RèMgeratëOTs Laiteries Petits et

RèMgeratëOTs Laiteries Petits et
"V
Petits
V,
..
J
il.
.,
RèMgeratëOTs
Par
J.
A.
'
JOS.
et Laiteries
RUDDICK
ET
BURGESS
DOMINION DU CANADA
MINISTÈRE FÉDÉRAL DE L'AGRICULTURE
BULLETIN N° 16— NOUVELLE SÉRIE
Réimpression du
bulletin
N° 49
Traduit au Bureau de traduction du Ministère
Publié par ordre de l'Hon.
W. R. MotherwcU,
Ottawa, 1923
63J./^
/
^
I
Ministre de l'Agriculture,
.
DIVISION DE L'INDUSTRIE LAITIÈRE ET DE LA
RÉFRIGÉRATION
,).
F.
Chef,
Singleton
Service
des
marchés
et
de
la
n^fri il ('ration.
Joseph Burgess
W.
.
F. Jones
-
des produits laitiers.
Service
fabrication
prcxiuits laitiers.
Dr
E. C.
Hood.
.
Helen G. Campbell
Service des recherches sur
dustrie laitière.
'hef,
l'in-
nargée du Service do rutilisation du
lait.
D.
J.
Cameron
^''hargé de l'administratiuu du la loi
l'industrie laitière.
de
PETITS RÉFRIGÉRATEURS ET LAITERIES
PAR
J.
A.
RUDDICK ET
JOS.
BuRGESS
INTRODUCTION
perd tous les ans de grandes quantités de produits alimentaires au
Canada faute de moyens de refroidissement, et cependant ces moyens pourraient
être installés à ,peu de frais. Il suffirait d'une simple provision de glace, d'accès
facile, sur la ferme, au magasin de campagne, à l'hôtel et à la boucherie, poiu*
supprimer une grande partie de ces pertes et pour conserver dans un état sain
et savoureux beaucoup d'aliments que l'on consomme actuellement dans un état
plus ou moins avancé de détérioration.
La ménagère qui a une glacière peut
faire des provisions plus considérables; elle peut toujours avoir en réserve des
produits variés. Si l'on faisait un emploi plus général de la glace à la campagne,
on vivrait mieux et on s'épargnerait beaucoup de travail.
Quant à la glace que l'on rentre aujourd'hui, une bonne partie se perd inutilement, ou ne rend pas tous les services qu'elle devrait rendre, parce qu'elle est
mal emmagasinée et que l'on n'a ipas les moyens voulus pour tirer parti de sa
puissance de refroidissement. Un grand nombre des ''appareils refroidisseurs",
des ''caisses à glace", des "réfrigérateurs", dont on se sert actuellement, gaspillent la glace, ne donnent que peu de refroidissement et présentent souvent des
conditions tout à fait contraires à l'hygiène. Beaucoup de ces appareils ont été
faits dans l'ignorance la plus complète des principes élémentaires de la construction des réfrigérateurs, de la circulation de l'air ou de l'hygiène.
Les plans que nous publions ici ont été soumis à un essai minutieux; bien
suivis, ils donneront sûrement une température froide, sèche et aussi basse que
l'on peut l'obtenir avec l'emploi de la glace seule.
Il doit être bien compris que le but de ces plans n'est pas de fournir ce que
l'on appelle des "températures frigorifiques", ou ce que l'on entend généralement
par-ce terme. Dans un entrepôt frigorifique régulier, on maintient différentes températures dans les chambres, suivant la catégorie de marchandises entreposées.
Pour les beurres, les viandes, les poissons, etc., il faut une température qui descende jusqu'à entre 10° F. et zéro; or, avec l'emploi de la glace seule il est impossible d'obtenir une température inférieure à 38' ou 40° F. A cette température,
les denrées alimentaires qui s'altèrent le plus facilement ne peuvent se conserver
à l'état frais que pendant un temps relativement court, disons de quelques jours
à ^deux ou trois semaines, suivant la faculté naturelle de conservation du
Il
se
produit.
LA CONSERVATION ORDINAIRE DE LA GLACE
Rien n'est plus facile que de conserver quelques morceaux de glace. Un
Il suffit
coin du hangar ou d'un bâtiment quelconque peut servir à cet effet.
d'enclore l'espace nécessaire d'une charpente de planches brutes pour la protéger
Il faut allouer environ 40 pieds cubes d'espace pour
contre les intempéries.
chaque tonne de glace emmagasinée. Une glacière de ce genre ne doit pas avoir
de plancher. Si le sol est léger et poreux, il est inutile de prendre des dispositions
spéciales de drainage, mais un système d'égouttement sera nécessaire si l'on étaOn recouvre la terre d'une couche
blit la glacière sur une argile imperméable.
de 6 à 12 pouces d'épaisseur de petites pierres, de gros graviers ou de scories de
charbon {coal cinders) et l'on recouvre ces pierres ou ce gravier d'une couche
d'environ un pied de sciure de bois ou de ripes de planeurs sur laquelle la glace
sera posée. En empilant la glace, on laisse au moins un pied d'espace entre elle
et les murs ou parois de la glacière. Cet espace sera rempli de sciure de bois ou
de ripes de planeur, de préférence ces dernières. On recouvre également la
glace d'une couche d'un pied d'épaisseur des mêmes matériaux.
85891—1
2
GLACIÈRES ET RÉFRIGÉRATEURS AMÉUORÉS
Les plans présentés et décrits dans ce bulletin sont destinés à ceux qui
peuvent avoir à construire des glacières spéciales ou qui désirent avoir une installation plus commode et d'une nature plus permanente que la glacière ordinaire.
Le plan n° 1 répond principalement aux besoins des patrons de fromagerie;
c'est en réalité une combinaison d'une plate-forme à lait recouverte, d'une cuve
à refroidir
le lait et
d'une glacière ordinaire.
Le plan n° 2 représente une
à
glacière ordinaire, avec une laiterie ou
chambre
lait.
Le plan n° 3 est celui d'une glacière ordinaire, avec réfrigérateur et chambre
à lait. Dans ce plan, le réfrigérateur est disposé sur le même principe que le
réfrigérateur de maison, mais il est beaucoup plus grand et il contient un espace
d'une grandeur correspondante pour la glace.
Le plan n° 4 est celui d'une laiterie de ferme avec une glacière et un réfrigérateur à construction isolante.
Le plan n° 5 pourvoit à une glacière et un réfrigérateur à construction
Il convient spécialement pour une grande maison de campagne.
isolante.
Le système adopté dans les plans 4 et 5 est ce que l'on appelle le système
automatique de refroidissement ou système de circulation d'air. Les murs, le
plafond et le plancher de la glacière (aussi appelée chambre à glace) ont une
construction isolante, qui prend la place de la couche habituelle de sciure de
bois ou d'autres matériaux isolants. Dans les plans 1, 2 et 3, la couche isolant-e
de sciure de bois, de ripes ou d'autres matériaux doit être renouvelée chaque fois
que l'on remplit la glacière.
Dans tous les cas où l'on vise surtout à la commodité et à l'utilité générale
plutôt qu'à l'économie, nous recommandons fortement le plan n° 4, pour ceux qui
veulent avoir une laiterie et un réfrigérateur combinés et le plan n° 5 pour les
maisons de campagne, les hôtels, les institutions, etc., qui veulent se monter un
Ces plans coûtent plus cher que les autres, parce qu'ils
petit réfrigérateur.
exigent une construction plus isolante, mais le système de circulation qu'ils comportent offre des avantages qui dédommagent amplement du surcroît des frais
d'installation.
Les avantages et les désavantages des deux systèmes sautent aux yeux. Les
plans 1, 2 et 3 ont la construction la meilleur marché, mais il faut remplacer tous
les ans la couche isolante qui entoure et qui recouvre la glace; il faut nettoyer
la glace que l'on sort de la glacière, remplir, à intervalles réguliers, les caisses à
glace et les réfrigérateurs. Ce sont là des considérations très importantes. Les
plans 4 et 5 ont ce très grand avantage qu'ils fonctionnent automatiquement.^ Ils
n'exigent aucune attention de toute la saison. La surface^ de la glace étant à n^
dans la glacière, l'air circule librement entre la chambre à glace et le réfrigérateur et refroidit ce dernier en passant. L'air, qui s'est refroidi au contact de la
glace, pénètre dans le réfrigérateur par l'ouverture qui se trouve au bas de la
cloison, séparant le réfrigérateur de la chambre à glace, et cet air, une fois
réchauffé, retourne à la glace par une même ouverture qui se trouve au sommet
de
la cloison.
Ces ouvertures ne doivent pas avoir plus de 6 par 18 pouces et toutes deux
doivent être munies d'un panneau mobile pour régler la circulation de l'air ou la
supprimer complètement lorsqu'elle n'est pas nécessaire. Ce système de circulation a également l'avantage de tenir la chambre sèche, car l'humidité que contient l'air en circulation se condense sur la surface froide de la glace.
Dans la section BB, plan 4, et la section AA, plan 5, le réfrigérateur a un
plafond plus bas que la chambre à glace; ceci est simplement pour réduire
respace d'air à refroidir. Il est inutile, en effet, de mettre le plafond du réfngeune
ratçur à plus de 7 pieds de hauteur. On ne pourrait rien emmagasiner à
hài^tevir plus grande.
85891—2
DEVIS DU PLAN N°
Glacière avec plate-forme à
1
cuve de refroidissement
lait,
et
grue
—
Construction. Niveler le sol, mettre en place des solives de 8 par 8 pouces,
assemblées mi-bois aux angles, et les boulonner ensemble avec deux boulons de
I de pouce à chaque joint.
Dresser des poteaux d'angle de 4 par 4 pouces ou de 4 par 6 pouces,
Dresser entre ces poteaux des
emboîtés dans les soles, cloués et renforcés.
colombages de 2 par 4 pouces et poser une sablière double de 2 par 4 pouces, à
Mettre les colombages à 24 ou 30 pouces de centre à
joints chevauchant.
centre.
Les chevrons du toit, de 2 par 4 pouces, sont posés à 24 pouces de centre
à centre et aboutent pardessus la sablière à laquelle ils sont cloués.
—
Lambrissage. Les colombages des murs sont recouverts à l'extérieur de
planches embouvetées, et à l'intérieur de la glacière seulement de planches brutes
ou embouvetées. Les chevrons sont recouverts, sur l'extérieur, de planches planées
et de bardeaux exposés à l'air de 4^ pouces, ou d'autres matériaux à toiture.
—
Les solives de la plate-forme ont 2 par 8 pouces et sont posées à 20
Solives.
pouces de centre à centre. Les solives se prolongent à travers la paroi de façon
à former un seuil pour l'escalier du dehors. Elles reposent sur le sommet de
lambourdes de 1^ par 6 pouces, emboîtées et clouées dans les colombages. L'extrémité extérieure des solives, qui forme un seuil, est renforcée par des jambes
de force de 2 par 6 pouces.
—
Planchers. Le plancher de la glacière est recouvert d'une couche bien
tassée, de 12 pouces d'épaisseur, de petites pierres ou de gros gravier.
Le plancher de la chambre de la plate-forme est en madriers de 2 pouces, espacés d'un
quart de pouce
les
uns des autres.
—
La grue est construite d'un poteau de 4 par 4 pouces.
est de 4 par 4 pouces, fixé au poteau par des bandes de fer forgé, et
boulonné; il est soutenu également par une pièce de 1 par 4 pouces de chaque
côté, boulonnée au bras et au poteau. Le treuil est construit de porte-roues en fer
forgé, d'un engrenage et d'un cran d'arrêt en fer forgé, et d'un dévidoir de bois
Grue (crémaillère).
Le bras
franc.
Le joug
est en fer forgé.
Cuve (appelée
—
citerne sur le plan).
La cuve de la plate-forme est construite
composition suivante: ciment de Portland, une partie; sable
rude, trois parties, et pierres concassées, cinq parties. La surface intérieure de
la cuve est plâtrée d'une couche, d'un pouce d'épaisseur, de mortier composé
d'une partie de ciment et d'une partie de sable. La cuve exige un tuyau d'alimentation d'un pouce, un tuyau de trop plein d'un pouce et quart et un tuyau de
soutirage d'un pouce, avec robinet.
Les ouvertures de la glacière sont munies de planches mobiles d'un pouce
d'épaisseur, disposées de façon à glisser verticalement dans une rainure.
Les portes extérieures sont des portes sur barres, construites d'un bâti
renforcé d'un pouce garni de planches embouvetées d'un pouce.
La porte de la chambre de la plate-forme est montée sur une lisse à galets
roulants de porte de grange, en fer forgé. La porte de derrière, ouvrant dans
la glacière, est suspendue sur de lourdes charnières en T et fermée par un
moraillon et une poignée.
Les châssis de ventilation se composent de cadres de IJ par 5 pouces avec
des planchettes (lames) de | de pouce, disposées en abat-jour, à 3 pouces d'écartement, et à un augle d'environ 60 degrés.
Les escaliers extérieurs ont des limons de 2 pouces et des marches de 1^
pouce, emboîtées dans les limons et clouées.
de béton ayant
la
La surface extérieure de ce bâtiment peut être revêtue de deux couches de
peinture, de la couleur désirée.
Avant de rentrer la glace, poser une couche de 12 pouces d'épaisseur de
sciure de bois ou de ripes de planeurs sur toute l'étendue du plancher; entourer
également la glace d'une couche d'au moins un pied de large des mêmes matériaux. L'espace au-dessus de la glace doit être bien ventilé, afin que la chaleur
qui se concentre sous le toit puisse s'écouler, et pour que la couche de sciure de
bois ou de ripes qui couvre la glace se conserve bien sèche.
DEVIS DU PLAN N° 2
Glacière et laiterie
Tout le bois employé dans la laiterie doit être de l'épinettc parfaitement
sèche, car ce bois est inodore.
Si le sol sur lequel la glacière doit être construite est de l'argile imperméable,
il
faudra pourvoir au drainage.
Fondations.— Creuser des tranchées suivant les indications du dessin. Les
fondations du bâtiment peuvent être en béton ou en pierre.
Les meilleures
proportions pour le béton sont les suivantes: ciment de Portland, une partie,
sable, trois parties, et cinq parties de pierres concassées, de
1^ pouce à 2 pouces,'
ou de gravier propre.
85891—24
6
—
Planchers. Recouvrir la superficie des planchers d'une couche de 12 pouces
d'épaisseur de pierres concassées, de gros gravier ou de scories de charbon
(cinders).
Le plancher de la laiterie et les cuves sont en béton de 4 pouces d'épaisseur,
recouvert d'une couche de finissage, d'un pouce d'épaisseur, de mortier de ciment
composé d'une partie de ciment et de deux parties de gros sable et lissé à la
truelle. Le plancher a une pente de 1 pouce par 5 pieds vers le dalot, formé dans
le plancher de béton.
Les plates-formes du séparateur et de la pvompe sont construites en même temps que le plancher à la hauteur désirée.
—
Drains. Les tuyaux d'évacuation à l'intérieur du bâtiment, les tuyaux
verticaux, les trappes dans les cuves et la trappe à l'extérieur du bâtiment sont
en fonte de 4 pouces. Le grillage sur le trou de la trappe extérieure peut être
en fonte ou en fer forgé.
—
Murs. Sceller sur le dessus de la fondation de béton ou de pierre une sole
de 2 par 5 pouces ou de 2 par 6 pouces. Les murs extérieurs sont construits de
colombages de 2 par 4 pouces, placés à environ 20 pouces de centre à centre.
Les poteaux d'angle peuvent être de 4 par 4 pouces, et revêtus de chaque côté
d'un morceau de 2 par 4 pouces, bien cloué, pour recevoir le lambris, ou ils
peuvent être de 4 par 6 pouces et revêtus d'un côté d'un morceau de 2 par 4
pouces. Ces poteaux d'angle doivent être emmortaisés dans la sole et bien renLa face du dehors des murs extérieurs est recouverte de planches
forcés.
d'épinette embouvetées de J de pouce, puis de deux épaisseurs de papier à
construction, sur la laiterie, et d'une épaisseur sur la glacière, puis de planches
de pin embouvetées ou de clapboard. La face intérieure de la charpente de la
laiterie est recouverte de planches d'épinette embouvetées de | de pouce, posées
verticalement. La glacière peut être finie à l'intérieur avec des planches d'épinette embouvetées ou de la planche brute.
—
Les colombages de la cloison sont de 2 par 4 pouces. Ils sont
Cloison.
revêtus des deux côtés avec des planches embouvetées de J de pouce, ou de
planches brutes sur le côté qui touche à la glacière.
—
Plafond. Les solives du plafond de la laiterie ont 2 par 8 pouces et sont
posées à 20 pouces de centre à centre. Le dessous de ces solives est garni de
deux plis de papier à construction et de planches d'épinette embouvetées de J
de pouce.
—
Le toit est construit en chevrons de 2 par 6 pouces, disposés à 20
Toit.
pouces de centre à centre, et recouverts sur l'ex^térieur de planches planées de J
de pouce, puis de bardeaux exposés de 4^ pouces à l'air, ou d'autres matériaux
à toiture.
La porte extérieure, donnant dans la laiterie, est une porte a
Portes.
emboîtement, en voliges, de l de pouce, avec des montants de IJ pouce, taillés
en feuillure pour recevoir les voliges. Les portes de la glacière sont des portes à
emboîtement d'un pouce; des planches mobiles d'un pouce sont placées dans
l'ouverture de la porte, suivant les indications du dessin.
—
U
—
pouce, en deux
Les fenêtres sont munies d'un châssis de
fenêtres
est de 2 pieds
dimension
des
plan.
La
du
indications
les
suivant
parties,
6 pouces par 5 pieds.
Fenêtres.
Ventilateurs.— Constmïre des fenêtres en abat-jour dans les extrémités des
pouce et des planchettes de i de pouce.
pignons, avec un cadre de
H
Finissage.—Vmténenv de la laiterie doit recevoir deux couches de lait de
On peut appliquer à
(Voir composition du lait de chaux, page 17.)
désirée.
couleur
la
de
peinture
l'extérieur deux couches de
chaux.
Avant de mettre la glace, poser une couche de 12 pouces de sciure de bois ou
de ripes de planeurs sur le plancher.
Remplir également l'espace entre la glace et les murs d'une couche d'un
pied de large des mômes matériaux.
—
Note. On améliorerait la construction en remplissant l'espace entre les
colombages avec des ripes de planeur ou de la sciure de bois. Si l'on désirait au
contraire moins dépenser sur la construction on pourrait omettre les planches et
le papier indiqués dans ces spécifications et ne recouvrir les colombages de la
glacière que de clapboard ou de planches embouvetées.
La plate-forme de béton montrée à l'extrémité du bâtiment facilite les
chargements mais ce n'est pas une partie indispensable de la construction et elle
augmente beaucoup le prix de cette dernière.
DEVIS DU PLAN N° 3
Glacière avec réfrigérateur et
chambre à
lait
Tout le bois employé dans la construction de la caisse à glace, du réfrigérateur et de la chambre à lait doit être parfaitement sec et sans nœuds, gerçures,
cadranures ou autres défauts.
Il est nécessaire de prendre un bois inodore,
comme l'épinette, afin d'éviter de contaminer le lait ou le beurre.
Le meilleur bois pour tous les lambris intérieurs est l'épinette; la pruche
vient ensuite. Le pin peut être employé pour les revêtements extérieurs, lorsque
la construction isolante des murs se fait à l'intérieur.
Drainage.
— Si
le sol
sous la glacière est de l'argile imperméable, pourvoir au
"
drainage.
,
—
Fondations. Les fondations peuvent être en béton ou en pierres.
Une
bonne composition pour le béton est la suivante: ciment de Portland, une partie;
sable, trois parties et une partie de pierres concassées de 1^ pouce à 2 pouces, ou
de gravier.
Recouvrir la superficie des planchers de la glacière et de la chambre à lait
avec une couche de 12 pouces d'épaisseur de pierres concassées, de gros gravier
ou de scories.
—
Murs. Pour construire les murs extérieurs, sceller sur les fondations de
béton ou de pierre une sole de. 2 par 5 pouces et monter sur cette sole les poteaux
d'angle et des colombages de 2 par 4 pouces, à environ 24 pouces de centre poser
sur le sommet de ces colombages une sablière double de 2 par 4 pouces.
Les murs extérieurs du réfrigérateur et de la caisse à glace ont deux rangées
de colombages, disposés en zigzags suivant les indications du dessin. La cloison
qui sépare la glacière de la caisse à glace et de la chambre à lait a des colombages de 2 par 6 pouces.
Revêtir le dehors des murs extérieurs de planches embouvetées de | de pouce,
puis poser deux épaisseurs de papier à construction sur le réfrigérateur et la
chambre à lait, et une épaisseur sur la glacière, finir avec des planches embouvetées ou du clapboard. Recouvrir l'intérieur de la glacière et de la chambre
à lait d'un lambris embouveté de J de pouce et mettre deux lambris autour de
(L'intérieur de la glacière peut être fini
la caisse à glace et du réfrigérateur.
avec des planches brutes, à l'exception de cette partie du mur qui touche à la
Tout l'intérieur de la caisse à glace et du réfrigérateur est
caisse à glace.)
revêtu de deux épaisseurs de planches, ayant entre elles deux couches de papier
imperméable. L'espace sous le plancher et dans les murs, les cloisons et le
plafond, est rempli de sciure de bois ou de ripes, de préférence des ripes. Faire
une couverture de six pouces sur toute la longueur de la cloison, au sommet et au
bas de la cloison qui sépare la caisse à glace du réfrigérateur pour la circulation
de l'air froid.
;
8
—
Planchers. Le plancher de la caisse à glace et du réfrigérateur est construit
façon suivante: niveler le sol et le recouvrir d'une couche d'un pied d'épaisseur de scories de charbon {cinders), de sable ou de gravier sec; enfoncer dans
cette couche des dormants de 2 par 4 pouces, et recouvrir d'un plancher embouveté de | de pouce. Poser des solives de 2 par 6 pouces, à 20 pouces de centre à
centre, et remplir l'espace entre ces solives avec de la sciure de bois ou des
ripeS; puis poser un plancher double de planches embouvetées de J de pouce,
ayant entre elles deux épaisseurs de papier imperméable.
Le plancher de la chambre à lait doit être construit de béton, et fini par une
couche d'un demi-pouce de mortier de ciment, lissé à la truelle.
de
la
—
Plafond. Le plafond du réfrigérateur et de la caisse à glace est construit
de solives de 8 pouces, recouvertes par-dessous de deux épaisseurs de planches
et deux épaisseurs de papier imperméable, et par-dessus de deux épaisseurs de
planches et deux épaisseurs de papier à construction. L'espace entre les solives
est rempli de ripes (copectux) ou de sciure de bois.
,
9
Le plafond de la chambre à lait est recouvert, sous les solives, de deux
épaisseurs de papier à construction et d'une épaisseur de planches embouvetées.
six pouces environ au-dessous du plancher de la caisse à glace, mettre des
barres de 2 par 4 pouces d'ccartement, suivant les indications. Le plancher de la
caisse à glace est recouvert de tôle galvanisée qui remonte le long des murs, formant une casserole; cette casserole est reliée à un tuyau d'égouttcment de 2 pouces,
A
muni d'une trappe.
—
Toit.
Le toit est construit de chevrons de 2 par 4 pouces, posés à 24 pouces
de centre à centre, recouverts par-dessus de planches planées de J de pouce, puis
de bardeaux exposés de 4^ pouces à l'air ou d'autres matériaux à toiture.
—
Portes.
Les portes du dehors ont des montants de 2 pouces et des panneaux
en voliges de | de pouce; les portes de la caisse à glace et du réfrigérateur ont
des faces bisautées, pour s'ajuster aux cadres, également biseautés.
Le bâti de ces portes est revêtu, de chaque côté de deux épaisseurs de planches d'épinette embouvetées de | de pouce, ayant entre elles deux épaisseurs de
papier. Il y a dans les portes un espace de G pouces qui est rempli de ripes et les
faces bisautées sont recouvertes de feutre afin d'obtenir une fermeture aussi
hermétique que possible.
FerMres.
suivant
—Les fenêtres
sont munies de châssis doubles d'un pouce et demi,
les indications.
—
Ventilateurs.
Construire des fenêtres en abat-jour dans les extrémités des
pignons, avec des cadres d'un pouce et demi et des planchettes de J de pouce.
—
Fini.
L'intérieur du réfrigérateur et de la chambre à lait doit recevoir
deux couches de lait de chaux. (Pour la composition de ce lait de chaux, voir
page 17.) La caisse à glace doit recevoir deux couches de shellac ou d'huile de
lin bouillie.
On peut appliquer à l'extérieur deux couches de peinture de la cou-
leur désirée.
Avant de mettre la glace, poser une couche de 12 pouces de sciure de bois
Mettre également
ou de ripes de planeurs sur toute l'étendue de la glacière.
une conche d'un pied des mêmes matériaux autour de la glace.
—
Note. On améliorerait la construction de la glacière en remplissant l'espace
entre les colombages avec des ripes ou de la sciure de bois; si, par contre on
désirait moins dépenser sur la construction, on pourrait omettre les planches et
le papier recommandés pour l'extérieur de la glacière et se contenter de recouvrir les colombages de planches embouvetées ou de clapboard.
DEVIS DU PLAN N° 4
Laiterie de
ferme avec chambre à glace à construction
isolante et
réfrigérateur
Tout
bois employé doit être parfaitement sec et assaisonné, sans nœuds,
cadranures, ou autres défauts, et inodore.
L'épinette est le meilleur bois pour tous les lambris intérieurs. La pruche
vient ensuite. On peut cependant se servir de pin pour les lambris extérieurs
lorsque la construction isolante des murs est faite à l'intérieur.
le
géli\aires,
—
Fondations. Creuser des tranchées suivant les indications des dessins. Les
fondations peuvent être en béton ou en pierres.
Une bonne composition pour le béton est la suivante: ciment de Portland,
une partie; sable, trois parties et cinq parties de pierres concassées de 1^- ou 2
pouces, ou de gravier.
10
Excaver
le sol,
en
lui
la superficie de la chambre à glace à la profondeur désirée. Niveler
donnant une pente de 2 pouces vers une extrémité; poser une rangée
de tuyaux de drainage de 3 pouces le long de l'extrémité inférieure, et passant à
travers la fondation pour se raccorder à un tuyau d'égout. Poser quatre rangées
de tuyaux de la même grosseur en travers du plancher, et se raccordant à la
rangée qui va à rextérieur. Poser une trappe juste à l'extérieur de la fondation,
pour empêcher l'entrée de l'air chaud. Recouvrir la superficie du plancher d'une
couche de 12 pouces d'épaisseur de pierres concassées, de scories de charbon ou
de gros gravier puis d'une couche de 12 pouces d'épaisseur de ripes ou de sciure
de bois, par-dessus ces pierres ou gravier, puis de planches brutes d'un pouce
par-dessus les ripes ou la sciure.
—
Planchers. Les planchers de la laiterie et des cuves sont en béton de 4
pouces d'épaisseur, recouvert, pour finissage, d'une couche d'un pouce de mortier
de ciment, lissé à la truelle. Le mortier se compose d'une partie de ciment et deux
parties de gros sable. Le plancher doit avoir une pente de 1 pouce par 5 pieds
vers le dalot formé dans le béton.
Les plates-formes du séparateur et de la
pompe sont construites en même temps que le plancher et de la hauteur désirée.
Le plancher du réfrigérateur et de l'antichambre se compose d'une couche
de béton, recouverte d'une planche en liège de 3 pouces et terminé par une couche
d'un pouce de mortier de cinjent.
Tous les planchers de béton sont posés sur une couche de pierres concassées
ou de gros gravier, suivant les indications du dessin. Les tuyaux de drainage à
l'intérieur du bâtiment, les tuyaux verticaux, les trappes dans les cuves et la
trappe à rextérieur du bâtiment, sont en tuyaux de fonte de 4 pouces. Le grillage qui recouvre le trou de la trappe à l'extérieur du bâtiment peut être en fer
forgé ou en fonte.
—
Murs. Les murs de la laiterie sont construits de colombages de 2 par 4
pouces avec des poteaux d'angle de 4 par 6 pouces. Cette charpente est recouverte des deux côtés intérieur et extérieur, de planches embouvetées de | de pouce,
puis sur l'extérieur de deux épaisseurs de papier à construction et de planches
embouvetées ou de clapboard. Les murs du réfrigérateur de la chambre à glace
et de l'antichambre, sont construits de colombages de 2 par 4 pouces, disposés
en zigzags, suivant les indications du plan et revêtus, sur l'intérieur, de deux
lambris d'épincttc embouvetés de J de pouce, tenant entre eux deux épaisseurs
de papier imperméable. La face extérieure est revêtue d'une épaisseur de planches, de deux épaisseurs de papier à construction et de clapboard ou planches
embouvetées, sur le papier. La face intérieure des murs de la chambre à glace est
recouverte de deux épaisseurs de papier imperméable, puis de tringles de un par
deux pouces, puis d'une autre épaisseur de planches de -| de pouce, posées sur
les tringles.
—
Cloisons.
La cloison qui sépare la chambre à glace du réfrigérateur et de
l'antichambre a la même construction que les murs, savoir: deux épaisseurs de
planches de chaque côté des montants et deux épaisseurs de papier imperméable.
Le côté touchant à la chambre à glace a, en outre, deux épaisseurs de papier
imperméable, des tringles de 1 par 2 pouces et un lambris sur ces tringles.
La cloison qui sépare le réfrigérateur de l'antichambre est faite en colombages de 2 par 6 pouces, garnis de chaque côté de deux épaisseurs de planches,
tenant entre elles deux épaisseurs de papier imperméable.
Faire des ouvertures de 6 par 12 pouces au sommet et au bas de la cloison
qui sépare le réfrigérateur de la chambre à glace, pour la circulation de l'air.
Ces ouvertures doivent être munies de portes mobiles.
—
Plafonds. Les plafonds sont faits en solives de 2 par 8 pouces, posées à
20 pouces de centre à centre, et recouvertes par-dessus de deux épaisseurs de
planches embouvetées de J de pouce, avec deux épaisseurs de papier à construction, et par-dessous, de deux planches embouvetées avec deux épaisseurs de
11
papier imperméable. Le plafond de la chambre à glace a, en plus, deux épaisseurs de papier imperméable et des tringles de 1 par 2 pouces, recouvertes de
planches, comme les murs. Le plafond de la laiterie a deux épaisseurs de papier
à construction et une épaisseur de planches sur le dessous des solives. La hauteur
entre le plancher et le plafond, dans le réfrigérateur et l'antichambre est de 7
pieds clairs; elle est de 12 pieds dans la chambre à glace et la laiterie.
Les murs, les plafonds et les cloisons du réfrigérateur de la chambre à glace et
de l'antichambre sont remplis de sciure de bois ou de ripes, de préférence des ripes.
—
Toit.
Le toit est construit de chevrons de 2 par 6 pouces, posés à 20 pouces
de centre à centre et recouverts, sur rextérieur, de planches embouvetées de J
12
de pouce, de deux épaisseurs de papier à construction puis de bardeaux exposés à
l'air de 4^ pouces ou d'autres matériaux à toiture.
Plate-forme.
—La plate-forme
une poutre de 6 par 8 pouces, des
est faite avec des poteaux de 6 par 6 pouces,
solives de 2 par 6 pouces, lambrissées sur le
dessous, et des chevrons de 2 par 4 pouces, recouverts de planches et de bardeaux
les chargements et sont commodes pour passer de
mais elles ne forment pas une partie essentille de la consaugmentent beaucoup les frais).
(Ces plates-formes facilitent
la laiterie à l'étable,
truction et
—
Portes.
Les portes extérieures, donnant dans la laiterie, sont des portes à
emboîtement, en voliges de | de pouce, avec des montants de IJ pouce, taillés en
feuillure pour recevoir les voliges.
Les bords des portes de l'antichambre, du
réfrigérateur et de la chambre à glace sont biseautés pour s'ajuster au cadre,
également biseauté; le bâti des portes est recouvert de chaque côté de deux
épaisseurs de planches de J de pouce ayant entre elles deux épaisseurs de papier
imperméable. Il y a dans ces portes un espace de six pouces, rempli de ripes,
suivant les indications du plan. La face bisautée de la porte est recouverte de
feutre ou de toile afin d'obtenir une fermeture aussi hermétique que possible.
—La
petite fenêtre de l'antichambre a deux châssis, intérieur et
pouce et demi. Il faut un volet en bois fixé sur charnières au
sommet, ou un auvent pour la protéger contre les rayons du soleil.
Les fenêtres de la laiterie sont munies d'un châssis en deux parties, d'un
pouce et demi, suspendu sur charnières, suivant les indications. La dimension
des fenêtres est de 2 pieds 6 pouces par 5 pieds.
Fenêtres.
extérieur, d'un
—
Fini.
Appliquer à l'intérieur de la chambre à glace deux couches de shellac
ou d'huile de lin bouillie. Appliquer également à l'intérieur du réfrigérateur,
(Voir formule
de l'antichambre et de la laiterie deux couches de lait de chaux.
pour la composition du lait de chaux, page 17.) On peut appliquer à l'extérieur
deux couches de peinture de la couleur désirée.
DEVIS DU PLAN N° 5
Glacière de construction isolante et petit réfrigérateur
Tout le bois employé doit être parfaitement sec et assaisonné et sans nœuds,
L'épinette est le meilleur
gélivures, cadranures ou autres défauts, et inodore.
La pruche vient ensuite. On pourra se
bois pour tous les lambris intérieurs.
servir du pin pour les lambris extérieurs lorsque la construction isolante des
murs
est faite à l'intérieur.
—
Fondations. Creuser des tranchées suivant les indications des dessins. Les
fondations peuvent être en béton ou en pierres.
Une bonne composition pour le béton est la suivante: ciment de Portland,
une partie; sable, trois parties et cinq parties de pierres concassées de 1^ pouce
ou 2 pouces, ou de gravier.
Excaver la superficie de la chambre à glace à la profondeur désirée. Niveler
le sol en formant une pente de 2 pouces vers une extrémité; poser une rangée de
tuyaux de drainage de 3 pouces le long de l'extrémité inférieure, passant à travers
Poser quatre rangées de
la fondation pour se raccorder à un tuyaux d'égout.
tuyaux de la même grosseur en travers du sol et se raccordant à la rangée qui
va à l'extérieur. Poser une trappe juste à l'extérieur de la fondation.
Recouvrir la superficie du plancher d'une couche de 12 pouces d'épaisseur de
pierres concassées, de gros gravier ou de scories et mettre par-dessus une couche
de 12 pouces d'épaisseur de ripes ou de sciure de bois, puis poser des planches
brutes d'un pouce.
13
—
Murs. La charpente est en colombages de 2 par 4 pouces, disposés en zigzags, suivant les indications du plan. Recouvrir l'intérieur de la charpente de deux
épaisseurs de planches d'épinette embouvetées de | de pouce, ayant entre elles
deux épaisseurs de papier imperméable. Recouvrir l'extérieur d'une épaisseur de
planches de | de pouce, de deux épaisseurs de papier à construction, puis de
planches embouvetées ou de clapboard. La chambre à glace a, en plus, deux
épaisseurs de papier imperméable, des tringles de
ches embouvetées. de J de pouce sur ces tringles.
—La
1
par 2 pouces, puis des plan-
chambre à glace, le réfrigérateur et l'anticonstruction que les murs, elle a deux épaisseurs de planches
La chambre à
côté, avec deux épaisseurs de papier imperméable.
glace a, en plus, deux épaisseurs de papier imperméable, des tringles de 1 par 2
pouces, et un lambris embouveté. La cloison entre l'antichambre et le réfrigérateur a des colombages de 2 par 6 pouces, recouverts de chaque côté de deux
épaisseurs de planches ayant entre elles deux épaisseurs de papier imperméable.
Cloisons.
chambre a
de chaque
la
même
cloison entre la
14
Faire des ouvertures de 6 par 12 pouces, au plafond et au plancher, dans la
cloison qui sépare la chambre à glace du réfrigérateur, pour la circulation de l'air
froid; ces ouvertures doivent être munies de portes mobiles. La hauteur du plafond de l'antichambre et du réfrigérateur est de 7 pieds francs, à partir du plancher; elle est de 12 pieds dans la chambre à glace.
—
Plafonds. Les plafonds sont faits en solives de 2 par 8 pouces, posées à 20
pouces de centre à centre et recouvertes, par-dessus, de deux épaisseurs de planches embouvetées de J de pouce, avec deux couches de papier à construction, et
par-dessous également de deux épaisseurs de planches embouvetées avec deux
épaisseurs de papier imperméable. Le plafond de la chambre à glace a, en plus,
deux épaisseurs de papier imperméable, des tringles de 1 par 2 pouces et un lambris embouveté de | de pouce comme les murs.
Les murs, les plafonds et les cloisons du réfrigérateur et de la chambre à
glace sont complètement remplis de sciure de bois ou de ripes, de préférence ces
dernières.
—
Toit.
Le toit est construit de chevrons de 2 par 4 pouces, posés à 24 pouces
de centre à centre et recouverts, sur l'extérieur, de planches planées de J de pouce,
puis de deux épaisseurs de papier à construction, puis de bardeaux exposés de 4^
pouces à l'air ou d'autres matériaux à toiture.
—
Planchers. Le plancher de l'antichambre et du réfrigérateur a la construction suivante: une couche de 8 pouces d'épaisseur de scories de charbon ou de
sable, posée sur le sol, dormants de 2 par 4 pouces, enfoncés dans cette couche,
solives de 2 par 6 pouces, posées à 24 pouces de centre à centre en travers des
dormants, puis une épaisseur de planches de | de pouce posées en diagonale,
deux épaisseurs de papier imperméable, plancher d'épinette embouvetée de 1
pouce.
Dans le plan n° 4 on emploie du béton et des planches en liège dans la
construction des planchers du réfrigérateur et de l'antichambre. Cette construction est beaucoup préférable aux autres, et c'est celle qui revient le meilleur
marché à la longue.
—
Portes.
Les portes de la chambre à glace, du réfrigérateur et de l'antichambre ont des bords biseautés pour s'ajuster aux cadres, également biseautés. Les
bâtis des portes sont recouverts de chaque côté de deux épaisseurs de planches de
de pouce, ayant entre elles deux épaisseurs de papier imperméable. Ces portes
-J
ont un espace de six pouces, rempli de ripes, suivant les indications du plan. Les
faces biseautées des portes sont recouvertes de feutre ou de grosse toile afin
d'obtenir une fermeture aussi hermétique que possible.
La porte exi:érieure, qui s'ouvre dans la chambre à glace, est une porte à
emboîtement de 6 par 3 pieds par laquelle on rentre la glace pendant l'hiver.
Le cadre est biseauté de même que les bords de la porte. Cette porte est faite de
deux épaisseurs de planches de | de pouce, tenant entre elles deux couches de
papier à construction. Pourvoir deux jeux de planches mobiles (voir plan), l'un
qui s'ajuste dans le cadre à l'intérieur et l'autre aussi près de la porte que possible.
Ces planches sont mises en place après que la chambre est remplie de
glace et l'espace entre elles (environ 10 pouces) est rempli de ripes de planeurs
ou de sciure de bois.
On peut se dispenser de cette porte lorsqu'il est possible de rentrer la glace
par l'antichambre, et cela vaut mieux car une ouverture directe sur l'extérieur
peut faire fondre la glace, à moins que l'on n'ait soin de bien mettre les ripes ou
la sciure de bois chaque fois que l'on se sert de la porte tous les ans.
Fenêtre.— Lsi petite fenêtre de l'antichambre a deux châssis, intérieur et exchacun de 1^ pouce. Elle est protégée contre les rayons du soleil par un
volet en bois, fixé au sommet sur charnières, ou un auvent.
térieur,
15
Ventilateur.— Consini\re des fenêtres en abat-jour dans les extrémités des
pignons, avec cadres de IJ pouce et des planchettes de | de pouce.
—
Appliquer à l'intérieur de la chambre à glace deux couches de shellac
Fini.
ou d'huile de lin bouillie. Appliquer également, à l'intérieur du réfrigérateur,
de l'antichambre et de la laiterie, deux couches de lait de chaux. (Voir formule
pour la composition du lait de chaux, page 17. On peut appliquer à l'extérieur
deux couôhes de peinture de la couleur désirée.
OBSERVATIONS GÉNÉRALES
—
Les ingénieurs en réfrigération ont presque entièreces dernières années, l'emploi des espaces vides, appelés
matelas d'air, fort employés autrefois dans les constructions isolantes. En théorie,
Construction isolante.
ment abandonné, en
un matelas d'air est un mauvais conducteur de chaleur mais en pratique l'air ne
reste pas immobile dans un espace vide. Dès qu'une partie de cet espace devient
plus chaude que l'autre, l'air qui est en contact immédiat avec cette partie
devient plus léger à cause de l'élévation de la température et monte de
suite, tandis que l'air plus froid de l'autre partie vient prendre sa place.
Il se
produit ainsi une circulation d'air dans l'espace vide et la chaleur se porte d'un
côté à l'autre par convection.
Il est en outre extrêmement difficile, dans une construction isolante, d'obtenir
que ces espaces soient aussi bien clos qu'ils devraient l'être. Il suffit de la plus
légère fissure ou de la moindre ouverture, ne serait-ce qu'un trou, pour détruire
l'efficacité de cette forme de construction.
Dans la construction isolante des murs de bois, la pratique la meilleure à
l'heure actuelle est de construire un pan extérieur et un pan intérieur, aussi
imperméables que possible à l'air et à l'humidité, et de remplir l'espace entre les
deux pans avec des matériaux non-conducteurs de chaleur. La largeur de cet
espace dépendra du genre de matériaux de remplissage que l'on doit employer
et de la température que l'on veut maintenir dans la chambre froide.
Pour une chambre froide construite en bois, il n'existe pas de meilleurs matériaux pour remplir ces espaces que les ripes de planeur. Elles ne coûtent pas
cher, elles sont élastiques, ne se tassent pas facilement, et, ce qui est encore plus
important, on peut se les procurer très sèches, ce qui est une condition essentielle.
En outre elles n'absorbent pas facilement l'humidité après qu'elles sont mises en
On peut éprouver des difficultés à se procurer une quantité suffisante de
place.
ripes quand on est loin des centres manufacturiers, mais un bon nombre des
grandes fabriques de portes et de fenêtres mettent aujourd'hui leurs ripes en
balles, qui pèsent environ 75 livres chacune, ce qui en facilite l'expédition.
Le
poids de ripes requis pour remplir un espace donné dépend quelque peu de la
sorte de bois dont elles proviennent et aussi, jusqu'à un certain point, du degré
de pression auquel on les soumet, mais une bonne moyenne est de 7 à 9 livres
par pied cube d'espace. Il faut les fouler suffisamment pour empêcher qu'elles
ne se tassent d'elles-mêmes.
—
Valeur comparée de la sciure de bois et des ripes. On s'est beaucoup servi
de sciure de bois pour remplir les espaces des murs dans les petits réfrigérateurs,
parce que la sciure ne coûte rien ou presque rien et qu'on peut facilement se la
procurer dans les petits districts de campagne. Nous tenons, cependant, à attirer
l'attention des constructeurs sur ce point que la sciure de bois ne vaut pas les
ripes pour la construction isolante, car la sciure provient du bois vert et elle est
généralement plus ou moins humide, tandis que les ripes proviennent de bois sec.
Cette humidité détruit la valeur isolante de la sciure et provoque la végétation de
moisissures et la pourriture; il se dégage une odeur de moisi dans l'entrepôt qui
se communique aux produits qui sont emmagasinés. En outre cette sciure de bois
16
qui fermente et qui moisit se tasse d'une façon inégale et laisse des espaces
ouverts qui affaiblissent l'isolation. Il est donc très important de prendre de la
sciure de bois aussi sèche que possible pour remplir les murs, sinon la chambre
froide ne donnera pas satisfaction et sera bientôt inutilisable pour la conservation
des produits alimentaires.
—
Les matériaux isolants doivent être secs. Un des principaux problèmes dans
d'empêcher que les matériaux dont on se
sert n'absorbent l'humidité.
Cette humidité peut venir de l'air extérieur ou des
marchandises emmagasinées. Quand nous parlons d'humidité, il faut se rappeler
que nous n'entendons pas ici la présence de l'eau, au sens ordinaire de cette
expression, mais de l'humidité, telle qu'on la trouve dans le bois vert par exemple,
par comparaison au bois bien sec.
Dans un mur en bois que l'on remplit de ripes, ce sont ces dernières qu'il
s'agit de protéger contre l'humidité.
On y arrive en mettant du papier imperméable entre les deux rangs de planches qui recouvrent l'extérieur et l'intérieur
la construction des réfrigérateurs est
des murs.
—
Murs de brique, de pierre ou de ciment. Si l'on désire construire un mur de
brique, de pierre ou de ciment, ces murs ne prennent la place que du fini extérieur
des murs de bois présentés dans ce bulletin, et la même construction isolante doit
être employée à l'intérieur des murs de brique, de pierre ou de ciment. Aucun de
ces matériaux n'a beaucoup de valeur pour la construction isolante; ils ne représentent environ que deux épaisseurs de planches.
La brique ou le ciment absorbent rapidement l'humidité et la valeur isolante
des murs formés de ces matériaux est assez faible, à moins qu'on ne les rende
imperméables par un traitement spécial. Une couche de peinture appliquée
sur la surface extérieure d'un mur de brique donne d'assez bons résultats, mais
quand on doit se servir de ripes en dedans d'un mur de brique ou de béton, il faut
recouvrir la surface intérieure de poix, de cire de parafine ou d'une des substances
brevetées que l'on trouve dans le commerce. Il est assez difficile, quand il fait froid
ou même quand il fait frais, de recouvrir les murs de poix ou de parafine, à moins
que l'on ne se serve d'un appareil spécial, car ces deux substances ont une tendance à durcir très rapidement. Quand on emploie de la poix, il faut avoir soin
de ne pas prendre de goudron ou un mélange de goudron, dont l'odeur aurait des
effets désastreux. La poix, une fois durcie, ne donne pas d'odeur. Si l'on ne peut
arriver à rendre parfaitement imperméable la face intérieure des murs de briques
ou de béton, la meilleure chose à faire serait de la recouvrir de lattes de 1 pouce
sur lesquelles on pose ensuite une épaisseur de planches embouvetées, qui forme
Si ces planches sont recoula face intérieure de l'espace que l'on doit remplir.
vertes de papier imperméable cela n'en vaudra que mieux.
—
Dimension de la glacière. On ne saurait poser de règles fixes relativement
à la dimension des glacières, car tout dépend de l'usage auquel on destine la
glace ou le réfrigérateur. Dans les plans 1, 2 et 3, une tonne de glace occupera
à peu près 40 pieds cubes d'espace, en comprenant la couche isolante qui la
recouvre. Dans les plans 4 et 5, où l'on ne se sert pas de couches isolantes, il
faudra un peu moins d'espace pour une tonne de glace; cet espace variera suivant
que les blocs de glace seront plus ou moins serrés les uns contre les autres.
—
Quantité de glace nécessaire pour la maison. LTn pied cube de glace i>èse 57^
Une tonne solide de glace mesure approximativement 35 pieds cubes. Une
dépense de deux pieds cubes (115 livres) par jour, pendant quatre mois, se monterait à environ sept tonnes. Un bâtiment de dix pieds carrés par dix pieds de
hauteur sufl[ira amplement pour cette quantité de glace, pourvu que celle-ci soit
bien protégée, déduction faite des pertes inévitables qui se produisent quand on
conserve une quantité de glace -relativement petite.
Cinquante livres de glace par jour pendant quatre mois feraient trois tonnes.
En tenant compte des pertes, un bloc de glace solide, de six pieds carrés par six
pieds de hauteur, suffirait, à condition qu'il soit bien protégé.
livres.
17
Le tableau suivant permettra d'estimer de façon approximative
nombre et la grosseur des blocs:
le
poids de
la glace d'après le
12 blocs 18
18
10
18
8
18
7
18
6
18
5
X
X
X
X
X
X
36 pouces, 8 pouces d'épaisseur,—
"
"
"
10
36
"
"
"
1=
12
36
"
"
"
14
36
"
"
"
16
36
"
"
"
20
36
1
=1
=1
=1
=1
1
tonne.
tonne.
tonne.
tonne.
tonne.
tonne.
—
Plan d'un réfrigérateur plus grand. Ceux qui désirent se construire un réfrigérateur plus grand et sous certains rapports plus complet, feront bien de demander un exemplaire du bulletin n° 36, qui contient un plan détaillé et préparé
spécialement pour les beurreries.
—
Distribution gratuite de tracés bleus. Le commissaire de l'industrie laitière
et de la réfrigération, Ottawa, Ont., fournit gratuitement, sur demande, des
tracés bleus, sur une échelle de deux pieds au pouce, de tous les plans décrits
dans ce bulletin.
Préparation du
lait
de chaux
Faites éteindre un demi-boisseau de chaux dans de l'eau chaude tout en
brassant continuellement; une fois la chaux éteinte, coulez-là et ajoutez-y un
quart de boisseau de sel, que vous aurez fait dissoudre, au préalable, dans de
Un bon lait de chaux doit être sous forme d'une pâte claire; s'il
l'eau chaude.
est encore trop épais après que la solution de sel y a été mise, ajoutez-y de l'eau
jusqu'à ce qu'il ait la consistance voulue.
A chaque seau de 12 pintes de lait de chaux composé de la façon qui précède,
ajoutez une bonne poignée de ciment de Portland et une cuillerée à thé de bleu
ultra-marin. Ce ciment et ce bleu ne devront être ajoutés qu'au moment où l'on
doit se servir du lait de chaux. Il faut bien les incorporer au lait de chaux en
brassant, sinon ce dernier serait marbré.
S'il y a dans la chambre des tuyaux à blanchir ou d'autres articles qui
peuvent se rouiller, ne mettez pas de sel dans le lait de chaux.
N'appliquez pas une couche trop épaisse, juste assez pour recouvrir la surface, puis laissez sécher de un à trois jours.
Le lait de chaux qui sèche trop
vite s'écaille ou s'enlève à la brosse très facilement.
D'autre part, un séchage
très lent permet à l'eau de pénétrer dans le bois et peut causer des odeurs
désagréables.
Le
délai.
lait
de chaux qui contient
le
ciment de Portland doit être employé sans
OTTAWA
ACLAND
K\s EXCELLENTE
F. A.
IMPRIMKl
1924
MAJJsISTÉ
'
U&
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising