Morue du sud du plateau néo-écossais et de la baie de Fundy

Morue du sud du plateau néo-écossais et de la baie de Fundy
Région des Maritimes
MPO – Sciences
Rapport sur l’état des stocks A3-05(1999)
Nouveau-Brunswick
4Xs
4Xr
5Yb
Nouvelle-Écosse
4Xm
Morue du sud du plateau
néo-écossais et de la baie de
Fundy
(Div. 4X/5Y)
Renseignements de base
La morue de l’Atlantique est un poisson de fond présent des
deux côtés de l’Atlantique Nord. Dans les eaux canadiennes
de l’Atlantique, on la trouve depuis le nord du banc
Georges jusqu’au nord du Labrador, en plusieurs
concentrations, dont celles du sud du plateau néo -écossais
et de la baie de Fundy (division 4X de l’OPANO).
La morue juvénile de la division 4X se nourrit d’une grande
variété d’invertébrés, ajoutant au fur et à mesure de sa
croissance des poissons à son alimentation. Elle effectue
des migrations saisonnières de fraye. La division 4X
compte plusieurs frayères, dont la plus grande se trouve en
hiver sur le banc de Brown. Le taux de croissance de la
morue de la division 4X varie, et il est plus élevé dans la
baie de Fundy. La morue de cette division atteint en
moyenne une taille de 53 cm (21 pouces) à l’âge 3, de
72 cm (29 pouces) à l’âge 5 et de 110 cm (43 pouces) à
l’âge 10. En général, elle se reproduit pour la première fois
à 3 ans. La femelle pond plusieurs lots d’oeufs pendant une
même période de ponte.
La morue de 4X alimente une pêche commerciale depuis le
XVIIIe siècle, pêche qui était essentiellement côtière jusque
vers 1960. Après l’extension de la juridiction des États
côtiers à 200 milles, en 1977, le Canada a été le seul à
débarquer des quantités notables de morue en provenance
de cette division. On a imposé un maillage minimal et
réglementé la grosseur des hameçons pour réduire les
prises de morue juvénile. Une fermeture saisonnière et une
fermeture de frayère est en vigueur sur le banc de Brown
du 1 er février au 15 juin.
Novembre 1999
4Xq
4Xp
4Xo
4Xn
Sommaire
•
Les débarquements ont diminué durant
toutes les années 1990 et ceux de 1998
ont été les plus bas jamais enregistrés.
•
Le recrutement est inférieur
moyenne depuis 1992.
•
Il existe une incertitude considérable
dans les estimations de l’abondance
récente du stock et des niveaux
d’exploitation.
•
Après avoir culminé à 64 % en 1992, le
taux d’exploitation est descendu à
environ 30 % en 1998.
•
La biomasse du stock de reproducteurs
est faible.
•
Le rendement à F0,1 dans ce stock pour
l’année de pêche commençant en avril
2000 sera vraisemblablement de l’ordre
de 4 000 à 6 000 t.
à
la
Région des Maritimes
Morue de 4X
Sommaire des attributs de l’état du
stock
La pêche
Débarquements (milliers de tonnes)
Cette année, l’évaluation de stock comprend
une présentation d’attributs de l’état du
stock. Quoiqu’il s’agisse en général des
attributs traditionnels d’une évaluation, on y
intègre aussi parfois des indicateurs plus
nouveaux. On a présenté ces attributs sous
forme de tableau sommaire, propice aux
comparaisons et susceptible d’être utile aux
décideurs.
Attribut
Biomasse
APS âges 4+
(1980-1999)
Biomasse
Relevé - kg/trait
(1970-1999)
Recrutement
APS âge 1
(1980-1999)
Recrutement
Relevé – âge 2
(1983-1999)
Exploitation
APS âges 4-7
(1980-1999)
Mortalité totale
Relevé – âges 4+
(1983-1999)
Condition
Concentration de
la ressource
Distribution
géographique
Longueur moy.
Âge 4
(1970-1999)
Tendance
récente
inchangée
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
TAC
15
13
9
11
13
9,3
Total
16
13
9
11
11,5
8,2
7,0
Débarquements et TAC (000 t)
40
35
Situation
actuelle
faible
Débarquements
TAC
30
25
20
à la baisse
15
la plus faible à
ce jour
10
5
inchangée
faible
0
1948 1953 1958 1963 1968 1973 1978 1983 1988 1993 1998
inchangée
faible
à la baisse
la plus faible à
ce jour, mais
supérieure à
F0,1
supérieure à la
moyenne
à la hausse
inchangée
inchangée
inchangée
inchangée
Les débarquements ont augmenté au cours
des années 1960, passant de 14 000 t à
36 000 t au fur et à mesure de l’arrivée des
gros chalutiers de pêche hauturière. Les
baisses récentes des débarquements reflètent
l’évolution du total autorisé des captures
(TAC), qui est passé de 26 000 t en 1992 à
9 000 t en 1995. En 1998, le TAC était de
9 300 t, dont une partie, soit 1 100 t, n’a pas
été capturée en raison d’un déficit dans les
débarquements de divers groupes de bateaux
de pêche aux engins fixes.
élevée
supérieure à la
moyenne
moyenne
La pêche a lieu toute l’année, les prises
culminant en juin et en juillet. Elle est
pratiquée surtout par des ligneurs des
catégories de tonnage (CT) 1 et 2 (45 % des
débarquements) et par des chalutiers à
panneaux des catégories de tonnage 2 et 3
(37 % des débarquements), ainsi que par des
bateaux de pêche au filet maillant et de gros
bateaux de pêche au chalut à panneaux. Ces
dernières années, les débarquements en
moyenne
2
Région des Maritimes
Morue de 4X
État de la ressource
provenance de 4X se sont déplacés vers
l’ouest, les flottilles de pêche au filet maillant
et les chalutiers à panneaux concentrant
davantage leurs efforts dans 4Xqrs.
Les prises par trait (indice de biomasse)
dans le relevé d’été par navire scientifique
(NS) ont chuté en 1999, pour se situer parmi
les plus basses de la série. L’indice de la
classe d’âge de 1992 a été le plus fort de la
série aux âges 4, 5 et 6 et le deuxième en
importance à l’âge 3. En 1999, cette classe
d’âge, à l’âge 7, ne se situe que légèrement
au-dessus de la moyenne, tandis que toutes
les autres classes d’âge sont inférieures à la
moyenne.
Le TAC de 1999 (7000 t) a été réparti
proportionnellement sur une saison de pêche
de 15 mois se terminant le 31 mars 2000
(7 910 t).
Au
1er octobre 1999,
les
débarquements se chiffraient à 5 500 t.
Selon les indications, la pêche de 1999 a été
bonne dans les eaux côtières pour la
première fois depuis quatre ans. On signale
de piètres résultats à l’est du banc de Brown,
mais des améliorations dans la plupart des
autres secteurs.
35
30
L’effort de pêche de toutes les flottilles, qui
avait culminé en 1991 ou 1992, a chuté. Le
nombre de bateaux prenant part à la pêche et
l’effort (jours de pêche) ont diminué de 1996
à 1998, et semblent avoir régressé encore en
1999. Les taux des prises des bateaux de
pêche aux engins fixes ont fléchi de 1996 à
1998, mais sont plus élevés en 1999.
25
Poids moyen (kg) par trait dans le relevé
Relevé par NS
Relevé par la flottille
de QIT
20
15
10
5
0
1970 1973 1976 1979 1982 1985 1988 1991 1994 1997
En 1998 et dans la première moitié de 1999,
les débarquements étaient répartis entre les
âges 3-7. En 1999, la contribution de la
classe d’âge de 1996 aux débarquements est
plus grande qu’on ne le prévoyait. Celle de la
classe d’âge de 1992 a été supérieure à la
moyenne pour cet âge en 1998 et 1999, mais
n’a pas dominé la pêche comme on l’avait
prévu. Les poissons de classes d’âge plus
vieilles que celle de 1992 , 7+ en 1998 et 8+
en 1999, ont été beaucoup moins présents
dans les débarquements qu’on ne l’avait
anticipé. Ces dernières années, la contribution
des poissons de plus de 5 ans aux
débarquements a constamment été inférieure
aux projections.
Les perspectives de recrutement fondées
sur les captures de poissons de la classe
d’âge de 1997, à l’âge 2, dans le relevé par
navire scientifique semblent inférieures à la
moyenne.
bre
Recrutement : N par trait à l’âge 2– Relevé par NS
7
6
5
4
3
2
1
0
1983 1985 1987 1989 1991 1993 1995 1997 1999
Les moyennes des longueurs selon l’âge et la
condition (poids calculé à 60 cm) diffèrent
entre la baie de Fundy et le plateau néoécossais. Elles sont toutes deux plus élevées
3
Région des Maritimes
Morue de 4X
dans la baie de Fundy. La longueur selon
l’âge n’a pas présenté de tendance à long
terme dans ces deux secteurs et elle se situe
actuellement alentour de la moyenne. Aucune
tendance n’apparaît non plus dans la
condition; le poids à 60 cm est actuellement
parmi les plus élevés de la série.
Mortalité totale (âges 4+)
1,2
1,0
0,8
0,6
0,4
On peut se fonder sur la proportion des
stations du relevé dans 4X qui englobent
75 % de la biomasse annuelle estimée selon le
relevé pour déterminer la concentration de la
ressource. Celle-ci a été élevée pour ce qui
concerne la morue de 4X dans les années
1990 et elle se situe actuellement au-dessus de
la moyenne. La proportion des traits du relevé
annuel dans lesquels de la morue a été
capturée peut quant à elle servir à mesurer
l’étude de l’aire de distribution. La
proportion de traits du relevé comportant de la
morue correspond actuellement à peu près à
la moyenne pour 4X.
0,2
0,0
1971 1974 1977 1980 1983 1986 1989 1992 1995 1998
Un relevé commun de l’industrie et des
Sciences du MPO (relevé par la flottille
pêchant selon des QIT) est effectué dans 4X
depuis 1995. À l’heure actuelle, 187 stations
font l’objet d’un échantillonnage et 124
d’entre elles sont communes à tous les relevés
sur cinq ans. Ce relevé est effectué par trois
navires qui utilisent des chalutiers-ballons de
type « rockhopper ». Bien que les prises de
grands poissons soient comparables à celles
du relevé par navire scientifique, les prises de
poissons de taille inférieure à 45 cm sont
beaucoup plus abondantes dans le relevé de la
flottille de QIT. Le recrutement de ces petits
poissons à la pêche est plus important en
raison des engins « rockhopper», qui laissent
aux poissons peu de place sous la ralingue
inférieure pour s’échapper.
La mortalité totale calculée d’après le relevé
par navire scientifique peut varier
notablement, notamment en raison des
différences interannuelles dans les prises du
relevé, mais elle devrait refléter les tendances
de la mortalité par pêche. Les estimations de
mortalité totale (moyenne mobile sur 3 ans)
sont assez élevées depuis quelques années, ce
qui donne à penser que l’exploitation est peutêtre encore supérieure à la moyenne à long
terme.
Le poids par trait en 1999 était le plus bas de
la série de ce relevé. Les prises étaient
inférieures à la normale dans la plupart des
stations, sauf celles des poissons des âges 0 et
1 qui étaient très élevées. Le nombre par trait
à l’âge 1 en 1999 était plus de dix fois
supérieur à celui des années précédentes.
On n’a pu établir pour l’analyse de
population séquentielle (APS) une seule
formulation permettant de bien refléter la
dynamique du stock ces dernières années;
toutefois,
les
formulations
utilisées
dénotaient
des
tendances
générales
4
Région des Maritimes
Morue de 4X
constantes de l’effectif de la population et de
la mortalité par pêche. Les résultats d’une
évaluation analytique fondée sur les relevés
par navire scientifique, sur les relevés de la
flottille pêchant selon des QIT et sur les
statistiques de débarquements commerciaux
sont présentés ici pour illustrer l’état actuel
du stock.
à 30 % en 1998; on prévoit qu’il sera de 25 %
en 1999.
Taux d’exploitation (%) de la morue de 4X (âges 4-7)
70
60
50
40
Les estimations de la biomasse de la
population
indiquent que le stock
augmentera légèrement en 1999. Ces
dernières années, la biomasse de la population
des âges 4+ a culminé en 1991, puis est
tombée aux plus bas niveaux de la série
chronologique en 1995.
L’augmentation
observée en 1996 était due au recrutement de
la modeste cohorte de 1992. Si on table sur
des captures de 6 900 t en 1999, la biomasse
des morues des âges 4+ au début de 2000
devrait rester d’environ 20 000 t.
30
20
0
1980
biomasse (000 t) des âges 4+
50
30
1986
1989
1992
1995
1998
On a examiné deux modèles d’analyse de
population séquentielle pour le stock
considéré ici. Ces analyses différaient par
les données de départ et la formulation du
modèle, mais elles aboutissaient à des
tendances cohérentes de l’effectif de la
population et de la mortalité par pêche. Le
premier des modèles était très influencé par
les données du relevé de 1999. L’intégration
de ces données s’est traduite par un
changement notable dans l’estimation de
l’effectif de la population en 1999. Les
estimations découlant du second modèle
aboutissaient à un effectif de population aux
âges 7 à 10 plus élevé que cela ne semble
plausible compte tenu de la faible présence
de ces groupes d’âge dans les prises
commerciales ou dans les relevés récents.
En raison de cette incertitude dans la
reconstitution de la population, il n’est pas
possible de fournir des estimations bien
définies des changements proportionnels
qu’occasionneraient dans la biomasse du
stock des niveaux donnés de récolte. Ces
analyses permettent toutefois une intégration
utile des statistiques de débarquements ainsi
que des résultats des deux relevés, qui
Biomasse et recrutement d’après l’APS
70
40
1983
Sources d’incertitude
Le recrutement fondé sur l’APS est inférieur
à la moyenne depuis l’arrivée de la classe
d’âge de 1992. Les classes d’âge de 1993 à
1997 représentent cinq des six plus basses
classes d’âge de la série.
60
Cible
10
Effectif de la
classe d’âge
Âge 1 (millions)
20
10
0
1977 1980 1983 1986 1989 1992 1995 1998
Le taux d’exploitation estimé parmi les
âges 4-7 selon l’APS a constamment été très
supérieur au double de la cible de 16 % la
plupart des dernières années et a atteint un
sommet de 64 % en 1992.
Le taux
d’exploitation a diminué depuis, pour tomber
5
Région des Maritimes
Morue de 4X
Pour obtenir de plus amples
renseignements,
indiquent tous que la population diminue.
L’incertitude de la présente évaluation
découle davantage de l’adéquation du
modèle que de la précision des estimations,
compte tenu des erreurs possibles dans le
modèle et dans ses formulations, de
l’influence des changements dans les
habitudes de pêche et des effets des
phénomènes environnementaux sur la
survie.
communiquer avec :
Donald Clark
Station biologique de St. Andrews
St. Andrews (Nouveau-Brunswick)
E0G 2X0
TÉL. : (506) 529-8854
FAX : (506) 529-5862
COURRIEL : clarkd@mar.dfompo.gc.ca
Perspectives
Le rendement à F0,1 pour l’année de pêche
qui commence le 1er avril 2000 est mal
défini, mais il semblerait être de l’ordre de
4 000 à 6 000 t. Une récolte de cet ordre ne
permettrait qu’une modeste croissance de la
biomasse du stock de reproducteurs,
d’environ 2 000 à 4 000 t. Compte tenu de
la nature des incertitudes de la présente
évaluation, on n’a pas jugé bon de
schématiser le risque.
Références
Clark, D.S., and S.D. Paul. 1999. Assessment
of cod in Division 4X in 1999. Secr. can.
pour l’éval. des stocks, doc. de rech.
99/159.
Distribué par le :
Bureau du processus consultatif des provinces
Maritimes
Ministère des Pêches et des Océans
C.P. 1006, Succ. B203
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
Canada B2Y 4A2
Téléphone : 902-426-7070
Courriel : myrav@mar.dfo-mpo.gc.ca
Une récolte égale au quota de 1999 (7 000 t)
dans l’année de pêche qui commence
le 1er avril
2000
ne
permettra
vraisemblablement
qu’une
croissance
minime, voire nulle, du stock. Or, compte
tenu des incertitudes inquiétantes quant à
l’actuelle biomasse du stock ainsi que de la
tendance à la baisse dans les prises du relevé
et du piètre recrutement continu, il importe de
tenir l’exploitation à un faible niveau pour
empêcher la surpêche des recrues. Des
améliorations du recrutement sont nécessaires
pour que ce stock connaisse une croissance
soutenue.
Adresse Internet : http://www.dfo-mpo.gc.ca/csas
ISSN : 1480-4921
An English version is available on request at the above
address.
La présente publication doit être citée
comme suit :
MPO, 1999. Morue du sud du plateau
néo-écossais et de la baie de Fundy.
MPO - Sciences, Rapport sur l’état des
stocks A3-05 (1999).
6
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising