Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 149, no 24
Vol. 149, No. 24
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, LE samedi 13 juin 2015
OTTAWA, Saturday, June 13, 2015
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under the authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Part II and Part III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory instruments (regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 14, 2015, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after royal assent
The two electronic versions of the Canada Gazette are available
free of charge. A Portable Document Format (PDF) version of
Part I, Part II and Part III as an official version since April 1, 2003,
and a HyperText Mark-up Language (HTML) version of Part I and
Part II as an alternate format are available on the Canada Gazette
Web site at http://gazette.gc.ca. The HTML version of the enacted
laws published in Part III is available on the Parliament of Canada
Web site at http://www.parl.gc.ca.
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
613-996-2495 (telephone), 613-991-3540 (fax).
Bilingual texts received as late as six working days before the
requested Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
For information regarding reproduction rights, please contact
Public Works and Government Services Canada by email at
questions@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2015
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2015
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères de la Partie II et de la Partie III —
Publiée le samedi
Partie II Textes réglementaires (Règlements) et autres
catégories de textes réglementaires et de documents —
Publiée le 14 janvier 2015 et au moins tous les deux
mercredis par la suite
Partie III Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
Les deux versions électroniques de la Gazette du Canada sont
offertes gratuitement. Le format de document portable (PDF) de la
Partie I, de la Partie II et de la Partie III à titre de version officielle
depuis le 1er avril 2003 et le format en langage hypertexte (HTML)
de la Partie I et de la Partie II comme média substitut sont
disponibles sur le site Web de la Gazette du Canada à l’adresse
http://gazette.gc.ca. La version HTML des lois sanctionnées
publiées dans la Partie III est disponible sur le site Web du
Parlement du Canada à l’adresse http://www.parl.gc.ca.
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la Direction
de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, 613-996-2495 (téléphone), 613-991-3540
(télécopieur).
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant
la date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Pour obtenir des renseignements sur les droits de reproduction,
veuillez communiquer avec Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada par courriel à l’adresse questions@
tpsgc-pwgsc.gc.ca.
ISSN 1494-6076
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2015
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2015
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151175
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Vol. 149, No. 24 — June 13, 2015
Vol. 149, no 24 — Le 13 juin 2015
Government notices ............................................................1176
Notices of vacancies ........................................................1177
Avis du gouvernement ........................................................1176
Avis de postes vacants .....................................................1177
Parliament
House of Commons .........................................................1185
Parlement
Chambre des communes .................................................1185
Commissions .......................................................................1186
(agencies, boards and commissions)
Commissions .......................................................................1186
(organismes, conseils et commissions)
Miscellaneous notices .........................................................1189
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
Avis divers ...........................................................................1189
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
Proposed regulations ...........................................................1191
(including amendments to existing regulations)
Règlements projetés ............................................................1191
(y compris les modifications aux règlements existants)
Index ...................................................................................1266
Index ...................................................................................1267
Supplements
Suppléments
Copyright Board
Commission du droit d’auteur
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151176
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF INDIAN AFFAIRS AND
NORTHERN DEVELOPMENT
MINISTÈRE DES AFFAIRES INDIENNES ET
DU NORD CANADIEN
MAA-NULTH FIRST NATIONS FINAL AGREEMENT
ACCORD DÉFINITIF DES PREMIÈRES NATIONS
MAA-NULTHES
Addition of lands
Ajout de terres
In accordance with 1.14.11 of the Maa-nulth First Nations Final
Agreement (the “Final Agreement”), notice is hereby provided that
in accordance with 2.10.1 through 2.10.6 of the Final Agreement,
the Ucluelet First Nation has requested that Canada and British
Columbia consent to lands being added to the Maa-nulth First
Nation Lands of Ucluelet First Nation and Canada consented on
August 20, 2013 and British Columbia consented on October 11,
2013. The lands added are legally described as Block B, District
Lot 462, Clayoquot District and Block C, District Lot 483, Clayoquot District and are owned by the Ucluelet First Nation. Further,
in accordance with 2.10.6 of the Final Agreement, Appendix B-5,
Part 2(a), Plan 1 is deemed to be amended to reflect the addition of
these lands, as shown on the attached schedule [schedule not
published].
Conformément au paragraphe 1.14.11 de l’Accord définitif des
premières nations maa-nulthes (l’Accord définitif), avis est par les
présentes donné qu’en vertu des paragraphes 2.10.1 à 2.10.6 de
l’Accord définitif, la Première Nation des Ucluelets a demandé
au Canada et à la Colombie-Britannique de consentir à l’ajout de
terres aux terres de première nation maa-nulthe de la Première
Nation des Ucluelets, et que ce consentement a été donné le
20 août 2013 par le Canada et le 11 octobre 2013 par la ColombieBritannique. Les terres ajoutées appartiennent à la Première Nation
des Ucluelets et sont officiellement décrites comme suit : bloc B,
lot de district 462, district de Clayoquot et bloc C, lot de district 483, district de Clayoquot. En outre, par application du paragraphe 2.10.6 de l’Accord définitif, le plan 1 de la partie 2a) de
l’appendice B-5 est réputé modifié pour montrer que ces terres ont
été ajoutées aux terres de première nation maa-nulthe de la Première Nation des Ucluelets comme il est indiqué à l’annexe cijointe [annexe non publiée].
Le 13 novembre 2014
November 13, 2014
HER MAJESTY THE QUEEN IN RIGHT OF CANADA as
represented by the Minister of Indian Affairs and Northern
Development or duly authorized signatory
Per: F. CARRIER
SA MAJESTÉ LA REINE DU CHEF DU CANADA, représentée
par le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien ou un
signataire dûment autorisé
Par : F. CARRIER
Executed in the presence of:
KIMBERLY THOMPSON
As to the authorized signature for Her Majesty the Queen in right
of Canada
SIGNÉ en présence de :
KIMBERLY THOMPSON
Témoin de la signature du signataire autorisé pour Sa Majesté la
Reine du chef du Canada
HER MAJESTY THE QUEEN IN RIGHT OF THE PROVINCE
OF BRITISH COLUMBIA as represented by the Minister of
Aboriginal Relations and Reconciliation or duly authorized
signatory
Per: L. ROBERTS
SA MAJESTÉ LA REINE DU CHEF DE LA PROVINCE DE
LA COLOMBIE-BRITANNIQUE, représentée par le ministre,
Aboriginal Relations and Reconciliation, ou un signataire dûment
autorisé
Par : L. ROBERTS
Executed in the presence of:
WENDY HUTCHINSON
As to the authorized signature for Her Majesty the Queen in right
of the Province of British Columbia
SIGNÉ en présence de :
WENDY HUTCHINSON
Témoin de la signature du signataire autorisé pour Sa Majesté la
Reine du chef de la province de la Colombie-Britannique
Ucluelet First Nation as represented by the Ucluelet First Nation
Government
Per: CHARLES McCARTHY
Première Nation des Ucluelets, représentée par le gouvernement
de la Première Nation des Ucluelets
Par : CHARLES McCARTHY
Executed in the presence of:
CHRISTINA KLOTZ
As to the authorized signature for the Ucluelet First Nation
SIGNÉ en présence de :
CHRISTINA KLOTZ
Témoin de la signature du signataire autorisé pour la Première
Nation des Ucluelets
[24-1-o]
[24-1-o]
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151177
NOTICE OF VACANCY
AVIS DE POSTE VACANT
ATOMIC ENERGY OF CANADA LIMITED
ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE
President and Chief Executive Officer (full-time position)
Président et premier dirigeant ou présidente et première
dirigeante (poste à temps plein)
Atomic Energy of Canada Limited (AECL) is a Crown corporation that reports to Parliament through the Minister of Natural
Resources. AECL owns and leases property in Ottawa, Ontario;
Chalk River, Ontario; Whiteshell, Manitoba; Port Hope, Ontario;
Douglas Point, Ontario; Rolphton, Ontario; Oakville, Ontario;
Fredericton, New Brunswick; La Prade, Quebec; and Bécancour,
Quebec. Effective late 2015, AECL’s Nuclear Laboratories, with a
staff of approximately 3 400, will be managed by a private-sector
operator under a Government-owned, contractor-operated (GoCo)
model, which will be overseen by AECL.
Énergie atomique du Canada limitée (EACL) est une société
d’État qui relève du Parlement, par l’entremise du ministre des
Ressources naturelles. EACL possède et loue des propriétés à
Ottawa, à Chalk River, à Port Hope, à Douglas Point, à Rolphton et
à Oakville, en Ontario; à Whiteshell, au Manitoba; à Fredericton,
au Nouveau-Brunswick; à La Prade et à Bécancour, au Québec.
Vers la fin de 2015, la gestion des Laboratoires nucléaires d’EACL,
qui se veulent le lieu de travail d’environ 3 400 personnes, sera
confiée à un exploitant du secteur privé en vertu d’un modèle d’organisme gouvernemental exploité par un entrepreneur (OGEE),
lequel sera supervisé par EACL.
Dans le contexte de la restructuration vers le modèle d’OGEE,
EACL comptera un effectif d’environ 50 employés, mais supervisera les ententes contractuelles relatives aux activités des Laboratoires nucléaires et de ses quelque 3 400 employés.
Le président et premier dirigeant est responsable de l’orientation
stratégique, de la supervision et du leadership d’EACL, et est
imputable au conseil d’administration d’EACL en ce qui a trait à
l’administration des ententes contractuelles relatives à l’exploitation et à la gestion des Laboratoires nucléaires d’EACL en vertu du
modèle d’OGEE. Le président et premier dirigeant recourra au
contrat d’OGEE fortement encouragé en vue d’atteindre les objectifs du gouvernement visant à contenir et à réduire les coûts et les
risques pour les contribuables canadiens, tout en tirant parti des
capacités et des ressources des Laboratoires nucléaires pour assurer la prestation fructueuse d’un programme fédéral de sciences et
technologie nucléaires, de services commerciaux ainsi que d’un
programme de déclassement et de gestion des déchets.
La personne idéale devrait posséder un diplôme d’une université
reconnue ou une combinaison acceptable d’études, de formation
liée à l’emploi et/ou d’expérience. Un diplôme dans une discipline
telle que l’économie, le génie, les finances, l’administration
publique ou le droit serait considéré comme un atout.
La personne idéale posséderait une expérience appréciable en
gestion à l’échelon des cadres supérieurs au sein d’un organisme
du secteur privé ou public, notamment en gestion d’importants
contrats pluriannuels de grande valeur (soit 100 millions de dollars
et plus par année). Le candidat posséderait une expérience de la
gestion d’experts en la matière de niveau supérieur, de même
qu’une feuille de route en appui du changement transformationnel
au sein d’une organisation. Une expérience dans le secteur canadien ou international de l’énergie nucléaire serait considérée
comme un atout, à l’instar d’une expérience en matière d’élaboration, de supervision ou de mise en œuvre d’ententes d’organisme
gouvernemental exploité par un entrepreneur (OGEE). Une expérience de travail avec le gouvernement, des sociétés d’État et/ou
des organismes de réglementation ou au sein de ceux-ci serait également considérée comme un atout.
La personne idéale posséderait une connaissance du mandat et
des activités d’EACL de même que du cadre législatif qui régit ses
activités, ainsi qu’une connaissance de la structure et du fonctionnement de l’industrie nucléaire canadienne. De plus, le candidat
posséderait une connaissance et une compréhension des principes
d’une bonne gouvernance et de bonnes pratiques commerciales,
notamment dans les domaines de la gestion financière et des ressources humaines; une connaissance des environnements réglementaires et commerciaux dans lesquels EACL œuvre; une certaine connaissance du plan de restructuration du gouvernement du
Canada concernant EACL.
In the context of the restructuring to a GoCo model, AECL will
have a staff of approximately 50 employees, but will oversee contractual arrangements for the operations of the Nuclear Laboratories and its approximately 3 400 employees.
The President and CEO is responsible for providing strategic
guidance, oversight and leadership to AECL and is accountable to
the AECL Board of Directors for the administration of contractual
arrangements for the operation and management of AECL’s
Nuclear Laboratories under the GoCo model. The President and
CEO will use the highly incentivized GoCo contract to achieve the
Government objectives of containing and reducing costs and risks
for Canadian taxpayers, while leveraging the Nuclear Laboratories’ capabilities and resources to successfully deliver a federal
nuclear science and technology program, commercial services, and
a decommissioning and waste management program.
The ideal candidate would possess a degree from a recognized
university or an acceptable combination of education, job-related
training and/or experience. A degree in economics, engineering,
finance, public administration or law would be considered an asset.
The ideal candidate would have significant management experience at the senior executive level in a private or public sector
organization, including managing large multi-year, high-value
contracts ($100M or more per year). The candidate would have
experience managing senior-level subject matter experts, and have
a proven record of supporting transformational change in an organization. Experience in the Canadian or international nuclear energy
sector would be an asset, as would experience in the development,
oversight, or implementation of Government-owned, contractoroperated (GoCo) type arrangements. Experience working with or
in government, Crown corporations and/or regulatory agencies
would also be considered an asset.
The ideal candidate would possess knowledge of the mandate
and activities of AECL and the legislative framework within which
it operates, as well as knowledge of the structure and operation of
the Canadian nuclear industry. The candidate would also have
knowledge and understanding of the principles of sound governance and business practices, including human resources and financial management, have knowledge of the regulatory and business
environments within which AECL operates, and have an awareness
of the Government of Canada’s restructuring plan for AECL.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Exhibiting high ethical standards, collegiality, integrity and
impartiality, the ideal candidate would have the ability to manage a
public institution with diverse responsibilities, and to provide the
intellectual leadership, vision and strategic direction needed to
ensure AECL is able to carry out its mandate and achieve its objectives in accordance with the Financial Administration Act and other
relevant law. With sound judgment, the candidate should be able to
lead a highly specialized senior management team in making recommendations to the Board of Directors, to seek the input of members, draw lines of consensus where appropriate, identify risks and
resolve points of debate, and ensure buy-in for final decisions.
With tact and diplomacy, the candidate would have the ability to
develop and maintain effective working relationships and to work
effectively with senior industry counterparts, different levels of
government, as well as non-government and community officials.
Possessing superior interpersonal skills, the ideal candidate
would be able to negotiate skilfully and reach positive outcomes on
complex financial matters, as well as highly technical issues. The
candidate would possess superior communication skills and have
the ability to advance comprehensive strategic and proactive communications strategies, including public outreach, media and networking activities.
Proficiency in both official languages would be preferred.
The successful candidate will be willing to relocate to Chalk
River, Ontario, or to a location within reasonable commuting
distance.
Finally, the successful candidate must devote the whole of his/
her time to the performance of his/her duties and shall not accept or
hold any office inconsistent with their duties and functions.
The Government is committed to ensuring that its appointments
are representative of Canada’s regions and official languages, as
well as of women, Aboriginal peoples, disabled persons and visible
minorities.
The selected candidate must comply with the Ethical and Political Activity Guidelines for Public Office Holders. The Guidelines
are available on the Governor in Council Appointments Web site,
under “Reference Material,” at www.appointments-nominations.
gc.ca/index.asp?lang=eng.
The selected candidate will be subject to the Conflict of Interest
Act. Public office holders appointed on a full-time basis must submit to the Office of the Conflict of Interest and Ethics Commissioner, within 60 days of appointment, a confidential report in
which they disclose all of their assets, liabilities and outside activities. For more information, please visit the Office of the Conflict
of Interest and Ethics Commissioner’s Web site at http://ciec-ccie.
parl.gc.ca/EN/Pages/default.aspx.
This notice has been placed in the Canada Gazette to assist the
Governor in Council in identifying qualified candidates for this
position. It is not, however, intended to be the sole means of
recruitment.
Further details about the organization and its activities can be
found on its Web site at http://www.aecl.ca/.
Should you be interested in learning more about this leadership
opportunity, please visit www.odgersberndtson.ca for the full
job specification. To apply in confidence, please forward your
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151178
Faisant preuve d’un degré élevé d’éthique, de collégialité, d’intégrité et d’impartialité, le candidat idéal devrait avoir la capacité
de gérer une institution publique assumant diverses responsabilités
et apporter le leadership intellectuel, la vision et l’orientation stratégique requis pour assurer qu’EACL puisse réaliser son mandat et
atteindre ses objectifs conformément à la Loi sur la gestion des
finances publiques et aux autres textes réglementaires applicables.
Grâce à un jugement sûr, le candidat aurait la capacité à diriger une
équipe de cadres supérieurs hautement spécialisée en vue de formuler des recommandations au conseil d’administration, à demander l’avis des membres, à établir les bases de consensus lorsque la
situation s’y prête, à cerner les risques, ainsi qu’à régler les enjeux
controversés et à veiller à ce que les décisions finales soient acceptées. Avec tact et diplomatie, le candidat devrait avoir la capacité
d’établir et de maintenir des relations de travail efficaces, et de
travailler efficacement avec ses homologues occupant un poste de
cadre supérieur au sein de l’industrie, avec différents ordres de
gouvernement, de même qu’avec les dirigeants d’organismes non
gouvernementaux et communautaires.
Possédant beaucoup d’entregent, le candidat idéal devrait avoir
la capacité de négocier habillement et de parvenir à un résultat
positif en ce qui a trait aux questions financières complexes, de
même qu’aux questions très techniques. Le candidat posséderait
des aptitudes supérieures en matière de communication et la capacité de promouvoir des stratégies détaillées de communications
stratégiques et proactives, y compris les activités de sensibilisation
du public, médiatiques et de réseautage.
La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.
La personne choisie sera disposée à déménager à Chalk River
(Ontario) ou à une distance raisonnable du lieu de travail.
Enfin, la personne choisie doit consacrer la totalité de son temps
à l’exercice de ses fonctions, et ne doit pas accepter ni exercer une
charge incompatible avec celles-ci.
Le gouvernement est déterminé à faire en sorte que ses nominations soient représentatives des régions du Canada et de ses langues
officielles, ainsi que des femmes, des Autochtones, des personnes
handicapées et des minorités visibles.
La personne sélectionnée doit se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention
des titulaires de charge publique. Vous pouvez consulter ces lignes
directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en
conseil, sous « Documents de référence », à l’adresse suivante :
www.appointments-nominations.gc.ca/index.asp?lang=fra.
La personne sélectionnée sera assujettie à la Loi sur les conflits
d’intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps plein
doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à
l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination,
un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits
d’intérêts et à l’éthique à l’adresse suivante : http://ciec-ccie.parl.
gc.ca/FR/Pages/default.aspx.
Cette annonce paraît dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à
cette seule façon de procéder.
Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et
ses activités sur son site Web à l’adresse suivante : http://www.aecl.
ca/fr.
Si vous désirez en apprendre davantage sur cette occasion de
direction, veuillez visiter le site Web www.odgersberndtson.ca/ca/
fr/accueil/ afin de connaître la description complète du poste. Pour
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151179
curriculum vitae and a letter of introduction to eric.slankis@
odgersberndtson.ca or to nicole.poirier@odgersberndtson.ca. All
submissions will be acknowledged.
poser votre candidature en toute confidentialité, veuillez faire
parvenir votre curriculum vitæ, accompagné d’une lettre de présentation, à eric.slankis@odgersberndtson.ca ou à nicole.poirier@
odgersberndtson.ca. Nous accuserons réception de toutes les
candidatures.
English and French notices of vacancies will be produced in an
alternative format upon request. For further information, please
contact GICA-NGEC@pco-bcp.gc.ca.
Les avis de postes vacants sont disponibles sur demande, dans
les deux langues officielles et en média substitut. Pour obtenir de
plus amples renseignements, veuillez envoyer votre demande à
GICA-NGEC@pco-bcp.gc.ca.
[24-1-o]
[24-1-o]
NOTICE OF VACANCY
AVIS DE POSTE VACANT
INTERNATIONAL DEVELOPMENT RESEARCH CENTRE
CENTRE DE RECHERCHES POUR LE DÉVELOPPEMENT
INTERNATIONAL
Chairperson (part-time position)
Président(e) du conseil (poste à temps partiel)
The International Development Research Centre (IDRC) is one
of the world’s leading institutions in the generation and application
of new knowledge to meet the challenges facing developing countries. The IDRC funds applied research by researchers from developing countries on the problems they identify as crucial to their
communities. It also provides technical support to those
researchers.
Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) est l’un des organismes chefs de file dans le monde
voués à la production et à l’application de nouvelles connaissances
pour relever les défis auxquels font face les pays en développement. Le CRDI apporte une aide financière à la recherche appliquée réalisée par les chercheurs des pays en développement sur les
problèmes qu’ils considèrent comme primordiaux pour leurs communautés. De plus, le CRDI apporte le soutien technique nécessaire à ces chercheurs.
Le CRDI renforce les capacités locales d’exécution de la
recherche et d’innovation dans les pays en développement, estimant que les chercheurs et les innovateurs de ces pays se doivent
de prendre l’initiative de produire et d’appliquer le savoir au bénéfice de leurs propres communautés. Le CRDI favorise également la
création d’alliances et suscite des occasions pour les milieux scientifiques, universitaires et du développement au Canada et dans les
pays en développement d’échanger leurs connaissances. Par sa
mission même, le CRDI appuie les objectifs de la politique canadienne et renforce le soutien offert par le Canada en matière de
recherche et de développement pour favoriser le développement
international.
Relevant du ministre du Développement international, le CRDI
rend compte de ses activités au Parlement du Canada. Le président
du conseil remplit trois rôles généraux : gérer le conseil, collaborer
avec les membres de la direction et représenter le CRDI. Le président du conseil exerce un leadership au sein du conseil, qui examine et surveille la stratégie et l’orientation du CRDI et la réalisation de ses objectifs, veille à ce que le conseil ait les connaissances
suffisantes lui permettant de prendre des décisions importantes au
besoin, et favorise l’établissement de relations constructives et harmonieuses entre le conseil et la direction, tout en maintenant l’indépendance du conseil. Le président du conseil joue un rôle essentiel en représentant le CRDI auprès du ministre, du Parlement,
d’autres gouvernements du monde entier et des intervenants clés.
La personne idéale posséderait un diplôme d’une université
reconnue dans un domaine d’études pertinent, ou une combinaison acceptable d’études, de formation relative au poste et/ou
d’expérience.
La personne idéale posséderait de l’expérience à titre de membre
d’un conseil d’administration d’un organisme du secteur public
et/ou privé, de préférence à titre de président du conseil, y compris
l’expérience de la gestion des ressources humaines et financières
au niveau de la haute direction. Elle posséderait également une
expérience de la mise en œuvre des principes et des pratiques
exemplaires modernes en matière de gouvernance d’entreprise,
The IDRC builds local capacity in developing countries to
undertake research and create innovations, believing that people
from developing countries must take the lead in producing and
applying knowledge for the benefit of their own communities. The
IDRC also fosters alliances and knowledge sharing between scientific, academic, and development communities in Canada and
developing countries. The IDRC’s core mission supports Canada’s
policy goals and strengthens Canadian research and development
support for international development.
The IDRC is accountable to the Parliament of Canada, reporting
through the Minister of International Development. The Chairperson fulfills three broad roles: managing the Board, working
with management and representing the IDRC. The Chairperson
provides leadership to the Board as it reviews and monitors the
strategy and direction of the IDRC and the achievement of its
objectives, ensures that the Board has sufficient knowledge to permit it to make major decisions when required, and fosters constructive and harmonious relationships between the Board and
management, while maintaining the independence of the Board.
The Chairperson plays a critical role in representing the IDRC to
the Minister, Parliament, other governments around the world and
key stakeholders.
The ideal candidate would possess a degree from a recognized
university in a relevant field of study or an acceptable combination
of education, job-related training and/or experience.
The ideal candidate would possess experience serving as a member of a board of director of a public and/or private organization,
preferably as chairperson, of a large complex organization, including experience in managing human and financial resources at the
senior executive level. He or she would possess experience implementing modern corporate governance principles and best practices as well as experience dealing with the Government, preferably
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151180
with senior government officials. Experience in the field of international development or experience or training in the natural or
social sciences or technology is also desired. Experience in research
or research management, in dealing with private sector investment
in innovation and in transferring knowledge into the marketplace
would be considered an asset.
ainsi qu’une expérience de travail avec le gouvernement, de préférence avec des hauts fonctionnaires. Une expérience dans le
domaine du développement international, ou une expérience ou
une formation en sciences naturelles ou sociales ou en technologie,
est également souhaitée. L’expérience de la recherche ou de la gestion de travaux de recherche, de l’investissement du secteur privé
dans l’innovation et du transfert de connaissances vers le marché
serait considérée comme un atout.
The ideal candidate would possess knowledge of the roles and
responsibilities of the Chairperson, the Board of Governors and the
President and CEO in addition to knowledge of the mandate and
activities of the IDRC, its related public policy issues and the legislative framework within which it operates. Financial literacy and
knowledge of the federal government’s expectations with regard to
accounting and reporting, as well as knowledge of strategic corporate planning, monitoring and evaluation of corporate performance,
are also desired. The ideal candidate would also possess knowledge of international development and foreign policy.
La personne idéale posséderait une connaissance des rôles et des
responsabilités du président du conseil, du conseil des gouverneurs
et du président et premier dirigeant, en plus du mandat et des activités du CRDI, de ses questions de politique publique connexes et
du cadre législatif qui régit ses activités. Une connaissance du
domaine financier et des attentes du gouvernement fédéral quant à
la responsabilité et à la production de rapports ainsi qu’une
connaissance de la planification stratégique d’une organisation, et
du suivi et de l’évaluation du rendement de l’organisation sont également souhaitées. La personne idéale posséderait également une
connaissance du développement international et de la politique
étrangère.
La personne idéale posséderait des compétences solides en
matière de leadership et de gestion pour veiller à ce que le conseil
des gouverneurs mène ses activités de manière efficace, et aurait la
capacité de fournir la vision organisationnelle nécessaire pour permettre au CRDI de s’acquitter de son mandat et d’atteindre ses
objectifs. La personne idéale serait en mesure d’établir et de maintenir des relations de travail efficaces avec le ministre et son cabinet, le sous-ministre et les partenaires et les intervenants du CRDI.
Elle aurait également la capacité de prévoir les problèmes émergents et d’élaborer des stratégies permettant au conseil des gouverneurs de saisir les occasions qui se présentent et de résoudre les
problèmes qui peuvent survenir. La personne idéale serait en
mesure de stimuler les débats et les discussions entre les gouverneurs du conseil, de faciliter le consensus et de gérer les conflits.
D’excellentes compétences en communication, tant à l’écrit qu’à
l’oral, sont également souhaitées.
La personne idéale posséderait d’excellentes habiletés en relations interpersonnelles et ferait preuve d’intégrité et d’un jugement
sûr. De plus, elle posséderait des normes d’éthique élevées et agirait avec tact et diplomatie tout en démontrant de l’initiative.
La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.
La personne retenue doit être un citoyen canadien et être prête à
voyager au Canada et à l’étranger. Elle doit également consentir à
participer à des réunions du conseil et de comités partout au
Canada, qui ont lieu trois fois par année.
Le gouvernement est déterminé à faire en sorte que ses nominations soient représentatives des régions du Canada et de ses langues
officielles, ainsi que des femmes, des Autochtones, des personnes
handicapées et des minorités visibles.
La personne sélectionnée doit se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention
des titulaires de charge publique. Vous pouvez consulter ces lignes
directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en
conseil, sous « Documents de référence », à l’adresse suivante :
www.appointments-nominations.gc.ca/index.asp?lang=fra.
La personne sélectionnée sera assujettie à la Loi sur les conflits
d’intérêts. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web
du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique à l’adresse
suivante : http://ciec-ccie.parl.gc.ca/FR/Pages/default.aspx.
Cette annonce paraît dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à
cette seule façon de procéder.
The ideal candidate would possess strong leadership and managerial skills to ensure the Board of Governors conducts its work
effectively, and the ability to provide the corporate vision needed to
fulfill the IDRC’s mandate and attain its objectives. The ideal candidate would be able to develop and maintain effective working
relationships with the Minister and his Office, the Deputy Minister
and the IDRC’s partners and stakeholders. He or she would also
possess the ability to anticipate emerging issues and develop strategies to enable the Board of Governors to seize opportunities and
resolve problems that may arise. The ideal candidate would be able
to foster debate and discussions among Board governors, facilitate
consensus and manage conflicts. Superior communication skills,
both written and oral, are also desired.
The ideal candidate would possess superior interpersonal skills
and be a person of sound judgment and integrity. In addition, he or
she would possess high ethical standards, initiative, tact and
diplomacy.
Proficiency in both official languages would be preferred.
The successful candidate must be a Canadian citizen and be
willing to travel within Canada and overseas. He or she must also
be willing to participate in Board and committee meetings across
Canada, which occur three times per year.
The Government is committed to ensuring that its appointments
are representative of Canada’s regions and official languages, as
well as of women, Aboriginal peoples, disabled persons and visible
minorities.
The selected candidate must comply with the Ethical and Political Activity Guidelines for Public Office Holders. The Guidelines
are available on the Governor in Council Appointments Web site,
under “Reference Material,” at www.appointments-nominations.
gc.ca/index.asp?lang=eng.
The selected candidate will be subject to the Conflict of Interest
Act. For more information, please visit the Office of the Conflict of
Interest and Ethics Commissioner’s Web site at http://ciec-ccie.
parl.gc.ca/EN/Pages/default.aspx.
This notice has been placed in the Canada Gazette to assist the
Governor in Council in identifying qualified candidates for this
position. It is not, however, intended to be the sole means of
recruitment.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151181
Further details about the IDRC and its activities can be found on
its Web site at www.idrc.ca/EN/Pages/default.aspx.
Interested candidates should forward their curriculum vitae by
June 29, 2015, to the Assistant Secretary to the Cabinet (Senior
Personnel), Privy Council Office, 59 Sparks Street, 1st Floor,
Ottawa, Ontario K1A 0A3, 613-957-5006 (fax), GICA-NGEC@
pco-bcp.gc.ca (email).
English and French notices of vacancies will be produced in an
alternative format upon request. For further information, please
contact GICA-NGEC@pco-bcp.gc.ca.
Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur le CRDI et ses
activités sur son site Web à l’adresse suivante : www.idrc.ca/FR/
Pages/default.aspx.
Les personnes intéressées doivent faire parvenir leur curriculum
vitæ au plus tard le 29 juin 2015 à la Secrétaire adjointe du Cabinet
(Personnel supérieur), Bureau du Conseil privé, 59, rue Sparks,
1er étage, Ottawa (Ontario) K1A 0A3, 613-957-5006 (télécopieur),
GICA-NGEC@pco-bcp.gc.ca (courriel).
Les avis de postes vacants sont disponibles sur demande, dans
les deux langues officielles et en média substitut. Pour obtenir de
plus amples renseignements, veuillez envoyer votre demande à
GICA-NGEC@pco-bcp.gc.ca.
[24-1-o]
[24-1-o]
NOTICE OF VACANCIES
AVIS DE POSTES VACANTS
SOCIAL SECURITY TRIBUNAL
TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE
Members — Appeal Division (full-time and part-time positions)
Membres — Division d’appel (postes à temps plein et à temps
partiel)
Full-time salary: $125,800 (GCQ-3)
Part-time per diem: $630 (GCQ-3)
Salaire des membres à temps plein : 125 800 $ (GCQ-3)
Taux journalier des membres à temps partiel : 630 $ (GCQ-3)
Members — General Division (full-time and part-time positions)
Membres — Division générale (postes à temps plein et à temps
partiel)
Employment Insurance Section
Section de l’assurance-emploi
Full-time salary: $109,000 (GCQ-2)
Part-time per diem: $550 (GCQ-2)
Salaire des membres à temps plein : 109 000 $ (GCQ-2)
Taux journalier des membres à temps partiel : 550 $ (GCQ-2)
Income Security Section
Section de la sécurité du revenu
Full-time salary: $109,000 (GCQ-2)
Part-time per diem: $550 (GCQ-2)
Salaire des membres à temps plein : 109 000 $ (GCQ-2)
Taux journalier des membres à temps partiel : 550 $ (GCQ-2)
All positions
Tous les postes
As an administrative tribunal with quasi-judicial powers, the
Social Security Tribunal (SST) has the responsibility of processing
and deciding appeals of decisions from the Department of Employment and Social Development relating to the Canada Pension Plan,
Old Age Security and Employment Insurance.
En qualité de tribunal administratif détenant des pouvoirs quasi
judiciaires, le Tribunal de la sécurité sociale (TSS) a la responsabilité de traiter les appels des décisions du ministère de l’Emploi et
du Développement social liées au Régime de pensions du Canada,
à la Sécurité de la vieillesse et à l’assurance-emploi, et de rendre
des décisions à ce sujet.
Members — Appeal Division
Membres — Division d’appel
Members of the Appeal Division function as second-level, independent, administrative tribunal decision-makers, mandated to
provide fair and impartial quasi-judicial hearings and decisions of
appeals of the Canada Pension Plan, Old Age Security and Employment Insurance claims for benefits.
Les membres de la Division d’appel agissent à titre de décideurs
indépendants de deuxième instance au sein d’un tribunal administratif qui est chargé de tenir des audiences quasi judiciaires et de
rendre des décisions équitables et impartiales dans le cadre d’appels de décisions concernant des demandes de prestations du
Régime de pensions du Canada, de la Sécurité de la vieillesse et de
l’assurance-emploi.
Les candidats idéaux auraient un diplôme d’une université reconnue ou une combinaison acceptable d’études, de formation et
d’expérience de travail équivalentes. Un diplôme en droit serait
considéré comme un atout.
Les candidats idéaux auraient une expérience de la prise de décisions concernant des questions de nature délicate et complexe ainsi
qu’une expérience de l’interprétation et de l’application de la législation et de règlements. L’expérience de la collecte et de l’évaluation de données complexes en vue de prendre des décisions et
dans l’utilisation d’un ordinateur pour les communications, les
recherches et le traitement de textes est souhaitée. L’expérience de
la présidence de réunions, et du fonctionnement et de la direction
The ideal candidates would possess a degree from a recognized
university or an acceptable combination of equivalent education,
training and job-related experience. A law degree would be considered an asset.
The ideal candidates would have experience in decision making
related to sensitive and complex issues as well as experience in
the interpretation and application of legislation and regulations.
Experience in gathering and assessing complex information in
order to make decisions and in using a computer for communication, research and word processing is desired. Experience in chairing meetings and in the operation and conduct of a quasi-judicial
tribunal, an agency or equivalent would be considered assets, as
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151182
would experience in writing submissions or decisions that pertain
to the interpretation of statutes and case law. Experience working
on labour or employer issues or issues affecting seniors or persons
with disabilities would also be considered an asset.
d’un tribunal quasi judiciaire, d’un organisme ou d’une organisation équivalente serait considérée comme un atout, de même que
l’expérience de la rédaction de présentations ou de décisions
concernant l’interprétation de lois et de la jurisprudence. L’expérience du traitement de dossiers touchant des employeurs ou des
employés ou de dossiers touchant des personnes âgées ou handicapées serait également considérée comme un atout.
The ideal candidates would possess knowledge of the Department of Employment and Social Development Act, the Employment
Insurance Act, the Canada Pension Plan, the Old Age Security Act
and other applicable legislation and regulations. Knowledge of the
economy and labour market conditions would be considered an
asset.
Les candidats idéaux posséderaient une connaissance de la Loi
sur le ministère de l’Emploi et du Développement social, de la Loi
sur l’assurance-emploi, du Régime de pensions du Canada, de la
Loi sur la sécurité de la vieillesse et des autres lois et règlements
applicables. La connaissance de la conjoncture économique et des
conditions du marché du travail serait considérée comme un atout.
Members — Employment Insurance Section
Membres — Section de l’assurance-emploi
Members of the Employment Insurance Section function as firstlevel, independent, administrative tribunal decision-makers, mandated to provide fair and impartial quasi-judicial hearings and decisions of appeals of Employment Insurance claims for benefits.
Most appeals are from individuals, although employers may also
appeal. The most frequently appealed decisions cover issues such
as voluntarily leaving, misconduct and undeclared earnings or
fraud during the course of a claim.
The ideal candidates would possess knowledge of the Department of Employment and Social Development Act, the Employment
Insurance Act and other applicable legislation and regulations.
Knowledge of the economy and labour market conditions would be
considered an asset.
Les membres de la Section de l’assurance-emploi agissent à titre
de décideurs indépendants de première instance au sein d’un tribunal administratif qui est chargé de tenir des audiences quasi judiciaires et de rendre des décisions équitables et impartiales dans le
cadre d’appels de décisions concernant des demandes de prestations d’assurance-emploi. La plupart des appels sont interjetés par
des prestataires, bien que les employeurs aient également ce pouvoir. Les décisions les plus souvent interjetées en appel portent sur
des questions telles que le départ volontaire, l’inconduite et la
rémunération non déclarée, ainsi que la fraude commise dans le
cadre d’une demande.
Les candidats idéaux auraient un diplôme d’une université reconnue ou une combinaison acceptable d’études, de formation et
d’expérience de travail équivalentes. Un diplôme en droit serait
considéré comme un atout.
Les candidats idéaux auraient une expérience de la prise de décisions concernant des questions de nature délicate et complexe ainsi
qu’une expérience de l’interprétation et de l’application de la législation et de règlements. L’expérience de la collecte et de l’évaluation de données complexes en vue de prendre des décisions et
dans l’utilisation d’un ordinateur pour les communications, les
recherches et le traitement de textes est souhaitée. L’expérience de
la présidence de réunions, et du fonctionnement et de la direction
d’un tribunal quasi judiciaire, d’un organisme ou d’une organisation équivalente serait considérée comme un atout, de même que
l’expérience de la rédaction de présentations ou de décisions
concernant l’interprétation de lois et de la jurisprudence. L’expérience du traitement de dossiers touchant des employeurs ou des
employés serait également considérée comme un atout.
Les candidats idéaux posséderaient une connaissance de la Loi
sur le ministère de l’Emploi et du Développement social, de la Loi
sur l’assurance-emploi et d’autres lois et règlements applicables.
La connaissance de la conjoncture économique et des conditions
du marché du travail serait considérée comme un atout.
Members — Income Security Section
Membres — Section de la sécurité du revenu
Members of the Income Security Section function as first-level,
independent, administrative tribunal decision-makers, mandated to
provide fair and impartial quasi-judicial hearings and decisions of
appeals of Canada Pension Plan and Old Age Security applications
for benefits.
Les membres de la Section de la sécurité du revenu agissent à
titre de décideurs indépendants de première instance au sein d’un
tribunal administratif, qui est chargé de tenir des audiences quasi
judiciaires et de rendre des décisions équitables et impartiales dans
le cadre d’appels de décisions concernant des demandes de prestations du Régime de pensions Canada et de la Sécurité de la
vieillesse.
Les candidats idéaux auraient un diplôme d’une université reconnue ou une combinaison acceptable d’études, de formation et
d’expérience de travail équivalentes. Un diplôme d’une institution
postsecondaire reconnue ou un permis provincial ou territorial en
médecine, soins infirmiers, ergothérapie, pharmacie, physiothérapie ou psychologie serait considéré comme un atout. Un diplôme
en droit serait également considéré comme un atout.
The ideal candidates would possess a degree from a recognized
university or an acceptable combination of equivalent education,
training and job-related experience. A law degree would be considered an asset.
The ideal candidates would have experience in decision making
related to sensitive and complex issues as well as experience in
the interpretation and application of legislation and regulations.
Experience in gathering and assessing complex information in
order to make decisions and in using a computer for communication, research and word processing is desired. Experience chairing
meetings and in the operation and conduct of a quasi-judicial tribunal, an agency or equivalent would be considered assets, as would
experience in writing submissions or decisions that pertain to the
interpretation of statutes and case law. Experience working on
labour or employer issues would also be considered an asset.
The ideal candidates would possess a degree from a recognized
university or an acceptable combination of equivalent education,
training and job-related experience. A degree from a recognized
post-secondary institution or a provincial or territorial licence in
medicine, nursing, occupational therapy, pharmacy, physiotherapy
or psychology would be considered an asset. A law degree would
also be considered an asset.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
The ideal candidates would have experience in decision making
related to sensitive and complex issues as well as experience in
the interpretation and application of legislation and regulations.
Experience in gathering and assessing complex information in
order to make decisions and in using a computer for communication, research and word processing is desired. Experience chairing
meetings and in the operation and conduct of a quasi-judicial tribunal, an agency or equivalent would be considered assets, as would
experience in writing submissions or decisions that pertain to the
interpretation of statutes and case law. Experience working on
issues affecting seniors or persons with disabilities would also be
considered an asset.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151183
The ideal candidates would possess knowledge of the Department of Employment and Social Development Act, the Canada
Pension Plan, the Old Age Security Act and other applicable legislation and regulations.
Les candidats idéaux auraient une expérience de la prise de décisions concernant des questions de nature délicate et complexe ainsi
qu’une expérience de l’interprétation et de l’application de la législation et de règlements. L’expérience de la collecte et de l’évaluation de données complexes en vue de prendre des décisions et
dans l’utilisation d’un ordinateur pour les communications, les
recherches et le traitement de textes est souhaitée. L’expérience de
la présidence de réunions, et du fonctionnement et de la direction
d’un tribunal quasi judiciaire, d’un organisme ou d’une organisation équivalente serait considérée comme un atout, de même que
l’expérience de la rédaction de présentations ou de décisions
concernant l’interprétation de lois et de la jurisprudence. L’expérience du traitement de dossiers touchant des personnes âgées ou
handicapées serait également considérée comme un atout.
Les candidats idéaux posséderaient une connaissance de la Loi
sur le ministère de l’Emploi et du Développement social, du
Régime de pensions du Canada, de la Loi sur la sécurité de la
vieillesse et des autres lois et règlements applicables.
For all positions
Pour tous les postes
The ideal candidates would have knowledge of the legislation
and regulations related to the mandate and activities of the SST, as
well as knowledge of administrative law, principles of natural justice and practices followed by administrative tribunals and the SST.
Knowledge of the appeal processes and operations of the SST,
including the regulations that govern its operations, is also desired.
Les candidats idéaux auraient une connaissance de la législation
et des règlements liés au mandat et aux activités du TSS, ainsi
qu’une connaissance du droit administratif, des principes de justice
naturelle et des pratiques adoptées par les tribunaux administratifs
et le TSS. La connaissance des processus d’appel et du fonctionnement du TSS, y compris des règlements qui régissent ses opérations, est également souhaitée.
Les candidats idéaux posséderaient la capacité de communiquer
efficacement à l’oral et à l’écrit, ainsi que la capacité de cerner, de
résumer et d’analyser des données afin de prendre une décision. Ils
posséderaient également la capacité d’instruire des appels et d’analyser et de rédiger des décisions dans le cadre de ceux-ci et la capacité de garder la maîtrise de soi et d’apaiser les situations tendues.
La capacité de réfléchir de manière conceptuelle et de travailler
efficacement en autonomie et au sein d’une équipe est souhaitée.
Les candidats idéaux seraient également compétents avec Microsoft Word.
En plus de posséder des normes d’éthique élevées, les candidats
idéaux doivent pouvoir faire preuve d’impartialité, de jugement
sûr, d’intégrité, de tact et de discrétion.
Des membres unilingues anglais et français sont requis, toutefois, la maîtrise des deux langues officielles serait préférable.
The ideal candidates would possess the ability to communicate
effectively, both orally and in writing, and the ability to isolate,
synthesize and analyze information to make a decision. They
would also possess the ability to hear, analyze and write decisions
for appeal cases, and would have the ability to maintain selfcontrol and defuse tense situations. The ability to think conceptually and to work efficiently independently as well as within a
team is also desired. The ideal candidates would also be proficient
in Microsoft Word.
Along with high ethical standards, the ideal candidates would
have the ability to be impartial and possess sound judgment, integrity, tact and discretion.
There is a requirement for unilingual English and French members; however, proficiency in both official languages would be
preferred.
The successful candidates appointed to the Appeal Division on a
full-time basis must reside in or be willing to relocate, at their own
expense, to the National Capital Region or to a location within reasonable commuting distance.
The successful candidates appointed to the General Division,
which includes the Employment Insurance Section and the Income
Security Section, will work from their home offices at various locations across Canada.
Full-time members of the Tribunal must devote the whole of
their time to the performance of their duties. Part-time members of
the Tribunal must not accept or hold any office or employment
inconsistent with their duties.
The successful candidates must be willing to travel within
Canada.
The Government is committed to ensuring that its appointments
are representative of Canada’s regions and official languages, as
well as of women, Aboriginal peoples, persons with disabilities
and visible minorities.
Les personnes retenues nommées à la Division d’appel à temps
plein doivent demeurer ou être disposées à déménager, à leurs
propres frais, dans la région de la capitale nationale ou à proximité
du lieu de travail.
Les personnes retenues nommées à la Division générale, qui
inclut la Section de l’assurance-emploi et la Section de la sécurité
du revenu, travailleront à partir de leurs bureaux à domicile, à
divers endroits au Canada.
La charge des membres à temps plein est incompatible avec
l’exercice d’autres fonctions. Les membres à temps partiel ne
peuvent occuper une charge ou un emploi incompatible avec les
attributions qui leur sont conférées.
Les personnes retenues doivent être prêtes à voyager partout au
Canada.
Le gouvernement est déterminé à faire en sorte que ses nominations soient représentatives des régions du Canada et de ses langues
officielles, ainsi que des femmes, des Autochtones, des personnes
handicapées et des minorités visibles.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151184
The selected candidates must comply with the Ethical and Political Activity Guidelines for Public Office Holders. The Guidelines are available on the Governor in Council Appointments
Web site, under “Reference Material,” at http://www.appointmentsnominations.gc.ca/index.asp?lang=eng.
The selected candidates will be subject to the Conflict of Interest
Act. Public office holders appointed on a full-time basis must submit to the Office of the Conflict of Interest and Ethics Commissioner, within 60 days of appointment, a confidential report in
which they disclose all of their assets, liabilities and outside activities. For more information, please visit the Office of the Conflict
of Interest and Ethics Commissioner’s Web site at http://ciec-ccie.
parl.gc.ca/EN/Pages/default.aspx.
This notice has been placed in the Canada Gazette to assist the
Governor in Council in identifying qualified candidates for these
positions. However, it is not intended to be the sole means of
recruitment.
Interested candidates should submit their curriculum vitae and
the completed application form, which can be found at http://www.
esdc.gc.ca/eng/about/gic/index.shtml.
English and French notices of vacancies will be produced in an
alternative format upon request. For further information, please
contact GICA-NGEC@pco-bcp.gc.ca.
[24-1-o]
Les personnes sélectionnées doivent se conformer aux Lignes
directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique. Vous pouvez consulter ces
lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous « Documents de référence », à l’adresse
suivante : http://www.appointments-nominations.gc.ca/index.asp?
lang=fra.
Les personnes sélectionnées seront assujetties à la Loi sur les
conflits d’intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à
temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur
nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs
biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus
d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux
conflits d’intérêts et à l’éthique à l’adresse suivante : http://ciecccie.parl.gc.ca/FR/Pages/default.aspx.
Cette annonce paraît dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite pas à
cette seule façon de procéder.
Les personnes intéressées doivent faire parvenir leur curriculum
vitæ ainsi que le formulaire de candidature dûment rempli qui
se trouve à l’adresse suivante : http://www.esdc.gc.ca/fra/apropos/
ngc/index.shtml.
Les avis de postes vacants sont disponibles sur demande, dans
les deux langues officielles et en média substitut. Pour obtenir de
plus amples renseignements, veuillez envoyer votre demande à
GICA-NGEC@pco-bcp.gc.ca.
[24-1-o]
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151185
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
Second Session, Forty-First Parliament
Deuxième session, quarante et unième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
October 19, 2013.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, 613-992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada du 19 octobre 2013.
Pour de plus amples renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, 613-992-6443.
La greffière de la Chambre des communes
AUDREY O’BRIEN
AUDREY O’BRIEN
Clerk of the House of Commons
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151186
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA BORDER SERVICES AGENCY
AGENCE DES SERVICES FRONTALIERS DU CANADA
SPECIAL IMPORT MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
Certain photovoltaic modules and laminates — Decisions
Certains modules ou laminés photovoltaïques — Décisions
On June 3, 2015, the President of the Canada Border Services
Agency (CBSA) made final determinations of dumping and
subsidizing pursuant to paragraph 41(1)(a) of the Special Import
Measures Act (SIMA), in respect of photovoltaic modules and
laminates consisting of crystalline silicon photovoltaic cells, including laminates shipped or packaged with other components of
photovoltaic modules, and thin film photovoltaic products produced from amorphous silicon (a-Si), cadmium telluride (CdTe), or
copper indium gallium selenide (CIGS), originating in or exported
from the People’s Republic of China, excluding modules, laminates or thin film products with a power output not exceeding 100 W;
and also excluding modules, laminates or thin film products incorporated into electrical goods where the function of the electrical
goods is other than power generation and these electrical goods
consume the electricity generated by the photovoltaic product.
The Customs Act applies, with any modifications that the circumstances require, with respect to the accounting and payment of
anti-dumping and countervailing duty.
Le 3 juin 2015, conformément à l’alinéa 41(1)a) de la Loi sur les
mesures spéciales d’importation (LMSI), le président de l’Agence
des services frontaliers du Canada (ASFC) a rendu des décisions
définitives de dumping et de subventionnement à l’égard de
modules et laminés photovoltaïques composés de cellules en silicium cristallin, y compris les laminés expédiés et emballés avec
d’autres composantes de modules photovoltaïques, et produits
photovoltaïques à film mince faits en silicium amorphe (a-Si), tellurure de cadmium (CdTe) ou séléniure de cuivre, d’indium et de
gallium (CIGS), originaires ou exportés de la République populaire de Chine, à l’exception des modules, laminés ou produits à
film mince d’une puissance utile n’excédant pas 100 W et des
modules, laminés ou produits à film mince intégrés dans des appareils électriques dont la fonction est autre que la production d’électricité et que ces appareils électriques consomment l’électricité
générée par le produit photovoltaïque.
Les marchandises en cause sont habituellement classées sous le
numéro de classement du Système harmonisé suivant :
8541.40.00.22
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (Tribunal) poursuivra son enquête sur la question du dommage causé à l’industrie
nationale et il rendra une conclusion d’ici le 3 juillet 2015. Tous les
droits provisoires continueront d’être perçus sur les importations
de marchandises en cause en provenance de la République populaire de Chine jusqu’à cette date.
Si le Tribunal détermine que le dumping et/ou le subventionnement ont causé un dommage ou menacent de causer un dommage,
les importations futures des marchandises en cause seront assujetties à des droits antidumping et/ou assujetties à des droits compensateurs. Dans ce cas, l’importateur au Canada doit payer tous les
droits imposés.
La Loi sur les douanes s’applique, incluant toute modification
que les circonstances exigent, à l’égard de la déclaration en détail
et le paiement des droits antidumping et compensateurs.
Information
Renseignements
The Statement of Reasons regarding these decisions will be
issued within 15 days following the decision and will be available
on the CBSA Web site at www.cbsa-asfc.gc.ca/sima-lmsi or by
contacting Shawn Ryan at 613-954-7341.
BRENT McROBERTS
Director General
Trade and Anti-dumping Programs Directorate
L’Énoncé des motifs portant sur cette décision sera émis dans les
15 jours suivant la décision et il sera affiché sur le site Web de
l’ASFC à l’adresse suivante : www.cbsa-asfc.gc.ca/sima-lmsi. On
peut aussi en obtenir une copie en communiquant avec Shawn
Ryan au 613-954-7341.
Ottawa, le 3 juin 2015
Le directeur général
Direction des programmes commerciaux et antidumping
BRENT McROBERTS
[24-1-o]
[24-1-o]
The goods in question are usually classified under the following
Harmonized System number:
8541.40.00.22
The Canadian International Trade Tribunal (Tribunal) is continuing its inquiry into the question of injury to the domestic industry and will make a finding by July 3, 2015. Provisional duties
relating to the dumping and subsidizing of the goods will continue
to apply until this date on imports of subject goods from the
People’s Republic of China.
If the Tribunal finds that the dumping and/or subsidizing have
caused injury or are threatening to cause injury, anti-dumping duty
and/or countervailing duty will be applied to future importation of
the subject goods. In that event, the importer in Canada shall pay
all such duties.
Ottawa, June 3, 2015
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The Commission posts on its Web site the decisions, notices of
consultation and regulatory policies that it publishes, as well as
information bulletins and orders. On April 1, 2011, the Canadian
Le Conseil affiche sur son site Web les décisions, les avis de
consultation et les politiques réglementaires qu’il publie ainsi que
les bulletins d’information et les ordonnances. Le 1er avril 2011, les
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151187
Radio-television and Telecommunications Commission Rules of
Practice and Procedure came into force. As indicated in Part 1 of
these Rules, some broadcasting applications are posted directly
on the Commission’s Web site, www.crtc.gc.ca, under “Part 1
Applications.”
Règles de pratique et de procédure du Conseil de la radiodiffusion
et des télécommunications canadiennes sont entrées en vigueur.
Tel qu’il est prévu dans la partie 1 de ces règles, le Conseil affiche
directement sur son site Web, www.crtc.gc.ca, certaines demandes
de radiodiffusion sous la rubrique « Demandes de la Partie 1 ».
To be up to date on all ongoing proceedings, it is important to
regularly consult “Today’s Releases” on the Commission’s Web
site, which includes daily updates to notices of consultation that
have been published and ongoing proceedings, as well as a link to
Part 1 applications.
The following documents are abridged versions of the Commission’s original documents. The original documents contain a more
detailed outline of the applications, including the locations and
addresses where the complete files for the proceeding may be
examined. These documents are posted on the Commission’s Web
site and may also be examined at the Commission’s offices and
public examination rooms. Furthermore, all documents relating to
a proceeding, including the notices and applications, are posted on
the Commission’s Web site under “Public Proceedings.”
Pour être à jour sur toutes les instances en cours, il est important
de consulter régulièrement la rubrique « Nouvelles du jour » du site
Web du Conseil, qui comporte une mise à jour quotidienne des avis
de consultation publiés et des instances en cours, ainsi qu’un lien
aux demandes de la partie 1.
Les documents qui suivent sont des versions abrégées des documents originaux du Conseil. Les documents originaux contiennent
une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris
les lieux et les adresses où l’on peut consulter les dossiers complets
de l’instance. Ces documents sont affichés sur le site Web du
Conseil et peuvent également être consultés aux bureaux et aux
salles d’examen public du Conseil. Par ailleurs, tous les documents
qui se rapportent à une instance, y compris les avis et les demandes,
sont affichés sur le site Web du Conseil sous « Instances publiques ».
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
Decision number /
Numéro de la décision
2015-233
Publication date /
Date de publication
1 June / 1er juin 2015
Applicant’s name /
Nom du demandeur
South Fraser Broadcasting Inc.
2015-235
2015-237
2 June / 2 juin 2015
2 June / 2 juin 2015
2015-238
3 June / 3 juin 2015
Sonème (2007) inc.
Stornoway Communications General
Partner Inc. (the general partner)
and 1403318 Ontario Limited (the
limited partner), carrying on business
as Stornoway Communications
Limited Partnership / Stornoway
Communications General Partner
Inc. (l’associé commandité) et
1403318 Ontario Limited (l’associé
commanditaire), faisant affaires sous
le nom de Stornoway Communications
Limited Partnership
Blue Ant Media Inc.
Undertaking / Entreprise
English-language commercial
FM radio station / Station de
radio FM commerciale de
langue anglaise
CFLO-FM
BPM:TV
Various television services /
Divers services de télévision
City / Ville
Surrey
Province
British Columbia /
ColombieBritannique
Mont-Laurier
Quebec / Québec
Across Canada /
L’ensemble du Canada
Across Canada /
L’ensemble du Canada
[24-1-o]
[24-1-o]
NATIONAL ENERGY BOARD
OFFICE NATIONAL DE L’ÉNERGIE
APPLICATION TO EXPORT ELECTRICITY
TO THE UNITED STATES
DEMANDE VISANT L’EXPORTATION D’ÉLECTRICITÉ
AUX ÉTATS-UNIS
Peninsula Power, LLC
Peninsula Power, LLC
By an application dated June 1, 2015, Peninsula Power, LLC
(the “Applicant”) has applied to the National Energy Board
(the “Board”), under Division II of Part VI of the National
Energy Board Act (the “Act”), for authorization to export up to
5 000 000 MWh of combined firm and interruptible energy annually for a period of 10 years.
Peninsula Power, LLC (le « demandeur ») a déposé auprès de
l’Office national de l’énergie (l’« Office »), aux termes de la section II de la partie VI de la Loi sur l’Office national de l’énergie
(la « Loi »), une demande datée du 1er juin 2015 en vue d’obtenir l’autorisation d’exporter jusqu’à un total combiné de
5 000 000 MWh par année d’énergie garantie et interruptible pendant une période de 10 ans.
L’Office souhaite obtenir les commentaires des parties intéressées sur cette demande avant de délivrer un permis ou de recommander au gouverneur en conseil la tenue d’une audience publique.
Les instructions relatives à la procédure énoncées ci-après exposent
en détail la démarche qui sera suivie.
The Board wishes to obtain the views of interested parties on
this application before issuing a permit or recommending to the
Governor in Council that a public hearing be held. The directions
on procedure that follow explain in detail the procedure that will be
used.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151188
1. The Applicant shall deposit and keep on file, for public inspection during normal business hours, copies of the application at
its offices located at Peninsula Power, LLC, 633 17th Street,
Suite 1850, Denver, Colorado 80202, Attn: Steve Fauk, 720-2255512 (telephone), and provide a copy of the application to any person who requests one. A copy of the application is available for
viewing during normal business hours, by appointment, in the
Board’s library, at 517 Tenth Avenue SW, 2nd Floor, Calgary,
Alberta T2R 0A8. To make an appointment, please call 1-800-8991265. The application is also available online at www.neb-one.
gc.ca.
SHERI YOUNG
Secretary
1. Le demandeur doit déposer et conserver en dossier des copies
de la demande, aux fins d’examen public pendant les heures normales d’ouverture, à ses bureaux situés à l’adresse suivante :
Peninsula Power, LLC, 633 17th Street, bureau 1850, Denver
(Colorado) 80202, à l’attention de Steve Fauk, 720-225-5512 (téléphone), et en fournir une copie à quiconque en fait la demande. Il
est possible de consulter une copie de la demande sur rendez-vous
pendant les heures normales d’ouverture, à la bibliothèque de l’Office, située au 517 Tenth Avenue SW, 2e étage, Calgary (Alberta)
T2R 0A8. Pour prendre rendez-vous, prière de composer le 1-800899-1265. La demande est aussi disponible en ligne à l’adresse
www.neb-one.gc.ca.
2. Les parties qui désirent déposer un mémoire doivent le faire
auprès de la Secrétaire, Office national de l’énergie, 517 Tenth
Avenue SW, Calgary (Alberta) T2R 0A8, 403-292-5503 (télécopieur), et le signifier au demandeur, au plus tard le 14 juillet 2015.
3. Conformément au paragraphe 119.06(2) de la Loi, l’Office
s’intéressera aux points de vue des déposants sur les questions
suivantes :
a) les conséquences de l’exportation sur les provinces autres que
la province exportatrice;
b) si le demandeur :
(i) a informé quiconque s’est montré intéressé par l’achat
d’électricité pour consommation au Canada des quantités et
des catégories de services offerts,
(ii) a donné la possibilité d’acheter de l’électricité à des conditions aussi favorables que celles indiquées dans la demande à
ceux qui ont, dans un délai raisonnable suivant la communication de ce fait, manifesté l’intention d’acheter de l’électricité
pour consommation au Canada.
4. Si le demandeur souhaite répondre aux mémoires visés aux
points 2 et 3 du présent avis de la demande et des présentes instructions relatives à la procédure, il doit déposer sa réponse auprès de
la secrétaire de l’Office et en signifier une copie à la partie qui a
déposé le mémoire, au plus tard le 29 juillet 2015.
5. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les méthodes
régissant l’examen mené par l’Office, veuillez communiquer avec
la secrétaire de l’Office, par téléphone au 403-292-4800 ou par
télécopieur au 403-292-5503.
La secrétaire
SHERI YOUNG
[24-1-o]
[24-1-o]
2. Submissions that any party wishes to present shall be filed
with the Secretary, National Energy Board, 517 Tenth Avenue SW,
Calgary, Alberta T2R 0A8, 403-292-5503 (fax), and served on the
Applicant by July 14, 2015.
3. Pursuant to subsection 119.06(2) of the Act, the Board is
interested in the views of submitters with respect to
(a) the effect of the exportation of the electricity on provinces
other than that from which the electricity is to be exported; and
(b) whether the Applicant has
(i) informed those who have declared an interest in buying
electricity for consumption in Canada of the quantities and
classes of service available for sale, and
(ii) given an opportunity to purchase electricity on terms and
conditions as favourable as the terms and conditions specified
in the application to those who, within a reasonable time of
being so informed, demonstrate an intention to buy electricity
for consumption in Canada.
4. Any answer to submissions that the Applicant wishes to
present in response to items 2 and 3 of this notice of application
and directions on procedure shall be filed with the Secretary of the
Board and served on the party that filed the submission by July 29,
2015.
5. For further information on the procedures governing the
Board’s examination, contact the Secretary of the Board at 403292-4800 (telephone) or 403-292-5503 (fax).
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151189
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
COLISÉE RE
COLISÉE RE
RELEASE OF ASSETS
LIBÉRATION DE L’ACTIF
Pursuant to section 651 of the Insurance Companies Act (Canada) [the “Act”], notice is hereby given that Colisée Re intends to
apply to the Superintendent of Financial Institutions (Canada) on
July 13, 2015, for an order authorizing the release of the assets that
it maintains in Canada in accordance with the Act.
BRUNO GAGNON
Chief Agent for Canada
Conformément à l’article 651 de la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada) [la « Loi »], avis est par les présentes donné que
Colisée Re a l’intention de faire une demande auprès du surintendant des institutions financières (Canada), le 13 juillet 2015, afin
de libérer l’actif qu’elle maintient au Canada conformément à la
Loi.
Tout créancier ou souscripteur de Colisée Re concernant les opérations au Canada de cette dernière qui s’oppose à cette libération
est invité à faire acte d’opposition auprès de la Division de la
législation et des approbations du Bureau du surintendant des
institutions financières (Canada), soit par la poste à l’adresse
255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, soit par courriel à
l’adresse approbationsetprecedents@osfi-bsif.gc.ca, au plus tard le
13 juillet 2015.
Montréal, le 20 mai 2015
L’agent principal pour le Canada
BRUNO GAGNON
[22-4-o]
[22-4-o]
Any policyholder or creditor in respect of Colisée Re’s insurance business in Canada opposing that release is invited to file an
opposition by mail to the Office of the Superintendent of Financial Institutions (Canada), Legislation and Approvals Division,
255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2, or by email at
approvalsandprecedents@osfi-bsif.gc.ca, on or before July 13,
2015.
Montréal, May 20, 2015
PARTNER REINSURANCE EUROPE SE
PARTNER REINSURANCE EUROPE SE
RELEASE OF ASSETS
LIBÉRATION DE L’ACTIF
Pursuant to section 651 of the Insurance Companies Act (Canada) [the “Act”], notice is hereby given that Partner Reinsurance
Europe SE intends to apply to the Superintendent of Financial
Institutions (Canada) [the “Superintendent”], on or after July 11,
2015, for an order authorizing the release of the assets that it maintains in Canada in accordance with the Act.
Any policyholder or creditor in respect of Partner Reinsurance
Europe SE’s insurance business in Canada opposing that release is
invited to file an opposition by mail to the Office of the Superintendent of Financial Institutions (Canada), Legislation and
Approvals Division, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2
or by email at approvalsandprecedents@osfi-bsif.gc.ca, on or before July 11, 2015.
Conformément à l’article 651 de la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada) [la « Loi »], avis est par les présentes donné que
Partner Reinsurance Europe SE a l’intention de faire une demande
auprès du surintendant des institutions financières (Canada), le
11 juillet 2015, afin de libérer l’actif qu’elle maintient au Canada
conformément à la Loi.
Tout créancier ou souscripteur de Partner Reinsurance Europe
SE concernant les opérations au Canada de cette dernière qui s’oppose à cette libération est invité à faire acte d’opposition auprès de
la Division de la législation et des approbations du Bureau du
surintendant des institutions financières (Canada), soit par la poste
à l’adresse 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, soit par
courriel à l’adresse approbationsetprecedents@osfi-bsif.gc.ca, au
plus tard le 11 juillet 2015.
Toronto, le 30 mai 2015
PARTNER REINSURANCE EUROPE SE
Agissant par l’entremise de ses procureurs
CASSELS BROCK & BLACKWELL LLP
NOTA : La publication de cet avis ne devrait pas être interprétée
comme preuve que les actifs seront libérés. L’approbation de la
libération de l’actif sera soumise au processus normal de révision
des demandes en vertu de la Loi et sera à la discrétion du
surintendant.
Toronto, May 30, 2015
PARTNER REINSURANCE EUROPE SE
By its solicitors
CASSELS BROCK & BLACKWELL LLP
NOTE: The publication of this notice should not be construed as
evidence that assets will be released. The approval for the release
of assets will be dependent upon the normal Act application review
and the discretion of the Superintendent.
[22-4-o]
[22-4-o]
SUMITOMO MITSUI BANKING CORPORATION
SUMITOMO MITSUI BANKING CORPORATION
APPLICATION TO ESTABLISH A FOREIGN BANK BRANCH
DEMANDE D’ÉTABLISSEMENT D’UNE SUCCURSALE DE
BANQUE ÉTRANGÈRE
Notice is hereby given pursuant to subsection 525(2) of the Bank
Act (Canada) that Sumitomo Mitsui Banking Corporation, a
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 525(2)
de la Loi sur les banques (Canada), que Sumitomo Mitsui Banking
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151190
foreign bank with its head office in Tokyo, Japan, and a wholly
owned subsidiary of Sumitomo Mitsui Financial Group, Inc.,
intends to apply to the Minister of Finance (Canada) for an order
permitting it to establish a branch in Canada to carry on the business of banking in Canada. The branch will carry on business under
the name Sumitomo Mitsui Banking Corporation, in English, and
Banque Sumitomo Mitsui, in French, and its principal office will
be located in Toronto, Ontario.
Corporation, banque étrangère ayant son siège social à Tokyo, au
Japon, et filiale en propriété exclusive de Sumitomo Mitsui Financial Group, Inc., a l’intention de demander au ministre des Finances
(Canada) une ordonnance l’autorisant à établir une succursale au
Canada afin d’y mener des activités bancaires. La succursale fera
affaire sous les dénominations de Banque Sumitomo Mitsui, en
français, et de Sumitomo Mitsui Banking Corporation, en anglais,
et son bureau principal sera situé à Toronto, en Ontario.
Any person who objects to the proposed order may submit an
objection in writing to the Office of the Superintendent of Financial Institutions (Canada), 255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A
0H2, on or before July 27, 2015.
Note: The publication of this notice should not be construed as
evidence that an order will be issued to establish the foreign bank
branch. The granting of the order will be dependent on the normal
Bank Act application review process and the discretion of the Minister of Finance.
June 6, 2015
SUMITOMO MITSUI BANKING CORPORATION
Toute personne s’opposant à l’ordonnance proposée peut soumettre son opposition par écrit au Bureau du surintendant des institutions financières (Canada), 255, rue Albert, Ottawa (Ontario)
K1A 0H2, au plus tard le 27 juillet 2015.
Nota : La publication du présent avis ne devrait pas être interprétée comme une preuve de l’émission future d’une ordonnance
visant à établir la succursale de banque étrangère. L’octroi de l’ordonnance dépendra du processus normal d’examen des demandes
en vertu de la Loi sur les banques et sera à l’appréciation du
ministre des Finances.
Le 6 juin 2015
SUMITOMO MITSUI BANKING CORPORATION
[23-4-o]
[23-4-o]
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151191
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Page
Health, Dept. of
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations — Nutrition Labelling, Other
Labelling Provisions and Food Colours................ 1192
Santé, min. de la
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (étiquetage nutritionnel, autres dispositions
d’étiquetage et colorants alimentaires)..................... 1192
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151192
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations — Nutrition Labelling, Other Labelling
Provisions and Food Colours
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (étiquetage nutritionnel, autres
dispositions d’étiquetage et colorants alimentaires)
Statutory authority
Fondement législatif
Food and Drugs Act
Sponsoring department
Department of Health
Loi sur les aliments et drogues
Ministère responsable
Ministère de la Santé
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Executive summary
Issues: The Government of Canada is proposing to revise and
strengthen the nutrition labelling sections of the Food and Drug
Regulations (FDR, or the Regulations) in order to enable consumers to make informed food choices about the food they consume to maintain or improve their health.
The FDR set out requirements for the Nutrition Facts table
(NFt), the list of ingredients on the labels of prepackaged products, the specifications for food colours, and the certification of
synthetic food colours. However, the current nutritional information on labels of prepackaged products does not reflect the
latest science, and the way the information is presented does not
enable consumers to easily compare products at the point of
sale. Moreover, despite scientific evidence of the health benefits
associated with a reduced risk of heart disease resulting from
the consumption of adequate quantities of fruits and vegetables,
the current Regulations do not allow this health claim to be
made or any nutrient content or health claim to be made on the
label of fresh fruits and vegetables without triggering the requirement to provide a NFt. Additionally, the current labelling
Regulations provide food manufacturers with the choice of
declaring added food colours by either their common name or
simply as “colours,” which means consumers have difficulties
avoiding food colours to which they may have sensitivities.
Further, the current requirement that every lot (batch) of synthetic food colour be certified by Health Canada (the Department) provides a level of regulatory oversight that is more stringent than that which is in place for other food additives and
more stringent than the requirements in many other countries.
Finally, many of the specifications for food colours contained in
the FDR are out of date and do not allow for the application of
more up-to-date, internationally accepted food-grade specifications that are, in practice, used by the industry.
Résumé
Enjeux : Le gouvernement du Canada propose de réviser et
d’améliorer les articles du Règlement sur les aliments et drogues (ci-après appelé le RAD ou le Règlement) qui portent sur
l’étiquetage nutritionnel afin de permettre aux consommateurs
de faire des choix alimentaires éclairés quant aux aliments
qu’ils consomment pour maintenir ou améliorer leur état de
santé.
Le RAD établit les exigences relatives au tableau de la valeur
nutritive (TVN), à la liste d’ingrédients figurant sur l’étiquette
des produits préemballés, aux spécifications pour les colorants
alimentaires et à la certification des colorants alimentaires synthétiques. Toutefois, l’information nutritionnelle actuellement
fournie sur l’étiquette des produits préemballés ne tient pas
compte des plus récentes connaissances scientifiques, et la
façon dont elle est présentée ne permet pas aux consommateurs
de comparer facilement les différents produits au point de vente.
Par ailleurs, bien que les données scientifiques démontrent les
bienfaits pour la santé liés à la réduction des risques de maladies
du cœur qu’entraîne la consommation de quantités adéquates de
fruits et de légumes, la réglementation actuelle ne permet pas de
faire cette allégation. Elle ne permet pas non plus de faire figurer le contenu nutritionnel ou une allégation santé sur l’étiquette
des fruits et des légumes frais sans entraîner l’application de
l’exigence de fournir un TVN. En outre, la réglementation
actuelle en matière d’étiquetage fait en sorte que les fabricants
d’aliments peuvent choisir de déclarer le nom commun des
colorants alimentaires ajoutés ou de simplement inscrire le mot
« colorants ». Il est donc difficile pour les consommateurs
d’éviter les colorants alimentaires envers lesquels ils ont une
intolérance. De plus, l’exigence actuelle selon laquelle chaque
lot de colorant alimentaire synthétique doit être certifié par
Santé Canada (le Ministère) implique un niveau de surveillance
réglementaire plus rigoureux que celui appliqué aux autres
additifs alimentaires et que les exigences appliquées dans de
nombreux autres pays. Finalement, bon nombre des spécifications relatives aux colorants alimentaires contenues dans
le RAD sont désuètes. Le maintien de ces spécifications particulières dans la réglementation canadienne ne permet pas d’appliquer des spécifications de qualité alimentaire plus à jour,
acceptées à l’échelle internationale et utilisées dans la pratique
par l’industrie.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Description: This proposal consists of regulatory amendments
that would make the information in labels on prepackaged products (i) more useful and easier to read and (ii) based on the latest
science, so that Canadians are better able to maintain or improve
their health. The proposed amendments also introduce changes
that would help Health Canada achieve efficiencies as a regulator by removing the requirement for the certification of every lot
of synthetic food colour, and enable the Department to align
with other jurisdictions by relying on internationally recognized
food-grade specifications for food colours. Finally, the proposed amendments would allow the claim that fruits and vegetables reduce the risk of heart disease, thereby allowing Canadians to be informed of the health benefits of eating fresh fruits
and vegetables.
Cost-benefit statement: Costs were estimated based on the
inclusion of all regulatory options that were presented during
consultations (i.e. the U.S. approach for added sugar, mandatory inclusion of vitamin D in the NFt). Stakeholders indicated
that the cost would be a maximum of $727.1 million and with
the removal of outliers, $598 million. However, the decision to
use a Daily Value approach for sugars instead of added sugars
would significantly lower these costs. Using estimates from the
U.S. FDA adjusted for the Canadian market would yield costs
as low as $232 million, while using the EU estimates would
yield a total one-time cost of $560 million. The one-time cost to
industry based on the $727.1 million estimates represents
0.8% of the total annual revenues of approximately $88 billion
that the food manufacturing industry generates in Canada. The
quantified benefits are estimated to be $2.753 billion over
10 years, assuming a 1% reduction (compounded annually)
in direct and indirect health costs in five chronic diseases
(i.e. cardiovascular disease, malignant neoplasm, diabetes mellitus, musculoskeletal disease and nutritional deficiency). It is
assumed that consumers, when given the necessary information
to make healthy food choices, would experience reductions in
negative health outcomes. The anticipated net benefit to Canadians is therefore anticipated to be $2.026 billion over 10 years.
The coming-into-force period of 5 years was chosen to minimize the cost of implementing the proposed amendments. The
industry identified a life cycle for labels of between 6 months
and a maximum 5 years.
“One-for-One” Rule and small business lens: The proposed
amendments would not add any new administrative burden to
industry; the “One-for-One” Rule would therefore not apply.
There are approximately 22 000 small- and medium-sized businesses within the food manufacturing and retail sector that
would be impacted by the proposed amendments. Given that the
cost impact is greater than $1 million, the small business lens
would apply. Three provisions were included in the proposed
amendments and are anticipated to reduce the cost burden on
both small- and medium-sized business: a longer coming-intoforce period (five years), to allow for associated label changes
to be managed with internal company resources and to deplete
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151193
Description : La présente proposition comporte des modifications réglementaires qui feraient en sorte que l’information sur
les étiquettes des produits préemballés (i) serait plus utile et
plus facile à lire et (ii) serait fondée sur les connaissances scientifiques les plus récentes, de sorte que les Canadiens auraient
plus de facilité à maintenir ou à améliorer leur état de santé. Les
modifications proposées incluent également des changements
qui aideraient Santé Canada à réaliser des gains d’efficacité
dans le cadre de ses fonctions de réglementation. En effet, elles
entraîneraient le retrait de l’obligation de certifier chaque lot de
colorant alimentaire synthétique et permettraient au Ministère
d’harmoniser ses pratiques avec celles des autres administrations en se fondant sur des spécifications de qualité alimentaire
acceptées à l’échelle internationale en matière de colorants alimentaires. Finalement, les modifications proposées permettraient d’afficher sur l’étiquette des fruits et des légumes l’allégation selon laquelle ces derniers réduisent le risque de maladies
du cœur. Cette mesure permettrait aux Canadiens d’être informés des bienfaits pour la santé que présente la consommation
de fruits et de légumes frais.
Énoncé des coûts et avantages : Les coûts ont été estimés en
fonction de l’inclusion de toutes les options réglementaires qui
ont été présentées durant les consultations (c’est-à-dire l’approche des États-Unis sur les sucres ajoutés et l’inclusion obligatoire de la vitamine D dans le TVN). Les intervenants ont
indiqué que le coût serait au maximum de 727.1 millions de
dollars et, après l’élimination des valeurs extrêmes (c’est-à-dire
celles qui s’éloignent largement des autres), 598 millions de
dollars. Par contre, la décision d’utiliser l’approche liée à la
valeur quotidienne pour les sucres au lieu de celle des sucres
ajoutés réduirait significativement ces coûts. L’utilisation des
estimations de la FDA des États-Unis ajustées pour le marché
canadien indiquerait des coûts aussi bas que 232 millions de
dollars, alors que l’utilisation des estimations de l’UE indiquerait un coût ponctuel total de 560 millions de dollars. Le coût
ponctuel correspond à 0,8 % des revenus annuels totaux générés
par l’industrie de la fabrication des aliments au Canada, qui
s’élèvent à environ 88 milliards de dollars. On estime que les
avantages quantifiés seront de 2,753 milliards de dollars sur
10 ans en supposant une diminution de 1 % (taux composé
annuellement) des coûts de santé directs et indirects associés à
cinq maladies chroniques (c’est-à-dire maladies cardiovasculaires, néoplasmes malins, diabète sucré, maladies musculosquelettiques et carences nutritionnelles). Il est présumé que
lorsque les consommateurs disposeront de l’information nécessaire pour faire des choix alimentaires sains, leurs problèmes de
santé diminueront. Par conséquent, on prévoit que les Canadiens bénéficieront d’un avantage net d’une valeur de 2,026 milliards de dollars sur 10 ans. Une période d’entrée en vigueur de
5 ans a été choisie afin de minimiser les coûts de la mise en
œuvre des modifications réglementaires proposées. L’industrie
a identifié un cycle de vie des étiquettes qui varie entre
6 mois et un maximum de 5 ans.
Règle du « un pour un » et lentille des petites entreprises :
Les modifications proposées n’accroîtraient pas le fardeau
administratif imposé à l’industrie; la règle du « un pour un » ne
s’appliquerait donc pas. Ces modifications toucheraient environ
22 000 petites et moyennes entreprises du secteur de la fabrication et de la vente au détail des aliments. Compte tenu du fait
que les répercussions financières seraient supérieures à 1 million de dollars, la lentille des petites entreprises s’appliquerait.
Trois dispositions incluses dans les modifications proposées
devraient réduire le fardeau financier imposé aux petites et
moyennes entreprises : une période d’entrée en vigueur prolongée (cinq ans) pour permettre aux entreprises de gérer les
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151194
current label stock, an exemption for products sold at local markets or farms, and an exemption from requiring bullets between
items on the ingredient list for businesses in the food retail sector using scale labels. These three provisions are anticipated
to void approximately $754,935,000 in costs for small
businesses.
changements en matière d’étiquettes au moyen de leurs ressources internes et d’écouler leurs stocks actuels d’étiquettes,
une exemption pour les produits vendus dans les fermes et les
marchés locaux, et une exemption relative à l’exigence d’utilisation de puces entre les éléments de la liste d’ingrédients pour
les entreprises du secteur de la vente au détail d’aliments qui
utilisent des étiquettes de balance. Ces trois dispositions
devraient éviter environ 754 935 000 $ de dépenses aux petites
entreprises.
Domestic and international coordination and cooperation:
Food labels on prepackaged products in Canada will always differ from those used in the U.S. because of Canada’s dual language requirements. Despite these differences, the health
objective in both countries remains essentially the same, and
many elements of the proposed Canadian amendments and U.S.
Nutritional Facts label (which was consulted on in March 2014),
are aligned. These include updates to the NFt as follows: provisions that relate to updates based on science, the requirement to
declare potassium, increasing the prominence of calories, mandating how serving size amounts are determined for multipleserving packages, and the approach to food colouring
labelling.
Coordination et coopération à l’échelle nationale et internationale : L’étiquetage des aliments préemballés au Canada
demeurera différent de celui utilisé aux É.-U., en raison des exigences liées à la dualité linguistique du Canada. Malgré ces différences, l’objectif de santé est essentiellement le même dans
les deux pays, et de nombreux éléments des modifications proposées au Canada et de l’étiquette de valeur nutritive des É.-U.
(qui a fait l’objet de consultations en mars 2014) concordent.
Parmi ces éléments, on compte les modifications du TVN suivantes : mises à jour fondées sur des données scientifiques, exigence d’indiquer l’apport en potassium et d’accroître la visibilité du nombre de calories, définition d’une méthode obligatoire
d’établissement de la taille des portions pour les emballages à
portions multiples et modification de la façon de présenter les
colorants alimentaires sur les étiquettes.
Background
Contexte
Nutrition labelling
Étiquetage nutritionnel
In 2003, the Government of Canada made regulatory amendments to the FDR related to the labelling of food, with the goal of
providing information to help Canadians make informed food
choices and to help improve their health. These Regulations made
it mandatory for an NFt to appear on the label of most prepackaged
foods. These Regulations detailed what information had to be
included in the NFt and prescribed the format of the table. Regulations for nutrient content claims were also expanded and clarified,
and new provisions related to diet-related health claims were introduced. The regulatory amendments came into force fully in late
2007.
En 2003, le gouvernement du Canada a apporté des modifications au RAD relativement à l’étiquetage des aliments dans le but
de fournir aux Canadiens de l’information leur permettant de faire
des choix éclairés et ainsi de les aider à améliorer leur santé. Ces
modifications réglementaires rendaient obligatoire l’indication du
TVN sur l’étiquette de la plupart des aliments préemballés. Elles
exposaient en détail les renseignements qui devaient figurer dans le
TVN et établissaient la présentation de ce dernier. La réglementation des allégations relatives à la valeur nutritive avait également
été élargie et clarifiée, et des dispositions avaient été ajoutées
concernant les allégations santé. Les modifications réglementaires
sont entrées en vigueur intégralement à la fin de 2007.
L’établissement d’un TVN normalisé devant figurer sur l’étiquette des produits préemballés au Canada a été présenté comme
une mesure très efficace. Toutefois, les avancées scientifiques, les
changements dans les habitudes alimentaires des Canadiens, l’incidence et le fardeau économique croissants des maladies chroniques
et les attentes changeantes des consommateurs qui ont été observés
depuis 2003, de même que les mesures qui ont été prises récemment par d’autres pays (par exemple les changements qu’il est proposé d’apporter à l’étiquetage nutritionnel aux É.-U.), ont mis en
évidence la nécessité de mettre à jour la réglementation sur l’étiquetage nutritionnel.
Dans le discours du Trône de 2013, le gouvernement du Canada
s’est engagé à consulter les parents canadiens sur la façon d’améliorer l’information nutritionnelle figurant sur l’étiquette des aliments. Tel qu’il est décrit plus en détail ci-dessous, deux séries de
consultations ont été menées en 2014 auprès des consommateurs.
Des parents, en particulier, mais aussi des intervenants, dont des
organismes du domaine de la santé, des professionnels de la santé,
des groupes de défense des droits des consommateurs, des experts
scientifiques et des universitaires, les gouvernements provinciaux
et territoriaux et l’industrie, se sont fait demander de fournir des
commentaires en répondant à des questionnaires en ligne, en assistant à des séances de consultation en personne ou en commentant
une série de documents techniques affichés sur le site Web de Santé
Canada. La première série de consultations a mené à la publication
The introduction of a standardized NFt on prepackaged products
in Canada was heralded as a highly successful measure. However,
since 2003, advances in science, changing Canadian consumption
patterns, the increasing incidence and economic burden of chronic
diseases, changing consumer expectations, and recent international
actions (i.e. proposed nutrition labelling changes in the U.S.)
have necessitated updates to the Canadian nutrition labelling
Regulations.
In the 2013 Speech from the Throne, the Government of Canada
made a commitment to consult with Canadian parents about how
the nutrition information on food labels could be improved. As
described in greater detail below, two rounds of consultations were
held in 2014 with consumers. Parents in particular and stakeholders, including health organizations, health professionals, consumer
advocacy groups, scientific experts and academics, provincial and
territorial governments (P/Ts) and industry were asked to provide
feedback by filling out online surveys, attending face-to-face consultation sessions and/or commenting on a series of technical documents posted on the Health Canada Web site. The first round of
consultations led to the publication of a What We Heard report
(http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/label-etiquet/modernize-report-moderniserrapport-eng.php) that helped shape the scope and direction of this
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151195
proposal. The second round of consultations was intended to
address issues raised in earlier consultations. Since the conclusion
of these consultations, the Department has evaluated the feedback
received and adjusted the proposed amendments to reflect stakeholder comments.
du rapport Ce que nous avons entendu (http://www.hc-sc.gc.ca/
fn-an/label-etiquet/modernize-report-moderniser-rapport-fra.php),
qui a aidé à définir la portée et l’orientation de la présente proposition. La deuxième série de consultations visait à préciser les décisions stratégiques issues des premières consultations. Depuis la fin
de ces consultations, le Ministère a évalué les commentaires formulés par les intervenants et adapté le projet de règlement pour en
tenir compte.
Efficiency measures
Mesures d’efficacité
With the enactment of the Jobs, Growth and Long-term Prosperity Act, in 2012, the Food and Drugs Act (FDA) was amended to
give the Minister of Health (the Minister) the authority to incorporate by reference public documents directly into the FDR.
Lorsque la Loi sur l’emploi, la croissance et la prospérité
durable de 2012 a été promulguée, la Loi sur les aliments et drogues (LAD) a été modifiée de façon à donner au ministre de la
Santé (le ministre) le pouvoir d’incorporer par renvoi des documents publics directement dans le RAD.
Ces modifications ont été apportées pour permettre au ministre
d’agir rapidement quant à certaines décisions sur le plan de la sécurité et des sciences, et pour accroître l’efficacité du système de
réglementation des aliments, de sorte qu’il permette, en définitive,
de mieux tenir compte des questions émergentes de santé et de
sécurité.
These amendments were intended to enable the Minister to act
rapidly on certain science and safety decisions, and to improve efficiency in the food regulatory system, ultimately making it more
responsive to emerging health and safety issues.
Fruit and vegetable health claim
Allégations santé pour les fruits et les légumes
The scientific evidence linking the consumption of sufficient
quantities of fruits and vegetables to a decreased incidence of heart
disease is well-established. Because heart disease is the second
leading cause of death in Canada (approximately 69 000 deaths
annually), efforts to further inform Canadians on the benefits of
eating more fruits and vegetables could lead to a significant
improvement in health outcomes.
Il est scientifiquement établi que la consommation de fruits et de
légumes en quantité suffisante est associée à une réduction du
risque de maladies du cœur. Puisque les maladies du cœur constituent la deuxième cause de décès au Canada (environ 69 000 décès
par année), les efforts visant à informer les Canadiens des bienfaits
d’une consommation accrue de fruits et de légumes pourraient
vraisemblablement améliorer de façon importante leur état de
santé.
L’utilisation d’allégations santé est interdite par le RAD à moins
d’indications contraires dans ce dernier. Toutefois, une allégation
santé de diminution du risque de cancer est actuellement autorisée
pour les fruits et les légumes. De plus, lorsqu’une allégation santé
figure sur l’étiquette d’un produit préemballé, il est obligatoire
qu’un TVN y figure. Cependant, il est difficile de définir les valeurs
nutritionnelles exactes qui devraient figurer dans le TVN des fruits
et des légumes, car le contenu nutritionnel de ces aliments varie
grandement, selon plusieurs facteurs comme la variété, la région
d’origine, la saison de croissance et les conditions du sol. En raison
de la variabilité inhérente de cette catégorie d’aliments, le Règlement prévoit l’exemption des fruits et des légumes préemballés de
l’exigence de fournir un TVN.
The FDR prohibits the use of a health claim unless it is specified
in the Regulations; however, a health claim associated to the
reduced risk of cancer is currently allowed for fruits and vegetables. Additionally, when a health or nutrient content claim is
made on a prepackaged product, that food is required to carry an
NFt. However, for fresh fruits and vegetables, it is difficult to generate the accurate values required for an NFt because their nutritional content is highly variable, depending on a number of factors
such as the variety, region of origin, growing season and soil conditions. Because of this inherent variability, the current Regulations
provide an exemption from the NFt requirement for prepackaged
fresh fruits and vegetables.
Food colours
Colorants alimentaires
In general, a food additive must be declared by its common
name in the list of ingredients on food labels. Food colours, however, are unique among food additives in that current labelling
Regulations provide food manufacturers with the choice of declaring added food colours by either their common name (i.e. Citrus
Red No. 2) or simply as “colours.” When the term “colours” is
used, this non-specific descriptor does not provide sufficient information to those with sensitivities to certain food colours.
En général, on utilise le nom commun des additifs alimentaires
dans les listes d’ingrédients figurant sur les étiquettes des aliments.
Toutefois, les colorants alimentaires constituent une catégorie particulière d’additifs, car le Règlement donne aux fabricants le choix
de déclarer les colorants alimentaires ajoutés soit par leur nom
commun (par exemple rouge citrin no 2), soit en utilisant
simplement le mot « colorant ». Lorsque le mot « colorant » est
utilisé, cette appellation imprécise ne fournit pas suffisamment de
renseignements aux personnes sensibles à certains colorants
alimentaires.
Les modifications proposées touchant cet aspect visent à atténuer ce risque et à harmoniser les exigences en matière d’étiquetage des colorants avec celles qui concernent les autres additifs
alimentaires en obligeant l’utilisation des noms communs des
colorants dans la liste des ingrédients.
Le Ministère souhaite également moderniser son approche de
réglementation des colorants alimentaires en éliminant les différences existantes entre la surveillance de ces derniers et celle des
autres additifs alimentaires. À l’heure actuelle, le RAD oblige la
These proposed amendments aim to mitigate that risk and to
align food colour labelling requirements with those of other food
additives by mandating that food colours be identified using their
common names in the ingredient list.
The Department is also proposing to modernize its approach to
food colour regulation by addressing differences between the oversight of food colours and other food additives. Currently, the FDR
require the lot-by-lot certification of synthetic food colours, but not
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151196
of natural or inorganic colours. Nor is certification required for any
other type of food additive. The certification requirements for synthetic food colours were established more than 30 years ago and
are no longer considered necessary from a food safety perspective.
The requirement for lot-by-lot certification of synthetic food colours is more burdensome than the requirements for other food
additives.
certification par lot des colorants synthétiques, mais non celle des
colorants naturels ou inorganiques. La certification n’est pas non
plus exigée pour les autres types d’additifs alimentaires. Les exigences relatives à la certification des colorants synthétiques ont été
établies il y a plus de 30 ans et ne sont plus considérées comme
nécessaires sur le plan de la salubrité alimentaire. L’exigence liée à
la certification par lot des colorants synthétiques impose un fardeau plus important que les exigences liées aux autres additifs
alimentaires.
Issues
Enjeux
The proposed amendments would address several issues including the following:
•• The way in which the nutritional information is currently presented with respect to serving size does not allow consumers to
easily compare different products at the point of purchase, nor
does the information reflect the latest scientific knowledge. In
addition, consumers have expressed difficulty in reading the
list of ingredients. Consequently, the fall 2013 Speech from the
Throne included a commitment to determine ways to provide
Canadian families with improved information on food labels to
enable them to make healthier food choices.
•• Despite scientific evidence of the health benefits associated
with a reduced risk in heart disease with the consumption of
adequate quantities of fruits and vegetables, current regulations
do not allow this health claim to be made. Also, current Regulations do not allow for any nutrient content or health claim to be
made on the prepackaged fresh fruits and vegetables without
triggering additional labelling requirements.
•• Consumers have difficulties avoiding food colours to which
they may have sensitivities because current labelling Regulations do not require specific naming of food colours in
the ingredient list as there is an option to simply indicate
“colour.”
•• The requirement of lot-by-lot certification of synthetic food
colours is not required from a food safety perspective. Additionally, food additives other than food colours are not required
to be certified by Health Canada. The current requirement that
every lot of synthetic food colour be certified by Health Canada
therefore provides a level of regulatory oversight more stringent than that which is in place for other food additives and the
requirements in many other countries. This places unnecessary
burden on both industry and the Department.
•• Many of the specifications for food colours contained in the
FDR are out of date, and they do not allow for the application
of up-to-date internationally accepted food-grade specifications which are, in practice, used by industry.
Les changements réglementaires proposés aborderaient plusieurs enjeux, y compris les suivants :
•• La façon actuelle de présenter l’information nutritionnelle en
ce qui a trait aux portions ne permet pas aux consommateurs de
comparer facilement différents produits au point de vente, et
cette information ne fait pas état des plus récentes connaissances scientifiques. De plus, les consommateurs ont signalé
qu’il leur était difficile de lire la liste d’ingrédients. C’est pour
cette raison que le gouvernement s’est engagé dans le discours
du Trône de l’automne 2013 à trouver des façons de fournir aux
familles canadiennes des renseignements de meilleure qualité
sur l’étiquette des aliments afin qu’elles puissent faire des
choix alimentaires plus sains.
•• Bien que les données scientifiques démontrent les bienfaits
pour la santé liés à la réduction des risques de maladies du cœur
qu’entraîne la consommation de quantités adéquates de fruits et
de légumes, la réglementation actuelle ne permet pas de faire
cette allégation. De plus, la réglementation actuelle ne permet
pas de faire figurer le contenu nutritionnel ou une allégation santé sur l’étiquette des fruits et des légumes frais préemballés sans entraîner l’application d’autres exigences en matière
d’étiquetage.
•• Il est difficile pour les consommateurs d’éviter les colorants
alimentaires auxquels ils réagissent, car la réglementation
actuelle en matière d’étiquetage n’exige pas l’utilisation du
nom précis de ces substances dans la liste des ingrédients, permettant d’y indiquer simplement « colorant ».
•• L’exigence d’une certification par lot pour les colorants synthétiques n’est pas requise du point de vue de la salubrité alimentaire. De plus, la certification par Santé Canada des additifs
alimentaires autres que les colorants n’est pas exigée. L’exigence actuelle selon laquelle chaque lot de colorant alimentaire
synthétique doit être certifié par Santé Canada se traduit par un
niveau de surveillance réglementaire plus rigoureux que celui
appliqué aux autres additifs alimentaires et que les exigences
appliquées par plusieurs autres pays. Elle impose un fardeau
inutile tant à l’industrie qu’au Ministère.
•• Bon nombre des spécifications relatives aux colorants alimentaires contenues dans le Règlement sur les aliments et drogues
sont désuètes et ne permettent pas d’appliquer les spécifications de qualité alimentaire qui sont plus à jour et acceptées
à l’échelle internationale et utilisées dans la pratique par
l’industrie.
Objectives
Objectifs
The proposed amendments to the FDR aim to
•• modernize and improve food labelling to reflect the latest science (e.g. updates to the Daily Values (DV) for nutrients to be
based on the most recent dietary recommendations), and to
enable Canadians to make informed choices about their food in
order to maintain or improve their health;
•• introduce new requirements such as a note at the bottom of the
NFt explaining the % DV, serving sizes based on the amount of
food typically consumed in one sitting, and improved legibility
in the list of ingredients;
Les modifications qu’il est proposé d’apporter au RAD visent :
•• à moderniser et à améliorer l’étiquetage des aliments afin de
rendre compte des plus récentes données scientifiques (par
exemple mise à jour de la valeur quotidienne [VQ] des nutriments selon les plus récentes recommandations nutritionnelles)
ainsi que de permettre aux Canadiens de faire des choix alimentaires éclairés afin de maintenir ou d’améliorer leur état de
santé;
•• à établir de nouvelles exigences, comme celle d’ajouter une
note au bas du TVN expliquant le pourcentage de la VQ et celle
Canada Gazette Part I June 13, 2015
•• provide information on the content of sugar and other sugarsbased ingredients of prepackaged foods, with the goal of supporting the reduction in sugar intake, as excess sugar intake
may lead to overconsumption of calories, and thus to obesity
and associated chronic diseases;
•• expand the use of health claims on fruits and vegetables to
allow a disease reduction health claim linking their consumption to a reduction in heart disease;
•• allow for approved nutrient content and health claims to be
made on prepackaged fresh fruits and vegetables without additional labelling requirements;
•• remove the requirement for certification prior to the sale of
each individual lot of synthetic food colours; and
•• allow for the application of internationally accepted food-grade
specifications for food colours.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151197
••
••
••
••
••
de fournir une portion correspondant à la quantité d’aliments
habituellement consommée en une seule fois, et à améliorer la
lisibilité de la liste des ingrédients;
à fournir de l’information sur le contenu en sucre et en d’autres
ingrédients à base de sucre ajouté aux aliments préemballés, en
vue de favoriser la réduction de la consommation de sucre, car
la consommation excessive de sucre peut mener à une surconsommation de calories qui, par ricochet, peut mener à l’obésité
et aux maladies chroniques qui y sont associées;
à élargir l’utilisation des allégations santé aux fruits et aux
légumes de manière à permettre l’emploi d’une allégation santé
relative à la réduction des risques de maladie associant la
consommation de fruits et de légumes à la réduction des maladies du cœur;
à permettre l’indication du contenu nutritionnel et d’allégations
santé approuvés sur les fruits et les légumes frais préemballés
sans appliquer d’autres exigences réglementaires;
à éliminer l’exigence que soit certifié chaque lot de colorant
alimentaire synthétique avant que celui-ci soit vendu;
à permettre l’utilisation de normes de qualité alimentaire internationalement reconnues pour les colorants alimentaires.
Description
Description
Nutrition labelling
Étiquetage nutritionnel
Health Canada developed the proposed changes to the label to
•• focus on nutrients of public health concern;
•• align with existing federal dietary guidance and education
campaigns;
•• address the needs of Canadians as heard through stakeholder
feedback;
•• reduce the burden on industry;
•• improve international alignment in areas such as DVs;
•• reflect the latest science and Canadian eating patterns; and
•• use the new “incorporation by reference” authority to ensure
that future updates can be made more efficiently.
Santé Canada a élaboré les modifications proposées en matière
d’étiquetage afin :
•• de mettre l’accent sur les nutriments qui présentent un intérêt
pour la santé publique;
•• d’harmoniser les exigences réglementaires avec les recommandations alimentaires et les campagnes de sensibilisation fédérales actuelles;
•• de tenir compte des besoins des Canadiens, tels qu’ils ont été
exprimés dans les commentaires des intervenants;
•• de réduire le fardeau pour l’industrie;
•• d’améliorer l’harmonisation à l’échelle internationale dans des
domaines tels que les VQ;
•• de tenir compte des plus récentes données scientifiques et des
habitudes alimentaires des Canadiens;
•• de recourir au nouveau pouvoir d’incorporation par renvoi
afin que les mises à jour futures puissent être faites plus
efficacement.
Serving size
Portion déterminée
Currently, the serving of stated size (SSS) used to calculate the
nutritional content of multi-serving prepackaged foods is not mandated in regulation, so the values can vary. For example, one bag of
crackers might have an SSS of 10 medium-sized crackers, while
another could have an SSS of 8 small crackers that differ in weight,
making it difficult for consumers to choose between two similar
products when trying to reduce their sodium intake. In addition,
these SSS may not reflect amounts typically consumed in one sitting. The proposed amendments regarding the SSS for foods sold
in multiple-serving prepackaged products would make the SSS
more realistic by aligning them more closely with the regulated
reference amounts (i.e. the amount that is typically consumed in
one sitting), and would allow consumers to compare various products more easily at the point of purchase. For example, foods such
as crackers, which come in pieces, would have to use an SSS as
close to 20 g as possible; the serving size on the label would be
shown in units (number of crackers) along with the corresponding
weight (in grams), making it easier for consumers to choose
between two similar products.
Actuellement, la portion déterminée utilisée pour calculer le
contenu nutritionnel des aliments préemballés contenant plusieurs
portions n’est pas prescrite par la réglementation, donc les valeurs
peuvent varier. Par exemple, la portion déterminée figurant sur un
sac de craquelins peut être de 10 craquelins de grosseur moyenne,
alors que celle figurant sur un autre sac peut être de 8 petits craquelins dont le poids diffère, ce qui rend difficile pour les consommateurs le choix entre deux produits similaires lorsqu’ils souhaitent
réduire leur consommation de sodium. De plus, il arrive que la portion déterminée ne corresponde pas à la quantité habituellement
consommée en une seule fois. Les modifications proposées concernant la portion déterminée des produits alimentaires préemballés
à portions multiples rendraient celle-ci plus réaliste en l’harmonisant avec les quantités de référence réglementées (c’est-à-dire la
quantité habituellement consommée en une seule fois), et elles
permettraient aux consommateurs de comparer plus facilement
divers produits au point de vente. Par exemple, pour les aliments à
l’unité tels que les craquelins, il faudra utiliser une portion déterminée s’approchant le plus possible de 20 grammes; la portion figurant sur l’étiquette devra être indiquée en unités (nombre de
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151198
Reference amounts for SSS calculations would be updated
to reflect current consumption patterns (e.g. the consumption of
175 g or three quarters of a cup of yogourt) and marketing trends
(e.g. larger “super-sized” prepackaged products) so that on-label
information would more closely align with what Canadians
actually eat.
craquelins) et par le poids correspondant (en grammes), ce qui facilitera le choix des consommateurs entre deux produits similaires.
Les quantités de référence pour le calcul des portions déterminées seraient mises à jour afin de tenir compte des habitudes
de consommation actuelles (par exemple la consommation de
175 grammes ou ¾ de tasse de yogourt) et des tendances relatives
à la commercialisation (par exemple les produits préemballés
« géants »), et ainsi de faire en sorte que les renseignements sur
les étiquettes correspondent davantage à ce que les Canadiens
consomment.
Daily values
Valeurs quotidiennes
The actual information contained in the NFt would be updated
so that Canadians are able to make food choices based on the most
recent scientific knowledge. Using information from internationally recognized bodies such as the U.S. Institute of Medicine
(IOM) and from Canadian sources such as the Canadian Community Health Survey, adjustments have been made to (a) the list of
nutrients that must be declared in the NFt (i.e. the core nutrients);
and (b) the DVs for both core and non-core nutrients. These changes reflect the latest dietary recommendations and findings from
surveillance data.
Les renseignements qui figurent dans le TVN seraient mis à jour
de façon à ce que les Canadiens puissent faire des choix alimentaires fondés sur les connaissances scientifiques les plus récentes.
Les données d’organismes reconnus à l’échelle internationale,
comme l’Institute of Medicine des États-Unis, et de sources canadiennes, comme l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, ont été utilisées pour modifier les éléments suivants : a) la
liste des éléments nutritifs qui doivent être déclarés dans le TVN
(c’est-à-dire les principaux éléments nutritifs); b) les VQ pour les
éléments nutritifs principaux et les autres. Ces modifications reflètent les dernières recommandations nutritionnelles et les conclusions tirées des données de surveillance.
Le règlement proposé tiendrait également compte des différences entre les besoins nutritionnels des enfants en bas âge (entre
7 et 12 mois) et des jeunes enfants (entre un et quatre ans). Par
conséquent, les % de la VQ dans le TVN des aliments vendus spécifiquement pour les enfants en bas âge et les jeunes enfants
seraient fondés sur les VQ établies pour ces groupes d’âge.
Une note explicative générale serait ajoutée au bas du TVN afin
de sensibiliser les consommateurs au sens du % de la VQ et à la
façon d’utiliser celui-ci pour faire des choix alimentaires. Les % de
la VQ présentés dans le TVN visent à aider les consommateurs à
évaluer la contribution relative de l’aliment concerné à la quantité
quotidienne suggérée pour les divers éléments nutritifs. Le texte de
cette note se lirait comme suit : « 5 % ou moins est faible, 15 % ou
plus est élevé ». Le % de la VQ est au cœur de la Campagne d’éducation sur le tableau de la valeur nutritive depuis 2010. Bien que
nombre de consommateurs aient appris à utiliser le % de la VQ,
d’autres ont toujours de la difficulté à comprendre le concept qui
sous-tend cette valeur. Le message éducatif sur la façon d’utiliser
le % de la VQ vise à accroître la sensibilisation des consommateurs
et leur compréhension du concept ainsi que, ultimement, à aider les
Canadiens à faire des choix plus sains.
The proposed amendments would also account for the differences in nutritional needs of infants (seven months or older but less
than one year) and children (one year or older but less than four
years). Thus, the % DVs in the NFt on food sold specifically for
these infants and children would be derived from the DVs established for their respective age groups.
A rule of thumb footnote would be added to the bottom of the
NFt to help educate consumers about the meaning of % DV and
how to use this information to make dietary choices. The % DV is
provided in the NFt to help consumers assess the relative contribution of that food to a daily amount of the various nutrients. The text
would read as follows: “5% or less is a little, 15% or more is a lot.”
The % DV has been at the core of the Nutrition Facts Education
Campaign since 2010. Although many consumers have learned
how to use the % DVs, others still struggle with the concept behind
the % DV. The educational message on how to use the % DV is
intended to increase consumers’ awareness and understanding of
this concept, ultimately helping Canadians make healthier choices.
Sugar labelling
Étiquetage relatif au sucre
In recent years, there has been growing concern over the amount
of sugar consumed by North Americans, with some findings linking excessive sugar intake to an overconsumption of calories,
which in turn could lead to obesity and associated chronic diseases.
The proposed amendments introduce provisions aimed at providing information and educating consumers on the content of sugar
and other sugars-based ingredients (i.e. ingredients containing
mostly sugar as a nutrient) in the foods they consume, with the
intention of supporting the reduction in sugar intake in a manner
consistent with the recommendations of Canada’s Food Guide.
Depuis quelques années, la quantité de sucre consommée par les
Nord-Américains soulève de plus en plus de préoccupations, et
certaines études établissent un lien entre la consommation excessive de sucre et une surconsommation de calories, ce qui peut
mener à l’obésité et aux maladies chroniques connexes. La présente proposition comprend des dispositions visant à sensibiliser
les consommateurs et à leur fournir des renseignements sur la
teneur en sucre et en ingrédients à base de sucre (c’est-à-dire des
ingrédients contenant surtout du sucre comme nutriment) des aliments qu’ils consomment, dans le but d’appuyer la réduction de la
consommation de sucre d’une manière conforme aux recommandations formulées dans le Guide alimentaire canadien.
La proposition comprend deux mesures visant à améliorer l’étiquetage relatif au sucre : l’établissement d’une VQ pour le sucre et
le regroupement des ingrédients à base de sucre dans la liste des
ingrédients. Selon les commentaires formulés dans le cadre des
The proposed amendments include two elements aimed at
enhancing sugar labelling: establishing a DV for sugar and grouping sugars-based ingredients in the list of ingredients. Comments
received from consumers during earlier consultations supported
Canada Gazette Part I June 13, 2015
these proposed amendments. Canadians found the % DV approach
easy to understand and useful when trying to manage their sugar
consumption.
A DV of 100 g is being proposed for sugar, and the declaration
of the % DV for sugar in the NFt would be mandated for all foods.
Consumers would be able to use the % DV to determine whether a
food contains a lot or a little sugar (as indicated by the rule of
thumb footnote), and as a result adjust or limit their sugar intake.
Further, the requirement to group all sugars-based ingredients in
the ingredients list is intended to provide greater transparency
regarding the sugar that is added to foods. Ingredients with common names such as fancy molasses, malted barley, isomaltose and
pear juice concentrate may not be recognized by most Canadians
as sugars-based ingredients. The grouping requirement would, in
cases where a product contains a large proportion of sugar, move
the sugars-based ingredients closer to the beginning of the ingredient list, indicating more clearly the relative proportion of sugarsbased ingredients in the product. Thus, the proposed approach
would help consumers identify unfamiliar sources of sugar in their
foods.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151199
consultations antérieures, les consommateurs appuient ces modifications proposées. Les résultats indiquent que les Canadiens estiment que l’approche liée au % de la VQ est plus facile à comprendre et plus utile aux fins de gestion de la consommation de
sucre.
Une VQ de 100 g est proposée pour le sucre, et la déclaration
du % de la VQ pour le sucre dans le TVN serait obligatoire pour
tous les aliments. Les consommateurs seraient en mesure d’utiliser
le % de la VQ pour déterminer si un aliment contient une quantité
faible ou importante de sucre (tel qu’il serait indiqué par la note
explicative générale) et ils pourraient ajuster ou réduire leur
consommation de sucre en conséquence.
De plus, la mesure relative au regroupement de tous les ingrédients à base de sucre dans la liste des ingrédients vise à accroître
la transparence en ce qui concerne le sucre ajouté aux aliments. La
majorité des Canadiens peuvent ne pas reconnaître que des ingrédients qui possèdent un nom commun comme la mélasse de qualité
fantaisie, l’orge maltée, l’isomaltose et le concentré de jus de poire
constituent des ingrédients à base de sucre. Dans les cas où un
produit contient une grande quantité de sucre, cette mesure ferait
en sorte que les ingrédients à base de sucre se retrouveraient près
du haut de la liste des ingrédients, et le TVN indiquerait ainsi d’une
façon plus claire la proportion d’ingrédients à base de sucre dans le
produit. Par conséquent, l’approche proposée aiderait les consommateurs à identifier les sources non familières de sucre dans leurs
aliments.
List of ingredients
Liste des ingrédients
Currently, most prepackaged product labels include a list of
ingredients that consumers have indicated is challenging to read.
This has been attributed to poor colour contrast and uppercase
print. The proposed amendments would improve legibility by
requiring the following text formatting: uppercase and lowercase
letters, bullets to separate individual ingredients, and good contrast
of colour (black text on a white or other uniform, neutral colour
background), with a border around the list or one or more lines
above, below or at the sides of the list. Other changes include the
use of the mandatory title of “Ingredients” to head the list as well
as a standardized format indicating the components of an ingredient (e.g. chocolate chips [sugars (dried cane syrup), unsweetened
chocolate, cocoa butter, soy lecithin, vanilla extract]). Collectively,
these changes would give the ingredient list a standard look and
feel so consumers would be able to find and read it on the package
more easily.
À l’heure actuelle, la majorité des étiquettes de produits préemballés comprennent une liste des ingrédients que les consommateurs ont de la difficulté à lire en raison de l’utilisation de couleurs
peu contrastantes et de majuscules. Les modifications proposées
amélioreraient la lisibilité en exigeant l’utilisation de lettres majuscules et minuscules, de puces pour séparer chaque ingrédient et de
couleurs offrant un bon contraste (texte noir sur fond blanc ou
d’une autre couleur neutre et uniforme), avec une bordure entourant la liste ou une ou plusieurs lignes au-dessus, en dessous ou sur
les côtés de la liste. Les autres modifications incluent l’utilisation
obligatoire du titre « Ingrédients » au début de la liste et un format
normalisé de présentation des composantes d’un ingrédient (par
exemple pépites de chocolat [sucre (sirop de canne à sucre), chocolat non sucré, beurre de cacao, lécithine de soja, extrait de vanille]).
Ensemble, ces modifications normaliseraient la présentation de la
liste des ingrédients de façon à ce que les consommateurs puissent
la trouver et la lire plus facilement sur les emballages.
L’exigence relative à l’utilisation de puces dans la liste des
ingrédients ne s’appliquerait pas aux produits préemballés dotés
d’étiquettes apposées dans les établissements de vente au détail,
afin de réduire les coûts. Ce secteur, qui est constitué d’un grand
nombre de petites entreprises, pourrait continuer d’utiliser des virgules, conformément à la pratique actuelle.
Les modifications proposées répondent aux préoccupations soulevées par l’industrie à propos des défis liés à l’impression du TVN
sur les petits emballages. Dans la plupart des cas, le TVN n’est pas
obligatoire quand le produit compte moins de 100 cm2 de surface
exposée disponible sur l’étiquette (par exemple un contenant
d’épices), mais l’utilisation de puissants édulcorants (par exemple
l’aspartame) ou de polyalcools, et l’ajout de vitamines et/ou de
minéraux et/ou d’allégations relatives à la valeur nutritive (par
exemple mentions « sans sucre ») entraînent l’obligation d’affichage du TVN. Les modifications proposées répondraient aux préoccupations de l’industrie en offrant des exemptions pour tous les
produits comptant une surface exposée disponible de moins de
15 cm2 sur l’étiquette (par exemple un très petit sachet de gomme
à mâcher contenant deux à quatre petits morceaux).
The requirement to use bullets in the ingredient list would not
apply to prepackaged products with labels applied at retail establishments, in order to reduce costs. This sector, which consists of a
significant number of small businesses, would be allowed to continue to use commas, as per current practice.
The proposed amendments address concerns raised by industry
about the challenges associated with printing the NFt on smaller
packages. Currently, in most cases, no NFt is required when the
product has less than 100 cm2 of available display surface on the
label (e.g. spice jars), but the use of intense sweeteners (e.g. aspartame) or sugar alcohols, the addition of vitamins and/or minerals
and/or nutrient content claims (e.g. sugar-free claims) triggers the
requirement for an NFt. The proposed amendments would address
industry concerns by providing exemptions for all products with an
available display surface of less than 15 cm2 on the label (e.g. a
very small package of gum containing two to four small pieces).
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151200
Allergen labelling
Étiquetage relatif aux allergènes
Consumers with food allergies or sensitivities rely heavily on
information provided on the labels of foods to know whether they
are safe to consume. Food allergens, gluten sources and added sulphites must always be identified on the label of prepackaged foods,
either in the list of ingredients or in a separate statement with the
title “Contains.” The proposed amendments would introduce a new
requirement stating that the “Contains” statement must appear
right after the list of ingredients and follow the same proposed legibility requirements as those for the list of ingredients. Additionally,
if the list of ingredients is bound by a border or lines, the “Contains” statement must also be inside the border or lines.
Les consommateurs qui sont sensibles ou allergiques à certains
aliments dépendent largement des renseignements fournis sur les
étiquettes des aliments pour savoir si ceux-ci peuvent être consommés sans danger. Les allergènes alimentaires, les sources de gluten
et les sulfites ajoutés doivent toujours figurer sur les étiquettes des
aliments préemballés, soit dans la liste des ingrédients ou dans un
énoncé distinct sous le titre « Contient ». Les modifications proposées introduiraient une nouvelle exigence voulant que la mention
« Contient » soit inscrite tout juste après la liste des ingrédients et
respecte les mêmes exigences proposées en matière de lisibilité
que celles de la liste des ingrédients. De plus, si la liste des ingrédients est délimitée par une bordure ou des lignes, l’énoncé
« Contient » doit être inscrit à l’intérieur de ces mêmes limites.
Bien que le Règlement n’exige pas la déclaration des allergènes,
des sources de gluten et des sulfites potentiels issus d’une contamination croisée, les fabricants peuvent choisir de déclarer ces éléments (comme cela est souvent fait au moyen de l’énoncé « Peut
contenir »). Selon les modifications proposées, toute mise en garde
doit figurer immédiatement après l’énoncé « Contient ». Dans les
cas où il n’y a pas de tel énoncé, la mise en garde doit figurer
immédiatement après la liste des ingrédients. De plus, la taille des
caractères de toute mise en garde doit être identique à celle utilisée
pour les ingrédients énumérés dans la liste. De cette façon, les renseignements dont les consommateurs ont besoin pour éviter certains ingrédients en raison d’une allergie ou d’une sensibilité sont
toujours regroupés au même endroit sur les étiquettes.
Although the current Regulations do not require the declaration
of potential allergens or potential sources of gluten or sulphites that
result from cross-contamination, manufacturers may choose to
declare these (as is often done under the existing Regulations using
“May Contain” statements). Under the proposed amendments, any
precautionary statements would also have to appear immediately
after the “Contains” statement or, in cases where there is no “Contains” statement, the precautionary statement would have to appear
right after the list of ingredients. Additionally, any precautionary
statement would also need to appear in the same font size as the
ingredients in the list. This would ensure that the information consumers require to avoid these specific ingredients due to food allergies or sensitivities is always grouped together in the same place on
the label.
Efficiency measures
Mesures d’efficacité
In keeping with the legislative authorities of the Jobs, Growth,
and Long-term Prosperity Act of 2012, and to achieve efficiency
gains, more timely updates to scientific information could be
achieved by moving information from the Regulations into documents that could be incorporated by reference and updated administratively by the Minister. These include tables of information that
set rules for labelling requirements (DVs and reference amounts)
and a schedule that includes figures (graphics and descriptions)
that represent all possible acceptable formats of the NFt. Health
Canada is proposing amendments to move these tables and figures
into documents that would be incorporated by reference in order to
allow for updates and additions to the tabulated scientific information and to provide for some flexibility in the formatting of the NFt.
The three proposed documents to be incorporated by reference
would be
•• Nutrition Labelling – Table of Reference Amounts for Food
(formerly Schedule M to the FDR);
•• Nutrition Labelling – Table of Daily Values (this would be a
new document replacing recommended daily intakes found in
Table I to Division 1 and Table I to Division 2 of Part D of the
FDR); and
•• Nutrition Labelling – Directory of Nutrition Facts Table Formats (formerly Schedule L to the FDR).
Conformément aux pouvoirs législatifs conférés par la Loi sur
l’emploi, la croissance et la prospérité durable de 2012 et afin
d’obtenir des gains d’efficacité, des mises à jour plus opportunes
des données scientifiques pourraient être assurées en déplaçant les
renseignements provenant du Règlement dans des documents qui
pourraient être incorporés par renvoi et mis à jour par le ministre.
Ces renseignements comprennent des tableaux de renseignements
(VQ et quantités de référence) qui établissent les règles relatives
aux exigences d’étiquetage et une annexe avec figures (graphiques
et descriptions) qui représente tous les formats acceptables pour le
TVN. Santé Canada propose des modifications visant à déplacer
ces tableaux et ces figures dans des documents qui seront incorporés par renvoi dans le Règlement afin de permettre la mise à jour
des données scientifiques sous forme de tableaux ainsi que de fournir une certaine souplesse dans le format du TVN. Les trois documents dont l’incorporation par renvoi est proposée seraient les
suivants :
•• Étiquetage nutritionnel — Tableau des quantités de référence
pour aliments (autrefois l’annexe M du RAD);
•• Étiquetage nutritionnel — Tableau des valeurs quotidiennes
(nouveau document qui remplace les apports quotidiens recommandés que l’on retrouve dans le tableau I du titre 1 et le
tableau I du titre 2 de la partie D du RAD);
•• Étiquetage nutritionnel — Répertoire des modèles de tableaux
de la valeur nutritive (autrefois l’annexe L du RAD).
Ces documents seraient disponibles pour tous les intervenants
par l’intermédiaire du site Web de Santé Canada. Le Ministère
tiendrait les intervenants informés des modifications possibles à
ces documents par l’intermédiaire des processus officiels de
consultation et d’avis.
These documents would be available to all stakeholders through
the Health Canada Web site. The Department would keep stakeholders advised of potential changes to these incorporated documents through consultation and notification processes.
Fruit and vegetable health claim
Allégations relatives aux fruits et aux légumes
The proposed amendments introduce measures that would make
it easier to let Canadians know of the health benefits of eating fruits
Les modifications proposées présentent des mesures qui faciliteront la communication aux Canadiens des avantages de la
Canada Gazette Part I June 13, 2015
and vegetables. The claim “A healthy diet rich in a variety of vegetables and fruit may help reduce the risk of heart disease” would be
allowed on fruits and vegetables as specified in the Regulations.
The current Regulations require that prepackaged products carry
an NFt on the label whenever a health claim is made for that food,
unless the product is a one-bite confectionary product or milk in
glass bottles. The proposed amendments would also allow nutrient
content and health claims to be made for prepackaged fresh fruits
or vegetables without an NFt being required.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151201
consommation de fruits et de légumes pour la santé. Le Règlement
précise que l’allégation suivante serait permise sur les fruits et les
légumes : « Une alimentation saine comportant une grande variété
de légumes et de fruits peut aider à réduire le risque de maladie du
cœur. »
Le règlement actuel exige qu’un TVN figure sur les étiquettes
des produits préemballés faisant l’objet d’une allégation santé, sauf
dans le cas des confiseries sous forme de bouchées ou du lait dans
des bouteilles de verre. La proposition permettrait les allégations
relatives à la teneur nutritive et à la santé sur les fruits et les légumes
frais préemballés, et ce, sans qu’un TVN soit obligatoire sur
l’étiquette.
Food colours
Colorants alimentaires
The proposed amendments would require that manufacturers list
all food colours by their common name (as specified in the Regulations) within the list of ingredients on the food label. This would
enable consumers who have sensitivities to specific food colours to
avoid those ingredients when shopping for food. It would also
align the labelling requirements for food colours with those of
other food additives.
Les modifications proposées feraient en sorte que les fabricants
seraient obligés d’énumérer tous les colorants alimentaires selon
leur nom usuel (comme le précise le Règlement) dans la liste des
ingrédients sur les étiquettes des aliments. Cela permettrait aux
consommateurs qui sont sensibles à certains colorants alimentaires
d’éviter ces ingrédients lorsqu’ils font leurs achats. De plus, ces
modifications harmoniseraient les exigences d’étiquetage relatives
aux colorants alimentaires avec celles relatives aux autres additifs
alimentaires.
Les normes désuètes pour les colorants alimentaires seraient
abrogées et remplacées par des normes de qualité alimentaire
reconnues à l’échelle internationale afin de tenir compte des
normes scientifiques actuelles lorsqu’elles sont disponibles. De
cette façon, les entreprises n’auraient pas à respecter les exigences
actuelles du RAD dans le contexte des colorants alimentaires.
Santé Canada propose d’éliminer la certification actuelle des
colorants synthétiques par lot puisque celle-ci n’est plus jugée
nécessaire du point de vue de la salubrité des aliments. Cela permettrait d’harmoniser la surveillance des colorants alimentaires
avec les exigences réglementaires relatives aux autres additifs alimentaires et de nombreuses autres autorités, en plus de réduire le
fardeau pour l’industrie et le Ministère.
The outdated specifications, set out as standards for food colours
in the FDR, would be removed and replaced by internationally recognized food-grade quality specifications to reflect current scientific standards where they are available. Companies would therefore not have to meet the current FDR requirements for food colour
specifications.
Health Canada is proposing to eliminate the current lot-by-lot
certification of synthetic colours as it is no longer considered
necessary from a food safety perspective. This would align oversight for food colours with regulatory requirements for other food
additives, and with many other jurisdictions, in addition to reducing
burden on both industry and the Department.
Coming into force
Entrée en vigueur
The Department has engaged various stakeholders from the
food industry during the development of these proposed amendments and has tried to minimize burden, especially to small businesses, wherever possible. A five-year coming-into-force period is
being proposed, which would allow sufficient time for industry to
make the necessary changes to their labels and also to use up any
existing stocks of labels already printed to comply with current
requirements.
Le Ministère a consulté divers intervenants de l’industrie alimentaire dans le cadre du processus d’élaboration du règlement
proposé et a tenté de réduire le fardeau autant que possible, en particulier pour les petites entreprises. La période d’entrée en vigueur
de cinq ans proposée laisserait suffisamment de temps à l’industrie
pour apporter les modifications nécessaires aux étiquettes et pour
écouler toutes les étiquettes imprimées conformes aux exigences
actuelles.
Regulatory and non-regulatory options considered
Options réglementaires et non réglementaires considérées
Option 1: Status quo
Option 1 : Statu quo
The status quo is not viewed as a viable option since current
nutritional labelling is confusing for Canadians for several reasons:
(i) they cannot compare products easily as serving sizes are not
standardized; (ii) labels need to be updated to reflect current scientific knowledge; (iii) labels do not currently provide sufficient
information on sugars, to help assess whether there is a little or a
lot of sugar in prepackaged food; and (iv) they find it difficult to
read the list of ingredients on some prepackaged products, which is
of particular concern to those who have allergies, food colour
sensitivities or other concerns about ingredients.
Le statu quo n’est pas perçu comme étant une option viable
puisque l’étiquetage nutritionnel actuel constitue une source de
confusion pour les Canadiens pour plusieurs raisons : (i) les
consommateurs ne peuvent comparer les produits facilement
puisque les portions ne sont pas normalisées; (ii) les étiquettes
doivent être mises à jour afin de tenir compte des connaissances
scientifiques actuelles; (iii) les étiquettes ne fournissent pas assez
de renseignements sur le sucre pour déterminer facilement s’il y a
peu ou beaucoup de sucre dans les aliments préemballés; (iv) les
consommateurs ont de la difficulté à lire la liste des ingrédients sur
certains produits préemballés, ce qui est particulièrement préoccupant pour les personnes qui ont une allergie, une sensibilité aux
colorants alimentaires ou une autre préoccupation relative aux
ingrédients.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151202
Additionally, a claim to inform Canadians about the health benefits of eating fruits or vegetables to reduce the risk of heart disease
is currently not allowed. Finally, the current Regulations contain
outdated specifications for various food colours and certification
requirements for synthetic food colours that are not in line with
Health Canada’s approach to other food additives.
De plus, le règlement actuel interdit l’utilisation d’une allégation
visant à informer les Canadiens à propos des avantages de la
consommation de fruits et de légumes pour la santé, notamment
pour réduire le risque de maladies du cœur. Finalement, le règlement actuel contient des spécifications désuètes pour divers colorants alimentaires ainsi que des exigences en matière de certification des colorants alimentaires synthétiques qui ne concordent pas
avec l’approche de Santé Canada relative aux autres additifs
alimentaires.
Option 2: Voluntary approach
Option 2 : Approche facultative
Health Canada considered a voluntary approach to setting serving sizes, the list of ingredients and sugar labelling, but it was
determined that this information needs to be standardized in a format that would alleviate confusion and maximize usefulness for
consumers. A voluntary approach to the heart disease health claim
mentioned above is not possible as the Regulations currently prohibit its use. Similarly, a voluntary approach to the certification of
synthetic colours and standards for various food colours was not
considered as the Regulations need to be amended in order to modernize the requirements.
Santé Canada a envisagé une approche facultative pour établir
les portions pour les aliments, la liste des ingrédients et l’étiquetage du sucre, mais le Ministère a établi que la présentation de ces
renseignements doit être normalisée afin de faciliter la compréhension de ceux-ci et d’optimiser leur utilité pour les consommateurs.
Une approche facultative pour l’attestation santé susmentionnée
relative aux maladies du cœur n’est pas possible puisque le règlement actuel interdit l’utilisation d’une telle attestation. De même,
une approche facultative pour la certification des colorants synthétiques et les normes relatives à divers colorants alimentaires n’a pas
été envisagée puisque le Règlement doit être modifié afin de
moderniser les exigences.
Option 3: Full alignment with the U.S.
Option 3 : Pleine harmonisation avec les États-Unis
With respect to labelling, full alignment with the U.S. is not possible due to Canada’s bilingual requirements, which necessitate a
Canadian-specific label. The U.S. proposed rule does not include
changes to the requirements for the list of ingredients nor any
requirements for allergen labelling. However, a number of proposed amendments would align with the U.S. proposed rule. For
example, the health-related claims that the U.S. allows to be made
for fruits and vegetables are similar to those contained in Canada’s
proposed amendments. Furthermore, the Canadian proposed
amendments would reference the same internationally accepted
standards for food colours that are currently used by industry in the
U.S.
En ce qui concerne l’étiquetage, la pleine harmonisation avec les
États-Unis est impossible en raison des exigences de bilinguisme
en vigueur au Canada, qui font en sorte que le Canada doit avoir
ses propres étiquettes. La règle proposée aux États-Unis ne comprend aucune modification aux exigences relatives à la liste des
ingrédients ni aucune exigence relative à l’étiquetage des allergènes. Toutefois, un certain nombre de modifications proposées
concorderaient avec la règle proposée aux États-Unis. Par exemple,
les États-Unis permettent l’utilisation d’attestations santé pour les
fruits et les légumes qui sont similaires à celles mentionnées dans
les modifications proposées au Canada. De plus, les modifications
proposées au Canada feraient référence aux mêmes normes reconnues à l’échelle internationale en matière de colorants alimentaires
que l’industrie utilise actuellement aux États-Unis.
Les États-Unis proposent de rendre obligatoire la déclaration de
la quantité totale de sucre et de la quantité de sucre ajouté (juste
en dessous de la quantité totale) sur les étiquettes. Ces quantités
seraient fournies en grammes puisque les États-Unis n’ont pas établi de VQ pour le sucre. Bien que les propositions des États-Unis et
du Canada aient le même objectif global relatif au sucre (c’est-àdire fournir les renseignements dont les consommateurs ont besoin
pour réduire leur consommation de sucre, s’ils le souhaitent), les
méthodes choisies pour atteindre cet objectif sont légèrement différentes. Les modifications proposées au Canada comprennent deux
éléments qui visent à améliorer l’étiquetage du sucre : l’établissement d’une VQ pour le sucre dans les TVN et le regroupement des
ingrédients à base de sucre dans la liste des ingrédients (voir ciaprès). L’approche relative au sucre ajouté (dans la règle proposée
aux États-Unis) et l’approche relative au % de la VQ (dans les
modifications proposées au Canada) ont été présentées aux
consommateurs canadiens dans le cadre des consultations menées
en 2014. Les commentaires recueillis lors de ces consultations
révèlent que les Canadiens trouvent le % de la VQ plus facile à
comprendre et plus utile que l’approche aux États-Unis.
The U.S. is proposing to mandate the declaration of the total
amount of sugar on their label, along with the amount of added
sugar in a line just below. These amounts would be provided in
grams because the U.S. does not have a DV for sugars. While both
the U.S. and Canadian proposals on sugar have the same overall
objective (to provide consumers with information they need to
enable them to lower their sugar intake, if they so choose), somewhat different methods of achieving this goal have been chosen.
The Canadian proposed amendments include two elements aimed
at enhancing sugar labelling: establishing a DV for sugar in the NFt
and the grouping of sugars-based ingredients in the list of ingredients (see below). The added sugar approach (in the U.S. proposed
rule) and the % DV approach (in the Canadian proposed amendments) were both presented to Canadian consumers during consultations in 2014, and the feedback results indicated that Canadians
found the % DV approach easier to understand and more useful
than the U.S. approach.
Option 4: Proposed regulatory approach (recommended option)
Option 4 : Approche de réglementation proposée (option
recommandée)
The proposed amendments would represent significant improvements in the quality of information provided in nutritional
labelling. For example, they would make it easier for Canadians to
read labels and make comparisons between prepackaged foods.
Les modifications proposées permettraient une amélioration
importante de la qualité des renseignements fournis sur les étiquettes nutritionnelles. Par exemple, elles faciliteraient la lecture
des étiquettes et elles permettraient aux Canadiens de comparer des
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Furthermore, the new sugar DV would help Canadians make food
choices aligned with Canada’s Food Guide. In addition, the outdated standards for food colours would be replaced by internationally recognized specifications that reflect current scientific standards where they are available. Furthermore, the requirement for
the certification of synthetic food colours would be removed, so
that regulatory oversight would be in line with that applied to other
food additives. Finally, the proposed amendments would allow the
use of the claim that fruits and vegetables reduce the risk of heart
disease, thereby allowing Canadians to be better informed of the
health benefits of eating fresh fruits and vegetables.
In the spirit of regulatory cooperation, changes are aligned with
the U.S. proposed rule to the extent possible (updates to DVs, serving sizes, increased visibility of calories). Differences between the
proposals would not be expected to cause significant burden to
industry. Health Canada will continue to monitor developments in
the U.S. proposed rule and give consideration to any changes made
to it.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151203
aliments préemballés. En outre, la nouvelle VQ pour le sucre aiderait les Canadiens à faire des choix alimentaires conformes au
Guide alimentaire canadien. De plus, les normes désuètes relatives
aux colorants alimentaires seraient remplacées par des normes
reconnues à l’échelle internationale qui tiennent compte des
normes scientifiques actuelles lorsqu’elles sont disponibles. En
outre, l’exigence en matière de certification des colorants alimentaires synthétiques serait supprimée de façon à ce que la surveillance réglementaire concorde avec celle appliquée aux autres
additifs alimentaires. Finalement, les modifications proposées
permettraient l’utilisation de l’attestation de santé selon laquelle la
consommation de fruits et de légumes réduit le risque de maladies
du cœur, ce qui permettrait aux Canadiens de mieux connaître les
avantages de la consommation de fruits et de légumes frais pour la
santé.
Dans un esprit de coopération réglementaire, les modifications
sont conformes au projet de règlement américain dans la mesure du
possible (mises à jour des VQ, taille des portions, plus grande visibilité de la valeur calorique). Les différences entre les propositions
ne devraient pas entraîner de charge importante pour l’industrie.
Santé Canada continuera de suivre l’évolution du projet de règlement américain et de tenir compte de toutes les modifications qui
lui sont apportées.
Benefits and costs
Avantages et coûts
The cost-benefit analysis (CBA) sought to quantify the proposed
benefits and costs of making amendments to the FDR with respect
to the content of nutrition labels on prepackaged foods sold in Canada. The amendments propose changes to the presentation and
content of the NFt, the listing and format of the ingredients list, the
listing of food colours by their common name, and the use of
claims on prepackaged fruits and vegetables. The analysis identified two groups that would be directly impacted by the amendments: Canadian consumers and the Canadian food manufacturing
and retail industry.
L’analyse coûts-avantages (ACA) visait à quantifier les avantages et les coûts proposés d’apporter des modifications au RAD
concernant le contenu des étiquettes nutritionnelles sur les aliments
préemballés vendus au Canada. Les modifications proposent des
changements à la présentation et au contenu du TVN, à l’inscription et au format de la liste d’ingrédients, à l’inscription des colorants alimentaires par leur nom commun et à l’utilisation des allégations nutritionnelles des fruits et des légumes préemballés.
L’analyse a permis d’identifier deux groupes sur lesquels les modifications auraient une incidence directe : les consommateurs canadiens et l’industrie canadienne de la production et de la vente au
détail de denrées alimentaires.
L’alimentation est une composante importante de la santé, qui à
son tour a un effet direct sur l’économie canadienne. Par exemple,
les employés qui ont une mauvaise santé nutritionnelle prennent
21 % de plus de journées de maladie et étaient 11 % moins productifs que leurs collègues qui avaient un régime alimentaire sain. Les
journées de maladie et la perte de productivité liées à une mauvaise
santé représentent des coûts de santé indirects, entraînant une perte
de production économique. Par ailleurs, la santé de la population
est importante pour les responsables des politiques, puisque les
dépenses en soins de santé au Canada, lorsque l’on considère les
transferts fédéraux en santé et les budgets en santé des provinces et
des territoires respectifs, représentent une des dépenses les plus
importantes encourues par les gouvernements. Un rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) prévoyait que les
coûts directs en soins de santé étaient de près de 215 milliards de
dollars en 2014, soit environ 11 % du produit intérieur brut (PIB)
du Canada en 2014. Les coûts directs dans ce cas ne comprendraient pas seulement la couverture des services de santé dans les
provinces et les territoires (c’est-à-dire soins hospitaliers et soins
offerts par les professionnels de la santé, liste de médicaments),
mais également les coûts pour les assureurs, tels que les régimes
d’assurance-médicaments et les débours pour des services qui ne
sont pas couverts par une assurance publique ou privée.
Environ 7 000 entreprises de production de denrées alimentaires
au Canada sont concernées directement par les modifications proposées, représentant près de 88 milliards de dollars en revenus
annuels et injectant environ 21 milliards de dollars dans l’économie canadienne. Lorsque l’on considère l’ensemble de la chaîne de
Nutrition is an important component of health, which in turn has
a direct impact on the Canadian economy. For example, employees
with poor nutritional health were found to take an estimated
21% more sick days and were 11% less productive than their
counterparts who ate a healthy diet. Sick days and lost productivity
due to ill health represent indirect health costs, leading to lost economic production. Furthermore, the health of the population is of
importance to policy-makers, since health care spending in Canada, when federal health transfers and respective provincial/
territorial (P/T) health budgets are considered, is one of the largest
expenditures by governments. A report by the Canadian Institute
for Health Information (CIHI) projected that direct health care
costs alone were close to $215 billion in 2014; this represents
approximately 11% of the Canadian gross domestic product (GDP)
in 2014. Direct costs in this case would not only include coverage
for health services in P/T jurisdictions (i.e. hospital and health
practitioner care, drug formulary), but also costs for insurers, such
as drug benefits schemes and out-of-pocket expenses for services
not covered through public or private insurance.
There are approximately 7 000 food manufacturing firms operating in Canada directly affected by the proposed amendments,
representing close to $88 billion in yearly revenues and injecting
approximately $21 billion into the Canadian economy. When the
entire Canadian food manufacturing and retail supply chain is
Canada Gazette Part I June 13, 2015
considered, there are approximately 26 000 small and medium
enterprises (SMEs) representing non-alcoholic beverage manufacturers; eggs, poultry and meat processing; retail and grocery products that are produced in-house or through private label; raw dairy
or refined products; importers and exporters of food products (for
example cake icing manufacturing and distribution, confectionary
produced abroad and imported into Canada); the baking and milling industry; and large manufacturers of processed foods. Approximately 80 000 products, measured as stock keeping units (SKUs),
should be impacted by the proposed amendments.
The CBA examined whether health outcomes, and therefore
health spending, could be reduced for five different chronic diseases that were most linked to diet and nutrition. The selected diseases were cardiovascular disease, malignant neoplasms, diabetes
mellitus, nutritional deficiency and musculoskeletal disease. These
five diseases accounted for approximately $26 billion annually in
both direct and indirect health expenses.
The proposed amendments are based on the assertion that by
enabling Canadians to compare products more easily and make
more informed choices of the foods they consumed, their overall
health would improve. A conservative approach of a small (1%)
improvement in health outcomes was applied to estimate the anticipated benefits for the five chronic diseases; the approach taken in
the U.S. used a 3% benefit measure. The improvement in health
outcomes was compounded annually over 10 years. Anticipated
savings were calculated to be approximately $275.3 million in
annual cost savings over a 10-year period. It is anticipated that total
benefits would amount to $2.75 billion.
Canadian industry provided costing input through a consultation
and survey process coordinated by the respective industry groups.
Industry groups were asked to provide all costs associated with
changing the design of their product label. These estimates were
based on input that they received from Health Canada during the
July 2014 consultation period. Since that time, a number of changes were made to the proposed amendments, as regulatory elements were refined to reflect the intended goals of the Regulations
and the feasibility of undertaking particular policy directions. The
industry estimates therefore included a large number of proposed
amendments that will not be reflected in what is currently being proposed. The removal of the requirement to list vitamin D and added
sugar in the NFt is one example of where feasibility was reassessed;
however, industry estimates continue to include these two
elements.
In order to remain conservative in the CBA estimates, industry
was asked to provide estimates based upon the highest cost scenario; however, in most instances, estimates were provided for
minor, medium and major label changes. A number of industry
groups were uncomfortable with providing estimates without fully
being aware of the final proposed amendments. By allowing the
option of providing the highest cost scenario, industry stakeholder
groups were able to provide costing data, as one of their greatest
concerns was an underestimation of costs in an area that would
directly affect their membership. This approach also ensured that
industry impacts would not be understated.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151204
production et d’approvisionnement au détail des denrées alimentaires au Canada, il existe environ 26 000 petites et moyennes
entreprises (PME) qui représentent les fabricants de boissons non
alcoolisées; l’industrie de la transformation des œufs, de la volaille
et de la viande; les denrées au détail et d’épicerie produites en
entreprise ou par l’entremise d’une marque de distributeur; les produits de lait cru ou les produits dérivés du lait; les importateurs et
les exportateurs de denrées alimentaires (par exemple la fabrication et la distribution de glaçage pour gâteau, les sucreries produites à l’étranger et importées au Canada); l’industrie de boulangerie et de minoterie; les gros fabricants d’aliments transformés.
Environ 80 000 denrées, mesurées en tant qu’unités de gestion
des stocks (UGS), devraient être touchées par les modifications
proposées.
L’ACA a examiné si les résultats sur la santé, et donc les
dépenses en santé, pourraient être réduits pour cinq maladies chroniques différentes qui sont surtout liées au régime alimentaire et à
l’alimentation, notamment les maladies cardiovasculaires, les néoplasmes malins, le diabète sucré, les maladies liées aux carences
nutritionnelles et les maladies musculo-squelettiques. Ces cinq
maladies représentaient environ 26 milliards de dollars annuellement en dépenses directes et indirectes en santé.
Les modifications proposées sont fondées sur l’affirmation selon
laquelle en permettant aux Canadiens de comparer les produits
plus facilement et de choisir de façon plus éclairée les aliments
qu’ils consomment, leur santé générale s’améliorerait. Une approche prudente utilisant une amélioration de seulement 1 % de la
santé a été appliquée pour estimer les avantages prévus pour les
cinq maladies chroniques; l’approche adoptée par les États-Unis a
utilisé une mesure des avantages de 3 %. L’amélioration de la santé
a été composée annuellement sur 10 ans. Les économies prévues
ont été calculées à environ 275,3 millions de dollars en économies
de coûts annuels sur une période de 10 ans. Les avantages totaux
s’élèveraient à 2,75 milliards de dollars.
L’industrie canadienne a fourni des données sur le calcul des
coûts dans le cadre d’un processus de consultation et de sondage
coordonné par les groupes industriels respectifs. On a demandé
aux groupes industriels de fournir tous les coûts liés au changement de la conception de leur étiquette de produit. Ces estimations
étaient fondées sur les données qu’ils avaient reçues de Santé
Canada au cours de la période de consultation de juillet 2014.
Depuis lors, un certain nombre de changements ont été apportés
aux modifications proposées, puisque les éléments réglementaires
ont été nuancés de façon à tenir compte des objectifs de la réglementation et de la faisabilité de mettre en œuvre certaines orientations politiques. Les estimations de l’industrie comprenaient donc
de nombreuses modifications proposées dont on ne tiendra pas
compte dans ce qui est actuellement proposé. La suppression de
l’exigence d’inscrire la vitamine D et le sucre ajouté dans le TVN
est un exemple où la faisabilité a été réévaluée; cependant, les estimations de l’industrie continuent d’inclure ces deux éléments.
Afin de demeurer prudent dans les estimations de l’ACA, on a
demandé à l’industrie de fournir des estimations fondées sur le scénario du coût le plus élevé; cependant, dans la plupart des cas, des
estimations ont été fournies pour des changements mineurs,
moyens et majeurs aux étiquettes. Un certain nombre de groupes
industriels étaient réticents à fournir des estimations sans connaître
entièrement les modifications finales proposées. En ajoutant la
possibilité de fournir le scénario du coût le plus élevé, les groupes
d’acteurs industriels ont été en mesure de fournir des données sur
le calcul des coûts, puisqu’une de leurs plus grandes préoccupations était la sous-estimation des coûts dans un secteur qui aurait
un effet direct sur leurs membres. Cette approche a également permis de s’assurer que les effets sur l’industrie ne seraient pas
sous-estimés.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151205
A concerted effort was made to include all industry input. Due to
the variability of figures provided and the need to include all industry input, an adjusted weighted figure was used to account for all
estimates. The adjusted weighted figure applies more weight to the
average (or mean) of the sum of each cost-per-SKU value, while
applying a reduced weight to estimate outliers (i.e. a number that is
outside the normal range). Using a cost-per-SKU estimate that
applies an adjusted weight, the cost per SKU would be $9,725 or
$727.1 million in present value (PV) as a one-time compliance cost
to industry. If the median (which represents where the majority of
cost per SKU values fall) is used, the one-time cost to industry
decreases to $8,000/SKU or $598 million in present value.
Using a one-time compliance cost that applies a weight-adjusted
average cost per SKU would provide the most accurate estimate of
total industry costs based upon all input received by industry, while
a median figure would provide the most common cost per SKU
figure provided by industry. If the weight-adjusted and median
estimates are extrapolated to a cost per company, estimates would
be between $22,820 and $27,746 (including manufacturers and
impacted retailers).
Un effort concerté a été fait afin d’inclure toutes les données de
l’industrie. En raison de la variabilité des chiffres fournis et de la
nécessité d’inclure toutes les données de l’industrie, un chiffre
ajusté pondéré a été utilisé pour prendre en compte toutes les estimations. Le chiffre ajusté pondéré accorde une plus grande importance à la moyenne (ou valeur médiane) de la somme de chacun des
coûts par valeur UGS, tout en accordant une importance moins
grande aux observations d’estimations extrêmes (c’est-à-dire un
nombre qui est très éloigné des autres). En utilisant une estimation
de coût par UGS qui applique un chiffre ajusté pondéré, le coût par
UGS serait de 9 725 $, soit 727,1 millions de dollars en valeur
actuelle (VA), en tant que coût ponctuel de mise en conformité
pour l’industrie. Si la valeur médiane (qui représente la valeur
médiane de la majorité de la valeur des coûts par UGS) est utilisée,
le coût unique pour l’industrie diminue à 8 000 $/UGS, soit
598 millions de dollars en valeur actuelle.
L’utilisation d’un coût ponctuel de mise en conformité qui
applique un coût moyen pondéré ajusté par UGS fournirait l’estimation la plus exacte des coûts totaux pour l’industrie fondée sur
toutes les données reçues par cette dernière, alors que la valeur
médiane fournirait le chiffre du coût par UGS le plus commun
fourni par l’industrie. Si les estimations pondérées ajustées et
médianes sont extrapolées à un coût par entreprise, ces dernières se
situeraient entre 22 820 $ et 27 746 $ (y compris les fabricants et
les détaillants concernés).
Table 1: Cost-benefit analysis, weight-adjusted average
A. Quantified impacts ($)
Benefits
Indirect cost savings
——Cardiovascular disease
——Malignant neoplasms
——Diabetes mellitus
——Nutritional deficiency
——Musculoskeletal disease
Total indirect savings
Direct cost savings: hospital and pharmaceutical costs
Total benefits
Cost
Industry — one-time compliance
——Minor
——Medium
——Major
Total cost
——$9,725/SKU
Net benefit
Base Year
Year 1
Final Year
Year 10
Total (PV)
Annual Average
$3.62M
$5.86M
$1.45M
$0.01M
$14.0M
$24.9M
$238.3M
$263.2M
$3.9M
$6.47M
$1.6M
$0.01M
$15.3M
$27.3M
$260.5M
$287.8M
$37.9M
$61.3M
$15.2M
$0.31M
$146.3M
$261.0M
$2.492B
$2.753B
$3.79M
$6.13M
$1.52M
$3,100
$14.6M
$26.1M
$249.2M
$275.3M
$211.4M
$578.7M
$946.0M
$0
$0
$0
$197.6M
$540.8M
$884.1M
$778M
$0
$727.1M
-$514.8M
$287.8M
$2.026B
B. Qualitative impacts
——Increased potential for product reformulation with improved nutrient profiles.
——Reduced loss of productivity due to morbidity resulting from unhealthy eating patterns.
——Trickle-down effects of healthy family eating habits into healthy adult eating habits.
——Positive vital health indicators.
——Increases in labelling costs may have to be absorbed by Canadian consumers due to increases in food prices to recover costs.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151206
Tableau 1 : Analyse des coûts-avantages, moyenne ajustée pondérée
A. Effets quantifiés ($)
Avantages
Économies de coûts indirects
——Maladie cardiovasculaire
——Néoplasmes malins
——Diabète sucré
——Carence nutritionnelle
——Maladie musculo-squelettique
Économies indirectes totales
Économies de coûts directs : Coûts hospitaliers et pharmaceutiques
Avantages totaux
Coût
Mise en conformité unique
——Mineure
——Moyenne
——Majeure
Coût total
——9 725 $/UGS
Avantage net
Année de référence
Année 1
Dernière année
Année 10
Total (VA)
Moyenne annuelle
3,62 M$
5,86 M$
1,45 M$
0,01 M$
14,0 M$
24,9 M$
238,3 M$
263,2 M$
3,9 M$
6,47 M$
1,6 M$
0,01 M$
15,3 M$
27,3 M$
260,5 M$
287,8 M$
37,9 M$
61,3 M$
15,2 M$
0,31 M$
146,3 M$
261,0 M$
2 492 M$
2 753 M$
3,79 M$
6,13 M$
1,52 M$
3 100 $
14,6 M$
26,1 M$
249,2 M$
275,3 M$
211,4 M$
578,7 M$
946,0 M$
0 $
0 $
0 $
197,6 M$
540,8 M$
884,1 M$
778 M$
0 $
727,1 M$
-514,8 M$
287,8 M$
2 026 M$
B. Effets qualitatifs
——Le potentiel accru de reformulation des produits grâce à des profils nutritifs améliorés.
——Réduction de la perte de productivité liée à la morbidité en raison d’habitudes alimentaires malsaines.
——Les effets cascades de saines habitudes alimentaires dans la famille menant à de saines habitudes alimentaires dans la vie adulte.
——Indicateurs sanitaires vitaux positifs.
——L’augmentation des coûts d’étiquetage peut devoir être absorbée par les consommateurs canadiens en raison de l’augmentation des prix des denrées pour recouvrer ces
coûts.
The estimated costs and benefits of the proposed Regulations are
shown in Table 1 (above), with a net health benefit of $2.026 billion over a 10-year period. Estimated costs to industry amount to a
present value of $727.1 million, while total estimated benefits
amount to $2.753 billion. While the costs to industry are high, the
anticipated benefits to consumers are nearly four times greater.
Les coûts et les avantages estimés du règlement proposé figurent
dans le tableau 1 (ci-dessus), et comprennent un avantage net pour
la santé de 2,026 milliards de dollars sur une période de 10 ans. Les
coûts estimés pour l’industrie s’élèvent à 727,1 millions de dollars
en valeur actuelle, tandis que les avantages totaux estimés se
chiffrent à 2,753 milliards de dollars. Bien que les coûts pour l’industrie soient élevés, les avantages prévus pour le consommateur
sont presque quatre fois plus grands.
Costs
Coûts
With an estimated total of 80 000 prepackaged food products,
almost all of which would require changes to their product labels
due to the proposed amendments, the costs to industry are anticipated to be significant.
Costing estimates were provided by industry organizations, and
relied heavily on the cost-benefit analysis undertaken by the U.S.
Food and Drug Administration (U.S. FDA) on their proposed nutrition labelling regulation amendments, as well as case studies from
an extensive literature review. Canadian industry groups provided
estimates from the following sectors:
•• non-alcoholic beverages;
•• eggs, poultry and meat processing;
•• retail and grocery products that are produced in-house or under
a private label;
•• dairy;
•• importers and exporters of food products;
•• baking and milling; and
•• large manufacturing corporations of processed foods.
Avec un total estimé de 80 000 denrées alimentaires préemballées, dont la presque totalité des étiquettes nécessiteraient des
modifications en raison des modifications proposées, on prévoit
que les coûts devraient être importants pour l’industrie.
Les estimations de l’ensemble des coûts ont été fournies par
les organisations industrielles et sont fondées en grande partie sur
l’analyse coûts-avantages menée par la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA des États-Unis) pour son projet de modification au règlement sur l’étiquetage nutritionnel, et sur les études
de cas d’un examen détaillé de la littérature. Les groupes industriels canadiens ont fourni des estimations des secteurs suivants :
•• les breuvages non alcoolisés;
•• l’industrie de la transformation des œufs, de la volaille et de la
viande;
•• les denrées au détail et d’épicerie produites en entreprise ou par
l’entremise d’une marque de distributeur;
•• les produits laitiers;
•• les importateurs et exportateurs de denrées alimentaires;
•• l’industrie de boulangerie et de minoterie;
•• les grandes entreprises de fabrication d’aliments transformés.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151207
Within the cost estimates, which are presented as costs per SKU
($/SKU), industry stakeholder organizations identified the following two factors as implications on costs due to the proposed
amendments:
Dans les estimations de coût, qui sont présentées en tant que
coût par UGS (UGS/$), les organismes industriels ont mis en évidence les deux facteurs suivants comme répercussions sur les coûts
liés aux modifications proposées :
1. Adjusting serving sizes and nutrient analysis
1. Ajuster les tailles des portions alimentaires et l’analyse des
nutriments
The proposed amendments require serving sizes to better reflect
the amounts typically consumed in a single sitting. An adjustment
to the recommended serving size would require industry to complete new analyses of the nutrient content. In some instances these
changes could mean that health and content claims made on the
front of the package no longer apply. Conversely, these adjustments could also increase the amount of specific nutrients per serving, such as fibre, which would enable claims. Costing figures
were not provided for adjustments being made to serving sizes;
however, it was assumed that these costs would be included in the
cost of label printing and nutrient analysis.
Based on the cost estimates and survey responses provided by
Canadian industry, it is assumed that the majority of nutrient content analysis would be carried out through product analysis and not
from recipes.
Les modifications proposées exigent que les tailles des portions
alimentaires correspondent davantage à la quantité habituellement
consommée en une seule fois. L’ajustement à la taille des portions
recommandée obligerait l’industrie à réaliser de nouvelles analyses
du contenu nutritionnel. Dans certains cas, ces modifications pourraient vouloir dire que les allégations nutritionnelles et de santé
que l’on trouve sur le devant de l’emballage ne s’appliquent plus.
Inversement, ces ajustements pourraient également augmenter la
quantité de nutriments précis par portion, tels que les fibres, qui
permettraient des allégations. Les chiffres sur les calculs des coûts
n’ont pas été fournis pour les ajustements apportés aux tailles des
portions; cependant, on présume que ces coûts pourraient être
inclus dans les coûts de l’impression des étiquettes et de l’analyse
des aliments nutritifs.
Des changements doivent être apportés à la liste des nutriments
essentiels. Les modifications proposées supprimeraient l’inclusion
obligatoire de la vitamine A et de la vitamine C et exigeraient que
le potassium soit dorénavant inscrit sur la liste. Les denrées préemballées nécessiteraient une nouvelle analyse nutritionnelle afin de
préciser avec exactitude le contenu nutritionnel dans le TVN. Les
coûts estimés de la réalisation de l’analyse nutritionnelle ont été
fournis par l’industrie, et ils variaient entre 750 $/UGS et 3 200 $/
UGS; la plupart des estimations étaient près de 1 700 $/UGS.
Sur la base des estimations de coût et des réponses aux sondages
fournies par l’industrie canadienne, on présume que la plupart des
analyses de contenu nutritionnel seraient réalisées grâce à des analyses de denrées et non à partir de recettes.
2. Design and printing of new packaging
2. Conception et impression des nouveaux emballages
The reformatting of the NFt is the highest cost faced by industry.
In the Regulatory Impact Analysis done by the U.S. FDA, it was
determined that, across product categories, the cost of changing
product labels ranged from $1,100 to $2,600 (in 2003 U.S. dollars)
per SKU. Results provided by Canadian industry were significantly higher and detailed responses were provided to Health Canada as a means of explaining the variability.
Le reformatage du TVN représente le coût le plus élevé pour
l’industrie. Dans l’étude de l’impact réglementaire réalisée par la
FDA des États-Unis, il a été déterminé que, dans toutes les catégories de denrées, le coût pour changer les étiquettes de denrées
variait entre 1 100 $ à 2 600 $ (en dollars américains de 2003) par
UGS. Les résultats fournis par l’industrie canadienne étaient considérablement plus élevés, et des réponses détaillées ont été fournies
à Santé Canada pour expliquer la variabilité.
Pour créer de nouvelles étiquettes, de nouvelles conceptions graphiques devraient être développées. Les coûts peuvent surtout
varier selon que cette conception est réalisée à l’interne ou à l’externe. Un certain nombre de répondants ont indiqué qu’une période
d’entrée en vigueur prolongée pourrait réduire considérablement
ces coûts. Les coûts de conception variaient entre 700 $/UGS et
12 000 $/UGS; la plupart des coûts s’élevaient à près de 4 000 $/
UGS.
Il y a une multitude de façons d’imprimer une étiquette. Peu
importe la méthode qui est utilisée, la création de nouvelles plaques
d’imprimerie est nécessaire. L’industrie a soulevé certaines préoccupations quant à la taille des étiquettes. Cependant, la disposition
réglementaire actuelle selon laquelle le TVN n’a pas à dépasser
15 % de la surface d’affichage disponible ne changerait pas, et
l’industrie aurait le choix parmi plusieurs différents formats. Les
coûts estimés de la création de nouvelles plaques d’imprimerie
variaient entre 2 000 $/UGS et 8 000 $/UGS; la plupart des coûts
étaient estimés à 3 000 $/UGS.
Le coût de l’étiquette physique, ainsi que de l’emballage sur
lequel il doit être imprimé, variait beaucoup. Les estimations de
l’industrie allaient de 700 $/UGS à 10 000 $/UGS; l’estimation la
Changes are to be made to the list of core nutrients. The proposed amendments would remove the mandatory inclusion of vitamin A and vitamin C and specify that potassium must now be
listed. Prepackaged products would require a new nutrient analysis
in order to accurately specify nutrient content in the NFt. Estimated
costs to conduct the nutritional analysis were provided by industry.
These ranged from $750/SKU to $3,200/SKU; the majority of estimates fell close to $1,700/SKU.
In order for new labels to be created, new graphic designs would
have to be developed. Costs are most dependent on whether or not
the design is being done internally or externally. A number of
respondents indicated that a longer coming-into-force period could
significantly reduce these costs. Design costs ranged from
$700/SKU to $12,000/SKU; the majority of costs were close to
$4,000/SKU.
There are multitudes of ways in which a label can be printed.
Regardless of which method is used, the creation of a new printing
plate is required. Industry did raise some concerns regarding the
label size. However, the current regulatory provision stating that
the NFt does not have to exceed 15% of the available label display
surface would not change and industry would have many different
formats to choose from. The estimated costs of the creation of new
printing plates ranged from as low as $2,000/SKU to as high as
$8,000/SKU; the majority of costs were estimated to be $3,000/
SKU.
The physical label cost, as well as the packaging that it must be
printed on, was highly variable. Industry estimates ranged from
$700/SKU to $10,000/SKU; the higher end of the estimate would
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151208
represent a label with many colours and unique printing
requirements.
plus élevée représenterait une étiquette très colorée et des exigences d’impression très particulières.
Labour
Main-d’œuvre
Labour costs would be associated with all aspects of the label
design and many respondents found this category of questions difficult to answer. As a means of avoiding any risk of double counting, respondents were encouraged to consider their compliance
burden. Labour in this instance is assumed to be human capital
costs due to the regulatory amendments. Some examples of tasks
could be product focus groups to test package usability, coordination with regulatory authorities, or in-house or external staffing required to comply with new regulatory changes, such as updates to
the product Web site. These costs ranged from $400/SKU to
$2,500/SKU.
Les coûts de main-d’œuvre seraient liés à tous les aspects de la
conception de l’étiquette, et un grand nombre de répondants ont
indiqué qu’ils trouvaient difficile de répondre à cette catégorie de
questions. Pour éviter les risques de double comptabilité, les répondants ont été encouragés à examiner leur fardeau en matière de
conformité. La main-d’œuvre dans ce cas est présumée représenter
les coûts en capital humain liés aux modifications réglementaires.
Certains exemples de tâches pourraient être la tenue de groupes de
consultation sur les denrées pour évaluer l’utilité des emballages,
la coordination avec les autorités réglementaires ou la dotation à
l’interne ou à l’externe requise pour respecter les nouveaux changements réglementaires, tels que les mises à jour au site Web de la
denrée. Ces coûts variaient entre 400 $/UGS et 2 500 $/UGS.
Il convient de noter que cette ACA suppose que les coûts en
main-­d’œuvre calculés ne comprendraient que les coûts différentiels uniques pour répondre à l’exigence des modifications proposées. Par conséquent, on suppose qu’aucune nouvelle charge administrative ne serait placée sur l’industrie en ce qui concerne les
rapports et la mise en conformité.
•• Entrée en vigueur
La période d’entrée en vigueur (EV) a été définie par l’industrie
de production de denrées alimentaires comme étant un important
déterminant des coûts.
En consultation avec les groupes d’acteurs de l’industrie de la
production de denrées alimentaires, on a fait observer qu’une
période d’EV plus longue permettrait aux producteurs de vendre
les stocks existants de denrées et d’épuiser leurs anciennes étiquettes, réduisant ainsi les déchets de denrées et d’étiquettes. Certains répondants à l’enquête ont indiqué que les coûts de main­
d’œuvre interne et la quantité de déchets liés aux stocks de papier
seraient extrêmement élevés dans le cas d’une période d’EV de
18 mois à trois ans; un répondant a indiqué que l’estimation des
coûts pour l’industrie pourrait doubler si la période d’EV était de
moins de cinq ans.
It should be noted that this CBA assumes that the calculated
labour costs would only include incremental one-time costs to
meet the requirements of the proposed amendments. Therefore, it
is assumed that no new administrative burden would be placed on
industry in regard to reporting and compliance.
•• Coming into force
The coming-into-force (CIF) period has been identified by the
food manufacturing industry as a major determinant of cost.
In consultations with the food manufacturer stakeholder groups,
it was noted that a longer CIF period would allow manufacturers to
sell existing product stock and exhaust their older labels, thereby
reducing product and label waste. Some survey respondents indicated that internal labour costs and the amounts of waste associated
with paper stock would be extremely high with an 18-month to
three-year CIF period; one respondent indicated that estimated
costs to industry could double if the CIF were less than five years.
Cost to consumers
Coût pour les consommateurs
The analysis acknowledges that Canadian consumers may be
faced with increased food costs as manufacturers and retailers
recover their compliance costs associated with the proposed
amendments.
Based on input from industry, calculations were done for three
different scenarios: a minor, medium, and major label change. In
the majority of instances, industry groups were able to provide a
sample of anticipated costs based on estimates of the cost components of a label change (i.e. the ingredient list and NFt). An outline
of these costs is provided in Table 3. Each type of label change was
calculated by taking the average of each cost component where
identified at each label change level (i.e. minor, medium or major).
L’analyse reconnaît que les consommateurs canadiens peuvent
devoir faire face à une augmentation des coûts des denrées alimentaires alors que les producteurs et les détaillants recouvrent leurs
coûts de mise en conformité liés aux modifications proposées.
En se fondant sur les données fournies par l’industrie, on a fait
des calculs pour trois scénarios différents : un changement mineur,
moyen et majeur à l’étiquette. Dans la majorité des cas, les groupes
industriels ont été en mesure de fournir un échantillon des coûts
prévus sur la base des estimations des éléments de coûts d’un changement d’étiquettes (c’est-à-dire la liste des ingrédients et le TVN).
Un aperçu de ces coûts est fourni dans le tableau 3. Chaque type de
changement à l’étiquette a été calculé à l’aide de la moyenne de
chaque élément de coût pour chaque niveau de changement à l’étiquette (c’est-à-dire mineur, moyen ou majeur).
Table 2: Sample of label costs
Tableau 2 : Échantillon de coûts des étiquettes
Level of
change
Minor
Medium
Major
Cost of label production (per SKU)
$2,500
$7,500
$10,500
Total
$200,000,000
$600,000,000
$840,000,000
The majority of cost-per-SKU estimates were close to $8,000;
this figure represented the median of all provided estimates during
Niveau de
changement
Mineur
Moyen
Majeur
Coût de la production des
étiquettes (par UGS)
2 500 $
7 500 $
10 500 $
Total
200 000 000 $
600 000 000 $
840 000 000 $
La majorité des estimations des coûts par UGS étaient d’environ
8 000 $; ce chiffre représente la médiane de toutes les estimations
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151209
the consultation and survey period. It should be noted that industry
was encouraged to provide their highest cost or “worst-case scenario” estimates as a means of facilitating the gathering of comprehensive label cost estimates. It was determined that the best method
to account for all costs was to perform an adjusted-weight average
calculation, which accounts for all provided cost-per-SKU estimates; this method also allowed for the inclusion of outliers. Using
an adjusted-weight cost estimate, it was determined that the
average cost-per-SKU would be $9,725 or a total one-time compliance cost of $778 million ($727.1 million present value) for
80 000 SKUs.
fournies lors de la période de consultation et de sondage. Il est à
noter que l’industrie était encouragée à fournir les coûts anticipés
les plus élevés ou des estimations du « pire des scénarios » afin de
faciliter l’obtention d’estimations exhaustives des coûts liés à l’étiquette. Il a été déterminé que la meilleure méthode pour tenir
compte de tous les coûts était d’effectuer un calcul de la moyenne
selon le poids pondéré, qui représente toutes les estimations de
coûts par UGS fournies; cette méthode a également permis l’inclusion des valeurs aberrantes. Il a été déterminé que le coût moyen
par UGS, calculé selon une estimation des coûts pondérée ajustée,
serait de 9 725 $, ce qui donnerait au total une dépense ponctuelle
liée à la conformité de 778 millions de dollars (valeur actualisée de
727,1 millions de dollars) pour 80 000 UGS.
Comparison to international jurisdictions
Comparaison avec d’autres juridictions
As a means of testing the validity of the estimates provided by
Canadian industry, a comparison was performed to the analysis
provided by the U.S. FDA and by the European Commission (EC).
The cost estimates provided by Canadian industry were higher and
not in line with estimates reported by the U.S. FDA and the EC;
however, these differences in cost could be based on the removal of
added sugar and vitamin D from the NFt requirements. The U.S.
FDA reported a one-time cost to industry of $2 billion with a threeyear coming-into-force period; when this is adjusted for the Canadian market (i.e. the number of SKU in Canada), the costs are
estimated to be approximately $232 million or $2,900/SKU. The
EC estimates were close to $1.6 billion (in Canadian dollars), and
the figure included a coming-into-force period of three and five
years that yielded identical costs. The adjusted EC total cost per
SKU in Canada would be approximately $7,000, or $560 million.
The U.S. FDA and EC cost estimates would place Canada closer to
the minor and medium cost estimates provided by industry in reference to Table 3.
Dans le but de vérifier la validité des estimations fournies par
l’industrie canadienne, une comparaison a été effectuée avec les
analyses fournies par la FDA des États-Unis et par la Commission
européenne (CE). Les estimations de coûts fournies par l’industrie
canadienne ne correspondent pas à celles de la FDA des États-Unis
et de la CE, et sont plus élevées; cependant, ces différences de coût
pourraient s’expliquer par le retrait du sucre ajouté et de la vitamine D des exigences du TVN. La FDA des États-Unis a estimé un
coût ponctuel pour l’industrie de deux milliards de dollars avec une
période d’entrée en vigueur de trois ans; après un rajustement pour
le marché canadien (c’est-à-dire le nombre d’UGS au Canada), ces
coûts sont estimés à environ 232 millions de dollars ou 2 900 $/
UGS. La CE a estimé un coût de près de 1,6 milliard de dollars (en
dollars canadiens) et arrive à des coûts identiques qu’il s’agisse
d’une période d’entrée en vigueur de trois ans ou de cinq ans. Le
coût total par UGS rajusté au Canada calculé par la CE serait d’environ 7 000 $ ou 560 millions de dollars. Les estimations de coûts
de la FDA des États-Unis et de la CE placeraient le Canada plus
près des estimations de coûts mineures et moyennes fournies par
l’industrie relativement au tableau 3.
Les différences dans les estimations de coûts entre le Canada, la
FDA des États-Unis et la CE illustrent comment les économies
d’échelle peuvent réduire considérablement le fardeau pour l’industrie lié à la conformité à l’étiquetage nutritionnel. Par conséquent, toutes les possibilités d’harmonisation pourraient contribuer
à réduire le fardeau pour l’industrie de la fabrication et de la vente
au détail des aliments au Canada (c’est-à-dire une analyse des éléments nutritifs qui s’applique au Canada et aux États-Unis plutôt
que deux analyses distinctes), en supposant que ces produits sont
vendus dans les mêmes juridictions.
Le coût ponctuel estimé lié à la conformité pour l’industrie canadienne se situe entre 200 000 000 $ et 840 000 000 $. Le coût
moyen par UGS, calculé selon une moyenne pondérée ajustée,
serait de 9 725 $, ce qui donnerait au total une dépense ponctuelle
de 778 millions de dollars, ou 727,1 millions de dollars en valeur
actualisée. Cette estimation du coût ponctuel représenterait 0,8 %
des recettes totales de 88 milliards de dollars de l’industrie alimentaire canadienne.
Differences in cost estimates between Canada, the U.S. FDA
and the EC illustrate how larger economies of scale can greatly
reduce the nutrition label compliance burden on industry. Therefore, any alignment opportunities could help to reduce some of the
burden for Canada’s food manufacturing and retail industry
(i.e. nutrient analysis that applies to both Canada and the U.S., versus two separate analyses), assuming these products are sold in the
same jurisdictions.
The estimated one-time compliance cost to Canadian industry
would range from $200,000,000 to $840,000,000. The average cost
per SKU, using an adjusted weighted average, would be $9,725,
which would lead to a total one-time cost of $778 million, or
$727.1 million in present value dollars. This estimated one-time
cost would represent 0.8% of the total $88 billion in revenues for
the Canadian food manufacturing industry.
Reformulation
Reformulation
A number of industry groups identified reformulation as being a
major cost implication. Reformulation occurs when the product
ingredients or the amount of certain nutrients are changed in order
to comply with regulatory changes, to address public health concerns (e.g. trans fat, sodium and sugar), and to address consumer
concerns or for cost-effective purposes. However, while the proposed amendments could instigate a change in the consumer preference of certain foods, the amendments do not require that industry reformulate its products. Companies may choose to reformulate
their foods, but this would be a business decision.
Un certain nombre de groupes de l’industrie ont indiqué que la
reformulation constituait pour eux une préoccupation financière
importante. La reformulation est effectuée lorsque les ingrédients
du produit ou la quantité de certains éléments nutritifs sont modifiés dans le but de se conformer aux modifications réglementaires,
de donner suite à des préoccupations de santé publique (par
exemple gras trans, sodium et sucre) ou de la part des consommateurs ou pour des raisons de rentabilité. Cependant, bien que les
modifications proposées puissent inciter un changement des habitudes alimentaires des consommateurs, elles n’exigent pas une
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Based on figures from the U.S. FDA, adjusted to Canada, the
total industry-wide cost for industry to reformulate its products
would range from $11.4 million to $106.0 million.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151210
reformulation des produits par l’industrie. Les entreprises pourraient choisir de reformuler leurs produits alimentaires, mais il
s’agirait d’une décision d’affaires.
Selon les chiffres de la FDA des États-Unis, rajustés au Canada,
le total des coûts à l’échelle de l’industrie pour la reformulation de
ses produits se situe entre 11,4 millions de dollars et 106 millions
de dollars.
Benefits
Avantages
The proposed amendments are based on the assertion that equipping Canadians to compare products more easily and make more
informed choices about the foods they consume would improve
their overall health. An extensive literature review using peerreviewed journal sources, academic position papers, government
publications and stakeholder consultations yielded few articles that
directly linked the use of a nutrition label to measurable outcomes
outside of a laboratory setting. Consequently, a number of assumptions were made as a means to address this knowledge gap, while
providing clear benefit estimates.
Les modifications proposées partent du principe que si les Canadiens sont en mesure de comparer plus facilement les produits et de
faire des choix plus éclairés lorsqu’il s’agit des aliments qu’ils
consomment, leur état de santé général s’améliorera. Une analyse
documentaire approfondie de sources tirées de revues à comité de
lecture, d’exposés de principes universitaires, de publications gouvernementales et des consultations auprès des intervenants a rapporté peu d’articles qui lient directement l’utilisation de l’étiquette
de la valeur nutritive à des résultats mesurables en dehors d’un
laboratoire. Par conséquent, certaines hypothèses ont été formulées
pour pallier ce manque de données, et fournir des estimations
claires des avantages.
Le pourcentage d’utilisation du TVN par les consommateurs se
situe entre 44 % et 88 %. Cette estimation repose sur une variété de
variables démographiques. La majorité des études relevées dans
l’analyse documentaire révélaient un taux d’utilisation du TVN et
de la liste des ingrédients qui se situe entre 60 % et 75 %; ces deux
pourcentages ont servi au calcul des avantages de l’analyse coûtsavantages (ACA). L’analyse documentaire a permis de repérer certaines caractéristiques communes des personnes qui seraient les
plus susceptibles d’utiliser le TVN et la liste des ingrédients. Les
femmes ayant fait des études universitaires, ayant un revenu moyen
ou supérieur, qui sont les principaux responsables des achats alimentaires, les principaux responsables de la préparation des repas,
et les parents ou tuteurs de jeunes enfants; les personnes ayant des
besoins précis en matière de régime alimentaire (c’est-à-dire liés à
leur santé); et les personnes qui sont au fait du lien entre l’alimentation et les maladies étaient les plus susceptibles d’utiliser l’information nutritionnelle sur l’emballage. Toutefois, certaines études
portaient sur des interventions d’étiquetage nutritionnel ciblées, et
peu importe le statut socioéconomique, l’état de santé ou si des
campagnes de sensibilisation ciblées avaient été menées, tous les
membres de la population canadienne ont une chance égale de profiter des modifications proposées.
La deuxième hypothèse porte sur les motifs qui poussent une
personne à agir d’une façon qui est soit bénéfique ou néfaste pour
sa santé. Le modèle de croyance à la santé est un outil qui sert à
évaluer l’adoption d’un comportement sain par une personne et
repose sur le fait que la personne perçoive ou non un risque pour sa
santé et si ce risque est assez grand pour l’inciter à changer son
comportement. Une série de campagnes de sensibilisation relatives
au TVN coordonnées par Santé Canada devraient se dérouler
parallèlement aux modifications proposées. Il est attendu que les
campagnes futures permettront non seulement d’informer les
consommateurs sur l’utilisation du TVN et la liste d’ingrédients,
mais également de les sensibiliser sur la façon dont les décisions à
propos de leur alimentation, prises à l’aide du % de la VQ, peuvent
avoir une incidence sur leur santé. La conformité quant à l’utilisation des étiquettes est habituellement élevée au début des campagnes de sensibilisation parmi les utilisateurs des étiquettes et
diminue graduellement avec le temps. Pour l’ACA en question, on
présume que le taux de conformité au TVN est de 50 % pour les
personnes qui consultent le TVN et la liste des ingrédients et
observent les apports quotidiens recommandés.
Le calcul des avantages de l’ACA suppose qu’une légère amélioration de 1 % des résultats sur le plan de la santé relativement
The indicated use of the NFt ranges from approximately 44% to
as high as 88%. This estimate is based upon a variety of demographic variables. The majority of studies found in the literature
review indicated an NFt and list of ingredients usage rate of
between 60% and 75%; these two percentages were used in the
benefit calculations of the CBA. The literature indicated a number
of common characteristics of individuals who would most likely
use an NFt and ingredient list. Individuals who were female,
university-educated, with a middle income or greater, the primary
food purchaser, the primary food preparer, and a parent/guardian of
younger children; people with specific dietary requirements
(i.e. related to their health); and people who were aware of the dietdisease relationship were most likely to use on-pack nutrition
information. However, a number of studies examined targeted
nutrition labelling interventions, and regardless of socio-economic
status, disease status or whether targeted education campaigns
occurred, all members of Canadian society have an equal opportunity of benefiting from the proposed amendments.
The second assumption is related to what prompts individuals to
behave in a manner that is either beneficial or detrimental to their
health. The health belief model is a tool used to gauge the compliance of individuals with healthy behaviour and is based upon
whether the individual perceives a threat to his or her health and
whether this perceived threat is great enough to change behaviour.
A series of educational campaigns coordinated by Health Canada
relating to the NFt are anticipated to run in parallel with the proposed amendments. It is anticipated that future campaigns would
not only educate consumers about using the NFt and ingredient list,
but also raise awareness about how their food decisions using the
% DV can impact their health. Label use compliance is usually
high during the beginning of educational campaigns among label
users, then gradually decreases over time. The analysis for this
CBA assumes that the NFt compliance rate is 50% for individuals
who refer to the NFt and ingredient list and observe the daily
recommendations.
The benefit calculation in the CBA assumed that a modest
1% improvement in health outcomes for cardiovascular disease,
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151211
diabetes mellitus, malignant neoplasms, musculoskeletal disease
and nutritional deficiencies would amount to savings in indirect
and direct costs based on nutrition label use. Therefore, the benefit
calculation in the CBA only accounts for Canadians diagnosed
with one of the five chronic diseases most linked to diet. The
1% improvement was applied to the economic burden of illness
calculations by the Public Health Agency of Canada. These five
diseases account for approximately $26.3 billion in yearly indirect
and direct costs; this is described below in Table 3.
aux maladies cardiovasculaires, aux néoplasmes malins, au diabète
sucré, aux maladies musculo-squelettiques et aux carences nutritionnelles équivaudrait à des économies relativement aux coûts
directs et indirects en ce qui concerne l’utilisation d’étiquettes
nutritionnelles. Par conséquent, le calcul des avantages dans l’ACA
tient seulement compte des Canadiens ayant reçu un diagnostic
pour l’une des cinq maladies chroniques les plus souvent liées à
l’alimentation. L’amélioration de 1 % a été appliquée au calcul du
fardeau économique de la maladie par l’Agence de la santé publique du Canada. Ces cinq maladies représentent environ 26,3 milliards de dollars par année en coûts directs et indirects; une description est présentée ci-dessous dans le tableau 3.
Table 3: Cost of nutrition-linked diseases in Canada, 2008
(current dollars)
Tableau 3 : Coût des maladies liées à l’alimentation au
Canada, 2008 (en dollars courants)
Illness
Cardiovascular
diseases
Malignant neoplasms
Diabetes mellitus
Nutritional deficiency
Musculoskeletal
disease
Total
Direct
Costs (2008 dollars)
Indirect
Total
$11,692,700,000
$3,828,100,000
$2,178,200,000
$343,900,000
$362,000,000
$586,100,000
$145,200,000
$300,000
$12,054,700,000
$4,414,200,000
$2,323,400,000
$344,200,000
$5,780,800,000
$23,832,700,000
$1,398,000,000
$2,491,600,000
$7,178,800,000
$26,315,300,000
Maladie
Maladies
cardiovasculaires
Néoplasmes malins
Diabète sucré
Carence nutritionnelle
Maladies
musculo-squelettiques
Total
Directs
Coûts (en dollars de 2008)
Indirects
Total
11 692 700 000 $
3 828 100 000 $
2 178 200 000 $
343 900 000 $
362 000 000 $
586 100 000 $
145 200 000 $
300 000 $
12 054 700 000 $
4 414 200 000 $
2 323 400 000 $
344 200 000 $
5 780 800 000 $
23 832 700 000 $
1 398 000 000 $
2 491 600 000 $
7 178 800 000 $
26 315 300 000 $
A sensitivity analysis using reductions in the economic burden
of illness was calculated for 0.1%, 0.5%, 1% and 2%; figures are
provided in Table 4 below. A 1% improvement in health due to
label use would lead to an average annual reduction of $275.3 million in health care costs. Over a 10-year period, it is anticipated that
total benefits would amount to $2.753 billion. It was determined
that a 1% reduction in health burden for the five chronic diseases
would be the most appropriate and conservative measure when calculating the benefits of the proposed regulatory amendments.
Une analyse de sensibilité pour des réductions de 0,1 %, de
0,5 %, de 1 % et de 2 % du fardeau économique de la maladie a été
effectuée; les chiffres sont présentés dans le tableau 4 ci-dessous.
Une amélioration de 1 % de la santé attribuable à l’utilisation de
l’étiquette entraînerait une réduction annuelle moyenne des coûts
des soins de santé de 275,3 millions de dollars. En 10 ans, on prévoit que les avantages totaux atteindraient 2,753 milliards de dollars. Il a été établi qu’une réduction de 1 % du fardeau sur le système de santé pour les cinq maladies chroniques serait la mesure la
plus appropriée et la plus prudente pour le calcul des avantages des
modifications réglementaires proposées.
Table 4: Estimated benefits using economic burden of illness
(EBIC) for 0.1%, 0.5%, 1% and 2% reduction compounded
annually11
Tableau 4 : Avantages estimés selon le fardeau économique de
la maladie (FEMC) pour des réductions de 0,1 %, de 0,5 %,
de 1 % et de 2 % composées annuellement11
Year
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Total over
10 years
0.1%
$26,315,000
$26,341,000
$26,367,000
$26,393,000
$26,419,000
$26,445,000
$26,472,000
$26,499,000
$26,526,000
$26,553,000
Percentage Benefit
0.5%
1%
$131,577,000
263,153,000
$132,235,000
265,785,000
$132,896,000
268,443,000
$133,561,000
271,127,000
$134,229,000
273,838,000
$134,900,000
276,576,000
$135,575,000
279,342,000
$136,253,000
282,135,000
$136,934,000
284,956,000
$137,619,000
287,806,000
$264,330,000
$1,345,779,000 $2,753,161,000 $5,762,902,000
2%
$526,306,000
$536,832,000
$547,569,000
$558,520,000
$569,690,000
$581,084,000
$592,706,000
$604,560,000
$616,651,000
$628,984,000
This assumption was tested for validity using two tests.
Année
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Total sur
10 ans
Pourcentage d’amélioration
0,1 %
0,5 %
1 %
26 315 000 $
131 577 000 $
263 153 000
26 341 000 $
132 235 000 $
265 785 000
26 367 000 $
132 896 000 $
268 443 000
26 393 000 $
133 561 000 $
271 127 000
26 419 000 $
134 229 000 $
273 838 000
26 445 000 $
134 900 000 $
276 576 000
26 472 000 $
135 575 000 $
279 342 000
26 499 000 $
136 253 000 $
282 135 000
26 526 000 $
136 934 000 $
284 956 000
26 553 000 $
137 619 000 $
287 806 000
264 330 000 $
2 %
526 306 000 $
536 832 000 $
547 569 000 $
558 520 000 $
569 690 000 $
581 084 000 $
592 706 000 $
604 560 000 $
616 651 000 $
628 984 000 $
1 345 779 000 $ 2 753 161 000 $ 5 762 902 000 $
La validité de cette hypothèse a été vérifiée à l’aide de deux
tests.
Test 1 — Percentage reduction in cost due to label use, by disease
Test 1 — Pourcentage de réduction des coûts attribuable à
l’utilisation de l’étiquette, selon la maladie
It was found through the literature review that an improved diet
could reduce coronary heart disease and stroke mortality by 20%,
L’analyse documentaire a permis de déterminer qu’une amélioration de l’alimentation peut réduire de 20 % le taux de mortalité
1
1
Using the total figure for the five identified disease groups, $26,315,300,000,
assumes a percentage reduction in total EBIC.
L’utilisation du montant total pour les cinq groupes de maladies déterminés, soit
26 315 300 000 $, suppose un pourcentage de réduction du FEMC total.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
and cancer and diabetes mortality by at least 30%. A further calculation was made for reductions in morbidity for coronary heart disease and stroke by 10% and cancer and diabetes morbidity by 15%.
A reduction in mortality and morbidity was not provided for
nutritional deficiency or musculoskeletal disease. It was assumed
that mortality would be least affected by diet while morbidity
would be most affected; therefore, 10% mortality and 15% morbidity rates were used in the formula.
Using the figures above, and assuming a label use of 60% and
75%, and a usage rate of 50%, these values were tested against the
economic burden of illness calculations by disease group. The tests
demonstrated similar results to the estimated 1% reduction in illness for both the 60% and 75% label use that were equivalent to a
0.8% and a 0.9% reduction in health costs.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151212
associé aux maladies coronariennes et aux accidents vasculaires
cérébraux et peut réduire d’au moins 30 % le taux de mortalité lié
au cancer et au diabète. Un autre calcul a été effectué pour une
réduction du taux de morbidité associé aux maladies coronariennes
et aux accidents vasculaires cérébraux de 10 % et une réduction du
taux de morbidité associé au cancer et au diabète de 15 %.
Aucune réduction des taux de mortalité ou de morbidité n’a été
fournie pour les carences nutritionnelles ou les maladies musculosquelettiques. On suppose que l’alimentation aurait peu d’incidence sur le taux de mortalité et davantage d’incidence sur le taux
de morbidité; par conséquent, des taux de mortalité et de morbidité
de 10 % et de 15 %, respectivement, ont été utilisés dans la
formule.
À l’aide des chiffres ci-dessus, et en supposant une utilisation de
l’étiquette de 60 % et 75 % et un taux d’utilisation de 50 %, ces
valeurs ont été analysées par rapport aux calculs du fardeau économique de la maladie, par groupe de maladies. Les analyses ont
démontré des résultats semblables à la réduction des maladies évaluée à 1 % pour les taux d’utilisation de l’étiquette de 60 % et de
75 %, ce qui équivaut à une réduction des coûts de soins de santé
de 0,8 % et de 0,9 %.
Test 2 — Estimate welfare gain from label use, Canadian
population
Test 2 — Estimation des gains au chapitre du bien-être découlant
de l’utilisation de l’étiquette au sein de la population canadienne
This test was adapted from the U.S. FDA and includes the entire
Canadian population, not simply the population of Canadians diagnosed with one of the five diseases of focus. This assumption states
that the years following the initial regulation of nutrition labels
lead to a $0.07 to $0.11 welfare gain per day; this equates to a $25
to 40$ gain annually. Given that the proposed amendments for the
revised nutrition labelling are in fact amendments, the full estimate
of the welfare gain would most likely not be realized to the full
extent. The revised calculation would reduce the benefits by 50%,
with the underlying assumption being that the proposed amendments would augment existing welfare gains through improved
product disclosure. The standard label use figures of 60% and 75%
were applied to account for Canadians who would read the label.
This test multiplies the anticipated welfare gain by the Canadian
population, and then makes adjustments for label use and compliance. The results were similar to the initial 1% reduction in the
economic burden of illness estimate used as the principal benefit
calculation.
Over a 10-year period, it is anticipated that total benefits would
amount to $2.753 billion in direct and indirect cost savings to
the health system and, by further extension, to the Canadian
economy.
Ce test a été adapté de la FDA des États-Unis et vise l’ensemble
de la population canadienne et non seulement les Canadiens
atteints d’une des cinq maladies en cause. Cette hypothèse stipule
qu’au cours des années suivant la réglementation initiale des étiquettes nutritionnelles, des gains de bien-être de l’ordre de 0,07 $ à
0,11 $ par jour seraient observés, ce qui représente un gain de 25 $
à 40 $ par année. Étant donné que le projet de règlement pour l’étiquetage nutritionnel révisé représente en fait des modifications,
l’estimation du gain de bien-être ne pourrait pas être réalisée dans
sa pleine mesure. Le calcul révisé réduirait les avantages de 50 %,
l’hypothèse sous-jacente étant que les modifications proposées
permettraient d’augmenter les gains de bien-être existants grâce à
une meilleure communication des renseignements sur les produits.
Les pourcentages types de l’utilisation des étiquettes de 60 % et
75 % ont été appliqués pour tenir compte des Canadiens qui
consulteraient l’étiquette. Ce test multiplie les gains de bien-être
prévus au sein de la population canadienne, puis apporte des rajustements pour l’utilisation de l’étiquette et la conformité à celle-ci.
Les résultats obtenus sont semblables à ceux de la réduction initiale de 1 % du fardeau économique de la maladie estimé utilisé
comme fondement pour le calcul des avantages.
Une description détaillée de chaque test ainsi que les données
correspondantes figurent dans l’ACA (l’ACA complète est disponible sur demande).
En 10 ans, on prévoit que les avantages totaux atteindraient
2,753 milliards de dollars en économies qui seront réalisées par le
système de santé relativement aux coûts directs et indirects, et qui
par le fait même, profiteraient à l’économie canadienne.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The proposed amendments would modify the existing Regulations under the FDA. While it is anticipated that there will be changes to labelling and a one-time nutrient analysis of products, these
changes would ordinarily occur over the product life cycle. Industry stakeholders have identified this cycle as being as low as six
months to upwards of five years. A majority of those affected in the
industry would have opportunities to change their label within the
natural product life cycle due to the longer CIF of five years.
Les modifications proposées visent à modifier la réglementation
actuelle en vertu de la Loi sur les aliments et drogues. Des changements à l’étiquetage et une analyse nutritionnelle ponctuelle des
produits sont prévus, mais ces changements devraient normalement survenir pendant la durée du cycle de vie des produits. Les
intervenants de l’industrie ont indiqué que ce cycle peut être de
seulement six mois ou s’étirer jusqu’à cinq ans. La majorité des
entreprises touchées auraient la possibilité de modifier leurs étiquettes au cours du cycle de vie du produit naturel en raison de la
plus longue période d’entrée en vigueur (cinq ans).
A detailed summary of each test and the corresponding data are
available in the CBA (the full CBA is available upon request).
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151213
It has been determined that the “One-for-One” Rule does not
apply, as the proposed amendments would not impose a new
administrative burden on business.
Il a été déterminé que la règle du « un pour un » ne s’applique
pas, puisque les modifications proposées n’imposent pas de nouveau fardeau administratif pour les entreprises.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens applies to regulatory proposals that
affect small business and that would impose a nationwide cost over
$1 million annually. The Treasury Board Secretariat defines a
small business as any business, including its affiliates, that have
fewer than 100 employees or between $30,000 and $5 million in
annual gross revenues.
La lentille des petites entreprises s’applique aux projets de règlement qui ont une incidence sur les petites entreprises et qui
entraînent des coûts de plus d’un million de dollars par année à
l’échelle nationale. Le Secrétariat du Conseil du Trésor définit une
petite entreprise comme étant toute entreprise, y compris les organismes qui y sont affiliés, qui compte moins de 100 employés ou
dont les recettes annuelles brutes se situent entre 30 000 $ et
5 000 000 $.
Il existe environ 26 205 petites entreprises au Canada qui pourraient être touchées par les modifications proposées, et celles-ci
représentent près de 96 % de tous les fabricants et détaillants d’aliments au Canada : 23 % sont des fabricants d’aliments (y compris
les boulangeries commerciales et de détail); 2 % sont des fabricants de boissons gazeuses; 29 % sont des grossistes-distributeurs
de produits alimentaires et de boissons; 46 % sont des magasins de
détail. En raison de l’accès souvent limité au capital auquel
les petites entreprises se heurtent, trois dispositions ont été expressément conçues de manière à atténuer les répercussions sur ces
entreprises.
There are approximately 26 205 small enterprises in Canada that
could be affected by the proposed amendments, representing close
to 96% of all food manufacturers and retailers in Canada: 23% are
food manufacturers (including retail and commercial bakeries);
2% are soft-drink manufacturers; 29% are food and beverage
wholesaler-distributors; and 46% are retail stores. Due to the often
restricted access to capital that small businesses have, three provisions have been specifically designed to lessen the impact on small
businesses.
NAICS*
311
312
413
445
452
Industry Sector
Food manufacturing
Beverage and tobacco product manufacturing
Food, beverage and tobacco wholesaler-distributor
Food and beverage stores
General merchandise store
Small
6 086
295
7 631
12 181
12
All
Enterprises
% Micro and
Small
6 422
305
7 714
12 702
13
94.7%
96.7%
98.9%
95.9%
92.3%
* North American Industry Classification System
SCIAN*
311
312
413
445
452
Secteur de l’industrie
Fabrication des aliments
Fabrication de boissons et de produits du tabac
Grossiste-distributeur de produits alimentaires, de boissons et
de produits du tabac
Magasins d’alimentation
Magasin de marchandises diverses
Petite
6 086
295
% de micros et
de petites
entreprises
Toutes les
entreprises
7 631
12 181
12
6 422
305
94,7 %
96,7 %
7 714
12 702
13
98,9 %
95,9 %
92,3 %
* Système de classification des industries de l’Amérique du Nord
1. Coming into force
1. Entrée en vigueur
In consultations with industry, a longer coming-into-force (CIF)
period was identified as having the largest impact on reducing label
costs. Due to the longer product turnover and the longer life cycle
of labels produced by the majority of small businesses, a CIF of
five years has been proposed. A five-year CIF period would allow
small businesses to use up existing label stocks, plan and gather
capital for the label change, and allow them to use in-house resources rather than have to hire external people to design new labels if
necessary. Many industry groups highlighted the latter as a large
financial burden, although they did not quantify the exact burden.
Dans le cadre des consultations menées auprès de l’industrie,
une période d’entrée en vigueur plus longue a été identifiée comme
étant le facteur ayant la plus grande incidence sur la réduction du
coût des étiquettes. En raison de la longue période de roulement
des produits et du long cycle de vie des étiquettes produites par la
majorité des petites entreprises, une période d’entrée en vigueur de
cinq ans a été proposée. Une telle période permettrait aux petites
entreprises d’utiliser les stocks d’étiquettes existants, de planifier
et de recueillir le capital nécessaire pour la modification des étiquettes et de faire appel à des ressources internes plutôt que d’avoir
à embaucher des gens de l’extérieur pour concevoir de nouvelles
étiquettes, s’il y a lieu. Nombre de groupes de l’industrie ont souligné ce dernier point comme un important fardeau financier, mais
ils n’ont pas quantifié ce fardeau de façon précise.
2.Exemption for micro firms processing and selling
2.Exemption accordée aux microentreprises qui fabriquent et font
la vente des produits
Products that are sold by the same person(s) that produced them
and are sold at places such as farmers’ markets, craft shows,
Les produits qui sont vendus dans les marchés agricoles, les
salons d’artisans, les étalages routiers, les érablières et les marchés
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151214
roadside stands, sugar bushes, and flea markets are currently
exempt from the Regulations. While it is difficult to identify precisely the number of such firms operating in any given year, as
these enterprises tend to come in and out of operation, it is possible
to estimate the size of the exemption using the proxy of farmers’
markets. There are 508 identified farmers’ markets in Canada,
according to a national study conducted in 2009.12 The average market has 25 vendors, and each vendor in turn averages 1–5 employees. Total annual sales from vendors at these markets are estimated
to be $1.03 billion. The proposed amendments would maintain this
exemption for these 12 700 firms.
aux puces par la personne qui a transformé les produits sont actuellement exemptés de l’application du Règlement. Bien qu’il soit
difficile de déterminer avec exactitude le nombre d’entreprises de
ce genre sur le marché au cours d’une année donnée, puisque leur
activité a tendance à changer, il est tout de même possible d’estimer l’importance de l’exemption au moyen des marchés agricoles.
Au Canada, il existe 508 marchés agricoles, selon une enquête
nationale réalisée en 200912. En moyenne, chaque marché comprend 25 vendeurs, qui comptent environ de 1 à 5 employés chacun. Les ventes annuelles totales de ces vendeurs sont estimées à
1,03 milliard de dollars. Les modifications proposées maintiendraient l’exemption pour ces 12 700 entreprises.
3. Exemption for retail from using bullets in the list of ingredients
3.Exemption des détaillants de l’exigence d’utiliser des puces
dans la liste des ingrédients
In order to improve the legibility of the list of ingredients, the
proposed amendments would require the use of a bulleted list of
ingredients instead of commas, as is the current practice to separate
ingredients. Businesses that use retail or scale labels, particularly
small businesses, indicated this would create a substantial cost as
the existing machines are incapable of printing a bulleted list of
ingredients.
Afin d’améliorer la lisibilité de la liste des ingrédients, les modifications proposées exigeraient l’utilisation d’une liste à puces
pour inscrire les ingrédients plutôt que l’utilisation de virgules, qui
est la pratique actuelle pour séparer les ingrédients. Les entreprises
qui utilisent des étiquettes de vente au détail ou des étiquettes de
balance, en particulier les petites entreprises, ont indiqué que cette
exigence représente un coût important, puisqu’elles ne sont pas en
mesure d’imprimer une liste à puces des ingrédients avec leurs
appareils actuels.
Dans l’ensemble, les détaillants et les épiceries ont indiqué que
le coût de remplacement pour chaque magasin pouvait se situer
bien au-delà de 10 000 $. Le coût d’une simple balance qui produit
des étiquettes peut atteindre plus de 2 000 $. Il est donc raisonnable
de supposer un coût de 5 000 $ par magasin de détail pour remplacer les balances existantes, ce qui imposerait un coût de plus de
60 millions de dollars pour les 12 193 magasins de détail qui
fabriquent des produits pouvant être visés par les modifications
proposées.
Il est par conséquent proposé d’exempter les détaillants en alimentation de l’exigence relative à l’utilisation de puces.
Retail and grocery stores in general indicated that the cost of
replacement for each store could reach well over $10,000. The cost
of even a simple retail scale that produces labels would be in excess
of $2,000. It would be safe to assume a cost of $5,000 per retail
store to replace the existing scales, imposing a cost of over $60 million on the 12 193 retail stores that may produce products that
would fall under the proposed amendments.
It is proposed, therefore, that grocery retailers be exempt from
the proposed requirement to use bullets.
Flexibility analysis
Coming into force
Number of firms
Compliance cost
Administrative cost
Total costs
Farmers’ market exemption
Number of firms
Compliance cost
Administrative cost
Total costs
Ingredient list format
Number of firms
Compliance cost
Administrative cost
Total costs
Total costs of all options
2
Annualized average
$149,376,000
$0
$149,376,000
Initial Option
3-Year CIF
26 205
Present value
$1,396,037,383
$0
$1,396,037,383
Remove Exemption
12 700
Annualized average
Present value
Unknown
Unknown
$0
$0
Unknown
Unknown
Bulleted Ingredients
12 193
Annualized average
Present value
$6,090,000
$56,915,888
$0
$0
$6,090,000
$56,915,888
$155,466,000
$1,452,953,271
National Farmers’ Market Impact Study, 2009. Agriculture and Agri-Food Canada.
2
Annualized average
$74,688,000
$0
$74,688,000
Chosen Option
5-Year CIF
26 205
Present value
$698,018,692
$0
$698,018,692
Maintain Exemption
12 700
Annualized average
Present value
Unknown
Unknown
$0
$0
Unknown
Unknown
Annualized average
$0
$0
$0
$74,688,000
Allow Commas
12 193
Present value
$0
$0
$0
$698,018,692
Étude nationale de l’impact des marchés agricoles, 2009. Agriculture et Agroalimentaire Canada.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151215
Analyse de flexibilité
Entrée en vigueur
Nombre d’entreprises
Coûts liés à la conformité
Coûts administratifs
Total des coûts
Exemption des marchés
agricoles
Nombre d’entreprises
Coûts liés à la conformité
Coûts administratifs
Total des coûts
Première option
3 ans
26 205
Moyenne annualisée
Valeur actuelle
149 376 000 $
1 396 037 383 $
0 $
0 $
149 376 000 $
1 396 037 383 $
Moyenne annualisée
74 688 000 $
0 $
74 688 000 $
Éliminer l’exemption
12 700
Valeur actuelle
Moyenne annualisée
Inconnus
Inconnus
0 $
0 $
Inconnus
Inconnus
Conserver l’exemption
12 700
Moyenne annualisée
Valeur actuelle
Inconnus
Inconnus
0 $
0 $
Inconnus
Inconnus
Présentation de la liste des
ingrédients
Nombre d’entreprises
Coûts liés à la conformité
Coûts administratifs
Total des coûts
Total des coûts pour
toutes les options
Moyenne annualisée
6 090 000 $
0 $
6 090 000 $
155 466 000 $
Liste à puces
12 193
Valeur actuelle
56 915 888 $
0 $
56 915 888 $
Option choisie
5 ans
26 205
Valeur actuelle
698 018 692 $
0 $
698 018 692 $
Autoriser les virgules
12 193
Moyenne annualisée
Valeur actuelle
0 $
0 $
0 $
0 $
0 $
0 $
1 452 953 271 $
74 688 000 $
698 018 692 $
Using the flexible option, it is anticipated that $754,935,000 in
costs could be avoided for small business. This figure is based on
the $778 million industry one-time cost estimate and on the
assumption that a shorter CIF period of less than five years will
double all costs, and on the avoided cost of having to procure new
scale label printers.
L’option souple permettrait d’éviter 754 935 000 $ en coûts
pour les petites entreprises. Ce montant repose sur l’estimation des
coûts ponctuels de l’industrie de 778 M$ et suppose qu’une période
d’entrée en vigueur de moins de cinq ans doublerait tous les coûts
et ne permettrait pas d’éviter les coûts associés à l’acquisition de
nouvelles imprimantes d’étiquettes à balance.
Consultation
Consultation
Nutrition labelling
Étiquetage nutritionnel
The following stakeholders participated in the consultation processes undertaken in the development of these proposed amendments: Canadian consumers, food industry, retailers, health organizations, health professionals, consumer advocacy groups,
scientific experts and academics, and provincial and territorial
governments.
Les intervenants suivants ont participé aux processus de consultation dans le cadre de l’élaboration des modifications proposées :
des consommateurs canadiens, l’industrie alimentaire, des détaillants, des organismes de santé, des professionnels de la santé, des
groupes de défense des consommateurs, des experts scientifiques,
des représentants du milieu universitaire et les gouvernements provinciaux et territoriaux.
Les commentaires mis en évidence ci-après sont divisés en deux
grands groupes, soit les consommateurs et les autres intervenants
(y compris l’industrie, des professionnels de la santé, des organisations non gouvernementales [ONG], les gouvernements provinciaux et territoriaux [PT] et des experts du milieu universitaire).
Une campagne de consultation à deux étapes a été menée de
janvier à avril 2014. Cette campagne a consisté en des tables rondes
avec des parents et en une consultation en ligne pour obtenir les
commentaires des autres consommateurs intéressés. En juin 2014,
Santé Canada a publié un rapport intitulé Ce que nous avons
entendu (http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/label-etiquet/modernizereport-moderniser-rapport-fra.php) afin de donner un aperçu des
commentaires recueillis. Par l’intermédiaire de leurs commentaires, les Canadiens ont confirmé qu’ils sont d’avis que les étiquettes alimentaires actuelles sont utiles pour faire des choix santé
et ils ont suggéré des façons d’améliorer ces étiquettes afin d’optimiser leur utilisation.
The comments highlighted below are separated into two broad
groups: consumers, and other stakeholders (including industry,
health professionals, non-governmental organizations [NGOs],
provincial and territorial governments [P/Ts], and academic
experts).
A two-pronged consultation campaign was conducted from
January to April 2014, consisting of in-person round table discussions with parents and an online consultation to solicit feedback
from other interested consumers. In June 2014, Health Canada
published the What We Heard report (http://www.hc-sc.gc.ca/fnan/label-etiquet/modernize-report-moderniser-rapport-eng.php) to
provide an overview of the feedback. Through their input, Canadians confirmed that they find the current food labels helpful for
making healthier choices and suggested ways to improve the labels
to maximize consumer usability.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
In July 2014, Health Canada launched the second phase of nutrition labelling consultations. The themed technical documents
incorporated advances in science and the feedback obtained in the
first phase and outlined the Department’s proposed changes to the
appearance of the NFt and the list of ingredients; the core (i.e. mandatory) nutrients in the NFt; the DVs; and the reference amounts
used to determine serving size, particularly for single-serving containers, and for assessing whether a prepackaged product meets the
compositional criteria for nutrient content and health claims.
Health Canada posted these technical documents on its Web site
(http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/label-etiquet/consultation/index-eng.
php) and solicited comments from interested stakeholders. An
online questionnaire was launched at the same time, and both these
consultations closed in mid-September 2014. Consumer engagement workshops were also conducted in various Canadian cities
throughout the month of September in order to give consumers an
opportunity to share their thoughts on the proposed changes in a
more in-depth manner than is possible via the online consultation.
The feedback from the latest round of consultations helped refine
and fill in the details for the proposed amendments.
The feedback from the latest round of consultations included the
following:
•• consumers and all other stakeholders, including industry, were
in favour of making serving sizes more consistent among similar foods. Some industry stakeholders preferred to keep how
serving sizes are determined at the voluntary guideline level
while other stakeholders such as health professionals, NGOs
and academic experts called for a regulatory approach to ensure
the use of consistent serving sizes.
•• feedback on sugar-related proposals (added sugar declaration,
% DV declaration and grouping of sugar-based ingredients in
the list of ingredients) was mixed. The proposal to declare the
amount of added sugars in the NFt was popular among consumers and health stakeholders (including health professionals,
NGOs and P/Ts). However, industry stakeholders questioned
the scientific basis of requiring the declaration of added sugar
in the NFt given that the body metabolizes naturally occurring
and added sugars in the same way. Similarly, the inability of
analytical methods to distinguish between naturally occurring
and added sugars would contribute to significant compliance
and enforcement challenges. In addition, industry indicated
that research done in the U.S. concluded that consumers have a
limited understanding of the “added sugar” declaration in the
NFt.
•• consumers were in favour of DVs for sugars, but industry questioned their basis and health stakeholders were concerned that
it might discourage the consumption of healthy sources of sugars, such as whole fruits and vegetables and plain dairy
products.
•• most consumers and health stakeholders believed that the
grouping of sources of sugars in the list of ingredients would be
useful for consumers, whereas industry was concerned that it
would disrupt the conventional practice of listing the ingredients in decreasing order of their weight.
•• consumers and stakeholders provided mixed feedback on the
proposal to change the order of nutrients in the NFt in order to
reflect what Canadians should aim to limit and what they
should get sufficient amounts of.
•• the % DV footnote (i.e. 5% or less is a little, 15% or more is a
lot) was well received by consumers and health stakeholders.
Most industry stakeholders expressed reservations about this
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151216
En juillet 2014, Santé Canada a lancé la deuxième étape de la
campagne de consultation sur l’étiquetage alimentaire. Les documents techniques thématiques tenaient compte des progrès scientifiques et des commentaires recueillis au cours de la première étape,
et ils décrivaient les modifications proposées par le Ministère aux
éléments suivants : la présentation du TVN et de la liste des ingrédients; les principaux éléments nutritifs (c’est-à-dire obligatoires)
dans le TVN; les VQ; les quantités de référence utilisées pour
déterminer les portions, en particulier pour les contenants à portion
individuelle, et pour évaluer si un produit préemballé respecte les
critères relatifs à la teneur nutritive et aux attestations santé. Santé
Canada a publié ces documents techniques sur son site Web
(http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/label-etiquet/consultation/index-fra.
php) et a sollicité les commentaires des intervenants. Un questionnaire en ligne a été lancé au même moment, et les deux consultations ont pris fin à la mi-septembre 2014. Des ateliers de mobilisation des consommateurs ont également été tenus dans diverses
villes canadiennes en septembre afin de donner aux consommateurs une occasion de communiquer leurs réflexions sur les modifications proposées d’une façon plus approfondie que ne le permet
la consultation en ligne. Les commentaires formulés dans le cadre
de la dernière ronde de consultations ont permis d’éclairer l’orientation stratégique et d’obtenir les renseignements nécessaires pour
les instructions de rédaction du règlement proposé.
Les commentaires recueillis au cours de la dernière ronde de
consultations comprenaient ceux qui suivent :
•• Les consommateurs et tous les autres intervenants, y compris
l’industrie, étaient favorables à l’uniformisation des portions
pour les aliments similaires. Certains intervenants de l’industrie préféraient maintenir l’approche facultative en ce qui
concerne les règles relatives aux portions tandis que d’autres,
comme les professionnels de la santé, les ONG et les experts du
milieu universitaire, recommandaient une approche réglementaire visant à assurer l’utilisation de portions uniformes.
•• Les commentaires sur les propositions relatives au sucre (déclaration de sucre ajouté, déclaration du % de la VQ et regroupement des ingrédients à base de sucre dans la liste des ingrédients) étaient variés. La proposition de déclarer la quantité de
sucre ajouté dans le TVN était populaire parmi les consommateurs et les intervenants en santé, y compris les professionnels
de la santé, les ONG et les PT. Toutefois, les intervenants de
l’industrie remettaient en question le fondement scientifique
sur lequel repose la nécessité de déclarer le sucre ajouté dans le
TVN, étant donné que le corps métabolise le sucre d’origine
naturelle et le sucre ajouté de la même manière. De la même
façon, l’incapacité pour les méthodes d’analyse de faire la distinction entre le sucre d’origine naturelle et le sucre ajouté
contribuerait à d’importants défis en matière de conformité et
d’application de la loi. En outre, l’industrie a indiqué que, selon
des travaux de recherche réalisés aux États-Unis, les consommateurs ont une compréhension limitée de la déclaration
« sucre ajouté » dans le TVN.
•• Les consommateurs favorisaient des VQ pour le sucre, mais
l’industrie remettait en question le fondement de celles-ci et les
intervenants du milieu de la santé craignaient qu’elles ne
découragent la consommation de bonnes sources de sucre,
comme les fruits et les légumes entiers et les produits laitiers
réguliers.
•• La plupart des consommateurs et des intervenants du milieu de
la santé étaient d’avis que le regroupement des sources de sucre
dans la liste des ingrédients serait utile pour les consommateurs, tandis que l’industrie craignait que cela ne nuise à la pratique conventionnelle d’énumération des ingrédients en ordre
décroissant de poids.
•• Les consommateurs et les intervenants ont donné des réponses
variées à la proposition de modification de l’ordre des éléments
Canada Gazette Part I June 13, 2015
proposal, particularly about the effect it would have on the size
of the NFt.
•• consumers and stakeholders (such as provincial and territorial
governments, health organizations, health professionals, and
consumer advocacy groups) were in support of the proposal to
the format of the list of ingredients (i.e. the use of uppercase
and lowercase letters, good contrast of colour, and use of bullets). Comments from industry expressed concerns about the
space requirements for the new format.
•• consumers and all other stakeholders, including industry, provided mixed feedback regarding proposed changes to the list of
nutrients that must appear in the NFt. There was general support to include potassium and remove vitamin A and vitamin C
from the list, although consumers questioned the reason behind
removing these two vitamins. There was less support for the
proposal to declare vitamin D, specifically among some health
professionals and academic experts, mainly because this vitamin occurs naturally in very few foods, such as fatty fish, and
that a “0” declaration may give the impression that a food is not
nutritious. Consequently, as a result of stakeholder feedback,
the requirement to declare vitamin D has been removed from
this proposal.
Industry was surveyed from late 2014 through early 2015 to
gather information to support the CBA for these proposed amendments. Health Canada was able to learn more about some of the
activities that would be necessary to comply with the proposed
changes such as redesign and printing of new labels (and possibly
discarding old stock if the coming-into-force [CIF] period was too
short), and nutrient analysis for newly designated core nutrients in
the NFt. Compliance costs were provided for three- and five-year
CIF periods.
In summary, there was an overall support for updating the nutrition label. Proposed changes to serving sizes, sugar information,
and the legibility of the list of ingredients addressed major consumers concerns expressed in the What We Heard report (http://
www.hc-sc.gc.ca/fn-an/label-etiquet/modernize-report-moderniserrapport-eng.php) and were supported by stakeholders such as
health professionals and NGOs. Industry stakeholders were supportive of the updates to scientific information, but were concerned
with some of the proposed changes, particularly those related to
sugar labelling and format changes that would have an impact on
label space requirements.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151217
nutritifs dans le TVN afin de tenir compte des ingrédients que
les Canadiens devraient consommer en quantité limitée ou
suffisante.
•• La note explicative sur le % de la VQ (c’est-à-dire 5 % ou
moins, c’est peu; 15 % ou plus, c’est beaucoup) a été bien reçue
par les consommateurs et les intervenants du milieu de la santé.
La plupart des intervenants de l’industrie ont fait état de
réserves à propos de cette proposition, en particulier à propos
de son incidence sur la taille du TVN.
•• Les consommateurs et presque tous les intervenants (tels que
les gouvernements provinciaux et territoriaux, les organismes
de santé, les professionnels de la santé et les groupes de défense
des consommateurs) appuyaient les modifications proposées
au format de la liste des ingrédients (c’est-à-dire l’utilisation de
lettres majuscules et minuscules, le bon contraste de couleurs,
l’utilisation de puces). Dans ses commentaires, l’industrie a
formulé des préoccupations relatives à l’espace requis pour le
nouveau format.
•• Les consommateurs et tous les autres intervenants, y compris
l’industrie, ont donné des réponses variées quant aux modifications proposées à la liste des éléments nutritifs qui doit figurer
dans le TVN. Tous étaient généralement en faveur d’inclure le
potassium et de supprimer les vitamines A et C de la liste, bien
que les consommateurs s’interrogeaient sur les raisons justifiant le retrait de ces deux vitamines. Moins d’intervenants
étaient favorables à la proposition de déclarer la teneur en vitamine D, particulièrement certains professionnels de la santé et
certains experts du milieu universitaire, principalement parce
que cette vitamine se trouve naturellement dans très peu d’aliments, comme les poissons gras, et qu’une déclaration d’absence (« 0 ») pourrait donner l’impression que l’aliment n’est
pas nutritif. Par conséquent, en raison des commentaires
des intervenants, l’exigence relative à la déclaration de la vitamine D a été retirée de la proposition.
L’industrie a été consultée de la fin de 2014 au début de 2015
afin de recueillir des renseignements à l’appui de l’analyse coûtsavantages pour cette proposition. Santé Canada a été en mesure
d’en apprendre davantage sur certaines des activités qui seraient
nécessaires pour respecter les modifications proposées : la refonte
et l’impression de nouvelles étiquettes (et possiblement l’élimination des anciennes étiquettes si la période d’entrée en vigueur est
trop courte), ainsi que l’analyse des éléments nutritifs pour les éléments principaux nouvellement désignés dans le TVN. Les coûts
liés à la conformité ont été fournis pour des périodes d’entrée en
vigueur de trois et de cinq ans.
En résumé, il y avait un soutien général pour la mise à jour de
l’étiquetage nutritionnel. Les modifications proposées concernant
la taille des portions, les renseignements sur le sucre et la lisibilité
de la liste d’ingrédients ont permis de donner suite aux principales
préoccupations exprimées par les consommateurs dans le rapport
Ce que nous avons entendu (http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/labeletiquet/modernize-report-moderniser-rapport-fra.php) et ont été
favorablement accueillies par certains intervenants comme les professionnels de la santé et les ONG. Les intervenants de l’industrie
étaient favorables à la mise à jour des renseignements scientifiques,
mais s’inquiétaient de certains changements proposés, notamment
la modification des renseignements sur le sucre figurant sur l’étiquette et les changements dans la présentation qui auraient une
incidence sur les exigences d’espace sur l’étiquette.
Fruit and vegetable health claim
Allégation santé relative aux fruits et aux légumes
The Department, in forming the approach for health claims and
labelling requirements for fruits and vegetables, has taken into
account feedback from various stakeholders active in the marketing (from farm gate to the dinner plate) of fresh fruits and
Lorsqu’il a élaboré l’approche pour les allégations relatives à la
santé et les exigences en matière d’étiquetage pour les fruits et les
légumes, le Ministère a tenu compte des commentaires des divers
intervenants qui jouent un rôle actif dans la commercialisation (de
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151218
vegetables. The proposed amendments address the concerns that
were raised and make it easier for industry to promote the health
benefits of eating fruits and vegetables. These stakeholders strongly
support these proposed amendments as the inability to make nutrient content and health claims on prepackaged fruits and vegetables
has been an irritant to them.
la ferme à la table) des fruits et des légumes frais. Les modifications proposées donnent suite aux préoccupations soulevées et
facilitent la tâche de l’industrie lorsqu’il s’agit de promouvoir les
bienfaits des fruits et des légumes pour la santé. Ces intervenants
sont nettement favorables aux changements proposés, car l’incapacité d’indiquer des allégations relatives à la santé et à la teneur
nutritive sur les étiquettes des fruits et des légumes préemballés
constitue un irritant pour eux.
Food colours
Colorants alimentaires
A consultation document (http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/
consult/_feb2010-food-aliments-col/index-eng.php) was posted
online in 2010 outlining the Department’s proposed approach to
improving food colour labelling requirements, with direct notification of the consultation sent to select stakeholders including members of the food industry, food associations and specific citizen
groups. Most of the comments received during this process were in
support of Health Canada’s initiatives. Some industry stakeholders
expressed concern about space on the label for prepackaged products whose ingredients lists might need to declare more than one
added food colour. However, the industry stakeholders also
expressed their preference that food colour labelling amendments
align with those in the U.S. Further, in September 2014, Health
Canada engaged in targeted consultation with specific stakeholders
on food colour specifications. The information received through
these consultations is the basis of the changes in the proposed
amendments.
Un document de consultation (http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/
consult/_feb2010-food-aliments-col/index-fra.php), publié en
ligne en 2010, décrit l’approche proposée par le Ministère afin
d’améliorer les exigences relatives à l’étiquetage des colorants alimentaires, avec notification directe de la consultation transmise à
certains intervenants, y compris des membres de l’industrie de
l’alimentation, des associations des aliments et certains groupes de
citoyens. La plupart des commentaires recueillis dans le cadre de
ce processus sont favorables aux initiatives de Santé Canada. Certains intervenants de l’industrie ont exprimé des préoccupations
quant à l’espace disponible sur les étiquettes des produits préemballés, où il pourrait être nécessaire de déclarer plus d’un colorant
alimentaire. Toutefois, les intervenants de l’industrie ont aussi dit
préférer que les exigences en matière d’étiquetage liées aux colorants alimentaires correspondent à celles des États-Unis. De plus,
en septembre 2014, Santé Canada a lancé des consultations ciblées
auprès de certains intervenants au sujet des spécifications relatives
aux colorants alimentaires. Les résultats de ces consultations
constituent le fondement des changements visés par les modifications proposées.
Regulatory cooperation
Coopération en matière de réglementation
The proposed updates to the nutrition information on prepackaged food product labels in Canada are for the most part aligned
with the U.S. proposed rule. Both countries require an NFt on most
prepackaged products and the NFt is considered to be the gold
standard internationally. The policy objectives in both countries are
very similar, but the specific proposals present different approaches
to achieve similar health objectives. The differences between both
countries are outlined below. Health Canada will continue to monitor developments regarding the U.S. proposed rule and give consideration to any changes made to it.
Les mises à jour proposées aux renseignements nutritionnels sur
les étiquettes des produits alimentaires préemballés au Canada sont
pour la plupart harmonisées avec la règle proposée aux États-Unis.
Les deux pays exigent un TVN sur la plupart des produits préemballés, et le TVN est considéré comme la référence à l’échelle
internationale. Les objectifs stratégiques des deux pays sont très
similaires, mais les propositions présentent des approches différentes pour atteindre des objectifs similaires en matière de santé.
Les différences entre les deux pays sont décrites ci-après. Santé
Canada continuera de suivre l’évolution du projet de règlement des
États-Unis et examinera toute modification qui y est apportée.
Key difference: format
•• Health Canada is proposing to adjust the order in which nutrients are listed in the NFt in order to group energy-providing
nutrients together, followed by cholesterol and sodium. This
format supports Health Canada’s messaging in its public education campaigns on nutrition.
•• The proposed U.S. label has a greater visual emphasis on the
caloric content of the food. Health Canada is proposing an
increased font size and bolding for calories, but not to the
extent proposed in the U.S. The Department and Canadian
health stakeholders are concerned that too great a focus on calories could detract from other important factors in choosing
healthy foods.
Différence importante : présentation
•• Santé Canada propose de changer l’ordre dans lequel les éléments nutritifs sont présentés dans le TVN, en présentant
d’abord tous les éléments nutritifs procurant de l’énergie, suivis des teneurs en cholestérol et en sodium. Cette présentation
correspond aux messages diffusés par Santé Canada dans le
cadre de ses campagnes de sensibilisation sur la nutrition.
•• L’étiquette proposée par les États-Unis met l’accent visuel sur
la teneur en calories de l’aliment. Santé Canada propose d’utiliser de gros caractères et des caractères en gras pour les calories, mais pas dans la même mesure que ce qui est proposé par
les États-Unis. Le Ministère et les intervenants du milieu de la
santé canadiens croient qu’en mettant trop l’accent sur les calories, d’autres facteurs importants dans le choix des aliments
pourraient être négligés.
Key difference: note at the bottom of the NFt
•• The U.S. proposed rule does not specify the exact wording of
the footnote that would appear in their final rule, but instead
requests feedback from stakeholders.
•• The “5% or less is a little, 15% or more is a lot” footnote is part
of a successful consumer education campaign on % DVs in
Canada, and an easily remembered rule of thumb.
Différence importante : note explicative au bas du TVN
•• Dans leur projet de règlement, les États-Unis ne précisent pas
le texte exact de la note explicative qui apparaîtrait dans la version définitive du règlement, mais demandent plutôt l’avis des
intervenants.
•• La note explicative (« 5 % ou moins, c’est peu; 15 % ou plus,
c’est beaucoup ») s’inscrit dans le cadre d’une campagne de
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151219
sensibilisation des consommateurs efficace sur les pourcentages de la VQ au Canada, et constitue une règle pratique facile
à retenir.
Key difference: vitamin D
•• The U.S. is adding vitamin D to the list, but Health Canada is
not. This is because vitamin D occurs naturally in so few foods
that it would often be a “0” declaration. This will also limit
costs to industry (laboratory analysis for vitamin D can be very
complicated and costly). However, if vitamin D is added to a
product, it must be included in the Canadian NFt (e.g. milk,
fortified plant-based beverages, margarine).
Différence importante : vitamine D
•• Les États-Unis incluent la vitamine D dans la liste, mais Santé
Canada ne l’inclut pas. La raison est que la vitamine D se
trouve naturellement dans si peu d’aliments que sa teneur
déclarée serait souvent de « 0 ». Aussi, cela limitera les coûts
pour l’industrie (les analyses de laboratoire pour la vitamine D
peuvent être très complexes et très coûteuses). Toutefois, au
Canada, tout ajout de vitamine D dans un produit doit être indiqué dans le TVN (par exemple le lait, les boissons végétales
enrichies, la margarine).
Key difference: declaration of sugar in the NFt
Différence importante : déclaration de la teneur en sucre dans le
TVN
•• Dans leurs propositions relatives au sucre, les États-Unis et le
Canada partagent le même objectif général (fournir aux consommateurs les renseignements dont ils ont besoin pour réduire
leur consommation de sucre, s’ils le désirent), mais ils adoptent
des méthodes différentes pour y arriver. Les modifications proposées par le Canada comprennent deux éléments visant à améliorer l’étiquetage du sucre : établir une VQ pour le sucre dans
le TVN et regrouper les ingrédients à base de sucre dans la liste
des ingrédients (voir ci-après). L’approche axée sur les sucres
ajoutés (dans le projet de règlement des États-Unis) et l’approche axée sur le pourcentage de la VQ (dans les modifications proposées par le Canada) ont toutes deux été soumises à
l’examen des consommateurs canadiens durant les consultations en 2014. Selon les commentaires obtenus, bien que les
deux approches soient populaires, les Canadiens estiment que
les renseignements sur les hydrates de carbone et la teneur
totale en sucres portent à confusion lorsqu’il y avait des sucres
ajoutés, et jugent qu’il est plus pratique et facile d’utiliser le
pourcentage de la VQ, surtout en combinaison avec la note
explicative au bas de l’étiquette. Il est important de noter que la
plupart des aliments qui dépassent le seuil de 15 % pour la VQ,
soit une teneur élevée, sont des aliments qui contiennent des
sucres ajoutés.
•• While both the U.S. and Canadian proposals regarding sugar
have the same overall objective (to provide consumers with the
information they need to lower their sugar intake, if they so
choose), different methods of achieving this goal have been
chosen. The Canadian proposed amendments include two elements aimed at enhancing sugar labelling: establishing a DV
for sugar in the NFt, and grouping sugar-based ingredients
together in the list of ingredients (see below). The added sugars
approach (in the U.S. proposed rule) and the % DV approach
(in the Canadian proposed amendments) were both presented
to Canadian consumers during the consultation in 2014. The
feedback received indicate that, while both approaches were
popular, Canadians found the information about carbohydrates
and total sugars confusing when there were added sugars, and
they found the % DV approach easy to understand and useful,
particularly in association with the footnote. It is important to
note that most foods that exceed the 15% DV threshold for “a
lot” are foods that contain added sugars.
Key difference (ingredient list): grouping of sugar-based
ingredients
•• The proposed requirement to have all sugar-based ingredients
grouped together is not part of the U.S. proposed rule. However, Canadian consumers showed strong support for the proposed amendments because they increase the transparency
regarding the sources of sugar added to food and provide a better estimate of the proportion of added sugar compared to other
ingredients in the food.
Différence importante (liste des ingrédients) : regroupement des
ingrédients à base de sucre
•• L’exigence proposée de regrouper tous les ingrédients à base de
sucre ne fait pas partie du projet de règlement des États-Unis.
Toutefois, les consommateurs canadiens se sont montrés très
favorables aux modifications proposées, car elles favorisent la
transparence quant aux sucres ajoutés aux aliments et fournissent une meilleure estimation de la proportion de sucre
ajouté comparativement aux autres ingrédients entrant dans la
composition du produit.
Rationale
Justification
The proposed amendments are intended to improve food labels,
making the information more useful and easier to understand, so
Canadians are able to make informed choices about the food they
consume in order to maintain or improve their health. This objective would be met by
(i) modernizing and enhancing the labelling of foods with
respect to nutrition information;
(ii) enabling a new health claim linking the consumption of
fruits and vegetables to a decreased risk of heart disease; and
(iii) identifying food colours by their specific name in the
ingredient list.
Les modifications proposées visent à améliorer les étiquettes des
produits alimentaires et à accroître l’utilité de l’information et à en
faciliter la compréhension, de façon à ce que les Canadiens soient
en mesure de faire des choix éclairés quant aux aliments qu’ils consomment pour maintenir ou améliorer leur état de santé. Cet objectif serait atteint en :
(i) modernisant et en améliorant les renseignements nutritionnels sur les étiquettes des aliments;
(ii) autorisant une nouvelle allégation santé associant la consommation de fruits et de légumes à une diminution du risque de
cardiopathies;
(iii) identifiant les colorants alimentaires par leur nom précis
dans la liste des ingrédients.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Health Canada has consulted widely with consumers, key partners and health stakeholders, who have expressed support for the
approach.
Several options were considered to reduce the cost and burden
for industry, particularly small businesses. Options considered
were
(i) extending the coming-into-force period to minimize the cost
of complying with new labelling requirements and allowing
time to deplete current label stock;
(ii) exempting products that are packaged and labelled at a retail
establishment from the requirement to separate each ingredient
with a bullet; and
(iii) continuing to exempt products sold at a roadside stand, craft
show, flea market, farmers’ market or sugar bush by the individual who processed the product from the requirement to display
an NFt.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151220
Other options have been considered, and analysis has determined that implementation of the proposed amendments, while
advancing alignment with the U.S. approach to the maximum
extent possible, is the best way to proceed.
Santé Canada a tenu de vastes consultations auprès des consommateurs, des principaux partenaires et des intervenants du milieu
de la santé, qui ont exprimé leur appui à la nouvelle approche.
Plusieurs options ont été examinées afin de réduire les coûts
et les obligations pour l’industrie, en particulier les petites entreprises. Voici les options envisagées :
(i) une période d’entrée en vigueur prolongée pour minimiser les
coûts liés à la conformité aux nouvelles exigences en matière
d’étiquetage et pour donner le temps d’écouler les stocks d’anciennes étiquettes;
(ii) une exemption pour les produits emballés et étiquetés dans
un point de vente au détail, afin qu’il ne soit pas nécessaire de
séparer chaque ingrédient au moyen de puces;
(iii) une exemption continue pour les produits vendus dans un
éventaire routier, une exposition d’artisanat, un marché aux
puces, un marché d’agriculteurs ou une érablière par l’individu
qui l’a transformé, afin qu’il ne soit pas nécessaire de présenter
un TVN.
D’autres options ont été examinées, et l’analyse a déterminé que
la mise en œuvre des modifications proposées, qui favorisent autant
que possible l’harmonisation avec l’approche des États-Unis, est la
meilleure façon de procéder.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Implementation
Mise en œuvre
Ongoing public education efforts would accompany these proposed regulatory amendments to help consumers understand how
best to use the information on the labels to make informed food
choices. These include a continuation of the education campaign
on % DV, and a soon-to-be-launched campaign on NFt serving
sizes.
The proposed five-year coming-into-force period would allow
sufficient time for industry to make the necessary changes to their
labels and to use up any existing stocks of labels already printed to
comply with current requirements.
Des efforts continus d’éducation du public se grefferaient à ces
modifications réglementaires proposées, afin d’aider les consommateurs à comprendre comment utiliser au mieux l’information
contenue sur les étiquettes pour faire des choix éclairés. Ces efforts
incluraient notamment la campagne d’éducation sur le % de la VQ
ainsi qu’une campagne sur les portions du TVN qui serait lancée
d’ici peu.
La période d’entrée en vigueur de cinq ans proposée laisserait
suffisamment de temps à l’industrie pour apporter les modifications nécessaires aux étiquettes et pour écouler toutes les étiquettes
imprimées conformes aux exigences antérieures.
Enforcement
Application
The Canadian Food Inspection Agency (CFIA) is responsible for
the enforcement of the Food and Drugs Act as it relates to food.
While it is the responsibility of the industry to comply with regulatory requirements, compliance would be monitored as part of the
ongoing domestic and import inspection programs, while respecting the resources that the CFIA has for enforcement and compliance verification. Appropriate enforcement action would be taken
based on risk. Health Canada would provide guidance to the CFIA
on health risk assessments and implementation of these regulatory
amendments.
L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) est responsable de l’application de la Loi sur les aliments et drogues, en
ce qu’elle a trait aux aliments. Alors qu’il est de la responsabilité
de l’industrie de se conformer aux exigences réglementaires, la
conformité serait évaluée dans le cadre de programmes d’inspection continus, tant à l’échelle nationale qu’à l’importation, tout en
respectant les ressources dont dispose l’ACIA pour la vérification
de la conformité et l’application de la loi. Des mesures d’application de la loi appropriées seraient prises en fonction du risque.
Santé Canada fournirait à l’ACIA des lignes directrices relativement à l’évaluation du risque pour la santé et la mise en œuvre des
modifications réglementaires.
Une approche progressive est importante pour donner à l’industrie et au gouvernement le temps de s’adapter aux nouvelles exigences, ainsi que pour fournir l’occasion de créer des outils d’éducation et de conformité. Durant la période de transition au cours de
laquelle les fabricants pourront appliquer à la fois l’ancien règlement et le nouveau règlement, l’ACIA formerait son personnel partout au Canada, mettrait à jour ses outils d’inspection et de conformité (par exemple le Test de conformité de l’étiquetage nutritionnel,
l’Outil d’étiquetage de l’industrie, le matériel de formation) et mettrait en œuvre des activités de promotion de la conformité.
A phased-in approach is important in order to give industry and
Government time to adapt to the new requirements as well as provide the opportunity for the development of education and compliance tools. During the transition period, when manufacturers may
apply both the former Regulations and the new Regulations, the
CFIA would train its staff across Canada, update inspection and
compliance promotion tools (for example the Nutrition Labelling
Compliance Test, the Industry Labelling Tool, training material),
and carry out compliance promotion activities.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151221
Performance measurement and evaluation
Mesure de rendement et évaluation
Health Canada is currently developing a Performance Measurement and Evaluation Plan (PMEP) to measure the performance and
conduct an evaluation of these proposed amendments to the Regulations. This plan would specify the methods selected for ongoing
monitoring of these proposed amendments, performance targets,
indicators and data sources. These would be comprehensively
tracked as part of the performance measurement strategy outlined
in the PMEP. This PMEP would be available upon final publication
of the Regulations in the Canada Gazette, Part II.
Santé Canada élabore un Plan de mesure et d’évaluation du rendement (PMER) visant à mesurer le rendement et à évaluer les
modifications qu’il est proposé d’apporter au Règlement. Ce plan
précisera les méthodes choisies pour assurer un suivi continu des
modifications proposées, des objectifs de rendement, des indicateurs et des sources de données. Ces éléments feront l’objet d’un
suivi approfondi dans le cadre de la stratégie de mesure du rendement décrite dans le PMER. Le PMER pourra être consulté au
moment de la publication finale du Règlement dans la Partie II de
la Gazette du Canada.
Contact
Personne-ressource
Dana Wang
Policy, Planning and International Affairs Directorate
Health Products and Food Branch
Health Canada
Holland Cross, Tower B, 5th Floor
1600 Scott Street
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Address locator: 3105A
Fax: 613-941-7104
Email: LRM_MLR_consultations@hc-sc.gc.ca
Dana Wang
Direction des politiques, de la planification et des affaires
internationales
Direction générale des produits de santé et des aliments
Santé Canada
Holland Cross, Tour B, 5e étage
1600, rue Scott
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Indice de l’adresse : 3105A
Télécopieur : 613-941-7104
Courriel : LRM_MLR_consultations@hc-sc.gc.ca
Small Business Lens Checklist
1. Name of the sponsoring regulatory organization:
Department of Health
2. Title of the regulatory proposal:
Regulations Amending the Food and Drug Regulations — Nutrition Labelling, Other Labelling Provisions and Food Colours
3. Is the checklist submitted with a RIAS for the Canada Gazette, Part I or Part II?
Canada Gazette, Part I
Canada Gazette, Part II
A. Small business regulatory design
I
Communication and transparency
1.
Are the proposed Regulations or requirements easily understandable in everyday language?
Yes
No
N/A
In 2003, the Government of Canada made regulatory amendments to the FDR related to the labelling of food. The proposed amendments are written in a language
that is similar to what currently exists in the FDR. Manufacturers and importers are familiar with the language used in the Regulations.
2.
Is there a clear connection between the requirements and the purpose (or intent) of the proposed Regulations?
The proposed amendments would make changes to the presentation and format of the Nutrition Facts table (NFt) and list of
ingredients. This would allow Canadian consumers to make healthier choices by improving the legibility, ease of use and content of
the NFt and list of ingredients. The proposed amendments include updates to the recommended daily values and the suggested serving
size, in accordance with the latest available science.
3.
Will there be an implementation plan that includes communications and compliance promotion activities, that informs small
businesses of a regulatory change and guides them on how to comply with it (e.g. information sessions, sample assessments, toolkits,
Web sites)?
The Department is planning a webinar shortly after publication in the Canada Gazette, Part I, with stakeholders, in order to help explain the regulatory changes.
Additionally, the Canadian Food Inspection Agency (CFIA) will continue to consult stakeholders through their ongoing engagement activities with respect to
enforcement.
4.
If new forms, reports or processes are introduced, are they consistent in appearance and format with other relevant government forms,
reports or processes?
No new forms or processes would be introduced. All reporting, compliance and enforcement would not change from the current Regulations.
II
Simplification and streamlining
1.
Will streamlined processes be put in place (e.g. through BizPaL, Canada Border Services Agency single window) to collect
information from small businesses where possible?
This proposal would not collect information from small businesses.
Yes
No
N/A
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151222
A. Small business regulatory design — Continued
II
Simplification and streamlining — Continued
2.
Have opportunities to align with other obligations imposed on businesses by federal, provincial, municipal or international or
multinational regulatory bodies been assessed?
Yes
No
N/A
Both the U.S. Food and Drug Administration (FDA) and members of the European Union have regulations for food labelling. At the time of writing, both Canada
and the U.S. are proposing new amendments to food labels, specifically to the NFt. Many of the proposed amendments to the NFt are anticipated to be aligned.
Changes to the listing of food colour and dye lot certification would align with internationally recognized standards.
3.
Has the impact of the proposed Regulations on international or interprovincial trade been assessed?
Considerations have been given to align the proposed amendments with international trading partners such as the U.S. to the maximum extent possible. Current
requirements to have bilingual labels in Canada would remain and would not be a change from the requirements that international trading partners are currently
following. Member countries of the World Trade Organization (WTO) have been notified of this proposal as per the WTO Technical Barriers to Trade Agreement
requirement.
4.
If the data or information, other than personal information, required to comply with the proposed Regulations is already collected by
another department or jurisdiction, will this information be obtained from that department or jurisdiction instead of requesting the
same information from small businesses or other stakeholders? (The collection, retention, use, disclosure and disposal of personal
information are all subject to the requirements of the Privacy Act. Any questions with respect to compliance with the Privacy Act
should be referred to the department’s or agency’s ATIP office or legal services unit.)
There are no new requirements for submitting data or information to comply with the proposed Regulations.
5.
Will forms be pre-populated with information or data already available to the department to reduce the time and cost necessary to
complete them? (Example: When a business completes an online application for a licence, upon entering an identifier or a name,
the system pre-populates the application with the applicant’s personal particulars such as contact information, date, etc. when that
information is already available to the department.)
All existing record-keeping requirements of industry to comply with CFIA regulations would remain unchanged with the exception of the certification of synthetic
food colouring.
6.
Will electronic reporting and data collection be used, including electronic validation and confirmation of receipt of reports where
appropriate?
All existing record-keeping requirements of industry to comply with CFIA regulations would remain unchanged with the exception of the certification of synthetic
food colouring.
7.
Will reporting, if required by the proposed Regulations, be aligned with generally used business processes or international standards if
possible?
No additional reporting would be required as part of the proposed amendments.
8.
If additional forms are required, can they be streamlined with existing forms that must be completed for other government information
requirements?
III
Implementation, compliance and service standards
1.
Has consideration been given to small businesses in remote areas, with special consideration to those that do not have access to
high-speed (broadband) Internet?
No additional forms would be required.
Yes
No
N/A
Consideration has been given to small businesses in remote areas and it has been determined that these businesses would not be affected by the proposed
amendments.
2.
If regulatory authorizations (e.g. licences, permits or certifications) are introduced, will service standards addressing timeliness of
decision making be developed that are inclusive of complaints about poor service?
No regulatory authorizations are being introduced with this proposal. A requirement to certify individual dye lots would be removed in the proposal.
3.
Is there a clearly identified contact point or help desk for small businesses and other stakeholders?
The CFIA would continue to perform the enforcement of the labelling requirements and would continue to be the contact point for small businesses and other
stakeholders.
B. Regulatory flexibility analysis and reverse onus
IV
Regulatory flexibility analysis
1.
Does the RIAS identify at least one flexible option that has lower compliance or administrative costs for small businesses in the small
business lens section?
Examples of flexible options to minimize costs are as follows:
•• Longer time periods to comply with the requirements, longer transition periods or temporary exemptions;
•• Performance-based standards;
•• Partial or complete exemptions from compliance, especially for firms that have good track records (legal advice should be sought
when considering such an option);
•• Reduced compliance costs;
•• Reduced fees or other charges or penalties;
•• Use of market incentives;
•• A range of options to comply with requirements, including lower-cost options;
•• Simplified and less frequent reporting obligations and inspections; and
•• Licences granted on a permanent basis or renewed less frequently.
Yes
No
N/A
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151223
B. Regulatory flexibility analysis and reverse onus — Continued
IV
Regulatory flexibility analysis — Continued
Yes
No
N/A
Three options were proposed in the flexible analysis as means to reduce burden on small business:
—— A longer coming-into-force period of five years would allow small business to exhaust their existing product and label stock, without having to throw away
product.
—— An exemption for products that are sold at farmers’ markets, farms, and roadside stands. These products would not be required to have an NFt or list of
ingredients.
—— An exemption for small business retailers that use scale labels from having to separate each item in the list of ingredients with a bullet; they may continue to use
commas.
2.
Does the RIAS include, as part of the Regulatory Flexibility Analysis Statement, quantified and monetized compliance and
administrative costs for small businesses associated with the initial option assessed, as well as the flexible, lower-cost option?
The RIAS includes a breakdown of how the flexible options provide a number of avoided costs for small business. Each of the three options is monetized and
demonstrates how these options would avoid a number of financial burdens for small business.
The cost avoidance of a coming-into-force period of five years would apply to all business.
3.
Does the RIAS include, as part of the Regulatory Flexibility Analysis Statement, a consideration of the risks associated with the
flexible option? (Minimizing administrative or compliance costs for small business cannot be at the expense of greater health, security
or safety or create environmental risks for Canadians.)
The most commonly identified risk raised by stakeholders is associated with the coming-into-force period. The five-year coming-into-force period would apply to all
businesses, as this period must remain the same for all businesses regardless of size.
4.
Does the RIAS include a summary of feedback provided by small business during consultations?
No individual small businesses were identified during the consultation period and were assumed to be captured through industry stakeholder organizations during the
consultations.
V
Reverse onus
1.
If the recommended option is not the lower-cost option for small business in terms of administrative or compliance costs, is a
reasonable justification provided in the RIAS?
Yes
No
N/A
The flexible options are the lowest-cost option and are recommended to lessen the economic impact for small business.
Liste de vérification de la lentille des petites entreprises
1. Nom de l’organisme de réglementation responsable :
Ministère de la Santé
2. Titre de la proposition de réglementation :
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (étiquetage nutritionnel, autres dispositions d’étiquetage et colorants
alimentaires)
3. La liste de vérification est-elle soumise avec le RÉIR de la Partie I ou de la Partie II de la Gazette du Canada?
Gazette du Canada, Partie I
Gazette du Canada, Partie II
A. Conception de la réglementation pour les petites entreprises
I
Communication et transparence
1.
La réglementation ou les exigences proposées sont-elles faciles à comprendre et rédigées dans un langage simple?
Oui
Non
S.O.
En 2003, le gouvernement du Canada a apporté des modifications réglementaires au RAD, plus précisément à l’étiquetage des aliments. Les modifications proposées
sont rédigées dans un langage semblable à celui déjà utilisé dans le RAD. Les fabricants et les importateurs connaissent bien ce langage.
2.
Y a-t-il un lien clair entre les exigences et l’objet principal (ou l’intention) de la réglementation proposée?
Les modifications proposées apporteraient des changements à la présentation et au format du tableau de la valeur nutritive (TVN) et de la liste des ingrédients. Ainsi,
les consommateurs canadiens pourraient faire des choix plus sains puisque le TVN et la liste des ingrédients seraient plus faciles à lire et à consulter, et leur contenu
serait amélioré. Les modifications proposées comprennent des mises à jour aux valeurs quotidiennes recommandées et aux portions suggérées, conformément aux
données scientifiques les plus récentes.
3.
A-t-on prévu un plan de mise en œuvre incluant des activités de communications et de promotion de la conformité destinées à
informer les petites entreprises sur les changements intervenus dans la réglementation, d’une part, et à les guider sur la manière de s’y
conformer, d’autre part (par exemple séances d’information, évaluations types, boîtes à outils, sites Web)?
Le Ministère prévoit tenir un webinaire auprès des intervenants peu après la publication dans la Partie I de la Gazette du Canada, afin de tenter d’expliquer les
changements réglementaires. En outre, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) continuera de consulter les intervenants, dans le cadre de ses activités
d’engagement en cours, en ce qui concerne l’application de la loi.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151224
A. Conception de la réglementation pour les petites entreprises (suite)
I
Communication et transparence (suite)
4.
Si la proposition implique l’utilisation de nouveaux formulaires, rapports ou processus, la présentation et le format de ces derniers
correspondent-ils aux autres formulaires, rapports ou processus pertinents du gouvernement?
Oui
Non
S.O.
Aucun nouveau formulaire ou processus ne sera lancé. Toutes les activités de production de rapports, de conformité et d’application de la loi demeureront les mêmes
par rapport au règlement actuel.
II
Simplification et rationalisation
1.
Des processus simplifiés seront-ils mis en place (en recourant par exemple au service PerLE, au guichet unique de l’Agence des
services frontaliers du Canada) afin d’obtenir les données requises des petites entreprises si possible?
Oui
Non
S.O.
Dans le cadre de cette proposition, on ne recueillera pas de renseignements auprès des petites entreprises.
2.
Est-ce que les possibilités d’harmonisation avec les autres obligations imposées aux entreprises par les organismes de réglementation
fédéraux, provinciaux, municipaux ou multilatéraux ou internationaux ont été évaluées?
La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et des membres de l’Union européenne disposent de règlements sur l’étiquetage des aliments. Au moment
de la rédaction, le Canada et les États-Unis proposaient de nouvelles modifications à l’étiquetage des aliments, plus particulièrement au TVN. On prévoit que
plusieurs de ces modifications au TVN seront harmonisées.
Les changements à la liste des colorants alimentaires et à la certification de lots de colorants seraient harmonisés avec les normes reconnues à l’échelle
internationale.
3.
Est-ce que l’impact de la réglementation proposée sur le commerce international ou interprovincial a été évalué?
On a considéré l’harmonisation des modifications proposées avec les normes des partenaires commerciaux internationaux, comme les États-Unis, dans la mesure du
possible. Au Canada, il faudra continuer d’avoir des étiquettes bilingues, comme c’est actuellement le cas. Cela ne représenterait pas un changement par rapport aux
exigences que ces partenaires respectent présentement. Les pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ont été informés de cette proposition,
conformément à l’exigence de l’Accord sur les obstacles techniques au commerce de l’OMC.
4.
Si les données ou les renseignements — autres que les renseignements personnels — nécessaires pour le respect de la réglementation
proposée ont déjà été recueillis par un autre ministère ou une autre administration, obtiendra-t-on ces informations auprès de ces
derniers, plutôt que de demander à nouveau cette même information aux petites entreprises ou aux autres intervenants? (La collecte,
la conservation, l’utilisation, la divulgation et l’élimination des renseignements personnels sont toutes assujetties aux exigences de la
Loi sur la protection des renseignements personnels. Toute question relative au respect de la Loi sur la protection des renseignements
personnels devrait être renvoyée au bureau de l’AIPRP ou aux services juridiques du ministère ou de l’organisme concerné.)
Aucune nouvelle exigence relative à la présentation de données ou d’information n’a été adoptée pour respecter le règlement proposé.
5.
Les formulaires seront-ils pré-remplis avec les renseignements ou les données déjà disponibles au ministère en vue de réduire le temps
et les coûts nécessaires pour les remplir? (Par exemple, quand une entreprise remplit une demande en ligne pour un permis, en entrant
un identifiant ou un nom, le système pré-remplit le formulaire avec les données personnelles telles que les coordonnées du demandeur,
la date, etc. lorsque cette information est déjà disponible au ministère.)
Il n’y aura aucun changement aux exigences actuelles en matière de tenue de dossiers que l’industrie doit respecter pour se conformer aux règlements de l’ACIA, à
l’exception de la certification des colorants alimentaires synthétiques.
6.
Est-ce que les rapports et la collecte de données électroniques, notamment la validation et la confirmation électroniques de la réception
de rapports, seront utilisés?
Il n’y aura aucun changement aux exigences actuelles en matière de tenue de dossiers que l’industrie doit respecter pour se conformer aux règlements de l’ACIA, à
l’exception de la certification des colorants alimentaires synthétiques.
7.
Si la réglementation proposée l’exige, est-ce que les rapports seront harmonisés selon les processus opérationnels généralement utilisés
par les entreprises ou les normes internationales lorsque cela est possible?
Dans le cadre des modifications proposées, aucune exigence additionnelle en ce qui concerne les rapports ne sera adoptée.
8.
Si d’autres formulaires sont requis, peut-on les rationaliser en les combinant à d’autres formulaires de renseignements exigés par le
gouvernement?
III
Mise en œuvre, conformité et normes de service
1.
A-t-on pris en compte les petites entreprises dans les régions éloignées, en particulier celles qui n’ont pas accès à Internet haute vitesse
(large bande)?
Aucun formulaire additionnel ne sera requis.
Oui
Non
S.O.
On a pris en compte les petites entreprises dans les régions éloignées, et on a déterminé que ces dernières ne seraient pas touchées par les modifications proposées.
2.
Si des autorisations réglementaires (par exemple licences, permis, certificats) sont instaurées, des normes de service seront-elles
établies concernant la prise de décisions en temps opportun, y compris pour ce qui est des plaintes portant sur le caractère inadéquat
du service?
Dans le cadre de cette proposition, aucune autorisation réglementaire n’a été instaurée. L’exigence relative à la certification de lots de colorants individuels serait
supprimée de la proposition.
3.
Un point de contact ou un bureau de dépannage a-t-il été clairement identifié pour les petites entreprises et les autres intervenants?
L’ACIA continuerait d’assurer l’application des exigences en matière d’étiquetage, et d’être le point de contact des petites entreprises et des autres intervenants.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151225
B. Analyse de flexibilité réglementaire et inversion de la charge de la preuve
IV
Analyse de flexibilité réglementaire
Oui
1.
Est-ce que le RÉIR comporte, dans la section relative à la lentille des petites entreprises, au moins une option flexible permettant de
réduire les coûts de conformité ou les coûts administratifs assumés par les petites entreprises?
Exemples d’options flexibles pour réduire les coûts :
•• Allongement du délai pour se conformer aux exigences, extension des périodes de transition ou attribution d’exemptions
temporaires;
•• Recours à des normes axées sur le rendement;
•• Octroi d’exemptions partielles ou totales de conformité, surtout pour les entreprises ayant de bons antécédents (remarque : on
devrait demander un avis juridique lorsqu’on envisage une telle option);
•• Réduction des coûts de conformité;
•• Réduction des frais ou des autres droits ou pénalités;
•• Utilisation d’incitatifs du marché;
•• Recours à un éventail d’options pour se conformer aux exigences, notamment des options de réduction des coûts;
•• Simplification des obligations de présentation de rapports et des inspections ainsi que la réduction de leur nombre;
•• Octroi de licences permanentes ou renouvelables moins fréquemment.
Non
S.O.
L’analyse comportait trois options flexibles pour réduire le fardeau imposé aux petites entreprises :
—— Période d’entrée en vigueur prolongée (cinq ans) qui permettrait aux petites entreprises d’épuiser leurs stocks de produits et d’étiquettes actuels, sans devoir
jeter ces produits.
—— Exemption touchant les produits vendus dans un marché fermier, une ferme ou des étalages routiers. Ces produits n’ont pas à être dotés d’un TVN ou d’une liste
des ingrédients.
—— Exemption pour les petits détaillants qui se servent d’étiquettes de balance pour éviter qu’ils aient à séparer chaque article de la liste des ingrédients par une
puce; ils pourront continuer d’utiliser des virgules.
2.
Le RÉIR renferme-t-il, dans l’Énoncé de l’analyse de flexibilité réglementaire, les coûts administratifs et de conformité quantifiés et
exprimés en valeur monétaire, auxquels feront face les petites entreprises pour l’option initiale évaluée, de même que l’option flexible
(dont les coûts sont moins élevés)?
Le RÉIR comporte une liste de la manière dont les options flexibles évitent certains coûts aux petites entreprises. Chacune des trois options comporte une valeur
monétaire et montre comment les petites entreprises éviteraient un certain fardeau financier.
L’évitement des coûts d’une période d’entrée en vigueur de cinq ans s’appliquerait à toutes les entreprises.
3.
Le RÉIR comprend-il, dans l’Énoncé de l’analyse de flexibilité réglementaire, une discussion des risques associés à la mise en œuvre
de l’option flexible? (La minimisation des coûts administratifs et des coûts de conformité ne doit pas se faire au détriment de la santé
des Canadiens, de la sécurité ou de l’environnement du Canada.)
Le risque le plus fréquemment mentionné par les intervenants est associé à la période d’entrée en vigueur. Cette période de cinq ans viserait toutes les entreprises,
puisqu’elle doit être la même pour toutes les entreprises, sans égard à leur taille.
4.
Le RÉIR comprend-il un sommaire de la rétroaction fournie par les petites entreprises pendant les consultations?
Lors de la période de consultations, aucune petite entreprise individuelle n’a été identifiée. On suppose que la rétroaction a été obtenue lors des consultations, auprès
des organismes d’intervenants de l’industrie.
V
Inversion de la charge de la preuve
1.
Si l’option recommandée n’est pas l’option représentant les coûts les plus faibles pour les petites entreprises (par rapport aux coûts
administratifs ou aux coûts de conformité), le RÉIR comprend-il une justification raisonnable?
Oui
Non
S.O.
Les options flexibles sont les options dont les coûts sont les plus faibles. Elles sont recommandées pour diminuer les répercussions économiques sur les petites
entreprises.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is given that the Governor in Council, pursuant to subsections 30(1)1a and 30.5(1)2b of the Food and Drugs Act3c, proposes
to make the annexed Regulations Amending the Food and Drug
Regulations — Nutrition Labelling, Other Labelling Provisions
and Food Colours.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 75 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Dino Covone, Senior Policy Analyst, Office of Legislative and Regulatory Modernization, Policy, Planning and International Affairs Directorate, Health Canada, Holland Cross,
Avis est donné que le gouverneur en conseil, en vertu des paragraphes 30(1)1a et 30.5(1)2b de la Loi sur les aliments et drogues3c, se
propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les
aliments et drogues (étiquetage nutritionnel, autres dispositions
d’étiquetage et colorants alimentaires), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante-quinze jours suivant la date
de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Partie I de
la Gazette du Canada, ainsi que la date de publication, et d’envoyer
le tout à Dino Covone, analyste principal de politiques, Bureau de
la modernisation des lois et des règlements, Direction des politiques, de la planification et des affaires internationales, Santé
a
a
b
b
S.C. 2012, c. 19, s. 414
S.C. 2012, c. 19, s. 416
c
R.S., c. F-27
L.C. 2012, ch. 19, art. 414
L.C. 2012, ch. 19, art. 416
c
L.R., ch. F-27
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151226
1600 Scott Street, Tower B, 5th Floor, Address Locator: 3105A,
Ottawa, Ontario K1A 0K9 (fax: 613-941-7104; email: LRM_
MLR_consultations@hc-sc.gc.ca).
Ottawa, June 4, 2015
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Canada, édifice Holland Cross, Tour B, 5e étage, 1600, rue Scott,
indice d’adresse 3105A, Ottawa (Ontario) K1A 0K9 (téléc. : 613941-7104; courriel : LRM_MLR_consultations@hc-sc.gc.ca).
Ottawa, le 4 juin 2015
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS — NUTRITION LABELLING, OTHER
LABELLING PROVISIONS AND FOOD COLOURS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES ALIMENTS ET DROGUES (ÉTIQUETAGE
NUTRITIONNEL, AUTRES DISPOSITIONS
D’ÉTIQUETAGE ET COLORANTS ALIMENTAIRES)
1. (1) The definitions “recommended daily intake” and “reference standard” in subsection B.01.001(1) of the Food and
Drug Regulations41 are repealed.
(2) The definitions “daily value”, “food colour”, “reference
amount” and “sweetener” in subsection B.01.001(1) of the
Regulations are replaced by the following:
“daily value” means, in respect of a nutrient, the quantity applicable to the nutrient according to subsection B.01.001.1(2); (valeur
quotidienne)
“food colour” means any colouring agent that is subject to section 2 of the Marketing Authorization for Food Additives That May
Be Used as Colouring Agents; (colorant alimentaire)
“reference amount” means, in respect of a food set out in column 1
of the Table of Reference Amounts, the amount of that food set out
in column 2; (quantité de référence)
“sweetener” means any sweetener that is subject to section 2 of the
Marketing Authorization for Food Additives That May Be Used as
Sweeteners; (édulcorant)
(3) Subsection B.01.001(1) of the Regulations is amended by
adding the following in alphabetical order:
“Directory of NFT Formats” means the document entitled Nutrition Labelling – Directory of Nutrition Facts Table Formats published by the Department of Health on its website, as amended
from time to time; (Répertoire des modèles de TVN)
“functional substitute for a sweetening agent” means, in respect of
a prepackaged product, a food — other than any sweetener or
sweetening agent, including any sugars — that replaces a sweetening agent and that has one or more of the functions of the sweetening agent including, sweetening, thickening, texturing or browning. (substitut fonctionnel d’un agent édulcorant)
“marketing authorization” means a marketing authorization issued
by the Minister under subsection 30.3(1) of the Act; (autorisation
de mise en marché)
“mutiple-serving prepackaged product” means a prepackaged
product other than a single-serving prepackaged product; (produit
préemballé à portions multiples)
“point” means the unit of measurement for type size that is known
as an Anglo-American point and is equal to 0.3527777778 mm;
(point)
“single-serving prepackaged product” means a prepackaged
product in respect of which the net quantity of food in the package is the serving of stated size for the food as set out in
paragraph B.01.002A(1)(b); (produit préemballé à portion
individuelle)
“sugars-based ingredient” means, in respect of a prepackaged
product,
(a) an ingredient that is a monosaccharide or disaccharide or a
combination of these;
1. (1) Les définitions de « apport quotidien recommandé » et
« norme de référence », au paragraphe B.01.001(1) du Règlement sur les aliments et drogues41, sont abrogées.
(2) Les définitions de « colorant alimentaire », « édulcorant », « quantité de référence » et « valeur quotidienne », au
paragraphe B.01.001(1) du même règlement, sont respectivement remplacées par ce qui suit :
« colorant alimentaire » Tout colorant visé à l’article 2 de l’Autorisation de mise en marché d’additifs alimentaires comme colorants.
(food colour)
« édulcorant » Tout édulcorant visé à l’article 2 de l’Autorisation
de mise en marché d’additifs alimentaires comme édulcorants.
(sweetener)
« quantité de référence » S’agissant d’un aliment figurant à la
colonne 1 du Tableau des quantités de référence, la quantité de cet
aliment indiquée dans la colonne 2. (reference amount)
« valeur quotidienne » S’agissant d’un élément nutritif, la quantité
applicable visée au paragraphe B.01.001.1(2). (daily value)
(3) Le paragraphe B.01.001(1) du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« autorisation de mise en marché » Autorisation de mise en marché
délivrée par le ministre en vertu du paragraphe 30.3(1) de la Loi.
(marketing authorization)
« ingrédient à base de sucres » S’entend, à l’égard d’un produit
préemballé :
a) de l’ingrédient qui est un monosaccharide ou un disaccharide,
ou une combinaison de ceux-ci;
b) de l’ingrédient qui est un agent édulcorant autre que ceux
visés à l’alinéa a);
c) de tout autre ingrédient qui contient un ou plusieurs sucres et
qui est ajouté au produit comme substitut fonctionnel d’un agent
édulcorant. (sugars-based ingredient)
« point » Unité de mesure de la force du corps des caractères connu
comme point anglo-américain et qui équivaut à 0,3527777778 mm.
(point)
« produit préemballé à portion individuelle » Produit préemballé
dont la quantité nette de l’aliment contenu dans l’emballage correspond à la portion indiquée pour cet aliment, tel qu’il est prévu à
l’alinéa B.01.002A(1)b). (single-serving prepackaged product)
« produit préemballé à portions multiples » Produit préemballé
autre qu’un produit préemballé à portion individuelle. (multipleserving prepackaged product)
« Répertoire des modèles de TVN » Le document intitulé Étiquetage nutritionnel — Répertoire des modèles de tableaux de la
valeur nutritive, publié par le ministère de la Santé sur son site
Web, avec ses modifications successives. (Directory of NFT
Formats)
1
1
C.R.C., c. 870
C.R.C., ch. 870
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151227
(b) an ingredient that is a sweetening agent other than one
referred to in paragraph (a); and
(c) any other ingredient that contains one or more sugars and that
is added to the product as a functional substitute for a sweetening agent; (ingrédient à base de sucres)
“Table of Daily Values” means the document entitled Nutrition
Labelling – Table of Daily Values published by the Department of
Health on its website, as amended from time to time; (Tableau des
valeurs quotidiennes)
“Table of Reference Amounts” means the document entitled Nutrition Labelling – Table of Reference Amounts for Food published by
the Department of Health on its website, as amended from time to
time; (Tableau des quantités de référence)
« substitut fonctionnel d’un agent édulcorant » S’entend, à l’égard
d’un produit préemballé, de l’aliment — autre que l’édulcorant ou
l’agent édulcorant, notamment les sucres — qui remplace un agent
édulcorant et qui possède une ou plusieurs des fonctions de ce dernier en termes notamment de pouvoir édulcorant, épaississant, texturant ou caramélisant. (functional substitute for a sweetening
agent)
« Tableau des quantités de référence » Le document intitulé Étiquetage nutritionnel — Tableau des quantités de référence pour aliments, publié par le ministère de la Santé sur son site Web, avec ses
modifications successives. (Table of Reference Amounts)
« Tableau des valeurs quotidiennes » Le document intitulé Étiquetage nutritionnel — Tableau des valeurs quotidiennes, publié par le
ministère de la Santé sur son site Web, avec ses modifications successives. (Table of Daily Values)
2. Section B.01.001.1 of the Regulations is replaced by the
following:
B.01.001.1 (1) For the purpose of subsection (2), the term “fat”
used in the Table of Daily Values means all fatty acids expressed as
triglycerides.
2. L’article B.01.001.1 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
B.01.001.1 (1) Pour l’application du paragraphe (2), le terme
« lipides » qui est utilisé dans le Tableau des valeurs quotidiennes
s’entend de tous les acides gras exprimés sous forme de
triglycérides.
(2) La valeur quotidienne d’un élément nutritif contenu dans un
aliment est :
a) s’agissant d’un élément nutritif mentionné à la colonne 1 de
la partie 1 du Tableau des valeurs quotidiennes, la quantité qui
figure :
(i) à la colonne 2, dans le cas d’un aliment destiné exclusivement aux enfants âgés d’au moins un an mais de moins de
quatre ans,
(ii) à la colonne 3, dans les autres cas;
b) s’agissant d’une vitamine ou d’un minéral nutritif mentionné
à la colonne 1 de la partie 2 du Tableau des valeurs quotidiennes,
la quantité de cette vitamine ou de ce minéral nutritif qui figure :
(i) à la colonne 2, dans le cas d’un aliment destiné exclusivement aux bébés âgés d’au moins sept mois mais de moins
d’un an,
(ii) à la colonne 3, dans le cas d’un aliment destiné exclusivement aux enfants âgés d’au moins un an mais de moins de
quatre ans,
(iii) à la colonne 4, dans les autres cas.
3. L’article B.01.002A du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
B.01.002A. (1) Pour l’application de la présente partie, la portion indiquée d’un aliment est :
a) établie en fonction de l’aliment tel qu’il est vendu;
b) dans l’un ou l’autre des cas ci-après, la quantité nette de l’aliment dans l’emballage :
(i) la quantité de l’aliment peut être raisonnablement consommée par une personne en une seule fois,
(ii) l’emballage contient moins de 200 % de la quantité de
référence de l’aliment;
c) dans les autres cas, la quantité établie selon les critères énoncés à la colonne 3A du Tableau des quantités de référence pour
cet aliment.
(2) La portion indiquée d’un aliment est exprimée de la façon
suivante :
a) dans le cas d’un produit préemballé à portion individuelle
visé à l’alinéa (1)b), par emballage et selon les unités
suivantes :
(i) en grammes, dans le cas où la quantité nette de l’aliment
est mentionnée en poids ou en nombre sur l’étiquette,
(2) The daily value for a nutrient in a food is
(a) in the case of a nutrient set out in column 1 of Part 1 of the
Table of Daily Values, the quantity
(i) set out in column 2, if the food is intended solely for children one year of age or older but less than four years of age,
and
(ii) set out in column 3, in any other case; and
(b) in the case of a vitamin or mineral nutrient set out in column 1 of Part 2 of the Table of Daily Values, the quantity
(i) set out in column 2, if the food is intended solely for infants
seven months of age or older but less than one year of age,
(ii) set out in column 3, if the food is intended solely for children one year of age or older but less than four years of age,
and
(iii) set out in column 4, in any other case.
3. Section B.01.002A of the Regulations is replaced by the
following:
B.01.002A. (1) For the purposes of this Part, a serving of stated
size of a food shall be
(a) based on the food as offered for sale;
(b) in either of the following cases, the net quantity of the food
in the package:
(i) if the quantity of food in the package can reasonably be
consumed by one person at a single eating occasion, or
(ii) if the package contains less than 200% of the reference
amount for the food; and
(c) in all other cases, the amount indicated for the food according to the criteria set out in column 3A of the Table of Reference
Amounts.
(2) A serving of stated size shall be expressed as follows:
(a) in the case of a single-serving prepackaged product referred
to in paragraph (1)(b), per package and using the following
units:
(i) in grams, if the net quantity of the food is shown on the
label by weight or by count, and
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(ii) in milliliters, if the net quantity of the food is shown on the
label by volume; and
(b) in the case of a multiple-serving prepackaged product
referred to in paragraph (1)(c), according to the following units
of measure set out in column 3B of the Table of Reference
Amounts and according to the manner set out in that column:
(i) the household measure that applies to the product, and
(ii) the metric measure that applies to the product.
4. Subsections B.01.008(3) to (10) of the Regulations are
replaced by the following:
(3) Despite paragraph (1)(b), the following items are not required
to be shown on the label of a prepackaged product:
(a) wax coating compounds and their components, used as an
ingredient or component of prepackaged fresh fruit or
vegetables;
(b) sausage casings, used as an ingredient or component of prepackaged sausages;
(c) hydrogen, used as an ingredient or component of a prepackaged product if used for hydrogenation purposes; and
(d) components of ingredients of a sandwich, if the sandwich is
made with bread.
5. The Regulations are amended by adding the following
after section B.01.008:
B.01.008.1 (1) Information appearing on the label of a prepackaged product according to sections B.01.008.2 to B.01.010.4 shall
be shown
(a) in a single colour of type that is a visual equivalent of 100%
solid black type and that is shown on a white background or a
uniform neutral background having a maximum 5% tint of
colour;
(b) in a single standard sans serif font that is not decorative and
in such a manner that the characters never touch each other or
any differentiating feature under subsection B.01.008.2(2);
(c) in type having normal or condensed width except that if a
nutrition facts table appears on the label the width of type must
be the same as that required for nutrients that appear in the nutrition facts table; and
(d) in regular type, subject to paragraph B.01.010.3(1)(c); and
(e) in a type size of at least 6 points with leading of at least
7 points, except that if a nutrition facts table appears on the label,
the type size and leading must be at least the same as those
required for nutrients that appear in the nutrition facts table.
(2) Characters may be displayed in larger type size than that
referred to in paragraph (1)(d) if all characters are enlarged in a
uniform manner.
B.01.008.2 (1) The list of ingredients shall be introduced by a
title that shall be shown
(a) by the term
(i) “Ingredients” or “Ingredients:” in the English version of
the list, and
(ii) “Ingrédients” or “Ingrédients :” in the French version of
the list;
(b) despite paragraph B.01.008.1(1)(d), in bold type;
(c) despite paragraph B.01.008.1(1)(e), in a type size that is
2 points larger than the type size used to show ingredients in the
list, except that if the available display surface of the prepackaged product is less than 100 cm2, the title may be shown in type
that is at least the same size as the type size used to show ingredients in the list; and
(d) without any intervening printed, written or graphic material
appearing between the title and the first ingredient shown in the
list.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151228
(ii) en millilitres, dans le cas où la quantité nette de l’aliment
est mentionnée en volume sur l’étiquette;
b) dans le cas d’un produit préemballé à portions multiples visé
à l’alinéa (1)c), selon les unités de mesure ci-après indiquées à la
colonne 3B du Tableau des quantités de référence et de la
manière qu’elles y sont présentées :
(i) la mesure domestique applicable au produit,
(ii) la mesure métrique applicable au produit.
4. Les paragraphes B.01.008(3) à (10) du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
(3) Malgré l’alinéa (1)b), les éléments ci-après n’ont pas à être
indiqués sur l’étiquette d’un produit préemballé :
a) les composés d’enduits de cire et leurs constituants utilisés
comme ingrédients ou constituants des fruits ou légumes frais
préemballés;
b) les boyaux de saucisse utilisés comme ingrédients ou constituants des saucisses préemballées;
c) l’hydrogène utilisé pour l’hydrogénation, comme ingrédient
ou constituant des produits préemballés;
d) les constituants des ingrédients d’un sandwich fait avec du
pain.
5. Le même règlement est modifié par adjonction, après l’article B.01.008, de ce qui suit :
B.01.008.1 (1) Les renseignements figurant sur l’étiquette d’un
produit préemballé aux termes des articles B.01.008.2 à B.01.010.4
sont indiqués en caractères :
a) monochromes et équivalent visuellement à de l’imprimerie
noire en aplat de 100 % sur un fond blanc ou de couleur de teinte
neutre et uniforme d’au plus 5 %;
b) normalisés, sans empattement, non décoratifs et inscrits de
manière à ce qu’ils ne se touchent pas ni ne touchent à aucun
élément de démarcation visé au paragraphe B.01.008.2(2);
c) de chasse normale ou étroite, sauf si un tableau de la valeur
nutritive figure sur l’étiquette, auquel cas les caractères sont
d’une chasse égale à celle qui est exigée pour les caractères des
éléments nutritifs figurant dans le tableau;
d) en caratères mi-gras, sous réserve de l’alinéa B.01.010.3(1)c);
e) d’une taille d’au moins 6 points avec un interligne d’au moins
7 points, sauf si un tableau de la valeur nutritive figure sur l’étiquette, auquel cas les caractères sont d’une taille au moins égale
à celle qui est exigée pour les caractères des éléments nutritifs
figurant dans le tableau et selon l’interligne qui y est exigé.
(2) Les caractères peuvent être d’une taille plus grande que celle
visée à l’alinéa (1)d) si tous les caractères sont agrandis de façon
uniforme.
B.01.008.2 (1) La liste des ingrédients est identifiée par un titre
qui est indiqué de la façon suivante :
a) par la mention :
(i) « Ingrédients » ou « Ingrédients : », pour ce qui est de la
version française de la liste,
(ii) « Ingredients » ou « Ingredients: », pour ce qui est de la
version anglaise de la liste;
b) malgré l’alinéa B.01.008.1(1)d), en caractères gras;
c) malgré l’alinéa B.01.008.1(1)e), selon une taille de caractères
de 2 points de plus que celle utilisée pour les ingrédients figurant
dans la liste, sauf si la surface exposée disponible du produit
préemballé est de moins de 100 cm2, auquel cas la taille des
caractères est au moins égale à celle des ingrédients figurant
dans la liste;
d) sans qu’aucun texte imprimé ou écrit, ni aucun autre signe
graphique ne soit intercalé entre le titre et le premier des ingrédients mentionnés à la liste.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(2) A list of ingredients shall be shown in a manner that clearly
differentiates it on the label, by means of one or both of
(a) graphics in the form of a solid-line border around the list, or
one or more solid lines appearing immediately above, below or
at the sides of the list; and
(b) a background colour that creates a contrast between the
background colour of the list and the background colour used on
the adjacent area of the label, other than the area used to display
a food allergen source, gluten source and added sulphites statement, as defined in subsection B.01.010.1(1), a declaration
referred to in subsection B.01.010.4(1) and a nutrition facts
table.
(3) In a list of ingredients, ingredients shall be shown
(a) in descending order of their proportion of the prepackaged
product or as a percentage of the prepackaged product, and the
order or percentage shall be the order or percentage of the
ingredients before they are combined to form the product;
(b) in lower case letters, except that upper case letters shall be
used to show
(i) the first letter of each ingredient or in the case of a food
additive shown by an acronym, the entire acronym, and
(ii) the alpha-descriptor for vitamins; and
(c) separated by a bullet point, unless the product is sold only in
the retail establishment where it is packaged and is labelled by
means of a sticker, in which case ingredients may be separated
by a comma.
(4) Despite paragraph (3)(a), the following ingredients may be
shown immediately after the other ingredients, in any order:
(a) spices, seasonings and herbs, except salt;
(b) natural flavours and artificial flavours;
(c) flavour enhancers;
(d) food additives, except ingredients of food additive preparations or mixtures of substances for use as a food additive;
(e) vitamins;
(f) salts or derivatives of vitamins;
(g) mineral nutrients; and
(h) salts of mineral nutrients.
(5) In a list of ingredients, the components of an ingredient shall
be shown
(a) in parentheses, immediately after the ingredient, unless the
source of a food allergen or gluten is shown immediately after
the ingredient, in which case components of the ingredient shall
be shown immediately after that source;
(b) in descending order of their proportion of the ingredient
determined before the components are combined to form the
ingredient;
(c) entirely in lower case letters except that upper case letters
shall be used to show
(i) the acronym for a food additive, and
(ii) the alpha-descriptor for vitamins; and
(d) separated by a comma.
(6) Despite paragraph B.01.008(1)(b) and paragraphs (5)(a) and
(b), but subject to section B.01.009, if one or more components of
an ingredient are required by these Regulations to be shown in a list
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151229
(2) La liste des ingrédients est présentée de l’une des manières
ci-après, ou des deux, de façon à ce qu’elle se démarque nettement
sur l’étiquette :
a) encadrée par une bordure ou délimitée par une ou plusieurs
lignes continues tracées immédiatement au-dessus, au-dessous
ou aux extrémités de la liste;
b) créant un contraste entre la couleur de l’arrière-plan de la liste
et celle de l’arrière-plan de l’espace qui lui est adjacent sur l’étiquette autre que l’espace où apparaissent la mention des sources
d’allergènes alimentaires ou de gluten et des sulfites ajoutés, au
sens du paragraphe B.01.010.1(1), l’énoncé visé au paragraphe B.01.010.4(1) et le tableau de la valeur nutritive.
(3) Les ingrédients figurent dans la liste des ingrédients :
a) dans l’ordre décroissant de leurs proportions respectives dans
le produit préemballé ou avec mention du pourcentage de chacun par rapport au produit préemballé, l’ordre d’importance ou
le pourcentage devant être celui des ingrédients avant qu’ils ne
soient combinés pour former le produit préemballé;
b) en lettres minuscules, sauf dans les cas ci-après où des lettres
majuscules sont utilisées :
(i) la première lettre de chacun des ingrédients ou, s’il s’agit
d’un additif alimentaire indiqué par son acronyme, la totalité
de l’acronyme,
(ii) le descripteur alphabétique d’une vitamine;
c) séparés entre eux par une puce, sauf dans le cas d’un produit
vendu uniquement dans l’établissement au détail où il est
emballé et dont l’étiquette est un autocollant, auquel cas les
ingrédients peuvent être séparés par une virgule.
(4) Malgré l’alinéa (3)a), les ingrédients ci-après peuvent figurer
dans n’importe quel ordre s’ils sont indiqués immédiatement après
les autres ingrédients :
a) épices, assaisonnements et fines herbes, sauf le sel;
b) substances aromatisantes naturelles et substances aromatisantes artificielles;
c) substances qui rehaussent le goût;
d) additifs alimentaires, sauf les ingrédients de préparation d’additifs alimentaires ou les mélanges de substances devant être
utilisés comme additifs alimentaires;
e) vitamines;
f) sels ou dérivés de vitamines;
g) minéraux nutritifs;
h) sels de minéraux nutritifs.
(5) Les constituants d’un ingrédient figurent dans la liste des
ingrédients :
a) entre parenthèses, immédiatement après l’ingrédient sauf si
une source d’allergène alimentaire ou de gluten est indiquée
immédiatement après l’ingrédient, auquel cas les constituants de
l’ingrédient figurent plutôt immédiatement après cette source;
b) dans l’ordre décroissant de leurs proportions respectives dans
l’ingrédient avant qu’ils ne soient combinés avec les autres
constituants pour former l’ingrédient;
c) en lettres minuscules uniquement, sauf dans les cas ci-après
où des lettres majuscules sont utilisées :
(i) l’acronyme d’un additif alimentaire,
(ii) le descripteur alphabétique d’une vitamine;
d) séparés entre eux par une virgule.
(6) Malgré l’alinéa B.01.008(1)b) et les alinéas (5)a) et b) et
sous réserve de l’article B.01.009, dans les cas où le présent règlement exige l’indication d’un ou de plusieurs constituants d’un
Canada Gazette Part I June 13, 2015
of ingredients, the ingredient is not required to be shown in the list
if all components of the ingredient are shown in the list by their
common names and in accordance with subsection (3) as if they
were ingredients.
(7) In a list of ingredients, the source of a food allergen or gluten
shall be shown
(a) immediately after the ingredient or component to which it
applies in accordance with subsections B.01.010.1(8) and (10);
(b) entirely in lower case letters; and
(c) separated by a comma from any other source of a food allergen or gluten that is shown for the same ingredient or
component.
(8) If the English and French versions of a list of ingredients
appear on the same continuous surface of the label, the version that
follows the other version must not begin on the same line on which
the other version ends.
B.01.008.3 (1) If a prepackaged product contains one or more
sugars-based ingredients, despite the order of presentation referred
to in paragraph B.01.008.2(3)(a), the sugars-based ingredient or
ingredients shall be shown in the list of ingredients, in parentheses,
immediately following the term “Sugars”.
(2) The term “Sugars” referred to in subsection (1) shall be
shown in the list of ingredients
(a) in descending order of its proportion in the product, basing
that proportion on the total quantity of all sugars-based ingredients in the product; and
(b) separated from other ingredients by a bullet point, unless the
product is sold only in the retail establishment where it is packaged and is labelled by means of a sticker, in which case the term
may be separated from other ingredients by a comma.
(3) Each sugars-based ingredient mentioned immediately following the term “Sugars” shall be shown
(a) by its common name according to section B.01.010;
(b) despite paragraph B.01.008.2(3)(b), entirely in lower case
letters; and
(c) in the case of more than one sugars-based ingredient, each
ingredient shall be shown
(i) in descending order of its proportion in the product as prescribed by subsection B.01.008.2(3), and
(ii) separated by a comma.
(4) Subsections (1) to (3) do not apply to the following prepackaged products:
(a) a sweetening agent;
(b) fruit or vegetable juice or vegetable drink that does not contain any sweetening agent, as well as any mixture of those juices
and drinks, including any of those juices and drinks
(i) to which fruit or vegetable purée or any mixture of those
purées has been added,
(ii) that are reconstituted, or
(iii) that are a concentrate intended for dilution and consumption as juice or drink; and
(c) fruit or vegetable purée that does not contain any sweetening
agent as well as any mixture of those purées.
6. (1) Item 3 of the table to paragraph B.01.010(3)(b) of the
Regulations is repealed.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151230
ingrédient dans la liste des ingrédients, le nom de cet ingrédient n’a
pas à être inclus dans la liste si tous ses constituants y sont désignés
par leur nom usuel et y figurent conformément au paragraphe (3)
comme s’ils étaient des ingrédients.
(7) Dans le cas où une source d’allergène alimentaire ou de gluten figure à la liste des ingrédients, la source figure :
a) immédiatement à la suite de l’ingrédient ou du constituant
dont elle indique la source, conformément aux paragraphes B.01.010.1(8) et (10);
b) en lettres minuscules uniquement;
c) séparée par une virgule de toute autre source d’allergène alimentaire ou de gluten figurant pour un même ingrédient ou
constituant.
(8) Dans le cas où les versions anglaise et française de la liste des
ingrédients sont présentées sur un même espace continu de l’étiquette, celle des versions qui suit l’autre ne peut débuter sur la
même ligne que celle où se termine cette autre version.
B.01.008.3 (1) Lorsqu’un produit préemballé contient un ou plusieurs ingrédients à base de sucres, ces ingrédients doivent, malgré
l’ordre de présentation visé à l’alinéa B.01.008.2(3)a), être regroupés dans la liste des ingrédients, entre parenthèses, immédiatement
à la suite de la mention « Sucres ».
(2) La mention « Sucres » visée au paragraphe (1) figure dans la
liste des ingrédients :
a) dans l’ordre décroissant de sa proportion dans le produit,
laquelle est basée sur la quantité totale des ingrédients à base de
sucres dans le produit;
b) séparée des autres ingrédients par une puce, sauf dans le cas
d’un produit vendu uniquement dans l’établissement au détail
où il est emballé et dont l’étiquette est un autocollant, où la mention peut être séparée des autres ingrédients par une virgule.
(3) Chacun des ingrédients à base de sucres indiqués immédiatement à la suite de la mention « Sucres » figure :
a) sous son nom usuel, conformément à l’article B.01.010;
b) malgré l’alinéa B.01.008.2(3)b), uniquement en lettres
minuscules;
c) dans le cas où plus d’un de ces ingrédients sont indiqués, chacun doit l’être :
(i) dans l’ordre décroissant de ses proportions par rapport aux
autres ingrédients à base de sucres dans le produit conformément au paragraphe B.01.008.2(3),
(ii) séparé des autres ingrédients à base de sucres par une
virgule.
(4) Les paragraphes (1) à (3) ne s’appliquent pas aux produits
préemballés suivants :
a) les agents édulcorants;
b) les jus de fruit ou de légume ou les boissons de légumes qui
ne contiennent aucun agent édulcorant, ou les mélanges de ces
jus ou boissons, y compris :
(i) ceux auxquels de la purée de fruit ou de légume, ou de
fruits et de légumes, a été ajoutée,
(ii) ceux reconstitués,
(iii) les concentrés de ces jus ou boissons à diluer et à consommer sous forme de jus;
c) les purées de fruit ou de légume qui ne contiennent aucun
agent édulcorant y compris les mélanges de ces purées.
6. (1) L’article 3 du tableau de l’alinéa B.01.010(3)b) du
même règlement est abrogé.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(2) The portion of subsection B.01.010(4) of the Regulations
before paragraph (a) is replaced by the following:
(4) Despite subsection (2) and subsection B.01.008.2(5), if a
food contains ingredients of the same class, those ingredients may
be shown by a class name if
7. (1) The portion of subsection B.01.010.1(1) of the Regulations before the definition of “food allergen” is replaced by the
following:
B.01.010.1 (1) The following definitions apply in this section
and in sections B.01.010.2 to B.01.010.4.
(2) Subsection B.01.010.1(1) of the Regulations is amended
by adding the following in alphabetical order:
“food allergen source, gluten source and added sulphites statement” means a statement appearing on the label of a prepackaged
product that indicates the source of a food allergen or gluten that is
present in the product or the presence in the product of added sulphites in a total amount of 10 p.p.m. or more. (mention des sources
d’allergènes alimentaires ou de gluten et des sulfites ajoutés)
(3) Paragraph B.01.010.1(2)(b) of the Regulations is replaced
by the following:
(b) in a food allergen source, gluten source and added sulphites
statement.
8. (1) Subsection B.01.010.2(1) of the Regulations is replaced
by the following:
B.01.010.2 (1) In this section and in sections B.01.010.3 and
B.01.010.4, “sulphites” means one or more food additives that
are listed exclusively in column I of item 21 of the table to paragraph B.01.010(3)(b) and are present in a prepackaged product.
(2) Paragraph B.01.010.2(3)(b) of the Regulations is replaced
by the following:
(b) the food allergen source, gluten source and added sulphites statement that complies with the requirements of subsection B.01.010.3(1).
(3) Paragraphs B.01.010.2(7)(a) and (b) of the Regulations
are replaced by the following:
(a) sulphites that are a component of an ingredient that is shown
in the list of ingredients must be shown either in parentheses
immediately after the ingredient or at the end of that list where
they may be shown in any order with the other ingredients that
are shown at the end of that list in accordance with subsection B.01.008.2(4); and
(b) in all other cases, the sulphites must be shown at the end of
the list of ingredients where they may be shown in any order
with the other ingredients that are shown at the end of that list in
accordance with subsection B.01.008.2(4).
9. (1) The portion of subsection B.01.010.3(1) of the Regulations before paragraph (b) is replaced by the following:
B.01.010.3 (1) A food allergen source, gluten source and added
sulphites statement on the label of a prepackaged product shall
(a) be introduced by a title that shall be shown
(i) by the term
(A) “Contains” or “Contains:” in the English version of the
statement, and
(B) “Contient” or “Contient :” in the French version of the
statement,
(ii) despite paragraph B.01.008.1(1)(d), in bold type,
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151231
(2) Le passage du paragraphe B.01.010(4) du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(4) Malgré le paragraphe (2) et le paragraphe B.01.008.2(5),
lorsqu’un aliment contient des ingrédients de la même catégorie,
ceux-ci peuvent être indiqués par un nom de catégorie si :
7. (1) Le passage du paragraphe B.01.010.1(1) du même
règlement précédant la définition de « allergène alimentaire »
est remplacé par ce qui suit :
B.01.010.1 (1) Les définitions ci-après s’appliquent au présent
article et aux articles B.01.010.2 à B.01.010.4.
(2) Le paragraphe B.01.010.1(1) du même règlement est
modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui
suit :
« mention des sources d’allergènes alimentaires ou de gluten et des
sulfites ajoutés » Toute mention figurant sur l’étiquette d’un produit préemballé qui indique les sources d’allergènes alimentaires
ou de gluten présentes dans l’aliment et les sulfites qui y sont
ajoutés et présents dans une quantité totale égale ou supérieure à
10 p.p.m. (food allergen source, gluten source and added sulphites
statement)
(3) L’alinéa B.01.010.1(2)b) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
b) soit sous la mention des sources d’allergènes alimentaires ou
de gluten et des sulfites ajoutés.
8. (1) Le paragraphe B.01.010.2(1) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
B.01.010.2 (1) Au présent article et aux articles B.01.010.3 et
B.01.010.4, « sulfites » s’entend d’un ou de plusieurs additifs alimentaires qui figurent exclusivement dans la colonne I de l’article 21 du tableau de l’alinéa B.01.010(3)b), et qui sont présents
dans un produit préemballé.
(2) L’alinéa B.01.010.2(3)b) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
b) soit sous la mention des sources d’allergènes alimentaires
ou de gluten et des sulfites ajoutés, auquel cas les exigences du
paragraphe B.01.010.3(1) doivent être respectées.
(3) Les alinéas B.01.010.2(7)a) et b) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
a) s’ils sont des constituants d’un ingrédient figurant dans la
liste des ingrédients, soit entre parenthèses immédiatement à la
suite de l’ingrédient, soit à la fin de la liste des ingrédients où ils
peuvent figurer dans n’importe quel ordre avec les autres ingrédients indiqués à la fin de la liste des ingrédients aux termes du
paragraphe B.01.008.2(4);
b) dans les autres cas, à la fin de la liste des ingrédients où ils
peuvent figurer dans n’importe quel ordre avec les autres ingrédients indiqués à la fin de la liste des ingrédients aux termes du
paragraphe B.01.008.2(4).
9. (1) Le passage du paragraphe B.01.010.3(1) du même
règlement précédant l’alinéa b) est remplacé par ce qui suit :
B.01.010.3 (1) La mention des sources d’allergènes alimentaires
ou de gluten et des sulfites ajoutés qui figure sur l’étiquette d’un
produit préemballé doit satisfaire aux exigences suivantes :
a) elle est identifiée par un titre qui est indiqué de la façon
suivante :
(i) par la mention :
(A) « Contient » ou « Contient : », pour ce qui est de la
version française de la mention,
(B) « Contains » ou « Contains: », pour ce qui est de la
version anglaise de la mention,
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(iii) despite paragraph B.01.008.1(1)(e), in a type size that is
2 points larger than the type size required to show the information in the statement, unless the available display surface
of the prepackaged product is less than 100 cm2, in which case
the title may be shown in type that is at least the same size as
the type size used for the information shown in the statement,
and
(iv) without any intervening printed, written or graphic
material appearing between the title and the rest of the
statement;
(a.1) appear, in respect of each linguistic version, after the list of
ingredients appearing in the same language, without any intervening printed, written or graphic material;
(a.2) appear on the same continuous surface as the list of
ingredients
(i) against the same background colour as the list;
(ii) if the list of ingredients is differentiated by means of
a solid-line border or lines in accordance with paragraph B.01.008.2(2)(a), the statement shall appear within the
border or the lines;
(2) The portion of paragraph B.01.010.3(1)(b) of the French
version of the Regulations before subparagraph (i) is amended
by the following:
(b) elle inclut tous les renseignements ci-après, que l’un ou plusieurs d’entre eux figurent ou non dans la liste des ingrédients du
produit :
(3) Subsection B.01.010.3(1) of the Regulations is amended
by adding “and” at the end of paragraph (b) and by adding the
following after paragraph (b):
(c) show information entries in regular or bold type, using lower
case letters except for the first letter of each entry, which shall be
an upper case letter, and shall use a bullet point to separate each
entry.
(4) Section B.01.010.3 of the Regulations is amended by adding the following after subsection (2):
(3) Despite paragraph (1)(c), if the prepackaged product is sold
only in the retail establishment where it is packaged and is labelled
by means of a sticker, information entries may be separated by a
comma.
(4) If the English and French versions of the statement appear on
the same continuous surface of the label, the version that follows
the other version cannot begin on the line on which the other version ends.
10. The Regulations are amended by adding the following
after section B.01.010.3:
B.01.010.4 (1) If the label of a prepackaged product includes
a declaration alerting consumers that, due to a risk of crosscontamination, the product may contain the source of a food allergen or gluten or sulphites,
(a) the declaration must be shown immediately after the food
allergen source, gluten source and added sulphites statement or,
if there is none, after the list of ingredients, and must appear on
the same continuous surface as the statement, if any, and the list
of ingredients
(i) against the same background colour as the list of ingredients, and
(ii) if the list of ingredients and the statement, if any, are
differentiated by means of a solid-line border or solid
lines in accordance with paragraph B.01.008.2(2)(a) or
B.01.010.3(1)(a.2), within the border or the lines;
(b) the declaration must appear without any intervening printed,
written or graphic material between it and the list of ingredients
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151232
(ii) malgré l’alinéa B.01.008.1(1)d), en caractères gras,
(iii) malgré l’alinéa B.01.008.1(1)e), en caractères d’une taille
de 2 points de plus que celle requise pour les renseignements
figurant à la mention, sauf si la surface exposée disponible du
produit est de moins de 100 cm2, auquel cas la taille des caractères est au moins égale à celle de ces renseignements,
(iv) sans qu’aucun texte imprimé ou écrit ni aucun signe graphique ne soit intercalé entre le titre et le premier de ces renseignements figurant à la mention;
a.1) elle suit, pour chaque version linguistique, la liste des ingrédients du produit qui figure dans la même langue, sans qu’aucun
texte imprimé ou écrit ni aucun signe graphique ne soit
intercalé;
a.2) elle figure sur le même espace continu que la liste des ingrédients, de la manière suivante :
(i) sur un fond de même couleur que celui de la liste,
(ii) si la liste est délimitée par un encadré ou des lignes conformément à l’alinéa B.01.008.2(2)a), à l’intérieur de l’encadré
ou des lignes tracées en application de cet alinéa;
(2) Le passage de l’alinéa B.01.010.3(1)b) de la version française du même règlement précédant le sous-alinéa (i) est remplacé par ce qui suit :
b) elle inclut tous les renseignements ci-après, que l’un ou plusieurs d’entre eux figurent ou non dans la liste des ingrédients du
produit :
(3) Le paragraphe B.01.010.3(1) du même règlement est
modifié par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) elle y indique les renseignements en caractères mi-gras ou
gras, en lettres minuscules, sauf pour la première lettre de chacun des renseignements qui est en majuscules, chacun des renseignements étant séparé des autres par une puce.
(4) L’article B.01.010.3 du même règlement est modifié par
adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
(3) Malgré l’alinéa (1)c), dans le cas d’un produit préemballé
vendu uniquement dans l’établissement au détail où il est emballé
et dont l’étiquette est un autocollant, les renseignements peuvent
être séparés entre eux par une virgule.
(4) Dans le cas où les versions anglaise et française de la mention sont présentées sur un même espace continu de l’étiquette,
celle des versions qui suit l’autre ne peut débuter sur la même ligne
que celle où se termine cette autre version.
10. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article B.01.010.3, de ce qui suit :
B.01.010.4 (1) Si l’étiquette du produit préemballé porte un
énoncé visant à signaler au consommateur la présence possible,
dans le produit, d’une source d’allergène alimentaire ou de gluten,
ou de sulfites en raison d’un risque de contamination croisée,
l’énoncé doit satisfaire aux exigences suivantes :
a) il suit immédiatement la mention des sources d’allergènes alimentaires ou de gluten et des sulfites ajoutés, ou en l’absence
d’une telle mention, la liste des ingrédients et figure sur le même
espace continu avec la mention, le cas échéant, et la liste de la
manière suivante :
(i) sur un fond de même couleur que celui de la liste,
(ii) si la liste et, le cas échéant, la mention sont délimitées
par un encadré ou des lignes conformément aux alinéas B.01.008.2(2)a) ou B.01.010.3(1)a.2), à l’intérieur de
l’encadré ou des lignes tracées en application de ces alinéas;
b) il figure sans qu’aucun texte imprimé ou écrit ni aucun signe
graphique ne soit intercalé entre l’énoncé et, selon le cas, la liste
Canada Gazette Part I June 13, 2015
or statement that immediately precedes it, except that a solid line
may appear before the declaration;
(c) the declaration must begin on a different line than the line on
which the list of ingredients or the statement that immediately
precedes it ends; and
(d) the declaration must appear in regular type that is the same
size as the type size used to show ingredients in the list of
ingredients.
(2) For the purpose of subsection (1), the source of a food
allergen or gluten must be shown in accordance with subsection B.01.010.1(6) or (7), respectively.
11. Paragraphs B.01.045 (b) to (f) of the Regulations are
replaced by the following:
(b) where no specifications are set out in this Part for the additive, the additive must meet the specifications for it, if any, set
out in
(i) the Food Chemicals Codex, ninth edition, 2014, published
by the United States Pharmacopeial Convention, Rockville,
MD, United States of America, as that or any subsequent edition, including their supplements, may be amended from time
to time; or
(ii) the Combined Compendium of Food Additive Specifications, prepared by the Joint FAO/WHO Expert Committee on
Food Additives and published by the Food and Agriculture
Organization of the United Nations, on the website of the
Organization, as amended from time to time; and
(c) in the case of a food colour for which no specifications exist
under paragraph (a) or (b), the food colour must contain no more
than
(i) 3 parts per million of arsenic, and
(ii) 10 parts per million of lead.
12. Section B.01.091 of the Regulations is replaced by the
following:
B.01.091. The label of any solid cut meat or solid cut poultry
meat that has had phosphate salts or water added to it, that is not
cured and that is prepackaged at retail shall contain a statement of
the ingredients contained in the food in accordance with subsections B.01.008.2(1) to (5) and (7).
13. Paragraphs B.01.301(1)(b) and (c) of the Regulations are
replaced by the following:
(b) in the case of a vitamin referred to in subsection D.01.002(1),
in the applicable unit set out in subsection D.01.003(1);
(b.1) in the case of the following mineral nutrients:
(i) for sodium, potassium, manganese, calcium, phosphorus,
magnesium, iron, zinc, copper and chloride, in milligrams,
and
(ii) for iodide, selenium, chromium and molybdenum, in
micrograms;
(c) in the case of cholesterol, in milligrams;
14. The Regulations are amended by adding the following
after section B.01.301:
B.01.302. (1) If the label of a multiple-serving prepackaged
product indicates that the product contains or, when prepared as
directed in or on the package, provides a specified number of servings or portions, that information must be based on the serving of
stated size for the product set out in the nutrition facts table.
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151233
des ingrédients ou la mention qui précède immédiatement
l’énoncé, à l’exception d’une ligne pouvant apparaître avant
l’énoncé;
c) il débute sur une ligne distincte de celle où se termine, selon
le cas, la liste des ingrédients ou la mention qui précède immédiatement l’énoncé;
d) il figure en caractères mi-gras et d’une taille égale à celle des
caractères utilisés dans la liste des ingrédients.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), les sources d’un
allergène alimentaire ou de gluten provenant d’un aliment sont
indiquées conformément aux paragraphes B.01.010.1(6) et (7)
respectivement.
11. Les alinéas B.01.045b) à f) du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
b) lorsqu’aucune spécification n’est prévue pour cet additif dans
la présente partie, mais que l’une des publications ci-après en
prévoit, satisfaire à ces spécifications :
(i) la publication de la United States Pharmacopeial Convention, Rockville, MD, États-Unis, intitulée Food Chemicals
Codex, neuvième édition, publiée en 2014, ou toute édition
subséquente — y compris leurs suppléments —, avec leurs
modifications successives,
(ii) la publication de l’Organisation des Nations Unies pour
l’alimentation et l’agriculture, préparée par le Comité mixte
FAO/OMS d’experts des additifs alimentaires, et intitulée
Répertoire des normes pour les additifs alimentaires, publiée
sur le site Web de l’organisation, avec ses modifications
successives;
c) dans le cas d’un colorant alimentaire pour lequel aucune spécification n’est prévue aux termes des alinéas a) ou b), renfermer
au plus :
(i) trois parties par million d’arsenic,
(ii) dix parties par million de plomb.
12. L’article B.01.091 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
B.01.091. L’étiquette de toute pièce de viande ou de toute pièce
de viande de volaille à laquelle ont été ajoutés des sels de phosphate ou de l’eau, qui est non traitée par salaison et qui est préemballée chez le détaillant, indique les ingrédients de cet aliment
conformément aux paragraphes B.01.008.2(1) à (5) et (7).
13. Les alinéas B.01.301(1)b) et c) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
b) dans le cas d’une vitamine mentionnée au paragraphe D.01.002(1), selon l’unité applicable indiquée au paragraphe D.01.003(1);
b.1) dans le cas des minéraux nutritifs ci-après, selon l’unité
suivante :
(i) s’agissant du sodium, du potassium, du manganèse, du calcium, du phosphore, du magnésium, du fer, du zinc, du cuivre
et du chlore, en milligrammes,
(ii) s’agissant de l’iode, du sélénium, du chrome et du molybdène, en microgrammes;
c) dans le cas du cholestérol, en milligrammes;
14. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article B.01.301, de ce qui suit :
B.01.302. (1) Si l’étiquette d’un produit préemballé à portions
multiples indique le nombre de portions que contient le produit, ou
celui qui sera obtenu si l’aliment est préparé selon les instructions
fournies dans ou sur l’emballage, ces renseignements doivent être
déclarés sur le fondement de la portion indiquée figurant dans le
tableau de la valeur nutritive du produit.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151234
(2) Despite subsection (1), the label of the multiple-serving prepackaged product shall not include the information referred to in
subsection (1) if the serving of stated size set out in the nutrition
facts table for the product is expressed in cups or tablespoons.
15. Section B.01.400 of the Regulations is replaced by the
following:
B.01.400. (1) For the purpose of sections B.01.401 to B.01.603,
“fat” means all fatty acids expressed as triglycerides.
(2) Malgré le paragraphe (1), l’étiquette d’un produit préemballé
à portions multiples ne peut indiquer les renseignements visés au
paragraphe (1), si la portion indiquée est exprimée en tasses ou en
cuillères à soupe.
(2) For the purpose of sections B.01.401 to B.01.603, the
amount of vitamins shall be determined in accordance with section D.01.003.
(2) Pour l’application des articles B.01.401 à B.01.603, la teneur
en vitamines est déterminée conformément à l’article D.01.003.
16. (1) Subsection B.01.401(1) of the Regulations is replaced
by the following:
16. (1) Le paragraphe B.01.401(1) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
B.01.401. (1) Except as otherwise provided in this section and
sections B.01.402 to B.01.406 and sections B.01.467 to B.01.469,
the label of a prepackaged product shall carry a nutrition facts table
that contains only the information set out in column 1 of the table
to this section expressed using a description set out in column 2
and in the unit set out in column 3 and in the manner set out in
column 4.
B.01.401. (1) Sauf disposition contraire du présent article et des
articles B.01.402 à B.01.406 et B.01.467 à B.01.469, l’étiquette de
tout produit préemballé porte un tableau de la valeur nutritive indiquant exclusivement les renseignements visés à la colonne 1 du
tableau du présent article, exprimés au moyen de la nomenclature
indiquée dans la colonne 2, de l’unité indiquée dans la colonne 3 et
des règles d’écriture indiquées dans la colonne 4.
(1.1) For the purpose of subsection (1), the amount of the serving of stated size set out in a nutrition facts table for a prepackaged
product, as expressed in the metric unit, shall be used as the basis
for determining the information appearing in the nutrition facts
table in respect of the energy value and nutrient content of the
product.
(1.1) Pour l’application du paragraphe (1), la portion indiquée
qui est exprimée en unité métrique dans le tableau de la valeur
nutritive d’un produit préemballé sert de fondement pour établir les
renseignements relatifs à la valeur énergétique et aux éléments
nutritifs qui figurent au tableau de la valeur nutritive du produit.
(1.2) The percentage of the daily value for a mineral nutrient
shown in the nutrition facts table for a prepackaged product in
accordance with subsection (1) shall be established on the basis of
the amount, by weight, of the mineral nutrient in the serving of
stated size for the product, rounded off in the applicable manner set
out in column 4 of the table to this section.
(1.2) Le pourcentage de la valeur quotidienne d’un minéral
nutritif qui, aux termes du paragraphe (1), figure dans le tableau de
la valeur nutritive d’un produit préemballé est établi sur la base de
la teneur, en poids, du minéral nutritif dans le produit, par portion
indiquée, une fois la teneur arrondie selon les règles d’écriture
applicables prévues à la colonne 4 du tableau du présent article.
(2) Subparagraph B.01.401(2)(b)(ii) of the Regulations is
repealed.
(2) Le sous-alinéa B.01.401(2)b)(ii) du même règlement est
abrogé.
(3) Subparagraph B.01.401(2)(c)(i) of the Regulations is
replaced by the following:
(i) a fresh vegetable or fruit or any combination of fresh vegetables or fruits without any added ingredients, an orange with
added food colour or a fresh vegetable or fruit coated with
mineral oil, paraffin wax, petrolatum or any other protective
coating,
(3) Le sous-alinéa B.01.401(2)c)(i) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
(i) un légume frais, un fruit frais ou un mélange quelconque
de légumes frais ou de fruits frais sans ingrédient ajouté ainsi
qu’une orange à laquelle un colorant alimentaire a été ajouté
et un légume frais ou un fruit frais enrobé d’huile minérale, de
paraffine, de vaseline ou de tout autre enduit protecteur,
(4) The portion of subsection B.01.401(6) of the Regulations
before paragraph (a) is replaced by the following:
(4) Le passage du paragraphe B.01.401(6) du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(6) If, for a prepackaged product other than one intended solely
for infants seven months of age or older but less than one year of
age, the information in respect of seven or more of the energy value
and nutrients referred to in column 1 of items 2 to 5 and 7 to 15 of
the table to this section may be expressed as “0” in the nutrition
facts table in accordance with this section, the nutrition facts table
need only include the following information:
(6) Si au moins sept des renseignements relatifs à la valeur énergétique et aux éléments nutritifs visés à la colonne 1 des articles 2
à 5 et 7 à 15 du tableau du présent article peuvent être exprimés,
conformément au présent article, par « 0 » au tableau de la valeur
nutritive d’un produit préemballé, autre qu’un produit destiné exclusivement aux bébés âgés d’au moins sept mois mais de moins
d’un an, le tableau peut ne contenir que les renseignements
suivants :
(5) Paragraph B.01.401(6)(i) of the Regulations is replaced
by the following:
(i) the amount of any nutrient referred to in column 1 of item 4,
5, 7, 8, 10 or 11 or any of items 13 to 15 of the table to this
section that may not be expressed as “0” in the nutrition facts
table ; and
(5) L’alinéa B.01.401(6)i) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
i) la teneur en tout élément nutritif visé à la colonne 1 des
articles 4, 5, 7, 8, 10, 11 et 13 à 15 du tableau du présent article qui ne peut être exprimée par « 0 » au tableau de la valeur
nutritive;
15. L’article B.01.400 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
B.01.400. (1) Pour l’application des articles B.01.401 à B.01.603,
« lipides » s’entend de tous les acides gras exprimés sous forme de
triglycérides.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151235
(6) Section B.01.401 of the Regulations is amended by adding
the following after subsection (7):
(8) If the nutrition facts table on the label of a prepackaged product corresponds to figure 6.5, 6.6, 7.3, 7.4, 17.2, 24.1 to 24.6, 25.1
to 25.6, 26.1 to 26.4, 32.1 or 32.2 set out in the Directory of NFT
Formats, the nutrition facts table is not required to show the interpretative statement referred to in item 16 of the table to this
section.
(7) The portion of item 1 of the table to section B.01.401
of the Regulations in columns 3 and 4 is replaced by the
following:
Column 3
Column 4
Item
Unit
Manner of expression
1.
The size is expressed
(a) in the case of a single-serving
prepackaged product,
(i) per package, and
(ii) in grams or milliliters,
in accordance with
subparagraph B.01.002A(2)(a)(i)
or (ii); and
(b) in the case of a
multiple-serving prepackaged
product, in the following units
of measure set out in column 3B
of the Table of Reference Amounts:
(i) the household measure that
applies to the product, and
(ii) the metric measure that
applies to the product.
(1) The size expressed in a metric
unit, is rounded off
(a) if it is less than 10 g or
10 mL, to the nearest multiple
of 0.1 g or 0.1 mL; and
(b) if it is 10 g or more or
10 mL or more, to the nearest
multiple of 1 g or 1 mL.
(2) The size, when expressed
as a fraction, is represented by
a numerator and a denominator
separated by a line.
(3) The size shall include
the word “assorted” if the
information in the nutrition facts
table of a prepackaged product
that contains an assortment of
foods is set out as a composite
value.
(8) The portion of item 7 of the table to section B.01.401 of
the Regulations in column 3 is replaced by the following:
(6) L’article B.01.401 du même règlement est modifié par
adjonction, après le paragraphe (7), de ce qui suit :
(8) Le tableau de la valeur nutritive figurant sur l’étiquette d’un
produit préemballé, s’il correspond à l’une des figures 6.5, 6.6, 7.3,
7.4, 17.2, 24.1 à 24.6, 25.1 à 25.6, 26.1 à 26.4, 32.1 ou 32.2 du
Répertoire des modèles de TVN, n’a pas à indiquer l’énoncé interprétatif visé à l’article 16 du tableau du présent article.
(7) Le passage de l’article 1 du tableau de l’article B.01.401
du même règlement figurant dans les colonnes 3 et 4 est remplacé par ce qui suit :
Colonne 3
Colonne 4
Article
Unité
Règles d’écriture
1.
La portion est exprimée de la façon
suivante :
a) dans le cas d’un produit
préemballé à portion individuelle :
(i) par emballage,
(ii) en grammes ou en
millilitres tel qu’il est prévu aux
sous-alinéas B.01.002A(2)a)(i)
et (ii);
b) dans le cas d’un produit
préemballé à portions multiples,
en les unités de mesure ci-après
indiquées à la colonne 3B du
Tableau des quantités de référence :
(i) la mesure domestique
applicable au produit,
(ii) la mesure métrique applicable
au produit.
(1) La portion exprimée en unité
métrique est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à
10 g ou 10 mL : au plus proche
multiple de 0,1 g ou 0,1 mL;
b) lorsqu’elle est égale ou
supérieure à 10 g ou 10 mL :
au plus proche multiple de 1 g
ou 1 mL.
(2) La portion exprimée en
fraction est représentée par un
numérateur et un dénominateur
séparés d’une barre.
(3) La portion comprend le
terme « assortis » lorsque le
tableau de la valeur nutritive du
produit préemballé qui contient
un assortiment d’aliments
indique les renseignements
qui correspondent à une valeur
composée.
(8) Le passage de l’article 7 du tableau de l’article B.01.401
du même règlement figurant dans la colonne 3 est remplacé
par ce qui suit :
Column 3
Colonne 3
Item
Unit
Article
Unité
7.
The amount
(a) is expressed in milligrams per serving of stated size; and
(b) may also be expressed as a percentage of the daily value per serving
of stated size.
7.
La teneur :
a) est exprimée en milligrammes par portion indiquée;
b) peut aussi être exprimée en pourcentage de la valeur quotidienne par
portion indiquée.
(9) Items 9 to 13 of the table to section B.01.401 of the Regulations are replaced by the following:
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Item
Information
Description
Unit
Manner of expression
9.
Amount of carbohydrate
“Carbohydrate”, “Total
Carbohydrate” or
“Carbohydrate, Total”
The amount is expressed in grams per
serving of stated size.
10.
Amount of fibre
“Fibre”, “Fiber”, “Dietary
Fibre” or “Dietary Fiber”
The amount is expressed in grams per
serving of stated size.
11.
Amount of sugars
“Sugars”
The amount is expressed
(a) in grams per serving of stated
size; and
(b) as a percentage of the daily value
per serving of stated size.
The amount is rounded off
(a) if it is less than 0.5 g, to “0 g”; and
(b) if it is 0.5 g or more, to the nearest multiple of 1 g.
The amount is rounded off
(a) if it is less than 0.5 g, to “0 g”; and
(b) if it is 0.5 g or more, to the nearest multiple of 1 g.
(1) The amount is rounded off
(a) if it is less than 0.5 g, to “0 g”; and
(b) if it is 0.5 g or more, to the nearest multiple of 1 g.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount is declared as “0 g”, to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Column 1
Column 2
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151236
Column 3
Column 4
Manner of expression
Item
Information
Description
Unit
12.
Amount of protein
“Protein”
The amount is expressed in grams per
serving of stated size.
13.
Amount of potassium
14.
Amount of calcium
15.
Amount of iron
16.
% Daily Value
interpretative statement
The amount is rounded off
(a) if it is less than 0.5 g, to the nearest multiple of 0.1 g;
and
(b) if it is 0.5 g or more, to the nearest multiple of 1 g.
(1) The amount is rounded off
“Potassium”
The amount is expressed
(a) if it is less than 5 mg, to “0 mg”;
(a) in milligrams per serving of stated
size; and
(b) if it is 5 mg or more and less than 50 mg, to the nearest
multiple of 10 mg;
(b) as a percentage of the daily value
per serving of stated size.
(c) if it is 50 mg or more and less than 250 mg, to the
nearest multiple of 25 mg; and
(d) if it is 250 mg or more, to the nearest multiple of 50 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount is declared as 0 mg, to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
“Calcium”
The amount is expressed
(a) if it is less than 5 mg, to “0 mg”;
(a) in milligrams per serving of stated
size; and
(b) if it is 5 mg or more and less than 50 mg, to the nearest
multiple of 10 mg;
(b) as a percentage of the daily value
per serving of stated size.
(c) if it is 50 mg or more and less than 250 mg, to the
nearest multiple of 25 mg; and
(d) if it is 250 mg or more, to the nearest multiple of 50 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount is declared as 0 mg, to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
“Iron”
The amount is expressed
(a) if it is less than 0.05 mg, to “0 mg”;
(a) in milligrams per serving of stated
size; and
(b) if it is 0.05 mg or more and less than 0.5 mg, to the
nearest multiple of 0.1 mg;
(b) as a percentage of the daily value
per serving of stated size.
(c) if it is 0.5 mg or more and less than 2.5 mg, to the
nearest multiple of 0.25 mg; and
(d) if it is 2.5 mg or more, to the nearest multiple of 0.5 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount is declared as 0 mg, to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
“5% or less is a little, 15% [not applicable]
The “% Daily Value” or “% DV” statement is followed by an
or more is a lot”
asterisk in order to reference the % Daily Value interpretative
statement shown in the nutrition facts table.
(9) Les articles 9 à 13 du tableau de l’article B.01.401 du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Article
Renseignements
Nomenclature
Unité
Règles d’écriture
9.
Teneur en glucides
« Glucides » ou « Total
des glucides »
La teneur est exprimée en grammes par
portion indiquée.
10.
Teneur en fibres
« Fibres » ou « Fibres
alimentaires »
La teneur est exprimée en grammes par
portion indiquée.
11.
Teneur en sucres
« Sucres »
La teneur est exprimée :
a) en grammes par portion indiquée;
b) en pourcentage de la valeur
quotidienne par portion indiquée.
12.
Teneur en protéines
« Protéines »
La teneur est exprimée en grammes par
portion indiquée.
La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,5 g : à 0 g;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 g : au plus proche
multiple de 1 g.
La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,5 g : à 0 g;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 g : au plus proche
multiple de 1 g.
(1) La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,5 g : à 0 g;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 g : au plus proche
multiple de 1 g.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur déclarée est « 0 g » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,5 g : au plus proche multiple
de 0,1 g;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 g : au plus proche
multiple de 1 g.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151237
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Article
Renseignements
Nomenclature
Unité
Règles d’écriture
13.
Teneur en potassium
« Potassium »
La teneur est exprimée :
a) en milligrammes par portion
indiquée;
b) en pourcentage de la valeur
quotidienne par portion indiquée.
14.
Teneur en calcium
« Calcium »
La teneur est exprimée :
a) en milligrammes par portion
indiquée;
b) en pourcentage de la valeur
quotidienne par portion indiquée.
15.
Teneur en fer
« Fer »
La teneur est exprimée :
a) en milligrammes par portion
indiquée;
b) en pourcentage de la valeur
quotidienne par portion indiquée.
16.
Énoncé interprétatif du %
de la valeur quotidienne
« 5% ou moins, c’est
peu; 15% ou plus, c’est
beaucoup »
[non-applicable]
(1) La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 5 mg : à 0 mg;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 5 mg mais moins de
50 mg : au plus proche multiple de 10 mg;
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 50 mg mais moins de
250 mg : au plus proche multiple de 25 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 250 mg : au plus
proche multiple de 50 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur déclarée est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
(1) La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 5 mg : à 0 mg;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 5 mg mais moins de
50 mg : au plus proche multiple de 10 mg;
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 50 mg mais moins de
250 mg : au plus proche multiple de 25 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 250 mg : au plus
proche multiple de 50 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur déclarée est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
(1) La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,05 mg : à 0 mg;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 mg mais moins
de 0,5 mg : au plus proche multiple de 0,1 mg;
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 mg mais moins de
2,5 mg : au plus proche multiple de 0,25 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 2,5 mg : au plus
proche multiple de 0,5 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur déclarée est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La mention « % valeur quotidienne » ou « % VQ » est marquée
d’un astérisque qui signale l’énoncé interprétatif du % de la
valeur quotidienne figurant au tableau de la valeur nutritive.
17. (1) Section B.01.402 of the Regulations is amended by
adding the following after subsection (2):
17. (1) L’article B.01.402 du même règlement est modifié par
adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
(2.1) For the purpose of subsection (2), the serving of stated size
set out in a nutrition facts table for a prepackaged product,
expressed in the metric unit, shall be used as the basis for determining the information appearing in the nutrition facts table in respect
of the energy value and nutrient content of the product.
(2.1) Pour l’application du paragraphe (2), la portion indiquée
qui est exprimée en unité métrique dans le tableau de la valeur
nutritive d’un produit préemballé sert de fondement pour établir les
renseignements relatifs à la valeur énergétique et aux éléments
nutritifs qui figurent au tableau de la valeur nutritive du produit.
(2.2) The percentage of the daily value for a vitamin or mineral
nutrient shown in the nutrition facts table for a prepackaged product in accordance with subsection (2) shall be established on the
basis of the amount, by weight, of the vitamin or mineral nutrient
per serving of stated size for the product, rounded off in the applicable manner set out in column 4 of the table to this section.
(2.2) Le pourcentage de la valeur quotidienne d’une vitamine ou
d’un minéral nutritif qui, aux termes du paragraphe (2), figure dans
le tableau de la valeur nutritive d’un produit préemballé est établi
sur la base de la teneur en poids de la vitamine ou du minéral nutritif dans le produit, par portion indiquée, une fois la teneur arrondie
selon les règles d’écriture applicables prévues à la colonne 4 du
tableau du présent article.
(2) Subsection B.01.402(5) of the Regulations is repealed.
(2) Le paragraphe B.01.402(5) du même règlement est
abrogé.
(3) Subsection B.01.402(8) of the Regulations is replaced by
the following:
(3) Le paragraphe B.01.402(8) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(8) Despite subsection (1) and item 1 of the table to this section,
the nutrition facts table shall not include information on the number of servings per package if the serving of stated size is expressed
in cups or tablespoons.
(8) Malgré le paragraphe (1) et l’article 1 du tableau du présent
article, le tableau de la valeur nutritive ne peut contenir de renseignements concernant le nombre de portions par emballage si la
portion indiquée est exprimée en tasses ou en cuillères à soupe.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151238
(4) The portion of item 1 of the table to section B.01.402 of
the Regulations in columns 1 and 2 is replaced by the
following:
Item
1.
(4) Le passage de l’article 1 du tableau de l’article B.01.402
du même règlement figurant dans les colonnes 1 et 2 est remplacé par ce qui suit :
Colonne 1
Colonne 2
Column 1
Column 2
Information
Description
Article
Renseignements Nomenclature
“Servings per Container”, “(number of units) per
Container”, “Servings per Package”, “(number of units)
per Package”, “Servings per (naming the package
type)”, or “(number of units) per (naming the package
type)”
1.
Portions par
emballage
Servings per
package
« Portions par contenant », « (nombre d’unités) par
contenant », « Portions par emballage », « (nombre
d’unités) par emballage », « portions par (type
d’emballage) » ou « (nombre d’unités) par (type
d’emballage) »
(5) Les articles 3 et 4 du tableau de l’article B.01.402 du
(5) Items 3 and 4 of the table to section B.01.402 of the Regumême règlement sont abrogés.
lations are repealed.
(6) L’article 9 du tableau de l’article B.01.402 du même
(6) Item 9 of the table to section B.01.402 of the Regulations
règlement est abrogé.
is repealed.
(7) Items 14 to 16 of the table to section B.01.402 of the Regulations are replaced by the following:
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Item
Information
Description
Unit
Manner of Expression
14.
Amount of vitamin A
“Vitamin A” or
“Vit A”
15.
Amount of vitamin C
« Vitamin C » or
« Vit C »
16.
Amount of vitamin D
« Vitamin D » or
« Vit D »
17.
Amount of vitamin E
« Vitamin E » or
« Vit E »
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 5 µg, to “0 µg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 5 µg or more but less than 50 µg, to the nearest multiple
size; and
of 10 µg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 50 µg or more but less than 250 µg, to the nearest
micrograms per serving of stated
multiple of 50 µg; and
size.
(d) if it is 250 µg or more, to the nearest multiple of 100 µg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 µg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.1 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.1 mg or more but less than 1 mg, to the nearest
size; and
multiple of 0.2 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 1 mg or more but less than 5 mg, to the nearest multiple
milligrams per serving of stated size. of 0.5 mg; and
(d) if it is 5 mg or more, to the nearest multiple of 1 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.1 µg, to “0 µg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.1 µg or more but less than 1 µg, to the nearest
size; and
multiple of 0.2 µg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 1 µg or more but less than 5 µg, to the nearest multiple
micrograms per serving of stated
of 0.5 µg; and
size.
(d) if it is 5 µg or more, to the nearest multiple of 1 µg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 µg,
to “0%”; and
(b) all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.05 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.05 mg or more but less than 0.5 mg, to the nearest
size; and
multiple of 0.1 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.5 mg or more but less than 2.5 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 0.25 mg; and
(d) if it is 2.5 mg or more, to the nearest multiple of 0.5 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151239
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Item
Information
Description
Unit
Manner of Expression
18.
Amount of vitamin K
19.
Amount of thiamine
20.
Amount of riboflavin
21.
Amount of niacin
22.
Amount of vitamin B6
23.
Amount of folate
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.05 µg, to “0 µg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.05 µg or more but less than 0.5 µg, to the nearest
size; and
multiple of 0.1 µg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.5 µg or more but less than 2.5 µg, to the nearest
micrograms per serving of stated
multiple of 0.25 µg; and
size.
(d) if it is 2.5 µg or more, to the nearest multiple of 0.5 µg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 µg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
“Thiamine”, “Thiamin”, The amount
(1) The amount is rounded off
“Thiamine (Vitamin B1)”,
(a) if it is less than 0.005 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
“Thiamine (Vit B1)”,
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.005 mg or more but less than 0.05 mg, to the nearest
“Thiamin (Vitamin B1)”
size; and
multiple of 0.01 mg;
or “Thiamin (Vit B1)”
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.05 mg or more but less than 0.25 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 0.025 mg; and
(d) if it is 0.25 mg or more, to the nearest multiple of 0.05 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
“Riboflavin”, “Riboflavin The amount
(Vitamin B2)” or
(a) if it is less than 0.005 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
“Riboflavin (Vit B2)”
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.005 mg or more but less than 0.05 mg, to the nearest
size; and
multiple of 0.01 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.05 mg or more but less than 0.25 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 0.025 mg; and
(d) if it is 0.25 mg or more, to the nearest multiple of 0.05 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
“Niacin”
The amount
(a) if it is less than 0.05 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.05 mg or more but less than 0.5 mg, to the nearest
size; and
multiple of 0.1 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.5 mg or more but less than 2.5 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 0.25 mg; and
(d) if it is 2.5 mg or more, to the nearest multiple of 0.5 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
“Vitamin B6” or
The amount
“Vit B6”
(a) if it is less than 0.005 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.005 mg or more but less than 0.05 mg, to the nearest
size; and
multiple of 0.01 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.05 mg or more but less than 0.25 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 0.025 mg; and
(d) if it is 0.25 mg or more, to the nearest multiple of 0.05 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
“Folate”
The amount
(a) if it is less than 1 µg DFE, to “0 µg DFE”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 1 µg DFE or more but less than 10 µg DFE, to the
size; and
nearest multiple of 2 µg DFE;
(b) may also be expressed
(c) if it is 10 µg DFE or more but less than 50 µg DFE, to the
in micrograms dietary folate
nearest multiple of 5 µg DFE; and
equivalents (DFE) per serving of
(d) if it is 50 µg DFE or more, to the nearest multiple of 10 µg
stated size.
DFE.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 µg
DFE, to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
« Vitamin K » or
« Vit K »
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151240
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Item
Information
Description
Unit
Manner of Expression
24.
Amount of vitamin B12
“Vitamin B12” or
“Vit B12”
25.
Amount of biotin
“Biotin”
26.
Amount of pantothenic
acid
“Pantothenic Acid” or
“Pantothenate”
27.
Amount of choline
“Choline”
28.
Amount of phosphorous
“Phosphorus”
29.
Amount of iodide
“Iodide” or “Iodine”
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.005 µg, to “0 µg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.005 µg or more but less than 0.05 µg, to the nearest
size; and
multiple of 0.01 µg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.05 µg or more but less than 0.25 µg, to the nearest
micrograms per serving of stated
multiple of 0.025 µg; and
size.
(d) if it is 0.25 µg or more, to the nearest multiple of 0.05 µg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 µg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.05 µg, to “0 µg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.05 µg or more but less than 0.5 µg, to the nearest
size; and
multiple of 0.1 µg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.5 µg or more but less than 2.5 µg, to the nearest
micrograms per serving of stated
multiple of 0.25 µg; and
size.
(d) if it is 2.5 µg or more, to the nearest multiple of 0.5 µg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 µg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.01 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.01 mg or more but less than 0.1 mg, to the nearest
size; and
multiple of 0.02 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.1 mg or more but less than 0.5 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 0.05 mg; and
(d) if it is 0.5 mg or more, to the nearest multiple of 0.1 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 1 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 1 mg or more but less than 10 mg, to the nearest
size; and
multiple of 2 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 10 mg or more but less than 50 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 5 mg; and
(d) if it is 50 mg or more, to the nearest multiple of 10 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 5 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 5 mg or more but less than 50 mg, to the nearest
size; and
multiple of 10 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 50 mg or more but less than 250 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 25 mg; and
(d) if it is 250 mg or more, to the nearest multiple of 50 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 1 µg, to “0 µg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 1 µg or more but less than 10 µg, to the nearest multiple
size; and
of 2 µg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 10 µg or more but less than 50 µg, to the nearest
micrograms per serving of stated
multiple of 5 µg; and
size.
(d) if it is 50 µg or more, to the nearest multiple of 10 µg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 µg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151241
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Item
Information
Description
Unit
Manner of Expression
30.
Amount of magnesium
“Magnesium”
31.
Amount of zinc
“Zinc”
32.
Amount of selenium
“Selenium”
33.
Amount of copper
“Copper”
34.
Amount of manganese
“Manganese”
35.
Amount of chromium
“Chromium”
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 1 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 1 mg or more but less than 10 mg, to the nearest
size; and
multiple of 2 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 10 mg or more but less than 50 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 5 mg; and
(d) if it is 50 mg or more, to the nearest multiple of 10 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.05 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.05 mg or more but less than 0.5 mg, to the nearest
size; and
multiple of 0.1 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.5 mg or more but less than 2.5 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 0.25 mg; and
(d) if it is 2.5 mg or more, to the nearest multiple of 0.5 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.1 µg, to “0 µg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.1 µg or more but less than 1 µg, to the nearest
size; and
multiple of 0.2 µg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 1 µg or more but less than 5 µg, to the nearest multiple
micrograms per serving of stated
of 0.5 µg; and
size.
(d) if it is 5 µg or more, to the nearest multiple of 1 µg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 µg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.0015 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.0015 mg or more but less than 0.025 mg, to the
size; and
nearest multiple of 0.002 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.025 mg or more but less than 0.05 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 0.005 mg; and
(d) if it is 0.05 mg or more, to the nearest multiple of 0.01 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.005 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.005 mg or more but less than 0.05 mg, to the nearest
size; and
multiple of 0.01 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.05 mg or more but less than 0.25 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 0.025 mg; and
(d) if it is 0.25 mg or more, to the nearest multiple of 0.05 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.05 µg, to “0 µg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.05 µg or more but less than 0.5 µg, to the nearest
size; and
multiple of 0.1 µg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.5 µg or more but less than 2.5 µg, to the nearest
micrograms per serving of stated
multiple of 0.25 µg; and
size.
(d) if it is 2.5 µg or more, to the nearest multiple of 0.5 µg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 µg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151242
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Item
Information
Description
Unit
Manner of Expression
36.
Amount of molybdenum
“Molybdenum”
37.
Amount of chloride
“Chloride”
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 0.05 µg, to “0 µg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 0.05 µg or more but less than 0.5 µg, to the nearest
size; and
multiple of 0.1 µg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 0.5 µg or more but less than 2.5 µg, to the nearest
micrograms per serving of stated
multiple of 0.25 µg; and
size.
(d) if it is 2.5 µg or more, to the nearest multiple of 0.5 µg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 µg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(1) The amount is rounded off
The amount
(a) if it is less than 5 mg, to “0 mg”;
(a) is expressed as a percentage of
the daily value per serving of stated
(b) if it is 5 mg or more but less than 50 mg, to the nearest
size; and
multiple of 10 mg;
(b) may also be expressed in
(c) if it is 50 mg or more but less than 250 mg, to the nearest
milligrams per serving of stated size. multiple of 25 mg; and
(d) if it is 250 mg or more, to the nearest multiple of 50 mg.
(2) The percentage is rounded off
(a) if the amount rounded off according to subitem (1) is 0 mg,
to “0%”; and
(b) in all other cases, to the nearest multiple of 1%.
(7) Les articles 14 à 16 du tableau de l’article B.01.402 du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Article
Renseignements
Nomenclature
Unité
Règles d’écriture
14.
Teneur en vitamine A
« Vitamine A » ou
« Vit A »
15.
Teneur en vitamine C
« Vitamine C » ou
« Vit C »
16.
Teneur en vitamine D
« Vitamine D » ou
« Vit D »
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 5 µg : à 0 µg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 5 µg mais moins de
indiquée;
50 µg : au plus proche multiple de 10 µg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 50 µg mais moins de
microgrammes par portion indiquée.
250 µg : au plus proche multiple de 50 µg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 250 µg : au plus proche
multiple de 100 µg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 µg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,1 mg : à 0 mg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,1 mg mais moins de
indiquée;
1 mg : au plus proche multiple de 0,2 mg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 1 mg mais moins de
milligrammes par portion indiquée.
5 mg : au plus proche multiple de 0,5 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 5 mg : au plus proche
multiple de 1 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,1 µg : à 0 µg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,1 µg mais moins de
indiquée;
1 µg : au plus proche multiple de 0,2 µg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 1 µg mais moins de 5 µg :
microgrammes par portion indiquée.
au plus proche multiple de 0,5 µg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 5 µg : au plus proche
multiple de 1 µg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 µg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151243
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Article
Renseignements
Nomenclature
Unité
Règles d’écriture
17.
Teneur en vitamine E
« Vitamine E » ou
« Vit E »
La teneur :
a) est exprimée en pourcentage de
la valeur quotidienne par portion
indiquée;
b) peut aussi être exprimée en
milligrammes par portion indiquée.
18.
Teneur en vitamine K
19.
Teneur en thiamine
20.
Teneur en riboflavine
21.
Teneur en niacine
(1) La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,05 mg : à 0 mg;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 mg mais moins de
0,5 mg : au plus proche multiple de 0,1 mg;
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 mg mais moins de
2,5 mg : au plus proche multiple de 0,25 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 2,5 mg : au plus proche
multiple de 0,5 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
« Vitamine K » ou
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
« Vit K »
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,05 µg : à 0 µg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 µg mais moins de
indiquée;
0,5 µg : au plus proche multiple de 0,1 µg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 µg mais moins de
microgrammes par portion indiquée.
2,5 µg : au plus proche multiple de 0,25 µg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 2,5 µg : au plus proche
multiple de 0,5 µg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 µg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
« Thiamine », « Thiamine La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
(vitamine B1) » ou
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,005 mg : à 0 mg;
« Thiamine (vit B1) »
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,005 mg mais moins de
indiquée;
0,05 mg : au plus proche multiple de 0,01 mg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 mg mais moins de
milligrammes par portion indiquée.
0,25 mg : au plus proche multiple de 0,025 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,25 mg : au plus proche
multiple de 0,05 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
« Riboflavine »,
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
« Riboflavine
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,005 mg : à 0 mg;
(vitamine B2) » ou
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,005 mg mais moins de
« Riboflavine (vit B2) »
indiquée;
0,05 mg : au plus proche multiple de 0,01 mg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 mg mais moins de
milligrammes par portion indiquée.
0,25 mg : au plus proche multiple de 0,025 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,25 mg : au plus proche
multiple de 0,05 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
« Niacine »
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,05 mg : à 0 mg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 mg mais moins de
indiquée;
0,5 mg : au plus proche multiple de 0,1 mg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 mg mais moins de
milligrammes par portion indiquée.
2,5 mg : au plus proche multiple de 0,25 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 2,5 mg : au plus proche
multiple de 0,5 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151244
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Article
Renseignements
Nomenclature
Unité
Règles d’écriture
22.
Teneur en vitamine B6
« Vitamine B6 » ou
« Vit B6 »
La teneur :
a) est exprimée en pourcentage de
la valeur quotidienne par portion
indiquée;
b) peut aussi être exprimée en
milligrammes par portion indiquée.
23.
Teneur en folate
« Folate »
24.
Teneur en vitamine B12
« Vitamine B12 » ou
« Vit B12 »
25.
Teneur en biotine
« Biotine »
26.
Teneur en acide
pantothénique
« Acide pantothénique »
ou « Pantothénate »
(1) La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,005 mg : à 0 mg;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,005 mg mais moins de
0,05 mg : au plus proche multiple de 0,01 mg;
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 mg mais moins de
0,25 mg : au plus proche multiple de 0,025 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,25 mg : au plus proche
multiple de 0,05 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 1 µg ÉFA : à 0 µg ÉFA;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 1 µg ÉFA mais moins de
indiquée;
10 µg ÉFA : au plus proche multiple de 2 µg ÉFA;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 10 µg ÉFA mais moins de
microgrammes d’équivalents de
50 µg ÉFA : au plus proche multiple de 5 µg ÉFA;
folate alimentaire (ÉFA) par portion
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 50 µg ÉFA : au plus
indiquée.
proche multiple de 10 µg ÉFA.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 µg ÉFA » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,005 µg : à 0 µg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,005 µg mais moins de
indiquée;
0,05 µg : au plus proche multiple de 0,01 µg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 µg mais moins de
microgrammes par portion indiquée.
0,25 µg : au plus proche multiple de 0,025 µg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,25 µg : au plus proche
multiple de 0,05 µg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 µg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,05 µg : à 0 µg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 µg mais moins de
indiquée;
0,5 µg : au plus proche multiple de 0,1 µg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 µg mais moins de
microgrammes par portion indiquée.
2,5 µg : au plus proche multiple de 0,25 µg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 2,5 µg : au plus proche
multiple de 0,5 µg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 µg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,01 mg : à 0 mg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,01 mg mais moins de
indiquée;
0,1 mg : au plus proche multiple de 0,02 mg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,1 mg mais moins de
milligrammes par portion indiquée.
0,5 mg : au plus proche multiple de 0,05 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 mg : au plus proche
multiple de 0,1 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151245
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Article
Renseignements
Nomenclature
Unité
Règles d’écriture
27.
Teneur en choline
« Choline »
La teneur :
a) est exprimée en pourcentage de
la valeur quotidienne par portion
indiquée;
b) peut aussi être exprimée en
milligrammes par portion indiquée.
28.
Teneur en phosphore
« Phosphore »
29.
Teneur en iode
« Iodure » ou « Iode »
30.
Teneur en magnésium
« Magnésium »
31.
Teneur en zinc
« Zinc »
(1) La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 1 mg : à 0 mg;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 1 mg mais moins de
10 mg : au plus proche multiple de 2 mg;
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 10 mg mais moins de
50 mg : au plus proche multiple de 5 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 50 mg : au plus proche
multiple de 10 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 5 mg : à 0 mg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 5 mg mais moins de
indiquée;
50 mg : au plus proche multiple de 10 mg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 50 mg mais moins de
milligrammes par portion indiquée.
250 mg : au plus proche multiple de 25 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 250 mg : au plus proche
multiple de 50 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 1 µg : à 0 µg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 1 µg mais moins de
indiquée;
10 µg : au plus proche multiple de 2 µg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 10 µg mais moins de
microgrammes par portion indiquée.
50 µg : au plus proche multiple de 5 µg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 50 µg : au plus proche
multiple de 10 µg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 µg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 1 mg : à 0 mg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 1 mg mais moins de
indiquée;
10 mg : au plus proche multiple de 2 mg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 10 mg mais moins de
milligrammes par portion indiquée.
50 mg : au plus proche multiple de 5 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 50 mg : au plus proche
multiple de 10 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,05 mg : à 0 mg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 mg mais moins de
indiquée;
0,5 mg : au plus proche multiple de 0,1 mg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 mg mais moins de
milligrammes par portion indiquée.
2,5 mg : au plus proche multiple de 0,25 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 2,5 mg : au plus proche
multiple de 0,5 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151246
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Article
Renseignements
Nomenclature
Unité
Règles d’écriture
32.
Teneur en sélénium
« Sélénium »
33.
Teneur en cuivre
« Cuivre »
34.
Teneur en manganèse
« Manganèse »
35.
Teneur en chrome
« Chrome »
36.
Teneur en molybdène
« Molybdène »
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,1 µg : à 0 µg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,1 µg mais moins de
indiquée;
1 µg : au plus proche multiple de 0,2 µg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 1 µg mais moins de 5 µg :
microgrammes par portion indiquée.
au plus proche multiple de 0,5 µg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 5 µg : au plus proche
multiple de 1 µg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 µg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,0015 mg : à 0 mg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,0015 mg mais moins de
indiquée;
0,025 mg : au plus proche multiple de 0,002 mg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,025 mg mais moins de
milligrammes par portion indiquée.
0,05 mg : au plus proche multiple de 0,005 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 mg : au plus proche
multiple de 0,01 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,005 mg : à 0 mg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,005 mg mais moins de
indiquée;
0,05 mg : au plus proche multiple de 0,01 mg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 mg mais moins de
milligrammes par portion indiquée.
0,25 mg : au plus proche multiple de 0,025 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,25 mg : au plus proche
multiple de 0,05 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,05 µg : à 0 µg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 µg mais moins de
indiquée;
0,5 µg : au plus proche multiple de 0,1 µg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 µg mais moins de
microgrammes par portion indiquée.
2,5 µg : au plus proche multiple de 0,25 µg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 2,5 µg : au plus proche
multiple de 0,5 µg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 µg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
La teneur :
(1) La teneur est arrondie :
a) est exprimée en pourcentage de
a) lorsqu’elle est inférieure à 0,05 µg : à 0 µg;
la valeur quotidienne par portion
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,05 µg mais moins de
indiquée;
0,5 µg : au plus proche multiple de 0,1 µg;
b) peut aussi être exprimée en
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 0,5 µg mais moins de
microgrammes par portion indiquée.
2,5 µg : au plus proche multiple de 0,25 µg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 2,5 µg : au plus proche
multiple de 0,5 µg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 µg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151247
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Article
Renseignements
Nomenclature
Unité
Règles d’écriture
37.
Teneur en chlorure
« Chlorure »
La teneur :
a) est exprimée en pourcentage de
la valeur quotidienne par portion
indiquée;
b) peut aussi être exprimée en
milligrammes par portion indiquée.
(1) La teneur est arrondie :
a) lorsqu’elle est inférieure à 5 mg : à 0 mg;
b) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 5 mg mais moins de
50 mg : au plus proche multiple de 10 mg;
c) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 50 mg mais moins de
250 mg : au plus proche multiple de 25 mg;
d) lorsqu’elle est égale ou supérieure à 250 mg : au plus proche
multiple de 50 mg.
(2) Le pourcentage est arrondi :
a) lorsque la teneur, arrondie conformément au paragraphe (1),
est « 0 mg » : à 0 %;
b) dans les autres cas : au plus proche multiple de 1 %.
18. The heading before section B.01.403 of the Regulations is
replaced by the following:
Foods for Infants Seven Months of Age or
Older but Less Than One Year of Age
18. L’intertitre précédant l’article B.01.403 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Aliments pour bébés âgés d’au moins sept mois
mais de moins d’un an
19. (1) Subsections B.01.403(1) and (2) of the Regulations are
replaced by the following:
B.01.403. (1) This section applies in respect of a prepackaged
product that is intended solely for infants seven months of age or
older but less than one year of age.
(2) The nutrition facts table of the prepackaged product shall not
contain the percentage of the daily value of fat, sugars, cholesterol
or sodium or of the sum of saturated fatty acids and trans fatty
acids.
(2) The portion of subsection B.01.403(5) of the Regulations
before paragraph (a) is replaced by the following:
(5) If the information in respect of six or more of the energy
value and nutrients referred to in column 1 of items 2, 3 and 8 to 15
of the table to section B.01.401 may be expressed as “0” in the
nutrition facts table of the prepackaged product in accordance with
that section, the nutrition facts table need only include the following information:
(3) Paragraph B.01.403(5)(i) of the Regulations is replaced
by the following:
(i) the amount of any nutrient referred to in column 1 of item 8,
10 or 11 or any of items 13 to 15 of the table to section B.01.401
that may not be expressed as “0” in the nutrition facts table;
20. The portion of subparagraph B.01.404(3)(c)(i) of the
Regulations before clause (A) is replaced by the following:
(i) information for vitamins referred to in subsection D.01.002(1) shall be expressed in the applicable unit
referred to in subsection D.01.003(1), and information for
mineral nutrients referred to in paragraphs D.02.001(1)(a)
to (j), (l) to (n) and (p) shall be expressed in milligrams for
sodium, potassium, calcium, phosphorus, magnesium, iron,
zinc, copper, chloride and manganese and in micrograms for
iodide, selenium, chromium and molybdenum,
19. (1) Les paragraphes B.01.403(1) et (2) du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
B.01.403. (1) Le présent article s’applique à tout produit préemballé destiné exclusivement aux bébés âgés d’au moins sept mois
mais de moins d’un an.
(2) Le tableau de la valeur nutritive du produit préemballé ne
peut indiquer le pourcentage de la valeur quotidienne des lipides,
des sucres, du cholestérol, du sodium ou de la somme des acides
gras saturés et des acides gras trans.
(2) Le passage du paragraphe B.01.403(5) du même règlement précédant l’alinéa a), est remplacé par ce qui suit :
(5) Si au moins six des renseignements relatifs à la valeur énergétique et aux éléments nutritifs visés à la colonne 1 des articles 2,
3 et 8 à 15 du tableau de l’article B.01.401 peuvent être exprimés,
conformément à cet article, par « 0 » au tableau de la valeur nutritive du produit préemballé, le tableau peut ne contenir que les renseignements suivants :
(3) L’alinéa B.01.403(5)i) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
i) la teneur en tout élément nutritif visé à la colonne 1 des articles 8, 10, 11 et 13 à 15 du tableau de l’article B.01.401 qui ne
peut être exprimée par « 0 » au tableau de la valeur nutritive;
20. Le passage du sous-alinéa B.01.404(3)c)(i) du même
règlement précédant la division (A) est remplacé par ce qui
suit :
(i) les renseignements concernant les vitamines mentionnées au paragraphe D.01.002(1) sont exprimés au moyen
de l’unité applicable indiquée au paragraphe D.01.003(1) et
ceux concernant les minéraux nutritifs figurant aux alinéas D.02.001(1)a) à j), l) à n) et p) sont exprimés en milligrammes pour le sodium, le potassium, le manganèse, le calcium, le phosphore, le magnésium, le fer, le zinc, le cuivre et
le chlore et en microgrammes pour l’iode, le sélénium, le
chrome et le molybdène,
21. (1) Les sous-alinéas B.01.406(5)a)(i) et (ii) du même
règlement sont remplacés par ce qui suit :
(i) sauf dans le cas visé au sous-alinéa (ii), la quantité de l’aliment exprimée en l’unité visée à la colonne 3 du sousalinéa 1b)(i) du tableau de l’article B.01.401, soit « environ
(la portion indiquée) » ou « environ (la portion indiquée) préparé », et, s’il y a lieu, au moyen des règles d’écriture indiquées dans la colonne 4 des paragraphes 1(1) et (2),
21. (1) Subparagraphs B.01.406(5)(a)(i) and (ii) of the Regulations are replaced by the following:
(i) except in the case described in subparagraph (ii), the
amount of the food expressed using the unit referred to in column 3 of subitem (1)(b)(i) of the table to section B.01.401 as
“about (naming the serving size)” or “about (naming the serving size) prepared” and, if applicable, in the manner specified
in column 4 of subitems 1(1) and (2), and
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(ii) if the food is commonly served combined with another
food, the amount of the other food expressed using the unit
referred to in column 3 of subitem 1(b)(i) of the table to section B.01.401,
(2) Paragraph B.01.406(5)(a) of the Regulations is amended
by adding “and” at the end of subparagraph (iii) and by
replacing subparagraphs (iv) and (v) with the following:
(iv) the information set out in column 1 of items 3, 6 to 8, 11
and 13 to 15 of the table to section B.01.401 and in column 1
of items 14 to 37 of the table to section B.01.402 that is
declared as a percentage of the daily value in the nutrition
facts table for the food as sold, expressed using a description
set out in column 2, as a percentage of the daily value per
serving of stated size and in the manner specified in column 4;
and
(3) Subparagraphs B.01.406(5)(b)(i) and (ii) of the Regulations are replaced by the following:
(i) the information set out in column 1 of items 3 to 5 and 7
to 12 of the table to section B.01.401, expressed using a
description set out in column 2, in milligrams for the information set out in column 1 of items 7 and 8 and in grams for the
information set out in column 1 of items 3 to 5 and 9 to 12 and
in the manner specified in column 4,
(ii) the information set out in column 1 of items 5 to 8 and 10
to 13 of the table to section B.01.402, expressed using a
description set out in column 2, in grams, and in the manner
specified in column 4; and
(iii) the information set out in column 1 of item 2 of the table
to section B.01.401, expressed using a description set out in
column 2, in the unit set out in column 3, per serving of stated
size of the food as prepared, and in the manner specified in
column 4.
(4) Subsection B.01.406(6) of the Regulations is replaced by
the following:
(6) Subsection (5) does not apply in respect of a prepackaged
product that is intended solely for infants seven months of age or
older but less than one year of age.
(5) Subparagraph B.01.406(7)(a)(i) of the Regulations is
replaced by the following:
(i) the amount of the food expressed in the units specified in
column 3 of subitem 1(b) of the table to section B.01.401 and
in the manner specified in column 4 of subitems 1(1) and (2),
(6) Paragraph B.01.406(7)(a) of the Regulations is amended
by adding “and” at the end of subparagraph (ii) and by
replacing subparagraphs (iii) and (iv) with the following:
(iii) the information set out in column 1 of items 3, 6 to 8, 11
and 13 to 15 of the table to section B.01.401 and in column 1
of items 14 to 37 of the table to section B.01.402 that is
declared as a percentage of the daily value in the nutrition
facts table for the first amount of food for which information
is declared, expressed using a description set out in column 2,
as a percentage of the daily value per serving of stated size
and in the manner specified in column 4;
(7) Subparagraph B.01.406(7)(c)(i) of the Regulations is
replaced by the following:
(i) the amount of the food expressed in the units specified in
column 3 of subitem 1(b) of the table to section B.01.401 and
in the manner specified in column 4 of subitem 1(1),
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151248
(ii) si l’aliment est normalement combiné avec un autre aliment, la quantité de l’autre aliment exprimée en l’unité visée
à la colonne 3 du sous-alinéa 1b)(i) du tableau de l’article B.01.401,
(2) Les sous-alinéas B.01.406(5)a)(iv) et (v) du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
(iv) les renseignements visés à la colonne 1 des articles 3, 6
à 8, 11 et 13 à 15 du tableau de l’article B.01.401 et à la
colonne 1 des articles 14 à 37 du tableau de l’article B.01.402
et qui sont indiqués en pourcentage de la valeur quotidienne
dans le tableau de la valeur nutritive en fonction de l’aliment
tel qu’il est vendu, exprimés au moyen de la nomenclature
indiquée dans la colonne 2, en pourcentage de la valeur quotidienne par portion indiquée et au moyen des règles d’écriture
indiquées dans la colonne 4;
(3) Les sous-alinéas B.01.406(5)b)(i) et (ii) du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
(i) les renseignements visés à la colonne 1 des articles 3 à 5 et
7 à 12 du tableau de l’article B.01.401, exprimés au moyen de
la nomenclature indiquée dans la colonne 2, en milligrammes
pour ceux visés à la colonne 1 des articles 7 et 8 et en grammes
pour ceux visés à la colonne 1 des articles 3 à 5 et 9 à 12 et au
moyen des règles d’écriture indiquées dans la colonne 4,
(ii) les renseignements visés à la colonne 1 des articles 5 à 8
et 10 à 13 du tableau de l’article B.01.402, exprimés au moyen
de la nomenclature indiquée dans la colonne 2, en grammes et
au moyen des règles d’écriture indiquées dans la colonne 4,
(iii) les renseignements visés à la colonne 1 de l’article 2 du
tableau de l’article B.01.401, exprimés au moyen de la
nomenclature indiquée dans la colonne 2, de l’unité indiquée
dans la colonne 3, par portion indiquée de l’aliment préparé,
et au moyen des règles d’écriture indiquées dans la colonne 4.
(4) Le paragraphe B.01.406(6) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(6) Le paragraphe (5) ne s’applique pas aux produits préemballés destinés exclusivement aux bébés âgés d’au moins sept mois
mais de moins d’un an.
(5) Le sous-alinéa B.01.406(7)a)(i) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
(i) la quantité exprimée au moyen des unités indiquées dans la
colonne 3 de l’alinéa 1b) du tableau de l’article B.01.401 et
des règles d’écriture indiquées dans la colonne 4 des paragraphes 1(1) et (2),
(6) Les sous-alinéas B.01.406(7)a)(iii) et (iv) du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
(iii) les renseignements visés à la colonne 1 des articles 3, 6
à 8, 11 et 13 à 15 du tableau de l’article B.01.401 et à la
colonne 1 des articles 14 à 37 du tableau de l’article B.01.402
et qui sont indiqués en pourcentage de la valeur quotidienne
dans le tableau de la valeur nutritive à l’égard de la première
quantité d’aliment pour laquelle des renseignements sont
déclarés, exprimés au moyen de la nomenclature indiquée
dans la colonne 2, en pourcentage de la valeur quotidienne par
portion indiquée et au moyen des règles d’écriture indiquées
dans la colonne 4;
(7) Le sous-alinéa B.01.406(7)c)(i) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
(i) la quantité de l’aliment exprimée au moyen des unités indiquées dans la colonne 3 de l’alinéa 1b) du tableau de l’article B.01.401 et des règles d’écriture indiquées dans la colonne 4 du paragraphe 1(1),
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151249
(8) Subparagraph B.01.406(7)(c)(iii) of the Regulations is
replaced by the following:
(iii) the information set out in column 1 of items 5 to 8 and 10
to 13 of the table to section B.01.402, expressed using a
description set out in column 2, in grams and in the manner
specified in column 4.
(8) Le sous-alinéa B.01.406(7)c)(iii) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
(iii) les renseignements visés à la colonne 1 des articles 5 à 8
et 10 à 13 du tableau de l’article B.01.402, exprimés au moyen
de la nomenclature indiquée dans la colonne 2, en grammes et
au moyen des règles d’écriture indiquées dans la colonne 4.
(9) Subsection B.01.406(8) of the Regulations is replaced by
the following:
(9) Le paragraphe B.01.406(8) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(8) If the nutrition facts table of a prepackaged product that is
intended solely for infants seven months of age or older but less
than one year of age sets out information in accordance with subsection (7), it shall set out the information referred to in paragraphs (7)(a) and (c).
22. Section B.01.450 of the Regulations is amended by adding the following after subsection (3):
(3.1) The type size shown in parentheses for a version referred to
in a table to sections B.01.454 to B.01.459 or sections B.01.461
to B.01.464 is the minimum type size that may be used in a nutrition facts table to show nutrients set out in the tables to sections B.01.401 and B.01.402 in accordance with that version.
(8) Le tableau de la valeur nutritive d’un produit préemballé destiné exclusivement aux bébés âgés d’au moins sept mois mais de
moins d’un an qui indique des renseignements conformément au
paragraphe (7) indique les renseignements visés aux alinéas (7)a)
et c).
22. L’article B.01.450 du même règlement est modifié par
adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
(3.1) La taille des caractères qui est indiquée entre parenthèses
pour une version prévue à un tableau des articles B.01.454 à
B.01.459 et B.01.461 à B.01.464 représente la taille minimale
des caractères à utiliser, dans le tableau de la valeur nutritive, pour
indiquer les éléments nutritifs figurant aux tableaux des articles B.01.401 et B.01.402 conformément à cette version.
23. Section B.01.453 of the Regulations is replaced by the
following:
23. L’article B.01.453 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
B.01.453. (1) Sections B.01.454 to B.01.460 apply to prepackaged products other than those that are intended solely for infants
seven months of age or older but less than one year of age.
B.01.453. (1) Les articles B.01.454 à B.01.460 s’appliquent aux
produits préemballés autres que ceux destinés exclusivement aux
bébés âgés d’au moins sept mois mais de moins d’un an.
(2) Sections B.01.461 to B.01.465 apply to prepackaged products that are intended solely for infants seven months of age or
older but less than one year of age.
(2) Les articles B.01.461 à B.01.465 s’appliquent aux produits
préemballés destinés exclusivement aux bébés âgés d’au moins
sept mois mais de moins d’un an.
24. (1) The heading of column 1 to Part 1 of the table to section B.01.454 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
24. (1) Le titre de la colonne 1 de la partie 1 du tableau de
l’article B.01.454 du même règlement est remplacé par « Figure
du Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(2) The portion of items 1 to 6 of Part 1 of the table to section B.01.454 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
(2) Le passage des articles 1 à 6 de la partie 1 du tableau
de l’article B.01.454 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
1.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
1.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
1.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
1.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
1.5(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.6(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
1.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
1.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
1.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
1.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
1.5(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
1.6(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
5.
6.
(3) The heading of column 1 to Part 2 of the table to section B.01.454 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
2.
3.
4.
5.
6.
(3) Le titre de la colonne 1 de la partie 2 du tableau de l’article B.01.454 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(4) The portion of items 1 to 4 of Part 2 of the table to section B.01.454 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151250
(4) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 2 du tableau
de l’article B.01.454 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
2.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
2.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
2.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
2.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
2.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
2.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
2.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
2.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
(5) The heading of column 1 to Part 3 of the table to section B.01.454 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(6) The portion of items 1 to 4 of Part 3 of the table to section B.01.454 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
2.
3.
4.
(5) Le titre de la colonne 1 de la partie 3 du tableau de l’article B.01.454 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(6) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 3 du tableau
de l’article B.01.454 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
3.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
3.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
3.3(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
3.4(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
3.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
3.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
3.3(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
3.4(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
(7) The heading of column 1 to Part 4 of the table to section B.01.454 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(8) The portion of items 1 and 2 of Part 4 of the table to section B.01.454 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
2.
3.
4.
(7) Le titre de la colonne 1 de la partie 4 du tableau de l’article B.01.454 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(8) Le passage des articles 1 et 2 de la partie 4 du tableau
de l’article B.01.454 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
4.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
4.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
4.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
4.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
25. (1) The heading of column 1 to Part 1 of the table to section B.01.455 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(2) The portion of items 1 to 6 of Part 1 of the table to section B.01.455 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
2.
25. (1) Le titre de la colonne 1 de la partie 1 du tableau de
l’article B.01.455 du même règlement est remplacé par « Figure
du Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(2) Le passage des articles 1 à 6 de la partie 1 du tableau
de l’article B.01.455 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
5.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
5.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
5.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
1.
5.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
5.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
5.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
2.
3.
2.
3.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151251
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
4.
5.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
5.5(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
5.6(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
4.
5.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
5.5(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
5.6(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
5.
6.
(3) The heading of column 1 to Part 2 of the table to section B.01.455 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(4) The portion of items 1 to 4 of Part 2 of the table to section B.01.455 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
5.
6.
(3) Le titre de la colonne 1 de la partie 2 du tableau de l’article B.01.455 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(4) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 2 du tableau
de l’article B.01.455 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
6.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
6.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
6.3(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
6.4(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
6.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
6.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
6.3(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
6.4(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
(5) The heading of column 1 to Part 3 of the table to section B.01.455 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(6) The portion of items 1 and 2 of Part 3 of the table to section B.01.455 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
2.
3.
4.
(5) Le titre de la colonne 1 de la partie 3 du tableau de l’article B.01.455 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(6) Le passage des articles 1 et 2 de la partie 3 du tableau
de l’article B.01.455 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
7.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
7.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
7.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
7.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
26. (1) The heading of column 1 to Part 1 of the table to section B.01.456 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(2) The portion of items 1 to 6 of Part 1 of the table to section B.01.456 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
2.
26. (1) Le titre de la colonne 1 de la partie 1 du tableau de
l’article B.01.456 du même règlement est remplacé par « Figure
du Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(2) Le passage des articles 1 à 6 de la partie 1 du tableau
de l’article B.01.456 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
8.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
8.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
8.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
8.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
8.5(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
8.6(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
8.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
8.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
8.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
8.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
8.5(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
8.6(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
5.
6.
2.
3.
4.
5.
6.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(3) The heading of column 1 to Part 2 of the table to section B.01.456 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(4) The portion of items 1 to 4 of Part 2 of the table to section B.01.456 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151252
(3) Le titre de la colonne 1 de la partie 2 du tableau de l’article B.01.456 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(4) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 2 du tableau
de l’article B.01.456 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
9.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
9.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
9.3(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
9.4(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
9.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
9.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
9.3(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
9.4(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
27. (1) The heading of column 1 to Part 1 of the table to section B.01.457 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(2) The portion of items 1 to 6 of Part 1 of the table to section B.01.457 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
2.
3.
4.
27. (1) Le titre de la colonne 1 de la partie 1 du tableau de
l’article B.01.457 du même règlement est remplacé par « Figure
du Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(2) Le passage des articles 1 à 6 de la partie 1 du tableau
de l’article B.01.457 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
10.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
10.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
10.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
10.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
10.5(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
10.6(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
10.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
10.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
10.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
10.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
10.5(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
10.6(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
5.
6.
(3) The heading of column 1 to Part 2 of the table to section B.01.457 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(4) The portion of items 1 to 4 of Part 2 of the table to section B.01.457 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
2.
3.
4.
5.
6.
(3) Le titre de la colonne 1 de la partie 2 du tableau de l’article B.01.457 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(4) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 2 du tableau
de l’article B.01.457 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
11.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
11.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
11.3(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
11.4(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
11.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
11.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins de 7 points)
11.3(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
11.4(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
28. (1) The heading of column 1 to Part 1 of the table to section B.01.458 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
2.
3.
4.
28. (1) Le titre de la colonne 1 de la partie 1 du tableau de
l’article B.01.458 du même règlement est remplacé par « Figure
du Répertoire des modèles de TVN (version) ».
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(2) The portion of items 1 to 6 of Part 1 of the table to section B.01.458 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151253
(2) Le passage des articles 1 à 6 de la partie 1 du tableau
de l’article B.01.458 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
12.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
12.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
12.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
12.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
12.5(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
12.6(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
12.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
12.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
12.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
12.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
12.5(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
12.6(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
5.
6.
(3) The heading of column 1 to Part 2 of the table to section B.01.458 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(4) The portion of items 1 to 4 of Part 2 of the table to section B.01.458 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
2.
3.
4.
5.
6.
(3) Le titre de la colonne 1 de la partie 2 du tableau de l’article B.01.458 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(4) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 2 du tableau
de l’article B.01.458 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
13.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
13.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
13.3(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
13.4(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
13.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
13.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
13.3(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
13.4(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
29. (1) The heading of column 1 to Part 1 of the table to section B.01.459 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(2) The portion of items 1 to 6 of Part 1 of the table to section B.01.459 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
2.
3.
4.
29. (1) Le titre de la colonne 1 de la partie 1 du tableau de
l’article B.01.459 du même règlement est remplacé par « Figure
du Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(2) Le passage des articles 1 à 6 de la partie 1 du tableau
de l’article B.01.459 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
14.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
14.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
14.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
14.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
14.5(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
14.6(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
14.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
14.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
14.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
14.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
14.5(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
14.6(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
5.
6.
(3) The heading of column 1 to Part 2 of the table to section B.01.459 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
2.
3.
4.
5.
6.
(3) Le titre de la colonne 1 de la partie 2 du tableau de l’article B.01.459 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(4) The portion of items 1 to 4 of Part 2 of the table to section B.01.459 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151254
(4) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 2 du tableau
de l’article B.01.459 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
15.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
15.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
15.3(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
15.4(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
15.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
15.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
15.3(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
15.4(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
2.
3.
4.
30. The heading before section B.01.461 of the Regulations is
replaced by the following;
Standard and Horizontal Formats — Infants Seven Months
of Age or Older but Less Than One Year of Age
30. L’intertitre précédant l’article B.01.461 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Modèles standard et horizontal — bébés âgés
d’au moins sept mois mais de moins d’un an
31. (1) Subsection B.01.461(1) of the Regulations is replaced
by the following:
B.01.461. (1) This section applies to a prepackaged product that
is intended solely for infants seven months of age or older but less
than one year of age unless section B.01.462, B.01.463 or B.01.464
applies to the product.
(2) The heading of Part 1 of the table to section B.01.461 of
the Regulations is replaced by the following:
STANDARD FORMAT — INFANTS SEVEN MONTHS OF
AGE OR OLDER BUT LESS THAN ONE YEAR OF AGE
31. (1) Le paragraphe B.01.461(1) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
B.01.461. (1) Le présent article s’applique à tout produit préemballé destiné exclusivement aux bébés âgés d’au moins sept mois
mais de moins d’un an, à moins que l’un des articles B.01.462,
B.01.463 et B.01.464 s’y applique.
(2) Le titre de la partie 1 du tableau de l’article B.01.461 du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE STANDARD — BÉBÉS ÂGÉS D’AU MOINS
SEPT MOIS MAIS DE MOINS D’UN AN
(3) The heading of column 1 to Part 1 of the table to section B.01.461 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(4) The portion of items 1 to 6 of Part 1 of the table to section B.01.461 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
(3) Le titre de la colonne 1 de la partie 1 du tableau de l’article B.01.461 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(4) Le passage des articles 1 à 6 de la partie 1 du tableau
de l’article B.01.461 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
20.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
20.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
20.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
20.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
20.5(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
20.6(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
20.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
20.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
20.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
20.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
20.5(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
20.6(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
5.
6.
2.
3.
4.
5.
6.
(5) The heading of Part 2 of the table to section B.01.461 of
the Regulations is replaced by the following:
NARROW STANDARD FORMAT — INFANTS SEVEN
MONTHS OF AGE OR OLDER BUT LESS THAN
ONE YEAR OF AGE
(5) Le titre de la partie 2 du tableau de l’article B.01.461 du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE STANDARD ÉTROIT — BÉBÉS ÂGÉS D’AU
MOINS SEPT MOIS MAIS DE MOINS D’UN AN
(6) The heading of column 1 to Part 2 of the table to section B.01.461 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(6) Le titre de la colonne 1 de la partie 2 du tableau de l’article B.01.461 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(7) The portion of items 1 to 4 of Part 2 of the table to section B.01.461 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151255
(7) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 2 du tableau
de l’article B.01.461 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
21.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
21.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
21.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
21.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
21.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
21.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
21.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
21.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
2.
3.
4.
(8) The heading of Part 3 of the table to section B.01.461 of
the Regulations is replaced by the following:
BILINGUAL STANDARD FORMAT — INFANTS SEVEN
MONTHS OF AGE OR OLDER BUT LESS THAN
ONE YEAR OF AGE
(8) Le titre de la partie 3 du tableau de l’article B.01.461 du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE STANDARD BILINGUE — BÉBÉS ÂGÉS D’AU
MOINS SEPT MOIS MAIS DE MOINS D’UN AN
(9) The heading of column 1 to Part 3 of the table to section B.01.461 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(10) The portion of items 1 to 4 of Part 3 of the table to section B.01.461 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
(9) Le titre de la colonne 1 de la partie 3 du tableau de l’article B.01.461 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(10) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 3 du tableau
de l’article B.01.461 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
22.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
22.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
22.3(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
22.4(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
22.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
22.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
22.3(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
22.4(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
2.
3.
4.
(11) The heading of Part 4 of the table to section B.01.461 of
the Regulations is replaced by the following:
BILINGUAL HORIZONTAL FORMAT — INFANTS SEVEN
MONTHS OF AGE OR OLDER BUT LESS THAN
ONE YEAR OF AGE
(11) Le titre de la partie 4 du tableau de l’article B.01.461 du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE HORIZONTAL BILINGUE — BÉBÉS ÂGÉS D’AU
MOINS SEPT MOIS MAIS DE MOINS D’UN AN
(12) The heading of column 1 to Part 4 of the table to section B.01.461 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(13) The portion of items 1 and 2 of Part 4 of the table to section B.01.461 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
(12) Le titre de la colonne 1 de la partie 4 du tableau de l’article B.01.461 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(13) Le passage des articles 1 et 2 de la partie 4 du tableau
de l’article B.01.461 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
23.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
23.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
23.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
23.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
32. The heading before section B.01.462 of the Regulations is
replaced by the following:
Simplified Formats — Infants Seven Months of Age or
Older but Less Than One Year of Age
2.
32. L’intertitre précédant l’article B.01.462 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Modèles simplifiés — bébés âgés d’au moins
sept mois mais de moins d’un an
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151256
33. (1) Subsection B.01.462(1) of the Regulations is replaced
by the following:
B.01.462. (1) This section applies to a prepackaged product that
is intended solely for infants seven months of age or older but less
than one year of age if it satisfies the condition set out in subsection B.01.403(5) and its nutrition facts table includes only the
information referred to in paragraphs B.01.403(5)(a) to (k).
(2) The heading of Part 1 of the table to section B.01.462 of
the Regulations is replaced by the following:
SIMPLIFIED STANDARD FORMAT — INFANTS SEVEN
MONTHS OF AGE OR OLDER BUT LESS THAN
ONE YEAR OF AGE
33. (1) Le paragraphe B.01.462(1) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
B.01.462. (1) Le présent article s’applique à tout produit préemballé destiné exclusivement aux bébés âgés d’au moins sept mois
mais de moins d’un an qui remplit la condition du paragraphe B.01.403(5) et dont le tableau de la valeur nutritive ne contient
que les renseignements visés aux alinéas B.01.403(5)a) à k).
(2) Le titre de la partie 1 du tableau de l’article B.01.462 du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE STANDARD SIMPLIFIÉ — BÉBÉS ÂGÉS D’AU
MOINS SEPT MOIS MAIS DE MOINS D’UN AN
(3) The heading of column 1 to Part 1 of the table to section B.01.462 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(4) The portion of items 1 to 6 of Part 1 of the table to section B.01.462 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
(3) Le titre de la colonne 1 de la partie 1 du tableau de l’article B.01.462 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(4) Le passage des articles 1 à 6 de la partie 1 du tableau
de l’article B.01.462 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
24.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
24.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
24.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
24.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
24.5(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
24.6(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
24.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
24.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
24.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
24.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
24.5(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
24.6(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
5.
6.
2.
3.
4.
5.
6.
(5) The heading of Part 2 of the table to section B.01.462 of
the Regulations is replaced by the following:
BILINGUAL SIMPLIFIED STANDARD FORMAT —
INFANTS SEVEN MONTHS OF AGE OR OLDER
BUT LESS THAN ONE YEAR OF AGE
(5) Le titre de la partie 2 du tableau de l’article B.01.462
du même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE STANDARD SIMPLIFIÉ BILINGUE — BÉBÉS
ÂGÉS D’AU MOINS SEPT MOIS MAIS DE
MOINS D’UN AN
(6) The heading of column 1 to Part 2 of the table to section B.01.462 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(7) The portion of items 1 to 4 of Part 2 of the table to section B.01.462 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
(6) Le titre de la colonne 1 de la partie 2 du tableau de l’article B.01.462 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(7) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 2 du tableau
de l’article B.01.462 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
25.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
25.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
25.3(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
25.4(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
25.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
25.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
25.3(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
25.4(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
(8) The heading of Part 3 of the table to section B.01.462 of
the Regulations is replaced by the following:
BILINGUAL SIMPLIFIED HORIZONTAL FORMAT —
INFANTS SEVEN MONTHS OF AGE OR OLDER
BUT LESS THAN ONE YEAR OF AGE
2.
3.
4.
(8) Le titre de la partie 3 du tableau de l’article B.01.462 du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE HORIZONTAL SIMPLIFIÉ BILINGUE —
BÉBÉS ÂGÉS D’AU MOINS SEPT MOIS
MAIS DE MOINS D’UN AN
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(9) The heading of column 1 to Part 3 of the table to section B.01.462 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(10) The portion of items 1 and 2 of Part 3 of the table to section B.01.462 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151257
(9) Le titre de la colonne 1 de la partie 3 du tableau de l’article B.01.462 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(10) Le passage des articles 1 et 2 de la partie 3 du tableau
de l’article B.01.462 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
26.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
26.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
26.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
26.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
2.
34. The heading before section B.01.463 of the Regulations is
replaced by the following:
Aggregate Format — Different Kinds of Foods — Infants Seven
Months of Age or Older but Less Than One Year of Age
34. L’intertitre précédant l’article B.01.463 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Modèle composé — différents types d’aliments — bébés âgés
d’au moins sept mois mais de moins d’un an
35. (1) Subsection B.01.463(1) of the Regulations is replaced
by the following:
B.01.463. (1) Subject to subsection (2), if the nutrition facts
table of a prepackaged product that is intended solely for infants
seven months of age or older but less than one year of age includes
separate information for each food or ingredient as provided
in subsection B.01.406(2), paragraph B.01.406(3)(a) or subsection B.01.406(4), the nutrition facts table shall be set out in a version that is listed in column 1 of the table to this section and in
respect of which the condition specified in column 2 is satisfied.
(2) The heading of Part 1 of the table to section B.01.463 of
the Regulations is replaced by the following:
AGGREGATE FORMAT — DIFFERENT KINDS OF FOODS —
INFANTS SEVEN MONTHS OF AGE OR OLDER BUT
LESS THAN ONE YEAR OF AGE
35. (1) Le paragraphe B.01.463(1) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
B.01.463. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le tableau de la
valeur nutritive de tout produit préemballé destiné exclusivement
aux bébés âgés d’au moins sept mois mais de moins d’un an qui
indique des renseignements distincts en fonction de chaque ingrédient ou aliment, tel qu’il est prévu au paragraphe B.01.406(2), à
l’alinéa B.01.406(3)a) ou au paragraphe B.01.406(4), est présenté
selon l’une des versions figurant à la colonne 1 du tableau du présent article, si la condition prévue à la colonne 2 est remplie.
(2) Le titre de la partie 1 du tableau de l’article B.01.463 du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE COMPOSÉ — DIFFÉRENTS TYPES
D’ALIMENTS — BÉBÉS ÂGÉS D’AU MOINS
SEPT MOIS MAIS DE MOINS D’UN AN
(3) The heading of column 1 to Part 1 of the table to section B.01.463 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(4) The portion of items 1 to 6 of Part 1 of the table to section B.01.463 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
(3) Le titre de la colonne 1 de la partie 1 du tableau de l’article B.01.463 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(4) Le passage des articles 1 à 6 de la partie 1 du tableau
de l’article B.01.463 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
27.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
27.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
27.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
27.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
27.5(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
27.6(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
27.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
27.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
27.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
27.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
27.5(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
27.6(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
5.
6.
2.
3.
4.
5.
6.
(5) The heading of Part 2 of the table to section B.01.463 of
the Regulations is replaced by the following:
BILINGUAL AGGREGATE FORMAT — DIFFERENT KINDS
OF FOODS — INFANTS SEVEN MONTHS OF AGE OR
OLDER BUT LESS THAN ONE YEAR OF AGE
(5) Le titre de la partie 2 du tableau de l’article B.01.463 du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE COMPOSÉ BILINGUE — DIFFÉRENTS TYPES
D’ALIMENTS — BÉBÉS ÂGÉS D’AU MOINS SEPT
MOIS MAIS DE MOINS D’UN AN
(6) The heading of column 1 to Part 2 of the table to section B.01.463 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(6) Le titre de la colonne 1 de la partie 2 du tableau de l’article B.01.463 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(7) The portion of items 1 to 4 of Part 2 of the table to section B.01.463 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151258
(7) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 2 du tableau
de l’article B.01.463 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
28.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
28.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
28.3(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
28.4(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
28.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
28.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
28.3(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
28.4(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
2.
3.
4.
36. The heading before section B.01.464 of the Regulations is
replaced by the following:
Aggregate Format — Different Amounts of Foods — Infants
Seven Months of Age or Older but Less Than
One Year of Age
36. L’intertitre précédant l’article B.01.464 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Modèle composé — différentes quantités d’aliments — bébés
âgés d’au moins sept mois mais de moins d’un an
37. (1) Subsection B.01.464(1) of the Regulations is replaced
by the following:
B.01.464. (1) Subject to subsection (2), if the nutrition facts
table of a prepackaged product that is intended solely for infants
seven months of age or older but less than one year of age includes
separate information for different amounts of the food as provided
in subsection B.01.406(8), the nutrition facts table shall be set out
in a version that is listed in column 1 of the table to this section
and in respect of which the condition specified in column 2 is
satisfied.
(2) The heading of Part 1 of the table to section B.01.464 of
the Regulations is replaced by the following:
AGGREGATE FORMAT — DIFFERENT AMOUNTS OF
FOODS — INFANTS SEVEN MONTHS OF AGE
OR OLDER BUT LESS THAN ONE
YEAR OF AGE
37. (1) Le paragraphe B.01.464(1) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
B.01.464. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le tableau de la
valeur nutritive de tout produit préemballé destiné exclusivement
aux bébés âgés d’au moins sept mois mais de moins d’un an qui
indique les renseignements distincts en fonction de différentes
quantités de l’aliment, tel qu’il est prévu au paragraphe B.01.406(8),
est présenté selon l’une des versions figurant à la colonne 1 du
tableau du présent article, si la condition prévue à la colonne 2 est
remplie.
(2) Le titre de la partie 1 du tableau de l’article B.01.464 du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE COMPOSÉ — DIFFÉRENTES QUANTITÉS
D’ALIMENTS — BÉBÉS ÂGÉS D’AU MOINS
SEPT MOIS MAIS DE MOINS D’UN AN
(3) The heading of column 1 to Part 1 of the table to section B.01.464 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(4) The portion of items 1 to 6 of Part 1 of the table to section B.01.464 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
(3) Le titre de la colonne 1 de la partie 1 du tableau de l’article B.01.464 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(4) Le passage des articles 1 à 6 de la partie 1 du tableau
de l’article B.01.464 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
29.1(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
29.2(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
29.3(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
29.4(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
29.5(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
29.6(E) and (F)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
29.1(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
29.2(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
29.3(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
29.4(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
29.5(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
29.6(F) et (A)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
5.
6.
(5) The heading of Part 2 of the table to section B.01.464 of
the Regulations is replaced by the following:
BILINGUAL AGGREGATE FORMAT — DIFFERENT
AMOUNTS OF FOODS — INFANTS SEVEN
MONTHS OF AGE OR OLDER BUT LESS
THAN ONE YEAR OF AGE
2.
3.
4.
5.
6.
(5) Le titre de la partie 2 du tableau de l’article B.01.464 du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
MODÈLE COMPOSÉ BILINGUE — DIFFÉRENTES
QUANTITÉS D’ALIMENTS — BÉBÉS ÂGÉS
D’AU MOINS SEPT MOIS MAIS
DE MOINS D’UN AN
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(6) The heading of column 1 to Part 2 of the table to section B.01.464 of the Regulations is replaced by “Figure in Directory of NFT Formats (Version)”.
(7) The portion of items 1 to 4 of Part 2 of the table to section B.01.464 of the Regulations in column 1 is replaced by the
following:
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151259
(6) Le titre de la colonne 1 de la partie 2 du tableau de l’article B.01.464 du même règlement est remplacé par « Figure du
Répertoire des modèles de TVN (version) ».
(7) Le passage des articles 1 à 4 de la partie 2 du tableau
de l’article B.01.464 du même règlement figurant dans la colonne 1 est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Colonne 1
Item
Figure in Directory of NFT Formats (Version)
Article
Figure du Répertoire des modèles de TVN (version)
1.
30.1(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 8 points)
30.2(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points)
30.3(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 7 points (condensed))
30.4(B)
(nutrients to be shown in a type size of not less than 6 points (condensed))
1.
30.1(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 8 points)
30.2(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères d’au moins 7 points)
30.3(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 7 points)
30.4(B)
(éléments nutritifs figurant en caractères étroits d’au moins 6 points)
2.
3.
4.
2.
3.
4.
38. The heading before section B.01.465 of the Regulations is
replaced by the following:
Presentation of Additional Information — Infants Seven
Months of Age or Older but Less Than
One Year of Age
38. L’intertitre précédant l’article B.01.465 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Présentation des renseignements complémentaires — bébés
âgés d’au moins sept mois mais de moins d’un an
39. Subsection B.01.465(1) of the Regulations is replaced by
the following:
B.01.465. (1) This section applies to a prepackaged product that
is intended solely for infants seven months of age or older but less
than one year of age.
40. The Regulations are amended by adding the following
after section B.01.467:
B.01.468. (1) Subject to subsection (2), if a prepackaged product
has an available display surface of less than 100 cm2 and has a
nutrition facts table, the nutrition facts table need only include
(a) the serving of stated size;
(b) the energy value and, subject to subsection (2), the amount of
nutrients referred to in column 1 of items 2 to 15 of the table to
section B.01.401 if the amount shown in the nutrition facts table
is not “0” according to the manner set out in column 4; and
(c) the amount of any sugar alcohol, vitamin or mineral nutrient
added to the prepackaged product.
39. Le paragraphe B.01.465(1) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
B.01.465. (1) Le présent article s’applique à tout produit préemballé destiné exclusivement aux bébés âgés d’au moins sept mois
mais de moins d’un an.
40. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article B.01.467, de ce qui suit :
B.01.468. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le produit préemballé dont la surface exposée disponible est de moins de 100 cm2,
s’il porte un tableau de la valeur nutritive sur son étiquette, peut y
indiquer les seuls renseignements suivants :
a) la portion indiquée;
b) la valeur énergétique et, sous réserve du paragraphe (2), la
teneur en tout élément nutritif visé à la colonne 1 des articles 2
à 15 du tableau de l’article B.01.401 qui ne peut être exprimée
par « 0 » au tableau de la valeur nutritive selon les règles d’écriture indiquées dans la colonne 4;
c) la teneur en un polyalcool, en une vitamine ou en un minéral
nutritif ajoutés au produit.
(2) Lorsqu’une déclaration expresse ou implicite incluant
des renseignements visés à la colonne 1 des tableaux des articles B.01.401 ou B.01.402 est faite sur l’étiquette du produit préemballé ou encore dans l’annonce d’un tel produit faite par le fabricant du produit ou sous ses ordres, ces renseignements sont aussi
mentionnés dans le tableau de la valeur nutritive.
B.01.469. Malgré le paragraphe B.01.401(1), l’étiquette d’un
produit préemballé dont la surface exposée disponible est de moins
de 15 cm2 peut ne pas porter de tableau de la valeur nutritive.
41. (1) Le passage des paragraphes 1(1) et (2) du tableau suivant l’article B.01.603 du même règlement figurant dans la colonne 3 est remplacé par ce qui suit :
(2) If the label of a prepackaged product, or any advertisement
for the product that is made or placed by or on the direction of the
manufacturer of the product, contains a representation, express or
implied, that includes information that is set out in column 1 of the
table to section B.01.401 or B.01.402, that information shall also
be in the nutrition facts table.
B.01.469. Despite subsection B.01.401(1), the label of a prepackaged product that has an available display surface of less than
15 cm2 need not carry a nutrition facts table.
41. (1) The portion of subitems 1(1) and (2) of the table
following section B.01.603 of the Regulations in column 3 is
replaced by the following:
Column 3
Colonne 3
Item
Conditions — Label or Advertisement
Article
Critères — étiquette ou annonce
1.
If the statement or claim is made on the label of or in the advertisement
for a food that is not a prepackaged product, or in the advertisement for
a prepackaged product that is not made or placed by or on the direction
of the manufacturer of the product, the label or advertisement shall
include the amount of sodium and potassium per serving of stated size,
in accordance with section B.01.602 if applicable.
1.
Si la mention ou l’allégation figure sur l’étiquette ou dans l’annonce
d’un aliment qui n’est pas un produit préemballé ou dans l’annonce
d’un produit préemballé faite par une personne autre que le fabricant
du produit ou une personne agissant sous ses ordres, l’étiquette ou
l’annonce indique la teneur en sodium et en potassium par portion
indiquée et, le cas échéant, conformément à l’article B.01.602.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151260
(2) The portion of paragraph 4(a) of the table following section B.01.603 of the Regulations before subparagraph (i) in column 2 is replaced by the following:
(2) Le passage de l’alinéa 4a) du tableau suivant l’article B.01.603 du même règlement, figurant dans la colonne 2 et
précédant le sous-alinéa (i), est remplacé par ce qui suit :
Column 2
Colonne 2
Item
Conditions — Food
Article
4.
(a) is one of the following vegetables, fruits or juices and may contain only
food additives that are subject to section 2 of a marketing authorization,
sweetening agents, salt, herbs, spices, seasonings and water:
4.
(3) The table following section B.01.603 of the Regulations is
amended by adding the following after item 4:
Column 1
Column 2
Column 3
Conditions —
Label or
Advertisement
Item
Statement or Claim
Conditions — Food
4.1
“A healthy diet rich in a
variety of vegetables and
fruit may help reduce the
risk of heart disease.”
The food
(a) is one of the following
vegetables or fruits and
may contain only food
additives that are subject
to section 2 of a marketing
authorization, salt, herbs,
spices, seasonings and
water:
(i) a fresh, frozen, canned
or dried vegetable,
(ii) a fresh, frozen,
canned or dried fruit, or
(iii) a combination of
the foods set out in
subparagraphs (i) and (ii);
(b) is not one of the
following:
(i) potatoes, yams,
cassava, plantain, corn,
mature legumes and their
juices,
(ii) vegetables or fruit
used as condiments,
garnishes or flavourings,
including maraschino
cherries, glacé fruit,
candied fruit and onion
flakes,
(iii) jams or jam-type
spreads, marmalades,
preserves and jellies,
(iv) olives,
(v) a fruit or vegetable
juice, a fruit or vegetable
drink or any mixture of
these foods, or
(vi) powdered vegetables
or fruit;
(c) contains 0.5% or less
alcohol; and
(d) contains less than 15%
of the Daily Value of
sodium per reference
amount and per serving
of stated size, and per 50 g
if the reference amount is
30 g or 30 mL or less.
Critères — aliments
a) est un des légumes, fruits ou jus ci-après et ne peut contenir que les
additifs alimentaires visés à l’article 2 d’une autorisation de mise en
marché, des agents édulcorants, du sel, des fines herbes, des épices, des
assaisonnements et de l’eau :
(3) Le tableau suivant l’article B.01.603 du même règlement
est modifié par adjonction, après l’article 4, de ce qui suit :
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Critères — aliments
Critères —
étiquette ou
annonce
Article
Mention ou allégation
4.1
« Une alimentation saine L’aliment :
comportant une grande
a) est un des légumes ou
variété de légumes et de
fruits ci-après et ne peut
fruits peut aider à réduire
contenir que les additifs
le risque de maladie du
alimentaires visés à
cœur. »
l’article 2 d’une autorisation
de mise en marché, du sel,
des fines herbes, des épices,
des assaisonnements ou de
l’eau :
(i) un légume frais,
congelé, en conserve ou
déshydraté,
(ii) un fruit frais, congelé,
en conserve ou sec,
(iii) une combinaison des
aliments mentionnés aux
sous-alinéas (i) et (ii);
b) n’est pas :
(i) une pomme de terre,
une igname, du manioc,
une banane plantain, du
maïs, une légumineuse
mature ou leur jus,
(ii) un légume ou un fruit
utilisé comme condiment,
garniture ou aromatisant,
notamment une cerise au
marasquin, un fruit glacé
ou confit ou de l’oignon
en flocons,
(iii) une confiture ou
une tartinade de type
confiture, une marmelade,
une conserve de fruit ou
une gelée,
(iv) une olive,
(v) un jus de légumes ou
de fruits, une boisson aux
légumes ou aux fruits, ou
une combinaison de ces
aliments,
(vi) un légume ou fruit en
poudre;
c) contient au plus 0,5 % d’alcool;
d) contient moins de 15 %
de la valeur quotidienne
de sodium par quantité
de référence, par portion
indiquée et, si la quantité de
référence est d’au plus 30 g
ou 30 ml, par 50 g.
Canada Gazette Part I June 13, 2015
42. (1) The definitions “official method FO-7”, “official
method FO-8”, “official method FO-9”, “official method FO-10”, “official method FO-11”, “official method FO-12”,
“official method FO-13”, “official method FO-14” and “official
method FO-15” in section B.06.001 of the Regulations are
repealed.
(2) The definition “synthetic colour” in section B.06.001 of
the Regulations is replaced by the following:
“synthetic colour” means any organic food colour, other than caramel, that is produced by chemical synthesis and that has no
counterpart in nature. (colorant synthétique)
43. Sections B.06.003 to B.06.006 of the Regulations are
repealed.
44. Section B.06.008 of the Regulations is repealed.
45. The heading before section B.06.021 and sections B.06.021
to B.06.033 of the Regulations are repealed.
46. The heading before section B.06.041 and sections B.06.041
and B.06.042 of the Regulations are repealed.
47. Sections B.06.043 to B.06.051 of the Regulations are
replaced by the following:
B.06.043. [S]. Ponceau SX shall be the disodium salt of
2-(5-sulpho-2,4-xylylazo)-1-naphthol-4-sulphonic acid, shall contain not less than 85 per cent dye, and may contain not more than
(a) 0.2% water insoluble matter;
(b) 0.2% combined ether extracts;
(c) 1.0% subsidiary dyes;
(d) 0.5% intermediates;
(e) 3 parts per million of arsenic; and
(f) 10 parts per million of lead.
48. Section B.06.053 of the Regulations is replaced by the
following:
B.06.053. [S]. Citrus Red. No. 2 shall be 1-(2,5dimethoxyphenylazo)-2-naphthol and shall contain not less than
98 per cent dye and may contain not more than
(a) 0.5% volatile matter (at 100°C);
(b) 0.3% sulphated ash;
(c) 0.3% water soluble matter;
(d) 0.5% carbon tetrachloride insoluble matter;
(e) 0.05% uncombined intermediates;
(f) 2.0% subsidiary dyes;
(g) 1 part per million of arsenic; and
(h) 10 parts per million of lead.
49. Section B.06.061 of the Regulations is replaced by the
following:
B.06.061. The lake of any water soluble synthetic colour that is
subject to section 2 of the Marketing Authorization for Food Additives That May Be Used as Colouring Agents shall be the calcium
or aluminum salt of the respective colour extended on alumina.
50. Paragraph B.14.031(i) of the Regulations is replaced by
the following:
(i) in the case of tocino, annatto in such amount as will result in
the finished product containing not more than 0.1% annatto; and
51. Subparagraph B.14.032(d)(xvi) of the Regulations is
replaced by the following:
(xvi) in the case of longaniza,
(A) annatto in such amount as will result in the finished
product containing not more than 1000 parts per million
annatto,
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151261
42. (1) Les définitions de « méthode officielle FO-7 »,
« méthode officielle FO-8 », « méthode officielle FO-9 »,
« méthode officielle FO-10 », « méthode officielle FO-11 »,
« méthode officielle FO-12 », « méthode officielle FO-13 »,
« méthode officielle FO-14 » et « méthode officielle FO-15 », à
l’article B.06.001 du même règlement, sont abrogées.
(2) La définition de « colorant synthétique », à l’article B.06.001 du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« colorant synthétique » Colorant alimentaire organique, autre que
le caramel, qui est produit par synthèse chimique et qui n’a pas son
équivalent dans la nature. (synthetic colour)
43. Les articles B.06.003 à B.06.006 du même règlement sont
abrogés.
44. L’article B.06.008 du même règlement est abrogé.
45. L’intertitre précédant l’article B.06.021 et les articles B.06.021 à B.06.033 du même règlement sont abrogés.
46. L’intertitre précédant l’article B.06.041 et les articles B.06.041 et B.06.042 du même règlement sont abrogés.
47. Les articles B.06.043 à B.06.051 du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
B.06.043. [N]. Le ponceau SX doit être le sel disodique de
l’acide 2-(5-sulfo-2,4-xylylazo)-1-naphtol-4-sulfonique; il doit
renfermer au moins 85 % de pigment et peut renfermer au plus :
a) 0,2 % de matière insoluble dans l’eau;
b) 0,2 % d’extraits d’éther réunis;
c) 1,0 % de pigments accessoires;
d) 0,5 % de composés intermédiaires;
e) trois parties par million d’arsenic;
f) dix parties par million de plomb.
48. L’article B.06.053 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
B.06.053. [N]. Le rouge citrin no 2 doit être le 1-(2,5diméthoxyphénylazo)-2-naphtol; il doit renfermer au moins 98 %
de pigment et peut renfermer au plus :
a) 0,5 % de matières volatiles (à 100 °C);
b) 0,3 % de cendres sulfatées;
c) 0,3 % de matière soluble dans l’eau;
d) 0,5 % de matière insoluble dans le tétrachlorure de carbone;
e) 0,05 % de composés intermédiaires non combinés;
f) 2,0 % de pigments accessoires;
g) une partie par million d’arsenic;
h) dix parties par million de plomb.
49. L’article B.06.061 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
B.06.061. La laque de tout colorant synthétique soluble dans
l’eau qui est visé à l’article 2 de l’Autorisation de mise en marché
d’additifs alimentaires comme colorants doit être le sel de calcium
ou d’aluminium du colorant en cause, absorbé sur alumine.
50. L’alinéa B.14.031i) du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
i) dans le cas du tocino, du rocou en telle quantité que le produit
fini renferme au plus 0,1 % de rocou;
51. Le sous-alinéa B.14.032d)(xvi) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
(xvi) dans le cas du longaniza :
(A) du rocou en une quantité telle que le produit fini renferme au plus 1 000 parties par million de rocou,
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(B) allura red in such amount as will result in the finished
product containing not more than 80 parts per million allura
red, and
(C) sunset yellow FCF in such amount as will result in the
finished product containing not more than 20 parts per million sunset yellow FCF,
52. Subparagraphs B.24.202(a)(iii) to (v) of the Regulations
are replaced by the following:
(iii) the vitamin A, vitamin D, vitamin E, vitamin C, thiamin
or vitamin B1, riboflavin or vitamin B2, niacin, vitamin B6,
vitamin B12, folate and pantothenic acid or pantothenate contents of the food, expressed
(A) in the case of a meal replacement, as a percentage of
the daily value specified in column 4 of Part 2 of the Table
of Daily Values for that vitamin, and
(B) in the case of a nutritional supplement, in the applicable
unit referred to in subsection D.01.003(1),
(iv) the calcium, phosphorus, iron, iodide, magnesium and
zinc contents of the food, expressed
(A) in the case of a meal replacement, as a percentage of
the daily value specified in column 4 of Part 2 of the Table
of Daily Values, and
(B) in the case of a nutritional supplement, in milligrams
for calcium, phosphorus, iron, magnesium and zinc and in
micrograms for iodide,
(v) the copper, potassium, sodium and manganese contents of
the food expressed in milligrams, and
(vi) the biotin, selenium, chromium and molybdenum contents of the food expressed in micrograms;
53. (1) The definition “recommended daily intake” in subsection D.01.001(1) of the Regulations is repealed.
(2) Subsection D.01.001(1) of the Regulations is amended by
adding the following in alphabetical order:
“Table of Daily Values” has the same meaning as in subsection B.01.001(1). (Tableau des valeurs quotidiennes)
“Table of Reference Amounts” has the same meaning as in subsection B.01.001(1). (Tableau des quantités de référence)
(3) Subsections D.01.001(2) and (3) of the Regulations are
replaced by the following:
(2) For the purposes of this Part, a serving of stated size of a food
shall be
(a) based on the food as offered for sale;
(b) in either of the following cases, the net quantity of the food
in the package:
(i) if the quantity of food in the package can reasonably be
consumed by one person at a single eating occasion, or
(ii) if the package contains less than 200% of the reference
amount for the food; and
(c) in all other cases, the amount indicated for the food according to the criteria set out in column 3A of the Table of Reference
Amounts.
(3) A serving of stated size shall be expressed as follows:
(a) in the case of a single-serving prepackaged product referred
to in paragraph (2)(b), per package and using the following
units:
(i) in grams, if the net quantity of the food is shown on the
label by weight or by count, and
(ii) in milliliters, if the net quantity of the food is shown on the
label by volume; and
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151262
(B) du rouge allura en une quantité telle que le produit fini
renferme au plus 80 parties par million de rouge allura,
(C) du jaune soleil FCF en une quantité telle que le produit
fini renferme au plus 20 parties par million de jaune soleil
FCF,
52. Les sous-alinéas B.24.202a)(iii) à (v) du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
(iii) sa teneur en vitamine A, en vitamine D, en vitamine E, en
vitamine C, en thiamine ou vitamine B1, en riboflavine ou
vitamine B2, en niacine, en vitamine B6, en vitamine B12, en
folate et en acide pantothénique ou pantothénate, exprimée de
la façon suivante :
(A) dans le cas du substitut de repas, en pourcentage de la
valeur quotidienne qui est indiquée à la colonne 4 de la
partie 2 du Tableau des valeurs quotidiennes pour ces
vitamines,
(B) dans le cas du supplément nutritif, en l’unité applicable
indiquée au paragraphe D.01.003(1),
(iv) sa teneur en calcium, en phosphore, en fer, en iode, en
magnésium et en zinc, exprimée de la façon suivante :
(A) dans le cas du substitut de repas, en pourcentage de la
valeur quotidienne qui est indiquée à la colonne 4 de la
partie 2 du Tableau des valeurs quotidiennes,
(B) dans le cas du supplément nutritif, en milligrammes
pour le calcium, le phosphore, le fer, le magnésium et le
zinc et en microgrammes pour l’iode,
(v) sa teneur en cuivre, en potassium, en sodium et en manganèse exprimée en milligrammes,
(vi) sa teneur en biotine, en sélénium, en chrome et en molybdène exprimée en microgrammes;
53. (1) La définition de « apport quotidien recommandé », au
paragraphe D.01.001(1) du même règlement est abrogée.
(2) Le paragraphe D.01.001(1) du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« Tableau des quantités de référence » S’entend au sens du paragraphe B.01.001(1). (Table of Reference Amounts)
« Tableau des valeurs quotidiennes » S’entend au sens du paragraphe B.01.001(1). (Table of Daily Values)
(3) Les paragraphes D.01.001(2) et (3) du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
(2) Pour l’application de la présente partie, la portion indiquée
d’un aliment est :
a) établie en fonction de l’aliment tel qu’il est vendu;
b) dans l’un ou l’autre des cas ci-après, la quantité nette de l’aliment dans l’emballage :
(i) la quantité de l’aliment peut être raisonnablement consommée par une personne en une seule fois,
(ii) l’emballage contient moins de 200 % de la quantité de
référence de l’aliment;
c) dans les autres cas, la quantité établie selon les critères énoncés à la colonne 3A du Tableau des quantités de référence pour
cet aliment.
(3) La portion indiquée d’un aliment est exprimée de la façon
suivante :
a) dans le cas d’un produit préemballé à portion individuelle
visé à l’alinéa (2)b), par emballage et selon les unités
suivantes :
(i) en grammes, dans le cas où la quantité nette de l’aliment
est mentionnée en poids ou en nombre sur l’étiquette,
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(b) in the case of a multiple-serving prepackaged product
referred to in paragraph (2)(c), according to the following units
of measure set out in column 3B of the Table of Reference
Amounts and according to the manner set out in that column:
(i) the household measure that applies to the product, and
(ii) the metric measure that applies to the product.
54. The Regulations are amended by adding the following
after section D.01.001:
D.01.001.1 The daily value of a vitamin or mineral nutrient set
out in column 1 of Part 2 of the Table of Daily Values is, in respect
of a food, the quantity
(a) set out in column 2, if the food is intended solely for infants
seven months of age or older but less than one year of age;
(b) set out in column 3, if the food is intended solely for children
one year of age or older but less than four years of age; and
(c) set out in column 4, in any other case.
55. Subsection D.01.002(1) of the Regulations is amended by
striking out “and” at the end of paragraph (l), by adding “and”
at the end of paragraph (m) and by adding the following after
paragraph (m):
(n) choline.
56. (1) Paragraph D.01.003(1)(a) of the Regulations is
replaced by the following:
(a) in the case of vitamin A, in terms of the content of retinol and
its derivatives and beta-carotene, calculated on the basis of
micrograms of retinol activity equivalents (RAE) and expressed
in micrograms on the basis of the following relationships:
(i) 1 RAE = 1 microgram of retinol, and
(ii) 1 RAE = 12 micrograms of beta-carotene;
(2) Paragraph D.01.003(1)(h) of the Regulations is replaced
by the following:
(h) in the case of niacin, in terms of the content of niacin and its
derivatives, calculated in milligrams of nicotinic acid, plus the
content of tryptophan, calculated in milligrams and divided
by 60, with the total niacin equivalents (NE) expressed in
milligrams;
(3) Paragraph D.01.003(1)(j) of the Regulations is replaced
by the following:
(j) in the case of folate, in terms of the content of folic acid
(pteroylmonoglutamic acid) and related compounds exhibiting
the biological activity of folic acid, calculated and expressed in
micrograms of dietary folate equivalents (DFE);
(4) Subsection D.01.003(1) of the Regulations is amended by
striking out “and” at the end of paragraph (l) and by replacing
paragraph (m) with the following:
(m) in the case of biotin, in terms of the content of biotin,
expressed in micrograms; and
(n) in the case of choline, in terms of the content of choline,
expressed in milligrams.
57. (1) Paragraphs D.01.004(1)(a) and (b) of the Regulations
are replaced by the following:
(a) the vitamin is set out in column 1 of Part 2 to the Table of
Daily Values;
(b) the percentage of the daily value of the vitamin, per serving
of stated size, is 5% or more; and
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151263
(ii) en millilitres, dans le cas où la quantité nette de l’aliment
est mentionnée en volume sur l’étiquette;
b) dans le cas d’un produit préemballé à portions multiples visé
à l’alinéa (2)c), selon les unités de mesure ci-après indiquées à la
colonne 3B du Tableau des quantités de référence et de la
manière qu’elles y sont présentées :
(i) la mesure domestique applicable au produit,
(ii) la mesure métrique applicable au produit.
54. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article D.01.001, de ce qui suit :
D.01.001.1 La valeur quotidienne d’une vitamine ou d’un minéral nutritif figurant à la colonne 1 de la partie 2 du Tableau des
valeurs quotidiennes est, à l’égard d’un aliment, la quantité de vitamine ou minéral nutritif figurant :
a) à la colonne 2, dans le cas d’un aliment destiné exclusivement
aux bébés âgés d’au moins sept mois mais de moins d’un an;
b) à la colonne 3, dans le cas d’un aliment destiné exclusivement
aux enfants âgés d’au moins un an mais de moins de quatre ans;
c) à la colonne 4, dans les autres cas.
55. Le paragraphe D.01.002(1) du même règlement est modifié par adjonction, après l’alinéa m), de ce qui suit :
n) choline.
56. (1) L’alinéa D.01.003(1)a) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
a) dans le cas de la vitamine A, en fonction de la teneur en rétinol et ses dérivés et en bêta-carotène, calculée en microgrammes
d’équivalents d’activité de rétinol (ÉAR), et exprimée en microgrammes selon les équivalences suivantes :
(i) 1 ÉAR = 1 microgramme de rétinol,
(ii) 1 ÉAR = 12 microgrammes de bêta-carotène;
(2) L’alinéa D.01.003(1)h) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
h) dans le cas de la niacine, en fonction de la teneur en niacine et
ses dérivés, calculée en milligrammes d’acide nicotinique, plus
la teneur en tryptophane, calculée en milligrammes et divisée
par 60, le total en équivalent niacine (ÉN) étant exprimé en
milligrammes;
(3) L’alinéa D.01.003(1)j) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
j) dans le cas de la folacine ou folate, en fonction de la teneur en
acide folique (acide ptéroylmonoglutamique) et ses composés
apparentés présentant l’activité biologique de l’acide folique,
calculée et exprimée en microgrammes d’équivalents de folate
alimentaire (ÉFA);
(4) L’alinéa D.01.003(1)m) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
m) dans le cas de la biotine, en fonction de la teneur en biotine,
exprimée en microgrammes;
n) dans le cas de la choline, en fonction de la teneur en choline,
exprimée en milligrammes.
57. (1) Les alinéas D.01.004(1)a) et b) du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
a) il s’agit d’une vitamine figurant à la colonne 1 de la partie 2
du Tableau des valeurs quotidiennes;
b) le pourcentage de la valeur quotidienne pour cette vitamine,
par portion indiquée, est de 5 % ou plus;
Canada Gazette Part I June 13, 2015
(2) Subsection D.01.004(5) of the Regulations is replaced by
the following:
(5) Paragraph (1)(c) does not apply in respect of a declaration of
the biotin content as required by subparagraph B.24.202(a)(vi).
58. Paragraph D.01.007(1)(a) of the Regulations is replaced
by the following:
(a) despite subsection B.01.008.2(6), the vitamin is declared by
its common name, and that common name is shown in parentheses immediately after the ingredient in respect of which it is a
component, except that if a source of a food allergen or gluten is
required by paragraph B.01.010.1(8)(a) to be shown immediately after that ingredient, the common name of the vitamin is
instead shown immediately after that source; and
59. Table I to Division 1 of Part D of the Regulations is
repealed.
60. Paragraphs D.02.002(1)(a) and (b) of the Regulations are
replaced by the following:
(a) the mineral nutrient is set out in column 1 of Part 2 of the
Table of Daily Values;
(b) the percentage of the daily value of the mineral nutrient, per
serving of stated size, is 5% or more; and
61. Paragraph D.02.005(1)(a) of the Regulations is replaced
by the following:
(a) despite subsection B.01.008.2(6), the mineral nutrient is
declared by its common name, and that common name is shown
in parentheses immediately after the ingredient in respect of
which it is a component, except that if a source of a food allergen
or gluten is required by paragraph B.01.010.1(8)(a) to be shown
immediately after that ingredient, the common name of the mineral nutrient is instead shown immediately after that source; and
62. Table I to Division 2 of Part D of the Regulations is
repealed.
63. Schedules L and M to the Regulations are repealed.
64. The French version of the Regulations is amended by
replacing “portion déterminée” with “portion indiquée” in the
following provisions:
(a) paragraph B.01.014(d);
(b) paragraph B.01.015(1)(d);
(c) paragraph B.01.016(c);
(d) paragraph B.01.017(1)(c);
(e) section B.01.018;
(f) paragraph B.01.019(c);
(g) paragraph B.01.020(1)(c);
(h) subsection B.01.021(1);
(i) paragraph B.01.022(c) and the portion of paragraph B.01.022(d) before subparagraph (i);
(j) paragraph B.01.023(c) and the portion of paragraph B.01.023(d) before subparagraph (i);
(k) the portion of section B.01.053 before paragraph (a);
(l) the portion of subsection B.01.301(1) before paragraph (a) and paragraph B.01.301(2)(c);
(m) paragraph B.01.305(2)(b);
(n) subsection B.01.311(4);
(o) the portion of subsection B.01.312(1) before paragraph (a);
(p) paragraphs B.01.401(2)(a) and (6)(a);
(q) the table to section B.01.401;
(r) the table to section B.01.402;
(s) paragraph B.01.403(5)(a);
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151264
(2) Le paragraphe D.01.004(5) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(5) L’alinéa (1)c) ne s’applique pas à l’indication de la teneur en
biotine exigée par le sous-alinéa B.24.202a)(vi).
58. L’alinéa D.01.007(1)a) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
a) malgré le paragraphe B.01.008.2(6), la vitamine est désignée
par son nom usuel lequel figure entre parenthèses immédiatement après l’ingrédient dont elle est un constituant; cependant,
dans le cas où, en application de l’alinéa B.01.010.1(8)a), une
source d’allergène alimentaire ou de gluten doit figurer immédiatement à la suite de l’ingrédient, le nom usuel de la vitamine
doit plutôt figurer immédiatement après cette source.
59. Le tableau I du titre 1 de la partie D du même règlement
est abrogé.
60. Les alinéas D.02.002(1)a) et b) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
a) il s’agit d’un minéral nutritif figurant à la colonne 1 de la
partie 2 du Tableau des valeurs quotidiennes;
b) le pourcentage de la valeur quotidienne pour ce minéral nutritif, par portion indiquée, est de 5 % ou plus;
61. L’alinéa D.02.005(1)a) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
a) malgré le paragraphe B.01.008.2(6), le minéral nutritif est
désigné par son nom usuel lequel figure entre parenthèses immédiatement après l’ingrédient dont il est un constituant; cependant, dans le cas où, en application de l’alinéa B.01.010.1(8)a),
une source d’allergène alimentaire ou de gluten doit figurer
immédiatement à la suite de l’ingrédient, le nom usuel du minéral nutritif doit plutôt figurer immédiatement après cette source;
62. Le tableau I du titre 2 de la partie D du même règlement
est abrogé.
63. Les annexes L et M du même règlement sont abrogées.
64. Dans les passages ci-après de la version française du
même règlement, « portion déterminée » est remplacé par
« portion indiquée » :
a) l’alinéa B.01.014d);
b) l’alinéa B.01.015(1)d);
c) l’alinéa B.01.016c);
d) l’alinéa B.01.017(1)c);
e) l’article B.01.018;
f) l’alinéa B.01.019c);
g) l’alinéa B.01.020(1)c);
h) le paragraphe B.01.021(1);
i) l’alinéa B.01.022c) et le passage de l’alinéa B.01.022d) précédant le sous-alinéa (i);
j) l’alinéa B.01.023c) et le passage de l’alinéa B.01.023d) précédant le sous-alinéa (i);
k) le passage de l’article B.01.053 précédant l’alinéa a);
l) le passage du paragraphe B.01.301(1) précédant l’alinéa a)
et l’alinéa B.01.301(2)c);
m) l’alinéa B.01.305(2)b);
n) le paragraphe B.01.311(4);
o) le passage du paragraphe B.01.312(1) précédant l’alinéa a);
p) les alinéas B.01.401(2)a) et (6)a);
q) le tableau de l’article B.01.401;
r) le tableau de l’article B.01.402;
s) l’alinéa B.01.403(5)a);
Canada Gazette Part I June 13, 2015
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151265
(t) subparagraph B.01.404(3)(c)(iii);
(u) the portion of paragraph B.01.503(1)(c) before subparagraph (i);
(v) the table following section B.01.513:
(w) the table following section B.01.603:
(x) subsection B.08.028(2);
(y) subsection B.08.032(3);
(z) subsection B.08.074(2);
(z.1) subsection B.08.076(2);
(z.2) the portion of paragraph B.24.202(a) before subparagraph (i);
(z.3) paragraph D.01.004(1)(c), the portion of subsection D.01.004(2) before paragraph (a) and the portion of
subsection D.01.004(3) before paragraph (a); and
(z.4) paragraph D.02.002(1)(c), the portion of subsection D.02.002(2) before paragraph (a) and the portion of
subsection D.02.002(3) before paragraph (a).
65. The Regulations are amended by replacing ““Contains”
statement” with “food allergen source, gluten source and added
sulphites statement” in the following provisions:
(a) the portion of subsection B.01.010.1(9) before paragraph (a) and paragraph B.01.010.1(10)(b); and
(b) paragraph B.01.010.2(6)(b), subsection B.01.010.2(9) and
paragraph B.01.010.2(10)(b).
66. The Regulations are amended by replacing “Schedule L”
with “Directory of NFT Formats” in the following provisions:
(a) subsection B.01.450(1), paragraph B.01.450(3)(b) and
subsections B.01.450(4) and (6);
(b) paragraphs B.01.454(3)(a) to (c);
(c) paragraphs B.01.455(3)(a) to (c);
(d) paragraph B.01.456(2)(a);
(e) subparagraphs B.01.457(2)(a)(i) and (b)(i);
(f) paragraph B.01.458(2)(a);
(g) paragraph B.01.459(2)(a);
(h) paragraphs B.01.460(1)(a) and (b) and (2)(a) and (b) and
subsection (3);
(i) paragraphs B.01.461(3)(a) to (c);
(j) paragraphs B.01.462(3)(a) to (c);
(k) subparagraphs B.01.463(2)(a)(i) and (b)(i);
(l) paragraph B.01.464(2)(a); and
(m) paragraphs B.01.465(2)(a) and (b) and (3)(a) and (b) and
subsection (4).
t) le sous-alinéa B.01.404(3)c)(iii);
u) le passage de l’alinéa B.01.503(1)c) précédant le sousalinéa (i);
v) le tableau suivant l’article B.01.513;
w) le tableau suivant l’article B.01.603;
x) le paragraphe B.08.028(2);
y) le paragraphe B.08.032(3);
z) le paragraphe B.08.074(2);
z.1) le paragraphe B.08.076(2);
z.2) le passage de l’alinéa B.24.202a) précédant le sousalinéa (i);
z.3) l’alinéa D.01.004(1)c), le passage du paragraphe D.01.004(2) précédant l’alinéa a) et le passage du paragraphe D.01.004(3) précédant l’alinéa a);
z.4) l’alinéa D.02.002(1) c), le passage du paragraphe D.02.002(2) précédant l’alinéa a) et le passage du paragraphe D.02.002(3) précédant l’alinéa a).
65. Dans les passages ci-après du même règlement, « mention « Contient » » est remplacé par « mention des sources
d’allergènes alimentaires ou de gluten et des sulfites
ajoutés » :
a) le passage du paragraphe B.01.010.1(9) précédant l’alinéa a) et l’alinéa B.01.010.1(10)b);
b) l’alinéa B.01.010.2(6)b), le paragraphe B.01.010.2(9) et
l’alinéa B.01.010.2(10)b).
66. Dans les passages ci-après du même règlement, « de
l’annexe L » est remplacé par « du Répertoire des modèles de
TVN » :
a) le paragraphe B.01.450(1), l’alinéa B.01.450(3)b) et les
paragraphes B.01.450(4) et (6);
b) les alinéas B.01.454(3)a) à c);
c) les alinéas B.01.455(3)a) à c);
d) l’alinéa B.01.456(2)a);
e) les sous-alinéas B.01.457(2)a)(i) et b)(i);
f) l’alinéa B.01.458(2)a);
g) l’alinéa B.01.459(2)a);
h) les alinéas B.01.460(1)a) et b) et (2)a) et b) et le paragraphe B.01.460(3);
i) les alinéas B.01.461(3)a) à c);
j) les alinéas B.01.462(3)a) à c);
k) les sous-alinéas B.01.463(2)a)(i) et b)(i);
l) l’alinéa B.01.464(2)a);
m) les alinéas B.01.465(2)a) et b) et (3)a) et b) et le paragraphe B.01.465(4).
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
67. These Regulations come into force five years after the
day on which they are published in the Canada Gazette, Part II.
67. Le présent règlement entre en vigueur cinq ans après la
date de sa publication dans la Partie II de la Gazette du Canada.
[24-1-o]
[24-1-o]
Canada Gazette Part I June 13, 2015
INDEX
Vol. 149, No. 24 — June 13, 2015
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Border Services Agency
Special Import Measures Act
Certain photovoltaic modules and laminates —
Decisions.......................................................................... 1186
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
Decisions.................................................................................. 1187
* Notice to interested parties.................................................... 1186
National Energy Board
Application to export electricity to the United States
Peninsula Power, LLC......................................................... 1187
GOVERNMENT NOTICES
Indian Affairs and Northern Development, Dept. of
Maa-nulth First Nations Final Agreement
Addition of lands.................................................................. 1176
Notices of vacancies
Atomic Energy of Canada Limited...................................... 1177
International Development Research Centre....................... 1179
Social Security Tribunal....................................................... 1181
MISCELLANEOUS NOTICES
* Colisée Re
Release of assets.................................................................. 1189
* Partner Reinsurance Europe SE
Release of assets.................................................................. 1189
* Sumitomo Mitsui Banking Corporation
Application to establish a foreign bank branch.................... 1189
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151266
PARLIAMENT
House of Commons
* Filing applications for private bills (Second Session,
Forty-First Parliament)..................................................... 1185
PROPOSED REGULATIONS
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Regulations Amending the Food and Drug Regulations —
Nutrition Labelling, Other Labelling Provisions and
Food Colours.................................................................... 1192
SUPPLEMENTS
Copyright Board
Statement of Proposed Royalties to Be Collected by
ARTISTI for Making Available to the Public and for the
Reproduction, in Canada, of Performances Fixed
in a Sound Recording by Online Music Services
for the Years 2016 to 2018
Statement of Proposed Royalties to Be Collected by
ARTISTI for the Fixation of Performances and the
Reproduction and Distribution of Performances
Fixed by Performers in the Form of Phonograms
for the Years 2016 to 2018
Canada Gazette Part I June 13, 2015
INDEX
Vol. 149, no 24 — Le 13 juin 2015
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
* Colisée Re
Libération de l’actif.............................................................. 1189
* Partner Reinsurance Europe SE
Libération de l’actif.............................................................. 1189
* Sumitomo Mitsui Banking Corporation
Demande d’établissement d’une succursale de
banque étrangère.............................................................. 1189
AVIS DU GOUVERNEMENT
Affaires indiennes et du Nord canadien, min. des
Accord définitif des premières nations maa-nulthes
Ajout de terres...................................................................... 1176
Avis de postes vacants
Centre de recherches pour le développement
international..................................................................... 1179
Énergie atomique du Canada limitée................................... 1177
Tribunal de la sécurité sociale.............................................. 1181
COMMISSIONS
Agence des services frontaliers du Canada
Loi sur les mesures spéciales d’importation
Certains modules ou laminés photovoltaïques —
Décisions.......................................................................... 1186
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
* Avis aux intéressés................................................................ 1186
Décisions.................................................................................. 1187
Office national de l’énergie
Demande visant l’exportation d’électricité aux États-Unis
Peninsula Power, LLC......................................................... 1187
Gazette du Canada Partie I Le 13 juin 20151267
PARLEMENT
Chambre des communes
* Demandes introductives de projets de loi privés
(Deuxième session, quarante et unième législature)........ 1185
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (étiquetage nutritionnel, autres dispositions
d’étiquetage et colorants alimentaires)............................ 1192
SUPPLÉMENTS
Commission du droit d’auteur
Projet de tarif des redevances à percevoir par ARTISTI
pour la fixation des prestations et la reproduction
et la distribution des prestations fixées
d’artistes-interprètes sous forme de phonogrammes
pour les années 2016 à 2018
Projet de tarif des redevances à percevoir par ARTISTI
pour la mise à la disposition du public et la reproduction,
au Canada, de prestations fixées sur enregistrement
sonore par les services de musique en ligne pour les
années 2016 à 2018
Supplement
Canada Gazette, Part I
June 13, 2015
Supplément
Gazette du Canada, Partie I
Le 13 juin 2015
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT
D’AUTEUR
Statement of Proposed Royalties to Be
Collected by ARTISTI for the Fixation of
Performances and the Reproduction and
Distribution of Performances Fixed by
Performers in the Form of Phonograms
for the Years 2016 to 2018
Projet de tarif des redevances à percevoir par
ARTISTI pour la fixation des prestations et la
reproduction et la distribution des prestations
fixées d’artistes-interprètes sous forme de
phonogrammes pour les années 2016 à 2018
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20152
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT D’AUTEUR
FILE: Reproduction of Performers’ Performances
DOSSIER : Reproduction de prestations d’artistes-interprètes
Statement of Proposed Royalties to Be Collected for the Fixation
of Performances and the Reproduction and Distribution of
Performances Fixed by Performers in the Form of Phonograms
Projet de tarif des redevances à percevoir pour la fixation des
prestations et la reproduction et la distribution des prestations
fixées d’artistes-interprètes sous forme de phonogrammes
In accordance with section 70.14 of the Copyright Act, the
Copyright Board hereby publishes the statement of proposed royalties filed by ARTISTI, on March 31, 2015, with respect to royalties
it proposes to collect from producers and record companies, effective January 1, 2016, for the fixation of performances and the reproduction and distribution of performances fixed by performers in the
form of phonograms for the years 2016 to 2018.
Conformément à l’article 70.14 de la Loi sur le droit d’auteur, la
Commission du droit d’auteur publie le projet de tarif qu’ARTISTI
a déposé auprès d’elle le 31 mars 2015, relativement aux redevances qu’elle propose de percevoir des productions et maisons de
disques, à compter du 1er janvier 2016, pour la fixation des prestations et la reproduction et la distribution des prestations fixées
d’artistes-interprètes sous forme de phonogrammes pour les années
2016 à 2018.
Conformément aux dispositions du même article, la Commission donne avis, par les présentes, que tout utilisateur éventuel intéressé, ou son représentant, désirant s’opposer à ce projet de tarif
doit déposer son opposition auprès de la Commission, par écrit, à
l’adresse apparaissant ci-dessous, dans les 60 jours de la présente
publication, soit au plus tard le 12 août 2015.
Ottawa, le 13 juin 2015
Le secrétaire général
GILLES McDOUGALL
56, rue Sparks, Bureau 800
Ottawa (Ontario) K1A 0C9
613-952-8624 (téléphone)
613-952-8630 (télécopieur)
gilles.mcdougall@cb-cda.gc.ca (courriel)
In accordance with the provisions of the same section, the Board
hereby gives notice that prospective users or their representatives
who wish to object to the statement may file written objections
with the Board, at the address indicated below, within 60 days of
the publication hereof, that is no later than August 12, 2015.
Ottawa, June 13, 2015
GILLES McDOUGALL
Secretary General
56 Sparks Street, Suite 800
Ottawa, Ontario K1A 0C9
613-952-8624 (telephone)
613-952-8630 (fax)
gilles.mcdougall@cb-cda.gc.ca (email)
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 STATEMENT OF ROYALTIES TO BE COLLECTED
FROM PRODUCERS AND RECORD COMPANIES BY
ARTISTI FOR THE FIXATION OF PERFORMANCES AND
THE REPRODUCTION AND DISTRIBUTION OF
PERFORMANCES FIXED BY PERFORMERS IN
THE FORM OF PHONOGRAMS
FOR THE YEARS 2016 TO 2018
Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20153
TARIF DES REDEVANCES À PERCEVOIR DES
PRODUCTEURS ET MAISONS DE DISQUES PAR
ARTISTI POUR LA FIXATION DES PRESTATIONS ET
LA REPRODUCTION ET LA DISTRIBUTION DES
PRESTATIONS FIXÉES D’ARTISTES-INTERPRÈTES
SOUS FORME DE PHONOGRAMMES
POUR LES ANNÉES 2016 À 2018
Short title
Titre abrégé
1. This tariff may be cited as ARTISTI’s Fixation, Reproduction
and Distribution of Performances in the Form of Phonograms Tariff (2016-2018).
1. Tarif ARTISTI — fixation, reproduction et distribution des
prestations fixées sous forme de phonogrammes (2016-2018).
Definitions and interpretation
Définitions et interprétation
2. (1) The following definitions apply in this tariff:
“accompanying performer”: the role of a performer who accompanies, in the background, the principal performer; (« artiste
accompagnateur »)
“audio book”: a recording made up solely of the recitation of a literary work lasting more than 15 minutes; (« audio livre »)
“distributor”: a person authorized by a record company to distribute and transfer ownership, through sale or gift, of a phonogram for
private use; (« distributeur »)
“performance”: the performance of a work by a performer who has
entrusted ARTISTI with the management of the copyrights covered
by this tariff; (« prestation »)
“phonogram”: an exclusively sound-based support, in the form of
a tangible object, on which a sound recording is reproduced and
from which a performance may be heard; (« phonogramme »)
“principal performer”: the role of the performer whose performance is in the foreground of the sound recording; (« artiste
principal »)
“producer”: a person who fixes a performance on a sound recording; (« producteur »)
“record company”: a person authorized by a producer to market a
sound recording and who controls its marketing, promotion and the
manufacturing of a phonogram on which the sound recording is
reproduced, as well as the distribution of the phonogram; (« maison de disques »)
“semester”: period during the calendar year lasting six months
starting on January 1 or July 1; (« semestre »)
“sound recording”: recording consisting of a performance of a
single work, fixed in any material form, and used notably for reproduction in the form of a phonogram. (« enregistrement sonore »)
(2) In this tariff, the masculine includes the feminine and the
singular includes the plural.
2. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent au présent tarif :
« artiste accompagnateur » : fonction de l’artiste-interprète qui
accompagne, en arrière-plan, un artiste principal. (“accompanying
performer”)
« artiste principal » : fonction de l’artiste-interprète dont la prestation est à l’avant-plan de l’enregistrement sonore. (“principal
performer”)
« audio livre » : enregistrement constitué uniquement de la récitation d’une œuvre littéraire et dont la durée excède 15 minutes.
(“audio book”)
« distributeur » : personne autorisée par une maison de disques qui
met en circulation et transfère la propriété, par vente ou par don,
d’un phonogramme pour usage privé. (“distributor”)
« enregistrement sonore » : enregistrement constitué d’une prestation d’une seule et unique œuvre, fixée sur un support matériel
quelconque et servant notamment à la reproduction sous forme de
phonogramme. (“sound recording”)
« maison de disques » : personne autorisée par un producteur à
exploiter commercialement un enregistrement sonore et contrôlant
sa commercialisation, sa promotion et la fabrication d’un phonogramme sur lequel est reproduit l’enregistrement sonore ainsi que
la distribution du phonogramme. (“record company”)
« phonogramme » : support exclusivement sonore, sous forme d’un
objet tangible, sur lequel un enregistrement sonore est reproduit et
à partir duquel une prestation le constituant peut être entendue.
(“phonogram”)
« prestation » : prestation d’une œuvre par un artiste-interprète
ayant confié la gestion des droits d’auteur visés par le présent tarif
à ARTISTI. (“performance”)
« producteur » : personne qui fixe une prestation sur un enregistrement sonore. (“producer”)
« semestre » : période de l’année civile d’une durée de six mois
débutant le 1er janvier ou le 1er juillet. (“semester”)
(2) Dans le présent tarif, le masculin comporte le féminin et le
singulier comporte le pluriel.
Application
Application
3. (1) This tariff
(a) authorizes the producer, the record company and the distributor who comply with this tariff to, as the case may be
(i) fix a performance by a performer on a sound recording,
(ii) reproduce this sound recording in the form of a phonogram, and
(iii) distribute said phonogram;
(b) sets the royalties owed to ARTISTI in relation to the acts
mentioned in paragraph 3(1)(a), the terms and conditions of
payment thereof and the reporting obligations pertaining thereto.
3. (1) Le présent tarif :
a) autorise le producteur, la maison de disques et le distributeur
qui s’y conforment à, selon le cas :
(i) fixer une prestation d’un artiste-interprète sur un enregistrement sonore,
(ii) reproduire sous forme de phonogramme ledit enregistrement sonore,
(iii) distribuer ledit phonogramme;
b) établit les redevances dues à ARTISTI en lien avec les actes
mentionnés au paragraphe 3(1)a), les modalités de leur paiement
et les obligations de rapport y afférentes.
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20154
(2) This tariff does not apply to audio books.
(3) This tariff does not authorize the modification of a performance or its use in association with a product, a service, a cause or
an institution.
(2) Le présent tarif ne s’applique pas à l’audio livre.
(3) Le présent tarif n’autorise pas la modification d’une prestation ou son usage en lien avec un produit, un service, une cause ou
un établissement.
Fixing performances on a sound recording
Fixation de prestations sur enregistrement sonore
Request for a licence for fixation of a performance
Demande de licence pour la fixation d’une prestation
4. (1) Before the date on which a performance is to be fixed, the
producer shall request, in writing, a licence from ARTISTI. Said
request shall identify the producer and indicate for each planned
sound recording
(a) its provisional title;
(b) the name and surname (and the pseudonym, as the case may
be) of the performer or the group of performers associated with
the sound recording; and
(c) the name and surname (and the pseudonym, as the case may
be) of each performer whose performance will be fixed on the
sound recording.
4. (1) Avant la date de la fixation d’une prestation, le producteur
fait une demande écrite de licence à ARTISTI par laquelle il s’identifie et lui communique, pour chaque enregistrement sonore prévu :
a) son titre provisoire;
b) les prénom et nom (et le pseudonyme, le cas échéant) de
l’artiste-interprète ou le nom du groupe d’artistes-interprètes lié
à l’enregistrement sonore;
c) les prénom et nom (et le pseudonyme, le cas échéant) de
chaque artiste-interprète dont une prestation sera fixée sur l’enregistrement sonore.
Royalties for fixing performances on a sound recording
Redevances pour la fixation de prestations sur enregistrement
sonore
(2) The producer shall pay ARTISTI the following royalties for
the fixation of performances on a sound recording:
(a) For each distinct sound recording of five (5) minutes or less:
$300 per performer, whether it be a principal performer or an
accompanying performer.
(i) When more than four principal performers participate in
the sound recording, the royalty owed to each principal performer is the higher of
•• $1,200 divided by the number of principal performers; or
•• $200.
(ii) When more than four accompanying performers participate in the sound recording, the royalty owed to each accompanying performer is the higher of
•• $1,200 divided by the number of accompanying performers; or
•• $150.
(b) For each distinct sound recording lasting more than
five (5) minutes: $360 per performer, whether it is a principal
performer or an accompanying performer.
(i) When more than four principal performers participate in
the sound recording, the royalty owed to each principal performer is the higher of
•• $1,440 divided by the number of principal performers; or
•• $240.
(ii) When more than four accompanying performers participate in the sound recording, the royalty owed to each accompanying performer is the higher of
•• $1,440 divided by the number of accompanying performers; or
•• $180.
(2) Pour la fixation de prestations sur enregistrement sonore, le
producteur paie à ARTISTI les redevances suivantes :
a) Pour chaque enregistrement sonore distinct de cinq (5) minutes
ou moins : 300 $ par artiste, qu’il occupe la fonction d’artiste
principal ou d’artiste accompagnateur.
(i) Lorsque plus de quatre artistes principaux participent à
l’enregistrement sonore, la redevance due à chaque artiste
principal est la somme la plus élevée entre :
•• 1 200 $ divisé par le nombre d’artistes principaux;
•• 200 $.
(ii) Lorsque plus de quatre artistes accompagnateurs participent à l’enregistrement sonore, la redevance due à chaque
artiste accompagnateur est la somme la plus élevée entre :
•• 1 200 $ divisé par le nombre d’artistes accompagnateurs;
•• 150 $.
b) Pour chaque enregistrement sonore distinct de plus de
cinq (5) minutes : 360 $ par artiste, qu’il occupe la fonction
d’artiste principal ou d’artiste accompagnateur.
(i) Lorsque plus de quatre artistes principaux participent à
l’enregistrement sonore, la redevance due à chaque artiste
principal est la somme la plus élevée entre :
•• 1 440 $ divisé par le nombre d’artistes principaux;
•• 240 $.
(ii) Lorsque plus de quatre artistes accompagnateurs participent à l’enregistrement sonore, la redevance due à chaque
artiste accompagnateur est la somme la plus élevée entre :
•• 1 440 $ divisé par le nombre d’artistes accompagnateurs;
•• 180 $.
Reports for and payment of royalties for fixation
Rapports et paiements des redevances de fixation
(3) No later than thirty (30) days following the latest fixation of
a performance on a sound recording covered by the licence issued
following a request made pursuant to subsection 4(1) of this tariff,
the producer shall
(a) pay ARTISTI the royalties owed pursuant to this tariff; and
(b) communicate the following information to ARTISTI regarding the sound recording:
(i) its length,
(3) Au plus tard trente (30) jours suivant la dernière fixation
d’une prestation sur l’enregistrement sonore visé par la licence
délivrée à la suite d’une demande présentée en vertu du paragraphe 4(1) du présent tarif, le producteur :
a) paie à ARTISTI les redevances dues en vertu du présent tarif;
b) communique à ARTISTI les renseignements suivants sur l’enregistrement sonore :
(i) sa durée,
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 (ii) the title of the work performed, as well as the name and
surname (and the pseudonym, as the case may be) of the
author of said work, and
(iii) the name and surname (and the pseudonym, as the case
may be) as well as the role of each performer whose performance has been fixed on the sound recording or who participated in the sound recording.
Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20155
(ii) le titre de l’œuvre qui y est interprétée, ainsi que les prénom et nom (et le pseudonyme, le cas échéant) de l’auteur de
ladite œuvre,
(iii) les prénom et nom (et le pseudonyme, le cas échéant) et
la fonction de chaque artiste-interprète dont la prestation est
fixée sur l’enregistrement sonore ou ayant participé à l’enregistrement sonore.
Reproduction and distribution of phonograms involving at least
one sound recording
Reproduction et distribution de phonogrammes intégrant au
moins un enregistrement sonore
Request for a licence to reproduce a sound recording in the form
of a phonogram, and the distribution thereof
Demande de licence pour la reproduction d’un enregistrement
sonore sous forme de phonogramme et la distribution de celui-ci
5. (1) Before the release date of a phonogram on which a sound
recording is reproduced, the record company shall request a
licence, in writing, from ARTISTI. Said request shall identify the
record company and indicate the following information with
respect to:
(a) the phonogram
(i) its title,
(ii) the name and surname (and the pseudonym, as the case
may be) of the performer or the name of the group of performers associated with the phonogram,
(iii) the scheduled release date, and
(iv) the name of its distributor; and
(b) each sound recording reproduced on the phonogram
(i) its title,
(ii) its length,
(iii) its International Standard Recording Code (ISRC), and
(iv) the name and surname (and the pseudonym, as the case
may be) and the role of each performer participating in the
sound recording.
5. (1) Avant la date de sortie d’un phonogramme sur lequel est
reproduit un enregistrement sonore, la maison de disques fait une
demande écrite de licence à ARTISTI par laquelle elle s’identifie et
lui communique les informations suivantes :
a) sur le phonogramme :
(i) son titre,
(ii) les prénom et nom (et le pseudonyme, le cas échéant) de
l’artiste-interprète ou du groupe d’artistes-interprètes lié au
phonogramme,
(iii) la date prévue de sa sortie,
(iv) le nom de son distributeur;
b) sur chaque enregistrement sonore reproduit sur le
phonogramme :
(i) son titre,
(ii) sa durée,
(iii) son code international normalisé des enregistrements
(CINE),
(iv) les prénom et nom (et le pseudonyme, le cas échéant) et la
fonction de chaque artiste-interprète ayant participé à l’enregistrement sonore.
Requirements for issuing the licence
Exigences de délivrance de la licence
(2) For each licence to be issued or issued pursuant to subsection 5(1) of this tariff, the record company shall respect the following terms and conditions:
(a) the cover, case or booklet of each copy of the phonogram
must bear, for each sound recording reproduced on the phonogram, the name and surname (and the pseudonym, as the case
may be) and the role of each performer whose performance is
fixed on the sound recording or who participated in the sound
recording; and
(b) a written mandate must be provided by the record company
to ARTISTI, allowing ARTISTI to obtain from the distributor
the reports on ownership transfers, by sale or gift, for all phonograms in the record company’s catalogue.
(2) Pour chaque licence à être délivrée ou délivrée en vertu du
paragraphe 5(1) du présent tarif, la maison de disques doit respecter les modalités suivantes :
a) indiquer, sur la pochette, le boîtier ou le livret de chaque
exemplaire du phonogramme et pour chaque enregistrement
sonore reproduit sur le phonogramme, les prénom et nom (et le
pseudonyme, le cas échéant) et la fonction de chaque artisteinterprète dont une prestation est fixée sur l’enregistrement
sonore ou ayant participé à l’enregistrement sonore;
b) donner à ARTISTI un mandat écrit lui permettant d’obtenir du
distributeur les rapports de transfert de propriété, par vente ou
don, concernant tous les phonogrammes du catalogue de la maison de disques.
Royalties for the reproduction and distribution of phonograms
Redevances pour la reproduction et la distribution de
phonogrammes
(3) a) Pour chaque transfert de propriété, par vente ou par don,
d’un exemplaire d’un phonogramme sur lequel est reproduit un
enregistrement sonore, la maison de disques paie à ARTISTI les
redevances suivantes :
(i) pour chaque enregistrement sonore d’une durée de cinq (5)
minutes ou moins qui est reproduit sur le phonogramme :
0,1539 $,
(ii) pour chaque enregistrement sonore d’une durée de plus de
cinq (5) minutes qui est reproduit sur le phonogramme :
•• 0,1539 $ par reproduction des cinq (5) premières minutes,
•• 0,0308 $ par reproduction de chaque portion additionnelle
d’une minute ou moins;
(3) (a) For each transfer of ownership, by sale or gift, of a copy
of a phonogram on which a sound recording has been reproduced, the record company shall pay ARTISTI the following
royalties:
(i) for each sound recording lasting five (5) minutes or less
reproduced on the phonogram: $0.1539,
(ii) for each sound recording lasting more than five (5) minutes reproduced on the phonogram:
•• $0.1539 per reproduction of the first five (5) minutes, and
•• $0.0308 per reproduction of each additional portion of
one minute or less;
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20156
(b) When a sound recording reproduced on a phonogram incorporates both a performance and the participation of a performer,
the royalties owed to ARTISTI are prorated by taking into
account the role of each performer, with the principal performers
being entitled to 80 per cent of the royalties related to a reproduction and the accompanying performers to 20 per cent of such
royalties.
b) Lorsqu’un enregistrement sonore qui est reproduit sur un phonogramme incorpore à la fois une prestation et la participation
d’un artiste-interprète, les redevances dues à ARTISTI sont calculées au pro rata en tenant compte de la fonction de chaque
artiste-interprète, les artistes principaux ayant droit à 80 pour
cent des redevances liées à une reproduction et les artistes
accompagnateurs à 20 pour cent desdites redevances.
Reports and payments of royalties for reproduction and
distribution
(4) (a) No later than 45 days following the end of a semester, the
record company
(i) shall pay to ARTISTI the royalties owed based on this tariff
for the semester, and
(ii) shall communicate to ARTISTI in the manner prescribed
by ARTISTI, and for the semester, the following information
with respect to each phonogram:
•• its title,
•• the name and surname (and the pseudonym, as the case
may be) of the performer or the name of the group of performers associated with the phonogram,
•• its catalogue number,
•• its Universal Product Code (UPC),
•• the name of its distributor, and
•• the total number of copies sold or given; and
(b) Should the record company fail to communicate to ARTISTI
the information indicated in paragraph 5(4)(a) within the prescribed delay
(i) ARTISTI shall request said information from the phonogram distributor,
(ii) ARTISTI shall establish the royalties owed by the record
company and invoice the record company accordingly, and
(iii) The record company shall pay ARTISTI the invoiced royalties within ten (10) days of receiving the invoice.
Rapports et paiements des redevances de reproduction et de
distribution
(4) a) Au plus tard 45 jours suivant la fin d’un semestre, la maison de disques :
(i) paie à ARTISTI les redevances dues en vertu du présent
tarif pour le semestre,
(ii) communique à ARTISTI, sous la forme prescrite par
ARTISTI, les renseignements suivants pour le semestre et
pour chaque phonogramme :
•• son titre,
•• les prénom et nom (et le pseudonyme, le cas échéant) de
l’artiste-interprète ou du groupe d’artistes-interprètes lié
au phonogramme,
•• son numéro de catalogue,
•• son code universel des produits (UPC),
•• le nom de son distributeur,
•• le nombre total d’exemplaires vendus ou donnés;
b) En cas de défaut de la maison de disques de communiquer à
ARTISTI les renseignements indiqués à l’alinéa 5(4)a) dans le
délai prévu :
(i) ARTISTI exigera du distributeur du phonogramme de lui
faire parvenir lesdits renseignements,
(ii) ARTISTI établira les redevances dues par la maison de
disques et lui fera parvenir une facture à cet effet,
(iii) La maison de disques paiera à ARTISTI les redevances
facturées dans les dix (10) jours de la réception de la facture.
Records and verification
(5) (a) The record company and the distributor shall keep, at
their principal place of business, up-to-date records, allowing
the information indicated in paragraph 5(4)a) to be ascertained.
These records shall be kept for a six-year period beginning at the
end of the month to which they relate;
(b) ARTISTI may inspect these records at any time during the
period covered by paragraph 5(5)(a) during regular business
hours and with reasonable prior notice;
(c) If the inspection reveals that the royalties owed have been
underestimated by more than ten (10) per cent for a given semester and that this is not the result of an error or omission by ARTISTI, the record company shall assume the reasonable costs of
the inspection.
Registres et vérifications
(5) a) La maison de disques et le distributeur tiennent à jour et
conservent à leur principale place d’affaires, pendant une période
de six ans après la fin du mois auquel ils se rapportent, les
registres permettant de déterminer les renseignements indiqués à
l’alinéa 5(4)a);
b) ARTISTI peut vérifier ces registres à tout moment durant la
période visée à l’alinéa 5(5)a) durant les heures normales de
bureau et moyennant un préavis raisonnable;
c) Si la vérification révèle que les redevances dues ont été sousestimées de plus de dix (10) pour cent pour un semestre donné et
que cette sous-estimation ne résulte pas d’une erreur ou d’une
omission d’ARTISTI, la maison de disques assume les coûts de
la vérification.
Confidentiality
Traitement confidentiel
6. (1) Subject to subsections 6(2) and 6(3), ARTISTI shall maintain the confidentiality of the information provided by the producer, record company or distributor pursuant to this tariff, unless
said producer, record company or distributor consents otherwise in
writing.
(2) ARTISTI may make the information covered by subsection (1) public by communicating the same
(a) if the record company, the producer or the distributor is in
default of its obligations under this tariff;
(b) to the Copyright Board;
(c) to any tribunal;
6. (1) Sous réserve des paragraphes 6(2) et 6(3), ARTISTI garde
confidentiels les renseignements qu’un producteur, une maison de
disques ou un distributeur lui transmet en application du présent
tarif, à moins que le producteur, la maison de disques ou le distributeur ne consente par écrit à ce qu’il en soit autrement.
(2) ARTISTI peut rendre publics les renseignements visés au
paragraphe (1), en les communiquant :
a) si la maison de disques, le producteur ou le distributeur est en
défaut aux termes du présent tarif;
b) à la Commission du droit d’auteur;
c) à tout tribunal;
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20157
(d) to any other copyright collective or to a person requesting the
payment of royalties, to the extent that such information is
necessary in order to perform any allocation; and
(e) if required by law.
(3) Subsection (1) does not apply to publicly available information or information obtained from a third party who is not subject
to a confidentiality obligation in relation thereto.
d) à une autre société de gestion ou à une personne qui demande
le versement de redevances, dans la mesure où cela est nécessaire pour en effectuer toute répartition;
e) si la loi l’y oblige.
(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux renseignements disponibles au public ou obtenus d’un tiers non tenu lui-même de garder confidentiels ces renseignements.
Licence non transferable
Licence intransférable
7. The licences granted pursuant to this tariff are not
transferable.
7. Les licences accordées conformément au présent tarif ne sont
pas transférables.
Default and termination
Défaut et résiliation
8. (1) In the case of a failure to perform the obligations provided
for in this tariff, and if such failure is not remedied within
thirty (30) days following a written notice to this effect given by
ARTISTI
(a) the producer or, as the case may be, the record company or
the distributor shall be forbidden from performing any act that
would otherwise be allowed pursuant to this tariff; and
(b) ARTISTI may terminate any licence issued to the producer
or to the record company, and may do so without any prejudice
whatsoever to ARTISTI’s rights.
(2) The producer, record company or distributor which becomes
insolvent, commits an act of bankruptcy, makes an assignment for
the benefit of its creditors, files for protection under the Companies’ Creditors Arrangement Act or other comparable legislation in
another jurisdiction, winds up its affairs, ceases to carry on business, or has a receiver/manager appointed for it or a substantial
portion of its property is not entitled to do any act described in
section 3 as of the day immediately preceding the date of the relevant event.
8. (1) En cas de défaut aux obligations prévues par le présent
tarif, non remédié dans les trente (30) jours d’un avis écrit de la
part d’ARTISTI :
a) il est interdit au producteur ou, selon le cas, à la maison de
disques ou au distributeur d’accomplir quelque acte autrement
permis en vertu du présent tarif;
b) ARTISTI peut résilier toute licence délivrée au producteur ou
à la maison de disques, ladite résiliation ne préjudiciant en rien
les droits d’ARTISTI.
Payment errors
Erreurs de paiement
9. If the producer, record company or ARTISTI discovers an
error with respect to a payment made to ARTISTI pursuant to the
tariff
(a) the person discovering the error shall send a written notice to
the creditor or debtor of the payment, as the case may be;
(b) the adjustment to correct the error shall be effected within
thirty (30) days following said written notice.
9. Si, après qu’un paiement ait été effectué à ARTISTI selon ce
tarif, le producteur, la maison de disques ou ARTISTI découvre
une erreur à son sujet :
a) la personne qui découvre l’erreur transmet un avis écrit au
créancier ou au débiteur du paiement, selon le cas;
b) l’ajustement pour rectifier l’erreur est fait dans les trente
(30) jours suivant l’avis écrit.
Interest and penalties relating to late payments and reports
Intérêts et pénalités relatifs aux paiements et rapports tardifs
10. (1) Any amount owed pursuant to this tariff that is not
received by the due date shall bear interest from that date until the
date payment is received by ARTISTI. Interest shall be calculated
on a daily basis at a rate of one per cent above the prime rate in
effect on the last day of the preceding month (as published by the
Bank of Canada). Interest shall not compound.
(2) If the record company or, failing which, the distributor, fails
to provide any report pursuant to this tariff, the record company
shall pay ARTISTI a late payment fee of $50 per day as of the due
date, up to and until the date on which a given report is received by
ARTISTI.
10. (1) Toute somme due en vertu du présent tarif qui n’est pas
payée à son échéance porte intérêt à compter de la date à laquelle
elle aurait dû être payée jusqu’à la date où elle est reçue par
ARTISTI. L’intérêt est calculé quotidiennement, à un taux de un
pour cent au-dessus du taux officiel d’escompte en vigueur le dernier jour du mois précédent (tel qu’il est publié par la Banque du
Canada). L’intérêt n’est pas composé.
(2) Si la maison de disques ou, à défaut, le distributeur, fait
défaut de fournir les rapports requis en vertu du présent tarif, la
maison de disques paye à ARTISTI des frais de retard de 50 $ par
jour à compter de la date d’échéance de tout rapport dû jusqu’à la
date de sa réception par ARTISTI.
Taxes
Taxes
11. All royalties payable under this tariff are exclusive of any
federal, provincial or other governmental taxes, or levies of any
kind.
11. Les redevances exigibles en vertu du présent tarif ne comprennent ni les taxes fédérales, provinciales ou autres, ni les prélèvements d’autres genres qui pourraient s’appliquer.
(2) Le producteur, la maison de disques ou le distributeur qui
devient insolvable, qui commet un acte de faillite, qui fait cession
de ses biens au profit de ses créanciers, qui dépose une demande de
protection en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies ou d’une loi similaire d’un autre ressort, qui
liquide son entreprise, qui cesse de faire affaire, qui se voit désigner un séquestre ou un séquestre gérant à l’égard d’une partie
importante de ses biens ne peut se livrer à un acte décrit à l’article 3 à partir du jour qui précède immédiatement la date de l’événement pertinent.
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20158
Addresses for all communication
Adresses pour toute communication
12. (1) Communications intended for ARTISTI shall be sent to
.
the following email address: licence@artisti.ca.
(2) Communications with the producer, the record company or
the distributor shall be sent to the last known address or electronic
address or fax number given to ARTISTI in writing.
12. (1) Les communications destinées à ARTISTI lui sont
envoyées à l’adresse courriel suivante : licence@artisti.ca.
(2) Les communications avec le producteur, la maison de disques
ou le distributeur sont adressées à la dernière adresse ou adresse
électronique connue ou au dernier numéro de télécopieur connu
dont ARTISTI a été avisée par écrit.
Transmission of communications and payments
Transmission des communications et paiements
13. (1) A payment owing pursuant to this tariff is made through
ARTISTI’s Paypal account, which can be accessed through its
website at www.artisti.ca.
(2) Communications mailed from Canada are presumed to have
been received four (4) working days after the date of mailing.
(3) Communications sent by fax or by email are presumed to
have been received on the day of transmission.
13. (1) Un paiement dû en vertu du présent tarif est effectué au
compte Paypal d’ARTISTI accessible via son site Web www.
artisti.ca.
(2) Ce qui est posté au Canada est présumé avoir été reçu
quatre (4) jours ouvrables après la date de mise à la poste.
(3) Ce qui est envoyé par télécopieur ou par courriel est présumé
avoir été reçu le jour de sa transmission.
Supplement
Canada Gazette, Part I
June 13, 2015
Supplément
Gazette du Canada, Partie I
Le 13 juin 2015
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT
D’AUTEUR
Statement of Proposed Royalties to Be Collected
by ARTISTI for Making Available to the Public
and for the Reproduction, in Canada,
of Performances Fixed in a Sound
Recording by Online Music Services
for the Years 2016 to 2018
Projet de tarif des redevances à percevoir par
ARTISTI pour la mise à la disposition du
public et la reproduction, au Canada, de
prestations fixées sur enregistrement
sonore par les services de musique
en ligne pour les années 2016 à 2018
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20152
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT D’AUTEUR
FILE: Reproduction of Performers’ Performances
DOSSIER : Reproduction de prestations d’artistes-interprètes
Statement of Proposed Royalties to Be Collected for Making
Available to the Public and for the Reproduction, in Canada, of
Performances Fixed in a Sound Recording by Online Music
Services
Projet de tarif des redevances à percevoir pour la mise à la
disposition du public et la reproduction, au Canada, de
prestations fixées sur enregistrement sonore par les services de
musique en ligne
In accordance with section 70.14 of the Copyright Act, the
Copyright Board hereby publishes the statement of proposed royalties filed by ARTISTI, on March 31, 2015, with respect to royalties
it proposes to collect, effective January 1, 2016, for making available to the public and for the reproduction, in Canada, of performances fixed in a sound recording by online music services for the
years 2016 to 2018.
In accordance with the provisions of the same section, the Board
hereby gives notice that prospective users or their representatives
who wish to object to the statement may file written objections
with the Board, at the address indicated below, within 60 days of
the publication hereof, that is no later than August 12, 2015.
Conformément à l’article 70.14 de la Loi sur le droit d’auteur, la
Commission du droit d’auteur publie le projet de tarif qu’ARTISTI
a déposé auprès d’elle le 31 mars 2015, relativement aux redevances qu’elle propose de percevoir, à compter du 1er janvier 2016,
pour la mise à la disposition du public et la reproduction, au
Canada, de prestations fixées sur enregistrement sonore par les services de musique en ligne pour les années 2016 à 2018.
Conformément aux dispositions du même article, la Commission donne avis, par les présentes, que tout utilisateur éventuel intéressé, ou son représentant, désirant s’opposer à ce projet de tarif
doit déposer son opposition auprès de la Commission, par écrit, à
l’adresse apparaissant ci-dessous, dans les 60 jours de la présente
publication, soit au plus tard le 12 août 2015.
Ottawa, le 13 juin 2015
Le secrétaire général
GILLES McDOUGALL
56, rue Sparks, Bureau 800
Ottawa (Ontario) K1A 0C9
613-952-8624 (téléphone)
613-952-8630 (télécopieur)
gilles.mcdougall@cb-cda.gc.ca (courriel)
Ottawa, June 13, 2015
GILLES McDOUGALL
Secretary General
56 Sparks Street, Suite 800
Ottawa, Ontario K1A 0C9
613-952-8624 (telephone)
613-952-8630 (fax)
gilles.mcdougall@cb-cda.gc.ca (email)
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 STATEMENT OF ROYALTIES TO BE COLLECTED BY
ARTISTI FOR MAKING AVAILABLE TO THE PUBLIC
AND FOR THE REPRODUCTION, IN CANADA, OF
PERFORMANCES FIXED IN A SOUND RECORDING
BY ONLINE MUSIC SERVICES FOR THE
YEARS 2016 TO 2018
Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20153
TARIF DES REDEVANCES À PERCEVOIR PAR ARTISTI
POUR LA MISE À LA DISPOSITION DU PUBLIC ET LA
REPRODUCTION, AU CANADA, DE PRESTATIONS
FIXÉES SUR ENREGISTREMENT SONORE PAR
LES SERVICES DE MUSIQUE EN LIGNE
EN 2016, 2017 ET 2018
Short title
Titre abrégé
1. This tariff may be cited ARTISTI’s Online Music Services
Tariff (2016-2018).
1. Tarif ARTISTI pour les services de musique en ligne
(2016-2018).
Definitions and interpretation
Définitions et interprétation
2. The following definitions apply in this tariff:
“accompanying performer”: the role of a performer who accompanies, in the background, the principal performer. (« artiste
accompagnateur »)
“bundle”: two or more digital files offered as a single product, if at
least one file is a permanent download. (« ensemble »)
“download”: a file intended to be copied onto an end user’s local
storage medium or device. (« téléchargement »)
“file”: except in the definition of “bundle,” a digital file of a sound
recording. (« fichier »)
“free on-demand stream”: excludes an on-demand stream provided
to a subscriber. (« transmission sur demande gratuite »)
“free subscription”: the provision of free access to at least one
limited download or one on-demand stream to a subscriber.
(« abonnement gratuit »)
“identifier”: unique identification number that the online music
service assigns to a file or to a bundle. (« identificateur »)
“limited download”: download that uses a technology that causes
the file to become unusable when a subscription ends. (« téléchargement limité »)
“on-demand stream”: a stream selected by its recipient. (« transmission sur demande »)
“online music service”: a service that delivers a stream or a download to a user, other than an online service that offers only streams
in which the file is selected by the service and may only be listened
to at a time determined by the service and for which no advance
play list is published. (« service de musique en ligne »)
“performance”: the performance of a work by a performer who has
entrusted ARTISTI with the management of the copyrights covered
by this tariff. (« prestation »)
“permanent download”: a download other than a limited download.
(« téléchargement permanent »)
“phonogram”: an exclusively sound-based support, in the form of
a tangible object, on which a sound recording is reproduced and
from which a performance may be heard. (« phonogramme »)
“play”: the single performance of an on-demand stream.
(« écoute »)
“portable limited download”: limited download that uses technology that allows the subscriber to reproduce the file on a device or
medium other than the device or medium to which an online music
service delivered the file. (« téléchargement limité portable »)
“principal performer”: the role of the performer whose performance is in the foreground of the sound recording. (« artiste
principal »)
“quarter”: from January to March, from April to June, from July to
September and from October to December. (« trimestre »)
“repertoire”: any sound recording incorporating a fixed performance in relation to which the management of the copyrights which
are the subject of this tariff has been entrusted to ARTISTI.
(« répertoire »)
2. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent au présent tarif.
« abonné » : utilisateur partie à un contrat de services avec un service de musique en ligne ou son distributeur autorisé, moyennant
ou non contrepartie en argent ou autre (y compris un abonnement
gratuit), sauf si l’utilisateur transige avec le service de musique en
ligne sur une base ponctuelle. (“subscriber”)
« abonnement gratuit » : accès gratuit d’un abonné à au moins un
téléchargement limité ou à une transmission sur demande. (“free
subscription”)
« artiste accompagnateur » : fonction de l’artiste-interprète qui
accompagne, en arrière-plan, un artiste principal. (“accompanying
performer”)
« artiste principal » : fonction de l’artiste-interprète dont la prestation est à l’avant-plan de l’enregistrement sonore. (“principal
performer”)
« écoute » : exécution d’une transmission sur demande. (“play”)
« enregistrement sonore » : enregistrement constitué d’une prestation d’une seule œuvre, fixée sur un support matériel quelconque et
servant notamment à la reproduction sous forme de phonogramme.
(“sound recording”)
« ensemble » : deux fichiers numériques ou plus offerts comme
produit unique, pour autant qu’au moins un des fichiers soit un
téléchargement permanent. (“bundle”)
« fichier » : sauf dans la définition d’« ensemble », fichier numérique d’un enregistrement sonore. (“file”)
« identificateur » : numéro d’identification unique que le service
de musique en ligne assigne à un fichier ou à un ensemble.
(“identifier”)
« phonogramme » : support exclusivement sonore, sous forme d’un
objet tangible, sur lequel un enregistrement sonore est reproduit et
à partir duquel une prestation le constituant peut être entendue.
(“phonogram”)
« prestation » : prestation d’une œuvre par un artiste-interprète
ayant confié la gestion des droits d’auteur visés par le présent tarif
à ARTISTI. (“performance”)
« répertoire » : tout enregistrement sonore intégrant une prestation
fixée pour laquelle la gestion des droits d’auteur visés par le présent tarif est confiée à ARTISTI. (“repertoire”)
« service de musique en ligne » : service qui livre une transmission
ou un téléchargement à un utilisateur, à l’exception d’un service de
musique en ligne offrant uniquement des transmissions pour lesquelles le fichier est choisi par le service, ne peut être écouté qu’au
moment déterminé par le service et pour lequel aucune liste de
diffusion n’est publiée à l’avance. (“online music service”)
« téléchargement » : fichier destiné à être copié sur l’appareil ou
sur le support de mémoire locale d’un utilisateur. (“download”)
« téléchargement limité » : téléchargement utilisant une technologie qui rend le fichier inutilisable lorsque l’abonnement prend fin.
(“limited download”)
« téléchargement limité portable » : téléchargement limité utilisant
une technologie qui permet à l’abonné de reproduire le fichier sur
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20154
“sound recording”: a recording consisting of a performance of a
single work, fixed in any material form, and used notably for reproduction in the form of a phonogram. (« enregistrement sonore »)
“stream”: a file that is intended to be copied onto a user’s local storage medium or device only to the extent required to allow the file
to be played at substantially the same time as when the file is transmitted. (« transmission »)
“subscriber”: an end user with whom an online music service or its
authorized distributor has entered into a contract for service other
than on a transactional per-download or per-stream basis, for a fee,
for other consideration or free of charge, including pursuant to a
free subscription. (« abonné »)
“unique visitor”: each end user, excluding a subscriber, who receives a free on-demand stream from an online music service in a
month. (« visiteur unique »)
(2) In this tariff, the masculine includes the feminine and the
singular includes the plural.
un appareil ou support autre qu’un appareil ou support sur lequel
le service de musique en ligne a livré le fichier. (“portable limited
download”)
« téléchargement permanent » : téléchargement autre qu’un téléchargement limité. (“permanent download”)
« transmission » : fichier destiné à être copié sur l’appareil ou le
support de mémoire locale d’un utilisateur uniquement dans la
mesure nécessaire pour en permettre l’écoute essentiellement au
moment où il est livré. (“stream”)
« transmission sur demande » : transmission choisie par son destinataire. (“on-demand stream”)
« transmission sur demande gratuite » : exclut la transmission sur
demande fournie à un abonné. (“free on-demand stream”)
« trimestre » : de janvier à mars, d’avril à juin, de juillet à septembre et d’octobre à décembre. (“quarter”)
« visiteur unique » : Chacun des utilisateurs recevant une transmission sur demande gratuite d’un service de musique en ligne dans
un mois donné, à l’exclusion des abonnés. (“unique visitor”)
(2) Dans le présent tarif, le masculin comporte le féminin et le
singulier comporte le pluriel.
Application
Application
3. (1) This tariff authorizes an online music service that complies with this tariff, and its authorized distributors
(a) to reproduce all or part of a performance fixed in a sound
recording for the purpose of transmission in a file to an end user
in Canada via the Internet or another similar computer network,
including by wireless transmission;
(b) to authorize a person to reproduce the performance fixed in a
sound recording for the purpose of delivering to the online music
service a file that can be reproduced and transmitted pursuant to
paragraph (a); and
(c) to authorize a user in Canada to further reproduce the performance fixed in a sound recording for his own private use;
in connection with the operation of the online music service.
3. (1) Le présent tarif autorise le service de musique en ligne qui
s’y conforme et ses distributeurs autorisés à :
a) reproduire la totalité ou une partie de toute prestation fixée sur
un enregistrement sonore pour fin de transmission dans un
fichier à un utilisateur au Canada par Internet ou par un autre
réseau d’ordinateurs similaire, y compris par transmission sans
fil;
b) autoriser une personne à reproduire la prestation fixée sur un
enregistrement sonore afin de livrer au service de musique en
ligne un fichier qui peut ensuite être reproduit et transmis en
vertu de l’alinéa a);
c) autoriser un utilisateur au Canada à aussi reproduire la prestation fixée sur un enregistrement sonore pour son usage privé;
dans le cadre de l’exploitation du service de musique en ligne.
(2) Le présent tarif autorise également le service de musique en
ligne qui s’y conforme et ses distributeurs autorisés à mettre les
prestations fixées sur enregistrement sonore à la disposition du
public et à les lui communiquer, par télécommunication, de manière que chacun puisse y avoir accès de l’endroit et au moment
qu’il choisit individuellement.
(3) Le présent tarif établit les redevances dues à ARTISTI en lien
avec les actes mentionnés à l’alinéa 3(1)a) et au paragraphe 3(2),
les modalités de leur paiement et les obligations de rapport y
afférentes
4. (1) Le présent tarif ne s’applique pas à la communication au
public par télécommunication d’enregistrements sonores publiés,
prévue aux articles 19 et 20 de la Loi sur le droit d’auteur.
(2) Le présent tarif n’autorise pas la reproduction des prestations
fixées sur un enregistrement sonore dans un pot-pourri, pour créer
un collage (“mashup”) ou pour les utiliser comme échantillon.
(3) Le présent tarif n’autorise pas la modification d’une prestation ou son usage en lien avec un produit, un service, une cause ou
un établissement.
(4) Le présent tarif n’autorise pas le titulaire des droits sur un
enregistrement sonore à autoriser la reproduction d’une prestation
fixée sur l’enregistrement sonore ou à en autoriser sa mise à la
disposition du public et sa communication, par télécommunication,
de manière que chacun puisse y avoir accès de l’endroit et au
moment qu’il choisit individuellement.
(2) This tariff also authorizes the online music service that complies with it as well as its authorized distributors to make available
to the public performances fixed in a sound recording and to
communicate them to the public, by telecommunication, such that
everyone may have access to them from the place and time they
choose to do so individually.
(3) This tariff sets the royalties owing to ARTISTI in relation to
the acts mentioned in paragraph 3(1)(a) and subsection 3(2), the
terms of payment and the reporting obligations related thereto.
4. (1) This tariff does not apply to the communication to the
public by telecommunication of published sound recordings, as
provided for in sections 19 and 20 of the Copyright Act.
(2) This tariff does not authorize the reproduction of a performance fixed in a sound recording in a medley, for the purpose of
creating a mashup or for use as a sample.
(3) This tariff does not authorize any modification of a performance or its use in association with a product, a service, a cause or
an institution.
(4) This tariff does not authorize the owner of the copyright in a
sound recording to authorize the reproduction of a performance
fixed in the sound recording or authorize its being made available
to the public and its communication to the public, by telecommunication, such that everyone may have access thereto from the place
and time they choose to do so individually.
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20155
Royalties
Redevances
On-demand streams
Transmissions sur demande
5. (1) Subject to paragraph 5(5)(a), the royalties payable in a
month by any online music service that offers on-demand streams,
but not limited downloads, shall be
A×B
C
where
(A) is 22.37 per cent of the amounts paid by subscribers for the
service during the month,
(B) is the number of plays of on-demand streams requiring an
ARTISTI licence during the month, and
(C) is the number of plays of all on-demand streams during the
month,
subject to a minimum of $1.4910 per subscriber.
5. (1) Sous réserve de l’alinéa 5(5)a), les redevances payables
chaque mois par un service de musique en ligne offrant des transmissions sur demande mais non des téléchargements limités sont :
A×B
C
étant entendu que
(A) représente 22,37 pour cent des sommes payées par les abonnés pour le service durant le mois,
(B) représente le nombre d’écoutes de transmissions sur demande nécessitant une licence d’ARTISTI durant le mois,
(C) représente le nombre d’écoutes de toutes les transmissions
sur demande durant le mois,
sous réserve d’un minimum de 1,4910 $ par abonné.
Limited downloads
Téléchargements limités
(2) Subject to paragraph 5(5)(a), the royalties payable in a month
by any online music service that offers limited downloads, with or
without on-demand streams, shall be
A×B
C
where
(A) is 24.06 per cent of the amounts paid by subscribers for the
service during the month,
(B) is the number of limited downloads requiring an ARTISTI
licence during the month, and
(C) is the total number of limited downloads during the month,
subject to a minimum of $2.6915 per subscriber if portable limited
downloads are allowed and $1.7833 per subscriber if they are not.
(2) Sous réserve de l’alinéa 5(5)a), les redevances payables
chaque mois par un service de musique en ligne offrant des téléchargements limités, avec ou sans transmissions sur demande,
sont:
A×B
C
étant entendu que
(A) représente 24,06 pour cent des sommes payées par les abonnés pour le service durant le mois,
(B) représente le nombre de téléchargements limités nécessitant
une licence d’ARTISTI durant le mois,
(C) représente le nombre total de téléchargements limités durant
le mois,
sous réserve d’un minimum de 2,6915 $ par abonné si les téléchargements limités portables sont permis et de 1,7833 $ par abonné
dans le cas contraire.
Free on-demand streams
Transmissions sur demande gratuites
(3) Subject to paragraph 5(5)(b), the royalties payable for a
free on-demand stream received by a unique visitor requiring an
ARTISTI licence pursuant to this tariff shall be 39¢.
(3) Sous réserve de l’alinéa 5(5)b), la redevance payable pour
une transmission sur demande reçue par un visiteur unique et gratuite nécessitant une licence d’ARTISTI en vertu du présent tarif
est de 39 ¢.
Permanent downloads
Téléchargements permanents
(4) Subject to paragraph 5(5)(b), the royalties payable for a
permanent download requiring an ARTISTI licence shall be
24.06 per cent of the amount paid by a user for the download, subject to a minimum of 9.5¢ per permanent download in a bundle that
contains 13 or more files and 16.7¢ per permanent download in all
other cases.
(4) Sous réserve de l’alinéa 5(5)b), la redevance payable pour un
téléchargement permanent nécessitant une licence d’ARTISTI est
24,06 pour cent du montant payé par l’utilisateur pour le téléchargement, sous réserve d’un minimum de 9,5 ¢ par téléchargement
permanent faisant partie d’un ensemble contenant 13 fichiers ou
plus et de 16,7 ¢ pour tout autre téléchargement permanent.
Adjustments
Ajustements
(5) When a sound recording incorporates both a performance
and the participation of a performer
(a) for the purposes of subsections 5(1) and (2), only the share
held by ARTISTI shall be included in (B), the principal performers being entitled to 80 per cent of the royalties and the accompanying performers 20 per cent; and
(b) for the purposes of subsections 5(3) and (4), the applicable
rate is the relevant rate multiplied by the share that ARTISTI
holds, the principal performers being entitled to 80 per cent of
the royalties and accompanying performers to 20 per cent.
(6) All royalties payable under this tariff are exclusive of any
federal, provincial or other governmental taxes, or levies of any
kind.
(5) Lorsqu’un enregistrement sonore incorpore à la fois une
prestation et la participation d’un artiste-interprète :
a) aux fins des paragraphes 5(1) et (2), on inclut dans (B) uniquement la part qu’ARTISTI détient, les artistes principaux
ayant droit à 80 pour cent des redevances et les artistes accompagnateurs à 20 pour cent;
b) aux fins des paragraphes 5(3) et (4), le taux applicable est le
taux pertinent multiplié par la part qu’ARTISTI détient, les
artistes principaux ayant droit à 80 pour cent des redevances et
les artistes accompagnateurs à 20 pour cent.
(6) Les redevances exigibles en vertu du présent tarif ne comprennent ni les taxes fédérales, provinciales ou autres, ni les prélèvements d’autres genres qui pourraient s’appliquer.
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20156
ADMINISTRATIVE PROVISIONS
DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES
Reporting requirements: Online Music Service Identification
Exigences de rapport : coordonnées des services de musique en
ligne
6. No later than the earlier of twenty (20) days after the end of
the first month during which an online music service reproduces a
file requiring an ARTISTI licence and the day before the service
first makes such a file available to the public, the online music
service shall provide ARTISTI with the following information:
(a) the name of the person who operates the service, including
(i) its legal name,
(ii) in the case of a business corporation, its jurisdiction of
incorporation,
(iii) the name of the proprietor of a sole proprietorship,
(iv) the names of all the partners or associates of an association or company having multiples owners, and
(v) the names of the principal officers of any other service,
together with any other trade name under which the service
operates a business or carries out its activities;
(b) the address of its principal place of business;
(c) the name, address and email of the persons to be contacted
for the purposes of notice, exchange of data, and invoicing and
payment;
(d) the name and address of any authorized distributor; and
(e) the URL of each website at or through which the service is or
will be offered.
6. Au plus tard vingt (20) jours après la fin du premier mois
durant lequel un service de musique en ligne reproduit un fichier
nécessitant une licence d’ARTISTI ou le jour avant celui où le service de musique en ligne rend disponible un tel fichier au public
pour la première fois, selon la première de ces éventualités, le service de musique en ligne fournit à ARTISTI les renseignements
suivants :
a) le nom de la personne qui exploite le service, y compris :
(i) sa raison sociale,
(ii) la juridiction où il est constitué, dans le cas d’une société
par actions,
(iii) le nom du propriétaire, dans le cas d’une société à propriétaire unique,
(iv) les noms de tous les partenaires ou associés d’une association ou société à propriétaires multiples,
(v) les noms des principaux dirigeants ou administrateurs de
tout autre service,
et ce, avec toute dénomination sous laquelle le service exploite
une entreprise ou exerce ses activités;
b) l’adresse de sa principale place d’affaires;
c) les coordonnées, courriel compris, des personnes avec lesquelles il faut communiquer aux fins d’avis, d’échange de données, de facturation et de paiement;
d) le nom et l’adresse de chacun de ses distributeurs autorisés;
e) l’adresse URL de chaque site Internet sur lequel ou à partir
duquel le service est ou sera offert.
Sales reports
Definition
7. (1) In this section, “required information” means, in respect of
a file
(a) its identifier;
(b) the title of the work performed by the performer and the
name of its author;
(c) the name and surname (and the pseudonym, as the case may
be) of the performer or the name of a group of performers associated with the sound recording;
(d) the name of the person who released the sound recording;
(e) the International Standard Recording Code (ISRC) assigned
to the sound recording;
(f) if the online musical service believes that an ARTISTI licence
is not required, the information establishing why such a licence
is not required;
and, if the information is available
(g) if the sound recording was released on a phonogram, the
name, identifier, catalogue number and Universal Product Code
(UPC) assigned to the phonogram, as well as the related track
number;
(h) the Global Release Identifier (GRid) assigned to the file and,
if applicable, the GRid assigned to the phonogram or to the bundle in which the file was released;
(i) the running time of the file, in minutes and seconds;
(j) any alternative title used to designate the work performed on
the sound recording; and
(k) any alternative identification for each performer or group of
performers associated with the sound recording.
Rapports de ventes
Définition
7. (1) Dans le présent article, l’« information requise », par rapport à un fichier, s’entend de ce qui suit :
a) son identificateur;
b) le titre de l’œuvre interprétée par l’artiste-interprète et le nom
de son auteur;
c) les prénom et nom (et pseudonyme, le cas échéant) de
l’artiste-interprète ou du groupe d’artistes-interprètes lié à l’enregistrement sonore;
d) le nom de la personne qui a publié l’enregistrement sonore;
e) le code international normalisé des enregistrements (CINE)
assigné à l’enregistrement sonore;
f) si le service de musique en ligne croit qu’une licence
d’ARTISTI n’est pas requise, les renseignements permettant
d’établir qu’une licence d’ARTISTI est superflue;
et, si l’information est disponible :
g) si l’enregistrement sonore a été publié sur phonogramme, le
nom, l’identificateur, le numéro de catalogue et le code universel
des produits (UPC) assigné au phonogramme, ainsi que le numéro de piste relié;
h) le Global Release Identifier (GRid) assigné au fichier et, le
cas échéant, celui assigné au phonogramme ou à l’ensemble
dont le fichier fait partie;
i) la durée du fichier, en minutes et secondes;
j) chaque variante de titre utilisée pour désigner l’œuvre interprétée sur l’enregistrement sonore;
k) chaque variante utilisée pour désigner chaque artisteinterprète ou groupe d’artistes-interprètes lié à l’enregistrement
sonore.
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20157
On-demand streams
Transmissions sur demande
(2) No later than twenty days after the end of each month, any
online music service that is required to pay royalties pursuant to
subsection 5(1) shall provide ARTISTI a report setting out, for that
month
(a) the required information for each file that was delivered as an
on-demand stream;
(b) the number of plays of each file;
(c) the total number of plays of all files;
(d) the number of subscribers to the service and the total amounts
paid by them; and
(e) the number of subscribers provided with free subscriptions
and the total number of plays of all files by such subscribers as
on-demand streams.
(2) Au plus tard vingt jours après la fin de chaque mois, un service de musique en ligne qui doit payer des redevances en vertu du
paragraphe 5(1) fournit à ARTISTI un rapport indiquant, pour ce
mois :
a) à l’égard de chaque fichier transmis sur demande, l’information requise;
b) le nombre d’écoutes de chaque fichier;
c) le nombre total d’écoutes de tous les fichiers;
d) le nombre d’abonnés au service de musique en ligne et le
montant total qu’ils ont payé;
e) le nombre d’abonnés dont l’abonnement est gratuit et le
nombre total d’écoutes de tous les fichiers qui leur ont été transmis sur demande.
Limited downloads
Téléchargements limités
(3) No later than twenty (20) days after the end of each month,
any online music service that is required to pay royalties pursuant
to subsection 5(2) shall provide to ARTISTI a report setting out, for
that month
(a) the required information for each file that was delivered as a
limited download or an on-demand stream;
(b) the number of limited downloads of each file;
(c) the total number of limited downloads;
(d) the number of plays of each file as an on-demand stream;
(e) the total number of plays of all files as on-demand streams;
(f) the total number of subscribers and the total amounts paid by
them; and
(g) the number of subscribers provided with free subscriptions,
the total number of limited downloads provided to such subscribers and the total number of plays of all files by such subscribers as on-demand streams.
(3) Au plus tard vingt (20) jours après la fin de chaque mois, un
service de musique en ligne qui doit payer des redevances en vertu
du paragraphe 5(2) fournit à ARTISTI un rapport indiquant, pour
ce mois :
a) à l’égard de chaque fichier livré comme téléchargement limité
ou transmis sur demande, l’information requise;
b) le nombre de téléchargements limités de chaque fichier;
c) le nombre total de téléchargements limités;
d) le nombre d’écoutes de chaque fichier en tant que transmission sur demande;
e) le nombre total d’écoutes de tous les fichiers en tant que transmission sur demande;
f) le nombre total d’abonnés et le montant total qu’ils ont payé;
g) le nombre d’abonnés dont l’abonnement est gratuit, le nombre
total de téléchargements limités qu’ils ont reçus et le nombre
total d’écoutes de tous les fichiers qui leur ont été transmis sur
demande.
(4) Le service de musique en ligne assujetti au paragraphe 7(3)
qui offre à la fois des téléchargements limités portables et d’autres
téléchargements limités fait rapport séparément à l’égard de chaque
type de téléchargement limité offert.
(4) An online music service subject to subsection 7(3) that offers
both portable limited downloads and other limited downloads shall
report separately for each type of limited download offered.
Free on-demand streams
Transmissions sur demande gratuites
(5) No later than twenty days after the end of each month, any
online music service that is required to pay royalties pursuant to
subsection 5(3) shall provide ARTISTI with a report setting out, for
that month
(a) the required information for each file that was delivered as a
free on-demand stream;
(b) the number of plays of each file as a free on-demand stream;
(c) the total number of plays of all files as free on-demand
streams;
(d) the number of unique visitors;
(e) a description of the manner in which each unique visitor is
identified; and
(f) the number of free on-demand streams provided to each
unique visitor.
(5) Au plus tard vingt jours après la fin de chaque mois, un service de musique en ligne qui doit payer des redevances en vertu du
paragraphe 5(3) fournit à ARTISTI un rapport indiquant, pour ce
mois :
a) à l’égard de chaque fichier transmis sur demande gratuitement, l’information requise;
b) le nombre d’écoutes de chaque fichier comme transmission
sur demande gratuite;
c) le nombre total d’écoutes de fichiers comme transmission sur
demande gratuite;
d) le nombre de visiteurs uniques;
e) une description de la façon dont chaque visiteur unique est
identifié;
f) le nombre de transmissions sur demande gratuites reçues par
chaque visiteur unique.
Permanent downloads
Téléchargements permanents
(6) No later than twenty (20) days after the end of each month,
any online music service that is required to pay royalties pursuant
(6) Au plus tard vingt (20) jours après la fin de chaque mois, un
service de musique en ligne qui doit payer des redevances en vertu
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20158
to subsection 5(4) shall provide ARTISTI with a report setting out,
for that month
(a) with regard to each file delivered as a permanent download
(i) the required information,
(ii) the number of times the file was downloaded as part of a
bundle, the identifier of each such bundle, the number of files
included in each such bundle, the amount paid by end users
for each such bundle, the share of this amount assigned by the
service to the file, and a description of the manner in which
that share was assigned, and
(iii) the number of additional downloads of the file, the
amounts paid by end users for the file, and if the price of the
file offered as a permanent download varies from time to time,
the number of permanent downloads delivered at each price;
(b) the total amount paid by end users for bundles;
(c) the total amount paid by end users for permanent downloads;
and
(d) the total number of permanent downloads provided.
(7) An online music service that is required to pay royalties pursuant to more than one subsection of section 5 shall file a separate
report pursuant to each subsection of this section.
du paragraphe 5(4) fournit à ARTISTI un rapport indiquant, pour
ce mois :
a) à l’égard de chaque fichier livré comme téléchargement
permanent:
(i) l’information requise,
(ii) le nombre de téléchargements du fichier en tant que partie
d’un ensemble, l’identificateur de l’ensemble, le nombre de
fichiers inclus dans l’ensemble, le montant payé par les utilisateurs pour l’ensemble, la part de ce montant revenant au
fichier et une description de la façon dont le service de
musique en ligne a établi cette part,
(iii) le nombre de téléchargements additionnels du fichier, le
montant payé par les utilisateurs pour le fichier, et si le prix du
fichier offert à titre de téléchargement permanent varie de
temps à autre, le nombre de téléchargements permanents
livrés à chacun de ces prix;
b) le montant total payé par les utilisateurs pour des ensembles;
c) le montant total payé par les utilisateurs pour des téléchargements permanents;
d) le nombre total de téléchargements permanents fournis.
(7) Le service de musique en ligne assujetti à plus d’un paragraphe de l’article 5 fait rapport séparément à l’égard de chacun de ces
paragraphes.
Calculation and payment of royalties
Calcul et paiement des redevances
8. No later than 180 days after receiving a report pursuant to section 7 for the last month in a quarter, ARTISTI shall provide to the
online music service a detailed calculation of the royalties payable
for that quarter for each file along with a report setting out
(a) which files are made up solely of one or several
performances;
(b) which files are made up solely of one or several participations by one or several performers; and
(c) which files are made up of
(i) one or several performances, and
(ii) one or several participations by one or several
performers,
along with an indication of the royalty percentage allocated to
such performance(s); and
(d) with regard to all other files, an indication of the reason why
ARTISTI is unable to provide an answer pursuant to paragraphs (a), (b) or (c).
8. Au plus tard 180 jours après avoir reçu un rapport en vertu de
l’article 7 pour le dernier mois d’un trimestre, ARTISTI fournit
au service de musique en ligne le calcul détaillé des redevances
payables pour ce trimestre à l’égard de chaque fichier, accompagné
d’un rapport indiquant :
a) quels fichiers sont constitués uniquement d’une ou plusieurs
prestations;
b) quels fichiers sont constitués uniquement d’une ou plusieurs
participations d’un ou plusieurs artistes-interprètes;
c) quels fichiers sont constitués
(i) d’une ou plusieurs prestations,
(ii) d’une ou plusieurs participations d’un ou plusieurs artistesinterprètes,
avec une indication du pourcentage de redevances attribué à
cette ou ces prestations;
d) à l’égard de tous les autres fichiers, une indication du motif
pour lequel ARTISTI ne peut répondre en vertu des alinéas a), b)
ou c).
9. Les redevances sont payables au plus tard trente (30) jours
après qu’un service de musique en ligne reçoit le rapport prévu à l’article 8.
9. The royalties shall be due no later than thirty (30) days after
an online music service receives the report pursuant to section 8.
Repertoire disputes
Contestation du répertoire
10. (1) An online music service that alleges that a file
(a) contains no performances or fewer than those indicated by
ARTISTI; or
(b) does not require an ARTISTI licence;
shall provide the information that ARTISTI deems sufficient to
establish that an ARTISTI licence is not required pursuant to this
tariff.
10. (1) Le service de musique en ligne qui prétend qu’un
fichier :
a) ne contient aucune ou moins de prestations que celles indiquées par ARTISTI;
b) ne nécessite pas une licence d’ARTISTI;
fournit à ARTISTI les renseignements estimés par ARTISTI
comme étant suffisants pour établir qu’une licence d’ARTISTI
n’est pas requise en vertu du présent tarif.
(2) Le service de musique en ligne qui avance une prétention en
vertu du paragraphe 10(1) du présent tarif plus de vingt (20) jours
après avoir reçu un rapport en vertu des alinéas 8a) ou c) n’a pas
droit aux intérêts sur les montants qui lui sont dus.
(2) An online music service that disputes an indication pursuant
to subsection 10(1) of this tariff more than twenty (20) days after
receiving a report pursuant to paragraph 8a) or c) is not entitled to
interests on the amounts owed to it.
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 20159
Adjustments
Ajustements
11. Adjustments to any information provided pursuant to sections 6 to 8 or 10 shall be provided with the next report dealing
with such information.
12. (1) Subject to subsection (2), adjustments in the amount of
royalties owed, including excess payments, as a result of the discovery of an error or otherwise, shall be made on the date the next
royalty payment is due.
(2) Any sum that an online music service establishes, to
ARTISTI’s satisfaction, as being an overpayment for the performance of a given performer, shall be kept by ARTISTI and applied
to future royalties owing by the online music service with respect
to that performer.
11. La mise à jour des renseignements fournis en vertu des
articles 6 à 8 ou 10 est fournie en même temps que le prochain
rapport traitant de tels renseignements.
12. (1) Sous réserve du paragraphe (2), l’ajustement du montant
de redevances payables, y compris le trop-perçu, qu’il résulte ou
non de la découverte d’une erreur, s’effectue à la date à laquelle le
prochain paiement est dû.
(2) Toute somme qu’un service de musique en ligne établit, à la
satisfaction d’ARTISTI, avoir payée en trop en liaison avec la prestation d’un artiste-interprète donné est conservée par ARTISTI et
est appliquée au montant de futures redevances dues par le service
de musique en ligne en ce qui a trait audit artiste-interprète.
Records and audits
Registres et vérifications
13. (1) An online music service shall keep and preserve, for a
period of six (6) years after the end of the month to which they
relate, records from which the information set out in sections 6, 7,
10 and 11 can be readily ascertained.
(2) ARTISTI may audit these records at any time during the period set out in subsection (1) on reasonable notice and during regular business hours.
(3) If an audit reveals that royalties due have been underestimated in any quarter by more than ten (10) per cent and not as a
result of any error or omission by ARTISTI, the online music service shall bear the reasonable costs for the audit.
13. (1) Le service de musique en ligne tient et conserve, pendant
une période de six (6) ans après la fin du mois auquel ils se rapportent, les registres permettant de déterminer facilement les renseignements indiqués aux articles 6, 7, 10 et 11.
(2) ARTISTI peut vérifier ces registres à tout moment durant
la période visée au paragraphe (1) durant les heures normales de
bureau et moyennant un préavis raisonnable.
(3) Si la vérification révèle que les redevances dues ont été sousestimées de plus de dix (10) pour cent pour un trimestre donné et
que cette sous-estimation ne résulte pas d’une erreur ou d’une
omission d’ARTISTI, le service de musique en ligne assume les
coûts raisonnables de la vérification.
Breach and termination
Défaut et résiliation
14. (1) An online music service that fails to provide any report
required by section 7 within five (5) business days of the date on
which the report is required, or to pay royalties within five (5) business days of the date on which the royalties are due, is not entitled
to do any of the acts described in section 3, as of the first day of the
month in respect of which the report should have been provided or
the quarter in respect of which the royalties should have been paid,
as the case may be, and until the report is provided or the royalties
and any accrued interest are paid.
(2) An online music service that fails to comply with any other
provision of this tariff is not entitled to do any of the acts described
in section 3 as of five (5) business days after ARTISTI has notified
the service in writing of such failure and until the service remedies
such failure.
(3) An online music service which becomes insolvent, commits
an act of bankruptcy, makes an assignment for the benefit of
its creditors, files for protection under the Companies’ Creditors
Arrangement Act or other comparable legislation in another jurisdiction, winds up its affairs, ceases to carry on business, or has a
receiver/manager appointed for it or for a substantial part of its
property, is not entitled to do any of the acts described in section 3
as of the day immediately preceding the date of the relevant
occurrence.
14. (1) Le service de musique en ligne qui ne fournit pas un
rapport exigible en vertu de l’article 7 au plus tard cinq (5) jours
ouvrables après la date à laquelle le rapport doit être fourni ou qui
ne paie pas les redevances au plus tard cinq (5) jours ouvrables
après la date à laquelle elles sont payables ne peut se livrer à un
acte décrit à l’article 3 à partir du premier jour du mois à l’égard
duquel le rapport devait être fourni ou du trimestre à l’égard duquel
les redevances auraient dû être payées, et jusqu’à ce que le rapport
ait été fourni ou que les redevances, intérêts compris, aient été
payées.
(2) Le service de musique en ligne qui omet de se conformer à
une autre disposition du présent tarif ne peut se livrer à un acte
décrit à l’article 3 cinq (5) jours ouvrables après qu’ARTISTI l’a
informé par écrit du défaut, et ce, jusqu’à ce que le service de
musique en ligne remédie à l’omission.
(3) Le service de musique en ligne qui devient insolvable, qui
commet un acte de faillite, qui fait cession de ses biens au profit de
ses créanciers, qui dépose une demande de protection en vertu de
la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies ou
d’une loi similaire d’un autre ressort, qui liquide son entreprise, qui
cesse de faire affaire, qui se voit désigner un séquestre ou un
séquestre-gérant à l’égard d’une partie importante de ses biens ne
peut se livrer à un acte décrit à l’article 3 à partir du jour qui précède immédiatement la date de l’événement pertinent.
Confidentiality
Traitement confidentiel
15. (1) Subject to subsections 15(2) and 15(3), ARTISTI shall
maintain the confidentiality of the information received pursuant to
this tariff, unless the disclosing party consents in writing to the
information being treated otherwise.
15. (1) Sous réserve des paragraphes 15(2) et 15(3), ARTISTI
garde confidentiels les renseignements transmis en application du
présent tarif, à moins que la personne ayant transmis ces renseignements à ARTISTI ne consente par écrit à ce qu’il en soit
autrement.
(2) ARTISTI peut rendre publics les renseignements visés au
paragraphe (1), en les communiquant :
a) si le service de musique en ligne est en défaut au terme du
présent tarif;
(2) ARTISTI may make the information covered by paragraph (1) public by communicating same
(a) if the online music service is in default of its obligations
under this tariff;
Supplement to the Canada Gazette June 13, 2015 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 juin 201510
(b) to the Copyright Board;
(c) to any tribunal;
(d) to any other copyright collective or to a person for the purpose of collecting royalties or enforcing a tariff;
(e) to a person who knows or is presumed to know the information; and
(f) if required by law.
(3) Subsection (1) does not apply to publicly available information or information obtained from a third party who is not subject
to an obligation of confidentiality in relation thereto.
b) à la Commission du droit d’auteur;
c) à tout tribunal;
d) à une autre société de gestion ou à une personne à des fins de
perception de redevances ou d’application d’un tarif;
e) à une personne qui connaît ou est présumée connaître le
renseignement;
f) si la loi l’y oblige.
(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux renseignements disponibles au public ou obtenus d’un tiers non apparemment tenu
lui-même de garder confidentiels ces renseignements.
Non-transferable licence
Licence intransférable
16. Licences granted pursuant to this tariff are not transferable.
16. Les licences accordées conformément au présent tarif ne
sont pas transférables.
Interests and penalties relating to late payments and reports
Intérêts et pénalités relatifs aux paiements et rapports tardifs
17. (1) Any amount owed pursuant to this tariff that is not
received by the due date shall bear interest from that date until the
date payment is received by ARTISTI. The interest shall be calculated daily, at a rate equal to one per cent above the bank rate
effective on the last day of the previous month (as published by the
Bank of Canada). Interest shall not compound.
(2) If the online music service fails to provide the reports mentioned in section 7 of this tariff within the time frame mentioned
therein, it shall pay ARTISTI late payment fees of $50.00 per day
as of the deadline date up until the date the reports are received by
ARTISTI.
(3) For the purposes of this section, a report provided pursuant to
section 8 following the late reception of a report provided pursuant
to section 7 is deemed to have been received within the time frame
set out in section 8 as long as ARTISTI provides this report no later
than 180 days after receiving the late report.
17. (1) Toute somme due en vertu du présent tarif qui n’est pas
payée à son échéance porte intérêt à compter de la date à laquelle
elle aurait dû être payée jusqu’à la date où elle est reçue par
ARTISTI. L’intérêt est calculé quotidiennement, à un taux de un
pour cent au-dessus du taux officiel d’escompte en vigueur le dernier jour du mois précédent (tel qu’il est publié par la Banque du
Canada). L’intérêt n’est pas composé.
(2) Si le service de musique en ligne fait défaut de fournir les
rapports mentionnés à l’article 7 du présent tarif dans les délais y
mentionnés, le service de musique en ligne paie à ARTISTI des
frais de retard de 50 $ par jour à compter de la date d’échéance
jusqu’à la date de réception des rapports par ARTISTI.
(3) Aux fins du présent article, le rapport fourni conformément à
l’article 8 à la suite de la réception tardive d’un rapport fourni
conformément à l’article 7 est réputé avoir été reçu dans les délais
prescrits à l’article 8, pour autant qu’ARTISTI fournisse ce rapport
au plus tard 180 jours après avoir reçu le rapport tardif.
Addresses for all communication
Adresses pour toute communication
18. (1) Communications intended for ARTISTI are sent to the
following email address: licence@artisti.ca.
(2) Communications with the online music service are sent to
the last address or electronic address known or to the last known
fax number of which ARTISTI has been informed in writing.
18. (1) Les communications destinées à ARTISTI lui sont envoyées à l’adresse courriel suivante : licence@artisti.ca.
(2) Les communications avec le service de musique en ligne sont
adressées à la dernière adresse ou adresse électronique connue ou
au dernier numéro de télécopieur connu dont ARTISTI a été avisée
par écrit.
Transmission of communications and payments
Transmission des communications et paiements
19. (1) A payment owed pursuant to this tariff is made through
ARTISTI’s Paypal account, which is accessible via its website at
www.artisti.ca.
(2) Any communication mailed in Canada is deemed to have
been received four working days after the date it is mailed.
(3) Any communication sent by fax or by email is deemed to
have been received on the day of transmission.
19. (1) Un paiement dû en vertu du présent tarif est effectué au
compte Paypal d’ARTISTI accessible via son site www.artisti.ca.
(2) Ce qui est posté au Canada est présumé avoir été reçu quatre
jours ouvrables après la date de mise à la poste.
(3) Ce qui est envoyé par télécopieur ou par courriel est présumé
avoir été reçu le jour de sa transmission.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising