C M MIRA Comfort FF notice installation

C M MIRA Comfort FF notice installation
CHAUDIERE MURALE GAZ
DOUBLE SERVICE
Chauffage + eau chaude sanitaire instantanée maintenue en température
Modèle étanche à flux forcé
Notice d'installation et d'emploi
TH
ER
M O R E G U L AT I
ON
MODE
MAN
AUTO
TEMP
C O M PAT I
FR
BL
E
C
Cette notice d’installation et d’emploi est destinée aux appareils installés en France en Belgique et au
Luxembourg.
Sommaire
Instructions destinées à l’installateur
Page
12345678910 11 12 13 -
Description ..........................................................................................................
Caractéristiques dimensionnelles .......................................................................
Caractéristiques hydrauliques .............................................................................
Conditions d’installation ......................................................................................
Raccordement conduits aspiration et sortie de fumée ........................................
Pose de la chaudière...........................................................................................
Raccordements électriques.................................................................................
Mise en service ...................................................................................................
Montage de l’habillage ........................................................................................
Réglages .............................................................................................................
Incidents de fonctionnement ...............................................................................
Changement de gaz............................................................................................
Caractéristiques particulières..............................................................................
3
4
4
5
6
8
10
11
11
12
19
20
20
Instructions destinées à l’utilisateur
Page
14 15 16 17 18 19 20 21 -
Commandes........................................................................................................
Conduite - Mise à l’heure - Programmation du maintien en température de l’échangeur sanitaire
Entretien..............................................................................................................
La garantie ..........................................................................................................
Conseils pratiques...............................................................................................
Changement de gaz............................................................................................
Incidents de fonctionnement ...............................................................................
Caractéristiques techniques................................................................................
2
21
22
24
24
24
25
25
26
NOTICE DESTINEE A L’INSTALLATEUR
1. Description
1.- châssis en tôle d’acier avec vase d’expansion
1
2.- caisson étanche
3.- hotte d’extraction avec extracteur
2
4.- échangeur principal en cuivre
3
5.- chambre de combustion
14
6.- brûleur multigaz comportant :
4
9
5
•
une nourrice démontable équipée des injecteurs
•
une électrode d’allumage
•
une électrode de détection de flamme
7.- partie gaz comprenant :
11
10
•
deux électrovannes de sécurité
•
une électrovanne de régulation
8.- circulateur avec dégazeur automatique
6
9.- sécurité de surchauffe
10 - thermistance entrée échangeur principal
11.- thermistance sortie échangeur principal
12.- boîtier électronique
13.- débistat eau chaude sanitaire
8
12
14.- pressostat de contrôle d’évacuation des produits de
combustion
19
15.- allumeur
16.- soupape chauffage
17.- vanne distributrice
18.- échangeur sanitaire isolé à plaques en acier
Fig.1
inoxydable
18
19. - manomètre circuit chauffage
17
7
20. - sonde sanitaire
16
13
20
15
Fig.2
29
26
25
27
30
28
25.- afficheur
26.- bouton poussoir marche/arrêt et voyant
de mise en marche
27.- bouton programmation de maintien en
température de l’échangeur sanitaire,
voyant orange
28.- bouton poussoir de réarmement reset
et voyant rouge de verrouillage
29.- bouton de mise en marche fonction
sanitaire et de réglage température
sanitaire
30.- bouton de mise en marche fonction
chauffage et de réglage température
Fig 3
31
32
33
chauffage
31.- touche menu
32.- touche 33.- touche +
34.- touche réglage
34
3
2. Caractéristiques dimensionnelles
Cotes en mm
289
21
691,5
720
141
I
Evacuation soupape sécurité
J
Départ chauffage
K
Départ eau chaude sanitaire
L
Arrivée gaz
M
Arrivée eau froide sanitaire
N
Retour chauffage
Poids à vide :
24 kW : 32,5 kg
30 kW : 33 kg
158
54,5
316
450 mini pour entretien
4,7
I
440
390
296
54 54 54 54
Fig. 4
3. Caractéristiques hydrauliques
Pression disponible
mCE
6
Débit mini (robinets thermostatiques fermés)
La chaudière est livrée de série avec un by-pass automatique.
Le diagramme (fig. 5) indique la courbe de fonctionnement de
la pression disponible en fonction du débit (en sortie de
chaudière).
5
4
3
Le débit minimal de l’installation pour assurer un bon
fonctionnement doit être de 300 l/h. (Robinets thermostatiques
fermés).
2
1
0
100
200
300
400
500
600
700
800
900
1000
1100
1200
l/h
Capacité en eau de l’installation.
La chaudière est équipée d’un vase d’expansion sous pression.
Volume maxi du vase d’expansion :
Fig. 5
6 litres 24 kW.
8 litres 30 kW
Pression à froid pour le circuit chauffage (en bar)
Pf
Pression de gonflage : 0,7 bar.
2,0
La capacité d’expansion du vase d’une installation sous
pression varie avec :
1,9
1,8
40°C
1,7
- la température moyenne de fonctionnement en °C
1,6
50°C
1,5
- la hauteur statique (qui correspond à la différence de niveau
en mètres, entre le point le plus haut de l’installation et l’axe
du vase d’expansion).
1,4
60°C
1,3
70°C
1,2
80°C
1,1
1,0
20
40
60
80
100
120
140
160
180
200
220
240
280
c
Capacité maximale de l'installation (en litres)
Diagramme de contenance en eau.
260
Fig. 6
La pression minimale de remplissage à froid de l’installation est
de 0,7 bar (préconisée entre 1,2 et 1,7 bars).
La pression du vase d’expansion devra toujours être supérieure
à la hauteur statique (exprimée en mètres) divisée par 10.
Pf = Pression à froid, en bar
C = Capacité de l'installation,en litres
4
4. Conditions d’installation
F
4.1 REGLEMENTATION
BATIMENTS D'HABITATION
CONDITIONS REGLEMENTAIRES D'INSTALLATION ET D'ENTRETIEN
L’installation et l'entretien de l'appareil doivent être
effectués par un professionnel qualifié conformément aux textes réglementaires et règles de l'art
en vigueur, notamment :
- arrêté du 2 août 1977
Règles Techniques et de Sécurité applicables aux
installations de gaz combustibles et d'hydrocarbures liquéfiés situées à l'intérieur des bâtiments
et de leur dépendances.
Notamment : le local doit posséder :
- un volume d'au moins 8 m3
- un ouvrant de 0,40 m2 mini.
- des orifices obligatoires d’aération à maintenir en
bon état de fonctionnement.
- arrêté du 5 février 1999 modificatif de l’arrêté
du 2 août 1977
Après remplacement d’une chaudière à l’identique
( axe et emprise de l’appareil antérieur ), l’installateur est tenu d’établir un certificat de conformité «
modèle 4 ».
- norme DTU P 45-204 - Installations de gaz
(anciennement DTU n°61-1 - Installations de gaz Avril 1982 + additif n°1 de juillet 1984).
- règlement Sanitaire Départemental.
Protection du réseau d’eau potable
• la présence sur l’installation d’une fonction de disconnection du type CB à zones de pressions différentes non contrôlables répondant aux exigences
fonctionnelles de la norme NF P 43-011, destinée
à éviter les retours d’eau de chauffage vers le
réseau d’eau potable est requise par les articles
16-7 et 16-8 du Règlement Sanitaire
Départemental.
• un disconnecteur NF est placé sur la barrette
robinetterie de la chaudière.
• norme NF C 15-100 - Installations électriques à
basse tension - Règles
ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC
CONDITIONS REGLEMENTAIRES D'INSTALLATION
L’installation et l'entretien de l'appareil doivent être
effectués par un professionnel qualifié conformément aux textes réglementaires et règles de l'art
en vigueur, notamment :
- règlement de sécurité contre l'incendie et la
panique dans les établissements recevant du
public :
a) Prescriptions générales
pour tous les appareils :
• articles GZ
Installations aux gaz combustibles et hydrocarbures liquéfiés.
• articles CH
Chauffage, ventilation, réfrigération, conditionnement d'air et production de vapeur et d'eau chaude
sanitaire.
b) Prescriptions particulières à chaque type
d'établissements recevant du public (hôpitaux,
magasins, etc...).
Recommandation :
si la région est exposée aux risques de foudre
(installation isolée en bout de ligne EDF,...) prévoir
un parafoudre.
Notre garantie est subordonnée à cette condition.
4.2 PRECONISATION D’INSTALLATION
Implantation de la chaudière
- l’axe de la ventouse extérieure doit être placé à
une distance de 0,40 m au moins de toute baie
ouvrante et à une distance de 0,60 m minimum de
tout orifice de ventilation (selon le type de sortie
choisi, se reporter à la notice du kit d’évacuation).
- dans le cas d’installation d’une chaudière dans
une salle d’eau, se conformer aux règles particulières de sécurité de la norme NF C 15-100 (chapitre 7).
- ne pas installer la chaudière au dessus des
plaques de cuisson, du four, et en général au dessus de tout équipement produisant des vapeurs
grasses qui risqueraient, par encrassement, d’en
altérer le fonctionnement.
- prévoir une paroi et des fixations permettant de
supporter le poids de la chaudière (poids : 35 kg
environ).
- prendre des précautions pour limiter les nuisances acoustiques.
Circuit d’eau chaude sanitaire
Dans le cas d'une dureté de l'eau supérieure à TU
25, prévoir un traitement de l'eau.
Voir norme DTU sanitaire.
Circuit de chauffage central
Débit de circulation : lors du dimensionnement,
bien veiller au respect du débit minimal : 300 I/h,
robinets thermostatiques fermés.
Précautions contre la corrosion
Des incidents de fonctionnement, dûs à la corrosion
sont susceptibles de se produire lorsque l’installation
est réalisée avec des éléments hétérogènes.
Pour éviter ces problèmes il est souhaitable d’utiliser un inhibiteur de corrosion.
Prendre toute précaution pour éviter que l’eau traitée ne devienne agressive.
Installation ancienne : placer un pot de décantation
sur le retour et au point bas, et prévoir un traitement approprié du circuit.
Recommandation : prévoir des purgeurs sur tous
les radiateurs et aux points hauts de l’installation ;
ainsi que des robinets de vidange aux points bas.
Par ailleurs, il y a également impérativement lieu
d’installer un clapet anti-retour.
A noter qu’en cas ou les présentes
recommandations n’auraient pas été suivies à la
lettre, ni la garantie, ni la responsabilité de notre
firme en tant que constructeur ou importateur des
appareils en question, ne pourraient être
invoquées, en cas de problème consécutif à toute
forme de surpression.
Les mesures préconisées rentrent de plain-pied
dans les “règles de l’art” à suivre lors de
l’installation de la chaudière.
Protection du réseau d’eau potable
Une protection conforme à l'article 27 du
règlement BELGAQUA est à prévoir.
Cette chaudière est équipée d'un disconnecteur à
zones de pressions différentes répondant aux
exigences fonctionnelles de la norme, destiné à
éviter les retours d'eau du chauffage vers le
réseau d'eau potable.
Ce disconnecteur doit faire l’objet d'un contrôle
annuel d’entretien.
Il est recommandé de manoeuvrer une fois par
mois le robinet de remplissage de la chaudière afin
d’éviter un éventuel gommage du mécanisme.
4.2 IMPLANTATION DE LA CHAUDIERE
- L’axe de la ventouse extérieure doit être placé à
une distance de 0,50 m au moins de toute baie
ouvrante et à une distance de 0,60 m minimum de
tout orifice de ventilation (selon le type de sortie
choisi, se reporter à la notice du kit d’évacuation et
réglementations locales et normes en vigueur).
- ne pas installer la chaudière au dessus des
plaques de cuisson, du four et en général au
dessus de tout équipement produisant des
vapeurs grasses qui risqueraient, par
encrassement, d’en altérer le fonctionnement.
- prévoir une paroi et des fixations permettant de
supporter le poids de la chaudière
(poids : 35 kg environ).
- prendre des précautions pour limiter les
nuisances acoustiques.
4.3 CONCEPTION ET RÉALISATION DE
L'INSTALLATION
Circuit d’eau chaude sanitaire
Eviter les pertes de charge excessives.
Dans le cas d'une dureté de l'eau supérieure à TH
25, prévoir un traitement de l'eau.
Circuit de chauffage central
Débit de circulation : lors du dimensionnement,
bien veiller au respect du débit minimal : 300 I/h,
robinets thermostatiques fermés.
Précautions contre la corrosion
Des incidents de fonctionnement, dûs à la corrosion
sont susceptibles de se produire lorsque l’installation
est réalisée avec des éléments hétérogènes.
Pour éviter ces problèmes il est souhaitable
d’utiliser un inhibiteur de corrosion.
Prendre toute précaution pour éviter que l’eau
traitée ne devienne agressive.
Installation ancienne : placer un pot de décantation
sur le retour et au point bas, et prévoir un
traitement approprié du circuit.
Recommandation : prévoir des purgeurs sur tous
les radiateurs et aux points hauts de l’installation ;
ainsi que des robinets de vidange aux points bas.
BE
4.1 RÉGLEMENTATION
Seul un installateur qualifié peut installer et mettre
en service cet appareil, en se conformant aux
règles de l’art.
Notre garantie est subordonnée à cette condition.
L’installation des chaudières à gaz est régie par
les normes NBN D 51-003 et D 30-003 concernant
les installations de gaz (dernier indice) et
prescriptions locales.
Lors de l’installation, il y a lieu de prévoir
immédiatement en amont de l’appareil un robinet
d’arrêt gaz agréé AGB (non fourni).
Dans le cas d’installation d’une chaudière dans
une salle de bain ou dans une salle d’eau, elle doit
être installée en dehors du gabarit de sécurité, se
conformer au R.G.I.E.
Le local doit comporter les orifices obligatoires
d’aération, à maintenir en bon état de
fonctionnement (NBN 51-003 dernier indice).
Recommandation : si la région est exposée aux
orages et si les risques de foudre sont prévisibles
(région réceptive aux orages, installation isolée en
bout de ligne, etc.), prévoir une protection
spécifique de l’installation car notre garantie ne
peut s’appliquer aux composants électroniques
que si l’installation est munie d’un parafoudre ou
d’un régulateur de tension.
Remarque importante pour les appareils
destinés à être installés en Belgique
L’expérience nous a révélé que des surpressions
intervenaient régulièrement dans les circuits
hydrauliques en Belgique, notamment suite à des
coups de bélier. Il est donc impératif, lors de
l’installation de notre matériel, de monter en amont
de nos boilers ou chaudières, un réducteur de
pression limitant cette pression au maximum prévu
dans la notice, une marge d’un bar n’étant
d’ailleurs pas superflue.
5
5. Raccordement conduits aspiration et sortie de fumée
La chaudière doit être installée uniquement avec un dispositif d’entrée d’air frais et de sorties de fumées fournit par le
constructeur de la chaudière.
Ces kits sont fournis séparément de l’appareil pour pouvoir répondre aux différentes solutions d’installation. Pour plus
d’informations concernant les accessoires entrée/sortie consulter le catalogue accessoire et les instructions d’installation
contenues à l’intérieur des kits. La chaudière est prédisposée pour le raccordement à un système d’aspiration et de sortie de
fumées coaxial et biflux.
Avertissement
Les conduits de sortie de fumées ne doivent pas être en contact ou voisin
de matières inflammables et ne doivent pas traverser de structure de
bâtiment ou de mur en matière inflammable.
Dans le cas d’un remplacement d’ancien appareil, le système d’aspiration
et sortie de fumées devra également être changé.
Attention
S’assurer que les passages de sorties et
d’aspiration ne sont pas bouchés.
S’assurer que les conduits de sortie de
fumées n’aient pas de fuites.
5.1 TYPE D’EVACUATION COAXIALE (C12, C32, C42) xx
118
L
Ø 60/100 mm
Sortie concentrique
60/100
Diaphragme
ø 41 - 24 kW
ø 42 - 30 kW
Diaphragme
ø 45
Sans diaphragme
24 kW
L = 0,3 à 0,75 m
L = >0,75 à 2,5 m
L = > 2,5 à 4 m
30 kW
L = 0,3 à 0,5 m
L = > 0,5 à 2 m
L=>2à4m
5.2 TYPE D’EVACUATION BI-FLUX (C12, C32, C42, C52, C82) xy
On a également la possibilité d’utiliser une sortie de fumée avec tubes séparés en
utilisant un adaptateur sur le collecteur de sortie et en insérant le tube dans la prise d’air
prévue à cet effet.
Pour utiliser la prise d’air, il est nécessaire de :
1) Retirer le couvercle de la prise d’air
2) Monter la collerette sur le collecteur fournit avec la chaudière
3) Monter le diaphragme si nécessaire sur le tube ou le coude
4) Insérer le collecteur sur le tube ou le coude jusqu’à la butée inférieure
(il n’est pas nécessaire d’utiliser de joint).
5) Insérer le coude/collecteur dans le trou de prise d’air de la chaudière et le fixer avec
les vis.
135
200
123,5
123,5
200
25
107
230 MIN *
132
Dans le cas ou les
deux coudes sont dans
le même sens latéral et
si on veut réduire
l’encombrement, la
côte minimale de 230
mm peut être réduite
en coupant
précautionneusement
le coude du dessous
d’entrée d’air de 25
mm.
6
ø 100
Dans le cas particulier de
raccordement avec tubes séparés et
avec la chaudière installée à une
distance minimale de 6 cm du mur,
faire un trou de ø 10 cm pour
permettre un meilleur assemblage
entre le coude d’air frais et le tube
extérieur du mur (voir schéma).
60 mm
Sortie bi-flux 24 kW
Diaphragme ø 41
Diaphragme ø 45
Sans Diaphragme
C12, C32, C42 80/80
L = 0 à 5,5 m
L = 5,5 à 21 m
L = 21 à 33 m
C52, C82 80/80
Longueur air frais 1 m.
L=0à9m
L = 9 à 43 m
L = 43 à 67 m
Sortie bi-flux 30 kW
Diaphragme ø 45
Sans Diaphragme
C12, C32, C42 80/80
L = 0 à 5,5 m
L = 5,5 à 20 m
C52, C82 80/80
Longueur air frais 1 m.
L = 0 à 17 m
L = 17 à 43 m
L = somme des longueurs des tubes d’aspiration et de sortie de fumées.
Si la longueur de la sortie des fumées est supérieure à 5,5 m, prévoir un récupérateur de condensat.
La valeur L du développement maximum, rapportée dans le tableau comprend le terminal des fumées/air frais et pour le
système coaxial tient compte également d’un coude. Les sorties C52 doivent respecter les indications suivantes :
1- Maintien des mêmes ø 80 mm pour les conduits d’aspiration et sortie de fumées.
2- Si on veut insérer des coudes dans le système d’aspiration et ou de sortie de fumées, on doit considérer pour chacun la
longueur équivalente à inscrire dans le calcul de la longueur développée.
3- La sortie de fumée doit dépasser d’au moins 0,5 m au delà du toit.
4- Les conduits d’aspiration et de sorties en C52 ne peuvent être installés sur les murs opposés du bâtiment.
Schémas illustrant quelques exemples d’installation version
coaxiale et bi-flux.
Pour de plus amples informations concernant les sorties de fumées
et entrées d’air frais, consulter notre catalogue accessoire.
Concentrique
5.3 POSE DU DIAPHRAGME
Avertissement
Si la sortie de fumée choisie prévoit
l’utilisation d’un diaphragme comme
indiqué dans les tableaux correspondant,
l’installation de celui-ci est obligatoire.
7
bi-flux
6. Pose de la chaudière
- placer le gabarit de pose papier à l’endroit choisi
- faire arriver les tubes de l’installation et le raccordement électrique aux endroits définis sur le gabarit de pose
- fixer la patte d’accrochage et la barrette de préfabrication
- raccorder les tubes de l’installation sur la barrette de préfabrication
- dévisser la vis de sécurité et décrocher les deux grenouillères A de fixation de la façade (fig. 8)
- enlever la façade
- présenter la chaudière sur sa patte d’accrochage, la laisser descendre en appui sur celle-ci (fig. 9)
- effectuer les raccordements eau et gaz avec les différents joints nécessaires (joint caoutchouc H sur le gaz), positionner le
filtre metallique G dans le raccord retour chauffage. Pour faciliter ces raccordements, il est possible de retirer la tole rep. 27
(fig. 10) après avoir ôter les 2 vis F. Ceci peut être fait avant ou après l’accrochage de l’appareil.
L’orifice de vidange de la soupape de sécurité 16 et du disconnecteur 36 doivent obligatoirement être raccordé à une
canalisation d'eau usée (fig. 10).
Effectuer le montage du dispositif d’évacuation selon le type de raccordement choisi, en se reportant à la notice de montage
livré avec le kit.
Nettoyage de l’installation
Les raccordements hydrauliques terminés, il est indispensable de procéder au nettoyage de l’installation avec un produit
approprié (dispersant) afin d'éliminer les limailles, soudures, huiles d'usinage et graisses diverses.
Proscrire tout solvant ou hydrocarbure aromatique (essence, pétrole...).
Le traitement complet de l’installation de chauffage est conseillé dès la mise en service afin de maintenir un PH entre
9 et 9,5.
G
H
36
31. Robinet départ chauffage
32. Départ eau chaude sanitaire
33. Robinet gaz
34. Robinet d’alimentation eau froide
35. Robinet retour chauffage
36. Disconnecteur
37. Robinets de remplissage
31
32
33
34
35
Fig. 7
37
Description de la barrette robinetterie
Robinets représentés OUVERT
8
A
A
1
2
Fig. 8
Fig. 9
16
F
36
Fig. 10
27
9
7. Raccordements électriques
Réglementation :
- conformément à la réglementation, un dispositif
de séparation omnipolaire, ayant une distance
d'ouverture des contacts d'au moins 3 mm doit
être prévu dans l'installation fixe d'alimentation de
la chaudière
B
- la chaudière doit être raccordée à un boitier fixe à
l'aide du câble fourni
Emplacement des raccordements :
P
- les arrivées des câbles d'alimentation 230 V et du
thermostat d'ambiance doivent être prévues au
mur à la hauteur définie par le gabarit de pose
• l’alimentation 230 V de la chaudière s’effectue
avec un câble 2 P + T. fourni avec l’appareil
• thermostat d’ambiance : prévoir entre l'arrivée
au mur du câble TA une longueur libre de 50
cm minimum
P
Fig. 11
C
Accès au raccordement TA de la chaudière
- le raccordement électrique du TA s'effectue à l'arrière du boitier électronique de la chaudière
Raccordement 230 V et terre par le câble prévu à cet effet en J1
Important : Si le câble d’alimentation est endommagé, il doit être remplacé par le fabricant, son service après vente
ou une personne de qualification similaire afin d’éviter un danger.
Raccordement d'un thermostat d'ambiance
A sa sortie d'usine, la chaudière est réglée pour fonctionner sans thermostat d'ambiance : un shunt S est placé sur le
connecteur D. Le raccordement d'un thermostat d’ambiance se fait sur ce connecteur
- abaisser le boîtier électronique en libérant les pions de verrouillage latéraux P , pour accéder à la face arrière
- dévisser les vis B et retirer le couvercle C (fig. 11)
Le raccordement TA est alors accessible.
- ôter le connecteur D
- raccorder le thermostat à la place du shunt S
- rebrancher le connecteur D
Le connecteur J12 représenté (fig. 12), est prévu pour raccorder un programmateur optionnel (voir la notice correspondante
s’il y a lieu).
T
J1
E
P2
P3
P1
B4
B3
B2
B1
A4
A3
A2
A1
ON
J1
Cable 230 V 2P + T
D
J12
Fig. 12
S
J12
10
OFF
8. Mise en service
- ouvrir les robinets de remplissage 37
- refermer ces robinets lorsque l’aiguille du manomètre 19
(fig. 3) se situe à la pression déterminée au § 3
MISE EN PRESSION (fig. 13)
Circuit sanitaire :
- ouvrir le robinet d’eau froide 34
- purger l’installation en puisant aux différents robinets d’eau
chaude
- purger l'installation et rétablir la pression
Circuit gaz
- ouvrir le robinet gaz 33
Circuit chauffage :
- vérifier que les robinets départ chauffage 31, retour
chauffage 35 sont bien ouverts
- purger le circuit gaz
- vérifier les étanchéités, sur toute la ligne gaz
36
31
Fig. 13
32
33
34
35
37
9. Montage de l’habillage
Montage de l'habillage
Retirer le film protecteur de l'habillage :
- présenter la façade (fig. 14)
- engager les crochets N dans les encoches R opération 1
- plaquer le haut de la façade
- fermer les grenouillères de fixation de la façade (fig. 15)
Nota : il est impératif de remonter la vis A de verrouillage
1
R
Fig. 14
N
Fig. 15
11
10. Réglages
L’appareil en sortie d’usine est préréglé. La valeur de
ces réglages est spécifiée dans les menus 3 et 4
Tous les réglages peuvent être modifiés par
l’installateur ou un professionnel qualifié. Les réglages
et informations sur la chaudière sont accessibles en
basculant la porte E du boîtier électrique (fig. 16).
Fig. 16
Touche mise sous tension Touche Programmation Touche RESET
E
Fig. 17
Touche Menu Touche - Touche +
AFFICHEUR
Touche Réglage
Elément 2
Elément 3
Elément 1
Elément 4
Tout appui sur les touches, confort, reset, menu, +, -, ou réglage entraîne le rétro éclairage de l’afficheur. Celui-ci s’éteindra
automatiquement 30 secondes après le dernier appui sur une de ces touches.
Pour accéder aux menus, appuyer sur les touches
et
simultanément pendant environ 5 secondes (fig.19). Le menu 1
s’affiche sur l’élément 1 de l’afficheur.
Changement de menu :
Appuyer sur la touche Menu
(fig.17). Le numéro du menu s’affiche sur l’afficheur Pour accéder au menu suivant,
appuyer de nouveau sur la touche Menu
.
Changement de rubriques à l’intérieur d’un menu :
Appuyer sur la touche
ou sur la touche
pour monter ou descendre les rubriques.
Remarque : lorsqu’on est sur la dernière rubrique, on reboucle sur la 1ère si on exécute un +, et lorsqu’on est sur la
première, on reboucle sur la dernière si on exécute un -
Modification des paramètres d’une rubrique (ne concerne que les menus 3 4 5 et 6) :
Appuyer sur la touche Réglage
ou
pour passer en mode de réglage, les éléments 3 ou 4 clignotent, appuyer ensuite sur
pour modifier les paramètres de réglage. Appuyer sur la touche Réglage
pour valider les modifications et
sortir du mode Réglage, les éléments 3 ou 4 s’arrêtent de clignoter .
Retour à la configuration de sortie usine :
Se positionner dans les menus 3 4 5 ou 6 et appuyer sur la touche
et Réglage
simultanément pendant 5
secondes. L’afficheur indique CM en clignotant pendant quelques instants lorsque cela est effectué.
Remise à zéro de l’historique des défauts :
Se positionner dans le menu 1 et appuyer sur la touche
et Réglage
simultanément pendant 5 secondes.
L’afficheur indique CM en clignotant pendant quelques instants lorsque cela est effectué.
Nota : Pour sortir du mode installateur, appuyer sur la touche Menu
minute environ, l’afficheur rebascule en mode utilisateur.
12
au moins 3 s. Sans appui sur une touche pendant 1
ACTION
AFFICHEUR
ETAT
Menu - 1 - Historique Défaut
indique les 10 derniers défauts
5”
Rubrique
x fois
Elément 1 Elément 2
Elément 3 et 4
Dernier défaut apparu
1
0
code de 01 à 99
Avant dernier défaut apparu
1
1
code de 01 à 99
...
1
...
code de 01 à 99
Dernier défaut apparu avant le précédent
1
9
code de 01 à 99
Remarque : L’afficheur indique -- s’il n’y a pas eu de code défaut enregistré
Menu - 2 - Etat Chaudière
indique l’état ou la configuration de la chaudière
1 fois
Rubrique
x fois
Elément 1 Elément 2
Elément 3 et 4
Version du logiciel de la carte d’affichage
2
0
code de 01 à 99
Version du logiciel de la carte principale
2
1
code de 01 à 99
Type d’évacuation de fumées
2
2
1 : FF Vitesse
variable
Vitesse du ventilateur (en centaine de
tours par minute)
2
3
0 : non
Position théorique de la vanne
distributrice
2
4
Température départ Sanitaire (en °C)
2
5
de 01 à 99
Non actif
2
6
--
Température départ chauffage (en ° C)
2
7
de 01 à 99
Température retour chauffage (en ° C)
2
8
de 01 à 99
2
9
de 01 à 99
0 : sanitaire
1 : chauffage
Température extérieure
Clignotant quand température négative
13
ACTION
AFFICHEUR
ETAT
Réglage
usine
Menu - 3 - Réglages chaudière
1 fois
Rubrique
Non actif
Elément 1 Elément 2
3
0
3
1
Celectic
x fois
Consigne sanitaire fixe à 65° et
TIC à 0
Action du programmateur
optionnel
Elément 3 et 4
--
0 : non
1 : oui
0. : sur le chauffage et
le réchauffage de
l’échangeur
3
2
1 : sur le réchauffage de
l’échangeur
2 : sur le chauffage
Puissance Maximale Chaudière
3
3
entre 0 et 10
(70 % Pn) Pnom
Non actif
3
4
--
Temporisation sanitaire (TIC)
3
5
0 à 5 mn par pas
de 30 secondes
Temporisation sur débistat
sanitaire (Anti-rebond)
3
6
0 à 20 dixièmes de
seconde
Non actif
3
7
--
14
ETAT
AFFICHEUR
Menu - 4 - Réglages pour le chauffage
1 fois
Rubrique
Elément 1 Elément 2
Elément 3 et 4
0 : non
Fonctionnement coupe pompe
4
0
1 : oui
x fois
0 : grande
Vitesse de pompe
4
1
1 : adaptative
Durée de la post-circulation de
pompe
4
2
0 à 5 mn par pas
de 1/2 minute
Non actif
4
3
--
Seuil de consigne chauffage
maximum
4
4
50° à 90°
par pas d’1 degré
Seuil de consigne chauffage
minimum
4
5
25° à 50°
par pas d’1 degré
Non actif
4
6
Fonctionnement normal/tout ou
rien
4
7
Temporisation chauffage (TAC)
4
8
0 à 7 mn par pas
de 1/2 minute
Niveau de la puissance gaz
maximale en chauffage
4
9
Valeur de 0 à 10
Pmin et Pmax général
0 : normal
1 : tout ou rien
15
Réglage
usine
ACTION
ACTION
AFFICHEUR
ETAT
Menu - 5 - Mode Ramonage
Effet
Afficheur
1 fois
Mode ramonage non activé
Activation du mode ramonage en
appuyant sur la touche réglage
La température de sortie échangeur
principal apparaît sur les éléments 3 et 4
de l’afficheur.
Le segment situé sur l’élément 2 de
l’afficheur indique le niveau de la
puissance gaz (en haut : maximale, en
bas : minimale
Modification de la puissance gaz
Pour modifier la puissance gaz , de mini
à maxi et inversement, utiliser les
touches + et -
1 fois
x fois
Sortie du mode ramonage en appuyant sur la touche Menu
Conditions d’interdiction ou d’arrêt du mode ramonage
- chaudière en veille
- mode chauffage avec demande TA et température départ chauffage atteint la consigne chauffage
- chaudière en arrêt de sécurité
- chaudière verrouillée
- à la suite d’une remise à zéro ou d’une coupure secteur
- sur ordre du technicien en sortant du menu 5
- au bout de 15 minutes sinon
Nota : Dès que le mode ramonage est activé, les touches de mode sanitaire et mode chauffage sont
inactives.
16
AFFICHEUR
ETAT
Menu - 6 - Réglage des paramètres de thermorégulation
1 fois
Rubrique
Elément 1 Elément 2
Réglage
usine
ACTION
Elément 3 et 4
0 : Consigne chauffage réglable
par l’utilisateur
1 : Consigne chauffage variable
en fonction de la T° extérieure
x fois
Type de régulation
6
0
2 : Consigne chauffage variable
en fonction de la T° ambiante
3 : Consigne chauffage variable
en fonction des T° extérieure et
ambiante
La compensation
6
1
Si
ou
00 à 20 par pas de 1
La pente
6
2
Le décallage parallèle
6
3
Si
ou
0.3
0.5
1.0
1.2
1.5
2.0
2.5
3.0
Si
ou
de - 20 à - 20 par pas de 1
Non actif
6
4
--
Non actif
6
5
0
Non actif
6
6
--
Non actif
6
7
--
Non actif
6
8
--
Non actif
6
9
--
Nota :
Pour effectuer un bon réglage de ces paramètres, se reporter au document “Aide à la thermorégulation” joint avec la pochette
documentation.
17
10. Exemple de réglages (suite)
Réglage du TAC:
Si l’on veut modifier le réglage du TAC (Temporisation Anti Cycle chauffage) à 3 minutes.
(rappel : réglage d’usine à 2 mn 30 s / voir tableau installateur menu 4 rubrique 8).
Procéder comme suit :
Afficheur
1
Passer en mode installateur, touche
et
1
5”
appuyée pendant 5
secondes, l’afficheur indique :10=0
s’il n’y a pas de défaut ou un code
correspondant au dernier défaut
2
Appuyer sur la touche menu
2
trois fois pour arriver au menu 4,
x3
l’afficheur indique : 40=0 ou 40=1
suivant réglage de la rubrique 0
ou
3
Passer à la rubrique 8 (réglage du
3
TAC) en appuyant sur la touche
x8
8 fois , l’afficheur indique :48=2.5 (ce
qui correspond au réglage usine
2 mn 30 s)
4 = menu 4
8 = rubrique 8
2.5 = 2,5 mn - soit 2 mn 30 secondes
4
Appuyer sur la touche réglage
4
une fois, les éléments 3 et 4
clignotent, puis sur la touche
jusqu’à faire apparaître 3.0 sur les
éléments 3 et 4, l’afficheur indique :
48=3.0 valider en appuyant sur la
touche réglage
une fois. Les
éléments 3 et 4 ne clignotent plus.
Le réglage est terminé.
L’afficheur rebascule en mode
utilisateur au bout d’1 minute environ.
Une fois les différents réglages
terminés, refermer la porte E (fig.16).
18
11. Incident de fonctionnement
En cas d’anomalie de fonctionnement ou d’information, l’afficheur indique un code sur 2 chiffres en clignotant. Se reporter au
tableau ci-dessous pour diagnostiquer le problème.
Pour les défauts 01 et 03 l’afficheur est précédé de la lettre A indiquant un verrouillage de l’appareil, voyant rouge 28 allumé
(fig.18). Pour déverrouiller l’appareil, il faut appuyer sur la touche reset 28.
Pour les autres défauts, le code est précédé de la lettre E et la chaudière redémarre au bout de quelques secondes à
condition que le défaut est disparu.
28
Exemple: Mise en sécurité par surchauffe
DEFAUT
Fig. 18
Code
Intitulé du défaut
A 01
Mise en sécurité par surchauffe
A 03
Mise en sécurité par défaut allumage
E 06
Hors-gel
E 07
Absence circulation d’eau
E 08
Défaut de circulation d’eau primaire
E 09
Sonde sanitaire ouverte
E 10
Sonde sanitaire court-circuitée
E 11
Sonde départ chauffage ouverte
E 12
Sonde départ chauffage court-circuitée
E 13
Sonde retour chauffage ouverte
E 14
Sonde retour chauffage court-circuitée
E 15
Sonde externe ouverte
E 16
Sonde externe court-circuitée
E 18
Disparition flamme en cours
E 20
Problème de câblage (ou fusible 1,25 A)
E 21
Absence de débit d’extraction
E 22
Défaillance du dispositif de détection d’extraction
E 23
Vitesse d’extracteur faible
E 24
Défaut de contrôle de fonctionnement de l’extracteur
E 28
Carte mémoire Clima Manager défaillante
E 29
Sonde d’ambiance du Clima Manager ouverte
E 30
Sonde d’ambiance du Clima Manager court circuitée
E 31
Problème carte affichage
E 32
Problème de communication entre cartes principale et affichage
19
Réglage de la puissance gaz au brûleur
Les valeurs figurant dans les tableaux ci-dessous sont données à titre indicatif pour une pression gaz nominale de distribution,
pour effectuer un ajustement éventuel de la puissance chauffage de la chaudière en fonction des besoins de l’installation.
Elles ne peuvent servir à calculer la puissance exacte réglée de la chaudière.
24 FF
Gaz
P. utile
(kW)
10
12
14
16
18
20
22
24
G20
Pression
Partie Gaz
(mm CE)
32
45
60
76
95
115
137
161
G25
Pression
Partie Gaz
(mm CE)
46
64
85
109
136
165
198
233
PROPANE
Pression
Partie Gaz
(mm CE)
74
104
139
177
221
269
322
380
BUTANE
Pression
Partie Gaz
(mm CE)
57
81
108
138
171
207
247
290
30 FF
Gaz
8
G20
Pression
Partie Gaz
(mm CE)
10
G25
Pression
Partie Gaz
(mm CE)
15
PROPANE
Pression
Partie Gaz
(mm CE)
29
BUTANE
Pression
Partie Gaz
(mm CE)
22
10
16
24
43
33
12
23
34
61
47
14
31
46
81
63
16
40
60
105
81
18
50
75
132
102
20
62
92
163
125
22
75
111
196
151
24
89
132
232
179
26
104
155
272
209
28
120
179
315
242
30
138
206
361
278
P. utile
(kW)
12. Changement de gaz
En cas d’adaptation à un gaz autre que celui pour lequel la chaudière est équipée, il sera procédé au remplacement des
pièces livrées avec le kit de transformation.
13. Caractéristiques particulières
Sens de montage du clapet de by-pass
20
NOTICE DESTINEE A L’UTILISATEUR
14. Commandes
26
29
27
25
30
28
Fig 19
32
31
33
34
Tableau de bord (fig. 19)
Robinetterie (fig. 20)
25. - afficheur
31. - Robinet départ chauffage
26. - bouton poussoir marche / arrêt et voyant de mise en
marche
32. - Départ eau chaude sanitaire
27. - bouton Programmation maintien en température de
l’échangeur sanitaire, voyant orange
34. - Robinet d’alimentation eau froide
28. - bouton poussoir de réarmement (reset) et voyant
rouge de verrouillage
36. - Disconnecteur
33. - Robinet gaz
35. - Robinet retour chauffage
37. - Robinets de remplissage
29. - bouton de mise en marche fonction sanitaire et de
16. - Soupape de sécurité chauffage
réglage température sanitaire
30. - bouton de mise en marche fonction chauffage et de
réglage température chauffage
31. - touche menu
32. - touche 33. - touche +
34. - touche réglage
16
36
31
Fig. 20
32
33
34
21
35
37
15. Conduite
Mise en route
1. Vérifier que la pression dans le circuit de chauffage est suffisante : I’aiguille du manomètre au minimum 1 bar avec
1,5 bar à froid maxi. Dans le cas contraire voir § 3.
2. S’assurer que le robinet d’arrêt de gaz général de l’installation est ouvert et appuyer sur le voyant vert 26
marche/Arrêt
pour mettre la chaudière sous tension.
3. Ouvrir le robinet gaz 33 (fig.20).
Votre chaudière est prête à fonctionner.
Attention : lors de la mise en marche après un arrêt prolongé, une présence d’air dans la canalisation de gaz peut contrarier
les premiers allumages. Voir § 20 “Incidents de fonctionnement”.
Réglage de l’heure et de la programmation du maintien en température de l’échangeur sanitaire
Le réglage de l’heure s’effectue en utilisant les boutons situés sous l’afficheur.
Un appui sur la touche réglage
pendant plus de 5 secondes fait clignoter la valeur de l’heure.
Celle-ci peut alors être réglée par appui sur les touches
réglage
ou
. Un nouvel appui sur la touche
valide la valeur de l’heure et fait clignoter l’affichage des minutes. Celles-ci peuvent alors
être réglées par appui sur les touches
ou
, puis valider par la touche réglage
, l’heure de
la chaudière est maintenant réglée, et il apparaît alors en clignotant le début de l’heure de programmation du maintien en
température de l’échangeur sanitaire.
2 possibilités :
- soit vous désirez modifier ce réglage, appuyer sur les touches
touche réglage
appui sur les touches
ou
pour modifier l’heure, un nouvel appui sur la
valide la valeur de l’heure et fait clignoter l’affichage des minutes. Celles-ci peuvent alors être réglées par
ou
, puis valider par la touche réglage
, le réglage de début de programmation du maintien
en température de l’échangeur sanitaire est maintenant réglée, procéder de la même manière pour le réglage de fin de
programmation du maintien en température de l’échangeur sanitaire.
- soit vous désirez garder le réglage usine (6h00-23h00), valider en appuyant 2 fois sur la touche réglage
après le
réglage de l’heure pour terminer la programmation et sortir du menu.
Nota : la fonction programmation du maintien en température n’est active que si la touche
allumé)
Mode sanitaire
Tourner le commutateur 29 entre les positions mini et maxi, lors de la rotation
de ce commutateur, le pictogramme représentant le robinet
clignote ainsi
que la consigne sanitaire qui défile par pas de 1°C.
Le clignotement du pictogramme et de la consigne s’arrête quelques secondes
après l’action sur le commutateur 29, et indique alors l’heure sauf en cas de
puisage ou d’un réchauffage de la réserve d’eau.
Dans le cas d’un puisage, des gouttes d’eau stylisées défilent.
Touche “programmation” : Bouton
non activé, le maintien en
température de l’échangeur sanitaire est permanent.
Bouton
activé “jaune”, le maintien en température suit la programmation
(23 H OFF, 6 H ON réglage usine).
22
est appuyer (voyant
Mode chauffage
Tourner le commutateur 30 entre les positions mini et maxi, lors de la rotation
de ce commutateur, le pictogramme représentant le radiateur
clignote
ainsi que la consigne chauffage qui défile par pas de 1°C.
Le clignotement du pictogramme et de la consigne s’arrête quelques secondes
après l’action sur le commutateur 30, et indique alors :
- la température de sortie de l’échangeur principal lorsqu’une demande du
thermostat d’ambiance est présente.
- l’heure si le thermostat d’ambiance n’est pas en demande
Indication “Présence de flamme et puissance gaz”
Pictogramme demande TA
Segment de flamme
On utilise le pictogramme ci-contre
Suivant la puissance gaz, les différents segments de la flamme seront affichés
Mode veille
Tourner les commutateurs 29 et 30 sur la position OFF pour rendre les
fonctions sanitaire et chauffage inactives, laisser le bouton Marche/Arrêt
appuyé (voyant vert allumé).
Dans ce mode, seuls le hors-gel et les dégommages sont autorisés.
L’afficheur affiche uniquement l’heure.
Fonction hors gel
Tourner les commutateur 29 et commutateur 30 sur la position OFF pour
rendre les fonctions sanitaire et chauffage inactives, laisser le bouton
Marche/Arrêt appuyé (voyant vert allumé)
Lorsque le hors gel se déclenche, le code correspondant s’affiche, combiné
avec le pictogramme flocon
.
Fonction hors gel chaudière : à 4°C déclenchement du brûleur
arrêt du brûleur à 30°C
Pour assurer la fonction hors gel du TA laisser la chaudière en position
chauffage.
Mode arrêt
Appuyer sur le bouton Marche/Arrêt (voyant vert éteint).
Dans ce mode, la chaudière est mise " hors fonction " mais pas hors tension
par le bouton Marche/Arrêt. Il n’y a aucun affichage sur l’afficheur.
(Pas de fonction hors gel et dégommage).
23
Présence de flamme
16. Entretien
L’entretien annuel de votre chaudière est obligatoire aux termes de la législation en vigueur.
Faites effectuer, une fois par an, une vérification, par un professionnel qualifié.
Pour toutes les opérations d’entretien de votre chaudière, des formules de contrat d’entretien annuel peuvent vous être proposées par des prestataires de services. Consultez votre installateur ou nos services commerciaux.
La garantie du constructeur, qui couvre les défauts de fabrication, ne doit pas être confondue avec les opérations d'entretien.
17. Garantie
Votre chaudière est garantie pendant une période spécifiée sur le certificat de garantie qui vous précise les modalités : assurez-vous que le volet détachable de ce certificat a bien été retourné à MTS Group.
Pour bénéficier de la garantie, un professionnel qualifié doit avoir installé, réglé et opéré la mise en service de votre installation. C’est pour vous l’assurance qu’il s’est conformé à la notice d’installation et que les conditions réglementaires et de sécurité ont été respectées.
Le premier contrôle technique de votre chaudière peut être fait gracieusement à votre demande par un professionnel qualifié
«station technique MTS Group».
18. Conseils pratiques
• Système de dégommage pompe
La chaudière sous tension (voyant 26 allumé), le circulateur fonctionne pendant 1 minute après tout arrêt supérieur à
23 heures quel que soit le fonctionnement de la chaudière, ceci pour éviter les gommages de pompe.
Précautions en cas de gel
Nous vous conseillons de consulter votre installateur ou votre service après-vente qui vous indiqueront les mesures les plus
adaptées à votre situation.
• Circuit sanitaire
La vidange du circuit sanitaire de la chaudière s'effectue après avoir fermé le compteur d’eau et le robinet d’eau froide de
l'installation :
- ouvrir un robinet d'eau chaude
- desserrer l’ écrou de la douille de raccordement eau froide sanitaire
• Circuit chauffage
Prendre l'une des dispositions suivantes :
- 1) vidanger le circuit de l'installation de chauffage
- 2) protéger l’installation de chauffage avec un produit antigel. La vérification périodique du niveau de protection apporté
par cet antigel est une garantie supplémentaire.
- 3) laisser tourner votre installation au ralenti en réglant le thermostat d’ambiance sur la position “hors-gel” (entre 5 et
10°C).
- 4) laisser la chaudière sous tension, elle est munie d’un dispositif antigel qui met en route le circulateur, puis le brûleur.
24
19. Changement de gaz
Ces appareils sont prévus pour fonctionner soit au gaz naturel soit au gaz propane.
Le changement de gaz doit être effectué par un professionnel qualifié.
20. Incidents de fonctionnement
Incidents
Causes
Solutions
La chaudière ne se met pas en marche.
Absence de gaz, Absence d’eau,
Absence d’électricité.
Faîtes les vérifications qui s’imposent
(arrivée de gaz, présence d’eau,
disjoncteurs, fusibles...).
Présence d’air dans le circuit gaz.
Peut survenir après un arrêt prolongé.
Recommencer les opérations de mise en
service, voir § 8.
Coupure par le thermostat d’ambiance.
Réglez le thermostat d’ambiance.
Attendre quelques minutes.
Appuyez sur le bouton de réarmement 28
(fig. 19) : le voyant rouge s’éteint, le cycle
d’allumage recommence.
En cas de persistance de mise en
“sécurité”,
faîtes
intervenir
un
professionnel qualifié.
Voyant rouge allumé : mise en sécurité.
Bruits dans l’installation de chauffage.
Réchauffage des
fonctionnement ETE.
radiateurs
Présence d’air ou pression insuffisante.
Purgez l’installation de chauffage ou
rétablissez la pression, voir § 8.
En été, fermer le robinet départ chauffage
en Phénomène de thermosiphon au départ
31 (fig. 20), ne pas oublier de le rouvrir
du circuit chauffage.
en début de saison.
Si toutefois ces solutions restaient sans résultat, faites appel à un professionnel qualifié.
25
21. Caractéristiques techniques
Modèle
Puissance chauffage
24 kW FF
30 kW FF
8 à 24 kW
8 à 30 kW
24 kW
30 kW
Pn
Puissance eau chaude sanitaire variable
Pn max
Catégorie
II 2E+3+ (FR),
II 2E+3+ (FR),
I 2E+(BE), I 3+ (BE)
I 2E+(BE), I 3+ (BE)
I 2E (LU)
I 2E (LU)
Type étanche à flux forcé
C12 ou C42 en sortie horizontale concentrique ø 100/60 mm
C32 “xx” en sortie verticale concentrique ø 125/80 mm
C32 “xy”, CVL ou C52 en sortie verticale parallèle bi-flux ø 100/60 mm
Débit d’air neuf requis pour l’alimentation en air de combustion
V
43 m3h.
54 m3h.
Débit spécifique eau chaude sanitaire (ΔT: 30 K)
D
11,4 l/mn
14,3 l/mn
Débit d’allumage eau chaude sanitaire
2 l/min
2 l/min
Débit minimal du circuit chauffage central
300 I/h.
300 I/h.
Pression minimale d’enclenchement sanitaire
Pw min
0,1 bar
0,1 bar
Pression maximale circuit sanitaire
Pw max
10 bar
10 bar
3 bar
3 bar
Température départ chauffage réglable
de 35 à 85 °C
de 35 à 85 °C
Température E.C.S réglable
de 40 à 60 °C
de 40 à 60 °C
230 Volts mono - 50 Hz
230 Volts mono - 50 Hz
Puissance électrique absorbée
150 W
150 W
Protection électrique
IP X4D
IP X4D
Pression maximale circuit chauffage
Pw max
Tension électrique
Débit nominal de gaz (15 °C-1013 mbar)
Qn
Débit maxi.
Débit mini.
Débit maxi.
Débit mini.
26,0 kW
9,5 kW
32,5 kW
9,5 kW
G 20 (GN H -Lacq)
34,02 MJ/m3 sous 20 mbar
Vr
2,75 m3/h
1,01 m3/h
3,44 m3/h
1,01 m3/h
G 25 (GN L - Groningue)
29,25 MJ/m3 sous 25 mbar
V
3,21 m3/h
1,17 m3/h
4,00 m3/h
1,17 m3/h
45,6 MJ/kg sous 28-30 mbar
Vr
2,05 kg/h
0,75 kg/h
2,56 kg/h
0,75 kg/h
46,4 MJ/kg 37 sous mbar
Vr
2,02 kg/h
0,74 kg/h
2,52 kg/h
0,74 kg/h
Nat
Prop
Nat
Prop
G 30 (Butane)
G 31 (Propane)
Repérage nourrice
Diaphragme
Ensemble électrovanne
Marquage
NAT Gaz 135 LPG Gaz 80 NAT Gaz 130 LPG Gaz 80
Injecteurs en 1/100 de mm
135
80
130
80
Nb d’injecteurs
11
11
14
14
Diamètre
6,0
sans
9,0
sans
Repérage
Gaz nat
BUT/PROP
Gaz nat
BUT/PROP
noir
jaune
noir
jaune
Couleur du siège de clapet
Ces chaudières sont conçues pour fonctionner au gaz naturel ou au gaz GPL. En cas de changement de gaz, seul un
professionnel qualifié est habilité à effectuer cette opération.
47 rue Aristide Briand
92532 LEVALLOIS PERRET Cedex
Tél. Accueil Consommateur : 01 47 59 80 60
Tél. Assistance Technique Professionnels : 01 47 59 80 20
Fax Services Commerciaux : 01 47 59 80 01
Fax Services Techniques : 01 47 59 80 02
www.chaffoteaux-maury.fr
1318182 - 11/2005
C
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement