Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 146, no 43
Vol. 146, No. 43
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, OCTOBER 27, 2012
OTTAWA, LE SAMEDI 27 OCTOBRE 2012
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Part II and Part III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 4, 2012, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling government publications as listed
in the telephone directory or write to Publishing and Depository
Services, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the
Internet at http://gazette.gc.ca. It is accessible in Portable
Document Format (PDF) and in HyperText Mark-up Language
(HTML) as the alternate format. The on-line PDF format of Part I,
Part II and Part III is official since April 1, 2003, and is published
simultaneously with the printed copy.
For information regarding reproduction rights, please contact
Public Works and Government Services Canada, by telephone
at 613-996-6886 or by email at droitdauteur.copyright@tpsgcpwgsc.gc.ca.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères de la Partie II et de la Partie III —
Publiée le samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres
catégories de textes réglementaires et de documents —
Publiée le 4 janvier 2012 et au moins tous les deux
mercredis par la suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant aux Éditions et
Services de dépôt, Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
La Gazette du Canada est aussi offerte gratuitement sur Internet au
http://gazette.gc.ca. La publication y est accessible en format de
document portable (PDF) et en langage hypertexte (HTML) comme
média substitut. Le format PDF en direct de la Partie I, de la
Partie II et de la Partie III est officiel depuis le 1er avril 2003 et est
publié en même temps que la copie imprimée.
Pour obtenir des renseignements sur les droits de reproduction,
veuillez communiquer avec Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, par téléphone au 613-996-6886 ou par
courriel à l’adresse droitdauteur.copyright@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
613-996-2495 (telephone), 613-991-3540 (fax).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, 613-996-2495 (téléphone), 613-991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2012
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2012
ISSN 1494-6076
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2012
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2012
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Vol. 146, No. 43 — October 27, 2012
Vol. 146, no 43 — Le 27 octobre 2012
2967
Government House ..........................................................
(orders, decorations and medals)
2968
Résidence du Gouverneur général ...................................
(ordres, décorations et médailles)
2968
Government notices .........................................................
2970
Avis du gouvernement .....................................................
2970
Parliament
House of Commons .....................................................
2985
Parlement
Chambre des communes ..............................................
2985
Commissions ...................................................................
(agencies, boards and commissions)
2986
Commissions ...................................................................
(organismes, conseils et commissions)
2986
Miscellaneous notices ......................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
2992
Avis divers .......................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
2992
Proposed regulations .......................................................
(including amendments to existing regulations)
2995
Règlements projetés .........................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
2995
Index ...............................................................................
3049
Index ...............................................................................
3050
2968
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
GOVERNMENT HOUSE
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
CANADIAN BRAVERY DECORATIONS
DÉCORATIONS CANADIENNES POUR ACTES DE
BRAVOURE
The Governor General, the Right Honourable David Johnston,
on the recommendation of the Canadian Decorations Advisory
Committee (Bravery), has awarded Bravery Decorations as
follows:
Star of Courage
Corporal Joseph Martin Éric Beaudoin, C.D.
Simon Bernier
Marcel Bouffard
Sergeant Randal Douglas McOrmond, C.D.
Master Corporal Robin Anthony Richardson, C.D.
Medal of Bravery
David Edison Adams
Constable Jennifer Elizabeth Anderson
Jordan Adam Appleby
Réal April
Sergio Avaca
Judith Gayle Barker
Jason Bavelaar Jr.
Master Corporal Christian Pierre Jonathan Bédard
Pascal Bergeron
Darrell Black
Michael Black
Bernard Joseph Blanchard
Constable Jean-Pierre Brabant
Justin Ashley Byrne
Daniel Chrusch
Constable Shaun Nicholas De Grandpré
Provincial Constable Ken Leon Decloet
Anthony Del Balso
Kole Gerard Devisscher
Adlene Fetni
Vincent Bradley Fontaine
Dwight Stephen Foster
Michael Foster
Sébastien Gilbert
Daniel Glanville
Jules Groulx-Swennen
Philip Hall
Doctor Ursula Higgins
Gisèle Huot (posthumous)
Constable Guillaume Jacques
Raphaëlle Jetté
Brent Kirchner
Corporal Dale M. Kurdziel
Aline L’Écuyer Lacroix
Benoit Ladouceur
Guillaume Langlois
Claude Lapierre
Tim Leclair
Jeffery Thomas Ray Lennox
Reno Levesque
Peter Levy
Russell Levy
Gian Frank Mameli
Eric Michael McAdam Manget
Sergeant James Wesley McLaren
Corporal Daniel Richard Melanson
Birunthan Muralidaran (posthumous)
Alexander Peter David Nassak
Sergeant François Paquette
Peter Edward Paquette
Le gouverneur général, le très honorable David Johnston, selon
les recommandations du Conseil des décorations canadiennes
(bravoure), a décerné les Décorations pour actes de bravoure
suivantes :
Étoile du courage
Le caporal Joseph Martin Éric Beaudoin, C.D.
Simon Bernier
Marcel Bouffard
Le sergent Randal Douglas McOrmond, C.D.
Le caporal-chef Robin Anthony Richardson, C.D.
Médaille de la bravoure
David Edison Adams
L’agente Jennifer Elizabeth Anderson
Jordan Adam Appleby
Réal April
Sergio Avaca
Judith Gayle Barker
Jason Bavelaar Jr.
Le caporal-chef Christian Pierre Jonathan Bédard
Pascal Bergeron
Darrell Black
Michael Black
Bernard Joseph Blanchard
L’agent Jean-Pierre Brabant
Justin Ashley Byrne
Daniel Chrusch
Le gendarme Shaun Nicholas De Grandpré
L’agent provincial Ken Leon Decloet
Anthony Del Balso
Kole Gerard Devisscher
Adlene Fetni
Vincent Bradley Fontaine
Dwight Stephen Foster
Michael Foster
Sébastien Gilbert
Daniel Glanville
Jules Groulx-Swennen
Philip Hall
La docteure Ursula Higgins
Gisèle Huot (à titre posthume)
L’agent Guillaume Jacques
Raphaëlle Jetté
Brent Kirchner
Le caporal Dale M. Kurdziel
Aline L’Écuyer Lacroix
Benoit Ladouceur
Guillaume Langlois
Claude Lapierre
Tim Leclair
Jeffery Thomas Ray Lennox
Reno Levesque
Peter Levy
Russell Levy
Gian Frank Mameli
Eric Michael McAdam Manget
Le sergent James Wesley McLaren
Le caporal Daniel Richard Melanson
Birunthan Muralidaran (à titre posthume)
Alexander Peter David Nassak
Le sergent François Paquette
Peter Edward Paquette
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
2969
Bruce Wayne Raymond
David Rego
Sergeant Scott Wesley Rempel
Cynthia Louise Riediger (posthumous)
Constable Simon Rivard
Candace Irene Dawn Smith
Doctor Kenneth W. Sniderman
Daniel Sokolowski
Constable Mark Tan
EMMANUELLE SAJOUS
Deputy Secretary and
Deputy Herald Chancellor
Bruce Wayne Raymond
David Rego
Le sergent Scott Wesley Rempel
Cynthia Louise Riediger (à titre posthume)
L’agent Simon Rivard
Candace Irene Dawn Smith
Le docteur Kenneth W. Sniderman
Daniel Sokolowski
L’agent Mark Tan
Le sous-secrétaire et
vice-chancelier d’armes
EMMANUELLE SAJOUS
[43-1-o]
[43-1-o]
AWARDS TO CANADIANS
DÉCORATIONS À DES CANADIENS
The Chancellery of Honours announces that the Government of
Canada has approved the following awards to Canadians:
From the Government of the Republic of France
Knight of the National Order of the Legion of Honour
to Mr. James Doak
From the Government of the Federal Republic of Germany
Grand Cross 1st Class of the Order of Merit
to The Honourable Peter Andrew Stewart Milliken
From the Government of the Italian Republic
Knight of the Order of Merit of the Italian Republic
to Mr. Anthony C. Masi
Ms. Maria Rosaria (Mariella) Pandolfi
Mr. Nunzio Tumino
Knight of the Order of the Star of Solidarity
to Mr. Pierre Jutras
Mr. Steven Muzzo
From the Government of Malaysia
Medal of the Order of the Defender of the Realm (Pingat
Pangkuan Negara)
to Ms. Sui Toh Ting (Lucy)
From the Government of the Kingdom of Spain
Cross of the Order of Civil Merit
to Mr. Robert R. Fowler
Mr. Louis Guay
From the Government of the United States of America
Meritorious Service Medal
to Lieutenant-Colonel Brook G. Bangsboll
EMMANUELLE SAJOUS
Deputy Secretary and
Deputy Herald Chancellor
La Chancellerie des distinctions honorifiques annonce que le
gouvernement du Canada a approuvé l’octroi des distinctions
honorifiques suivantes à des Canadiens :
Du gouvernement de la République française
Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur
à M. James Doak
Du gouvernement de la République fédérale d’Allemagne
Grande croix de première classe de l’Ordre du Mérite
à l’honorable Peter Andrew Stewart Milliken
Du gouvernement de la République italienne
Chevalier de l’Ordre du Mérite de la République italienne
à M. Anthony C. Masi
Mme Maria Rosaria (Mariella) Pandolfi
M. Nunzio Tumino
Chevalier de l’Ordre de l’étoile de la solidarité
à M. Pierre Jutras
M. Steven Muzzo
Du gouvernement de la Malaisie
Médaille de l’Ordre du Défendeur du royaume (Pingat
Pangkuan Negara)
à Mme Sui Toh Ting (Lucy)
Du gouvernement du Royaume d’Espagne
Croix de l’Ordre du Mérite civil
à M. Robert R. Fowler
M. Louis Guay
Du gouvernement des États-Unis d’Amérique
Médaille du service méritoire
au Lieutenant-colonel Brook G. Bangsboll
Le sous-secrétaire et
vice-chancelier d’armes
EMMANUELLE SAJOUS
[43-1-o]
[43-1-o]
2970
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
BANK OF CANADA
BANQUE DU CANADA
AMENDMENTS TO THE BANK OF CANADA PENSION
PLAN (BY-LAW 15) AND AMENDMENTS TO THE
SUPPLEMENTARY PENSION ARRANGEMENT
(BY-LAW 18)
MODIFICATIONS AU RÉGIME DE PENSION DE LA
BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF
No 15) ET MODIFICATIONS AU RÉGIME DE PENSION
COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA
(RÈGLEMENT ADMINISTRATIF No 18)
CERTIFICATE
CERTIFICAT
I, Jeremy Farr, General Counsel and Corporate Secretary of the
Bank of Canada, hereby certify that, pursuant to subsection 15(2)
of the Bank of Canada Act, By-laws 15 and 18 of the Bank of
Canada have been duly amended by the Board of Directors of the
Bank on September 19, 2012, as set out below, and that such
amendments have not been amended or rescinded since that date.
Je, Jeremy Farr, avocat général et secrétaire général de la Banque du Canada, certifie que, conformément au paragraphe 15(2)
de la Loi sur la Banque du Canada, les règlements administratifs
nos 15 et 18 de la Banque du Canada ont été dûment modifiés par
le Conseil d’administration de la Banque le 19 septembre 2012,
comme il est énoncé ci-après, et qu’ils n’ont été ni modifiés ni
abrogés depuis cette date.
Ottawa, le 28 septembre 2012
L’avocat général et secrétaire général
JEREMY FARR
Ottawa, September 28, 2012
JEREMY FARR
General Counsel and Corporate Secretary
BY-LAW 15 — BANK OF CANADA PENSION PLAN
(THE “PLAN”)
The Plan is amended, effective July 12, 2010, as follows by
1. adding the following paragraph 11.2.4 immediately following paragraph 11.2.3:
“11.2.4 Adjustment of Joint and Survivor Pension
Benefit
Effective July 12, 2010, in the event that no part of a pension
benefit of a member is required to be distributed to that person’s spouse or former spouse in accordance with paragraph 11.2.2, a joint and survivor pension benefit in pay pursuant to paragraph 7.3.1 may be adjusted so that it becomes
payable to the member at the date of adjustment as though
the member had not had a spouse on the pension benefit
commencement date.”
2. deleting subsection 14.1 and replacing it by the following:
“14.1 RIGHT TO AMEND OR WIND-UP
While the Bank intends to continue the Plan indefinitely, it
necessarily must and does reserve the right to amend or
wind-up the Plan in whole should future conditions, in the
opinion of the Bank, warrant such action.
The wind-up of the Plan in whole constitutes an amendment
to the Plan.”
3. deleting subsection 14.2 and replacing it by the following:
“14.2 NO REDUCTION IN BENEFITS
Except as may be required to avoid revocation of the registration of the Plan by the Minister of National Revenue, no
amendment or wind-up of the Plan in whole shall have the
effect of reducing
(a) pension benefits accrued prior to the date of such
amendment, or
(b) pension benefit credits relating to pension benefits accrued prior to the date of amendment
unless permission is given by the Superintendent.”
RÈGLEMENT ADMINISTRATIF No 15 — RÉGIME DE
PENSION DE LA BANQUE DU CANADA (LE « RÉGIME »)
À compter du 12 juillet 2010, le Régime est modifié de la manière suivante :
1. L’alinéa 11.2.4 suivant est ajouté immédiatement après
l’alinéa 11.2.3 :
« 11.2.4 Modification de la prestation réversible
À compter du 12 juillet 2010, dans l’éventualité où aucune
partie des prestations de pension d’un participant ne doit
être versée au conjoint ou ex-conjoint du participant conformément à l’alinéa 11.2.2, une prestation réversible versée en
application de l’alinéa 7.3.1 peut être modifiée de sorte
qu’elle soit payable au participant à la date de la modification, comme si le participant n’avait pas eu de conjoint à la
date de début du versement de la prestation de pension. »
2. Le paragraphe 14.1 est remplacé par le paragraphe suivant :
« 14.1 MODIFICATION OU LIQUIDATION DU
RÉGIME
Même si la Banque a l’intention de maintenir le Régime indéfiniment, il lui est nécessaire de se réserver, et de fait elle
se réserve, le droit de modifier le Régime ou de le liquider en
totalité si, à son avis, l’évolution future le justifie.
La liquidation totale du Régime constitue une modification
du Régime. »
3. Le paragraphe 14.2 est remplacé par le paragraphe suivant :
« 14.2 NON-RÉDUCTION DES PRESTATIONS
Sauf dans la mesure où cela est nécessaire pour éviter le retrait de l’agrément du Régime par le ministre du Revenu national, aucune modification ni liquidation totale du Régime
ne peut, sans l’approbation du surintendant, avoir pour effet
de réduire :
a) les prestations de pension accumulées avant la date de
la modification, ou
b) les droits à pension à l’égard des prestations de pension
accumulées avant la date de la modification. »
Le 27 octobre 2012
4. deleting subsection 14.6 and replacing it by the following:
“14.6 PARTIAL WIND-UP OF THE PLAN
Up to July 11, 2010, if the Plan was wound-up in part, the
rights of the members affected shall not be less than what
they would be if the whole of the Plan were wound-up at the
same time.”
The Plan is amended, effective December 15, 2010, as follows
by
5. amending paragraph 6.2.2 as follows:
(a) deleting “If” at the beginning of paragraph 6.2.2; and
(b) adding “For transfers occurring before December 15,
2010, if” at the beginning of paragraph 6.2.2.
6. deleting paragraph 13.3.1 and its title and replacing them by
the following:
“13.3.1 Explanation to Active Members and to their
Spouses
Effective December 15, 2010, the Administrator will provide
to active members and their spouses, and to each employee
who is eligible to join the Plan, a written explanation of the
provisions of the Plan, and any applicable amendments
thereto, delivered within the prescribed period of the adoption of such amendment.
Any such written explanation required to be provided to the
active member and to the active member’s spouse shall
be addressed to both of them and delivered to the active
member.”
The Plan is amended, effective April 1, 2011, as follows by
7. deleting paragraph 13.3.2 and replacing it by the following:
“13.3.2 Statements
Effective April 1, 2011, within the prescribed period after
the end of each calendar year the Administrator will provide
each active member and each active member’s spouse a written statement showing the active member’s pension benefit
entitlements and such other information as prescribed, as
well as each member that is no longer an active member, as
prescribed, and their spouse with a written statement showing such information as is prescribed.
Effective April 1, 2011, if a member ceases to be an active
member or if the Plan is terminated in part, the Administrator will give to that member and to the member’s spouse (or,
in the case of the member’s death, if there is no spouse, to
the member’s designated beneficiary if the Administrator has
been notified of the designation, or, in every other case, to
the executor, administrator or liquidator of the member’s estate or succession) a written statement in the form prescribed
under the PBSA and delivered within the prescribed period
after the date of ceasing to be an active member, or such
longer period as the Superintendent may allow.
Any such statement required to be provided to the member
and to the member’s spouse shall be addressed to both of
them and delivered to the member.”
8. deleting paragraph 13.3.3 and replacing it by the following:
“13.3.3 Rights to Examine Documents
Effective April 1, 2011, each member and every other person
entitled to pension benefits under the Plan, as prescribed,
and their spouse may, once in each calendar year, either personally or by an agent or mandatary authorized in writing for
that purpose, examine at the Bank’s head office, or such
Gazette du Canada Partie I
2971
4. Le paragraphe 14.6 est remplacé par le paragraphe suivant :
« 14.6 LIQUIDATION PARTIELLE DU RÉGIME
Jusqu’au 11 juillet 2010, les droits des participants affectés
par une liquidation partielle du Régime devaient être au
moins égaux à ceux qu’auraient eus ces derniers si la liquidation avait été totale. »
À compter du 15 décembre 2010, le Régime est modifié de la
manière suivante :
5. L’alinéa 6.2.2 est modifié comme suit :
a) par la suppression du mot « Lorsque » au début de l’alinéa 6.2.2, et
b) par adjonction des mots « Dans le cas des transferts effectués avant le 15 décembre 2010, lorsque » au début de l’alinéa 6.2.2.
6. L’alinéa 13.3.1 et son titre sont remplacés par ce qui suit :
« 13.3.1 Explications aux participants actifs et à leurs
conjoints
À compter du 15 décembre 2010, l’administrateur remet à
chaque participant actif et à son conjoint, ainsi qu’à chaque
employé qui a droit de participation au Régime, un document
expliquant les dispositions du Régime, ainsi que toute modification applicable au Régime, dans le délai prescrit suivant
l’adoption de la modification.
Tout document explicatif devant être fourni au participant
actif et à son conjoint est adressé aux deux et remis au participant actif. »
À compter du 1er avril 2011, le Régime est modifié de la manière suivante :
7. L’alinéa 13.3.2. est remplacé par l’alinéa suivant :
« 13.3.2 Relevés
À compter du 1er avril 2011, dans le délai prescrit suivant la
fin de chaque année civile, l’administrateur remet à chaque
participant actif et à son conjoint un relevé des prestations
de pension auxquelles le participant actif a droit et tous autres renseignements prescrits, ainsi qu’à chaque participant
qui n’est pas un participant actif, selon les modalités prescrites, et à son conjoint un relevé contenant ces renseignements prescrits.
À compter du 1er avril 2011, si un participant cesse d’être un
participant actif ou si le Régime est terminé de façon partielle, l’administrateur remet au participant et à son conjoint
(ou, dans le cas du décès du participant, s’il n’y a pas de
conjoint, au bénéficiaire désigné du participant si l’administrateur a été informé de la désignation, ou, dans tout autre
cas, à l’exécuteur testamentaire, à l’administrateur ou au liquidateur de la succession du participant) un relevé établi
selon ce qui est prescrit par la LNPP, dans le délai prescrit
suivant la date de la perte du statut de participant actif ou
dans tout délai supplémentaire accordé par le surintendant.
Tout relevé à cet effet devant être fourni au participant et à
son conjoint est adressé aux deux et remis au participant. »
8. L’alinéa 13.3.3 est remplacé par l’alinéa suivant :
« 13.3.3 Droits d’examiner les documents
À compter du 1er avril 2011, une fois au cours de chaque année civile, chaque participant et toute autre personne admissible à des prestations de pension en vertu du Régime, selon
les modalités prescrites, et son conjoint, ou leur agent ou
mandataire autorisé par écrit, peuvent examiner, au siège de
2972
Canada Gazette Part I
other place as is agreed to by the Administrator and the person concerned,
(a) a copy of the Plan or of any amendment thereto, or
(b) a copy of any report filed with the Superintendent at
any time after December 31, 1986, including
(i) information returns,
(ii) information on the source of funds and application
of gains,
(iii) actuarial reports,
(iv) financial statements, and
(v) any other report or statement as prescribed
and may order, in writing, a photocopy of any such documents, on condition of payment of such reasonable fee as
the Administrator may fix.”
The Plan is amended, effective July 1, 2011, as follows by
9. deleting the title of subsection 6.3 and replacing it by
“REFUNDS”.
10. deleting paragraph 6.3.1 and replacing it by the following:
“6.3.1 Less Than Two Years of Membership
(a) Notwithstanding paragraph 6.2.1, effective July 1, 2011,
a member entitled to a deferred pension benefit pursuant
to subsection 6.1 who has not been a member of the Plan
for at least two years at the date of termination of employment may elect, in lieu of the benefits otherwise payable under the Plan, to receive a single payment equal to
the member’s pension benefit credit.
(b) If any portion of the member’s pension benefit credit is
comprised of locked-in funds transferred into the Plan and
the member elects to receive a single payment pursuant to
subparagraph (a), then
(i) the single payment shall exclude the portion of the
pension benefit credit in respect of the locked-in funds,
and
(ii) the member must transfer the portion of the pension
benefit credit in respect of the locked-in funds according to the options described in paragraph 6.2.1.”
11. amending paragraph 6.3.2 as follows:
(a) deleting “A” at the beginning of paragraph 6.3.2; and
(b) adding “Up to June 30, 2011, a” at the beginning of
paragraph 6.3.2.
12. amending paragraph 6.3.3 as follows:
(a) deleting “A” at the beginning of paragraph 6.3.3; and
(b) adding “Up to June 30, 2011, a” at the beginning of
paragraph 6.3.3.
13. deleting paragraph 7.1.1 and replacing it by the following:
“7.1.1 Eligibility
For a death occurring on or after July 1, 2011, upon the
death of a member prior to the date the member retires, the
member’s spouse and each dependant of the member, not
exceeding three dependants at any point in time, shall be entitled to an immediate pension benefit computed according to
paragraphs 7.1.2 (or paragraph 17.4.1, for a grandfathered
member), 7.1.3 and 7.1.5, subject to the limitations and exclusions set out in paragraph 7.1.5 as well as any prescribed
limitations.”
October 27, 2012
la Banque ou à tout autre lieu convenu entre l’administrateur
et l’intéressé, les documents suivants :
a) le texte du Régime ou de toute modification apportée à
celui-ci; ou
b) un exemplaire de tout rapport déposé auprès du surintendant après le 31 décembre 1986, dont
i) des états relatifs au Régime,
ii) des renseignements concernant l’origine des fonds et
l’affectation des gains,
iii) des rapports actuariels,
iv) des états financiers, et
v) tous autres rapports et relevés prescrits;
et ils peuvent commander par écrit un exemplaire de ces
documents, moyennant paiement de tout droit raisonnable
que l’administrateur peut exiger. »
À compter du 1er juillet 2011, le Régime est modifié de la manière suivante :
9. Le titre du paragraphe 6.3 est remplacé par le titre
« REMBOURSEMENTS ».
10. L’alinéa 6.3.1 est remplacé par l’alinéa suivant :
« 6.3.1 Période de participation inférieure à deux ans
a) Nonobstant l’alinéa 6.2.1, à compter du 1er juillet 2011,
tout participant qui a droit à une prestation de pension différée aux termes du paragraphe 6.1 et qui participe au Régime depuis moins de deux ans au moment de la cessation d’emploi peut, en remplacement des prestations qui
seraient payables autrement en vertu du Régime, recevoir
un paiement unique égal à son droit à pension.
b) Si une partie du droit à pension du participant est constituée de fonds immobilisés transférés dans le Régime et
que le participant choisit un paiement unique conformément au sous-alinéa a),
i) le paiement unique exclut la portion du droit à pension ayant trait aux fonds immobilisés, et
ii) le participant doit transférer la partie du droit à pension relative aux fonds immobilisés conformément aux
options décrites à l’alinéa 6.2.1. »
11. L’alinéa 6.3.2 est modifié comme suit :
a) par la suppression du mot « Tout » au début de l’alinéa 6.3.2, et
b) par adjonction des mots « Jusqu’au 30 juin 2011, tout » au
début de l’alinéa 6.3.2.
12. L’alinéa 6.3.3 est modifié comme suit :
a) par la suppression du mot « Tout » au début de l’alinéa 6.3.3, et
b) par adjonction des mots « Jusqu’au 30 juin 2011, tout » au
début de l’alinéa 6.3.3.
13. L’alinéa 7.1.1 est remplacé par l’alinéa suivant :
« 7.1.1 Admissibilité
Dans le cas du décès d’un participant survenant le 1er juillet
2011 ou après, si le participant décède avant d’avoir pris sa
retraite, son conjoint ainsi que chacune de ses personnes à
charge, dont le nombre ne peut à aucun moment être supérieur à trois, ont droit à une prestation de pension immédiate
calculée conformément aux alinéas 7.1.2 (ou 17.4.1, pour un
participant bénéficiant d’une clause de droits acquis), 7.1.3
et 7.1.5, sous réserve des limites et des exclusions énoncées
à l’alinéa 7.1.5 et de toutes limites prescrites. »
Le 27 octobre 2012
14. deleting paragraph 7.1.3 and its title and replacing them by
the following:
“7.1.3 Minimum Spouse’s and Dependant’s Pension
Benefit Credit
For a death occurring on or after July 1, 2011, the pension
benefits computed according to paragraph 7.1.2, paragraph 7.1.5 or paragraph 17.4.1 (for a grandfathered member) will be increased, if necessary, so that the spouse’s
pension benefit credit or, where there is no spouse, the total
pension benefit credit payable to the dependant(s), will equal
the member’s pension benefit credit computed as if the
member had terminated employment at the member’s date of
death and had not died.”
15. deleting paragraph 7.1.4 and replacing it by the following:
“7.1.4 Transfer of Spouse’s Pension Benefit Credit
For a death occurring on or after July 1, 2011, the member’s
spouse may elect, in lieu of the spouse’s lifetime pension
benefit otherwise payable, to transfer an amount equal to the
member’s pension benefit credit, computed as if the member
had terminated employment at the member’s date of death
and not died, to
(a) the pension fund of another registered pension plan for
the benefit of the spouse, if the other plan accepts such
payment,
(b) a locked-in registered retirement savings plan for the
spouse of the kind prescribed, or
(c) a corporation authorized to undertake life insurance in
Canada to purchase for the spouse a lifetime pension benefit of the kind prescribed that will commence to be paid
prior to the end of the year in which the spouse attains age
seventy-one years or such other age as prescribed by the
Income Tax Act from time to time.”
16. deleting paragraph 7.1.5 and replacing it by the following:
“7.1.5 Amount of Dependant’s Pension Benefit
(a) For a death occurring on or after July 1, 2011, the pension benefit payable to each dependant pursuant to paragraph 7.1.1 shall equal one-sixth of the amount of the
pension benefit to which a spouse is entitled, computed
according to paragraph 7.1.2 (or paragraph 17.4.1, for a
grandfathered member) or 7.1.3, as applicable, or if there
is not a spouse, twice the amount otherwise payable, subject to the limitations and exclusions set out in paragraph 7.1.5 and any other prescribed limitation.
(b) If a member is survived at any point in time by more
than three dependants, a dependant’s entitlement at that
time to a pension benefit shall be according to the order of
birth, from first to last born.
(c) A dependant entitled to a pension benefit shall cease to
be entitled to such pension benefit at the earlier of the date
of death of the dependant or the date on which the dependant ceases to be a dependant.
(d) For the death of a member occurring on or after July 1,
2011, and prior to the date the member retires, notwithstanding anything to the contrary in this paragraph and in
the Plan, if the spouse’s pension benefit is increased pursuant to paragraph 7.1.3, and the member has at least one
dependant as of the date of death, a pension benefit shall
be paid to the dependant in the manner described in this
paragraph 7.1.5, but only if the surviving spouse’s adjusted pension benefit does not exceed sixty-six and twothirds per cent of the greater of (i) and (ii)
(i) the lesser of
A. the lifetime pension benefit that could reasonably
be expected to have accrued to the member to the day
Gazette du Canada Partie I
2973
14. L’alinéa 7.1.3 et son titre sont remplacés par ce qui suit :
« 7.1.3 Droit à pension minimum du conjoint et des
personnes à charge
Dans le cas du décès d’un participant survenant le 1er juillet
2011 ou après, le montant de la prestation de pension calculé
conformément à l’alinéa 7.1.2, 7.1.5 ou 17.4.1 (pour un participant bénéficiant d’une clause de droits acquis) est majoré, s’il y a lieu, de façon à ce que le droit à pension du
conjoint ou, s’il n’y a pas de conjoint, le droit à pension total
payable à la ou aux personnes à charge soit égal au droit à
pension qu’aurait eu le participant s’il était toujours vivant
et que la date de son décès était plutôt celle où il a mis fin à
son emploi à la Banque. »
15. L’alinéa 7.1.4 est remplacé par l’alinéa suivant :
« 7.1.4 Transfert du droit à pension du conjoint
Dans le cas du décès d’un participant survenant le 1er juillet
2011 ou après, le conjoint du participant peut, en remplacement de la prestation de pension viagère au conjoint qui lui
serait autrement payable, obtenir qu’un montant égal au droit
à pension du participant, calculé comme si le participant
était toujours vivant et que la date de son décès était plutôt
celle où il a mis fin à son emploi à la Banque, soit transféré :
a) au fonds de pension d’un autre régime de pension agréé
auquel adhère le conjoint, si l’autre régime consent à recevoir le paiement,
b) à un régime enregistré d’épargne-retraite immobilisé,
du type prescrit, dont le conjoint est propriétaire, ou
c) à une société autorisée à offrir de l’assurance-vie au
Canada pour l’achat d’une prestation de pension viagère
du type prescrit, qui commencera à lui être versée avant la
fin de l’année où ledit conjoint atteint soixante et onze ans
ou tout autre âge fixé de temps à autre par la Loi de
l’impôt sur le revenu. »
16. L’alinéa 7.1.5 est remplacé par l’alinéa suivant :
« 7.1.5 Montant de la prestation de pension des
personnes à charge
a) Dans le cas du décès d’un participant survenant le
1er juillet 2011 ou après, le montant de la prestation de
pension payable à chacune des personnes à charge aux
termes de l’alinéa 7.1.1 est égal au sixième du montant de
la prestation de pension auquel le conjoint a droit, calculé
aux termes de l’alinéa 7.1.2 (ou 17.4.1, pour un participant bénéficiant d’une clause de droits acquis) ou 7.1.3,
selon le cas, ou au double du montant autrement payable,
s’il n’y a pas de conjoint, sous réserve des limites et des
exclusions énoncées à l’alinéa 7.1.5 et de toute autre limite prescrite.
b) Si, en mourant, le participant laisse plus de trois personnes à charge, le droit à la prestation de pension de
chacune est établi selon la date de naissance, de la personne la plus âgée à la plus jeune.
c) La personne à charge qui a droit à une prestation de
pension perd ce droit à son décès ou lorsqu’elle cesse
d’être une personne à charge, selon ce qui survient en
premier.
d) Dans le cas du décès d’un participant survenant le
1er juillet 2011 ou après, et avant la date du départ à la retraite du participant, malgré toute stipulation contraire du
présent alinéa et du Régime, si le montant de la prestation
de pension du conjoint est majoré conformément à l’alinéa 7.1.3 et que le participant laisse au moins une personne à charge à son décès, une prestation de pension est
payable à la personne à charge de la manière décrite à
l’alinéa 7.1.5, mais seulement si la prestation de pension
rajustée du conjoint survivant ne dépasse pas soixante-six
2974
Canada Gazette Part I
on which the member would have attained 65 years
of age if the member had survived to that day and
continued in employment and if the member’s rate of
salary had not increased after the member’s date of
death; and
B. one hundred fifty percent of the Year’s Maximum
Pensionable Earnings for the calendar year in which
the member dies;
(ii) the lifetime pension benefit accrued by the member,
on the date of his death.
(e) For the death of a member occurring on or after July 1,
2011, and prior to the date the member retires, notwithstanding anything to the contrary in this paragraph 7.1.5
and in the Plan, in the event a member dies without a
spouse and the member has solely designated one or several of his dependant(s) as beneficiary(ies), if such beneficiary’s (ies’) pension benefit is increased pursuant to
paragraph 7.1.3, a pension benefit shall be paid to such
dependant(s) (subject to the maximum set out in paragraph 7.1.5(b)) in the manner described in this paragraph 7.1.5, but only if each dependant’s adjusted pension
benefit does not exceed sixty-six and two-thirds per cent
of the greater of (i) and (ii), and where there is more than
one dependant, the total of the dependants’ adjusted pension benefits does not exceed one hundred percent of the
greater of (i) and (ii):
(i) the lesser of
A. the lifetime pension benefit that could reasonably
be expected to have accrued to the member to the day
on which the member would have attained 65 years
of age if the member had survived to that day and
continued in employment and if the member’s rate of
salary had not increased after the member’s date of
death; and
B. one hundred fifty percent of the Year’s Maximum
Pensionable Earnings for the calendar year in which
the member dies;
(ii) the lifetime pension benefit accrued by the member,
on the date of his death.
Such dependant(s) may elect, in lieu of the pension benefit, to receive an amount equal to their respective share of
the member’s pension benefit credit in the form of a lump
sum payment.”
17. deleting paragraph 7.5.1 and replacing it by the following:
“7.5.1 For Pre-Retirement Survivor Benefits
For deaths occurring on or after July 1, 2011, subject to subparagraph 17.4.2(b) (for a grandfathered member),
(a) if no pension benefit is payable under paragraph 7.1.1,
a single payment, equal to the aggregate of
(i) the sum of the deceased member’s net contribution
account, if positive, in respect of the deceased member’s pensionable service prior to 2012 (other than pensionable service bought back by the deceased member
after 2011 under paragraph 3.2.2, irrespective of whether the pensionable service is before or after January 1,
2012), and accrued interest up to the beginning of the
month in which such payment is made; and
(ii) the deceased member’s pension benefit credit at the
time of the member’s death computed as if the member
October 27, 2012
et deux tiers pour cent du montant le plus élevé entre i)
et ii) :
i) le moins élevé des deux montants suivants :
A. le montant de la prestation de pension viagère auquel le participant aurait vraisemblablement eu droit
à la date de son 65e anniversaire de naissance s’il
avait vécu jusqu’à cette date et avait conservé son
emploi et si son taux de rémunération n’avait pas
augmenté après la date de son décès, et
B. cent cinquante pour cent du maximum des gains
annuels ouvrant droit à pension pour l’année civile
où le participant décède;
ii) le montant de la prestation de pension viagère acquise par le participant à la date de son décès.
e) Dans le cas du décès d’un participant survenant le
1er juillet 2011 ou après, et avant la date du départ à la retraite du participant, malgré toute stipulation contraire du
présent alinéa 7.1.5 et du Régime, si le participant n’a pas
de conjoint à son décès et qu’il a désigné seulement une
ou plusieurs de ses personnes à charge comme bénéficiaire(s), si le montant de la prestation de pension de ce
ou ces bénéficiaires est majoré conformément à l’alinéa 7.1.3, une prestation de pension est versée à cette ou
ces personnes à charge [sous réserve du maximum énoncé
au sous-alinéa 7.1.5 b)] de la manière décrite au présent
alinéa 7.1.5, mais uniquement dans le cas où la prestation
de pension rajustée de chaque personne à charge ne dépasse pas soixante-six et deux tiers pour cent du montant
le plus élevé entre i) et ii), et où, s’il y a plus d’une personne à charge, le total des prestations de pension rajustées des personnes à charge ne dépasse pas cent pour cent
du montant le plus élevé entre i) et ii) :
i) le moins élevé des deux montants suivants :
A. le montant de la prestation de pension viagère auquel le participant aurait vraisemblablement eu droit
à la date de son 65e anniversaire de naissance s’il
avait vécu jusqu’à cette date et avait conservé son
emploi et si son taux de rémunération n’avait pas
augmenté après la date de son décès, et
B. cent cinquante pour cent du maximum des gains
annuels ouvrant droit à pension pour l’année civile
où le participant décède;
ii) le montant de la prestation de pension viagère acquise par le participant à la date de son décès.
Cette ou ces personnes à charge peuvent choisir de recevoir, au lieu de la prestation de pension, un montant équivalant à leur part respective du droit à pension du participant sous forme de paiement forfaitaire. »
17. L’alinéa 7.5.1 est remplacé par l’alinéa suivant :
« 7.5.1 Pour les prestations de préretraite au survivant
Dans le cas du décès d’un participant survenant le 1er juillet
2011 ou après, sous réserve du sous-alinéa 17.4.2 b) (pour un
participant bénéficiant d’une clause de droits acquis),
a) si aucune prestation de pension n’est payable aux
termes de l’alinéa 7.1.1, un paiement unique égal au total
des montants suivants sera versé dans les plus brefs délais
possibles au bénéficiaire désigné ou à la succession, selon
le cas, du participant décédé :
i) le montant du compte net des cotisations du participant décédé, si ce compte a un solde positif, à l’égard
du service ouvrant droit à pension du participant décédé avant 2012 (autre que le service ouvrant droit à pension racheté par le participant décédé après 2011 aux
termes de l’alinéa 3.2.2, que le service ouvrant droit à
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
2975
had terminated employment at the deceased member’s
date of death and had not died, in respect of the member’s pensionable service after 2011 (and in respect of
pensionable service bought back by the deceased member after 2011 under paragraph 3.2.2, irrespective of
whether the pensionable service bought back is before
or after January 1, 2012);
will be paid as soon as practicable to the deceased member’s designated beneficiary or estate, as applicable. The
sum payable under this paragraph 7.5.1(a) will be increased, if necessary, so that it is equal to the member’s
pension benefit credit computed as if the member had terminated employment at the member’s date of death and
had not died; and
(b) if all pension benefits which have been or could become payable under paragraph 7.1.1 arising out of the
pensionable service of a deceased member have ceased, a
single payment will be paid as soon as practicable to the
member’s designated beneficiary or estate, as applicable,
equal to the sum of the member’s net contribution account, if positive, in respect of all of the deceased member’s pensionable service, which includes, for greater certainty, pensionable service prior to 2012 and after 2011,
and accrued interest up to the beginning of the month in
which such payment is made.”
pension soit antérieur ou postérieur au 1er janvier 2012),
augmenté de l’intérêt couru jusqu’au début du mois où
ce paiement est versé, et
ii) le droit à pension du participant décédé à la date de
son décès, calculé comme si le participant avait cessé
son emploi à la date de son décès et n’était pas décédé,
à l’égard du service ouvrant droit à pension du participant après 2011 (et à l’égard du service ouvrant droit à
pension racheté par le participant décédé après 2011
aux termes de l’alinéa 3.2.2, que le service ouvrant
droit à pension racheté soit antérieur ou postérieur au
1er janvier 2012),
la somme payable aux termes du présent sousalinéa 7.5.1 a) sera majorée, s’il y a lieu, de façon à ce
qu’elle soit égale au droit à pension qu’aurait eu le participant s’il était toujours vivant et que la date de son décès
était plutôt celle où il a mis fin à son emploi à la Banque;
et
b) si toutes les prestations de pension qui, en vertu de
l’alinéa 7.1.1, étaient payables ou pourraient le devenir à
l’égard du service ouvrant droit à pension d’un participant décédé ont été versées, un paiement unique sera versé dans les plus brefs délais possibles au bénéficiaire désigné ou à la succession, selon le cas, du participant. Ce
paiement sera égal au montant du compte net des cotisations du participant, si ce compte a un solde positif, à
l’égard de la totalité du service ouvrant droit à pension du
participant décédé (lequel service comprend le service
ouvrant droit à pension avant 2012 et après 2011), augmenté de l’intérêt couru jusqu’au début du mois où ce
paiement est versé. »
18. deleting subparagraph 17.4.2(b) and replacing it by the
following:
“(b) For a grandfathered member, if no pension benefit is
payable or if all pension benefits which have been or could
become payable arising out of the pensionable service of
such a deceased grandfathered member have ceased, a single
payment will be paid as soon as practicable to such deceased
grandfathered member’s designated beneficiary or estate, as
applicable, equal to the sum of the deceased grandfathered
member’s net contribution account, if positive, in respect of
all of the grandfathered member’s pensionable service
which includes, for greater certainty, pensionable service
prior to 2012 and after 2011, and accrued interest up to the
beginning of the month in which such payment is made. For
the death of a grandfathered member occurring on or after
July 1, 2011, in the event of the death of a grandfathered
member prior to the date the grandfathered member retires
and where paragraph 7.1.1 does not apply, the sum payable
under this subparagraph 17.4.2(b) will be increased, if necessary, so that it is equal to the grandfathered member’s
pension benefit credit computed as if the grandfathered
member had terminated employment at the grandfathered
member’s date of death and had not died.”
18. Le sous-alinéa 17.4.2 b) est remplacé par le sous-alinéa
suivant :
« b) Pour un participant bénéficiant d’une clause de droits
acquis, si aucune prestation de pension n’est payable ou si
toutes les prestations de pension qui étaient payables ou
pourraient le devenir à l’égard du service ouvrant droit à
pension du participant bénéficiant d’une clause de droits
acquis décédé ont été versées, un paiement unique sera versé
dans les plus brefs délais possibles au bénéficiaire désigné
ou à la succession, selon le cas, du participant bénéficiant
d’une clause de droits acquis décédé. Ce paiement sera égal
au montant du compte net des cotisations du participant bénéficiant d’une clause de droits acquis décédé, si ce compte
a un solde positif, à l’égard de la totalité du service ouvrant
droit à pension du participant bénéficiant d’une clause de
droits acquis (lequel service comprend le service ouvrant
droit à pension avant 2012 et après 2011), augmenté de
l’intérêt couru jusqu’au début du mois où ce paiement est
versé. Dans le cas du décès d’un participant bénéficiant
d’une clause de droits acquis survenant le 1er juillet 2011 ou
après, si le participant bénéficiant d’une clause de droits acquis décède avant la date de son départ à la retraite et que
l’alinéa 7.1.1 ne s’applique pas, la somme payable aux
termes du présent sous-alinéa 17.4.2 b) sera majorée, s’il y a
lieu, de façon à ce qu’elle soit égale au droit à pension
qu’aurait eu le participant bénéficiant d’une clause de droits
acquis s’il était toujours vivant et que la date de son décès
était plutôt celle où il a mis fin à son emploi à la Banque. »
2976
Canada Gazette Part I
The Plan is amended, effective January 1, 2012, as follows by
19. adding the following immediately before “The Plan shall
be interpreted in the context of this “INTRODUCTION” Section.” in the “INTRODUCTION” section of the Plan:
“The Plan is once again amended, effective January 1, 2012
(except where another effective date is specifically provided
by the Plan), to (among other things) change certain provisions relating to pre-retirement death benefits, make adjustments to pensionable age provisions for split-service
members, make sundry changes required as a result of
amendments to the PBSA pursuant to the provisions of
Bill C-9 and Bill C-47 and which come into effect on various
dates, and to make changes to plan termination provisions.
For greater certainty, these Plan amendments do not apply to
the determination of pension benefits, pension benefit credits, pensionable service and credited service accrued prior to
January 1, 2012, unless otherwise specifically provided by
the Plan and permitted by the PBSA (among other things, the
references throughout the Plan to partial wind-ups of the
Plan by the Bank were removed effective July 12, 2010.)
Unless stated otherwise, the amount or the value of the pension benefit or pension benefit credit of members whose
pensionable service or credited service terminated before
January 1, 2012, are determined by the terms of the Plan that
were in effect at the time of that event.”
20. adding “Subject to subsection 14.7,” at the beginning of
paragraph 1.2.1.
21. amending paragraph 1.2.2 as follows:
(a) deleting “The” at the beginning of paragraph 1.2.2; and
(b) adding “Subject to subsection 14.7, the” at the beginning
of paragraph 1.2.2.
22. amending subsection 1.3 as follows:
(a) deleting “The” at the beginning of subsection 1.3; and
(b) adding “Subject to subsection 14.7, the” at the beginning
of subsection 1.3.
23. adding the following subparagraph 5.5(e) immediately following subparagraph 5.5(d):
“(e) for a split-service member electing retirement before
pensionable age in accordance with subsection 5.3, eligibility to an immediate pension benefit as described in paragraph 5.3.1 is attained at any time in the ten-year period preceding the split-service member’s deemed pensionable age
described in subparagraph 5.5(a) with respect to all of his
pensionable service and credited service. However, notwithstanding the foregoing, the actuarial reduction factor
specified in paragraphs 5.3.2 and 5.3.3 will apply using the
pensionable age described in subparagraph 5.5(a) for pensionable service and credited service prior to January 1,
2012, and using the pensionable age described in subparagraph 5.5(b) for pensionable service and credited service
after December 31, 2011.”
24. adding “subject to subsection 5.5 (if applicable),” immediately following “pursuant to paragraph 6.1.1 may elect,” in
paragraph 6.1.3.
October 27, 2012
À compter du 1er janvier 2012, le Régime est modifié de la manière suivante :
19. À l’article ayant pour titre « INTRODUCTION », le texte
suivant est ajouté immédiatement avant la phrase « Le Régime est interprété dans le contexte du présent article intitulé
« INTRODUCTION » :
« De nouvelles modifications entrant en vigueur le 1er janvier
2012 (sauf si une autre date d’entrée en vigueur est prévue
expressément par le Régime) ont été apportées au Régime,
(notamment) pour modifier certaines dispositions relatives
aux prestations de décès de préretraite, effectuer des ajustements aux dispositions concernant l’âge admissible des participants ayant accumulé un service partagé, procéder à divers changements nécessaires par suite des modifications
apportées à la LNPP en application des dispositions des projets de loi C-9 et C-47 et prenant effet à différentes dates, et
modifier les dispositions relatives à la terminaison du Régime. Il est entendu que les modifications apportées au Régime ne s’appliquent pas à la détermination des prestations
de pension, des droits à pension, du service ouvrant droit à
pension et du service porté au crédit du participant accumulés avant le 1er janvier 2012, sauf disposition contraire expresse du Régime et autorisation de la LNPP (entre autres
choses, les mentions dans l’ensemble du texte du Régime
concernant la liquidation partielle du Régime par la Banque
ont été retranchées en date du 12 juillet 2010). Sauf indication contraire, le montant ou la valeur de la prestation de
pension ou du droit à pension des participants dont le service ouvrant droit à pension ou le service porté au crédit
du participant a pris fin avant le 1er janvier 2012 sont déterminés par les modalités du Régime qui étaient alors en
vigueur. »
20. Les mots « Sous réserve du paragraphe 14.7, » sont ajoutés
au début de l’alinéa 1.2.1.
21. L’alinéa 1.2.2 est modifié comme suit :
a) par la suppression du mot « Le » au début de l’alinéa 1.2.2; et
b) par adjonction des mots « Sous réserve du paragraphe 14.7, le » au début de l’alinéa 1.2.2.
22. Le paragraphe 1.3 est modifié comme suit :
a) par la suppression du mot « Le » au début du paragraphe 1.3; et
b) par adjonction des mots « Sous réserve du paragraphe 14.7, le » au début du paragraphe 1.3.
23. Le sous-alinéa 5.5 e) suivant est ajouté immédiatement
après le sous-alinéa 5.5 d) :
« e) un participant ayant accumulé un service partagé qui
choisit de prendre sa retraite avant l’âge admissible conformément au paragraphe 5.3 est admissible à une prestation de
retraite immédiate, comme il est écrit à l’alinéa 5.3.1, au
cours de la période de dix ans précédant l’âge auquel le participant ayant accumulé un service partagé est réputé admissible, tel qu’il est décrit au sous-alinéa 5.5 a), à l’égard de
l’ensemble de son service ouvrant droit à pension et de son
service porté au crédit du participant. Toutefois, malgré ce
qui précède, le facteur de réduction actuarielle mentionné
aux alinéas 5.3.2 et 5.3.3 s’applique en utilisant l’âge admissible décrit au sous-alinéa 5.5 a) pour le service ouvrant
droit à pension et le service porté au crédit du participant
avant le 1er janvier 2012, et en utilisant l’âge admissible
décrit au sous-alinéa 5.5 b) pour le service ouvrant droit à
pension et le service porté au crédit du participant après le
31 décembre 2011. »
24. Les mots « sous réserve du paragraphe 5.5 (le cas
échéant), » sont ajoutés immédiatement après « aux termes de
l’alinéa 6.1.1 peut, » à l’alinéa 6.1.3.
Le 27 octobre 2012
25. deleting subsection 6.2.1 and replacing it by the following:
“6.2.1 Optional Transfer
A member entitled to a deferred pension benefit pursuant to
subsection 6.1 who is not eligible for an immediate pension
benefit pursuant to Section Five may elect, in lieu of the
benefits otherwise payable, that the member’s pension benefit credit be transferred to
(a) the pension fund of another registered pension plan for
the benefit of the member, if the other plan accepts such
payment,
(b) a locked-in registered retirement savings arrangement
for the member of the kind prescribed, or
(c) a corporation authorized to undertake life insurance in
Canada to purchase for the member a lifetime pension
benefit of the kind prescribed that will commence to be
paid prior to the end of the year in which the member attains age seventy-one years or such other age as prescribed by the Income Tax Act from time to time.
Notwithstanding the foregoing, a split-service member entitled to a deferred pension benefit pursuant to subsection 6.1
may elect, in lieu of the benefits otherwise payable, that the
split-service member’s pension benefit credit be transferred
to one of the vehicles in subparagraphs (a), (b) or (c) above
up to age fifty-five at the time of termination of employment
or age fifty having attained thirty years of pensionable service at the time of termination of employment, whichever
occurs first, even if the split-service member is eligible for
an immediate pension benefit pursuant to Section Five.”
26. deleting paragraph 7.1.2 and replacing it by the following:
“7.1.2 Amount of Spouse’s Lifetime Pension Benefit
Subject to paragraph 17.4.1 (for a grandfathered member),
(a) if the member was an active member at the date of
death, the annual lifetime pension benefit payable to the
member’s spouse pursuant to paragraph 7.1.1 shall be
equal to the greater of
A. the sum of
(I) sixty per cent of the amount computed at the
member’s date of death according to subparagraph 5.1.2(a) in respect of the member’s pensionable service prior to 1992, and
(II) sixty-six and two-thirds per cent of the member’s annual lifetime pension benefit computed at
the member’s date of death according to paragraph 5.1.2 in respect of the member’s pensionable
service after 1991; and
B. sixty-six and two-thirds per cent of the projected
annual lifetime pension benefit that would be payable
to the member upon retirement at age sixty-five
years, but not exceeding the Year’s Maximum Pensionable Earnings for the year of death of the member, had the member remained in employment with
the Bank to that age and had the member’s salary,
expressed as an annual rate, not increased; and
(b) if the member was not an active member at the date of
death, the annual lifetime pension benefit payable to a
member’s spouse pursuant to paragraph 7.1.1 shall be
equal to the sum of
(i) sixty per cent of the amount computed at the member’s date of death according to subparagraph 5.1.2(a)
Gazette du Canada Partie I
2977
25. L’alinéa 6.2.1 est remplacé par l’alinéa suivant :
« 6.2.1 Transfert facultatif
Tout participant qui a droit à une prestation de pension
différée aux termes du paragraphe 6.1 et qui n’est pas admissible à une prestation de pension immédiate en vertu de
l’article cinq peut faire transférer son droit à pension, en
remplacement des prestations qui lui seraient payables
autrement,
a) au fonds de pension d’un autre régime de pension agréé
auquel il adhère, si l’autre régime consent à recevoir le
paiement;
b) à un régime enregistré d’épargne-retraite immobilisé,
du type prescrit, dont il est propriétaire; ou
c) à une société autorisée à offrir de l’assurance-vie au
Canada pour l’achat d’une prestation de pension viagère
du type prescrit, qui commencera à lui être versée avant la
fin de l’année où il atteint soixante et onze ans ou tout
autre âge fixé de temps à autre par la Loi de l’impôt sur le
revenu.
Malgré ce qui précède, un participant ayant accumulé un
service partagé et ayant droit à une prestation de pension
différée aux termes du paragraphe 6.1 peut, en remplacement
des prestations qui lui seraient payables autrement, faire
transférer son droit à pension à l’un des instruments de placement figurant aux sous-alinéas a), b) ou c) ci-dessus jusqu’à ce qu’il atteigne cinquante-cinq ans au moment de sa
cessation d’emploi ou cinquante ans s’il compte trente années de service ouvrant droit à pension au moment de sa
cessation d’emploi, selon ce qui survient en premier, même
s’il est admissible à une prestation de pension immédiate en
vertu de l’article cinq. »
26. L’alinéa 7.1.2 est remplacé par l’alinéa suivant :
« 7.1.2 Montant de la prestation de pension viagère du
conjoint
Sous réserve de l’alinéa 17.4.1 (pour un participant bénéficiant d’une clause de droits acquis),
a) si, au moment de son décès, le participant était un participant actif, le montant de la prestation de pension viagère annuelle payable à son conjoint aux termes de l’alinéa 7.1.1 est égal au plus élevé des montants suivants :
A. la somme de ce qui suit :
I) soixante pour cent du montant calculé à la date
de décès du participant conformément au sousalinéa 5.1.2 a), à l’égard du service ouvrant droit à
pension du participant avant 1992,
II) soixante-six et deux tiers pour cent du montant
de la prestation de pension viagère annuelle du
participant calculé à la date de décès de ce dernier
conformément à l’alinéa 5.1.2, à l’égard du service
ouvrant droit à pension du participant après 1991;
B. soixante-six et deux tiers pour cent du montant de
la prestation de pension viagère annuelle projetée,
jusqu’à concurrence du maximum des gains annuels
ouvrant droit à pension pendant l’année du décès du
participant, qui aurait été payable au participant si
celui-ci était resté au service de la Banque jusqu’à
son départ à la retraite à l’âge de soixante-cinq ans
et si son taux annuel de traitement n’avait pas
augmenté;
b) si, au moment de son décès, le participant n’était pas
un participant actif, le montant de la prestation de pension
2978
Canada Gazette Part I
in respect of the member’s pensionable service prior
to 1992; and
(ii) sixty-six and two-thirds per cent of the member’s
annual lifetime pension benefit computed at the member’s date of death according to paragraph 5.1.2 in respect of the member’s pensionable service after 1991.”
27. deleting subsection 10.2 and its title and replacing them by
the following:
“10.2 COMMUTATION OF SMALL BENEFITS
For transfers occurring on or after January 1, 2012, if the
member’s pension benefit credit is less than twenty per cent
of the Year’s Maximum Pensionable Earnings for the calendar year in which the member terminates employment other
than by retirement or by death, the pension benefit credit will
be paid to the member, or surviving spouse and dependants
in the event of death, in lieu of any other benefits under the
Plan.
For transfers occurring on or after January 1, 2012, if the
member’s pension benefit credit is less than twenty per cent
of the Year’s Maximum Pensionable Earnings for the calendar year in which the member terminates employment by retirement or by death, the member may elect to receive the
pension benefit credit in lieu of any other benefits under the
Plan.”
28. deleting the title of section 14 and replacing it by
“AMENDMENT OR TERMINATION”.
29. deleting subsection 14.1 and replacing it by the following:
“14.1 RIGHT TO AMEND OR TERMINATE
While the Bank intends to continue the Plan indefinitely, it
necessarily must and does reserve the right to amend or terminate the Plan in whole should future conditions, in the
opinion of the Bank, warrant such action.
The termination of the Plan in whole constitutes an amendment to the Plan.”
30. deleting subsection 14.2 and replacing it by the following:
“14.2 NO REDUCTION IN BENEFITS
Except as may be required to avoid revocation of the
registration of the Plan by the Minister of National Revenue, no amendment or termination of the Plan in whole
shall have the effect of reducing
(a) pension benefits accrued prior to the date of such
amendment, or
(b) pension benefit credits relating to pension benefits accrued prior to the date of amendment
unless permission is given by the Superintendent.”
31. deleting subsection 14.4 and its title and replacing them by
the following:
“14.4 WITHDRAWAL OF SURPLUS ON PLAN
TERMINATION
If the Plan is terminated, any assets of the Trust Fund remaining after the satisfaction of all liabilities under the Plan
shall be paid to the Bank, subject to the approval of the Minister of National Revenue and the Superintendent, and provided such payment is made in the manner prescribed.”
October 27, 2012
viagère annuelle payable à son conjoint aux termes de
l’alinéa 7.1.1 est égal à la somme de ce qui suit :
i) soixante pour cent du montant calculé à la date
de décès du participant conformément au sousalinéa 5.1.2 a), à l’égard du service ouvrant droit à pension du participant avant 1992,
ii) soixante-six et deux tiers pour cent du montant de la
prestation de pension viagère annuelle du participant
calculé à la date de décès de ce dernier conformément à
l’alinéa 5.1.2, à l’égard du service ouvrant droit à pension du participant après 1991. »
27. Le paragraphe 10.2 et son titre sont remplacés par le paragraphe et le titre suivants :
« 10.2 RACHAT DES PRESTATIONS D’UN
MONTANT PEU ÉLEVÉ
Dans le cas des transferts survenant le 1er janvier 2012 ou
après, lorsque le droit à pension d’un participant est inférieur à vingt pour cent du maximum des gains annuels
ouvrant droit à pension pour l’année civile où l’emploi du
participant prend fin pour une autre raison que la retraite ou
le décès, le droit à pension est versé au participant ou, s’il
est décédé, à son conjoint survivant et à ses personnes à
charge, en remplacement de toute autre prestation prévue par
le Régime.
Dans le cas des transferts survenant le 1er janvier 2012 ou
après, lorsque le droit à pension d’un participant est inférieur à vingt pour cent du maximum des gains annuels
ouvrant droit à pension pour l’année civile où l’emploi du
participant prend fin en raison de sa retraite ou de son décès, le participant peut choisir de recevoir le droit à pension
en remplacement de toute autre prestation prévue par le
Régime. »
28. Le titre de l’article 14 est remplacé par celui-ci : « MODIFICATION OU TERMINAISON ».
29. Le paragraphe 14.1 est remplacé par le paragraphe suivant :
« 14.1 MODIFICATION OU TERMINAISON DU
RÉGIME
Même si la Banque a l’intention de maintenir le Régime indéfiniment, il lui est nécessaire de se réserver, et de fait elle
se réserve, le droit de modifier le Régime ou d’y mettre fin
en totalité si, à son avis, l’évolution future le justifie.
La terminaison totale du Régime constitue une modification
du Régime. »
30. Le paragraphe 14.2 est remplacé par le paragraphe suivant :
« 14.2 NON-RÉDUCTION DES PRESTATIONS
Sauf dans la mesure où cela est nécessaire pour éviter le retrait de l’agrément du Régime par le ministre du Revenu national, aucune modification ni terminaison totale du Régime
ne peut, sans l’approbation du surintendant, avoir pour effet
de réduire :
a) les prestations de pension accumulées avant la date de
la modification, ou
b) les droits à pension à l’égard des prestations de pension
accumulées avant la date de la modification. »
31. Le paragraphe 14.4 et son titre sont remplacés par le paragraphe et le titre suivants :
« 14.4 PRÉLÈVEMENT D’UN EXCÉDENT AU
MOMENT DE LA TERMINAISON
En cas de terminaison du Régime, tous les avoirs du Fonds
en fiducie qui restent après le règlement de toutes les
créances du Régime sont versés à la Banque, avec l’autorisation du ministre du Revenu national et du surintendant et
à condition que ce versement soit effectué conformément à
ce qui est prescrit. »
Le 27 octobre 2012
32. deleting subsection 14.5 and renumbering the following
subsections of section 14 accordingly.
33. deleting renumbered subsection 14.6 and replacing it by the
following:
“14.6 REPORT TO SUPERINTENDENT
Upon termination of the Plan, in whole or in part, a report
will be prepared by an actuary setting out the information
prescribed.
Assets of the Trust Fund may not be applied toward the provision of any benefit until the Superintendent has approved
the report except that the Administrator of the Plan may direct the payment of pension benefits and refunds of contributions as they fall due.”
34. adding the following subsection 14.7 immediately following renumbered subsection 14.6:
“14.7 PENSIONABLE SERVICE, CREDITED SERVICE
AND AVERAGE SALARY ON PLAN TERMINATION
For the purpose of determining a member’s entitlements
under the Plan upon termination of the Plan, a member’s
pensionable service and credited service shall cease, at the
latest, on the date of termination of the Plan.
Furthermore, for the purpose of determining a member’s entitlements under the Plan upon termination of the Plan, the
member’s average salary as of the date of termination of the
Plan will be used to calculate any entitlement under the
Plan.”
35. deleting paragraph 17.4.1 and replacing it by the following:
“17.4.1 Amount of Spouse’s Lifetime Pre-Retirement
Survivor Benefit
(a) If the grandfathered member was an active member at
the date of death, the annual lifetime pension benefit payable to the grandfathered member’s spouse pursuant to
paragraph 7.1.1 shall be determined according to subparagraph 7.1.2(a) and paragraph 7.1.3 in respect of all of the
grandfathered member’s pensionable service which includes, for greater certainty, pensionable service prior to
2012 and after 2011.
(b) If the grandfathered member was not an active member at the date of death, the annual lifetime pension benefit
payable to the grandfathered member’s spouse pursuant to
paragraph 7.1.1 shall equal the amount computed according to subparagraph 7.1.2(b) and paragraph 7.1.3 in respect of all of the grandfathered member’s pensionable
service which includes, for greater certainty, pensionable
service prior to 2012 and after 2011.”
Gazette du Canada Partie I
2979
32. Le paragraphe 14.5 est retranché et les paragraphes suivants
de l’article 14 sont renumérotés en conséquence.
33. Le paragraphe 14.6 renuméroté est remplacé par le paragraphe suivant :
« 14.6 RAPPORT AU SURINTENDANT
En cas de terminaison totale ou partielle du Régime, un rapport dans lequel sont exposés les renseignements prescrits
est préparé par un actuaire.
Les avoirs du Fonds en fiducie ne peuvent être utilisés pour
le service des prestations avant que le surintendant n’ait approuvé ce rapport; cependant, l’administrateur du Régime
peut payer des prestations de pension ou effectuer des
remboursements de cotisations au fur et à mesure de leur
échéance. »
34. Le paragraphe 14.7 suivant est ajouté immédiatement après
le paragraphe 14.6 renuméroté :
« 14.7 SERVICE OUVRANT DROIT À PENSION,
SERVICE PORTÉ AU CRÉDIT DU PARTICIPANT ET
TRAITEMENT MOYEN À LA TERMINAISON DU
RÉGIME
Aux fins de la détermination des droits d’un participant
au titre du Régime à la terminaison du Régime, le service
ouvrant droit à pension et le service porté au crédit du participant doivent prendre fin, au plus tard, à la date de terminaison du Régime.
En outre, aux fins de la détermination des droits d’un participant au titre du Régime à la terminaison du Régime, le traitement moyen du participant à la date de la terminaison
du Régime est utilisé pour le calcul de tout droit en vertu du
Régime. »
35. L’alinéa 17.4.1 est remplacé par l’alinéa suivant :
« 17.4.1 Montant de la prestation de préretraite viagère
au survivant versée au conjoint
a) Si, au moment de son décès, le participant bénéficiant
d’une clause de droits acquis était un participant actif, le
montant de la prestation de pension viagère annuelle
payable à son conjoint aux termes de l’alinéa 7.1.1 est
déterminé conformément au sous-alinéa 7.1.2 a) et à l’alinéa 7.1.3 à l’égard de la totalité du service ouvrant droit à
pension du participant bénéficiant d’une clause de droits
acquis (lequel service comprend le service ouvrant droit à
pension avant 2012 et après 2011).
b) Si, au moment de son décès, le participant bénéficiant
d’une clause de droits acquis n’était pas un participant
actif, le montant de la prestation de pension viagère annuelle payable à son conjoint aux termes de l’alinéa 7.1.1
est égal au montant calculé conformément au sousalinéa 7.1.2 b) et à l’alinéa 7.1.3 à l’égard de la totalité du
service ouvrant droit à pension du participant bénéficiant
d’une clause de droits acquis (lequel service comprend le
service ouvrant droit à pension avant 2012 et après 2011). »
BY-LAW 18 — SUPPLEMENTARY PENSION
ARRANGEMENT (THE “ARRANGEMENT”)
RÈGLEMENT ADMINISTRATIF No 18 — STATUTS
DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE
DE LA BANQUE DU CANADA (LE « RÉGIME
COMPLÉMENTAIRE »)
The Arrangement is amended, effective July 1, 2011, as follows by
1. deleting the title of subsection 6.2 and replacing it by “Payment of Supplementary Pension Benefit Credit or Refund”.
À compter du 1er juillet 2011, le Régime est modifié de la manière suivante :
1. Le titre du paragraphe 6.2 est remplacé par le titre suivant :
« Versement du droit à pension complémentaire ou
remboursement ».
2980
Canada Gazette Part I
2. deleting paragraph 6.2.2 and its title and replacing them by
the following:
“6.2.2 Refund
Effective July 1, 2011, any participant entitled to a deferred
supplementary pension benefit pursuant to subsection 6.1
may elect, in lieu of the benefits otherwise payable and in
conjunction with an election to receive a single payment
from the Pension Plan in respect of all or a portion of the
participant’s pensionable service pursuant to subsection 6.3
of the Pension Plan, to receive a single payment from the
Arrangement equal to the participant’s supplementary pension benefit credit in respect of the same period of pensionable service and accrued interest up to the beginning of the
month in which such payment is made.”
3. deleting paragraph 7.5.1 and replacing it by the following:
“7.5.1 For Pre-Retirement Survivor Benefits
For deaths occurring on or after July 1, 2011, if no supplementary pension benefit is payable under subsection 7.1 or if
all supplementary pension benefits which have been or could
have become payable under subsection 7.1 arising out of the
pensionable service of a deceased participant have ceased, a
single payment will be paid to the participant’s estate equal
to the aggregate of the participant’s supplementary pension
benefit credit at the time of the participant’s death, computed as if the participant had terminated employment at the
participant’s date of death and had not died, in respect of all
of the participant’s pensionable service under the Pension
Plan which includes, for greater certainty, pensionable service prior to 2012 and after 2011, plus accrued interest on
the resulting amount up to the beginning of the month in
which such payment is made and net of the aggregate value
of all payments made under subsection 7.1. In no event shall
this aggregate be less than the participant’s net supplementary contribution account, less the amount of any negative
balance in the participant’s net contribution account under
the Pension Plan.”
The Arrangement is amended, effective January 1, 2012, as follows by
4. adding the following subsection 1.1 and renumbering the following subsection “Definitions” 1.2:
“1.1 INTRODUCTION
The Arrangement was amended, effective January 1, 2012
(except where another effective date is specifically provided
by the Arrangement), to (among other things) reflect sundry
changes made to the Pension Plan. For greater certainty,
these amendments to the Arrangement do not apply to the
determination of supplementary pension benefits or supplementary pension benefit credits accrued prior to January 1,
2012, unless otherwise specifically provided by the
Arrangement.”
5. deleting the last sentence of paragraph 2.1.1 and replacing it
by the following:
“Further, any person who is an active member of the Pension
Plan on or after January 1, 1992, and as a consequence
of such member’s death a pension benefit becomes payable to such member’s spouse or dependants pursuant to
subsection 7.1 of the Pension Plan after 1991, which pension benefit is restricted by the limitation in respect of
the Year’s Maximum Pensionable Earnings set out in subclause 7.1.2(a)B of the Pension Plan, shall unless already a
October 27, 2012
2. L’alinéa 6.2.2 et son titre sont remplacés par ce qui suit :
« 6.2.2 Remboursement
À compter du 1er juillet 2011, tout adhérent admissible à une
prestation de pension complémentaire différée aux termes du
paragraphe 6.1 peut choisir, en vertu du paragraphe 6.3 des
Statuts du Régime de pension, de recevoir un versement unique du Régime de pension relativement à une portion ou à la
totalité de son service ouvrant droit à pension. À cet effet, il
peut, s’il a exercé ce choix, recevoir, en vertu du Régime
complémentaire, en remplacement des prestations qui lui
seraient autrement payables, un versement unique égal au
montant de son droit à pension complémentaire pour la
même période de service ouvrant droit à pension et de
l’intérêt couru sur cette somme jusqu’au début du mois pendant lequel le versement est effectué. »
3. L’alinéa 7.5.1 est remplacé par l’alinéa suivant :
« 7.5.1 Pour les prestations de préretraite au survivant
Dans le cas du décès d’un adhérent survenant le 1er juillet
2011 ou après, si aucune prestation de pension complémentaire n’est payable aux termes du paragraphe 7.1 ou si toutes
les prestations de pension complémentaires qui, en vertu du
paragraphe 7.1, étaient payables ou auraient pu le devenir à
l’égard du service ouvrant droit à pension d’un adhérent
décédé ont été versées, un paiement unique sera versé à la
succession de l’adhérent. Ce paiement sera égal au montant
du droit à pension complémentaire de l’adhérent, à la date
de son décès, calculé comme si l’adhérent avait cessé son
emploi à la date de son décès et n’était pas décédé, à l’égard
de la totalité du service ouvrant droit à pension de
l’adhérent aux termes du Régime de pension, lequel service
comprend le service ouvrant droit à pension avant 2012 et
après 2011, augmenté de l’intérêt couru sur le montant ainsi
obtenu jusqu’au début du mois où ce paiement est versé, déduction faite de la valeur totale de tous les versements effectués aux termes du paragraphe 7.1. Cette somme ne peut en
aucun cas être inférieure au montant du compte net des cotisations complémentaires de l’adhérent, moins le montant
de tout solde négatif du compte net des cotisations de
l’adhérent en vertu du Régime de pension. »
À compter du 1er janvier 2012, le Régime complémentaire est
modifié de la manière suivante :
4. Le paragraphe 1.1 ci-dessous est ajouté et le paragraphe 1.2
suivant, intitulé « Définitions », est renuméroté :
« 1.1 INTRODUCTION
Des modifications entrant en vigueur le 1er janvier 2012
(sauf si une autre date d’entrée en vigueur est prévue expressément par le Régime complémentaire) ont été apportées
au Régime complémentaire, (notamment) pour prendre en
compte divers changements faits au Régime de pension. Il
est entendu que les modifications apportées au Régime complémentaire ne s’appliquent pas à la détermination des prestations de pension complémentaires ou des droits à pension
complémentaires accumulés avant le 1er janvier 2012, sauf
disposition contraire expresse du Régime complémentaire. »
5. La dernière phrase de l’alinéa 2.1.1 est remplacée par la
suivante :
« De plus, toute personne qui, le 1er janvier 1992 ou
après, était un participant actif du Régime de pension et
dont le décès survenant par la suite fait qu’une prestation
de pension — limitée par la restriction établie à la sousdisposition 7.1.2 a)B des Statuts du Régime de pension relativement au maximum des gains annuels ouvrant droit à
pension — devient payable à son conjoint ou à ses personnes
à charge aux termes du paragraphe 7.1 des Statuts du
Le 27 octobre 2012
participant of this Arrangement pursuant to (a) or (b) above,
be deemed to be a participant of this Arrangement on the
day immediately prior to such person’s date of death.”
6. deleting subsection 3.2 and replacing it by the following:
“3.2 NO WITHDRAWAL OF PARTICIPANT
CONTRIBUTIONS
A participant who is an active member of the Pension Plan
shall not withdraw any part of the participant’s net supplementary contribution account, except in the event of the
termination of the Arrangement.”
7. deleting subsection 7.1 and replacing it by the following:
“7.1 PRE-RETIREMENT SURVIVOR BENEFITS
Subject to applicable legislation regarding beneficiary designations, upon the death of a participant prior to the date the
participant retires, the spouse and each dependant of the
participant who receives an immediate pension benefit or
transfer of a pension benefit credit pursuant to subsection 7.1
of the Pension Plan, shall receive under the Arrangement a
supplementary pension benefit or supplementary pension
benefit credit, as applicable, equal to the excess of
(a) the pension benefit or pension benefit credit, as applicable, calculated pursuant to subsection 7.1 or paragraph 17.4.1 of the Pension Plan but without the limits
imposed thereon by Section Nine of the Pension Plan and
without reference to the limitation in subclause 7.1.2(a)B
of the Pension Plan in respect of the Year’s Maximum
Pensionable Earnings,
over
(b) the actual pension benefit, or pension benefit credit if
applicable, payable from the Pension Plan.
The spouse may elect, in conjunction with the spouse’s election to transfer the member’s pension benefit credit pursuant
to paragraph 7.1.4 of the Pension Plan and in lieu of the
spouse’s lifetime supplementary pension benefit otherwise
payable, to receive the participant’s supplementary pension
benefit credit from the Arrangement in a lump sum.”
8. deleting subsection 9.2 and replacing it by the following:
“9.2 COMMUTATION OF SMALL PENSIONS
If the annual supplementary lifetime pension benefit of a participant or a deceased participant, as applicable, is less than
two percent of the Year’s Maximum Pensionable Earnings
for the calendar year in which the participant ceases to be an
active member and
(a) The participant transfers or withdraws the pension
benefit or the pension benefit credit under paragraph 6.2.1,
6.2.2, 6.2.4 or subsection 11.3 of the Pension Plan, or
(b) the participant makes an election under paragraph 6.3.1 of the Pension Plan, or
(c) the spouse of a deceased participant elects to transfer
the pension benefit credit under paragraph 7.1.4 of the
Pension Plan, or
(d) the participant or the spouse or dependants of a deceased participant, as applicable, receive the pension
benefit credit in a lump sum under subsection 10.2 of the
Pension Plan,
such participant, spouse or dependants, as applicable, shall
receive, in lieu of any other benefits under the Arrangement,
the participant’s supplementary pension benefit credit from
Gazette du Canada Partie I
2981
Régime de pension après 1991, est réputée, sauf si elle adhérait déjà au Régime complémentaire aux termes du sousalinéa a) ou b) ci-dessus, avoir adhéré au Régime complémentaire la veille de la date de son décès. »
6. Le paragraphe 3.2 est remplacé par le paragraphe suivant :
« 3.2 NON-RETRAIT DES COTISATIONS DE
L’ADHÉRENT
Un adhérent qui est un participant actif du Régime de pension ne peut, sauf en cas de terminaison du Régime complémentaire, retirer des montants de son compte net des cotisations complémentaires. »
7. Le paragraphe 7.1 est remplacé par le paragraphe suivant :
« 7.1 PRESTATIONS DE PRÉRETRAITE AU
SURVIVANT
Sous réserve des lois applicables concernant la désignation
de bénéficiaire, si un adhérent décède avant d’avoir pris sa
retraite, son conjoint ainsi que chacune de ses personnes à
charge qui ont droit à une prestation de pension immédiate
ou au transfert d’un droit à pension aux termes du paragraphe 7.1 des Statuts du Régime de pension ont aussi droit, en
vertu du Régime complémentaire, à une prestation de pension complémentaire ou à un droit à pension complémentaire, selon le cas, d’un montant égal à l’excédent :
a) de la prestation de pension ou du droit à pension, selon
le cas, calculé conformément aux modalités du paragraphe 7.1 ou de l’alinéa 17.4.1 des Statuts du Régime de
pension, mais sans que soient appliqués les plafonds imposés par l’article neuf des mêmes statuts et la restriction
établie à la sous-disposition 7.1.2 a)B des mêmes statuts
relativement au maximum des gains annuels ouvrant droit
à pension
sur
b) la prestation de pension effective ou le droit à pension,
s’il y a lieu, payable aux termes du Régime de pension.
Le conjoint qui choisit le transfert du droit à pension du participant aux termes de l’alinéa 7.1.4 des Statuts du Régime
de pension peut, en remplacement des prestations de pension
viagères complémentaires au conjoint qui lui seraient autrement payables, choisir de recevoir en un versement unique le
montant du droit à pension complémentaire de l’adhérent
prévu par le Régime complémentaire. »
8. Le paragraphe 9.2 est remplacé par le paragraphe suivant :
« 9.2 RACHAT DES PRESTATIONS DE PENSION
D’UN MONTANT PEU ÉLEVÉ
Si la prestation de pension viagère complémentaire annuelle
d’un adhérent ou d’un adhérent décédé, selon le cas, est inférieure à deux pour cent du maximum des gains annuels
ouvrant droit à pension pour l’année civile où l’adhérent
cesse d’être un participant actif et si
a) l’adhérent fait transférer ou retire sa prestation de pension ou son droit à pension aux termes de l’alinéa 6.2.1,
6.2.2 ou 6.2.4 ou du paragraphe 11.3 des Statuts du Régime de pension;
b) l’adhérent exerce un choix en vertu de l’alinéa 6.3.1
des Statuts du Régime de pension;
c) le conjoint d’un adhérent décédé choisit le transfert du
droit à pension de l’adhérent aux termes de l’alinéa 7.1.4
des Statuts du Régime de pension; ou
d) l’adhérent ou, s’il est décédé, son conjoint ou ses
personnes à charge, selon le cas, choisissent, en vertu du
paragraphe 10.2 des Statuts du Régime de pension, de
recevoir en un versement unique le montant du droit à
pension,
2982
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
the Arrangement in a lump sum as a result of an event described in (a), (c) or (d) above, subject to applicable legislation regarding beneficiary designations.”
9. deleting the title for Section Twelve and replacing it by
“Amendment or Termination”.
10. deleting subsection 12.1 and its title and replacing them by
the following:
“12.1 RIGHT TO AMEND OR TERMINATE
While the Bank intends to continue the Arrangement indefinitely, it necessarily must and does reserve the right to amend
or terminate the Arrangement, in whole or in part, should
future conditions, in the opinion of the Bank, warrant such
action.
The termination of the Arrangement, either in whole or in
part, constitutes an amendment to the Arrangement.”
11. deleting subsection 12.2 and replacing it by the following:
“12.2 NO REDUCTION IN BENEFITS
No amendment or termination of the Arrangement, either in
whole or in part, shall have the effect of reducing
a) supplementary pension benefits accrued prior to the
date of such amendment, or
b) supplementary pension benefit credits relating to supplementary pension benefits accrued prior to the date of
amendment
except, where reductions in pension benefits or pension
benefit credits are made to the Pension Plan, comparable reductions shall be made to this Arrangement.”
12. deleting subsection 12.3 and its title and replacing them by
the following:
“12.3 RESIDUAL PAYMENTS ON TERMINATION
If the Arrangement is terminated, any balance remaining in
the Supplementary Trust Fund following payment of all supplementary pension benefits, if any, which have been or
could have become payable under the Arrangement in respect of each participant including the payment of the residual amount, if any, in respect of a participant, as provided in
paragraph 6.2.3 or subsection 7.5, as applicable, will be paid
to the Bank at the Bank’s direction.”
13. deleting paragraph 14.5(b) and replacing it by the
following:
“(b) that part of the supplementary pension benefit or supplementary pension benefit credit payable under subsection 7.1
that is attributable to the increase in the supplementary pension benefit under subsection 14.3 shall be calculated without reference to subclause 7.1.2(a)B of the Pension Plan.”
[43-1-o]
l’adhérent, son conjoint ou ses personnes à charge, selon le
cas, obtiennent, en remplacement de toute autre prestation
prévue par le Régime complémentaire, un versement unique
égal au montant du droit à pension complémentaire de
l’adhérent en vertu du Régime complémentaire dans les cas
décrits aux alinéas a), c) ou d) ci-dessus, sous réserve des
lois applicables concernant la désignation de bénéficiaire. »
9. Le titre de l’article douze est remplacé par le suivant : « Modification ou terminaison ».
10. Le paragraphe 12.1 et son titre sont remplacés par ce qui
suit :
« 12.1 MODIFICATION OU TERMINAISON DU
RÉGIME COMPLÉMENTAIRE
Même si la Banque a l’intention de maintenir le Régime
complémentaire indéfiniment, il lui est nécessaire de se réserver, et de fait elle se réserve, le droit de modifier le Régime complémentaire ou d’y mettre fin, en totalité ou en partie, si, à son avis, l’évolution future le justifie.
La terminaison partielle ou totale du Régime complémentaire
constitue une modification du Régime complémentaire. »
11. Le paragraphe 12.2 est remplacé par le paragraphe suivant :
« 12.2 NON-RÉDUCTION DES PRESTATIONS
Aucune modification ni terminaison totale ou partielle du
Régime complémentaire ne peut avoir pour effet de réduire
a) ni les prestations de pension complémentaires accumulées avant la date de la modification
b) ni les droits à pension complémentaires à l’égard des
prestations de pension complémentaires accumulées avant
la date de la modification,
sauf si des réductions de prestations de pension ou de
droits à pension sont incorporées au Régime de pension; des
réductions comparables sont alors incorporées au Régime
complémentaire. »
12. Le paragraphe 12.3 et son titre sont remplacés par ce qui
suit :
« 12.3 VERSEMENTS RÉSIDUELS EN CAS DE
TERMINAISON
En cas de terminaison du Régime complémentaire, tous les
avoirs du Fonds en fiducie complémentaire qui restent après
le versement, le cas échéant, de toutes les prestations de
pension complémentaires qui étaient payables aux adhérents
ou auraient pu le devenir aux termes du Régime complémentaire, y compris le versement de tout montant résiduel payable, s’il y a lieu, en application de l’alinéa 6.2.3 ou du
paragraphe 7.5, selon le cas, sont versés à la Banque, sur les
instructions de celle-ci. »
13. Le sous-alinéa 14.5 b) est remplacé par le sous-alinéa
suivant :
« b) la partie de la prestation de pension complémentaire ou
du droit à pension complémentaire payable en vertu du paragraphe 7.1 qui est attribuable à la majoration de la prestation
de pension complémentaire en vertu du paragraphe 14.3 est
calculée sans tenir compte de la sous-disposition 7.1.2 a)B
des Statuts du Régime de pension. »
[43-1-o]
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
2983
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Application for surrender of charter
Demande d’abandon de charte
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of subsection 32(2) of the Canada Corporations Act, an application for
surrender of charter was received from
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions du paragraphe 32(2) de la Loi sur les corporations canadiennes, une demande d’abandon de charte a été reçue de :
File No.
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Received
Reçu
307653-9
774760-8
325385-6
FONDATION GAUDIUM ET SPES
THOMAS A Think Tank on Mental Peace
UFOLAND
28/08/2012
17/09/2012
10/09/2012
October 19, 2012
Le 19 octobre 2012
MARCIE GIROUARD
Director
For the Minister of Industry
Le directeur
MARCIE GIROUARD
Pour le ministre de l’Industrie
[43-1-o]
[43-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Supplementary letters patent
Lettres patentes supplémentaires
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, supplementary letters patent have been
issued to
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres
patentes supplémentaires ont été émises en faveur de :
File No.
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
448766-4
198165-0
448351-1
753078-1
417677-4
196263-9
LITERARY REVIEW OF CANADA
MAX AND TESSIE ZELIKOVITZ FAMILY CHARITABLE FOUNDATION
MENTAL ILLNESS CAREGIVERS ASSOCIATION OF CANADA
PANJAB DIGITAL LIBRARY CANADA
SODRAC 2003 INC.
THE DUKE OF EDINBURGH COMMONWEALTH STUDY CONFERENCES CANADA INC.
31/08/2012
25/07/2012
21/06/2012
10/09/2012
28/08/2012
05/09/2012
October 19, 2012
Le 19 octobre 2012
MARCIE GIROUARD
Director
For the Minister of Industry
Le directeur
MARCIE GIROUARD
Pour le ministre de l’Industrie
[43-1-o]
[43-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Supplementary letters patent — Name change
Lettres patentes supplémentaires — Changement de nom
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, supplementary letters patent have been
issued to
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres
patentes supplémentaires ont été émises en faveur de :
File No.
No de dossier
Old Name of Company
Ancien nom de la compagnie
New Name of Company
Nouveau nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
305865-4
CANADIAN COMMITTEE FOR UNIFEM
COMITE CANADIEN POUR L’UNIFEM
CANADIAN ORIENTEERING FEDERATION
UN Women Canada National CommitteeComité National Canada d’ONU Femmes
Orienteering Canada /
Course d’orientation Canada
WORLD RENEW
19/09/2012
034898-8
035808-8
CHRISTIAN REFORMED WORLD RELIEF COMMITTEE
OF CANADA
12/09/2012
16/08/2012
2984
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
File No.
No de dossier
Old Name of Company
Ancien nom de la compagnie
New Name of Company
Nouveau nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
405195-5
442117-5
243737-6
234485-8
CONSUMERS COUNCIL OF CANADA FOUNDATION
ELYSIUM FOUNDATION
FRIENDS OF THE POOR (CANADA) INC.
OVERBROOK-FORBES COMMUNITY SERVICES
ASSOCIATION
ASSOCIATION DES SERVICES COMMUNAUTAIRES
D’OVERBROOK-FORBES
Consumer Education and Research Foundation CERF
IMLADRIS FOUNDATION
Missionaries of the Poor (Canada) Inc.
The Rideau-Rockliffe Community Resource Centre/
Le centre de ressources communautaires Rideau-Rockliffe
06/07/2012
04/09/2012
19/09/2012
19/07/2012
October 19, 2012
Le 19 octobre 2012
MARCIE GIROUARD
Director
For the Minister of Industry
Le directeur
MARCIE GIROUARD
Pour le ministre de l’Industrie
[43-1-o]
[43-1-o]
DEPARTMENT OF PUBLIC SAFETY AND
EMERGENCY PREPAREDNESS
MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE ET
DE LA PROTECTION CIVILE
CRIMINAL CODE
CODE CRIMINEL
Designation as fingerprint examiner
Désignation à titre de préposé aux empreintes digitales
Pursuant to subsection 667(5) of the Criminal Code, I hereby
designate the following person of the Calgary Police Service as a
fingerprint examiner:
Sarah Robison
Ottawa, October 9, 2012
RICHARD WEX
Assistant Deputy Minister
Law Enforcement and Policing Branch
En vertu du paragraphe 667(5) du Code criminel, je nomme par
la présente la personne suivante du service de police de Calgary à
titre de préposé aux empreintes digitales :
Sarah Robison
Ottawa, le 9 octobre 2012
Le sous-ministre adjoint
Secteur de la police et de l’application de la loi
RICHARD WEX
[43-1-o]
[43-1-o]
DEPARTMENT OF PUBLIC SAFETY AND
EMERGENCY PREPAREDNESS
MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE ET
DE LA PROTECTION CIVILE
CRIMINAL CODE
CODE CRIMINEL
Revocation of designation as fingerprint examiner
Révocation de nomination à titre de préposé aux empreintes
digitales
Pursuant to subsection 667(5) of the Criminal Code, I hereby
revoke the designation of the following persons of the Victoria
Police Department as fingerprint examiners:
Edward C. Jacobsen
Phyllis A. Senay
Ottawa, October 9, 2012
RICHARD WEX
Assistant Deputy Minister
Law Enforcement and Policing Branch
En vertu du paragraphe 667(5) du Code criminel, je révoque
par la présente la nomination des personnes suivantes du service
de police de Victoria à titre de préposé aux empreintes digitales :
Edward C. Jacobsen
Phyllis A. Senay
Ottawa, le 9 octobre 2012
Le sous-ministre adjoint
Secteur de la police et de l’application de la loi
RICHARD WEX
[43-1-o]
[43-1-o]
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
2985
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Forty-First Parliament
Première session, quarante et unième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
May 28, 2011.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, 613-992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada du 28 mai 2011.
Pour de plus amples renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, 613-992-6443.
La greffière de la Chambre des communes
AUDREY O’BRIEN
AUDREY O’BRIEN
Clerk of the House of Commons
2986
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est
indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément aux alinéas 168(1)b), d) et e) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai
l’intention de révoquer l’enregistrement de l’organisme de bienfaisance mentionné ci-dessous et que la révocation de l’enregistrement entrera en vigueur à la date de publication du présent
avis. »
“Notice is hereby given, pursuant to paragraphs 168(1)(b), (d)
and (e) of the Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the organization listed below and that the revocation of
registration is effective on the date of publication of this notice.”
Business Number
Numéro d’entreprise
119141521RR0001
Name/Nom
Address/Adresse
SATNAM TRUST, SURREY, B.C.
CATHY HAWARA
Director General
Charities Directorate
La directrice générale
Direction des organismes de bienfaisance
CATHY HAWARA
[43-1-o]
[43-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
EXPIRY OF FINDING
EXPIRATION DES CONCLUSIONS
Carbon steel welded pipe
Tubes soudés en acier au carbone
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) hereby gives notice, pursuant to subsection 76.03(2) of the Special
Import Measures Act (SIMA), that its finding made on August 20,
2008, in Inquiry No. NQ-2008-001, concerning the dumping and
subsidizing of carbon steel welded pipe originating in or exported
from the People’s Republic of China, is scheduled to expire (Expiry No. LE-2012-003) on August 19, 2013. Under SIMA, findings of injury or threat of injury and the associated special protection in the form of anti-dumping or countervailing duties expire
five years from the date of the last order or finding, unless an
expiry review has been initiated before that date.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal)
donne avis par la présente, aux termes du paragraphe 76.03(2) de
la Loi sur les mesures spéciales d’importation (LMSI), que ses
conclusions rendues le 20 août 2008, dans le cadre de l’enquête
no NQ-2008-001, concernant le dumping et le subventionnement
des tubes soudés en acier au carbone originaires ou exportés de la
République populaire de Chine, expireront (expiration no LE-2012003) le 19 août 2013. Aux termes de la LMSI, les conclusions de
dommage ou de menace de dommage et la protection spéciale qui
y est associée, soit par des droits antidumping ou des droits compensateurs, expirent cinq ans suivant la date de la dernière ordonnance ou des dernières conclusions, à moins qu’un réexamen
relatif à l’expiration n’ait été entrepris avant cette date.
Aux fins de sa procédure d’expiration, le Tribunal procédera
sous forme d’exposés écrits. Tout organisme, entreprise, personne
ou gouvernement qui souhaite participer à la présente enquête à
titre de partie doit déposer auprès du secrétaire un avis de participation au plus tard le 31 octobre 2012. Chaque conseiller qui désire représenter une partie à la présente enquête doit aussi déposer
auprès du secrétaire un avis de représentation, ainsi qu’un acte de
déclaration et d’engagement, au plus tard le 31 octobre 2012.
Le 1er novembre 2012, le Tribunal publiera la liste des participants. Les conseillers et les parties doivent faire parvenir leurs
exposés respectifs aux autres conseillers et parties aux dates mentionnées ci-dessous. Les exposés publics doivent être remis aux
conseillers et aux parties qui ne sont pas représentées. Les exposés confidentiels ne doivent être remis qu’aux conseillers qui ont
accès au dossier confidentiel et qui ont déposé auprès du Tribunal
un acte d’engagement en matière de confidentialité. Ces renseignements figureront sur la liste des participants. Dix copies de
tous les exposés doivent être déposées auprès du Tribunal.
The Tribunal’s expiry proceeding will be conducted by way of
written submissions. Any firm, organization, person or government wishing to participate as a party in these proceedings must
file a notice of participation with the Secretary on or before October 31, 2012. Each counsel who intends to represent a party in
these proceedings must also file a notice of representation, as well
as a declaration and undertaking, with the Secretary on or before
October 31, 2012.
On November 1, 2012, the Tribunal will issue a List of Participants. Counsel and parties are required to serve their respective
submissions on each other on the dates outlined below. Public
submissions are to be served on counsel and those parties who are
not represented by counsel. Confidential submissions are to be
served only on counsel who have access to the confidential record, and who have filed an undertaking with the Tribunal. This
information will be included in the List of Participants. Ten copies of all submissions must be served on the Tribunal.
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
2987
Parties requesting or opposing the initiation of an expiry review
of the said finding shall file their written public submissions containing relevant information, opinions and arguments with the
Secretary of the Tribunal, and on counsel and parties of record, no
later than November 5, 2012. Where there are opposing views,
each party that filed a submission in response to the notice of
expiry will be given an opportunity to respond in writing to the
representations of other parties. Parties wishing to respond to the
submissions must do so no later than November 19, 2012.
Les parties qui désirent un réexamen relatif à l’expiration de
ces conclusions, ou qui s’y opposent, doivent déposer auprès du
secrétaire du Tribunal leurs exposés écrits publics faisant état des
renseignements, avis et arguments pertinents et en faire parvenir
une copie aux parties et aux conseillers inscrits au dossier au plus
tard le 5 novembre 2012. Lorsque des points de vue différents
sont exprimés, chaque partie qui a déposé un exposé en réponse à
l’avis d’expiration aura l’occasion de répondre, par écrit, aux
observations des autres parties. Les parties qui désirent répondre
aux exposés doivent le faire au plus tard le 19 novembre 2012.
In accordance with section 46 of the Canadian International
Trade Tribunal Act, a person who provides information to the
Tribunal and who wishes some or all of the information to be kept
confidential must, among other things, submit a non-confidential
edited version or summary of the information designated as confidential, or a statement indicating why such a summary cannot be
made.
Aux termes de l’article 46 de la Loi sur le Tribunal canadien
du commerce extérieur, une personne qui fournit des renseignements au Tribunal et qui désire qu’ils soient gardés confidentiels
en tout ou en partie doit fournir, entre autres, une version ne comportant pas les renseignements désignés comme confidentiels ou
un résumé ne comportant pas de tels renseignements, ou donner
les raisons pour lesquels un tel résumé ne peut être fourni.
The Tribunal will issue a decision on December 5, 2012, on
whether an expiry review is warranted. If the Tribunal decides
that a review is not warranted, the finding will expire on its
scheduled expiry date. The Tribunal will issue its reasons no later
than 15 days after its decision. If the Tribunal decides to initiate
an expiry review, it will issue a notice of expiry review.
Le Tribunal rendra une décision le 5 décembre 2012 sur le
bien-fondé d’un réexamen relatif à l’expiration. Si le Tribunal
n’est pas convaincu du bien-fondé d’un réexamen, les conclusions
expireront à la date d’expiration prévue. Le Tribunal publiera ses
motifs au plus tard 15 jours après sa décision. Si le Tribunal décide d’entreprendre un réexamen relatif à l’expiration, il fera publier un avis de réexamen relatif à l’expiration.
Written submissions, correspondence and requests for information regarding this notice should be addressed to the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, 333 Laurier Avenue W,
15th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0G7, 613-993-3595 (telephone),
613-990-2439 (fax), secretary@citt-tcce.gc.ca (email).
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements au sujet du présent avis doivent être envoyés au
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, 333, avenue Laurier Ouest, 15e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-9933595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tccecitt.gc.ca (courriel).
Further details regarding this proceeding are contained in the
document entitled “Additional Information—Carbon Steel Welded
Pipe”, which is appended to the Notice of Expiry of Finding, Expiry No. LE-2012-003, and is available on the Tribunal’s Web
site at www.citt-tcce.gc.ca.
Ottawa, October 16, 2012
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
Des renseignements additionnels concernant la présente procédure se trouvent dans le document intitulé « Renseignements additionnels — Tubes soudés en acier au carbone », qui est joint à
l’avis d’expiration des conclusions, expiration no LE-2012-003,
affiché sur le site Web du Tribunal à l’adresse www.tcce-citt.gc.ca.
Ottawa, le 16 octobre 2012
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[43-1-o]
[43-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
Construction services
Services de construction
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-2012-020) from C3 Polymeric
Limited (C3), of Brampton, Ontario, concerning a procurement
(Solicitation No. NGC 12-C011) by the National Gallery of Canada (NGC). The solicitation is for the replacement of the insulating glass units enclosing the Great Hall and the reconstruction of
13 small roofs. Pursuant to subsection 30.13(2) of the Canadian
International Trade Tribunal Act and subsection 7(2) of the Canadian International Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations, notice is hereby given that the Tribunal has decided to conduct an inquiry into the complaint.
C3 alleges that the NGC improperly and unfairly evaluated its
proposal.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a
reçu une plainte (dossier no PR-2012-020) déposée par C3 Polymeric Limited (C3), de Brampton (Ontario), concernant un marché (invitation no NGC 12-C011) passé par le Musée des beauxarts du Canada (MBAC). L’invitation porte sur le remplacement
du vitrage isolant entourant le Grand Hall et la reconstruction de
13 petits toits. Conformément au paragraphe 30.13(2) de la Loi
sur le Tribunal canadien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2) du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du
commerce extérieur sur les marchés publics, avis est donné par la
présente que le Tribunal a décidé d’enquêter sur la plainte.
C3 allègue que le MBAC a incorrectement et injustement évalué sa proposition.
2988
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, 333 Laurier Avenue W,
15th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0G7, 613-993-3595 (telephone),
613-990-2439 (fax), secretary@citt-tcce.gc.ca (email).
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, 333, avenue Laurier Ouest, 15e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@
tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 12 octobre 2012
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[43-1-o]
[43-1-o]
Ottawa, October 12, 2012
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The Commission posts on its Web site the decisions, notices of
consultation and regulatory policies that it publishes, as well as
information bulletins and orders. On April 1, 2011, the Canadian
Radio-television and Telecommunications Commission Rules of
Practice and Procedure came into force. As indicated in Part 1 of
these Rules, some broadcasting applications are posted directly
on the Commission’s Web site, www.crtc.gc.ca, under “Part 1
Applications.”
To be up to date on all ongoing proceedings, it is important to
regularly consult “Today’s Releases” on the Commission’s Web
site, which includes daily updates to notices of consultation that
have been published and ongoing proceedings, as well as a link to
Part 1 applications.
The following documents are abridged versions of the Commission’s original documents. The original documents contain a
more detailed outline of the applications, including the locations
and addresses where the complete files for the proceeding may
be examined. These documents are posted on the Commission’s
Web site and may also be examined at the Commission’s offices
and public examination rooms. Furthermore, all documents relating to a proceeding, including the notices and applications,
are posted on the Commission’s Web site under “Public
Proceedings.”
Le Conseil affiche sur son site Web les décisions, les avis de
consultation et les politiques réglementaires qu’il publie ainsi que
les bulletins d’information et les ordonnances. Le 1er avril 2011,
les Règles de pratique et de procédure du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes sont entrées en
vigueur. Tel qu’il est prévu dans la partie 1 de ces règles, le
Conseil affiche directement sur son site Web, www.crtc.gc.ca,
certaines demandes de radiodiffusion sous la rubrique « Demandes de la Partie 1 ».
Pour être à jour sur toutes les instances en cours, il est important de consulter régulièrement la rubrique « Nouvelles du jour »
du site Web du Conseil, qui comporte une mise à jour quotidienne
des avis de consultation publiés et des instances en cours, ainsi
qu’un lien aux demandes de la partie 1.
Les documents qui suivent sont des versions abrégées des documents originaux du Conseil. Les documents originaux contiennent une description plus détaillée de chacune des demandes, y
compris les lieux et les adresses où l’on peut consulter les
dossiers complets de l’instance. Ces documents sont affichés sur
le site Web du Conseil et peuvent également être consultés aux
bureaux et aux salles d’examen public du Conseil. Par ailleurs,
tous les documents qui se rapportent à une instance, y compris les
avis et les demandes, sont affichés sur le site Web du Conseil
sous « Instances publiques ».
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PART 1 APPLICATIONS
DEMANDES DE LA PARTIE 1
The following applications were posted on the Commission’s
Web site between October 12, 2012, and October 18, 2012:
Channel 1 Film & TV Production Inc.
Across Canada
2012-1268-8
Amendment of a condition of licence for MP TV
Deadline for submission of interventions, comments and/or
answers: November 14, 2012
Radio Montmagny inc.
Montmagny, Quebec
2012-1280-3
Addition of a transmitter for CIQI-FM
Deadline for submission of interventions, comments and/or
answers: November 15, 2012
Les demandes suivantes ont été affichées sur le site Web du
Conseil entre le 12 octobre 2012 et le 18 octobre 2012 :
Channel 1 Film & TV Production Inc.
L’ensemble du Canada
2012-1268-8
Modification d’une condition de licence pour MP TV
Date limite pour le dépôt des interventions, des observations ou
des réponses : le 14 novembre 2012
Radio Montmagny inc.
Montmagny (Québec)
2012-1280-3
Ajout d’un émetteur pour CIQI-FM
Date limite pour le dépôt des interventions, des observations ou
des réponses : le 15 novembre 2012
[43-1-o]
[43-1-o]
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
ORDER
ORDONNANCE
2012-573
October 17, 2012
2012-573
2989
Le 17 octobre 2012
Broadcasting licence fees — Part II
Droits de licence de radiodiffusion — Partie II
1. The Broadcasting Licence Fee Regulations, 1997,
SOR/97-144, as amended by SOR/2010-157 dated July 7, 2010
(the Regulations), provide for the payment of a Part II licence fee
by certain licensed broadcasting undertakings. The revised Regulations were announced by the Commission in Amendments to the
Broadcasting Licence Fee Regulations, 1997, Broadcasting Regulatory Policy CRTC 2010-476, July 14, 2010 (Broadcasting Regulatory Policy 2010-476).
1. Le Règlement de 1997 sur les droits de licence de radiodiffusion, DORS/97-144, tel qu’il a été modifié par le DORS/2010157, 7 juillet 2010 (le Règlement), prévoit que certaines entreprises de radiodiffusion titulaires doivent payer des droits de
licence de la partie II. Le Conseil a fait l’annonce du Règlement
modifié dans Modifications au Règlement de 1997 sur les droits
de licence de radiodiffusion, politique réglementaire de radiodiffusion CRTC 2010-476, 14 juillet 2010 (politique réglementaire
de radiodiffusion 2010-476).
2. Les paragraphes 11(1) et 11(2) du Règlement précisent la
formule de calcul des droits de licence de la partie II. En vertu de
ces articles du Règlement, le Conseil doit fixer le montant total
des droits selon le moins élevé des montants suivants :
a) 100 000 000 $ — À compter de 2011, cette somme est rajustée annuellement de façon composée en fonction, le cas
échéant, de l’augmentation ou de la diminution, en pourcentage, de l’indice des prix à la consommation (IPC), pour l’année civile précédant l’année de rajustement. L’indice des prix à
la consommation est l’indice d’ensemble des prix à la consommation établi selon une moyenne annuelle (non désaisonnalisée) pour le Canada publié par Statistique Canada. Tel qu’il
a été énoncé dans la politique réglementaire de radiodiffusion 2010-476, le Conseil utilisera l’IPC établi par Statistique
Canada dans son catalogue no 62-001-XWE, tableau 5, numéro
de vecteur CANSIM v41690973. Les droits de licence de la partie II en 2011 s’élevaient à 101 800 000 $. La moyenne annuelle de l’IPC étant de 2,9 % pour 2011, la valeur rajustée de
la somme mentionnée ci-dessus est de 104 752 200 $ pour 2012.
b) 1,365 % multiplié par l’excédent des recettes désignées de
tous les titulaires dont les revenus désignés dépassent leur franchise, pour l’année de rapport se terminant au cours de l’année
civile précédente, moins le total des franchises de ces titulaires
pour la même année de rapport (c’est-à-dire 11,855 milliards
de dollars). En 2012, le montant s’élève à 161 819 385 $.
2. Subsections 11(1) and 11(2) of the Regulations set out the
components for the calculation of the Part II licence fees. As per
these sections of the Regulations, the total annual amount to be
assessed by the Commission is the lesser of the following:
(a) $100,000,000 which, starting in 2011, is adjusted annually
on a compound basis in accordance with the percentage increase or decrease, as the case may be, to the Consumer Price
Index (CPI) for the calendar year prior to the year of the adjustment. The CPI is the annual average all-items CPI for Canada (not seasonally adjusted) that is published by Statistics
Canada. As noted in Broadcasting Regulatory Policy 2010-476,
the Commission will use the CPI set out in Statistics Canada
Catalogue No. 62-001-XWE, Table 5, CANSIM vector number v41690973. Part II licence fees assessed in 2011 totalled
$101,800,000. For 2011, the annual average CPI was 2.9%.
Thus, the adjusted value of this component for 2012 is
$104,752,200.
(b) 1.365% multiplied by the aggregate fee revenues for the return year terminating during the previous calendar year of all
licensees whose fee revenues exceed the applicable exemption
levels, less the aggregate exemption level for all those licensees
for that return year (i.e. $11.855 billion). In 2012 this amounts
to $161,819,385.
3. Pursuant to subsection 11(3) of the Regulations, the Commission announces in the public notice that the total amount of
Part II licence fees to be assessed by the Commission in 2012
is $104,752,200, which is the lesser of the two amounts referred
to in paragraph 2 above.
3. Conformément au paragraphe 11(3) du Règlement, le Conseil annonce dans l’avis public que le montant total des droits de
licence de la partie II devant être évalué par le Conseil, pour 2012,
est 104 752 200 $, soit le moins élevé des deux montants dont il
est question au paragraphe 2 ci-dessus.
[43-1-o]
[43-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées
ci-après en s’adressant au CRTC.
2012-567
October 16, 2012
Cogeco Diffusion Acquisitions inc.
Montréal, Quebec
Approved — Application to renew the broadcasting licence for
the French-language commercial radio programming undertaking
CKOI-FM Montréal from December 1, 2012, to August 31, 2015.
2012-567
Le 16 octobre 2012
Cogeco Diffusion Acquisitions inc.
Montréal (Québec)
Approuvé — Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio commerciale
de langue française CKOI-FM Montréal du 1er décembre 2012 au
31 août 2015.
2990
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
2012-568
October 16, 2012
Canadian Broadcasting Corporation
Windsor and Sarnia, Ontario
Approved — Applications to amend the broadcasting licence for
the radio programming undertaking CBEF Windsor.
2012-568
Le 16 octobre 2012
Société Radio-Canada
Windsor et Sarnia (Ontario)
Approuvé — Demandes afin de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio CBEF Windsor.
2012-574
October 18, 2012
BCE Inc., on behalf of Astral Media inc.
Across Canada
Denied — Applications by BCE Inc., on behalf of Astral Media
inc., for authority to change the effective control of Astral’s
broadcasting undertakings, to effect corporate reorganizations
and to convert CKGM Montréal from an English- to a Frenchlanguage radio station.
2012-574
Le 18 octobre 2012
BCE inc., au nom d’Astral Media inc.
L’ensemble du Canada
Refusé — Demandes présentées par BCE inc., au nom d’Astral
Media inc., en vue d’obtenir l’autorisation de modifier le contrôle
effectif des entreprises de radiodiffusion d’Astral, d’effectuer des
réorganisations intrasociété et de convertir la station de radio de
langue anglaise CKGM Montréal en station de langue française.
2012-576
October 19, 2012
Dufferin Communications Inc.
Hudson/Saint-Lazare, Quebec
Approved — Application for a broadcasting licence to operate an
English-language commercial FM radio programming undertaking in Hudson/Saint-Lazare.
2012-576
Le 19 octobre 2012
Dufferin Communications Inc.
Hudson/Saint-Lazare (Québec)
Approuvé — Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin d’exploiter une entreprise de programmation de
radio FM commerciale de langue anglaise à Hudson/Saint-Lazare.
2012-577
October 19, 2012
Vista Radio Ltd.
Various locations in Ontario
Approved — Application for authority to acquire from Haliburton
Broadcasting Group Inc. the assets of Haliburton’s AM and FM
radio stations located in the communities listed in the decision.
2012-577
Le 19 octobre 2012
Vista Radio Ltd.
Plusieurs localités en Ontario
Approuvé — Demande en vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir
de Haliburton Broadcasting Group Inc. l’actif de ses stations de
radio AM et FM exploitées dans les villes énumérées dans la
décision.
2012-578
October 19, 2012
Canadian Broadcasting Corporation
Saint-Pamphile, Quebec
Approved — Application to revoke the broadcasting licence
for the radiocommunication distribution undertaking serving
Saint-Pamphile, Quebec.
2012-578
Le 19 octobre 2012
Société Radio-Canada
Saint-Pamphile (Québec)
Approuvé — Demande en vue de révoquer la licence de radiodiffusion de l’entreprise de distribution de radiocommunication desservant Saint-Pamphile (Québec).
2012-579
October 19, 2012
Hollywood Suite Inc., on behalf of a corporation to be
incorporated
Across Canada
Approved — Application for authority to acquire from HSI, as
part of a corporate reorganization, the assets of the national,
English-language specialty Category B services AXN Movies
(formerly Adventure, then Hollywood Storm) and Sony Movie
Channel (formerly The Love Channel, then Hollywood Festival).
2012-579
Le 19 octobre 2012
Hollywood Suite Inc., au nom d’une société devant être
constituée
L’ensemble du Canada
Approuvé — Demande en vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir
de HSI, dans le cadre d’une réorganisation intrasociété, l’actif des
services nationaux de catégorie B spécialisé de langue anglaise
AXN Movies (autrefois Adventure, puis Hollywood Storm) et
Sony Movie Channel (autrefois The Love Channel, puis Hollywood Festival).
[43-1-o]
[43-1-o]
PUBLIC SERVICE COMMISSION
COMMISSION DE LA FONCTION PUBLIQUE
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Permission granted
Permission accordée
The Public Service Commission of Canada, pursuant to section 116 of the Public Service Employment Act, hereby gives notice that it has granted permission, pursuant to subsection 115(2)
of the said Act, to Patrick Fargey, Species Conservation Specialist
(PC-3), Natural Resources Conservation Branch, Parks Canada
La Commission de la fonction publique du Canada, en vertu de
l’article 116 de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
donne avis par la présente qu’elle a accordé à Patrick Fargey,
conseiller de la conservation des espèces (PC-3), Direction générale de la conservation des ressources naturelles, Agence Parcs
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
2991
KATHY NAKAMURA
Director General
Political Activities and
Non-Partisanship Directorate
Canada, Parc national des Prairies, Village de Val Marie (Saskatchewan), la permission, aux termes du paragraphe 115(2) de
ladite loi, de se porter candidat, avant et pendant la période électorale, au poste de conseiller pour le village de Val Marie (Saskatchewan), à l’élection municipale prévue pour le 24 octobre
2012.
Le 17 octobre 2012
La directrice générale
Direction des activités politiques
et de l’impartialité politique
KATHY NAKAMURA
[43-1-o]
[43-1-o]
Agency, Grasslands National Park, Village of Val Marie, Saskatchewan, to be a candidate, before and during the election
period, for the position of Village Councillor for the Village of
Val Marie, Saskatchewan, in a municipal election to be held on
October 24, 2012.
October 17, 2012
PUBLIC SERVICE COMMISSION
COMMISSION DE LA FONCTION PUBLIQUE
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Permission granted
Permission accordée
The Public Service Commission of Canada, pursuant to section 116 of the Public Service Employment Act, hereby gives notice that it has granted permission, pursuant to subsection 115(2)
of the said Act, to Michael Johnston, Acting Superintendent
(FB-5), Canada Border Services Agency, Saint-Armand, Quebec,
to be a candidate, before and during the election period, for the
position of Councillor for the Municipality of Saint-Georges-deClarenceville, Quebec, in a municipal by-election to be held on
October 21, 2012.
October 15, 2012
KATHY NAKAMURA
Director General
Political Activities and
Non-Partisanship Directorate
La Commission de la fonction publique du Canada, en vertu de
l’article 116 de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
donne avis par la présente qu’elle a accordé à Michael Johnston,
surintendant par intérim (FB-5), Agence des services frontaliers
du Canada, Saint-Armand (Québec), la permission, aux termes du
paragraphe 115(2) de ladite loi, de se porter candidat, avant et
pendant la période électorale, au poste de conseiller de la municipalité de Saint-Georges-de-Clarenceville (Québec), à l’élection
partielle municipale prévue pour le 21 octobre 2012.
Le 15 octobre 2012
La directrice générale
Direction des activités politiques
et de l’impartialité politique
KATHY NAKAMURA
[43-1-o]
[43-1-o]
2992
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
THE CANADA LIFE ASSURANCE COMPANY
LA COMPAGNIE D’ASSURANCE DU CANADA
SUR LA VIE
CROWN LIFE INSURANCE COMPANY
CROWN, COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE
LETTERS PATENT OF AMALGAMATION
LETTRES PATENTES DE FUSION
Notice is hereby given, pursuant to the provisions of subsection 250(2) of the Insurance Companies Act (Canada), that The
Canada Life Assurance Company and Crown Life Insurance
Company (collectively the “Applicants”) intend to make a joint
application to the Minister of Finance, on or after October 30,
2012, for letters patent of amalgamation continuing the Applicants as one company under the name “The Canada Life Assurance Company” in English and “La Compagnie d’Assurance du
Canada sur la Vie” in French.
CROWN LIFE INSURANCE COMPANY
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions du paragraphe 250(2) de la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada), La Compagnie d’Assurance du Canada sur la
Vie et la Crown, compagnie d’assurance-vie (collectivement désignées les « Requérantes ») entendent faire une demande conjointe au ministre des Finances, le 30 octobre 2012 ou après cette
date, pour obtenir des lettres patentes de fusion leur permettant de
poursuivre leurs activités en tant que compagnie unique sous le
nom français de « La Compagnie d’Assurance du Canada sur
la Vie » et le nom anglais de « The Canada Life Assurance
Company ».
Le 24 septembre 2012
LA COMPAGNIE D’ASSURANCE DU
CANADA SUR LA VIE
CROWN, COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE
[40-4-o]
[40-4-o]
September 24, 2012
THE CANADA LIFE ASSURANCE COMPANY
THE CANADIAN NATIONAL AQUATIC TOXICITY
WORKSHOP
THE CANADIAN NATIONAL AQUATIC TOXICITY
WORKSHOP
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that The Canadian National Aquatic
Toxicity Workshop has changed the location of its head office to
the city of Dartmouth, province of Nova Scotia.
ROSALIE ALLEN JARVIS
Chair, Board of Directors
Avis est par les présentes donné que The Canadian National
Aquatic Toxicity Workshop a changé le lieu de son siège
social, qui est maintenant situé à Dartmouth, province de la
Nouvelle-Écosse.
Le 1er octobre 2012
La présidente du conseil d’administration
ROSALIE ALLEN JARVIS
[43-1-o]
[43-1-o]
October 1, 2012
CONTAMINATES REMEDIATION TRAINING
ORGANIZATION OF CANADA
CONTAMINATES REMEDIATION TRAINING
ORGANIZATION OF CANADA
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that Contaminates Remediation Training Organization of Canada intends to apply to the Minister of
Industry for leave to surrender its charter pursuant to subsection 32(1) of the Canada Corporations Act.
October 10, 2012
GRANT S. TRUMP
President and Chief Executive Officer
Avis est par les présentes donné que Contaminates Remediation Training Organization of Canada demandera au ministre de
l’Industrie la permission d’abandonner sa charte en vertu du paragraphe 32(1) de la Loi sur les corporations canadiennes.
Le 10 octobre 2012
Le président et premier dirigeant
GRANT S. TRUMP
[43-1-o]
[43-1-o]
EXCHANGE BANK OF CANADA
BANQUE DE CHANGE DU CANADA
APPLICATION TO ESTABLISH A BANK
DEMANDE DE CONSTITUTION D’UNE BANQUE
Notice is hereby given, pursuant to subsection 25(2) of the
Bank Act (Canada) [the “Act”], that Currency Exchange International, Corp. (“CXI”) intends to apply to the Minister of
Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 25(2) de la Loi sur les banques (Canada) [la « Loi »], que
Currency Exchange International, Corp. (« CXI ») a l’intention de
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
2993
Finance for letters patent continuing its wholly owned subsidiary,
Currency Exchange International of Canada Corp. (“CXIC”), as a
bank (the “Bank”) under the Act. CXI’s head office is in Orlando,
Florida. CXI is listed on the Toronto Stock Exchange and is in the
business of providing a range of foreign currency exchange and
related products and services in North America. Primary products
and services include the exchange of foreign currencies, wire
transfer payments, purchase and sale of foreign bank drafts and
international traveller cheques and foreign cheque clearing. CXI
operates in Canada through CXIC, which is located in Toronto,
Ontario.
demander au ministre des Finances des lettres patentes prorogeant
sa filiale en propriété exclusive, Currency Exchange International
of Canada Corp. (« CXIC »), en tant que banque (la « banque »)
en vertu de la Loi. Le siège social de CXI est situé à Orlando, en
Floride. CXI est inscrite à la Bourse de Toronto et exerce un
commerce de maison de change en plus de fournir des biens et
des services connexes, en Amérique du Nord. Les biens et services primaires incluent le change, les paiements par virement, la
vente et l’achat de traites bancaires étrangères ainsi que la compensation des chèques de voyage internationaux et des chèques
étrangers. CXI exerce ses activités au Canada par l’entremise de
CXIC, qui est située à Toronto, en Ontario.
The Bank will carry on business in Canada under the name of
Exchange Bank of Canada in English and Banque de change du
Canada in French, and its head office will be located in Toronto,
Ontario. The Bank will provide a range of foreign currency and
related products and services, including the exchange of foreign
currencies, wire transfer payments, purchase and sale of foreign
bank drafts, international traveller’s cheques and foreign cheque
clearing, and licensing of CXI’s proprietary foreign exchange
software application.
La banque exercera des activités au Canada sous le nom de Exchange Bank of Canada en anglais et Banque de change du Canada en français, et son siège social sera situé à Toronto, en Ontario.
La banque fournira une gamme de devises étrangères ainsi que
des biens et des services connexes, incluant le change, les paiements par virement, la vente et l’achat de traites bancaires étrangères, la compensation des chèques de voyage internationaux et
des chèques étrangers ainsi que des licences du logiciel de change
de CXI.
The Bank will be wholly owned by CXI. Mr. Randolph Pinna,
who will be the CEO of the Bank, will indirectly hold a significant interest in the Bank through his shareholding in CXI.
Mr. Pinna has residences in Florida and Ontario.
La banque sera la propriété exclusive de CXI. M. Randolph
Pinna, qui sera le président-directeur général de la banque, aura
indirectement un intérêt significatif dans la banque par ses actions
dans CXI. M. Pinna réside en Floride et en Ontario.
Any person who objects to the proposed continuation may
submit an objection in writing to the Office of the Superintendent
of Financial Institutions, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario
K1A 0H2, on or before November 26, 2012.
October 6, 2012
CURRENCY EXCHANGE INTERNATIONAL, CORP.
Note: The publication of this Notice should not be construed as
evidence that letters patent will be issued to incorporate the bank.
The granting of letters patent will be dependent upon the application review process under the Act and the discretion of the Minister of Finance.
Toute personne qui s’oppose à cette demande de prorogation
peut soumettre une objection par écrit au Bureau du surintendant
des institutions financières, 255, rue Albert, Ottawa (Ontario)
K1A 0H2, au plus tard le 26 novembre 2012.
Le 6 octobre 2012
CURRENCY EXCHANGE INTERNATIONAL, CORP.
Nota : La publication du présent avis ne doit pas être interprétée
comme une preuve que des lettres patentes seront émises pour
incorporer la banque. L’octroi des lettres patentes sera assujetti au
processus normal d’examen des demandes en vertu de la Loi et à
la discrétion du ministre des Finances.
[40-4-o]
[40-4-o]
FIRST DATA LOAN COMPANY, CANADA
SOCIÉTÉ DE PRÊT FIRST DATA, CANADA
DISCONTINUANCE
CESSATION
Notice is hereby given that First Data Loan Company, Canada,
incorporated under the Trust and Loan Companies Act (Canada)
with its head office in Mississauga, Ontario, and a wholly owned
subsidiary of First Data Corporation, intends to make an application pursuant to paragraph 38(1)(b) of the Trust and Loan Companies Act (Canada) on or after November 15, 2012, for the approval of the Minister of Finance (Canada) for a certificate of
continuance as a corporation under the Canada Business Corporations Act, with a legal name of “First Data Canada Ltd.” Subject
to the approval of the Minister of Finance (Canada), upon the
issuance of the certificate of continuance the Trust and Loan
Companies Act (Canada) shall cease to apply to First Data Loan
Company, Canada.
Mississauga, Ontario, October 13, 2012
FIRST DATA LOAN COMPANY, CANADA
Avis est par les présentes donné que la Société de prêt First
Data, Canada, constituée en vertu de la Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt (Canada), ayant son siège social à Mississauga,
en Ontario, filiale en propriété exclusive de First Data Corporation, a l’intention de demander, le 15 novembre 2012 ou après
cette date, en vertu de l’alinéa 38(1)b) de la Loi sur les sociétés de
fiducie et de prêt (Canada), l’agrément écrit du ministre des Finances du Canada en vue de la délivrance d’un certificat de prorogation en société en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés
par actions, sous la dénomination de « First Data Canada Ltée ».
Sous réserve de l’agrément du ministre des Finances du Canada,
au moment de la délivrance du certificat de prorogation, la Loi
sur les sociétés de fiducie et de prêt (Canada) cessera de s’appliquer à la Société de prêt First Data, Canada.
Mississauga (Ontario), le 13 octobre 2012
SOCIÉTÉ DE PRÊT FIRST DATA, CANADA
[41-4-o]
[41-4-o]
2994
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
HUMAN PROTEOME ORGANISATION (HUPO)
HUMAN PROTEOME ORGANISATION (HUPO)
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that HUMAN PROTEOME
ORGANISATION (HUPO) intends to apply to the Minister of
Industry for leave to surrender its charter pursuant to subsection 32(1) of the Canada Corporations Act.
October 10, 2012
LAVERY, DE BILLY, L.L.P.
Attorneys of the Corporation
Avis est par les présentes donné que HUMAN PROTEOME
ORGANISATION (HUPO) demandera au ministre de l’Industrie
la permission d’abandonner sa charte en vertu du paragraphe 32(1) de la Loi sur les corporations canadiennes.
Le 10 octobre 2012
Les procureurs de la Corporation
LAVERY, DE BILLY, S.E.N.C.R.L.
[43-1-o]
[43-1-o]
MD LIFE INSURANCE COMPANY
SOCIÉTÉ D’ASSURANCE VIE MD
REDUCTION OF STATED CAPITAL
RÉDUCTION DE CAPITAL DÉCLARÉ
Notice is hereby given that MD LIFE INSURANCE
COMPANY (the “Company”) intends to make application to the
Superintendent of Financial Institutions, pursuant to section 79 of
the Insurance Companies Act, within three months after the date
of the following special resolution, for approval to reduce the
stated capital of the Company.
RESOLVED AS A SPECIAL RESOLUTION OF THE
SHAREHOLDERS:
1. subject to the written approval of the Superintendent of
Financial Institutions (Canada) [the “Superintendent”], the
Company is authorized to reduce the stated capital account
for the common shares of the Company by Twenty-Two
Million, Eight Hundred Thousand Dollars ($22,800,000.00)
and that such amount be distributed to the shareholders of
the Company;
2. the stated capital account for the common shares of the
Company shall be adjusted to reflect such reduction;
3. any one director or officer of the Company is hereby authorized to take all such actions and execute and deliver all
such documentation, which are necessary or desirable for the
implementation of this resolution, including without limitation, the publication in the Canada Gazette of a notice of intention to apply for approval to reduce the stated capital of
the Company along with this special resolution and the making of any application for the approval of the Superintendent
within three months after the time of the passing of this special resolution;
4. the shareholders have no reasonable grounds for believing, and understand that the Company, after due enquiry, has
no reasonable grounds for believing that the Company is, or
the reduction would cause the Company to be, in contravention of the liquidity requirements in subsection 515(1), any
regulation made under subsection 515(2) or any order made
under subsection 515(3) of the Insurance Companies Act
(Canada); and
5. the directors of the Company may revoke this special
resolution before it is acted on without further approval of
the shareholders.
October 12, 2012
ROBERT KIRWIN
Corporate Secretary
Avis est par les présentes donné que la SOCIÉTÉ D’ASSURANCE VIE MD (la « Société ») prévoit solliciter auprès du surintendant des institutions financières, dans les trois mois suivant
la date de la résolution extraordinaire suivante, l’approbation de
la réduction du capital déclaré de la Société en vertu de l’article 79 de la Loi sur les sociétés d’assurances.
IL EST RÉSOLU CE QUI SUIT PAR RÉSOLUTION
EXTRAORDINAIRE DES ACTIONNAIRES :
1. sous réserve de l’approbation écrite du surintendant des
institutions financières (Canada) [le « surintendant »], la Société est autorisée à réduire le compte de capital déclaré des
actions ordinaires de la Société de vingt-deux millions huit
cent mille dollars (22 800 000 $) et à distribuer ce montant
aux actionnaires de la Société;
2. le compte de capital déclaré des actions ordinaires de la
Société est rajusté de manière à refléter cette réduction;
3. tout administrateur ou dirigeant de la Société est par les
présentes autorisé à prendre les mesures et à signer et remettre les documents nécessaires ou souhaitables pour l’exécution de cette résolution, notamment la publication dans la
Gazette du Canada d’un avis d’intention de solliciter l’approbation de la réduction du capital déclaré de la Société de
même que la présente résolution extraordinaire ainsi que la
présentation d’une demande d’approbation auprès du surintendant dans les trois mois suivant l’adoption de la présente
résolution extraordinaire;
4. les actionnaires n’ont aucun motif raisonnable de croire,
et comprennent que la Société, après enquête en bonne et
due forme, n’a aucun motif raisonnable de croire que la Société contrevient, ou que la réduction ferait en sorte que la
Société contreviendrait, aux exigences de liquidités prévues
au paragraphe 515(1), à un règlement pris en application du
paragraphe 515(2) ou à une ordonnance rendue en vertu du
paragraphe 515(3) de la Loi sur les sociétés d’assurances
(Canada);
5. les administrateurs de la Société peuvent révoquer la
présente résolution extraordinaire avant qu’elle ne soit exécutée sans l’approbation des actionnaires.
Le 12 octobre 2012
Le secrétaire général
ROBERT KIRWIN
[43-1-o]
[43-1-o]
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Finance, Dept. of
Prepaid Payment Products Regulations .......................
Regulations Amending the Pooled Registered
Pension Plans Regulations......................................
National Energy Board
Regulations Amending the Onshore Pipeline
Regulations, 1999 ...................................................
2995
Page
3003
Finances, min. des
Règlement sur les produits de paiement prépayés .......
Règlement modifiant le Règlement sur les régimes
de pension agréés collectifs ....................................
3003
3037
Office national de l’énergie
Règlement modifiant le Règlement de 1999 sur les
pipelines terrestres ..................................................
3037
2996
2996
2996
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
Prepaid Payment Products Regulations
Règlement sur les produits de paiement prépayés
Statutory authorities
Bank Act, Cooperative Credit Associations Act, Insurance
Companies Act and Trust and Loan Companies Act
Fondements législatifs
Loi sur les banques, Loi sur les associations coopératives de
crédit, Loi sur les sociétés d’assurances et Loi sur les sociétés de
fiducie et de prêt
Sponsoring department
Department of Finance
Ministère responsable
Ministère des Finances
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issues and objectives
Enjeux et objectifs
Canadians benefit from one of the best-regulated banking sectors in the world. A strong and efficient banking sector is essential to economic growth and prosperity. A legislative framework
that enables banks to compete effectively and be resilient in a
rapidly evolving marketplace, taking into account the rights and
interests of depositors and other consumers of banking services,
contributes to stability and public confidence in the financial system. It is also important to the strength and security of the national economy.
Les Canadiens bénéficient de l’un des secteurs bancaires les
mieux réglementés au monde. Un secteur bancaire solide et efficace est essentiel à la croissance économique et à la prospérité.
Un cadre législatif qui permet aux banques d’être concurrentielles
et résilientes sur un marché qui évolue rapidement, en tenant
compte des droits et des intérêts des déposants et des autres
consommateurs de services bancaires, contribue à la stabilité et à
la confiance du public dans le système financier. Ce cadre est
également important pour la vigueur et la sécurité de l’économie
nationale.
Il est souhaitable, et ce, dans l’intérêt national, d’établir des
normes claires, exhaustives, exclusives et nationales applicables
aux produits et aux services bancaires offerts par les banques. La
Loi constitutionnelle de 1867 confère une compétence exclusive
au Parlement en matière de banques et d’incorporation des banques. Dans cette optique, la Loi sur les banques constitue la
charte complète et exclusive applicable à chaque banque, ainsi
qu’à ses produits et ses services.
Les Canadiens sont de grands utilisateurs de produits de paiement non monétaires. Les joueurs du marché continuent d’élaborer de nouveaux produits de paiement afin de répondre aux
besoins complexes des consommateurs et des entreprises et de
leur offrir des façons sécuritaires, pratiques et économiques d’effectuer leurs transactions.
Relativement nouveaux sur le marché canadien, les produits
prépayés portant l’identification d’un réseau (produits de paiement prépayés) sont utilisés pour accéder à une somme d’argent
qu’un consommateur a payée au préalable à une institution financière. Le titulaire de carte accède à ces fonds pour effectuer des
achats ou retirer des espèces par l’intermédiaire d’un réseau de
paiement comme American Express, MasterCard ou Visa. Tandis
qu’un produit de crédit est un produit à « paiement différé » et un
produit de débit est un produit à « paiement immédiat », un produit prépayé est un produit à « paiement anticipé ». Certains produits de paiement prépayés peuvent être obtenus aux succursales
d’institutions financières tandis que d’autres, même s’ils sont
émis par des institutions financières, sont vendus dans des établissements de vente au détail.
Les lois, les règlements et les engagements publics actuels encadrent la protection des consommateurs d’autres produits de
paiement. Par contre, une grande partie des mesures de protection
It is desirable and is in the national interest to provide for clear,
comprehensive, exclusive, national standards applicable to banking products and banking services offered by banks. The Constitution Act, 1867 confers on Parliament exclusive jurisdiction in
relation to banking and the incorporation of banks. In this regard,
the Bank Act constitutes the complete and exclusive charter applicable to each bank and its products and services.
Canadians rely heavily on non-cash-based payment products.
Market players continue to develop new payment products targeted to satisfy complex consumer and business needs while facilitating safe, convenient and cost-effective transactions.
Relatively new to the Canadian market, payment network–
branded prepaid products (prepaid payment products) are used to
access funds that a customer has prepaid to a financial institution.
The funds are accessed by the cardholder to make purchases or
withdraw funds via a payment network such as American Express, MasterCard or Visa. While a credit product is a “pay later”
product and a debit product is a “pay now” product, a prepaid
product is a “pay before” product. Some prepaid payment products are available through financial institution branches; others,
although they are issued by financial institutions, are sold at retail
commercial outlets.
Existing legislation, regulations and public commitments afford
a framework of consumer protection for consumers of other payment products. However, many of these existing protections do
Le 27 octobre 2012
not apply to prepaid payment products. Canadian consumers have
raised concerns regarding some features of prepaid payment
products issued by federal financial institutions. The terms, conditions, fees and limitations associated with some products are not
always made available prior to purchase and can be cumbersome,
unclear or even unfair.
In Budget 2011, the Government of Canada proposed to take
action to develop measures to enhance the consumer protection
framework with respect to payment network–branded prepaid
cards. The proposed Prepaid Payment Products Regulations (the
Regulations) would act on this commitment by allowing consumers to have the information they need when making financial decisions, as well as limiting certain business practices that may not
be beneficial to consumers and affording consumers increased
access to their prepaid funds.
Gazette du Canada Partie I
2997
existantes ne s’appliquent pas aux produits de paiement prépayés.
Les consommateurs canadiens ont soulevé des préoccupations en
ce qui a trait à certaines caractéristiques de produits de paiement
prépayés émis par des institutions financières fédérales. Les modalités, limitations et frais associés à certains produits sont parfois
contraignants, nébuleux et même injustes, et ces détails ne sont
pas toujours mis à la disposition des consommateurs avant
l’achat.
Dans le budget de 2011, le gouvernement du Canada a proposé
de prendre des mesures visant à renforcer le cadre de protection
des consommateurs relativement aux cartes prépayées au moyen
d’un réseau de paiement. Le projet de Règlement sur les produits
de paiement prépayés (le Règlement) donnerait suite à cet engagement en permettant aux consommateurs d’avoir l’information
dont ils ont besoin pour prendre des décisions financières, en
limitant certaines pratiques commerciales qui ne servent pas les
intérêts des consommateurs et en accordant aux consommateurs
un accès prolongé à leurs fonds prépayés.
Description and rationale
Description et justification
To support informed financial decision making, the proposed
Regulations would require disclosure of fees in an information
box to appear prominently on the exterior packaging and other
documentation provided prior to issuance. This would allow for
easy product comparison while encouraging market efficiency
and competition. The proposed Regulations would also require
that information pertinent to continued usage be available on the
product, including where to access the full terms and conditions
of usage and a toll-free number to access the remaining balance.
In order to maximize consumers’ understanding of the product,
the proposed Regulations would also require that all disclosure be
made and presented in a manner that is clear, simple and not
misleading.
Pour favoriser la prise de décisions financières éclairées, le
projet de règlement exigerait la divulgation des frais dans un encadré informatif bien visible sur l’emballage extérieur du produit
et la prestation des autres documents pertinents avant l’émission
du produit. Cette mesure permettrait de facilement comparer les
produits, et elle encouragerait l’efficience et la concurrence sur le
marché. Le projet de règlement exigerait également que des renseignements relatifs à l’utilisation continue des produits soient
indiqués sur les produits, par exemple, l’endroit où accéder à
l’ensemble des modalités d’utilisation et un numéro sans frais
pour obtenir le solde. Afin de veiller à ce que les consommateurs
connaissent le produit dans la plus grande mesure possible, le
projet de règlement exigerait aussi que tous les renseignements
divulgués soient clairs et simples, et qu’ils n’induisent pas le
consommateur en erreur.
En outre, le projet de règlement limiterait certaines pratiques
opérationnelles propres aux produits de paiement prépayés qui
pourraient nuire aux consommateurs. Il interdirait, par exemple,
l’expiration des fonds, avec une exception, afin de permettre aux
consommateurs d’accéder à tous leurs fonds prépayés. Il interdirait également, avec une exception, aux institutions financières
fédérales d’imposer des frais d’inactivité ou de tenue de compte
pendant une période d’au moins un an après l’activation, ce qui
donnerait au consommateur un délai raisonnable pour utiliser son
produit de paiement prépayé. Enfin, le projet de règlement interdirait l’imposition de frais et d’intérêts pour les découverts sans le
consentement exprès du détenteur du produit.
Les exigences accrues en matière de divulgation et les limitations visant les pratiques commerciales que prévoit le projet de
règlement profiteraient à un large éventail de consommateurs
canadiens. Ils recevraient des renseignements plus utiles et exhaustifs pour les aider à faire des choix de produits plus éclairés.
De plus, les restrictions relatives aux frais de tenue de compte et
d’expiration des produits donneraient aux consommateurs un
accès prolongé à leurs fonds prépayés.
Comme c’est le cas pour tout nouveau règlement, il se peut que
les institutions financières fédérales doivent assumer des coûts
d’observation mineurs pour apporter certains changements à leurs
systèmes et respecter les nouvelles exigences. Au cours de la
phase de publication préalable, on demande aux institutions financières fédérales d’établir le temps nécessaire pour apporter ces
changements.
The proposed Regulations would also limit certain business
practices, unique to prepaid payment products, that could be
harmful to consumers. For instance, the proposed Regulations
would, with one exception, prohibit fund expiry to allow consumers full access to their prepaid funds. They would also, with one
exception, prohibit federal financial institutions from imposing a
dormancy or maintenance fee for at least one year after activation.
This would give the consumer a healthy time frame to make use
of a prepaid payment product. Finally, the proposed Regulations
would prohibit fees and interest charges with respect to overdraft
without the express consent of the product holder.
The enhanced disclosures and business practice limitations afforded by the proposed Regulations would be beneficial to a
broad spectrum of Canadian consumers. More and better information would be provided to consumers to allow for better product
choice. Further, limitations on expiry and maintenance fees would
give consumers increased access to their prepaid funds.
Federal financial institutions may have to incur minor compliance costs to make some changes to their systems to implement
the new requirements, as would be possible for any new regulatory requirement. Further information from federal financial institutions on the time required to make these changes is sought during the prepublication stage.
2998
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
Consultation
Consultation
Throughout the development of the proposed Regulations, the
Department of Finance consulted key stakeholders, including
individual federal financial institutions, industry associations,
payment network operators and consumer groups.
Stakeholders were consulted early on in the policy development process: written comments were received, and the Department subsequently made adjustments to the approach.
Tout au long de l’élaboration du projet de règlement, le ministère des Finances a consulté les principaux intervenants, y compris les institutions financières fédérales, les associations de l’industrie, les exploitants de réseaux de paiement et les groupes de
consommateurs.
Les intervenants ont été consultés au début du processus d’élaboration des politiques, et en réponse à leurs commentaires fournis par écrit, le Ministère a ajusté son approche.
Implementation and enforcement
Mise en œuvre et application
The proposed Regulations would not require any new mechanisms to ensure compliance and enforcement. The Financial
Consumer Agency of Canada already administers the consumer
provisions in the federal financial institutions statutes, and would
be able to ensure compliance with the new requirements using its
existing compliance tools, including notices of violations, compliance agreements, and administrative monetary penalties.
Le projet de règlement ne nécessiterait aucun nouveau mécanisme pour en assurer la conformité et l’application. L’Agence de
la consommation en matière financière du Canada veille déjà à
l’application des dispositions visant les consommateurs des lois
régissant les institutions financières fédérales, et elle serait en
mesure d’assurer la conformité aux nouvelles exigences en utilisant ses outils de conformité existants, notamment les avis de
violation, les accords de conformité et les sanctions administratives pécuniaires.
Contact
Personne-ressource
Jane Pearse
Director
Financial Institutions Division
Department of Finance
L’Esplanade Laurier, East Tower, 15th Floor
140 O’Connor Street
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: 613-992-1631
Fax: 613-943-1334
Email: finlegis@fin.gc.ca
Jane Pearse
Directrice
Division des institutions financières
Ministère des Finances
L’Esplanade Laurier, Tour Est, 15e étage
140, rue O’Connor
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : 613-992-1631
Télécopieur : 613-943-1334
Courriel : finlegis@fin.gc.ca
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is given that the Governor in Council, pursuant to sections 454a, 458.3b, 459.4c, 572d, 575.1e, 576.2f and 978g of the
Bank Acth, sections 385.21i, 385.252j, 385.28k and 463l of the
Cooperative Credit Associations Actm, sections 485n, 488.1o,
489.2p, 603q, 606.1r, 607.1s and 1021t of the Insurance Companies
Avis est donné que le gouverneur en conseil, en vertu des articles 454a, 458.3b, 459.4c, 572d, 575.1e, 576.2f et 978g de la Loi sur
les banquesh, des articles 385.21i, 385.252j, 385.28k et 463l de la
Loi sur les associations coopératives de créditm, des articles 485n,
488.1o, 489.2p, 603q, 606.1r, 607.1s et 1021t de la Loi sur les
———
———
a
a
b
c
d
e
f
g
h
i
j
k
l
m
n
o
p
q
r
s
t
S.C. 2012, c. 5, s. 44
S.C. 2012, c. 5, s. 47
S.C. 2012, c. 5, s. 51
S.C. 2012, c. 5, s. 68
S.C. 2012, c. 5, s. 70
S.C. 2012, c. 5, s. 72
S.C. 2005, c. 54, s. 135
S.C. 1991, c. 46
S.C. 2012, c. 5, s. 113
S.C. 2012, c. 5, s. 115
S.C. 2012, c. 5, s. 117
S.C. 2005, c. 54, s. 208
S.C. 1991, c. 48
S.C. 2012, c. 5, s. 135
S.C. 2012, c. 5, s. 137
S.C. 2012, c. 5, s. 139
S.C. 2012, c. 5, s. 149
S.C. 2012, c. 5, s. 151
S.C. 2012, c. 5, s. 152
S.C. 2005, c. 54, s. 364
b
c
d
e
f
g
h
i
j
k
l
m
n
o
p
q
r
s
t
L.C. 2012, ch. 5, art. 44
L.C. 2012, ch. 5, art. 47
L.C. 2012, ch. 5, art. 51
L.C. 2012, ch. 5, art. 68
L.C. 2012, ch. 5, art. 70
L.C. 2012, ch. 5, art. 72
L.C. 2005, ch. 54, art. 135
L.C. 1991, ch. 46
L.C. 2012, ch. 5, art. 113
L.C. 2012, ch. 5, art. 115
L.C. 2012, ch. 5, art. 117
L.C. 2005, ch. 54, art. 208
L.C. 1991, ch. 48
L.C. 2012, ch. 5, art. 135
L.C. 2012, ch. 5, art. 137
L.C. 2012, ch. 5, art. 139
L.C. 2012, ch. 5, art. 149
L.C. 2012, ch. 5, art. 151
L.C. 2012, ch. 5, art. 152
L.C. 2005, ch. 54, art. 364
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
Actu and sections 440v, 443.2w, 444.3x and 531y of the Trust and
Loan Companies Actz, proposes to make the annexed Prepaid
Payment Products Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Jane Pearse, Director, Financial Institutions Division, Department of Finance, L’Esplanade Laurier, East Tower,
15th Floor, 140 O’Connor Street, Ottawa, Ontario K1A 0G5 (tel.:
613-992-1631; fax: 613-943-1334; email: finlegis@fin.gc.ca).
Ottawa, October 4, 2012
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“institution”
« institution »
“maintenance
fee”
« frais de tenue
de compte »
“prepaid
payment
product”
« produit de
paiement
prépayé »
“promotional
product”
« produit
promotionnel »
Issued in
Canada by
institution
sociétés d’assurancesu et des articles 440v, 443.2w, 444.3x et 531y de
la Loi sur les sociétés de fiducie et de prêtz, se propose de prendre
le Règlement sur les produits de paiement prépayés, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Jane Pearse, directrice, Division des institutions financières, ministère des Finances, L’Esplanade Laurier, 15e étage, tour Est,
140, rue O’Connor, Ottawa (Ontario) K1A 0G5 (tél. : 613-9921631; téléc. : 613-943-1334; courriel : finlegis@fin.gc.ca).
Ottawa, le 4 octobre 2012
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
PREPAID PAYMENT PRODUCTS
REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES PRODUITS DE
PAIEMENT PRÉPAYÉS
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“institution” means any of the following:
(a) a bank, as defined in section 2 of the Bank
Act;
(b) an authorized foreign bank, as defined in section 2 of the Bank Act;
(c) a retail association, as defined in section 2 of
the Cooperative Credit Associations Act;
(d) a company, as defined in subsection 2(1) of
the Insurance Companies Act;
(e) a foreign company, as defined in subsection 2(1) of the Insurance Companies Act; or
(f) a company, as defined in section 2 of the
Trust and Loan Companies Act.
“maintenance fee” means a fee in relation to a
prepaid payment product that is charged after the
product has been purchased, other than a fee associated with the holder’s use of the product or of any
service related to it.
“prepaid payment product” means a payment card,
whether physical or electronic, that is — or can
be — loaded with funds and that can be used by the
card holder to make withdrawals or purchase goods
or services.
“promotional product” means a prepaid payment
product that is purchased by an entity and distributed by that entity as part of a promotional, loyalty
or award program.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« frais de tenue de compte » Frais relatifs à un
produit de paiement prépayé qui sont imposés après
l’achat du produit, à l’exclusion des frais liés à
l’utilisation du produit ou d’un service connexe.
« institution » Selon le cas :
a) une banque, au sens de l’article 2 de la Loi sur
les banques;
b) une banque étrangère autorisée, au sens de
l’article 2 de la Loi sur les banques;
c) une association de détail, au sens de l’article 2 de la Loi sur les associations coopératives
de crédit;
d) une société, au sens du paragraphe 2(1) de la
Loi sur les sociétés d’assurances;
e) une société étrangère, au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur les sociétés d’assurances;
f) une société, au sens de l’article 2 de la Loi sur
les sociétés de fiducie et de prêt.
« produit de paiement prépayé » Carte de paiement
physique ou électronique approvisionnée ou pouvant être approvisionnée de fonds qui permet à son
détenteur de faire des retraits ou des achats de biens
et de services.
« produit promotionnel » Produit de paiement prépayé acheté par une entité et distribué par elle dans
le cadre d’un programme promotionnel, de fidélisation ou de récompenses.
APPLICATION
CHAMP D’APPLICATION
2. These Regulations apply to prepaid payment
products that are issued in Canada by an institution.
2. Le présent règlement s’applique aux produits
de paiement prépayés délivrés au Canada par une
institution.
———
———
u
u
v
w
x
y
z
S.C. 1991, c. 47
S.C. 2012, c. 5, s. 173
S.C. 2012, c. 5, s. 175
S.C. 2012, c. 5, s. 178
S.C. 2005, c. 54, s. 449
S.C. 1991, c. 45
2999
v
w
x
y
z
L.C. 1991, ch. 47
L.C. 2012, ch. 5, art. 173
L.C. 2012, ch. 5, art. 175
L.C. 2012, ch. 5, art. 178
L.C. 2005, ch. 54, art. 449
L.C. 1991, ch. 45
Définitions
« frais de tenue
de compte »
“maintenance
fee”
« institution »
“institution”
« produit de
paiement
prépayé »
“prepaid
payment
product”
« produit
promotionnel »
“promotional
product”
Produits
délivrés au
Canada par
une institution
3000
Canada Gazette Part I
Clear and
simple
language
Manner and
content
Presentation of
fee information
Exception —
application by
telephone
On issuance
October 27, 2012
MANNER OF DISCLOSURE
FORME DES COMMUNICATIONS
3. Any disclosure referred to in these Regulations
must be made in language, and presented in a manner, that is clear, simple and not misleading.
3. Toutes les communications visées par le présent règlement doivent être faites dans un langage
et d’une manière simples et clairs, et de façon à ne
pas induire en erreur.
INITIAL DISCLOSURE
COMMUNICATION INITIALE
4. (1) For the purposes of subsections 452(1.1)
and 570(1.1) of the Bank Act, subsection 385.18(2)
of the Cooperative Credit Associations Act, subsections 482(1.1) and 601(2) of the Insurance Companies Act and subsection 438(1.1) of the Trust and
Loan Companies Act, the following information
must, before a prepaid payment product is issued,
be provided in any document that the issuing institution prepares for the issuance of the product, including on the product’s exterior packaging, if any,
and be provided in writing to any person applying
to the institution for the product:
(a) the name of the issuing institution;
(b) a toll-free telephone number that can be used
to make inquiries about the product’s terms and
conditions;
(c) any restrictions on the use of the product that
are imposed by the issuing institution, including
if the product is not reloadable or cannot be used
to make withdrawals;
(d) all fees that are imposed by the issuing institution in respect of the product;
(e) if applicable, a statement indicating that the
funds that are loaded on the product are not insured by the Canada Deposit Insurance Corporation; and
(f) a statement indicating
(i) in the case of a promotional product, either
that the product holder’s right to use the funds
that are loaded on the product will not expire
or the day on which that right will expire, as
the case may be, or
(ii) in the case of any other prepaid payment
product, that the product holder’s right to use
the funds that are loaded on the product will
not expire.
(2) The information referred to in paragraph (1)(d)
must be presented in an information box and appear
prominently on any exterior packaging or other
document referred to in subsection (1).
4. (1) Pour l’application des paragraphes 452(1.1)
et 570(1.1) de la Loi sur les banques, du paragraphe 385.18(2) de la Loi sur les associations coopératives de crédit, des paragraphes 482(1.1) et 601(2)
de la Loi sur les sociétés d’assurances et du paragraphe 438(1.1) de la Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt, les renseignements ci-après doivent,
avant la délivrance d’un produit de paiement prépayé, être fournis dans tout document relatif à
l’émission du produit qui est préparé par l’institution émettrice, notamment sur l’extérieur de son
emballage si le produit est emballé, et par écrit à
toute personne qui lui demande ce produit :
a) le nom de l’institution émettrice;
b) un numéro de téléphone sans frais où appeler
pour demander des renseignements sur les conditions relatives au produit;
c) les restrictions d’utilisation imposées par
l’institution émettrice, notamment si le produit
ne peut être rechargé ou ne peut servir à retirer
de l’argent;
d) les frais imposés par l’institution émettrice;
e) s’il y a lieu, une indication précisant que les
fonds qui y sont versés ne sont pas assurés par la
Société d’assurance-dépôts du Canada;
f) une indication :
(i) dans le cas d’un produit promotionnel, soit
de l’absence de date limite pour l’utilisation
par le détenteur des fonds qui y sont versés,
soit de la date limite pour les utiliser,
(ii) dans le cas de tout autre produit de paiement prépayé, de l’absence de date limite pour
l’utilisation par le détenteur des fonds qui y
sont versés.
Contenu et
forme
Présentation
des frais
5. Despite section 4, if a person applies for a prepaid payment product by telephone, the information
referred to in subsection 4(1) must, before the product is issued, be disclosed to them orally instead of
in writing.
(2) Le renseignement visé à l’alinéa (1)d) doit
être présenté dans un encadré informatif et figurer
bien en évidence sur l’extérieur de tout emballage
du produit et dans tout autre document visé au paragraphe (1).
5. Malgré l’article 4, si une personne demande un
produit de paiement prépayé par téléphone, les
renseignements visés au paragraphe 4(1) doivent lui
être fournis oralement plutôt que par écrit, et ce,
avant la délivrance du produit.
ADDITIONAL DISCLOSURE
AUTRES COMMUNICATIONS
6. (1) For the purposes of subsections 452(2)
and 570(2) of the Bank Act, subsection 385.18(3) of
the Cooperative Credit Associations Act, subsections 482(2) and 601(3) of the Insurance Companies Act and subsection 438(2) of the Trust and Loan
Companies Act, any charges for which a natural
person who is issued a prepaid payment product
6. (1) Pour l’application des paragraphes 452(2)
et 570(2) de la Loi sur les banques, du paragraphe 385.18(3) de la Loi sur les associations coopératives de crédit, des paragraphes 482(2) et 601(3)
de la Loi sur les sociétés d’assurances et du paragraphe 438(2) de la Loi sur les sociétés de fiducie
et de prêt, les frais qui incombent à la personne
Langage clair
et simple
Exception —
demande par
téléphone
Au moment de
la délivrance
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
becomes responsible by accepting or using the
product, as well as the following information, must
be disclosed to that person on issuance of the
product:
(a) the product’s terms and conditions;
(b) a description of how the product holder can
verify the balance of the funds loaded on the
product;
(c) a description of split payments and a statement that the product may, in certain circumstances, be used for making split payments; and
(d) the information referred to in subsection 4(1).
Other than
natural
persons
On product
Fee changes
(2) An institution must, on issuance of a prepaid
payment product to a person other than a natural
person, disclose to them any charges for which they
become responsible by accepting or using the product as well as the information referred to in paragraphs (1)(a) to (d).
7. For the purposes of subsections 452(2)
and 570(2) of the Bank Act, subsection 385.18(3) of
the Cooperative Credit Associations Act, subsections 482(2) and 601(3) of the Insurance Companies Act and subsection 438(2) of the Trust and Loan
Companies Act, an institution must disclose the
following information by setting it out directly on
the prepaid payment product or, if the product is
electronic, by disclosing it electronically on the
product holder’s request:
(a) the name of the issuing institution;
(b) the date on which the prepaid payment product expires, if any;
(c) if it is a promotional product, the date, if any,
on which the person’s right to use the funds that
are loaded on the product will expire;
(d) a toll-free telephone number that can be used
to make inquiries about the prepaid payment
product, including balance inquiries and complaints; and
(e) a website address where the information
referred to in paragraphs 4(1)(a) to (e) and section 6 can be obtained.
physique à qui un produit de paiement prépayé est
délivré lorsqu’elle accepte ou utilise le produit ainsi
que les renseignements ci-après doivent lui être
communiqués au moment de la délivrance du
produit :
a) les conditions relatives au produit;
b) les moyens dont dispose le détenteur du produit pour vérifier le solde des fonds qui y sont
versés;
c) en quoi consiste les paiements fractionnés et le
fait que le détenteur peut utiliser le produit, dans
certaines circonstances, pour en faire;
d) les renseignements visés au paragraphe 4(1).
(2) L’institution qui délivre un produit de paiement prépayé à une personne autre qu’une personne
physique doit, au moment de la délivrance, lui
communiquer les frais qui lui incombent lorsqu’elle
accepte ou utilise le produit ainsi que les renseignements visés aux alinéas (1)a) à d).
7. Pour l’application des paragraphes 452(2)
et 570(2) de la Loi sur les banques, du paragraphe 385.18(3) de la Loi sur les associations coopératives de crédit, des paragraphes 482(2) et 601(3)
de la Loi sur les sociétés d’assurances et du paragraphe 438(2) de la Loi sur les sociétés de fiducie et
de prêt, l’institution émettrice communique les
renseignements ci-après en les inscrivant directement sur le produit de paiement prépayé ou, s’il est
électronique, les communique électroniquement sur
demande du détenteur :
a) le nom de l’institution émettrice;
b) le cas échéant, la date d’expiration du produit;
c) dans le cas d’un produit promotionnel, la date
limite, le cas échéant, pour l’utilisation par le détenteur des fonds qui y sont versés;
d) le numéro de téléphone sans frais où appeler
pour demander des renseignements, notamment
sur le solde, et pour présenter une réclamation;
e) l’adresse du site Web où l’on peut trouver les
renseignements visés aux alinéas 4(1)a) à e) et à
l’article 6.
PROHIBITIONS
INTERDICTION
8. An institution must not increase any fee, or
impose a new fee, associated with a prepaid payment product that is issued to a natural person
unless
(a) a person has, in their capacity as holder of the
product, provided the institution with their name
and mailing or email address;
(b) the product holder has been given the opportunity to modify the information referred to in
paragraph (a); and
(c) the institution discloses the new or increased
fee by
(i) sending a notice to the most recent address
provided for the product holder at least
30 days before the effective date of the new or
increased fee, and
(ii) displaying a notice on the institution’s
website for a period of at least 60 days immediately before the effective date of the new
or increased fee.
8. Il est interdit à toute institution d’augmenter
les frais liés à un produit de paiement prépayé délivré à une personne physique ou d’en imposer de
nouveaux sauf si, à la fois :
a) une personne a, à titre de détenteur du produit,
fourni à l’institution son nom et son adresse postale ou électronique;
b) l’institution a accordé au détenteur la possibilité de modifier les renseignements visés à l’alinéa a);
c) elle communique l’augmentation ou les nouveaux frais :
(i) d’une part, en expédiant à la dernière
adresse reçue du détenteur un avis au moins
trente jours avant la date de prise d’effet de
l’augmentation ou des nouveaux frais,
(ii) d’autre part, en affichant un avis sur son
site Web au moins pendant les soixante jours
précédant la date de prise d’effet de l’augmentation ou des nouveaux frais.
3001
Personnes
autres que
les personnes
physiques
Sur le produit
Changement
des frais
3002
Expiry of
funds
Maintenance
fees
Overdraft
Registration
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
9. An institution must not impose an expiry date
on a prepaid payment product holder’s right to use
the funds that are loaded on a prepaid payment
product unless it is a promotional product.
10. An institution must not impose a maintenance fee on a prepaid payment product holder for a
period of twelve months after the day on which
the product is activated unless it is a promotional
product.
11. An institution must not charge overdraft fees
or interest in respect of a prepaid payment product
without the express consent of the product holder.
9. Il interdit à toute institution d’imposer au détenteur d’un produit de paiement prépayé une date
limite pour l’utilisation des fonds qui y sont versés,
sauf s’il s’agit d’un produit promotionnel.
10. Il est interdit à toute institution d’imposer au
détenteur d’un produit de paiement prépayé des
frais de tenue de compte relativement au produit au
cours des douze mois suivant la date où il a été
activé, sauf s’il s’agit d’un produit promotionnel.
11. Il est interdit à toute institution d’imposer des
frais ou des intérêts de découvert relativement à un
produit de paiement prépayé sans le consentement
exprès du détenteur du produit.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
12. These Regulations come into force on the
day on which they are registered.
12. Le présent règlement entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
[43-1-o]
Non-expiration
des fonds
Frais de tenue
de compte
Fonction à
découvert
Date
d’enregistrement
[43-1-o]
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3003
Regulations Amending the Pooled Registered Pension
Plans Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les régimes de
pension agréés collectifs
Statutory authority
Pooled Registered Pension Plans Act
Fondement législatif
Loi sur les régimes de pension agréés collectifs
Sponsoring department
Department of Finance
Ministère responsable
Ministère des Finances
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issues and objectives
Enjeux
In December 2010, federal, provincial and territorial finance
ministers agreed to move forward to introduce Pooled Registered
Pension Plans (PRPPs) as an effective and appropriate way to
help bridge existing gaps in the retirement income system.
En décembre 2010, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux des Finances ont convenu d’aller de l’avant avec les régimes de pension agréés collectifs (RPAC) en tant que moyen efficace et adéquat pour combler les lacunes existantes dans le
système de revenu de retraite.
La Loi sur les régimes de pension agréés collectifs (la « Loi »)
met en œuvre le volet fédéral du cadre d’établissement et
d’administration des RPAC. Les RPAC seront des régimes de
pension à cotisation déterminée gérés professionnellement qui
s’adressent aux salariés et aux travailleurs autonomes n’ayant pas
accès à un régime de pension offert au travail. En 2010, plus de
5 millions de Canadiens travaillaient au sein de petites entreprises
et plus de 2,5 millions de Canadiens étaient des travailleurs autonomes. Les RPAC mettraient en commun les fonds dans les
comptes des salariés et des travailleurs autonomes participants
(c’est-à-dire les participants) pour abaisser les frais de gestion
des investissements et d’administration du régime. Les RPAC
comporteront des caractéristiques qui élimineront les obstacles
habituels qui, auparavant, ont pu faire en sorte que certains
employeurs — notamment les petites et moyennes entreprises —
choisissaient de ne pas offrir de régime de pension à leurs salariés. Plus particulièrement, les obligations fiduciaires liées à la
gestion du régime pour le compte des participants passeraient de
l’employeur aux administrateurs autorisés. En outre, les responsabilités liées à la gestion professionnelle du régime seraient assumées par l’administrateur autorisé.
La Loi s’applique aux RPAC qui relèvent des secteurs de compétence législative fédérale, par exemple les RPAC offerts aux
salariés des secteurs des télécommunications, des banques et du
transport interprovincial. La Loi s’applique également aux personnes employées au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest
et au Nunavut, y compris les travailleurs autonomes. Comme pour
les régimes de pension agréés de juridiction fédérale, le surintendant des institutions financières sera chargé de la supervision des
RPAC de juridiction fédérale. Des lois habilitantes provinciales
devront également être mises en œuvre pour que tous les employeurs, salariés et travailleurs autonomes du Canada aient accès
aux RPAC.
La Loi confère un pouvoir de réglementation au gouverneur en
conseil relativement aux RPAC de compétence fédérale. Des règlements doivent être pris afin de déterminer les détails de
l’application de diverses dispositions de la Loi nécessaires pour la
mise en œuvre et l’administration des RPAC.
The Pooled Registered Pension Plans Act (the “Act”) implements the federal portion of the framework for the establishment
and administration of PRPPs. PRPPs will be professionally administered, defined contribution pension plans targeted toward
employees and self-employed persons who do not have access to
a workplace pension plan. In 2010, more than 5 million Canadians worked for small businesses and more than 2.5 million Canadians were self-employed. PRPPs would pool the funds in the
accounts of participating employees and self-employed persons
(i.e. members) to achieve low costs in relation to investment
management and plan administration. PRPPs are intended to have
design features which will remove traditional barriers that might
have kept small- and medium-sized businesses from offering
workplace pension plans to their employees in the past. In particular, the fiduciary obligations related to the management of the
plan on behalf of plan members would be shifted from the employer to licensed administrators. In addition, responsibilities
related to the professional administration of the plan would be
borne by the licensed administrator.
The Act applies to PRPPs within the legislative authority of the
federal government, such as PRPPs offered to employees in the
telecommunications, banking and interprovincial transportation
sectors. The Act also applies to persons employed in the Yukon,
the Northwest Territories and Nunavut, including the selfemployed. As with existing federally regulated registered pension
plans, the Superintendent of Financial Institutions will be responsible for the supervision of federally regulated PRPPs. In order
for PRPPs to be available to all employers, employees and the
self-employed across Canada, provincial enabling legislation
must also be implemented.
The Act provides regulation-making authority to the Governor
in Council for PRPPs within federal jurisdiction. Regulations are
required to prescribe details for the application of various provisions of the Act necessary for the implementation and administration of PRPPs.
3004
Canada Gazette Part I
The objective of the proposed Regulations Amending the
Pooled Registered Pension Plans Regulations (the “proposed
Regulations”) is to address provisions of the Act respecting
• general requirements with respect to providing information;
• the circumstances in which a member may withdraw funds
from their PRPP account;
• the circumstances in which a member may receive variable
payments from the funds in their account;
• the transfer options available to members and the conditions on the vehicles to which a member’s funds may be
transferred;
• the use of electronic means to satisfy requirements under the
Act for communications with plan members; and
• other technical rules related to the implementation of the
framework.
October 27, 2012
The Pooled Registered Pension Plans Regulations (the “Regulations”) were published in the Canada Gazette, Part II, on October 24, 2012, and address provisions of the Act respecting
licensing, permitted investments, investment choices, permitted
inducements, low cost, 0% contribution rate and rights to information. The Regulations, combined with the proposed amendments, would address all necessary provisions in order for PRPPs
to be available to employees in sectors that are within the legislative authority of the federal government as well as persons employed in the Yukon, Northwest Territories and Nunavut.
Le projet de Règlement modifiant le Règlement sur les régimes
de pension agréés collectifs (le « projet de règlement ») traite de
dispositions de la Loi qui portent sur :
• les exigences générales sur la fourniture de renseignements;
• les circonstances dans lesquelles un participant peut retirer des
fonds du compte de son RPAC;
• les circonstances dans lesquelles un participant peut recevoir
des paiements variables sur les fonds qu’il détient dans son
compte;
• les options de transfert à la disposition des participants et les
conditions régissant les véhicules auxquels les fonds d’un participant peuvent être transférés;
• le recours à des moyens électroniques pour respecter les
exigences de la Loi visant les communications avec les
participants;
• d’autres règles techniques liées à la mise en œuvre du cadre.
Le Règlement sur les régimes de pension agréés collectifs (le
« Règlement ») a été publié dans la Partie II de la Gazette du Canada du 24 octobre 2012 et porte sur le permis d’administrateur,
les placements admissibles, les choix de placement, les incitatifs
admissibles, le faible coût, le taux de cotisation de 0 % et le droit
à l’information. De concert avec les modifications proposées, le
Règlement couvrirait toutes les dispositions requises pour que les
RPAC soient offerts aux salariés des secteurs de compétence législative fédérale, de même qu’aux personnes employées au Yukon,
dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut.
Description
Description
Disclosure requirements
Exigences de divulgation
Under the Act, notices have to be provided to employees, employers, administrators, and the Superintendent. These include a
30-day advance notice to the employees before an employer enters into a contract with an administrator to provide a PRPP. In
addition, it requires notice be provided to the employees when
they are automatically enrolled by their employer in a PRPP.
Moreover, the Act provides that once employees are enrolled in a
PRPP, they have the right to terminate their membership within
60 days of receiving notice that they have been enrolled.
To increase transparency, the proposed amendments would
elaborate on the notice requirements provided by the Act. This
includes content which is to be contained in the notice provided to
employees before an employer enters into a contract with an administrator to offer a PRPP (e.g. expected effective date of the
contract and the expected date that the contributions will begin)
and the content of the notice to be provided to employees when
they are automatically enrolled into a PRPP (e.g. the default contribution rate and a description of investment options that they
can choose). The amendments would also provide that, when a
member chooses to terminate his or her participation in a PRPP
within the 60 days opt-out period, the member must notify his or
her employer of the decision in writing.
Aux termes de la Loi, certains avis doivent être transmis aux
salariés, aux employeurs, aux administrateurs ainsi qu’au surintendant. Il faut notamment qu’un préavis d’au moins 30 jours soit
envoyé aux salariés avant qu’un employeur conclue un contrat
avec un administrateur en vue d’offrir un RPAC. Également, un
avis doit être transmis aux salariés lorsqu’ils deviennent automatiquement des participants à un RPAC offert par leur employeur.
La Loi prévoit en outre que les salariés qui deviennent des participants à un RPAC ont le droit de mettre fin à leur participation
dans les 60 jours suivant la réception de l’avis à cet effet.
Par souci de transparence, les modifications proposées apporteraient des précisions aux exigences d’avis énoncées dans la Loi,
entre autres le contenu des avis transmis aux salariés avant la
conclusion par l’employeur d’un contrat avec un administrateur
en vue d’offrir un RPAC (comme la date d’entrée en vigueur du
contrat et la date où l’on s’attend à ce que débute le versement des
cotisations) et le contenu des avis informant les salariés qu’ils deviennent automatiquement des participants au RPAC (par exemple le taux de cotisation par défaut et la description des options
de placement offertes). La modification suivante est également
proposée : si un participant décide de mettre fin à sa participation
à un RPAC dans le délai imparti de 60 jours, il doit en aviser son
employeur par écrit.
Locking in
Immobilisation
In order to ensure that members’ funds are available for retirement, the Act stipulates that members are not permitted to withdraw the funds in their accounts, or use the funds or any interest,
or otherwise have a right to those funds. The Act stipulates an
exception to this rule in the event of divorce or separation, or
when members elect to transfer their funds or receive variable
payments, as outlined below. In addition, the Act provides that
the administrator may permit members to withdraw funds from
their PRPP in case of disability or a small balance. The proposed
amendments would define “disability” as a mental or physical
Afin de veiller à ce que les fonds d’un participant soient disponibles pour la retraite, la Loi stipule que ce dernier ne peut retirer
les fonds de son compte ou utiliser les fonds — ou tout droit ou
intérêt afférent. Une exception à cette règle est prévue en cas de
divorce ou de séparation, ou lorsque le participant choisit de
transférer ses fonds ou de recevoir des paiements variables, tel
qu’il est précisé ci-après. La Loi prévoit en outre que l’administrateur peut permettre aux participants de retirer des fonds de
leur RPAC en cas d’invalidité, ou si le solde du compte est petit.
Selon les modifications proposées, une « invalidité » s’entend
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3005
condition that a physician has certified as being likely to shorten
considerably the life expectancy of a member. The proposed
amendments also would provide that members who have not been
Canadian residents for at least two years and are no longer employed by an employer that is participating in a PRPP would not
be subject to the locking-in rules, and would be permitted to
withdraw the funds from their account.
d’une incapacité physique ou mentale qui selon la certification
d’un médecin abrégera vraisemblablement de manière considérable l’espérance de vie d’un participant. Les modifications proposées prévoient en outre que les participants qui ne sont pas des
résidents canadiens depuis au moins deux ans et qui ne sont plus
au service d’un employeur qui participe à un RPAC ne seraient
pas assujettis aux règles d’immobilisation et pourraient retirer les
fonds de leur compte.
Transfer of funds and purchase of life annuities
Transfert de fonds et achat de prestations viagères
The Act provides members with the right to transfer funds from
their PRPP account in certain circumstances. These circumstances
include when the member is no longer employed by an employer
who is participating in a plan (i.e. when a member retires or
switches employers) and when the plan is terminated. Individuals who are not employees in a class of employees (i.e. selfemployed persons) have the right to transfer funds from their
PRPP account at any time. The Act also provides the survivor of a
member with the right to transfer funds from the former member’s account.
The Act provides the transfer options available to a member or
survivor when they have the right to transfer funds from their
PRPP account. The transfer options include the following: the
transfer of funds to another PRPP or another pension plan if that
plan permits it; the transfer of funds to a retirement savings plan
of the “prescribed kind”; and/or the use of funds to purchase an
immediate or deferred life annuity of the “prescribed kind.” The
proposed amendments would provide that the retirement savings
plans of a “prescribed kind” would include locked-in registered
retirement savings plans, life income funds, restricted life income
funds, and restricted locked-in savings plans. The proposed
amendments also would provide that, alternatively, funds may be
used to purchase an immediate, or a deferred, life annuity.
La Loi permet aux participants de transférer des fonds de leur
compte de RPAC dans certaines circonstances, y compris lorsque
le participant n’est plus à l’emploi d’un employeur qui participe à
un régime (c’est-à-dire lorsque le participant prend sa retraite ou
change d’employeur) et à la cessation du régime. Les particuliers
qui ne sont pas des salariés d’une catégorie de salariés (c’est-àdire des travailleurs autonomes) peuvent transférer des fonds de
leur compte de RPAC en tout temps. La Loi autorise également le
survivant d’un participant à transférer des fonds du compte de
l’ancien participant.
La Loi établit les options de transfert à la disposition d’un participant ou d’un survivant qui a le droit de transférer des fonds de
son compte de RPAC. Ces options comprennent le transfert de
fonds d’un RPAC à un autre RPAC ou à un autre régime de pension si ceux-ci prévoient un tel transfert, le transfert de fonds à un
régime d’épargne-retraite visé par règlement et l’utilisation des
fonds pour l’achat d’une prestation viagère immédiate ou différée
visée par règlement. Les modifications proposées prévoient que
les régimes d’épargne-retraite visés par règlement comprendraient
les régimes enregistrés d’épargne-retraite immobilisée (REÉR
immobilisée), les fonds de revenu viager, les fonds de revenu
viager restreints (FRV restreint) et les régimes d’épargne immobilisée. Ces mêmes modifications portent que les fonds peuvent
aussi servir à acheter une prestation viagère immédiate ou différée.
Les modifications proposées limiteraient le transfert des fonds
d’un participant aux régimes d’épargne-retraite visés par règlement pour veiller à ce que l’argent épargné dans un RPAC soit
disponible afin de procurer un revenu de retraite aux participants,
aux anciens participants et à leurs survivants. Plus particulièrement, il ne serait pas possible de retirer des fonds de ces véhicules
sous forme de sommes globales avant la retraite, sauf dans des
circonstances exceptionnelles (invalidité ou graves difficultés financières, petit solde ou déblocage ponctuel des fonds détenus
dans un fonds de revenu viager restreint pour les particuliers âgés
de 55 ans ou plus). Selon les modifications proposées, les fonds
transférés d’un RPAC à un régime d’épargne-retraite ou les
fonds utilisés pour acheter une prestation viagère ne pourraient
être transférés ou utilisés comme garantie pour une transaction
donnée sauf pour cause de divorce ou de séparation. Afin d’éviter
le fardeau administratif engendré par divers types de règles
d’immobilisation, les conditions proposées à l’égard des régimes
d’épargne-retraite et des prestations viagères seraient compatibles
avec celles qui s’appliquent aux fonds transférés d’un régime de
retraite assujetti à la Loi de 1985 sur les normes de prestation de
pension. De plus, selon les modifications proposées, afin de permettre l’achat d’une prestation viagère à partir des fonds détenus
par les participants, une prestation aux termes d’une prestation
viagère ne pourrait être rachetée pendant la vie du rentier ou de
son époux ou conjoint de fait, sauf dans le cas de la période qui
reste à courir d’une prestation viagère garantie lorsque le rentier
meurt.
The proposed amendments would place restrictions on the
transfer of a member’s funds to the prescribed retirement savings
plans to ensure that money saved inside a PRPP would be available to provide members, former members, and their survivors
with income in retirement. In particular, it would not be possible
to withdraw funds from these vehicles in lump-sum prior to retirement, except under exceptional circumstances (i.e. disability
or severe financial hardship, small balance, or one-time unlocking privilege from a restricted life income fund for individuals
55 years of age and over). The proposed amendments would provide that funds transferred from a PRPP to a retirement savings
plan or used to purchase an annuity could not be transferred or
used as a security for any transaction except due to divorce or
separation. In order to avoid administrative burden from multiple
types of locking-in rules, the proposed conditions on retirement
savings plans and annuities would be consistent with the conditions that apply to funds transferred from pension plans subject to
the Pension Benefits Standards Act, 1985. In addition, the proposed amendments would provide that, in order to permit a member to purchase an annuity from the funds in his or her PRPP
account, no benefit under an annuity could be surrendered or
commuted during the lifetime of the annuitant, or the spouse or
common-law partner of the annuitant, except in the case of an
unexpired period of a guaranteed annuity where the annuitant is
deceased.
Variable payments
Paiements variables
In addition to a member’s rights respecting the transfer of
funds from his or her account, the Act provides that administrators may (but are not obliged to) provide members who reach the
“prescribed age” with the option to receive variable payments. A
“variable payment” option offers members payments directly
Outre les droits d’un participant à l’égard du transfert de fonds
de son compte, la Loi prévoit qu’un administrateur peut — sans
que cela constitue toutefois une obligation — permettre aux participants qui ont atteint l’âge réglementaire de recevoir des paiements variables. Grâce à cette option, les participants peuvent
3006
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
from funds in their plan as opposed to having funds transferred
out to a retirement fund (e.g. a life income fund) or be used to
purchase an annuity. The proposed amendments set this age at 55.
The proposed amendments would provide that members who are
at least 55 years of age, and who elect to receive variable payments, may choose the amount they will receive. This amount
must be within a minimum determined by the Income Tax Act,
and a maximum prescribed by the proposed amendments. The
maximum payment for members between 55 and 90 years of age
would depend on the member’s balance, the age of the individual,
and the yield on Government of Canada marketable bonds for the
first 15 years in which a member receives variable payments, and
6% thereafter. After 90 years of age, there would be no maximum
on the variable payment amount. The payment amount would be
calculated using a formula which is consistent with the formula
used for calculating payment amounts for life income funds under
the Pension Benefits Standards Regulations, 1985. If a member
who opts to receive variable payments does not choose a payment
amount for a year, the minimum amount, as determined under the
Income Tax Act, would apply. Administrators that offer variable
payments must notify members of their right to receive variable
payments between 6 to 18 months before they reach 55 years of
age.
recevoir des paiements directement à même les fonds de leur
compte au lieu d’effectuer un transfert d’un fonds de retraite
(comme un fonds de revenu viager) ou d’utiliser les fonds pour
acheter une prestation viagère. Les modifications proposées fixent
cet âge à 55 ans. Selon les modifications proposées, les participants âgés d’au moins 55 ans et qui choisissent de recevoir des
paiements variables peuvent choisir le montant qu’ils recevront.
Ce montant doit être compris entre un minimum établi par la Loi
de l’impôt sur le revenu et un maximum prévu par les modifications proposées. Le montant maximum du paiement versé aux
participants dont l’âge est compris entre 55 ans et 90 ans dépendrait du solde du participant, de l’âge du particulier et du rendement des obligations négociables du gouvernement du Canada
pour les 15 premières années au cours desquelles le participant
reçoit des paiements variables, et 6 % par la suite. Au-delà de
90 ans, le montant des paiements variables ne serait plus assujetti
à un maximum. Le montant des paiements serait calculé selon une
formule concordant avec celle utilisée pour les fonds de revenu
viager aux termes du Règlement de 1985 sur les normes de prestation de pension. Si un participant omet pendant un an de fixer le
montant des paiements, le montant minimum, déterminé conformément à la Loi de l’impôt sur le revenu, s’appliquerait. Les administrateurs qui offrent des paiements variables doivent informer
les participants de leur droit de recevoir des paiements variables
de 6 à 18 mois avant leur 55e anniversaire.
Electronic communications
Communications électroniques
The Act provides that plan administrators may use electronic
means to satisfy requirements under the Act for communications
with plan members subject to the individual plan member’s consent. The proposed amendments would provide that the plan
member must consent orally, in writing or electronically
(e.g. email, secure Web site). The proposed amendments would
require that prior to a plan member consenting, the administrator
inform the plan member of when the consent takes effect. The
proposed amendments would also require that the plan member
may revoke his or her consent at any time, and that the plan
member be responsible for informing the administrator of any
changes to the designated information system (e.g. online account
on a secure network), including any changes made to the contact
information. Revocation of consent must be done orally, in writing, or electronically. In addition, the proposed amendments provide that in circumstances where an electronic document is provided on a generally accessible information system (e.g. secure or
unsecure network), the member shall be given notice of its availability and location. The proposed amendments would provide
that an electronic document is considered to have been provided
to a plan member when it enters into, or is made available on, the
information system designated by the plan member. If the administrator has reason to believe that addressee plan member has not
received an electronic document (e.g. failure of email delivery
notification), the administrator must mail the plan member a
paper copy of the document.
La Loi prévoit que les administrateurs de régimes peuvent
fournir des documents électroniques pour respecter les exigences
de cette dernière relativement à la communication avec les participants, sous réserve du consentement de chacun des participants. Selon les modifications proposées, le participant doit
donner son consentement oralement, par écrit ou de façon électronique (courriel, site Web protégé, etc.). Toujours aux termes
des modifications proposées, avant que le participant ne donne
son consentement, l’administrateur doit lui indiquer à quel moment le consentement prend effet, que le participant peut révoquer son consentement en tout temps et que celui-ci doit informer
l’administrateur de toute modification du système d’information
désigné (par exemple un compte en ligne sur un réseau protégé),
y compris de tout changement apporté à ses coordonnées. Le
consentement doit être révoqué oralement, par écrit ou de façon
électronique. En outre, aux termes des modifications proposées, si
un document électronique est fourni par l’entremise d’un système
d’information accessible (comme un réseau protégé ou non protégé), le participant doit être informé de sa disponibilité et de
l’endroit où il se trouve. Selon le projet de règlement, un document électronique est considéré comme ayant été fourni à un participant d’un régime lorsqu’il est reçu ou rendu disponible par le
système d’information désigné par le participant. Si l’administrateur a des motifs de croire que le participant destinataire n’a pas
reçu un document électronique (par exemple si un avis de nonréception de courriel est reçu), il doit lui expédier une version
papier du document par courrier.
Termination and winding-up
Cessation et liquidation
The Act provides details on the termination and winding-up of
a PRPP. Specifically, the Act provides that, in the event of termination and wind-up, a termination report is required to ensure that
the Office of the Superintendent of Financial Institutions (OSFI)
has the necessary information to act in its role as the primary
regulator of federally regulated private pension plans. The proposed amendments would provide that the termination report
must be prepared by an actuary, accountant or other professional
advisor.
La Loi fournit des détails au sujet de la cessation et de la liquidation d’un RPAC. Plus précisément, la Loi prévoit que, en cas
de cessation et de liquidation, un rapport de cessation doit être
établi pour veiller à ce que le Bureau du surintendant des institutions financières dispose de l’information requise pour s’acquitter
de son rôle de principal organisme de réglementation des régimes
de retraite privés fédéraux. Les modifications proposées feraient
en sorte que le rapport de cessation soit établi par un actuaire, un
comptable ou un autre expert-conseil.
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3007
Other technical rules related to the implementation of the
framework
Autres règles techniques liées à la mise en œuvre du cadre
The proposed amendments would include the process for the
provision of notices of objections and appeals in the event the
Superintendent of Financial Institutions elects to revoke the registration and cancel the certificate of registration of a plan. The
amendments would provide that, in the event of a notice of objection, the administrator must send two signed copies to the Superintendent of Financial Institutions of the notice of objection, by
registered mail. In addition, the amendments would require that,
in the event of a notice of appeal, the notice of appeal be in the
form referred to in section 337 of the Federal Courts Rules,
e.g. include the name of the court to which the appeal is taken, the
name of the parties. In addition, the proposed amendments would
provide that the employer must remit employee contributions to
the administrator at least monthly, and the employer must remit
its own contributions no later than 30 days after which the amount
is required to be paid under the PRPP.
Les modifications proposées décrivent le processus de signification des avis d’opposition et d’appel si le surintendant choisit
de révoquer l’enregistrement et d’annuler le certificat d’enregistrement d’un régime. Selon les modifications, dans le cas d’un
avis d’opposition, l’administrateur doit faire parvenir deux copies
signées de l’avis au surintendant, par courrier recommandé. De
plus, les modifications feraient en sorte que, en cas d’avis d’appel, la forme de l’avis soit celle prévue à l’article 337 des Règles
des Cours fédérales, c’est-à-dire qu’il doit inclure le nom de la
cour saisie de l’appel, les noms des parties, etc. De plus, les modifications proposées prévoient que l’employeur doit verser les cotisations salariales à l’administrateur au moins une fois par mois
et que l’employeur doit verser ses propres cotisations dans les
30 jours suivant le moment où elles deviennent payables aux
termes du RPAC.
Consultation
Consultation
The proposed amendments have benefited from review and
collaborative discussions with provincial and territorial officials.
Associations representing small businesses, employees, pension
funds, financial institutions and other stakeholders have also provided their views for consideration throughout the development
of the PRPP framework and the proposed Regulations.
Les modifications proposées ont fait l’objet d’un examen et de
discussions concertées avec des représentants provinciaux et territoriaux. Les associations qui représentent les petites entreprises,
les employés, les fonds de pension, les institutions financières et
d’autres intervenants ont également fait part de leurs points de
vue afin que ceux-ci soient pris en compte tout au long de
l’élaboration du cadre des RPAC et du projet de règlement.
Les intervenants ont formulé des commentaires lors de la
consultation publique sur l’instauration du cadre des RPAC, de
même que des observations écrites et des éléments de dialogue
tout au long de l’élaboration des modifications proposées. Le
ministre d’État (Finances) a également rencontré des propriétaires
de petites entreprises et des chambres de commerce de toutes les
régions du pays pour répondre à leurs questions et obtenir leurs
commentaires au sujet des RPAC. Dans l’ensemble, la réaction
des intervenants et des employeurs de divers secteurs de l’industrie aux RPAC s’est révélée favorable.
Stakeholders provided comments through public consultations
on the introduction of the PRPP framework, as well as written
comments and dialogue throughout the development of the proposed amendments. The Minister of State (Finance) also met with
small business owners and Chambers of Commerce across the
country to answer questions and solicit feedback on PRPPs.
Overall, reaction to PRPPs by various industry stakeholders and
employers has been positive.
“One-for-One” Rule
Règle du « un pour un »
The “One-for-One” Rule does not apply to the proposed
amendments, as entry into the framework is voluntary.
La règle du « un pour un » ne s’applique pas aux modifications
proposées puisque l’adhésion au cadre est volontaire.
Small business lens
Lentille des petites entreprises
The small business lens does not apply to the proposed Regulations, as employers’ participation in PRPPs is voluntary.
La « lentille des petites entreprises » ne s’applique pas au projet de règlement puisque la participation des employeurs aux
RPAC est volontaire.
Rationale
Justification
The proposed amendments are required to prescribe details for
the application of various provisions of the Act necessary for the
implementation and administration of PRPPs. In order to facilitate transparency and comparability across PRPPs, the proposed
amendments apply current industry standards for disclosure of
PRPP information to members. To ensure that members’ funds
are available for retirement, the Act and proposed amendments
would require that members’ funds be locked in until retirement
except under very limited circumstances. Similar to restrictions
placed on life income funds under the Pension Benefits Standards
Act, 1985, the proposed amendments place restrictions on the
amount an individual can receive from his or her account in the
form of variable payments to ensure that funds are available
throughout retirement. To facilitate the exchange of information
between administrators and members, the proposed amendments
permit electronic communications as long as members agree to it.
For purposes of providing clarity and transparency in the administration of PRPPs, the proposed amendments provide details on the
Les modifications proposées sont requises pour donner des détails sur l’application de diverses dispositions de la Loi nécessaires à la mise en œuvre et à l’administration des RPAC. Pour
faciliter la transparence et la comparabilité des RPAC, les modifications proposées mettent en application les normes de l’industrie
actuelles en ce qui concerne la divulgation aux membres d’information sur les RPAC. Afin de veiller à ce que les fonds des participants soient disponibles pour la retraite, la Loi et les modifications proposées exigeraient que les fonds des participants soient
immobilisés jusqu’à la retraite, sauf dans des circonstances très
précises. À l’instar de celles imposées aux FRV par la Loi de
1985 sur les normes de prestation de pension, les modifications
proposées appliqueraient des limites au montant qu’un particulier
peu recevoir de son compte sous forme de paiements variables, de
manière que les fonds soient disponibles tout au long de la retraite. Pour faciliter l’échange de renseignements entre les administrateurs et les participants, les modifications proposées autorisent la communication de documents électroniques, sous réserve
3008
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
form and content of notices that must be provided by administrators in certain circumstances under the Act.
du consentement des participants. Pour assurer la clarté et la
transparence de l’administration des RPAC, les modifications
proposées fournissent des détails sur la forme et le contenu des
avis que doivent donner les administrateurs dans certaines circonstances conformément à la Loi.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de services
The proposed amendments would apply to federally regulated
PRPPs. The Superintendent of Financial Institutions, under the
direction of the Minister of Finance, is responsible for the control
and supervision of the administration of the Act. The Superintendent of Financial Institutions will be responsible for issuing
licences to administrators, and has the authority to compel information, issue a direction of compliance, and terminate a PRPP as
provided for in the Act. Through bilateral or multilateral agreements with provinces that enact similar legislation, the federal
government could authorize the Superintendent of Financial Institutions to exercise any powers of a supervisory authority of a
designated province, and authorize a supervisory authority of a
designated province to exercise any of the Superintendent’s powers under the Act.
Les modifications proposées s’appliqueraient aux RPAC fédéraux. Sous la gouverne du ministre des Finances, le surintendant
des institutions financières contrôle et supervise l’administration
de la Loi. Le surintendant des institutions financières sera chargé
de délivrer les permis aux administrateurs; il peut également exiger la communication de renseignements, émettre une directive de
conformité et mettre fin à un RPAC de la manière prévue par
la Loi. En vertu d’ententes bilatérales ou multilatérales conclues
avec les provinces qui adoptent des lois similaires, le gouvernement fédéral pourrait autoriser le surintendant des institutions
financières à exercer des pouvoirs de supervision d’une province
désignée, et autoriser une autorité de supervision d’une province
désignée à exercer l’un ou l’autre des pouvoirs du surintendant
prévus par la Loi.
Contact
Personne-ressource
Leah Anderson
Director
Financial Sector Division
Department of Finance
L’Esplanade Laurier, East Tower, 20th Floor
140 O’Connor Street
Ottawa, Ontario
K1A 0G5
Telephone: 613-992-6516
Fax: 613-943-8436
Email: leah.anderson@fin.gc.ca
Leah Anderson
Directrice
Division du secteur financier
Ministère des Finances
L’Esplanade Laurier, Tour Est, 20e étage
140, rue O’Connor
Ottawa (Ontario)
K1A 0G5
Téléphone : 613-992-6516
Télécopieur : 613-943-8436
Courriel : leah.anderson@fin.gc.ca
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is given that the Governor in Council, pursuant to section 76 of the Pooled Registered Pension Plans Acta, proposes to
make the annexed Regulations Amending the Pooled Registered
Pension Plans Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 15 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Leah Anderson, Director, Financial Sector Division,
Finance Canada, L’Esplanade Laurier, 140 O’Connor Street, Ottawa, Ontario K1A 0G5 (tel.: 613-992-6516; fax: 613-943-8436;
email: leah.anderson@fin.gc.ca).
Ottawa, October 18, 2012
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que le gouverneur en conseil, en vertu de
l’article 76 de la Loi sur les régimes de pension agréés collectifsa,
se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur
les régimes de pension agréés collectifs, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les quinze jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Leah Anderson, directrice, secteur financier, Finances Canada,
L’Esplanade Laurier, 140, rue O’Connor, Ottawa (Ontario) K1A
0G5 (tél. : 613-992-6516; téléc. : 613-943-8436; courriel : leah.
anderson@fin.gc.ca).
Ottawa, le 18 octobre 2012
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
———
———
a
a
S.C. 2012, c. 16
L.C. 2012, ch. 16
Le 27 octobre 2012
“deferred life
annuity”
« prestation
viagère
différée »
Gazette du Canada Partie I
REGULATIONS AMENDING THE POOLED
REGISTERED PENSION PLANS
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR LES RÉGIMES DE
PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The portion of paragraph (c) of the
French version of the Pooled Registered Pension
Regulations1 before subparagraph (i) is replaced
by the following:
c) une entité, autre que celle visée aux alinéas a)
et b), qui remplit les conditions suivantes :
1. (1) Le passage de l’alinéa c) de la définition
de « marché » précédant le sous-alinéa (i), à
l’article 1 de la version française du Règlement
sur les régimes de pension agréés collectifs1, est
remplacé par ce qui suit :
c) une entité, autre que celle visée aux alinéas a)
et b), qui remplit les conditions suivantes :
(2) L’article 1 du même règlement est modifié
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce
qui suit :
« fonds enregistré de revenu de retraite » S’entend
au sens du paragraphe 146.3(1) de la Loi de l’impôt
sur le revenu.
Définitions
« fonds de revenu viager » Fonds enregistré de
revenu de retraite qui rencontre les conditions de
l’article 41.
« fonds de
revenu viager »
“life income
fund”
« fonds de revenu viager restreint » Fonds enregistré de revenu de retraite qui rencontre les conditions
de l’article 40.
« fonds de
revenu viager
restreint »
“restricted life
income fund”
« prestation viagère différée » S’entend au sens du
paragraphe 2(1) du Règlement de 1985 sur les
normes de prestation de pension.
« prestation
viagère
différée »
“deferred life
annuity”
« régime enregistré d’épargne retraite » S’entend au
sens du paragraphe 146(1) de la Loi de l’impôt sur
le revenu.
« régime
enregistré
d’épargne
retraite »
“registered
retirement
savings plan”
« prestation viagère immédiate » S’entend au sens
du paragraphe 2(1) Règlement de 1985 sur les normes de prestation de pension.
« prestation
viagère
immédiate »
“immediate life
annuity”
« REÉR
immobilisée »
Régime
enregistré
d’épargne-retraite qui rencontre les conditions de
l’article 38.
« REÉR
immobilisée »
“locked-in
RRSP”
« régime d’épargne immobilisée restreint » Régime
enregistré d’épargne-retraite qui rencontre les
conditions de l’article 39.
« régime
d’épargne
immobilisée
restreint »
“restricted
locked-in
savings plan”
(2) Section 1 of the Regulations is amended by
adding the following in alphabetical order:
“deferred life annuity” has the same meaning as in
subsection 2(1) of the Pension Benefits Standards
Regulations, 1985.
“immediate life
annuity”
« prestation
viagère
immédiate »
“immediate life annuity” has the same meaning as
in subsection 2(1) of the Pension Benefits Standards Regulations, 1985.
“life income
fund”
« fonds de
revenu viager »
“life income fund” means a registered retirement
income fund that meets the conditions set out in
section 41.
“locked-in
RRSP”
« REÉR
immobilisé »
“locked-in RRSP” means a registered retirement
savings plan that meets the conditions set out in
section 38.
“registered
retirement
income fund”
« fonds
enregistré de
revenu de
retraite »
“registered retirement income fund” has the same
meaning as in subsection 146.3(1) of the Income
Tax Act.
“registered
retirement
savings plan”
« régime
enregistré
d’épargne
retraite »
“registered retirement savings plan” has the same
meaning as in subsection 146(1) of the Income Tax
Act.
“restricted life
income fund”
« fonds de
revenu viager
restreint »
“restricted life income fund” means a registered
retirement income fund that meets the conditions
set out in section 40.
“restricted
locked-in
savings plan”
« régime
d’épargne
immobilisée
restreint »
“restricted locked-in savings plan” means a registered retirement savings plan that meets the conditions set out in section 39.
2. (1) Subparagraph 7(a)(ii) of the French
version of the Regulations is replaced by the
following:
(ii) le nombre de régimes qu’elle compte faire
agréer à titre de RPAC,
(2) Paragraph 7(e) of the French version of
the Regulations is replaced by the following:
e) ses dirigeants et ses administrateurs jouissent
d’une bonne réputation, ayant fait preuve d’un
2. (1) Le sous-alinéa 7a)(ii) de la version française du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
(ii) le nombre de régimes qu’elle compte faire
agréer à titre de RPAC,
(2) L’alinéa 7e) de la version française du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
e) ses dirigeants et ses administrateurs jouissent
d’une bonne réputation, ayant fait preuve d’un
———
———
1
1
SOR/2012-222
3009
DORS/2012-222
« fonds
enregistré de
revenu de
retraite »
“registered
retirement
income fund”
3010
Canada Gazette Part I
comportement honnête, intègre et éthique dans
toutes leurs activités professionnelles;
3. Subsection 9(1) of the French version of the
Regulations is replaced by the following:
Abandon
d’option de
placement
Option de
placement par
défaut
Content of
notice
Incitatifs
autorisés
(1) L’administrateur d’un RPAC ne peut, directement ou indirectement, effectuer des placements
totalisant plus de 10 % de la valeur marchande des
fonds détenus dans le compte d’un participant auprès des personnes ci-aprés ou prêter à l’une d’elles
une somme dépassant cette limite :
4. Paragraphs 16(2)(a) and (b) of the French
version of the Regulations are replaced by the
following:
a) soit un fonds équilibré;
b) soit un portefeuille de placements tenant
compte de l’âge du participant.
5. (1) Subsections 18(1) and (2) of the French
version of the Regulations are replaced by the
following:
18. (1) L’administrateur avise le participant par
écrit dès que possible après que l’administrateur
prend connaissance de l’abandon d’une option de
placement de celui-ci.
(2) Si le participant ne choisit pas de nouvelle
option de placement dans les soixante jours suivant
la date de réception de l’avis, l’administrateur du
RPAC place ses fonds dans une option semblable à
l’option initiale ou dans l’option de placement par
défaut.
(2) Section 18 of the Regulations is amended
by adding the following after subsection (3):
(4) The notice must
(a) for each investment option that is still available, include the description required under paragraph 23(c);
(b) indicate that the member has 60 days after the
day on which the notice is received to choose
another option; and
(c) indicate the administrator’s obligations under
subsection (2) if the member does not choose another option within that time.
6. The portion of section 19 of the French version of the Regulations before paragraph (b) is
replaced by the following:
19. Un administrateur peut donner, offrir ou convenir de donner ou d’offrir à un employeur, pour
l’amener à conclure un contrat avec lui en vue
d’offrir un RPAC et l’employeur peut exiger, accepter, convenir ou offrir d’accepter de l’administrateur, pour conclure un contrat avec ce dernier à
cette même fin :
a) un produit ou un service — est plus avantageux que ne l’aurait été ce même produit ou service sans la conclusion d’une entente de RPAC
et l’avantage est le même pour tout employé admissible au RPAC;
7. The portion of section 20 of the French version of the Regulations before paragraph (a) is
replaced by the following:
20. Les critères ci-après servent à établir si un
RPAC offert aux participants est peu coûteux :
October 27, 2012
comportement honnête, intègre et éthique dans
toutes leurs activités professionnelles;
3. Le passage du paragraphe 9(1) de la version
française du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(1) L’administrateur d’un RPAC ne peut, directement ou indirectement, effectuer des placements
totalisant plus de 10 % de la valeur marchande des
fonds détenus dans le compte d’un participant auprès des personnes ci-après ou prêter à l’une d’elles
une somme dépassant cette limite :
4. Les alinéas 16(2)a) et b) de la version française du même règlement sont remplacés par ce
qui suit :
a) soit un fonds équilibré;
b) soit un portefeuille de placements tenant
compte de l’âge du participant.
5. (1) Les paragraphes 18(1) et (2) de la version française du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
18. (1) L’administrateur avise le participant par
écrit dès que possible après que l’administrateur
prend connaissance de l’abandon d’une option de
placement de celui-ci.
(2) Si le participant ne choisit pas de nouvelle
option de placement dans les soixante jours suivant
la date de réception de l’avis, l’administrateur du
RPAC place ses fonds dans une option semblable à
l’option initiale ou dans l’option de placement par
défaut.
(2) L’article 18 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce
qui suit :
(4) L’avis :
a) donne les renseignements visés à l’alinéa 23c)
à l’égard des autres options de placement toujours offertes;
b) indique que le participant dispose d’un délai
de soixante jours suivant la date de réception de
l’avis pour choisir une autre option;
c) fait état de l’obligation de l’administrateur au
titre du paragraphe (2) dans le cas où le membre
ne fait pas de choix dans ce délai.
6. Le passage du paragraphe 19(a) de la version française du même règlement précédant
l’alinéa b) est remplacé par ce qui suit :
19. Un administrateur peut donner, offrir ou convenir de donner ou d’offrir à un employeur, pour
l’amener à conclure un contrat avec lui en vue
d’offrir un RPAC et l’employeur peut exiger, accepter, convenir ou offrir d’accepter de l’administrateur, pour conclure un contrat avec ce dernier à
cette même fin :
a) un produit ou un service — est plus avantageux que ne l’aurait été ce même produit ou service sans la conclusion d’une entente de RPAC
et l’avantage est le même pour tout employé admissible au RPAC;
7. Le passage de l’article 20 de la version française du même règlement précédant l’alinéa a)
est remplacé par ce qui suit :
20. Les critères ci-après servent à établir si un
RPAC offert aux participants est peu coûteux :
Abandon
d’option de
placement
Option de
placement par
défaut
Teneur de
l’avis
Incitatifs
autorisés
Le 27 octobre 2012
Advance notice
to employees
Notice of plan
membership
Gazette du Canada Partie I
3011
8. Paragraph 21(4)(b) of the French version of
the Regulations is replaced by the following:
b) dans les quatre-vingt-dix jours précédant le rétablissement des cotisations, il transmet au participant un avis indiquant la date de la reprise des
cotisations et leur taux.
9. The heading before section 22 and sections 22 to 25 of the Regulations are replaced by
the following:
8. L’alinéa 21(4)b) de la version française du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
b) dans les quatre-vingt-dix jours précédant le rétablissement des cotisations, il transmet au participant un avis indiquant la date de la reprise des
cotisations et leur taux.
9. L’intertitre précédant l’article 22 et les articles 22 à 25 du même règlement sont remplacés
par ce qui suit :
GENERAL REQUIREMENTS
OBLIGATIONS GÉNÉRALES
22. The notice required under subsection 41(1) of
the Act must
(a) include the expected effective date of the
contract;
(b) include the expected date that contributions
will begin to be deducted;
(c) inform the employees that once the employer
enters into the contract with the administrator,
employees will be automatically enrolled and become members of the PRPP;
(d) inform the employees of the notice requirement under subsection 41(2) of the Act and who
will send it;
(e) inform the employees of a member’s right to
terminate their membership in the PRPP by notifying the employer within 60 days after the day
on which the notice that is referred to in subsection 41(2) of the Act is received; and
(f) inform the employees of the existence of any
deposit accounts, loans, letters of credit or insurance policies that are held by the employer with
the administrator.
23. For the purposes of paragraph 41(2)(b) of the
Act, the notice must
(a) inform the employee of the notice requirements set out in section 32 and include a form
that would meet those requirements if completed
by the employee;
(b) indicate that if an administrator offers investment options, a member who has not communicated an investment choice within 60 days
after the day on which the notice is received will
be enrolled in the default option;
(c) include a description of each investment option that indicates
(i) its investment objective,
(ii) the type of investments and the degree of
risk associated with the option,
(iii) its top ten holdings by market value,
(iv) its performance history,
(v) that its past performance is not necessarily
an indication of future performance,
(vi) the name and a description of the benchmark that best reflects the composition of the
investment option,
(vii) the cost charged by the investment option
expressed as a percentage or a fixed amount,
and
(viii) its target asset allocation;
(d) indicate the contribution rates offered to
members;
22. L’avis visé au paragraphe 41(1) de la Loi
indique :
a) la date prévue de prise d’effet du contrat;
b) la date prévue du début de la déduction des
cotisations;
c) qu’une fois le contrat conclu, les salariés sont
d’office inscrits et deviennent participants au
RPAC;
d) qu’un avis sera donné aux salariés conformément au paragraphe 41(2) de la Loi et lequel, de
l’employeur ou de l’administrateur, le donnera;
e) que les salariés ont la possibilité de mettre fin
à leur participation au RPAC en avisant l’employeur dans les soixante jours suivant la date de
réception de l’avis visé au paragraphe 41(2) de la
Loi;
f) si tel est le cas, que l’employeur détient des
comptes de dépôt auprès de l’administrateur ou a
souscrit auprès de lui des prêts, lettres de crédit
ou polices d’assurance.
Préavis aux
salariés
23. Pour l’application de l’alinéa 41(2)b) de la
Loi, l’avis :
a) fait état des exigences prévues à l’article 32 et
renferme le formulaire qui, une fois rempli par le
salarié, répondrait à ces exigences;
b) indique que si l’administrateur offre des options de placement, le participant qui ne lui a pas
communiqué son choix dans les soixante jours
suivant la date de réception de l’avis est considéré avoir choisi l’option de placement applicable
par défaut;
c) fournit une explication de chaque option de
placement offerte et indique :
(i) l’objectif de placement,
(ii) le type de placements et le niveau de risque que présente l’option,
(iii) les dix placements les plus importants
compris dans l’option, selon leur valeur
marchande,
(iv) le rendement antérieur de l’option de
placement,
(v) que le rendement antérieur de l’option n’est
pas nécessairement une indication de son rendement futur,
(vi) le nom et l’explication de l’indice de référence qui reflète le mieux le contenu de l’option de placement,
(vii) le coût imposé pour l’option, exprimé en
pourcentage ou en une somme déterminée,
Avis aux
salariés
3012
Canada Gazette Part I
(e) indicate the default contribution rate if a
member does not make a choice;
(f) indicate the contribution rate of the employer;
(g) indicate the date when contributions will
begin to be deducted;
(h) explain the members’ right to set their contribution rate to zero;
(i) explain how the contributions may be adjusted;
(j) include a list of any fees, levies, or other
charges that would be triggered by the action of a
member;
(k) explain the locking-in provisions of the PRPP;
(l) provide the address of the Financial Consumer Agency of Canada’s web page pertaining
to the cost of PRPPs;
(m) explain a member’s right to opt back into the
PRPP; and
(n) explain how to obtain more information
about the PRPP.
Explanation of
PRPP
Information to
be provided
24. A PRPP must provide that the explanation
referred to in subparagraph 57(1)(a)(i) of the Act
shall be provided
(a) along with the notice required under section 41(2) of the Act;
(b) on a website; and
(c) on request, directly to the member.
25. For the purposes of subparagraph 57(1)(a)(ii)
of the Act, a PRPP must provide
(a) that each member and each employer shall be
given on a website and, on request, directly to
the member, a description of
(i) each investment option in accordance with
paragraph 23(c),
(ii) the transfer options available to the member and the costs associated with those options, and
(iii) any fees, levies or other charges that
would be triggered by the actions of the
member; and
(b) that each member shall be given, if the PRPP
provides for variable payments, a statement,
between 6 and 18 months before the member
turns 55, that indicates
(i) the member’s right to elect to receive variable payments starting at age 55, and
(ii) how more information in relation to variable payments may be obtained; and
(c) that each member will be given, on request,
the details of any transactions that have occurred
in the member’s account, including any fees, levies or other charges incurred.
October 27, 2012
(viii) les cibles de répartition des actifs de
l’option;
d) indique les taux de cotisation offerts aux
participants;
e) indique le taux de cotisation appliqué si le participant ne fait pas de choix;
f) indique le taux de cotisation de l’employeur;
g) indique la date du début de la déduction des
cotisations;
h) indique que les participants ont le droit de
fixer leur taux de contribution à zéro;
i) fournit un énoncé expliquant comment les cotisations peuvent être ajustées;
j) indique les frais, prélèvements et autres dépenses attribuables aux décisions prises par le
participant;
k) fournit une déclaration expliquant les dispositions d’immobilisation du RPAC;
l) indique l’adresse de la page Web de l’Agence
de la consommation en matière financière du
Canada relative au coût des RPAC;
m) fournit un énoncé portant que le participant a
le droit de redevenir participant au RPAC;
n) fournit des renseignements sur la façon d’obtenir plus de renseignements au sujet du RPAC.
24. Le RPAC prévoit que l’explication visée au
sous-alinéa 57(1)a)(i) de la Loi :
a) accompagne l’avis visé au paragraphe 41(2)
de la Loi;
b) est affichée sur un site Web;
c) à la demande du participant, lui est fournie
directement.
25. Pour l’application du sous-alinéa 57(1)a)(ii)
de la Loi, le RPAC prévoit :
a) que le participant et l’employeur participant
reçoivent sur un site Web ou, à la demande du
participant, personnellement :
(i) une explication de chaque option conformément à l’alinéa 23c),
(ii) une explication des options de transfert
d’actifs offertes et des coûts liés à chacune
d’elles,
(iii) une description des frais, prélèvements et
autres dépenses attribuables aux décisions prises par le participant;
b) que le participant reçoit, si le RPAC permet
des paiements variables, au plus dix-huit mois
mais au moins six mois précédant le mois pendant lequel il atteint l’âge de 55 ans, un relevé
qui indique :
(i) qu’il a le droit de choisir de recevoir des
paiements variables à partir de 55 ans;
(ii) les modalités afin d’obtenir plus de renseignements au sujet des paiements variables;
c) que, sur demande du participant, celui-ci reçoit les détails de toute transaction réalisée dans
son compte, y compris les frais, prélèvements et
autres dépenses.
Explications du
régime
Renseignements
à fournir
Le 27 octobre 2012
Prescribed
information —
written
statement
26. For the purposes of subparagraph 57(1)(b)(ii)
of the Act, the written statement must show
(a) the investment option of the member;
(b) the account balance information for the year,
including the opening balance, contributions, the
change in the value of the investments, net of
costs, and the closing balance;
(c) for a member who elects to receive variable
payments,
(i) the date of birth used to determine the
minimum variable payment,
(ii) the name of the member’s spouse or
common-law partner or designated beneficiary, if any,
(iii) the date the variable payment began to be
paid,
(iv) the minimum and maximum allowable
variable payment as well as the variable payment that the member is to receive,
(v) the investment options from which the
variable payments were made and in what proportion they were made from each option,
(vi) the payment frequency over the year,
(vii) an indication of how the member may
change their election regarding the amount to
be paid during the year and from which investment option the amount is to be paid, and
(viii) a list of the transfer options available
under subsection 50(1) of the Act;
(d) a summary of any transactions for the year;
(e) the name and a description of the benchmark
that best reflects the composition of the member’s investment option as well as an explanation
of the choice of the benchmark;
(f) the performance history of the member’s investment option over 1, 3, 5 and 10 years compared to that of the benchmark;
(g) the degree of risk associated with the investment option;
(h) a statement that past performance of the investment option is not necessarily an indication
of future performance;
(i) any costs, expressed as a fixed amount or
percentage;
(j) any fees, levies or other charges triggered by
the actions of the member;
(k) how to obtain the information referred to in
this section; and
(l) the member’s and employer’s contribution
rates, expressed as a percentage.
Information
return —
prescribed
information
27. For the purposes of subsection 58(1) of the
Act, an information return must contain
(a) a list of the investment options offered by the
administrator that identifies the default option;
(b) the performance history of the investment
option;
Gazette du Canada Partie I
26. Pour l’application du sous-alinéa 57(1)b)(ii)
de la Loi, les renseignements ci-après figurent au
relevé :
a) l’option de placement du participant;
b) l’information sur le solde du compte, notamment le solde d’ouverture, les cotisations, la variation dans la valeur des placements — déduction faite des coûts — et le solde de fermeture,
pour l’année;
c) si le participant a choisi de recevoir des paiements variables :
(i) la date de naissance utilisée pour calculer le
montant minimal du paiement variable,
(ii) le nom de l’époux ou du conjoint de fait du
participant ou de tout bénéficiaire désigné,
(iii) la date à laquelle le versement du paiement variable a débuté,
(iv) le paiement variable minimal et le paiement variable maximum qui peuvent être versés, ainsi que le paiement variable que le participant recevra,
(v) les options de placement sur lesquels les
paiements variables ont été faits et leur répartition entre les options,
(vi) la fréquence des paiements au cours de
l’année,
(vii) la manière dont le participant peut modifier son choix au sujet du montant à verser
pendant l’année et des options de placement
sur lesquelles ce montant doit être prélevé.
(viii) la liste des options de transfert disponibles au titre du paragraphe 50(1) de la Loi;
d) le résumé des transactions effectuées dans
l’année;
e) le nom et l’explication de l’indice de référence
qui reflète le mieux le contenu de l’option de
placement du participant ainsi qu’une explication
du choix de cet indice;
f) le rendement antérieur de l’option de placement du participant pour une, trois, cinq et dix
années, comparativement à celui de l’indice de
référence;
g) le niveau de risque que présente l’option de
placement;
h) la déclaration selon laquelle le rendement antérieur de l’option de placement n’est pas nécessairement une indication de son rendement futur;
i) les coûts, exprimés en pourcentage ou en une
somme déterminée;
j) les frais, prélèvements et autres dépenses attribuables aux décisions prises par le participant;
k) la façon d’obtenir les renseignements visés au
présent article;
l) le taux de cotisation du participant et de l’employeur, exprimé en pourcentage.
27. Pour l’application du paragraphe 58(1) de la
Loi, l’état relatif au RPAC contient les renseignements suivants :
a) la liste des options de placement offertes par
l’administrateur, laquelle précise quelle option
s’applique par défaut;
3013
Teneur du
relevé
Renseignements — état
relatif au
RPAC
3014
Canada Gazette Part I
(c) any costs, expressed as a percentage or a
fixed amount;
(d) a list of any fees, levies or charges triggered
by the actions of a member;
(e) a statement of the total assets of the PRPP
and of the amounts held in each investment
option;
(f) a statement of the asset allocation in each investment option and a list of the investments held
in each investment option;
(g) the default contribution rate set by the
administrator;
(h) a list of the employers who are participating
in the PRPP;
(i) the number of members in the PRPP;
(j) an auditor’s report on the assets of the PRPP;
and
(k) a certificate of the administrator or of any
person preparing, compiling or filing any information on their behalf that certifies that the
information provided to the Superintendent is
accurate.
Employee
contributions
Employer
contributions
Notice —
breach of
contract
Notice —
termination by
employer
Notice —
termination by
employee
Statement on
termination or
death
October 27, 2012
b) le rendement antérieur de l’option de
placement;
c) les coûts, exprimés en pourcentage ou selon
une somme déterminée;
d) les frais, prélèvements et autres dépenses attribuables aux décisions prises par le participant;
e) le montant total de l’actif du RPAC et sa répartition dans chacune des options de placement;
f) l’énoncé de la répartition de l’actif de chacune
des options et la liste des placements effectués au
titre de chacune d’elles;
g) le taux de cotisation par défaut établi par l’administrateur du RPAC;
h) la liste des employeurs qui participent au
RPAC;
i) le nombre de participants au RPAC;
j) le rapport d’un vérificateur relativement à
l’actif du RPAC;
k) un certificat émanant de l’administrateur ou de
toute personne ayant préparé, compilé ou produit
un renseignement pour le compte de l’administrateur et attestant l’exactitude de l’information
transmise au surintendant.
REMITTANCES
VERSEMENT DES COTISATIONS
28. An employer must remit employee contributions to the administrator no later than 30 days after
the end of the period in respect of which the contributions were deducted.
29. An employer must remit employer contributions to the administrator at least monthly and no
later than 30 days after the end of the period in
respect of which the amount is required to be paid
under the PRPP.
30. The notice required under section 18 of the
Act is to be provided no more than 30 days after the
failure to comply with the provisions of the
contract.
31. The notice required under section 19 of the
Act is to be provided no more than 180 days and no
less than 30 days before the effective date of termination of participation in the PRPP.
32. The notice required under subsection 41(5) of
the Act is to be in writing and shall include
(a) the date and the employee’s date of birth and
signature; and
(b) a statement that the employee has decided to
terminate their membership in the PRPP.
33. For the purposes of paragraph 57(1)(d)
and (e) of the Act, the statement must provide
(a) the account balance information for the current year, including the opening balance, contributions, the change in the value of the investments, net of costs, and the closing balance on
the date of the termination or death;
(b) the amount of any variable payments made
from the account during that year;
(c) a statement that the balance on the date of termination or death is not final and may fluctuate;
(d) a summary of any transactions for that year;
and
28. L’employeur verse les cotisations du salarié
à l’administrateur au plus tard trente jours après la
fin de la période à l’égard de laquelle elles ont été
déduites.
29. L’employeur verse ses propres cotisations à
l’administrateur au moins mensuellement et au plus
tard trente jours après la fin de la période à l’égard
de laquelle elles doivent être payées aux termes du
RPAC.
30. L’avis visé à l’article 18 de la Loi est donné
dans les trente jours suivant la date de l’omission
de l’employeur de respecter les conditions du
contrat.
31. L’avis visé à l’article 19 de la Loi est donné
au plus cent quatre-vingt jours mais au moins trente
jours avant la date à laquelle la participation au
RPAC a pris fin.
32. L’avis visé au paragraphe 41(5) de la Loi est
donné par écrit; y figurent :
a) la date, la date du naissance du salarié et sa
signature;
b) la déclaration du salarié selon laquelle il a
choisi de mettre fin à sa participation au RPAC.
33. Pour l’application des l’alinéas 57(1)d) et e)
de la Loi, les renseignements ci-après figurent au
relevé :
a) l’information sur le solde du compte pour
l’année en cours, notamment le solde d’ouverture, les cotisations, la variation dans la valeur
des placements — déduction faite des coûts — et
le solde de fermeture à la date à laquelle la participation a pris fin ou à celle du décès;
b) le montant de tout paiement variable fait à
partir du compte pendant l’année;
c) l’énoncé selon lequel le solde à la date à laquelle la participation a pris fin ou à celle du
décès n’est pas définitif et pourrait varier;
Cotisations du
salarié
Cotisations de
l’employeur
Avis au
surindentant —
omission de
l’employeur
Délai — fin de
la participation
de l’employeur
Avis de fin de
participation
par le salarié
Avis —
cessation et
décès
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
(e) the transfer out options available and information on how to transfer the funds.
Residency
requirement
Disability
Prescribed age
Amount of
payment
Parameters of
payment
Default amount
Initial year
3015
d) le sommaire de toute transaction faite dans
l’année;
e) les options de transfert offertes et la manière
de transférer les fonds.
LOCKING IN
IMMOBILISATION DES COTISATIONS
34. The provisions of a PRPP that are required
by section 47 of the Act do not apply to an account
if the member who holds the account has ceased to
be a resident of Canada for at least two years and is
no longer employed by an employer that is participating in the PRPP.
35. For the purposes of paragraph 47(2)(a) of the
Act, “disability” means a mental or physical condition that a physician has certified as being likely
to shorten considerably the life expectancy of a
member.
34. Les dispositions que doit prévoir le RPAC
aux termes de l’article 47 de la Loi ne s’appliquent
pas au compte du participant qui ne réside plus au
Canada depuis plus de deux années et qui n’est plus
au service d’un employeur qui participe à ce
RPAC.
35. Pour l’application de l’alinéa 47(2)a) de la
Loi, « invalidité » s’entend d’une incapacité mentale ou physique qui, selon la certification d’un
médecin, abrégera vraisemblablement de manière
considérable l’espérance de vie du participant.
VARIABLE PAYMENTS
PAIEMENTS VARIABLES
36. The age of 55 years is prescribed for the purposes of section 48 of the Act as the age at which a
member may elect to receive variable payments
from the funds in their account.
37. (1) A member who has elected to receive
variable payments may decide the amount that they
are to receive as a variable payment for any calendar year.
(2) The payment is to be no less than the minimum required under subsection 8506(5) of the
Income Tax Regulations and, for any calendar year
before the year in which the member reaches
90 years of age, no more than the amount determined by the following formula:
A×B
where
A is, for the first calendar year, the balance in the
member’s account at the time a variable payment arrangement is entered into and, for every
subsequent calendar year, that balance at the
beginning of the calendar year, and
B is
(a) for each of the first 15 years, less than or
equal to the monthly average yield on Government of Canada marketable bonds of maturity over 10 years, as published by the Bank
of Canada, for the month of November before
the beginning of each calendar year, and
(b) for any subsequent year, not more than 6%.
36. Pour l’application de l’article 48 de la Loi,
l’âge auquel le participant peut choisir de recevoir
des paiements variables sur les fonds qu’il détient
dans son compte est fixé à cinquante-cinq ans.
37. (1) Le participant qui a choisi de recevoir des
paiements variables peut choisir le montant à recevoir à titre de paiement variable pour toute année
civile.
(2) Le paiement n’est pas inférieur au minimum
déterminé selon le paragraphe 8506(5) du Règlement de l’impôt sur le revenu et, pour toute année
avant l’année civile où le participant atteint l’âge de
90 ans, n’est pas supérieur à la somme obtenue par
la formule suivante :
A×B
où :
A représente, pour la première année, le solde du
compte du participant au moment où l’arrangement visant les paiements variables est conclu
et, pour les années subséquentes, le solde au
début de l’année civile;
B un taux qui :
a) pour les quinze premières années, est inférieur ou égal au rendement mensuel moyen,
publié par la Banque du Canada, des obligations négociables du gouvernement du Canada
d’un terme de plus de 10 ans pour le mois de
novembre précédant le début de l’année civile,
b) pour toute année subséquente, est d’au
plus 6 %;
(3) Si, dans les quatre-vingt-dix jours suivant la
réception du relevé, le participant n’avise pas l’administrateur du montant du paiement variable à
payer pour une année civile, ce montant correspond
au montant minimum déterminé selon le paragraphe 8506(5) du Règlement de l’impôt sur le revenu.
Âge
d’admissibilité
(4) Pour l’année civile au cours de laquelle le
paiement variable est établi, la somme à payer est
multiplié par le quotient du nombre de mois non
encore écoulés dans l’année par douze, toute partie
d’un mois incomplet comptant pour un mois.
Première année
(3) If a member has not notified the administrator
of the amount to be paid as a variable payment for a
calendar year within 90 days after the day on which
the statement required under paragraph 57(1)(b) of
the Act is received, the minimum amount determined under subsection 8506(5) of the Income Tax
Regulations is to be paid as a variable payment for
that year.
(4) For the calendar year in which the variable
payment is established, the amount to be paid is
multiplied by the number of months remaining in
that year and then divided by 12, with any part of
an incomplete month counting as one month.
Non-résidents
Invalidité
Montant d’un
paiement
Montants
minimums et
maximums
Montant
par défaut
3016
Prescribed
locked-in
registered
retirement
savings plan
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
TRANSFER OF FUNDS AND PURCHASE
OF LIFE ANNUITIES
TRANSFERT DES FONDS ET ACHAT
DE PRESTATIONS VIAGÈRES
38. (1) For the purposes of paragraphs 50(1)(b),
50(3)(b), 53(4)(b) and 54(2)(b) of the Act, the
funds in a member’s account may be transferred to
a locked-in RRSP that
(a) provides that the funds may only be
(i) transferred to another locked-in RRSP,
(ii) transferred to a pension plan, if the pension
plan permits such a transfer and if the pension
plan administers the benefit attributed to the
transferred funds as if the benefit were that of
a pension plan member,
(iii) transferred to a PRPP,
(iv) used to purchase an immediate life annuity or a deferred life annuity, or
(v) transferred to a life income fund or to a restricted life income fund;
(b) provides that, on the death of the holder of
the locked-in RRSP, the funds shall be paid to
the survivor of the holder by
(i) transferring the funds to another locked-in
RRSP,
(ii) transferring the funds to a pension plan, if
the pension plan permits such a transfer and if
the pension plan administers the benefit attributed to the transferred funds as if the benefit
were that of a pension plan member,
(iii) transferring the funds to a PRPP,
(iv) using the funds to purchase an immediate
life annuity or a deferred life annuity, or
(v) transferring the funds to a life income fund
or to a restricted life income fund;
(c) provides that, except as provided in subsection 53(3) of the Act, the funds, or any interest or
right in those funds, shall not be transferred,
charged, attached, anticipated or given as security and that any transaction appearing to do so is
void or, in Quebec, null;
(d) sets out the method of determining the value
of the locked-in RRSP, including the valuation
method used to establish its value on death or on
a transfer of assets; and
(e) provides that the holder of the locked-in
RRSP may withdraw an amount from that plan
up to the lesser of the amount determined by the
formula set out in subsection (2) and 50% of the
Year’s Maximum Pensionable Earnings minus
any amount withdrawn in the calendar year under
this paragraph or under paragraphs 39(1)(f),
40(1)(k) or 41(1)(k) and
(i) if the holder certifies that they have not
made a withdrawal in the calendar year under
this paragraph or under paragraphs 39(1)(f),
40(1)(k) or 41(1)(k) other than within the last
30 days before the day on which the certification is made,
(ii) if,
(A) in the event that the value of M in subsection (2) is greater than zero,
(I) the holder certifies that they expect
to make expenditures on medical or
38. (1) Pour l’application des alinéas 50(1)b),
50(3)b), 53(4)b) et 54(2)b) de la Loi, les fonds dans
le compte du participant peuvent être transférés
dans un REÉR immobilisé qui prévoit :
a) que les fonds ne peuvent être que :
(i) transférés à un autre REÉR immobilisée,
(ii) transférés à un régime de pension, pourvu
que celui-ci permette un tel transfert et considère les prestations attribuables aux fonds
transférés comme celles d’un participant au
régime,
(iii) transférés à un RPAC,
(iv) utilisés pour l’achat d’une prestation viagère immédiate ou d’une prestation viagère
différée,
(v) transférés à un fonds de revenu viager ou à
un fonds de revenu viager restreint;
b) qu’au décès du détenteur du REÉR immobilisée, les fonds sont versés au survivant :
(i) soit par leur transfert à un autre REÉR
immobilisée,
(ii) soit par leur transfert à un régime de pension, pourvu que celuici permette un tel
transfert et considère les prestations attribuables aux fonds transférés comme celles d’un
participant au régime,
(iii) soit par leur transfert à un RPAC,
(iv) soit par leur utilisation pour l’achat d’une
prestation viagère immédiate ou d’une prestation viagère différée,
(v) soit par leur transfert à un fonds de revenu viager ou à un fonds de revenu viager
restreint;
c) que, sauf dans les cas prévus au paragraphe 53(3) de la Loi, les fonds — y compris les
droits ou intérêts afférents — ne peuvent être transférés, grevés, saisis, donnés en garantie ou faire
l’objet d’un droit pouvant être exercé par anticipation et que toute opération en ce sens est nulle;
d) la méthode à utiliser pour établir la valeur du
REÉR immobilisée, y compris celle à utiliser
pour établir sa valeur au moment du décès ou du
transfert d’éléments d’actif;
e) que le détenteur du REÉR immobilisée peut
retirer de celui-ci au plus le moindre de la
somme calculée selon la formule figurant au paragraphe (2) et de celle représentant 50 % du
maximum des gains annuels ouvrant droit à pension, diminuée dans ce dernier cas des sommes
retirées pendant l’année civile au titre du présent
alinéa ou des alinéas 39(1)f), 40(1)k) ou 41(1)k),
si les conditions ci-après sont réunies :
(i) il certifie qu’il n’a fait ni retrait au titre
du présent alinéa, ni retrait au titre des alinéas 39(1)f), 40(1)k) ou 41(1)k), pendant l’année civile, sauf au cours des trente jours précédant la date de la certification,
(ii) selon le cas :
(A) la valeur de l’élément « M » de la formule figurant au paragraphe (2) étant supérieure à zéro :
REÉR
immobilisée
Le 27 octobre 2012
disability-related treatment or adaptive
technology during the calendar year in
excess of 20% of the holder’s expected
income for that calendar year determined
in accordance with the Income Tax Act,
other than any amount withdrawn in the
calendar year under this paragraph or
under paragraphs 39(1)(f), 40(1)(k) or
41(1)(k), and
(II) a physician certifies that the medical
or disability-related treatment or adaptive
technology is required, or
(B) the holder’s expected income for the
calendar year determined in accordance
with the Income Tax Act — other than any
amount withdrawn under this paragraph or
paragraph 39(1)(f), 40(1)(k) or 41(1)(k)
within the last 30 days before the day on
which the certification is made — is less
than three quarters of the Year’s Maximum
Pensionable Earnings, and
(iii) if the holder gives a copy of Form 1 and
Form 2 of the schedule to the financial institution with whom the contract or arrangement
for the locked-in RRSP was entered into.
Amount
Lump sum
Prescribed
restricted
locked in
savings plan
(2) The relevant amount for the purposes of
paragraphs (1)(e), 39(1)(f), 40(1)(k) or 41(1)(k) is
the amount determined by the following formula:
M+N
where
M is the total amount of the expenditures that the
holder expects to make on medical or disabilityrelated treatment or adaptive technology during
the calendar year, and
N is the greater of zero and the amount determined by the formula
P–Q
where
P is 50% of the Year’s Maximum Pensionable
Earnings, and
Q is two-thirds of the holder’s total expected
income for the calendar year determined in
accordance with the Income Tax Act, other
than any amount withdrawn in the calendar
year under paragraph (1)(e), 39(1)(f), 40(1)(k)
or 41(1)(k).
(3) The locked-in RRSP may provide that, if a
physician certifies that owing to mental or physical
disability the life expectancy of the holder is likely
to be shortened considerably, the funds may be paid
to the holder in a lump sum.
39. (1) For the purposes of paragraphs 50(1)(b),
50(3)(b), 53(4)(b), and 54(2)(b) of the Act, the
funds in the member’s account may be transferred
to a restricted locked-in savings plan that
(a) provides that the funds may only be
(i) transferred to another restricted locked-in
savings plan,
(ii) transferred to a pension plan if the plan
permits such a transfer and if the pension plan
Gazette du Canada Partie I
(I) il certifie que, pendant l’année civile,
il prévoit engager, pour un traitement
médical, un traitement relié à une invalidité ou une technologie d’adaptation, des
dépenses supérieures à 20 % du revenu
qu’il prévoit toucher pour l’année civile,
calculé conformément à la Loi de l’impôt sur le revenu sans tenir compte des
sommes retirées au cours de cette année
au titre du présent alinéa ou des alinéas 39(1)f), 40(1)k) ou 41(1)k),
(II) un médecin certifie que le traitement ou la technologie d’adaptation est
nécessaire,
(B) le revenu que le détenteur prévoit toucher pour l’année civile, calculé conformément à la Loi de l’impôt sur le revenu sans
tenir compte des sommes retirées au titre
du présent alinéa ou des alinéas 39(1)f),
40(1)k) ou 41(1)k) au cours des trente jours
précédant la certification est inférieur aux
trois quarts du maximum des gains annuels
ouvrant droit à pension,
(iii) il remet à l’institution financière qui est
partie au contrat ou à l’arrangement établissant
le REÉR immobilisée les formules 1 et 2 de
l’annexe.
(2) La somme visée aux alinéas (1)e), 39(1)f),
40(1)k) et 41(1)k) est calculée selon la formule
suivante :
M+N
où :
M représente le total des dépenses que le détenteur
prévoit engager pour le traitement médical, le
traitement relié à une invalidité ou la technologie d’adaptation pendant l’année civile;
N zéro ou, s’il est plus élevé, le résultat de la formule suivante :
P–Q
où :
P représente 50 % du maximum des gains annuels ouvrant droit à pension,
Q les deux tiers du revenu total que le détenteur prévoit toucher pour l’année civile, calculé conformément à la Loi de l’impôt sur le
revenu sans tenir compte des sommes retirées au cours de cette année au titre des alinéas (1)e), 39(1)f), 40(1)k) et 41(1)k).
(3) Le REÉR immobilisée peut prévoir que, si un
médecin certifie que l’espérance de vie du détenteur sera vraisemblablement abrégée d’une manière
considérable en raison d’une incapacité mentale ou
physique, les fonds peuvent être versés au détenteur
en une somme globale.
39. (1) Pour l’application des alinéas 50(1)b),
50(3)b), 53(4)b) et 54(2)b) de la Loi, les fonds dans
le compte du participant peuvent être transférés
dans un régime d’épargne immobilisée restreint qui
prévoit :
a) que les fonds ne peuvent être :
(i) que transférés à un autre régime d’épargne
immobilisée restreint,
3017
Somme
Somme globale
Régime
d’épargne
immobilisée
restreint
3018
Canada Gazette Part I
administers the benefit attributed to the transferred funds as if the benefit were that of a
pension plan member,
(iii) transferred to a PRPP,
(iv) used to purchase an immediate life annuity or a deferred life annuity, or
(v) transferred to a restricted life income fund;
(b) provides that, on the death of the holder of
the restricted locked-in savings plan, the funds
shall be paid to the survivor of the holder by
(i) transferring the funds to another restricted
locked-in savings plan or to a locked-in RRSP,
(ii) transferring the funds to a pension plan, if
the pension plan permits such a transfer and if
the pension plan administers the benefit attributed to the transferred funds as if the benefit
were that of a pension plan member,
(iii) transferring the funds to a PRPP,
(iv) using the funds to purchase an immediate
life annuity or a deferred life annuity, or
(v) transferring the funds to a life income fund
or to a restricted life income fund;
(c) provides that, except as provided in subsection 53(3) of the Act, the funds, or any interest or
right in those funds, shall not be transferred,
charged, attached, anticipated or given as security and that any transaction appearing to do so is
void or, in Quebec, null;
(d) sets out the method of determining the value
of the restricted locked in savings plan, including
the valuation method used to establish its value
on death or on a transfer of assets;
(e) provides that, in the calendar year in which
the holder of the restricted locked-in savings plan
reaches 55 years of age or in any subsequent calendar year, the funds may be paid to the holder
in a lump sum if the holder
(i) certifies that the total value of all assets in
all locked-in RRSPs, life income funds, restricted locked-in savings plans and restricted
life income funds that were created as a result
of the transfer, a transfer under the Pension
Benefits Standards Act, 1985 or a transfer
from another PRPP, is less than or equal to
50% of the Year’s Maximum Pensionable
Earnings, and
(ii) gives a copy of Form 2 and Form 3 of the
schedule to the financial institution with whom
the contract or arrangement for the restricted
locked-in savings plan was entered into; and
(f) provides that the holder of the restricted
locked-in savings plan may withdraw an amount
from that plan up to the lesser of the amount
determined by the formula set out in subsection 38(2) and 50% of the Year’s Maximum Pensionable Earnings minus any amount withdrawn
in the calendar year under this paragraph or under
paragraph 38(1)(e), 40(1)(k) or 41(1)(k)
(i) if the holder certifies that they have not
made a withdrawal in the calendar year under
this paragraph or under paragraph 38(1)(e),
40(1)(k) or 41(1)(k) other than within the last
October 27, 2012
(ii) que transférés à un régime de pension,
pourvu que celuici permette un tel transfert
et considère les prestations attribuables aux
fonds transférés comme celles d’un participant
au régime,
(iii) que transférés à un RPAC,
(iv) qu’utilisés pour l’achat d’une prestation
viagère immédiate ou d’une prestation viagère
différée,
(v) que transférés à un fonds de revenu viager
restreint;
b) que, au décès du détenteur du régime
d’épargne immobilisée restreint, les fonds sont
versés au survivant :
(i) soit par leur transfert à un autre régime
d’épargne immobilisée restreint ou à un REÉR
immobilisée,
(ii) soit par leur transfert à un régime de pension, pourvu que celui-ci permette un tel transfert et considère les prestations attribuables
aux fonds transférés comme celles d’un participant au régime,
(iii) soit par leur transfert à un RPAC,
(iv) soit par leur utilisation pour l’achat d’une
prestation viagère immédiate ou d’une prestation viagère différée,
(v) soit par leur transfert à un fonds de revenu viager ou à un fonds de revenu viager
restreint;
c) que, sauf dans les cas prévus au paragraphe 53(3) de la Loi, les fonds — y compris les
droits ou intérêts afférents — ne peuvent être
transférés, grevés, saisis, donnés en garantie ou
faire l’objet d’un droit pouvant être exercé par
anticipation et que toute opération en ce sens est
nulle;
d) la méthode à utiliser pour établir la valeur du
régime d’épargne immobilisée restreint, y compris celle à utiliser pour établir sa valeur au moment du décès ou du transfert d’éléments d’actif;
e) que, pendant l’année civile au cours de laquelle le détenteur du régime d’épargne immobilisée restreint atteint l’âge de 55 ans ou toute année civile subséquente, les sommes du régime
peuvent lui être versées en une somme globale si
les conditions ci-après sont réunies :
(i) il certifie que la valeur totale de l’actif de
tous les REÉR immobilisées, fonds de revenu
viager, régimes d’épargne immobilisée restreints et fonds de revenu viager restreints
créés en raison du transfert, d’un transfert en
vertu de la Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension ou d’un transfert d’un autre
RPAC est d’au plus 50 % du maximum des
gains annuels ouvrant droit à pension,
(ii) il remet à l’institution financière qui est
partie au contrat ou à l’arrangement établissant
le régime d’épargne immobilisée restreint les
formules 2 et 3 de l’annexe;
f) que le détenteur du régime d’épargne immobilisée restreint peut retirer de celui-ci au plus le
moindre de la somme calculée selon la formule
Le 27 octobre 2012
30 days before the day on which the certification is made,
(ii) if,
(A) in the event that the value of M in subsection 38(2) is greater than zero,
(I) the holder certifies that they expect
to make expenditures on medical or
disability-related treatment or adaptive
technology for the calendar year in excess
of 20% of the holder’s expected income
for that calendar year determined in accordance with the Income Tax Act, other
than any amount withdrawn in the calendar year under this paragraph or under
paragraph 38(1)(e), 40(1)(k) or 41(1)(k),
and
(II) a physician certifies that the medical
or disability-related treatment or adaptive
technology is required, or
(B) the holder’s expected income for the
calendar year determined in accordance
with the Income Tax Act — other than any
amount withdrawn under this paragraph or
paragraphs 38(1)(e), 40(1)(k) or 41(1)(k)
within the last 30 days before the day on
which the certification is made — is less
than three-quarters of the Year’s Maximum
Pensionable Earnings, and
(iii) if the holder gives a copy of Form 1 and
Form 2 of the schedule to the financial institution with whom the contract or arrangement
for the restricted locked-in savings plan was
entered into.
Lump sum
(2) The restricted locked-in savings plan may
provide that, if a physician certifies that owing to
mental or physical disability the life expectancy of
the holder is likely to be shortened considerably,
the funds may be paid to the holder in a lump sum.
Prescribed
restricted life
income fund
40. (1) For the purposes of paragraphs 50(1)(b),
50(3)(b), 53(4)(b), and 54(2)(b) of the Act, the
funds in the member’s account may be transferred
to a restricted life income fund that
(a) sets out the method of determining the value
of the restricted life income fund, including the
valuation method used to establish its value on
death or on a transfer of assets;
(b) provides that the holder of the restricted life
income fund shall, at the beginning of each calendar year or at any other time agreed on by the
financial institution with whom the contract or
arrangement was entered into, decide the amount
to be paid out of the fund in that year;
Gazette du Canada Partie I
figurant au paragraphe 38(2) et de celle représentant 50 % du maximum des gains annuels ouvrant droit à pension, diminuée dans ce dernier
cas des sommes retirées pendant l’année civile
au titre du présent alinéa ou des alinéas 38(1)e),
40(1)k) ou 41(1)k), si les conditions ci-après sont
réunies :
(i) il certifie qu’il n’a fait ni retrait au titre
du présent alinéa, ni retrait au titre des alinéas 38(1)e), 40(1)k) ou 41(1)k), pendant
l’année civile, sauf au cours des trente jours
précédant la date de la certification,
(ii) selon le cas :
(A) la valeur de l’élément « M » de la formule figurant au paragraphe 38(2) étant supérieure à zéro :
(I) il certifie que, pendant l’année civile,
il prévoit engager, pour un traitement
médical, un traitement relié à une invalidité ou une technologie d’adaptation, des
dépenses supérieures à 20 % du revenu
qu’il prévoit toucher pour l’année civile,
calculé conformément à la Loi de l’impôt
sur le revenu sans tenir compte des sommes retirées au cours de cette année au
titre du présent alinéa ou au titre des alinéas 38(1)e), 40(1)k) ou 41(1)k),
(II) un médecin certifie que le traitement ou la technologie d’adaptation est
nécessaire,
(B) le revenu que le détenteur prévoit toucher pour l’année civile, calculé conformément à la Loi de l’impôt sur le revenu sans
tenir compte des sommes retirées au titre
du présent alinéa ou des alinéas 38(1)e),
40(1)k) ou 41(1)k) au cours des trente jours
précédant la certification est inférieur aux
trois quarts du maximum des gains annuels
ouvrant droit à pension,
(iii) il remet à l’institution financière qui est
partie au contrat ou à l’arrangement établissant
le régime d’épargne immobilisée restreint les
formules 1 et 2 de l’annexe.
(2) Le régime d’épargne immobilisée restreint
peut prévoir que, si un médecin certifie que l’espérance de vie du détenteur sera vraisemblablement
abrégée d’une manière considérable en raison d’une
incapacité mentale ou physique, les fonds peuvent
être versés au détenteur en une somme globale.
40. (1) Pour l’application des alinéas 50(1)b),
50(3)b), 53(4)b) et 54(2)b) de la Loi, les fonds dans
le compte du participant peuvent être transférés
dans un fonds de revenu viager restreint qui
prévoit :
a) la méthode à utiliser pour établir la valeur du
fonds, notamment celle à utiliser pour établir sa
valeur au moment du décès du détenteur ou du
transfert d’éléments d’actif;
b) que le détenteur du fonds doit décider soit au
début de chaque année civile, soit à un autre
moment convenu avec l’institution financière qui
est partie au contrat ou à l’arrangement, de la
somme qui sera prélevée sur le fonds au cours de
l’année;
3019
Somme globale
Fonds de
revenu viager
restreint
3020
Canada Gazette Part I
(c) provides that, in the event that the holder of
the restricted life income fund does not notify the
financial institution with whom the contract or
arrangement for the restricted life income fund
was entered into of the amount to be paid out of
the fund in a calendar year, the minimum amount
determined in accordance with the Income Tax
Act shall be paid out in that year;
(d) provides that, for any calendar year before
the calendar year in which the holder of the restricted life income fund reaches 90 years of age,
the amount of income paid out of the life income
fund shall not exceed the amount determined by
the following formula
A×B
where
A is, for the first calendar year, the balance in
the member’s account at the date when the
initial amount was transferred into the restricted life income fund and, for every subsequent calendar year, that balance at the beginning of the calendar year, and
B is
(a) for each of the first 15 years, less than or
equal to the monthly average yield on Government of Canada marketable bonds of
maturity over 10 years, as published by the
Bank of Canada, for the month of November before the beginning of each calendar
year, and
(b) for any subsequent year, not more than
6%.
(e) provides that, for the calendar year in which
the contract or arrangement was entered into, the
amount determined under paragraph (d) shall be
multiplied by the number of months remaining in
that year and then divided by 12, with any part of
an incomplete month counting as one month;
(f) provides that if, at the time the restricted life
income fund was established, part of the fund
was composed of funds that had been held in another restricted life income fund of the holder
earlier in the calendar year in which the fund was
established, the amount determined under paragraph (d) is deemed to be zero in respect of that
part of the fund for that calendar year;
(g) provides that the funds in the restricted life
income fund may only be
(i) transferred to another restricted life income
fund,
(ii) transferred to a restricted locked-in savings
plan, or
(iii) used to purchase an immediate life annuity or a deferred life annuity;
(h) provides that, on the death of the holder of
the restricted life income fund, the funds in that
fund shall be paid to the survivor of the holder by
(i) transferring the funds to another restricted
life income fund or to a life income fund,
(ii) transferring the funds to a locked-in RRSP
or to a restricted locked-in savings plan, or
(iii) using the funds to purchase an immediate
life annuity or a deferred life annuity;
October 27, 2012
c) que si le détenteur du fonds n’avise pas l’institution financière qui est partie au contrat ou à
l’arrangement établissant le fonds de revenu viager restreint de la somme qui sera prélevée sur
le fonds au cours d’une année civile, la somme
minimale déterminée aux termes de la Loi de
l’impôt sur le revenu sera prélevée sur le fonds
au cours de cette année;
d) que le montant du revenu prélevé sur le fonds
à l’égard de toute année civile précédant celle où
le détenteur du fonds atteint l’âge de 90 ans ne
peut dépasser le montant déterminé selon la formule suivante :
A×B
où :
A représente, pour la première année, le solde
du compte du participant à la date à laquelle
la somme initiale a été transféré au fonds de
revenu viager restreint et, pour les années
subséquentes, le solde au début de l’année
civile,
B un taux qui :
a) pour les quinze premières années, est
inférieur ou égal au rendement mensuel
moyen, publié par la Banque du Canada,
des obligations négociables du gouvernement du Canada d’un terme de plus de
10 ans pour le mois de novembre précédant
le début de l’année civile,
b) pour toute année subséquente, est d’au
plus 6 %;
e) que pour l’année civile initiale du contrat ou
de l’arrangement, le montant déterminé selon
l’alinéa d) est multiplié par le quotient du nombre de mois non encore écoulés dans l’année par
douze, toute partie d’un mois incomplet comptant pour un mois;
f) que si, au moment où le fonds a été constitué,
il a été composé en partie de sommes qui, plus
tôt dans l’année civile en cause, étaient détenues
dans un autre fonds de revenu viager restreint du
détenteur du fonds, le montant déterminé selon
l’alinéa d) est réputé égal à zéro à l’égard de
cette partie pour cette année;
g) que les sommes du fonds ne peuvent être :
(i) que transférées à un autre fonds de revenu
viager restreint,
(ii) que transférées à un régime d’épargne immobilisée restreint,
(iii) qu’utilisées pour l’achat d’une prestation
viagère immédiate ou d’une prestation viagère
différée;
h) qu’au décès du détenteur du fonds, les sommes qui se trouvent dans celui-ci sont versées à
son survivant :
(i) soit par leur transfert à un autre fonds de
revenu viager restreint ou à un fonds de revenu
viager,
(ii) soit par leur transfert à un REÉR immobilisée ou à un régime d’épargne immobilisée
restreint,
(iii) soit par leur utilisation pour l’achat d’une
prestation viagère immédiate ou d’une prestation viagère différée;
Le 27 octobre 2012
(i) provides that, except as provided in subsection 53(3) of the Act, the funds or any interest or
right in those funds, shall not be transferred,
charged, attached, anticipated or given as security and that any transaction appearing to do so is
void or, in Quebec, null;
(j) provides that, in the calendar year in which
the holder of the restricted life income fund
reaches 55 years of age or in any subsequent calendar year, the funds may be paid to the holder
in a lump sum if the holder
(i) certifies that the total value of all assets in
all locked-in registered retirement savings
plans, life income funds, restricted locked-in
savings plans and restricted life income funds
that were created as a result of the transfer, a
transfer under the Pension Benefits Standard
Act, 1985 or a transfer from another PRPP, is
less than or equal to 50% of the Year’s Maximum Pensionable Earnings, and
(ii) gives a copy of Form 2 and Form 3 of
the Schedule to the financial institution with
whom the contract or arrangement for the restricted life income fund was entered into;
(k) provides that the holder of the restricted life
income fund may withdraw an amount from that
fund up to the lesser of the amount determined
by the formula set out in subsection 38(2) and
50% of the Year’s Maximum Pensionable Earnings minus any amount withdrawn in the calendar year under this paragraph or under paragraph 38(1)(e), 39(1)(f) or 41(1)(k)
(i) if the holder certifies that they have not
made a withdrawal in the calendar year under
this paragraph or under paragraph 38(1)(e),
39(1)(f) or 41(1)(k) other than within the last
30 days before the day on which the certification is made,
(ii) if,
(A) in the event that the value of M in subsection 38(2) is greater than zero,
(I) the holder certifies that they expect
to make expenditures on medical or
disability-related treatment or adaptive
technology during the calendar year in
excess of 20% of the holder’s expected
income for that calendar year determined
in accordance with the Income Tax Act,
other than any amount withdrawn in the
calendar year under this paragraph or
under paragraph 38(1)(e), 39(1)(f) or
41(1)(k), and
(II) a physician certifies that the medical
or disability-related treatment or adaptive
technology is required, or
(B) the holder’s expected income for the
calendar year determined in accordance
with the Income Tax Act – other than any
amount withdrawn under this paragraph or
paragraph 38(1)(e), 39(1)(f) or 41(1)(k)
within the last 30 days before the day on
which the certification is made— is less
than three quarters of the Year’s Maximum
Pensionable Earnings, and
Gazette du Canada Partie I
i) que, sauf dans les cas prévus au paragraphe 53(3) de la Loi, les fonds — y compris les
droits ou intérêts afférents — ne peuvent être
transférés, grevés, saisis, donnés en garantie ou
faire l’objet d’un droit pouvant être exercé par
anticipation et que toute opération en ce sens est
nulle;
j) que, pendant l’année civile au cours de laquelle
le détenteur du fonds atteint l’âge de 55 ans ou
toute année civile subséquente, les sommes du
fonds peuvent lui être versées en une somme
globale si les conditions ci-après sont réunies :
(i) il certifie que la valeur totale de l’actif
de tous les REÉR immobilisées, fonds de revenu viager, régimes d’épargne immobilisée
restreints et fonds de revenu viager restreints
créés en raison du transfert, d’un transfert en
vertu de la Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension ou d’un transfert d’un autre
RPAC est d’au plus 50 % du maximum des
gains annuels ouvrant droit à pension,
(ii) il remet à l’institution financière qui est
partie au contrat ou à l’arrangement établissant
le fonds les formules 2 et 3 de l’annexe;
k) que le détenteur du fonds peut retirer de celuici au plus le moindre de la somme calculée selon
la formule figurant au paragraphe 38(2) et de
celle représentant 50 % du maximum des gains
annuels ouvrant droit à pension, diminuée dans
ce dernier cas des sommes retirées pendant
l’année civile au titre du présent alinéa ou des
alinéas 38(1)e), 39(1)f) ou 41(1)k), si les conditions ci-après sont réunies :
(i) il certifie qu’il n’a fait ni retrait d’un fonds
de revenu viager restreint au titre du présent
alinéa, ni retrait au titre des alinéas 38(1)e),
39(1)f) ou 41(1)k) pendant l’année civile, sauf
au cours des trente jours précédant la date de
la certification,
(ii) selon le cas :
(A) la valeur de l’élément « M » de la formule figurant au paragraphe 38(2) étant supérieure à zéro :
(I) il certifie que, pendant l’année civile,
il prévoit engager, pour un traitement
médical, un traitement relié à une invalidité ou une technologie d’adaptation, des
dépenses supérieures à 20 % du revenu
qu’il prévoit toucher pour l’année civile,
calculé conformément à la Loi de l’impôt sur le revenu sans tenir compte des
sommes retirées au cours de cette année
au titre du présent alinéa ou des alinéas 38(1)e), 39(1)f) ou 41(1)k),
(II) un médecin certifie que le traitement ou la technologie d’adaptation est
nécessaire,
(B) le revenu que le détenteur prévoit toucher pour l’année civile, calculé conformément à la Loi de l’impôt sur le revenu sans
tenir compte des sommes retirées au titre
du présent alinéa ou des alinéas 38(1)e),
39(1)f) ou 41(1)k) au cours des trente jours
précédant la certification est inférieur aux
3021
3022
Canada Gazette Part I
(iii) if the holder gives a copy of Form 1 and
Form 2 of the schedule to the financial institution with whom the contract or arrangement
for the restricted life income fund was entered
into; and
(l) provides that, if the restricted life income fund
is established in the calendar year in which the
holder of the fund reaches 55 years of age or in
any subsequent calendar year, the holder of the
fund may transfer 50% of the funds in that fund
to a registered retirement savings plan or a registered retirement income fund within 60 days
after the day on which the restricted life income
fund is established if
(i) the restricted life income fund was created
as the result of the transfer, a transfer under
the Pension Benefits Standard Act, 1985, a
transfer from another PRPP or a transfer from
a locked-in RRSP or a life income fund, and
(ii) the holder gives a copy of Form 2 of the
schedule to the financial institution with whom
the contract or arrangement for the restricted
life income fund was entered into.
Lump sum
Prescribed life
income fund
(2) The restricted life income fund may provide
that, if a physician certifies that owing to mental or
physical disability the life expectancy of the holder
of the fund is likely to be shortened considerably,
the funds in that fund may be paid to the holder in a
lump sum.
41. (1) For the purposes of paragraphs 50(1)(b),
50(3)(b), 53(4)(b), and 54(2)(b) of the Act the
funds in the member’s account may be transferred
to a life income fund that
(a) sets out the method of determining the value
of the life income fund, including the valuation
method used to establish its value on death or on
a transfer of assets;
(b) provides that the holder of the life income
fund shall, at the beginning of each calendar year
or at any other time agreed on by the financial
institution with whom the contract or arrangement was entered into, decide the amount to be
paid out of the life income fund in that year;
(c) provides that in the event that the holder of
the life income fund does not notify the financial
institution with whom the contract or arrangement for the life income fund was entered into of
the amount to be paid out of the life income fund
in a calendar year, the minimum amount determined in accordance with the Income Tax Act
shall be paid out of the life income fund in that
year;
(d) provides that, for any calendar year before
the calendar year in which the holder of the life
income fund reaches 90 years of age, the amount
of income paid out of the life income fund shall
not exceed the amount determined by the following formula
A×B
where
A is, for the first calendar year, the balance in
the member’s account at the date when the
initial amount was transferred into the life
October 27, 2012
trois quarts du maximum des gains annuels
ouvrant droit à pension,
(iii) il remet à l’institution financière qui est
partie au contrat ou à l’arrangement établissant le fonds de revenu viager restreint les formules 1 et 2 de l’annexe;
l) que, si le fonds est établi pendant l’année civile
au cours de laquelle son détenteur atteint l’âge de
55 ans ou toute année civile subséquente, celui-ci
peut transférer 50 % des sommes du fonds dans
un régime enregistré d’épargne retraite ou dans
un fonds enregistré de revenu de retraite dans les
soixante jours suivant l’établissement du fonds
de revenu viager restreint, si les conditions ciaprès sont réunies :
(i) le fonds de revenu viager restreint est créé
en raison du transfert, d’un transfert en vertu
de la Loi de 1985 sur les normes de prestation
de pension ou d’un transfert d’un autre RPAC,
d’un REÉR immobilisée ou d’un fonds de revenu viager,
(ii) le détenteur remet à l’institution financière
qui est partie au contrat ou à l’arrangement
établissant le fonds la formule 2 de l’annexe.
(2) Le fonds de revenu viager restreint peut prévoir que, si un médecin certifie que l’espérance de
vie du détenteur sera vraisemblablement abrégée
d’une manière considérable en raison d’une incapacité mentale ou physique, les fonds peuvent être
versées au détenteur en une somme globale.
41. (1) Pour l’application des alinéas 50(1)b),
50(3)b), 53(4)b) et 54(2)b) de la Loi, les fonds dans
le compte du participant peuvent être transférés
dans un fonds de revenu viager qui prévoit :
a) la méthode utilisée pour établir la valeur du
fonds, notamment celle à utiliser pour établir sa
valeur au moment du décès du détenteur ou du
transfert d’éléments d’actif;
b) que le détenteur du fonds doit décider, soit au
début de chaque année civile, soit à un autre
moment convenu avec l’institution financière qui
est partie au contrat ou à l’arrangement, de la
somme qui sera prélevée sur le fonds au cours de
l’année;
c) que si le détenteur du fonds n’avise pas l’institution financière qui est partie au contrat ou à
l’arrangement établissant le fonds de revenu viager restreint de la somme qui sera prélevée sur le
fonds au cours d’une année civile, la somme minimale déterminée aux termes de la Loi de l’impôt sur le revenu sera prélevée sur le fonds au
cours de cette année;
d) que le montant du revenu prélevé sur le fonds
à l’égard de toute année civile précédant celle où
le détenteur du fonds atteint l’âge de 90 ans ne
peut dépasser la somme déterminée selon la formule suivante :
A×B
où :
A représente, pour la première année, le solde
du compte du participant à la date à laquelle
la somme initiale a été transféré au fonds
de revenue viagert, pour les années subséquentes, le solde au début de l’année civile,
Somme globale
Fonds de
revenu viager
Le 27 octobre 2012
income fund and, for every subsequent
calendar year, the balance at the beginning
of the calendar year, and
B is
(a) for each of the first 15 years, less than or
equal to the monthly average yield on Government of Canada marketable bonds of maturity over 10 years, as published by the
Bank of Canada, for the month of November before the beginning of each calendar
year, and
(b) for any subsequent year, not more than
6%;
(e) provides that, for the calendar year in which
the contract or arrangement was entered into, the
amount determined under paragraph (d) shall be
multiplied by the number of months remaining in
that year and then divided by 12, with any part of
an incomplete month counting as one month;
(f) provides that if, at the time the life income
fund was established, part of the life income fund
was composed of funds that had been held in another life income fund of the holder earlier in the
calendar year in which the fund was established,
the amount determined under paragraph (d) is
deemed to be zero in respect of that part of the
life income fund for that calendar year;
(g) provides that the funds in the life income
fund may only be
(i) transferred to another life income fund or to
a restricted life income fund,
(ii) transferred to a locked-in RRSP, or
(iii) used to purchase an immediate life annuity or a deferred life annuity;
(h) provides that, on the death of the holder of
the life income fund, the funds in the life income
fund shall be paid to the survivor of the holder by
(i) transferring the funds to another life income fund or to a restricted life income fund,
(ii) using the funds to purchase an immediate
life annuity or a deferred life annuity, or
(iii) transferring the funds to a locked-in
RRSP;
(i) provides that, subject to subsection 53(3) of
the Act, the funds or any interest or right in those
funds, shall not be transferred, charged, attached,
anticipated or given as security and that any
transaction appearing to do so is void or, in
Quebec, null;
(j) provides that, in the calendar year in which
the holder of the life income fund reaches
55 years of age or in any subsequent calendar
year, the funds may be paid to the holder in a
lump sum if
(i) the holder certifies that the total value of all
assets in all locked-in RRSPs, life income
funds, restricted locked-in savings plans and
restricted life income funds that were created
as a result of the transfer a transfer under the
Pension Benefits Standard Act, 1985 or a
transfer from another PRPP, is less than or
equal to 50% of the Year’s Maximum Pensionable Earnings and
Gazette du Canada Partie I
B
un taux qui :
a) pour les quinze premières années, est
inférieur ou égal au rendement mensuel
moyen, publié par la Banque du Canada,
des obligations négociables du gouvernement du Canada d’un terme de plus de
10 ans pour le mois de novembre précédant
le début de l’année civile,
b) pour toute année subséquente, est d’au
plus 6 %;
e) pour l’année civile initiale du contrat ou de
l’arrangement, le montant déterminé selon l’alinéa d) est multiplié par le quotient du nombre de
mois non encore écoulés dans l’année par douze,
toute partie d’un mois incomplet comptant pour
un mois;
f) que si, au moment où le fonds a été constitué,
il a été composé en partie de sommes qui, plus
tôt dans l’année civile en cause, étaient détenues
dans un autre fonds de revenu viager du détenteur du fonds, le montant déterminé selon l’alinéa d) est réputé, pour cette année, égal à zéro à
l’égard de la partie provenant de cet autre fonds;
g) que les sommes du fonds ne peuvent être :
(i) que transférées à un autre fonds de revenu
viager ou à un fonds de revenu viager
restreint,
(ii) que transférées à un REÉR immobilisée,
(iii) qu’utilisées pour l’achat d’une prestation
viagère immédiate ou d’une prestation viagère
différée;
h) qu’au décès du détenteur du fonds, les sommes qui se trouvaient dans celui-ci sont versées à
son survivant :
(i) soit par leur transfert à un autre fonds de
revenu viager ou à un fonds de revenu viager
restreint,
(ii) soit par leur utilisation pour l’achat d’une
prestation viagère immédiate ou d’une prestation viagère différée,
(iii) soit par leur transfert à un REÉR
immobilisée;
i) que, sauf dans les cas prévus au paragraphe 53(3) de la Loi, les fonds — y compris les
droits ou intérêts afférents — ne peuvent être
transférés, grevés, saisis, donnés en garantie ou
faire l’objet d’un droit pouvant être exercé par
anticipation et que toute opération en ce sens est
nulle;
j) que pendant l’année civile au cours de laquelle
le détenteur du fonds atteint l’âge de 55 ans ou
toute année civile subséquente, les sommes du
fonds peuvent lui être versées en une somme
globale si les conditions ci-après sont réunies :
(i) il certifie que la valeur totale de l’actif de
tous les REÉR immobilisées, fonds de revenu
viager, régimes d’épargne immobilisée restreints et fonds de revenu viager restreints
créés en raison du transfert, d’un transfert en
vertu de la Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension ou d’un transfert d’un autre
RPAC est d’au plus 50 % du maximum des
gains annuels ouvrant droit à pension,
3023
3024
Canada Gazette Part I
(ii) the holder gives a copy of Form 2 and
Form 3 of the schedule to the financial institution with whom the contract or arrangement
for the life income fund was entered into; and
(k) provides that the holder of the life income
fund may withdraw an amount from that fund up
to the lesser of the amount determined by the
formula set out in subsection 38(2) and 50% of
the Year’s Maximum Pensionable Earnings
minus any amount withdrawn in the calendar
year under this paragraph or under paragraph 38(1)(e), 39(1)(f) or 40(1)(k)
(i) if the holder certifies that they have not
made a withdrawal in the calendar year under
this paragraph or under paragraph 38(1)(e),
39(1)(f) or 40(1)(k) other than within the last
30 days before the day on which the certification is made,
(ii) if,
(A) in the event that the value of M in subsection 38(2) is greater than zero,
(I) the holder certifies that they expect
to make expenditures on medical or
disability-related treatment or adaptive
technology during the calendar year in
excess of 20% of the holder’s expected
income for that calendar year determined
in accordance with the Income Tax Act,
other than the amount of any withdrawals
in the calendar year under this paragraph
or under paragraph 38(1)(e), 39(1)(f) or
40(1)(k), and
(II) a physician certifies that the medical
or disability-related treatment or adaptive
technology is required, or
(B) the holder’s expected income for the
calendar year determined in accordance
with the Income Tax Act –– other than the
amount of any withdrawal under this paragraph or paragraph 38(1)(e), 39(1)(f) or
40(1)(k) within the last 30 days before the
day on which the certification is made — is
less than three quarters of the Year’s Maximum Pensionable Earnings, and
(iii) if the holder gives a copy of Form 1 and
Form 2 of the schedule to the financial institution with whom the contract or arrangement
for the life income fund was entered into.
Lump sum
Prescribed life
annuity
(2) The life income fund may provide that, if a
physician certifies that, owing to mental or physical
disability, the life expectancy of the holder of the
life income fund is likely to be shortened considerably, the funds in the life income fund may be paid
to the holder in a lump sum.
42. (1) For the purposes of paragraphs 50(1)(c),
50(3)(c), 53(4)(c) and 54(2)(c) of the Act, the funds
in a member’s account may be used to purchase
(a) an immediate life annuity that provides that
(i) except as provided in subsection 53(3) of
the Act, no benefit provided under the annuity
shall be transferred, charged, attached, anticipated or given as security and that any transaction appearing to do so is void or, in Quebec,
null; and
October 27, 2012
(ii) il remet à l’institution financière qui est
partie au contrat ou à l’arrangement établissant
le fonds les formules 2 et 3 de l’annexe;
k) que le détenteur du fonds peut retirer de celuici au plus le moindre de la somme calculée selon
la formule figurant au paragraphe 38(2) et de
celle représentant 50 % du maximum des gains
annuels ouvrant droit à pension, diminuée dans
ce dernier cas des sommes retirées pendant l’année civile au titre du présent alinéa ou des alinéas 38(1)e), 39(1)f) ou 40(1)k), si les conditions
ci-après sont réunies :
(i) il certifie qu’il n’a fait ni retrait d’un fonds
de revenu viager au titre du présent alinéa, ni
retrait au titre des alinéas 38(1)e), 39(1)f) ou
40(1)k) pendant l’année civile, sauf au
cours des trente jours précédant la date de la
certification,
(ii) selon le cas :
(A) la valeur de l’élément « M » de la formule figurant au paragraphe 38(2) étant supérieure à zéro :
(I) il certifie que, pendant l’année civile,
il prévoit engager, pour un traitement
médical, un traitement relié à une invalidité ou une technologie d’adaptation, des
dépenses supérieures à 20 % du revenu
qu’il prévoit toucher pour l’année civile,
calculé conformément à la Loi de l’impôt
sur le revenu sans tenir compte des sommes retirées au cours de cette année
au titre du présent alinéa ou des alinéas 38(1)e), 39(1)f) ou 40(1)k),
(II) un médecin certifie que le traitement ou la technologie d’adaptation est
nécessaire,
(B) le revenu que le détenteur prévoit toucher pour l’année civile, calculé conformément à la Loi de l’impôt sur le revenu sans
tenir compte des sommes retirées au titre
du présent alinéa ou des alinéas 38(1)e),
39(1)f) ou 40(1)k) au cours des trente jours
précédant la certification est inférieur aux
trois quarts du maximum des gains annuels
ouvrant droit à pension,
(iii) il remet à l’institution financière qui est
partie au contrat ou à l’arrangement établissant
le fonds de revenu viager les formules 1 et 2
de l’annexe.
(2) Le fonds de revenu viager peut prévoir que, si
un médecin certifie que l’espérance de vie du détenteur sera vraisemblablement abrégée d’une manière considérable en raison d’une incapacité mentale ou physique, les fonds peuvent être versées au
détenteur en une somme globale.
42. (1) Pour l’application des alinéas 50(1)c)
et (3)c), 53(4)c) et 54(2)c) de la Loi, les fonds détenus dans le compte peuvent être utilisés pour
acheter :
a) une prestation viagère immédiate qui prévoit :
(i) que, sauf dans les cas prévus au paragraphe 53(3) de la Loi, aucune prestation — y
compris les droits ou intérêts afférents — prévue par la prestation viagère ne peut être cédée, grevée ou faire l’objet d’une promesse de
Somme globale
Prestation
viagère
Le 27 octobre 2012
(ii) except in the case of the unexpired period
of a guaranteed annuity when the annuitant is
deceased, no benefit provided under the annuity shall be surrendered or commuted during
the lifetime of the annuitant or the spouse or
common-law partner of the annuitant and any
transaction purporting to surrender or commute such a benefit is void or, in Quebec, null;
or
(b) a deferred life annuity that provides
(i) for that set out in subparagraphs (a)(i)
and (ii),
(ii) that if the annuitant dies prior to the time
that the annuity payments commence, the survivor is entitled, on the death of the annuitant,
to an amount equal to the commuted value of
the deferred life annuity; and
(iii) that any amount to which the survivor is
entitled shall be
(A) transferred to a locked-in RRSP,
(B) transferred to a PRPP,
(C) transferred to a pension plan, if the pension plan permits such a transfer and administers the benefit attributed to the transferred
funds as if the benefit were that of a plan
member,
(D) used to purchase an immediate life annuity or a deferred life annuity, or
(E) transferred to a life income fund or to a
restricted life income fund.
Commuted
value of
deferred life
annuity
(2) For the purposes of subsection (1), the commuted value of the deferred life annuity shall be
determined in accordance with the Recommendations for the Computation of Transfer Values from
Registered Pension Plans issued by the Canadian
Institute of Actuaries, as amended from time to
time.
Gazette du Canada Partie I
paiement ou d’une garantie, et que toute opération en ce sens est nulle;
(ii) sauf dans les cas de la période qui reste à
courir d’une prestation viagère garantie lorsque le rentier décède, qu’aucune prestation
prévue dans le cadre de la prestation viagère
ne peut être rachetée pendant la vie du rentier
ou de son époux ou conjoint de fait et toute
transaction visant le rachat d’une telle prestation est nulle;
b) une prestation viagère différée qui prévoit :
(i) les éléments visés aux sous-alinéas a)(i)
et (ii),
(ii) la mention que, dans le cas où le rentier
décède avant le premier paiement de la prestation, son survivant a droit, à la date du décès, à
une somme équivalente à la valeur escomptée
de la prestation,
(iii) que toute somme à laquelle le survivant a
droit est :
(A) soit transférée à un REÉR immobilisée,
(B) soit transférée à un RPAC,
(C) soit transférée à un régime de pension,
pourvu que celui-ci permette un tel transfert
et considère les prestations attribuables aux
fonds transférés comme celles d’un participant au régime,
(D) soit utilisée pour l’achat d’une prestation viagère immédiate ou d’une prestation
viagère différée,
(E) soit transférée à un fonds de revenu viager ou à un fonds de revenu viager restreint.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), la valeur escomptée de la prestation viagère différée est
établie conformément aux Recommandations pour
le calcul des valeurs de transfert des régimes de retraite agréés, publiées par l’Institut canadien des
actuaires, avec leurs modifications successives.
3025
Valeur
escomptée de
la prestation
viagère différée
ELECTRONIC COMMUNICATIONS
COMMUNICATIONS ÉLECTRONIQUES
Consent
43. (1) For the purposes of paragraph 64(1)(a) of
the Act, the addressee must consent orally, in writing or electronic form.
Consentement
Requirements —
administrator
(2) Before an addressee consents, the administrator must notify the addressee
(a) of the addressee’s right to revoke their consent at any time;
(b) of the addressee’s responsibility to inform the
administrator of any changes the addressee
makes to the designated information system including any changes made to the contact information for the designated information system;
and
(c) of the date when the consent takes effect.
(3) Any revocation of consent must be done orally, in writing or in electronic form.
43. (1) Pour l’application de l’alinéa 64(1)a)
de la Loi, le destinataire donne son consentement
par écrit, sur support papier ou électronique, ou
oralement.
(2) Avant que le destinataire donne son consentement, l’administrateur l’informe :
a) de la possibilité de révoquer son consentement
en tout temps;
b) de sa responsabilité de signaler à l’administrateur tout changement qu’il apporte au système
d’information désigné, y compris aux coordonnées de celui-ci;
c) du moment de la prise d’effet du
consentement.
(3) La révocation du consentement se fait
par écrit, sur support papier ou électronique, ou
oralement.
44. Si un document est fourni à un système
d’information accessible au public, notamment à un
site Web, le participant est avisé par écrit, sur support papier ou électronique, de la disponibilité du
Révocation
Revocation
Notice
44. If an electronic document is provided on a
generally accessible information system, such as a
website, the administrator must provide to the
member a notice, in writing or in electronic form,
Exigences —
administrateurs
Avis
3026
Canada Gazette Part I
Document
considered
provided
Believed not to
be received
No effect —
electronic
document
reception
Notice of
objection
Notice of
appeal
Prescribed
qualifications —
termination
report
Registration
October 27, 2012
of the availability and location of the electronic
document.
45. An electronic document is considered to have
been provided to an addressee when it enters into or
is made available on the information system designated by the addressee.
46. (1) If an administrator has reason to believe
that an addressee has not received an electronic
document or the notice required under section 44,
the administrator must mail a paper copy of the
document to the addressee.
(2) The mailing of a paper copy does not affect
when the electronic document is considered to have
been provided under section 45.
document électronique et de l’endroit où il se
trouve.
45. Un document électronique est considéré
avoir été fourni au destinataire au moment où il est
saisi par le système d’information désigné par le
destinataire ou est rendu disponible sur ce système.
46. (1) L’administrateur qui a des raisons de
croire que le destinataire n’a pas reçu le document
électronique ou l’avis exigé à l’article 44, lui
transmet, par courrier, une version papier du document électronique.
(2) Il est malgré tout considéré que le document électronique a été fourni au moment prévu à
l’article 45.
OBJECTIONS AND APPEALS
OPPOSITIONS ET APPELS
47. An administrator must sign and send two
copies of the notice of objection referred to in subsection 37(1) of the Act by registered mail.
48. A notice of appeal referred to in subsection 38(2) of the Act must be in the form referred
to in section 337 of the Federal Courts Rules.
47. L’administrateur expédie deux exemplaire
signés de l’avis d’opposition visé au paragraphe 37(1) de la Loi par courrier recommandé.
48. L’avis d’appel visé au paragraphe 38(2) de la
Loi est en la forme visée à l’article 337 des Règles
des Cours fédérales.
TERMINATION AND WINDING-UP
CESSATION ET LIQUIDATION
49. For the purposes of subsection 62(9) of the
Act, the termination report shall be prepared by an
actuary, a person authorized to act as an accountant
under the laws of a province or other professional
advisor.
10. The Regulations are amended by adding,
after section 49, the schedule set out in the
schedule to these Regulations.
49. Pour l’application du paragraphe 62(9) de la
Loi, le rapport de cessation est établi par un actuaire, un comptable autorisé à agir comme tel
en vertu des lois d’une province ou tout autre
expert-conseil.
10. Le même règlement est modifié par adjonction, après l’article 49, de l’annexe figurant
à l’annexe du présent règlement.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
11. These Regulations come into force on the
day on which the Pooled Registered Pensions
Plans Act, chapter 16 of the Statutes of Canada,
2012, comes into force.
11. Le présent règlement entre en vigueur à la
date de l’entrée en vigueur de la Loi sur les régimes de pension agréés collectifs, chapitre 16 des
Lois du Canada (2012).
Document
considéré
comme fourni
Documents
qu’on croit
non reçus
Présomption
Avis
d’opposition
Avis d’appel
Qualifications — rapport
de cessation
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3027
SCHEDULE
(Section 10)
SCHEDULE
(Sections 38 to 41 )
FORM 1
CERTIFICATION REGARDING WITHDRAWAL BASED ON FINANCIAL HARDSHIP
1. To: (insert name of financial institution) ________________________________________________________________________
2. List of applicable locked-in plans: (Please identify any locked-in registered retirement savings plan, life income fund, restricted
locked-in savings plan or restricted life income fund that is held by the financial institution identified above and from which you intend
to withdraw or transfer funds.)
(a) ___________________________________________
(b) ___________________________________________
(c) ___________________________________________
3. Certification
I, (insert name) ___________________________________, of (insert address) ___________________________________________,
in the city of ____________________________, in the province of , certify the following:
I own the plan(s) identified in item 2. On the day on which I sign this certification (choose all that apply):
(A) Withdrawal for expenditures on medical or disability-related treatment or adaptive technology
(a) ____________
My total expected income for the calendar year, determined in accordance with the Income Tax Act (excluding the withdrawal referred to in line G
below and any withdrawal made under paragraph 38(1)(e), 39(1)(f), 40(1)(k) or 41(1)(k) of the Pooled Registered Pension Plan Regulations within
the last 30 days before this application) is $______________________.
(b) ____________
I submit a letter signed by a physician certifying that medical or disability-related treatment or adaptive technology is required.
(c) ____________
I expect to make expenditures on the medical or disability-related treatment or adaptive technology specified in the physician’s certificate
in the amount of $_____________________, which is greater than 20% of my total expected income for the calendar year.
(d) ____________
I have not made any other withdrawal, other than within the last 30 days before this application, during the calendar year under paragraph 38(1)(e),
39(1)(f), 40(1)(k) or 41(1)(k) of the Pooled Registered Pension Plan Regulations.
(B) Withdrawal based on low income
____________
My total expected income for the calendar year, determined in accordance with the Income Tax Act (excluding the withdrawal referred to in line G
below and any withdrawal made under paragraph 38(1)(e), 39(1)(f), 40(1)(k) or 41(1)(k) of the Pooled Registered Pension Plan Regulations within
the last 30 days before this application) is less than three quarters of the Year’s Maximum Pensionable Earnings as defined in the Pooled
Registered Pension Plan Act.
4. Amount Sought for Withdrawal
A
Expected income in this calendar year determined in accordance with the Income
Tax Act.
$_________________
B
Total financial hardship withdrawals made during the calendar year from all
federally regulated locked-in registered retirement savings plans, life income
funds, restricted life income funds and restricted locked-in savings plans.
$_________________
C
B(i): total low income component of B is
$_________________
B(ii): total medical and disability-related income component of B is
$_________________
50% of the Year’s Maximum Pensionable Earnings as defined in the Pooled
Registered Pension Plans Act.
$_________________
CALCULATION OF LOW INCOME COMPONENT OF WITHDRAWAL
(To be completed only if seeking withdrawal under this component.)
D
Low income withdrawal component.
$_________________
Enter amount from D(iv) if greater than zero otherwise enter “0”
D(i) A - B
$_________________
D(ii) 66.6% of D(i)
$_________________
D(iii) C - D(ii)
$_________________
D(iv) D(iii) - B(i)
$_________________
3028
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
FORM 1 — Continued
CERTIFICATION REGARDING WITHDRAWAL BASED ON FINANCIAL HARDSHIP — Continued
CALCULATION OF MEDICAL AND DISABILITY-RELATED COMPONENT OF WITHDRAWAL
(To be completed only if seeking withdrawal under this component.)
E
Total expected medical and disability-related expenditures for which withdrawal
is being sought.
Enter amount from E(v)
E(i) Total expected medical and disability-related expenditures in the calendar
year, that a medical doctor certifies are required.
$_________________
$_________________
E(ii) A - B
$_________________
E(iii) 20% of E(ii)
$_________________
E(iv) If E(i) is greater than or
equal to E(iii) enter E(i)
otherwise enter “0”
$_________________
E(v) Enter the lesser of E(iv)
and C
$_________________
CALCULATION OF FINANCIAL HARDSHIP WITHDRAWAL
F
Total amount eligible for financial hardship withdrawal.
Enter amount from F(iii)
G
Total amount applicant wishes to withdraw.
Enter F or a lesser amount
$_________________
F(i) D + E
$_________________
F(ii) C - B
$_________________
F(iii) Enter lesser of F(i) and
F(ii)
$_________________
$_________________
5. Signatures
Sworn before me, on the ________________________ day of
_________________________, 20 _________
at _________________________, in the province of
___________________________.
Signature of applicant ____________________________________
______________________________
A person authorized to take affidavits
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3029
ANNEXE
(article 10)
ANNEXE
(articles 38 à 41)
FORMULE 1
CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDÉ SUR DES DIFFICULTÉS FINANCIÈRES
1. Institution financière concernée : (inscrire le nom de l’institution financière) ________________________________________
2. Régimes immobilisés (Veuillez indiquer tous les régimes enregistrés d’épargne-retraite immobilisée, fonds de revenu viager,
régimes d’épargne immobilisée restreints et fonds de revenu viager restreints que vous détenez auprès de l’institution financière
indiquée à l’article 1 et ceux desquels vous avez l’intention de retirer ou de transférer des fonds) :
a) ___________________________________________
b) ___________________________________________
c) ___________________________________________
3. Certification
Moi, (nom du demandeur) ____________________________, du (adresse du demandeur) __________________________________,
ville de _________________, province de ____________________, je certifie ce qui suit :
Je détiens les régimes immobilisés indiqués à l’article 2. À la date où je signe la présente attestation (cochez toutes les affirmations
applicables) :
A) Retrait effectué pour assumer des dépenses liées un traitement médical, un traitement relié à une invalidité ou une technologie d’adaptation :
a) ____________
Le revenu total que je prévois toucher pour l’année civile, calculé conformément à la Loi de l’impôt sur le revenu (sans tenir compte du retrait visé
au point 4G ci-dessous ni d’aucun retrait effectué au titre des alinéas 38(1)e), 39(1)f), 40(1)k) et 41(1)k) du Règlement sur les régimes de pension
agréés collectifs au cours des trente jours précédant cette demande), est de _____________$.
b) ____________
Je produis un certificat signé par un médecin indiquant que le traitement médical, le traitement relié à une invalidité ou la technologie d’adaptation
est nécessaire.
c) ____________
Je prévois engager des dépenses liées au traitement médical, au traitement relié à une invalidité ou à la technologie d’adaptation mentionnée dans le
certificat de _____________$, ce qui représente plus de 20 % du revenu total que je prévois toucher pour l’année civile.
d) ____________
Je n’ai effectué aucun retrait au titre des alinéas 38(1)e), 39(1)f), 40(1)k) et 41(1)k) du Règlement sur les régimes de pension agréés collectifs
pendant l’année civile, sauf au cours des trente jours précédant cette demande.
B) Retrait effectué en raison de faibles revenus
____________
Le revenu total que je prévois toucher pour l’année civile, calculé conformément à la Loi de l’impôt sur le revenu (sans tenir compte du retrait visé
au point 4G ci-dessous ni d’aucun retrait effectué au titre des alinéas 38(1)e), 39(1)f), 40(1)k) et 41(1)k) du Règlement sur les régimes de pension
agréés collectifs au cours des trente jours précédant cette demande), est inférieur aux trois quarts du maximum des gains annuels ouvrant droit à
pension au sens de la Loi sur les régimes de pension agréés collectifs.
4. Montant du retrait demandé
A
B
C
Revenu prévu dans cette année civile, calculé conformément à la Loi de l’impôt
sur le revenu
Total des retraits effectués pendant l’année civile, en raison de difficultés
financières, de régimes régis par une loi fédérale : tout régime enregistré
d’épargne-retraite immobilisée, fonds de revenu viager, régime d’épargne
immobilisée restreint et fonds de revenu viager restreint
_________________$
_________________$
B(i) : partie du total indiqué en B qui représente des retraits effectués en raison
de faibles revenus
_________________$
B(ii) : partie du total indiqué en B qui représente des retraits effectués pour
assumer des dépenses liées à des traitements médicaux ou à une invalidité
_________________$
Somme correspondant à 50 % du maximum des gains annuels ouvrant droit à
pension au sens de la Loi sur les régimes de pension agréés collectifs
_________________$
CALCUL DE LA PARTIE QUI REPRÉSENTE DES RETRAITS EFFECTUÉS EN RAISON DE FAIBLES REVENUS
(Remplir seulement en cas de retraits effectués en raison de faibles revenus.)
D
Partie du retrait effectuée en raison de faibles revenus
Reportez le montant inscrit au point D(iv) s’il est supérieur à 0, sinon inscrivez 0
_________________$
D(i) A – B
_________________$
D(ii) 66,6 % de D(i)
_________________$
D(iii) C – D(ii)
_________________$
D(iv) D(iiii) – B(i)
_________________$
3030
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
FORMULE 1 (suite)
CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDÉ SUR DES DIFFICULTÉS FINANCIÈRES (suite)
CALCUL DE LA PARTIE QUI REPRÉSENTE DES RETRAITS EFFECTUÉS POUR ASSUMER DES DÉPENSES LIÉES À DES TRAITEMENTS MÉDICAUX OU À UNE INVALIDITÉ
(Remplir seulement en cas de retrait demandé pour ces raisons.)
E
Montant des dépenses prévues qui sont liées à des traitements médicaux ou à une
invalidité, pour lesquelles un retrait d’un régime immobilisé est demandé
Reportez le montant inscrit à E(v)
_________________$
E(i) Montant des dépenses prévues au cours de l’année civile, qui sont liées à des
traitements médicaux ou à une invalidité, pour lesquelles un certificat médical est
nécessaire.
_________________$
E(ii) A - B
_________________$
E(iii) 20 % de E(ii)
_________________$
E(iv) Si E(i) est supérieur ou
égal à E(iii), inscrivez
E(i), sinon inscrivez 0
_________________$
E(v) Inscrivez le moins élevé
de E(iv) et C
_________________$
CALCUL DES RETRAITS FONDÉS SUR DES DIFFICULTÉS FINANCIÈRES
F
G
Somme totale pouvant être retirée en raison de difficultés financières
Reportez la somme inscrite à F(iii)
_________________$
F(i) D + E
_________________$
F(ii) C - B
_________________$
F(iii) Inscrivez le moins élevé
de F(i) et F(ii)
_________________$
Montant total du retrait demandé
Inscrivez F ou une somme moindre
_________________$
5. Signatures
Assermenté devant moi _______________ le _________ 20 _________
à ____________________________, dans la province de
___________________________
Signature du demandeur ______________________________
______________________________________
Toute personne autorisée à faire prêter serment.
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3031
FORM 2
CERTIFICATION(S) REGARDING SPOUSE/COMMON-LAW PARTNER
1. To: (insert name of financial institution) _______________________________________________________________________
2. List of applicable locked-in plans: (Please identify any locked-in registered retirement savings plan, life income fund, restricted
locked-in savings plan or restricted life income fund that is held by the financial institution identified above and from which you intend
to withdraw or transfer funds.)
(a) ___________________________________________
(b) ___________________________________________
(c) ___________________________________________
3. Certification of applicant
I, (insert name) _________________________, of (insert address) _____________________________________________________,
in the city of ____________________________, in the province of____________________________, certify the following:
I own the locked-in plan(s) identified in item 2. I intend to withdraw or transfer $_______________________ from the plan(s). On the
day on which I sign this certification (check one):
(a) ____________
(b) ____________
I do not have a spouse or common-law partner, as defined in subsection 2(1) of the Pooled Registered Pension Plans Act;
I have a spouse or common-law partner, as defined in section 2(1) of the Pooled Registered Pension Plans Act and my spouse or common-law
partner consents to the withdrawal of the amount specified above from the locked-in plan(s) identified in item 2. (If you check this box, your spouse
or common-law partner must complete the Certification of Spouse or Common-law Partner, in item 6 below.)
4. Acknowledgements
I understand that when funds are withdrawn or transferred from any locked-in plan, the funds may lose the creditor protection provided
by the Pension Benefits Standards Act, 1985 and the Pension Benefits Standards Regulations, 1985.
I understand that when funds are withdrawn or transferred from any locked-in plan, the funds may be taxable under the Income Tax Act
or other legislation.
I understand that I may need to seek professional advice about the financial and legal implications of such a withdrawal or transfer.
5. Signatures
Sworn before me, on the ________________________ day of
_________________________, 20 _________
at _________________________, in the province of
___________________________.
Signature of applicant ____________________________________
______________________________
A person authorized to take affidavits
6. Certification of Spouse or Common-law Partner
I, (insert name) _________________________, of (insert address) _____________________________________________________,
in the city of ____________________________, in the province of ____________________________, certify the following:
I am the spouse or common-law partner of the owner of the locked-in plan(s) identified in item 2.
I understand that
(a) the applicant intends to withdraw or transfer funds from the locked-in plans identified in item 2, which withdrawal or transfer is
not permitted under the Pooled Registered Pension Plans Act unless the applicant obtains my consent;
(b) as long as these funds are kept in that locked-in plan, I may have a right to a share of these funds if there is a breakdown in our
relationship or if the owner dies;
(c) if any funds are withdrawn or transferred from that locked-in plan, I may lose any right that I have to a share of the funds withdrawn or transferred;
(d) when funds are withdrawn or transferred from any locked-in plan the funds may lose the creditor protection provided by the Pension Benefits Standards Act, 1985 and the Pension Benefits Standards Regulations, 1985;
(e) when funds are withdrawn or transferred from any locked-in plan the funds may be taxable under the Income Tax Act or other
legislation; and
(f) I may need to seek professional advice about the financial and legal implications of such a withdrawal or transfer.
3032
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
FORM 2 — Continued
CERTIFICATION(S) REGARDING SPOUSE/COMMON-LAW PARTNER — Continued
7. Consent of Spouse or Common-law Partner
I consent to the withdrawal or transfer specified in item 3.
8. Signatures
Sworn before me, on the ________________________ day of
_________________________, 20 _________
at _________________________, in the province of
___________________________.
Signature of spouse or common-law partner ____________________________________
______________________________
A person authorized to take affidavits
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3033
FORMULE 2
CERTIFICATION(S) CONCERNANT L’ÉPOUX OU LE CONJOINT DE FAIT
1. Institution financière concernée : (inscrire le nom de l’institution financière) ________________________________________
2. Régimes immobilisés (Veuillez indiquer tous les régimes enregistrés d’épargne-retraite immobilisée, fonds de revenu viager,
régimes d’épargne immobilisée restreints ou fonds de revenu viager restreints que vous détenez auprès de l’institution financière
indiquée à l’article 1 et ceux desquels vous avez l’intention de retirer ou de transférer des fonds) :
a) ___________________________________________
b) ___________________________________________
c) ___________________________________________
3. Certification du demandeur
Moi, (nom du demandeur) ____________________________, du (adresse du demandeur) __________________________________,
ville de _________________, province de ____________________, je certifie ce qui suit :
Je détiens les régimes immobilisés indiqués à l’article 2. J’ai l’intention de retirer ou de transférer _______________________$ de ces
régimes.
À la date où je signe la présente attestation (cochez une seule affirmation) :
a) ____________
b) ____________
Je n’ai pas d’époux ou de conjoint de fait, au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur les régimes de pension agréés collectifs.
J’ai un époux ou un conjoint de fait, au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur les régimes de pension agréés collectifs, et il consent à ce que je retire
des fonds des régimes immobilisés indiqués à l’article 2. (Si vous cochez cette affirmation, votre époux ou conjoint de fait doit remplir la partie 6
ci-dessous « Certification de l’époux ou du conjoint de fait ».)
4. Reconnaissance des faits
Je comprends que, lorsque des fonds sont retirés ou transférés de régimes immobilisés, il se pourrait qu’ils ne bénéficient plus de
la protection prévue par la Loi sur les régimes de pension agréés collectifs et par le Règlement sur les régimes de pension agréés
collectifs.
Je comprends que, lorsque des fonds sont retirés ou transférés de régimes immobilisés, il se peut qu’ils constituent des revenus
imposables au titre de la Loi de l’impôt sur le revenu ou de toute autre loi applicable.
Je comprends que j’ai peut-être besoin de recourir à un spécialiste en mesure de me renseigner sur les conséquences financières ou
juridiques de tels retraits ou transferts.
5. Signatures
Assermenté devant moi _______________ le _________ 20 _________
à ____________________________, dans la province de
___________________________
Signature du demandeur ______________________________
______________________________________
Toute personne autorisée à faire prêter serment.
6. Certification de l’époux ou du conjoint de fait
Moi, (nom du demandeur) ____________________________, du (adresse du demandeur) __________________________________,
ville de _________________, province de ____________________, je certifie ce qui suit :
Je suis l’époux ou le conjoint de fait du détenteur des régimes indiqués à l’article 2.
Je comprends :
a) que le demandeur a l’intention de retirer ou de transférer des fonds des régimes immobilisés indiqués à l’article 2, ce qu’il ne peut
faire sans mon consentement aux termes de la Loi sur les régimes de pension agréés collectifs;
b) que tant que les fonds demeurent dans ces régimes immobilisés, je peux avoir droit à une part de ces fonds dans l’éventualité d’un
échec de notre union ou du décès du détenteur;
c) que si des fonds sont retirés ou transférés de ces régimes, il se pourrait que je perde mes droits sur ces fonds;
d) que si des fonds sont retirés ou transférés de régimes immobilisés, il se pourrait qu’ils ne bénéficient plus de la protection prévue
par la Loi sur les régimes de pension agréés collectifs et par le Règlement sur les régimes de pension agréés collectifs;
e) que si des fonds sont retirés ou transférés de régimes immobilisés, il se peut qu’ils constituent des revenus imposables au titre de
la Loi de l’impôt sur le revenu ou de toute autre loi applicable;
f) que j’ai peut-être besoin de consulter un spécialiste en mesure de me renseigner sur les conséquences financières et juridiques de
tels retraits ou transferts.
3034
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
FORMULE 2 (suite)
CERTIFICATION(S) CONCERNANT L’ÉPOUX OU LE CONJOINT DE FAIT (suite)
7. Consentement de l’époux ou du conjoint de fait
Je consens à ce que le détenteur retire ou transfère du régime immobilisé la somme indiquée à l’article 3.
8. Signatures
Assermenté devant moi _______________ le _________ 20 _________
à ____________________________, dans la province de
___________________________
Signature de l’époux ou du conjoint de fait ______________________________
______________________________________
Toute personne autorisée à faire prêter serment.
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3035
FORM 3
CERTIFICATION OF TOTAL AMOUNT HELD IN LOCKED-IN PLANS
1. To: (insert name of financial institution) _______________________________________________________________________
2. List of applicable locked-in plans: (Please identify all locked-in registered retirement savings plan, life income fund, restricted
locked-in savings plan or restricted life income fund which you own including any that are held by financial institutions other than
the one identified above.)
(a) ___________________________________________
(b) ___________________________________________
(c) ___________________________________________
3. Certification
I, (insert name) _________________________, of (insert address) _____________________________________________________,
in the city of ____________________________, in the province of ____________________, certify the following:
I own the locked-in plans identified in item 2. On the day on which I sign this certification the total value of all of the locked-in plan(s)
identified in item 2 is $ ________________________.
On the day on which I sign this certification the total value of all of the locked-in plan(s) identified in item 2 is $ _________________.
The total value of all locked-in plan(s) identified in item 2 is less than 50% of the Year’s Maximum Pensionable Earnings as defined in
the Pooled Registered Pension Plans Act.
4. Signatures
Sworn before me, on the ________________________ day of
_________________________, 20 _________
at _________________________, in the province of
___________________________.
Signature of applicant ____________________________________
______________________________
A person authorized to take affidavits
[43-1-o]
3036
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
FORMULE 3
ATTESTATION DES SOMMES TOTALES DÉTENUES DANS DES RÉGIMES IMMOBILISÉS
1. Institution financière concernée : (inscrire le nom de l’institution financière) ________________________________________
2. Régimes immobilisés (Veuillez indiquer tous les régimes enregistrés d’épargne-retraite immobilisée, fonds de revenu viager,
régimes d’épargne immobilisée restreints et fonds de revenu viager restreints que vous détenez auprès de l’institution financière, en
plus de celle indiquée à l’article 1, et desquels vous avez l’intention de retirer ou de transférer des fonds) :
a) ___________________________________________
b) ___________________________________________
c) ___________________________________________
3. Certification
Moi, (nom du demandeur) ____________________________, du (adresse du demandeur) __________________________________
ville de _________________, province de ____________________, je certifie ce qui suit :
Je détiens les régimes immobilisés indiqués à l’article 2. À la date où je signe la présente attestation, la valeur de ces régimes est
de ____________________ $.
Cette valeur est inférieure à 50 % des gains annuels ouvrant droit à pension au sens de la Loi sur les régimes de pension agréés
collectifs.
4. Signatures
Assermenté devant moi _______________ le _________ 20 _________
à ____________________________, dans la province de
___________________________
Signature du demandeur ______________________________
______________________________________
Toute personne autorisée à faire prêter serment.
[43-1-o]
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3037
Regulations Amending the Onshore Pipeline
Regulations, 1999
Règlement modifiant le Règlement de 1999 sur les
pipelines terrestres
Statutory authority
National Energy Board Act
Fondement législatif
Loi sur l’Office national de l’énergie
Sponsoring agency
National Energy Board
Organisme responsable
Office national de l’énergie
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
1. Background
1. Contexte
The National Energy Board Act (the Act) provides the National
Energy Board (NEB) with the authority to make regulations governing pipeline design, construction, operation and abandonment
for the protection of people, property and the environment. The
Onshore Pipeline Regulations, 1999 (the Regulations) are the
NEB’s principal safety regulations for onshore pipelines.
La Loi sur l’Office national de l’énergie (la Loi) confère à
l’Office national de l’énergie (ONÉ) le pouvoir de prendre des
règlements en matière de conception, de construction, d’exploitation et de cessation d’exploitation de pipelines afin de veiller à la
protection du public, des biens et de l’environnement. Le Règlement de 1999 sur les pipelines terrestres (le Règlement) est le
principal règlement de l’ONÉ pour la supervision réglementaire
de la sécurité des pipelines terrestres.
Selon le Règlement, toute société doit mettre en œuvre un système de gestion qui établit les politiques, processus et procédés
qui encadrent la planification et la réalisation des activités essentielles de l’organisation de façon à protéger le public, les biens et
l’environnement. Ce système de gestion doit également s’appliquer aux programmes clés dont la société est responsable, soit la
sécurité, l’intégrité des pipelines, la sûreté, la gestion des situations d’urgence et la protection de l’environnement. Ces programmes doivent être régis par les processus du système de
gestion afin de prévoir, de prévenir, d’atténuer et de gérer les
situations qui risquent de nuire à l’environnement et à la sécurité
du public ou des biens, tout au long du cycle de vie du pipeline.
Le règlement actuel définit également les exigences précises et
particulières en matière de préparation aux urgences et d’intervention en cas d’urgence. Toutefois, il ne fait pas référence à une
exigence précise pour la mise en place d’un programme de gestion des situations d’urgence. Dans une lettre envoyée en 2002,
l’ONÉ explique aux sociétés de son ressort qu’il s’attend à ce
qu’elles aient un tel programme.
En outre, après les attentats de septembre 2001, le gouvernement fédéral a ajouté la sûreté au nombre des responsabilités de
divers organismes fédéraux, notamment à celles de l’ONÉ. La Loi
a été modifiée en 2004 en vertu de la Loi de 2002 sur la sécurité
publique afin que la sûreté soit nommément incluse dans le mandat de l’ONÉ. Depuis 2006, les documents d’orientation de
l’ONÉ énoncent que les sociétés sont tenues d’établir des programmes pour la sûreté des pipelines, afin de respecter les dispositions relatives à la sûreté ajoutées à la Loi en 2004. En 2010,
l’ONÉ a publié un avis de projet de modification réglementaire et
a ordonné aux sociétés de mettre sur pied un programme pour la
sûreté des pipelines qui respecte la norme CSA Z246.1 pour la
sûreté publiée en 2009 par l’Association canadienne de normalisation (CSA).
Pursuant to the Regulations, a company must have a management system that sets out the policies, processes and procedures
for the planning and execution of the core business of the organization in a manner that provides for the protection of people,
property and the environment. The management system must also
apply to the key program areas for which companies are responsible — safety, pipeline integrity, security, emergency management and environmental protection. These programs must each
follow management system processes to anticipate, prevent, manage and mitigate conditions that have the potential to harm
people, property or the environment throughout the lifecycle of
the pipeline.
The current Regulations also prescribe individual and specific
emergency preparedness and response related requirements. They
do not, however, specifically reference the requirement for an
emergency management program. In 2002, the NEB issued a letter to regulated companies stating that the expectation is that
companies have emergency management programs.
In addition, the federal government added security to the mandate of a number of federal agencies, including the NEB, after the
events of September 2001. The Act was amended in 2004 through
the Public Safety Act, 2002 to ensure that security was specifically included in the NEB’s mandate. Since 2006, NEB guidance
material has set out that companies are expected to have pipeline
security programs in place in order to meet the security mandate
legislated in the Act in 2004. In 2010, the NEB issued a notice of
proposed regulatory change and directed companies to have a
pipeline security program that meets the Canadian Standards Association (CSA) standard for pipeline security — CSA Z246.1,
which was completed in 2009.
3038
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
2. Issue
2. Enjeux/problèmes
Since the promulgation of the Regulations in 1999, the NEB has
observed that the management system requirements have been
inconsistently applied. It was concluded that the management
system requirements, and how they apply to the key program
areas in the Regulations, should be made clearer in order to provide the best protection for people, property and the environment.
Depuis la promulgation du Règlement en 1999, l’ONÉ a remarqué que les exigences en matière de système de gestion n’ont
pas été appliquées de façon uniforme. L’ONÉ est donc arrivé à la
conclusion que les dispositions du Règlement qui traitent des
exigences relatives aux systèmes de gestion et à la façon dont ces
exigences régissent les programmes clés devaient être clarifiées
afin de mieux protéger le public, les biens et l’environnement.
Selon les commentaires au sujet des exigences visant les systèmes de gestion et les divers autres programmes connexes nécessaires pour que les sociétés remplissent leurs obligations en vertu
du Règlement recueillis auprès de l’industrie et des autres intervenants, la diversité des styles et des références crée de la confusion. L’organisation actuelle des exigences est déroutante pour
les intervenants.
Plus précisément, ces exigences proviennent de divers endroits : les dispositions axées sur les résultats du Règlement, la
norme intitulée Réseaux de canalisations de pétrole et de gaz
(CSA Z662) de la CSA, laquelle est incorporée par renvoi au
Règlement, et divers avis et documents d’orientation diffusés par
l’ONÉ depuis l’entrée en vigueur du Règlement en 1999.
En outre, les exigences pour les programmes de sécurité,
d’intégrité et de protection de l’environnement sont énoncées
dans le Règlement, alors que l’exigence pour le programme de
gestion des situations d’urgence est indiquée dans la documentation d’orientation. De même, l’exigence actuelle pour un programme de sûreté est mentionnée dans un avis de projet de modification réglementaire et non dans le Règlement.
The NEB has heard from industry and other stakeholders that
the various styles and references for management system requirements, and the related programs required to meet industry’s
obligations under the Regulations, result in a lack of clarity. The
current layout of these requirements is confusing for stakeholders.
Specifically, management system requirements are found in
various locations, including outcome-based provisions within the
Regulations; the CSA standard for oil and gas pipeline systems
(CSA Z662), which is incorporated by reference in the Regulations; and various notices and guidance material issued by the
NEB since the Regulations were promulgated in 1999.
Also, while the requirements for safety, integrity and environmental protection programs are referenced in the Regulations, the
requirement for an emergency management program is referenced
in guidance material. Similarly, the current requirement for a
security program is referenced in a notice of proposed regulatory
change and not in the Regulations.
3. Objectives
3. Objectifs
The objectives of the proposed amendment are to
• clarify and consolidate requirements under the Regulations so
that a consistent approach in meeting the requirements is
taken across the industry; and
• include pipeline security management provisions in the Regulations, which are required pursuant to the amended Act.
Les objectifs de la modification proposée sont les suivants :
• clarifier et consolider les exigences dans le Règlement de
façon à ce que l’industrie puisse adopter une démarche cohérente pour s’y conformer;
• inclure dans le Règlement les dispositions pour la gestion de
la sûreté des pipelines requises aux termes de la Loi modifiée.
4. Description
4. Description
Management system requirements
Exigences visant les systèmes de gestion
The proposed amendment would clarify management system
requirements for NEB-regulated companies. Currently, management system requirements are identified in outcome-based provisions in the Regulations, in a technical standard incorporated by
reference in the Regulations, and also in various notices and
guidance material issued by the NEB. The proposed amendment
would confirm that NEB-regulated companies must carry out
their activities within the framework of a comprehensive management system. The proposed amendment includes the appointment of an accountable officer who would be responsible for ensuring that the company’s management system and programs are
in compliance with those requirements. As in any management
system, companies would also need to identify the policies and
goals of their management system, establish and implement processes and procedures to achieve those goals and develop performance measures to assess their success.
La modification proposée clarifie les exigences relatives aux
systèmes de gestion pour les sociétés réglementées par l’ONÉ. À
l’heure actuelle, ces exigences sont énoncées dans les dispositions
axées sur les résultats du Règlement en soi, dans une norme technique incorporée par renvoi dans le Règlement et aussi dans divers avis et documents d’orientation publiés par l’Office. La modification proposée confirmerait que les sociétés réglementées par
l’Office doivent mener leurs activités à l’intérieur du cadre d’un
système de gestion global. La modification proposée prévoit la
nomination d’un dirigeant qui serait responsable de s’assurer que
le système et les programmes de gestion de la société répondent
aux exigences prévues. Comme c’est le cas pour tout système de
gestion, les sociétés devraient en outre cerner les politiques touchées et les buts visés, établir et mettre en œuvre les processus et
les marches à suivre pour atteindre ces buts, et élaborer des mesures de rendement afin d’en évaluer le succès.
Security program
Programme de sûreté
The proposed amendment would give effect to certain amendments to the Act introduced by the Public Safety Act, 2002 by
obliging NEB-regulated companies to develop and implement a
security program. Specifically, a company would be required to
have a security program that anticipates, prevents, manages and
mitigates conditions that could adversely affect people, property
La modification proposée permettrait à un certain nombre de
modifications à la Loi, mises de l’avant dans la Loi de 2002 sur la
sécurité publique, de prendre effet en obligeant les sociétés réglementées par l’Office à élaborer et mettre en œuvre un programme de sûreté. Plus précisément, une société serait tenue de
mettre sur pied un programme qui prévoit, prévient, atténue et
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3039
or the environment. The proposed amendment would also incorporate by reference the CSA standard for security (CSA Z246.1),
which the company must follow in its security program.
gère les conditions pouvant nuire au public, aux biens ou à l’environnement. La modification proposée incorporerait également par
renvoi la norme sur la sûreté de la CSA (CSA Z246.1), une norme
que les programmes de sûreté des sociétés devraient respecter.
Emergency management program
Programme de gestion des situations d’urgence
The proposed amendment would also oblige NEB-regulated
companies to develop and implement an emergency management
program. The specific emergency preparedness and response related requirements currently in the Regulations would be included
under this provision.
La modification proposée obligerait en outre les sociétés réglementées par l’Office à élaborer et mettre en œuvre un programme de gestion des situations d’urgence. Les exigences précises en matière de préparation aux urgences et d’intervention en
cas d’urgence présentement énoncées dans le Règlement seraient
intégrées dans cette nouvelle disposition.
5. Consultation
5. Consultation
The NEB issued a notice of proposed regulatory change to clarify management system requirements in the Regulations in January 2011 for stakeholder feedback. Overall, the responses
received focused on requests for clarification, which the NEB
provided in subsequent guidance material. One specific suggestion was that the NEB should seek to address management system
requirements through the CSA and the related standard for oil and
gas pipelines (CSA Z662). In its published response to this suggestion, the NEB noted that it has a long history of using CSA
standards as a starting point to help fulfill its regulatory mandate.
However, with the proposed amendment, the NEB is providing
clarity and consolidation for management system requirements in
the Regulations, and this can exist alongside the CSA standard.
The NEB provided further clarification and addressed questions
at meetings with industry associations and individual companies.
En janvier 2011, l’ONÉ a envoyé un avis de projet de modification réglementaire au sujet de la clarification des exigences
régissant les systèmes de gestion dans le Règlement aux intervenants dans le but de recueillir leurs commentaires. Dans l’ensemble, les commentaires reçus demandaient principalement des
explications pour certains aspects de la modification proposée,
que l’ONÉ a subséquemment fournies sous la forme de documents
d’orientation. Une suggestion précise était que l’ONÉ devrait
utiliser la norme pour les réseaux de canalisations de pétrole et de
gaz (CSA Z662) de la CSA pour encadrer les exigences pour les
systèmes de gestion. Dans la réponse qu’il a publiée pour cette
suggestion, l’ONÉ mentionne qu’il utilise depuis longtemps les
normes de la CSA comme point de départ pour satisfaire à son
mandat réglementaire; cependant, la modification proposée clarifie et consolide les exigences relatives aux systèmes de gestion
dans son Règlement, en parallèle à la norme de la CSA. L’ONÉ a
fourni davantage d’information et a répondu aux questions lors de
rencontres avec des associations industrielles et des sociétés.
Une fois la période d’examen terminée, l’ONÉ a informé
l’industrie et les parties concernées en juillet 2011 que les éclaircissements proposés pour les exigences visant les systèmes de
gestion seraient intégrés à la modification proposée au Règlement. L’ONÉ a offert de tenir sur demande des rencontres d’information avec les associations industrielles et les sociétés pour
donner de plus amples renseignements à ce sujet.
Dans l’ensemble, les intervenants ont réagi de façon positive
aux modifications proposées pour les exigences relatives aux
systèmes de gestion et ils appuient l’intégration de dispositions
plus claires au Règlement. L’industrie a confirmé pour sa part que
les systèmes de gestion sont essentiels pour obtenir des résultats
en matière de sécurité.
Pour répondre à ses obligations en matière de supervision de la
sûreté en vertu de la Loi modifiée, l’ONÉ a publié en 2005 un
avis de projet de modification réglementaire pour le programme
de gestion de la sûreté des pipelines dans le but de recueillir les
observations des intervenants. Une fois la période d’examen terminée, l’ONÉ a informé l’industrie et les parties concernées en
mai 2006 que les modifications proposées au Règlement comprendraient une exigence pour la mise en place d’un programme
de sûreté. L’avis indiquait également qu’entre-temps, les sociétés
étaient tenues de créer des programmes pour veiller à la sûreté
des pipelines et il transmettait les renseignements d’orientation
connexes.
L’ONÉ a publié à nouveau son avis de projet de modification
réglementaire pour les programmes de sûreté des pipelines en
novembre 2009 afin d’inclure la norme établie pour la gestion de
la sûreté (CSA Z246.1), incorporée par renvoi au Règlement. Les
réactions ont démontré que l’industrie était plutôt réceptive à cette
démarche.
After the review period, the NEB notified industry and interested parties in July 2011 that the clarification of management
system requirements would be included in proposed amendments
to the Regulations. The NEB offered to hold information sessions
with industry associations and individual companies upon request
to address any questions with respect to the proposed amendment.
Overall, stakeholders have responded positively to the proposed amendment for management system requirements, expressing support for clarified provisions in the Regulations. Industry
has confirmed that company management systems are key to
safety outcomes.
In order to meet its obligations for security oversight pursuant
to the amended Act, the NEB issued a notice of proposed regulatory change for a pipeline security management program in 2005
for stakeholder feedback. After the review period, the NEB notified industry and interested parties in May 2006 that the requirement for a security program would be included in proposed
amendments to the Regulations. The notice directed that, in the
interim, companies would be expected to develop pipeline security programs and related guidance material was provided.
The NEB re-issued the notice of proposed regulatory change
for pipeline security programs in November 2009 to include the
completed standard for security (CSA Z246.1), which is to be
incorporated by reference into the Regulations. The responses
received showed that industry was generally receptive to the
approach.
3040
Canada Gazette Part I
One specific suggestion received was that the NEB consider
using CSA Z246.1 as guidance rather than an enforceable standard. In its published response to this comment, the NEB noted
that, taking into consideration the importance of protecting energy
infrastructure, it would proceed with the proposed amendment to
adopt CSA Z246.1 into the Regulations.
After the review period, the NEB notified industry and interested parties in May 2010 that the updated pipeline security program requirement would be included in proposed amendments to
the Regulations. The notice directed that, in the interim, companies would be expected to develop pipeline security programs
in accordance with CSA Z246.1. NEB staff continue to review
and discuss security programs with companies, and provide advisories when deficiencies are noted.
October 27, 2012
Une suggestion précise était que l’ONÉ devrait étudier la possibilité d’utiliser la norme CSA Z246.1 comme ligne directrice
plutôt que comme une norme exécutoire. Dans sa réponse à ce
commentaire, l’ONÉ souligne que, compte tenu de l’importance
de la protection de l’infrastructure énergétique, il a décidé de
poursuivre le processus pour la modification proposée intégrant la
norme CSA Z246.1 au Règlement.
Une fois la période d’examen terminée, l’ONÉ a informé
l’industrie et les parties concernées en mai 2010 que les exigences
actualisées pour les programmes de gestion de la sûreté seraient
intégrées aux modifications proposées pour le Règlement. L’avis
indiquait également qu’entre-temps, les sociétés seraient tenues
de créer des programmes pour la sûreté des pipelines qui sont
conformes à la norme CSA Z246.1. Le personnel de l’ONÉ
continue à évaluer les programmes de sûreté et à en discuter avec
les sociétés, en plus d’offrir des avis aux entreprises en cas de
lacunes.
6. “One-for-One” Rule
6. Règle du « un pour un »
Most of the requirements in the proposed amendment are already requirements in the Regulations, and have also been provided as direction and guidance to industry. The proposed
amendment contains new administrative requirements to ensure
safety outcomes. They are related to the safety culture of a management system and focus on accountability for the company’s
safety performance.
La plupart des exigences de la modification proposée sont déjà
obligatoires en vertu du Règlement et ont également été soumises
à l’industrie sous forme d’orientation et de directives. La modification proposée contient de nouvelles exigences administratives
pour atteindre les résultats en matière de sécurité. Ces exigences
touchent à la culture de sécurité entourant les systèmes de gestion
et mettent l’accent sur le fait que la société est responsable de son
rendement en matière de sécurité.
La règle du « un pour un » du gouvernement fédéral s’applique
aux nouvelles exigences administratives de la modification proposée au Règlement. En application de ces nouvelles exigences
administratives, une société doit :
• présenter une déclaration signée dans laquelle le dirigeant
nommé pour répondre du système de gestion au nom de la société accepte les responsabilités qui découlent de ce poste;
• présenter une déclaration signée dans laquelle le dirigeant
nommé signale que la société a préparé son rapport annuel
pour son système de gestion.
Ces exigences tiendraient compte du travail des professionnels
pour gérer les processus connexes, des heures nécessaires pour
que le personnel administratif prépare les lettres que le dirigeant
responsable devra signer, l’examen des documents par les services juridiques et du temps nécessaire pour que le dirigeant responsable révise et signe les lettres en question.
Les nouveaux coûts ont été évalués à l’aide du Modèle des
coûts standard du Secrétariat du Conseil du Trésor. Les coûts
administratifs permanents annuels entraînés par ces dispositions
atteindraient 30 129 $ pour l’ensemble des sociétés présentement
réglementées par l’ONÉ en vertu du Règlement, soit 307 $ par
année par société.
The federal government’s “One-for-One” Rule applies to the
new administrative requirements in the proposed amendment. The
new administrative requirements in the proposed amendment for
the Regulations require a company to
• submit a statement signed by the officer appointed by the
company as accountable for its management system, accepting the responsibilities of the position; and
• submit a statement signed by the accountable officer indicating that the company has completed the annual report on its
management system.
These requirements would involve the time of professionals to
manage the related processes, the time of administrative support
to prepare letters for signature by the accountable officer, the time
of legal services to review the documents, and the time of the
accountable officer to review and sign the letters.
The Standard Cost Model provided by the Treasury Board Secretariat was used to estimate the new costs. The ongoing annual
administrative costs related to these provisions are estimated to be
$30,129 across the companies currently regulated by the NEB
pursuant to the Regulations, or $307 annually per company.
7. Rationale
7. Justification
The proposal would provide greater clarity and consolidate
management system requirements in all areas for which a company is responsible to meet its obligations under the Act and the
Regulations. Additionally, the proposed amendment would provide that a management system be scalable, and correspond to the
scope, size, nature and complexity of the company and its activities, and the hazards and risks associated with those activities.
This proposal would provide consistency and predictability in
regulatory compliance for industry, which in turn would enhance
the protection of people, property and the environment.
The proposal would also fulfill the NEB’s obligation to address
pipeline security and include provisions to this effect in the Regulations, as provisions are currently only set out in notices providing direction and guidance. The new regulatory provisions will
La modification proposée clarifierait et consoliderait les exigences relatives aux systèmes de gestion pour tous les domaines
dont la société est responsable en vertu de la Loi et du Règlement.
En outre, la modification proposée prévoit que le système de gestion doit être modulable de façon à s’adapter à la portée, à la
taille, à la nature et à la complexité de la société, de ses activités
et des risques et dangers qui découlent de ces activités. Cette proposition rendrait la conformité réglementaire plus cohérente et
uniforme pour l’industrie, ce qui en retour renforcerait la protection du public, des biens et de l’environnement.
Cette proposition remplit également l’obligation de l’ONÉ
d’encadrer la sûreté des pipelines et de prévoir des dispositions
pour ce faire dans le Règlement, étant donné que cet encadrement
n’est pour l’instant que donné dans des documents d’orientation
Le 27 octobre 2012
hold companies accountable for the security of their current operations as well as for ongoing modifications to these operations in
order to address security issues. The provisions include direction
for early detection of potential security issues.
The benefits of the proposed amendment includes
clarification and consolidation of management system requirements in the Regulations;
• regulatory clarity that provides for the protection of people,
property and the environment; and
• regulatory certainty resulting from clarification, which
provides benefits for industry, society, and the regulatory
community.
•
Gazette du Canada Partie I
3041
et de directives. En vertu des nouvelles dispositions réglementaires, les sociétés devront veiller à la sûreté de leurs activités et à
la modification continue de ces activités afin de résoudre tout
problème relevé en ce sens. Ces dispositions prévoient également
des directives pour la détection précoce de possibles problèmes de
sûreté.
La modification proposée présente les avantages suivants :
• la clarification et la consolidation des exigences relatives aux
systèmes de gestion dans le Règlement;
• une réglementation claire qui protège le public, les biens et
l’environnement;
• une efficacité réglementaire découlant de cette clarification,
ce qui est bénéfique pour l’industrie, la société et les organismes de réglementation.
The cost of the proposed amendment is minimal as it is focused
on clarifying and consolidating the current requirements in the
Regulations and related NEB notices and guidance material. The
cost related to two new administrative provisions is described in
the “One-for-One” Rule section.
La modification proposée vise principalement à clarifier et à
étayer les exigences actuelles du Règlement et des avis et documents d’orientation connexes de l’ONÉ; son coût est donc minime. Le coût découlant des deux nouvelles dispositions administratives est décrit dans la section traitant de la règle du « un pour
un ».
8. Implementation, enforcement and service standards
8. Mise en œuvre, application et normes de services
Upon implementation of the proposed amendment, policy and
guidance material would be updated as required and communicated to companies and interested parties. The NEB would hold
information sessions with industry upon request to address any
matters related to the proposed amendment to the Regulations.
The NEB would continue to conduct compliance assessment
meetings, audits, site visits and inspections to review a company’s
compliance with the Act and the Regulations.
Lors de la mise en œuvre de la modification proposée, la politique et les documents d’orientation devront être mis à jour selon
les besoins et transmis aux sociétés et parties concernées. L’ONÉ
tiendrait sur demande des séances d’information à l’attention de
l’industrie pour répondre à toute question sur la modification
proposée au Règlement. L’ONÉ continuerait à tenir des rencontres sur l’évaluation de la conformité, à mener des audits, à
faire des visites des sites et des inspections pour examiner dans
quelle mesure les sociétés respectent les dispositions de la Loi et
du Règlement.
9. Contact
9. Personne-ressource
Alan Pentney
Technical Leader, Engineering
National Energy Board
444 Seventh Avenue SW
Calgary, Alberta
T2P 0X8
Telephone: 403-299-3726
Toll free telephone: 1-800-899-1265
Toll free fax: 1-877-288-8803
Email: alan.pentney@neb-one.gc.ca
Chantal Briand
Spécialiste de la rédaction de règlements
Office national de l’énergie
444 Seventh Avenue SW
Calgary (Alberta)
T2P 0X8
Téléphone : 403-292-4192
Téléphone sans frais : 1-800-899-1265
Télécopieur sans frais : 1-877-288-8803
Courriel : chantal.briand@neb-one.gc.ca
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the National Energy Board, pursuant to subsection 48(2)a of the National Energy Board Actb,
proposes to make the annexed Regulations Amending the Onshore Pipeline Regulations, 1999.
Avis est donné que l’Office national de l’énergie, en vertu du
paragraphe 48(2)a de la Loi sur l’Office national de l’énergieb, se
propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement de 1999
sur les pipelines terrestres, ci-après.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Alan Pentney, Technical Leader, Engineering,
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Alan Pentney, chef technique, Ingénierie, Office national de
———
———
a
a
b
S.C. 2004, c. 15, s. 84(2)
R.S., c. N-7
b
L.C. 2004, ch. 15, par. 84(2)
L.R., ch. N-7
3042
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
National Energy Board, 444 Seventh Avenue SW, Calgary,
Alberta T2P 0X8 (tel.: 403-299-3726; fax: 403-292-5503; email:
onshorepipelineregs@neb-one.gc.ca).
Ottawa, October 18, 2012
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
l’énergie, 444 Seventh Avenue SW, Calgary (Alberta) T2P
0X8 (tél. : 403-299-3726; téléc. : 403-292-5503; courriel :
reglpipelinesterr@neb-one.gc.ca).
Ottawa, le 18 octobre 2012
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
REGULATIONS AMENDING THE ONSHORE
PIPELINE REGULATIONS, 1999
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE 1999
SUR LES PIPELINES TERRESTRES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. The title of the Onshore Pipeline Regulations, 1999 is replaced by the following:
1. Le titre du Règlement de 1999 sur les pipelines terrestres1
est remplacé par ce qui suit :
NATIONAL ENERGY BOARD ONSHORE
PIPELINE REGULATIONS
RÈGLEMENT DE L’OFFICE NATIONAL DE L’ÉNERGIE
SUR LES PIPELINES TERRESTRES
2. Section 1 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“accountable officer” means a person appointed as accountable
officer under subsection 6.2(1). (dirigeant responsable)
“CSA Z246.1” means CSA Standard Z246.1 entitled Security
Management for Petroleum and Natural Gas Industry Systems, as
amended from time to time. (norme CSA Z246.1)
“management system” means the system set out in sections 6.1
to 6.6. (système de gestion)
2. L’article 1 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« dirigeant responsable » La personne nommée à titre de dirigeant
responsable en vertu du paragraphe 6.2(1). (accountable officer)
« norme CSA Z246.1 » La norme Z246.1 de la CSA intitulée
Gestion de la sûreté des installations liées à l’industrie du
pétrole et du gaz naturel, avec ses modifications successives.
(CSA Z246.1)
« système de gestion » Le système visé aux articles 6.1 à 6.6.
(management system)
3. (1) Subsection 3(1) of the Regulations is replaced by the
following:
3. (1) Subject to subsection (2), sections 9 to 26 apply in respect of any construction, maintenance or repairs undertaken with
respect to a pipeline.
(2) The portion of subsection 3(2) of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Sections 9 to 26 do not apply in respect of a pipeline or any
part of a pipeline
4. (1) Subsection 4(1) of the Regulations is amended by
striking out “and” at the end of paragraph (c), by adding
“and” at the end of paragraph (d) and by adding the following after paragraph (d):
(e) CSA Z246.1 for all pipelines.
(2) Subsection 4(3) of the Regulations is replaced by the
following:
(3) If there is an inconsistency between these Regulations and a
standard referred to in paragraph (1)(b), (c), (d) or (e), these
Regulations prevail to the extent of the inconsistency.
5. Section 6 of the Regulations is replaced by the following:
3. (1) Le paragraphe 3(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
3. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les articles 9 à 26
s’appliquent aux travaux de construction, d’entretien ou de réparation des pipelines.
(2) Le passage du paragraphe 3(2) du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) Les articles 9 à 26 ne s’appliquent pas à un pipeline ou à
une partie de celui-ci :
4. (1) Le paragraphe 4(1) du même règlement est modifié
par adjonction, après l’alinéa d), de ce qui suit :
e) de la norme CSA Z246.1 pour tous les pipelines.
6. When a company designs, constructs, operates or abandons a
pipeline, it shall do so in a manner that ensures
(a) the safety and security of the public and the company’s
employees;
(b) the safety and security of the pipeline; and
(c) the protection of property and the environment.
———
1
SOR/99-294
(2) Le paragraphe 4(3) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(3) Les dispositions du présent règlement l’emportent sur les
dispositions incompatibles des normes mentionnées aux alinéas (1)b), c), d) ou e).
5. L’article 6 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
6. La compagnie conçoit, construit, exploite et cesse d’exploiter le pipeline de manière à assurer :
a) la sécurité du public et des employés de la compagnie;
b) la sécurité et la sûreté du pipeline;
c) la protection des biens et de l’environnement.
———
1
DORS/99-294
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
3043
MANAGEMENT SYSTEM
SYSTÈME DE GESTION
6.1 A company shall establish, implement and maintain a management system that
(a) is systematic, explicit, comprehensive and proactive;
(b) integrates the company’s operational activities and technical systems with its management of human and financial resources to enable the company to meet its obligations under
section 6;
(c) applies to all the company’s activities involving the design,
construction, operation or abandonment of a pipeline and to the
programs referred to in section 55;
(d) ensures coordination between the programs referred to in
section 55; and
(e) corresponds to the size of the company, to the scope, nature
and complexity of its activities and to the hazards and risks associated with those activities.
6.2 (1) The company shall appoint an officer as accountable officer to ensure on its behalf that its management system and the
programs referred to in section 55 are established, implemented
and maintained in accordance with section 6.1, this section and
sections 6.3 to 6.6 and that its obligations under section 6 are met.
6.1 La compagnie établit, met en œuvre et maintient un système de gestion qui répond aux exigences suivantes :
a) il est systématique, explicite, exhaustif et proactif;
b) il intègre les activités opérationnelles et les systèmes techniques de la compagnie à la gestion des ressources humaines et
financières pour lui permettre de respecter les obligations de la
compagnie prévues à l’article 6;
c) il s’applique à toutes les activités de la compagnie en matière
de conception, de construction, d’exploitation et de cessation
d’exploitation d’un pipeline ainsi qu’à chacun des programmes
visés à l’article 55;
d) il assure la coordination des programmes visés à l’article 55;
e) il est adapté à la taille de la compagnie, à l’importance, à la
nature et à la complexité de ses activités ainsi qu’aux dangers
et aux risques qui y sont associés.
6.2 (1) La compagnie nomme un dirigeant à titre de dirigeant
responsable qui veille, en son nom, à ce que le système de gestion
et les programmes visés à l’article 55 soient établis, mis en œuvre
et maintenus conformément à l’article 6.1, au présent article et
aux articles 6.3 à 6.6 et à ce que les obligations prévues à l’article 6 soient respectées.
(2) Dans les trente jours suivant la nomination du dirigeant responsable, la compagnie communique son nom à l’Office par écrit
et veille à ce qu’il présente à l’Office une déclaration signée par
laquelle il accepte les responsabilités de son poste.
(2) Within 30 days after the appointment of its accountable officer, the company shall notify the Board in writing of the name
of the person appointed and ensure that the accountable officer
submits to the Board a signed statement accepting the responsibilities of their position.
(3) The company shall ensure that the accountable officer has
authority over the human and financial resources required to
(a) establish, implement and maintain the management system
and the programs referred to in section 55; and
(b) ensure that the company’s activities are carried out in a
manner that enables it to meet its obligations under section 6.
6.3 (1) The company shall establish documented policies and
goals for meeting its obligations under section 6, including
(a) a policy for the internal reporting of hazards, potential hazards, incidents and near-misses that includes the conditions
under which a person who makes a report will be granted immunity from disciplinary action; and
(b) goals for the prevention of ruptures, liquid and gas releases,
fatalities and injuries and for the response to incidents and
emergency situations.
(2) The company shall base its management system, as well as
the programs referred to in section 55, on those policies and
goals.
(3) The accountable officer shall prepare a policy statement
that sets out the company’s commitment to those policies and
goals and shall communicate it to the company’s employees.
6.4 The company must have a documented organizational
structure that enables it to
(a) meet the requirements of the management system and meet
its obligations under section 6;
(b) determine and communicate the roles, responsibilities and
authority of the officers and employees at all levels of the company; and
(c) demonstrate that the human resources allocated to establishing, implementing and maintaining the management system are
sufficient to meet the requirements of the management system
and to meet the company’s obligations under section 6, based
on an annual documented evaluation of need.
(3) La compagnie veille à ce que le dirigeant responsable
exerce les pouvoirs applicables aux ressources financières et humaines qui sont nécessaires aux fins suivantes :
a) établir, mettre en œuvre et maintenir le système de gestion et
les programmes visés à l’article 55;
b) faire en sorte que les activités de la compagnie soient exercées en conformité avec les obligations prévues à l’article 6.
6.3 (1) La compagnie établit des politiques et des buts documentés lui permettant de respecter les obligations prévues à
l’article 6, y compris :
a) une politique relative aux rapports internes sur les dangers,
dangers potentiels, incidents et quasi-incidents, qui indique notamment les conditions dans lesquelles la personne qui les signale peut se voir accorder l’immunité contre d’éventuelles
mesures disciplinaires;
b) les buts en matière de prévention des ruptures, de rejets de
gaz et de liquides, des décès et des blessures et en matière d’intervention en cas d’incidents et de situations d’urgence.
(2) Le système de gestion et chacun des programmes visés à
l’article 55 sont fondés sur ces politiques et ces buts.
(3) Le dirigeant responsable rédige un énoncé de politique qui
fait état de l’engagement de la compagnie à l’égard des politiques
et des buts et communique cet énoncé aux employés.
6.4 La compagnie se dote d’une structure organisationnelle documentée qui lui permet :
a) de répondre aux exigences du système de gestion et de respecter les obligations prévues à l’article 6;
b) de déterminer et de communiquer les rôles, les responsabilités et les pouvoirs des dirigeants et des employés à tous les
niveaux hiérarchiques de la compagnie;
c) de démontrer, au moyen d’une évaluation annuelle des besoins documentée, que les ressources humaines allouées pour
établir, mettre en œuvre et maintenir le système de gestion sont
suffisantes pour répondre aux exigences de ce système et respectent les obligations prévues à l’article 6.
3044
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
MANAGEMENT SYSTEM PROCESSES
PROCESSUS RELATIFS AU SYSTÈME DE GESTION
6.5 (1) A company shall, as part of its management system and
the programs referred to in section 55,
(a) establish and implement a process for setting the objectives
and specific targets that are required to achieve the goals established under subsection 6.3(1) and for ensuring their annual
review;
(b) develop performance measures for assessing the company’s
success in achieving its goals, objectives and targets;
(c) establish and implement a process for identifying and analyzing all hazards and potential hazards;
(d) establish and maintain an inventory of the identified hazards and potential hazards;
(e) establish and implement a process for evaluating and managing the risks associated with the identified hazards, including
the risks related to normal and abnormal operating conditions;
(f) establish and implement a process for developing and implementing controls to prevent, manage and mitigate the identified hazards and the risks and for communicating those controls to anyone who is exposed to the risks;
(g) establish and implement a process for identifying, and
monitoring compliance with, all legal requirements that are applicable to the company in matters of safety, security and protection of the environment;
(h) establish and maintain a list of those legal requirements;
(i) establish and implement a process for identifying and managing any change that could affect safety, security or the protection of the environment, including any new hazard or risk,
any change in a design, specification, standard or procedure
and any change in the company’s organizational structure or
the legal requirements applicable to the company;
(j) establish and implement a process for developing competency requirements and training programs that provide employees and other persons working with or on behalf of the company with the training that will enable them to perform their
duties in a manner that is safe, ensures the security of the pipeline and protects the environment;
(k) establish and implement a process for verifying that employees and other persons working with or on behalf of the
company are trained and competent and for supervising them to
ensure that they perform their duties in a manner that is
safe, ensures the security of the pipeline and protects the
environment;
(l) establish and implement a process for making employees
and other persons working with or on behalf of the company
aware of their responsibilities in relation to the processes and
procedures required by this section;
(m) establish and implement a process for the internal and external communication of information relating to safety, security
and protection of the environment;
(n) establish and implement a process for identifying the
documents required for the company to meet its obligations
under section 6;
(o) establish and implement a process for preparing, reviewing,
revising and controlling those documents, including a process
for obtaining approval of the documents by the appropriate
authority;
(p) establish and implement a process for generating, retaining
and maintaining records that document the implementation of
the management system and the programs referred to in section 55 and for providing access to those who require them in
the course of their duties;
6.5 (1) La compagnie est tenue, dans le cadre de son système
de gestion et des programmes visés à l’article 55 :
a) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour fixer les
objectifs et des cibles précises permettant d’atteindre les buts
visés au paragraphe 6.3(1) et pour en assurer l’examen annuel;
b) d’élaborer des mesures de rendement pour évaluer son efficacité dans l’atteinte de ses buts, de ses objectifs et de ses
cibles;
c) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour répertorier
et analyser tous les dangers et dangers potentiels;
d) d’établir et de maintenir un inventaire des dangers et dangers
potentiels répertoriés;
e) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour évaluer et
gérer les risques associés aux dangers répertoriés, notamment
ceux liés aux conditions d’exploitation normales et anormales;
f) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour élaborer et
mettre en œuvre des mécanismes de contrôle dans le but de
prévenir, de gérer et d’atténuer les dangers répertoriés et les
risques, et pour communiquer ces mécanismes à toute personne
exposée aux risques;
g) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour recenser
les exigences légales en matière de sécurité, de sûreté et de protection de l’environnement auxquelles la compagnie est assujettie et en vérifier le respect;
h) d’établir et de maintenir une liste de ces exigences légales;
i) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour répertorier
et gérer tout changement susceptible d’avoir des répercussions
sur la sécurité, la sûreté ou la protection de l’environnement,
notamment tout nouveau danger ou risque et tout changement
relatif à la conception, aux exigences techniques, aux normes
ou aux procédures, ainsi qu’à la structure organisationnelle ou
aux exigences légales auxquelles la compagnie est assujettie;
j) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour établir les
compétences requises et élaborer des programmes de formation
à l’intention des employés et de toute autre personne travaillant
en collaboration avec la compagnie ou pour le compte de celleci afin de leur permettre de s’acquitter de leurs tâches en toute
sécurité et de manière à assurer la sûreté du pipeline et la protection de l’environnement;
k) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour s’assurer
que les employés et toute autre personne travaillant en collaboration avec la compagnie ou pour le compte de celle-ci sont
formés et compétents et pour les superviser afin qu’ils puissent
s’acquitter de leurs tâches en toute sécurité et de manière à assurer la sûreté du pipeline et la protection de l’environnement;
l) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour informer
les employés et toute autre personne travaillant en collaboration avec la compagnie ou pour le compte de celle-ci de leurs
responsabilités à l’égard des processus et procédures exigés par
le présent article;
m) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour communiquer à l’interne et à l’externe des renseignements sur la sécurité, la sûreté et la protection de l’environnement;
n) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour répertorier
les documents dont la compagnie a besoin pour respecter les
obligations prévues à l’article 6;
o) d’établir et de mettre en œuvre un processus en vue de l’élaboration, de l’examen, de la révision et du contrôle de ces documents, y compris un processus permettant d’obtenir l’approbation de ces documents par l’autorité compétente;
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
(q) establish and implement a process for coordinating and controlling the operational activities of employees and other
people working with or on behalf of the company so that each
person is aware of the activities of others and has the information
that will enable them to perform their duties in a manner that is
safe, ensures the security of the pipeline and protects the
environment;
(r) establish and implement a process for the internal reporting
of hazards, potential hazards, incidents and near-misses and for
taking corrective and preventive actions, including the steps to
manage imminent hazards;
(s) establish and maintain a data management system for monitoring and analyzing the trends in hazards, incidents and
near-misses;
(t) establish and implement a process for developing contingency plans for abnormal events that may occur during construction, operation, maintenance, abandonment or emergency
situations;
(u) establish and implement a process for inspecting and monitoring the company’s activities and facilities to evaluate the
adequacy and effectiveness of the programs referred to in section 55 and for taking corrective and preventive actions if deficiencies are identified;
(v) establish and implement a process for evaluating the adequacy and effectiveness of the company’s management system
and for monitoring, measuring and documenting the company’s
performance in meeting its obligations under section 6;
(w) establish and implement a quality assurance program for
the management system and for each program referred to in
section 55, including a process for conducting audits in accordance with section 53 and for taking corrective and preventive
actions if deficiencies are identified; and
(x) establish and implement a process for conducting an annual
management review of the management system and each program referred to section 55 and for ensuring continual improvement in meeting the company’s obligations under section 6.
3045
(2) In this section, a reference to a process includes any procedures that are necessary to implement the process.
(3) The company shall document the processes and procedures
required by this section.
p) d’établir et de mettre en œuvre un processus permettant de
produire, de conserver et de tenir les dossiers documentant la
mise en œuvre du système de gestion et des programmes visés
à l’article 55 et d’en prévoir les modalités d’accès par des personnes qui en ont besoin pour s’acquitter de leurs tâches;
q) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour coordonner et contrôler les activités opérationnelles des employés et de
toute autre personne travaillant en collaboration avec la compagnie ou pour le compte de celle-ci afin que chacun soit au
courant des activités des autres et dispose des renseignements
lui permettant de s’acquitter de leurs tâches en toute sécurité et
de manière à assurer la sûreté du pipeline et la protection de
l’environnement;
r) d’établir et de mettre en œuvre un processus relatif aux rapports internes sur les dangers, les dangers potentiels, les incidents et les quasi-incidents et permettant de prendre des mesures correctives et préventives à leur égard, notamment les
étapes à suivre pour gérer les dangers imminents;
s) d’établir et de maintenir un système de gestion de données
pour surveiller et analyser les tendances relatives aux dangers,
incidents et quasi-incidents;
t) d’établir et de mettre en œuvre un processus permettant
d’élaborer des plans d’urgence pour se préparer aux événements anormaux pouvant se produire pendant les activités de
construction, d’exploitation, d’entretien, de cessation d’exploitation ou lors de situations d’urgence;
u) d’établir et de mettre en œuvre un processus en vue de
l’inspection et de la surveillance des activités et des installations de la compagnie dans le but d’évaluer le caractère adéquat et l’efficacité des programmes visés à l’article 55 et
de prendre des mesures correctives et préventives en cas de
lacunes;
v) d’établir et de mettre en œuvre un processus pour évaluer le
caractère adéquat et l’efficacité du système de gestion de la
compagnie et pour surveiller, mesurer et documenter le rendement de la compagnie en ce qui a trait aux obligations prévues
à l’article 6;
w) d’établir et de mettre en œuvre un programme d’assurance
de la qualité pour le système de gestion et pour chacun des
programmes visés à l’article 55, y compris un processus permettant la tenue de vérifications conformément à l’article 53,
et la prise de mesures correctives et préventives en cas de
lacunes;
x) d’établir et de mettre en œuvre un processus permettant de
procéder à des examens de gestion annuels du système de gestion et de chacun des programmes visés à l’article 55 et de veiller à l’amélioration continue en ce qui a trait au respect des
obligations prévues à l’article 6.
(2) Dans le présent article, est assimilé au processus toute procédure nécessaire pour le mettre en œuvre.
(3) La compagnie est tenue de documenter les processus et
procédures exigés par le présent article.
ANNUAL REPORT
RAPPORT ANNUEL
6.6 (1) A company shall complete an annual report for the previous calendar year, signed by the accountable officer, that
describes
(a) the performance of the company’s management system in
meeting its obligations under section 6 and the company’s
achievement of its goals, objectives and targets during that
year, as measured by the performance measures developed
under paragraphs 6.5(1)(b) and (v); and
(b) the actions taken during that year to correct any deficiencies
identified by the quality assurance program established under
paragraph 6.5(1)(w).
6.6 (1) La compagnie établit un rapport annuel pour l’année
civile précédente, signé par le dirigeant responsable, qui décrit :
a) le rendement du système de gestion de la compagnie en ce
qui a trait au respect des obligations prévues à l’article 6 et
l’atteinte par la compagnie de ses buts, de ses objectifs et de ses
cibles pendant cette année, mesurées par les mesures de rendement élaborées en vertu des alinéas 6.5(1)b) et v);
b) les mesures prises pendant cette année pour remédier aux
lacunes repérées par le programme d’assurance de la qualité
établi en vertu de l’alinéa 6.5(1)w).
3046
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
(2) No later than April 30 of each year, the company shall
submit to the Board a statement, signed by the accountable officer, indicating that it has completed its annual report.
6. Section 8 of the Regulations is renumbered as section 5.1
and is repositioned accordingly.
7. Paragraph 11(d) of the Regulations is replaced by the
following:
(d) designed so that the noise level during operation meets the
noise level requirement approved by the Board pursuant to section 5.1.
8. Subsection 18(1) of the Regulations is amended by adding the following after paragraph (b):
(b.1) inform the contractor of the contractor’s responsibilities
referred to in paragraph 6.5(1)(l);
9. Section 20 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (1):
(1.1) If a company contracts for the provision of services in respect of the construction of a pipeline, the construction safety
manual shall set out the contractor’s responsibilities referred to in
paragraph 6.5(1)(l).
10. Subsection 29(1) of the Regulations is amended by adding the following after paragraph (b):
(b.1) inform the contractor of the contractor’s responsibilities
referred to in paragraph 6.5(1)(l);
11. Section 31 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (1):
(1.1) If a company contracts for the provision of services in respect of the maintenance of a pipeline, the maintenance safety
manual shall set out the contractor’s responsibilities referred to in
paragraph 6.5(1)(l).
12. The heading before section 32 of the Regulations is replaced by the following:
(2) La compagnie présente à l’Office, au plus tard le 30 avril de
chaque année, une déclaration signée par le dirigeant responsable
indiquant qu’elle a établi son rapport annuel.
6. L’article 8 du même règlement devient l’article 5.1 et est
déplacé en conséquence.
7. L’alinéa 11d) du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
d) conçue de façon que, pendant son exploitation, le niveau
acoustique respecte celui qui a été approuvé par l’Office en
vertu de l’article 5.1.
8. Le paragraphe 18(1) du même règlement est modifié par
adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
b.1) informer l’entrepreneur des responsabilités qui lui incombent aux termes de l’alinéa 6.5(1)l);
9. L’article 20 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :
(1.1) Lorsque la compagnie obtient des services par contrat
pour la construction d’un pipeline, le manuel sur la sécurité en
matière de construction de la compagnie doit inclure les responsabilités de l’entrepreneur visées à l’alinéa 6.5(1)l).
10. Le paragraphe 29(1) du même règlement est modifié
par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
b.1) informer l’entrepreneur des responsabilités qui lui incombent aux termes de l’alinéa 6.5(1)l);
11. L’article 31 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :
(1.1) Lorsque la compagnie obtient des services par contrat
pour l’entretien d’un pipeline, le manuel de sécurité en matière
d’entretien doit inclure les responsabilités de l’entrepreneur visées
au paragraphe 6.5(1)l).
12. L’intertitre précédant l’article 32 du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
EMERGENCY MANAGEMENT PROGRAM
PROGRAMME DE GESTION DES SITUATIONS D’URGENCE
13. Subsection 32(1) of the Regulations is replaced by the
following:
32. (1) A company shall develop, implement and maintain an
emergency management program that anticipates, prevents, manages and mitigates conditions during an emergency that could
adversely affect property, the environment or the safety of workers or the public.
(1.1) The company shall develop an emergency procedures
manual, review it regularly and update it as required.
14. The heading before section 35 of the Regulations is
repealed.
15. Section 40 of the Regulations and the heading before it
are replaced by the following:
13. Le paragraphe 32(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
32. (1) La compagnie établit, met en œuvre et maintient un programme de gestion des situations d’urgence qui permet de prévoir, de prévenir, de gérer et d’atténuer les conditions pouvant
avoir une incidence négative sur les biens, l’environnement ou la
sécurité des travailleurs ou du public, en présence d’une situation
d’urgence.
(1.1) La compagnie élabore un manuel des mesures d’urgence,
qu’elle révise régulièrement et met à jour au besoin.
14. L’intertitre précédant l’article 35 du même règlement
est abrogé.
15. L’article 40 du même règlement et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :
INTEGRITY MANAGEMENT PROGRAM
PROGRAMME DE GESTION DE L’INTÉGRITÉ
40. A company shall develop, implement and maintain an integrity management program that anticipates, prevents, manages
and mitigates conditions that could adversely affect safety or the
environment during the design, construction, operation, maintenance or abandonment of a pipeline.
40. La compagnie établit, met en œuvre et entretient un programme de gestion de l’intégrité qui permet de prévoir, de prévenir, de gérer et d’atténuer les conditions pouvant avoir une incidence négative sur la sécurité ou l’environnement dans le cadre
de la conception, de la construction, de l’exploitation, de
l’entretien ou de la cessation d’exploitation du pipeline.
16. Le paragraphe 46(2) du même règlement est modifié
par adjonction, après l’alinéa a), de ce qui suit :
a.1) des processus, méthodes et mesures de sûreté qui
s’appliquent à l’exploitation journalière du pipeline;
16. Section 46(2) of the Regulations is amended by adding
the following after paragraph (a):
(a.1) the security processes, procedures and measures applicable to the day-to-day operation of the pipeline;
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
17. Section 47 of the Regulations and the heading before it
are replaced by the following:
3047
17. L’article 47 du même règlement et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :
SAFETY MANAGEMENT PROGRAM
PROGRAMME DE GESTION DE LA SÉCURITÉ
47. A company shall develop, implement and maintain a safety management program that anticipates, prevents, manages and
mitigates potentially dangerous conditions and exposure to those
conditions during all activities relating to construction, operation,
maintenance, abandonment and emergency situations.
47. La compagnie établit, met en œuvre et maintient un programme de gestion de la sécurité qui permet de prévoir, de prévenir, de gérer et d’atténuer les conditions potentiellement dangereuses et l’exposition à de telles conditions pendant les activités
de construction, d’exploitation, d’entretien, de cessation d’exploitation ainsi que celles relatives aux situations d’urgence.
SECURITY PROGRAM
PROGRAMME DE SÛRETÉ
47.1 A company shall develop, implement and maintain a security program that anticipates, prevents, manages and mitigates
conditions that could adversely affect people, property or the
environment.
18. Section 48 of the Regulations is replaced by the
following:
48. A company shall develop, implement and maintain an
environmental protection program that anticipates, prevents, manages and mitigates conditions that could adversely affect the
environment.
19. (1) The portion of subsection 53(1) of the Regulations
before paragraph (a) is replaced by the following:
53. (1) A company shall conduct inspections on a regular basis
and audits, with a maximum interval of three years, to ensure that
its pipeline is designed, constructed, operated and abandoned in
compliance with
(2) Paragraph 53(1)(b) of the English version of the Regulations is replaced by the following:
(b) Part V of the Act, as it relates to the protection of property
and the environment and the safety and security of the public
and of the company’s employees;
20. The heading before section 55 of the Regulations is replaced by the following:
47.1. La compagnie établit, met en œuvre et maintient un programme de sûreté qui permet de prévoir, de prévenir, de gérer et
d’atténuer les conditions pouvant avoir une incidence négative sur
les personnes, les biens ou l’environnement.
18. L’article 48 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
48. La compagnie établit, met en œuvre et maintient un programme de protection environnementale qui permet de prévoir, de
prévenir, de gérer et d’atténuer les conditions pouvant avoir une
incidence négative sur l’environnement.
19. (1) Le passage du paragraphe 53(1) du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
53. (1) La compagnie procède régulièrement à des inspections
et à des vérifications, à intervalles d’au plus trois ans, pour veiller
à ce que le pipeline soit conçu, construit et exploité — ou cesse
d’être exploité —, conformément :
(2) L’alinéa 53(1)b) de la version anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(b) Part V of the Act, as it relates to the protection of property
and the environment and the safety and security of the public
and of the company’s employees;
20. L’intertitre précédant l’article 55 du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
PROGRAM AUDITS
VÉRIFICATION DES PROGRAMMES
21. Subsection 55(1) of the Regulations is replaced by the
following:
55. (1) A company shall conduct audits, with a maximum
interval of three years, of the following programs:
(a) the emergency management program referred to in section 32;
(b) the integrity management program referred to in section 40,
including the pipeline control system referred to in section 37;
(c) the safety management program referred to in section 47;
(d) the security program referred to in section 47.1; and
(e) the environmental protection program referred to in section 48.
21. Le paragraphe 55(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
55. (1) La compagnie vérifie, à intervalles d’au plus trois ans,
les programmes suivants :
a) le programme de gestion des situations d’urgence prévu à
l’article 32;
b) le programme de gestion de l’intégrité prévu à l’article 40,
y compris le système de commande du pipeline visé à l’article 37;
c) le programme de gestion de la sécurité prévu à l’article 47;
d) le programme de sûreté prévu à l’article 47.1;
e) le programme de protection environnementale prévu à
l’article 48.
22. Le même règlement est modifié par abrogation des intertitres suivants :
a) « PARTIE 1 »;
b) « PARTIE 2 »;
c) « PARTIE 3 »;
d) « PARTIE 4 »;
e) « PARTIE 5 »;
f) « PARTIE 6 »;
g) « PARTIE 7 »;
h) « PARTIE 8 »;
i) « PARTIE 9 »;
j) « PARTIE 10 ».
22. The Regulations are amended by repealing the following headings:
(a) “PART 1”;
(b) “PART 2”;
(c) “PART 3”;
(d) “PART 4”;
(e) “PART 5”;
(f) “PART 6”;
(g) “PART 7”;
(h) “PART 8”;
(i) “PART 9”; and
(j) “PART 10”.
3048
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
23. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
23. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[43-1-o]
[43-1-o]
Le 27 octobre 2012
Gazette du Canada Partie I
INDEX
Vol. 146, No. 43 — October 27, 2012
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Revenue Agency
Income Tax Act
Revocation of registration of a charity..............................
Canadian International Trade Tribunal
Carbon steel welded pipe — Expiry of finding ................
Construction services — Inquiry ......................................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
Decisions
2012-567, 2012-568, 2012-574 and 2012-576 to
2012-579 .......................................................................
* Notice to interested parties ................................................
Order
2012-573...........................................................................
Part 1 applications ................................................................
Public Service Commission
Public Service Employment Act
Permission granted (Fargey, Patrick)................................
Permission granted (Johnston, Michael) ...........................
2986
2986
2987
2989
2988
2989
2988
2990
2991
GOVERNMENT HOUSE
Awards to Canadians ........................................................ 2969
Canadian Bravery Decorations ......................................... 2968
GOVERNMENT NOTICES
Bank of Canada
Amendments to the Bank of Canada Pension Plan
(By-law 15) and amendments to the Supplementary
Pension Arrangement (By-law 18)................................
Industry, Dept. of
Canada Corporations Act
Application for surrender of charter..................................
Supplementary letters patent.............................................
Supplementary letters patent — Name change .................
Public Safety and Emergency Preparedness, Dept. of
Criminal Code
Designation as fingerprint examiner .................................
Revocation of designation as fingerprint examiner...........
2970
2983
2983
2983
2984
2984
MISCELLANEOUS NOTICES
* Canada Life Assurance Company (The) and Crown Life
Insurance Company, letters patent of amalgamation ........
Canadian National Aquatic Toxicity Workshop (The),
relocation of head office ...................................................
Contaminates Remediation Training Organization of
Canada, surrender of charter .............................................
* Exchange Bank of Canada, application to establish
a bank................................................................................
* First Data Loan Company, Canada, discontinuance..........
HUMAN PROTEOME ORGANISATION (HUPO),
surrender of charter...........................................................
MD LIFE INSURANCE COMPANY, reduction of stated
capital ...............................................................................
3049
2992
2992
2992
2992
2993
2994
2994
PARLIAMENT
House of Commons
* Filing applications for private bills (First Session,
Forty-First Parliament).................................................. 2985
PROPOSED REGULATIONS
Finance, Dept. of
Bank Act, Cooperative Credit Associations Act, Insurance
Companies Act and Trust and Loan Companies Act
Prepaid Payment Products Regulations ............................ 2996
Pooled Registered Pension Plans Act
Regulations Amending the Pooled Registered Pension
Plans Regulations.......................................................... 3003
National Energy Board
National Energy Board Act
Regulations Amending the Onshore Pipeline
Regulations, 1999 ......................................................... 3037
3050
Canada Gazette Part I
October 27, 2012
INDEX
Vol. 146, no 43 — Le 27 octobre 2012
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
* Banque de change du Canada, demande de constitution
d’une banque.....................................................................
Canadian National Aquatic Toxicity Workshop (The),
changement de lieu du siège social ...................................
* Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie (La) et
Crown, compagnie d’assurance-vie, lettres patentes de
fusion ................................................................................
Contaminates Remediation Training Organization of
Canada, abandon de charte ...............................................
HUMAN PROTEOME ORGANISATION (HUPO),
abandon de charte .............................................................
SOCIÉTÉ D’ASSURANCE VIE MD, réduction de capital
déclaré...............................................................................
* Société de prêt First Data, Canada, cessation ....................
AVIS DU GOUVERNEMENT
Banque du Canada
Modifications au Régime de pension de la Banque du
Canada (Règlement administratif no 15) et
modifications au Régime de pension
complémentaire de la Banque du Canada
(Règlement administratif no 18) ....................................
Industrie, min. de l’
Loi sur les corporations canadiennes
Demande d’abandon de charte..........................................
Lettres patentes supplémentaires ......................................
Lettres patentes supplémentaires —
Changement de nom......................................................
Sécurité publique et de la Protection civile, min. de la
Code criminel
Désignation à titre de préposé aux empreintes digitales ...
Révocation de nomination à titre de préposé aux
empreintes digitales.......................................................
2992
2992
2992
2992
2994
2994
2993
2970
2983
2983
2983
2984
2984
COMMISSIONS
Agence du revenu du Canada
Loi de l’impôt sur le revenu
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de
bienfaisance .................................................................. 2986
COMMISSIONS (suite)
Commission de la fonction publique
Loi sur l’emploi dans la fonction publique
Permission accordée (Fargey, Patrick)..............................
Permission accordée (Johnston, Michael).........................
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
* Avis aux intéressés ............................................................
Décisions
2012-567, 2012-568, 2012-574 et 2012-576 à
2012-579 .......................................................................
Demandes de la partie 1........................................................
Ordonnance
2012-573...........................................................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Services de construction — Enquête ................................
Tubes soudés en acier au carbone — Expiration des
conclusions....................................................................
2990
2991
2988
2989
2988
2989
2987
2986
PARLEMENT
Chambre des communes
* Demandes introductives de projets de loi privés
(Première session, quarante et unième législature) ....... 2985
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Finances, min. des
Loi sur les banques, Loi sur les associations coopératives
de crédit, Loi sur les sociétés d’assurances et Loi sur
les sociétés de fiducie et de prêt
Règlement sur les produits de paiement prépayés ............ 2996
Loi sur les régimes de pension agréés collectifs
Règlement modifiant le Règlement sur les régimes de
pension agréés collectifs ............................................... 3003
Office national de l’énergie
Loi sur l’Office national de l’énergie
Règlement modifiant le Règlement de 1999 sur les
pipelines terrestres ........................................................ 3037
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
Décorations à des Canadiens ............................................ 2969
Décorations canadiennes pour actes de bravoure.............. 2968
If undelivered, return COVER ONLY to:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising