manuel installation fr
Instructions d’installation et d’entretien
Avenir Monoblock
DOC-0011
Sommaire
1 Instructions d’installation . . . . . . . 4
12Instructions d’entretien . . . . . . . . 20
2
Instructions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
13 Pompe à chaleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
2.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
13.1 Description du fonctionnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
2.2 Symboles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
13.2 Fonctions de chauffage et de dégivrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
2.3 Définitions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
13.3 Composants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Consignes de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
13.4 Réchauffeur d’appoint . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
3
4
5
6
3.1 Consignes générales de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
13.5 Paramètres importants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
3.2 Fluide frigorigène . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
14 Panneau de commande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
3.3 Mise au rebut . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
14.1 Description du fonctionnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
3.4 Connexions électriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
14.2 Affichage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
3.5 Mise en service . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
15 Menu d’informations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Informations sur la pompe à chaleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
15.1 Menu « INFORMATION » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
4.1 Monoblock . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
15.2 Menu « PARAMÉTRAGE » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
4.2 Caractéristiques techniques Monoblock . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
16 Bruit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
4.3 Matériel fourni . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
16.1 Flexibles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
4.4 Transport de la pompe à chaleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
16.2 Précautions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
4.5 Espace requis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
17 Dépannage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
Déballage et installation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
17.1 Alarme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
5.1 Assemblage du socle (accessoire) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
17.2 Points de mesurage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
5.2 Emplacement de la pompe à chaleur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
17.3 Points de contrôle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
Installation de la tuyauterie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
17.4 Problèmes opérationnels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
6.1 Soupapes de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
6.2 Solution système . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
6.3 Raccordement des tuyaux d’eau chaude et froide . . . . . . . . . 13
6.4 Connexion du circuit de chauffage (alimentation et retour)13
6.5 Remplissage du réservoir d’eau chaude et du circuit de chauffage
13
6.6 Purge du circuit de chauffage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
7
Installation électrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
7.1 Centre de commande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
7.2 Câblage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
7.3 Branchement de l’alimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
7.4 Positionnement et branchement des sondes extérieures . . 15
8
Installation des accessoires et fonctions complémentaires . . 15
8.1 Sonde de température ambiante . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
8.2 Fonction EVU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
8.3 Réduction de la température ambiante préprogrammée . . 16
9
Contrôle de l’installation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
9.1 Démarrage avec système incomplet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
9.2 Check-list d’installation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
9.3 Test manuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
9.4 Remise en place des panneaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
10 Démarrage et mise en service . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
10.1 Démarrage manuel des circulateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
10.2 Adaptation en fonction du système de chauffage . . . . . . . . . 18
10.3 Après le démarrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
11 Informations client . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
DOC-0011
3
Instructions d’installation
4
DOC-0011
1
Instructions
1.1
Introduction
1.3
Ces instructions sont divisées en deux parties : instructions d’installation et instructions d’entretien.
Les instructions d’installation commencent par décrire les caractéristiques de l’équipement. Elles présentent ensuite des instructions
agencées logiquement, à savoir le déballage, la procédure d’installation et le contrôle de l’installation.
Les instructions d’entretien contiennent des informations sur le
fonctionnement et l'utilisation de la pompe à chaleur. Les instructions d’entretien proposent également la description complète du
menu ainsi qu’une procédure de dépannage détaillée.
Les deux premières sections, 1 Instructions et 2 Consignes de
sécurité sont d’ordre général et concernent tant les instructions
d’installation que d’entretien.
Les références à d'autres chapitres et sections des présentes instructions sont imprimées en italiques, par ex. : 1 Instructions.
Les références à des options du système de commande de
la pompe à chaleur sont imprimées en majuscules, par ex. :
INFORMATION -> FONCT. -> AUTO.
Les figures sont toutes numérotées pour aider les installateurs et
techniciens à les retrouver facilement.
1.2
Symboles
Les instructions contiennent divers symboles d'avertissement qui,
associés à leur texte, indiquent aux utilisateurs les risques liés aux
actions à entreprendre.
Les symboles sont affichés à gauche du texte auquel ils se rapportent. Il en existe trois types en fonction du niveau de danger :
BB Tension électrique dangereuse ! Indique un danger
immédiat donnant lieu à des blessures graves ou
mortelles lorsque les mesures requises ne sont pas
respectées.
Les instructions contiennent une multitude de termes désignant
des composants et des fonctions. Le tableau reprend la liste des
termes les plus fréquemment utilisés dans les présentes instructions.
Terme
Signification
Système de
chauffage
Circuit générant de la chaleur destinée au bâtiment ou au réservoir d’eau chaude.
Conduite
d’alimentation
Conduite d’alimentation du circuit de chauffage dont le flux part de la pompe à chaleur
vers les radiateurs/le système de chauffage par
le sol ou le réservoir d’eau chaude.
Retour
Canalisation de retour du circuit de chauffage
dont le flux part des radiateurs/du système
de chauffage par le sol ou du réservoir d’eau
chaude vers la pompe à chaleur.
Circulateur
Pompe garantissant la circulation dans le circuit de chauffage.
Circuit du fluide
frigorigène
Circuit transportant l’énergie entre l’entrée d’air
et le système de chauffage.
Fluide frigorigène
Gaz/liquide circulant dans le circuit du fluide
frigorigène.
2
Consignes de sécurité
2.1
Consignes générales de sécurité
DD Faire installer la pompe à chaleur par des techniciens
agréés, en respectant les normes et règlements en
vigueur ainsi que les instructions d’installation.
DD Cet appareil ne doit pas être utilisé par des personnes
(y compris des enfants) présentant des déficiences physiques, sensorielles, psychologiques ou un manque d’expérience et de connaissances, sauf si elles sont supervisées ou ont été familiarisées à l’utilisation de l’appareil
par une personne responsable de leur sécurité.
AA Danger ! Risque de blessure ! Indique un danger
potentiel pouvant donner lieu à des blessures graves ou mortelles lorsque les mesures requises ne sont
pas respectées.
DD Risque de dégâts matériels. Indique un danger potentiel
pouvant donner lieu à l’endommagement d’éléments
matériels lorsque les mesures requises ne sont pas respectées.
AA Danger ! Risque de blessure ! Les enfants ne sont
pas autorisés à jouer avec l’appareil.
DD L'appareil doit être installé sur un sol stable à l’extérieur.
Le sol doit être en mesure de supporter le poids net
de la pompe à chaleur. (voir les caractéristiques techniques).
Un quatrième symbole signale des informations ou astuces pratiques facilitant la mise en œuvre d’une procédure.
d’informations visant à faciliter la manipulation
EE Ildes’agit
l’équipement ou à mettre en exergue un problème
technique potentiel.
Définitions
DD Afin de prévenir les fuites, s’assurer que les raccords ne
sont pas sous contrainte.
DD DD Il est important de purger le système de chauffage
après installation.
Installer des soupapes de purge si nécessaire.
DOC-0011
5
DD Les circuits de radiateurs dotés d'un vase d'expansion
fermé doivent également être équipés de soupapes de
sécurité agréées avec manomètres.
DD DD L’utilisation d’un réfrigérant autre que celui recommandé
par Avenir AB sans notification écrite approuvant que
celui-ci est compatible avec les autres solutions annulera les garanties Avenir.
DD Les tuyaux de connexion entre le vase d’expansion et la
soupape de sécurité doivent être en pente ascendante
régulière. Cela signifie que la pente ne peut à aucun
moment descendre sous l’horizontale.
Risque d’incendie
Dans des conditions normales, le réfrigérant n’est ni combustible
ni explosible.
2.2.2
2.3
Toxicité
Dans des conditions d’utilisation normales, le caloporteur a une faible toxicité. Toutefois, malgré sa faible toxicité, le caloporteur peut
être à l’origine de blessures ou faire courir de graves dangers
lorsqu’il est délibérément utilisé à mauvais escient ou dans des
circonstances anormales.
AA Danger ! Risque de blessure ! Il convient de bien ventiler les espaces où des vapeurs lourdes sont susceptibles
de s’accumuler en strates.
Mise au rebut
DD Vider la pompe de son caloporteur avant de la mettre au rebut. Respecter les normes et règlements en
vigueur pour la mise au rebut du caloporteur.
Fluide frigorigène
Bien que le système de rafraîchissement (circuit caloporteur) de la
pompe à chaleur soit rempli d’un réfrigérant exempt de chlore respectueux de l’environnement et inoffensif pour la couche d’ozone,
seul du personnel agréé est habilité à intervenir sur ce circuit.
2.2.1
Lors des interventions sur le circuit, le caloporteur qui
s'écoule doit être traité de manière appropriée.
Lors de la vidange et de l’appoint du circuit par les robinets de
service, utiliser exclusivement du caloporteur neuf (pour les quantités, voir les instructions du fabricant).
Les conduites d’eau chaude et froide ainsi que le tropplein de la soupape de sécurité doivent être réalisés en
matériau résistant à la chaleur et à la corrosion (par ex.
cuivre). Les conduites du trop-plein de la soupape de
sécurité doivent disposer d’un raccordement ouvert à
l’évacuation. L’écoulement doit être visible et à l’abri du
gel.
2.2
DD 2.4
Connexions électriques
DD L'installation électrique doit être effectuée uniquement
par un électricien agréé, en conformité avec la réglementation en vigueur.
DD L’installation électrique doit être réalisée uniquement à
l’aide de câbles fixes. L'alimentation secteur doit toujours pouvoir être coupée par un disjoncteur avec une
ouverture de contact d'au moins 3 mm
BB Tension électrique dangereuse ! Les borniers sont
sous tension et présentent un risque d’électrocution.
Toutes les alimentations doivent être isolées avant de
démarrer l’installation électrique. La pompe à chaleur
est précâblée en usine. L’installation électrique se
résume donc essentiellement à brancher la fiche dans la
prise de courant.
Les vapeurs de caloporteur sont plus lourdes que l’air. Dans des
espaces confinés, par exemple sous le niveau d’une porte, ou en
cas de fuite, les concentrations sont susceptibles de provoquer
une asphyxie par manque d’oxygène.
AA sonde ambiante est connectée à une tension de
EE La
sécurité
extra-basse.
Danger ! Risque de blessure ! Faire respirer immédiatement de l’air frais à toute personne présentant des
signes d’intoxication par les vapeurs.
Respecter les instructions d’installation de la sonde de température ambiante !
AA Danger ! Risque de blessure ! En contact avec une
flamme nue, le caloporteur produit un gaz toxique irritant.
Ce gaz se détecte à l’odeur, même à des concentrations inférieures aux niveaux admissibles. Évacuer la zone jusqu’à ce qu’elle
soit suffisamment ventilée.
2.2.3
Intervention sur le circuit de fluide caloporteur
DD Seuls des techniciens agréés sont autorisés à intervenir
sur les circuits de fluide frigorigène.
6
DOC-0011
2.5
Mise en service
DD L’installation ne peut être mise en service qu’après avoir
rempli et purgé le système de chauffage afin d’éviter
tout dégât au circulateur.
DD Lorsque l’équipement ne doit fonctionner qu'en chauffage d'appoint lors de l'installation, s'assurer que le système de chauffage est rempli et que le compresseur ne
peut démarrer. Pour cela, régler le mode de fonctionnement sur RÉSIST.AP. Pour de plus amples informations,
voir le chapitre 11 Démarrage et mise en service.
DOC-0011
7
3
Informations sur la pompe à chaleur
3.1
Monoblock
3.1.1
Dimensions et connexions
76
1193
677
Le socle présenté dans l’illustration est un accessoire.
495
405
773
1
243
1160
2
325
Figure 1 : Monoblock, dimensions et connexions.
Position Nom
1
Conduite d'alimentation du circuit de chauffage, Monoblock 6, 8, 10 : 22 Cu, Monoblock 12 : 28 Cu
2
Canalisation de retour du circuit de chauffage, Monoblock 6, 8, 10 : 22 Cu, Monoblock 12 : 28 Cu
3.1.2
Composants
L’illustration ci-dessous offre une vue schématique de l’intérieur de la pompe à chaleur. Certaines différences peuvent apparaître selon les versions.
2
4
3
1
12
7
6
13
10
8
5
9
11
Figure 2 : Composants de l’Monoblock.
Position
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
8
Nom
Ventilateur
Pressostat de commande
Pressostat haute pression
Pressostat basse pression
Détendeur 2 voies
Filtre de séchage
Compresseur
Échangeur de chaleur
Coffret électrique
Condenseur
Vanne quatre voies
Conduite d'alimentation du circuit de chauffage
Retour du circuit de chauffage
DOC-0011
3.2
Caractéristiques techniques Monoblock
Air vers pompe eau chaude Monoblock
Fluide frigorigène
12
R407C
2,7
3,4
kg
3,4
3,4
3,4
Pression nominale
MPa
3,1
3,1
3,1
3,1
à spirale
POE
à spirale
POE
à spirale
POE
à spirale
POE
Volts
kW
400
2,0
400
2,3
400
3,6
400
4,4
Données électriques
3-N~50Hz
Alimentation secteur
Puissance nominale, compresseur
Puissance nominale, ventilateur
kW
0,3
0,3
0,3
0,3
Intensité de démarrage
A
16
17
22
22
Disjoncteur
A
10
10
16
16
Volts
kW
230
3,3
230
4,2
230
5,4
230
5,7
Alimentation secteur
Puissance nominale, compresseur
kW
0,3
0,3
0,3
0,3
Intensité de démarrage
A
56
76
97
108
Disjoncteur
A
20
20
25
32
COP 1
4,37
4,47
4,47
4,26
COP 2
3,81
3,99
4,05
3,81
Puissance nominale, ventilateur
Débit nominal 3
10
R407C
2,5
MPa
Type
Huile
Performances 6
8
R407C
1,6
Pression de test
Compresseur
Données électriques
1-N~50Hz
6
R407C
1,6
Type
Quantité
Capacité chauffage 2
Puissance en entrée 2
kW
6,20
7,93
10,2
11,2
kW
1,6
2,0
2,5
2,9
Circuit de chauffage
l/s
0,3
0,4
0,5
0,5
C
-16
-16
-16
-16
Température extérieure minimum admissible pour le démarrage du compresseur
o
Température max. 4
Circuit de chauffage
o
C
60
60
60
60
Pressostats
Basse pression
Fonctionnement
MPa
MPa
0,03
2,85
0,03
2,85
0,03
2,85
0,03
2,85
Haute pression
MPa
3,10
3,10
3,10
3,10
l
1,3
2,2
2,7
2,7
2
2
2
2
mm
kg
661x1167x1290
108
661x1167x1290
113
661x1167x1290
123
661x1167x1290
140
70,4
Volume d’eau
Condenseur
Nombre d’unités
Unité extérieure
Commande de fonctionnement
par ordinateur
Dimensions LxlxH
Poids
Niveau de puissance sonore 5
dB(A)
67,7
67,8
68,1
Évaporateur
tr/min
890
890
890
940
Débit air
m3/h
3667
3667
3667
4045
Dimensions LxlxH
Poids
mm
210x380x600
210x380x600
210x380x600
210x380x600
kg
18
18
18
18
Les mesures ont été réalisées sur un nombre limité de pompes à chaleur, ce qui peut engendrer des
résultats légèrement différents. Les tolérances dans les méthodes de mesure peuvent également être à
l’origine de variations.
1)
Pour A7W35 Δ10K côté chaud.
2)
Pour A7W35 selon NE 14511.
3)
Débit nominal: Circuit de chauffage Δ10K.
4)
Pour une température extérieure de minimum 0°C.
5)
Selon ISO 3741.
6)
Les valeurs concernent une pompe à chaleur neuve avec échangeurs de chaleur propres.
DOC-0011
9
3.3
Matériel fourni
3.3.1
1.
2.
Contrôle
Vérifier l’absence de dégâts dus au transport.
Retirer l'emballage et vérifier que la livraison contient, en
plus de la pompe à chaleur, les éléments suivants :
3.3.2
Nom
1
Pompe à chaleur
1
Sonde de débit
Nom
1
Filtre à particules avec robinet d’arrêt DN25
1
Sonde extérieure
1
Soupape de sécurité 1,5 bar 1/2”
1
Face avant
1
Centre de commande
3.3.4
nécessite environ 300 mm d’espace sur les
EE L’entretien
côtés de la pompe à chaleur.
300 mm
300 mm
300 mm
1500 mm
400 mm
Figure 3 : Dégagement technique minimum pour l’Monoblock.
Jeu de documents
Quantité
Nom
1
Instructions d’installation et d’entretien
1
Manuel de l’utilisateur
1
Instructions pour l’installation électrique
1
Étiquettes
1
Carte d’enregistrement (uniquement pour certains
marchés)
3.4
Pour garantir le bon fonctionnement de la pompe à
chaleur, maintenir une distance d’au moins 300 mm à
l’arrière et 1500 mm à l’avant.
Emballage
Quantité
Transport de la pompe à chaleur
DD La pompe à chaleur doit toujours être transportée et
entreposée verticalement dans un environnement sec.
Lorsque la pompe à chaleur repose sur un mauvais
côté, elle peut subir des dégâts importants car l’huile
du compresseur peut pénétrer dans la conduite sous
pression et ainsi provoquer un dysfonctionnement.
DD Toujours attacher la pompe à chaleur de manière à ce
qu’elle ne puisse basculer durant le transport.
10
Espace requis
DD Pompe à chaleur
Quantité
3.3.3
3.5
DOC-0011
4
Déballage et installation
4.2
4.1
Assemblage du socle (accessoire)
Remarques concernant l’emplacement de la pompe à
chaleur :
DD REMARQUE ! Installer impérativement la pompe sur
son côté le plus court (voir figure ci-dessous) sous peine
de l’endommager.
Emplacement de la pompe à chaleur
DD La pompe à chaleur doit être installée à une certaine
distance du sol car la fonction de dégivrage peut
engendrer la formation de glace. Elle doit reposer sur
un socle (accessoire) ou être suspendue à l’aide d’un
support mural.
DD REMARQUE ! Toutes les faces (hormis la face avant)
doivent être montées sur la pompe à chaleur.
DD Lors du dégivrage de la pompe à chaleur, de l’eau
s’écoule le long de l’unité. La zone entourant la pompe
à chaleur doit donc être parfaitement sèche afin de pouvoir absorber l’eau (environ 2 litres par dégivrage). Il est
également possible d’installer un réservoir à condensats
(accessoire) collectant et évacuant l’eau.
DD La pompe à chaleur et son support réglable doivent être
placés sur une base stable (traverses en bois, dalles,
semelles moulées…).
DD Les six pieds réglables de la pompe à chaleur doivent
être réglés à une hauteur compensant les irrégularités du sol. Les pieds doivent impérativement être en
contact avec la surface sur laquelle ils sont censés
reposer. Lorsque le réglage des pieds est insuffisant,
remédier à la situation lors de l’installation.
Figure 4 : La pompe à chaleur ne peut être posée sur son côté court que pour une
durée limitée.
1.
2.
3.
Poser la pompe à chaleur sur son côté le plus court (voir
figure ci-dessous).
Retirer les pieds réglables (six) en cas d’utilisation du socle.
Assembler les deux supports horizontaux (1), avec les rainures (3) orientées tel qu’illustré, en les vissant aux deux
extrémités (2) à l’aide des 8 vis M6x10. Les bords arrondis
des supports horizontaux doivent être placés vers l’intérieur.
DD Contrôler avec un niveau d'eau que la pompe à chaleur
est bien horizontale.
EE Elle
que.ne doit pas être orientée vers une direction spécifi-
2
1
4
bruit provient du ventilateur et du compresseur de
EE Le
la pompe à chaleur. Garder cet élément à l’esprit pour
4
réduire les nuisances sonores, pour vous comme pour
vos voisins.
3
suffisamment de place pour le fonctionnement
EE etPrévoir
l’entretien de la pompe à chaleur (voir section 3.5
Figure 5 : Assemblage du socle.
4.
5.
6.
Visser les pieds réglables (3) dans les trous situés sous les
extrémités.
Monter le socle complet sur la pompe à chaleur.
Relever prudemment la pompe à chaleur de manière à ce
qu’elle repose sur le socle.
Dégagement nécessaire).
1.
2.
3.
4.
DOC-0011
Amener la pompe à sa place définitive.
Installer la pompe à chaleur à l’emplacement souhaité.
Régler les six pieds de manière à ce qu’ils soient en contact
avec la surface et que la pompe à chaleur soit à niveau.
Recouvrir les étiquettes existantes avec les étiquettes dans
la langue souhaitée.
11
5
Installation de la tuyauterie
DD Les conduites d’eau chaude et froide ainsi que le tropplein de la soupape de sécurité doivent être réalisés en
matériau résistant à la chaleur et à la corrosion (par ex.
cuivre). Les conduites du trop-plein de la soupape de
sécurité doivent disposer d’un raccordement ouvert à
l’évacuation. L’écoulement doit être visible et à l’abri du
gel.
DD REMARQUE ! Afin de prévenir les fuites, s’assurer que
les raccords ne sont pas sous contrainte.
DD REMARQUE ! Il est important de purger le système de
chauffage après installation. Installer des soupapes de
purge si nécessaire.
DD Le circuit doit être conforme aux normes et règlements
en vigueur. Le réservoir d’eau chaude doit être équipé
d’une soupape de sécurité agréée (livrée avec l’unité).
DD Les tuyaux de connexion entre le vase d’expansion et la
soupape de sécurité doivent être en pente ascendante
régulière. Cela signifie que la pente ne peut à aucun
moment descendre sous l’horizontale.
5.2
tuyaux de la pompe à chaleur entre différentes uniEE Les
tés doivent être isolés.
à ce que l’installation respecte les dimensions et
EE Veiller
les schémas de connexion mentionnés à la section 3
Informations sur la pompe à chaleur.
listes d’emplacement indiquent les pièces et compoEE Les
sants fournis en italique.
5.1
1
Dans un système VL, la pompe à chaleur peut produire du chauffage et de l’eau chaude grâce au compresseur et au réchauffeur
d’appoint.
La production de chauffage et d’eau chaude ne peut se faire simultanément car le mélangeur se situe après le réchauffeur d’appoint.
Le réchauffeur d’appoint prend en charge l’élévation temporaire de
la température (fonction « antilégionelle ») pour autant que le mode
de fonctionnement le permette.
Réservoir tampon
Le réservoir tampon égalise la température du système de chauffage pendant le fonctionnement et après le dégivrage.
Soupapes de sécurité
3
4
5
6
L'évacuation de la soupape de sécurité doit être conforme au
modèle présenté dans la figure ci-dessous.
Figure 6 : Modèle d’installation - évacuation de la soupape de sécurité.
Nom
Soupape de sécurité
Tuyau de sortie métallique
Entonnoir
Tuyau de sortie métallique à pente régulière
Évacuation sous grille fixée
Évacuation avec joint hydraulique
DD Les circuits de radiateurs dotés d'un vase d'expansion
fermé doivent également être équipés de soupapes de
sécurité agréées avec manomètres.
12
pompe à chaleur avec batterie de
EE Volume:
chauffage10etlitres/kW
20 litres/kW pour les pompes à chaleur
sans batterie de chauffage.
2
Position
1
2
3
4
5
6
Solution système
DOC-0011
5.2.1
Monoblock, système VL
33
72
21
Circuit de chauffage 2
56
80
Circuit de chauffage 1
80
112
87
82
85
77
80
Eau froide
Eau chaude
50
36
40
55
51
18
99
114
53
96
5
102
52
54
84
91
96
5.4
Figure 7 : Schéma de connexion général
Position
5
18
21
33
36
40
50
51
52
53
Nom
Pompe à chaleur Monoblock
Réservoir d'eau chaude (accessoire)
Réservoir tampon
Groupe de dérivation du circulateur (accessoire)
Circulateur (option)
Centre de commande
Sonde extérieure
Sonde départ chauffage
Sonde de canalisation de retour
Réservoir d’eau sonde (compris avec le modèle DWH,
autrement en option)
54
Sonde de température ambiante (en option)
55
Sonde d’élévation temporaire de la température (compris avec le modèle DWH, autrement en option)
56
Sonde de dérivation conduite d’alimentation (accessoire)
72
Robinet de dérivation (accessoire)
77
Soupape de commutation pour eau chaude (accessoire)
80
Robinet d’arrêt (accessoire)
82
Clapet de non-retour (accessoire)
84
Sonde de débit
85
Vanne de purge (accessoire)
87
Soupape de sécurité (9 bars) (accessoire)
91
Filtre (accessoire)
96
Flexibles (accessoire)
99
Soupape de sécurité (1,5 bar)
102Vanne de purge (accessoire) (à n'installer que lorsque la
pompe à chaleur est installée plus bas que le réservoir
d'eau)
112
Cuve d’expansion, fermée (accessoire)
114
Réchauffeur d’appoint (accessoire)
5.3
1.
Raccordement des tuyaux d’eau chaude
et froide
Connexion du circuit de chauffage (alimentation et retour)
de plus amples informations sur la manière d'insEE Pour
taller les flexibles, voir la section 15 Bruit.
1.
2.
3.
5.5
1.
2.
3.
5.6
1.
2.
3.
4.
5.
Raccorder la conduite d’arrivée à l’aide d’un raccord pour
flexible et tous les accessoires requis conformément au
schéma de connexion.
Raccorder la canalisation de retour à l’aide d’un raccord
pour flexible et tous les accessoires requis, y compris le
filtre, conformément au schéma de connexion.
Isoler entièrement les conduites d’alimentation et de retour
de la pompe à chaleur.
Remplissage du réservoir d’eau chaude
et du circuit de chauffage
Remplir le réservoir d’eau froide en ouvrant la vanne de remplissage située sur la conduite.
Purger le réservoir en ouvrant un des robinets d’eau chaude.
Remplir ensuite d’eau le serpentin du réservoir d’eau chaude
ainsi que le circuit de chauffage par la vanne de remplissage
jusqu’à atteindre une pression d’env. 1 bar.
Purge du circuit de chauffage
Ouvrir complètement toutes les vannes des radiateurs.
Purger tous les radiateurs.
Ajouter de l’eau dans le circuit jusqu’à atteindre une pression
d’environ 1 bar.
Répéter la procédure jusqu’à ce que tout l’air soit éliminé.
Laisser les vannes des radiateurs complètement ouvertes.
Connecter les tuyaux d’eau chaude et froide ainsi que
tous les composants requis conformément au schéma de
connexion.
DOC-0011
13
6
Installation électrique
6.1.3
BB Sous tension ! Les borniers sont sous tension et présentent un risque d’électrocution. Toutes les alimentations doivent être isolées avant de démarrer l’installation
électrique. La pompe à chaleur est précâblée en usine.
L’installation électrique se résume donc essentiellement
à brancher la fiche dans la prise de courant.
AA Danger ! L'installation électrique doit être effectuée
uniquement par un électricien agréé, en conformité avec
la réglementation en vigueur.
DD L’installation électrique doit être réalisée uniquement à
l’aide de câbles fixes. L'alimentation secteur doit toujours pouvoir être coupée par un disjoncteur avec une
ouverture de contact d'au moins 3 mm
6.1
Centre de commande
6.1.1
Installation
DD Installer le centre de commande à l’abri du gel.
4
7
Position
1
2
3
4
5
6
7
14
Nom
Carte I/O
Carte d’expansion (accessoire)
Relais de surcharge
Fusible
Carte de dégivrage
Dispositif de démarrage progressif
Borniers
3
5
4
6
7
8
Nom
Carte I/O
Carte d’expansion (accessoire)
Relais de surcharge
Fusible
Carte de dégivrage
Dispositif de démarrage progressif
Borniers
Condensateur
6.2
Câblage
électrique doit être réalisée selon les règles
EE L’installation
de l’art pour garantir un fonctionnement silencieux.
5
L'installation est correcte lorsque la longueur de câble
libre entre la pompe et le bâtiment est d’environ 300
mm. Il est déconseillé de faire passer le câblage dans
des goulottes fixes entre la pompe et le mur pour éviter
que les vibrations de la pompe se transmettent aux
murs du bâtiment via les goulottes.
6
La pompe à chaleur, située à l'extérieur, se connecte au centre
de commande, situé à l'intérieur. Il faut donc connaître le type de
câble se rapportant à chaque connexion. Le tableau ci-dessous
présente les types de câbles répondant aux exigences en matière
de section transversale, protection UV, etc.
Figure 8 : Emplacement des composants dans le centre de commande.
3
2
Position
1
2
3
4
5
6
7
8
Composants électriques du centre de commande 400V 3N
1
1
Figure 9 : Emplacement des composants dans le centre de commande.
Le centre de commande contient les composants nécessaires à
l’alimentation en tension, au système de commande et au fonctionnement de la pompe.
6.1.2
Composants électriques du centre de commande 230V 1N
2
Connexion
Désignation
Câble de communication
ÖLFLEX CLASSIC 110 12G0.5 0.6/1kV
CY BK
Câble d’alimentation
400V
ÖLFLEX CLASSIC 110 12G2.5 0.6/1kV
BK
Câble d’alimentation
230V, excepté compresseur
ÖLFLEX CLASSIC 110 7G2.5 0.6/1kV BK
Câble d’alimentation
230V du compresseur
ÖLFLEX CLASSIC 110 4G4.0 0.6/1kV BK
DOC-0011
ne doit toutefois pas se trouver dans un courant d’air direct Ne
pas placer la sonde sur des parois en panneaux réfléchissants.
• Installer la sonde à une distance minimale de 1 m des baies
susceptibles d’émettre de l’air chaud.
• Lorsque le câble de la sonde passe par une gaine, celle-ci doit
être fermée de manière étanche pour que la sonde ne soit pas
influencée par l’air sortant.
La sonde extérieure se connecte à l’aide d’un câble bifilaire. Pour
une section de 0,75 mm2, la longueur de câble maximale est de
50 m. Pour les câbles plus longs de section 1,5 mm2 la longueur
est limitée à 120 m.
Raccorder ensuite la sonde au centre de commande de la pompe
à chaleur conformément aux consignes électriques.
• Lorsque le câble est connecté au bornier, ouvrir ce dernier à
l’aide d’un tournevis (voir figure ci-dessous).
2
1
3
5
OK!
4
Figure 10 : Connexion d’un câble au bornier.
6.3
Branchement de l’alimentation
BB Sous tension ! Connecter le câble d’alimentation électrique uniquement à la borne prévue à cet effet, à l’exclusion de toute autre !
DD En Norvège, la connexion 230V doit être réalisée
conformément aux consignes électriques de la section
suivante 6.4 Modification de la pompe à chaleur 230V
1N en Norvège.
1.
2.
3.
Connecter le câble d’alimentation au bornier du centre de
commande conformément aux consignes électriques.
Connecter les câbles d’alimentation entre le centre de commande et la pompe à chaleur conformément aux consignes
électriques.
Brancher les autres équipements conformément aux consignes électriques.
6.4
Positionnement et branchement des
sondes extérieures
7
Installation des accessoires et
fonctions complémentaires
7.1
Sonde de température ambiante
Cet accessoire est équipé d’un capteur de température qui transmet une valeur que le système de commande peut utiliser pour
calculer la température d’alimentation. L’influence de la sonde de
température ambiante sur le calcul de la température d’alimentation peut être définie dans le menu COURBE CHAUFF.-> FACT.
AMBIANTE. La valeur par défaut du paramètre FACT.AMBIANTE
est 2. Toutefois, il est réglable dans une plage allant de 0 (aucun
impact) à 4 (impact important).
La différence entre les températures intérieures souhaitée et calculée est multipliée par la valeur du paramètre FACT.AMBIANTE. Le
point de consigne de la conduite d’alimentation du système augmente ou diminue en fonction du résultat, selon qu’il y a un déficit
ou un excédent de chaleur.
Le tableau ci-dessous donne des exemples de la manière dont le
point de consigne de la conduite d’alimentation est influencée à la
COURBE 40 par différents paramètres FACT.AMBIANTE.
En cas de déficit de chaleur :
FACT.
AMBIANTE
DD REMARQUE ! La sonde extérieure est connectée à une
tension extra-basse de sécurité. Respecter les instructions d'installation de la sonde extérieure.
0
Figure 11 : Positionnement de la sonde extérieure.
22
Température
ambiante
réelle, °C
20
Point de
consigne
alimentation,
°C
40
1
22
20
42
2
22
20
44
3
22
20
46
4
22
20
48
2/3 x H
H
• Positionner la sonde extérieure sur la façade nord ou nordouest.
• Pour une mesure la plus précise possible de la température
extérieure, la sonde sera installée aux 2/3 de la façade sur les
bâtiments jusqu’à trois étages. Pour les bâtiments d'une hauteur supérieure, placer la sonde entre le deuxième et le troisième étage. Si elle ne doit pas être installée sous abri, la sonde
Température
ambiante
augmentée,
°C
Emplacement recommandé
Emplacement inapproprié
DOC-0011
15
8
En cas de surplus de chaleur, les conditions sont inversées :
FACT.
AMBIANTE
Température
ambiante
augmentée,
°C
Température
ambiante
réelle, °C
Point de consigne alimentation, °C
0
20
22
40
1
20
22
38
2
20
22
36
3
20
22
34
4
20
22
32
REMARQUE ! Lire les consignes de sécurité !
DD L’installation ne peut être mise en service qu’après avoir
rempli et purgé le système de chauffage et le réservoir
d’eau chaude afin d’éviter tout dégât aux circulateurs.
DD Pour les alarmes survenant lors de l’installation, voir la
section 15 Dépannage dans les instructions d’entretien.
DD 8.1
REMARQUE ! La sonde ambiante est connectée à une
tension de sécurité extra-basse.
1.
• Au centre de la maison
• À hauteur des yeux
• Pas exposée directement au soleil
• Pas dans un courant d’air
• Pas dans une pièce équipée d’un réchauffeur d’appoint
2. Accrocher un thermomètre à côté de la sonde de température ambiante afin de l’étalonner après l’avoir connectée.
3. Brancher la sonde de température ambiante conformément
aux consignes électriques.
4. Après avoir branché la sonde de température, celle-ci peut
être étalonnée en maintenant les deux boutons enfoncés
pendant 15 secondes, jusqu’à ce que l’affichage se mette à
clignoter.
5. Introduire la température réelle indiquée par le thermomètre.
6. Attendre 10 secondes, jusqu’à ce que l’affichage s’arrête de
clignoter.
Lorsque « -- » apparaît comme valeur pour la température extérieure sur l’afficheur, aucune température extérieure n’a été mesurée.
Fonction EVU
8.2
• La fonction EVU est activée en effectuant les branchements
conformément aux consignes électriques ainsi qu’en connectant
par exemple une horloge externe à une broche.
Réduction de la température ambiante
préprogrammée
La fonction de réduction de la température ambiante préprogrammée permet de diminuer temporairement et de manière régulière
la température intérieure.
Avant le contrôle manuel, vérifier les points suivants :
8.2.1
8.2.2
Conduites, circuit de chauffage
• Conduites raccordées conformément aux schémas de
connexion
• Flexibles d’alimentation et de retour
• Calorifugeage des conduites
• Filtre du retour
• Purge du circuit de chauffage
• Toutes les vannes des radiateurs sont complètement ouvertes
• Vase d’expansion du circuit de chauffage (en option)
• Soupape de sécurité, vase d’expansion
• Robinet de remplissage, circuit de chauffage (en option)
• Vérification de l’absence de fuites
• Soupape de sécurité pour l’eau froide (9 bars) (en option)
En présence d’un réservoir d’eau chaude externe, vérifier également :
Installation électrique
• Disjoncteur (en option)
• Fusible de protection
• Sens de rotation du compresseur
• Position de la sonde extérieure
• Paramètres du système de commande
En présence d’un réservoir d’eau chaude externe, vérifier également :
• Mélangeur (en option)
• La fonction de réduction de la température ambiante préprogrammée est activée en utilisant le même branchement que la
fonction EVU (conformément aux consignes électriques) ainsi
qu'en connectant par exemple une résistance de 10 kohms et
une horloge externe à une broche.
• L’ampleur de la réduction de la température ambiante préprogrammée se définit via le menu INFORMATION -> COURBE
CHAUFF. -> ABAISSEMENT.
16
Check-list d’installation
• Mélangeur (en option)
• Vanne de purge (en option)
La fonction EVU empêche d’utiliser les fonctions POMPE À CHAL
et RÉSIST.AP. tant que le contact est fermé. Le texte HORS
SERVICE EVU s’affiche à l’écran lorsque la fonction est active. La
valeur intégrale est calculée normalement.
7.3
Démarrage avec système incomplet
Pour de plus amples informations concernant le système de
commande de la pompe à chaleur, voir la section 12 Panneau de
commande.
Installer la sonde de température ambiante à un endroit de
la maison où la température est relativement constante :
7.2
Contrôle de l’installation
DOC-0011
8.3
Test manuel
AA REMARQUE ! Risque de brûlure : le tuyau sous pression
du compresseur peut atteindre une température de 125
degrés après une certaine durée de fonctionnement !
Tester le fonctionnement du système et des composants.
8.3.1
1.
2.
3.
4.
Activer TEST MANUEL
Vérifier que l’interrupteur principal est sur Marche.
Sélection du mode de fonctionnement , via le menu
INFORMATION -> FONCT.->
Accéder au menu PARAMÉTRAGE en enfonçant les touches
pendant cinq secondes.
Paramétrer TEST MANUEL sur 2.
la position 2 pour quitter le menu TEST
EE Sélectionner
MANUEL pendant
le test de fonctionnement en continu.
8.3.2
1.
2.
Tester le circulateur
Démarrer le circulateur en réglant CIRCULATEUR sur 1.
Pour vérifier que le circulateur fonctionne :
• écouter s’il ronronne
• poser la main sur la pompe
• écouter si on entend un bruit d’air
3. Si la pompe ne démarre pas, voir la section 9.1 Démarrage
manuel des circulateurs.
4. En cas de présence d’air dans le circuit de chauffage,
purger conformément à la section 5.6 Purge du circuit de
chauffage.
5. Arrêter le circulateur en mettant la valeur sur 0.
8.3.3
Vérifier la présence d’eau chaude dans l’échangeur (si installé).
1.
Activer la vanne 3 voies en réglant INVERS.VANNE ECS sur
1.
2. Vérifier que le bras de la vanne 3 voies change de position.
3. Si le bras ne change pas de position, voir le chapitre 15
Dépannage dans les instructions d’entretien.
l’esprit que l’eau chaude dot être activée dans
EE Garder
le menuàPARAMÉTRAGE
(voir section 9.2 Adaptation en
fonction du système de chauffage).
8.3.4
1.
2.
Figure 12 : En cours de fonctionnement, le tuyau sous pression doit devenir
chaud.
3.
• le compresseur tourne dans le bon sens en posant la main sur
le tuyau sous pression avant le démarrage du compresseur
pour vérifier qu’il est froid. Recommencer un peu plus tard afin
de s’assurer que le tuyau sous pression se ré­chauffe.
• il n’y a pas de bruit suspect et le fonctionnement est silencieux.
4. Si le tuyau ne chauffe pas ou produit un bruit anormal, voir
la section 15 Dépannage dans les instructions d’entretien.
5. Arrêter le compresseur en mettant la valeur sur 0.
6. Arrêter le circulateur en mettant la valeur sur 0.
8.3.5
1.
2.
3.
4.
5.
Test du compresseur
Vérifier que :
Contrôler le réchauffeur d’appoint (si installé)
Démarrer le circulateur du circuit en réglant la valeur
CIRCULATEUR sur 1.
Sélectionner le réchauffeur d’appoint en réglant RÉSIST.AP.1
sur 1.
Vérifier que le réchauffeur d’appoint fonctionne en quittant le
menu TEST MANUEL pour accéder au menu INFORMATION
-> TEMPÉRATURE -> ALIMENTATION afin de contrôler que la
température augmente.
Revenir au menu TEST MANUEL et arrêter RÉSIST.AP. 1 en
remettant la valeur sur 0.
Arrêter le circulateur en mettant la valeur sur 0.
à l’esprit que le réchauffeur d’appoint dot être
EE Garder
activé dans
le menu PARAMÉTRAGE (voir section 9.2
Démarrer le circulateur du circuit en réglant la valeur
CIRCULATEUR sur 1.
Démarrer le compresseur en réglant POMPE À CHAL. sur 1.
Adaptation en fonction du système de chauffage).
8.3.6
1.
Vérifier le ventilateur
Démarrer le ventilateur en sélectionnant VENTILATEUR = 1.
Vérifier que le ventilateur tourne.
8.3.7
Sonde d’étalonnage
Vérifier l’emplacement des sondes à l’aide de la section 5.2.1
Monoblock, système VL pour les sondes externes et la section
11.2.1 Fonctions de chauffage pour les sondes internes.
plus amples informations concernant le systèEE Pour
me dedecommande
de la pompe à chaleur, voir la section
12 Panneau de commande.
DOC-0011
17
Procéder comme suit pour réaliser un étalonnage.
1. Retirer toute isolation présente sur la sonde devant être étalonnée.
2. Y connecter un thermomètre.
3. Noter la température relevée.
4. Appuyer une fois sur la touche de gauche ou de droite pour
ouvrir le menu INFORMATION.
5. Ouvrir le menu TEMPÉRATURE.
6. Noter la température mesurée par la sonde.
7. Comparer la température effective avec la température
mesurée. En cas de différence, procéder comme suit à l’étalonnage de la sonde.
8. Accéder au menu PARAMÉTRAGE en maintenant les touches
enfoncées
pendant cinq secondes.
9. Ouvrir le menu INSTALLATION –> CALIBRAGE SONDES.
10. Sélectionner la sonde correspondante.
11. Modifier la soupape en fonction de la différence.
9.2.1
DD REMARQUE ! En cas d’installation d’un réservoir
d’eau chaude externe, activer celui-ci dans le menu
PARAMÉTRAGE. Suivre les instructions ci-dessous :
1.
Accéder au menu PARAMÉTRAGE en maintenant les touches
enfoncées
pendant cinq secondes.
Dans le menu ECS–> START, paramétrer la valeur sur 40.
2.
9.2.2
1.
REMARQUE ! En cas d’installation d’un réchauffeur
d’appoint, activer celui-ci dans le menu PARAMÉTRAGE.
Suivre les instructions ci-dessous :
1.
Accéder au menu PARAMÉTRAGE en maintenant les touches
enfoncées
pendant cinq secondes.
Dans le menu RÉSIST.AP.–> ÉTAGE MAXIMUM, paramétrer la
valeur sur 1.
Sortir du mode test
Paramétrer TEST MANUEL sur 0.
8.4
9.2.3
Après avoir terminé les contrôles et les tests, les panneaux doivent être remontés sur la pompe à chaleur.
Démarrage et mise en service
9.1
Démarrage manuel des circulateurs
Bruit
Il arrive que la pompe ou des composants soient endommagés,
déplacés ou déformés pendant le transport et l’installation, avec
pour conséquence un fonctionnement bruyant. Il est donc important de vérifier la pompe à chaleur après son installation et avant
sa mise en service pour s’assurer que tout est conforme. Faire
fonctionner la pompe en mode chauffage et eau chaude sanitaire pour vérifier qu’elle ne fait pas de bruit anormal. Ce faisant,
vérifier l’absence de bruits anormaux dans les autres pièces de
l’habitation.
Le bruit provient du ventilateur de la pompe à chaleur. Garder cet
élément à l’esprit pour réduire les nuisances sonores, pour vous
comme pour vos voisins.
Remise en place des panneaux
9
RÉSIST.AP.
DD 2.
8.3.8
Eau chaude
Lorsqu’un circulateur ne démarre pas, procéder comme suit :
9.2.4
Sélection du mode de fonctionnement
plus amples informations concernant le systèEE Pour
me dedecommande
de la pompe à chaleur, voir la section
12 Panneau de commande.
Figure 13 : Emplacement de la vis de purge.
1.
Ouvrir et retirer la vis de purge à l’avant de la pompe.
Collecter l’eau s’écoulant.
Introduire un tournevis à lame plate et tourner dans le sens
de rotation de la pompe (vers la droite).
Remettre la vis de purge et son joint en caoutchouc.
2.
3.
9.2
Le mode de fonctionnement se choisit via le menu INFORMATION
-> FONCTNMT. Si nécessaire, régler certains paramètres du système de commande, par ex. PIECE et COURBE.
9.3
faut du temps pour atteindre une température conforEE Iltable
dans une habitation qui n’était pas chauffée. L’idéal
Adaptation en fonction du système de
chauffage
Régler les paramètres de la pompe à chaleur en fonction du circuit
de chauffage, selon qu’il s’agit par exemple d’un chauffage par le
sol ou de radiateurs. Le delta de température doit être 7–10°C
inférieur à la pompe à chaleur. Si aucun delta de température n'est
atteint, régler éventuellement le débit du circulateur en fonction du
système de chauffage.
de plus amples informations concernant le systèEE Pour
me de commande de la pompe à chaleur, voir la section
est de laisser la pompe à chaleur fonctionner à son
rythme, SANS augmenter ni modifier les paramètres du
logiciel pour tenter d’obtenir une montée en température plus rapide.
DD 12 Panneau de commande.
18
Après le démarrage
DOC-0011
REMARQUE ! Lorsque l’installation génère une alarme,
cela indique généralement la présence d’air dans le système. Pour de plus amples informations, voir également
la section 15 Dépannage dans les instructions d’entretien.
10
Informations client
Une fois l’installation et le test terminés, le client doit être informé
sur sa nouvelle installation. Voici une check-list des informations
que l’installateur doit transmettre au client :
• • • • • • • Modèle de la pompe à chaleur installée
Parcourir le manuel de l’utilisateur et en présenter le contenu
Décrire et expliquer les différents modes de fonctionnement
Décrire les principales alarmes et actions à entreprendre
lorsqu’elles surviennent
Présenter la manière de naviguer parmi le menu INFORMATION
ainsi que les paramètres modifiables par le client
Montrer comment visualiser l’historique et les durées de fonctionnement
Montrer la tuyauterie et parcourir les actions devant être effectuées lors de l’entretien périodique :
- vérification de la pression recommandée à l’aide des manomètres
- remplissage du circuit de chauffage
- test des soupapes de sécurité
- nettoyage du filtre
Expliquer au client comment il peut procéder au réglage fin du
circuit de chauffage existant conformément au manuel de l’utilisateur
Garanties
Point de contact pour l'entretien
Pour terminer, remplir les références au dos des instructions
d’entretien.
• • • • DOC-0011
19
Instructions d’entretien
20
DOC-0011
11
Pompe à chaleur
11.1
Description du fonctionnement
Une pompe à chaleur utilise l’énergie libre du soleil contenue dans une source naturelle de
chaleur, telle que la roche, le sol, la nappe phréatique ou l’air. La pompe à chaleur peut être
comparée à un réfrigérateur inversé. Alors que dans un réfrigérateur, la chaleur est transférée
de l’intérieur de celui-ci vers l’extérieur, pour une pompe chaleur, l’énergie calorifique accumulée
dans la source de chaleur est acheminée vers l’intérieur de la maison. La pompe utilise l’énergie
solaire de la source de chaleur et fournit trois à quatre fois plus de chaleur qu’elle ne consomme
en énergie électrique. Ce système est donc très respectueux de l'environnement et constitue un
mode de chauffage domestique très économique.
Figure 14 : Rapport énergie électrique consommée / énergie solaire.
Pour que la pompe puisse extraire la chaleur de l’air extérieur et la transmettre au circuit de chauffage de la maison, deux circuits sont nécessaires. La figure ci-dessous illustre la collaboration des différents circuits lors du transfert d'énergie calorifique.
Circuit de chauffage et réservoir d’eau chaude
Eau
4
Système de chauffage - apporte l’eau véhiculant la chaleur/les calories au système de chauffage et au réservoir
d'eau chaude.
Condenseur
3
Détendeur /
réduction de pression
Fluide frigorigène
du circuit
5
Compresseur /
augmentation de pression
Ventilateur
2
Circuit du fluide frigorigène - contient un frigorigène
exempt de chlore et de fréon qui véhicule, au sein de la
pompe à chaleur, l’énergie calorifique extraite par évaporation, compression et condensation et l’apporte au circuit
de chauffage.
1
Échangeur de chaleur
Air extérieur
Figure 15 : Principes de fonctionnement d’une pompe à chaleur.
1
2
3
4
5
Un ventilateur fait passer l’air extérieur par un échangeur de chaleur qui, par réchauffement et gazéification du fluide
frigorigène, provoque son évaporation. L'énergie produite au cours de ce processus est extraite de l’air extérieur en passage.
Le frigorigène, qui fournit ensuite de l'énergie sous forme de chaleur, est envoyé au compresseur, qui accroît sa température et sa pression.
Le liquide frigorigène extrêmement chaud passe alors dans le condenseur. Le frigorigène y est refroidit, transférant ainsi
son énergie calorifique vers le circuit de chauffage. La température du fluide frigorigène diminue et ce dernier retourne à
l’état liquide par condensation.
Le circuit de chauffage achemine la chaleur vers le réservoir d’eau chaude ou vers le système de chauffage, augmentant
indirectement la température de la maison.
Le fluide frigorigène est alors envoyé au détendeur, qui en abaisse la pression et la température, et le processus recommence.
DOC-0011
21
11.2
Fonctions de chauffage et de dégivrage
11.2.1
Chauffage
Monoblock est une pompe à chaleur capable de produire de la chaleur pour les habitations et réservoirs d’eau chaude. La
production d’eau chaude est active toute l’année tandis que le chauffage s'interrompt en été lorsque la température extérieure
atteint la valeur ARRÊT CHAUFF.
Figure 16 : Circuit du fluide frigorigène lors de la production de chaleur.
En hiver, le compresseur produit de l’eau chaude et du chauffage jusqu’à ce que la température extérieure atteigne la valeur
EXT. D’ARRÊT et que, par conséquent, la température soit trop basse pour permettre le fonctionnement du compresseur. Le
réchauffeur d’appoint éventuellement installé produira de l’eau chaude et du chauffage tant que le paramètre EXT. D’ARRÊT
s'appliquera.
Monoblock dégivre l’échangeur de chaleur automatiquement lorsque cela s’avère nécessaire.
22
DOC-0011
11.2.2
Fonction de dégivrage
Lorsqu’il est en service, l’échangeur de chaleur est refroidi par l’échange d’énergie et recouvert de gel à cause de l’humidité.
L'unité Monoblock est munie d’une fonction de dégivrage automatique de l’échangeur de chaleur utilisant l’énergie calorifique
produite. Lorsque cela s’avère nécessaire, la séquence de dégivrage est enclenchée comme suit :
• La séquence de dégivrage démarre lorsque la température du liquide frigorigène en entrée est inférieure à la valeur programmée, qui se base sur une courbe dépendant de la température extérieure
• Le dégivrage est soumis à certaines restrictions relatives au temps de fonctionnement et au ventilateur
• La vanne quatre voies de la pompe à chaleur inverse le débit du fluide frigorigène et le ventilateur s’arrête (voir figure ci-dessous)
• Le frigorigène chauffé élimine le gel situé sur l’échangeur de chaleur
• Le dégivrage s’arrête en fonction de l’heure, du pressostat de commande ou de la température entrante
• La vanne quatre voies rétablit le sens de débit initial du fluide frigorigène de manière à ce que la production de chauffage
reprenne et soit à nouveau opérationnelle
Pressostat
Basse pression
Sortie de service
Sonde
tuyau sous pression
Pressostat
Haute pression
Chaud
Bulbe
Froid
Compr.
Vanne 4 voies en
mode dégivrage
Alimentation froide circuit de chauffage
Sonde frigorigène 1
Ventilateur
Sonde frigorigène 3
Retour chaud
circuit de chauffage
Sonde frigorigène 2
Détendeur
2 voies
Filtre de séchage
Figure 17 : Circuit du fluide frigorigène lors du dégivrage.
La figure ci-dessus illustre l'unité Monoblock durant le dégivrage. Le processus est inversé par le biais de la vanne quatre voies
qui inverse le débit. Cela signifie que l’échangeur de chaleur devient un condenseur et que le condenseur devient un évaporateur. Cette fonction est utilisée pour le dégivrage.
Étant donné que durant l'hiver, la séquence de dégivrage de la pompe à chaleur extrait son énergie du circuit de chauffage de
la maison, un réservoir tampon est utilisé. Lorsqu’aucun réservoir d’eau chaude n’est installé et que la quantité d’eau ne suffit
plus à satisfaire la demande, le volume doit être étendu à l’aide d’un réservoir tampon (accessoire).
11.3
Composants
La pompe à chaleur est un système complet destiné à produire du chauffage et de l'eau chaude sanitaire.
La pompe à chaleur est équipée d'un système de commande interfacé par un panneau de commande.
La chaleur pénètre dans la maison via un système de chauffage hydraulique. La pompe à chaleur apporte un maximum de chaleur pour répondre à la demande. Lorsque c'est insuffisant, le réchauffeur d’appoint est activé.
DOC-0011
23
La pompe à chaleur se compose des éléments de base suivants :
1
Pompe à chaleur
• Compresseur
• Détendeur 2 voies
• Condenseur
• Vanne 4 voies
2
Ventilateur
• 1 vitesse
3
Échangeur de chaleur
Outre ces unités, un système de commande (installé à l’intérieur) permet de
contrôler les composants internes de la pompe à chaleur (compresseur, circulateurs, réchauffeurs d'appoint et mélangeur) et de déterminer ses démarrages,
ses arrêts ainsi que la production de chauffage ou d’eau chaude sanitaire.
11.4
3
2
1
Réchauffeur d’appoint
Le réchauffeur d’appoint, en option sur le modèle Monoblock, est en réalité un
thermoplongeur situé sur le tuyau d’alimentation en amont du mélangeur.
Figure 18 : Composants principaux de l’Monoblock.
Le réchauffeur d’appoint (accessoire) dispose d’un régulateur de puissance
intégré et est piloté par une sortie libre de potentiel de la pompe à chaleur. En
cas de coupure de courant de plus de 3 minutes, seule une sortie de 6 kW peut être connectée immédiatement après
rétablissement du courant, les autres sorties nécessitant un délai de deux heures.
Lorsque la demande de chaleur est supérieure à la capacité de la pompe, l’éventuel réchauffeur d’appoint enclenche
automatiquement le mode AUTO.
En cas d'alarme indiquant que le compresseur ne démarre pas, la production d’eau chaude est interrompue afin de signaler le dysfonctionnement au consommateur. La production de chauffage est prise en charge par le réchauffeur d’appoint
afin d’éviter un refroidissement de l’habitation.
11.5
Paramètres importants
11.5.1
Production de chaleur - calcul
La température intérieure s’ajuste en modifiant la courbe de chauffe de la pompe. Cette courbe est l’outil utilisé par
le système de commande pour calculer la température de l’eau envoyée dans le système de chauffage. La courbe de
chauffe calcule la température de l’eau en fonction de la température extérieure. Plus la température extérieure est
basse, plus la température de l’eau d’alimentation sera élevée. En d’autres termes, la température de l’eau distribuée aux
radiateurs augmente de manière exponentielle à mesure que la température extérieure diminue.
La courbe de chauffe est réglée au moment de l'installation. Elle doit toutefois être adaptée ultérieurement pour obtenir
une température intérieure agréable quelles que soient les conditions météorologiques. Une courbe de chauffe bien définie permet de réduire la maintenance et de préserver l'énergie.
11.5.2
COURBE
Le système de commande affiche le paramètre COURBE sur l’afficheur au moyen d'un graphique. Le paramètre
« COURBE » permet de régler la courbe de chauffe. Cette valeur représente la température de l’eau envoyée au système
de chauffage lorsque la température extérieure est de 0° C.
Température d'alimentation
Température maximum d'alimentation
Valeur de COURBE : 40...
Température extérieure
...à zéro degré
Figure 19 : Graphique présentant le paramètre « COURBE » à la valeur 40.
24
DOC-0011
Lorsque la température extérieure est inférieure à 0°C, la température de l’eau envoyée au circuit de chauffage est supérieure
à 40°C, et inférieure à 40°C lorsque la température extérieure est supérieure à 0°C.
Température d'alimentation
Température maximum d'alimentation
Température extérieure
Figure 20 : L'augmentation ou la diminution du paramètre « COURBE » modifie la pente de la courbe
L'augmentation du paramètre « COURBE » accroît la pente de la courbe, et sa réduction diminue cette pente.
Pour réduire les coûts et économiser l'énergie, l'idéal est de changer la valeur « COURBE » de manière à ce que la température intérieure soit équilibrée et constante. Pour augmenter ou réduire temporairement la température, modifier le paramètre
« PIÈCE ».
11.5.3
PIÈCE
Pour augmenter ou diminuer la température intérieure, modifier le paramètre « PIÈCE ». La différence entre les paramètres
« PIÈCE » et « COURBE » réside dans le fait que « PIÈCE » ne modifie pas la pente de la courbe mais la déplace en totalité de
3°C par degré modifié du paramètre « PIÈCE ». En effet, une augmentation d’environ 3°C de la température d’alimentation est
généralement nécessaire pour faire monter la température intérieure de 1°C.
Température d'alimentation
Température maximum d'alimentation
Température extérieure
Figure 21 : Tout changement du paramètre « PIÈCE » déplace la courbe de chauffe vers le haut ou vers le bas.
La relation entre la température d'alimentation et la température extérieure n'est pas affectée. La température d’alimentation
augmente ou diminue de la même manière que la courbe de chauffe. En d’autres termes, la courbe de chauffe est déplacée
vers le haut ou vers le bas sans que sa pente ne soit modifiée.
Cette méthode de régulation de la température intérieure peut être utilisée pour un changement temporaire. Pour une modification à long terme de la température intérieure, ajuster la courbe de chauffe.
DOC-0011
25
Température d'alimentation
Température d'alimentation optimale
à -5°
Température extérieure
Figure 22 : Courbe ajustée à -5°C
Lorsque la température extérieure se situe entre -5°C et +5°C et que la température intérieure n'est pas constante, la courbe
de chauffe doit parfois être adaptée. C’est pourquoi le système de commande permet de moduler la courbe pour trois températures extérieures : -5°C, 0°C, +5°C. Grâce à cette fonction, il est possible de moduler la température d’alimentation pour
trois températures extérieures spécifiques, sans affecter le reste de la courbe de chauffe. Par exemple, pour une température
extérieure de -5°C, la température d’alimentation prendra progressivement une valeur située entre 0°C et -10°C, le réglage
optimal étant de -5°C. La figure ci-dessus représente la COURBE -5 (bosse).
Il est ainsi possible de moduler la courbe pour trois températures extérieures données : -5°C, 0°C et +5°C. La température
d’alimentation peut être augmentée ou diminuée de 5 degrés.
11.5.4
ARRÊT CHAUFF.
La fonction ARRÊT CHAUFF. interrompt automatiquement le chauffage des radiateurs lorsque la température extérieure est
supérieure ou égale à la valeur affectée au paramètre ARRÊT CHAUFF.
Lorsque la fonction ARRÊT CHAUFF. est active, le circulateur n'est en service que pour la production d'eau chaude. Le circulateur effectue un "exercice" d’une minute par jour. La température extérieure définie en usine pour l'activation de la fonction
ARRÊT CHAUFF. est de 17°C. Lorsque la fonction est activée, la température extérieure doit descendre 3°C sous le point de
consigne pour que la fonction soit désactivée.
11.5.5
MIN et MAX
Les valeurs « MIN » et « MAX » sont respectivement les valeurs minimum et maximum admises pour la température d'alimentation.
Il est particulièrement important de régler les températures d'alimentation minimum et maximum lorsque le chauffage s'effectue par le sol.
Dans le cas d'un chauffage par le sol sous parquet, la température du circuit ne doit pas être excessive sous peine d'endommager le revêtement. Pour les revêtements en pierre chauffés par le sol, la valeur « MIN » ne doit pas être trop basse (en été,
lorsqu'aucun chauffage n'est nécessaire) pour obtenir une température de sol confortable. Afin d’atteindre des températures
optimales, une solution consiste à utiliser un groupe de dérivation pour le chauffage par le sol.
Dans les maisons sur cave, régler le paramètre « MIN » à une température qui, en été, convienne au sous-sol. En été, la
chaleur peut être maintenue dans le sous-sol pour autant que les radiateurs disposent de vannes thermostatiques empêchant
le chauffage du reste de la maison. Il est essentiel de bien entretenir le système de chauffage et les vannes des radiateurs.
Cette tâche incombant généralement à l’utilisateur final, l’informer de la procédure à suivre. Veiller à augmenter le paramètre
ARRÊT CHAUFF. en été.
11.5.6
TEMPÉRATURES
La pompe à chaleur peut afficher un graphique illustrant l'historique des températures relevées par les sondes au cours des
60 points de mesurage écoulés, ce qui permet d'en suivre l'évolution. L'intervalle de temps entre les points de mesurage est
réglable d’une minute à une heure. La valeur prédéfinie en usine est d'une minute.
L'historique est disponible pour toutes les sondes. Toutefois, seule la valeur sélectionnée s'affiche sur l'écran de la sonde
d'ambiance. La valeur intégrale éventuellement affichée correspond au bilan énergétique du circuit de chauffage.
11.5.7
INTÉGRALE
Les besoins en chaleur d'une maison sont variables en fonction de la saison et des conditions climatiques. La demande de
chaleur peut être exprimée comme la différence de température au cours du temps. Son calcul donne en retour une valeur
intégrale (demande de chaleur). Pour calculer l'intégrale, le système de commande utilise différents paramètres.
La pompe à chaleur démarre suite à un déficit de chaleur. Il existe deux valeurs intégrales : A1 (valeur par défaut = -60), qui
enclenche le compresseur et A2 (valeur par défaut = -600), qui démarre le réchauffeur d'appoint. Lorsque la production de
chaleur est en cours, le déficit diminue et, une fois la pompe à chaleur arrêtée, l'inertie du système provoque un excès de
chaleur.
26
DOC-0011
L’intégrale est une mesure de la surface sous l’axe temporel qui s’exprime en degré/minutes. La figure ci-dessous illustre les
intégrales prédéfinies de la pompe à chaleur. Lorsque l'intégrale atteint la valeur INTÉGRALE A1, le compresseur est démarré,
et si l'intégrale continue à augmenter, le réchauffeur d'appoint est activé une fois que l'intégrale atteint la valeur INTÉGRALE
A1+A2.
Intégrale
INTÉGRALE A1
INTÉGRALE A1
INTÉGRALE A2
INTÉGRALE A2
Excédent de chaleur
Excédent de chaleur
Déficit de chaleur
Arrêt compresseur
Démarrage compresseur (A1)
Démarrage réch.
appoint (A1+A2)
Figure 23 : Démarrage et arrêt de la pompe à chaleur en fonction des valeurs intégrales.
Le calcul de la valeur intégrale est interrompu pendant l’arrêt du chauffage. Deux minutes après la fin de la production, le
calcul de la valeur intégrale est à nouveau enclenché afin de permettre au système de chauffage de stabiliser la température.
11.5.8
HYSTÉRÉSIS
Quand le système de chauffage doit être démarré anticipativement en raison d’un changement brusque de la demande de
chaleur, utiliser la valeur HYSTÉRÉSIS qui contrôle la différence entre la température d’alimentation réelle, t1, et la température
d’alimentation calculée, t2. Lorsque la différence est supérieure ou égale à l'HYSTÉRÉSIS définie (x), en d'autres termes, si la
demande de chaleur apparaît ou disparaît plus rapidement qu'avec le calcul intégral habituel, l'intégrale est forcée à la valeur
initiale INTÉGRALE A1 ou à la valeur d'arrêt 0° min.
t1
t2
TEMP. ALIM.
HYSTÉRÉSIS
(∆t) ≥ x
HYSTÉRÉSIS
(∆t) ≥ x
INTÉGRALE
Démarrage compresseur (-60)
TEMPS
Arrêt compresseur (0)
Figure 24 : Conditions pour que HYSTÉRÉSIS force la modification de la valeur intégrale.
DOC-0011
27
11.5.9
COURBE DÉG.
Pour démarrer le dégivrage de l’unité extérieure, le système de commande effectue un calcul se basant sur la température du
liquide frigorigène en entrée ainsi que sur la température extérieure.
Le calcul est régi par une courbe de dégivrage linéaire qui peut être définie de manière à garantir le fonctionnement optimal
de la pompe à chaleur et de l’unité extérieure. Trois paramètres sont modifiables : COURBE DÉG. 0, COURBE DÉG. -16 et EXT.
D’ARRÊT. La séquence de dégivrage démarre lorsque la température du liquide frigorigène en entrée atteint le paramètre de
dégivrage défini pour une température extérieure placée sur la courbe de dégivrage.
Les deux paramètres principaux sont COURBE DÉG. 0 et COURBE DÉG. -16. Le chiffre derrière le paramètre COURBE DÉG.
représente la température extérieure pour laquelle il est défini (0°C pour COURBE DÉG. 0 et -16 pour COURBE DÉG. -16). La
valeur -16 pour COURBE DÉG. est celle définie pour EXT. D’ARRÊT, de sorte que si cette dernière change, les chiffres derrière
COURBE DÉG. changent aussi.
Le paramètre EXT. D'ARRÊT est préprogrammé en usine à -16°C. À cette température extérieure, le compresseur est arrêté et
le chauffage d’appoint s’enclenche. Généralement, la valeur EXT. D’ARRÊT ne doit pas être modifiée. Les tests et l’expérience
ont démontré que -16°C constitue une température d’arrêt optimale. Dans le texte et les illustrations ci-dessous, la valeur
–20°C a été utilisée pour le paramètre EXT. D’ARRÊT.
L’écran affiche les paramètres COURBE DÉG. 0 et COURBE DÉG. -16 au moyen d'un graphique.
Température, entrée du circuit caloporteur
Valeur du paramètre
COURBE DÉG. -16
L’intervalle modifiable COURBE DÉG. 0 correspond à une
température de caloporteur en sortie située entre -5°C et
-15°C à une température extérieure de 0°C.
-10
-10
Température extérieure
Figure 25 : Graphique représentant la manière dont peut être défini le paramètre COURBE DÉG. 0.
Le paramètre EXT. D’ARRÊT permet de désactiver le compresseur pour la production de chauffage ou d’eau chaude lorsque la
température extérieure est égale ou inférieure à la valeur du paramètre. La production de chauffage et d’eau chaude est alors
prise en charge par le réchauffeur d'appoint.
La valeur du paramètre COURBE DÉG. 0 constitue la température limite du liquide frigorigène en entrée lorsqu’une séquence
de dégivrage doit démarrer à une température extérieure de 0°C.
De la même manière, la valeur du paramètre COURBE DÉG. -16 est la température du liquide frigorigène en entrée lorsqu’une
séquence de dégivrage doit commencer à une température extérieure égale au paramètre EXT. D’ARRÊT. Ce paramètre signifie que la valeur EXT. D’ARRÊT (-16°C) est réduite de 1 à 5 degrés. Cela détermine également dans quelle mesure la température du liquide frigorigène en entrée peut être inférieure à, dans le cas présent, -16°C.
Température, entrée du circuit caloporteur
Le paramètre modifiable COURBE DÉG.
-16 est inférieur de 1°C à 5°C au paramètre EXT. D’ARRÊT
-10
Valeur du paramètre
COURBE DÉG. 0
-10
Température extérieure
Valeur du paramètre EXT. D’ARRÊT, -16°C
Figure 26 : Graphique représentant la manière dont peut être défini le paramètre COURBE DÉG. -16.
Ces trois paramètres combinés forment la courbe de dégivrage. Ils ont chacun une influence sur le moment auquel la séquence de dégivrage doit commencer, même si ce sont principalement COURBE DÉG. 0 et COURBE DÉG. -16 qui seront modifiés.
28
DOC-0011
12
Panneau de commande
12.1
Description du fonctionnement
La pompe à chaleur dispose d’un système de commande intégré qui calcule automatiquement les besoins en chaleur de l'habitation où est installée la pompe à chaleur pour garantir une production de chaleur suffisante aux endroits opportuns. Il existe
de nombreuses valeurs (paramètres) entrant en ligne de compte pour le calcul de la demande de chaleur.
Durant l’installation et l’entretien, le panneau de commande permet d’adapter les paramètres aux besoins en chaleur domestique. Le panneau de commande est intégré en façade de la pompe à chaleur et se compose d’un afficheur, de boutons et d’un
indicateur. L’afficheur expose un système de menus permettant d'accéder aux différents paramètres et valeurs. Pendant toute
la durée de fonctionnement, l'écran affiche la valeur PIECE, le mode de fonctionnement ainsi que l'état de la pompe à chaleur.
Affichage
20°C
PIÈCE (20°C)
PAS DE DEMANDE CHAUF
FONCTNMT AUTO
(Les symboles sont présentés à titre d’exemple.
Certains d'entre eux ne peuvent pas s'afficher
simultanément.)
Le signe plus permet de monter dans un menu ou
d’augmenter les valeurs.
La flèche pointée vers la droite permet de sélectionner une
valeur ou d’ouvrir un menu.
Pavé
La flèche pointée vers la gauche permet d’annuler la sélection
ou de sortir d’un menu
Le signe moins permet de descendre dans un menu ou
de réduire les valeurs.
Indicateur
Figure 27 : Écran, boutons et indicateur.
Le système de commande se pilote à l’aide d’un menu pratique qui s’affiche à l’écran. Utiliser les quatre symboles de navigation du pavé pour naviguer parmi les menus et modifier les paramètres :
Appuyer sur la touche de droite ou de gauche pour afficher le menu INFORMATION Le menu INFORMATION dispose de plusieurs sous-menus décrits à la section 13 Menu d’informations.
Le menu masqué appelé PARAMÉTRAGE est réservé à l’installation et à l’entretien. Pour y accéder, appuyer pendant cinq
secondes sur le bouton pointant vers la gauche. Le menu PARAMÉTRAGE dispose de plusieurs sous-menus décrits à la section
13 Menu d'informations.
Les menus INFORMATION et PARAMÉTRAGE sont conçus pour deux catégories de personnes : les utilisateurs et les installateurs. Les utilisateurs ne peuvent accéder qu’à certaines options du menu INFORMATION alors que les installateurs doivent
pouvoir modifier de nombreux paramètres. C’est pourquoi le menu PARAMÉTRAGE n’est pas accessible aux utilisateurs finaux.
Appuyer pendant 5
secondes
ou
INFORMATION
PARAMÉTRAGE
Figure 28 : Divers boutons permettent d’accéder aux menus.
DOC-0011
29
L’indicateur situé dans le bas du panneau de commande possède deux modes :
• Allumé en continu : la pompe à chaleur est sous tension et prête à chauffer ou produire de l’eau chaude
• Clignotant : une alarme est activée
DD REMARQUE ! Le remplacement de la carte de l’afficheur engendre la perte de tous les paramètres de la pompe à chaleur. Si
possible, noter tous les paramètres spécifiques au client avant d’effectuer le remplacement.
12.2
Affichage
L’afficheur présente des informations sur le fonctionnement et l’état de la pompe à chaleur ainsi que des alarmes sous forme
textuelle. Le mode de fonctionnement et l’état, représentés par des symboles, sont également visualisables dans la section
inférieure qui montre les processus en cours de la pompe à chaleur.
12.2.1
Modification de la langue d’affichage
modifier la langue d’affichage, utiliser la séquence de touches suivante :
EE Pour
possible de sélectionner la langue souhaitée à l’aide de ou .
12.2.2
(5 secondes), , , , , , . Il est désormais
Modes de fonctionnement
Affiche le mode de fonctionnement actuel de la pompe à chaleur.
Mode de fonctionnement
(ARRÊT)
Signification
L’installation est hors tension. Ce mode est également utilisé pour prendre acte de certaines alarmes.
DD Attention : si l'installation doit être mise hors service pour une durée prolongée en
hiver, purger impérativement le circuit de chauffage pour éviter tout risque de dégât
provoqué par le gel.
12.2.3
AUTO
La pompe à chaleur et le réchauffeur d'appoint sont pilotés automatiquement par le système de commande.
POMPE À CHALEUR
Le système de commande autorise uniquement le fonctionnement de la pompe à chaleur (compresseur). Lorsque ce mode est actif, la fonction d’élévation temporaire de la température (fonction « antilégionelle ») ne sera jamais enclenchée car aucun réchauffeur d’appoint n’est nécessaire.
RÉSIST.AP.
Le système de commande autorise uniquement le fonctionnement du réchauffeur d'appoint. Ce
mode trouve son utilité lors de la mise en service de l'installation, lorsque le circuit caloporteur n'est
pas encore opérationnel.
ECS
Dans ce mode, l'installation assure uniquement la production d'eau chaude sanitaire (le circuit de
chauffage est inactif ).
Symboles
Les symboles suivants peuvent s'afficher sur l’écran.
Symbole
F
30
Signification
PC
S'affiche lorsque le compresseur est en service.
ÉCLAIR
S'affiche lorsque le réchauffeur d'appoint est en service.
MAISON
Indique que la pompe à chaleur doit produire de la chaleur pour le système de chauffage.
ROBINET
Indique que la pompe à chaleur doit produire de la chaleur pour le réservoir d’eau chaude.
SONDE DÉBIT
Un « F » en regard du symbole indique qu’un interrupteur de débit est installé.
HORLOGE
S'affiche lorsque la fonction économie est active.
RÉSERVOIR
Affiche le niveau d’eau chaude dans le réservoir. Lors de la charge, le réservoir se remplit à la température initiale définie. Un symbole lumineux en regard du symbole « Réservoir » indique une élévation temporaire de la température (fonction « antilégionelle »).
CARRÉ
S'affiche lorsque le pressostat haute pression s'enclenche ou que le tuyau sous pression a atteint sa
température maximale.
DOC-0011
Symbole
12.2.4
Signification
DÉGIVRAGE
S’affiche lorsque le dégivrage est actif.
VENTILATEUR
S’affiche lorsque le ventilateur est actif.
Informations opérationnelles
Affiche des informations textuelles relatives à la pompe à chaleur.
Message
Signification
PIÈCE
Affiche le paramètre « PIÈCE ». Valeur par défaut : 20°C.
Lorsqu’une sonde de température ambiante est installée, la température réelle ainsi que la température intérieure s’affichent entre parenthèses.
START
Indique qu'il y a une demande de production de chaleur et que la pompe va démarrer.
HORS SERVICE EVU
S'affiche lorsque la fonction optionnelle EVU est active. Cela signifie que la pompe à chaleur est
éteinte tant que la fonction EVU est active.
PAS DE DEMANDE CHAUF
S'affiche en l'absence de demande de chauffage.
DÉMARRAGE P.A.C --XX
S'affiche lorsqu'il y a une demande de production de chaleur et que le démarrage est différé du
nombre de minutes spécifié.
P.A.C + RÉSIST.APP.
S'affiche lorsque la production de chaleur est assurée par le compresseur et le réchauffeur
d'appoint.
RÉSIST.AP.
S'affiche lorsque la demande de chaleur exige l'utilisation du réchauffeur d'appoint.
DÉGIVRAGE X(Y)
S’affiche lorsque le dégivrage est actif. X est la température effective et Y la température à atteindre à l’arrêt du dégivrage.
DOC-0011
31
13
Menu d’informations
13.1
Menu « INFORMATION »
Ce menu permet de modifier le mode de fonctionnement de la pompe à chaleur et de régler la courbe de chauffe. Il permet
également de visualiser l’historique et les durées de fonctionnement. Appuyer sur la touche de gauche ou de droite pour ouvrir
le menu. Les sous-menus du menu « INFORMATION » accessibles en permanence sont présentés en gras dans le tableau suivant : Les menus en italique ne sont visibles qu’en présence d’une carte d’expansion et de certaines sondes.
Menu
Sous-menu
Sélection/réglage
INFORMATION
FONCTNMT
Ø
AUTO
POMPE À CHAL
RÉSIST. AP.
ECS
TEST MANUEL
COURBE DE
CHAUFFE
COURBE
MIN
MAX
COURBE +5
COURBE 0
COURBE -5
ARRÊT CHAUFF.
ABAISSEMENT
FACT. AMBIANTE
PISCINE
HYSTÉR. PISCINE
CHAF. COURBE 2 (carte d'expansion)
COURBE 2
MIN
MAX
TEMPÉRATURE
EXTÉRIEUR
PIECE
DÉPART
RETOUR
ECS
INTÉGRAL
REFR 1
REFR 2
PISCINE
GROUPE DÉRIV.
INTENSITÉ
FONCTNMT TEMPS
POMPE À CHAL
RÉSIST. AP. 1
ECS
DÉGIVRAGE
DÉGIVRAGES
ENTRE 2 DÉG.
DATE DERN. DÉG.
COURBE DÉGIVRAGE
DÉGIVRAGE MAN.
32
DOC-0011
13.1.1
Sous-menu INFORMATION -> FONCTIONNEMENT
Permet de choisir le mode de fonctionnement.
Élément du menu
(ARRÊT)
Signification
Valeur d’usine
L’installation est hors tension. Ce mode est également utilisé pour
prendre acte de certaines alarmes.
-
ANNULER = point de départ, aucune modification effectuée.
Pour sélectionner le mode de fonctionnement ARRÊT, appuyer une
fois sur le signe moins pour descendre d’une entrée et enfoncer
ensuite la flèche de droite.
AUTO
Mode de fonctionnement automatique avec pompe à chaleur et
réchauffeur d’appoint. Lorsque le niveau de puissance du chauffage
d’appoint est sur 0 (PARAMÉTRAGE ->>> RÉSIST.APP. ->>> ÉTAGE
MAX), seuls les modes de fonctionnement AUTO et ARRÊT peuvent
être sélectionnés.
-
POMPE À CHALEUR
Seule la pompe à chaleur peut fonctionner.
-
DD REMARQUE ! Une élévation temporaire de la température (fonction « antilégionelle ») n’est pas autorisée
lorsque la pompe à chaleur fonctionne seule.
13.1.2
RÉSIST.AP.
Seul le réchauffeur d'appoint peut fonctionner.
-
ECS
Mode de fonctionnement utilisant la pompe à chaleur pour la production d’eau chaude et le réchauffeur d’appoint pour une élévation
temporaire de la température (fonction « antilégionelle »).
-
TEST MANUEL
N’est affiché que lorsque le paramètre TEST MANUEL du menu
PARAMÉTRAGE est positionné sur la valeur 2. Commande manuelle
des sorties.
-
Sous-menu INFORMATION -> COURBE CHAUFF.
Permet de modifier la courbe de chauffe.
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
COURBE
Température d’alimentation calculée à une température extérieure
de 0°C. Représentée sous forme de graphique reprenant également
les valeurs MIN et MAX.
40°C
(chauffage par le sol 30°C)
(intervalle : 22°C°C / 56°C°C)
MIN
Température minimum d’alimentation lorsque la température
« CHAF.STOP » a été atteinte et que la pompe à chaleur s’est arrêtée.
10°C
(intervalle : 10°C / 50°C)
MAX
Température maximum d'alimentation.
55°C
(chauffage par le sol 45°C)
(intervalle : 40°C / 85°C)
COURBE 5
Augmentation ou diminution locale du paramètre COURBE à une
température extérieure de +5°C. Voir graphique COURBE.
0°C (intervalle : -5°C / 5°C)
COURBE 0
Augmentation ou diminution locale du paramètre COURBE à une
température extérieure de 0°C. Voir graphique COURBE.
0°C (intervalle : -5°C / 5°C)
COURBE -5
Augmentation ou diminution locale du paramètre COURBE à une
température extérieure de -5°C. Voir graphique COURBE.
0°C (intervalle : -5°C / 5°C)
ARRÊT CHAUFF.
Température extérieure maximale pour la production de chaleur.
17°C
(intervalle :
Lorsque la fonction « CHAF.STOP » est active, la température extérieure doit descendre 3°C sous la température définie pour que la
fonction soit désactivée.
, 0°C / 40°C)
ABAISSEMENT
N’apparaît que lorsque la fonction économie est active. Réduit la
température ambiante programmée. Active lorsqu’une résistance de
10 kOhms est connectée via une entrée EVU.
2°C (intervalle : 1°C / 10°C)
FACT.AMBIANTE
Ne s’affiche qu’en présence d’une sonde de température ambiante
(en option).
2 (intervalle : 0 / 4)
(0 = aucun impact,
4 = impact important)
Détermine l’impact de la température ambiante sur le calcul de
la température d’alimentation. Pour le chauffage par le sol, un
paramètre entre 1 et 3 est recommandé et, pour le chauffage par
radiateur, entre 2 et 4.
PISCINE
(carte d’expansion)
N’est affiché que lorsque PISCINE est sélectionné. La température
de la piscine est contrôlée à l’aide d’une sonde spécifique indépendante des systèmes de chauffage et d’eau chaude.
DOC-0011
20°C
(intervalle :
, 5°C / 40°C)
33
13.1.3
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
HYSTÉR. PISCINE
(carte d’expansion)
N’est affiché que lorsque PISCINE est sélectionné. En d’autres termes,
le paramètre HYSTÉR. PISCINE est l’intervalle entre les températures
de démarrage et d’arrêt du chauffage de la piscine. En cas de différence trop importante entre la température d’alimentation réelle
de la piscine et la température d’alimentation calculée, l’intégrale est
définie soit à la valeur initiale A1 (démarre la pompe à chaleur), soit
à 0 (arrête la pompe à chaleur).
2°C (intervalle : 1°C / 10°C)
Sous-menu INFORMATION -> CHAF. COURBE 2
N’est affiché que lorsqu’une sonde de dérivation (T2) est connectée et activée dans le menu PARAMÉTRAGE -> INSTALLATION
-> SYSTEME -> GROUPE DÉRIV. Permet de modifier les réglages de la courbe de chauffe 2.
13.1.4
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
COURBE 2
Température du groupe de dérivation calculée à une température
extérieure de 0°C. Représentée sous forme de graphique reprenant
également les valeurs MIN et MAX.
40°C
(intervalle : 22°C / 56°C)
MIN
Température minimum du groupe de dérivation, si la température
COUP. CHAUFF. n’a pas été atteinte.
10°C
(intervalle : 10°C / 50°C)
MAX
Température maximum du groupe de dérivation.
55°C
(intervalle : 15°C / 70°C)
Sous-menu INFORMATION -> TEMPÉRATURE
Affiche les températures, l’historique et les valeurs paramétrées/calculées. L’historique permet de visualiser graphiquement
(flèche de droite) les valeurs des 60 derniers points de mesurage pour un intervalle de temps donné (PARAMÉTRAGE ->
INSTALLATION -> ARCHIVAGE). En cas d’alarme, l’enregistrement de l’historique est arrêté jusqu’à ce que l’alarme soit éliminée
en sélectionnant le mode de fonctionnement ARRÊT.
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
EXT.
Affiche la température extérieure.
-
PIÈCE
Affiche la température programmée.
-
DÉPART
Affiche la température d’alimentation. La température
d’alimentation calculée du groupe du circuit de chauffage est
affichée entre parenthèses.
-
Lorsque de l’eau chaude est produite en mode RÉSIST.AP., la valeur
ARRÊT ECS + 5° s’affiche entre parenthèses.
13.1.5
RETOUR
Affiche la température de retour. La température d’arrêt, RETOUR
MAX est affichée entre parenthèses.
-
ECS
Affiche la température de l’eau chaude.
-
INTÉGRALE
Affiche l’intégrale calculée.
-
REFR 1
Affiche la température effective du liquide frigorigène.
-
REFR 2
Affiche la température effective du liquide frigorigène.
-
PISCINE
(carte d’expansion)
N’est affiché que lorsque PISCINE est sélectionné. Affiche la température réelle de la piscine. La température de piscine programmée
est indiquée entre parenthèses.
-
GROUPE DÉRIV.
N’est affiché que lorsque GROUPE DÉRIV. est sélectionné. Affiche la
température d’alimentation. La température d’alimentation calculée
du groupe de dérivation est affichée entre parenthèses.
-
INTENSITÉ
(carte d’expansion)
N’est affiché que lorsque LIMITEUR INTENS. est sélectionné. Affiche
la consommation électrique effective. La valeur programmée pour
INTENSITÉ MAX est indiquée entre parenthèses.
-
Sous-menu INFORMATION -> DUREE FCT
Permet de visualiser la durée de fonctionnement de chaque composant. La durée est exprimée en heures.
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
POMPE À CHALEUR
Durée de fonctionnement du compresseur pour la production de
chaleur et d’eau chaude.
DURÉE FCT. RÉSIST.AP. 1.
Durée de fonctionnement du compresseur pour la production d’eau
chaude.
-
RÉSIST. AP.1
ECS
34
DOC-0011
-
13.1.6
Sous-menu INFORMATION -> DÉGIVRAGE
Ce menu permet d’obtenir des informations concernant l’unité de dégivrage extérieure et d’effectuer certains réglages.
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
DÉGIVRAGES
ENTRE 2 DÉG.
Nombre total de dégivrages effectués.
Durée de fonctionnement du compresseur entre les 2 derniers
dégivrages (en minutes).
Durée de fonctionnement du compresseur depuis le dernier dégivrage (en minutes).
L’angle de la courbe de dégivrage peut être modifié à l’aide des
touches « + »  et « - » (modifier la température de démarrage du
dégivrage).
Utiliser + ou - pour démarrer un dégivrage manuel.
-
DATE DERN.DÉG.
COURBE DÉGIVRAGE
DÉGIVRAGE MAN.
DOC-0011
-10°C
(intervalle : -13°C / -7°C)
0 (intervalle : 0 / 1)
35
13.2
Menu « PARAMÉTRAGE »
Ce menu permet d’optimiser et de régler le fonctionnement de la pompe à chaleur durant l’installation et l’entretien. Pour y
accéder, appuyer pendant cinq secondes sur le bouton pointant vers la gauche. Les sous-menus du menu « PARAMÉTRAGE »
accessibles en permanence sont présentés en gras dans le tableau suivant : Les menus en italique ne sont visibles qu’en présence d’une carte d’expansion.
Menu
PARAMÉTRAGE
Sous-menu
ECS
POMPE À
CHALEUR
RÉSIST.AP.
TEST MANUEL
INSTALLATION
DÉGIVRAGE
36
Sélection/réglage
START
HRS EAU CHAUDE
HRS CHAUFFAGE
INTERVALLE LEGIO
ARRÊT LEGIO
INFL. SONDE ECS.
EAU CH. PONDÉRÉE
INTÉGRAL A1
HYSTÉRÉSIS
RETOUR MAX
INTERV. FCT COMP
COND. PRESS.
OUTDOOR STOP
EXT. D'ARRÊT
ÉTAGE MAXIMUM
INTÉGRAL A2
HYSTÉRÉSIS
ÉTAGE MAXIMUM
INTENSITÉ MAX
ARRÊT ECS
TEST MANUEL
POMPE À CHALEUR
COMPR. RÉSISTANCE
CIRCULATEUR
INVERS.VANNE ECS
RÉSIST. AP.1
VENTILATEUR
ALARME
GROUPE DÉRIV.
INVER.VANNE PISC
FRANÇAIS
SYSTÈME
TEMPS FCT
RÉGLAGES D'USINE
RESET HEURES
CALIBRAGE SONDES
VERSION
HEURE CONNEXION
TEMPS CALO. ACTF
TPS CALO.INACTF
HEURES LEGIONNEL
HEURES LEGIO D
SOURCE CHALEUR
SYSTÈME CHAUFF.
PISCINE
GROUPE DÉRIV.
APPOINT
COURBE DÉG. 0
COURBE DÉG. -XX
ARRÊT DÉGIVRAGE
DÉGIVR. SOUS 5°C
DURÉE MIN. DÉG.
DURÉE MAX. DÉG.
DÉMARRAGE VENTIL
ARRÊT VENTIL
REFR 3
DOC-0011
13.2.1
Sous-menu PARAMÉTRAGE -> ECS
Permet de modifier les paramètres pour la production d’eau chaude.
13.2.2
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
START
Température initiale pour la production d'eau chaude. Affiche la
température pondérée de l’eau chaude, la valeur entre parenthèses
étant la température initiale. ( = pas d’alarme de sonde)
(intervalle :
, 30°C / 55°C)
HRS EAU CHAUDE
Durée pour la production d’eau chaude lorsqu’il y a une demande
de chauffage parallèlement à une production d’eau chaude sanitaire
(en minutes).
40 M (jusque 8 kW)
20 M (10 kW et supérieur)
(intervalle : 5 M / 40 M
CHAF.HEURES
Durée de production d’eau chaude sanitaire en parallèle à une production de chauffage (en minutes).
20M
(intervalle : 5M / 40M)
INTERVALLE LEGIO
Intervalle de temps entre deux élévations temporaires de la température ou fonction « antilégionelle » (en jours). Un mode de fonctionnement autorisant le réchauffeur d’appoint doit être sélectionné.
7D
(intervalle :
ARRÊT LEGIO
Température d’arrêt pour une élévation temporaire de la température. Un mode de fonctionnement autorisant le réchauffeur d’appoint
doit être sélectionné.
60°C
(intervalle : 50°C / 65°C)
INFL. SONDE DÉPART
Influence de la sonde du réservoir d’eau chaude comparée à celle de
la sonde d'élévation temporaire de la température au démarrage de
la production d'eau chaude.
65%
(intervalle : 0% / 100%)
EAU CH. PONDÉRÉE
Valeur calculée de la sonde d’eau chaude dirigée vers la sonde
d’élévation temporaire de la température.
-
, 1D / 90D)
Sous-menu PARAMÉTRAGE -> POMPE À CHAL
Permet de modifier les paramètres de fonctionnement de la pompe à chaleur.
13.2.3
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
INTÉGRALE A1
Intégrale pour le démarrage de la pompe à chaleur. Pour de plus
amples informations, voir la figure à la section 11.5 Paramètres
importants.
60
(intervalle : 5 / 250)
HYSTÉRÉSIS
En cas de différence trop importante entre la température
d’alimentation réelle et la température d’alimentation calculée,
l’intégrale est définie soit à la valeur initiale A1 (démarre la pompe à
chaleur), soit à 0 (arrête la pompe à chaleur).
12°C
(intervalle : 1°C / 15°C)
RETOUR MAX
Arrête la production de chaleur en cas de température de retour élevée du système de chauffage.
55°C
(intervalle : 30°C / 70°C)
INTERVALLE DÉMARRAGE Intervalle minimum entre deux redémarrages de la pompe à chaleur
(en minutes).
20M
(intervalle : 10M / 30M)
COND. PRESS.
Sonde de la conduite sous pression du compresseur. La valeur entre
parenthèses indique la température maximum autorisée. En cas
de dépassement de cette valeur, le compresseur s’arrête pour ne
redémarrer qu’à la prochaine baisse de température. Aucune alarme
n’est affichée mais une case apparaît dans le coin inférieur gauche
de l’afficheur.
125°C
(intervalle : 100°C / 160°C)
EXT. D’ARRÊT
N’est affiché que lorsque AIR est sélectionné. Température extérieure
minimale à laquelle la sonde extérieure arrête le compresseur pour
la production de chaleur ou d’eau chaude et le remplace par le
réchauffeur d’appoint. Un mode de fonctionnement autorisant le
réchauffeur d’appoint doit être sélectionné.
-16°C
(intervalle : -16°C / -1°C)
Sous-menu PARAMÉTRAGE ->> RÉSIST.AP.
Permet de modifier les paramètres de fonctionnement des niveaux de la pompe à chaleur.
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
ÉTAGE MAXIMUM
Nombre maximum de niveaux du réchauffeur d’appoint.
= réchauffeur d’appoint non autorisé (seuls les modes AUTO,
POMPE À CHAL ou
peuvent être sélectionnés et la fonction
« antilégionelle » est impossible).
INTÉGRALE A2
(intervalle :
, 1)
Le démarrage du réchauffeur d’appoint est soumis à deux condi600 (intervalle : 50 / 990)
tions : l’intégrale initiale doit être inférieure à A1 + A2, et la température d’alimentation doit être 2° sous la température calculée. Pour de
plus amples informations, voir la section 11.5 Paramètres importants.
DOC-0011
37
13.2.4
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
HYSTÉRÉSIS
En cas de différence trop importante entre la température
d’alimentation réelle et la température d’alimentation calculée (voir
section 11.5 Paramètres importants), l’intégrale est définie soit à la
valeur initiale A1 + A2 (démarre le réchauffeur d’appoint), soit à A2
(arrête le réchauffeur d’appoint).
20°C
(intervalle : 5°C / 30°C)
INTENSITÉ MAX
(carte d’expansion)
Se réfère au disjoncteur principal de l’unité, en ampères.
20
(intervalle : 16 / 35)
ARRÊT ECS
Température d’arrêt de production d’eau chaude en mode RÉSIST.
AP.. La valeur est lue par la sonde d’eau chaude.
60°C
(intervalle : 50°C / 65°C)
Sous-menu PARAMÉTRAGE -> TEST MANUEL
Permet de tester manuellement le fonctionnement des composants de la pompe à chaleur ou des signaux de sortie.
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
TEST MANUEL
Options de réglage pour le test manuel.
-
0 = désactivation du test manuel
1 = activation du test manuel
2 = activation du test manuel avec option de navigation dans le
menu PARAMÉTRAGE pour vérifier l’augmentation de température.
POMPE À CHALEUR
0 = arrêt de la pompe à chaleur
1 = démarrage de la pompe à chaleur.
DD REMARQUE ! La pompe à chaleur ne peut être
démarrée lorsqu’une alarme est active.
COMPR. RÉSISTANCE
0 = arrêt du compresseur
1 = démarrage du compresseur
-
CIRCULATEUR
0 = arrêt de la pompe de circulation
1 = démarrage de la pompe de circulation
-
INVERS.VANNE ECS
0 = vanne 3 voies en mode chauffage
1 = vanne 3 voies en mode eau chaude
-
RÉSIST. AP.1
0 = arrêt du réchauffeur d’appoint niveau 1
1 = démarrage du réchauffeur d’appoint niveau 1
-
DD 38
-
Attention ! Un flux doit traverser le réchauffeur
d’appoint.
VENTILATEUR
0 = arrêt du ventilateur
1 = démarrage du ventilateur
-
ALARME
(carte d’expansion)
0 = signal d’arrêt vers la sortie Alarme externe
1 = signal de démarrage vers la sortie Alarme externe
-
GROUPE DÉRIV.
- = fermeture de la soupape de dérivation
0 = aucun effet sur la soupape de dérivation
+ = ouverture de la soupape de dérivation
-
INVER.VANNE PISC
(carte d’expansion)
0 = mélangeur en mode normal
1 = mélangeur en mode piscine
-
0-10V
(carte d’expansion)
Pour les exigences futures.
DOC-0011
13.2.5
Sous-menu PARAMÉTRAGE -> INSTALLATION
Permet de régler les paramètres d’installation.
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
FRANÇAIS
Langue du système de commande.
FRANÇAIS
La séquence de touches à appliquer pour accéder au menu de changement de langue est la suivante :
(ÈEŠTINA,
POLSKI,
EESTI,
SUOMI,
DANSK,
NORSK,
ITALIANO,
ESPAÑOL,
FRANÇAIS,
NEDERLANDS,
DEUTSCH,
ENGLISH,
SVENSKA)
(5 secondes), , , , , , .
Une fois dans le menu approprié, sélectionner la langue à l’aide de
ou .
SYSTÈME
Remarque : Les entrées du
menu SYSTÈME dépendent
des valeurs sélectionnées.
Astuce : commencer la
navigation par le menu
principal.
Sous-menu PARAMÉTRAGE -> INSTALLATION -> SYSTÈME :
Élément du menu
Signification
SOURCE CHALEUR
AIR :
Élément du
menu
Signification
ÉVAPOR. DIRECTE
Système à évacuation directe et vanne 4 voies.
SYSTÈME CHAUFF.
SYSTÈME VL
PISCINE
(carte d’expansion)
MARCHE /
Ne peut être sélectionné lorsque GROUPE DÉRIV. est sélectionné.
GROUPE DÉRIV.
MARCHE /
Lorsque MARCHE est sélectionné, COURBE CHAUFF. 2 est actif dans le
menu INFORMATION.
Ne peut être sélectionné lorsque PISCINE est sélectionné.
APPOINT
TEMPS FCT
0-10V :
(carte d’expansion)
LIMITEUR INTENS. : MARCHE / (carte d’expansion)
ERREUR PHASE : / CONTRÔLE PHASE
REMARQUE ! Seulement utilisé à des fins de test. La pompe à
chaleur calcule 60 fois plus vite, ce qui élimine l’attente durant la
phase de test.
-
0 = désactive TEMPS FCT
1 = active TEMPS FCT qui accélère le calcul de l’intégrale et divise par
60 le facteur temps.
RÉGLAGES D'USINE
ANNULER = point de départ, aucune modification effectuée.
RADIATEUR = rétablissement des valeurs d’usine pour un système à
radiateurs
SOL = rétablissement des valeurs d’usine pour un système de chauffage par le sol
-
RESET FONCT. TEMPS
0 = les durées de service ne sont pas remises à zéro
1 = les durées de service sont remises à zéro
-
DOC-0011
39
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
CALIBRAGE SONDES
L’installation dispose des sondes suivantes :
EXTÉRIEUR
DÉPART
RETOUR
ECS
REFR 1
REFR 2
REFR 3
FACTEUR EXTERNE (ces paramètres affectent toutes les sondes hormis la sonde extérieure.) Ce paramètre permet de compenser les
éléments externes influençant la sonde installée dans la pompe à
chaleur.
VERSION
Affiche la version de logicielle enregistrée sur la carte graphique ou
la carte I/O.
-
AFFICHAGE : V n.n
Carte I/O : V n.n
HEURE CONNEXION
Intervalle de temps entre les prises de données destinées à
l’historique des températures (en minutes). Le graphique de
l’historique affiche toujours les 60 derniers points de mesurage ; il
peut donc remonter en arrière de 1 à 60 heures.
1M (intervalle : 1M / 60M)
(La fonction est désactivée en présence d’une alarme).
HEURES LEGIONNEL
13.2.6
= désactive l’élévation temporaire de la température.
MARCHE = active l’élévation temporaire de la température.
Sous-menu PARAMÉTRAGE -> DÉGIVRAGE
Permet de modifier les réglages pour le dégivrage de la pompe à chaleur.
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
COURBE DÉG. 0
Permet de définir à l’aide des touches « + » et « - » la température du
liquide frigorigène en entrée à laquelle le dégivrage doit commencer (à une température extérieure de 0°C).
-10°C
(intervalle : -16°C / -0°C)
Le graphique affiché peut être modifié vers le haut ou vers le bas (à
une température extérieure de 0°C). Pour de plus amples informations, voir la section 11.5 Paramètres importants.
COURBE DÉG. -XX
Permet de définir à l’aide des touches « + » et « - » la température du
liquide frigorigène en entrée à laquelle le dégivrage doit commencer (à une température extérieure équivalente à EXT. D'ARRÊT).
EXT. D’ARRÊT réduite de
4°C
(intervalle : -5°C / ‑1°C)
Pour modifier ce paramètre, réduire le paramètre EXT. D'ARRÊT.
Les degrés affichés derrière COURBE DÉG. correspondent à la valeur
définie pour EXT. D’ARRÊT. La température combinée est affichée
dans le coin supérieur droit de l’afficheur.
Le graphique affiché peut être modifié vers le haut ou vers le bas
(à une température extérieure égale au paramètre EXT. D’ARRÊT).
Pour de plus amples informations, voir la section 11.5 Paramètres
importants.
40
ARRÊT DÉGIVRAGE
Température cible du liquide frigorigène en entrée marquant l’arrêt
d’un dégivrage.
30°C (intervalle : 7°C /
60°C)
DÉGIVR. SOUS 5°C
Dégivrage de secours enclenché lorsque la température extérieure
est restée quelques jours sous 5°.
7D
(intervalle :
DURÉE MIN. DÉG.
Durée minimum entre deux dégivrages (en minutes).
45M
(intervalle : 10M / 60M)
T° AL MIN RAD
Température d’alimentation maximale admissible pendant le dégivrage, à laquelle le réchauffeur d’appoint électrique se déclenche.
20°C
(intervalle : 16°C / 30°C)
DÉMARRAGE VENTIL
Le ventilateur démarre lorsque la température du liquide frigorigène
en entrée atteint la valeur programmée.
Si DÉMARRAGE VENTIL est positionné sur MARCHE, le ventilateur
démarre et s’arrête en même temps que le compresseur et le
paramètre ARRÊT VENTIL est inactif.
-2°C
(intervalle : MARCHE, -5°C /
ARRÊT VENTIL-3°C)
ARRÊT VENTIL
Le ventilateur s’arrête lorsque la température du liquide frigorigène
en entrée atteint la valeur programmée.
17°C
(intervalle : DÉMARRAGE
VENTIL+3°C / 30°C)
DOC-0011
, 1D / 14D)
Élément du menu
Signification
Valeur d’usine
REFR 3
Affiche la température relevée par la sonde du fluide frigorigène 3.
DOC-0011
41
14
Bruit
14.1
Flexibles
Installer les conduites de manière à ce que les vibrations de la pompe ne se transmettent pas dans l’habitation via les tuyaux.
Cette mesure s’applique également à la conduite d’expansion. Pour éviter la transmission des vibrations, nous recommandons
l’utilisation de flexibles pour l’arrivée et le retour, tant pour le circuit de chauffage que pour le circuit de refroidissement. Les
flexibles sont disponibles en option. Les figures ci-dessous illustrent des installations correctes et incorrectes avec ce type de
flexibles.
Pour éviter les bruits transmis par les tuyaux, il convient d’utiliser des fixations caoutchoutées pour empêcher les vibrations.
Toutefois, l’installation ne doit pas être trop rigide et les colliers ne peuvent pas être trop serrés.
Figure 29 : Pour éviter de vriller les tuyaux lors de l’installation, utiliser une clé pour empêcher les raccords de tourner.
Figure 30 : Couper le flexible à la longueur voulue de manière à obtenir une courbure correcte.
Figure 31 : Couper le flexible à la longueur voulue de manière à obtenir une courbure correcte. Décaler les extrémités pour éviter que le flexible soit installé à l’horizontale.
Figure 32 : Utiliser des coudes rigides à proximité des raccords pour éviter des contraintes excessives.
42
DOC-0011
Précautions
Certains des points suivants sont également utiles en cas de dépannage.
• Ne pas installer de pompe chaleur sur des murs jouxtant des chambres à coucher.
• Vérifier que tous les tuyaux sont suspendus à l'aide de supports tels qu'illustrés ou similaires. En effet, le caoutchouc (ou
matériau similaire) se comprime de 1-2 mm en cas de vibrations. Il est déconseillé de suspendre les tuyaux en trop d’endroits car la force à chaque support serait insuffisante.
ØD
G
14.2
h1
H
h2
Figure 33 : Exemple de support en caoutchouc.
• Si le plafond de la chaufferie ne peut accueillir les supports susmentionnés, installer (ou construire) sur le sol des supports
spéciaux permettant de suspendre les tuyaux.
• Veiller à ce que les tuyaux du liquide frigorigène et les conduites similaires ne reposent pas contre les murs mais longent
ceux-ci et que de la mousse isolante soit appliquée sur le pourtour du tuyau et pas uniquement sur sa partie supérieure.
• Éviter tout contact entre les tuyaux à l’intérieur de la pompe à chaleur (le cas échéant, utiliser des fixations en caoutchouc séparer les tuyaux à la main ne constitue qu'une solution temporaire).
• Poser la pompe à chaleur sur des pieds en caoutchouc ou sur des amortisseurs de vibrations synthétiques adaptés à son
poids.
• Ne pas oublier les flexibles. Utiliser de préférence des longueurs permettant un chemin en boucle. Si nécessaire, attacher
les flexibles à l’aide de sangles en caoutchouc de manière à éviter tout contact et tout transfert de vibrations entre flexibles.
• Veiller à éviter toute tension au niveau du câblage électrique, sous peine de créer un transfert de vibrations.
• Si possible, ne pas installer la pompe à chaleur dans une cave froide disposant de murs en béton et d’une acoustique inappropriée (taper dans les mains : si un écho clair retentit, l'acoustique ne convient pas). La cave peut être meublée ou isolée
contre le bruit. Vérifier que l’entrée d’air de la chaufferie dispose d’un certain degré d’isolation acoustique (amortisseur ou
similaire).
Mesures d’insonorisation à prendre a posteriori :
• Parcourir les points suivants et appliquer les améliorations possibles.
• Capot pour le compresseur (très efficace en cas de hautes fréquences).
• Amélioration de l’environnement acoustique grâce à l’installation de panneaux spéciaux aux murs et au plafond.
• Il est parfois recommandé de déplacer la pompe à chaleur dans une autre pièce.
• Dans de rares cas, il peut s’avérer utile de remplacer le compresseur.
DOC-0011
43
15
Dépannage
15.1
Alarme
S'affiche en cas d'alarme. Pour éliminer les alarmes 1-5, choisir le mode de fonctionnement ARRÊT ou débrancher l’alimentation.
44
Message
Signification
ERR. HAUTE PRESSION
Le pressostat haute pression s’est déclenché. Arrêt du compresseur. Pas de production d'eau
chaude sanitaire.
ERR. BASSE PRESSION
Le pressostat basse pression s’est déclenché. Arrêt du compresseur. Pas de production d'eau
chaude sanitaire.
ERR. PROTEC. COMPR.
La protection du moteur s’est enclenchée (relais de protection du compresseur), Enclenchement
de la protection moteur du ventilateur de l’unité extérieure. Arrêt du compresseur. Pas de production d'eau chaude sanitaire.
SONDE EXTÉRIEURE
Sonde extérieure défectueuse. Lorsque le système de commande calcule la demande de chaleur,
la température de référence est 0°C.
SONDE DÉPART
CHAUFFAGE
Erreur de la sonde de conduite d’alimentation. Tout s’arrête, excepté le circulateur du circuit de
chauffage.
SONDE RETOUR
Erreur de la sonde de retour. Température de retour utilisée = conduite d’alimentation – 5. La
température d’alimentation maximum est de 45°C.
SONDE ECS
Erreur de la sonde quant à la température initiale. Pas de production d'eau chaude sanitaire.
ERREURS SÉQUENCE
S'affiche lorsque l'ordre de phase envoyée au compresseur n'est pas correct. Ne s'affiche que les
10 premières minutes.
HIGH RETURN (T° RETOUR
EXCESSIVE)
S’affiche lorsque la température de retour excessive empêche le fonctionnement du compresseur.
RAD FLOW LOW (FAIBLE
DÉBIT RAD.)
La sonde de débit génère une alarme lorsque que le débit d’eau du circuit de chauffage devient
insuffisant.
DOC-0011
15.2
Points de mesurage
Table de conversion - sondes
DD Avant de mesurer la résistance des sondes, les débrancher de l’équipement de commande.
Sonde extérieure
15.3
Autres sondes
°C
Ohm, Ω
°C
Kiloohm, kΩ
-30
1884
0
66,3
-25
1443
5
52,4
-20
1115
10
41,8
-15
868
15
33,5
-10
681
20
27,1
-5
538
25
22,0
0
428
30
18,0
5
343
35
14,8
10
276
40
12,2
15
224
45
10,1
20
183
50
8,5
25
150
55
7,1
30
124
60
6,0
35
103
65
5,0
40
86
70
4,2
75
3,7
80
3,1
85
2,7
90
2,3
95
2,0
1.
2.
3.
Débrancher le câble de sonde sur la carte
I/O.
Effectuer d'abord la mesure avec le câble.
Puis effectuer la mesure sans câble.
Points de contrôle
Températures
Nom
Valeurs
Température de condensation
0,5 - 1,5°C au-dessus de la température d’alimentation
Température d’évaporation
7 - 8 °C sous la température du caloporteur entrant
Surchauffe
Différence de température entre 4 à 8 K
Circuit de radiateurs
Différence de température entre 5 à 10 K
Surchauffe R407C
4K ±1 K
DOC-0011
45
Pression de rupture des pressostats
15.4
Fluide frigorigène
Pressostat
Pression de rupture
R407C
Pressostat basse pression
0,08 MPa
Pressostat de commande A
2,65 MPa
Pressostat de commande B
2,85 MPa
Pressostat haute pression
3,10 MPa
Problèmes opérationnels
tableaux de la section suivante sont communs à tous les types de pompes à chaleur et de collecteurs. Cela signifie que
EE Les
certaines informations ne s’appliquent pas au modèle Monoblock.
Les tableaux présentent en premier lieu les causes les plus probables et les plus fréquentes du problème énoncé. Pour résoudre un problème, parcourir la liste des causes dans l’ordre proposé. Un problème peut avoir plusieurs solutions. La plus probable est présentée en premier lieu.
15.4.1
Alarme
Problème – Alarme BP (pressostat basse pression)
Cause
Dépannage
Solution
1. Filtre du circuit caloporteur
colmaté.
Vérifier que le filtre n'est pas colmaté.
Le cas échéant, nettoyer le filtre.
2. Présence d'air dans le circuit
caloporteur.
Écouter si de l’air s’échappe de la pompe à
chaleur et du circuit caloporteur.
Purger le circuit caloporteur conformément
aux instructions d’installation.
3. Robinets du circuit caloporteur
fermés (robinet principal ou de
remplissage).
Vérifier si le robinet d’arrêt ou tout autre
robinet est ouvert.
Ouvrir les robinets fermés.
4. Le circulateur du circuit caloporteur est défectueux ou colmaté.
Vérifier :
La pompe de circulation est peut-être colmatée. Si tel est le cas, ouvrir la vis de purge
et débloquer la roue à aubes, par exemple à
l’aide d’un tournevis.
• que le circulateur tourne correctement.
• que les vannes d’arrêt sont ouvertes.
• que le filtre n’est pas colmaté.
• l’absence d’air dans le circuit de chauffage.
Ouvrir les vannes ou robinets fermés.
Vérifier le filtre et, le cas échéant, le nettoyer.
Si nécessaire, purger le système de chauffage conformément aux instructions
d’installation
5. Câble rompu ou détaché du
pressostat basse pression.
6. Le pressostat basse pression
s'ouvre trop tôt.
• Vérifier que les deux câbles sont connectés Si un câble est détaché, le connecter.
au pressostat.
• Vérifier à l’aide du buzzer qu’aucun câble
n’est rompu. Pour ce faire, déconnecter les
câbles du pressostat et de la carte.
Si un câble est rompu, le remplacer.
• Mauvais pressostat installé. Pression de
rupture trop élevée. Se référer au marquage.
Remplacer le pressostat basse pression lorsqu’il s’ouvre trop tôt ou qu’il est
constamment ouvert.
• Dysfonctionnement du pressostat, s’ouvre
à une pression plus élevée que celle indiquée sur le marquage. Effectuer un contrôle
à l’aide du manomètre.
• Pressostat défectueux, toujours ouvert.
7. Mauvais type d’antigel, il doit
être conforme aux instructions.
46
Vérifier que le type d’antigel utilisé est correct.
DOC-0011
Lorsqu’un mauvais type d’antigel est utilisé,
purger entièrement le système et le remplir
ensuite à l’aide d’une nouvelle solution.
Cause
Dépannage
Solution
8. Mauvaise solution antigel, sa
concentration doit être conforme
aux instructions.
Vérifier le point de gel du mélange à l’aide
d’un réfractomètre.
Lorsque la solution n’est pas conforme aux
instructions, la mélanger à nouveau dans
un récipient externe. Les liquides ne se
mélangent pas correctement s’ils sont ajoutés directement dans le système.
9. Collecteur actif trop court, par
ex. puits sec ou trop court, collecteur de surface trop court.
• Vérifier la longueur du collecteur utilisé et
la comparer avec la longueur spécifiée dans
la documentation.
Lorsque le collecteur actif est trop court,
la pompe ne capte pas suffisamment
d’énergie depuis la source de chaleur, ce qui
implique qu’un supplément d’énergie est
nécessaire.
• En présence de puits, contrôler également
que le collecteur n’est pas suspendu « en
plein air ».
10. Collecteur trop long, perte de
pression trop importante.
Vérifier la longueur du collecteur utilisé et
contrôler, en présence de plusieurs bobines,
que celles-ci sont connectées en parallèle
(et non en série).
Lorsque la longueur du collecteur est plus
importante que la longueur recommandée
pour la pompe à chaleur, diviser le collecteur en plusieurs bobines connectées en
parallèle.
11. Détendeur défectueux ou mal
paramétré.
Mesurer la surchauffe de l’unité à l’aide du
manomètre et du thermomètre.
Lorsque la mesure de surchauffe ne correspond pas aux instructions du frigorigène,
régler le détendeur jusqu’à obtenir la bonne
valeur. Voir les instructions spécifiques aux
techniques de rafraîchissement.
Vérifier également que le bulbe et le tube
capillaire sont en bon état et que le bulbe
est correctement installé.
12. Quantité de fluide frigorigène
insuffisante.
À l’aide du manomètre et du thermomètre,
vérifier que la surchauffe de l’unité est adéquate pour le liquide frigorigène utilisé.
Au cas où la surchauffe ne peut être contrôlée à l’aide du détendeur ou que le tube
capillaire/bulbe est endommagé, le remplacer.
Suivre la procédure adéquate (dépend du
type de liquide frigorigène) pour ajouter la
bonne quantité de liquide frigorigène.
En cas de fuite dans le circuit frigorigène, en
rechercher l’origine et prendre les mesures
nécessaires pour l’éliminer.
13. Filtre de séchage colmaté.
Vérifier la différence de température sur le
filtre de séchage. Une différence d’un degré
est tolérée. Si elle est plus importante, le filtre est colmaté. Effectuer la mesure lorsque
l’unité est en cours de fonctionnement.
Si le filtre de séchage est totalement
obstrué, le remplacer.
14. Évaporateur bloqué côté eau.
Lorsque le circuit frigorigène n’est
équipé d’aucun filtre, la saleté risque
de s’accumuler dans l’évaporateur et de
l’obstruer. Malheureusement, il n’existe
aucun moyen facile de contrôler que
l’évaporateur est bloqué.
Lorsque l’évaporateur est bloqué, essayer
de le nettoyer. Si cela n’a pas d’effet, le remplacer
Il est possible d’effectuer un test en laissant
fonctionner le compresseur et les circulateurs. Vérifier que les circulateurs fonctionnent (lorsqu’un circulateur est équipé d’une
vis de purge, desserrer celle-ci et contrôler
à l’aide d’un tournevis que le rotor de la
pompe tourne).
Mesurer ensuite la température des deux
conduites menant à l’évaporateur :
Lorsque la différence de température est
de <1°C, l’évaporateur est probablement
obstrué.
Lorsque la différence de température se
situe entre 2 et 6°C, l’évaporateur n’est probablement pas obstrué.
Lorsque la différence de température est
de >6°C, l’évaporateur est probablement
obstrué.
DOC-0011
47
Cause
Dépannage
Solution
15. Évaporateur bloqué côté liquide frigorigène.
À l’aide du manomètre et du thermomètre,
vérifier que la surchauffe de l’unité est adéquate pour le liquide frigorigène utilisé.
Lorsque l’évaporateur est par exemple bloqué par de l’huile, y pulvériser de l’azote
pour évacuer l’huile. Si cela n’a pas d’effet,
le remplacer
Problème – Alarme HP (pressostat haute pression)
Cause
Dépannage
Solution
1. Filtre du circuit de chauffage
colmaté.
Vérifier que le filtre n'est pas colmaté.
Le cas échéant, nettoyer le filtre.
2. Présence d'air dans le circuit de
chauffage.
Écouter si de l’air s’échappe de la pompe à
chaleur et du circuit de chauffage.
Purger le circuit de chauffage conformément aux instructions d’installation.
3. Thermostats/vannes du circuit
de chauffage totalement ou partiellement fermés.
Vérifier que les thermostats/vannes du
circuit de chauffage sont ouvertes.
Ouvrir les thermostats/vannes fermés.
4. Le circulateur est défectueux ou
colmaté.
Le circulateur est-il alimenté ?
Contrôler que le circulateur est actif dans le
menu « Test manuel » du système de commande.
Vérifier que le circulateur est alimenté. Si
c’est bien le cas et qu’il ne fonctionne pas,
le circulateur est obstrué. Dans ce cas, ouvrir la vis de purge et débloquer la roue à
aubes, par exemple à l’aide d’un tournevis
(ne s’applique pas aux pompes à chaleur de
la gamme Optimum).
Lorsque le circulateur n’est pas alimenté,
vérifier la tension au niveau de la carte I/O
(voir schéma de câblage). S’il y a une tension, vérifier les composants entre la carte
I/O et le circulateur.
Remplacer tout composant endommagé.
5. Robinet d’arrêt principal du
système de chauffage.
Vérifier que le robinet principal est ouvert.
6. Câble rompu ou détaché du
pressostat haute pression.
• Vérifier que les deux câbles sont connectés Si un câble est détaché, le connecter.
au pressostat.
7. Le pressostat de commande ne
s’ouvre pas.
Ouvrir le robinet principal s’il est fermé.
• Vérifier à l’aide du buzzer qu’aucun câble
n’est rompu. Pour ce faire, déconnecter les
câbles du pressostat et de la carte.
Si un câble est rompu, le remplacer.
• Mauvais pressostat installé. Pression de
rupture plus grande ou égale au pressostat
haute pression. Se référer au marquage.
Lorsque le pressostat de commande ne
s’ouvre pas, le remplacer.
• Dysfonctionnement du pressostat, s’ouvre
à une pression plus élevée que celle indiquée sur le marquage. Effectuer un contrôle
à l’aide du manomètre.
• Pressostat défectueux, jamais ouvert.
8. Le pressostat haute pression
s’ouvre trop tôt.
• Mauvais pressostat installé. Pression de
rupture égale ou inférieure au pressostat de
commande. Se référer au marquage.
• Dysfonctionnement du pressostat, s’ouvre
à une pression moins élevée que celle indiquée sur le marquage. Effectuer un contrôle
à l’aide du manomètre.
• Pressostat défectueux, toujours ouvert.
48
DOC-0011
Lorsque le pressostat haute pression s’ouvre
trop tôt ou est ouvert en permanence, le
remplacer.
Cause
Dépannage
Solution
9. Fermeture pilotée par horloge
de la dérivation d’un système
externe.
Contrôler les dérivations et les vannes commandées par horloge qui ferment la totalité
ou une partie trop importante du circuit de
chauffage.
Toujours s’assurer que le volume d’eau
garantit un dégagement de chaleur suffisant pour permettre à la pompe de fonctionner.
10. Clapet anti-retour mal orienté
avec pression d’ouverture trop
élevée.
• Vérifier que le sens du débit est correct et
que le clapet anti-retour est orienté dans la
bonne direction.
Si le clapet anti-retour est mal orienté, le
tourner jusqu’à la position adéquate.
• Vérifier que la pression externe effective
de la pompe à chaleur est supérieure à la
pression d’ouverture du clapet anti-retour.
Si la pression d’ouverture du clapet anti-retour est trop importante, remplacer celui-ci.
• Circuit de chauffage encrassé.
Le cas échéant, nettoyer/purger le circuit de
chauffage.
11. Perte de pression importante
dans le système de chauffage.
12. Circuit du fluide frigorigène
trop rempli.
• Thermostats/vannes du circuit de chauffage totalement ou partiellement fermés.
Ouvrir les thermostats/vannes fermés.
• Tuyauterie sous-dimensionnée. Vérifier
que la pression externe effective de la
pompe à chaleur est supérieure à la perte
de pression du système.
Lorsque la pression est insuffisante, le
circuit de chauffage peut être réglé pour
une perte de pression importante.
À l’aide du manomètre et du thermomètre,
vérifier que la surchauffe de l’unité est adéquate pour le liquide frigorigène utilisé.
Suivre la procédure adéquate (dépend du
type de liquide frigorigène) pour ajouter la
bonne quantité de liquide frigorigène.
En cas de fuite dans le circuit frigorigène, en
rechercher l’origine et prendre les mesures
nécessaires pour l’éliminer.
13. Condenseur bloqué côté eau.
Lorsque le circuit de chauffage n’est
équipé d’aucun filtre, la saleté risque
de s’accumuler dans le condenseur et
d’obstruer celui-ci. Malheureusement, il
n’existe aucun moyen facile de contrôler
que le condenseur est bloqué.
Lorsque le condenseur est bloqué, essayer
de le nettoyer. Si cela n’a pas d’effet, le remplacer
Il est possible d’effectuer un test en laissant
fonctionner le compresseur et les circulateurs. Après un certain temps, vérifier que
le tuyau sous pression devient chaud et
que les circulateurs fonctionnent (lorsqu’un
circulateur est équipé d’une vis de purge,
desserrer celle-ci et contrôler à l’aide d’un
tournevis que le rotor de la pompe tourne).
Mesurer ensuite la température des deux
conduites menant au condenseur :
Lorsque la différence de température est
de <3°C, le condenseur est probablement
obstrué.
Lorsque la différence de température se
situe entre 3 et 13°C, le condenseur n’est
probablement pas obstrué.
Lorsque la différence de température est
de >13°C, le condenseur est probablement
obstrué.
14. Condenseur bloqué côté liquide frigorigène.
À l’aide du manomètre et du thermomètre,
vérifier que la surchauffe de l’unité est adéquate pour le liquide frigorigène utilisé.
DOC-0011
Lorsque le condenseur est par exemple
bloqué par de l’huile, y pulvériser de l’azote
pour évacuer l’huile. Si cela n’a pas d’effet,
le remplacer
49
Problème – Alarme MS (protection du moteur
Cause
Dépannage
Solution
1. Baisse de tension ou fusibles
grillés.
Vérifier que l’ensemble des phases sont présentes sur le bornier d’alimentation. Si ce
n’est pas le cas, contrôler les fusibles dans
le coffret.
Si l’une des phases est manquante, remonter vers le coffret électrique principal du
bâtiment. Si aucune phase n’a été trouvée,
contacter le fournisseur d’électricité.
Vérifier également que le câblage est fiable.
Serrer correctement les éventuelles vis
des bornes. En présence de bornes plates
à ressort, veiller à ce que les câbles soient
passés dans l’orifice adéquat avec charge
sur le câble.
2. Démarreur progressif défectueux.
Relever les mesures et vérifier que, lorsque
la carte I/O envoie un signal (il doit y avoir
une tension sur le démarreur progressif,
entre A1 et A2), le démarreur progressif
libère les trois phases au profit du compresseur.
3. Contacteur défectueux.
Relever les mesures et vérifier que, lorsque
Si le contact ne libère pas les phases à la
la carte I/O envoie un signal (il doit y avoir
réception des signaux de la carte I/O, le
une tension sur le contact, entre A1 et A2),
remplacer.
le contact libère les trois phases au profit du
compresseur.
4. Protection moteur défectueuse
ou mal paramétrée.
Utiliser une pince ampèremétrique pour
Remplacer la protection moteur si elle est
vérifier à quel moment la protection moteur endommagée.
s’enclenche. Vérifier son paramétrage.
En cas d’erreur de paramétrage, régler la
Comparer avec le tableau.
valeur adéquate.
5. Câble rompu.
Vérifier l’alimentation de la protection
moteur/du démarreur progressif/du compresseur.
Remplacer tout câble endommagé.
6. Compresseur défectueux.
Mesurer la tension des trois phases (chacune à zéro) au compresseur. L’écart entre
chacune des phases mesurées et la moyenne de ces trois valeurs ne peut dépasser
12%. L’impédance doit être identique pour
les trois bobines.
Remplacer le compresseur s’il est endommagé.
Si le démarreur progressif ne libère pas
les phases à la réception des signaux de la
carte I/O, le remplacer.
Problème – Sonde d’alarme (tout)
Cause
Dépannage
Solution
Panne de sonde ou câble endommagé.
• Avant de mesurer la résistance des sondes,
les débrancher de l'équipement de commande ou du bornier.
Si la sonde donne une valeur correcte, le
câble est défectueux.
• Mesurer tout d'abord la résistance de la
sonde avec le câble et confronter la valeur
obtenue avec la table d'ohm de la section
15.3 Points de mesurage.
• Si elle ne correspond pas aux indications
du tableau, mesurer la résistance de la
sonde sans le câble et comparer la valeur
obtenue avec la table d’ohm de la section
15.3 Points de mesurage.
50
DOC-0011
Si la sonde ne donne pas une valeur correcte, elle est défectueuse.
Problème – Ordre de phase incorrect
Cause
Dépannage
Solution
La séquence des phases entrantes
est incorrecte (uniquement pour
les pompes à chaleur triphasées).
• Lorsque le texte ERR PHASE SEQ est affiché
et que la pompe est sous tension (ne
s’affiche que les 10 premières minutes), la
séquence des phases est incorrecte.
Lorsque les phases sont dans le mauvais
ordre, inverser deux phases entrantes sur le
bornier principal et contrôler à nouveau à
l’aide de la fenêtre de dépannage.
• Lorsque le compresseur fonctionne, vérifier la température du tuyau sous pression
en palpant celui-ci. Si l’ordre des phases est
correct, il devrait être très chaud (pas tiède)
même à distance du compresseur.
• Lorsque les phases sont inversées et que le
compresseur fonctionne en marche arrière,
ce dernier peut produire un bruit fort et
anormal.
Problème – Alarme AH (appoint)
Cause
Dépannage
Solution
1. La protection contre la surchauffe s’est enclenchée.
Vérifier si la protection contre la surchauffe
s’est enclenchée.
Le cas échéant, la réinitialiser.
2. Baisse de tension.
• Vérifier si la protection contre la surchauffe
s’est enclenchée.
Le cas échéant, la réinitialiser.
L’alarme s’enclenche lorsque
230 V n’est pas enregistré entre L2
entrant sur la carte et N (220).
• Vérifier que les câbles de la carte ou de la
protection contre la surchauffe ne sont pas
détachés ou endommagés.
Fixer/remplacer les câbles détachés/endommagés.
3. Panne de protection contre la
surchauffe, ne peut être réinitialisée.
Appuyer sur le bouton de réinitialisation
et contrôler la présence d’une tension de
230 V sur les connexions entrantes et sortantes.
Remplacer la protection contre la surchauffe si elle est endommagée.
4. Erreur de la sonde de débit.
Examiner si la valeur indiquée par la sonde
de débit est plausible/réelle.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
Mesurer la résistance de la sonde et confronter la valeur obtenue avec la table
d'ohm de la section 15.3 Points de mesurage.
5. Circulation du circuit de chauffage inexistante ou insuffisante.
Vérifier :
• que le circulateur tourne correctement.
• que les vannes d’arrêt sont ouvertes.
• que le filtre n’est pas colmaté.
• l’absence d’air dans le circuit de chauffage.
La pompe de circulation est peut-être colmatée. Si tel est le cas, ouvrir la vis de purge
et débloquer la roue à aubes, par exemple à
l’aide d’un tournevis.
Ouvrir les vannes ou robinets fermés.
Vérifier le filtre et, le cas échéant, le nettoyer.
Si nécessaire, purger le système de chauffage conformément aux instructions
d’installation
6. Le tube étanche de l’élément
chauffant électrique repose sur la
bobine électrique
Vérifier la température du fluide lorsque la protection contre la surchauffe
s’enclenche. Généralement, la température
d’enclenchement est de 95°C.
Écarter légèrement le tube étanche de la
bobine à l’aide d’un tournevis ou outil similaire. Le tube étanche doit être en position
verticale.
Problème – Alarme caloporteur en sortie
Cause
Dépannage
Solution
1. Sonde défectueuse.
Examiner si la valeur indiquée par la sonde
est plausible/réelle.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
Mesurer la résistance de la sonde et confronter la valeur obtenue avec la table
d'ohm de la section 15.3 Points de mesurage.
DOC-0011
51
Cause
Dépannage
Solution
2. Température caloporteur trop
basse.
Vérifier la valeur du paramètreALARME
CALOP. dans le système de commande de la
pompe à chaleur.
L’alarme s’enclenche lorsque la température
SORTIE CALOP. est inférieure ou égale à la
valeur du paramètre ALARM CALOP. Cette
fonction est désactivée en usine.
Problème – Alarme faible débit de caloporteur
Cause
Dépannage
Solution
1. Le système sélectionné dans le
système de commande est erroné.
Vérifier le système sélectionné dans le
menu SYSTÈME.
Modifier le système sélectionné lorsqu’il est
erroné.
• Vérifier que la pompe d’eau phréatique
fonctionne.
La pompe d’eau phréatique doit démarrer et fonctionner en même temps que la
pompe du circuit caloporteur intégrée à la
pompe à chaleur.
Lorsque le circuit ne dispose
d’aucune sonde de débit mais que
le système de commande est paramétré pour en gérer une (par ex.
VL+F), cette alarme s’enclenche.
2. Débit insuffisant.
• Contrôler l’interrupteur de débit.
• Étalonnage/paramétrage de l’interrupteur
de débit.
• Échangeur bloqué ?
À l’aide du schéma de câblage, vérifier que
l’interrupteur de débit est correctement
connecté.
Contrôler que l’interrupteur de débit est
paramétré pour la plage de service définie
dans les instructions correspondantes.
S’il est bloqué, nettoyer ou remplacer
l’échangeur.
Problème – Le pressostat libère du gaz chaud dont la température est excessive
(indiqué par
dans le coin inférieur gauche de l’afficheur)
Cause
Dépannage
Solution
1. Le pressostat de commande ne
se referme pas.
1. Éteindre l’interrupteur principal de la
pompe à chaleur et attendre que le compresseur soit resté immobile durant au
moins 15 minutes.
Si le pressostat est fermé, attacher temporairement les câbles du pressostat et
allumer à nouveau la pompe à chaleur. Si
l’indication apparaît, cela signifie que
le pressostat n’est pas en panne et que le
problème se situe au niveau du câblage ou
de la carte.
2. Déconnecter les deux câbles du
pressostat et, à l’aide d’un buzzer, vérifier
que celui-ci est fermé.
Lorsque le pressostat est ouvert, donner
de petits coups sur la tête du pressostat à
l’aide d’un tournevis et, avec le buzzer, contrôler qu’il s’est refermé.
S’il se bloque régulièrement, remplacer le
pressostat.
2. Panne de sonde, affiche >120°C
Examiner si la valeur indiquée par la sonde
est plausible/réelle.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
Mesurer la résistance de la sonde et confronter la valeur obtenue avec la table
d'ohm de la section 15.3 Points de mesurage.
3. Température excessive du gaz
chaud.
52
Vérifier la valeur du paramètre COND.
PRESS. dans le système de commande de la
pompe à chaleur (réglage d’usine 130°C)
DOC-0011
Un carré s’affiche lorsque la température du tuyau de refoulement est supérieure ou égale au paramètre TUYAU DE
REFOULEMENT.
Cause
Dépannage
Solution
4. Surchauffe excessive.
Mesurer la surchauffe de l’unité à l’aide du
manomètre et du thermomètre.
Lorsque la mesure de surchauffe ne correspond pas aux instructions du frigorigène,
régler le détendeur jusqu’à obtenir la bonne
valeur. Voir les instructions spécifiques aux
techniques de rafraîchissement.
Vérifier également que le bulbe et le tube
capillaire sont en bon état et que le bulbe
est correctement installé.
5. Quantité de fluide frigorigène
insuffisante.
À l’aide du manomètre et du thermomètre,
vérifier que la surchauffe de l’unité est adéquate pour le liquide frigorigène utilisé.
Au cas où la surchauffe ne peut être contrôlée à l’aide du détendeur ou que le tube
capillaire/bulbe est endommagé, le remplacer.
Suivre la procédure adéquate (dépend du
type de liquide frigorigène) pour ajouter la
bonne quantité de liquide frigorigène.
En cas de fuite dans le circuit frigorigène, en
rechercher l’origine et prendre les mesures
nécessaires pour l’éliminer. Si aucun détecteur de fuite n’est disponible, appliquer du
savon sur la fuite suspectée et examiner la
présence de bulles. Vérifier également si de
l’huile ne fuit pas du circuit frigorigène.
15.4.2
Fuite
Problème – Fuite côté fluide
Cause
Dépannage
Solution
1. Branchements insuffisamment
serrés.
Localiser la fuite.
• Serrer le branchement et vérifier la présence d’un joint
• Si le joint manque, remplacer entièrement
le branchement et le manchon.
2. Écrou ou branchement fissuré.
Localiser la fuite.
Remplacer l’écrou ou le branchement.
3. Joint torique ou d’étanchéité
défectueux.
Localiser la fuite.
Remplacer le joint torique ou d’étanchéité.
4. Aucun tuyau de trop-plein n’est
connecté aux vannes de sécurité.
Identifier la vanne de sécurité dépourvue
de trop-plein.
Installer un tuyau de trop-plein conformément aux normes en vigueur.
5. La vanne de remplissage entre
l’arrivée d’eau froide et le système
de chauffage n’est pas fermée ou
présente une fuite.
Vérifier si la fuite d’eau provient de la vanne
de sécurité de la cuve d’expansion, côté
chaud.
Essayer de fermer la vanne de remplissage
et vérifier si de l’eau s’écoule encore de la
vanne de sécurité. Si tel est le cas, remplacer la vanne de remplissage.
6. Aucun tube de purge n’est connecté au réservoir à condensats de
la pompe à chaleur.
Vérifier que le tube de purge est installé et
correctement branché.
Installer un tube de purge raccordé à une
évacuation dans le sol.
7. Faible isolation contre la condensation au niveau de la canalisation d’eau froide et/ou de la
conduite de caloporteur.
Identifier l’origine de la condensation.
La conduite de caloporteur doit toujours
être isolée. En cas de problème de condensation, isoler les tuyaux d’eau froide. La condensation s’accumule souvent au niveau
des joints et des coudes, sous l’isolation.
Améliorer l’isolation.
8. Fuite aux soudures.
Localiser la fuite.
Purger le système, réparer la fuite. Si la
fuite se trouve sur un tuyau raccordé à
l’échangeur de chaleur, purger également le
côté frigorigène.
9. Fuite au robinet de purge du
condenseur.
1. Vérifier que la vanne est totalement fermée.
Si ce n’est pas le cas, remplacer la couverture étanche ou l’ensemble du robinet de
purge.
2. Vérifier que la couverture est étanche.
10. Fuite à la soupape de purge du
condenseur.
Vérifier que la vanne est totalement fermée.
DOC-0011
Si elle est fermée et qu’elle fuit encore, la
remplacer.
53
Cause
Dépannage
Solution
11. Fuite aux soudures du réservoir
d’eau chaude.
Localiser la fuite.
Si les soudures présentent une fuite, remplacer le réservoir d’eau chaude.
12. Fuite associée au réservoir
d’eau chaude.
• Déterminer si la fuite d’eau provient de la
vanne de sécurité de la cuve d’expansion,
côté chaud.
S’il présente une fuite, remplacer le réservoir d’eau chaude.
• Déterminer si la fuite d’eau provient de la
vanne de sécurité, côté froid.
13. Fuite associée au condenseur.
• Vérifier que l’unité ne manque pas de
fluide frigorigène.
S’il présente une fuite, remplacer le condenseur.
• Ouvrir et contrôler la vanne de sécurité,
côté chaud.
14. De l’antigel est expulsé de
la vanne de sécurité du vase
d’expansion (circuit caloporteur).
En hiver, l’eau entourant les puits peut
geler. Dans certains cas, la glace exerce une
légère pression sur les tuyaux. Le volume
du tuyau étant réduit, l’antigel remplit alors
le vase d’expansion ce qui expulse parfois
du liquide hors de la vanne de sécurité.
Lorsque la glace fond, le tuyau s’élargit et
retourne dans son état initial. Cela crée un
vide donnant lieu à une baisse de niveau
du réservoir. Étant donné que la vanne de
sécurité ne laisse pas entrer d’air, le vase
d’expansion peut se rétrécir en raison du
vide créé.
15.4.3
Pour empêcher l’antigel d’être expulsé de
la vanne de sécurité, le vase d’expansion
existant peut être remplacé par une cuve
d’expansion plus volumineuse, sous pression et fermée.
Pour éviter le rétrécissement du vase
d’expansion, installer une soupape de
dépression.
Bruit
Problème – Bruit dans les radiateurs
Cause
Dépannage
Solution
1. Flexibles manquants.
Les flexibles doivent être installés conformément aux instructions.
Installer les flexibles conformément aux
instructions.
2. Flexibles mal installés.
Les flexibles doivent être installés conformément aux instructions.
Installer les flexibles conformément aux
instructions.
3. Installation/suspension de tuyaux.
Vérifier que les supports sont appropriés,
de la bonne taille, et/ou ne sont pas trop
rigides ou trop rapprochés.
Si la fenêtre de dépannage signale une anomalie, prendre les mesures nécessaires.
4. Cliquetis.
• Déterminer le moment du cliquetis.
Durant le processus de chauffe et/ou lorsque la production d’eau chaude est terminée ?
Si nécessaire, installer un réservoir tampon
sur le tuyau d’alimentation pour mélanger
l’eau chaude avec l’eau existante, légèrement plus froide, avant qu’elle ne sorte des
radiateurs.
• Localiser le cliquetis.
5. Bruit lié à la circulation de l’eau
(sifflement dans le circuit de chauffage).
Vérifier le circuit de chauffage.
• Vannes fermées, vannes d’étranglement,
vannes de réglage ou toute autre restriction du circuit de chauffage susceptible de
provoquer un bruit lors de la circulation de
l’eau.
• Le circuit de chauffage est-il correctement
réglé par rapport au débit ?
• Un débit trop important peut engendrer
du bruit.
54
DOC-0011
Lubrifier les conduites situées dans les
murs, plafonds et sols à l’aide d’un spray
silicone.
Lorsqu’un type de vanne incorrect est
utilisé pour étrangler le débit, remplacer
celle-ci.
Effectuer les réglages éventuellement
nécessaires au circuit de chauffage.
Le circuit de chauffage fonctionne-t-il à
débit plus faible ?
Problème – Bruit important provenant du compresseur
Cause
Dépannage
1. Baisse de tension.
1. Vérifier que la tension entre les phases
Identifier l’endroit où la baisse de tension se
d’entrée de la pompe à chaleur est de 400 V. produit et rectifier.
Le compresseur tente de démarrer
ou fonctionne sur deux phases.
Solution
2. Si la pompe à chaleur est alimentée,
mesurer la tension de tous les composants
électriques jusqu’au compresseur (voir
schéma de câblage).
2. Tuyaux en contact – vibrations.
Identifier les tuyaux à l’origine du problème. Essayer d’éliminer toute tension provoquant
les vibrations.
3. Panne du compresseur.
Vérifier si le compresseur émet un bruit
inhabituellement élevé.
Remplacer le compresseur s’il est endommagé.
Problème – Sifflement aigu
Cause
Dépannage
Solution
1. Sifflement au niveau du détendeur.
1. Mesurer les surchauffes et régler selon les
valeurs recommandées.
Si le bruit persiste, recommencer au point 2.
2. Ouvrir et fermer totalement la vanne.
3. Régler à nouveau le détendeur selon les
valeurs de surchauffe recommandées.
Continuer au point 3.
Si le problème persiste, remplacer le détendeur.
2. Bruit provenant du démarreur
progressif.
Mesurer les phases entrantes et sortantes du démarreur progressif ainsi que les
signaux de la carte I/O (voir schéma de
câblage).
Remplacer le démarreur progressif s’il est
endommagé.
3. La vanne IPR du compresseur
s’ouvre.
Le compresseur est équipé d’une vanne IPR
qui s’ouvre à 28 ±3 bars.
Si elle s’ouvre à une pression trop basse,
remplacer le compresseur.
Lorsque la vanne s’ouvre, la pression
s’équilibre entre les côtés haute et basse
pression du compresseur, ce qui peut
engendrer un sifflement.
Pour déterminer si la vanne s’ouvre à la
pression correcte, brancher un manomètre
côtés haute et basse pression.
Lorsque la vanne s’ouvre, la pression côté
basse pression grimpe pour atteindre la
pression côté haute pression.
Vérifier la pression à laquelle la vanne commence à s’ouvrir.
Problème – Bruits – Divers
Cause
Dépannage
Solution
1. Vibration des manchons protecteurs des pressostats.
Déceler l’origine des vibrations.
Prévenir la vibration des manchons protecteurs en utilisant par exemple un adhésif
isolant.
2. Vibrations provenant de
l’installation électrique.
Vérifier les échelles à câbles ou autres
dispositifs fixés à la pompe à chaleur et au
mur. Ceux-ci peuvent engendrer des vibrations et du bruit.
Procéder conformément aux instructions
d’installation.
3. La pompe à chaleur n’est pas à
niveau.
À l’aide d’un niveau d’eau, contrôler que la
pompe à chaleur est à niveau.
Si la pompe à chaleur n’est pas à niveau,
ajuster les pieds.
Vérifier que la pompe à chaleur est supportée par ses quatre pieds.
DOC-0011
55
15.4.4
Eau chaude
Problème – Température et/ou quantité
Cause
Dépannage
Solution
1. Moteur de la vanne 3 voies
défectueux.
Effectuer un test manuel de la vanne 3
voies pour contrôler son fonctionnement.
Remplacer le moteur s’il est endommagé.
2. Gaine de la vanne 3 voies
endommagée.
Détacher le moteur et tester la fermeture ainsi que l’ouverture de la vanne en
ap­puyant sur le bras de commande
Si la gaine est colmatée, la retirer et la nettoyer, ou la remplacer.
Durant la production d’eau chaude :
Purger le système.
• Écouter si de l’air s’échappe.
Une grande différence de température peut
indiquer la présence d’air dans le système.
La vanne n’est pas correctement
fixée et libère de l’eau chaude dans
les radiateurs durant la production
d’eau chaude.
3. Présence d’air dans la bobine
TWS ou dans la paroi extérieure du
réservoir.
• Contrôler l’écart de température entre
l’alimentation et le retour.
4. Température initiale pour la production d'eau chaude trop élevée.
5. Panne de sonde, sonde d’eau
chaude.
La production d’eau chaude est
démarrée par la sonde d’eau
chaude.
6. Débit de purge important (>12l/
min).
Vérifier que la température initiale est correctement définie. Elle ne doit pas dépasser
la valeur d’usine.
• Si la valeur de départ est trop élevée, la
réduire à la valeur d’usine.
Examiner si la valeur indiquée par la sonde
d’eau chaude (sonde de démarrage) est
plausible/réelle.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
• Si la température du caloporteur est
élevée (>+8°C), il peut être nécessaire de
réduire la valeur de départ pour une durée
de fonctionnement plus importante.
Mesurer la résistance de la sonde et confronter la valeur obtenue avec la table
d'ohm de la section 15.3 Points de mesurage.
Vérifier le nombre de litres d’eau chaude
(env. 40°C) passant par le robinet de purge
par minute. Utiliser une horloge et un seau
pour mesurer le débit de purge.
Si le débit de purge dépasse 12 l/min, la
stratification du réservoir d’eau chaude a
été altérée, ce qui réduit la capacité d’eau
chaude.
Mesures suggérées :
• Installer une vanne de réduction de pression sur l’arrivée d’eau froide.
• Utiliser un mélangeur à débit plus faible.
• Ajuster le débit de purge du mélangeur
existant, ne pas ouvrir le robinet entièrement.
7. Capacité du réservoir d’eau
chaude trop faible.
Quels sont les besoins et quelle est la capacité du réservoir d’eau chaude ?
Installer un réservoir d’eau chaude plus
grand ou le compléter avec un réservoir
supplémentaire.
Par ex., DWH TWS ou réservoir électrique.
8. Le pressostat de commande
Contrôler la pression de rupture à l’aide
s’ouvre trop tôt (lorsque la pression d’un manomètre.
est trop faible).
La production d’eau chaude
s’arrête lorsque le pressostat de
commande s’ouvre.
9. Surface d’échange insuffisante
pour transférer la production de la
pompe à chaleur vers le réservoir.
(Uniquement pour les pompes à
chaleur avec réservoir séparé)
56
La surface d’échange est-elle trop petite ?
Le réservoir est-il suffisant pour la production de la pompe à chaleur ?
DOC-0011
Remplacer le pressostat s’il s’ouvre à une
pression incorrecte.
Le nouveau pressostat peut être installé sur
la sortie de service (vanne Schrader).
Utiliser un réservoir disposant d’une surface
d’échange plus grande.
Cause
Dépannage
Solution
10. Perte de chaleur dans la conduite d’eau chaude.
Ouvrir le robinet d’eau chaude, prendre la
température de la conduite d’eau chaude à
la sortie de la pompe à chaleur ainsi que la
température de l’eau. La différence de température entre la pompe à chaleur et l’eau
chaude indique la perte de température.
Si des problèmes surviennent durant le
dépannage, prendre les mesures nécessaires.
Causes possibles des pertes thermiques :
• Tuyauterie trop longue.
• Tuyaux d’eau chaude non isolés.
• Tuyaux d’eau chaude passant par des
zones froides.
Autres raisons susceptibles d’altérer la température de l’eau chaude :
Pour vérifier rapidement que la production
d’eau chaude fonctionne normalement,
purger l’eau chaude de manière à ce que
la pompe à chaleur démarre la production.
Ensuite, prendre la température à la sonde
supérieure et à la sonde de démarrage. La
sonde supérieure doit indiquer une température d’environ 50-55°C et la sonde de
démarrage 45-48°C. Si les valeurs obtenues
correspondent à ces températures, le volume d’eau chaude du réservoir est correct.
• Le système est-il équipé d’un mélangeur ?
Température du mélangeur trop faible ?
Fuite au mélangeur ?
• Robinet endommagé ? Fuite au mitigeur
thermostatique ?
15.4.5
Production de chaleur
Problème – Trop froid
Cause
Dépannage
Solution
1. Le système de commande de la
pompe à chaleur n’est pas paramétré/réglé conformément aux
besoins/souhaits du client.
Vérifier les paramètres PIÈCE, COURBE et
MAX.
Rectifier les valeurs incorrectes dans le
système de commande de la pompe à
chaleur.
PIÈCE = Température ambiante programmée
COURBE = Doit être défini de manière à ce
que la température ambiante souhaitée
(PIÈCE) soit stable, quelle que soit la température extérieure.
MAX = Valeur maximum programmée du
tuyau d’alimentation, quelle que soit la
température extérieure.
2. Mauvais mode de fonctionnement sélectionné dans le système
de commande de la pompe à
chaleur.
Vérifier le mode de fonctionnement sélectionné.
Lorsqu’il est incorrect, sélectionner le mode
de fonctionnement souhaité.
3. Panne de sonde, EXTÉRIEURE/
PIÈCE/DÉPART/RETOUR.
Examiner si la valeur indiquée par la sonde
correspondante est plausible/réelle.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
Mesurer la résistance de la sonde et confronter la valeur obtenue avec la table
d'ohm de la section 15.3 Points de mesurage.
4. Vanne 3 voies obstruée en mode
eau chaude.
1. Vérifier le fonctionnement du moteur de
la vanne 3 voies en réalisant un test manuel.
Si le moteur ne change pas de mode au
cours du test manuel, vérifier qu’il est sous
tension (voir schéma de câblage).
2. Détacher le moteur et tester la fermeture
ainsi que l’ouverture de la vanne en appuyant sur le bras de commande.
1. Le moteur est-il alimenté conformément
au schéma de câblage dans les deux modes
de fonctionnement ?
TEST MANUEL – INVERS.VANNE ECS
0=Mode radiateur, bras hors de la vanne.
1=Mode eau chaude, bras positionné en
direction de la vanne.
Si le moteur est alimenté mais que le bras
ne change pas de mode, remplacer ce dernier.
2. Retirer et nettoyer la gaine obstruée, ou
la remplacer.
5. Élément chauffant électrique
défectueux.
Utiliser un buzzer pour vérifier que les bobines de l’élément chauffant électrique sont
intactes.
DOC-0011
Remplacer l’élément chauffant électrique s’il
est endommagé.
57
Cause
Dépannage
Solution
6. La pompe à chaleur s’est arrêtée pour cause de T° DE RETOUR
EXCESSIVE.
• Vérifier la valeur du paramètre RETOUR
MAX dans le système de commande de la
pompe à chaleur. Il doit être défini par rapport à la température d’alimentation maximum de l’unité et au delta de température
du circuit pour ne pas se couper à une
température de retour excessive lorsque la
température d’alimentation maximum est
transmise.
Régler le paramètre RETOUR MAX conformément aux indications de la fenêtre de
dépannage.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
• Examiner si la valeur indiquée par la sonde
de la conduite de retour est plausible/réelle.
Si ce n’est pas le cas, mesurer la résistance
des sondes et confronter la valeur obtenue
avec la table d’ohm de la section 15.3 Points
de mesurage.
7. La production de chaleur est
interrompue par la fonction
HYSTÉRÉSIS.
Si la température du fluide augmente dès
l’arrêt de la production de chaleur par la
fonction HYSTÉRÉSIS et avant que la valeur
INTÉGRALE atteigne 0, l’habitation peut être
insuffisamment chauffée.
• Vérifier que l’interruption de la production
de chaleur n’est pas due à une hystérésis trop basse. (Consulter les paramètres
d’usine dans les instructions d’installation.)
• Vérifier que l’interruption de la production
de chaleur n’est pas due à la fermeture partielle ou totale des thermostats/vannes du
circuit de chauffage.
• Essayer d’augmenter la valeur hystérésis
jusqu’à ce que la pompe à chaleur s’arrête
sur la valeur INTÉGRALE.
• Ouvrir les thermostats/vannes du circuit
de chauffage et vérifier que la pompe à
chaleur s’arrête sur la valeur INTÉGRALE.
• Si le circuit de chauffage est jugé sousdimensionné, étendre celui-ci (augmenter
la surface d’émission de chaleur).
• Vérifier que l’interruption de la production
de chaleur n’est pas due au sous-dimensionnement du circuit de chauffage.
8. Le réchauffeur d’appoint externe
ne démarre pas lorsque le système
de commande de la pompe à
chaleur le demande.
Lorsqu’un réchauffeur d’appoint externe
est utilisé, vérifier qu’il est correctement
installé en effectuant un test en mode TEST
MANUEL - RÉSIST.AP. - 1.
Brancher le réchauffeur d’appoint externe
conformément aux instructions.
9. Thermostats/vannes du circuit
de chauffage totalement ou partiellement fermés.
Vérifier que les thermostats/vannes du
circuit de chauffage sont ouvertes.
Ouvrir les thermostats/vannes fermés.
10. La puissance totale de la
pompe à chaleur et du réchauffeur
d’appoint est trop faible par rapport à la demande du bâtiment.
Quelle est la puissance nécessaire au bâtiment ?
S’assurer que la puissance disponible est au
moins égale aux besoins de bâtiment.
Mesurer la tension à la sonde L2 mazout/
S’il ne démarre pas lors du test manuel, véri- électricité de la carte I/O.
fier que la pompe à chaleur émet bien un
signal de démarrage et transmet bien une
tension. Voir le schéma de câblage.
Quelle est la puissance de sortie de la
pompe à chaleur ?
Quelle est la puissance de sortie du réchauffeur d’appoint ? Quel est son ré­glage ?
11. Circuit de chauffage sousdimensionné.
Vérifier le circuit de chauffage existant.
Quelle puissance est nécessaire à une température d’alimentation déterminée ?
Quelle puissance est nécessaire pour
obtenir une température agréable dans la
pièce ? 58
DOC-0011
Lorsque le circuit de chauffage est
dimensionné pour des températures
d’alimentation plus élevées que celle que
peut produire la pompe à chaleur, il doit
être ajusté en augmentant par exemple la
surface d’émission de chaleur.
Si la pièce exige une puissance supérieure à
la capacité du circuit de chauffage, étendre
ce dernier.
Cause
Dépannage
Solution
12. Modification des conditions
d’utilisation
• Lorsque la pompe à chaleur est dimensionnée pour une demande spécifique et
que la demande augmente, il se peut que
la pompe à chaleur ne puisse maintenir la
température souhaitée.
Lorsque la pompe à chaleur n’est plus en
mesure de répondre à la demande, installer
une pompe plus puissante ou utiliser un
réchauffeur d’appoint.
Les demandes de chaleur et/ou
d’eau chaude ont-elles augmenté ?
• Lorsque la consommation d’eau augmente, la production d’eau chaude sanitaire
dure plus longtemps, ce qui laisse moins de
temps à la production de chaleur (uniquement pour les systèmes VL).
Problème – Trop chaud
Cause
Dépannage
Solution
1. Le système de commande de la
pompe à chaleur n’est pas paramétré/réglé conformément aux
besoins/souhaits du client.
Vérifier les paramètres PIÈCE, COURBE et
MIN.
Rectifier les valeurs incorrectes dans le
système de commande de la pompe à
chaleur.
PIÈCE = Température ambiante programmée.
COURBE = Doit être défini de manière à ce
que la température ambiante souhaitée
(PIÈCE) soit stable, quelle que soit la température extérieure.
MIN = Valeur minimum programmée du
tuyau d’alimentation, quelle que soit la
température extérieure.
2. Panne de sonde, EXTÉRIEURE/
PIÈCE/DÉPART.
Examiner si la valeur indiquée par la sonde
correspondante est plausible/réelle.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
Mesurer la résistance de la sonde et confronter la valeur obtenue avec la table
d'ohm de la section 15.3 Points de mesurage.
3. Moteur de la vanne 3 voies
défectueux. Le moteur doit positionner la vanne correctement en
fonction des conditions de service.
Si ce n’est pas le cas, l’eau chaude
du réservoir se mélangera à l’eau
du radiateur.
Vérifier le fonctionnement du moteur de la
vanne 3 voies en réalisant un test manuel.
Si le moteur ne change pas de mode au
cours du test manuel, vérifier qu’il est sous
tension (voir schéma de câblage).
Le moteur est-il alimenté conformément au
schéma de câblage dans les deux modes de
fonctionnement ?
TEST MANUEL – INVERS.VANNE ECS
0=Mode radiateur, bras hors de la vanne.
1=Mode eau chaude, bras positionné en
direction de la vanne.
Si le moteur est alimenté mais que le bras
ne change pas de mode, remplacer ce dernier.
4. Gaine de la vanne 3 voies
endommagée.
Si le joint manque, l’eau chaude du
réservoir se mélangera à l’eau du
radiateur.
Détacher le moteur et tester la fermeture
ainsi que l’ouverture de la vanne en appuyant sur le bras de commande.
DOC-0011
Retirer et nettoyer la gaine obstruée, ou la
remplacer.
59
Problème – température intérieure instable
Cause
Dépannage
Solution
1. Le système de commande de la
pompe à chaleur n’est pas paramétré/réglé conformément aux
besoins/souhaits du client.
Vérifier les paramètres PIÈCE, COURBE, MIN,
MAX, COURBE5, COURBE0, COURBE-5 et
ARRÊT CHAUFF. Rectifier les valeurs incorrectes dans le
système de commande de la pompe à
chaleur.
PIÈCE = Température ambiante programmée
COURBE = Doit être défini de manière à ce
que la température ambiante souhaitée
(PIÈCE) soit stable, quelle que soit la température extérieure.
MIN = Valeur minimum programmée du
tuyau d’alimentation, quelle que soit la
température extérieure (pour autant que
CHAF. STOP ne s’applique pas).
MAX = Valeur maximum programmée du
tuyau d’alimentation, quelle que soit la
température extérieure.
COURBE5, 0, -5 = À ces températures extérieures, la température d’alimentation peut
être augmentée ou diminuée de 5°C.
ARRÊT CHAUFF. = Arrête la production de
chaleur lorsque la température extérieure
est supérieure ou égale à la valeur programmée. Pour que cette fonction s’arrête, la
température extérieure doit descendre 3°C
sous la valeur programmée.
2. Sondes mal placées/installées.
Vérifier que les sondes extérieures et
sondes d’ambiance sont installées conformément aux instructions et qu’elles sont
étalonnées.
• Vérifier que la sonde de t° ambiante
est placée à un endroit représentatif de
l’immeuble et étalonner si nécessaire. Éviter
de placer les sondes à proximité de portes
menant à l’extérieur, de fenêtres et de sources de chaleur.
• Installer la sonde extérieure conformément aux instructions et, le cas échéant,
l’étalonner.
15.4.6
Autres
Problème – La pompe à chaleur ne s’arrête plus
Cause
Dépannage
Solution
1. Présence d'air dans le circuit de
chauffage.
Écouter si de l’air s’échappe de la pompe à
chaleur et du circuit de chauffage.
Purger le circuit de chauffage conformément aux instructions d’installation.
2. Quantité de fluide frigorigène
insuffisante.
À l’aide du manomètre et du thermomètre,
vérifier que la surchauffe de l’unité est adéquate pour le liquide frigorigène utilisé.
Suivre la procédure adéquate (dépend du
type de liquide frigorigène) pour ajouter la
bonne quantité de liquide frigorigène.
En cas de fuite dans le circuit frigorigène, en
rechercher l’origine et prendre les mesures
nécessaires pour l’éliminer. Si aucun détecteur de fuite n’est disponible, appliquer du
savon sur la fuite suspectée et examiner la
présence de bulles. Vérifier également si de
l’huile ne fuit pas du circuit frigorigène.
60
DOC-0011
Cause
Dépannage
Solution
3. Modification des conditions
d’utilisation. Les demandes de
chaleur et/ou d’eau chaude ontelles augmenté ?
• Lorsque la pompe à chaleur est dimensionnée pour une demande spécifique et
que la demande augmente, il se peut que
la pompe à chaleur ne puisse maintenir la
température souhaitée.
Lorsque la pompe à chaleur n’est plus en
mesure de répondre à la demande, installer
une pompe plus puissante ou utiliser un
réchauffeur d’appoint.
• Lorsque la consommation d’eau augmente, la production d’eau chaude sanitaire
dure plus longtemps, ce qui laisse moins de
temps à la production de chaleur (uniquement pour les systèmes VL).
Problème – Fonctionne sur l’élément chauffant électrique
Cause
Dépannage
Solution
1. Le mode de fonctionnement
RÉSIST.AP. est sélectionné.
Lorsque ce mode de fonctionnement est
utilisé, le réchauffeur d’appoint prend en
charge la production de chaleur et d’eau
chaude à la place du compresseur.
Lorsque RÉSIST.AP. est sélectionné et que
cette option n’est pas souhaitée, choisir
AUTO. La pompe à chaleur contrôlera alors
le compresseur ainsi que le réchauffeur
d’appoint.
2. Le compresseur ne peut fonctionner en raison d’une alarme.
Vérifier l’alarme affichée.
Rectifier le problème et annuler l’alarme.
Voir la section 15.5 Problèmes opérationnels.
3. La valeur intégrale a atteint le
niveau de démarrage du réchauffeur d’appoint.
Contrôler la valeur intégrale au niveau du
système de commande.
Si le réchauffeur d'appoint fonctionne parce
que la valeur intégrale a diminué jusqu'à
la valeur de démarrage, l'ordinateur réagit
tout à fait normalement. Voir la section 11
Pompe à chaleur pour de plus amples informations.
4. L’élévation temporaire de la
température est active (fonction
« antilégionnelle »).
Vérifier si l’élévation temporaire de la température est active. Voir les instructions de
la pompe à chaleur utilisée.
L’élévation temporaire de la température
est liée à la production d’eau et se produit à intervalles définis. Le compresseur
démarre la production d’eau chaude et, 2
minutes plus tard, le réchauffeur d’appoint
s’enclenche. Ensuite, le compresseur s’arrête
pour atteindre la température d’arrêt ; seul
le réchauffeur d’appoint reste connecté. Ne
pas essayer de rectifier.
5. La pompe à chaleur s’est arrêtée pour cause de T° DE RETOUR
EXCESSIVE.
• Vérifier la valeur du paramètre RETOUR
MAX dans le système de commande de la
pompe à chaleur. Il doit être défini par rapport à la température d’alimentation maximum de l’unité et au delta de température
du circuit pour ne pas se couper à une
température de retour excessive lorsque la
température d’alimentation maximum est
transmise.
Régler le paramètre RETOUR MAX conformément aux indications de la fenêtre de
dépannage.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
• Examiner si la valeur indiquée par la sonde
de la conduite de retour est plausible/réelle.
Si ce n’est pas le cas, mesurer la résistance
des sondes et confronter la valeur obtenue
avec la table d’ohm de la section 15.3 Points
de mesurage.
DOC-0011
61
Cause
Dépannage
Solution
6. Le compresseur fonctionne à
l’envers. La séquence des phases
entrantes est incorrecte (uniquement pour les pompes à chaleur
triphasées).
• Lorsque le texte ERR PHASE SEQ est affiché
et que la pompe est sous tension (ne
s’affiche que les 10 premières minutes), la
séquence des phases est incorrecte.
Lorsque les phases sont dans le mauvais
ordre, inverser deux phases entrantes sur le
bornier principal et contrôler à nouveau à
l’aide de la fenêtre de dépannage.
Lorsque le compresseur fonctionne
à l’envers, il ne parvient pas à
comprimer le liquide frigorigène
et donc à produire la puissance
nécessaire. Par conséquent, le
système de commande sollicite le
réchauffeur d’appoint.
7. Modification des conditions
d’utilisation. Les demandes de
chaleur et/ou d’eau chaude ontelles augmenté ?
• Lorsque le compresseur fonctionne, vérifier la température du tuyau sous pression
en palpant celui-ci. Si l’ordre des phases est
correct, il devrait être très chaud (pas tiède)
même à distance du compresseur.
• Lorsque les phases sont inversées et que le
compresseur fonctionne en marche arrière,
ce dernier peut produire un bruit fort et
anormal.
• Lorsque la pompe à chaleur est dimensionnée pour une demande spécifique et
que la demande augmente, il se peut que
la pompe à chaleur ne puisse maintenir la
température souhaitée.
Lorsque la pompe à chaleur n’est plus en
mesure de répondre à la demande, installer
une pompe plus puissante ou utiliser un
réchauffeur d’appoint.
• Lorsque la consommation d’eau augmente, la production d’eau chaude sanitaire
dure plus longtemps, ce qui laisse moins de
temps à la production de chaleur (uniquement pour les systèmes VL).
Problème – Le réchauffeur d’appoint fonctionne mais pas le compresseur
Cause
Dépannage
Solution
1. Le mode de fonctionnement
RÉSIST.AP. est sélectionné.
Lorsque ce mode de fonctionnement est
utilisé, le réchauffeur d’appoint prend en
charge la production de chaleur et d’eau
chaude à la place du compresseur.
Lorsque RÉSIST.AP. est sélectionné et que
cette option n’est pas souhaitée, choisir
AUTO. La pompe à chaleur contrôlera alors
le compresseur ainsi que le réchauffeur
d’appoint.
2. L’élévation temporaire de la
température est active (fonction
« antilégionnelle »).
Vérifier si l’élévation temporaire de la température est active. Voir les instructions de
la pompe à chaleur utilisée.
L’élévation temporaire de la température
est liée à la production d’eau et se produit à intervalles définis. Le compresseur
démarre la production d’eau chaude et, 2
minutes plus tard, le réchauffeur d’appoint
s’enclenche. Ensuite, le compresseur s’arrête
pour atteindre la température d’arrêt ; seul
le réchauffeur d’appoint reste connecté. Ne
pas essayer de rectifier, il s’agit d’une situation normale.
3. Le compresseur ne peut fonctionner en raison d’une alarme.
Vérifier l’alarme affichée.
Rectifier le problème et annuler l’alarme.
Voir la section Problème opérationnel –
Alarme.
4. La pompe à chaleur s’est arrêtée pour cause de T° DE RETOUR
EXCESSIVE.
• Vérifier la valeur du paramètre MAX dans
le système de commande de la pompe à
chaleur. Il doit être défini par rapport à la
température d’alimentation maximum de
l’unité et au delta de température du circuit
pour ne pas se couper à une température
de retour excessive lorsque la température
d’alimentation maximum est transmise.
• Régler le paramètre RETOUR MAX conformément aux indications de la fenêtre de
dépannage.
• Examiner si la valeur indiquée par la sonde
de la conduite de retour est plausible/réelle.
Si ce n’est pas le cas, mesurer la résistance
des sondes et comparer la valeur obtenue
avec la table d’ohm de la section Points de
mesurage.
62
DOC-0011
• Remplacer la sonde si elle est endommagée.
Cause
Dépannage
Solution
5. Le compresseur est arrêté par
le pressostat de commande ou la
sonde du tuyau de refoulement.
Contrôler la présence d’un carré dans le
coin inférieur gauche de l’afficheur. S’il
apparaît, cela signifie que le pressostat de
commande est ouvert ou que la sonde du
tuyau de refoulement génère une alarme
de surchauffe.
Lorsque le pressostat de commande est
bloqué en position ouverte, donner de
petits coups sur la tête de celui-ci. Si cela
n’a pas d’effet ou qu’il se bloque fréquemment en position ouverte, remplacer le
pressostat.
• Pour vérifier que le pressostat de commande est correctement connecté, un buzzer est généralement utilisé.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
• La valeur de la sonde du tuyau sous pression peut être relevée dans le menu POMPE
À CHAL du système de commande. Estelle plausible/réelle ? Si ce n’est pas le cas,
mesurer la résistance de la sonde et comparer la valeur obtenue avec la table d’ohm de
la section Points de mesurage.
• Le compresseur a été arrêté par la sonde
du tuyau de refoulement et la température
affichée est correcte. Il y a peut-être une
fuite dans le circuit frigorigène.
Lorsque la température du tuyau de
refoulement est telle que le compresseur
s’arrête, vérifier si l’unité ne fuit pas. Le cas
échéant, éliminer la fuite. En l’absence de
fuite, purger et remplir à nouveau l’unité.
Redémarrer ensuite la pompe à chaleur et
vérifier la température du tuyau de refoulement. Si le problème persiste, remplacer le
compresseur.
6. La protection contre la surchauffe (bimétallique) intégrée au
compresseur s’est enclenchée.
Vérifier si le système de commande de la
pompe à chaleur indique que le compresseur fonctionne et si une tension est présente entre les démarreurs progressifs A1
et A2. Ensuite, contrôler que les 3 branchements électriques du compresseur (L1, L2 et
L3) sont sous tension.
Si une tension est présente sur les trois
branchements électriques du compresseur
et que la protection contre la surchauffe
ne se ferme pas après minimum 1 heure
d’inactivité du compresseur, remplacer le
compresseur.
7. Le compresseur fonctionne à
l’envers. La séquence des phases
entrantes est incorrecte (uniquement pour les pompes à chaleur
triphasées). Lorsque le compresseur fonctionne à l’envers, il ne
parvient pas à comprimer le liquide frigorigène et donc à produire
la puissance nécessaire. Par conséquent, le système de commande
sollicite le réchauffeur d’appoint.
• Lorsque le texte ERR PHASE SEQ est affiché
et que la pompe est sous tension (ne
s’affiche que les 10 premières minutes), la
séquence des phases est incorrecte.
Lorsque les phases sont dans le mauvais
ordre, inverser deux phases entrantes sur le
bornier principal et contrôler à nouveau à
l’aide de la fenêtre de dépannage.
• Lorsque le compresseur fonctionne, vérifier la température du tuyau sous pression
en palpant celui-ci. Si l’ordre des phases est
correct, il devrait être très chaud (pas tiède)
même à distance du compresseur.
• Lorsque les phases sont inversées et que le
compresseur fonctionne en marche arrière,
ce dernier peut produire un bruit fort et
anormal.
Problème – La pompe à chaleur consomme trop d’énergie
Cause
Dépannage
Solution
1. Filtre du circuit de chauffage
colmaté.
Vérifier que le filtre n'est pas colmaté.
Le cas échéant, nettoyer le filtre.
2. Le compresseur ne peut fonctionner en raison d’une alarme.
Vérifier l’alarme affichée.
Rectifier le problème et annuler l’alarme.
Voir la section Problème opérationnel –
Alarme.
3. Débit incorrect, côté chaud de la
pompe à chaleur.
À l’aide d’un thermomètre, mesurer la différence ( ?t) entre le tuyau d’alimentation
et la conduite de retour. La différence doit
être comprise ente 7 et 10°C (dépend du
fluide frigorigène). Un ∆t plus faible réduit
l’efficacité de la pompe à chaleur.
Régler le système afin d’obtenir le ∆t correct.
4. Mauvais débit dans le circuit
caloporteur.
À l’aide d’un thermomètre, mesurer la différence ( ?t) entre le tuyau d’alimentation et
la conduite de retour. La différence ne peut
être supérieure à 4°C. Un ∆t plus important
réduit l’efficacité de la pompe à chaleur.
Si la différence dépasse 4°C, identifier
l’origine du problème. Exemples : filtre
encrassé, limitations du système, baisse de
pression trop importante.
DOC-0011
63
Cause
Dépannage
Solution
5. Le système de commande de la
pompe à chaleur n’est pas paramétré/réglé conformément aux
besoins/souhaits du client.
Vérifier les paramètres PIÈCE, COURBE et
MIN.
Rectifier les valeurs incorrectes dans le
système de commande de la pompe à
chaleur.
PIÈCE = Température ambiante programmée.
COURBE = Doit être défini de manière à ce
que la température ambiante souhaitée
(PIÈCE) soit stable, quelle que soit la température extérieure.
MIN = Valeur minimum programmée du
tuyau d’alimentation, quelle que soit la
température extérieure.
6. L’intervalle utilisé lors d’une
élévation temporaire de la température est inférieur au réglage
d’usine. De ce fait, la pompe à
chaleur provoque une élévation
temporaire de la température plus
souvent que nécessaire.
Vérifier l’intervalle programmé dans le
système de commande, consulter les
instructions du modèle utilisé.
Lorsque l’intervalle entre les élévations temporaires de la température est trop court,
l’unité consomme plus d’électricité que
nécessaire mais cela ne signifie pas pour
autant qu’il faille augmenter l’intervalle.
Il peut avoir été modifié pour une raison
spécifique.
7. La pompe à chaleur s’est arrêtée pour cause de T° DE RETOUR
EXCESSIVE.
• Vérifier la valeur du paramètre RETOUR
MAX dans le système de commande de la
pompe à chaleur. Il doit être défini par rapport à la température d’alimentation maximum de l’unité et au delta de température
du circuit pour ne pas se couper à une
température de retour excessive lorsque la
température d’alimentation maximum est
transmise.
Régler le paramètre RETOUR MAX conformément aux indications de la fenêtre de
dépannage.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
• Examiner si la valeur indiquée par la sonde
de la conduite de retour est plausible/réelle.
Si ce n’est pas le cas, mesurer la résistance
des sondes et comparer la valeur obtenue
avec la table d’ohm de la section Points de
mesurage.
8. Le compresseur fonctionne à
l’envers. La séquence des phases
entrantes est incorrecte (uniquement pour les pompes à chaleur
triphasées). Lorsque le compresseur fonctionne à l’envers, il ne
parvient pas à comprimer le liquide frigorigène et donc à produire
la puissance nécessaire. Par conséquent, le système de commande
sollicite le réchauffeur d’appoint.
9. Le compresseur est arrêté par
le pressostat de commande ou la
sonde du tuyau de refoulement.
• Lorsque le texte ERR PHASE SEQ est affiché
et que la pompe est sous tension (ne
s’affiche que les 10 premières minutes), la
séquence des phases est incorrecte.
• Lorsque le compresseur fonctionne, vérifier la température du tuyau sous pression
en palpant celui-ci. Si l’ordre des phases est
correct, il devrait être très chaud (pas tiède)
même à distance du compresseur.
• Lorsque les phases sont inversées et que le
compresseur fonctionne en marche arrière,
ce dernier peut produire un bruit fort et
anormal.
Contrôler la présence d’un carré dans le
coin inférieur gauche de l’afficheur. S’il
apparaît, cela signifie que le pressostat de
commande est ouvert ou que la sonde du
tuyau de refoulement génère une alarme
de surchauffe.
Lorsque le pressostat de commande est
bloqué en position ouverte, donner de
petits coups sur la tête de celui-ci. Si cela
n’a pas d’effet ou qu’il se bloque fréquemment en position ouverte, remplacer le
pressostat.
• Pour vérifier que le pressostat de commande est correctement connecté, un buzzer est généralement utilisé.
Remplacer la sonde si elle est endommagée.
• La valeur de la sonde du tuyau de refoulement peut être relevée dans le menu
POMPE À CHAL. du système de commande.
Est-elle plausible/réelle ? Si ce n’est pas le
cas, mesurer la résistance de la sonde et
confronter la valeur obtenue avec la table
d’ohm se trouvant dans les instructions
d’installation.
• Le compresseur a été arrêté par la sonde
du tuyau de refoulement et la température
affichée est correcte. Il y a peut-être une
fuite dans le circuit frigorigène.
64
Lorsque les phases sont dans le mauvais
ordre, inverser deux phases entrantes sur le
bornier principal et contrôler à nouveau à
l’aide de la fenêtre de dépannage.
DOC-0011
Lorsque la température du tuyau de
refoulement est telle que le compresseur
s’arrête, vérifier si l’unité ne fuit pas. Le cas
échéant, éliminer la fuite. En l’absence de
fuite, purger et remplir à nouveau l’unité.
Redémarrer ensuite la pompe à chaleur et
vérifier la température du tuyau de refoulement. Si le problème persiste, remplacer le
compresseur.
Cause
Dépannage
Solution
10. Détendeur défectueux ou mal
paramétré.
Mesurer la surchauffe de l’unité à l’aide du
manomètre et du thermomètre.
Lorsque la mesure de surchauffe ne correspond pas aux instructions du frigorigène,
régler le détendeur jusqu’à obtenir la bonne
valeur. Voir les instructions spécifiques aux
techniques de rafraîchissement.
Vérifier également que le bulbe et le tube
capillaire sont en bon état et que le bulbe
est correctement installé.
Au cas où la surchauffe ne peut être contrôlée à l’aide du détendeur ou que le tube
capillaire/bulbe est endommagé, le remplacer.
11. Quantité de fluide frigorigène
insuffisante.
À l’aide du manomètre et du thermomètre,
vérifier que la surchauffe de l’unité est adéquate pour le liquide frigorigène utilisé.
En cas de fuite dans le circuit frigorigène, en
rechercher l’origine et prendre les mesures
nécessaires pour l’éliminer. Si aucun détecteur de fuite n’est disponible, appliquer du
savon sur la fuite suspectée et examiner la
présence de bulles. Vérifier également si de
l’huile ne fuit pas du circuit frigorigène.
12. Circuit du fluide frigorigène
trop rempli.
À l’aide du manomètre et du thermomètre,
vérifier que la surchauffe de l’unité est adéquate pour le liquide frigorigène utilisé.
Suivre la procédure adéquate (dépend du
type de liquide frigorigène) pour ajouter la
bonne quantité de liquide frigorigène.
13. Collecteur actif trop court, par
ex. puits sec ou trop court, collecteur de surface trop court.
• Vérifier la longueur du collecteur utilisé et
la comparer avec la longueur spécifiée dans
la documentation.
Lorsque le collecteur actif est trop court,
la pompe ne capte pas suffisamment
d’énergie depuis la source de chaleur, ce qui
implique qu’un supplément d’énergie est
nécessaire.
• En présence de puits, contrôler également
que le collecteur n’est pas suspendu « en
plein air ».
14. Modification des conditions
d’utilisation. Les demandes de
chaleur et/ou d’eau chaude ontelles augmenté ?
• Lorsque la pompe à chaleur est dimensionnée pour une demande spécifique et
que la demande augmente, il se peut que
la pompe à chaleur ne puisse maintenir la
température souhaitée.
Lorsque la pompe à chaleur n’est plus en
mesure de répondre à la demande, installer
une pompe plus puissante ou utiliser un
réchauffeur d’appoint.
• Lorsque la consommation d’eau augmente, la production d’eau chaude sanitaire
dure plus longtemps, ce qui laisse moins de
temps à la production de chaleur (uniquement pour les systèmes VL).
Problème – Le réchauffeur d’appoint se coupe trop tôt
Cause
Dépannage
Solution
1. Le système de commande de la
pompe à chaleur n’est pas paramétré/réglé conformément aux
besoins/souhaits du client.
Vérifier les paramètres PIÈCE, COURBE,
INTÉGRALE A1 et INTÉGRALE A2.
Rectifier les valeurs incorrectes dans le
système de commande de la pompe à
chaleur.
PIÈCE = Température ambiante programmée.
COURBE = Doit être défini de manière à ce
que la température ambiante souhaitée
(PIÈCE) soit stable, quelle que soit la température extérieure.
INTÉGRALE A1 = Valeur de démarrage du
compresseur.
INTÉGRALE A2 = Valeur de démarrage
(calculée à partir de A1) du réchauffeur
d’appoint.
DOC-0011
65
Cause
Dépannage
Solution
2. Quantité de fluide frigorigène
insuffisante.
À l’aide du manomètre et du thermomètre,
vérifier que la surchauffe de l’unité est adéquate pour le liquide frigorigène utilisé.
En cas de fuite dans le circuit frigorigène, en
rechercher l’origine et prendre les mesures
nécessaires pour l’éliminer. Si aucun détecteur de fuite n’est disponible, appliquer du
savon sur la fuite suspectée et examiner la
présence de bulles. Vérifier également si de
l’huile ne fuit pas du circuit frigorigène.
3. Collecteur actif trop court, par
ex. puits sec ou trop court, collecteur de surface trop court.
• Vérifier la longueur du collecteur utilisé et
la comparer avec la longueur spécifiée dans
la documentation.
Lorsque le collecteur actif est trop court,
la pompe ne capte pas suffisamment
d’énergie depuis la source de chaleur, ce qui
implique qu’un supplément d’énergie est
nécessaire.
• En présence de puits, contrôler également
que le collecteur n’est pas suspendu « en
plein air ».
4. Collecteur trop long, perte de
pression trop importante.
Vérifier la longueur du collecteur utilisé et
contrôler, en présence de plusieurs bobines,
que celles-ci sont connectées en parallèle
(et non en série).
Lorsque la longueur du collecteur est plus
importante que la longueur recommandée
pour la pompe à chaleur, diviser le collecteur en plusieurs bobines connectées en
parallèle.
5. Modification des conditions
d’utilisation. Les demandes de
chaleur et/ou d’eau chaude ontelles augmenté ?
• Lorsque la pompe à chaleur est dimensionnée pour une demande spécifique et
que la demande augmente, il se peut que
la pompe à chaleur ne puisse maintenir la
température souhaitée.
Lorsque la pompe à chaleur n’est plus en
mesure de répondre à la demande, installer
une pompe plus puissante ou utiliser un
réchauffeur d’appoint.
• Lorsque la consommation d’eau augmente, la production d’eau chaude sanitaire
dure plus longtemps, ce qui laisse moins de
temps à la production de chaleur (uniquement pour les systèmes VL).
Problème – Temps de fonctionnement réduits malgré la demande de chaleur
Cause
Dépannage
Solution
Paramètres PIÈCE et/ou COURBE
trop élevés associés à une circulation déficiente du circuit de
chauffage à cause, par exemple,
de vannes de radiateurs fermées,
d’éléments trop petits ou d’un
volume d’eau insuffisant. Un
système et des tuyaux trop petits
peuvent engendrer le même phénomène.
Vérifier si, lorsque la pompe à chaleur
démarre, la température d’alimentation
augmente rapidement alors que la température de retour reste stable.
Le cas échéant, régler les paramètres PIÈCE
et COURBE. S’assurer que le débit du condenseur et du circuit de chauffage est suffisant.
Dans ce cas, si la pompe à chaleur est arrêtée par la fonction hystérésis, si la température (d’alimentation) baisse et si la pompe à
chaleur ne parvient pas à redémarrer, c’est
que la pompe à chaleur ne peut évacuer
normalement la chaleur du condenseur.
Résultat : la fonction hystérésis démarre et
arrête fréquemment la pompe à chaleur.
Problème – Branchement d’un réchauffeur d’appoint externe
66
Cause
Dépannage
Solution
Réchauffeur d’appoint mal connecté. Ne démarre pas lorsque le
système de commande envoie le
signal.
Comparer les branchements aux instructions/schéma de câblage. Tester la fonction
en mode manuel.
Lorsque le réchauffeur d’appoint est mal
branché, rétablir les branchements conformément aux instructions.
DOC-0011
15.4.7
Unité extérieure
Problème – Bruit (important)
Cause
Dépannage
Solution
1. Emplacement de l’unité extérieure.
Définir si l’unité extérieure peut être déplacée à un endroit plus approprié.
L’orientation de l’unité extérieure
n’influence pas ses performances. L’unité
extérieure ne doit pas être installée à proximité directe de la pompe à chaleur, 30
« mètres tuyaux » suffisent.
2. Branchement/traversées de
murs.
Vérifier que l’unité est installée conformément aux instructions.
Les supports rigides des sections extérieures peuvent être à l’origine de bruits
pénétrant dans la maison via les murs.
L’unité extérieure est-elle fixée au mur ?
Problème – Problèmes de dégivrage
Cause
Dépannage
Solution
1. Emplacement/étalonnage de la
sonde extérieure.
Vérifier que la sonde extérieure est installée conformément aux instructions
d’installation et qu’elle est correctement
étalonnée.
Effectuer l’installation conformément aux
instructions et étalonner si nécessaire. La
sonde extérieure peut également être installée derrière l’unité extérieure, à 20 cm.
2. Température de caloporteur en
entrée/sortie.
Mesurer les températures à l’aide d’un thermomètre.
Si nécessaire, étalonner l’ENTRÉE CALOP.
et la SORTIE CALOP. à l’aide du système de
commande de la pompe à chaleur.
3. La dérivation du dégivreur ne
fonctionne pas correctement.
Tester manuellement si la dérivation du
dégivreur libère ou arrête le débit du réservoir de dégivrage.
Remplacer le moteur s’il est endommagé.
Si le moteur change de position durant le
test mais que le dégivrage ne fonctionne
toujours pas, retirer le moteur et essayer
de fermer et ouvrir la vanne en appuyant
manuellement sur le bras de commande.
Si la gaine est colmatée, la retirer et la nettoyer/lubrifier, ou la remplacer.
Problème – Accumulation de glace sous et autour de l’unité extérieure
Cause
Dépannage
Solution
Drainage insuffisant.
Y a-t-il une grande quantité de glace
s’accumulant sous et autour de l’unité extérieure parce que l’eau n’a pu être évacuée ?
Drainer le sol sous et autour de l’unité extérieure
ou
Installer un réservoir à condensats ainsi
qu’un tuyau de drainage menant à une
évacuation intérieure ou une rigole.
REMARQUE ! Prévoir éventuellement un
câble chauffant dans le tuyau de drainage.
Problème – Évacuation d’eau par l’unité extérieure, risques de moisissure dans les fondations de la maison
Cause
Dépannage
Solution
Drainage insuffisant.
Durant les périodes de dégivrage de l’unité
extérieure, de grandes quantités (20 à 40 l/
jour) d’eau sont évacuées.
Drainer le sol sous et autour de l’unité extérieure de manière à évacuer l’eau excédentaire produite par le dégivrage.
ou
Installer un réservoir à condensats ainsi
qu’un tuyau de drainage menant à une
évacuation intérieure ou une rigole.
REMARQUE ! Prévoir éventuellement un
câble chauffant dans le tuyau de drainage.
DOC-0011
67
68
DOC-0011
DOC-0011
69
70
DOC-0011
DOC-0011
71
Le non-respect des présentes consignes lors de l’installation,
l’exploitation et l’entretien annule les garanties légales accordées
par Société Avenir-Energie.
DOC-0011
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement