ObservatOire canadien sur les mesures judiciaires prises Qu’est-ce que l’Observatoire canadien?

ObservatOire canadien sur les mesures judiciaires prises Qu’est-ce que l’Observatoire canadien?
Observatoire canadien sur les mesures judiciaires prises
pour contrer la violence conjugale
Qu’est-ce que l’Observatoire canadien?
• Un réseau en expansion formé d’universitaires, de
représentants de gouvernements et
d’organisations communautaires qui vise à :
 établir un réseau pancanadien de recherches
qui favorise le dialogue bilingue continu et la
recherche approfondie sur le système
judiciaire dans toutes les régions du pays et les
effets de son intervention en matière de
violence conjugale;
 jeter les bases de l’élaboration de données
pancanadiennes uniformisées sur les mesures
judiciaires prises pour contrer la violence
conjugale, en attachant une importance
particulière au droit civil et aux unités
d’intervention spécialisées (p. ex. police,
tribunaux, poursuites judiciaires);
 mettre en place des tribunes régionales,
pancanadiennes et internationales
afin de diffuser les résultats des analyses
interjuridictionnelles, programmes et
politiques.
• De portée internationale, il a des partenaires dans
l’ensemble des provinces et territoires canadiens,
en Australie, au Royaume-Unis et aux États-Unis.
Directrice: Dr. Carmen Gill, Centre Muriel McQueen Fergusson pour la recherche
sur la violence familiale, Université du Nouveau-Brunswick, Canada
Chercheure associée Dr. Elizabeth Blaney,
Université du Nouveau-Brunswick, Canada
Membres de l’observatoire canadien: Madame Rina Arseneault, Université du Nouveau-Brunswick; Ms. Rochelle BabinsWagner, Calgary Counselling Centre; Ms. Lise Bellefleur, Politiques et planification stratégiques, Ministère de la Sécurité
Publique, Gouvernement du Nouveau-Brunswick; Dr. Helene Berman, University of Western Ontario; Dr. Dominique
Damant, Université de Montréal; Dr. Myrna Dawson, University of Guelph; Dr. Sonia Gauthier, Université de Montréal; Dr.
Mary Hampton, University of Regina; Ms. Robyn Holder, Department of Justice & Community Safety, ACT; Dr. Joseph P.
Hornick, Canadian Research Institute for Law and the Family; Dr. Margaret Jackson, Simon Fraser University; Dr. Peter Jaffe,
University of Western Ontario; Dr. Holly Johnson, Université d’Ottawa ; Dr. Liz Kelly, London Metropolitan University; Dr.
Nicole Letourneau, Université du Nouveau-Brunswick; Dr. Paul Mazzerolle, Griffith University; Madame Lucie Ogrodnik,
Statistique Canada; Mr. Michael Rempel, Center for Court Innovation; Dr. Leslie Tutty, University of Calgary; Dr. Jane Ursel,
University of Manitoba.
La raison d’être de l’Observatoire canadien
• Favoriser l’amélioration continue des mesures
prises par le système de justice civile et criminelle
pour contrer le problème répandu de la violence
conjugale, atténuer les conséquences entraînées par
cette violence pour les victimes et réduire ses coûts
pour la société;
• Promouvoir la concertation en vue de réduire et
d’éliminer la violence conjugale et d’établir des
mesures efficaces au sein du système judiciaire;
• Aborder les questions problématiques qui existent
actuellement au sein du système judiciaire en ce
qui a trait à la violence conjugale.
Les activités de l’Observatoire canadien
Les avantages offerts par l’Observatoire canadien
• Mettre au point des instruments de collecte de données quantitatives et qualitatives
sur les auteurs d’actes violents et les victimes afin de pouvoir évaluer les mesures
prises par le système judiciaire;
• Effectuer un examen des politiques afin de comprendre le processus d’élaboration
et le but de ces politiques, leur mise en application sous forme de pratiques et de
procédures ainsi que leurs effets;
• Effectuer une bibliographie annotée et une analyse critique exhaustive de la
documentation sur les mesures prises par le système judiciaire pour contrer la
violence conjugale;
• Promouvoir le dialogue entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux
afin de partager les stratégies de collecte de données et mieux leur faire comprendre
les obstacles auxquels se heurtent les chercheurs;
• Mettre au point des instruments uniformisés pour évaluer l’efficacité des processus
judiciaires spécialisés dans le traitement des cas de violence conjugale par rapport
aux processus judiciaires non spécialisés dans quatre pays.
• La recherche fournit des données pour soutenir des
•
•
•
•
politiques claires et cohérentes;
L’examen des mesures judiciaires prises dans les
différents territoires de compétence nous permet de
mieux comprendre les interventions du système de
justice et les ingrédients essentiels au succès;
La collecte systématique de données permet de définir
ce que constituent des mesures judiciaires efficaces;
Le fait de créer des données comparables et de
procéder à une analyse comparative
interjuridictionnelle peut aider les parties concernées
(tribunaux, gouvernements, services correctionnels,
services de probation et services aux victimes) à
améliorer leur capacité de surveillance;
La détermination des effets des politiques et pratiques
du système judiciaire peut faire ressortir les pratiques
prometteuses.
Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) Réseaux stratégiques de connaissances, 2007-2014
www.unb.ca/observ
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Related manuals

Download PDF

advertising