Notice Capteur plan Zelios 2003 2005

Notice Capteur plan Zelios 2003 2005
Notice d’exploitation
pour le professionnel autorisé
SOLATRON A2.3 / A2.3Q
03/2005
art. no 12 041 785
Table des matières
Table des matières
Directives et normes
Prescriptions
Description du produit
Conception et
dimensionnement
Hydraulique
Pose des capteurs
sur le toit
Pose intégrée dans le toit
Mise en service
Protocole de mise en service
Exploitation de l’installation
Dérangements, cause,
élimination
Protocole d’entretien
Notes
…………………………………………………….
…………………………………………………….
…………………………………………………….
Système solaire SOLATRON………………….
Capteur SOLATRON A 2.3………………........
Accessoires.....................................…………..
Système de montage …………………………..
2
3
4
5
6
7
8
Capteurs et accumulateur……………………...
Tuyauterie………………………………………..
Vase d’expansion…………………………….....
Circuit solaire……………………......................
Champ de capteurs……………………………..
9
10
11
12
13
Liste de matériel système sur le toit ………… 15
Courte instruction……………………………. 16
Pose du support toit plat……………………….
Pose du support toit en tuiles………………
Pose du support toits spéciaux………………..
Pose du support de façade…………………….
Pose des capteurs...........................................
17
20
23
26
28
Préparation de la surface de toit ……………...
Pose des rails de montage……………………..
Pose des capteurs……………………………....
Montage des garnitures de tôle……………….
.........................................................................
...........................................……………............
...............................................………………....
30
32
33
36
39
41
43
……………………………………………………. 44
……………………………………………………. 45
......................................................................... 46
Installation
Il faut procéder à l’installation du système solaire SOLATRON dans l’ordre suivant:
Conception de l’installation
Dimensionnement du champ de capteurs, de l’accumulateur de chaleur, de la tuyauterie et du vase d’expansion.
Détermination du lieu de pose et du trajet des conduites.
Installation du circuit solaire selon les instructions des notices d’exploitation
Installation de l’accumulateur de chaleur, du groupe compact et du vase d’expansion.
Pose des conduites jusqu’au lieu de montage des capteurs.
Pose du régulateur solaire.
Pose des capteurs
Montage du système de fixation sur le bâtiment
Préparation des capteurs
Pose des capteurs
Raccordement des capteurs
Essai de pression
Intégré dans le toit: poser la garniture de tôle.
Mise en service
Mise en service selon le protocole de mise en service.
Instruction de l’utilisateur.
2
Directives et normes
Déterminations
Pour assurer une exploitation sûre,
écologique et économique, il faut
respecter toutes les normes, règles et
directives en vigueur, particulièrement
celles mentionnées ci-dessous:
•
EN 12975 - 1 et 2
Exigences générales et
procédé d’essai des capteurs.
•
•
•
•
EN 12976 - 1 et 2
Exigences générales et procédé
d’essai d’installations préfabriquées.
DIN V ENV 1991-2-3-4
Bases de planification des ossatures porteuses et incidences
relatives – charges dues à la
neige et au vent.
DIN EN 516 - Equipements pour
marcher sur le toit.
DIN EN 517
Crochets de toit de sécurité.
Autres prescriptions pour
l’Allemagne
• EnEV - Isolation des conduites
• DampfKV - Ordonnance sur les
installations de chaudières à
vapeur.
• DIN 1055 - Estimation des charges
de bâtiments, parties 1 – 5.
• DIN 18338 - Travaux de couverture et d’étanchéité
• DIN 18339 - Travaux de
ferblanterie.
• DIN 18451 - Travaux
d’échafaudage.
• DIN VDE 0185 – Protection contre
la foudre.
Prescriptions supplémentaires,
valables pour la Suisse:
• Actions sur les structures porteuses (influence du vent sur la
charge du toit selon SIA 160)
• Directives SSIGE
• Prescriptions cantonales et locales
de la police du feu
• Directives de protection incendie
AEAI
• Directives SICC 93-1 "Dispositifs
de sécurité pour les installations
de chauffage"
Autres prescriptions pour l’Autriche
ONORM B 3800-1 à 4, Résistance
au feu de matériaux et éléments de
construction.
• ONORM B 8131, Chauffages à eau
chaude sous pression - prescrip
tions de sécurité, d’exécution et de
test.
• ONORM H 5150-1, Conception
d’installations de chauffages
centraux - dimensionnement.
• ONORM H 5195-1, Prévention des
risques de corrosion et d’entartrage
dans des installations de chauffage
à eau chaude sous pression avec
des températures de service allant
jusqu’à 100°C max.
• ONORM M 7700, Energie solaire,
dénominations et définitions.
• ONORM M 7701, Projet de norme,
installations techniques solaires.
pour le dimensionnement de
capteurs plats d’installations de
production d’eau chaude.
• ONORM M 7710, Capteurs plats
pour l’utilisation de l’énergie
solaire - exigences techniques et
conditions d’essai.
• ONORM M 7826, Brasage de
conduites de cuivre pour des
installations.
• BGBI no 57/1965, Loi sur
l’électrotechnique - ETG dans
l’édition correspondante en
vigueur.
• ONORM B 4013, Charges admises
dans la construction - charges de
neige et de glace.
• ONORM B 4014-1, Charges
admises dans la construction charges statiques dues au vent.
• ONORM M 7510-1, Directives pour
le contrôle d’installations de
chauffage - bases.
• ONORM M 7580, Isolation
thermique d’installations de
chauffage - exigences, preuves,
calculs.
•
3
Prescriptions
Transport / stockage
• Ni stocker ni transporter les
capteurs avec la face vitrée vers
le bas.
• Ni poser ni transporter les capteurs de chant.
• Afin d’éviter des dommages,
laisser les capteurs dans l’emballage jusqu’au lieu de pose final.
• Ne pas porter les capteurs par les
tubulures pour les transporter.
• Ne pas poser la face postérieure
des capteurs sur un fond inégal.
• Entreposer les capteurs aux
endroits secs et exempts de
poussière.
• Toujours recouvrir la face vitrée
des capteurs jusqu’à la mise en
service.
Mise à terre et paratonnerre
Les conduites métalliques du circuit
solaire doivent être connectées par un
conducteur vert/jaune d’au moins
16 mm2 Cu (H07 V-U, resp. R) avec le
rail principal d’équilibre de potentiel.
S’il y a un paratonnerre, les capteurs
peuvent y être intégrés. La sécurité
peut aussi être assurée par une mise à
terre profonde. Il faut poser la conduite
de mise à terre à l’extérieur de la
maison. Le dispositif de mise à terre
doit en outre être connecté avec le rail
principal d’équilibre de potentiel, par
une conduite de la même section.
4
Pose
La pose et la première mise en service
sont réservées aux professionnels
autorisés, responsables de l’installation
jusqu’à la mise en service conforme
aux règles de l’art.
Les systèmes de montage sont
homologués jusqu’à la zone de charge
de neige III, altitude 700 m et la zone
de charge de vent II.
En cas de plus hautes sollicitations,
un calcul et, si nécessaire, un renfort
du système par des composants
supplémentaires doivent être effectués
par vos soins.
Exploitation
• Ne pas déclencher l’installation
lors de l’ensoleillement!
• Contrôler périodiquement
l’installation.
Reprise
Les capteurs peuvent être retournés à
ELCO à la fin de l’exploitation.
Tous les matériaux sont recyclables et seront éliminés conformément à la législation. Les frais causés
pour le démontage et le transport ne
sont pas à notre charge.
Explications relatives à nos
conditions de garantie
La garantie est exclue pour les
dommages suivants:
• Utilisation impropre ou incorrecte.
• Pose vicieuse resp. mise en
service par l’utilisateur ou des
tiers, y c. intégration d’éléments
extérieurs de provenance
étrangère.
• Mise en service de l’installation
resp. du capteur non rempli.
• Maintien de l’état vide pendant
plusieurs jours.
• Exploitation de l’installation à une
trop haute pression.
• Utilisation d’un autre produit
antigel que Tyfocor LS.
Les conditions pour la garantie sont
les suivantes:
• Maniement conforme à
l’exploitation.
• Exploitation de l’installation selon
les indications de l’usine.
Description du produit
Système solaire SOLATRON
Le système solaire SOLATRON pour
la production d’eau chaude comprend
les composants suivants:
• Capteurs solaires
• Support
• Fluide caloporteur
• Vase d’expansion
• Accumulateur solaire
• Pompe solaire et limiteur de débit
• Régulateur solaire avec sondes
de température pour capteur et
accumulateur
• Séparateur d’air, purgeur, soupape
de sécurité ainsi que diverses
petites pièces
Le système solaire SOLATRON peut
être utilisé pour soutenir le chauffage
en choisissant l’accumulateur et le
régulateur solaire adéquats.
Les capteurs solaires transforment
l’énergie de rayonnement directe et
diffuse du soleil en chaleur utile. La
lumière solaire est absorbée par la
surface noire/bleue. Cette dernière est
munie d’un système régulier de tuyaux
qui transmet la chaleur au système.
La conception spéciale du capteur
évite l’émission thermique non désirée
à l’environnement.
Le régulateur solaire commande
toute l’installation. Dès que les capteurs, par l’ensoleillement, sont plus
chauds que la partie inférieure de
l’accumulateur, la pompe s’enclenche
pour que la chaleur soit transportée
vers ce dernier. Elle se déclenche si
la température de capteur est inférieure à la température de l’accumulateur. Afin d’éviter le bouillonnement
de l’accumulateur, la pompe se
déclenche également si l’accumulateur
est entièrement chauffé à la température maximale. Le système fonctionne
automatiquement.
Le séparateur d’air et le purgeur
manuel servent à maintenir le circuit
solaire sans coussin d’air. De cette
façon seulement, la pompe peut
fonctionner à satisfaction.
L’accumulateur solaire sert à
stocker l’eau chaude jusqu’au
moment de l’utilisation. Il faut le dimensionner de façon à ce que la réserve
d’eau chaude suffise pour une courte
période de mauvais temps. La partie
supérieure de l’accumulateur peut, en
cas de besoin, être réchauffée par une
autre source de chaleur afin qu’il y ait
toujours suffisamment d’eau chaude à
disposition. La partie inférieure de
l’accumulateur est exclusivement
réchauffée par l’énergie solaire.
Le vase d’expansion compense la
dilatation du fluide caloporteur, causée
par les variations de température.
Il doit être suffisamment dimensionné
pour éviter l’échappement du fluide
caloporteur par la soupape de
sécurité, de même si le fluide dans le
capteur devient gazeux lors de l’arrêt
du capteur à cause d’un manque de
prise de chaleur.
Le support sert au montage simple
des capteurs. Des fixations adéquates
sont à disposition pour les différents
toits.
Le fluide caloporteur est transporté
par la pompe solaire à travers le
circuit solaire dans l’accumulateur où
la chaleur des capteurs est transmise
à l’eau sanitaire. Un produit antigel
est ajouté au fluide pour que l’installation ne puisse pas geler en hiver et
que des dommages dus au gel soient
ainsi évités. Le fluide caloporteur
non-toxique et physiologiquement
inerte est harmonisé sur les grandes
variations de température allant
de –30°C jusqu’à +200°C.
5
Description du produit
Capteur plat SOLATRON A 2.3
Description
Capteur solaire haut rendement,
homologué selon EN 12975.
Enveloppe du capteur
Enveloppe de capteur autoporteur,
résistant aux intempéries, composé d’un bac aluminium fermé
•
et étanche.
•
•
Calfeutrage résistant aux intempéries avec écoulement
efficace des eaux de pluie.
Rigoles profilées pour la garniture
de tôle en cas de pose intégrée
dans le toit.
•
1
2
3
4
5
6
7
8
Verre de sécurité solaire antireflet, épaisseur 3,2 mm
Barre aluminium/verre résistant aux intempéries, avec joint EPDM
Absorbeur de pleine surface, revêtu en cuivre hautement sélectif
Tuyaux d’absorption soudés par ultrasons en forme de méandres,
10 mm
Tube collecteur 18 mm
Isolation de laine de verre 60 mm, résistant aux températures,
hydrofuge et à faible dégagement de gaz
Bac aluminium stable et étanche
Quatre raccords ¾’’
Capteur
SOLATRON
A 2.3
Dimensions (l x l x p)
mm
A 2.3 Q
2097 x 1097 x 103
2
Surface brute des capteurs
m
2,30
Surface d’ouverture
m2
2,0
2
2,0
Surface d’absorption effective
m
Poids
kg
40
41
l
1,7
1,9
Capacité de fluide
Pression de service max. admise
bar
10
Nombre de raccords
4
Dimension des raccords
Débit recommandé
3/4"
l/h
30 - 90
Orientation de montage
de chant
Angle minimal d’inclinaison
15°
Indices de puissance selon EN 12975 –
2 relatif à la surface d’ouverture
pour calcul selon
DIN V 4701-10
η0
k1
k2
0,821
W/m2K
W/m K
2
kJ/m k
Température à l’arrêt
°C
6
0,809
3,312
2
Capacité thermique C
IAM 50°
transversale
0,0181
5,589
8,811
198
0,929
Traversée de tuyau isolée.
Isolation
• Isolation en laine de verre résistant aux intempéries et à faible
dégagement de gaz, 60 mm.
Verre de sécurité solaire
• Verre de sécurité solaire, épaisseur 3,2 mm.
• Classe de protection paragrêle
3 (plus haute classe).
• Transmission d’énergie supérieure
à 91%.
• Surface légèrement rugueuse,
réduit l’effet miroir.
Absorbeur
• L’absorbeur de pleine surface en
cuivre avec revêtement Interpane
hautement sélectif permet une
absorption d’énergie supérieure
à 95% avec des pertes par rayonnement inférieures à 5% à une
température de 100°C.
• Les tuyaux d’absorption d’une
épaisseur de 10 mm sont soudés
par ultrasons, en forme de
méandres. Excellent contact
thermique et émission de chaleur
optimale.
• Le faible débit de fluide permet
d’atteindre rapidement la température de travail.
Hydraulique
• Quatre raccords latéraux, ainsi
commutation simple de plusieurs
capteurs juxtaposés..
• Exécution A 2.3 hydrauliquement
optimisée pour pose de chant.
• Exécution A 2.3Q hydrauliquement
optimisée pour pose transversale.
Description du produit
Set de raccordement, fluide caloporteur,
accessoires
Set de raccordement
Le set de raccordement comprend
une pièce en croix, un coude, deux
compensateurs et deux bouchons
de purge. On glisse latéralement,
par la pièce en croix, le doigt de
gant pour la sonde de capteur.
Les conduites sont branchées par des
raccords de serrage ¾’’. Ils garantis-
sent, comme joints métalliques, la
plus haute sécurité dans le circuit
solaire.
Les obturateurs pour les deux
raccords de capteur non utilisés
sont exécutés comme vannes de
purge, afin de pouvoir purger les
bouts de tube du champ de capteur
sans circulation de fluide.
Joints
Les raccords sur les capteurs sont
munis de joints plats résistant à la
sollicitation solaire. Ces joints sont
déjà fixés sur les tubulures des
capteurs.
Compensateurs
Les capteurs sont reliés à l’aide de
deux compensateurs qui équilibrent
les tensions thermiques entre les
différents matériaux. Ils assurent ainsi
la longévité des capteurs.
Isolations
Le matériel d’étanchéité EPDM,
résistant aux hautes températures,
est à disposition pour tous les
éléments de raccordement, collés en
continu avec une bande adhésive
vulcanisée.
Séparateur d’air / pot d’air
Pour une exploitation sans défaut, le
circuit solaire doit être exempt d’air.
Les bulles d’air s’échappent à haute
température de l’installation purgée et
s’évacuent par le séparateur d’air.
Sur les installations sans séparateur
d’air, l’air se dépose dans un pot d’air
au plus haut point de l’installation.
L’air peut s’échapper de là par un
purgeur manuel. Le pot d’air est intégré d’office dans la pièce en croix du
set de raccordement.
Traversée de toit
Des garnitures de toit harmonisées
au système sont à disposition pour
les traversées de toit.
Tyfocor LS – mélange complet
Protection frigorigène
jusqu’à -28°C
Composition
Solution aqueuse de 1.2 propylèneglycole
avec inhibiteurs anticorrosion
Viscosité à 20°C
5 mm2/s env.
Densité à 20°C
1,030 g/cm3 env.
Pression de vapeur à 20°C
20 mbar
Observer les indications sur la fiche des données de sécurité !
Fluide caloporteur
Le fluide caloporteur Tyfocor LS est
non-intoxique et physiologiquement
neutre.
Grâce à sa résistance aux très hautes
températures et ses bonnes caractéristiques de protection antigel, ce produit
est optimal pour l’utilisation dans les
capteurs à haut rendement.
Un rinçage à fond du circuit solaire,
avant le remplissage, est la condition
de longévité du produit.
7
Description du produit
Système de montage
Système de pose sur le toit
Un système de montage flexible et
stable est à disposition pour la pose à
l’extérieur de la couverture du toit. Le
système peut être utilisé sur des
sous-constructions stables dans les
zones de charge de neige III, inférieures à une altitude de 700 m et à la
zone de charge de vent II. Lors de
charges supérieures, on peut renforcer
le système sur mesure avec des
ancres de toit, des rails et des éléments de fixation.
Ancres de toit
• Des ancres universelles sont à
disposition pour les toits en tuiles.
Grâce à sa haute flexibilité, on
peut en général aussi l’utiliser pour
les tuiles plates et spéciales. Le
crochet de toit est directement
vissé sur les chevrons d’où résulte
une très haute flexibilité.
• Sur le toit plat ou peu incliné, il
faut poser un cadre de montage
flexible. L’angle du cadre peut être
réglé en fonction de la situation
sur site. Réglage standard 45°.
• Des éléments de fixation spéciaux,
tels que vis spéciales, agrafes de
serrage et crochets pour toits en
ardoise, sont à disposition pour la
façade, les toits en tôle et en
Eternit.
Système de pose intégrée dans
le toit
Le système à intégrer dans le toit est
spécialement conçu pour la pose
simple et rapide dans de nombreux
toits en tuiles. Puisqu’on peut renoncer
à des vis exposées aux intempéries et
des rivets, il en résulte un toit esthétique et résistant aux intempéries.
8
Conception et dimensionnement
Capteurs et accumulateur
Tableau pour l’estimation approximative des dimensions des
capteurs et du volume de l’accumulateur.
Production d’eau chaude Production d’eau chaude
et soutien du chauffage
Personnes
Besoin d’eau Nombre* de Volume
chaude (45°C)
capteurs
minimal **
en litres
k
de l’accumulateur
solaire en
litres
Nombre * Volume
de capteurs minimal **
de l’accumulateur
solaire en
litres
n
~ (40 – 90 ) *
n
~ 0,7 * n =
k
~ 100 * k
~ 1,2 *n
~ 100 * k
2
150 - 200
2
300
2-3
750
3
150 - 200
2-3
300
3-5
750
4
150 - 200
2-3
300
4-7
750
200 - 300
3-4
400
8
1000
200 - 300
3-4
400
5-7
750
250 - 350
4-5
500
8-9
1000
200 - 300
4-5
400
7 - 10
1000
250 - 350
5-6
500
11
1500
200 - 300
4-5
400
8 - 10
1000
250 - 350
5-6
500
11 - 12
1500
350 - 550
6
750
13 - 15
2000
250 - 350
5-6
500
9 - 12
1500
350 - 550
6-7
750
13 - 16
2000
350 - 550
6-7
750
9 - 13
1500
500 - 700
7-8
1000
14 - 16
2000
350 - 550
6-7
750
10 - 14
1500
500 - 700
7-8
1000
15 - 17
2000
5
6
7
8
9
10
Dimension de la surface de capteurs
Le dimensionnement de la surface des
capteurs est primordial pour une
exploitation sûre et de longue durée.
Le calcul doit être fait sur mesure, sur
la base du besoin de chaleur, de la
pente et de la disposition du toit ainsi
que de l’ensoleillement local.
Dimensionnement de l’accumulateur
solaire
L’exploitation de capteurs solaires impose un accumulateur solaire suffisamment grand. Des accumulateurs
trop petits entraînent une surchauffe
permanente dans les capteurs et peuvent réduire leur durée de vie.
Tableau de dimensionnement
Le tableau ci-contre permet de faire
une estimation approximative de la
surface nécessaire des capteurs et du
volume de l’accumulateur pour autant
qu’il s’agisse d’une application
standard dans le domaine de l’habitation. Pour le dimensionnement exact,
il faut utiliser les aides de conception
et de calcul.
Lors de dérivations du dimensionnement ici proposé, le calcul doit être
annexé au protocole de mise en
service.
Le fournisseur décline toute responsabilité et garantie en cas de graves
erreurs de dimensionnement.
*)
Le nombre de capteurs dépend de la consommation d’eau chaude resp.
du besoin de chaleur, de la pente et de la disposition du toit ainsi que
de l’ensoleillement disponible..
**) Le volume de l’accumulateur dépend du rendement solaire et du besoin
de chaleur.
9
Conception et dimensionnement
Conduites
Cuivre
Tube ondulé en acier
inoxydable
DN 10
DN 13
DN 16
DN 16
DN 20
DN 20
DN 25
Cuivre
Nombre de capteurs
1
2
3
4
x
x
x
x
x
x
x
x
Tube ondulé en acier
inoxydable
11
12
DN 16
DN 20
x
x
DN 20
DN 25
x
x
5
6
7
8
x
x
x
x
x
x
x
x
9
10
x
x
x
x
Nombre de capteurs
13
DN 25
14
15
16
17
18
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
19
20
x
x
Débit total
en l/h
Perte de charge * dans le champ
de capteurs en mbar
(relative à l’eau de 20°C)
1
30 - 90
20 - 100
2
60 - 180
20 - 100
3
90 - 270
20 - 110
4
120 - 360
20 - 110
5
150 - 450
20 - 150
6
180 - 540
20 - 170
7
210 - 630
25 - 200
8
240 - 720
25 - 250
9
270 - 810
30 - 300
10
300 - 900
35 - 350
10
Les matériaux utilisés doivent résister
à une température de 200°C, au fluide
caloporteur et aux influences météoriques.
Toute garantie sur les capteurs est
déclinée lors de l’utilisation de conduites inappropriées.
Nombre de capteurs
parallèles
*)
Matériel
Les conduites doivent être effectuées
dans un matériel homologué selon
EN 12975 pour les circuits solaires.
L’utilisation de tubes de cuivre ou
d’acier inoxydable avec des raccords
à étanchéité métallique sont recommandés. Les connexions brasées sont
à réaliser en brasage fort.
La perte de charge effective dans le champ de capteurs dépend de la
vitesse de flux et de la température du fluide caloporteur.
Règle approximative:
Perte de charge du fluide caloporteur = 1,5 x perte de charge de l’eau.
Dimensionnement
Il faut déterminer le diamètre nécessaire des conduites sur la base du
tableau ci-contre.
En cas d’installations plus grandes,
resp. de longues conduites, il faut
calculer la dimension et l’harmoniser
avec le circulateur.
Veuillez, lors du choix de la pompe,
tenir compte de la perte de charge
accrue du fluide caloporteur par rapport à l’eau. Formule approximative:
perte de charge (fluide caloporteur)
= 1,5 x perte de charge (eau).
Conception et dimensionnement
Vase d’expansion
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Vol. de remlissage de l'inst.
Capteurs
Dimensionnement
Chaque installation solaire doit être
munie d’un vase d’expansion solaire
spéciale.
Il doit, à part l’expansion technique du
caloporteur, être apte à recevoir tout
le volume contenu dans les capteurs.
Le dimensionnement s’effectue selon
le tableau ci-dessous, relatif au nombre des modules de capteur, le
volume de remplissage et la hauteur
de l’installation.
Volume minimal du vase d’expansion en litres
en fonction du nombre de capteurs, du volume de remplissage et de la hauteur totale de l’installation
(pression d’installation = Pstat + 0,5 bar / 1,5 bar min., volume de référence 3 l,
température de service max. 110°C, 1 champ de capteur)
Soupape de sécurité 4 bar
Soupape de sécurité 6 bar
Hauteur totale des installations
Hauteur totale des installations
3-10 m
11 m
12 m
13 m
14 m
15 m
3-10 m
11 m
12 m
13 m
14 m
15 m
20 l
20
21
22
23
25
26
14
15
15
15
16
16
30 l
21
23
24
25
27
29
15
16
16
17
17
18
40 l
23
24
26
27
29
31
17
17
18
18
19
19
20 l
24
25
27
28
30
32
17
18
18
19
19
20
30 l
26
27
29
30
32
34
19
19
20
20
21
21
40 l
28
29
31
32
34
37
20
20
21
22
22
23
50 l
29
31
33
35
37
39
21
22
22
23
24
24
20 l
28
30
31
33
35
38
20
21
21
22
23
23
30 l
30
32
33
35
37
40
22
22
23
23
24
25
40 l
32
33
35
37
40
42
23
24
24
25
26
26
50 l
34
35
37
40
42
45
24
25
26
26
27
28
30 l
34
36
38
40
43
46
25
25
26
27
27
28
40 l
36
38
40
42
45
48
26
27
27
28
29
30
50 l
38
40
42
45
47
51
27
28
29
30
30
31
30 l
39
41
43
45
48
51
28
29
29
30
31
32
40 l
40
42
45
47
50
54
29
30
31
32
32
33
50 l
42
44
47
50
53
56
30
31
32
33
34
35
30 l
43
45
48
50
54
57
31
32
33
33
34
35
40 l
45
47
50
53
56
60
32
33
34
35
36
37
50 l
46
49
52
55
58
62
34
34
35
36
37
38
60 l
48
51
54
57
60
64
35
36
37
38
39
40
40 l
49
51
54
58
61
65
35
36
37
38
39
40
50 l
51
53
56
60
63
68
37
38
39
40
41
42
60 l
53
55
58
62
66
70
38
39
40
41
42
43
40 l
53
56
59
63
66
71
38
39
40
42
43
44
50 l
55
58
61
65
69
73
40
41
42
43
44
45
60 l
57
60
63
67
71
76
41
42
43
44
46
47
40 l
57
60
64
68
72
77
42
43
44
45
46
47
50 l
59
62
66
70
74
79
43
44
45
46
48
49
60 l
61
64
68
72
76
81
44
45
46
48
49
50
70 l
63
66
70
74
79
84
45
47
48
49
51
52
11
Hydraulique du circuit solaire
VL
Départ
RL
Retour
Z
Circulation
WW
Eau chaude
KW
Eau froide
TWM
Mélangeur thermique d’eau
chaude
Accessoire: protection
contre les brûlures
TC 1
Sonde de capteur
TSP 1 Sonde d’accumulateur en option (accessoire)
TSR 1 Sonde de retour
12
P1
Pompe du circuit solaire
MAG
Vase d’expansion
DR
Vanne de réglage du débit
(Taco-Setter)
SV
Soupape de sécurité
SuB
Dispositif de rinçage et de
remplissage
LA
Séparateur d’air
Hydraulique du champ de capteurs
Capteurs transversaux, commutés
en parallèle
Les capteurs SOLATRON A 2.3 et
A 2.3 Q sont équipés de quatre
raccords latéraux pour une pose
simple.
On peut ainsi directement commuter
jusqu’à 10 capteurs en parallèle. Lors
d’un plus grand nombre de capteurs,
la commutation hydraulique doit être
calculée en fonction du circulateur,
selon les pertes de charge.
Raccordement unilatéral jusqu’à 5 capteurs max.
Les installations comptant jusqu’à
5 capteurs max. n’imposent pas de
raccordement selon Tichelmann.
Le départ et le retour peuvent être
branchés sur le même capteur resp.
du même côté du capteur.
Raccordement diagonal avec tubage interne selon Tichelmann jusqu’à
10 capteurs max.
Capteurs posés l’un sur l’autre,
commutés en parallèle
Capteurs posés l’un sur l’autre,
commutés en série
Capteurs posés l’un sur l’autre
En posant les capteurs l’un sur l’autre,
ils peuvent être commutés au choix en
série ou en parallèle. Lors d’une
commutation sérielle, les différences
de température entre le départ et le
retour sont, à vitesse de flux égale,
plus grandes.
Le tubage s’effectue à l’extérieur, deux
sorties de capteur sont chaque fois
fermées.
Commutation parallèle
Lors d’un raccordement parallèle, on
peut renoncer à une connexion selon
Tichelmann pour autant qu’au
maximum 5 capteurs sont commutés
en parallèle. Tous les raccords sont du
même côté du capteur.
raccord d’un côté
jusqu’à
5 capteurs max.
selon
Tichelmann
5 capteurs max.
Commutation sérielle
On peut commuter en série jusqu’à
5 capteurs max. Le fluide doit traverser
les capteurs branchés en série du bas
vers le haut et la conduite ne doit plus
descendre au-dessous des capteurs.
Une commutation en série subit des
pertes de charge plus élevées, ce qu’il
faut prendre en considération pour le
choix de la pompe.
13
Hydraulique du champ de capteurs
Nombre de capteurs
parallèles
Débit total
en l/h
Perte de charge dans le champ
de capteurs en mbar
(relative à l’eau de 20°C)
1
30 - 90
20 - 100
2
60 - 180
20 - 100
3
90 - 270
20 - 110
4
120 - 360
20 - 110
5
150 - 450
20 - 150
6
180 - 540
20 - 170
7
210 - 630
25 - 200
8
240 - 720
25 - 250
9
270 - 810
30 - 300
10
300 - 900
35 - 350
Nombre de capteurs
en série
Débit total
en l/h
Perte de charge dans le champ
de capteurs en mbar
(relative à l’eau de 20°C)
1
30 - 90
20 - 100
2
30 - 90
40 - 200
3
30 - 90
60 - 300
4
30 - 90
80 - 400
5
30 - 90
100 - 500
Capteurs en plusieurs rangées ou
en blocs
Si les capteurs sont installés en
plusieurs rangées ou en blocs avec
une pompe solaire, ils doivent être
identiques en grandeur et en
hydraulique.
Capteurs en plusieurs rangées, l’un
derrière l’autre (toit plat) ou sur la
même hauteur
Si les rangées de capteurs se trouvent
à la même hauteur, elles doivent être
commutées en parallèle. Veillez alors
à la grande vitesse de flux lors du
dimensionnement de la conduite et au
choix de la pompe.
Capteurs en plusieurs rangées,
l’une sur l’autre
Si plusieurs rangées de capteurs sont
posées l’une sur l’autre, elles peuvent
être commutées en parallèle ou en
série. En cas de moins de 5 capteurs,
on peut renoncer à un branchement
selon Tichelmann, c. à d. que départ
et retour peuvent être branchés sur le
même capteur.
Plusieurs rangées commutées en
parallèle
On peut commuter en parallèle un
nombre de capteurs au choix. Veillez
alors à la grande vitesse de flux lors
du dimensionnement de la conduite et
le choix de la pompe.
Plusieurs rangées commutées en
série
On peut raccorder jusqu’à 5 rangées
de capteurs en série. Le fluide doit
passer du bas vers le haut à travers
les rangées en série. La conduite ne
doit pas descendre au-dessous des
capteurs entre les rangées.
14
Attention: De grandes différences de
température et de hautes pertes de
charge résultent de la commutation
en rangées.
Perte de charge et vitesse du flux
lors de la commutation parallèle
(standard)
La vitesse de flux par capteur s’élève
à 30 – 90 l/h resp. 0,5 – 1,5 l/min.
Si les capteurs sont commutés en
parallèle, la vitesse du flux à travers
de tout le champ de capteurs augmente à n* 30 – n* 90 l/h resp.
n* 0,5 – n* 1,5 l/min alors que la perte
de charge augmente légèrement.
Perte de charge et vitesse de flux
lors d’une commutation sérielle
La vitesse de flux par capteur s’élève
à 30 – 90 l/h resp. 0,5 – 1,5 l/min.
Si les capteurs sont commutés en
série, la perte de charge augmente
par le n-aire à vitesse égale du flux.
Capteurs en plusieurs blocs, l’un
à côté de l’autre
Les blocs doivent être commutés en
parallèle, selon Tichelmann.
A l’intérieur des blocs, on peut commuter jusqu’à 5 capteurs en série ou
un nombre illimité en parallèle.
Une commutation selon Tichelmann
est indispensable dès 5 capteurs par
bloc. Veillez alors à la grande vitesse
de flux lors du dimensionnement de la
conduite et au choix de la pompe.
Liste de matériel
Système sur le toit
1
Elément de fixation SOLATRON
Outillage nécessaire
2
Rail de montage
Pose du support de montage
3
Connecteur de rails
SW 17 clé à fourche resp. clé à pipe
Eléments de fixation toit plat
SW 13 clé à fourche resp. clé à pipe
4
Cadre de montage de chant
Raccord des capteurs
5
Cadre de montage transversal
SW 32 clé à fourche
6
Connecteur transversal
SW 30 clé à fourche
Eléments de fixation toits en tuiles
SW 27 clé à fourche
7
Crochet de toit universel
SW 22 clé à fourche
8
Vis de chevron
Clé variable ou pince pour contre-tenir
Eléments de fixation toits spéciaux/façades
9
Crochet de toit en ardoise
10
Vis-boulon
11
Agrafe de tôle
12
Agrafe de toit Kalzip
13
Vis de raccordement
Pos. 1
Pos. 9
Pos. 2
Pos. 10
Pos. 3
Pos. 11
Pos. 4 + 5 + 6
Pos. 12
Pos. 7 + 8
Pos. 13
15
Courte description
Pose sur le toit
Pose du support de montage
2 rangées de
tuiles min.
min.
100 cm
bord du toit
Préparation du toit
Vérification du toit
Détermination des points de
fixation
bord du toit
Pose des ancres de toit
Toit plat:
Pose du cadre de montage
Fixation des équerres Z
Toit en tuiles:
Fixation de la plaque de base
Réglage de la hauteur du
crochet de toit
Façonner les tuiles et les poser
Positionner l’équerre Z
Toits spéciaux:
Pose des éléments de fixation
de toit
Façade:
Fixation des vis-boulon
Poser le rail de montage
Fixer le rail sur l’ancre de toit
Connecter les rails
Aligner les rails
Monter les éléments de fixation
sur le rail
capteur
crochet
de toit
élément de fixation
rail de montage
Pose des capteurs
9
10
2
3
96
99
101
102
104
104
105
180
180
6
7
8
9
10
675
784
900
1009
1125
426
639
852
34
34
35
35
35
33
49,5
46
F
18,5
39,5
G/H
61 / 40
122 / 79
2130
559
33
possible 20 - 80
65
450
32
52
334
30
69
225
possible 10 - 40
58,5 1917
100
1704
en cas de crochets de toit univ.: 80-130
200
45,5 1491
en cas de crochets de toit univ.: 180-230
1278
possible 140 - 210 **
104
28
E
5
possible 50 - 120 **
204
C
D
4
200
8
200
7
200
6
200
5
190
4
190
3
190
2
57,5 1065
B
SOLATRON A 2.3 Q (transversal)
91
A
SOLATRON A 2.3 (de chant)
84
cm
Préparation des capteurs
Pose des raccords sur les
capteurs
Pose des capteurs avec les
éléments de fixation SOLATRON
Pose du capteur sur les éléments
de fixation
Verrouiller le capteur avec la
protection contre les tempêtes
Raccordement des capteurs
Assemblage des capteurs
Branchement à l’aide des tuyaux
flexibles
Pose de la sonde de température
Essai de pression
Isolation des raccords et
protection contre l’attaque des
oiseaux
**) En cas d’écarts plus grands, poser des crochets de toit supplémentaires.
A
B
C
D
E
F
G/H
16
Ecart idéal des ancres de toit, l’un à côté de l’autre
Ecart des ancres de toit l’un sur l’autre
Ecart entre les rails
Longueur des rails
Saillie des rails lors de AD idéal
Saillie
Ecart entre les éléments de fixation
Protection contre les surtensions
Vérification du montage conforme
aux règles de l’art
Resserrer toutes les vis
Etanchéité du toit
Isolations
Protection contre les surtensions
Pose du support de montage
Toit plat
Pose du support de montage
Préparation et contrôle du toit
Contrôler les points suivants sur le toit:
• Etanchéité et besoin d’assainissement.
Contrôler si le toit est étanche et
en bon état. Un assainissement de
toit ne devrait pas être imminent.
• Charge admissible du toit.
La fixation du cadre de toit
s’effectue en fonction de la charge
admissible du toit. Ceci demande,
suivant le cas, le calcul d’un
staticien qui tiendra compte aussi
des charges de neige et de vent à
attendre.
Ecart des points de
fixation en cm
Nombre de Nombre
capteurs
d’ancres
•
•
Lors d’une fixation des cadres de
montage avec des éléments de
béton, le toit doit supporter une
charge additionnelle de 300 kg/cm2
pour pose de chant, resp.
125 kg/m2 pour pose transversale.
Il faut utiliser des éléments de
béton d’au moins 330 kg/100 kg
(Q) de poids de charge.
Pour protéger la couverture du toit,
il faut utiliser une couche de
caoutchouc mousse ou autre.
Lors de poids plus faibles, il faut
réaliser un renfort supplémentaire
avec des câbles métalliques fixés
sur des points stables.
SOLATRON A 2.3
(de chant)
SOLATRON A 2.3 Q
(transversale)
A
Ecart des
ancres
E
Saillie du
rail
A
Ecart des
ancres
E
Saillie du
rail
2
3
84
28
180
33
3
4
91
30
180
49,5
4
5
96
32
190
46
5
6
99
33
190
75,5
6
7
101
34
190
69
7
8
102
34
200
45,5
8
9
104
35
200
52
9
10
104
35
200
58,5
10
11
105
35
200
65
B
(longueur du rail)
140
82
C
(écart entre les
rails)
200
100
Ecart du bord du toit
min. 120
min. 120
•
•
•
On peut, alternativement, visser
le cadre de montage sur des
supports qui transmettent la
charge sur des murs porteurs.
Peser le capteur y c. les éléments
de montage relatifs: 60 kg env.
On peut, lors d’une fixation des
cadres de montage sur des toits
en pente, utiliser les ancres de toit
disponibles. Leur nombre dépend
des exigences relatives à la
charge, mais il faut au moins trois
ancres de toit par cadre. Les
cadres de montage doivent, en
plus, être entretoisés les uns
contre les autres.
Déterminer les points de fixation
en tenant compte des points suivants:
• Aligner le champ de capteurs en
direction sud. Une légère dérivation en direction sud-est ou
sud-ouest est suivie de légères
pertes de rendement.
• Le champ de capteurs ne devrait
pas subir d’ombrage.
• Le trajet des conduites devrait être
le plus court possible et conduire
directement au groupe compact
et à l’accumulateur de chaleur.
• Il faut respecter un écart du bord
du toit pour réduire les charges
de vent. Ecart minimal: 1,2 m resp.
plus pour des bâtiments hauts et
exposés.
• Ecart des points de fixation voir
tableau ci-contre.
17
Pose du support de montage
Toit plat
Pose du cadre de montage
Ouvrir le cadre de montage et le
régler à l’angle adéquat en glissant l’écrou coulisseau dans la
bonne position. Angle optimal pour
l’utilisation toute l’année
45° = pose perpendiculaire au
bout du rail.
• Visser le cadre de montage sur les
éléments de béton ou sur les
supports. La plus haute branche
est alors diagonale en haut, au
niveau des capteurs.
• Veillez, lors du choix du matériel
de fixation, qu’une haute force du
vent puisse se présenter. Le cadre
de montage doit être suffisamment
fixé pour résister sur tous les points
de pression et de tirage.
• Les cadres de montage doivent
être alignés. Lors de la pose sur
des éléments de béton mobiles,
l’alignement fin peut être effectué
lors de la pose des rails.
•
de chant
transversale
angle
L
M
H
L
M
H
45°
2*
34
162
2*
28
100,5
40°
41
34
149
28
28
92
35°
56
34
133
2*
8
83
30°
66**
34
117
9**
8
73
*) à fleur avec le bout du rail
**) butée
2
C:
00
/1
00
Fixer le cadre de montage avec des
contreventements
• Monter et aligner les rails horizontalement sur le cadre de montage
avec des contreventements.
L’écart, cote C entre les rails, est
de 200 resp. 100 cm.
cm
Connecter les rails
• Fixer le connecteur chaque fois
à un bout de rail en le glissant
jusqu’à la moitié dans le rail et
en l’arrêtant en haut avec le
crampon.
• Glisser ensuite le deuxième rail
sur le connecteur et le fixer avec
le crampon.
• Aligner et fixer les rails.
18
Pose du support de montage
Toit plat
en bas
en haut
G / H: Ecart entre les éléments de fixation
de chant:
G = 61 et H = 40 (réciproquement)
transversale:
G = 161 et H = 40 (réciproquement)
F: Saillie des rails jusqu’au premier élément de fixation:
tansversal: 39,5cm
de chant: 18,5
Poser les éléments de fixation
SOLATRON sur les rails
• Encliqueter les éléments de
fixation SOLATRON dans les rails
en introduisant l’écrou coulissant
dans le rail et en pressant la tête
de vis.
• Tourner l’élément de fixation de
façon à ce que la vis du rail
inférieur soit en bas et celle du rail
supérieur en haut.
• Les dispositifs de sécurité contre
les tempêtes doivent être rabattus
sur les éléments de fixation
supérieurs.
• Ecart G et H des éléments
de chant:
61 et 40 cm
transversal: 161 et 40 cm
Saillie F:
de chant:
18,5 cm
transversal: 39,5 cm
Contrôle
• Contrôlez, encore une fois,
l’alignement exact et l’écart juste
des rails, ainsi que le siège correct
des éléments de fixation.
• Serrez toutes les vis.
19
Pose du support de montage
Toit en tuiles
Préparation et contrôle du toit
Contrôlez les points suivants du toit.
• L’étanchéité et le besoin
d’assainissement:
Contrôlez si le toit est étanche et
en bon état. Un assainissement
de toit ne devrait pas être imminent. Remplacez les tuiles fendues
sur le lieu de pose. Elles ne seront
plus accessibles après la pose
des capteurs.
•
Vérifiez la charge admissible du
toit, s’il supporte une charge de
surface supplémentaire de
25 kg/cm2.
au moins
2 tuiles
Ecart des points de fixation en cm
SOLATRON A 2.3
(de chant)
SOLATRON A 2.3 Q
(transversal)
B
l’un sur l’autre
206
(180 - 230)
106
(80 - 130)
Lors de tuiles avec une couverture
de 30 cm
7 tuiles
4 tuiles
Grand écart (230/130 cm)
Pente des capteurs un peu plus raide
Petit écart (180/80 cm)
Pente des capteurs un peu plus faible
horizontal
Distance en fonction de l’écart des chevrons
E
Saillie du rail
10 - 40
20 - 80
A
Ecart des points de fixation
50 - 120
140 - 210
Nombre de
capteurs
Nombre de points de
fixation horizontal
2
3
225
426
3
4
334
639
4
5
450
852
5
6
559
1065
6
7
675
1278
7
8
784
1491
8
9
900
1704
9
10
1009
1917
10
11
1125
2130
Longueur de rail D en cm
*) En cas d’écarts plus grands, poser des crochets de toit supplémentaires.
20
•
Vérifiez le bon état des chevrons
afin que les crochets de toit
puissent être fixés de façon sûre
dessus. Si nécessaire, les
chevrons doivent être remplacés,
il faut trouver un autre lieu de
fixation ou des points d’arrêt
supplémentaires pour que les
crochets de toit restent ancrés
fixes dans les chevrons.
Déterminer les points de fixation en
tenant compte des points suivants:
• Si possible ne pas soumettre le
champ de capteurs à l’ombrage.
• Tirer les conduites le plus directement possible vers le groupe
compact et l’accumulateur de
chaleur.
• Ne pas fixer directement le
support sur le bord du toit pour
que la charge du vent agisse le
moins possible et pour obtenir un
champ de capteurs accessible de
tous les côtés.
Ecart minimal: 1,0 m;
plus grand en cas de bâtiments
hauts ou exposés.
• Observer un écart d’au moins
deux rangées de tuiles jusqu’au
faîte.
• Ecart B de deux points de fixation
posés l’un sur l’autre:
de chant
180 - 230 cm
transversal: 80 - 130 cm
Choisir l’écart le plus grand
possible entre les crochets afin
d’augmenter la pente des
capteurs.
Pour réduire la pente des
capteurs, diminuer l’écart.
• Choisir les points de fixation
horizontaux de façon à les repartir
le plus régulièrement possible.
Saillie du bord E:
de chant:
10 - 40 cm
transversal:
20 - 80 cm
Ecart des points de fixation A:
de chant:
50 - 120 cm
transversal:
140 - 210 cm
Pose du support de montage
Toit en tuiles
Fixation de la plaque de base
avec deux vis directement sur le
chevron, en tenant compte des points
suivants:
• La plaque de base est logée sur
toute la largeur des chevrons.
• L’étrier doit être posé dans un
creux de l’onde. Il faut, si nécessaire, déplacer l’étrier.
• Pose parallèle aux tuiles.
• Percer les trous dans les chevrons
avec un foret à bois de 6 mm.
Régler la hauteur du crochet de toit
• Régler la hauteur du crochet de
toit de façon à ce que l’étrier soit
posé sur la surface des tuiles.
• Serrer à fond toutes les vis.
Façonner et poser les tuiles
• Enlever des saillies/nez
dérangeants.
• Reposer les tuiles et veiller à un
bon siège.
Positionner l’équerre Z
• Positionner l’équerre Z de façon
à ce que l’écart vertical soit
204 cm / Q: 104 cm.
Fixer l’équerre Z le plus haut
possible sur l’étrier.
• Tourner l’équerre Z si possible
vers le bas sur le crochet supérieur
et vers le haut sur le crochet
inférieur.
• Le fixer, pas encore le visser.
en bas
en haut
21
Pose du support de montage
Toit en tuiles
Poser le rail sur le crochet de toit
• Monter les rails sur les crochets
de toit en les pressant depuis le
bas sur le Pressix.
• Aligner le rail parallèlement sur
les tuiles.
• Ecart C entre les rails:
202 cm/102 cm.
Connecter les rails
• Fixer les connecteurs sur les
bouts de rail, en les glissant
jusqu’à la moitié dans le rail et en
les arrêtant depuis le haut avec le
crampon.
• Glisser ensuite le deuxième rail
sur le connecteur et fixer-le avec
le crampon.
• Aligner et visser les rails.
en bas
en haut
G / H: Ecart entre les éléments de fixation
de chant:
G = 61 et H = 40 (réciproquement)
transversal: G = 161 et H = 40 (réciproquement)
F: Saillie des rails jusqu’au premier élément de fixation:
transversal:
39,5 cm
de chant:
18,5 cm
22
Poser les éléments de fixation
SOLATRON sur les rails
• Encliqueter les éléments de
fixation SOLATRON dans les rails
en introduisant l’écrou coulissant
dans le rail et en pressant la tête
de vis.
• Tourner l’élément de fixation de
façon à ce que la vis du rail
inférieur soit en bas et celle du
rail supérieur en haut.
• Les dispositifs de sécurité contre
les tempêtes doivent être rabattus
sur les éléments de fixation
supérieurs.
• Ecart G et H des éléments:
de chant:
61/40 cm
transversal:
161/40 cm
Saillie F:
de chant:
18,5 cm
transversal:
39,5cm
Contrôle
• Contrôlez, encore une fois,
l’alignement exact et l’écart juste
des rails, ainsi que le siège correct
des éléments de fixation.
• Serrez toutes les vis.
Pose du support de montage
Toit spécial
Préparation et contrôle du toit
Contrôler les points suivants sur le
toit:
• Etanchéité et besoin d’assainissement:
Contrôler si le toit est étanche et
en bon état. Un assainissement
ne devrait pas être imminent.
Remplacer, si nécessaire, des
éléments sur le lieu de pose, ceci
ne sera plus possible après la
pose des capteurs.
Ecart des points de fixation
B
l’un exactement sur l’autre
•
•
Charge admissible du toit:
Vérifier si le toit peut porter une
charge de surface supplémentaire
de 25 kg/m2.
Stabilité suffisante des éléments
de toit sur lesquels le système de
montage doit être ancré:
Contrôle des chevrons (pour
vis-boulons et crochets de toit en
ardoise), tôles ancrées fixes (pour
bornes à tôle, etc.)
SOLATRON A 2.3
(de chant)
SOLATRON A 2.3 Q
(transversal)
204 cm
104 cm
Ecart selon la dimension modulaire donnée
horizontal
E
Saillie du rail
10 - 40 cm
20 - 80 cm
A
Ecart des points de fixation
50 - 120 cm*
140 - 210 cm*
Sur des toits assemblés par agrafage sur
bords relevés, poser un pli sur chaque borne.
Nombre de
capteurs
Nombre de points de
fixation horizontal
2
3
225
426
3
4
334
639
4
5
450
852
5
6
559
1065
6
7
675
1278
7
8
784
1491
8
9
900
1704
9
10
1009
1917
10
11
1125
2130
Longueur de rail D en cm
Définir les points de fixation en
tenant compte des points suivants:
• Si possible ne pas soumettre le
champ de capteurs à l’ombrage.
• Tirer les conduites le plus court
possible vers le groupe compact
et l’accumulateur de chaleur.
• Ne pas fixer directement le support sur le bord du toit pour
maintenir la charge du vent le plus
bas possible et pour obtenir un
champ de capteurs accessible de
tous les côtés.
Ecart minimal 1,0 m, plus grand
en cas de bâtiments hauts ou
exposés.
• Ecart minimal jusqu’au faîte
0,5 m.
• Ecart B de deux points de fixation
posés l’un sur l’autre, cote exacte:
de chant:
206 cm
transversal:
106 cm
• Choisir les points de fixation
horizontaux de façon à les repartir
le plus régulièrement possible.
Saillie du bord E:
de chant:
10 - 40 cm
transversal:
20 - 80 cm
Ecart des points de fixation A:
de chant:
50 - 120 cm
transversal:
140 - 210 cm
Sur des toits assemblés par
agrafage sur bords relevés, poser
un pli sur chaque borne.
*) En cas d’écarts plus grands, poser des crochets de toit supplémentaires.
23
Pose du support de montage
Toit spécial
Crochet de toit en ardoise
• Fixer à fond le crochet de toit en
ardoise avec les vis correspondantes sur le sous-toit.
• Recouvrir le toit.
Vis-boulon
Percer un trou de 14 mm dans la
couverture du toit, sur une bosse,
jamais dans un creux conduisant
de l’eau.
• Percement de fixation dans les
chevrons (8,5 mm).
• Visser la vis-boulon au moins
80 – 100 mm dans le chevron.
• Glisser le joint caoutchouc vers
tout en bas et le presser légèrement sur la couverture de toit
avec l’écrou à bride.
•
Bornes de toit en tôle
Du fait de la force de rétention
plus faible, il faut poser une borne
sur chaque pli de tôle horizontal.
• Poser les bornes sur le pli et les
fixer légèrement.
L’alignement s’effectue lors de la
fixation du support transversal.
• Glisser la borne dans tous les cas
le plus possible sur le pli.
• Moment de couple pour vis de
serrage: 25 Nm env. (serrer à fond
avec un court tournevis à cliquet).
•
24
Pose du support de montage
Toit spécial
Fixer le rail sur l’ancre de toit
• Visser le rail avec l’orifice vers le
haut sur l’ancre de toit.
• L’aligner horizontalement à l’aide
d’un long trou.
• Ecart C entre les rails
202/102 cm.
Connecter les rails
• Fixer le connecteur par principe
sur un bout de rail, en le glissant
jusqu’à la moitié dans le rail et en
l’arrêtant depuis en haut avec le
crampon.
• Glisser ensuite le deuxième rail
sur le connecteur et le fixer avec
le crampon.
• Aligner et visser les rails.
en bas
en haut
G / H: Ecart entre les éléments de fixation
de chant:
G = 61 et H = 40 (réciproquement)
transversal: G = 161 et H = 40 (réciproquement)
F: Saillie des rails jusqu’au premier élément de fixation:
transversal:
39,5cm
de chant:
18,5 cm
Poser les éléments de fixation
SOLATRON sur les rails
• Encliqueter les éléments de
fixation SOLATRON dans les rails
en introduisant l’écrou coulissant
dans le rail et en pressant la tête
de vis.
• Tourner l’élément de fixation de
façon à ce que la vis du rail
inférieur soit en bas et celle du
rail supérieur en haut.
• Les dispositifs de sécurité contre
les tempêtes doivent être rabattus
sur les éléments de fixation
supérieurs.
• Ecart G et H des éléments:
de chant:
61/40 cm
transversal:
161/40 cm
Saillie F:
de chant:
18,5 cm
transversal:
39,5cm
Contrôle
Contrôlez, encore une fois, l’alignement exact et l’écart juste des rails,
ainsi que le siège correct des
éléments de fixation.
• Serrez à fond toutes les vis.
•
25
Pose du support de montage
Façade
Préparation et contrôle de la façade
Contrôlez les points suivants sur le
lieu de pose:
• Besoin d’assainissement:
Contrôlez si la façade est en bon
état.
• Un assainissement ne devrait pas
être imminent.
•
Contrôlez la charge admise de la
façade par rapport à la contrainte
de traction.
Vérifiez si le matériel de façade
est suffisamment solide pour
poser des vis-boulon.
•
Ecart en cm des
points de fixation
SOLATRON A 2.3
(de chant)
SOLATRON A 2.3 Q
(transversal)
B
l’un sur l’autre
204
104
horizontal
Nombre de
capteurs
Nombre
d’ancres
A
Ecart des
ancres
E
Saillie des
rails
A
Ecart des
ancres
E
Saillie des
rails
2
3
84
28
180
33
3
4
91
30
180
49,5
4
5
96
32
190
46
5
6
99
33
190
75,5
6
7
101
34
190
69
7
8
102
34
200
45,5
8
9
104
35
200
52
9
10
104
35
200
58,5
10
11
105
35
200
65
Déterminer les points de fixation en
tenant compte des points suivants:
• Si possible ne pas soumettre le
champ de capteurs à l’ombrage.
• Tirer les conduites le plus
directement possible vers le
groupe compact et l’accumulateur
de chaleur.
• Ecart B de deux points de fixation
posés l’un sur l’autre:
de chant:
204 cm
transversal: 104 cm
• Ecart des points de fixation
horizontaux voir tableau ci-contre.
Poser l’ancre
• Poser et jointoyer la vis-boulon.
Fixer le rail sur l’ancre
• Visser le rail avec l’orifice vers le
haut sur l’ancre de toit.
• L’aligner horizontalement à
l’aide du trou long.
• Ecart entre les rails 200/100 cm.
Connecter les rails
• Fixer les connecteurs sur les
bouts de rail en les glissant
jusqu’à la moitié dans le rail et en
les retenant depuis le haut avec
le crampon.
• Après le premier, glisser le
deuxième rail sur le connecteur
et le fixer avec le crampon.
• Aligner exactement les rails et
les visser.
26
Pose du support de montage
Façade
en bas
en haut
G / H: Ecart entre les éléments de fixation
de chant:
G = 61 et H = 40 (réciproquement)
transversal: G = 161 et H = 40 (réciproquement)
F: Saillie des rails jusqu’au premier élément de fixation:
transversal:
39,5cm
de chant:
18,5 cm
Poser les éléments de fixation
SOLATRON sur les rails
• Encliqueter les éléments de fixation
SOLATRON dans les rails en
introduisant l’écrou coulissant dans
le rail et en pressant la tête de vis.
• Tourner l’élément de fixation de
façon à ce que la vis du rail
inférieur soit en bas et celle du
rail supérieur en haut.
• Rabattre les dispositifs de retenue
contre les tempêtes sur les
éléments supérieurs de fixation.
• Ecart G/H des éléments
de chant:
61/40 cm
transversal: 161/40 cm
Saillie F:
de chant:
18,5 cm
transversal: 39,5 cm
Contrôle
• Contrôlez, encore une fois, l’alignement exact et l’écart juste des
rails, ainsi que le siège correct
des éléments de fixation.
• Serrez à fond toutes les vis.
27
Installation et raccordement
des capteurs
Outils nécessaires
2 clés à fourche SW 30
1 clé variable ou
+ 1 clé à fourche SW 32
+ 1 clé à fourche SW 27
+ 1 clé à fourche SW 22
pince multiprise
clé de purge
Tous les raccords du capteur
doivent être serrés étanches.
En cas d’un trop fort serrage des
raccords, le tube collecteur et les
compensateurs peuvent se tordre.
Ceci doit être évité.
Relever le numéro de série
Relevez le numéro de série et
notez-le sur le protocole de mise en
service.
numéro d'appareil:
année de construction
type de capteur
surface (brute)
capacité du capteur
077000070173000020
2003
SOLATRON A 2.3
2,3 m2
Poser les compensateurs
Fixez les compensateurs sur les
raccords courts des capteurs.
Contrôlez d’abord si les joints sont
bien posés sur les tubulures de
capteur.
1,7 litres
Poser les raccords
Fixez les raccords sur les capteurs de
façon à ce que le tracé des conduites
solaires soit optimal.
Sur le toit: Poser la pièce en croix sur
la tubulure longue de départ de
capteur.
Posez le retour en fonction du nombre
de capteurs, diagonal ou sur le même
capteur.
Monter des purgers sur les capteurs
Fermez les tubulures non utilisées
avec les obturateurs-purgeurs
annexés.
28
Raccordement des capteurs
31
mm
Poser les capteurs sur le support
de montage préparé
Posez les capteurs sur le support de
montage préparé.
L’écart entre les capteurs est de
31 mm.
Visser les compensateurs
Veillez, lors de l’assemblage des
capteurs, sur le logement droit des
compensateurs.
Retenir les capteurs
Arrêtez les capteurs avec la sécurité
contre les tempêtes en tournant l’étrier
sur le listeau de verre et le presser
vers le bas. Serrez l’écrou papillon à
la main. Chaque capteur doit en outre
être retenu, en haut et en bas, avec au
moins une vis sur l’écrou à rivet
borgne.
Possibilité de purge sur le plus haut
point ou au séparateur d’air au
sous-sol
S’il n’y a pas de séparateur d’air au
sous-sol, il faut, cas échéant, prévoir
une possibilité de purge à distance au
plus haut point de l’installation. Un pot
d’air doit être posé si la pièce en croix
ne se trouve pas au plus haut point.
Raccordement du champ de
capteurs
Raccordez le champ de capteurs sur
les conduites préparées à l’aide de
tuyaux flexibles.
Fixer et étancher les sondes
Glissez la sonde entièrement dans le
doigt de gant et protégez-là contre
l’humidité avec le raccord PG annexé.
Effectuer l’essai de pression
Remplissez l’installation avec de l’eau
et contrôlez tous les raccords à 3,5 bar.
Isoler les raccords et les protéger
contre l’attaque par les oiseaux
Isolez tous les raccords avec les
pièces façonnées annexées.
Protégez-les par un filet de tôle ou
similaire contre l’attaque par les
oiseaux.
29
Pose intégrée dans le toit
Préparation de la surface de toit
Préparation de la surface de toit
En raison de sécurité, un sous-toit
étanche s’impose sous la surface de
capteurs, p. ex. carton bitumé, feuille
armée en treillis ou autres matériaux
appropriés pour empêcher la pénétration d’humidité dans l’immeuble par
d’éventuelles fuites. Il doit déboucher
dans le chéneau.
hauteur du ch. de capteurs (B)
hauteur jusqu'au cadre de tôle
au moins
3 rangées
largeur jusqu'au cadre de tôle
largeur
de capteurs (A)
Laisser ces tuiles
jusqu’au centrage du
champ de capteurs.
2-12 cm
2-12 cm
2
1
=
D
=
B
4
m
2,
50
2,
33
m
0
-1
2
cm
3
5
30
1
2
3
4
5
Bande d’étanchéité triangulaire
Enveloppe supérieure
Capteur
Noue
Sous-toit étanche
Hauteur du champ de capteurs
• La hauteur du champ de capteurs
est de 233 cm. La surface sans
tuiles peut mesurer au maximum
12 cm de plus pour que la
garniture de tôle supérieure soit
suffisamment recouverte.
• Il faut enlever 8 rangées de tuiles
lors d’une hauteur de recouvrement de 30 cm.
• On découvre en haut une rangée
supplémentaire qui sera recouverte à l’achèvement.
Pose intégrée dans le toit
Préparation de la surface de toit
2 - 12 cm
cote A, largeur du champ de capteurs
sommet de l’ondulation *
sommet de l’ondulation *
rail de montage inférieur
support de la noue
18 cm
*)
2 - 12 cm
18 cm
La tuile doit présenter une hauteur d’au moins 1,5 cm à cet endroit.
Nombre de capteurs
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Largeur du champ de capteurs cote A
(cm)
235
348
461
574
687
800
913
1026
1139
Tuiles1 à enlever lors d’une largeur de
recouvrement de 30 cm
8
12
15,5 2
19,5 2
23
27
30,5 2
34,5 2
38 3
1
2
3
Pour la pose, il faut enlever une tuile de plus à gauche et à droite. Elles doivent ensuite être reposées.
Poser des tuiles en demi-largeur ou des tuiles découpées au milieu.
Il faut raccourcir les tuiles des deux côtés de 5 cm env.
Cotes et positionnement du champ
de capteurs
• A deux capteurs, le champ de
capteurs est de 235 cm. Il s’élargit
de 113 cm par capteur supplémentaire.
• La surface sans tuiles doit être
2 – 12 cm plus grand pour qu’un
recouvrement suffisant de la
garniture de tôle latérale soit
assuré.
• Le sommet de la tuile doit présenter une hauteur d’au moins
1,5 cm à la fin de la tôle, pour
recevoir le pli de tôle.
•
•
On peut prendre les cotes et
définir la position appropriée
directement sur le toit à l’aide du
rail de montage inférieur.
Le logement supérieur de la
noue marque alors la longueur
du champ de capteurs, la partie
plate la largeur de la garniture
de tôle.
Lorsqu’on a déterminé et marqué
une position appropriée, il faut
découvrir à droite et à gauche une
rangée de tuiles supplémentaire
qui sera reposée à l’achèvement.
Rail de montage inférieur
1 Support de noue gauche
2 Rail de montage pour 2 capteurs
(2,26 m)
3 Rail-connecteur
4 Rail de montage pour un capteur
supplémentaire (1,13 m)
5 Support de noue droite
6 Vis-boulon M8x16 avec rondelles
et écrous
1
6
2
3
6
4
6
5
31
Pose intégrée dans le toit
Pose des rails de montage
Pose des rails de montage
Fixez le rail de montage préparé
directement sur les chevrons.
Il faut prévoir 3 points de fixation
pour 2 capteurs et 1 point de
fixation supplémentaire pour
chaque capteur de plus.
• Le rail de montage doit être
soulevé à la hauteur du lattage.
Pour cela, utiliser les pièces de
bois annexées.
• Posez les pièces d’écartement de
bois prépercées longitudinalement
sur les chevrons. Il en résulte
l’écart nécessaire de 80 mm entre
les tuiles et le rail de montage.
• Percez, en ∅ 5 mm, les chevrons
par le trou des pièces d’écartement de bois prépercées. On peut
ainsi facilement fixer les vis à bois
sans fendre les chevrons.
• Serrez le rail de montage avec
des vis à bois 80x80 et des
rondelles sur chaque chevron.
•
1
1
2
3
2
80
m
m
3
4
5
Vis à bois 8x80 avec rondelle
Rail de montage
Pièce d’écartement en bois
15 mm en cas de lattage à 24
21 mm en cas de lattage à 30
Chevrons
Noue
Feuille de protection
Support noue droite/gauche
4
5
6
7
Pose de noue
Posez la noue de façon
à ce qu’elle recouvre d’une largeur de
10 mm l’aile longue du rail de montage
inférieur.
2
5
Saillie
> 3 cm
6
Pressez la noue avec une saillie
de 350 mm sur le support de noue.
Ne pas encore fixer la noue sur les
tuiles.
35 cm
32
7
2
7
35 cm
Préparation des capteurs
Outils nécessaires
2 clés à fourche SW 30
1 clé variable ou
+ 1 clé à fourche SW 32
+ 1 clé à fourche SW 27
+ 1 clé à fourche SW 22
pince multiprise
clé de purge
Tous les raccords doivent être
serrés étanches.
En cas de trop fort serrage des
raccords, le tube collecteur et les
compensateurs peuvent se tordre.
Ceci doit être évité.
Relever le numéro de série
Relevez le numéro de série et
notez-le sur le protocole de mise en
service.
numéro d'appareil:
année de construction
type de capteur
surface (brute)
capacité du capteur
077000070173000020
2003
SOLATRON A 2.3
2,3 m2
Poser les compensateurs
Fixez les compensateurs sur les
raccords courts des capteurs.
Contrôlez d’abord si les joints sont
bien posés sur les tubulures de
capteur.
1,7 Liter
Poser les raccords
Fixez les raccords sur les capteurs de
façon à ce que le tracé des conduites
solaires soit optimal.
Intégré dans le toit: Posez la pièce
en croix sur la tubulure longue de
départ de capteur.
Posez le retour en fonction du nombre
de capteurs, en diagonale ou sur le
même capteur.
Poser les purgeurs sur les capteurs
Fermez les tubulures non utilisées
avec les obturateurs-purgeurs
annexés.
Visser les tiges filetées dans les
écrous des rivets borgnes.
33
Pose intégrée dans le toit
Montage des capteurs
1
2
1
Tige filetée
Joint
1
1
2
Montage des capteurs
•
Outils nécessaires
• Clé/tournevis SW 13
• Clé à fourche SW 30
• Pince multiprise
•
Matériel nécessaire
• Capteurs
• Rails de montage supérieurs
• Vis
•
34
Portez des gants protecteurs pour
poser les capteurs.
Poser le capteur gauche sur
l’élément du rail de montage
inférieur gauche, de façon à ce que
les tiges filetées s’encliquettent
dans le rail.
Poser le capteur suivant sur le rail
de montage inférieur à l’écart de
31 mm vers le capteur gauche, de
façon à ce que les tiges filetées
s’encliquettent dans le rail. Veillez
à ce qu’un joint plat soit posé sur
chaque tubulure de capteur.
Attention: Veiller à l’écart parallèle
entre les capteurs. L’écart libre en
haut et en bas doit être de 31 mm.
•
Veillez à ce que les raccords
s’alignent aux capteurs. Serrez
les raccords entre les capteurs
avec des clés à fourche SW 30 ou
des pinces multiprise.
Serrer prudemment les raccords.
• Posez régulièrement tous les
capteurs dans le rail de montage
inférieur et serrez tous les
raccords.
Pose intégrée dans le toit
Raccordement des capteurs
Raccordement du champ de
capteurs
Branchez le champ de capteurs sur
les conduites préfabriquées avec des
tuyaux flexibles.
Possibilité de purge au plus haut
point ou séparateur d’air au
sous-sol
Si, au sous-sol, un séparateur d’air
manque, il faut prévoir une possibilité
de purge toujours accessible au plus
haut point de l’installation (si nécessaire un purgeur à distance.
Fixer et étancher les sondes
Glissez la sonde jusqu’au fond dans le
doigt de gant et protégez-là contre
l’humidité avec le raccord PG annexé.
Effectuer l’essai de pression
Remplissez l’installation avec de
l’eau et testez tous les raccords à une
pression de 3,5 bar.
Isoler les raccords
Isolez tous les raccords avec les
pièces façonnées annexées.
35
Pose intégrée dans le toit
Montage des tôles intermédiaires,
Rail de montage L en haut
1
2
3
1
2
3
Listeau de retenue en verre
Tôle intermédiaire
Oeillets
4
5
6
7
4
6
5
7
36
3
Montage des tôles intermédiaires
Insérez les tôles intermédiaires du
haut vers le bas dans la rainure du
listeau de retenue en verre.
Mention: Si le montage depuis le
haut n’est pas possible, les tôles
intermédiaires peuvent être insérées
depuis le bas. Les tôles intermédiaires
servent également d’écarteurs.
Si la tôle coince lorsqu’on l’insère, il
faut déplacer les capteurs de quelques
millimètres.
La tôle intermédiaire mise en place
est retenue en pliant les œillets.
Vis à bois 8x80
Rail de montage supérieur
Vis hexagonale M8x20
Ecarteur de bois
Fixation du rail de montage L
supérieur
Fixer les rails de montage L avec des
vis hexagonales M 8x20 et des
rondelles sur la face supérieure des
capteurs. Il faut commencer en haut à
gauche, par le rail de montage court.
Prépercer, avec un foret de 5 mm, les
trous par les pièces d’écartement de
bois sur les chevrons.
3 fixations pour 2 capteurs + chaque
fois 1 fixation supplémentaire pour
chaque capteur supplémentaire.
Fixer les rails de montage L avec des
vis à bois 8x80 et rondelles (et pièces
d’écartement de bois) sur les chevrons.
Fixer les capteurs avec chaque fois
2 vis M 8x20 et rondelles sur le rail de
montage supérieur et avec les écrous
annexés sur le rail de montage
inférieur.
Pose intégrée dans le toit
Montage de la bande noue de selle,
Tôles latérales, Tôles supérieures
1
2
3
3
4
5
6
6
3
7
1
7
4
9
7
8
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Rail de montage supérieur
Listeau de retenue en verre
Tôle supérieure
Accrocher
Vis à bois 60 mm
Ecarteur de bois
Tôle latérale
Noue
Vis à bois 30 mm
Montage de la noue (en bas):
Enlevez la feuille de protection de la
noue.
Pliez la bande régulièrement vers le
bas et pressez-la contre les tuiles
(former le profil des tuiles avec la
manche de marteau).
Attention: Pressez la noue sans
trop la tirer.
Formez l’angle des appuis des
noues à gauche et à droite en
pliant (ne pas couper).
Montage des tôles latérales
(à gauche et à droite)
Insérez le petit bord avec joint dans la
rainure du listeau de retenue de verre
en tenant la tôle en diagonale. Le bord
doit s’encliqueter dans la rainure sur
toute la longueur. Visser la tôle
prudemment avec de la pression vers
le bas dans la rainure du capteur.
Veillez à ce que le bord reste dans la
rainure du listeau de retenue du verre
sur toute la longueur. Vissez la tôle
latérale jusqu’à ce qu’elle repose dans
le lattage transversal. Fixer chaque tôle
latérale avec trois agrafes et les plier
autour du sertissage de tôle.
Montage des tôles supérieures
Des appuis en forme de U se trouvent
sur les tôles supérieures. Ils enferment,
après le montage, le listeau support de
verre du capteur.
Posez la tôle supérieure gauche sur
le listeau de retenue du verre sur le
capteur. L’aligner horizontalement de
façon à ce qu’elle repose dans la tôle
latérale et l’insérer avec l’appui sur le
listeau de retenue du verre.
Montez les autres tôles supérieures
de la même façon.
Veillez à ce que les tôles supérieures
soient alignées sans fentes.
Fixer chaque tôle supérieure avec
deux agrafes. S’il n’existe pas de lattes
transversales, il faut utiliser les pièces
d’écartement de bois.
37
Pose intégrée dans le toit
Montage des joints
1
Pose des joints
Jointoyer les tôles supérieures sur les
bords relevés avec une bande de
serrage en forme de U (10x14 mm).
2
Commencer à attacher la bande de
serrage sur le capteur.
Les arêtes sur les tôles supérieures
doivent être formées exactement.
Des joints de profil triangulaire (en
mousse) entre les tuiles et les
garnitures de tôle servent à assurer
l’étanchéité contre la pluie lorsque le
vent souffle.
2
La position optimale résulte de la cote
de recouvrement relative et de la forme
des tuiles. Les tuiles ne doivent pas se
relever trop de la bande d’étanchéité.
La fente d’air entre le joint profilé et les
tuiles ne doit pas être trop grande.
Dès que la position est définie, le joint
profilé est collé en haut et latéralement
sur la garniture de tôle.
Poser des tuiles jusqu’à ce qu’elles
recouvrent le joint profilé triangulaire.
Coller des bandes d’étanchéité
triangulaires sur les tôles latérales et
les éléments supérieurs.
2
1
2
38
Bande adhésive
Profil triangulaire
Mise en service
Essai de pression et remplissage
de l’installation
Les capteurs restent recouverts par
la feuille de protection jusqu’à la
mise en service définitive, afin
d’éviter une surchauffe et de minimiser le danger de brûlures.
Remplir l’installation seulement au
moment où la prise de chaleur est
assurée.
Régler la pression initiale du vase
d’expansion
Volume de référence 3 litres.
Mesurer et régler impérativement la
pression initiale du vase d’expansion
avant le remplissage de l’installation
(voir tableau).
Essai de pression
Il faut effectuer un essai de pression
tout de suite après la pose des
capteurs et de la tuyauterie.
• Remplir l’installation avec de l’eau.
• Augmenter la pression jusqu’à ce
que la soupape de sécurité répond.
Contrôler l’étanchéité de l’installation et de tous les raccords, ainsi
que le bon fonctionnement de la
soupape de sécurité.
Nettoyer l’installation
Il faut, avant de remplir l’installation,
nettoyer les conduites à fond de tous
les résidus résultant de la production
et du montage. Même les plus petites
impuretés peuvent agir de manière
catalytique sur le fluide caloporteur et
entraîner sa décomposition.
• Rincer l’installation et enlever tous
les résidus.
• Vider l’installation ensuite
complètement.
Remplir et rincer l’installation
Remplir l’installation seulement après
qu’une prise de chaleur soit assurée.
• Ouvrir toutes les possibilités
d’arrêt et de purge, surtout aussi
les purgeurs sur les obturateurs
de capteurs, sur les raccords de
capteur et, cas échéant, sur le pot
d’air.
• Seul le Tyfocor LS doit être utilisé
comme fluide caloporteur.
En raison du manque de protection anticorrosion, l’exploitation
avec de l’eau n’est pas admise,
même dans un environnement
sans danger de gel.
Tyfocor LS est un mélange
complet. Il ne faut ni ajouter de
l’eau ni un autre fluide caloporteur.
Veuillez observer les mentions sur
la fiche des données de sécurité.
• Remplissez l’installation avec le
fluide caloporteur à l’aide d'une
pompe refoulante par le robinet
de remplissage/vidange. Fermer
consécutivement toutes les vannes
d’arrêt et de purge dès que du
fluide ressort.
• Rincez l’installation à une pression
de 3,5 bar jusqu’à ce que le
système soit complètement
exempt d’air.
Hauteur de
l’installation
pression de remplissage (bar)
•
•
•
Réglez la pression de l’installation
avant de terminer le procédé de
remplissage et fermez lentement
les vannes.
Pression d’installation:
0,5 bar supérieure à la hauteur
statique (mais au moins 1,5 bar)
Contrôlez la pression, évtl. l’ajuster
en ouvrant les vannes et la
régulation de pression. Fermez le
robinet de remplissage/vidange
lorsque la pression d’installation
est atteinte.
Contrôlez, en ouvrant le purgeur
manuel au plus haut point de
l’installation, sil n’y a plus d’air
dans le système. Si nécessaire,
répéter le rinçage.
Lors de l’utilisation de purgeurs à
distance, veillez à ce qu’au moins
le volume du tube de purge soit
évacué: 0,3 cl par mètre de tube
de purge d’un diamètre de 6 mm.
Les purgeurs automatiques à une
distance inférieure à 3 m de la
conduite qui se trouvent au moins
1 m au-dessous de la sortie
inférieure du capteur, doivent
maintenant être séparés du
système en fermant le robinet
d’arrêt.
pression initiale vase d’expansion
(bar)
18 l
25 l
35 l
50-100 l
3 - 10 m
1,5
1,3
1,3
1,4
1,4
11 m
1,6
1,3
1,4
1,5
1,5
12 m
1,7
1,4
1,5
1,6
1,6
13 m
1,8
1,5
1,6
1,6
1,7
14 m
1,9
1,6
1,7
1,7
1,8
15 m
2,0
1,7
1,8
1,8
1,9
39
Mise en service
Pompe et régulateur solaires
Mise en service de la pompe et du
régulateur solaire
Veuillez observer les notices d’exploitation relatives.
• Contrôlez la plausibilité des
températures affichées lors de la
mise en service.
• Contrôlez les fonctions de pompe
et de régulation du circuit solaire.
• Configurez le régulateur, la pompe
et, si nécessaire, le limiteur de
débit sur l’hydraulique de
l’installation.
Régler le débit
Il faut régler le débit en fonction de
l’hydraulique. Il doit se situer entre
0,5 et 1,5 l/min. Observez à ce sujet
les mentions dans le chapitre
hydraulique du champ de capteurs.
Le débit dépend du mode
d’exploitation du capteur:
• On atteint la plus haute différence
de température entre le départ et
le retour par un faible débit.
Ceci est indiqué lors de l’utilisation
d’un accumulateur à charge
stratifiée d’un grand volume.
• On atteint le plus haut rendement
thermique avec un haut débit.
Ceci est le mode d’exploitation
optimal pour un accumulateur
solaire d’eau chaude avec deux
échangeurs de chaleur.
Pour terminer:
• Enlever la feuille de protection
des capteurs.
• Vérifier le fonctionnement impeccable de l’installation.
• Remplir le protocole de mise en
service.
• Instruire l’utilisateur.
Débit
40
Nombre de capteurs
parallèles
Débit minimal
en l/min
Débit moyen
en l/min
Débit maximal
en l/min
1
0,5
1,1
1,5
2
1
2,2
3
3
1,5
3,3
4,5
4
2
4,4
6
5
2,5
5,5
7,5
6
3
6,6
9
7
3,5
7,7
10,5
8
4
8,8
12
9
4,5
9,9
13,5
10
5
11
15
Mise en service
Protocole de mise en service
L’installation SOLATRON de
(Nom, adresse, tél. de l'utilisateur)
lieu de l’installation:
a été installée le
et mise en service le
Description de l’installation
Type de capteur:
Nombre de capteurs:
Numéros de série:
Pose:
† Intégrée dans le toit
†
Posée sur le toit
Orientation:
†
Toit plat
† Façade
Pente:
°
Dérivation
du sud:
°
Accumulateur: Type:
Consommateur:
† Eau chaude †
Tuyauterie:
longeur totale:
matériel:
Hauteur de l'installation:
Vase d'expansion:
Volume:
Pompe:
Limiteur de débit:
Régulateur solaire:
m
Volume de l'accumulateur:
† Piscine
†
Section de tuyaux:
m
l
Pression d'installation:
Pression initiale:
bar
bar
Débit réglé à:
(Joindre les valeurs de réglage à l’installation)
l/min.
Chauffage
l
Autres
mm
Dessins schématiques de la conception d’installation
Schéma de l’installation
Schéma de la tuyauterie
1 ou 2 capteur(s) en série
†
Raccord d’un côté
†
Raccord diagonal
†
Schéma selon notice d’exploitation
page
no
1 accum.
3 accum.
2 accum.
3 accum.
2 accum.
2 accum.
3 accum.
2 capteurs parallèles
1 accum.
2 à 3 accum. avec
vanne de passage
† Autres
(établir et joindre des croquis)
2 à 3 accum. avec
vanne de passage
Schémas d’installation pour systèmes solaires
41
Mise en service
Contrôle, Remplissage, Instruction
Contrôle du montage
OK
Dimensionnement correct de tous les composants d’installation
Installation sûre des capteurs, relative aux tempêtes et charges de neige
Conduite solaire/capteurs raccordés à l’équilibrage de potentiel/protection
contre la foudre
Pose du crochet de toit de sécurité
Conduites solaires et raccords avec isolation thermique et résistance UV
Possibilité de purge permanente du circuit solaire et sécurité contre l’évaporation
Conduite de purge installée sur la soupape de sécurité du circuit solaire
Collecteur vide (à résistance thermique) posé sous la conduite de purge
Mélangeur d’eau chaude installé
Remplissage et mise en service de l’installation
Pression initiale du vase d’expansion réglée
Circuit solaire rincé à fond avec de l’eau
Essai de pression du circuit solaire y c. contrôle de fuite des raccords et soudures,
contrôle de la soupape de sécurité, des presse-étoupes, des vannes d’arrêt et robinets KFE
Installation remplie avec le fluide caloporteur Tyfocor LS
Installation rincée, exempte d’air
Pompe, échangeur de chaleur solaire, accumulateur d’eau chaude et capteur purgés
Purgeurs fermés
Pression d’installation contrôlée
Obturateurs de vannes KFE vissés
Anode à courant externe Protech de l’accumulateur vérifiée
Autocollant "fluide caloporteur" posé sur le dispositif de remplissage
Description d’installation remplie et dessins schématiques annexés, si nécessaire.
Les sondes de température affichent des valeurs réalistes
La pompe tourne et fait circuler le fluide (mesure du débit)
Débit
Le circuit solaire et l’accumulateur s’échauffent
Différence de température entre le départ et le retour
°C
La pompe du circuit solaire se déclenche à
°C
Vérifiez et notez les valeurs des réglages solaires (joindre en annexe)
Instruction de l’utilisateur
Fonctions de base et commande du régulateur solaire y c. circulateur
Fonctions et commande du postchauffage
Maniement des purgeurs
Information relative au fluide caloporteur/remise du reste de Tyfocor LS
Fonction de l’anode à courant externe de l’accumulateur
Contrôle de l’installation par l’utilisateur
Intervalles de contrôle par le professionnel/contrat d’entretien
Remise de la documentation relative au produit
Date:
Signature:
Installateur / service d’entretien ELCO
42
Utilisateur
Remarque
Exploitation de l’installation
Exploitation, Contrôle, Entretien
Mentions relatives à l’exploitation
de l’installation
L’installation solaire SOLATRON
fonctionne automatiquement et
nécessite peu d’entretien. Il faut
observer les points suivants pour un
service à hauts rendements solaires:
• Ne jamais déclencher l’installation (régulateur solaire
toujours enclenché).
• Faire immédiatement appel au
service d’entretien en cas de
pompe défectueuse ou d’une
pression de service non admise.
Ils pourraient en résulter des
dommages pour les capteurs
Vérification de l’installation solaire
par le professionnel autorisé:
Vérification dans les premières
2 à 3 semaines d’exploitation:
• Purger le circuit solaire.
• Contrôler la pression d’installation.
• Contrôler s’il y a du fluide de
purge dans le collecteur disposé
sous la soupape de sécurité.
• Demander l’utilisateur si les
fonctions se déroulent
correctement.
Contrôle de l’installation par
l’utilisateur
Le fonctionnement impeccable de
l’installation doit au départ être contrôlé régulièrement et ensuite deux
fois par année:
• Pression du système dans le
domaine admis.
• L’accumulateur solaire s’échauffe
lors de l’ensoleillement.
• Capteurs froids la nuit.
• Vérifier les températures affichées
sur leur évidence.
• Clarté du fluide caloporteur dans
le verre-regard du limiteur de
débit.
Vérification périodique de
l’installation
Les installations solaires doivent, outre
le contrôle de fonctionnement par
l’utilisateur, être périodiquement
vérifiées par un professionnel autorisé
sur la base du protocole d’entretien:
• Les installations d’eau sanitaire
dans des villas ou immeubles à
2 appartements doivent, la
première fois au plus tard après
5 ans et ensuite tous les 2 ans,
être contrôlées par un professionnel.
• Des installations hydrauliquement
plus complexes doivent être
contrôlées par un professionnel
au moins tous les 2 ans.
• Les grandes installations nécessitent un contrôle annuel par un
professionnel.
Les intervalles nécessaires de l’installation sont déterminés lors de la
mise en service.
Le fonctionnement correct des composants suivants doit être contrôlé:
• Capteurs solaires
• Circuit solaire
• Fluide caloporteur
• Accumulateur solaire
• Régulateur solaire y c. circulation
• Postchauffage
Fluide caloporteur Tyfocor LS
OK
fortement dégradé,
remplacer
pink/orange
brun
Apparence
claire
troublée
Odeur
faible
pénétrant
Valeur Ph
> 7,5
<7
Antigel*
-28° C
inférieure à -25° C
Affichage vérificateur antigel*
-23° C
inférieure à -20° C
Couleur
*)
Observer impérativement:
Le produit antigel doit, pour obtenir la valeur correcte, être vérifié à 20°C.
Le vérificateur antigel Tyfocor L affiche une valeur inférieure de 5°C comparé au Tyfocor LS.
43
Dérangements, Cause, Elimination
Dérangement
La pression a chuté
dans le système
Cause
Elimination par le professionnel autorisé
Chercher et jointoyer des fuites, ajouter
du Tyfocor LS, purger.
Purger l’installation, faire sortir l’air, régler la
pression d’installation.
Corriger la pression initiale du vase d’expansion,
pour cela, vider l’installation, mesurer la pression
initiale et la régler sur la pression statique de
l’installation, ensuite de nouveau remplir et
purger l’installation.
•
Fuite dans le système.
•
Air dans l’installation.
•
Pression initiale du vase
d’expansion trop haute.
•
Pompe défectueuse.
-
Renouveler.
•
Sonde de température défectueuse
ou mal posée.
-
Renouveler resp. poser correctement.
•
Régulateur solaire défectueux.
-
Renouveler.
•
Air dans l’installation.
-
Purger l’installation, contrôler le débit.
•
Clapet de retenue défectueux.
-
Renouveler.
•
Régulateur solaire défectueux.
-
Renouveler.
•
Sonde de température défectueuse
ou mal posée.
-
Renouveler resp. poser correctement.
•
Si existant: sonde solaire
défectueuse.
-
Renouveler.
•
Dans les nuits très chaudes:
"Effet clair de lune".
-
Pas de dérangement en cas d’exploitation sans
sonde solaire, l’effet n’intervient pas dans des
nuits froides.
Affichage de
température inhérente
ou manquant sur le
display du régulateur
•
Sonde de température défectueuse
ou mal posée.
-
Renouveler resp. poser correctement.
•
Régulateur solaire défectueux.
-
Renouveler.
Fluide caloporteur
fortement altéré
(voir ci-dessus)
•
Lors d’une courte durée
d’exploitation, indication relative à
un défaut d’installation comme:
Faux dimensionnement des
composants.
-
Eliminer resp. corriger le défaut d’installation.
-
Vider complètement l’ancien fluide caloporteur
et l’éliminer correctement. Rincer l’installation à
fond, la remplir avec du nouveau Tyfocor LS et
la purger.
L’accumulateur solaire
ne s’échauffe pas lors
de l’ensoleillement.
Capteurs chauds la nuit.
-
44
-
Trop faible prise de chaleur.
-
Faux tracé de conduites.
-
Mauvaise direction de pose des
capteurs (inversée de 90°)
-
Régulateur solaire défectueux.
-
Résidus dans les conduites
solaires.
•
Usure normale après une durée
d’exploitation de plus de 5 ans.
Protocole d’entretien
Installation solaire SOLATRON de
(Nom, adresse, tél. de l'utilisateur)
lieu de l’installation
Mise en service le:
dernier entretien le:
Interview avec l’utilisateur par rapport à l’exploitation impeccable
de l’installation
L’accumulateur s’échauffe lors de l’ensoleillement
Capteurs froids la nuit
Circuit solaire
Fluide de purge dans le vase-collecteur
Pression d’installation ……….. bar à …………….. °C
Air dans l’installation ? Bruit de la pompe.
Débit dans le circuit solaire …………. l/min.
Le circulateur tourne dans tous les domaines de puissance
Vérification visuelle des conduites et de la robinetterie
Vérification visuelle de l’isolation
Fluide caloporteur
Contrôle optique et odeur
Valeur Ph ………..
Antigel ………………. °C
Accumulateur solaire
Protection anticorrosion intacte
Régulateur solaire
Fonction du circulateur solaire:
ON (automatique) / service manuel / OFF
Valeurs de température de toutes les sondes
Vérifier le réglage du régulateur
Circulation: fonction de la pompe, réglage
Postchauffage par la chaudière: atteinte de la température d’eau
chaude désirée
Capteur solaire
Contrôle visuel du capteur
Fixation solide et sûre contre les tempêtes
Pose intégrée dans le toit: garniture de tôle étanche
Il faut prendre les mesures suivantes:
Date:
Signature:
Technicien
Utilisateur
45
Notes
46
Notes
47
Service:
ELCO GmbH
D - 64546 Mörfelden-Walldorf
ELCO Austria GmbH
A - 2544 Leobersdorf
ELCOTHERM AG
CH - 7324 Vilters
ELCO-Rendamax B.V.
NL - 1410 AB Naarden
ELCO Belgium n.v./s.a.
B - 1731 Zellik
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement