Manuel FR
MANUEL D’UTILISATION
Pour consoles
&
Si vous utilisez une alimentation
triphasée en 380 v, provisoire ou
mobile pour alimenter ce pupitre, nous
vous recommandons de débrancher
l’alimentation secteur du pupitre avant
de connecter ou de déconnecter celuici
de son alimentation. L’installation
risque d’être sérieusement
endommagée si le pupitre est branché
sur deux phases.
Ce matériel est exclusivement destiné
au contrôle de l’éclairage scénique et
ne convient pas à un autre usage. Il
doit être uniquement utilisé par ou sous
le contrôle d’un personnel qualifié ou
formé à cet effet.
ZERO 88 Lighting Ltd. se réserve le
droit de procéder à toute modification
du matériel décrit dans ce manuel sans
préavis.
73-406-00 Version 3.0
Federal Communications Commission
(Conseil Fédéral de l’audiovisuel)
Après avoir subi des tests, cet
équipement a été déclaré conforme
aux limites des appareils numériques
de Classe A, conformément à l’article
15 des règles de la FCC. Ces limites
sont conçues pour fournir une
protection raisonnable contre les
interférences nuisibles lorsque
l’appareil est utilisé dans un contexte
commercial. Cet appareil génère,
utilise et peut émettre une fréquence
radio dont la puissance peut
gravement parasiter les
communications radio si le matériel
n’est pas installé et utilisé suivant les
règles. Dans une zone d’habitation, ce
matériel peut provoquer de graves
interférences et l’utilisateur devra
prendre à sa charge les moyens de
pallier ces interférences.
Version 3.0 – Décembre 2009
Manual Stock No. 73-406-00
© Zero 88 2007-2009
Zero 88Usk HouseLlantarnam
ParkCwmbranGwent NP44 3HDUnited
Kingdom
Tel:
+44 (0)1633 838088 *Fax:
+44 (0)1633 867880e-mail:
sales@zero88.comWeb:
www.zero88.com
* 24 heures sur 24
2 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Contenu
Table des matières
Introduction .................................................................................................. 4 Ce Manuel ...................................................................................................... 4 Le JesterML ................................................................................................... 5 Commandes principales et affichages .......................................................... 6 Mise en route du pupitre................................................................................. 7 Saisie numérique ........................................................................................... 7 Mode Preset .................................................................................................. 8 Mode Deux PEPARATIONS .......................................................................... 9 Mode Etendu ................................................................................................ 11 Mode Program ............................................................................................ 13 Mémoires de type « Scène » ........................................................................ 18 Chenillards ................................................................................................... 22 Mode Program: autres fonctions .................................................................. 23 Mode Run (Restitution) .............................................................................. 27 Contrôle des projecteurs automatisés ..................................................... 37 Palettes ........................................................................................................ 41 Effets ............................................................................................................ 43 Tagging & Untagging.................................................................................... 44 Entrée DMX ................................................................................................. 46 Mode Setup ................................................................................................. 50 RDM ............................................................................................................. 64 Contrôle MIDI .............................................................................................. 65 Autres fonctions ......................................................................................... 67 Aide en ligne ................................................................................................ 67 Mises à jour du logiciel ................................................................................. 67 Phantom Jester ............................................................................................ 68 Glossaire (Le JesterML de A à Z) .............................................................. 69 Caractéristiques Techniques .................................................................... 86 Index ............................................................................................................ 88 73-406-00 Version 2.0
3 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Introduction
Introduction
Ce Manuel
Ce manuel décrit le fonctionnement et la programmation des pupitres d'éclairage
JesterML, JesterML24 et JesterML48. Il commence avec une description générale
des pupitres, les commandes principales, la mise sous tension du pupitre et l'état par
défaut. Les sections principales traitent des différents modes opérationnels du
pupitre : PRESET, PROGRAM et RUN. Chaque section comprend une brève
description des commandes et affichages pertinents du panneau de commande,
ainsi qu'un guide détaillé des fonctions disponibles. Le manuel aborde ensuite des
fonctions plus spécifiques du pupitre, comme Fixture Control (contrôle des
projecteurs automatisés), DMX Input (entrée DMX) , les sections finales étant
dédiées aux fonctions SETUP et aux spécifications techniques du pupitre.
Ce manuel utilise le nom générique de la gamme, "JesterML", pour les trois pupitres
JesterML , Jester ML24 et Jester ML48 . Quasiment toutes les informations
afférentes au fonctionnement s'appliquent aux trois pupitres – les pupitres plus
grands ont simplement plus de potentiomètres et de boutons de circuits /
submasters . Les différences spécifiques des modèles seront notées dans le texte. Il
convient de remarquer qu'en connectant un pupitre externe (comme un Jester24/48)
en tant que fader wing (extension) à l'entrée DMX d’un JesterML, celui-ci peut alors
contrôler le même nombre de circuits et de submasters qu'un JesterML48.
Ce manuel est rédigé pour la version 3.0 et suivantes du logiciel. Si un logiciel plus
ancien est installé sur votre pupitre, il est fortement recommandé de le mettre à jour
et de passer à la version la plus récente pour profiter pleinement des nouvelles
fonctionnalités. La version du logiciel est indiquée dans le menu SETUP. Voir la
section Mises à jour du logiciel pour plus d'informations.
73-406-00 Version 3.0
4 / 89
Introduction
JesterML Manuel d’utilisation
Le JesterML
Les pupitres d'éclairage JesterML sont des pupitres à mémoire compacts et faciles
d'utilisation qui enregistrent les niveaux de circuits et les informations des projecteurs
automatiques, et fournissent un accès aux mémoire avec un séquentiel type théâtre
et également via des submasters, ainsi que des palettes de couleur, de
gobos/zoom, et de position.
Les mémoires et submasters peuvent être enregistrés en tant que scènes ou
chenillards. Les temps de transfert de la séquence, la vitesse, la direction et
l'attaque des chenillards peuvent être ajustés selon vos besoins. Le JesterML peut
contrôler 48 circuits de gradateurs et 80 projecteurs automatiques. Quelque soit le
pupitre JesterML que vous utilisez, les 48 circuits de gradateurs peuvent être
contrôlés en connectant un autre pupitre (wing) à l'entrée DMX.
La sortie du pupitre est en DMX512-A uniquement. Le port DMX OUT est compatible
avec les fonctionnalités RDM.
73-406-00 Version 2.0
5 / 89
JesterrML Man
nuel d’utiilisation
Introdu
uction
Comma
andes prrincipale
es et affiichages
Ces co
ommandes permetten
nt le param
métrage des fonctionss de base d
du pupitre..
MODE
E
Le bouton MODE
E permet de
e choisir le
e mode d’e
exploitation
n du pupitre
e. Le voyant
d bouton montre le mode
m
utilis
sé (SETUP
P, PRESET
T,
rouge à gauche du
PROGR
RAM, RUN
N).
GRAN
ND MASTE
ER
Le pote
entiomètre de GRAND MASTER permet un
u contrôle
e global de
es niveaux de
sortie de
d tous les circuits du
u pupitre.
BLACKOUT
Le bou
uton BLACKOUT me
et tous les circuits à zéro. Le fait
f d’appu
uyer plusieurs fois
sur le bouton
b
BL
LACKOUT permet de
e passer alternativem
a
ment du B
Black-out (ttous les
circuitss à zéro) aux
a niveau
ux de sorties actuels
s du pupittre. Le voyyant de la touche
BLACK
KOUT indiq
que l’état actuel
a
(Clig
gnotant = Black-out,
B
E
Eteint
= No
ormal).
Vous re
etrouverezz aussi cettte informattion sur le moniteur, le
l texte “BL
LACKOUT
T“
73-406
6-00 Versio
on 3.0
6 / 89
Introduction
JesterML Manuel d’utilisation
clignotant sur l’écran. Le ”Black-out” ainsi que le Grand Master n’affectent ni les
circuits LTP (attributs des automatiques) ni les circuits capturés depuis l’entrée DMX.
PROGRAM/GO
Le bouton PROGRAM/GO est un bouton multifonction, qui prend différentes couleurs
suivant le mode d’exploitation choisi.
En mode PRESET, le bouton est inactif sauf en mode étendu où il fonctionne
comme un bouton d’enregistrement temporaire de la préparation, et est de couleur
jaune. En mode PROGRAM, le bouton PROGRAM/GO fonctionne comme un bouton
d’enregistrement, et est de couleur rouge. En mode RUN, le bouton
PROGRAM/GO fonctionne comme un bouton Go/Pause et est de couleur verte.
Mise en route du pupitre
1.
2.
3.
4.
5.
Connectez un câble DMX et un moniteur (si nécessaire). Bien que le
moniteur soit optionnel, vous trouverez le pupitre plus simple à utiliser avec.
Connectez l’alimentation au pupitre et allumez au général.
Vérifiez que la fonction “Black-out “ n’est pas activée (le voyant rouge
du bouton Black-out doit être éteint).
Mettez les potentiomètres A MASTER et B MASTER à zéro.
Mettez le potentiomètre GRAND MASTER à 100%.
Saisie numérique
Les champs numériques peuvent être remplis en utilisant les touches multifonctions
MFK. Accédez d’abord au champ requis, et appuyez sur ENTER. Les touches MFK
fonctionnent désormais comme des touches numériques. Une fois le numéro saisi,
appuyez sur ENTER pour confirmer.
Si l’on préfère, on peut utiliser les touches flash de la préparation B sur les Jester
ML24 & 48 pour la saisie numérique, les MFK affichant les numéros de touches.
Un clavier USB peut également être raccordé pour faciliter la saisie des noms et des
nombres. Notez qu’en raison de la limitation des ressources internes, on ne peut pas
utiliser de clavier USB lorsque le MIDI est activé, ou quand on a besoin d’accéder à
une clef USB (par exemple pour Charger ou Sauvegarder une conduite)
73-406-00 Version 2.0
7 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Preset
Mode Preset
Le mode PRESET permet un contrôle direct sur les automatiques, la restitution de
palettes, et le contrôle des 48 circuits en manuel . Quelque soit votre pupitre, vous
pouvez connecter un autre pupitre (wing), par exemple un Jester24/48, à l'entrée
DMX pour contrôler les circuits en manuel. Voir la section sur l'entrée DMX pour plus
d'informations. Le fonctionnement est quasiment identique, que les faders et les
boutons soient sur le pupitre lui-même ou sur un wing externe.
Quand le pupitre est en Mode Preset toutes les fonctions relatives aux mémoires
sont désactivées, le pupitre fonctionnant alors complètement comme un jeu d’orgues
manuel. Le pupitre peut être utilisé soit avec deux préparations de 12 (24) circuits
contrôlant 12 (24) circuits, soit avec une seule préparation contrôlant 24 (48) circuits.
En mode Deux Préparations, des scènes différentes sont préparées en PRESET A
et PRESET B en utilisant les potentiomètres de circuits. Les potentiomètres
MASTER A et MASTER B permettent d’effectuer le transfert entre les deux scènes.
En appuyant sur PAGE B, on sélectionne le mode étendu (wide), indiqué par
l’allumage de la LED la plus basse à côté de la touche PAGE B. En mode étendu, il
est toujours possible d’opérer un transfert entre deux scènes. La première scène est
réglée sur les deux préparations A & B, et enregistrée temporairement (store) dans le
pupitre en appuyant sur la touche jaune PROGRAM/GO . Une fois celle-ci
enregistrée, une autre scène peut être réglée sur les potentiomètres des deux
préparations.
Les MASTER A & B servent au transfert entre la scène enregistrée et la scène sur
les préparations. Le transfert entre les scènes peut être manuel ou temporisé.
Comme pour tous les modes de fonctionnement du pupitre, le niveau général des
circuits est fonction de la position du GRAND MASTER.
PREPARATIONS A ET B
En mode deux préparations, les préparations A & B contrôlent les mêmes circuits. En mode étendu, la
préparation A commande la première moitié des circuits, et la préparation B la seconde moitié.
BOUTONS FLASH DE CIRCUITS
Chaque potentiomètre possède un bouton flash, utilisé pour faire flasher les circuits individuellement.
En choisissant SPECIAL, ces boutons peuvent être désactivés, ou passés en mode SOLO (notez
que le mode SOLO ne peut s’appliquer aux boutons flash d’un wing).
POTENTIOMETRES MASTER A & B
En mode deux préparations, le MASTER A contrôle les niveaux de sortie des potentiomètres de la
préparation A et le MASTER B contrôle ceux de la préparation B. En mode étendu, les MASTER A et
B contrôlent l’ensemble des potentiomètres des préparations A et B, et la scène enregistrée. Le
MASTER B est inversé (100% en bas) pour faciliter les transferts manuels en déplaçant les deux
MASTERS A et B ensemble.
TEMPS DE TRANSFERT
Le temps de transfert est réglé grâce aux roues lorsque SPECIAL est sélectionné, il permet de
donner un temps de fondu pour le transfert entre deux scènes. Le contrôleur peut être réglé sur «
Manual » ou sur un temps allant de 0.1 seconde à 5 minutes. Ce temps est affiché sur l’écran LCD au
dessus des roues. La touche PROGRAM/GO, utilisée comme touche d’enregistrement, clignote en
jaune lors d’un transfert temporisé en cours d’exécution.
PROGRAM/GO
En mode étendu, le bouton PROGRAM/GO permet de sauvegarder l’ensemble de la préparation
comme scène. Cela déterminera quel MASTER (A ou B) contrôle les potentiomètres de préparation et
lequel contrôle la scène enregistrée. Les voyants associés du panneau avant indiquent l’état (A
FADERS, B STORED ou B FADERS, A STORED).
73-406-00 Version 3.0
8 / 89
Mode Preset
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Deux PEPARATIONS
En mode deux Préparations A et B, les MASTERS A et B, et le Grand Master
contrôlent les niveaux de sortie du pupitre. Le temps de fondu réglé avec la roue du
milieu quand SPECIAL est sélectionné détermine le temps de transfert entre les
scènes envoyées grâce aux deux MASTERS.
Paramétrage en mode deux préparations
1.
2.
Si le pupitre n’est pas déjà en mode PRESET, appuyez et maintenez appuyé
le bouton MODE pendant 1 seconde. Le voyant PRESET à côté du bouton
MODE va s’allumer.
Vérifiez que la LED du dessus à côté du bouton PAGE B est bien allumée, et
que le temps de transfert (appuyez sur SPECIAL et utilisez la roue du milieu)
est bien sur «Manual».
Pour envoyer au plateau une scène depuis la préparation A
1.
2.
Mettez chaque circuit de la Préparation A au niveau de votre choix.
Mettez le MASTER A à 100%. La scène préparée en A est envoyée au
plateau.
Pour envoyer au plateau une scène depuis la préparation B
1.
2.
3.
4.
Vérifiez que le MASTER B est à zéro.
Mettez chaque circuit de la Préparation B au niveau désiré. Cela n’affecte
pas les sorties du pupitre.
Mettez le MASTER B à 100%. La scène préparée en B est
envoyée au plateau, mélangée à la scène préparée en A.
Pour retirer la scène préparée en A, mettez le MASTER A à zéro.
Transfert manuel entre deux scènes
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
Assurez vous que le temps de transfert est réglé sur « Snap » (Sec) (appuyez
sur SPECIAL et utilisez la roue du milieu)
Préparez une scène avec les potentiomètres de la Préparation A.
Mettez le MASTER A à 100%, et le MASTER B à zéro. La scène préparée
avec les potentiomètres de la Préparation A sera envoyée au plateau.
Préparez une autre scène avec les potentiomètres de la Préparation B. Cela
se fait en aveugle sans affecter les niveaux de sortie.
Pour réaliser un transfert vers la nouvelle scène préparée en B, bougez
simultanément le MASTER A jusqu’à zéro et le MASTER B jusqu’à 100%.
Vous avez un contrôle manuel direct de la vitesse de transfert. Puisque les
potentiomètres de MASTERS sont déplacés conjointement, la scène de la
Préparation B « montera » pendant que la scène de la Préparation A «
descendra ». Ce transfert est « dipless » (sans passage au noir).
Une nouvelle scène peut être préparée en A sans affecter les sorties.
Pour réaliser un transfert vers la nouvelle scène préparée en A, bougez
simultanément les MASTERS A jusqu’à 100% et B jusqu’à zéro.
Puisque les potentiomètres de généraux sont déplacés conjointement, la
scène de la Préparation A « montera » pendant que la scène de la
Préparation B « descendra ». Ce transfert est « dipless ».
73-406-00 Version 2.0
9 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Preset
Transfert Temporisé entre deux scènes
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
Mettez les MASTERS A et B à zéro.
Réglez une scène avec les potentiomètres de la Préparation A.
Réglez une deuxième scène avec les potentiomètres de la Préparation B.
Réglez le temps de montée de la scène A à la valeur souhaitée en appuyant
sur SPECIAL et en agissant sur la roue du milieu.
Mettez le MASTER A à 100% d’un coup sec. La scène préparée en A va être
envoyée au plateau avec un temps de montée déterminé par la valeur choisie
au réglage effectué en 4.
Le bouton STORE clignotera en jaune pendant la réalisation du transfert
dipless, et s’éteindra une fois le transfert achevé.
Pour réaliser le transfert vers la scène préparée en B, mettez le MASTER A à
zéro et le MASTER B à 100% d’un coup sec. La scène préparée en B
« montera » et la scène préparée en A « descendra » dans le temps de
transfert choisi. Le bouton STORE clignotera en jaune pendant la durée du
transfert dipless.
Une nouvelle scène peut dès lors être préparée en A sans affecter les niveaux
de sortie.
Pour réaliser le transfert vers la scène préparée en A, mettez le MASTER A à
100% et le MASTER B à zéro d’un coup sec. La scène préparée en A
« montera » et la scène préparée en B « descendra » dans le temps de
transfert choisi. Le bouton STORE clignotera en jaune pendant la durée du
transfert dipless.
Flasher des circuits – Mode Deux Préparations
1.
2.
3.
Assurez vous que la fonction FLASH est active. Utilisez pour cela les touches
multifonctions MFK lorsque SPECIAL est sélectionné.
Appuyez et maintenez appuyé le bouton FLASH d’un circuit (situé sous le
potentiomètre du circuit). Le circuit est alors ajouté à la scène au même
niveau que celui du GRAND MASTER.
Relâchez le bouton FLASH du circuit. Le circuit retourne à sa valeur
précédente (celle du potentiomètre).
FLASH: Un circuit « flashé » est envoyé à 100% quand le bouton FLASH est pressé,
et retourne à la valeur de son potentiomètre une fois le bouton FLASH relâché. Les
autres circuits ne sont pas concernés.
SOLO: Un circuit « flashé » est envoyé à 100% et tous les autres circuits
sont mis à zéro. Une fois le bouton FLASH relâché, tous les circuits retournent à
la valeur de leur potentiomètre.
NOTE
Boutons flash sur un Wing (extension)
Les boutons flash ne sont pas actifs en mode Flash sur un Wing
73-406-00 Version 3.0
10 / 89
Mode Preset
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Etendu
Quand vous travaillez en mode étendu, vous pouvez réaliser un transfert ou
combiner deux scènes étendues de 24 (48) circuits. Une scène est réglée en utilisant
les potentiomètres de la PREPARATION A et de la PREPARATION B.
Les potentiomètres de la Préparation A contrôlent les circuits de 1 à 12 (1-24) tandis
que les potentiomètres de la Préparation B contrôlent les circuits de 13 à 24 (25-48).
Cette scène est enregistrée temporairement en appuyant sur le bouton
PROGRAM/GO (Enregistrement). Une nouvelle scène peut alors être préparée grâce
aux potentiomètres des Préparations A et B . Les MASTERS A et B vont permettre
un transfert entre les deux scènes.
Le bouton PROGRAM/GO permet de déterminer quel potentiomètre de MASTER
contrôle les potentiomètres de circuits et quel potentiomètre de MASTER contrôle la
scène enregistrée.
Le potentiomètre de GRAND MASTER permettra un contrôle global des niveaux de
sortie du pupitre.
Le temps de transfert entre les deux scènes sera déterminé par celui choisi en
sélectionnant SPECIAL.
Paramétrage en mode Etendu
1.
Si le pupitre n’est pas déjà en mode PRESET, appuyez et maintenez appuyé
le bouton MODE pendant 1 seconde. Le voyant PRESET à côté du bouton MODE va
s’allumer.
2. Activation du mode Etendu. Pour cela, assurez vous que la LED la plus basse à
côté du bouton PAGE B est allumée . A la première utilisation du mode Etendu, les
potentiomètres de préparation seront assignés au MASTER A et la scène
enregistrée au MASTER B. C’est ce qu’indiquera l’écran LCD principal (A FADERS,
B STORED). La scène sauvegardée temporairement sera effacée.
Enregistrer et transférer des Scènes
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Mettez le MASTER A et le Grand Master à 100% et le MASTER B à zéro.
Appuyez sur SPECIAL et réglez le temps de transfert sur Snap avec la roue
du milieu
Assurez vous que l’écran LCD indique A FADERS, B STORED (s’il n’y a pas
d’indications, c’est que vous n’êtes pas en mode Etendu, et s’il indique B
FADERS, A STORED, appuyez sur le bouton PROGRAM/GO )
Réglez une scène avec les potentiomètres des Préparations A et B. Cette
scène sera envoyée au plateau.
Pour l’enregistrer, appuyez sur le bouton PROGRAM/GO, qui en mode Preset
est jaune pour indiquer que sa fonction est d’enregistrer. Les niveaux des
circuits sont enregistrés provisoirement et l’écran LCD change pour indiquer B
FADERS, A STORED. Le MASTER A est désormais affecté à la scène
enregistrée et le MASTER B aux potentiomètres, ainsi les niveaux de sortie
restent inchangés.
Réglez la scène suivante avec les potentiomètres des préparations A et B.
(les niveaux de sortie restent inchangés tant que le MASTER B est à zéro).
Pour réaliser un transfert « dipless » entre la scène enregistrée et la scène
préparée avec les potentiomètres, déplacez simultanément le MASTER A
jusqu’ à zéro et le MASTER B jusqu’à 100%).
Si vous appuyez sur le bouton PROGRAM/GO à nouveau, les niveaux de
73-406-00 Version 2.0
11 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
8.
Mode Preset
sortie sont enregistrés provisoirement (remplaçant alors les niveaux
précédents) et l’écran LCD change pour indiquer A FADERS, B STORED. Le
MASTER B est désormais affectée à la scène enregistrée et le MASTER A
aux potentiomètres, ainsi les niveaux de sortie restent les mêmes.
Les opérations décrites dans les pas 5 à 7 peuvent être répétées de nouveau
pour régler une nouvelle scène, réaliser son transfert avec la précédente,
etc.…dans le sens des aiguilles d’une montre sur la face avant du pupitre :
FADERS
MASTERS
STORE
Transferts manuels et temporisés
En déplaçant conjointement les deux potentiomètres des MASTERS A et B, on
effectue un transfert entre la scène préparée et la scène enregistrée. Si le temps de
transfert est réglé sur Snap (avec SPECIAL sélectionné), il dépendra de la vitesse à
laquelle les potentiomètres de MASTERS sont déplacés. Le contrôle sur la vitesse
du transfert est direct.
Le temps de transfert peut être réglé entre 0.1 seconde et 5 minutes en utilisant la
roue du milieu avec SPECIAL sélectionné..
Flasher des circuits – Mode Etendu
1. Assurez vous que la fonction FLASH est active. Utilisez pour cela les touches
multifonctions MFK lorsque SPECIAL est sélectionné.
2. Appuyez et maintenez appuyé le bouton FLASH d’un circuit. Les boutons situés
sous les potentiomètres de la PREPARATION A contrôlent les circuits 1 - 12 (1 24), ceux qui sont situés sous les potentiomètres de PREPARATION B contrôlent
les circuits 13 - 24 (25 - 48). Le circuit est alors ajouté à la scène au même niveau
que celui du GRAND MASTER. Suivant le mode flash choisi, les autres circuits
peuvent être ou pas affectés - voir ci-dessous.
3. Relâchez le bouton FLASH du circuit. Tous les circuits retournent à leur valeur
précédente.
FLASH: Un circuit « flashé » est envoyé à 100% quand le bouton FLASH est pressé,
et retourne à la valeur de son potentiomètre une fois le bouton FLASH relâché. Les
autres circuits ne sont pas concernés.
SOLO: Un circuit « flashé » est envoyé à 100% et tous les autres circuits
sont mis à zéro. Une fois le bouton FLASH relâché, tous les circuits retournent à
la valeur de leur potentiomètre.
NOTES
Scène enregistrée
Toute scène enregistrée envoyée au plateau en mode PRESET cessera de l’être en
cas de changement de mode (PROGRAM, RUN ou SETUP).
Boutons flash sur un Wing (extension)
Les boutons flash ne sont pas actifs en mode Flash sur un Wing
73-406-00 Version 3.0
12 / 89
Mode Program
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Program
Introduction
Le mode Program sur le JesterML sert à sélectionner et créer de nouvelles
mémoires ou des submasters, et à entrer les données des automatiques dans
les Palettes. Une fois qu’un item a été créé, il peut être modifié dans le mode
Program, et son contenu réenregistré.
Mémoires
Une mémoire est une “scène” (état lumineux) ou un chenillard qui est restitué(e)
en séquence, comme élément d’une liste de mémoires. Elles sont
traditionnellement utilisées pour un spectacle préprogrammé qui est joué en
séquence chaque soir, en suivant un script ou un ordre de passage.
Submasters
Un submaster est une scène ou un chenillard qui est enregistré(e) sous un
potentiomètre. Les potentiomètres peuvent ensuite être mixés ensemble à la
restitution pour créer différents états lumineux « live ». Ils sont généralement
utilisés pour un éclairage improvisé, par exemple pour des concerts.
Types de Mémoires
Il existe deux types de mémoires qui peuvent être programmées sur le
JesterML : ce sont les mémoires « scène » et les mémoires chenillards.
• Une mémoire « scène » consiste en un état lumineux statique, dans
laquelle on enregistre les niveaux que l’on voit sur scène.
• Un chenillard consiste en un nombre de pas (maximum : 999) . Chaque
pas est un état lumineux statique, dans lequel on enregistre les niveaux
que l’on voit sur scène.
Types de Submasters
Les scènes et les chenillards peuvent également être enregistrés sous les
potentiomètres de submasters. En mode Run, ils permettent d’envoyer une
scène ou un chenillard avec un simple potentiomètre . En mode Program, on
sélectionne le submaster à enregistrer en appuyant sur le bouton flash qui lui est
associé. Les submasters peuvent aussi être sélectionnés en appuyant sur PAGE
B et en utilisant les touches multifonctions MFK.
Le JesterML a 20 pages de 24 submasters, soit 480 au total. Lorsqu’on
programme les submasters, il convient de se souvenir quels sont ceux qui, sur
chaque page, seront accessibles sur les potentiomètres en mode Run :
JesterML
Voir DMX input Setup
dans le SETUP
73-406-00 Version 2.0
JesterML24
1-12
JesterML48
1-24
13 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Program
Alerte de niveau de mémoire
Le JesterML a une capacité de 500 mémoires maximum, plus 480 submasters,
plus 30 palettes de chaque paramètre (Couleur, Faisceau, Position). Une
mémoire peut être une SCENE ou un CHENILLARD. Le nombre de pas de
chenillard et/ou un grand nombre de circuits d’automatiques utilisés peuvent
réduire le nombre total de mémoire à moins de 500. Le logiciel du pupitre vérifie
la mémoire utilisée et affiche un message d’alerte quand le niveau de mémoire
disponible est bas, et lorsque celle-ci est pleine.
Sélectionner une mémoire
Utilisez les flèches « haut & bas » pour sélectionner la mémoire choisie dans le
champ <Mem> affichée sur l’écran LCD. L’affichage montre le numéro de la
mémoire sélectionnée avec son temps de transfert, son temps d’attente, son
déclenchement et son nom. Si la mémoire programmée est un Chenillard, l’écran
LCD affiche aussi le numéro du pas en cours. Utilisez les roues de contrôle des
automatiques ainsi que les potentiomètres des préparations pour le réglage de la
scène, et le bouton PROGRAM /GO pour l’enregistrement.
Sélectionner un submaster
Appuyez sur PAGE B pour mettre les touches multifonctions MFK en mode
submaster et sélectionnez la page active. Utilisez Page Up, Page Down et les
afficheurs à 7 digits des touches multifonctions MFK pour sélectionner la page de
submasters (de 1 à 20). La page de submasters active est affichée en
permanence sur le moniteur externe.
NOTE
Tagging
Par défaut, les circuits d’intensité des automatiques et ceux des préparations
sont enregistrés et mixés dans les mémoires ou les submasters sur la base HTP
(highest takes precedence, « le plus fort l’emporte »). Les paramètres des
automatiques (circuits LTP) ne sont enregistrés que s’ils sont « taggés »
(marqués). Ce paramétrage peut être modifié dans le Setup (Record Otions) si
besoin.
Il est très important de prendre en compte ce qui est taggé quand on travaille
avec des automatiques. Des informations détaillées sont données dans la
section Fixture Control qu’il est recommandé de lire entièrement.
Tagging/Untagging des préparations
Si l’option d’enregistrement Brightness (intensité) est paramétrée sur Channel,
les circuits d’intensité peuvent être « taggés » ou non à l’enregistrement. Le
principal avantage à utiliser le pupitre de cette façon est qu’en étant attentif à
l’enregistrement, on peut exclure les circuits d’éclairage gradués mais « non
scéniques » des mémoires et des submasters (ex : services, bâtiment).
• Les circuits d’intensité non taggés sont affichés sur le moniteur avec leur
niveau en gris foncé.
73-406-00 Version 3.0
14 / 89
Mode Program
•
•
•
JesterML Manuel d’utilisation
Bouger un potentiomètre de circuit tagge ce circuit. Maintenez
TAG/UNTAG enfoncé en même temps pour ne pas tagger ce circuit.
Bouger le potentiomètre du MASTER A ou du MASTER B tagge tous les
circuits de la préparation. Maintenez TAG/UNTAG enfoncé en même
temps pour ne pas tagger tous les circuits de la préparation.
Bouger le Grand Master tagge tous les circuits d’intensité (préparations et
automatiques). Maintenez TAG/UNTAG enfoncé en même temps pour ne
pas tagger tous les circuits d’intensité.
Notez que pour la plupart des usages il est préférable de laisser l’option
d’enregistrement de Brightness (intensité) sur All.
Mémoire zéro
La mémoire zéro (--) est une mémoire permanente non modifiable qui met tous
les circuits d’intensité à 0% et tous les circuits d’attributs à leur valeur par défaut
(position « Home »). C’est utile pour démarrer un spectacle à partir d’un point de
départ connu quand on utilise la séquence.
Commandes principales et affichages
PREPARATION A ET PREPARATION B
Les potentiomètres de la Préparation A contrôlent la première moitié des circuits.
Les potentiomètres de la Préparation B contrôlent la deuxième moitié des
circuits.
BOUTONS FLASH de CIRCUITS
Chaque potentiomètre possède un bouton de flash de circuit associé. Ils sont
aussi utilisés pour sélectionner un submaster à éditer. En appuyant sur PAGE B,
les touches multifonctions MFK peuvent aussi être utilisées pour sélectionner les
submasters.
MASTER A et MASTER B
Les potentiomètres des Masters A et B sont désactivés en mode PROGRAM.
Afficheur LCD principal
L’afficheur LCD principal indique le numéro de la mémoire, du submaster ou de
la palette sélectionné, ainsi que le numéro de pas (s’il y a lieu). Un astérisque (*)
après le numéro indique que l’item n’est pas programmé, le signe + indique que
la mémoire ou le submaster inclue des informations DMX venant du port DMX-in.
Les données provenant du DMX-in ne sont pas enregistrées dans les palettes.
MONITEUR
Le moniteur affiche la mémoire actuellement sélectionnée ou le numéro de
submaster sur une ligne jaune, ainsi que le numéro de pas (s’il y a lieu) dans la
colonne « steps ». Un astérisque (*) après le numéro indique que l’item n’est pas
programmé. Les noms des mémoires et des submasters sont affichés sur le
73-406-00 Version 2.0
15 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Program
moniteur, ainsi que les temps de montée et de descente pour les mémoires, et
les niveaux de sortie.
CLEAR (EFFACEMENT)
Ce bouton sert à effacer une mémoire, un submaster, une palette, ou un pas
d’un chenillard. Maintenez le bouton appuyé pendant une seconde pour effacer
une mémoire, un pas ou une palette. Appuyez sur le bouton pendant une
seconde en maintenant le bouton SHIFT enfoncé pour effacer un chenillard,
tapez sur la touche d’effacement arrière (backspace) pour effacer une entrée de
texte.
PROGRAM/GO
En mode Program, ce bouton permet d’enregistrer les niveaux de sortie et les
temps de transfert pour la mémoire ou le submaster sélectionné(e) (les temps de
transfert ne sont pas enregistrés pour les palettes). Pour un chenillard, les
niveaux de sortie du pas en cours sont enregistrés ainsi que les éditeurs du
chenillard complet. La touche PROGRAM/GO est aussi utilisée pour enregistrer
les palettes.
EDIT
Cette touche envoie l’item sélectionné aux sorties. Si c’est un chenillard, celui-ci
démarre. Lorsque EDIT est activé, la LED à l’intérieur de la touche s’allume. Pour
enregistrez les modifications à l’emplacement antérieur, appuyez de nouveau sur
la touche et la LED s’éteindra. Pour enregistrez les modifications sur un nouvel
emplacement, il faut d’abord le choisir en utilisant :
• Memory : flèches
• Submaster : bouton flash, ou PAGE B puis les touches multifonctions
MFK
• Palette : COLOUR, BEAMSHAPE ou POSITION, puis les touches
multifonctions MFK
puis appuyez sur PROGRAM/GO pour enregistrer au nouvel emplacement. La
LED s’éteindra pour indiquer que le pupitre n’est plus en mode edit. Cela permet
de copier des contenus d’un emplacement à un autre.
La touche EDIT fonctionne aussi en mode RUN, permettant des modifications
rapides sur la mémoire ou le submaster sélectionné, le pupitre revenant
automatiquement en mode RUN une fois l’édition terminée.
FADE TIME
En appuyant sur SPECIAL, on peut régler le temps de transfert des mémoires et
des submasters. Il n’est pas possible d’enregistrer de temps de transfert pour les
palettes.
DWELL TIME
Le temps d’attente pour une mémoire est réglé en appuyant sur SPECIAL.
73-406-00 Version 3.0
16 / 89
Mode Program
JesterML Manuel d’utilisation
TRIGGER
On peut choisir le type de déclenchement d’une mémoire en appuyant sur
SPECIAL et en utilisant les touches multifonctions MFK . Cela détermine quand
la mémoire est envoyée. Il y a 2 possibilités : Go ou Auto. Quand le trigger est
réglé sur Go, on doit appuyer sur la touche GO pour envoyer la mémoire. Quand
le trigger est réglé sur Auto, la mémoire est envoyée en automatique à la fin du
temps d’attente de la mémoire précédente.
Paramétrage du pupitre en mode PROGRAM
1. Si le pupitre est en mode RUN, appuyez sur le bouton MODE pour passer en
mode PROGRAM. Dans n’importe quel autre mode, appuyez et maintenez
appuyé le bouton MODE pendant 1 seconde pour passer en mode
PROGRAM. Les voyants rouges situés à côté du bouton MODE indiquent le
mode en cours.
2. Mettre tous les potentiomètres de préparation à 0%
3. Mettre le GRAND MASTER à full (100%) et assurez vous que la fonction
« Black-out » n’est pas activée (le voyant du bouton « Black-out » doit être
éteint).
NOTE
Modification en ‘Live’
Lorsque vous passez du Mode RUN au Mode PROGRAM, c’est la mémoire
suivante qui est sélectionnée pour être éditée . Pour éditer la mémoire en cours
sans changement brusque sur les sorties, il suffit d’appliquer à la mémoire
suivante le contenu de la mémoire en cours avant de passer du Mode RUN au
Mode PROGRAM.
Sélectionner un numéro de Mémoire
L’écran LCD affiche le numéro de mémoire sélectionnée <Mem : #>. Il s’affiche
également sur le moniteur sur fond jaune. Le numéro d’une mémoire non
programmée est suivi d’un astérisque (*).
Une mémoire non programmée est toujours une mémoire de type « SCENE » ,
mais peut être facilement transformée en Chenillard. Utilisez les flèches
Haut/Bas pour sélectionner le numéro de la mémoire à programmer.
Autre méthode : appuyez sur ENTER avec le champ <Mem :#> sélectionné, puis
tapez le numéro de mémoire voulu en utilisant les touches multifonctions MFK, et
confirmez en appuyant sur ENTER .
73-406-00 Version 2.0
17 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Program
Mémoires de type « Scène »
Programmer une Nouvelle Mémoire « Scène »
1. Paramétrez le pupitre pour la programmation comme décrit précédemment.
2. Utilisez les flèches haut et bas pour sélectionner une mémoire vide à
programmer.
3. Utilisez les roues pour les
automatiques et les potentiomètres des
préparations A et B pour régler la scène envoyée au plateau, en vous
assurant de « tagger » les circuits concernés (voir page 44) .
4. Appuyez sur SPECIAL et réglez le temps de transfert, le temps d’attente, le
« trigger » et les options de transfert pour les circuits LTP, en utilisant les
roues et les MFKs.
5. Appuyez sur le bouton PROGRAM/GO. Les niveaux de sortie et les temps
sont désormais enregistrés dans la mémoire sélectionnée. Si la mémoire
suivante dans la liste est vide, l’écran LCD et le moniteur affichent son
numéro, prête à être enregistrée. Les sorties restent inchangées.
Programmer une Nouveau Submaster « Scène »
1. Paramétrez le pupitre pour programmer comme décrit précédemment.
2. Appuyez sur le bouton Flash du Submaster que vous souhaitez programmer.
Vous pouvez aussi appuyer sur PAGE B et utiliser les touches multifonctions
MFK pour sélectionner un submaster.
3. Utilisez les roues et les potentiomètres des PREPARATIONS A et B pour
régler les niveaux de sortie désirés.
4. Appuyez sur SPECIAL et réglez le temps de transfert et les options de
transfert pour les circuits LTP, en utilisant les roues et les MFKs.
5. Appuyez sur le bouton PROGRAM/GO. Les niveaux de sortie sont désormais
enregistrés dans le submaster sélectionné. Les sorties restent inchangées.
NOTE
Tagging
Après avoir programmé une nouvelle mémoire ou un nouveau submaster, le
JesterML efface l’état des tags, prêt pour en programmer une nouvelle
(nouveau).
Séparer les temps de transfert (montée et descente)
Parfois il est nécessaire de travailler avec des temps de montée et de descente
différents. Le JesterML vous permet de définir ces temps en utilisant les roues.
1. Sélectionnez la mémoire pour laquelle vous souhaitez modifier les temps.
2. Appuyez sur EDIT pour pouvoir la modifier.
3. Sélectionnez SPECIAL. Le temps de transfert s’affiche sur l’écran LCD au
dessus des roues et également sur l’écran LCD principal et le moniteur.
4. Utilisez la roue de l’index pour le temps de montée et la roue du majeur pour
le temps de descente. Si les deux sont identiques, ils seront réglés ensemble
avec la roue de l’index. Dans ce cas, le temps de descente ne s’affiche pas.
5. Appuyez sur EDIT pour enregistrer les modifications.
73-406-00 Version 3.0
18 / 89
Mode Program
JesterML Manuel d’utilisation
Dwell Times and Auto Triggers
• Le Dwell Time est le temps d’attente respecté par le pupitre après la fin du
temps de transfert le plus long (temps de montée ou temps de descente)
avant de déclencher la mémoire suivante. La plage va de 0 (sec) à 5 minutes
par pas de 1/10ème de seconde.
• Le Trigger détermine le type de déclenchement. Il y a 2 possibilités : Go ou
Auto. Quand le trigger est réglé sur Go, il faut appuyer sur la touche GO pour
envoyer la mémoire. Quand le trigger est réglé sur Auto, la mémoire est
envoyée automatiquement à la fin du temps d’attente de la mémoire
précédente.
• Le réglage du Dwell time et du Trigger pour une mémoire s’effectue en
appuyant sur SPECIAL. Le Dwell Time est ajusté grâce à la roue du pouce, et
le Trigger choisi avec un touche multifonction MFK.
Réenregistrement d’une Mémoire programmée (Scène)
1. Mettez le pupitre en mode PROGRAM comme décrit précédemment.
2. Utilisez les flèches haut et bas pour choisir une mémoire déjà programmée.
3. Appuyez sur EDIT pour envoyer la mémoire sélectionnée si besoin. La LED
de la touche EDIT s’allume.
4. Utilisez les commandes des automatiques et les potentiomètres de circuits
pour régler l’état lumineux. Si un circuit a un niveau de sortie supérieur au
niveau du potentiomètre, montez le potentiomètre de façon à « capturer » le
niveau du circuit, puis redescendez-le au niveau de votre choix. Les niveaux
des circuits sont affichés au bas de l’écran du moniteur.
5. Pour enregistrer les modifications dans la mémoire, ré-appuyez sur EDIT. Le
niveau des sorties reste inchangé.
Réenregistrement d’un Submaster
1. Mettez le pupitre en mode PROGRAM comme décrit précédemment.
2. Appuyez sur le bouton Flash du Submaster que vous souhaitez réenregistrer.
Vous pouvez aussi appuyer sur PAGE B et utiliser les touches multifonctions
MFK pour sélectionner un submaster.
3. Appuyez sur EDIT pour envoyer le submaster sélectionné si besoin. La LED
de la touche EDIT s’allume.
4. Utilisez les commandes des automatiques et les potentiomètres de circuits
pour régler l’état lumineux. Si un circuit a un niveau de sortie supérieur au
niveau du potentiomètre, montez le potentiomètre de façon à « capturer » le
niveau du circuit, puis redescendez-le au niveau de votre choix. Les niveaux
des circuits sont affichés au bas de l’écran du moniteur.
5. Pour enregistrer les modifications dans le submaster, ré-appuyez sur EDIT. Le
niveau des sorties reste inchangé.
Réutiliser les données d’une scène.
Il est possible de sauvegarder la scène modifiée à un autre emplacement.
Répétez les actions 1 à 4 décrites ci-dessus puis choisissez un nouvel
emplacement avec :
73-406-00 Version 2.0
19 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Program
•
•
Memory : flèches
Submaster : bouton flash, ou PAGE B puis les touches multifonctions
MFK
• Palette : COLOUR, BEAMSHAPE ou POSITION, puis les touches
multifonctions MFK
Appuyez ensuite sur la touche PROGRAM/GO : si l’item sélectionné est déjà
programmé, il vous sera demandé sur l’écran LCD principal si vous souhaitez
« écraser » le contenu original (overwrite) . Ré-appuyez sur la touche
PROGRAM/GO ou sur ENTER. Les niveaux modifiés sont alors enregistrés au
nouvel emplacement et le contenu original de cet emplacement a été écrasé. Le
niveau des sorties reste inchangé.
Modifier les niveaux des circuits d’une Scène
Si vous souhaitez changer des niveaux de circuits d’une Mémoire ou d’un
Submaster, le plus simple est d’adopter la méthode suivante :
1. Sélectionnez l’item à modifier en utilisant soit :
• Memory : flèches
• Submaster : bouton flash, ou PAGE B puis les touches multifonctions
MFK
Appuyez sur le bouton EDIT pour envoyer la scène au plateau
2. Utilisez les commandes des automatiques et les potentiomètres de circuits
pour régler l’état lumineux. Pour prendre le contrôle d’un circuit, montez le
potentiomètre au delà de son niveau dans la scène de façon à le
« capturer », puis repositionnez-le au niveau de votre choix.
3. Lorsque vous avez effectué toutes les modifications voulues, appuyez sur
le bouton EDIT. La scène modifiée sera enregistré à son emplacement
d’origine.
NOTES
Réenregistrement
Il existe quatre façons de réenregistrer une mémoire sur le JesterML :
- Appuyez sur PROGRAM puis sur ENTER quand le message apparaît.
- Appuyez sur PROGRAM une première fois puis une seconde fois quand le
message apparaît.
- Appuyez sur la touche PROGRAM et maintenez-la enfoncée quelques
secondes
- Maintenez la touche SHIFT enfoncée et appuyez sur PROGRAM en même
temps.
Effacer une mémoire de type Scène
1. Utilisez les flèches haut et bas pour sélectionner une mémoire existante à
effacer.
73-406-00 Version 3.0
20 / 89
Mode Program
JesterML Manuel d’utilisation
2. Maintenez enfoncé le bouton CLEAR pendant une seconde. Toutes les
valeurs des circuits sont remises à zéro, et un astérisque (*) apparaît à côté du
numéro de mémoire sur l’écran LCD principal indiquant par là que la mémoire
est vide.
Effacer un Submaster
1. Appuyez sur le bouton FLASH de circuit sous le submaster à effacer. Vous
pouvez aussi appuyez sur PAGE B et utilisez les touches MFK pour
sélectionner un submaster.
2. Maintenez le bouton CLEAR pendant 1 seconde. Le submaster sera effacé et
un astérisque (*) apparaît à côté du numéro du submaster sur l’écran LCD
principal indiquant par là que le submaster est vide.
73-406-00 Version 2.0
21 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Program
Chenillards
Programmer un nouveau chenillard
1. Paramétrez le pupitre pour la programmation comme décrit précédemment.
Sélectionnez l’item à programmer en utilisant soit :
• Memory : flèches
• Submaster : bouton flash, ou PAGE B puis les touches MFK
3. Utilisez les roues pour les
automatiques et les potentiomètres des
préparations pour régler les niveaux du 1er pas. Ce réglage s’effectue à vue.
4. Appuyez sur le bouton PROGRAM/GO. Les niveaux de sortie sont enregistrés
dans le premier pas du chenillard. Vous devez maintenant sélectionner de
nouveau le même numéro de mémoire (le submaster, lui, reste sélectionné).
Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour choisir la mémoire que vous
voulez transformer en chenillard.
5. Utilisez les roues pour les
automatiques et les potentiomètres des
préparations pour régler les niveaux du pas suivant. Le résultat apparaitra sur
scène.
6. Appuyez sur le bouton PROGRAM/GO pour enregistrer les niveaux de sortie.
La première fois que vous faites cela, l’écran LCD principal vous demandera
si vous souhaitez réenregistrer la mémoire, la transformer en chenillard ou
annuler l’opération. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour choisir l’option
<Make Chase>, et appuyez sur ENTER. Les niveaux de sortie envoyés
seront enregistrés en pas 2, et le pupitre va incrémenter le pas 3 comme
prochain pas.
7. Répétez les étapes 5 et 6 jusqu’à ce que tous les pas soient enregistrés.
8. Appuyez sur la flèche Gauche pour sortir du champ < Step> et revenir au
numéro de mémoire/submaster.
9. Appuyez sur EDIT et le chenillard démarre de façon séquentielle. Assurezvous que CHASE est bien sélectionné et réglez la vitesse en utilisant la roue
du milieu. Au besoin, vous pouvez également régler les paramètres
suivants avec les touches MFK :
• Direction :
En avant, en arrière, aller-retour, aléatoire
• Attaque :
Sec, descente temporisée, montée
temporisée, ou fondu
• Couleur/Faisceau/Position : Sec ou fondu
NOTE
Tagging et chenillards
Tous les pas d’un chenillard doivent avoir le même statut de Tag lorsqu’on programme
en Partial Mode. Pour s’en assurer, les tags du pas enregistré en dernier (quelque soit
sa position dans l’ordre du chenillard) sont appliqués à tout le chenillard.
Après avoir programmé une nouvelle mémoire, le JesterML efface automatiquement
l’état des tags. Lorsque <Make Chase> est sélectionné, le JesterML mixe l’état des tags
de la scène (pas 1) avec le nouvel état des tags (pas 2) . Le JesterML n’ efface pas l’état
des tags quand vous programmez les pas successivement.
73-406-00 Version 3.0
22 / 89
Mode Program
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Program: autres fonctions
Il est possible de donner un nom aux mémoires, aux submasters et aux palettes.
Pour ajouter un nom, sélectionnez d’abord l’item voulu, puis allez sur le champ
Name (indiqué par <
> sur l’écran LCD principal) et appuyez sur ENTER.
Le Jester ML se met en mode Name. Dans ce mode, les touches multifonctions
MFK deviennent des touches alphanumériques, en appuyant plusieurs fois pour
choisir entre les groupes de lettres. Vous pouvez également utiliser les flèches
« haut & bas » pour changer la lettre du caractère sélectionné, et les flèches
« gauche & droite » pour sélectionner différents caractères. Si l’on préfère, on
peut également utiliser les boutons Flash de la préparation B pour saisir un nom,
les MFK affichant les lettres. Pour saisir une lettre Majuscule, appuyez sur SHIFT
en même temps que sur le bouton flash requis, appuyez sur ENTER pour
confirmer.
1
4
7
10
,‘1
ghi4
pqrs7
_0
2
5
8
11
abc2
jkl5
tuv8
()-+
3
6
9
12
def3
mno6
wxyz9
!;@#
Il est possible de raccorder un clavier USB afin de faciliter la saisie des noms et
des nombres. Notez qu’à cause des limitations de ressources du hardware, un
clavier USB ne peut pas être utilisé lorsque le mode MIDI est activé, ou bien
lorsque dans le menu Setup
on doit accéder à une clef USB (ex :
Charger/Sauvegarder).
Insérer une Mémoire
1. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour sélectionner la mémoire qui
précédera la nouvelle mémoire (si vous souhaitez insérer la mémoire 3,5
sélectionnez la mémoire 3 ).
2. Appuyez sur le bouton INSERT.
3. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour aller jusqu’à la mémoire à insérer.
Toutes les mémoires entre 3,1 et 3,9 sont disponibles, l’astérisque suivant le
numéro indiquant qu’elles sont vides.
4. Utilisez les commandes des automatiques et les potentiomètres des
préparations pour régler les niveaux de la nouvelle mémoire. Ce réglage
s’effectue à vue.
5. Appuyez sur le bouton PROGRAM/GO pour sauvegarder les niveaux de sortie
ainsi que les temps de transfert dans la nouvelle mémoire. L’astérisque disparaît,
et la mémoire suivante est sélectionnée.
Insérer un Pas
1. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour sélectionner la mémoire de type
Chenillard voulue.
2. Utilisez la flèche « droite » pour vous positionner sur le champ des « PAS »
(STEP).
73-406-00 Version 2.0
23 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Program
3. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour sélectionner le pas précédant le
pas à insérer (par exemple pour insérer un pas entre 4 et 5, sélectionnez le pas
4).
4. Appuyez sur le bouton INSERT. L’écran LCD principal affiche alors le nouveau
pas suivi d’un astérisque indiquant que ce pas est vide.
5. Utilisez les commandes des automatiques et les potentiomètres des
préparations pour régler les niveaux du nouveau pas. Ce réglage s’effectue à
vue.
6. Appuyez sur le bouton PROGRAM/GO pour sauvegarder les niveaux de sortie
dans le nouveau pas. L’astérisque disparaît.
NOTES
Ajouter des Pas
Il n’est pas possible d’ajouter un nouveau pas tant que le pas en cours n’a pas
été enregistré en appuyant sur le bouton PROGRAM/GO.
Renumérotation des pas
Tous les pas d’origine d’un chenillard venant à la suite d’un pas inséré seront
renumérotés en conséquence. Si, par exemple, vous insérez un pas entre le pas
4 et le pas 5 dans un chenillard de 10 pas, le pas inséré devient le pas 5, et les
pas d’origine 5-10 deviennent 6-11. Tous les pas d’origine d’un chenillard venant
à la suite d’un pas supprimé seront renumérotés en conséquence. Si, par
exemple, vous supprimez le pas 5 dans un chenillard de 10 pas, les pas d’origine
6-10 deviennent 5-9.
Insérer un pas avant le Pas 1
Le bouton INSERT permet d’insérer un pas après le pas en cours. Si vous
souhaitez insérer un pas avant le Pas 1, suivez les étapes ci-dessous :
sélectionnez le Pas 1 et appuyez sur la touche EDIT. Insérez un nouveau Pas
après le Pas 1 en utilisant la touche INSERT. Appuyez sur la touche
PROGRAM/GO pour enregistrer le contenu du Pas 1 dans le nouveau Pas 2.
Réglez les niveaux pour le nouveau Pas 1, et réenregistrez-le en appuyant sur la
touche PROGRAM.
Effacer le dernier pas
S’il n’y a qu’un seul pas dans le chenillard, ce dernier sera automatiquement
transformé en Mémoire de type scène. Le dernier pas doit être effacé de la
même manière qu’une mémoire « normale » (de type scène)
Nombre de pas maximum
Si vous essayez d’ajouter un pas dans un chenillard contenant déjà 999 pas, le
LCD affiche un message d’alerte. Le chenillard et les niveaux de sortie ne sont
pas modifiés.
Effacer un Pas
1. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour sélectionner la mémoire de type
Chenillard voulue.
2. Appuyez sur la flèche « droite » pour vous positionner sur le champ des Pas.
3. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour sélectionner le pas à effacer.
73-406-00 Version 3.0
24 / 89
Mode Program
JesterML Manuel d’utilisation
4. Maintenez appuyé le bouton CLEAR pendant 1 seconde. Le pas sélectionné
sera retiré du chenillard. Le LCD affichera le numéro de pas précédent.
Réenregistrer un Pas
1. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour sélectionner la mémoire de type
Chenillard voulue.
2. Utilisez la flèche « droite » pour vous positionner sur le champ des Pas
(STEP).
3. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour sélectionner le pas à réenregistrer.
4. Appuyez sur la touche EDIT si vous souhaitez envoyer le contenu existant du
Pas. La LED de la touche EDIT s’allume.
5. Utilisez les commandes des automatiques et les potentiomètres des
préparations pour régler les niveaux . Ce réglage s’effectue à vue.
6. Si vous avez appuyé sur la touche EDIT pour envoyer le pas existant, appuyez
de nouveau dessus pour enregistrer les modifications, la LED de la touche EDIT
s’éteint. Ou alors appuyez sur la touche PROGRAM/GO pour enregistrer les
modifications. L’écran LCD principal vous demande si vous souhaitez
réenregistrer le pas, sélectionnez <Overwrite> et appuyez sur ENTER. Vous
pouvez aussi forcer le réenregistrement en maintenant enfoncé le bouton
PROGRAM/GO ou en utilisant la combinaison SHIFT+PROGRAM/GO.
Effacer une Mémoire de type chenillard
1. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour sélectionner une Mémoire
« chenillard » existante à effacer.
2. Maintenez enfoncés les boutons SHIFT et CLEAR pendant une seconde. La
mémoire redeviendra un mémoire de type Scène, vide.
Effacer un Submaster de type chenillard
1.Appuyez sur le bouton FLASH de Circuit sous le Submaster à effacer. Vous
pouvez aussi appuyer sur PAGE B et utiliser les MFK pour choisir le Submaster.
2.Maintenez enfoncés les boutons SHIFT et CLEAR pendant 1 seconde. Le
Submaster sera effacé.
NOTE
Prévisualisation des Pas
Vous pouvez faire défiler les pas d’un chenillard, dans une mémoire ou un
Submaster, en utilisant les flèches « haut et bas » lorsque le champ « Step » est
sélectionné. Les Pas sont envoyés en appuyant sur EDIT lorsqu’ils sont
sélectionnés.
Enregistrez l’entrée DMX
L’entrée DMX peut se comporter de trois manières différentes – voir le chapitre
consacré à l’entrée DMX pour plus d’informations sur sa configuration. Les
circuits additionnels (non patchés) ne peuvent être enregistrés que si l’entrée
DMX est paramétrée en mode Snapshot dans le Setup.
73-406-00 Version 2.0
25 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Program
Le JesterML accepte un Univers complet DMX512 en entrée, et peut en copier
les données dans n’importe quelle mémoire ou submaster . Le JesterML peut
donc être utilisé comme pupitre de secours (« backup ») dans les conditions
suivantes :
1. Les circuits en entrée DMX patchés sur les potentiomètres des
préparations seront mixés avec les circuits du pupitre suivant le mode
HTP (Highest Takes Precedence, « le plus fort l’emporte »), et seront
donc soumis au niveau des curseurs de circuit, du Grand Master, du
Blackout, et aux temps de transfert.
2. Les circuits patchés sur des automatiques sont ignorés – lorsqu’on l’utilise
en backup, il est recommandé de ne pas patcher d’automatiques sur le
JesterML.
3. Tous les autres circuits sont envoyés en LTP (Latest Takes Precedence,
« la dernière information l’emporte ») quand la mémoire ou le submaster
les contenant est envoyé(e) . Ces circuits sont envoyé directement aux
sorties, et ils ne sont donc pas soumis aux niveaux des curseurs de
circuit, du Grand Master, du Blackout, et aux temps de transfert.
4. Les circuits non patchés de l’entrée DMX ne sont restitués à partir des
mémoires et des submasters que lorsque le signal DMX en entrée est
supprimé. Quand un signal DMX valide est présent sur l’entrée DMX, le
JesterML retransmet tous les circuits de l’entrée DMX non patchés à la
sortie DMX. Ainsi, pour tester ou utiliser la capture (Snapshot) du signal
DMX in enregistré dans une mémoire ou un submaster, l’entrée DMX doit
être désactivée ou débranchée.
Quand on enregistre en mode Snapshot une mémoire (ou un submaster) avec
un signal DMX présent sur l’entrée DMX , celle-ci (celui-ci) va enregistrer les 512
circuits, y compris les circuits non patchés. La mémoire ou le submaster va
afficher un + pour indiquer que des données additionnelles ont été enregistrées.
Ils constitueront donc une mémoire ou un submaster de secours (Backup) ,
permettant de reproduire la scène enregistrée à n’importe quel moment. L’entrée
DMX n’est pas enregistrée dans les palettes.
73-406-00 Version 3.0
26 / 89
Mode Run
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Run (Restitution)
Introduction
Le Mode Run permet la restitution des mémoires, des submasters ou des
palettes précédemment enregistrés. Les mémoires programmées sont
enregistrées en séquence et peuvent être restituées une par une dans l’ordre
numérique ascendant. Cela permet de restituer dans l’ordre l’ensemble d’un
spectacle simplement en appuyant sur le bouton PROGRAM/GO. Les flèches
peuvent aussi êtres utilisées pour sélectionner une mémoire en particulier, qui
peut alors être envoyée sur le plateau en appuyant sur le bouton
PROGRAM/GO. L’afficheur LCD principal montre la mémoire en cours et la
mémoire à venir, affichées respectivement en Vert et Jaune sur le moniteur.
Les Temps de transfert, Temps d’attente, Vitesse de chenillard et Attaque
peuvent êtres modifiés grâce aux contrôleurs dédiés. Les niveaux de sortie d’une
mémoire dépendent directement des niveaux enregistrés dans cette mémoire, du
général des mémoires (MEMORY MASTER) et du GRAND MASTER.
Les niveaux de sortie d’un submaster dépendent directement des niveaux
enregistrés dans ce submaster et du GRAND MASTER – les circuits (LTP) de
paramètres des automatiques sont envoyés lorsque le curseur du submaster est
monté au-delà de 5%. Les 24 submasters peuvent être contrôlés à partir des
potentiomètres d’un Wing (extension) – voir le chapitre consacré à l’entrée DMX
(DMX Input) pour plus de détails (page 46).
Mode Run : Commandes et affichages
PREPARATION A / PREPARATION B
Les potentiomètres de la préparation A contrôlent la première ou la deuxième
moitié des circuits, selon la position de PAGE A. Les potentiomètres de la
préparation B contrôlent les submasters.
BOUTONS FLASH DE CIRCUITS
Les boutons Flash de la PREPARATION A permettent de faire flasher la
première ou la deuxième moitié des circuits, selon la position de PAGE A.
Les boutons Flash de la PREPARATION B servent à faire flasher les submasters
correspondants, en fonction de la page active. En appuyant sur PAGE B, les
MFK peuvent aussi être utilisées pour faire flasher les submasters.
En sélectionnant SPECIAL, les boutons flash peuvent être désactivés ou mis en
mode SOLO. Notez que le mode SOLO ne peut s’appliquer aux boutons flash
d’un Wing.
MASTER A et MASTER B
Le MASTER A permet de contrôler le niveau de sortie maximum des
potentiomètres de la préparation A. Le MASTER B est désactivé en mode RUN.
73-406-00 Version 2.0
27 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Run
MEMORY MASTER
Le General des Mémoires (MEMORY MASTER) permet de contrôler le niveau de
sortie des circuits d’intensité de la mémoire envoyée (dans la séquence).
FADE TIME (temps de transfert)
Les temps de transfert se règlent à l’aide des roues en appuyant sur SPECIAL.
Quand une mémoire est sélectionnée, le temps de transfert détermine à quelle
vitesse la mémoire envoyée sur scène va disparaitre et la mémoire suivante va
apparaitre à partir du moment où on appuie sur la touche PROGRAM/GO. Il
permet aussi de déterminer le temps de transfert appliqué au Master de la
PREPARATION A. Lorsqu’on sélectionne un submaster, il détermine le temps de
transfert du potentiomètre de ce submaster. Les palettes sont envoyées
instantanément, sans temps de transfert.
DWELL TIME (temps d’attente)
Le temps d’attente se règle à l’aide des roues en appuyant sur SPECIAL après
avoir sélectionné une mémoire. C’est le temps d’attente respecté par le pupitre
après la fin du temps de transfert le plus long (temps de montée ou temps de
descente) avant de déclencher la mémoire suivante.
TRIGGER (déclenchement)
Le Trigger se règle à l’aide des MFK en appuyant sur SPECIAL après avoir
sélectionné une mémoire. Il détermine le type de déclenchement de la mémoire.
Il y a 2 possibilités : Go ou Auto. Quand le trigger est réglé sur Go, il faut
appuyer sur la touche GO pour envoyer la mémoire. Quand le trigger est réglé
sur Auto, la mémoire est envoyée en automatique à la fin du temps d’attente de
la mémoire précédente.
Afficheur LCD principal
L’écran LCD principal affiche les informations de la mémoire envoyée et de la
suivante. Le nom d’un submaster sélectionné est également affiché.
MONITEUR
L’écran LCD affiche les informations de la mémoire envoyée et de la suivante,
ainsi que tous les submasters.
SPEED (vitesse)
Le réglage de la vitesse (effectué avec les roues lorsque CHASES est
sélectionné) est utilisé pour ajuster la vitesse de tous les chenillards envoyés. Un
ajustement relatif est effectué pour chaque chenillard. Lorsque « Manual » est
sélectionné pour la vitesse, chaque pression sur la touche INSERT déclenche
l’avancement pas à pas d’un chenillard envoyé depuis la séquence. Si le mode
Flash est paramétré sur GO (utilisez pour cela les touches MFK en appuyant sur
SPECIAL) , les boutons flash des submasters peuvent être utilisés pour
déclencher les pas des chenillards dans les submasters. En appuyant sur PAGE
73-406-00 Version 3.0
28 / 89
Mode Run
JesterML Manuel d’utilisation
B, les MFK peuvent également être utilisées de cette manière. En maintenant
enfoncée la touche SHIFT pendant le réglage de la vitesse, seul le chenillard
sélectionné sera affecté.
DIRECTION
Les différentes options de direction (choisies en utilisant les MFK quand
CHASES est sélectionné) peuvent être utilisées pour forcer la direction de tous
les chenillards envoyés. En maintenant enfoncée la touche SHIFT pendant le
réglage de la direction, seul le chenillard sélectionné sera affecté.
ATTACK (attaque)
Les différentes options d’attaque (choisies en utilisant les MFK quand CHASES
est sélectionné) peuvent être utilisées pour forcer l’attaque de tous les
chenillards envoyés. En maintenant enfoncée la touche SHIFT pendant le
réglage de la direction, seul le chenillard sélectionné sera affecté.
PROGRAM/GO
La touche PROGRAM/GO permet de déclencher un transfert entre la mémoire
envoyée (sur le plateau) et la mémoire à venir, comme indiqué sur l’écran LCD
principal. En appuyant sur la touche PROGRAM/GO on incrémente
automatiquement le numéro de mémoire sur le LCD et la sélection sur le
moniteur. Pour interrompre un transfert en cours (équivalent d’un bouton
PAUSE), appuyez sur SHIFT+PROGRAM/GO. Pour redémarrer le transfert
appuyez à nouveau sur la touche PROGRAM/GO.
La touche PROGRAM/GO est éclairée en vert fixe en mode Run. Lorsqu’on
interrompt un transfert, elle clignote en vert . Pendant le déroulement d’un
transfert, elle clignote en vert et jaune.
EDIT
La touche EDIT fonctionne également en mode Run, permettant de modifier
rapidement la mémoire/submaster sélectionné(e) . En appuyant sur EDIT, le
pupitre passe en mode PROGRAM temporairement. Une fois les modifications
enregistrées, le pupitre retourne automatiquement en mode Run.
NOTE
Remote Go (commande à distance)
Appuyer sur un interrupteur connecté à la prise Jack Remote Input à l’arrière du
pupitre revient par défaut à appuyer sur le bouton PROGRAM/GO. Cela peut être
modifié dans le SETUP.
Passer en mode Run
1. Si le pupitre est en mode PRESET ou SETUP, appuyez et maintenez appuyé
le bouton MODE pendant 1 seconde. Le pupitre passera en mode
PROGRAM. Lorsque le pupitre est en mode PROGRAM, appuyez
simplement sur le bouton MODE pour passer en mode RUN.
73-406-00 Version 2.0
29 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Run
2. Mettez tous les potentiomètres de préparations à zéro.
3. Mettez les MASTERS A & B à zéro, et le MEMORY MASTER à 100%.
4. Mettez le GRAND MASTER à 100% et assurez vous que la fonction
« Black-out » n’est pas active (le voyant du bouton black-out doit être éteint).
NOTE
Modification en ‘Live’
Lorsque vous passez du Mode RUN au Mode PROGRAM, c’est la mémoire
suivante qui est sélectionnée pour être éditée . Pour éditer la mémoire en cours
sans changement brusque sur les sorties, il suffit d’appliquer à la mémoire
suivante le contenu de la mémoire en cours avant de passer du Mode RUN au
Mode PROGRAM.
Mémoire zéro
La mémoire zéro (--) est une mémoire permanente non modifiable qui met tous
les circuits d’intensité à 0% et tous les circuits d’attributs à leur valeur par défaut
(position « Home »). C’est utile pour démarrer un spectacle à partir d’un point de
départ connu quand on utilise la séquence.
Sélectionner la mémoire suivante
L’écran LCD principal et le moniteur affichent des informations relatives à la
mémoire en cours et à la mémoire à venir. Les flèches « haut et bas » permettent
de sélectionner la prochaine mémoire à envoyer sur le plateau. En appuyant sur
la flèche « bas », la sélection se déplace sur la mémoire suivante. Lorsque la
dernière mémoire est atteinte, le fait d ‘appuyer sur la flèche « bas » sélectionne
la première mémoire de la liste. En appuyant sur la flèche « haut », la sélection
se déplace sur la mémoire précédente. Lorsque la première mémoire est
atteinte, le fait d ‘appuyer sur la flèche « haut », sélectionne la dernière mémoire
de la liste.
En appuyant sur les deux flèches « haut et bas » en même temps, on
sélectionne la première mémoire de la liste.
Pour connaître la mémoire envoyée sur scène
L’afficheur LCD montre le numéro de la mémoire en cours sur le côté gauche de
l’écran <C: #>. Vous retrouverez aussi cette information sur le moniteur, mise en
valeur par une barre verte.
Envoyer une mémoire programmée sur scène
Les flèches « haut » et « bas » permettent de sélectionner la prochaine mémoire
à envoyer sur scène. Le bouton PROGRAM/GO fait office de bouton GO en
mode Run, il déclenche un transfert « dipless » entre la mémoire en cours et la
mémoire à venir. Sur le LCD, l’incrémentation se fait automatiquement à chaque
transfert, la mémoire à venir devient la mémoire en cours (C:) et une nouvelle
mémoire à venir est préparée. Le transfert se déroule avec les temps enregistrés
dans la mémoire à venir. Ce transfert peut être accéléré ou ralenti manuellement
en appuyant sur SPECIAL et en utilisant les roues.
73-406-00 Version 3.0
30 / 89
Mode Run
JesterML Manuel d’utilisation
Interrompre un transfert
1. Utilisez les flèches « haut » et « bas » pour sélectionner la mémoire à envoyer
sur scène.
2. Appuyez sur le bouton PROGRAM/GO. Cela déclenchera un transfert entre la
mémoire en cours et la mémoire à venir, avec les temps enregistrés dans la
mémoire à venir. Pendant toute la durée du transfert, la touche PROGRAM/GO
clignote vert/jaune.
3. Pour interrompre le transfert (pause), appuyez et maintenez appuyé le bouton
SHIFT et appuyez sur le bouton PROGRAM/GO. La touche PROGRAM/GO
clignote en vert et les niveaux de sortie restent statiques.
4. Pour redémarrer le transfert interrompu, appuyez de nouveau sur
PROGRAM/GO. Le transfert reprend, la touche PROGRAM/GO clignotant
vert/jaune. A la fin du transfert, la touche PROGRAM/GO s’allume en vert fixe.
Dwell Times
Lorsque le pupitre exécute un temps d’attente :
• La touche PROGRAM/GO clignote vert/rouge si le trigger de la mémoire
suivante est sur Auto
• Le temps d’attente peut être interrompu de la même façon qu’un transfert,
en maintenant SHIFT et en appuyant en même temps sur
PROGRAM/GO. La touche PROGRAM/GO clignote en vert pour indiquer
que la séquence est interrompue. Appuyez à nouveau sur PROGRAM/GO
pour reprendre le temps d’attente.
• Vous pouvez déclencher manuellement la mémoire suivante à n’importe
quel moment en appuyant sur PROGRAM/GO. Le temps d’attente restant
n’est pas pris en compte.
• Sélectionner une autre mémoire avec les flèches annulera le temps
d’attente et la mémoire suivante ne sera pas envoyée automatiquement.
Le comportement normal reprend lorsqu’on appuie sur PROGRAM/GO.
Notez que lorsque la mémoire zéro est envoyée, le pupitre ne tient pas compte
du déclenchement automatique (auto trigger) de la mémoire suivante. C’est
parce que la mémoire zéro est considérée comme un état connu et sur pour
démarrer un spectacle.
NOTE
Sélection des mémoires
Seules les mémoires enregistrées peuvent être sélectionnées. Les mémoires
vides ne sont pas proposées.
Préparations en Mode Run
En mode Run, les potentiomètres de la PREPARATION A fonctionnent comme
des circuits HTP (« le plus fort l’emporte »). La valeur de n’importe quel circuit
peut être augmentée en « montant » le potentiomètre lui correspondant.
( n’oubliez pas que les niveaux de sortie de la Préparation A sont contrôlés par le
MASTER A). Les circuits peuvent aussi être « flashés », en utilisant le mode
FLASH paramétré avec SPECIAL. Le pupitre possédant deux pages de circuits,
73-406-00 Version 2.0
31 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Run
le bouton PAGE A permettra de passer d’une page à l ‘autre. Si vous passez à
une nouvelle page de circuits, les niveaux sont recalés en soft sur ceux de la
préparation de cette nouvelle page. Pour modifier l’intensité d’un circuit de cette
nouvelle page, il faut d’abord « capturer » le niveau enregistré avec le
potentiomètre. Une fois le niveau atteint, il est possible de l’augmenter ou de le
diminuer.
Submasters en Mode Run.
En mode Run, les potentiomètres de submasters (preset B) agissent sur les
niveaux des circuits d’intensité enregistrés sur le principe du « plus fort
l’emporte » (HTP). Chaque submaster peut être monté, ses circuits d’intensité
sont alors envoyés sur scène proportionnellement au niveau du potentiomètre du
submaster. Les circuits de paramètres des automatiques (LTP) sont envoyés
quand le submaster est monté au-delà de 5%.
Les submasters peuvent être programmés avec un temps de transfert dont on
peut prendre le contrôle en mode Run. Le temps de transfert ralentit la réponse
du potentiomètre de submaster. Les submasters peuvent aussi être flashés, en
utilisant le mode FLASH paramétré avec SPECIAL.
Le pupitre possède 20 pages de 24 submasters . Les potentiomètres utilisables
pour chaque page sont :
JesterML
Voir DMX Input Setup
dans le SETUP
JesterML24
1-12
JesterML48
1-24
Appuyez sur PAGE B pour mettre les MFK en mode submasters et sélectionner
la page en cours. Les LEDs à côté de la touche PAGE B s’allument pour
l’indiquer. Utilisez Page Up, Page Down et les afficheurs à 7 digits des MFK pour
sélectionner une page de submasters (1 à 20). La page de submasters en cours
est affichée en permanence sur le moniteur externe.
Les 24 submasters de chaque page sont accessibles en utilisant les touches
multi fonctions MFK. Ces touches agissent comme les boutons de flash, selon le
mode flash choisi quand SPECIAL est activé. En maintenant SHIFT enfoncé, les
MFK servent à sélectionner les submasters (visualisés sur le moniteur externe).
Les différents mode Flash sont :
Off
Flash
Solo
Latch
Go/Step
Beat
Touche désactivée.
Envoie le submaster à 100% tant que la touche est maintenue.
Envoie le submaster à 100% et tous les autres circuits d’intensité à
0% tant que la touche est maintenue.
Fait varier le submaster entre 100% et 0% dans le temps de
transfert enregistré.
Fait avancer d’un pas le chenillard du submaster.
Appuyez deux fois en rythme pour régler le tempo de défilement du
chenillard dans le submaster.
73-406-00 Version 3.0
32 / 89
Mode Run
JesterML Manuel d’utilisation
Seuls les submasters enregistrés sont affichés sur les MFK. La page et le
numéro du submaster sont affichés au dessus de son nom afin de mettre
clairement en relation le submaster et la MFK qui y est associée.
Les MFK affichent les submasters en train d’être envoyés (page overlay signifie
que les submasters continuent d’être envoyés à partir de la page sur laquelle ils
sont actifs, même si la page de submasters sur l’afficheur à 7 digits est
différente).
L’afficheur des roues indique le statut de la touche PAGE B :
Page 7 : Submasters 1>10
Press PAGE B for 11>20
En appuyant plusieurs fois sur PAGE B, on fait défiler les submasters de la
page en cours pour y accéder avec les MFK.
Lorsque vous passez à une nouvelle page de submasters, les potentiomètres
continuent d’envoyer les valeurs de la page précédente jusqu’à ce qu’ils soient
ramené à 0%, à ce moment là ils passent aux valeurs de la nouvelle page. La
LED du bouton flash du submaster (ou de la touche MFK) clignote pour indiquer
que le submaster est envoyé depuis une autre page.
Si un submaster contient un chenillard, celui-ci démarrera automatiquement en
montant le potentiomètre.
NOTES
Submaster contenant un chenillard et/ou des effets de mouvement
Un chenillard ou un effet de mouvement dans un submaster ne démarre qu’avec les
potentiomètres du submaster et du Grand Master levés, et Blackout désactivé.
Boutons flash sur un Wing (extension)
Le mode flash ne s’applique pas aux boutons flash d’un Wing.
Restitution d’un chenillard
1. Utilisez les flèches pour sélectionner le chenillard à envoyer sur scène.
2. Appuyez sur le bouton PROGRAM/GO. Cela déclenchera un transfert entre la
mémoire en cours et la mémoire sélectionnée. Le temps de transition entre les
deux mémoires dépend des temps enregistrés. Vous pouvez modifier les
temps de transfert de la mémoire à venir en appuyant sur SPECIAL et en
ajustant avec les roues.
3. Lorsqu’un chenillard est en train de défiler, sa vitesse, le type de transition
entre les pas et sa direction peuvent être ajustés en appuyant sur CHASES,
comme décrit ci-dessous.
NOTE
Mémoire contenant un chenillard et/ou des effets de mouvement
Un chenillard ou un effet de mouvement dans une mémoire ne démarre qu’avec les
potentiomètres du Memory Master et du Grand Master levés, et le Blackout désactivé.
73-406-00 Version 2.0
33 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Run
Passer d’un pas à un autre – Manuellement
1. Sélectionnez d’abord une mémoire ou un submaster contenant le chenillard
qui vous intéresse.
2. Appuyez sur CHASES et réglez la vitesse sur Manual avec la roue du milieu.
Si vous voulez régler uniquement la vitesse du chenillard sélectionné (et non
pas de tous les chenillards envoyés), appuyez sur SHIFT pendant que vous
réglez la vitesse.
3. Appuyez sur la touche INSERT pour passer au pas suivant.
Passer d’un pas à un autre – Automatiquement
1. Sélectionnez d’abord une mémoire ou un submaster contenant le chenillard
qui vous intéresse.
2. Appuyez sur CHASES puis tournez la roue du milieu pour réglez la vitesse
désirée. Si vous voulez régler uniquement la vitesse du chenillard sélectionné
(et non pas de tous les chenillards envoyés), appuyez sur SHIFT pendant que
vous réglez la vitesse.
Mode Beat
Parfois il peut être utile de paramétrer un chenillard pour qu’il défile au tempo de
la musique. Pour cela, paramétrez tout d’abord le mode Flash sur <Beat>.
Appuyez sur SPECIAL et sélectionnez l’option Beat avec les touches MFK. Puis
appuyez deux fois de suite sur le bouton INSERT (en rythme) pour forcer la
vitesse du chenillard envoyé depuis une mémoire.
Si un chenillard est envoyé depuis un submaster et que vous désirez le caler sur
un tempo, paramétrez tout d’abord le mode Flash sur <Beat>, puis utilisez le
bouton Flash du submaster en question pour « donner » le tempo. Vous pouvez
aussi appuyer sur PAGE B et utiliser les touches MFK pour cela. Le JesterML
mesure le temps entre les deux pressions sur le bouton , et utilise ce temps pour
le chenillard, jusqu’à ce qu’une nouvelle option soit prise.
Utilisation de l’entrée Son
Un chenillard peut être restitué de façon automatique en suivant le rythme des
basses d’une source musicale, ou alors le chenillard « tourne » à la vitesse à
laquelle il a été programmé, et le rythme des basses de la source musicale
permet d’ajouter des pas supplémentaires.
1. Branchez une source valide de musique à l’entrée audio du pupitre. Vous
pouvez insérer un égaliseur graphique en série avec le signal audio pour
optimiser la réponse de la source musicale utilisée.
2. Vérifiez que la fonction Sound est activée. Reportez vous au chapitre
Setup de ce manuel pour plus d’informations sur la fonction Sound.
3. Pour déclencher les pas du chenillard avec le son uniquement, appuyez
sur CHASES et réglez la vitesse sur Manual.
4. Pour utiliser à la fois le son et la vitesse en automatique, appuyez sur
CHASES et réglez la vitesse de base en utilisant la roue du milieu.
73-406-00 Version 3.0
34 / 89
Mode Run
JesterML Manuel d’utilisation
NOTES
Bouton Insert
Le bouton INSERT est actif dès qu’un chenillard est en restitution. Il peut être
utilisé pour avancer d’un pas le chenillard restitué depuis la séquence de
mémoires. Pour avancer d’un pas un chenillard restitué en mode manuel depuis
un submaster, utilisez le bouton Flash du Submaster, avec <Flash Mode> (réglé
avec les MFK et SPECIAL activé) positionné sur Go/Step. Vous pouvez aussi
appuyer sur PAGE B et utilisez les MFK pour cela.
Entrée Audio
Pour utiliser une source audio externe reliée au pupitre pour déclencher les pas
d’un chenillard, la fonction « son » doit être activée dans le Setup.
Débrancher la source Audio
Si la source audio externe est débranchée, le chenillard défilera à la vitesse
originale programmée grâce au réglage de vitesse quand CHASES est
sélectionné . S’il est réglé sur Manual, le chenillard va s’arrêter.
Attaque
Le JesterML permet d’utiliser plusieurs modes d’attaque pour la restitution des
chenillards. L’attaque des pas (pour les circuits de gradateurs et l’intensité des
automatiques) peut être réglée en positionnant les touches MFK sur une des
options suivantes (avec CHASES sélectionné) :
• Snap:
Montée et Descente “Sec“
• Ramp Down:
Montée “Sec” / Descente temporisée
• Ramp Up:
Montée temporisée / Descente “Sec”
• Cross Fade:
Fondu
L’attaque des paramètres Couleur/Faisceau/Position peut être réglée
individuellement en positionnant les touches MFK sur une des options suivantes
(avec CHASES sélectionné) :
• Snap:
Transition instantanée
• Fade:
Fondu
Contrôle du sens du Chenillard
Le sens du chenillard peut être choisi parmi les options suivantes (avec CHASES
sélectionné) :
• Forwards :
en avant
• Backwards :
en arrière
• Auto-Reverse (Bounce,Ping-Pong) : aller-retour
• Random :
les pas sont envoyés de façon aléatoire
Prévisualisation d’une Mémoire
Si vous utilisez un moniteur externe, il est possible de pré-visualiser le contenu
(niveau des circuits) de la mémoire à venir.
Sélectionnez la mémoire que vous souhaitez examiner en utilisant les flèches
« haut » et « bas ». Le champ « prévisualisation » (au dessus du champ
« sorties ») affiche le contenu de la mémoire sélectionnée.
73-406-00 Version 2.0
35 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Run
Prévisualisation d’un Submaster
Si vous utilisez un moniteur externe, il est possible de pré-visualiser le contenu
(niveau des circuits) d’un submaster.
Appuyez et maintenez enfoncés SHIFT + le bouton Flash du submaster que
vous souhaitez visualiser. Ou vous pouvez aussi appuyer sur PAGE B, puis
maintenir SHIFT et appuyez sur la touche MFK correspondante. Le champ
« prévisualisation » (au dessus du champ « sorties ») affiche le contenu du
submaster sélectionné.
Organisation de l’écran du Moniteur
Sur le moniteur, le nombre de circuits dans les champs « Sorties »
et « Prévisualisation » s’affiche comme suit :
Pas de circuits patchés
Circuits de 1 à 24 patchés
Circuits de 25 à 48 patchés
JesterML
Pas affichés
24
48
JesterML24
24
24
48
JesterML48
48
48
48
Notez que l’affichage des champs « Sorties » et « Prévisualisation » sur le
moniteur ne dépend pas du paramétrage de l’entrée DMX.
Pour plus d’informations sur les modifications du Patch, voir page 51.
73-406-00 Version 3.0
36 / 89
Contrôle des automatiques
JesterML Manuel d’utilisation
Contrôle des projecteurs automatisés
Introduction
Le Jester ML offrent 30 touches (3 pages de 10) qui peuvent être assignées au
pilotage des projecteurs automatisés (automatiques, asservis, machines).
Comme chaque automatique possède son propre nombre de circuits DMX et son
propre patch, il est indispensable d’indiquer au pupitre quel paramètre est
contrôlé par quel bouton, avec son adresse DMX. Ceci doit se faire dans le
Setup.
Utiliser les automatiques
Le JesterML divise les circuits d’un automatique en 4 groupes : Intensité,
Couleur, Faisceau, et Position. Ces 4 groupes d’attributs peuvent être
sélectionnés en appuyant sur la touche correspondante sur la face avant du
pupitre (l’intensité est associée à la touche Fixture).
Tout d’abord, vous devez sélectionnez le type d’automatiques utilisé avec les
touches MFK, puis réglez l’intensité avec la roue du milieu. Tous les
automatiques ne possèdent pas de circuit d’intensité, donc appuyer sur HOME
constitue souvent un bon moyen de démarrer avec les machines sélectionnées
ayant leur iris, « shutter », couteaux….. ouverts.
Sélectionnez un attribut en appuyant sur la touche correspondante, puis réglez
les paramètres voulus avec les trois roues. Les paramètres affichés dépendent
des machines patchées (voir dans le Setup le chapitre consacré à l’assignation
et au patch des automatiques).
Pour les machines ayant plus de trois paramètres de Couleur, Faisceau,
Position, appuyer une deuxième fois sur la touche correspondante permet
d’afficher une nouvelle page de paramètres accessibles à leur tour avec les
roues.
Quand on tourne une roue, cela « Tagge » le circuit du paramètre concerné en
vue de la programmation. Par défaut, pour la Couleur et la Position, modifier un
paramètre (par exemple Cyan) va marquer d’un Tag les autres paramètres de
cet attribut (ici : Magenta et Jaune). Pour le Faisceau, ces paramètres sont
séparés, ainsi changer de gobo ne va pas nécessairement entrainer
l’enregistrement du Focus, Prism, Iris, etc….Ce paramétrage peut être modifié
dans le Setup (Record Options) si besoin.
Lorsqu’un item est programmé, seuls les paramètres « taggés » sont enregistrés.
Notez que par défaut, toutes les intensités sont enregistrées dans toutes les
mémoires et tous les submasters.
73-406-00 Version 2.0
37 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Contrôle des automatiques
NOTE
Sélection de plusieurs automatiques
Plusieurs machines peuvent être sélectionnées rapidement en maintenant
appuyée la touche MFK de la première machine et en appuyant sur la MFK de la
dernière, quelque soit le sens. Attention de ne pas maintenir trop longtemps la
touche MFK au risque de tagger ou non-tagger la machine – voir plus bas la
description d Tagging/Untagging.
Les écrans LCD au dessus des roues ne peuvent afficher les valeurs de sortie
que d’une seule machine à la fois, qui est appelée la machine primaire. Ceci est
indiqué par le clignotement de la LED de sa touche de sélection. Pour les autres
machines sélectionnées, cette LED ne clignote pas.
Modes “éventail”
Quand on sélectionne plusieurs machines et qu’on manipule une roue, il existe
différentes options pour appliquer les changements induits à ces machines.
Pour l’intensité, la couleur et le faisceau, la commande est appliquée en tant que
changement Absolu, c.a.d que la nouvelle valeur de la machine primaire
s’applique à toutes les machines sélectionnées.
Pour la position, le changement est Relatif, c.a.d qu’il s’applique séparément à la
valeur en cours pour chacune des machines sélectionnées.
Le mode d’édition en cours est indiqué sur le coté gauche de l’écran au dessus
des roues, ABS pour absolu et REL pour relatif.
En maintenant SHIFT appuyé, on
enclenche le mode « Shifted Wheel
Edit Mode». Le type de «Shifted Wheel Edit Mode» choisi est indiqué sur le coté
gauche de l’écran au dessus des roues :
ABS
REL
FANF
FANM
FANL
FANV
Absolu
Relatif
Fan-First – La machine qui porte le plus petit numéro ne bouge pas, et
les machines portant des numéros supérieurs se déploient de manière
croissante à partir de ce point.
Fan-Middle - La machine médiane ne bouge pas, et les autres
machines se déploient de manière croissante à partir de ce point
(celles portant des numéros inférieurs dans un sens, et celles portant
des numéros supérieurs dans le sens opposé).
Fan-Last - La machine qui porte le plus grand numéro ne bouge pas,
et les machines portant des numéros inférieurs se déploient de
manière croissante à partir de ce point.
Fan-V - La machine médiane ne bouge pas, et les autres machines se
déploient de manière croissante à partir de ce point (celles portant des
numéros inférieurs et celles portant des numéros supérieurs se
déploient dans le même sens).
73-406-00 Version 3.0
38 / 89
Contrôle des automatiques
JesterML Manuel d’utilisation
Cela peut être utilisé pour créer des effets visuels comme des arcs en ciel ou des
arches avec une ligne de machines. Il est également très utile d’activer le
paramètre Offset des effets de mouvement afin de créer rapidement des effets
de type « vague Mexicaine ».
Vous pouvez régler le «Shifted Wheel Edit Mode» pour chaque attribut, en
maintenant appuyé SHIFT et en appuyant sur la touche d’attribut concernée. Le
mode d’édition des roues s’affichera sur les MFK, et vous pourrez choisir le
nouveau « shifted edit mode » pour cet attribut.
La touche HOME
Cette touche doit être utilisée pour remettre rapidement les machines à leur
position par défaut, définie par leur profil chargé depuis la bibliothèque
d’automatiques du pupitre. Typiquement ce sera : Pan/Tilt à 50/50, Couleur,
Gobo, Shutter,etc… ouverts, et Intensité à 100%. En appuyant sur HOME, les
machines sélectionnées reviennent à ces valeurs et tous les paramètres seront
taggés en vue de la programmation.
Pour mettre en position HOME seulement les paramètres d’un attribut donné
pour les machines sélectionnées, appuyez sur HOME en maintenant appuyé la
touche de l’attribut concerné (Fixtures pour l’intensité, Colour, Beamshape, ou
Position).
Temps de transfert et projecteurs automatisés
Lorsqu’une machine est programmée dans une mémoire ou un submaster,
chaque attribut (couleur, faisceau, position) peut prendre soit le temps de
montée, soit le temps de descente, soit une transition instantanée. Ceci se règle
avec SPECIAL, sur les MFK. Appuyez sur SPECIAL, puis réglez les temps de
montée/descente voulus. Sélectionnez ensuite les MFK, pour Colour,
Beamshape, Position, et le texte au dessus des touches affichera Fade (U)
(montée), Fade (D) (descente) ou Snap (sec). En appuyant plusieurs fois sur les
MFK, on fait défiler les différentes options possibles. Une fois l’option choisie, la
mémoire ou le submaster peut être enregistré(e) comme d’habitude.
En mode Run, ce paramétrage est exécuté pour l’ensemble des mémoires de la
séquence et pour tous les submaster sauf si on appuie sur SHIFT pendant le
réglage, qui ne s’appliquera à ce moment là qu’à la mémoire/submaster
sélectionné(e).
LTP
Les paramètres des automatiques sont traités sur le pupitre selon la philosophie
LTP (Latest Takes Precedence, la dernière information l’emporte). Cela signifie
que lorsque vous envoyez une mémoire, un submaster ou une palette contenant
des informations pour un circuit d’automatique (ou quand vous en prenez le
contrôle direct avec une roue ou le bouton HOME), les paramètres sont mis aux
valeurs voulues. Ce circuit conserve ces valeurs jusqu’à ce qu’une autre
mémoire, submaster ou palette soit envoyé(e) avec de nouvelles valeurs pour ce
paramètre (ou que vous en preniez le contrôle direct avec une roue ou le bouton
73-406-00 Version 2.0
39 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Contrôle des automatiques
HOME). En conséquence, quand on monte un submaster, le paramètre est
envoyé à sa nouvelle valeur mais quand on le baisse, le paramètre reste à sa
valeur tant qu’une nouvelle n’est pas envoyée.
Pour un submaster, les paramètres des automatiques sont déclenchés quand
celui-ci atteint 5%, et pour une mémoire, quand une commande GO est détectée.
Les actions sur les palettes et les roues ont des résultats instantanés.
73-406-00 Version 3.0
40 / 89
Palettes
JesterML Manuel d’utilisation
Palettes
Quand on programme avec des automatiques, il est souvent préférable de créer
des palettes comme éléments de construction de votre spectacle. Une palette
est une petite mémoire qui contient des informations pour créer un aspect
particulier du spectacle (par exemple la couleur rouge, ou la position milieu
avant-scène).
Sur le JesterML, il y a 30 palettes de Couleur, 30 de faisceau et 30 de position,
enregistrées sur les touches MFK. Elles sont divisées en 3 pages de 10,
permettant un accès rapide à n’importe quelle palette programmée utilisable pour
bâtir le spectacle.
Programmer les palettes
Pour programmer une palette, sélectionnez la palette voulue en appuyant sur la
touche d’attribut (Colour, Beamshape, Position) , puis appuyez sur la touche
MFK concernée. Quand on appuie sur une touche d’ attribut, les MFK fonctionnent comme des palettes, et l’indicateur de numéro de page affiche la page
active, utilisez les touches Page Up et Page Down pour trouver la page
souhaitée.
Une fois la palette sélectionnée, réglez les paramètres voulus et appuyez sur la
touche PROGRAM. Notez que seuls les circuits de couleur seront enregistrés
dans les palettes de couleur, les circuits de faisceau dans les palettes de
faisceau et les circuits de position dans les palettes de position.
Restituer les palettes
Les palettes peuvent être restituées dans les 3 modes d’opération du pupitre
(Preset, Program et Run) , les résultats sont différents pour chaque mode.
En mode Preset, une palette est appliquée à la (les) machine(s) sélectionnée(s),
mettant les paramètres aux valeurs programmées dans la palette, mais elle ne
peut pas être enregistrée (on peut considérer qu’il s’agit d’un mode « live »).
En mode Program, appliquer une palette met tous les circuits des machines
sélectionnées aux valeurs programmées, et les tagge en vue de l’enregistrement.
Ils sont taggés en référence à la palette, donc si celle-ci est mise à jour par la
suite, les nouvelles valeurs seront automatiquement mises à jour dans toutes les
mémoires et les submasters utilisant cette palette.
En mode Run, appliquer une palette prend la priorité sur les machines quelque
soit la mémoire ou le submaster programmé(e) (jusqu’à ce qu’une autre mémoire
ou submaster soit envoyé).
Nommer une palette
Pour donner un nom à une palette :
1. Sélectionnez la palette en utilisant les touches MFK
73-406-00 Version 2.0
41 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Palettes
2. Utilisez les flèches droite et gauche pour sélectionner le champ name (nom)
3. Appuyez sur ENTER et utilisez les touches MFK pour saisir le nom
4. Appuyer sur ENTER pour terminer
Supprimer une palette
1. Pour supprimer une palette, sélectionnez-la avec les touches MFK
2. Appuyez et maintenez la touche CLEAR pour supprimer la palette
sélectionnée
Pour supprimer toutes les palettes, utilisez le menu <Clear Palettes> dans le
Setup.
73-406-00 Version 3.0
42 / 89
Effets
JesterML Manuel d’utilisation
Effets
Le Jester ML possède un puissant générateur d’effets pour les automatiques,
basé sur le Pan/Tilt des machines. On accède au générateur d’effets après les
circuits de position. Appuyez plusieurs fois sur la touche POSITION pour afficher
les paramètres d’effets sur les roues. Il y a 6 paramètres pour les effets, comme
décrit ci-dessous :
Effect
Size X
Size Y
Speed
Offset
Rotation
Cela peut être : Ellipse, Quad, Triangle ou Figure en 8.
Le paramètre de mouvement “horizontal” de l’effet, détermine le
pourcentage du circuit à utiliser (0-100%)
Le paramètre de mouvement “vertical” de l’effet, détermine le
pourcentage du circuit à utiliser (0-100%)
Vitesse de l’effet
à quel moment dans l’effet la machine sélectionnée démarre-t-elle
(0-100%)
Rotation de l’effet (0-360°)
Pour démarrer un effet de base, régler Size X et Size Y autour de 20%, mettez la
vitesse à 15% à peu près, et choisissez un effet. Notez que certains effets ne
marchent pas très bien quand les machines sont en position Home (Pan/Tilt à
50/50), il est donc préférable de régler la position d’abord, en utilisant le Pan/Tilt,
avant de sélectionner l’effet.
Ces effets peuvent être considérés comme des circuits de position « normale »
et peuvent donc être enregistrés dans les mémoires, les submasters, et les
palettes, et être rappelés avec la méthode habituelle. Un effet de mouvement est
taggé en tant qu’item unitaire, il n’est pas possible de tagger ou non-tagger
individuellement les paramètres de contrôle de l’effet de mouvement.
Des effets plus complexes peuvent être réalisés avec les projecteurs
automatisés en programmant des chenillards utilisant des circuits particuliers sur
les machines, par exemple on peut créer un arc en ciel en programmant
différents pas avec les couleurs.
73-406-00 Version 2.0
43 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Tagging & Untagging
Tagging & Untagging
Lorsqu’on se sert du pupitre en Partial Mode (qui est le mode par défaut, et qui
peut être changé dans les options d’enregistrement du Setup), les paramètres
doivent être taggés pour pouvoir être enregistrés. Le Tagging est
particulièrement important quand on utilise les submasters, pour s’assurer que
seules les machines souhaitées changent quand on se sert d’un submaster
particulier.
Le Tagging est également important quand on empile les palettes les unes sur
les autres pour bâtir des états lumineux. Par exemple certaines palettes peuvent
comporter des roues de gobos fréquemment utilisées, et d’autres des vitesses de
rotation de gobos aussi fréquemment utilisées. Comme ces deux paramètres
appartiennent au même attribut, Beamshape, il faut s’assurer qu’on ne tagge que
les paramètres désirés quand on enregistre une palette. Les paramètres non
taggés ne sont pas enregistrés.
Le tagging diffère de la sélection des machines, et il est important de bien
distinguer les deux :
• Le Tagging est indiqué par le nom du paramètre ou de la machine affiché
en fond inversé (texte bleu sur fond blanc) sur les afficheurs LCD et
montrant ce qui va être enregistré.
• La sélection de machines est indiquée par les LEDs des touches MFK
qui s’allument ou clignotent, et montre ce qui va être réglé avec les roues,
la touche Home ou les palettes.
Tagging & Untagging d’un paramètre
Lorsqu’on manipule une roue de contrôle d’automatiques ou qu’on applique une
palette, le paramètre est taggé en vue de la programmation. Pour ne pas tagger
(UNTAG) un paramètre, maintenez enfoncée la touche TAG/UNTAG pendant
que vous bougez la roue. L’écran LCD de la roue va passer de l’affichage en
fond inversé (texte bleu sur fond blanc) à l’affichage normal (texte blanc sur fond
bleu) pour indiquer que le paramètre n’est pas taggé.
Tagging & Untagging d’un attribut
Les attributs peuvent être taggés ou non : en maintenant enfoncée la touche
TAG/UNTAG et en appuyant en même temps sur COLOUR, BEAMSHAPE, ou
POSITION. Ceci aura pour effet de ne pas tagger l’ensemble des paramètres de
l’attribut choisi.
Tagging & Untagging d’un automatique
Une machine peut être taggée ou non : en maintenant enfoncée la touche MFK
correspondante et en appuyant en même temps sur FIXTURE, jusqu’à ce que
l’écran LCD au dessus de la MFK indique que le statut de tag pour cette machine
a changé.
73-406-00 Version 3.0
44 / 89
Tagging & Untagging
JesterML Manuel d’utilisation
Comme pour la sélection de plusieurs machines en même temps, plusieurs
machines peuvent être taggées ou non : en maintenant enfoncée la touche de la
première machine, puis en appuyant en même temps sur la touche de la dernière
machine, jusqu’à ce que les écrans LCD au dessus des touches MFK indiquent
que le statut de tag pour ces machines a changé.
NOTES
paramètres 16 bits
L’Octet le plus significatif (MSB: Most significant Byte) et le moins significatif
(LSB: Least significant Byte) des paramètres 16 bits sont taggés ou non taggés
ensemble. Il n’est pas possible des les Tagger/Non tagger séparément.
Les paramètres 16 bits sont affichés sur le pupitre avec deux plages de valeurs
(ex : 127- 255) pour indiquer le niveau des deux circuits.
Circuits virtuels
Les appareils sans circuit d ‘intensité (par exemple certains produits à LEDs)
peuvent avoir un circuit d’intensité virtuel sur le pupitre qui va commander les
niveaux de sortie de circuits liés. Le Grand Master et le Blackout agiront
également sur ces circuits. Ceci est déterminé dans la bibliothèque des
automatiques et dans l’outil logiciel de création des profils de machines (Fixture
Type Editor Tool). Pour plus d’informations sur les profils des automatiques,
reportez vous au guide d’utilisation des outils dédiés aux automatiques (Fixture
Tools User Guide).
73-406-00 Version 2.0
45 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Entrée DMX
Entrée DMX
Il y a 3 modes de fonctionnement possibles pour l’entrée DMX. Ceci se
paramètre dans le Setup avec l’option DMX input Setup :
Snapshot
C’est le mode par défaut, utilisez ce mode quand vous vous
servez du JesterML comme console de « backup » (secours). Le
comportement est le suivant :
1. Les 48 circuits de préparation (définis dans le patch) de l’entrée
DMX seront mixés en HTP (le plus fort l’emporte) avec les
sorties des préparations du pupitre, et ne fonctionnent pas en
mode 2 préparations ni en contrôle de submasters. Ces circuits
sont soumis au niveau des curseurs de circuits, du Grand
Master, au Blackout, et aux temps de transfert.
2. Les circuits patchés sur les automatiques sont ignorés – il est
recommandé de ne pas patcher d’automatiques lorsqu’on
utilise le JesterML en Backup.
3. Tous les autres circuits sont restitués en LTP (la dernière
information l’emporte). Ces circuits sont envoyés directement
aux sorties, ils ne sont donc pas soumis au niveau des curseurs
de circuit, du Grand Master, au Blackout, et aux temps de
transfert.
4. L’entrée DMX enregistrée dans les mémoires et les submasters
n’est restituée que lorsque le signal DMX en entrée est
supprimé. Quand un signal DMX valide est présent sur l’entrée
DMX, le JesterML retransmet tous les circuits non patchés de
l’entrée DMX à la sortie DMX. Ainsi, pour tester ou utiliser la
capture (Snapshot) du signal d’entrée DMX enregistré, celle-ci
doit être désactivée ,ou le câble DMX débranché de l’entrée
DMX.
5. Seule la première adresse spécifiée dans le patch est prise en
compte pour le niveau d’intensité d’un circuit. Les adresses en
double sont ignorées pour l’entrée DMX.
Chans+Subs Dans ce mode, la taille de l’extension (Wing) doit être réglée,
déterminant la répartition entre la rangée supérieure et la rangée
inférieure de potentiomètres. Les niveaux de la première section
de l’entrée DMX sont réglés sur la rangée du haut, et les niveaux
de la section suivante de l’entrée DMX sont réglés sur la rangée
du bas. Le fonctionnement des 2 rangées de potentiomètres
dépend du mode du pupitre :
73-406-00 Version 3.0
46 / 89
Entrée DMX
JesterML Manuel d’utilisation
• Preset Mode : L’entrée DMX peut être utilisée sur les deux
préparations, et les niveaux sont soumis aux potentiomètres du
Master A et du Master B.
• Program Mode : L’entrée DMX peut prendre le contrôle de
niveaux de circuits et les diminuer, comme si les potentiomètres
de l’extension (Wing) étaient ceux du JesterML lui-même. Les
circuits LTP additionnels capturés depuis l’entrée DMX ne sont
pas enregistrés dans les mémoires et les submasters pour
éviter de gaspiller de l’espace mémoire inutilement.
• Run Mode : La rangée de potentiomètres du haut est paginée
grâce à la touche Page A, et les niveaux sont soumis au
Master A. La rangée du bas est paginée grâce à la touche
Page B et elle contrôle les submasters.
Dans ce mode, l’indication +DMXin sur le moniteur est remplacée
par +WingNN où NN représente la taille de l’extension (Wing
Width).
Subs Only Dans ce mode, les 24 premiers niveaux de l’entrée DMX sont
utilisés pour contrôler les submasters en mode Run.(Restitution).
En mode Program, Les circuits LTP additionnels capturés depuis
l’entrée DMX ne sont pas enregistrés dans les mémoires et les
submasters pour éviter de gaspiller de l’espace mémoire
inutilement. Dans ce mode, l’indication +DMXin sur le moniteur est
remplacée par +SMWing.
Wing modes - Chans+Subs & Subs Only
Les niveaux reçus depuis l’entrée DMX sont mixés en HTP avec les
potentiomètres de préparation du pupitre (s’il en a). Les niveaux des circuits de
l’extension (Wing) sont simplement traités comme des positions de
potentiomètres, le Jester ML ne détecte pas l’action sur les boutons flash de
l’extension. Ainsi les boutons flash de l’extension ne peuvent pas être utilisés
pour :
•
•
•
•
Flasher un circuit (en Mode Preset et en Mode Run).
Sélectionner un submaster (en Mode Program et en Mode Run). Pour
cela, appuyez sur PAGEB et utilisez les touches MFK.
Sélectionner un circuit (pour le patch DMX dans le Setup) . A la place,
utilisez les flèches pour sélectionner les circuits.
Saisir un nom ou un nombre. A la place, utilisez les touches MFK, les
flèches, ou clavier USB externe.
Tutoriel pour l’entrée DMX
L’exemple ci-dessous montre comment utiliser un Jester 24/48 avec un JesterML
73-406-00 Version 2.0
47 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Entrée DMX
Connexions
Raccordez les deux pupitres suivant le schéma ci-dessous :
Alim.
Alim.
DMX
OUT
Jester 24/48
DMX
IN
DMX
OUT
Moniteur
VGA
DMX VERS LES
GRADATEURS
ET LES
AUTOMATIQUES
JesterML
Paramétrer le Jester 24/48
•
•
•
•
•
•
Remettez le pupitre à ses valeurs par défaut pour être sur de retrouver un
Patch droit (1 :1). (NB: si vous désirez sauvegarder la conduite d’un
spectacle sur une clé USB, faites le d’abord). Pour la R.à.Z du pupitre,
allez dans le Super User (maintenez SHIFT et MODE enfoncées pendant
quelques secondes), puis choisissez Reset Desk, sélectionnez <OK> et
confirmez quand un message d’alarme apparait dans une nouvelle
fenêtre. Une fois revenu dans le menu Super User principal, maintenez
MODE pendant quelques secondes pour quitter le Super User.
Mettez le pupitre en Mode Preset (préparations) (maintenez MODE
pendant quelques secondes s’il est en mode Program ou Run)
Mettez tous les potentiomètres de circuits à zéro, le Master A à 100% et le
Master B à 0%. Montez le Grand Master à full, et vérifiez que le Blackout
est désactivé.
Mettez les potentiomètres rotatifs de temps de transfert et de vitesse sur
Manual (en les tournant à fond vers la gauche et en dépassant le click)
Appuyez sur la touche Page B afin que 25-48 soit sélectionné et que la
touche STORE clignote en orange.
Vérifiez que la LED A FADERS, B STORED est bien allumée , sinon
appuyez sur la touche STORE afin de l’allumer.
Paramétrer le JesterML
•
Mettez le patch droit (1:1) pour les 48 circuits des préparations. Pour cela,
allez dans le Setup (maintenez SHIFT et MODE pour entrer dans ce
mode) et choisissez DMX Patch dans le menu. Vous pouvez aussi faire
un Patch manuel pour conserver les adresses du patch des automatiques,
73-406-00 Version 3.0
48 / 89
Entrée DMX
•
•
JesterML Manuel d’utilisation
sinon maintenez CLEAR pendant quelques secondes pour remettre le
patch droit (ce qui dépatchera les automatiques). Pour faire un auto-patch
des machines après les 48 circuits de préparations, maintenez enfoncées
SHIFT et CLEAR pendant quelques secondes.
Retournez dans le menu principal du Setup, et faites défiler les options
vers le bas jusqu’à DMX input Setup. Dans ce menu, choisissez le mode
Chans+Subs, et réglez la Wing Width sur 24 (taille de l’extension).
Retournez dans le menu principal du Setup, et maintenez MODE pendant
quelques secondes pour quitter le Setup.
Tester la configuration
•
•
•
•
•
Mettez le JesterML en Mode Preset. Mettez le MASTER A à full et le
MASTER B à zero. Mettez le GrandMaster à full, et vérifiez que le
Blackout n’est pas activé.
Sur le JesterML, appuyez sur la touche Page B : sa LED du bas doit
s’allumer et celle de la touche STORE doit clignoter en orange.
Sur le JesterML, vérifiez que A FADERS, B STORED est affiché sur
l’écran LCD principal , sinon appuyez sur la touche STORE pour l’obtenir.
Manipulez les potentiomètres de circuits sur le Jester 24/48 pour monter
et descendre les circuits. Le résultat doit se voir sur les sorties des
gradateurs et sur l’écran du moniteur connecté au JesterML.
Lors de l’enregistrement, toutes les opérations s’effectuent sur le
JesterML. Seuls les potentiomètres de circuits sont utilisés sur le Jester
24/48.
Sauvegarder une conduite de spectacle
Toutes les données du spectacle sont enregistrées dans le JesterML, donc il faut
les sauvegarder sur clé USB à partir du port USB du JesterML. Vous pouvez
également sauvegarder la configuration par défaut du Jester 24/48 si vous le
souhaitez, mais ce n’est pas vraiment nécessaire car cela sera seulement le
patch par défaut 1 :1 de ce pupitre.
Les mémoires et les submasters du JesterML comprendront également les
circuits de préparation enregistrés à partir du Jester 24/48. Les autres circuits de
l’entrée DMX sont ignorés et ne sont pas enregistrés, dans cette configuration
simple ceux-ci seront à zéro de toutes façons.
73-406-00 Version 2.0
49 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Setup
Mode Setup
Introduction
En mode Setup les fonctions de préparations et de mémoires sont désactivées.
Vous avez la possibilité d’assigner les projecteurs automatisés et les patcher,
sauvegarder et charger une conduite, effacer toutes les mémoires et les submasters
enregistrés, remettre le pupitre à ses valeurs par défaut (reset), ainsi que de
nombreuses autres options.
Accéder au mode Setup
Pour entrer dans ce mode, appuyez et maintenez enfoncées en même temps les
touches SHIFT et MODE. La LED indiquant SETUP à côté de la touche MODE
s’allume. La version de software du pupitre (ex. JesterML24 V2.4) et le numéro de
série (ex. 0011400 07421234) s’affichent sur le moniteur et l’écran LCD principal,
ainsi que les quatre premières options du Setup.
Sortir du mode Setup
Pour sortir de ce mode, appuyez et maintenez la touche MODE pendant 1 seconde.
Le pupitre retourne au dernier mode utilisé.
Sauvegarder les données d’un spectacle
1.
2.
3.
4.
Connectez une clé USB sur le port USB de la face avant du pupitre.
Utilisez les flèches pour sélectionner <Load/Save Show> et appuyez sur ENTER.
Allez sur <Save Show> et appuyez sur ENTER.
Donnez un nom approprié au fichier (avec les touches MFK) et appuyez sur
ENTER. Vous pouvez également vous servir des flèches « haut & bas » pour
choisir un fichier existant sur la clé USB et l’écraser. L’ensemble des données du
spectacle, comprenant l’assignation des automatiques, le patch DMX, les palettes,
les mémoires, les submasters et les options de configuration sont sauvegardées
sur la clé USB.
5. Une fois terminé, allez sur <OK> et appuyez sur ENTER pour confirmer et
retourner au menu du Setup.
Charger les données d’un spectacle
1.
2.
3.
4.
Connectez une clé USB sur le port USB de la face avant du pupitre.
Utilisez les flèches pour sélectionner <Load/Save Show> et appuyez sur ENTER.
Allez sur <Load Show> et appuyez sur ENTER.
Choisissez le fichier que vous voulez charger en vous servant des flèches « haut
& bas » et confirmer avec ENTER. L’ensemble des données du spectacle,
comprenant l’assignation des automatiques, le patch DMX, les palettes, les
mémoires, les submasters et les options de configuration sont chargées dans le
pupitre depuis la clé USB.
5. Une fois terminé, allez sur <OK> et appuyez sur ENTER pour confirmer et
retourner au menu du Setup.
Effacer les données d’un spectacle
1. Utilisez cette option pour effacer des fichiers de conduite sur la clé USB s’il n’y a
plus d’espace suffisant sur celle-ci pour en enregistrer de nouveaux. Notez que les
73-406-00 Version 3.0
50 / 89
Mode Setup
2.
3.
4.
5.
JesterML Manuel d’utilisation
fichiers de conduite enregistrés dans le pupitre ne sont pas affectés par cette
opération. Connectez la clé USB sur le port USB de la face avant du pupitre.
Utilisez les flèches pour sélectionner <Load/Save Show> et appuyez sur ENTER.
Allez sur <Erase Show> et appuyez sur ENTER.
Sélectionnez le fichier que vous voulez effacer en vous servant des flèches et
appuyez sur ENTER. Le fichier sera effacé de la clé USB.
Une fois terminé, allez sur <OK> et appuyez sur ENTER pour confirmer et
retourner au menu du Setup.
Patch DMX
Par défaut, aucun projecteur automatisé n’est assigné, ni patché. Le JesterML 24 a
un patch par défaut 1:1 pour les 24 premiers circuits de préparation (le circuit 1 est
patché à l’adresse DMX 1, le circuit 2 est patché à l’adresse DMX 2, etc….). Le
JesterML 48 a un patch par défaut 1:1 pour les 48 premiers circuits de préparation.
Chaque automatique peut être patché sur 10 adresses DMX de démarrage au
maximum. Un automatique occupe un bloc d’adresses DMX commençant à l’adresse
de démarrage, le nombre de circuits à l’intérieur de ce bloc dépendant du nombre de
circuits que l’appareil utilise, ce qui est défini par son profil chargé depuis la
bibliothèque du pupitre. Par exemple, la machine n°1, si elle n’utilise pas plus de 20
circuits, peut être patchée sur les adresses de démarrage 101, 121, 141. Une
machine peut aussi être dépatchée, de façon à ce qu’elle ne soit plus patchée sur
aucune adresse DMX.
Chaque circuit de préparation peut être patché sur 10 adresses DMX différentes au
maximum. Par exemple, le circuit 1 peut être patché sur les adresses DMX 1, 201,
202. Un circuit peut aussi être dépatché, de façon à ce qu’il ne soit plus patché sur
aucune adresse DMX.
Chaque adresse DMX ne peut avoir qu’un seul circuit de préparation ou un seul
circuit d’automatique qui lui soit assigné. Le pupitre ne permet pas le chevauchement
de circuits (de préparation ou d’automatique) dans le patch DMX. Le patch DMX
peut être modifié à n’importe quel moment sans affecter l’assignation des machines
ou les données des mémoires enregistrées dans le pupitre. Le patch DMX fait
intégralement partie des données d’un spectacle sauvegardé sur clé USB.
Les informations du patch DMX sont également utilisées pour extraire les niveaux
d’intensité des circuits de l’entrée DMX quand celle-ci est en mode Snapshot. Seule
la première adresse est utilisée . Les adresses additionnelles (dupliquées) ne sont
pas prises en compte. Reportez vous au chapitre DMX Input pour plus
d’informations.
Patcher les circuits des préparations
Utilisez les flèches pour sélectionner l’option <DMX Patch> dans le menu, et appuyer
sur ENTER. Sélectionnez le circuit que vous voulez patcher en vous servant des
flèches « gauche & droite » , ou sur le JesterML24 et le JesterML48, en utilisant les
boutons flash des circuits. Si ce circuit est déjà patché, son (ses) adresse(s) DMX
s’affiche(nt) sur l’écran LCD principal. Sinon le champ vide <---> s’affiche.
73-406-00 Version 2.0
51 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Setup
Utilisez les flèches pour mettre l’adresse DMX choisie en surbrillance et appuyez sur
ENTER pour l’éditer. Si le circuit n’était pas patché précédemment, son adresse
DMX sera proposée automatiquement par le pupitre comme première adresse DMX
disponible. Saisissez l’adresse DMX grâce aux touches MFK ou bien en vous
servant des flèches « haut & bas ». Appuyez sur ENTER après avoir saisi l’adresse.
Le pupitre n’acceptera pas une adresse DMX déjà patchée sur un autre circuit de
préparation ou d’automatique. Vous devez d’abord dépatcher une adresse DMX déjà
utilisée avant de pouvoir la repatcher.
Pour dépatcher un circuit, appuyez sur la touche CLEAR, <---> s’affichera dans le
champ adresses DMX.
Patcher les automatiques
Pour patcher une machine, procéder de la même manière que pour un circuit,
comme décrit ci-dessus. Une nouvelle machine doit d’abord être assignée dans le
menu Assign Fixtures, voir le chapitre Assignation des automatiques (page 54).
Sélectionnez une machine avec les touches MFK ou avec les flèches « droite &
gauche ». Notes que seules les machines déjà assignées peuvent être sélectionnées
pour les patcher. Vous devez avoir suffisamment d’adresses DMX libres pour patcher
une machine sans chevaucher un circuit ou une autre machine déjà patché(e).
Patcher les appareils Multi-Part
Les appareils Multi-part possèdent plus d’une seule adresse DMX, par exemple un
projecteur avec une lampe et un changeur de couleur (Scroller). Les parts de
l’appareil sont patchés séparément, comme décrit ci-dessus pour les automatiques.
Quand on sélectionne un appareil Multi-part avec les touches MFK, c’est la première
part qui est sélectionnée et ceci est indiqué sur l’écran LCD principal, par ex. : lamp.
Le numéro de l’appareil étant en surbrillance sur l’écran LCD, utilisez les flèches
« gauche & droite » pour sélectionner l’autre part (par ex. : Scroll) de l’appareil pour
la patcher.
Configurer le Patch par défaut
Pour remettre le patch par défaut, appuyez et maintenez la touche CLEAR pendant 1
seconde. Toutes les machines seront dépatchées. Les circuits des préparations
seront patchés selon ce tableau :
Pas de signal DMX in
Signal DMX in present
JesterML
Non patchés
1-48 (1:1)
JesterML24
1-24 (1:1)
1-48 (1:1)
JesterML48
1-48 (1:1)
1-48 (1:1)
Notez que le patch par défaut est indépendant de la configuration de la taille de
l’extension (Wing Width).
Auto patch
Pour patcher automatiquement toutes les machines à la suite, en fonction de leur
nombre de circuits, maintenez appuyées SHIFT et CLEAR ensemble pendant 1
seconde. Le patch précédent sera effacé, et un nouveau patch automatiquement
créé. Les circuits de préparations seront patchés par défaut comme dans le tableau
73-406-00 Version 3.0
52 / 89
Mode Setup
JesterML Manuel d’utilisation
ci-dessus, et les machines seront patchées à la suite à partir de la première adresse
DMX disponible.
Visualiser le patch
Pendant que vous êtes en mode Patch, l’intensité de la machine sélectionnée est
envoyée à 100% afin de l’identifier visuellement sur scène et de confirmer le patch.
Les autres machines sont mises à 0%. Pour faciliter l’identification des machines en
mode Patch, il est souhaitable de mettre d’abord toutes les machines en position
HOME avant d’entrer dans le Setup. Cela permet de mettre tous les circuits LTP à
leur valeur par défaut.
Les potentiomètres de circuits sont actifs en mode Patch, on peut donc les monter ou
les descendre pour tester le patch facilement. Si on utilise un pupitre manuel comme
extension (Wing), ses potentiomètres peuvent également être utilisés.
Pour voir les niveaux sur les sorties, le Grand Master doit être levé et le Blackout
désactivé.
Patcher les appareils RDM
Le menu du patch DMX permet également d’adresser à distance les appareils RDM.
Ces appareils doivent d’abord être assignés dans le JesterML dans le menu Assign
Fixtures décrit page 54. Si l’adresse DMX d’un circuit de préparation ou d’un
automatique appartient à un appareil RDM assigné à ce circuit ou à cet automatique,
alors le comportement est le suivant :
• L’adresse DMX s’affiche RDM :<xxx> au lieu de DMX :<xxx>
• Quand on modifie l’adresse DMX, celle-ci sera modifiée à la fois dans le
pupitre et sur l’appareil RDM.
• Si l’adresse DMX de l’appareil RDM ne correspond à aucune adresse sur le
JesterML pour ce circuit (prépa.ou auto.) , alors RDM :<---> s’affiche comme
adresse en double. Un point d’exclamation ! s’affiche également après le
numéro de circuit ou de machine.
• Lorsqu’ une adresse RDM pas encore affectée (RDM :<--->) est sélectionnée,
en appuyant sur ENTER on récupère l’adresse DMX de l’appareil RDM si c’est
possible. Si cela entre en conflit avec un autre circuit (ou machine) patché(e),
une message d’alerte s’affiche.
Pour les gradateurs comportant plusieurs circuits et qui sont patchés en tant que bloc
(ex : le Rack 6), l’adresse de démarrage RDM :<xxx> s’affiche uniquement pour le
premier circuit. Tous les autres circuits du pupitre peuvent être patchés sur les autres
adresses DMX du gradateur sans restrictions. Cependant le JesterML limite
l’adresse de démarrage pour un gradateur en fonction de son nombre de circuits, par
ex. pour un gradateur de 6 circuits l’adresse de démarrage maxi est 507.
Mise à jour des appareils RDM
Normalement le JesterML met immédiatement à jour les adresses DMX des
appareils RDM quand on les modifie dans le patch. Cependant il peut arriver que
vous vouliez forcer la mise à jour de tous les appareils RDM, par exemple :
• Si vous avez chargé une conduite qui utilise un patch DMX différent pour les
appareils RDM
73-406-00 Version 2.0
53 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Setup
•
Si vous avez fait le patch alors que les appareils RDM n’étaient pas raccordés
en DMX ou pas alimentés
• Si les adresses DMX ont été modifiées localement sur les appareils RDM euxmêmes.
Pour forcer le JesterML à effectuer la mise à jour de tous les appareils RDM avec les
adresses DMX du patch, maintenez enfoncée la touche SHIFT pendant que vous
entrez dans le menu <DMX Patch> du Setup. Le JesterML effectuera la mise à jour
de tous les appareils RDM.
Vous pouvez vérifier si tous les appareils RDM ont accepté leur nouvelle adresse
DMX en allant dans le menu <RDM Options> de <Assign Fixtures> . Un point
d’exclamation ! sera affiché après le numéro de circuit ou de machine si un appareil
RDM n’a pas pris correctement sa nouvelle adresse DMX.
Quitter le Patch
Pour quitter le Patch, utiliser les flèches pour aller jusqu’à <OK> et appuyer sur
ENTER. Si des appareils RDM ou des machines restent non patchées, un message
d’alarme s’affichera. Par contre, il n’y aura pas d’alarme si des circuits de préparation
restent non patchés car c’est un état de fonctionnement normal.
Si vous voulez annuler les modifications que vous avez introduites dans le patch et
revenir au patch précédent, utilisez les flèches pour aller sur <OK>, et en maintenant
SHIFT enfoncée, appuyer sur ENTER en même temps.
Assigner les automatiques
Pour assigner vos machines, vous devez d’abord entrer dans le Setup. Pour cela,
maintenez SHIFT enfoncée et appuyez sur la touche MODE pendant 1 seconde. Un
fois dans le Setup, utilisez les flèches pour aller jusqu’à <Assign Fixtures> et
confirmez en appuyant sur ENTER.
Quand on est dans ce menu, l’écran principal permet de visualiser les machines déjà
assignées sur le pupitre. Les machines peuvent être sélectionnées avec les flèches
« gauche & droite » ou avec les touches MFK.
Si vous voulez « désassigner » une machine, sélectionnez la, et maintenez la touche
CLEAR brièvement jusqu’à ce que son nom soit effacé. Cependant ne maintenez
pas la touche CLEAR enfoncée trop longtemps après ça, sinon vous allez
« désassigner » toutes les machines.
Pour « désassigner » toutes les machines, maintenez la touche CLEAR un peu plus
longtemps jusqu’à ce que tous les noms de machines s’effacent sur les afficheurs
des MFK. Attention : Il n’y pas de message d’alarme et il est impossible de revenir en
arrière
Pour ajouter de nouvelles machines, allez jusqu’à <Add Fixtures> sur l’écran LCD
principal, puis appuyez sur ENTER. 4 choix possibles se présenteront à vous sur les
touches MFK :
• Fixture Library : cela permet de sélectionner des profils de machines à partir de
la bibliothèque d’automatiques du pupitre. Cette bibliothèque contient plus de
1900 machines différentes de 140 fabricants. Elle est régulièrement complétée et
les mises à jour sont disponibles sur le site Web de Zero 88.
73-406-00 Version 3.0
54 / 89
Mode Setup
JesterML Manuel d’utilisation
• User File : cela permet de sélectionner des profils de machines à partir d’un
fichier préalablement chargé depuis un support USB. Note : les anciens fichiers
utilisateurs stockés sur le pupitre peuvent être supprimés si besoin dans le menu
<Update Fixture Lib> .
• USB : cela permet de sélectionner des profils de machines à partir d’un fichier sur
une clé USB. Si la machine que vous voulez utilisez ne se trouve pas dans la
bibliothèque du pupitre, c’est à cette option qu’il faut recourir. Vous pouvez créer
son profil grâce à l’utilitaire Fixture Type Editor fourni sur le CD livré avec le
pupitre (vous aurez besoin d’un PC sous Windows® et d’une clé USB). Vous
pouvez aussi consulter le site Web de Zéro 88, ainsi que le forum support où vous
pouvez trouver un autre utilisateur ayant déjà créé le profil que vous recherchez,
et le télécharger. Le pupitre effectue une copie interne du fichier ce qui permet de
le réutiliser plus tard sans avoir à le charger à nouveau depuis la clé USB.
• RDM : cela permet de créer un profil automatiquement en chargeant les
informations directement depuis la machine en utilisant le RDM.
Charger un profil depuis la bibliothèque d’automatiques
• Sélectionnez l’initiale du nom du fabricant avec les touches MFK.
• Sélectionnez le fabricant avec les MFK. S’il ya plus de 10 fabricants dans le
groupe, utilisez les touches Page Up et Page Down pour sélectionner la bonne
page.
• Sélectionnez le type de machine avec les MFK. S’il y a plus de 10 types de
machines pour ce fabricant, utilisez les touches Page Up et Page Down pour
sélectionner la bonne page. Pour les machines fonctionnant en différent mode
(par ex. 8 ou 16 bits) il est très important de choisir le mode qui correspond au
mode paramétré sur la machine elle-même.
• Sélectionner (les) l’emplacement(s) au(x)quel(s) vous voulez assigner la (les)
machine(s) en utilisant les touches MFK. Plusieurs emplacements peuvent être
sélectionnés si besoin, ce qui est un moyen rapide d’assigner plusieurs machines
identiques en même temps.
• Sélectionner <Assign> et appuyer sur ENTER. Le nom de l’automatique
apparaîtra sur l’afficheur LCD au dessus de la touche MFK correspondante.
Charger un profil depuis un User File ou depuis une clé USB
• Sélectionnez le fichier en vous servant des flèches « gauche et droite » , puis
appuyez sur ENTER.
• Continuer en procédant de la même manière que décrite ci-dessus.
Charger un profil avec le RDM
• Attendez que le pupitre trouve le premier appareil, ce qui prend environ 5s. Le
fabricant et le type d’appareil vont s’afficher.
• Sélectionnez <Identify> et appuyez sur ENTER pour voir quel appareil a été
trouvé. L’exactitude de la réponse de l’appareil dépend de l’implémentation de la
fonction RDM dans l’appareil par son fabricant. Appuyer de nouveau sur ENTER
pour annuler l’indentification.
• Si l’appareil possède plusieurs modes, le nom du mode activé s’affiche. Il est
possible d’en changer si besoin en sélectionnant le mode activé, puis en utilisant
les flèches « gauche & droite ».
73-406-00 Version 2.0
55 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Setup
• Si l’appareil est un automatique, sélectionnez l’emplacement auquel vous voulez
l’assigner en vous servant des MFK. Plusieurs machines de même type peuvent
être assignées au même emplacement, ce qui permet de dupliquer leur patch
DMX qui sera créé plus tard.
• Si l’appareil est un gradateur, saisissez le numéro de circuit à assigner.
• Sélectionnez <Assign> et appuyez sur ENTER. Pour les automatiques, les
informations des paramètres seront chargées depuis la machine (le pupitre
sautera cette étape s’il a déjà chargé un profil d’une machine de même type). Le
pupitre crée un circuit virtuel d’intensité si c’est nécessaire.
• Une fois que le pupitre a assigné la machine ou le gradateur, il vous demande si
vous voulez en assigner une autre. Le pupitre vous indiquera quand tous les
appareils RDM auront été trouvés.
• Les automatiques qui sont chargés depuis le RDM sont affichés avec la mention
RDM après leur numéro de machine sur l’écran principal d’Assign Fixtures.
Options RDM
Si une machine ou un gradateur RDM est assigné(e), un menu <RDM Options>
apparait sur l’écran principal d’Assign Fixtures. Cela permet de visualiser l’appareil
RDM assigné. Sélectionnez <RDM Options> et appuyez sur ENTER pour entrer
dans ce menu.
Quand un circuit ou un machine RDM est sélectionné(e), les flèches servent à
sélectionner d’autres appareils RDM. Chaque fois qu’un appareil RDM est vu pour la
première fois, il est « interrogé » via le RDM pour vérifier s’il est présent ou absent.
Dans les Options RDM, l’adresse DMX de chaque appareil RDM est affichée. Si
l’adresse DMX a été modifiée sur le pupitre mais pas sur l’appareil lui-même, un
point d’exclamation ! s’affiche après le numéro de circuit ou de machine.
Les informations complémentaires suivantes sont également affichées pour chaque
appareil RDM :
Automatiques
Mode activé de l’automatique
Gradateur multi-circuits
patché individuellement
Aucun (chaque
séparément)
Gradateur multi-circuits
patché en bloc
Nombre de circuits du gradateur
circuit
est
affiché
Pour identifier l’appareil, sélectionner <Identify> et appuyer sur ENTER. L’exactitude
de la réponse de l’appareil dépend de l’implémentation de la fonction RDM dans
l’appareil par son fabricant.
Pour supprimer l’information RDM de l’appareil sélectionné, sans changer les valeurs
dans les mémoires ou les submasters, choisissez d’abord l’appareil dans les Options
RDM, puis maintenez la touche CLEAR enfoncée pendant 2 secondes. Supprimer
seulement les informations RDM d’un appareil permet à un autre appareil RDM du
même type d’être assigné à sa place, ce qui peut être utile pour échanger une
machine défectueuse dans un groupe de machines, par exemple.
73-406-00 Version 3.0
56 / 89
Mode Setup
JesterML Manuel d’utilisation
Rig Check (vérification des machines implantées)
En sélectionnant <Rig Check> , puis en appuyant sur ENTER, on lance la vérification
de la communication avec tous les appareils RDM via le RDM. Cette vérification
utilise le message RDM Identify Off, ainsi il peut aussi être utilisé comme un moyen
rapide de faire disparaitre les blocages d’indentification des appareils RDM. Lorsque
le Rig Check est terminé, le résultat s’affiche sur l’écran LCD principal.
Quitter le menu Assign Fixtures
Sélectionnez <Exit> et appuyer sur ENTER pour quitter le menu Assign Fixtures. S’il
reste une machine ou un appareil RDM non patché(e), un message vous demandera
d’entrer dans le patch DMX pour le faire.
Options Pan/Tilt
Ce menu permet de paramétrer les machines de façon à ce que les roues Pan & Tilt
du pupitre fonctionnent comme prévu, en fonction de la position des machines lors
de leur accroche. Les trois options suivantes de Pan & Tilt seront proposées pour
chaque machine :
• Pan Inv
inverse le sens du circuit de Pan
• Tilt Inv
inverse le sens du circuit de Tilt
• P/T Swap
échange les circuits de Pan & Tilt
Options d’enregistrement
Par défaut le pupitre travaille en mode “Partial”. Cela signifie que les paramètres
doivent être taggés pour pouvoir être enregistrés. Les paramètres sont
automatiquement taggés par le pupitre quand on les modifie, vous pouvez aussi les
tagger ou les détagger manuellement. Des options complémentaires permettent de
définir comment le tagging est traité pour chaque attribut. En basculant le pupitre en
mode “Full”, tout est enregistré et le tagging n’est pas utilisé, mais cela donne moins
de souplesse en particulier pour les palettes et les submasters.
Pour modifier ces options, utilisez les flèches et sélectionnez <Record Options>, puis
appuyez sur ENTER.
Le paramétrage “Mode” permet de choisir entre les modes d’enregistrement Partial
et Full décrits ci-dessus. Sélectionner ce champ et appuyez ENTER pour passer d’un
mode à l’autre. Quand Partial est sélectionné, les 4 options suivantes sont
proposées :
Brightness : All/Channel
Lorsqu’on choisit “All”, les circuits d’intensité des machines et les circuits des
préparations sont toujours enregistrés. Quand on choisit “Channel”, les circuits
d’intensité des machines et les circuits des préparations doivent être taggés pour
pouvoir être enregistrés. Le réglage par défaut est “All”. Comme tous les circuits
d’intensité sont mixés en HTP, et peuvent donc être exclus en les mettant
simplement à 0%, il n’est normalement pas nécessaire de changer ce
paramétrage.
Colour : All/Channel
Lorsqu’on choisit “All”, si un paramètre de couleur est modifié en manipulant une
roue, tous les paramètres de couleur pour les machines sélectionnées sont
73-406-00 Version 2.0
57 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Setup
automatiquement taggés par le pupitre. Si on choisit “Channel”, seul le paramètre
de couleur en train d’être réglé est taggé par le pupitre. Le paramétrage par défaut
pour l’attribut couleur est “All”.
Beamshape : All/Channel
Lorsqu’on choisit “All”, si un paramètre de faisceau est modifié en manipulant une
roue, tous les paramètres de faisceau pour les machines sélectionnées sont
automatiquement taggés par le pupitre. Si on choisit “Channel”, seul le paramètre
de faisceau en train d’être réglé est taggé par le pupitre. Le paramétrage par
défaut pour l’attribut faisceau est “Channel”.
Position : All/Channel
Lorsqu’on choisit “All”, si un paramètre de position est modifié en manipulant une
roue, tous les paramètres de position pour les machines sélectionnées sont
automatiquement taggés par le pupitre. Si on choisit “Channel”, seul le paramètre
de position en train d’être réglé est taggé par le pupitre. Le paramétrage par
défaut pour l’attribut faisceau est “All”. Note : les effets de mouvement sont taggés
ou non-taggés intégralement, il n’est pas possible de tagger ou de non-tagger
séparément les paramètres individuels de contrôle d’un effet de mouvement.
Pour quitter le menu Record Options, utilisez les flèches pour sélectionner <OK> et
appuyez sur ENTER. Si vous avez modifié le Mode d’enregistrement, le pupitre
devra traiter toutes les données enregistrées pour vérifier que les circuits sont
programmés. Tout circuit non programmé le sera par le pupitre aux valeurs par
défaut (0% pour les circuits d’intensité, valeurs “Home” pour les circuits LTP). Un
avertissement pop-up vous demandera de confirmer que c’est Ok, car les
modifications des données enregistrées ne peuvent être annulées.
Verrouiller/Déverrouiller le pupitre
Il est possible de verrouiller le pupitre avec un code à 4 caractères pour empêcher
toute modification non autorisée aux données enregistrées. Quand il est verrouillé,
les mémoires, les submasters et les palettes ne peuvent être ni programmé(e)s, ni
modifié(e)s, ni effacé(e)s. En outre, l’accès aux options du Setup (comme
l’assignation des machines ou le Patch, par exemple) est également bloqué. Il est
cependant possible de restituer tout à fait normalement les mémoires, les
submasters et les palettes.
Pour verrouiller/déverrouiller le pupitre, sélectionnez <Lock/Unlock>, et appuyez sur
ENTER.
Si le pupitre est déverrouillé, vous devez entrer un code pour le verrouiller et
confirmer par ENTER. Le code par défaut du JesterML est 0000. Une fois le bon
code saisi, 2 options s’offrent à vous :
Verrouiller le pupitre
Pour verrouiller le pupitre et empêcher toutes modifications, sélectionnez <Lock
Desk> et appuyez sur ENTER. Le pupitre est maintenant verrouillé, et vous
retournez au menu Setup.
Changer le code
Il est recommandé de changer le code par défaut uniquement pour un code dont
vous vous souviendrez facilement. Pour ce faire, sélectionnez <Change Code>,
73-406-00 Version 3.0
58 / 89
Mode Setup
JesterML Manuel d’utilisation
et appuyez sur ENTER, saisissez le nouveau code et confirmer par ENTER.
Vous retournez au menu Setup.
Si le pupitre est verrouillé, vous serez invité à saisir le code à 4 caractères pour le
déverrouiller. Si vous avez saisi le bon code, le pupitre est déverrouillé et vous
retournez au menu Setup.. Vous pouvez à nouveau opérer toute les modifications
souhaitées.
Si vous avez oublié votre code, merci de contacter le support technique de Zero 88
avec le numéro de série de votre pupitre en main. Vous pourrez être questionné sur
votre identité et sur vos raisons de vouloir déverrouiller un pupitre sans en connaître
le code.
Effacer les Mémoires et les Submasters
Si vous souhaitez effacer les mémoires et les submasters, sélectionnez <Clear
Mems/Subs>. Appuyez sur ENTER, le pupitre vous demandera alors de confirmer
l’effacement de ces données. Utilisez les flèches pour sélectionner <OK>, puis
appuyez sur ENTER. Les Mémoires et les Submasters seront effacés, et vous
retournerez au menu Setup.
Effacer les Palettes
Si vous souhaitez effacer les palettes, sélectionnez <Clear Palettes>. Appuyez sur
ENTER, le pupitre vous demandera alors quels attributs vous souhaitez effacer.
Utilisez les touches COLOUR, BEAMSHAPE, et POSITION pour passer d’un choix
de réglage à un autre pour chaque attribut ; <Yes> signifie que toutes les palettes de
cet attribut seront effacées, <No> signifie que les palettes de cet attribut ne seront
pas effacées. Utilisez les flèches pour sélectionner <Ok> et appuyez sur ENTER.
Les palettes des attributs choisis seront effacées, et vous retournerez au menu
Setup.
Juste avant d’effacer les palettes, le pupitre va d’abord chercher toutes les mémoires
et les submasters dans lesquel(le)s ces palettes sont référencées. Si des références
sont trouvées, elles seront supprimées et remplacées par les valeurs des palettes
avant que celles-ci ne soient supprimées. Une fois supprimées, le lien entre les
mémoires/submasters et les palettes à partir desquelles elles (ils) avaient été
construit(e)s est définitivement coupé.
Remise à zéro du pupitre
Pour effacer TOUTES les données du pupitre (mémoires, submasters, palettes,
assignation des machines ainsi que le patch DMX), et toutes les options du Setup
sélectionnez <Reset Desk> à l’aide des flèches. Appuyez sur ENTER. Le pupitre va
vous demander de confirmer-utilisez les flèches pour choisir <OK>, puis appuyez sur
ENTER. Le pupitre reviendra à ses réglages par défaut, et vous retournerez au
menu Setup.
Mise à jour de la bibliothèque d’automatiques
Le JesterML a une bibliothèque intégrée complète de plus de 1900 types de
machines de 140 fabricants. Cette bibliothèque est régulièrement complétée et les
mises a jour sont accessibles depuis le site Web de Zéro 88. Pour voir quelle version
de la bibliothèque est installée sur le pupitre, sélectionnez <Update Fixture Lib> et
appuyez sur ENTER. Le numéro de version de la bibliothèque va s’afficher sur
l’afficheur LCD principal. S’il n’y a pas de bibliothèque installée (ce qui peut arriver si
73-406-00 Version 2.0
59 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Setup
la mise à jour précédente a échoué pour une raison quelconque), alors V-- -s’affichera.
Si vous souhaitez effectuer la mise à jour de la bibliothèque avec une version plus
récente à partir du site Web de Zéro 88, téléchargez le fichier et décompressez le
(unzip) sur le répertoire racine d’une clé USB. La clé USB doit contenir le fichier .IFT
(le jesterML ne peut pas décompresser lui-même un fichier .ZIP ni naviguer dans les
sous-répertoires). Connectez la clé USB sur le pupitre, puis utilisez les flèches pour
sélectionner <Update Library> et appuyer sur ENTER. Choisissez le bon fichier .IFT
en vous aidant des flèches « haut & bas ». Une fois <OK> sélectionné, appuyez sur
ENTER et la nouvelle version de la bibliothèque s’installera sur le pupitre. Quand
cela est terminé, appuyez sur ENTER et vous retournerez au menu précédent. Le
numéro de la nouvelle version sera alors affiché.
Le JesterML stocke également des fichiers « utilisateurs » de types de machines
(User Fixture Type files) quand ceux-ci sont utilisés à partir du menu <Assign
Fixtures> . Cela permet de les réutiliser facilement plus tard. Pour supprimer tous les
fichiers non désirés qui sont stockés sur le pupitre, sélectionnez l’option <Delete
User Files> sous <Update Fixture Lib> et appuyez sur ENTER. S’il y a des fichiers
User Files dans le pupitre, on peut les faire défiler en se servant des flèches « haut &
bas ». Sélectionnez <OK> et appuyez sur ENTER pour supprimer du pupitre le
fichier sélectionné. Vous serez dirigé vers le menu précédent.
Pour quitter le menu <Update Fixture Lib> et retourner au Setup, sélectionnez <OK>
et appuyez sur ENTER.
Paramétrage du Mode « Récupération des mémoires »
Ce mode détermine comment le JesterML se comporte par rapport à la mémoire en
cours et la mémoire à venir quand il redémarre.
• Lorsque le Mode Recovery est On, le pupitre récupère la mémoire en cours et
la mémoire suivante à l’extinction du pupitre, et les repositionne dans cet
ordre au redémarrage.
• Lorsque le Mode Recovery est Off, le pupitre redémarre sur la première
mémoire de la séquence, et la mémoire suivante sera sélectionnée comme la
seconde mémoire programmée.
1. Choisissez l’option <Memory Recovery> dans le menu en utilisant les flèches, puis
appuyez sur ENTER.
2. Il est possible dès lors de choisir entre ON ou OFF pour le mode de récupération
des mémoires en utilisant les flèches « haut » et « bas ». Une fois le type de mode
choisi, validez avec ENTER, utilisez les flèches pour choisir <OK> puis appuyez
de nouveau sur ENTER.
Entrée pour la commande à distance
L’entrée de la commande à distance peut être paramétrée pour fonctionner comme
n’importe quel bouton du panneau avant du pupitre. Utilisez les flèches pour
sélectionner <Remote Input> et appuyez sur ENTER. Ensuite, appuyez sur ENTER
et en même temps sur le bouton que vous souhaitez commander à distance. Par
défaut, c’est le bouton PROGRAM/GO. Une fois que vous avez paramétré l’entrée
de la commande à distance comme vous le souhaitez, déplacez le curseur jusqu’à
<OK> et appuyez sur ENTER.
73-406-00 Version 3.0
60 / 89
Mode Setup
JesterML Manuel d’utilisation
Pour désactiver l’entrée de la commande à distance appuyez sur SHIFT, ENTER et
le bouton en question. L’affichage montre <Disabled>.
Entrée Audio
Dans le Setup, vous pouvez activer ou désactiver l’entrée « Sound2Lite » située à
l’arrière du pupitre. Utilisez les boutons curseurs pour sélectionner <Sound Input>
puis appuyez sur ENTER. Ensuite, appuyez sur ENTER, et avec les flèches « haut
& bas », sélectionnez l’option voulue <Enabled> ou <Disabled> (activée ou
désactivée). Quand l’option que vous avez choisie s’affiche, validez avec ENTER,
puis allez sur <OK> et appuyez de nouveau sur ENTER.
Paramétrage du MIDI
L’entrée MIDI du Jester peut être paramétrée dans le Setup. Sélectionnez le menu
<MIDI Setup> et appuyez sur ENTER. Le LCD/Moniteur affiche 4 champs :
Enabled/Disabled
Cette option détermine si l'entrée MIDI est activée ou non. Sélectionnez cette option
en utilisant les flèches, appuyez sur ENTER, et utilisez les flèches « haut & bas »
pour activer ou désactiver le MIDI. Appuyez sur ENTER pour confirmer. Notez qu’à
cause des limitations de ressource du hardware, il n’est pas possible d’utiliser un
clavier USB lorsque le mode MIDI est activé.
Chan
Ceci permet de sélectionner le canal MIDI de 1 à 16 que le pupitre reçoit pour les
notes MIDI. Sélectionnez cette option en utilisant les flèches, appuyez sur ENTER
pour le modifier. Pour paramétrer la réception de tous les canaux MIDI, sélectionnez
le canal en utilisant les flèches, maintenez la touche SHIFT enfoncée et appuyez sur
ENTER ; le numéro de canal MIDI s’affichera sous la forme <-->.
Note
Ceci définit la note MIDI de 0 à 127 (Do 4 est la note 60) qui correspond à la
première préparation/submaster sur le pupitre. Sélectionnez cette option en utilisant
les flèches, appuyez sur ENTER pour la modifier. Pour paramétrer le MIDI de façon à
couvrir les octaves (qui ont 12 notes, car ils comprennent à la fois les notes noires et
blanches sur un clavier de piano) affectés aux préparations / submasters,
sélectionnez la note en utilisant les flèches, maintenez la touche SHIFT enfoncée et
appuyez sur ENTER ; le numéro de note MIDI s’affichera sous la forme <--->.
MSC Device ID
Cette option sert à définir le périphérique ID 0-111 que le pupitre utilise pour les
commandes de MIDI Show Control (MSC). Sélectionnez cette option en utilisant les
flèches, et appuyez sur ENTER pour la modifier
Pour plus d’informations concernant les paramètres MIDI et leur fonctionnement,
reportez vous au chapitre « MIDI » de ce mode d’emploi. Sélectionnez <OK> et
appuyez sur ENTER pour retourner dans le menu Setup.
Paramétrage de l’entrée DMX
Il ya trois options pour le comportement de l’entrée DMX: Snapshot (par défaut),
Chans+Subs et Subs Only. Quand on choisit le mode Chans+Subs, on doit
également définir la taille de l’extension (Wing Width) afin que le JesterML
73-406-00 Version 2.0
61 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Mode Setup
reconnaisse la répartition entre les potentiomètres de la rangée supérieure et ceux
de la rangée inférieure du pupitre-extension (Wing) raccordé à l’entrée DMX.
Reportez vous au chapitre sur l’entrée DMX pour plus de détails sur le
fonctionnement dans chaque mode.
Réglage de la date et de l’heure
Vous pouvez régler la date et l’heure du JesterML en allant sur l’option <Set
Date/Time> du Setup. Utilisez les flèches pour sélectionner <Set Date/Time> puis
appuyez sur ENTER. Vous pouvez dès lors régler la date et l’heure en utilisant les
flèches « haut & bas » pour changer les valeurs. Une fois terminé, déplacez le
curseur jusqu’à <OK> et appuyez sur ENTER. Vous retournerez au menu du Setup.
Il n’y a pas de déclenchement de mémoires en temps réel dans le JesterML, en fait
l’heure sert uniquement à l’horloge du système, affichée en bas à droite de l’écran du
moniteur.
Paramétrage de l’afficheur LCD
Dans le menu <Displays Setup> vous pouvez configurer la luminosité et le contraste
de l'écran LCD. Utilisez les flèches pour atteindre cette option dans le menu, et
appuyez sur ENTER pour entrer dans les réglages. Les réglages par défaut peuvent
être rétablis en appuyant sur CLEAR.
Si le rétro éclairage ou le contraste du LCD ont été réglés sur des valeurs le rendant
illisible, vous devrez connecter un moniteur pour pouvoir accéder à ce menu et
redéfinir des valeurs lisibles.
Ce menu présente également des informations sur la sortie moniteur. Si le firmware
de la sortie du moniteur est en version V3 ou postérieure, il est alors possible de
régler la résolution de sortie de la valeur par défaut 640 x 400 x 70 Hz à un autre
réglage de 640 x 480 x 60 Hz, ce qui peut améliorer la compatibilité avec certains
moniteurs. Notez que le firmware de la sortie moniteur est implanté en usine et ne
peut pas être mis à jour dans ce menu.
Port USB
Le Jester utilise un coprocesseur pour gérer le port USB destiné à accueillir une clé
USB de sauvegarde. Pour voir le numéro de version du coprocesseur USB,
sélectionnez <USB Host> et appuyer sur ENTER. Si le logiciel de votre JesterML
détient une version récente de ce firmware, alors un bouton <Upgrade> apparaîtra.
S'il est nécessaire d'effectuer une mise à jour, d'autres instructions seront données
dans les notes sur la version du logiciel.
Sélectionnez <OK> et appuyez sur ENTER pour revenir au menu Setup.
Langue de l’aide
Le menu <Help Language> permet de choisir parmi différentes langues pour l'aide
en ligne. Utilisez les flèches pour sélectionner <Help Language>, et appuyez sur
ENTER. Appuyez sur ENTER et utilisez les flèches « haut & bas » pour sélectionner
la langue souhaitée (English, Deutsch, Français ou Nederlands ). D'autres langues
pourront être ajoutées dans les futures mises à jour du logiciel. Une fois la langue
désirée affichée, appuyez sur ENTER, déplacez le curseur jusqu’à <OK> et appuyez
sur ENTER à nouveau pour revenir au menu Setup.
73-406-00 Version 3.0
62 / 89
Mode Setup
JesterML Manuel d’utilisation
Ce menu est également utilisé pour mettre à jour le fichier d’aide en ligne dans le
cadre d’une mise à jour du logiciel du pupitre – voir le document Software Update
Instructions pour plus d’informations.
Mode Test
Cette option est essentiellement destinée au constructeur et aux revendeurs agréés.
Il permet de tester le hardware du JesterML indépendamment des options de
configuration ou de ce qui est enregistré, ce qui peut être utile pour diagnostiquer
certains problèmes.
•
•
•
•
•
•
Appuyer sur un bouton permet d'afficher son nom sur l'écran LCD, de tester la
LED qui y est éventuellement associée, et éventuellement d’afficher le niveau
d'un fader.
Les afficheurs à 7 segments affichent un compteur.
Les niveaux des roues s’affichent sur leur LCD associé.
L'entrée DMX et les ports de sorties seront testés (ce test peut échouer si un
signal DMX est présent sur l’entrée DMX-In).
Des lignes colorées s’affichent sur le moniteur.
Des messages de test MIDI sont transmis si le MIDI est activé.
Appuyez sur ENTER pour quitter le mode test et revenir au menu Setup.
73-406-00 Version 2.0
63 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
RDM
RDM
Le RDM (Remote Device Management) est un protocole de communications utilisé
dans l’industrie qui utilise la liaison DMX pour une communication bidirectionnelle
avec des appareils tels que des gradateurs ou des projecteurs automatisés. Son
appellation officielle est « ANSI E1.20-2006, Entertainment Technology, Remote
Device Management Over DMX512 Networks ». Le RDM permet à un contrôleur (par
ex. un JesterML) de reconnaitre et de configurer différents appareils sur un réseau
DMX 512.
Le RDM a été développé pour être compatible avec les équipements DMX existants,
cependant certains équipements non-RDM anciens qui ont été fabriqués avant le
développement du RDM peuvent ne pas fonctionner comme prévu quand le RDM est
en service. Pour cette raison, il est préférable de ne pas essayer en spectacle le
RDM pour la première fois avec un appareil ancien non-RDM, de façon à éviter des
réactions inattendues.
Le JesterML utilise le RDM uniquement pour l’assignation des machines et le patch
DMX. Le RDM n’est pas utilisé lors de l’exploitation normale du pupitre, il n’y a donc
pas de conséquences sur les équipements DMX anciens pendant le déroulement
d’un spectacle.
Le JesterML utilise le RDM pour 2 fonctions :
• Créer automatiquement un profil de machine pour un projecteur automatisé en
utilisant les informations récupérées directement depuis la machine elle-même.
Ceci évite d’avoir à chercher le profil correspondant à cette machine dans la
bibliothèque du pupitre, ou à le créer sur PC avec le software Fixture Type Editor.
Cette fonction nécessite de la machine qu’elle soit capable d’envoyer des
messages d’auto description RDM. Si la machine n’est pas capable d’envoyer
ces messages, le JesterML peut seulement créer un profil très basique sans les
noms de paramètres ni les valeurs par défaut (Home). Si cela arrive, contactez le
fabricant du projecteur automatisé pour plus d’informations et pour une mise à jour
du firmware.
• Définir à distance le mode et l’adresse DMX des gradateurs et des automatiques
RDM.
Pour plus de détails sur les opérations dans le menu Assign Fixture et celui du Patch
DMX, reportez vous au chapitre concerné du mode Setup (page 51).
La fonction contrôleur RDM est implantée uniquement sur le port DMX OUT (sortie
DMX). Elle n’est pas implantée sur le port DMX IN (entrée DMX). Notez qu’à cause
d’une limitation des ressources internes, le port DMX IN est temporairement
désactivé lorsque le RDM est en service.
73-406-00 Version 3.0
64 / 89
Contrôle MIDI
JesterML Manuel d’utilisation
Contrôle MIDI
Le MIDI et le JesterML
Le JesterML est prévu uniquement pour recevoir des informations MIDI. Il ne peut
envoyer d’informations MIDI à aucun autre appareil, bien qu’un port MIDI THRU soit
prévu ; ce port MIDI THRU permet seulement d’insérer le Jester dans une chaine
d’appareils. Le Jester utilise 2 types d’informations MIDI : MIDI Notes, et le MIDI
Show Control (MSC)
Vous pouvez désactiver complètement le contrôle MIDI en choisissant <Disabled>
dans le Setup . C’est le réglage par défaut, donc si le MIDI ne fonctionne pas, vérifiez
d’abord si il est bien réglé sur <Enabled> .
Notez qu’à cause de la limitation des ressources internes, il n’est pas possible
d’utiliser un clavier USB lorsque le mode MIDI est activé.
Notes MIDI – pour démarrer
Avant d’utiliser le MIDI, vous devez tout d’abord activer cette fonction dans le Setup.
Pour cela appuyez sur SHIFT et MODE, déplacez vous jusqu’à l’option <MIDI
Setup> et appuyez sur ENTER, puis changez <Disabled> pour <Enabled> .
Une fois que vous avez activé la fonction MIDI, branchez un câble MIDI entre un
clavier MIDI et l’entrée MIDI « In » du pupitre, puis mettez le JesterML en mode
Preset. Chaque Note jouée sur le clavier active un circuit.
Si ça ne marche pas, allez dans le Setup et effectuez un Reset du Pupitre (pour
remettre tous les paramètres à leur valeur par défaut), puis activez de nouveau la
fonction MIDI.
Transmettre et recevoir des Canaux MIDI
Les instruments MIDI envoient un flux de messages comportant des « Note On » et
des « Note Off » depuis leur sortie (MIDI OUT) . En MIDI, les canaux de Réception
et de Transmission sont séparés et au nombre de 16.
En réglant la Réception sur un canal précis dans le JesterML , seules les
informations destinées à ce canal seront reçues. A l’inverse la Réception peut être
paramétrée pour recevoir tous les canaux <-->, ainsi toutes les informations MIDI
seront reçues.
Numéros de Note
Le standard MIDI assigne les “numéros de Note” aux Notes de musique. Le Do 4 (au
milieu du clavier) correspond au numéro 60. Par défaut, les octaves sont assignés
aux 12 préparations/Submasters, (il ya 12 notes dans un octave MIDI, car il
comprend à la fois les notes noires et blanches d’un clavier de piano). Cependant ce
réglage peut être changé pour qu’une Note MIDI spécifique soit assignée à la
première préparation/Submaster.
Lorsque le MIDI est paramétré sur octaves, le nombre maximum de
préparations/Submasters contrôlé(e)s est de 12. Lorsqu’un numéro de Note est
choisi, le nombre maximum de préparations contrôlées (Preset Mode) est de 48, et le
nombre maximun de submasters (Run Mode) est de 24.
Lors du contrôle des submasters en mode Run, l'action du MIDI revient à monter un
curseur de submaster sur le pupitre, donc vous ne pouvez envoyer que les
submasters de la page active. L’utilisation du contrôle MIDI n‘ augmente pas le
nombre de submasters ; pour contrôler les submasters d’une autre page, la page doit
73-406-00 Version 2.0
65 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Contrôle MIDI
être changée selon la manière habituelle. Les règles normales de substitution des
pages de submasters s'appliquent : vous devez baisser le submaster d’une page
avant de pouvoir envoyer le même submaster d’une autre page.
Contrôle de Vélocité
Certains claviers possèdent cette particularité. Cela permet au musicien de contrôler
la puissance de la musique en fonction du toucher. Le signal MIDI transmis par ce
type de clavier s’appelle la Vélocité et va de 0 à 127.
Quand l’instrument n’a pas de contrôle de vélocité, la vélocité est réglée par le
fabricant, souvent sur 63 plutôt que 127, ce qui évite que le son soit trop fort.
Notes MIDI – mode Preset
La première Note d’un Octave correspondra au circuit 1, la seconde au circuit 2, et
ainsi de suite.L’information de vélocité est utilisée pour déterminer la temporisation
d’un circuit.
Notes MIDI – mode Run
La première Note d’un Octave correspondra au Submaster 1, la seconde au
Submaster 2, et ainsi de suite. L’information de vélocité est utilisée pour déterminer
la temporisation du submaster.
MIDI Show Control
Le MIDI Show Control ne fonctionne qu’en Mode Run. Les commandes activées
pour le contrôle de la séquence sont :
ƒ GO
ƒ STOP (pause)
ƒ RESUME (reprise du transfert)
ƒ TIMED_GO (temps de transfert maxi : 5 minutes)
ƒ LOAD (préparer la mémoire suivante)
ƒ RESET (aller à la première mémoire)
Le numéro de mémoire est obligatoire pour LOAD, il est facultatif pour GO, STOP,
RESUME, et TIMED_GO. Les commandes sont ignorées si le numéro de mémoire
n’est pas valide ou non programmé sur le pupitre. Les numéros de Cue list et de Cue
path envoyés par le contrôleur sont ignorés par le pupitre.
Les commandes suivantes contrôlent la sortie générale du pupitre :
ƒ
ƒ
ALL_OFF (Blackout Activé)
RESTORE (Blackout désactivé)
Le pupitre reçoit les commandes MSC qui sont au format « lighting » (0x01), ou
« tous types » (0x7f). Le périphérique ID 0-111 reconnu par le pupitre pour les
commandes MSC peut être paramétré dans le menu <MIDI Setup>. Le pupitre
reconnait également les périphériques MSC Broadcast ID (0x7f).
73-406-00 Version 3.0
66 / 89
Autres fonctions
JesterML Manuel d’utilisation
Autres fonctions
Aide en ligne
Le JesterML possède une aide en ligne intégrée. Pour y accéder à n’importe quel
moment, appuyez sur SHIFT+LEFT+RIGHT et le JesterML affichera une Aide
basique sous forme de résumé. Vous pouvez naviguer parmi les différents écrans
d’aide pour vous renseigner sur d ‘autres sujets. La langue de l’aide en ligne doit être
choisie dans le Setup
Mises à jour du logiciel
Lorsque de nouvelles mises à jour pour le JesterML sont disponibles, celles ci sont
annoncées sur le site de ZERO 88– www.zero88.com – précisant où et comment
obtenir ces mises à jour. Il est également possible de s’inscrire sur une liste de
diffusion par email pour recevoir automatiquement des emails d’alerte de mise à jour.
Au cas où vous souhaiteriez vérifier si vous utilisez la dernière version de logiciel ou
pas, rendez vous à la partie Téléchargement (Support Center) du site de Zero 88. Il
est important de mettre la console à jour régulièrement tant pour profiter de nouvelles
fonctions que pour éviter de passer à côté d’une mise à jour majeure.
Pour mettre à jour le logiciel du JesterML, commencez par télécharger le fichier ZIP
depuis le site de Zéro88 et décompressez le sur le répertoire racine d’une clé USB.
Le JesterML n’est pas capable de décompresser un dossier .ZIP lui-même, ni de
naviguer dans les sous-répertoires. Puis démarrez le JesterML avec la clé USB en
place dans le port USB en maintenant enfoncées les flèches « droite & gauche ». La
mise à jour démarrera après quelques secondes et vous serez guidé dans le
processus. A la fin vous pouvez retirer la clé USB et le pupitre installera la mise à
jour . Lisez toujours les notes accompagnant une mise à jour pour vous familiariser
avec les nouvelles fonctions et vous informer des instructions particulières relatives à
cette nouvelle version.
Le développement des pupitres Zero88 a depuis longtemps pris en compte les
remarques des utilisateurs. Si vous avez une suggestion à faire concernant une
fonction n’existant pas dans le JesterML ou n’importe quelle autre console, visitez le
site Zero88, utilisez le lien pour vous rendre sur un de nos forums et faites votre
proposition. L’adhésion est gratuite et les informations concernant les mises à jour
sont mises en lignes dès que celles-ci sont disponibles.
73-406-00 Version 2.0
67 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Autres fonctions
Phantom Jester
Une application pour PC appelée Phantom Jester peut être téléchargée depuis le
Support Center du Site Zero 88. Cette application permet d’émuler le comportement
du pupitre sur n’importe quel PC sous Windows®. Les fichiers des conduites peuvent
être chargés et modifiés offline.
73-406-00 Version 3.0
68 / 89
Glossaire
JesterML Manuel d’utilisation
Glossaire (Le JesterML de A à Z)
A Master
Le potentiomètre de général contrôlant le niveau des circuits de la préparation A.
Adresse
Un circuit DMX de 1 à 512. Les adresses (ou plus précisément les Start Addresses)
sont paramétrées sur les automatiques avec les touches ou les switches des
machines elle mêmes.
Analogique
Un standard de commande qui existait avant l’invention du DMX512. Grâce au signal
de commande 0/10V le gradateur reçoit directement une information de niveau. Le
signal DMX512 peut être transformé en signal 0/10V par l’intermédiaire d’un
Démultiplexeur.
Attaque
Le type de transfert entre deux pas de chenillard, il peut être réglé sur « sec »,
« temporisé » ou une combinaison des deux. (réglée en sélectionnant CHASES).
Attribut
Groupe de paramètres d’un automatique. Ce sont : Brightness (intensité, sur la
touche FIXTURE), Colour (couleur), Beamshape (faisceau), et Position.
Audio (Entrée)
Voir Sound2Light
Auto Trigger
Une mémoire avec un auto trigger est envoyée automatiquement à la fin du temps
d’attente (Dwell Time) de la mémoire précédente.
Auto-Reverse
Voir Bounce.
B Master
Le potentiomètre de général contrôlant le niveau des circuits de la préparation B.
Backlight
L’intensité du rétro éclairage de l’écran LCD. C’est aussi le terme utilisé pour
l’éclairage en contrejour, souvent destiné à créer un effet de halo sur les épaules de
quelqu’un.
Backward
Restitution d’un chenillard en sens inverse, par exemple les pas iront de 6 à 1
et ainsi de suite (6,5,4,3,2,1,6…).
Beamshape Button (touche Faisceau)
Cette touche transforme les touches MFK en touches de sélection de palette pour le
Beamshape (Faisceau), avec les roues contrôlant les paramètres de l’attribut
73-406-00 Version 2.0
69 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Glossaire
Beamshape. S’il y a plus de 3 paramètres de faisceau possibles pour la machine
primaire, la LED à l’intérieur de la touche clignote. Les paramètres additionnels sont
accessibles en appuyant plusieurs fois sur la touche Beamshape.
Blackout (noir)
Tous les circuits à 0%. Cette fonction est activée avec le bouton BLACKOUT . On
utilise aussi l’abréviation DBO pour BLACKOUT.
Bounce
Restitution d’un chenillard en aller et retour (d’abord à l’endroit puis à l’envers) ce qui
va donner : 1,2,3,4,5,6,5,4,3,2,1,2,3,4,5,6,5…Aussi appelé Auto-Reverse ou PingPong.
Brightness
Voir Intensity.
Bump
Nom américain pour Flash.
Bump Button
Nom américain pour un Bouton Flash.
Button (bouton, ou touche)
Commande du panneau avant du JesterML permettant de contrôler une fonction du
pupitre.
CE
Conformité Européenne – Une règlementation Européenne, affiché sur tous les
produits en vente dans les pays de l’Union Européenne.
Channel (Circuit)
Terme utilisé pour décrire un potentiomètre unique qui contrôle un seul projecteur.
Les gradateurs peuvent avoir 6, 12, 24, ou 48 circuits. Le JesterML peut contrôler 48
circuits, même s’il faut utiliser un autre pupitre comme extension (Wing) pour y
accéder.
Chase (Chenillard)
Un chenillard est une suite d’états lumineux restitués en boucle de façon
automatique. Dans le JesterML, un chenillard peut être enregistré dans un
submaster ou dans une mémoire de la séquence. La vitesse (speed), la direction, et
l’attaque d’un chenillard peuvent être modifiées. Les chenillards sont utilisés
habituellement pour les effets « disco ».
Chases Button (touche chenillard)
En modes RUN et PROGRAM, cette touche transforme les touches MFK et les roues
en contrôleurs de vitesse, direction et attaque pour les chenillards.
Clear Button (touche d’effacement)
Cette touche est utilisée pour supprimer des mémoires, des submasters et des
palettes, et joue le rôle de Backspace pour supprimer des caractères quand on
nomme un élément.
73-406-00 Version 3.0
70 / 89
Glossaire
JesterML Manuel d’utilisation
Colour Button (touche Couleur)
Cette touche transforme les touches MFK en touches de sélection de palette pour les
couleurs, avec les roues contrôlant les paramètres de l’attribut couleur . S’il y a plus
de 3 paramètres de couleur possibles pour la machine primaire, la LED à l’intérieur
de la touche clignote. Les paramètres additionnels sont accessibles en appuyant
plusieurs fois sur la touche Colour.
Contrast
La différence de luminosité entre une zone sombre et une zone éclairée des LCDs.
Le contraste est réglable dans le Setup.
Copy
En mode Program, le contenu d’un chenillard ou une scène peut être copié en le
chargeant d’abord avec la touche EDIT, puis en l’enregistrement n’importe où avec la
touche PROGRAM.
Crossfade (Transfert)
Transition entre une scène et une autre, avec un temps prédéfini.
Cue
Cue est un autre nom pour Mémoire.
Cue Stack
Voir Playback.
Cursor (flèches)
Les touches « flèches » du panneau avant du Jester sont des flèches de curseur.
Elles vous permettent de naviguer dans le LCD ou le moniteur et de modifier
certaines choses.
Curve (courbe)
Voir Law.
DBO
cf Blackout.
Delay
Voir Dwell Time (temps d’attente).
Demux (démultiplexeur)
Appareil qui transforme le signal DMX 512 en commande analogique, ce qui permet
de piloter les anciennes générations de gradateurs.
Desk (Pupitre)
Nom couramment utilisé pour désigner un équipement de contrôle d’éclairage. Aussi
appelé Jeux d’orgues ou Console.
Dimmer (Gradateur)
Un appareil qui, en fonction d’un signal de commande, va faire varier une tension
d’alimentation permettant de contrôler la luminosité d’une lampe standard à filament.
73-406-00 Version 2.0
71 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Glossaire
Le circuit de contrôle de l’intensité sur un automatique est souvent appelé Dimmer,
même si l’atténuation est obtenue grâce à l’action mécanique de lames d’obturation.
DIN
Deutsches Institut für Normung e.V. Le standard MIDI précise l’usage de
connecteurs DIN 5 pin 180 degrés.
Dipless
Les transferts dans le JesterML sont prévus pour qu’il n’y ait pas de baisse
d’intensité d’un circuit lors du passage d’une mémoire à une autre.
Direction
Sens dans lequel les pas d’un chenillard vont êtres restitués. Cela peut être vers
l’avant, vers l’arrière, aller et retour ou aléatoire – réglée avec CHASES sélectionné.
DMX-512
Protocole de communication entre les différents appareils (pupitres, gradateurs,
projecteurs asservis …). 512 canaux de contrôle multiplexés en numérique sont
envoyés sur un seul câble aux gradateurs, qui reçoivent individuellement les
informations qui leur sont destinées en référence à leur adresse de démarrage. Le
standard officiel est maintenant publié par l’American National Standards Institute
(ANSI) sous l’appellation E1.11- 2004 – USITT DMX512-A. Les ports DMX du
JesterML sont conforment à ce standard.
DMX In
La capacité à recevoir un signal DMX (voir DMX512-A) dans le JesterML et à le
restituer sur la sortie DMX du JesterML. Cela vous permet d’enregistrer le signal
DMX entrant dans une mémoire ou un chenillard. On peut ensuite les restituer
comme des mémoires ou des chenillards classiques, mais avec l’intégralité de la
trame DMX utilisée, y compris les circuits non patchés.
Duplicate
Adresse DMX additionnelle attribuée à un circuit ou un asservi.
Dwell Time (temps d’attente)
C’est le temps que respecte le pupitre après la fin du transfert le plus long, avant
d’effectuer le déclenchement de la mémoire suivante.
Edit
Cette touche permet de charger l’item sélectionné pour pouvoir le modifier, et de
l’envoyer sur les sorties. La LED à l’intérieur de la touche s’allume lorsque celle-ci est
activée. En appuyant à nouveau sur la touche, on enregistre les modifications. Il est
également possible d’enregistrer les modifications sur un autre emplacement, en le
sélectionnant avec les flèches, et en appuyant sur la touche PROGRAM.
Effect
Voir Movement Effect.
Ellipse
Un des nombreux effets de mouvements possibles sur le JesterML pour des
projecteurs asservis disposant du Pan/Tilt. On peut sélectionner cet effet de
73-406-00 Version 3.0
72 / 89
Glossaire
JesterML Manuel d’utilisation
mouvement à l’aide des roues lorsque le groupe approprié de roues de POSITION
est sélectionné. En utilisant les commandes Size X et Size Y, on peut faire une
ellipse sur un plan horizontal, un plan vertical, ou un cercle.
Enter
Touche au milieu des flèches permettant de valider une entrée dans le JesterML.
Fade Down (temps de descente)
Le temps de descente sur le JesterML est le temps qu’il faudra à tous les circuits
d’intensité « descendants » (à partir des niveaux dans la mémoire envoyée) pour
atteindre leur niveau programmé dans la mémoire à venir.
Fade Up (temps de montée)
Le temps de montée sur le JesterML est le temps qu’il faudra à tous les circuits
d’intensité « montants » (à partir des niveaux dans la mémoire envoyée)
pour
atteindre leur niveau programmé dans la mémoire à venir.
Fader (Potentiomètre linéaire)
Un potentiomètre de circuit permet de contrôler l’intensité d’un projecteur. En plus
des potentiomètres de circuit, le JesterML a des potentiomètres généraux, qui
contrôlent l’ensemble des sorties du pupitre, les mémoires et les niveaux des
préparations A et B. Les potentiomètres du JesterML peuvent aller de 0 à 100%.
Parfois un potentiomètre peut être appelé Slider (curseur).
Fan Modes (Modes “éventail”)
Quand on utilise plusieurs automatiques, c’est la possibilité de les déployer par
rapport à un point de départ de façon à ce que certaines machines se déplacent
dans un sens et d’autres dans le sens opposé. Cela peut être utilisé pour créer des
effets visuels comme des arcs-en-ciel ou des arches avec une seule ligne
d’automatiques.
FCC
Federal Communications Commission. L’équivalent aux états Unis de CE.
Figure en 8
Un des nombreux effets de mouvements possibles sur le JesterML pour des
projecteurs asservis disposant du Pan/Tilt. On peut sélectionner cet effet de
mouvement à l’aide des roues lorsque le groupe approprié de roues de POSITION
est sélectionné.
Fixture (projecteur asservi)
Appareil comportant un paramètre ou une combinaison de paramètres, par exemple
un projecteur sur lyre motorisée ou un projecteur à LEDs trichromiques. Le JesterML
peut piloter 30 asservis maximum.
Fixture Library (bibliothèque d’automatiques)
Elle est stockée dans le pupitre et contient les profils d’une grande quantité de
machines différentes d’un grand nombre de constructeurs. Elle peut être mise à jour
dans le Setup avec une nouvelle version chargée sur le site Web de Zero 88.
73-406-00 Version 2.0
73 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Glossaire
Fixture Profile (profil d’asservi)
Il comprend les données dont le JesterML a besoin pour décrire l’affectation des
circuits DMX d’une machine, ainsi que les valeurs par défaut des paramètres. Ce
profil est chargé depuis la bibliothèque stockée sur le pupitre, ou à partir d’un fichier
fourni par un utilisateur (créé avec le software Fixture Type Editor) sur clé USB.
Fixture Type Editor
C’est un outil software (fourni sur le CD livré avec le pupitre, ou téléchargeable
depuis le site Web de Zero 88) qui fonctionne sur un PC sous Windows® , et qui
permet de créer des profils de projecteurs asservis. Habituellement on s’en sert pour
des machines très récentes ne faisant pas encore partie de la bibliothèque
d’automatiques de Zero 88, ou si vous souhaitez modifier les paramètres de la
version de la bibliothèque.
Fixtures Button
Cette touche transforme les touches MFK en touches de sélection des asservis, les
roues contrôlant l’intensité des machines sélectionnées.
Flash
Le fait d’appuyer sur un bouton Flash entraîne l’augmentation temporaire de
l’intensité du circuit, d’une durée égale au temps pendant lequel la touche est
maintenue enfoncée. Les circuits d’intensité sont envoyés à 100% quand on appuie
sur leur bouton Flash. C’est une action temporaire qui est suspendue lorsqu’on libère
la touche Flash. Les boutons flash peuvent aussi être paramétrés pour fonctionner
en mode Solo.
Flash Disk
Unité de sauvegarde USB.
Flash Mode
Ce réglage est accessible sur les touches MFK quand on sélectionne SPECIAL. Il
définit le mode flash choisi quand on appuie sur un bouton flash.
Forward (en avant)
Restitution d’un chenillard de façon séquentielle et à l’endroit, les pas iront par
exemple de 1 à 6, et ainsi de suite 1,2,3,4,5,6,1,2,3,…
Full Mode
Le mode d’enregistrement le plus simple du pupitre (voir Record Options dans le
Setup). Dans ce mode, tous les circuits de gradateurs et tous les paramètres des
automatiques sont toujours enregistrés dans les mémoires et les submasters.
Go
Une des fonctions du bouton PROGRAM/GO. Quand on appuie dessus, il déclenche
un transfert entre une mémoire et la suivante, dans un temps prédéfini.
Grab (Capture)
- Faculté de « capturer » le niveau d’un circuit en montant ou baissant son
potentiomètre pour en prendre le contrôle.
73-406-00 Version 3.0
74 / 89
Glossaire
JesterML Manuel d’utilisation
- Le mode de fonctionnement du JesterML lorsque des informations d’un signal
DMX512 en entrée sont ajoutées aux données d’une mémoire en mode PROGRAM.
Grand Master
Potentiomètre Général, il contrôle le niveau général de sortie des circuits d’intensité
du JesterML.
Green (Vert)
Couleur du bouton PROGRAM/GO quand le pupitre est en mode RUN.
Help (Aide)
Pour obtenir l’aide en ligne appuyez sur SHIFT, LEFT et RIGHT en même temps. La
langue peut être changée dans le Setup.
HTP (Highest Takes Precedence)
Le plus fort l’emporte. La méthode utilisée par le JesterML pour mélanger les circuits
d’intensité : si on envoie un signal sur une sortie alors qu’un autre signal est déjà
présent , le résultat se traduira par un mélange additif.
Home Button
Cette touche met tous les circuits des machines sélectionnées à leurs valeurs par
défaut définies dans leur profil. Elle peut être utilisée avec les touches FIXTURES,
COLOUR, BEAMSHAPE, et POSITIONS pour mettre seulement les attributs
concernés à leurs valeurs par défaut. En Partial Mode, l’action sur la touche HOME
tagge les paramètres en position Home.
IEC320-C14
Référence du connecteur sur l’alimentation externe, parfois abrégé IEC, appelé aussi
fiche CEE22.
.IFT
Le format d’extension utilisé par Zero 88 pour les fichiers de profil d’automatiques.
Ce format de données n’est pas « ouvert » et il est compatible uniquement avec les
applications PC fournies par Zero 88.
Insert Button
Le bouton Insert sur le JesterML permet d’ajouter une mémoire entre deux mémoires
existantes ou un pas dans un chenillard.
Intensity (Intensité)
Le niveau de luminosité d’un projecteur. Aussi appelé Brightness ou Dimmer. Sur le
JesterML, l’intensité des automatiques est pilotée par les roues quand on sélectionne
FIXTURES.
Inverse Channel (circuit inversé)
Un automatique paramétré avec “Invert Output” dans son Fixture Profile restituera
la valeur inverse à celle programmée sur le pupitre. Cela peut être utile pour certains
asservis sur lesquels le circuit d’intensité est à full quand le DMX est à 0% et off
quand le DMX est à 255.
73-406-00 Version 2.0
75 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Glossaire
Isolated
Le port d’entrée DMX512-A à l’arrière du JesterML est opto-isolé. Inversement, le
port de sortie DMX512-A à l’arrière du JesterML n’est pas isolé. C’est la topologie
habituelle du standard DMX512-A pour la masse.
Jack
Ce connecteur est utilisé pour l’entrée Audio In et pour les commandes à distance.
Le type de Jack utilisé sur le JesterML est un Jack 6,35 STEREO.
JesterML(24)
Le pupitre lumière, ou console d’éclairage, ou jeu d’orgues.
.JML
Le format d’extension de fichier utilisé par Zero 88 pour enregistrer les données des
spectacles. Ce format de données n’est pas « ouvert » et il n’est pas compatible
avec les applications PC.
.JOH
Le format d’extension utilisé par Zero 88 pour les fichiers de l’aide en ligne faisant
partie d’une mise à jour du logiciel. Ce format de données n’est pas « ouvert » et il
n’est pas compatible avec les applications PC.
.JOS
Le format d’extension utilisé par Zero 88 pour les fichiers de mise à jour du logiciel.
Ce format de données n’est pas « ouvert » et il n’est pas compatible avec les
applications PC.
Key (Touche)
Un autre nom pour bouton.
Latch
Quand les boutons flash des submasters sont en mode Latch, une impulsion sur le
bouton flash envoie le submaster à 100% dans le temps de montée, et une seconde
impulsion le remet à 0% dans le temps de descente.
Law
La courbe d’un gradateur, qui normalement se paramètre directement sur le
gradateur lui même. Le JesterML ne permet pas de changer les courbes de
gradateur.
LCD (Liquid Crystal Display)
Afficheur à cristaux liquides. Le JesterML en possèdent quatre. Celui situé au
dessus de la touche PROGRAM/GO est l’écran LCD principal et affiche les
informations de base des mémoires. Celui situé au dessus des roues et qui leur est
dédié affiche les noms et les valeurs des paramètres réglés par les roues. Les deux
écrans LCD situés au dessus des touches MFK affichent la fonction de la touche
correspondante.
73-406-00 Version 3.0
76 / 89
Glossaire
JesterML Manuel d’utilisation
LED (Light Emitting Diode)
Diode électro-luminescente. Un petit composant électronique qui émet de la lumière
lorsqu’il est traversé par un courant électrique dans un sens précis. On les retrouve
à l’intérieur de certaines touches du JesterML pour indiquer une sélection ou une
activation.
Lock (Verrouillage)
Une fonction du JesterML qui interdit
submaster enregistré(e).
toute modification d’une mémoire ou d’un
LTP (Latest Takes Precedence)
Le dernier l’emporte. C’est la méthode de mélange utilisée sur les automatiques pour
les circuits de couleur, de faisceau, et de position, ainsi que pour les informations
DMX 512 entrantes. Cela signifie qu’en envoyant une mémoire, un submaster ou une
palette, on prend le contrôle des circuits LTP quelque soit leur niveau précédent.
Memory (Mémoire)
Un ensemble de données enregistrées contenant des informations sur les circuits du
pupitre . Le JesterML a une capacité de 500 mémoires.
Memory Master
Le potentiomètre général des mémoires qui contrôle le niveau d’intensité global de la
séquence.
Memory Stick (Clé de sauvegarde USB)
Un autre terme pour Flash Disk.
MIDI
Musical Instrument Digital Interface. Il est possible d’utiliser un signal MIDI
provenant d’un clavier ou d’un autre appareil de musique MIDI, pour contrôler le
JesterML.
Monitor
Le JesterML possède un port VGA en standard. On peut se servir du pupitre sans
moniteur externe, mais c’est plus facile avec un moniteur raccordé.
Movement Effect (effet de mouvement)
Le JesterMl peut générer un grand nombre d’effets de mouvement pour des
machines dotées de paramètres Pan & Tilt.
MSC
MIDI Show Control. Protocole mis au point par l’association des
d’appareils MIDI.
fabricants
MSD
Mass Storage Device, cf Flashdisk
Mode
Ce bouton permet de déterminer dans quel mode fonctionne le JesterML.
73-406-00 Version 2.0
77 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Glossaire
Modifiers
Les différentes options disponibles pour les chenillards : Attack, Direction, Speed
(attaque, direction, vitesse).
Multi-Function-Key (touche Multifonction ou MFK)
Le Jester possède 10 touches MFK qui changent de fonction selon qu’on a
sélectionné CHASES, SPECIAL, FIXTURES, COLOUR, BEAMSHAPE, ou
POSITION. La fonction de chaque touche est indiquée sur l’afficheur LCD associé
situé au dessus. Ces touches peuvent être paginées, la page en cours s’affichant
sur l’afficheur à 7 digits au dessus des touches Page Up / Page Down.
Multi-Part
Certains appareils nécessitent plus d’une seule adresse DMX. C’est généralement le
cas avec un projecteur avec une lampe plus un changeur de couleurs : la lampe
aura une adresse DMX (réglée sur le gradateur qui la contrôle) et le changeur en
aura une autre, réglée sur le changeur lui-même ou sur son unité de contrôle
(lorsque celle-ci est externe).
Non-Isolated
Le port de sortie DMX512-A à l’arrière du JesterML n’est pas isolé. Inversement,. le
port d’entrée DMX512-A à l’arrière du JesterML est opto-isolé. C’est la topologie
habituelle du standard DMX512-A pour la masse.
Notes
Partie du système MIDI, dans lequel une note spécifique peut déclencher une
mémoire ou un submaster.
Numeric Entry
Le JesterML permet de saisir des nombres (si besoin) en utilisant les touches Multifonctions MFK. On peut également utiliser un clavier USB.
Offline Editor
Voir Phantom Jester.
Output (Sortie)
Un circuit unique, contrôlé par le JesterML.
Page A/B
Les touches PAGE A et PAGE B permettent d’intervertir les fonctions des
potentiomètres des préparations.
Page Up/Down
Les touches Page Up & Page Down permettent de sélectionner les pages pour les
touches Multi fonctions MFK. La page en cours est indiquée sur l’afficheur à 7 digits
au dessus des touches. Ces touches sont inactives quand on sélectionne CHASES
ou SPECIAL car il n’y a qu’une seule page d’options disponible .
Palette
Les palettes sont des petites parties de mémoire qui peuvent être utilisées comme
éléments de construction pour votre spectacle. Elles sont stockées sous les attributs
73-406-00 Version 3.0
78 / 89
Glossaire
JesterML Manuel d’utilisation
Colour, Beamshape ou Position et sont accessibles grâce aux touches MFK. Il ya 30
palettes disponibles pour chaque attribut, procurant beaucoup de possibilités pour
stocker dans les palettes choisies les couleurs, les positions et les formes de
faisceau les plus fréquemment utilisées. Les palettes sont utiles à la fois pour jouer
un spectacle « live » en utilisant des tableaux préréglés facilement accessibles, et
pour permettre de modifier des tableaux couramment employés pour une salle
unique. Prenons par exemple un spectacle en tournée construit sur des palettes de
positions : dans chaque nouvelle salle, seules les palettes de positions devront être
mises à jour, ainsi les mémoires et les submasters qui y font référence prendront
automatiquement les nouvelles positions.
Pan
Le mouvement de gauche à droite (horizontal) d’un projecteur asservi (voir Tilt). Peut
être automatiquement contrôlé avec un effet de mouvement (Movement Effect).
Parameter
Une fonction individuelle d’un automatique, contrôlé par un ou plusieurs circuits DMX
( par ex. Dimmer, Gobo, Focus, Pan, Tilt, etc..)
Partial Mode
Le mode d’enregistrement par défaut du pupitre. (voir Record Options dans Setup).
Dans ce mode, seuls les paramètres taggés sont enregistrés dans les mémoires et
les submasters. Le menu Record Options permet également de définir si les
gradateurs et les circuits d’intensité des machines sont toujours enregistrés (par
défaut), ou doivent être taggés.
Patch
L’espace de travail du JesterML dans lequel on va assigner un circuit de console (de
préparation ou d’automatique) à une ou plusieurs adresses DMX. Par défaut le
circuit 1 contrôle l’adresse DMX 1, le circuit 2 contrôle l’adresse DMX 2, etc.
Pause
En mode RUN, un transfert entre deux mémoires peut être interrompu en appuyant
sur SHIFT et sur la touche PROGRAM/GO en même temps.
PC
Personal Computer (ordinateur personnel). Pour utiliser les logiciels Fixture Type
Editor ou Phantom Jester, fournis sur le CD livré avec le JesterML, un PC doit
fonctionner sous OS Windows® .
Personality
Autre nom pour mode quand on parle des automatiques : certaines machines
peuvent fonctionner en différents modes (par ex. 8 ou 16 bits, standard ou étendu,..),
le mode dans lequel on veut travailler se définit sur la machine elle-même ou en
utilisant le RDM. Il est essentiel de vérifier que le mode défini sur une machine est le
même que celui défini dans le pupitre pour piloter cette machine.
73-406-00 Version 2.0
79 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Glossaire
Phantom Jester
Nom du logiciel Offline (émulation du JesterML sur un PC sous Windows®)
téléchargeable depuis le site Web de Zero 88. Utile pour se former et pour
programmer quand on n’a pas le pupitre sous la main.
Ping-Pong
Voir Bounce.
Playback (Registre de restitution)
Un autre nom pour séquence (liste des mémoires dans l’ordre numérique croissant),
aussi appelée Cue Stack ou Memory Stack.
Position Button (touche Position)
Cette touche transforme les touches MFK en touches de sélection de palette pour les
positions, avec les roues contrôlant les paramètres de l’attribut position. S’il y a plus
de 3 paramètres de position possibles pour la machine primaire, la LED à l’intérieur
de la touche clignote. Les paramètres additionnels sont accessibles en appuyant
plusieurs fois sur la touche Position. Les effets de mouvement (Effects Movement)
sont regroupés sous l’attribut Position.
Preset (Préparation)
Le mode par défaut du Jester. Dans ce mode les potentiomètres de circuit contrôlent
des circuits individuels et les transferts entre les préparations peuvent être réalisés
avec les généraux A et B. En mode 2 préparations, le bouton PROGRAM/GO est
inactif. Ce mode peut être basculé en Mode Etendu (Wide Mode), dans ce cas le
bouton PROGRAM/GO fonctionne comme un bouton d’enregistrement temporaire.
Primary Fixture (machine primaire)
L’écran LCD au dessus des roues ne peut afficher les valeurs de sorties que d’une
seule machine à la fois. Cette machine est appelée la machine primaire. Quand on
sélectionne FIXTURES, elle est repérée par la LED clignotante dans sa touche de
sélection.
Program
A la fois un mode de fonctionnement du JesterML, et une fonction du bouton
PROGRAM/GO. Les deux se référent à l’enregistrement d’une scène statique ou
d’un chenillard dans une mémoire ou un submaster. La touche Program est aussi
utilisée pour enregistrer les palettes.
PSU
Power Supply Unit (Alimentation du pupitre). Le boitier externe d’alimentation qui
délivre au JesterML le courant avec les valeurs correctes.
Q
Voir Cue
Quad
Quadrilatère, ou plus précisément rectangle. Un des nombreux effets de
mouvements (Movement Effects) possibles sur le JesterML pour des projecteurs
73-406-00 Version 3.0
80 / 89
Glossaire
JesterML Manuel d’utilisation
asservis disposant du Pan/Tilt. On peut sélectionner cet effet de mouvement à l’aide
des roues lorsque le groupe approprié de roues de POSITION est sélectionné.
Ramp Down
Une des options « d’attaque » pour un chenillard. Les circuits d’intensité se mettent
instantanément à leur niveau enregistré, puis disparaissent progressivement.
Ramp Up
Une autre option « d’attaque » pour un chenillard. Les circuits d’intensité montent
progressivement jusqu’au niveau enregistré, puis disparaissent instantanément.
Random
Une fonction des chenillards qui permet un choix aléatoire des pas envoyés sur
scène. C’est pratique pour créer des effets de scintillement.
Rate
Un synonyme de Speed (vitesse) pour le déroulement d’un chenillard.
RDM
Remote Device Management : protocole de communications au standard industriel
qui utilise la liaison DMX pour une communication bidirectionnelle avec des appareils
comme des gradateurs ou des projecteurs asservis.
Record
Voir Program.
Record Options
Ce menu du Setup permet de définir le mode d’enregistrement du pupitre et d’autres
options liées au tagging.
Red (Rouge)
Couleur de la touche PROGRAM/GO quand le pupitre est en mode PROGRAM.
Remote (Commande à distance)
Le JesterML offre un port à l’arrière du pupitre pour une commande déportée,
permettant de déclencher une fonction du pupitre à distance. Cela se fait par contact
sec (à fermeture).
Rotation
L’angle, exprimé en degrés, pris par un Movement Effect par rapport à son
orientation normale. La rotation d’un effet de mouvement est contrôlée par les roues
quand le groupe adéquat de roues de POSITION est sélectionné pour une machine
dotée du Pan/Tilt.
Run (Restitution)
Le mode du JesterML utilisé pour activer la restitution séquentielle des mémoires,
ainsi que les accès aux submasters. En mode Run, le bouton PROGRAM/GO est
VERT et déclenche un transfert entre la mémoire en cours et la mémoire à venir.
Save (Enregistrer)
Voir Program.
73-406-00 Version 2.0
81 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Glossaire
Scene
Un état lumineux (ou “tableau”) sur scène, réalisé sur le pupitre grâce à une
combinaison des niveaux de sortie des circuits traditionnels et des automatiques.
Scroller (changeur de couleurs)
Accessoire qui se monte à l’avant d’un projecteur et comportant un rouleau (scroll)
de filtres de couleur qui se positionne grâce à des moteurs de manière à ce qu’on
puisse changer de couleur par un contrôle à distance, généralement en DMX.
Setup
La partie du logiciel du JesterML où les paramétrages peuvent être modifiés. La
combinaison SHIFT+MODE permet d’y accéder.
Shift Button
Une touche importante sur le JesterML. Elle procure un accès à des fonctionnalités
additionnelles du programme.
Size X/Y
Les paramètres X et Y d’un effet de mouvement (Movement Effect). Les paramètres
X et Y d’un effet de mouvement sont contrôlés par les roues lorsque le groupe
approprié de roues de POSITION est sélectionné pour un machine disposant du
Pan/Tilt. En mettant l’un de ces deux paramètres à 0 dans un effet d’Ellipse, on
obtient une ligne horizontale ou verticale.
Slider (curseur)
Voir Fader.
Snap
Transfert instantané.
Snapshot
Mode de fonctionnement pour l’entrée DMX dans lequel les niveaux instantanés des
512 circuits DMX sont enregistrés dans la mémoire ou le submaster en cours
d’enregistrement.
Solo
Un des différents modes d’utilisation des flashs : le circuit flashé à 100% (soumis au
niveau du Grand Master) et tous les autres à zéro. C’est une action temporaire qui
prend fin quand on lâche le bouton Flash.
Sound2Lite
Cette fonction permet de contrôler le rythme d’un chenillard en fonction du tempo de
la musique. Le JesterML possède une entrée audio sound2lite qui analyse le son
entrant, et qui, suivant les réglages du chenillard, modifie les éclairages en fonction
du tempo.
Special Button
Cette touche transforme les touches MFK et les roues en commandes pour les
transferts. En mode RUN, le réglage du mode Flash s’effectue aussi avec ces
touches.
73-406-00 Version 3.0
82 / 89
Glossaire
JesterML Manuel d’utilisation
Speed (vitesse)
La vitesse d’un chenillard est contrôlée par les roues quand CHASES est
sélectionné.
La vitesse d’un effet de mouvement est contrôlée par les roues lorsque le groupe
approprié de roues de POSITION est sélectionné pour une machine disposant du
Pan/Tilt.
Stack
Voir Playback
Start Address
Un automatique occupe un bloc de circuits DMX contigus, démarrant à une Start
Adress (adresse de démarrage). Le nombre de circuits du bloc dépend du type de
machine, défini par son profil chargé depuis la bibliothèque d’automatiques du
pupitre (Fixture Library).
Store
Fonction du bouton PROGRAM/GO lorsque le pupitre est en mode Etendu (Wide).
Le bouton est éclairé en jaune et alterne entre A FADERS B STORED, et B FADERS
A STORED.
Submaster
Souvent appelé « Sub » en abrégé, c’est une scène ou un chenillard enregistré sous
un potentiomètre permettant un accès immédiat quand on est en restitution de
spectacle. Les submasters sont disponibles sur tous les pupitres JesterML,
contrôlables par les potentiomètres d’un Wing (extension) quand il n’y en a pas sur
le pupitre lui-même.
Tag/Untag Button
Cette touche est utilisée en conjonction avec d’autres sur le pupitre, ainsi qu’avec les
roues, pour tagger ou non les paramètres en vue de l’enregistrement.
Tagging
C’est la méthode employée pour marquer les paramètres qui doivent être
enregistrés. En Partial Mode, seuls les paramètres taggés sont enregistrés.
Terminator (bouchon DMX)
Résistance de 120Ω soudée entre les contacts 2 et 3 d’un connecteur XLR 5 mâle,
qui protège des parasites sur le signal DMX. À brancher sur le dernier élément d’une
chaîne DMX.
Tilt
Le mouvement de haut en bas (vertical) d’un projecteur asservi (voir Pan). Peut être
automatiquement contrôlé avec un effet de mouvement (Movement Effect).
Time
Le JesterML permet de définir un temps de montée et un temps de descente pour
chaque mémoire, qui détermineront à quelle vitesse se déroulera le transfert entre
deux mémoires.
73-406-00 Version 2.0
83 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Glossaire
Topset (limiteur)
C’est la possibilité de limiter un circuit à un niveau donné. En général le limiteur est
directement appliqué sur les gradateurs eux mêmes. Le JesterML ne permet pas
cette fonction.
Tri
Triangle. Un des nombreux effets de mouvement (Movement Effects) possibles sur
le JesterML pour des projecteurs asservis disposant du
Pan/Tilt. On peut
sélectionner cet effet de mouvement à l’aide des roues lorsque le groupe approprié
de roues de POSITION est sélectionné.
Trigger
Ce qui déclenche la restitution d’une mémoire, soit une pression sur la touche GO,
soit de manière automatique à la fin du temps d’attente (Dwell Time) de la mémoire
précédente.
Update/Upgrade
La bibliothèque d’automatiques (Fixture library) et le logiciel du pupitre peuvent être
mis à jour de temps en temps. De nouvelles versions sont mis en en ligne sur le site
Web de Zero 88. Consultez le régulièrement pour vérifier.
USB
Universal Serial Bus. Un standard pour l’échange et l’enregistrement des données.
Le JesterML possède un port USB sur sa face avant permettant la sauvegarde des
spectacles et l’importation de profils d’asservis. Un clavier USB peut également être
connecté pour accélérer la saisie de noms et de nombres.
USITT
United States Institute for Theatre Technology. Les initiateurs du protocole DMX,
maintenant reconnu comme un standard ANSI.
Virtual Channel
Un circuit (par ex. l’intensité) défini dans un profil d’asservi même s’il n’existe pas
physiquement sur l’appareil lui-même. Ce circuit peut être utilisé pour piloter le
niveau maximum d’autres circuits qui sont liés entre eux (par ex. Rouge, Vert, Bleu).
VGA
Video Graphics Array. La sortie moniteur à l’arrière du pupitre est une sortie VGA –
voir le menu Displays Setup dans le Setup pour plus d’informations.
Wheel (roue)
Il y a trois roues de contrôle sur le pupitre qui sont utilisées pour définir les
paramètres des automatiques, la vitesse des chenillards, et les temps de transfert.
Le nom et la valeur d’un item contrôlé par une roue s’affichent sur l’écran LCD au
dessus des roues.
Wide (étendu)
Ce mode permet d’utiliser tous les potentiomètres du JesterML comme des
potentiomètres de circuit. Dans ce mode, la Préparation B correspond à la seconde
moitié des circuits.
73-406-00 Version 3.0
84 / 89
Glossaire
JesterML Manuel d’utilisation
Wing (extension)
Un pupitre externe (par ex. un Jester 24 ou 48) connecté à l’entrée DMX du
JesterML, et utilisé pour contrôler les préparations et les submasters. Généralement
utilisé avec le JesterML basique, qui n’a pas de potentiomètres de
circuits/submasters.
www.zero88.com
L’adresse du site Web de Zero 88.
X-fade
Un autre nom pour Crossfade : un transfert d’une scène vers une autre, avec des
temps de montée et de descente prédéfinis.
XLR
Le type de connecteur utilisé pour l’entrée et la sortie DMX512 ainsi que pour
l’alimentation du JESTER, situés à l’arrière du pupitre. Il existe plusieurs types de
connecteurs XLR, principalement :
• 3-pin : utilisé pour l’audio et certains appareils DMX
• 4-pin : utilisé pour l’alimentation et les changeurs de couleurs. Attention, n’utilisez
jamais l’alimentation en XLR4 d’un appareil donné avec un autre appareil, sauf
s’ils sont prévus pour fonctionner ensemble : les fabricants utilisant des tensions
différentes sur les contacts, les conséquences pourraient être destructrices pour
l’un des deux ou pour les deux appareils.
• 5-pin : utilisé pour la plupart des appareils DMX512-A
Yellow (Jaune)
La couleur du bouton PROGRAM/GO quand le pupitre est en mode PRESET
(préparation).
Zero88
Le fabricant du JesterML.
73-406-00 Version 2.0
85 / 89
JesterrML Man
nuel d’utiilisation
Caracttéristique
es techn
niques
Carractéristtiques Techniq
T
ques
Ce cha
apitre prése
ente les différentes entrées,
e
so
orties et autres conn
nexions pré
ésentes
sur le pupitre.
p
Alimen
ntation
Pin
n1
0
0V
Pin
n2
Pin
n3
Pin
n4
Blind
dage
+
+5V
+12V
N
NC
Ma
asse
Une alimentation
n externe est
e nécesssaire pour alimenter le JesterM
ML. Elle es
st reliée
ur XLR 4.
au pupitre via un connecteu
Entrée
e Audio
Tiip
Gaucche
Rin
ng
Droite
Slee
eve Massse
Le pupitre possèd
de une enttrée audio à l’arrière, en JACK Stéréo 6,3
35.
Elle estt utilisée avvec la foncction Sound2lite du pupitre.
p
Entrée
e de la co
ommande
e à distance
Une prise Jack 6,35 permett de créer une comm
mande à disstance.
Fermerr le circuit en
e reliant la
l pointe et le corps (tip
( et slee
eve) simule
e une press
sion sur
un bouton du pup
pitre.
MIDI
Pin 1
Pin 2
Pin 3
Pin 4
Pin 5
MIDI Inp
put
NC
N
NC
N
NC
N
Entrée opto-isolée
o
Entrée opto-isolée
o
MIDI Thru
Pin 1
NC
C
Pin 2
Masse
Pin 3
NC
C
Pin 4
Sorttie
Pin 5
Sorttie
Le pupitre possèd
de une enttrée MIDI et
e un MIDI Thru sur DIN
D 5 broches.
73-406
6-00 Versio
on 3.0
86 / 89
Carac
ctéristiqu
ues tech
hniques
JesterML
J
Manuel d’utilisa
ation
Port USB
U
Vous trrouverez un
u port US
SB externe
e sur la fac
ce avant du
d pupitre. Il est com
mpatible
avec le
es clés USB
B de stockkage de do
onnées et les clavierss USB. Il n
n’est pas possible
p
de racccorder un hub USB sur le Je
esterML. Notez
N
qu’en raison d
des limitations de
ressource interne
e, il n’est pas possible d’utiliserr un clavierr USB lorsq
que le mod
de MIDI
est actiivé, ni lorsque vous avez
a
besoin d’accéder à une clé USB da
ans le menu
u Setup
(par exx. pour charger ou sa
auvegarderr)
Lecteu
ur de disq
quette ex
xterne
Si néce
essaire, vo
ous pouve
ez connectter un lecte
eur de dissquette au port USB 1.1 du
pupitre.
Unités
s de Sauv
vegarde externes
e
(
(Clés
USB
B)
La métthode basique de sauvegarde des donné
ées pour le
e JesterML
L est sur clé USB.
(égalem
ment appe
elée en An
nglais Flassh Disk ou Mass Sto
orage Devvice). A co
onnecter
sur le port
p USB du
d pupitre.
Sortie Video
Conneccteur Sub D 15 bro
oches, sorttie VGA, mode
m
texte
e non-entrrelacé, de
e 80x50
caractè
ères visible
es, mode graphique
e d’une rés
solution de 640x400
0 pixels, au
a total
800x44
49 pixels, taux
t
de rafraichissem
ment de 70
0Hz, fréqu
uence de b
balayage 31,5
3
Hz,
64 cou
uleurs. La résolution du monite
eur peut être modifié
ée - voir le menu Displays
D
Setup dans
d
le Se
etup pour plus
p
d’inform
mations.
Entrée
e DMX
Pin 1
Pin 2
Pin 3
Pin 4
Pin 5
Masse iso
olée
Signal Signal +
NC
NC
Le pup
pitre possè
ède une entrée DMX
X 512-A opto-isolée,
o
, sur un cconnecteurr XLR 5
mâle. Les
L canauxx DMX enttrant sont mélangés
m
aux
a circuitss du pupitrre et envoy
yés sur
la sortie
e DMX.
Sortie DMX
Pin 1
Pin 2
Pin 3
Pin 4
Pin 5
Masse iso
olée
Signal Signal +
NC
NC
Le pup
pitre possè
ède une sortie
s
DMX
X 512-A no
on isolée, sur un co
onnecteur XLR 5
femelle
e. Le connecteur de sortie DM
MX est aus
ssi utilisé pour
p
le RD
DM. La lign
ne DMX
doit tou
ujours être
e fermée avec
a
un bouchon de terminaiso
t
n (résistan
nce 120 Ω)).
73-406
6-00 Versio
on 2.0
87 / 89
JesterML Manuel d’utilisation
Index
Index
Aide en ligne, 67
Alimentation, 86
Assigner les automatiques, 54
Attack, 35
ATTACK, 29
Attaque, 22, 35
automatique plusieurs, 38
Beat, 34
bibliothèque d’automatiques, 55
Blackout, 6
Bouton Insert, 35
Charger, 50
chenillard, 13
chenillard programmer, 22
Chenillard, 22
Circuits virtuels, 45
Clear Mems/Subs, 59
Clés USB, 87
commande à distance, 60
copier des contenus, 16
Couleur, 37
Couleur/Faisceau/Position, 22
Date/Heure, 62
deux Préparations, 9
Direction, 22, 29
DIRECTION, 29
DMX, 87
Input, 25
Patch, 53
Dwell Time, 19, 28, 31
DWELL TIME, 28
Edit, 16
EDIT, 29
EFFACEMENT, 16
Effacer, 20, 50
Effacer les Palettes, 59
Effacer Mém/Sub, 59
Effacer un chenillard, 25
Effacer un Pas, 24
Effets, 43
Entrée Audio, 61, 86
entrée DMX, 25, 61
Entrée DMX, 46
Envoyer une mémoire, 30
éventail, 38
Fade Time, 16
FADE TIME, 28
73-406-00 Version 3.0
Faisceau, 37
Fixtures Multiple, 38
Flash, 10, 12
Glossaire, 69
Grand Master, 6
HOME, 39
HTP, 32
Insérer, 23
Insérer un Pas, 23
Insérer une Mémoire, 23
Interrompre un transfert, 31
Langue de l’aide, 62
LCD, 15, 28, 62
LTP, 32, 39
Mémoire « Scène », 18
Mémoire zéro, 15, 30
Memory Master, 28
MIDI, 65, 86
Setup, 61
Mise à jour de la bibliothèque
d’automatiques, 59
Mises à jour du logiciel, 67
Mode, 6
mode étendu, 11
mode étendu (wide), 8
mode Preset, 41
Mode Preset, 8
mode Program, 13, 41
mode Run, 41
Mode Run, 27
Modifier les niveaux des circuits, 20
niveau de mémoire, 14
nom, 23
nommer les mémoires, 23
nommer les palettes, 23
nommer les submasters, 23
Options d’enregistrement, 57
Palettes, 41
palettes de Couleur, 41
palettes de faisceaux, 41
palettes de positions, 41
Pan/Tilt options, 57
Pan/Tilt Options, 63
paramètres 16 bits, 45
Patch, 53
Patch DMX, 51
Position, 37
88 / 89
Index
JesterML Manuel d’utilisation
Power Supply, 86
Préparations, 31
Préparations deux, 9
Prévisualisation d’un Submaster, 36
Prévisualisation d'une mémoire, 35
Program/Go, 7, 8, 16, 29
PROGRAM/GO, 16
Programmer, 18
projecteurs automatisés, 37
RDM, 64
Options, 56
Rig Check, 57
RDM assigner, 55
RDM mise à jour, 53
RDM patch, 53
Récupération des mémoires, 60
Réenregistrement, 20
Réenregistrement d’un Submaster, 19
Réenregistrement d’une Mémoire, 19
Réenregistrer un Pas, 25
Remise à zéro du pupitre, 59
Remote input, 29
Remote Input, 60, 86
Reset, 59
Restitution, 27
Restitution d’un chenillard, 33
Pour des news, des
vues, et les derniers
logiciels visiter notre
site Web à :
www.zero88.com
73-406-00 Version 2.0
Rig Check, 57
Sauvegarder, 50
Scène, 13, 18
sens du Chenillard, 35
Séparer les temps de transfert, 18
Setup, 37, 50
Solo, 10, 12
Son, 34
Sortie Video, 87
Sound Input, 62
Spécifications Techniques, 86
Submaster, 13, 32
Submaster « Scène », 18
Tag Untag, 44
Tagge, 37
taggé, 44
Tagging, 14
TEMPS DE TRANSFERT, 8
transfert et projecteurs automatisés, 39
Trigger, 19, 28
TRIGGER, 17
USB, 84, 87
Verrouiller/Déverrouiller le pupitre, 58
vitesse, 22
Wide, 84
Wing, 47
Zero 88
Usk House
Llantarnam Park
Cwmbran
Gwent NP44 3HD
Tel: +44 (0)1633 838088
Fax: +44 (0)1633 867880
email: sales@zero88.com
Web: www.zero88.com
89 / 89
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising