action associée au point de consigne est de type « durée dépassée » et que le point de consigne est affecté à la Cadence, alors ceci
représente la durée pendant laquelle la sortie sera à l’état « ON »
durant les changements d’états ON / OFF successifs. Si l’action
associée au point de consigne est de type « durée dépassée » et
que le point de consigne est affecté à un Compteur, alors ceci représente la durée pendant laquelle la sortie sera activée lorsque la
valeur comptée sera égale à la valeur du point de consigne.
POINT DE CONSIGNE DE TYPE « LIMITE ».
RESET AUTOMATIQUE DU COMPTEUR *.
Sélectionnez l’action de type « limite » pour un des points de
consigne. HI active la sortie lorsque la valeur de l’affichage
affecté (ACT -n) égale ou excède la valeur du point de consigne.
LO active le point de consigne lorsque la valeur de l’affichage
Ceci réinitialise l’affectation du point de consigne (ASN-n ) de la
valeur affichée pour le Compteur à chaque fois que la valeur du
19
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
point de consigne est atteinte. Ce reset est quelque peu différent de
l’action de reset du Compteur (XrEsEt) des Programme 1 ou 5.
RESET D’UN POINT DE CONSIGNE
SUR ACTIVATION DE SPN+1*.
NO
Pas de reset automatique.
ZEr0AS Réinitialise à « O » dès le début de l’activation de sortie.
CLdAS Réinitialise à la valeur de préchargement à partir de
l’activation desortie.
ZEr0AE Réinitialise à « O » dès la fin de l’activation de la sortie
(seulementpour action tOUt).
CLd AE Réinitialise à la valeur de préchargement dès la fin de
l’activationde la sortie ( tOUt seulement).
En optant pour yES, le reset désactivera la sortie « point de
consigne» dès l’activation de SP+1. (Exemple SP1 est désactivé
lors de l’activation de SP2 et SP4 lors de l’activation de SP1). Le
dernier point de consigne agit sur le premier (boucle).
RESET D’UN POINT DE CONSIGNE LORS D’UN RESET
AFFICHAGE *.
RESET D’UN POINT DE CONSIGNE SUR
DÉSACTIVATION DE SPN+1*.
En optant pour yES, le reset désactivera la sortie « point de
consigne » dès que l’affichage du compteur auquel il est affecté
(ASN - n ) est reseté. Sauf si ce compteur est reseté par un reset
automatique généré par un autre point.
En optant pour yES, le reset désactivera une sortie «point de
consigne » dès l’activation de SP+1 puis passera en « temps dépassé » (désactivation). Cette fonction ne pourra être utilisée que si
SPn+1 est programmé pour une action de type tOUt. (Exemple :
SP1 est désactivé lors de l’activation de SP2 puis passe en « temps
dépassé »). Le dernier point est relié au premier (boucle).
* Les réglages d ‘usine peuvent être utilisés sans affecter la mise en œuvre de base.
UTILISATIONS DES ALARMES SUR POINTS DE CONSIGNE DE CADENCE
(Pour les actions complémentées, les états des alarmes sont inversés)
Signal d’entrée
20
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
PROGRAMME 7 - PARAMÈTRES DE LA LIAISON SÉRIE (7 - SrL).
Pour établir une communication série, il est nécessaire de:
1. Disposer d’une carte de communication série installée dans le
PAXI (voir « références de commande »).
2. Avoir correctement câblé et raccordé, et si nécessaire disposer d’un
convertisseur série. (Cf. chapitre 4.5, Câblage d’une liaison série).
3. Disposer d’un logiciel maître qui peut émettre et recevoir des
caractères ASCII ou du logiciel SFPAX de RLC permettant de
configurer le PAXI (voir : Références de commande).
4. Faire correspondre les paramètres de la liaison série côté
PAXI à ceux du côté « maître ».
5. D’avoir une liste des options de la communication série du
PAXI et des commandes.
Le Programme 7 Permet la programmation des paramètres de la
communication série du PAXI et contient les explications relatives aux options et aux commandes. Ce chapitre remplace la
notice jointe aux cartes embrochables de communication série.
Veuillez, s’il vous plait, ne pas considérer les documents joints à
la carte lorsque vous souhaitez l’installer sur un PAXI. (La carte
embrochable DeviceNet n’est pas couverte par cette notice).
ADRESSE DE L’APPAREIL.
VITESSE DE TRANSMISSION.
OPTIONS D’IMPRESSION.
Entrez l’adresse de l’appareil au sein de la boucle série. Avec
une seule unité, l’adresse n’est pas nécessaire et une valeur
nulle peut être utilisée. Dans les autres cas, avec d’autres appareils (en RS485 par exemple) un nombre sur 2 digits représentant l’adresse doit être affecté à chaque équipement.
IMPRESSION ABRÈGÉE.
Sélectionnez NO pour transmettre une impression complète
(adresse de l’appareil, valeur des paramètres et mnémoniques)
ou yES pour une transmission abrégée (qui ne comprend que
les valeurs des paramètres). Ceci affectera tous les paramètres
sélectionnés au sein des options d’impression (si l’adresse est 0,
elle ne sera pas émise lors d’une transmission complète).
Réglez la vitesse de transmission de manière à ce qu’elle corresponde à celle des autres équipements de la liaison.
Habituellement la vitesse est réglée à une valeur la plus élevée
possible compatible avec les caractéristiques d’émission et de
réception de tous les équipements série.
yES - Entrez dans le sous menu pour faire apparaître les paramètres de l’appareil lors d’une demande d’impression. Pour
chaque paramètre de ce sous menu, sélectionnez yES pour que
les informations relatives à ce paramètre soient émises lors
d’une demande d’impression, ou NO dans le cas contraire. Une
demande d’impression est quelquefois comparée à un bloc
d’impression car plus d’une information par paramètre (adresse, donnée et mnémonique) pourra être envoyée à une imprimante ou à un calculateur sous forme de bloc.
BITS DE DONNÉE.
Optez pour 7 ou 8 bits pour la longueur des mots. Réglez cette
longueur de manière à ce qu’elle corresponde à celle des autres
équipements de la liaison.
PARAMETRE
BIT DE PARITÉ.
Choisissez l’état de ce bit de manière à ce qu’il corresponde à
celui des autres équipements de la liaison. L’appareil ignore le bit
de parité des données qu’il reçoit mais définit la parité qui
accompagne les données qu’il émet. Si on a opté sur « pas de
parité » avec un message long de 7 bits, un bit de stop, additionnel doit être utilisé pour forcer la longueur de la trame à 10 bits.
USINE
MNEMONIQUE
A Cnt
DESCRIPTION
Compteur A
yES
CTA
B Cnt
Compteur B
NO
CTB
C Cnt
Compteur C
NO
CTC
rAtE
Cadence
NO
RTE
HiLD
Max. et Min
NO
MIN. MAX.
SCFAC
Facteurs d’échelle A B C
NO
SFA SFB’SBC
CNtLd
Préchargement Compteurs ABC
NO
LDA LDB LDC
SPNt
Points de consigne 1 2 3 4
NO
SP1 SP2 SP3 SP4
* Les points de consigne n’existent que si la carte correspondante est en place.
* Les réglages d’usine peuvent être utilisés sans affecter la mise en œuvre de base.
21
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
ÉMISSION DE COMMANDES ET DE DONNÉES SERIE.
Lorsque l’on envoie des commandes à un appareil, il faut bâtir une chaîne contenant au moins un caractère de commande. Une chaîne de commande est constituée d’un caractère de commande, d’un identificateur de valeur, d’une donnée numérique (si l’on écrit des
données dans l’appareil) suivie par un caractère de terminaison * ou $. Le caractère <CR> est aussi valide comme caractère de terminaison mais seulement si le Compteur C est en mode ESCLAVE.
Liste de commande.
Commande
Description
Notes
N
Spécification de l’adresse sur le nœud.
Adresse un appareil spécifique. Doit être suivi par les 2 digits de
l’adresse de l’appareil sur le nœud. N’est pas nécessaire lorsque
l’adresse est égale à 0.
T
Transmet une valeur (lecture)
Lecture d’un registre au sein de l’appareil. Doit être suivi par le
caractère d’identification (ID) du registre.
V
Modifie une valeur (écriture)
Ecriture dans un registre de l’appareil. Doit être suivi par un
caractère d’identification du registre (ID) et de la valeur numérique.
R
Reset
Réinitialise un registre ou une sortie. Doit être suivi d’un caractère d’identification (ID) du registre.
P
Demande d’impression de bloc (lecture)
Initie la sortie (impression) d’un bloc. Les registres sont définis
dans le programme.
Construction de la chaîne de commande.
qui suit est le caractère de commande.
3. Le caractère qui suit est l’identificateur ID du registre concerné. il a pour effet d’indiquer le registre sur lequel porte la
commande. Seule la commande P ne nécessite pas de caractère d’identification. Elle place sur le réseau les informations
sélectionnées dans les options d’impression.
4. Si la commande doit modifier une valeur (écriture d’une donnée), la donnée numérique doit être émise à ce stade.
5. Toutes les chaînes de commande doivent être terminées par
le caractère de fin de chaîne *, ou <CR>. L’appareil ne commencera pas le traitement de la chaîne de commande tant que
ce caractère de terminaison ne sera pas reçu. Consultez les
chronogrammes pour comprendre les différences qui existent
entre les caractères de terminaison.
La chaîne de commande doit être construite d’une manière spécifique. L’appareil ne répondra pas par un message particulier à
une commande illégale. La procédure suivante détaille la
construction de la chaîne.
1. Les trois premiers caractères comportent la commande de
spécification de l’adresse sur le nœud (N) suivie par les deux
caractères donnant l’adresse sur ce nœud. L’adresse de l’appareil sur le nœud est programmable. Si l’adresse est 0, cette
commande tout comme l’adresse en elle-même peut être
omise. C’est la seule commande qui doit être utilisée en
conjonction avec d’autres.
2. Après la spécification de l’adresse optionnelle, le caractère
Liste des identificateurs de registre.
ID
REGISTRE
COMMANDE
A
Compteur A
CONTENU
CTA
T, V, R
DETAILS DE TRANSMISSION
6 digits
B
Compteur B
CTB
T ,V, R
6 digits
6 digits
C
Compteur C
CTC
T, V, R
D
Cadence
RTE
T, V
5 digits, positif seulement
E
Min
MIN
T, V, R
5 digits, positif seulement
F
Max
MAX
T, V, R
5 digits, positif seulement
G
Facteur d’échelle A
SFA
T, V
6 digits, positif seulement
H
Facteur d’échelle B
SFB
T, V
6 digits, positif seulement
I
Facteur d’échelle C
SFC
T, V
6 digits, positif seulement
J
Préchargement A
LDA
TV
5, négatif / 6, positif
K
Préchargement B
LDB
T, V
5, négatif / 6, positif
L
Préchargement C
LDC
TV
5, négatif / 6, positif
M
Point de consigne I
SPI
T, V, R
5, négatif / 6, positif
O
Point de consigne 2
SP2
T, V, R
5, négatif / 6, positif
Q
Point de consigne 3
SP3
T, V, R
5, négatif / 6, positif
S
Point de consigne 4
SP4
T, V, R
5, négatif / 6, positif
U
Registre auto / Manu
MMR
T. V
0 = auto. 1 = manuel
Exemples de chaînes de commande:
1.Adresse sur le nœud = 17, écrire 350 en Points de consigne 1, et temps de réponse 100 à 200 ms par minute.
Chaîne : N 1 7VM350$
2.Adresse sur le nœud = 5, lire la valeur du Compteur A, temps de réponse 50 à 100 ms minimum.
Chaîne: N05TA*.
3 Adresse sur le nœud = 0, reseter la sortie correspondant au point de consigne 4, temps de réponse 2 à 50 ms minimum.
Chaîne : RS*.
Emission d’une donnée numérique.
Les données numériques émises vers l’appareil doivent être
limitées en fonction des détails de transmission figurant dans le
tableau précèdent. Les zéros non significatifs des débuts de
valeurs sont ignorés. Les valeurs négatives doivent comporter
un signe moins. L’appareil ignore tous les points décimaux et
transcrit le nombre en fonction de la résolution d’échelle (par
exemple si le point décimal de l’appareil est fixé à 0.0 et que l’on
écrive 25 dans un registre, la valeur de ce registre sera en fait de
2,5. Dans un tel cas il vous faudrait écrire 25.0).
Nota : Puisque l’appareil n’émettra pas de réponse après une
commande de changement de valeur, faire suivre cette commande par une commande de transmission de manière à vérifier par la valeur retournée.
22
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
Réception d’une donnée.
La donnée est transmise par l’appareil en réponse soit à une
commande de transmission (T), à une commande
d’impression de bloc (P), ou à une demande d’impression d’une
Fonction utilisateur. La réponse de l’appareil est soit
une transmission complète soit une transmission abrégée. La
réponse de l’appareil est décrite au Programme 7.
Exemple : VU00011 place SP4 et la sortie analogique en manuel.
Registre de sortie analogique (AOR) ID : W.
Ce registre renferme la valeur actuelle du signal destiné à la sortie analogique. La gamme des valeurs de ce registre va de 0 à
4095, le tableau de correspondance est le suivant:
Valeur du
registre
0
1
2047
4094
4095
Transmission complète.
Octet
1,2
3
4-6
7-18
19
20
21
22
23
Description
Champ recevant les 2 octets de l’adresse <00 à 99>.
<SP> (espace).
Champ recevant les 3 octets du mnémonique de
l’identificateur (ID) du registre.
Champ des 12 octets de données: 10 octets pour le
nombre, 1 pour le signe et 1 octet pour le point décimal.
<CR> retour chariot.
<LF> avance d’une ligne.
<SP> (espace)*.
<CR> * retour chariot.
<LF> * avance d’une ligne.
Exemple : VW2047 met le signal de sortie soit à 10.000 mA soit à 5.000 V.
Registre de sortie «Points de consigne » (SOR) ID : X.
Ce registre renferme l’état des sorties « Points de consigne ». En
lisant ce registre (TX) on obtiendra l’état actuel de toutes les sorties « Points de consigne ». Dans une position donnée, un « 0 »
indique que la sortie est au repos (OFF), un « 1 » signé que la
sortie est activée (ON).
Les deux premiers caractères transmis sont ceux de l’adresse
sur le nœud, sauf si cette dernière est 0, auquel cas, des espaces
la remplacent. Un espace suit le champ adresse. Les trois caractères suivants constituent l’identification du registre (ID).
La donnée numérique est ensuite transmise. Le champ numérique est inscrit sur 12 caractères avec un point décimal flottant
au sein du champ de donnée. Un caractère * est inséré en temps
que premier caractère lorsque la valeur d’un compteur dépasse
8 digits ou que la valeur « Cadence » dépasse 5 digits. Les
valeurs négatives sont écrites avec le signe moins en fin d’expression. Le champ de donnée est justifié à droite par des
espaces.
La fin de chaîne de réponse est terminée par un retour chariot
<CR> et <LF>. Lorsque l’impression du bloc est terminée, un
autre <SP> <CR> <LF> est utilisé pour séparer les transmissions.
En mode automatique l’appareil gère l’état des sorties « Points
de consigne ». En mode manuel, le fait d’écrire dans ce registre
(VX) modifiera l’état de la sortie. Le fait d’émettre un caractère
« 0 » ou « 1 » dans le champ correspondant à une sortie particulière, si la dite sortie n’a pas été au préalable placée en mode
manuel, n’entraînera aucun changement d’état. (Il n’est pas
nécessaire d’émettre les zéros qui seraient à droite d’un bit « 1 »)
Exemple : VX 10 provoquera la mise à l’état ON de la sortie 1
et la mise à l’état OFF de la sortie 2.
Transmissions abrégées.
13
14
15
16
17
* Du fait de la précision absolue et
de la résolution de la sortie analogique le signal peut différer de 0.15%
(pleine échelle) des valeurs indiquées
ci-contre. Le signal de sortie est fonction de la gamme choisie (20 mA ou 10 V).
Le fait d’écrire (VW) dans ce registre alors que la sortie analogique est en mode manuel provoque l’actualisation immédiate
de cette sortie, proportionnellement à la valeur émise vers le
registre. En mode automatique, il est possible d’écrire dans le
registre mais cela n’a pas d’effet tant que la sortie analogique
reste en manuel. Etant en mode automatique, c’est l’appareil qui
contrôle le niveau de la sortie analogique. En allant lire le registre
(TW), on pourra recueillir l’image de la sortie analogique.
* Ce caractère n’apparaît que dans la dernière ligne du bloc transmis
(impression).
Octet
1-12
Signal de sortie
I (mA)
V (V)
0.000
0.000
0.005 0.0025
10.000 5.000
19.995 9.9975
20.000
10.000
Description
Champ de donnée sur 12 octets, 10 octets pour le nombre
1 octet pour le signe, 1 octet pour le point décimal.
<CR>:
retour chariot.
<LF>:
avance ligne.
<SP> *: espace.
<CR>*: retour chariot.
<LF> *: avance ligne.
COMMUNICATIONS AVEC LE COMPTEUR C
EN MODE ESCLAVE.
Lorsque le Compteur C a été placé en mode SLAVE, la communication série est possible. Pour ce faire, le caractère <CR> est
ajouté aux caractères valides de terminaison pour toutes les
chaînes de commande. La terminaison <CR> est très pratique
pour émettre les commandes série standards et cela même si le
Compteur C ne reçoit ni n’émet de messages « esclave ».
L’affıchage du Compteur C utilisé en esclave est justifié à droite. Il
possède la capacité d’afficher six caractères. Si on lui transmet
moins de six caractères, des espaces sont ajoutés au début des
caractères transmis. Si on lui transmet plus de six caractères, seuls
les six derniers seront affichés. L’afficheur esclave possède un buffer de 192 caractères. Si l’on transmet plus de 192 caractères, les
caractères excédentaires seront perdus et ce jusqu’à ce que le code
de terminaison soit reçu. Le Compteur C utilisé en esclave, traite de
manière différente les transmissions numériques et alphabétiques.
* Ce caractère n’apparaît que dans la dernière ligne du bloc transmis
(impression).
La réponse abrégée supprime l’adresse sur le nœud et le mnémonique d’identification (ID) du registre, en ne laissant dans la
réponse que la partie numérique.
Exemples de réponse de l’appareil :
1. Adresse sur le nœud = 17,
réponse
complète,
valeur
Compteur A = 875.
17 CTA
875 <CR> <LF>.
2. Adresse sur le nceud = 0, réponse complète, Point de
consigne 2 = - 250,5.
SP2
-250,5 <CR> <LF>.
3. Adresse sur le nœud = 0, réponse abrégée, Point de consigne
2 = 250, dernière ligne du bloc d’impression.
250 <CR> <LF> <SP> <CR> <LF>.
Transmissions numériques.
Si l’on transmet une chaîne qui ne commence pas par l’un des caractères
#, T, V, P ou R, l’appareil considère qu’il s’agit d’un message numérique,
dans ce cas seuls les nombres et les caractères de ponctuation seront
reconnus et affichés. Tous les autres caractères de la chaîne seront ignorés. Si à un endroit quelconque de la chaîne le signe « - » apparaît, le
nombre affiché sera négatif, seul le point décimal le plus à gauche sera
pris en compte. Si aucun caractère numérique n’est reçu alors la valeur
affichée sera nulle. L’affichage numérique pourra être utilisé pour
recueillir l’état des sorties sur « Points de consigne » ou pour la fonction
de sortie analogique. La valeur numérique reste dans la mémoire du
Compteur C jusqu’à ce qu’une autre, plus récente vienne la remplacer:
Registre du mode Automatique / Manuel (MMR) ID : U.
Ce registre définit le mode de gestion des sorties. En mode
automatique (0) l’appareil pilote le point de consigne et la sortie
analogique. En mode manuel (1), les sorties sont définies par les
registres SOR et AOR. Lors du passage du mode automatique
au mode manuel, l’appareil maintient la dernière valeur de sortie, (jusqu’à ce que le registre voit son contenu modifié par une
écriture). Chaque sortie peut être modifiée indépendamment et
passée de «auto » à «manuel ». Dans une chaîne de commande d’écriture (VU), tous caractères autres que 0 ou 1 dans un
champ n’affectera pas le mode de sortie correspondant.
Chiffres reconnus = 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9.
Ponctuation reconnue = : , Transmissions alphabétiques.
Si l’on transmet une chaîne commençant par #, l’appareil la traite
23
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
comme une chaîne alphabétique. Dans ce cas, les caractères non
reconnus seront remplacés par un espace. Un affichage alphabétique prendra la place de la valeur numérique affichée par le
Compteur C. Cependant elle ne viendra pas effacer la valeur numérique mémorisée par le Compteur C, ni ne modifiera l’état des sorties dont le fonctionnement est associé à la valeur numérique.
Au début de la phase t3, l’appareil répond et émet le premier
caractère. Tout comme pour t1 la durée de t3 dépend du nombre
de caractères et de la vitesse de transmission [t3 = (10 fois le
nombre de caractères) / vitesse de transmission].
A la fin de t3, l’appareil est prêt à recevoir la commande suivante.
La cadence maximale d’échange sur le port série est donc limités par la somme des durées t1, t2 et t3.
Caractères reconnus= a,b,c,d,e,f,g,h,i,j,k,l,m,n,o,p,q,r,s,t,u,v,w,x,y,z
(en majuscule, ou en minuscule).
Chiffres reconnus = 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9.
Ponctuation reconnue = : , - espace.
Durées des échanges
COMMANDE
r
#
Num
TEMPS DE RÉPONSE SUITE A COMMANDE.
L’appareil ne peut simultanément recevoir ou transmettre des
données (il fonctionne en mode half-duplex). L’appareil ignore
les commandes lorsqu’il est en cours de transmission de données, dans ce cas il utilise la ligne RXD comme signal d’occupation. Lors de l’émission de commandes et de données vers l’appareil, il faut respecter une pause entre chaque commande, ceci
permettant l’exécution de la commande reçue et la mise en préparation en vue de la réception suivante.
Au début de l’intervalle t1, le calculateur prépare le message et
écrit la chaîne sur le port série, ce qui initie la transmission.
Durant t1, les caractères de commande sont transmis et à la fin
de cette période, le caractère de terminaison (* $ ou <CR> [en
mode esclave seulement]) est reçu par l’appareil. La durée de t1
est fonction à la fois du nombre de caractères de la chaîne et de
la vitesse de transmission du port.
v
t
COMMENTAIRE
Reset
Littéral
Valeur numérique
(esclave)
Ecriture
Traitement
P
Impression
DURÉE DE TRAITEMENT (t2)
2 à 50 ms
2 à 50 ms
2 à 50 ms
l00 à 200 ms
2 à 50 ms pour $
50 à 100 ms
Pour * et Pour <CR>
2 à 50 ms pour$
50 à 100 ms pour *
et pour <CR>
Chronogrammes.
t1 = (10 fois le nombre de caractères) / (vitesse de transmission).
Au début de la phase t2, l’appareil débute l’interprétation de la
commande et, dès que cela est terminé, il l’exécute. Ce temps
t2, est variable (cf. chronogramme). Si aucune réponse de l’appareil n’est prête à recevoir une autre commande.
Si l’appareil doit répondre par une donnée, la phase t2 est fonction du type du caractère de terminaison. Le caractère de termi naison d’une ligne de caractère standard est « * » ou <CR>. t2
varie entre un minimum de 50 ms et un maximum de 100 ms.
Ceci donne le temps suffisant pour libérer le pilote d’émission
du bus RS485. Le fait de terminer la commande par « $ » fera
que t2 aura une durée comprise entre 2 et 50 ms. Le temps de
réponse rapide, dû à l’utilisation de ce caractère de terminaison
nécessite que le pilote soit libéré dans les 2 ms qui suivent la
réception du caractère de terminaison.
Bit de « start » et bits de « données ».
FORMAT DE COMMUNICATION.
Une transmission de données commence toujours par un bit de
« start ». Le bit « start » indique à l’équipement récepteur qu’il doit
se préparer à recevoir une donnée. Après une attente équivalente
à 1 bit, le bit le moins significatif du caractère codé ASCII est transmis, suivi des autres bits de cette donnée. L’équipement récepteur
continue à lire l’état de chaque bit dans l’ordre de la transmission.
Les données sont transférées depuis l’appareil via un canal de
communication. Dans une communication série, la tension du
signal est commutée entre les niveaux hauts et bas à une cadence prédéterminée (vitesse de transmission) et en utilisant un
codage ASCII. L’équipement récepteur lit ces variations de
niveau à la même cadence et décode les signaux reçus pour
réformer les caractères de l’émission.
LOGIQUE
ETAT DE
RS232*
RS485*
L ’INTERFACE
1
Attente
TXD, RXD ; - 3 à- 15 V
a - b <-200 mV
0
Espace (actif)
TXD, RXD ; + 3 à + 15 V a -b > +200 mV
* Niveau de tension reçu
Les données sont transmises octet par octet avec un temps d’attente variable entre caractères (0 à ∞). Chaque caractère ASCII fait l’objet d’une trame composée d’un bit de « start », d’un bit de parité
(optionnel) et d’un ou plusieurs bit de stop. Le format de données et
la vitesse de transmission doit correspondre à ce qui est défini pour
l’autre équipement de manière à permettre la communication. Sur la
figure on trouvera les formats de données employés par l’appareil.
Bit de parité.
A la suite des bits de données, le bit de parité est émis. L’émetteur
détermine l’état 0 ou 1 du bit de parité, de manière à ce que le nombre
total de 1 contenu dans le message transmis (y compris le bit de parité lui-même) soit pair ou impair. Ce bit est utilisé par le récepteur pour
détecter les erreurs qui pourraient survenir lors de la transmission, la
détection s’effectuant en comptant le nombre de bits. Cependant, un
seul bit de parité ne peut pas détecter des erreurs qui pourraient survenir sur un nombre impair de bits. Du fait de cette limitation, le bit de
parité est souvent ignoré par le récepteur. L’appareil PAX ignore le but
de parité qui accompagne un message de données entrant et génère
ou non une parité paire ou impaire pour les messages qu’il émet.
Bit de stop.
Le dernier caractère transmis est le caractère de stop. Le bit de
stop fournit une pause de durée égale à celle de 1 bit pour permettre au récepteur de se préparer à se synchroniser à nouveau
sur le bit de start de la nouvelle transmission (bit de start de l’octet suivant). Le récepteur surveille en permanence l’occurrence
du bit de start. Si l’on sélectionne 7 bits pour la donnée et pas
de parité alors, le PAXI émettra 2 bits de stop.
24
AUDIN - 8, avenue de la malle - 51370 Saint Brice Courcelles - Tel : 03.26.04.20.21 - Fax : 03.26.04.28.20 - Web : http: www.audin.fr - Email : [email protected]
Programme 8 - Paramètres de la sortie analogique (8 - ANA).
Le Programme 8 permet la programmation des paramètres de
sortie analogique. Pour pouvoir disposer d’une sortie analogique, il est nécessaire d’avoir mis en place une carte embrochable (cf. références de commande). Ce chapitre remplace la
notice qui est fournie avec la carte embrochable. Veuillez éliminer les documents associés à la carte embrochable lorsque vous
désirez l’insérer dans un PAXI.
A CNt
b CNt
C CNt
Valeur du Compteur A
Valeur du Compteur B
Valeur du Compteur C
rAtE Valeur de cadence
L0 Valeur minimum
Hi Valeur maximum
MISE A L’ÉCHELLE DE LA SORTIE ANALOGIQUE,
VALEUR BASSE.
NATURE DE LA SORTIE ANALOGIQUE.
Entrez la valeur qui devra être affectée par la sortie analogique
lorsqu’elle sera à 0 mA (0-20), 4 mA (4-20) ou 0 Vdc (0 -10).
MISE A L’ÉCHELLE DE LA SORTIE ANALOGIQUE,
VALEUR HAUTE.
Choisissez le type de sortie analogique souhaité. Pour une sortie
tension, utilisez les bornes 16 et 17. Pour une sortie courant, utilisez les bornes 18 et 19. On ne peut utiliser qu’une sortie à la fois.
AFFECTATON D’UNE VALEUR
A LA SORTIE ANALOGIQUE.
Les choix possibles sont les suivants :
Acnt, b Cnt, C cnt, rAtE, Lo, Hi
Entrez la valeur qui devra être affectée par la sortie analogique
lorsqu’elle sera à 20 mA (0-20), ou 4-20) ou 1 0 Vdc (0-10).
RÉFERENCES DE COMMANDE.
Type
Modèle
Appareil
PAXI
Références
Compteur /Cadence tachymètre, alimenté en 85 à 250 VAC
PAX I 0000
Compteur /Cadence alimenté, en 10-30 VDC et 24 VAC
PAX I 0010
Carte de sortie relais, 2 seuils
PAXCDS10
Carte de sortie relais, 4 seuils
PAXCDS20
Carte de sortie collecteur ouvert (sink NPN) 4 seuils
PAXCDS30
Carte de sortie collecteur ouvert (source PNP) 4 seuils
PAXCDS40
Carte de communication serie RS485
PAXCDC10
Carte de communication serie RS232
PAXCDC20
Carte de communication DEVICE NET
PAXCDC30
Carte de sortie analogique isolée
PAXCDL10
SFPAX
Logiciel PC de configuration
SFPAX200
ENC5A
Coffret étanche IP65 (pour série PAX.)
ENC5A000
PAXCDS
Cartes
embrochables
optionnelles
PAXCDC
PAXCDL
Accessoires
Description
25
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement