CTL GAZ CONDENSATION

CTL GAZ CONDENSATION
N
O
T
I
C
E
CTL G CONDENSATION
GAZ
la chaleur haute fidélité
T
E
C
H
N
I
Q
U
E
T30.39137.00
SOMMAIRE
I
- PRESENTATION ................................................................................................................................... 4
1
2
- DESCRIPTION ...................................................................................................................................... 4
- GAMME ................................................................................................................................................. 4
II
- SPECIFICATIONS TECHNIQUES ........................................................................................................ 5
1
2
3
4
-
5
6
7
CARACTERISTIQUES .......................................................................................................................... 5
DIAMETRE DE RACCORDEMENT DES TUYAUTERIES .................................................................... 6
COTES D’ENCOMBREMENT ............................................................................................................... 7
DESIGNATION DES COMPOSANTS ................................................................................................... 8
4.1 - Modèle CTL G C condensation ................................................................................................. 8
- CARACTERISTIQUES DU CIRCULATEUR.......................................................................................... 9
- CARACTERISTIQUES DU BLOC VANNE ............................................................................................ 9
- CARACTERISTIQUES DU VASE D’EXPANSION ................................................................................ 9
III - FONCTIONNEMENT ........................................................................................................................... 10
1
2
- CONCEPT CORPS DE CHAUFFE - ECHANGEUR ........................................................................... 10
- DIAGRAMME DE FONCTIONNEMENT.............................................................................................. 10
IV - INSTALLATION ................................................................................................................................... 11
1
2
3
4
5
6
7
8
9
- GENERALITES.................................................................................................................................... 11
1.1 - Conditions réglementaires d'installation et d'entretien dans les bâtiments d'habitation .......... 11
1.2 - Conditions réglementaires d'installation dans les établissements recevant du public ............. 11
- VENTILATION ..................................................................................................................................... 12
2.1 - Modèles CTL G condensation raccordés en cheminée ........................................................... 12
2.2 - Modèles CTL G condensation raccordés en ventouse ............................................................ 12
- MONTAGE DE LA PANOPLIE DE RACCORDEMENT....................................................................... 12
- MONTAGE DU SIPHON...................................................................................................................... 13
- DEMONTAGE ET MONTAGE DU CAPOT ACOUSTIQUE................................................................. 13
- EVACUATION DES PRODUITS DE COMBUSTION .......................................................................... 14
6.1 - Evacuation par conduit de cheminée (B23/B23p/C33) ............................................................ 15
6.2 - Evacuation par ventouse C13 /C33 ......................................................................................... 19
6.3 - Evacuation par ventouse horizontale (C13) ............................................................................ 20
6.4 - Evacuation par ventouse verticale ........................................................................................... 22
- RACCORDEMENT HYDRAULIQUE ................................................................................................... 25
7.1 - Recommandations GEMINOX ................................................................................................. 25
7.2 - Accessoires à raccorder, à installer ou à régler ...................................................................... 25
7.3 - Raccordement hydraulique pour les modèles CTL G C condensation .................................... 26
7.4 - Raccordement hydraulique pour les modèles CTL G C condensation
+ préparateur d’eau chaude sanitaire type BS ........................................................................ 27
- RACCORDEMENT GAZ...................................................................................................................... 28
8.1 - Montage de la vanne de barrage gaz et du mamelon à braser ............................................... 28
8.2 - Recommandations ................................................................................................................... 28
- RACCORDEMENT ELECTRIQUE ...................................................................................................... 28
9.1 - Raccordement au bornier ........................................................................................................ 29
9.2 - Câblage interne ....................................................................................................................... 30
-2-
SOMMAIRE
V
- MISE EN SERVICE ............................................................................................................................. 32
1
- PROTECTION DE L’INSTALLATION .................................................................................................. 32
1.1 - Bionibal .................................................................................................................................... 32
1.2 - Bionibagel ............................................................................................................................... 32
1.3 - Si produits équivalents au Bionibal ou Bionibagel ................................................................... 32
- REMPLISSAGE EN EAU DE L’INSTALLATION ................................................................................. 33
- ALIMENTATION GAZ .......................................................................................................................... 33
- VERIFICATION AVANT LA MISE EN SERVICE................................................................................. 33
- INFORMATION DE L’UTILISATEUR................................................................................................... 34
- MISE EN SERVICE ............................................................................................................................. 34
6.1 - Procédure de mise en service - sans régulation ..................................................................... 34
6.2 - Procédure de mise en service - avec régulation ..................................................................... 35
- CONTROLE DES PRODUITS DE COMBUSTION.............................................................................. 36
- CONTROLES DES SECURITES......................................................................................................... 36
2
3
4
5
6
7
8
VI - CHANGEMENT DE GAZ ..................................................................................................................... 37
1
2
3
- CONTROLE PRESSIONS DE SERVICE ............................................................................................ 37
- CONTROLE DEBIT GAZ (CO2/CO).................................................................................................... 37
- CHANGEMENT DE GAZ ..................................................................................................................... 38
3.1 - Passage du Gaz naturel H (G20) au Gaz Naturel L (G25) ...................................................... 38
3.2 - Passage du Gaz naturel H (G20) au Propane (G31) .............................................................. 38
VII - ENTRETIEN ......................................................................................................................................... 39
1
2
3
4
5
6
7
8
-
NETTOYAGE DU CORPS DE CHAUFFE........................................................................................... 39
NETTOYAGE DU CONDENSEUR ...................................................................................................... 40
ENTRETIEN DU BRULEUR ................................................................................................................ 40
VERIFICATION DES ACCESSOIRES ................................................................................................ 41
CONTROLE DE LA PRESSION DE PREGONFLAGE DU VASE D’EXPANSION ............................. 41
CONDUITS PRODUITS DE COMBUSTION ....................................................................................... 41
REMPLACEMENT D’UN THERMOSTAT OU DU THERMOMETRE.................................................. 41
7.1 - Bulbes positionnés dans le doigt de gant du corps de chauffe ............................................... 41
7.2 - Bulbe positionné dans le doigt de gant du condenseur ........................................................... 41
7.3 - Remplacement des thermostats ou du thermomètre .............................................................. 42
- VIDANGE............................................................................................................................................. 43
8.1 - Vidange chaudière ................................................................................................................... 43
8.2 - Vidange ballon d’eau chaude sanitaire (CTL G C + BS) ......................................................... 43
VIII - DEFAUTS DE FONCTIONNEMENT ................................................................................................... 44
1
2
3
- MISE EN SECURITE DU BRULEUR................................................................................................... 44
- PAS D’EAU CHAUDE SANITAIRE (MODELES CTL G C CONDENSATION
+ PREPARATEUR D’EAU CHAUDE SANITAIRE).............................................................................. 44
- MISE EN SECURITE PAR COUPURE DES THERMOSTATS DE SURCHAUFFE ........................... 45
3.1 - Thermostat de sécurité de surchauffe eau .............................................................................. 45
3.2 - Thermostat de sécurité de surchauffe des produits de combustion ........................................ 45
IX - REGLEMENTATIONS ......................................................................................................................... 46
1
- DECLARATION DE CONFORMITE AU TYPE.................................................................................... 46
X
- NOMENCLATURE .............................................................................................................................. 47
XI - CONDITIONS DE LA GARANTIE ....................................................................................................... 52
-3-
I - PRESENTATION
1 - DESCRIPTION
- une panoplie de raccordement hydraulique comprenant :
Description normalisée: Chaudière gaz au sol,
simple ou double service, pour chauffage à eau
chaude, avec brûleur gaz à air pulsé, raccordable
sur conduits d’évacuation de produits de combustion de type B23, B23p, C13, C33, suivant EN 437
(02.94), EN 483 (05.00), EN 625 (12.95).
• un bloc vanne équipé,
• un circulateur chauffage
• un vase d’expansion,
• une soupape de sécurité 3 bars,
La chaudière CTL G condensation est livrée en
deux colis comprenant:
- une chaudière comprenant:
• un manomètre,
• les tubes départ/retour chauffage,
• un habillage en acier laqué,
• les flexibles + tubes cuivres isolés,
• un corps de chauffe en acier comprenant :
• deux coudes laiton,
. un foyer borgne avec échangeur tubulaire et
turbulateurs,
• un raccord 4 voies.
• un tableau de commande comprenant :
!
. un interrupteur Marche/Arrêt,
. un interrupteur Eté/Hiver,
. un thermostat de réglage de la température
chaudière,
Pour des raccordements en ventouse
ou en cheminée (B23/B23p/C13/C33) n’utiliser que les accessoires livrables en
option.
En option:
- Kit té de purge + réduction ∅ 80/110.
- Kit réduction ∅ 110/125.
- Kit ventouse horizontale (C13) permettant le raccordement de la chaudière en ventouse horizontale droite ou coudée + accessoires ventouse
horizontale (rallonge, coudes...).
- Accessoires pour le raccordement de la chaudière en ventouse verticale (C33).
- Régulations en fonction de la température ambiante.
- Régulations analogique ou digitale prenant en
compte les conditions climatiques.
- Kit accessoires panoplie 2ème circuit.
- Panoplie de raccordement hydraulique (2ème circuit).
- Kit raccordement hydraulique pour préparateur
d’eau chaude indépendant (type BS/EBS).
- Préparateur d’eau chaude sanitaire indépendant
(type BS/EBS).
- Bionibal.
- Bionibagel.
. un thermomètre de température chaudière,
. un voyant de mise en sécurité du brûleur,
. une prédécoupe pour intégration d’une régulation éventuelle,
• un brûleur gaz comprenant :
. un ventilateur 230 V,
. une rampe cylindrique,
. un bloc gaz 230 V à double vannage asservi
à la pression d’air avec coffret de contrôle,
. une vanne de barrage gaz,
. un mamelon à braser,
• une gaine d’arrivée d’air,
• un capot acoustique,
• un condenseur,
• une isolation thermique de forte épaisseur,
• piquages permettant de réaliser le raccordement de 2 circuits de chauffage indépendants,
2 - GAMME
Modèles
Fonctions
Raccordement produits de combustion
CTL G 30 C condensation
Chauffage seul
Conduit de cheminée (B23/B23p)
Ventouse horizontale (C13)
Ventouse verticale (C33)
-4-
II - SPECIFICATIONS TECHNIQUES
1 - CARACTERISTIQUES
Modèles
C TL G 30 C condensation
Homologation
CE1312BS5070
II 2ESI3P / FR
Catégorie/pays de destination
Catégorie suivant la réglementation thermique RT 2005
CONDENSATION
Raccordement
B23, B23p, C13, C33
T° chauffage
Puissance utile nominale maxi
60/80 °C
kW
33.1
Puissance utile nominale maxi
30/50 °C
kW
36.2
kW
34.5
Débit calorifique
Rendement PCI charge 100%
60/80 °C
%
96.3
Rendement PCI charge 100%
30/50 °C
%
105.1
Température
retour = 30°C
%
103.3
l/min
-
Rendement thermique à charge partielle 30%
Débit spécifique (suivant EN 625)
Gaz utilisables
Température des produits de combustion
maxi
Gaz naturels H/L, Propane
60/80 °C
°C
°C
90
maxi
kg/h
57.4
Débit d’air nécessaire à la combustion
m3/h
39.8
Profondeur chambre de combustion
mm
505
Hauteur chambre de combustion (moyenne)
mm
302
Volume chambre de combustion
dm3
57
Volume du circuit des produits de combustion
dm3
78.3
Pa
45
B23
Débit des produits de combustion (0°C, 1013 mbar)
∆P fumées
Contre pression admissible
maxi
Pa
100
Pression de service chauffage
maxi
bar
3
mini/maxi
°C
60/80
Thermostat de sécurité de surchauffe eau
°C
100
Thermostat de sécurité de surchauffe des produits de combustion
°C
110
Contenance en eau chaudière
litre
127.9
Température eau circuit de chauffage
* en C13 = 1 mètre
-5-
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
Modèles
C TL G 30 C condensation
Débit d’eau primaire
m3/h
1.43
mCE
1.5
W
263
Capacité totale vase d’expansion
litre
18
Capacité utile (pour hauteur statique de 5 m)
litre
9
Puissance électrique absorbée (circulateur à vitesse maximale)
W
129
Puissance électrique absorbée par le circulateur
Vitesse 1
Vitesse 2
Vitesse 3
W
W
W
40
60
88
60/80 °C
∆P eau (au débit nominal - avec panoplie de raccordement
hydraulique)
Pertes à l’arrêt (∆T 30 K)
Puissance électrique auxiliaires absorbée
chauffage
W
sanitaire
W
Alimentation électrique/Indice de protection
41,4
230 V - 50 Hz / IPX0D
Classe isolation électrique
1
Intensité maxi absorbée
A
0,56
Poids à vide
kg
197.2
Poids emballé
kg
222
2 - DIAMETRE DE RACCORDEMENT DES TUYAUTERIES
Modèles
C TL G 30 C condensation
∅ produits de combustion départ usine
mm
80/125
∅ produits de combustion
B23
125
∅ produits de combustion
B23p
110
∅ produits de combustion
C13/C33
mm
80/125
∅ Arrivée de gaz
pouce
3/4 (∅ 22 avec mamelon à braser
monté)
∅ départ/retour chauffage
pouce
1
∅ entrée/sortie sanitaire
pouce
-
∅ Raccordement préparateur eau chaude sanitaire
pouce
3/4
∅ Vidange eau de chauffage
pouce
1/2
∅ Purge d’air
pouce
3/8
∅ Remplissage circuit de chauffage
pouce
1/2
∅ Evacuation soupape de sécurité
pouce
1/2
-6-
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
3 - COTES D’ENCOMBREMENT
Fig. 1
N
K
I
Modèles
CTL G 30 C
H
J
C
condensation
G
O
F
D
M
E
A
TLcond-01-0
L
B
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
1171
1376
961
530
917,5
267
124
100
665
725
391
259
714
300
203
-7-
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
4 - DESIGNATION DES COMPOSANTS
4.1 - Modèle CTL G C condensation
Fig. 2
30
1
6
27
29
2
37
33
34
4
TLGcond-02-0
28
9
31
40
17
16
25
26
19
39
24
35
20
42
36
43
14
12
10
11
13 21
45
38
41
38
7
6
8
15
1) Tableau de commande
2) Départ chauffage
3) Retour chauffage
4) Eau circuit de chauffage
5) Vidange chaudière
6) Piquage pour purge d’air
7) Thermostat de sécurité de surchauffe eau
8) Bornier de raccordement électrique
9) Doigt de gant pour bulbes thermostats et thermomètre
10) Isolation
11) Foyer
12) Echangeur
13) Turbulateurs
14) Evacuation des produits de combustion
15) Capot acoustique avec isolant phonique
16) Voyant de flamme
17) Porte brûleur
18) Brûleur gaz à rampe
19) Voyant de sécurité et bouton de réarmement
-8-
22
18
15
3
23
32
44
5
33
20) Arrivée de gaz
21) Electrode d’allumage
22) Electrode d’ionisation
23) Vanne gaz
24) Coffret de contrôle
25) Ventilateur
26) Alimentation électrique du brûleur
27) Circulateur chauffage
28) Vanne mélangeuse
29) Manomètre
30) Soupape de sécurité
31) Evacuation soupape de sécurité
32) Condenseur
33) Possibilité de raccordement d’un 2ème circuit de chauffage
34) Remplissage circuit chauffage
35) Orifice pour contrôle de la combustion
36) Vanne de barrage gaz + mamelon à braser
37) Gaine d’arrivée d’air au brûleur
38) Piquage pour raccordement d’un ballon d’eau chaude
sanitaire
39) Adaptateur air/produits de combustion
40) Vase d’expansion
41) Thermostat de sécurité de surchauffe des produits de
combustion
42) Doigt de gant pour bulbe thermostat de sécurité des
produits de combustion
43) Siphon
44) Evacuation des condensats
45) Gaine pour capillaire thermostat de sécurité des produits de combustion
SPECIFICATIONS TECHNIQUES
5 - CARACTERISTIQUES DU CIRCULATEUR
Le circulateur est équipé d’un moteur à 3 vitesses
de puissance maximale absorbée de 88 W.
Fig. 3
RS25/5-3 180
RS 25 5-3 180
Pression / Head / Druck
(mCE)
6
La consommation électrique du circulateur chauffage peut être largement optimisée en adaptant sa vitesse aux besoins de l’installation et en utilisant les
dispositifs de régulation proposés en option (§ 9 page 28 - chapitre IV - INSTALLATION).
5
4
3
2
1
0
0
1
2
3
Débit / Water flow / Durchfluß (m /h)
3
6 - CARACTERISTIQUES DU BLOC VANNE
PDC BLOC VANNE...
Fig. 4
7 - CARACTERISTIQUES DU VASE D’EXPANSION
Les chaudières CTL G condensation sont équipées
d’origine d’un vase d'expansion de 18 litres.
Ce vase a une capacité utile de 9 litres pour une
hauteur de charge de 5 mètres, ce qui est satisfaisant jusqu'à une capacité totale de l’installation de
270 litres pour une température maximale de 80 °C.
Pour des contenances supérieures, prévoir une expansion complémentaire.
AM4-06-0
Fig. 5
H
Entrée d’eau
Le vase d’expansion absorbe l’augmentation de volume d’eau de l’installation produite par la montée
en température de celle-ci. Le prégonflage du vase
plaque la membrane interne du côté du raccordement et la dilatation de l’eau pousse sur cette membrane.
Valve
de gonflage
-9-
Membrane
Volume maxi
du vase
Volume d’eau
dilaté
L’air
se comprimant,
la pression
monte
III - FONCTIONNEMENT
1 - CONCEPT CORPS DE CHAUFFE - ECHANGEUR
du fonctionnement en cycle avec un réglage à
60 °C de la température chaudière.
- Le circuit de combustion étanche offre également
l’avantage d’un niveau sonore très bas à l’intérieur de la chaufferie comparativement à un appareil de puissance identique raccordé sur une
cheminée classique.
Grâce à son circuit de combustion étanche et à son
corps de chauffe performant et à condenseur en
inox 904 L, la chaudière CTL G condensation présente un niveau de rendement thermique très élevé.
Pour les modèles CTL G condensation raccordés
en ventouse:
- La température des produits de combustion en
sortie de ventouse atteint 70 °C en moyenne lors
2 - DIAGRAMME DE FONCTIONNEMENT
Fig. 6
t0
t1
t2
t3
t4
t5
t6 t7
Thermostat
Ventilateur
Allumage
Vanne gaz
Ionisation
Tc+Tw
Tp
Tp
t0 à t5 = Fonctionnement normal
t5 à t7 = Défaut de flamme à l’allumage
Tp = Temps de préventilation (Tp = Tc + Tw = 16 s)
Tc = Temps d’auto-contrôle
Tw = Temps d’attente
Ts = Temps de mise en sécurité par défaut d’ionisation = 5 s maxi
- 10 -
Ts
Diag-TLG-FR
Témoin de
sécurité
IV - INSTALLATION
1 - GENERALITES
- Arrêté du 23 Juin 1978 et arrêté modificatif du
30 Novembre 2005
Installations de chauffage, l’alimentation en eau
chaude sanitaire, règles d'aménagement et de
sécurité. En particulier, veiller à respecter la température maximale de distribution de l’eau chaude sanitaire.
- Arrêté du Ministère de la Santé relatif à la protection des eaux de consommation humaine. En
particulier, nécessité de placer un système de
disconnection sur le système de remplissage de
l’installation et d’utiliser des matériaux et des accessoires bénéficiant d’une attestation de conformité sanitaire pour les circuits de distribution
d’eau sanitaire.
- Recommandations ATG
Appareils étanches de type C dans le domaine
résidentiel.
- Avis techniques CSTB
Ces règlements sont spécifiques des bâtiments où
sont installés les appareils.
L'installation et l'entretien de l'appareil devront être
effectués par un professionnel qualifié, conformément aux textes réglementaires et règle de l'art en
vigueur, notamment (liste non exhaustive) :
1.1 - Conditions réglementaires d'installation
et d'entretien dans les bâtiments
d'habitation
- Arrêté du 2 Août 1977 modifié et arrêté modificatif du 5 Février 1999
Règles techniques et de sécurité applicables aux
installations de gaz combustibles et d'hydrocarbures liquéfiés situées à l'intérieur des bâtiments
d'habitation et de leurs dépendances. Notamment, l’installateur est tenu d’établir des certificats de conformité approuvés par les ministres
chargés de la construction et de la sécurité du
gaz :
• de modèles distincts (modèles 1, 2 ou 3) après
réalisation d’une installation de gaz neuve,
• de "modèle 4" après remplacement en particulier d’une chaudière par une nouvelle.
- Norme NF P 45-204
Installations de gaz (anciennement DTU n° 61-1
- Installation de gaz - Avril 1982 + additif n° 1
Juillet 1984).
- Règlement sanitaire départemental
- Norme NF P 51-201
Travaux de bâtiment travaux de fumisterie (anciennement DTU 24-1).
- Norme NF C 15-100
Installation électrique à basse tension - règles.
1.2 - Conditions réglementaires d'installation dans les établissements recevant
du public
Règlement de sécurité contre l'incendie et la panique dans les établissements recevant du public :
- prescriptions générales :
• pour tous les appareils :
articles GZ (installations aux gaz, combustibles et hydrocarbures liquéfiés),
• suivant l'usage de l'appareil :
articles CH (chauffage, ventilation, réfrigération, conditionnement d'air et production de vapeur et d'eau chaude sanitaire),
- prescriptions particulières à chaque type d'établissement recevant du public (hôpitaux, magasins, etc...).
- 11 -
INSTALLATION
2 - VENTILATION
2.1 - Modèles CTL G condensation raccordés en cheminée
2.2 - Modèles CTL G condensation raccordés en ventouse
- Tous les appareils à combustion consomment
une quantité d’air proportionnelle à leur puissance. Pour cette raison la ventilation efficace du local dans lequel il se trouve est nécessaire
(NF P 45-204).
Lorsque la chaudière CTL G condensation est installée en ventouse horizontale ou verticale prévues
en option, le circuit de combustion est étanche par
rapport au local d’installation.
Ces appareils étanches peuvent être installés dans
des locaux avec ou sans fenêtre ou aération. Néanmoins, toutes les dispositions doivent être prises de
façon à ce que la température ambiante dans le local d’installation n’excède pas 45 °C (ventilation).
• Une ventilation haute de section libre d’au
moins 100 cm² est à prévoir à 1,80 m au moins
au dessus du sol ainsi qu’une amenée d’air, en
partie basse, d’une section de 100 cm².
- Pour éviter toute corrosion, l’air de combustion
doit être exempt d’agents agressifs. Sont considérés comme favorisant fortement la corrosion
les hydrocarbures d’halogène, contenant des
combinaisons de chlore ou de fluor, qu’on retrouve dans des solvants, peintures, colles, gaz propulseurs, produits de nettoyage ménagers etc...
La panoplie de raccordement hydraulique, livrée
avec la chaudière, se monte indifféremment à droite
ou à gauche de la chaudière.
Fig. 7
Se référer à la notice de montage de la panoplie.
- 12 -
TLcond-12-0
3 - MONTAGE DE LA PANOPLIE DE RACCORDEMENT
INSTALLATION
4 - MONTAGE DU SIPHON
Le siphon d’évacuation des condensats (rep. 43), livré avec la chaudière, sera installé sur la sortie du
condenseur (rep. 32) - montage multidirectionnel.
Fig. 8
J
Se référer au § 7.2 - page 25 chapitre IV - INSTALLATION pour le raccordement du siphon à l’évacuation des eaux usées.
!
F
F
K
Vérifier le serrage au niveau de chaque
raccord (rep. R) pour assurer une bonne
étanchéité,
G
A la première mise en service, remplir le
siphon après avoir ôté les couvercles
(rep. G et J) du condenseur (rep. 32).
TLcond-29-0
I
32
R
R
43
R
5 - DEMONTAGE ET MONTAGE DU CAPOT ACOUSTIQUE
Pour accéder au brûleur et au corps de chauffe de
la chaudière, ouvrir le capot acoustique (rep. 15)
après avoir ôté les 2 vis fixation (rep. 46) en partie
basse des côtés du capot.
Remonter impérativement ces 2 vis
après chaque intervention pour assurer
la protection électrique et gaz de la
chaudière.
TLGcond-06-0
!
Fig. 9
15
46
- 13 -
INSTALLATION
6 - EVACUATION DES PRODUITS DE COMBUSTION
!
Les systèmes d’évacuation des produits de combustion représentés dans
cette notice technique sont ceux habituellement utilisés sur le marché européen. Cependant, certains d’entre eux
ne sont pas utilisables dans tous les
pays de la CEE. Il appartient à l’installateur ou au maître d’ouvrage de s’assurer que le système de fumées choisi est
bien en accord avec les règles locales
d’installation.
!
Pour l’installation du système d’évacuation des produits de combustion, il est
obligatoire de n’utiliser que les accessoires C13/C33 livrables en options ou
un système de produits de combustion
de type B23/B23p/C33 agréé.
Les tubes d’évacuation des produits de
combustion en polypropylène livrables
en option sont exclusivement réservés
au montage avec une chaudière à condensation, température maxi 120 °C les produits de combustion de l’appareil étant évacués à basse température
(50 à 100 °C) et saturés en humidité.
Le matériau constitutif du tubage doit
être choisi spécifiquement pour l’application "chaudière gaz à condensation"
et être insensible à la corrosion.
Les matériaux adaptés, homologués
comme système de produits de combustion, sont:
- l’inox 316 L,
- le polypropylène PPtl
- le PVDF,
Se référer impérativement à l’avis technique CSTB ou à la documentation
technique d’application (DTA) pour la
pose des conduits.
- 14 -
Quelque soit le type de raccordement
B23/B23p/C13 /C33:
- Pour éviter tout déboîtement accidentel:
• Veillez à bien réaliser des assemblages étanches des tubes et des
coudes d’amenée d’air et d’évacuation des produits de combustion.
• s’assurez de la présence des joints
d’étanchéité.
• utilisez des colliers (livrés en option) ou des brides de fixation pour
maintenir solidement au mur les
éléments de conduit - au minimum 1
collier par emboîture femelle de
chaque élément de conduit.
• exclure impérativement l’usage de
graisse ou d’huile.
- Utiliser du savon liquide en appliquant celui-ci sur environ 5 cm de la
partie du tube à emboîter pour faciliter l’assemblage.
- Les emboîtures des éléments du tubage seront disposées de façon à ne
pas créer de rétention de condensats
et à assurer leur transfert jusqu’à
l’évacuation (pente descendante de
3 % entre la base du conduit et la
chaudière).
- Un support à pied réglable peut être
installé sur la partie horizontale en
sortie de chaudière pour supporter le
conduit.
INSTALLATION
!
6.1.1.3 - Tubes PPtl
conduit de cheminée
Fig. 12
FCX-06-0
6.1 - Evacuation par
(B23/B23p/C33)
L’utilisation d’un conduit de cheminée
existant est possible à condition de procéder à son nettoyage avant son tubage.
6.1.1 - Accessoires pour raccordement cheminée
Référence
Longueur (mm)
∅ (mm)
- à commander séparément -
V72.28810
1000
80
6.1.1.1 - Kit Té de purge et réduction excentrée
∅ 80/110.
N40.26544
1000
110
N40.33218
2000
110
L’utilisation du té de purge est obligatoire en configuration B23 et est conseillée en configuration
B23p/C33 notamment avec un conduit long (évite le
retour d’un volume important de condensats par la
chaudière).
6.1.1.4 - Coude polypropylène
Fig. 13
Fig. 10
FCX-78-0
FCX-07-0
Référence
Type de coude
∅ (mm)
V72.28808
90°
80
A20.26543
90°
110
N40.37320
45
110
6.1.1.5 - Collier de fixation (option)
Fig. 14
FCX-70-0
Référence
Longueur (mm)
∅ (mm)
Té de purge
V65.38981
380
AM5-26-0
110
réduction excentrée
155
80/110
6.1.1.2 - Kit réduction ∅ 110/125
Fig. 11
FCX-80-0
Référence
Longueur (mm)
∅ (mm)
V65.38983
180
110/125
- 15 -
Référence
Nombre
∅ (mm)
B00.16088
1
110
INSTALLATION
6.1.2 - Configuration classique en tirage naturel (B23) (conduit en dépression)
6.1.2.1 - Exemple d’installation
Définition: Tubage d’un conduit de fumées existant
par un conduit annelé INOX, étanche, de ∅ 125.
- La terminaison, spécifique à cette configuration,
doit déboucher au dessus du faîtage (respecter
les prescriptions de l’arrêté du 22 Octobre 1969),
- Ne pas utiliser de conduit flexible en montage
horizontal: risque de rétention des condensats.
- Utiliser les accessoires PP en options (té de purge obligatoire,...) pour le raccordement du conduit inox à la chaudière,
- Placer un siphon (rep. 5) de garde mini 80 mm
entre le té de purge et la canalisation des eaux
usées,
- Une ventilation du conduit (rep. 8) et de la
chaufferie (§ 2 - chapitre IV - INSTALLATION)
sont à prévoir.
- Dans le cas où la chaudière est installée dans un
local comportant une extraction d’air mécanique,
veillez à ce que celle-ci ne puisse en aucun cas
mettre le local en dépression.
- Le local ne doit en aucun cas comporter d’autres
appareils fonctionnant en tirage naturel.
- L’aspiration d’air par le brûleur s’effectue directement dans le local où est installée la chaudière au
niveau de l’entrée d’air de l’adaptateur air/produits de combustion (rep. 39, fig. 15) - Ne pas obturer cet orifice.
Fig. 16
0,4 m
7
L1
6
L2 = 1 m maxi
10
8
2
3
L2
4
37
9
1
5
TLcond-06-0
Accessoires:
1) Réduction excentrée PP ∅ 80/110 (fourni avec le té de
purge),
2) Tube PPtl ∅ 110 L = 1 m (à couper suivant la longueur
souhaitée),
3) Coude PP ∅ 110 à 90°,
4) Té de purge PPtl ∅ 110 (fourni avec la réduction excentrée),
5) Siphon,
6) Conduit annelé INOX de qualité 316L ∅ 125,
7) Terminaison (au dessus du faîtage),
8) Ventilation.
9) Support de té de purge
10) Kit réduction ∅ 110/125,
Fig. 15
3
1
39
TLGcond-04-0
L1max ≤ 20 m
- Chaque coude à 45° ajouté réduit de 0.5 m la longueur totale autorisée.
- 16 -
INSTALLATION
6.1.3.1 - Exemple d’installation
Fig. 18
Définition: Tubage d’un conduit de fumées existant
par un conduit annelé PP de ∅ 110 suivant la hauteur.
- La terminaison, spécifique à cette configuration
prévue dans le DTA, doit déboucher au dessus
du faîtage (respecter les prescriptions de l’arrêté
du 22 Octobre 1969),
- Ne pas utiliser de conduit flexible en montage
horizontal: risque de rétention des condensats.
- Placer un siphon (rep. 5) de garde mini 80 mm
entre le té de purge et la canalisation des eaux
usées.
- Le té de purge en pied de conduit est facultatif
lorsque le conduit vertical est de faible longueur
(L1 < 5 m).
- Une ventilation du conduit (rep. 8) et de la
chaufferie (§ 2 - chapitre IV - INSTALLATION)
sont à prévoir.
- Dans le cas où la chaudière est installée dans un
local comportant une extraction d’air mécanique,
veillez à ce que celle-ci ne puisse en aucun cas
mettre le local en dépression.
- Le local ne doit en aucun cas comporter d’autres
appareils fonctionnant en tirage naturel.
- L’aspiration d’air par le brûleur s’effectue directement dans le local où est installée la chaudière au
niveau de l’entrée d’air de l’adaptateur air/produits de combustion (rep. 39, fig. 15) - Ne pas obturer cet orifice.
7
0,4 m
6.1.3 - Configuration avec tubage sous pression (B23p)
L1
10
6
L2 = 1 m maxi
8
2
3
L2
4
37
9
1
5
TLcond-07-0
Accessoires:
1) Réduction excentrée PP ∅ 80/110 (fourni avec le té de
purge),
2) Tube PPtl ∅ 110 L = 1 m (à couper suivant la longueur
souhaitée),
3) Coude PP ∅ 110 à 90°,
4) Té de purge PPtl ∅ 110,
5) Siphon,
6) Conduit annelé PP ∅ 110,
7) Terminaison (au dessus du faîtage),
8) Ventilation.
9) Support de té de purge
10) Bride de centrage
Fig. 17
3
Modèles
1
Longueur L1 maxi autorisée
avec té de purge avec raccordement
horizontal 1 m au diamètre du conduit
Conduit ∅ 110
39
CTL 30
15 m
- Chaque coude à 45° ajouté réduit de 0.5 m la longueur totale autorisée.
TLGcond-04-0
Remarque:
- Calcul des diamètres des conduits à réaliser selon la norme CE EN 13 384-1.
- 17 -
INSTALLATION
6.1.4 - Configuration étanche (C33)
6.1.4.1 - Exemple d’installation
Définition: Tubage d’un conduit de fumées existant, rendu étanche par rapport au local d’installation, par un conduit annelé PP ∅ 110. (Dans ce cas
la prise d’air est réalisée par le conduit de cheminée
autour du tube d’évacuation des produits de combustion ∅ 80) - (aucune contrainte de ventilation
pour la chaudière).
- La terminaison de toiture spécifique à cette configuration peut déboucher en dessous du faîtage,
- Ne pas utiliser de conduit flexible en montage
horizontal: risque de rétention des condensats.
- Placer un siphon (rep. 5) de garde mini 80 mm
entre le té de purge et la canalisation des eaux
usées,
- Le té de purge en pied de conduit est facultatif
lorsque le conduit vertical est de faible longueur
(L1 < 5 m),
- L’aspiration d’air par le brûleur s’effectue à l’extérieur du local par le terminal concentrique (La gaine d’arrivée d’air (rep. 37) est connectée au
brûleur).
- Se référer à l’avis technique CSTB pour la
pose des conduits.
Fig. 19
L1
7
10
6
L2 = 1 m maxi
3
L2
8
1
4
37
9
2
5
TLGcond-09-0
Accessoires:
1) Tube PVC ∅ 125 L = 1 m (à couper suivant la longueur
souhaitée),
2) Tube PPtl ∅ 80 L = 1 m (à couper suivant la longueur
souhaitée),
ou 1+2 = rallonge concentrique ∅ 80/125
3) Coude PP ∅ 80/125 à 90°,
4) Té de purge PPtl ∅ 110
5) Siphon,
6) Conduit annelé PP ∅ 110,
7) Terminaison (débouché possible en dessous du faîtage),
8) Réduction excentrée PP ∅ 80/110 (fourni avec le té de
purge),
9) Support de té de purge
10) Bride de centrage
Longueur maxi autorisée:
Lmax ≤ L1 + L2 + 1 m ≤ 12 m
- Un té de purge ajouté réduit de 1 m la longueur
totale autorisée.
- 18 -
INSTALLATION
6.2 - Evacuation par ventouse C13 /C33
6.2.1 - Réglementation d’implantation des ventouses:
Les orifices d’évacuation des produits de combustion débouchant directement sur une voie de
circulation extérieure (voie publique ou privée) à
moins de 1,80 m au dessus du sol doivent, hormis les appareils à condensation, comporter un
déflecteur inamovible donnant au gaz évacués
une direction sensiblement parallèle au mur.
Les trois distances réglementaires suivant l’arrêté du 2 Août 1977 - NF P 45.204 :
- A = 0,40 m : distance minimum de l’axe de l’orifice d’évacuation des produits de combustion à
toute baie ouvrante ou de l’orifice de ventilation.
- B = 0,60 m :
distance minimum de l’axe de l’orifice d’évacuation des produits de combustion à toute autre orifice d’entrée d’air de ventilation,
Distances recommandées :
- D / F = 0,30 m :
deux terminaux de ventouse de deux chaudières
distinctes, situées côte à côte, doivent être distants de 0,6 mètres minimum.
- C = 1,80 m :
entraxe de l’orifice d’évacuation des produits de
combustion au sol ou au débord du toit ou au dessous d’un balcon,
espace entre l’orifice d’évacuation des produits
de combustion et une gouttière ou une tuyauterie
verticale.
- E = 2,00 m :
les orifices d’évacuation des produits de combustion et de prise d’air des appareils à circuit étanche débouchant à moins de 1,80 m au dessus du
sol doivent être protégés efficacement contre toute intervention extérieure susceptible de nuire à
leur fonctionnement normal.
distance de l’orifice d’évacuation des produits de
combustion à une haie ou une plantation,
Fig. 20
B
A
D
B
A
F
D
A
C
B
B
E
AM5-10-0
- 19 -
INSTALLATION
6.3.1 - Kit ventouse horizontale droite 0,95 m
(option)
L’évacuation en ventouse offre l’avantage de rendre
la chaudière étanche par rapport aux conditions de
ventilation du local d’installation.
Se référer à la notice de montage du kit
Fig. 21
6.3 - Evacuation par ventouse horizontale (C13)
Recommandations GEMINOX:
FCX-12-0
S’assurer que le niveau sonore, émis
par le brûleur, au niveau du terminal de
ventouse ne sera pas gênant pour l’environnement.
Référence
Longueur (mm)
N40.28399
950
Longueur utile - l = 0.77 m
Le terminal doit être positionné à l’horizontal pour éviter le gouttage (le tube fumées est excentré).
6.3.2 - Rallonges concentriques
PPtl/PVC (option)
Emboîtement à joint.
Ne pas placer le terminal ventouse:
- à moins de 2 m d’un orifice de ventilation ou d’une baie ouvrante,
- en façade du bâtiment ou dans une
zone de passage (risque de gêne,
odeur de produits de combustion,
présence d’un nuage de vapeur plus
ou moins important suivant les conditions atmosphérique).
- à moins de 2 m du sol ou directement
accessible par un jeune enfant (risque d’obstruction, utilisation d’un
dispositif de protection du terminal accessoire non fourni).
Fig. 22
AM5-23-0
Référence
Longueur
mm
∅ int.
mm
∅ ext.
mm
N40.28397
500
80
125
N40.28398
1000
80
125
(*) Longueur utile après montage - l = 0,45 m ou 0,95 m
6.3.3 - Coudes concentriques
PPtl/PVC (option)
Emboîtement à joint.
Longueur linéaire équivalente maximale du conduit horizontal :
Lmax = 5 m
Fig. 23
Remarque:
- La rehausse du terminal est possible grâce à
l’installation en ventouse coudée.
AM5-24-0
!
L’installation en ventouse horizontale
est possible lorsque le mur attenant à la
chaudière débouche à l’extérieur sur un
endroit bien aéré.
Coude 90°
Coude 45°
Référence
Type de
coude
∅ int.
mm
∅ ext.
mm
N40.28395
45°
80
125
N40.28396
90°
80
125
Chaque coude à 45° ajouté réduit de 0,5 m la longueur totale autorisée.
Chaque coude à 90° ajouté réduit de 1 m la longueur totale autorisée.
- 20 -
INSTALLATION
6.3.4.2 - Ventouse horizontale coudée
6.3.3.1 - Collier de fixation (option)
Fig. 26
Fig. 24
130
AM5-26-0
Nombre
∅ (mm)
B00.29727
3
125
L2
L1
2m
minimum
Référence
6.3.4 - Exemples d’installation
6.3.4.1 - Ventouse horizontale droite standard
Fig. 25
130
TLcond-04-0
Accessoires:
- 1 Kit ventouse horizontale Ø 80/125 - l = 0,95 m.
- 2 Coudes concentriques à 45 °C Ø 80/125.
- 1 rallonge concentrique Ø 80/125 - l = 0,5 m,
- ou 1 rallonge concentrique Ø 80/125 - l = 1 m,
2m
minimum
L1
Lmax = L1 + 0,5 + L2 + 0,5 ≤ 5 m
TLcond-03-0
130
Fig. 27
Accessoires:
- 1 Kit ventouse horizontale Ø 80/125 - l = 0,95 m.
- 1 Coude concentrique à 90 °C Ø 80/125.
L1
2m
minimum
L2
Lmax = L1 + 1m ≤ 5 m
TLcond-05-0
Accessoires:
- 1 Kit ventouse horizontale Ø 80/125 - l = 0,95 m.
- 1 Coude concentrique à 90 °C Ø 80/125.
- 1 rallonge concentrique Ø 80/125 - l = 0,5 m,
- ou 1 rallonge concentrique Ø 80/125 - l = 1 m,
Lmax = L1 + 1 + L2 ≤ 5 m
- 21 -
INSTALLATION
6.4.1 - Terminal vertical concentrique
PPtl/PVC (option)
6.4 - Evacuation par ventouse verticale
Pour type de toit en pente.
Outre les règles d’implantation des ventouses mentionnées précédemment, le terminal vertical de ventouse doit laisser une distance minimale de 30 cm
entre le plan du toit (incliné ou plat) et la zone d’admission de l’air.
Fig. 29
La proximité de deux terminaux est aussi réglementée: il est recommandé de positionner deux terminaux adjacents dans un même plan horizontal. Si ce
cas n’est pas applicable, l’axe du terminal le plus
bas doit être au moins à 0,60 m du point le plus proche de l’orifice d’amenée d’air du terminal le plus
élevé.
KVT-23-0
Longueur maximale du conduit vertical = 12 m
Fig. 28
Référence
Couleur
Longueur
(*) mm
∅ int.
mm
∅ ext.
mm
N40.33615
Tuile
1130
80
125
N40.33714
Noir
1130
80
125
(*) Longueur utile sous tuile à douille - l = 0,63 m
60 cm
mini
30 cm
mini
6.4.2 - Tuile à douille avec rotule (option)
Fig. 30
AM5-22-0
Pente
Type de
couverture
Couleur
N40.12165
25 ° - 45 °
Tuile*
Tuile
N40.12166
35 ° - 55 °
Tuile*
Tuile
N40.12167
35 ° - 55 °
Ardoise Bardeaux
Noir
*Convient à tout type de tuile, pour tuile plate
< 8 mm utiliser modèle Ardoise.
Toute mise en oeuvre d’accessoires d’une autre
marque annulera automatiquement notre garantie
d’étanchéité à l’eau.
THI-113-0
Recommandations GEMINOX:
!
Référence
Il est conseillé d’utiliser des coudes à
45° plutôt que des coudes à 90°.
6.4.3 - Rallonges concentriques
PPtl/PVC (option)
Les parties horizontales doivent être
évitées pour empêcher les risques de
rétention des condensats.
Emboîtement à joint.
Fig. 31
Si l’emploi de 2 coudes à 90° est nécessaire, limiter au minimum les parties
horizontales.
AM5-23-0
Ne pas placer le terminal à moins de 1
mètres d’une paroi verticale (pignon).
Référence
Longueur
mm
∅ int.
mm
∅ ext.
mm
N40.28397
500
80
125
N40.28398
1000
80
125
(*) Longueur utile après montage - l = 0,45 m ou 0,95 m
- 22 -
INSTALLATION
6.4.4 - Coudes concentriques
PPtl/PVC (option)
- Emboîtement à joint.
AM5-24-0
Fig. 32
Coude 45°
Coude 90°
Référence
Type de
coude
∅ int.(mm)
∅ ext.(mm)
N40.28395
45°
80
125
N40.28396
90°
80
125
Chaque coude à 45° ajouté réduit de 0,5 m la longueur totale autorisée.
Chaque coude à 90° ajouté réduit de 1 m la longueur totale autorisée.
6.4.5 - Platine de finition intérieure en polypropylène (option)
Fig. 33
AM5-27-0
Référence
Couleur
A90.12172
noir
6.4.6 - Collier de fixation (option)
Fig. 34
AM5-26-0
Référence
Nombre
∅
mm
B00.29727
3
125
Ces colliers sont indispensables pour fixer les rallonges positionnées verticalement de façon à ce
que le poids des conduits ne repose pas sur la sortie
de la chaudière.
- 23 -
INSTALLATION
6.4.7.2 - Configuration avec 2 coudes à 45°
6.4.7 - Exemples d’installation
6.4.7.1 - Configuration droite
Fig. 36
Fig. 35
L1
L2
L1
TLGcond-09-0
TLGcond-11-0
L3
Accessoires:
- Rallonges concentriques Ø 80/125,
- 1 terminal vertical concentrique Ø 80/125,
- 1 collier de fixation du terminal vertical (livré avec
le terminal vertical),
- 1 tuile à douille adaptable suivant le type de couverture et la pente du toit,
- 1 platine de finition,
- 3 colliers de fixation
Accessoires:
- 2 rallonges concentriques Ø 80/125,
- 2 coudes concentrique à 45° Ø 80/125,
- 1 terminal vertical concentrique Ø 80/125,
- 1 collier de fixation du terminal vertical (livré avec
le terminal vertical),
- 1 tuile à douille adaptable suivant le type de couverture et la pente du toit,
- 1 platine de finition,
- 3 colliers de fixation.
Lmax = L1 ≤ 12 m
Lmax = L1 + 0,5 m + L2 + 0,5 m+ L3 ≤ 12 m
Remarque:
- Chaque coude à 45° ajouté réduit de 0,5 m la longueur totale autorisée.
- 24 -
INSTALLATION
7 - RACCORDEMENT HYDRAULIQUE
Il est normal que le groupe de sécurité sanitaire
laisse échapper un peu d’eau lors du réchauffage
du ballon d’eau chaude.
7.1 - Recommandations GEMINOX
!
Lorsque la chaudière est montée sur
une installation ancienne, prévoir le rinçage de celle-ci à l’eau claire, de façon
à éliminer les boues pouvant stagner
dans les zones à faible vitesse.
Cependant pour éviter ces écoulements d'eau
provenant du groupe de sécurité et si la pression
d’eau froide excède 4 bars, il est conseillé:
• de monter un réducteur de pression sur l’arrivée d’eau froide.
En cas d’installation de robinets thermostatiques, de façon à éviter les bruits
de circulation, il est préférable soit:
- de ne pas en équiper tous les radiateurs,
- d’installer une soupape différentielle,
• de monter un vase d'expansion sanitaire qui
sera placé sur l'arrivée d'eau froide entre le
groupe de sécurité et le ballon (se référer à la
notice du vase sanitaire pour son dimensionnement et son prégonflage suivant le volume
du ballon et la pression eau froide sanitaire).
- Vanne d’isolement:
Conformément à l’Arrêté du Ministère
de la Santé pour la protection des réseaux de distribution d’eau de consommation humaine, un disconnecteur de
type CB à zone de pression non contrôlable doit être installé en série sur le
système de remplissage du circuit de
chauffage.
Il est conseillé de placer des vannes d’isolement
sur les départ et retour de l’installation de façon à
permettre une intervention éventuelle sur la
chaudière sans effectuer la vidange de l’installation.
- Circulateur:
Régler le circulateur sur la vitesse appropriée aux
débit et perte de charge de l’installation (limitation
des bruits de circulation, optimisation de la consommation électrique).
- Vase d’expansion:
Un mitigeur thermostatique est à prévoir sur la distribution d’eau chaude sanitaire afin de limiter la température au
point de puisage (50 °C).
Le bon fonctionnement de la chaudière nécessite
une installation sous pression de 1 bar minimum.
Ne jamais placer de vanne d’isolement
entre le groupe de sécurité et le ballon
d’eau chaude (CTL G C condensation +
préparateur eau chaude sanitaire) ni entre le corps de chauffe et le vase d’expansion.
Si l’installation est une rénovation et fonctionne
avec un vase ouvert, celui-ci doit être supprimé et
remplacé par un vase fermé (la chaudière en est
équipée d’origine) de façon à rendre le circuit
étanche.
- Soupape de sécurité:
7.2 - Accessoires à raccorder, à installer ou
à régler
Elle doit être raccordée à l’évacuation des eaux
usées par l’intermédiaire d’un entonnoir siphonné.
- Evacuation des condensats (de la chaudière ou
du conduit d’évacuation des produits de combustion):
- Groupe de sécurité (pour les modèles à production d’eau chaude):
Le groupe de sécurité doit être installé en point
bas (0,25 m du sol) pour permettre la vidange du
ballon d’eau chaude sanitaire par siphonnage. Sinon prévoir un piquage avec robinet en point bas.
L’évacuation des condensats doit être raccordée
à l’évacuation des eaux usées à l’aide d’un tube
PVC de Ø 40.
Pour éviter la chute rapide de la pression dans le
ballon lors d’un puisage d’eau chaude entraînant
ainsi le vieillissement prématuré des joints et du
réseau d’eau chaude sanitaire lui-même, veillez:
!
• à bien dimensionner le tube d'arrivée d'eau
froide à un diamètre supérieur ou au minimum
égal à celui de la distribution d'eau chaude,
• à ne pas créer de pertes de pressions importantes sur l'arrivée d'eau froide par l’installation
de divers accessoires (vannes, clapet, etc...).
- 25 -
Fixer le tube PVC Ø 40 (au mur ou au
sol) à l’aide de colliers pour empêcher tout déboîtement accidentel à la
sortie du condenseur ou du conduit
d’évacuation des produits de combustion.
INSTALLATION
7.3 - Raccordement hydraulique pour les modèles CTL G C condensation
Fig. 37
13
8
11
12
13
7
1
TLcond-13-0
9
10
2
19
7
5
4
3
7
6
14
16
20
17
15
18
1)
2)
3)
4)
5)
Chaudière
Départ chauffage
Retour chauffage
Arrivée d’eau froide
Disconnecteur de type CB à zones de pression
non contrôlable, suivant NF P 43-011
6) Vanne de remplissage **
7) Vanne d’isolement **
8) Circulateur chauffage (P1) *
9) Vanne mélangeuse (VM1)*
10) Vase d’expansion *
11) Manomètre *
12) Soupape de sécurité *
13) Purgeur **
14) Vanne de vidange **
15) Vidange chaudière
16) Evacuation soupape de sécurité
17) Evacuation disconnecteur
18) Evacuation vers l’égout
19) Possibilité de raccordement d’un 2ème circuit de
chauffage
20) Evacuation des condensats
*
accessoires fournis avec la panoplie de raccordement livrée avec la chaudière
** accessoires non fournis
- 26 -
INSTALLATION
7.4 - Raccordement hydraulique pour les modèles CTL G C condensation + préparateur d’eau
chaude sanitaire type BS
Fig. 38
13
8
11
12
13
29
26
21
22
7
28
TLcond-14-0
9
10
2
27
20
19
25
30
7
3
16
23
14
1
7
32
5
6
31
4
24
15
17
7
18
1)
2)
3)
4)
5)
Chaudière
Départ chauffage
Retour chauffage
Arrivée d’eau froide
Disconnecteur de type CB à zones de pression
non contrôlable, suivant NF P 43-011
6) Vanne de remplissage **
7) Vanne d’isolement **
8) Circulateur chauffage (P1)*
9) Vanne mélangeuse (VM1)*
10) Vase d’expansion*
11) Manomètre*
12) Soupape de sécurité*
13) Purgeur **
14) Vanne de vidange**
15) Vidange chaudière
16) Evacuation soupape de sécurité
17) Evacuation disconnecteur
18) Evacuation vers l’égout
19) Possibilité de raccordement d’un 2ème circuit de
chauffage
20) Départ eau chaude sanitaire
21) Recyclage sanitaire
22) Pompe de recyclage sanitaire **
23) Groupe de sécurité **
24) Evacuation groupe de sécurité
25) Préparateur d’eau chaude sanitaire - BS
26) Entrée primaire
27) Sortie primaire
28) Pompe de charge sanitaire (PCS)**
29) Clapet anti-retour **
30) Vase d’expansion sanitaire**
31) Réducteur de pression**
32) Evacuation des condensats
*
accessoires fournis avec la panoplie de raccordement livrée avec la chaudière
** accessoires non fournis
Nota : Non fournis, les deux té départ/retour chauffage et l’équipement électrique pour le raccordement
BS/CTL G condensation.
- 27 -
INSTALLATION
8 - RACCORDEMENT GAZ
• Remarque: D’origine, l'ensemble tube gaz et
vanne de barrage gaz (rep. 49 + 36) est monté
à droite (voir détail A). Lors du montage à gauche s'assurer que le joint torique (rep. 51) est
bien en place.
8.1 - Montage de la vanne de barrage gaz et
du mamelon à braser
Fig. 39
Un contrôle d'étanchéité de l'ensemble doit
être réalisé lors de la mise en service (§ 3 page 33 - chapitre V - MISE EN SERVICE).
36
47
52
8.2 - Recommandations
51
!
50
49
Détail A
-
48
TLG-62-0
49
gauche
D'origine, la chaudière est prévue pour
fonctionner au gaz naturel. Pour un
fonctionnement au propane, se référer
au chapitre VI - CHANGEMENT DE GAZ
- page 37.
En propane, le détendeur-déclencheur 37 mbar
servant de vanne de barrage doit également rester accessible.
N’utiliser exclusivement que des raccords et des
joints d’étanchéité agréés pour le gaz.
Effectuer un soufflage de la canalisation de gaz
avant de raccorder la chaudière de façon à évacuer les résidus éventuels créés par les soudures
et raccords.
Ne jamais effectuer une épreuve de la canalisation de gaz avec la chaudière raccordée (Pgaz
maxi = 100 mbar).
La canalisation d'arrivée de gaz à la chaudière ne
doit pas occasionner une perte de charge supérieure à 1 mbar (10 mmCE).
droite
-
- Démonter le sabot de protection (rep. 48) du tube
gaz (rep. 49), fixé sur le socle de la chaudière.
- Le raccordement de la canalisation gaz s'effectue
sur la partie ∅ 22 du mamelon à braser (rep. 52)
fourni avec la chaudière.
- Assembler le mamelon à braser (rep. 52) à la
vanne de barrage gaz (rep. 36) puis cette vanne
au tube arrivée de gaz (rep. 49) à l'aide du raccord conique (rep. 50).
-
-
-
Le papillon de la vanne doit être orienté vers
le haut.
9 - RACCORDEMENT ELECTRIQUE
Remarques:
- Pour une utilisation économique et de confort, il
est souhaitable d’utiliser au minimum un thermostat d’ambiance avec action sur le circulateur.
- Le raccordement électrique ainsi que le matériel
utilisé pour effectuer ce raccordement sera conforme aux règles de l’art en vigueur en particulier
la norme NF C 15-100,
- le local d’implantation doit être adapté au niveau
de protection de la chaudière (IPX0D),
- tension d'alimentation: 230 V - 50 Hz (monophasé),
- raccordement à la terre obligatoire,
- l’alimentation électrique devra comporter un coupe-circuit, de préférence bipolaire, avec disjoncteur ou fusible 6 A,
- respecter les polarités Phase-Neutre.
La pièce choisie pour l’installation de ce thermostat ne doit pas comporter de robinet thermostatique ou si c’est le cas laisser ce dernier en
position d’ouverture maximale.
- La régulation digitale constitue le mode de régulation optimal.
- 28 -
INSTALLATION
9.1.2 - Thermostat d'ambiance (action sur le
circulateur chauffage)
Fig. 42
P1
TLS
L
TLcond-16-0
9.1.3 - Thermostat d'ambiance (action sur la
vanne mélangeuse)
Le thermostat d’ambiance, installé dans le volume
habitable, contrôle la température ambiante de la
pièce dans laquelle il se trouve en fonction du programme choisi. Il pilote automatiquement le moteur
électrique de la vanne mélangeuse de l’installation.
Remarques:
- Tous les thermostats sont représentés en demande de chaleur. Les divers composants externes à l’appareil (vanne, circulateurs etc...) sont
reliés à la terre du bornier de la chaudière.
- La pompe de charge sanitaire (PCS) et le thermostat de réglage température sanitaire (TRS)
n’existe que lors du raccordement d’un préparateur d’eau chaude indépendant avec une
CTL G C.
Il est possible de cumuler l’action sur la vanne mélangeuse VM1 et l’action sur le circulateur P2 (ou
vice versa).
PCS
Fig. 43
VM1
9.1.1 - Aucune régulation
P1
PCS
230 V - 50 Hz
+ Terre
TRS
P2
TLS
N 1 2 3 4 5 6 7 8
MEG-11-0
230 V - 50 Hz
+ Terre
Fig. 41
L
N 1 2 3 4 5 6 7 8
Le thermostat d’ambiance, installé dans le volume
habitable, commande automatiquement la mise en
service ou l’arrêt du circulateur chauffage de l’installation.
Les divers raccordements électriques varient suivant que l’installation
comporte ou non une régulation.
Neutre
Terre
Phase
TH2
TH1
Neutre
Terre
Phase
P2
P1 : Circulateur chauffage 1er circuit
P2 : Circulateur chauffage 2ème circuit
TRS : Thermostat de réglage température sanitaire
PCS : Pompe de charge sanitaire
TH1 : Thermostat d’ambiance 1er circuit
TH2 : Thermostat d’ambiance 2ème circuit
TLS : Thermostat limiteur de sécurité si le 2ème circuit est
un plancher chauffant
8
D
!
TRS
PCS
VM2
P1
Neutre
Terre
Phase
P2
TH1
L
TRS
TH2
N 1 2 3 4 5 6 7 8
TLS
MEG-13-0
Fig. 40
230 V - 50 Hz
+ Terre
Le raccordement électrique de la chaudière se fait
sur un bornier situé derrière le tableau de commande.
- Soulever le dessus de l’habillage (rep. D) (dévisser la vis dans la poignée),
- effectuer le raccordement électrique au bornier
(rep. 8).
MEG-12-0
9.1 - Raccordement au bornier
P1 : Circulateur chauffage 1er circuit
P2 : Circulateur chauffage 2ème circuit
TRS : Thermostat de réglage température sanitaire
PCS : Pompe de charge sanitaire
TH1 : Thermostat d’ambiance 1er circuit
TH2 : Thermostat d’ambiance 2ème circuit
VM1 : Vanne mélangeuse motorisée 1er circuit
VM2 : Vanne mélangeuse motorisée 2ème circuit
TLS : Thermostat limiteur de sécurité si le 2ème circuit est
un plancher chauffant
P1 : Circulateur chauffage 1er circuit
P2 : Circulateur chauffage 2ème circuit
TRS : Thermostat de réglage température sanitaire
PCS : Pompe de charge sanitaire
TLS : Thermostat limiteur de sécurité si le 2ème circuit est
un plancher chauffant
- 29 -
INSTALLATION
VM1 : Vanne mélangeuse motorisée 1er circuit
(moteur 4/min/90°)
VM2 : Vanne mélangeuse motorisée 2ème circuit
(moteur 4/min/90°)
PCS : Pompe de charge sanitaire (sonde sanitaire obligatoire dans le ballon)
TLS : Thermostat limiteur de sécurité si le 2ème circuit est
un plancher chauffant
9.1.4 - Régulations analogique et digitale
(fonction des conditions climatiques)
Fig. 44
PCS
VM2
P1
P2
Neutre
Terre
Phase
Les régulations analogique et digitale permettent,
par action automatique sur la vanne mélangeuse de
l’installation, la régulation de toute l’installation de
chauffage en fonction des conditions climatiquesSe référer à la notice des régulations.
TLS
L
N 1 2 3 4 5 6 7 8
MEG-14-0
230 V - 50 Hz
+ Terre
VM1
P1 : Circulateur chauffage 1er circuit
P2 : Circulateur chauffage 2ème circuit
9.2 - Câblage interne
9.2.1 - Schéma de principe
Fig. 45
X2
L
X12
M/A
X1
Y1
X3
:
:
:
:
:
TSE :
TSF :
V1 :
V2 :
X/Y :
C
V
:
:
Phase
Neutre
Interrupteur Marche/Arrêt
Interrupteur Eté/Hiver
Thermostat de réglage température
chaudière
Thermostat de sécurité de surchauffe eau
Thermostat de sécurité de surchauffe fumées
Voyant de mise en service
Voyant de mise en sécurité brûleur
Connecteurs pour régulateur électronique
Coffret de contrôle
Ventilateur
Y3
X4
V2
X11
TSE TSF
E/H
X10
4 5
1 2 3
6 7 8
BRULEUR
C
Coffret S 4565 AD 2...
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
B4
S3
T2
T1
L1
N
Terre
V1
V
X9
N
- 30 -
Pr29467.03 (TLG-38-0)
L
N
M/A
E/H
TRC
Y2
TRC
INSTALLATION
9.2.2 - Schéma filaire
Fig. 46
RACCORDEMENT A L'INSTALLATION
230V
50Hz
ACCESSOIRES
+
REGUL.
7
B
Ro
6
Y
N
Bl
S
G
M
V/j
6 5 4
3 2 1
Bl
Bl
R
( boitier male
cosses femelles)
X
Ro
3 2 1
6 5 4
9 8 7
12 11 10
G
X
1
4
7
10
M
2 3
5 6
Bl
8 9
11 12 O
Ma
V2
S
( boitier femelle
cosses males )
Bl
V/j
B
Bl
V1
M
2
3
M
R
V/j
1
M
1
M
M
C
1
V/j
TSE
3
2
Capot
8
O
5
S
Ma
G
Bl
V/
j
4
3
V/j
R
Masse du corps de chauffe
V/j
2
1
S
N
L
G
+ TERRE
M/A
TRC
E/H
1
C
G
B
V/j
TSF
1
C
B
B
HONEYWELL
S 4565 AD 2...
C
L
N
M/A
E/H
TRC
TSE
:
:
:
:
:
:
Bl
B
G
N
Bl
G
M
N
M
V/j
V
Bl
M
Phase
Neutre
Interrupteur Marche/Arrêt
Interrupteur Eté/Hiver
Thermostat de réglage température chaudière
Thermostat de sécurité de surchauffe eau
TSF
V1
V2
X/Y
C
V
- 31 -
:
:
:
:
:
:
M
V/j
Bl
B
G
N
R
TLG-39-0 (T30.29467.06)
M
V/j
M
B
CONNECTEUR BRULEUR
bloc gaz
Thermostat de sécurité de surchauffe fumées
Voyant de mise en service
Voyant de mise en sécurité brûleur
Connecteurs pour régulateur électronique
Coffret de contrôle
Ventilateur
V - MISE EN SERVICE
1 - PROTECTION DE L’INSTALLATION
!
GEMINOX préconise l'utilisation des produits de conditionnement de l'eau de chauffage :
- l'inhibiteur de corrosion BIONIBAL (produits équivalents),
- l'inhibiteur de corrosion antigel BIONIBAGEL (produits équivalents).
1.1 - Bionibal
1.2 -
Bionibagel
BIONIBAGEL est la version antigel de BIONIBAL.
BIONIBAL est un inhibiteur de corrosion biocide,
traçable, spécialement adapté à la protection des
circuits de chauffage multimétaux.
Antigel, à base de monopropylène glycol, inhibiteur
de corrosion, biocide, traçable.
Par ses moyens efficaces de lutte contre toutes les
formes de corrosion et contre toutes les bactéries,
BIONIBAL :
- empêche la formation de rouille et des boues métalliques,
- empêche la formation d'algues et boues bactériennes,
- convient aussi aux installations avec plancher
chauffant,
- empêche les dégagements gazeux,
- contient un marqueur interne qui permet de contrôler facilement le dosage.
Outre les caractéristiques du BIONIBAL, il assure la
protection antigel de l’installation pour les résidences qui ne sont pas habitées toute l'année ou qui
sont situées dans des régions plus froides.
DOSAGE DU BIONIBAGEL :
Le nombre de litres de BIONIBAGEL à introduire
dans le circuit dépend du volume de votre installation et de la température extrême de votre région.
Température
limite de
protection
DOSAGE DU BIONIBAL :
- Sans plancher chauffant et sans raccordement
en tubes de type PER :
1% (0,5 l de BIONIBAL pour 50 l d'eau).
- Avec plancher chauffant ou avec radiateurs raccordés en tubes de type PER :
2% (1 l de BIONIBAL pour 50 l d'eau).
Capacité de l’installation (litres)
50
100
150
200
- 5°C
7
15
22
30
- 10 °C
12
25
37
50
- 15 °C
17
35
50
70
- 20 °C
20
40
60
80
- 30 °C
22
45
67
90
1.3 - Si produits équivalents au Bionibal ou
Bionibagel
Se référer scrupuleusement aux recommandations
d’utilisations et de mises en oeuvre des produits du
fabricant.
Avertissement important
!
Bionibal ou Bionibagel ne devront être mis que dans une installation propre et vérifiée. Il sera
donc impératif de remplir en eau propre une ou plusieurs fois suivant la nécessité, l'ensemble
de l'installation. Dans certains cas, un lessivage par un produit approprié peut s’avérer nécessaire :
Exemple :
- Sur une installation neuve : pour détecter d'éventuelles fuites et pour éliminer toutes traces
de soudage, pâte à joint ou autres résidus.
- Sur une installation ancienne : pour éliminer toutes traces de boues et afin d'éliminer toutes
traces d'autres produits dans les radiateurs, les planchers chauffants, et la chaudière.
!
Le remplissage de l’antigel doit être effectué impérativement la chaudière vide.
En cas de traitement antigel du circuit chauffage faire chuter la pression du circuit chauffage
avant d’effectuer la vidange du circuit sanitaire pendant les périodes de risque de gel.
- 32 -
MISE EN SERVICE
2 - REMPLISSAGE EN EAU DE L’INSTALLATION
• ouvrir les vannes départ/retour chauffage s’il y
a lieu,
Pour les modèles CTL G C condensation + BS, la mise en eau du ballon doit
être réalisée avant celle du circuit
chauffage pour éviter tout risque d’implosion.
- Pour les modèles CTL G C condensation + préparateur d’eau chaude sanitaire:
!
• ouvrir la vanne d’arrivée d’eau froide,
• remplir l’installation lentement (pour faciliter le
dégazage) au moyen des vannes de remplissage du disconnecteur (rep. 6, fig. 37 et fig. 38
- page 26 et page 27 - chapitre IV - INSTALLATION).
• effectuer la mise en eau du ballon à l’aide du
groupe de sécurité (rep. 23, fig. 38 - page 27 chapitre IV - INSTALLATION) de l’installation,
en prenant soin d’ouvrir un robinet d’eau chaude,
• refermer les vannes de remplissage,
• vérifier l’étanchéité eau,
• effectuer la purge de l’ensemble de l’installation, notamment des radiateurs. Continuer le
remplissage jusqu’à obtenir une pression de
1 bar.
• après remplissage, vérifier le serrage de la
trappe de visite du ballon.
- Pour tous les modèles :
3 - ALIMENTATION GAZ
Cette remarque est valable aussi bien pour une
installation neuve en gaz naturel qu'en GPL.
Dans ce dernier cas la cuve de stockage devra
également faire l'objet d'une purge efficace avant
la mise en service.
- Ouvrir la vanne de barrage gaz (rep. 44, fig. 2 page 8 - chapitre II - SPECIFICATIONS TECHNIQUES).
- Effectuer avec précaution la purge de la canalisation de gaz. Dans le cas ou l’installation est neuve
la purge sert à évacuer l’air qui est contenu dans
les canalisations de façon à ce que la chaudière
dispose d'un combustible adéquat.
Le rejet à l’extérieur de la purge de
gaz doit être effectué avec toutes les
mesures de sécurité nécessaires.
- Vérifier le serrage des raccords et l'étanchéité du
circuit gaz à l'aide d'un produit moussant ou d'un
manomètre à colonne d'eau.
!
Une présence d'air dans le gaz empêche l'allumage du brûleur et abouti à la mise en sécurité
par le coffret de contrôle de flamme.
4 - VERIFICATION AVANT LA MISE EN SERVICE
- vérifier que le siphon d’évacuation des condensats est bien rempli d’eau (remplissage à effectuer par le couvercle du condenseur (§ 2 page 40 - chapitre VII - ENTRETIEN).
- vérifier que la sortie des condensats est bien raccordée et ne présente aucune fuite.
- Vérifier que le(s) circulateur(s) tourne(ent) librement.
- Vérifier l’étanchéité au niveau de la gaine d’arrivée d’air côté brûleur et adaptateur air/fumées.
- S’assurer que la vérification de l’installation a
bien fait l’objet d’un certificat de conformité délivré par un organisme agréé (Arrêté du 2 Août
1977),
- vérifier que la chaudière est bien adaptée au gaz
utilisé et que l’étanchéité gaz a été contrôlée,
- vérifier que la chaudière est en eau et sous pression (1 bar) et ne présente aucune fuite,
- vérifier que le raccordement électrique de la
chaudière est correct : 230 V, 50 Hz, raccordement à la terre conforme, polarités respectées,
- vérifier que les conduits concentriques d’amenée
d’air et d’évacuation des produits de combustion
sont correctement assemblés, étanches et libres
de toute obstruction.
- Vérifier que les ventilations de la chaufferie ne
sont pas obstruées et qu’elles sont réglementaires,
- 33 -
MISE EN SERVICE
5 - INFORMATION DE L’UTILISATEUR
Il appartient à l’installateur d’informer l’utilisateur du
mode de fonctionnement de l’appareil. L’utilisateur
doit en particulier être informé sur le rôle et le fonc-
tionnement des sécurités et la nécessité de faire
procéder à un entretien régulier par un professionnel qualifié.
6 - MISE EN SERVICE
Fig. 47
6
5
4
1
°C
-
TL-19-0
+
3
11) Interrupteur Marche/Arrêt
12) Interrupteur Eté/Hiver :
Commande du circulateur externe à la chaudière
13) Thermostat de réglage température chaudière :
Réglage de la température chaudière entre 60 °C
et 80 °C
2
14) Thermomètre de température chaudière
15) Voyant de mise en sécurité du brûleur
16) Emplacement pour régulation éventuelle
6.1 - Procédure de mise en service - sans
régulation
- Régler le thermostat de température chaudière
(rep. 3).
- Ouvrir les vannes départ/retour chauffage et l’arrivée de gaz,
- actionner le coupe-circuit électrique extérieur à la
chaudière,
- actionner l'interrupteur Marche/Arrêt vers Marche
(rep. 1),
Fig. 49
3
°C
Fig. 48
-
+
TL-21-0
1
°C
TL-20-0
+
- 34 -
-
MISE EN SERVICE
- Lors de la mise en service, en régime été:
- Lors de la mise en service, en régime hiver :
• Modèles CTL G C condensation:
• appuyer sur l'interrupteur Eté/Hiver (rep. 2) position Hiver,
. arrêter la chaudière à l’aide de l’interrupteur
Marche/Arrêt (rep. 1),
• régler la vanne mélangeuse (rep. 9, fig. 37 à
fig. 38 - page 26 à page 27 - chapitre IV - INSTALLATION) de façon à obtenir la température
de départ radiateur souhaitée,
• Modèles CTL G C condensation+ préparateur
d’eau chaude sanitaire type BS:
. appuyer sur l’interrupteur Eté/Hiver (rep. 2)
position Eté,
Fig. 50
. régler le thermostat sanitaire du ballon
d’eau chaude à la température souhaitée,
2
. régler la vanne mélangeuse (rep. 9,fig. 37 à
fig. 38 - page 26 à page 27 - chapitre IV INSTALLATION) sur la position "0".
°C
TL-22-0
+
Fig. 51
1
°C
-
TL-23-0
+
2
!
En été il est recommandé de faire fonctionner le circulateur chauffage quelques minutes pour éviter tout risque de
gommage (se référer aussi au § 4 page 41 - chapitre VII - ENTRETIEN).
(Lorsque la chaudière est équipée d’une
régulation électronique, cette fonction
est assurée automatiquement).
6.2 - Procédure de mise en service - avec
régulation
Se référer à la notice technique de la régulation pour
le réglage des températures.
- 35 -
-
MISE EN SERVICE
7 - CONTROLE DES PRODUITS DE COMBUSTION
!
Veillez à bien respecter le débit calorifique maximal (en cas de surpuissance,
la température maximale de tenue des
joints des tubes du système de ventouse pourrait être dépassée).
Fig. 52
Le contrôle de la combustion doit être
réalisé la chaudière en température. La
température de l’air admis au brûleur
augmente notamment lorsque la chaudière est installée avec une ventouse
concentrique.
Le contrôle de la combustion (CO/CO2) est réalisé
sur la chaudière grâce à l’orifice (rep. 35) prévu à
cet effet après avoir ôté le bouchon. Cet orifice doit
impérativement être refermé après contrôle (§ 2 page 37 - chapitre VI - CHANGEMENT DE GAZ).
35
TLcond-17-0
8 - CONTROLES DES SECURITES
- Sécurité brûleur:
Lors de la mise en service, procéder à la vérification
des dispositifs de régulation et de sécurité.
- Thermostats:
• Vérifier la mise en sécurité du brûleur par désactivation du dispositif de contrôle de flamme
ou interruption de l’arrivée de combustible,
• vérifier que les bulbes des thermostats sont
bien en place dans leur logement. Arrêt du brûleur par élévation de la température,
• les voyants de mise en sécurité s’allument (§ 1
- chapitre VIII - DEFAUTS DE FONCTIONNEMENT).
- Soupape de sécurité 3 bars (circuit chauffage),
• Actionner manuellement la soupape,
• Vérifier l’étanchéité interne.
- Groupe de sécurité sanitaire (CTL G C condensation + BS).
• Vérifier manuellement le bon fonctionnement
du groupe de sécurité.
- 36 -
VI - CHANGEMENT DE GAZ
La chaudière est équipée en usine pour fonctionnement en gaz naturel H.
Cette opération devra être réalisée par
un professionnel qualifié.
!
L’étiquette de réglage gaz (dans la pochette changement de gaz) sera collée
sur le coffret de contrôle de la vanne
gaz de manière à signaler le nouveau réglage.
Un changement de gaz, au gaz naturel L ou au
propane, nécessite une adaptation du brûleur - Se
référer à la fiche nécessaire changement de gaz livrée avec la chaudière.
1 - CONTROLE PRESSIONS DE SERVICE
- P1 = pression réseau
Gaz Naturel H (G20) :
Gaz Naturel L (G25) :
Propane (G31) :
- P2 = pression de gaz asservie à la pression d'air,
- PL = pression d’air d’asservissement (ventilateur-vanne gaz).
20 mbar,
25 mbar,
37 mbar,
2 - CONTROLE DEBIT GAZ (CO2/CO)
Type de chaudières
CTL G 30
condensation
Raccordement
B23, B23p, C13, C33
Puissance utile
60/80 °C
Débit calorifique
kW
33.1
kW
34.5
∅ Opercule gaz
Gaz Nat H
Gaz Nat L
Propane
mm
mm
mm
5,40
6,50
4,00
Débit de gaz
(15 °C 1013 mbar)
Gaz Nat H G20
Gaz Nat L G25
Propane G31
m3/h
m3/h
kg/h
3,65
4,25
2,68
∅ Diaphragme air
Gaz Nat H
Gaz Nat L
Propane
mm
mm
mm
22
Pression gaz P2
Gaz Nat H
Gaz Nat L
Propane
mbar
mbar
mbar
10,2
10,2
10,6
mmCE
110
%
%
%
9,0 à 10,5
9,0 à 10,5
11,5 à 12,5
ppm
< 50
Pression air asservissement (PL)
Emission de CO2
Gaz Nat H
Gaz Nat L
Propane
Emission de CO
Remarques :
- Les pressions P2 et PL peuvent varier légèrement suivant la longueur des raccordements, le
tirage thermique ou l’action du vent.
- Les taux de CO2 sont plus faibles en raccordement cheminée. Le régulateur est préréglé en
usine. Ne pas modifier son réglage.
- 37 -
CHANGEMENT DE GAZ
3 - CHANGEMENT DE GAZ
!
- remonter le tube d’asservissement air/gaz
(rep. M) au ventilateur (rep. 43), les câbles des
électrodes (rep. O) au coffret de contrôle
(rep. 42) et la gaine d’arrivée d’air (rep. 20) au
ventilateur (rep 43),
- vérifier l’étanchéité gaz de la bride (brûleur en
service) et également celle de l’arrivée de gaz au
brûleur à l’aide d’un produit moussant,
- vérifier le taux de CO2/CO - tableau § 2 - page 37
- chapitre VI - CHANGEMENT DE GAZ.
- remonter le capot acoustique (2 vis).
Avant toute intervention, interrompre
l’alimentation électrique et fermer la
vanne de barrage gaz (rep. 44, fig. 53).
La chaudière est préréglée au départ de
l’usine en Gaz naturel H.
Le changement de gaz doit être réalisé
par un professionnel qualifié équipé
d’un analyseur de combustion étalonné.
Après chaque intervention, le capot
acoustique doit être monté et fixé à
l’aide des 2 vis - se référer au § 5 page 13 - chapitre IV - INSTALLATION.
3.2 - Passage du Gaz naturel H (G20) au
Propane (G31)
Procédure :
- démonter le capot acoustique (2 vis),
- enlever le collier de fixation (rep. P) de la gaine
d’air (rep. 20) au ventilateur (rep. 43),
- débrancher les câbles des électrodes (rep. O) du
coffret de contrôle (rep. 42),
- débrancher le tube asservissement air/gaz
(rep. M) du ventilateur (rep. 43),
- démonter le ventilateur (rep. 43) en enlevant les
4 écrous et rondelles (rep. F).
- Désaccoupler la bride (rep. G) de sortie de la vanne gaz (rep. 41) - retrait des 4 vis de fixation,
- enlever l’opercule gaz naturel H (rep. H) situé
dans la vanne gaz (rep. 41) se référer au § 2 page 37),
- le remplacer par l’opercule propane,
- remonter l’ensemble bride-vanne en s’assurant
que le joint torique (rep. I) de la bride est bien en
place,
- positionner le diaphragme (rep. J) - Ø 22 à l’entrée du venturi (rep. K),
- fixer le ventilateur (rep. 43) à l’aide 4 écrous et
rondelles (rep. F),
- remonter le tube d’asservissement air/gaz
(rep. M) au ventilateur (rep. 43), les câbles des
électrodes (rep. O) au coffret de contrôle
(rep. 42) et la gaine d’arrivée d’air (rep. 20) au
ventilateur (rep 43),
- vérifier l’étanchéité gaz de la bride (brûleur en
service) et également celle de l’arrivée de gaz au
brûleur à l’aide d’un produit moussant,
- vérifier le taux de CO2/CO - tableau § 2 - page 37
- chapitre VI - CHANGEMENT DE GAZ.
- remonter le capot acoustique (2 vis).
3.1 - Passage du Gaz naturel H (G20) au
Gaz Naturel L (G25)
- Désaccoupler la bride (rep. G) de sortie de la vanne gaz (rep. 41) - retrait des 4 vis de fixation,
- enlever l’opercule gaz naturel H (rep. H) situé
dans la vanne gaz (rep. 41) - se référer au § 2 page 37),
- le remplacer par l’opercule gaz naturel L,
- remonter l’ensemble bride-vanne en s’assurant
que le joint torique (rep. I) de la bride est bien en
place,
- fixer le ventilateur (rep. 43) à l’aide des 4 écrous
et rondelles (rep. F),
Fig. 53
O
K
25
37
TLGcond-05-0
G
J
P
H
I
M
23
37
24
N
P2
P1
F
36
P
36
- 38 -
VII - ENTRETIEN
Une visite d'entretien annuelle de la chaudière et du
conduit d'évacuation des produits de combustion
est obligatoire. Elle doit être réalisée par un professionnel qualifié.
!
Avant toute intervention, couper l’alimentation électrique. Fermer l’arrivée
de gaz de l’installation et les vannes de
barrage eau si nécessaire.
Après chaque intervention, le capot
acoustique doit être monté et fixé à
l’aide des 2 vis - se référer au § 5 page 13 - chapitre IV - INSTALLATION.
Les pièces de rechange doivent être commandées
en utilisant les références figurant au chapitre X NOMENCLATURE - page 47, en précisant le type
et le numéro de série de l’appareil.
1 - NETTOYAGE DU CORPS DE CHAUFFE
- Couper l’alimentation électrique,
- ôter le capot acoustique (rep. 15) - 2 vis,
- déconnecter électriquement le brûleur de la
chaudière,
- déconnecter la gaine d’arrivée d’air (rep. 37) du
ventilateur (rep. 25) en ôtant le collier de fixation
(rep. P),
- dévisser les 4 vis de fixation (rep. A) de la porte
brûleur,
- ôter la porte brûleur (rep. 17) - Veiller, lors de la
dépose de la porte, à ne pas détériorer ni le brûleur, ni l’ensemble vanne gaz-coffret de contrôle,
- ôter les turbulateurs (rep. 13) de l’échangeur
(rep. 12),
- nettoyer l’intérieur de l’échangeur (rep. 12) à
l’aide de l’écouvillon,
- nettoyer l’intérieur du foyer (rep. 11) à l’aide d’une
brosse métallique,
- remonter le tout et effectuer un contrôle de la
température des produits de combustion (§ 7 page 36 - chapitre V - MISE EN SERVICE et § 2
- page 37 - chapitre VI - CHANGEMENT DE
GAZ).
TLGcond-07-0
Fig. 54
37
A
A
P
A
12
11
15
Remarques :
- Si après nettoyage, la température des produits
de combustion reste élevée (> 100 °C), procéder
au contrôle du brûleur.
- Vérifier la présence de tous les turbulateurs dans
les tubes de fumées - le retrait des turbulateurs
engendre une augmentation de la température
des fumées (risque d’endommager les joints des
conduits concentriques).
- Veillez à maintenir en état les joints d’étanchéité
des porte et trappe (les remplacer si nécessaire).
- S’assurer que la gaine d’arrivée d’air (rep. 37) est
bien connectée au ventilateur (rep. 25) du brûleur
et à l’adaptateur air/fumées (colliers de fixation).
25
13
17
- 39 -
ENTRETIEN
2 - NETTOYAGE DU CONDENSEUR
- dévisser la vis (rep. F) de fixation du cache isolant
(rep. J), et celle de l’isolant (rep. K) du couvercle
du condenseur (rep. G),
- ôter les turbulateurs (rep. N) des tubes (rep. H) du
condenseur (rep. 32),
- nettoyer les tubes du condenseur (rep. H) à l’aide
d’un goupillon,
- nettoyer le siphon des condensats (rep. 43) puis
le remplir d’eau.
- s’assurer du bon positionnement du joint d’étanchéité (rep. I) lors du remontage du couvercle
(rep. G).
Fig. 55
F
J
F
K
G
I
Remarques:
- Si après nettoyage la température des produits
de combustion reste excessive (> 100°C), procéder au contrôle du brûleur.
- Veiller à maintenir en état le joint d’étanchéité
(rep. I) du couvercle (rep. G) et le remplacer si nécessaire.
TLcond-19-0
N
H
32
43
3 - ENTRETIEN DU BRULEUR
tableau § 2 - page 37 - chapitre VI - CHANGEMENT DE GAZ.
- vérifier que le tube flexible d’arrivée d’air est étanche, le remplacer si nécessaire,
- vérifier le bon état des différents joints, les remplacer si nécessaire par des joints d’origine,
- après remontage contrôler l’étanchéité gaz à
l’aide d’un produit moussant.
Celui-ci doit être nettoyé et contrôlé annuellement.
- Nettoyer le ventilateur en démontant le flasque
d’aspiration en brossant les pales de la turbine à
l’aide d’une brosse souple,
- vérifier l’état des électrodes d’allumage et d’ionisation (fig. 56 - page 40), les remplacer si nécessaire. Vérifier l’hygiène de combustion (CO2, CO)
Fig. 56
Arc d’allumage
+0,5
- 0,5
Ionisation
ent 3,5
Écartem
)
(allumage
Collier support
d’électrodes
~10
Réglage de la position
de l’arc d’allumage
Electrode
d’ionisation
Electrode
d’allumage
"
Vue de face
Vue de dessus
- 40 -
"
Arc d’allumage au milieu
des rangées de petits trous
TLG-49-0
3,5
ENTRETIEN
4 - VERIFICATION DES ACCESSOIRES
tion, bien qu’aucune fuite ne soit constatée, faire
procéder au contrôle du vase d’expansion (§ 5 page 41 - chapitre VII - ENTRETIEN).
- Vérifier l’état des divers joints d’étanchéité (bride
brûleur, porte brûleur, sortie de fumées etc...).
- Pour éviter tout risque de gommage, il est recommander de faire fonctionner le circulateur chauffage et de manipuler la vanne mélangeuse au
moins 2 fois pendant la période Eté (se référer à
la notice d’utilisation).
- Vérifier l’étanchéité au niveau de la gaine d’air
côté brûleur et adaptateur air/fumées.
- Vérifier annuellement le bon fonctionnement des
organes de sécurité et de régulation (soupape de
sécurité 3 bars, purgeur d’air, groupe de sécurité
sanitaire, etc...).
- Nettoyer régulièrement le siphon d’évacuation
des condensats et le remplir d’eau.
- Veillez également à ce que ni l’installation ni la
chaudière ne présente de fuite d’eau ou de combustible (les fuites peuvent présenter un risque
pour la sécurité et nuisent à la longévité).
- Lorsque des appoints d’eau fréquents sont nécessaires pour maintenir la pression de l’installa-
5 - CONTROLE DE LA PRESSION DE PREGONFLAGE DU VASE D’EXPANSION
• d’ajuster la pression de prégonflage de celui-ci
en fonction de l’installation. Celle-ci doit correspondre à la hauteur statique de l’installation
(H) exprimée en bar (hauteur entre le point
haut de l’installation et le vase d’expansion, sachant que 10 mètres = 1 bar),
- Faire chuter la pression de l’installation de chauffage en ouvrant le robinet de vidange ou la soupape de sécurité (lecture manomètre inférieure à
0,5 bar).
- Vérifier la pression du vase d’expansion si nécessaire procéder à sa remise en pression, ou à son
remplacement si la membrane est percée (présence d’eau au niveau de la valve de gonflage).
- Afin d’optimiser l’efficacité du vase il y a lieu :
• d’ajuster la pression de remplissage de l’installation à une valeur supérieure de 0,2 bar à celle de prégonflage du vase (après purge
complète de l’air de l’installation).
6 - CONDUITS PRODUITS DE COMBUSTION
- Veiller à garantir une bonne étanchéité et le libre
passage des produits de combustion. Remplacer
éventuellement les joints d’étanchéité abîmés ou
détruits.
- Faire procéder au moins annuellement au contrôle et au nettoyage du conduit d’évacuation des
produits de combustion et du conduit d’entrée
d’air - faire appel à un professionnel qualifié.
7 - REMPLACEMENT D’UN THERMOSTAT OU DU THERMOMETRE
!
Veillez à manipuler les bulbes et capillaires des thermostats avec précaution
ceux-ci sont des organes de régulation
et de sécurité (rayon de courbure minimum des capillaires = 30 mm).
7.2 - Bulbe positionné dans le doigt de gant
du condenseur
- Thermostat de sécurité de surchauffe des produits de combustion.
7.1 - Bulbes positionnés dans le doigt de
gant du corps de chauffe
- Thermostat de réglage température chaudière.
- Thermomètre de température chaudière.
- Thermostat de sécurité de surchauffe eau.
- 41 -
ENTRETIEN
7.3 - Remplacement des thermostats ou du
thermomètre
Fig. 57
D
1
E
9
45
C
B
P
45
42
Q
P
B
45
7.3.1 - Bulbes dans le corps de chauffe
- Oter le capot acoustique (rep. 15) - 2 vis,
- déconnecter la gaine d’arrivée d’air (rep. 37) du
ventilateur (rep. 25) - ôter le collier de fixation
(fig. 54 - page 39),
- dévisser les 4 vis de fixation (rep. B) du cache
haut (rep. C),
- extraire délicatement les bulbes du doigt de gant
(rep. 9), en tirant les capillaires vers l’avant,
- soulever le dessus de l’habillage (rep. D) - Dévisser la vis dans la poignée,
- dévisser les 2 vis de fixation (rep. E) du tableau
de commande (rep. 1),
- démonter l’appareil défectueux et le remplacer,
- positionner les bulbes dans le doigt de gant.
TLcond-20-0
TLG-51-0
15
Vérifier que les capillaires ne touchent
aucune cosse ou accessoire pouvant
être sous tension électrique.
!
7.3.2 - Bulbe dans le condenseur
- ôter la gaine (rep. 45) du doigt de gant (rep. 42).
- extraire délicatement le bulbe (rep. Q) du doigt de
gant (rep. 42) après avoir enlevé la goupille
(rep. P).
- soulever le dessus de l’habillage (rep. D) (dévisser la vis dans la poignée).
- dévisser les 2 vis de fixation (rep. L) du tableau
de commande (rep. 1),
- démonter l’appareil défectueux et le remplacer,
- faire passer le nouveau bulbe (rep. Q) dans la
gaine (rep. 45) prévue à cet effet.
- repositionner le bulbe dans le doigt de gant
(rep. 42). De façon à assurer un contact thermique satisfaisant, l’enfoncer au maximum à l’intérieur du doigt de gant (rep. 42).
• de façon à assurer un contact thermique satisfaisant, veiller à bien introduire les trois bulbes
des thermostats et thermomètre simultanément et les enfoncer au maximum à l’intérieur
du doigt de gant,
• le maintenir à l’aide de la goupille (rep. P),
• pour éviter le retrait accidentel des bulbes, placer un adhésif pour fixer les capillaires.
- remonter le tout en effectuant les opérations dans
l’ordre inverse.
!
- 42 -
Ne pas écraser le bulbe (rep. Q) avec
la goupille (rep. P) - détérioration de
ce dernier.
ENTRETIEN
8 - VIDANGE
8.1 - Vidange chaudière
8.2 - Vidange ballon d’eau chaude sanitaire
(CTL G C + BS)
- Couper l’alimentation électrique,
- fermer la vanne d’arrivée de gaz,
- fermer les vannes départ/retour chauffage (si elles existent),
- raccorder le robinet de vidange à l’égout,
- ouvrir le robinet de vidange (rep. 14, fig. 37 à
fig. 38 - page 26 à page 27 - chapitre IV - INSTALLATION).
!
En cas d’intervention sur le réseau d’eau chaude
sanitaire ou sur le ballon d’eau chaude par la trappe
de visite, faire au préalable baisser la pression
chauffage à 0 (lecture au manomètre chauffage)
S’assurer que le purgeur (rep. 13, fig. 36
à fig. 37 - page 25 à page 26 - chapitre IV
- INSTALLATION)) est ouvert, dès que le
manomètre indique une pression nulle
pour permettre l'entrée de l’air dans le
corps de chauffe.
- 43 -
VIII - DEFAUTS DE FONCTIONNEMENT
1 - MISE EN SECURITE DU BRULEUR
Le brûleur se met en sécurité (voyants de mise en
sécurité (rep. 5 et rep. L) :
- la vanne de barrage gaz est fermée (rep. 44),
- la pression de gaz est insuffisante,
- les électrodes d’allumage et d’ionisation sont mal
réglées ou usées,
- la purge de la conduite gaz est mal réalisée,
- la sécurité de surchauffe a déclenché (se référer
au § 3 - page 45)
Fig. 58
3
TLGcond-08-0
5
19
Pour un redémarrage du brûleur, réarmer manuellement le bouton de réarmement (rep. 19) du coffret
de contrôle (rep. 42).
Si le défaut persiste faire appel à un professionnel
qualifié.
36
24
L
2 - PAS D’EAU CHAUDE SANITAIRE (MODELES CTL G C CONDENSATION + PREPARATEUR D’EAU CHAUDE SANITAIRE)
Si la chaudière fonctionne en mode chauffage mais
pas en mode sanitaire:
- vérifier que la pompe de charge sanitaire (PCS)
de l’installation n’est pas bloquée ou mal purgée,
- vérifier le purgeur raccordé à la chaudière
(rep. 13, fig. 38 - page 27 - chapitre IV - INSTALLATION).
- 44 -
DEFAUTS DE FONCTIONNEMENT
3 - MISE EN SECURITE PAR COUPURE DES THERMOSTATS DE SURCHAUFFE
Fig. 59
41
3.2 - Thermostat de sécurité de surchauffe
des produits de combustion
7
La mise en sécurité du thermostat de surchauffe entraîne l’arrêt du brûleur.
D
TLcond-16-0
Le thermostat (rep. 41) est accessible après avoir
soulevé le panneau de dessus de la chaudière
(rep. D) - dévisser la vis dans la poignée.
Il déclenche si:
- la température des produits de combustion dépasse 100 °C, dans ce cas vérifier:
• que la circulation d’eau dans le condenseur est
normale (vérification des flexibles isolés).
!
• nettoyer le corps de chauffe et le condenseur
(§ 1 - page 39 et § 2 - page 40 - chapitre VII ENTRETIEN. Vérifier que les turbulateurs sont
en place et en bon état.
Ne jamais shunter ces thermostats.
3.1 - Thermostat de sécurité de surchauffe
eau
• l’état du brûleur.
• le thermostat de réglage (réservé à un professionnel qualifié).
L’accès au thermostat de sécurité (rep. 7) est possible après avoir soulevé le panneau du dessus de la
chaudière (rep. D) (Dévisser la vis dans la poignée).
Le réenclenchement manuel du thermostat (rep. 41)
s’effectue après avoir ôté son capuchon.
Celui-ci arrête la chaudière si :
- la température chaudière dépasse 100 °C,
Si le défaut persiste faire appel à un professionnel
qualifié.
Dans ce cas vérifier que la pression du circuit
chaudière est suffisante ≈ 1 bar mini (manomètre
sur la panoplie hydraulique).
Le redémarrage de la chaudière s’effectue :
- par le réenclenchement manuel du thermostat
(rep. 7) après avoir ôté son capuchon.
- et après avoir appuyé sur le bouton de réarmement manuel (rep. 19, fig. 58 - page 44) pour relancer le coffret de contrôle (rep. 42, fig. 58 page 44).
Si la chaudière s’arrête de nouveau, vérifier le thermostat de réglage (rep. 3, fig. 58) (réservée à un
professionnel qualifié).
- 45 -
IX - REGLEMENTATIONS
1 - DECLARATION DE CONFORMITE AU TYPE
Annexe II article 3.1 de la directive 90/396/CEE
Annexe IV module D de la directive 92/42/CEE
PRODUIT CONCERNE :
GAMME TL G/CTL G condensation
CONSTRUCTEUR :
GEMINOX SAS
16 rue des Ecoles
29410 SAINT THEGONNEC
GENRE :
CHAUDIERE GAZ au SOL simple ou
double service
ORGANISME NOTIFIE :
CERTIgaz (1312)
62 rue de Courcelles
75008 PARIS
CONTROLE DU TYPE / N° D’IDENTIFICATION :
TLG / CTL G condensation
- TL G 30 C condensation
- CTL G 30 C condensation/
CE1312BS5070
LABORATOIRE AGREE :
CETIAT
BP 2042 - 25 AVENUE DES ARTS
69603 VILLEURBANNE
DIRECTIVES CE APPLICABLES :
90/396CEE, 92/42CEE, 73/23CEE, 89/336CEE
97/23 CEE article 3.3
NORMES DE REFERENCE :
EN 483, EN 437, EN 625
EN 60335.1, EN 55014, EN 55104
PROCEDURE DE CONTROLE :
Assurance qualité de la fabrication
DECLARATION :
Les produits identifiés sur le présent document
sont conformes aux directives citées et au type
homologué.
La fabrication est soumise à la procédure de
contrôle mentionnée.
Saint-Thégonnec le : Novembre 2007
- 46 -
X - NOMENCLATURE
CTL G 30 C
42
43
44
42
45
24
46
23
47
22
48
25
19
20
21
50
51
18
26
13
14
53
27
12
11
49
52
28
17
16
15
29
30
49
54
41
10
55
9
32
40
8
31
7
5
4
33
34
6
35
3
2
39
37
1
36
38
PLCTCC0130-00
- 47 -
NOMENCLATURE
Rep.
Référence
Désignation
1
V65.29336
RONDEL.VISE FLAMME GRISE TL 20/35
2
B59.00692
RONDELLE ELASTIQUE INOX 30,4X25,5X0,3 VISEFLAMME
3
T20.00582
HUBLOT BOROSILICATE D.30X5
4
C91.16708
PASSE-FIL BELTEX REF 2516
5
F20.14184
ISOLANT PORTE BRULEUR (TL35)
6
V65.32998
PATTE FIX.CERAMIQ.PLIEE TL/MEGALITHE
7
F20.16238
TRESSE VERRE VR750 CARRE 18X18 LG : 1520MM TL 30-40 (VENDU AU MÈTRE)
8
Y65.29307
CACHE LAT. GAUCHE GRIS TL 35
9
Y65.29433
CACHE HAUT PORTE GRIS TL 35 VENT.
10
Y65.29291
FACADE GRISE TL 35C
11
Y65.29288
COTE GAUCHE GRIS TL 35C
12
H20.18800
BOUTON AQUASTAT GEMINOX
13
L71.31613
THERMOSTAT 60-80 °C CAP. 1,5M
14
C20.24903
INTER UNIPOLAIRE D.23 INVERSEUR NOIR
15
L71.11642
THERMOSTAT SECU LIM 100 CAP1,5M TG400
16
C19.24474
REGLETTE 1014H SP 2311 LANG/VIS SS REP. SAAM
17
Y65.29232
SUP.BORNIER GRIS TL 20/35
18
C20.24904
INTER UNIPOLAIRE D.23 LUMINEUX VERT
19
L60.01135
THERMOMETRE RECT HORIZ 69X14 LG CAPIL.1500 MM
20
C90.03244
VOYANT ROUGE 230V-120° D.10 TETE PLATE
21
W65.35624
TABLEAU CDE. + LEXAN TL 30
22
W65.38948
TABLEAU CDE.EQUIPE TL 30 GAZ CONDENS
23
H20.18984
POIGNEE CLIPSABLE NOIRE PR EP1 82.5X25.5 (P2-41)
24
Y65.29281
DESSUS EQUIPE TL 35
25
Y65.29497
ISOLATION DESSUS TL 35C
26
Y65.13429
ARRIERE GRIS TL 35C
27
C91.03071
PASSE-FIL SAREL
28
H00.28996
COUVERCLE AIR/FUMEE TL 35 VENT.
29
F00.03016
TRESSE DE VERRE D.11 LG : 1150MM TL 30-40 (VENDU AU MÈTRE)
30
C91.12561
SERRE-CABLE PA 6.6 NATUREL
31
V65.36110
TURBULATEUR ZIGZAG PLIE LG 340 A 75°
32
Y65.35470
ISOLANT LATERAL TL 20/25C DC
32
Y65.35486
ISOLANT LATERAL CDC DC TL 40C
33
Y65.29286
COTE DROIT GRIS TL 35C
34
Y65.29305
CACHE LAT. DROIT GRIS TL 35
35
V65.29313
PAT.G.FIX.COT/SOC PLIEE TL 35
36
V65.29311
PAT.D.FIX.COT/SOC PLIEE TL 35
37
C19.09008
CONNECTEUR WIELAND ST18 MAL7PTS SIMP COMPLET N/M
38
V65.29339
PORTE BRULEUR COMPLETE TL 35
39
B00.12115
COLLIER SERFLEX 62/82-8
40
U65.29494
GAINE D’AIR D.80 LG2500 LG : 1500MM TL 20-25-30 (VENDU AU MÈTRE)
41
L71.34131
THERMOSTAT SECU. LIM. 110°C CAP. 2M TG 400
42
B20.03294
ECROU A OREILLE INOX A4 M6
43
Y65.38818
CACHE ISOLANT PLIE CONDENSEUR TL
44
F30.37328
ISOLANT COUV.CONDENSEUR SPX
45
V72.36340
COUVERCLE CONDENSEUR FCX
46
V65.38698
ISOLATION CONDENSEUR TL
47
E20.36342
JOINT ETANCHEITE COUV.CONDENSEUR FCX
48
O10.36082
ADAPTATEUR AIR-FUMEES D.80-125 ACIER/PPTL
49
E20.38753
JOINT SILCONE Ø 162X79X4
50
B60.34727
GOUPILLE RESSORT SIMPLE D.2 ZINGUEE DIN 915
51
V72.12096
CHICANE CONDENSEUR FCX
52
A00.28827
BOUCHON PLASTIQUE MALE 1/4
53
V72.26826
TIGE BRIDAGE CAPOT COND. FCX
54
V65.38864
CONDENSEUR EQUIPE TL
- 48 -
NOMENCLATURE
Rep.
Référence
55
A20.36717
SIPHON TUBE D.80-G.80
*
T10.00106
ECOUVILLON ACIER LAITON D.56
*
T10.35651
ECOUVILLON ACIER-LAITON Ø42 LG 560
*
W65.29462
CABLAGE S/T TL
*
W65.35707
CABLAGE SOUS/TRAITE BRULEUR GAZ
Désignation
- 49 -
NOMENCLATURE
BRULEUR CTL G
- 50 -
NOMENCLATURE
Rep.
Référence
Désignation
1
L00.24748
2
E20.24802
ELECTRODE IONISATION TL GAZ
JOINT ELECTRODE IONISAT. BRULEUR TL GAZ
3
E20.24803
JOINT ELECTRODE ALLUMAGE BRULEUR TL GAZ
4
L00.24746
ELECTRODE ALLUMAGE TL GAZ
5
L00.24747
ELECTRODE DE MASSE TL GAZ
6
V65.24805
COLLIER CENT.ELECT. PLIE BRULEUR TL GAZ
7
L10.24751
RAMPE CYLINDRIQUE D.70 TL GAZ
8
F20.24750
JOINT DE BRULEUR 1 FACE TALQUÉE (TENUE À 850°)
9
H10.24736
BRIDE ARRIERE BRULEUR TL GAZ
10
X32.35245
CORPS + VENTURI Ø16,5 VERSION 2006
11
L10.10607
JOINT TORIQUE 22X2,5
12
I20.24958
OPERCULE VANNE HONEYWELL D.4,0 (G31)
12
I20.35905
OPERCULE LAITON Ø 6,5 (G25)
12
I20.36103
OPERCULE GAZ LAITON Ø 5,4 (G20)
13
E00.03030
JOINT TORIQUE NITRILE D.13,6X2,7 80 SHORE
14
W65.35707
CABLAGE SOUS/TRAITE BRULEUR GAZ
15
V65.29445
SUP.BORNIER BRUL. PLIE TL GAZ
16
L10.24846
VANNE GAZ VK4115V1022
17
L10.10607
JOINT TORIQUE 22X2,5
18
K50.33498
VANNE PAPILLON JAUNE POUR GAZ F3/4"-F3/4"
19
U00.12816
VERSILIC 4X8 LG 140 MM GAINE PRES.B.A EAU
20
L10.15658
COUVERCLE PR COFFRET (COFFRET 4565A2027/V01)
21
U65.33502
TUBE ARRIVEE GAZ BRASE TL GAZ (R)
21
U65.33812
ARRIVEE GAZ BRASEE TL 35 GAZ
22
L10.29476
COFFRET CONTROLE S4565 AD 2072
23
X90.36545
VENTILATEUR RG 128 PREREGLAGE 20 KW
23
X90.36546
VENTILATEUR RG 128 PREREGLAGE 25 KW
23
X90.36547
VENTILATEUR RG 128 PREREGLAGE 30 KW
24
V65.29798
ENTRETOISE BUTEE PLIEE BRULEUR TL GAZ
25
E20.35446
JOINT D’ETANCHEITE VENTILATEUR
26
H20.36026
MANCHETTE RACCORDEMENT? Ø 80 LG 40
27
V65.24849
DIAPHRAGME D.22 BRULEUR GP TL20 (G31)
28
V65.36826
BRIDE MANCHETTE/RACC. Ø113X81X2
29
I20.36537
MAMELON LAITON M3/4"-Ø22 A BRASER
*
V32.35903
POCHETTE CHANGEMENT GAZ NOVALITHE/TL/ASTRANE
*
V90.29847
KIT BRIDAGE ELECTRODES BRULEUR GAZ TL (SAV)
*
W65.35707
CABLAGE SOUS/TRAITE BRULEUR GAZ
*
X65.36012
BRULEUR GAZ REGLE TL 20
*
X65.36014
BRULEUR GAZ REGLE TL 25
*
X65.36017
BRULEUR GAZ REGLE TL 30
- 51 -
XI - CONDITIONS DE LA GARANTIE
1
A compter de la mise en service, les appareils
GEMINOX, type CTL G, sont garantis contre
tous défauts de fabrication et vices de matière
pour une durée de :
- cinq ans pour le corps de chauffe (modèle
chauffage seul),
- deux ans pour les accessoires.
Cette garantie est strictement limitée à la fourniture gratuite des pièces reconnues défectueuses après examen de nos services
techniques, à l'exclusion des frais de maind'oeuvre et de transport en résultant. Ces pièces redeviennent la propriété de GEMINOX et
doivent lui être restituées sans délai.
2
3
4
5
La garantie est applicable dans les conditions
suivantes :
k) Nos appareils doivent avoir été installés par
un professionnel qualifié, suivant les règles
de l'art, les normes en vigueur et en tenant
compte des prescriptions particulières figurant dans la présente notice technique.
l) La prise d’effet de la garantie devra intervenir au maximum dans les SIX MOIS suivant
la date de livraison de GEMINOX.
m)La garantie est subordonnée à l'utilisation
des produits de conditionnement de l'eau du
circuit chauffage (inhibiteur et antigel), préconisés par le constructeur ou équivalents.
n) Un entretien sera réalisé annuellement par
une entreprise qualifiée et ceci dès la première année d'utilisation.
La garantie exclut tous dommages et intérêts
pour quelque cause que ce soit.
La garantie n'est pas applicable aux remplacement et réparation résultant de l'usure normale
des appareils, de détérioration consécutive
aux fonctionnements à des puissances supérieures à celles préconisées, accidents provenant de négligences ou d'interventions de
tiers, défauts de surveillance ou d'entretien et
de mauvaise utilisation des appareils, notamment par l'emploi de combustibles ou de tensions électriques non appropriés.
La réparation, la modification ou le remplacement des pièces pendant la période de garantie ne peuvent avoir pour effet de prolonger le
délai de garantie initial du matériel.
- 52 -
6
EXCLUSIONS DE LA GARANTIE
Ne sont pas couverts par la garantie :
- les électrodes d’allumage et d’ionisation,
- les voyants électriques,
- les dégradations de pièces électriques résultant de branchements et d'installations
sur secteur dont la tension mesurée à l'entrée de l'appareil serait inférieure ou supérieure de 10 % à la tension nominale de
230 volts,
- les dégradations de pièces provenant d'éléments extérieurs à l'appareil (effet d'orage,
humidité, coup de feu, gel, etc),
- les joints d'étanchéité,
- le corps de chauffe si celui-ci, en cas d’installation en plancher chauffant, n’a pas été
conditionné avec les produits (inhibiteur
seul ou inhibiteur + antigel) préconisés par
le constructeur ou équivalents,
- tous les incidents consécutifs à la non-vérification des éléments de sécurité,
- l'entartrage ni ses conséquences,
- les corrosions dues à des concentrations en
chlorure dans l'eau chaude sanitaire supérieures à 60 mg/L ou un PH inférieur à 7,
- la dégradation de pièces suite à l’embouage
des circuits de chauffage,
- les corrosions par : l'eau des circuits de
chauffage, les gaz de combustion (La température mini de l’eau de chauffage dans la
chaudière ne doit pas être inférieure à
55 °C).
LES FRAIS D'EXPEDITION DES PIECES,
LES FRAIS DE MAIN-D'OEUVRE ET DE DEPLACEMENT
Nota : Dans un soucis constant d’amélioration
de nos matériels, toute modification jugée utile
par nos services techniques et commerciaux
peuvent intervenir sans préavis.
GARANTIE CONTRACTUELLE :
Les dispositions du certificat de garantie ne
sont pas exclusives du bénéfice au profit de
l’acheteur du matériel concernant la garantie
légale ayant trait à des défauts ou vices cachés qui s’appliquent en tout état de cause
dans les conditions des articles 1641 et suivants du code civil.
NOTES
- 53 -
NOTES
- 54 -
NOTES
- 55 -
GEMINOX SAS - 16, rue des Ecoles - BP 1 - 29410 SAINT-THEGONNEC (FRANCE) - Internet : http://www.geminox.fr
Ayant le souci d’améliorer constamment ses produits, GEMINOX se réserve le droit de modifier sans préavis les caractéristiques de ses appareils. Document non contractuel. FÉVRIER 2008
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement