Vaillant - auroSTEP plus 150 E - Notice installateur - 0020081722_00

Vaillant - auroSTEP plus 150 E - Notice installateur - 0020081722_00

Pour l'installateur

Notice d'installation

auroSTEP

Système de production solaire d'eau chaude

1.150 E

2.150 E

FR

Table des matières

1 Remarques relatives à la documentation . . 2

1.1 Conservation des documents . . . . . . . . . . . . . . . 2

1.2 Symboles utilisés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

1.3 Validité de la notice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

6.6 Réglage du mélangeur thermostatique d'eau sanitaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

6.7 Procès-verbal de mise en fonctionnement . . . 21

6.8 Remise à l'utilisateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

2 Description du système. . . . . . . . . . . . . . . . . 2

2.1 Plaque signalétique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

7 Mise hors fonctionnement. . . . . . . . . . . . . . . 23

2.3

3 Consignes de sécurité et prescriptions . . . . 3

3.1 Consignes de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

3.1.1 Ballon de stockage solaire . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

3.1.2 Fiche technique de sécurité fluide caloporteur 4

3.2 Réglementations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6

4

4.1

4.2

Utilisation conforme de l'appareil . . . . . . . . . . . 2

Montage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

Lieu d'installation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

Montage de l'appareil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

4.3 Dimensions de l’appareil et du raccord . . . . . . 8

8 Entretien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

8.1 Contrôle de l'anode de protection et nettoyage de l’intérieur du ballon . . . . . . . . . . . 24

8.1.1 Contrôle de l'anode de protection. . . . . . . . . . . 24

8.1.2 Nettoyage de l’intérieur du ballon. . . . . . . . . . . 24

8.2 Nettoyage du tuyau d'enfoncement de la résistance chauffante . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

8.3 Contrôle de la soupape de sécurité. . . . . . . . . . 26

8.4 Remplacement du liquide solaire. . . . . . . . . . . . 26

8.5 Capteurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

8.6 Pièces de rechange . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

8.7 Liste de contrôle d'entretien recommandée . . 28

9 Maintenance/diagnostic . . . . . . . . . . . . . . . . 29

5 Installation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

5.1 Montage des conduites de raccordement d'eau potable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

5.2 Montage des raccords solaires. . . . . . . . . . . . . . 9

5.3 Installation électrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

5.3.1 Réglementations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

5.3.2 Raccordement électrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

10 Dépannage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30

11 Recyclage et mise au rebut. . . . . . . . . . . . . . 32

11.1 Appareil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32

11.2 Capteurs solaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32

11.3 Fluide caloporteur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32

11.4 Emballage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32

6 Mise en service. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

6.1 Remplissage du système d'eau potable . . . . . . 16

6.2 Réglage des paramètres de l'installation . . . . . 16

6.3 Procédure d'équilibrage de la pression de l'installation solaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

6.4 Contrôle de l'étanchéité de l'installation solaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

6.5 Réglage des paramètres de l'installation sur le régulateur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

12 Garantie constructeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32

13 Caractéristiques techniques . . . . . . . . . . . . . 33

13.1 Ballon de stockage VEH SN 150 i. . . . . . . . . . . . 33

13.2 Caractéristiques de la sonde . . . . . . . . . . . . . . . 33

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

1

2

1 Remarques relatives à la documentation

2 Description du système

1 Remarques relatives à la documentation

Les consignes suivantes vous permettront de vous orienter dans l'ensemble de la documentation.

D'autres documents sont valables en complément de ces notices d'emploi et d'installation.

Nous déclinons toute responsabilité en cas de dommages imputables au non-respect des présentes instructions.

Autres documents applicables

Pour l'utilisateur :

– Description du système

– Notice d'emploi

– Certificat de garantie

Pour l'installateur :

n° 0020081721

nº 0020081721

nº 0020065948

1.3 Validité de la notice

La présente description de système s'applique uniquement pour les références d'appareils suivantes.

Type d'appareil

auroSTEP VEH SN 150 i

Tabl. 1.1 Validité de la notice

Référence

0010007378

La référence de l'appareil est indiquée sur la plaque signalétique.

2 Description du système

2.1 Plaque signalétique

Les plaques signalétiques de l'installation solaire auroSTEP sont apposées aux capteurs et au ballon de stockage.

auroTHERM classic VFK 135 D montage sur toiture/sur toit plat

Montage intégré au toit n° 0020057142 n° 0020057147

Le marquage CE atteste que l‘installation solaire auroSTEP satisfait aux exigences élémentaires des directives européennes.

1.1 Conservation documents

Veuillez conserver cette notice d‘emploi et d‘installation ainsi que tous les documents d‘accompagnement applicables afin qu’ils soient à disposition en cas de besoin.

Remettez-les au nouvel utilisateur en cas de déménagement ou de vente de l'appareil.

2.3 Utilisation conforme de l'appareil

a

Attention !

Les composants de l'installation auroSTEP doivent être utilisés exclusivement pour le chauffage de l'eau sanitaire.

Respectez les consignes de sécurité contenues dans la présente notice lors de l'utilisation de l'appareil !

d e

H

Danger !

Danger de mort et risque de blessures !

Danger !

Danger de mort par électrocution !

Danger !

Risque de brûlures !

a

Attention !

Situation potentiellement dangereuse pour le produit et l'environnement !

h

Remarque !

Ce symbole signale des informations importantes.

• Ce symbole indique une activité nécessaire

L'installation solaire Vaillant auroSTEP a été conçue selon les techniques et les règles de sécurité en vigueur.

Toutefois, une utilisation incorrecte ou non conforme peut représenter un danger pour la vie ou la santé physique de l'utilisateur et/ou de tiers; elle peut également provoquer des dommages sur l'installation ou sur d'autres biens. Les composants de l'installation solaire ne sont pas destinés à être utilisé par des personnes

(enfants compris) à capacités physiques, sensorielles ou intellectuelles réduites ou ne disposant pas de l'expérience ni / ou des connaissances requises, dans la mesure où elles ne sont pas sous la surveillance d'une personne en mesure de garantir leur sécurité ou elles n'obtiennent de celle-ci les instructions d'utilisation des composants de l'installation solaire.

Les enfants doivent être surveillés afin d'empêcher qu'ils ne jouent avec les composants de l'installation solaire.

L'installation solaire auroSTEP Vaillant sert exclusivement à l’alimentation en eau sanitaire chauffée jusqu’à

80 °C des bâtiments privés et professionnels, conformément aux normes concernant l’eau sanitaire.

Le ballon de stockage VEH SN 150 i peut être utilisé en combinaison avec toutes les chaudières Vaillant à partir de l'année de construction 2000, dans la mesure où ils ne comprennent pas de systèmes hydrauliques en plastique.

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Description du système 2

Consignes de sécurité et prescriptions 3

Toute autre utilisation est considérée comme non conforme à l'usage. Le constructeur / fournisseur décline toute responsabilité pour les dommages en résultant.

L'utilisateur en assume alors l'entière responsabilité.

L'utilisation conforme de l'appareil comprend également le respect de la notice d'emploi et de montage et le respect de tous les documents associés ; le respect des conditions d'inspection et d'entretien.

e

Danger !

Danger de mort par électrocution au niveau des bornes sous tension !

Couper l'alimentation électrique avant d'effectuer les travaux sur l'appareil et le bloquer pour empêcher toute remise sous tension.

Si vous souhaitez bénéficier de la garantie constructeur, l‘appareil doit impérativement avoir été installé par un installateur qualifié et agréé.

a

Attention !

Toute utilisation abusive est interdite !

3 Consignes de sécurité et prescriptions

e

Danger !

Danger de mort par électrocution.

Si l'installation n'est pas conforme aux règles de l'art, vous encourez un danger d’électrocution et d’endommagement de l’appareils.

Généralités

D’une manière générale, l’ensemble de l'installation solaire doit être monté et utilisé selon les règles de l'art reconnues. Veillez au respect des consignes de sécurité professionnelles, notamment pour les travaux sur le toit.

En cas de risque de chute, vous devez absolument porter un dispositif de protection anti-chutes. (nous conseillons le harnais de sécurité Vaillant, n° réf. 302 066.)

Pression de service, soupape de sécurité et conduite de purge

La pression de service maximale du ballon s'élève à

6 bars. Lorsque la pression d'alimentation est supérieure

à 6 bars, un détendeur de pression doit être monté sur la conduite d'eau froide.

Lors du chauffage de l’eau chaude dans le ballon, le volume de l’eau augmente. Chaque ballon doit donc être

équipé d’une soupape de sécurité et d’une conduite de purge.

Danger de brûlures

Montez/remplacez les capteurs ou des éléments de capteurs quand le temps est fortement couvert afin d'éviter de vous blesser en manipulant des éléments brûlants.

Par temps ensoleillé, effectuez ces travaux de préférence tôt le matin ou en fin de journée ou recouvrez les capteurs.

a

Attention !

Pour des raisons de sécurité, de l’eau s’écoule de la conduite de décharge de la soupape de sécurité pendant le chauffage du ballon !

Ne pas verrouiller !

Risque de surtension

Raccordez le circuit solaire à la terre afin d’éviter les variations de potentiel et de prévenir les surtensions !

Fixez à cet effet des colliers de mise à la terre sur les conduites du circuit solaire et raccordez ces premiers à l’aide d’un câble en cuivre de 16 mm

2

à un rail de liaison

équipotentielle.

H

Danger !

Risque de brûlures !

La température de l’eau sortant de la soupape de sécurité ou de la conduite de purge peut atteindre 80 °C. Si vous touchez ces éléments ou l'eau sortant de ces éléments, vous risquez de vous brûler !

La conduite de décharge doit aboutir à un endroit d’écoulement adapté, où elle ne présente pas de danger pour personne.

3.1.1 Ballon de stockage solaire

Installation

L'installation électrique ne doit être effectuée que par un installateur agréé et responsable du respect des normes et du règlement en vigueur. Nous déclinons toute responsabilité pour les dommages imputables au nonrespect de la présente notice.

Inspection/entretien et modifications

Seul un artisan spécialisé est habilité à effectuer les travaux d’inspection et d’entretien ainsi que les modifications au niveau du ballon ou du régulateur, de la résistance chauffante, des conduites d’eau et de courant, de la conduite de décharge et de la soupape de sécurité pour l’eau du ballon.

3

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

3 Consignes de sécurité et prescriptions

3.1.2 Fiche technique de sécurité fluide caloporteur

Nom commercial fluide caloporteur Vaillant (mélange prêt à l'emploi)

VAILLANT GROUP FRANCE SA

«Le Technipole» - 8, avenue Pablo Picasso

94132 Fontenay-sous-Bois cedex – France

Téléphone: +33 1 49 74 11 11

Télécopie: +33 1 48 76 89 32

Site Internet : www.saunierduval.fr

situation d'urgence : centre anti-poison le plus proche

(appelez les renseignements ou consultez l'annuaire).

pylène glycol avec inhibiteurs de corrosion.

lontaires

Pas de mesure particulière indispensable.

6.2 Mesures environnementales :

Les eaux souillées / d'extinction ne doivent pas être déversées dans les égouts sans traitement préalable

(dans une station d'épuration biologique).

6.3 Procédure de nettoyage / pompage :

Endiguez le matériau en train de s'échapper puis recouvrez-le avec beaucoup de sable, de terre ou de matière absorbante ; ramassez-le en le balayant vigoureusement pour accélérer le processus d'absorption. Transférez le mélange dans des récipients ou dans des sacs en plastique puis faites-le recycler /

éliminer.

Pour les grandes quantités : Aspirer le produit. Prélever les petites quantités à l'aide d'un tissu absorbant. Ensuite, les éliminer en respectant les directives à ce sujet. Rincer des projections avec beaucoup d'eau ; s'il s'agit de quantités plus importantes qui pourraient faire irruption dans le drainage ou les

égouts, informez les autorités responsables de la distribution des eaux.

4.2 Après inspiration :

Lors de difficultés à inspirer la vapeur / l'aérosol : air frais, consulter un médecin.

4.3 En cas de contact avec la peau Nettoyez à l'eau et au savon.

4.4 En cas de contact avec les yeux Rincez minutieusement les yeux à l'eau courante pendant 15 min au minimum en maintenant les paupières ouvertes.

4.5 En cas d’ingestion Rincez-vous la bouche et buvez ensuite beaucoup d'eau.

4.6 Remarque pour le médecin Traitement symptomatique (décontamination, fonctions vitales) ; pas d'antidote spécifique connu.

Aération convenable du poste de travail, sinon pas de mesures particulières obligatoires.

7.2 Protection contre les explosions et les incendies :

Pas de mesure particulière indispensable.

Refroidir les récipients pouvant être concernés avec de l'eau.

7.3 Stockage :

Fermer hermétiquement le récipient et entreposezle dans un endroit sec. Il est interdit d'utiliser des récipients zingués pour le stockage.

de protection individuelle

Eau pulvérisée, agent d'extinction sec, mousse résistante à l'alcool, gaz carbonique (CO

5.2 Dangers particuliers :

2

)

Gaz / vapeurs toxiques. Emanation de fumée/ brouillard. En cas d'incendie, les substances / catégories de substances mentionnées peuvent se dégager.

5.3 Équipement de protection particulier :

Portez un appareil de protection respiratoire isolant autonome.

5.4 Autres indications :

Le degré de danger s'évalue en fonction des matières inflammables et des conditions de l'incendie. Faites recycler / éliminer l'eau d'extinction contaminée conformément aux consignes locales.

Protection des voies respiratoires : protection respiratoire en cas de libération de vapeurs/aérosols

Protection des mains : gants de protection résistant aux produits chimiques (EN 374). Matériaux adéquats en cas de contact prolongé et direct (recommandation : indice de protection 6 correspondant à un temps de perméation > 480 min selon EN 374) :

Élastomère de fluor (FKM) - épaisseur de couche

0,7 mm.

Matériaux adéquats en cas de contact bref et projections (recommandation : Min. indice de protection

2, correspondant à un temps de perméation > 30 minutes selon EN 374) : caoutchouc nitrile (NBR) - épaisseur de couche 0,4 mm. En raison de la grande diversité des matériaux, veuillez tenir compte des recommandations d'utili-

4

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Consignes de sécurité et prescriptions 3

sation du fabricant.

Protection des yeux : Lunettes de protection avec protection latérale (EN 166)

8.2 Mesures générales d'hygiène et de protection :

Prenez les mesures usuelles de protection relatives

à la manipulation de produits chimiques.

gique n'aura pas de conséquences sur les capacités de biodégradation de la boue activée.

12.2 Appréciation de la toxicité aquatique :

Le produit n'a pas été testé. La position a été prise en fonction des composants.

12.3 Persistance et dégradabilité :

Élimination :

Méthode d'essai OCDE 201 A (nouvelle version)

Méthode d'analyse : contrôle DOC

Degré d'élimination : > 70 % (28 d)

Évaluation : légèrement biodégradable.

Forme : liquide Couleur : violette

Odeur : spécifique au produit

Température de solidification (DIN 51583) : env. -28 °C

Température d'ébullition : > 100 °C (ASTM D 1120)

Point éclair : Limite inférieure d'explosibilité :

2.6 Vol.-%

Limite supérieure d'explosibilité : 12.6 Vol.-%

Température d'inflammation : pas utilisé ici

Pression de vapeur (20 °C) : 20 mbar

Densité (20 °C) (DIN 51757) : env. 1.030 g/cm

3

Solubilité dans l'eau : entièrement soluble

Solubilité (qualitative) du solvant : solvant polaire : soluble

Valeur pH (20 °C) : 9.0-10.5 (ASTM D 1287)

Viscosité, cinématique (20 °C) (DIN 51562) : env. 5.0 mm

2

/s

13.1 Recyclage / élimination Déposez le fluide p. ex. dans une décharge ou une usine d'incinération spécialisée en respectant les réglementations locales. Contactez les services de propreté municipaux ou l'écobus local s'il s'agit d'une quantité ne dépassant pas les

100 l.

13.2 Emballages non nettoyés :

Vous pouvez réutiliser les emballages non contaminés. Faites recycler / éliminer les emballages non nettoyables au même titre que la substance.

10. Stabilité et réactivité

10.1 Substances à éviter :

Agents oxydants puissants

10.2 Réactions dangereuses :

Pas de réactions dangereuses si les consignes / remarques relatives au stockage et au maniement sont respectées.

10.3 Produits de décomposition dangereux :

Les produits de décomposition ne présentent aucun danger si les consignes / remarques relatives au stockage et au maniement sont respectées.

14. Transport :

VbF (ordonnance sur les produits inflammables) : ne concerne pas la substance.

Expédition postal autorisée. Aucune marchandise dangereuse au sens des directives de transport.

GGVE/RID : -, N° UN : -, GGVS/ADR : -, IATA-DGR : -, code IMDG : -, TA-Luft : -.

15.1 Marquage CE / règlements nationaux : pas d'obligation.

15.2 Autres réglementations :

Classe de danger pour l’eau : (Allemagne, annexe 4 de la réglementation administrative concernant les produits dangereux pour l'eau du 17.05.1999) : (1) danger faible pour l'eau.

Irritation cutanée primaire / lapin : non irritant. (Directive 404 de l'OCDE)

Irritation primaire des muqueuses / lapin : non irritant. (directive 405 de l'OCDE)

11.2 Remarques supplémentaires :

Le produit n'a pas été testé. La position a été prise en fonction des composants.

12.1 Toxicité écologique :

Toxicité pour les poissons : LC50 leuciscus idus

(96 h) : > 100 mg/l

Invertébrés aquatiques : EC50 (48 h) : > 100 mg/l

Plantes aquatiques EC50 (72 h) : > 100 mg/l

Micro-organismes / effet sur la boue activée :

DEVL2 > 1000 mg/l. La présence de quantités minimes de produit dans des stations d'épuration biolo-

Explication complète des symboles de mise en grand et substances irritantes au chapitre 3 sous "Matières dangereuses : Xi : irritant. R36 : irrite les yeux.

La fiche technique de sécurité est destinée à communiquer les données physiques, relatives aux techniques de sécurité, toxicologiques et écologiques essentielles lors de la manipulation de substances et de préparations chimiques, ainsi qu'à dispenser des conseils pour assurer une manipulation, un stockage et un transport en toute sécurité. Nous déclinons toute responsabilité pour des dommages survenus lors de la mise en pratique de ces informations ou bien lors de l'utilisation, l'adaptation ou le traitement des produits que nous venons de décrire. Cela n'est pas applicable pour nos représentants légaux, auxiliaires d'exécution ou nous-mêmes puisqu'il ne s'agirait pas d'une responsabilité découlant d'inten-

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

5

3 Consignes de sécurité et prescriptions

6 tion malveillante ou de négligence. Nous déclinons toute responsabilité pour les dommages indirects.

Ces indications ont été rédigées sur l'honneur et la conscience et correspondent à l'état actuel de nos connaissances. Elles n'impliquent aucune garantie quant aux propriétés des produits.

17. État : Etabli le 01.02.2008 par : Vaillant GmbH.

3.2 Réglementations

Pour l'installation, veuillez notamment observer lois, ordonnances, règlementations techniques, normes et dispositions en vigueur suivantes.

h

Remarque !

L'énumération des normes ci-dessous ne saurait être interprétée comme étant exhaustive.

Capteurs et montage des capteurs

EN 1991-2-4

Eurocode 1 – Principes de planification des structures et actions sur les structures, parties 2-4 : actions sur les structures, actions du vent

Ballon et montage du ballon

Directive sur les équipements sous pression 97/23/CE

Directive du Parlement européen et du Conseil du 29

Mai 1997 zur Angleichung der Rechts vor schriften der

Mitgliedstaaten über Druckgeräte

PrEN 12897

Dispositions pour l'approvisionnement en eau des installations munies d'un ballons d'eau chaude, indirectement chauffées et non ventilées (fermées)

PrEN 806-1

Règles techniques concernant les installations d'eau sanitaire dans des bâtiments fournissant de l'eau pour la consommation humaine, 1ère partie : Généralités

Normes applicables dans l'Union Européenne

Généralités sur les installations solaires

PrEN ISO 9488

Terminologie installations solaires thermiques et composants (ISO/DIS 9488 ; 1995)

EN 12975-1

Les installations solaires thermiques et leurs composants ; capteurs, partie 1 : exigences générales

PrEN 1717

Prévention de la présence d'impuretés dans les installations d'eau potable et exigences générales relatives aux dispositifs de sécurité prévenant de la présence d'impuretés dans l'eau potable due au reflux

EN 12975-2

Les installations solaires thermiques et leurs composants ; capteurs ; partie 2 : méthodes d’essais

EN 1991-2-3

Eurocode 1 - Bases du calcul et actions sur les structures, partie 2–3 : actions sur les structures, charges de neige

EN 12976-1

Les installations solaires thermiques et leurs composants ; Installations préfabriquées partie 1: exigences générales

EN 12976-2

Les installations solaires thermiques et leurs composants ; Installations préfabriquées, partie 2 : méthodes d’essais

EN 60335-2-21

Appareils électriques de sécurité pour usages ménagers et similaires ; partie 2 : Exigences particulières concernant les chauffe-eau (ballons d'eau chaude sanitaire et chauffe-eau) (IEC 335-2-21: 1989 et compléments 1 ;

1990 et 2 ; 1990, modifié)

Parafoudre

ENV 61024-1

Protection des constructions contre la foudre, partie 1 : règles générales (IEC 1024-1 : 1990 ; modifié)

ISO 9459-1 : 1993

Chauffage solaire – systèmes de préparation d'eau chaude, 1ère partie : procédure d'évaluation des performances au moyen de tests en intérieur

ISO/TR 10217

Energie solaire / systèmes de préparation d'eau chaude / guide de sélection des matériaux selon les critères de corrosion interne

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Montage 4

4 Montage

4.1 Lieu d'installation

Ballon de stockage solaire

• Pour éviter des déperditions de chaleur, veuillez monter le ballon solaire le plus près possible du champ de capteurs ; la distance minimum est de 3 m.

• Lors du choix du lieu d’installation, veuillez tenir compte du poids du ballon rempli (voir chapitre 11

Caractéristiques techniques).

• Sélectionnez le lieu d’installation du ballon de stockage de manière à pouvoir effectuer une pose adéquate des tuyaux (aussi bien côté eau potable que côté solaire).

• Choisissez le lieu de montage du ballon de stockage de manière à disposer d'un espace d'env. 1 m au-dessus du ballon, afin de pouvoir remplacer l'anode usée.

h

Remarque !

Comme sur tous les appareils de production d'eau chaude, des bruits apparaissent également sur cette installation solaire dont le niveau en général se situe au-dessous des appareils de combustion actuellement courants;

Toutefois, nous déconseillons formellement l'installation du ballon de stockage solaire dans des pièces d'habitation ou chambres à coucher !

4.2 Montage l'appareil

Le ballon solaire est livré complètement monté.

1 h

Remarque !

Les conduites de chauffage et d’eau chaude doivent être pourvues d’une isolation thermique afin d’éviter les déperditions d’énergie.

a

Attention !

Le ballon de stockage doit être monté sous le capteur et les conduites se trouvant sur le toit, afin de permettre une vidange des capteurs. La différence de hauteur entre le point le plus haut

(conduite d'alimentation du capteur) et le point le plus bas de l'installation (arête inférieure du ballon) doit être inférieure à 8,5 m., sans quoi le rendement de la pompe ne sera pas suffisant et la « cuve retour solaire » disponible en accessoire (n° réf. 302362) devra être intégrée au circuit solaire.

3

L’inclinaison des lignes de connexion entre l'emplacement du capteur et le ballon solaire ne doit jamais être inférieure à 4 % (4 cm/m), afin de garantir un écoulement suffisant du fluide caloporteur.

2

Fig. 4.1 Montage du ballon de stockage solaire

La longueur du tube disposée horizontalement ne peut dépasser 10 m pour le « tube solaire en cuivre 2 en 1 », longueur 10 m.

(Art.-Nr. 302359) ou le « tube solaire en cuivre

2 en 1 » longueur 20 m. (Art.-Nr. 302360) (à condition que l'inclinaison de 4 % soit respectée).

Dans ce cas, « horizontal » signifie que l'angle de pose du tube doit être inférieur à 45° !

• Sortez le ballon de stockage solaire (1) de l’emballage seulement sur le lieu d’installation.

• Basculez le ballon solaire légèrement vers l'avant de façon à ce que vous puissiez casser le coussin de pied en styropor au niveau du point de rupture théorique

(3) et retirez ensuite les deux moitiés du coussin fendu.

• Alignez le ballon de stockage à l’aide des trois pieds réglables du ballon (2).

7

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

4 Montage

4.3 Dimensions de l’appareil et du raccord

80

1

180 180

2

6

5

3

4

7

Fig. 4.2 Dimensions de l'appareil et du raccord du ballon de stockage solaire

Légende

1 Raccordement de l'eau chaude R 3/4

2 Raccord d'eau froide R 3/4

3 Autocollant schéma de raccordement

4 Aucune fonction !

5 Anode de protection en magnésium

6 Tube plongeur pour sonde ballon Sp1

7 Soupape de vidange

R Filetage droit

4.4 Montage des capteurs

Montez les capteurs. Conformez-vous à la notice de montage des capteurs plans auroTHERM classic

VFK 135 D.

8

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Installation 5

5 Installation

5.1 Montage des conduites de raccordement d'eau potable

Afin de raccorder les conduites d'eau potable au ballon solaire, Vaillant propose différents jeux de tuyauterie

(en accessoire) pour l’installation apparente ou encastrée. La liste des prix en vigueur contient des informations au sujet des accessoires.

h

Remarque !

Veuillez respecter les instructions jointes aux accessoires lors du montage des conduites de raccordement.

Les composants suivants sont nécessaires pour le montage sur place de la tuyauterie :

5.2 Montage des raccords solaires

min

. 4 %

– Valve de sécurité (6 bars) pour la conduite d’eau froide

– Mitigeur thermostatique d'eau chaude

– Vase d'expansion d'eau chaude le cas échéant

– Si nécessaire, détendeur dans la conduite d’eau froide

– Si nécessaire, freinage à commande par gravité dans le circuit de chauffage

– Robinets de maintenance

Fig. 5.1 Hauteur de l’installation et inclinaison des conduites sans « cuve retour solaire »

Pour un montage des tuyaux effectué par l’exploitant, un kit d’accessoires (n° de réf. 305967), composé de quatre équerres, est disponible.

Ils permettent de raccorder des tuyaux de cuivre

(Ø 15 mm) à l'aide d'un boulonnage de serrage.

Mitigeur thermostatique d'eau chaude

Le mitigeur thermostatique d'eau chaude a pour fonction de mélanger de l'eau chaude du ballon avec de l'eau froide à la température souhaitée, entre 30 et

70 °C.

Lors de la mise en fonctionnement de l'installation solaire, réglez le mitigeur thermostatique sur la température maximale souhaitée ; celle-ci restera ainsi constante aux points de puisage de l'eau chaude.

H

Danger !

Risque de brûlures !

Pour vous protéger efficacement contre les brûlures, réglez le mitigeur thermostatique sur

< 60 °C puis contrôlez la température au point de puisage de l'eau chaude.

a

Attention !

La longueur totale des lignes de connexion entre le champ de capteurs et le ballon solaire ne doit pas dépasser 40 m , il faut donc utiliser un « tube solaire en cuivre 2 en 1 » de 20 m

(correspondant à 40 m de longueur au total).

Si la longueur totale des lignes de connexion dépasse 40 m ou si le diamètre intérieur de la ligne de jonction est supérieur ou inférieur à

8,4 mm, Vaillant ne peut garantir le bon fonctionnement de l'installation solaire.

Vaillant ne peut garantir le bon fonctionnement de l’installation solaire qu'en cas d’utilisation du « tube solaire en cuivre 2 en 1 » en tant que ligne de jonction, longueur de 10 m

(n° réf. 302359) ou de 20 m de long

(n° réf. 302360) et de remplissage de l’installation solaire avec le fluide caloporteur Vaillant

(n° réf. 302363).

9

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

5 Installation

min. 4 %

Fig. 5.2 Disposition du ballon solaire sur les combles

a

Attention !

Si le ballon solaire est placé au grenier, le raccord solaire supérieur du ballon doit toujours se trouver au dessous du point le plus bas de l’emplacement du champ de capteurs.

L’inclinaison des lignes de connexion entre le champ de capteurs et le ballon solaire ne doit jamais être inférieure à 4 % (4 cm/m), afin de garantir un écoulement suffisant du fluide caloporteur.

Les parties dénudées du « tube solaire en cuivre 2 en 1 » ne peuvent être infléchies que manuellement.

Veillez à ce que le rayon de courbure ne dépasse pas 100 mm, afin d'éviter les rétrécissements transversaux, le plissement ou les plis.

Fig. 5.3 Retrait de l'habillage

• Posez le « tube solaire en cuivre 2 en 1 » Vaillant du toit jusqu’au lieu de montage du ballon solaire.

Veuillez respecter les indications concernant la longueur maximale de la ligne de jonction et l'inclinaison nécessaire.

• Retirez l‘habillage de l‘avant du ballon en retirant l‘habillage des clips de retenue.

a

Attention !

Lors de l'utilisation du « tube solaire en cuivre

2 en 1 » recommandé et sécurisé, lors de la section des tubes en cuivre et l’isolation, veillez

à ne pas endommager la ligne électrique de connexion avec la sonde solaire, présente dans l'isolation.

• Raccordez la ligne partant du raccord solaire supérieur au niveau du champ de capteurs (départ solaire) avec le petit tube en cuivre situé dans la partie supérieure gauche du ballon solaire.

• Raccordez la ligne partant du raccord solaire inférieur au niveau du champ de capteurs (conduite solaire descendante) avec le petit tube en cuivre situé dans la partie supérieure droite du ballon solaire.

Pour le raccord, conformez-vous aux instructions sur l'autocollant situé sur la partie supérieure du ballon de stockage.

10

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Installation 5

5

4

3

2

1

5.3.1 Réglementations

Des câbles standard doivent être utilisés pour le câblage.

Section des câbles :

– Câble de raccordement 230 V

(câble de raccordement au secteur) :

– Câbles pour faibles tensions

(câbles de sonde) :

1,5 mm

2

ou 2,5 mm au moins 0,75 mm

2

2

Les câbles de sonde ne doivent pas dépasser une longueur de 50 m.

À partir d'une longueur de 10 m, les câbles de raccordement avec une tension de 230 V doivent être posés séparément. Vous pouvez utiliser un câble isolé pour les sondes.

Fig. 5.4 Raccords solaires sur le ballon de stockage

Les câbles de raccordement 230 V doivent être de

1,5 mm

2

ou 2,5 mm

2 et être fixés au socle au moyen des soulagements de traction fournis.

Montez les raccords sur le boulonnage de serrage de la manière suivante :

• Faites coulisser une douille d'appui (2) jusqu'à la butée sur le tube en cuivre (1).

• Faites glisser un écrou-raccord (3) et une bague d'étanchéité (4) sur le tube en cuivre.

• Engagez à fond le tube en cuivre sur le corps de vissage (5) puis serrez les écrous-raccords dans cette position.

Les bornes libres des appareils ne doivent pas être utilisées comme supports pour poursuivre le câblage.

a

Attention !

Si vous montez les boulonnages de serrage sans utiliser les douilles d'appui, le tube en cuivre risque de se déformer. Ceci se traduirait par un défaut d'étanchéité et une détérioration du raccord solaire !

Veillez à ce que les boulonnages de serrage soient bien serrés.

Lorsque vous serrez les vis, veillez à bien maintenir le raccord solaire afin d'éviter toute détérioration de ce dernier.

L'installation du ballon solaire doit avoir lieu dans des locaux secs.

Vous devrez donc procéder à un raccordement fixe du ballon solaire et installer un dispositif de séparation sur tous les pôles avec un intervalle de coupure d'au moins

3 mm (ex. : fusibles ou disjoncteur).

5.3.2 Raccordement électrique

Seul un installateur qualifié et agréé est habilité à effectuer les branchements électriques.

e

Danger !

Danger de mort par électrocution au niveau des bornes sous tension !

Couper l'alimentation électrique avant d'effectuer les travaux sur l'appareil et le bloquer pour empêcher toute remise sous tension.

a

Attention !

Risque d‘endommagement de la platine par court-circuit des câbles de raccordement.

Attention !Pour des raisons de sécurité, les extrémités des conducteurs des câbles transportant le courant à 230 V peuvent être dénudées au maximum de 30 mm pour le raccordement sur le connecteur ProE. Un dénudage plus important risque de causer des courts-circuits sur la plaquette de circuit imprimé.

11

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

5 Installation

a

Attention !

Risque d'endommagement de la platine par surcharge.

Le contact C1/C2 est un contact en basse tension de 24 V et ne doit en aucun cas être utilisé comme contact de commutation de 230 V.

4

Fig. 5.6 Pose du câble de sonde du capteur

1

4

3

• Placer dans l'isolation du « tube en cuivre solaire 2 in 1 » la conduite électrique l'accompagnant (1) vers le boîtier de commande, de façon à ce qu'elle ne se trouve pas sur les conduites solaires

2

Fig. 5.5 Pose du câble de raccordement secteur

a

Attention !

Risques d'endommagement pour les lignes électriques !

Les lignes électriques ne peuvent reposer sur les câbles en cuivre transportant le fluide caloporteur, celui-ci pouvant atteindre de hautes températures.

• Posez le câble secteur (3) qui se trouve déjà sur le boîtier de raccordement (4) par les passe-câbles du cadre en tôle (2) de la partie supérieure du ballon ou de le bas vers le raccordement électrique.

Ce faisant, il faut connecter le câble de raccordement secteur par un dispositif de séparation sur tous les pôles avec un intervalle de coupure d'au moins 3 mm

(ex. : fusibles ou disjoncteur) aux câbles PE, N et L de l'installation à domicile. Si besoin est, étalez également le câble d'interruption à deux conducteurs du rotor du préparateur d'eau chaude (à raccorder au

C1/C2) vers le régulateur (1).

Dans le cas du VEH SN 150 i, le boîtier de l'affichage peut pivoter. Le boîtier de connexion est situé au-dessous.

• Afin d'accéder au boîtier de commande (3), rabattre le boîtier de l'affichage (2) vers le haut.

• Dévisser la vis se trouvant sur le bord inférieur du boîtier de commande (4) à l'aide d'un tournevis.

• Ouvrir ensuite légèrement le couvercle du boîtier de commande, puis le soulever complètement.

• Procédez au câblage du boîtier de commande en fonction du schéma hydraulique choisi (voir fig. 5.8 et 5.9).

1

2

3

12

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Installation 5

1 2 3 4

PWM

Fig. 5.7 Câblage du boîtier de commande

h

Remarque !

Enfoncez les câbles au travers des traversées de câble en caoutchouc (4), avant de visser la prise sur le câble. Pour ce faire, vous devez les trouer à leur extrémité. De cette manière, les raccords et l‘intérieur du boîtier de commande seront par la suite protégés des éclaboussures.

• Enfichez la conduite de sonde (1) au niveau des bornes

KOL1 prévues à cet effet du système ProE.

• Pour introduire tous les câbles que vous avez montés vous-mêmes, brisez le nombre nécessaire de parois friables (3) du boîtier de commande.

• Enfoncez les traversées de câble en caoutchouc (4) avec les câbles déjà introduits dans les ouvertures.

• Bloquez le câble avec les décharges de traction fournies (2).

• Accrochez le couvercle à l'état légèrement ouvert car c'est seulement après qu'il pourra être complètement fermé.

• Serrez les vis de blocage à fond.

5 6

Câblage selon le schéma hydraulique

Afin de simplifier l'installation, le régulateur contient deux schémas hydrauliques parmi lesquels il faut sélectionner le plus approprié. Pour l'auroSTEP

VEH SN 150 i il faut se conformer au schéma hydraulique 1, il correspond au réglage d'usine (voir tableau 6.1).

Les schémas hydrauliques représentent différentes possibilités de configuration dans lesquelles certains composants de l’installation sont optionnels.

a

Attention !

Ces schémas hydrauliques ne sont que des représentations et ne peuvent en aucun cas servir à la réalisation de la tuyauterie hydraulique.

13

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

5 Installation

Kol 1

1

2

230 V

S

STB 1

EP

STB 2

Sp 1

Kol 1-P

Fig. 5.8 Schéma hydraulique 2

DM

KW

14

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

S

EP

STB 1 STB 2

230V

L N PE

Installation 5

F 1

T4

PE

230V

PE

Kol 2-P

PE

Kol 1-P

PE

LEG/BYP

EP

C1/C2

Kol 1

Sp 1

Sp 2

PWM

VRS 550

Fig. 5.9 Plan de raccordement pour schéma hydraulique 2

Légende des Fig. 5.8 et 5.9

I et II Champ de capteurs avec un, deux ou trois capteurs

Détendeur de pression (en option) DM

STB 1

STB 2

Limiteur de température de sécurité de protection contre le fonctionnement à sec (intégré au thermoplongeur)

Limiteur de température de sécurité de limitation de la température de sortie à 100 °C (intégré au boîtier de raccordement) plongeur électrique

VRS 550 Régulateur solaire

Kol1-P

Kol2-P

Kol 1

PWM

Sp1

Sp2

230 V

Pompe du circuit solaire 1

Pompe du circuit solaire 2

(uniquement sur la version P)

Sonde du capteur 1

Signal PWM pour la pompe du circuit solaire 1

Sonde du ballon 1

Sonde du ballon 2

Câble d'alimentation secteur 230 V réseau

L brun

N bleu

PE jaune/vert h

Remarque !

Lors de la connexion du régulateur, veillez à ce que la valve de mélange thermique intervienne toujours pour la limitation de la température maximale, laquelle doit être réglée en fonction de l'appareil de chauffage, p. ex. sur 60°C.

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

15

6 Mise en service

6 Mise en service

6.2 Réglage des paramètres de l'installation

Le serpentin du ballon solaire contient dès le départ usine la quantité de fluide caloporteur nécessaire au fonctionnement de l'installation solaire.

Effectuez dans l'ordre les opérations suivantes lors de la mise en fonctionnement :

• Remplir le ballon d'eau sanitaire et purger les conduites d'eau chaude

• Adapter les paramètres du régulateur préréglés en usine pour l'optimisation du système

• Procéder à l'équilibrage de la pression de l'installation solaire

• Contrôler l'étanchéité

• Régler le mitigeur thermostatique a

Attention !

Risques d'endommagement pour la pompe de capteur.

Eteignez la pompe de capteur lors de la première mise en fonctionnement aussitôt après avoir allumé pour la première fois l'alimentation en choisissant le type de fonctionnement sur le régulateur.

Après avoir réglé les paramètres de l'installation, il est absolument nécessaire de purger en premier lieu l'installation solaire (voir section

6.3).

6.1 Remplissage du système d'eau potable

• Remplir le côté eau potable par le biais de l’arrivée d’eau froide et purger par le biais de l’endroit de puisage le plus haut du circuit.

• Contrôlez l’étanchéité de l’installation et du ballon.

• Alle Regel- und Überwachungseinrichtungen auf Funktion und richtige Einstellung prüfen.

Pour adapter l'installation de façon optimale aux conditions présentes, il peut être nécessaire de régler quelques paramètres de l'installation. Ces paramètres sont résumés dans un niveau de commande et ne doivent

être réglés ou modifiés que par un spécialiste.

Vous accédez à ce niveau de commande en maintenant enfoncée la touche de programmation pendant trois sec env.

Par la suite, vous pouvez accéder à tous les paramètres de l'installation l'un après l'autre en cliquant sur le dispositif de réglage.

Vous pouvez régler les valeurs souhaitées en tournant le dispositif de réglage. Un seul clic suffit à mémoriser la valeur réglée.

Appuyer sur la touche Programmation fait repasser l'installation à l'affichage de base sans que la valeur soit mémorisée.

Le tableau suivant fournit un aperçu de tous les paramètres de l'installation et de leur réglage d'usine.

16

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Écran d'affichage Réglage en tournant le dispositif de réglage Plage de réglage

Sélection du schéma hydraulique 1, 2

Mise en service 6

Réglage usine

2

Réglage de la température maximale du ballon 1

20 à 75 °C 75 °C

Activation du programme de protection contre les légionelles

0 [arrêt], 1 [jour], 2 [nuit] 0 [arrêt]

Réglage de la durée du mode de remplissage 3 - 9 min 9 min

Activation ou désactivation de la pompe 2 0 [Arrêt], 1 [Marche] 0 [arrêt]

Sélection du nombre de capteurs 1, 2, 3 2

Réglage du temps de blocage de la pompe du capteur

5 - 60 min 10 min

Activation du programme de temporisation de recharge

0 = désactivée ; 1 = activée 0

Tabl. 6.1 Paramètres de l'installation (suite page suivante)

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

17

6 Mise en service

Écran d'affichage Réglage en tournant le dispositif de réglage Plage de réglage

Réglage du jour en cours 1 – 31

Réglage usine

0

Réglage du mois en cours

Réglage de l'année en cours

1 – 2

2000 – 2215

0

2000

Tabl. 6.1 Réglage des paramètres de l'installation (suite)

h

Remarque !

Vous pouvez rétablir les valeurs de réglage d'usine des paramètres de l'installation et de la programmation du temps en appuyant environ

10 sec sur la touche Programmation. L'affichage clignote ensuite à trois reprises et tous les paramètres sont rétablis aux valeurs de réglage d'usine.

6.3 Procédure d'équilibrage de la pression de l'installation solaire

L'air contenu dans le champ de capteurs est chauffé pendant le montage de l'installation solaire dans son intégralité. Cela signifie que le volume de l'air du capteur baisse.

8

7

6

1

2

3

5

4

Fig. 6.1 Procédure d'équilibrage de la pression de l'installation solaire

Lors du premier démarrage de l'installation solaire, l'air chaud quitte le capteur (8) et s'écoule dans le serpentin

(6), sensiblement plus frais, du ballon solaire, où l'air se refroidit. Cela entraîne une dépression dans le système.

Étant donné qu'une dépressurisation du système peut provoquer des bruits dans la pompe du capteur et que ladite dépression influence tout particulièrement la longévité de la pompe, il est indispensable de procéder à un équilibrage de la pression lors de la première mise en fonctionnement. L'eau sanitaire contenue dans la partie inférieure du ballon doit être froide, c'est à dire que la température de la sonde du ballon Sb2 doit être inférieure à 30°C.

18

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Mise en service 6

h

Remarque !

Après avoir procédé une fois à l'équilibrage de la pression, il n'est pas nécessaire de recommencer l'opération tant que l'installation solaire n'est pas ouverte !

• Raccordez un tuyau (3) (env. 1,5 m de long) sur le raccord de remplissage supérieur.

• Placez l’extrémité du flexible dans une cuve de rétention adaptée au fluide caloporteur (4). Maintenez le flexible dans la cuve de rétention de telle sorte que l’air puisse s’y écouler.

• Ne plongez pas l'extrémité du flexible dans le fluide caloporteur afin de vous protéger contre d'éventuelles fuites de vapeur ou de fluide caloporteur chaud.

h

Remarque !

Lors de la première mise en fonctionnement de l'installation, il est possible que de l'air se trouve à l'intérieur ou dans la partie précédant la pompe du capteur. Il peut donc être nécessaire de redémarrer la pompe à plusieurs reprises afin d'évacuer l'air. Lors du fonctionnement de la pompe, des bruits et des vibrations peuvent se produire, ceux-ci ne causant cependant aucun inconvénient.

Si le fluide caloporteur du tube indicateur (1) s'écoulant vers le capteur ne contient pas de bulle d'air et que la pompe du capteur est en marche, c'est que la pompe du capteur ne contient plus d'air.

H

Danger !

Risque de brûlures !

Si la purge du système n'est pas effectuée de manière conforme à cette description, il y a danger de brûlures pouvant être causées par la chaleur de la vapeur ou du fluide caloporteur.

• Mettez la pompe solaire en marche en activant l'alimentation électrique du secteur et en sélectionnant le mode de fonctionnement du régulateur. Si le soleil brille suffisamment, la pompe du capteur (5) fonctionne alors pendant quelques minutes au régime maximal.

• S’il n’y a pas de soleil, vous devez régler le régulateur solaire en appuyant simultanément sur les touches I et F pendant trois sec. La pompe du capteur fonctionne alors indépendamment des différences de mise en marche du temps de remplissage défini dans le régulateur solaire en mode de remplissage (réglé à neuf min au départ usine). Après écoulement de ce délai, la charge par énergie solaire dépendra du fonctionnement ou de l'arrêt de la pompe du capteur.

• Attendez sept minutes pendant le mode de remplissage (pompe du capteur en marche, réglé à neuf min au départ usine) et alors que la pompe du capteur continue de fonctionner, ouvrez le robinet (2) du raccord de remplissage supérieur avec précaution. Il est possible que, sous l’effet de la pression, un peu de fluide caloporteur s'écoule du tuyau. Vous entendez ensuite que l’air est aspiré dans l’installation (7).

• Au bout de quelques secondes, l’installation n’aspire plus d’air. Refermez alors le robinet (2) au raccord de remplissage supérieur.

a

Attention !

Lors de la première mise en fonctionnement (et après chaque changement du fluide caloporteur), l'installation solaire doit absolument être purgée pendant le temps de remplissage de l'installation solaire (réglé à neuf min au départ usine).

La purge doit s'effectuer exactement pendant le mode de remplissage; Nous recommandons d'ouvrir la soupape de remplissage supérieure après sept minutes.

Si l’aération est effectuée à un autre moment, cela peut entraîner l'endommagement de l’installation solaire. Dans ce cas, Vaillant ne répond pas du bon fonctionnement de l’installation solaire.

• Débranchez le tuyau du raccord de remplissage supérieur.

19

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

6 Mise en service

6.4 Contrôle de l'étanchéité de l'installation solaire

• Tandis que la pompe du capteur fonctionne, vérifiez que le fluide caloporteur ne s’écoule pas par le boulonnage du tube solaire en cuivre sur le toit ou sur le ballon.

6.6 Réglage du mélangeur thermostatique d'eau sanitaire

Vous pouvez régler l'eau chaude, provenant du ballon et issue d'un mélange d'eau chaude et froide effectué par un mélangeur thermostatique d'eau sanitaire à régler sur place, à une température maximale située entre

30°C et 70°C.

a

Attention !

Lorsque vous serrez les vis, veillez à bien maintenir les raccords solaires du capteur et du ballon solaire afin d'éviter toute détérioration de ces raccords.

• Le cas échéant, resserrez les boulonnages.

• Une fois le test d'étanchéité terminé, revêtez de matériel isolant approprié les boulonnages de serrage et toutes les conduites solaires nues qui se trouvent sur le toit.Vaillant recommande l'isolation tubulaire, résistante aux becs d'oiseaux, avec tresse de protection

PA, longueur 2 x 75 cm, disponible en accessoire

(n° réf. 302361).

• Réglez le mélangeur thermostatique d'eau potable de sorte que la température souhaitée reste constante au niveau des robinets d'eau chaude.

• Réglez le mélangeur thermostatique d'eau chaude de sorte que la température souhaitée reste constante au niveau des robinets d'eau chaude.

H

Danger !

Risque de brûlures !

Pour vous protéger efficacement contre les brûlures, réglez le mitigeur thermostatique sur

< 60°C puis contrôlez la température au point de puisage de l'eau chaude.

6.5 Réglage des paramètres de l'installation sur le régulateur

• Programmez l'horloge de mise en marche ou le programme horaire sur régulateur solaire (déterminer le début de la période de mise en route du ballon).

20

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

6.7 Procès-verbal de mise en fonctionnement

L'installation solaire de : a été mise en service compte tenu des points suivants :

1. Montage

Étrier fixé conformément aux instructions

Conduite solaire câblée avec liaison équipotentielle

Couverture du toit remise en place après fixation des étriers conformément aux instructions

Toiture non endommagée

O. K.

Remarque

Bâche souple des capteurs retirée

Conduite de purge installée sur la soupape de sécurité du circuit solaire

Récipient (bidon vide) placé sous conduite de purge

Conduite de purge installée sur soupape sécurité côté eau chaude sanitaire et raccordée aux égouts

Mitigeur thermostatique installé

Température réglée et contrôlée sur le mélangeur thermostatique

2. Mise en service

Circuit solaire purgé

Contrôle de la présence de fuites sur le circuit solaire, notamment sur les boulonnages (si nécessaire, resserrer les écrous-raccords)

Calottes robinet de remplissage/vidange vissées

Ballon d'eau chaude purgé

Sélection correcte du nombre de capteurs

Contrôle du schéma hydraulique programmé et du nombre de pompes sélectionné

Tabl. 6.2 Protocole de mise en fonctionnement (suite page suivante)

Mise en service 6

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

21

6 Mise en service

3. Systèmes de régulation

Capteurs de température affichent valeurs réalistes

La pompe fonctionnent et remettent le fluide en circulation.

Le circuit solaire et le ballon chauffent

Régler correctement la plage horaire de réchauffement

4. Initiation

L'exploitant de l'installation a été initié aux activités suivantes :

– Fonctions de base et commande du régulateur d'installation solaire

– Fonctions et utilisation du réchauffage

– Fonctionnement de l'anode de protection en magnésium

– Résistance de l'installation au gel

– Intervalles d'entretien

– Remise des documents

Tabl. 6.2 Protocole de mise en fonctionnement (suite)

L'utilisateur de l'installation solaire auroSTEP doit impérativement être informé de la manipulation et du fonctionnement du système, et plus particulièrement de son régulateur. Remettez-lui toutes les notices et documents de l'appareil afin qu'il les conserve soigneusement. Parcourez avec lui la notice d'utilisation et répondez à ses questions le cas échéant.

Attirez notamment son attention sur les consignes de sécurité qu'il doit impérativement respecter.

Attirez son attention sur le fait qu'il doit conserver les notices à proximité de l'installation.

O. K.

Remarque

22

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Mise hors fonctionnement 7

7 Mise hors fonctionnement

a

Attention !

Risque d'endommagement pour les capteurs !

Les capteurs hors fonction peuvent être endommagés.

Veillez à confier la mise hors service de l'installation solaire à un installateur agréé.

Les capteurs ne doivent pas être mis hors service pendant plus de quatre semaines.

Recouvrez les capteurs hors fonction.

Veillez à ce que la protection soient correctement fixée.

En cas de mise hors service prolongée de l'installation solaire, démontez les capteurs.

Fluide caloporteur

Recyclage / élimination Déposez le fluide caloporteur par ex. dans une décharge ou une usine d'incinération spécialisée en respectant les réglementations locales.

Contactez les services de propreté municipaux ou l'écobus local s'il s'agit d'une quantité ne dépassant pas les

100 l.

Emballages non nettoyés Vous pouvez réutiliser les emballages non contaminés. Faites recycler / éliminer les emballages non nettoyables au même titre que la substance.

L'installation solaire ne doit pas être mise hors fonction.

Pour des réparations ou des travaux de maintenance, il est possible de mettre l'installation solaire hors fonction pendant une courte durée. En cas de mise hors service prolongée, les capteurs doivent être démontés et le fluide caloporteur doit être vidangé par une personne qualifiée.

Recyclage et mise au rebut

Les appareils, de même titre que leur emballage de transport, sont principalement constitués de matériaux recyclables.

Respectez les prescriptions légales en vigueur dans votre pays.

Appareils

Les appareils ne doivent pas être jetés dans la poubelle.

Les matériaux, dans leur intégralité, sont recyclables, triables suivant leur nature et recyclable auprès de sociétés de retraitement locales.

Veillez à ce que les appareils usagés soient recyclés conformément aux prescriptions en vigueur.

Emballages

Veuillez confier la mise au rebut de l'emballage de transport au professionnel qui a installé les appareils

Capteurs

Tous les capteurs solaires de Vaillant GmbH répondent aux exigences du label écologique allemand « Blauer

Engel » (Ange Bleu).

Dans ces conditions et en notre qualité de fabricant, nous nous sommes assignés le devoir de reprendre les pièces et de les recycler après des années de bon fonctionnement.

23

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

8 Entretien

8 Entretien

Une inspection / un entretien réguliers de l'installation auroSTEP sont nécessaires pour garantir un fonctionnement, une fiabilité durables et une grande longévité.

En votre qualité d'utilisateur, n’essayez jamais de procéder vous-même à des travaux d’entretien sur votre appareil. Confiez ces tâches à un installateur agréé. Nous vous recommandons de conclure un contrat d'entretien avec votre installateur sanitaire agréé.

Si les inspections/les entretiens ne sont pas effectués, la sécurité d’exploitation de l’installation solaire peut

être altérée et entraîner des dommages du matériel et des personnes.

1

Le tableau à la fin de ce chapitre indique les travaux d'entretien essentiels sur l'installation solaire et leurs intervalles.

Fig. 8.1 Extraction de l'anode de protection

e

Danger !

Danger de mort par électrocution au niveau des bornes sous tension !

Couper l'alimentation électrique du dispositif de séparation sur tous les pôles (par ex. fusible ou disjoncteur) avant d'effectuer les travaux de maintenance sur l'appareil et le bloquer pour empêcher toute remise sous tension.

• Retirez l'anode de protection en magnésium (1) après chaque nettoyage du ballon et contrôlez son usure.

• Si besoin, remplacez l'anode de protection en magnésium par une pièce de rechange d'origine correspondante.

h

Remarque !

Pour éviter une maintenance régulière, nous conseillons d'installer une anode de courant vagabond universelle sans entretien (réf.

302042, non disponible dans tous les pays).

8.1 Contrôle de l'anode de protection et nettoyage de l’intérieur du ballon

Etant donné que les travaux de nettoyage de l'intérieur du ballon sont effectués côté eau potable, veillez à ce que l'hygiène des appareils et des produits de nettoyage soit respectée.

h

Remarque !

Vous devez changer les joints usagés ou endommagés.

8.1.1 Contrôle de l'anode de protection

Les ballons sont équipés d’une anode de protection en magnésium dont il faut contrôler l’état une première fois au bout de deux ans, puis tous les ans.

Étant donné que les travaux de nettoyage de l'intérieur du ballon sont effectués côté eau potable, veillez à ce que l'hygiène des appareils et des produits de nettoyage soit respectée.

Pour nettoyer l'intérieur du ballon, procédez comme suit:

• Coupez l'alimentation électrique et vidangez le ballon.

h

Remarque !

Après chaque nettoyage, vérifiez également l’anode de protection en magnésium avant de remplir à nouveau le ballon.

8.1.2 Nettoyage de l’intérieur du ballon

• Nettoyez l'intérieur du ballon au jet d’eau.

• Si nécessaire, enlevez les dépôts avec un outil approprié – par ex. un grattoir en bois ou en plastique – et rincez les dépôts à l'aide d'un tuyau d'eau que vous devez également insérer par l'ouverture de l'anode, pour les évacuer de la soupape de vidange.

• Après contrôle, revissez l'anode de protection à fond.

• Remplissez le ballon solaire et contrôlez qu'il est étanche à l'eau.

a

Attention !

Si la partie intérieure du ballon est défectueuse, danger de corrosion.

Lors des travaux de nettoyage, veillez à ce que l’émail de l’échangeur thermique et de l’intérieur du ballon ne soit pas endommagé.

24

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Entretien 8

8.2 Nettoyage du tuyau d'enfoncement de la résistance chauffante

1

7

6

5

9

8

Fig. 8.2 Ouverture du bouchon protecteur

• Mettez l‘alimentation en courant hors service.

• Dévissez les vis de fixation du capuchon de protection

(1) de la résistance chauffante et enlevez le capuchon vers le haut.

Fig. 8.3 Raccords électriques de la résistance chauffante

Légende

2 Raccordement limiteur de température de sécurité (marron)

3 Raccordement limiteur de température de sécurité (marron)

4 Conduite intégrée (montée de manière fixe sur le ballon)

6 Raccordement secteur L (marron)

7 Raccordement secteur N (bleu)

9 Conducteur de protection PE (jaune/vert)

• Dévissez le conducteur de protection (9) ou la résistance électrique chauffante (5).

• Désassemblez les raccords de câble (6 et 7).

• Retirez la résistance électrique chauffante (5) de la conduite intégrée (4).

• Contrôlez que la partie céramique ou le filament chauffant de la résistance électrique chauffante n‘est pas endommagé(e).

a

Attention !

La résistance chauffante est une pièce d‘usure !

Dès les premiers signes de dommage de la céramique ou du filament chauffant, remplacez la résistance électrique chauffante.

25

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

1

2

3

4

8 Entretien

• Nettoyez la conduite intégrée avec une brosse et évacuez les particules de saleté de l‘appareil.

• Après nettoyage, replacez la résistance électrique chauffante dans la conduite intégrée.

• Remontez les câblages (6 et 7) sur la résistance chauffante. Remontez également les rondelles à dents

(8).

• Fixez le câble de terre à l‘aide de la vis à nouveau à l‘amorce de la résistance électrique chauffante et à la conduite intégrée.

• Revissez le bouchon protecteur (1) sur la résistance chauffante.

8.3 Contrôle de la soupape de sécurité

H

Danger !

Risque de brûlures en raison de l'eau chaude !

La conduite de décharge de la soupape de sécurité à monter sur place doit toujours rester ouverte.

• Vérifiez le bon fonctionnement de la soupape de sécurité en l’ouvrant pour faire sortir l’air.

• S'il ne s’écoule pas d’eau lorsque vous ouvrez la soupape ou si vous ne pouvez pas fermer la soupape de sécurité de façon étanche, vous devez la changer.

8.4 Remplacement du liquide solaire

Il faut changer le fluide caloporteur tous les trois ans.

a

Attention !

Vaillant ne garantit le bon fonctionnement de l’installation solaire qu'en cas de remplissage de l’installation solaire avec le fluide caloporteur Vaillant. La quantité de remplissage est de

8,5 l. environ.

26

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Évacuation du fluide caloporteur

Entretien 8

Remplissage de fluide caloporteur

h

Remarque !

Pendant le remplissage du nouveau fluide caloporteur, raccordez une conduite de purge de la soupape solaire à la cuve de rétention !

1

2

4

3

4

Fig. 8.4 Évacuation du fluide caloporteur

• Arrêtez l'installation solaire en coupant l'alimentation

électrique.

• Séparez les deux vis (1) et (2) entre le « tube solaire en cuivre 2 en 1 » et les petits tubes en cuivre sur le ballon solaire (cela peut éventuellement provoquer un écoulement de fluide caloporteur chaud).

• Raccordez un tuyau (3) (env. 1,5 m de long) sur le raccord de remplissage inférieur (4).

• Placez l’extrémité du flexible dans une cuve de rétention adaptée, d’une contenance minimale de 10 l.

• Ouvrez le robinet du raccord de remplissage inférieur (4).

• Laissez s'évacuer intégralement le fluide caloporteur.

• Fermez le robinet du raccord de remplissage inférieur.

• Retirez le flexible du raccord de remplissage inférieur.

Fig. 8.5 Remplissage en fluide caloporteur

• Ouvrez le robinet du raccord de remplissage supérieur (4).

• Connectez le raccord de remplissage supérieur avec un tuyau d'arrosage 5) et engagez un entonnoir de remplissage (6) dans le tuyau.

• Maintenez l'entonnoir à une hauteur dépassant de

0,4 m

± 0,1 m le raccord de remplissage.

h

Remarque !

Le tuyau doit être entièrement dépourvu de plis et de cols de cygne.

• Déversez ensuite environ 8,5 l du fluide caloporteur

Vaillant avec précaution dans l'entonnoir, jusqu'à ce que le fluide caloporteur soit visible dans le tube indicateur (3).

• Fermez le robinet du raccord de remplissage supérieur (4).

1

2

3

27

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

8 Entretien

• Retirez le tuyau d'arrosage, ainsi que l'entonnoir, du raccord de remplissage supérieur.

• Joignez à nouveau les deux vis (1) et (2) entre le ballon solaire et le « tube solaire en cuivre 2 en 1 ».

Procéder à l'équilibrage de la pression

h

Remarque !

Suite au changement du fluide caloporteur, il est possible que la pompe solaire contienne de l'air. Il peut donc être nécessaire de redémarrer la pompe à plusieurs reprises afin d'évacuer l'air. Lors du fonctionnement de la pompe, des bruits et des vibrations peuvent se produire, ceux-ci ne causant cependant aucun inconvénient.

Si le fluide caloporteur du tube indicateur s'écoulant vers le capteur ne contient pas de bulle d'air et que la pompe du capteur est en marche, c'est que la pompe du capteur ne contient plus d'air.

8.7 Liste de contrôle d'entretien recommandée

Travaux d'entretien sur

Intervalle d'entretien

Circuit solaire

Remplacement du fluide caloporteur au maximum tous les trois ans

Contrôle fonctionnement pompe du capteur annuel

Contrôle du niveau du fluide solaire dans circuit solaire, faire l'appoint le cas échéant annuel

Capteurs

Contrôle visuel capteurs, fixations capteurs et raccordements

Contrôle encrassement et installation des supports et éléments capteur annuel annuel

Contrôle des détériorations de l'isolation des tuyaux annuel

Régulateur solaire

Contrôle fonctionnement pompe (marche/ arrêt, automatique)

Contrôle affichage température sondes annuel annuel

• Après le nouveau remplissage du fluide solaire, procédez à un équilibrage de la pression comme il est décrit

à la section 6.3.

8.5 Capteurs

Contrôlez régulièrement la tenue du montage des capteurs (voir liste de contrôle de l'entretien).

8.6 Pièces de rechange

Les catalogues en vigueur des pièces de rechange contiennent les pièces éventuellement requises.

Nos bureaux de distribution et le service après-vente vous fourniront les renseignements nécessaires.

Réchauffage

Contrôle fonctionnement mitigeur thermostatique eau chaude

Réchauffage : fournit-il la température de mise hors service souhaitée ?

Contrôle que la partie céramique ou le filament chauffant de la résistance électrique chauffante n‘est pas endommagé(e) annuel annuel annuel

Ballon

Nettoyage ballon

Contrôle et remplacement éventuel anode magnésium

Contrôle étanchéité raccords annuel annuel annuel

Tabl. 8.1 Liste de contrôle d'entretien recommandée

28

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Maintenance/diagnostic 9

9 Maintenance/diagnostic

Vous accédez au niveau de maintenance/de diagnostic en appuyant simultanément sur les touches du dispositif de réglage / de la programmation (pendant 3 sec env.).

Écran d'affichage Acteurs/valeurs de la sonde

Test de la pompe du capteur 1

Déroulement du test

Pompe du capteur 1 en marche, tous les autres capteurs arrêtés

Test de la pompe du capteur 2

(n'entre pas en compte pour la version avec une pompe)

Pompe du capteur 2 en marche, tous les autres capteurs arrêtés

Test Pompe anti-légionnelles / vanne trois voies Pompe de protection anti-légionelles en marche, tous les autres acteurs arrêtés

Thermoplongeur électrique (EP)

Test contact C1/C2

Test du thermoplongeur électrique (EP), tous les autres capteurs arrêtés

Contact C1/C2 fermé, tous les autres acteurs arrêtés

Affichage de la température de la sonde du ballon 1

Affichage de la température de la sonde du ballon 2

Affichage de la température de la sonde du capteur 1

Tab. 9.1 Test acteurs/capteurs

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

29

9 Maintenance/diagnostic

10 Dépannage

Vous pourrez procéder au contrôle de tous les affichages en cliquant une autre fois sur le dispositif de réglage.

Fig. 9.1 Contrôle des affichages

Un autre clic affichera la version actuelle du logiciel du régulateur.

2

1

Fig. 9.2 Version logiciel de la régulation

Fig. 10.1 Réinitialiser l'arrêt de sécurité du STB 2

Cliquez sur la touche de programmation pour quitter le niveau de maintenance/de diagnostic.

10 Dépannage

Disjoncteur sur le thermoplongeur électrique

Le thermoplongeur électrique dispose d'un limiteur de température de sécurité. Le thermostat de sécurité du limiteur de température STB 1 désactive le thermoplongeur électrique lorsque la température de 150 °C est atteinte et protège ainsi contre le fonctionnement à sec.

Un deuxième limiteur de température de sécurité STB 2 limite la température de sortie maximale à une valeur inférieure à 100°C. Des arrêts de sécurité de ce genre ne se réinitialisent pas automatiquement et seul un professionnel agréé est habilité à procéder à leur réinitialisation.

e

Danger !

Danger de mort par électrocution au niveau des raccords sous tension.

Couper l'alimentation électrique du dispositif de séparation sur tous les pôles (par ex. fusible ou disjoncteur) avant d'effectuer le dépannage sur l'appareil et le bloquer pour empêcher toute remise sous tension.

• Vérifiez si le ballon s'est déjà refroidi d'au moins 30K.

• Dévissez le capuchon (1) du bouton de réinitialisation

(2) du limiteur de température de sécurité situé sous le boîtier de raccordement.

• Appuyez manuellement sur le bouton de réinitialisation. Un arrêt de sécurité se distingue au fait que lorsque le petit bouton de réinitialisation est pressé (2), le

STB 2 se verrouille faisant entendre un léger clic.

Fig. 10.2 Tube capillaire

x

• Si vous avez vérifié le tube de la sonde du limiteur de température de sécurité STB 2 (placé dans le boîtier de raccordement) dans le tube plongeur, situé en haut du ballon, veillez bien à ce qu'il ne soit introduit qu'exactement jusqu'à ce que la partie du tube capillaire (x) non isolée ne soit plus visible.

• Vérifiez tout d'abord lequel des deux limiteurs de température de sécurité s'est déclenché.

- STB 2 (limite la température de sortie maximale à

100 °C)

- STB 1 (empêche le fonctionnement à sec)

30

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

a

Attention !

Danger de brûlure !

Si vous introduisez trop la partie isolée du tube capillaire dans le tube plongeur ou que vous n'introduisez pas complètement la partie non isolée du tube capillaire, l'arrêt de sécurité peut se produire trop tard et peut causer des brûlures.

2 1

Fig. 10.3 Réinitialiser l'arrêt de sécurité du STB 1

• Vissez la vis de fixation et tirez le bouchon protecteur

(1) vers l'avant.

Vous pouvez reconnaître un disjonctage au fait que le petit bouton de réinitialisation dépasse du thermostat

(2).

• Vérifiez que le ballon a bien refroidi d'au moins 30 K.

• Appuyez manuellement sur le bouton de réinitialisation.

Dépannage 10

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

31

11 Recyclage et mise au rebut

12 Garantie constructeur

11 Recyclage et mise au rebut 12 Garantie constructeur

11.1 Appareil

Pour tous les produits Vaillant, le recyclage ultérieur ou l'élimination des déchets fait partie intégrante du développement des produits. Les normes d'usine de Vaillant imposent des exigences rigoureuses.

Lors de la sélection des matières premières, la capacité de récupération des matériaux, de démontage et de séparation des matériaux et des groupes d'assemblage sont pris en considération ainsi que le risque pour la santé et l'environnement lors du recyclage et de l'élimination (parfois inévitable) des déchets non recyclables.

Votre ballon est composé en grande partie de matériaux métalliques, qui peuvent être refondus dans les aciéries et les fonderies et qui sont ainsi réutilisables de manière presque illimitée.

Les plastiques utilisés sont identifiés, afin que le tri et la séparation des matériaux soient conditionnés pour le recyclage ultérieur.

Nous assurons la garantie des appareils Vaillant dans le cadre de la législation en vigueur (loi 78-12 du 4/10/78).

Pour bénéficier de la garantie légale de deux ans, l’appareil doit impérativement être installé par un professionnel qualifié, suivant les règles de l’art et normes en vigueur. La garantie est exclue si les incidents sont consécutifs à une utilisation non-conforme de notre matériel et en particulier en cas d’erreurs de branchement, de montage ou de défaut d’entretien. Cette garantie de deux ans est obligatoirement subordonnée à un entretien annuel effectué par un professionnel qualifié des la première année d’utilisation (circulaire ministérielle du

09/08/78 -JO du 13/09/78).

Tous les capteurs solaires de Vaillant GmbH répondent aux exigences du label écologique allemand « Blauer

Engel » (Ange Bleu).

Dans ces conditions et en notre qualité de fabricant, nous nous sommes assignés le devoir de reprendre les pièces et de les recycler après des années de bon fonctionnement.

Observez impérativement les instructions relatives à la mise au rebut du fluide solaire fournies dans la fiche technique de sécurité, section 3.1.2.

11.4 Emballage

Vaillant a réduit les emballages de transport des appareils à l'essentiel.Lors de la sélection des matériaux d'emballage, nous portons toute notre attention sur la possibilité de revalorisation des matériaux.

Les cartonnages de haute qualité sont déjà depuis longtemps une matière secondaire recherchée de l'industrie du papier et du carton.

Le polystyrène expansé (Styropor)® est nécessaire à la protection des produits pour le transport. L’EPS est recyclable à 100 % et ne contient pas de CFC. Les films ainsi que les bandelettes de cerclage sont également des matières plastiques recyclables.

32

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

Caractéristiques techniques 13

13 Caractéristiques techniques

13.1 Ballon de stockage VEH SN 150 i

Capacité nominale du ballon l 150

Surpression de service autorisée

Tension de fonctionnement

Puissance maximale absorbée régulateur

Charge maximale de contact du relais de sortie.

Courant total maximal (thermoplongeur et régulateur)

Écart de commutation le plus court

Autonomie

Température ambiante maximale autorisée

Tension de fonctionnement sonde

Section minimale des câbles des sondes

Section de consigne des câbles de raccordement 230 V

Protection électrique

Classe de protection pour appareil de régulation

Échangeur solaire

bar

V AC/Hz

W

A

A min.

min.

°C

V mm

2 mm

2

Surface de chauffe m

2

6

230/50 max. 140

2

8

10

30

50

5

0,75

1,5 ou 2,5

I

IP 21

1,3

8,5 Besoin en fluide caloporteur

Capacité en fluide caloporteur de la spirale de chauffage l l

Température de départ solaire maxi.

°C

Température maxi. de l’eau chaude °C

8,4

110

80

Thermoplongeur électrique

Tension de fonctionnement

Puissance maximale absorbée

V AC/Hz kW

230/50

1,8

Quantité d'eau mélangée à 40 °C

(mélange d'eau froide à 15 °C et température du ballon à 65 °C) l

Unité VEH SN 150 i

130

Température maxi. de l’eau chaude

Consommation d'énergie en veille

°C kWh/

24h

Mesure

Diamètre extérieur du cylindre du ballon

Diamètre extérieur du cylindre du ballon sans isolation

Largeur mm mm mm

Profondeur

Hauteur mm mm

Raccord eau chaude et eau froide

Circuit solaire trajet départ et retour

(emmanchements à force)

Poids

mm

Ballon avec isolation et emballage kg

80

2,1

600

500

608

774

1084

R 3/4

10

Ballon rempli prêt à l'emploi kg

110

260

Tabl. 13.1 Caractéristiques techniques ballon de stockage

13.2 Caractéristiques de la sonde

Sondes du ballon Sp1 et Sp2, construction CTN 2,7 K

Paramètre caractéristique sonde

0 °C

5 °C

10 °C

20 °C

25 °C

30 °C

40 °C

50 °C

60 °C

70 °C

80 °C

120 °C

Résistance

9191 Ohm

7064 Ohm

5214 Ohm

3384 Ohm

2692 Ohm

2158 Ohm

1416 Ohm

954 Ohm

658 Ohm

463 Ohm

333 Ohm

105 Ohm

Tabl. 13.2 Ligne caractéristique de la sonde de ballon

Sp1 et Sp2

Sondes du ballon VR 11, construction CTN 10 K

20 °C

25 °C

30 °C

35 °C

40 °C

50 °C

60 °C

70 °C

Paramètre caractéristique sonde

-20 °C

-10 °C

-5 °C

0 °C

5 °C

10 °C

15 °C

80 °C

90 °C

100 °C

110 °C

120 °C

130 °C

Résistance

97070 Ohm

55330 Ohm

42320 Ohm

32650 Ohm

25390 Ohm

19900 Ohm

15710 Ohm

12490 Ohm

10000 Ohm

8057 Ohm

6532 Ohm

5327 Ohm

3603 Ohm

2488 Ohm

1752 Ohm

1258 Ohm

918 Ohm

680 Ohm

511 Ohm

389 Ohm

301 Ohm

Tabl. 13.3 Ligne caractéristique de la sonde capteur VR 11

Notice d'installation et de maintenance auroSTEP plus 0020081722_00

33

Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement