Num ro 5

Num ro 5
SKF Communication
Segment
Industrie Papetière | No.
Support Centre
5 | Octobre 2013
SKF Info Papeterie
Réparer un roulement ?
Oui, mais à quelles conditions...
Réparation de roulements : comment SKF peut-il offrir un tel service ?
Quelles qualité et performances suis-je en droit d’attendre après
une réparation ?
Les mêmes questions reviennent sans cesse. Souvent, elles me sont
posées par des personnes qui sont réticentes à utiliser des roulements
réparés. J’ai pour habitude de leur répondre que nous comptons de
nombreux clients satisfaits et que la réparation peut être un excellent
moyen de réduire les coûts de maintenance. J’attire aussi leur attention
sur le fait qu’elle peut être la solution à des problèmes de disponibilité
ou de défaillances répétées de roulements et les aider à améliorer la
fiabilité de leurs équipements.
L’article principal de ce 5ème numéro du SKF Info Papeterie a été rédigé
par un ingénieur qui, au départ, était lui-même sceptique au sujet de la
réparation des roulements. Aujourd’hui, il reconnaît qu’avec une mise
en œuvre professionnelle qui tient compte de l’application et des
besoins du client, la réparation est un service précieux offert par SKF
à ses clients. Nombre de nos clients semblent clairement de cet avis
et l’industrie papetière est actuellement le plus gros utilisateur de
nos services de réparation.
Plusieurs nouveaux centres de réparation à travers le monde
devraient ouvrir pour contribuer à réduire les coûts de maintenance
et maintenir les équipements en bon état de fonctionnement.
La réparation est, selon moi, une formidable
réussite et je tiens à remercier tous nos clients
pour leur confiance.
Cordialement,
Franck Pellerin,
Centre d’Excellence, réparation de roulements
[email protected]
La réparation des roulements
Ce numéro de SKF Info Papeterie est consacré à la réparation des
roulements. Certains parlent de réparation ou de rénovation de
roulements mais quel que soit le terme employé, il s’agit d’intervenir
sur un roulement qui n’est pas trop sévèrement endommagé, dans
le but d’allonger sa durée de service.
Lorsque je travaillais comme ingénieur d’applications auprès de
l’industrie papetière française, j’étais appelé au chevet de roulements
de grandes dimensions souvent encore en place sur la machine à
papier. Ce qui importait au personnel de l’usine était de savoir si les
roulements pourraient être remis en service.
Il n’était jamais facile de répondre à une telle question.
Pour les roulements encore montés sur la machine, j’évaluais uniquement
leur état à l’aide d’une tige recourbée (fig. 1). Dans le cas de roulements
démontés accessibles sur toutes les surfaces, si leur état me semblait
satisfaisant, des doutes subsistaient toujours quant à l’état de l’acier
sous la surface. En effet, un roulement peut présenter des pistes en
bon état apparent, malgré la présence de microfissures en sous
couche. Ces fissures, qui ne sont pas visibles à l’œil nu, indiquent un
roulement proche de sa fin de vie.
Dans des conditions de fonctionnement normales, un roulement doit
supporter des contraintes maximales de cisaillement sous la surface.
En présence d’une certaine charge et après un temps de fonctionnement,
la structure du matériau est modifiée et des microfissures apparaissent
(fig. 2). Par conséquent, je ne pouvais jamais être sûr de l’état réel
d’un roulement en service.
Avec l’expérience et en connaissant les conditions et la durée de
service du roulement, j’étais en mesure d’estimer si le roulement
pouvait encore ou non être utilisé une année de plus. En général, je
ne me trompais pas. Cela tient probablement au fait que la plupart
des roulements utilisés dans les applications de machines à papier
présentent une altération de leur surface avant l’apparition des fissures
de fatigue en sous couche. De plus, la durée de service nominale de
ces roulements est souvent supérieure à 100 000 heures. Autrement
dit, en l’absence d’anomalie, 90 % des roulements fonctionnant dans des
conditions identiques, offrent une durée supérieure à 100 000 heures.
Fig. 1 : Tige à pointe. Vous pouvez me voir utiliser cet outil en première
page du SKF Info Papeterie N°2.
2
Je n’étais cependant jamais parfaitement à l’aise lorsque je disais à
un client qu’un roulement pouvait être remis en service.
Si les roulements présentaient une légère altération de leur surface,
je trouvais dommage de les mettre au rebut, en particulier lorsque la
disponibilité de roulements neufs était problématique. C’est pourquoi
nous nous contentions souvent de tourner la bague soumise à une
charge à direction constante (en général la bague extérieure), de
manière à créer une nouvelle zone de charge.
En cas d’endommagement significatif des rouleaux ou de la bague
tournante, je recommandais de remplacer le roulement par un neuf.
La rectification de la surface des pistes et le remplacement des
roulements étaient des solutions que j’avais déjà en tête au début
des années 90. Je savais que certains roulements étaient retournés
à l’usine à cette fin, même si cela perturbait le déroulement normal
de la production. Malgré tout, j’avais toujours des doutes concernant
l’état de l’acier en sous couche. La solution a été apportée depuis par
les ultrasons qui s’avèrent très efficaces pour détecter les microfissures
en sous couche.
Je vais vous raconter une histoire qui date d’avant la création des
centres de réparation SKF. Un fabricant de papier suédois avait fait
appel à SKF pour réparer un roulement de rouleau de presse de
grandes dimensions. Nous avions accepté à la condition sine qua non
que le roulement ne présente pas de microfissures en sous couche.
Le roulement a ainsi été réparé par deux fois avant que l’essai à
ultrasons n’indique qu’il ne pouvait pas l’être une troisième fois.
En effet, même si le roulement semblait encore en bon état, les
opérations nécessaires à sa réparation - rectification des pistes des
bagues intérieures et extérieures pour supprimer l’acier endommagé,
remplacement des rouleaux par des rouleaux neufs de dimension
supérieure afin de conserver la même classe de jeu - auraient coûté
plus cher qu’un roulement neuf.
Cette histoire montre que si des centres de réparation avaient existé
à l’époque, ils auraient permis d’économiser de nombreux roulements,
à condition de disposer d’installations d’essais aux ultrasons appropriées
(fig. 3).
Fig. 2 : Microfissure de fatigue de 130 microns en sous couche.
Certains fabricants de papier ont réalisé ainsi des économies de l’ordre
de 10 à 12% sur leurs dépenses annuelles en roulements. Le coût de
cette réparation – sans vérification par ultrasons – représentait 50 à 80
% du prix d’un roulement neuf. Notez qu’un roulement ne nécessite
pas toujours d’être réparé conformément aux spécifications d’origine.
Tout dépend de l’application.
Fig. 3 Détection par ultrasons de microfissures en sous couche dans
la bague extérieure d’un roulement à rotule sur rouleaux.
À leurs débuts, nos centres spécialisés dans la réparation des roulements
n’utilisaient pas les mêmes procédés de rodage et de rectification des
pistes et rouleaux que ceux mis en œuvre au sein de nos usines de
production de roulements neufs. Si cela ne pose aucun problème
pour certains types de roulements comme les roulements à rouleaux
cylindriques, il n’en va pas de même pour les roulements à rotule sur
rouleaux. En effet, la géométrie des pistes des bagues intérieure et
extérieure et les différences d’état de surface se traduisent par une
légère mise en travers des rouleaux qui réduit le frottement interne,
et, par conséquent, la température de fonctionnement du roulement.
La réduction du frottement est particulièrement notable lorsque l’une
des rangées de rouleaux n’est plus chargée. Dans le cadre d’une
réparation, les roulements sont simplement soumis à un polissage
de leurs pistes pour supprimer une légère altération de la surface.
La différence de rugosité entre les pistes risque de ne plus être
suffisante pour réduire le frottement de façon optimale.
Contrairement aux installations de production en série, certains centres
de réparation ne peuvent disposer de machines spécialisées pour un
type de roulement spécifique ou une plage de dimensions particulière.
Ils sont plutôt à la recherche de machines polyvalentes. Toutefois, avec
ce type de machines, il est encore plus difficile, voire impossible, de
réparer certains roulements spéciaux selon les spécifications SKF
d’origine. Je pense particulièrement aux roulements doté d’une
exactitude de rotation extrêmement élevée comme les variantes
VQ424 et VA460.
Par ailleurs, les clients nous adressaient - et nous adressent toujours des roulements pour réparation, sans aucune indication sur les conditions
de service ou le nombre d’heures de fonctionnement. De plus, ils n’étaient
pas - et ne sont toujours pas - très enclins aux vérifications préalables
aux ultrasons. Pourtant, le risque de passer à côté de microfissures
n’est pas négligeable. J’ai en tête plusieurs cas de roulements réparés
qui, après quelques semaines ou mois de service, ont développé un
écaillage dû à des microfissures en sous couche. Pour toutes ces raisons,
j’étais sceptique quant à la pertinence de la réparation, hormis pour
les cas où l’approvisionnement en roulements neufs était impossible
sous un délai raisonnable.
J’ai toutefois dû me rendre à l’évidence. De plus en plus de roulements
réparés étaient renvoyés à des clients satisfaits qui réalisaient ainsi des
économies. Le centre de réparation SKF de Steyr, en Autriche, a ainsi
reçu 1 119 roulements de grandes dimensions adressés par des clients
de l’industrie papetière entre 1998 et 2002. Sur la totalité, 149
seulement ont été mis au rebut, tous les autres ont pu être réparés.
3
Prenons quelques exemples :
Un roulement à rotule sur rouleaux monté sur un cylindre Yankee n’est
pas soumis à une vitesse élevée et sa température de fonctionnement
dépend de la température de la vapeur. Le frottement n’est pas le
paramètre le plus important. À l’inverse, l’exactitude de rotation et la
qualité de l’acier sont essentielles. Par conséquent, un simple polissage
du roulement convient.
Un roulement à rotule sur rouleaux dans la classe C08 (exactitude de
rotation quatre fois supérieure à la classe ISO normale), monté sur
un rouleau de presse, ne nécessite pas toujours d’être remis à neuf
conformément à la classe C08. La classe C08 correspond à une
exactitude de rotation P5 pour la bague intérieure (suffixe C02) et
P5 également pour la bague extérieure (suffixe C04). L’exactitude de
rotation dépend principalement de la variation de l’épaisseur des bagues
et de la variation du diamètre des rouleaux au sein d’un jeu de rouleaux.
Comme la bague intérieure tourne, son exactitude de rotation d’origine
doit être conservée. En revanche, la bague extérieure présente une
zone chargée qui représente normalement moins de la moitié de la
circonférence des pistes. Dans ce cas, l’usure opère dans la zone
chargée. La zone non chargée conserve la même géométrie que lorsque
le roulement était neuf. Si l’on monte à nouveau le roulement afin
que la zone précédemment non chargée devienne la nouvelle zone
de charge, la variation de l’épaisseur de la bague extérieure au niveau
de la nouvelle zone de charge doit être conforme aux tolérances
d’origine. C’est généralement le cas. Ainsi, même si le roulement ne
se situe plus dans la classe C08, si la bague extérieure est correctement positionnée au sein de l’application, il fonctionnera comme un
roulement de classe C08.
N.B. Le numéro de traçabilité de la réparation sur la face latérale du
roulement est positionné au centre de la nouvelle zone de charge.
(fig. 4)
Fig. 4 : Numéro de traçabilité indiquant le centre de la nouvelle zone de charge.
Ici, le roulement est marqué sur la bague intérieure car il est destiné à un
cylindre à bombé variable et que sa bague extérieure tourne avec le cylindre.
Autre exemple : un roulement de cylindre sécheur 23040 CCK/C4W33
stocké dans un environnement humide. Il porte quelques marques
de corrosion « à l’arrêt ». Les marques de corrosion ont pour la plupart
disparu avec la réparation, mais sur une zone spécifique - la bague
extérieure - certaines étaient si profondes qu’elles n’ont pu être
supprimées. Les traces de corrosion qui subsistent se trouveront dans
la zone non chargée de la bague extérieure : une fois le roulement
monté, la vitesse de fonctionnement du roulement n’étant pas très
élevée, les forces centrifuges qui repoussent les rouleaux contre la
bague extérieure seront faibles. Le roulement peut ainsi être remis
en service malgré les marques de corrosion qui subsistent.
Certains éléments du roulement ne nécessitent pas d’être retouchés.
Par exemple, il n’est pas nécessaire de supprimer complètement les
marques de corrosion sur la face des bagues si celles-ci ne sont pas
chargées ou si elles n’ont aucune influence sur le montage, l’ajustement
et le fonctionnement du roulement.
Objectifs de la réparation
Il convient de garder à l’esprit que l’objectif n’est pas d’obtenir un
roulement qui puisse rivaliser avec un roulement flambant neuf mais
d’allonger la durée de service du roulement. La détérioration des
pistes, due à un défaut de lubrification, à la contamination ou à des
marques causées par des manipulations ou un stockage inappropriés,
limite la durée de service d’un roulement. La plupart des roulements
montés sur une machine à papier n’atteignent pas la durée nominale
calculée théorique. Cela est dû principalement à des problèmes de
lubrification et de contamination. Une empreinte créée par une particule
dure, écrasée par les rouleaux, ou une microfissure en surface due à la
corrosion, perturbe la distribution de la charge le long de la surface de
contact rouleaux/piste. La contrainte en sous couche s’en trouve modifiée.
Elle est augmentée localement, ce qui entraîne une accélération de
la fatigue. Remédier à cette altération de la surface permet d’allonger
la durée de service, qui, sans cela, se trouverait amputée.
En fonction des conditions de fonctionnement du roulement au sein
de l’application, il est possible d’opter pour un niveau d’intervention
approprié de manière à éviter des opérations superflues coûteuses.
Cependant, la réparation de certains roulements n’est pas conseillée.
Pour les roulements à grande vitesse soumis à des charges élevées
qui flirtent parfois avec - voire dépassent - la limite de vitesse indiquée
dans le Catalogue général SKF, il est préférable de consulter l’ingénieur
Fig. 5 : Compte tenu de l’écaillage avancé de cette bague, la mise au rebut
est la seule possibilité.
4
d’applications SKF pour une étude de votre cas spécifique. Je pense,
par exemple, aux roulements à rotule sur rouleaux et aux roulements à
rouleaux toroïdaux CARB, ayant comme suffixe VA460, conçus pour
fonctionner sur des rouleaux de presse lisses à des vitesses très
élevées, ainsi qu’à certaines butées à rotule sur rouleaux spéciales pour
les défibreurs/raffineurs à grande vitesse.
Par ailleurs, certains roulements sont relativement anciens, avec à leur
actif plus de 15 à 20 années de service, et ont parfois même déjà
dépassé leur durée nominale calculée théorique. Dans des cas semblables,
le remplacement offre une meilleure solution que la réparation.
Les équipes d’ingénieurs SKF spécialisées dans les roulements pour
l’industrie papetière ont rédigé un guide interne consacré à la réparation
des roulements destinés à ce secteur. Ce guide recommande notamment
de ne pas réparer les roulements qui ont dépassé 50 % de la durée
nominale calculée SKF (L10mh). Bien sûr, cette préconisation peut
être ignorée dans des situations où la réparation est préférable à un
arrêt-machine causé par l’indisponibilité d’un roulement neuf. Là
encore, je vous préconise de contacter l’ingénieur d’applications SKF
et de prendre la décision en fonction des conditions de
fonctionnement.
Si toutes ces recommandations sont appliquées, je suis fermement
convaincu que la réparation constitue un bon moyen de réduire le
coût total et de limiter les déchets.
Tous les roulements peuvent-ils être réparés ?
Non, bien sûr. Et ce pour une multitude de raisons aussi bien techniques
que commerciales. Même si nous comptons au sein de SKF de nombreux
experts en mesure d’apporter des conseils sur la pertinence d’une
réparation, il peut arriver, dans des circonstances particulières, comme
la non disponibilité de roulements neufs, que la recommandation d’un
expert ne soit pas suivie. Toutefois, dans le cas de certains dommages,
comme un écaillage sévère et des ruptures, la réparation doit être
écartée. Lorsqu’il est trop tard, il est trop tard (fig. 5).
Pour d’autres dommages, tout dépend. La pertinence d’une réparation
pour les roulements représentés sur les figures 6 et 7 dépend de la
profondeur de la corrosion et de la nécessité ou non de remplacer les
rouleaux. Une décision ne pourra être prise qu’à l’issue d’une analyse
approfondie par un expert.
Fig. 6 : Bague intérieure corrodée sur un cylindre à bombé variable.
ou rouleaux d’un roulement. Une détection précoce permet de faire
coïncider le démontage des roulements avec un arrêt-machine planifié
et ainsi, d’optimiser les chances de pouvoir réparer les roulements au
coût le plus faible possible.
Les clients souhaitent souvent savoir si un roulement peut être
réparé avant de l’envoyer, afin d’éviter des frais de transport et de
douanes inutiles. Or, il n’est pas toujours facile de répondre à cette
question sans voir le roulement, sans le démonter pour vérifier son
état et sans connaître les conditions de fonctionnement.
La première étape, si vous ne pouvez consulter un expert SKF,
consiste à prendre des photographies de qualité et nous les transmettre
par courrier électronique en indiquant des précisions sur l’application,
la vitesse de rotation et la bague qui supporte la charge tournante.
Les informations sur la charge tournante sont essentielles. Même si
nous sommes généralement en mesure de déterminer, à partir des
marques sur la piste, quelle bague tourne par rapport à la direction
d’application de la charge, il est toujours préférable de le préciser.
Fig. 7 : Rouleaux du roulement illustré sur la figure 6.
Lorsque les dommages sont superficiels, une réparation pourra être
réalisée à un faible coût. C’est le cas du roulement à rouleaux toroïdaux
CARB représenté sur la figure 8.
Utilisé sur une calandre à courroie, il présente deux marques de
corrosion à l’arrêt sur la bague extérieure. Celles-ci peuvent être
effacées par un simple polissage. Toutefois, aussi simple soit elle,
cette intervention doit être effectuée par des personnes compétentes,
sinon de sérieux dégâts sont à craindre.
N’attendez pas que le roulement ne remplisse plus son rôle et que la
machine s’arrête pour le démonter. À ce stade, la plupart des roulements
sont trop endommagés pour pouvoir être réparés. Souvent, lorsque
vous détectez visuellement ou à l’oreille une anomalie, il est déjà trop
tard. La maintenance conditionnelle et l’analyse de l’huile sont les
meilleurs outils pour détecter un début d’endommagement des pistes
Fig. 8 : Roulement à rouleaux toroïdaux CARB utilisé dans une usine à papier,
démonté, prêt pour inspection, juste avant d’être envoyé pour une réparation.
La simple mention de la désignation du roulement peut également
être utile parfois. Par exemple, un roulement à rotule sur rouleaux
23068 CC/C08W513 - qui est un roulement à alésage cylindrique
dont les deux bagues, intérieure et extérieure, sont dotées de trous
de lubrification - est très souvent utilisé sur les rouleaux de presse à
bombé variable ou comme roulement coté conducteur sur les anciens
modèles de cylindres aspirants. Cela dit, j’ai aussi vu ce roulement monté
avec un ajustement serré sur un arbre tournant, en remplacement
d’un roulement 23068 CC/W33. Dans ce cas, la désignation seule
n’est pas suffisante. Les indications sur la charge, la lubrification et la
durée de service du roulement sont également utiles pour évaluer
les possibilités de réparation.
En ce qui concerne les photographies, nous recevons souvent des
images de qualité insuffisante pour nous permettre de poser un
diagnostic fiable concernant le dommage. Certes, nous n’attendons
pas des photographies de qualité professionnelle, mais nous avons
besoin de clichés nets, avec un éclairage adéquat et exempts de reflets
parasites. Il convient également de garder à l’esprit la difficulté
d’évaluer la profondeur d’un dommage à partir d’une photo.
Par conséquent, toutes les indications que vous pouvez nous fournir
concernant la profondeur sont les bienvenues. Même si un roulement
est envoyé directement dans un centre de réparation SKF, il est
également important de fournir les informations mentionnées ci-dessus.
Prenons l’exemple d’un roulement VQ424 (suffixe indiquant une
exactitude de rotation élevée), monté sur un cylindre à bombé variable
à haute vitesse, qui présente des marques de corrosion à l’arrêt sur la
bague extérieure. Tous les autres éléments sont en bon état et ne
nécessitent aucune intervention. La bague extérieure doit être rectifiée
de sorte que la différence de rugosité entre les pistes des bagues
intérieure et extérieure soit optimale pour un frottement réduit.
Si le même jeu de rouleaux est conservé, le roulement se trouvera
dans la classe de jeu C4, et non plus C3, puisque, avant rectification,
il était proche de la limite supérieure de la classe C3.
Pour que le roulement réparé soit dans la classe C3, il devra être équipé
de rouleaux neufs de dimension supérieure. Cette option a un impact
significatif en terme de coûts. Toutefois, si l’ingénieur d’applications
SKF connaît l’application et les conditions de service, il est en mesure
de déterminer si un jeu C3 est, ou non, réellement nécessaire et peut
conseiller son client en conséquence.
5
Les centres de réparation SKF : des services sur mesure
Les centres de réparation SKF offrent plusieurs niveaux de services
et options en fonction du roulement, du type de dommage et,
avant tout, de l’application.
À son arrivée au centre de réparation SKF, le roulement est d’abord
inspecté visuellement et certains paramètres, comme le magnétisme
résiduel et le jeu, sont vérifiés. Ces opérations permettent de se forger
une première idée concernant l’état du roulement et la faisabilité
ou non d’une réparation. Ensuite, le roulement est démonté et
soigneusement nettoyé (fig. 9).
Les différents éléments sont ensuite individuellement inspectés et
leurs dimensions mesurées. Certaines mesures et inspections sont
toutefois facultatives. La vérification aux ultrasons, l’essai de dureté,
la variation du diamètre du jeu de rouleaux, les dimensions extérieures
sont autant de mesures optionnelles, tandis que les mesures de
l’épaisseur des bagues et de l’ovalité sont systématiques.
Pour les roulements utilisés dans des applications critiques, comme
les cylindres de presses ou les cylindres Yankee, dont la durée de
service est inconnue, je recommanderais la vérification aux ultrasons.
N’oubliez pas qu’il s’agit d’une option, vous devez donc en faire
la demande lorsque vous adressez un roulement à un centre de
réparation SKF.
La classification de la défaillance est effectuée selon la norme
ISO 15243 en vue d’une éventuelle analyse des causes de défaillance.
Le respect de la norme ISO est important car il garantit une
compréhension commune des termes et définitions employés pour
décrire la défaillance.
Un devis, accompagné d’un compte-rendu d’expertise, est ensuite
adressé au client. L’intervention de réparation ne démarre qu’après
réception de l’acceptation du client.
Fig. 9 : Démontage d’un roulement dans un centre de réparation SKF.
6
SKF propose 4 niveaux de services :
Niveau 1 : il se limite à une inspection et la mise au rebut.
Niveau 2 : il consiste en une inspection, un reconditionnement avec
une protection adéquate et le retour au client.
Niveau 3 : il consiste en une inspection, une réparation par polissage,
un reconditionnement avec une protection adéquate et
le retour au client.
Niveau 4 : il consiste en une inspection, une réparation avec
rectification (fig. 10) et/ou remplacement de pièces,
un reconditionnement avec protection adéquate
et le retour au client.
Pour les applications à grande vitesse où un faible frottement est
essentiel, ou dans le cas d’un roulement à rotule sur rouleaux soumis
à une charge axiale élevée, je recommanderais de contacter votre
ingénieur d’applications SKF local afin de déterminer le niveau de
services le plus approprié entre les niveaux 3 et 4.
Notez que le niveau 4 permet, grâce aux techniques de rectification
utilisées, aux roulements à rotule sur rouleaux, de conserver une
différence d’état de surface optimale entre les pistes des bagues
intérieure et extérieure pour un frottement minimal.
Les éléments du roulement font l’objet d’un contrôle qualité rigoureux
(fig. 11) et sont réassemblés avec précaution. Par exemple, sur la
figure 12, une feuille de plastique est installée entre la bague
extérieure et les rouleaux pour éviter les marques de micro-grippage
qui pourraient être causées par la rotation et/ou le basculement de la
bague intérieure au moment de la mise en place des rouleaux.
Fig. 10 : Rectification d’une bague extérieure de roulement à rotule sur
rouleaux dans le cadre d’une prestation de services de niveau 4.
Fig. 11 : Mesure de l’ovalité et de la variation de l’épaisseur de paroi d’une bague.
Fig. 12 Des précautions particulières sont prises pour éviter les marques
causées par les rouleaux sur la piste au moment de l’assemblage.
J’espère que cet article vous offre une meilleure vision de ce qu’est
la réparation de roulement et de ses limites.
N’oubliez pas :
1. La réparation ne transforme pas un roulement usagé en roulement
flambant neuf, elle allonge simplement sa durée de service.
2. Des informations relatives à l’application, aux conditions de service
et à la durée de service sont utiles à SKF pour vous proposer le
processus de réparation le plus rentable pour vous.
3. Pour les applications critiques, lorsque le nombre d’heures de
service est inconnu ou lorsque le roulement a dépassé la moitié de
sa durée nominale SKF, je recommande fortement la vérification
aux ultrasons.
Solutions
d’étanchéité
Roulements et
ensembles
roulements
Mécatronique
Systèmes de
lubrification
Services
Philippe Gachet est ingénieur
d’applications chez SKF et
travaille au service du secteur
des industries lourdes, et
notamment de l’industrie des
pâtes et papiers, depuis 1990.
Il peut être contacté, par mail,
à l’adresse :
[email protected]
The
ThePower
PowerofofKnowledge
Knowledge Engineering*
Engineering*
*La
puissance
de l’expertise
* La
puissance
de l’expertise
SKFs’appuie
s’appuiesur
surles
lescompétences
compétences de
de ses
SKF
ses équipes
équipes
surson
sonexpertise
expertisedes
des différentes
différentes applications
etetsur
applications
pourproposer
proposerdes
dessolutions
solutionsinnovantes
innovantes aux
aux
pour
fabricants d’équipements industriels et aux sites
fabricants d’équipements industriels et aux sites
de production des principaux secteurs à travers le
demonde.
production des principaux secteurs à travers
le monde.
La démarche SKF vise à optimiser la gestion du
Lacycle
démarche
SKFd’améliorer
vise à optimiser
la gestion
de vie afin
la fiabilité
des
d’optimiser
l’efficacité
opérationnelle
duéquipements,
cycle de vie afin
d’améliorer
la fiabilité
des
et énergétique
et de réduire
le coût total
de
équipements,
d’optimiser
l’efficacité
opérationnelle
etpossession.
énergétique et de réduire le coût total de
possession.
SKF BeyondZero est bien plus qu’une stratégie
climat : c’est une nouvelle façon de penser, d’agir,
d’innover au service du développement durable.
SKF BeyondZero repose sur des objectifs
ambitieux de réduction des émissions de gaz à
effet de serre de la part de SKF, ses fournisseurs et
ses prestataires logistiques. L’objectif ? Améliorer
le rendement énergétique et favoriser une
skf.fr
Les domaines
domainesde
decompétences
compétences
SKF
comprennent
SKF
comprennent
roulements
et ensembles-roulements,
les solutions
roulements
et ensembles roulements,
les solutions
d’étanchéité,
les les
systèmes
de lubrification,
la la
d’étanchéité,
systèmes
de lubrification,
mécatronique,
ainsi
qu’une
large
gamme
de de
mécatronique,
ainsi
qu’une
large
gamme
services allant de la modélisation 3D assistée par
services allant de la modélisation 3D assistée par
ordinateur aux systèmes avancés de maintenance
ordinateur aux
systèmes
avancés mondiale
de maintenance
conditionnelle.
Grâce
à l’implantation
de
conditionnelle.
SKF,
les clients bénéficient de normes de qualité
Grâce
l’implantation
mondiale
de SKF,
les clients
égales
et àd’une
disponibilité
des produits,
partout
dans
le monde.deLanormes
présence
duégales
Groupeet d’une
bénéficient
delocale
qualité
garantit
l’accès direct
à l’expertise
SKF.dans le monde.
disponibilité
des produits,
partout
La présence locale du Groupe garantit l’accès direct
à l’expertise SKF.
éco-production, plus respectueuse de
l’environnement. Comment ? En proposant aux
clients le portefeuille de solutions SKF
BeyondZero aux caractéristiques améliorées en
termes de performances environnementales.
Pour intégrer le portefeuille SKF BeyondZero,
tout produit, service ou solution, doit apporter des
avantages environnementaux considérables.
SKF Communication Support Centre
Le saviez-vous ?
La nouvelle génération
de poulie d’embarquement SKF
Fiable, sans entretien et sûre
Nombre de machines à papier sont équipées de 150 à 200
poulies d’embarquement dont l’objectif est de guider la feuille
de papier entre les rouleaux. Chacune d’entre elle représente
un risque potentiel d’arrêt machine imprévu et coûteux,
accompagné d’une dégradation des conditions de sécurité
pour les opérateurs.
Lors du démarrage de la machine ou après des ruptures papier,
les défaillances de poulies peuvent occasionner des dégâts
importants et engendrer des risques pour les opérateurs :
• pollution du papier due à des fuites de graisse,
• casse voire chute de poulies dans les rouleaux,
• dégradation des conditions de sécurité.
La nouvelle génération de poulies d’embarquement SKF est
conçue pour faire face à ces enjeux de sécurité et de fiabilité.
Parfaitement adaptée aux endroits difficiles d’accès, elle
intègre une solution lubrifiée à vie, étanche contre les
contaminants et les projection d’eau, et qui ne nécessite
aucune maintenance. Les poulies d’embarquement SKF
peuvent s’adapter à des systèmes équipés de poulie simple
ou double, d’un diamètre minimum de 108 mm.
Pour éviter toute casse ou chute de poulies impliquant des
coûts de maintenance supplémentaires et des risques pour
la sécurité des opérateurs, les poulies SKF bénéficient d’un
système de sécurité intégré qui les bloque sur l’arbre.
Bénéfices
•
•
•
•
Réduction des pertes de production
Suppression des fuites de graisse
Amélioration de la sécurité pour les opérateurs
Augmention de la fiabilité des équipements
Rendez-vous sur www.skf.fr » »
Rubrique solutions industrielles/pâtes et papiers
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement