Pétoncles de la zone de production de pétoncles (ZPP) 4 Sommaire

Pétoncles de la zone de production de pétoncles (ZPP) 4 Sommaire
Fisheries
and Oceans
Pêches
et Océans
Région des Maritimes
MPO - Sciences
Rapport sur l'état des stocks C3-22(2000) (révisé)
Pétoncles de la zone de
production de pétoncles (ZPP) 4
(baie de Fundy)
Sommaire
Renseignements de base
Le pétoncle géant Placopecten magellanicus vit uniquement dans
l’Atlantique nord-ouest, entre la Virginie et le Labrador. Dans cette
région, on le trouve en groupes géographiquement distincts et
permanents, appelés « gisements », dont un bon nombre contribuent à
des pêches commerciales lucratives. Les plus grands gisements se
trouvent en haute mer et dans la baie de Fundy. Les pétoncles de
différents gisements et de différentes parties des grands gisements ont
des rythmes de croissance et des taux de rendement en chairs
différents.
Contrairement à de nombreuses espèces de pétoncles d’importance
commerciale, le pétoncle géant a des sexes distincts. Les gonades des
mâles sont blanches en été, tandis que celles des femelles sont rouge
vif. Les oeufs et le sperme sont libérés dans l’eau et la fécondation a
lieu en mer. La reproduction commence vers la fin d’août ou au début
de septembre et les larves dérivent dans l’eau pendant près d’un mois
avant de s’établir au fond, en octobre.
Le pétoncle de la baie de Fundy est exploité par les pétoncliers de la
totalité de la baie et par ceux du milieu de la baie. Les premiers, qui
ont le droit de pêcher dans toute la baie de Fundy, mesurent de 45 à
65 pi. Les seconds ont en général de 30 à 45 pi et ils ont accès au
côté néo-brunswickois de la baie et à certaines parties des secteurs
néo-écossais de la baie, jusqu'à la ligne de démarcation du milieu de
la baie, ainsi qu'à une partie de la ZPP 2. On dénombre aussi
16 titulaires de permis limités à la partie supérieure de la baie. La
pêche est gérée au moyen de permis de pêche restreinte, de
restrictions sur la largeur des engins, de fermetures saisonnières,
d'une hauteur minimale de coquille, d'un compte de chairs et de
restrictions sur le poids individuel des chairs. Les engins doivent
avoir une largeur maximale de 5,5 m et être dotés d'anneaux dont le
diamètre intérieur est d'au moins 82 mm. L'industrie a été assujettie à
un quota en 1997. Un total autorisé de captures est établi et les
débarquements sont déclarés sous forme de poids des chairs (muscles
adducteurs).
Septembre 2000
•
•
•
•
En 1999, les débarquements étaient de
79 t, par rapport à un TAC de 120 t.
L'industrie ayant signalé que le mauvais
temps avait limité ses possibilités de
pêche, on a prolongé la saison d'un mois,
en janvier 2000. Toutefois, il n'y a pas eu
beaucoup de jours où la météo était
favorable à la pêche en janvier.
Le relevé de 2000 dénote un recul de
l'abondance des pétoncles de taille
commerciale (hauteur de coquille ≥ 95 mm)
par rapport à 1999.
Au cours du relevé de 2000, on a décelé
des indices d'un recrutement supérieur à la
moyenne pour la pêche de 2001 parmi la
classe d'âge de 1997 (hauteur de coquille
de 70 à 94 mm) dans les eaux de moins de
90 m de profondeur.
Le relevé de 2000 a également révélé la
présence d'un grand nombre de pétoncles
de la classe d'âge de 1998 (hauteur de
coquille de 25–50 mm) dans la ZPP 4 et
dans la ZPP 1, qui lui est adjacente.
Quoique cette classe d'âge ne sera pas
recrutée à la pêche avant 2002/2003, son
Région des Maritimes
•
•
•
Zone de production de pétoncles 4 (baie de Fundy)
emplacement pourrait l'exposer à une
mortalité accessoire accrue en raison de
l'activité de pêche.
En 1999, la mortalité due à la pêche parmi
les pétoncles de taille commerciale a
diminué par rapport à 1998, pour se situer
alentour de la moyenne de 1991–1999.
Les estimations établies d'après un modèle
de population révèlent qu'un TAC de
120 t en 2000 aboutirait à une mortalité
par pêche de 0,19 au sein de la population
de pétoncles de taille commerciale. Le
maintien de l'effort à son récent niveau de
9 000 heures/an se traduirait par un retrait
maximal de 90 t (F=0,14).
À court terme, la poursuite d'une pêche de
pleine envergure dans la ZPP 4 risque
d'accroître la mortalité accessoire parmi la
classe d'âge de 1998, et donc de réduire la
contribution éventuelle de cette classe
d'âge à la pêche future dans la zone.
Les débarquements ont constamment diminué
de 1991 à 1995, au fur et à mesure que la
pêche décimait les grandes classes d'âge
(1984, 1985). Des parties de l'actuelle ZPP 4
ont été fermées en 1995 et en 1996.
L'industrie de la pêche a signalé que le
mauvais temps avait limité ses occasions de
pêcher en 1999. Malgré un prolongement de
la saison de 1999 en janvier 2000, le mauvais
temps a continué de poser des problèmes.
La pêche
Débarquements (tonnes de chairs)
On dispose de statistiques sur les
débarquements en provenance de l'actuelle
ZPP 4 de 1991 à 1999. Avant 1991, les
débarquements peuvent uniquement être
attribués à une zone intérieure, qui représente
75 p. 100 de la superficie de la ZPP 4. La
pêche dans cette zone intérieure fait l'objet
d'une fermeture réglementaire du 1er mai au
30 septembre; le reste des gisements de Digby
situés hors de cette zone n'est pas assujetti à
des restrictions saisonnières. Dans la ZPP 4, la
pêche a lieu strictement en automne depuis ses
débuts, en 1997.
Année
Moyenne
1991–1995
1996
1997
1998
1999
TAC
–
–
100
120
120
Total
299,8
71,2
116,1
103
78,9
L'effort total (heures) a été faible en 1995 et
1996 en raison des fermetures de la zone
intérieure, mais il a augmenté par la suite
jusqu'en 1999 dans la ZPP 4. Le déclin
observé en 1999 reflète probablement le fait
que la pêche ait été limitée par le mauvais
temps, comme l'a signalé l'industrie.
2
Région des Maritimes
Zone de production de pétoncles 4 (baie de Fundy)
Des relevés par navire scientifique, suivant
tous le même modèle d'échantillonnage
aléatoire stratifié, sont effectués depuis 1991.
Auparavant, les relevés étaient stratifiés selon
les prises commerciales de l'année en cours.
En 1998, la pêche s'était concentrée surtout
dans les eaux profondes situées au large de
Gulliver's Head et de Centreville, où des
relevés antérieurs avaient décelé une forte
densité de pétoncles, mais un faible rendement
en chairs. En 1999, la pêche s'est concentrée
en général dans les secteurs plus traditionnels
du large du Digby Gut et de Delaps Cove, où
les rendements en chairs sont habituellement
supérieurs.
En 2000, les densités de pétoncles de taille
commerciale (hauteur de coquille >95 mm)
ont diminué dans les eaux profondes par
rapport à 1999.
Nombre moyen par trait (hauteur de coquille ≥95 mm)
Effort (heures) en 1999
Les recrues (hauteur de coquille de 70 à
94 mm) pour 2001 étaient largement
répandues dans les secteurs situés de 6 à
8 milles de la côte de la Nouvelle-Écosse.
État de la ressource
Le taux de prises commerciales moyen a
continué de diminuer depuis 1998 pour se
situer à 8,8 kg/h en 1999, soit à l'avant dernier
rang depuis 1980.
3
Région des Maritimes
Zone de production de pétoncles 4 (baie de Fundy)
Nombre moyen par trait (hauteur de coquille de 70 à
94 mm)
Nombre moyen par trait (hauteur de coquille de 25 à
50 mm)
Le principal indice du relevé de 2000 résidait
dans le grand nombre de prérecrues (hauteur
de coquille < 70 mm), qui semblaient surtout
concentrées dans le secteur de quatre à huit
milles de la ZPP 4 et se répandaient jusque
dans la ZPP 1. Dans la ZPP 4, ce recrutement
se manifestait essentiellement à des
profondeurs inférieures à 90 m, où les
pétoncles ont habituellement une bonne
croissance et un bon rendement. Ces prérecrues étaient en majeure partie composées
de pétoncles dont la hauteur de coquille se
situait entre 25 et 50 mm. Les pétoncles de
cette taille ont probablement deux ans.
Les estimations de l'effectif de la population
de cette taille d'après le relevé sont les plus
élevées depuis le début de la série de relevés,
en 1991. Ces pétoncles devraient être recrutés
à la pêche à compter de 2002–2003.
4
Région des Maritimes
Zone de production de pétoncles 4 (baie de Fundy)
Les estimations de la population de pétoncles
de taille commerciale ont peu changé dans les
eaux peu profondes, mais elles ont diminué
dans les eaux profondes (>90 m). Quoiqu'il
n'y ait pas de preuve de recrutement pour 2001
dans les eaux profondes, il semble y avoir une
très forte poussée de recrues dont la hauteur
de coquille s'échelonne entre 70 et 80 mm
dans les eaux peu profondes. Le relevé de
1999 n'avait pas décelé de quantités notables
de ces pétoncles.
Sources d'incertitude
Le modèle de population utilisé ici reposait
sur l'hypothèse d'un taux de mortalité naturelle
constant parmi les diverses tailles et au fil des
ans. Toutefois, le nombre croissant de
coquilles vides observé dans le relevé donne à
croire que la mortalité naturelle a pu
augmenter dans les eaux profondes au cours
des deux dernières années.
La courte période sur laquelle porte la série
chronologique limite la précision des
estimations fondées sur le modèle. Cette
précision devrait s'améliorer à l'avenir.
On s'est servi d'un modèle de population pour
analyser les données de prises du relevé et de
la pêche commerciale en vue d'estimer la
mortalité par pêche et le TAC éventuel pour la
pêche de 2000. Les estimations de l'effectif de
la population d'après ce modèle comportaient
moins de 20 p. 100 d'erreur. En 1999, la
mortalité due à la pêche parmi les pétoncles de
taille commerciale a diminué par rapport à
1998, pour se situer alentour de la moyenne de
1991-1999.
Dans le modèle de population, on utilise le
poids moyen des chairs dans des échantillons
de la pêche commerciale pour estimer le
nombre de pétoncles débarqués et la biomasse
de la population. Avant 2000, ces échantillons
provenaient d'un petit nombre de bateaux et ne
représentaient pas tous les secteurs exploités.
Il s'ensuit que le nombre de pétoncles
débarqués a probablement été sous-estimé,
tandis que la biomasse a sans doute été
surestimée, particulièrement en 1998.
On ne connaît pas actuellement les causes de
la rare poussée massive de recrutement et des
phénomènes de mortalité.
5
Région des Maritimes
Zone de production de pétoncles 4 (baie de Fundy)
Tél. : (902) 426-3317/3733
Fax : (902) 426-1862
Courriel :
smithsj@mar.dfo-mpo.gc.ca
lundym@mar.dfo-mpo.gc.ca
Perspectives
Le relevé de 2000 dénotait des indices d'un
recrutement supérieur à la moyenne pour la
pêche de 2001 parmi la classe d'âge de 1997
(hauteur de coquille de 70 à 94 mm) dans les
eaux de moins de 90 m. Ce relevé a aussi
permis d'observer la présence d'un grand
nombre de pétoncles de la classe d'âge de
1998 (hauteur de coquille de 25 à 50 mm)
dans la ZPP 4 et dans la ZPP 1, qui lui est
adjacente.
Références
Smith, S.J. and M.J. Lundy. 2000. Update on
the status of scallops in Scallop
Production Area 4 in the Bay of Fundy
for 2000. MPO, Secr. can. pour l'éval.
des stocks, doc. de rech. 2000/124.
Les estimations établies d'après le modèle de
population révèlent qu'un TAC de 120 t en
2000 aboutirait à une mortalité par pêche de
0,19 au sein de la population de pétoncles de
taille commerciale. Le maintien de l'effort à
son récent niveau de 9 000 heures/an se
traduirait par un retrait maximal de 90 t
(F=0,14).
Distribué par le :
Bureau du processus consultatif régional des
provinces Maritimes
Ministère des Pêches et des Océans
C.P. 1006, Succ. B203
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
Canada B2Y 4A2
Téléphone : 902-426-7070
Courriel : myrav@mar.dfo-mpo.gc.ca
Considérations de gestion
Les pétoncles de deux ans observés dans le
relevé se trouvaient dans des secteurs où la
pêche est généralement intense. À court terme,
la poursuite d'une pêche de pleine envergure
dans la ZPP 4 risque d'accroître la mortalité
accessoire parmi la classe d'âge de 1998, et
donc de réduire la contribution éventuelle de
cette classe d'âge à la pêche future dans la
zone.
Adresse Internet : www.dfo-mpo.gc.ca./csas
ISSN : 1408-4921
An English version is available on request at
the above address.
Pour obtenir de plus amples
renseignements,
communiquer
avec :
La présente publication doit être citée
comme suit :
Stephen Smith / Mark Lundy
Division des invertébrés
Ministère des Pêches et des
Océans
Institut océanographique de
Bedford
C. P. 1006
Dartmouth (N.-É.) B2Y 4A2
MPO, 2000. Pétoncles de la zone de production
de pétoncles (ZPP) 4 (baie de Fundy).
MPO - Sciences, Rapport sur l'état des
stocks C3-22 (2000) (révisé).
6
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Related manuals

Download PDF

advertising