Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 148, no 50
Vol. 148, No. 50
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, LE samedi 13 décembre 2014
OTTAWA, Saturday, December 13, 2014
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under the authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Part II and Part III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory instruments (regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 1, 2014, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after royal assent
The two electronic versions of the Canada Gazette are available
free of charge. A Portable Document Format (PDF) version of
Part I, Part II and Part III as an official version since April 1, 2003,
and a HyperText Mark-up Language (HTML) version of Part I and
Part II as an alternate format are available on the Canada Gazette
Web site at http://gazette.gc.ca. The HTML version of the enacted
laws published in Part III is available on the Parliament of Canada
Web site at http://www.parl.gc.ca.
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
613-996-2495 (telephone), 613-991-3540 (fax).
Bilingual texts received as late as six working days before the
requested Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
For information regarding reproduction rights, please contact
Public Works and Government Services Canada by email at
questions@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2014
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2014
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères de la Partie II et de la Partie III —
Publiée le samedi
Partie II Textes réglementaires (Règlements) et autres
catégories de textes réglementaires et de documents —
Publiée le 1er janvier 2014 et au moins tous les deux
mercredis par la suite
Partie III Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
Les deux versions électroniques de la Gazette du Canada sont
offertes gratuitement. Le format de document portable (PDF) de la
Partie I, de la Partie II et de la Partie III à titre de version officielle
depuis le 1er avril 2003 et le format en langage hypertexte (HTML)
de la Partie I et de la Partie II comme média substitut sont
disponibles sur le site Web de la Gazette du Canada à l’adresse
http://gazette.gc.ca. La version HTML des lois sanctionnées
publiées dans la Partie III est disponible sur le site Web du
Parlement du Canada à l’adresse http://www.parl.gc.ca.
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la Direction
de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, 613-996-2495 (téléphone), 613-991-3540
(télécopieur).
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant
la date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Pour obtenir des renseignements sur les droits de reproduction,
veuillez communiquer avec Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada par courriel à l’adresse questions@
tpsgc-pwgsc.gc.ca.
ISSN 1494-6076
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2014
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2014
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143001
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Vol. 148, No. 50 — December 13, 2014
Vol. 148, no 50 — Le 13 décembre 2014
Government notices ............................................................3002
Appointments ..................................................................3002
Avis du gouvernement ........................................................3002
Nominations ....................................................................3002
Parliament
House of Commons .........................................................3012
Bills assented to ..............................................................3012
Chief Electoral Officer ....................................................3012
Parlement
Chambre des communes .................................................3012
Projets de loi sanctionnés ................................................3012
Directeur général des élections .......................................3012
Commissions .......................................................................3013
(agencies, boards and commissions)
Commissions .......................................................................3013
(organismes, conseils et commissions)
Miscellaneous notices .........................................................3020
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
Avis divers ...........................................................................3020
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
Proposed regulations ...........................................................3021
(including amendments to existing regulations)
Règlements projetés ............................................................3021
(y compris les modifications aux règlements existants)
Index ...................................................................................3032
Index ...................................................................................3033
Supplements
Suppléments
Copyright Board
Commission du droit d’auteur
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143002
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2014-87-10-02 Amending the Non-domestic Substances List
Arrêté 2014-87-10-02 modifiant la Liste extérieure
Whereas, pursuant to subsection 87(5) of the Canadian Environmental Protection Act, 19991a, the Minister of the Environment has
added the substances referred to in the annexed Order to the
Domestic Substances List2b;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to subsection 87(5) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999a,
makes the annexed Order 2014-87-10-02 Amending the Nondomestic Substances List.
Gatineau, November 26, 2014
LEONA AGLUKKAQ
Minister of the Environment
Attendu que, conformément au paragraphe 87(5) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)1a, la ministre de
l’Environnement a inscrit sur la Liste intérieure2b les substances
visées par l’arrêté ci-après,
À ces causes, en vertu du paragraphe 87(5) de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999)a, la ministre de l’Environnement prend l’Arrêté 2014-87-10-02 modifiant la Liste extérieure, ci-après.
Gatineau, le 26 novembre 2014
La ministre de l’Environnement
LEONA AGLUKKAQ
ORDER 2014-87-10-02 AMENDING THE
NON-DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2014-87-10-02 MODIFIANT
LA LISTE EXTÉRIEURE
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. Part I of the Non-domestic Substances List3 is amended by
deleting the following:
70879-55-9
94441-92-6
666723-27-9
862286-80-4
888480-69-1
1. La partie I de la Liste extérieure31 est modifiée par radiation de ce qui suit :
70879-55-9
94441-92-6
666723-27-9
862286-80-4
888480-69-1
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which Order
2014-87-10-01 Amending the Domestic Substances List comes
into force.
2. Le présent arrêté entre en vigueur à la date d’entrée en
vigueur de l’Arrêté 2014-87-10-01 modifiant la Liste intérieure.
[50-1-o]
[50-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
OFFICE OF THE REGISTRAR GENERAL
BUREAU DU REGISTRAIRE GÉNÉRAL
Appointments
Nominations
Name and position/Nom et poste
Order in Council/Décret
Canada Industrial Relations Board/Conseil canadien des relations industrielles
Vice-Chairperson/Vice-présidente
Berthiaume, Annie
Smith, Allison
2014-1353
2014-1354
Canada Revenue Agency/Agence du revenu du Canada
Directors of the Board of Management/Administrateurs du conseil de direction
Buonpensiere, Rossana
Halldorson, Norman G.
Sumara, Joyce
2014-1346
2014-1347
2014-1345
a
a
b
b
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
1
Supplement, Canada Gazette, Part I, January 31, 1998
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
Supplément, Partie I de la Gazette du Canada, 31 janvier 1998
1
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143003
Name and position/Nom et poste
Order in Council/Décret
Canadian Cultural Property Export Review Board/Commission canadienne
d’examen des exportations de biens culturels
Members/Commissaires
Buttignol, Rudy
Epstein, Clarence
2014-1349
2014-1350
Canadian Race Relations Foundation/Fondation canadienne des relations raciales
Director of the Board of Directors/Administrateurs du conseil d’administration
Attia, Paul
Ghanem, Ashraf
Silberman, Toni
2014-1320
2014-1321
2014-1322
Cloutier, Sylvie
Farm Credit Canada/Financement agricole Canada
Director of the Board of Directors/Conseillère du conseil d’administration
2014-1361
Côté, Suzanne
Supreme Court of Canada/Cour suprême du Canada
Puisne Judge/Juge
2014-1294
First Nations Financial Management Board/Conseil de gestion financière des
premières nations
Chairperson of the board of directors/Président du conseil d’administration
Calla, Harold
Director of the board of directors/Conseillère du conseil d’administration
Bernard, Joanna
Freshwater Fish Marketing Corporation/Office de commercialisation du poisson
d’eau douce
Chairperson of the Board of Directors/Président du conseil d’administration
Fast, Russell J.
Directors of the Board of Directors/Administrateurs du conseil d’administration
Zinchuk, Sandra A.
President/Président
Salkeld, Donald
Immigration and Refugee Board of Canada/Commission de l’immigration et du
statut de réfugié du Canada
Chairperson/Président
Dion, Mario
Full-time member/Commissaire à temps plein
Fortney, Douglas Bruce
2014-1368
2014-1369
2014-1365
2014-1366
2014-1364
2014-1318
2014-1319
Joli-Cœur, Claude
Government Film Commissioner/Commissaire du gouvernement à la
cinématographie
2014-1348
Kirsop, David Jonathan
Ridley Terminals Inc.
Director of the Board of Directors/Administrateur du conseil d’administration
2014-1358
La Rochelle, Bruce
Canada Agricultural Review Tribunal/Commission de révision agricole du Canada
Part-time member/Membre à temps partiel
2014-1360
Muzyka, Daniel F.
Natural Sciences and Engineering Research Council/Conseil de recherches en
sciences naturelles et en génie
Vice-President/Vice-président
2014-1355
National Farm Products Council/Conseil national des produits agricoles
Member/Conseillère
Donahue, Chantelle A.
Member and vice-chairman/Conseiller et vice-président
Pickard, Michael
Nolin, The Hon./L’hon. Pierre Claude
Speaker of the Senate/Président du Sénat
2014-1363
2014-1362
2014-1292
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143004
Name and position/Nom et poste
Order in Council/Décret
Parole Board of Canada/Commission des libérations conditionnelles
Full-time member/Membre à temps plein
Bruce, Howard M.
Part-time members/Membres à temps partiel
Cantin, Francine
Kuban, Ron
2014-1340
2014-1341
2014-1342
Port Authority/Administration portuaire
Directors/Administrateurs
Carrigan, Victor Russell — St. John’s
Lessard, Michel M. — Montréal
Trudel, Anik — Montréal
2014-1359
2014-1357
2014-1356
Public Service Pension Advisory Committee/Comité consultatif sur la pension de la
fonction publique
Members/Membres
Ellis, Karen
Mounier, Marie-Geneviève
2014-1344
2014-1343
Social Security Tribunal/Tribunal de la sécurité sociale
Income Security Section/Section de la sécurité du revenu
Full-time member/Membre à temps plein
Lucas, Brisette
Part-time member/Membre à temps partiel
Andal, Ramon Valenton
2014-1351
2014-1352
Stringer, Kevin
Northwest Atlantic Fisheries Organization — General Council and Fisheries
Commission/Organisation des pêches de l’Atlantique nord-ouest — Conseil
général et Commission des pêches
Canadian representative/Représentant canadien
2014-1367
Thomas, Jody
Canadian Coast Guard/Garde côtière canadienne
Commissioner/Commissaire
2014-1289
Tulloch, The Hon./L’hon. Michael H.
Government of Ontario/Gouvernement de l’Ontario
Administrator/Administrateur
November 21 and November 22, 2014/Les 21 novembre et 22 novembre 2014
2014-1286
Watson, The Hon./L’hon. Jack
Government of Alberta/Gouvernement de l’Alberta
Administrator/Administrateur
November 25 and November 26, 2014/Les 25 novembre et 26 novembre 2014
2014-1280
Le 5 décembre 2014
December 5, 2014
DIANE BÉLANGER
Official Documents Registrar
La registraire des documents officiels
DIANE BÉLANGER
[50-1-o]
[50-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
BOARDS OF TRADE ACT
LOI SUR LES CHAMBRES DE COMMERCE
THE BRANTFORD REGIONAL CHAMBER OF COMMERCE
THE BRANTFORD REGIONAL CHAMBER OF COMMERCE
Notice is hereby given that His Excellency the Governor
General in Council, by Order in Council dated October 9, 2014,
has been pleased to change the name of THE BRANTFORD
REGIONAL CHAMBER OF COMMERCE to the Chamber of
Commerce Brantford – Brant and to change its boundaries to the
limits of the city of Brantford and the municipality of the County
Avis est par les présentes donné qu’il a plu à Son Excellence le
Gouverneur général en conseil d’autoriser, en vertu des articles 4
et 39 de la Loi sur les chambres de commerce, le changement de
dénomination de THE BRANTFORD REGIONAL CHAMBER
OF COMMERCE en celle de Chamber of Commerce Brantford –
Brant et que les limites de son district soient changées de façon à
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143005
of Brant except the geographic town of Paris upon petition made
therefor under sections 4 and 39 of the Boards of Trade Act.
November 7, 2014
correspondre au territoire de la ville de Brantford et de la municipalité du comté de Brant sauf les limites géographiques du village
de Paris tel qu’il a été constaté dans un arrêté en conseil en date du
9 octobre 2014.
Le 7 novembre 2014
VIRGINIE ETHIER
Director
For the Minister of Industry
La directrice
VIRGINIE ETHIER
Pour le ministre de l’Industrie
[50-1-o]
[50-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
BOARDS OF TRADE ACT
LOI SUR LES CHAMBRES DE COMMERCE
CAMROSE CHAMBER OF COMMERCE
CAMROSE CHAMBER OF COMMERCE
Notice is hereby given that His Excellency the Governor General in Council, by Order in Council dated September 25, 2014, has
been pleased to change the name of the CAMROSE CHAMBER
OF COMMERCE to the Camrose and District Chamber of Commerce and to change its boundaries to the limits of the city of Camrose, in the Camrose County, including the areas up to Highway 617 North to Highway 609 South, and Highway 21 West across
to Highway 854 East upon petition made therefor under sections 4
and 39 of the Boards of Trade Act.
VIRGINIE ETHIER
Director
For the Minister of Industry
Avis est par les présentes donné qu’il a plu à Son Excellence le
Gouverneur général en conseil d’autoriser, en vertu des articles 4
et 39 de la Loi sur les chambres de commerce, le changement de
dénomination de CAMROSE CHAMBER OF COMMERCE en
celle de la Camrose and District Chamber of Commerce et que les
limites de son district soient changées de façon à correspondre au
territoire de la ville de Camrose, dans le comté de Camrose, qui
comprend les régions de l’autoroute 617 nord jusqu’à l’autoroute
609 sud et de l’autoroute 21 ouest jusqu’à l’autoroute 854 est, tel
qu’il a été constaté dans un arrêté en conseil en date du 25 septembre 2014.
Le 7 novembre 2014
La directrice
VIRGINIE ETHIER
Pour le ministre de l’Industrie
[50-1-o]
[50-1-o]
November 7, 2014
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
BOARDS OF TRADE ACT
LOI SUR LES CHAMBRES DE COMMERCE
Lewisporte Chamber of Commerce
Lewisporte Chamber of Commerce
Notice is hereby given that His Excellency the Governor General in Council, by Order in Council dated October 23, 2014, has
been pleased to change the name of the Lewisporte Chamber of
Commerce to the Lewisporte and Area Chamber of Commerce and
to change its boundaries to Norris Arm North, Norris Arm South,
Lewisporte, Laurenceton, Porterville, Brown’s Arm, Stanhope,
Embree, Little Burnt Bay, Michael’s Harbour, Campbellton,
Comfort Cove-Newstead, Loon Bay, Baytona, Birchy Bay and
Boyd’s Cove upon petition made therefor under sections 4 and 39
of the Boards of Trade Act.
VIRGINIE ETHIER
Director
For the Minister of Industry
Avis est par les présentes donné qu’il a plu à Son Excellence le
Gouverneur général en conseil d’autoriser, en vertu des articles 4
et 39 de la Loi sur les chambres de commerce, le changement
de dénomination de la Lewisporte Chamber of Commerce en celle
de Lewisporte and Area Chamber of Commerce et que les limites
de son district soient changées de façon à correspondre au territoire
de Norris Arm North, Norris Arm South, Lewisporte, Laurenceton,
Porterville, Brown’s Arm, Stanhope, Embree, Little Burnt Bay,
Michael’s Harbour, Campbellton, Comfort Cove-Newstead, Loon
Bay, Baytona, Birchy Bay et Boyd’s Cove tel qu’il a été constaté
dans un arrêté en conseil en date du 23 octobre 2014.
Le 1er décembre 2014
La directrice
VIRGINIE ETHIER
Pour le ministre de l’Industrie
[50-1-o]
[50-1-o]
December 1, 2014
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143006
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
BOARDS OF TRADE ACT
LOI SUR LES CHAMBRES DE COMMERCE
PARIS CHAMBER OF COMMERCE
PARIS CHAMBER OF COMMERCE
Notice is hereby given that His Excellency the Governor General in Council, by Order in Council dated October 9, 2014, has
been pleased to change the name of the PARIS CHAMBER OF
COMMERCE to the Paris and District Chamber of Commerce and
to change its boundaries to the limits of the geographic town of
Paris and the municipality of the County of Brant except the city of
Brantford upon petition made therefor under sections 4 and 39 of
the Boards of Trade Act.
VIRGINIE ETHIER
Director
For the Minister of Industry
Avis est par les présentes donné qu’il a plu à Son Excellence le
Gouverneur général en conseil d’autoriser, en vertu des articles 4
et 39 de la Loi sur les chambres de commerce, le changement de
dénomination de la PARIS CHAMBER OF COMMERCE en celle
de Paris and District Chamber of Commerce et que les limites de
son district soient changées de façon à correspondre au territoire du
village de Paris et de la municipalité du comté de Brant sauf les
limites géographiques de la ville de Brantford tel qu’il a été
constaté dans un arrêté en conseil en date du 9 octobre 2014.
Le 7 novembre 2014
La directrice
VIRGINIE ETHIER
Pour le ministre de l’Industrie
[50-1-o]
[50-1-o]
November 7, 2014
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Application for surrender of charter
Demande d’abandon de charte
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of subsection 32(2) of the Canada Corporations Act, an application for surrender of charter was received from
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions du paragraphe 32(2) de la Loi sur les corporations canadiennes, une demande d’abandon de charte a été reçue de :
File No.
No de dossier
429572-2
Name of Company
Nom de la compagnie
Play in Support of Leukemia Research
Received
Reçu
16/10/2014
December 3, 2014
Le 3 décembre 2014
VIRGINIE ETHIER
Director
For the Minister of Industry
La directrice
VIRGINIE ETHIER
Pour le ministre de l’Industrie
[50-1-o]
[50-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Supplementary letters patent
Lettres patentes supplémentaires
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, supplementary letters patent have been
issued to
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres patentes supplémentaires ont été émises en faveur de :
File No.
No de dossier
198166-8
440143-3
Name of Company
Nom de la compagnie
DAVID AND REBECCA ZELIKOVITZ FAMILY CHARITABLE FOUNDATION
Stephanos Development Foundation Corporation
December 3, 2014
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
08/10/2014
28/11/2014
Le 3 décembre 2014
VIRGINIE ETHIER
Director
For the Minister of Industry
La directrice
VIRGINIE ETHIER
Pour le ministre de l’Industrie
[50-1-o]
[50-1-o]
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143007
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
DEPARTMENT OF INDUSTRY ACT
LOI SUR LE MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
RADIOCOMMUNICATION ACT
LOI SUR LA RADIOCOMMUNICATION
Notice No. SMSE-021-14 — Fee proposal for fixed-satellite
service (FSS) and broadcasting-satellite service (BSS) satellite
spectrum in Canada
Avis no SMSE-021-14 — Proposition portant sur la perception de
droits pour le spectre servant aux services fixes par satellite (SFS)
et aux services de radiodiffusion par satellite (SRS) au Canada
Intent
Objet
The purpose of this notice is to seek comments on Industry Canada’s final fee proposal for satellite spectrum licences issued under
the Radiocommunication Act for spectrum allocated to fixedsatellite service (FSS) and broadcasting-satellite service (BSS).
This fee proposal is subject to the legislative requirements of the
User Fees Act (UFA). It follows a consultation process initiated in
March 2012 through Canada Gazette notice No. SMSE-003-12,
Consultation on the Licensing Framework for Fixed-Satellite Service (FSS) and Broadcasting-Satellite Service (BSS) in Canada. A
revised fee proposal was published in November 2013 through
Canada Gazette notice No. SMSE-006-13, Decisions on the
Licensing Framework for Fixed-Satellite Service (FSS) and
Broadcasting-Satellite Service (BSS), Implications for Other Satellite Services, and Revised Fee Proposal. In preparing this final proposal, Industry Canada has taken into consideration the comments
and reply comments received on both of these documents.
Le présent avis vise à solliciter des commentaires sur la proposition définitive d’Industrie Canada portant sur la perception des
droits d’utilisation pour les licences du spectre par satellite servant
aux services fixes par satellite (SFS) et aux services de radiodiffusion par satellite (SRS), émise en vertu de la Loi sur la radiocommunication. Cette proposition portant sur la perception de droits
est assujettie aux exigences législatives de la Loi sur les frais d’utilisation. La proposition fait suite à un processus de consultation
lancé en mars 2012 aux termes de l’avis no SMSE-003-12 de la
Gazette du Canada, Consultation sur le cadre de délivrance des
licences pour les services fixes par satellite et les services de radiodiffusion par satellite au Canada. Une version révisée de la proposition portant sur la perception des droits a été publiée en
novembre 2013, aux termes de l’avis no SMSE-006-13 de la
Gazette du Canada, Décisions sur le cadre de délivrance de
licences pour le service fixe par satellite (SFS) et le service de
radiodiffusion par satellite (SRS); répercussions sur d’autres services par satellite au Canada, et proposition révisée portant sur la
perception de droits. Industrie Canada a tenu compte des commentaires et des réponses reçus sur ces deux documents dans la préparation de cette proposition définitive.
Les droits proposés s’appliqueront aux bandes de fréquences
attribuées aux SFS et aux SRS dans le Tableau canadien d’attribution des bandes de fréquences, selon les modifications apportées au
fil du temps. Les attributions actuelles sont énumérées ci-dessous.
The proposed fee will apply to frequency bands allocated to FSS
and BSS in the Canadian Table of Frequency Allocation (CTFA),
as amended from time to time. Current allocations are listed below.
Frequency Bands Allocated to FSS and BSS
Bands
FSS
BSS
Space-to-Earth
C
X band
Extended
Ku
3700–4200 MHz
7250–7750 MHz
10.7–10.95 GHz/
11.2–11.45 GHz
10.95–11.2 GHz/
11.45–11.7 GHz
Ku
11.7–12.2 GHz
Extended 17.7–18.3 GHz
Ka
18.3–18.8 GHz
Earth-to-Space
5925–6425 MHz
7900–8400 MHz
12.75–13.25 GHz
Bandes de fréquences attribuées aux SFS et aux SRS
Bandes
SFS
13.75–14.0 GHz
Other Ka
18.8–19.3 GHz
14.0–14.5 GHz
27.5–28.35 GHz
28.35–28.6 GHz/
29.25–29.5 GHz
28.6–29.1 GHz
Ka
Ku
Ka
19.7–20.2 GHz
12.2–12.7 GHz
17.3–17.8 GHz
29.5–30.0 GHz
17.3–17.8 GHz
24.75–25.25 GHz
The proposed fee will replace the fee cited in Canada Gazette
notice No. DGRB-002-97, Radio Authorization Fees for Direct
Broadcast Satellite (DBS) Facilities, which was established under
the Department of Industry Act (DIA) in September 1997.
SRS
Espace-Terre
C
Bande X
Bande Ku
étendue
3700-4200 MHz
7250-7750 MHz
10,7-10,95 GHz/
11,2-11,45 GHz
10,95-11,2 GHz/
11,45-11,7 GHz
Ku
11,7-12,2 GHz
Bande Ka 17,7-18,3 GHz
étendue
18,3-18,8 GHz
Autre
bande Ka
Ka
Ku
Ka
Terre-Espace
5925-6425 MHz
7900-8400 MHz
12,75-13,25 GHz
13,75-14,0 GHz
18,8-19,3 GHz
14,0-14,5 GHz
27,5-28,35 GHz
28,35-28,6 GHz/
29,25-29,5 GHz
28,6-29,1 GHz
19,7-20,2 GHz
12,2-12,7 GHz
17,3-17,8 GHz
29,5-30,0 GHz
17,3-17,8 GHz
24,75-25,25 GHz
Les droits proposés remplaceront ceux mentionnés dans l’avis
de la Gazette du Canada no DGRB-002-97, Droits d’autorisation
de radiocommunication concernant les installations de radiodiffusion directe par satellite (SRD), qui ont été établis en vertu de la
Loi sur le ministère de l’Industrie en septembre 1997.
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143008
This current notice provides an opportunity for consultation
under the DIA as well as an opportunity for stakeholder feedback
on the proposed fee and the associated licensing process under the
UFA.
Le présent avis offre une possibilité de consultation en vertu de
la Loi sur le ministère de l’Industrie, et une occasion pour les intervenants de commenter, en vertu de la Loi sur les frais d’utilisation,
au sujet des droits proposés et du processus connexe de délivrance
des licences.
Approach
Approche
In setting new fees, Industry Canada is guided by the policy
objective stated in the Spectrum Policy Framework for Canada
(2007): “To maximize the economic and social benefits that Canadians derive from the use of the radio frequency spectrum
resource.” Within this framework, the Department seeks to set fees
that reflect a level of market value that encourages spectrum efficiency, provides some incentive to use the spectrum in a timely
manner and fairly compensates the Canadian public for the use of
the resource. In this context, the following factors were considered
in establishing new fees:
•• fees should reflect a level of market value;
•• the fee schedule should be simple to administer;
•• fees should be predictable; and
•• fees should be technology-neutral.
Pour établir de nouveaux droits, Industrie Canada s’inspire de
l’objectif stratégique énoncé dans le Cadre de la politique canadienne du spectre (2007), qui se lit comme suit : « Maximiser, pour
les Canadiens et les Canadiennes, les avantages économiques et
sociaux découlant de l’utilisation du spectre des radiofréquences ».
Dans ce cadre, le Ministère cherche à établir des droits qui reflètent
un niveau de valeur marchande encourageant l’efficacité du
spectre, offrant un incitatif pour encourager son utilisation en
temps opportun, et indemnisant équitablement le public canadien
pour l’utilisation de la ressource. Dans ce contexte, les facteurs
suivants ont été considérés dans l’établissement des droits :
•• les droits devraient refléter un niveau de valeur marchande;
•• le calendrier des droits devrait être simple à administrer;
•• les droits devraient être prévisibles;
•• les droits devraient être neutres sur le plan de la technologie.
Contrairement au spectre terrestre, les exploitants de satellites
canadiens peuvent obtenir des licences d’autres administrations et
offrir des services au Canada. Si les exploitants choisissaient de
solliciter des licences dans d’autres administrations, Industrie
Canada perdrait la capacité d’inclure les conditions de licences qui
contribuent à garantir la disponibilité des services dans toutes les
régions du Canada, en particulier dans les régions éloignées. Par
conséquent, l’objectif d’Industrie Canada était de modifier le processus de délivrance de licences pour le spectre par satellite servant
aux SFS et aux SRS afin d’en arriver à un cadre de délivrance
de licences intéressant et comparable à ceux des autres
administrations.
C’est également en vue du contexte mondial que l’élaboration
d’une proposition adaptée au spectre pour satellite a été mise de
l’avant. En vertu de la Loi sur les frais d’utilisation, Industrie
Canada a entrepris une comparaison internationale des cadres de
délivrance des licences et des coûts réglementaires associés dans
des pays clés. Il n’existe pas d’approche cohérente à l’échelle internationale pour la délivrance des licences de satellite, ni de pratique
exemplaire clairement établie que le Canada peut adopter pour
l’établissement des droits. Néanmoins, la comparaison a permis
d’éclairer l’analyse d’Industrie Canada, et la proposition formulée
portant sur la perception de droits entraînera au Canada des coûts
liés aux licences comparables à ceux imposés dans d’autres pays,
en particulier dans les pays où l’on adopte un processus de délivrance de licences fondé sur le principe du premier arrivé, premier
servi (PAPS), comme aux États-Unis et au Royaume-Uni.
Unlike in the case of terrestrial spectrum, Canadian satellite
operators can be licensed in other jurisdictions and offer service in
Canada. If operators choose to seek licences in other jurisdictions,
Industry Canada would lose the ability to include the conditions of
licence that currently help to ensure the availability of services in
all areas of Canada, particularly in remote regions. As a result,
Industry Canada’s objective was to modify the licensing process
for the FSS and BSS satellite spectrum in order to establish an
attractive licensing framework, comparable with those of other
satellite-licensing jurisdictions.
The development of an appropriate fee proposal for satellite
spectrum was also considered in this international context. As
required under the UFA, Industry Canada undertook an international comparison of licensing frameworks and associated regulatory costs and fees in key countries. However, there is no internationally consistent approach to satellite licensing, and no clear
best practice for Canada to follow with respect to the establishment
of fees. Nevertheless, the comparison did inform Industry Canada’s analysis, and the fee proposal will result in fees for operators
in Canada that are comparable with those of other jurisdictions,
particularly those that have a first come, first served (FCFS) process, such as the United States and the United Kingdom.
International Comparison of Fees
Country
Canadaa
(current)
Canada
(proposed)
United
Kingdom
United States
Mexico
Licence
Satellite
Annual Fee
Bandwidth
(CAN$)
1,000 MHz
$333,333
Comparaison des droits à l’échelle internationale
Equivalent
CAN$/MHz/
Year
$333
Satellite
1,000 MHz
$120,000
$120
Satellite
2,000 MHz
$148,367b
$74
Geostationary
satellite
NonGeostationary
satellite
Orbital slot
2,000 MHz
$242,693c
$121
2,000 MHz
$301,491
$151
1,000 MHz
$850,680d
$850
Bande
passante
1 000 MHz
Droits
annuels
($CAN)
333 333 $
Équivalent
$CAN/MHz/
année
333 $
Satellite
1 000 MHz
120 000 $
120 $
Pays
Canadaa
(courant)
Canada
(projeté)
Royaume-Uni
Licence
Satellite
Satellite
2 000 MHz
148 367 $b
74 $
États-Unis
Satellite
géostationnaire
Satellite non
géostationnaire
2 000 MHz
242 693 $c
121 $
2 000 MHz
301 491 $
151 $
Créneau orbital
1 000 MHz
850 680 $d
850 $
Mexique
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143009
International Comparison of Fees — Continued
Country
Brazil
Licence
Brazil satellite
Foreign satellite
Annual Fee
Bandwidth
(CAN$)
1,820 MHz
$135,228e
2,000 MHz
$73,061
Comparaison des droits à l’échelle internationale (suite)
Equivalent
CAN$/MHz/
Year
$74
$37
Pays
Brésil
Licence
Satellite
brésilien
Satellite étranger
Bande
passante
1 820 MHz
Droits
annuels
($CAN)
135 228 $e
Équivalent
$CAN/MHz/
année
74 $
2 000 MHz
73 061 $
37 $
Source: Table 3 — Satellite Licence Fees, Nordicity’s Study on the Market Value of
Fixed and Broadcasting Satellite Spectrum in Canada.
a
Represents current Canadian fees.
b
Represents estimated annual cost of required £100M liability insurance.
c
U.S. regulatory costs (annual licence fees, one-time application fee plus estimated
cost of performance bond).
d
Based on latest auction results.
e
Awarded to Telesat Brazil, reserve price winner (extended Ku).
Source : Tableau 3 — Droits de licence par satellite, Study on the Market Value of
Fixed and Broadcasting Satellite Spectrum in Canada par la firme Nordicity.
a
Représente les droits actuels au Canada.
b
Représente le coût annuel estimé de l’assurance de responsabilité civile de 100 M£
requise.
c
Représente les coûts réglementaires aux États-Unis (droits de licence annuels,
droits ponctuels de demande et coût estimatif du cautionnement d’exécution).
d
En fonction des derniers résultats des enchères.
e
Attribué à Télésat Brésil, gagnant du prix de réserve (bande Ku étendue).
Fee proposal
Proposition relative aux frais d’utilisation
Spectrum licences
Licences du spectre
Industry Canada will issue spectrum licences for the authorization of the FSS and BSS satellite spectrum. Existing radio licences
that authorize the use of FSS and BSS satellite spectrum will be
replaced by spectrum licences, which will be subject to the new fee
once the fee order is in effect, expected by April 1, 2016.
Industrie Canada délivrera des licences pour autoriser l’utilisation du spectre par satellite servant aux SFS et aux SRS. Les
licences radio existantes autorisant l’utilisation du spectre par
satellite servant aux SFS et aux SRS seront remplacées par des
licences du spectre qui seront assujetties aux nouveaux droits une
fois que le décret à cet effet sera en vigueur, probablement d’ici le
1er avril 2016.
Licence term
Durée des licences
Licences will be issued immediately upon approval of an application. The standard term of these licences will be set at 20 years,
with a high expectation of renewal. Industry Canada may issue
licences with a shorter term, as appropriate.
Les licences seront délivrées dès l’approbation d’une demande.
La durée standard des licences sera établie à 20 ans, avec des
attentes élevées en matière de renouvellement. Industrie Canada
pourrait délivrer des licences d’une durée plus courte, au besoin.
Associated fee
Droits associés
A single annual fee of $120 per megahertz (MHz) will apply to
the FSS and BSS satellite spectrum.
Des droits annuels uniques de 120 $ par mégahertz (MHz) s’appliqueront pour l’ensemble du spectre servant aux SFS et aux SRS.
Where a licensee has not yet launched a satellite using the
licensed spectrum, the fee will only be charged once the satellite is
launched, consistent with the final implementation milestone.
Where a spectrum licence is issued to a licensee who has already
launched a satellite, the fee shall be applicable immediately.
Dans les cas où le titulaire d’une licence n’a pas encore lancé un
satellite utilisant le spectre visé par la licence, les droits s’appliqueront uniquement une fois que le satellite utilisant les fréquences
attribuées aura été lancé, conformément à la dernière étape de mise
en œuvre. Dans les cas où une licence du spectre est délivrée à un
titulaire ayant déjà lancé un satellite, les droits s’appliqueront
immédiatement.
Once applicable, the fee shall remain applicable until the end of
the licence term.
Une fois en vigueur, les droits s’appliqueront jusqu’à la fin de la
durée de la licence.
The spectrum licences will ensure that licence fees are payable
on an annual basis, in advance, and are due by March 31 of each
year. For the portion of the first year during which the fee is applicable, the fee will be payable immediately and on a pro-rated basis,
at a monthly rate of $10/MHz.
Les licences du spectre prévoient que les droits des licences sont
payables une fois par année, à l’avance, et au plus tard le 31 mars
chaque année. Pour la partie de la première année au cours de
laquelle les droits seront applicables, les droits seront payables
immédiatement au prorata, au tarif mensuel de 10 $/MHz.
For licences with terms of less than one year, the annual fee will
be applied on a pro-rated basis, at a monthly rate of $10/MHz.
Pour les licences dont la durée est de moins d’un an, les droits
annuels s’appliqueront au prorata, à un tarif mensuel de 10 $/MHz.
Cost and revenue elements
Éléments liés aux coûts et aux revenus
Industry Canada estimates that the cost of administering the
satellite licensing program will be approximately $1.9 million
annually.
Industrie Canada estime que le coût du programme de délivrance
de licences de satellite sera d’environ 1,9 million de dollars par
année.
Although the proposed fee is not a fee for service, but rather a
fee for the right or privilege of using the radio spectrum resource,
Bien que les droits proposés ne soient pas des droits de service,
mais plutôt des droits pour le privilège d’utiliser les ressources du
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Industry Canada’s earlier consultations addressed a number of
changes to the satellite licensing process. The new FCFS licensing
process was introduced in January 2014, and reduced the application assessment time from two years under the old comparative
review process to a few months. Once the proposed fee is in place,
Industry Canada will use a different licensing instrument (spectrum licences in place of radio licences) to authorize the FSS and
BSS spectrum.
It is estimated, based on the current number of licenses for operating satellites, that the resulting revenues in the first year during
which the fee is introduced will be approximately $2 million. No
additional revenue will be received until additional satellites are
launched. Industry Canada expects that over the next three years,
there will be an additional $700,000 in annual revenue added. This
will represent a significant fee reduction from the current fees
charged under the existing radio licence regime, from the equivalent of $333/MHz per year to $120/MHz per year. The introduction
of a spectrum licence, with a fee based on the amount of spectrum
assigned, has the added advantage of encouraging operators to use
spectrum, which is a finite resource, as efficiently as possible. Further, it reduces the administrative burden on operators, as they will
no longer have to submit detailed traffic reports to the Department,
which is how fees are calculated under the current radio licence
regime.
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143010
spectre des radiofréquences, les consultations précédentes d’Industrie Canada visaient plusieurs changements dans le processus de
délivrance des licences de satellite. Le nouveau processus de délivrance de licences fondé sur le principe du PAPS a été mis en place
en janvier 2014, et il a permis de réduire la durée d’évaluation des
demandes, qui est passée de deux ans, dans le cadre de l’ancien
processus d’examen comparatif, à quelques mois seulement. Une
fois que les droits proposés seront en place, Industrie Canada utilisera un outil différent pour l’attribution des licences (licences du
spectre plutôt que licences radio) afin d’autoriser l’utilisation du
spectre servant aux SFS et aux SRS.
On estime qu’en fonction du nombre actuel de titulaires de
licences, les revenus annuels seront d’environ 2 millions de dollars
la première année pendant laquelle les droits seront introduits.
Aucun revenu additionnel ne sera perçu avant le lancement de nouveaux satellites. Industrie Canada s’attend à ce que 700 000 $
s’ajoutent aux revenus annuels au cours des trois années à venir.
Ceci représentera une baisse significative des droits de licence exigés selon la structure actuelle de délivrance des licences de radiocommunication, c’est-à-dire que les droits annuels équivalents passeraient de 333 $/MHz à 120 $/MHz. Le spectre étant une ressource
restreinte, l’introduction d’une licence de spectre avec des droits
basés sur la quantité de spectre allouée se traduira par un usage
efficace du spectre par les exploitants, ce qui est manifestement un
autre avantage. En outre, cela allège le fardeau administratif porté
par les opérateurs, car ils n’auront plus à soumettre de rapports
détaillés sur la circulation auprès du Ministère, ce qui représente la
façon dont les droits sont calculés sous le régime de délivrance de
licences radio actuel.
Service standard
Norme de service
The UFA requires the establishment of defined service standards. Industry Canada proposes to establish a service standard of
90 business days for the issuance of FSS/BSS satellite spectrum
licences. The service standard will apply from the date the application is received by Industry Canada to the date the Department
advises the applicant, in writing, that the application has been
approved or denied.
La Loi sur les frais d’utilisation exige l’établissement de normes
de service définies. Industrie Canada propose d’établir une norme
de service de 90 jours ouvrables pour la délivrance des licences
d’utilisation du spectre par satellite servant aux SFS et aux SRS. La
norme de service s’appliquera à compter de la date de réception de
la demande par Industrie Canada, jusqu’à la date à laquelle on
informera le demandeur, par écrit, que la demande est approuvée
ou refusée.
Cette norme de service est plus longue que celle proposée dans
les consultations précédentes. À la suite de la consultation initiale
d’Industrie Canada, on proposait une norme de service de 45 jours
ouvrables pour la plupart des demandes. Cependant, on indiquait
également que cette norme ne s’appliquerait pas dans les cas où les
demandes seraient particulièrement complexes ou dans les cas où
les demandes nécessiteraient un examen des politiques actuelles
relatives au spectre. En vertu de la Loi sur les frais d’utilisation,
une norme de service doit être établie pour tous les cas. Par conséquent, la norme de service plus longue de 90 jours ouvrables a été
proposée pour couvrir toutes les situations. Depuis l’introduction
du nouveau procédé du PAPS, Industrie Canada a reçu et traité six
demandes selon cette norme de service.
En général, d’autres administrations comparables à celle du
Canada n’ont pas de norme de service en place. Certaines, cependant, se proposent des objectifs pour le traitement des demandes
de licences de satellite. Par exemple, la Federal Communications Commission et la UK Space Agency (l’agence spatiale du
Royaume-Uni) rendent leurs décisions dans les quatre à six mois
(de 80 à 100 jours ouvrables) suivant la réception de la demande,
ce qui est similaire au délai proposé par Industrie Canada.
This service standard is longer than what was proposed in earlier
consultations. Industry Canada’s initial consultation resulted in a
proposed service standard of 45 business days for most applications. However, it also stated that this standard would not be applied
in cases where applications were unusually complex or required a
review of existing spectrum policies. Under the UFA, a service
standard must be established for all instances. As a result, the
longer service standard of 90 business days has been proposed, to
encompass all situations. Since the introduction of the new FCFS
licensing process, Industry Canada has received and treated six
applications, all within this service standard.
In general, other comparable satellite-licensing jurisdictions do
not have formal service standards in place. Some, however, do have
goals for processing satellite licence applications. For example, the
Federal Communications Commission and the UK Space Agency
usually release a decision within four to six months (80–100 business days) after receiving an application, which is comparable to
the time frame that Industry Canada is proposing.
Submitting comments
Soumettre des commentaires
Concerns, comments or complaints must be received by January 16, 2015, although respondents are encouraged to submit prior
to that date. This fee proposal is subject to the legislative requirements established under the UFA. In order to be receivable, comments must be related to the topics identified above. Comments on
Les préoccupations, commentaires ou plaintes doivent être reçus
d’ici le 16 janvier 2015 bien que les répondants soient invités à les
présenter avant cette date. La présente proposition portant sur la
perception de droits est assujettie aux exigences législatives
établies en vertu de la Loi sur les frais d’utilisation. Afin d’être
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143011
other aspects of these topics will be received and responded to, but
not treated under UFA requirements.
recevables, les commentaires doivent être liés aux sujets établis cidessus. Les commentaires sur les autres aspects de ce sujet seront
reçus et traités, mais non en vertu des exigences de la Loi.
As provided for in section 4.1 of the UFA, Industry Canada will
address any complaints and try to resolve them. If a complaint is
not resolved to the complainant’s satisfaction, the complainant has
the option of requesting in writing that the complaint be reviewed
by an independent advisory panel, in accordance with the provisions of the UFA.
All comments or complaints should be submitted in electronic
format (Microsoft Word or Adobe PDF) to the Director General,
Engineering, Planning and Standards Branch, at the following
email address: satellitelicences@ic.gc.ca. All submissions should
cite the Canada Gazette, Part I, the publication date, the title and
the notice reference number (SMSE-021-14).
Comme prévu à l’article 4.1 de la Loi sur les frais d’utilisation,
Industrie Canada traitera toute plainte et tentera de les régler. Si
une plainte n’est pas résolue à sa satisfaction, le plaignant peut
demander qu’elle soit examinée par un conseil consultatif indépendant, toujours selon la Loi sur les frais d’utilisation.
Tous les commentaires ou les plaintes devraient être soumis par
voie électronique (Microsoft Word ou Adobe PDF) au directeur
général, Génie, Planification et Normes, à l’adresse suivante :
satellitelicences@ic.gc.ca. Tous les commentaires reçus devraient
citer la Partie I de la Gazette du Canada, la date de publication, le
titre et le numéro de référence de l’avis (SMSE-021-14).
Obtaining copies
Obtenir des copies
Copies of this notice and of documents referred to herein are
available electronically on Industry Canada’s Spectrum Management and Telecommunications Web site at http://www.ic.gc.ca/
spectrum.
Official versions of Canada Gazette notices can be viewed at
http://www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/index-eng.html.
Le présent avis ainsi que les documents cités sont affichés sur le
site Web de Gestion du spectre et télécommunications d’Industrie
Canada à l’adresse suivante : http://www.ic.gc.ca/spectre.
DANIEL DUGUAY
Director General
Engineering, Planning and Standards Branch
On peut consulter la version officielle des avis de la Gazette du
Canada à l’adresse suivante : http://www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/
index-fra.html.
Le 4 décembre 2014
Le directeur général
Direction générale du génie,
de la planification et des normes
DANIEL DUGUAY
[50-1-o]
[50-1-o]
December 4, 2014
DEPARTMENT OF NATURAL RESOURCES
MINISTÈRE DES RESSOURCES NATURELLES
First publication of the Technical Guide to Class 43.1 and 43.2
Première publication du guide intitulé Catégories 43.1 et 43.2 —
Guide technique
The Minister of Natural Resources hereby gives notice, for the
purposes of subsections 6(2) and (6) of the Economic Action
Plan 2013 Act, No. 2, S.C. 2013, c. 40, that the Technical Guide to
Class 43.1 and 43.2 was published for the first time on Friday,
December 12, 2014, via the Web site of the Department of Natural
Resources, where it is to remain available, as amended from time
to time, as is the Technical Guide to Canadian Renewable and
Conservation Expenses (CRCE).
__________________________________
The Honourable Greg Rickford, P.C., M.P.
Minister of Natural Resources
Le ministre des Ressources naturelles donne avis, par les présentes, pour l’application des paragraphes 6(2) et (6) de la Loi no 2
sur le plan d’action économique de 2013, L.C. 2013, ch. 40, que le
guide intitulé Catégories 43.1 et 43.2 — Guide technique a été
publié pour la première fois le vendredi 12 décembre 2014 sur le
site Web du ministère des Ressources naturelles, où il continuera
d’être affiché, avec ses modifications successives, au même titre
que le Guide technique relatif aux frais liés aux énergies renouvelables et à l’économie d’énergie au Canada.
Le 12 décembre 2014
__________________________________
L’honorable Greg Rickford, C.P., député
Ministre des Ressources naturelles
[50-1-o]
[50-1-o]
December 12, 2014
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143012
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
Second Session, Forty-First Parliament
Deuxième session, quarante et unième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
October 19, 2013.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, 613-992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada du 19 octobre 2013.
Pour de plus amples renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, 613-992-6443.
La greffière de la Chambre des communes
AUDREY O’BRIEN
AUDREY O’BRIEN
Clerk of the House of Commons
ROYAL ASSENT
SANCTION ROYALE
Friday, November 28, 2014
Le vendredi 28 novembre 2014
On Wednesday, November 26, 2014, His Excellency the Governor General signified assent in Her Majesty’s name to the Bill
listed below.
Assent was signified by written declaration, pursuant to the
Royal Assent Act, S.C. 2002, c. 15. Section 5 of that Act provides
that each Act “. . . is deemed to be assented to on the day on which
the two Houses of Parliament have been notified of the
declaration.”
The Senate was notified of the written declaration on Wednesday, November 26, 2014.
The House of Commons was notified of the written declaration
on Wednesday, November 26, 2014.
An Act to implement the Free Trade Agreement between Canada
and the Republic of Korea
(Bill C-41, chapter 28, 2014)
GARY W. O’BRIEN
Clerk of the Senate and
Clerk of the Parliaments
Le mercredi 26 novembre 2014, Son Excellence le Gouverneur
général a accordé la sanction royale au nom de Sa Majesté au projet de loi mentionné ci-dessous.
La sanction a été octroyée par déclaration écrite, conformément
à la Loi sur la sanction royale, L.C. 2002, ch. 15. Aux termes de
l’article 5 de cette loi, « la déclaration écrite porte sanction royale
le jour où les deux chambres du Parlement en ont été avisées ».
[50-1-o]
[50-1-o]
Le Sénat a été informé de la déclaration écrite le mercredi
26 novembre 2014.
La Chambre des communes a été informée de la déclaration
écrite le mercredi 26 novembre 2014.
Loi portant mise en œuvre de l’Accord de libre-échange entre le
Canada et la République de Corée
(Projet de loi C-41, chapitre 28, 2014)
Le greffier du Sénat et
greffier des Parlements
GARY W. O’BRIEN
CHIEF ELECTORAL OFFICER
DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS
CANADA ELECTIONS ACT
LOI ÉLECTORALE DU CANADA
Return of a member elected at the November 17, 2014,
by-election
Rapport d’une députée élue à l’élection partielle du 17 novembre
2014
Notice is hereby given that the above-mentioned notice was published as Extra Vol. 148, No. 11, on December 4, 2014.
Avis est par les présentes donné que l’avis susmentionné a été
publié dans l’édition spéciale vol. 148, no 11, le 4 décembre 2014.
[50-1-o]
[50-1-o]
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143013
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA BORDER SERVICES AGENCY
AGENCE DES SERVICES FRONTALIERS DU CANADA
SPECIAL IMPORT MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
Certain oil country tubular goods — Decisions
Certaines fournitures tubulaires pour puits de pétrole — Décisions
On December 3, 2014, pursuant to subsection 38(1) of the Special Import Measures Act (SIMA), the President of the Canada
Border Services Agency (CBSA) made a preliminary determination of dumping in respect of certain oil country tubular goods originating in or exported from Chinese Taipei, India, Indonesia, the
Philippines, the Republic of Korea, Thailand, Turkey, Ukraine and
Vietnam, and a preliminary determination of subsidizing of certain
oil country tubular goods originating in or exported from India,
Indonesia, the Philippines, Thailand, Ukraine and Vietnam.
Le 3 décembre 2014, en vertu du paragraphe 38(1) de la Loi sur
les mesures spéciales d’importation (LMSI), le président de
l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a rendu une
décision provisoire de dumping à l’égard de certaines fournitures
tubulaires pour puits de pétrole originaires ou exportées du Taipei
chinois, d’Inde, d’Indonésie, des Philippines, de la République de
Corée, de la Thaïlande, de la Turquie, d’Ukraine et du Vietnam, et
une décision provisoire de subventionnement à l’égard de certaines
fournitures tubulaires pour puits de pétrole originaires ou exportées
d’Inde, d’Indonésie, des Philippines, de la Thaïlande, d’Ukraine et
du Vietnam.
Le même jour, conformément à l’alinéa 35(2)a) de la LMSI, le
président a fait clore l’enquête de subventionnement à l’égard des
marchandises susmentionnées originaires ou exportées de la République de Corée et de la Turquie.
Depuis le 1er janvier 2012, les marchandises en cause sont habituellement classées sous les numéros de classement du Système
harmonisé suivants :
On the same date the President, pursuant to paragraph 35(2)(a)
of SIMA, terminated the subsidy investigation in respect of the
above-mentioned goods originating in or exported from the Republic of Korea and Turkey.
As of January 1, 2012, the goods in question are usually classified under the following Harmonized System classification
numbers:
7304.29.00.11
7304.29.00.19
7304.29.00.21
7304.29.00.29
7304.29.00.31
7304.29.00.39
7304.29.00.41
7304.29.00.49
7304.29.00.51
7304.29.00.59
7304.29.00.61
7304.29.00.69
7304.29.00.71
7304.29.00.79
7306.29.00.11
7306.29.00.19
7306.29.00.21
7306.29.00.29
The Canadian International Trade Tribunal (Tribunal) will conduct a full inquiry into the question of injury to the Canadian industry and will make an order or finding not later than 120 days after
its receipt of the notice of the preliminary determination of dumping and subsidizing.
Pursuant to section 8 of SIMA, provisional duty is payable on
subject goods that are released from the CBSA during the period
commencing on December 3, 2014, and ending on the earlier of the
day the investigations are terminated, the day on which the Tribunal makes an order or finding, or the day an undertaking is accepted.
The amount of provisional duty payable is not greater than the
estimated margin of dumping and the estimated amount of subsidy.
The Customs Act applies with respect to the accounting and payment of provisional duty. Failure to pay duties within the prescribed time will result in the application of the interest provisions
of the Customs Act.
7306.29.00.31
7306.29.00.39
7306.29.00.41
7306.29.00.49
7304.39.00.10
7304.59.00.10
7306.30.00.29
7306.30.00.39
7306.50.00.90
7306.90.00.10
7306.90.00.20
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (Tribunal) mènera
une enquête complète sur la question du dommage causé à l’industrie canadienne et rendra une ordonnance ou des conclusions dans
les 120 jours suivants la date de réception de l’avis des décisions
provisoires de dumping et subventionnement.
Conformément à l’article 8 de la LMSI, des droits provisoires
sont exigibles sur les marchandises en cause dédouanées au cours
de la période commençant le 3 décembre 2014 et se terminant à la
première des dates suivantes : le jour où l’on met fin aux enquêtes,
le jour où le Tribunal rend une ordonnance ou une conclusion ou le
jour où un engagement est accepté.
Le montant des droits provisoires exigibles n’est pas supérieur à
la marge estimative de dumping et du montant de subvention estimatif. La Loi sur les douanes s’applique en ce qui a trait à la déclaration en détail et au paiement des droits provisoires. Le nonpaiement des droits exigibles dans le délai prescrit donnera lieu à
l’application des dispositions de la Loi sur les douanes concernant
les intérêts.
Information
Renseignements
The Statement of Reasons regarding these decisions will be
issued within 15 days following the decisions and will be available
on the CBSA Web site at www.cbsa-asfc.gc.ca/sima-lmsi or
by contacting either Mr. Andrew Manera at 613-946-2052 or
Mr. Pat Mulligan at 613-952-6720, or by fax at 613-948-4844.
BRENT McROBERTS
Director General
Trade and Anti-dumping Programs Directorate
L’Énoncé des motifs portant sur ces décisions sera émis dans les
15 jours suivant les décisions et il sera affiché sur le site Web de
l’ASFC à l’adresse suivante : www.cbsa-asfc.gc.ca/sima-lmsi.
On peut aussi en obtenir une copie en communiquant avec Vera
Hutzuliak par téléphone au 613-954-0689, ou par télécopieur au
613-948-4844.
Ottawa, le 3 décembre 2014
Le directeur général
Direction des programmes commerciaux et antidumping
BRENT McROBERTS
[50-1-o]
[50-1-o]
Ottawa, December 3, 2014
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143014
CANADA BORDER SERVICES AGENCY
AGENCE DES SERVICES FRONTALIERS DU CANADA
SPECIAL IMPORT MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
Certain photovoltaic modules and laminates — Decisions
Certains modules ou laminés photovoltaïques — Décisions
On December 5, 2014, pursuant to subsection 31(1) of the Special Import Measures Act, the President of the Canada Border Services Agency (CBSA) initiated investigations into the alleged
injurious dumping and subsidizing of certain photovoltaic modules
and laminates originating in or exported from the People’s Republic of China.
The goods in question are usually classified under the following
Harmonized System classification number: 8541.40.00.22.
The Canadian International Trade Tribunal (Tribunal) will conduct a preliminary inquiry into the question of injury to the Canadian industry. The Tribunal will make a decision within 60 days of
the date of initiation. If the Tribunal concludes that the evidence
does not disclose a reasonable indication of injury, the investigations will be terminated.
Le 5 décembre 2014, conformément au paragraphe 31(1) de la
Loi sur les mesures spéciales d’importation, le président de
l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a ouvert des
enquêtes sur le présumé dumping et le présumé subventionnement
dommageables de certains modules et laminés photovoltaïques originaires ou exportés de la République populaire de Chine.
Les marchandises en cause sont habituellement classées sous
le numéro de classement du Système harmonisé suivant : 8541.40.00.22.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (Tribunal) mènera
une enquête préliminaire sur la question de dommage causé à
l’industrie canadienne. Il rendra une décision à cet égard dans les
60 jours suivant l’ouverture des enquêtes. Si le Tribunal conclut
que les éléments de preuve n’indiquent pas, de façon raisonnable,
qu’un dommage a été causé, les enquêtes prendront fin.
Information
Renseignements
The Statement of Reasons regarding these decisions will be
issued within 15 days following the decisions and will be available
on the CBSA’s Web site at www.cbsa.gc.ca/sima or by contacting
either Mr. Walid Ben Tamarzizt at 613-954-7183 or Mr. Shawn
Ryan at 613-954-7341, or by fax at 613-948-4844.
L’Énoncé des motifs portant sur ces décisions sera émis dans les
15 jours suivant les décisions et il sera affiché sur le site Web de
l’ASFC à l’adresse suivante : www.asfc.gc.ca/lmsi. On peut
aussi en obtenir une copie en communiquant avec M. Walid Ben
Tamarzizt par téléphone au 613-954-7183, ou par télécopieur au
613-948-4844.
Representations
Observations
Interested persons are invited to file written submissions presenting facts, arguments and evidence relevant to the alleged
dumping or subsidizing. Written submissions should be forwarded
to the Canada Border Services Agency, Trade and Anti-dumping
Programs Directorate, SIMA Registry and Disclosure Unit,
100 Metcalfe Street, 11th floor, Ottawa, Ontario K1A 0L8. To be
given consideration in these investigations, this information should
be received by April 20, 2015.
BRENT McROBERTS
Director General
Trade and Anti-dumping Programs Directorate
Les personnes intéressées sont invitées à soumettre par écrit tous
les faits, arguments et éléments de preuve qu’elles jugent pertinents en ce qui concerne le présumé dumping ou subventionnement. Les exposés écrits doivent être envoyés à l’Agence des
services frontaliers du Canada, Direction des programmes commerciaux et antidumping, Centre de dépôt et de communication
des documents de la LMSI, 100, rue Metcalfe, 11e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0L8. Pour qu’ils soient pris en considération dans le
cadre de ces enquêtes, ces renseignements doivent être reçus d’ici
le 20 avril 2015.
Tous les renseignements présentés par les personnes intéressées
dans le cadre de ces enquêtes seront considérés comme publics à
moins qu’il ne soit clairement indiqué qu’ils sont confidentiels. Si
l’exposé d’une personne intéressée contient des renseignements
confidentiels, une version non confidentielle doit aussi être
présentée.
Ottawa, le 5 décembre 2014
Le directeur général
Direction des programmes commerciaux et antidumping
BRENT McROBERTS
[50-1-o]
[50-1-o]
Any information submitted by interested persons concerning
these investigations will be considered public information unless
clearly marked confidential. When a submission is marked confidential, a non-confidential edited version of the submission also
must be provided.
Ottawa, December 5, 2014
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraphs 168(1)(b),
168(1)(c), 168(1)(d) and 168(1)(e) and subsections 149.1(2) and
149.1(4.1) of the Income Tax Act, that I propose to revoke the
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté
les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est indiqué
ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément aux alinéas 168(1)b), 168(1)c), 168(1)d) et 168(1)e) et en vertu des
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143015
registration of the organization listed below and that the revocation of registration is effective on the date of publication of this
notice.”
Business Number
Numéro d’entreprise
868987397RR0001
paragraphes 149.1(2) et 149.1(4.1) de la Loi de l’impôt sur le
revenu, j’ai l’intention de révoquer l’enregistrement de l’organisme de bienfaisance mentionné ci-dessous et que la révocation
de l’enregistrement entrera en vigueur à la date de publication
du présent avis. »
Name/Nom
Address/Adresse
ECOTECTURE: CENTRE FOR ECOLOGICAL ART & ARCHITECTURE, TORONTO, ONT.
CATHY HAWARA
Director General
Charities Directorate
La directrice générale
Direction des organismes de bienfaisance
CATHY HAWARA
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraphs 168(1)(b),
168(1)(c), 168(1)(d) and 168(1)(e) of the Income Tax Act, that I
propose to revoke the registration of the organization listed
below and that the revocation of registration is effective on the
date of publication of this notice.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté
les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est indiqué
ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément aux alinéas 168(1)b), 168(1)c), 168(1)d) et 168(1)e) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention de révoquer l’enregistrement de
l’organisme de bienfaisance mentionné ci-dessous et que la
révocation de l’enregistrement entrera en vigueur à la date de
publication du présent avis. »
Business Number
Numéro d’entreprise
119109429RR0001
Name/Nom
Address/Adresse
R.A. WHYTE WORLD DELIVERANCE MINISTRY INC., WESTON, ONT.
CATHY HAWARA
Director General
Charities Directorate
La directrice générale
Direction des organismes de bienfaisance
CATHY HAWARA
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
APPEAL
APPEL
Notice No. HA-2014-022
Avis no HA-2014-022
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) will
hold a public hearing to consider the appeal referenced hereunder.
This hearing will be held beginning at 9:30 a.m., in the Tribunal’s
Hearing Room No. 2, 18th Floor, 333 Laurier Avenue West,
Ottawa, Ontario. Interested persons planning to attend should contact the Tribunal at 613-998-9908 to obtain further information and
to confirm that the hearing will be held as scheduled.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) tiendra une audience publique afin d’entendre l’appel mentionné cidessous. L’audience débutera à 9 h 30 et aura lieu dans la salle
d’audience no 2 du Tribunal, 18e étage, 333, avenue Laurier Ouest,
Ottawa (Ontario). Les personnes intéressées qui ont l’intention
d’assister à l’audience doivent s’adresser au Tribunal en composant le 613-998-9908 si elles désirent plus de renseignements ou si
elles veulent confirmer la date de l’audience.
Customs Act
Loi sur les douanes
G.T. Wholesale Limited v. President of the Canada Border Services Agency
Date of Hearing:
Appeal No.:
January 13, 2015
AP-2014-002
Goods in Issue:
Various costumes for adults and children
G.T. Wholesale Limited c. Président de l’Agence des services frontaliers du
Canada
Date de l’audience : 13 janvier 2015
Appel no :
AP-2014-002
Marchandises en
cause :
Divers costumes pour adultes et enfants
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Issue:
Tariff Items at
Issue:
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143016
Whether the goods in issue are properly classified under tariff
item Nos. 6102.30.00, 6104.43.00, 6111.30.00, 6114.30.00,
6114.90.00, 6204.43.00, 6209.30.00 and 6211.43.90, as claimed
by the President of the Canada Border Services Agency, or
should be classified under tariff item No. 9505.90.00 as other
festive, carnival or other entertainment articles, including
conjuring tricks and novelty jokes, as claimed by G.T.
Wholesale Limited.
G.T. Wholesale Limited—9505.90.00
President of the Canada Border Services Agency—6102.30.00,
6104.43.00, 6111.30.00, 6114.30.00, 6114.90.00, 6204.43.00,
6209.30.00 and 6211.43.90
Question en litige : Déterminer si les marchandises en cause sont correctement
classées dans les numéros tarifaires 6102.30.00, 6104.43.00,
6111.30.00, 6114.30.00, 6114.90.00, 6204.43.00, 6209.30.00
et 6211.43.90, comme le soutient le président de l’Agence des
services frontaliers du Canada, ou si elles doivent être classées
dans le numéro tarifaire 9505.90.00 à titre d’autres articles
pour fêtes, carnaval ou autres divertissements, y compris les
articles de magie et articles-surprises, comme le soutient G.T.
Wholesale Limited.
Numéros tarifaires
G.T. Wholesale Limited — 9505.90.00
en cause :
Président de l’Agence des services frontaliers du Canada —
6102.30.00, 6104.43.00, 6111.30.00, 6114.30.00, 6114.90.00,
6204.43.00, 6209.30.00 et 6211.43.90
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
COMMENCEMENT OF INQUIRY
OUVERTURE D’ENQUÊTE
Oil country tubular goods
Fournitures tubulaires pour puits de pétrole
Notice was received by the Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) on December 3, 2014, from the Director General
of the Trade and Anti-dumping Programs Directorate at the Canada
Border Services Agency (CBSA), stating that preliminary determinations have been made respecting the dumping of oil country
tubular goods, which are casing, tubing and green tubes made of
carbon or alloy steel, welded or seamless, heat treated or not heattreated, regardless of end finish, having an outside diameter from
2 3/8 inches to 13 3/8 inches (60.3 mm to 339.7 mm), meeting or
supplied to meet American Petroleum Institute (API) specification
5CT or equivalent and/or enhanced proprietary standards, in all
grades, excluding drill pipe, pup joints, couplings, coupling
stock and stainless steel casing, tubing or green tubes containing
10.5% or more by weight of chromium, originating in or exported
from Chinese Taipei, the Republic of India, the Republic of Indonesia, the Republic of the Philippines, the Republic of Korea, the
Kingdom of Thailand, the Republic of Turkey, Ukraine and the
Socialist Republic of Vietnam, and the subsidizing of the abovementioned goods originating in or exported from the Republic of
India, the Republic of Indonesia, the Republic of the Philippines,
the Kingdom of Thailand, Ukraine and the Socialist Republic of
Vietnam (the subject goods).
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a été
avisé le 3 décembre 2014, par le directeur général de la Direction
des programmes commerciaux et des droits antidumping de
l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), que des décisions provisoires avaient été rendues concernant le dumping de
fournitures tubulaires pour puits de pétrole, qui sont des caissons,
des tubages et des tubes verts faits d’acier au carbone ou allié, soudées ou sans soudure, traitées thermiquement ou non, peu importe
la finition des extrémités, d’un diamètre extérieur de 2 3/8 à
13 3/8 po (de 60,3 à 339,7 mm), conformes ou appelées à se conformer à la norme 5CT de l’American Petroleum Institute (API) ou
à une norme équivalente ou une norme exclusive améliorée, de
toutes les nuances, à l’exception des tuyaux de forage, des tubes
courts, des manchons, des tubes sources pour manchons et les caissons en acier inoxydable, des tubages ou des tubes verts contenant
10,5 % ou plus d’équivalents en poids de chrome, originaires ou
exportées du Taipei chinois, de la République de l’Inde, de la
République d’Indonésie, de la République des Philippines, de la
République de Corée, du Royaume de Thaïlande, de la République
de Turquie, d’Ukraine et de la République socialiste du Vietnam, et
le subventionnement des marchandises susmentionnées originaires
ou exportées de la République de l’Inde, de la République d’Indonésie, de la République des Philippines, du Royaume de Thaïlande,
d’Ukraine et de la République socialiste du Vietnam (les marchandises en question).
Aux termes de l’article 42 de la Loi sur les mesures spéciales
d’importation (LMSI), le Tribunal a ouvert une enquête (enquête
no NQ-2014-002) en vue de déterminer si le dumping et le subventionnement des marchandises susmentionnées ont causé un dommage ou un retard, ou menacent de causer un dommage, et d’examiner toute autre question qu’il revient au Tribunal de trancher en
vertu dudit article.
Chaque personne ou chaque gouvernement qui souhaite participer à l’enquête et à l’audience à titre de partie doit déposer auprès
du Tribunal un avis de participation au plus tard le 15 décembre
2014. Chaque conseiller qui désire représenter une partie à l’enquête et à l’audience doit déposer auprès du Tribunal un avis de
représentation ainsi qu’un acte de déclaration et d’engagement au
plus tard le 15 décembre 2014.
Une audience publique sera tenue dans le cadre de la présente
enquête dans la salle d’audience no 1 du Tribunal, 18e étage,
333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario), à compter du 2 mars
2015, à 9 h 30, afin d’entendre les témoignages des parties
intéressées.
Pursuant to section 42 of the Special Import Measures Act
(SIMA), the Tribunal has initiated an inquiry (Inquiry
No. NQ-2014-002) to determine whether the dumping and subsidizing of the above-mentioned goods have caused injury or retardation or are threatening to cause injury, and to determine such other
matters as the Tribunal is required to determine under that section.
Each person or government wishing to participate in the inquiry
and at the hearing as a party must file a notice of participation with
the Tribunal on or before December 15, 2014. Each counsel who
intends to represent a party in the inquiry and at the hearing must
file a notice of representation, as well as a declaration and undertaking, with the Tribunal on or before December 15, 2014.
A public hearing relating to this inquiry will be held in the Tribunal’s Hearing Room No. 1, 18th Floor, 333 Laurier Avenue West,
Ottawa, Ontario, commencing on March 2, 2015, at 9:30 a.m., to
hear evidence and representations by interested parties.
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143017
In accordance with section 46 of the Canadian International
Trade Tribunal Act, a person who provides information to the Tribunal and who wishes some or all of the information to be kept
confidential must submit to the Tribunal, at the time the information is provided, a statement designating the information as confidential, together with an explanation as to why that information is
designated as confidential. Furthermore, the person must submit a
non-confidential summary of the information designated as confidential or a statement indicating why such a summary cannot be
made.
Written submissions, correspondence and requests for information regarding this notice should be addressed to the Canadian
International Trade Tribunal, 333 Laurier Avenue West, 15th Floor,
Ottawa, Ontario K1A 0G7, 613-993-3595 (telephone), 613-9902439 (fax), secretary-secretaire@citt-tcce.gc.ca (email).
Further details regarding this inquiry, including the schedule of
key events, are contained in the documents entitled “Additional
Information” and “Inquiry Schedule” appended to the notice of
commencement of inquiry available on the Tribunal’s Web site at
www.citt-tcce.gc.ca/en/dumping-and-subsidizing/inquiries-section42/notices-and-schedules.
Ottawa, December 4, 2014
Aux termes de l’article 46 de la Loi sur le Tribunal canadien du
commerce extérieur, une personne qui fournit des renseignements
au Tribunal et qui désire qu’ils soient gardés confidentiels en tout
ou en partie doit fournir au Tribunal, en même temps que les renseignements, une déclaration désignant comme tels les renseignements qu’elle veut garder confidentiels avec explication à l’appui.
En outre, la personne doit fournir un résumé non confidentiel des
renseignements désignés confidentiels ou une déclaration et une
explication de tout refus de fournir le résumé.
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements au sujet du présent avis doivent être envoyés au Tribunal
canadien du commerce extérieur, 333, avenue Laurier Ouest,
15e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone),
613-990-2439 (télécopieur), secretaire-secretary@tcce-citt.gc.ca
(courriel).
Des renseignements additionnels concernant la présente enquête,
y compris le calendrier des étapes importantes, se trouvent dans les
documents intitulés « Renseignements additionnels » et « Calendrier de l’enquête » annexés à l’avis d’ouverture d’enquête disponible sur le site Web du Tribunal à l’adresse www.citt-tcce.
gc.ca/fr/dumping-et-subventionnement/enquetes-article-42/avis-etcalendriers.
Ottawa, le 4 décembre 2014
[50-1-o]
[50-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The Commission posts on its Web site the decisions, notices of
consultation and regulatory policies that it publishes, as well as
information bulletins and orders. On April 1, 2011, the Canadian
Radio-television and Telecommunications Commission Rules of
Practice and Procedure came into force. As indicated in Part 1 of
these Rules, some broadcasting applications are posted directly
on the Commission’s Web site, www.crtc.gc.ca, under “Part 1
Applications.”
To be up to date on all ongoing proceedings, it is important to
regularly consult “Today’s Releases” on the Commission’s Web
site, which includes daily updates to notices of consultation that
have been published and ongoing proceedings, as well as a link to
Part 1 applications.
The following documents are abridged versions of the Commission’s original documents. The original documents contain a more
detailed outline of the applications, including the locations and
addresses where the complete files for the proceeding may be
examined. These documents are posted on the Commission’s Web
site and may also be examined at the Commission’s offices and
public examination rooms. Furthermore, all documents relating to
a proceeding, including the notices and applications, are posted on
the Commission’s Web site under “Public Proceedings.”
Le Conseil affiche sur son site Web les décisions, les avis de
consultation et les politiques réglementaires qu’il publie ainsi que
les bulletins d’information et les ordonnances. Le 1er avril 2011, les
Règles de pratique et de procédure du Conseil de la radiodiffusion
et des télécommunications canadiennes sont entrées en vigueur.
Tel qu’il est prévu dans la partie 1 de ces règles, le Conseil affiche
directement sur son site Web, www.crtc.gc.ca, certaines demandes
de radiodiffusion sous la rubrique « Demandes de la Partie 1 ».
Pour être à jour sur toutes les instances en cours, il est important
de consulter régulièrement la rubrique « Nouvelles du jour » du site
Web du Conseil, qui comporte une mise à jour quotidienne des avis
de consultation publiés et des instances en cours, ainsi qu’un lien
aux demandes de la partie 1.
Les documents qui suivent sont des versions abrégées des documents originaux du Conseil. Les documents originaux contiennent
une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris
les lieux et les adresses où l’on peut consulter les dossiers complets
de l’instance. Ces documents sont affichés sur le site Web du
Conseil et peuvent également être consultés aux bureaux et aux
salles d’examen public du Conseil. Par ailleurs, tous les documents
qui se rapportent à une instance, y compris les avis et les demandes,
sont affichés sur le site Web du Conseil sous « Instances publiques ».
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143018
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
PART 1 APPLICATIONS
The following applications for renewal or amendment or complaints were posted on the Commission’s Web site between 28 November
2014 and 4 December 2014.
Application filed by
Newfoundland Broadcasting
Company Limited
Newfoundland Broadcasting
Company Limited
Newfoundland Broadcasting
Company Limited
Northern Native Broadcasting
(Terrace, B.C.)
Rawlco Radio Ltd.
Rawlco Radio Ltd.
Application
number
2014-1229-6
Undertaking
CKOZ-FM
2014-1228-8
CKMY-FM
2014-1227-0
CHOZ-FM
2014-1215-5
2014-1213-9
2014-1212-1
Deadline for submission
of interventions,
comments or replies
19 January 2015
CFNR-FM
Location
Corner Brook, Newfoundland
and Labrador
Rattling Brook, Newfoundland
and Labrador
Gander, Newfoundland and
Labrador
Fort Nelson, British Columbia
15 January 2015
CHQX-FM-3
CKBI-FM-1
Big River, Saskatchewan
Big River, Saskatchewan
15 January 2015
15 January 2015
19 January 2015
19 January 2015
DEMANDES DE LA PARTIE 1
Les demandes de renouvellement ou de modification ou les plaintes suivantes ont été affichées sur le site Web du Conseil entre le
28 novembre 2014 et le 4 décembre 2014.
Demande présentée par
Newfoundland Broadcasting
Company Limited
Newfoundland Broadcasting
Company Limited
Newfoundland Broadcasting
Company Limited
Northern Native Broadcasting
(Terrace, B.C.)
Rawlco Radio Ltd.
Rawlco Radio Ltd.
Date limite pour le
dépôt des interventions,
des observations ou
des réponses
19 janvier 2015
Numéro de la
demande
2014-1229-6
Entreprise
CKOZ-FM
2014-1228-8
CKMY-FM
2014-1227-0
CHOZ-FM
Endroit
Corner Brook
(Terre-Neuve-et-Labrador)
Rattling Brook
(Terre-Neuve-et-Labrador)
Gander (Terre-Neuve-et-Labrador)
2014-1215-5
CFNR-FM
Fort Nelson (Colombie-Britannique) 15 janvier 2015
2014-1213-9
2014-1212-1
CHQX-FM-3
CKBI-FM-1
Big River (Saskatchewan)
Big River (Saskatchewan)
19 janvier 2015
19 janvier 2015
15 janvier 2015
15 janvier 2015
ADMINISTRATIVE DECISION
Applicant’s name
Radio MirAcadie inc.
Undertaking
New transmitter
Location
Neguac, New Brunswick
Date of decision
26 November 2014
Entreprise
Nouvel émetteur
Endroit
Neguac (Nouveau-Brunswick)
Date de la décision
26 novembre 2014
DÉCISION ADMINISTRATIVE
Nom du demandeur
Radio MirAcadie inc.
NOTICE OF CONSULTATION
Notice
number
2014-621
Publication date
of the notice
1 December 2014
Location
Gatineau, Quebec
Deadline for filing of interventions,
comments or replies OR hearing date
19 January 2015
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143019
AVIS DE CONSULTATION
Numéro
de l’avis
2014-621
Date limite pour le dépôt des
interventions, des observations ou
des réponses OU date de l’audience
19 janvier 2015
Date de publication
de l’avis
1er décembre 2014
Endroit
Gatineau (Québec)
Decision
number
2014-622
Publication date
2 December 2014
Applicant’s name
Cobequid Radio Society
Undertaking
CIOE-FM
2014-624
2014-628
4 December 2014
5 December 2014
Eternacom Inc.
United Christian Broadcasters Canada
CJTK-FM-3
New radio station
DECISIONS
Location
Lower Sackville,
Nova Scotia
Elliot Lake, Ontario
Windsor, Ontario
[50-1-o]
DÉCISIONS
Numéro de
la décision
2014-622
Date de
publication
2 décembre 2014
Nom du demandeur
Cobequid Radio Society
2014-624
2014-628
4 décembre 2014
5 décembre 2014
Eternacom Inc.
United Christian Broadcasters Canada
Entreprise visée
par la demande
CIOE-FM
CJTK-FM-3
Nouvelle station
de radio
Endroit
Lower Sackville
(Nouvelle-Écosse)
Elliot Lake (Ontario)
Windsor (Ontario)
[50-1-o]
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143020
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
ASSOCIATION OF CANADIAN UNIVERSITIES FOR
RESEARCH IN ASTRONOMY-ASSOCIATION
CANADIENNE D’UNIVERSITÉS POUR LA RECHERCHE
EN ASTRONOMIE
ASSOCIATION OF CANADIAN UNIVERSITIES FOR
RESEARCH IN ASTRONOMY-ASSOCIATION
CANADIENNE D’UNIVERSITÉS POUR LA RECHERCHE
EN ASTRONOMIE
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that ASSOCIATION OF CANADIAN
UNIVERSITIES FOR RESEARCH IN ASTRONOMYASSOCIATION CANADIENNE D’UNIVERSITÉS POUR LA
RECHERCHE EN ASTRONOMIE has changed the location of its
head office to the city of Montréal, province of Quebec.
November 14, 2014
RENÉ RACINE
Secretary-Treasurer
Avis est par les présentes donné que ASSOCIATION OF CANADIAN UNIVERSITIES FOR RESEARCH IN ASTRONOMYASSOCIATION CANADIENNE D’UNIVERSITÉS POUR LA
RECHERCHE EN ASTRONOMIE a changé le lieu de son siège
social, qui est maintenant situé à Montréal, province de Québec.
Le 14 novembre 2014
Le secrétaire-trésorier
RENÉ RACINE
[50-1-o]
[50-1-o]
HENRY ALLAIN
HENRY ALLAIN
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Henry Allain hereby gives notice that an application has been
made to the Minister of Transport under the Navigation Protection
Act for approval of the plans and site of the work described herein.
Under paragraph 5(6)(b) of the said Act, Henry Allain has deposited
with the Minister of Transport and in the office of the District
Registrar of the Land Registry District of Kent County, at
Richibucto, New Brunswick, under deposit No. 34235128, a
description of the site and plans for the proposed cultivation of
oysters using bottom, off-bottom and suspended (floating longlines) culture techniques, in Richibucto Harbour, at Richibucto, on
site MS-1246.
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Manager, Navigation Protection Program, Transport Canada, P.O. Box 42, 95 Foundry Street, Moncton, New Brunswick E1C 8K6. However, comments will be
considered only if they are in writing and are received not later than
30 days after the date of publication of the last notice. Although all
comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
HENRY ALLAIN
Henry Allain donne avis, par les présentes, qu’une demande a
été déposée auprès de la ministre des Transports en vertu de la Loi
sur la protection de la navigation, pour l’approbation des plans et
de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Henry Allain a, en
vertu de l’alinéa 5(6)b) de ladite loi, déposé auprès de la ministre
des Transports et au bureau de la publicité des droits du district
d’enregistrement du comté de Kent, à Richibucto (NouveauBrunswick), sous le numéro de dépôt 34235128, une description de
l’emplacement et les plans pour la culture des huîtres sur le fond,
en surélévation et en suspension sur filières flottantes dans le havre
de Richibucto, à Richibucto, sur le site MS-1246.
Tout commentaire relatif à l’incidence de cet ouvrage sur la
navigation maritime peut être adressé au Gestionnaire, Programme
de protection de la navigation, Transports Canada, Case postale 42,
95, rue Foundry, Moncton (Nouveau-Brunswick) E1C 8K6. Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au plus
tard 30 jours suivant la date de publication du dernier avis seront
considérés. Même si tous les commentaires respectant les conditions précitées seront considérés, aucune réponse individuelle ne
sera transmise.
Bouctouche, le 1er octobre 2014
HENRY ALLAIN
[50-1-o]
[50-1-o]
Bouctouche, October 1, 2014
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143021
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Page
Health, Dept. of
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (Food — Various Subjects)............... 3022
Santé, min. de la
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (aliments – divers sujets)......................... 3022
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143022
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (Food — Various Subjects)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (aliments – divers sujets)
Statutory authority
Fondement législatif
Food and Drugs Act
Sponsoring department
Department of Health
Loi sur les aliments et drogues
Ministère responsable
Ministère de la Santé
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issues
Enjeux
Pursuant to the Jobs, Growth, and Long-term Prosperity Act
(Bill C-38), the Department of Health (the Department) has undertaken a number of initiatives to create a more efficient and responsive regulatory framework for foods. These proposed regulatory
amendments are designed to implement specific efficiencies enabled
by Bill C-38.
As a continuation of previous work conducted with respect to
food additives in implementing Bill C-38, the repeal of provisions
in Part E relating to saccharin is being proposed in order to enable
the inclusion of saccharin as a food additive in table-top sweeteners
in the new Marketing Authorization for Food Additives That May
Be Used as Sweeteners.
Conformément à la Loi sur l’emploi, la croissance et la prospérité durable (projet de loi C-38), le ministère de la Santé (le Ministère) a entrepris diverses initiatives pour rendre le cadre de réglementation des aliments plus efficient et mieux adapté aux besoins.
La présente proposition de modifications réglementaires est conçue
de manière à concrétiser les gains d’efficience prévus dans le projet
de loi C-38.
Le projet de loi C-38 prévoyait le remplacement de l’autorisation de mise en marché provisoire (AMP) par l’autorisation de
mise en marché (AM), dispositif plus efficient et mieux adapté aux
besoins sur le plan scientifique. Il est donc proposé d’abroger les
dispositions du Règlement sur les aliments et drogues (RAD) qui
encadraient les AMP.
Pour respecter l’intention du projet de loi C-38 voulant que la
réglementation des substances présentes ou utilisées dans les aliments soit plus efficiente, il est également proposé d’abroger les
dispositions du RAD relatives aux limites maximales de résidus de
drogues pour usage vétérinaire et le tableau y afférent. Ces dispositions n’ont plus leur raison d’être, car les limites sont maintenant
indiquées de façon plus efficiente dans une AM.
Il est de même proposé d’abroger les dispositions et le tableau
du RAD concernant les limites maximales ou les concentrations à
l’état de trace en ce qui concerne les contaminants ou les autres
substances adultérantes dans les aliments et de les remplacer par un
dispositif unique et mieux adapté aux besoins sur le plan scientifique, soit la Liste des contaminants et d’autres substances adultérantes dans les aliments qui serait incorporée par renvoi dans le
RAD.
Comme suite au travail sur les additifs alimentaires effectué
dans le cadre de la mise en œuvre du projet de loi C-38, il est proposé d’abroger les dispositions de la partie E relatives à la saccharine pour que celle-ci puisse être ajoutée comme un additif alimentaire aux édulcorants de table visés par la nouvelle Autorisation de
mise en marché d’additifs alimentaires comme édulcorants.
Background
Contexte
With the enactment of the Jobs, Growth and Long-term Prosperity Act, the Food and Drugs Act (FDA) was amended to give the
Minister of Health (the Minister) the authority to issue MAs to
permit the use of specific substances in foods (e.g. food additives
and veterinary drug residues in foods) and health representations/
La promulgation de la Loi sur l’emploi, la croissance et la prospérité durable a donné lieu à des modifications de la Loi sur les
aliments et drogues (LAD) autorisant le ministre de la Santé (le
ministre) à délivrer des AM permettant l’utilisation de certaines
substances dans les aliments (par exemple des additifs alimentaires
Bill C-38 replaced Interim Marketing Authorizations (IMAs)
with the more efficient and scientifically responsive Marketing
Authorizations (MAs). In light of this change, the repeal of provisions in the Food and Drug Regulations (FDR) that formerly
applied to IMAs is being proposed.
To fulfill the intention of Bill C-38 to make regulating substances that occur or are used in food more efficient, the repeal of provisions in the FDR and the regulatory table respecting the maximum residue limits for veterinary drugs is also being proposed.
Those provisions are no longer needed, as the maximum residue limits are now more efficiently identified in a Marketing
Authorization.
Similarly, it is proposed to repeal the provisions in the FDR and
the regulatory table respecting maximum or trace levels of contaminants and other adulterating substances and replace them with a
single, more scientifically responsive List of Contaminants and
Other Adulterating Substances in Food that would be incorporated
by reference in the FDR.
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143023
claims for foods. The amendments also provided an expanded
authority to incorporate by reference public documents into MAs,
or directly into the FDR. These amendments were intended to
allow the Minister to act rapidly on certain science and safety decisions, and to improve efficiency in the food regulatory system,
ultimately making it more responsive to emerging health and safety
issues.
et des résidus de médicaments vétérinaires) et d’allégations à
l’égard des aliments. Ces modifications ont également élargi le
pouvoir du ministre d’incorporer par renvoi des documents publics
dans les AM ou directement dans le RAD. Elles visaient à permettre au ministre d’agir rapidement relativement à certaines
décisions en matière de science ou de sécurité. Elles devaient également lui permettre d’accroître l’efficience du système de réglementation des aliments et d’en faire, à terme, un instrument adapté
aux nouveaux enjeux en matière de santé et de sécurité.
Interim Marketing Authorizations (IMAs)
Autorisations de mise en marché provisoires (AMP)
IMAs can no longer be issued because the new authority to issue
MAs replaced the authority to issue IMAs in the Food and Drugs
Act. As a result, section B.01.056 of the FDR respecting the process for applying for an IMA is no longer relevant. All existing
IMAs were grandfathered and kept active until they expired two
years after they were issued.
Il n’est plus possible de délivrer d’AMP parce que le pouvoir
connexe a été remplacé par celui de délivrer des AM prévu dans la
Loi sur les aliments et drogues. L’article B.01.056 du RAD encadrant la présentation d’une demande d’AMP n’est donc plus pertinent. Des droits acquis avaient été prévus à l’égard de toutes les
AMP en vigueur, qui restaient actives jusqu’à leur date d’expiration, soit deux ans après leur délivrance.
Maximum Residue Limits (MRLs) for Veterinary Drugs in Foods
Limites maximales de résidus (LMR) de drogue pour usage
vétérinaire dans les aliments
On May 22, 2013, the Department issued a Marketing Authorization for Maximum Residue Limits for Veterinary Drugs in Foods,
which incorporated by reference the List of Maximum Residue
Limits for Veterinary Drugs in Foods. This List is based on the
existing Table III of veterinary drug maximum residue limits of
Part B, Division 15, of the FDR. The Standing Joint Committee for
the Scrutiny of Regulations (SJCSR) has written to the Department
requesting that it address redundancies and inconsistencies between
the list incorporated into the Marketing Authorization for Maximum Residue Limits (MRLs) for Veterinary Drugs in Foods and
Table III in Division 15 of the FDR. The Committee has stated that
industry may potentially be confused as to which rules apply since
the documents contain different MRLs in some cases. Consequently, this proposal would address the redundancies and inconsistencies by removing Table III from the FDR.
Le 22 mai 2013, le Ministère a publié l’Autorisation de mise en
marché — limites maximales de résidus de drogues pour usage
vétérinaire dans les aliments. Ce texte incorpore par renvoi la Liste
des limites maximales de résidus de drogues pour usage vétérinaire dans les aliments, laquelle est fondée sur le tableau III actuel
des limites maximales de résidus de drogues vétérinaires de la partie B, titre 15, du RAD. Le Comité mixte permanent d’examen de
la réglementation (CMPER) a écrit au Ministère pour lui demander
d’éliminer les redondances et les incohérences entre ce tableau et
la liste incorporée dans l’Autorisation de mise en marché — limites
maximales de résidus de drogues pour usage vétérinaire dans les
aliments. Il a indiqué que l’industrie pourrait ne pas comprendre
quelles règles s’appliquent, car les LMR varient parfois d’un document à l’autre. La présente proposition éliminerait donc les redondances et les incohérences par le retrait du tableau III du RAD.
Contaminants and other adulterating substances in foods
Contaminants et autres substances adultérantes dans les aliments
Maximum levels (MLs) pertaining to certain contaminants in
foods are presently prescribed as tolerances in Table I of Division 15 of the FDR. Sections B.01.046 and B.01.047 set out prohibitions and exemptions to the prohibitions with respect to adulterants in foods. MLs pertaining to certain contaminants and other
adulterating substances are also found in the guidance document
Canadian Standards (Maximum Levels) for Various Chemical
Contaminants in Foods. The Minister has established 11 new MLs
through guidance documents since the 1970s (rather than amending regulations) since these can be more easily updated as science
evolves and food safety issues that require prompt action to avoid
toxicity are identified. While this has allowed the efficient establishment of up-to-date MLs, the result is two parallel sets of maximum levels — one within and one without the FDR.
Les limites maximales (LM) relatives à certains contaminants
sont établies en tant que limites de tolérance au tableau I du titre 15
du RAD. Les articles B.01.046 et B.01.047 établissent les interdictions et les exonérations prévues à l’égard des agents adultérants
dans les aliments. Des LM relatives à certains contaminants et à
certaines autres substances adultérantes dans les aliments sont également fournies dans le document d’orientation Normes canadiennes (concentrations maximales) établies à l’égard de divers
contaminants chimiques dans les aliments. Depuis les années 1970,
11 nouvelles LM ont été établies par le ministre dans un document
d’orientation (plutôt que dans des modifications réglementaires).
Un document d’orientation peut en effet être actualisé plus rapidement en cas d’avancée scientifique ou de découverte d’un problème de salubrité alimentaire exigeant une intervention rapide
pour éviter toute toxicité. Cette façon de procéder a permis d’établir avec efficience des LM à jour. Elle a par contre donné lieu à
l’existence de deux ensembles de LM parallèles — l’un intégré au
RAD, l’autre pas.
Souhaitant apporter au titre 15 des modifications qui s’ajouteraient à celles qui concernent les résidus de médicaments vétérinaires dans les aliments, pour traiter des contaminants ou d’autres
substances adultérantes dans les aliments, le Ministère propose des
modifications pour rendre la réglementation plus efficiente et favoriser l’atteinte des objectifs stratégiques qui suivent :
•• « Établir de nouveau » les règles définies aux articles B.01.046 et B.01.047 et au tableau I du titre 15 ainsi que
dans le document d’orientation en regroupant certaines substances en une seule liste qui serait incorporée par renvoi au
In pursuing the opportunity to make additional changes to Division 15, beyond those addressing veterinary drug residues in food,
to address contaminants and other adulterants in food, the Department is proposing amendments in order to gain regulatory efficiencies and advance the following policy objectives:
•• “Resetting” the rules set out in sections B.01.046 and
B.01.047, in Table 1 of Division 15 and in the guidance
document by bringing together the management of certain
substances into a single list that would be incorporated by
reference into the FDR, and by delegating the authority to
Canada Gazette Part I December 13, 2014
make changes from the Governor in Council to the Minister,
thus enabling the Department to realize efficiencies in acting
on scientific decisions relating to contaminants and other
adulterating substances in foods.
•• Providing the greatest possible level of clarity and predictability for industry, consistent with government direction,
with respect to compliance and enforcement policy — based
on current practice (this would not introduce a policy change,
but would increase transparency).
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143024
RAD, le ministre se voyant déléguer le pouvoir d’apporter
des changements, actuellement conféré au gouverneur en
conseil. Le Ministère pourrait ainsi être plus efficient dans
l’application de décisions scientifiques relatives aux contaminants et aux autres substances adultérantes dans les
aliments.
•• Offrir à l’industrie toute la clarté et toute la prévisibilité possibles, conformément à l’orientation prise par le gouvernement, en ce qui a trait à la politique de conformité et d’application de la loi — sur les bases de la pratique actuelle (en
d’autres termes, sans changer la politique, mais en accroissant la transparence).
Saccharin sweeteners
Édulcorants à la saccharine
Saccharin was de-listed in the 1970s as a food additive in Canada on the basis of a study suggesting a human health concern
about the ingestion of saccharin. However, access to saccharin
sweeteners sold under certain restrictions was maintained under
Part E of the FDR. A more recent submission to the Department
requesting that saccharin be reconsidered as a food additive
prompted another safety evaluation in which it was concluded that
the study in question was not relevant to humans. It was also concluded that the body of scientific evidence supported the safety of
saccharin as a food additive when it is used under prescribed conditions. This conclusion is consistent with the positions of both the
Joint FAO/WHO Expert Committee on Food Additives (JECFA) of
the Food and Agriculture Organization of the United Nations and
the World Health Organization and the European Commission’s
Scientific Committee on Foods. The Department recently enabled
the use of saccharin as a food additive in a number of unstandardized foods and is proposing to extend this use to table-top sweeteners. In order to do so, the regulatory restrictions on the sale of saccharin that were introduced to Part E of the FDR at the time that
saccharin was de-listed as a food additive must be removed.
La saccharine a été retirée de la liste des additifs alimentaires
autorisés au Canada dans les années 1970 sur la foi des résultats
d’une étude qui portaient à croire que son ingestion pouvait être
néfaste pour la santé humaine. Toutefois, l’accès aux édulcorants à
la saccharine vendus sous certaines conditions a été maintenu en
vertu de la partie E du RAD. Le Ministère a par la suite procédé à
une nouvelle évaluation de l’innocuité de la saccharine en réponse
à une demande qu’il a reçue concernant le réexamen de la substance comme additif alimentaire. En plus de permettre de conclure
que l’étude menée auparavant sur la saccharine n’était pas pertinente pour les humains, la nouvelle évaluation a révélé que des
données scientifiques démontraient l’innocuité de la saccharine
comme additif alimentaire lorsque les conditions d’utilisation de la
substance sont respectées. Cette conclusion concorde avec la position prise par le Comité d’experts FAO/OMS sur les additifs alimentaires (JECFA) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la
Santé, ainsi que par le Comité scientifique de l’alimentation
humaine de la Commission européenne. Le Ministère a récemment
permis l’utilisation de la saccharine comme additif alimentaire
dans un certain nombre d’aliments non normalisés, et il entend
élargir cette utilisation aux édulcorants de table. Pour ce faire, il est
nécessaire d’éliminer les restrictions réglementaires sur la vente
de la saccharine qui avaient été ajoutées à la partie E du RAD au
moment du retrait de la substance de la liste des additifs
alimentaires.
Objectives
Objectifs
The objectives of this proposal are the following:
•• Remove IMA provisions in the FDR that are no longer valid
due to the removal from the FDA of the authority to issue IMAs
(replaced by the MA authority pursuant to Bill C-38);
•• Remove redundant provisions in Division 15 of the FDR to prevent possible confusion with respect to MRLs for veterinary
drugs in food;
•• Further realize the administrative efficiencies provided by
Bill C-38 by bringing together existing rules for contaminants
and certain adulterants into a single list that would be incorporated by reference into Division 15 of the FDR; and
•• Repeal provisions respecting the sale of saccharin sweeteners
in Part E to enable the use of saccharin as a food additive in
table-top sweeteners.
Les objectifs de la présente proposition sont les suivants :
•• éliminer les dispositions sur les AMP prévues dans le RAD qui
ne s’appliquent plus en raison du retrait de l’autorisation d’accorder des AMP dans la LAD (autorisation remplacée par celle
d’accorder des AM, après l’adoption du projet de loi C-38);
•• éliminer les redondances au titre 15 du RAD pour éviter toute
confusion par rapport aux LMR de drogues pour usage vétérinaire dans les aliments;
•• réaliser davantage les gains d’efficacité prévus sur le plan
administratif dans le projet de loi C-38 en regroupant sur une
même liste les règles actuelles qui s’appliquent aux contaminants et à certaines substances adultérantes, liste qui sera incorporée par renvoi au titre 15 du RAD;
•• abroger les dispositions sur la vente d’édulcorants à la saccharine prévues à la partie E afin de permettre l’utilisation de la
saccharine comme additif alimentaire dans les édulcorants de
table.
Description
Description
In keeping with the legislative authorities of the Jobs, Growth,
and Long-term Prosperity Act, and to achieve efficiency gains, the
Department is undertaking the following amendments to the FDR.
Conformément aux autorisations législatives de la Loi sur l’emploi, la croissance et la prospérité durable, et en vue de réaliser
des gains d’efficacité, le Ministère apporte les modifications cidessous au RAD.
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143025
Interim Marketing Authorizations (IMAs)
Autorisations de mise en marché provisoires (AMP)
The amendments made to the FDA through Bill C-38 included
the Minister’s new Marketing Authorization authority, which replaced the Minister’s authority to issue IMAs. Existing IMAs were
grandfathered; however, with the new MA authorities in force, no
new IMAs may be issued. Section B.01.056 of the FDR regarding
the process to apply for an IMA is therefore no longer relevant and
would be repealed.
L’adoption du projet de loi C-38 avait notamment eu comme
effet de modifier la LAD en vue de conférer au ministre le pouvoir
d’accorder des AM, plutôt que des AMP. Les AMP existantes
avaient alors été protégées en vertu d’une clause de droits acquis.
En raison de l’entrée en vigueur de ce nouveau pouvoir, aucune
nouvelle AMP ne peut être émise. Par conséquent, puisque désuet,
l’article B.01.056 du RAD sur le processus de demande d’AMP
serait abrogé.
Maximum Residue Limits (MRLs) for Veterinary Drugs in Foods
Limites maximales de résidus (LMR) de drogues pour usage
vétérinaire dans les aliments
The Minister has issued a Marketing Authorization for Maximum
Residue Limits for Veterinary Drugs in Foods that incorporates by
reference an ambulatory list replicating Table III currently in Division 15 of the FDR. Therefore, Table III would be repealed.
Le ministre a publié l’Autorisation de mise en marché – limites
maximales de résidus de drogues pour usage vétérinaire dans les
aliments. Ce texte incorpore par renvoi une liste à caractère dynamique reproduisant le tableau III du titre 15 du RAD. Le tableau
serait donc abrogé.
Les résidus de drogues pour usage vétérinaire dans les aliments
sont considérés comme des substances adultérantes dans les aliments. Les aliments qui contiennent de tels résidus sont visés par
l’alinéa 4(1)d) de la LAD. Une AM peut servir à exempter des aliments contenant des résidus de drogues pour usage vétérinaire sous
les limites maximales de résidus prescrites par les alinéas 4(1)a)
et d) de la LAD, au même titre que le permettait l’article B.15.003
dans le RAD. Puisque la nouvelle AM permet l’exemption à l’alinéa 4(1)d) de la LAD, l’article B.15.003 est redondant et serait
abrogé.
Des modifications sont aussi proposées pour corriger le manque
de cohérence entre les parties B et C du RAD concernant la
présence de drogues mentionnées au paragraphe B.01.048(2) et à
l’alinéa C.01.611(1)b) dans les aliments. Plus précisément, les
alinéas B.01.048(1)b) et c) interdisent l’utilisation de drogues
mentionnées au paragraphe B.01.048(2) dans la viande, les sousproduits de viande, les œufs ou le lait qui sont destinés à la consommation. Cette disposition serait modifiée afin d’interdire l’utilisation de ces drogues dans tout aliment. L’énoncé serait remplacé
par « des aliments ». Cette modification serait conforme à l’interdiction stipulée dans la partie C (article C.01.610.1), selon laquelle
les drogues mentionnées au paragraphe B.01.048(2) ne peuvent
pas être vendues pour administration aux animaux qui produisent
des aliments ou qui sont destinés à être consommés comme
aliments.
De même, l’énoncé « les limites prescrites par le présent règlement » à l’alinéa C.01.611(1)a) serait remplacé par un énoncé faisant référence aux limites maximales de résidus prévues dans la
liste à laquelle il est fait référence dans l’Autorisation de mise en
marché – limites maximales de résidus de drogues pour usage vétérinaire dans les aliments. Cette modification est nécessaire puisque
les limites ne seront plus énoncées dans le RAD étant donné l’abrogation proposée du tableau III du titre 15.
L’alinéa C.01.611(1)b) serait aussi modifié pour remplacer
l’énoncé « la viande, les sous-produits de la viande, les œufs ou le
lait » par « les aliments » afin de refléter que d’autres aliments
provenant d’animaux peuvent être prescrits dans la liste à laquelle
il est fait référence dans l’Autorisation de mise en marché – limites
maximales de résidus de drogues pour usage vétérinaire dans les
aliments.
Residues of veterinary drugs in food are considered adulterants, and foods that contain such residues are subject to paragraph 4(1)(d) of the FDA. The MA exempts a food containing residues of veterinary drugs below set MRLs from paragraphs 4(1)(a)
and (d) of the FDA in the same manner that section B.15.003 was
used in the FDR. Since the new MA contains the exemption from
paragraph 4(1)(d) of the FDA, section B.15.003 is redundant and
would be repealed.
Amendments are also proposed to resolve a discrepancy between
Part B and Part C of the FDR in relation to the presence in
food of drugs listed in subsection B.01.048(2) and paragraph C.01.611(1)(b). Specifically, paragraphs B.01.048(1)(b)
and (c) currently prohibit the use of any drug listed in subsection B.01.048(2) in meat, meat by-products, eggs or milk intended
for consumption. This provision would be amended to prohibit the
use of those drugs in any food; the reference to meat, meat byproducts, eggs or milk would be replaced by a reference to “any
food.” This amendment would be consistent with Part C (section C.01.610.1), which prohibits the sale of the drugs listed in
sub-section B.01.048(2) for administration to animals that produce
food or are consumed as food.
Similarly, paragraph C.01.611(1)(a) is being amended to replace
the reference to “residues within the limits prescribed by these
Regulations” with a reference to the maximum residue limits set
out in the list referred to in the Marketing Authorization for Maximum Residue Limits for Veterinary Drugs in Foods, since these
limits will no longer be set out in the FDR given the proposed
repeal of Table III to Division 15.
Paragraph C.01.611(1)(b) is also being amended to replace the
reference to “meat, meat by-products, eggs or milk” with a reference to “food,” in order to reflect the fact that other foods derived
from animals can also be set out in the list referred to in the Marketing Authorization for Maximum Residue Limits for Veterinary
Drugs in Foods.
Contaminants and other adulterating substances in foods
Contaminants et autres substances adultérantes dans les aliments
It is proposed to consolidate MLs listed as tolerances in Table I
of Division 15 and the rules set out in sections B.01.046 and
B.01.047 into a list that would be incorporated by reference in section B.15.001 of Division 15 of the FDR. The list would be maintained on an administrative basis and published on the Department’s Web site, similar to what is currently being done for food
Il est proposé de regrouper les limites maximales indiquées
comme limites de tolérance dans le tableau I du titre 15 et les
modalités prévues aux articles B.01.046 et B.01.047 afin de former
une liste unique qui serait incorporée par renvoi à l’article B.15.001
du titre 15 du RAD. Cette liste, tenue à jour par voie administrative, serait publiée sur le site Web du Ministère, comme il se fait
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143026
additives and MRLs for veterinary drugs in foods. Consequently,
sections B.01.046 and B.01.047 and Table I of Division 15 would
be removed from the FDR.
actuellement pour les additifs alimentaires et les LMR de drogues
pour usage vétérinaire dans les aliments. Par conséquent, les
articles B.01.046 et B.01.047 ainsi que le tableau I du titre 15
seraient éliminés du RAD.
The publication of the List of Contaminants and Other Adulterating Substances in Foods on the Department’s Web site will
coincide with the coming into force of the proposed amendments
following their publication in the Canada Gazette, Part II. This will
ensure continuity in the applicability of the existing rules for contaminants and other adulterating substances. Moving forward,
changes to the list will be made administratively using the Minister’s authority set out in Bill C-38, following established
processes.
La publication de la Liste des contaminants et d’autres substances adultérantes dans les aliments sur le site Web du Ministère
coïncidera avec l’entrée en vigueur des modifications proposées
après leur publication dans la Partie II de la Gazette du Canada.
L’objectif est d’éviter toute rupture dans l’application de la réglementation actuelle sur les contaminants et les autres substances
adultérantes dans les aliments. La liste sera par la suite tenue à jour
par voie administrative, grâce au pouvoir conféré au ministre par le
projet de loi C-38, suivant les processus établis.
Saccharin sweeteners
Édulcorants à la saccharine
On April 24, 2014, saccharin was added to the List of Permitted
Sweeteners and is permitted for use in a number of foods, but not
in table-top sweeteners, the only food category in which it cannot
be authorized until it is removed from Part E of the FDR. Regulatory amendments are proposed to amend Part E of the FDR to eliminate the current conditions of sale applicable to saccharin in tabletop sweeteners by removing references to “saccharin sweeteners.”
Including saccharin in the List of Permitted Sweeteners incorporated by reference in the Marketing Authorization for Food Additives That May Be Used as Sweeteners would permit it to be used
in table-top sweeteners. Moving forward, the list would be maintained administratively using the Minister’s authority established
in Bill C-38.
Le 24 avril 2014, la saccharine a été ajoutée à la Liste des édulcorants autorisés. Elle peut donc maintenant être ajoutée dans un
certain nombre d’aliments, à l’exception des édulcorants de table,
soit la seule catégorie d’aliments dans laquelle la saccharine ne
peut être autorisée tant que la substance figurera à la partie E du
RAD. Il est proposé d’éliminer la mention « édulcorants à la saccharine » dans la partie E du RAD afin d’éliminer les modalités
actuelles de vente qui s’appliquent à la substance dans les édulcorants de table. L’utilisation de la saccharine dans les édulcorants de
table serait autorisée grâce à son inclusion dans la Liste des édulcorants autorisés incorporée par renvoi dans l’Autorisation de mise
en marché d’additifs alimentaires comme édulcorants. La liste
serait ensuite tenue à jour par voie administrative grâce au pouvoir
conféré au ministre par le projet de loi C-38.
Miscellaneous amendments
Modifications diverses
Subparagraph B.02.100(b)(iii) of the FDR contains an error
in the English version. Language pertaining to subparagraph B.02.100(b)(iv) [“(iv) yeast foods, in accordance with
Table XIV to section B.16.100”] was inadvertently added to the
above-mentioned provision and a repeal of the added language is
therefore proposed.
Section B.14.004 of the FDR contains an error in the French version. An [N] symbol representing a standard is found in the French
version when in fact the provision does not prescribe a standard.
The English version is correct; an amendment to the French version to remove the [N] symbol is being proposed.
Le sous-alinéa B.02.100b)(iii) du RAD contient une erreur dans
la version anglaise. Le libellé du sous-alinéa B.02.100(b)(iv) [« (iv)
yeast foods, in accordance with Table XIV to section B.16.100 »] y
a été ajouté par inadvertance; il est donc proposé de corriger l’erreur en retirant ledit libellé.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply to this proposal as the
amendments do not introduce new or incremental administrative
burden costs to business.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas à la présente proposition puisque les modifications n’entraîneront aucun coût nouveau
ou différentiel lié au fardeau administratif pour les entreprises.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The proposed amendments to the FDR would not impose annual
nationwide costs over $1 million, nor would they have a disproportionate impact on any small businesses. As a result, the small business lens does not apply.
Les modifications proposées au RAD n’entraîneraient pas des
coûts de plus d’un million de dollars par année à l’échelle nationale
et n’auraient pas d’effet disproportionné sur toute petite entreprise.
Par conséquent, la lentille des petites entreprises ne s’applique pas.
Consultation
Consultation
This proposal reflects various amendments to the FDR. The following is a brief summary of consultations on these issues.
La présente proposition comporte plusieurs modifications au
RAD. Les consultations ayant porté sur ces questions sont résumées brièvement ci-après.
Interim Marketing Authorizations (IMAs) and Marketing
Authorizations (MAs)
Autorisations de mise en marché provisoires (AMP) et
autorisations de mise en marché (AM)
The amendments to replace the IMA authorities with MAs and
to permit incorporation by reference were introduced with the
Jobs, Growth, and Long-Term Prosperity Act and consultations
on them were held during the legislative process. Included in the
Les modifications qui ont eu pour effet de remplacer les pouvoirs relatifs aux AMP et de permettre l’incorporation par renvoi
ont été introduites dans la Loi sur l’emploi, la croissance et la prospérité durable. Elles ont fait l’objet de consultations dans le cadre
L’article B.14.004 du RAD contient une erreur dans la version
française. Le symbole [N], désignant une norme, a été ajouté alors
que la disposition ne prescrit pas de normes. Il est proposé de corriger l’erreur en supprimant le symbole [N], lequel apparaît seulement dans la version française.
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143027
consultations were the next steps the Department would take,
including this regulatory proposal, to ensure further efficiencies.
du processus législatif. Au cours de ces consultations, il a été question des prochaines étapes que le Ministère prendrait, dont la présente proposition de modifications réglementaires, afin d’assurer
d’autres efficiences.
Maximum Residue Limits (MRLs) for veterinary drugs for foods
Limites maximales de résidus (LMR) de drogues pour usage
vétérinaire dans les aliments
On February 2, 2013, a Notice of Intent (NOI) was published in
the Canada Gazette, Part I, outlining the Minister’s new authority
to create a Marketing Authorization (MA) for veterinary drug
MRLs. The NOI invited stakeholder comments for 60 days, during
which time the Department received no comments.
Un avis d’intention (AI) a été publié le 2 février 2013 dans la
Partie I de la Gazette du Canada concernant le nouveau pouvoir
conféré au ministre d’accorder des autorisations de mise en marché
à l’égard des limites maximales de résidus de médicaments vétérinaires. Dans cet AI, les intervenants ont été invités à soumettre des
commentaires pendant la période de publication de 60 jours. Le
Ministère n’a reçu aucun commentaire.
Contaminants and other adulterating substances in food
Contaminants et autres substances adultérantes dans les aliments
Consultations have not been held on the proposed amendments
to repeal sections B.01.046 and B.01.047 and Table I to Division 15
and to create a List of Contaminants and Other Adulterating Substances in Foods, which would be incorporated by reference in
Division 15 of the FDR. The intent is to house existing rules, which
have previously undergone consultation, in one list. Therefore,
there is no need to proceed with a technical consultation on the
rules themselves. This is considered a technical amendment to provide a more efficient regulatory process. Incorporating by reference the List of Contaminants and Other Adulterating Substances
in Foods would allow the Department to administratively modify
the list based on current science and to respond in a timely manner
to emerging issues that can have an impact on the health and safety
of consumers. The Department would conduct technical consultations on any proposed future modifications to the list, after it is
established, as part of an established administrative procedure.
Aucune consultation n’a eu lieu au sujet des modifications proposées concernant l’abrogation des articles B.01.046 et B.01.047 et
du tableau I du titre 15 ainsi que la création de la Liste de contaminants et d’autres substances adultérantes dans les aliments, qui
serait incorporée par renvoi au titre 15 du RAD. L’objectif est de
regrouper les règles existantes, qui ont déjà fait l’objet d’une
consultation, dans une seule liste. Par conséquent, il n’est pas
nécessaire de procéder à une consultation technique sur les règles
elles-mêmes. Il s’agit en fait d’une modification technique visant à
favoriser un processus réglementaire plus efficace. L’incorporation
par renvoi de la Liste de contaminants et d’autres substances adultérantes dans les aliments permettrait au Ministère de la modifier
par voie administrative en fonction des plus récentes connaissances
scientifiques et de réagir plus rapidement aux problèmes émergents
qui pourraient avoir un impact sur la santé et la sécurité des
consommateurs. Le Ministère procéderait à des consultations techniques pour toute modification envisagée à la liste, après sa création, dans le cadre d’une procédure administrative établie.
Saccharin sweeteners
Édulcorants à la saccharine
Consultation was undertaken in November 2006 and stakeholders expressed support for the reinstatement of saccharin as a food
additive. Some stakeholders requested additional information on
the Department’s evaluation, in particular the various studies used
by the Department’s scientists to review the safety of saccharin.
The Bureau of Chemical Safety in the Department’s Food Directorate provided these stakeholders with an extensive list of studies
that had been reviewed during this assessment and the relevant
references.
Des consultations ont eu lieu en novembre 2006, et les intervenants étaient favorables à l’idée rétablir la saccharine à titre d’additif alimentaire. Certains intervenants ont demandé plus de renseignements sur l’évaluation de la saccharine par le Ministère, surtout
les différentes études sur lesquelles les scientifiques du Ministère
se sont appuyés pour évaluer l’innocuité de la saccharine. Le
Bureau d’innocuité des produits chimiques de la Direction des aliments du Ministère a fourni à ces intervenants une liste importante
des études qui ont été examinées dans le cadre de l’évaluation, de
même que les références pertinentes.
D’autres intervenants ont demandé des clarifications en ce qui a
trait à l’utilisation de cet additif par des femmes enceintes et aux
exigences d’étiquetage. Dans sa réponse, le Ministère a donné un
aperçu des études menées sur des animaux dans le but d’examiner
les effets possibles de la saccharine sur les fétus. Ces études ont
fourni les preuves scientifiques permettant de conclure que la saccharine est sécuritaire pour la consommation par les humains, y
compris les femmes enceintes et celles qui allaitent.
Other stakeholders requested clarification pertaining to the use
of saccharin during pregnancy and the labelling requirements associated with the use of this additive. The Department responded to
these questions by providing an overview of the animal studies that
were conducted to examine possible effects of saccharin on the
fetus. These studies provided the scientific evidence to support the
conclusion that saccharin can be safely consumed by humans,
including pregnant or breastfeeding women.
A Notice of Proposal was posted on the Department’s Web site
in October 2013 to advise stakeholders of the Department’s intention to enable the use of saccharin, calcium saccharin, potassium
saccharin and sodium saccharin as sweeteners in various unstandardized foods, with the exception of table-top sweeteners.
In response, three comments were received from domestic and
foreign industry associations. All three association responses indicated support for the proposal. A fourth was received from a foreign government.
Un avis de proposition a été affiché sur le site Web du Ministère
en octobre 2013 afin d’informer les intervenants de l’intention du
Ministère de permettre l’utilisation de la saccharine, de la saccharine de calcium, de la saccharine de potassium et de la saccharine
de sodium à titre d’édulcorants dans divers aliments non normalisés, à l’exception des édulcorants de table.
En réponse à cet avis, des associations de l’industrie canadienne
et étrangère ont formulé trois commentaires, lesquels étaient favorables à la proposition. Un quatrième commentaire a été reçu d’un
gouvernement étranger.
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143028
One of the associations and the foreign government requested
that modifications to the listing be made to allow for broader use of
these food additives. In response, the Department indicated that the
permitted foods to which the sweeteners can be added and the
maximum levels of use are determined by the results of the safety
evaluation of the requested maximum levels of use and the
requested foods set out in the food additive submission. The
Department also indicated that it could consider a new food additive submission requesting an extension of use so that these sweeteners could be added to a new food or be used at a different maximum level.
Une des associations et le gouvernement étranger ont demandé
que des modifications soient apportées à la liste afin de permettre
une utilisation élargie de ces additifs alimentaires. Dans sa réponse,
le Ministère a indiqué que les aliments auxquels il est permis
d’ajouter les édulcorants et les limites maximales d’utilisation
étaient déterminés en fonction des résultats de l’évaluation de l’innocuité des limites maximales d’utilisation et des aliments précisés
dans la demande d’autorisation concernant les additifs alimentaires. Il a également indiqué qu’il pourra examiner toute nouvelle
demande d’autorisation connexe dans laquelle un élargissement de
l’utilisation est demandé pour ces édulcorants afin de les inclure
dans un nouvel aliment ou de les utiliser à une limite d’utilisation
maximale différente.
Rationale
Justification
These amendments would meet the objective of creating administrative efficiencies, one of the objectives of the Jobs, Growth and
Long-term Prosperity Act, and remove redundant provisions in the
FDR to prevent possible confusion.
The removal of the saccharin provisions in Part E would be a
benefit to the food industry as it would allow saccharin to be used
in table-top sweeteners in a manner consistent with the use of other
permitted sweeteners in table-top sweeteners. This would also
allow for consistency in labelling and at points of sale with other
table-top sweeteners.
Les modifications permettraient d’atteindre l’objectif de créer
des efficiences sur le plan administratif, un des objectifs de la Loi
sur l’emploi, la croissance et la prospérité durable, et de retirer les
dispositions redondantes dans le RAD afin de prévenir toute
confusion.
En ce qui a trait aux contaminants et aux autres substances adultérantes dans les aliments, le fait d’aller de l’avant avec l’incorporation par renvoi de la Liste de contaminants et d’autres substances
adultérantes dans les aliments aurait pour effet d’améliorer la réactivité et l’efficacité de la réglementation en permettant au Ministère
de modifier plus rapidement ses règles en matière de santé et de
sécurité sur la foi de nouvelles connaissances scientifiques ou de
nouveaux enjeux. Des structures réglementaires semblables déjà
en place pour les additifs alimentaires et les LMR de drogues pour
usage vétérinaire ont connu un franc succès. Par ailleurs, le fait de
regrouper les règles dans une seule liste favorisera la conformité
chez les intervenants.
Le retrait des dispositions sur la saccharine dans la partie E
serait avantageux pour l’industrie alimentaire, car cela permettrait
l’utilisation de la saccharine dans les édulcorants de table au même
titre que d’autres édulcorants autorisés. Cela assurerait également
une uniformité par rapport aux autres édulcorants de table pour ce
qui est de l’étiquetage et du point de vente.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The Department is proposing that the amendments come into
force on the day in which they are registered.
The regulatory proposal also includes transitional provisions
that permit the sale of saccharin sweeteners. These provisions will
be in place when the new amendments are registered to continue
compliance in accordance with Part E of the former Regulations
for one year beginning on the day on which the proposed Regulations come into force. The transitional period will allow existing
saccharin sweeteners to become compliant with the new
requirements.
These amendments do not alter existing compliance activities
under the provisions of the FDA and the FDR, which are enforced
by the Canadian Food Inspection Agency.
Le Ministère propose que les modifications entrent en vigueur le
jour où elles sont enregistrées.
La proposition réglementaire prévoit également des dispositions
transitoires selon lesquelles la vente d’édulcorants à la saccharine
qui étaient autorisés avant l’entrée en vigueur des nouvelles modifications puisse continuer conformément à la partie E de l’ancien
règlement, et ce, pendant une année, à compter de la date où les
modifications proposées entreraient en vigueur. Cela permettrait
une période de transition pour assurer la conformité des édulcorants à la saccharine existants en fonction des nouvelles exigences.
Les modifications n’affectent pas les activités relatives à la
conformité existantes prévues par les dispositions de la LAD et du
RAD, et dont l’application est assurée par l’Agence d’inspection
des aliments.
Contact
Personne-ressource
Dionne Saul-Hamilton
Office of Legislative and Regulatory Modernization
Policy, Planning and International Affairs Directorate
Health Canada
Holland Cross, Tower B, 5th Floor
1600 Scott Street
Address Locator: 3105A
Telephone: 613-960-6851
Fax: 613-941-7104
Email: LRM_MLR_consultations@hc-sc.gc.ca
Dionne Saul-Hamilton
Bureau de la modernisation des lois et des règlements
Direction des politiques, de la planification et des affaires
internationales
Santé Canada
Holland Cross, Tour B, 5e étage
1600, rue Scott
Indice de l’adresse : 3105A
Téléphone : 613-960-6851
Télécopieur : 613-941-7104
Courriel : LRM_MLR_consultations@hc-sc.gc.ca
With respect to contaminants and other adulterating substances,
proceeding with the incorporation by reference of a List of Contaminants and Other Adulterating Substances in Foods would
strengthen regulatory responsiveness and efficiency by enabling
the Department to amend its health and safety rules in response to
new science and/or emerging issues in a more timely fashion. Similar regulatory structures are already in place for food additives and
veterinary drug MRLs and have proven a great success. Furthermore, consolidating rules within a single list will facilitate stakeholder compliance.
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143029
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is given that the Governor in Council, pursuant to subsections 30(1)1a and 30.5(1)2b of the Food and Drugs Act3c, proposes to
make the annexed Regulations Amending the Food and Drug Regulations (Food — Various Subjects).
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 75 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Dino Covone, Senior Policy Analyst, Office of Legislative and Regulatory Modernization, Policy, Planning and International Affairs Directorate, Health Canada, Holland Cross,
Tower B, 5th Floor, 1600 Scott Street, Address Locator: 3105A,
Ottawa, Ontario K1A 0K9 (fax: 613-941-7104; email: LRM_
MLR_consultations@hc-sc.gc.ca).
Ottawa, December 4, 2014
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que le gouverneur en conseil, en vertu des paragraphes 30(1)1a et 30.5(1)2b de la Loi sur les aliments et drogues3c, se
propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les
aliments et drogues (aliments – divers sujets), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante-quinze jours suivant la date
de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Partie I de
la Gazette du Canada, ainsi que la date de publication, et d’envoyer
le tout à Dino Covone, analyste principal de politiques, Bureau de
la modernisation des lois et des règlements, Direction des politiques, de la planification et des affaires internationales, Santé
Canada, édifice Holland Cross, Tour B, 5e étage, 1600, rue Scott,
indice d’adresse 3105A, Ottawa (Ontario) K1A 0K9 (téléc. : 613941-7104; courriel : LRM_MLR_consultations@hc-sc.gc.ca).
Ottawa, le 4 décembre 2014
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (FOOD — VARIOUS SUBJECTS)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
(ALIMENTS – DIVERS SUJETS)
MODIFICATIONS
AMENDMENTS
1
2. Sections B.01.046 and B.01.047 of the Regulations are
repealed.
3. Paragraphs B.01.048(1)(b) and (c) of the Regulations are
replaced by the following:
(b) any food that is derived from an animal if any product containing a drug listed in subsection (2) has been administered to
the animal; or
(c) any food that is derived from an animal if the food contains
any residue of a drug listed in subsection (2).
4. Section B.01.056 of the Regulations is repealed.
5. Subparagraph B.02.100(b)(iii) of the English version of
the Regulations is replaced by the following:
(iii) dextrose, fructose, glucose or glucose solids, invert sugar,
sugar, or aqueous solutions of any of them,
6. The portion of section B.14.004 of the French version of
the Regulations before paragraph (a) is replaced by the
following:
B.14.004. La viande, les sous-produits de viande ou leurs préparations sont falsifiés s’ils renferment ou si on leur a ajouté l’une des
substances ou catégories de substances nommées ci-dessous :
1. Le paragraphe B.01.001(1) du Règlement sur les aliments
et drogues41 est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« Liste de contaminants et d’autres substances adultérantes dans
les aliments » La Liste de contaminants et d’autres substances
adultérantes dans les aliments, publiée par le ministère de la Santé
sur son site Web, avec ses modifications successives. (List of Contaminants and Other Adulterating Substances in Foods)
2. Les articles B.01.046 et B.01.047 du même règlement sont
abrogés.
3. Les alinéas B.01.048(1)b) et c) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
b) des aliments qui proviennent d’un animal auquel a été administré un produit contenant une drogue mentionnée au paragraphe (2);
c) des aliments qui proviennent d’un animal s’ils contiennent
des résidus d’une drogue mentionnée au paragraphe (2).
4. L’article B.01.056 du même règlement est abrogé.
5. Le sous-alinéa B.02.100b)(iii) de la version anglaise du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
(iii) dextrose, fructose, glucose or glucose solids, invert sugar,
sugar, or aqueous solutions of any of them,
6. Le passage de l’article B.14.004 de la version française du
même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui
suit :
B.14.004. La viande, les sous-produits de viande ou leurs préparations sont falsifiés s’ils renferment ou si on leur a ajouté l’une des
substances ou catégories de substances nommées ci-dessous :
a
a
b
b
1. Subsection B.01.001(1) of the Food and Drug Regulations4
is amended by adding the following in alphabetical order:
“List of Contaminants and Other Adulterating Substances in
Foods” means the List of Contaminants and Other Adulterating
Substances in Foods, published by the Department of Health on its
website, as amended from time to time; (Liste de contaminants et
d’autres substances adultérantes dans les aliments)
S.C. 2012, c. 19, s. 414
S.C. 2012, c. 19, s. 416
c
R.S., c. F-27
1
C.R.C., c. 870
L.C. 2012, ch. 19, art. 414
L.C. 2012, ch. 19, art. 416
L.R., ch. F-27
1
C.R.C., ch. 870
c
Canada Gazette Part I December 13, 2014
7. Section B.15.001 of the Regulations is replaced by the
following:
B.15.001. (1) A food referred to in column 2 of Part 1 of the List
of Contaminants and Other Adulterating Substances in Foods is
adulterated if the corresponding substance referred to, by name or
class, in column 1 is present in or on the food.
(2) A food referred to in column 2 of Part 2 of the List of Contaminants and Other Adulterating Substances in Foods is adulterated if the corresponding substance referred to, by name or class, in
column 1 is present in or on the food in an amount that exceeds the
maximum level set out in column 3.
(3) If a substance referred to, by name or class, in column 1 in
Part 2 the List of Contaminants and Other Adulterating Substances
in Foods is present in or on the corresponding food referred to in
column 2, the food is, in respect of the presence of the substance,
exempt from the application of paragraph 4(1)(a) of the Act if the
amount of the substance does not exceed the maximum level set
out in column 3.
(4) Subsections (1) to (3) do not apply to a substance that is
present in or on a food as
(a) a food additive;
(b) a pest control product as defined in subsection 2(1) of the
Pest Control Products Act or its components or derivatives; or
(c) a veterinary drug or its metabolites.
8. Section B.15.003 of the Regulations is repealed.
9. Tables I and III to Division 15 of Part B of the Regulations
are repealed.
10. Paragraphs C.01.611(1)(a) and (b) of the Regulations are
replaced by the following:
(a) to file with the Director in respect of that drug a submission
describing in detail tests carried out to verify that the administration of the drug to an animal does not result in a substance named
in column II of the List referred to in the Marketing Authorization for Maximum Residue Limits for Veterinary Drugs in Foods
being present in a food set out in column III of the List, except
in an amount within the maximum residue limit set out in column IV of the List in respect of the food and the substance; and
(b) to print on the principal display panel of the outer label, the
inner label and the packaging insert, if any, that describes the
drug, a warning that food derived from animals to which the
drug has been administered must not be sold for human consumption unless there has elapsed since the administration of the
drug a period of time specified by the Director, based on a review
of the available data with respect to drug residues.
11. The heading of Part E of the Regulations is replaced by
the following:
CYCLAMATE SWEETENERS
12. Section E.01.001 of the Regulations is replaced by the
following:
E.01.001. (1) In this Part, “cyclamate sweetener” means any of
the following substances sold as a sweetener:
(a) cyclohexyl sulfamic acid or any of its salts; and
(b) any substance containing cyclohexyl sulfamic acid or any of
its salts.
(2) Part B does not apply to any cyclamate sweetener.
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143030
7. L’article B.15.001 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
B.15.001. (1) Un aliment visé à la colonne 2 de la partie 1 de la
Liste de contaminants et d’autres substances adultérantes dans les
aliments est falsifié si est présente dans l’aliment ou sur sa surface
une substance dont le nom ou la catégorie figure à la colonne 1.
(2) Un aliment visé à la colonne 2 de la partie 2 de la Liste de
contaminants et d’autres substances adultérantes dans les aliments
est falsifié si est présente dans l’aliment ou sur sa surface une substance dont le nom ou la catégorie figure à la colonne 1 en une
quantité dépassant la limite maximale prévue à la colonne 3.
(3) Un aliment visé à la colonne 2 de la partie 2 de la Liste de
contaminants et d’autres substances adultérantes dans les aliments
est soustrait à l’application de l’alinéa 4(1)a) de la Loi, en ce qui
concerne une substance dont le nom ou la catégorie figure à la
colonne 1, si la substance est présente dans l’aliment ou sur sa
surface en une quantité ne dépassant pas la limite maximale prévue
à la colonne 3.
(4) Les paragraphes (1) à (3) ne s’appliquent pas à une substance
présente dans l’aliment ou sur sa surface, à titre, selon le cas :
a) d’additif alimentaire;
b) de produit antiparasitaire au sens du paragraphe 2(1) de la Loi
sur les produits antiparasitaires, ou d’un de ses composants ou
dérivés;
c) d’une drogue pour usage vétérinaire ou d’un de ses
métabolites.
8. L’article B.15.003 du même règlement est abrogé.
9. Les tableaux I et III du titre 15 de la partie B du même
règlement sont abrogés.
10. Les alinéas C.01.611(1)a) et b) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
a) une présentation relative à la drogue décrivant en détail les
épreuves conduites pour vérifier qu’aucune substance mentionnée à la colonne II de la Liste visée par l’Autorisation de mise en
marché – limites maximales de résidus de drogues pour usage
vétérinaire dans les aliments ne demeure dans un aliment mentionné à la colonne III, sauf dans la limite maximale de résidu
prévue à la colonne IV pour cet aliment et cette substance;
b) l’impression, dans l’espace principal de l’étiquette extérieure,
sur l’étiquette intérieure et, le cas échéant, sur la notice jointe à
l’emballage qui décrit la drogue, d’une mise en garde indiquant
que les aliments provenant d’animaux auxquels a été administrée cette drogue ne peuvent être vendus pour consommation
humaine que s’il s’est écoulé depuis cette administration le délai
que fixe le Directeur en se fondant sur une étude des données
connues sur les résidus de la drogue.
11. Le titre de la partie E du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
ÉDULCORANTS AU CYCLAMATE
12. L’article E.01.001 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
E.01.001. (1) Dans la présente partie, « édulcorant au cyclamate » désigne l’acide cyclohexylsulfamique ou l’un de ses sels,
ainsi qu’une substance en contenant, vendus comme édulcorants.
(2) La partie B ne s’applique pas aux édulcorants au cyclamate.
Canada Gazette Part I December 13, 2014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143031
13. Section E.01.002 of the Regulations is replaced by the
following:
E.01.002. No person shall sell a cyclamate sweetener that is not
labelled as required by this Part.
14. Section E.01.003 of the Regulations is replaced by the
following:
E.01.003. No person shall, in advertising a cyclamate sweetener
to the general public, make any representation other than with
respect to the name, price and quantity of the sweetener.
15. Section E.01.004 of the Regulations is replaced by the
following:
E.01.004. Every cyclamate sweetener shall be labelled to state
that it should be used only on the advice of a physician.
16. Section E.01.005 of the Regulations is replaced by the
following:
E.01.005. Every cyclamate sweetener shall be labelled to show
(a) its energy value expressed, in calories, per teaspoon, drop,
tablet or other measure used in the directions for use and
per 100 grams or 100 millilitres; and
(b) a list of all its ingredients and, in the case of cyclohexyl
sulfamic acid or any of its salts or a carbohydrate, its quantity.
13. L’article E.01.002 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
E.01.002. Il est interdit de vendre un édulcorant au cyclamate
qui n’est pas étiqueté comme l’exige la présente partie.
14. L’article E.01.003 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
E.01.003. Dans la publicité destinée au grand public relativement aux édulcorants au cyclamate, seuls le nom, le prix et la quantité de l’édulcorant peuvent être annoncés.
15. L’article E.01.004 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
E.01.004. Tout édulcorant au cyclamate porte, sur l’étiquette,
une mise en garde précisant qu’il ne doit être utilisé que sur avis
d’un médecin.
16. L’article E.01.005 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
E.01.005. Tout édulcorant au cyclamate porte sur l’étiquette :
a) sa valeur énergétique exprimée en calories par cuillerée à thé,
comprimé, goutte ou autre, selon le mode d’emploi, et
par 100 grammes ou 100 millilitres;
b) la liste de tous ses ingrédients et, le cas échéant, les quantités
présentes d’acide cyclohexylsulfamique, de ses sels et de
glucides.
TRANSITIONAL PROVISIONS
DISPOSITIONS TRANSITOIRES
17. (1) In this section,
“former Regulations” means the Food and Drug Regulations as
they read immediately before the day on which these Regulations come into force. (règlement antérieur)
“saccharin sweetener” means a saccharin sweetener as defined
in subsection E.01.001(1) of the former Regulations. (édulcorant à la saccharine)
(2) Despite sections 11 to 16, if, on the day immediately
before the day on which these Regulations come into force, a
saccharin sweetener was sold in accordance with Part E of the
former Regulations, the sale of the sweetener may continue in
accordance with Part E of the former Regulations for a period
of one year beginning on the day on which these Regulations
come into force.
17. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
article.
« édulcorant à la saccharine » s’entend au sens du paragraphe E.01.001(1) du règlement antérieur. (saccharin sweetener)
« règlement antérieur » Le Règlement sur les aliments et drogues, dans sa version antérieure à l’entrée en vigueur du présent règlement. (former Regulations)
(2) Malgré les articles 11 à 16, si, le jour précédant la date
d’entrée en vigueur du présent règlement, un édulcorant à la
saccharine était vendu en conformité avec la partie E du règlement antérieur, la vente d’un tel édulcorant peut se poursuivre
conformément à la partie E du règlement antérieur pour une
période d’un an à compter de la date d’entrée en vigueur du
présent règlement.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
18. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
18. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[50-1-o]
[50-1-o]
Canada Gazette Part I December 13, 2014
INDEX
Vol. 148, No. 50 — December 13, 2014
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Border Services Agency
Special Import Measures Act
Certain oil country tubular goods — Decisions................... 3013
Certain photovoltaic modules and laminates —
Decisions.......................................................................... 3014
Canada Revenue Agency
Income Tax Act
Revocation of registration of charities................................. 3014
Canadian International Trade Tribunal
Appeal
Notice No. HA-2014-022..................................................... 3015
Commencement of inquiry
Oil country tubular goods.................................................... 3016
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
Administrative decision........................................................... 3018
Decisions.................................................................................. 3019
Notice of consultation.............................................................. 3018
* Notice to interested parties.................................................... 3017
Part 1 applications.................................................................... 3018
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Order 2014-87-10-02 Amending the Non-domestic
Substances List................................................................. 3002
Industry, Dept. of
Appointments....................................................................... 3002
Boards of Trade Act
BRANTFORD REGIONAL CHAMBER OF
COMMERCE (THE)....................................................... 3004
CAMROSE CHAMBER OF COMMERCE........................ 3005
Lewisporte Chamber of Commerce..................................... 3005
PARIS CHAMBER OF COMMERCE................................ 3006
Canada Corporations Act
Application for surrender of charter.................................... 3006
Supplementary letters patent................................................ 3006
Department of Industry Act and Radiocommunication Act
Notice No. SMSE-021-14 — Fee proposal for
fixed-satellite service (FSS) and broadcasting-satellite
service (BSS) satellite spectrum in Canada..................... 3007
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143032
GOVERNMENT NOTICES — Continued
Natural Resources, Dept. of
First publication of the Technical Guide to Class 43.1
and 43.2............................................................................ 3011
MISCELLANEOUS NOTICES
Allain, Henry
Plans deposited..................................................................... 3020
ASSOCIATION OF CANADIAN UNIVERSITIES
FOR RESEARCH IN ASTRONOMY
Relocation of head office..................................................... 3020
PARLIAMENT
Chief Electoral Officer
Canada Elections Act
Return of a member elected at the November 17, 2014,
by-election........................................................................ 3012
House of Commons
* Filing applications for private bills (Second Session,
Forty-First Parliament)..................................................... 3012
Senate
Royal assent
Bill assented to..................................................................... 3012
PROPOSED REGULATIONS
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(Food — Various Subjects).............................................. 3022
SUPPLEMENTS
Copyright Board
Tariff of Levies to Be Collected by CPCC in 2015 on the
Sale, in Canada, of Blank Audio Recording Media
Tariff of Levies to Be Collected by CPCC in 2016 on the
Sale, in Canada, of Blank Audio Recording Media
Canada Gazette Part I December 13, 2014
INDEX
o
Vol. 148, n 50 — Le 13 décembre 2014
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
Allain, Henry
Dépôt de plans...................................................................... 3020
ASSOCIATION CANADIENNE D’UNIVERSITÉS
POUR LA RECHERCHE EN ASTRONOMIE
Changement de lieu du siège social..................................... 3020
AVIS DU GOUVERNEMENT
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Arrêté 2014-87-10-02 modifiant la Liste extérieure............ 3002
Industrie, min. de l’
Nominations......................................................................... 3002
Loi sur le ministère de l’Industrie et Loi sur la
radiocommunication
Avis no SMSE-021-14 — Proposition portant sur la
perception de droits pour le spectre servant aux
services fixes par satellite (SFS) et aux services de
radiodiffusion par satellite (SRS) au Canada................... 3007
Loi sur les chambres de commerce
BRANTFORD REGIONAL CHAMBER OF
COMMERCE (THE)....................................................... 3004
CAMROSE CHAMBER OF COMMERCE........................ 3005
Lewisporte Chamber of Commerce..................................... 3005
PARIS CHAMBER OF COMMERCE................................ 3006
Loi sur les corporations canadiennes
Demande d’abandon de charte............................................. 3006
Lettres patentes supplémentaires......................................... 3006
Ressources naturelles, min. des
Première publication du guide intitulé Catégories 43.1
et 43.2 — Guide technique............................................... 3011
COMMISSIONS
Agence des services frontaliers du Canada
Loi sur les mesures spéciales d’importation
Certaines fournitures tubulaires pour puits de pétrole —
Décisions.......................................................................... 3013
Certains modules ou laminés photovoltaïques —
Décisions.......................................................................... 3014
Gazette du Canada Partie I Le 13 décembre 20143033
COMMISSIONS (suite)
Agence du revenu du Canada
Loi de l’impôt sur le revenu
Révocation de l’enregistrement d’organismes de
bienfaisance...................................................................... 3014
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
* Avis aux intéressés................................................................ 3017
Avis de consultation................................................................. 3019
Décision administrative............................................................ 3018
Décisions.................................................................................. 3019
Demandes de la partie 1........................................................... 3018
Tribunal canadien du commerce extérieur
Appel
Avis no HA-2014-022........................................................... 3015
Ouverture d’enquête
Fournitures tubulaires pour puits de pétrole........................ 3016
PARLEMENT
Chambre des communes
* Demandes introductives de projets de lois privés
(Deuxième session, quarante et unième législature)........ 3012
Directeur général des élections
Loi électorale du Canada
Rapport d’une députée élue à l’élection partielle du
17 novembre 2014............................................................ 3012
Sénat
Sanction royale
Projet de loi sanctionné........................................................ 3012
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (aliments – divers sujets).................................... 3022
SUPPLÉMENTS
Commission du droit d’auteur
Tarif des redevances à percevoir par la SCPCP en 2015
sur la vente, au Canada, de supports audio vierges
Tarif des redevances à percevoir par la SCPCP en 2016
sur la vente, au Canada, de supports audio vierges
Supplement
Canada Gazette, Part I
December 13, 2014
Supplément
Gazette du Canada, Partie I
Le 13 décembre 2014
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT
D’AUTEUR
Tariff of Levies to Be Collected by CPCC
in 2015 on the Sale, in Canada, of
Blank Audio Recording Media
Tarif des redevances à percevoir par la SCPCP
en 2015 sur la vente, au Canada,
de supports audio vierges
Supplement to the Canada Gazette December 13, 2014 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 décembre 20142
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT D’AUTEUR
FILE: Private Copying 2015
DOSSIER : Copie privée 2015
Tariff of Levies to Be Collected by CPCC on the Sale, in Canada,
of Blank Audio Recording Media
Tarif des redevances à percevoir par la SCPCP sur la vente, au
Canada, de supports audio vierges
In accordance with subsection 83(10) of the Copyright Act, the
Copyright Board has certified and hereby publishes the tariff of
levies to be collected by the Canadian Private Copying Collective
(CPCC) effective January 1, 2015, on the sale, in Canada, of blank
audio recording media for the year 2015.
Conformément au paragraphe 83(10) de la Loi sur le droit d’auteur, la Commission du droit d’auteur a homologué et publie le
tarif des redevances à percevoir par la Société canadienne de perception de la copie privée (SCPCP) à compter du 1er janvier 2015
sur la vente, au Canada, de supports audio vierges pour l’année
2015.
Ottawa, le 13 décembre 2014
Le secrétaire général
GILLES McDOUGALL
56, rue Sparks, Bureau 800
Ottawa (Ontario)
K1A 0C9
613-952-8624 (téléphone)
613-952-8630 (télécopieur)
gilles.mcdougall@cb-cda.gc.ca (courriel)
Ottawa, December 13, 2014
GILLES McDOUGALL
Secretary General
56 Sparks Street, Suite 800
Ottawa, Ontario
K1A 0C9
613-952-8624 (telephone)
613-952-8630 (fax)
gilles.mcdougall@cb-cda.gc.ca (email)
Supplement to the Canada Gazette December 13, 2014 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 décembre 20143
TARIFF OF LEVIES TO BE COLLECTED BY CPCC IN 2015
ON THE SALE OF BLANK AUDIO RECORDING MEDIA,
IN CANADA, IN RESPECT OF THE REPRODUCTION
FOR PRIVATE USE OF MUSICAL WORKS EMBODIED
IN SOUND RECORDINGS, OF PERFORMERS’
PERFORMANCES OF SUCH WORKS OR OF
SOUND RECORDINGS IN WHICH SUCH
WORKS AND PERFORMANCES
ARE EMBODIED
TARIF DES REDEVANCES À PERCEVOIR PAR LA SCPCP
EN 2015 SUR LA VENTE DE SUPPORTS AUDIO VIERGES,
AU CANADA, POUR LA COPIE À USAGE PRIVÉ
D’ENREGISTREMENTS SONORES OU
D’ŒUVRES MUSICALES OU DE
PRESTATIONS D’ŒUVRES
MUSICALES QUI LES
CONSTITUENT
Note to readers (this note is not part of the tariff)
Note au lecteur (cette note ne fait pas partie du tarif)
On June 25, 2013, pursuant to paragraph 83(13)(b) of the Act,
the Board made the Regulations Establishing the Periods Within
Which Eligible Authors, Eligible Performers and Eligible Makers
not Represented by Collective Societies Can Claim Private Copying Remuneration.11 As required by this paragraph, the period
within which an eligible rights holder who has not authorized a
collective to file a proposed tariff is entitled to be paid a share of
private copying royalties begins when a tariff ceases to be effective.
For reasons outlined in the Regulatory Impact Analysis Statement
(RIAS) published with the Regulations,22 CPCC is of the view that
this requirement unduly complicates the allocation of royalties collected pursuant to a multi-year tariff. To avoid such complications,
and as the Board had indicated in the RIAS, we certify for 2015
and 2016 tariffs that are separate, though identical in all respects
except for their effective period.
Le 25 juin 2013, la Commission prenait, en vertu de l’alinéa 83(13)b) de la Loi, le Règlement fixant les périodes pendant
lesquelles les auteurs, artistes-interprètes et producteurs admissibles non représentés par une société de gestion peuvent réclamer
une rémunération pour la copie à usage privé11. Comme le prescrit
cet alinéa, la période durant laquelle le titulaire admissible non
représenté par une société de gestion peut réclamer une part des
redevances de copie privée commence à la date de cessation d’effet
d’un tarif. Pour des motifs énoncés dans le résumé de l’étude d’impact de la réglementation (RÉIR) qui accompagne le Règlement22,
la SCPCP est d’avis que cette exigence complique inutilement la
répartition des redevances perçues en vertu d’un tarif pluriannuel.
Pour éviter ces complications, et comme la Commission l’avait
indiqué dans le RÉIR, nous homologuons pour 2015 et 2016 des tarifs distincts, mais identiques à tous égards sauf la période d’effet.
Short Title
Titre abrégé
1. This tariff may be cited as the Private Copying Tariff, 2015.
1. Tarif pour la copie privée, 2015.
Definitions
Définitions
2. In this tariff,
“accounting period” means the first two months of a calendar
year, and each subsequent period of two months; (« période
comptable »)
“Act” means the Copyright Act; (« Loi »)
“blank audio recording medium” means
(a) a recording medium, regardless of its material form, onto
which a sound recording may be reproduced, that is of a kind
ordinarily used by individual consumers for that purpose and on
which no sounds have ever been fixed, including recordable
compact discs (CD-R, CD-RW, CD-R Audio, CD-RW Audio);
and
(b) any medium prescribed by regulations pursuant to sections 79 and 87 of the Act;33 (« support audio vierge »)
“CPCC” means the Canadian Private Copying Collective;
(« SCPCP »)
“importer” means a person who, for the purpose of trade, imports a
blank audio recording medium in Canada; (« importateur »)
“manufacturer” means a person who, for the purpose of trade,
manufactures a blank audio recording medium in Canada, and
includes a person who assembles such a medium; (« fabricant »)
“semester” means from January to June or from July to December.
(« semestre »)
2. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent tarif.
« fabricant » Personne qui fabrique, à des fins commerciales, des
supports audio vierges au Canada, y compris celle qui les assemble.
(“manufacturer”)
« importateur » Personne qui importe des supports audio vierges au
Canada à des fins commerciales. (“importer”)
« Loi » Loi sur le droit d’auteur. (“Act”)
« période comptable » Deux premiers mois de l’année civile, et
chaque période subséquente de deux mois. (“accounting period”)
« SCPCP » Société canadienne de perception de la copie privée.
(“CPCC”)
« semestre » Janvier à juin, ou juillet à décembre. (“semester”)
« support audio vierge »
a) tout support audio habituellement utilisé par les consommateurs pour reproduire des enregistrements sonores et sur lequel
aucun son n’a encore été fixé, y compris les disques audionumériques enregistrables (CD-R, CD-RW, CD-R Audio, CD-RW
Audio);
b) tout autre support audio précisé par règlement adopté en vertu
des articles 79 et 87 de la Loi33. (“blank audio recording medium”)
1
1
2
2
SOR/2013-143, Canada Gazette, Part II, Vol. 147, No. 15, at p. 1998.
Ibid., pp. 2000–2001.
3
There was no such medium at the time of certifying the tariff.
DORS/2013-143, Gazette du Canada, Partie II, vol. 147, no 15, à la p. 1998.
Ibid., p. 2000-2001.
3
Aucun support n’avait fait l’objet d’une telle précision au moment d’homologuer
le présent tarif.
Supplement to the Canada Gazette December 13, 2014 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 décembre 20144
SUBSTANTIVE PROVISIONS
DISPOSITIONS DE FOND
Levy
Redevances
3. (1) Subject to subsection (2), the levy rate shall be 29¢ for
each CD-R, CD-RW, CD-R Audio or CD-RW Audio.
(2) Pursuant to subsections 82(2) and 86(1) of the Act, no levy is
payable
(i) in respect of a sale or other disposition of a medium that is to
be exported from Canada and is so exported, or
(ii) on a medium that is sold or otherwise disposed of to a society, association or corporation that represents persons with a
perceptual disability.
3. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le taux de la redevance est
de 29 ¢ par CD-R, CD-RW, CD-R Audio ou CD-RW Audio.
(2) Les paragraphes 82(2) et 86(1) de la Loi prévoient qu’aucune
redevance n’est payable sur un support :
(i) si son exportation est une condition de vente ou autre forme
d’aliénation et qu’il est effectivement exporté,
(ii) s’il est vendu ou aliéné au profit d’une société, d’une association ou d’une personne morale qui représente les personnes
ayant une déficience perceptuelle.
Collecting Body
Organisme de perception
4. CPCC is the collecting body designated pursuant to paragraph 83(8)(d) of the Act.
4. La SCPCP est l’organisme de perception désigné en application de l’alinéa 83(8)d) de la Loi.
Distribution of Levies Paid
Répartition des redevances
5. CPCC shall distribute the amounts it collects, less its operating costs, as follows:
(a) 58.2 per cent, to be shared between the Society of Composers, Authors and Music Publishers of Canada (SOCAN), the
Canadian Musical Reproduction Rights Agency (CMRRA) and
the Society for Reproduction Rights of Authors, Composers
and Publishers in Canada (SODRAC), on account of eligible
authors;
(b) 23.8 per cent to Re:Sound Music Licensing Company on
account of eligible performers; and
(c) 18.0 per cent to Re:Sound Music Licensing Company on
account of eligible makers.
5. La SCPCP répartit les sommes qu’elle perçoit, nettes de ses
coûts d’exploitation, de la façon suivante :
a) 58,2 pour cent à être partagé entre la Société canadienne
des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN),
l’Agence canadienne des droits de reproduction musicaux
(CMRRA) et la Société du droit de reproduction des auteurs,
compositeurs et éditeurs au Canada (SODRAC), pour les auteurs
admissibles;
b) 23,8 pour cent à Ré:Sonne Société de Gestion de la Musique
pour les artistes-interprètes admissibles;
c) 18,0 pour cent à Ré:Sonne Société de Gestion de la Musique
pour les producteurs admissibles.
Taxes
Taxes
6. All amounts payable under this tariff are exclusive of any federal, provincial or other governmental taxes or levies of any kind.
6. Les sommes exigibles en vertu du présent tarif ne comprennent ni les taxes fédérales, provinciales ou autres, ni les prélèvements d’autre genre qui pourraient s’appliquer.
ADMINISTRATIVE PROVISIONS
DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES
Payments
Paiements
7. (1) Subject to subsection (2), the levy for a blank audio recording medium sold or otherwise disposed of in any given accounting
period shall be due no later than the last day of the month following
that accounting period.
(2) Any manufacturer or importer who paid less than $2,000 in
the previous semester may opt to make payments every semester
after having so notified CPCC. The payment is then due on the last
day of the month following that semester.
7. (1) Sous réserve du paragraphe (2), la redevance due à l’égard
d’un support audio vierge vendu ou autrement aliéné durant une
période comptable donnée est payable au plus tard le dernier jour
du mois suivant cette période comptable.
(2) Le fabricant ou l’importateur qui a versé moins de 2 000 $
de redevances le semestre précédent peut verser ses redevances
semestriellement après en avoir avisé la SCPCP. La redevance est
alors payable le dernier jour du mois suivant la fin du semestre.
Reporting Requirements
Obligations de rapport
8. Every manufacturer or importer shall provide to CPCC the
following information with each payment:
(a) its name, that is,
(i) the name of a corporation and a mention of its jurisdiction
of incorporation,
(ii) the name of the proprietor of an individual proprietorship,
or
(iii) the names of the principal officers of all manufacturers or
importers,
together with any trade name (other than the above) under which
it carries on business;
(b) the address of its principal place of business;
(c) its address, telephone number, fax number and email address
for the purposes of notice;
8. Le fabricant ou l’importateur fournit à la SCPCP avec son
versement les renseignements suivants :
a) son nom, soit,
(i) sa raison sociale et la juridiction où il est constitué, dans le
cas d’une société par actions,
(ii) le nom du propriétaire, dans le cas d’une société à propriétaire unique,
(iii) les noms des principaux dirigeants, dans le cas de tout
autre fabricant ou importateur,
ainsi que toute autre dénomination sous laquelle il fait affaire;
b) l’adresse de sa principale place d’affaires;
c) ses adresse, numéro de téléphone, numéro de télécopieur et
adresse de courriel aux fins d’avis;
Supplement to the Canada Gazette December 13, 2014 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 décembre 20145
(d) the number of units of each type of blank audio recording
medium on account of which the payment is being made. The
“type of blank audio recording medium” refers to the type, brand
name and recording capacity of the blank audio recording
medium, as well as to any other characteristics according to
which the entity filing the report sells the medium or identifies it
in its inventory; and
(e) the number of each type of blank audio recording medium
exported or sold or otherwise disposed of to a society, association or corporation that represents persons with a perceptual
disability.
d) le nombre d’unités de chaque type de support audio vierge
faisant l’objet du paiement, étant entendu que la description du
type de support doit indiquer entre autres le type, le nom commercial, la capacité d’enregistrement du support ainsi que toute
autre caractéristique en fonction de laquelle le support est offert
en vente ou identifié à des fins d’inventaire;
e) le nombre de chaque type de support audio vierge exporté,
vendu ou aliéné au profit d’une société, d’une association ou
d’une personne morale qui représente les personnes ayant une
déficience perceptuelle.
Accounts and Records
Registres
9. (1) Every manufacturer or importer shall keep and preserve
for a period of six years records from which CPCC can readily
ascertain the amounts payable and the information required under
this tariff. These records shall be constituted of original source
documents sufficient to determine all sources of supply of blank
audio recording media, the number of media acquired or manufactured and the manner in which they were disposed of. They shall
include, among other things, purchase, sale and inventory records,
as well as financial statements when these are reasonably necessary to verify the accuracy and completeness of the information
provided to CPCC.
(2) CPCC may audit these records at any time on reasonable
notice and during normal business hours. It is entitled to conduct
reasonable procedures and make reasonable inquiries with the person being audited and with others, to confirm the completeness and
accuracy of the information reported to CPCC.
(3) If an audit discloses that the amounts due to CPCC have been
understated by more than ten per cent in any accounting period or
semester, as the case may be, the manufacturer or importer shall
pay the reasonable costs of audit within 30 days of the demand for
such payment.
9. (1) Le fabricant ou l’importateur tient et conserve pendant une
période de six ans les registres permettant à la SCPCP de déterminer facilement les montants exigibles et les renseignements qui
doivent être fournis en vertu du présent tarif. Ces registres contiennent les documents d’origine. Ils permettent de déterminer
toutes les sources d’approvisionnement en supports audio vierges,
le nombre de supports acquis ou fabriqués et la façon dont on en a
disposé. Ils incluent entre autres les registres d’achats, de ventes et
d’inventaire, de même que les états financiers, dans la mesure où
ces derniers sont raisonnablement nécessaires afin de confirmer
que les renseignements fournis à la SCPCP sont complets et exacts.
(2) La SCPCP peut vérifier ces registres à tout moment durant
les heures normales de bureau et moyennant un préavis raisonnable. Elle peut prendre les mesures et faire les enquêtes raisonnables auprès de la personne faisant l’objet de la vérification ou
d’autres personnes afin de confirmer que les renseignements fournis à la SCPCP sont complets et exacts.
(3) Si la vérification des registres révèle que les sommes à verser
à la SCPCP ont été sous-estimées de plus de dix pour cent pour
toute période comptable ou tout semestre, le fabricant ou l’importateur assume les coûts raisonnables de la vérification dans les
30 jours suivant la date à laquelle on lui en fait la demande.
Confidentiality
Traitement confidentiel
10. (1) Subject to subsections (2) to (5), CPCC shall treat in
confidence information received from a manufacturer or importer
pursuant to this tariff, unless the manufacturer or importer consents
in writing to the information being treated otherwise.
(2) CPCC may share information referred to in subsection (1)
(i) with the Copyright Board,
(ii) in connection with proceedings before the Copyright Board
or a court of law,
(iii) with any person who knows or is presumed to know the
information,
(iv) to the extent required to effect the distribution of royalties,
with the collective societies represented by CPCC, once aggregated to prevent the disclosure of information dealing with a
specific manufacturer or importer, or
(v) if ordered by law or by a court of law.
10. (1) Sous réserve des paragraphes (2) à (5), la SCPCP garde
confidentiels les renseignements qu’un fabricant ou un importateur
lui transmet en application du présent tarif, à moins que le fabricant
ou l’importateur ne consente par écrit à ce qu’ils soient divulgués.
(2) La SCPCP peut faire part des renseignements visés au paragraphe (1) :
(i) à la Commission du droit d’auteur,
(ii) dans le cadre d’une affaire portée devant la Commission du
droit d’auteur ou un tribunal judiciaire,
(iii) à une personne qui connaît ou est présumée connaître les
renseignements,
(iv) à une société de gestion représentée par la SCPCP, dans la
mesure où cela est nécessaire pour effectuer la répartition des
redevances et que les données ont été colligées de façon à éviter
la divulgation de renseignements à l’égard d’un fabricant ou
d’un importateur particulier,
(v) si la loi ou une ordonnance d’un tribunal l’y oblige.
(3) Une société de gestion représentée par la SCPCP peut faire
part des renseignements obtenus en vertu du paragraphe (2) :
(i) à la Commission du droit d’auteur,
(ii) dans le cadre d’une affaire portée devant la Commission du
droit d’auteur,
(iii) à une personne qui lui formule une réclamation, dans la
mesure où cela est nécessaire pour effectuer la répartition des
redevances,
(iv) si la loi ou une ordonnance d’un tribunal l’y oblige.
(3) A collective society represented by CPCC may share information obtained pursuant to subsection (2)
(i) with the Copyright Board,
(ii) in connection with proceedings before the Copyright Board,
(iii) to the extent required to effect the distribution of royalties,
with its claimants, or
(iv) if ordered by law or by a court of law.
Supplement to the Canada Gazette December 13, 2014 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 décembre 20146
(4) Subsection (1) does not apply to information that is publicly
available, or to information obtained from someone other than the
manufacturer or importer who is not under an apparent duty of
confidentiality to the manufacturer or importer.
(5) Notwithstanding the foregoing, the corporate name of a
manufacturer or importer, the trade name under which it carries on
business and the types of blank audio recording media reported by
it pursuant to paragraph 8(d) of this tariff shall not be considered
confidential information.
(4) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux renseignements disponibles au public ou obtenus d’un tiers non tenu lui-même de garder confidentiels ces renseignements.
Adjustments
Ajustements
11. Adjustments in the amount owed by a manufacturer or
importer (including excess payments), as a result of the discovery
of an error or otherwise, shall be made on the date the next payment is due.
11. L’ajustement dans les sommes payables par un fabricant ou
un importateur (y compris le trop-perçu), qu’il résulte ou non de la
découverte d’une erreur, s’effectue à la date à laquelle il doit
acquitter son prochain versement.
Interest on Late Payments
Intérêts sur paiements tardifs
12. Any amount not received by the due date shall bear interest
from that date until the date the amount is received. Interest shall
be calculated daily at a rate equal to one per cent above the Bank
Rate effective on the last day of the previous month (as published
by the Bank of Canada). Interest shall not compound.
12. Tout montant non reçu à son échéance porte intérêt à compter de la date à laquelle il aurait dû être acquitté jusqu’à la date où
il est reçu. L’intérêt est calculé quotidiennement, à un taux de un
pour cent au-dessus du taux officiel d’escompte en vigueur le dernier jour du mois précédent (tel qu’il est publié par la Banque du
Canada). L’intérêt n’est pas composé.
Addresses for Notices, etc.
Adresses pour les avis, etc.
13. (1) Anything that a manufacturer or importer sends to CPCC
shall be sent to 150 Eglinton Avenue E, Suite 403, Toronto, Ontario
M4P 1E8, telephone: 416-486-6832 or 1-800-892-7235, fax: 416486-3064, or to any other address of which the manufacturer or
importer has been notified.
(2) Anything that CPCC sends to a manufacturer or importer
shall be sent to the last address of which CPCC has been notified.
13. (1) Toute communication avec la SCPCP est adressée au
150, avenue Eglinton Est, bureau 403, Toronto (Ontario) M4P 1E8,
téléphone : 416-486-6832 ou 1-800-892-7235, télécopieur : 416486-3064, ou à l’adresse dont le fabricant ou l’importateur a été
avisé.
(2) Toute communication de la SCPCP avec un fabricant ou un
importateur est adressée à la dernière adresse connue de la SCPCP.
Delivery of Notices and Payments
Expédition des avis et des paiements
14. (1) A notice may be delivered by hand, by postage-paid mail,
by fax or by email. Payments shall be delivered by hand or by
postage-paid mail.
(2) A notice or payment mailed in Canada shall be presumed to
have been received three business days after the day it was mailed.
(3) A notice sent by fax or by email shall be presumed to have
been received on the day it is transmitted.
14. (1) Un avis peut être livré par messager, par courrier
affranchi, par télécopieur ou par courriel. Les paiements doivent
être livrés par messager ou par courrier affranchi.
(2) L’avis ou le paiement posté au Canada est présumé avoir été
reçu trois jours ouvrables après la date de mise à la poste.
(3) L’avis envoyé par télécopieur ou par courriel est présumé
avoir été reçu le jour où il est transmis.
(5) Malgré ce qui précède, ne constituent pas des renseignements confidentiels la dénomination sociale du fabricant ou de
l’importateur, les appellations commerciales dont il se sert pour
faire affaire et les types de support audio vierge dont il fait état en
vertu de l’alinéa 8d) de ce tarif.
Supplement
Canada Gazette, Part I
December 13, 2014
Supplément
Gazette du Canada, Partie I
Le 13 décembre 2014
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT
D’AUTEUR
Tariff of Levies to Be Collected by CPCC
in 2016 on the Sale, in Canada, of
Blank Audio Recording Media
Tarif des redevances à percevoir par la SCPCP
en 2016 sur la vente, au Canada,
de supports audio vierges
Supplement to the Canada Gazette December 13, 2014 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 décembre 20142
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT D’AUTEUR
FILE: Private Copying 2016
DOSSIER : Copie privée 2016
Tariff of Levies to Be Collected by CPCC on the Sale, in Canada,
of Blank Audio Recording Media
Tarif des redevances à percevoir par la SCPCP sur la vente, au
Canada, de supports audio vierges
In accordance with subsection 83(10) of the Copyright Act, the
Copyright Board has certified and hereby publishes the tariff of
levies to be collected by the Canadian Private Copying Collective
(CPCC) effective January 1, 2016, on the sale, in Canada, of blank
audio recording media for the year 2016.
Conformément au paragraphe 83(10) de la Loi sur le droit d’auteur, la Commission du droit d’auteur a homologué et publie le
tarif des redevances à percevoir par la Société canadienne de perception de la copie privée (SCPCP) à compter du 1er janvier 2016
sur la vente, au Canada, de supports audio vierges pour l’année
2016.
Ottawa, le 13 décembre 2014
Le secrétaire général
GILLES McDOUGALL
56, rue Sparks, Bureau 800
Ottawa (Ontario)
K1A 0C9
613-952-8624 (téléphone)
613-952-8630 (télécopieur)
gilles.mcdougall@cb-cda.gc.ca (courriel)
Ottawa, December 13, 2014
GILLES McDOUGALL
Secretary General
56 Sparks Street, Suite 800
Ottawa, Ontario
K1A 0C9
613-952-8624 (telephone)
613-952-8630 (fax)
gilles.mcdougall@cb-cda.gc.ca (email)
Supplement to the Canada Gazette December 13, 2014 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 décembre 20143
TARIFF OF LEVIES TO BE COLLECTED BY CPCC IN 2016
ON THE SALE OF BLANK AUDIO RECORDING MEDIA,
IN CANADA, IN RESPECT OF THE REPRODUCTION
FOR PRIVATE USE OF MUSICAL WORKS EMBODIED
IN SOUND RECORDINGS, OF PERFORMERS’
PERFORMANCES OF SUCH WORKS OR OF
SOUND RECORDINGS IN WHICH SUCH
WORKS AND PERFORMANCES
ARE EMBODIED
TARIF DES REDEVANCES À PERCEVOIR PAR LA SCPCP
EN 2016 SUR LA VENTE DE SUPPORTS AUDIO VIERGES,
AU CANADA, POUR LA COPIE À USAGE PRIVÉ
D’ENREGISTREMENTS SONORES OU
D’ŒUVRES MUSICALES OU DE
PRESTATIONS D’ŒUVRES
MUSICALES QUI LES
CONSTITUENT
Note to readers (this note is not part of the tariff)
Note au lecteur (cette note ne fait pas partie du tarif)
On June 25, 2013, pursuant to paragraph 83(13)(b) of the Act,
the Board made the Regulations Establishing the Periods Within
Which Eligible Authors, Eligible Performers and Eligible Makers
not Represented by Collective Societies Can Claim Private Copying Remuneration.11 As required by this paragraph, the period
within which an eligible rights holder who has not authorized a
collective to file a proposed tariff is entitled to be paid a share of
private copying royalties begins when a tariff ceases to be effective.
For reasons outlined in the Regulatory Impact Analysis Statement
(RIAS) published with the Regulations,22 CPCC is of the view that
this requirement unduly complicates the allocation of royalties collected pursuant to a multi-year tariff. To avoid such complications,
and as the Board had indicated in the RIAS, we certify for 2015
and 2016 tariffs that are separate, though identical in all respects
except for their effective period.
Le 25 juin 2013, la Commission prenait, en vertu de l’alinéa 83(13)b) de la Loi, le Règlement fixant les périodes pendant
lesquelles les auteurs, artistes-interprètes et producteurs admissibles non représentés par une société de gestion peuvent réclamer
une rémunération pour la copie à usage privé11. Comme le prescrit
cet alinéa, la période durant laquelle le titulaire admissible non
représenté par une société de gestion peut réclamer une part des
redevances de copie privée commence à la date de cessation d’effet
d’un tarif. Pour des motifs énoncés dans le résumé de l’étude d’impact de la réglementation (RÉIR) qui accompagne le Règlement22,
la SCPCP est d’avis que cette exigence complique inutilement la
répartition des redevances perçues en vertu d’un tarif pluriannuel.
Pour éviter ces complications, et comme la Commission l’avait
indiqué dans le RÉIR, nous homologuons pour 2015 et 2016 des tarifs distincts, mais identiques à tous égards sauf la période d’effet.
Short Title
Titre abrégé
1. This tariff may be cited as the Private Copying Tariff, 2016.
1. Tarif pour la copie privée, 2016.
Definitions
Définitions
2. In this tariff,
“accounting period” means the first two months of a calendar
year, and each subsequent period of two months; (« période
comptable »)
“Act” means the Copyright Act; (« Loi »)
“blank audio recording medium” means
(a) a recording medium, regardless of its material form, onto
which a sound recording may be reproduced, that is of a kind
ordinarily used by individual consumers for that purpose and on
which no sounds have ever been fixed, including recordable
compact discs (CD-R, CD-RW, CD-R Audio, CD-RW Audio);
and
(b) any medium prescribed by regulations pursuant to sections 79 and 87 of the Act;33 (« support audio vierge »)
“CPCC” means the Canadian Private Copying Collective;
(« SCPCP »)
“importer” means a person who, for the purpose of trade, imports a
blank audio recording medium in Canada; (« importateur »)
“manufacturer” means a person who, for the purpose of trade,
manufactures a blank audio recording medium in Canada, and
includes a person who assembles such a medium; (« fabricant »)
“semester” means from January to June or from July to December.
(« semestre »)
2. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent tarif.
« fabricant » Personne qui fabrique, à des fins commerciales, des
supports audio vierges au Canada, y compris celle qui les assemble.
(“manufacturer”)
« importateur » Personne qui importe des supports audio vierges au
Canada à des fins commerciales. (“importer”)
« Loi » Loi sur le droit d’auteur. (“Act”)
« période comptable » Deux premiers mois de l’année civile, et
chaque période subséquente de deux mois. (“accounting period”)
« SCPCP » Société canadienne de perception de la copie privée.
(“CPCC”)
« semestre » Janvier à juin, ou juillet à décembre. (“semester”)
« support audio vierge »
a) tout support audio habituellement utilisé par les consommateurs pour reproduire des enregistrements sonores et sur lequel
aucun son n’a encore été fixé, y compris les disques audionumériques enregistrables (CD-R, CD-RW, CD-R Audio, CD-RW
Audio);
b) tout autre support audio précisé par règlement adopté en vertu
des articles 79 et 87 de la Loi33. (“blank audio recording medium”)
1
1
2
2
SOR/2013-143, Canada Gazette, Part II, Vol. 147, No. 15, at p. 1998.
Ibid., pp. 2000–2001.
3
There was no such medium at the time of certifying the tariff.
DORS/2013-143, Gazette du Canada, Partie II, vol. 147, no 15, à la p. 1998.
Ibid., p. 2000-2001.
3
Aucun support n’avait fait l’objet d’une telle précision au moment d’homologuer le
présent tarif.
Supplement to the Canada Gazette December 13, 2014 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 décembre 20144
SUBSTANTIVE PROVISIONS
DISPOSITIONS DE FOND
Levy
Redevances
3. (1) Subject to subsection (2), the levy rate shall be 29¢ for
each CD-R, CD-RW, CD-R Audio or CD-RW Audio.
(2) Pursuant to subsections 82(2) and 86(1) of the Act, no levy is
payable
(i) in respect of a sale or other disposition of a medium that is to
be exported from Canada and is so exported, or
(ii) on a medium that is sold or otherwise disposed of to a society, association or corporation that represents persons with a
perceptual disability.
3. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le taux de la redevance est
de 29 ¢ par CD-R, CD-RW, CD-R Audio ou CD-RW Audio.
(2) Les paragraphes 82(2) et 86(1) de la Loi prévoient qu’aucune
redevance n’est payable sur un support :
(i) si son exportation est une condition de vente ou autre forme
d’aliénation et qu’il est effectivement exporté,
(ii) s’il est vendu ou aliéné au profit d’une société, d’une association ou personne morale qui représente les personnes ayant
une déficience perceptuelle.
Collecting Body
Organisme de perception
4. CPCC is the collecting body designated pursuant to paragraph 83(8)(d) of the Act.
4. La SCPCP est l’organisme de perception désigné en application de l’alinéa 83(8)d) de la Loi.
Distribution of Levies Paid
Répartition des redevances
5. CPCC shall distribute the amounts it collects, less its operating costs, as follows:
(a) 58.2 per cent, to be shared between the Society of Composers, Authors and Music Publishers of Canada (SOCAN), the
Canadian Musical Reproduction Rights Agency (CMRRA) and
the Society for Reproduction Rights of Authors, Composers and
Publishers in Canada (SODRAC), on account of eligible
authors;
(b) 23.8 per cent to Re:Sound Music Licensing Company on
account of eligible performers; and
(c) 18.0 per cent to Re:Sound Music Licensing Company on
account of eligible makers.
5. La SCPCP répartit les sommes qu’elle perçoit, nettes de ses
coûts d’exploitation, de la façon suivante :
a) 58,2 pour cent à être partagé entre la Société canadienne
des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN),
l’Agence canadienne des droits de reproduction musicaux
(CMRRA) et la Société du droit de reproduction des auteurs,
compositeurs et éditeurs au Canada (SODRAC), pour les auteurs
admissibles;
b) 23,8 pour cent à Ré:Sonne Société de Gestion de la Musique
pour les artistes-interprètes admissibles;
c) 18,0 pour cent à Ré:Sonne Société de Gestion de la Musique
pour les producteurs admissibles.
Taxes
Taxes
6. All amounts payable under this tariff are exclusive of any federal, provincial or other governmental taxes or levies of any kind.
6. Les sommes exigibles en vertu du présent tarif ne comprennent ni les taxes fédérales, provinciales ou autres, ni les prélèvements d’autre genre qui pourraient s’appliquer.
ADMINISTRATIVE PROVISIONS
DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES
Payments
Paiements
7. (1) Subject to subsection (2), the levy for a blank audio recording medium sold or otherwise disposed of in any given accounting
period shall be due no later than the last day of the month following
that accounting period.
(2) Any manufacturer or importer who paid less than $2,000 in
the previous semester may opt to make payments every semester
after having so notified CPCC. The payment is then due on the last
day of the month following that semester.
7. (1) Sous réserve du paragraphe (2), la redevance due à l’égard
d’un support audio vierge vendu ou autrement aliéné durant une
période comptable donnée est payable au plus tard le dernier jour
du mois suivant cette période comptable.
(2) Le fabricant ou l’importateur qui a versé moins de 2 000 $
de redevances le semestre précédent peut verser ses redevances
semestriellement après en avoir avisé la SCPCP. La redevance est
alors payable le dernier jour du mois suivant la fin du semestre.
Reporting Requirements
Obligations de rapport
8. Every manufacturer or importer shall provide to CPCC the
following information with each payment:
(a) its name, that is,
(i) the name of a corporation and a mention of its jurisdiction
of incorporation,
(ii) the name of the proprietor of an individual proprietorship,
or
(iii) the names of the principal officers of all manufacturers or
importers,
together with any trade name (other than the above) under which
it carries on business;
(b) the address of its principal place of business;
(c) its address, telephone number, fax number and email address
for the purposes of notice;
8. Le fabricant ou l’importateur fournit à la SCPCP avec son
versement les renseignements suivants :
a) son nom, soit,
(i) sa raison sociale et la juridiction où il est constitué, dans le
cas d’une société par actions,
(ii) le nom du propriétaire, dans le cas d’une société à propriétaire unique,
(iii) les noms des principaux dirigeants, dans le cas de tout
autre fabricant ou importateur,
ainsi que toute autre dénomination sous laquelle il fait affaire;
b) l’adresse de sa principale place d’affaires;
c) ses adresse, numéro de téléphone, numéro de télécopieur et
adresse de courriel aux fins d’avis;
Supplement to the Canada Gazette December 13, 2014 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 décembre 20145
(d) the number of units of each type of blank audio recording
medium on account of which the payment is being made.
The “type of blank audio recording medium” refers to the type,
brand name and recording capacity of the blank audio recording
medium, as well as to any other characteristics according to
which the entity filing the report sells the medium or identifies it
in its inventory; and
(e) the number of each type of blank audio recording medium
exported or sold or otherwise disposed of to a society, association or corporation that represents persons with a perceptual
disability.
d) le nombre d’unités de chaque type de support audio vierge
faisant l’objet du paiement, étant entendu que la description du
type de support doit indiquer entre autres le type, le nom commercial, la capacité d’enregistrement du support ainsi que toute
autre caractéristique en fonction de laquelle le support est offert
en vente ou identifié à des fins d’inventaire;
e) le nombre de chaque type de support audio vierge exporté,
vendu ou aliéné au profit d’une société, d’une association ou
d’une personne morale qui représente les personnes ayant une
déficience perceptuelle.
Accounts and Records
Registres
9. (1) Every manufacturer or importer shall keep and preserve
for a period of six years records from which CPCC can readily
ascertain the amounts payable and the information required under
this tariff. These records shall be constituted of original source
documents sufficient to determine all sources of supply of blank
audio recording media, the number of media acquired or manufactured and the manner in which they were disposed of. They shall
include, among other things, purchase, sale and inventory records,
as well as financial statements when these are reasonably necessary to verify the accuracy and completeness of the information
provided to CPCC.
(2) CPCC may audit these records at any time on reasonable
notice and during normal business hours. It is entitled to conduct
reasonable procedures and make reasonable inquiries with the person being audited and with others, to confirm the completeness and
accuracy of the information reported to CPCC.
(3) If an audit discloses that the amounts due to CPCC have been
understated by more than ten per cent in any accounting period or
semester, as the case may be, the manufacturer or importer shall
pay the reasonable costs of audit within 30 days of the demand for
such payment.
9. (1) Le fabricant ou l’importateur tient et conserve pendant une
période de six ans les registres permettant à la SCPCP de déterminer facilement les montants exigibles et les renseignements qui
doivent être fournis en vertu du présent tarif. Ces registres contiennent les documents d’origine. Ils permettent de déterminer
toutes les sources d’approvisionnement en supports audio vierges,
le nombre de supports acquis ou fabriqués et la façon dont on en a
disposé. Ils incluent entre autres les registres d’achats, de ventes et
d’inventaire, de même que les états financiers, dans la mesure où
ces derniers sont raisonnablement nécessaires afin de confirmer
que les renseignements fournis à la SCPCP sont complets et exacts.
(2) La SCPCP peut vérifier ces registres à tout moment durant
les heures normales de bureau et moyennant un préavis raisonnable. Elle peut prendre les mesures et faire les enquêtes raisonnables auprès de la personne faisant l’objet de la vérification ou
d’autres personnes afin de confirmer que les renseignements fournis à la SCPCP sont complets et exacts.
(3) Si la vérification des registres révèle que les sommes à verser
à la SCPCP ont été sous-estimées de plus de dix pour cent pour
toute période comptable ou tout semestre, le fabricant ou l’importateur assume les coûts raisonnables de la vérification dans les
30 jours suivant la date à laquelle on lui en fait la demande.
Confidentiality
Traitement confidentiel
10. (1) Subject to subsections (2) to (5), CPCC shall treat in
confidence information received from a manufacturer or importer
pursuant to this tariff, unless the manufacturer or importer consents
in writing to the information being treated otherwise.
(2) CPCC may share information referred to in subsection (1)
(i) with the Copyright Board,
(ii) in connection with proceedings before the Copyright Board
or a court of law,
(iii) with any person who knows or is presumed to know the
information,
(iv) to the extent required to effect the distribution of royalties,
with the collective societies represented by CPCC, once aggregated to prevent the disclosure of information dealing with a
specific manufacturer or importer, or
(v) if ordered by law or by a court of law.
10. (1) Sous réserve des paragraphes (2) à (5), la SCPCP garde
confidentiels les renseignements qu’un fabricant ou un importateur
lui transmet en application du présent tarif, à moins que le fabricant
ou l’importateur ne consente par écrit à ce qu’ils soient divulgués.
(2) La SCPCP peut faire part des renseignements visés au paragraphe (1) :
(i) à la Commission du droit d’auteur,
(ii) dans le cadre d’une affaire portée devant la Commission du
droit d’auteur ou un tribunal judiciaire,
(iii) à une personne qui connaît ou est présumée connaître les
renseignements,
(iv) à une société de gestion représentée par la SCPCP, dans la
mesure où cela est nécessaire pour effectuer la répartition des
redevances et que les données ont été colligées de façon à éviter
la divulgation de renseignements à l’égard d’un fabricant ou
d’un importateur particulier,
(v) si la loi ou une ordonnance d’un tribunal l’y oblige.
(3) Une société de gestion représentée par la SCPCP peut faire
part des renseignements obtenus en vertu du paragraphe (2) :
(i) à la Commission du droit d’auteur,
(ii) dans le cadre d’une affaire portée devant la Commission du
droit d’auteur,
(iii) à une personne qui lui formule une réclamation, dans la
mesure où cela est nécessaire pour effectuer la répartition des
redevances,
(iv) si la loi ou une ordonnance d’un tribunal l’y oblige.
(3) A collective society represented by CPCC may share information obtained pursuant to subsection (2)
(i) with the Copyright Board,
(ii) in connection with proceedings before the Copyright Board,
(iii) to the extent required to effect the distribution of royalties,
with its claimants, or
(iv) if ordered by law or by a court of law.
Supplement to the Canada Gazette December 13, 2014 Supplément à la Gazette du Canada Le 13 décembre 20146
(4) Subsection (1) does not apply to information that is publicly
available, or to information obtained from someone other than the
manufacturer or importer who is not under an apparent duty of
confidentiality to the manufacturer or importer.
(5) Notwithstanding the foregoing, the corporate name of a
manufacturer or importer, the trade name under which it carries on
business and the types of blank audio recording media reported by
it pursuant to paragraph 8(d) of this tariff shall not be considered
confidential information.
(4) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux renseignements disponibles au public ou obtenus d’un tiers non tenu lui-même de garder confidentiels ces renseignements.
Adjustments
Ajustements
11. Adjustments in the amount owed by a manufacturer or
importer (including excess payments), as a result of the discovery
of an error or otherwise, shall be made on the date the next payment is due.
11. L’ajustement dans les sommes payables par un fabricant ou
un importateur (y compris le trop-perçu), qu’il résulte ou non de la
découverte d’une erreur, s’effectue à la date à laquelle il doit
acquitter son prochain versement.
Interest on Late Payments
Intérêts sur paiements tardifs
12. Any amount not received by the due date shall bear interest
from that date until the date the amount is received. Interest shall
be calculated daily at a rate equal to one per cent above the Bank
Rate effective on the last day of the previous month (as published
by the Bank of Canada). Interest shall not compound.
12. Tout montant non reçu à son échéance porte intérêt à compter de la date à laquelle il aurait dû être acquitté jusqu’à la date où
il est reçu. L’intérêt est calculé quotidiennement, à un taux de un
pour cent au-dessus du taux officiel d’escompte en vigueur le dernier jour du mois précédent (tel qu’il est publié par la Banque du
Canada). L’intérêt n’est pas composé.
Addresses for Notices, etc.
Adresses pour les avis, etc.
13. (1) Anything that a manufacturer or importer sends to CPCC
shall be sent to 150 Eglinton Avenue E, Suite 403, Toronto, Ontario
M4P 1E8, telephone: 416-486-6832 or 1-800-892-7235, fax: 416486-3064, or to any other address of which the manufacturer or
importer has been notified.
(2) Anything that CPCC sends to a manufacturer or importer
shall be sent to the last address of which CPCC has been notified.
13. (1) Toute communication avec la SCPCP est adressée au
150, avenue Eglinton Est, bureau 403, Toronto (Ontario) M4P 1E8,
téléphone : 416-486-6832 ou 1-800-892-7235, télécopieur : 416486-3064, ou à l’adresse dont le fabricant ou l’importateur a été
avisé.
(2) Toute communication de la SCPCP avec un fabricant ou un
importateur est adressée à la dernière adresse connue de la SCPCP.
Delivery of Notices and Payments
Expédition des avis et des paiements
14. (1) A notice may be delivered by hand, by postage-paid mail,
by fax or by email. Payments shall be delivered by hand or by
postage-paid mail.
(2) A notice or payment mailed in Canada shall be presumed to
have been received three business days after the day it was mailed.
(3) A notice sent by fax or by email shall be presumed to have
been received on the day it is transmitted.
14. (1) Un avis peut être livré par messager, par courrier
affranchi, par télécopieur ou par courriel. Les paiements doivent
être livrés par messager ou par courrier affranchi.
(2) L’avis ou le paiement posté au Canada est présumé avoir été
reçu trois jours ouvrables après la date de mise à la poste.
(3) L’avis envoyé par télécopieur ou par courriel est présumé
avoir été reçu le jour où il est transmis.
(5) Malgré ce qui précède, ne constituent pas des renseignements confidentiels la dénomination sociale du fabricant ou de
l’importateur, les appellations commerciales dont il se sert pour
faire affaire et les types de support audio vierge dont il fait état en
vertu de l’alinéa 8d) de ce tarif.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising