Sauvegarde de machines virtuelles 0.8 Mo.pdf

Sauvegarde de machines virtuelles 0.8 Mo.pdf
Acronis Backup & Recovery 11.5
Virtual Edition
Update 2
Sauvegarde de machines virtuelles
Déclaration de copyright
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013. Tous droits réservés
“Acronis” et “Acronis Secure Zone” sont des marques enregistrées de Acronis International GmbH.
"Acronis Compute with Confidence", “Acronis Startup Recovery Manager”, “Acronis Active Restore”
et le logo Acronis sont des marques enregistrées de Acronis International GmbH.
Linux est une marque déposée de Linus Torvalds.
VMware et VMware Ready sont des marques et/ou des marques déposées de VMware, Inc. aux
États-Unis et/ou dans d'autres pays.
Windows et MS-DOS sont des marques déposées de Microsoft Corporation.
Toutes les autres marques de commerce ou autres droits d'auteurs s'y référant appartiennent à leurs
propriétaires respectifs.
La distribution de versions de ce document dont le contenu aurait été modifié est interdite sans la
permission explicite du détenteur des droits d'auteur.
La distribution de ce travail ou d'une variante sous forme imprimée (papier) standard à des fins
commerciales est interdite à moins que l'on ait obtenu des autorisations de la part du détenteur des
droits d'auteur.
LA DOCUMENTATION EST FOURNIE « EN L'ÉTAT » ET TOUTES CONDITIONS, DÉCLARATIONS ET
GARANTIES, IMPLICITES OU EXPLICITES, Y COMPRIS TOUTE GARANTIE IMPLICITE DE CONFORMITÉ,
D’USAGE POUR UN EMPLOI PARTICULIER OU DE NON-TRANSGRESSION, SONT DÉNIÉES, SOUS
RÉSERVE QUE CES DÉNIS DE RESPONSABILITÉ NE SOIENT PAS LÉGALEMENT TENUS POUR NULS.
Certains codes tiers peuvent être fournis avec le logiciel et/ou le service. Les termes de la licence de
tiers sont détaillés dans le fichier license.txt situé dans le répertoire d'installation racine. Vous
pouvez toujours rechercher la dernière liste du code tiers mise à jour et les termes de la licence
associés utilisés avec le logiciel et/ou le service à l'adresse http://kb.acronis.com/content/7696.
Technologies Acronis brevetées
Les technologies utilisées dans ce produit sont couvertes par les brevets suivants : U.S. Patent #
7,047,380; U.S. Patent # 7,246,211; U.S. Patent # 7,318,135; U.S. Patent # 7,366,859; U.S. Patent #
7,636,824; U.S. Patent # 7,831,789; U.S. Patent # 7,886,120; U.S. Patent # 7,934,064; U.S. Patent #
7,949,635; U.S. Patent # 7,979,690; U.S. Patent # 8,069,320; U.S. Patent # 8,073,815; U.S. Patent #
8,074,035.
2
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Table des matières
1
À propos de ce document ...........................................................................................................4
2
Plates-formes de virtualisation prises en charge ........................................................................5
3
Sauvegarde au niveau hyperviseur .............................................................................................7
3.1
Fonctionnalités et caractéristiques ....................................................................................... 7
3.2
Limites .................................................................................................................................. 8
3.3
Que stocke une sauvegarde de machine virtuelle ? ............................................................... 9
3.4
Fonctionnement dans VMware vSphere ............................................................................... 9
3.4.1
3.4.2
3.4.3
3.4.4
3.4.5
3.4.6
3.4.7
3.4.8
3.4.9
3.4.10
3.4.11
3.4.12
3.5
Prise en main avec l'agent pour ESX(i)...................................................................................................... 9
Installation de l'agent pour ESX(i)........................................................................................................... 12
Opérations avec les agents..................................................................................................................... 14
Configuration flexible des agents ........................................................................................................... 15
Utilisation d'un stockage attaché localement ........................................................................................ 17
Configuration des options relatives à ESX(i) ........................................................................................... 18
Prise en charge de la migration de MV................................................................................................... 23
Prise en charge des clusters de magasin de données et du stockage DRS............................................. 23
Sauvegarde de machines insensibles aux défaillances. .......................................................................... 24
Sauvegarder des disques et RDM indépendants.................................................................................... 24
Sauvegarde des modèles de machines virtuelles ................................................................................... 26
Droits pour la sauvegarde et la restauration de MV .............................................................................. 26
Fonctionnement dans Microsoft Hyper-V............................................................................ 28
3.5.1
3.5.2
3.5.3
3.5.4
3.5.5
Prise en main avec l'agent pour Hyper-V................................................................................................ 28
Sauvegarde de machines Hyper-V en cluster. ........................................................................................ 31
Sauvegarde d'un disque de transit ......................................................................................................... 32
Sauvegarde et restauration d'un hôte Hyper-V...................................................................................... 32
Prise en charge de Hyper-V 3.0 .............................................................................................................. 34
3.6
Sauvegarde de volumes logiques Linux et de périphériques MD ......................................... 35
3.7
Restauration de niveau fichier ............................................................................................ 36
3.8
Machine virtuelles sur un serveur de gestion ...................................................................... 37
3.9
Options de sauvegarde et de restauration spécifiques aux MV............................................ 38
3.9.1
3.9.2
Sauvegarde simultanée de MV............................................................................................................... 38
Gestion de l'alimentation pour machines virtuelles............................................................................... 39
3.10 Limites des options de sauvegarde et restauration ............................................................. 40
4
Sauvegarde depuis un SE invité ................................................................................................ 41
4.1
Travailler avec Red Hat Enterprise Virtualization ................................................................. 41
4.1.1
4.1.2
4.1.3
4.1.4
3
Présentation de la plate-forme RHEV..................................................................................................... 41
Comment Acronis Backup & Recovery 11.5 fonctionne avec RHEV....................................................... 42
Sauvegarde et restauration de machines virtuelles RHEV ..................................................................... 43
Migration d'une machine physique en une machine virtuelle............................................................... 49
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
1 À propos de ce document
Ce document contient des informations spécifiques à la sauvegarde et à la restauration de machines
virtuelles avec Acronis Backup & Recovery 11.5 Virtual Edition.
Pour les informations les plus complètes relatives aux fonctionnalités proposées par Acronis Backup
& Recovery 11.5, veuillez vous référer au système d'aide du produit.
Aide d'Acronis Backup & Recovery 11.5
Aide sur le Web : http://www.acronis.fr/support/documentation/ABR11.5/
L'aide contextuelle intégrée est disponible dans la console d'administration Acronis Backup & Recovery
11.5 en cliquant sur le bouton de point d'interrogation .
Pour plus de commodité, cette information est également présentée sous d'autres sources. Utilisez
celles qui correspondent à vos préférences et l'édition choisie.
Informations relatives à l'installation
L'aide sur l'installation est disponible dans votre programme d'installation en cliquant sur Afficher l'aide à
l'installation.
Guide d'installation : http://www.acronis.fr/download/docs/abr11.5a/installguide
Informations sur les fonctionnalités de base proposées par Acronis Backup & Recovery 11.5
Guide de l'utilisateur : http://www.acronis.fr/download/docs/abr11.5a/userguide
Interface de ligne de commande
Référence pour la ligne de commande : http://www.acronis.fr/download/docs/abr11.5/cmdlineref
4
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
2 Plates-formes de virtualisation prises en charge
Le tableau suivant résume comment diverses plates-formes de virtualisation sont prises en charge
par Acronis Backup & Recovery 11.5.
Plate-forme
Sauvegarde au niveau de
l'hyperviseur (p. 7)
Sauvegarde depuis un SE
invité (p. 41)
+
+
VMware
Versions VMware vSphere : 3.5 Update 2 et
versions ultérieures, 4.0, 4.1, 5.0. 5.1, 5.5
Éditions VMware vSphere :
VMware vSphere Essentials
VMware vSphere Essentials Plus
VMware vSphere Standard*
VMware vSphere Advanced
VMware vSphere Enterprise
VMware vSphere Enterprise Plus
VMware vSphere Hypervisor (ESXi gratuit)**
+
Serveur VMware (serveur virtuel VMware)
VMware Workstation
+
VMware ACE
Lecteur VMware
Microsoft
Windows Server 2008 (x64) avec Hyper-V
Windows Server 2008 R2 avec Hyper-V
Microsoft Hyper-V Server 2008/2008 R2
Windows Server 2012 avec Hyper-V
Microsoft Hyper-V Server 2012
Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V (les MV
2ème génération et le VHDX partagé ne sont pas
pris en charge)
+
+
Microsoft Hyper-V Server 2012 R2 (les MV 2ème
génération et le VHDX partagé ne sont pas pris
en charge)
Microsoft Virtual PC 2004, 2007
Windows Virtual PC
Microsoft Virtual Server 2005
5
+
+
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Plate-forme
Sauvegarde au niveau de
l'hyperviseur (p. 7)
Sauvegarde depuis un SE
invité (p. 41)
Citrix
Citrix XenServer 4.1.5, 5.5, 5.6, 6.0, 6.1, 6.2
Uniquement les invités
entièrement virtualisés
(également appelés HVM)
Red Hat et Linux
Red Hat Enterprise Virtualization (RHEV) 2.2, 3.0,
3.1, 3.2
+
Machines virtuelles basées sur un noyau (KVM)
+
Parallels
Parallels Workstation
+
Parallels Server 4 Bare Metal
+
Oracle
Oracle VM Server 3.0
+
Oracle VM VirtualBox 4.x
+
* L'édition Standard ne prend pas en charge les ajouts à chaud, de sorte que les sauvegardes peuvent
être plus lentes.
** La sauvegarde à un niveau hyperviseur n'est pas prise en charge pour vSphere Hypervisor parce
que ce produit limite l'accès à l'interface de Ligne de Commande à distance (RCLI) au mode lecture
seule. L'agent fonctionne pendant la période d'évaluation de l'hyperviseur vSphere tant qu'une clé
de série n'est pas saisie. Une fois que vous avez saisi une clé de série, l'agent s'arrête de fonctionner.
6
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
3 Sauvegarde au niveau hyperviseur
La sauvegarde au niveau hyperviseur (appelée également sauvegarde sans agent) signifie la capacité
de sauvegarder et de restaurer des machines virtuelles sans installer d'agents dans les systèmes
hébergés. Cette fonctionnalité devient disponible en utilisant Acronis Backup & Recovery 11.5 Agent
pour VMware vSphere ESX(i) ou Acronis Backup & Recovery 11.5 Agent pour Hyper-V. Ces agents
nécessitent une licence pour faire fonctionner Acronis Backup & Recovery 11.5 Virtual Edition.
L'agent pour VMware vSphere ESX(i) est livré en deux versions :

L'agent pour ESX(i) (appareil virtuel) peut être importé ou déployé vers un serveur VMware
ESX(i).

Pour une sauvegarde déchargée, l'agent pour ESX(i) (Windows) peut être installé sur une
machine exécutant Windows.
L'agent pour Hyper-V doit être installé directement sur un hôte Hyper-V.
3.1
Fonctionnalités et caractéristiques
La sauvegarde à un niveau hyperviseur inclut les fonctionnalités et caractéristiques principales
suivantes.

Sauvegarde au niveau disque
Sauvegarde de machines intégrales ou de disques ou volumes individuels.
Pendant la sauvegarde, une machine virtuelle peut être en cours d'exécution, arrêtée, suspendue
ou passer de l'un des trois états à un autre.

Restauration de niveau disque
Restauration de machines intégrales, disques individuels ou volumes individuels vers une
machine virtuelle nouvelle ou existante
Lors de la restauration sur cette machine, vous devez arrêter la machine virtuelle. Par défaut, le
logiciel arrête la machine automatiquement.

Restauration de niveau fichier (p. 36)
La restauration de fichiers et dossiers individuels vers le système de fichiers local de l'agent (sous
Windows seulement), un partage réseau, ou un serveur FTP ou SFTP.

Support de cluster

Sauvegarde et restauration de machines virtuelles en clusters.
Prise en charge de VMware vMotion/Microsoft Migration (p. 23)
Sauvegarde ininterrompue pendant la migration des machines sauvegardées. Un plan de
sauvegarde est exécuté peu importe l'hôte sur laquelle la machine s'exécute.

Sauvegardes simultanées de machines virtuelles (p. 38)
Un agent peut simultanément sauvegarder jusqu'à dix machines virtuelles. Le nombre exact est
défini par l'utilisateur.

Conversion incrémentielle en une machine virtuelle
Un agent peut convertir une sauvegarde de niveau disque en une machine virtuelle du type
correspondant : VMware ESX(i) ou Microsoft Hyper-V. La conversion d'une sauvegarde
incrémentielle met à jour la machine plutôt que de la créer à partir de rien.

7
Configuration souple des agents pour traiter un serveur ou de multiples serveurs ESX(i) (p. 15)
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
S'applique à VMware vSphere seulement.
Protéger votre environnement virtuel avec autant d'agents que vous le voulez, à partir d'un
agent pour tous les hôtes jusqu'à un agent pour chaque machine. Le serveur de gestion distribue
uniformément les machines virtuelles parmi les agents. Ou, vous pouvez lier les agents (p. 19)
manuellement avec les machines.

Sauvegarde hors charge avec « Agent pour VMware vSphere ESX(i) » (Windows) (p. 12)
S'applique à VMware vSphere seulement.
Une version Windows de l'agent pour ESX(i) vous permet de transférer des sauvegardes d'un
hôte ESX(i).

Déploiement automatique de l'agent (p. 18)
S'applique à VMware vSphere seulement.
Incluez simplement les machines virtuelles dans un plan de sauvegarde. Les agents seront
déployés et configurés en arrière-plan si vous l'avez autorisé lors de la configuration de
l'intégration avec le serveur vCenter.

Sauvegarde sur des stockages connectés localement (p. 17)
S'applique à VMware vSphere seulement.
Ajoutez un disque virtuel dédié à « Agent pour ESX(i) » (Appareil virtuel) et faites des
sauvegardes directement sur ce stockage, en omettant le LAN.

Prise ne charge du suivi des blocs modifiés (CBT) (p. 21)
S'applique à VMware ESX(i) version 4.0 et plus récent
Effectue des sauvegardes incrémentielles et différentielles plus rapides des machines virtuelles
ESX(i) en utilisant la fonctionnalité du suivi des blocs modifiés (CBT) de ESX(i).

Prise en charge des machines virtuelles basées sur le UEFI

S'applique à VMware ESXi 5 seulement
Sauvegarde et restaure les machines virtuelles qui utilisent le UEFI (Unified Extensible Firmware
Interface). Conversion d'une machine physique basée sur le UEFI en une machine virtuelle qui
utilise le même microprogramme de démarrage.
Prise en charge des modèles de MV (p. 26)
Sauvegarde et restaure les modèles de machines virtuelles de la même façon que les machines
virtuelles ESX(i) ordinaires.
3.2
Limites
Parfois la sauvegarde au niveau hyperviseur n'est pas possible en raison des limites du produit de
virtualisation.

VMware vSphere ne prend pas en charge les images statiques de machines virtuelles tolérantes
aux pannes, de disques indépendants et des disques mappage de périphérique brut (RDM) en
mode de compatibilité physique.

Microsoft Hyper-V ne fournit pas de contrôle de disques de transit à un système d'exploitation
d'hôte. Par conséquent, le fournisseur Microsoft Software Shadow ne peut pas fournir l'agent
pour Hyper-V avec des images statiques de disques de transit.
Pour surmonter ces limites, utilisez la Sauvegarde depuis un SE invité (p. 41). À l'aide de cette
méthode, vous pouvez également :

Exécuter des commandes de sauvegarde avant/après ou capture de données avant/après à
l'intérieur du système d'exploitation hébergé.

Sauvegarde les fichiers et dossiers individuels d'une machine virtuelle.
8
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013


Restaure les fichiers vers le système de fichiers d'une machine virtuelle.

Utilise les options de sauvegarde et restauration qui ne sont pas efficaces pour une sauvegarde à
un niveau hyperviseur (p. 40).
Sauvegarde un système invité stocké sur un volume logique afin de pouvoir restaurer la machine
sur une plate-forme différente.
Pour plus de détails, veuillez consulter les sections suivantes :




sauvegarder des disques indépendants et des RDM (p. 24)
sauvegarder des disques de transit (p. 32)
sauvegarder des machines tolérantes aux pannes. (p. 24)
Sauvegarde de volumes logiques Linux et de périphériques MD (p. 35)
3.3
Que stocke une sauvegarde de machine virtuelle ?
Sauvegarder intégralement une machine virtuelle, ses disques ou ses volumes produit une
sauvegarde de disque standard. Une sauvegarde créée à un niveau hyperviseur stocke également la
configuration de la machine virtuelle. Cette configuration sera proposée par défaut lors de la
restauration du contenu de la sauvegarde vers une nouvelle machine virtuelle.
Vous pouvez restaurer les disques et les volumes d'une sauvegarde de machine virtuelle sur une
machine physique. De la même manière, vous pouvez restaurer les disques et les volumes d'une
sauvegarde de machine physique sur une machine virtuelle nouvelle ou existante. Donc, la migration
de machine physique à virtuelle et virtuelle à physique devient possible.
Avec l'agent pour Windows ou l'agent pour Linux, vous pouvez monter les volumes d'une sauvegarde
de machine virtuelle et restaurer des fichiers individuels à partir de ceux-ci.
3.4
3.4.1
Fonctionnement dans VMware vSphere
Prise en main avec l'agent pour ESX(i)
Cette section décrit comment démarrer la sauvegarde des machines virtuelles ESX(i).
3.4.1.1
Pré-requis
Assurez-vous que :


Vous avez un serveur vCenter qui gère un ou plusieurs hôtes ESX(i).

Vous possédez une ou plusieurs licences pour l'édition virtuelle Acronis Backup & Recovery 11.5.
Chaque hôte ESX(i) ayant des machines virtuelles que vous voulez sauvegarder nécessite une
licence distincte. Pour un cluster vSphere, vous devez disposer d'autant de licences qu'il y a
d'hôtes dans le cluster.


9
Les outils VMware sont installés sur chaque machine virtuelle que vous voulez sauvegarder.
Consultez les instructions d'installation plus loin dans cette section.
Vous n'avez pas besoin de licence pour utiliser le produit en mode d'évaluation.
Vous possédez une machine exécutant Windows qui sert de serveur de gestion. Cette machine
doit toujours être sous tension et être disponible sur l'ensemble du réseau. Pour la configuration
du système, consultez la documentation d'installation.
Vous avez téléchargé le programme d'installation d'Acronis Backup & Recovery 11.5.
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Pour installer les outils VMware
1. Dans l'infrastructure VMware/vSphere Client, connectez-vous au serveur vCenter.
2. Sélectionnez la machine virtuelle et lancez le système d'exploitation invité.
3. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur la machine virtuelle et sélectionnez Invité >
Installer/mettre à niveau les outils VMware.
4. Suivez les instructions affichées à l'écran.
3.4.1.2
Installation
Dans cette étape, vous installerez serveur de gestion. Cela permettra la sauvegarde des machines
virtuelles du serveur vCenter.
1. Sur la machine qui servira de serveur de gestion, connectez-vous comme administrateur et
démarrez le programme d'installation.
2. Cliquez sur Installer Acronis Backup & Recovery 11.5.
3. Acceptez les termes du contrat de licence.
4. Activez la case Surveiller et configurer de façon centralisée la sauvegarde des machines
physiques et virtuelles.
5. Entrez toutes vos clés de licence ou importez-les à partir d'un fichier texte.
6. Cliquez sur Installer.
3.4.1.3
Intégration au serveur vCenter
Dans cette étape, vous intégrerez serveur de gestion avec votre serveur vCenter. L'intégration permet
au serveur de gestion de déployer automatiquement des agents aux hôtes ESX(i).
1. Démarrez la console d'administration en cliquant sur Acronis Backup & Recovery 11.5 sur le
bureau.
2. Cliquez sur Se connecter au serveur de gestion. Dans Machine, tapez le nom de la machine
actuelle.
3. Dans le volet Navigation, cliquez avec le bouton droit de la souris sur Machines virtuelles, puis
cliquez sur Configurer l'intégration à VMware vCenter.
4. Spécifiez le nom ou l'adresse IP du serveur vCenter, ainsi que le nom d'utilisateur et le mot de
passe d'un administrateur du serveur vCenter.
Remarque : si vous voulez spécifier un compte d'utilisateur non administrateur, assurez-vous que le compte
dispose des droits appropriés (p. 26).
5. Activez la case Déployer automatiquement l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel).
6. Cliquez sur OK.
Résultat :


La vue Toutes les machines virtuelles affiche toutes les machines virtuelles du serveur vCenter.
Les machines virtuelles sont affichées en grisé parce que l'agent pour ESX(i) n'a pas encore été
déployé. L'agent est déployé automatiquement après que vous ayez sélectionné les machines
virtuelles pour la sauvegarde.
3.4.1.4
Création d'un emplacement de stockage centralisé
Dans cette étape, vous créerez un emplacement de stockage centralisé disponible à travers le réseau.
Cela permettra un accès facile aux sauvegardes.
10
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
1. Dans votre réseau, sélectionnez une machine sur laquelle vous voulez stocker les données
sauvegardées. Il peut s'agir de la machine sur laquelle vous avez installé serveur de gestion.
2. Sur la machine sur laquelle vous avez installé serveur de gestion, cliquez sur Acronis Backup &
Recovery 11.5 sur le bureau.
3. Cliquez sur Se connecter au serveur de gestion. Dans Machine, tapez le nom de la machine
actuelle.
4. Dans le menu Actions, cliquez sur Créer un emplacement de stockage centralisé.
5. Dans Nom, tapez le nom de l'emplacement de stockage.
6. Dans Type, sélectionnez Non géré.
7. Cliquez sur Chemin d'accès, puis spécifiez le chemin d'accès au partage réseau sur lequel seront
stockées les sauvegardes. Cliquez sur OK. Lorsque vous y serez invité, spécifiez les informations
d'identification permettant d'accéder au dossier partagé.
8. Cliquez sur OK. Le nom de l'emplacement de stockage apparaît dans l'arborescence Navigation
sous Emplacements de stockage > Centralisé. Cliquez sur le nom de l'emplacement de stockage
afin de vérifier son espace libre et son contenu.
3.4.1.5
Sauvegarde et restauration
Sauvegarde
Dans cette étape, vous sauvegarderez une ou plusieurs machines virtuelles dans l'emplacement de
stockage centralisé que vous avez créé.
1. Dans l'écran d'accueil, cliquez sur Sauvegarder maintenant.
2. Cliquez sur Éléments à sauvegarder. Dans Données à sauvegarder, sélectionnez Machines
virtuelles.
3. Sélectionnez les machines virtuelles que vous voulez sauvegarder.
4. Cliquez sur Emplacement, développez Emplacements de stockage, puis spécifiez l'emplacement
de stockage que vous avez créé.
5. Cliquez sur OK pour démarrer la sauvegarde des machines virtuelles.
Résultat :

L'agent pour ESX(i) (appareil virtuel) est déployé sur chaque hôte ou cluster des machines que
vous avez sélectionnées pour la sauvegarde.

Les machines sont sauvegardées vers l'emplacement de stockage centralisé que vous avez
spécifié.
Restauration
Dans cette étape, vous restaurerez les disques d'une machine virtuelle sauvegardée vers une machine
virtuelle existante sur le serveur vCenter.
1. Dans l'arborescence Navigation, développez Emplacements de stockage > Centralisé, puis
sélectionnez l'emplacement de stockage dans lequel vous avez sauvegardé les archives. Si vous y
êtes invité, spécifiez les informations d'identification permettant d'accéder à l'emplacement de
stockage.
2. Dans l'onglet Vue de données, dans Afficher, sélectionnez Disques.
3. Sélectionnez la machine virtuelle que vous voulez restaurer. Sous Versions, sélectionnez un point
de restauration. Par défaut, le dernier point de restauration est sélectionné.
Détails. Au lieu de restaurer intégralement la machine virtuelle, vous pouvez restaurer des
disques individuels.
11
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
4. Cliquez sur Restaurer.
5. Sous Où restaurer, dans Restaurer vers, sélectionnez Machine virtuelle existante.
6. Cliquez sur Sélectionner, puis sélectionnez une machine virtuelle existante, soit la même que
vous avez sauvegardée (recommandé pour débuter), soit une autre.
Détails. L'agent arrêtera automatiquement cette machine virtuelle avant de commencer la
restauration sur celle-ci. La machine doit être mise hors tension pendant la restauration pour que
la tâche de restauration réussisse.
7. Si nécessaire, faites comme suit pour chaque disque trouvé dans la sauvegarde :
a. Cliquez sur Restaurer le « Disque N » sur : et choisissez le disque de destination à partir des
disques de la machine existante.
b. Dans Signature NT, conservez le paramètre par défaut : Sélectionnez automatiquement.
8. Pour démarrer immédiatement la restauration cliquez sur OK.
3.4.2
Installation de l'agent pour ESX(i)
L'agent pour ESX(i) active la sauvegarde et la restauration de machines virtuelles ESX(i) sans installer
d'agents dans les systèmes hébergés.
L'agent est livré en deux versions :


L'agent pour ESX(i) (matériel virtuel) peut être importé ou déployé vers un hôte VMware ESX(i).
Pour une sauvegarde déchargée, l'agent pour ESX(i) (Windows) peut être installé sur une
machine exécutant Windows.
Préparation
Nous vous recommandons fortement d'installer serveur de gestion Acronis Backup & Recovery 11.5
avant de procéder à l'installation de l'agent pour ESX(i). Pendant l'installation de l'agent, spécifiez
serveur de gestion chaque fois que l'on vous proposera d'enregistrer l'agent ou que l'on vous
demandera un serveur de licences (à moins que vous ayez décidé d'utiliser un serveur de licences
installé séparément).
Agent pour ESX(i) (matériel virtuel)
Il y a trois méthodes d'installation de l'agent pour ESX(i) (matériel virtuel) :

Importation vers un hôte ESX(i) en tant que modèle OVF.
Utilisez cette méthode pour résoudre des problèmes ou si vous ne pouvez pas installer serveur
de gestion Acronis Backup & Recovery 11.5 pour une raison quelconque.

Déploiement (p. 14) à partir d'un serveur de gestion Acronis Backup & Recovery 11.5 vers un
hôte ou un cluster spécifié.
Connectez la console au serveur de gestion. Dans l'arborescence Navigation, cliquez avec le
bouton droit de la souris sur Machines virtuelles puis cliquez sur Déployer l'agent pour ESX(i).
Reportez-vous à l'aide contextuelle pour plus d'instructions.

Déploiement automatique à partir du serveur de gestion Acronis Backup & Recovery 11.5.
Ceci est la méthode la plus simple. Elle est recommandée dans la plupart des cas. Connectez la
console au serveur de gestion. Dans l'arborescence Navigation, cliquez avec le bouton droit de la
souris sur Machines virtuelles, puis cliquez sur Configurer l'intégration à VMware vCenter.
Spécifiez le vCenter Server, puis activez le Déploiement automatique. À chaque fois qu'une
machine virtuelle est sélectionnée pour la sauvegarde mais que l'agent n'est pas installé sur son
hôte, le matériel virtuel est automatiquement déployé sur l'hôte quand la sauvegarde
commence.
12
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Agent pour ESX(i) (Windows)
Si vos hôtes de production ESX(i) sont si lourdement chargés qu'il n'est pas souhaitable d'exécuter les
appareils virtuels, envisagez d'installer l'agent pour ESX(i) (Windows) sur une machine physique en
dehors de la structure ESX.
Si votre ESX(i) utilise un stockage connecté au SAN, installez l'agent sur une machine connectée au
même SAN. L'agent sauvegardera les machines virtuelles directement à partir du stockage plutôt que
via l'hôte ESX(i) et le réseau local. Cette fonctionnalité s'appelle une sauvegarde sans réseau local.
Le diagramme ci-dessous montre une sauvegarde basée sur un réseau local et une sauvegarde sans
réseau local. L'accès aux machines virtuelles sans utiliser le réseau local est possible si vous utilisez
fibre channel (FC) ou un réseau de zone de stockage iSCSI. Pour éliminer complètement le transfert
des données sauvegardées via le réseau local, stockez les sauvegardes sur un disque local de la
machine de l'agent ou sur un stockage connecté au SAN.
L'agent pour ESX(i) (Windows) peut être installé sur toute machine qui exécute Windows et répond à
la configuration requise. Suivez les instructions décrites dans la section « Installation interactive pour
les éditions avancées ».
Durant l'installation, spécifiez le vCenter Server ou le serveur ESX(i) pour lequel l'agent sauvegardera
les machines virtuelles.
Vous pourrez configurer ou modifier ce paramètre à un moment ultérieur. Pour accéder à ce
paramètre après l'installation de l'agent, connectez la console à la machine avec l'agent et
sélectionnez à partir du menu du haut Options > Options de la machine > Agent pour VMware
vSphere ESX(i) (Windows).
13
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Fournir les licences
L'installation de l'agent pour VMware vSphere ESX(i) (les deux versions) ne nécessite pas de licence.
Cependant, vous devez spécifier un serveur de licences. Une fois que l'agent démarre la sauvegarde
d'une machine virtuelle, l'agent vérifie si l'hôte de la machine virtuelle dispose d'une licence. S'il n'en
a pas, l'agent prend une licence libre à partir du serveur de licences spécifié et l'affecte à l'hôte. Si
l'hôte est inclus dans un cluster, les licences sont attribuées à tous les hôtes du cluster. Par
conséquent, vous devez posséder une licence Virtual Edition pour chaque ESX(i) cluster. Cela garantit
le fonctionnement ininterrompu de vos plans de sauvegarde lorsque les machines virtuelles sont
déplacées dans le cluster.
Si vous possédez n serveurs ESX(i), il est recommandé d'acheter n licences Virtual Edition et de les
importer dans le serveur de licences ou dans serveur de gestion avant de réaliser la première
sauvegarde. Si vous planifiez ajouter des serveurs de virtualisation à votre environnement,
téléchargez quelques licences supplémentaires à l'avance.
3.4.3
Opérations avec les agents
Cette section explique comment déployer, mettre à jour ou supprimer l'agent pour ESX(i) (appareil
virtuel) en utilisant serveur de gestion Acronis Backup & Recovery 11.5.
3.4.3.1
Pré-requis
Le serveur de gestion Acronis Backup & Recovery 11.5 utilise les ports TCP 443, 902, et 9876 pour les
opérations avec l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel). Assurez-vous que le serveur de gestion peut
accéder au serveur vCenter et aux hôtes ESX(i) via ces ports :

Si le serveur de gestion utilise un pare-feu personnalisé, assurez-vous que ce pare-feu ne bloque
pas les connexions sortantes via ces ports. Le pare-feu Windows est configuré automatiquement
par Acronis Backup & Recovery 11.5.

Si le trafic venant du serveur de gestion passe par un routeur ou un périphérique réseau
similaire, assurez-vous que le périphérique ne bloque pas ce trafic.
Aucune configuration particulière n'est requise sur le serveur vCenter ou les hôtes ESX(i) eux-mêmes.
3.4.3.2
Déployer l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel)
Si votre cluster ou votre hôte contient un grand nombre de machines virtuelles, vous voudrez
peut-être déployer un ou plusieurs agents en plus de ceux qui sont déployés automatiquement. Les
instructions ci-dessous vous aideront également à déployer l'agent sur un hôte autonome ESX(i) qui
n'est pas géré par le serveur vCenter.
Pour déployer un appareil virtuel supplémentaire
1. Connectez la console d'administration au serveur de gestion.
2. Dans l'arborescence Navigation, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le groupe qui
possède le même nom que le serveur vCenter. Lors du déploiement d'un agent sur un hôte
autonome, cliquez avec le bouton droit de la souris sur Machines virtuelles.
3. Cliquez sur Déployer l'agent pour ESX(i).
4. Sélectionnez les hôtes ou les clusters sur lesquels vous voulez déployer l'agent, ou cochez la case
Tout sélectionner. Lors du déploiement d'un agent sur un hôte autonome, saisissez le nom de
l'hôte ou l'adresse IP et les informations d'identification de l'administrateur.
5. [Facultatif] Si nécessaire, modifiez les paramètres Nom de la MV, Banque de données et
Interface réseau suggérés pour chaque agent par défaut.
14
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
[Facultatif] Vous pourriez également vouloir modifier les informations d'identification que l'agent
utilisera pour accéder au serveur vCenter ou à ESX(i). Gardez à l'esprit que les tâches de
sauvegarde et de restauration centralisées s'exécuteront sous ce compte par défaut. Cela signifie
que le compte doit avoir les droits nécessaires (p. 26) sur le serveur vCenter. Sinon, vous devrez
spécifier les informations d'identification pour le compte avec des privilèges nécessaires dans
chaque plan de sauvegarde centralisé ou tâche de restauration.
[Facultatif] Vous pourriez vouloir définir manuellement les paramètres réseau de l'agent, y
compris l'adresse IP. Pour ce faire, cliquez sur Configuration du réseau. Par défaut, l'agent
obtient les paramètres réseau du serveur DHCP, à condition que ce serveur soit présent dans
votre réseau.
Conseil : Vous pourrez modifier les paramètres réseau après le déploiement de l'agent. Pour ce faire,
sélectionnez l'appareil virtuel dans l'inventaire VMware vSphere et allez sur la console de l'appareil virtuel.
Sous Options d'Agent, cliquez sur le lien Modifier à côté du nom de l'interface réseau, tel que eth0.
6. Cliquez sur Déployer l'agent pour ESX(i).
Résultat : Une fois qu'un nouvel agent est déployé, serveur de gestion répartit à nouveau les
machines virtuelles parmi les agents.
3.4.3.3
Mise à jour de l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel)
Vous pouvez mettre à jour l'agent pour ESX(i) (Appareil virtuel) à l'aide de l 'interface graphique du
serveur de gestion.
Pour mettre à jour l'agent pour ESX(i)
1. Dans la vue Machines virtuelles, cliquez sur Mettre à jour l'agent pour ESX(i) dans la barre
d'outils.
2. Sélectionnez les agents à mettre à jour.
3. Cliquez sur Mettre à jour l'agent pour ESX(i).
Lors de la mise à jour à partir d'Acronis Backup & Recovery 10 vers Acronis Backup & Recovery 11.5,
vous devez également spécifier l'hôte de l'agent.
3.4.3.4
Suppression de l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel)
Vous pouvez supprimer l'agent pour ESX(i) (Appareil virtuel) à l'aide de l 'interface graphique du
serveur de gestion.
Si d'autres agents sont connectés au même serveur vCenter ou au serveur ESX(i), ils entreprendront
les sauvegardes des machines affectées à l'agent supprimé. Si ces agents n'existent pas, les machines
deviendront non protégées.
Pour supprimer l'agent pour ESX(i)
1. Dans la vue Machines virtuelles, cliquez sur Supprimer l'agent pour ESX(i) dans la barre d'outils.
2. Sélectionnez les agents à supprimer.
3. Cliquez sur Supprimer l'agent pour ESX(i).
3.4.4
Configuration flexible des agents
Cette section vous donne un aperçu de la façon dont le serveur de gestion organise l'opération de
plusieurs agents dans VMware vCenter.
15
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
L'algorithme de distribution ci-dessous fonctionne à la fois pour les appareils virtuels et les agents
installés dans Windows. Tous les agents doivent être enregistrés sur le serveur de gestion. Tous les
agents doivent être connectés au serveur vCenter.
Algorithme de distribution
Serveur de gestion répartit uniformément les machines virtuelles entre les agents. Par
uniformément, nous voulons dire que chaque agent gère un nombre égal de machines. La quantité
d'espace de stockage occupée par une machine virtuelle n'est pas comptée.
Toutefois, lors du choix d'un agent pour une machine, le serveur de gestion essaie d'optimiser les
performances générales du système. En particulier, le serveur de gestion considère l'emplacement
de l'agent et de la machine virtuelle. Un agent hébergé sur le même hôte est préféré. S'il n'y a aucun
agent sur le même hôte, un agent du même cluster est préféré.
Quand une machine virtuelle est assignée à un agent, toutes les sauvegardes centralisées de cette
machine seront déléguées à cet agent.
Redistribution
La redistribution prend place chaque fois que l'équilibre établi se brise ou, plus précisément,
lorsqu'un déséquilibre de charge entre les agents atteint 20 pour cent. Cela peut se produire
lorsqu'une machine ou un agent est ajouté ou supprimé, ou qu'une machine migre vers un autre
hôte ou cluster, ou si vous liez manuellement une machine à un agent. Si cela se produit, le serveur
de gestion redistribue les machines en utilisant le même algorithme.
Par exemple, vous réalisez que vous avez besoin de plus d'agents pour aider avec le débit et déployez
un appareil virtuel supplémentaires au cluster. Le serveur de gestion assignera la machines la plus
appropriée au nouvel agent et mettra à jour les plans de sauvegarde centralisés sur les agents
impliqués. La charge des anciens agents sera réduite.
Lorsque vous supprimez un agent du serveur de gestion, les machines assignées à l'agent sont
distribuées parmi les agents restants. Cependant, cela ne se produira pas si un agent est endommagé
ou est supprimé en contournant le serveur de gestion. La redistribution démarrera seulement après
que vous ayez supprimé cet agent du serveur de gestion.
Affichage du résultat de la distribution
Vous pouvez voir le résultat de la distribution automatique dans la colonne Agent disponible pour
chaque machine virtuelle sur serveur de gestion. Il est également affiché dans les options du serveur
de gestion. Pour accéder à cette fenêtre, sélectionnez Options > Options du serveur de gestion dans
le menu du haut, puis sélectionnez Liaison de l'agent pour ESX(i).
Liaison manuelle
L'option Liaison de l'Agent pour ESX(i) (p. 19) vous permet d'exclure une machine virtuelle de ce
processus de distribution en spécifiant l'agent qui doit toujours sauvegarder cette machine. Serveur
de gestion continuera à maintenir l'équilibre général mais il est autorisé à faire passer la machine sur
un agent différent uniquement si l'agent d'origine est supprimé.
Conseils sur l'installation
De brèves instructions sur la façon de configurer certaines des configurations disponibles se trouvent
ci-dessous. Pour des informations détaillées sur l'intégration avec vCenter, reportez-vous à la section
« Intégration VMware vCenter » (p. 18).
16
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013

Un agent pour vSphere intégral - Active l'intégration vCenter (désactive le déploiement
automatique des appareils virtuel). Déployez un agent sur l'hôte que vous préférez ou installez
un agent sur une machine Windows. Connectez l'agent au serveur vCenter.

Un agent par hôte ou cluster - valeur par défaut (obtenu par le déploiement automatique).
Activez l'intégration vCenter (ne pas désactiver le déploiement automatique des appareils
virtuels). Facultativement, vous pouvez déployer ou installer les agents manuellement et les
connecter au serveur vCenter.

Plus d'un agent par hôte ou cluster - active l'intégration vCenter (le déploiement automatique
des appareils virtuels peut être activé ou désactivé). Déployez le nombre requis d'agents sur les
hôtes que vous préférez et/ou installez le nombre requis d'agents sur les machines Windows.
Connectez les agents au serveur vCenter.
Assurez-vous que tous les agents sont enregistrés sur le serveur de gestion. Si vous déployez des
appareils virtuels à partir d'un modèle OVF, vous devez les ajouter au serveur de gestion
manuellement.
Dans tous les cas, vous pouvez lier une ou plusieurs machines virtuelles aux agents manuellement.
Ne créez pas de plan de sauvegarde local sur des agents si vous voulez tirer le meilleur de la
distribution automatique.
3.4.5
Utilisation d'un stockage attaché localement
Vous pouvez attacher un disque supplémentaire à un agent pour ESX(i) (appareil virtuel) pour que
l'agent puisse sauvegarder sur ce stockage attaché localement. Cette sauvegarde est normalement
plus rapide qu'une sauvegarde via le LAN et elle n'utilise pas la bande passante du réseau. Nous vous
recommandons d'utiliser cette méthode quand un seul appareil virtuel gère tout l'environnement
virtuel résidant dans un stockage connecté au SAN.
Les données sauvegardées sur un stockage attaché localement n'apparaissent pas dans le catalogue
centralisé. Pour accéder à une sauvegarde stockée dans un stockage attaché localement, connectez
la console directement à l'agent.
L'utilisation d'un stockage attaché localement présume que l'agent sauvegarde toujours les mêmes
machines. Si plusieurs agents travaillent au sein de vSphere, et qu'un ou plusieurs d'entre eux
utilisent des stockages attachés localement, vous devez manuellement lier (p. 19) chaque agent à
toutes les machines qu'il doit sauvegarder. Autrement, si les machines sont redistribuées parmi les
agents par serveur de gestion, les sauvegardes d'une machine pourraient être dispersées dans
plusieurs stockages.
Vous pouvez ajouter le stockage à un agent qui fonctionne déjà ou lorsque vous importez l'agent à
partir d'un modèle OVF.
Pour connecter un stockage à un agent qui fonctionne déjà
1. Dans l'inventaire de VMware vSphere, cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'agent pour
ESX(i) (appareil virtuel).
2. Ajoutez le disque en modifiant les paramètres de la machine virtuelle. La taille du disque doit
être d'au moins 10 Go.
Faites bien attention lorsque vous ajoutez un disque déjà existant. Dès que le stockage est créé, toutes les
données précédemment contenues sur ce disque sont perdues.
3. Allez à la console de l'appareil virtuel. Le lien Créer un stockage est disponible au bas de l'écran.
S'il ne l'est pas, cliquez sur Actualiser.
17
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
4. Cliquez sur le lien Créer un stockage, sélectionnez le disque et donnez-lui un nom.
Détails. La longueur du nom est limitée à 16 caractères à cause des limites du système de
fichiers.
Pour sélectionner un stockage attaché localement comme une destination de sauvegarde
Pendant la création d'un plan de sauvegarde, dans Où sauvegarder > Emplacement exécutez l'une de
ces options selon où est connectée la console :

Lorsqu'elle est connectée au serveur de gestion – Sélectionnez Stocker chaque archive de la
machine dans le dossier spécifié sur la machine avec l'agent. Tapez ensuite la lettre
correspondant au stockage attaché localement, par exemple D:\.

Lorsque vous êtes connecté directement à l'agent – Tapez la lettre correspondant au stockage
connecté localement, par exemple D:\.
Pour restaurer une machine à partir d'un stockage attaché localement
Connectez la console directement à l'agent sur lequel le stockage est attaché. Cliquez sur Restaurer.
Dans Quoi restaurer > Sélectionner les données, sélectionnez le stockage connecté localement.
Terminez la restauration des paramètres tel que décrit dans la section « Création d'une tâche de
restauration ».
3.4.6
Configuration des options relatives à ESX(i)
Cette section décrit les options relatives à ESX(i) que vous pouvez configurer sur le serveur de gestion
et sur une machine gérée.
3.4.6.1
Intégration à VMware vCenter
Cette option active les communications entre serveur de gestion Acronis Backup & Recovery 11.5 et
le serveur VMware vCenter. Pour accéder à cette option, connectez la console au serveur de gestion,
puis sélectionnez Options > Options du Serveur de gestion à partir du menu du haut.
L'intégration est disponible dans toutes les éditions avancées d'Acronis Backup & Recovery 11.5 ;
aucune licence n'est requise pour Virtual Edition. Aucune installation logicielle n'est requise sur le
serveur vCenter.
L'intégration rend possible :

d'afficher les machines virtuelles gérées par VMware vCenter dans l'interface graphique du
serveur de gestion.
La vue d'inventaire MV et modèles apparaît sous Navigation > Machines virtuelles.

d'afficher l'état de sauvegarde de ces machines dans vCenter Server.
Cette information apparaît dans le résumé de la machine virtuelle (Résumé > Annotations) ou
sous l'onglet Machines virtuelles pour chaque hôte, centre de données, dossier ou serveur
vCenter en entier.

d'enregistrer automatiquement les machines virtuelles créées par Acronis Backup & Recovery
11.5 dans l'inventaire de vCenter.

Déployer automatiquement les agents aux hôtes ESX(i) gérés par le serveur vCenter.
Après avoir créé un plan de sauvegarde, un agent est déployé pour chaque hôte ou cluster dont
les machines virtuelles sont inclues dans le plan de sauvegarde. Chaque hôte ou cluster prendra
une licence dans le serveur de licences.
18
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Pour activer l'intégration du serveur de gestion avec un serveur vCenter :
1. Cliquez sur Intégration à VMware vCenter.
2. Activez la case Activer l'intégration avec le serveur vCenter suivant.
3. Spécifiez l'adresse IP ou le nom du serveur vCenter et fournissez les informations d'identification
permettant d'accéder au serveur.
Ce compte sera utilisé pour le déploiement des agents depuis serveur de gestion. Cela signifie
que le compte doit avoir les droits nécessaires (p. 26) pour déployer des appareils virtuels sur le
serveur vCenter. Nous recommandons également que le compte possède les droits nécessaires
pour la sauvegarde et la restauration parce que les agents utiliseront ce compte pour se
connecter au serveur vCenter par défaut.
4. [Facultatif] Activez la case Déployer automatiquement l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel).
5. Cliquez sur OK.
Pour activer le déploiement automatique de l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel).
1. Activez l'intégration avec le serveur vCenter tel que décrit ci-dessus.
2. Cliquez sur Déploiement automatique.
3. Activez la case Déployer automatiquement l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel).
4. Spécifiez les informations d'identification que les agents déployés automatiquement utiliseront
pour se connecter au serveur vCenter.
Les tâches de sauvegarde et de restauration centralisées s'exécuteront sous ce compte par
défaut. Cela signifie que le compte devrait avoir les droits nécessaires (p. 26) sur le serveur
vCenter. Sinon, vous devrez spécifier les informations d'identification pour le compte avec des
privilèges nécessaires dans chaque plan de sauvegarde centralisé ou tâche de récupération.
5. Cliquez sur OK.
Pour désactiver l'intégration du serveur de gestion avec un serveur vCenter :
1. Cliquez sur Intégration à VMware vCenter.
2. Désactivez la case Activer l'intégration avec le serveur vCenter suivant.
3. Cliquez sur OK.
Résultat. Le déploiement automatique de l'agent est aussi désactivé. Les machines virtuelles
gérées par les agents déjà existants restent sur serveur de gestion. Les plans de sauvegarde qui
sauvegardent ces machines continuent de fonctionner.
Pour désactiver le déploiement automatique de l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel)
1. Cliquez sur Déploiement automatique.
2. Désactivez la case Déployer automatiquement l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel).
3. Cliquez sur OK.
Résultat. Le déploiement automatique de l'agent est désactivé. L'intégration avec le serveur
vCenter est préservée.
3.4.6.2
Liaison de l'agent pour ESX(i)
Cette option est efficace si plus d'un agent pour ESX(i) sert les machines virtuelles d'une serveur
vCenter.
Pour accéder à cette option, connectez la console au serveur de gestion, puis sélectionnez Options >
Options du Serveur de gestion à partir du menu du haut.
Serveur de gestion répartit uniformément les machines parmi les agents. Cet équilibre peut se briser
lorsqu'une machine ou un agent est ajouté ou supprimé. Si cela se produit, serveur de gestion
19
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
redistribue les machines et met à jour les plans de sauvegarde centralisés en conséquence. Vous
pouvez voir le résultat de cette distribution dans la colonne Agent disponible pour chaque machine
virtuelle sur serveur de gestion. Pour plus d'informations sur la distribution automatique, voir
« Configuration flexible des agents » (p. 15).
L'option Liaison de l'Agent pour ESX(i) vous permet d'exclure une machine virtuelle de ce processus
de distribution en spécifiant l'agent qui doit toujours sauvegarder cette machine. Serveur de gestion
continuera à maintenir l'équilibre général mais il est autorisé à faire passer la machine sur un agent
différent uniquement si l'agent d'origine est supprimé.
Pour configurer l'option Liaison de l'agent pour ESX(i), associez (liez) une machine virtuelle avec un
des agents.
Pour lier une machine avec un agent :
1. Sélectionnez l'agent. Le logiciel affiche les machines virtuelles actuellement gérées par l'agent.
Les machines disponibles pour la distribution automatique sont grisées.
2. Cliquez sur Lier avec la machine virtuelle. Cela ouvre une fenêtre qui affiche la liste complète des
machines que l'agent peut accéder.
3. Sélectionner une ou plusieurs machines, puis cliquez sur OK.
Résultat. La liste des machines virtuelles actuellement gérées par l'agent est mise à jour. Les
machines liées à l'agent sont affichées en couleur noire. Elles ne sont plus disponibles pour la
distribution automatique.
Pour annuler la liaison d'une machine avec un agent :
1. Sélectionnez l'agent. Le logiciel affiche les machines virtuelles actuellement gérées par l'agent.
Les machines disponibles pour la distribution automatique sont grisées. Les machines liées à
l'agent sont affichées en couleur noire.
2. Cliquez sur Annuler la liaison de la machine virtuelle. Cela ouvre une fenêtre qui affiche la liste
des machines liées avec l'agent.
3. Sélectionner une ou plusieurs machines, puis cliquez sur OK.
Résultat. La liste des machines virtuelles actuellement gérées par l'agent est mise à jour. Les
machines non liées deviennent grisées. Si une machine disparaît de la liste, cela signifie que la
machine a été attribuée à un autre agent suite à la distribution automatique.
Exemples d'utilisation

L'option est pratique si vous voulez qu'une machine en particulier (de très grande capacité) soit
sauvegardée par l'agent pour ESX(i) (Windows) via fibre channel, tandis que les autres machines
sont sauvegardées par des appareils virtuels.

Il est nécessaire d'utiliser cette option si un ou plusieurs des agents possèdent des stockages
attachés localement (p. 17).

Supposons que vous souhaitez sauvegarder 20 machines virtuelles en utilisant trois agents pour
ESX(i). Cinq des 20 machines doivent être sauvegardées sur le stockage de sauvegarde en ligne
Acronis.
Allouez un des agents pour les sauvegardes en ligne et attribuez l'abonnement à cet agent. Puis
liez chacune de ces cinq machines à cet agent. Les 15 machines restantes seront réparties entre
les trois agents.
En conséquence, vous n'avez besoin que d'un seul abonnement pour le service Acronis Backup &
Recovery Online. Si les machines avaient été distribuées automatiquement, vous auriez eu
besoin d'acheter trois abonnements, un abonnement par agent.
20
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
3.4.6.3
Agent pour VMware vSphere ESX(i) (Windows)
Cette option est effective seulement pour les machines Windows sur lesquelles l'agent Acronis
Backup & Recovery 11.5 pour VMware vSphere ESX(i) (Windows) est installé. Pour accéder à cette
option, connectez la console à la machine puis sélectionnez Options > Options de la machine à partir
du menu du haut.
Cette option définit le serveur vCenter ou l'hôte ESX(i) pour lequel l'agent sauvegardera les machines
virtuelles.
Nous recommandons de spécifier le serveur vCenter plutôt qu'un hôte individuel de sorte que l'agent
puisse accéder à n'importe quelle machine virtuelle gérée par le serveur vCenter.
Si vous avez spécifié le serveur lors de l'installation de l'agent, cette option est déjà configurée.
Sinon, spécifiez le nom ou l'adresse IP du serveur et les informations d'identification que l'agent
utilisera pour se connecter.
Les tâches de sauvegarde et de restauration centralisées s'exécuteront sous ce compte par défaut.
Cela signifie que le compte devrait avoir les droits nécessaires (p. 26) sur le serveur vCenter. Sinon,
vous devrez spécifier les informations d'identification pour le compte avec des privilèges nécessaires
dans chaque plan de sauvegarde centralisé ou tâche de restauration.
3.4.6.4
Suivi des blocs modifiés (CBT)
Cette option s'applique uniquement pour l'agent pour ESX(i).
Cette option détermine l'utilisation du suivi des blocs modifiés (CBT) lors de l'exécution d'une
sauvegarde incrémentielle ou différentielle d'une machine virtuelle ESX(i).
Pour accéder à cette option, connectez la console au serveur de gestion ou à l'agent pour ESX(i).
Ensuite, sélectionnez Options > Options de sauvegarde par défaut ou Options > Options de
sauvegarde et restauration par défaut > Options de sauvegarde par défaut respectivement. Les
paramètres par défaut seront utilisés à moins que vous les remplaciez par des paramètres différents
dans le plan de sauvegarde.
Comment cela fonctionne
Le suivi des blocs modifiés, une fonctionnalité présente dans ESX(i) 4.0 et les versions plus récentes,
effectue le suivi des changements apportés au contenu des disques virtuels.
Sans le CBT, l'agent pour ESX(i) lit le système de fichiers de la machine virtuelle afin de déterminer
quels blocs ont été modifiés. Avec le CBT, l'agent obtient la liste des blocs modifiés à partir de l'hôte
ESX(i). L'agent n'a qu'à accéder au système de fichiers afin de déterminer lesquels de ces blocs
doivent être inclus dans la sauvegarde. Cela permet de réaliser des sauvegardes plus rapidement et
de réduire la charge sur le stockage pendant une sauvegarde.
Le CBT s'accroît en efficacité sur de grandes quantités de données qui sont très peu modifiées entre
les sauvegardes. En particulier, les bases de données se composent souvent de fichiers volumineux
ayant des modifications quotidiennes relativement petites.
L'utilisation du CBT est configuré dans les paramètres de la machine virtuelle. Les paramètres de
configuration du CBT sont configurés indépendamment pour une machine virtuelle (ctkEnabled) et
chacun de ses disques (scsi#:#.ctkEnabled). Acronis Backup & Recovery 11.5 utilise le CBT pour
sauvegarder un disque seulement lorsque les deux paramètres sont définis sur true. Il existe
également un troisième paramètre qui empêche l'utilisation du CBT, peu importe les deux
paramètres définis ci-dessus (ctkDisallowed). Pour utiliser le CBT, ce paramètre doit être manquant
21
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
ou défini sur false. Les paramètres du CBT sont habituellement manquants pour une nouvelle
machine virtuelle.
Pour plus d'informations sur le réglage des paramètres de configuration du CBT, reportez-vous à la
base de connaissances VMware :
http://kb.vmware.com/selfservice/microsites/search.do?language=en_US&cmd=displayKC&externalI
d=1031873.
Acronis Backup & Recovery 11.5 vous permet de commencer à utiliser le CBT sur plusieurs machines
sans avoir à régler manuellement plusieurs paramètres de configuration.
Paramètres disponibles
Le préréglage est le suivant : Activer et utiliser le CBT

Activer et utiliser le CBT
Acronis Backup & Recovery 11.5 active automatiquement le CBT pour chaque machine virtuelle
incluse dans le plan de sauvegarde, et pour tous les disques de la machine virtuelle. Le paramètre
ctkDisallowed demeure toujours inchangé.
Les paramètres résultants du CBT déterminent l'utilisation du CBT pendant la sauvegarde et sont
conservés après l'achèvement de la sauvegarde.

Utiliser, si elle est activée sur la MV
Si le CBT est activé pour une machine virtuelle, Acronis Backup & Recovery 11.5 utilise le CBT
selon les paramètres du CBT des disques individuels. Sinon, le CBT n'est pas utilisé.

Ne pas utiliser le CBT
Acronis Backup & Recovery 11.5 n'utilise pas le CBT, peu importe les paramètres CBT des
machines virtuelles.
Restrictions
À cause des limites de la prise en charge du CBT dans VMware vSphere, l'utilisation du CBT n'est pas
possible dans ces cas :

La version de la machine virtuelle est antérieure à 7. Vous pouvez afficher la version de la
machine virtuelle dans les propriétés de la machine virtuelle.

La machine virtuelle possède un disque Raw Device Mapping (RDM) attaché dans le mode de
compatibilité physique.

La machine virtuelle possède un disque attaché à un bus SCSI virtuel partagé. Les disques
attachés à ces bus peuvent être utilisés par plusieurs machines virtuelles en même temps. Pour
voir si un bus SCSI est partagé, ouvrez les propriétés de la machine virtuelle, sélectionnez le
contrôleur SCSI correspondant dans la liste du matériel et examinez les paramètres du Partage
du bus SCSI. L'utilisation du CBT pour le disque est possible seulement lorsque le paramètre est
Aucun.
La présence d'instantanés, bien qu'il s'agit d'une limitation de la prise en charge du CBT dans
VMware vSphere, n'est pas une restriction pour utiliser le CBT dans Acronis Backup & Recovery 11.5.
Pour plus de détails à propos de la prise en charge du CBT dans VMware vSphere, reportez-vous à la
base de connaissances VMware :
http://kb.vmware.com/selfservice/microsites/search.do?language=en_US&cmd=displayKC&externalI
d=1020128.
22
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
3.4.7
Prise en charge de la migration de MV
Cette section vous renseigne sur ce qui vous attend lors de la migration de machines virtuelles au
sein d'un centre de données en utilisant les options de migration du serveur vCenter. Les
considérations sur les performances s'appliquent à la fois aux migrations « à chaud » et « à froid ».
VMotion
VMotion déplace l'état et la configuration d'une machine virtuelle vers un autre hôte alors que les
disques de la machine demeurent dans le même emplacement dans le stockage partagé. VMotion
est complètement pris en charge à la fois pour l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel) et les machines
virtuelles sauvegardées par l'agent. La migration de l'appareil virtuel ou d'une machine peut
s'effectuer pendant la sauvegarde.
Storage VMotion
Storage VMotion déplace les disques d'une machine virtuelle d'un centre de données vers un autre.
La migration de l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel) en utilisant Storage VMotion est possible sauf si
une sauvegarde ou une restauration est en cours. Pendant la migration, l'agent reporte toute
sauvegarde devant débuter. Il débute la sauvegarde après que la migration soit terminée.
La migration d'une machine virtuelle en utilisant Storage VMotion pendant la sauvegarde est
possible, mais la sauvegarde peut échouer ou réussir avec des avertissements. L'agent ne pourra pas
supprimer la capture instantanée prise avant la migration car la machine n'est plus là. Pour éviter
cette situation, veuillez ne pas migrer une machine virtuelle tant que sa sauvegarde n'est pas
terminée.
Considérations sur les performances
Il est crucial de comprendre que la performance d'une sauvegarde est diminuée lorsque l'agent pour
ESX(i) (appareil virtuel) n'a pas d'accès direct au stockage sur lequel les disques sauvegardés se
trouvent. Dans ce cas, l'agent ne peut pas attacher les disques. Il obtient donc les données de ces
disques à travers le LAN. Ce processus est beaucoup plus lent que d'obtenir les données directement
à partir de disques directement attachés.
La meilleure pratique consiste donc à héberger l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel) sur un hôte pour
lequel tous les stockages partagés du cluster sont accessibles. Dans ce cas, la performance de la
sauvegarde demeure optimale, peu importe l'endroit vers lequel (dans les stockages partagés) une
machine virtuelle ou l'appareil virtuel migre. Si une machine migre vers un stockage local d'un hôte
différent, ses sauvegardes s'exécuteront plus lentement.
3.4.8
Prise en charge des clusters de magasin de données et du
stockage DRS
Les clusters de magasin de données et le stockage Distributed Resource Scheduler (stockage DRS,
SDRS) sont de nouvelles fonctionnalités de VMware vSphere 5.
Un cluster de magasin de données est une collection de magasins de données. La fonctionnalité du
stockage DRS fournit l'équilibrage de la charge pour un cluster de magasin de données en termes
d'espace de stockage et de trafic d'E/S. Le stockage DRS utilise Storage VMotion pour distribuer les
disques virtuels parmi les magasins de données inclus dans le cluster de magasin de données.
Si le stockage DRS déplace les disques de machine virtuelle pendant la sauvegarde, la sauvegarde
peut échouer ou réussir avec des avertissements. Pour éviter cela, vous pouvez configurer l'option
Planification SDRS pour le cluster de magasin de données, de sorte que le niveau d'automatisation
23
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
passe en manuel pour la durée de votre créneau de sauvegarde. Pour plus d'informations sur la
compatibilité avec Storage VMotion, voir la section « Prise en charge de la migration de MV » (p. 23).
Lors de la configuration d'une destination en vue d'une restauration en une nouvelle machine
virtuelle ou d'une conversion habituelle en machine virtuelle, vous pouvez sélectionner soit un
cluster de magasin de données ou l'un de ses magasins de données, en fonction de si le SDRS est
activé :

Les clusters de magasin de données avec le stockage DRS activé sont affichés avec cette icône :
.

Les clusters de magasin de données dont le stockage DRS est désactivé ne sont pas affichés. Au
lieu de cela, leurs magasins de données individuels sont indiqués sous la forme
DatastoreClusterName/DatastoreName.
3.4.9
Sauvegarde de machines insensibles aux défaillances.
VMware vSphere ne prend pas en charge les instantanés de machines virtuelles avec la fonction
Insensibilité aux défaillances VMware activée. Par conséquent, l'Agent pour ESX(i) ne sauvegarde pas
ces machines et vous ne pouvez pas les sélectionner pour la sauvegarde sous Machines virtuelles. Si
vous incluez un groupe contenant une machine insensible aux défaillances dans un plan de
sauvegarde, cette machine sera automatiquement exclue.
Pour sauvegarde une machine virtuelle insensible aux défaillances, effectuez l'une des opérations
suivantes :

Éteignez Insensibilité aux défaillances VMware, puis rallumez-le après avoir effectué la
sauvegarde.
Notez que vous devez « l'éteindre » plutôt que « le désactiver », faute de quoi, une image
instantanée ne sera pas créée. Vous pouvez éteindre Insensibilité aux défaillances et le rallumer
lorsque cela vous est demandé à l'aide des scripts vSphere. Normalement, cela fonctionne mais
des actions inutiles (telles que le retrait ou la création d'une machine virtuelle secondaire) prend
du temps et des ressources. De même, la fiabilité de la machine est réduite pendant la
sauvegarde.

Installez l'agent pour Windows ou l'agent pour Linux dans le système d'exploitation invité.
Une licence Virtual Edition d'Acronis Backup & Recovery 11.5 attribuée à l'hôte vous permet
d'installer des agents dans un nombre illimité de systèmes invités.
Pour des informations sur la façon d'installer l'agent, voir la Documentation sur l'installation.
Après que vous aurez installé l'agent et ajouté la machine au serveur de gestion, la machine
apparaîtra sous Machines avec des agents dans le groupe Toutes les machines avec des agents.
Lorsque vous créez un plan de sauvegarde, sélectionnez la machine ici plutôt que sous Machines
virtuelles. Ou, vous pouvez connecter la console directement à la machine comme sur une
machine physique.
3.4.10 Sauvegarder des disques et RDM indépendants
VMware vSphere ne fournit pas d'images statiques de disques indépendants ou de disques mappage
de périphérique brut (RDM) en mode de compatibilité physique. Par conséquent, l'agent pour ESX(i)
ne peut pas sauvegarder de tels disques lorsque la machine virtuelle est en ligne ou suspendue.
Lorsqu'une machine virtuelle est en ligne, l'agent saute ces disques et ajoute des avertissements au
journal. Vous pouvez éviter les avertissements en excluant des disques et RDM indépendants en
mode de compatibilité physique à partir du plan de sauvegarde.
24
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Une machine en suspens ayant des disques ou des RDM indépendants ne peut en aucun cas être
sauvegardé. La copie de sauvegarde échouera.
Lorsqu'une machine virtuelle est hors ligne (éteinte), l'agent pour ESX(i) peut accéder aux disques et
RDM indépendants en mode de compatibilité physique à travers ESX(i). Ensuite, l'agent peut copier
les informations à partir d'eux dans un état cohérent. Par conséquent, l'agent est en mesure de
sauvegarder tous les disques peu importe leur mode.
La table suivante affiche le rôle que joue l'état d'une machine virtuelle sur la possibilité qu'a l'agent
pour ESX(i) de sauvegarder un disque. La table s'applique à toutes les versions d'ESX(i) prises en
charge par l'agent.
Modes de disque de machine virtuelle
État de machine ESX(i)
En ligne
Suspendue Hors ligne
virtuelle basique
+
+
+
Persistance indépendante
–
–
+
Non-persistance indépendante
–
–
+
RDM en mode de compatibilité physique
–
–
+
RDM en mode de compatibilité virtuelle
(virtuel basique)
+
+
+
RDM en mode de compatibilité virtuel
(persistance indépendante)
–
–
+
RDM en mode de compatibilité virtuel
(non-persistance indépendante)
–
–
+
Si vous souhaitez sauvegarder des disques et RDM indépendants en mode de compatibilité physique,
effectuez l'une des actions suivantes, en fonction de votre processus d'entreprise :

Pour sauvegarder des disques et RDM indépendants pendant que la machine est dans l'état en
ligne, installez l'agent pour Windows ou l'agent pour Linux dans le système d'exploitation invité.
Une licence Virtual Edition d'Acronis Backup & Recovery 11.5 attribuée à l'hôte vous permet
d'installer des agents dans un nombre illimité de systèmes invités.
Pour plus d'informations à propos de l'installation de l'agent, veuillez consultez la Documentation
d'installation.
Après avoir installé l'agent et ajouté la machine au serveur de gestion, la machine apparaît sous
Machines avec agents dans le groupe Toutes les machines avec agents. Lorsque vous créez un
plan de sauvegarde, sélectionnez ici la machine plutôt que dans Machines virtuelles. Ou vous
pouvez connecter directement la console à la machine comme à une machine physique.

Vous pourriez vouloir utiliser une autre stratégie de sauvegarde pour des disques indépendants
ou RDM en mode de compatibilité physique. Par exemple si ces disques contiennent des bases
de données qui changent fréquemment, vous pouvez les sauvegarder plus fréquemment que le
système d'exploitation ou utilisez d'autres paramètres pour eux. Dans ce cas, créez un plan de
sauvegarde distinct pour ces disques.
Pour sauvegarder des disques et RDM indépendants sur une machine qui va régulièrement
hors ligne, utilisez l'agent pour ESX(i) et planifiez la sauvegarde pendant ces heures hors ligne.
Veuillez-vous assurer que la sauvegarde se termine dans les heures hors ligne. VMware vSphere
ne pourra pas mettre la machine sous tension pendant que la sauvegarde est en cours. C'est
parce que les disques et RDM indépendants en mode de compatibilité physique sont verrouillés
pendant la sauvegarde par l'agent pour ESX(i).
25
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
3.4.11 Sauvegarde des modèles de machines virtuelles
Un modèle de machine virtuelle (ou un modèle, tout simplement) est un ensemble de fichiers et de
paramètres représentant une machine virtuelle complète. Les modèles sont généralement utilisés
pour créer plusieurs machines virtuelles similaires.
Les modèles de machines virtuelles apparaissent dans le groupe Toutes les machines virtuelles sur le
serveur de gestion avec les autres machines virtuelles.
En ce qui a trait à la sauvegarde et la restauration, un modèle de machine virtuelle se comporte tout
comme une machine virtuelle normale. Vous pouvez sauvegarder ses disques, restaurer ses disques
et fichiers, l'ajouter aux groupes statiques ou dynamiques et effectuer d'autres opérations décrites
dans ce document.
Les modèles de machines virtuelles ne sont pas apparentés aux modèles OVF qui sont utilisés pour
déployer l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel).
3.4.12 Droits pour la sauvegarde et la restauration de MV
Une fois qu'un agent pour ESX(i) est déployé sur un hôte ou un cluster vCenter, n'importe quel
utilisateur du serveur vCenter peut connecter une console d'administration à l'agent. L'étendue des
opérations disponibles dépend des droits de l'utilisateur sur le serveur vCenter. Seules les actions
que l'utilisateur a l'autorisation d'exécuter sont disponibles. Les tableaux ci-dessous répertorient les
droits requis pour la sauvegarde et la restauration de machines virtuelles ESX et également pour le
déploiement d'appareils virtuels.
Si l'agent a été déployé directement sur un hôte ESX/ESXi ou importé manuellement vers l'hôte, et si
vous souhaitez que les utilisateurs de Vcenter puissent se connecter à l'agent et que les droits
ci-dessous s'appliquent, connectez l'agent au serveur vCenter plutôt qu'à l'hôte ESX/ESXi. Pour
modifier la connexion, accédez à l'interface utilisateur de l'appareil virtuel à l'aide du client VSphere
et spécifiez les informations d'identification permettant d'accéder au serveur vCenter dans le
paramètre ESX(i)/vCenter.
Droits sur le serveur vCenter ou sur l'hôte ESX/ESXi
Les droits qu'un utilisateur du serveur vCenter doit avoir pour exécuter des opérations sur tous les
hôtes et tous les clusters du vCenter sont définis dans le tableau ci-dessous.
Pour permettre à un utilisateur de n'utiliser qu'un hôte ESX spécifique, attribuez à cet utilisateur les
mêmes droits sur l'hôte De plus, le droit de Global > Licences est requis pour pouvoir sauvegarder les
machines virtuelles d'un hôte ESX spécifique.
Opération
Objet
Droit
Magasin de
données
Allouer de l'espace
26
Sauvegarder Sauvegarder Restaurer
Restaurer
une MV
un disque de sur une
sur une MV
MV
nouvelle MV existante
+
+
Déploiement
d'un appareil
virtuel
+
Parcourir le magasin
de données
+
Opérations de bas
niveau sur les
fichiers
+
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Global
Licences
+
+
(requis
(requis
uniquement uniquement
sur l'hôte
sur l'hôte
ESX)
ESX)
+
+
Réseau
Attribuer un réseau
+
+
+
Ressource
Attribuer une
machine virtuelle à
un pool de
ressources
+
+
+
+
+
Machine virtuelle > Ajouter un disque
Configuration
existant
+
+
+
Ajouter un nouveau
disque
+
Ajouter ou
supprimer un
périphérique
+
Modifier le nombre
de processeurs
+
Mémoire
+
Supprimer un disque
+
+
Renommer
+
+
+
+
Paramètres
+
Machine virtuelle > Configurer le
Interaction
support CD
+
Interaction de la
console
+
Mettre hors tension
+
+
+
Mettre sous tension
+
+
Machine virtuelle > Créer à partir d'une
Inventaire
machine existante
+
+
Créer une nouvelle
+
+
+
Supprimer
+
+
+
+
+
Machine virtuelle > Autoriser l'accès au
Approvisionnement disque
Machine virtuelle > Créer un instantané
État
Supprimer un
instantané
27
+
+
+
+
+
+
+
+
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Droits pour un dossier
Pour permettre à un utilisateur d'effectuer des opérations dans un dossier vCenter spécifique,
attribuez à l'utilisateur les droits ci-dessous sur le dossier.
Opération
Objet
Droit
Magasin de
données
Allouer de l'espace
Global
Licences
Réseau
Attribuer un réseau
+
Ressource
Attribuer une
machine virtuelle à
un pool de
ressources
+
Machine virtuelle > Ajouter un disque
Configuration
existant
Sauvegarder une
MV
Sauvegarder un
disque de MV
Restaurer sur une
MV existante
+
+
+
+
+
Ajouter un nouveau
disque
Supprimer un disque
+
+
+
+
Paramètres
+
+
Machine virtuelle > Mettre hors tension
Interaction
+
Mettre sous tension
+
Machine virtuelle > Créer à partir d'une
Inventaire
machine existante
+
Créer une nouvelle
+
Supprimer
+
Machine virtuelle > Autoriser l'accès au
Approvisionnement disque
Machine virtuelle > Créer un instantané
État
Supprimer un
instantané
3.5
3.5.1
+
+
+
+
+
+
+
Fonctionnement dans Microsoft Hyper-V
Prise en main avec l'agent pour Hyper-V
Cette section décrit comment démarrer la sauvegarde des machines virtuelles Hyper-V.
28
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
3.5.1.1
Pré-requis
Assurez-vous que :

Vous disposez d'une machine exécutant Windows Server 2008/2008 R2 ou Windows Server
2012/2012 R2 avec le rôle Hyper-V activé.

Les services d'intégration Hyper-V sont installés sur chaque machine virtuelle que vous voulez
sauvegarder. Consultez les instructions d'installation plus loin dans cette section.

Vous possédez une ou plusieurs licences pour Acronis Backup & Recovery 11.5 Virtual Edition.
Vous avez besoin d'une licence par hôte Hyper-V. Si vous avez un cluster Hyper-V (aussi appelé
un cluster de basculement), obtenez une licence pour chaque nœud du cluster.

Vous n'avez pas besoin de licence pour utiliser le produit en mode d'évaluation.
vous possédez une machine exécutant Windows qui sert de serveur de gestion. Cette machine
doit toujours être sous tension et être disponible sur l'ensemble du réseau. Pour la configuration
requise, consultez la documentation d'installation.
 Vous avez téléchargé le programme d'installation d'Acronis Backup & Recovery 11.5.
Pour installer la technologie Hyper-V Integration Services
1. Lancez le système d'exploitation « invité ».
2. Sélectionnez Action > Insérer le disque d'installation des services d'intégration.
3. Le serveur connecte l'image ISO du disque d'installation à la machine. Suivez les instructions
affichées à l'écran.
3.5.1.2
Installation
Installation du serveur de gestion
Dans cette étape, vous installerez serveur de gestion. Cela permettra la sauvegarde des machines
virtuelles de l'hôte Hyper-V ou du cluster.
1. Sur la machine qui servira de serveur de gestion, connectez-vous comme administrateur et
lancez le programme d'installation.
2. Cliquez sur Installer Acronis Backup & Recovery 11.5. Acceptez les termes du contrat de licence.
3. Activez la case Surveiller et configurer de façon centralisée la sauvegarde des machines
physiques et virtuelles.
4. Entrez toutes vos clés de licence ou importez-les à partir d'un fichier texte.
5. Cliquez sur Installer.
Installation de l'agent pour Hyper-V
Dans cette étape, vous installerez l'agent Acronis Backup & Recovery 11.5 pour Hyper-V sur un hôte
Hyper-V.
Exécutez la procédure suivante sur l'hôte Hyper-V. Si vous avez un cluster Hyper-V, exécutez cette
procédure sur chaque nœud du cluster.
1. Connectez-vous comme administrateur sur l'hôte Hyper-V puis démarrez le programme
d'installation.
2. Cliquez sur Installer Acronis Backup & Recovery 11.5. Acceptez les termes du contrat de licence.
3. Activez la case à cocher Sauvegarder les données de cette machine et assurez-vous que la case à
cocher Machines virtuelles Hyper-V est sélectionnée à la page suivante.
4. Sélectionnez J'ai acheté une licence ou un abonnement.
29
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
5. Cliquez sur Ajouter des licences, sélectionnez la case Utiliser le serveur de licences suivant, puis
entrez le nom ou l'adresse IP de la machine sur laquelle vous avez installé le serveur de gestion.
Détails. Le serveur de licences est intégré au serveur de gestion.
6. Assurez-vous que la bonne licence est sélectionnée, puis cliquez sur Suivant.
7. Si vous êtes invité à donner le compte (agent) de service de la machine gérée Acronis, spécifiez
un compte d'un utilisateur de domaine qui a des droits administratifs sur tous les noeuds de
votre cluster Hyper-V.
8. Cliquez sur Enregistrer maintenant. Spécifiez le nom ou l'adresse IP de la machine sur laquelle
vous avez installé serveur de gestion. Entrez le nom d'utilisateur et le mot de passe d'un
administrateur sur cette machine.
9. Spécifiez si l'hôte Hyper-V participera au programme d’amélioration du produit CEP (Customer
Experience Program) d'Acronis.
10. Cliquez sur Installer.
3.5.1.3
Création d'un emplacement de stockage centralisé
Dans cette étape, vous créerez un emplacement de stockage centralisé disponible à travers le réseau.
Cela permettra un accès facile aux sauvegardes.
1. Dans votre réseau, sélectionnez une machine sur laquelle vous voulez stocker les données
sauvegardées. Il peut s'agir de la machine sur laquelle vous avez installé serveur de gestion.
2. Sur la machine sur laquelle vous avez installé serveur de gestion, cliquez sur Acronis Backup &
Recovery 11.5 sur le bureau.
3. Cliquez sur Se connecter au serveur de gestion. Dans Machine, tapez le nom de la machine
actuelle.
4. Dans le menu Actions, cliquez sur Créer un emplacement de stockage centralisé.
5. Dans Nom, tapez le nom de l'emplacement de stockage.
6. Dans Type, sélectionnez Non géré.
7. Cliquez sur Chemin d'accès, puis spécifiez le chemin d'accès au partage réseau sur lequel seront
stockées les sauvegardes. Cliquez sur OK. Lorsque vous y serez invité, spécifiez les informations
d'identification permettant d'accéder au dossier partagé.
8. Cliquez sur OK. Le nom de l'emplacement de stockage apparaît dans l'arborescence Navigation
sous Emplacements de stockage > Centralisé. Cliquez sur le nom de l'emplacement de stockage
afin de vérifier son espace libre et son contenu.
3.5.1.4
Sauvegarde et restauration
Sauvegarde
Dans cette étape, vous sauvegarderez une ou plusieurs machines virtuelles dans l'emplacement de
stockage centralisé que vous avez créé.
1. Dans l'écran d'accueil, cliquez sur Sauvegarder maintenant.
2. Cliquez sur Éléments à sauvegarder. Dans Données à sauvegarder, sélectionnez Machines
virtuelles.
3. Sélectionnez les machines virtuelles que vous voulez sauvegarder.
4. Cliquez sur Emplacement, développez Emplacements de stockage, puis spécifiez l'emplacement
de stockage que vous avez créé.
5. Cliquez sur OK pour démarrer la sauvegarde des machines virtuelles.
30
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Restauration
Dans cette étape, vous restaurerez les disques d'une machine virtuelle sauvegardée vers une machine
virtuelle existante sur l'hôte Hyper-V.
1. Dans l'arborescence Navigation, développez Emplacements de stockage > Centralisé, puis
sélectionnez l'emplacement de stockage dans lequel vous avez sauvegardé les archives. Si vous y
êtes invité, spécifiez les informations d'identification permettant d'accéder à l'emplacement de
stockage.
2. Dans l'onglet Vue de données, dans Afficher, sélectionnez Disques.
3. Sélectionnez la machine virtuelle que vous voulez restaurer. Sous Versions, sélectionnez un point
de restauration. Par défaut, le dernier point de restauration est sélectionné.
Détails. Au lieu de restaurer intégralement la machine virtuelle, vous pouvez restaurer des
disques individuels.
4. Cliquez sur Restaurer.
5. Sous Où restaurer, dans Restaurer vers, sélectionnez Machine virtuelle existante.
6. Cliquez sur Parcourir, puis sélectionnez l'hôte Hyper-V sur lequel vous voulez restaurer la
machine virtuelle.
7. Cliquez sur Sélectionner, puis sélectionnez une machine virtuelle existante, soit la même que
vous avez sauvegardée (recommandé pour débuter), soit une autre.
Détails. Par défaut, l'agent arrêtera automatiquement cette machine virtuelle avant de
commencer la restauration sur celle-ci. La machine doit être mise hors tension pendant la
restauration pour que la tâche de restauration réussisse.
8. Si nécessaire, faites comme suit pour chaque disque trouvé dans la sauvegarde :
a. Cliquez sur Restaurer le « Disque N » sur : et choisissez le disque de destination à partir des
disques de la machine existante.
b. Dans Signature NT, conservez le paramètre par défaut : Sélectionnez automatiquement.
9. Pour démarrer immédiatement la restauration cliquez sur OK.
3.5.2
Sauvegarde de machines Hyper-V en cluster.
Dans un cluster Hyper-V, les machines virtuelles peuvent migrer entre les nœuds cluster. Suivez ces
recommandations pour configurer une sauvegarde correcte de machines Hyper-V en cluster :
1. Une machine doit être disponible pour la sauvegarde quel que soit le nœud sur lequel elle migre.
Pour garantir qu'un plan de sauvegarde puisse accéder à une machine sur n'importe quel nœud,
exécutez le plan sous un compte d'utilisateur de domaine qui dispose de droits administratifs sur
chacun des nœuds cluster.
Nous vous conseillons de spécifier un tel compte pour le service de l'agent pendant l'installation
de l'agent pour Hyper-V. Sinon, vous devrez spécifier les informations d'identification pour ce
compte dans chaque plan de sauvegarde centralisé ou tâche de restauration.
2. Installez l'agent pour Hyper-V sur chaque nœud du cluster.
3. Enregistrez tous les agents sur serveur de gestion, pendant ou après l'installation.
4. Sauvegardez les machines en cluster en utilisant serveur de gestion, plutôt qu'en se connectant
directement à un nœud cluster.
5. Lors de la création d'un plan de sauvegarde centralisé en cluster, sélectionnez une machine dans
le cluster plutôt que dans un nœud cluster. Ainsi, le plan de sauvegarde s'appliquera toujours à la
machine après l'avoir déplacée vers un autre nœud.
31
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Haute disponibilité d'une machine restaurée
Lors de la restauration de disques sauvegardés vers une nouvelle machine virtuelle Hyper-V, vous
pouvez choisir de rendre la machine hautement disponible. Dans la fenêtre Sélection de MV/SV,
après avoir cliqué sur Créer une nouvelle machine virtuelle sur le serveur, vous devez spécifier l'hôte
Hyper-V cible. Si vous sélectionnez l'hôte cible sous le cluster, la machine virtuelle résultante sera
hautement disponible. Si vous sélectionnez le même hôte en dehors du cluster, la machine ne sera
pas hautement disponible.
Lorsque vous restaurez des disques sauvegardés vers une machine virtuelle Hyper-V existante, la
propriété de haute disponibilité de la machine reste inchangée.
Lorsque vous effectuez une conversion vers une machine virtuelle Hyper-V dans le cadre d'un plan de
sauvegarde, la machine résultante n'est pas hautement disponible. Elle est considéré comme une
machine de rechange et est normalement désactivée. Si vous devez utiliser la machine dans
l'environnement de production, vous pouvez la configurer pour la haute disponibilité à partir du
composant logiciel enfichable Gestion du cluster de basculement.
3.5.3
Sauvegarde d'un disque de transit
Microsoft Hyper-V ne fournit pas de contrôle de disques de transit au système d'exploitation d'hôte.
Par conséquent, le fournisseur Microsoft Software Shadow ne peut pas fournir l'agent pour Hyper-V
avec des images statiques de disques de transit. Pendant la sauvegarde, l'agent ignore ces disques et
ajoute des avertissements au journal. Vous pouvez éviter les avertissements en excluant des disques
de transit du plan de sauvegarde.
Si vous voulez sauvegarder des disques de transit, installez l'agent pour Windows ou l'agent pour
Linux dans le système d'exploitation invité. Une licence d'Acronis Backup & Recovery 11.5 Virtual
Edition attribuée à l'hôte vous permet d'installer l'agent sur un nombre illimité de systèmes invités.
Pour plus d'informations concernant l'installation de l'agent, veuillez consultez la Documentation
d'installation.
Après avoir installé l'agent pour Windows ou l'agent pour Linux et ajouté la machine au serveur de
gestion, la machine apparaît dans Machines avec agents dans le groupe Toutes les machines avec
agents. Lorsque vous créez un plan de sauvegarde, sélectionnez ici la machine plutôt que dans
Machines virtuelles. Ou vous pouvez connecter directement la console à la machine comme c'est le
cas avec une machine physique.
Vous pourriez vouloir utiliser une autre stratégie de sauvegarde pour les disques de transit. Par
exemple si ces disques contiennent des bases de données qui changent fréquemment, vous pouvez
les sauvegarder plus fréquemment que le système d'exploitation ou utiliser d'autres paramètres pour
eux. Dans ce cas, créez un plan de sauvegarde distinct pour ces disques.
3.5.4
Sauvegarde et restauration d'un hôte Hyper-V
À des fins de reprise d'activité après sinistre, vous pouvez effectuer une sauvegarde de niveau disque
de l'hôte Hyper-V en entier. Cela sauvegardera le système d'exploitation et toutes les machines
virtuelles qui sont stockées sur les disques locaux de l'hôte.
Pour sauvegarder l'hôte, vous devez installer l'agent pour Windows sur celui-ci. Dans Microsoft
Hyper-V Server 2008/2008 R2, nous recommandons d'installer l'agent pour Windows à distance. Si
l'agent pour Hyper-V est déjà installé sur l'hôte, aucune licence supplémentaire ne sera prise par
l'agent pour Windows.
32
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Vous pouvez également sauvegarder l'hôte en utilisant un support de démarrage.
Exemples d'utilisation
Exemple 1. Sauvegarde d'un hôte autonome
Considérez le scénario suivant :

Vous souhaitez sauvegarder un hôte dont les machines virtuelles sont stockées localement,
comme sur des disques locaux ou sur des périphériques de numéro d'unité logique (LUN).

Vous n'avez pas à restaurer des machines virtuelles individuelles à partir de la sauvegarde.
Dans ce scénario, installez l'agent pour Windows, puis créez et exécutez un plan de sauvegarde pour
sauvegarder l'hôte en entier.
Sauvegarde
Lors de la configuration d'une sauvegarde pour un hôte, assurez-vous que :

Vous avez choisi d'utiliser l'option de sauvegarde Service de cliché instantané des volumes
(VSS). Dans Fournisseur d'instantané, sélectionnez Logiciel - Fournisseur système. Cela garantit
que les machines virtuelles sont sauvegardées dans un état cohérent.

Vous avez installé les services d'intégration Hyper-V (p. 29) dans le système d'exploitation invité.
Cela garantit que VSS ne met pas les machines virtuelles en cours d'exécution dans un état de
mise en mémoire (ne le met pas en pause) lors de la prise de l'instantané.
Restauration
Utilisez le support de démarrage pour restaurer l'hôte sur le même matériel ou sur un matériel
différent à l'aide de Universal Restore.
Après la restauration de l'hôte sur le même matériel avec la même configuration, vous pouvez
reprendre le travail avec les machines virtuelles immédiatement.
Après la restauration de l'hôte sur une machine avec un ensemble différent ou une disposition
différente des cartes réseau, vous devez réaffecter les cartes réseau virtuelles des machines
virtuelles aux adaptateurs physiques de l'hôte.
Exemple 2. Sauvegarde d'un nœud de cluster avant l'installation des mises à jour logicielles
Considérez le scénario suivant :

Vous avez un cluster Hyper-V avec deux nœuds ou plus qui utilisent les volumes partagés de
cluster (CSV) pour le stockage des machines virtuelles.


Vous souhaitez sauvegarder régulièrement les machines virtuelles du cluster.
Vous souhaitez sauvegarder les nœuds de cluster avant l'installation des mises à jour logicielles
sur ceux-ci.
Dans ce scénario, installez l'agent pour Hyper-V ainsi que l'agent pour Windows sur chaque nœud du
cluster. Enregistrez les nœud sur le serveur de gestion.
Définissez des sauvegardes de niveau disque pour les deux nœuds en créant un plan de sauvegarde
centralisé. Vous pouvez exclure les machines virtuelles de la sauvegarde en excluant les CSV où les
machines sont stockées dans la sauvegarde du propriétaire des CSV. Les volumes qui correspondent
aux CSV n'ont pas de lettres ; vous pouvez donc facilement les reconnaître.
Avant d'installer les mises à jour logicielles, sauvegardez les nœuds. Installez les mises à jour
logicielles sur un seul nœud à la fois. Si l'installation des mises à jour a causé des problèmes avec le
33
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
système d'exploitation, éteignez le nœud. Les nœuds restants prendront en charge les machines
virtuelles qui s'exécutent sur le nœud. Utiliser le support de démarrage pour restaurer le nœud. Dès
que le nœud est à nouveau opérationnel, les machines virtuelles migreront vers celui-ci.
Pour sauvegarder les machines virtuelles elles-mêmes, créez un plan de sauvegarde séparé. Pour plus
de détails, reportez-vous à la section « Sauvegarde de machines Hyper-V en cluster » (p. 31).
3.5.5
Prise en charge de Hyper-V 3.0
Cette section décrit comment Acronis Backup & Recovery 11.5 prend en charge les nouvelles
fonctionnalités introduites avec Hyper-V 3.0. Cette version d'Hyper-V est présente dans Windows
Server 2012.
Format VHDX
Le format VHDX est apparu avec Hyper-V 3.0 en tant que nouvelle version du format de disque dur
virtuel (VHD). Le format VHDX prend en charge une taille de disque maximale de 64 To, par rapport à
la taille maximale de 2 To pour le format VHD. Le format VHDX prend également en charge les
disques avec une taille de secteur physique et/ou logique de 4 Ko.
L'agent pour Hyper-V permet de sauvegarder et restaurer les machines virtuelles dont les disques
sont au format VHDX. Lors de la restauration d'une machine virtuelle à partir d'un hôte Hyper-V de
version antérieure à Hyper-V 3.0, l'agent convertit les disques de la machine au format VHDX.
Lors de la restauration d'une machine virtuelle avec des disques VHDX sur un hôte Hyper-V d'une
version antérieure, l'agent convertit les disques au format VHD. L'agent tente de rendre le disque
résultant compatible aux exigences du format VHD. Par exemple, si le disque source VHDX est de
capacité supérieure à 2 To, l'agent tente de réduire la taille du disque VHD résultant à 2 To.
Mémoire dynamique
La mémoire dynamique ajuste la quantité de mémoire d'origine de la machine virtuelle en fonction
des besoins en mémoire réels de la machine. L'agent pour Hyper-V peut sauvegarder et restaurer les
machines virtuelles qui utilisent la fonctionnalité de mémoire dynamique. Toutefois, l'agent
n'enregistre pas les paramètres de mémoire dynamique pour ces machines.
Lors de la restauration d'une machine vers une nouvelle machine virtuelle, l'agent établit la quantité
initiale de mémoire pour celle-ci. La fonctionnalité de mémoire dynamique pour la machine
restaurée sera désactivée.
VLAN privés
Les réseaux locaux virtuels privés (VLAN privés, PVLAN) vous permettent d'isoler des groupes de
machines virtuelles sur un hôte, comme si chaque groupe était sur un réseau physique distinct. Cette
fonctionnalité d'Hyper-V 3.0 est utile lors de l'hébergement de machines virtuelles de plus d'une
organisation afin d'empêcher toute communication entre machines qui appartiennent à différentes
organisations.
Lors de la sauvegarde d'une machine virtuelle Hyper-V 3.0, l'agent pour Hyper-V sauvegarde les
paramètres PVLAN de la machine. L'agent restaure ces paramètres lors de la restauration de la
machine vers une machine nouvelle ou existante sur le même hôte.
Lors de la restauration de la machine vers un hôte différent, l'agent supprime les paramètres PVLAN
pour la machine restaurée.
34
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Adaptateurs de bus hôte (HBA) virtuels Fibre Channel
Les adaptateurs de bus hôte virtuels Fibre Channel permettent à chaque machine virtuelle d'accéder
à un stockage Fibre Channel, comme si la machine possédait une connexion Fibre Channel
individuelle. Par exemple, vous pouvez configurer une machine virtuelle pour qu'elle accède à un
seul numéro d'unité logique (LUN) spécifique d'un réseau de zone de stockage (SAN) plutôt qu'à
l'ensemble des numéros d'unités logiques disponibles à l'hôte Hyper-V.
Bien que l'agent pour Hyper-V peut sauvegarder les machines virtuelles qui possèdent des HBA, il ne
peut pas sauvegarder le contenu du stockage lui-même. Si vous devez sauvegarder ce stockage
directement à partir de la machine virtuelle, installez l'agent pour Windows dans le système
d'exploitation invité.
3.6
Sauvegarde de volumes logiques Linux et de
périphériques MD
Acronis Backup & Recovery 11.5 peut sauvegarder des machines virtuelles avec volumes logiques
(également appelés volumes LVM) ou périphériques MD (également appelés RAID logiciels Linux).
Vous pouvez choisir de sauvegarder ces machines au niveau d'un hyperviseur (avec Agent for ESX(i)
ou Agent for Hyper-V) ou d'installer Agent for Linux dans le système d'exploitation invité.
Sauvegarde au niveau d'un hyperviseur
C'est un choix naturel si vous sauvegardez des machines entières et que vous les restaurez sur la
même plateforme (ESX(i) ou Hyper-V). Il est inutile d'installer plusieurs agents ou de créer des
supports de démarrage dans ce cas.
Puisque l'agent pour ESX(i) ou l'agent pour Hyper-V ne peuvent pas accéder au système de fichiers
d'un volume logique ou d'un périphérique MD, ils sauvegardent les disques ou partitions sous-jacents
secteur par secteur. Les volumes non LVM sont sauvegardés en mode normal via la sauvegarde de
leurs systèmes de fichiers. Toutes les données sauvegardées peuvent être restaurées à leur
emplacement d'origine sans aucun problème.
Limites
La sauvegarde secteur par secteur des volumes logiques entraîne les limitations suivantes :

Si le répertoire racine se trouve sur un volume logique, Acronis Universal Restore ne peut pas
accéder aux pilotes situés dans ce répertoire. Ainsi, le système peut ne pas démarrer après une
restauration sur le matériel ou sur une plateforme distincte (ESX(i) ou Hyper-V). Gardez ce point
à l'esprit, car les distributions Linux récentes, comme Fedora ou RHEL, placent par défaut le
répertoire racine sur un volume logique.

Lors de la création d'un plan de sauvegarde, vous ne pouvez pas sélectionner un volume logique
ou un périphérique MD. Sélectionnez la machine entière ou toutes les partitions qui composent
le groupe de volumes ou le périphérique.
La sauvegarde de fichiers et la restauration de fichiers à partir d'une sauvegarde de niveau disque
sont impossibles pour des fichiers situés sur des volumes logiques ou des périphériques MD.


Le redimensionnement d'un volume logique en cours de restauration est impossible.
La limite commune de la sauvegarde de niveau hyperviseur est que vous ne pouvez pas exécuter les
commandes de pré/post sauvegarde ou de pré/post capture de données dans le système
d'exploitation invité.
35
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Installation de l'agent dans le système invité
Pour les opérations avancées, installez Agent for Linux dans le système invité et sauvegardez les
volumes logiques/périphériques MD comme ceux de la machine physique. Ainsi, vous contournez
toutes les limites décrites ci-dessus.
Universal Restore pourra même fonctionner sur des volumes logiques, permettant des conversions
machine virtuelle - physique et virtuelle - virtuelle. Avec le support de démarrage basé sur
l'environnement Linux, vous pouvez restaurer des volumes logiques/périphériques MD tels quels.
Pour plus d'informations sur la sauvegarde de volumes logiques et de périphériques MD sur des
machines physiques, reportez-vous au guide utilisateur pour les éditions avancées de Acronis Backup
& Recovery 11.5.
3.7
Restauration de niveau fichier
Les agents pour ESX(i) et l'agent pour Hyper-V peuvent restaurer des fichiers à partir d'une
sauvegarde de fichiers ou d'une sauvegarde de disque d'une machine physique ou virtuelle.
En fonction de l'agent qui effectue la restauration, vous pouvez restaurer les fichiers vers les
emplacements suivants :

Un dossier local sur la machine sur laquelle l'agent est installé. Cet emplacement n'est pas
disponible pour l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel).
 Un partage réseau
 Un serveur FTP ou SFTP
Pour restaurer des fichiers en utilisant le serveur de gestion
1. Connectez la console au serveur de gestion.
2. Si la sauvegarde est stockée dans un emplacement de stockage géré, cliquez sur Catalogue de
données. Sinon, cliquez sur l'emplacement de stockage non géré centralisé respectif et puis
cliquez sur l'onglet Vue de données.
3. Sélectionnez les fichiers et la limite dans le temps pour la restauration. Nous recommandons de
sélectionner les fichiers comme suit :
a. Sélectionnez Afficher > Dossiers/fichiers.
b. Sélectionnez les fichiers et la limite dans le temps.
c. Cliquez sur Restaurer.
Détails. Si la sauvegarde est stockée dans un emplacement de stockage non géré centralisé, les
fichiers pourraient d'abord ne pas s'afficher dans Vue de données. La raison est que l'agent pour
ESX(i) (appareil virtuel) ne catalogue pas les données au niveau fichier lors de la sauvegarde dans
de tels emplacement de stockage. Si vous ne parvenez pas à trouver un fichier dans Vue de
données, utilisez Vue d'archive :

Cliquez sur l'onglet Vue d'archive, développez l'archive, cliquez avec le bouton droit de la
souris sur la sauvegarde, et puis cliquez sur Restaurer. Dans Contenu de la sauvegarde,
sélectionnez Fichiers et puis sélectionnez les fichiers à restaurer.
Vous pouvez également mettre à jour le catalogue en cliquant sur Cataloguer maintenant, et
puis utiliser Vue de données de nouveau Mettre à jour le catalogue peut prendre du temps.
4. Sous Où restaurer, sélectionnez l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel), l'agent pour ESX(i)
(Windows) ou l'agent pour Hyper-V qui effectuera la restauration.
Conseil. Vous pouvez également sélectionner une machine où l'agent pour Windows ou l'agent
pour Linux est installé. De cette manière, vous pouvez restaurer les fichiers directement sur cette
machine.
36
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
5. Procédez à la création de la tâche de restauration.
En utilisant une procédure similaire, vous pouvez restaurer des fichiers lorsque la console est
connectée directement à un agent. Utilisez soit Vue de données ou Vue d'archive lorsque connecté à
l'agent pour ESX(i) (Windows) ou l'agent pour Hyper-V. Lorsque connecté à l'agent pour ESX(i)
(appareil virtuel), l'onglet Vue de données est disponible seulement pour les emplacements de
stockage gérés et un stockage attaché localement (p. 17).
Restauration de fichiers sur une machine virtuelle
Pour restaurer des fichiers directement sur une machine virtuelle, utilisez l'une des méthodes
suivantes :

Restaurez les fichiers sur un partage réseau système de la machine virtuelle. Par exemple, le
partage réseau \\MyVM\c$ correspond au volume C de la machine virtuelle MyVM. Cette
méthode s'applique uniquement aux machines virtuelles exécutant Windows. Vous devez
spécifier les informations d'identification d'un administrateur sur la machine virtuelle.

Installez l'agent pour Windows ou l'agent pour Linux dans le système d'exploitation invité et
ensuite restaurez les fichiers à l'aide de cet agent.
Ou vous pouvez restaurer les fichiers à partir d'un partage réseau sur votre réseau, puis les déplacer
vers la machine virtuelle ou y accéder à partir de la machine virtuelle.
3.8
Machine virtuelles sur un serveur de gestion
Disponibilité des machines virtuelles
Les machines virtuelles sont affichées comme disponibles lorsque l'agent est disponible pour serveur
de gestion, et que les machines sont disponibles pour l'agent. La liste des machines virtuelles est
actualisée de manière dynamique chaque fois que serveur de gestion se synchronise avec les agents.
Lorsque le serveur de virtualisation ou l'appareil virtuel devient non disponible ou est retiré, les
machines virtuelles sont grisées.
Lorsque les machines virtuelles deviennent non disponibles pour l'agent (cela se produit lorsque les
machines sont retirées de l'inventaire du serveur de virtualisation, supprimées du disque, ou lorsque
le stockage du serveur est en panne ou hors ligne), les machines disparaissent du groupe toutes les
machines virtuelles et des autres groupes dans lesquels elles sont incluent. Les tâches qui
sauvegardent ces machines virtuelles échoueront avec une entrée de journal appropriée ; en
conséquence, le plan de sauvegarde aura l'état Erreur.
L'état en ligne ou hors ligne d'une machine virtuelle n'affecte pas sa sauvegarde car les machines
virtuelles peuvent être sauvegardées dans les deux états.
Plans de sauvegarde pour les machines virtuelles
Les machines virtuelles peuvent être incluses dans un plan de sauvegarde qui sauvegarde des disques
et des volumes.
Ce qui arrive quand un groupe de machines virtuelles est inclus dans un plan de sauvegarde
Chaque machine sera sauvegardée dans une archive distincte. Le nom par défaut de l'archive sera
inclus dans le nom de la machine virtuelle. Il est conseillé de conserver le nom d'archive par défaut
afin de retrouver plus facilement les sauvegardes de machine dans l'emplacement de stockage.
37
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Les sauvegardes peuvent s'exécuter en même temps même si elles sont exécutées par le même
agent. Vous pouvez définir le nombre (p. 38) de machines virtuelles à sauvegarder simultanément
pour l'agent. La valeur maximale est 10.
Regroupement de machines virtuelles
La section Machines virtuelles de l'arborescence de navigation contient un groupe intégré appelé
Toutes les machines virtuelles. Vous ne pouvez pas modifier ce groupe manuellement, le supprimer
ou le déplacer. Vous pouvez inclure ce groupe dans un plan de sauvegarde qui sauvegarde des
disques et des volumes.
Vous pouvez créer des groupes dynamiques et statiques de machines virtuelles. Toute machine
virtuelle qui est actuellement disponible peut être ajoutée à un groupe statique. Vous ne pouvez pas
créer des groupes qui contiennent à la fois des machines physiques et virtuelles.
Les critères d'appartenance pour les groupes dynamiques de machines virtuelles sont les suivants :

Type de serveur de virtualisation
En utilisant ce critère, vous pouvez créer un groupe dynamique de machines virtuelles hébergées sur
tous les serveurs Hyper-V ou ESX(i). Toute machine ajoutée aux serveurs apparaitra dans ce groupe.
Toute machine supprimée des serveurs disparaitra de ce groupe.

Toutes les MV sauvegardées par un agent
En utilisant ce critère, vous pouvez créer un groupe dynamique de machines virtuelles gérées par
l'agent spécifié.

Système d'exploitation
En utilisant ce critère, vous pouvez créer un groupe dynamique de machines virtuelles exécutant le
système d'exploitation spécifié.
3.9
Options de sauvegarde et de restauration
spécifiques aux MV
Lorsque vous créez un plan de sauvegarde ou une tâche de restauration, ces options s'affichent dans
la section Paramètres du plan ou Paramètres de la tâche. Vous pouvez utiliser une option par
défaut, ou remplacer l'option par défaut par la valeur personnalisée qui sera spécifique à ce plan.
Pour afficher et modifier les options par défaut, connectez la console au serveur de gestion ou à la
machine avec l'agent, puis sélectionnez Options >Options de sauvegarde et restauration par défaut
dans le menu du haut.
3.9.1
Sauvegarde simultanée de MV
Cette option est efficace lors de la sauvegarde de machines virtuelles avec l'agent pour VMware
vSphere ESX(i) ou l'agent pour Hyper-V.
Cette option n'est pas efficace lorsque la destination de sauvegarde est Acronis Online Backup
Storage.
Cette option définit combien de machines virtuelles un agent peut sauvegarder simultanément lors
de l'exécution d'un plan de sauvegarde donné.
Le préréglage est le suivant : 2.
38
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Si, selon le plan de sauvegarde, l'agent doit commencer à sauvegarder plusieurs machines à la fois, il
choisira deux machines. (Pour optimiser la performances de sauvegarde, l'agent essaie de faire
correspondre les machines stockées sur différents stockages.) Dès que l'une des deux sauvegardes
est terminée, l'agent choisit la troisième machine et ainsi de suite.
Vous pouvez modifier le nombre de machines virtuelles que l'agent doit sauvegarder simultanément.
La valeur maximale est 10.
Pour empêcher les sauvegardes simultanées, désactivez la case Sauvegarder les machines virtuelles
simultanément. Les sauvegardes seront mises en attente par les agents.
Conseils sur l'utilisation
Rappelez-vous que vous pouvez créer une configuration différente pour chaque agent selon la charge
de son hôte, les modes de transport disponibles (LAN, SAN, ajout à chaud) et d'autres facteurs. Pour
ce faire, connectez la console à l'agent et sélectionnez Options > Options de sauvegarde et
restauration par défaut > Sauvegarde simultanée de MV. Ces paramètres seront utilisés à moins que
vous les écrasiez par les paramètres communs définis dans le plan de sauvegarde.
Par défaut, l'agent pour ESX(i) (appareil virtuel) utilise deux processeurs virtuels. Si vous observez
que l'utilisation CPU lors de la sauvegarde approche les 100 %, augmentez le nombre de processeurs
virtuels dans l'appareil virtuel. Cela peut accroître les performances de sauvegarde simultanée de
façon significative. Mettez l'appareil virtuel hors tension, cliquez sur Modifier les paramètres…,
choisissez Matériel > CPU et sélectionnez le nombre de processeurs que vous souhaitez.
Si la vitesse de sauvegarde est encore insuffisante, envisagez d'installer l'agent pour ESX(i) (Windows)
(p. 12) sur une machine physique distincte. L'agent peut partager la charge avec les appareils virtuels
ou entreprendre la sauvegarde de toutes les machines.
3.9.2
Gestion de l'alimentation pour machines virtuelles
Ces options sont effectives pour les machines virtuelles se trouvant sur les serveurs de virtualisation.
Ces options sont disponibles uniquement si un agent Acronis pour les machines virtuelles est installé
sur le serveur de virtualisation.
Éteindre les machines virtuelles cibles lors du démarrage de la restauration
Le préréglage est le suivant : On.
Il n'est pas possible d'effectuer une restauration sur une machine virtuelle existante si la machine est
en ligne ; la machine est donc éteinte automatiquement dès que la tâche de restauration démarre
Les utilisateurs seront déconnectés de la machine et toutes les données non enregistrées seront
perdues.
Décochez la case correspondant à cette option si vous préférez éteindre les machines virtuelles
manuellement avant la restauration.
Démarrer la machine virtuelle cible lorsque la restauration est terminée
Le préréglage est le suivant : Off.
Après qu'une machine ait été restaurée à partir d'une sauvegarde sur une autre machine, il est
possible que la réplique de la machine existante apparaisse sur le réseau. Par prudence, allumez
manuellement la machine virtuelle restaurée, après avoir pris les précautions nécessaires.
39
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Cochez la case correspondant à cette option si une mise sous tension automatique est requise pour
la machine virtuelle.
3.10 Limites des options de sauvegarde et restauration
Les options de sauvegarde suivantes sont efficaces pour une sauvegarde dans le système invité mais
pas pour une sauvegarde à un niveau hyperviseur :








Sauvegarde à incrémentation / différentielle rapide
Image statique de sauvegarde de niveau fichier
Sécurité de niveau fichier
Prise d'instantanés LVM
Composants de support
Instantané multivolume
Commandes de capture de données avant/après
Volume Shadow Copy Service
Les options des commandes Pré/Post, qu'elles soient utilisées pour la sauvegarde ou la restauration,
sont efficaces avec l'agent pour Hyper-V et l'agent pour ESX(i) (Windows). Elles ne sont pas efficaces
pour l'agent pour ESX(i) (matériel virtuel). Les commandes que vous spécifiez dans ces options
s'exécutent sur la machine avec l'agent, et non sur les machines virtuelles en cours de sauvegarde ou
restauration.
40
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
4 Sauvegarde depuis un SE invité
La sauvegarde depuis un SE invité suppose sauvegarder et restaurer les machines virtuelles de façon
similaire aux machines physiques. Cette fonctionnalité est disponible en utilisant l'agent Acronis
Backup & Recovery 11.5 pour Windows ou l'agent Acronis Backup & Recovery 11.5 pour Linux.
Pour la sauvegarde et la restauration en ligne, installez l'agent pour Windows ou l'agent pour Linux
dans le système invité correspondant. Vous pouvez utiliser un support de démarrage pour effectuer
des sauvegardes hors-ligne (« à froid ») et des restaurations « à chaud » sur une machine virtuelle
vide. L'installation du logiciel, la sauvegarde et la restauration sont les mêmes que pour une machine
physique.
4.1
Travailler avec Red Hat Enterprise Virtualization
Cette section décrit brièvement comment utiliser Acronis Backup & Recovery 11.5 Virtual Edition
dans des environnements de Red Hat Enterprise Virtualization. Elle vous guide également à travers
les migrations P2V et V2V qui peuvent être exécutées en utilisant Acronis Backup & Recovery 11.5.
4.1.1
Présentation de la plate-forme RHEV
Red Hat Enterprise Virtualization (RHEV) est une solution de virtualisation basée sur Red Hat
Enterprise Linux. Ses fonctionnalités avancées permettent aux entreprises de centraliser la gestion de
leurs environnements virtuels tout en réduisant les coûts et la complexité des déploiements de
grande envergure.
Composants
La plate-forme RHEV est constituée des composants suivants :

Red Hat Enterprise Virtualization Manager qui permet aux administrateurs système d'afficher et
de gérer des machines virtuelles via une seule interface graphique.

Les hôtes qui exécutent Red Hat Enterprise Virtualization Hypervisor ou Red Hat Enterprise Linux
où les machines virtuelles sont hébergées.
Interfaces
Red Hat Enterprise Virtualization Manager comprend un portail d'administration et d'un portail
utilisateur.

Le portail d'administration est conçu pour l'installation, la configuration et la gestion de
l'environnement de Red Hat Enterprise Virtualization.

Le portail utilisateur permet aux utilisateurs de démarrer, arrêter, redémarrer et se connecter
aux machines virtuelles.
Domaines de stockage
La plate-forme RHEV utilise les types de domaine de stockage suivants :

41
Les domaines de données stockent les disques virtuels, les modèles et les instantanés. Un
domaine de données ne peut pas être partagé par différents centres de données. Un domaine de
données peut être organisé en utilisant NFS, SAN (stockages iSCSI/FCP connectés) ou un stockage
local d'un hôte de virtualisation.
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013

Les domaines ISO stockent les fichiers ISO utilisés pour installer et démarrer les systèmes
d'exploitation et les applications pour les machines virtuelles. Un domaine ISO peut être partagé
par différents centres de données. Un domaine ISO peut être organisé uniquement à l'aide de
NFS.

Un domaine d'exportation est utilisé pour copier ou déplacer des images entre des centres de
données et des installations RHEV Manager. Un domaine d'exportation peut être déplacé entre
des centres de données. Toutefois, il ne peut être actif que dans un centre de données à la fois.
Un domaine d'exportation peut utiliser NFS ou SAN (stockages iSCSI/FCP-connectés).
4.1.2
Comment Acronis Backup & Recovery 11.5 fonctionne avec
RHEV
Acronis Backup & Recovery 11.5 peut sauvegarder et restaurer les machines virtuelles s'exécutant
dans l'environnement de Red Hat Enterprise Virtualization. La sauvegarde et la restauration
deviennent disponibles en installant l'agent pour Linux ou l'agent pour Windows dans les systèmes
invités. Cela signifie qu'Acronis Backup & Recovery 11.5 considérera les machines virtuelles en tant
que physiques et apportera l'ensemble des fonctionnalités qu'il fournit aux les machines physiques.
Cela signifie également que les opérations ne sont pas possibles sur les machines qui sont hors
tension.
Sauvegarde et restauration (p. 43)
En utilisant Acronis Backup & Recovery 11.5 Management Server, vous pouvez :

déployer de manière centralisée les agents sur les machines virtuelles gérées par votre RHEV
Manager ;



créer et déployer des plans de sauvegarde centralisés qui seront exécutés par les agents ;

afficher les alertes, les journaux, les rapports, les activités actuelles et plus.
surveiller le succès des plans de sauvegarde ;
restaurer des disques, volumes, fichiers ou des machines entières vers leur emplacement
d'origine ou une machine différente ;
En outre, vous pouvez gérer directement chaque machine individuelle en y connectant la console
d'administration Acronis Backup & Recovery 11.5.
Migration P2V et V2V (p. 49)
Acronis Backup & Recovery 11.5 vous fournit plusieurs méthodes de migration afin de migrer
facilement les machines physiques vers l'environnement de RHEV. Les méthodes diffèrent dans la
complexité et la flexibilité. Elles couvrent tous les scénarios possibles de migration. Ces méthodes
peuvent également être utilisées pour effectuer la migration d'une machine virtuelle à partir d'une
plate-forme de virtualisation différente vers la plate-forme RHEV.
Licence
Vous avez besoin d'une licence pour chaque hôte exécutant au moins une machine qu'il faut
sauvegarder. En tenant compte du fait que les machines migrent à l'intérieur d'un cluster, vous devez
disposer d'une licence pour chaque hôte mis en cluster. Une licence Acronis Backup & Recovery 11.5
Virtual Edition permet la sauvegarde d'un nombre illimité de machines virtuelles qui s'exécutent sur
le même hôte et un nombre illimité de migrations vers cet hôte.
Vous n'avez pas besoin de clé de licence pour installer le produit en mode d'évaluation. Dans le mode
d'évaluation, vous pouvez sauvegarder les machines hébergées pendant une période de temps
limitée et effectuer trois migrations vers l'hôte.
42
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Versions de RHEV compatibles


Red Hat Enterprise Virtualization Manager : versions 2.2, 3.0, 3.1, 3.2.
Red Hat Enterprise Virtualization Hypervisor, Red Hat Enterprise Linux : versions 5.5 et plus
récentes.
SE invités compatibles
Acronis Backup & Recovery 11.5 prend en charge tous les systèmes d'exploitation invités virtualisés
pris en charge par RHEV.











Red Hat Enterprise Linux 3 (32 bits et 64 bits)
Red Hat Enterprise Linux 4 (32 bits et 64 bits)
Red Hat Enterprise Linux 5 (32 bits et 64 bits)
Red Hat Enterprise Linux 6 (32 bits et 64 bits)
Windows XP Service Pack 3 et les versions plus récentes (32 bits seulement)
Windows 7 (32 bits et 64 bits)
Windows 8/8.1 (32 bits et 64 bits)
Windows Server 2003 Service Pack 2 et les versions plus récentes (32 bits et 64 bits)
Windows Server 2008 (32 bits et 64 bits)
Windows Server 2008 R2 (64 bits seulement)
Windows Server 2012/2012 R2
4.1.3
Sauvegarde et restauration de machines virtuelles RHEV
Cette section contient des instructions étape par étape qui vous permettent de configurer
rapidement des sauvegardes centralisées de machines virtuelles et de vous donner un aperçu de la
restauration. Ces étapes peuvent être suffisantes pour assurer la protection d'un environnement
RHEV de base. Néanmoins, vous pouvez utiliser l'ensemble des fonctionnalités d'Acronis Backup &
Recovery 11.5 décrites dans le système d'aide du produit, le guide d'installation, le guide de
l'utilisateur pour les éditions avancées et les références de la ligne de commande.
4.1.3.1
Pré-requis
Assurez-vous que :


l'infrastructure RHEV est déployée ;
vous connaissez le nom ou l'adresse IP du serveur RHEV Manager et les informations
d'identification pour accéder au serveur ;

vous connaissez le nom d'utilisateur administratif et le mot de passe pour chacun des systèmes
invités que vous souhaitez sauvegarder ;

vous possédez une machine exécutant Windows qui sert de serveur d'administration. Cette
machine doit toujours être sous tension et être disponible sur l'ensemble du réseau.


vous avez téléchargé le programme d'installation d'Acronis Backup & Recovery 11.5 ;
43
vous avez les clés de licence pour Acronis Backup & Recovery 11.5 Virtual Edition dans un fichier
TXT ou EML. Vous avez besoin d'une licence pour chaque hôte exécutant au moins une machine
qu'il faut sauvegarder. En tenant compte du fait que les machines migrent à l'intérieur d'un
cluster, vous devez disposer d'une licence pour chaque hôte mis en cluster. Si vous possédez
plusieurs clés de licence, spécifiez une clé par ligne.
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
4.1.3.2
Installation d'Acronis Backup & Recovery 11.5 Management
Server
1. Sur la machine qui servira de serveur d'administration, connectez-vous comme administrateur et
lancez le programme d'installation d'Acronis Backup & Recovery 11.5.
2. Cliquez sur Installer Acronis Backup & Recovery 11.5. Acceptez les termes du contrat de licence.
3. Activez la case Surveiller et configurer de façon centralisée la sauvegarde des machines
physiques et virtuelles.
4. Entrez toutes vos clés de licence ou importez-les à partir d'un fichier texte.
5. Cliquez sur Installer.
4.1.3.3
Ajout de machines RHEV au serveur de gestion Acronis Backup
& Recovery 11.5
Au cours de cette étape, vous ajouterez des machines de l'environnement RHEV au serveur de gestion
Acronis Backup & Recovery 11.5. Les agents Acronis Backup & Recovery 11.5 seront
automatiquement installés sur ces machines.
Sinon, vous pouvez installer les agents manuellement sur chaque machine comme décrit à la section
« Hot imaging (création d'instantanés à chaud)... (p. 54) ». Lorsque les agents sont installés, ajoutez
les machines au serveur de gestion.
Pour utiliser la procédure ci-dessous, vous avez besoin des éléments suivants :

Red Hat Enterprise Virtualization Manager version 3.x. Si la version de votre manager est 2.2,
installez les agents manuellement ou utilisez d'autres méthodes d'installation décrites dans la
documentation relative à l'installation.

Outils invités installés sur chaque machine que vous souhaitez ajouter.
Préparation des machines RHEV fonctionnant sous Linux
1. Pour installer correctement l'agent Acronis Backup & Recovery 11.5 pour Linux, vous pourriez
devoir installer manuellement les packages Linux suivants : gcc, make et kernel-devel. Pour plus
de détails, reportez-vous à la section « Préparation » sous « Installation de l'agent pour Linux »
(p. 54).
2. Assurez-vous que le port TCP 22 est ouvert et que le démon SSH est en cours d'exécution sur
chaque machine virtuelle que vous voulez ajouter. Dès que l'installation à distance est terminée,
vous pouvez fermer le port et arrêter le démon SSH.
3. Ouvrez le port TCP 9876 sur chaque machine virtuelle que vous voulez ajouter. Acronis Backup &
Recovery 11.5 utilise ce port pour les communications entre les composants ; il doit donc rester
ouvert pour les demandes entrantes et sortantes.
4. Par défaut, le serveur de gestion extrait les packages d'installation du dossier
%CommonProgramFiles%\Acronis\RemoteInstaller\<numéro de version produit>.
Pour permettre une installation à distance de l'agent pour Linux, téléchargez les fichiers
d'installation de l'agent (.i686 ou .x86_64) à partir du site Web d'Acronis et placez-les dans ce
dossier sur le serveur de gestion.
Préparation des machines RHEV fonctionnant sous Windows
1. Pour une installation réussie sur une machine distante exécutant n'importe quelle version de
Windows XP, l'option Panneau de configuration > Options des dossiers > Affichage > Utiliser le
partage de fichier simple doit être désactivée sur cette machine.
44
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
2. Pour réussir l'installation sur une machine distante qui n'est pas membre d'un domaine Active
Directory, le contrôle de compte d'utilisateur (UAC) doit être désactivé.
3. Le partage des fichiers et d'imprimantes doit être activé sur la machine distante. Pour accéder à
cette option :

Sur une machine exécutant Windows XP avec le Service Pack 2 ou Windows 2003 Server :
allez au Panneau de configuration > Pare-feu Windows > Exceptions > Partage de fichiers et
d'imprimantes.

Sur une machine exécutant Windows Vista, Windows Server 2008 ou Windows 7 : allez au
Panneau de configuration > Pare-feu Windows > Centre réseau et partage > Modifier les
paramètres de partage avancés.
4. Acronis Backup & Recovery 11.5 utilise les ports TCP 445 et 25001 pour l'installation à distance. Il
utilise également le port TCP 9876 pour l'installation à distance et pour les communications entre
les composants.
Le port 445 s'ouvre automatiquement lorsque vous activez le partage de fichiers et
d'imprimantes. Les ports 9876 et 25001 s'ouvrent automatiquement dans le pare-feu Windows.
Si vous utilisez un autre pare-feu, assurez-vous que ces trois ports sont ouverts (ajoutés aux
exceptions) pour les demandes entrantes et sortantes.
Une fois l'installation à distance terminée, vous pouvez retirer les ports 445 et 25001 des
exceptions. Le port 25001 est fermé automatiquement par le pare-feu Windows. Le port 9876
doit rester ouvert.
Connexion au serveur de gestion
1. Double-cliquez sur l'icône Acronis Backup & Recovery 11.5 située sur le bureau pour démarrer la
console d'administration.
2. Connectez la console au serveur de gestion : Cliquez sur Se connecter au serveur de gestion.
a. Saisissez le nom ou l'adresse IP du serveur.
b. Si vous êtes invité à donner des informations d'identification, spécifiez le nom d'utilisateur et
le mot de passe.
Ajout de machines à partir de l'environnement RHEV
1. Dans le menu Actions, cliquez sur Ajouter plusieurs machines.
2. Cliquez sur À partir de l'environnement Red Hat Enterprise Virtualization. Spécifiez le nom ou
l'adresse IP du serveur du gestionnaire RHEV ainsi que les informations d'identification du
compte disposant des droits d'accès à cette machine. Lors de la saisie du nom d'un compte
d'utilisateur Active Directory, assurez-vous de spécifier également le nom du domaine
(DOMAINE\Nom_d'utilisateur ou Nom_d'utilisateur@domaine).
3. Dans la fenêtre qui s'ouvre :
a. Spécifiez les machines que vous souhaitez ajouter au serveur de gestion :
 Cliquez sur Ajouter pour spécifier la machine sélectionnée.

Cliquez sur Ajouter tout pour spécifier toutes les machines virtuelles incluses dans le
centre de données ou le cluster sélectionnés.
Détails. Vous ne pouvez ajouter que les machines actuellement sous tension. Pour
rechercher une machine, vous pouvez saisir son nom exact ou utiliser des caractères
génériques dans la zone de recherche.
b. Le logiciel retrouve automatiquement les adresses IP des machines spécifiées dans le
gestionnaire RHEV. Si une machine dispose de plusieurs adresses IP, vous pouvez sélectionner
la valeur dans la liste déroulante. Si la zone Adresse IP est vide, saisissez l'adresse IP
manuellement.
45
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Détails. L'adresse IP peut ne pas être disponible, par exemple si les outils invités ne sont pas
installés dans le système d'exploitation hôte.
c.
Saisissez les informations d'identification de l'utilisateur disposant des privilèges
administratifs pour chaque machine. S'il existe un compte administrateur universel sur le
réseau, saisissez les informations d'identification de ce compte pour l'une des machines et
définissez l'option de manière à les appliquer à toutes les machines spécifiées.
d. Cliquez sur OK.
Installation des agents
Acronis Backup & Recovery 11.5 détecte sur quelles machines parmi celles sélectionnées ses agents
ne sont pas installés. S'il existe au moins une machine sans agent, procédez comme suit :
1. L'agent pour Windows et/ou l'agent pour Linux est sélectionné pour installation par défaut.
Cliquez sur Suivant.
2. Cliquez sur Utiliser les licences du serveur de licences suivant. Dans la fenêtre qui s'ouvre :
a. Spécifiez le nom ou l'adresse IP du serveur de gestion et les informations d'identification
administrative.
b. [Facultatif] Si vous devez spécifier des licences supplémentaires, cliquez sur Ajouter licence
et saisissez les clés de licence ou importez-les à partir d'un fichier de texte. Cliquez sur OK.
c. Cliquez sur Suivant.
3. Conservez les options d'installation par défaut de l'agent.
4. Spécifiez si les machines participent au programme d’amélioration du produit Acronis (CEP).
Détails. Le programme d’amélioration du produit Acronis s'applique uniquement aux machines
fonctionnant sous Windows.
5. La fenêtre de résumé affiche une liste des machines sur lesquelles les composants seront
installés. Cliquez sur Continuer pour lancer l'installation.
Une fois l'installation lancée, le programme affiche la progression de l'opération et le nom des
machines sur lesquelles l'agent est en cours d'installation.
Gestion des machines
Pour travailler avec les machines ajoutées, sélectionnez Machines avec agents dans l'arborescence
Navigation.
4.1.3.4
Création d'un support de démarrage
Dans cette étape, vous installerez Acronis Media Builder et créerez un support de démarrage ISO. Le
fichier ISO est requis lorsque vous restaurez (p. 57) l'intégralité d'une machine virtuelle. Vous pouvez
également sauvegarder une machine virtuelle dans une image ISO si vous ne souhaitez pas installer le
logiciel de sauvegarde sur le système invité.
Installation d'Acronis Media Builder
Vous devez d'abord installer Acronis Media Builder sur l'une des machines exécutant Linux.
L'interface utilisateur Linux doit être installé sur la machine.
Téléchargez le fichier d'installation Acronis Media Builder et enregistrez-le sur la machine
sélectionnée. Allez ensuite dans le répertoire où se trouve le fichier d'installation et exécutez les
commandes suivantes :

46
Si la machine exécute un système d'exploitation 32 bits,
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
chmod 755 ABR11*
./ABR11BCMBL_.i686 -a -l <license key>

Si la machine exécute un système d'exploitation 64 bits,
chmod 755 ABR11*
./ABR11BCMBL64_.x86_64 -a -l <license key>
Création d'un support de démarrage
Pour créer un support de démarrage :
1. Exécutez Acronis Media Builder en utilisant la commande suivante :
sudo mediabuilder
2. Suivez les instructions affichées à l'écran. Pour des informations détaillées, reportez-vous à l'aide
intégrée. Elle est disponible dans chaque fenêtre du programme en appuyant sur F1.
3. Sélectionnez Image ISO dans la fenêtre Sélectionner le support de sortie. Sélectionnez ensuite
un répertoire sur le domaine ISO RHEV et spécifiez le nom du fichier ISO. Le nom par défaut est
AcronisMedia.iso. Vous pouvez également entrer manuellement le chemin d'accès au
répertoire ; par exemple, nfs://10.200.200.10/opt/iso:/{ISO DOMAIN
UUID}/images/11111111-1111-1111-1111-111111111111.
Vous pouvez également enregistrer l'image ISO sur un partage réseau puis l'importer dans le
domaine ISO à l'aide de l'utilitaire de téléchargement ISO.
4.1.3.5
Sauvegarde des machines RHEV
Au cours de cette étape, vous créez un emplacement de stockage centralisé non géré et vous
définissez un plan de sauvegarde centralisé pour plusieurs machines.
Un emplacement de stockage non géré est un simple raccourci vers un dossier partagé sur le réseau. Il
est généralement recommandé d'installer un nœud de stockage et de créer un emplacement de
stockage géré sur ce nœud pour pouvoir utiliser la déduplication des données et le catalogue de
données centralisé.
Création d'un emplacement de stockage centralisé
1. Créez un dossier partagé sur le réseau.
2.
3.
4.
5.
Démarrez la console d'administration.
Connectez la console au serveur de gestion.
Dans l'arborescence de Navigation, cliquez sur Emplacements de stockage puis cliquez sur Créer.
Spécifiez le nom du nouvel emplacement de stockage. Vous pouvez également entrer des
commentaires sur l'emplacement de stockage.
6. Cliquez sur Chemin d'accès. Dans le champ Chemin d'accès, tapez le chemin d'accès au dossier.
Vous pouvez également sélectionner ce dossier dans l'arborescence. Cliquez sur OK pour
confirmer votre sélection. Si vous y êtes invité, spécifiez les informations d'identification pour
accéder à l'emplacement.
7. Cliquez sur OK pour créer l'emplacement de stockage.
Sauvegarde des machines
1. Dans la console d'administration, cliquez sur Créer un plan de sauvegarde.
2. Sous Quoi sauvegarder, cliquez sur Éléments à sauvegarder.
3. Développez le nœud Serveur de gestion, développez le nœud Machines avec des agents, puis
développez le nœud Toutes les machines.
47
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
4. Cochez les cases à côté des machines que vous voulez sauvegarder. Cliquez sur OK pour
confirmer votre sélection.
5. Sous Où sauvegarder, cliquez sur Emplacement. Dans la fenêtre qui s'ouvre, développez le nœud
Centralisé, puis sélectionnez l'emplacement de stockage que vous avez créé. Cliquez sur OK pour
confirmer votre sélection. Si vous y êtes invité, spécifiez les informations d'identification
permettant d'accéder à l'emplacement de stockage.
6. Sous Comment sauvegarder, dans la zone Modèle de sauvegarde, spécifiez Démarrage manuel.
7. Cliquez sur OK pour créer le plan de sauvegarde.
8. La vue Plans et tâches de sauvegarde qui s'ouvre contient le plan de sauvegarde que vous venez
de créer. Sélectionnez ce plan et cliquez sur Exécuter.
Détails. Vous pourrez exécuter manuellement le même plan de sauvegarde ultérieurement.
4.1.3.6
Restauration des machines RHEV
Vous pouvez restaurer des machines RHEV en utilisant l'une des méthodes suivantes :

Restauration sur une machine exécutant le système d'exploitation
Utilisez cette méthode si l'agent Acronis est en cours d'exécution sur la machine et que vous
devez restaurer les données perdues (un disque de données, un volume de données ou d'un
fichier individuel) ou ajouter les données sauvegardées à partir d'une autre machine.
Pour restaurer le système d'exploitation lui-même, l'agent Acronis devra démarrer la machine
dans l'environnement de démarrage. Si la machine fonctionne sous Linux, assurez-vous qu'en
plus de l'agent pour Linux, vous avez installé Acronis Backup & Recovery 11.5 Bootable
Components et Media Builder for Linux.

Restauration sur une machine démarrée avec un support de démarrage
Utilisez cette méthode lorsque vous devez restaurer le système d'exploitation qui est tombé en
panne ou est infecté par un programme malveillant. L'installation des composants démarrables
n'est pas nécessaire dans ce cas parce que les composants seront chargés à partir du support
vers la RAM de la machine.
Pour restaurer sur une machine exécutant le système d'exploitation
1. Démarrez la console d'administration.
2. Connectez la console au serveur de gestion ou directement à la machine cible.
3. Cliquez sur Restaurer.
4. Sous Quoi restaurer, cliquez sur Sélectionner les données. Dans la fenêtre qui s'ouvre :
a. Cochez la case Chemin des données.
b. Cliquez sur Parcourir.
c.
Dans la fenêtre qui s'ouvre, développez le nœud Centralisé, sélectionnez l'emplacement de
stockage où votre sauvegarde est stockée et appuyez sur Entrée. Si demandé, spécifiez le
nom d'utilisateur et le mot de passe pour accéder à l'emplacement de stockage.
d. Dans l'onglet Vue de données, dans la zone Afficher, sélectionnez les
Machines/disques/volumes à explorer et recherchez des disques et volumes entiers dans les
sauvegardes de niveau disque.
Détails. Vous devez sélectionner Dossiers/fichiers dans la zone Afficher lorsque vous voulez
restaurer des fichiers ou dossiers individuels.
e. Cochez les cases des disques de données que vous souhaitez restaurer.
f. Sélectionnez la date de la version de sauvegarde que vous souhaitez restaurer. Par défaut, la
dernière version est sélectionnée.
48
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
g. Cliquez sur OK.
5. Assurez-vous que sous Où restaurer, dans Restaurer vers, l'option Machine physique est
sélectionnée. En conséquence :

Si la console est connectée au serveur de gestion, les données seront restaurées sur la
machine d'origine par défaut. Pour sélectionner une autre machine cible, cliquez sur
Parcourir. Assurez-vous que la machine cible dispose d'un nombre suffisant de disques de
tailles au moins aussi volumineuses que les disques d'origine.

Si la console est connectée directement à la machine cible, les données seront restaurées sur
cette machine.
6. [Facultatif] Acronis Backup & Recovery 11.5 mappe les disques sélectionnés aux disques cibles
automatiquement. Si vous n'êtes pas satisfait du résultat du mappage, vous pouvez re-mapper
les disques manuellement :
a. Démappez les disques dans l'ordre inverse, c'est-à-dire que le dernier disque mappé doit être
démappé en premier.
b. Sélectionnez le disque de destination pour chacun des disques sources.
7. Sous Quand restaurer, spécifiez Maintenant pour exécuter la restauration.
8. Cliquez sur OK pour démarrer la restauration.
Détails. Vous pouvez suivre la progression de l'opération.
Pour restaurer sur une machine démarrée avec un support de démarrage
Pour la description détaillée de la procédure, voir « Restauration d'une machine démarrée avec un
support de démarrage » (p. 57).
4.1.4
4.1.4.1
Migration d'une machine physique en une machine virtuelle
Considérations avant la migration
La migration d'une machine physique vers un environnement RHEV s'effectue en deux _tapes.
D'abord, on cr_e une image de la machine dans un fichier .tib sur un stockage interm_diaire. Ensuite,
vous d_ployez cette image sur une machine virtuelle RHEV nouvelle ou existante. Acronis Backup &
Recovery 11.5 peut cr_er directement une nouvelle machine virtuelle enti_rement configur_e
directement dans un domaine d'exportation RHEV. Vous avez seulement besoin de l'importer vers le
centre de donn_es requis.
Une image de machine est _galement mentionn_e comme une "copie de sauvegarde" car elle est cr__e _ l'aide
du logiciel de sauvegarde.
Lors du choix de la m_thode de migration, prenez en compte les consid_rations suivantes.
Choisir un stockage interm_diaire
Décide à quel endroit vous enregistrerez l'image. Avec le niveau de compression de données par
défaut, l'espace de stockage est d'environ 70 % de la quantité de données à migrer. Envisager un
partage de réseau SMB (CIFS) ou NFS ou bien qu'un disque fixe de la machine soit migré. Les
périphériques externes tels que les lecteurs USB sont également pris en charge.
Migrer une machine compl_te ou exclure certains disques?
Si un stockage est connecté à la machine à l'aide d' iSCSI HBA, l'exclure de l'image. Vous pourrez
ajouter ce stockage à la machine virtuelle résultante à l'aide de l'initiateur de logiciel iSCSI une fois la
migration terminée.
49
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Un stockage relié par un canal à fibre ne peut être ajouté à une machine virtuelle RHEV. Si vous avez
besoin du stockage sur la machine virtuelle résultante, faites en sorte de l'inclure dans l'image. Le
stockage sera converti en disque virtuel. Sinon, exclure le stockage de l'image.
M_thode d'image : _ chaud ou _ froid?
L'image peut être prise sous le système d'exploitation (image à chaud) ou sous le système du support
de démarrage (image à froid). Veuillez prendre en considération...

Le redémarrage/temps d'arrêt du serveur est-il acceptable ?
Au cours de l'image à froid, la machine imagée sera hors ligne et ne fournira pas les services
nécessaires.

Souhaitez-vous le logiciel Acronis sur le machine résultante ?
L'image à chaud requiert l'installation d'un agent Acronis de la machine physique. L'agent sera
également présent dans le système migré. Si vous envisagez de le sauvegarder à l'aide de Acronis
Backup & Recovery 11.5, avoir l'agent installé constitue un plus. S'il n'est pas acceptable
d'ajouter un logiciel au système, utilisez l'image à froid.

Souhaitez-vous une migration lors d'une planification ?
Une migration utilisant une image à chaud peut être planifiée. Elle s'avère pratique pour la mise
à jour du serveur virtuel "en veille". La migration à froid est réalisée de manière interactive.

Est-il un important que les dernières modifications par rapport au système d'origine
manqueront dans le système migré ?
Une fois que démarre l'image à chaud, Acronis Backup & Recovery 11.5 effectue une capture de
la machine physique. Ensuite, elle comprime les données de capture et les enregistre vers
l'emplacement que vous spécifiez. Au cours ce processus, des modifications par rapport au
système d'origine peuvent se produire. Les modifications ne seront pas transférées au système
migré car ils ne sont pas présents dans la capture. Si vous déclassez la machine physique ou que
vous le retournez au bailleur, les changements seront perdus. Pour éviter la perte de données,
utilisez l'image à froid.
M_thode de d_ploiement : convertir ou restaurer?
Acronis Backup & Recovery 11.5 peut déployer l'image automatiquement dés qu'elle est créée. Cette
méthode s'appelle "conversion en une machine virtuelle". La machine virtuelle créée sera similaire à
la machine d'origine. Si vous configurez le déploiement comme une opération distincte
(restauration), vous serez capable de modifier la configuration de la machine :
ajouter/supprimer/redimensionner les disques, et définir la mémoire de la machine virtuelle.
Le redimensionnement des disques au cours de la restauration est pertinent car les nouveaux
disques créés sont toujours au format brut. Ils occuperont beaucoup d'espace inutilement si la taille
des données est bien moindre que la taille du disque. L'autre manière d'économiser de l'espace est
une restauration vers une machine virtuelle créée antérieurement avec des tailles de disques
optimales.
Laisser Acronis cr_er une machine virtuelle ou le faire vous-m_me?
Veuillez prendre en considération...

Recréer des volumes logiques ou les convertir en volumes basiques ?
Une machine créée par Acronis possède toujours des volumes basiques. Si des volumes logiques
ou que des équipements MD sont présents dans l'image, ils seront convertis en volumes
basiques. La même chose s'applique aux volumes dynamiques utilisés dans les systèmes
Windows. Le système d'exploitation reste amorçable, étant donné que Acronis met
50
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
convenablement à jour GRUB et les chargeurs Windows. Les chargeurs de démarrage
personnalisés peuvent nécessiter une réactivation manuelle.
La structure LVM d'origine ne peut être reproduite qu'en créant la machine virtuelle RHEV en
avance et en la démarrant à l'aide du support de démarrage. Puis, effectuez une restauration à
l'aide de l'option Appliquer RAID/LVM ou créez manuellement la structure LVM, puis effectuez la
récupération avec l'option désactivée.
Il n'y a pas de possibilité de recréer des volumes dynamiques au cours de la restauration. Si vous
avez besoin de volumes dynamiques sur la machine créée, générez le groupement de volumes à
l'aide de la fonctionnalité de gestion de disques du support de démarrage. Puis, effectuez une
restauration de ces volumes.

Êtes-vous prêt à fournir les pilotes nécessaires à Universal Restore?
Lorsque Acronis créée une machine virtuelle d'elle-même et qu'elle déploie une image sur
celle-ci, les pilotes requis sont installés automatiquement car le logiciel sait quels pilotes ou
modules sont requis pour la machine. Lorsque vous créez une machine et que vous la démarrez à
l'aide du support de démarrage, Acronis la traite comme une machine physique. C'est pourquoi
vous devez appliquer Universal Restore de manière explicite et indiquer le chemin d'accès aux
pilotes requis. On peut trouver l'ISO du disque souple ainsi que les pilotes dans le domaine RHEV
ISO. Son nom par défaut est virtio*.iso.
4.1.4.2
Méthodes de migration
En se basant sur les considérations décrites dans la section précédente, nous vous suggérons
d'utiliser les méthodes de migration suivantes. Choisissez celle qui est la plus adéquate.
Cold imaging (capture d'instantanés à froid) + restauration sur une nouvelle machine
Cette méthode est la plus simple. Elle convient à la plupart des cas et ne nécessite pas l'installation
du logiciel. Elle vous permet de modifier les paramètres de base de la machine virtuelle, y compris
taille du disque.
Instructions pas а pas (p. 52)
Hot imaging (création d'instantanés à chaud) + conversion en une machine virtuelle
Cette méthode est simple. Elle nécessite l'installation du logiciel sauf si la machine est déjà protégée
par un agent Acronis. Les paramètres de la machine virtuelle ne peuvent pas être modifiés à la volée.
La méthode est utile dans le scénario du « serveur en attente » lorsque vous créez une machine
virtuelle de rechange et la mettez à jour de temps en temps. En outre, vous pouvez facilement la
sauvegarder en utilisant Acronis Backup & Recovery 11.5 car la machine virtuelle contient un agent
Acronis.
Instructions pas а pas (p. 56)
Hot imaging (création d'instantanés à chaud) + restauration vers une nouvelle machine
Il s'agit d'une combinaison des deux méthodes précédentes. Elle est utile pour la migration d'une
machine déjà protégée par un agent Acronis. Elle vous permet de modifier les paramètres de base de
la machine virtuelle, y compris taille du disque.
Les instructions pas à pas peuvent être combinées à partir des deux méthodes précédentes.
Restauration sur une machine virtuelle démarrée avec un support de démarrage
C'est la méthode la plus avancée et la plus flexible. C'est la seule façon de reproduire des LVM ou un
RAID logiciel sur la machine virtuelle résultante. Avec cette méthode, vous pouvez utiliser toutes les
51
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
fonctionnalités disponibles lors d'une restauration de machine physique et créer n'importe quelle
structure de volume que vous souhaitez. La méthode d'imagerie peut être soit à froid ou à chaud.
Elle n'influence pas la restauration.
Instructions pas а pas (p. 57)
4.1.4.3
Cold imaging (capture d'instantanés à froid) + restauration sur
une nouvelle machine
Préparation
Configuration d'un domaine d'exportation NFS
1. Assurez-vous qu'un domaine d'exportation NFS est lié au centre de données dans lequel vous
souhaitez enregistrer la machine virtuelle.
2. Pour que le gestionnaire RHEV puisse importer la machine virtuelle vers le centre de données, les
fichiers de la machine virtuelle doivent avoir le même propriétaire (vdsm:kvm) que le répertoire
d'exportation NFS.
Pour cela, il suffit d'ajouter les paramètres d'exportation NFS suivants :
 Mapper tous les utilisateurs sur le compte anonyme.


Définir l'ID utilisateur du compte anonyme sur 36 (vdsm).
Définir l'ID groupe du compte anonyme sur 36 (kvm).
Avec ces paramètres, les fichiers enregistrés dans le répertoire par n'importe quel utilisateur sera
la propriété de vdsm:kvm. Lorsque la migration est terminée, vous pouvez rétablir les valeurs
d'origine des paramètres d'exportation NFS.
Exemple. Sous Linux, les exportations NFS sont commandées par le fichier de configuration
/etc/exports. Dans ce fichier, la ligne correspondant au répertoire d'exportation peut se
présenter comme suit :
/opt/export *(rw,sync,all_squash,anonuid=36,anongid=36)
où /opt/export est le chemin d'exportation ; all_squash mappe tous les ID utilisateur et
groupe sur le compte anonyme ; anonuid et anongid définissent explicitement l'ID utilisateur
et l'ID groupe du compte anonyme sur les valeurs spécifiées.
Obtention d'un support de démarrage
Si vous avez installé Acronis Backup & Recovery 11.5 dans le mode d'évaluation, procédez comme
suit :

Téléchargez l'ISO de « Migration vers un support RHEV » à partir du site Web Acronis. Gravez
l'ISO sur un CD ou un DVD à l'aide d'un outil tiers.
Si vous avez installé Acronis Backup & Recovery 11.5 dans le mode complet, effectuez une des
opérations suivantes :


Téléchargez l'ISO de « Migration vers un support RHEV » ou « Support de démarrage » à partir
du site Acronis. Gravez l'ISO sur un CD ou un DVD à l'aide d'un outil tiers.
OU
Créez un support de démarrage à l'aide d'Acronis Media Builder.
Démarrage de la machine
1. Démarrez la machine physique à l'aide du support de démarrage.
52
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
2. Dans le menu de démarrage, cliquez sur Acronis Backup & Recovery 11.5 ou sur Migration en
RHEV (selon le support dont vous disposez).
3. [Facultatif] Cliquez sur Configurer réseau... pour vérifier les paramètres réseau et les modifier si
nécessaire. Ces paramètres sont utilisés tant que la machine est démarrée à partir du support.
4. Cliquez sur Gérer cette machine localement.
5. Dans le menu Outils, cliquez sur Modifier la représentation du volume. Si le système
d'exploitation de la machine est Linux, assurez-vous que le support est en mode
« Représentation de volume de type Linux ». Si le système d'exploitation de la machine est
Windows, assurez-vous que le support est en mode « Représentation de volume de type
Windows ».
Capture d'instantanés
1. Cliquez sur Sauvegarder maintenant.
2. Par défaut, tous les disques de la machine sont sélectionnés pour la création d'instantanés. Si
vous souhaitez exclure un disque ou un volume, sous Quoi sauvegarder, cliquez sur Éléments à
sauvegarder et décochez la case en regard de ce disque ou volume. Pour plus de détails
concernant l'exclusion, voir « Considérations avant la migration » (p. 49).
Détails. De plus, vous pouvez utiliser la commande Afficher les exclusions pour exclure des
fichiers. N'essayez pas d'utiliser cette commande pour exclure des disques. Elle agit au niveau
fichier.
3. Sous Où sauvegarder, cliquez sur Emplacement. Dans la fenêtre qui s'ouvre :
a. Spécifiez l'emplacement où enregistrer l'image. Pour plus de détails sur l'emplacement, voir
« Considérations avant la migration » (p. 49).
b. [Facultatif, mais recommandé] Dans le champ Nom, saisissez le nom de l'image. Il peut s'agir
du nom de la machine pour laquelle l'instantané est réalisé. Le nom ne peut pas se terminer
par un chiffre.
c. Cliquez sur OK.
4. [Facultatif] Sous Paramètres, dans Options de sauvegarde, Vous pouvez définir d'autres
paramètres de capture d'instantanés, comme la compression ou l'utilisation de la bande
passante réseau.
5. Cliquez sur OK pour démarrer la capture d'instantanés.
Détails. Vous pouvez suivre la progression de l'opération.
6. Lorsque l'opération est terminée, cliquez sur Fermer dans la fenêtre de progression.
Détails. Pour afficher le journal de l'opération, sélectionnez Navigation > Journal dans le menu.
Restauration
1. Cliquez sur Restaurer.
2. Sous Quoi restaurer, cliquez sur Sélectionner les données. Dans la fenêtre qui s'ouvre :
a. Dans la zone Chemin d'accès aux données, saisissez le chemin d'accès à l'emplacement de
l'image et appuyez sur Entrée. Si vous y êtes invité, spécifiez le nom d'utilisateur et le mot de
passe requis pour accéder à cet emplacement.
b. Dans l'onglet Vue Archive, développez l'archive créée au cours de l'étape « Création
d'instantanés » et sélectionnez l'image. Normalement, elle doit avoir un nom du type
« Sauvegarde 1 ».
c. Cochez les cases de tous les MBR et volumes.
d. Cliquez sur OK.
53
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
3. Sous Où restaurer, dans Restaurer vers, sélectionnez Nouvelle machine virtuelle.
4. Cliquez sur Type MV, sélectionnez Enregistrer sous des fichiers du type MV sélectionné dans le
dossier spécifié, puis sélectionnez Virtualisation Red Hat Enterprise dans l'arborescence. Cliquez
sur OK pour confirmer votre sélection.
5. Cliquez sur Paramètres de machine virtuelle. Dans la fenêtre qui s'ouvre :
a. [Facultatif] Modifiez le nombre et la taille des disques de la machine virtuelle, la mémoire, le
nom de la machine virtuelle et/ou le nombre de processeurs.
Détails : Le redimensionnement des disques est pertinent car les nouveaux disques créés
sont toujours au format brut. Ils occuperont beaucoup d'espace inutilement si la taille des
données est bien moindre que la taille du disque. D'un autre côté, assurez-vous que la taille
du disque n'est pas trop réduite. Les disques doivent disposer de suffisamment d'espace libre
pour les données croissantes et pour le fonctionnement du système d'exploitation.
b. Cliquez sur Stockage, puis sur Parcourir et procédez comme suit :

Si le support est en mode de représentation de volume de type Linux, développez le
nœud Lecteurs NFS puis sélectionnez le chemin d'accès jusqu'au domaine d'exportation
RHEV. Sinon, vous pouvez également saisir le chemin NFS manuellement ; par exemple,
nfs://10.200.200.10/opt/export:/{EXPORT DOMAIN UUID}.

Si le support est en mode de représentation de volume de type Windows, développez le
nœud Dossiers réseau, développez le groupe NFS puis sélectionnez le chemin d'accès au
domaine d'exportation RHEV. Sinon, vous pouvez également saisir le chemin d'accès
manuellement ; par exemple \\10.200.200.10\opt\export\{EXPORT DOMAIN UUID}.
Cliquez sur OK pour confirmer votre sélection.
c. Cliquez sur OK.
6. Le disque de destination pour chaque MBR et volume source est sélectionné automatiquement.
Vous pouvez modifier la destination si nécessaire.
7. [Facultatif] Sous Tâche, dans Options de récupération, vous pouvez définir d'autres paramètres
de restauration.
8. Cliquez sur OK pour démarrer la restauration.
Détails. Les détails de l'opération s'affichent.
9. Cliquez sur l'onglet Progression pour afficher la progression de l'opération.
10. Lorsque l'opération est terminée, cliquez sur Fermer dans la fenêtre de progression.
11. Importez (p. 58) la machine dans le centre de données approprié à l'aide du gestionnaire RHEV.
4.1.4.4
Hot imaging (création d'instantanés à chaud) + conversion en
une machine virtuelle
Installation de l'agent pour Linux
Cette section décrit l'installation de l'agent Acronis Backup & Recovery 11.5 pour Linux et de la
console d'administration sur une machine exécutant Red Hat Enterprise Linux.
Préparation
L'installation de l'agent pour Linux nécessite que les paquets Linux suivants soient présents sur la
machine : gcc, make et kernel-devel. L'installateur d'Acronis Backup & Recovery 11.5 les téléchargera
et les installera automatiquement en utilisant votre abonnement Red Hat.
Vous devez installer les paquets manuellement si :
54
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013

la machine ne possède pas d'abonnement Red Hat actif ou ne dispose pas d'une connexion
Internet ;

l'installateur ne peut pas trouver les versions de kernel-devel et gcc correspondant à la version
de noyau. Si la version disponible de kernel-devel est plus récente que votre noyau, vous devez
soit mettre à jour le noyau ou installer la version correspondante de kernel-devel manuellement.

vous possédez les paquets requis sur le réseau local et ne voulez pas perdre de temps pour la
recherche et le téléchargement automatique.
Pour installer les paquets manuellement, exécutez la commande suivante en tant qu'utilisateur root :
rpm -ivh PACKAGE_FILE1 PACKAGE_FILE2 PACKAGE_FILE3
Assurez-vous que la version de kernel-devel est la même que la version de noyau. Assurez-vous que
la version de gcc est la même que celle qui a été utilisée pour compiler le noyau.
Installation sur un système d'exploitation 32 bits
Pour installer l'agent pour Linux et la console d'administration dans un système d'exploitation 32 bits,
allez dans le répertoire où les fichiers d'installation sont situés et exécutez les commandes suivantes :
chmod 755 ABR11*
./ABR11.5AL_.i686 -a -l <license key>
./ABR11.5MCL_.i686 -a
Installation sur un système d'exploitation 64 bits
Pour installer l'agent pour Linux et la console d'administration dans un système d'exploitation 64 bits,
allez dans le répertoire où les fichiers d'installation sont situés et exécutez les commandes suivantes :
chmod 755 ABR11*
./ABR11.5AL64_.x86_64 -a -l <license key>
./ABR11.5MCL64_.x86_64 -a
Installation de l'agent pour Windows
La procédure suivante décrit l'installation de l'agent Acronis Backup & Recovery 11.5 pour Windows
et de la console d'administration sur une machine exécutant Windows. Pour cela :
1. Ouvrez une session en tant qu'administrateur, accédez au répertoire où le fichier de
configuration ABR11A_.exe est situé et exécutez ce fichier.
2.
3.
4.
5.
Cliquez sur Installer Acronis Backup & Recovery 11.5.
Acceptez les termes du contrat de licence, puis cliquez sur Suivant.
Cochez la case Sauvegarder les données de cette machine, puis cliquez sur Suivant.
Cliquez sur J'ai acheté une licence ou un abonnement, puis cliquez sur Suivant.
6. Cliquez sur Ajouter des licences.
7. Tapez votre clé de licence ou importez-la à partir d'un fichier texte, puis cliquez sur OK. Cliquez
sur Suivant.
8. Dans la fenêtre suivante, conservez le paramètre par défaut : J'enregistrerais le(s) composant(s)
plus tard. Cliquez sur Suivant.
9. Spécifiez si la machine participera au programme d’amélioration du produit CEP (Customer
Experience Program) d'Acronis. Cliquez sur Suivant.
10. Cliquez sur Installer pour procéder à l'installation.
11. Si l'installation est réussie, cliquez sur Terminer pour fermer la fenêtre de l'assistant.
55
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Hot imaging (création d'instantanés à chaud) + conversion en une machine
virtuelle
1. Configurez un domaine d'exportation NFS comme décrit à la section « Préparation » (p. 52).
2. Double-cliquez sur l'icône Acronis Backup & Recovery 11.5 sur le bureau.
Si la machine fonctionne sous Linux, vous devez être connecté en tant qu'utilisateur root. Si vous
n'êtes pas connecté en tant qu'utilisateur root, exécutez la commande suivante :
sudo acronis_console
3. Cliquez sur Gérer cette machine.
4. Cliquez sur Créer un plan de sauvegarde.
5. Par défaut, tous les disques de la machine sont sélectionnés pour la création d'instantanés. Si
vous souhaitez exclure un disque, sous Quoi sauvegarder, cliquez sur Éléments à sauvegarder et
décochez la case en regard de ce disque. Pour plus de détails concernant l'exclusion, voir
« Considérations avant la migration » (p. 49).
Détails. De plus, vous pouvez utiliser la commande Afficher les exclusions pour exclure des
fichiers. N'essayez pas d'utiliser cette commande pour exclure des disques. Elle agit au niveau
fichier.
6. Sous Où sauvegarder, cliquez sur Emplacement. Dans la fenêtre qui s'ouvre :
a. Spécifiez l'emplacement où enregistrer l'image. Pour plus de détails sur l'emplacement, voir
« Considérations avant la migration » (p. 49).
b. [Facultatif, mais recommandé] Dans le champ Nom, saisissez le nom de l'image. Il peut s'agir
du nom de la machine pour laquelle l'instantané est réalisé.
c. Cliquez sur OK.
7. Dans Modèle de sauvegarde, sélectionnez Démarrage manuel.
8. Cliquez sur Afficher Type de sauvegarde, validation, conversion en machine virtuelle.
9. Dans Conversion en machine virtuelle, sélectionnez Convertir.
10. Par défaut, la machine actuelle effectue la conversion. Si vous avez sélectionné un réseau
partagé comme emplacement de l'image, vous pouvez cliquer sur Parcourir et sélectionner une
autre machine avec l'agent. Spécifiez les informations d'identification pour accéder à la machine.
11. Cliquez sur Type MV, sélectionnez Enregistrer sous des fichiers du type MV sélectionné dans le
dossier spécifié, puis sélectionnez Virtualisation Red Hat Enterprise dans l'arborescence. Cliquez
sur OK pour confirmer votre sélection.
12. Cliquez sur Stockage, puis procédez comme suit en fonction du système d'exploitation de la
machine :

Si la machine fonctionne sous RHEL, développez le nœud Lecteurs NFS, puis sélectionnez le
chemin jusqu'au domaine d'exportation RHEV. Sinon, vous pouvez également saisir le chemin
NFS manuellement ; par exemple, nfs://10.200.200.10/opt/export:/{EXPORT DOMAIN UUID}.

Si la machine fonctionne sous Windows, sélectionnez un stockage approprié, comme un
dossier local ou réseau.
Cliquez sur OK pour confirmer votre sélection.
13. [Facultatif] Sous Paramètres de plan, dans Options de sauvegarde, vous pouvez définir d'autres
paramètres de capture d'instantanés, comme la compression ou l'utilisation de la bande
passante réseau.
14. Cliquez sur OK pour créer le plan de sauvegarde.
15. La vue Plans et tâches de sauvegarde qui s'ouvre contient le plan de sauvegarde que vous venez
de créer. Sélectionnez ce plan et cliquez sur Exécuter.
56
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
16. Si la machine fonctionne sous Windows : une fois l'opération terminée, copiez la machine
virtuelle créée dans le domaine d'exportation RHEV à l'aide des outils du système d'exploitation
ou d'un logiciel tiers.
17. Importez (p. 58) la machine dans le centre de données approprié à l'aide du gestionnaire RHEV.
4.1.4.5
Restauration sur une machine virtuelle démarrée avec un
support de démarrage
Préparation
1. Si vous ne disposez pas d'une image (un fichier .tib) de la machine que vous souhaitez migrer,
créez-la de l'une des manières suivantes :

Effectuez les étapes « Préparation (p. 52) » et « Capture d'instantanés (p. 53) » de la
procédure de capture d'instantanés а froid (p. 52).

Effectuez les étapes 1-5 et 11-12 de la procédure de capture d'instantanés а chaud (p. 56).
2. Si vous ne disposez pas d'Acronis Bootable Media ISO, téléchargez-le ou créez-le à l'aide
d'Acronis Media Builder. Enregistrez l'ISO du domaine ISO RHEV.
3. Préparez une machine virtuelle RHEV sur laquelle exécuter la restauration. Si nécessaire, créez-la
à l'aide de Red Hat Enterprise Virtualization Manager.
4. Si la machine source dispose de volumes logiques, déterminez si la machine virtuelle cible doit
également disposer de volumes logiques.

Si vous souhaitez reproduire la structure LVM d'origine, assurez-vous que la machine
virtuelle cible dispose de suffisamment de disques avec une taille au moins équivalente aux
disques d'origine. La structure des volumes est créée automatiquement si vous sélectionnez
l'option Appliquer RAID/LVM.

Si vous souhaitez obtenir une structure des volumes logiques différente, vous devez la créer
manuellement. Assurez-vous que la taille totale des disques de la machine est supérieure à la
quantité de données à restaurer. Les disques doivent disposer de suffisamment d'espace
libre pour les données croissantes et pour le fonctionnement du système d'exploitation.
Démarrage de la machine
1. Démarrez la machine à l'aide d'Acronis Bootable Media ISO.
2. Dans le menu de démarrage, cliquez sur Acronis Backup & Recovery 11.5.
3. [Facultatif] Cliquez sur Configurer réseau... pour vérifier les paramètres réseau et les modifier si
nécessaire.
4. Cliquez sur Gérer cette machine localement.
[Facultatif] Création des volumes logiques
Si vous choisissez de créer la structure des volumes logiques manuellement, procédez comme suit :
1. Dans le menu Actions, cliquez sur Démarrer l'interpréteur de commandes. Alternativement,
vous pouvez presser CTRL+ALT+F2.
2. Créez la structure des volumes à l'aide de l'utilitaire lvm.
3. Appuyez sur ALT+F1 pour basculer de nouveau sur l'interface graphique.
Sélection de l'image
1. Cliquez sur Restaurer.
2. Sous Quoi restaurer, cliquez sur Sélectionner les données. Dans la fenêtre qui s'ouvre :
57
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
a. Dans la zone Chemin d'accès aux données, saisissez le chemin d'accès à l'emplacement de
l'image et appuyez sur Entrée. Si vous y êtes invité, spécifiez le nom d'utilisateur et le mot de
passe requis pour accéder à cet emplacement.
b. Dans l'onglet Vue Archive, développez l'archive qui contient l'image et sélectionnez cette
dernière. Normalement, elle doit avoir un nom du type « Sauvegarde 1 ».
c. Dans Contenu de la sauvegarde, sélectionnez Volumes.
d. Cochez les cases de tous les volumes et MBR.
e. Cliquez sur OK.
[Facultatif] Application de RAID/LVM
Si vous choisissez de reproduire la structure LVM d'origine, cliquez sur Appliquer RAID/LVM et
confirmez les résultats attendus qui s'affichent dans une fenêtre contextuelle. Sinon, ignorez cette
étape.
Mappage des volumes
Si vous avez créé la structure des volumes logiques manuellement, spécifiez où placer chacun des
volumes à restaurer. Sinon, le logiciel mappe automatiquement les volumes à partir de l'image sur
les disques de la machine cible. Les MBR et les volumes de démarrage sont toujours mappés
automatiquement.
Pour mapper un MBR ou un volume :
a. Cliquez sur Requis en regard de l'élément choisi et sélectionnez la destination.
b. Si vous devez redimensionner un volume ou modifier d'autres propriétés, cliquez sur
Propriétés en regard du volume concerné. Apportez les modifications requises et cliquez sur
OK.
Pour modifier le mappage ou la taille d'un volume, vous devez effacer le mappage des volumes
suivants. Pour effacer le mappage d'un MBR ou d'un volume, cliquez sur Effacer en regard de
l'élément concerné. Pour effacer le mappage de tous les MBR et volumes simultanément, cliquez sur
Effacer tout.
Configuration de la fonctionnalité Universal Restore
1. Sous Universal Restore for Linux/Universal Restore for Windows, sélectionnez Utilisation.
Détails. Cette étape est requise car Acronis Backup & Recovery 11.5 traite une machine
démarrée à l'aide d'un support de démarrage comme une machine physique. Universal Restore
garantit que le système d'exploitation peut démarrer sur le nouveau matériel.
2. Si le système restauré est Windows, fournissez les lecteur RHEV appropriés :
a. Dans le gestionnaire RHEV, cliquez avec le bouton droit sur la machine virtuelle sur laquelle
s'effectue la restauration, sélectionnez Changer CD, puis l'ISO de la disquette avec les
lecteurs. Cet ISO se trouve dans le domaine ISO RHEV. Son nom par défaut est virtio*.iso.
b. Sur la machine, sous Recherche de pilote automatique, cliquez sur Ajouter dossier,
développez le nœud Dossiers locaux, sélectionnez le lecteur de CD et cliquez sur OK.
Démarrage de la restauration
Cliquez sur OK pour démarrer la restauration.
4.1.4.6
Importation d'une machine virtuelle vers un centre de données
Pour importer une machine à partir du domaine d'exportation vers le centre de données où le
domaine d'exportation est attaché :
58
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
1. Allez à la console Web de Red Hat Enterprise Virtualization Manager.
2.
3.
4.
5.
Dans la rangée supérieure des onglets, cliquez sur Storage.
Sélectionnez le domaine d'exportation sur lequel la machine a été ajoutée.
Dans la rangée inférieure des onglets, cliquez sur Importation de MV.
Sélectionnez la machine virtuelle voulue, puis cliquez sur Importer.
6. Sélectionnez le cluster de destination et le stockage de destination du centre de données.
7. Cliquez sur OK pour démarrer l'importation.
59
Copyright © Acronis International GmbH, 2002-2013
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising