Maquereau bleu du Nord- Ouest de l’Atlantique - Mise à jour (2001)

Maquereau bleu du Nord- Ouest de l’Atlantique - Mise à jour (2001)
Région du Québec
Rapport sur l’état des stocks B4-04(2002)
Labrador
CANADA
Québec
Maquereau bleu du NordOuest de l’Atlantique - Mise
à jour (2001)
Renseignements de base
Le présent document représente un complément au
Rapport sur l’État des Stocks (RES) B4-04 (2001)
publié au printemps 2001. Il concerne la mise à jour
des principales données reliées aux débarquements, à
la biologie et à l’abondance du maquereau bleu
(Scomber scombrus L.) des sous-régions 3 et 4 de
l’OPANO. Un document complet sera publié à
nouveau en 2003 suite au relevé d’échantillonnage
des œufs de juin 2002. Pour l’instant, aucune
modification n’est apportée au dernier avis
scientifique.
Sommaire
•
•
En 2001, et pour une seconde année
consécutive, le principal fait marquant
de la pêche commerciale au maquereau a
été la présence dans les captures d’un
très grand nombre de petits poissons.
Ces derniers, de la classe d’âge de 1999
et d’une longueur moyenne d’environ
30 cm, ont compté pour 68 % de toutes
les captures en nombre. Une telle
valeur, pour des poissons âgés de deux
ans, n’a jamais été observée chez les
classes d’âge qui ont été échantillonnées
depuis 1973.
En eaux canadiennes, les débarquements
commerciaux de maquereau sont passés
de 9 837 t en 2000 à 15 301 t en 2001.
Près de la moitié de tous ces
débarquements, soit 7 647 t, ont été
Avril 2002
N.-B.
4Rb
4Rc
3Kh
Golfe
du Saint-Laurent
Terre-Neuve
4Tn
4Tf
4Tl
Î.-P.-É 4Tg
4Vn
É.-U.
N.-É.
Grands Bancs
de Terre-Neuve
4Xm
200 m
Banc de
Georges
Limites des
200 milles marins
Figure 1. Distribution (Í) du maquereau bleu
(Scomber scombrus L.) dans le nord-ouest de
l'Atlantique et principales zones unitaires de
pêche ( z ).
•
•
réalisés uniquement sur la côte ouest de
Terre-Neuve. Au cours de la même
période, les débarquements des pêcheurs
commerciaux américains ont plus que
doublé, passant de 5 645 t à 11 521 t.
Les variations annuelles de la condition
du maquereau lors de la ponte dans le
golfe du Saint-Laurent sont similaires
aux fluctuations des températures
moyennes de l’eau de la Couche
Intermédiaire Froide (CIF). Au cours
des ans, cette similarité a été observée
chez différents groupes d’âge et chez
toutes les classes d’âge qui ont dominé
les captures commerciales.
La biomasse reproductrice du maquereau
est présentement évaluée à partir des
données recueillies lors d’un relevé
bisannuel d’échantillonnage des œufs et
d’un modèle théorique décrivant la
proportion quotidienne d’œufs pondus
lors de la fraie. En 2001, un nouveau
modèle a été calculé à partir des valeurs
Région du Québec
ponte la plus hâtive a avoir été observée est
celle de 1999 où les valeurs maximales de
l’indice gonadosomatique n’étaient que de
5 % environ au début du mois de juin (jour
160 de l’année) comparativement à 12 %
pour les autres années.
420
(A)
400
380
LONGUEUR (mm)
•
journalières de l’indice gonadosomatique.
Les nouvelles estimations de biomasse
reproductrice sont maintenant très
similaires à celles calculées en 1996,
1998 et 2000 par la Méthode de la
Réduction Journalière de la Fécondité
(MRJF) dont les calculs sont basés sur
des données différentes. Ces estimations
n’altèrent pas de façon significative
notre interprétation de l’état actuel du
stock mais décrivent beaucoup mieux les
épisodes de recrutement qui ont eu lieu
dans le Golfe depuis 1982.
Même si la biomasse reproductrice du
maquereau est maintenant mieux estimée
par l’indice des œufs, sa précision pour
l’ensemble du stock pourrait être
affectée par des variations interannuelles dans la proportion des
poissons qui pénètrent dans le Golfe
pour se reproduire.
360
340
320
300
1970s
2000
280
1980s
2001
1990s
260
240
220
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
ÂGE
1000
(B)
900
800
700
POIDS (g)
•
Maquereau bleu du nord-ouest de l'Atlantique
- Mise à jour (2001)
Biologie
600
500
400
300
1970s
2000
200
1980s
2001
1990s
100
Croissance
En 2001, les longueurs moyennes à l’âge
étaient semblables à celles calculées l’année
précédente et au cours des années 1980
(Figure 2A). Cependant, les poids moyens à
l’âge étaient les plus élevés à avoir été
observés depuis le début des années 1970
(Figure 2B). En plus d’avoir varié d’une
année à l’autre, la croissance chez le
maquereau a même été moins rapide chez
les classes d’âge de 1967, 1974, 1982 et
1988 (Figure 3). Ce sont ces classes d’âge
qui ont dominé les captures commerciales
pendant plusieurs années.
0
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
ÂGE
Figure 2. Longueur (A) (mm) et poids (B) (g)
moyens à l'âge calculés pour le maquereau
échantillonné le long des côtes canadiennes
depuis 1973.
440
420
400
LONGUEUR (mm)
380
360
1982
340
320
1988
300
1974
260
Indice gonadosomatique
L’examen
des
valeurs
journalières
moyennes de l’indice gonadosomatique
révèle que la ponte en 2001 s’est déroulée
un peu plus tôt qu’au cours des années 1973
à 1997 et en 1998 et 2000 (Figure 4). La
1967
280
240
220
200
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
ÂGE
Figure 3. Longueur (mm) moyenne à l'âge pour
les classes d'âge échantillonnées chez le
maquereau depuis 1973 (les 4 plus importantes
classes d'âge qui ont dominé la pêche sont aussi
illustrées).
-2-
Maquereau bleu du nord-ouest de l'Atlantique
- Mise à jour (2001)
1.20
14
1973-1997 Prédites
12
K M o y . 1973-2000
1.0
CIF 30-100 m
1973-1997 Observées
1.10
0.5
K
1998 Prédites
10
IGS %
1.5
K
(A)
1.15
1999 Observées
0.0
2000 Prédites
8
1.05
1.00
2001 Prédites
6
0.95
4
0.90
-0.5
TEMPÉRATURE CIF (ºC)
Région du Québec
-1.0
1973
1976
1979
1982
1985
1988
1991
1994
1997
2000
2
1 .2 0
0
130
140
150
160
170
180
190
200
210
220
230
240
250
260
270
(B )
1 .1 5
JOUR DE L'ANNÉE
Âg es 3 à 9
1 .1 0
K
Figure 4. Moyennes journalières observées et
prédites de l'indice gonadosomatique (IGS) pour
la période comprise entre 1973 et 2001 (un
modèle logistique a été utilisé pour calculer les
valeurs prédites).
1 .0 5
1 .0 0
0 .9 5
Tous les âg es
0 .9 0
1973
1976
1979
1982
1985
1988
1991
1994
1997
2000
C LA SSES D 'Â GE
Condition
Au cours des années, les fluctuations de la
condition du maquereau lors de la ponte en
juin dans le golfe du Saint-Laurent ont été
similaires à celles des températures (ºC)
moyennes de la couche supérieure de la CIF
(Figure 5A). Cette similarité a aussi été
observée chez différents groupes d'âge
(Figure 5B) et chez toutes les classes d'âge
qui ont dominé les captures commerciales
(Figure 5C).
1 .2 0
1 .1 5
1967
1982
(C )
1974
1988
K
1 .1 0
1 .0 5
1 .0 0
0 .9 5
0 .9 0
1973
1976
1979
1982
1985
1988
1991
1994
1997
2000
AN N ÉE
Figure 5. Facteur de condition (Fulton) moyen
calculé en juin, et température (ºC) moyenne de
la couche de 30 à 100 m associée à la CIF
(Couche Intermédiaire Froide) (A) (Dr. Denis
Gilbert, Institut Maurice-Lamontagne, MontJoli, comm. pers.), pour différents groupes d'âge
(B) et pour les classes d'âge (C) qui ont dominé
la pêche au maquereau depuis la fin des années
1960.
La pêche
Débarquements
En 2001, les débarquements déclarés de
maquereau dans l’est du Canada ont été de
15 301 t, ce qui représente une augmentation
de 5 464 t ou 36 % par rapport à 2000
(Tableau 1). Ces débarquements demeurent
cependant inférieurs à la moyenne des
dernières années, et à l’exception de 1999,
ils représentent la plus faible valeur à avoir
été observée depuis 1990.
Les
débarquements commerciaux américains ont
été de 11 521 t en 2001, ce qui représente
une augmentation de 5 876 t ou 51 % par
rapport à 2000.
Leurs débarquements
récréatifs
ont
été
de
1 229 t
comparativement à 1 381 t pour 2000, et
aucun navire étranger n’aurait pêché dans
les eaux américaines depuis 1992. Pour tout
le Nord-Ouest de l’Atlantique, il s’est
débarqué 28 051 t de maquereau en 2001, ce
qui est bien en deçà des moyennes annuelles
des dernières années (Tableau 1).
Près de 50 % de tous les débarquements de
2001, soit 7 647 t, ont été réalisés
uniquement sur la côte ouest de Terre-Neuve
-3-
Région du Québec
Maquereau bleu du nord-ouest de l'Atlantique
- Mise à jour (2001)
Tableau 1. Débarquements (t) annuels de maquereau réalisés entre 1990 et 2001 dans les sous-régions
2 à 6 de l'OPANO.
ANNÉE
CANADA
Navires canadiens
Navires étrangers
Commercial
TOTAL
ÉTATS-UNIS
Récréatif
Autres Pays
1990
19 190
3 854
31 261
1 908
30 678
86 891
1991
24 914
1 281
26 961
2 439
15 714
71 309
1992
24 307
2 417
11 775
344
0
38 843
1993
26 158
591
4 666
540
0
31 955
31 195
1994
20 564
49
8 877
1 705
0
1995
17 650
-
8 479
1 249
0
27 378
1996
20 364
-
16 137
1 416
0
37 917
1997
21 309
1 735
0
38 444
19 334
14 523
690
0
34 547
1999
16 561
12 026
1 335
0
29 922
2000
9 837
5 645
1 381
0
16 863
2001*
15 301
-
15 400
1998
11 521
1 229
0
28 051
1960-2000
17 852
3 982
6 682
2 848
65 767
95 506
1970-2000
20 587
4 889
8 078
2 803
80 138
114 915
1980-2000
21 316
836
10 948
2 022
12 149
47 032
1990-2000
20 017
1 638
14 159
1 340
4 217
40 479
MOYENNE:
* Données préliminaires
Tableau 2. Débarquements (t) annuels de maquereau par province canadienne depuis 1995.
PROVINCE
1995
1996
ANNÉE
1998
1997
1999
2000
2001*
MOYENNE
(1995-2000)
(1990-2000)
Nouvelle-Écosse
6 681
5 517
5 669
4 562
4 797
2 710
2 707
4 989
6 397
Nouveau-Brunswick
2 206
2 683
1 990
1 682
1 373
223
394
1 693
1 950
Île-du-Prince-Édouard
2 518
4 017
6 693
6 784
3 842
1 459
1 660
4 219
3 909
Québec
3 382
4 317
5 769
4 066
5 104
1 711
2 892
4 058
3 596
Terre-Neuve
2 862
3 830
1 188
2 149
1 445
3 734
7 647
2 535
4 133
0
0
0
91
0
0
0
15
8
Non déterminé
TOTAL
17 650
20 364
21 309
19 334
16 561
9 837 15 301
* Données préliminaires
Tableau 3. Débarquements (t) annuels de maquereau par engin de pêche depuis 1995.
ENGIN
1995
Chalut
Senne bourse
1996
ANNÉE
1998
1997
1999
2000
2001*
MOYENNE
(1995-2000)
(1990-2000)
59
68
92
9
12
5
0
41
535
2 720
3 607
1 116
1 572
1 348
3 730
7 647
2 349
4 134
Autres sennes
0
0
9
0
0
0
0
2
20
Filet maillant
4 442
6 419
6 657
7 638
5 128
2 016
2 533
5 383
6 097
Trappe
4 719
3 821
3 889
3 999
4 057
2 454
2 222
3 823
3 667
0
0
0
7
3
0
2
2
8
899
1 231
3 029
1 998
569
17
9
1 291
904
Turlutte
3 821
4 705
6 204
3 651
5 435
1 616
2 846
4 239
4 323
Fascine
177
0
1
141
8
0
42
54
60
Autres
812
510
313
320
0
0
0
326
245
Palangre
Ligne à main
* Données préliminaires
-4-
Région du Québec
Maquereau bleu du nord-ouest de l'Atlantique
- Mise à jour (2001)
(Tableau 2) à l’aide de la senne bourse
(Tableau 3). La turlutte, le filet maillant et
la trappe suivent avec des débarquements
respectifs de 2 846 t, 2 533 t et 2 222 t.
obtenues en 2001 de l’échantillonnage
commercial.
Description des débarquements
Pour une seconde année consécutive, les
débarquements de maquereau ont été
caractérisés par la présence d’un très grand
nombre de petits poissons. Ces derniers
étaient associés à la classe d’âge de 1999
(Figure 6). Jusqu’à présent, aux âges 1 et 2,
ces poissons ont compté pour 63 % et 68 %
de toutes les captures en nombre en 2000 et
2001 respectivement. De telles valeurs
n’ont jamais été observées chez toutes les
classes d’âge échantillonnées depuis 1973.
Tout en variant d’une région à l’autre ou
d’un secteur de pêche à un autre, les
commentaires émis par l’industrie font état
depuis 2 ans de l’abondance et de la
croissance de la classe d’âge de 1999. De
plus en plus de pêcheurs portent aussi une
attention particulière sur les liens possibles
entre certaines variables environnementales,
comme la température de l’eau, et le niveau
de leurs captures.
Certains pêcheurs
utilisent même des cartes satellites des
températures de l’eau en surface comme un
outil leur permettant de localiser les masses
d’eaux chaudes afin d’y installer leurs filets
de pêche. D’autres commentaires émis en
2001 concernent particulièrement les points
suivants : (1) des changements dans le
patron de la migration qui occasionnent une
arrivée plus tardive dans certaines régions au
printemps et du maquereau qui demeure plus
longtemps à l’automne dans d’autres
régions, (2) l’absence depuis quelques
années des gros individus au printemps, (3)
la présence accrue des phoques près des
engins de pêche comme les filets maillants
et les trappes, (4) la présence d’eaux très
froides et des problèmes reliés au colmatage
des filets (Slub), (5) la capture de très petits
poissons par certains engins de pêche, (6) le
retard dans l’application des mesures
exigeant l’utilisation des livres de bord pour
tous les pêcheurs, en y incluant les pêcheurs
d’appât, et (7) les prises récréatives qui sont
très importantes, mais non comptabilisées.
Commentaires de l’industrie
12
11
10
1982
1974
9
1988
ÂGE
8
7
6
5
4
3
2
1999
1
0
1972
1976
1980
1984
1988
1992
1996
2000
2004
ANNÉE
Figure 6. Capture à l'âge (%) canadienne du
maquereau pour la période comprise entre 1973
et 2001 (les classes d'âge qui ont dominé la
pêche pendant plusieurs années sont illustrées;
le groupe d'âge 10 représente tous les poissons
âgés de 10 ans et plus).
En 2001, la longueur moyenne des poissons
de la classe d’âge de 1999 était d’environ
300 mm. Ces poissons ont été observés
dans les fréquences de longueur annuelles
provenant des échantillons des pêches à la
ligne dans la division 4T et à la senne bourse
dans la division 4R (Figure 7). En raison de
la forte sélectivité des filets maillants, la
classe d’âge de 1999 n’a pas encore été
observée dans les fréquences de longueur
État de la ressource
Modification à l’indice d’abondance
Des travaux sont réalisés sur une base
régulière dans le but d’améliorer les
estimations de la biomasse du maquereau.
-5-
Région du Québec
Maquereau bleu du nord-ouest de l'Atlantique
- Mise à jour (2001)
4T F ILE T
4T LIG N E
2003
2003
1996
2002
2003
2002
2002
1999
2001
2001
2001
2000
2000
2000
1999
1999
1998
1998
1997
1997
1997
1996
1996
1996
1995
1995
1995
1994
1994
1988
1994
1992
1991
1990
1982
1989
1988
1998
1992
1991
1991
1990
1990
1989
1989
1988
1988
200
250
300
350
400
450
LON GUEUR ( mm)
1985
1985
1982
1987
1982
1986
1986
1988
1993
1988
1992
1987
1987
1999
1999
1996
1993
1993
AN N ÉE
4R S E N N E
200
250
300
350
400
450
1984
LON GUEUR (mm)
1983
1982
1974
1981
1980
1979
1978
1977
1976
200
250
300 350
400
450
LON GUEUR (mm)
Figure 7. Fréquences de longueur (mm) annuelles du maquereau capturé aux filets maillants et à la
ligne dans la division 4T et à la senne bourse dans la division 4R (les classes d'âge qui ont dominé ces
pêches sont illustrées).
En ce sens, des modifications ont été
apportées au cours des dernières années en
ce qui a trait au nombre de stations
échantillonnées lors du relevé, à la technique
d’échantillonnage des œufs et du plancton et
aux calculs des densités moyennes d’œufs
pour toute l’aire d’échantillonnage. De plus,
les lacunes reliées au modèle théorique
permettant de calculer les proportions
d’œufs pondus quotidiennement et pour
toute la saison de ponte ont été corrigées
depuis 1996 par l’utilisation de la Méthode
de la Réduction Journalière de la Fécondité
(MRJF). Les calculs de base reliés à cette
méthode ne tiennent pas compte du modèle
théorique décrivant la ponte. De plus, avec
cette méthode, il n’est plus nécessaire de
connaître la production totale ou annuelle
d’œufs dont les calculs sont aussi basés sur
le même modèle théorique. L’utilisation de
la MRJF nécessite cependant beaucoup de
ressources, et pour l’instant, la série ne
compte que 3 années.
En 2001, un nouveau modèle décrivant la
proportion d’œufs pondus quotidiennement
a été tiré des valeurs journalières moyennes
de l’indice gonadosomatique (Figure 8A).
Pour chaque année où il y a eu un relevé,
une courbe logistique a été ajustée aux
valeurs de l’indice et de nouveaux modèles
annuels ont été construits à partir de ces
-6-
Région du Québec
Maquereau bleu du nord-ouest de l'Atlantique
- Mise à jour (2001)
(A)
PREMIER TRAJET
16
2000000
14
10
1600000
BIOMASSE (t)
12
IGS (% )
(A)
Vale urs obs e rvé e s de
l'indice gonados omatique
M odè le Logistique
8
6
4
MPTO
MRJF
1200000
800000
400000
2
0
100
120
140
160
180
200
220
240
260
280
0
1982
300
JOUR D E L'AN N ÉE
(B )
1984
1988
1990
1992
1994
1996
1998
2000
2002
ANNÉE
F O N C T IO N D E D E N S IT É
PREMIER TRAJET
0.06
2 000 000
M odè le tiré de l'indice
gonadosomatique
0.05
0.04
(B)
M odè le Thé orique
1 600 000
BIOMASSE (t)
PR O PO R TIO N
1986
0.03
0.02
0.01
MPTO
MRJF
1 200 000
800 000
400 000
0.00
100
120
140
160
180
200
220
240
260
280
300
0
1982
J O U R D E L'A N N ÉE
1984
1986
1988
1990
1992
1994
1996
1998
2000
2002
ANNÉE
Figure 8. Valeurs journalières moyennes de
l'indice gonadosomatique (IGS) (A) pour le
premier trajet d'un relevé aux œufs et modèles
(B) décrivant la proportion d'oeufs pondus
quotidiennement lors de la saison de ponte
correspondante.
Figure 9. Biomasses (t) reproductrices du
maquereau calculées selon deux approches
différentes (MPTO: Méthode de la Production
Totale d'Œufs; MRJF: Méthode de la Réduction
Journalière de la Fécondité) et deux modèles
décrivant la proportion d'œufs pondus
quotidiennement: (A) Modèle théorique, voir
texte, et (B) Modèle calculé à partir des valeurs
quotidiennes de l'indice gonadosomatique. La
production quotidienne d'œufs a été calculée à
partir de la densité moyenne (stratifiée) d'œufs
par mètre carré et d'une nouvelle équation
mesurant le temps d'incubation des œufs.
mêmes courbes (Figure 8B). En plus de ces
modifications, et contrairement aux années
passées, de nouvelles données de
température de l'eau ont été utilisées pour
calculer la durée d’incubation des œufs; une
variable utilisée dans le calcul des
productions quotidiennes d’œufs.
niveau actuel des captures. Par exemple,
entre 1993 et 1996 inclusivement, la
biomasse reproductrice du maquereau dans
le Golfe aurait passé de 936 000 t à
126 000 t, soit une différence de 810 000 t.
Au cours de la même période, les
débarquements déclarés pour l’Est du
Canada n’auraient été que de 85 376 t
(Tableau 1). Même si les biomasses
reproductrices
du
maquereau
sont
maintenant bien estimées par l’indice des
œufs, il semble que leurs précisions pour
l’ensemble du stock soient affectées par un
Nouvelles estimations de biomasse
Les nouvelles estimations de biomasse sont
différentes de celles associées au modèle
théorique (Figure 9A) mais très similaires à
celles calculées en 1996, 1998 et 2000 par la
MRJF (Figure 9B).
Ces estimations
décrivent beaucoup mieux les épisodes de
recrutement qui ont eu lieu dans le Golfe
depuis 1982. Par contre, il existe toujours
des différences importantes de biomasse
entre certaines années et ces dernières
peuvent difficilement être expliquées par le
-7-
Région du Québec
Maquereau bleu du nord-ouest de l'Atlantique
- Mise à jour (2001)
ou des mécanismes autre que la pêche. Par
exemple, la proportion de poissons pénétrant
dans le golfe du Saint-Laurent pour se
reproduire pourrait varier d’une année à
l’autre.
Cette hypothèse pourrait être
vérifiée par une extension du relevé
d’échantillonnage des œufs à l’extérieur du
Golfe.
Perspectives
À la lumière des résultats précédents,
aucune modification ne sera apportée à
l’avis scientifique émis l’an dernier.
Cependant, il est important de mentionner le
retard dans la mise en application de
l’obligation de compléter un livre de bord
pour l’obtention du permis de pêche. Une
fois ce système en place, il serait important
pour tous les pêcheurs de bien les
documenter puisque le suivi adéquat d’un
stock passe par une bonne compilation de
toutes les captures.
Abondance du plancton
Au cours des années 1990, une réduction de
la quantité de plancton a été observée dans
les échantillons provenant du relevé
d’échantillonnage des œufs. Pour quantifier
cette réduction, un indice de l’abondance du
plancton a été défini comme étant le rapport
entre le volume sédimenté de plancton et le
volume d’eau filtré. Cet indice a été calculé
pour chaque station et une moyenne pour
l’ensemble de la zone échantillonnée a été
déterminée par géostatistique.
Ces
moyennes présentent effectivement une
baisse au cours des années 1990 (Figure 10).
De plus, et à l’exception de l’année 2000, les
moyennes les plus élevées sont associées
aux classes d’âge de 1982 et 1988 qui ont
dominé la pêche commerciale pendant
plusieurs années.
Références :
Grégoire, F. 2000 (ed.). Le maquereau bleu
(Scomber scombrus L.) des sousrégions 2 à 6 de l’OPANO. SCÉS
Secrétariat canadien pour l’évaluation
des stocks. Document de recherche
2000/021. 452 p.
Grégoire, F., G. Morrier, C. Lévesque et J.
Hudon. 2001. État du stock de
maquereau bleu (Scomber scombrus L.)
des sous-régions 3-4 de l’OPANO pour
2000. SCCS Secrétariat canadien de
consultation scientifique. Document de
recherche 2001/081. 129 p.
INDICE D'ABONDANCE
PLANCTON
1.4
1.2
1.0
0.8
0.6
0.4
0.2
0.0
1980 1982 1984 1986 1988 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002
ANNÉE
Figure 10.
Indice d'abondance annuel du
plancton récolté lors des relevés aux œufs
réalisés en juin entre 1982 et 2000 (les barres
verticales représentent les intervalles de
confiance; les années et les trajets manquants
correspondent à des données nécessitant un
traitement particulier ou pour lesquelles il n'est
pas possible d'utiliser la géostatistique).
-8-
Région du Québec
Maquereau bleu du nord-ouest de l'Atlantique
- Mise à jour (2001)
Pour obtenir de plus amples
renseignements :
François Grégoire
Institut Maurice-Lamontagne
850 route de la Mer
Mont-Joli (Québec)
G5H 3Z4
Tél. (418) 775-0589
Fax. (418) 775-0740
Courrier électronique : GregoireF@dfo-mpo.gc.ca
La présente publication doit être
citée comme suit :
MPO, 2002. Maquereau bleu du Nord-Ouest
de l’Atlantique - Mise à jour (2001)
MPO Sciences, Rapport sur l’état des
stocks B4-04 (2002).
Ce rapport est disponible auprès du :
Bureau régional des évaluations de stocks,
Ministère des Pêches et des Océans,
Institut Maurice-Lamontagne,
C.P. 1000, Mont-Joli,
Québec, Canada
G5H 3Z4
Courrier électronique: Stocksrl@dfo-mpo.gc.ca
ISSN 1480-4921
An English version available upon request at the
above address.
-9-
Pêches et Océans
Canada
Fisheries and Oceans
Canada
Sciences
Science
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising