Plie grise (div. 4RST) MPO – Sciences Région du Golfe

Plie grise (div. 4RST) MPO – Sciences Région du Golfe
Région du Golfe
MPO – Sciences
Rapport sur l’état des stocks A3-20 (2002)
4R
4S
4T
Plie grise (div. 4RST)
3Pn
4Vn 3Ps
Renseignements de base
La plie grise est présente dans les eaux profondes de
l’Atlantique Nord. Dans l’Atlantique Nord-Ouest, on la trouve
de la basse côte du Labrador jusqu’au cap Hatteras, en
Caroline du Nord. Comparativement à d’autres poissons plats,
la plie grise a une croissance lente et une grande longévité.
Elle fraye du printemps à la fin de l’été, selon la région. Dans
le golfe du Saint-Laurent (divisions 4RST de l’OPANO), les
frayeurs se rassemblent dans les eaux du chenal en janvier et
février. On croit que la fraye se produit dans le Golfe en eaux
profondes à la fin du printemps ou au début de l’été. Les
femelles sont très fertiles et pondent jusqu’à 500 000 oeufs en
une seule fraye. À la fin des années 1970 et au début des
années 1980, 50 % des femelles atteignaient la maturité à des
longueurs de 40-45 cm (9-14 ans) et 50 % des mâles à des
longueurs de 30-34 cm (5-8 ans, Bowering and Brodie 1984).
Les oeufs fécondés flottent et viennent à éclosion au bout de
plusieurs jours, après quoi survient un long stade pélagique,
qui peut durer un an. Les juvéniles finissent par se fixer au
fond des eaux profondes. Dans la partie nord de son aire de
distribution, y compris dans le golfe du Saint-Laurent, la plie
grise migre vers les eaux profondes durant l’hiver et cesse
alors de se nourrir. Elle croît plus rapidement dans le golfe du
Maine et sur le banc Georges, où la température de l’eau est
plus élevée et où elle se nourrit à longueur d’année.
La pêche commerciale de la plie grise s’est considérablement
développée avec l’introduction du chalut à panneaux à TerreNeuve dans les années 1940. Les stocks du golfe du SaintLaurent ont commencé à être exploités dans les années 1950, à
l’époque où une baisse des stocks de la baie de Fortune, à
Terre-Neuve (division 3Ps de l’OPANO), a poussé les
pêcheurs à la senne danoise à aller pêcher dans la baie St.
Georges (division 4R). Une petite pêche dirigée de la plie grise
se développa dans la baie St. Georges l’été, tandis que l’hiver
les prises accessoires de plie grise dans les pêches dirigées
hauturières de morue et de sébaste s’accrurent. Dans les
années 1970, la pêche de la plie grise dans la baie St. Georges
s’étendit au Golfe, jusqu’au chenal Esquiman et à la côte nord
de l’île du Cap-Breton.
La pêche de la plie grise dans le nord du golfe du SaintLaurent (divisions 4RS de l’OPANO) a été assujettie à un
quota préventif de 3 500 t en 1977. La première évaluation
détaillée du stock de 4RS a été réalisée en 1978; elle a été
renouvelée chaque année jusqu’en 1981. Dans les années
1980, les prises de 4T ont de plus en plus dominé les
débarquements de plie grise du Golfe, mais l’unité de gestion
4RS a été maintenue. En 1979, le TAC de 4RS a été augmenté
à 5 000 t pour permettre le retrait d’une vieille composante du
stock, à croissance lente. Cette mesure a eu pour effet de
réduire la composition du stock selon l’âge; toutefois, les
débarquements chutèrent par la suite et, en 1982, le TAC fut
ramené à 3 500 t. Les évaluations du stock reprirent en 1991
et, à la recommandation du Conseil pour la conservation des
ressources halieutiques (1994), l’unité de gestion fut étendue à
4RST en 1995.
Mars 2002
4X
4W
4Vs
La plus récente évaluation intégrale de l’état
de ce stock remonte à février 2001 (Rapport
sur l’état des stocks A3-20 [2001]). Le
présent rapport met à jour les données de la
pêche et du relevé concernant ce stock pour
2001.
Sommaire
•
•
•
•
•
En 2001, le TAC est resté de 1 000 t. Les
flottilles de senneurs qui pratiquaient la
pêche dirigée de la plie grise ont capturé
leur quota dans 4R, mais non dans 4T, en
raison de problèmes de prises accessoires
de morue.
L’indice de biomasse des plies grises de
taille commerciale (30+ cm) d’après le
relevé par navire scientifique a augmenté,
passant de valeurs faible de 1993 à 1998 à
des valeurs modérées en 1999 et en 2000,
mais il est retombé à un faible niveau en
2001.
Contrairement à celui d’autres zones du
Golfe, l’indice de biomasse dans l’est de
4T est élevé depuis le milieu des années
1990.
Il ressort des relevés sentinelles pratiqués
dans le nord du Golfe (essentiellement
dans 4R et dans 4S) que la biomasse dans
cette région a peu changé de 1995 à 2001.
Une
forte
classe
d’âge,
vraisemblablement celle de 1995, a été
observée dans le relevé par navire
Région du Golfe
Plie grise de 4RST
Débarquements (000 de tonnes)
scientifique au nord du Golfe chaque
année depuis 1997; elle devrait bientôt
contribuer à la pêche.
• Si les indications de fort recrutement à
venir persistent, le stock devrait bientôt
s’améliorer.
• La structure du stock est une grande
source d’incertitude en ce qui concerne
cette ressource.
8
4T
7
4S
6
4R
TA C
5
4
3
2
1
0
1960
1965
1970
1975
1980
1985
1990
1995
2000
La pêche
Durant toutes les années 1990 et la plupart
des années 1980, les débarquements sont
provenus surtout des senneurs qui
pratiquaient la pêche dirigée de la plie grise
entre mai et octobre dans la baie St. Georges,
à Terre-Neuve (4Rd) et au large de la côte
ouest de l’île du Cap-Breton (4Tf et 4Tg). La
chute des débarquements dans la division 4R
survenue de 1994 à 1997 était due à une nette
diminution de l’effort de pêche dans cette
division. Pendant cette période, il y a eu
beaucoup de cas d’interférence des engins de
pêche du crabe avec la pêche de la plie grise
dans 4R au début de l’été, saison où l’effort
de pêche était traditionnellement élevé.
L’effort de pêche dans 4R a augmenté à
nouveau en 1998, tout comme les
débarquements. La flottille de senneurs de 4R
a capturé son quota chaque année depuis
1998.
Débarquements et TAC (milliers de tonnes)
Année
Moyenne Moyenne Moyenne
de 1982- de 1990- de 19941989
1993
1998
1999
*
2000 2001
TAC
3,5
3,5
1,0
0,8
1,0
1,0
Débarquements
1,8
1,0
0,5
0,7
1,0
0,8
*
Statistiques préliminaires
Les débarquements de plie grise dans les
divisions 4RST de l’OPANO ont dépassé les
3 000 t la plupart des années de 1960 à
1980. Ils sont tombés alentour de 1 000 t au
début des années 1980, mais ils ont
augmenté pour atteindre des niveaux
proches de 2 500 t à la fin des années 1980.
Les débarquements ont ensuite diminué dans
les années 1990, descendant à de très bas
niveaux de 1994 à 1997; ils sont remontés
au niveau du TAC de 1998 à 2000, mais ont
diminué pour se situer à environ 80 % du
TAC en 2001. Le déclin observé de 1994 à
1997 reflétait les très faibles débarquements
en provenance de 4R durant cette période.
Le déclin survenu en 2001 découlait d’une
réduction des débarquements dans 4T.
Effort de pêche dirigée (jours) aux engins mobiles
450
400
4R
350
4T
300
250
200
150
100
50
0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
(données non disponibles pour 4R en 2001)
2
Région du Golfe
Plie grise de 4RST
Depuis le milieu des années 1990, la pêche
de la plie grise dans 4T ouvre plus tard que
par le passé. Cela permet d’éviter les captures
à des périodes du printemps où les taux de
prises sont traditionnellement élevés. En
2001, la pêche de la plie grise dans 4T a été
limitée avant le 15 mai, car la plupart des
pêcheurs avaient capturé leur quota de morue
pour la période de gestion allant du 15 mai
2000 au14 mai 2001. Cela explique pourquoi
la flottille de 4T n’a pas capturé son quota en
2001.
Les changements dans la biomasse n’ont pas
été uniformes dans toute la zone de stock.
L’indice de biomasse a diminué dans 4R,
dans 4S et dans l’ouest de 4T, mais non dans
l’est de 4T. Ces dernières années, la
biomasse a été relativement haute dans l’est
de 4T, mais elle est restée très basse dans 4S
et dans l’ouest de 4T. La forte augmentation
de l’indice de la biomasse enregistrée en
1999 se limitait à l’est de 4T. Toutefois, des
augmentations des taux de prises du relevé
NS dans 4R, 4S et l’ouest de 4T ont aussi
contribué
à
l’indice
de
biomasse
relativement élevé en 2000. L’indice
découlant du relevé a diminué dans tous les
secteurs en 2001, pour ne rester à un niveau
relativement haut que dans l’est de 4T.
État de la ressource
On a établi un indice de biomasse de la plie
grise dans toute la zone 4RST, en combinant
les données du relevé annuel par navire
scientifique (NS) effectué dans le sud du
Golfe tous les mois de septembre et dans le
nord du Golfe tous les mois d’août. Cet
indice (prises par trait, appliquées à toute la
zone de relevé) devrait refléter les
changements relatifs dans la biomasse de
plie grise au fil du temps, mais il ne faudrait
pas le considérer comme une mesure de la
biomasse réelle présente dans la zone. La
biomasse a brusquement chuté de 1990 à
1993. L’indice de biomasse s’est stabilisé à
un faible niveau de 1993 à 1998. Il est
monté à un niveau intermédiaire en 1999 et
2000, mais est redescendu à un niveau
relativement bas en 2001.
Indice de biomasse selon le relevé (30+ cm) par secteur
10 000
6 000
4 000
2 000
0
1986
1988
1990
1992
1994
1996
1998
2000
Les taux de prises de plie grise dans les
relevés par navire scientifique en 2001
tendaient à être plus forts dans la dépression
du Cap-Breton, dans l’estuaire du SaintLaurent, le long du talus sud du chenal
Laurentien, dans la baie St. Georges et le
long du talus est du chenal Esquiman.
Indice de biomasse selon le relevé
12 000
10 000
4T est
4S, 4T ouest
4R
8 000
30+ cm
40+ cm
8 000
6 000
4 000
2 000
0
1986 1988 1990 1992 1994 1996 1998 2000
3
Région du Golfe
Plie grise de 4RST
Prises de plie grise dans des traits standard du relevé
par navire scientifique de 2001
Le relevé NS réalisé en août dans le nord du
Golfe indique qu’une forte classe d’âge
devrait bientôt contribuer à la pêche. Cette
classe d’âge (probablement celle de 1995)
s’est présentée sous des tailles de plus en
plus grandes dans le relevé la plupart des
années depuis 1997. L’abondance des
prérecrues semblait particulièrement élevée
dans le relevé de 2000. On a considéré que
cela reflétait le recrutement de cette classe
d’âge
au
relevé.
Toutefois,
cette
interprétation n’est pas étayée par les taux
de prises dans le relevé de 2001.
L’augmentation de la longueur modale
paraît aussi inopinément importante dans le
relevé de 2000. Ces écarts semblent indiquer
que les taux de prises élevés du relevé de
2000 sont dus en partie à une hausse de la
capturabilité cette année-là.
Août
Septembre
1
10
25
Nombre/Trait
50
100
0
L’abondance des prérecrues (poissons de
16 à 29 cm de longueur) dans les relevés NS
a fluctué, sans présenter de tendance, entre
1990 et 2001, mais elle a été
exceptionnellement élevée en 2000. Dans les
années 1990, l’abondance des prérecrues a
eu tendance à être plus élevée qu’à la fin des
années 1980. Toutefois, le chalut utilisé dans
le relevé d’août a été abandonné en 1990 au
profit d’un chalut plus efficace pour la
capture des petites plies grises. Des
corrections, fondées sur les résultats
d’expériences comparatives de pêche, ont
été apportées aux analyses pour tenir compte
de ce changement dans l’efficacité, mais il
se peut qu’elles ne soient pas tout à fait
adéquates. De plus, la série chronologique
sur l’abondance des prérecrues est courte et
on ne sait pas dans quelle mesure les valeurs
récentes se comparent bien à la moyenne à
long terme.
Composition des prises de plie grise selon la longueur
(nombre moyen/trait) dans le relevé par navire
scientifique réalisé en août dans le nord du Golfe (les
flèches indiquent la classe d’âge de 1995)
3
1997
2
1
0
3
1998
2
1
0
3
1999
2
1
Indice d’abondance des prérecrues (nombre/trait)
0
12
3
9
2000
?
2
1
6
0
3
3
2001
2
0
1987
1989
1991
1993
1995
1997
1999
1
2001
0
0
4
10
20
30
40
50
60
Région du Golfe
Plie grise de 4RST
Taux de prises (kg/trait, ±1ET) de plie grise dans les
relevés sentinelles de juillet dans le nord du golfe du
Saint-Laurent
Les relevés sentinelles effectués dans le
nord du golfe du Saint-Laurent tous les ans
en juillet et en octobre fournissent aussi des
renseignements sur l’abondance relative
dans une bonne partie de l’unité de gestion,
bien qu’ils ne couvrent pas la région de la
dépression du Cap-Breton, ni l’estuaire à
l’ouest d’environ 67 oO, secteurs où les taux
de prises des navires scientifiques sont
souvent élevés. Les prises de plie grise dans
les relevés sentinelles de 2001 tendaient à
être plus élevées dans la baie St. Georges et
le long du talus est du chenal Esquiman.
3
2
Trait 330 inclus
1
Trait 330 exclus
0
1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
Les taux de prises du relevé sentinelle
d'octobre présentent la même tendance que
l’indice de biomasse des plies grises de taille
commerciale (30+ cm) du relevé NS dans
4R, dans 4S et dans l’ouest de 4T (4RSTw, à
peu près la zone couverte par le relevé
sentinelle).
À
l’exception
d’une
augmentation des taux de prises moyens en
2000, les deux indices ne semblent pas
dénoter de changement dans la biomasse de
ces secteurs entre 1995 et 2001.
Prises de plie grise dans le relevé sentinelle d’octobre
2001
1
10
kg/trait
20
50
0
Taux de prises des relevés (kg/trait, ±1ET)
3
Relevé sentinelle d’octobre
Relevé NS (30+cm, 4RSTw)
Les taux de prises du relevé sentinelle de
juillet semblent indiquer qu’il n’y a pas eu
beaucoup de changement dans la biomasse
de plie grise du nord du Golfe entre 1995 et
2001. Le fort taux de prises enregistré dans
le relevé de 1997 est dû à un trait en
particulier. L’augmentation de biomasse
obtenue en incluant ce trait dans l’indice
n’est pas corroborée par les taux de prises
moyens des années subséquentes.
2
1
0
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
Sources d’incertitude
La structure du stock est une grande source
d’incertitude en ce qui concerne cette
ressource.
Elle
se
répercute
sur
l’interprétation des différences régionales
observées dans les tendances de la biomasse
dans le Golfe. Les reculs de la biomasse du
début des années 1990 étaient limités à 4R,
5
Région du Golfe
Plie grise de 4RST
4S et l’ouest de 4T. Les taux de prises du
relevé dans l’est de 4T (essentiellement dans
la dépression du Cap-Breton) ont eu tendance
à être élevés depuis le milieu des années
1990. Si la plie grise provient d’un stock
unique dans toute la zone 4RST, ces forts
taux de prises dans la dépression du CapBreton reflètent un changement dans la
distribution, une plus forte proportion du
stock étant concentrée dans cette partie de
l’aire de distribution. D’un autre côté, la plie
grise de la dépression du Cap-Breton est peutêtre associée à celle des divisions 4VW. Un
certain
nombre
de
classes
d’âge
exceptionnellement fortes sont apparues sur le
plateau néo-écossais dans les années 1990,
contribuant peut-être à la hausse de
l’abondance des grandes plies grises dans la
dépression du Cap-Breton.
Perspectives
L’indice de biomasse de plie grise dans toute
la zone 4RST selon le relevé NS a augmenté
en 1999 et est resté relativement haut en 2000.
Toutefois, il est retombé à un faible niveau en
2001. Ce déclin, les données des relevés
sentinelles de juillet et octobre dans le nord du
Golfe et le changement inhabituel de la
distribution des longueurs dans le relevé NS
de 2000 permettent de croire que l’indice de
biomasse élevé enregistré en 2000 était peutêtre dû en partie à une hausse de la
capturabilité cette année-là. Bien que la
biomasse globale ait été basse en 2001,
l’indice est resté élevé dans la partie est de
4T correspondant à la dépression du CapBreton. L’interprétation de cette haute valeur
de l’indice dans l’est de 4T dépend de la
structure du stock, qui est mal connue. Il reste
qu’une forte classe d’âge, vraisemblablement
celle de 1995, a été observée chaque année
depuis 1997 lors du relevé réalisé dans le nord
du Golfe. Cette classe d’âge devrait bientôt
contribuer à la pêche. Si cette indication de
fort recrutement à venir persiste, la population
de plie grise de 4RST devrait continuer de
s’améliorer, indépendamment de la question
de la structure du stock.
Les déclins subséquents des taux de prises à
la fois du relevé NS et du relevé sentinelle
d’octobre donnent à croire que la forte
augmentation de l’indice de biomasse
observée dans l’est de 4T lors du relevé de
1999 et dans le nord du Golfe en 2000 reflète
peut-être des changements dans la
capturabilité. Des résultats contradictoires
entre les relevés sentinelles de juillet et
d’octobre 2000 (l’indice de biomasse était en
hausse dans le relevé d’octobre, mais non
dans celui de juillet) ajoutent à l’incertitude.
Pour obtenir de
renseignements,
La hausse apparente de l’abondance des
prérecrues dans les années 1990 par rapport à
la fin des années 1980 soulève aussi des
incertitudes, car le chalut ayant servi au
relevé NS dans le nord du Golfe a été changé
en 1990. Les corrections apportées pour tenir
compte des différences d’efficacité entre le
chalut utilisé avant 1990 et celui utilisé après
1990 n’étaient peut-être pas tout à fait
adéquates.
plus
amples
communiquer avec :
Douglas Swain
Ministère des Pêches et des Océans
Centre des pêches du Golfe
C. P. 5030, Moncton
(Nouveau-Brunswick) E1C 9B6
TÉL. : (506) 851 6237
FAX : (506) 851 2620
Courriel : swaind@dfo-mpo.gc.ca
6
Région du Golfe
Plie grise de 4RST
Références
Distribué par le :
Bowering, W.R., and W.B. Brodie. 1984.
Distribution of witch flounder in the
northern Gulf of St. Lawrence and
changes in its growth and maturity
patterns. North Am. J. Fish. Manag. 4:
399-413.
Bureau du processus consultatif régional des
provinces Maritimes
Ministère des Pêches et des Océans
C.P. 1006, Succ. B203
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
Canada B2Y 4A2
Téléphone : 902-426-7070
Courriel : myrav@mar.dfo-mpo.gc.ca
MPO, 1998. Plie grise (Glyptocephalus
cynoglossus) de 4RST. MPO – Sciences,
Rapport sur l’état des stocks A3-20
(1998).
Adresse Internet : www.dfo-mpo.gc.ca/csas
ISSN : 1480-4921
An English version is available on request at
the above address.
MPO, 1999. Mises à jour de l’état de certains
stocks de poisson de fond du Plateau
néo-écossais (1999). MPO – Sciences,
Rapport sur l’état des stocks A3-35
(1999).
MPO, 2001. Plie grise (divs. 4RST). MPO –
Sciences, Rapport sur l’état des stocks
A3-20 (2001).
La présente publication doit être
citée comme suit :
Poirier, G.A., G.A. Chouinard, D.P. Swain, T.
Hurlbut, C. LeBlanc, and R. Morin.
2001. Preliminary results from the
September 2001 groundfish survey of the
Southern Gulf of St. Lawrence/Résultats
préliminaires du relevé de septembre
2001 sur les poissons de fond dans le sud
du golfe du Saint-Laurent. MPO, Secr.
can. cons. scient., doc. rech. 2001/130.
MPO, 2002. Plie grise (div. 4RST). MPOSciences, Rapport sur l’état des stocks
A3-20 (2002).
Swain, D.P., and G.A. Poirier. 2001. Status of
witch flounder in NAFO Divisions
4RST, February 2001. MPO, Secr. can.
cons. scient., doc. rech. 2001/021.
7
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising