LNE ofrac CERTIFICAT D’EXAMEN DE TYPE rév.

LNE ofrac CERTIFICAT D’EXAMEN DE TYPE rév.
ofrac
LNE
Le progrès, une passion à partager
INDUSTRIELS
Organisme désigné par
le Ministère chargé de l’industrie
CERTIFICAT D’EXAMEN DE TYPE
N° LNE-17851 rév. I du 13 Septembre 2012
Modifie le certificat 17851-O
Délivré par
: Laboratoire national de métrologie et d’essais
En application
: Décret n° 2001-387 du 3 mai 2001 modifié, arrêté du 31 décembre 2001 et arrêté du 5 août 1987
relatif aux ensembles de correction de volume de gaz et au vu de l’avis de la commision technique
des instruments de mesure du 2 mars 2000.
Délivré à
: EMERSON PROCESS MANAGEMENT SAS
94583 RUNGIS CEDEX
-
25, rue de Villeneuve Silic
-
BP 40434
-
FRANCE
-
-
Fabricant
: EMERSON PROCESS MANAGEMENT Rosemount Analytical Dumyat Business Park
Unit 2, Bond Street GBR TULIBODY SCOTLAND FK1O 2PB
-
-
-
-
-
Block 5,
-
Concernant
: Chromatographe EMERSON type DANALYZER.
Caractéristiques
: Les caractéristiques métrologiques sont détaillées en annexe.
Valable jusqu’au
: 10Juillet2013
Les principales caractéristiques et conditions d’approbation figurent dans l’annexe ci-jointe qui fait partie intégrante du certificat
d’approbation et comprend 12 page(s). Tous les plans, schémas et notices sont déposés au Laboratoire national de métrologie et d’essais
sous la référence de dossier DDC1221N041223-D1
Etabli le 13 Septembre 2012
Pour I
‘
ér
L0
Laboratoire national de métrologie et d’essais
Établissement public à caractère industriel et commercial • Siège social : I, rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 • Tél. : 01 40 43 37 00
Fax 01 4043 3737 • E-mail : info@lne.fr • Internet : www.lne.fr • Siret :313 320 244 00012 • NAF: 743 B • 1VA: FR92 313 320 244
Barclays Paris Centrale IBAN : FR76 3058 8600 0149 7267 4010 170 BIC : BARCFRPP
-
al
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
Objet:
Date
Révision
Modification
18 décembre 2009
Révision n°0
Transfert du certificat d’examen de type n°03.00.375.001.1 du 11 juillet
2003 à la société EMERSON
Révision n°1
Remplacement sur le controller 2350A de la carte CPU 6117 par la
carte CPU LX800
Modification du paragraphe « Description de l’appareil» et complément
de la documentation technique
Modification des modalités de vérification périodique.
13 septembre 2012
Caractéristiques:
Le chromatographe EMERSON type DANALYZER est destiné à déterminer la composition du gaz naturel
et à calculer son pouvoir calorifique, sa densité, sa masse volumique et son facteur de compressibilité
dans les conditions de base à partir de sa composition.
Il comprend un module analyseur et un dispositif calculateur-indicateur déporté qui existe en deux
versions, le contrôleur 2350 et le contrôleur 2350A, chacune des versions pouvant être intégrée dans un
boîtier antidéflagrant pour être utilisé en zone gaz ou dans un boîtier destiné a être installé dans une baie.
Le chromatographe EMERSON type DANALYZER permet l’affichage des grandeurs caractéristiques du
gaz et des quantités suivantes
titre molaire en dioxyde de carbone de O à 20 %,
titre molaire en azote de O à 20 %,
titre molaire en méthane de 65 à 100 %,
titre molaire en éthane de O à 20 %,
titre molaire en propane de O à 20 %,
titre molaire en iso-butane de O à 5 %,
titre molaire en butane de O à 5 %,
titre molaire en néo-pentane de O à I %,
titre molaire en iso-pentane de O à 1 %,
titre molaire en pentane de O à 1 %,
titre molaire en gaz dont les molécules renferment un nombre d’atomes de carbone supérieur à
celui du pentane de O à 0,7 %, le cas échéant,
titre molaire en hexane et de ses isomères de O à 1 %, le cas échéant,
titre molaire en heptane et de ses isomères de O à 1 %, le cas échéant,
titre molaire en octane et de ses isomères de O à 0,5 %, le cas échéant,
titre molaire en gaz dont les molécules renferment un nombre d’atomes de carbone supérieur à
celui de ‘octane et de ses isomères de O à 0,7 %, le cas échéant,
titre molaire en oxygène de O à 1 %, le cas échéant,
pouvoir calorifique supérieur du gaz,
pouvoir calorifique inférieur du gaz, le cas échéant,
masse volumique du gaz, le cas échéant,
facteur de compressibilité du gaz dans les conditions de base, le cas échéant,
densité du gaz, le cas échéant,
l’indice de WOBBE, le cas échéant,
valeurs déclarées constantes, le cas échéant.
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
En option, il peut être associé à une imprimante de type grand public qui est soumise au contrôle,
lorsqu’elle est présente.
720 CIM 070 1-50 rev 3 du 29/8/2007
Page 1/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
Scellements
(VOIR PLANS DE SCELLEMENTS)
Pour le sous-ensemble supérieur du module analyseur constitué d’un boîtier, un dispositif de scellement,
constitué de deux fils perlés et plombés et d’une coupelle de plombage, interdit l’ouverture et le
démontage du boîtier.
Pour le sous-ensemble médian du module analyseur constitué d’un boîtier antidéflagrant, une vignette
autocollante destructible en cas de tentative d’arrachement, interdit l’accès aux cartes électroniques.
Pour le sous-ensemble inférieur du module analyseur, un dispositif de scellement, constitué de deux fils
perlés et plombés, interdit l’ouverture du couvercle.
Pour le calculateur-indicateur version intégrable dans une baie, un dispositif de scellement, constitué de
vignettes autocollantes destructibles en cas de tentative d’arrachement, interdit l’accès aux cartes
électroniques et, pour la version intégrée dans un boîtier antidéflagrant, un dispositif de scellement,
constitué d’un fil perlé et plombé, interdit l’accès aux cartes électroniques.
Un dispositif de scellement, constitué d’un fil perlé et plombé, interdit l’accès à la commande de
configuration de l’instrument.
A l’issue de la vérification primitive, les dispositifs de scellements portent ou sont revêtus de la marque de
vérification primitive.
Conditions particulières d’installation:
Bien que le chromatographe EMERSON type DANALYZER supporte des températures ambiantes
comprises entre 20 ‘C et + 60 ‘C, dans le cas d’u ne utilisation en température négative, la canalisation
amenant le gaz à analyser doit être isolée et réchauffée par un cordon chauffant pour empêcher la
précipitation de certains constituants du gaz.
-
Conditions particulières de vérification:
Les méthodes de calcul de référence du pouvoir calorifique supérieur du gaz, de sa masse volumique, de
son facteur de compressibilité dans les conditions de base, de sa densité et de son indice de WOBBE
sont celles contenues dans la norme ISO 6976.
Le détail des vérifications est donné dans la notice descriptive.
Inscriptions réglementaires:
La plaque d’identification des instruments concernés par le présent certificat porte le numéro et la date
figurant dans le titre de celui-ci.
720 CIM 070 1-50 rev 3 dii 29/8/2007
Page 2/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
NOTICE DESCRIPTIVE
1 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
Le gaz à analyser est prélevé dans la conduite de gaz par l’intermédiaire d’une sonde de prélèvement. Il
est envoyé dans un système qui ramène la pression à une valeur comprise entre 1,5 et 3 bars.
Le gaz arrive ensuite dans le chromatographe. il est alors filtré avant d’être transmis à un circuit électro
pneumatique.
3 est alors prélevé et injecté dans la colonne d’analyse du
Un échantillon de gaz d’un volume de 0,2 cm
chromatographe régulée en température, qu’il traverse sous l’effet du flux continu du gaz vecteur constitué
d’hélium dont la pureté est au moins de 99,995 %.
La séparation des différents constituants du gaz est obtenue par freinage différentiel de ces différents
constituants à l’aide d’un adsorbant remplissant la colonne qui est soit un solide actif, soit un liquide
déposé sur un support solide inerte.
Le système de détection est basé sur l’équilibre d’un pont de Wheatstone comportant dans deux de ses
branches des thermistances sensibles à la chaleur. Chaque thermistance est enfermée dans une
chambre distincte du bloc détecteur. Une thermistance est désignée comme étant l’élément de référence
et l’autre comme étant l’élément de mesure.
Avant injection d’un échantillon, les deux branches du pont comportant les thermistances sont exposées à
la présence du gaz porteur. Le pont est alors équilibré.
Au fur et à mesure que les différents constituants du gaz s’échappent successivement de la colonne, ils
passent sur l’élément de mesure dont la température change à chaque passage d’un constituant, en
fonction du flux du gaz.
Chaque changement de température provoque un déséquilibre du pont de Wheatstone et produit un
signal électrique de sortie, proportionnel à la concentration du constituant qui passe sur l’élément de
mesure.
Les signaux correspondant aux différents constituants sont amplifiés par un préamplificateur avant d’être
transmis au calculateur-indicateur.
2 DESCRIPTION DE L’APPAREIL
Le chromatographe EMERSON type DANALYZER comprend un module analyseur et un dispositif
calculateur-indicateur pouvant être intégré dans un boîtier antidéflagrant pour être utilisé en zone gaz ou
dans un boîtier destiné a être installé dans une baie hors zone gaz.
2.1 Module analyseur
Le module analyseur est composé de trois sous-ensembles qui sont montés verticalement sur un bâti
autonome, pouvant être installé près du point de prélèvement du gaz à analyser.
Le sous-ensemble supérieur comprend, monté dans un boîtier en tôle à ouverture vers l’avant:
les colonnes d’analyse, enroulées dans un bloc d’aluminium à température régulée,
le système de vannes pneumatiques d’injection des échantillons de gaz dans les colonnes,
le système de détection, comprenant les thermistances enfermées dans un boîtier à température
régulée,
les circuits électroniques permettant la régulation des vannes d’injection et des températures,
l’alimentation en énergie électrique du système de détection,
le circuit électronique de pré-amplification des signaux fournis par le système de détection.
-
-
-
720 CIM 070 1-50 rcv 3 du 29/8/2007
Page 3/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
Le sous-ensemble médian comprend, monté dans un boîtier cylindrique à ouverture vers l’avant:
une alimentation en énergie électrique + 20 V et 20 V,
le circuit électronique de pilotage des vannes d’acheminement des échantillons de gaz,
le bornier de connections au dispositif calculateur-indicateur.
-
-
-
-
Le sous-ensemble inférieur comprend
le système de connection à une bouteille d’hélium avec son régulateur de pression et un manomètre,
le système de vannes d’admission du gaz à analyser et les filtres,
un transformateur d’isolement 230/115 V,
un filtre destiné à éliminer les particules solides et en option un filtre destiné à éliminer les
particules liquides,
-
-
-
-
2.2 Calculateur-indicateur
Le calculateur-indicateur, relié à l’analyseur par un câble blindé, se présente sous la forme d’un boîtier dans
lequel sont montées les cartes électroniques. Il peut être installé jusqu’à 600 mètres du module analyseur.
Le calculateur-indicateur dispose
d’un afficheur de huit lignes de quarante et un caractères, permettant d’afficher successivement
les différents menus, les messages, les saisies, les informations relatives aux alarmes et les
chromatogrammes,
d’un clavier à dix huit touches,
de trois diodes électroluminescentes d’alarme, verte en fonctionnement normal, rouge et/ou jaune
en cas d’alarme,
d’un commutateur de verrouillage, dont la position interdit ou autorise la configuration du
chromatographe.
-
-
-
-
Le calculateur-indicateur existe en deux versions
le controller 2350 qui est équipé du BOS B2350F révision 1.70 associé à l’application 2350F
révision 1.70, et permet la connection à trois ensembles de conversion de volume de type 1, de
type 2 ou voludéprimomètres, et la mémorisation de 15 000 rapports d’analyse au plus,
le controller 2350 A qui est équipé:
• soit de la carte CPU réf. 6117 et du BOS 240 p015 associé à l’application 2350A_F1 Rev
3.11
• soit de la carte CPU réf. LX800 et du BOS 340 p015 associé à l’application 2350A_F1
révision 3.11
Par ailleurs, le controller 2350A permet la connection à sept ensembles de conversion de volume
de type 1, de type 2 ou voludéprimomètres, et la mémorisation de 120 000 rapports d’analyse au
plus, ainsi que le branchement à un réseau de type ethernet.
-
-
Le chromatographe peut être raccordé à une imprimante utilisée pour imprimer les rapports d’analyse, les
alarmes, les événements et les éventuelles modifications (déclaration de seuils à l’intérieur de la plage
déclarée, etc.).
3 PRINCIPALES CARACTERISTIQUES
Les caractéristiques de base du chromatographe EMERSON type DANALYZER sont les suivantes:
temps d’analyse : 4 mm,
plage d’utilisation en fonction de la température ambiante de 20 ‘C à + 60 ‘C,
gaz vecteur: hélium à 99,995 % de degré de pureté,
plage de calcul du pouvoir calorifique supérieur du gaz de 7 kWh/m
3 à 14 kWh/m
,
3
plage de calcul de la densité réelle du gaz de 0,555 à 0,986,
plage de calcul de la masse volumique du gaz de 0,7175 kg/m
3 à 1,275 kg/m
,
3
plage de calcul du facteur de compressibilité du gaz de 0,993 à 1,
calcul du facteur de compressibilité, du pouvoir calorifique supérieur, de la masse volumique, de
la densité et de l’indice de WOBBE du gaz suivant la norme ISO 6976,
analyses successives du gaz prélevé dans cinq lignes différentes, au plus,
-
-
—
-
-
-
-
-
-
-
720 CJM 0701-50 rcv 3 du 29/8/2007
Page 4/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
-
ajustage manuel ou automatique à l’aide d’un mélange étalon, par la méthode directe ou la
méthode indirecte suivant la norme lSO 6974-2.
En option, par adjonction d’une vanne de commutation de colonne et d’un tamis moléculaire de séparation
de l’oxygène de l’azote, le chromatographe EMERSON type DANALYZER mesure la concentration de
l’oxygène, la durée du cycle d’analyse est alors de 10 minutes.
En fonction des options, le chromatographe EMERSON type DANALYZER prend les appellations
a) DANALYZER 571 pour la version de base monoligne ou multiligne. En option la version multiligne
est équipé d’un système de détection de manque de gaz dans une voie,
b) DANALYZER 571 MLC pour la version dont l’ajustage initial est effectué par le fabricant au moyen
de sept mélanges de gaz pour étalonnage sur toute l’étendue de mesure du chromatographe
suivant la norme ISO 6974-2. Cette modalité est sensée procurer une meilleure exactitude en
service, mais n’implique pas de condition particulière de vérification,
c) DANALYZER 575 E pour la version compacte. La partie mécanique du module analyseur étant
simplifiée, le module analyseur et le calculateur-indicateur sont regroupés dans la même armoire,
d) DANALYZER 591 pour la version permettant une analyse des composants du gaz dont les
molécules renferment des hydrocarbures supérieurs à l’hexane avec un temps d’analyse de 5
min.
4 AJUSTAGES, ALARMES ET CONFIGURATION
4.1 Ajustages
L’instrument est programmé soit en mode d’ajustage direct, soit en mode d’ajustage indirect.
4.1.1 Ajustage direct
L’ajustage direct est réalisé en utilisant un mélange de gaz étalon comprenant la totalité des composants
que le chromatographe peut analyser.
Il consiste à analyser ce mélange après introduction dans le calculateur des valeurs des titres molaires,
exprimés en %, des différents composants données par le certificat d’étalonnage de ce mélange.
4.1.2 Ajustage indirect
Une formule de calcul introduite dans le calculateur-indicateur permet de réaliser un ajustage indirect
suivant la norme ISO 6974-2.
L’ajustage indirect est réalisé en utilisant un mélange de gaz étalon ne comprenant que les composants
suivants
azote,
gaz carbonique,
méthane,
éthane,
propane,
iso-butane,
butane.
-
-
-
-
-
-
-
Il consiste à analyser ce mélange après introduction dans le calculateur des valeurs des titres molaires,
exprimés en %, des différents composants données par le certificat d’étalonnage de ce mélange.
4.1.3 Ajustage automatique
En option, le chromatographe est associé à une bouteille de mélange pour étalonnage permettant
d’effectuer des ajustages automatiques.
Lors de la configuration du chromatographe, les valeurs des titres molaires des différents composants
données par le certificat d’étalonnage du mélange utilisé, exprimés en %, sont introduites dans le
720 CIM 070 1-50 rcv 3 du 29/8/2007
Page 5/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
calculateur-indicateur et gardées en mémoire. La durée entre deux analyses automatiques est
programmée.
4.2 Alarmes
Il y a alarme lorsqu’une grandeur est en dehors de ses limites définies.
Il y a aussi alarme lorsque:
le préamplificateur est en défaut,
la liaison entre le préamplificateur et le calculateur-indicateur est en défaut,
l’alimentation électrique est en défaut,
le facteur de réponse est incorrect,
le logiciel de configuration utilisé est incorrect,
la normalisation à 100 % est en dehors des limites 95 % et 105 %,
le mélange de gaz utilisé pour effectuer un ajustage automatique a un pouvoir calorifique différent
de celui introduit dans le calculateur-indicateur.
-
-
-
-
-
-
-
-
Toutes les alarmes sont identifiables par leurs codes respectifs.
Trois diodes électroluminescentes sont utilisées comme indicateur de présence d’une alarme, suivant la
codification suivante:
jaune et rouge alarme active (non encore reconnue par l’utilisateur),
rouge alarme active reconnue par l’utilisateur,
jaune alarme non reconnue par l’utilisateur dont la cause a disparue
vert fonctionnement normal
-
-
-
-
Pour faire disparaître l’indication d’alarme, l’intervention d’un réparateur autorisé utilisant un mot de passe
est nécessaire, et les diodes jaune et rouge s’éteignent.
Une liaison série vers une imprimante peut être utilisée pour imprimer les messages d’alarme. Une seule
ligne est imprimée quand une alarme apparaît avec son code:
SET : apparition d’une alarme,
CLEAR : disparition de la cause de l’alarme.
-
-
4.3 Configuration
La configuration du calculateur n’est possible qu’en utilisant un PC muni du logiciel de configuration MON
détenu par le bénéficiaire du certificat d’examen de type.
Après bris des scellés du commutateur de verrouillage et son basculement en mode configuration, la
configuration n’est permise qu’après utilisation d’un mot de passe de huit caractères au plus.
Pour le dispositif calculateur-indicateur monté dans un boîtier destiné a être installé dans une baie,
l’entrée de configuration est située à la base de sa face avant, et pour le dispositif calculateur-indicateur
monté dans un boîtier antidéflagrant, à l’intérieur de ce boîtier, derrière la face avant.
Une fois la configuration effectuée, le commutateur remis en position verrouillage est scellé et l’accès
n’est plus autorisé.
L’utilisateur accède à la lecture, sans pouvoir les modifier, des grandeurs déclarées constantes, calculées
ou mesurées, disponibles dans le calculateur-indicateur, en utilisant l’afficheur et le clavier.
720 CIM 070 1-50 rev 3 du 29/8/2007
Page 6/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
5 PLAQUE D’IDENTIFICATION
Une vignette d’identification, destructible en cas de tentative d’arrachement, est apposée sur la face avant
et porte les informations suivantes
“Chromatographe”
Numéro et date du certificat d’examen de type
Nom du fabricant
Type
Numéro de série du module analyseur
Année de fabrication
Numéro de série du calculateur-indicateur
Année de fabrication
Plage de température ambiante : 20 ‘C, + 60 ‘C
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
6 VERIFICATIONS
6.1 Essais d’exactitude
Les essais d’exactitude du chromatographe consistent à déterminer l’erreur relative sur le pouvoir
calorifique du gaz lors de l’analyse de trois mélanges de gaz différents du mélange de gaz utilisé pour
effectuer l’ajustage du chromatographe.
Cinq mesures sont effectuées par mélange de gaz. Les résultats des trois dernières mesures doivent
respecter les erreurs maximales tolérées.
Les certificats d’étalonnage des mélanges de gaz doivent être établis par un organisme accrédité par le
COFRAC (Comité français d’accréditation) ou par un organisme étranger équivalent.
6.2 Contrôle des alarmes lorsqu’une grandeur est en dehors de ses limites définies
L’essai consiste à faire varier les bornes des plages déclarées de fonctionnement par valeurs croissantes,
puis décroissantes, afin de vérifier lors d’une analyse d’un mélange de gaz, le bon déclenchement des
alarmes et le retour au fonctionnement normal du calculateur.
Dans le cas de chromatographes munis d’une imprimante, il est nécessaire de vérifier l’impression des
alarmes (nature, date, heures de début et de fin d’alarme).
6.3 Vérification primitive
La vérification primitive peut être effectuée en deux phases, une en atelier et l’autre sur site, ou en une
seule phase sur site.
6.3.1 En atelier
Lors de cette vérification en atelier, il convient d’effectuer au moins les essais d’exactitude.
6.3.2 Deuxième phase sur site
Lors de cette vérification sur site, il convient d’effectuer l’essai d’exactitude avec au moins un mélange de
gaz et le contrôle des alarmes du chromatographe, lorsqu’une grandeur est en dehors de ses limites
définies. Ce contrôle a lieu soit sur la base des valeurs nominales relatives au type, soit, le cas échéant,
sur la base d’une plage réduite définie par l’utilisateur.
Le chromatographe est fourni avec un carnet métrologique destiné à être renseigné par chaque
intervenant autorisé. Les valeurs nominales relatives au type sont portés dans le carnet métrologique.
Il convient de s’assurer que les liaisons entre le module analyseur et le calculateur-indicateur sont bien
scellés.
720 CIM 070 1-50 rev 3 du 29/8/2007
Page 7/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
6.3.3 Vérification primitive sur site en une phase
Les opérations définies en 6.3.1 et 6.3.2 sont effectuées sur site.
6.3.4 Erreur maximale tolérée en vérification primitive
Les erreurs maximales tolérées applicables, en plus ou en moins, sont égales à 0,5 %.
6.4 Vérification périodique
Lors de cette vérification, convient d’effectuer:
les essais d’exactitude précités avec au moins un mélange de gaz,
le contrôle des alarmes du chromatographe, lorsqu’une grandeur est en dehors de ses limites
définies
le contrôle des versions logicielles des constituants
-
-
-
Les erreurs maximales tolérées applicables, en plus ou en moins, sont égales à 0,5 %.
6.5 Conformité au certificat d’examen de type
Toutes les vérifications comportent une vérification visuelle de la conformité au certificat d’examen de
type.
720 CIM 0701-50 rcu 3 du 29/8/2007
Page 8/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
ChromatoQraphe EMERSON type DANALYZER
h
C 6
Dispositif calculateur-indicateur intégré dans une baie
Module analyseur des versions
DANALYZER 571, DANALYZER 571 MLC
et DANALYZER 591
720 CIM 070 1-50 rcv 3 du 29/8/2007
Dispositif calculateur-indicateur intégré
dans un boîtier antidéflagrant
Page 9/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
Dispositif de scellement du module analyseur des chromatographes EMERSON types
DANALYZER 571, DANALYZER 571 MLC et DANALYZER 591
Scellements
Scellement
720 CIM 0701-50 rcv 3 du 29/8/2007
Page 10/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
Dispositif de scellement du module analyseur des chromatographes EMERSON
types DANALYZER 571, DANALYZER 571 MLC et DANALYZER 591
versions intégrées dans une baie ou dans un boîtier antidéflagrant
E
[F
-
A
Dispositif calculateur-indicateur
intégré dans une baie
720 CIM 070 1-50 rcv 3 du 29/8/2007
-
-.
Dispositif calculateur-indicateur
intégré dans un boîtier anti-déflagrant
Page 11/12
Annexe au certificat d’examen de type
n°LNE-17851 rév. I
Chromatographe EMERSON type DANALYZER 575E et son dispositif de scellement
Vignette d’identification
Scellements
Scellements
55
S
,
I:
Vue côté échantillonneur
Vue de la face avant
Scellements
Scellements
Vue côté opposé à léchantillonneur
S,5-
.5
1__
Vue de dessus
720 CIM 0701-50 rev 3 du 29/8/2007
Vue de la face arrière
Page 12/12
b’
j’
S
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising