Manual 18143294

Manual 18143294
Vol. 146, no 11
Vol. 146, No. 11
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, MARCH 17, 2012
OTTAWA, LE SAMEDI 17 MARS 2012
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Part II and Part III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 4, 2012, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling government publications as listed
in the telephone directory or write to Publishing and Depository
Services, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the
Internet at http://gazette.gc.ca. It is accessible in Portable
Document Format (PDF) and in HyperText Mark-up Language
(HTML) as the alternate format. The on-line PDF format of Part I,
Part II and Part III is official since April 1, 2003, and is published
simultaneously with the printed copy.
For information regarding reproduction rights, please contact
Public Works and Government Services Canada, by telephone
at 613-996-6886 or by email at droitdauteur.copyright@tpsgc­
pwgsc.gc.ca.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères de la Partie II et de la Partie III —
Publiée le samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres
catégories de textes réglementaires et de documents —
Publiée le 4 janvier 2012 et au moins tous les deux
mercredis par la suite
Partie III Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant aux Éditions et
Services de dépôt, Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
La Gazette du Canada est aussi offerte gratuitement sur Internet au
http://gazette.gc.ca. La publication y est accessible en format de
document portable (PDF) et en langage hypertexte (HTML) comme
média substitut. Le format PDF en direct de la Partie I, de la
Partie II et de la Partie III est officiel depuis le 1er avril 2003 et est
publié en même temps que la copie imprimée.
Pour obtenir des renseignements sur les droits de reproduction,
veuillez communiquer avec Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, par téléphone au 613-996-6886 ou par
courriel à l’adresse droitdauteur.copyright@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
613-996-2495 (telephone), 613-991-3540 (fax).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, 613-996-2495 (téléphone), 613-991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2012
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2012
ISSN 1494-6076
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2012
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2012
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Vol. 146, No. 11 — March 17, 2012
Vol. 146, no 11 — Le 17 mars 2012 529
Government notices .........................................................
Appointments ...............................................................
530
540
Avis du gouvernement .....................................................
Nominations .................................................................
530
540
Parliament
House of Commons .....................................................
Chief Electoral Officer ................................................
545
545
Parlement
Chambre des communes ..............................................
Directeur général des élections ....................................
545
545
Commissions ...................................................................
(agencies, boards and commissions)
546
Commissions ...................................................................
(organismes, conseils et commissions)
546
Miscellaneous notices ......................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
553
Avis divers .......................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
553
Proposed regulations .......................................................
(including amendments to existing regulations)
555
Règlements projetés .........................................................
(y compris les modifications aux règlements existants) 555
Index ...............................................................................
743
Index ...............................................................................
744
530
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to section 128 of the Can­
adian Environmental Protection Act, 1999, Disposal at Sea
Emergency Permit No. 4543-2-06707 authorizing the loading for
disposal and the disposal of waste or other matter at sea is
approved.
1. Permittee: Department of Public Works and Government
Services, Halifax, Nova Scotia.
2. Waste or other matter to be disposed of: Dredged material.
2.1. Nature of waste or other matter: Dredged material consist­
ing of gravel, sand, silt and clay.
3. Duration of permit: Permit is valid from March 15, 2012, to
April 30, 2012.
4. Loading site(s): Cheticamp Channel, Nova Scotia, at ap­
proximately 46°38.295′ N, 61°00.624′ W (NAD83), as described
in attachment B, submitted in support of the permit application.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 128
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
que le permis d’urgence d’immersion en mer no 4543-2-06707,
autorisant le chargement pour immersion et l’immersion de dé­
chets ou d’autres matières en mer, est approuvé.
1. Titulaire : Ministère des Travaux publics et des Services gou­
vernementaux, Halifax (Nouvelle-Écosse).
2. Déchets ou autres matières à immerger : Déblais de dragage.
2.1. Nature des déchets ou autres matières : Déblais de dragage
composés de gravier, de sable, de limon et d’argile.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 15 mars 2012 au
30 avril 2012.
4. Lieu(x) de chargement : Chenal de Cheticamp (NouvelleÉcosse), à environ 46°38,295′ N., 61°00,624′ O. (NAD83), tel
qu’il est décrit dans la pièce jointe B, présentée à l’appui de la
demande de permis.
5. Lieu(x) d’immersion : Chenal de Cheticamp (NouvelleÉcosse), à environ 46°38,295′ N., 61°00,624′ O. (NAD83), tel
qu’il est décrit dans la pièce jointe B, présentée à l’appui de la
demande de permis.
6. Méthode de chargement : Le dragage se fera à l’aide d’une
excavatrice sur chaland.
7. Parcours à suivre et mode de transport : Voie la plus directe
entre le lieu de chargement et le lieu d’immersion par décharge­
ment latéral.
8. Méthode d’immersion : L’immersion se fera par décharge­
ment latéral.
9. Quantité totale à immerger : Ne pas excéder 2 000 m3 mesure
en place.
9.1. Le titulaire doit veiller à ce que les méthodes utilisées pour
mesurer ou évaluer les quantités de matières draguées immergées
à chaque lieu d’immersion soient soumises à Madame Jayne
Roma, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1a). Les
méthodes doivent être approuvées par le ministère de l’Environ­
nement avant le début des opérations de dragage effectuées en
vertu de ce permis.
10. Inspection :
10.1. En acceptant ce permis, le titulaire et ses entrepreneurs
acceptent d’être assujettis à des inspections conformément à la
partie 10 de la Loi canadienne sur la protection de l’environne­
ment (1999).
10.2. Les navires visés par le présent permis doivent être iden­
tifiés tel qu’il est prescrit par le Règlement sur les abordages de la
Loi sur la marine marchande du Canada lorsqu’ils se trouvent
dans la voie navigable.
11. Entrepreneurs :
11.1. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion
en mer désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
11.2. Le titulaire doit s’assurer que toutes les personnes qui
prennent part aux opérations de chargement, de transport ou
d’immersion pour lesquelles le permis a été accordé respectent les
conditions mentionnées dans le permis.
5. Disposal site(s): Cheticamp Channel, Nova Scotia, at ap­
proximately 46°38.295′ N, 61°00.624′ W (NAD83), as described
in attachment B, submitted in support of the permit application.
6. Method of loading: Dredging will be carried out using a
barge-mounted excavator.
7. Route to disposal site(s) and method of transport: Most direct
route from the loading site to the disposal site via sidecasting.
8. Method of disposal: Disposal will be carried out by
sidecasting.
9. Total quantity to be disposed of: Not to exceed 2 000 m3 place
measure.
9.1. The Permittee shall submit the procedures to measure or
estimate quantities of dredged material disposed of at each dis­
posal site to Ms. Jayne Roma, as identified in paragraph 12.1(a).
The Department of the Environment shall approve the procedures
prior to the commencement of the first dredging operation to be
conducted under this permit.
10. Inspection:
10.1. By accepting this permit, the Permittee and their contract­
ors accept that they are subject to inspection pursuant to Part 10
of the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
10.2. Ships operating under the authority of this permit shall be
marked in accordance with the Collision Regulations of the Can­
ada Shipping Act when located on or in the waterway.
11. Contractors:
11.1. The loading or disposal at sea referred to under this per­
mit shall not be carried out by any person without written author­
ization from the Permittee.
11.2. The Permittee shall ensure that all persons involved in the
loading, transport or disposal activities authorized by this permit
conduct these activities in accordance with the relevant permit
conditions.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
12. Reporting and notification:
12.1. The Permittee shall provide the following information at
least 48 hours before loading and disposal activities commence:
name or number of ship, platform or structure used to carry out
the loading and/or disposal, name of the contractor including cor­
porate and on-site contact information, and expected period of
loading and disposal activities. The above-noted information shall
be submitted to
(a) Ms. Jayne Roma, Environmental Protection Operations Dir­
ectorate, Environment Canada, Atlantic Region, Queen Square,
16th Floor, 45 Alderney Drive, Dartmouth, Nova Scotia B2Y
2N6, 902-490-0716 (fax), jayne.roma@ec.gc.ca (email);
(b) Mr. Mark Dalton, Environmental Enforcement Director­
ate, Environment Canada, Atlantic Region, Queen Square,
16th Floor, 45 Alderney Drive, Dartmouth, Nova Scotia B2Y
2N6, 902-490-0775 (fax), mark.dalton@ec.gc.ca (email); and
(c) Mr. Charles MacInnis, Fisheries and Oceans Canada,
Civic 2920 Highway 104, Antigonish, Nova Scotia B2G 2K7,
902-863-5818 (fax), charles.macinnis@dfo-mpo.gc.ca (email).
531
13. Special precautions:
13.1. The loading and disposal at sea activities referred to
under this permit shall be carried out in accordance with Sec­
tion 46 of the permit application.
I. R. GEOFFREY MERCER
Regional Director
Environmental Protection Operations Directorate
Atlantic Region
On behalf of the Minister of the Environment
12. Rapports et avis :
12.1. Le titulaire doit fournir les renseignements suivants au
moins 48 heures avant le début des activités de chargement et
d’immersion : le nom ou le numéro d’identification du navire, de
la plate-forme ou de l’ouvrage duquel le chargement ou l’immer­
sion sont effectués, le nom de l’entrepreneur, y compris les
coordonnées des personnes-ressources de l’entreprise et de celles
qui se trouvent sur les lieux ainsi que la période prévue des activi­
tés de chargement et d’immersion. Les renseignements susmen­
tionnés doivent être acheminés à :
a) Madame Jayne Roma, Direction des activités de protection
de l’environnement, Environnement Canada, Région de
l’Atlantique, Queen Square, 16e étage, 45, promenade Alder­
ney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 2N6, 902-490-0716
(télécopieur), jayne.roma@ec.gc.ca (courriel);
b) Monsieur Mark Dalton, Direction de l’application de la loi
en matière d’environnement, Environnement Canada, Région
de l’Atlantique, Queen Square, 16e étage, 45, promenade
Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 2N6, 902-490­
0775 (télécopieur), mark.dalton@ec.gc.ca (courriel);
c) Monsieur Charles MacInnis, Pêches et Océans Canada,
2920, route 104, Antigonish (Nouvelle-Écosse) B2G 2K7, 902­
863-5818 (télécopieur), charles.macinnis@dfo-mpo.gc.ca
(courriel).
12.2. Les Services de communications et de trafic maritimes
(SCTM) de la Garde côtière canadienne de Sydney (1-800-686­
8676) doivent être avisés avant le début des travaux afin que les
« avis à la navigation » ou les « avis aux navigateurs » appropriés
soient délivrés.
12.3. Le titulaire doit présenter un rapport écrit au ministre, re­
présenté par le directeur régional de la Direction des activités de
protection de l’environnement, Région de l’Atlantique, a/s de
Mme Jayne Roma, dont les coordonnées figurent au paragra­
phe 12.1a), dans les 30 jours suivant le parachèvement des tra­
vaux ou l’expiration du permis, selon la première de ces éventua­
lités. Ce rapport doit contenir les renseignements suivants : une
liste de tous les travaux effectués visés par le permis, y compris
les noms des lieux de chargement et d’immersion utilisés, la
quantité de matières immergées à chaque lieu d’immersion et les
dates auxquelles les activités d’immersion ont eu lieu.
13. Précautions spéciales :
13.1. Le chargement et l’immersion en mer désignés aux ter­
mes du présent permis doivent être réalisés conformément à la
section 46 de la demande de permis.
Le directeur régional
Direction des activités de protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
I. R. GEOFFREY MERCER
Au nom du ministre de l’Environnement
[11-1-o]
[11-1-o]
12.2. The Canadian Coast Guard, Marine Communication and
Traffic Services (MCTS) Sydney (1-800-686-8676) is to be noti­
fied in advance of the commencement of work so that appropriate
Notices to Shipping/Mariners may be issued.
12.3. The Permittee shall submit a written report to the Minis­
ter, as represented by the Regional Director of the Environmental
Protection Operations Directorate, Atlantic Region, c/o Ms. Jayne
Roma, as identified in paragraph 12.1(a), within 30 days of either
the completion of the work or the expiry of the permit, whichever
comes first. This report shall contain the following information: a
list of all work completed pursuant to the permit, including the
location of the loading and disposal sites used, the quantity of
matter disposed of at the disposal site and the dates on which
disposal activities occurred.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to section 127 of the Can­
adian Environmental Protection Act, 1999, Disposal at Sea Per­
mit No. 4543-2-06710 authorizing the loading for disposal and
the disposal of waste or other matter at sea is approved.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 127
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
que le permis d’immersion en mer no 4543-2-06710, autorisant le
chargement pour immersion et l’immersion de déchets ou d’au­
tres matières en mer, est approuvé.
532
Canada Gazette Part I
1. Permittee: Barry Group Inc., Dover, Newfoundland and
Labrador.
2. Waste or other matter to be disposed of: Fish waste and
other organic matter resulting from industrial fish processing
operations.
2.1. Nature of waste or other matter: Fish waste and other or­
ganic matter consisting of fish waste.
3. Duration of permit: Permit is valid from May 3, 2012, to
May 2, 2013.
4. Loading site(s): Dover, Newfoundland and Labrador, at ap­
proximately 48°52.00′ N, 53°58.50′ W (NAD83).
5. Disposal site(s): Dover, within a 250 m radius of 48°51.00′ N,
53°57.00′ W (NAD83), at an approximate depth of 90 m.
6. Method of loading:
6.1. The Permittee shall ensure that the material is loaded onto
floating equipment complying with all applicable rules regarding
safety and navigation and capable of containing all waste cargo
during loading and transit to the approved disposal site.
6.2. The Permittee shall ensure that the waste to be disposed of
is covered by netting or other material to prevent access by gulls
and other marine birds, except during direct loading or disposal of
the waste.
6.3. Material loaded for the purpose of disposal at sea may not
be held aboard any ship for more than 96 hours from the com­
mencement of loading without the written consent of an enforce­
ment officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Can­
adian Environmental Protection Act, 1999.
6.4. The loading and transit shall be completed in a manner that
ensures that no material contaminates the marine environment,
notably the harbour and adjacent beaches. The Permittee shall
also ensure that the loading sites are cleaned up and, if necessary,
that spilled wastes are recovered.
7. Route to disposal site(s) and method of transport: Most direct
navigational route from the loading site to the disposal site.
8. Method of disposal:
8.1. The Permittee shall ensure that the waste to be disposed of
is discharged from the equipment or ship while steaming within
the disposal site boundaries and in a manner which will promote
dispersion.
9. Total quantity to be disposed of: Not to exceed 200 tonnes.
10. Inspection:
10.1. By accepting this permit, the Permittee and their contract­
ors accept that they are subject to inspection pursuant to Part 10
of the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
11. Contractors:
11.1. The loading or disposal at sea referred to under this per­
mit shall not be carried out by any person without written author­
ization from the Permittee.
11.2. The Permittee shall ensure that all persons involved in the
loading, transport or disposal activities authorized by this permit
conduct these activities in accordance with the relevant permit
conditions.
12. Reporting and notification:
12.1. The Permittee shall provide the following information at
least 48 hours before loading and disposal activities commence:
March 17, 2012
1. Titulaire : Barry Group Inc., Dover (Terre-Neuve-etLabrador).
2. Déchets ou autres matières à immerger : Déchets de poisson
ou autres matières organiques résultant d’opérations de traitement
industriel du poisson.
2.1. Nature des déchets ou autres matières : Déchets de pois­
son ou autres matières organiques composées de poisson, de mol­
lusques et de crustacés.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 3 mai 2012 au
2 mai 2013.
4. Lieu(x) de chargement : Dover (Terre-Neuve-et-Labrador), à
environ 48°52,00′ N., 53°58,50′ O. (NAD83).
5. Lieu(x) d’immersion : Dover, dans un rayon de 250 m de
48°51,00′ N., 53°57,00′ O. (NAD83), à une profondeur approxi­
mative de 90 m.
6. Méthode de chargement :
6.1. Le titulaire du permis doit s’assurer que les matières sont
chargées sur un équipement flottant respectant toutes les normes
de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la
totalité des matières à immerger durant le chargement et le trans­
port jusqu’au lieu d’immersion approuvé.
6.2. Le titulaire du permis doit s’assurer que les matières à im­
merger sont recouvertes d’un filet ou autrement afin d’empêcher
les goélands et autres oiseaux marins d’y accéder, sauf durant le
chargement ou l’immersion.
6.3. Les matières chargées pour l’immersion en mer ne seront
pas gardées plus de 96 heures à bord du navire, à compter du
début du chargement, sans l’autorisation écrite d’un agent de
l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi cana­
dienne sur la protection de l’environnement (1999).
6.4. Le chargement et le transport doivent s’effectuer de façon
qu’aucune matière ne contamine l’environnement marin, notam­
ment le havre et les plages adjacentes. Le titulaire doit également
s’assurer du nettoyage des lieux de chargement et, s’il y a lieu, de
la récupération des déchets déversés.
7. Parcours à suivre et mode de transport : Voie navigable la
plus directe entre le lieu de chargement et le lieu d’immersion.
8. Méthode d’immersion :
8.1. Le titulaire doit s’assurer que les matières à immerger
seront déchargées du navire ou de la pièce d’équipement en mou­
vement à l’intérieur de la zone du lieu d’immersion et d’une
manière qui permettra la plus grande dispersion possible des
matières.
9. Quantité totale à immerger : Ne pas excéder 200 tonnes
métriques.
10. Inspection :
10.1. En acceptant ce permis, le titulaire et ses entrepreneurs
acceptent d’être assujettis à des inspections conformément à la
partie 10 de la Loi canadienne sur la protection de l’environne­
ment (1999).
11. Entrepreneurs :
11.1. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion
en mer désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
11.2. Le titulaire doit s’assurer que toutes les personnes qui
prennent part aux opérations de chargement, de transport ou
d’immersion pour lesquelles le permis a été accordé respectent les
conditions mentionnées dans le permis.
12. Rapports et avis :
12.1. Le titulaire doit fournir les renseignements suivants au
moins 48 heures avant le début des activités de chargement et
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
name or number of ship, platform or structure used to carry out
the loading and/or disposal, name of the contractor including cor­
porate and on-site contact information, and expected period of
loading and disposal activities. The above-noted information shall
be submitted to Ms. Jayne Roma, Environmental Protection Oper­
ations Directorate, Environment Canada, 45 Alderney Drive,
Dartmouth, Nova Scotia B2Y 2N6, 902-490-0716 (fax), jayne.
roma@ec.gc.ca (email).
533
12.3. This permit shall be displayed in an area of the plant ac­
cessible to the public.
I. R. GEOFFREY MERCER
Regional Director
Environmental Protection Operations Directorate
Atlantic Region
On behalf of the Minister of the Environment
d’immersion : le nom ou le numéro d’identification du navire, de
la plate-forme ou de l’ouvrage duquel le chargement ou l’immer­
sion sont effectués, le nom de l’entrepreneur, y compris les coor­
données des personnes-ressources de l’entreprise et de celles qui
se trouvent sur les lieux ainsi que la période prévue des activités
de chargement et d’immersion. Les renseignements susmention­
nés doivent être acheminés à Madame Jayne Roma, Direction des
activités de protection de l’environnement, Environnement Cana­
da, 45, promenade Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
B2Y 2N6, 902-490-0716 (télécopieur), jayne.roma@ec.gc.ca
(courriel).
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit au ministre, re­
présenté par le directeur régional de la Direction des activités de
protection de l’environnement, Région de l’Atlantique, a/s de
Mme Jayne Roma, dont les coordonnées figurent au paragra­
phe 12.1, dans les 30 jours suivant le parachèvement des travaux
ou l’expiration du permis, selon la première de ces éventualités.
Ce rapport doit contenir les renseignements suivants : la quantité
de matières immergées au(x) lieu(x) d’immersion et les dates
auxquelles les activités d’immersion ont eu lieu.
12.3. Ce permis doit être affiché dans un endroit de l’installa­
tion accessible au public.
Le directeur régional
Direction des activités de protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
I. R. GEOFFREY MERCER
Au nom du ministre de l’Environnement
[11-1-o]
[11-1-o]
12.2. The Permittee shall submit a written report to the Minis­
ter, as represented by the Regional Director of the Environmental
Protection Operations Directorate, Atlantic Region, c/o Ms. Jayne
Roma, as identified in paragraph 12.1, within 30 days of either
the completion of the work or the expiry of the permit, whichever
comes first. This report shall contain the following information:
the quantity of matter disposed of at the disposal site(s) and the
dates on which disposal activities occurred.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to section 127 of the Can­
adian Environmental Protection Act, 1999, Disposal at Sea Per­
mit No. 4543-2-06715 authorizing the loading for disposal and
the disposal of waste or other matter at sea is approved.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 127
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
que le permis d’immersion en mer no 4543-2-06715, autorisant le
chargement pour immersion et l’immersion de déchets ou d’au­
tres matières en mer, est approuvé.
1. Titulaire : Ocean Choice International LP, Triton (TerreNeuve-et-Labrador).
2. Déchets ou autres matières à immerger : Déchets de poisson
ou autres matières organiques résultant d’opérations de traitement
industriel du poisson.
2.1. Nature des déchets ou autres matières : Déchets de pois­
son ou autres matières organiques composées de poisson, de mol­
lusques et de crustacés.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 22 mai 2012 au
21 mai 2013.
4. Lieu(x) de chargement : Triton (Terre-Neuve-et-Labrador), à
environ 49°32,30′ N., 55°35,90′ O. (NAD83).
5. Lieu(x) d’immersion : Triton, dans un rayon de 250 m de
49°33,50′ N., 55°34,00′ O. (NAD83), à une profondeur approxi­
mative de 183 m.
6. Méthode de chargement :
6.1. Le titulaire du permis doit s’assurer que les matières sont
chargées sur un équipement flottant respectant toutes les normes
de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la
totalité des matières à immerger durant le chargement et le trans­
port jusqu’au lieu d’immersion approuvé.
1. Permittee: Ocean Choice International LP, Triton, Newfound­
land and Labrador.
2. Waste or other matter to be disposed of: Fish waste and
other organic matter resulting from industrial fish processing
operations.
2.1. Nature of waste or other matter: Fish waste and other or­
ganic matter consisting of fish and shellfish waste.
3. Duration of permit: Permit is valid from May 22, 2012, to
May 21, 2013.
4. Loading site(s): Triton, Newfoundland and Labrador, at ap­
proximately 49°32.30′ N, 55°35.90′ W (NAD83).
5. Disposal site(s): Triton, within a 250 m radius of 49°33.50′ N,
55°34.00′ W (NAD83), at an approximate depth of 183 m.
6. Method of loading:
6.1. The Permittee shall ensure that the material is loaded onto
floating equipment complying with all applicable rules regarding
safety and navigation and capable of containing all waste cargo
during loading and transit to the approved disposal site.
534
Canada Gazette Part I
6.2. The Permittee shall ensure that the waste to be disposed of
is covered by netting or other material to prevent access by gulls
and other marine birds, except during direct loading or disposal of
the waste.
6.3. Material loaded for the purpose of disposal at sea may not
be held aboard any ship for more than 96 hours from the com­
mencement of loading without the written consent of an enforce­
ment officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Can­
adian Environmental Protection Act, 1999.
6.4. The loading and transit shall be completed in a manner that
ensures that no material contaminates the marine environment,
notably the harbour and adjacent beaches. The Permittee shall
also ensure that the loading sites are cleaned up and, if necessary,
that spilled wastes are recovered.
7. Route to disposal site(s) and method of transport: Most direct
navigational route from the loading site to the disposal site.
8. Method of disposal:
8.1. The Permittee shall ensure that the waste to be disposed of
is discharged from the equipment or ship while steaming within
the disposal site boundaries and in a manner which will promote
dispersion.
9. Total quantity to be disposed of: Not to exceed 2 000 tonnes.
10. Inspection:
10.1. By accepting this permit, the Permittee and their contract­
ors accept that they are subject to inspection pursuant to Part 10
of the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
11. Contractors:
11.1. The loading or disposal at sea referred to under this per­
mit shall not be carried out by any person without written author­
ization from the Permittee.
11.2. The Permittee shall ensure that all persons involved in the
loading, transport or disposal activities authorized by this permit
conduct these activities in accordance with the relevant permit
conditions.
12. Reporting and notification:
12.1. The Permittee shall provide the following information at
least 48 hours before loading and disposal activities commence:
name or number of ship, platform or structure used to carry out
the loading and/or disposal, name of the contractor including cor­
porate and on-site contact information, and expected period
of loading and disposal activities. The above-noted information
shall be submitted to Ms. Jayne Roma, Environmental Protec­
tion Operations Directorate, Environment Canada, 45 Alderney
Drive, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 2N6, 902-490-0716 (fax),
jayne.roma@ec.gc.ca (email).
12.2. The Permittee shall submit a written report to the Minis­
ter, as represented by the Regional Director of the Environmental
Protection Operations Directorate, Atlantic Region, c/o Ms. Jayne
Roma, as identified in paragraph 12.1, within 30 days of either
the completion of the work or the expiry of the permit, whichever
comes first. This report shall contain the following information:
the quantity of matter disposed of at the disposal site(s) and the
dates on which disposal activities occurred.
March 17, 2012
6.2. Le titulaire du permis doit s’assurer que les matières à im­
merger sont recouvertes d’un filet ou autrement afin d’empêcher
les goélands et autres oiseaux marins d’y accéder, sauf durant le
chargement ou l’immersion.
6.3. Les matières chargées pour l’immersion en mer ne seront
pas gardées plus de 96 heures à bord du navire, à compter du dé­
but du chargement, sans l’autorisation écrite d’un agent de l’auto­
rité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999).
6.4. Le chargement et le transport doivent s’effectuer de façon
qu’aucune matière ne contamine l’environnement marin, notam­
ment le havre et les plages adjacentes. Le titulaire doit également
s’assurer du nettoyage des lieux de chargement et, s’il y a lieu, de
la récupération des déchets déversés.
7. Parcours à suivre et mode de transport : Voie navigable la
plus directe entre le lieu de chargement et le lieu d’immersion.
8. Méthode d’immersion :
8.1. Le titulaire doit s’assurer que les matières à immerger
seront déchargées du navire ou de la pièce d’équipement en
mouvement à l’intérieur de la zone du lieu d’immersion et d’une
manière qui permettra la plus grande dispersion possible des
matières.
9. Quantité totale à immerger : Ne pas excéder 2 000 tonnes
métriques.
10. Inspection :
10.1. En acceptant ce permis, le titulaire et ses entrepreneurs
acceptent d’être assujettis à des inspections conformément à la
partie 10 de la Loi canadienne sur la protection de l’environne­
ment (1999).
11. Entrepreneurs :
11.1. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion
en mer désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
11.2. Le titulaire doit s’assurer que toutes les personnes qui
prennent part aux opérations de chargement, de transport ou d’im­
mersion pour lesquelles le permis a été accordé respectent les
conditions mentionnées dans le permis.
12. Rapports et avis :
12.1. Le titulaire doit fournir les renseignements suivants au
moins 48 heures avant le début des activités de chargement et
d’immersion : le nom ou le numéro d’identification du navire, de
la plate-forme ou de l’ouvrage duquel le chargement ou l’immer­
sion sont effectués, le nom de l’entrepreneur, y compris les coor­
données des personnes-ressources de l’entreprise et de celles qui
se trouvent sur les lieux ainsi que la période prévue des activités
de chargement et d’immersion. Les renseignements susmention­
nés doivent être acheminés à Madame Jayne Roma, Direction des
activités de protection de l’environnement, Environnement Ca­
nada, 45, promenade Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
B2Y 2N6, 902-490-0716 (télécopieur), jayne.roma@ec.gc.ca
(courriel).
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit au ministre, re­
présenté par le directeur régional de la Direction des activités de
protection de l’environnement, Région de l’Atlantique, a/s de
Mme Jayne Roma, dont les coordonnées figurent au paragra­
phe 12.1, dans les 30 jours suivant le parachèvement des travaux
ou l’expiration du permis, selon la première de ces éventualités.
Ce rapport doit contenir les renseignements suivants : la quantité
de matières immergées au(x) lieu(x) d’immersion et les dates
auxquelles les activités d’immersion ont eu lieu.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
535
12.3. This permit shall be displayed in an area of the plant ac­
cessible to the public.
I. R. GEOFFREY MERCER
Regional Director
Environmental Protection Operations Directorate
Atlantic Region
On behalf of the Minister of the Environment
12.3. Ce permis doit être affiché dans un endroit de l’installa­
tion accessible au public.
Le directeur régional
Direction des activités de protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
I. R. GEOFFREY MERCER
Au nom du ministre de l’Environnement
[11-1-o]
[11-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to section 127 of the Can­
adian Environmental Protection Act, 1999, Disposal at Sea Per­
mit No. 4543-2-06716 authorizing the loading for disposal and
the disposal of waste or other matter at sea is approved.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 127
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
que le permis d’immersion en mer no 4543-2-06716, autorisant le
chargement pour immersion et l’immersion de déchets ou d’au­
tres matières en mer, est approuvé.
1. Titulaire : Beothic Fish Processors Ltd., Valleyfield
(Terre-Neuve-et-Labrador).
2. Déchets ou autres matières à immerger : Déchets de poisson
ou autres matières organiques résultant d’opérations de traitement
industriel du poisson.
2.1. Nature des déchets ou autres matières : Déchets de pois­
son ou autres matières organiques composées de poisson, de mol­
lusques et de crustacés.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 2 mai 2012 au
1er mai 2013.
4. Lieu(x) de chargement : Valleyfield (Terre-Neuve-etLabrador), à environ 49°07,35′ N., 53°36,85′ O. (NAD83).
5. Lieu(x) d’immersion : Valleyfield, dans un rayon de 250 m de
49°05,34′ N., 53°35,76′ O. (NAD83), à une profondeur approxi­
mative de 8 m.
6. Méthode de chargement :
6.1. Le titulaire du permis doit s’assurer que les matières sont
chargées sur un équipement flottant respectant toutes les normes
de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la
totalité des matières à immerger durant le chargement et le trans­
port jusqu’au lieu d’immersion approuvé.
6.2. Le titulaire du permis doit s’assurer que les matières à im­
merger sont recouvertes d’un filet ou autrement afin d’empêcher
les goélands et autres oiseaux marins d’y accéder, sauf durant le
chargement ou l’immersion.
6.3. Les matières chargées pour l’immersion en mer ne seront
pas gardées plus de 96 heures à bord du navire, à compter du dé­
but du chargement, sans l’autorisation écrite d’un agent de l’auto­
rité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999).
6.4. Le chargement et le transport doivent s’effectuer de façon
qu’aucune matière ne contamine l’environnement marin, notam­
ment le havre et les plages adjacentes. Le titulaire doit également
s’assurer du nettoyage des lieux de chargement et, s’il y a lieu, de
la récupération des déchets déversés.
7. Parcours à suivre et mode de transport : Voie navigable la
plus directe entre le lieu de chargement et le lieu d’immersion.
8. Méthode d’immersion :
8.1. Le titulaire doit s’assurer que les matières à immerger
seront déchargées du navire ou de la pièce d’équipement en
1. Permittee: Beothic Fish Processors Ltd., Valleyfield, New­
foundland and Labrador.
2. Waste or other matter to be disposed of: Fish waste and
other organic matter resulting from industrial fish processing
operations.
2.1. Nature of waste or other matter: Fish waste and other or­
ganic matter consisting of fish and shellfish waste.
3. Duration of permit: Permit is valid from May 2, 2012, to
May 1, 2013.
4. Loading site(s): Valleyfield, Newfoundland and Labrador, at
approximately 49°07.35′ N, 53°36.85′ W (NAD83).
5. Disposal site(s): Valleyfield, within a 250 m radius of
49°05.34′ N, 53°35.76′ W (NAD83), at an approximate depth of
8 m.
6. Method of loading:
6.1. The Permittee shall ensure that the material is loaded onto
floating equipment complying with all applicable rules regarding
safety and navigation and capable of containing all waste cargo
during loading and transit to the approved disposal site.
6.2. The Permittee shall ensure that the waste to be disposed of
is covered by netting or other material to prevent access by gulls
and other marine birds, except during direct loading or disposal of
the waste.
6.3. Material loaded for the purpose of disposal at sea may not
be held aboard any ship for more than 96 hours from the com­
mencement of loading without the written consent of an enforce­
ment officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Can­
adian Environmental Protection Act, 1999.
6.4. The loading and transit shall be completed in a manner that
ensures that no material contaminates the marine environment,
notably the harbour and adjacent beaches. The Permittee shall
also ensure that the loading sites are cleaned up and, if necessary,
that spilled wastes are recovered.
7. Route to disposal site(s) and method of transport: Most direct
navigational route from the loading site to the disposal site.
8. Method of disposal:
8.1. The Permittee shall ensure that the waste to be disposed of
is discharged from the equipment or ship while steaming within
536
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
the disposal site boundaries and in a manner which will promote
dispersion.
12.3. This permit shall be displayed in an area of the plant ac­
cessible to the public.
I. R. GEOFFREY MERCER
Regional Director
Environmental Protection Operations Directorate
Atlantic Region
On behalf of the Minister of the Environment
mouvement à l’intérieur de la zone du lieu d’immersion et
d’une manière qui permettra la plus grande dispersion possible
des matières.
9. Quantité totale à immerger : Ne pas excéder 1 600 tonnes
métriques.
10. Inspection :
10.1. En acceptant ce permis, le titulaire et ses entrepreneurs
acceptent d’être assujettis à des inspections conformément à la
partie 10 de la Loi canadienne sur la protection de l’environne­
ment (1999).
11. Entrepreneurs :
11.1. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion
en mer désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
11.2. Le titulaire doit s’assurer que toutes les personnes qui
prennent part aux opérations de chargement, de transport ou d’im­
mersion pour lesquelles le permis a été accordé respectent les
conditions mentionnées dans le permis.
12. Rapports et avis :
12.1. Le titulaire doit fournir les renseignements suivants au
moins 48 heures avant le début des activités de chargement et
d’immersion : le nom ou le numéro d’identification du navire, de
la plate-forme ou de l’ouvrage duquel le chargement ou l’immer­
sion sont effectués, le nom de l’entrepreneur, y compris les coor­
données des personnes-ressources de l’entreprise et de celles qui
se trouvent sur les lieux ainsi que la période prévue des activités
de chargement et d’immersion. Les renseignements susmention­
nés doivent être acheminés à Madame Jayne Roma, Direction
des activités de protection de l’environnement, Environnement
Canada, 45, promenade Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
B2Y 2N6, 902-490-0716 (télécopieur), jayne.roma@ec.gc.ca
(courriel).
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit au ministre,
représenté par le directeur régional de la Direction des activi­
tés de protection de l’environnement, Région de l’Atlantique,
a/s de Mme Jayne Roma, dont les coordonnées figurent au paragra­
phe 12.1, dans les 30 jours suivant le parachèvement des travaux
ou l’expiration du permis, selon la première de ces éventualités.
Ce rapport doit contenir les renseignements suivants : la quantité
de matières immergées au(x) lieu(x) d’immersion et les dates
auxquelles les activités d’immersion ont eu lieu.
12.3. Ce permis doit être affiché dans un endroit de l’installa­
tion accessible au public.
Le directeur régional
Direction des activités de protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
I. R. GEOFFREY MERCER
Au nom du ministre de l’Environnement
[11-1-o]
[11-1-o]
9. Total quantity to be disposed of: Not to exceed 1 600 tonnes.
10. Inspection:
10.1. By accepting this permit, the Permittee and their contract­
ors accept that they are subject to inspection pursuant to Part 10
of the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
11. Contractors:
11.1. The loading or disposal at sea referred to under this per­
mit shall not be carried out by any person without written author­
ization from the Permittee.
11.2. The Permittee shall ensure that all persons involved in the
loading, transport or disposal activities authorized by this permit
conduct these activities in accordance with the relevant permit
conditions.
12. Reporting and notification:
12.1. The Permittee shall provide the following information at
least 48 hours before loading and disposal activities commence:
name or number of ship, platform or structure used to carry out
the loading and/or disposal, name of the contractor including cor­
porate and on-site contact information, and expected period of
loading and disposal activities. The above-noted information shall
be submitted to Ms. Jayne Roma, Environmental Protection
Operations Directorate, Environment Canada, 45 Alderney Drive,
Dartmouth, Nova Scotia B2Y 2N6, 902-490-0716 (fax), jayne.
roma@ec.gc.ca (email).
12.2. The Permittee shall submit a written report to the Minis­
ter, as represented by the Regional Director of the Environmental
Protection Operations Directorate, Atlantic Region, c/o Ms. Jayne
Roma, as identified in paragraph 12.1, within 30 days of either
the completion of the work or the expiry of the permit, whichever
comes first. This report shall contain the following information:
the quantity of matter disposed of at the disposal site(s) and the
dates on which disposal activities occurred.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Ministerial Condition No. 16683
Condition ministérielle no 16683
Whereas the Minister of the Environment and the Minister of
Health have assessed information pertaining to the substance
Polyol polymer with (chloromethyl) oxirane, trimethyl amine
quaternized;
Attendu que le ministre de l’Environnement et la ministre de la
Santé ont évalué les renseignements dont ils disposent concernant
la substance Polyol polymérisé avec du (chlorométhyl)oxirane,
quaternarisé avec de la N,N-diméthylméthanamine;
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
537
And whereas the ministers suspect that the substance is toxic or
capable of becoming toxic within the meaning of section 64 of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999,
The Minister of the Environment, pursuant to para­
graph 84(1)(a) of the Canadian Environmental Protection Act,
1999, hereby permits the manufacture or import of the substance
in accordance with the conditions of the following annex.
PETER KENT
Minister of the Environment
Attendu que les ministres soupçonnent que la substance est ef­
fectivement ou potentiellement toxique au sens de l’article 64 de
la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
Par les présentes, le ministre de l’Environnement, en vertu de
l’alinéa 84(1)a) de la Loi canadienne sur la protection de l’envi­
ronnement (1999), autorise la fabrication ou l’importation de la
substance aux conditions de l’annexe ci-après.
Le ministre de l’Environnement
PETER KENT
ANNEX
ANNEXE
Conditions
Conditions
(Paragraph 84(1)(a) of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999)
(Alinéa 84(1)a) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999))
1. The following definitions apply in these ministerial
conditions:
“notifier” means the person who has, on December 15, 2011,
provided to the Minister of the Environment the prescribed in­
formation concerning the substance, in accordance with subsec­
tion 81(1) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999. “substance” means Polyol polymer with (chloromethyl) oxirane,
trimethyl amine quaternized.
“waste” includes effluents resulting from rinsing transport
vessels, storage vessels or blending vessels that contained the
substance, process effluents, and any residual amounts of the
substance.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent aux présentes condi­
tions ministérielles :
« déclarant » s’entend de la personne qui, le 15 décembre 2011, a
fourni au ministre de l’Environnement les renseignements régle­
mentaires concernant la substance conformément au paragra­
phe 81(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environ­
nement (1999).
« substance » s’entend de Polyol polymérisé avec du (chloromé­
thyl)oxirane, quaternarisé avec de la N,N-diméthylméthanamine.
« déchets » s’entend notamment des effluents générés par le rin­
çage des contenants utilisés pour le transport, l’entreposage ou le
mélange de la substance, les effluents des procédés ainsi que toute
quantité résiduelle de la substance.
2. Le déclarant peut fabriquer ou importer la substance confor­
mément aux présentes conditions ministérielles.
2. The notifier may manufacture or import the substance in ac­
cordance with the present ministerial conditions.
Restriction
Restriction
3. The notifier may import the substance to use it, or to transfer
it to a person who will use it, only in on-shore oil production
operations as a reverse emulsion breaker or as a water clarifier.
3. Le déclarant peut importer la substance afin de l’utiliser ou
d’en transférer la possession matérielle à une personne qui l’utili­
sera uniquement dans des opérations terrestres de production de
pétrole comme briseur d’émulsion d’huile dans l’eau ou comme
purificateur d’eau.
4. Au moins 120 jours avant le début de la fabrication de la
substance au Canada, le déclarant informe par écrit le ministre de
l’Environnement et lui fournit les renseignements suivants :
a) les renseignements prévus à l’article 5 de l’annexe 10 du Rè­
glement sur les renseignements concernant les substances nou­
velles (substances chimiques et polymères);
b) les renseignements prévus à l’alinéa 11c) de l’annexe 11 de
ce règlement;
c) une courte description du processus de fabrication indiquant
en détail les monomères et les réactifs, la stœchiométrie de la
réaction ainsi que la nature (par lots ou en continu) et l’échelle
du procédé;
d) un organigramme du processus de fabrication indiquant en­
tre autres les réservoirs de traitement, les réservoirs de réten­
tion et les tours de distillation;
e) une courte description des principales étapes des opé­
rations de fabrication, des conversions chimiques, des points
d’entrée de tous les monomères et les réactifs, des points de
rejet de la substance et des processus d’élimination des rejets
environnementaux.
4. At least 120 days prior to beginning manufacturing of the
substance in Canada, the notifier shall inform the Minister of the
Environment, in writing, and provide the following information:
(a) the information specified in item 5 of Schedule 10 to the
New Substances Notification Regulations (Chemicals and
Polymers);
(b) the information specified in paragraph 11(c) of Schedule 11
to those Regulations;
(c) a brief description of the manufacturing process that details
the reactants and monomers used, reaction stoichiometry, na­
ture (batch or continuous) and scale of the process;
(d) a flow diagram of the manufacturing process that includes
features such as process tanks, holding tanks and distillation
towers; and
(e) a brief description of the major steps in manufacturing
operations, the chemical conversions, the points of entry of all
the reactants and monomers and the points of release of the
substance, and the processes to eliminate environmental
release.
538
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Environmental Release
Rejet environnemental
5. Where any release of the substance to the environment oc­
curs, other than a release into an oil well resulting from a use of
the substance described in item 3, the person who has the physical
possession or control of the substance shall immediately take all
measures necessary to prevent any further release and to limit the
dispersion of the substance. Furthermore, the person shall inform
the Minister of the Environment immediately by contacting an
enforcement officer, designated under the Canadian Environ­
mental Protection Act, 1999, of the Environment Canada Re­
gional Office that is closest to where the release occurred.
5. Si un rejet de la substance dans l’environnement se produit,
autre qu’un rejet dans un puits de pétrole résultant d’une utilisa­
tion décrite à l’article 3, la personne qui a la possession matérielle
ou le contrôle de la substance prend immédiatement toutes les
mesures appropriées pour prévenir tout rejet additionnel et pour
en limiter la dispersion. De plus, la personne doit en aviser le
ministre de l’Environnement immédiatement en communiquant
avec un agent de l’autorité désigné en vertu de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999) au bureau régional
d’Environnement Canada le plus près du lieu du rejet.
Disposal
Restriction visant la disposition
6. The notifier must destroy or dispose of the substance or any
waste containing it in their physical possession or under their
control in the following manner:
(a) deep-well injection in accordance with the laws of the juris­
diction where the well is located; or
(b) incineration in accordance with the laws of the jurisdiction
where the incineration facility is located.
6. Le déclarant doit détruire ou se débarrasser de la sub­
stance ou des déchets contenant la substance dont il a la posses­
sion matérielle ou le contrôle d’une des manières suivantes :
a) en les injectant dans un puits profond conformément aux lois
applicables au lieu où est situé le puits; b) en les incinérant conformément aux lois applicables au lieu
où est située l’installation d’incinération.
Record-keeping Requirements
Exigences en matière de tenue de registres
7. (1) The notifier shall maintain electronic or paper records,
with any documentation supporting the validity of the information
contained in these records, indicating
(a) the use of the substance;
(b) the quantity of the substance that the notifier manufactures,
imports, purchases, sells and uses;
(c) the name and address of each person to whom the notifier
transfers the physical possession or control of the substance;
and
(d) the name and address of the person in Canada who has dis­
posed of the substance or of the waste for the notifier, the
method used to do so, and the quantities of the substance or
waste shipped to that person.
7. (1) Le déclarant tient des registres papier ou électroniques,
accompagnés de toute documentation validant l’information
qu’ils contiennent, indiquant :
a) l’utilisation de la substance;
b) les quantités de la substance que le déclarant fabrique, im­
porte, achète, vend et utilise;
c) le nom et l’adresse de chaque personne à qui il transfère la
possession matérielle ou le contrôle de la substance;
d) le nom et l’adresse de la personne, au Canada, qui a éliminé
la substance ou les déchets pour le déclarant, la méthode utili­
sée pour ce faire et les quantités de substance ou de déchets qui
ont été expédiées à cette personne.
(2) The notifier shall maintain electronic or paper records men­
tioned in subitem (1) at the notifier’s principal place of business
in Canada for a period of at least five years after they are made.
(2) Le déclarant conserve les registres tenus conformément au
paragraphe (1) à son établissement principal au Canada pour une
période d’au moins cinq ans après leur création.
Other Requirements
Autres exigences
8. The notifier shall inform any person to whom they transfer
the physical possession or control of the substance, in writing, of
the terms of the present ministerial conditions. The notifier shall
obtain, prior to the transfer, written confirmation from this person
that they were informed of the terms of the present ministerial
conditions. This written confirmation shall be maintained at the
notifier’s principal place of business in Canada for a period of at
least five years from the day it was received.
8. Le déclarant informe par écrit toute personne à qui il trans­
fère la possession matérielle ou le contrôle de la substance de
l’existence des présentes conditions ministérielles et exige de
cette personne, avant le transfert, une déclaration écrite indiquant
qu’elle a été informée de l’existence des présentes conditions
ministérielles. Le déclarant conserve cette déclaration à son
établissement principal au Canada pour une période d’au moins
cinq ans après sa réception.
Coming into Force
Entrée en vigueur
9. This Ministerial Condition comes into force on March 2,
2012.
9. La présente condition ministérielle entre en vigueur le
2 mars 2012.
[11-1-o]
[11-1-o]
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
539
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendments
Règlement sur les aliments et drogues — Modifications
Interim Marketing Authorization
Autorisation de mise en marché provisoire
Provisions currently exist in the Food and Drug Regulations
(the Regulations) for the use of caffeine and caffeine citrate as
food additives in cola-type beverages at a maximum level of use
of 200 parts per million (ppm) in the finished product.
Des dispositions existent actuellement dans le Règlement
sur les aliments et drogues (le Règlement) autorisant l’utilisation
de la caféine et du citrate de caféine comme additifs alimen­
taires dans les boissons de type cola à une limite de tolérance de
200 parties par million (ppm) dans le produit fini.
Health Canada has received a request to continue to permit the
use of caffeine and caffeine citrate as food additives in non­
alcoholic carbonated water-based flavoured and sweetened bever­
ages other than cola-type beverages. The maximum level of use
of caffeine and caffeine citrate (calculated as caffeine), used sin­
gly or in combination in these beverages, would be 150 ppm in
the finished product. This authorization is intended to provide for
the continued addition of caffeine and caffeine citrate to the bev­
erages commonly referred to as carbonated soft drinks, other than
cola-type soft drinks. This authorization does not change the pro­
visions for the use of caffeine and caffeine citrate in cola-type
beverages, which will continue to be permitted at a maximum
level of use of 200 ppm in the finished product.
Santé Canada a reçu une demande afin de continuer de permet­
tre l’utilisation de la caféine et du citrate de caféine à titre
d’additifs alimentaires dans les boissons aromatisées sucrées non
alcoolisées à base d’eau gazéifiée autres que les boissons de type
cola. La limite de tolérance de la caféine et du citrate de caféine
(calculée sous forme de caféine), utilisés isolément ou en mélange
dans ces boissons, serait de 150 ppm dans le produit fini. Cette
autorisation permettrait l’addition continuelle de caféine et de
citrate de caféine dans les boissons communément désignées sous
le nom de « boissons gazeuses » autres que les boissons de type
cola. Cette autorisation ne modifie pas les dispositions permettant
l’utilisation de la caféine et du citrate de caféine dans les boissons
de type cola, qui continueront d’être autorisés à une limite de
tolérance de 200 ppm dans le produit fini.
The extended use of caffeine and caffeine citrate will provide
for the additional use of these food additives in carbonated soft
drinks. The original submission requesting the use of caffeine and
caffeine citrate in the beverages described above was subject to
the pre-market review requirements set out in section B.16.002 of
the Regulations. Health Canada has concluded that the evalua­
tion of available data supports the safety of caffeine and caffeine
citrate in these beverages according to the requirements of sec­
tion B.16.002.
Le fait d’étendre l’utilisation de la caféine et du citrate de ca­
féine permettra l’utilisation additionnelle de ces additifs alimen­
taires dans les boissons gazeuses. La demande originale visant à
permettre l’utilisation de la caféine et du citrate de caféine dans
les boissons décrites ci-dessus était assujettie aux exigences ap­
plicables à l’examen préalable à la mise sur le marché énoncées à
l’article B.16.002 du Règlement. Santé Canada a conclu que
l’évaluation des données disponibles confirme l’innocuité de la
caféine et du citrate de caféine dans ces produits alimentaires
conformément aux exigences de l’article B.16.002.
Therefore, it is the intention of Health Canada to recommend
that the Regulations be amended to permit the use of caffeine and
caffeine citrate as food additives in non-alcoholic carbonated
water-based flavoured and sweetened beverages other than colatype beverages at a maximum level of use of 150 ppm used singly
or in combination in the finished product.
Santé Canada propose donc de recommander que le Règlement
soit modifié afin de permettre l’utilisation de la caféine et du ci­
trate de caféine, utilisés isolément ou en mélange, comme additifs
alimentaires dans les boissons aromatisées sucrées non alcooli­
sées à base d’eau gazéifiée autres que les boissons de type cola, à
une limite de tolérance de 150 ppm dans le produit fini.
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization is being issued to
continue to permit the use of caffeine and caffeine citrate, as indi­
cated above, while the regulatory process to amend the Regula­
tions continues. The unstandardized foods described above are
exempted from sections B.01.043 and B.16.007 of the Food and
Drug Regulations.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementa­
tion, une autorisation de mise en marché provisoire est délivrée
afin de continuer l’utilisation de la caféine et du citrate de caféine
conformément aux indications ci-dessus pendant que le processus
de modification du Règlement suit son cours. Les aliments non
normalisés décrits ci-dessus sont exemptés de l’application des
articles B.01.043 et B.16.007 du Règlement sur les aliments et
drogues.
The proposed regulatory amendments would be enabling
measures to allow the sale of the beverages described above
containing the food additives caffeine and caffeine citrate. The
amendments are supported by the safety assessment and would
have a low impact on the economy and on the environment. Con­
sequently, the regulatory amendments may proceed directly to
final approval and publication in the Canada Gazette, Part II.
Les modifications proposées au Règlement seraient des mesu­
res habilitantes permettant la vente des boissons décrites ci-dessus
contenant de la caféine et du citrate de caféine comme additifs
alimentaires. L’évaluation de l’innocuité appuie les modifications
proposées, qui auront par ailleurs peu d’incidence sur l’économie
et l’environnement. Par conséquent, il est possible que les modifi­
cations réglementaires puissent passer directement à l’étape de
l’approbation définitive et être publiées dans la Partie II de la
Gazette du Canada.
Contact
Personne-ressource
Rick O’Leary, Acting Manager, Bureau of Policy, Regulatory
and Governmental Affairs, Health Canada, 251 Sir Frederick
Banting Driveway, Address Locator 2203B, Ottawa, Ontario
Rick O’Leary, Gestionnaire par intérim, Bureau de politiques,
affaires réglementaires et gouvernementales, Santé Canada,
251, promenade Sir Frederick Banting, Indice de l’adresse 2203B,
540
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
K1A 0K9, 613-957-1750 (telephone), 613-941-6625 (fax), scheann@hc-sc.gc.ca (email).
March 7, 2012
PAUL GLOVER
Assistant Deputy Minister
Health Products and Food Branch
Ottawa (Ontario) K1A 0K9, 613-957-1750 (téléphone), 613-941­
6625 (télécopieur), sche-ann@hc-sc.gc.ca (courriel). Le 7 mars 2012 Le sous-ministre adjoint
Direction générale des produits de santé et des aliments
PAUL GLOVER
[11-1-o]
[11-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
OFFICE OF THE REGISTRAR GENERAL
BUREAU DU REGISTRAIRE GÉNÉRAL
Appointments
Nominations
Name and position/Nom et poste
Ashton, Cheryl
National Film Board/Office national du film
Member/Membre Auditor General of Canada/Vérificateur général du Canada
Auditor/Vérificateur Blue Water Bridge Authority/Administration du pont Blue Water
Canada Lands Company Limited/Société immobilière du Canada limitée
Marine Atlantic Inc./Marine Atlantique S.C.C.
Old Port of Montréal Corporation Inc./Société du Vieux-Port de Montréal inc.
Parc Downsview Park Inc.
Ridley Terminals Inc.
The Federal Bridge Corporation Limited/La Société des ponts fédéraux Limitée
The Jacques-Cartier and Champlain Bridges Inc./Les Ponts Jacques-Cartier et
Champlain Inc. The Seaway International Bridge Corporation, Ltd./La Corporation du Pont
international de la voie maritime, Ltée VIA Rail Canada Inc.
Order in Council/Décret
2012-195 2012-173 2012-94
2012-179 2012-95 2012-96 2012-183 2012-176 2012-178 2012-177 2012-190 Canada Council for the Arts/Conseil des Arts du Canada
Members/Membres
Jang, Howard R.
McKay, David
2012-191 2012-192 Canada Pension Plan/Régime de pensions du Canada Review Tribunal/Tribunal de révision Members/Membres
Bimpeh-Segu, Michael Kwesie — Regina
Bouchard, Luc Roch — Québec
Campkin, Patricia Ann — Calgary
Chasles, Gilles Robert — Ottawa
Clarke, Roger Newton — Scarborough
Colling, Paul Victor Harford — Hamilton
Coward, Selina Mary — Regina
Farlam, Avril Anna — Windsor
Finlayson, Jennifer Joy — Halifax
Geselbracht, Will Wyn — Nanaimo
Hovell, Emily Suzanne — Kentville
Hunt, James Thomas — Belleville
Jenkins, John Howard — Oshawa
Kelly-Blackmore, Sheila Marie — Clarenville
Lallier, Yvon — Montréal
Leclerc, Jean-François — Québec
Mailloux, Michelle Christine Marie — Sudbury
Martin, Sheila Kathyrn — Halifax
May, Norman Marvin — North York
McCulloch, Robert Hugh — Winnipeg
McKenzie, David John — Kitchener
McMahon, Tracy Arlene — Winnipeg
Montgomery, Brian Lyle — Sudbury
2012-125 2012-142 2012-126 2012-137
2012-145 2012-139
2012-127 2012-151 2012-134 2012-154
2012-152
2012-150 2012-143 2012-149
2012-136
2012-144
2012-130 2012-133
2012-155 2012-123 2012-140 2012-147 2012-129 Le 17 mars 2012
Name and position/Nom et poste
Nieuwstraten, Hendrik Abraham — Oshawa
Noseworthy, Barbara Johanna — Marystown
Oglow, Gerald William — Kamloops
Pascuzzi, Beniamino Joseph — Sault Ste. Marie
Robichaud, Gilles Benoit — Yarmouth
Rolland, Charles Lewis — North York
Sapp, George Albert — Chester
Sutinen, Lynn Arlene — Sudbury
Whittle, Joanne Marie — Ottawa
Zlabis, Sara Malvine — Windsor
Gazette du Canada Partie I
Order in Council/Décret
2012-128
2012-146
2012-153
2012-124
2012-132
2012-148
2012-138
2012-131
2012-141
2012-135
Canada Pension Plan Investment Board/Office d’investissement du régime de
pensions du Canada
Director and Chairperson of the board of directors/Administrateur et président du
conseil d’administration
Astley, Robert M.
Directors of the board of directors/Administrateurs du conseil d’administration
Brooks, Robert L.
Munroe-Blum, Heather
2012-156
2012-157
Canada Post Corporation/Société canadienne des postes
Directors of the Board of Directors/Administrateurs du conseil d’administration
Paterson, Andrew Bartholomew
Sans Cartier, Alain
2012-175
2012-174
Canada Revenue Agency/Agence du revenu du Canada
Directors of the Board of Management/Administrateurs du conseil de direction
Gillis, Gordon David
Manning, Robert M.
2012-204
2012-203
Canadian Museum of Nature/Musée canadien de la nature
Trustees of the Board of Trustees/Administrateurs du conseil d’administration
Manhas, Reg
Rankin Nash, Erin
2012-194
2012-193
Canadian Polar Commission/Commission canadienne des affaires polaires
Members of the Board of Directors/Administrateurs du conseil d’administration
Ford, Barrie
Fortier, Martin
2012-102
2012-103
Citizenship Act/Loi sur la citoyenneté
Citizenship judges/Juges de la citoyenneté
Part-time basis/À temps partiel
Dhaliwal, Harjit
Full-time basis/À temps plein
Woodard, Joseph Keith
2012-158
2012-159
2012-256
Deloitte & Touche LLP/Deloitte et Touche, s.r.l.
Auditor/Vérificateur
Auditor General of Canada/Vérificateur général du Canada
Joint Auditor/Covérificateur
Public Sector Pension Investment Board/Office d’investissement des régimes
de pensions du secteur public
2012-100
Douglass-Williams, Christine
Canadian Race Relations Foundation/Fondation canadienne des relations raciales
Director of the Board of Directors/Administratrice du conseil d’administration
2012-170
Employment Insurance Act/Loi sur l’assurance-emploi
Chairpersons of the Boards of Referees/Présidents des conseils arbitraux
Alberta
Mason, John Stewart — Edmonton
British Columbia/Colombie-Britannique
Doan, John Louis — Nanaimo
Farnsworth, Christopher John — Lower Mainland
Manitoba
Balkwill, Rodney J. — Brandon
Dyck, Connie Lee — Winnipeg
2012-115
2012-117
2012-121
2012-111
2012-110
541
542
Canada Gazette Part I
Name and position/Nom et poste
Newfoundland and Labrador/Terre-Neuve-et-Labrador
Andrew, Elena — Happy Valley
Nova Scotia/Nouvelle-Écosse MacQuarrie, A. Martha — Kentville Provo, Dwayne A. — Halifax
Ontario
Bryant, Lance R. — Kitchener
Poulin, Royal — North Bay
Weese, Brenda Lee — Belleville
Quebec/Québec Ferland-Drolet, Nathalie — Brossard
Forté, Sébastien — Montréal
Harvey, Pierre — Cantons de l’Est
Joncas, Guy — Saint-Jérôme
Patry, Yvan — Sainte-Thérèse
Yukon Hancock, Richard — Whitehorse
Export Development Canada/Exportation et développement Canada
Directors of the Board of Directors/Administrateurs du conseil d’administration
Burghardt, Jeff
Lifson, Elliot
March 17, 2012
Order in Council/Décret
2012-106 2012-107
2012-113 2012-120
2012-112
2012-109 2012-122 2012-119 2012-116 2012-108 2012-114 2012-118 2012-105 2012-104 Fitzpatrick, Dale F.
Superior Court of Justice in and for the Province of Ontario/Cour supérieure de
justice de l’Ontario
Judge/Juge
Court of Appeal for Ontario/Cour d’appel de l’Ontario Judge ex officio/Juge d’office
2012-208 Government of Prince Edward Island/Gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard
Administrators/Administrateurs
Campbell, The Hon./L’hon. Gordon February 28 and February 29, 2012/Le 28 février et le 29 février 2012 Matheson, The Hon./L’hon. Jacqueline
March 1 to March 5, 2012/Du 1er mars au 5 mars 2012 2012-87 Historic Sites and Monuments Board of Canada/Commission des lieux et
monuments historiques du Canada
Members/Commissaires Roquet, Nicholas
Wishart, Richard
Hutchison, Linda
National Gallery of Canada/Musée des beaux-arts du Canada
Trustee of the Board of Trustees/Administratrice du conseil d’administration
Immigration and Refugee Board/Commission de l’immigration et du statut de
réfugié
Deputy Chairperson/Vice-présidente
Workun, Kim D.
Full-time members/Commissaires à temps plein
Ariemma, Paul Bruin, Lucinda Jane
Cryer, Douglas John Fainbloom, Kevin Markovits, Robert Allan McMillan, Karen
Robitaille, Paule Yaacov, Marie-Claude
Zanfir, Veronica Gabriela
Jones, Bill
Deputy Commissioner of Revenue/Commissaire délégué du revenu
2012-171 2012-172 2012-196 2012-160 2012-167 2012-161 2012-165 2012-163 2012-164 2012-168 2012-169 2012-166
2012-162 2012-92 Le 17 mars 2012
Name and position/Nom et poste
Gazette du Canada Partie I
Order in Council/Décret
Kanwar, Vijay J.
Natural Sciences and Engineering Research Council/Conseil de recherches en
sciences naturelles et en génie
Member/Conseiller
2012-201 Mahar, Andrew M.
Nunavut Court of Justice/Cour de justice du Nunavut
Judge/Juge
Court of Appeal of Nunavut/Cour d’appel du Nunavut
Judge/Juge
Court of Appeal for the Northwest Territories/Cour d’appel des Territoires du Nord-Ouest
Judge/Juge
Court of Appeal of Yukon/Cour d’appel du Yukon
Judge/Juge
2012-209 McGovern, Peter
Asia-Pacific Foundation of Canada/Fondation Asie-Pacifique du Canada
Director of the Board of Directors/Administrateur du conseil d’administration
2012-98 National Museum of Science and Technology/Musée national des sciences et de la
technologie
Trustees of the Board of Trustees/Administrateurs du conseil d’administration
Bélanger, Marie-Claire
Russon, G. Neil
National Parole Board/Commission nationale des libérations conditionnelles
Full-time members/Membres à temps plein
Bruce, Howard M. Davidson, Wilfred H. “Hal”
Part-time member/Membre à temps partiel Boyer, Jean Claude Pierre, Sophie
British Columbia Treaty Commission/Commission des traités de la
Colombie-Britannique
Chief Commissioner/Présidente
2012-198 2012-197 2012-205 2012-206 2012-207 2012-101 Port Authority/Administration portuaire
Directors/Administrateurs Clarke, Jennifer Brunsdale — Prince Rupert
Dupont, Eric — Québec
Harvey, Jean-Sébastien — Saguenay
Rivard, Pierre — Québec
Wright, Mark Clare Pearce — Thunder Bay
2012-180 2012-181 2012-184 2012-182 2012-189 Public Service Labour Relations Board/Commission des relations de travail dans la
fonction publique
Full-time members/Commissaires à temps plein
McNamara, Michael F.
Shannon, Margaret
2012-199 2012-200 Review of Aerospace and Space Programs and Policies/Examen des programmes et
des politiques de l’aérospatiale et de l’espace
Head/Chef
Emerson, The Hon./L’hon. David L. P.C./c.p.
Members of the advisory council/Membres du comité consultatif
Pupatello, Sandra
Quick, James Roy, Jacques 2012-88 2012-90 2012-91 2012-89 Schofield, Vaughn Solomon
Lieutenant Governor of the Province of Saskatchewan/Lieutenante-Gouverneure
de la province de la Saskatchewan
2012-258 Skinner, Jason
Farm Credit Canada/Financement agricole Canada
Director of the Board of Directors/Conseiller du conseil d’administration
2012-202 543
544
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Name and position/Nom et poste
Order in Council/Décret
Thompson, Aaron
International Niagara Committee/Comité international de la rivière Niagara
Represent Canada/Représenter le Canada
Transportation Appeal Tribunal of Canada/Tribunal d’appel des transports du
Canada
Part-time members/Conseillers à temps partiel Gauthier, Mark A. M.
Pugh, George Ernest
Olson, Arnold Marvin
Shabah, Abdo 2012-99
2012-187 2012-188 2012-185 2012-186 Tremblay, Serge
North Atlantic Salmon Conservation Organization/Organisation pour la
conservation du saumon de l’Atlantique nord
Council — North American Commission — West Greenland
Commission/Conseil — Commission nord-américaine — Commission du
Groënland occidental
Canadian representative/Représentant canadien
2012-97
Tulloch, Bonnie M.
Nunavut Court of Justice/Cour de justice du Nunavut
Judge/Juge
Court of Appeal of Nunavut/Cour d’appel du Nunavut
Judge/Juge
Court of Appeal for the Northwest Territories/Cour d’appel des Territoires du
Nord-Ouest
Judge/Juge
Court of Appeal of Yukon/Cour d’appel du Yukon
Judge/Juge
2012-210
Turik, Lori
Canadian Institutes of Health Research/Instituts de recherche en santé du Canada
Member — Governing Council/Membre — conseil d’administration
2012-93
March 9, 2012
Le 9 mars 2012
DIANE BÉLANGER
Official Documents Registrar
La registraire des documents officiels
DIANE BÉLANGER
[11-1-o]
[11-1-o]
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
545
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Forty-First Parliament
Première session, quarante et unième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
May 28, 2011.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, 613-992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada du 28 mai 2011.
Pour de plus amples renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, 613-992-6443.
La greffière de la Chambre des communes
AUDREY O’BRIEN
AUDREY O’BRIEN
Clerk of the House of Commons
CHIEF ELECTORAL OFFICER
DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS
CANADA ELECTIONS ACT
LOI ÉLECTORALE DU CANADA
Determination of number of electors
Établissement du nombre d’électeurs
Notice is hereby given that the above-mentioned notice was
published as Extra Vol. 146, No. 2, on Monday, March 12, 2012.
Avis est par les présentes donné que l’avis susmentionné a été
publié dans l’édition spéciale vol. 146, no 2, le lundi 12 mars
2012.
[11-1-o]
[11-1-o]
546
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA-NOVA SCOTIA OFFSHORE PETROLEUM
BOARD
OFFICE CANADA — NOUVELLE-ÉCOSSE DES
HYDROCARBURES EXTRACÔTIERS
CANADA-NOVA SCOTIA OFFSHORE PETROLEUM
RESOURCES ACCORD IMPLEMENTATION ACT
LOI DE MISE EN ŒUVRE DE L’ACCORD CANADA —
NOUVELLE-ÉCOSSE SUR LES HYDROCARBURES
EXTRACÔTIERS
Issuance of exploration licences
Délivrance de permis d’exploration
As required by subsection 62(4) of the Canada-Nova Scotia
Offshore Petroleum Resources Accord Implementation Act,
S.C. 1988, c. 28, and subsection 65(4) of the Canada-Nova Scotia
Offshore Petroleum Resources Accord Implementation (Nova
Scotia) Act, S.N.S. 1987, c. 3, notice is hereby given that the
Canada-Nova Scotia Offshore Petroleum Board has issued explor­
ation licences 2423, 2424, 2425 and 2426 to Shell Canada Lim­
ited as a result of Call for Bids No. NS11-1. The effective date of
these four licences is March 1, 2012.
Conformément aux dispositions du paragraphe 62(4) de la Loi
de mise en œuvre de l’Accord Canada — Nouvelle-Écosse sur les
hydrocarbures extracôtiers, L.C. 1988, ch. 28, et du paragra­
phe 65(4) du Canada-Nova Scotia Offshore Petroleum Resources
Accord Implementation (Nova Scotia) Act, S.N.S. 1987, ch. 3,
avis est par les présentes donné que l’Office Canada — NouvelleÉcosse des hydrocarbures extracôtiers a délivré les permis d’ex­
ploration nos 2423, 2424, 2425 et 2426 à Shell Canada Limited à
la suite de l’appel d’offres no NS11-1. La date d’entrée en vigueur
de ces quatre permis est le 1er mars 2012.
A summary of the terms and conditions of all relevant licences
was previously published in the Canada Gazette and in the Royal
Gazette (Nova Scotia), as part of Call for Bids No. NS11-1. The
full text of the Call for Bids and copies of the exploration licences
are available from the Board upon request.
Un sommaire des modalités applicables à tous les permis a été
publié antérieurement dans la Gazette du Canada et dans la Royal
Gazette de la Nouvelle-Écosse, dans le cadre de l’appel d’offres
no NS11-1. Sur demande, on peut obtenir auprès de l’Office le
texte complet de cet appel d’offres et des permis d’exploration.
Le 1er mars 2012
March 1, 2012
STUART PINKS
Chief Executive Officer
Le chef de la direction
STUART PINKS
[11-1-o]
[11-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
Information processing and related telecommunications services
Traitement de l’information et services de télécommunications
connexes
Notice is hereby given that, after completing its inquiry, the
Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) made a de­
termination (File No. PR-2011-043) on March 2, 2012, with re­
spect to a complaint filed by Excel Human Resources Inc. (Ex­
cel), of Ottawa, Ontario, pursuant to subsection 30.11(1) of the
Canadian International Trade Tribunal Act, R.S.C. 1985
(4th Supp.), c. 47, concerning a procurement (Solicitation
No. K7A31-11-0151) by the Department of the Environment
(Environment Canada). The solicitation was for the provision of
level II information management architect services.
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal), à la suite de son enquête, a ren­
du une décision (dossier no PR-2011-043) le 2 mars 2012 con­
cernant une plainte déposée par Excel Human Resources Inc.
(Excel), d’Ottawa (Ontario), aux termes du paragraphe 30.11(1)
de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce extérieur,
L.R.C. 1985 (4e supp.), c. 47, au sujet d’un marché (invitation
no K7A31-11-0151) passé par le ministère de l’Environnement
(Environnement Canada). L’invitation portait sur la fourniture de
services d’architecte en gestion de l’information de niveau II.
Excel alleged that Environment Canada improperly declared its
proposal non-compliant.
Excel alléguait qu’Environnement Canada avait incorrectement
déclaré sa proposition non conforme.
Having examined the evidence presented by the parties and
considered the provisions of the Agreement on Internal Trade, the
North American Free Trade Agreement, the Agreement on Gov­
ernment Procurement, the Canada-Chile Free Trade Agreement,
the Canada-Peru Free Trade Agreement and the CanadaColombia Free Trade Agreement, the Tribunal determined that
the complaint was not valid.
Après avoir examiné les éléments de preuve présentés par les
parties et tenu compte des dispositions de l’Accord sur le com­
merce intérieur, de l’Accord de libre-échange nord-américain, de
l’Accord sur les marchés publics, de l’Accord de libre-échange
entre le Canada et le Chili, de l’Accord de libre-échange CanadaPérou et de l’Accord de libre-échange Canada-Colombie, le Tri­
bunal a jugé que la plainte n’était pas fondée.
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
547
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citt­
tcce.gc.ca (email).
Ottawa, March 6, 2012
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
(Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439
(télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 6 mars 2012
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[11-1-o]
[11-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
Potassium silicate solids
Silicate de potassium solide
Notice is hereby given that, on March 6, 2012, pursuant to sub­
section 37.1(1) of the Special Import Measures Act, the Canadian
International Trade Tribunal determined
• that the evidence did not disclose a reasonable indication that
the dumping and subsidizing of potassium silicate (also
known as silicic acid, potassium salt; potassium water glass;
potash water glass; potassium silicate glass), of all grades and
ratios in a soluble solid including chunks, flakes or powder
forms, originating in or exported from the Islamic Republic of
Pakistan had caused retardation; and
• that there was evidence that disclosed a reasonable indication
that the dumping and subsidizing of the above-mentioned
goods had caused injury or were threatening to cause injury
(Preliminary Injury Inquiry No. PI-2011-003).
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
Avis est donné par la présente que, le 6 mars 2012, aux termes
du paragraphe 37.1(1) de la Loi sur les mesures spéciales d’im­
portation, le Tribunal canadien du commerce extérieur a détermi­
né que :
• les éléments de preuve n’indiquaient pas, de façon raisonna­
ble, que le dumping et le subventionnement de silicate de po­
tassium (également connu sous acide silicique, sel de potas­
sium; verre soluble au potassium; verre soluble à la potasse;
verre de silicate de potassium), de toute teneur ou rapport,
sous forme solide soluble, notamment en granules, en flocons
ou en poudre, originaire ou exporté de la République islami­
que du Pakistan avaient causé un retard;
• les éléments de preuve indiquaient, de façon raisonnable, que
le dumping et le subventionnement des marchandises susmen­
tionnées avaient causé un dommage ou menaçaient de causer
un dommage (enquête préliminaire de dommage no PI-2011­
003).
Ottawa, le 6 mars 2012
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[11-1-o]
[11-1-o]
Ottawa, March 6, 2012
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
EXPIRY OF ORDER
EXPIRATION DE L’ORDONNANCE
Hot-rolled carbon steel plate
Tôles d’acier au carbone laminées à chaud
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal)
hereby gives notice, pursuant to subsection 76.03(2) of the Spe­
cial Import Measures Act (SIMA), that its orders made on Janu­
ary 9, 2008, in Expiry Review No. RR-2007-001, continuing,
with amendment, its orders made on January 10, 2003, in Expiry
Review No. RR-2001-006, continuing, with amendment, its find­
ings made on October 27, 1997, in Inquiry No. NQ-97-001, con­
cerning the dumping of hot-rolled carbon steel plate originating in
or exported from the People’s Republic of China, will expire (Ex­
piry No. LE-2011-003) on January 8, 2013. The January 9, 2008,
orders of the Tribunal left one order in force in respect of the
People’s Republic of China; the second order respecting the
Republic of South Africa and the Russian Federation was re­
scinded. Under SIMA, findings of injury or threat of injury and
the associated special protection in the form of anti-dumping or
countervailing duties expire five years from the date of the last
order or finding, unless an expiry review has been initiated before
that date.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal)
donne avis par la présente, aux termes du paragraphe 76.03(2) de
la Loi sur les mesures spéciales d’importation (LMSI), que ses
ordonnances rendues le 9 janvier 2008, dans le cadre du réexamen
relatif à l’expiration no RR-2007-001, prorogeant, avec modifica­
tion, ses ordonnances rendues le 10 janvier 2003, dans le cadre du
réexamen relatif à l’expiration no RR-2001-006, prorogeant, avec
modification, ses conclusions rendues le 27 octobre 1997, dans le
cadre de l’enquête no NQ-97-001, concernant le dumping des
tôles d’acier au carbone laminées à chaud originaires ou exportées
de la République populaire de Chine, expireront (expiration
no LE-2011-003) le 8 janvier 2013. Les ordonnances rendues par
le Tribunal le 9 janvier 2008 faisaient en sorte qu’une ordon­
nance, à l’égard de la République populaire de Chine, demeurait
en vigueur; la seconde ordonnance, à l’égard de la République
d’Afrique du Sud et de la Fédération de Russie, a été annulée.
Aux termes de la LMSI, les conclusions de dommage ou de me­
nace de dommage et la protection spéciale qui y est associée, soit
par des droits antidumping ou des droits compensateurs, expirent
cinq ans suivant la date de la dernière ordonnance ou des derniè­
res conclusions, à moins qu’un réexamen relatif à l’expiration
n’ait été entrepris avant cette date.
548
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
The subject goods are defined as hot-rolled carbon steel plate
and high-strength low-alloy plate not further manufactured
than hot-rolled, heat-treated or not, in cut lengths, in widths from
24 in. (+/– 610 mm) to 152 in. (+/– 3 860 mm) inclusive,
and thicknesses from 0.187 in. (+/– 4.75 mm) to 4.0 in.
(+/– 101.6 mm) inclusive, but excluding plate for use in the
manufacture of pipe and tube (also known as skelp), plate in coil
form, plate having a rolled, raised figure at regular intervals on
the surface (also known as floor plate), and plate produced to
American Society for Testing and Materials specifications A515
and A516M/A516, grade 70 (also known as pressure vessel qual­
ity plate) in thicknesses greater than 3.125 in. (+/– 79.3 mm).
Les marchandises en question sont définies comme étant des
tôles d’acier au carbone laminées à chaud et des tôles d’acier allié
résistant à faible teneur, n’ayant subi aucun autre complément
d’ouvraison que le laminage à chaud, traitées ou non à la chaleur,
coupées à longueur, d’une largeur variant de 24 po (+/– 610 mm)
à 152 po (+/– 3 860 mm) inclusivement, et d’une épaisseur va­
riant de 0,187 po (+/– 4,75 mm) à 4 po (+/– 101,6 mm) inclusi­
vement, à l’exclusion des tôles devant servir à la fabrication de
tuyaux ou de tubes (aussi appelées « feuillards »), des tôles en
bobines, des tôles dont la surface présente par intervalle un motif
laminé en relief (aussi appelées « tôles de plancher ») et des tôles
fabriquées selon les spécifications A515 et A516M/A516 de
l’American Society for Testing and Materials, nuance 70 (aussi
appelées « tôles pour appareils à pression ») d’une épaisseur su­
périeure à 3,125 po (+/– 79,3 mm).
Any firm, organization, person or government wishing to par­
ticipate as a party in these proceedings must file a notice of par­
ticipation with the Secretary on or before March 20, 2012. Each
counsel who intends to represent a party in these proceedings
must also file a notice of representation with the Secretary on or
before March 20, 2012. Qualified counsel who wish to have
access to any confidential documents filed in these proceedings
must file their notices of representation, declarations and under­
takings, as well as the notices of participation signed by the par­
ties that they represent, by the same date.
Tout organisme, entreprise, personne ou gouvernement qui
souhaite participer à la présente enquête à titre de partie doit dé­
poser auprès du secrétaire un avis de participation au plus tard le
20 mars 2012. Chaque conseiller qui désire représenter une partie
à la présente enquête doit aussi déposer auprès du secrétaire un
avis de représentation au plus tard le 20 mars 2012. Les conseil­
lers autorisés qui désirent avoir accès aux documents confiden­
tiels dans la présente enquête doivent déposer leurs avis de repré­
sentation et leurs actes de déclaration et d’engagement, ainsi que
les avis de participation signés par les parties qu’ils représentent,
à la même date.
Parties requesting or opposing the initiation of an expiry review
of the remaining order shall file 20 copies of written public sub­
missions containing relevant information, opinions and argu­
ments, with the Secretary of the Tribunal no later than March 26,
2012. Parties should endeavour to base their submissions on pub­
lic information; however, confidential information relevant to the
issues before the Tribunal may be filed, if necessary, along with a
comprehensive public summary or edited version thereof.
Les parties qui désirent un réexamen relatif à l’expiration de
l’ordonnance qui demeure en vigueur, ou qui s’y opposent, doi­
vent déposer auprès du secrétaire du Tribunal, au plus tard le
26 mars 2012, 20 copies de leurs exposés écrits publics faisant
état des renseignements, avis et arguments pertinents. Les parties
doivent tenter de fonder leurs exposés sur des renseignements
publics; cependant, des renseignements confidentiels portant sur
les questions dont est saisi le Tribunal peuvent être déposés, le
cas échéant, accompagnés d’un résumé public détaillé ou d’une
version révisée de ces exposés.
Submissions shall include evidence, e.g. documents and
sources that support the factual statements in the submissions, and
argument concerning all relevant factors, including
• the likelihood of continued or resumed dumping of the goods;
• the likely volume and price ranges of dumped imports if
dumping were to continue or resume;
• the domestic industry’s recent performance (data for the past
three years and for the most recent interim period), including
supporting data and statistics showing trends in production,
sales, market share, domestic prices, costs and profits;
• the likelihood of injury to the domestic industry if the order
were allowed to expire, having regard to the anticipated ef­
fects of a continuation or resumption of dumped imports on
the industry’s future performance;
• any other developments affecting, or likely to affect, the per­
formance of the domestic industry;
• changes in circumstances, domestically or internationally,
including changes in the supply of or demand for the goods,
and changes in trends in, and sources of, imports into Canada;
and
• any other matter that is relevant.
Les exposés doivent comprendre des éléments de preuve, par
exemple des documents et des sources à l’appui des énoncés des
faits dans les observations, et des arguments de tous les facteurs
pertinents, entre autres :
• le fait qu’il y ait vraisemblablement poursuite ou reprise du
dumping des marchandises;
• le volume et les fourchettes de prix éventuels des marchandi­
ses sous-évaluées s’il y a poursuite ou reprise du dumping;
• les plus récentes données concernant le rendement de la bran­
che de production nationale (les données relatives aux trois
dernières années et à la période intermédiaire la plus récente),
notamment des données justificatives et des statistiques indi­
quant les tendances en matière de production, de ventes, de
parts de marché, de prix intérieurs, de coûts et de profits;
• le fait que la poursuite ou la reprise du dumping des marchan­
dises causera vraisemblablement un dommage à la branche de
production nationale en cas d’expiration de l’ordonnance, eu
égard aux effets que la poursuite ou la reprise aurait sur le
rendement de celle-ci;
• les faits ayant ou pouvant avoir une incidence sur le rende­
ment de la branche de production nationale;
• tout changement au niveau national ou international touchant
notamment l’offre ou la demande des marchandises et tout
changement concernant les tendances en matière d’importa­
tion au Canada et concernant la source des importations;
• tout autre point pertinent.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
Where there are opposing views, each party that filed a submis­
sion in response to the notice of expiry will be given an opportun­
ity to respond in writing to the representations of other parties. In
these circumstances, the Tribunal will distribute copies of the
public submissions to each party that filed a submission with the
Tribunal. Confidential submissions will be distributed by the Tri­
bunal only to those counsel who have filed undertakings. Parties
wishing to respond to the submissions must do so no later than
April 10, 2012.
An expiry review at the request of any firm, organization, per­
son or government will not be initiated unless the Tribunal de­
cides that there is sufficient information to indicate that it is
warranted.
The Tribunal will issue a decision on April 25, 2012, on
whether an expiry review is warranted. If the Tribunal decides
that a review is not warranted, the order will expire on its sched­
uled expiry date. The Tribunal will issue its reasons no later than
15 days after its decision. If the Tribunal decides to initiate an
expiry review, it will issue a notice of expiry review.
549
Written and oral communication with the Tribunal may be in
English or in French.
Ottawa, March 6, 2012
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
Lorsque des points de vue différents sont exprimés, chaque
partie qui a déposé un exposé en réponse à l’avis d’expiration
aura l’occasion de répondre, par écrit, aux observations des autres
parties. Dans ces circonstances, le Tribunal fera parvenir des co­
pies des exposés publics à chaque partie qui a déposé un exposé
auprès du Tribunal. Les exposés confidentiels seront distribués
par le Tribunal seulement aux conseillers qui ont déposé des actes
d’engagement. Les parties qui désirent répondre aux exposés doi­
vent le faire au plus tard le 10 avril 2012.
Le Tribunal n’ouvrira de réexamen relatif à l’expiration à la
demande de tout organisme, entreprise, personne ou gouverne­
ment que s’il décide que les renseignements sont suffisants pour
indiquer qu’un tel réexamen relatif à l’expiration est justifié.
Le Tribunal rendra une décision le 25 avril 2012 sur le bien­
fondé d’un réexamen relatif à l’expiration. Si le Tribunal n’est pas
convaincu du bien-fondé d’un réexamen, l’ordonnance expirera à
la date d’expiration prévue. Le Tribunal publiera ses motifs au
plus tard 15 jours après sa décision. Si le Tribunal décide
d’entreprendre un réexamen relatif à l’expiration, il fera publier
un avis de réexamen relatif à l’expiration.
L’Ébauche de ligne directrice sur les réexamens relatifs à l’ex­
piration du Tribunal est disponible sur son site Web, à l’adresse
www.tcce-citt.gc.ca. En plus de fournir des renseignements plus
détaillés sur la procédure qu’emploie le Tribunal pour décider du
bien-fondé d’un réexamen relatif à l’expiration, ce document ex­
plique la façon dont procède le Tribunal lorsqu’il décide qu’un
réexamen est justifié. Dans le cadre d’un réexamen relatif à
l’expiration, le président de l’Agence des services frontaliers du
Canada (l’ASFC) détermine, en premier lieu, si l’expiration de
l’ordonnance ou des conclusions causera vraisemblablement la
poursuite ou la reprise du dumping ou du subventionnement des
marchandises. Si l’ASFC juge que l’expiration de l’ordonnance
ou des conclusions à l’égard de toute marchandise causera vrai­
semblablement la poursuite ou la reprise du dumping ou du sub­
ventionnement, le Tribunal procédera alors à une enquête pour
déterminer si la poursuite ou la reprise du dumping ou du subven­
tionnement causera vraisemblablement un dommage ou un retard.
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de ren­
seignements au sujet du présent avis doivent être envoyés au Se­
crétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard Life
Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario)
K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (téléco­
pieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Les documents peuvent être déposés électroniquement auprès
du Tribunal au moyen de son Service de dépôt électronique sécu­
risé à l’adresse www.tcce-citt.gc.ca/apps/index_f.asp. Les rensei­
gnements sont entièrement chiffrés depuis l’expéditeur jusqu’au
Tribunal.
Le dépôt de 20 copies papier est quand même requis en appli­
cation des directives. Lorsqu’une version électronique et une
copie papier du même document sont déposées auprès du Tribu­
nal, les deux doivent être identiques. S’il y a divergence, la copie
papier sera considérée comme la version originale.
La communication écrite et orale avec le Tribunal peut se faire
en français ou en anglais.
Ottawa, le 6 mars 2012
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[11-1-o]
[11-1-o]
The Tribunal’s Draft Guideline on Expiry Reviews can be
found on its Web site at www.citt-tcce.gc.ca. In addition to pro­
viding more detailed information on the proceeding whereby the
Tribunal determines if an expiry review is warranted, the draft
guideline explains how an expiry review is conducted if the Tri­
bunal determines that one is warranted. In an expiry review, the
President of the Canada Border Services Agency (CBSA) first
determines whether the expiry of the order or finding is likely to
result in the continuation or resumption of dumping or subsidiz­
ing of the goods. If the CBSA determines that the expiry of the
order or finding in respect of any goods is likely to result in the
continuation or resumption of dumping or subsidizing, the Tribu­
nal will then conduct an inquiry to determine if the continued or
resumed dumping or subsidizing is likely to result in injury or
retardation.
Written submissions, correspondence and requests for informa­
tion regarding this notice should be addressed to the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citt­
tcce.gc.ca (email).
Documents may be filed electronically with the Tribunal
through its Secure E-filing Service at www.citt-tcce.gc.ca/apps/
index_e.asp. The information is fully encrypted from the sender
to the Tribunal.
Paper copies must still be filed in the required 20 copies. When
a paper copy and an electronic version of the same document are
filed with the Tribunal, both must be identical. In case of discrep­
ancies, the paper copy will be considered the original.
550
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
Professional, administrative and management support services
Services de soutien professionnel et administratif et services de
soutien à la gestion
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-2011-058) from Ernst &
Young LLP (Ernst & Young), of Ottawa, Ontario, concerning a
procurement (Solicitation No. EP733-113509/A) by the Depart­
ment of Public Works and Government Services (PWGSC). The
solicitation is for the provision of forensic audit services. Pursu­
ant to subsection 30.13(2) of the Canadian International Trade
Tribunal Act and subsection 7(2) of the Canadian International
Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations, notice is here­
by given that the Tribunal has decided to conduct an inquiry into
the complaint.
Ernst & Young alleges that PWGSC improperly determined
that its proposal was non-compliant.
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citt­
tcce.gc.ca (email).
Ottawa, March 8, 2012
GILLIAN BURNETT
Acting Secretary
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a re­
çu une plainte (dossier no PR-2011-058) déposée par Ernst &
Young LLP (Ernst & Young), d’Ottawa (Ontario), concernant un
marché (invitation no EP733-113509/A) passé par le ministère des
Travaux publics et des Services gouvernementaux (TPSGC).
L’invitation porte sur des services de vérification judiciaire. Con­
formément au paragraphe 30.13(2) de la Loi sur le Tribunal cana­
dien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2) du Règlement
sur les enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur
les marchés publics, avis est donné par la présente que le Tribunal
a décidé d’enquêter sur la plainte.
Ernst & Young allègue que TPSGC a incorrectement déclaré sa
proposition non conforme.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec
le Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Stan­
dard Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa
(Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439
(télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 8 mars 2012
Le secrétaire intérimaire
GILLIAN BURNETT
[11-1-o]
[11-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The Commission posts on its Web site the decisions, notices of
consultation and regulatory policies that it publishes, as well as
information bulletins and orders. On April 1, 2011, the Canadian
Radio-television and Telecommunications Commission Rules of
Practice and Procedure came into force. As indicated in Part 1 of
these Rules, some broadcasting applications are posted directly
on the Commission’s Web site, www.crtc.gc.ca, under “Part 1
Applications.”
Le Conseil affiche sur son site Web les décisions, les avis de
consultation et les politiques réglementaires qu’il publie ainsi que
les bulletins d’information et les ordonnances. Le 1er avril 2011,
les Règles de pratique et de procédure du Conseil de la radiodif­
fusion et des télécommunications canadiennes sont entrées en
vigueur. Tel qu’il est prévu dans la partie 1 de ces règles, le
Conseil affiche directement sur son site Web, www.crtc.gc.ca,
certaines demandes de radiodiffusion sous la rubrique « Deman­
des de la Partie 1 ».
Pour être à jour sur toutes les instances en cours, il est impor­
tant de consulter régulièrement la rubrique « Nouvelles du jour »
du site Web du Conseil, qui comporte une mise à jour quotidienne
des avis de consultation publiés et des instances en cours, ainsi
qu’un lien aux demandes de la partie 1.
Les documents qui suivent sont des versions abrégées des do­
cuments originaux du Conseil. Les documents originaux contien­
nent une description plus détaillée de chacune des demandes, y
compris les lieux et les adresses où l’on peut consulter les
dossiers complets de l’instance. Ces documents sont affichés sur
le site Web du Conseil et peuvent également être consultés aux
bureaux et aux salles d’examen public du Conseil. Par ailleurs,
tous les documents qui se rapportent à une instance, y compris les
avis et les demandes, sont affichés sur le site Web du Conseil
sous « Instances publiques ».
To be up to date on all ongoing proceedings, it is important to
regularly consult “Today’s Releases” on the Commission’s Web
site, which includes daily updates to notices of consultation that
have been published and ongoing proceedings, as well as a link to
Part 1 applications.
The following documents are abridged versions of the Com­
mission’s original documents. The original documents contain a
more detailed outline of the applications, including the locations
and addresses where the complete files for the proceeding may
be examined. These documents are posted on the Commission’s
Web site and may also be examined at the Commission’s offices
and public examination rooms. Furthermore, all documents relat­
ing to a proceeding, including the notices and applications,
are posted on the Commission’s Web site under “Public
Proceedings.”
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
REGULATORY POLICY
POLITIQUE RÉGLEMENTAIRE
2012-133
March 5, 2012
2012-133
551
Le 5 mars 2012
Amendment to the buy-through requirement in subsection 27(4) of
the Broadcasting Distribution Regulations
Modification de l’obligation d’abonnement préalable établie au
paragraphe 27(4) du Règlement sur la distribution de
radiodiffusion
The Commission announces that it has amended the buythrough requirement set out in subsection 27(4) of the Broadcast­
ing Distribution Regulations (the Regulations) to require broad­
casting distribution undertakings that distribute to subscribers
either a general interest third-language Category B service, or a
general interest non-Canadian third-language service, also to dis­
tribute ethnic specialty Category A services in the same principal
language. The amendment came into force on January 23, 2012.
The amended Regulations were registered on January 23, 2012,
and published in the Canada Gazette, Part II, Vol. 146, No. 3, on
February 1, 2012 (SOR/2012-4). A copy of the amended Regula­
tions is attached to the regulatory policy.
Le Conseil annonce qu’il a modifié l’obligation d’abonnement
préalable établie au paragraphe 27(4) du Règlement sur la distri­
bution de radiodiffusion (le Règlement) en vue d’exiger que les
entreprises de distribution de radiodiffusion qui distribuent à leurs
abonnés un service de catégorie B d’intérêt général en langue
tierce ou un service non canadien d’intérêt général en langue
tierce distribuent aussi les services de catégorie A spécialisés à
caractère ethnique dans la même langue principale. Cette modifi­
cation est en vigueur depuis le 23 janvier 2012.
Le règlement modifié a été enregistré le 23 janvier 2012 et pu­
blié dans la Partie II de la Gazette du Canada, vol. 146, no 3, le
1er février 2012 (DORS/2012-4). Une copie du règlement modifié
est annexée à la politique réglementaire.
[11-1-o]
[11-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées
ci-après en s’adressant au CRTC.
2012-131
2012-131
March 5, 2012
Le 5 mars 2012
Glen Ferguson, on behalf of a corporation to be incorporated
Bathurst, New Brunswick
Denied — Application for a broadcasting licence to operate an
English-language, low-power community FM radio station in
Bathurst.
Glen Ferguson, au nom d’une société devant être constituée
Bathurst (Nouveau-Brunswick)
Refusé — Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffu­
sion afin d’exploiter une station de radio FM communautaire de
faible puissance de langue anglaise à Bathurst.
2012-132
2012-132
March 5, 2012
Le 5 mars 2012
CKMO Radio Society
Victoria, British Columbia
Approved — Request to revoke the broadcasting licence for the
AM radio station CKMO Victoria.
CKMO Radio Society
Victoria (Colombie-Britannique)
Approuvé — Demande en vue de révoquer la licence de radiodif­
fusion de la station de radio AM CKMO Victoria.
2012-135
2012-135
March 6, 2012
Le 6 mars 2012
Viewer’s Choice Canada Inc.
Across Canada
Approved — Application to amend the broadcasting licence for
its regional, English-language general interest terrestrial tele­
vision pay-per-view service serving Eastern Canada by changing
its nature of service from regional to national.
Viewer’s Choice Canada Inc.
L’ensemble du Canada
Approuvé — Demande en vue de modifier la licence de radiodif­
fusion de son service terrestre régional de télévision à la carte
d’intérêt général de langue anglaise desservant l’est du Canada,
en changeant sa nature de service de régionale à nationale.
2012-136
2012-136
March 7, 2012
Northern Native Broadcasting, Yukon
Whitehorse, Yukon Territory
Approved — Application to amend the broadcasting licence for
the English-language Type B Native radio station CHON-FM
Whitehorse in order to operate a low-power FM transmitter at
Johnson’s Crossing.
Le 7 mars 2012
Northern Native Broadcasting, Yukon
Whitehorse (Territoire du Yukon)
Approuvé — Demande en vue de modifier la licence de radiodif­
fusion de la station de radio autochtone de type B de langue an­
glaise CHON-FM Whitehorse afin d’exploiter un émetteur FM de
faible puissance à Johnson’s Crossing.
552
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
2012-142
March 9, 2012
2012-142
Le 9 mars 2012
2190015 Ontario Inc.
Hamilton, Ontario
Approved — Application to change the technical parameters of
the English-language digital television station CHCH-DT Hamil­
ton by changing the channel from 11 to 15 and increasing the
average effective radiated power.
2190015 Ontario Inc.
Hamilton (Ontario)
Approuvé — Demande en vue de modifier les paramètres techni­
ques de la station de télévision numérique de langue anglaise
CHCH-DT Hamilton en changeant le canal de 11 à 15 et en aug­
mentant la puissance apparente rayonnée moyenne.
[11-1-o]
[11-1-o]
PUBLIC SERVICE COMMISSION
COMMISSION DE LA FONCTION PUBLIQUE
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Permission granted
Permission accordée
The Public Service Commission of Canada, pursuant to sec­
tion 116 of the Public Service Employment Act, hereby gives no­
tice that it has granted permission, pursuant to subsection 115(2)
of the said Act, to Elizabeth Mae Collins, Administrative Assist­
ant (CR-04), Southern New Brunswick Field Unit, Fundy Na­
tional Park, Parks Canada Agency, Alma, New Brunswick, to be
a candidate, before and during the election period, for the pos­
itions of Councillor, Deputy Mayor and Mayor for the Village of
Riverside-Albert, New Brunswick, in a municipal election to be
held on May 14, 2012.
KATHY NAKAMURA
Director General
Political Activities Directorate
La Commission de la fonction publique du Canada, en vertu de
l’article 116 de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
donne avis par la présente qu’elle a accordé à Elizabeth Mae
Collins, adjointe administrative (CR-04), Unité de gestion du sud
du Nouveau-Brunswick, Parc national de Fundy, Agence Parcs
Canada, Alma (Nouveau-Brunswick), la permission, aux termes
du paragraphe 115(2) de ladite loi, de se porter candidate, avant
et pendant la période électorale, aux postes de conseillère, de
mairesse-adjointe et de mairesse pour le village de RiversideAlbert (Nouveau-Brunswick), à l’élection municipale prévue pour
le 14 mai 2012.
Le 2 mars 2012
La directrice générale
Direction des activités politiques
KATHY NAKAMURA
[11-1-o]
[11-1-o]
March 2, 2012
PUBLIC SERVICE COMMISSION
COMMISSION DE LA FONCTION PUBLIQUE
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Permission granted
Permission accordée
The Public Service Commission of Canada, pursuant to sec­
tion 116 of the Public Service Employment Act, hereby gives no­
tice that it granted permission, pursuant to subsection 115(2) of
the said Act, to Wayne Patrick Davidson, Station Operator
(EG-03), Atmospheric Monitoring, Environment Canada, Reso­
lute Bay, Nunavut, to be a candidate, before and during the
election period, for the position of Councillor for the Hamlet of
Resolute Bay, Nunavut, in a municipal election held on Decem­
ber 12, 2011.
March 7, 2012
KATHY NAKAMURA
Director General
Political Activities Directorate
La Commission de la fonction publique du Canada, en vertu de
l’article 116 de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
donne avis par la présente qu’elle a accordé à Wayne Patrick
Davidson, agent de la station (EG-03), Surveillance atmosphéri­
que, Environnement Canada, Resolute Bay (Nunavut), la permis­
sion, aux termes du paragraphe 115(2) de ladite loi, de se porter
candidat, avant et pendant la période électorale, au poste de
conseiller pour le hameau de Resolute Bay (Nunavut), à l’élection
municipale qui a eu lieu le 12 décembre 2011.
Le 7 mars 2012
La directrice générale
Direction des activités politiques
KATHY NAKAMURA
[11-1-o]
[11-1-o]
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
553
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
THE DOMINION ATLANTIC RAILWAY COMPANY
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER
DOMINION-ATLANTIC
ANNUAL MEETING
ASSEMBLÉE ANNUELLE
The annual meeting of the shareholders of The Dominion
Atlantic Railway Company will be held in the Yale Room,
Suite 920, 401 9th Avenue SW, Calgary, Alberta, on Tuesday,
April 10, 2012, at 9:30 a.m., for presentation of the financial
statements, the election of directors, and for the transaction of
such other business as may properly come before the meeting.
Calgary, February 28, 2012
By order of the Board
M. H. LEONG
Secretary
L’assemblée annuelle des actionnaires de la Compagnie du
chemin de fer Dominion-Atlantic se tiendra dans la salle Yale,
Bureau 920, 401 9th Avenue SW, Calgary (Alberta), le mardi
10 avril 2012, à 9 h 30, pour présenter les états financiers, élire
les administrateurs et examiner toutes les questions dont elle
pourra être saisie.
Calgary, le 28 février 2012
Par ordre du conseil
Le secrétaire
M. H. LEONG
[11-4-o]
[11-4-o]
EASTERN ONTARIO MANUFACTURERS NETWORK
EASTERN ONTARIO MANUFACTURERS NETWORK
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that Eastern Ontario Manufacturers
Network intends to apply to the Minister of Industry for leave to
surrender its charter pursuant to subsection 32(1) of the Canada
Corporations Act.
February 27, 2012
MICHEL JULLIAN
Director
Avis est par les présentes donné que Eastern Ontario Manufac­
turers Network demandera au ministre de l’Industrie la permis­
sion d’abandonner sa charte en vertu du paragraphe 32(1) de la
Loi sur les corporations canadiennes.
Le 27 février 2012
Le directeur
MICHEL JULLIAN
[11-1-o]
[11-1-o]
ENDURANCE REINSURANCE CORPORATION OF
AMERICA
ENDURANCE REINSURANCE CORPORATION OF
AMERICA
RELEASE OF ASSETS
LIBÉRATION D’ACTIF
Pursuant to section 651 of the Insurance Companies Act (Can­
ada) [the “Act”], notice is hereby given that Endurance Reinsur­
ance Corporation of America intends to apply to the Superintend­
ent of Financial Institutions (Canada) on or after April 23, 2012,
for an order authorizing the release of the assets that it maintains
in Canada in accordance with the Act.
ENDURANCE REINSURANCE
CORPORATION OF AMERICA
Conformément à l’article 651 de la Loi sur les sociétés d’as­
surances (Canada) [la « Loi »], avis est par les présentes donné
que Endurance Reinsurance Corporation of America a l’intention
de faire une demande auprès du surintendant des institutions fi­
nancières (Canada), le 23 avril 2012 ou après cette date, afin de
pouvoir effectuer la libération de l’actif qu’elle gère au Canada
conformément à la Loi.
Tout créancier de, ou détenteur de police d’assurance émise
par, Endurance Reinsurance Corporation of America au Canada
qui s’oppose à cette libération doit déposer un avis d’opposition
auprès du Bureau du surintendant des institutions financières (Ca­
nada), Division de la législation et des approbations, situé au
255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au plus tard le
23 avril 2012.
Toronto, le 10 mars 2012
ENDURANCE REINSURANCE
CORPORATION OF AMERICA
[10-4-o]
[10-4-o]
Any policyholder or creditor in respect of Endurance Reinsur­
ance Corporation of America’s insurance business in Canada
opposing such release must file notice of such opposition to the
Office of the Superintendent of Financial Institutions (Canada),
Legislation and Approvals Division, 255 Albert Street, Ottawa,
Ontario K1A 0H2, on or before April 23, 2012.
Toronto, March 10, 2012
554
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
THE HANOVER INSURANCE COMPANY
THE HANOVER INSURANCE COMPANY
RELEASE OF ASSETS
LIBÉRATION D’ACTIF
Pursuant to section 651 of the Insurance Companies Act (Can­
ada) [the “Act”], notice is hereby given that The Hanover Insur­
ance Company intends to apply to the Superintendent of Financial
Institutions (Canada) on or after April 23, 2012, for an order au­
thorizing the release of the assets that it maintains in Canada in
accordance with the Act.
Any policyholder or creditor in respect of The Hanover Insur­
ance Company’s insurance business in Canada opposing such
release must file notice of such opposition to the Office of
the Superintendent of Financial Institutions (Canada), Legislation
and Approvals Division, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario,
K1A 0H2, on or before April 23, 2012.
Toronto, March 10, 2012
THE HANOVER INSURANCE COMPANY
Conformément à l’article 651 de la Loi sur les sociétés d’as­
surances (Canada) [la « Loi »], avis est par les présentes donné
que The Hanover Insurance Company a l’intention de faire une
demande auprès du surintendant des institutions financières (Ca­
nada), le 23 avril 2012 ou après cette date, afin de pouvoir effec­
tuer la libération de l’actif qu’elle gère au Canada conformément
à la Loi.
Tout créancier de, ou détenteur de police d’assurance émise
par, The Hanover Insurance Company au Canada qui s’oppose à
cette libération doit déposer un avis d’opposition auprès du Bu­
reau du surintendant des institutions financières (Canada), Divi­
sion de la législation et des approbations, situé au 255, rue Albert,
Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au plus tard le 23 avril 2012.
Toronto, le 10 mars 2012
THE HANOVER INSURANCE COMPANY
[10-4-o]
[10-4-o]
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Natural Resources, Dept. of
Explosives Regulations, 2012......................................
556
555
Page
Ressources naturelles, min. des
Règlement de 2012 sur les explosifs ...........................
556
556
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Explosives Regulations, 2012
Règlement de 2012 sur les explosifs
Statutory authority
Explosives Act
Fondement législatif
Loi sur les explosifs
Sponsoring department
Department of Natural Resources
Ministère responsable
Ministère des Ressources naturelles
REGULATORY IMPACT ANALYSIS STATEMENT RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Executive summary
Issue: The Explosives Regulations are out of date and make it
difficult for regulatees to determine their obligations in order
to comply with the Regulations. Several areas of industrial
safety and security must be enhanced to be in line with indus­
try best practices such as quality management systems and
personnel training, and certain gaps must be filled in order to
ensure an appropriate level of safety and security for the in­
dustry, its workers, and the public at large.
Description: Modernization of the Regulations requires a
complete rewrite of the legal text, and introduces a minimal
number of new requirements. The Explosives Act and Regula­
tions are outdated (Act was written before 1920). The current
Act and Regulations are difficult to navigate and understand
(i.e. archaic language, layout not conducive to easy interpreta­
tion). The modernized Regulations would better reflect mod­
ern industry practices and standards.
With the exception of regulatory requirements related to the
implementation of outstanding obligations under the Public
Safety Act, the modernization initiative does not introduce new
requirements other than changes to reflect modern practices.
The burden of the industry is reduced by removing irritants
and duplications and ensuring that the regulatory framework is
accessible and easier to understand. The most important
changes being made are
• Enhanced management of operating procedures for pro­
cesses and better staff training;
• Requirement of fire safety plans and, under certain cir­
cumstances, of decommissioning plans;
• Tighter control on the packaging of consumer fireworks
(e.g. roman candles, fountains);
• Distribution of safety information to consumers;
• Clarification of requirements applicable to retail sales es­
tablishments (e.g. requirement of displays for sale for con­
sumer fireworks);
• Clarification and strengthening of requirements applicable
to the use of consumer fireworks; and
Résumé
Question : Le Règlement sur les explosifs est désuet et les
personnes réglementées éprouvent de la difficulté à déterminer
leurs obligations afin de se conformer avec le Règlement. De
nombreux points du Règlement concernant la sûreté et la
sécurité industrielles doivent être améliorés pour correspondre
aux pratiques exemplaires de l’industrie telles que les sys­
tèmes de gestion visant la qualité et la formation du personnel,
et certaines lacunes doivent être comblées dans le but d’as­
surer un bon niveau de sécurité et de sûreté pour l’industrie,
pour ses travailleurs et pour le grand public.
Description : La modernisation du Règlement sur les explosifs
exige un remaniement complet du texte légal et présente
un nombre minimal de nouvelles exigences. La Loi sur les ex­
plosifs et le Règlement sur les explosifs sont désuets (la Loi a
été rédigée avant 1920). La loi et le règlement actuels sont dif­
ficiles à consulter et à comprendre (c’est-à-dire le langage est
archaïque et la documentation est difficile à interpréter). La
modernisation du Règlement permettrait de tenir compte da­
vantage des pratiques et des normes existantes de l’industrie.
À l’exception d’exigences réglementaires se rapportant à la
mise en vigueur des obligations prévues dans le cadre de la
Loi sur la sécurité publique, l’initiative de modernisation ne
présente aucune nouvelle exigence, sauf pour les modifica­
tions apportées reflétant les pratiques modernes. Le fardeau
imposé à l’industrie est réduit par la suppression d’irritants et
de doubles emplois, ainsi que par l’assurance que le cadre de
réglementation est accessible et plus facile à comprendre. Les
plus importantes modifications apportées sont les suivantes :
• Amélioration du contrôle de la qualité des processus d’ex­
ploitation et meilleure formation du personnel;
• Exigence de l’établissement d’un plan de sécurité en cas
d’incendie et, dans certaines circonstances, de plans de
mise hors service;
• Contrôle plus serré des types d’emballages de pièces
pyrotechniques permis à l’usage des consommateurs (par
exemple des chandelles romaines, des fontaines);
• Distribution de consignes de sécurité visant les
consommateurs;
• Clarification des exigences applicables aux établissements
de vente au détail (par exemple les exigences relatives à
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
• New packaging standards to be met by sellers of industrial
explosives (e.g. sellers must mark licence or authorization
number on inner packaging).
l’exposition pour la vente des pièces pyrotechniques à
l’usage des consommateurs);
• Clarification et renforcement des exigences relatives
à l’utilisation de pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs;
• Normes d’emballage destinées aux vendeurs d’explosifs
industriels (par exemple les vendeurs doivent inscrire les
numéros de licences et d’autorisation sur l’emballage
intérieur).
De plus, la sûreté des explosifs doit être renforcée comme
suit :
• Création d’un régime de permis d’exportation et de permis
de transport en transit et obligation imposée aux importa­
teurs et aux exportateurs de fournir des renseignements
additionnels;
• Installation obligatoire de systèmes de localisation et de
communication dans les véhicules transportant de grandes
quantités d’explosifs;
• Diminution des limites d’exemption de quantités d’explo­
sifs requérant des poudrières d’explosifs, lesquelles varie­
ront selon le type d’explosifs;
• Nouvelle exigence consistant à créer des plans de sûreté
décrivant de façon détaillée les précautions à prendre pour
prévenir les incidents liés à la sûreté ainsi que les mesures
à prendre à la suite de tels incidents;
• Nouvelle exigence consistant à avoir un plan de contrôle
des clés pour les poudrières agréées d’explosifs;
• Vérification obligatoire du casier judiciaire du personnel
qui est susceptible d’entrer en contact avec des explosifs à
risque élevé (type E [explosifs de sautage], type I [systè­
mes d’amorçage] et type D [explosifs destinés à des fins
militaires]).
Énoncé des coûts et avantages : La démarche concernant
l’évaluation des coûts et des avantages de la présente proposi­
tion est axée sur les trois parties des modifications proposées,
à savoir : la modernisation, l’amélioration de la sécurité
publique et le renforcement de la sécurité.
As well, the security of explosives is to be strengthened by
• introducing a regime of export and in transit transportation
permits and requiring importers and exporters to provide
additional information;
• requiring a tracking and communication system in
vehicles carrying large quantities of explosives;
• lowering magazine storage exemption limits, which will
vary by type of explosive;
• requiring security plans detailing measures to be taken to
prevent and react to security incidents;
• requiring a key control plan for licensed magazines; and
• requiring security screening of personnel who could have
access to high hazard explosives types E (high explosives),
I (initiation systems) and D (military and law enforcement
explosives).
Cost-benefit statement: The approach to assessing costs and
benefits of this proposal focused separately on the three parts
of the proposed changes: modernization, improved public
safety and enhanced security.
Aggregate costs/benefits for modernization
Coûts totaux et ensemble des avantages de la modernisation
Modernization is essentially a rewrite of the current require­
ments, but also eliminates overlap and duplication. Seventeen
specific items were flagged as most important as demonstrated
in the cost-benefit analysis.1
La modernisation est avant tout un remaniement des exigences
actuelles, y compris la suppression des chevauchements et des
doubles emplois. Dix-sept points particuliers ont été désignés
comme étant les plus importants, tel qu’il est indiqué dans
l’analyse des coûts-avantages1.
Il pourrait y avoir certains coûts minimes supplémentaires
associés au temps mis par les intervenants dans le but
d’assimiler et de comprendre le contenu du nouveau texte.
Cependant, les obligations, en tant que telles, n’ont pas changé
de manière significative, outre l’élimination des chevauche­
ments et des doubles emplois. En résumé, la modernisation du
Règlement sur les explosifs pourrait entraîner une réduction
des coûts, mais certainement pas de coûts additionnels impor­
tants liés à la conformité2.
While there may be some small additional costs in the form of
stakeholder time to learn what is where in the new text, the
obligations themselves have not changed significantly other
than to eliminate overlap and duplication. In short, moderniz­
ing the Regulations may entail cost reduction, but certainly no
significant additional compliance costs.2
———
———
1
1
2
557
Cost-Benefit Analysis of Changes to the Explosives Regulations.
Refer to Annex 1 — Summary Accounting Statement.
2
Analyse des coûts-avantages des modifications apportées au Règlement sur les
explosifs. Voir Annexe 1 — États comptables sommaires. 558
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Summary table 1: Aggregate costs by stakeholder for
improving public safety
Stakeholders
Factory licence
holders
Costs: initial in
2011
Annual for
2012–2020
Tableau sommaire 1 : Coûts totaux par intervenant pour
l’amélioration de la sécurité publique
Total present
value
$1,229,000
$157,000 every
third year
$1,531,000
Retailers
$100,000
$100,000
$725,000
TOTAL
$1,329,000
$100,000 +
$157,000 every
third year
$2,256,000
Intervenants
Titulaires d’une
licence de
fabrique
Détaillants
TOTAL
Coûts initiaux
en 2011
Annuels pour
2012-2020
1 229 000 $ 157 000 $ tous les
trois ans
Valeur
actualisée totale
1 531 000 $
100 000 $
100 000 $
725 000 $
1 329 000 $
100 000 $ +
157 000 $
tous les trois ans
2 256 000 $
The present value of all the costs of the safety measures
is likely to be less than $2.2 million. Benefits could well be
0.13 fewer deaths and 2 fewer injuries a year. The Explosives
Safety and Security Branch (ESSB) compiles a list of accident
and incidents involving explosives in Canada. This list shows
that the total number of individuals injured or dead from
explosives accidents or incidents went from 227 in the 1970s
(with 28 deaths) to 54 in the 1990s (with 13 deaths) to 89 in
the 2000s (with 6 deaths). While the values derived from the
costs of illness and a standard value of a statistical life (VSL)3
may be somewhat abstract and difficult to relate to, these sta­
tistics suggest that the safety goal of the proposed Regulations
is a reasonable risk-based approach that considers economic
and life safety criteria together with the effectiveness of secu­
rity and protective measures.
La valeur actualisée de l’ensemble des coûts liés aux mesures
de sécurité sera vraisemblablement inférieure à 2,2 millions de
dollars. Les avantages pourraient bien représenter 0,13 décès
de moins et 2 blessures de moins chaque année. La Direction
de la sécurité et de la sûreté des explosifs (DSSE) compile une
liste des accidents et des incidents reliés aux explosifs au Ca­
nada. Cette liste démontre que le nombre total de personnes
qui subissent des blessures ou qui décèdent de ces accidents
ou incidents impliquant des explosifs est passé de 227 dans la
décennie des années 1970 (avec 28 décès), à 54 dans les an­
nées 1990 (avec 13 décès) et à 89 dans les années 2000 (avec
6 décès). Bien que les valeurs calculées à partir d’études
sur les coûts de maladie et de la valeur d’une vie statisti­
que (VVS)3 normalisée soient quelque peu abstraites et diffici­
les à mettre en rapport, ces statistiques suggèrent que l’objectif
visant la sécurité par l’entremise d’un règlement est une
approche raisonnable qui est basée sur le risque et qui prend
en compte des critères économiques et liés à la sécurité pour la
vie humaine de même que l’efficacité des mesures de protec­
tion et de sûreté.
Summary table 2: Aggregate costs by stakeholders for
enhancing security
Tableau sommaire 2 : Coûts totaux par intervenant pour le
renforcement de la sécurité
Stakeholders
Costs: initial
in 2011
Annual for
2012–2020
Total present
value
Magazine licence
applicants
wishing to store
Type E, I or D
explosives
$804,000
$40,200
$1,055,000
New sellers (new
stakeholders)
$120,000
$20,000
Industry and
workers
$298,000
$1,222,000
TOTAL
Intervenants
Coûts initiaux
en 2011
Annuels pour
2012-2020
Valeur
actualisée totale
Demandeurs de
licence de
poudrière
d’explosifs
désirant stocker
des explosifs de
type E, I ou D
804 000 $
40 200 $
1 055 000 $
$245,000
Nouveaux
vendeurs
(nouveaux
intervenants)
120 000 $
20 000 $
245 000 $
$2012–2015:
$14,900
2016:
$238,400
2017–2020:
$29,800
$577,000
Industrie et
travailleurs
298 000 $
2012-2015 :
14 900 $
2016 :
238 400 $
2017-2020 :
29 800 $
577 000 $
2012–2016:
$75,100
2016:
$298,600
2017–2020:
$90,000
$1,877,000
1 222 000 $
2012-2016 :
75 100 $
2016 :
298 600 $
2017-2020 :
90 000 $
1 877 000 $
TOTAL
The present value of all the costs of the security measures is
likely to be less than $1.8 million. Security has become a
La valeur actualisée de l’ensemble des coûts liés aux mesures
de sûreté sera vraisemblablement inférieure à 1,8 million de
———
———
3
3
Cost-Benefit Analysis of Changes to the Explosives Regulations, Benefits.
Analyse des coûts-avantages des modifications apportées au Règlement sur les
explosifs, Avantages.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
much greater concern and the problem of “homegrown”
security threats and criminals has been underscored in recent
years. Gaps in security throughout the lifecycle of explosives
can be lessened through a number of common sense and not
particularly costly initiatives. By controlling security more
tightly, a barrier is created which would demand a much
higher level of sophistication and planning for criminals and
terrorists to be successful.
dollars. La sûreté est devenue une préoccupation très impor­
tante, et le problème des menaces à la sûreté et des criminels
d’origine intérieure a été porté à notre attention au cours des
dernières années. Il est possible de réduire les lacunes sur le
plan de la sécurité tout au long du cycle de vie des explosifs
grâce à un certain nombre d’initiatives élémentaires et particu­
lièrement peu coûteuses. En renforçant le contrôle de la sûreté,
on crée une barrière qui demanderait aux criminels et aux ter­
roristes un niveau beaucoup plus élevé de sophistication et de
planification pour réussir.
Incidences sur les entreprises et les consommateurs : La
modernisation du Règlement devrait permettre de réduire les
coûts des entreprises en supprimant les chevauchements et les
doubles emplois, en harmonisant les exemptions, en éliminant
les licences non requises et en réduisant le temps et les efforts
nécessaires à la formation du personnel. Le résultat visé est
une meilleure conformité à la loi4.
Le Règlement tiendra mieux compte de la technologie, de la
structure industrielle et des pratiques réglementaires couran­
tes, ce qui permettra de faciliter et d’encourager le dévelop­
pement de technologies plus sécuritaires, fiables et rentables,
entraînant des risques moins élevés pour les compagnies, les
travailleurs et le grand public.
Les mesures liées à la sécurité, telles que l’utilisation des prin­
cipes des systèmes de gestion de la qualité pour les procédures
d’exploitation, de même que la formation du personnel, per­
mettront d’assurer le traitement systématique des préoc­
cupations en matière de sécurité et de faire en sorte que ces
dernières demeurent à l’avant-plan. De la même façon, les
changements apportés à la vente de pièces pyrotechniques
devraient permettre de mieux sensibiliser la population aux
règles de sécurité, réduisant ainsi davantage le risque de bles­
sures. Ces points sont peu coûteux, et on estime que les avan­
tages qu’ils apportent dépassent largement les coûts qu’ils
entraînent.
En renforçant le contrôle de la sécurité, on crée une barrière
qui demanderait aux criminels et aux terroristes un niveau plus
élevé de sophistication et de planification pour réussir. La pos­
sibilité que survienne un événement important en est diminuée
et la sécurité est renforcée.
Coordination et coopération à l’échelle nationale et inter­
nationale : L’Australie-Méridionale (Australie) s’est servie de
parties des concepts de l’approche réglementaire canadienne
proposée pour sa propre réglementation. Le Royaume-Uni a
entrepris un examen similaire de sa réglementation sur les
explosifs.
Mesures de rendement et plan d’évaluation : Le règlement
proposé sera mesuré et évalué par l’entremise d’activités normales du cadre de mesure du rendement de la DSSE. Cette
dernière surveille continuellement les taux de conformité par
rapport à la réglementation, de même que les taux de mortalité
et d’accidents avec blessures au Canada. L’incidence des mo­
difications apportées au Règlement sera évaluée en fonction
des tendances observées dans les taux de mortalité et
d’accidents avec blessures et les taux de conformité des
intervenants.
Business and consumer impacts: Modernization of the
Regulations should lower costs to businesses by eliminating
overlap and duplication, harmonizing exemptions, eliminating
unneeded permits and reducing the time and effort needed to
train staff. Better compliance with the law is the expected
result.4
Because the proposed amendments will better reflect today’s
technology, industrial structure and regulatory practices, they
will facilitate and encourage safer, more reliable and more
cost-effective technology with lower risks for companies,
workers, and the public at large.
Safety-related measures, such as the use of quality manage­
ment system principles for operating procedures, along with
staff training, will ensure that safety concerns are addressed
systematically and kept front and centre. Similarly, changes
with respect to the sale of fireworks should enhance public
awareness of safe practices, thereby further lowering the risk
of injury. The cost of these items is low and the benefits are
estimated to exceed them by a significant margin.
By controlling security more tightly, a barrier is created which
would require a higher level of sophistication and planning for
criminals and terrorists to be successful. The chance of a sig­
nificant event is lowered and security is enhanced.
Domestic and international coordination and cooperation:
South Australia, Australia, has used portions of the concepts
from the proposed Canadian approach to regulating explo­
sives. The United Kingdom has conducted a similar review of
its explosives regulations.
Performance measurement and evaluation plan: The pro­
posed Regulations will be measured and evaluated through the
regular performance measurement framework of the ESSB.
The ESSB continually monitors compliance rates with Regu­
lations as well as death and injury rates in Canada. The impact
of the changes in the Regulations will be assessed by tracking
trends in death and injury rates and stakeholder compliance
rates.
———
———
4
4
Refers to Most Important Changes in the Explosives Regulations and “Stakeholder Feedback/Impact” (provided upon request).
559
Fait référence aux changements les plus importants apportés au Règlement sur les
explosifs et au document « Rétroactions des intervenants et Répercussions » (dis­
ponible sur demande).
560
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Issue
Question
The context for the Explosives Regulations has evolved mark­
edly over the past 50 years. Four drivers in particular stand out as
having led to this proposal.
• The technologies, products and industry that the Explosives
Act and the Explosives Regulations were designed to control
have changed significantly. Industrial practices have changed
to the point that the industry which the current Regulations
were designed to govern effectively no longer exists.
• With respect to industry structure, change has been driven in
part by industry globalization and rationalization. These have
had major consequences, such as loss of experienced person­
nel and expertise from industry downsizing and the growing
number of imported products.
• Similarly, technology has changed. The current Regulations
were formulated when dynamite was the most significant ex­
plosive; this is old technology. Regulatory requirements for
explosives are currently based on their positioning within an
outdated classification scheme.
• Emergent security concerns have provided the opportunity to
strengthen security and support Canada’s commitment under
the Public Security Technical Program (PSTP) for long-term
security.5
Le contexte du Règlement sur les explosifs a évolué sensible­
ment au cours des 50 dernières années. Quatre éléments en parti­
culier se démarquent comme ayant mené à cette proposition.
• Les technologies, les produits et l’industrie que la Loi sur les
explosifs et le Règlement sur les explosifs devaient contrôler
ont changé de manière significative. Les pratiques industriel­
les ont changé au point que la réglementation actuelle a été
conçue pour régir une industrie qui, dans les faits, n’existe
plus.
• En ce qui concerne la structure de l’industrie, les changements
ont été dictés par la mondialisation et la rationalisation de
l’industrie. Ces dernières ont eu des conséquences majeures,
telles que la perte de personnel chevronné et d’expertise en
raison de compressions au sein de l’industrie et du nombre
croissant de produits importés.
• Dans le même ordre d’idées, la technologie a changé. La ré­
glementation actuelle a été établie alors que la dynamite était
l’explosif le plus important; il s’agit maintenant d’une vieille
technologie. Les exigences réglementaires pour les explosifs
sont actuellement fondées sur leur positionnement dans un
système de classification désuet.
• Les nouvelles préoccupations en matière de sécurité ont donné
l’occasion de renforcer la sécurité et d’appuyer l’engagement
du Canada dans le cadre du Programme technique de sécurité
publique (PTSP) pour la sécurité à long terme5.
Par conséquent, le règlement actuel est souvent soit désuet ou
incomplet. Par exemple, alors que, par le passé, les bâtons de
dynamite étaient fabriqués à un endroit fixe et, ensuite, expédiés
pour la distribution aux utilisateurs, de nos jours, les explosifs à
émulsion à risques atténués sont fabriqués en grande quantité,
transportés et activés au lieu d’utilisation juste avant ou pendant
le chargement dans des trous de mine, rendant l’ensemble de
l’opération beaucoup plus sécuritaire. L’autorisation de telles
pratiques dans le cadre de la Loi sur les explosifs a nécessité une
orientation et un appui supplémentaires afin de permettre une
interprétation moderne de la réglementation. Une interprétation
littérale et non fonctionnelle du règlement actuel pourrait nuire
gravement à la capacité de l’industrie d’opérer avec une techno­
logie plus sécuritaire, fiable et rentable, ce qui pourrait exposer
l’industrie, ses travailleurs et le public à un plus grand risque.
D’une façon générale, la Division de la réglementation des ex­
plosifs (DRE) et l’industrie ont surmonté le handicap de travailler
avec un règlement désuet grâce à des approches novatrices
comme fournir des renseignements utiles et exhaustifs aux inter­
venants et utiliser des directives et des normes industrielles pour
aider à structurer les pratiques de sécurité et de sûreté, en impo­
sant diverses conditions pour l’obtention de licences et de certifi­
cats, de même que des programmes de conformité et de renfor­
cement qui sont adaptés aux technologies plus récentes.
La rédaction ancienne, la structure inadéquate et les références
désuètes du règlement actuel ont fait en sorte qu’il était plus diffi­
cile pour les intervenants de l’industrie et leurs travailleurs de
comprendre rapidement et à fond ce qu’ils devaient faire. Lors
d’une étude menée en 2003-2004 auprès des intervenants tels que
le Conseil Canadien de la Pyrotechnie (CCP) et l’Association de
l’industrie des explosifs canadienne (CEAEC), plus de la moitié
As a result, the current Regulations are often either out of date
or incomplete. For example, whereas in the past dynamite car­
tridges were manufactured at a fixed location and then shipped
for distribution to users, nowadays insensitive emulsion explo­
sives are manufactured in bulk, transported and sensitized at the
point of use only prior to or while loading into boreholes, thus
rendering the whole operation much safer. Authorizing such prac­
tices under the Explosives Act has required additional guidance
and support to allow for a modern interpretation of the Regula­
tions. A literal, non-purposive interpretation of the current Regu­
lations could seriously impede the industry’s ability to operate
with safer, more reliable and more cost-effective technology
which would put the industry, its workers and the public at
greater risk.
Generally, the Explosives Regulatory Division (ERD) and the
industry have also coped with outdated regulations through in­
novative approaches such as providing extensive helpful informa­
tion to stakeholders, use of guidelines and industry standards to
help structure safety and security practices, imposing various
conditions for licences and certifications, and enforcement and
compliance regimes that are sensitive to the newer technologies.
The old-fashioned drafting, inadequate structure, and outdated
references in the current Regulations have made it more difficult
for industry stakeholders and their workers to thoroughly and
quickly understand what they are required to do. In a 2003–04
study of stakeholders such as the Canadian Pyrotechnics Council
and the Canadian Explosives Industry Association (CEAEC),
more than half of those responding to surveys or participating in
———
———
5
5
PSTP: Defence Research and Development Canada initiated the Public Security
Technical Program (PSTP), which aims to develop a coordinated program to
enhance collaboration across government and to deliver science and technology
solutions across many dimensions of public security. The PSTP embraces a twopronged approach, with a Canadian program that includes many federal govern­
ment departments and agencies, and a Canada/United States program, which en­
gages the U.S. Department of Homeland Security.
PTSP : Recherche et développement pour la Défense Canada a mis sur pied le
Programme technique de sécurité publique (PTSP) dont l’objet était de renforcer
la collaboration dans toute l’administration fédérale et de formuler des solutions
scientifiques et technologiques dans de nombreux secteurs de la sécurité publi­
que. Le PTSP adopte une approche à deux volets : un volet canadien qui fait in­
tervenir de nombreux ministères et organismes fédéraux, et un volet canado­
américain auquel participe le Department of Homeland Security des États-Unis.
Le 17 mars 2012
focus groups found it difficult to locate necessary information in
the Regulations; then found it difficult to interpret the meaning.
The ERD has been in the process of modernizing its regula­
tions for a number of years with the view to better reflect current
industry conditions and to make them more accessible through the
use of plain language. The industry has been very supportive of
this exercise and has contributed time, effort and ideas to making
the regulations better.
Additionally, while public safety has been addressed by current
regulatory and industry practices, certain aspects can be clarified
and strengthened. For instance, safety information is now avail­
able for distribution to consumers; its distribution can be required.
Security has become a much greater concern since Septem­
ber 11. It is now recognized that there are serious security issues
from homegrown terrorists such as the “Toronto 18.” The Gov­
ernment of Canada has already responded by modifying the
Regulations in 2008 to better control chemicals used in the mak­
ing of explosives (restricted components). In considering security
throughout the lifecycle of explosives, a number of common
sense, and not particularly costly, initiatives have been identified
that will further enhance security.
Finally, the Explosives Regulations are out of date and make it
difficult for regulatees to determine their obligations. Several
areas of industrial safety and security can be enhanced in line
with industry best practices, and certain gaps filled, in order to
provide better protection for the industry, its workers, and the
public at large.
Gazette du Canada Partie I
561
des personnes ayant répondu aux enquêtes ou participé aux grou­
pes de discussion trouvaient qu’il était difficile de trouver
l’information nécessaire dans le Règlement; puis, ils éprouvaient
de la difficulté à en interpréter le sens.
La Division de la réglementation des explosifs (DRE) travaille
à la modernisation de sa réglementation depuis un certain nombre
d’années dans le but qu’elle reflète mieux les conditions actuelles
de l’industrie et de la rendre plus accessible grâce à l’utilisation
d’un langage clair. L’industrie a beaucoup appuyé cet exercice
et a consacré temps, efforts et idées pour améliorer la
réglementation.
Puis, bien que les pratiques actuelles en matière de réglemen­
tation et celles en vigueur dans l’industrie traitent de la sécurité
publique, certains aspects peuvent être clarifiés et renforcés.
Par exemple, de l’information sur la sécurité est maintenant
à la disposition des consommateurs; on peut en demander la
distribution.
La sécurité est devenue une préoccupation majeure depuis
le 11 septembre. On s’accorde à reconnaître qu’il existe de sé­
rieux problèmes de sécurité engendrés par des terroristes
d’origine intérieure, tels que la cellule terroriste appelée « To­
ronto 18 ». Le gouvernement du Canada a déjà réagi en modi­
fiant le Règlement en 2008 afin de mieux contrôler l’utilisation
de produits chimiques dans la fabrication d’explosifs (compo­
sants d’explosifs limités). En prenant en considération la sécurité
tout au long du cycle de vie des explosifs, on a dégagé un certain
nombre d’initiatives pleines de sens et particulièrement peu coû­
teuses qui permettront de renforcer davantage la sécurité.
Enfin, le Règlement sur les explosifs est désuet, et les person­
nes réglementées éprouvent de la difficulté à déterminer leurs
obligations. De nombreux points du Règlement concernant la
sûreté et la sécurité industrielles peuvent être améliorés pour
correspondre aux pratiques exemplaires de l’industrie, et certai­
nes lacunes peuvent être comblées dans le but d’offrir une meil­
leure protection à l’industrie, à ses travailleurs et au grand public.
Objectives
Objectifs
Overall goal: Ensuring a balanced approach to managing
explosives safety and managing security risks while mini­
mizing impact on business and supporting innovation and
competitiveness.
The Explosives Regulations are being revised with the follow­
ing objectives:
• a regulatory program based on an integrated and evidencebased approach that manages safety and security risks across
the range of explosives-related activities under departmental
jurisdiction;
• a regulatory framework that is accessible, understandable,
and responsive through inclusiveness, transparency and
accountability;
• where possible, a regulatory program that promotes a fair and
competitive market economy and minimizes the regulatory
burden placed on industry; and
• a regulatory program that enables cooperation/harmonization
with other departments, and is benchmarked against inter­
national best practices.
Objectif global : Assurer l’adoption d’une approche équilibrée
afin de gérer les risques pour la sécurité et la sûreté que représen­
tent les explosifs tout en minimisant l’impact sur les échanges
commerciaux et tout en favorisant l’innovation et la compétitivité.
On procède à l’examen du Règlement sur les explosifs en ayant
les objectifs suivants :
• réglementer en se fondant sur une approche intégrée basée sur
des preuves qui permet de gérer les risques pour la sécurité et
la sûreté dans l’ensemble des activités liées aux explosifs re­
levant du ministère;
• favoriser l’accessibilité, la clarté et l’adaptabilité d’un cadre
de réglementation grâce à l’inclusivité, la transparence et la
responsabilisation;
• dans la mesure du possible, créer un programme de réglemen­
tation qui favorise une économie de marché équitable et com­
pétitive et minimise le fardeau de la réglementation imposé à
l’industrie;
• favoriser un programme de réglementation qui permet une
coopération ou une harmonisation avec d’autres ministères
et qui est évalué en fonction de pratiques exemplaires
internationales.
Description
Description
The proposed Regulations are divided into 20 parts for ease of
reference for stakeholders. The organization of information into
parts that are addressed to particular classes of stakeholders is one
Le Règlement sur les explosifs proposé est divisé en 20 parties
afin d’en faciliter la consultation par les intervenants. L’organisa­
tion des renseignements en parties distinctes pour les intervenants
562
Canada Gazette Part I
of the major improvements to the Regulations. Currently, stake­
holders have to scan the entire text of the Regulations to deter­
mine what requirements apply to their situation.
For the purpose of this Regulatory Impact Analysis Statement,
the 20 parts have been organized into four categories to provide
for a fuller understanding of the major improvements to the Regu­
lations: Administrative changes, Writing current practices into
regulations, Closing loopholes and Harmonization.
March 17, 2012
est l’une des principales améliorations apportées au Règlement.
Actuellement, les intervenants doivent parcourir l’ensemble des
articles du Règlement pour être en mesure de déterminer quelles
exigences s’appliquent à leur situation.
Aux fins du présent Résumé de l’étude d’impact de la régle­
mentation, les 20 parties ont été regroupées en quatre catégories
pour aider à mieux comprendre les améliorations importantes
apportées au Règlement, à savoir : Changements administratifs,
Codification des pratiques actuelles dans le Règlement, Correc­
tion des imperfections et Harmonisation.
Administrative changes
Changements administratifs
Part 7 — Provisions of general application
Partie 7 — Dispositions d’application générale
This part sets out the general terms and conditions that apply to
all licences, permits and certificates issued by the Minister of
Natural Resources under the Explosives Act. It also sets out the
procedures for making a change to or renewing any of these
documents and sets out rules governing their suspension and can­
cellation. Suspending or cancelling a document is delegated to the
Chief Inspector of Explosives. Persons affected by suspension or
cancellation may ask the Minister to review the decision taken by
the Chief Inspector. This part introduces new requirements for a
decommissioning plan and incident reporting.
La présente partie édicte les conditions générales qui s’appli­
quent à l’ensemble des licences, des permis et des certificats déli­
vrés par le ministre des Ressources naturelles en vertu de la Loi
sur les explosifs. Elle édicte également les procédures établies
pour modifier ou renouveler un de ces documents et en prévoit la
suspension et l’annulation. La suspension ou l’annulation d’un
document relève de l’inspecteur en chef des explosifs. Les per­
sonnes visées par une suspension ou une annulation peuvent de­
mander au ministre de réviser la décision rendue par l’inspecteur
en chef des explosifs. La présente partie ajoute l’obligation de
l’établissement d’un plan de mise hors service et de rapports
d’incidents.
Part 19 — Fees
Partie 19 — Droits
This part sets out the fees payable for the issuance of licences,
permits and certificates and integrates the current fee schedule,
which came into force on June 1, 2009, with the rest of the Ex­
plosives Regulations.
La présente partie édicte les droits exigibles pour la délivrance
de licences, de permis et de certificats et intègre le tableau des
frais d’utilisation en vigueur depuis le 1er juin 2009 au Règlement
sur les explosifs.
Part 20 — Restricted components
Partie 20 — Composants d’explosif limités
This part lists the components of explosives that are restricted
(nine in total) and contains the rules previously set out in the Re­
stricted Components Regulations respecting ammonium nitrate
(which came into force in June 2008) and respecting the other
eight substances (which came into force in March 2009). It de­
scribes the security requirements for these components and sets
out the obligations for suppliers and for buyers who will use the
components to manufacture products other than explosives.
La présente partie dresse la liste des composants d’explosif qui
sont limités (neuf au total) et incorpore toutes les règles contenues
dans le Règlement sur les composants d’explosif limités, c’est-à­
dire les règles portant sur le nitrate d’ammonium (entrées en vi­
gueur en juin 2008) et celles relatives aux huit autres composants
limités (entrées en vigueur en mars 2009). Elle décrit les exigen­
ces en matière de sûreté applicables à ces composants et édicte les
obligations visant les vendeurs et les acheteurs qui utilisent les
composants pour fabriquer des produits autres que des explosifs.
Writing current practices into regulations
Codification des pratiques actuelles dans le Règlement
Part 1 — Preliminary matters
Partie 1 — Premières questions
This part provides an overview of the revised Explosives Regu­
lations. It also clarifies which explosives are under the control of
the Minister of National Defence.
La présente partie donne un aperçu du Règlement sur les explo­
sifs révisé et clarifie quels explosifs sont sous l’autorité du minis­
tre de la Défense nationale.
Part 2 — General requirements, prohibitions and safety
precautions
Partie 2 — Exigences, interdictions et mesures de sécurité
générales
This part provides for increased accountability for staff
training.
La présente partie prévoit une responsabilité accrue pour la
formation du personnel.
Part 3 — Authorization and classification of explosives
Partie 3 — Autorisation et classification des explosifs
This part
• sets out the information that must be provided when request­
ing authorization of an explosive for a use in Canada;
• describes the process to be followed to obtain the
authorization;
• sets out the new types developed for the classification of ex­
plosives on which Parts 10 to 18 of the proposed Regulations
are based;
La présente partie édicte :
• les renseignements requis lors d’une demande d’autorisation
d’un explosif au Canada à une certaine fin;
• le processus à suivre pour obtenir l’autorisation;
• les nouveaux types développés pour la classification des ex­
plosifs sur lesquels les parties 10 à 18 du règlement proposé
sont fondées;
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
563
• introduces a new classification based on the concept of poten­
tial effects, which refers to the behaviour of explosives in case
of an accidental ignition and better addresses hazards that
arise outside the transportation context; and
• incorporates the UN transport classification scheme.
• la nouvelle classification fondée sur les effets potentiels, qui
réfère au comportement des explosifs faisant l’objet d’un al­
lumage accidentel et aborde mieux les dangers qui se présen­
tent pendant que les explosifs ne sont pas transportés;
• l’utilisation du système de classification pour le transport de
l’ONU.
Part 5 — Manufacturing explosives
Partie 5 — Fabrication des explosifs
This part addresses the manufacture of explosives. It describes
• the requirements that holders of division 1 factory licences
and satellite site certificates must meet, including require­
ments respecting facilities, the posting of signs, packaging,
ensuring the safety of workers and visitors, training, manage­
ment and mobile process units;
• the requirements that holders of division 2 factory licences or
manufacturing certificates must meet, including requirements
respecting the workplace, packaging, ensuring the safety of
persons, knowledge of the workplace and management of the
workplace;
• rules of conduct applicable to workers and visitors at a factory
or satellite site and to persons at a workshop;
• the requirements for manufacturing activities that do not re­
quire a factory licence or manufacturing certificate; and
• the requirements for a security plan to be filed as part of the
application for a licence to manufacture high explosives, in­
itiation systems, military explosives or law enforcement ex­
plosives and for the plan to be implemented for as long as the
licence is valid.
La présente partie traite de la fabrication d’explosifs. Il décrit
ce qui suit :
• les exigences visant les titulaires de licences de fabrique de la
section 1 et de certificats de site satellite, notamment celles
liées aux installations, à l’affichage, à l’emballage, à la sécuri­
té des travailleurs et des visiteurs, à la formation, à l’exploi­
tation et aux unités de fabrication mobiles;
• les exigences visant les titulaires de licences de fabrique de la
section 2 et de certificats de fabrication, notamment celles
liées à ce qui suit : lieu de travail, emballage, sécurité des per­
sonnes, ainsi que connaissance et gestion du lieu de travail;
• les règles de conduite applicables aux travailleurs et aux visi­
teurs à la fabrique ou au site satellite, ainsi que celles applica­
bles à toute personne au lieu de travail;
• les exigences liées aux activités de fabrication ne requérant
aucune licence de fabrique ou de certificat de fabrication;
• les exigences liées au plan de sûreté qui doit être présenté
dans la demande de licence d’explosifs détonants, de systèmes
d’amorçage, d’explosifs destinés à des fins militaires et
d’explosifs destinés à des fins d’application de la loi et qui
doit être mis en œuvre jusqu’à l’expiration de la licence.
De plus, la présente partie requiert la réalisation d’évaluations
appropriées des dangers et la mise en place de procédures opéra­
tionnelles et de contrôles de sûreté. Les nouvelles technologies
ont modifié de façon significative les méthodes de fabrication et
sont venues accroître le besoin d’avoir des procédures plus détail­
lées ainsi qu’une formation appropriée du personnel. Chaque titu­
laire de licence est assujetti à l’obligation d’établir et de mettre en
œuvre un plan de sûreté pour les explosifs à risque élevé.
Additionally, this part requires appropriate hazard assessments
to be undertaken and operating procedures as well as security
controls to be in place. New technologies have significantly
modified manufacturing methods and increased the need to have
more detailed procedures along with appropriate training of per­
sonnel. Every licence holder is subject to the requirement to es­
tablish and implement a security plan for high risk explosives.
Part 9 — Transporting explosives
Partie 9 — Transport des explosifs
Changes introduced by this part eliminate current overlap with
the Transportation of Dangerous Goods Regulations and the
Canada Motor Vehicle Safety Standards and remove some out-of­
date sections from the current Regulations.
Les changements introduits par la présente partie éliminent le
chevauchement avec le Règlement sur le transport des marchan­
dises dangereuses et les Normes de sécurité des véhicules auto­
mobiles du Canada, et ils suppriment certains articles désuets qui
se trouvent dans le règlement actuel.
La proposition de requérir un permis de transport des explosifs
a été supprimée. Par conséquent, le règlement proposé couvre
uniquement ce que le Règlement sur le transport des marchan­
dises dangereuses n’englobe pas. De plus, on a enlevé la durée
limite de conduite de 10 heures pour le transport d’explosifs qui
se trouve dans le règlement actuel, permettant de traiter le trans­
port des explosifs comme le transport d’autres marchandises
dangereuses.
Dans le même ordre d’idées, les changements introduits par la
présente partie enlèvent des aspects de transport qui sont traités
de façon plus approfondie dans les Normes de sécurité des véhi­
cules automobiles du Canada. Certains explosifs peu dangereux,
généralement vendus au public dans des établissements de vente
au détail, font l’objet de règles moins restrictives lorsqu’ils sont
transportés en une quantité d’au plus 12 kg dans certains cas et
lorsqu’ils sont transportés en une quantité d’au plus 150 kg dans
d’autres cas.
Pour le transport qui n’est pas admissible à ce traitement moins
restrictif, de nouvelles exigences ont été ajoutées pour la localisa­
tion des véhicules et la communication bidirectionnelle entre le
The proposed requirement for an explosives transport permit
has not been included in the proposed Regulations. As a result,
they cover only what the Transportation of Dangerous Goods
Regulations do not. Additionally, the current 10-hour driving
limit for explosives shipments has been removed, allowing ex­
plosives shipments to be treated like other dangerous goods.
Similarly, the changes respecting transportation introduced by
this part remove aspects that are covered more thoroughly by the
Canada Motor Vehicle Safety Standards. The transportation of
certain low-hazard explosives, generally on sale to the public
from retail outlets, in quantities below 12 kg in some cases
and 150 kg in others, is subject to relatively lenient regulatory
requirements.
For the transportation of explosives that are not eligible for
more lenient treatment, new requirements have been added for
vehicle tracking and two-way communication between driver and
564
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
company in the interests of increasing the security of explosives
during transport.
The proposed Regulations will be less restrictive and easier to
comply with, particularly as they will now be coordinated with
the Transportation of Dangerous Goods Regulations.
conducteur et la compagnie dans le but d’accroître la sûreté au
moment du transport des explosifs.
Le règlement proposé sera moins restrictif et plus facile à res­
pecter, plus particulièrement parce qu’il sera coordonné avec le
Règlement sur le transport des marchandises dangereuses.
Part 14 — Small arms cartridges, propellant powder and
percussion caps
Partie 14 — Cartouches pour armes de petit calibre, poudre
propulsive et amorces à percussion
This part authorizes the acquisition, storage and sale of small
arms cartridges and the manufacture of small arms cartridges and
black powder cartouches. Division 1 sets out rules for sellers and
users of small arms cartridges. Division 2 sets out rules for sellers
and users of propellant powder and percussion caps (also known
as primer). It also sets out rules for the manufacture of small arms
cartridges and black powder cartouches for personal use.
La présente partie autorise l’acquisition, le stockage et la vente
de cartouches pour armes de petit calibre, de même que la fabri­
cation de cartouches pour armes de petit calibre et de cartouches à
poudre noire. La section 1 énonce les règles visant les vendeurs et
les utilisateurs de cartouches pour armes de petit calibre. La sec­
tion 2 énonce les règles visant les vendeurs et les utilisateurs de
poudre propulsive et d’amorces à percussion. Les exigences vi­
sant les fabricants de cartouches pour armes de petit calibre et de
cartouches à poudre noire pour des fins personnelles sont égale­
ment décrites.
Les changements apportés au Règlement visent à clarifier les
exigences relatives au stockage de poudre sans fumée et de pou­
dre noire pour utilisation personnelle dans des locaux d’habita­
tion. On établit la quantité de cartouches pour armes de petit cali­
bre et d’amorces à percussion pouvant être stockées sans licence
et on établit une distinction entre des locaux d’habitation détachés
et les locaux d’habitation contenant plus d’un logement. On mo­
difie les limites pour le stockage dans des locaux d’habitation
isolés en passant de la quantité actuelle de 10 kg de poudre sans
fumée à 20 kg et 5 kg de poudre noire au total, 25 kg de poudre
sans fumée ou 5 kg de poudre noire isolément. On modifie les
limites de stockage dans des locaux d’habitation composées de
plusieurs logements en passant de la quantité actuelle de 10 kg à
20 kg de poudre sans fumée dans des contenants ayant une ca­
pacité de 1 kg ou moins, ou 5 kg dans des contenants de plus de
1 kg et à 1 kg de poudre noire en vrac dans des contenants ou à
3 kg au total dans des cartouches moins toute quantité en vrac.
Changes to the current Regulations are being introduced to
clarify the requirements for the storage for personal use of smoke­
less powder and black powder in private residences. Limits are
imposed on the quantities of small arms cartridges and primer that
may be stored by an unlicensed person and detached residences
are distinguished from multiple-unit residences. The limits for
storage in a detached private residence are changed from the cur­
rent maximum of 10 kg to 20 kg of smokeless powder and 5 kg of
black powder together, 25 kg of smokeless powder alone or 5 kg
of black powder alone. The limits for storage in a multiple-unit
residence are changed from the current maximum of 10 kg to
20 kg of smokeless powder in containers of 1 kg or less, or 5 kg
in containers holding more than 1 kg and 1 kg of black powder in
containers or 3 kg total in cartridges or cartouches less any in
containers.
Parts 12 and 13 — Power device cartridges and special purpose
explosives
Parties 12 et 13 — Cartouches pour pyromécanismes et explosifs
à usage spécial
These parts set out the requirements for selling, acquiring and
storing power device cartridges, low-hazard special purpose ex­
plosives (essentially current 7.2.4) and high-hazard special pur­
pose explosives (essentially current 7.2.5).
Les présentes parties énoncent les exigences relatives à l’acqui­
sition, au stockage et à la vente des cartouches pour pyroméca­
nismes, des explosifs à usage spécial à risque restreint (essentiel­
lement l’article 7.2.4 actuel) et des explosifs à usage spécial à
risque élevé (essentiellement l’article 7.2.5 actuel).
Le règlement actuel traite des « cartouches de sûreté ». Dans le
règlement proposé, cette catégorie est divisée en deux catégories
qui comprennent les cartouches pour armes de petit calibre (trai­
tées dans la partie 14) et les cartouches pour pyromécanismes
(traitées dans la partie 12).
Currently, the Explosives Regulations set out rules for “safety
cartridges.” Under the proposed Regulations, this category will be
split into “small arms cartridges” (covered in part 14) and “power
device cartridges” (covered in part 12).
Part 15 — Model and high-power rocket motors
Partie 15 — Moteurs de fusée miniature et moteurs de fusée haute
puissance
This part sets out the requirements for selling, acquiring, and
storing model and high-power rocket motors, their reloading kits
and their igniters. The use of these motors is not covered as this is
regulated by Transport Canada.
La présente partie énonce les exigences relatives à l’acqui­
sition, au stockage et à la vente de moteurs de fusée miniature, de
moteurs de fusée haute puissance, de leur trousse de recharge­
ment respective et de leur allumeur respectif. La partie ne traite
pas de leur utilisation étant donné qu’elle est traitée par Trans­
ports Canada.
Les changements apportés au règlement actuel exigent que des
renseignements sur la sécurité soient fournis aux acheteurs de
moteurs de fusée miniature et comprennent une augmentation de
la limite d’impulsion totale pour les moteurs de fusée miniature
passant de 80 newton-secondes à 160 newton-secondes afin de
s’harmoniser avec la réglementation de Transports Canada et
avec les normes existant aux États-Unis.
Proposed changes to the current Regulations include requiring
that safety information be provided to buyers of model rocket
motors and increasing the total impulse limit for model rocket
motors from 80 newton-seconds to 160 newton-seconds to har­
monize with Transport Canada regulations and with the existing
standards in the United States.
Le 17 mars 2012
The proposed Regulations allow persons under 18 but at least
12 years old to acquire a model rocket motor that does not exceed
40 newton-seconds and is no higher than E class. The proposed
Regulations also address reloadable rocket motors, a more recent
technology that is not covered by the current Regulations.
The proposed Regulations also lower the maximum quantity of
motors and igniters that may be stored without a licence.
Gazette du Canada Partie I
565
Le règlement proposé permet à une personne âgée de moins de
18 ans mais d’au moins 12 ans d’acquérir des moteurs de fusée
miniature. Ces derniers ne devront pas dépasser 40 newton­
secondes ni être d’une classe supérieure à E. Le règlement propo­
sé traite également des moteurs de fusée rechargeables, une tech­
nologie plus récente qui n’est pas assujettie au règlement actuel.
Le règlement proposé réduit aussi la quantité maximale de mo­
teurs et d’allumeurs qui peuvent être stockés en l’absence d’une
licence.
Part 17 — Special effect pyrotechnics
Partie 17 — Pièces pyrotechniques à effets spéciaux
This part sets out the requirements for selling, storing, acquir­
ing, and using special effect pyrotechnics. It also sets out when a
licence or a fireworks operator certificate is required to acquire,
store or use pyrotechnics.
La présente partie édicte les exigences relatives à l’acquisition,
au stockage, à la vente et à l’utilisation de pièces pyrotechniques
à effets spéciaux. La présente partie prévoit qu’une personne doit
être titulaire d’une licence ou d’un certificat de technicien en
pyrotechnie pour acheter, stocker ou utiliser de telles pièces
pyrotechniques.
Les changements apportés au Règlement permettent davantage
de flexibilité lors de l’allumage des dispositifs de mise à feu des
pièces pyrotechniques tout en atteignant les mêmes résultats, soit
la prévention d’un allumage accidentel. Il y a une diminution du
fardeau imposé aux intervenants par rapport à la gestion des
dossiers liés aux activités pyrotechniques. Des techniciens prove­
nant de l’extérieur du Canada sont en mesure d’agir à titre de
pyrotechniciens responsables6.
Changes to the current Regulations permit more flexibility in
firing systems for pyrotechnics while achieving the same result —
preventing accidental ignition. There is a decreased burden on
stakeholders in the management of records for pyrotechnic
events. Technicians from outside Canada are permitted to act as
the pyrotechnician-in-charge.6
Part 18 — Display fireworks
Partie 18 — Pièces pyrotechniques à grand déploiement
This part sets out the requirements for selling, acquiring, stor­
ing and using display fireworks and fireworks accessories for use
with display fireworks, which are fireworks designed for profes­
sional use (e.g. fireworks used in the Canada Day celebrations on
Parliament Hill). This part also sets out when a licence or a fire­
works operator certificate is required to acquire, store or use dis­
play fireworks.
La présente partie édicte les exigences relatives à l’acquisition,
au stockage, à la vente et à l’utilisation de pièces pyrotechniques
à grand déploiement et d’accessoires pour pièces pyrotechniques,
qui sont des pièces pyrotechniques conçues pour être utilisées à
des fins professionnelles (par exemple les pièces pyrotechniques
utilisées le jour des célébrations de la fête du Canada sur la Col­
line parlementaire). Cette partie édicte également si une licence
ou si un certificat de technicien en pyrotechnie est requis pour
acquérir, stocker ou utiliser les pièces pyrotechniques à grand
déploiement.
Des techniciens provenant de l’extérieur du Canada sont auto­
risés à assumer les fonctions d’aide-artificier, mais ne peuvent pas
agir à titre de pyrotechniciens responsables.
Le règlement proposé exige que le pyrotechnicien responsable
établisse une zone de danger lorsque des pièces pyrotechniques
sont amenées au site de mise à feu en plus de la zone de retom­
bées exigée actuellement. Cette exigence améliorera la sécurité
puisque la zone de retombées dans bien des spectacles n’est éta­
blie qu’après que les explosifs sont arrivés sur le site.
Technicians from outside Canada are permitted to under­
take the duties of a display assistant, but may not act as
pyrotechnician-in-charge.
In addition to the fallout zone currently required, the proposed
Regulations require the pyrotechnician-in-charge to establish a
danger zone when the fireworks are first brought to a site. This
requirement will enhance safety because at many shows the fall­
out zone is not established until after the fireworks are present at
the site.
Part 10 — Military explosives and law enforcement explosives
Partie 10 — Explosifs destinés à des fins militaires et explosifs
destinés à des fins d’application de la loi
This part deals with the selling, acquiring and storing of mil­
itary explosives and law enforcement explosives (type D).
La présente partie porte sur l’acquisition, le stockage et la vente
d’explosifs destinés à des fins militaires et d’explosifs destinés à
des fins d’application de la loi (type D).
Part 6 — Magazine licences and storage in a licensed magazine
Partie 6 — Licences de poudrière et stockage dans une poudrière
agréée
This part sets out how to apply for a magazine licence as well
as the standards and the safety and security procedures for maga­
zines. The proposed Regulations require a fire safety plan and key
control plan to be in place before an application for a magazine
La présente partie édicte la marche à suivre pour demander une
licence de poudrière d’explosifs, de même que les normes et les
procédures en matière de sécurité et de sûreté pour les poudrières
d’explosifs. Les exigences comprennent l’obligation de mettre en
———
———
6
6
Technicians outside of Canada are certified, competent pyrotechnicians who do
not reside in Canada and have not taken the Canadian Pyrotechnics Special
Effects Safety and Legal Awareness course.
Les techniciens provenant de l’extérieur du Canada sont des pyrotechniciens
compétents et accrédités qui ne résident pas au Canada et qui n’ont pas suivi le
cours canadien de sensibilisation à la sécurité et aux aspects légaux soulevés par
l’utilisation des pièces pyrotechniques à grand déploiement.
566
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
licence is submitted and the applicant must include in the applica­
tion a declaration that these plans have been prepared. Addition­
ally, a security plan must be prepared for every magazine storing
types E (blasting), I (initiating systems) or D (military and law
enforcement) explosives and the elements in the plan must be
implemented by the licence holder.
place un plan de sécurité en cas d’incendie et un plan de contrôle
des clés avant de présenter une demande de licence; le demandeur
doit inclure dans la demande une déclaration énonçant que ces
plans ont été préparés. De plus, chaque poudrière d’explosifs de
types E (explosifs de sautage), I (systèmes d’amorçage) et D (ex­
plosifs destinés à des fins militaires et explosifs destinés à des fins
d’application de la loi) doit avoir en place un plan de sûreté, et le
titulaire de la licence a la responsabilité de mettre en œuvre les
éléments du plan.
Closing loopholes
Correction des imperfections
Part 4 — Importing and exporting explosives and transporting
explosives in transit
Partie 4 — Importation, exportation et transport en transit
d’explosifs
This part addresses the importation, exportation and in transit
transportation of explosives. It describes
• the information required when applying for an import, export
or in transit permit;
• the requirements for holders of an import, export or in transit
permit;
• the information a permit holder must provide to the Chief
Inspector of Explosives after the explosives are imported, ex­
ported or transported in transit; and
• when explosives may be imported, exported or transported in
transit without a permit.
The current Regulations only require a permit for importing
explosives. An order will be made to bring section 9 of the Ex­
plosives Act (as amended by section 40 of the Public Safety Act,
2002) into force. It requires permits for export and transportation
in transit.
La présente partie traite de l’importation, de l’exportation et du
transport en transit d’explosifs. Elle décrit ce qui suit :
• les renseignements à inclure dans une demande de permis
d’importation, d’exportation ou de transport en transit;
• les exigences visant les titulaires d’un permis d’importation,
d’exportation ou de transport en transit;
• les renseignements qu’un titulaire de permis doit fournir à
l’inspecteur en chef des explosifs après l’importation, l’expor­
tation ou le transport en transit des explosifs;
• les situations au cours desquelles on peut importer, exporter
ou transporter en transit des explosifs sans permis.
Le règlement actuel ne requiert qu’un permis d’importation
pour l’importation d’explosifs. Un décret sera pris pour pour met­
tre en vigueur l’article 9 de la Loi sur les explosifs (modifié par
l’article 40 de la Loi de 2002 sur la sécurité publique), qui exige
des permis pour l’exportation, de même que pour le transport en
transit.
L’établissement d’exigences relatives au stockage dans un lieu
sûr des explosifs en transit en cas d’urgence est proposé.
L’article 149 du règlement actuel traite de l’utilisation d’échan­
tillons servant aux analyses et aux recherches scientifiques, ainsi
que de ceux servant à la mise à l’essai sur le terrain de nouveaux
produits, de produits importés expressément aux fins de concours
de pièces pyrotechniques ou à d’autres fins particulières. Les exi­
gences en matière d’autorisation pour ces types de situation sont
traitées dans le règlement proposé, à la partie 3 (Autorisation).
Secure storage locations for in transit explosives in case of
emergencies are required in the proposed Regulations.
Section 149 of the current Regulations covers the requirements
for samples for analysis and scientific research, as well as those
for field testing of new products, products specifically imported
for fireworks competitions or other special purposes. The author­
ization requirements for these types of situations are covered in
the proposed Regulations, in Part 3 (Authorization).
Part 16 — Consumer fireworks
Partie 16 — Pièces pyrotechniques à l’usage des consommateurs
This part sets out the requirements for selling, acquiring and
storing consumer fireworks, which are fireworks that are designed
for recreational use by members of the public. It also regulates
their use. Changes to the current Regulations introduced by this
part clarify the requirements relating to the packaging of con­
sumer fireworks for sale.
La présente partie édicte les exigences relatives à l’acquisition,
au stockage, à la vente et à l’utilisation des pièces pyrotechniques
à l’usage des consommateurs, qui sont des pièces pyrotechniques
conçues à des fins récréatives pour les particuliers. Les change­
ments apportés au règlement actuel par cette partie clarifient les
exigences visant l’emballage des pièces pyrotechniques à l’usage
des consommateurs déstinées à la vente.
La plupart des autres changements apportés allègent le fardeau
administratif imposé aux vendeurs, aux acheteurs et aux utilisa­
teurs. Toutefois, les vendeurs verront leur tâche administrative
augmenter puisqu’ils devront tenir un dossier des ventes de plus
de 150 kg de pièces pyrotechniques à l’usage des consommateurs;
actuellement, ils ne doivent tenir de dossier des ventes que s’ils
vendent plus de 1 000 kg de ces pièces.
Most of the other proposed changes reduce the administrative
burden on sellers, purchasers, and users. However, sellers will be
required to keep records of any sale of more than 150 kg of con­
sumer fireworks; under the current Regulations, records of sale
are not required unless the amount sold is more than 1 000 kg.
Part 8 — Screening
Partie 8 — Vérification
This part introduces a new requirement for security screening
for people who have access to high hazard explosives. The object­
ive of the regulatory changes is to limit access to high hazard
explosives (types E [high explosives], I [initiation systems] and D
[military explosives and law enforcement explosives]).
La présente partie instaure une nouvelle exigence concernant
les vérifications de sûreté à l’égard des personnes qui ont accès
aux explosifs à risque élevé. Les changements réglementaires
apportés ont pour but de limiter l’accès à des explosifs à risque
élevé (types E [explosifs détonants], I [systèmes d’amorçage]
Le 17 mars 2012
Under the proposed Regulations, an applicant for a licence, or
renewal of a licence, authorizing the storage of high hazard ex­
plosives who is an individual is required to submit the original of
a criminal record check carried out within the previous year or
proof of an equivalent document. The applicant must also submit
a list naming the employees at the site who could have access to
high risk explosives and who are therefore required to have an
approval letter.
The licence holder must ensure that everyone at the site who is
required to have an approval letter has obtained one. Personnel
who seek an approval letter must submit proof of a criminal rec­
ord check or an equivalent document.
If the criminal record check of an applicant for a licence or ap­
proval letter reveals that certain offences have been committed,
the Minister will deny the request and notify the applicant. The
applicant is entitled to submit additional information that may
reverse the denial. If the additional information reveals that the
criminal record check was erroneous, the Minister will issue the
licence, licence renewal or approval letter. Otherwise, the Minis­
ter will confirm the denial in writing to the applicant.
Gazette du Canada Partie I
567
et D [explosifs à des fins militaires et explosifs à des fins d’ap­
plication de la loi]).
En vertu du règlement proposé, comme condition d’une licence
autorisant le stockage d’explosifs à risque élevé, le demandeur
qui est un particulier doit présenter l’original de l’attestation de
vérification de son casier judiciaire qui a été faite au cours de
l’année précédente ou la preuve d’un document équivalent. Il doit
également présenter une liste du personnel sur le site qui est sus­
ceptible d’avoir accès à un explosif à risque élevé et qui est par
conséquent tenu d’avoir une lettre d’approbation.
Le titulaire de la licence doit veiller à ce que quiconque sur le
site est tenu d’avoir une lettre d’approbation en ait une. Le per­
sonnel qui veut obtenir une lettre d’approbation doit présenter une
attestation de vérification de son casier judiciaire ou un document
équivalent.
Si la vérification des antécédents criminels du demandeur
d’une licence ou d’une lettre d’approbation révèle que certaines
infractions ont été commises, le ministre refusera la demande et
avisera le demandeur qu’il peut soumettre des renseignements
supplémentaires. Si ces renseignements révèlent que la vérifica­
tion était erronée, le ministre procédera à la délivrance ou au re­
nouvellement de la licence, ou à la délivrance de la lettre d’appro­
bation. Dans le cas contraire, le ministre confirmera par écrit au
demandeur le refus de délivrance ou de renouvellement.
Harmonization
Harmonisation
Part 11 — Industrial explosives
Partie 11 — Explosifs industriels
This part deals with the selling, acquiring and storing of explo­
sives used for industrial purposes. However, the storage require­
ments set out in this part apply only to holders of magazine li­
cences issued by the federal Minister of Natural Resources of
Canada, as the applicable provincial or territorial laws regulate
the storage of explosives acquired under an authorization issued
by a provincial or territorial authority.
La présente partie traite de l’acquisition, du stockage et de la
vente d’explosifs utilisés à des fins industrielles. Toutefois, les
exigences relatives au stockage énoncées dans la présente partie
ne s’appliquent qu’aux titulaires de licences de poudrière d’explo­
sifs délivrées par le ministre des Ressources naturelles du Canada,
puisque les lois provinciales ou territoriales applicables régissent
le stockage d’explosifs acquis sous le régime d’une autorisation
donnée par une autorité provinciale ou territoriale.
Les types d’explosifs suivants constituent les explosifs indus­
triels dont il est question dans la présente partie. Ceux-ci sont
fondés sur les nouveaux types canadiens, tels qu’ils ont été pré­
sentés à la partie 3 :
E.1 — les explosifs de sautage;
E.2 — les explosifs à charge creuse (par exemple les explosifs
prévus pour une utilisation par l’industrie des puits de pétrole
ou de gaz);
E.3 — les explosifs destinés à des usages particuliers (par
exemple les explosifs utilisés pour former, couper, façonner,
souder ou fragmenter, et pour le contrôle d’avalanches);
I — les systèmes d’amorçage (par exemple les accessoires de
sautage);
P.1 — la poudre noire et ses substituts de catégorie de ris­
que EP 1 utilisés dans l’exploitation des mines et des car­
rières, dans la construction ainsi que dans la lutte contre les
avalanches.
Les changements proposés au règlement actuel incluent ce qui
suit :
• Un vendeur doit inscrire le numéro de licence ou le numéro
d’autorisation provincial ou territorial sur l’emballage de
l’acheteur. Il n’y a aucune exception en fonction du type
d’emballage (par exemple le sac de nitrate-fuel [ANFO]);
• La durée de conservation des dossiers est réduite à deux ans.
Les renseignements devant être conservés au dossier sont
simplifiés comparativement aux exigences actuelles;
The industrial explosives covered by this part are any of the
following types of explosives, based on the new Canadian types
introduced in Part 3:
E.1 — blasting explosives;
E.2 — perforating explosives (for example, explosives in­
tended for use in oil and gas wells);
E.3 — special-application explosives (for example, explosives
used to form, cut, shape, weld or break and for avalanche
control);
I — initiation systems (for example, blasting accessories); and
P.1 — black powder and PE 1 black powder substitutes when
used in mining, quarrying, construction or avalanche control.
Proposed changes to the current Regulations include the
following:
• a seller must mark the purchaser’s packaging with the licence
or the provincial or territorial authorization number. There is
no exemption based on type of packaging (e.g. ammonium ni­
trate and fuel oil [ANFO] bag);
• the length of time that records must be kept is reduced to two
years. The information that must be kept in the record has
been simplified from current requirements;
568
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
• the holder of a provincial or territorial authorization to store
industrial explosives at a mine site or a quarry who is a user is
authorized to acquire such explosives;
• a purchaser must mark the licence or authorization number on
inner packaging when the outer packaging is opened;
• packaging may be reused if it is in good condition (does not
contain any explosive residue) and it did not previously con­
tain any liquid-based explosive ingredients; packaging that is
not in good condition may not be reused and must be de­
stroyed so that it cannot be reused; and
• although most sites for impending use may be under provin­
cial jurisdiction, a requirement for attending has been added
to cover a potential situation not covered by provincial
regulations.
• Le titulaire d’une autorisation provinciale ou territoriale pour
le stockage d’explosifs industriels sur le site d’une mine ou
d’une carrière qui est un utilisateur est autorisé à acquérir de
tels explosifs;
• Un acheteur doit inscrire le numéro de licence ou le numéro
d’autorisation sur l’emballage intérieur lorsque l’emballage
extérieur est ouvert;
• On peut réutiliser l’emballage s’il est en bon état (ne contient
aucun résidu d’explosif) et s’il ne contenait pas antérieure­
ment d’ingrédients compris dans les explosifs liquides. Les
emballages en mauvais état ne doivent pas être réutilisés.
Ils doivent plutôt être détruits pour éviter qu’ils ne soient
réutilisés;
• Bien que la plupart des sites à usage imminent relèvent de la
compétence provinciale, on a ajouté des exigences relatives à
la surveillance afin d’englober les situations potentielles non
traitées dans la réglementation provinciale.
Regulatory and non-regulatory options considered
Options réglementaires et non réglementaires considérées
Besides the status quo, no formal alternatives were considered
for the overall regulations. The regulatory modernization is in­
tended to reduce the gap that has grown between the Regulations
and the reality of today’s technology, industrial structure and
regulatory practices. It is designed to both facilitate and encour­
age industry’s ability to operate with safer, more reliable and
more cost-effective technology and lower risks to companies,
their workers, and the public at large.
Outre le statu quo, nous n’avons pris en considération aucune
solution de rechange officielle en ce qui a trait à l’ensemble de la
réglementation. La modernisation de la réglementation a pour but
de réduire l’écart qui s’est creusé entre le Règlement et la réalité
de la technologie, de la structure industrielle et des pratiques ré­
glementaires d’aujourd’hui. Elle est conçue à la fois pour faciliter
et favoriser la capacité de l’industrie à fonctionner en utilisant une
technologie plus sécuritaire, fiable et rentable, et pour réduire les
risques encourus par les compagnies, leurs travailleurs et le grand
public.
Les intervenants de l’industrie ont participé depuis le début à la
modification de la réglementation, alors que la Division de la
réglementation des explosifs (DRE) tentait de trouver des façons
de mieux refléter dans la réglementation l’évolution de l’indus­
trie, les pratiques exemplaires modernes de l’industrie, les prati­
ques réglementaires modernes et l’évolution de la technologie.
In modifying the regulations, industry stakeholders have been
involved from the beginning as ERD sought to find ways to better
reflect in regulation the industry as it has evolved, modern indus­
try best practices, modern regulatory practices, and the evolving
technology.
Benefits and costs
Avantages et coûts
The approach to assessing costs and benefits of this proposal
focused separately on the three parts of the proposed changes:
modernization, improved public safety and enhanced security.
La démarche concernant l’évaluation des coûts et des avanta­
ges de la présente proposition était axée sur les trois parties des
modifications proposées, à savoir : la modernisation, l’améliora­
tion de la sécurité publique et le renforcement de la sécurité.
Pour la modernisation, nous avons voulu démontrer qu’elle
n’entraînerait pas de coûts importants (même quelques réduc­
tions). Une évaluation qualitative des avantages de l’initiative a
porté sur l’analyse de la preuve concernant la compréhension du
texte légal. Nous avons utilisé une recherche antérieure sur les
facteurs favorisant la conformité à la réglementation afin de dé­
terminer si les changements apportés accroîtraient la conformité à
la loi et, ainsi, favoriseraient la sécurité.
Alors que l’on croyait que les changements apportés à la sé­
curité publique étaient peu coûteux, l’analyse des coûts et des
avantages a permis d’établir des coûts estimatifs pour chaque
changement apporté aux parties concernées. Souvent fondés sur
des approximations, ces coûts estimatifs ont donné lieu à une
surestimation des coûts. Nous avons entrepris une évaluation
qualitative des avantages découlant des changements afin d’en
déterminer les conséquences, incluant une vérification de l’esti­
mation quantitative de la diminution de la fréquence des blessures
et des morts fondée sur la méthodologie utilisée lors d’une analyse des coûts et des avantages de la modernisation de la régle­
mentation sur les explosifs réalisée au Royaume-Uni.
Pour la sécurité publique, là encore l’analyse des coûts et des
avantages a permis d’établir les coûts pour chaque composante,
For modernization, the focus was on demonstrating that there
would not be any significant costs (and some reductions). A
qualitative assessment of benefits of the initiative focused on test
evidence regarding comprehension of the legal text. Earlier re­
search into factors that promote compliance was used to deter­
mine whether the changes would enhance compliance with the
law, and hence promote safety.
While it was believed that the public safety changes were low
cost, the cost-benefit analysis (CBA) developed for each change
estimated costs for the affected parties. Often based on proxies,
these estimated costs were chosen to result in over-estimates of
the costs. A qualitative assessment of the benefits resulting from
the changes was undertaken to determine the directions of the
effects, with a check against a quantitative estimate of lowered
incidence of injuries and deaths based on the methodology used
in a CBA of the modernization of the explosives regulations in
the United Kingdom.
For public security, again the CBA estimated the costs of each
component, while undertaking a qualitative assessment of the
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
569
benefits. In keeping with Government of Canada and United
States government practice, no quantitative estimate of the bene­
fits was undertaken.
tout en procédant à une évaluation qualitative des avantages. Sui­
vant les pratiques du gouvernement du Canada et du gouverne­
ment des États-Unis, nous n’avons effectué aucune estimation
quantitative des avantages.
Rationale
Justification
With the renewal of the user fees, the selected option strikes an
appropriate balance between not placing an undue burden on in­
dustry and generating sufficient funds to address gaps in ex­
plosives safety and security.
Grâce au renouvellement des frais d’utilisation, l’option choisie
représente un juste équilibre entre la nécessité de ne pas imposer
un fardeau exagéré à l’industrie et celle de produire suffisamment
de fonds afin de combler les lacunes en sécurité et sûreté des
explosifs.
On a procédé au renouvellement des frais d’utilisation liés aux
explosifs à la suite des consultations tenues au début de 2008, qui
ont confirmé que les intervenants ont compris que l’actuel barème
des frais d’utilisation est périmé et qu’il ne correspond plus à ce
qu’il en coûte pour exécuter les activités. La proposition originale
a été modifiée pour tenir compte des commentaires des interve­
nants et la proposition actuelle constitue un modèle de frais
d’utilisation auquel toutes les principales associations de l’indus­
trie peuvent s’adapter. Les explications au sujet de la méthode
utilisée pour déterminer la hausse des frais d’utilisation ont suffi à
convaincre les intervenants que les nouveaux frais correspondent
au coût réel de la prestation des services.
Il est important de noter que, même si la DRE augmente les
frais d’utilisation, elle ne recouvrera que 47 % de ses coûts — le
contribuable continuera de financer une fraction appropriée des
activités de la DRE qui ont trait à la protection de la sécurité de
tous les Canadiens.
The explosives user fees were renewed following consultations
held in early 2008, which confirmed stakeholders understood that
the current fee schedule was out of date and did not reflect the
costs of doing business. The original proposal was modified
based on stakeholder comments and the current proposal reflects
a user fee model that all major industry associations can accom­
modate. The explanations for the costing of the increased fees
satisfied stakeholders that the fees reflected the actual costs of
providing services.
It is important to note that even with the increased user fees,
ERD will still be recovering only 47% of its costs — the taxpayer
will continue to fund an appropriate portion of ERD’s activities
that are related to protecting the safety of all Canadians.
Consultation
Consultation
This modernization proposal was initiated in the 1990s and was
developed with consultations with key partners and stakeholders.
Given the long-term nature of this project, stakeholders are thor­
oughly aware of the proposed changes and they have been con­
sulted on numerous occasions. Stakeholders support the proposed
changes as they will modernize the explosives regulations, make
compliance easier, and implement modern industrial practices
into regulations. Other stakeholder groups will be consulted on
specific sections of the revised Explosives Regulations. For ex­
ample, the Canadian Fertilizer Institute was briefed on changes to
the Restricted Components Regulations.
La présente proposition de modernisation a débuté dans les an­
nées 1990 et a été élaborée en collaboration avec des partenaires
et des intervenants clés. Compte tenu du caractère à long terme de
ce projet, les intervenants sont parfaitement conscients des chan­
gements proposés, et ils ont été consultés à plusieurs occasions.
Les intervenants appuient les changements proposés puisqu’ils
permettront de moderniser la réglementation sur les explosifs, de
faciliter la conformité et d’intégrer des pratiques industrielles
modernes à la réglementation. On consultera d’autres groupes
d’intervenants relativement à des articles particuliers de la version
révisée du Règlement sur les explosifs. Par exemple, on a informé
l’Institut canadien des engrais (ICE) des changements apportés au
Règlement sur les composants d’explosif limités.
En ce qui a trait à la modernisation de la réglementation, on a
présenté des mises à jour aux quatre principaux groupes d’in­
tervenants de l’industrie des explosifs (l’Association canadienne
de l’industrie des explosifs [CEAEC], la Petroleum Services As­
sociation of Canada [PSAC], l’Association canadienne d’entre­
preneurs géophysiques [ACEG], et le Conseil canadien de la py­
rotechnie [CCP]) et au principal groupe d’intervenants (l’Institut
canadien des engrais [ICE]) se rapportant au Règlement sur les
composants d’explosif limités. On a régulièrement informé ces
groupes. Les consultations ont eu lieu au cours de l’automne
2009, avec un soutien continu pour le projet de modernisation de
la réglementation dans le futur.
En ce qui a trait à la vérification de sécurité, ce point ne touche
que les intervenants concernés par les explosifs à risque élevé (à
savoir CEAEC, PSAC et ACEG). On a récemment informé les
associations concernées en octobre 2009. Aucune question n’a été
soulevée.
Les dirigeants des quatre principales organisations d’interve­
nants mentionnées ci-dessous tiennent des discussions informelles
continues :
• l’Association canadienne de l’industrie des explosifs (CEAEC)
On regulatory modernization, updates were provided to the
four major explosives stakeholder groups (Canadian Explosives
Industry Association [CEAEC], Petroleum Services Association
of Canada [PSAC], Canadian Association of Geophysical Con­
tractors [CAGC], and Canadian Pyrotechnical Council [CPC])
and the one major stakeholder group (Canadian Fertilizer Institute
[CFI]) related to the Restricted Components Regulations. These
groups have been briefed regularly. Consultations were held over
the fall of 2009 with continued support for the regulatory mod­
ernization project going forward.
On security screening, this issue only affects stakeholders con­
cerned with high-risk explosives (namely, CEAEC, PSAC and
CAGC). Concerned associations were briefed most recently in
October 2009. No issues were raised.
Ongoing informal discussions are held with the heads of the
four major stakeholder organizations:
• Canadian Explosives Industry Association (CEAEC)
• Petroleum Services Association of Canada (PSAC)
Canada Gazette Part I
570
March 17, 2012
• Canadian Pyrotechnic Council (CPC)
• Canadian Association of Geophysical Contractors (CAGC)
• la Petroleum Services Association of Canada (PSAC)
• le Conseil canadien de la pyrotechnie (CCP)
• l’Association canadienne d’entrepreneurs géophysiques
(ACEG)
Contact
Dr. Christopher Watson
Director and Chief Inspector of Explosives
Explosives Safety and Security Branch
Department of National Resources
1431 Merivale Road
Ottawa, Ontario
K1A 0G1
Telephone: 613-948-5170
Fax: 613-948-5195
Email: Christopher.Watson@NRCan.gc.ca
Personne-ressource
Dr Christopher Watson
Directeur et inspecteur en chef des explosifs
Direction de la sécurité et de la sûreté des explosifs
Ministère des Ressources naturelles
1431, chemin Merivale
Ottawa (Ontario)
K1A 0G1
Téléphone : 613-948-5170
Télécopieur : 613-948-5195
Courriel : Christopher.Watson@NRCan.gc.ca
ANNEX 1
Summary Accounting Statement7
Summary statement of costs and benefits
2011
2012
Present Value8
Annualized
2020
Total Present
Value
A. Quantified impacts (in thousands of dollars in 2010 prices)9
Costs
Explosives: Factory licence holders
Fireworks: All retailers
≤ 1,229
Varies
Varies
≤ 211
≤ 100
≤ 100
≤ 100
≤ 100
≤ 725
≤ 311
≤ 2,256
Sub-total safety
Benefits
≤ 1,531
Explosives: Magazine licence holders
≤ 804
≤ 40
≤ 40
≤ 146
≤ 1,055
Restricted components: Product sellers
≤ 120
≤ 20
≤ 20
≤ 34
≤ 245
All companies handling high explosives
≤ 298
≤ 15
≤ 30
≤ 80
≤ 577
Government of Canada
≤ 150
≤ 150
≤ 150
≤ 150
≤ 1,087
Sub-total security
≤ 409
≤ 2,964
Total costs
≤ 720
≤ 5,220
≥ 452
≥ 3,276
Total benefits
≥ 452
≥ 452
≥ 3,276
Safety
Security
≥ 141
≥ 1,020
N.A.
Workers and the public (safety)
Net benefits
≥ 452
≥ 452
B. Non-monetized quantified impacts
Injuries averted
Workers
1.6
1.6
1.6
Injuries averted
Public
13.9
13.9
13.9
Deaths averted
Workers
0.075
0.075
0.075
C. Qualitative impacts
•
•
•
•
•
•
Modernization of the Regulations should lower costs to businesses by
—
Eliminating overlap and duplication with other regulations and laws;
—
Harmonizing exemptions;
—
Eliminating unneeded permits; and
—
Reducing time and effort to train staff and ensure compliance.
Modernization will ensure the Regulations reflect today’s technology, industrial structure and regulatory practices, thereby facilitating and encouraging safer, more
reliable and more cost-effective technology with lower risks to companies, workers, and the public at large.
Modernization should lead to better compliance with the law.
New regulatory measures such as use of quality management system principles for operating procedures, along with staff training, will ensure safety concerns are
addressed systematically and kept front and centre.
Similarly, changes with respect to the sale of fireworks should enhance public awareness of safe practices, thereby further lowering risks.
By controlling security of explosives more tightly, a barrier is created which would demand a much higher level of sophistication and planning for criminals and
terrorists to be successful at stealing and then using them. The chance of a significant event is lowered.
———
7
8
9
———
Cost-Benefit Analysis of Changes to the Explosives Regulations is available upon request to the Explosives Safety and Security Branch, Natural Resources Canada.
As present values are calculated for 2011, the formula used is AV = [PV • ρ] / [1+ ρ – (1+ρ)–n+1].
Rounded to nearest thousand dollars.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
571
ANNEXE 1
États comptables sommaires7
États comptables des coûts et des avantages
2011
2012
Valeur actualisée8 Valeur actualisée
totale
annualisée
2020
A. Impacts quantifiés (milliers de dollars — dollars de 2010)9
Coûts
Explosifs : titulaires d’une licence de
fabrique
Pièces pyrotechniques : tous les
détaillants
≤ 1 229
Varie
Varie
≤ 211
≤ 1 531
≤ 100
≤ 100
≤ 100
≤ 100
≤ 725
≤ 311
≤ 2 256
Sous-total sûreté
Avantages
Explosifs : titulaires d’une licence de
dépôt d’explosifs
≤ 804
≤ 40
≤ 40
≤ 146
≤ 1 055
Composants d’explosifs limités :
vendeurs de produits
≤ 120
≤ 20
≤ 20
≤ 34
≤ 245
Toutes les compagnies manipulant des
explosifs détonants
≤ 298
≤ 15
≤ 30
≤ 80
≤ 577
Gouvernement du Canada
≤ 150
≤ 150
≤ 150
≤ 150
≤ 1 087
Sous-total sécurité
≤ 409
≤ 2 964
Total des coûts
≤ 720
≤ 5 220
≥ 452
≥ 3 276
Total des avantages
≥ 452
≥ 452
≥ 3 276
Sûreté
≥ 141
≥ 1 020
Travailleurs et public (sûreté)
Avantages nets
≥ 452
≥ 452
Sécurité
S.O.
B. Impacts quantifiés non monétarisés
Blessures évitées
Travailleurs
1,6
1,6
1,6
Blessures évitées
Public
13,9
13,9
13,9
Morts évitées
Travailleurs
0,075
0,075
0,075
C. Impacts qualitatifs
•
•
•
•
•
•
La modernisation du Règlement devrait entraîner une diminution des coûts pour les entreprises en effectuant ce qui suit :
—
Élimination des chevauchements et doubles emplois avec d’autres règlements et lois;
—
Harmonisation des exemptions;
—
Élimination des permis non requis;
—
Réduction du temps consacré et des efforts déployés pour former le personnel et assurer la conformité.
La modernisation permettra de s’assurer que le Règlement tient compte de la technologie, de la structure industrielle et des pratiques réglementaires actuelles, de ce
fait facilitant et encourageant le développement de technologies plus sécuritaires, fiables et rentables, entraînant des risques moins élevés pour les compagnies, les
travailleurs et le grand public.
La modernisation devrait donner lieu à une meilleure conformité à la loi.
De nouvelles mesures réglementaires, telles que l’utilisation des principes des systèmes de gestion de la qualité pour les procédures d’exploitation, de même que la
formation du personnel, permettront de s’assurer du traitement systématique des préoccupations en matière de sécurité et de faire en sorte que ces dernières demeu­
rent à l’avant-plan.
De la même façon, les changements apportés à la vente de pièces pyrotechniques devraient permettre de mieux sensibiliser la population aux règles de sécurité, ré­
duisant ainsi davantage les risques.
En renforçant le contrôle de la sécurité des explosifs, on crée une barrière qui demanderait aux criminels et aux terroristes un niveau plus élevé de sophistication et
de planification pour réussir à en voler et à ensuite les utiliser. La possibilité que survienne un événement important en est diminuée.
———
7
8
9
———
L’Analyse des coûts-avantages des modifications apportées au Règlement sur les explosifs est disponible sur demande à la Direction de la sécurité et de la sûreté des
explosifs, ministère des Ressources naturelles.
Puisque les valeurs actualisées sont calculées pour 2011, la formule utilisée est VA = [VAC • ρ] / [1+ ρ – (1+ρ)–n+1].
Arrondis au millier de dollars près.
572
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
PROPOSED REGULATORY TEXT PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 5a of the Explosives Actb, proposes to make the annexed
Explosives Regulations, 2012.
Avis est donné que le gouverneur en conseil, en vertu de l’arti­
cle 5a de la Loi sur les explosifsb, se propose de prendre le Règle­
ment de 2012 sur les explosifs,ci-après.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 75 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gaz­
ette, Part I, and the date of publication of this notice, and be ad­
dressed to Christopher G. Watson, Chief Inspector of Explosives,
Explosives Regulatory Division, Natural Resources Canada,
1431 Merivale Road, Ottawa, Ontario, K1A 0G1, tel.: 613-948­
5170, fax: 613-948-5195, email: canmet-erd@nrcan.gc.ca.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante-quinze jours suivant la date
de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette
du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer
le tout à Christopher G. Watson, inspecteur en chef des explosifs,
Division de la réglementation des explosifs, Ressources naturelles
Canada, 1431, chemin Merivale, Ottawa (Ontario) K1A 0G1
(tél. : 613-948-5170; téléc. : 613-948-5195; courriel : canmet­
erd@nrcan.gc.ca).
Ottawa, le 1er mars 2012
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
Ottawa, March 1, 2012
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
EXPLOSIVES REGULATIONS, 2012
RÈGLEMENT DE 2012 SUR LES EXPLOSIFS
PART 1
PARTIE 1
INTRODUCTION
INTRODUCTION
Overview
1. This Part sets out the scheme and application
of these Regulations and exempts some explosives
from provisions of the Explosives Act. It also de­
fines certain terms that are used in the Regulations,
including “explosives”. Finally, it explains the
function of the notes and asterisks that are used in
the Regulations.
Note: Section 29 of the Explosives Act states that
“Nothing in the Act relieves any person . . . of
the obligation to comply with the requirements
of any Act of Parliament relating to explosives or
components of explosives or the requirements of
any licence law, or other law or by-law of any
province or municipality, lawfully enacted in re­
lation to explosives, especially requirements in
relation to the acquisition, possession, storage,
handling, sale, transportation or delivery of ex­
plosives or components of explosives. . . .”
1. La présente partie donne le plan du règlement,
ainsi que son champ d’application. Elle exempte
certains explosifs de l’application de certaines dis­
positions de la Loi sur les explosifs. De plus, elle
définit certains termes utilisés dans le règlement,
notamment le terme « explosifs ». La présente partie explique la signification des notes et des astéris­
ques qui se trouvent dans le présent règlement.
Note : L’article 29 de la Loi sur les explosifs pré­
voit que « La présente loi n’a pas pour effet de
porter atteinte [...] à l’obligation d’observer, en
matière d’explosifs ou de composants d’explo­
sifs, les lois fédérales, le droit provincial et les
règlements municipaux, notamment en ce qui
concerne les licences requises et l’acquisition, la
possession, le stockage, la manipulation, la
vente, le transport ou la livraison des explosifs
ou composants d’explosifs [...] ».
Survol
Notes
2. The notes that appear beneath some provisions
do not form part of these Regulations but are in­
cluded for convenience only.
2. Les notes apparaissant à la fin de certaines dispositions du présent règlement ne font pas partie de
celui-ci, n’y figurant qu’à titre d’information.
Notes
Asterisks
3. When a term that is defined in section 6 is
used in these Regulations, an asterisk appears in
front of the term the first time that it is used in a
section.
3. La première occurrence, dans un article donné,
de tout terme dont la définition figure à l’article 6
est précédée d’un astérisque.
Astérisques
Scheme of the
Regulations
4. (1) These Regulations are divided into
20 Parts. Some Parts apply to all ∗explosives and
some apply only to specific types of explosives.
The final Part applies to restricted components.
4. (1) Le présent règlement est divisé en vingt
parties. Certaines parties s’appliquent à tous les
∗explosifs tandis que d’autres sont propres à cer­
tains types d’explosifs seulement. La dernière
partie, quant à elle, traite des composants d’explosif
limités.
Plan du
règlement
———
———
a
a
S.C. 2004, c. 15, s. 37
R.S., c. E-17
∗ Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
b
L.C. 2004, ch. 15, art. 37
L.C., ch. E-17
∗ Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
b
Le 17 mars 2012
Part 2
Part 3
Part 4
Part 5
(2) Part 2 sets out the general requirements, pro­
hibitions and safety precautions that apply to every
person who is carrying out an ∗activity involving
an explosive or is in the vicinity of an explosive.
(3) Part 3 indicates how to obtain an authoriza­
tion of an explosive, how an authorized explosive is
classified, how to obtain permission to change an
authorized explosive, when an authorization may
be cancelled and when an authorized explosive
must be recalled.
(4) Part 4 indicates how to obtain a permit to im­
port or export explosives or to transport them in
transit and sets out the requirements for carrying
out those activities.
(5) Part 5 indicates how to obtain a factory li­
cence or manufacturing certificate and sets out the
circumstances in which explosives may be ∗ manu­
factured without a licence or certificate. It also sets
out the requirements for manufacturing explosives.
Part 6
(6) Part 6 indicates how to obtain a magazine li­
cence and sets out the requirements for storing ex­
plosives in a licensed magazine.
Part 7
(7) Part 7 sets out the terms and conditions that
apply to all holders of licences, permits and certifi­
cates, indicates how to obtain an amendment or
renewal and sets out the circumstances in which a
licence, permit or certificate may be suspended or
cancelled.
(8) Part 8 sets out the screening and supervision
requirements that apply to people who have, or
could have, access to high risk explosives.
Part 8
Part 9
Parts 10 -15
Parts 16–18
———
(9) Part 9 sets out the requirements for transport­
ing explosives, including transporting them in
transit.
(10) Parts 10 to 15 set out the requirements for
the acquisition, storage and sale of the following
types of explosives:
(a) military explosives and law enforcement ex­
plosives – Part 10;
(b) industrial explosives – Part 11;
(c) power device cartridges – Part 12;
(d) special purpose explosives – Part 13;
(e) small arms cartridges, propellant powder and
percussion caps – Part 14; and
(f) model and high power rocket motors –
Part 15.
Part 14 also authorizes, and sets out requirements
for, the manufacture of small arms cartridges and
black powder cartouches.
(11) Parts 16 to 18 set out the requirements for
the acquisition, storage, sale and use of the follow­
ing types of fireworks:
(a) consumer fireworks – Part 16;
(b) *special effect pyrotechnics – Part 17; and
∗ Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
Gazette du Canada Partie I
573
(2) La partie 2 prévoit les exigences, les inter­ Partie 2
dictions et les mesures de sécurité applicables à
toute personne qui effectue une ∗activité visant un
explosif ou qui se trouve près d’un explosif.
(3) La partie 3 prévoit la procédure pour obtenir Partie 3
l’autorisation d’un explosif, la façon dont l’explosif
autorisé est classé, la procédure pour obtenir la
permission de modifier un explosif qui a été autori­
sé, les situations pouvant entraîner l’annulation de
l’autorisation, ainsi que celles pouvant entraîner le
rappel de l’explosif autorisé.
(4) La partie 4 prévoit la procédure pour obtenir Partie 4
un permis d’importation, d’exportation ou de trans­
port en transit des explosifs et énonce les exigences
relatives à ces activités.
(5) La partie 5 prévoit la procédure pour obtenir Partie 5
une licence de fabrique ou un certificat de fabrica­
tion, prévoit les circonstances dans lesquelles des
explosifs peuvent être ∗fabriqués sans licence ni
certificat et énonce les exigences relatives à la fa­
brication des explosifs.
(6) La partie 6 prévoit la procédure pour obtenir Partie 6
une licence de poudrière et énonce les exigences
visant le stockage des explosifs dans une poudrière
agréée.
(7) La partie 7 prévoit certaines conditions qui Partie 7
s’appliquent aux titulaires de licences, de permis et
de certificats. Elle énonce également la marche à
suivre pour les modifier, les renouveler, ainsi que
les circonstances dans lesquelles ils peuvent être
suspendus ou annulés.
(8) La partie 8 énonce les exigences de vérifica­ Partie 8
tion et de supervision des personnes qui ont accès
ou pourraient avoir accès à des explosifs à risque
élevé.
(9) La partie 9 énonce les exigences relatives au Partie 9
transport des explosifs, y compris le transport en
transit.
(10) Les parties 10 à 15 prévoient les exigences Parties 10 à 15
relatives à l’acquisition, au stockage et à la vente
des types d’explosifs suivants :
a) explosifs à des fins militaires et à des fins
d’application de la loi (partie 10); b) ∗explosifs industriels (partie 11); c) cartouches pour pyromécanismes (partie 12);
d) explosifs à usage spécial (partie 13); e) ∗cartouches pour armes de petit calibre,
poudre propulsive et amorces à percussion (partie 14); f) moteurs de fusée (partie 15);
La partie 14 autorise la fabrication des cartouches
pour armes de petit calibre et des cartouches à
poudre noire et énonce les exigences de fabrication
qui s’y appliquent.
(11) Les parties 16 à 18 prévoient les exigences Partie 16 à 18
relatives à l’acquisition, au stockage, à la vente et à
l’utilisation des types de pièces pyrotechniques
suivants :
a) pièces pyrotechniques à l’usage des consom­
mateurs (partie 16);
———
∗ Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
574
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
(c) display fireworks, including firecrackers –
Part 18.
Parts 17 and 18 also indicate how to obtain a fire­
works operator certificate.
b) ∗pièces pyrotechniques à effets spéciaux (par-
tie 17); c) pièces pyrotechniques à grand déploiement, notamment les pétards (partie 18).
Les parties 17 et 18 prévoient la procédure pour
obtenir un certificat de technicien en pyrotechnie.
Part 19
(12) Part 19 sets out the fees to be paid for
obtaining an authorization, permit, licence or
certificate.
(12) La partie 19 prévoit les droits à payer pour
l’obtention des autorisations, des licences, des per­
mis et des certificats.
Partie 19
Part 20
(13) Part 20 restricts the sale and acquisition of
certain components of explosives and sets out re­
quirements for their sale and storage.
(13) La partie 20 limite l’acquisition et la vente
de certains composants d’explosif et énonce des
exigences relatives à leur vente et à leur stockage.
Partie 20
Application of
Regulations
5. (1) These Regulations apply to all ∗explosives
except the following, to which only Part 5 applies:.
(a) safety and strike-anywhere matches;
(b) life-saving devices (for example, signals,
flares and parachute release devices) that are be­
ing carried in an aircraft, train, vessel or vehicle
as equipment that is necessary for its safe oper­
ation or for the safety of its occupants;
(c) automotive explosives (for example, pyro­
technic seat belt pretensioners and modules con­
taining pyrotechnic inflators), whether or not in
their original packaging, that the competent au­
thority of their country of origin has classified as
Class 9 under the UN Model Regulations on the
Transport of Dangerous Goods, published by the
United Nations;
(d) explosives diluted to less than 1% by weight,
including diluted explosives used as reagents (for
example, 1H-tetrazole), training kits for sniffer
dogs and kits to test the functioning of machines
that detect trace levels of explosives; and
(e) Christmas crackers containing less than 2 mg
of ∗explosive substance.
5. (1) Le présent règlement s’applique à tous les
∗explosifs, sauf aux explosifs suivants, qui ne sont
visés que par la partie 5 :
a) les allumettes de sûreté et les allumettes à fric­
tion pour allumage sur toute surface;
b) les dispositifs de sauvetage (par exemple les
signaux, les fusées éclairantes et les dispositifs
de déclenchement de parachute) se trouvant dans
un aéronef, un train, un bateau ou un véhicule et
qui sont nécessaires au fonctionnement sécuri­
taire du moyen de transport ou à la sécurité de
ses occupants;
c) les explosifs pour automobile (par exemple les
modules de générateur de gaz pyrotechnique et
les rétracteurs pyrotechniques pour ceinture de
sécurité), dans leur emballage original ou non,
classés par l’autorité compétente du pays d’ori­
gine dans la classe 9 du Règlement type sur le
transport des marchandises dangereuses publié
par les Nations Unies;
d) les explosifs dilués à moins de 1 % de leur
poids, y compris ceux dilués qui sont utilisés
comme réactifs (par exemple le 1H-tétrazole), les
trousses d’entraînement pour chiens renifleurs et
les trousses de vérification des appareils de dé­
tection d’explosifs à l’état de trace;
e) les pétards de Noël qui contiennent moins de
2 mg de ∗matière explosive.
Champ
d’application
Exemption
from
Explosives Act
(2) Paragraphs 6(b) to (d) and subsections 9(2)
and (3) of the Explosives Act do not apply to the
explosives set out in subsection (1).
(2) Les alinéas 6b) à d) et les paragraphes 9(2) et
(3) de la Loi sur les explosifs ne s’appliquent pas
aux explosifs énumérés au paragraphe (1).
Exemption de
l’application de
la Loi
Exemption
from Act
(3) Paragraph 6(e) and section 20 of the Explo­
sives Act do not apply to the explosives set out in
paragraphs (1)(a), (b), (d) and (e).
(3) L’alinéa 6e) et l’article 20 de la Loi sur les
explosifs ne s’appliquent pas aux explosifs énumé­
rés aux alinéas (1)a), b), d), et e).
Exemption de
l’application de
la Loi
Exemption
from Act
(4) Section 21 of the Explosives Act applies to
the explosives set out in subsection (1) only in re­
spect of the activities referred to in paragraph 6(a)
of that Act, and to the explosives set out in para­
graph 1(c) only in respect of the activities referred
to in paragraph 6(e) of that Act.
(4) L’article 21 de la Loi sur les explosifs ne
s’applique aux explosifs mentionnés au paragra­
phe (1) qu’à l’égard des activités visées à l’ali­
néa 6a) de la même loi et aux explosifs mentionnés
à l’alinéa 1c) qu’à l’égard des activités visées à
l’alinéa 6e) de celle-ci.
Exemption de
l’application de
la Loi
Explosives
under control
of allied armed
forces
(5) Explosives that are under the control of any
armed forces that are cooperating with the Canad­
ian Forces are deemed to be under the direction or
control of the Minister of National Defence.
(5) Les explosifs placés sous l’autorité de forces
armées qui collaborent avec les Forces canadiennes
sont réputés placés sous l’autorité ou la compétence
du ministre de la Défense nationale.
Explosifs sous
l’autorité des
forces armées
alliées
———
∗ Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
———
∗ Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Le 17 mars 2012
Definition of
“explosive”
6. (1) For the purposes of section 2 of the Explo­
sives Act and these Regulations, “explosive”
includes
(a) an *explosive substance or *explosive article
that is not ∗manufactured or used to produce an
explosion, detonation or pyrotechnic effect but is
included in Class 1 of Schedule 1 to the Trans­
portation of Dangerous Goods Regulations;
(b) any substance numbered UN 1442, AMMO­
NIUM PERCHLORATE as set out in columns 1
and 2 of Schedule 1 to the Transportation of
Dangerous Goods Regulations; and
(c) a multi-ingredient kit that is used to manufac­
ture an ∗explosive.
Note: The term “explosive” is defined in sec­
tion 2 of the Explosives Act as “any thing that is
made, manufactured or used to produce an ex­
plosion or a detonation or pyrotechnic effect, and
includes any thing prescribed to be an explosive
by the regulations, but does not include gases,
organic peroxides or any thing prescribed not to
be an explosive by the regulations”.
Definition of
“military
device”
(2) For the purposes of section 2 of the Explo­
sives Act, “military device” means a shell, bomb,
projectile, mine, missile, rocket, shaped charge,
grenade, perforator and any other explosive article
that is manufactured exclusively for military or law
enforcement purposes.
Definitions
(3) The following definitions apply in these
Regulations.
“activity involving an explosive” means acquir­
ing, possessing, selling, offering for sale, storing,
*manufacturing, importing, transporting — other
than transporting in transit — or delivering an ex­
plosive as well as using a firework.
“attended” means to be constantly monitored by a
person and includes monitoring by a person using
electronic means unless these Regulations provide
otherwise.
“compatible” means, in relation to a material, that
the material
(a) will not react chemically with an *explosive
or raw material so as to affect the functioning of
the explosive or raw material or to increase the
likelihood of an ignition of the explosive or raw
material; and
(b) will not be degraded by an explosive or raw
material so as to affect its function or increase
the likelihood of an ignition of the explosive or
raw material.
“decontaminate” means to completely remove,
clean or purge an *explosive substance from
a building, room, area, vehicle, equipment or
container.
“activity
involving an
explosive”
« activité visant
un explosif »
“attended”
« surveillé »
“compatible”
« compatible » “decontaminate”
« décontamina­
tion » Gazette du Canada Partie I
575
6. (1) Pour l’application de l’article 2 de la Loi
sur les explosifs et du présent réglement, « explo­
sif » s’entend notamment de ce qui suit :
a) toute ∗matière explosive ou tout ∗objet explo­
sif qui n’est pas ∗fabriqué ou utilisé pour déclen­
cher une explosion, une détonation ou un effet
pyrotechnique, mais qui est inclus dans la
classe 1 de l’annexe 1 du Règlement sur le trans­
port des marchandises dangereuses;
b) toute matière ayant le numéro ONU 1442,
PERCHLORATE D’AMMONIUM figurant aux
colonnes 1 et 2 de l’annexe 1 du Règlement sur
le transport des marchandises dangereuses;
c) une trousse multi-ingrédients utilisée pour fa­
briquer un ∗explosif.
Note : Le terme « explosif » est défini à l’arti­
cle 2 de la Loi sur les explosifs de la manière
suivante : « Toute chose soit produite, fabriquée
ou utilisée pour déclencher une explosion, une
détonation ou un effet pyrotechnique, soit prévue
aux règlements. Sont exclus de la présente défi­
nition les gaz et les peroxydes organiques, ainsi
que les autres choses prévues aux règlements. »
(2) Pour l’application de l’article 2 de la Loi sur
les explosifs, « engin militaire » s’entend d’un obus,
d’une bombe, d’un projectile, d’une mine, d’un
missile, d’une roquette, d’une charge creuse, d’une
grenade, d’un perforateur ou de tout autre objet
explosif fabriqué exclusivement à des fins militai­
res ou à des fins d’application de la loi.
(3) Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement. « activité pyrotechnique » S’entend au sens de l’ar­
ticle 362. Définition de
« explosif »
« activité visant un explosif » Acquisition, posses­
sion, vente, mise en vente, stockage, *fabrication,
importation, transport autre que le transport en tran­
sit ou livraison d’un *explosif ou utilisation d’une
pièce pyrotechnique.
« autorité locale » Organisme ou bureau municipal,
provincial ou territorial habilité à autoriser l’utili­
sation de *pièces pyrotechniques à effets spéciaux
ou de pièces pyrotechniques à grand déploiement
dans une localité.
« cartouche pour armes de petit calibre » S’entend
au sens du paragraphe 268(1).
« activité visant
un explosif »
“activity
involving an
explosive”
« compatible » Se dit de la matière qui :
a) ne réagit pas chimiquement avec un *explosif
ou une matière première de sorte qu’elle en mo­
difie les fonctions ou en augmente la probabilité
d’allumage;
« compatible »
“compatible”
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Définition de
« engin
militaire »
Définitions
« activité
pyrotechni­
que »
“pyrotechnic
event”
« autorité
locale »
“local
authority”
« cartouche
pour armes de
petit calibre »
“small arms
cartridge”
576
Canada Gazette Part I
“explosive
article”
« objet
explosif »
“explosive article” means an article that contains
one or more *explosive substances.
“explosive
substance”
« matière
explosive »
“explosive substance” means a solid or liquid sub­
stance — or a mixture of solid and liquid substan­
ces — that is capable, by chemical reaction, of pro­
ducing a gas at a temperature, pressure and speed
that is capable of causing damage to surrounding
structures or infrastructure. It includes a substance
— or a mixture of substances — that is designed to
produce an effect of heat, light, sound, gas or
smoke, or a combination of such effects, by means
of a non-detonative self-sustaining exothermic
chemical reaction, even if the substance or mixture
does not produce a gas.
“industrial explosive” has the same meaning as in
section 213.
“industrial
explosive”
« explosif
industriel »
“local
authority”
« autorité
locale »
“manufactur­
ing”
« fabriquer »
“local authority” means, in relation to *special ef­
fect pyrotechnics or display fireworks, the munici­
pal, provincial or territorial organization or office
that has authority to authorize their use in a locality.
“manufacturing” has the same meaning as in sec­
tion 53.
“pyrotechnic
event”
« activité
pyrotechni­
que »
“pyrotechnic event” has the same meaning as in
section 362.
“small arms
cartridge”
« cartouche
pour armes de
petit calibre »
“small arms cartridge” has the same meaning as in
subsection 268(1).
“special effect
pyrotechnics”
« pièce
pyrotechnique
à effets
spéciaux »
“special effect pyrotechnics” has the same meaning
as in section 362.
“storage unit”
« unité de
stockage »
“storage unit” means a building, structure, place or
container in which *explosives are stored and that
is not licensed. However, it does not include a
dwelling or any structure, place or container in a
dwelling.
“vendor magazine licence” has the same meaning
as in section 144.
“vendor
magazine
licence”
« licence de
poudrière
(vendeur) »
“vulnerable
place”
« lieu
vulnérable »
“vulnerable place” refers to
(a) any building in which people live, work or
assemble;
(b) public roads, railways and other transporta­
tion infrastructure;
(c) pipelines and energy transmission lines; and
(d) any place where a substance that increases
the likelihood of a fire or explosion is likely to be
stored.
March 17, 2012
b) ne se dégrade pas en présence d’un explosif
ou d’une matière première de sorte que ses fonc­
tions soient modifiées ou de sorte qu’elle aug­
mente la probabilité d’allumage de l’explosif ou
de la matière première.
« décontamination » Opération consistant à totale­
ment débarrasser par enlèvement ou nettoyage un
bâtiment, une pièce, un secteur, un véhicule, un
équipement ou un contenant d’une *matière explo­
sive qu’il contient.
« explosif industriel » S’entend au sens de l’arti­
cle 213.
« décontamina­
tion »
“decontamin­
ate”
« explosif
industriel »
“industrial
explosive”
« fabriquer » S’entend au sens de l’article 53.
« fabriquer »
“manufactur­
ing”
« licence de poudrière (vendeur) » S’entend au sens
de l’article 144.
« licence de
poudrière
(vendeur) »
“vendor
magazine
licence”
« lieu vulnérable »
a) Tout bâtiment dans lequel des gens vivent,
travaillent ou se rassemblent;
b) toute route publique, tout chemin de fer et tout
autre infrastructure de transport;
c) tout pipeline et toute ligne de transmission
d’énergie;
d) tout endroit où il est probable que soit stockée
une matière qui augmente la probabilité d’un in­
cendie ou d’une explosion.
« matière explosive » Matière solide ou liquide, ou
mélange de matières solides et liquides, pouvant
par réaction chimique produire du gaz à une tempé­
rature, pression et vitesse susceptibles de causer des
dommages aux structures ou infrastructures envi­
ronnantes. Est également visée par la présente défi­
nition toute matière, ou tout mélange de matières,
destiné à produire un effet calorifique, lumineux,
sonore, gazeux ou fumigène, ou une combinaison
de tels effets, grâce à des réactions chimiques exo­
thermiques auto-entretenues non détonantes, que
cette matière produise ou non du gaz.
« objet explosif » Objet qui contient une ou plu­
sieurs *matières explosives.
« lieu
vulnérable »
“vulnerable
place”
« pièce pyrotechnique à effets spéciaux » S’entend
au sens de l’article 362.
« pièce
pyrotechnique
à effets
spéciaux »
“special effect
pyrotechnics”
« surveillé » Sauf exception prévue par le présent
réglement, qualifie un objet qui est surveillé de
façon constante par une personne, notamment par
des moyens électroniques.
« unité de stockage » Bâtiment, construction, lieu
ou contenant qui n’est pas visé par une licence et où
sont stockés des *explosifs. Sont exclus de la pré­
sente définition tout local d’habitation ainsi que
toute structure, tout endroit et tout contenant qui s’y
trouvent.
« surveillé »
“attended”
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
« matière
explosive »
“explosive
substance”
« objet
explosif »
“explosive
article”
« unité de
stockage »
“storage unit”
Le 17 mars 2012
Exception
Inspectors’
duties
Electronic
notice
Overview
Age restriction
Requirement
that explosives
be authorized
Prohibited
explosives
Sale or transfer
Acquisition of
restricted
explosive
Gazette du Canada Partie I
(4) The definition of “manufacturing” in subsec­
tion (3) does not apply in Part 20.
7. Nothing in these Regulations has the effect of
preventing an inspector from carrying out their
duties under the Explosives Act.
8. Any document, other than a document referred
to in subsection 183(3),173(3) or (4) or 499(1) or
section 427, and any information that is required by
these Regulations to be in writing, may be deliver­
ed in hard copy or by electronic means.
(4) La définition de « fabriquer » au paragra­
phe (3) ne s’applique pas à la partie 20.
7. Le présent règlement n’a pas pour effet
d’empêcher un inspecteur d’effectuer les fonctions
qui lui sont attribuées en vertu de la Loi sur les
explosifs.
8. Tout document autre qu’un document men­
tionné aux paragraphes 183(3), 173(3) et (4) et
499(1) et l’article 427, ainsi que tout renseignement
dont le présent règlement exige qu’il soit par écrit,
peut être acheminé sur support papier ou par trans­
mission électronique.
PART 2
PARTIE 2
GENERAL REQUIREMENTS, PROHIBITIONS
AND SAFETY PRECAUTIONS
9. This Part sets out requirements, prohibitions
and safety precautions that apply to every person
who is carrying out an *activity involving an explo­
sive or who is in the vicinity of *explosives.
EXIGENCES, INTERDICTIONS ET MESURES
DE SÉCURITÉ GÉNÉRALES
9. La présente partie établit les exigences, inter­
dictions et mesures de sécurité applicables à toute
personne qui effectue une *activité visant un explo­
sif ou se trouve près de ceux-ci.
REQUIREMENTS
10. A person must be at least 18 years old to
carry out an *activity involving an explosive. How­
ever, this requirement does not apply to a person
who acquires *small arms cartridges for their own
personal use. It also does not apply when these
Regulations provide for an exception.
EXIGENCES
10. L’âge minimal pour effectuer une *activité
visant un explosif est de 18 ans. Toutefois, l’exi­
gence ne s’applique pas à la personne qui acquiert
des *cartouches pour armes de petit calibre
pour son usage personnel. Elle ne s’applique pas
non plus aux exceptions prévues par le présent
règlement.
11. Une *activité visant un explosif ne peut être
effectuée que si l’*explosif est autorisé sous le ré­
gime de la partie 3.
11. A person may carry out an *activity involv­
ing an explosive only if the *explosive is author­
ized under Part 3.
PROHIBITIONS
12. The following *explosives are, in the opinion
of the Minister of Natural Resources, intrinsically
unsafe and must not be acquired, possessed, used or
sold:
(a) trick fireworks (for example, cigarette loads,
dancing crackers and exploding golf balls); and
(b) explosives containing chemicals that are not
*compatible with one another.
13. A person must not sell or otherwise transfer
an *explosive to another person if they have rea­
sonable grounds to suspect that
(a) the other person is not authorized by the Ex­
plosives Act or these Regulations to acquire the
explosive;
(b) the explosive will be used for a criminal pur­
pose; or
(c) the other person is under the influence of
alcohol or another performance-diminishing
substance.
14. A person must not acquire an *explosive that
the Chief Inspector of Explosives has authorized
with restrictions unless
(a) if the authorization is restricted to specified
people or bodies or classes of people or bodies,
INTERDICTIONS
12. Il est interdit d’acquérir, de posséder, d’utili­
ser ou de vendre les *explosifs ci-après, ceux-ci
étant, de l’avis du ministre des Ressources naturel­
les, intrinsèquement dangereux :
a) les pièces pyrotechniques truquées (par exem­
ple les charges pour cigarettes, les pétards de
danse et les balles de golf explosives);
b) les explosifs qui contiennent des produits
chimiques non *compatibles entre eux.
13. Nul ne peut vendre ou céder de quelque autre
façon un *explosif à une autre personne, s’il a des
motifs raisonnables de soupçonner :
a) que celle-ci n’est pas autorisée par la Loi sur
les explosifs ou par le présent règlement à acqué­
rir l’explosif;
b) que l’explosif servira à des fins criminelles;
c) que la personne est sous l’effet de l’alcool ou
d’une autre substance qui diminue sa capacité
d’exercer ses fonctions.
14. Il est interdit d’acquérir un *explosif que
l’inspecteur en chef des explosifs autorise pour une
période indéterminée avec restrictions, sauf si :
a) dans le cas où l’autorisation est limitée à des
personnes, des organisations ou des catégories de
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
577
Exception
Inspecteurs
Avis
électronique
Survol
Restriction
ayant trait à
l’âge
Autorisation
requise
Explosifs
interdits
Vendre ou
céder un
explosif
Acquérir un
explosif
autorisé avec
restrictions
578
Canada Gazette Part I
they are a person or body or member of a class of
people or bodies specified in the authorization;
(b) if the authorization is restricted to specified
purposes, they intend to use the explosive for a
purpose specified in the authorization; or
(c) if the authorization is restricted to specified
people or bodies or classes of people or bodies
and to specified purposes, they are a person
or body or member of a class of people or bod­
ies specified in the authorization and intend to
use the explosive for a purpose specified in the
authorization.
Performancediminishing
substance
15. A person must not carry out an *activity in­
volving an explosive if they are under the influence
of alcohol or another performance-diminishing
substance. A person who has taken a prescription
drug may carry out such an activity if they have
medical proof that they need the drug and that it
will not impede their ability to safely carry out the
activity.
Smoking
16. A person must not smoke while they are car­
rying out *an activity involving an explosive or if
they are within 8 m of an *explosive.
17. A person must not alter, deface or obscure
any printing or label on an *explosive or its pack­
aging unless they are ordered to do so by an inspect­
or to correct an error.
Alteration of
markings
False
information
Knowledge of
activity
Precautionary
measures
18. A person must not include in a document re­
quired by these Regulations any information that is
false or misleading. A person must not submit a
document that, by reason of non-disclosure of facts,
is false or misleading.
SAFETY PRECAUTIONS
19. A person who is carrying out an *activity in­
volving an explosive must ensure that they, and any
person under their supervision, have knowledge of
the activity being carried out and of the measures
that must be taken to minimize any likelihood of
harm to people and property that could result from
the activity, including measures to
(a) prevent an accidental ignition;
(b) limit the spread of any fire or the extent of
any explosion; and
(c) protect people from the effects of any fire or
explosion.
20. A person who is carrying out an *activity in­
volving an explosive must take measures that
minimize the likelihood of harm to people or prop­
erty that could result from the activity, including
measures to
(a) prevent an accidental ignition;
(b) limit the spread of any fire or the extent of
any explosion; and
March 17, 2012
personnes ou d’organisations, l’acquéreur est une
personne ou une organisation ou fait partie d’une
catégorie de personnes ou d’organisations men­
tionnée dans l’autorisation;
b) dans le cas où l’autorisation précise des fins,
l’acquéreur compte utiliser l’explosif à une fin
précisée dans celle-ci;
c) dans le cas où l’autorisation est limitée à des
personnes, des organisations ou des catégories de
personnes ou d’organisations et qu’elle précise
des fins, l’acquéreur est une personne ou une or­
ganisation ou fait partie d’une catégorie de per­
sonnes ou d’organisations mentionnée dans
l’autorisation et il compte utiliser l’explosif à une
fin précisée dans l’autorisation.
15. Il est interdit à toute personne qui est sous
l’effet de l’alcool ou d’une autre substance qui di­
minue sa capacité d’exercer ses fonctions d’effec­
tuer une *activité visant un explosif. La personne
qui a pris un médicament sur ordonnance peut ef­
fectuer une telle activité si elle possède une preuve
médicale attestant que le médicament est nécessaire
et ne diminuera pas sa capacité d’effectuer l’activi­
té en toute sécurité.
16. Il est interdit de fumer pendant l’exercice
d’une *activité visant un explosif ou dans un rayon
de 8 m de ceux-ci.
17. Sauf sur l’ordre d’un inspecteur visant à faire
corriger une erreur, il est interdit de modifier,
de rendre illisible ou d’obscurcir toute inscription
ou étiquette se trouvant sur un explosif ou sur son
emballage.
18. Il est interdit d’inclure des renseignements
faux ou trompeurs dans les documents exigés par le
présent règlement. Il est également interdit de pré­
senter un document que le défaut de révéler certains
faits rend faux ou trompeux.
MESURES DE SÉCURITÉ
19. Toute personne qui effectue une *activité vi­
sant un explosif veille à ce que lui-même et les
personnes qui sont sous sa supervision aient une
connaissance suffisante de l’activité et des mesures
qui doivent être prises pour réduire au minimum la
probabilité d’effets néfastes pour les personnes et
les biens qui pourraient résulter de l’activité, no­
tamment pour :
a) prévenir toute possibilité d’allumage
accidentel;
b) limiter la propagation d’un incendie ou
l’ampleur d’une explosion;
c) protéger les personnes contre les effets d’un
incendie ou d’une explosion.
20. Toute personne qui effectue une *activité vi­
sant un explosif prend des mesures pour réduire au
minimum la probabilité d’effets néfastes pour les
personnes et les biens qui pourraient résulter de
l’activité, notamment pour :
a) prévenir toute possibilité d’allumage
accidentel; b) limiter la propagation d’un incendie ou l’am­
pleur d’une explosion;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Agir sous
l’effet de
l’alcool
Fumer
Modifier des
inscriptions
Fournir des
renseignements
inexacts
Connaissance
de l’activité
Prise de
mesures
appropriées
Le 17 mars 2012
Limiting access
to explosives
Use of
fireworks
Gazette du Canada Partie I
(c) protect people from the effects of any fire or
explosion.
21. A person who is in control of an *explosive
must ensure that only people authorized by them or
by law have access to the explosive.
22. A person may use fireworks only for the purpose for which they were designed.
c) protéger les personnes contre les effets d’un
incendie ou d’une explosion.
21. Toute personne ayant sous son contrôle un
*explosif veille à ce que seules les personnes
qu’elle autorise ou celles qui sont autorisées par la
loi aient accès à celui-ci.
22. Les pièces pyrotechniques ne peuvent être
utilisées qu’aux fins auxquelles elles sont conçues.
PART 3
PARTIE 3
AUTHORIZATION AND CLASSIFICATION
OF EXPLOSIVES
AUTORISATION ET CLASSIFICATION DES EXPLOSIFS Overview
23. This Part sets out activities involving an ex­
plosive that may be carried out even if the explo­
sive is not authorized. It also sets out the procedure
for obtaining authorization of an *explosive and
when permission is required to change an explo­
sive that has been authorized. It deals as well with
the classification and reclassification of explosives,
their recall and the cancellation of an authorization.
Chief
Inspector’s
delegate
24. The duties and functions of the Chief Inspector of Explosives that are set out in sections 32 to
40 may be performed by an inspector designated by
the Chief Inspector.
AUTHORIZATION NOT REQUIRED
AUTORISATION NON REQUISE
Exemption
from
authorization
25. Despite section 11, the following *activities
involving an explosive may be carried out even
though the *explosives are not authorized:
(a) the manufacture of up to 1 kg of explosives to
be used in conducting an experiment, demonstra­
tion, test or analysis at a school, college, univer­
sity or other learning institution;
(b) the manufacture of up to 5 kg of explosives to
be used in conducting an experiment, demonstra­
tion, test or analysis by a government or law en­
forcement agency;
(c) the manufacture of up to 5 kg of explosives to
be used in conducting an experiment, test or
analysis at a private or commercial laboratory;
(d) the manufacture of black powder charges for
ceremonial use;
(e) the manufacture of *small arms cartridges or
black powder cartouches for personal use;
(f) the assembly and use of *special purpose
pyrotechnics, as defined in section 362;
(g) the sending of a sample of an explosive to the
Chief Inspector of Explosives for authorization
testing at his or her request;
(h) the importation of an explosive, if the condi­
tions set out in subsection 45(2) are met;
(i) the exportation of an explosive, if the condi­
tions set out in subsection 45(2) are met; and
(j) the transportation in transit of an explosive.
25. Malgré l’article 11, les *activités visant un
explosif ci-après peuvent être effectuées même si
l’*explosif n’est pas autorisé :
a) la fabrication d’au plus 1 kg d’explosifs pour
les besoins d’une expérience, d’une démonstra­
tion, d’un essai ou d’une analyse effectué à un
établissement d’enseignement — notamment une
école, un collège ou une université;
b) la fabrication d’au plus 5 kg d’explosifs pour
les besoins d’une expérience, d’une démonstra­
tion, d’un essai ou d’une analyse effectué par un
gouvernement ou un organisme d’application de
la loi;
c) la fabrication d’au plus 5 kg d’explosifs pour
les besoins d’une expérience, d’un essai ou d’une
analyse effectué dans des laboratoires privés ou
commerciaux;
d) la fabrication de charges de poudre noire à des
fins cérémoniales; e) la fabrication de *cartouches pour armes de
petit calibre ou de cartouches à poudre noire pour
un usage personnel;
f) l’assemblage et l’utilisation de pièces pyro­
techniques à usage particulier, au sens du para­
graphe 362(1);
g) l’envoi d’un échantillon d’un explosif à la
demande de l’inspecteur en chef des explosifs à
des fins d’essai en vue de lui permettre de déci­
der si une autorisation sera accordée;
h) l’importation d’explosifs, si les conditions
mentionnées à l’article 45 sont remplies;
23. La présente partie prévoit les *activités visant
un explosif qui peuvent être effectuées sans que
l’explosif soit autorisé. Elle prévoit la procé­
dure pour obtenir l’autorisation d’un *explosif et
les cas où la permission de modifier un explosif qui
a été autorisé doit être obtenue. Elle traite égale­
ment de la classification et de la reclassification des
explosifs, de leur rappel et de l’annulation des
autorisations.
24. Les attributions de l’inspecteur en chef des
explosifs mentionnées aux articles 32 à 40 peuvent
être effectuées par tout inspecteur qu’il désigne.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
579
Limitation de
l’accès à un
explosif
Utilisation des
pièces
pyrotechniques
Survol
Représentant
de l’inspecteur
en chef des
explosifs
Exemption
d’autorisation
580
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
i) l’exportation d’explosifs, si les conditions
mentionnées à l’article 45 sont remplies;
j) le transport en transit d’explosifs.
Period of
authorization
Indefinite
period Specified
period Applicant
Application for
indefinite
period
APPLICATION FOR AUTHORIZATION
DEMANDE D’AUTORISATION
26. (1) An *explosive may be authorized for an
indefinite period or for a specified period.
(2) An authorization for an indefinite period is
issued if the explosive is intended to be used in
ongoing or recurring activities. The authorization
may be issued with restrictions.
(3) An authorization for a specified period is issued if the explosive is intended to be used for a
specific purpose within a specified period (for ex­
ample, a chemical analysis, a product trial, scien­
tific research or a tour or international competition
involving fireworks).
26. (1) Un *explosif peut être autorisé pour une
période indéterminée ou déterminée.
(2) L’autorisation pour une période indéterminée
vise un explosif destiné à être utilisé de façon
continue ou récurrente. Elle peut comporter des
restrictions.
(3) L’autorisation pour une période déterminée
vise un explosif destiné à être utilisé à des fins par­
ticulières (par exemple une analyse chimique, la
mise à l’essai d’un produit, des recherches scienti­
fiques ou une tournée ou un concours international
où des pièces pyrotechniques sont utilisées) pour
une période déterminée.
27. Les personnes ci-après peuvent présenter une
demande d’autorisation d’un *explosif :
a) la personne qui a l’intention de *fabriquer
l’explosif;
b) le fabricant étranger de l’explosif;
c) la personne qui a la permission d’un fabricant
de l’explosif pour présenter la demande.
28. Le demandeur d’une autorisation pour une
période indéterminée remplit, signe et fait parvenir
à l’inspecteur en chef des explosifs le formulaire de
demande fourni par le ministère des Ressources
naturelles. La demande contient les renseignements
suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du de­
mandeur, ainsi que ceux du fabricant s’il ne
s’agit pas de la même personne;
b) une description sommaire de l’*explosif et de
ses propriétés, ainsi que son nom commercial, le
cas échéant;
c) les circonstances dans lesquelles il sera utilisé;
d) dans le cas d’un *objet explosif, un dessin
technique de celui-ci à l’échelle précisant ses
dimensions, ses divers composants, ainsi que les
matériaux dont il sera fabriqué;
e) la composition de l’explosif, ainsi que la tolé­
rance ou l’étendue de chacun de ses ingrédients,
exprimées en pourcentage;
f) la composition de tout explosif de remplacement, ainsi que la tolérance ou l’étendue
de chacun de ses ingrédients, exprimées en
pourcentage;
g) les résultats de tout essai effectué par ou pour
un État étranger qui a autorisé l’explosif ou un
explosif similaire, ou la classe de l’explosif attri­
buée par un État étranger;
h) la classe prévue de l’explosif selon l’arti­
cle 36;
i) s’il s’agit d’un explosif devant être *fabriqué
pour la première fois au Canada, les opérations
de fabrication proposées;
27. The following people may apply to have an
*explosive authorized:
(a) a person who proposes to manufacture the
explosive;
(b) a foreign manufacturer of the explosive; or
(c) a person who has permission to apply from a
manufacturer of the explosive.
28. An applicant for an authorization for an indefinite period must complete, sign and send to the
Chief Inspector of Explosives the application form
provided by the Department of Natural Resour­
ces. The application must include the following
information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of the applicant and
of the manufacturer if the applicant is not the
manufacturer;
(b) a short description of the *explosive and its
properties, as well as its trade name, if any;
(c) a description of the circumstances in which it
will be used;
(d) for an *explosive article, a technical drawing
of the article, prepared to scale, that sets out its
dimensions, its components and the materials of
its construction;
(e) the composition of the explosive and the per­
cent tolerance or range of each of its ingredients;
(f) the composition of any substitute explosive
and the percent tolerance or range of each of its
ingredients;
(g) the results of any tests conducted by or on
behalf of a foreign state that has authorized the
explosive or a similar explosive, or the classifica­
tion of the explosive by a foreign state;
(h) the anticipated classification of the explosive
under section 36;
(i) in the case of an explosive to be *manufac­
tured in Canada for the first time, a description of
the manufacturing operations that will be used;
(j) for an explosive article, a description of its
performance characteristics, the way in which it
functions and the instructions for its use;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Période
d’autorisation
Période
indéterminée
Période
déterminée
Demandeur
d’autorisation
Demande pour
une période
indéterminée
Le 17 mars 2012
(k) a description of any packaging or container in
which the explosive will be handled, used, stored
or displayed for sale;
(l) a description of the packaging or container in
which the explosive will be transported and
stored, and the standards to which the packaging
or container must conform under the Transporta­
tion of Dangerous Goods Act, 1992;
(m) the information that will be printed on the
explosive and its packaging;
(n) the safety instructions, in both English and
French, that will accompany the explosive, in­
cluding procedures for preventing accidents
when handling, storing, using or destroying the
explosive and the procedures to follow if the ex­
plosive is lost or stolen; and
(o) the shelf life of the explosive under normal
storage conditions.
Application for
specified
period
29. An applicant for an authorization for a speci­
fied period, if the *explosive is for use other than at
a tour or international competition, must complete,
sign and send to the Chief Inspector of Explosives
the application form provided by the Department of
Natural Resources. The application must include
the following information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of the applicant and
of the manufacturer if the applicant is not the
manufacturer;
(b) the period for which the authorization is
requested;
(c) a short description of the explosive and its
properties, as well as its trade name, if any;
(d) a description of the circumstances in which it
will be used;
(e) the quantity of the explosive that will be used
during the period;
(f) every location where it will be used;
(g) in the case of a product trial, the location
where the explosive will be manufactured;
(h) for an *explosive article, a technical drawing
of the article prepared to scale that includes its
dimensions, its components and the materials of
its construction;
(i) the composition of the explosive and the per­
cent tolerance or range of each of its ingredients;
(j) the composition of any substitute explosive
and the percent tolerance or range of each of its
ingredients;
(k) for an explosive article, a description of its
performance characteristics, the way in which it
functions and instructions for its use;
(l) a description of any packaging or container in
which the explosive will be handled, used or dis­
played for sale;
Gazette du Canada Partie I
581
j) dans le cas d’un objet explosif, ses caractéris­
tiques de rendement, son mode de fonctionne­
ment et les consignes d’utilisation;
k) une description de tout emballage ou conte­
nant dans lequel l’explosif sera manipulé, utilisé,
stocké ou exposé pour la vente;
l) une description de l’emballage ou du conte­
nant dans lequel l’explosif sera transporté et
stocké et les normes auxquelles l’emballage ou le
contenant devra se conformer en application de
la Loi de 1992 sur le transport des marchandises
dangereuses; m) les renseignements qui seront inscrits sur l’explosif et sur son emballage;
n) les consignes de sécurité, dans les deux lan­
gues officielles, qui accompagneront l’explosif,
notamment les précautions à prendre pour préve­
nir tout accident pendant la manutention, le stoc­
kage, l’utilisation ou la destruction de l’explosif,
ainsi que la procédure à suivre en cas de perte ou
de vol de celui-ci;
o) la durée de conservation de l’explosif dans des
conditions normales de stockage. 29. Le demandeur d’une autorisation pour une Demande pour
période déterminée en vue d’une activité autre une période
déterminée
qu’une tournée ou un concours international rem­
plit, signe et fait parvenir à l’inspecteur en chef des
explosifs le formulaire de demande fourni par le
ministère des Ressources naturelles. La demande
contient les renseignements suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du de­
mandeur, ainsi que ceux du *fabricant s’il ne
s’agit pas de la même personne;
b) la période pour laquelle l’autorisation est
demandée;
c) une description sommaire de l’*explosif et de
ses propriétés, ainsi que son nom commercial, le
cas échéant; d) les circonstances dans lesquelles il sera utilisé; e) la quantité d’explosif qui sera utilisée; f) chaque lieu où l’explosif sera utilisé; g) dans le cas de la mise à l’essai d’un produit, le
lieu où l’explosif sera fabriqué;
h) dans le cas d’un *objet explosif, un dessin
technique de celui-ci à l’échelle précisant ses
dimensions, ses divers composants, ainsi que les
matériaux dont il sera fabriqué;
i) la composition de l’explosif, ainsi que la tolé­
rance ou l’étendue de chacun de ses ingrédients, exprimées en pourcentage; j) la composition de tout explosif de rem-
placement, ainsi que la tolérance ou l’étendue
de chacun de ses ingrédients, exprimées en
pourcentage;
k) dans le cas d’un objet explosif, ses caractéris­
tiques de rendement, son mode de fonctionne­
ment et les consignes d’utilisation;
l) une description de tout emballage ou contenant
dans lequel l’explosif sera manipulé, utilisé ou
exposé pour la vente;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
582
Canada Gazette Part I
(m) a description of the packaging or container in
which the explosive will be transported and
stored, and the standards to which the packaging
or container must conform under the Transporta­
tion of Dangerous Goods Act, 1992;
(n) the safety instructions, in both English and
French, that will accompany the explosive, in­
cluding procedures for preventing accidents
when handling, storing, using or destroying the
explosive and the procedures to follow if the ex­
plosive is lost or stolen;
(o) the delivery system, if the explosive is to be
transported in bulk; and
(p) the method to be used to destroy any of the
explosive that is not used before the authoriza­
tion expires.
Application for
specified
period — tour
or competition
Fees
Authorization
for indefinite
period
March 17, 2012
m) une description de l’emballage ou du conte­
nant dans lequel l’explosif sera transporté et
stocké et les normes auxquelles l’emballage ou le
contenant devra se conformer en application de
la Loi de 1992 sur le transport des marchandises
dangereuses;
n) les consignes de sécurité, dans les deux lan­
gues officielles, qui accompagneront l’explosif,
notamment les précautions à prendre pour préve­
nir tout accident pendant la manutention, le stoc­
kage, l’utilisation ou la destruction de l’explosif,
ainsi que la procédure à suivre en cas de perte ou
de vol de celui-ci;
o) le système de livraison, dans le cas où l’explo­
sif sera transporté en vrac;
p) la procédure de destruction de tout ex­
plosif inutilisé avant la date d’expiration de
l’autorisation.
30. Le demandeur d’une autorisation pour une
période déterminée en vue d’une tournée ou d’un
concours international remplit, signe et fait parvenir
à l’inspecteur en chef des explosifs le formulaire de
demande fourni par le ministère des Ressources
naturelles. La demande contient les renseignements
suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du de­
mandeur et ceux du *fabricant, s’il ne s’agit pas
de la même personne;
b) une description sommaire de l’*explosif et de
ses propriétés, ainsi que son nom commercial;
c) la classe de l’explosif attribuée par le pays
d’origine aux fins de transport;
d) les endroits et les dates de la tournée ou du
concours au cours duquel l’explosif sera utilisé;
e) les mesures de contrôle qui seront mises en
œuvre pour garantir que l’explosif ne sera utilisé
que dans le cadre de la tournée ou du concours
international à l’égard duquel il est autorisé;
f) les précautions qui seront prises pour réduire
au minimum la probabilité d’effets néfastes pour
les personnes et les biens;
g) la procédure de destruction de toute quantité
non utilisée de l’explosif.
30. An applicant for an authorization for a speci­
fied period, if the *explosive is to be used at a tour
or international competition, must complete, sign
and send to the Chief Inspector of Explosives the
application form provided by the Department of
Natural Resources. The application must include
the following information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of the applicant and
of the manufacturer if the applicant is not the
manufacturer;
(b) a short description of the explosive and its
properties, as well as its trade name;
(c) the transport classification issued by the
country of origin;
(d) the places and dates of the tour or internation­
al competition at which the explosive will be
used;
(e) the controls that will be put in place to en­
sure that the explosive is used only for the tour
or international competition for which it is
authorized;
(f) the precautions that will be taken to minimize
the likelihood of harm to people and property;
and
(g) the method to be used to destroy any of the
explosive that is not used.
31. The applicant for an authorization must pay
the applicable fees set out in Part 19.
31. Le demandeur d’une autorisation paie les
droits applicables prévus à la partie 19.
AUTHORIZATION
AUTORISATION
32. (1) The Chief Inspector of Explosives must
authorize the use of an *explosive for an indefinite
period if the Chief Inspector determines, on the
basis of the results of one or more of the follow­
ing tests, that the explosive can be safely *manu­
factured, handled, stored, transported, used and
destroyed:
(a) a test listed in the table to this Part that is
conducted on the explosive;
(b) a test listed in the table to this Part that is
conducted on a similar explosive; or
32. (1) L’inspecteur en chef des explosifs autorise un *explosif pour une période indéterminée s’il
conclut, d’après les résultats d’un ou de plusieurs
des essais ci-après, que l’explosif peut être *fabri­
qué, manipulé, stocké, transporté, utilisé et détruit
en toute sécurité :
a) essai mentionné dans le tableau de la présente
partie auquel a été soumis l’explosif;
b) essai mentionné dans le tableau de la présente
partie auquel a été soumis un explosif similaire;
c) essai effectué sur l’explosif ou un explosif
similaire par ou pour tout État étranger ayant
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Demande pour
une période
déterminée —
tournée ou
concours
Droits
Autorisation
pour une
période
indéterminée
Le 17 mars 2012
Authorization
with
restrictions
Authorization
for specified period
Sample
required
Sending sample
Notice
Reasons
Classification
and restrictions
Classification
of authorized
explosives
Gazette du Canada Partie I
(c) a test that was conducted on this or a similar
explosive by or on behalf of a foreign state that
has authorized the explosive or similar explosive
and that is equivalent to a test listed in the table
to this Part.
(2) The authorization must be given with restric­
tions if the Chief Inspector determines, based on
the type, hazard classification, UN number and the
circumstances in which the explosive will be used,
that it can safely be used only by a specific person,
body or class of people or bodies, or for a specific
purpose.
33. The Chief Inspector of Explosives must authorize an *explosive for a specified period if the
Chief Inspector determines, on the basis of the in­
formation in the application and the results of any
sample testing, that the explosive can be safely
*manufactured, handled, stored, transported, used
and destroyed.
34. (1) If a sample of an *explosive is required
for a test listed in the table to this Part, the Chief
Inspector of Explosives must notify the applicant,
specify the quantity of the explosive required and
indicate the address to which the sample may be
sent.
(2) A person must not send a sample of an explo­
sive for testing unless they have been requested to
do so by the Chief Inspector.
35. (1) The Chief Inspector of Explosives must
give the applicant written notice of whether the
*explosive has been authorized.
(2) If the explosive has not been authorized, the
notice must include the reasons for the refusal to
authorize.
(3) If the explosive has been authorized, the notice must include the following information:
(a) the classification of the explosive;
(b) in the case of an authorization for an indefin­
ite period, any restrictions respecting the people
or bodies or classes of people or bodies that may
use the explosive and any restrictions respecting
the purposes for which it may be used;
(c) in the case of an authorization for a specified
period, the period for which the explosive is au­
thorized, the quantity authorized, the place of
*manufacture and the place of use; and
(d) the date on which the explosive was
authorized.
583
autorisé l’explosif ou un explosif similaire, que
l’inspecteur en chef des explosifs estime comme
équivalent à un essai mentionné dans le tableau
de la présente partie.
(2) L’autorisation d’un explosif pour une période
indéterminée comporte des restrictions si l’inspec­
teur en chef des explosifs conclut, en se fondant sur
le type, la catégorie de risque et le numéro ONU
de l’explosif, ainsi que sur les circonstances dans
lesquelles il sera utilisé, que celui-ci ne peut être
utilisé en toute sécurité que par une personne
ou une organisation donnée, par une catégorie donnée de personnes ou d’organisations ou à des fins
particulières.
33. L’inspecteur en chef des explosifs autorise un
*explosif pour une période déterminée s’il conclut,
sur la foi des renseignements contenus dans la de­
mande et les résultats de tout essai d’échantillon,
que l’explosif peut être *fabriqué, manipulé, stocké,
transporté, utilisé et détruit en toute sécurité.
Autorisation
avec
restrictions
34. (1) S’il est nécessaire d’obtenir un échantil­
lon d’*explosif pour effectuer un essai mentionné
dans le tableau de la présente partie, l’inspecteur en
chef des explosifs en informe le demandeur et lui
indique la quantité nécessaire d’explosif et l’adresse
où l’échantillon doit être envoyé.
(2) Il est interdit d’envoyer pour essai un échan­
tillon d’explosif dont l’inspecteur en chef des ex­
plosifs n’a pas fait la demande.
35. (1) L’inspecteur en chef des explosifs avise
par écrit le demandeur que l’*explosif a été autorisé
ou non.
(2) Si l’explosif n’a pas été autorisé, l’avis en
énonce les raisons.
Demande
d’échantillon
(3) Si l’explosif a été autorisé, l’avis faisant
état de cette décision contient les renseignements
suivants :
a) la classe de l’explosif;
b) toute restriction relative aux personnes ou or­
ganisations, ou à toute catégorie de personnes ou
d’organisations, ou toute restriction concernant
son utilisation;
c) dans le cas d’un explosif autorisé pour une pé­
riode déterminée, la période de validité de l’auto­
risation, la quantité autorisée, le lieu de *fabrica­
tion et le lieu d’utilisation;
d) la date à laquelle l’explosif a été autorisé ou la
période pour laquelle il est autorisé, selon le cas.
Classe et
restrictions
CLASSIFICATION OF EXPLOSIVES
CLASSIFICATION DES EXPLOSIFS
36. (1) The Chief Inspector of Explosives must
classify each authorized *explosive by type, hazard
category and UN number in accordance with this
section.
36. (1) L’inspecteur en chef des explosifs classe
chaque *explosif autorisé par type, catégorie de
risque et numéro ONU, en conformité avec le pré­
sent article.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Autorisation
pour une
période
déterminée
Envoi d’un
échantillon
Avis
Motifs
Classification
des explosifs
autorisés
584
Canada Gazette Part I
Type
(2) Each authorized explosive is classified ac­
cording to its intended use as one of the following
types:
(a) E — high explosives:
(i) E.1 — blasting explosives,
(ii) E.2 — perforating explosives,
(iii) E.3 — special-application explosives;
(b) I — initiation systems;
(c) P — propellant powder:
(i) P.1 — black powder and hazard cat­
egory PE 1 black powder substitutes,
(ii) P.2 — smokeless powder and hazard cat­
egory PE 3 black powder substitutes;
(d) C — cartridges:
(i) C.1 — *small arms cartridges,
(ii) C.2 — power device cartridges,
(iii) C.3 — percussion caps;
(e) D — military explosives and law enforce­
ment explosives;
(f) F — fireworks:
(i) F.1 — consumer fireworks,
(ii) F.2 — display fireworks,
(iii) F.3 — special effect pyrotechnics,
(iv) F.4 — fireworks accessories;
(g) R — rocket motors:
(i) R.1 — model rocket motors,
(ii) R.2 — high-power rocket motors,
(iii) R.3 — rocket motor accessories; or
(h) S — special purpose explosives:
(i) S.1 — low-hazard special purpose
explosives,
(ii) S.2 — high-hazard special purpose
explosives.
Hazard
category
(3) Each authorized explosive is also classified
for the purposes of *manufacturing and storage into
one or more of the following potential effects (PE)
categories, if applicable. The classification is made
according to hazard, determined on the basis of
manufacturing operations, the quantity of explosive
and how the explosive will be packaged:
(a) PE 1 — mass explosion hazard;
(b) PE 2 — serious projection hazard but not a
mass explosion hazard;
(c) PE 3 — fire hazard and either a minor blast
or minor projection hazard, or both, but not a
mass explosion hazard; or
(d) PE 4 — fire hazard or slight explosion haz­
ard, or both, with only local effect.
(4) Each authorized explosive is assigned a UN
number as set out in column 1 of Schedule 1 to the
Transportation of Dangerous Goods Regulations
UN number
March 17, 2012
(2) Chaque explosif autorisé appartient, selon
les fins auxquelles il est destiné, à l’un des types
suivants :
a) E — explosifs détonants :
(i) E.1 — explosifs de sautage,
(ii) E.2 — explosifs à charge creuse,
(iii) E.3 — explosifs destinés à des usages
particuliers;
b) I — systèmes d’amorçage; c) P — poudre propulsive :
(i) P.1 — poudre noire et ses substituts de ca­
tégorie de risque EP 1,
(ii) P.2 — poudre sans fumée et substituts de
poudre noire de catégorie de risque EP 3;
d) C — cartouches :
(i) C.1 — *cartouches pour armes de petit
calibre,
(ii) C.2 — cartouches pour pyromécanismes,
(iii) C.3 — amorces à percussion;
e) D — explosifs destinés à des fins militaires et
explosifs destinés à des fins d’application de la
loi; f) F — pièces pyrotechniques : (i) F.1 — pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs,
(ii) F.2 — pièces pyrotechniques à grand
déploiement,
(iii) F.3 — pièces pyrotechniques à effets
spéciaux,
(iv) F.4 — accessoires pour pièces
pyrotechniques;
g) R — moteurs de fusée :
(i) R.1 — moteurs de fusée miniature,
(ii) R.2 — moteurs de fusée haute puissance,
(iii) R.3 — accessoires pour moteur de fusée;
h) S — explosifs à usage spécial :
(i) S.1 — explosifs à risque restreint,
(ii) S.2 — explosifs à risque élevé.
(3) S’il y a lieu, l’explosif autorisé est classé, aux
fins de *fabrication et de stockage, dans l’une ou
plusieurs des catégories d’effets potentiels (EP) ci­
après, selon le risque déterminé en fonction des
opérations de fabrication, de la quantité d’explosifs
et de la façon dont l’explosif sera emballé :
a) EP 1 — risque d’explosion en masse;
b) EP 2 — risque sérieux de projection, sans ris­
que d’explosion en masse;
c) EP 3 — risque d’incendie avec risque léger de
souffle ou de projection, ou les deux, sans risque
d’explosion en masse;
d) EP 4 — risque d’incendie ou de faible explo­
sion, ou les deux, avec effet local seulement.
Types
(4) Est assigné à chaque explosif autorisé un nu­
méro ONU — compte tenu du type de l’explosif, de
sa catégorie de risque et des circonstances dans
Numéro ONU
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Catégories de
risque
Le 17 mars 2012
Changes to
authorized
explosive
Permission
given
Permission
refused
Reclassification
Written notice
Cancellation of
authorization
Recall
Gazette du Canada Partie I
585
on the basis of its type, hazard category and the
circumstances in which it will be used.
lesquelles il sera utilisé — parmi ceux figurant à la
colonne 1 de l’annexe 1 du Règlement sur le trans­
port des marchandises dangereuses.
AUTHORIZED EXPLOSIVES
EXPLOSIFS AUTORISÉS
37. (1) A person who has obtained the authoriza­
tion of an *explosive must obtain the written permission of the Chief Inspector of Explosives before
changing the explosive in a way that would render
any of the following information inaccurate:
(a) in the case of an authorization for an indefin­
ite period, any information required under para­
graphs 28(d) to (f) and (l) to (n); and
(b) in the case of an authorization for a specified
period, any information required under para­
graphs 29(h) to (j), (m) and (n).
(2) The Chief Inspector of Explosives must give
permission if the proposed change would not affect
the performance or classification of the explosive.
The Chief Inspector must notify the holder in writ­
ing when permission is given.
(3) If permission is refused, the Chief Inspector
must notify the holder in writing that permission is
refused and that a new application for authorization
is required.
38. (1) The Chief Inspector of Explosives must
reclassify an authorized *explosive if periodic test­
ing or new information reveals that its classification
is no longer appropriate.
(2) The Chief Inspector must give the person
who obtained the authorization written notice of the
explosive’s new classification.
39. The Chief Inspector of Explosives must cancel the authorization of an *explosive in any of the
following circumstances:
(a) the person who obtained the authorization has
not paid the applicable fee within 30 days after
the date of an invoice from the Department of
Natural Resources;
(b) periodic testing or new information reveals
that the explosive can no longer be safely
*manufactured, handled, stored, transported,
used or destroyed;
(c) the Chief Inspector is unable to determine
whether the explosive can still be safely manu­
factured, handled, stored, transported, used or
destroyed;
(d) the person who obtained the authorization re­
quests the cancellation; or
(e) the manufacturer is no longer in business and
the Chief Inspector has reasonable grounds to be­
lieve that the explosive is no longer in any per­
son’s possession.
40. (1) If the authorization of an *explosive is
cancelled because the explosive is no longer safe
when *manufactured, handled, stored, transported,
used or destroyed in the normal way, the Chief
Inspector of Explosives must, by written notice,
require any manufacturer, any importer and any
37. (1) Le titulaire de l’autorisation d’un *explo­
sif obtient la permission écrite de l’inspecteur en
chef des explosifs avant d’apporter une modifica­
tion à un explosif autorisé qui aurait pour effet de
rendre inexacts les renseignements suivants :
a) dans le cas d’une demande d’autorisation pour
une période indéterminée, les renseignements exi­
gés par les alinéas 28d) à f) ou l) à n);
b) dans le cas d’une demande d’autorisation pour
une période déterminée, les renseignements exi­
gés par les alinéas 29h) à j), m) ou n).
(2) L’inspecteur en chef des explosifs accorde la
permission dans les cas où la modification proposée
n’aura pas d’incidence sur le rendement ou la classe
de l’explosif. Il en avise par écrit le titulaire de
l’autorisation.
(3) Si l’inspecteur en chef des explosifs refuse la
permission, il en avise par écrit le titulaire de
l’autorisation et l’avise également qu’il doit présen­
ter une nouvelle demande d’autorisation.
38. (1) L’inspecteur en chef des explosifs re­
classe un *explosif autorisé si des essais périodi­
ques ou de nouveaux renseignements révèlent que
la classe de l’explosif n’est plus appropriée.
(2) Il envoie au titulaire de l’autorisation un avis
écrit indiquant la nouvelle classe de l’explosif.
Modification
d’un explosif
autorisé
39. L’inspecteur en chef des explosifs annule
l’autorisation d’un *explosif dans l’un ou l’autre
des cas suivants :
a) le titulaire de l’autorisation ne paie pas les
droits applicables dans les trente jours suivant la
date de la facturation par le ministère des Ressources naturelles;
b) des essais périodiques ou de nouveaux rensei­
gnements révèlent que l’explosif ne peut plus
être *fabriqué, manipulé, stocké, transporté, uti­
lisé ou détruit en toute sécurité;
c) l’inspecteur en chef des explosifs ne peut éta­
blir que l’explosif autorisé peut continuer d’être
fabriqué, manipulé, stocké, transporté, utilisé ou
détruit en toute sécurité;
d) le titulaire de l’autorisation demande
l’annulation;
e) le fabricant n’est plus en affaires et l’inspec­
teur en chef des explosifs a des motifs raisonna­
bles de croire que l’explosif n’est plus en la pos­
session de qui que ce soit.
40. (1) S’il annule l’autorisation d’un *explosif
au motif que celui-ci ne peut plus être *fabriqué,
manipulé, stocké, transporté, utilisé ou détruit en
toute sécurité de la manière habituelle, l’inspecteur
en chef des explosifs exige, par avis écrit, de tout
fabricant, de tout importateur et de tout vendeur de
Annulation de
l’autorisation
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Octroi de la
permission
Refus de la
permission
Reclassification
Avis écrit
Rappel
Canada Gazette Part I
586
Bad batch or
lot
Duties upon
recall
Contents of list
Exception Removal from
list
seller of the explosive to recall any of the explosive
that they have manufactured, imported or sold.
(2) If a batch or lot of explosives cannot be
safely handled, stored, transported, used or de­
stroyed because of a manufacturing defect, the
Chief Inspector of Explosives must, by written no­
tice, require the manufacturer or importer and any
seller of the batch or lot to recall it.
March 17, 2012
(3) A person who receives a notice to recall an
explosive must immediately recall the explosive
and either make it safe or destroy it in a manner
that will not increase the likelihood of an accidental
ignition during or after the destruction.
l’explosif qu’il rappelle celui qu’il a fabriqué, ven­
du ou importé.
(2) Si une fournée ou un lot d’explosifs ne peut
être manipulé, stocké, transporté, utilisé ou détruit
en toute sécurité à cause d’un défaut de fabrication,
l’inspecteur en chef des explosifs exige, par avis
écrit, du fabricant ou de l’importateur et de tout
vendeur de la fournée ou du lot qu’il rappelle la
fournée ou le lot qu’il a fabriqué, vendu ou importé.
(3) La personne rappelle l’explosif sans délai
après avoir reçu l’avis de rappel et soit le rend sécuritaire, soit le détruit de manière à ne pas augmenter
la probabilité d’un allumage accidentel pendant et
après sa destruction.
LIST OF AUTHORIZED EXPLOSIVES
LISTE D’EXPLOSIFS AUTORISÉS
41. (1) The Minister of Natural Resources must
keep an up-to-date list of all *explosives that are
authorized for an indefinite period. The list must set
out the following information for each explosive:
(a) the name of the person who obtained the
authorization;
(b) the trade name and classification of the ex­
plosive; and
(c) any restrictions imposed by the Chief Inspect­
or of Explosives.
(2) However, the Minister is not required to in­
clude on the list an explosive that is classified as a
military explosive or law enforcement explosive.
42. The Minister of Natural Resources must remove from the list of authorized explosives any
*explosive for which the authorization is cancelled.
Fournée ou lot
défectueux
Obligations
liées au rappel
41. (1) Le ministre des Ressources naturelles Contenu de la
tient à jour une liste de tous les *explosifs autorisés liste
pour une période indéterminée. La liste contient,
pour chaque explosif, les renseignements suivants :
a) le nom du titulaire de l’autorisation;
b) le nom commercial et la classe de l’explosif autorisé; c) toute restriction imposée par l’inspecteur en
chef des explosifs;
(2) Toutefois, il n’est pas tenu d’inscrire sur la
liste les explosifs classés comme explosifs destinés
à des fins militaires et comme explosifs destinés à
des fins d’application de la loi.
42. Le ministre des Ressources naturelles radie
de la liste tout *explosif dont l’autorisation a été
annulée.
Exception
Radiation de la
liste
TABLE
TABLEAU
TESTS FOR AUTHORIZING EXPLOSIVES
ESSAIS POUR L’AUTORISATION DES EXPLOSIFS
1. Tests for physical properties — including consistency, reac­
tion rate, rate of moisture-absorption, tendency for separa­
tion, exudation, behaviour at both high and low temperatures,
density and specific gravity
1. Essais des propriétés physiques, notamment la consistance, la
vitesse de réaction, le taux d’absorption de l’humidité, la tendance à la séparation, l’exsudation, le comportement à basses
températures et à températures élevées, la densité et la densité
relative.
2. Essais de la composition chimique, notamment la détermina­
tion du pourcentage de chaque ingrédient de l’explosif.
3. Essais de stabilité, notamment la détermination de la stabilité
de l’explosif après exposition à diverses conditions environ­
nementales — telles que des températures élevées — qui
pourraient provoquer l’allumage spontané ou une variation
du degré de sensibilité de l’explosif.
4. Essais de comportement à l’allumage.
5. Essais visant à déterminer le potentiel d’explosion en masse
en cas d’incendie.
6. Essais visant à déterminer si l’allumage d’un objet explosif
pourrait provoquer l’allumage d’autres objets explosifs lors­
qu’ils sont stockés ou transportés ensemble.
7. Essais de sensibilité mécanique, notamment la sensibilité à la
friction et à l’impact.
2. Tests for chemical composition — including the determina­
tion of the percentage of each ingredient in the explosive
3. Tests for stability — including the determination of the
stability of the explosive by subjecting it to varying environ­
mental conditions, such as high temperatures, that might pro­
duce spontaneous ignition of the explosive or a variation of
its sensitivity
4. Tests for ignition behaviour
5. Tests to determine the potential for mass explosion in a fire
6. Tests to determine whether ignition of an explosive article
might ignite other explosive articles when stored or trans­
ported together
7. Tests for mechanical sensitivity — including sensitivity to
friction and impact
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
587
TABLE — Continued
TABLEAU (suite)
TESTS FOR AUTHORIZING EXPLOSIVES — Continued
ESSAIS POUR L’AUTORISATION DES EXPLOSIFS (suite)
8.
9.
10.
11.
12.
Tests for sensitivity to electrostatic discharge
Tests for sympathetic initiation and detonation
Tests for velocity of detonation
Tests for explosive strength
Tests for or calculation of the composition of gases that
evolve on explosion
13. Performance tests
14. Tests for minimum burning pressure
15. Packaging tests
16. Any other tests that are necessary for the purpose of authoriz­
ing an explosive
Overview
Definitions
“annual
permit”
« permis
annuel »
“secure storage
site”
« lieu de
stockage
sécuritaire »
“single use
permit”
« permis à
utilisation
unique »
Explosives
quantity
Importation
8.
9.
10.
11.
12.
Essais de sensibilité aux décharges électrostatiques.
Essais d’allumage et de détonation par influence.
Essais de vitesse de détonation.
Essais de puissance de l’explosif.
Essais ou calcul de la composition des gaz dégagés lors de
l’explosion.
13. Essais de rendement.
14. Essais de pression de brûlage minimum.
15. Essais de l’emballage.
16. Autres essais nécessaires en vue de l’autorisation.
PART 4
PARTIE 4
IMPORTING AND EXPORTING EXPLOSIVES AND TRANSPORTING EXPLOSIVES IN TRANSIT IMPORTATION, EXPORTATION ET TRANSPORT EN TRANSIT
D’EXPLOSIFS 43. This Part sets out
(a) the circumstances in which *explosives may
be imported, exported or transported in transit
without a permit;
(b) the information that a person must include in
an application for a permit to import or export
explosives or transport them in transit; and
(c) the requirements that permit holders must
meet, including the information that permit hold­
ers must provide to the Chief Inspector of Explo­
sives after explosives are imported, exported or
transported in transit.
44. (1) The following definitions apply in this
Part.
“annual permit” means a permit for multiple importations during a one year period.
43. La présente partie prévoit : a) les situations où des *explosifs peuvent être
importés, exportés ou transportés en transit sans
permis;
b) les renseignements qui doivent figurer dans la
demande de permis d’importation, d’exportation
ou de transport en transit d’*explosifs;
c) les exigences relatives aux titulaires de permis,
notamment les renseignements qu’un titulaire de
permis est tenu de fournir à l’inspecteur en chef
des explosifs après que les explosifs ont été im­
portés, exportés ou transportés en transit.
44. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent à
la présente partie.
« lieu de stockage sécuritaire » Lieu autorisé par le
ministre des Ressources naturelles ou par une pro­
vince pour le stockage du type et de la quantité
d’explosifs à transporter en transit.
« permis à utilisation unique » Permis qui vise une
seule importation.
Survol
« permis annuel » Permis qui vise plusieurs impor­
tations pendant l’année.
« permis
annuel »
“annual
permit”
(2) A reference to a mass of explosives in this
Part is a reference to their net quantity (the mass of
the explosives excluding the mass of any packaging
or container).
(2) Dans la présente partie, toute mention d’une
masse d’explosifs s’entend de leur quantité nette
(leur masse à l’exclusion de celle de leur emballage
ou contenant).
Quantité
d’explosifs
NO PERMIT REQUIRED
PERMIS NON REQUIS
45. A person may import an *explosive set out in
the table to this section without a permit if the fol­
lowing conditions are met:
(a) the explosive is imported for personal use and
not for commercial purposes;
45. Tout *explosif mentionné au tableau du pré­
sent article peut être importé sans permis si, à la
fois :
a) il est destiné à un usage personnel et non à des
fins commerciales;
“secure storage site” means a site at which the Minister of Natural Resources or a province has author­
ized storage of the type and quantity of explosives
that are to be transported in transit.
“single use permit” means a permit for a single
importation.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Définitions
« lieu de
stockage
sécuritaire »
“secure storage
site”
« permis à
utilisation
unique »
“single use
permit”
Importation
Canada Gazette Part I
588
March 17, 2012
(b) the explosive enters Canada with the person
importing it;
(c) in the case of *small arms cartridges, the car­
tridges do not include a tracer, incendiary or
similar military component or device (for exam­
ple, an armour-piercing projectile); and
(d) the quantity of the explosive being imported
is not more than the quantity set out in the table.
b) l’importateur l’a avec lui lorsqu’il entre au
Canada;
c) s’agissant de *cartouches pour armes de petit
calibre, elles ne comportent pas de composants
ou de dispositifs militaires traceurs, incendiaires
ou semblables (par exemple des cartouches à bal­
les perforantes);
d) la quantité d’explosif importé ne dépasse pas
la quantité prévue dans le tableau.
TABLEAU
TABLE
Column 1
Column 2
Item
Explosive
Quantity
1.
6
2.
3. 4.
Model rocket motors that each have a maximum total
impulse of 40 newton-seconds (NFPA alpha
designations A to E, as indicated on the motor or its
packaging)
Avalanche airbag systems
*Small arms cartridges
Percussion caps (primers) for small arms cartridges
3
5 000
5 000
2.
3.
4.
5. Empty primed small arms cartridge cases
5 000
5.
6.
Black powder and hazard category PE 1 black powder 8 kg, in
substitutes
containers of
500 g or less
Smokeless powder and hazard category PE 3 black
8 kg, in
containers of
powder substitutes
4 kg or less
7. Application
Colonne 1
Colonne 2
Article
Explosif
Quantité
1.
Moteur de fusée miniature dont l’impulsion totale
est d’au plus 40 newton-secondes (lettres A à E —
désignation NFPA — sur le moteur ou son
emballage )
Trousses dorsales pour sauvetage en avalanche
Cartouches pour armes de petit calibre
Amorces à percussion pour cartouches pour armes de
petit calibre
Douilles vides amorcées de cartouches pour armes de
petit calibre
Poudre noire et ses substituts de catégorie de risque
EP 1
6
6.
7.
Poudre sans fumée et substituts de la poudre noire de
catégorie de risque EP 3
3
5 000
5 000
5 000
8 kg, dans des
contenants d’au
plus 500 g
8 kg, dans des
contenants d’au
plus 4 kg
IMPORT PERMITS
PERMIS D’IMPORTATION
Application
Demande
46. (1) An applicant for an import permit must
complete, sign and send to the Chief Inspector of
Explosives the application form provided by the
Department of Natural Resources. The application
must state whether a single use permit or an annual
permit is requested and include the following
information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of the applicant;
(b) if the applicant has a customs broker, the
broker’s name, address, telephone number, fax
number and email address and the name of a
contact person for the broker;
(c) the trade name and UN number of each
*explosive to be imported;
(d) the quantity of each explosive to be imported
or, if the application is for an annual permit, the
estimated quantity of each explosive to be im­
ported during the year;
(e) the purpose for which each explosive is im­
ported (personal, industrial or commercial use,
reloading, field trial or other testing, sale, con­
signment, *pyrotechnic event, fireworks display
or other purpose);
(f) the name of the manufacturer of each
explosive;
(g) the country of origin of each explosive;
46. (1) Le demandeur d’un permis d’importation
remplit, signe et fait parvenir à l’inspecteur en chef
des explosifs le formulaire de demande fourni par
le ministère des Ressources naturelles. La demande
contient une mention précisant si la demande vise
un permis à utilisation unique ou un permis annuel
et contient les renseignements suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du
demandeur;
b) si le demandeur a un courtier en douane, les
nom, adresse, numéro de téléphone, numéro de
télécopieur et adresse électronique du courtier,
ainsi que le nom de la personne-ressource du
courtier en douane;
c) le nom commercial et le numéro ONU de cha­
que *explosif qui sera importé;
d) la quantité de chaque explosif qui sera importé
ou, s’il s’agit d’une demande de permis annuel,
la quantité estimative de chaque explosif qui sera
importé pendant l’année;
e) une déclaration de l’objectif visé par l’impor­
tation de l’explosif (utilisation personnelle, in­
dustrielle ou commerciale, rechargement, essai
sur le terrain ou autre essai, vente, consignation,
*activité pyrotechnique, spectacle pyrotechnique
ou tout autre objectif);
f) le nom du *fabricant de chaque explosif;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Demande de
permis
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
(h) the location of the Canadian port of entry
through which each explosive will pass;
(i) the address of the person to whom each
explosive will be delivered and the location
where it will be stored;
(j) in the case of an explosive to be stored in a li­
censed factory or a licensed magazine, the num­
ber and expiry date of the factory or magazine li­
cence and, for each explosive that will be stored
there, the quantity of that explosive authorized
by the licence to be stored;
(k) in the case of an explosive to be stored in a
magazine owned by a person other than the ap­
plicant, proof that the other person has agreed to
have the explosive stored in their magazine; and
(l) the date of the application.
Fees for import
permit
Quantity of
explosives and
packaging
Information on
explosives
Exception
Information on
packaging
589
(2) An applicant for an import permit must pay
the applicable fees set out in Part 19.
g) le pays d’origine de chaque explosif;
h) l’emplacement du point d’entrée au Canada
par lequel chaque explosif passera;
i) l’adresse de chaque personne à qui l’explosif
sera livré, ainsi qu’une mention du lieu de
stockage;
j) dans le cas où l’explosif sera stocké dans une
fabrique agréée ou une poudrière agréée, le
numéro et la date d’expiration de la licence de
fabrique ou de la licence de poudrière, ainsi que,
pour chaque explosif qui sera stocké, la quantité
d’explosif dont le stockage est autorisé par la
licence;
k) dans le cas où l’explosif sera stocké dans une
poudrière qui appartient à une personne autre que
le demandeur du permis, une preuve que celle-ci
accepte de les y stocker;
l) la date de la demande.
(2) Le demandeur d’un permis d’importation
paie les droits applicables prévus à la partie 19.
Requirements To Be Met by
Import Permit Holder
Exigences visant les titulaires de
permis d’importation
47. (1) A holder of an import permit must ensure
that the following requirements are met:
(a) the quantity of each *explosive to be im­
ported must not exceed the quantity of the explo­
sive that the holder is authorized by a factory li­
cence, a magazine licence or these Regulations to
store; and
(b) the packaging in which each explosive is
imported must conform to the description of
the packaging set out in the explosive’s
authorization.
(2) A holder of an import permit must ensure that
the following information is legibly printed on each
explosive to be imported or, if that is not possible,
on a label affixed to the explosive or, if even that is
not possible, on the packaging containing the ex­
plosive or on a label affixed to the packaging:
(a) the name and address of the person who ob­
tained the explosive’s authorization;
(b) the date of its *manufacture and, if the manu­
facturer carries out manufacturing operations
in shifts, the shift during which it was
manufactured;
(c) its trade name; and
(d) instructions, in both English and French, for
its safe handling, storage, use and destruction.
47. (1) Le titulaire d’un permis d’importation
veille à ce que les exigences ci-après soient
respectées :
a) la quantité de chaque *explosif qui sera im­
porté ne dépasse pas la quantité de cet explosif
qu’une licence de fabrique, une licence de pou­
drière ou le présent règlement autorise le titulaire
à stocker;
b) l’emballage dans lequel l’explosif est importé
est conforme à la description qui en est donnée
dans l’autorisation de l’explosif.
(2) Il veille à ce que les renseignements ci-après
soient inscrits lisiblement sur chaque explosif qu’il
importe ou, dans le cas où il n’est pas possible de le
faire, sur l’étiquette qui y est apposée ou, dans le
cas où il n’est pas possible de le faire, sur l’em­
ballage de l’explosif ou sur l’étiquette qui y est
apposée :
a) les nom et adresse du titulaire de
l’autorisation; b) la date de *fabrication de l’explosif et, si le
fabricant effectue ses opérations de fabrication
par quarts, le quart de fabrication visé;
c) le nom commercial de l’explosif;
d) les instructions concernant la manutention, le
stockage, l’utilisation et la destruction sécuritai­
res de l’explosif, en français et en anglais.
(3) Le paragraphe 2d) ne s’applique pas aux ins­
tructions imprimées dans une langue comprise
par la personne qui utilisera des pièces pyrotechni­
ques importées pour une tournée ou un concours
international.
Quantité
d’explosifs et
emballage
(4) Le titulaire d’un permis d’importation veille à
ce que les renseignements ci-après soient inscrits
lisiblement sur l’emballage de chaque explosif qu’il
importe ou sur l’étiquette qui y est apposée :
a) les mots « Explosifs/Explosives », « Pièces
pyrotechniques/Fireworks »
ou
« Pièces
Inscriptions sur
l’emballage
(3) Paragraph 2(d) does not apply in the case of
fireworks that are imported for use at a tour or
international competition if the instructions for their
safe handling, storage, use and destruction are
printed in a language understood by the person who
will use the fireworks.
(4) A holder of an import permit must ensure that
the following information is legibly printed on the
packaging, or on a label affixed to the packaging,
of each explosive to be imported:
(a) the words “Explosives/Explosifs”, “Fireworks/
Pièces pyrotechniques” or “Pyrotechnics/Pièces
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Droits —
permis
d’importation
Inscriptions sur
l’explosif
Exception
590
Canada Gazette Part I
pyrotechniques”, as the case may be, on the outer
packaging and any inner packaging; and
(b) the trade name and classification of the ex­
plosive and the name and address of the person
who obtained its authorization on the outer
packaging.
Printing
deadline
Report
Deadline —
annual permit
Deadline —
single use
permit
Application
March 17, 2012
pyrotechniques/Pyrotechnics », selon le cas, sur
l’emballage extérieur et sur tout emballage
intérieur;
b) le nom commercial et la classe de l’explosif,
ainsi que les nom et adresse du titulaire de
l’autorisation à l’égard de celui-ci, sur l’embal­
lage extérieur.
(5) Le titulaire d’un permis d’importation veille à
ce que les renseignements qui doivent être inscrits
sur l’explosif et son emballage le soient avant toute
distribution et au plus tard dans les quinze jours
suivant la date de dédouanement de l’explosif au
titre de l’article 31 de la Loi sur les douanes.
(6) Le titulaire d’un permis d’importation rem­
plit, signe et fait parvenir à l’inspecteur en chef des
explosifs le formulaire de rapport d’importation
fourni par le ministère des Ressources naturelles.
Le rapport contient les renseignements suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du titu­
laire de permis;
b) le numéro et la date d’expiration du permis;
c) le nom commercial et le numéro ONU de cha­
que explosif importé, ainsi que le nom du titu­
laire de l’autorisation de chaque explosif;
d) la quantité de chaque type d’explosif importé
et le numéro ONU de chaque type d’explosif;
e) le pays d’origine de chaque *explosif;
f) les modes de transport utilisés;
g) l’emplacement du point d’entrée au Canada
par lequel chaque explosif est passé;
h) la date du rapport et le nom de son auteur.
(5) A holder of an import permit must ensure that
the information to be printed on an explosive and
its packaging is printed on them before the explo­
sive is distributed and in any case no later than
15 days after the date on which the explosive is
released under section 31 of the Customs Act.
(6) A holder of an import permit must complete,
sign and send to the Chief Inspector of Explosives a
report using the form provided by the Department
of Natural Resources. The report must include the
following information:
(a) the holder’s name, address, telephone num­
ber, fax number and email address;
(b) the holder’s permit number and its expiry
date;
(c) the trade name and UN number of each ex­
plosive that was imported and the name of the
person who obtained its authorization;
(d) the quantity and UN number of each type of
explosive;
(e) the country of origin of each explosive;
(f) the means of transport used;
(g) the location of the Canadian port of entry
through which each explosive passed; and
(h) the date of the report and the name of the per­
son who completed the report.
(7) A holder of an annual permit must submit the
report before the permit is renewed or, if the permit
is not renewed, within a year after it expires. The
report must be submitted even if no explosives
were imported during the year for which the permit
was valid.
(8) A holder of a single use permit must submit
the report within 30 days after the date on which
the explosives were imported.
(7) Le titulaire d’un permis annuel présente le
rapport avant le renouvellement du permis ou, si
celui-ci n’est pas renouvelé, au plus tard un an
après sa date d’expiration. Le rapport est présenté
même si aucun explosif n’a été importé au cours de
l’année pendant laquelle le permis était valide.
(8) Le titulaire d’un permis à utilisation unique
présente le rapport requis dans les trente jours sui­
vant la date de l’importation.
EXPORT PERMIT
PERMIS D’EXPORTATION
Application
48. An applicant for an export permit must com­
plete, sign and send to the Chief Inspector of
Explosives the application form provided by the
Department of Natural Resources. The application
must state whether a single use permit or an annual
permit is requested and include the following
information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of the applicant;
(b) if the applicant has a customs broker, the
broker’s name, address, telephone number, fax
number and email address and the name of a
contact person for the broker;
Demande
48. Le demandeur d’un permis d’exportation
remplit, signe et fait parvenir à l’inspecteur en chef
des explosifs le formulaire de demande fourni par
le ministère des Ressources naturelles. La demande
contient une mention précisant si la demande vise
un permis à utilisation unique ou un permis annuel
et contient les renseignements suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du
demandeur;
b) si le demandeur a un courtier en douane, les
nom, adresse, numéro de téléphone, numéro de
télécopieur et adresse électronique du courtier,
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Moment de
l’inscription
Rapport
Présentation du
rapport —
permis annuel
Présentation du
rapport —
permis à
utilisation
unique
Demande de
permis
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
(c) the trade name and UN number of each *ex­
plosive to be exported;
(d) the quantity of each explosive to be exported
or, if the application is for an annual permit, the
estimated quantity of each explosive to be ex­
ported during the year;
(e) the name of the manufacturer of each
explosive;
(f) the country of origin of each explosive;
(g) the location of the Canadian port of entry
through which each explosive will pass;
(h) the name, address, telephone number, fax
number and email address of the person to whom
each explosive will be delivered;
(i) a copy of a permit, or other proof, establishing
that each explosive may lawfully enter the coun­
try of destination;
(j) a copy of a permit, or other proof, establishing
that each explosive may lawfully transit any
country through which it will be transported if
the country requires permission for the in transit
transportation of the explosive; and
(k) the date of the application.
591
ainsi que le nom de la personne-ressource du
courtier en douane;
c) le nom commercial et le numéro ONU de cha­
que *explosif qui sera exporté;
d) la quantité de chaque explosif qui sera exporté
ou, s’il s’agit d’une demande de permis annuel,
la quantité estimative de chaque explosif qui sera
exporté pendant l’année;
e) le nom du *fabricant de chaque explosif;
f) le pays d’origine de chaque explosif;
g) l’emplacement du point de sortie du Canada
par lequel chaque explosif passera;
h) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique de cha­
que personne à qui l’explosif sera livré;
i) une copie d’un permis ou toute autre preuve at­
testant que l’explosif peut entrer légalement dans le pays de destination;
j) une copie d’un permis ou toute autre preuve at­
testant que l’explosif peut transiter légalement
dans tout pays où il doit passer qui exige un tel
permis ou une telle preuve. k) la date de la demande. Requirements To Be Met by
Export Permit Holder
Exigences visant les titulaires de
permis d’exportation
Information on
packaging
49. (1) A holder of an export permit must ensure
that the following information is legibly printed on
the packaging, or on a label affixed to the pack­
aging, of each ∗explosive to be exported:
(a) the words “Explosives/Explosifs”, “Fireworks/
Pièces pyrotechniques” or “Pyrotechnics/Pièces
pyrotechniques”, as the case may be, on the outer
packaging and any inner packaging; and
(b) the trade name and classification of the ex­
plosive and the name and address of the person
who obtained its authorization on the outer
packaging.
Report
(2) A holder of an export permit must complete,
sign and send to the Chief Inspector of Explosives a
report using the form provided by the Department
of Natural Resources. The report must include the
following information:
(a) the holder’s name, address, telephone num­
ber, fax number and email address;
(b) the holder’s permit number and its expiry
date;
(c) the trade name and UN number of each ex­
plosive that was exported and the name of the
person who obtained its authorization; and
(d) the quantity and UN number of each type of
explosive that was exported;
(e) the country of origin of each explosive;
(f) the means of transport used;
(g) the location of the Canadian port of entry
through which each explosive passed; and
(h) the date of the report and the name of the per­
son who completed the report.
49. (1) Le titulaire d’un permis d’exportation
veille à ce que les renseignements ci-après soient
inscrits lisiblement sur l’emballage de chaque ∗ex­
plosif qu’il exporte ou sur l’étiquette qui y est
apposée :
a) les mots « Explosifs/Explosives », « Pièces
pyrotechniques/Fireworks »
ou
« Pièces
pyrotechniques/Pyrotechnics », selon le cas, sur
l’emballage extérieur et sur tout emballage
intérieur;
b) le nom commercial et la classe de l’explosif,
ainsi que les nom et adresse du titulaire de l’au­
torisation de l’explosif, sur l’emballage extérieur.
(2) Le titulaire d’un permis d’exportation rem­
plit, signe et fait parvenir à l’inspecteur en chef des
explosifs le formulaire de rapport d’importation
fourni par le ministère des Ressources naturelles.
Le rapport contient les renseignements suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du titu­
laire de permis;
b) le numéro et la date d’expiration du permis;
c) le nom commercial et le numéro ONU de cha­
que explosif exporté, ainsi que le nom du titu­
laire de l’autorisation de chaque explosif;
d) la quantité de chaque type d’explosif exporté
et le numéro ONU de chaque type d’explosif;
e) le pays d’origine de chaque *explosif;
f) les modes de transport utilisés;
g) l’emplacement du point de sortie du Canada
par lequel chaque explosif est passé;
h) la date du rapport et le nom de son auteur.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Inscriptions sur
l’emballage
Rapport
592
Canada Gazette Part I
Deadline —
annual permit
Deadline —
single use
permit
Application
March 17, 2012
(3) A holder of an annual permit must submit the
report before the permit is renewed or, if the permit
is not renewed, within a year after it expires. The
report must be submitted even if no explosives
were exported during the year for which the permit
was valid.
(4) A holder of a single use permit must submit
the report within 30 days after the date on which
the explosives were exported.
(3) Le titulaire d’un permis annuel présente le
rapport avant le renouvellement du permis ou, si
celui-ci n’est pas renouvelé, au plus tard un an
après sa date d’expiration. Le rapport est présenté
même si aucun explosif n’a été exporté au cours de
l’année pendant laquelle le permis était valide.
(4) Le titulaire d’un permis à utilisation unique
présente le rapport requis dans les trente jours sui­
vant la date de l’exportation.
IN TRANSIT PERMITS
PERMIS DE TRANSPORT EN TRANSIT
Application
Demande
50. An applicant for an in transit permit must
complete, sign and send to the Chief Inspector of
Explosives the application form provided by the
Department of Natural Resources. The application
must state whether a single use permit or an annual
permit is requested and include the following
information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of the applicant;
(b) if the applicant has a customs broker, the
broker’s name, address, telephone number, fax
number and email address and the name of a
contact person for the broker;
(c) the trade name and UN number of each *ex­
plosive to be transported in transit;
(d) if an explosive to be transported is not on the
list of authorized explosives referred to in sub­
section 41(1), the name or trade name of the ex­
plosive, a description of the explosive and its UN
number;
(e) the quantity of each explosive to be trans­
ported or, if the application is for an annual per­
mit, the estimated quantity of each explosive to
be transported during the year;
(f) the name of the manufacturer of each
explosive;
(g) the country of origin of each explosive;
(h) the anticipated dates of entry into and depar­
ture from Canada;
(i) the location of the Canadian port of entry
through which each explosive will pass;
(j) the location in Canada of secure storage sites
that may be used if the transportation is inter­
rupted and, if any of the sites is a licensed fac­
tory or a licensed magazine, the number and ex­
piry date of the factory or magazine licence and,
for each explosive that might be stored there, the
quantity of that explosive that is authorized by
the licence to be stored;
(k) if any of the secure storage sites is a maga­
zine that is owned by a person other than the ap­
plicant, proof that the other person has agreed to
have the explosive stored in their magazine if an
interruption in transportation occurs;
(l) the name, address, telephone number, fax
number and email address of the person to whom
each explosive will be delivered;
Présentation du
rapport —
permis annuel
Présentation du
rapport —
permis à
utilisation
unique
50. Le demandeur d’un permis de transport en Demande de
transit remplit, signe et fait parvenir à l’inspecteur permis
en chef des explosifs le formulaire de demande
fourni par le ministère des Ressources naturelles.
La demande contient une mention précisant si la
demande vise un permis à utilisation unique ou un
permis annuel et contient les renseignements
suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, nu­
méro de télécopieur et adresse électronique du
demandeur;
b) si le demandeur a un courtier en douane, les
nom, adresse, numéro de téléphone, numéro de
télécopieur et adresse électronique du courtier, ainsi que le nom de la personne-ressource du
courtier en douane;
c) le nom commercial et le numéro ONU de chaque ∗explosif qui sera transporté en transit; d) si l’explosif n’est pas sur la liste des explosifs autorisés mentionnée au paragraphe 41(1), son
nom ou son nom commercial, sa description et
son numéro ONU; e) la quantité de chaque explosif qui sera trans­
porté en transit ou, s’il s’agit d’une demande de
permis annuel, la quantité estimative de chaque explosif qui sera transporté en transit pendant
l’année; f) le nom du ∗fabricant de chaque explosif;
g) le pays d’origine de chaque explosif;
h) la date projetée d’entrée au Canada et la date projetée de sortie du Canada;
i) l’emplacement du ou des points d’entrée au
Canada et des points de sortie du Canada par les­
quels les explosifs passeront; j) l’emplacement de lieux de stockage sécuritai­
res au Canada dans le cas où le transport doit être
interrompu; s’il s’agit de fabriques agréées ou de
poudrières agréées, le numéro et la date d’expira­
tion de la licence de fabrique ou de la licence de
poudrière, ainsi que, pour chaque explosif qui se­
ra stocké, la quantité d’explosif dont le stockage
est autorisé par la licence; k) dans le cas où un lieu de stockage sûr est une
poudrière qui appartient à une personne autre que
le demandeur du permis, une preuve que celle-ci
accepte de les y stocker dans le cas où le trans­
port doit être interrompu;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
(m) a copy of a permit, or other proof, establish­
ing that each explosive may lawfully enter the
country of destination;
(n) a copy of a permit, or other proof, establish­
ing that each explosive may lawfully transit any
country through which it will be transported if
the country requires permission for the in transit
transportation of the explosive; and
(o) the date of the application.
l) les nom, adresse, numéro de téléphone, nu­
méro de télécopieur et adresse électronique de
chaque personne à qui l’explosif sera livré;
m) une copie d’un permis ou toute autre preuve
attestant que l’explosif peut entrer légalement
dans le pays de destination;
n) une copie d’un permis ou toute autre preuve
attestant que l’explosif peut transiter légalement
dans tout pays où il doit passer qui exige un tel
permis ou une telle preuve;
o) la date de la demande.
Requirements To Be Met by
In Transit Permit Holder
Information on
packaging
51. (1) A holder of an in transit permit must ensure that the following information is legibly
printed on the packaging, or on a label affixed to
the packaging, of each *explosive to be transported
in transit:
(a) the name or trade name of the explosive;
(b) a description of the explosive;
(c) the UN number of the explosive; and
(d) the quantity to be transported.
Interruption of
in transit
transportation
(2) If anything interrupts an in transit transporta­
tion of explosives, the holder of the in transit permit
must ensure that the explosives are stored in a se­
cure storage site and are *attended.
Report
(3) A holder of an in transit permit must com­
plete, sign and send to the Chief Inspector of Ex­
plosives a report using the form provided by the
Department of Natural Resources. The report must
include the following information:
(a) the permit holder’s name, address, telephone
number, fax number and email address;
(b) the holder’s permit number and its expiry
date;
(c) the name or trade name, the UN number and
a description of each explosive that was trans­
ported in transit; and
(d) the quantity and UN number of each type of
explosive that was transported in transit;
(e) the country of origin of each explosive;
(f) the means of transport used;
(g) the location of the Canadian ports of entry
through which each explosive passed; and
(h) the date of the report and the name of the per­
son who completed the report.
Deadline —
annual permit
(4) A holder of an annual permit must submit the
report before the permit is renewed or, if the permit
is not renewed, within a year after it expires. The
report must be submitted even if no explosives
were transported in transit during the year for
which the permit was valid.
593
Exigences visant les titulaires de
permis de transport en transit
51. (1) Le titulaire d’un permis de transport en Inscriptions sur
transit veille à ce que les renseignements ci-après l’emballage
soient inscrits lisiblement sur l’emballage de
chaque explosif qu’il transporte en transit ou sur
l’étiquette qui y est apposée :
a) le nom ou nom commercial de l’explosif; b) une description de l’explosif;
c) le numéro ONU de l’explosif; d) la quantité d’explosif qui sera transporté en
transit.
(2) Advenant l’interruption du transport d’explo­ Interruption du
en
sifs en transit, le titulaire du permis de transport en transport
transit
transit veille à ce que les explosifs soient stockés
dans un lieu de stockage sécuritaire et soient
∗surveillés.
(3) Le titulaire d’un permis de transport en transit Rapport
remplit, signe et fait parvenir à l’inspecteur en chef
des explosifs le formulaire de rapport de transport
en transit fourni par le ministère des Ressources
naturelles. Le rapport contient les renseignements
suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du titu­
laire de permis; b) le numéro et la date d’expiration du permis;
c) le nom ou le nom commercial, la description
et le numéro ONU de chaque explosif qui a été transporté; d) la quantité de chaque type d’explosif transpor­
té en transit et le numéro ONU de chaque type
d’explosif;
e) le pays d’origine de chaque ∗explosif;
f) les modes de transport utilisés; g) l’emplacement du point d’entrée au Canada et
l’emplacement du point de sortie du Canada par
lequel chaque explosif est passé;
h) la date du rapport et le nom de son auteur.
(4) Le titulaire d’un permis annuel présente le Présentation du
—
rapport avant le renouvellement du permis ou, si rapport
permis annuel
celui-ci n’est pas renouvelé, au plus tard un an
après sa date d’expiration. Le rapport est présenté
même si aucun explosif n’a été transporté en transit
au cours de l’année pendant laquelle le permis était
valide.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
594
Deadline —
single use
permit
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
(5) A holder of a single use permit must submit
the report within 30 days after the date on which
the explosives entered Canada.
(5) Le titulaire d’un permis à utilisation unique
présente le rapport requis dans les trente jours sui­
vant la date de l’entrée au Canada.
PART 5
PARTIE 5
MANUFACTURING EXPLOSIVES
FABRICATION DES EXPLOSIFS
Overview
52. (1) This Part sets out the rules for manufac­
turing *explosives. However, it does not apply to
the manufacture of ∗small arms cartridges or black
powder cartouches for personal use nor to repack­
aging under a vendor magazine licence.
Division 1
(2) Division 1 (sections 55 to 105) sets out how
to obtain a division 1 factory licence or a satellite
site certificate, as well as the requirements for
holders of the licence or certificate and for workers
at, and visitors to, the factory or the satellite site.
Division 2
(3) Division 2 (sections 106 to 132) sets out how
to obtain a division 2 factory licence or a manufac­
turing certificate, as well as the requirements for
holders of the licence or certificate and for workers
at, and visitors to, the workplace.
Division 3
(4) Division 3 (sections 133 to 142) sets out the
manufacturing activities that do not require a fac­
tory licence or manufacturing certificate and the
requirements for people who carry out those
activities.
53. In this Part, “manufacturing” includes the
following activities:
(a) making or manufacturing an ∗explosive sub­
stance from raw material or from another explo­
sive substance;
(b) making or manufacturing an ∗explosive arti­
cle, including the assembly of an article from ex­
plosive and non-explosive components;
(c) altering or remaking an explosive substance
or explosive article by modifying its chemical
composition (for example, by gassing or blend­
ing) or by subjecting it to physical processes with
the input of energy (for example, pneumatic hand­
ling, pumping, shearing or thickening);
(d) dividing an ∗explosive into its components or
unmaking, breaking up or in any manner de­
stroying it;
(e) packaging explosives; and
(f) testing an unauthorized explosive or testing an
explosive to assess its potential for a use other
than its authorized use.
52. (1) La présente partie énonce les exigences
visant la fabrication d’∗explosifs autres que les
∗cartouches pour armes de petit calibre pour usage
personnel et les cartouches à poudre noire pour
usage personnel. Elle ne vise pas le réemballage
des explosifs en vertu d’une licence de poudrière
(vendeur).
(2) La section 1 (articles 55 à 105) énonce la
procédure d’obtention d’une licence de fabrique de
la section 1 ou un certificat de site satellite, ainsi
que les exigences visant les titulaires de cette li­
cence ou de ce certificat et celles visant les travail­
leurs et les visiteurs à la fabrique ou au site
satellite.
(3) La section 2 (articles 106 à 132) énonce la
procédure d’obtention d’une licence de fabrique de
la section 2, d’un certificat de fabrication, ainsi que
les exigences visant les titulaires de cette licence ou
de ce certificat et celles visant les travailleurs et les
visiteurs sur le lieu de travail.
(4) La section 3 (articles 132 à 142) énonce les
activités de fabrication qui ne nécessitent pas de
licence de fabrique ni de certificat de fabrication,
ainsi que les exigences visant les personnes effec­
tuant ces activités.
53. Dans la présente partie, « fabriquer » s’en­
tend notamment des activités suivantes :
a) produire ou fabriquer des ∗matières explosives
provenant de matières premières ou d’autres ma­
tières explosives;
b) produire ou fabriquer des ∗objets explosifs,
notamment par l’assemblage de composants ex­
plosifs et non explosifs;
c) modifier ou refaire des matières explosives ou
des objets explosifs par modification de leur
composition chimique (par exemple par gazage
ou mélange) ou par traitement au moyen d’un
processus physique qui transmet de l’énergie (par
exemple manipulation pneumatique, pompage,
cisaillement ou épaississement);
d) diviser des explosifs en leurs composants cons­
titutifs, les défaire, les briser ou les détruire
d’une façon quelconque;
e) emballer des explosifs;
f) soumettre des explosifs non autorisés à des es­
sais ou soumettre des explosifs à des essais vi­
sant à évaluer s’ils peuvent être utilisés à une fin
autre que celle qui a été autorisée.
54. Dans la présente partie, toute mention de la
masse d’un explosif s’entend de sa quantité nette
(sa masse à l’exclusion de celle de son emballage
ou de son contenant).
Definition of
“manufacturing”
Explosives
quantity
54. A reference to a mass of explosives in this
Part is a reference to their net quantity (the mass of
the explosives excluding the mass of any packaging
or container).
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Présentation du
rapport —
permis à
utilisation
unique
Survol
Section 1
Section 2
Section 3
Définition de
« fabriquer »
Quantité
d’explosifs
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
DIVISION 1
SECTION 1
MANUFACTURING EXPLOSIVES UNDER A DIVISION 1 FACTORY LICENCE OR A
SATELLITE SITE CERTIFICATE
FABRICATION D’EXPLOSIFS AUTORISÉE PAR UNE LICENCE DE FABRIQUE DE LA SECTION 1 OU Interpretation
Définitions
Definitions —
sites and
authorizations
55. The following definitions relating to sites and
authorizations apply in this Division.
“client site”
« site client »
“client site” means a blast site at which a mobile
process unit is used to manufacture *explosives
away from a factory or satellite site.
“division 1 factory licence” means a licence that is
issued under paragraph 7(1)(a) of the Explosives
Act and authorizes the manufacture of explosives at
a factory.
“satellite site” means a site that is located away
from a factory and is used to manufacture and tem­
porarily store explosives for use at a blast site.
“satellite site certificate” means a manufacturing
certificate that is issued to the holder of a division 1
factory licence under paragraph 7(1)(c) of the Ex­
plosives Act and authorizes the manufacture of ex­
plosives at a satellite site.
55. Les définitions qui suivent concernant les si­
tes et les autorisations s’appliquent à la présente
section.
« certificat de site satellite » Certificat de fabrica­
tion délivré au titulaire d’une licence de fabrique de
la section 1 en vertu de l’alinéa 7(1)c) de la Loi sur
les explosifs et autorisant la fabrication d’*explosifs
à un site satellite.
« licence de fabrique de la section 1 » Licence déli­
vrée en vertu de l’alinéa 7(1)a) de la Loi sur les
explosifs et autorisant la fabrication d’explosifs à
une fabrique.
« site client » Site de sautage où une unité de fabri­
cation mobile est utilisée pour fabriquer des explo­
sifs et qui est situé à distance de la fabrique ou de
tout site satellite.
« site satellite » Site, situé à distance de la fabrique,
où des explosifs qui seront utilisés à un site de sau­
tage sont fabriqués et stockés de façon temporaire.
56. Les définitions ci-après concernant les instal­
lations et l’équipement à la fabrique, aux sites satel­
lites et aux sites clients s’appliquent à la présente
section.
« installation de stockage de matières premières »
Installation, à la fabrique ou à un site satellite, où
sont stockés des matières premières non explosives
et du matériel d’emballage.
“division 1
factory licence”
« licence de
fabrique de la
section 1 »
“satellite site”
« site satellite »
“satellite site
certificate”
« certificat de
site satellite »
Definitions —
facilities
“factory
magazine”
« poudrière de
fabrique »
“mobile
process unit”
« unité de
fabrication
mobile »
“process unit”
« unité de
fabrication »
“raw material
storage
facility”
« installation
de stockage de
matières
premières »
56. The following definitions relating to facilities
and equipment at factories, satellite sites or client
sites apply in this Division.
“factory magazine” means a magazine that is lo­
cated at a factory or a satellite site.
“mobile process unit” means a vehicle or a portable
machine that is used at a factory, a satellite site or a
client site to carry out an explosives manufacturing
operation.
“process unit” means a building, structure, room or
place in which an explosives manufacturing oper­
ation is carried out at a factory.
“raw material storage facility” means a facility
where non-explosive raw material and packaging
material are stored at a factory or a satellite site.
“transport unit”
« unité de
transport »
“transport unit” means a vehicle or container in
which *explosives or raw material are conveyed
from one place to another at a factory or satellite
site without using a public road. It includes a tow
motor, forklift, wagon, handcart and basket, but
does not include a conveyor or pipeline.
Definitions —
people
57. The following definitions relating to people
at factories, satellite sites or client sites apply in this
Division.
“competent person” means a person who has been
certified as trained in accordance with section 83.
“competent
person”
« personne
compétente »
595
PAR UN CERTIFICAT DE SITE SATELLITE
Définitions —
sites et
autorisations
« certificat de
site satellite »
“satellite site
certificate”
« licence de
fabrique de la
section 1 »
“division 1
factory licence”
« site client »
“client site”
« site satellite »
“satellite site”
Définitions —
installations
« installation de
stockage de
matières
premières »
“raw material
storage
facility”
« poudrière de fabrique » Poudrière située à la fa­
brique ou à un site satellite.
« poudrière de
fabrique »
“factory
magazine”
« unité de fabrication » Bâtiment, construction,
pièce ou lieu à une fabrique où sont effectuées des
opérations de fabrication d’*explosifs.
« unité de fabrication mobile » Véhicule ou ma­
chine portative utilisé à une fabrique, à un site sa­
tellite ou à un site client pour effectuer une opéra­
tion de fabrication d’explosifs.
« unité de transport » Véhicule ou contenant ser­
vant à acheminer des *explosifs ou des matières
premières d’un endroit à un autre de la fabrique ou
du site satellite, sans passer par une route publique.
Sont notamment visés les chariots tracteurs, les
chariots élévateurs, les wagons, les chariots et les
paniers, mais pas les convoyeurs ni les pipelines.
57. Les définitions ci-après concernant les per­
sonnes à la fabrique, aux sites satellites et aux sites
clients s’appliquent également à la présente section.
« personne compétente » Personne qui fait l’objet
d’une attestation de formation visée à l’article 83.
« unité de
fabrication »
“process unit”
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
« unité de
fabrication
mobile »
“mobile
process unit”
« unité de
transport »
“transport
unit”
Définitions
« personne
compétente »
“competent
person”
596
Canada Gazette Part I
“worker”
« travailleur »
Manufacture of
explosives
March 17, 2012
“worker” means a person who is at a factory or a
satellite site to carry out a manufacturing operation
or some other kind of work (for example, mainten­
ance of facilities or repair of equipment) for the
holder of a division 1 factory licence.
« travailleur » Personne qui se trouve à la fabrique
ou à un site satellite pour effectuer des opérations
de fabrication ou d’autres sortes de travaux (par
exemple l’entretien d’installations et la réparation
d’équipement) pour le titulaire de licence de fabri­
que de la section 1.
Subdivision a
Sous-section a
Authorized Activities
Activités autorisées
58. (1) A holder of a division 1 factory licence
may manufacture *explosives if the holder com­
plies with this section.
(2) Each explosive to be manufactured must be
specified in the division 1 factory licence or a satel­
lite site certificate.
(3) Explosives must be manufactured at one of
the following locations:
(a) the factory specified in the division 1 factory
licence;
(b) a satellite site specified in a satellite site cer­
tificate; or
(c) a client site specified in the licence or a
certificate.
Manufacturing
operations and
work
(4) A manufacturing operation may be carried
out in a process unit or factory magazine, and main­
tenance and other work may be done to a process
unit, factory magazine, raw material storage facility
or transport unit, only if the manufacturing oper­
ation, maintenance or other work is specified in the
division 1 factory licence or a satellite site certifi­
cate. However, the minor servicing authorized by
these Regulations does not have to be specified in
the licence or certificate.
Acquisition,
storage and sale
of explosives
59. (1) A holder of a division 1 factory licence
may acquire and store *explosives and may sell
explosives without a vendor magazine licence.
Compliance
with Parts 10
to 18
(2) A holder who acquires or sells explosives
must comply with Parts 10 to 18. However, they
are not required to comply with the provisions of
those Parts that apply to the storage of explosives if
the explosives are stored at the factory or a satellite
site.
58. (1) Le titulaire d’une licence de fabrique de
la section 1 peut fabriquer des *explosifs s’il se
conforme au présent article.
(2) Chaque explosif qui sera fabriqué est précisé
dans la licence de fabrique de la section 1 ou dans
tout certificat de site satellite.
(3) Les explosifs sont fabriqués à l’un des lieux
suivants :
a) à la fabrique précisée dans la licence de fabri­
que de la section 1;
b) au site satellite précisé dans tout certificat de
site satellite; c) à tout site client précisé dans la licence de fa­
brique de la section 1 ou dans tout certificat de
site satellite. (4) Seuls les opérations de fabrication qui sont
précisés dans la licence de fabrique de la section 1
ou dans tout certificat de site satellite peuvent être
effectuées dans une unité de fabrication ou une
poudrière de fabrique. Seuls les travaux d’entretien
(autres que les travaux d’entretien mineurs autori­
sés par le présent règlement) et les autres tâches qui
sont précisés dans la licence de fabrique de la sec­
tion 1 ou dans tout certificat de site satellite peu­
vent être effectués dans une unité de fabrication,
une poudrière de fabrique, une installation de stoc­
kage de matières premières ou une unité de
transport.
59. (1) Le titulaire d’une licence de fabrique de
la section 1 peut acquérir ou stocker des *explosifs,
ou en vendre sans être titulaire d’une licence de
poudrière (vendeur).
(2) Le titulaire de licence de fabrique de la sec­
tion 1 qui acquiert ou vend des explosifs se conforme aux parties 10 à 18. Il n’est toutefois pas
assujetti aux exigences de stockage énoncées dans
ces parties si les explosifs sont stockés à la fabrique
ou à un site satellite.
Subdivision b
Sous-section b
Application
Demande
60. (1) An applicant for a division 1 factory li­
cence or a satellite site certificate must complete,
sign and send to the Chief Inspector of Explosives
the application form provided by the Department
of Natural Resources. The application must state
60. (1) Le demandeur d’une licence de fabrique
de la section 1 ou d’un certificat de site satellite
remplit, signe et fait parvenir à l’inspecteur en chef
des explosifs le formulaire de demande fourni par
le ministère des Ressources naturelles. La demande
Type of
explosive
Place of
manufacture
Information
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
« travailleur »
“worker”
Fabrication
d’explosifs
Types
d’explosif
Lieu de
fabrication
Opérations de
fabrication et
travaux
Acquisition,
stockage et
vente
d’explosifs
Conformité aux
parties 10 à 18
Renseignements
Le 17 mars 2012
whether a licence or a certificate is requested and
must include the following information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of both the applicant
and a contact person;
(b) each type of *explosive to be manufactured;
(c) if the application is for a satellite site certifi­
cate, the number of the applicant’s division 1
factory licence and the dates on which the oper­
ations at the satellite site will begin and end;
(d) the address of the factory or satellite site; and
(e) the name, address, telephone number, fax
number and email address of a contact person at
the factory or satellite site.
Plans and
sketches
(2) The application must include the following
documents:
(a) a factory site and area plan or a satellite site
and area plan that shows
(i) the topography of the site,
(ii) the location of every process unit, factory
magazine and raw material storage facility,
and every building or structure that contains
such a unit, magazine or facility,
(iii) the location of any other building or struc­
ture, and
(iv) the distance in metres between each pro­
cess unit, factory magazine, raw material stor­
age facility, building and structure;
(v) the area surrounding the site that is ex­
posed to the hazards (for example, debris or
blast effect) that could result from an ignition
of the explosives to be manufactured or stored
at the site,
(vi) each *vulnerable place within that area,
and
(vii) the distance in metres between each vul­
nerable place and each process unit, factory
magazine and raw material storage facility;
(b) layout sketches, diagrams or drawings that
show
(i) the workplace areas, storage areas and
emergency exits of every process unit, factory
magazine, raw material storage facility and
every building or structure that contains such a
unit, magazine or facility,
(ii) the equipment to be used in each process
unit, including piping and instrumentation dia­
grams and equipment layout drawings, and
(iii) the manufacturing operations to be carried
out, including process flow sheets or process
schematic drawings.
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
Gazette du Canada Partie I
597
contient une mention précisant si la demande vise
une licence ou un site satellite et les renseignements
suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du de­
mandeur et ceux d’une personne-ressource;
b) le type d’*explosifs qui seront fabriqués;
c) s’il s’agit d’une demande de certificat de site
satellite, le numéro de licence de fabrique de la
section 1 du demandeur et les dates auxquelles
les opérations débuteront et se termineront;
d) l’adresse de la fabrique ou du site satellite; e) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique d’une personne-ressource à la fabrique ou au site
satellite. (2) La demande contient les documents suivants : Plans et croquis
a) un plan de la fabrique ou du site satellite et du
secteur qui indique : (i) la topographie de la fabrique ou du site
satellite, (ii) l’emplacement à la fabrique ou au site sa­
tellite de chaque unité de fabrication, pou­
drière de fabrique et installation de stockage
de matières premières, ainsi que de chaque bâ­
timent ou structure qui contient une telle unité,
poudrière ou installation, (iii) l’emplacement à la fabrique ou au site sa­
tellite de tout autre bâtiment ou structure, (iv) la distance en mètres entre chaque unité de
fabrication, poudrière de fabrique, installation
de stockage de matières premières, bâtiment et
structure, (v) le secteur entourant la fabrique ou le site satellite qui est exposé à des dangers (par
exemple, débris et effet de souffle) qui pour­
raient résulter de l’allumage des explosifs qui
seront fabriqués ou stockés à la fabrique ou au
site satellite, (vi) chaque *lieu vulnérable dans ce secteur,
(vii) la distance en mètres entre chaque lieu
vulnérable et chaque unité de fabrication, pou­
drière de fabrique et installation de stockage
de matières premières; b) des croquis, dessins, plans ou diagrammes qui
indiquent : (i) les secteurs de travail, les secteurs de stoc­
kage et les sorties d’urgence de chaque unité
de fabrication, poudrière de fabrique, installa­
tion de stockage de matières premières, ainsi
que de chaque bâtiment ou structure qui con­
tient une telle unité, poudrière ou installation,
(ii) l’équipement qui sera utilisé dans chaque
unité de fabrication, notamment la tuyauterie
et l’instrumentation, ainsi que son emplace­
ment dans l’unité, (iii) les opérations de fabrication qui seront ef­
fectuées, y compris des diagrammes de procé­
dés ou des schémas de procédés. ———
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
598
Canada Gazette Part I
Site description
(3) The application must include the following
information about the factory or satellite site:
(a) its geographical coordinates;
(b) the size of, and construction materials used
for, each building at the site and all lighting,
heating, ventilation and air conditioning systems,
electrical installations, grounding and measures
for protection from fire and lightning;
(c) all site and building security features (for ex­
ample, fencing, barriers and warning signs);
(d) the principal manufacturing equipment to be
used and its safety features;
(e) each mobile process unit to be used;
(f) any other mobile equipment, including trans­
port units, to be used and how the equipment will
be powered; and
(g) any special safety features at the site (for ex­
ample, diking, sumps, blowout panels, means of
blast containment, barriers, alarms or pressure
relief and control systems).
Client site
(4) If the manufacture of explosives is to be car­
ried out at a client site, the application must include
the following information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of a contact person at
the client site;
(b) a description of the client site;
(c) the distance in kilometres between the factory
and the client site; and
(d) the distance in kilometres between any satel­
lite site and the client site.
(5) The application must include a description
that sets out,
(a) for each explosive to be manufactured at the
factory, a satellite site or a client site,
(i) its trade name and its UN proper shipping
name,
(ii) the date on which the explosive was au­
thorized or its authorization file number,
(iii) its UN number, and
(iv) its hazard category; and
(b) for each explosive to be stored at the factory
or a satellite site,
(i) its UN proper shipping name,
(ii) its UN number, and
(iii) its hazard category.
Explosives
description
Manufacturing
operations
description
(6) The application must include the following
information about manufacturing operations:
(a) a description of the operations to be carried
out in each process unit and factory magazine;
March 17, 2012
(3) La demande contient les renseignements ci­ Description du
site
après à l’égard de la fabrique ou du site satellite :
a) les coordonnées géographiques de la fabrique
ou du site satellite;
b) les dimensions et les matériaux de construc­
tion de chaque bâtiment à la fabrique ou au site
satellite, ainsi que les détails concernant l’éclai­
rage, le chauffage, les systèmes de ventilation et
de climatisation, les installations électriques, les mises à la terre et les mesures de protection
contre les incendies et la foudre; c) une description des dispositifs de sécurité liés à la fabrique ou au site satellite et aux bâtiments
(par exemple clôtures, barrières et panneaux de
mise en garde); d) une description de l’équipement principal
de fabrication et des dispositifs de sécurité connexes;
e) une description de chaque unité de fabrication mobile qui sera utilisée; f) une description de tout autre équipement mo­
bile qui sera utilisé, notamment les unités de
transport, ainsi que la façon dont il sera propulsé;
g) une description de tout dispositif de sécurité
spécial à la fabrique ou au site satellite (par
exemple endiguement, fosses, panneaux d’éclate­
ment, dispositifs de rétention du souffle, barriè­
res, alarmes et systèmes d’échappement et de
contrôle de la pression).
(4) Dans le cas où la fabrication sera effectuée Site client
sur un site client, la demande contient les rensei­
gnements suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique de la
personne-ressource au site client;
b) une description du site client;
c) la distance en kilomètres entre la fabrique et le
site client;
d) la distance en kilomètres entre tout site satel­
lite et le site client.
(5) La demande contient une description des ex­ Description des
plosifs qui comprend les renseignements suivants : explosifs
a) pour chaque explosif qui sera fabriqué à la fa­
brique, à un site satellite ou à un site client :
(i) son nom commercial et sa désignation offi­
cielle de transport selon l’ONU,
(ii) la date à laquelle l’explosif a été autorisé
ou le numéro de dossier de l’autorisation,
(iii) son numéro ONU,
(iv) sa catégorie de risque;
b) pour chaque explosif qui sera stocké à la fa­
brique ou à un site satellite :
(i) sa désignation officielle de transport selon
l’ONU,
(ii) son numéro ONU,
(iii) sa catégorie de risque.
(6) La demande contient les renseignements ci­ Description des
opérations de
après à l’égard des opérations de fabrication :
fabrication
a) une description de celles qui seront effectuées
dans chaque unité de fabrication et poudrière de
fabrique;
Le 17 mars 2012
(b) a description of the explosives, and of any
other thing that is flammable, that is liable to
spontaneously combust or that is otherwise dan­
gerous, that will be stored in each process unit,
factory magazine, raw material storage facility,
building and structure;
(c) the results of a quantified risk assessment or
hazard operability review of any manufacturing
operation to be used to manufacture an explosive
if that operation has not previously been used in
Canada to manufacture that explosive;
(d) the maximum quantity of explosives and raw
material that will be stored in each process unit,
factory magazine, raw material storage facility,
building and structure at any one time;
(e) the maximum number of people who will be
in each process unit, factory magazine, raw ma­
terial storage facility, building and structure at
any one time; and
(f) the minimum distance in metres that must be
maintained between each process unit, factory
magazine and raw material storage facility and
each vulnerable place shown on the site and area
plan, as set out in the Quantity Distance Princi­
ples — User’s Manual, 1995, published by the
Explosives Regulatory Division, Department of
Natural Resources.
Security plan
List of
documents (7) If type E, I or D explosives are to be manu­
factured or stored, the application must include
a security plan that sets out the following
information:
(a) an assessment of the security risks resulting
from the presence of the explosives at the fac­
tory, satellite site or client site;
(b) a description of the measures that will be
taken to minimize those risks;
(c) a description of the procedures that will be
followed to respond to security incidents; and
(d) a description of the procedures that will be
followed to report security incidents.
(8) The application must include a list of the fol­
lowing documents, along with the dates on which
they were made and the dates of any amendments:
(a) any environmental assessment of the factory,
satellite site or client site or of the operations to
be carried out there;
(b) the documents that set out the rules, pro­
cedures and protocols designed to ensure com­
pliance with the Explosives Act, these Regula­
tions and the licence, including
(i) operating procedures,
(ii) maintenance procedures,
(iii) training manuals,
(iv) emergency response plans, and
(v) spill contingency plans;
(c) if manufacturing operations are to be carried
out in a quarry, a letter of understanding signed
Gazette du Canada Partie I
b) une description des explosifs et de toute autre
matière inflammable susceptible de combustion
spontanée ou présentant un autre type de danger,
qui seront stockés dans chaque unité de fabri­
cation, poudrière de fabrique, installation de
stockage de matières premières, bâtiment ou
structure;
c) s’agissant de toute opération de fabrication in­
novatrice au Canada d’un explosif, les résultats
de l’évaluation quantifiée des risques ou de
l’examen des dangers relatifs aux procédés
d’exploitation;
d) la quantité maximale d’explosifs et de matiè­
res premières qui seront gardées à tout moment
dans chaque unité de fabrication, poudrière de
fabrique, installation de stockage de matières
premières, bâtiment ou structure;
e) le nombre maximal de personnes qui se trou­
veront à tout moment dans chaque unité de fabri­
cation, poudrière de fabrique, installation de
stockage de matières premières, bâtiment ou
structure;
f) la distance minimale en mètres qui devra être
maintenue entre chaque unité de fabrication,
poudrière de fabrique et installation de stockage
de matières premières et chaque lieu vulnérable
figurant sur le plan de la fabrique ou du site
satellite et du secteur, comme l’indique le
document intitulé Principes de distances de sé­
curité — Manuel de l’utilisateur, publié en 1995
par la Division de la réglementation des explosifs
du ministère des Ressources naturelles.
(7) Dans le cas où des explosifs de type E, I ou D
seront fabriqués ou stockés, la demande contient un
plan de sûreté qui contient les renseignements
suivants :
a) une évaluation des risques à la sécurité créés
par la présence des explosifs à la fabrique, au site
satellite ou au site client;
b) une description des précautions requises pour
réduire au minimum ces risques;
c) une description des procédures requises pour
faire face aux incidents liés à la sûreté;
d) une description des procédures requises pour
signaler les incidents liés à la sûreté.
(8) La demande est accompagnée de la liste des
documents ci-après, avec la date de leur création et,
le cas échéant, la date de leur modification :
a) toute évaluation environnementale de la fabri­
que, du site satellite ou du site client et des opé­
rations qui y seront effectuées;
b) les documents établissant les règles, procédu­
res et protocoles destinés à assurer la conformité
avec la Loi sur les explosifs, le présent règlement
et la licence, notamment :
(i) les procédures d’exploitation,
(ii) les procédures d’entretien,
(iii) les manuels de formation,
(iv) les plans d’urgence,
(v) les plans en cas de déversement;
c) dans le cas où les opérations de fabrication
seront effectuées dans une carrière, une lettre
599
Plan de sûreté
Liste de
documents
600
Canada Gazette Part I
by the quarry operator that sets out the safety
measures that will be taken at the quarry;
(d) if activities that could increase the likelihood
of an ignition (such as welding) are to be carried
out, a document that sets out the rules governing
those activities; and
(e) if explosives are to be destroyed, a document
that sets out the method of destruction to be used.
March 17, 2012
(9) Every process unit, factory magazine, raw
material storage facility, building and structure and
every vulnerable place that is shown on the site
plan and area plan must be identified by a number,
letter or distinctive name, which must be used to
identify the unit, magazine, building or structure in
every drawing, sketch or description included in the
application.
(10) Every drawing, sketch or plan must be
drawn to scale, or be a reasonable approximation of
actual distances and dimensions, and must include a
legend.
61. An applicant for a division 1 factory licence
or a satellite site certificate must pay the applicable
fees set out in Part 19.
d’entente signée par l’exploitant de la carrière
qui indique les mesures de sécurité à prendre
dans la carrière;
d) dans le cas où des activités qui pourraient
augmenter la probabilité d’un allumage (par
exemple de la soudure) seront effectuées, un do­
cument établissant les règles qui régiront ces
activités;
e) dans le cas où des explosifs seront détruits, un
document établissant la méthode qui sera utilisée
pour le faire.
(9) Chaque unité de fabrication, poudrière de fa­
brique, installation de stockage de matières premiè­
res, bâtiment, structure et lieu vulnérable indiqué
sur le plan de la fabrique ou du site satellite et du
secteur est identifié par un numéro, une lettre ou
un nom distinctif, qui sert à les identifier dans cha­
que dessin, croquis ou description que contient la
demande.
(10) Chaque dessin, croquis ou plan est fait à
l’échelle, ou constitue une approximation raisonna­
ble des distances ou dimensions réelles, et com­
porte une légende.
61. Le demandeur d’une licence de fabrique de la
section 1 ou d’un certificat de site satellite paie les
droits applicables prévus à la partie 19.
Subdivision c
Sous-section c
Requirements for Holders of Division 1 Factory
Licences
Exigences visant les titulaires de licence de
fabrique de la section 1
Facilities at Factories and Satellite Sites
Installations à la fabrique et aux sites satellites
Responsibilities
of licence
holder
62. A holder of a division 1 factory licence must
ensure that the requirements relating to process
units, factory magazines, raw material storage fa­
cilities and transport units set out in sections 63 to
68 are met at the factory and, if they also hold a
satellite site certificate, at each satellite site.
Acceptable
distance
requirement
63. (1) Every process unit, factory magazine and
raw material storage facility must be located at an
acceptable distance from surrounding structures
and infrastructure and from places where people are
likely to be present.
Criteria —
acceptable
distance
(2) Acceptable distance is determined by the
Minister of Natural Resources on the basis of risk
of harm to people or property, taking into account
the quantity and type of *explosives that are to be
manufactured, the raw material to be used, the
manufacturing operations to be carried out, the
strength, proximity and use of surrounding struc­
tures and infrastructure and the number of people
likely to be in the vicinity of the unit, magazine or
facility.
Structural
requirements
(3) Every process unit, factory magazine and
transport unit must be designed, constructed and
62. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 1 veille à ce que les exigences prévues aux
articles 63 à 68 visant les unités de fabrication, les
poudrières de fabrique, les installations de stockage
de matières premières et les unités de transport
soient respectées à la fabrique et, s’il est également
titulaire d’un certificat de site satellite, à chaque
site satellite.
63. (1) Chaque unité de fabrication, poudrière de
fabrique et installation de stockage de matières pre­
mières est située à une distance acceptable des
structures et des infrastructures avoisinantes, ainsi
que des endroits où des personnes sont fort suscep­
tibles de se trouver.
(2) La distance acceptable est déterminée par le
ministre des Ressources naturelles en fonction des
risques pour les personnes ou les biens, compte
tenu de la quantité et du type d’*explosifs qui se­
ront fabriqués, des matières premières qui seront
utilisées, des opérations de fabrication qui seront
effectuées, de la solidité, de la proximité et de l’uti­
lisation des structures et des infrastructures avoisi­
nantes et du nombre de personnes qui sont fort sus­
ceptibles de se trouver à proximité de l’unité, de la
poudrière ou de l’installation.
(3) Chaque unité de fabrication, poudrière de fa­
brique et unité de transport est conçue, construite et
Identifier
Scale drawing
Fees
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Identifiant
Dessin à
l’échelle
Droits
Responsabilités
du titulaire de
licence
Distance
acceptable
Critères —
distance
acceptable
Exigences de
construction
Le 17 mars 2012
installed to conform to good engineering practices.
It must be constructed in a manner that prevents the
accumulation of explosives or raw material in
cracks and cavities and that minimizes the harm to
people and property that could result from an igni­
tion of the explosives or raw material. The con­
struction materials must be *compatible with the
explosives to be manufactured, stored or trans­
ported and with the raw material to be used.
Factory
magazines
(4) Every factory magazine must also be con­
structed so that it is well ventilated and resistant to
theft, weather and fire.
Raw material
storage
facilities
(5) Every raw material storage facility must be
designed, constructed and installed to conform to
good engineering practices. The construction ma­
terials must be compatible with the raw material to
be stored in the facility.
(6) Every process unit, factory magazine, raw
material storage facility and transport unit must
have a means of escape that will permit all people
in the unit, magazine or facility to leave it quickly
and easily in an emergency.
Means of
escape
Lighting,
electrical
fixtures and
wiring systems
(7) The lighting, electrical fixtures and wiring
systems that are used in a process unit, factory
magazine, raw material storage facility or transport
unit must not increase the likelihood of an accident­
al ignition.
Electrostatic
hazard
(8) Precautions that eliminate any possibility of
an accidental ignition of electrostatic sensitive ma­
terial (for example, grounding and control of hu­
midity) must be taken in every process unit, factory
magazine, raw material storage facility and trans­
port unit.
Protection
against
lightning
strikes
(9) Every process unit or building in which a
process unit is located must be protected from
lightning strikes if it would not be safe to shut
down manufacturing operations in the process unit
during a thunderstorm.
64. (1) All tools, accessories and equipment that
are in a process unit, factory magazine, raw ma­
terial storage facility or transport unit must be de­
signed, constructed and installed to conform to
good engineering practices.
(2) Every thing that is in a process unit, factory
magazine, raw material storage facility or transport
unit must be made from materials that are *com­
patible with the *explosives and raw material in the
unit, magazine or facility.
Equipment
Compatibility
Incompatible
things
(3) However, a thing that is not compatible with
an explosive or raw material in a process unit, fac­
tory magazine or raw material storage facility but is
required for *manufacturing or maintenance (such
as a cleaning fluid or solvent) may be brought into
the unit, magazine or facility for immediate use. It
Gazette du Canada Partie I
installée conformément aux bonnes pratiques
d’ingénierie. Elle est construite de façon à prévenir
l’accumulation d’explosifs ou de matières premiè­
res dans les fissures et les cavités et à réduire au
minimum tout effet néfaste pour les personnes et
les biens qui pourrait résulter de l’allumage des
explosifs ou des matières premières. Les matériaux
de construction sont *compatibles avec les explo­
sifs qui y seront fabriqués, stockés ou transportés,
ainsi qu’avec les matières premières qui seront
utilisées.
(4) Chaque poudrière de fabrique est en outre
construite de façon à avoir une bonne ventilation et
à être à l’épreuve du vol, des intempéries et des
incendies.
(5) Chaque installation de stockage de matières
premières est conçue, construite et installée confor­
mément aux bonnes pratiques d’ingénierie. Les
matériaux de construction sont compatibles avec les
matières premières qui y seront stockées.
(6) Chaque unité de fabrication, poudrière de fa­
brique, installation de stockage de matières premiè­
res et unité de transport est pourvue d’un moyen
d’évacuation permettant aux personnes qui s’y
trouvent d’en sortir rapidement et facilement en cas
d’urgence.
(7) Le système d’éclairage, les appareils électri­
ques et le câblage utilisés dans chaque unité de
fabrication, poudrière de fabrique, installation de
stockage de matières premières ou unité de trans­
port n’augmente pas la probabilité d’un allumage
accidentel.
(8) Des précautions (par exemple la mise à la
terre et le contrôle de l’humidité) qui éliminent
toute possibilité d’allumage accidentel des matières
sensibles à l’électrostatique qui se trouvent dans
chaque unité de fabrication, poudrière de fabrique,
installation de stockage de matières premières ou
unité de transport sont prises.
(9) Chaque unité de fabrication — ou tout bâti­
ment qui en contient une — où les opérations de
fabrication ne peuvent être interrompues en toute
sécurité pendant un orage est protégé contre la
foudre.
64. (1) Les outils, les accessoires et l’équipement
dans l’unité de fabrication, la poudrière de fabrique,
l’installation de stockage de matières premières ou
l’unité de transport sont conçus, construits et instal­
lés conformément aux bonnes pratiques d’ingénierie.
(2) Les objets dans l’unité de fabrication, la pou­
drière de fabrique, l’installation de stockage de
matières premières ou l’unité de transport sont faits
de matériaux *compatibles avec les *explosifs et
les matières premières qui se trouvent dans l’unité,
la poudrière ou l’installation.
(3) Toutefois, les matières ou les objets qui ne
sont pas compatibles avec un explosif ou une ma­
tière première dans l’unité de fabrication, la pou­
drière de fabrique ou l’installation de stockage de
matières premières mais qui sont nécessaires pour
la fabrication ou l’entretien (par exemple liquides
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
601
Poudrière de
fabrique
Installation de
stockage de
matières
premières
Moyen
d’évacuation
Système
d’éclairage,
appareils
électriques et
câblage
Risque
électrostatique
Protection
contre la foudre
Équipement
Compatibilité
Matières
incompatibles
602
Canada Gazette Part I
must be removed as soon as the circumstances
permit after its use unless the division 1 factory
licence or satellite site certificate authorizes its
storage in the unit, magazine or facility.
Control of
safety-critical
parameters
(4) All equipment designed to control safetycritical parameters on pumps, and on other process
equipment that puts energy into explosives, must be
installed and maintained in good condition so that
the equipment operates while the pumps and pro­
cess equipment are in use.
Motorized
transport units (5) A motorized transport unit that contains explosives must be equipped with two easily access­
ible fire extinguishers, each with a rating of at least
4-A :40-B:C.
(6) An open-flame device, an open-element elec­
trical appliance or a device (for example, a heat
sealer) with a surface temperature above the de­
composition temperature of the explosives or raw
material with which it may come in contact must
not be stored in a process unit unless the division 1
factory licence or satellite site certificate authorizes
one to be stored in the unit.
Open-flame
device Containers
65. (1) All raw material, *explosive substances
and explosives waste must be kept in closed con­
tainers that prevent spills and contamination. The
contents of each container must be clearly identi­
fied on a label attached to the container.
Spills
(2) Any spill of *explosives, raw material or
other material must be cleaned up as soon as the
circumstances permit so as to eliminate any possi­
bility of an ignition.
(3) If the likelihood of an ignition could be in­
creased as a result of foreign matter (for example,
bolts, gravel or grit) being present in or mixed with
any raw material, or explosive used as raw material,
the material must be carefully examined and passed
through a sieve or treated to remove or exclude the
foreign matter before manufacturing operations
begin.
Foreign matter
Removal of
explosives
from process
unit (4) All explosives and raw material must be removed from a process unit as soon as the circum­
stances permit after manufacturing operations are
completed, unless the division 1 factory licence or
satellite site certificate authorizes storage of the
explosives or raw material in the unit.
Removal of
explosives
from transport
unit (5) All explosives and raw material must be removed from a transport unit as soon as the circum­
stances permit after the transport of the explosives
or material is completed. A transport unit that
contains explosives must be *attended in person.
However, it may be left unattended during a
thunderstorm.
March 17, 2012
de nettoyage et dissolvants) peuvent être apportés
dans l’unité, la fabrique ou l’installation pour usage
immédiat. Ils en sont retirés dès que possible après
leur utilisation, sauf si la licence de fabrique de la
section 1 ou le certificat de site satellite autorise
leur stockage dans l’unité, la poudrière ou
l’installation.
(4) Tout équipement destiné à contrôler les pa­
ramètres essentiels à la sécurité des pompes et tout
équipement de fabrication qui transmet de l’énergie
aux explosifs sont installés et maintenus en bon état
de fonctionnement de manière à être opérationnel
lorsque les pompes et l’équipement de fabrication
sont utilisés.
(5) L’unité de transport motorisée qui contient
des explosifs est munie de deux extincteurs facile­
ment accessibles, qui possèdent chacun une capaci­
té d’au moins 4-A :40-B :C.
(6) Aucun dispositif à flamme nue, appareil élec­
trique avec élément exposé ou dispositif (par
exemple appareil pour sceller à chaud) dont la tem­
pérature de surface est supérieure à la température
de décomposition des explosifs ou des matières
premières avec lesquels il pourrait entrer en contact
n’est stocké dans une unité de fabrication, sauf si la
licence de fabrique de la section 1 ou le certificat de
site satellite l’autorise.
65. (1) Les matières premières, les *matières ex­
plosives et les déchets d’*explosifs sont gardés
dans des contenants fermés qui préviennent tout
déversement et toute contamination. Le contenu de
chaque contenant est identifié clairement à l’aide
d’une étiquette attachée au contenant.
(2) Tout déversement d’explosifs, de matières
premières ou d’autres matières est nettoyé dès que
possible de manière à éliminer toute possibilité
d’allumage.
(3) Dans le cas où la présence d’un corps étran­
ger (par exemple boulon, gravier ou petite matière
abrasive) dans une matière première ou dans tout
explosif utilisé comme matière première — ou le
mélange d’un tel corps avec une telle matière ou un
tel explosif — pourrait augmenter la probabilité
d’un allumage, la matière première ou l’explosif
est, avant le début de toute opération de fabrication,
soigneusement examiné puis tamisé ou traité de
manière à en éliminer ou à en extraire le corps
étranger.
(4) Les explosifs et les matières premières sont
retirés de l’unité de fabrication dès que possible
après que les opérations de fabrication sont termi­
nées, sauf si la licence de fabrique de la section 1
ou le certificat de site satellite autorise le stockage
des explosifs ou des matières premières dans
l’unité.
(5) Les explosifs et les matières premières sont
retirés de l’unité de transport dès que possible après
leur transport. L’unité de transport contenant des
explosifs est *surveillée en personne. Toutefois,
elle n’a pas à être surveillée pendant un orage.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Contrôle des
paramètres
essentiels à la
sécurité
Unités de
transport
motorisées
Dispositif à
flamme nue
Contenants
Déversement
Corps étrangers
Enlèvement des
explosifs —
unité de
fabrication
Enlèvement des
explosifs —
unité de
transport
Le 17 mars 2012
Destruction of
waste and
contaminated
material
Decontamination Process unit
records
Decontamination records
Thunderstorms
(6) All explosives waste and explosivescontaminated material must be destroyed in a manner that does not increase the likelihood of an ac­
cidental ignition during or after the destruction.
(7) Any building or equipment that is no longer
being used to manufacture explosives must be
*decontaminated as soon as the circumstances per­
mit. The building or equipment must be inspected
by a supervisor to verify that it no longer contains
any explosives.
66. (1) A record must be made for each period
during which a process unit operates. The record
must be kept for two years after the date on which
it is made and must include the following
information:
(a) for each unit,
(i) the dates on which the period began and
ended,
(ii) a short description of the *explosives, and
the properties of the explosives, manufactured,
(iii) the quantity of explosives manufactured,
and
(iv) the maintenance of and repairs to the unit,
the dates on which the work was carried out
and the name of the worker who did the work;
and
(b) for any equipment in the unit whose malfunc­
tion could increase the likelihood of an ignition,
(i) the dates on which the period began and
ended,
(ii) the manufacturing operations for which the
equipment was used, and
(iii) the maintenance of and repairs to the
equipment, the dates on which the work was
carried out and the name of the person who
did the work.
(2) A record must be made for each *decontam­
ination of equipment that was used in a process
unit. The record must describe the contamination
and the means of decontamination and include the
names of the workers who carried out the decon­
tamination and the name of the supervisor who
inspected the equipment after the decontamination.
The record must be kept for two years after the date
on which the equipment is disposed of.
67. (1) On the approach of and during a thunder­
storm, the following procedures must be followed:
(a) all manufacturing operations in a process unit
that can be safely shut down must be shut down;
(b) all entrances to any factory magazine con­
taining *explosives must be closed;
(c) any transport unit containing explosives must
be immediately moved to an isolated safe place;
and
(d) all people at the factory or satellite site must
be immediately moved to a safe place and pre­
vented from returning until the storm passes.
Gazette du Canada Partie I
603
(6) Les déchets d’explosifs et les matières conta­
minées par des explosifs sont détruits de manière à
ne pas augmenter la probabilité d’un allumage ac­
cidentel pendant et après leur destruction.
(7) Les bâtiments et l’équipement qui ne sont
plus utilisés pour fabriquer des explosifs sont *dé­
contaminés dès que possible. Un superviseur les
inspecte pour s’assurer qu’ils ne contiennent plus
d’explosifs.
Destruction des
déchets et des
matières
contaminées
66. (1) Un dossier est créé pour chaque période
de fonctionnement de l’unité de fabrication et est
conservé pendant deux ans après la date de sa créa­
tion. Il contient les renseignements suivants :
a) à l’égard de l’unité de fabrication :
(i) la date à laquelle la période a débuté et
celle à laquelle elle a pris fin,
(ii) une description sommaire des *explosifs
fabriqués et de leurs propriétés,
(iii) la quantité d’explosifs fabriqués,
(iv) les travaux de réparation et d’entretien qui
y ont été effectués, les dates auxquelles ils
l’ont été, ainsi que le nom du travailleur qui
les a effectués;
b) à l’égard de tout équipement, dans l’unité de
fabrication, dont la défaillance peut augmenter la
probabilité d’un allumage :
(i) la date à laquelle la période a débuté et
celle à laquelle elle a pris fin,
(ii) les opérations de fabrication auxquelles il a
servi,
(iii) les travaux de réparation et d’entretien qui
ont été effectués sur celui-ci, la date à laquelle
ils ont été effectués, ainsi que le nom des per­
sonnes qui les ont effectués.
Dossier —
unité de
fabrication
(2) Un dossier est créé pour chaque *décontami­
nation d’équipement qui est utilisé dans l’unité de
fabrication. Il décrit la contamination et indique les
moyens utilisés pour la décontamination, ainsi que
le nom des travailleurs qui l’ont effectuée et le nom
du superviseur qui a inspecté l’équipement après
celle-ci. Le dossier est conservé pendant deux ans
après la date à laquelle il a été disposé de
l’équipement.
67. (1) À l’approche d’un orage et pendant
celui-ci, la procédure ci-après est suivie :
a) toutes les opérations de fabrication dans
l’unité de fabrication qui peuvent être interrom­
pues en toute sécurité le sont;
b) toutes les entrées de la poudrière de fabrique
contenant des *explosifs sont fermées; c) toute unité de transport contenant des explo­
sifs est immédiatement placée dans un lieu sûr et
isolé; d) les personnes qui se trouvent à la fabrique et à
tout site satellite sont évacuées sans délai vers un
lieu sécuritaire et il leur est empêché de retourner
à la fabrique ou au site satellite avant la fin de
l’orage.
Dossier de
décontami­
nation
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Décontamina­
tion
Orage
604
Canada Gazette Part I
Process units
(2) However, any manufacturing operation in a
process unit that could, if stopped, increase the
likelihood of harm to people or property may be
carried on during a thunderstorm until the operation
can be safely shut down.
Maintenance
68. (1) Every process unit, factory magazine and
transport unit and all equipment that is used to
manufacture *explosives must be maintained in
good operating condition.
(2) Minor servicing of a process unit, factory
magazine or transport unit, or of equipment that is
used to manufacture explosives, may be done while
the unit, magazine or equipment is in use if the
following requirements are met:
(a) the servicing is routine and is integral to the
use of the unit, magazine or equipment; and
(b) the servicing is done by a competent person.
Servicing
during use
Work permit
(3) All other maintenance or repair work that is
done at the factory or a satellite site in or to a pro­
cess unit, factory magazine, transport unit or
equipment that is used to manufacture explosives
must be done by a competent person who has been
issued a work permit by the licence holder.
Contents of
work permit
(4) A work permit must set out the procedures to
be followed during the maintenance or repair work
and the measures that must be taken before, during
and after the work to eliminate any possibility of an
ignition.
(5) If any transport unit or equipment at the fac­
tory or a satellite site is contaminated, it must be
*decontaminated at the factory before it is taken
outside the factory for maintenance, repair or
disposal.
Decontamination
Work done
outside factory
or satellite site
(6) If maintenance or repair work is done outside
the factory or a satellite site on manufacturing
equipment whose malfunction could increase the
likelihood of an ignition (for example, pumps or
safety trips), it must be done by a competent
person.
Logbook and
work permits
(7) A logbook of all maintenance and repair
work done in or to every process unit, factory
magazine and transport unit, and to any manufac­
turing equipment whose malfunction could increase
the likelihood of an ignition, must be kept for two
years after the date on which the last entry is made.
The work permits for this maintenance and repair
work must also be kept for two years after the date
on which the work is completed.
Progressive
cavity pump
logbook
(8) For each progressive cavity pump, a separate
logbook that sets out the operating history of the
pump and the maintenance and repair work done to
March 17, 2012
(2) Toutefois, toute opération de fabrication dans
l’unité de fabrication dont l’interruption pourrait
augmenter la probabilité d’effets néfastes pour les
personnes ou les biens peut être poursuivie pendant
un orage jusqu’à ce qu’il soit possible d’y mettre
fin en toute sécurité.
68. (1) Chaque unité de fabrication, poudrière de
fabrique, unité de transport et équipement utilisé
pour la fabrication d’*explosifs sont maintenus en
bon état de fonctionnement.
(2) Des travaux d’entretien mineurs peuvent être
effectués pendant l’exploitation ou l’utilisation de
l’unité de fabrication, de la poudrière de fabrique,
de l’unité de transport ou de l’équipement utilisé
pour la fabrication d’explosifs, si les conditions
ci-après sont réunies :
a) il s’agit de travaux courants intégrés à l’ex­
ploitation ou à l’utilisation de l’unité, de la pou­
drière ou de l’équipement;
b) ils sont effectués par une personne
compétente.
(3) Dans le cas d’autres travaux d’entretien et de
réparation effectués à la fabrique ou à un site satel­
lite à l’égard d’une unité de fabrication, d’une pou­
drière de fabrique, d’une unité de transport ou d’un
équipement utilisé pour des opérations de fabrica­
tion, ceux-ci sont effectués par une personne com­
pétente possédant un permis de travail délivré par le
titulaire de licence.
(4) Le permis établit les procédures à suivre pour
effectuer les travaux d’entretien et de réparation et
les mesures à prendre avant, pendant et après
ceux-ci pour éliminer toute possibilité d’un
allumage.
(5) Toute unité de transport contaminée ou tout
équipement contaminé qui doit subir des travaux
d’entretien ou de réparation ou dont il doit être
disposé à l’extérieur de la fabrique ou d’un site
satellite est *décontaminé à la fabrique au
préalable.
(6) Les travaux d’entretien ou de réparation ef­
fectués à l’extérieur de la fabrique ou d’un site sa­
tellite sur de l’équipement de fabrication dont la
défaillance pourrait augmenter la probabilité d’un
allumage (par exemple pompes et mécanismes
d’arrêt de sécurité) le sont par une personne
compétente.
(7) Un livret des travaux d’entretien et de répara­
tion effectués à l’égard de l’unité de fabrication, de
la poudrière de fabrique, de l’unité de transport ou
de tout équipement de fabrication dont la défail­
lance pourrait augmenter la probabilité d’un allu­
mage est créé et conservé pendant deux ans après la
date de la dernière inscription qui y est faite. Les
permis liés aux travaux d’entretien et de réparation
sont conservés pendant deux ans après la fin du
travail en question.
(8) Un livret séparé pour chaque pompe à vis ex­
centrée est créé et conservé à la fabrique pendant
toute la durée de vie de la pompe. Le livret contient
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Unité de
fabrication
Entretien
Entretien
pendant les
opérations
Permis de
travail
Contenu du
permis
Décontamina­
tion
Travaux à
l’extérieur de la
fabrique ou
d’un site
satellite
Livret et permis
Livret pour
pompe à vis
excentrée
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
it must be kept at the factory for the life of the
pump.
l’historique de l’utilisation de la pompe et les ren­
seignements relatifs aux travaux d’entretien et de
réparation effectués sur celle-ci.
Signs
Panneaux d’affichage
Responsibilities
of licence
holder
69. A holder of a division 1 factory licence must
ensure that the signage requirements set out in sec­
tions 70 to 72 are met at the factory and, if they
also hold a satellite site certificate, at each satellite
site.
Signs
70. A sign that warns against unauthorized entry
must be posted at each entrance to a factory or sat­
ellite site in a clearly visible location. The sign
must also warn of danger from *explosives and
indicate the precautions that must be taken to
eliminate the possibility of an accidental ignition.
Exterior
signs —
process units
and factory
magazines
71. (1) On the outside of each process unit and
factory magazine, a sign that sets out either the
number, letter or distinctive name specified in the
division 1 factory licence or satellite site certificate
for that unit or magazine or the activities for which
the unit or magazine is used, must be posted at each
entrance in a clearly visible location.
Interior
signs —
process units
and factory
magazines
(2) On the inside of each process unit and factory
magazine, a sign that sets out the following infor­
mation must be posted at the main entrance in a
clearly visible location:
(a) the quantity of each type of *explosive and
the quantity of raw material that are authorized to
be in the unit or magazine at any one time;
(b) the number of people who are authorized to
be in the unit or magazine at any one time; and
(c) any other conditions or restrictions specified
in the licence or certificate that apply to the unit
or magazine.
Interior
signs — at
raw material
storage
facilities
72. On the inside of each raw material storage
facility, a sign that sets out the raw material, and
the properties of the raw material, that is authorized
to be stored in the facility, and the quantity of raw
material that is authorized to be stored at any one
time, must be posted at the main entrance in a
clearly visible location. The sign must also indicate
the precautions that must be taken to eliminate the
possibility of an ignition of the raw materials.
69. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 1 veille à ce que les exigences prévues aux
articles 70 à 72 visant l’affichage soient respectées
à la fabrique et, s’il est également titulaire d’un
certificat de site satellite, à chacun des sites
satellites.
70. Un panneau interdisant l’accès non autorisé
est apposé dans un endroit bien en vue à chaque
entrée de la fabrique ou d’un site satellite. Il con­
tient un avertissement sur les dangers que peuvent
poser les *explosifs et indique les précautions à
prendre pour éliminer toute possibilité d’un allu­
mage accidentel.
71. (1) Le numéro, la lettre ou le nom distinctif
de l’unité de fabrication ou de la poudrière de fa­
brique précisé dans la licence de fabrique de la
section 1 ou le certificat de site satellite ou les acti­
vités auxquelles l’unité ou la poudrière est affectée
sont affichés sur un panneau apposé à l’extérieur de
chaque unité de fabrication et de chaque poudrière,
dans un endroit bien en vue à chacune de ses
entrées.
(2) Les renseignements ci-après sont affichés sur
un panneau apposé à l’intérieur de chaque unité de
fabrication ou poudrière de fabrique, dans un endroit bien en vue à l’entrée principale :
a) la quantité de chaque type d’*explosifs et la
quantité de matières premières autorisés à se
trouver à tout moment dans l’unité ou dans la
poudrière;
b) le nombre de personnes autorisées à se trouver
à tout moment dans l’unité ou la poudrière;
c) toute autre condition ou restriction mentionnée
dans la licence ou le certificat à l’égard de l’unité
ou de la poudrière.
72. Les matières premières et les propriétés des
matières premières, ainsi que la quantité de ces
matières premières, autorisées à se trouver à tout
moment dans chaque installation de stockage de
matières premières sont affichés sur un panneau
apposé à l’intérieur de l’installation, dans un endroit bien en vue à l’entrée principale. Le panneau
indique également les précautions à prendre pour
éliminer toute possibilité d’allumage des matières
premières.
Packaging
Emballage
Responsibilities
of licence
holder
73. A holder of a division 1 factory licence must
ensure that the packaging requirements set out in
section 74 are met at the factory and, if they also
hold a satellite site certificate, at each satellite site.
Information
displayed on
explosives
74. (1) The following information must be legi­
bly printed on each *explosive that is manufactured
at the factory or satellite site or, if that is not pos­
sible, on a label affixed to the explosive or, if even
73. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 1 veille à ce que les exigences prévues à
l’article 74 visant l’emballage soient respectées à la
fabrique et, s’il est également titulaire d’un certifi­
cat de site satellite, à chacun des sites satellites.
74. (1) Les renseignements ci-après sont inscrits
lisiblement sur chaque *explosif qui a été fabriqué
à la fabrique ou à un site satellite ou, dans le cas où
il n’est pas possible de le faire, sur l’étiquette qui y
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
605
Responsabilités
du titulaire de
licence
Panneau
Panneau
extérieur —
unité de
fabrication et
poudrière de
fabrique
Panneau
intérieur —
unité de
fabrication et
poudrière de
fabrique
Panneau —
installation de
stockage de
matières
premières
Responsabilités
du titulaire de
licence
Inscriptions sur
l’explosif
606
Canada Gazette Part I
that is not possible, on the packaging containing the
explosive or a label affixed to its packaging:
(a) the trade name of the explosive and the name
and address of the person who obtained its
authorization;
(b) the date on which the explosive was manu­
factured and, if the manufacturer carries out
manufacturing operations in shifts, the shift dur­
ing which it was manufactured; and
(c) instructions, in both English and French, for
its safe handling, storage, use and destruction.
Information on
packaging
Information on
industrial
explosive
(2) The following information must be legibly
printed on the packaging containing the explosive
or on a label affixed to its packaging:
(a) the words “Explosives/Explosifs”, “Fireworks/
Pièces pyrotechniques” or “Pyrotechnics/Pièces
pyrotechniques”, as the case may be, on the outer
packaging or label and any inner packaging or
label; and
(b) the trade name and classification of the ex­
plosive and the name and address of the person
who obtained its authorization on the outer pack­
aging or label.
(3) The manufacturer’s division 1 factory licence
number must be printed in a legible and permanent
manner on the outer packaging of every *industrial
explosive.
March 17, 2012
est apposée ou, dans le cas où il n’est pas possible
de le faire, sur l’emballage de l’explosif ou sur
l’étiquette qui y est apposée :
a) le nom commercial de l’explosif, ainsi que les
nom et adresse du titulaire de l’autorisation de
celui-ci;
b) la date de fabrication et, si le fabricant effec­
tue ses opérations de fabrication par quarts, le
quart de fabrication visé;
c) les instructions concernant la manutention, le
stockage, l’utilisation et la destruction sécuritai­
res de l’explosif, en français et en anglais.
(2) Les renseignements ci-après sont inscrits lisi­
blement sur l’emballage de l’explosif ou sur l’éti­
quette qui y est apposée :
a) les mots « Explosifs/Explosives », « Pièces
pyrotechniques/Fireworks »
ou
« Pièces
pyrotechniques/Pyrotechnics », selon le cas, sur
l’emballage ou l’étiquette extérieur et sur tout
emballage ou étiquette intérieur;
b) le nom commercial et la classe de l’explosif,
ainsi que les nom et adresse du titulaire de l’au­
torisation de celui-ci, sur l’emballage ou l’éti­
quette extérieur.
(3) Le numéro de licence de fabrique de la sec­
tion 1 du fabricant est inscrit, de manière lisible et
indélébile, sur l’emballage extérieur de tout *explo­
sif industriel.
Safety of Workers and Visitors
Mesures de sécurité à l’égard des
travailleurs et des visiteurs
Responsibilities
of licence
holder
75. A holder of a division 1 factory licence must
ensure that the worker and visitor safety requirements set out in sections 76 to 79 are met at the
factory, and if they also hold a satellite site certifi­
cate, at each satellite site.
Access
76. (1) Only people authorized by the holder of a
division 1 factory licence may have access to the
factory or a satellite site.
(2) A visitor may be authorized to enter the fac­
tory or a satellite site only if they have attended an
orientation session on visitor safety within the
12 months before the date on which they enter. If
any of the safety procedures have changed since
their last orientation session, they must attend a
new session before their entry is authorized.
(3) A visitor may be authorized to enter any part
of the factory or a satellite site if they are at least
17 years old and remain under the supervision of a
competent person.
75. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 1 veille à ce que les exigences prévues aux
articles 76 à 79 à l’égard des travailleurs et des visi­
teurs soient respectées à la fabrique et, s’il est éga­
lement titulaire d’un certificat de site satellite, à
chacun des sites satellites.
76. (1) Seules les personnes autorisées par le titu­
laire de la licence de fabrique de la section 1 ont
accès à la fabrique et à tout site satellite.
(2) Seul le visiteur qui, dans les douze derniers
mois, a suivi une séance d’orientation sur les mesu­
res relatives à la sécurité des visiteurs sur les lieux
de la fabrique ou d’un site satellite peut être autori­
sé à y entrer. Toutefois, si, depuis qu’il a suivi la
séance, les mesures ont été modifiées, il en suit une
nouvelle avant d’être autorisé à entrer.
(3) Les visiteurs peuvent être autorisés à entrer
dans toute partie de la fabrique ou de tout site satel­
lite, à la condition qu’ils aient au moins 17 ans
et soient sous la supervision d’une personne
compétente.
77. (1) Des listes des dispositifs, des vêtements et
de l’équipement de protection personnelle requis
pour protéger les travailleurs et les visiteurs des
dangers auxquels ils pourraient être exposés à la
fabrique ou à tout site satellite sont créées, tenues à
jour et mises à leur disposition.
Orientation
sessions Visitors —
general public
Lists of
personal
protective
equipment
77. (1) Up-to-date lists of the personal protective
equipment, clothing and devices that are needed to
protect workers and visitors from the hazards to
which they could be exposed while at the factory or
a satellite site must be maintained and must be
made available to all workers and visitors.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Inscriptions sur
l’emballage
Inscription sur
l’explosif
industriel
Responsabilités
du titulaire de
licence
Accès
Séance
d’orientation
Visites
Listes —
équipement de
protection
Le 17 mars 2012
Personal
protective
equipment
(2) Every worker and visitor must be required to
wear the personal protective equipment, clothing
and devices that are needed to protect them.
Hair, clothing
and accessories
(3) Every worker and visitor must be required to
confine or cover any loose hair and confine, cover
or remove any loose clothing, jewellery or other
accessories if the hair, clothing or accessories could
increase the likelihood of an ignition or the likeli­
hood of harm to the worker or visitor.
Electronic
devices
(4) Every worker and visitor must be required to
deactivate any electronic device in their possession
(for example, a cellphone or two-way radio) in any
part of the factory or a satellite site where the de­
vice, if activated, could increase the likelihood of
an ignition.
Performancediminishing
substance
78. A worker or visitor must not be authorized
to enter the factory or a satellite site if there are
reasonable grounds to believe that they are under
the influence of or carrying alcohol or another
performance-diminishing substance. However, a
worker or visitor who has taken a prescription drug
may be permitted to enter if they have medical
proof that the drug is needed and that it will not
impede their ability to carry out their functions or
to visit safely.
No smoking
79. (1) Smoking must be prohibited at the factory
and any satellite site.
(2) Fire-producing devices (for example, matches
and lighters) must not be permitted in the factory or
any satellite site unless they are authorized by the
division 1 factory licence or satellite site certificate.
No
fire-producing
devices
Gazette du Canada Partie I
607
(2) Il est exigé du travailleur et du visiteur de
porter les dispositifs, les vêtements et l’équipement
de protection personnelle requis pour les protéger
des dangers auxquels ils pourraient être exposés.
(3) Il est exigé du travailleur et du visiteur qui
portent les cheveux détachés, des vêtements am­
ples, des bijoux ou d’autres accessoires de les atta­
cher, de les couvrir ou de les enlever, selon le cas,
si les cheveux, les vêtements ou les accessoires
pourraient augmenter la probabilité d’un allumage
ou d’effets néfastes pour le travailleur ou le
visiteur.
(4) Il est exigé du travailleur et du visiteur de dé­
sactiver tout dispositif électronique (par exemple
téléphone cellulaire et radio bidirectionnelle) en
leur possession dans les endroits de la fabrique ou
de tout site satellite où de tels dispositifs, s’ils
étaient activés, pourraient augmenter la probabilité
d’un allumage.
78. Un travailleur ou un visiteur ne peut être au­
torisé à entrer dans la fabrique ou dans un site satel­
lite s’il existe des motifs raisonnables de croire
qu’il est sous l’effet de l’alcool ou d’une autre sub­
stance qui diminue sa capacité d’exercer ses fonc­
tions ou de visiter ou qu’il a sur lui une telle sub­
stance. Le travailleur ou le visiteur qui a pris un
médicament sur ordonnance peut être autorisé à y
entrer s’il possède une preuve médicale attestant
que le médicament est nécessaire et ne diminuera
pas sa capacité d’exercer ses fonctions ou de visiter
en toute sécurité.
79. (1) Il est interdit de permettre à toute per­
sonne de fumer à la fabrique ou à tout site satellite.
(2) Seuls les dispositifs d’allumage (par exemple,
allumettes et briquets) mentionnés dans la licence
de fabrique de la section 1 ou dans le certificat de
site satellite peuvent être autorisés à la fabrique ou
à tout site satellite.
Équipement de
protection
Training
Formation
Responsibilities
of licence
holder
80. A holder of a division 1 factory licence must
ensure that the training requirements for workers
set out in sections 81 to 84 are met at the factory,
and if they also hold a satellite site certificate, at
each satellite site.
Employees’
qualifications
81. Every employee at a factory or a satellite site
must be required to meet the following
requirements:
(a) they must be a competent person; or
(b) they must be at least 17 years old, participat­
ing in the training program referred to in sec­
tion 82 and under the direct supervision of a
competent person.
82. (1) Every employee must be trained to carry
out their duties at the factory or a satellite site in a
safe and lawful manner. The training must be given
by a competent person.
(2) The training must include all information
necessary to ensure the security of the factory or
site and the safety of the employee, other people at
the factory or site and the general public. It must
80. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 1 veille à ce que les exigences prévues aux
articles 81 à 84 visant la formation des travailleurs
soient respectées à la fabrique et, s’il est également
titulaire d’un certificat de site satellite, à chacun des
sites satellites.
81. Il est exigé que chaque employé à la fabrique
ou à un site satellite soit l’une des deux choses
suivantes :
a) une personne compétente;
b) une personne âgée d’au moins 17 ans qui par­
ticipe au programme de formation mentionné à
l’article 82 et qui est sous la supervision directe
d’une personne compétente.
82. (1) Chaque employé à la fabrique ou à un site
satellite reçoit une formation par une personne
compétente sur la façon d’exercer ses fonctions en
toute sécurité et légalité.
(2) La formation offre toute l’information néces­
saire pour assurer la sûreté de la fabrique ou du site
satellite, ainsi que la sécurité de l’employé, celle
des autres personnes qui s’y trouvent et du public.
Training
program
Contents of
training
Cheveux,
habillement et
accessoires
Dispositifs
électroniques
Alcool ou autre
substance
Interdiction de
fumer
Dispositifs
d’allumage
Responsabilités
du titulaire de
licence
Compétences
des employés
Programme de
formation
Contenu de la
formation
608
Canada Gazette Part I
also include a review of the Explosives Act, these
Regulations and the division 1 factory licence or
satellite site certificate
Certification
83. (1) A holder of a division 1 factory licence
must certify as trained any employee who is at least
18 years old if
(a) the employee has completed the training re­
ferred to in section 82; or
(b) the holder has reasonable grounds to believe
that the employee understands the hazards to
which they could be exposed at the factory or
satellite site and is competent to carry out their
duties in a manner that is safe, lawful and en­
sures the security of the site.
Form and
contents
(2) Evidence of an employee’s certification may
be either a training record or a document signed by
the person who provided the training or, in the case
provided for in paragraph (1)(b), by the holder of
the division 1 factory licence. It must be given to
the employee and record the employee’s name, the
operating procedures the employee is competent to
carry out and the date on which the certification
will expire.
(3) An employee’s training certification must ex­
pire not more than five years after the date of the
certification. If a change occurs in the operating
procedures for which the employee was certified,
the employee must be trained in the new operating
procedures but the expiry date of the certification
must remain the same.
(4) A training record and a record of work ex­
perience must be made and kept up to date for each
employee at the factory or satellite site where they
perform their duties. These records must be kept for
two years after the date on which the employee’s
certification expires.
84. Every worker at a factory or a satellite site
who is not an employee must
(a) be trained to carry out their work in a manner
that is safe and lawful and ensures the security of
the site; and
(b) remain under the supervision of a competent
person while at the factory or satellite site.
Expiry
Records
Training and
supervision
March 17, 2012
La Loi sur les explosifs et le présent règlement se­
ront également passés en revue, de même que la
licence de fabrique de la section 1 ou le certificat de
site satellite.
83. (1) Le titulaire d’une licence de fabrique de
la section 1 atteste que l’employé possède la forma­
tion requise s’il est âgé d’au moins 18 ans et si
l’une des conditions suivantes est remplie :
a) l’employé a terminé avec succès la formation
prévue à l’article 82;
b) le titulaire de la licence a des motifs raisonna­
bles de croire que l’employé comprend les dan­
gers auxquels il pourrait être exposé à la fabrique
ou à un site satellite et est en mesure d’exercer
ses fonctions en toute sécurité et légalité et de fa­
çon à veiller à la sûreté de la fabrique.
(2) L’attestation de formation est un dossier de
formation ou tout autre document signé par la per­
sonne qui a donné la formation ou, dans le cas pré­
vu à l’alinéa (1)b), par le titulaire de la licence de
fabrique de la section 1, et elle est remise à l’em­
ployé. Elle contient le nom de l’employé, les pro­
cédures d’exploitation que l’employé est compétent
à effectuer et la date d’expiration de l’attestation.
Forme et
contenu
(3) La durée de validité de l’attestation est d’au
plus cinq ans après la date de l’attestation. En cas
de modification des procédures d’exploitation pour
lesquelles l’employé a reçu l’attestation, celui-ci
suit une nouvelle formation mais la date d’expira­
tion demeure inchangée.
Durée de
validité
(4) Le dossier de formation et un relevé de l’ex­
périence de travail sont créés, tenus à jour et con­
servés, pour chaque employé, à la fabrique ou au
site satellite où il exerce ses fonctions pendant deux
ans après la date d’expiration de l’attestation.
Dossier
84. Chaque travailleur, à une fabrique ou à un
site satellite, qui n’est pas un employé :
a) reçoit une formation sur la façon d’exercer ses
fonctions en toute sécurité et légalité et de façon
à veiller à la sûreté de la fabrique;
b) est sous la supervision d’une personne compé­
tente pendant qu’il est à la fabrique ou à un site
satellite.
Formation et
supervision
Operation of the Factory or Satellite Site
Exploitation de la fabrique ou du site satellite
Responsibilities
of licence
holder
85. A holder of a division 1 factory licence must
ensure that the operational requirements set out in
sections 86 to 91 are met at the factory and, if they
also hold a satellite site certificate, at each satellite
site.
Operating
procedures
86. (1) Operating procedures, including proced­
ures to minimize the likelihood of an accidental
ignition, must be put in place for every *manufac­
turing operation.
(2) The operating procedures must be kept up
to date and reviewed annually. If a manufacturing
85. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 1 veille à ce que les exigences prévues aux
articles 86 à 91 visant l’exploitation soient respec­
tées à la fabrique et, s’il est également titulaire
d’un certificat de site satellite, à chacun des sites
satellites.
86. (1) Des procédures d’exploitation sont mises
en œuvre pour toutes les opérations de fabrication,
notamment les procédures pour réduire au mini­
mum la probabilité d’un allumage accidentel.
(2) Les procédures d’exploitation sont tenues à
jour et elles sont revues une fois l’an. Dans le cas
Update of
procedures
Attestation de
formation
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Responsabilités
du titulaire de
licence
Procédures
d’exploitation
Mise à jour des
procédures
Le 17 mars 2012
Management of
change
Approval of
change
Record
Security plan
Change of
circumstance
Copy
operation is to be changed, the procedures for car­
rying out that operation must be reviewed and mo­
dified as needed before the change is implemented.
87. (1) Management of change procedures must
be put in place for all technological and organiza­
tional changes, whether temporary or permanent,
that could increase the likelihood of an ignition or a
security incident.
(2) Each change must be assessed and approved
by the holder of the division 1 factory licence be­
fore it is made.
(3) A record of each change must be kept for two
years after the date on which the change is made.
88. (1) If a security plan was included in the ap­
plication for a division 1 factory licence or a satel­
lite site certificate, it must be implemented and a
copy of the plan must be kept at the factory or sat­
ellite site.
(2) The security plan must be updated to reflect
any change in circumstances that could adversely
affect the security of the factory or satellite site. A
copy of the updated plan must be kept at the site
and another copy must be sent to the Chief Inspect­
or of Explosives as soon as the circumstances
permit.
(3) A copy of the most recent version of the plan
must be made available to the people who are re­
sponsible for implementing it.
Audits
89. (1) All operating procedures must be rou­
tinely audited. Every audit must include the follow­
ing verifications:
(a) whether facilities and equipment are being
operated and maintained in a manner that ensures
the security of the site and minimizes the likeli­
hood of harm to people and property; and
(b) whether these Regulations and the terms and
conditions of the licence and any satellite site
certificate are being complied with.
Corrections
(2) Any deficiency found during an audit must be
corrected as soon as the circumstances permit.
(3) A record of each audit must be made and the
record must include a copy of the action plan to
correct any deficiencies found and set out the cor­
rections made. It must be kept for two years after
the date on which the audit is conducted.
(4) A procedure must be put in place to ensure
that the audits are conducted in a complete and
timely manner.
90. (1) A record of each *explosive in the factory
or at a satellite site (including any explosive that is
used as raw material) must be kept for two years
after the date on which the record is made. It must
set out, for each explosive,
(a) the trade name and a short description of the
explosive and its properties;
(b) if the explosive was received, the quantity re­
ceived and the date of reception;
Record
Audit
procedure
Records
Gazette du Canada Partie I
où une opération de fabrication sera modifiée, les
procédures pour l’effectuer sont revues et modi­
fiées, au besoin, au préalable.
87. (1) Des procédures de gestion des change­
ments sont mises en œuvre pour tout changement
technologique ou organisationnel lié aux opérations
de fabrication, qu’il soit temporaire ou permanent,
qui pourrait augmenter la probabilité d’un allumage
ou d’un incident lié à la sûreté.
(2) Chaque changement est évalué et approuvé
par le titulaire de la licence de fabrique de la sec­
tion 1 avant d’être apporté.
(3) Un dossier de chaque changement est créé et
conservé pendant deux ans après la date du
changement.
88. (1) Tout plan de sûreté qui était contenu dans
la demande de licence de la section 1 ou de certifi­
cat est mis en œuvre et une copie du plan est gardée
à la fabrique ou au site satellite.
609
Gestion du
changement
Approbation
des
changements
Dossier
Plan de sûreté
(2) En cas de changement des circonstances qui
pourrait avoir un effet néfaste sur la sûreté de la fa­
brique ou du site satellite, le plan est mis à jour.
Une copie à jour du plan est gardée à la fabrique ou
au site satellite et une autre est envoyée à l’ins­
pecteur en chef des explosifs dès que possible.
Changement de
circonstances
(3) Une copie de la version la plus récente du
plan est mise à la disposition des personnes qui
auront à le mettre en œuvre.
Copie
89. (1) Les procédures d’exploitation sont régu­
lièrement vérifiées. La vérification porte notam­
ment sur les éléments suivants :
a) l’utilisation et l’entretien des installations et
de l’équipement, afin de garantir qu’ils sont faits
de façon sûre et réduisent au minimum la proba­
bilité d’effets néfastes pour les personnes ou les
biens;
b) le respect du présent règlement et des condi­
tions de la licence de fabrique de la section 1 et
de tout certificat de site satellite.
(2) Tout manquement révélé par la vérification
est corrigé dès que possible.
(3) Un dossier de chaque vérification, qui inclut
une copie du plan d’action visant à corriger tout
manquement et fait état des mesures correctives
prises, est créé et conservé pendant deux ans après
la date de la vérification.
(4) Une procédure est mise en œuvre pour per­
mettre de veiller à ce que les vérifications soient
menées à terme et ce, en temps opportun.
90. (1) Un dossier de chaque *explosif dans la
fabrique ou à un site satellite — y compris les ex­
plosifs utilisés comme matières premières — est
créé et conservé pendant deux ans après la date de
son établissement. Le dossier contient, à l’égard de
chaque explosif, les renseignements suivants :
a) le nom commercial et une description som­
maire de l’explosif et de ses propriétés;
b) dans le cas où l’explosif a été reçu, la quantité
reçue et la date de la réception;
Vérification
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Corrections
Dossier
Procédure de
vérification
Dossier
610
Canada Gazette Part I
Inventory
control systems
Copy —
licence and
certificates
Copy — this
Division
Copy —
operating
procedures
Responsibilities
of licence
holder
Structural
requirements
Means of
escape
Equipment
Compatibility
(c) if the explosive was used to manufacture an­
other explosive, the quantity used and the date of
use;
(d) if the explosive was manufactured at the fac­
tory or a satellite site, the quantity manufactured
and the date of manufacture;
(e) if the explosive was stored, the quantity
stored, the magazine in which it was stored and
the dates on which it was placed in and removed
from the magazine;
(f) if the explosive was shipped from the factory
or a satellite site, the quantity shipped, the date
of shipment and the name and address of the per­
son to whom it was shipped; and
(g) if the explosive was destroyed at the fac­
tory, the quantity destroyed and the date of
destruction.
(2) Any system used for inventory control or
tracking of an explosive must not increase the like­
lihood of an ignition.
91. (1) A copy of the division 1 factory licence
and all documents referred to in the licence must be
kept at the factory. A copy of the satellite site cer­
tificate and all documents referred to in the certifi­
cate must be kept at each satellite site.
(2) A copy of this Division must be made avail­
able to workers at the factory and each satellite site.
(3) A copy of the operating procedures for each
process unit, factory magazine and transport unit
must be kept in the unit or magazine to which they
relate and must be made available to the workers.
Mobile Process Units
92. A holder of a division 1 factory licence must
ensure that the mobile process unit requirements set
out in sections 93 to 100 are met at the factory and,
if they also hold a satellite site certificate, at each
satellite site.
93. (1) Every mobile process unit must be de­
signed and constructed to conform to good en­
gineering practices. It must be constructed in a
manner that prevents the accumulation of *explo­
sives or raw material in cracks and cavities and that
minimizes the harm to people and property that
could result from an ignition of the explosives or
raw material. The construction materials must be
*compatible with the explosives to be manufac­
tured and transported and with the raw material to
be used.
(2) Every mobile process unit must have a means
of escape that will permit all people in the unit to
leave it quickly and easily in an emergency.
(3) All tools, equipment, hoses and hydraulic
systems in or on a mobile process unit must be de­
signed, constructed and installed to conform to
good engineering practices.
(4) Every thing that is in or on a mobile pro­
cess unit must be made from materials that are
March 17, 2012
c) dans le cas où il a été utilisé pour fabriquer un
autre explosif, la quantité utilisée et la date de
l’utilisation;
d) dans le cas où il a été fabriqué à la fabrique ou
à un site satellite, la quantité fabriquée et la date
de la fabrication;
e) dans le cas où il a été stocké, la quantité stoc­
kée, la poudrière dans laquelle il a été stocké et
la date d’entrée et la date de sortie de la
poudrière;
f) dans le cas où il a été expédié à partir de la fa­
brique ou d’un site satellite, la quantité expédiée,
la date d’expédition, ainsi que le nom et l’adresse
du destinataire;
g) dans le cas où il a été détruit à la fabrique, la
quantité détruite et la date de la destruction.
(2) Aucun système utilisé pour contrôler l’inven­
taire ou pour retracer un explosif n’augmente la
probabilité d’un allumage.
91. (1) Une copie de la licence de fabrique de la
section 1 et des documents qui y sont mentionnés
sont gardés à la fabrique. Une copie du certificat de
site satellite et des documents qui y sont mention­
nés sont gardés à chaque site satellite.
(2) Une copie de la présente section est mise à la
disposition des travailleurs à la fabrique et à tout
site satellite.
(3) Une copie des procédures d’exploitation ap­
plicables à chaque unité de fabrication, poudrière
de fabrique et unité de transport est gardée dans
l’unité ou la poudrière en question et est mise à la
disposition des travailleurs.
Unité de fabrication mobile
92. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 1 veille à ce que les exigences prévues aux
articles 93 à 100 visant les unités de fabrication
mobiles soient respectées à la fabrique et, s’il est
également titulaire d’un certificat de site satellite, à
chacun des sites satellites.
93. (1) L’unité de fabrication mobile est conçue
et construite conformément aux bonnes pratiques
d’ingénierie. Elle est construite de façon à prévenir
l’accumulation d’*explosifs et de matières premiè­
res dans les fissures et les cavités et à réduire au
minimum tout effet néfaste pour les personnes et
les biens qui pourrait résulter de l’allumage des
explosifs ou des matières premières. Les matériaux
de construction sont *compatibles avec les explo­
sifs qui y seront fabriqués et transportés, ainsi
qu’avec les matières premières qui seront utilisées.
(2) L’unité de fabrication mobile est pourvue
d’un moyen d’évacuation permettant aux personnes
qui s’y trouvent d’en sortir rapidement et facile­
ment en cas d’urgence.
(3) Les outils, l’équipement, les boyaux et les
systèmes hydrauliques de l’unité de fabrication
mobile sont conçus, construits et installés confor­
mément aux bonnes pratiques d’ingénierie.
(4) Les objets dans l’unité de fabrication mobile
ou sur celle-ci sont faits de matériaux compatibles
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Système
d’inventaire
Copie de la
licence et des
certificats
Copie de la
présente
section
Copie des
procédures
d’exploitation
Responsabilités
du titulaire de
licence
Exigences de
construction
Moyen
d’évacuation
Équipement
Compatibilité
Le 17 mars 2012
Control of
safety-critical
parameters
compatible with the explosives and raw material
with which they could come into contact during
manufacturing operations.
(5) All equipment designed to control safetycritical parameters on pumps, and on other process
equipment that puts energy into explosives, must be
installed and maintained in good condition so that
the equipment operates while the pumps and pro­
cess equipment are in use.
Foreign matter
94. (1) If the likelihood of an ignition could be
increased as a result of foreign matter (for example,
bolts, gravel or grit) being present in or mixed with
any raw material, or *explosive used as raw materi­
al, the material must be carefully examined and
passed through a sieve or treated to remove or ex­
clude the foreign matter before manufacturing oper­
ations begin.
Loading and
unloading
(2) Explosives and raw material must not be
loaded into or unloaded from a mobile process unit
except at the factory or a satellite site or at a client
site specified in the division 1 factory licence or
satellite site certificate. However, in the case of a
mechanical breakdown, unloading may be carried
out at the location of the breakdown if the Minister
of Natural Resources is notified of the breakdown
and determines that precautions that minimize the
likelihood of ignition have been taken.
(3) A mobile process unit that contains explo­
sives must be *attended in person except when it is
at the factory or a satellite site.
Loaded units to
be attended
Storage —
contaminated
units
(4) A mobile process unit that has not been *de­
contaminated must be kept at the location specified
in the licence or certificate.
Tanks and
hoppers
(5) The explosives and raw material in the tanks
and hoppers on a mobile process unit must be emp­
tied if the unit will not be used for three consecu­
tive days. However, the fuel oil tank does not have
to be emptied.
95. (1) A mobile process unit must be *decon­
taminated if it will not be used, or has not been
used, for 30 consecutive days.
(2) A mobile process unit must be decontamin­
ated before it is removed from service.
(3) All decontamination of a mobile process unit
must be carried out at the factory specified in the
division 1 factory licence. After decontamination, a
unit must be inspected by a supervisor to verify that
it no longer contains any explosives.
(4) All explosives waste and explosivescontaminated material must be destroyed in a man­
ner that does not increase the likelihood of an acci­
dental ignition during or after the destruction.
96. (1) Operating procedures, including proced­
ures to minimize the likelihood of an ignition,
Unit unused
Removal from
service
Decontamina­
tion
Destruction of
waste
Operating
procedures
Gazette du Canada Partie I
avec les explosifs et les matières premières avec
lesquels ils pourraient entrer en contact pendant les
opérations de fabrication.
(5) Tout équipement destiné à contrôler les pa­
ramètres essentiels à la sécurité des pompes et tout
équipement de fabrication qui transmet de l’énergie
aux explosifs sont installés et maintenus en bon état
de fonctionnement de manière à être opérationnel
lorsque les pompes et l’équipement de fabrication
sont utilisés.
94. (1) Dans le cas où la présence d’un corps
étranger (par exemple boulon, gravier ou petite
matière abrasive) dans une matière première
ou dans tout *explosif utilisé comme matière
première — ou le mélange d’un tel corps avec une
telle matière ou un tel explosif — pourrait augmen­
ter la probabilité d’un allumage, la matière pre­
mière ou l’explosif est, avant le début de toute opé­
ration de fabrication, soigneusement examiné puis
tamisé ou traité de manière à en éliminer ou à en
extraire le corps étranger.
(2) L’unité de fabrication mobile n’est chargée
d’explosifs et de matières premières et n’en est
déchargée qu’à la fabrique, à un site satellite ou à
un site client précisé dans la licence de fabrique de
la section 1 ou le certificat de site satellite. Toute­
fois, en cas de panne mécanique, le déchargement
peut se faire sur le lieu de la panne si le ministre
des Ressources naturelles en est avisé et s’il conclut
que des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un allumage ont été prises.
(3) L’unité de fabrication mobile contenant des
explosifs est *surveillée en personne lorsqu’elle ne
se trouve pas à une fabrique ou à un site satellite.
611
Contrôle des
paramètres
essentiels à la
sécurité
Corps étrangers
Chargement et
déchargement
Surveillance
d’une unité
contenant des
explosifs
(4) L’unité de fabrication mobile qui n’a pas été
*décontaminée est gardée à un endroit précisé dans
la licence de fabrique de la section 1 ou dans le
certificat de site satellite.
(5) Dans le cas où l’unité de fabrication mobile
ne sera pas utilisée pendant trois jours consécutifs,
ses réservoirs et trémies contenant des explosifs et
des matières premières sont vidés. Toutefois, il
n’est pas nécessaire de vider le réservoir de fuel-oil.
95. (1) L’unité de fabrication mobile qui ne sera
pas utilisée ou n’a pas été utilisée pendant trente
jours consécutifs est *décontaminée.
(2) L’unité de fabrication mobile est décontami­
née avant sa mise hors service.
(3) L’unité de fabrication mobile est décontami­
née à la fabrique mentionnée dans la licence de
fabrique de la section 1. Un superviseur l’inspecte
pour s’assurer qu’elle ne contient plus d’explosifs.
Stockage d’une
unité
contaminée
(4) Les déchets d’*explosifs et les matières con­
taminées par des explosifs sont détruits de manière
à ne pas augmenter la probabilité d’un allumage
accidentel pendant et après leur destruction.
96. (1) Des procédures d’exploitation sont mises
en œuvre pour chaque opération de fabrication à
Destruction des
déchets
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Réservoirs et
trémies
Unité inutilisée
Mise hors
service
Décontamina­
tion
Procédures
d’exploitation
612
Canada Gazette Part I
must be put in place for every *manufacturing
operation to be carried out in a mobile process unit.
Copy
(2) A copy of the operating procedures for each
mobile process unit must be kept in the unit and
must be made available to workers.
Process unit
records
97. (1) A record must be made for each period
during which a mobile process unit operates. The
record must be kept for two years after the date on
which it is made and must include the following
information:
(a) the dates on which the period began and
ended;
(b) a short description of the *explosives manu­
factured during the period and of their properties;
(c) the quantity of explosives manufactured; and
(d) the maintenance of and repairs to the unit, the
dates on which the work was carried out and the
name of the person who did the work.
(2) A record must be made for each *decontam­
ination of equipment that is used in a mobile pro­
cess unit. The record must describe the contamina­
tion and the means of decontamination and include
the names of the workers who carried out the de­
contamination and the name of the supervisor who
inspected the equipment after the decontamination.
The record must be kept for two years after the date
on which the equipment is disposed of.
98. (1) Every mobile process unit must be main­
tained in good operating condition.
(2) Minor servicing of a mobile process unit may
be done while it is in use if the following require­
ments are met:
(a) the servicing is routine and integral to the use
of the unit; and
(b) the servicing is done by a competent person.
Decontamination records Maintenance
Servicing
during use
Work permit
Contents of
work permit
Decontamination Work done
outside factory
(3) All other maintenance or repair work, if it is
done at the factory, must be carried out by a com­
petent person who has been issued a work permit
by the licence holder.
(4) A work permit must set out the procedures to
be followed during the maintenance or repair work
and the measures that must be taken before, during
and after the work to eliminate any possibility of an
ignition.
(5) A mobile process unit must be *decontam­
inated at the factory before it is taken outside the
factory for maintenance or repair.
(6) If maintenance or repair work is done outside
the factory on manufacturing equipment that is in
or on a mobile process unit and whose malfunction
could increase the likelihood of an ignition (for
example, pumps or safety trips), it must be done by
a competent person.
March 17, 2012
effectuer dans l’unité de fabrication mobile, no­
tamment les procédures visant à réduire au mini­
mum la probabilité d’un allumage.
(2) Une copie des procédures d’exploitation ap­
plicables à chaque unité de fabrication mobile est
gardée dans l’unité et est mise à la disposition des
travailleurs.
97. (1) Un dossier est créé pour chaque période
de fonctionnement de l’unité de fabrication mobile
et est conservé pendant deux ans après la date de sa
création. Il contient les renseignements suivants :
a) la date à laquelle la période a débuté et celle à
laquelle elle a pris fin;
b) une description sommaire des *explosifs fa­
briqués et de leurs propriétés;
c) la quantité d’explosifs fabriqués;
d) les travaux de réparation et d’entretien qui ont
été effectués sur l’unité de fabrication mobile, les
dates auxquelles ils l’ont été, ainsi que le nom de
la personne qui les a effectués.
(2) Un dossier est créé pour chaque *décontami­
nation d’équipement qui est utilisé dans l’unité de
fabrication mobile. Il décrit la contamination et
indique les moyens utilisés pour la décontamina­
tion, ainsi que le nom des travailleurs qui l’ont ef­
fectuée et le nom du superviseur qui a inspecté
l’équipement après celle-ci. Le dossier est conservé
pendant deux ans après la date à laquelle il a été
disposé de l’équipement.
98. (1) L’unité de fabrication mobile est mainte­
nue en bon état de fonctionnement.
(2) Des travaux d’entretien mineurs peuvent être
effectués à l’égard d’une unité de fabrication mo­
bile pendant son utilisation, si les conditions
ci-après sont réunies :
a) il s’agit de travaux courants intégrés à l’uti­
lisation de l’unité;
b) ils sont effectués par une personne
compétente.
(3) Dans le cas d’autres travaux d’entretien et de
réparation effectués à la fabrique, ceux-ci sont ef­
fectués par une personne compétente possédant un
permis de travail délivré par le titulaire de licence.
(4) Le permis établit les procédures à suivre pour
effectuer les travaux d’entretien et de réparation et
les mesures à prendre avant, pendant et après
ceux-ci pour éliminer toute possibilité d’un
allumage.
(5) Dans le cas où l’unité de fabrication mobile
est déplacée à l’extérieur de la fabrique pour subir
des travaux d’entretien ou de réparation, elle est
*décontaminée à la fabrique au préalable.
(6) Les travaux d’entretien ou de réparation ef­
fectués à l’extérieur de la fabrique sur de l’équi­
pement de fabrication qui est dans l’unité de fabri­
cation mobile ou sur celle-ci dont la défaillance
pourrait augmenter la probabilité d’un allumage
(par exemple pompes et mécanismes d’arrêt de
sécurité) le sont par une personne compétente.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Copie
Dossier
Dossier de
décontamina­
tion
Entretien
Entretien
pendant les
opérations
Permis de
travail
Contenu du
permis
Décontamina­
tion
Travaux à
l’extérieur de la
fabrique
Le 17 mars 2012
Repairs at site
of breakdown
(7) In the case of a mechanical breakdown of a
vehicle used as a mobile process unit, repairs to the
vehicle may be done at the location of the break­
down without unloading the unit only if doing the
repair work will not increase the likelihood of an
ignition and the work is done by a competent
person.
Unloading and
towing
(8) If doing the repair work could increase the
likelihood of ignition, the unit must be unloaded
and towed to the factory for repair.
Note: Subsection 94(2) provides that unloading
may be carried out at the location of a mechanical
breakdown only if the Minister of Natural
Resources has determined that precautions that
minimize the likelihood of an ignition have been
taken.
Logbook and
work permits
(9) A logbook of all maintenance and repair
work done to a mobile process unit, or to any
manufacturing equipment in or on the unit whose
malfunction could increase the likelihood of an
ignition, must be kept for two years after the date
on which the last entry is made. The work permits
for the maintenance and repair work must also be
kept for two years after the date on which the work
is completed. The logbook and permits must be
kept at the factory.
(10) For each progressive cavity pump, a separ­
ate logbook that sets out the operating history of the
pump and the maintenance and repair work done to
it must be kept at the factory for the life of the
pump.
Progressive
cavity pump
logbook
Use at client
site
99. (1) A mobile process unit may be used to
*manufacture *explosives at a client site, but only
if the unit and the site are both specified in the div­
ision 1 factory licence or satellite site certificate.
Manufacturing
operations
(2) All manufacturing operations at a client site
must be carried out by a competent person.
Precautions
(3) Before manufacturing operations begin, every
one at the client site must be informed of the pre­
cautions that must be taken while dewatering, driv­
ing over loaded boreholes, handling charging hose
and carrying out charging operations.
Hazards
(4) Any thing or activity that could increase the
likelihood of an accidental ignition must not be
allowed within 15 m of a mobile process unit and
its charging hose.
Performancediminishing
substance
(5) A person must not be permitted to be within
15 m of a mobile process unit and its charging hose
while the unit is operating if there are reasonable
grounds to believe that the person is under the
influence of or is carrying alcohol or another
performance-diminishing substance. A person who
has taken a prescription drug may be permitted to
enter the area if they have medical proof that the
Gazette du Canada Partie I
613
(7) Dans le cas où l’unité de fabrication mobile
est un véhicule et que celui-ci subit une panne mé­
canique, les réparations liées à cette panne peuvent
être effectuées sur les lieux de la panne sans que
l’unité soit déchargée seulement si elles n’aug­
menteront pas la probabilité d’un allumage et que
les travaux sont effectués par une personne
compétente.
(8) Dans le cas où les réparations pourraient
augmenter la probabilité d’un allumage, l’unité est
déchargée et remorquée jusqu’à la fabrique pour
que les réparations y soient effectuées.
Note : Selon le paragraphe 94(2), en cas de panne
mécanique, le déchargement ne peut se faire sur le
lieu de la panne que si le ministre des Ressources
naturelles conclut que des précautions qui réduisent
au minimum la probabilité d’un allumage ont été
prises.
(9) Un livret des travaux d’entretien et de répara­
tion effectués à l’égard de l’unité de fabrication
mobile ou de tout équipement dont la défaillance
pourrait augmenter la probabilité d’un allumage est
créé et conservé pendant deux ans après la date de
la dernière inscription qui y est faite. Les permis
liés aux travaux d’entretien et de réparation sont
conservés pendant deux ans après la fin du travail
en question. Le livret et les permis sont gardés à la
fabrique.
(10) Un livret séparé pour chaque pompe à vis
excentrée est créé et conservé à la fabrique pendant
toute la durée de vie de la pompe. Le livret contient
l’historique de l’utilisation de la pompe et les ren­
seignements relatifs aux travaux d’entretien et de
réparation effectués sur celle-ci.
99. (1) L’unité de fabrication mobile ne peut être
utilisée pour *fabriquer des *explosifs à un site
client que si l’unité et le site client sont mentionnés
dans la licence de fabrique de la section 1 ou dans
un certificat de site satellite.
(2) Les opérations de fabrication à un site
client ne sont effectuées que par une personne
compétente.
(3) Avant le début des opérations de fabrica­
tion, les personnes au site client sont informées
des précautions à prendre pendant le siphonage
d’eau, le passage d’un véhicule au-dessus de trous
de sautage contenant des explosifs, la manipula­
tion du boyau de chargement et les opérations de
chargement.
(4) Un objet ne peut se trouver dans un rayon de
15 m de l’unité de fabrication mobile et de son
boyau de chargement, ni une activité y être exercée,
si l’objet ou l’activité pourrait augmenter la proba­
bilité d’un allumage accidentel.
(5) Une personne ne peut être autorisée à entrer
dans la zone située dans un rayon de 15 m d’une
unité de fabrication mobile et de son boyau de
chargement lorsque l’unité est utilisée s’il existe
des motifs raisonnables de croire qu’elle est sous
l’effet de l’alcool ou d’une autre substance qui di­
minue sa capacité de fonctionner ou qu’elle a sur
elle une telle substance. La personne qui a pris un
Réparations sur
les lieux de la
panne
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Déchargement
et remorquage
Livret et permis
Livret pour
pompe à vis
excentrée
Utilisation à un
site client
Opérations de
fabrication
Précautions
Objets ou
activités
dangereux
Alcool ou autre
substance
614
Canada Gazette Part I
drug is needed and will not impede their ability to
function safely.
No smoking
Thunderstorms
Packaging at
satellite or
client site
Packaging
Authorization
to enter
Visitors
(6) A person must not be permitted to smoke
within 15 m of a mobile process unit and its char­
ging hose.
(7) On the approach of a thunderstorm, if a mo­
bile process unit is above ground at a client site, all
manufacturing operations in the unit must be shut
down and must remain shut down until the storm
has passed. On the approach of a thunderstorm, all
people in the vicinity of the unit must be immedi­
ately moved to a safe place and must not be permit­
ted to return to the vicinity of the unit until the
storm has passed.
100. (1) Bulk explosives that are manufactured in
a mobile process unit may be packaged at a satellite
or client site, but only if the explosives
(a) have been removed to prepare the unit for
*decontamination;
(b) are to be used as samples for laboratory
analysis;
(c) have been used to calibrate the process equip­
ment; or
(d) are to be used to charge boreholes that the
unit cannot access during its operations at a blast
site.
March 17, 2012
médicament sur ordonnance peut être autorisée à y
entrer si elle possède une preuve médicale attestant
que le médicament est nécessaire et ne diminuera
pas sa capacité de fonctionner en toute sécurité.
(6) Il est interdit de permettre à toute personne de
fumer dans un rayon de 15 m de l’unité de fabrica­
tion mobile et de son boyau de chargement.
(7) À l’approche d’un orage, les opérations de
fabrication dans l’unité de fabrication mobile à la
surface d’un site client sont interrompues et le de­
meurent jusqu’à la fin de celui-ci. À l’approche
d’un orage, les personnes qui se trouvent à proximi­
té de l’unité sont évacuées sans délai vers un lieu
sécuritaire et il leur est empêché de retourner à
l’unité de fabrication mobile avant la fin de l’orage.
(2) The packaging must prevent the explosives
from leaking or spilling and minimize the likeli­
hood of an accidental ignition.
100. (1) Les *explosifs en vrac fabriqués dans
une unité de fabrication mobile ne peuvent être em­
ballés à un site satellite ou à un site client que dans
les cas suivants :
a) ils ont été enlevés de l’unité en vue de prépa­
rer celle-ci à sa *décontamination;
b) ils serviront d’échantillons à des fins d’ana­
lyse en laboratoire;
c) ils ont servi à calibrer de l’équipement de
fabrication;
d) ils serviront au chargement de trous de sautage
auxquels l’unité n’a pas accès pendant son utili­
sation à un site de sautage.
(2) L’emballage utilisé empêche les fuites et les
déversements d’explosifs et réduit au minimum la
probabilité d’un allumage accidentel.
Subdivision d
Sous-section d
Requirements for Workers, Visitors
and Other People
Exigences visant les travailleurs, les visiteurs
et les autres personnes
Factory and Satellite Site
Fabrique et sites satellites
101. (1) Before entering a factory or a satellite
site, every worker who is not an employee and
every visitor must obtain the authorization of the
holder of the division 1 factory licence.
(2) A visitor may enter any part of the factory or
satellite site if they are at least 17 years old and are
under the supervision of a competent person.
101. (1) Le travailleur, autre qu’un employé, ou
le visiteur obtient l’autorisation du titulaire de la
licence de fabrique de la section 1 avant d’entrer
dans une fabrique ou dans un site satellite.
(2) Le visiteur peut entrer dans toute partie de la
fabrique ou de tout site satellite, à la condition qu’il
ait au moins 17 ans et soit sous la supervision d’une
personne compétente.
(3) Il est interdit au travailleur et au visiteur
d’entrer dans une fabrique ou dans un site satel­
lite lorsqu’il est sous l’effet de l’alcool ou d’une
autre substance qui diminue sa capacité d’exercer
ses fonctions ou de visiter ou s’il a sur lui une telle
substance. Le travailleur ou le visiteur qui a pris
un médicament sur ordonnance peut y entrer s’il
possède une preuve médicale attestant que le médi­
cament est nécessaire et ne diminuera pas sa capa­
cité d’exercer ses fonctions ou de visiter en toute
sécurité.
102. (1) Le travailleur ou le visiteur qui se trouve
à la fabrique ou à tout site satellite porte les disposi­
tifs, les vêtements et l’équipement de protection
Performancediminishing
substance
(3) A worker or visitor who is under the in­
fluence of or is carrying alcohol or another
performance-diminishing substance must not enter
the site. However, a worker or visitor who has
taken a prescription drug may enter if they have
medical proof that they need the drug and that it
will not impede their ability to carry out their func­
tions or to visit safely.
Personal
protective
equipment
102. (1) Every worker and visitor at a factory or
satellite site must wear the personal protective
equipment, clothing and devices that are needed to
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Interdiction de
fumer
Orage
Emballage à un
site satellite ou
à un site client
Emballage
Autorisation
d’entrer
Visites
Alcool ou autre
substance
Équipement de
protection
Le 17 mars 2012
Hair, clothing
and accessories
Gazette du Canada Partie I
protect them from the hazards to which they could
be exposed.
(2) Every worker and visitor must confine or
cover any loose hair and confine, cover or remove
any loose clothing, jewellery or other accessories if
the hair, clothing or accessories could increase the
likelihood of an ignition or the likelihood of harm
to the worker or visitor.
Electronic
devices (3) Every worker and visitor must deactivate any
electronic device in their possession (for example, a
cellphone or two-way radio) in any part of the fac­
tory or a satellite site where the device, if activated,
could increase the likelihood of an ignition.
Precautions
103. (1) Every worker and visitor at a factory or
satellite site must take the precautions that they are
directed to take to minimize the likelihood of an
accidental ignition.
No smoking
(2) Workers and visitors must not smoke at a fac­
tory or satellite site.
104. A worker at a factory or satellite site may
carry out a task only if they
(a) have been trained in that task and understand
the hazards to which they could be exposed; or
(b) are at least 17 years old, participating in a
training program and under the direct supervision
of a competent person.
Worker
qualifications
personnelle requis pour le protéger des dangers
auxquels il pourrait être exposé.
(2) Le travailleur et le visiteur qui se trouvent à
la fabrique ou au site satellite et qui portent les che­
veux détachés, des vêtements amples, des bijoux ou
d’autres accessoires les attachent, les enlèvent ou
les couvrent, selon le cas, si les cheveux, les vête­
ments ou les accessoires pourraient augmenter la
probabilité d’un allumage ou d’effets néfastes pour
le travailleur ou le visiteur.
(3) Le travailleur et le visiteur désactivent tout
dispositif électronique (par exemple téléphone cel­
lulaire et radio bidirectionnelle) en leur possession
dans les endroits de la fabrique ou de tout site satel­
lite où de tels dispositifs, s’ils étaient activés, pour­
raient augmenter la probabilité d’un allumage.
103. (1) Le travailleur et le visiteur qui se trou­
vent à la fabrique ou à tout site satellite prennent
les précautions qui leur sont demandées pour ré­
duire au minimum la probabilité d’un allumage
accidentel.
(2) Il est interdit au travailleur et au visiteur de
fumer à la fabrique ou à tout site satellite.
104. Le travailleur à la fabrique ou à un site sa­
tellite ne peut exécuter une tâche que si, selon le
cas :
a) il a été formé pour cette tâche et comprend les
dangers associés aux matières auxquelles il pour­
rait être exposé;
b) il est âgé d’au moins 17 ans, participe à un
programme de formation et est sous la supervi­
sion directe d’une personne compétente.
Client Sites
Sites clients
Performancediminishing
substance
105. (1) A person at a client site must not be
within 15 m of an operating mobile process unit
and its charging hose if they are under the influence
of or are carrying alcohol or another performancediminishing substance. However, a person who has
taken a prescription drug may enter the area if they
have medical proof that they need the drug and that
it will not impede their ability to function safely.
No smoking
(2) A person at a client site must not smoke
within 15 m of a mobile process unit and its char­
ging hose.
(3) A person at a client site must not be in pos­
session of any thing, or carry out any activity,
within 15 m of a mobile process unit and its char­
ging hose if the thing or activity could increase the
likelihood of an accidental ignition.
105. (1) Il est interdit à toute personne d’être
dans la zone située dans un rayon de 15 m de
l’unité de fabrication mobile et de son boyau de
chargement lorsque l’unité est utilisée à un site
client et que la personne est sous l’effet de l’alcool
ou d’une autre substance qui diminue sa capacité de
fonctionner ou qu’elle a sur elle une telle substance.
La personne qui a pris un médicament sur ordon­
nance peut y entrer si elle possède une preuve mé­
dicale attestant que le médicament est nécessaire et
ne diminuera pas sa capacité de fonctionner en
toute sécurité.
(2) Il est interdit, à un site client, de fumer dans
un rayon de 15 m de l’unité de fabrication mobile et
de son boyau de chargement.
(3) Il est interdit, à un site client, d’avoir un objet
dans un rayon de 15 m de l’unité de fabrication
mobile et de son boyau de chargement, et d’y exer­
cer une activité, si l’objet ou l’activité pourrait
augmenter la probabilité d’un allumage accidentel.
Hazards
615
Cheveux,
habillement et
accessoires
Dispositifs
électroniques
Précautions
Interdiction de
fumer
Compétences
des travailleurs
Alcool ou autre
substance
Interdiction de
fumer
Objets et
activités
dangereux
616
Canada Gazette Part I
Definitions
“competent
person”
« personne
compétente »
“division 2
factory licence”
« licence de
fabrique de la
section 2 »
“manufacturing
certificate”
« certificat de
fabrication »
“worker”
« travailleur »
“workplace”
« lieu de
travail »
Authorized
activities
March 17, 2012
DIVISION 2
SECTION 2
MANUFACTURING EXPLOSIVES UNDER A DIVISION 2
FACTORY LICENCE OR A MANUFACTURING
CERTIFICATE
FABRICATION D’EXPLOSIFS AUTORISÉE PAR UNE LICENCE DE FABRIQUE DE LA SECTION 2 OU PAR UN CERTIFICAT DE FABRICATION
Interpretation
Définitions
106. The following definitions apply in this
Division. “competent person” means a person described in
subsection 122(2). 106. Les définitions qui suivent s’appliquent à la
présente section.
« certificat de fabrication » Certificat délivré par le
ministre des Ressources naturelles en vertu de
l’alinéa 7(1)c) de la Loi sur les explosifs et autori­
sant une activité de fabrication mentionnée à
l’article 107 à un lieu de travail.
« licence de fabrique de la section 2 » Licence déli­
vrée par le ministre des Ressources naturelles en
vertu de l’alinéa 7(1)a) de la Loi sur les explosifs et
autorisant une activité de fabrication mentionnée au
paragraphe 83(2) à un lieu de travail.
« lieu de travail » Bâtiment, pièce ou secteur où est
effectuée une activité visant la fabrication d’*ex­
plosifs, y compris le stockage.
« personne compétente » Personne visée au para­
graphe 122(2).
“division 2 factory licence” means a licence that is
issued by the Minister of Natural Resources under
paragraph 7(1)(a) of the Explosives Act and author­
izes a manufacturing activity referred to in subsec­
tion 83(2) at a workplace.
“manufacturing certificate” means a certificate that
is issued by the Minister of Natural Resources
under paragraph 7(1)(c) of the Explosives Act and
authorizes an activity referred to in section 107 at a
workplace.
“worker” means a person who is at a workplace to
carry out a manufacturing operation or some other
kind of work (for example, maintenance of facili­
ties or repair of equipment) for the holder of a div­
ision 2 factory licence.
“workplace” means a building, room or area where
an activity involving the manufacture of *explo­
sives, including their storage, is carried out.
« travailleur » Personne qui se trouve au lieu
de travail pour effectuer une opération de fabri­
cation ou d’autres sortes de travaux (par exem­
ple l’entretien d’installations ou la réparation
d’équipements) pour le titulaire de licence de fabri­
que de la section 2.
Subdivision a
Sous-section a
Authorized Activities
Activités autorisées
107. A holder of a division 2 factory licence or
manufacturing certificate may carry out any of the
following activities that are specified in the licence
or certificate at a workplace specified in the licence
or certificate:
(a) in the case of the owner of a surface mine or
quarry, the blending of ammonium nitrate and
fuel oil at a blast site at the mine or quarry;
(b) the *manufacture of *small arms cartridges
for sale, and the storage of up to 225 kg of
*explosives contained in the cartridges and up to
75 kg of propellant powder in bulk to be used in
manufacturing the cartridges;
(c) the manufacture of any explosives for the
purpose of conducting an experiment, demon­
stration, test or analysis at a school, college, uni­
versity or other learning institution or by a law
enforcement or government agency and the stor­
age of up to 5 kg of the manufactured explosives;
(d) the manufacture of any explosives for the
purpose of conducting an experiment, test or
analysis by a private or commercial laboratory
and the storage of up to 5 kg of the manufactured
explosives;
107. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 2 ou d’un certificat de fabrication peut ef­
fectuer celles des activités ci-après qui sont préci­
sées dans sa licence ou dans son certificat, à un lieu
de travail qui y est également précisé :
a) dans le cas du propriétaire d’une mine à ciel
ouvert ou d’une carrière, le mélange de nitrate
d’ammonium et de fuel-oil à un site de sautage
de la mine ou à la carrière;
b) la fabrication de *cartouches pour armes de
petit calibre à des fins de vente, le stockage d’au
plus 225 kg d’*explosifs contenus dans les car­
touches et d’au plus 75 kg de poudre propulsive
en vrac qui sera utilisée pour la fabrication de ces
cartouches;
c) la fabrication d’explosifs pour les besoins
d’une expérience, d’une démonstration, d’un
essai ou d’une analyse à un établissement
d’enseignement — notamment école, collège,
université — ou par un organisme d’application
de la loi ou un organisme gouvernemental et le
stockage d’au plus 5 kg de ces explosifs;
d) la fabrication d’explosifs pour les besoins
d’une expérience, d’un essai ou d’une analyse
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Définitions
« certificat de
fabrication »
“manufacturing
certificate”
« licence de
fabrique de la
section 2 »
“division 2
factory licence”
« lieu de
travail »
“workplace”
« personne
compétente »
“competent
person”
« travailleur »
“worker”
Activités
autorisées
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
(e) the manufacture of consumer fireworks for
personal use and the storage up to 25 kg of the
manufactured fireworks;
(f) the manufacture of display fireworks for per­
sonal use and the storage up to 25 kg of the
manufactured fireworks;
(g) the manufacture of rocket motors for personal
use and the storage of up to 25 kg of manufac­
tured rocket motors and propellant powder
(combined quantity) to be used in manufacturing
the motors;
(h) the manufacture and storage of black powder
charges for ceremonial use;
(i) the preparation and storage of display fire­
works at a location other than the site of the
display;
(j) the mixing of non-explosive components for
the purpose of manufacturing *industrial explo­
sives at the site where they will be used;
(k) the preparation and packaging of assortments
of explosives for the purpose of sale by a person
who does not hold a vendor magazine licence; or
(l) any other activity relating to the manufac­
ture and storage of explosives (for example, as­
sembling a net-throwing device for sale, re­
packing deteriorated explosives or destroying
explosives).
Acquisition
Storage
Sale
Use
108. (1) A holder of a manufacturing certificate
may acquire an ∗explosive if it is specified in the
certificate and will be used to manufacture another
explosive whose manufacture is authorized by the
certificate.
(2) A holder of a division 2 factory licence or
manufacturing certificate that authorizes the storage
of an explosive must comply with the terms and
conditions of the licence or certificate. The holder
must also comply with the provisions that apply to
storage in Parts 10 to 18. However, they are not
required to comply with those provisions if the
explosive is stored at the workplace.
(3) A holder of a division 2 factory licence or
manufacturing certificate that authorizes the manu­
facture of an explosive for sale may sell that explo­
sive. The holder must comply with the terms and
conditions of the licence or certificate and with the
provisions that apply to sale in Parts 10 to 18.
(4) A holder of a division 2 factory licence or
manufacturing certificate that authorizes the manu­
facture of fireworks must comply with the provi­
sions that apply to the use of fireworks in Parts 16
to 18.
dans un laboratoire privé ou commercial et le
stockage d’au plus 5 kg de ces explosifs;
e) la fabrication de pièces pyrotechniques à
l’usage des consommateurs pour usage personnel
et le stockage d’au plus 25 kg de ces pièces;
f) la fabrication de pièces pyrotechniques à grand
déploiement pour usage personnel et le stockage
d’au plus 25 kg de ces pièces;
g) la fabrication de moteurs de fusée pour usage
personnel et le stockage d’au plus 25 kg de tels
moteurs et de poudre propulsive (quantité com­
binée) qui sera utilisée pour la fabrication de tels
moteurs;
h) la fabrication et le stockage de charges de
poudre noire à des fins cérémoniales;
i) la préparation et le stockage de pièces pyro­
techniques à grand déploiement dans un lieu au­
tre que celui du spectacle pyrotechnique;
j) le mélange de composants non explosifs pour
fabriquer des *explosifs industriels au lieu où ils
seront utilisés;
k) la préparation et l’emballage d’assortiments
d’explosifs à des fins de vente par une personne
autre que le titulaire d’une licence de poudrière
(vendeur);
l) toute autre activité liée à la fabrication et au
stockage des explosifs (par exemple l’assem­
blage de dispositifs lance-filet à des fins de
vente, le réemballage d’explosifs détériorés ou la
destruction d’explosifs).
108. (1) Le titulaire d’un certificat de fabrication
peut acquérir un *explosif s’il est mentionné dans
le certificat et s’il sera utilisé pour fabriquer un
autre explosif dont la fabrication est autorisée par le
certificat.
(2) Le titulaire d’une licence de fabrique de
la section 2 ou d’un certificat de fabrication qui
autorise le stockage d’un explosif se conforme à sa
licence ou à son certificat, ainsi qu’aux règles rela­
tives au stockage prévues aux parties 10 à 18. Il
n’est toutefois pas assujetti à ces règles si l’explosif
est stocké au lieu de travail.
(3) Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 2 ou d’un certificat de fabrication qui autorise la fabrication d’explosifs à des fins de vente
peut vendre ceux-ci. Le cas échéant, il se conforme
à sa licence ou à son certificat, ainsi qu’aux règles
relatives à la vente prévues aux parties 10 à 18.
(4) Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 2 ou d’un certificat de fabrication qui autorise la fabrication de pièces pyrotechniques se
conforme aux règles relatives à l’utilisation de ces
pièces prévues aux parties 16 à 18.
Subdivision b
Application for
licence or
certificate
———
Acquisition
Stockage
Vente
Utilisation
Sous-section b
Application
Demande
109. (1) An applicant for a division 2 factory li­
cence or a manufacturing certificate must complete,
109. (1) Le demandeur d’une licence de fabrique
de la section 2 ou d’un certificat de fabrication
∗ Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
617
———
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Demande de
licence ou de
certificat
618
Canada Gazette Part I
sign and send to the Chief Inspector of Explosives
the application form provided by the Department of
Natural Resources. The application must state
whether the application is for a licence or a certifi­
cate and must include the following information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of both the applicant
and a contact person;
(b) the type of explosive, and the quantity, to be
manufactured or stored;
(c) if the application is for a certificate, the per­
iod for which the certificate is requested;
(d) a description of the workplace, all equipment
in the workplace that is related to the manufac­
ture of explosives and all protective barriers in
the workplace;
(e) a description of all equipment in the work­
place that is not related to the manufacture of ex­
plosives, but could increase the likelihood of an
ignition; and
(f) the number of people authorized in the work­
place when explosives are present.
Site and area
plan
Fees
(2) The application must include a site and area
plan that shows
(a) the location of the workplace within any
building or structure;
(b) the topography of the workplace;
(c) the location of the barriers and equipment de­
scribed in paragraphs (1)(d) and (e); and
(d) the distance in metres between the barriers
and equipment described in paragraphs (1)(d)
and (e).
(e) the location of the workplace within the
locality;
(f) the area surrounding the site that is exposed to
the hazards (for example, debris or blast effect)
that could result from an ignition of the explo­
sives to be manufactured or stored at the site;
(g) each ∗vulnerable place within that area; and
(h) the distance in metres between the workplace
and each vulnerable place.
(3) The applicant for a division 2 factory licence
or a manufacturing certificate must pay the applic­
able fees set out in Part 19.
March 17, 2012
remplit, signe et fait parvenir à l’inspecteur en chef
des explosifs le formulaire de demande fourni par
le ministère des Ressources naturelles, dans lequel
il indique si la demande vise une licence ou un cer­
tificat. La demande contient les renseignements
suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du de­
mandeur et ceux d’une personne-ressource;
b) le type et la quantité d’*explosifs qui seront
fabriqués ou stockés;
c) s’il s’agit d’une demande de certificat, la du­
rée pour laquelle il est demandé;
d) une description du lieu de travail et de
l’équipement lié à la fabrication des explosifs qui
s’y trouve, ainsi qu’une description des barrières
de protection;
e) une description de l’équipement, au lieu de
travail, qui n’est pas lié à la fabrication des ex­
plosifs et qui pourrait augmenter la probabilité d’un allumage; f) le nombre de personnes autorisées à se trouver
à tout moment au lieu de travail lorsque des ex­
plosifs s’y trouvent.
(2) La demande contient un plan du lieu de tra­ Plan du lieu de
travail et du
vail et du secteur qui indique :
secteur
a) l’emplacement du lieu de travail dans tout bâ­
timent ou structure;
b) la topographie du lieu de travail;
c) l’emplacement de l’équipement et des barriè­
res décrits aux alinéas (1)d) et e);
d) la distance en mètres entre l’équipement et les
barrières décrits aux alinéas (1)d) et e);
e) l’emplacement du lieu de travail dans la locali­
té où il est situé;
f) le secteur entourant le lieu de travail qui est
exposé à des dangers (par exemple, débris et
effet de souffle) qui pourraient résulter de
l’allumage des explosifs qui seront fabriqués ou
stockés au lieu de travail;
g) chaque *lieu vulnérable dans ce secteur;
h) la distance en mètres entre le lieu de travail et
chaque lieu vulnérable.
(3) Le demandeur d’une licence de fabrique de la Droits
section 2 ou d’un certificat de fabrication paie les
droits applicables prévus à la partie 19.
Subdivision c
Sous-section c
Requirements for Holders
Exigences visant les titulaires
Workplace
Lieu de travail
Responsibilities
of holder
110. A holder of a division 2 factory licence or a
manufacturing certificate must ensure that the re­
quirements relating to the workplace set out in sec­
tions 111 to 115 are met in the workplace.
Means of
escape
111. (1) The workplace must have a means of escape that will permit all people in the workplace to
leave it quickly and easily in an emergency.
110. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 2 ou d’un certificat de fabrication veille à ce
que les exigences prévues aux articles 111 à 115
visant le lieu de travail soient respectées au lieu de
travail.
111. (1) Le lieu de travail est pourvu d’un moyen
d’évacuation permettant aux personnes qui s’y
trouvent d’en sortir rapidement et facilement en cas
d’urgence.
———
∗ Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
———
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Responsabilités
du titulaire
Moyen
d’évacuation
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
619
Lighting,
electrical and
heating systems
(2) The lighting, electrical and heating systems
that are used in the workplace must not increase the
likelihood of an ignition.
(2) Le système d’éclairage, le système de chauf­
fage et le système électrique dans le lieu de travail
n’augmentent pas la probabilité d’un allumage.
Système
d’éclairage, de
chauffage et
électrique
Compatibility
112. (1) Every thing that is in a workplace must
be made from materials that are *compatible with
the ∗explosives and raw material in the workplace.
(2) However, a thing that is not compatible with
an explosive or raw material in the workplace but is
required for manufacturing may be brought to the
workplace for immediate use. It must be removed
as soon as the circumstances permit after its
use, unless the division 2 factory licence or manu­
facturing certificate authorizes its storage in the
workplace.
(3) An open-flame device or open-element elec­
trical appliance must not be stored in a part of
the workplace where explosives are being
manufactured.
113. (1) When ∗explosives are being manufac­
tured or stored at a workplace, no other activities
may be carried out there.
(2) All manufacturing operations at the work­
place must be carried out by a competent person.
112. (1) Les objets au lieu de travail sont faits de
matériaux ∗compatibles avec les ∗explosifs et les
matières premières qui s’y trouvent.
(2) Les matières ou les objets qui ne sont pas
compatibles avec un explosif ou une matière pre­
mière au lieu de travail mais qui sont nécessaires
pour la fabrication peuvent être apportés au lieu de
travail pour usage immédiat. Ils en sont retirés dès
que possible après leur utilisation, sauf si la licence
de fabrique de la section 2 ou le certificat de fabri­
cation autorise leur stockage au lieu de travail.
(3) Aucun dispositif à flamme nue ni aucun ap­
pareil électrique avec élément exposé n’est stocké
dans la partie du lieu de travail où se déroulent des
opérations de fabrication d’explosifs.
113. (1) Aucune autre activité n’est effectuée au
lieu de travail pendant que des ∗explosifs y sont
fabriqués ou stockés.
(2) Les opérations de fabrication au lieu de
travail ne sont effectuées que par une personne
compétente.
(3) Le lieu de travail est tenu propre, sec et bien
rangé. Tout déversement d’explosifs, de matières
premières ou d’autres matières est nettoyé dès que
possible de manière à éliminer toute possibilité
d’un allumage.
(4) Si la présence d’un corps étranger (par exem­
ple boulon, gravier ou petite matière abrasive) dans
une matière première ou dans tout explosif utilisé
comme matière première — ou le mélange d’un tel
corps avec une telle matière ou un tel explosif —
pourrait augmenter la probabilité d’un allumage, la
matière première ou l’explosif est, avant le début de
toute opération de fabrication, soigneusement exa­
miné puis tamisé ou traité de manière à en éliminer
ou à en extraire le corps étranger.
(5) Les matières premières, les ∗matières explo­
sives et les déchets d’explosifs sont gardés dans des
contenants fermés qui préviennent tout déverse­
ment et toute contamination. Le contenu de chaque
contenant est identifié clairement à l’aide d’une
étiquette attachée au contenant.
(6) Les déchets d’explosifs et les matières conta­
minées par des explosifs sont détruits de manière à
ne pas augmenter la probabilité d’un allumage ac­
cidentel avant, pendant et après leur destruction.
(7) Sauf condition contraire de la licence de fa­
brique de la section 2 ou du certificat de fabrica­
tion, après leur fabrication, les explosifs sont retirés
sans délai de la partie du lieu de travail où ils ont
été fabriqués et sont placés dans celle où ils seront
stockés.
Compatibilité
(8) Le lieu de travail qui n’est plus utilisé pour
fabriquer des explosifs est ∗décontaminé dès que
possible. L’équipement contaminé s’y trouvant est
Décontamina­
tion
Incompatible
things
Open-flame
device
Activities
prohibited
Competent
person
Condition of
workplace
Foreign matter
(3) The workplace must be kept clean, dry and
organized. Any spill of explosives, raw material or
other material must be cleaned up as soon as the
circumstances permit to eliminate any possibility of
an ignition.
(4) If the likelihood of an ignition could be in­
creased as a result of foreign matter (for example,
bolts, gravel or grit) being present in or mixed with
any raw material, or explosive used as raw material,
the material must be carefully examined and passed
through a sieve or treated to remove or exclude the
foreign matter before manufacturing begins.
Containers
(5) All raw material, ∗explosive substances and
explosives waste must be kept in closed containers
that prevent spills and contamination. The contents
of each container must be clearly identified on a
label attached to the container.
Disposal of
waste and
contaminated
material
(6) All explosives waste and explosivescontaminated material must be destroyed in a man­
ner that does not increase the likelihood of an acci­
dental ignition during or after the destruction.
(7) Unless the division 2 factory licence or
manufacturing certificate provides otherwise, ex­
plosives must be removed as soon as the circum­
stances permit after they are manufactured from the
part of the workplace where they were manufac­
tured to the part of the workplace where they will
be stored.
(8) A workplace that is no longer being used to
manufacture explosives must be ∗decontaminated
as soon as the circumstances permit. Contaminated
Removal of
explosives
Decontamina­
tion
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Matières
incompatibles
Dispositif à
flamme nue
Activités
interdites
Personne
compétente
État des lieux
Corps étrangers
Contenants
Destruction des
déchets et des
matières
contaminées
Enlèvement des
explosifs
620
Canada Gazette Part I
Thunderstorms
March 17, 2012
equipment at the workplace must be decontamin­
ated before it is removed.
(9) On the approach of and during a thunders­
torm, all manufacturing operations in the workplace
must be shut down and all people in the workplace
must be immediately moved to a safe place and
prevented from returning until the storm has
passed.
Maintenance
114. (1) Maintenance and repair work done at or
to a workplace, or to equipment in it, must be car­
ried out by a competent person.
Hazardous
work
(2) Any work that involves the use of a device
that produces heat, flame or sparks or involves
grinding or impact must be done in a manner that
does not increase the likelihood of an ignition.
Warning sign
115. A sign that warns against unauthorized
entry must be posted at each entrance to the
workplace.
Responsibilities
of holder
Information
displayed on
explosives
Information on
packaging
Responsibilities
of holder
également décontaminé avant son retrait du lieu de
travail.
(9) À l’approche d’un orage, les opérations de
fabrication à un lieu de travail sont interrompues et
le demeurent jusqu’à la fin de celui-ci. À l’appro­
che d’un orage, les personnes qui se trouvent au
lieu de travail sont évacuées sans délai vers un lieu
sécuritaire et il leur est empêché de retourner au
lieu de travail avant la fin de l’orage.
114. (1) Les travaux d’entretien ou de réparation
au lieu de travail ou à son égard, ou sur l’équipe­
ment qui s’y trouve, sont effectués par une per­
sonne compétente.
(2) Les travaux qui comportent l’utilisation d’un
dispositif produisant de la chaleur, des flammes ou
des étincelles, ou servant à meuler ou créant un
impact sont effectués de manière à ne pas augmen­
ter la probabilité d’un allumage.
115. Un panneau interdisant l’accès non autorisé
est apposé à chaque entrée du lieu de travail.
Packaging
Emballage
116. A holder of a division 2 factory licence or a
manufacturing certificate must ensure that the
packaging requirements set out in section 117 are
met at the workplace.
117. (1) The following information must be legi­
bly printed on each ∗explosive that is manufactured
in the workshop, or if that is not possible, on a label
affixed to the explosive or, if even that is not pos­
sible, on the packaging containing the explosive or
a label affixed to its packaging:
(a) the trade name of the explosive and the name
and address of the person who obtained its
authorization;
(b) the date on which the explosive was manu­
factured and, if the manufacturer carries out
manufacturing operations in shifts, the shift dur­
ing which it was manufactured; and
(c) instructions, in both English and French, for
its safe handling, storage, use and destruction.
(2) The following information must be legibly
printed on the packaging containing the explosive
or on a label affixed to its packaging:
(a) the words “Explosives/Explosifs”, “Fireworks/
Pièces pyrotechniques”, “Pyrotechnics/Pièces
pyrotechniques” or “Reloaded Cartridges/
Cartouches rechargées”, as the case may be, on
the outer packaging and any inner packaging;
and
(b) the trade name and classification of the ex­
plosive and the name and address of the person
who obtained its authorization on the outer
packaging.
116. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 2 ou d’un certificat de fabrication veille à ce
que les exigences prévues à l’article 117 visant
l’emballage soient respectées au lieu de travail.
117. (1) Les renseignements ci-après sont inscrits
lisiblement sur chaque ∗explosif qui a été fabriqué
au lieu de travail ou, dans le cas où il n’est pas pos­
sible de le faire, sur l’étiquette qui y est apposée ou,
dans le cas où il n’est pas possible de le faire, sur
l’emballage de l’explosif ou sur l’étiquette qui y est
apposée :
a) le nom commercial de l’explosif, ainsi que les
nom et adresse du titulaire de l’autorisation de
celui-ci;
b) la date de fabrication et, si le fabricant effec­
tue ses opérations de fabrication par quarts, le
quart de fabrication visé;
c) les instructions concernant la manutention, le
stockage, l’utilisation et la destruction sécuritai­
res de l’explosif, en français et en anglais.
(2) Les renseignements ci-après sont inscrits lisi­
blement sur l’emballage de l’explosif ou sur l’éti­
quette qui y est apposée :
a)
les
mots
« Explosifs/Explosives »,
« Pièces pyrotechniques/Fireworks », « Pièces
pyrotechniques/Pyrotechnics » ou « Cartouches
rechargées/Reloaded Cartridges », selon le cas,
sur l’emballage extérieur et sur tout emballage
intérieur;
b) le nom commercial et la classe de l’explosif,
ainsi que les nom et adresse du titulaire de l’au­
torisation à l’égard de celui-ci, sur l’emballage
extérieur.
Safety of Persons at the Workplace
Sécurité des personnes au lieu de travail
118. A holder of a division 2 factory licence or a
manufacturing certificate must ensure that the re­
quirements relating to personal safety set out in
sections 119 and 120 are met at the workplace.
118. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 2 ou d’un certificat de fabrication veille à ce
que les exigences prévues aux articles 119 et 120
visant la sécurité des personnes soient respectées au
lieu de travail.
———
∗ Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
———
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Orage
Entretien
Travaux
dangereux
Panneau
Responsabilités
du titulaire
Inscriptions sur
l’explosif
Inscriptions sur
l’emballage
Responsabilités
du titulaire
Le 17 mars 2012
Supervision
Gazette du Canada Partie I
Hair, clothing
and accessories
(2) Every person at a workplace must be required
to confine or cover any loose hair and to confine,
cover or remove any loose clothing, jewellery or
other accessories if the hair, clothing or accessories
could increase the likelihood of an ignition or the
likelihood of harm to the person.
Electronic
devices
(3) Every person at a workplace must be required
to deactivate any electronic device in their posses­
sion (for example, a cellphone or two-way radio) in
any part of the workplace where the device, if acti­
vated, could increase the likelihood of an ignition.
Performancediminishing
substance
(4) A person must not be authorized to enter
the workplace if there are reasonable grounds to
believe that they are under the influence of or
are carrying alcohol or another performancediminishing substance. However, a person who has
taken a prescription drug may be authorized to
enter if they have medical proof that the drug is
needed and that it will not impede their ability to
function safely.
No smoking
(5) Smoking must be prohibited in the
workplace.
(6) Fire-producing devices (for example, matches
and lighters) must not be permitted in the work­
place unless they are authorized by the division 2
factory licence or manufacturing certificate.
119. Toute personne, autre qu’un travailleur, au
lieu de travail est sous la supervision directe et
constante d’une personne compétente.
120. (1) Il est exigé que toute personne porte les
dispositifs, les vêtements et l’équipement de protec­
tion personnelle requis pour la protéger des dangers
auxquels elle pourrait être exposée au lieu de
travail.
(2) Il est exigé que toute personne qui porte les
cheveux détachés, des vêtements amples, des bi­
joux ou d’autres accessoires les attache, les couvre
ou les enlève, selon le cas, si les cheveux, les vête­
ments ou les accessoires pourraient augmenter la
probabilité d’un allumage ou d’effets néfastes pour
la personne.
(3) Il est exigé que toute personne désactive tout
dispositif électronique (par exemple, téléphone cel­
lulaire et radio bidirectionnelle) en sa possession
dans les endroits du lieu de travail où de tels dispo­
sitifs, s’ils étaient activés, pourraient augmenter la
probabilité d’un allumage.
(4) Une personne ne peut être autorisée à entrer
au lieu de travail s’il existe des motifs raisonnables
de croire qu’elle est sous l’effet de l’alcool ou
d’une autre substance qui diminue sa capacité de
fonctionner ou qu’elle a sur elle une telle substance.
La personne qui a pris un médicament sur ordon­
nance peut être autorisée à y entrer si elle possède
une preuve médicale attestant que le médicament
est nécessaire et ne diminuera pas sa capacité de
fonctionner en toute sécurité.
(5) Il est interdit de permettre à toute personne de
fumer au lieu de travail.
(6) Seuls les dispositifs d’allumage (par exemple,
allumettes et briquets) mentionnés dans la licence
de fabrique de la section 2 ou dans le certificat de
fabrication peuvent être autorisés au lieu de travail.
Knowledge of the Workplace
Connaissance du lieu de travail
Responsibilities
of certificate
holder
121. A holder of a division 2 factory licence or a
manufacturing certificate must ensure that the train­
ing requirements set out in sections 122 and 123 are
met at the workplace.
Qualifications
122. (1) A person must not be permitted to
*manufacture explosives at a workplace unless they
meet the following requirements:
(a) they are a competent person; or
(b) they are at least 17 years old, participating in
a training program and under the direct super­
vision of a competent person.
Competent
person
(2) A competent person is a person who meets
the following requirements:
(a) they are at least 18 years old; and
(b) the holder of the division 2 licence or manu­
facturing certificate believes on reasonable
grounds that the person understands the hazards
to which they could be exposed in the workplace
and is competent to carry out their duties in a
121. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 2 ou d’un certificat de fabrication veille à ce
que les exigences prévues aux articles 122 et 123
visant la formation soient respectées au lieu de
travail.
122. (1) Seules les personnes ci-après peuvent
être autorisées à fabriquer des ∗explosifs au lieu de
travail :
a) toute personne compétente;
b) toute personne âgée d’au moins 17 ans qui
participe à un programme de formation et est
sous la supervision directe d’une personne
compétente.
(2) La personne compétente est celle qui satisfait
aux exigences suivantes :
a) elle est âgée d’au moins 18 ans;
b) le titulaire de la licence de fabrique de la sec­
tion 2 ou du certificat de fabrication a des motifs
raisonnables de croire qu’elle comprend les dan­
gers auxquels elle pourrait être exposée et qu’elle
est en mesure d’exercer ses fonctions au lieu de
Personal
protective
equipment
No
fire-producing
devices
119. Every person at a workplace, other than a
worker, must be kept under the direct supervision
of a competent person at all times.
120. (1) Every person at a workplace must be re­
quired to wear the personal protective equipment,
clothing and devices that are needed to protect them
from the hazards to which they could be exposed.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
621
Supervision
Équipement de
protection
Cheveux,
habillement et
accessoires
Dispositifs
électroniques
Alcool ou autre
substance
Interdiction de
fumer
Dispositifs
d’allumage
Responsabilités
du titulaire
Compétences
Personne
compétente
622
Canada Gazette Part I
Record
Knowledge
Responsibilities
of holder
Operating
procedures
manner that is safe and lawful and ensures the
security of the workplace.
123. A training record and a record of work ex­
perience must be kept for each worker for two
years after the date on which it is made.
124. A holder of a division 2 factory licence or
manufacturing certificate must have knowledge of
the following matters and must ensure that these
matters are communicated to the workers at the
workplace:
(a) the provisions of the Explosives Act and these
Regulations;
(b) the terms and conditions of the licence or cer­
tificate, including the maximum quantity of *ex­
plosives and raw material and the maximum
number of people authorized to be in the work­
place at any one time;
(c) all safety rules respecting the manufacture of
explosives at the workplace;
(d) the personal protective equipment that is
needed to protect people from the hazards to
which they could be exposed;
(e) all emergency plans for the workplace, in­
cluding the evacuation plan;
(f) the hazards of, and safe handling practices for,
the explosives and raw material at the workplace;
(g) the precautions that must be taken to mini­
mize the likelihood of harm to people and prop­
erty during manufacturing operations, including
harm resulting from chemical incompatibility;
(h) the operation of the equipment at the
workplace;
(i) the maintenance and repair of the equipment,
including ∗decontamination; and
(j) procedures for inspecting the workplace or
equipment after maintenance and repair work has
been done.
March 17, 2012
travail en toute sécurité et légalité et de façon à
veiller à la sûreté du lieu de travail.
123. Un dossier de formation et un relevé de
l’expérience de travail sont créés pour chaque tra­
vailleur et sont conservés pendant deux ans après la
date de leur création.
124. Il incombe au titulaire d’une licence de fa­
brique de la section 2 ou d’un certificat de fabrica­
tion de connaître les sujets ci-après et de veiller à ce
que ceux-ci soient communiqués aux travailleurs au
lieu de travail :
a) les dispositions de la Loi sur les explosifs et du
présent règlement; b) les conditions de la licence de fabrique de la
section 2 ou du certificat de fabrication, notam­
ment la quantité maximale d’∗explosifs et de ma­
tières premières et le nombre maximal de per­
sonnes autorisés à se trouver au lieu de travail à
tout moment;
c) les règles de sécurité liées à la fabrication des
explosifs au lieu de travail; d) l’équipement de protection personnelle requis
pour protéger les personnes des dangers auxquels
elles pourraient être exposées;
e) les plans d’urgence pour le lieu de travail, no­
tamment le plan d’évacuation;
f) les dangers liés aux explosifs et aux matières
premières qui se trouvent au lieu de travail et les
pratiques de manipulation sûres à leur égard;
g) les précautions à prendre pour réduire au mi­
nimum la probabilité d’effets néfastes pour les
personnes et les biens pendant les opérations de
fabrication, notamment tout effet néfaste résul­
tant d’une incompatibilité chimique; h) le fonctionnement de l’équipement au lieu de
travail; i) l’entretien et la réparation de l’équipement, no­
tamment sa *décontamination; j) les procédures pour inspecter le lieu de travail
et l’équipement après la réalisation de travaux
d’entretien ou de réparation.
Management of the Workplace
Gestion du lieu de travail
125. A holder of a division 2 factory licence or a
manufacturing certificate must ensure that the man­
agement requirements set out in sections 126 to 128
are met at the workplace.
126. Operating procedures must be put in place
for each of the following:
(a) every activity specified in the division 2 fac­
tory licence or manufacturing certificate;
(b) the destruction of ∗explosives, explosives
waste and explosives-contaminated material;
(c) the management of spills and their clean-up;
(d) the response to emergency situations;
(e) the ∗decontamination of the workplace and
all tools and equipment.
125. Le titulaire d’une licence de fabrique de la
section 2 ou d’un certificat de fabrication veille à ce
que les exigences prévues aux articles 126 à 128
visant la gestion soient respectées au lieu de travail.
126. Des procédures d’exploitation portant sur
chacun des sujets ci-après sont mises en œuvre :
a) les activités précisées dans la licence de fabri­
que de la section 2 ou le certificat de fabrication;
b) la destruction des ∗explosifs, des déchets
d’explosifs et des matières contaminées par des
explosifs;
c) la gestion des déversements et leur nettoyage;
d) les mesures à prendre dans les situations
d’urgence;
e) la ∗décontamination du lieu de travail, des ou­
tils et de l’équipement.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Dossier
Connaissances
Responsabilités
du titulaire
Procédures
d’exploitation
Le 17 mars 2012
Records
Copy —
licence or
certificate
Copy —
Division 2
Gazette du Canada Partie I
127. A record of each ∗explosive in the work­
place (including any explosive that is used as raw
material) must be kept for two years after the date
on which the record is made. It must set out, for
each explosive,
(a) the trade name and a short description of the
explosive and its properties;
(b) if the explosive was received, the quantity re­
ceived and the date of reception;
(c) if the explosive was used to manufacture an
explosive, the quantity used and the date of use;
(d) if the explosive was manufactured in the
workplace, the quantity manufactured and the
date of manufacture;
(e) if the explosive was stored, the quantity
stored, the place in which it was stored and the
dates on which it was placed in and removed
from storage;
(f) if the explosive was shipped from the work­
place, the quantity shipped, the date of shipment
and the address of the person to whom it was
shipped; and
(g) if the explosive was destroyed at the work­
place, the quantity destroyed and the date of
destruction.
128. (1) A copy of the division 2 factory licence
or the manufacturing certificate and all documents
that are referred to in the licence or certificate must
be kept at the workplace.
(2) A copy of this Division must be made available to workers at the workplace.
127. Un dossier de chaque ∗explosif au lieu de
travail — y compris les explosifs utilisés comme
matières premières — est créé et conservé pendant
deux ans après la date de sa création. Le dossier
contient, à l’égard de chaque explosif, les rensei­
gnements suivants :
a) le nom commercial et une description som­
maire de l’explosif et de ses propriétés;
b) dans le cas où l’explosif a été reçu, la quantité
reçue et la date de la réception;
c) dans le cas où il a été utilisé pour fabriquer
un explosif, la quantité utilisée et la date de
l’utilisation;
d) dans le cas où il a été fabriqué au lieu de
travail, la quantité fabriquée et la date de la
fabrication;
e) dans le cas où il a été stocké, la quantité stoc­
kée, le lieu dans lequel il a été stocké, ainsi que
la date d’entrée et la date de sortie de ce lieu;
f) dans le cas où il a été expédié à partir du lieu
de travail, la quantité expédiée, la date d’expédi­
tion et l’adresse du destinataire;
g) dans le cas où il a été détruit au lieu de travail,
la quantité détruite et la date de la destruction.
Dossier
128. (1) Une copie de la licence de fabrique de la
section 2 ou du certificat de fabrication et de tous
les documents qui y sont mentionnés est gardée au
lieu de travail.
(2) Une copie de la section 2 de la présente partie
est mise à la disposition des travailleurs au lieu de
travail.
Copie —
licence ou
certificat
Subdivision d
Sous-section d
Requirements for Persons at a Workplace
Exigences visant les personnes au lieu de travail
Visitors
129. (1) Before entering, a visitor to a workplace
must obtain the permission of the holder of the
division 2 factory licence or manufacturing certifi­
cate. They must remain under the supervision of a
competent person at all times.
Performancediminishing
substance
(2) A person must not enter a workplace if they
are under the influence of or are carrying alcohol or
another performance-diminishing substance. How­
ever, a person who has taken a prescription drug
may enter if they have medical proof that they need
the drug and that it will not impede their ability to
function safely.
Personal
protective
equipment
130. (1) Every person at a workplace must wear
the personal protective equipment, clothing and
devices that are needed to protect them from the
hazards to which they could be exposed.
Hair, clothing
and accessories
(2) Every person at a workplace must confine or
cover any loose hair and confine, cover or remove
any loose clothing, jewellery or other accessories if
129. (1) Seuls les visiteurs ayant obtenu l’auto­
risation du titulaire de licence de fabrique de la
section 2 ou du certificat de fabrication peuvent
entrer au lieu de travail. Les visites se déroulent
sous la supervision constante d’une personne
compétente.
(2) Il est interdit à toute personne d’entrer au lieu
de travail lorsqu’elle est sous l’effet de l’alcool ou
d’une autre substance qui diminue sa capacité de
fonctionner ou si elle a sur elle une telle substance.
La personne qui a pris un médicament sur ordon­
nance peut y entrer si elle possède une preuve mé­
dicale attestant que le médicament est nécessaire et
ne diminuera pas sa capacité de fonctionner en
toute sécurité.
130. (1) Toute personne qui se trouve au lieu de
travail porte les dispositifs, les vêtements et l’équi­
pement de protection personnelle requis pour la
protéger des dangers auxquels elle pourrait être
exposée.
(2) Toute personne qui porte les cheveux déta­
chés, des vêtements amples, des bijoux ou d’autres
accessoires les attache, les couvre ou les enlève,
———
∗ Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
623
———
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Copie —
section 2
Visites
Alcool ou autre
substance
Équipement de
protection
Cheveux,
habillement et
accessoires
624
Canada Gazette Part I
Electronic
devices
No smoking
Qualifications
Other tasks
Restriction
Experiments
Requirements
March 17, 2012
the hair, clothing or accessories could increase the
likelihood of an ignition or the likelihood of harm
to the person.
(3) Every person must deactivate any electronic
device in their possession (for example, a cellphone
or two-way radio) in any part of the workplace
where the device, if activated, could increase the
likelihood of an ignition.
131. A person must not smoke at a workplace.
selon le cas, si les cheveux, les vêtements ou les ac­
cessoires pourraient augmenter la probabilité d’un
allumage ou d’effets néfastes pour la personne.
(3) Toute personne désactive tout dispositif élec­
tronique (par exemple, téléphone cellulaire et radio
bidirectionnelle) en sa possession dans les endroits
du lieu de travail où de tels dispositifs, s’ils étaient
activés, pourraient augmenter la probabilité d’un
allumage.
131. Il est interdit de fumer au lieu de travail.
132. (1) A person must not *manufacture explo­
sives at a workplace unless they meet the following
requirements:
(a) they are a competent person; or
(b) they are at least 17 years old, participating in
a training program and under the direct super­
vision of a competent person.
(2) A person must not carry out a task at a work­
place unless they have been trained in that task and
understand the hazards to which they could be ex­
posed. They must take the precautions that they are
directed to take to minimize the likelihood of an
accidental ignition.
132. (1) Seules les personnes ci-après peuvent
fabriquer des ∗explosifs au lieu de travail :
a) toute personne compétente;
b) toute personne âgée d’au moins 17 ans qui
participe à un programme de formation et est
sous la supervision directe d’une personne
compétente.
(2) Une personne ne peut exécuter une tâche que
si elle a été formée pour celle-ci, comprend les
dangers auxquels elle pourrait être exposée et a pris
les précautions qui lui ont été demandées pour ré­
duire au minimum la probabilité d’un allumage
accidentel.
DIVISION 3
SECTION 3
MANUFACTURING THAT DOES NOT REQUIRE A
LICENCE OR CERTIFICATE
FABRICATION D’EXPLOSIFS QUI NE NÉCESSITE PAS DE
133. A person who manufactures an ∗explosive
under the authority of this Division must comply
with Parts 10 to 18.
134. (1) A school, college, university or other
learning institution, or a law enforcement or gov­
ernment agency, that complies with subsection (2)
may manufacture up to 50 g of explosives for the
purposes of an experiment, demonstration, test or
analysis.
133. La personne qui fabrique un ∗explosif
en vertu de la présente section se conforme aux
parties 10 à 18.
134. (1) Tout établissement d’enseignement —
notamment école, collège ou université —, orga­
nisme d’application de la loi ou organisme gouver­
nemental qui se conforme au paragraphe (2) peut
fabriquer au plus 50 g d’∗explosifs pour les besoins
d’une expérience, d’une démonstration, d’un essai
ou d’une analyse.
(2) L’établissement ou l’organisme veille à ce
que les exigences ci-après soient respectées :
a) la fabrication est effectuée avec le consente­
ment de la direction de l’établissement ou de
l’organisme par un de ses employés ou par une
personne qui est sous la supervision directe et
constante de cet employé;
b) l’employé possède les connaissances voulues
des procédés de fabrication pour réduire au mi­
nimum la probabilité d’effets néfastes pour les
personnes et les biens et des précautions à pren­
dre pour réduire au minimum la probabilité d’ef­
fets néfastes pour les personnes et les biens;
c) la personne qui effectue la fabrication est âgée
d’au moins 18 ans;
d) des précautions qui éliminent toute possibilité
d’un allumage accidentel sont prises;
e) les explosifs fabriqués ne sont déplacés du lieu
de leur fabrication que pour leur destruction;
(2) The institution or agency must ensure that the
following requirements are met:
(a) the manufacturing must be carried out with
the consent of the management of the institution
or agency by one of its employees or by a person
who is at all times under the direct supervision of
an employee;
(b) the employee must know how to carry out the
manufacturing in a manner that minimizes the
likelihood of harm to people and property and be
aware of the precautions that must be taken to
minimize the likelihood of harm to people and
property;
(c) every person who carries out the manufactur­
ing must be at least 18 years old;
(d) precautions that will eliminate any possibility
of an accidental ignition must be taken;
(e) explosives must not be removed from the lo­
cation where they are manufactured except for
the purpose of destroying them; and
Dispositifs
électroniques
Interdiction de
fumer
Compétences
Autres tâches
LICENCE OU DE CERTIFICAT
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Restrictions
Expériences
Exigences
Le 17 mars 2012
Assembling
explosives for
use
Requirements
Underground
activities
Requirements
(f) all explosives must be destroyed in a manner
that does not increase the likelihood of an accidental ignition during or after the destruction.
135. (1) A person who complies with subsec­
tion (2) may assemble ∗explosives by combining
∗explosive articles (for example, a detonator with a
booster, a detonating cord with an explosive car­
tridge or fireworks with fireworks accessories) at
the place where the explosives will be used.
(2) The person who carries out the activity must
ensure that the following requirements are met:
(a) the explosive articles must be on the list of
authorized explosives referred to in subsec­
tion 41(1);
(b) the explosive articles must not be altered, ex­
cept that cartridges may be cut or slit and deto­
nating cord and fuses may be cut or trimmed;
and
(c) precautions that minimize the likelihood of an
accidental ignition must be taken.
136. (1) A person who complies with subsec­
tion (2) may carry out any of the following activ­
ities underground at an underground mine or
underground construction project:
(a) pneumatically transferring explosives;
(b) pumping, thickening or gassing either emul­
sion explosives or water gel explosives while
charging boreholes; or
(c) blending emulsion explosives or water gel
explosives with ammonium nitrate or ammo­
nium nitrate/fuel oil mixtures while charging
boreholes.
(2) The person who carries out the activity must
ensure that the following requirements are met:
(a) the explosives must be on the list of author­
ized explosives referred to in subsection 41(1);
(b) the equipment used to pump, thicken, gas or
blend emulsion explosives or water gel explo­
sives must be designed to minimize the likeli­
hood of an ignition, including an ignition result­
ing from pumping against a blocked outlet or
from running the pump without any feed;
(c) all progressive cavity pumps must be
equipped with at least two independent safety
shutdown systems to prevent an excessive rise in
temperature;
(d) if the person is assisted by another person, the
other person must be trained to operate the
equipment;
(e) a preventive maintenance procedure must be
put in place for the equipment, including the
pumps;
(f) maintenance must be performed by workers
who are knowledgeable about the equipment to
be maintained; and
(g) precautions that minimize the likelihood of
an ignition must be taken.
———
∗ Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
Gazette du Canada Partie I
f) la destruction des explosifs se fait de manière à
ne pas augmenter la probabilité d’un allumage
accidentel pendant et après leur destruction.
135. (1) Toute personne qui se conforme au pa­
ragraphe (2) peut assembler des ∗explosifs, au lieu
où les explosifs seront utilisés, en combinant des
∗objets explosifs (par exemple, un détonateur et un
renforçateur, un cordeau détonant et des cartouches
d’explosif, des pièces pyrotechniques et des acces­
soires pour pièces pyrotechniques).
(2) La personne qui effectue l’activité veille à ce
que les exigences ci-après soient respectées :
a) les objets explosifs sont sur la liste des explo­
sifs autorisés mentionnée au paragraphe 41(1);
b) les objets explosifs ne peuvent être modifiés,
sauf que les cartouches peuvent être coupées ou
fendues et les cordeaux détonants et les mèches,
coupés ou taillés;
c) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un allumage accidentel sont prises.
136. (1) Toute personne qui se conforme au pa­
ragraphe (2) peut effectuer les activités ci-après
dans une mine ou dans un chantier de construction
souterrains :
a) le transfert pneumatique d’∗explosifs;
b) le pompage, l’épaississement ou le gazage
d’explosifs à émulsion ou d’explosifs en bouillie
à base aqueuse pendant le chargement de trous
de sautage;
c) le mélange d’explosifs à émulsion ou d’explo­
sifs en bouillie à base aqueuse avec du nitrate
d’ammonium ou avec des mélanges de nitrate
d’ammonium et de fuel-oil pendant le charge­
ment de trous de sautage.
(2) La personne qui effectue les activités veille à
ce que les exigences ci-après soient respectées :
a) les explosifs sont sur la liste des explosifs au­
torisés mentionnée au paragraphe 41(1);
b) l’équipement utilisé pour le pompage, l’épais­
sissement, le gazage ou le mélange des explosifs
à émulsion ou des explosifs en bouillie est conçu
de manière à réduire au minimum la probabilité
d’un allumage, notamment l’allumage résultant
de problèmes liés aux pompes dont le tuyau de
refoulement est obstrué ou de pompes qui tour­
nent à sec;
c) les pompes à vis excentrée sont munies d’au
moins deux mécanismes d’arrêt de sécurité
indépendants servant à prévenir toute hausse de
température excessive;
d) si la personne est aidée par une autre per­
sonne, cette dernière est formée pour faire fonc­
tionner l’équipement;
e) une procédure d’entretien préventif de l’équi­
pement est mise en œuvre, notamment à l’égard
des pompes utilisées pour les explosifs;
f) l’entretien est effectué par des travailleurs qui
possèdent des connaissances à l’égard de l’équi­
pement faisant l’objet de l’entretien;
g) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un allumage sont prises.
———
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
625
Assemblage
d’explosifs en
vue de leur
utilisation
Exigences
Activités dans
une mine ou
dans un
chantier de
construction
souterrains
Exigences
626
Canada Gazette Part I
Pneumatic
transfer of
explosives
137. (1) A person who complies with subsec­
tion (2) may pneumatically transfer *explosives at a
surface mine or a quarry.
Requirements
(2) The person who carries out the activity must
ensure that the following requirements are met:
(a) the explosives must be on the list of author­
ized explosives referred to in subsection 41(1);
(b) the device used for pneumatic charging must
have a maximum capacity of 100 kg and the ex­
plosives used in the pneumatic charging must be
in bags, each with a maximum capacity of 30 kg;
and
(c) precautions that minimize the likelihood of an
ignition must be taken.
138. (1) A person who complies with subsec­
tion (2) may mix together the ingredients of a
multi-ingredient kit.
(2) The person who carries out the activity must
ensure that the following requirements are met:
(a) the kit must be on the list of authorized *ex­
plosives referred to in subsection 41(1);
(b) the mixing must be carried out at the place
where the explosive to be manufactured will be
used;
(c) precautions that minimize the likelihood of an
ignition must be taken;
(d) if the explosive to be manufactured is classi­
fied as type F.3, the person mixing the ingredi­
ents must hold a fireworks operator certificate —
pyrotechnician; and
(e) if the explosive to be manufactured is a spe­
cial purpose explosive, the person mixing the in­
gredients must hold a fireworks operator certifi­
cate — pyrotechnician or a licence issued under
the Firearms Act.
Note: Section 10 provides that a person must be
at least 18 years old to carry out an *activity in­
volving an explosive.
Multiingredient kits
Requirements
Spills or
accidents
139. (1) A person who complies with subsec­
tion (2) may remove explosives from, or repackage
explosives at, the site of an accident or spill.
Requirements
(2) The person who carries out the activity must
ensure that the following requirements are met:
(a) precautions that minimize the likelihood of
an ignition must be taken;
(b) any packaging used must prevent the explo­
sives involved from leaking or spilling and mini­
mize the likelihood of an accidental ignition; and
(c) the Chief Inspector of Explosives must be no­
tified of the accident or spill within 12 hours
after the removal or repackaging begins.
Emergency
response
assistance plan
140. (1) A person who complies with subsec­
tion (2) may pump *explosives numbered UN 0332
and classified as Class 1.5 Compatibility Group D
under the Transportation of Dangerous Goods
Regulations in activating an emergency response
March 17, 2012
137. (1) Toute personne qui se conforme au pa­ Transfert
ragraphe (2) peut effectuer le transfert pneumatique pneumatique
d’explosifs
d’∗explosifs dans des mines à ciel ouvert ou dans
des carrières.
(2) La personne qui effectue l’activité veille à ce Exigences
que les exigences ci-après soient respectées :
a) les explosifs figurent sur la liste des explosifs
autorisés mentionnée au paragraphe 41(1);
b) l’appareil utilisé pour le chargement pneuma­
tique a une capacité d’au plus 100 kg et les ex­
plosifs utilisés pour le chargement pneumatique
sont dans des sacs ayant chacun une capacité
d’au plus 30 kg;
c) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un allumage sont prises.
138. (1) Toute personne qui se conforme au pa­ Trousse multi­
ragraphe (2) peut mélanger les ingrédients d’une ingrédients
trousse multi-ingrédients.
(2) La personne qui effectue l’activité veille à ce Exigences
que les exigences ci-après soient respectées :
a) la trousse figure sur la liste des *explosifs au­
torisés mentionnée au paragraphe 41(1);
b) le mélange est effectué au lieu où l’explosif à fabriquer sera utilisé; c) des précautions qui réduisent au minimum la probabilité d’un allumage sont prises; d) dans le cas où l’explosif qui sera fabriqué
est classé comme explosif de type F.3, la per­
sonne qui mélange les ingrédients est titulaire
d’un certificat de technicien en pyrotechnie (pyrotechnicien); e) dans le cas où l’explosif qui sera fabriqué est
un explosif à usage spécial, la personne qui mé­
lange les ingrédients est titulaire d’un certificat
de technicien en pyrotechnie (pyrotechnicien) ou
d’un permis délivré en vertu de la Loi sur les ar­
mes à feu. Note : Selon l’article 10, l’âge minimal pour
effectuer une *activité visant un explosif est de
18 ans.
139. (1) Toute personne qui se conforme au Déversement
paragraphe (2) peut enlever ou réemballer des ou accident
*explosifs sur les lieux d’un déversement ou d’un
accident.
(2) La personne qui effectue l’activité veille à ce Exigences
que les exigences ci-après soient respectées :
a) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un allumage sont prises;
b) tout emballage utilisé empêche les fuites et les
déversements d’explosifs et réduit au minimum
la probabilité d’un allumage accidentel;
c) l’inspecteur en chef des explosifs est informé
du déversement ou de l’accident dans les douze
heures suivant le début de l’enlèvement ou du ré­
emballage des explosifs.
140. (1) Toute personne qui se conforme au pa­ Plan
ragraphe (2) peut pomper des *explosifs portant le d’intervention
d’urgence
numéro ONU 0332 et classés dans la classe 1.5
groupe de compatibilité D en vertu du Règlement
sur le transport des marchandises dangereuses
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
assistance plan approved by the Minister of Trans­
port under the Transportation of Dangerous Goods
Act, 1992.
Requirements
Industrial
explosives
Requirements
Destruction
Overview
Definitions
“distribution
establishment”
« établissement
de
distribution »
“magazine site”
« site de
poudrière »
———
(2) The person who carries out the activity must
ensure that the following requirements are met:
(a) written permission must be obtained from a
holder of a division 1 factory licence that author­
izes the manufacture of bulk explosives to store
the pumped explosives at the holder’s factory
and to *decontaminate the pumping equipment
there;
(b) an air-powered diaphragm pump that is safe
for pumping the explosives must be used;
(c) the explosives and contaminated equipment
must be stored at the factory; and
(d) a copy of the follow-up report that is re­
quired under section 8.3 of the Transportation
of Dangerous Goods Regulations must be submitted to the Chief Inspector of Explosives with­
in 30 days after the date on which the explosives
are pumped.
141. (1) A person who complies with subsec­
tion (2) may destroy deteriorated, expired or mis­
fired industrial explosives by placing them in a
borehole with other explosives and igniting the
other explosives.
(2) The person who carries out the activity must
ensure that the following requirements are met:
(a) the explosives to be destroyed and the other
explosives must have similar properties (for ex­
ample, similar density and propensity to deton­
ate); and
(b) the presence of the other explosives at the
time of the ignition must not increase the likeli­
hood of harm to people or property.
142. A government or law enforcement agency
(for example, a police explosives disposal unit)
may break up, unmake or destroy an ∗explosive if it
does so in the course of its duties.
dans le cadre de la mise en œuvre d’un plan
d’intervention d’urgence approuvé par le ministre
des Transports en vertu de la Loi de 1992 sur le
transport des marchandises dangereuses.
(2) La personne qui effectue l’activité veille à ce
que les exigences ci-après soient respectées :
a) le titulaire d’une licence de fabrique de la sec­
tion 1 en vertu de laquelle la fabrication d’ex­
plosifs en vrac est autorisée a donné sa permis­
sion écrite pour le stockage des explosifs pompés
et la *décontamination de l’équipement utilisé
pendant le pompage, à sa fabrique;
b) seule une pompe à diaphragme actionnée à
l’air qui permet de pomper des explosifs en toute
sécurité est utilisée;
c) les explosifs et l’équipement contaminé sont
stockés à la fabrique;
d) une copie du rapport de suivi requis en vertu
de l’article 8.3 du Règlement sur le transport des
marchandises dangereuses est remise à l’ins­
pecteur en chef des explosifs dans les trente jours
suivant le pompage des explosifs.
141. (1) Toute personne qui se conforme au pa­
ragraphe (2) peut détruire des *explosifs indus­
triels détériorés, périmés ou dont l’allumage n’a pas
fonctionné en les plaçant dans des trous de sautage
avec d’autres explosifs et en allumant ces derniers.
(2) La personne qui effectue l’activité veille à ce
que les exigences ci-après soient respectées :
a) les explosifs qui seront détruits et les autres
explosifs possèdent des propriétés semblables
(par exemple densité et propension à détoner);
b) la présence des autres explosifs lors de
l’allumage n’augmente pas la probabilité d’effets
néfastes pour les personnes ou les biens.
142. Tout organisme gouvernemental ou tout or­
ganisme d’application de la loi (par exemple l’unité
d’un service de police responsable de l’élimination
d’*explosifs) peut briser, défaire ou détruire un
*explosif à la condition que l’activité soit effectuée
dans le cadre de ses fonctions.
PART 6
PARTIE 6
MAGAZINE LICENCES AND STORAGE
IN A LICENSED MAGAZINE
143. This Part sets out how to obtain a vendor
magazine licence, a user magazine licence or a user
magazine zone licence. It also sets out the rules ap­
plicable to holders of these licences.
LICENCES DE POUDRIÈRE ET STOCKAGE
DANS UNE POUDRIÈRE AGRÉÉE
143. La présente partie établit la marche à suivre
pour obtenir une licence de poudrière (vendeur),
une licence de poudrière (utilisateur) ou une licence
de poudrière (utilisateur-zone). Elle énonce égale­
ment les exigences visant les titulaires de licence.
144. Les définitions qui suivent s’appliquent à la
présente partie.
« établissement de distribution » Établissement où
des explosifs sont stockés à des fins de vente à des
distributeurs et à des détaillants, qu’elle vende éga­
lement à des utilisateurs ou non.
144. The following definitions apply in this Part.
“distribution establishment” means an establish­
ment where explosives are stored for sale to dis­
tributors and retailers, whether or not they sell to
users.
“magazine site” means the area, including any
building or structure, that is used in connection
with the storage of explosives in a magazine.
∗ Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
———
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
627
Exigences
Explosifs
industriels
Exigences
Destruction
d’explosifs
Survol
Définitions
« établissement
de
distribution »
“distribution
establishment”
628
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
“retail
establishment”
« établissement
de vente au
détail »
“retail establishment” means an establishment
where are stored for sale that is not a distribution
establishment.
« établissement de vente au détail » Établissement
où des explosifs sont stockés à des fins de vente et
qui n’est pas un établissement de distribution.
« établissement
de vente au
détail »
“retail
establishment”
“user magazine
licence”
« licence de
poudrière
(utilisateur) »
“user magazine licence” means a licence that is
issued under paragraph 7(1)(a) of the Explosives
Act and that authorizes the storage of explosives by
a person who has acquired them for use.
“user magazine zone licence” means a licence that
is issued under paragraph 7(1)(a) of the Explosives
Act and that authorizes the storage of type E or I
explosives by a person who has acquired them for
use. It also authorizes the holder to move the maga­
zine from one site to another.
“vendor magazine licence” means a licence that is
issued under paragraph 7(1)(a) of the Explosives
Act and that authorizes the storage of explosives by
a person who has acquired them for sale or for sale
and use.
« licence de poudrière (utilisateur) » Licence déli­
vrée en vertu de l’alinéa 7(1)a) de la Loi sur les
explosifs et autorisant le stockage d’explosifs par
une personne qui les a acquis en vue de les utiliser.
« licence de poudrière (utilisateur-zone) » Licence
délivrée en vertu de l’alinéa 7(1)a) de la Loi sur les
explosifs, autorisant le stockage d’explosifs de
type E ou I par une personne qui les a acquis en vue
de les utiliser et autorisant le déplacement d’une
poudrière d’un site à un autre.
« licence de poudrière (vendeur) » Licence délivrée
en vertu de l’alinéa 7(1)a) de la Loi sur les explosifs
et autorisant le stockage d’explosifs par une per­
sonne qui les a acquis en vue de les vendre ou en
vue de les vendre et de les utiliser.
« site de poudrière » S’entend du secteur — avec
ses bâtiments et structures — utilisé dans le cadre
des opérations de stockage d’explosifs dans une
poudrière.
« licence de
poudrière
(utilisateur) »
“user magazine
licence”
« licence de
poudrière
(utilisateur­
zone) »
“user magazine
zone licence”
“user magazine
zone licence”
« licence de
poudrière
(utilisateur­
zone) »
“vendor
magazine
licence”
« licence de
poudrière
(vendeur) »
APPLICATION
DEMANDE
Application for
magazine
licence
145. (1) An applicant for a magazine licence
must complete, sign and send to the Chief Inspector
of Explosives the application form provided by the
Department of Natural Resources. The application
must state whether a vendor magazine licence, a
user magazine licence or a user magazine zone
licence is requested and must include the following
information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of both the applicant
and a contact person;
(b) the address and geographical coordinates of
the magazine site;
(c) the number of magazines for which the li­
cence is requested;
(d) the quantity of each type of *explosive to be
stored in each magazine;
(e) if the application is for a vendor magazine li­
cence, an indication of whether the site will be a
retail establishment or a distribution establish­
ment; and
(f) if the site will be a distribution establishment,
an indication of whether explosives will be re­
packaged there.
Site plan
(2) The application must include the following
documents:
(a) a plan of the magazine site that shows
(i) the location of each magazine and each
∗vulnerable place at the site as well as the lo­
cation of each vulnerable place outside the site
that is exposed to the hazards (for example,
debris or blast effect) that could result from
ignition of the explosives to be stored at the
site, and
145. (1) Le demandeur d’une licence de pou­
drière remplit, signe et fait parvenir à l’inspecteur
en chef des explosifs le formulaire de demande
fourni par le ministère des Ressources naturelles.
La demande indique le type de licence demandé,
soit une licence de poudrière (vendeur), une licence
de poudrière (utilisateur) ou une licence de pou­
drière (utilisateur-zone), et contient les renseigne­
ments suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du de­
mandeur et d’une personne-ressource;
b) l’adresse et les coordonnées géographiques du
site de la poudrière;
c) le nombre de poudrières à l’égard desquelles
la licence est demandée;
d) la quantité de chaque type d’*explosif qui sera
stocké dans chaque poudrière;
e) si la demande vise une licence de poudrière
(vendeur), une mention précisant s’il s’agira d’un
établissement de vente au détail ou d’un établis­
sement de distribution;
f) dans le cas d’un établissement de distribution,
une mention précisant si des explosifs y seront
réemballés.
(2) La demande contient les documents suivants :
a) un plan du site de poudrière qui indique :
(i) l’emplacement de chaque poudrière et de
chaque *lieu vulnérable sur le site, ainsi que
celui de chaque lieu vulnérable à l’extérieur du
site qui est exposé aux dangers (par exemple,
débris ou effet de souffle) qui pourraient résul­
ter de l’allumage des explosifs qui seront stoc­
kés sur le site,
(ii) la distance, en mètres, entre chaque pou­
drière sur le site, entre chaque poudrière sur le
———
∗ Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
———
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
« licence de
poudrière
(vendeur) »
“vendor
magazine
licence”
« site de
poudrière »
“magazine site”
Demande de
licence de
poudrière
Plan de site
Le 17 mars 2012
Site description
Fire safety plan
(ii) the distance in metres between each maga­
zine at the site, between each magazine and
each vulnerable place at the site as well as
between each magazine at the site and each
vulnerable place outside the site that is ex­
posed to the hazards (for example, debris or
blast effect) that could result from ignition of
the explosives to be stored at the site; and
(b) if one or more magazines occupies only a
part of a building or structure, a drawing that
shows the location of each magazine in the build­
ing or structure and the location of each entrance
to and exit from the room or area in which each
magazine is located and to which the public has
access.
(3) The application must include the following
information about the site:
(a) a description of the proposed use of the site
and the proposed use of each building and struc­
ture at the site;
(b) the distance in metres between each maga­
zine and any potential source of ignition at the
site;
(c) the distance in metres between each magazine
at the site, between each magazine and each vul­
nerable place at the site as well as between each
magazine at the site and each vulnerable place
outside the site that is exposed to the hazards (for
example, debris or blast effect) that could result
from ignition of the explosives to be stored at the
site;
(d) the minimum distance in metres that must be
maintained between each magazine at the site
and each vulnerable place shown on the site
plan, as set out in the Quantity Distance Princi­
ples — User’s Manual, 1995, published by the
Explosives Regulatory Division, Department of
Natural Resources;
(e) a description of the safety and security fea­
tures of the site (for example, signs, alarm sys­
tems, barriers, fencing and berms); and
(f) for each magazine at the site,
(i) the tag number, if any, issued by the Explo­
sives Regulatory Division, Department of
Natural Resources,
(ii) the applicable magazine type number, as
set out in the Storage Standards for Industrial
Explosives, May 2001, published by the Ex­
plosives Regulatory Division, Department of
Natural Resources or, if the magazine does not
correspond to any of those types, its specifica­
tions, including its construction materials and
its safety and security features, and
(iii) its internal dimensions (length, width and
height) in metres to the nearest 0.1 m.
(4) The application must include a fire safety
plan that sets out
(a) the measures to be taken to minimize the
likelihood of a fire at the site and to control the
spread of any fire;
Gazette du Canada Partie I
629
site et chaque lieu vulnérable sur le site, ainsi
qu’entre chaque poudrière sur le site et chaque
lieu vulnérable à l’extérieur du site qui est
exposé aux dangers (par exemple, débris ou
effet de souffle) qui pourraient résulter de
l’allumage des explosifs qui seront stockés sur
le site;
b) dans le cas où une ou plusieurs poudrières se
trouvent dans une partie d’un bâtiment ou d’une
structure, un dessin indiquant l’emplacement de
chaque poudrière dans le bâtiment ou la structure
ainsi que l’emplacement des entrées et des sor­
ties des pièces ou du secteur où se trouve chaque
poudrière et auxquels le public a accès.
(3) La demande contient les renseignements ci­
après à l’égard du site :
a) une description de l’utilisation proposée du
site et de chaque bâtiment et structure qui s’y
trouve;
b) la distance, en mètres, entre chaque poudrière
et toute source potentielle d’allumage sur le site;
c) la distance, en mètres, entre chaque poudrière
sur le site, entre chaque poudrière sur le site et
chaque lieu vulnérable sur le site, ainsi qu’entre
chaque poudrière sur le site et chaque lieu vulné­
rable à l’extérieur du site qui est exposé aux dan­
gers (par exemple, débris ou effet de souffle) qui
pourraient résulter de l’allumage des explosifs
qui seront stockés sur le site;
d) la distance minimale, en mètres, qui doit être
maintenue entre chaque poudrière et chaque lieu
vulnérable indiqué sur le plan du site, comme
l’indique le document intitulé Principes de
distances de sécurité — Manuel de l’utilisateur,
publié en 1995 par la Division de la réglementa­
tion des explosifs du ministère des Ressources
naturelles;
e) une description des dispositifs de sécurité et de
sûreté sur le site (par exemple panneaux, systè­
mes d’alarme, barrières, clôtures et merlons);
f) pour chaque poudrière sur le site :
(i) le numéro de la plaque, le cas échéant,
attribué par la Division de la réglementa­
tion des explosifs du ministère des Ressources
naturelles,
(ii) le numéro du type de poudrière auquel elle
appartient, comme l’indique le document inti­
tulé Normes relatives aux dépôts d’explosifs
industriels, publié en mai 2001 par la Division
de la réglementation des explosifs du ministère
des Ressources naturelles, ou, si elle ne cor­
respond à aucun type, ses spécifications, no­
tamment les matériaux de construction dont
elle est faite et les dispositifs de sécurité et de
sûreté dont elle est dotée,
(iii) ses dimensions intérieures (longueur,
largeur, hauteur), en mètres, à une précision
de 0,1 m.
(4) La demande contient un plan de sécurité en
cas d’incendie qui énonce :
a) les mesures qui seront prises pour réduire au
minimum la probabilité d’un incendie au site et
en maîtriser la propagation éventuelle;
Description du
site
Plan de
prévention des
incendies
630
Canada Gazette Part I
(b) the emergency procedures to be followed in
case of a fire, including
(i) activation of the alarms,
(ii) notification of the fire department, and
(iii) evacuation procedures, including evacua­
tion routes and safe assembly places,
(c) the circumstances in which a fire should or
should not be fought and a procedure for deter­
mining whether a fire should be fought; and
(d) the measures to be taken to train employees
in the measures, procedures and circumstances
described in the plan.
Site security
plan (5) If type E, I or D explosives are to be stored at
the site, the application must include a security plan
that sets out
(a) an assessment of the security risks resulting
from the presence of explosives at the site;
(b) a description of the measures to be taken to
minimize those risks;
(c) a description of the procedures to be followed
in response to security incidents; and
(d) a description of the procedures to be followed
to report security incidents.
Marine flare
destruction
plan
(6) If the site is a distribution establishment at
which marine flares (type S.1 or S.2) are to be
stored, the application must include a plan for de­
stroying expired marine flares that are returned to
the site. The plan must set out where and how the
marine flares will be stored and destroyed.
Identifier
(7) Every magazine and vulnerable place that is
shown on a site plan must be identified by a num­
ber, letter or distinctive name, which must be used
to identify the magazine or vulnerable place on the
site plan and in the site description.
(8) Every drawing or plan must be drawn to scale
or be a reasonable approximation of actual distan­
ces and dimensions and must include a legend.
Scale drawing
Initial site
(9) If the application is for a user magazine zone
licence, the requirements of subsections (1) to (8)
apply to the initial magazine site.
Fees
(10) An applicant for a magazine licence must
pay the applicable fees set out in Part 19.
March 17, 2012
b) les procédures d’urgence à suivre en cas
d’incendie, notamment :
(i) le déclenchement des alarmes,
(ii) la notification du service des incendies,
(iii) les procédures d’évacuation, notamment
les voies d’évacuation et les lieux de rassem­
blement sécuritaires,
c) les situations où il convient de combattre
l’incendie et celle où il n’y a pas lieu de le faire,
ainsi que les procédures permettant de détermi­
ner s’il convient de combattre l’incendie;
d) les mesures qui seront prises pour former
le personnel quant aux mesures, procédures et
situations.
(5) Dans le cas où des explosifs de type E, I ou
D seront stockés, la demande contient un plan de
sécurité du site qui renferme les renseignements
suivants :
a) une évaluation des risques à la sécurité créés
par la présence des explosifs sur le site;
b) une description des précautions à prendre pour
réduire au minimum ces risques;
c) une description des procédures à suivre pour
faire face aux incidents liés à la sécurité;
d) une description des procédures à suivre pour
signaler les incidents liés à la sécurité.
(6) Dans le cas où le site de poudrière est un éta­
blissement de distribution où des fusées éclairantes
marines (types S.1 et S.2) seront stockées, la de­
mande contient un plan de destruction indiquant
l’endroit où les fusées périmées qui ont été retour­
nées au site seront stockées et celui où elles seront
détruites, ainsi que la manière dont elles seront
stockées et détruites.
(7) Chaque poudrière et chaque lieu vulnéra­
ble indiqué sur le plan du site est identifié par un
numéro, une lettre ou un nom distinctif, qui sert à
l’identifier dans le plan du site et dans la descrip­
tion du site.
(8) Chaque dessin ou plan est fait à l’échelle,
ou constitue une approximation raisonnable des
distances ou dimensions réelles, et comporte une
légende.
(9) Si la demande porte sur une licence de
poudrière (utilisateur-zone), les exigences aux pa­
ragraphes (1) à (8) s’appliquent au site initial de la
poudrière.
(10) Le demandeur d’une licence de poudrière
paie les droits applicables prévus à la partie 19.
REQUIREMENTS FOR HOLDERS
OF MAGAZINE LICENCES
EXIGENCES VISANT LES TITULAIRES
Responsibilities
of licence
holder
146. A holder of a magazine licence must ensure
that the requirements of sections 147 to 160 are met
and that the people referred to in section 161 are
aware of their obligations under that section.
Acceptable
distance
requirement
147. (1) Every magazine must be located at an
acceptable distance from surrounding structures,
infrastructure and places where people are likely to
be present.
146. Le titulaire d’une licence de poudrière veille
à ce que les exigences prévues aux articles 147 à
160 soient respectées et à ce que les personnes vi­
sées à l’article 161 soient informées de l’obligation
qui y est prévue à leur égard.
147. (1) La poudrière est située à une dis­
tance acceptable des structures et des infrastruc­
tures avoisinantes, ainsi que des endroits où des
personnes sont fort susceptibles de se trouver.
Plan de sécurité
Plan de
destruction —
fusées
éclairantes
marines
Identification
Dessin à
l’échelle
Site initial
Droits
DE LICENCE DE POUDRIÈRE
Responsabilités
du titulaire de
licence
Exigence de
distance
acceptable
Le 17 mars 2012
Criteria —
acceptable
distance
(2) In the case of a vendor magazine licence and
a user magazine licence, acceptable distance is de­
termined by the Minister of Natural Resources on
the basis of risk of harm to people or property, tak­
ing into account the quantity and type of *explo­
sives to be stored in the magazine, the strength,
proximity and use of surrounding structures and
infrastructure and the number of people likely to be
in the vicinity of the magazine at any one time.
Criterion —
user magazine
zone licence
(3) In the case of a user magazine zone licence,
acceptable distance is the minimum distance in
metres to be maintained between each magazine at
the site and each *vulnerable place shown on the
site plan, as set out in the Quantity Distance Prin­
ciples — User’s Manual, 1995, published by the
Explosives Regulatory Division, Department of Nat­
ural Resources.
Structural
requirements
148. Every magazine must be constructed and
maintained so that it is well-ventilated and resistant
to theft, weather and fire. A magazine for the stor­
age of *explosives that are classified as hazard
category PE 1 must also be bullet-resistant, unless
the magazine licence specifies otherwise.
149. (1) An *explosive may be stored in a maga­
zine only if the licence authorizes the storage of
that explosive in that magazine.
(2) Materials and equipment may be brought into
or stored in a magazine only if they are required for
operations, including handling explosives, in the
magazine and they do not increase the likelihood of
an ignition.
150. (1) Packages and containers of *explosives
must be stacked so that they will not fall over, col­
lapse or be deformed, torn or crushed. They must
not be stacked higher than the stacking line for the
magazine.
(2) Packages and containers of explosives must
not be used as supports for conveyors or ramps.
Authorized
storage
Other materials
and equipment
Stacking
Prohibited use
of packages
Air circulation
Opening
packages
Opened
packages
Fire prevention
No smoking
(3) There must be enough space between the
stacks of explosives, the walls, the ceiling and the
ventilation openings to permit air circulation.
(4) Packages or containers that are made from
wood or have metal fasteners or strapping must not
be opened in a magazine. Other packages or con­
tainers may be opened in a magazine for inspection
or to remove explosives, but they must be opened
one at a time.
(5) Any package or container of explosives that
has been opened outside a magazine must be dry,
clean and free of grit and other contamination be­
fore it is taken into the magazine.
151. (1) Precautions must be taken that minimize
the likelihood of fire in or near a magazine.
(2) Smoking must be prohibited in a magazine.
Gazette du Canada Partie I
(2) Dans le cas d’une licence de poudrière (ven­
deur) et d’une licence de poudrière (utilisateur), la
distance acceptable est déterminée par le ministre
des Ressources naturelles en fonction des risques
pour les personnes ou les biens, compte tenu de la
quantité et du type d’*explosifs qui seront stockés
dans la poudrière, de la solidité, de la proximité et
de l’utilisation des structures et des infrastructures
avoisinantes et du nombre de personnes qui sont
fort susceptibles de se trouver à proximité de la
poudrière à tout moment.
(3) Dans le cas d’une licence de poudrière
(utilisateur-zone), la distance acceptable sur un site
est la distance minimale, en mètres, qui devra être
maintenue entre la poudrière et chaque *lieu vulné­
rable indiqué sur le plan du site, comme l’indique le
document intitulé Principes de distances de sécuri­
té — Manuel de l’utilisateur, publié en 1995 par la
Division de la réglementation des explosifs du mi­
nistère des Ressources naturelles.
148. La poudrière est construite et entretenue de
façon à avoir une bonne ventilation et à être à
l’épreuve du vol, des intempéries et des incendies.
Si elle sert au stockage d’*explosifs de catégorie de
risque EP 1, elle est à l’épreuve des balles, sauf
indication contraire dans la licence.
149. (1) Un *explosif ne peut être stocké dans
une poudrière que si la licence de poudrière en au­
torise le stockage à cet endroit.
(2) Seuls les matériaux et l’équipement qui
n’augmentent pas la probabilité d’un allumage et
qui sont nécessaires aux opérations dans la pou­
drière, notamment la manutention des explosifs,
sont apportés ou stockés dans celle-ci.
150. (1) Les emballages et les contenants d’*ex­
plosifs sont empilés de manière à ne pas se renver­
ser, s’effondrer, se déformer, se déchirer ou s’écra­
ser. La hauteur de la pile ne dépasse pas la ligne
d’empilage prévue pour la poudrière.
(2) Les emballages et les contenants d’explosifs
ne peuvent servir de support à des convoyeurs ou à
des rampes.
(3) Un espace suffisant existe entre les piles
d’explosifs, les murs, le plafond et les ouvertures de
ventilation pour permettre la circulation de l’air.
(4) Les emballages ou les contenants en bois ou
munis d’attaches ou de bandes métalliques ne sont
pas ouverts dans la poudrière. Les autres types
d’emballages ou de contenants peuvent toutefois
l’être, un à la fois, à des fins d’inspection ou pour
en retirer des explosifs.
(5) Les emballages ou les contenants d’explosifs
qui sont ouverts à l’extérieur de la poudrière
sont, avant d’y être placés, propres, secs et exempts
de petites matières abrasives et de toute autre
contamination.
151. (1) Des précautions qui réduisent au mini­
mum la probabilité d’un incendie à l’intérieur et à
proximité de la poudrière sont prises.
(2) Il est interdit de permettre à toute personne de
fumer dans une poudrière.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
631
Critères —
distance
acceptable
Critère —
licence de
poudrière
(utilisateur­
zone)
Exigences de
construction
Stockage
autorisé
Autres
matériaux et
équipement
Empilage
Utilisation
interdite des
emballages
Circulation
d’air
Ouverture
d’emballages
Emballages
ouverts
Prévention des
incendies
Interdiction de
fumer
632
Canada Gazette Part I
Thunderstorms
Prohibited
activities
Unlocked
magazine
Key control
plan
Change of
circumstances
Lost or stolen
key
Fire safety plan
Change of
circumstances
Site security
plan
Change of
circumstances
Copy of plan
(3) On the approach of a thunderstorm, all people
in a magazine must be immediately moved to a safe
place and prevented from returning until the storm
passes.
152. The following activities must not be carried
out inside a magazine unless the magazine licence
authorizes them to be carried out there:
(a) packing or repacking *explosives;
(b) adding a detonator to, or inserting a detonator
in, an explosive;
(c) assembling explosive components;
(d) uncoiling the leg wires of, or removing the
shunt from, an electric detonator or an electric
initiator;
(e) opening a package or container of explosives
to expose an *explosive substance; or
(f) stripping, cutting or slitting the wrapping
of an *explosive article to expose an explosive
substance.
153. (1) A magazine must be *attended when it
is unlocked.
(2) A key control plan that includes the follow­
ing requirements must be put in place for each
magazine:
(a) every key to the magazine must be numbered;
(b) a person may have possession of a key to the
magazine only if they are named in the plan;
(c) the number of people named in the plan must
not exceed the number necessary for the oper­
ation of the magazine;
(d) the lock on the magazine must be of a
type for which keys can be obtained only from
the lock’s manufacturer or a certified locksmith
designated by the manufacturer; and
(e) each key must be kept in a locked and secure
location when it is not in the possession of a per­
son named in the plan.
(3) The plan must be updated to reflect any
change in circumstances that could adversely affect
the security of the magazine site.
(4) If a key is lost or stolen, the lock must be
immediately replaced.
154. (1) A copy of the fire safety plan included
in the licence application must be sent to the local
fire department and made available to employees.
(2) The plan must be updated to reflect any
change in circumstances that could adversely affect
the safety of the site. A copy of the updated plan
must be sent to the local fire department as soon as
the circumstances permit.
155. (1) If a site security plan is included in the
licence application, it must be implemented.
(2) The plan must be updated to reflect any
change in circumstances that could adversely affect
the security of the magazine site. A copy of the
updated plan must be sent to the Chief Inspector of
Explosives as soon as the circumstances permit.
(3) A copy of the most recent version of the plan
must be made available to the people who are re­
sponsible for implementing it.
March 17, 2012
(3) À l’approche d’un orage, les personnes qui se
trouvent dans la poudrière sont évacuées sans délai
vers un lieu sécuritaire et il leur est empêché de
retourner dans la poudrière avant la fin de l’orage.
152. Les activités ci-après ne peuvent être effec­
tuées dans la poudrière que si elles sont autorisées
par la licence :
a) emballer ou réemballer des *explosifs;
b) ajouter un détonateur à un explosif ou y insé­
rer un détonateur;
c) assembler des composants d’explosif;
d) dérouler les fils de détonateur ou retirer le
shunt d’un détonateur électrique ou d’un initia­
teur électrique; e) ouvrir un emballage ou un contenant d’ex­
plosifs pour en mettre à nu la *matière explosive;
f) arracher, couper ou entailler l’enveloppe d’un
*objet explosif pour en mettre à nu la matière
explosive.
153. (1) La poudrière est *surveillée lorsqu’elle
est déverrouillée.
(2) Un plan de contrôle des clés qui contient les
exigences ci-après est mis en œuvre pour chaque
poudrière :
a) chaque clé de la poudrière porte un numéro;
b) seules les personnes nommées dans le plan
sont en possession des clés;
c) le nombre de personnes nommées n’excède
pas le nombre nécessaire pour le fonctionnement
de la poudrière;
d) la serrure de la poudrière est d’un type qui ne
permet l’usage que de clés pouvant être obtenues
exclusivement de leur fabricant, ou d’un serrurier
accrédité qui est désigné par ce dernier;
e) chaque clé est gardée dans un endroit verrouil­
lé et sûr lorsqu’elle n’est pas en la possession
d’une personne nommée dans le plan.
(3) En cas de changement des circonstances qui
pourrait avoir un effet néfaste sur la sûreté de la
poudrière, le plan est mis à jour.
(4) La serrure est remplacée sans délai en cas de
perte ou de vol d’une clé.
154. (1) Une copie du plan de sécurité en cas
d’incendie inclus dans la demande est envoyée au
service local des incendies et est mise à la disposi­
tion des employés.
(2) En cas de changement des circonstances qui
pourrait avoir un effet néfaste sur la sûreté de la
fabrique ou du site satellite, le plan est mis à jour.
Une copie à jour du plan est envoyée au service des
incendies local dès que possible.
155. (1) Tout plan de sûreté du site contenu dans
la demande de licence est mis en œuvre.
(2) Si les circonstances qui pourraient avoir un
effet néfaste sur la sûreté du site de la poudrière
changent, le plan est mis à jour au besoin. Une co­
pie à jour du plan est envoyée à l’inspecteur en chef
des explosifs dès que possible.
(3) Une copie de la version la plus récente du
plan est mise à la disposition des personnes qui
auront à le mettre en œuvre.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Orage
Activités
interdites
Poudrière
déverrouillée
Plan de
contrôle des
clés
Changement de
circonstances
Clé volée ou
perdue
Plan de sécurité
en cas
d’incendie
Changement de
circonstances
Plan de sûreté
du site
Changement de
circonstances
Copies du plan
Le 17 mars 2012
Storage record
Maintenance of
magazine
Combustible
material
156. A record for each magazine must be kept
for two years after the date on which it is made.
The record must include
(a) each type of explosive that is stored;
(b) the quantity of each type of explosive that is
stored; and
(c) the dates on which each explosive was placed
in and removed from the magazine.
157. (1) A magazine must be kept clean, dry and
organized. Any spill, leakage or other contamina­
tion must be cleaned up immediately.
(2) A magazine must be kept free of grit, com­
bustible or abrasive material, any fire-producing,
spark-producing or flame-producing device and any
substance that might spontaneously combust.
Lighting,
electrical
fixtures and
wiring
(3) The lighting (including portable lighting),
electrical fixtures and wiring systems that are
used in a magazine must not increase the likeli­
hood of an ignition. All portable lighting must be
impact-resistant.
Repairs to
magazine
158. (1) Before any repair work that could in­
crease the likelihood of an ignition begins in or on a
magazine, the *explosives in the magazine must be
either
(a) put into another magazine; or
(b) taken to a location where the presence of the
explosives will not increase the likelihood of
harm to people or property, the explosives are
protected from weather and the repair work will
not cause an ignition.
Attending
explosives
(2) Any explosives that are not put into another
magazine must be *attended.
(3) Explosives must not be returned to a maga­
zine until the repairs to the magazine no longer
increase the likelihood of an ignition.
159. A sign that indicates the type of *explo­
sives, and the maximum quantity of each type, that
may be stored in the magazine, as specified in the
licence, must be posted inside every magazine in a
clearly visible location.
160. (1) The *explosives in a magazine must be
checked regularly for signs of deterioration and to
ensure that the manufacturer’s expiry date has not
passed.
Putting
explosives back
Interior sign
Deteriorated
explosives
Marking
Destruction of
deteriorated,
expired or
misfired
explosives
(2) Every deteriorated, expired or misfired
explosive must be clearly marked “Deteriorated/
Détérioré”, “Expired/Périmé” or “Misfired/Raté”,
as the case may be.
(3) Explosives that have deteriorated, expired or
misfired must be safely destroyed as soon as the
circumstances permit. However, explosives that
have deteriorated to the extent that they are un­
stable or in a very dangerous condition must be
destroyed immediately in a manner that does not
increase the likelihood of an accidental ignition
during or after the destruction.
Gazette du Canada Partie I
633
156. Un dossier est créé, à l’égard de chaque
poudrière, et est conservé pendant deux ans après la
date de sa création. Le dossier contient les rensei­
gnements suivants :
a) le type d’*explosif stocké;
b) la quantité de chaque type d’explosif stocké;
c) la date d’entrée et la date de sortie de la pou­
drière de chaque explosif stocké.
157. (1) La poudrière est tenue propre, sèche et
bien rangée. Tout déversement, toute fuite ou toute
autre contamination est nettoyé immédiatement.
(2) La poudrière est exempte de petites matières
abrasives, de matériaux combustibles ou abrasifs,
de dispositifs d’allumage, de dispositifs pouvant
produire des étincelles ou des flammes et de matiè­
res susceptibles de s’enflammer spontanément.
(3) Le système d’éclairage (notamment l’éclai­
rage portatif), les appareils électriques et le câblage
utilisés dans chaque poudrière n’augmentent pas la
probabilité d’un allumage. Les dispositifs d’éclai­
rage portatifs qui sont utilisés dans la poudrière
sont d’un type résistant aux chocs.
158. (1) Avant d’entreprendre, à l’intérieur ou à
l’extérieur de la poudrière, des travaux de répara­
tion qui pourraient augmenter la probabilité d’un
allumage, les *explosifs qui sont dans la poudrière
sont placés :
a) soit dans une autre poudrière;
b) soit dans un lieu où la présence des explosifs
n’augmentera pas la probabilité d’effets néfastes
pour les personnes ou les biens, où les explosifs
sont à l’abri des intempéries et où les travaux ne
causeront pas d’allumage.
(2) Les explosifs qui ne sont pas placés dans une
autre poudrière sont *surveillés.
(3) Les explosifs ne sont replacés dans la pou­
drière que lorsque les travaux de réparation n’aug­
mentent plus la probabilité d’un allumage.
159. Un panneau indiquant la quantité maximale
et le type d’*explosifs dont la licence autorise le
stockage est apposé dans un endroit bien en vue à
l’intérieur de la poudrière.
Dossier
160. (1) Les *explosifs stockés dans la poudrière
font l’objet d’une inspection régulière visant à dé­
celer tout signe de détérioration et à vérifier que la
date de péremption fixée par le fabricant n’est pas
passée.
(2) L’explosif détérioré, périmé ou raté porte
clairement l’inscription « Détérioré/Deteriorated »,
« Périmé/Expired » ou « Raté/Misfired », selon le
cas.
(3) Les explosifs détériorés, périmés ou ratés
sont détruits dès que possible de façon sécuritaire.
Toutefois, ceux qui se sont détériorés au point
d’être instables ou qui sont devenus très dangereux
le sont sans délai de manière à ne pas augmenter la
probabilité d’un allumage accidentel pendant ou
après la destruction.
Explosifs
détériorés
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Entretien de la
poudrière
Matériau
combustible
Système
d’éclairage,
appareils
électriques et
câblage
Réparation de
la poudrière
Surveillance
des explosifs
Remise en
place des
explosifs
Panneau
intérieur
Inscription
Destruction
d’explosifs
détériorés,
périmés ou
ratés
634
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Authorization
required
(4) Subsection (3) does not authorize a person to
destroy deteriorated, expired or misfired explo­
sives. The destruction must be authorized by these
Regulations or otherwise under the Explosives Act.
Storage until
destruction —
normal hazard
(5) A deteriorated, expired or misfired explosive
may be stored in a magazine with other *com­
patible explosives if the storage would not increase
the likelihood of an ignition.
Storage until
destruction —
more than
normal hazard
(6) A deteriorated, expired or misfired explosive
must be stored in a magazine that does not contain
other explosives if storing it with other explosives
could increase the likelihood of an ignition.
Person in
possession of
key
161. A person who is in possession of a key that
is subject to a key control plan referred to in sub­
section 153(2) must not duplicate the key. After
using it, the person must return the key to a locked
location to which access is controlled.
(4) Le paragraphe (3) n’autorise pas la destruc­
tion d’explosifs détériorés, périmés ou dont l’al­
lumage n’a pas fonctionné. La destruction doit être
autorisée par le présent règlement ou autrement
sous le régime de la Loi sur les explosifs.
(5) Les explosifs détériorés, périmés ou dont
l’allumage n’a pas fonctionné peuvent être stockés
dans une poudrière avec d’autres explosifs *com­
patibles s’ils n’augmentent pas la probabilité d’un
allumage.
(6) Les explosifs détériorés, périmés ou dont
l’allumage n’a pas fonctionné sont stockés dans une
poudrière qui leur est exclusivement réservée si
leur stockage avec d’autres explosifs pourraient
augmenter la probabilité d’un allumage.
161. La personne qui est en possession d’une clé
visée par le plan de contrôle des clés mentionné au
paragraphe 153(2) ne peut reproduire celle-ci. Elle
remet la clé dans un endroit verrouillé dont l’accès
est contrôlé après usage.
REQUIREMENTS FOR HOLDERS OF USER MAGAZINE ZONE LICENCES
EXIGENCES VISANT LES TITULAIRES DE LICENCE
DE POUDRIÈRE (UTILISATEUR-ZONE)
Notice of
change of
location
162. (1) When a magazine that is authorized by a
user magazine zone licence is moved to a new site,
within 24 hours after the move the holder of the
licence must complete, sign and send a notice of
change of location, in the form provided by the
Department of Natural Resources, to the Minister
of Natural Resources, to the police force in the lo­
cality of the previous site and to the police force in
the locality of the new site. The notice must be
dated and must include the following information:
(a) the name, address, telephone and cellphone
number, fax number and email address of both
the licence holder and a contact person;
(b) the holder’s licence number and its expiry
date;
(c) the name, telephone number and cellphone
number of the person who is responsible for the
new site;
(d) the date on which the magazine was moved
to the new site;
(e) the geographic coordinates of the previous
and new sites;
(f) the directions by road to the new site;
(g) the safety and security features of the new
site (for example, signs, alarm systems, barriers,
fencing and berms); and
(h) a list of the magazines that were moved that
sets out, for each magazine,
(i) its number, letter or distinctive name as
shown on the initial magazine site plan,
(ii) its tag number, if any,
(iii) the applicable magazine type number, as
set out in the Storage Standards for Industrial
Explosives, May 2001, published by the Ex­
plosives Regulatory Division, Department of
Natural Resources, and
(iv) each type of *explosive, and the quantity
of each type, to be stored.
Autorisation
requise
Stockage
préalable à la
destruction —
risque normal
Stockage
préalable à la
destruction —
risque
inhabituel
Personne en
possession
d’une clé
162. (1) Dans les vingt-quatre heures suivant Avis de
le déplacement d’une poudrière autorisée par sa changement
d’emplacement
licence de poudrière (utilisateur-zone), le titulaire
remplit, signe et fait parvenir au ministre des
Ressources naturelles, ainsi qu’au service de police
desservant la localité du site antérieur de la pou­
drière et à celui où le nouveau site est situé, le
formulaire d’avis de changement d’emplacement
fourni par le ministère des Ressources naturel­
les. L’avis est daté et contient les renseignements
suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de téléphone cellulaire, numéro de télécopieur
et adresse électronique du titulaire de la licence et ceux d’une personne-ressource;
b) le numéro de la licence, ainsi que sa date
d’expiration;
c) les nom, numéro de téléphone et numéro de té­
léphone cellulaire de la personne responsable du
nouveau site;
d) la date à laquelle le site de la poudrière a été
déplacé; e) les coordonnées géographiques de l’empla­
cement précédent et du nouvel emplacement du site de la poudrière;
f) les instructions routières sur la façon de se
rendre au site de la poudrière;
g) les dispositifs de sécurité et de sûreté sur le
site de la poudrière (par exemple panneaux, sys­
tèmes d’alarme, barrières, clôtures et merlons); h) une liste des poudrières qui ont été dépla­
cées et, pour chacune d’elles, les renseignements
suivants :
(i) son numéro, sa lettre ou son nom distinctif
tel qu’indiqué sur le plan initial de site de
poudrière,
(ii) son numéro de plaque, le cas échéant,
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
Site plan
(2) The notice must include a site plan that
shows
(a) the location of each magazine and each
*vulnerable place at the site as well as the loca­
tion of each vulnerable place outside the site that
is exposed to the hazards (for example, debris or
blast effect) that could result from ignition of the
explosives to be stored;
(b) the distance in metres between each maga­
zine at the site, between each magazine and each
vulnerable place at the site as well as between
each magazine at the site and each vulnerable
place outside the site that is exposed to the haz­
ards (for example, debris or blast effect) that
could result from ignition of the explosives to be
stored at the site; and
(c) the minimum distance in metres to be main­
tained between each magazine at the site and
each vulnerable place shown on the site plan, as
set out in the Quantity Distance Principles —
User’s Manual, 1995, published by the Ex­
plosives Regulatory Division, Department of
Natural Resources.
Copy of licence
and notice
163. The holder must ensure that a copy of the
user magazine zone licence and of the notice are
posted in each magazine.
Overview
Authorized
activities
Responsibility
of holder
Presentation of
licence, permit
or certificate
(iii) le numéro du type de poudrière auquel
elle appartient, comme l’indique le document
intitulé Normes relatives aux dépôts d’explo­
sifs industriels, publié en mai 2001 par la Di­
vision de la réglementation des explosifs du
ministère des Ressources naturelles,
(iv) la quantité de chaque type d’*explosif qui
y sera stocké.
(2) L’avis contient un plan de site qui indique :
a) l’emplacement de chaque poudrière et de cha­
que *lieu vulnérable sur le site, ainsi que celui de
chaque lieu vulnérable à l’extérieur du site qui
est exposé aux dangers (par exemple, débris ou
effet de souffle) qui pourraient résulter de
l’allumage des explosifs qui seront stockés sur le
site;
b) la distance, en mètres, entre chaque poudrière
sur le site, entre chaque poudrière sur le site et
chaque lieu vulnérable sur le site, ainsi qu’entre
chaque poudrière sur le site et chaque lieu vulné­
rable à l’extérieur du site qui est exposé aux dan­
gers (par exemple, débris ou effet de souffle) qui
pourraient résulter de l’allumage des explosifs
qui seront stockés sur le site;
c) la distance minimale, en mètres, qui doit être
maintenue entre chaque poudrière sur le site et
chaque lieu vulnérable indiqué sur le plan du
site, comme l’indique le document intitulé Prin­
cipes de quantités de sécurité — Manuel de
l’utilisateur, publié en 1995 par la Division de la
réglementation des explosifs du ministère des
Ressources naturelles.
163. Le titulaire d’une licence de poudrière
(utilisateur-zone) veille à ce qu’une copie de la
licence et une copie de l’avis de changement d’em­
placement soient affichés dans chaque poudrière.
PART 7
PARTIE 7
PROVISIONS OF GENERAL APPLICATION
DISPOSITIONS D’APPLICATION GÉNÉRALE
164. This Part sets out certain terms and condi­
tions that apply to holders of the documents (li­
cences, permits and certificates) issued by the Min­
ister of Natural Resources under section 7 of the
Explosives Act. It also sets out the procedures for
changing or renewing these documents and pro­
vides for their suspension and cancellation.
164. La présente partie énonce certaines condi­
tions qui s’appliquent aux titulaires de documents
(licences, permis et certificats) délivrés par le
ministre des Ressources naturelles en vertu de
l’article 7 de la Loi sur les explosifs. Elle énonce
également la marche à suivre pour modifier ou re­
nouveler ces documents, et elle traite de leur sus­
pension et de leur annulation.
TERMS AND CONDITIONS
CONDITIONS
165. (1) A holder of a licence, permit or certifi­
cate may carry out any *activity involving an ex­
plosive that is authorized by the document and must
do so in the manner specified in it.
(2) The holder must ensure that their employees
and other workers carry out the activities author­
ized by the document in the manner specified in it.
166. A holder of a licence, permit or certifi­
cate must present their document for review at the
request of a peace officer.
165. (1) Le titulaire d’une licence, d’un permis
ou d’un certificat peut effectuer les *activités visant
un explosif autorisées par le document et il le fait
de la façon mentionnée dans celui-ci.
(2) Il veille à ce que ses employés et les autres
travailleurs effectuent les activités autorisées par le
document de la façon mentionnée dans celui-ci.
166. À la demande d’un agent de la paix, le titu­
laire d’une licence, d’un permis ou d’un certificat le
lui présente afin qu’il l’examine.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
635
Plan de site
Copie de la
licence et de
l’avis
Survol
Activités
autorisées
Responsabilité
du titulaire
Présentation du
document
636
Canada Gazette Part I
Fire
Incidents
Report
Destruction of
explosives
Decommissioning plan —
factory
Decommissioning plan —
magazine
167. (1) A holder of a licence, permit or cer­
tificate must immediately inform the local fire
department of any fire that involves an explosive
under their control.
(2) A holder of a licence, permit or certificate
must inform an inspector as soon as the circum­
stances permit of any of the following incidents that
involves an *explosive under their control:
(a) the theft, attempted theft or loss of an
explosive;
(b) a fire, spill or accidental explosion;
(c) an injury or death; or
(d) any accidental property damage.
(3) The holder must provide the Chief Inspector
of Explosives with a detailed follow-up report
about the incident as soon as the circumstances
permit. The report must include the likely cause of
the incident and the steps that the holder will take
to prevent such an incident from happening again.
168. A holder of a licence, permit or certificate
who has not applied to renew the document or ob­
tain a new document must ensure that on or before
the expiry date of their document the *explosives
under their control
(a) are destroyed in a manner that does not in­
crease the likelihood of an accidental ignition
during or after the destruction;
(b) are delivered to a holder of a factory licence
that authorizes storage of those explosives;or
(c) are returned to the person from whom they
were bought.
169. (1) Before decommissioning a factory, a
holder of a division 1 factory licence must send a
written decommissioning plan to the Minister of
Natural Resources.
(2) Before decommissioning a workplace or
magazine, a holder of a division 2 factory licence, a
magazine licence or a manufacturing certificate
must send a written decomissioning plan to the
Minister of Natural Resources if the workplace or
magazine contains any *explosive residue.
Contents of
plan (3) A decommissioning plan must include a description of the safety measures that the holder will
take to minimize the likelihood of harm to people
or property during and after the decommissioning.
Additional
safety measures
(4) The Minister may require the holder to im­
plement additional safety measures that are neces­
sary to minimize the likelihood of harm to people
or property.
Responsibility
of holder
(5) The holder must implement the decommis­
sioning plan and ensure that the factory, workplace
or magazine is decommissioned in a safe manner
and that any possibility of harm to people or prop­
erty is eliminated after the factory or magazine is
March 17, 2012
167. (1) Le titulaire d’une licence, d’un permis
ou d’un certificat informe immédiatement le service
des incendies local de tout incendie mettant en
cause un *explosif dont il est responsable.
(2) Si l’un ou l’autre des incidents ci-après
mettant en cause des explosifs dont il est res­
ponsable survient, le titulaire en informe sans délai
un inspecteur :
a) le vol, la tentative de vol ou la perte d’un
explosif;
b) un incendie, un déversement ou une explosion
accidentelle; c) une blessure ou un décès; d) des dommages accidentels à des biens. (3) Le titulaire envoie dès que possible à l’ins­
pecteur en chef des explosifs un rapport de suivi
détaillé concernant l’incident. Il y fait état de la
cause probable de celui-ci et des mesures qu’il
prendra pour empêcher qu’il ne se reproduise.
Incendie
168. Au plus tard à la date d’expiration de sa li­
cence, de son permis ou de son certificat, le titulaire
qui n’a pas présenté de demande de renouvellement
du document en question ou de demande d’ob­
tention d’un nouveau document veille à ce que les
*explosifs dont il est responsable :
a) soient détruits de manière à ne pas augmenter
la probabilité d’un allumage accidentel pendant
ou après la destruction;
b) soient remis au titulaire d’une licence de fa­
brique qui autorise le stockage des explosifs;
c) soient retournés à la personne qui les lui a
vendus.
169. (1) Avant de mettre hors service sa fabrique,
le titulaire de la licence de fabrique de la section 1
soumet par écrit au ministre des Ressources natu­
relles un plan de mise hors service.
(2) Avant de mettre hors service un lieu de tra­
vail ou une poudrière, le titulaire d’une licence de
fabrique de la section 2, d’une licence de poudrière
ou d’un certificat de fabrication soumet au ministre
des Ressources naturelles un plan de mise hors
service par écrit si le lieu de travail ou la poudrière
contient des résidus d’*explosifs.
(3) Le plan de mise hors service décrit les mesu­
res de sécurité que le titulaire prendra pour réduire
au minimum la probabilité d’effets néfastes pour
les personnes ou les biens pendant et après la mise
hors service.
(4) Le ministre des Ressources naturelles peut
exiger que des mesures de sécurité supplémen­
taires nécessaires pour réduire au minimum les ef­
fets néfastes pour les personnes et les biens soient
prises.
(5) Le titulaire met en œuvre le plan de mise hors
service et veille à ce que la mise hors service de la
fabrique, du lieu de travail ou de la poudrière soit
faite de façon sûre et de façon qu’il n’y ait aucune
possibilité d’effets néfastes pour les personnes ou
Destruction des
explosifs
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Incidents
Rapport
Plan de mise
hors service —
fabrique
Plan de mise
hors service —
poudrière
Contenu du
plan
Mesures de
sécurité
supplémen­
taires
Responsabilité
du titulaire de
licence
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
decommissioned. They must inform the Minister
when the decommissioning is complete.
Annual report
Submission
Suspension of
activity
170. (1) For any calendar year during which a
holder of a factory licence, an import or export
permit or a manufacturing certificate carries out an
*activity involving an explosive, the holder must
submit a report to the Chief Inspector of Explo­
sives in the form provided by the Department of
Natural Resources. The report must include, for
each explosive,
(a) its UN number;
(b) for each UN number, the quantity of explo­
sive that was imported, *manufactured, sold, ex­
ported, lost, stolen or destroyed during the calen­
dar year; and
(c) the quantity of each explosive in the holder’s
inventory on December 31 of the calendar year
or, if the holder ceased operations during the
year, on the date on which operations ceased.
(2) The report must be submitted
(a) when the holder applies to renew their li­
cence, permit or certificate, if the application for
renewal is between the end of the calendar year
and March 31 of the following year; or
(b) on or before March 31 of the year following
the calendar year if the holder has not applied for
a renewal before that day.
637
les biens par la suite. Il informe le ministre des
Ressources naturelles lorsque la mise hors service
est terminée.
170. (1) Pour chaque année civile au cours de la­ Rapport annuel
quelle le titulaire d’une licence de fabrique, d’un
permis d’importation, d’un permis d’exportation ou
d’un certificat de fabrication effectue une *activité
visant un explosif, il présente un rapport à
l’inspecteur en chef des explosifs en utilisant le
formulaire fourni par le ministère des Ressources
naturelles. Le rapport contient les renseignements
ci-après, pour chaque explosif :
a) le numéro ONU de l’explosif; b) à l’égard de chaque numéro ONU, la quanti­
té d’explosif importé, *fabriqué, vendu, exporté, perdu, volé ou détruit au cours de l’année civile;
c) la quantité d’explosif en inventaire au 31 dé­
cembre de cette année civile ou, si le titulaire a
cessé ses opérations pendant l’année, au moment
où les opérations ont cessé.
Présentation du
(2) Le titulaire présente le rapport :
rapport
a) au moment où il renouvelle sa licence, son
permis ou son certificat, s’il fait sa demande en­
tre la fin de l’année civile et le 31 mars de l’an­
née suivante;
b) au plus tard le 31 mars de l’année suivant
l’année civile, s’il ne l’a pas fait avant cette date.
171. A licence holder who intends to suspend an
activity for which their licence was issued must, no
later than 14 days before the date on which the sus­
pension is to begin, give the Minister of Natural
Resources written notice of the date of suspension
and the anticipated date, if any, for resuming the
activity.
171. Si le titulaire d’une licence a l’intention de
suspendre une activité pour laquelle la licence a été
délivrée, il avise par écrit, dans les quatorze jours
précédant le début de la suspension, le ministre
des Ressources naturelles de la date à laquelle
commencera celle-ci et, le cas échéant, de la date
prévue de la reprise de l’activité.
AMENDMENT AND RENEWAL
MODIFICATION ET RENOUVELLEMENT
Amendment or
renewal with
amendment
172. (1) An applicant for an amendment of a li­
cence, permit or certificate, or for a renewal with
amendment, must complete, sign and send to the
Chief Inspector of Explosives the application form
provided by the Department of Natural Resources.
The application must state whether the amendment
requested is to a licence, a permit or a certificate
and must include the following information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of both the applicant
and a contact person;
(b) the number of the applicant’s licence, permit
or certificate;
(c) the amendment requested; and
(d) all the information that differs from that pro­
vided in the previous application.
Renewal
without
amendment
(2) An applicant for a renewal without amendment of a licence, permit or certificate must com­
plete, sign and send to the Chief Inspector of
Explosives the application form provided by the
172. (1) Le demandeur d’une modification à une
licence, à un permis ou à un certificat, ou de leur
renouvellement avec modification, remplit, signe et
fait parvenir à l’inspecteur en chef des explosifs le
formulaire de demande fourni par le ministère des
Ressources naturelles, indiquant dans la demande le
type de document en cause, soit une licence, un
permis ou un certificat. La demande contient les
renseignements suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du de­
mandeur et ceux d’une personne-ressource;
b) le numéro de la licence, du permis ou du
certificat;
c) la modification demandée;
d) les renseignements qui diffèrent de ceux four­
nis lors de la dernière demande.
(2) Le demandeur du renouvellement d’une li­
cence, d’un permis ou d’un certificat sans modifica­
tion remplit, signe et fait parvenir à l’inspecteur en
chef des explosifs le formulaire de demande fourni
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Suspension
d’activité
Modification
ou
renouvellement
avec
modification
Renouvelle­
ment sans
modification
638
Exception
Fees
Suspension
Cancellation
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Department of Natural Resources. The application
must include the following information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of both the applicant
and a contact person; and
(b) the number of the applicant’s licence, permit
or certificate.
(3) Despite subsections (1) and (2), a person who
applies for the renewal of a manufacturing certifi­
cate must comply with section 109.
(4) An applicant must pay the applicable fees set
out in Part 19.
SUSPENSION AND CANCELLATION
SUSPENSION ET ANNULATION
173. (1) The Chief Inspector of Explosives may
suspend a licence, permit or certificate, in whole or
in part, if the holder fails to comply with the Explo­
sives Act, these Regulations or any term or condi­
tion of the document. The suspension continues
until the measures required to bring the holder into
compliance are taken.
(2) The Chief Inspector may cancel a licence,
permit or certificate if the holder
(a) fails more than one time to comply with the
Explosives Act, these Regulations or any term or
condition of the document; or
(b) jeopardizes the safety of the public or the
holder’s employees by failing to follow the prac­
tices of the *explosives industry.
173. (1) L’inspecteur en chef des explosifs peut
suspendre, en tout ou en partie, une licence, un
permis ou un certificat si le titulaire omet de se
conformer à la Loi sur les explosifs, au présent rè­
glement ou aux conditions de son document. La
suspension s’applique jusqu’à ce qu’il ait pris les
mesures nécessaires pour remédier à la situation.
(2) L’inspecteur en chef des explosifs peut annu­
ler une licence, un permis ou un certificat dans les
cas suivants :
a) le titulaire a, plus d’une fois, omis de se
conformer à la Loi sur les explosifs, au présent
règlement ou aux conditions de son document;
b) il met en danger la sécurité du public ou de ses
employés en ne se conformant pas aux pratiques
établies dans l’industrie des *explosifs.
(3) L’inspecteur en chef des explosifs ne suspend
ou n’annule une licence, un permis ou un certificat
que s’il a fait parvenir au titulaire un avis écrit mo­
tivé de la suspension ou de l’annulation et indiquant
la date de celle-ci et si ce dernier a eu la possibilité
de présenter des arguments pour démontrer pour­
quoi la licence, le permis ou le certificat ne doit pas
être suspendu ou annulé.
(4) Le titulaire peut présenter par écrit au minis­
tre des Ressources naturelles une demande de révi­
sion de la décision de suspendre ou d’annuler le
document. La demande est faite au plus tard quinze
jours suivant l’avis de la décision par l’inspecteur
en chef des explosifs au titulaire. Le ministre des
Ressources naturelles confirme, modifie ou annule
la décision.
Procedure
(3) Before suspending or cancelling a licence,
permit or certificate, the Chief Inspector must pro­
vide the holder with written notice of the reasons
for the suspension or cancellation and its effective
date and give them an opportunity to provide rea­
sons why the licence, permit or certificate should
not be suspended or cancelled.
Review by
Minister (4) The holder may request that the Minister of
Natural Resources review the Chief Inspector’s
decision to suspend or cancel. The request must be
made in writing within 15 days after the Chief In­
spector has given the holder notice of the decision.
The Minister must confirm, revoke or amend the
decision.
Overview
par le ministère des Ressources naturelles. La de­
mande contient les renseignements suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du de­
mandeur et ceux d’une personne-ressource;
b) le numéro de la licence, du permis ou du
certificat.
(3) Malgré les paragraphes (1) et (2), le deman­
deur du renouvellement d’un certificat de fabrica­
tion se conforme à l’article 109.
(4) Le demandeur paie les droits applicables
prévus à la partie 19.
PART 8
PARTIE 8
SCREENING
VÉRIFICATION
174. This Part sets out the screening require­
ments for people who have access to high hazard
explosives. Division 1 sets out the requirements
that must be met by applicants for a licence if they
intend to *manufacture or store a high hazard ex­
plosive. Division 2 sets out the duties of licence
holders to control access to high hazard explosives.
It also sets out the requirements for obtaining ap­
proval letters.
174. La présente partie énonce les exigences de
vérification applicables aux personnes qui ont accès
à des explosifs à risque élevé. La section 1 énonce
les exigences visant les demandeurs de licence
qui souhaitent *fabriquer ou stocker des explosifs à
risque élevé. La section 2 énonce les responsa­
bilités visant les titulaires de licence quant au
contrôle de l’accès à des explosifs à risque élevé,
ainsi que les exigences relatives à l’obtention de
lettres d’approbation.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Exception
Droits
Suspension
Annulation
Procédure
Révision par le
ministre
Survol
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
Definitions
175. (1) The following definitions apply in this
Part. “approval
“approval letter” means an approval letter issued
letter”
by the Minister of Natural Resources under sec­
« lettre
d’approbation » tion 183.
“equivalent
document”
« document équivalent » “high hazard
explosive” « explosif à
risque élevé » “licence” « licence » Access
Criminal record
check
List of
employees
Issuance of
document
“equivalent document” means
(a) a permis général issued under Quebec’s An
Act respecting explosives, as amended from time
to time;
(b) a FAST card (free and secure trade card)
issued by the Canada Border Services Agency;
(c) a NEXUS card issued by the Canada Border
Services Agency; or
(d) a Firearms Possession and Acquisition Li­
cence issued under the Firearms Act.
“high hazard explosive” refers to
(a) military explosives or law enforcement ex­
plosives (type D);
(b) high explosives (type E); or
(c) initiation systems (type I).
“licence” means a factory licence or a vendor
magazine licence that authorizes the manufacture or
storage of a high hazard explosive.
(2) A person is considered to have access to a
high hazard explosive if it is possible for them to
come into contact, even momentary contact, with
such an explosive.
639
175. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent Définitions
à la présente partie.
« document équivalent » L’un des documents « document
équivalent »
suivants :
“equivalent
a) permis général délivré en vertu de la Loi sur
document”
les explosifs de la province de Québec, avec ses
modifications successives; b) carte EXPRES (expéditions rapides et sécuri­
taires) délivrée par l’Agence des services fronta­
liers du Canada;
c) carte NEXUS délivrée par l’Agence des servi­
ces frontaliers du Canada;
d) permis de possession et d’acquisition d’armes à feu délivré en vertu de la Loi sur les armes à
feu. « explosif à
« explosif à risque élevé »
risque élevé »
a) Explosif à des fins militaires ou à des fins
“high hazard
d’application de la loi (type D);
explosive”
b) explosif détonant (type E);
c) système d’amorçage (type I).
« lettre d’approbation » Lettre délivrée par le mi­ « lettre
»
nistre des Ressources naturelles au titre de l’arti­ d’approbation
“approval
cle 183.
letter”
« licence » Licence de fabrique ou licence de pou­
drière (vendeur) qui autorise la fabrication ou le
stockage d’un explosif à risque élevé.
(2) La personne qui est susceptible d’entrer en
contact avec un explosif à risque élevé, même mo­
mentanément, est réputée avoir accès à celui-ci.
« licence »
“licence”
Accès
DIVISION 1
SECTION 1
APPLICATION FOR LICENCE
DEMANDE DE LICENCE
176. (1) An applicant for a licence, or for the re­
newal of one, must, if they are an individual, in­
clude with their application either the original of
a criminal record check that was carried out on
them within one year before the date on which the
application is received by the Minister of Natural
Resources or proof that they have an equivalent
document.
(2) Every applicant for a licence, or for the re­
newal one, must also include a list of their em­
ployees who are required by this Part to have an
approval letter and must indicate whether the em­
ployee has applied for the letter and whether it has
been received.
177. (1) If the applicant’s criminal record check
does not reveal any of the circumstances set out in
subsection (2) or the applicant has an equivalent
document, the Minister of Natural Resources may
issue or renew the licence.
176. (1) Le demandeur de licence, ou de son re­
nouvellement, qui est un particulier inclut dans sa
demande l’original de l’attestation de vérification
de son casier judiciaire qui a été faite au cours
de l’année précédant la date à laquelle le ministre
des Ressources naturelles a reçu la demande ou la
preuve qu’il possède un document équivalent.
Attestation de
vérification de
casier judiciaire
(2) Le demandeur de licence ou du renouvelle­
ment de celle-ci inclut une liste des employés qui
sont tenus, aux termes de la présente partie, d’avoir
une lettre d’approbation, ainsi qu’une mention in­
diquant s’ils ont demandé une telle lettre ou s’ils
l’ont reçue.
177. (1) Si l’attestation de vérification du casier
judiciaire du demandeur ne fait état d’aucune des
situations mentionnées au paragraphe (2) ou si le
demandeur possède un document équivalent, le
ministre des Ressources naturelles peut délivrer ou
renouveler la licence.
Liste
d’employés
Délivrance du
document
640
Canada Gazette Part I
Refusal
(2) The Minister must refuse to issue or renew
the licence and must give the applicant written no­
tice of the refusal and the reason for the refusal, if
the criminal record check reveals any of the follow­
ing circumstances:
(a) the applicant is subject to a court order pro­
hibiting them from possessing an *explosive;
(b) the applicant has, within the five years before
the date on which the application was received
by the Minister, been convicted of any of the fol­
lowing offences:
(i) an indictable offence under the Explosives
Act,
(ii) an indictable offence under Quebec’s An
Act respecting Explosives, as amended from
time to time,
(iii) an offence under any of the following
provisions of the Criminal Code:
(A) section 80 (breach of duty),
(B) section 81 (using explosives),
(C) section 82 (possession of explosives
without lawful excuse),
(D) subsection 235(1) (first and second de­
gree murder),
(E) subsection 239(1) (attempted murder),
(F) subsection 431.2(2) (explosive or other
lethal device),
(G) section 436.1 (possession of incendiary
material), or
(iv) the applicant has, within the five years be­
fore the date on which the application was re­
ceived, been convicted more than once of
either of the following offences or has been
convicted at least once of each of them:
(A) an indictable offence in the commission
of which violence against another person
was used, threatened or attempted, or
(B) an offence under section 264 of the
Criminal Code (criminal harassment).
Request for
review
(3) An applicant may, within 30 days after the
date on which they receive a notice of refusal, send
the Minister written information or documents to
establish that the information on which the refusal
was based is incorrect.
(4) After reviewing the new information or docu­
ments, the Minister must
(a) issue or renew the licence if the information
on which the refusal was based is incorrect; or
(b) give the applicant written notice of the refusal
and the reasons for the refusal if the information
on which it was based is correct.
Disposition on
review
March 17, 2012
(2) Le ministre refuse de délivrer ou de renouve­
ler la licence, le permis ou le certificat et fait par­
venir au demandeur un avis motivé du refus si
l’attestation de vérification du casier judiciaire du
demandeur montre que celui-ci se trouve dans l’une
des situations suivantes :
a) le demandeur fait l’objet d’une ordonnance
d’un tribunal lui interdisant de posséder un
*explosif;
b) le demandeur a, dans les cinq années précé­
dant la date à laquelle le ministre a reçu sa de­
mande, été déclaré coupable d’une des infrac­
tions suivantes :
(i) un acte criminel prévu à la Loi sur les
explosifs,
(ii) un acte criminel prévu à la Loi sur les ex­
plosifs de la province de Québec, avec ses
modifications successives,
(iii) une infraction à l’une des dispositions ci­
après du Code criminel :
(A) l’article 80 (manque de précautions),
(B) l’article 81 (usage d’explosifs),
(C) l’article 82 (possession d’explosifs sans
excuse légitime),
(D) le paragraphe 235(1) (meurtre au pre­
mier ou au deuxième degré),
(E) le paragraphe 239(1) (tentative de
meurtre),
(F) le paragraphe 431.2(2) (engin explosif
ou autre engin meurtrier),
(G) l’article 436.1 (possession de matières
incendiaires),
(iv) le demandeur a, dans les cinq années pré­
cédant la date à laquelle le ministre a reçu sa
demande, été déclaré coupable plus d’une fois
d’une des infractions ci-après ou au moins une
fois de chacune d’elles :
(A) un acte criminel perpétré avec usage,
tentative ou menace de violence contre
autrui,
(B) une infraction prévue à l’article 264 du
Code criminel (harcèlement criminel).
(3) Le demandeur peut, dans les trente jours sui­
vant la réception de l’avis de refus, faire parvenir
par écrit au ministre des renseignements ou des
documents qui démontrent que les renseignements
sur lesquels se fonde le refus sont inexacts.
(4) Après avoir examiné les nouveaux rensei­
gnements ou les nouveaux documents, le ministre
des Ressources naturelles :
a) délivre ou renouvelle la licence, le permis ou
le certificat, si les renseignements sur lesquels se
fonde son refus sont inexacts;
b) fait parvenir au demandeur un avis motivé du
refus, si les renseignements sur lesquels se fonde
son refus sont exacts.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Refus
Demande de
révision
Décision —
demande de
révision
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
DIVISION 2
SECTION 2
APPROVAL LETTERS
LETTRE D’APPROBATION
Requirements for Holders of a Licence
Exigences visant les titulaires de licence
Approval letter
required
178. (1) A holder of a licence must ensure that an
approval letter or equivalent document is held by
every employee, director or contractor who, in car­
rying out their functions for the holder,
(a) has access to a high hazard explosive;
(b) permits others to have access to a high hazard
explosive; or
(c) controls, directly or indirectly, a person who
has access to a high hazard explosive or permits
others to have access to such an explosive.
Control over
others
(2) A holder of a licence must ensure that a per­
son who does not have an approval letter or an
equivalent document does not occupy a position in
which they control, directly or indirectly, a person
who, in carrying out their functions for the holder,
has access to a high hazard explosive.
Access
prevented
179. (1) A holder of a licence must ensure that a
person who does not have an approval letter or
an equivalent document does not have access to a
high hazard explosive that is being *manufactured
or stored by the holder.
(2) Subsection (1) does not apply in respect of a
person who does not hold an equivalent document,
has applied for an approval letter and was either
refused or is still waiting for a response if, when
they have access to a high hazard explosive, they
are at all times under the direct supervision of an­
other person who has an approval letter or equiva­
lent document.
180. A holder of a licence or certificate must en­
sure that a visitor to their factory or magazine site
who does not have an approval letter and could
have access to a high hazard explosive is at all
times under the direct supervision of a person who
has an approval letter or an equivalent document.
178. (1) Le titulaire d’une licence veille à ce que
détienne une lettre d’approbation ou un document
équivalent chaque employé, administrateur ou en­
trepreneur qui, dans l’exercice de ses fonctions
pour le compte du titulaire :
a) soit a accès à un explosif à risque élevé;
b) soit permet l’accès à un explosif à risque
élevé;
c) soit est responsable, directement ou indirecte­
ment, d’une personne qui a accès ou permet l’ac­
cès à un explosif à risque élevé.
(2) Le titulaire de licence veille à ce que la per­
sonne qui ne détient pas de lettre d’approbation ou
un document équivalent n’occupe aucun poste dans
le cadre duquel elle est responsable, directement ou
indirectement, d’une personne qui, dans l’exercice
de ses fonctions pour le compte du titulaire, a accès
à un explosif à risque élevé.
179. (1) Le titulaire de licence veille à ce que la
personne qui ne détient pas de lettre d’approbation
ou un document équivalent n’ait accès à aucun ex­
plosif à risque élevé qu’il *fabrique ou stocke.
Exception —
supervised
person
Visitors
641
Lettre
d’approbation
requise
Responsabilité
Interdiction
d’accès
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas à la per­ Exception —
sonne qui ne possède pas de document équivalent, personne
supervisée
dont la demande de lettre d’approbation a été refu­
sée ou qui n’a pas encore reçu de réponse à sa de­
mande si, lorsqu’elle a accès à un explosif à risque
élevé, elle est sous la supervision directe et cons­
tante d’une autre personne qui possède une lettre
d’approbation ou un document équivalent.
180. Le titulaire de licence veille à ce que tout Visiteurs
visiteur, à sa fabrique ou à son site de poudrière,
qui ne possède pas de lettre d’approbation et qui
pourrait avoir accès à un *explosif à risque élevé
soit sous la supervision directe et constante d’une
personne qui possède une lettre d’approbation ou
un document équivalent.
181. Le paragraphe 179(1) et l’article 180 ne Exception —
de la
s’appliquent pas aux personnes ci-après dans agent
paix, etc.
l’exercice de leurs fonctions :
a) un agent de la paix; b) un employé du gouvernement fédéral;
c) un inspecteur nommé en vertu de la Loi sur les explosifs.
Exception —
peace officers,
etc.
181. Subsection 179(1) and section 180 do not
apply in respect of the following people when they
are acting in the course of their duties:
(a) a peace officer;
(b) an employee of the federal government; or
(c) an inspector appointed under the Explosives
Act.
Application for Approval Letter
Demande d’une lettre d’approbation
Application
182. (1) A person may apply for an approval let­
ter by completing, signing and sending to the Chief
Inspector of Explosives the application form pro­
vided by the Department of Natural Resources. The
application must include the following information:
(a) the applicant’s name, address, telephone
number and email address;
(b) the applicant’s date of birth; and
182. (1) Toute personne peut demander une lettre
d’approbation en remplissant, signant et faisant
parvenir à l’inspecteur en chef des explosifs le for­
mulaire de demande fourni par le ministère des
Ressources naturelles. La demande contient les ren­
seignements suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone et
adresse électronique du demandeur;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Demande
642
Canada Gazette Part I
(c) if the applicant is employed by or is a director
of a holder of a licence, the holder’s name, ad­
dress, telephone number, fax number and email
address and, if applicable, the name of the appli­
cant’s supervisor.
Criminal record
check
Issuance of
letter
Refusal
(2) The application must include the original of a
criminal record check carried out on the appli­
cant within one year before the date on which the
application is received by the Minister of Natural
Resources.
183. (1) If the applicant’s criminal record check
does not reveal any of the circumstances set out in
subsection (2), the Minister of Natural Resources
must issue a dated approval letter to the applicant
and send a copy of the letter to any holder of a li­
cence mentioned in the application.
(2) The Minister must refuse to issue an approval
letter and must give the applicant written notice of
the refusal, and the reasons for the refusal, if the
applicant’s criminal record check reveals any of the
following circumstances:
(a) the applicant is subject to a court order pro­
hibiting them from possessing any *explosives;
(b) the applicant has, within the five years before
the date on which the application was received
by the Minister, been convicted of any of the fol­
lowing offences:
(i) an indictable offence under the Explosives
Act,
(ii) an indictable offence under Quebec’s An
Act respecting Explosives, as amended from
time to time,
(iii) an offence under any of the following
provisions of the Criminal Code:
(A) section 80 (breach of duty),
(B) section 81 (using explosives),
(C) section 82 (possession of explosives
without lawful excuse),
(D) subsection 235(1) (first and second de­
gree murder),
(E) subsection 239(1) (attempted murder),
(F) subsection 431.2(2) (explosive or other
lethal device),
(G) section 436.1 (possession of incendiary
material), or
(iv) the applicant has, within the five years be­
fore the date on which the application was re­
ceived, been convicted more than once of
either of the following offences or has been
convicted at least once of each of them:
(A) an indictable offence in the commission
of which violence against another person
was used, threatened or attempted, or
(B) an offence under section 264 of the
Criminal Code (criminal harassment).
March 17, 2012
b) la date de naissance du demandeur;
c) si le demandeur est l’employé ou l’adminis­
trateur d’un titulaire de licence, les nom, adresse,
numéro de téléphone, numéro de télécopieur,
adresse électronique de celui-ci ainsi que, le cas
échéant, le nom du superviseur du demandeur. (2) La demande contient l’original de l’attesta­
tion de vérification du casier judiciaire du deman­
deur qui a été faite au cours de l’année précédant la
date à laquelle le ministre des Ressources naturelles
a reçu la demande.
183. (1) Si l’attestation de vérification du casier
judiciaire du demandeur ne fait état d’aucune des
situations mentionnées au paragraphe (2), le minis­
tre des Ressources naturelles fait parvenir une lettre
d’approbation datée au demandeur, ainsi qu’une
copie de celle-ci à tout titulaire de licence mention­
né dans la demande.
(2) Le ministre refuse de délivrer la lettre
d’approbation au demandeur et lui fait parvenir un
avis motivé du refus si l’attestation de vérification
de casier judiciaire du demandeur montre que celui­
ci se trouve dans l’une des situations suivantes :
a) le demandeur fait l’objet d’une ordonnance
d’un tribunal lui interdisant de posséder un
*explosif;
b) le demandeur a, dans les cinq années précé­
dant la date à laquelle le ministre a reçu sa de­
mande, été déclaré coupable d’une des infrac­
tions suivantes :
(i) un acte criminel prévu à la Loi sur les
explosifs,
(ii) un acte criminel prévu à la Loi sur les ex­
plosifs de la province de Québec, avec ses
modifications successives,
(iii) une infraction à l’une des dispositions ci­
après du Code criminel :
(A) l’article 80 (manque de précautions),
(B) l’article 81 (usage d’explosifs),
(C) l’article 82 (possession d’explosifs sans
excuse légitime),
(D) le paragraphe 235(1) (meurtre au pre­
mier ou au deuxième degré),
(E) le paragraphe 239(1) (tentative de
meurtre),
(F) le paragraphe 431.2(2) (engin explosif
ou autre engin meurtrier),
(G) l’article 436.1 (possession de matières
incendiaires),
(iv) le demandeur a, dans les cinq années pré­
cédant la date à laquelle le ministre a reçu sa
demande, été déclaré coupable plus d’une fois
d’une des infractions ci-après ou au moins une
fois de chacune d’elles :
(A) un acte criminel perpétré avec usage,
tentative ou menace de violence contre
autrui,
(B) une infraction prévue à l’article 264 du
Code criminel (harcèlement criminel).
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Attestation de
vérification de
casier judiciaire
Lettre
d’approbation
Refus
Le 17 mars 2012
Request for
review
Disposition on
review
Review not
requested
Period of
validity
Gazette du Canada Partie I
(3) An applicant may, within 30 days after the
date on which they receive a notice of refusal, send
the Minister written information or documents to
establish that the information on which the refusal
was based is incorrect.
(4) After reviewing the new information or
documents, the Minister must
(a) issue the approval letter if the information on
which the refusal was based is incorrect; or
(b) give the applicant written notice of the re­
fusal, and the reasons for the refusal, and send a
copy of the notice to any licence holder men­
tioned in the application, if the information on
which the refusal was based is correct.
(5) If the applicant does not request a review, the
Minister must, at the end of the period mentioned in
subsection (3), send a copy of the notice of refusal
to any licence holder mentioned in the application.
184. An approval letter remains valid for five
years after the date on which it is issued.
Copy of letter
185. (1) A person who has been issued an ap­
proval letter may
(a) obtain a copy of the letter by sending a re­
quest to the Chief Inspector of Explosives that
sets out the person’s name, address, telephone
number and email address and the date of the let­
ter; or
(b) have a copy of the letter sent to a holder of a
licence by sending a request to the Chief In­
spector of Explosives that sets out the person’s
name, address, telephone number and email ad­
dress, the date of the letter and the holder’s
name, address and email address.
Verification
(2) A holder of a licence who wishes to verify
that a director or employee of the holder, or a per­
son seeking employment from the holder, has
an approval letter must complete, sign and send to
the Chief Inspector of Explosives the application
form provided by the Department of Natural Re­
sources. The application must include the following
information:
(a) the name, address, telephone number, fax
number and email address of both the holder and
a contact person;
(b) the name and date of birth of the person
whose approval letter is to be verified; and
(c) that person’s written consent, witnessed and
signed by a witness.
Overview
(3) Le demandeur peut, dans les trente jours sui­
vant la réception de l’avis de refus, faire parvenir
par écrit au ministre des renseignements ou des
documents qui démontrent que les renseignements
sur lesquels se fonde le refus sont inexacts.
(4) Après avoir examiné les nouveaux rensei­
gnements ou les nouveaux documents, le ministre
des Ressources naturelles :
a) délivre la lettre d’approbation, si les rensei­
gnements sur lesquels se fonde son refus sont
inexacts;
b) fait parvenir au demandeur un avis motivé du
refus, ainsi qu’une copie de celui-ci à tout titu­
laire de licence mentionné dans la demande, si
les renseignements sur lesquels se fonde son re­
fus sont exacts.
(5) Si le demandeur ne demande pas de révision,
le ministre fait parvenir, à l’expiration du délai
prévu au paragraphe (3), l’avis de refus à tout titu­
laire de licence mentionné dans la demande.
184. La lettre d’approbation demeure valide pen­
dant une durée de cinq ans après la date de sa
délivrance.
185. (1) La personne à qui une lettre d’appro­
bation a été délivrée peut :
a) en obtenir une copie en faisant parvenir à
l’inspecteur en chef des explosifs une demande à
cet effet qui indique ses nom, adresse, numéro de
téléphone et adresse électronique, ainsi que la
date de la lettre;
b) faire envoyer une copie de la lettre à tout titu­
laire de licence en faisant parvenir à l’inspecteur
en chef des explosifs une demande à cet effet qui
indique ses nom, adresse, numéro de téléphone
et adresse électronique, la date de la lettre, ainsi
que les nom, adresse et adresse électronique du
titulaire.
(2) Le titulaire de licence qui souhaite s’assurer
qu’un de ses employés ou administrateurs ou toute
personne désirant devenir son employé possède une
lettre d’approbation remplit, signe et fait parvenir à
l’inspecteur en chef des explosifs le formulaire de
demande fourni par le ministère des Ressources
naturelles. La demande contient les renseignements
suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, numé­
ro de télécopieur et adresse électronique du titu­
laire et ceux d’une personne-ressource;
b) les nom et date de naissance de la per­
sonne dont la lettre d’approbation fera l’objet de
la vérification;
c) le consentement de la personne par écrit, signé
et attesté par un témoin.
PART 9
PARTIE 9
TRANSPORTING EXPLOSIVES
TRANSPORT DES EXPLOSIFS
186. This Part sets out the requirements for
transporting *explosives, including in transit trans­
portation and the loading and unloading of
186. La présente partie prévoit les exigences vi­
sant le transport, y compris le transport en transit, et
le chargement et le déchargement des *explosifs
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
643
Demande de
révision
Décision —
demande de
révision
Aucune
demande de
révision
Durée de
validité
Copie de la
lettre
Vérification
Survol
644
Canada Gazette Part I
explosives, that must be met by owners, shippers,
carriers and drivers. When a small quantity of cer­
tain explosives is to be shipped, the requirements of
section 190 apply. In all other cases, the require­
ments of sections 191 to 201 (dealing with trans­
portation by vehicle) and sections 202 and 203
(dealing with transportation by other means) apply.
Definitions
188. A reference to a mass of explosives in this
Part is a reference to their net quantity (the mass of
the explosives excluding the mass of any packaging
or container), except in section 190 where it is
a reference to their gross quantity (the mass of
the explosives plus the mass of any packaging or
container).
189. A driver is not subject to the requirements
for carriers that are set out in this Part if the driver
is an employee, or an agent or mandatary, of the
carrier.
auxquelles doivent se conformer le propriétaire,
l’expéditeur, le transporteur et le conducteur. Lors­
que de petites quantités de certains explosifs sont
transportés, l’article 190 s’applique. Dans tous les
autres cas, les articles 191 à 201 prévoient les exi­
gences visant le transport d’explosifs dans un véhi­
cule et les articles 202 et 203, celles qui s’ap­
pliquent aux autres moyens de transport.
187. Les définitions qui suivent s’appliquent à la
présente partie.
« expéditeur » Personne qui prend des arrange­
ments pour obtenir un transporteur, qui prépare les
*explosifs en vue de leur transport et qui les livre
au transporteur.
« transporteur » Personne qui transporte des *ex­
plosifs ou qui fournit le service de transport d’ex­
plosifs, notamment le service qui consiste à fournir
le véhicule ou d’autres moyens de transport ou à
charger ou décharger des explosifs.
188. Dans la présente partie, toute mention de la
masse d’un *explosif s’entend de sa quantité nette
(sa masse à l’exclusion de son emballage ou de son
contenant), sauf dans le cas de l’article 190, où la
masse des explosifs s’entend de la masse brute (leur
masse plus celle de leur emballage ou de leur
contenant).
189. Les exigences concernant le transporteur
énoncées dans la présente partie ne s’appliquent pas
au conducteur qui est un employé ou un mandataire
du transporteur.
TRANSPORTING SMALL QUANTITY OF EXPLOSIVES
TRANSPORT DE PETITES QUANTITÉS D’EXPLOSIFS
187. The following definitions apply in this Part.
who transports explo­
service of transporting
explosives, including the service of supplying the
vehicle or other means of transportation or loading
or unloading the *explosives.
“shipper” means a person who arranges for a car­
rier, prepares the *explosives for transport and de­
livers them to the carrier.
“carrier” “carrier” means a person
« transporteur » sives or who provides the
“shipper” « expéditeur »
Explosives
quantity
Driver who is
not a carrier
List of
explosives
March 17, 2012
190. (1) A carrier or driver who transports no
more than 12 kg of explosives numbered UN 0028
BLACK POWDER (GUNPOWDER) COM­
PRESSED or UN 0027, BLACK POWDER (GUN­
POWDER) or no more than 150 kg of explosives
with any of the following UN numbers is not sub­
ject to the requirements of sections 191 to 203 but
must ensure that the requirements in subsection (2)
are met:
(a) UN 0012, CARTRIDGES, SMALL ARMS,
if the calibre is 12.7 mm (50 calibre) or smaller;
(b) UN 0014, CARTRIDGES, SMALL ARMS,
BLANK, if the calibre is 12.7 mm (50 calibre) or
smaller;
(c) UN 0044, PRIMERS, CAP type;
(d) UN 0055, CASES, CARTRIDGE, EMPTY,
WITH PRIMER if the calibre is 12.7 mm
(50 calibre) or smaller;
(e) UN 0105, FUSE, SAFETY;
(f) UN 0131, LIGHTERS, FUSE;
(g) UN 0161, POWDER, SMOKELESS;
(h)
UN
0173,
RELEASE
DEVICES,
EXPLOSIVE;
(i) UN 0186, ROCKET MOTORS;
(j) UN 0191, SIGNAL DEVICES, HAND;
(k) UN 0197, SIGNALS, SMOKE;
(l) UN 0276, CARTRIDGES, POWER
DEVICE;
(m) UN 0312, CARTRIDGES, SIGNAL;
Définitions
« expéditeur »
“shipper”
« transporteur »
“carrier”
Quantité
d’explosifs
Conducteur qui
n’est pas un
transporteur
190. (1) Ni le transporteur ni le conducteur Liste
qui transportent au plus 12 kg des explosifs portant d’explosifs
les numéros ONU 0027, POUDRE NOIRE ou
ONU 0028, POUDRE NOIRE COMPRIMÉE ou
au plus 150 kg des explosifs portant l’un des numé­
ros ONU ci-après ne sont assujettis aux exigences
prévues aux articles 191 à 203, mais ils veillent à ce
que les exigences prévues au paragraphe (2) soient
respectées :
a) ONU 0012, CARTOUCHES POUR ARMES DE PETIT CALIBRE, si le calibre est de
12,7 mm (calibre 50) ou moins;
b) ONU 0014, CARTOUCHES À BLANC
POUR ARMES DE PETIT CALIBRE, si le cali­
bre est de 12,7 mm (calibre 50) ou moins;
c) ONU 0044, AMORCES À PERCUSSION; d) ONU 0055, DOUILLES DE CARTOUCHES
VIDES AMORCÉES, si le calibre est de
12,7 mm (calibre 50) ou moins;
e) ONU 0105, MÈCHE DE MINEUR (MÈCHE
LENTE ou CORDEAU BICKFORD);
f) ONU 0131, ALLUMEURS POUR MÈCHE
DE MINEUR; g) ONU 0161, POUDRE SANS FUMÉE; h) ONU 0173, ATTACHES PYROTECHNI­
QUES EXPLOSIVES; i) ONU 0186, PROPULSEURS; j) ONU 0191, ARTIFICES DE SIGNALISA­
TION À MAIN; k) ONU 0197, SIGNAUX FUMIGÈNES; ———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
(n) UN 0323, CARTRIDGES, POWER
DEVICE;
(o) UN 0336, FIREWORKS;
(p) UN 0337, FIREWORKS;
(q) UN 0351, ARTICLES, EXPLOSIVE, N.O.S.;
(r) UN 0373, SIGNAL DEVICES, HAND;
(s) UN 0403, FLARES, AERIAL;
(t) UN 0404, FLARES, AERIAL;
(u) UN 0405, CARTRIDGES, SIGNAL;
(v) UN 0431, ARTICLES, PYROTECHNIC;
(w) UN 0432, ARTICLES, PYROTECHNIC;
(x) UN 0453, ROCKETS, LINE THROWING;
(y) UN 0454, IGNITERS;
(z) UN 0499, PROPELLANT, SOLID;
(z.1) UN 0503, AIR BAG INFLATORS,
AIR
BAG
MODULES,
SEAT-BELT
PRETENSIONERS;
(z.2) UN 0505, SIGNALS, DISTRESS;
(z.3) UN 0506, SIGNALS, DISTESS;
(z.4) UN 0507, SIGNALS, SMOKE.
l) ONU 0276, CARTOUCHES POUR
PYROMÉCANISMES; m)
ONU
0312,
CARTOUCHES
DE
SIGNALISATION; n) ONU 0323, CARTOUCHES POUR
PYROMÉCANISMES; o)
ONU
0336,
ARTIFICES
DE
DIVERTISSEMENT;
p)
ONU
0337,
ARTIFICES
DE
DIVERTISSEMENT;
q) ONU 0351, OBJETS EXPLOSIFS, N.S.A; r) ONU 0373, ARTIFICES DE SIGNALISA­
TION À MAIN; s) ONU 0403, DISPOSITIFS ÉCLAIRANTS
AÉRIENS; t) ONU 0404, DISPOSITIFS ÉCLAIRANTS
AÉRIENS; u)
ONU
0405,
CARTOUCHES
DE
SIGNALISATION; v) ONU 0431, OBJETS PYROTECHNIQUES; w) ONU 0432, OBJETS PYROTECHNIQUES; x)
ONU
0453,
ROQUETTES
LANCE-AMARRES; y)
ONU
0454,
INFLAMMATEURS
(ALLUMEURS); z) ONU 0499, PROPERGOL SOLIDE; z.1) ONU 0503, GÉNÉRATEURS DE GAZ
POUR SAC GONFLABLE ou MODULES DE
SAC GONFLABLE ou RÉTRACTEURS DE
CEINTURE DE SÉCURITÉ;
z.2) ONU 0505, SIGNAUX DE DÉTRESSE; z.3) ONU 0506, SIGNAUX DE DÉTRESSE; z.4) ONU 0507, SIGNAUX FUMIGÈNES. (2) Les explosifs sont transportés dans un embal­
lage ou contenant conçu, construit, rempli, fermé,
arrimé et entretenu afin, dans des conditions norma­
les de transport, de réduire au minimum la probabi­
lité d’un allumage.
Requirements
(2) The explosives must be transported in a
package or container that is designed, constructed,
filled, closed, secured and maintained so that under
normal conditions of transport the likelihood of an
ignition is minimized.
TRANSPORTING EXPLOSIVES IN A VEHICLE
TRANSPORT D’EXPLOSIFS DANS UN VÉHICULE
Vehicle
requirements
191. (1) A carrier of *explosives by vehicle must
ensure that the portion of the vehicle that contains
the explosives is either fully enclosed and fire re­
sistant, or is an intermodal container, and that por­
tion is kept locked except when the explosives are
being loaded or unloaded.
(2) The driver of the vehicle must also ensure
that the portion of the vehicle that contains the ex­
plosives is kept locked except when the explosives
are being loaded or unloaded.
(3) A carrier of explosives must not transport ex­
plosives in a towed vehicle unless
(a) the explosives are in a semi-trailer attached to
a truck tractor or in a fifth-wheel trailer; or
(b) the explosives are in a trailer that is part of a
road train travelling over ice roads and the Min­
ister of Natural Resources has determined that
precautions that minimize the likelihood of an
ignition have been taken.
191. (1) Le transporteur d’*explosifs veille à ce
que la partie du véhicule contenant des explosifs
soit entièrement fermée et résistante au feu ou cons­
tituée d’un conteneur intermodal, et qu’elle soit
verrouillée sauf pendant le chargement ou le dé­
chargement des explosifs.
(2) Le conducteur du véhicule veille également à
ce que la partie de celui-ci contenant des explosifs
soit verrouillée, sauf pendant le chargement ou le
déchargement des explosifs.
(3) Le transporteur ne transporte pas d’explo­
sifs dans un véhicule remorqué, sauf dans les cas
suivants :
a) les explosifs sont dans une semi-remorque
fixée à un camion tracteur ou dans une remorque
à sellette;
b) les explosifs sont dans une remorque qui fait
partie d’un train routier circulant sur des routes
de glace et le ministre des Ressources naturelles
Vehicle kept
locked
Towed vehicle
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
645
Exigences
Exigences
visant le
véhicule
Verrouillage
Remorquage
646
Canada Gazette Part I
Oversized load
(4) If an *explosive article or equipment that is
contaminated with an *explosive substance is too
large to be contained in a fully enclosed portion of
a vehicle or an intermodal container, the article or
equipment may be transported on a flatbed if the
carrier obtains a permit to do so issued by the Min­
ister of Natural Resources under paragraph 7(1)(b)
of the Explosives Act. The carrier and the driver
must ensure that the article or equipment is secured
to the flatbed and covered.
Application for
permit (5) A carrier who applies for a permit to use a
flatbed to transport an explosive article or equip­
ment that is contaminated with an explosive sub­
stance must complete, sign and send to the Chief
Inspector of Explosives the application form pro­
vided by the Department of Natural Resources. The
application must include the following information:
(a) the applicant’s name, address, telephone
number, fax number and email address;
(b) the licence plate number and vehicle identifi­
cation number of the flatbed;
(c) the number of the division 1 factory licence
or the magazine licence that authorizes the
*manufacture or storage of the explosive article
or the explosive that contaminated the equip­
ment, along with the address of the factory or
magazine from which or to which the article or
equipment is to be transported;
(d) a description of the explosive article or con­
taminated equipment; and
(e) a description of the method to be used to
cover the article or equipment and to secure it to
the flatbed.
Iron or steel
parts (6) If an iron or steel part of a portion of the
vehicle that will contain explosives is likely to
come into contact with the explosives or their pack­
aging during transport, the carrier must ensure that
the part is covered with material that will prevent
the contact unless the iron or steel is part of the
means of containment for in bulk transportation of
the explosives numbered
(a) UN 0331, EXPLOSIVE, BLASTING,
type B; or
(b) UN 0332, EXPLOSIVE, BLASTING, type E.
Vehicle
transporting
more than
2 000 kg of
explosives
(7) If the vehicle will be used to transport more
than 2 000 kg of explosives, the carrier must ensure
that the vehicle is not gasoline-powered. The carrier
must also ensure that the fuel tank and fuel lines are
not located in, under, beside or over the portion of
the vehicle that contains the explosives, unless
there is no possible alternative and precautions that
March 17, 2012
conclut que des précautions qui réduisent au
minimum la probabilité d’un allumage ont été
prises.
(4) Dans le cas d’un *objet explosif ou d’équipe­ Objet de grande
ment contaminé par une *matière explosive qui est dimension
de trop grande dimension pour être contenu dans
une portion d’un véhicule entièrement fermée ou un
conteneur intermodal, l’objet ou l’équipement peut
être transporté sur une remorque à fond plat si le
transporteur obtient du ministre des Ressources
naturelles un permis à cette fin en vertu de l’ali­
néa 7(1)b) de la Loi sur les explosifs. Le transpor­
teur et le conducteur veillent à ce que l’objet ou
l’équipement soit arrimé à la remorque à fond plat
et soit couvert.
(5) Le transporteur qui demande un permis pour Demande de
transporter un objet explosif ou de l’équipement permis
contaminé par une matière explosive sur une re­
morque à fond plat remplit, signe et fait parvenir à
l’inspecteur en chef des explosifs le formulaire de
demande fourni par le ministère des Ressources
naturelles. La demande contient les renseignements
suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, nu­
méro de télécopieur et adresse électronique du
demandeur;
b) le numéro de la plaque d’immatriculation et le
numéro d’identification de la remorque à fond
plat;
c) le numéro de licence de la fabrique de la sec­
tion 1 ou de la poudrière qui autorise la *fabri­
cation ou le stockage de l’objet explosif ou de
l’explosif qui a contaminé l’équipement, ainsi
que l’adresse de la fabrique ou de la poudrière à
partir de laquelle ou vers laquelle l’objet ou
l’équipement sera transporté;
d) une description de l’objet explosif ou de
l’équipement contaminé;
e) une description de la méthode qui sera utilisée pour couvrir l’objet explosif ou l’équipement et
les arrimer à la remorque à fond plat.
(6) Le transporteur veille à ce que toute partie du Élément en fer
véhicule faite en fer ou en acier qui contiendra des ou en acier
explosif et qui est fort susceptible d’entrer en
contact avec ceux-ci ou avec leur emballage pen­
dant le transport soit recouverte d’un matériau em­
pêchant un tel contact, à moins que le fer ou l’acier
ne fasse partie d’un contenant destiné au transport
en vrac des explosifs portant les numéros ONU
suivants :
a) ONU 0331, EXPLOSIF DE MINE (DE SAU­
TAGE) DU TYPE B; b) ONU 0332, EXPLOSIF DE MINE (DE SAU­
TAGE) DU TYPE E. (7) Le transporteur veille à ce que le véhicule uti­ Véhicule qui
plus
lisé pour transporter plus de 2 000 kg d’explosifs ne transporte
de 2 000 kg
fonctionne pas à l’essence. Il veille à ce que le ré­ d’explosifs
servoir de carburant et les tuyaux d’alimentation en
carburant ne soient pas situés dans ou sous la partie
du véhicule contenant les explosifs ni à côté ou au­
dessus de cette partie du véhicule, sauf s’il n’existe
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Le 17 mars 2012
minimize the likelihood of an ignition have been
taken.
Fire
extinguishers Heater and
lights
(8) The carrier must ensure that the vehicle that
contains explosives is equipped with two fire extin­
guishers that have a rating of at least 4-A :40-B:C
and are easily accessible.
(9) The carrier must ensure that the portion of the
vehicle that contains explosives does not have a
heater or light — other than a heater or light in­
stalled in the portion of the vehicle occupied by the
driver — unless the Minister of Natural Resources
determines that
(a) a heater or light is required because of the
properties of the explosives or the operations to
be carried out in the vehicle; and
(b) precautions that minimize the likelihood of
an ignition have been taken.
Refrigeration
and climate
control systems
(10) The carrier must ensure that the portion of
the vehicle that contains explosives does not have a
refrigeration or climate-control system with its own
fuel tank unless
(a) the fuel system is drained and purged or re­
moved and any battery is isolated by a cut-off
switch or removed; or
(b) the Minister of Natural Resources determines
that
(i) the system has to be operational because of
the properties of the explosives or the oper­
ations to be carried out in the vehicle; and
(ii) precautions that will minimize the likeli­
hood of an ignition have been taken.
Hot
components of
exhaust system
(11) The carrier must ensure that the portion of
the vehicle that contains explosives is protected
from any component of an exhaust system that
could, by heating up, increase the likelihood of an
ignition.
(12) The carrier and the driver must ensure that
any dangerous goods safety marks that are required
by the Transportation of Dangerous Goods Regula­
tions to be displayed on the vehicle when it is on a
public highway and contains explosives must also
be displayed when the vehicle is not on a public
highway and contains explosives.
Dangerous
goods safety
marks
Detonators
192. (1) When detonators are to be transported in
a vehicle that contains other *explosives, the ship­
per and the carrier must ensure that no more than
20 000 detonators will be transported with the other
explosives. They must also ensure that
(a) in the case of a vehicle that contains no more
than 2 000 kg of explosives, the detonators are
stowed apart from the other explosives so that an
explosion of one or more detonators will not ig­
nite any of the other explosives; and
(b) in the case of a vehicle that contains more
than 2 000 kg of explosives, the detonators are
Gazette du Canada Partie I
aucune autre solution possible et que des précau­
tions qui réduisent au minimum la probabilité d’un
allumage ont été prises.
(8) Le transporteur veille à ce que le véhicule
contenant des explosifs soit muni de deux extinc­
teurs facilement accessibles, chacun ayant une ca­
pacité d’au moins 4-A :40-B :C.
(9) Le transporteur veille à ce que la partie du
véhicule contenant les explosifs ne soit pas munie
d’un dispositif de chauffage ou d’éclairage (hormis
ceux installés dans la partie du véhicule occupée
par le conducteur), sauf si le ministre des Ressour­
ces naturelles conclut :
a) d’une part, que la présence du dispositif est
nécessaire compte tenu des propriétés des explo­
sifs ou des activités qui seront effectuées dans le
véhicule;
b) d’autre part, que des précautions qui réduisent
au minimum la probabilité d’un allumage ont été
prises.
(10) Le transporteur veille à ce que la partie du
véhicule contenant les explosifs ne soit pas munie
d’un système de réfrigération ou de climatisation
ayant son propre réservoir en carburant, sauf si,
selon le cas :
a) le système d’alimentation de carburant est
drainé et purgé ou enlevé et que toute batterie est
isolée par un interrupteur ou enlevée;
b) le ministre des Ressources naturelles conclut :
(i) d’une part, que le système doit être opéra­
tionnel en raison des propriétés des explosifs
ou des activités qui seront effectuées dans le
véhicule,
(ii) d’autre part, que des précautions qui rédui­
sent au minimum la probabilité d’un allumage
ont été prises.
(11) Le transporteur veille à ce que la partie du
véhicule contenant des explosifs soit protégée des
composants du système d’échappement qui pour­
raient, en devenant chauds, augmenter la probabili­
té d’un allumage.
(12) Le transporteur et le conducteur veillent à ce
que les indications de danger pour marchandises
dangereuses qui, sous le régime du Règlement sur
le transport des marchandises dangereuses, doivent
être apposées sur tout véhicule circulant sur une
voie publique quand il contient des explosifs soient
affichées lorsque le véhicule contient des explosifs
et n’est pas sur une voie publique.
192. (1) L’expéditeur et le transporteur veillent à
ce qu’au plus 20 000 détonateurs soient transportés
avec d’autres *explosifs dans le même véhicule.
Lorsque des détonateurs sont transportés avec d’au­
tres explosifs, ils veillent à ce que :
a) dans le cas d’un véhicule qui contient au plus
2 000 kg d’explosifs, les détonateurs y soient
rangés séparément des autres explosifs de ma­
nière à ce que toute explosion d’un ou de plu­
sieurs détonateurs ne provoque pas l’allumage
des autres explosifs;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
647
Extincteurs
Dispositifs de
chauffage et
d’éclairage
Système de
réfrigération ou
de climatisation
Composants
chauds du
système
d’échappement
Indications de
danger —
marchandises
dangereuses
Détonateurs
648
Canada Gazette Part I
stowed in a container in or compartment of the
vehicle that is fully enclosed, cannot be accessed
from the portion of the vehicle that contains the
other explosives and will prevent the detonators
from exploding during a fire for at least one
hour.
Damaged or
deteriorated
explosives
Items
transported
with explosives
Permit to
transport
non-explosive
items
Limit for road
trains on ice
roads
Inspection by
licensed
mechanic
Sound
mechanical
condition
Combustible
material
(2) The shipper and the carrier must not transport
damaged or deteriorated explosives unless the Min­
ister of Natural Resources determines that the ex­
plosives must be transported to another location for
the purpose of storing them, making them fit for
use, remaking or repairing them or destroying them
and that precautions that minimize the likelihood of
an ignition have been taken.
(3) The shipper and the carrier must ensure that
things other than explosives are not transported
with explosives unless
(a) in the case of a vehicle that contains no more
than 2 000 kg of explosives, the things are
stowed, or separated from, the explosives so as to
minimize the likelihood of an ignition; and
(b) in the case of a vehicle that contains more
than 2 000 kg of explosives, the vehicle has been
authorized to transport the things by a permit
issued by the Minister of Natural Resources
under paragraph 7(1)(b) of the Explosives Act
and the permit is in the vehicle.
(4) A shipper or a carrier who applies for a per­
mit to transport things other than explosives in a
vehicle that will contain explosives must complete,
sign and send to the Chief Inspector of Explosives
the application form provided by the Department of
Natural Resources. The application must include
the following information:
(a) the applicant’s name, address, telephone
number, fax number and email address;
(b) a list of the non-explosive items to be trans­
ported with the explosives in the vehicle; and
(c) the precautions that will be taken to eliminate
any possibility of an ignition.
(5) In the case of a road train travelling over
ice roads, the carrier must ensure that no more than
20 000 kg of explosives are transported in any
trailer forming part of the train.
193. (1) The carrier must ensure that the vehicle
to be used to transport *explosives was inspected
by a licensed mechanic at least once during the year
preceding the transportation and that any deficien­
cies found during the inspection are corrected be­
fore the vehicle is used.
(2) The carrier must ensure that the vehicle is in
sound mechanical condition and capable of safely
transporting explosives.
(3) The carrier and the driver must ensure
that the portion of the vehicle containing explosives
is free of grit, combustible or abrasive material,
any fire-producing, spark-producing or flameproducing device and any substance that might
ignite spontaneously.
March 17, 2012
b) dans le cas d’un véhicule qui contient plus de
2 000 kg d’explosifs, les détonateurs soient ran­
gés dans un contenant ou un compartiment du
véhicule qui est entièrement fermé, qui ne com­
munique pas avec la partie du véhicule contenant
les autres explosifs et qui empêche l’explosion
des détonateurs pendant au moins une heure en
cas d’incendie.
(2) L’expéditeur et le transporteur ne transportent
pas d’explosifs endommagés ou détériorés dans un
véhicule, sauf si le ministre des Ressources naturel­
les conclut qu’ils doivent être acheminés à un autre
endroit pour y être stockés, rendus utilisables, refaits, réparés ou détruits, et que des précautions qui
réduisent au minimum la probabilité d’un allumage
ont été prises.
(3) L’expéditeur et le transporteur veillent à ce
que des objets autres que des explosifs ne soient
pas transportés avec des explosifs, sauf si :
a) dans le cas d’un véhicule qui contient au plus
2 000 kg d’explosifs, ils sont rangés, ou séparés
des explosifs, de manière à réduire au minimum
la probabilité d’un allumage;
b) dans le cas d’un véhicule qui contient plus de
2 000 kg d’explosifs, le véhicule est autorisé à
transporter les objets par un permis délivré par le
ministre des Ressources naturelles en vertu de
l’alinéa 7(1)b) de la Loi sur les explosifs et le
permis est dans le véhicule.
(4) L’expéditeur ou le transporteur qui demande
un permis pour transporter des objets non explosifs
dans un véhicule qui contiendra des explosifs rem­
plit, signe et fait parvenir à l’inspecteur en chef des
explosifs le formulaire de demande fourni par le
ministère des Ressources naturelles. La demande
contient les renseignements suivants :
a) les nom, adresse, numéro de téléphone, nu­
méro de télécopieur et adresse électronique du
demandeur;
b) une liste des objets non explosifs qui seront
transportés avec les explosifs dans le véhicule;
c) les précautions qui seront prises pour éliminer
toute possibilité d’allumage.
(5) Le transporteur veille à ce qu’au plus
20 000 kg d’explosifs soient transportés dans toute
remorque faisant partie d’un train routier circulant
sur des routes de glace.
193. (1) Le transporteur veille à ce que le véhi­
cule servant au transport des *explosifs soit ins­
pecté par un mécanicien accrédité au moins une
fois dans l’année précédant le transport et à ce
que toute défaillance relevée sur le véhicule lors
de l’inspection soit corrigée avant l’utilisation du
véhicule.
(2) Le transporteur veille à ce que le véhicule
soit en bon état de fonctionnement et permette le
transport des explosifs en toute sécurité.
(3) Le transporteur et le conducteur veillent à ce
que la partie du véhicule contenant les explosifs
soit exempte de petites matières abrasives, de maté­
riaux combustibles ou abrasifs, de dispositifs d’al­
lumage, de dispositifs pouvant produire des étincel­
les ou des flammes et de matières susceptibles de
s’enflammer spontanément.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Explosifs
endommagés
ou détériorés
Objets
transportés
avec des
explosifs
Permis pour
transporter des
objets non
explosifs
Limite de
chargement —
train routier sur
route de glace
Inspection par
un mécanicien
accrédité
Bon état de
fonctionnement
Matériau
combustible
Le 17 mars 2012
Inspection
Correcting
deficiencies
Loading and
unloading
Precautions
(4) The driver must ensure that the vehicle, while
transporting explosives, is inspected daily to verify
that the following requirements are met:
(a) the fire extinguishers are filled and in good
working order;
(b) the electric wiring is completely insulated
and firmly secured;
(c) the fuel tank and fuel lines have no leaks;
(d) the chassis, engine, pan and bottom of the
body are clean and free from excess oil and
grease;
(e) the brakes and steering apparatus are in good
condition; and
(f) the tires are not worn smooth or visibly
defective.
(5) The driver must ensure that any deficiencies
found on the vehicle during an inspection are cor­
rected before it is used to transport explosives.
194. (1) The carrier must ensure that, while *ex­
plosives are being loaded into or unloaded from a
vehicle, precautions that minimize the possibility of
an ignition are taken. The carrier must also ensure
that only activities that are necessary for loading or
unloading the explosives are carried out in the im­
mediate vicinity.
(2) The carrier must ensure that precautions are
taken that will prevent unauthorized people from
having access to the explosives during loading or
unloading and that will prevent any person in the
immediate vicinity from doing anything that could
increase the likelihood of an ignition.
Fuel, oil and
tire pressure
check
(3) The carrier must ensure that the vehicle is
fuelled, the oil level and tire pressure are checked
and all required servicing of the vehicle is carried
out before the loading of explosives begins.
Engine turned
off and brakes
set
(4) During the loading or unloading of explo­
sives, the driver must ensure that the engine is
turned off and the brakes are set. However, the
engine may be left running if it is needed to operate
a power take-off or if cold and wind conditions
could make restarting the engine difficult.
No stopping
(5) The carrier must ensure that once the loading
or unloading begins, it continues without stopping
until it is completed.
(6) The carrier must ensure that packages or containers of explosives are not thrown or dropped
during the loading or unloading of explosives.
(7) The carrier must ensure that the explo­
sives are stowed and secured in a manner that
eliminates any possibility of an ignition, including
ignition by another item or substance that is also
being transported.
Throwing or
dropping
explosives
Securing
explosives
Gazette du Canada Partie I
649
(4) Le conducteur veille à ce que le véhicule soit Inspection
inspecté quotidiennement lorsque des explosifs y
sont transportés; l’inspection vise à assurer que :
a) les extincteurs sont remplis et fonctionnent
bien;
b) les fils électriques sont entièrement isolés et solidement fixés; c) le réservoir de carburant et les tuyaux
d’alimentation en carburant ne fuient pas;
d) le châssis, le moteur, le carter et le dessous de
la carrosserie sont propres et exempts d’excé­
dents d’huile et de graisse;
e) les freins et la direction sont en bon état;
f) les pneus ne sont pas usés au point d’être lisses
et ne présentent pas de défauts visibles.
(5) Le conducteur veille à ce que toute défail­ Correction des
lance relevée sur le véhicule lors de l’inspection défaillances
soit corrigée avant l’utilisation du véhicule pour le
transport des explosifs.
194. (1) Pendant le chargement et le décharge­ Chargement et
ment des *explosifs, le transporteur veille à ce que déchargement
des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un allumage soient prises. Il veille
également à ce que seules les activités qui sont né­
cessaires au chargement et au déchargement soient
effectuées à proximité immédiate du véhicule.
(2) Le transporteur veille à ce que soient prises Précautions
des précautions qui empêchent toute personne
non autorisée d’avoir accès aux explosifs pendant
leur chargement ou leur déchargement et qui pré­
viennent tout acte, à proximité immédiate du véhi­
cule, qui pourrait augmenter la probabilité d’un
allumage.
(3) Avant d’effectuer le chargement des explo­ Vérification —
huile
sifs, le transporteur veille à ce que du carburant carburant,
et pression des
soit mis dans le véhicule, à ce que le niveau d’huile pneus
et la pression des pneus soient vérifiés et à ce que
les travaux d’entretien nécessaires sur le véhicule
soient effectués.
(4) Pendant le chargement ou le déchargement Moteur éteint et
des explosifs, le conducteur veille à ce que le mo­ freins engagés
teur soit éteint et que les freins soient engagés. Tou­
tefois, le moteur peut être laissé en marche si cela
est nécessaire pour effectuer une prise de force
ou si les conditions de froid et de vent sont telles
qu’elles pourraient entraver sa remise en marche.
(5) Une fois le chargement ou le déchargement Noncommencé, le transporteur veille à ce qu’il se pour­ interruption
suive sans interruption jusqu’à ce qu’il soit terminé.
(6) Le transporteur veille à ce qu’aucun paquet Lancer ou
des
ou contenant d’explosifs ne soit lancé ou échappé échapper
explosifs
pendant le chargement et le déchargement.
(7) Le transporteur veille à ce que les explosifs Arrimage
soient rangés et arrimés de manière à éliminer tout
risque d’allumage, notamment l’allumage par un
autre objet ou une autre matière transporté dans le
véhicule.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
650
Canada Gazette Part I
Confirmation —
shipper
195. (1) Before delivering the *explosives to the
carrier, the shipper must obtain confirmation from
the intended recipient that the explosives will be
(a) used on the same day they are delivered and
*attended until they are used;
(b) stored in a factory magazine, licensed maga­
zine, *storage unit or dwelling in accordance
with these Regulations; or
(c) shipped immediately to the next recipient.
Confirmation —
carrier
(2) A carrier must not load explosives into a
vehicle unless they have obtained confirmation
from the intended recipient that they will be able to
receive them at the time of delivery.
196. (1) A person who is less than 21 years old
must not drive a vehicle that is transporting more
than 2 000 kg of *explosives.
(2) A person must not smoke while they are in a
vehicle that contains explosives, or while they are
*attending one.
(3) A person who is under the influence of alco­
hol or another performance-diminishing substance
must not be in or attend a vehicle that contains ex­
plosives. However, a person who has taken a pre­
scription drug may be in or attend a vehicle con­
taining explosives if they have medical proof that
they need the drug and that it will not impede their
ability to function safely.
Age of driver
No smoking
Performancediminishing
substance
Performancediminishing
substance —
possession
(4) A driver and any person assisting the driver
must not carry alcohol or another performancediminishing substance for their personal use while
transporting explosives.
No stopping on
route
(5) The driver of a vehicle transporting explo­
sives must not stop en route unnecessarily. If a stop
is necessary, the driver must stop for no longer than
required under the circumstances and must park the
vehicle away from areas where people gather.
Repairs
(6) The driver must ensure that repairs that in­
volve power tools or heat-producing devices or that
could increase the likelihood of an ignition are not
made to the vehicle while it contains explosives.
Route
(7) The driver of a vehicle transporting explo­
sives must follow dangerous goods routes. If there
are no dangerous goods routes, the driver must
avoid routes that pass through densely populated
areas if it is possible.
Maintaining
separation
(8) A driver of a vehicle transporting more than
2 000 kg of explosives must maintain a distance of
at least 300 m between their vehicle and any other
vehicle that is transporting more than 2 000 kg of
explosives.
(9) The driver of a vehicle transporting explo­
sives must ensure that the vehicle is not towed
Towed vehicle
March 17, 2012
195. (1) Avant de livrer les *explosifs au trans­
porteur, l’expéditeur obtient du destinataire la con­
firmation que les explosifs seront, selon le cas :
a) utilisés le jour même de leur livraison et
*surveillés jusqu’à ce qu’ils soient utilisés;
b) stockés dans une poudrière de fabrique,
une poudrière agréée, une *unité de stockage ou
un local d’habitation conformément au présent
règlement;
c) expédiés sans délai au prochain destinataire.
(2) Le transporteur ne charge pas les explosifs
dans le véhicule sans que le destinataire lui ait
fourni la confirmation qu’il est en mesure de les
recevoir au moment de leur livraison.
196. (1) Il est interdit à toute personne âgé de
moins de 21 ans de conduire un véhicule transpor­
tant plus de 2 000 kg d’*explosifs.
(2) Une personne ne peut fumer dans un véhi­
cule contenant des explosifs ou pendant qu’elle le
*surveille.
(3) Il est interdit à toute personne qui est sous
l’effet de l’alcool ou d’une autre substance qui di­
minue sa capacité de fonctionner d’être dans un
véhicule contenant des explosifs ou de surveiller
celui-ci. Toute personne qui a pris un médicament
sur ordonnance peut être dans le véhicule ou peut
surveiller celui-ci si elle possède une preuve médi­
cale attestant que le médicament est nécessaire et
ne diminuera pas sa capacité de fonctionner en
toute sécurité.
(4) Pendant le transport d’explosifs, le conduc­
teur et son auxiliaire ne sont pas en possession,
pour leur usage personnel, d’alcool ou d’autres
substances qui diminueraient leur capacité d’exer­
cer leurs fonctions.
(5) Le conducteur d’un véhicule transportant des
explosifs ne s’arrête en cours de route que si l’arrêt
est nécessaire, auquel cas il ne le fait que pour la
durée de temps requise dans les circonstances et
gare le véhicule loin des endroits où le public se
rassemble.
(6) Le conducteur veille à ce que seules les répa­
rations ne nécessitant pas l’usage d’outils électri­
ques ou pneumatiques ou de dispositifs qui produi­
sent de la chaleur ou celles qui ne pourraient pas
augmenter la probabilité d’un allumage soient ef­
fectuées sur un véhicule contenant des explosifs.
(7) Le conducteur d’un véhicule transportant des
explosifs emprunte les routes désignées pour le
transport des marchandises dangereuses. En l’ab­
sence de telles routes, le conducteur évite, si possi­
ble, les routes qui passent dans des secteurs très
peuplés.
(8) Le conducteur d’un véhicule transportant
plus de 2 000 kg d’explosifs maintient une distance
d’au moins 300 m entre son véhicule et tout autre
véhicule transportant également plus de 2 000 kg
d’explosifs.
(9) Le conducteur d’un véhicule transportant des
explosifs veille à ce que celui-ci ne se fasse pas
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Confirmation —
expéditeur
Confirmation —
transporteur
Âge du
conducteur
Interdiction de
fumer
Alcool ou autre
substance
Alcool ou autre
substance —
possession
Arrêts en cours
de route
Réparations
Trajet
Distance
requise
Véhicule
remorqué
Le 17 mars 2012
unless the Minister of Natural Resources or a police
officer directs that it be towed because of an emer­
gency or a breakdown.
Obtaining
assistance
Tracking and
communication
systems
Listed
explosives
197. The carrier must ensure that the driver of a
vehicle transporting more than 2 000 kg of *explo­
sives is able to rely on assistance from one or more
of the following people:
(a) an assistant who is accompanying the driver;
(b) a person who is in another vehicle that is not
transporting explosives following the vehicle
transporting explosives and with whom the driv­
er is in constant communication; and
(c) a person who is monitoring a two-way radio
or equivalent communication system.
198. (1) If a vehicle — other than a vehicle in
which a *manufacturing operation may be carried
out — is used to transport the following quantity of
an *explosive that is listed in subsection (2), the
carrier must ensure that it is equipped with a track­
ing and communication system no later than
(a) one year after these Regulations are made,
if the vehicle is transporting 1 000 or more
detonators;
(b) one year after these Regulations are made, if
the vehicle is transporting 15 000 kg or more of
explosives;
(c) two years after these Regulations are made, if
the vehicle is transporting at least 10 000 kg but
less than 15 000 kg of explosives;
(d) three years after these Regulations are made
if transporting at least 2 000 kg but less than
10 000 kg of explosives.
(2) The tracking and communication system is
required if the vehicle is transporting explosives
that are classified under the Transportation of Dan­
gerous Goods Regulations as follows:
(a) Class 1, Division 1, 2 or 3;
(b) Class 1, Division 4 with one of the following
UN numbers:
(i) UN 0104, CORD DETONATING, MILD
EFFECT or FUSE DETONATING, MILD
EFFECT,
(ii) UN 0237, CHARGES, SHAPED, FLEX­
IBLE, LINEAR,
(iii) UN 0255, DETONATORS, ELECTRIC,
(iv)
UN
0267,
DETONATORS,
NON-ELECTRIC,
(v) UN 0289, CORD, DETONATING,
(vi) UN 0361, DETONATOR ASSEMBLIES,
NON-ELECTRIC,
(vii) UN 0365, DETONATORS FOR
AMMUNITION,
(viii) UN 0366, DETONATORS FOR
AMMUNITION,
(ix) UN 0440, CHARGES, SHAPED,
(x) UN 0441, CHARGES, SHAPED,
(xi) UN 0445, CHARGES, EXPLOSIVE,
COMMERCIAL,
(xii) UN 0456, DETONATORS, ELECTRIC,
Gazette du Canada Partie I
651
remorquer, sauf si le ministre des Ressources natu­
relles ou un policier exige que le véhicule soit re­
morqué à cause d’une urgence ou d’un bris du
véhicule.
197. Le transporteur veille à ce que le conducteur Assistance
d’un véhicule transportant plus de 2 000 kg d’*ex­ routière
plosifs puisse pouvoir compter sur l’assistance d’au
moins une des personnes suivantes :
a) tout auxiliaire qui accompagne le conducteur;
b) toute personne se trouvant dans un véhicule
qui suit le sien mais qui ne transporte pas
d’explosifs, avec qui il reste en communication
continue;
c) l’opérateur d’une radio bidirectionnelle ou
d’un système de communication équivalent.
198. (1) Si un véhicule autre qu’un véhicule dans Système de
et
lequel une opération de *fabrication peut être effec­ localisation
de
tuée transporte les quantités ci-après d’*explosif communication
mentionnés au paragraphe (2), le transporteur veille
à ce qu’un système de localisation et de communi­
cation soit installé sur le véhicule au plus tard :
a) un an après la prise du présent règlement, s’il transporte 1 000 détonateurs ou plus;
b) un an après la prise du présent règlement, s’il transporte 15 000 kg d’explosifs ou plus;
c) deux ans après la prise du présent règlement,
s’il transporte au moins 10 000 mais moins de
15 000 kg d’explosifs;
d) trois ans après la prise du présent règlement,
s’il transporte au moins 2 000 mais moins de
10 000 kg d’explosifs.
(2) Le système de localisation et de communica­ Explosifs visés
tion est requis pour le transport des explosifs clas­
sés, selon le Règlement sur le transport des mar­
chandises dangereuses, dans l’une des catégories
suivantes :
a) classe 1, division 1, 2 ou 3;
b) classe 1, division 4 portant l’un des numéros ONU suivants : (i) ONU 0104, CORDEAU DÉTONANT À
CHARGE RÉDUITE,
(ii) ONU 0237, CORDEAU DÉTONANT À
SECTION PROFILÉE,
(iii)
ONU
0255,
DÉTONATEURS
ÉLECTRIQUES,
(iv) ONU 0267, DÉTONATEURS NON
ÉLECTRIQUES,
(v) ONU 0289, CORDEAU DÉTONANT,
(vi) ONU 0361, ASSEMBLAGES DE DÉTONATEURS NON ÉLECTRIQUES,
(vii) ONU 0365, DÉTONATEURS POUR
MUNITIONS,
(viii) ONU 0366, DÉTONATEURS POUR
MUNITIONS,
(ix) ONU 0440, CHARGES CREUSES,
(x) ONU 0441, CHARGES CREUSES,
(xi) ONU 0445, CHARGES EXPLOSIVES
INDUSTRIELLES,
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
652
Canada Gazette Part I
(xiii) UN 0500, DETONATOR ASSEM­
BLIES, NON-ELECTRIC; or
(c) Class 1, Division 5 or 6;
Requirements
for system
Monitoring
system
Vehicle
attended
(3) The tracking and communication system
must allow the person who is monitoring the sys­
tem to locate the vehicle at all times and must allow
the driver and the person to communicate with one
another.
(4) The carrier must ensure that a person is mon­
itoring the tracking and communication system at
all times while the explosives are being transported
and will notify the police in case of an emergency.
199. (1) The carrier and the driver of a vehicle
that contains explosives must ensure that it is *at­
tended in person when it is not at a licensed factory.
Exception
(2) However, up to 25 kg of high explosives
(type E) and up to 100 detonators (type I) may be
left unattended in a vehicle if
(a) the explosives have been removed from a fac­
tory magazine or licensed magazine for use in
carrying out a task;
(b) the explosives are stored in a *storage unit
that has been serviced at the factory or magazine
and is bolted or welded to the vehicle or, if the
explosives are perforating guns, the guns are se­
curely locked to the vehicle;
(c) no other item or substance that could increase
the likelihood of an ignition is in the vehicle;
(d) a device or system is in place that will ensure
that the vehicle is immobilized and that an alarm
will alert the driver if an attempt is made to steal
the explosives, tamper with the storage unit or
tamper with or steal the vehicle; and
(e) if it is parked overnight, the vehicle is parked
at least 30 m from any dwelling, highway or rail­
way line and any place where flammable sub­
stances (for example, gasoline pumps, propane
tanks or above-ground storage tanks for a flam­
mable liquid or flammable gas) are stored.
Leftover
explosives
(3) When the task is completed, the carrier and
driver must ensure that any explosives remaining in
the vehicle are stored in a factory or licensed maga­
zine as soon as the circumstances permit.
200. (1) If a vehicle that contains *explosives is
to be parked overnight, the driver must park at a
place where there is no open flame, match or any
other thing that could increase the likelihood of an
ignition. The distance between the parking place
and any dwelling, place where flammable sub­
stances (for example, gasoline pumps, propane
tanks or above-ground storage tanks for flammable
Overnight
parking
March 17, 2012
(xii)
ONU
0456,
DÉTONATEURS
ÉLECTRIQUES,
(xiii) ONU 0500, ASSEMBLAGES DE DÉTONATEURS NON ÉLECTRIQUES; c) classe 1, division 5 ou 6. (3) Le système de localisation et de communica­
tion permet à l’opérateur du système de localiser le
véhicule à tout moment et permet au conducteur et
à l’opérateur de communiquer ensemble.
(4) Pendant le transport des explosifs, le trans­
porteur veille à ce qu’un opérateur contrôle le sys­
tème de localisation et de communication à tout
moment et alerte la police en cas d’urgence.
199. (1) Le transporteur et le conducteur veillent
à ce qu’un véhicule contenant des *explosifs soit
*surveillé en personne lorsqu’il ne se trouve pas à
une fabrique agréée.
(2) Toutefois, au plus 25 kg d’explosifs déto­
nants (type E) et au plus 100 détonateurs (type I)
peuvent être laissés sans surveillance dans un véhi­
cule si les conditions ci-après sont réunies :
a) les explosifs ont été enlevés d’une poudrière
de fabrique ou d’une poudrière agréée pour être
utilisés dans l’accomplissement d’une tâche;
b) les explosifs sont stockés dans une *unité de
stockage dont l’entretien a été effectué à la fabri­
que ou à la poudrière et qui est boulonnée ou
soudée au véhicule ou, dans le cas où les explo­
sifs sont des perforateurs à charge creuse, ils sont
solidement assujettis au véhicule au moyen d’un
cadenas;
c) aucun autre objet ni aucune autre matière qui
pourrait augmenter la probabilité d’un allumage
ne se trouve dans le véhicule;
d) un dispositif ou un système est en place pour
assurer que le véhicule sera immobilisé et qu’une
alarme alertera le conducteur en cas de tentative
de vol des explosifs, de tentative de manipulation
non autorisée de l’unité de stockage ou de tenta­
tive de manipulation non autorisée ou de tenta­
tive de vol du véhicule;
e) lorsque le véhicule est garé pour la nuit, il est
garé à au moins 30 m de tout local d’habitation,
voie publique, ligne de chemin de fer ou de tout
lieu où des matières inflammables sont stockées
(par exemple pompes à essence, réservoirs de
propane et réservoirs en surface de stockage de
liquides inflammables ou de gaz inflammables).
(3) Une fois la tâche terminée, le transporteur et
le conducteur veillent à ce que tout explosif restant
dans le véhicule soit stocké dès que possible dans
une poudrière de fabrique ou une poudrière agréée.
200. (1) Si un véhicule contenant des *explosifs
doit être garé pour la nuit, le conducteur le gare
dans un endroit qui est exempt de flamme nue,
d’allumettes ou de toute chose qui pourrait aug­
menter la probabilité d’un allumage. La distance
entre l’endroit et tout local d’habitation, tout lieu où
des matières inflammables sont stockées (par
exemple pompes à essence, réservoirs de propane et
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Exigences
visant le
système
Surveillance du
système
Surveillance du
véhicule
Exception
Explosifs
restants
Stationnement
de nuit
Le 17 mars 2012
liquid or flammable gas) are stored and any area
where people are likely to gather must be great
enough to eliminate any possibility of harm to
people and property in case of an ignition.
Vehicle
attended
Accidents and
incidents
Report
(2) The driver must ensure that the parked
vehicle is *attended.
201. (1) The driver of a vehicle that contains
*explosives and is involved in an accident or inci­
dent that is likely to delay the delivery of the explo­
sives must, as soon as the circumstances permit,
notify the police and the carrier of the accident or
incident and the delay.
(2) The carrier must, as soon as the circum­
stances permit, report the accident or incident to an
inspector. The carrier must ensure that any dam­
aged explosives are transported as soon as the cir­
cumstances permit to any location that the Minister
of Natural Resources designates and any undam­
aged explosives are transported to their destination
or to a safe and secure location as soon as the cir­
cumstances permit.
Gazette du Canada Partie I
653
réservoirs en surface de stockage de liquides inflammables ou de gaz inflammables) et tout secteur
où le public est fort susceptible de se rassembler est
assez grande pour éliminer toute possibilité d’effets
néfastes pour les personnes et les biens en cas d’un
allumage.
(2) Le conducteur veille à ce que le véhicule sta­
tionné soit *surveillé.
201. (1) Le conducteur d’un véhicule contenant
des *explosifs qui est en cause dans un accident ou
un incident qui est fort susceptible d’occasionner
un retard dans la livraison des explosifs en informe,
dès que possible, la police et le transporteur.
Surveillance du
véhicule
(2) Le transporteur signale dès que possible
l’accident ou l’incident à un inspecteur. Il veille à
ce que les explosifs endommagés soient transportés
dès que possible à l’endroit désigné par le ministre
des Ressources naturelles et que les explosifs non
endommagés soient transportés dès que possible à
leur destination ou à un endroit sécuritaire et sûr.
Accidents et
incidents
Signalement
TRANSPORTING EXPLOSIVES IN A MEANS OF
TRANSPORT OTHER THAN A VEHICLE
TRANSPORT D’EXPLOSIFS DANS DES MOYENS DE
TRANSPORT AUTRES QU’UN VÉHICULE
Loading and
unloading
202. (1) The carrier must ensure that, while
*explosives are being loaded into or unloaded from
a means of transport other than a vehicle, precau­
tions that minimize the likelihood of an ignition are
taken. The carrier must also ensure that only activ­
ities that are necessary for loading or unloading the
explosives are carried out in the immediate vicinity.
Chargement et
déchargement
Precautions
(2) The carrier must ensure that precautions that
prevent unauthorized people from having access to
the explosives during loading or unloading are
taken, as well as precautions that prevent any per­
son in the immediate vicinity from doing anything
that might increase the likelihood of an ignition.
Throwing or
dropping
explosives
(3) The carrier must ensure that packages or containers of explosives are not thrown or dropped
during the loading or unloading of the explosives.
(4) The carrier must ensure that the explosives
are stowed and secured in a manner that eliminates
any possibility of an ignition, including ignition
by another item or substance that is also being
transported.
203. (1) Before delivering the *explosives to the
carrier, the shipper must obtain confirmation from
the intended recipient of the explosives that the
explosives will be
(a) used on the same day they are delivered and
*attended until they are used;
(b) stored in a factory magazine, licensed maga­
zine, *storage unit or dwelling in accordance
with these Regulations; or
(c) shipped immediately to the next recipient.
202. (1) Pendant le chargement des *explosifs
dans un moyen de transport autre qu’un véhicule et
leur déchargement de celui-ci, le transporteur veille
à ce que des précautions qui réduisent au minimum
la probabilité d’un allumage soient prises. Il veille
également à ce que seules les activités qui sont
nécessaires au chargement et au déchargement
soient effectuées à proximité immédiate du moyen
de transport en cause.
(2) Le transporteur veille à ce que soient prises
des précautions qui empêchent toute personne non
autorisée d’avoir accès aux explosifs pendant leur
chargement ou leur déchargement et qui prévien­
nent tout acte, à proximité immédiate du moyen de
transport autre qu’un véhicule, qui pourrait aug­
menter la probabilité d’un allumage.
(3) Le transporteur veille à ce qu’aucun paquet
ou contenant d’explosifs ne soit lancé ou échappé
pendant le chargement et le déchargement.
(4) Le transporteur veille à ce que les explosifs
soient rangés et arrimés de manière à éliminer toute
possibilité d’un allumage, notamment l’allumage
par un autre objet ou une autre matière transporté.
203. (1) Avant de livrer les *explosifs au trans­
porteur, l’expéditeur obtient du destinataire la con­
firmation que les explosifs seront, selon le cas :
a) utilisés le jour même de leur réception et
*surveillés jusqu’à ce qu’ils soient utilisés;
b) stockés dans une poudrière de fabrique, une
poudrière agréée, une *unité de stockage ou
un local d’habitation conformément au présent
règlement;
c) expédiés sans délai au prochain destinataire.
Confirmation —
expéditeur
Securing
explosives
Confirmation —
shipper
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Précautions
Lancer ou
échapper des
explosifs
Arrimage
654
Canada Gazette Part I
Confirmation —
carrier
March 17, 2012
(2) A carrier must not load explosives into a
means of transport other than a vehicle unless they
have obtained confirmation from the intended re­
cipient that they will be able to receive them at the
time of delivery.
(2) Le transporteur ne charge pas les explosifs
dans le moyen de transport autre qu’un véhicule
sans que le destinataire lui ait fourni la confirma­
tion qu’il est en mesure de les recevoir au moment
de leur livraison.
PART 10 PARTIE 10 MILITARY EXPLOSIVES AND LAW ENFORCEMENT EXPLOSIVES EXPLOSIFS DESTINÉS À DES FINS MILITAIRES ET EXPLOSIFS DESTINÉS À DES FINS D’APPLICATION DE LA LOI Overview
204. This Part authorizes the acquisition, storage
and sale of military explosives (type D) and law
enforcement explosives (type D) and sets out the
rules for sellers and users.
Definitions
205. The following definitions apply in this Part.
“licence” means a licence that authorizes the stor­
age of the military explosives or law enforcement
explosives to be sold or acquired.
“user” means a person who or a police force that
acquires military explosives or law enforcement
explosives for use.
“licence”
« licence »
“user”
« utilisateur »
204. La présente partie autorise l’acquisition, le
stockage et la vente d’explosifs destinés à des fins
militaires (type D) et d’explosifs destinés à des fins
d’application de la loi (type D). Elle prévoit les
règles visant les vendeurs et les utilisateurs.
205. Les définitions qui suivent s’appliquent à la
présente partie.
« licence » Licence qui autorise le stockage d’ex­
plosifs destinés à des fins militaires ou d’explosifs
destinés à des fins d’application de la loi qui seront
vendus ou acquis.
« utilisateur » Personne ou service de police qui
acquiert des explosifs destinés à des fins militaires
ou des explosifs destinés à des fins d’application de
la loi en vue de les utiliser.
RULES FOR SELLERS
RÈGLES VISANT LES VENDEURS
Acquisition for
sale
206. A seller may acquire, store and sell military
explosives or law enforcement explosives if they
hold a licence. A seller who acquires military ex­
plosives or law enforcement explosives must com­
ply with this Part.
Storage
207. (1) A seller must store their military explo­
sives and law enforcement explosives in the maga­
zine specified in their licence.
No display for
sale
(2) A seller must not display military explosives
or law enforcement explosives for sale.
Sale —
licensed buyer
208. (1) A seller may sell military explosives or
law enforcement explosives only to a buyer who
holds a licence.
Maximum
quantity
(2) A seller must not sell more military explo­
sives or law enforcement explosives to a buyer than
the buyer is authorized by their licence to store.
Sale — certain
entities
(3) Despite subsection (1), a seller may sell the
following explosives to the following buyers even
if the buyer is unlicensed:
(a) military explosives and law enforcement ex­
plosives to the Department of National Defence
and to any armed forces cooperating with the
Canadian Forces; and
(b) military explosives, hazard category PE 3 or
PE 4, and law enforcement explosives, hazard
category PE 3 or PE 4, to a police force operat­
ing in Canada.
206. Le vendeur peut acquérir, stocker et vendre
des explosifs destinés à des fins militaires ou des
explosifs destinés à des fins d’application de la loi
s’il est titulaire d’une licence. Le vendeur qui
acquiert ces explosifs se conforme à la présente
partie.
207. (1) Le vendeur stocke ses explosifs destinés
à des fins militaires et ses explosifs destinés à des
fins d’application de la loi dans la poudrière men­
tionnée dans sa licence.
(2) Le vendeur ne peut exposer pour la vente des
explosifs destinés à des fins militaires ou des explo­
sifs destinés à des fins d’application de la loi.
208. (1) Le vendeur ne peut vendre d’explosifs
destinés à des fins militaires ou d’explosifs destinés
à des fins d’application de la loi qu’à un acheteur
qui est titulaire d’une licence.
(2) La quantité d’explosifs destinés à des fins mi­
litaires ou d’explosifs destinés à des fins d’applica­
tion de la loi que le vendeur peut vendre à un ache­
teur n’excède pas celle que celui-ci est autorisé à
stocker selon sa licence.
(3) Malgré le paragraphe (1), le vendeur peut
vendre les explosifs ci-après aux personnes sui­
vantes même si elles ne sont pas titulaires d’une
licence :
a) des explosifs destinés à des fins militaires et
des explosifs destinés à des fins d’application de
la loi, au ministère de la Défense nationale et aux
forces armées qui collaborent avec les Forces
canadiennes;
b) des explosifs destinés à des fins militaires et
des explosifs destinés à des fins d’application de
Confirmation —
transporteur
Survol
Définitions
« licence »
“licence”
« utilisateur »
“user”
Acquisition
pour la vente
Stockage
Exposition
pour la vente
interdite
Vente —
acheteur
titulaire de
licence
Quantité
maximale
Vente —
certaines
entités
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
la loi des catégories de risque EP 3 et EP 4, à
tout service de police travaillant au Canada.
209. Le vendeur crée un dossier de chaque vente Dossier
d’explosifs destinés à des fins militaires ou d’ex­
plosifs destinés à des fins d’application de la loi et
le conserve, dans un lieu sûr, pendant deux ans
après la date de la vente. Le dossier contient les
renseignements suivants :
a) les nom et adresse de l’individu qui a acheté
l’explosif, ainsi que le nom de toute entité pour
le compte de laquelle il l’a acquis; b) le numéro et la date d’expiration de la licence
de l’acheteur, le cas échéant; c) le nom commercial de chaque explosif vendu
et le nom du titulaire de l’autorisation de
l’explosif;
d) pour chaque nom commercial, la quantité d’explosifs vendus;
e) la date de la vente. Record of sale
209. A seller must keep a record of every sale of
military explosives or law enforcement explosives
in a secure location for two years after the date of
the sale. The record must include the following
information:
(a) the name and address of the individual who
bought the explosives and the name of any
entity for which the explosives were acquired;
(b) in the case of a licensed buyer, the licence
number and expiry date;
(c) the trade name of each explosive sold
and the name of the person who obtained its
authorization;
(d) the quantity of explosives sold under each
trade name; and
(e) the date of the sale.
RULES FOR USERS
RÈGLES VISANT LES UTILISATEURS
Acquisition —
licensed user
210. (1) A user may acquire and store military
explosives or law enforcement explosives if they
hold a licence. A user who acquires military explo­
sives or law enforcement explosives must comply
with subsection (2).
Storage —
licensed user
(2) A user must store their military explosives
and law enforcement explosives in the magazine
specified in their licence.
Acquisition —
police force
211. (1) Despite subsection 210(1), a police force
operating in Canada may acquire and store military
explosives, hazard category PE 3 or PE 4, or law
enforcement explosives, hazard category PE 3 or
PE 4, even if the force is unlicensed. A police force
that acquires such explosives must comply with
subsection (2).
Storage —
police force
(2) The explosives must be stored away from
flammable substances and sources of ignition, in a
manner that prevents them from being stolen and
ensures that access to them is limited to people
authorized by the police force.
210. (1) L’utilisateur peut acquérir et stocker
des explosifs destinés à des fins militaires ou des
explosifs destinés à des fins d’application de
la loi s’il est titulaire d’une licence. L’utilisateur
qui acquiert ces explosifs se conforme au para­
graphe (2).
(2) L’utilisateur stocke ses explosifs destinés à
des fins militaires et ses explosifs destinés à des
fins d’application de la loi dans la poudrière men­
tionnée dans sa licence.
211. (1) Malgré le paragraphe 210(1), un service
de police travaillant au Canada peut acquérir et
stocker des explosifs destinés à des fins militaires et
des explosifs destinés à des fins d’application de la
loi des catégories de risque EP 3 et EP 4 même s’il
n’est pas titulaire d’une licence. Le service de po­
lice qui acquiert ces explosifs se conforme au para­
graphe (2).
(2) Les explosifs sont stockés loin de toute ma­
tière inflammable et de toute source d’allumage. Le
stockage est fait de manière à prévenir les vols et à
ce que seules les personnes autorisées par le service
de police aient accès aux explosifs.
PART 11
PARTIE 11
INDUSTRIAL EXPLOSIVES
212. This Part authorizes the acquisition, storage
and sale of explosives that are used for industrial
purposes and sets out the rules for sellers and users.
EXPLOSIFS INDUSTRIELS
212. La présente partie autorise l’acquisition, le
stockage et la vente d’explosifs utilisés à des fins
industrielles. Elle prévoit les règles visant les ven­
deurs et les utilisateurs.
213. Les définitions qui suivent s’appliquent à la
présente partie. « certificat de fabrication » Certificat qui autorise la
*fabrication et le stockage du type d’explosif indus­
triel qui sera fabriqué ou acquis.
Overview
Definitions
“industrial
explosive”
« explosif
industriel »
213. The following definitions apply in this Part.
“industrial explosive” means the following types of
explosive:
(a) E.1 — blasting explosives;
(b) E.2 — perforating explosives;
655
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Acquisition —
titulaire de
licence
Stockage —
titulaire de
licence
Acquisition —
service de
police
Stockage —
service de
police
Survol
Définitions
« certificat de
fabrication »
“manufacturing
certificate”
656
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
« explosif
industriel »
“industrial
explosive”
(c) E.3 — special-application explosives;
(d) I — initiation systems; and
(e) P.1 — black powder and hazard category
PE 1 black powder substitutes, when they are
used in mining, quarrying, construction or ava­
lanche control.
“licence” means a licence that is issued by the Min­
ister of Natural Resources and authorizes storage
of the type of industrial explosive to be sold or
acquired.
“manufacturing certificate” means a certificate
that authorizes the *manufacture and storage of
the type of industrial explosive to be acquired or
manufactured.
“user” means a person who acquires industrial ex­
plosives for use.
« explosif industriel » Explosif appartenant à l’un
des types d’explosif suivants :
a) E.1 — explosifs de sautage;
b) E.2 — explosifs à charge creuse;
c) E.3 — explosifs destinés à des usages
particuliers;
d) I — systèmes d’amorçage;
e) P.1 — poudre noire et ses substituts de catégo­
rie de risque EP 1, utilisés dans l’exploitation des
mines et des carrières, dans la construction ainsi
que dans la lutte contre les avalanches.
« licence » Licence délivrée par le ministre des
Ressources naturelles autorisant le stockage du type
d’explosif industriel qui sera vendu ou acquis.
« utilisateur » Personne qui acquiert des explosifs
industriels en vue de les utiliser.
RULES FOR SELLERS
RÈGLES VISANT LES VENDEURS
214. A seller may acquire, store and sell indus­
trial explosives if they hold a licence. A seller who
acquires industrial explosives must comply with
this Part.
215. A seller must store their industrial explo­
sives in the magazine specified in their licence.
216. A seller must not display industrial explo­
sives for sale.
214. Le vendeur peut acquérir, stocker et vendre
des explosifs industriels s’il est titulaire d’une li­
cence. Le vendeur qui acquiert des explosifs indus­
triels se conforme à la présente partie.
215. Le vendeur stocke ses explosifs industriels
dans la poudrière mentionnée dans sa licence.
216. Le vendeur ne peut exposer pour la vente
des explosifs industriels.
Acquisition
pour la vente
Sale —
authorized
buyer
217. (1) A seller may sell industrial explosives
only to a buyer who holds a licence or a manufac­
turing certificate or who is authorized by a compe­
tent provincial or territorial authority to store indus­
trial explosives at a mine site or quarry.
Vente —
acheteur
autorisé
Maximum
quantity
(2) A seller must not sell more industrial explo­
sives to a buyer than the buyer is authorized by
their licence, certificate or provincial or territorial
authorization to store.
Information on
packaging
218. (1) A seller must mark the number of
the buyer’s licence, manufacturing certificate or
provincial or territorial authorization in a clear and
permanent manner
(a) on the outer packaging or container of the
explosives if the outer packaging or the container
is sealed; or
(b) on the inner packaging of each explosive or
each reel of detonating cord if the outer pack­
aging or the container is not sealed.
(2) Subsection (1) does not apply to intermedi­
ate bulk containers or containers holding bulk
explosives.
217. (1) Le vendeur ne peut vendre d’explosifs
industriels qu’à l’acheteur qui est titulaire d’une
licence ou d’un certificat de fabrication ou à
l’acheteur autorisé par l’autorité compétente d’une
province ou d’un territoire à stocker ces explosifs
sur le site d’une mine ou à une carrière.
(2) La quantité d’explosifs industriels que le
vendeur peut vendre à un utilisateur n’excède pas
celle que la licence, le certificat de fabrication ou
l’autorisation provinciale ou territoriale de celui-ci
l’autorise à stocker.
218. (1) Le vendeur inscrit le numéro de la li­
cence, du certificat de fabrication ou de l’auto­
risation provinciale ou territoriale de l’utilisateur de
manière claire et indélébile :
a) sur l’emballage extérieur ou le contenant des
explosifs, s’il est scellé;
b) sur l’emballage intérieur de chaque explosif
ou sur chaque dévidoir de cordeau détonant, si
l’emballage extérieur ou le contenant n’est pas
scellé.
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux
conteneurs contenant des explosifs en vrac et aux
conteneurs intermédiaires contenant des explosifs
en vrac.
219. Le vendeur crée un dossier de chaque vente
d’explosifs industriels et le conserve pendant deux
ans après la date de la vente. Le dossier contient les
renseignements suivants :
a) les nom et adresse de l’acquéreur;
b) son numéro de licence, de certificat ou
d’autorisation;
“licence”
« licence »
“manufacturing
certificate”
« certificat de
fabrication »
“user”
« utilisateur »
Acquisition for
sale
Storage
No display for
sale
Exception
Record of sale
219. A seller must keep a record of each sale of
industrial explosives for two years after the date of
the sale. The record must include the following
information:
(a) the buyer’s name and address;
(b) the number of buyer’s licence, certificate or
authorization;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
« licence »
“licence”
« utilisateur »
“user”
Stockage
Exposition
pour la vente
interdite
Quantité
maximale
Inscriptions sur
l’emballage
Exception
Dossier
Le 17 mars 2012
Reuse of
packaging
Gazette du Canada Partie I
(c) the type, trade name and dimensions of each
explosive sold and name of the person who ob­
tained its authorization;
(d) the quantity of explosives sold under each
trade name; and
(e) the date of the sale.
220. (1) A seller must ensure that any packaging
or container that has been used for industrial explo­
sives is not reused unless
(a) it is in good condition;
(b) it contains no explosive residue;
(c) it is reused for the same type of explosive that
it previously contained; and
(d) all information on the packaging or container
remains accurate.
Packaging —
nitroglycerinebased explosive
(2) A seller must ensure that any packaging or
container that has been used for a nitroglycerinebased explosive or any other explosive that is
*manufactured from a liquid explosive is destroyed
(for example, by breaking the packaging or con­
tainer) as soon as the circumstances permit after the
packaging or container is emptied.
Packaging —
in poor
condition
(3) A seller must ensure that any packaging or
container that is not in good condition when it is
emptied of explosives is destroyed (for example, by
breaking the packaging or container) as soon as the
circumstances permit.
(4) Subsection (3) does not apply to intermedi­
ate bulk containers or containers holding bulk
explosives.
Exception
c) le type, le nom commercial et les dimensions
de chaque explosif vendu, ainsi que le nom du ti­
tulaire de l’autorisation de l’explosif;
d) à l’égard de chaque nom commercial, la quan­
tité d’explosifs vendus; e) la date de la vente. 220. (1) Le vendeur veille à ce que l’emballage
ou le contenant d’explosifs industriels ne soit pas
réutilisé à moins que les exigences ci-après soient
respectées :
a) l’emballage ou le contenant est en bon état;
b) il ne contient pas de résidus d’explosif;
c) il est réutilisé uniquement pour le même type
d’explosif qu’il contenait précédemment;
d) les renseignements sur l’emballage ou le
contenant demeurent exacts.
(2) Le vendeur veille à ce que l’emballage ou le
contenant ayant servi à contenir un explosif à base
de nitroglycérine ou tout autre explosif *fabriqué à
partir d’un explosif liquide soit détruit dès que pos­
sible après que l’emballage ou le contenant a été
vidé, de telle sorte qu’il ne puisse être réutilisé (par
exemple par sectionnement de l’emballage ou du
contenant).
(3) Le vendeur veille à ce que tout emballage ou
tout contenant qui, une fois vidé, est en mauvais
état soit détruit dès que possible, de telle sorte qu’il
ne puisse être réutilisé (par exemple par sectionne­
ment de l’emballage ou du contenant).
(4) Le paragraphe (3) ne s’applique pas aux
conteneurs contenant des explosifs en vrac ni aux
conteneurs intermédiaires contenant des explosifs
en vrac.
RULES FOR USERS
RÈGLES VISANT LES UTILISATEURS
Acquisition
221. A user may acquire and store industrial ex­
plosives if they hold a licence or a manufacturing
certificate or are authorized by a competent provin­
cial or territorial authority to store such explosives
at a mine site or quarry. A user who acquires indus­
trial explosives must comply with this Part.
Information on
packaging
222. A user who acquires industrial explosives
that are in a sealed container or sealed outer pack­
aging must, after opening the packaging or con­
tainer, mark the number of their licence, certificate
or authorization in a clear and permanent manner
on the inner packaging of each explosive or on each
reel of detonating cord.
223. (1) A user who holds a licence must store
their industrial explosives in the magazine specified
in their licence.
(2) A user who holds a licence or a manufactur­
ing certificate must ensure that their industrial ex­
plosives are *attended when they are at a site of
use.
(3) Subsections (1) and (2) do not apply to in­
dustrial explosives that are stored on offshore plat­
forms for use in offshore oil or gas wells.
221. L’utilisateur peut acquérir et stocker des ex­
plosifs industriels s’il est titulaire d’une licence ou
d’un certificat de fabrication ou s’il est autorisé par
l’autorité compétente d’une province ou d’un terri­
toire à stocker ces explosifs sur le site d’une mine
ou à une carrière. L’utilisateur qui acquiert ces ex­
plosifs se conforme à la présente partie.
222. L’utilisateur qui acquiert des explosifs in­
dustriels dans un emballage extérieur ou un conte­
nant scellés inscrit, après avoir ouvert l’emballage
ou le contenant, le numéro de sa licence, de son
certificat ou de son autorisation de manière claire et
indélébile sur l’emballage intérieur de chaque ex­
plosif ou sur chaque dévidoir de cordeau détonant.
223. (1) L’utilisateur qui est titulaire d’une li­
cence stocke ses explosifs industriels dans la pou­
drière mentionnée dans sa licence.
(2) L’utilisateur qui est titulaire d’une licence ou
d’un certificat de fabrication veille à ce que les
explosifs industriels soient *surveillés lorsqu’ils
sont sur un site d’utilisation.
(3) Les paragraphes (1) et (2) ne s’appliquent pas
aux explosifs industriels stockés sur des platefor­
mes en haute mer pour utilisation dans des puits de
gaz ou de pétrole en haute mer.
Storage
Explosives to
be attended
Exception
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
657
Réutilisation
des emballages
Emballage —
explosif à
base de
nitroglycérine
Emballage en
mauvais état
Exception
Acquisition
Inscriptions sur
l’emballage
Stockage
Surveillance
des explosifs
Exception
658
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Reuse of
packaging
224. (1) A user must ensure that any packaging
or container that has been used for industrial explo­
sives is not reused unless
(a) it is in good condition;
(b) it contains no explosive residue;
(c) it is reused for the same type of explosive that
it previously contained; and
(d) all information on the packaging or container
remains accurate.
Packaging —
nitroglycerinebased explosive
(2) A user must ensure that any packaging or
container that has been used for a nitroglycerinebased explosive or any other explosive that is
manufactured from a liquid explosive is destroyed
so that it cannot be reused (for example, by break­
ing the packaging or container) as soon as the cir­
cumstances permit after the packaging or container
is emptied.
(3) A user must ensure that any packaging or
container that is not in good condition when it is
emptied of explosives is destroyed so that it cannot
be reused (for example, by breaking the packaging
or container) as soon as the circumstances permit.
(4) Subsection (3) does not apply to intermedi­
ate bulk containers or containers holding bulk
explosives.
Packaging not
in good
condition
Exception
224. (1) L’utilisateur veille à ce que l’emballage
ou le contenant d’explosifs industriels ne soit pas
réutilisé à moins que les exigences ci-après soient
respectées :
a) l’emballage ou le contenant est en bon état;
b) il ne contient pas de résidus d’explosif;
c) il est réutilisé uniquement pour le même type
d’explosif qu’il contenait précédemment;
d) les renseignements sur l’emballage ou le contenant demeurent exacts.
(2) L’utilisateur veille à ce que l’emballage ou le
contenant ayant servi à contenir un explosif à base
de nitroglycérine ou tout autre explosif fabriqué à
partir d’un explosif liquide soit détruit (par exemple
par sectionnement de l’emballage ou du contenant)
dès que possible après que l’emballage ou le conte­
nant a été vidé.
Réutilisation
des emballages
(3) L’utilisateur veille à ce que tout emballage ou
tout contenant qui, une fois vidé, est en mauvais
état soit détruit (par exemple par sectionnement de
l’emballage ou du contenant) dès que possible.
Emballage en
mauvais état
(4) L’exigence prévue au paragraphe (3) ne
s’applique pas aux conteneurs contenant des explo­
sifs en vrac ni aux conteneurs intermédiaires conte­
nant des explosifs en vrac.
Exception
PART 12
PARTIE 12
Emballage —
explosif à
base de
nitroglycérine
POWER DEVICE CARTRIDGES
CARTOUCHES POUR PYROMÉCANISMES
Overview
225. This Part authorizes the acquisition, storage
and sale of power device cartridges (type C.2).
Division 1 sets out the rules for sellers, while Div­
ision 2 sets out the rules for users.
Survol
Definitions
226. (1) The following definitions apply in this
Part.
“distributor” means a person who sells power de­
vice cartridges to other distributors or to retailers,
whether or not they sell to users.
“licence” means a licence that authorizes the stor­
age of power device cartridges.
“retailer” means a person, other than a distributor,
who sells power device cartridges.
“seller” means a distributor or a retailer.
225. La présente partie autorise l’acquisition, le
stockage et la vente des cartouches pour pyroméca­
nismes (type C.2). La section 1 prévoit les règles
visant les vendeurs et la section 2, celles visant les
utilisateurs.
226. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent
à la présente partie. « détaillant » Personne, autre qu’un distributeur,
qui vend des cartouches pour pyromécanismes. « distributeur » Personne qui vend des cartouches
pour pyromécanismes à d’autres distributeurs ou à
des détaillants, qu’elle vende également à des utili­
sateurs ou non.
« licence » Licence qui autorise le stockage de car­
touches pour pyromécanismes.
« utilisateur » Personne qui acquiert des cartouches
pour pyromécanismes en vue de les utiliser.
« vendeur » Distributeur ou détaillant.
(2) Pour l’application de la présente partie, des
cartouches pour pyromécanismes sont stockées
dans un établissement de vente si :
a) elles sont à l’intérieur de celui-ci, qu’elles
soient dans une *unité de stockage ou exposées
pour la vente;
b) elles sont à l’extérieur de celui-ci, dans une
unité de stockage utilisée dans le cadre des acti­
vités de l’établissement;
Stockage
“distributor”
« distributeur »
“licence”
« licence »
“retailer”
« détaillant »
“seller”
« vendeur »
“user”
« utilisateur »
Storage
“user” means a person who acquires power device
cartridges for use.
(2) For the purposes of this Part, power device
cartridges are stored in a sales establishment if they
are
(a) inside the sales establishment, whether they
are in a *storage unit or exposed for sale;
(b) outside the sales establishment in a storage
unit that is used in operating the establishment;
or
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Définitions
« détaillant »
“retailer”
« distributeur »
“distributor”
« licence »
“licence”
« utilisateur »
“user”
« vendeur »
“seller”
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
(c) in a licensed magazine that is either inside or
outside the establishment.
Distributor
Retailer
Licensed seller
Unlicensed
retailer
No display for
sale
SECTION 1
RULES FOR SELLERS
RÈGLES VISANT LES VENDEURS
Acquisition for Sale
Acquisition pour la vente
227. (1) A distributor may acquire, store and sell
power device cartridges if they hold a licence. A
distributor who acquires power device cartridges
must comply with this Division.
(2) A retailer may acquire, store and sell power
device cartridges, whether or not they hold a li­
cence. A retailer who acquires power device car­
tridges must comply with this Division.
227. (1) Le distributeur peut acquérir, stocker et
vendre des cartouches pour pyromécanismes s’il est
titulaire d’une licence. Le distributeur qui acquiert
ces cartouches se conforme à la présente section.
(2) Le détaillant peut acquérir, stocker et vendre
des cartouches pour pyromécanismes, avec ou sans
licence. Le détaillant qui acquiert ces cartouches se
conforme à la présente section.
Storage
Stockage
228. (1) A seller who holds a licence must store
their power device cartridges in the magazine
specified in their licence.
(2) A retailer who does not hold a licence must
store their power device cartridges in a sales estab­
lishment and must ensure that the requirements of
sections 229 to 231 are met.
229. (1) Power device cartridges must not be dis­
played for sale in a dwelling.
228. (1) Le vendeur qui est titulaire d’une licence
stocke ses cartouches pour pyromécanismes dans la
poudrière mentionnée dans sa licence.
(2) Le détaillant qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses cartouches pour pyromécanismes
dans un établissement de vente et veille à ce que les
exigences aux articles 229 à 231 soient respectées.
229. (1) Il est interdit d’exposer pour la vente des
cartouches pour pyromécanismes dans un local
d’habitation.
(2) Les cartouches pour pyromécanismes qui
sont exposées pour la vente dans un établissement
de vente autre qu’un local d’habitation sont gardées
derrière un comptoir de vente ou sous clé (par
exemple dans une armoire).
(3) Seules les personnes qui y sont autorisées par
le détaillant ont accès à l’arrière du comptoir de
vente.
230. (1) Dans le cas d’un établissement de vente
qui est un local d’habitation, au plus 50 000 cartou­
ches pour pyromécanismes peuvent être stockées à
tout moment.
(2) Dans le cas d’un établissement de vente qui
n’est pas un local d’habitation, au plus 150 000 car­
touches pour pyromécanismes peuvent être stoc­
kées à tout moment, en comptant celles qui sont
exposées pour la vente. Les cartouches pour pyro­
mécanismes qui ne sont pas exposées pour la vente
sont stockées dans une *unité de stockage.
231. (1) Les cartouches pour pyromécanismes
qui sont stockées dans un local d’habitation le sont
loin de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage. Le stockage est fait de manière à pré­
venir les vols et à ce que seules les personnes auto­
risées par le détaillant aient accès aux cartouches.
(2) L’*unité de stockage où sont stockées des
cartouches pour pyromécanismes satisfait aux exi­
gences suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
(2) Power device cartridges that are displayed for
sale in a sales establishment other than a dwelling
must be kept behind a sales counter or locked up
(for example, in a cabinet).
Access
(3) Only people authorized by the retailer may
have access to the area behind a sales counter.
Maximum
quantity —
dwelling
230. (1) In the case of a sales establishment that
is a dwelling, no more than 50 000 power device
cartridges may be stored at any one time.
Maximum
quantity —
other sales
establishment
(2) In the case of a sales establishment that is not
a dwelling, no more than 150 000 power device
cartridges may be stored at any one time, including
those that are displayed for sale. Power device car­
tridges that are not displayed for sale must be
stored in a *storage unit.
Storage
requirements —
dwelling
231. (1) When power device cartridges are stored
in a dwelling, they must be stored away from
flammable substances and sources of ignition, in a
manner that protects them from theft and ensures
that access to them is limited to people authorized
by the retailer.
(2) When power device cartridges are stored in a
*storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
Storage
requirements —
storage unit
c) elles sont dans une poudrière agréée située à
l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement.
DIVISION 1
Display for sale
659
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Distributeur
Détaillant
Vendeur
titulaire de
licence
Détaillant non
titulaire de
licence
Exposition
pour la vente
interdite
Exposition
pour la vente
Accès
Quantité
maximale —
local
d’habitation
Quantité
maximale —
autre
établissement
de vente
Exigences
visant le
stockage —
local
d’habitation
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
660
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be made
from a non-sparking material (for example, wood
or painted metal);
(f) only power device cartridges may be stored in
the storage unit;
(g) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(h) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(i) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(j) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(k) a sign that displays the words “Danger —
Fire Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using let­
ters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
b) elle est construite et entrenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont
faites d’un matériau qui ne produit pas d’étin­
celles (par exemple, du métal peint ou du bois);
f) seules des cartouches pour pyromécanismes y
sont stockées;
g) elle est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
h) elle est tenue propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives;
i) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
j) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur et aux
alentours de celle-ci sont prises;
k) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer
en lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
Sale
Vente
Maximum
quantity —
licensed buyer
232. (1) A seller must not sell more power device
cartridges to a licensed buyer than the buyer is au­
thorized by their licence to store.
Maximum
quantity —
unlicensed
buyer
(2) A seller must not sell more power device car­
tridges to an unlicensed buyer than the buyer is
authorized by this Part to store.
Retailer
233. A retailer may sell power device cartridges
only to users.
232. (1) La quantité de cartouches pour pyromé­
canismes que le vendeur peut vendre à un acheteur
qui est titulaire d’une licence n’excède pas celle
que celui-ci est autorisé à stocker selon sa licence.
(2) La quantité de cartouches pour pyroméca­
nismes que le vendeur peut vendre à un acheteur
qui n’est pas titulaire d’une licence n’excède pas
celle que celui-ci est autorisé à stocker selon la
présente partie.
233. Le détaillant ne peut vendre de cartouches
pour pyromécanismes qu’à des utilisateurs.
DIVISION 2
SECTION 2
RULES FOR USERS
RÈGLES VISANT LES UTILISATEURS
234. A user may acquire and store power device
cartridges, whether or not they hold a licence. A
user who acquires power device cartridges must
comply with this Division.
235. (1) A user who holds a licence must store
their power device cartridges in the magazine
specified in their licence.
234. L’utilisateur peut acquérir et stocker des
cartouches pour pyromécanismes, avec ou sans
licence. L’utilisateur qui acquiert ces cartouches se
conforme à la présente section.
235. (1) L’utilisateur qui est titulaire d’une li­
cence stocke ses cartouches pour pyromécanismes
dans la poudrière mentionnée dans sa licence.
Acquisition
Storage —
unlicensed user
(2) A user who does not hold a licence must store
their power device cartridges in a dwelling or a
*storage unit and must ensure that the storage re­
quirements of sections 236 and 237 are met.
Stockage —
utilisateur non
titulaire de
licence
Maximum
quantity
236. No more than 50 000 power device cartridges may be stored at any one time.
(2) L’utilisateur qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses cartouches pour pyromécanismes
dans un local d’habitation ou une *unité de stoc­
kage et veille à ce que les exigences aux arti­
cles 236 et 237 soient respectées.
236. Au plus 50 000 cartouches pour pyroméca­
nismes peuvent être stockées à tout moment.
Acquisition
Storage —
licensed user
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Quantité
maximale —
acheteur
titulaire de
licence
Quantité
maximale —
acheteur non
titulaire de
licence
Détaillant
Stockage —
utilisateur
titulaire de
licence
Quantité
maximale
Le 17 mars 2012
Storage
requirements —
dwelling
Storage
requirements —
storage unit
Overview
Gazette du Canada Partie I
237. (1) When power device cartridges are stored
in a dwelling, they must be stored away from
flammable substances and sources of ignition, in a
manner that protects them from theft and ensures
that access to them is limited to people authorized
by the user.
(2) When power device cartridges are stored in a
*storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be made
from a non-sparking material (for example, wood
or painted metal);
(f) only power device cartridges may be stored in
the storage unit;
(g) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(h) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(i) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(j) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(k) a sign that displays the words “Danger —
Fire Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using let­
ters, or a symbol, at least 10 cm high must
be posted on the storage unit in a clearly visible
location.
237. (1) Les cartouches pour pyromécanismes
qui sont stockées dans un local d’habitation le sont
loin de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage. Le stockage est fait de manière à pré­
venir les vols et à ce que seules les personnes auto­
risées par l’utilisateur aient accès aux cartouches.
(2) L’*unité de stockage où sont stockées des
cartouches pour pyromécanismes satisfait aux exi­
gences suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont fai­
tes d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles
(par exemple, du métal peint ou du bois);
f) seules des cartouches pour pyromécanismes y
sont stockées;
g) elle est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
h) elle est gardée propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives;
i) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
j) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
k) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en
lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
PART 13
PARTIE 13
SPECIAL PURPOSE EXPLOSIVES
EXPLOSIFS À USAGE SPÉCIAL
238. This Part authorizes the acquisition, stor­
age and sale of special purpose explosives. Div­
ision 1 sets out the rules for sellers and users of
low-hazard special purpose explosives (type S.1:
for example, highway flares, personal distress
flares, bird scaring cartridges and fire extinguisher
cartridges). Division 2 sets out the rules for sellers
and users of high-hazard special purpose explo­
sives (type S.2: for example, avalanche air bag sys­
tems, explosive bolts and cable cutters). Division 3
deals with the destruction of expired marine flares
(type S.1 or S.2).
238. La présente partie autorise l’acquisition, le
stockage et la vente d’explosifs à usage spécial. La
section 1 prévoit les règles visant les vendeurs et
les utilisateurs d’explosifs à usage spécial à risque
restreint (type S.1, par exemple fusées éclairantes
de signalisation routière, fusées éclairantes de dé­
tresse personnelle, cartouches d’effarouchement
des oiseaux et cartouches pour extincteurs). La
section 2 prévoit les règles visant les vendeurs et
les utilisateurs d’explosifs à usage spécial à ris­
que élevé (type S.2, par exemple trousse dorsale
pour sauvetage en avalanche et cisailles explosives
pour boulons et câbles). La section 3 porte sur la
destruction des fusées éclairantes marines périmées
(type S.1 et S.2).
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
661
Exigences
visant le
stockage —
local
d’habitation
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
Survol
662
Canada Gazette Part I
Definitions
“distributor”
« distributeur » “retailer”
« détaillant »
“seller”
« vendeur »
March 17, 2012
239. (1) The following definitions apply in this
Part.
“distributor” means a person who sells special pur­
pose explosives to other distributors or to retailers,
whether or not they sell to users.
“retailer” means a person, other than a distributor,
who sells special purpose explosives.
“seller” means a distributor or a retailer.
239. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent
à la présente partie.
« détaillant » Personne, autre qu’un distributeur,
qui vend des explosifs à usage spécial.
« distributeur » Personne qui vend des explosifs à
usage spécial à d’autres distributeurs ou à des dé­
taillants, qu’elle vende également à des utilisateurs
ou non.
« utilisateur » Personne qui acquiert des explosifs à
usage spécial pour les utiliser.
« vendeur » Distributeur ou détaillant.
Définitions
Stockage
“user”
« utilisateur »
“user” means a person who acquires special pur­
pose explosives for use.
Storage
(2) For the purposes of this Part, special purpose
explosives are stored in a sales establishment if the
explosives are
(a) inside the sales establishment, whether in a
*storage unit or displayed for sale;
(b) outside the sales establishment in a storage
unit that is used in operating the establishment;
or
(c) in a licensed magazine that is either inside or
outside the establishment.
Explosives
quantity
240. A reference to a mass of special purpose
explosives in this Part is a reference to their gross
mass (the mass of the explosives plus the mass of
any packaging or container).
(2) Pour l’application de la présente partie, des
explosifs à usage spécial sont stockés dans un éta­
blissement de vente si :
a) ils sont à l’intérieur de celui-ci, qu’ils soient
dans une *unité de stockage ou exposés pour la
vente;
b) ils sont à l’extérieur de celui-ci, dans une unité
de stockage utilisée dans le cadre des activités de
l’établissement;
c) ils sont dans une poudrière agréée située à
l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement.
240. Dans la présente partie, toute mention de la
masse d’un explosif à usage spécial s’entend de sa
masse brute (sa masse plus celle de son emballage
ou de son contenant).
DIVISION 1
SECTION 1
Definition of
“licence”
Distributor
Retailer
Licensed seller
Unlicensed
retailer
LOW-HAZARD SPECIAL PURPOSE EXPLOSIVES
EXPLOSIFS À USAGE SPÉCIAL À RISQUE RESTREINT
241. In this Division, “licence” means a licence
that authorizes the storage of low-hazard special
purpose explosives.
241. Dans la présente section, « licence »
s’entend d’une licence qui autorise le stockage
d’explosifs à usage spécial à risque restreint.
Rules for Sellers
Règles visant les vendeurs
Acquisition for Sale
Acquisition pour la vente
242. (1) A distributor may acquire, store and sell
low-hazard special purpose explosives if they hold
a licence. A distributor who acquires low-hazard
special purpose explosives must comply with this
Division.
(2) A retailer may acquire, store and sell lowhazard special purpose explosives, whether or not
they hold a licence. A retailer who acquires lowhazard special purpose explosives must comply
with this Division.
242. (1) Le distributeur peut acquérir, stocker et
vendre des explosifs à usage spécial à risque res­
treint s’il est titulaire d’une licence. Le distributeur
qui acquiert ces explosifs se conforme à la présente
section.
(2) Le détaillant peut acquérir, stocker et vendre
des explosifs à usage spécial à risque restreint, avec
ou sans licence. Le détaillant qui acquiert ces ex­
plosifs se conforme à la présente section.
Storage
Stockage
243. (1) A seller who holds a licence must store
their low-hazard special purpose explosives in the
magazine specified in their licence.
(2) A retailer who does not hold a licence must
store their low-hazard special purpose explosives in
a sales establishment other than a dwelling and
ensure that the requirements of sections 244 to 246
are met.
243. (1) Le vendeur qui est titulaire d’une licence
stocke ses explosifs à usage spécial à risque res­
treint dans la poudrière mentionnée dans sa licence.
(2) Le détaillant qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses explosifs à usage spécial à risque
restreint dans un établissement de vente autre qu’un
local d’habitation et veille à ce que les exigences
aux articles 244 à 246 soient satisfaites.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
« détaillant »
“retailer”
« distributeur »
“distributor”
« utilisateur »
“user”
« vendeur »
“seller”
Quantité
d’explosifs
Définition de
« licence »
Distributeur
Détaillant
Vendeur
titulaire de
licence
Détaillant non
titulaire de
licence
Le 17 mars 2012
Display for sale
244. (1) Only highway flares, marine flares and
personal distress flares may be displayed for sale.
Maximum
quantity
(2) No more than 1 000 kg of flares may be dis­
played for sale at any one time.
(3) Flares that are displayed for sale must be kept
behind a sales counter or locked up (for example, in
a cabinet) unless the flares are in consumer packs.
Precautions
Access
Lots
Maximum
quantity
Place of storage
Storage unit
requirements
(4) Only people authorized by the retailer may
have access to the area behind a sales counter.
(5) Flares that are displayed for sale must be
separated into lots of 25 kg or less. Each lot must
be separated from the other lots by a fire break. The
lots must be kept away from flammable substances
and sources of ignition.
245. (1) No more than 1 000 kg of low-hazard
special purpose explosives may be stored in a sales
establishment at any one time, including those that
are displayed for sale. If the sales establishment is
located in a building that contains a dwelling, no
more than 100 kg may be stored in the establish­
ment at any one time, including explosives that are
displayed for sale.
(2) Low-hazard special purpose explosives that
are not displayed for sale must be stored in a *stor­
age unit.
246. When low-hazard special purpose explo­
sives are stored in a *storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be con­
structed from a non-sparking material (for ex­
ample, wood or painted metal);
(f) only special purpose explosives may be stored
in the storage unit;
(g) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(h) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(i) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(j) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(k) a sign that displays the words “Danger —
Fire Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using
Gazette du Canada Partie I
244. (1) Seules des fusées éclairantes de signali­
sation routière, des fusées éclairantes marines et des
fusées éclairantes de détresse personnelle peuvent
être exposées pour la vente.
(2) Au plus 1 000 kg de fusées éclairantes peu­
vent être exposées pour la vente à tout moment.
(3) Les fusées éclairantes exposées pour la vente
sont gardées derrière un comptoir de vente ou sous
clé (par exemple dans une armoire) à moins
qu’elles ne soient dans un emballage pour
consommateurs.
(4) Seules les personnes autorisées par le détail­
lant ont accès à l’arrière du comptoir de vente.
(5) Les fusées éclairantes qui sont exposées pour
la vente sont séparées en lots d’au plus 25 kg. Cha­
que lot est séparé des autres lots au moyen d’un
coupe-feu. Les lots sont tenus loin de toute matière
inflammable et de toute source d’allumage.
245. (1) Au plus 1 000 kg d’explosifs à usage
spécial à risque restreint peuvent être stockés dans
un établissement de vente à tout moment, en comp­
tant ceux qui sont exposés pour la vente. Si l’éta­
blissement de vente est situé dans un bâtiment qui
contient un local d’habitation, au plus 100 kg peu­
vent être stockés dans l’établissement à tout mo­
ment, en comptant ceux qui sont exposés pour la
vente.
(2) Les explosifs à usage spécial à risque res­
treint qui ne sont pas exposés pour la vente sont
stockés dans une *unité de stockage.
246. L’*unité de stockage où sont stockés des
explosifs à usage spécial à risque restreint satisfait
aux exigences suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont fai­
tes d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles
(par exemple, du métal peint ou du bois);
f) seuls des explosifs à usage spécial y sont
stockés; g) elle est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
h) elle est gardée propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives;
i) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
j) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
663
Exposition
pour la vente
Quantité
maximale
Précautions
Accès
Lots
Quantité
maximale
Lieu de
stockage
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
664
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
letters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
k) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en
lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
Sale
Vente
No sale from
dwelling
247. A seller must not sell low-hazard special
purpose explosives from a dwelling.
247. Le vendeur ne peut vendre des explosifs à
usage spécial à risque restreint dans un local
d’habitation.
Maximum
quantity —
licensed buyer
248. (1) A seller must not sell more low-hazard
special purpose explosives to a licensed buyer than
the buyer is authorized by their licence to store.
Maximum
quantity —
unlicensed
buyer
(2) A seller must not sell more low-hazard spe­
cial purpose explosives to an unlicensed buyer than
the buyer is authorized by this Division to store.
Retailer
249. A retailer may sell low-hazard special pur­
pose explosives only to a user.
250. A seller must keep a record of every sale of
more than 100 kg of low-hazard special purpose
explosives. The record must be kept for two years
after the date of the sale and must include the fol­
lowing information:
(a) the buyer’s name and address;
(b) in the case of a licensed buyer, the licence
number and expiry date;
(c) the trade name of each explosive sold and
the name of the person who obtained its
authorization;
(d) the quantity of explosives sold under each
trade name; and
(e) the date of the sale.
248. (1) La quantité d’explosifs à usage spécial à Quantité
—
risque restreint que le vendeur peut vendre à un maximale
acheteur
acheteur qui est titulaire d’une licence n’excède pas titulaire de
celle que celui-ci est autorisé à stocker selon sa licence
licence.
(2) La quantité d’explosifs à usage spécial à ris­ Quantité
—
que restreint que le vendeur peut vendre à un ache­ maximale
acheteur non
teur qui n’est pas titulaire d’une licence n’excède titulaire de
pas celle que celui-ci est autorisé à stocker selon la licence
présente section.
249. Le détaillant ne peut vendre d’explosifs à Détaillant
usage spécial à risque restreint qu’à des utilisateurs.
250. Le vendeur crée un dossier de chaque vente Dossier
de plus de 100 kg d’explosifs à usage spécial à ris­
que restreint et le conserve pendant deux ans après
la date de la vente. Le dossier contient les rensei­
gnements suivants :
a) les nom et adresse de l’acheteur;
b) le cas échéant, le numéro et la date d’expira­
tion de sa licence;
c) le nom commercial de chaque explosif vendu
et le nom du titulaire de l’autorisation de
l’explosif;
d) pour chaque nom commercial, la quantité d’explosifs vendus;
e) la date de la vente.
Record of sale
Acquisition
Storage —
licensed user
Rules for Users
Règles visant les utilisateurs
251. A user may acquire and store low-hazard
special purpose explosives, whether or not they
hold a licence. A user who acquires low-hazard
special purpose explosives must comply with this
Division.
252. (1) A user who holds a licence must store
their low-hazard special purpose explosives in the
magazine specified in their licence.
251. L’utilisateur peut acquérir et stocker des ex­
plosifs à usage spécial à risque restreint, avec ou
sans licence. L’utilisateur qui acquiert ces explosifs
se conforme à la présente section.
Acquisition
252. (1) L’utilisateur qui est titulaire d’une li­
cence stocke ses explosifs à usage spécial à risque
restreint dans la poudrière mentionnée dans sa
licence.
(2) L’utilisateur qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses explosifs à usage spécial à risque
restreint dans un local d’habitation ou une *unité de
stockage et veille à ce que les exigences aux arti­
cles 253 et 254 soient respectées.
253. Au plus 1 000 kg d’explosifs à usage spécial
à risque restreint peuvent être stockés à tout mo­
ment, dont au plus 40 kg peuvent être stockés dans
un local d’habitation.
254. (1) Les explosifs à usage spécial à risque
restreint qui sont stockés dans un local d’habitation
Stockage —
utilisateur
titulaire de
licence
Storage —
unlicensed user
(2) A user who does not hold a licence must store
their low-hazard special purpose explosives in a
dwelling or a *storage unit and ensure that the re­
quirements of sections 253 and 254 are met.
Maximum
quantity
253. No more than 1 000 kg of low-hazard spe­
cial purpose explosives may be stored at any one
time, of which no more than 40 kg may be stored in
a dwelling.
254. (1) When low-hazard special purpose ex­
plosives are stored in a dwelling, they must be
Storage
requirements —
dwelling
Vente dans un
local
d’habitation
interdite
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Stockage —
utilisateur non
titulaire de
licence
Quantité
maximale
Exigences
visant le
stockage —
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
stored away from flammable substances and
sources of ignition, in a manner that protects them
from theft and ensures that access to them is limited
to people authorized by the user.
Storage
requirements —
storage unit
Definition of
“licence”
Acquisition for
sale
Storage
Display for
sale
(2) When low-hazard special purpose explosives
are stored in a *storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be made
from a non-sparking material (for example, wood
or painted metal);
(f) only special purpose explosives may be stored
in the storage unit;
(g) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(h) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(i) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(j) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(k) a sign that displays the words “Danger —
Fire Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using
letters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
665
le sont loin de toute matière inflammable et de local
toute source d’allumage. Le stockage est fait de d’habitation
manière à prévenir les vols et à ce que seules les
personnes autorisées par l’utilisateur aient accès
aux explosifs.
(2) L’*unité de stockage où sont stockés des ex­ Exigences
le
plosifs à usage spécial à risque restreint satisfait visant
stockage —
aux exigences suivantes :
unité de
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
stockage
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage; b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie; d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont fai­
tes d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles (par exemple, du métal peint ou du bois);
f) seuls des explosifs à usage spécial y sont stockés; g) elle est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
h) elle est gardée propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives; i) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement; j) des précautions qui réduisent au minimum la probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
k) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en
lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
DIVISION 2
SECTION 2
HIGH-HAZARD SPECIAL PURPOSE EXPLOSIVES
EXPLOSIFS À USAGE SPÉCIAL À RISQUE ÉLEVÉ
255. In this Division, “licence”means a licence
that authorizes the storage of high-hazard special
purpose explosives.
255. Dans la présente section, « licence »
s’entend d’une licence qui autorise le stockage
d’explosifs à usage spécial à risque élevé.
Rules for Sellers
Règles visant les vendeurs
Acquisition for Sale and Storage
Acquisition pour la vente et stockage
256. A seller may acquire, store and sell highhazard special purpose explosives if they hold a
licence. A seller who acquires high-hazard special
purpose explosives must comply with this Division.
257. A seller must store their high-hazard special
purpose explosives in the magazine specified in
their licence.
258. A seller must not display high-hazard spe­
cial purpose explosives for sale.
256. Le vendeur peut acquérir, stocker et vendre
des explosifs à usage spécial à risque élevé s’il est
titulaire d’une licence. Le vendeur qui acquiert ces
explosifs se conforme à la présente section.
257. Le vendeur stocke ses explosifs à usage
spécial à risque élevé dans la poudrière mentionnée
dans sa licence.
258. Le vendeur ne peut exposer pour la vente
des explosifs à usage spécial à risque élevé.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Définition de
« licence »
Acquisition
pour la vente
Stockage
Exposition
pour la vente
666
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Sale
Maximum
quantity —
licensed buyer
259. (1) A seller must not sell more high-hazard
special purpose explosives to a licensed buyer than
the buyer is authorized by their licence to store.
Maximum
quantity —
unlicensed
buyer
(2) A seller must not sell more high-hazard spe­
cial purpose explosives to an unlicensed buyer than
the buyer is authorized by this Division to store.
Retailer
260. A retailer may sell high-hazard special pur­
pose explosives only to a user.
261. A seller must keep a record of every sale of
high-hazard special purpose explosives for two
years after the date of the sale. The record must
include the following information:
(a) the buyer’s name and address;
(b) in the case of a licensed buyer, the licence
number and expiry date;
(c) the trade name of each explosive sold and
the name of the person who obtained its
authorization;
(d) the quantity of explosives sold under each
trade name; and
(e) the date of the sale.
Record of sale
V
ente
259. (1) La quantité d’explosifs à usage spécial à Quantité
—
risque élevé que le vendeur peut vendre à un ache­ maximale
acheteur
teur qui est titulaire d’une licence n’excède pas titulaire de
celle que celui-ci est autorisé à stocker selon sa licence
licence.
(2) La quantité d’explosifs à usage spécial à ris­ Quantité
—
que élevé que le vendeur peut vendre à un acheteur maximale
acheteur non
qui n’est pas titulaire d’une licence n’excède pas titulaire de
celle que celui-ci est autorisé à stocker selon la licence
présente section.
260. Le détaillant ne peut vendre d’explosifs à Détaillant
usage spécial à risque élevé qu’à des utilisateurs.
261. Le vendeur crée un dossier de chaque vente Dossier
d’explosifs à usage spécial à risque élevé et le
conserve pendant deux ans après la date de la vente.
Le dossier contient les renseignements suivants :
a) les nom et adresse de l’acheteur;
b) le cas échéant, le numéro et la date d’expira­
tion de sa licence;
c) le nom commercial de chaque explosif vendu
et le nom du titulaire de l’autorisation de
l’explosif;
d) pour chaque nom commercial, la quantité d’explosifs vendus;
e) la date de la vente.
Rules for Users
Règles visant les utilisateurs
262. A user may acquire and store high-hazard
special purpose explosives, whether or not they
hold a licence. A user who acquires high-hazard
special purpose explosives must comply with this
Division.
263. (1) A user who holds a licence must store
their high-hazard special purpose explosives in the
magazine specified in their licence.
262. L’utilisateur peut acquérir et stocker des ex­
plosifs à usage spécial à risque élevé, avec ou sans
licence. L’utilisateur qui acquiert ces explosifs se
conforme à la présente section.
Acquisition
263. (1) L’utilisateur qui est titulaire d’une li­
cence stocke ses explosifs à usage spécial à risque
élevé dans sa poudrière.
Stockage —
utilisateur
titulaire de
licence
Storage —
unlicensed user
(2) A user who does not hold a licence must store
their high-hazard special purpose explosives in a
*storage unit and ensure that the requirements of
sections 264 and 265 are met.
Stockage —
utilisateur non
titulaire de
licence
Maximum
quantity
264. No more than 20 kg of high-hazard special
purpose explosives may be stored at any one time.
265. When high-hazard special purpose explo­
sives are stored in a *storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be made
from a non-sparking material (for example, wood
or painted metal);
(2) L’utilisateur qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses explosifs à usage spécial à risque
élevé dans une *unité de stockage et veille à ce que
les exigences aux articles 264 et 265 soient
respectées.
264. Au plus 20 kg d’explosifs à usage spécial à
risque élevé peuvent être stockés à tout moment.
265. L’*unité de stockage où sont stockés des
explosifs à usage spécial à risque élevé satisfait aux
exigences suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont fai­
tes d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles
(par exemple, du métal peint ou du bois);
Acquisition
Storage —
licensed user
Storage unit
requirements
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Quantité
maximale
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
(f) only special purpose explosives may be stored
in the storage unit;
(g) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(h) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(i) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(j) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(k) a sign that displays the words “Danger —
Fire Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using
letters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
667
f) seuls des explosifs à usage spécial y sont
stockés; g) elle est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
h) elle est gardée propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives;
i) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
j) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
k) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en
lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
DIVISION 3
SECTION 3
MARINE FLARES
FUSÉES ÉCLAIRANTES MARINES
Disposal plan
266. (1) A distributor who sells marine flares,
whether low-hazard or high-hazard, must imple­
ment the marine flare disposal plan included in
their licence application.
Plan de
destruction
Return of flares
(2) A distributor must accept the return of any
marine flares sold by them that have expired.
266. (1) Le distributeur qui vend des fusées
éclairantes marines, qu’elles soient à risque res­
treint ou à risque élevé, met en œuvre le plan de
destruction des fusées éclairantes marines contenu
dans sa demande de licence.
(2) Le distributeur accepte le retour de toute fu­
sée éclairante marine périmée qu’il a vendue.
Destruction
(3) The distributor must store any expired marine
flares that are returned to them in the magazine
specified in their licence and destroy them in a
manner that does not increase the likelihood of an
accidental ignition during or after the destruction.
Destruction
Annual report
(4) If any expired marine flares are returned dur­
ing a calendar year, the distributor must submit to
the Chief Inspector of Explosives, by March 31 of
the following year, a report that sets out the number
of each type returned, whether low-hazard or highhazard, and the number of each type destroyed dur­
ing the calendar year.
(3) Le distributeur à qui des fusées éclairantes
marines périmées ont été retournées les stocke dans
la poudrière mentionnée dans sa licence et les dé­
truit de manière à ne pas augmenter la probabilité
d’un allumage accidentel pendant ou après la
destruction.
(4) Si des fusées éclairantes marines sont retour­
nées au cours d’une année civile, le distributeur
présente à l’inspecteur en chef des explosifs, au
plus tard le 31 mars de l’année suivante, un rapport
qui indique le nombre de chaque type de fusées
éclairantes retournées, qu’elles soient à risque res­
treint ou à risque élevé, ainsi que le nombre de cha­
que type qu’il a détruit pendant l’année civile en
question.
Overview
PART 14
PARTIE 14 SMALL ARMS CARTRIDGES, PROPELLANT
POWDER AND PERCUSSION CAPS
CARTOUCHES POUR ARMES DE PETIT
CALIBRE, POUDRE PROPULSIVE ET AMORCES À PERCUSSION 267. This Part authorizes the acquisition, storage
and sale of small arms cartridges and the *manufac­
ture of small arms cartridges and black powder
cartouches. Division 1 sets out the rules for sellers
and users of small arms cartridges (type C.1). Div­
ision 2 sets out the rules for sellers and users of
propellant powder (type P) and percussion caps
267. La présente partie autorise l’acquisition, le
stockage et la vente de cartouches pour armes de
petit calibre et la fabrication de ces cartouches et de
cartouches de poudre noire. La section 1 prévoit les
règles visant les vendeurs et les utilisateurs de car­
touches pour armes de petit calibre (type C.1). La
section 2 prévoit les règles visant les vendeurs et
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Retour des
fusées
éclairantes
Rapport annuel
Survol
668
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
(also known as primer) (type C.3) and for manufac­
turers of small arms cartridges and black powder
cartouches.
Definitions
“black powder”
« poudre
noire »
268. (1) The following definitions apply in this
Part. “black powder” means an explosive classified as
type P.1. “propellant
powder”
« poudre
propulsive »
“propellant powder” means black powder and
smokeless powder.
“small arms
cartridge”
« cartouche
pour armes de
petit calibre »
“small arms cartridge” means a cartridge that is
designed to be used in small arms, has a calibre of
no more than 12.7 mm (.50 calibre), is fitted with
centre or rim fire priming and contains a propelling
charge, with or without a solid projectile. It in­
cludes a shotgun shell of any gauge.
“smokeless powder” means an explosive classified
as type P.2.
“smokeless
powder”
« poudre sans
fumée »
Storage
(2) For the purposes of this Part, small arms car­
tridges, propellant powder and percussion caps are
stored in a sales establishment if they are
(a) inside the sales establishment, whether they
are in a *storage unit or displayed for sale;
(b) outside the sales establishment in a storage
unit that is used in operating the establishment;
or
(c) in a licensed magazine that is either inside or
outside the establishment.
Quantity of
cartridges,
powder or caps
269. A reference in this Part to a mass of small
arms cartridges or propellant powder is a reference
to their net quantity (the mass of the explosives
excluding the mass of any packaging, container,
shell casing or projectile).
Definitions
“distributor”
« distributeur »
“licence”
« licence »
“retailer”
« détaillant »
“seller”
« vendeur »
“user”
« utilisateur »
les utilisateurs de poudre propulsive (type P) et
d’amorces à percussion (type C.3), ainsi que celles
visant les fabricants de cartouches pour armes de
petit calibre et de cartouches à poudre noire.
268. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent
à la présente partie.
« cartouche pour armes de petit calibre » Cartouche
d’un calibre d’au plus 12,7 mm (calibre .50) avec
amorce centrale ou annulaire et charge propulsive,
avec ou sans projectile solide, conçue pour être
utilisée dans des armes de petit calibre. Y est assi­
milée la cartouche de chasse de tout calibre.
« poudre noire » Explosif classé comme explosif de
type P.1.
« poudre
noire »
“black powder”
« poudre
propulsive »
“propellant
powder”
« poudre sans fumée » Explosif classé comme
explosif de type P.2.
« poudre sans
fumée »
“smokeless
powder”
(2) Pour l’application de la présente partie, des
cartouches pour armes de petit calibre, de la poudre
propulsive et des amorces à percussion sont stoc­
kées dans un établissement de vente si :
a) elles sont à l’intérieur de celui-ci, qu’elles
soient dans une *unité de stockage ou exposées
pour la vente;
b) elles sont à l’extérieur de celui-ci, dans une
unité de stockage utilisée dans le cadre des acti­
vités de l’établissement;
c) elles sont dans une poudrière agréée située à
l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement.
269. Dans la présente partie, toute mention de la
masse d’une cartouche pour arme de petit calibre
ou de poudre propulsive s’entend de sa quantité
nette (sa masse à l’exclusion de celle de son embal­
lage, de son contenant, de sa douille ou de son
projectile).
Stockage
SECTION 1
SMALL ARMS CARTRIDGES
CARTOUCHES POUR ARMES DE PETIT CALIBRE
“user” means a person who acquires small arms
cartridges for use.
« cartouche
pour armes de
petit calibre »
“small arms
cartridge”
« poudre propulsive » Poudre noire et poudre sans
fumée.
DIVISION 1
270. The following definitions apply in this
Division.
“distributor” means a person who sells small arms
cartridges to other distributors or to retailers,
whether or not they sell to users.
“licence” means a licence that authorizes the stor­
age of small arms cartridges.
“retailer” means a person, other than a distributor,
who sells small arms cartridges.
“seller” means a distributor or a retailer.
Définitions
Quantité de
cartouches, de
poudre ou
d’amorces
270. Les définitions qui suivent s’appliquent à la Définitions
présente section.
« détaillant » Personne, autre qu’un distributeur,
« détaillant »
qui vend des cartouches pour armes de petit calibre. “retailer”
« distributeur » Personne qui vend des cartouches
« distributeur »
pour armes de petit calibre à d’autres distributeurs
“distributor”
ou à des détaillants, qu’elle vende également à des utilisateurs ou non.
« licence » Licence qui autorise le stockage de car­
« licence »
“licence”
touches pour armes de petit calibre. « utilisateur » Personne qui acquiert des cartouches
« utilisateur »
“user”
pour armes de petit calibre en vue de les utiliser. « vendeur »
« vendeur » Distributeur ou détaillant.
“seller”
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
Rules for Sellers
Règles visant les vendeurs
Acquisition for Sale
Acquisition pour la vente
Distributor
271. (1) A distributor may acquire, store and sell
small arms cartridges if they hold a licence. A dis­
tributor who acquires small arms cartridges must
comply with this Division.
Retailer
(2) A retailer may acquire, store and sell small
arms cartridges, whether or not they hold a licence.
A retailer who acquires small arms cartridges must
comply with this Division.
271. (1) Le distributeur peut acquérir, stocker et
vendre des cartouches pour armes de petit calibre
s’il est titulaire d’une licence. Le distributeur qui
acquiert ces cartouches se conforme à la présente
section.
(2) Le détaillant peut acquérir, stocker et vendre
des cartouches pour armes de petit calibre, avec ou
sans licence. Le détaillant qui acquiert ces cartou­
ches se conforme à la présente section.
Storage
Stockage
272. (1) A seller who holds a licence must store
their small arms cartridges in the magazine speci­
fied in their licence.
(2) A retailer who does not hold a licence must
store their small arms cartridges in a sales estab­
lishment and must ensure that the requirements of
sections 273 to 275 are met.
272. (1) Le vendeur qui est titulaire d’une licence
stocke ses cartouches pour armes de petit calibre
dans la poudrière mentionnée dans sa licence.
(2) Le détaillant qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses cartouches pour armes de petit
calibre dans un établissement de vente et veille à ce
que les exigences aux articles 273 à 275 soient
respectées.
273. (1) Lorsque l’établissement de vente est
déverrouillé, les cartouches pour armes de petit
calibre qui sont exposées pour la vente sont
*surveillées par une personne ou gardées derrière
un comptoir de vente ou sous clé (par exemple dans
une armoire).
(2) Seules les personnes autorisées par le détail­
lant ont accès à l’arrière du comptoir de vente.
274. (1) Au plus 225 kg de cartouches pour ar­
mes de petit calibre peuvent être stockées dans un
établissement de vente à tout moment, en comptant
celles qui sont exposées pour la vente.
(2) Les cartouches pour armes de petit calibre qui
ne sont pas exposées pour la vente sont stockées
dans un local d’habitation ou une *unité de
stockage.
275. (1) Les cartouches pour armes de petit cali­
bre qui sont stockées dans un local d’habitation
le sont loin de toute matière inflammable et de
toute source d’allumage. Le stockage est fait de
manière à prévenir les vols et à ce que seules les
personnes autorisées par le détaillant aient accès
aux cartouches.
(2) L’*unité de stockage où sont stockées des
cartouches pour armes de petit calibre satisfait aux
exigences suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
Licensed seller
Unlicensed
retailer
Attendance
273. (1) When a sales establishment is unlocked,
small arms cartridges that are displayed for sale
must be *attended, kept behind a sales counter or
locked up (for example, in a cabinet).
Access
(2) Only people authorized by the retailer may
have access to the area behind a sales counter.
274. (1) No more than 225 kg of small arms car­
tridges may be stored in a sales establishment at
any one time, including cartridges that are dis­
played for sale.
(2) Small arms cartridges that are not displayed
for sale must be stored in a dwelling or a *storage
unit.
Maximum
quantity
Place of storage
Storage
requirements —
dwelling
275. (1) When small arms cartridges are stored in
a dwelling, they must be stored away from flam­
mable substances and sources of ignition, in a man­
ner that protects them from theft and ensures that
access to them is limited to people authorized by
the retailer.
Storage
requirements —
storage unit
(2) When small arms cartridges are stored in a
*storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
669
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Distributeur
Détaillant
Vendeur
titulaire de
licence
Détaillant non
titulaire de
licence
Surveillance
Accès
Quantité
maximale
Lieu de
stockage
Exigences
visant le
stockage —
local
d’habitation
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
670
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
(e) any shelving in the storage unit must be made
from a non-sparking material (for example, wood
or painted metal);
(f) only propellant powder and percussion caps
may be stored with the small arms cartridges;
(g) small arms cartridges, propellant powder and
percussion caps must be stored separately from
one another (for example, on different shelves or
separated by a wooden barrier);
(h) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(i) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(j) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(k) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(l) a sign that displays the words “Danger — Fire
Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using let­
ters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont faites
d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles (par
exemple, du métal peint ou du bois);
f) seules de la poudre propulsive et des amorces à
percussion sont stockées avec les cartouches
pour armes de petit calibre;
g) les cartouches pour armes de petit calibre, la
poudre propulsive et les amorces à percussion
sont stockées séparément les unes des autres (par
exemple elles sont rangées sur des tablettes dis­
tinctes ou elles sont séparées par une cloison en
bois);
h) l’unité est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
i) elle est gardée propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives; j) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
k) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
l) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en
lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
Sale
Vente
Maximum
quantity —
licensed buyer
276. (1) A seller must not sell more small arms
cartridges to a licensed buyer than the buyer is authorized by their licence to store.
Maximum
quantity —
unlicensed
buyer
(2) A seller must not sell more small arms cartridges to an unlicensed buyer than the buyer is
authorized by this Division to store.
Retailer
277. A retailer may sell small arms cartridges
only to a user.
276. (1) La quantité de cartouches pour armes de
petit calibre que le vendeur peut vendre à un ache­
teur qui est titulaire d’une licence n’excède pas
celle que celui-ci est autorisé à stocker selon sa
licence.
(2) La quantité de cartouches pour armes de petit
calibre que le vendeur peut vendre à un acheteur
qui n’est pas titulaire d’une licence n’excède pas
celle que celui-ci est autorisé à stocker en vertu de
la présente section.
277. Le détaillant ne peut vendre de cartouches
pour armes de petit calibre qu’à des utilisateurs.
Rules for Users
Règles visant les utilisateurs
278. A user may acquire and store small arms
cartridges, whether or not they hold a licence. A
user who acquires small arms cartridges must com­
ply with this Division.
279. (1) A user who holds a licence must store
their small arms cartridges in the magazine speci­
fied in their licence.
278. L’utilisateur peut acquérir et stocker des
cartouches pour armes de petit calibre, avec ou sans
licence. L’utilisateur qui acquiert ces cartouches se
conforme à la présente section.
279. (1) L’utilisateur qui est titulaire d’une li­
cence stocke ses cartouches pour armes de petit
calibre dans la poudrière mentionnée dans sa
licence.
(2) L’utilisateur qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses cartouches pour armes de petit
calibre dans un local d’habitation ou une *unité de
stockage et il veille à ce que soient respectées :
a) les exigences aux articles 280 et 281, dans le
cas des cartouches ne contenant pas de poudre
noire;
b) les exigences aux articles 299 à 304, dans le
cas des cartouches contenant de la poudre noire.
Acquisition
Storage —
licensed user
Storage —
unlicensed user
(2) A user who does not hold a licence must store
their small arms cartridges in a dwelling or a
*storage unit and ensure that
(a) in the case of small arms cartridges that do
not contain black powder, the requirements of
sections 280 and 281 are met; and
(b) in the case of small arms cartridges that con­
tain black powder, the requirements of sections
299 to 304 are met.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Quantité
maximale —
acheteur
titulaire de
licence
Quantité
maximale —
acheteur non
titulaire de
licence
Détaillant
Acquisition
Stockage —
utilisateur
titulaire de
licence
Stockage —
utilisateur non
titulaire de
licence
Le 17 mars 2012
Maximum
quantity
Storage
requirements —
dwelling
Storage
requirements —
storage unit
280. No more than 225 kg of small arms car­
tridges that do not contain black powder may be
stored at any one time.
281. (1) When small arms cartridges that do not
contain black powder are stored in a dwelling, they
must be stored away from flammable substances
and sources of ignition, in a manner that protects
them from theft and ensures that access to them is
limited to people authorized by the user.
(2) When small arms cartridges that do not con­
tain black powder are stored in a *storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be made
from a non-sparking material (for example, wood
or painted metal);
(f) only propellant powder, percussion caps or
black powder cartouches may be stored with the
small arms cartridges;
(g) small arms cartridges, propellant powder,
percussion caps and black powder cartouches
must be stored separately from one another (for
example, on different shelves or separated by a
wooden barrier);
(h) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(i) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(j) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(k) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(l) a sign that displays the words “Danger — Fire
Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using let­
ters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
Gazette du Canada Partie I
280. Au plus 225 kg de cartouches pour armes de
petit calibre ne contenant pas de poudre noire peu­
vent être stockées à tout moment.
281. (1) Les cartouches pour armes de petit cali­
bre ne contenant pas de poudre noire qui sont stoc­
kées dans un local d’habitation le sont loin de toute
matière inflammable et de toute source d’allumage.
Le stockage est fait de manière à prévenir les vols
et à ce que seules les personnes autorisées par
l’utilisateur aient accès aux cartouches.
(2) L’*unité de stockage où sont stockées des
cartouches pour armes de petit calibre ne conte­
nant pas de poudre noire satisfait aux exigences
suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont faites
d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles (par
exemple, du métal peint ou du bois);
f) seules de la poudre propulsive, des amorces à
percussion et des cartouches à poudre noire sont
stockées avec les cartouches pour armes de petit
calibre;
g) les cartouches pour armes de petit calibre, la
poudre propulsive, les amorces à percussion et
les cartouches à poudre noire sont stockées sépa­
rément les unes des autres (par exemple elles
sont rangées sur des tablettes distinctes ou elles
sont séparées par une cloison en bois);
h) l’unité est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
i) elle est tenue propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives; j) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
k) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur et aux
alentours de celle-ci sont prises;
l) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en
lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
671
Quantité
maximale
Exigences
visant le
stockage —
local
d’habitation
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
672
Canada Gazette Part I
Definitions
“distributor”
« distributeur »
“licence”
« licence »
“retailer”
« détaillant »
“seller”
« vendeur »
“user”
« utilisateur »
March 17, 2012
DIVISION 2
SECTION 2
PROPELLANT POWDER AND PERCUSSION CAPS AND THE MANUFACTURE OF SMALL ARMS CARTRIDGES
AND BLACK POWDER CARTOUCHES
POUDRE PROPULSIVE ET AMORCES À PERCUSSION ET 282. The following definitions apply in this
Division.
“distributor” means a person who sells propellant
powder or percussion caps to other distributors or
to retailers, whether or not they sell to users.
“licence” means a licence issued under the Explo­
sives Act that authorizes the storage of the type of
explosive, whether propellant powder, percussion
caps, small arms cartridges or black powder car­
touches, that are to be sold, acquired or
*manufactured.
“retailer” means a person, other than a distributor,
who sells propellant powder or percussion caps.
“seller” means a distributor or a retailer.
282. Les définitions qui suivent s’appliquent à la
présente section.
« détaillant » Personne, autre qu’un distributeur,
qui vend de la poudre propulsive ou des amorces à
percussion.
« distributeur » Personne qui vend de la poudre
propulsive ou des amorces à percussion à d’autres
distributeurs ou à des détaillants, qu’elle vende
également à des utilisateurs ou non.
« licence » Licence délivrée en vertu de la Loi sur
les explosifs qui autorise le stockage du type
d’explosif — poudre propulsive, amorces à percus­
sion, cartouches pour armes de petit calibre ou car­
touches à poudre noire — qui sera vendu, acquis ou
fabriqué.
« utilisateur » Personne qui acquiert de la poudre
propulsive ou des amorces à percussion en vue de
les utiliser.
« vendeur » Distributeur ou détaillant.
“user” means a person who acquires propellant
powder or percussion caps for use.
FABRICATION DE CARTOUCHES POUR ARMES DE PETIT CALIBRE ET DE CARTOUCHES À POUDRE NOIRE
Définitions
« détaillant »
“retailer”
« distributeur »
“distributor”
« licence »
“licence”
« utilisateur »
“user”
« vendeur »
“seller”
Rules for Sellers
Règles visant les vendeurs
Acquisition for Sale
Acquisition pour la vente
283. (1) A distributor may acquire, store and sell
propellant powder and percussion caps if they hold
a licence. A distributor who acquires propellant
powder or percussion caps must comply with this
Division.
(2) A retailer may acquire, store and sell propel­
lant powder and percussion caps, whether or not
they hold a licence. A retailer who acquires propel­
lant powder or percussion caps must comply with
this Division.
283. (1) Le distributeur peut acquérir, stocker et
vendre de la poudre propulsive et des amorces à
percussion s’il est titulaire d’une licence. Le distri­
buteur qui acquiert cette poudre ou ces amorces se
conforme à la présente section.
(2) Le détaillant peut acquérir, stocker et vendre
de la poudre propulsive et des amorces à percus­
sion, avec ou sans licence. Le détaillant qui acquiert
cette poudre ou ces amorces se conforme à la pré­
sente section.
Storage
Stockage
Licensed seller
284. (1) A seller who holds a licence must store
their propellant powder and percussion caps in the
magazine specified in their licence.
Vendeur
titulaire de
licence
Separate
storage
(2) A seller must not store propellant powder and
percussion caps in the same magazine.
Unlicensed
retailer
285. A retailer who does not hold a licence must
store their propellant powder and percussion caps
in a sales establishment and must ensure that the
requirements of sections 286 to 288 are met.
Display for
sale —
propellant
powder
286. (1) No more than 12 kg of propellant pow­
der, of which no more than 500 g may be black
powder, may be displayed for sale.
284. (1) Le vendeur qui est titulaire d’une licence
stocke sa poudre propulsive et ses amorces à
percussion dans la poudrière mentionnée dans sa
licence.
(2) Le vendeur stocke sa poudre propulsive et
ses amorces à percussion dans des poudrières
différentes.
285. Le détaillant qui n’est pas titulaire d’une
licence stocke sa poudre propulsive et ses amorces
à percussion dans un établissement de vente et
veille à ce que les exigences aux articles 286 à 288
soient respectées.
286. (1) Au plus 12 kg de poudre propulsive,
dont au plus 500 g de poudre noire, peut être expo­
sée pour la vente.
Size of
container
(2) Propellant powder that is displayed for sale
must be in a container that holds no more than
500 g.
(2) La poudre propulsive qui est exposée pour la
vente l’est dans un contenant ayant une capacité
d’au plus 500 g.
Grosseur du
contenant
Distributor
Retailer
Distributeur
Détaillant
Poudrières
différentes
Détaillant non
titulaire de
licence
Exposition
pour la vente —
poudre
propulsive
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
673
Display for
sale —
percussion caps
(3) No more than 10 000 percussion caps may be
displayed for sale.
(3) Au plus 10 000 amorces à percussion peuvent
être exposées pour la vente.
Exposition
pour la vente —
amorces à
percussion
Original
packaging
(4) Percussion caps that are displayed for sale
must be in their original packaging.
Emballage
original
Precautions
(5) Propellant powder and percussion caps that
are displayed for sale must be kept behind a counter
or locked up (for example, in a cabinet).
Access
(6) Only people authorized by the retailer may
have access to the area behind a sales counter.
287. (1) No more than 12 kg of propellant powder may be stored at a sales establishment at any
one time, including powder that is displayed for
sale.
(2) Propellant powder and percussion caps that
are not displayed for sale must be stored in a dwell­
ing or a *storage unit.
(4) Les amorces à percussion qui ne sont pas
dans leur emballage original ne peuvent pas être
exposées pour la vente.
(5) La poudre propulsive et les amorces à percus­
sion qui sont exposées pour la vente sont gardées
derrière un comptoir de vente ou sous clé (par
exemple dans une armoire).
(6) Seules les personnes autorisées par le détail­
lant ont accès à l’arrière du comptoir de vente.
287. (1) Au plus 12 kg de poudre propulsive peut
être stockée dans un établissement de vente à tout
moment, en comptant celle qui est exposée pour la
vente.
(2) La poudre propulsive et les amorces à percus­
sion qui ne sont pas exposées pour la vente sont
stockées dans un local d’habitation ou une *unité
de stockage.
(3) Les amorces à percussion qui sont stockées
dans un local d’habitation ou une unité de stockage
sont dans leur emballage original.
288. (1) La poudre propulsive ou les amorces à
percussion qui sont stockées dans un local d’habi­
tation le sont loin de toute matière inflammable et
de toute source d’allumage. Le stockage est fait de
manière à prévenir les vols et à ce que seules les
personnes autorisées par le détaillant aient accès à
la poudre ou aux amorces.
(2) L’*unité de stockage où sont stockées de la
poudre propulsive ou des amorces à percussion
satisfait aux exigences suivantes :
a) elle est située dans un endroit sec et éloigné de
toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont fai­
tes d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles
(par exemple, du métal peint ou du bois);
f) seules des cartouches pour armes de petit cali­
bre y sont stockées avec la poudre propulsive ou
les amorces à percussion;
g) la poudre propulsive, les amorces à percussion
et les cartouches pour armes de petit calibre sont
stockées séparément les unes des autres (par
exemple elles sont rangées sur des tablettes dis­
tinctes ou elles sont séparées par une cloison en
bois);
h) l’unité e st *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
i) elle est gardée propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives; Maximum
quantity
Place of storage
Original
packaging
Storage
requirements —
dwelling
Storage
requirements —
storage unit
(3) Percussion caps that are stored in a dwelling or a storage unit must be in their original
packaging.
288. (1) When propellant powder or percussion
caps are stored in a dwelling, they must be stored
away from flammable substances and sources of
ignition, in a manner that protects them from theft
and ensures that access to them is limited to people
authorized by the retailer.
(2) When propellant powder or percussion caps
are stored in a *storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be made
from a non-sparking material (for example, wood
or painted metal);
(f) only small arms cartridges may be stored with
propellant powder or percussion caps;
(g) propellant powder, percussion caps and small
arms cartridges must be stored separately from
one another (for example, on different shelves or
separated by a wooden barrier);
(h) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(i) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(j) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(k) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Précautions
Accès
Quantité
maximale
Lieu de
stockage
Emballage
original
Exigences
visant le
stockage —
local
d’habitation
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
674
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
(l) a sign that displays the words “Danger — Fire
Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using let­
ters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
Transfer of
powder
Notification of
Chief Inspector
Original
packaging
289. A seller must not transfer propellant powder
from one container to another for the purpose of
sale unless their licence authorizes them to do so.
j) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
k) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
l) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer
en lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
289. Le vendeur ne peut transférer de la poudre
propulsive d’un contenant à un autre en vue de la
vendre, sauf si sa licence l’y autorise.
Sale
Vente
290. A retailer who does not hold a licence must,
before beginning to sell propellant powder, send the
Chief Inspector of Explosives a written notice that
sets out their name, address, telephone number, fax
number and email address and the date on which
they will begin to sell. The retailer must also send
the Chief Inspector a written notice as soon as the
circumstances permit when they stop selling pro­
pellant powder.
291. A seller may sell percussion caps only if
they are in their original packaging.
290. Avant de commencer à vendre de la poudre
propulsive, le détaillant qui n’est pas titulaire d’une
licence envoie à l’inspecteur en chef des explo­
sifs un avis indiquant ses nom, adresse, numéro de
téléphone, numéro de télécopieur et adresse élec­
tronique, ainsi que la date à laquelle il commencera
à vendre. S’il cesse de vendre de la poudre propul­
sive, il en informe par écrit l’inspecteur en chef des
explosifs dès que possible.
291. Le vendeur ne peut vendre d’amorces à
percussion qui ne sont pas dans leur emballage
original.
292. (1) La quantité de poudre propulsive ou
d’amorces à percussion que le vendeur peut vendre
à un acheteur qui est titulaire d’une licence n’excè­
de pas celle que celui-ci est autorisé à stocker selon
sa licence.
(2) La quantité de poudre propulsive que le ven­
deur peut vendre à un acheteur qui n’est pas titu­
laire d’une licence n’excède pas celle que celui-ci
est autorisé à stocker selon la présente section.
293. Le détaillant ne peut vendre de poudre
propulsive ou d’amorces à percussion qu’à des
utilisateurs.
294. (1) Avant la vente de poudre propulsive à
un acheteur, le vendeur exige de l’acheteur que
celui-ci prouve son identité en présentant :
a) soit une pièce d’identité, avec photo, délivrée
à l’acheteur par le gouvernement du Canada ou
d’une province, une administration municipale
ou un gouvernement étranger;
b) soit deux pièces d’identité indiquant le nom de
l’acheteur, dont au moins une est délivrée par le
gouvernement du Canada ou d’une province,
une administration municipale ou un gouverne­
ment étranger et au moins une indique l’adresse
de l’acheteur.
(2) Si l’acheteur fournit une pièce d’identité
avec photo, le vendeur s’assure que la photo est
celle de l’acheteur avant de lui vendre de la poudre
propulsive.
295. Le vendeur crée un dossier de chaque vente
de poudre propulsive et le conserve pendant
Maximum
quantity —
licensed buyer
292. (1) A seller must not sell more propellant
powder or percussion caps to a licensed buyer than
the buyer is authorized by their licence to store.
Maximum
quantity —
unlicensed
retailer
(2) A seller must not sell more propellant powder
to an unlicensed buyer than the buyer is authorized
by this Division to store.
Retailer
293. A retailer may sell propellant powder or
percussion caps only to a user.
Identification
294. (1) Before selling propellant powder to a
buyer, the seller must require the buyer to establish
their identity by providing
(a) a piece of identification issued by the Gov­
ernment of Canada, or a provincial, municipal or
foreign government, that bears a photograph of
the buyer, or
(b) two pieces of identification, each of which
sets out the buyer’s name, at least one of which
is issued by the Government of Canada or a pro­
vincial, municipal or foreign government and at
least one of which sets out the buyer’s address.
Verification of
identity
(2) If the buyer provides a piece of identification
that bears a photograph, the seller must ensure,
before selling the propellant powder, that the photo­
graph is that of the buyer.
295. A seller must keep a record of each sale of
propellant powder for two years after the date of
Record of sale
Transfert de
poudre
propulsive
Avis à
l’inspecteur en
chef
Emballage
original
Quantité
maximale —
acheteur
titulaire de
licence
Quantité
maximale —
acheteur non
titulaire de
licence
Détaillant
Identification
Vérification de
l’identité
Dossier
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
the sale. The record must include the following
information:
(a) the buyer’s name and address or the number
of their licence, if any, issued under the Firearms
Act;
(b) in the case of a licensed buyer, the licence
number and expiry date;
(c) the type and trade name of the powder
sold, the size of the container in which it was
sold and the name of the person who obtained its
authorization;
(d) the quantity of powder sold under each trade
name; and
(e) the date of the sale.
Acquisition
deux ans après la date de la vente. Le dossier
contient les renseignements suivants :
a) les nom et adresse de l’acheteur ou le numéro
de son permis, le cas échéant, qui lui a été délivré
en vertu de la Loi sur les armes à feu;
b) le cas échéant, le numéro et la date d’expira­
tion de sa licence; c) le type et le nom commercial de la poudre
vendue, la capacité du contenant dans lequel elle
a été vendue ainsi que le nom du titulaire de l’autorisation de la poudre; d) pour chaque nom commercial, la quantité de
poudre propulsive vendue;
e) la date de la vente. Rules for Users
Règles visant les utilisateurs
Acquisition
Acquisition
296. A user may acquire and store propellant
powder and percussion caps, whether or not they
hold a licence. A user may *manufacture small
arms cartridges and black powder cartouches for
their own personal use and may store them,
whether or not they hold a licence. A user who
acquires propellant powder or percussion caps or
manufactures small arms cartridges or black pow­
der cartouches must comply with this Division.
296. L’utilisateur peut acquérir et stocker de la
poudre propulsive et des amorces à percussion,
avec ou sans licence. Il peut *fabriquer pour son
usage personnel et stocker des cartouches pour
armes de petit calibre et des cartouches à poudre
noire, avec ou sans licence. L’utilisateur qui ac­
quiert de la poudre propulsive ou des amorces à
percussion ou qui fabrique des cartouches pour
armes de petit calibre ou des cartouches à poudre
noire se conforme à la présente section.
Note : La partie 5 régit la fabrication commer­
ciale des cartouches pour armes de petit calibre.
Note: Part 5 regulates the commercial manufac­
ture of small arms cartridges.
Storage
Stockage
Licensed user
297. (1) A user who holds a licence must store
their propellant powder, percussion caps, small
arms cartridges and black powder cartouches in the
magazine specified in their licence.
Separate
storage
(2) A user must not store propellant powder and
percussion caps in the same magazine.
Unlicensed
user
298. (1) A user who does not hold a licence must
store their propellant powder, percussion caps,
small arms cartridges that contain black powder
and black powder cartouches in a dwelling or a
*storage unit and ensure that the requirements of
sections 299 to 304 are met.
Small arms
cartridges that
contain no
black powder
(2) A user who does not hold a licence and who
manufactures small arms cartridges that do not
contain black powder must store the cartridges in a
dwelling or a storage unit and ensure that the re­
quirements of sections 280 and 281 are met.
Percussion caps
299. (1) Percussion caps must be stored in their
original packaging.
(2) Smokeless powder must be stored in its
original container or in small arms cartridges.
297. (1) L’utilisateur qui est titulaire d’une li­
cence stocke sa poudre propulsive, ses amorces à
percussion, ses cartouches pour armes de petit cali­
bre et ses cartouches à poudre noire dans la pou­
drière mentionnée dans sa licence.
(2) L’utilisateur stocke sa poudre propulsive
et ses amorces à percussion dans des poudrières
différentes.
298. (1) L’utilisateur qui n’est pas titulaire d’une
licence stocke sa poudre propulsive, ses amorces à
percussion, ses cartouches pour armes de petit cali­
bre contenant de la poudre noire et ses cartouches à
poudre noire dans un local d’habitation ou une
*unité de stockage et veille à ce que les exigences
aux articles 299 à 304 soient respectées.
(2) L’utilisateur qui n’est pas titulaire d’une li­
cence et qui fabrique des cartouches pour armes de
petit calibre ne contenant pas de poudre noire les
stocke dans un local d’habitation ou une unité de
stockage et veille à ce que les exigences aux arti­
cles 280 et 281 soient respectées.
299. (1) Les amorces à percussion sont stockées
dans leur emballage original.
(2) La poudre sans fumée ne peut être stockée
que dans son contenant original ou dans des cartou­
ches pour armes de petit calibre.
Smokeless
powder
675
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Acquisition
Utilisateur
titulaire de
licence
Poudrières
différentes
Utilisateur non
titulaire de
licence
Cartouches
pour armes de
petit calibre ne
contenant pas
de poudre noire
Amorces à
percussion
Poudre sans
fumée
676
Canada Gazette Part I
Black powder
(3) Black powder must be stored in its original
container, in small arms cartridges or in black pow­
der cartouches.
Maximum
quantity
300. The maximum quantity of propellant powder that may be stored by a user at any one time
under sections 301 to 303 is reduced by the quan­
tity of any propellant powder that the user is storing
under section 376 and any quantity they are storing
under section 390.
301. No more than 25 kg of propellant powder,
of which no more than 5 kg may be black powder,
may be stored at any one time in a detached dwell­
ing or a *storage unit that is attached to a dwelling.
302. (1) The maximum quantity of smokeless
powder that may be stored at any one time in a
dwelling that is located in a building containing
other dwellings is
(a) 20 kg, if all the powder is in containers that
hold no more than 1 kg; or
(b) 5 kg, if any of the powder is in a container
that holds more than 1 kg.
Detached
dwelling
Other
dwellings —
smokeless
powder
Other
dwellings —
black powder
(2) The maximum quantity of black powder that
may be stored at any one time in a dwelling that is
located in a building containing other dwellings is
(a) 1 kg, if the black powder is in containers; or
(b) 3 kg less any quantity that is in containers, if
the black powder is in small arms cartridges or
black powder cartouches.
Detached
storage unit
303. The maximum quantity of propellant powder that may be stored at any one time in a detached
*storage unit is 75 kg, less any quantity that is
stored in a place referred to in section 301 and any
quantity that is stored in a place referred to in sec­
tion 302.
Storage
requirements —
dwelling
304. (1) When propellant powder, percussion
caps, small arms cartridges that contain black powder or black power cartouches are stored in a dwell­
ing, they must be stored away from flammable sub­
stances and sources of ignition, in a manner that
protects them from theft and ensures that access to
them is limited to people authorized by the user.
Storage
requirements —
storage unit
(2) When propellant powder, percussion caps,
small arms cartridges that contain black powder or
black powder cartouches are stored in a *storage
unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
March 17, 2012
(3) La poudre noire ne peut être stockée que dans
son contenant original, dans des cartouches pour
armes de petit calibre ou dans des cartouches à
poudre noire.
300. Est soustraite de la quantité maximale de
poudre propulsive stockée à tout moment par un
utilisateur en vertu des articles 301 à 303 la quan­
tité de cette poudre qu’il stocke en vertu de l’arti­
cle 376 et qu’il stocke en vertu de l’article 390.
Poudre noire
301. Au plus 25 kg de poudre propulsive, dont au
plus 5 kg de poudre noire, peut être stockée à tout
moment dans un local d’habitation individuel ou
une *unité de stockage attenante à un tel local.
302. (1) Les quantités maximales de poudre sans
fumée qui peuvent être stockées à tout moment
dans un local d’habitation autre qu’un local d’habi­
tation individuel sont les suivantes :
a) si toute la poudre sans fumée est dans des
contenants ayant une capacité de 1 kg ou moins,
20 kg;
b) si une partie de la poudre sans fumée est dans
un contenant ayant une capacité de plus de 1 kg,
5 kg.
(2) Les quantités maximales de poudre noire qui
peuvent être stockées à tout moment dans un local
d’habitation autre qu’un local d’habitation indivi­
duel sont les suivantes :
a) si la poudre noire est dans des contenants,
1 kg;
b) si elle est dans des cartouches pour armes
de petit calibre ou dans des cartouches à pou­
dre noire, 3 kg, moins toute quantité dans des
contenants.
303. Au plus 75 kg de poudre propulsive, de la­
quelle est soustraite toute quantité de poudre pro­
pulsive stockée dans un endroit mentionné à l’ar­
ticle 301 et toute quantité de poudre propulsive
stockée dans un endroit mentionné à l’article 302,
peut être stockée à tout moment dans une *unité
de stockage qui n’est pas attenante à un local
d’habitation.
304. (1) La poudre propulsive, les amorces à per­
cussion, les cartouches pour armes de petit calibre
contenant de la poudre noire et les cartouches à
poudre noire qui sont stockées dans un local
d’habitation le sont loin de toute matière inflamma­
ble et de toute source d’allumage. Le stockage est
fait de manière à prévenir les vols et à ce que seules
les personnes autorisées par l’utilisateur aient accès
à la poudre propulsive, aux amorces à percussion,
aux cartouches pour armes de petit calibre conte­
nant de la poudre noire et aux cartouches à poudre
noire.
(2) L’*unité de stockage où sont stockées de la
poudre propulsive, des amorces à percussion, des
cartouches pour armes de petit calibre contenant de
la poudre noire ou des cartouches à poudre noire
satisfait aux exigences suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
Local
d’habitation
individuel
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Quantité
maximale
Autres locaux
d’habitation —
poudre sans
fumée
Autres locaux
d’habitation —
poudre noire
Unité de
stockage non
attenante
Exigences
visant le
stockage —
local
d’habitation
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be made
from a non-sparking material (for example, wood
or painted metal);
(f) only propellant powder, percussion caps,
small arms cartridges and black powder car­
touches may be stored in the storage unit;
(g) propellant powder, percussion caps, small
arms cartridges and black powder cartouches
must be stored separately from one another (for
example, on different shelves or separated by a
wooden barrier);
(h) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(i) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(j) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(k) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(l) a sign that displays the words “Danger — Fire
Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using let­
ters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie; d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont fai­
tes d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles (par exemple, du métal peint ou du bois);
f) seules de la poudre propulsive, des amorces à
percussion, des cartouches pour armes de petit
calibre et des cartouches à poudre noire y sont
stockées; g) la poudre propulsive, les amorces à percus­
sion, les cartouches pour armes de petit calibre et
les cartouches à poudre noire sont stockées sépa­
rément les unes des autres (par exemple elles
sont rangées sur des tablettes distinctes ou elles
sont séparées par une cloison en bois);
h) l’unité est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
i) elle est tenue propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives; j) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement; k) des précautions qui réduisent au minimum la probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
l) un panneau portant les mots « Danger —
Risque d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
Manufacture
Age
305. (1) A person who *manufactures small arms
cartridges or black powder cartouches must be at
least 18 years old or under the supervision of a per­
son who is at least 18 years old.
Requirements
(2) A person who manufactures small arms car­
tridges or black powder cartouches must ensure that
the following requirements are met:
(a) the place where the manufacturing is carried
out must have a means of escape that will permit
all people in the place to leave it quickly and eas­
ily in an emergency;
(b) precautions that minimize the likelihood of
an ignition must be taken;
(c) all containers of explosives must be labelled
to identify their contents and must be kept closed
when not in use;
(d) no more than 2 kg of smokeless powder may
be within 1 m of the loading area;
(e) no more than 500 g of black powder may be
within 1 m of the loading area;
Fabrication
305. (1) La personne qui *fabrique des cartou- Âge
ches pour armes de petit calibre ou des cartouches à
poudre noire est âgée d’au moins 18 ans ou est sous
la supervision d’une personne âgée d’au moins
18 ans.
(2) La personne qui fabrique des cartouches pour Exigences
armes de petit calibre ou des cartouches à poudre
noire veille à ce que les exigences ci-après soient
respectées :
a) le lieu de fabrication est pourvu d’un moyen d’évacuation permettant aux personnes qui s’y
trouvent d’en sortir rapidement et facilement en
cas d’urgence; b) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un allumage sont prises; c) les contenants d’explosifs sont étiquetés de
manière à indiquer leur contenu et sont gardés
fermés lorsqu’ils ne sont pas utilisés;
d) au plus 2 kg de poudre sans fumée se trouve
dans un rayon de 1 m de la zone de chargement;
e) au plus 500 g de poudre noire se trouve dans un rayon de 1 m de la zone de chargement;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
677
678
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
(f) the small arms cartridges must not include a
tracer, incendiary or similar military component
or device (for example, an armour piercing pro­
jectile); and
(g) no more than 150 percussion caps may be
kept in the loader mechanism of the reloading
equipment.
Classification
of explosives
Overview
Definitions
“distributor”
« distributeur »
“licence”
« licence »
“high-power
rocket motor”
« moteur de
fusée haute
puissance »
“model rocket
motor”
« moteur de
fusée
miniature »
“reloading kit”
« trousse de
rechargement »
“retailer”
« détaillant »
“seller”
« vendeur »
“user”
« utilisateur »
(3) For the purposes of transporting small arms
cartridges or black powder cartouches manufac­
tured under this Division, the small arms cartridges
are classified as UN 0012 and the black powder
cartouches are classified as UN 0014.
f) les cartouches pour armes de petit calibre
ne sont pas constituées de composants ou de
dispositifs militaires traceurs, incendiaires ou
semblables (par exemple des cartouches à balles
perforantes);
g) au plus 150 amorces à percussion sont gardées
dans le mécanisme de chargement de l’équipe­
ment de rechargement.
(3) Aux fins de transport des cartouches pour
armes de petit calibre ou des cartouches à poudre
noire fabriquées en vertu de la présente section, les
cartouches pour armes de petit calibre sont classées
sous le numéro ONU 0012 et les cartouches à pou­
dre noire sont classées sous le numéro ONU 0014.
PART 15
PARTIE 15
MODEL AND HIGH-POWER
ROCKET MOTORS
306. This Part authorizes the acquisition, storage
and sale of rocket motors, reloading kits and ignit­
ers. Division 1 sets out the rules for sellers and
users of model rocket motors (type R.1), model
rocket motor reloading kits (type R.1) and igniters
for model rocket motors (type R.3). Division 2 sets
out the rules for sellers and users of high-power
rocket motors (type R.2), high-power rocket motor
reloading kits (type R.2) and igniters for highpower rocket motors (type R.3).
MOTEURS DE FUSÉE MINIATURE ET
MOTEURS DE FUSÉE HAUTE PUISSANCE
306. La présente partie autorise l’acquisition, le
stockage et la vente des moteurs de fusée, des
trousses de rechargement et des allumeurs. La sec­
tion 1 prévoit les règles visant les vendeurs et les
utilisateurs de moteurs de fusée miniature
(type R.1), des trousses de rechargement pour mo­
teurs de fusée miniature (type R.1) et des allumeurs
qui sont utilisés pour mettre à feu des moteurs de
fusée miniature (type R.3). La section 2 prévoit les
règles visant les vendeurs et les utilisateurs de mo­
teurs de fusée haute puissance (type R.2), des trous­
ses de rechargement pour moteurs de fusée haute
puissance (type R.2) et des allumeurs qui sont utili­
sés pour mettre à feu des moteurs de fusée haute
puissance (type R.3).
307. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent
à la présente partie. « détaillant » Personne, autre qu’un distributeur,
qui vend des moteurs de fusée, des trousses de re­
chargement ou des allumeurs. « distributeur » Personne qui vend des moteurs de
fusée, des trousses de rechargement ou des allu­
meurs à d’autres distributeurs ou à des détaillants,
qu’elle vende également à des utilisateurs ou non.
« licence » Licence qui autorise le stockage du type
de moteur de fusée, de trousse de rechargement ou
d’allumeur qui sera vendu ou acquis.
« moteur de fusée haute puissance » Moteur de
fusée récréative dont l’impulsion, produite par la
combustion de propergol solide, est de plus de
160 newton-secondes et d’au plus 40 960 newton­
secondes.
« moteur de fusée miniature » Moteur de fusée
récréative dont l’impulsion, produite par la com­
bustion de propergol solide, ne dépasse pas
160 newton-secondes.
« trousse de rechargement » Emballage qui contient
du propergol solide et d’autres composants conçus
pour être utilisés dans un moteur de fusée
rechargeable.
« utilisateur » Personne qui acquiert des moteurs de
fusée, des trousses de rechargement ou des allu­
meurs en vue de les utiliser.
« vendeur » Distributeur ou détaillant.
307. (1) The following definitions apply in this
Part.
“distributor” means a person who sells rocket mo­
tors, reloading kits or igniters to other distributors
or to retailers, whether or not they sell to users.
“licence” means a licence that authorizes storage of
the type of rocket motor, reloading kit or igniter to
be sold or acquired.
“high-power rocket motor” means a recreational
rocket motor with an impulse that is produced by
combustion of a solid propellant and exceeds
160 newton-seconds but does not exceed
40 960 newton-seconds.
“model rocket motor” means a recreational rocket
motor with an impulse that is produced by combus­
tion of a solid propellant and does not exceed
160 newton-seconds.
“reloading kit” means a package that contains a
solid propellant and other components that are de­
signed to be used in a reloadable rocket motor.
“retailer” means a person, other than a distributor,
who sells rocket motors, reloading kits or igniters.
“seller” means a distributor or a retailer.
“user” means a person who acquires rocket motors,
reloading kits or igniters for use.
Classification
des explosifs
Survol
Définitions
« détaillant »
“retailer”
« distributeur »
“distributor”
« licence »
“licence”
« moteur de
fusée haute
puissance »
“high-power
rocket motor”
« moteur de
fusée
miniature »
“model rocket
motor”
« trousse de
rechargement »
“reloading kit”
« utilisateur »
“user”
« vendeur »
“seller”
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
Storage
(2) For the purposes of this Part, rocket motors,
reloading kits and igniters are stored in a sales es­
tablishment if they are
(a) inside the establishment, whether they are in
a *storage unit or displayed for sale;
(b) outside the establishment in a storage unit
that is used in operating the establishment; or
(c) in a licensed magazine that is either inside or
outside the establishment.
Quantity of
motors and kits
308. A reference to a mass of rocket motors or
reloading kits in this Part is a reference to their
gross mass (the mass of the motors or kits plus the
mass of any packaging or container).
(2) Pour l’application de la présente partie, des
moteurs de fusée, des trousses de rechargement et
des allumeurs sont stockés dans un établissement
de vente si :
a) ils sont à l’intérieur de celui-ci, qu’ils soient
dans une *unité de stockage ou exposés pour la
vente;
b) ils sont à l’extérieur de celui-ci, dans une unité
de stockage utilisée dans le cadre des activités de
l’établissement;
c) ils sont dans une poudrière agréée située à
l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement.
308. Dans la présente partie, toute mention de la
masse d’un moteur de fusée ou d’une trousse de
rechargement s’entend de sa masse brute (sa masse
plus celle de son emballage ou de son contenant).
DIVISION 1
SECTION 1
MODEL ROCKET MOTORS
MOTEURS DE FUSÉE MINIATURE
309. In this Division, except in subsec­
tions 321(1) and 322(2), a reference to a rocket
motor, a reloading kit or an igniter is a reference to
a model rocket motor, a reloading kit for a model
rocket motor or an igniter for a model rocket motor.
309. Dans la présente section, sauf les paragra­
phes 321(1) et 322(2), toute mention d’un moteur
de fusée, d’une trousse de rechargement ou d’un
allumeur s’entend respectivement d’un moteur de
fusée miniature, d’une trousse de rechargement
pour un moteur de fusée miniature ou d’un allu­
meur pour moteur de fusée miniature.
Rules for Sellers
Règles visant les vendeurs
Acquisition for Sale
Acquisition pour la vente
Distributor
310. (1) A distributor may acquire, store and sell
rocket motors, reloading kits and igniters if they
hold a licence. A distributor who acquires rocket
motors, reloading kits or igniters must comply with
this Division.
Retailer
(2) A retailer may acquire, store and sell rocket
motors, reloading kits and igniters, whether or not
they hold a licence. A retailer who acquires rocket
motors, reloading kits or igniters must comply with
this Division.
310. (1) Le distributeur peut acquérir, stocker et
vendre des moteurs de fusée, des trousses de re­
chargement et des allumeurs s’il est titulaire d’une
licence. Le distributeur qui acquiert de tels moteurs,
de telles trousses ou de tels allumeurs se conforme
à la présente section.
(2) Le détaillant peut acquérir, stocker et vendre
des moteurs de fusée, des trousses de rechargement
et des allumeurs, avec ou sans licence. Le détaillant
qui acquiert de tels moteurs, de telles trousses ou de
tels allumeurs se conforme à la présente section.
Storage
Stockage
Licensed seller
311. (1) A seller who holds a licence must store
their rocket motors, reloading kits and igniters in
the magazine specified in their licence.
Unlicensed
retailer
(2) A retailer who does not hold a licence must
store their rocket motors, reloading kits and igniters
in a sales establishment and must ensure that the
requirements of sections 312 to 315 are met.
Display for sale
prohibited
312. (1) Rocket motors, reloading kits and ignit­
ers must not be displayed for sale in a dwelling.
311. (1) Le vendeur qui est titulaire d’une licence
stocke ses moteurs de fusée, ses trousses de rechar­
gement et ses allumeurs dans la poudrière mentionnée dans sa licence.
(2) Le détaillant qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses moteurs de fusée, ses trousses de
rechargement et ses allumeurs dans un établisse­
ment de vente et veille à ce que les exigences aux
articles 312 à 315 soient respectées.
312. (1) Il est interdit d’exposer pour la vente des
moteurs de fusée, des trousses de rechargement et
des allumeurs dans un local d’habitation.
Motor rockets,
kits and igniters
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
679
Stockage
Quantité de
moteurs et de
trousses
Moteurs,
trousses et
allumeurs
Distributeur
Détaillant
Vendeur
titulaire de
licence
Détaillant non
titulaire de
licence
Exposition
pour la vente
interdite
680
Canada Gazette Part I
Maximum
quantity
(2) In the case of a sales establishment that is not
a dwelling, no more than 25 kg of rocket motors
and reloading kits (combined quantity) and no more
than 300 igniters may be displayed for sale.
Precautions
(3) Rocket motors, reloading kits and igniters
that are displayed for sale must be kept behind a
sales counter or locked up (for example, in a cab­
inet) unless they are in consumer packs that meet
the requirements of section 313.
Access
(4) Only people authorized by the retailer may
have access to the area behind a sales counter.
Separation of
motors, kits
and igniters
(5) When displayed for sale, rocket motors and
reloading kits that are not in consumer packs must
be separated by a fire break, or kept at least 1 m
apart, from igniters that are not in consumer packs.
Consumer
packs
313. For the purposes of this Division, a con­
sumer pack must meet the following requirements:
(a) it must be of sufficient strength to withstand
normal handling;
(b) it must be designed so that it prevents a per­
son who is handling it from being able to ignite
the rocket motors, reloading kits or igniters it
contains; and
(c) it must be designed so that it prevents any
shifting of the rocket motors, reloading kits or
igniters during handling or transportation.
Maximum
quantity
314. (1) No more than 200 kg of rocket motors
and reloading kits (combined quantity) and no more
than 2 500 igniters may be stored at any one time,
including those that are displayed for sale.
Place of storage
(2) Rocket motors, reloading kits and igniters
that are not displayed for sale must be stored in a
dwelling or a *storage unit.
Rocket with
motor installed
(3) A model rocket in which a motor has been in­
stalled must not be stored.
(4) Rocket motors, reloading kits and igniters
must not be exposed to heat or dampness that could
cause them to deteriorate.
Heat or
dampness
Storage
requirements —
dwelling
315. (1) When rocket motors, reloading kits or
igniters are stored in a dwelling, they must be
stored away from flammable substances and
sources of ignition, in a manner that protects them
from theft and ensures that access to them is limited
to people authorized by the retailer.
March 17, 2012
(2) Au plus 25 kg de moteurs de fusée et de
trousses de rechargement (quantité combinée) et au
plus 300 allumeurs peuvent être exposés pour la
vente dans un établissement de vente qui n’est pas
un local d’habitation.
(3) Les moteurs de fusée, les trousses de rechar­
gement et les allumeurs qui sont exposés pour la
vente sont gardés derrière un comptoir de vente ou
sous clé (par exemple, dans une armoire) à moins
qu’ils ne soient dans un emballage pour consomma­
teurs qui satisfait aux exigences à l’article 313.
(4) Seules les personnes qui y sont autorisées par
le détaillant ont accès à l’arrière du comptoir de
vente.
(5) Les moteurs de fusée et les trousses de re­
chargement qui ne sont pas dans des emballages
pour consommateurs sont exposés pour la vente
séparément des allumeurs qui ne sont pas dans des
emballages pour consommateurs au moyen d’un
coupe-feu, ou ils sont espacés d’au moins un mètre
de ceux-ci.
313. Pour l’application de la présente section,
l’emballage pour consommateurs satisfait aux exi­
gences suivantes :
a) il est suffisamment robuste pour résister à une
manipulation normale;
b) il est conçu de façon à ce qu’une personne qui
le manipule ne puisse mettre à feu les moteurs de
fusée, les trousses de rechargement ou les allu­
meurs qu’il contient;
c) il est conçu de façon à ce que les moteurs de
fusée, les trousses de rechargement et les allu­
meurs ne bougent pas pendant le transport ou la
manipulation.
314. (1) Au plus 200 kg de moteurs de fusée et
de trousses de rechargement (quantité combinée) et
au plus 2 500 allumeurs peuvent être stockés à tout
moment, en comptant ceux qui sont exposés pour la
vente.
(2) Les moteurs de fusée, les trousses de rechar­
gement et les allumeurs qui ne sont pas exposés
pour la vente sont stockés dans un local d’habita­
tion ou une *unité de stockage.
(3) Il est interdit de stocker une fusée miniature
munie de son moteur.
(4) Les moteurs de fusée, les trousses de rechar­
gement et les allumeurs ne sont pas exposés à un
degré de chaleur ou d’humidité susceptible de cau­
ser leur détérioration.
315. (1) Les moteurs de fusée, les trousses de re­
chargement ou les allumeurs qui sont stockés dans
un local d’habitation le sont loin de toute matière
inflammable et de toute source d’allumage. Le
stockage est fait de manière à prévenir les vols et à
ce que seules les personnes autorisées par le détail­
lant aient accès aux moteurs, aux trousses et aux
allumeurs.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Quantité
maximale
Précautions
Accès
Séparation des
moteurs de
fusée, des
trousses et des
allumeurs
Emballages
pour
consommateurs
Quantité
maximale
Lieu de
stockage
Fusée munie de
son moteur
Chaleur ou
humidité
Exigences
visant le
stockage —
local
d’habitation
Le 17 mars 2012
Storage
requirements —
storage unit
Gazette du Canada Partie I
(2) When rocket motors, reloading kits or ignit­
ers are stored in a *storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be con­
structed from a non-sparking material (for exam­
ple, wood or painted metal);
(f) only rocket motors, reloading kits and igniters
may be stored in the storage unit;
(g) in the case of rocket motors, reloading kits or
igniters that are not in consumer packs, the
rocket motors and reloading kits must be stored
separately from the igniters (for example, on dif­
ferent shelves or separated by a wooden barrier);
(h) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(i) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(j) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(k) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(l) a sign that displays the words “Danger — Fire
Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using let­
ters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
681
(2) L’*unité de stockage où sont stockés des mo­ Exigences
le
teurs de fusée, des trousses de rechargement ou des visant
stockage —
allumeurs satisfait aux exigences suivantes :
unité de
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
stockage
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage; b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie; d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont fai­
tes d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles (par exemple, du métal peint ou du bois);
f) seuls des moteurs de fusée, des trousses de re­
chargement et des allumeurs y sont stockés;
g) lorsque les moteurs de fusée, les trousses de
rechargement et les allumeurs ne sont pas dans
des emballages pour consommateurs, les moteurs et les trousses sont stockés séparément des allu­
meurs (par exemple ils sont rangés sur des tablet­
tes distinctes ou ils sont séparés par une cloison
en bois);
h) l’unité est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
i) elle est tenue propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives; j) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement; k) des précautions qui réduisent au minimum la probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
l) un panneau portant les mots « Danger —
Risque d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en
lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
Sale
Vente
Maximum
quantity —
licensed buyer
316. (1) A seller must not sell more rocket mo­
tors, reloading kits or igniters to a licensed buyer
than the buyer is authorized by their licence to
store.
Maximum
quantity —
unlicensed
buyer
(2) A seller must not sell more rocket motors, re­
loading kits or igniters to an unlicensed buyer than
the buyer is authorized by this Division to store.
Retailer
317. A retailer may sell rocket motors, reloading
kits and igniters only to a user.
Table
318. A seller who sells rocket motors, reloading
kits or igniters to a user must offer the user either a
copy of the table at the end of this Part or a docu­
ment that includes the same information.
316. (1) La quantité de moteurs de fusée, de
trousses de rechargement et d’allumeurs que le
vendeur peut vendre à un acheteur qui est titulaire
d’une licence n’excède pas celle que celui-ci est
autorisé à stocker selon sa licence.
(2) La quantité de moteurs de fusée, de trousses
de rechargement et d’allumeurs que le vendeur peut
vendre à un acheteur qui n’est pas titulaire d’une
licence n’excède pas celle que celui-ci est autorisé à
stocker selon la présente section.
317. Le détaillant ne peut vendre des moteurs
de fusée, des trousses de rechargement et des allu­
meurs qu’à des utilisateurs.
318. Le vendeur qui vend des moteurs de fusée,
des trousses de rechargement ou des allumeurs à un
utilisateur lui offre une copie du tableau qui figure
à la fin de la présente partie ou un document conte­
nant les mêmes renseignements.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Quantité
maximale —
acheteur
titulaire de
licence
Quantité
maximale —
acheteur non
titulaire de
licence
Détaillant
Tableau
682
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Rules for Users
Règles visant les utilisateurs
Acquisition
319. (1) A user who is at least 18 years old may
acquire and store rocket motors, reloading kits and
igniters, whether or not they hold a licence. A user
who acquires rocket motors, reloading kits or ignit­
ers must comply with this Division.
Acquisition —
at least
12 years old
(2) A user who is at least 12 years old may ac­
quire and store single use rocket motors with
an impulse that does not exceed 40 newtonseconds and igniters without a licence. A user who
acquires such motors or igniters must comply with
this Division.
320. (1) A user who holds a licence must store
their rocket motors, reloading kits and igniters in
the magazine specified in their licence.
319. (1) L’utilisateur qui est âgé d’au moins
18 ans peut acquérir et stocker des moteurs de fu­
sée, des trousses de rechargement et des allumeurs,
avec ou sans licence. L’utilisateur qui acquiert de
tels moteurs, de telles trousses ou de tels allumeurs
se conforme à la présente section.
(2) L’utilisateur qui est âgé d’au moins 12 ans
peut acquérir et stocker des moteurs de fusée
à usage unique dont l’impulsion est d’au plus
40 newton-secondes et des allumeurs, sans licence.
L’utilisateur qui acquiert de tels moteurs ou de tels
allumeurs se conforme à la présente section.
320. (1) L’utilisateur qui est titulaire d’une li­
cence stocke ses moteurs de fusée, ses trousses de
rechargement et ses allumeurs dans la poudrière
mentionnée dans sa licence.
(2) L’utilisateur qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses moteurs de fusée, ses trousses
de rechargement et ses allumeurs dans un local
d’habitation ou une *unité de stockage et veille à ce
que les exigences aux articles 321 et 322 soient
respectées.
321. (1) Au plus 200 kg de moteurs de fusée et
de trousses de rechargement (quantité combinée) et
au plus 2 500 allumeurs peuvent être stockés à tout
moment. Si des moteurs de fusée miniature ou des
trousses de rechargement pour de tels moteurs sont
stockés avec des moteurs de fusée haute puissance
ou des trousses de rechargement pour de tels mo­
teurs, la quantité totale qui peut être stockée est
d’au plus 200 kg et si des allumeurs pour des mo­
teurs de fusée haute puissance sont stockés avec des
allumeurs pour des moteurs de fusée miniature, la
quantité combinée qui peut être stockée est d’au
plus 2 500 allumeurs.
(2) L’utilisateur qui est âgé de moins de 18 ans
peut stocker au plus 6 moteurs de fusée à usage
unique dont l’impulsion ne dépasse pas 40 newton­
secondes chacun, ainsi qu’au plus 10 allumeurs.
(3) Les moteurs de fusée, les trousses de rechar­
gement et les allumeurs sont stockés dans un local
d’habitation ou une *unité de stockage.
(4) Il est interdit de stocker une fusée miniature
munie de son moteur.
322. (1) Les moteurs de fusée, les trousses de re­
chargement ou les allumeurs qui sont stockés dans
un local d’habitation le sont loin de toute matière
inflammable et de toute source d’allumage. Le
stockage est fait de manière à prévenir les vols et à
ce que seules les personnes autorisées par l’utili­
sateur aient accès aux moteurs, aux trousses et aux
allumeurs.
(2) L’*unité de stockage où sont stockés des mo­
teurs de fusée, des trousses de rechargement ou des
allumeurs satisfait aux exigences suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
Storage —
licensed user
Storage —
unlicensed user
(2) A user who does not hold a licence must store
their rocket motors, reloading kits and igniters in a
dwelling or a *storage unit and must ensure that the
requirements of sections 321 and 322 are met.
Maximum
quantity
321. (1) No more than 200 kg of model rocket
motors and reloading kits (combined quantity) and
no more than 2 500 igniters may be stored at any
one time. If high-power rocket motors or reloading
kits are stored with model rocket motors or reload­
ing kits, the combined quantity must not exceed
200 kg. If igniters for high-power rocket motors are
stored with igniters for model rocket motors, the
combined quantity must not exceed 2 500.
Maximum
quantity —
under 18 years
old
(2) A user who is less than 18 years old may
store no more than 6 single use rocket motors
with an impulse that does not exceed 40 newtonseconds, and no more than 10 igniters.
(3) Rocket motors, reloading kits and igniters
must be stored in a dwelling or a *storage unit.
Place of storage
Rocket with
motor installed
Storage
requirements —
dwelling
Storage
requirements —
storage unit
(4) A model rocket in which the motor has been
installed must not be stored.
322. (1) When rocket motors, reloading kits or
igniters are stored in a dwelling, they must be
stored away from flammable substances and
sources of ignition, in a manner that protects them
from theft and ensures that access to them is limited
to people authorized by the user.
(2) When model rocket motors, reloading kits or
igniters for model rocket motors are stored in a
*storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Acquisition
Acquisition —
au moins
12 ans
Stockage —
utilisateur
titulaire de
licence
Stockage —
utilisateur non
titulaire de
licence
Quantité
maximale
Quantité
maximale —
moins de
18 ans
Lieu de
stockage
Fusée munie de
son moteur
Exigences
visant le
stockage —
local
d’habitation
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be made
from a non-sparking material (for example, wood
or painted metal);
(f) only high-power rocket motors, reloading kits
and igniters may be stored with the model rocket
motors, reloading kits and igniters;
(g) in the case of model rocket motors and highpower rocket motors, and the reloading kits or
igniters for those motors, that are not in con­
sumer packs, the rocket motors and reloading
kits must be stored separately from the igniters
(for example, on different shelves or separated
by a wooden barrier);
(h) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(i) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(j) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(k) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(l) a sign that displays the words “Danger — Fire
Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using let­
ters, or a symbol, at least 10 cm high must
be posted on the storage unit in a clearly visible
location.
Motor rockets,
kits and igniters
Acquisition for
sale
683
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont fai­
tes d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles
(par exemple, du métal peint ou du bois);
f) seuls des moteurs de fusée haute puissance,
des trousses de rechargement pour de tels mo­
teurs et des allumeurs pour de tels moteurs y sont
stockés avec des moteurs de fusée miniature, des
trousses de rechargement pour de tels moteurs et
des allumeurs pour de tels moteurs;
g) lorsque les moteurs de fusée miniature, les
moteurs pour fusée haute puissance, les trousses
de rechargement pour de tels moteurs et les al­
lumeurs pour de tels moteurs ne sont pas dans
des emballages pour consommateurs, les moteurs
et les trousses sont stockés séparément des allu­
meurs (par exemple ils sont rangés sur des tablet­
tes distinctes ou ils sont séparés par une cloison
en bois);
h) l’unité est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
i) elle est tenue propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives; j) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
k) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
l) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en
lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
DIVISION 2
SECTION 2
HIGH-POWER ROCKET MOTORS
MOTEURS DE FUSÉE HAUTE PUISSANCE
323. In this Division, except in subsec­
tion 333(2), a reference to a rocket motor, a
reloading kit or an igniter is a reference to a highpower rocket motor, a reloading kit for a highpower rocket motor or an igniter for a high-power
rocket motor.
323. Dans la présente section sauf au paragra­
phes 333(2), toute mention d’un moteur de fusée,
d’une trousse de rechargement ou d’un allumeur
s’entend respectivement d’un moteur de fusée haute
puissance, d’une trousse de rechargement pour un
moteur de fusée haute puissance ou d’un allumeur
pour moteur de fusée haute puissance.
Rules for Sellers
Règles visant les vendeurs
Acquisition for Sale and Storage
Acquisition pour la vente et stockage
324. A seller may acquire, store and sell rocket
motors, reloading kits and igniters for such motors,
if they hold a licence. A seller who acquires rocket
324. Le vendeur peut acquérir, stocker et vendre
des moteurs de fusée, des trousses de rechargement
et des allumeurs s’il est titulaire d’une licence. Le
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Moteurs,
trousses et
allumeurs
Acquisition
pour la vente
684
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
motors, reloading kits or igniters must comply with
this Division.
Storage
No display for
sale
325. A seller must store their rocket motors, re­
loading kits and igniters in the magazine specified
in their licence.
326. A seller must not display high-power rocket
motors or reloading kits for sale.
vendeur qui acquiert de tels moteurs, de telles
trousses ou de tels allumeurs se conforme à la pré­
sente section.
325. Le vendeur stocke ses moteurs de fusée, ses
trousses de rechargement et ses allumeurs dans la
poudrière mentionnée dans sa licence.
326. Le vendeur ne peut exposer pour la
vente des moteurs de fusée et des trousses de
rechargement.
Sale
Vente
Maximum
quantity —
licensed buyer
327. (1) A seller must not sell more rocket mo­
tors, reloading kits or igniters to a licensed buyer
than the buyer is authorized by their licence to
store.
Maximum
quantity —
unlicensed
buyer
(2) A seller must not sell more rocket motors, re­
loading kits or igniters to an unlicensed buyer than
the buyer is authorized by this Division to store.
Retailer
328. A retailer may sell high-power rocket mo­
tors, reloading kits or igniters only to a user.
Record of sale
329. A seller must keep a record of every sale of
a high-power rocket motor, reloading kit or igniter
for two years after the date of the sale. The record
must include the following information:
(a) the buyer’s name and address;
(b) in the case of a licensed buyer, the licence
number and expiry date;
(c) the type, trade name and power level of
each rocket motor and each reloading kit sold
and the name of the person who obtained its
authorization;
(d) the trade name of each igniter sold
and the name of the person who obtained its
authorization;
(e) the number of motors, kits and igniters sold
under each trade name; and
(f) the date of the sale.
327. (1) La quantité de moteurs de fusée, de
trousses de rechargement et d’allumeurs que le
vendeur peut vendre à un acheteur qui est titulaire
d’une licence n’excède pas celle que celui-ci est
autorisé à stocker selon sa licence.
(2) La quantité de moteurs de fusée, de trousses
de rechargement et d’allumeurs que le vendeur peut
vendre à un acheteur qui n’est pas titulaire d’une
licence n’excède pas celle que celui-ci est autorisé à
stocker selon la présente section.
328. Le détaillant ne peut vendre des moteurs de
fusée, des trousses de rechargement et des allu­
meurs qu’à des utilisateurs.
329. Le vendeur crée un dossier de chaque vente
de moteur de fusée, de trousse de rechargement et
d’allumeur et le conserve pendant deux ans après la
date de la vente. Le dossier contient les renseigne­
ments suivants :
a) les nom et adresse de l’acheteur des moteurs,
des trousses ou des allumeurs; b) le cas échéant, le numéro et la date d’expira­
tion de sa licence; c) le type, le nom commercial, le niveau de puis­
sance de chaque moteur ou de chaque trousse
vendu, ainsi que le nom du titulaire de l’auto­
risation du moteur ou de la trousse vendu;
d) le nom commercial de chaque allumeur vendu,
ainsi que le nom du titulaire de l’autorisation de
l’allumeur;
e) pour chaque nom commercial de moteur, de
trousse et d’allumeur, le nombre vendu;
f) la date de la vente. Acquisition
Storage —
licensed user
Storage —
unlicensed user
Rules for Users
Règles visant les utilisateurs
330. A user may acquire and store rocket motors,
reloading kits and igniters, whether or not they hold
a licence. A user who acquires rocket motors,
reloading kits or igniters must comply with this
Division.
331. (1) A user who holds a licence must store
their rocket motors, reloading kits and igniters in
the magazine specified in their licence.
330. L’utilisateur peut acquérir et stocker des
moteurs de fusée, des trousses de rechargement et
des allumeurs, avec ou sans licence. L’utilisateur
qui acquiert de tels moteurs, de telles trousses ou de
tels allumeurs se conforme à la présente section.
331. (1) L’utilisateur qui est titulaire d’une li­
cence stocke ses moteurs de fusée, ses trousses de
rechargement et ses allumeurs dans la poudrière
mentionnée dans sa licence.
(2) L’utilisateur qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses moteurs de fusée, ses trousses de
rechargement et ses allumeurs dans un local
d’habitation ou une *unité de stockage et veille à
ce que les exigences aux articles 332 à 334 soient
respectées.
(2) A user who does not hold a licence must store
their rocket motors, reloading kits and igniters in a
dwelling or a *storage unit and ensure that the re­
quirements of sections 332 to 334 are met.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Stockage
Exposition
pour la vente
interdite
Quantité
maximale —
acheteur
titulaire de
licence
Quantité
maximale —
acheteur non
titulaire de
licence
Détaillant
Dossier
Acquisition
Stockage —
utilisateur
titulaire de
licence
Stockage —
utilisateur non
titulaire de
licence
Le 17 mars 2012
Maximum
quantity —
dwelling
332. (1) In the case of storage in a dwelling, no
more than 10 kg of rocket motors and reloading kits
(combined quantity) and no more than 40 igniters
may be stored at any one time.
Maximum
quantity —
storage unit
(2) In the case of storage in a storage unit,
no more than 200 kg of rocket motors and re­
loading kits (combined quantity) and no more than
200 igniters may be stored at any one time.
Rocket with
motor installed
(3) A high-power rocket in which a motor has
been installed must not be stored.
333. (1) When rocket motors, reloading kits or
igniters are stored in a dwelling, they must be
stored away from flammable substances and
sources of ignition, in a manner that protects them
from theft and ensures that access to them is limited
to people authorized by the user.
Storage
requirements —
dwelling
Storage
requirements —
storage unit
(2) When high-power rocket motors, or reloading
kits or igniters for high-rocket motors, are stored in
a *storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be made
from a non-sparking material (for example, wood
or painted metal);
(f) only model rocket motors, reloading kits and
igniters may be stored with the high-power
rocket motors, reloading kits and igniters;
(g) in the case of model rocket motors and highpower rocket motors, and the reloading kits or
igniters for those motors, that are not in con­
sumer packs, the rocket motors and reloading
kits must be stored separately from the igniters
(for example, on different shelves or separated
by a wooden barrier);
(h) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(i) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(j) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(k) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(l) a sign that displays the words “Danger — Fire
Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using let­
ters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
Gazette du Canada Partie I
332. (1) Dans le cas du stockage dans un local
d’habitation, au plus 10 kg de moteurs de fusée et
de trousses de rechargement (quantité combinée) et
au plus 40 allumeurs peuvent être stockés à tout
moment.
(2) Dans le cas du stockage dans une *unité de
stockage, au plus 200 kg de moteurs de fusée et
de trousses de rechargement (quantité combinée) et
au plus 200 allumeurs peuvent être stockés à tout
moment.
(3) Il est interdit de stocker une fusée haute puis­
sance munie de son moteur.
333. (1) Les moteurs de fusée, les trousses de re­
chargement ou les allumeurs qui sont stockés dans
un local d’habitation le sont loin de toute matière
inflammable et de toute source d’allumage. Le
stockage est fait de manière à prévenir les vols et à
ce que seules les personnes autorisées par l’uti­
lisateur aient accès aux moteurs, aux trousses et aux
allumeurs.
(2) L’*unité de stockage où sont stockés des mo­
teurs de fusée haute puissance, leurs trousses de
rechargement ou leurs allumeurs satisfait aux exi­
gences suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont fai­
tes d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles
(par exemple, du métal peint ou du bois);
f) seuls des moteurs de fusée miniature, les trous­
ses de rechargement pour de tels moteurs et les
allumeurs pour de tels moteurs y sont stockés
avec des moteurs de fusée haute puissance, des
trousses de rechargement pour de tels moteurs et
des allumeurs pour de tels moteurs;
g) lorsque les moteurs de fusée miniature, les
moteurs de fusée haute puissance, les trousses de
rechargement pour ces moteurs et les allumeurs
pour ces moteurs qui ne sont pas dans des embal­
lages pour consommateurs, les moteurs et les
trousses sont stockés séparément des allumeurs
(par exemple ils sont rangés sur des tablettes dis­
tinctes ou ils sont séparés par une cloison en
bois);
h) l’unité est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
i) elle est tenue propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives; j) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
k) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
685
Quantité
maximale —
local
d’habitation
Quantité
maximale —
unité de
stockage
Fusée munie de
son moteur
Exigences
visant le
stockage —
local
d’habitation
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
686
Attendance
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
334. Rocket motors, reloading kits and igniters
must be *attended when they are not in storage.
l) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer
en lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
334. Les moteurs de fusée, les trousses de re­
chargement et les allumeurs sont *surveillés lors­
qu’ils ne sont pas stockés.
Surveillance
TABLE / TABLEAU USING MODEL ROCKETS / UTILISATION DE FUSÉES MINIATURES
Construction — With the exception of reloadable motors, never
use metal in a model rocket. Use only lightweight material such
as paper, wood, plastic or rubber. The rocket must have an aero­
dynamic profile to ensure a safe and stable flight.
Motors — Always follow the recommendations of the manufac­
turer when using commercially-made rocket motors. Never
alter the motors. If the model rocket has more than one motor,
the maximum combined impulse must not be more than
160 newton-seconds.
Recovery — Make sure that the model rocket has a recovery
system to ensure a safe descent.
Construction — Sauf dans le cas d’un moteur rechargeable, ne
jamais utiliser du métal dans une fusée miniature. Seuls des maté­
riaux légers comme le papier, le bois, le plastique ou le caout­
chouc peuvent être utilisés. La fusée doit avoir un profil aérody­
namique assurant un vol sûr et stable.
Moteurs — Toujours utiliser les moteurs de fabrication commer­
ciale selon les recommandations du fabricant. Ne jamais modifier
les moteurs. Si la fusée miniature a plus d’un moteur, l’impulsion
combinée de ceux-ci ne doit pas dépasser 160 newton-secondes.
Weight limit —The model rocket must never weigh more than
1 500 grams at lift-off.
Launch conditions —Never fire the model rocket in high winds
or under conditions of low visibility that prevent continuous
observation of the rocket throughout the flight.
Récupération — S’assurer que la fusée miniature est munie d’un
système de récupération permettant d’assurer sa descente en toute
sécurité.
Système de mise à feu — Toujours utiliser un système de mise à
feu électrique qui permet une mise à feu à distance. S’assurer que
le système comprend un commutateur qui retourne automatique­
ment à la position « arrêt » quand il est relâché et un système de
verrouillage de sécurité pour prévenir la mise à feu accidentelle.
Système de lancement — Toujours utiliser une plate-forme sta­
ble munie d’un dispositif de guidage orienté selon un angle d’au
moins 60 degrés par rapport à l’horizontale. S’assurer qu’un dé­
flecteur est installé afin d’éviter que les gaz d’échappement
n’atteignent le sol ou les parties en plastique du dispositif de
lancement.
Site de lancement — Ne jamais lancer de fusée miniature près
de bâtiments ou de lignes électriques ou à moins de 9 km d’un
aéroport.
Limite de poids — Le poids d’une fusée miniature ne doit jamais
dépasser 1 500 g au décollage.
Conditions de lancement — Ne jamais lancer une fusée minia­
ture par grand vent ou dans des conditions de mauvaise visibilité
qui empêchent l’observation de la fusée sur toute sa trajectoire.
Launch instructions —
Consignes de lancement —
1. Ensure the launch site is clear of combustible material.
1. S’assurer que le site de lancement est exempt de toute matière
combustible.
2. S’assurer que personne ne se trouve dans la trajectoire de la
fusée pendant les préparatifs de lancement.
3. Ne jamais se pencher ou placer les mains au-dessus d’une
fusée miniature chargée qui est sur un dispositif de lancement.
4. Ne jamais laisser la clé du système de verrouillage de sécurité
dans le système de mise à feu sauf au moment du lancement.
5. Toujours se tenir à au moins 5 m de toute fusée miniature qui
est prête à être lancée.
Firing system —Always use a remote electrical system to fire the
model rocket. Make sure the system includes a switch that auto­
matically returns to “off” when released and a safety interlock to
prevent accidental ignition.
Launch system —Always use a stable platform with a guiding
device that is pointed at least 60 degrees from the horizontal.
Make sure that a deflector is installed to prevent engine exhaust
from reaching the ground or plastic launcher parts.
Launch site —Never launch the model rocket near buildings or
power lines or within 9 km of an airport.
2. Ensure that no one is in the flight path during launch
preparation.
3. Never lean over, or place your hand over, a loaded model
rocket that is on a launch system.
4. Never leave the safety interlock key in the firing system when
not launching.
5. Always remain at least 5 metres from any model rocket that is
ready to be launched.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
687
TABLE — Continued / TABLEAU (suite)
USING MODEL ROCKETS — Continued / UTILISATION DE FUSÉES MINIATURES (suite)
6. Always give a warning before a launch and a loud countdown
of at least five seconds to ignition.
7. Either place the top of the launch rod above eye level or cover
the rod between launches.
No animal payloads — Never launch an animal in a model
rocket.
Misfire — Always wait at least 10 minutes before approaching a
model rocket if the firing system fails to ignite the motor.
Target — Never launch a model rocket to strike targets on the
ground or in the air. Never point a loaded model rocket or its noz­
zle at a person.
Hazardous recovery — Never attempt to recover a model rocket
from tree branches, a power line or any other dangerous place.
Always report a model rocket that is caught in a power line to the
person responsible for the power line as soon as the circum­
stances permit.
Pre-flight tests — Always test the stability of a model rocket of a
new design in isolation from other people.
Loaded rockets — Never store or leave unattended a model
rocket in which the motor is installed.
6. Toujours avertir les personnes présentes d’un tir imminent et
faire à haute voix un compte à rebours d’au moins cinq se­
condes avant la mise à feu.
7. Placer l’extrémité de la glissière de lancement au-dessus du
niveau des yeux ou couvrir l’extrémité de la glissière entre les
lancements.
Pas d’animal à bord — Ne jamais lancer une fusée miniature
avec un animal à bord.
Ratés — Toujours attendre au moins 10 minutes avant de
s’approcher d’une fusée miniature en cas de raté du système de
mise à feu du moteur.
Cibles — Ne jamais lancer une fusée miniature vers des cibles
terrestres ou aériennes. Ne jamais diriger une fusée miniature
chargée ou sa tuyère vers une personne.
Récupération dangereuse — Ne jamais tenter de récupérer une
fusée miniature qui est sur une ligne électrique, dans un arbre ou
dans tout autre endroit dangereux. Dans le cas où une fusée minia­
ture est prise dans une ligne électrique, toujours en aviser dès que
possible le responsable de la ligne.
Essais avant le vol — Toujours vérifier la stabilité d’une fusée
miniature de conception nouvelle dans une zone à l’écart de toute
personne.
Fusées chargées — Ne jamais stocker ou laisser sans surveil­
lance une fusée miniature munie de son moteur.
TABLEAU / TABLE UTILISATION DE FUSÉES MINIATURES / USING MODEL ROCKETS
Construction — Sauf dans le cas d’un moteur rechargeable, ne
jamais utiliser du métal dans une fusée miniature. Seuls des maté­
riaux légers comme le papier, le bois, le plastique ou le caout­
chouc peuvent être utilisés. La fusée doit avoir un profil aérody­
namique assurant un vol sûr et stable.
Moteurs — Toujours utiliser les moteurs de fabrication commer­
ciale selon les recommandations du fabricant. Ne jamais modifier
les moteurs. Si la fusée miniature a plus d’un moteur, l’impulsion
combinée de ceux-ci ne doit pas dépasser 160 newton-secondes.
Récupération — S’assurer que la fusée miniature est munie d’un
système de récupération permettant d’assurer sa descente en toute
sécurité.
Système de mise à feu — Toujours utiliser un système de mise à
feu électrique qui permet une mise à feu à distance. S’assurer que
le système comprend un commutateur qui retourne automatique­
ment à la position « arrêt » quand il est relâché et un système de
verrouillage de sécurité pour prévenir la mise à feu accidentelle.
Système de lancement — Toujours utiliser une plate-forme sta­
ble munie d’un dispositif de guidage orienté selon un angle d’au
moins 60 degrés par rapport à l’horizontale. S’assurer qu’un dé­
flecteur est installé afin d’éviter que les gaz d’échappement
n’atteignent le sol ou les parties en plastique du dispositif de
lancement.
Site de lancement — Ne jamais lancer de fusée miniature près
de bâtiments ou de lignes électriques ou à moins de 9 km d’un
aéroport.
Construction — With the exception of reloadable motors, never
use metal in a model rocket. Use only lightweight material such
as paper, wood, plastic or rubber. The rocket must have an aero­
dynamic profile to ensure a safe and stable flight.
Motors — Always follow the recommendations of the manufac­
turer when using commercially-made rocket motors. Never
alter the motors. If the model rocket has more than one motor,
the maximum combined impulse must not be more than
160 newton-seconds.
Recovery — Make sure that the model rocket has a recovery
system to ensure a safe descent.
Firing system — Always use a remote electrical system to fire
the model rocket. Make sure the system includes a switch that
automatically returns to “off” when released and a safety inter­
lock to prevent accidental ignition.
Launch system — Always use a stable platform with a guiding
device that is pointed at least 60 degrees from the horizontal.
Make sure that a deflector is installed to prevent engine exhaust
from reaching the ground or plastic launcher parts.
Launch site — Never launch the model rocket near buildings or
power lines or within 9 km of an airport.
688
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
TABLEAU (suite) / TABLE — Continued
UTILISATION DE FUSÉES MINIATURES (suite) / USING MODEL ROCKETS — Continued
Limite de poids — Le poids d’une fusée miniature ne doit jamais
dépasser 1 500 g au décollage.
Conditions de lancement — Ne jamais lancer une fusée minia­
ture par grand vent ou dans des conditions de mauvaise visibilité
qui empêchent l’observation de la fusée sur toute sa trajectoire.
Weight limit — The model rocket must never weigh more than
1 500 grams at lift-off.
Launch conditions — Never fire the model rocket in high winds
or under conditions of low visibility that prevent continuous
observation of the rocket throughout the flight.
Consignes de lancement —
Launch instructions —
1. S’assurer que le site de lancement est exempt de toute matière
combustible.
2. S’assurer que personne ne se trouve dans la trajectoire de la
fusée pendant les préparatifs de lancement.
3. Ne jamais se pencher ou placer les mains au-dessus d’une
fusée miniature chargée qui est sur un dispositif de lancement.
4. Ne jamais laisser la clé du système de verrouillage de sécurité
dans le système de mise à feu sauf au moment du lancement.
5. Toujours se tenir à au moins 5 m de toute fusée miniature qui
est prête à être lancée.
6. Toujours avertir les personnes présentes d’un tir imminent et
faire à haute voix un compte à rebours d’au moins cinq se­
condes avant la mise à feu.
7. Placer l’extrémité de la glissière de lancement au-dessus du
niveau des yeux ou couvrir l’extrémité de la glissière entre les
lancements.
Pas d’animal à bord — Ne jamais lancer une fusée miniature
avec un animal à bord.
Ratés — Toujours attendre au moins 10 minutes avant de
s’approcher d’une fusée miniature en cas de raté du système de
mise à feu du moteur.
Cibles — Ne jamais lancer une fusée miniature vers des cibles
terrestres ou aériennes. Ne jamais diriger une fusée miniature
chargée ou sa tuyère vers une personne.
Récupération dangereuse — Ne jamais tenter de récupérer une
fusée miniature qui est sur une ligne électrique, dans un arbre ou
dans tout autre endroit dangereux. Dans le cas où une fusée minia­
ture est prise dans une ligne électrique, toujours en aviser dès que
possible le responsable de la ligne.
Essais avant le vol — Toujours vérifier la stabilité d’une fusée
miniature de conception nouvelle dans une zone à l’écart de toute
personne.
Fusées chargées — Ne jamais stocker ou laisser sans surveil­
lance une fusée miniature munie de son moteur.
1. Ensure the launch site is clear of combustible material.
Overview
2. Ensure that no one is in the flight path during launch
preparation.
3. Never lean over, or place your hand over, a loaded model
rocket that is on a launch system.
4. Never leave the safety interlock key in the firing system when
not launching.
5. Always remain at least 5 metres from any model rocket that is
ready to be launched.
6. Always give a warning before a launch and a loud countdown
of at least five seconds to ignition.
7. Either place the top of the launch rod above eye level or cover
the rod top between launches.
No animal payloads — Never launch an animal in a model
rocket.
Misfire — Always wait at least 10 minutes before approaching a
model rocket if the firing system fails to ignite the motor.
Target — Never launch a model rocket to strike targets on the
ground or in the air. Never point a loaded model rocket or its noz­
zle at a person.
Hazardous recovery — Never attempt to recover a model rocket
from tree branches, a power line or any other dangerous place.
Always report a model rocket that is caught in a power line to the
person responsible for the power line as soon as the circum­
stances permit.
Pre-flight tests — Always test the stability of a model rocket of a
new design in isolation from other people.
Loaded rockets — Never store or leave unattended a model
rocket in which the motor is installed.
PART 16
PARTIE 16
CONSUMER FIREWORKS
PIÈCES PYROTECHNIQUES À L’USAGE DES CONSOMMATEURS 335. This Part authorizes the acquisition, storage
and sale of consumer fireworks (type F.1) and regu­
lates their use. Division 1 sets out rules for sellers,
while Division 2 sets out rules for users.
335. La présente partie autorise l’acquisition, le
stockage et la vente des pièces pyrotechniques à
l’usage des consommateurs (type F.1) et elle ré­
glemente leur utilisation. La section 1 prévoit les
règles visant les vendeurs et la section 2, les règles
visant les utilisateurs.
Survol
Le 17 mars 2012
Definitions
“distributor”
« distributeur »
“licence”
« licence »
“retailer”
« détaillant »
“seller”
« vendeur »
“user”
« utilisateur »
Gazette du Canada Partie I
336. (1) The following definitions apply in this
Part.
“distributor” means a person who sells consumer
fireworks to other distributors or to retailers, wheth­
er or not they sell to users.
“licence” means a licence that authorizes the stor­
age of consumer fireworks.
“retailer” means a person, other than a distributor,
who sells consumer fireworks.
“seller” means a distributor or a retailer.
“user” means a person who acquires consumer fire­
works for use.
Storage
(2) For the purposes of this Part, consumer fire­
works are stored in a sales establishment if they are
(a) inside the sales establishment, whether in a
*storage unit or displayed for sale;
(b) outside the sales establishment in a storage
unit that is used in operating the establishment;
or
(c) in a licensed magazine that is either inside or
outside the establishment.
Consumer
fireworks
quantity
337. A reference to a mass of consumer fireworks in this Part is a reference to their gross mass
(the mass of the fireworks plus the mass of any
packaging or container).
Prohibition
on use
338. Except as authorized by this Part, it is prohibited for a person to use consumer fireworks.
336. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent
à la présente partie.
« détaillant » Personne, autre qu’un distributeur,
qui vend des pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs.
« distributeur » Personne qui vend des pièces pyro­
techniques à l’usage des consommateurs à d’autres
distributeurs ou à des détaillants, qu’elle vende
également à des utilisateurs ou non.
« licence » Licence qui autorise le stockage
de pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs.
« utilisateur » Personne qui acquiert des pièces
pyrotechniques à l’usage des consommateurs en
vue de les utiliser.
« vendeur » Distributeur ou détaillant.
Définitions
(2) Pour l’application de la présente partie, des
pièces pyrotechniques à l’usage des consommateurs
sont stockées dans un établissement de vente si :
a) elles sont à l’intérieur de celui-ci, qu’elles
soient dans une *unité de stockage ou exposées
pour la vente;
b) elles sont à l’extérieur de celui-ci, dans une
unité de stockage utilisée dans le cadre des acti­
vités de l’établissement;
c) elles sont dans une poudrière agréée située à
l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement.
337. Dans la présente partie, toute mention de
la masse d’une pièce pyrotechnique à l’usage
des consommateurs s’entend de sa masse brute
(sa masse plus celle de son emballage ou de son
contenant).
338. Sauf disposition contraire de la présente
partie, il est interdit d’utiliser des pièces pyrotech­
niques à l’usage des consommateurs.
Stockage
DIVISION 1
SECTION 1
RULES FOR SELLERS
RÈGLES VISANT LES VENDEURS
Acquisition for Sale
Acquisition pour la vente
Distributor
339. (1) A distributor may acquire, store and sell
consumer fireworks if they hold a licence. A dis­
tributor who acquires consumer fireworks must
comply with this Division.
Retailer
(2) A retailer may acquire, store and sell con­
sumer fireworks, whether or not they hold a li­
cence. A retailer who acquires consumer fireworks
must comply with this Division.
339. (1) Le distributeur peut acquérir, stocker et
vendre des pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs s’il est titulaire d’une licence. Le
distributeur qui acquiert de telles pièces se conforme à la présente section.
(2) Le détaillant peut acquérir, stocker et vendre
des pièces pyrotechniques à l’usage des consomma­
teurs, avec ou sans licence. Le détaillant qui ac­
quiert de telles pièces se conforme à la présente
section.
No sale from
dwelling
689
Sales Establishment
Établissement de vente
340. A seller must not sell consumer fireworks
from a dwelling.
340. Il est interdit de vendre des pièces pyro­
techniques à l’usage des consommateurs dans un
local d’habitation.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
« détaillant »
“retailer”
« distributeur »
“distributor”
« licence »
“licence”
« utilisateur »
“user”
« vendeur »
“seller”
Quantité
de pièces
pyrotechniques
Interdiction
d’utilisation
Distributeur
Détaillant
Vente interdite
dans un local
d’habitation
690
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Unobstructed
exits
341. A seller must ensure that their sales estab­
lishment has at least two unobstructed exits, that all
aisles containing consumer fireworks are at least
1.2 m wide and that the aisles are not blocked at
either end.
Retail sales
establishment
342. The sales establishment of a retailer who
does not hold a licence may be permanent (located
in a permanent structure) or temporary (located in a
tent, trailer or other temporary shelter). In both
cases, the retailer must ensure that the following
requirements are met:
(a) the sales establishment must be protected
from unauthorized access when it is not open for
business;
(b) all places where consumer fireworks are
stored in the sales establishment, whether in­
side or outside, must be located at least 100 m
from all above-ground storage tanks for flamma­
ble substances in bulk and at least 8 m from the
following;
(i) fuel dispensers at a fuel dispensing station,
(ii) retail propane-dispensing tanks and
cylinders,
(iii) above-ground storage tanks for flammable
substances, and
(iv) compressed natural gas dispensing facili­
ties; and
(c) in the case of a temporary sales
establishment,
(i) all places where consumer fireworks are
stored in the establishment, whether inside or
outside, must be located at least 8 m from all
combustible materials, sources of ignition,
thoroughfares, buildings or other temporary
sales establishments and at least 3 m from any
vehicle parking area,
(ii) the fireworks must be *attended at all
times, and
(iii) if the sales establishment is a tent, the tent
must be made from flame-retardant material.
Storage
Stockage
Storage —
licence holder
343. (1) A seller who holds a licence must store
all their consumer fireworks in the magazine speci­
fied in their licence and ensure that the requirement
of section 344 is met.
Storage —
unlicensed
retailer
(2) A retailer who does not hold a licence must
store their consumer fireworks in a sales establish­
ment other than a dwelling and ensure that the re­
quirements of sections 344 to 350 are met.
343. (1) Le vendeur qui est titulaire d’une licence
stocke ses pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs dans la poudrière mentionnée dans
sa licence et veille à ce que l’exigence à l’arti­
cle 344 soit respectée.
(2) Le détaillant qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses pièces pyrotechniques à l’usage
des consommateurs dans un établissement de vente
autre qu’un local d’habitation et veille à ce que les
exigences aux articles 344 à 350 soient respectées.
341. Le vendeur veille à ce que son établisse­
ment de vente soit muni d’au moins deux issues
libres d’obstacles et à ce que les allées qui contien­
nent des pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs aient une largeur d’au moins 1,2 m
et ne se terminent pas en impasse.
342. L’établissement de vente d’un détaillant qui
n’est pas titulaire d’une licence peut être permanent
(situé dans une installation permanente) ou tempo­
raire (situé dans une tente, une remorque ou tout
autre abri temporaire). Dans les deux cas, le détail­
lant veille à ce que les exigences ci-après soient
respectées :
a) l’établissement de vente est protégé contre
tout accès non autorisé pendant les heures de
fermeture;
b) tous les endroits, à l’intérieur ou à l’extérieur
de l’établissement de vente, où sont stockées des
pièces pyrotechniques à l’usage des consomma­
teurs sont situés à au moins 100 m de tout réser­
voir de stockage en surface de matières inflam­
mables en vrac et à au moins 8 m des éléments
suivants :
(i) toute pompe à essence d’une
station-service,
(ii) tout réservoir distributeur de propane et
tout cylindre de propane destinés à la vente au
détail,
(iii) tout réservoir de stockage en surface de
matières inflammables,
(iv) toute installation de distribution de gaz na­
turel comprimé;
c) dans le cas d’un établissement de vente
temporaire,
(i) tous les endroits, à l’intérieur ou à
l’extérieur de l’établissement de vente, où sont
stockées des pièces pyrotechniques à l’usage
des consommateurs sont situés à au moins 8 m
de toute matière inflammable et de toute
source d’allumage, de toute voie publique, de
tout bâtiment ou de tout autre établissement de
vente temporaire et à au moins 3 m de toute
aire de stationnement pour véhicules,
(ii) les pièces pyrotechniques à l’usage
des consommateurs sont *surveillées en tout
temps,
(iii) si l’établissement de vente est une tente,
celle-ci est faite d’un matériau ignifuge.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Issues non
obstruées
Établissement
de vente au
détail
Vendeur
titulaire de
licence
Vendeur non
titulaire de
licence
Le 17 mars 2012
Handling
344. Unless they are in consumer packs that meet
the requirements of section 346, consumer fire­
works may be handled by a buyer only after they
have been sold.
Non-aerial
fireworks
345. (1) Non-aerial fireworks (flares, fountains,
snakes, ground spinners, strobe pots, wheels and
ground whistles) may be displayed for sale only if
they are in consumer packs that meet the require­
ments of section 346 and are displayed in accord­
ance with section 347.
Aerial
consumer
fireworks
(2) Aerial fireworks may be displayed for sale
only if they are in consumer packs that meet the
requirements of paragraphs 346(a) to (c) and are
displayed in accordance with section 347.
Adequate
consumer pack
346. For the purposes of this Part, a consumer
pack must meet the following requirements:
(a) it must be of sufficient strength to withstand
normal handling;
(b) it must be designed so that it prevents a per­
son who is handling it from being able to ignite
the consumer fireworks it contains; and
(c) it must be designed so that it prevents any
shifting of the consumer fireworks during hand­
ling or transportation; and
(d) the trade name of all consumer fireworks in
the pack must be printed on it, along with the
words “Non-aerial Fireworks/Pièces pyrotechni­
ques non aériennes”, in a location that is clearly
visible.
Requirements
for display
347. When consumer fireworks are displayed for
sale, the following requirements must be met:
(a) non-aerial fireworks that are in consumer
packs that meet the requirements of section 346
must be separated into lots of 100 kg or less;
(b) all other fireworks, whether aerial or nonaerial, must be separated into lots of 25 kg or
less;
(c) each lot must be separated from the other lots
by a fire break;
(d) the fireworks must be kept away from flam­
mable substances and sources of ignition;
(e) the fireworks must not be exposed to heat or
dampness that might cause them to deteriorate;
(f) the fireworks must be separated from the ceil­
ing and from any fire prevention system by at
least 0.6 m;
(g) only people authorized by the retailer may
have access to the area behind a sales counter;
(h) smoking must be prohibited within 8 m of the
fireworks; and
(i) the fireworks must be *attended when the
sales establishment is unlocked.
Gazette du Canada Partie I
344. Les pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs, autres que celles qui sont dans des
emballages pour consommateurs conformes à l’arti­
cle 346, ne sont manipulées par l’acheteur qu’après
leur vente.
345. (1) Les pièces pyrotechniques non aériennes
(torches, fontaines, serpentins, pièces tournoyantes
au sol, pots scintillants, roues et sifflets terrestres)
ne peuvent être exposés pour la vente que s’ils sont
dans des emballages pour consommateurs conformes à l’article 346 et sont exposés conformé­
ment à l’article 347.
(2) Les pièces pyrotechniques aériennes à l’usage
des consommateurs ne peuvent être exposées pour
la vente que si elles sont dans des emballages pour
consommateurs conformes aux alinéas 346a) à c) et
sont exposées conformément à l’article 347.
346. Pour l’application de la présente partie,
l’emballage pour consommateurs satisfait aux exi­
gences suivantes :
a) il est suffisamment robuste pour résister à une
manipulation normale;
b) il est conçu de façon à ce que la personne qui
le manipule ne puisse mettre à feu les pièces py­
rotechniques à l’usage des consommateurs qu’il
contient;
c) il est conçu de façon à empêcher tout mou­
vement des pièces pyrotechniques à l’usage
des consommateurs pendant le transport ou la
manipulation;
d) le nom commercial des pièces pyrotechniques
à l’usage des consommateurs qu’il contient et les
mots « Pièces pyrotechniques non aériennes/
Non-aerial Fireworks » sont inscrits sur l’em­
ballage dans un endroit bien en vue.
347. Lorsque des pièces pyrotechniques à l’usage
des consommateurs sont exposées pour la vente, les
exigences ci-après sont respectées :
a) les pièces pyrotechniques non aériennes à
l’usage des consommateurs qui sont dans
des emballages pour consommateurs conformes
à l’article 346 sont séparées en lots d’au plus
100 kg;
b) les autres pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs, qu’elles soient aériennes ou
non, sont séparées en lots d’au plus 25 kg;
c) chaque lot est séparé des autres lots au moyen
d’un coupe-feu;
d) les pièces pyrotechniques à l’usage des con­
sommateurs sont tenues loin de toute matière in­
flammable et de toute source d’allumage; e) elles ne sont pas exposées à un degré de
chaleur ou d’humidité susceptible de causer leur
détérioration;
f) la distance entre les pièces pyrotechniques à
l’usage des consommateurs et le plafond et entre
ces pièces et tout dispositif de prévention des in­
cendies est d’au moins 0,6 m;
g) seules les personnes autorisées par le détail­
lant ont accès à l’arrière du comptoir de vente;
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
691
Manipulation
Pièces
pyrotechniques
non aériennes
Pièces
pyrotechniques
aériennes
Emballage pour
consommateurs
Exigences
relatives à
l’exposition
pour la vente
692
Canada Gazette Part I
Exception
Maximum
quantity
348. Sections 344 to 347 do not apply to spar­
klers and toy pistol caps.
349. (1) No more than 1 000 kg of consumer
fireworks may be stored in a sales establishment
at any one time, including fireworks that are dis­
played for sale. If the sales establishment is located
in a building that contains a dwelling, no more than
100 kg may be stored at any one time, including
fireworks that are displayed for sale.
Place of storage
(2) Consumer fireworks that are not displayed
for sale must be stored in a *storage unit.
Storage unit
requirements
350. When consumer fireworks are stored in a
*storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be kept unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be con­
structed from a non-sparking material (for exam­
ple, wood or painted metal);
(f) only consumer fireworks may be stored in the
storage unit;
(g) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(h) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(i) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(j) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(k) a sign that displays the words “Danger —
Fire Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using let­
ters, or a symbol, at least 10 cm high must
be posted on the storage unit in a clearly visible
location.
Maximum
quantity —
licensed buyer
Sale
351. (1) A seller must not sell more consumer
fireworks to a licensed buyer than the buyer is authorized by their licence to store.
March 17, 2012
h) il est interdit de permettre à toute personne de
fumer dans un rayon de 8 m des pièces pyrotech­
niques à l’usage des consommateurs;
i) les pièces pyrotechniques à l’usage des con­
sommateurs sont *surveillées lorsque l’établis­
sement de vente est déverrouillé.
348. Les articles 344 à 347 ne s’appliquent pas
aux étinceleurs et aux capsules pour pistolet jouet.
349. (1) Au plus 1 000 kg de pièces pyrotechni­
ques à l’usage des consommateurs peuvent être
stockées dans l’établissement de vente à tout mo­
ment, en comptant celles qui sont exposées pour
la vente. Si l’établissement de vente est situé dans
un bâtiment qui contient un local d’habitation, au
plus 100 kg de pièces pyrotechniques à l’usage
des consommateurs peuvent y être stockées à tout
moment, en comptant celles qui sont exposées pour
la vente.
(2) Les pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs qui ne sont pas exposées pour la
vente sont stockées dans une *unité de stockage.
350. L’*unité de stockage où sont stockées des
pièces pyrotechniques à l’usage des consommateurs
satisfait aux exigences suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont
faites d’un matériau qui ne produit pas
d’étincelles (par exemple, du métal peint ou du
bois);
f) seules des pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs y sont stockées;
g) elle est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
h) elle est tenue propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives;
i) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
j) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur et aux
alentours de celle-ci sont prises;
k) un panneau portant les mots « Danger —
Risque d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en
lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
Vente
351. (1) La quantité de pièces pyrotechniques à
l’usage des consommateurs que le vendeur peut
vendre à un acheteur qui est titulaire d’une licence
n’excède pas celle que celui-ci est autorisé à stoc­
ker selon sa licence.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Exception
Quantité
maximale
Lieu de
stockage
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
Quantité
maximale —
acheteur
titulaire de
licence
Le 17 mars 2012
Maximum
quantity —
unlicensed
buyer
Retailer
Copy of rules
Table
Record of sale
Acquisition
Toy pistol caps
Storage —
licensed user
Storage —
unlicensed user
Gazette du Canada Partie I
(2) A seller must not sell more consumer fireworks to an unlicensed buyer than the buyer is authorized by this Division to store.
352. A retailer may sell only to users.
353. (1) A distributor who sells consumer fire­
works to a retailer must offer the retailer a copy of
this Division.
(2) A seller who sells consumer fireworks, other
than toy pistol caps, to a user must offer the user
either a copy of the table at the end of this Part or a
document that includes the same information.
354. A seller must keep a record of every sale of
150 kg or more of consumer fireworks for two
years after the date of the sale. The record must
include the following information:
(a) the buyer’s name and address;
(b) in the case of a licensed buyer, the licence
number and expiry date;
(c) the trade name of each firework sold and
the name of the person who obtained its
authorization;
(d) the quantity of fireworks sold under each
trade name;
(e) in the case of a sale by a distributor, an indi­
cation of whether the purchase is for re-sale or
for use; and
(f) the date of the sale.
(2) La quantité de pièces pyrotechniques à l’usa­
ge des consommateurs que le vendeur peut vendre à
un acheteur qui n’est pas titulaire d’une licence
n’excède pas celle que celui-ci est autorisé à stoc­
ker selon la présente section.
352. Le détaillant ne peut vendre de pièces pyro­
techniques à l’usage des consommateurs qu’à des
utilisateurs.
353. (1) Le distributeur qui vend des pièces pyro­
techniques à l’usage des consommateurs à un dé­
taillant lui offre une copie de la présente section.
(2) Le vendeur qui vend des pièces pyrotechni­
ques à l’usage des consommateurs, autres que des
capsules pour pistolet jouet, à un utilisateur lui of­
fre une copie du tableau qui figure à la fin de
la présente partie ou un document contenant les
mêmes renseignements.
354. Le vendeur crée un dossier de chaque vente
d’au moins 150 kg de pièces pyrotechniques à
l’usage des consommateurs et le conserve pendant
deux ans après la date de la vente. Le dossier
contient les renseignements suivants :
a) les nom et adresse de l’acheteur;
b) les numéro et date d’expiration de sa licence,
le cas échéant; c) le nom commercial de chaque pièce pyrotech­
nique à l’usage des consommateurs vendue, ainsi
que le nom du titulaire de l’autorisation de la
pièce;
d) pour chaque nom commercial, la quantité
vendue;
e) dans le cas de la vente par un distributeur, une
indication précisant si l’achat est fait à des fins
de revente ou d’utilisation; f) la date de la vente.
DIVISION 2
SECTION 2
RULES FOR USERS
RÈGLES VISANT LES UTILISATEURS
Acquisition and Storage
Acquisition et stockage
355. (1) A user who is at least 18 years old may
acquire, store and use consumer fireworks, wheth­
er or not they hold a licence. A user who ac­
quires consumer fireworks must comply with this
Division.
(2) Despite section 10 and subsection (1), a user
who is less than 18 years old may acquire and use
toy pistol caps.
356. (1) A user who holds a licence must store
their consumer fireworks in the magazine specified
in the licence.
355. (1) L’utilisateur qui est âgé d’au moins dix­
huit ans peut acquérir, stocker et utiliser des pièces
pyrotechniques à l’usage des consommateurs, avec
ou sans licence. L’utilisateur qui acquiert ces pièces
se conforme à la présente section.
(2) Malgré l’article 10 et le paragraphe (1),
l’utilisateur qui est âgé de moins de 18 ans peut ac­
quérir et utiliser des capsules pour pistolet jouet.
356. (1) L’utilisateur qui est titulaire d’une li­
cence stocke ses pièces pyrotechniques à l’usage
des consommateurs dans la poudrière mentionnée
dans sa licence.
(2) L’utilisateur qui n’est pas titulaire d’une li­
cence stocke ses pièces pyrotechniques à l’usage
des consommateurs dans un local d’habitation ou
une *unité de stockage et veille à ce que les exigen­
ces aux articles 357 et 358 soient respectées.
(2) A user who does not hold a licence must store
their consumer fireworks in a dwelling or a *stor­
age unit and ensure that the requirements of sec­
tions 357 and 358 are met.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
693
Quantité
maximale —
acheteur non
titulaire de
licence
Détaillant
Copie des
règles
Tableau
Dossier
Acquisition
Capsules pour
pistolet jouet
Stockage —
utilisateur
titulaire de
licence
Stockage —
utilisateur non
titulaire de
licence
694
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
Maximum
quantity —
dwelling
357. (1) In the case of consumer fireworks stored
in a dwelling, no more than 10 kg may be stored at
any one time.
357. (1) Au plus 10 kg de pièces pyrotechniques
à l’usage des consommateurs peuvent être stockées
dans un local d’habitation à tout moment.
Maximum
quantity —
storage unit
(2) In the case of consumer fireworks stored in a
*storage unit, no more than 1 000 kg of consumer
fireworks may be stored at any one time.
(2) Au plus 1 000 kg de pièces pyrotechniques à
l’usage des consommateurs peuvent être stockées
dans une *unité de stockage à tout moment.
Storage
requirements —
dwelling
358. (1) When consumer fireworks are stored in
a dwelling, they must be stored away from flam­
mable substances and sources of ignition, in a man­
ner that protects them from theft and ensures that
access to them is limited to people authorized by
the user.
Storage
requirements —
storage unit
(2) When consumer fireworks are stored in a
*storage unit,
(a) the storage unit must be located in a dry
place, away from flammable substances and
sources of ignition;
(b) the storage unit must be constructed and
maintained to prevent unauthorized access and to
protect the contents from weather;
(c) if the storage unit is a container, it must not
impede exit in case of fire;
(d) if the storage unit is not a container, all exits
must be unobstructed;
(e) any shelving in the storage unit must be con­
structed from a non-sparking material (for exam­
ple, wood or painted metal);
(f) only consumer fireworks may be stored in the
storage unit;
(g) the storage unit must be *attended when it is
unlocked;
(h) the storage unit must be kept clean, dry, or­
ganized and free of grit;
(i) any spill, leakage or other contamination in
the storage unit must be cleaned up immediately;
(j) precautions that minimize the likelihood of
fire in or near the storage unit must be taken; and
(k) a sign that displays the words “Danger —
Fire Hazard/Risque d’incendie” in letters at least
10 cm high and that prohibits smoking using
letters, or a symbol, at least 10 cm high must be
posted on the storage unit in a clearly visible
location.
358. (1) Les pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs qui sont stockées dans un local
d’habitation le sont loin de toute matière inflamma­
ble et de toute source d’allumage. Le stockage
est fait de manière à prévenir les vols et à ce que
seules les personnes autorisées par l’utilisateur
aient accès aux pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs.
(2) L’*unité de stockage où sont stockées des
pièces pyrotechniques à l’usage des consommateurs
satisfait aux exigences suivantes :
a) l’unité est située dans un endroit sec et éloigné
de toute matière inflammable et de toute source
d’allumage;
b) elle est construite et entretenue de façon à em­
pêcher tout accès non autorisé et à protéger son
contenu des intempéries;
c) dans le cas où elle est un contenant, elle ne
gêne pas l’évacuation en cas d’incendie;
d) dans le cas où elle n’est pas un contenant,
toute issue est libre d’obstacles;
e) si elle contient des étagères, celles-ci sont fai­
tes d’un matériau qui ne produit pas d’étincelles
(par exemple, du métal peint ou du bois);
f) seules des pièces pyrotechniques à l’usage des
consommateurs y sont stockées;
g) elle est *surveillée lorsqu’elle est
déverrouillée;
h) elle est tenue propre, sèche, bien rangée et
exempte de petites particules abrasives;
i) tout déversement, toute fuite ou toute autre
contamination qui se produit à l’intérieur de
celle-ci est nettoyé immédiatement;
j) des précautions qui réduisent au minimum la
probabilité d’un incendie à l’intérieur ou aux
alentours de celle-ci sont prises;
k) un panneau portant les mots « Danger — Ris­
que d’incendie/Fire Hazard » en lettres d’au
moins 10 cm de haut et interdisant de fumer en
lettres ou à l’aide d’un symbole d’au moins
10 cm de haut est apposé sur l’unité de stockage
dans un endroit bien en vue.
Manufacturer’s
instructions
Electric match
No smoking
Use
359. (1) When using consumer fireworks, a user
must follow the manufacturer’s instructions. If
there are no manufacturer’s instructions, the fire­
works must not be used.
(2) A user must not use an electric match to fire
fireworks.
(3) A user must not smoke, and must prohibit all
others from smoking, within 8 m of the site of use
of the fireworks.
Utilisation
359. (1) L’utilisateur de pièces pyrotechniques à
l’usage des consommateurs se conforme aux ins­
tructions du fabricant ou, en l’absence de ces ins­
tructions, n’utilise pas les pièces.
(2) L’utilisateur ne peut utiliser d’allumette élec­
trique pour mettre à feu des pièces pyrotechniques à
l’usage des consommateurs.
(3) L’utilisateur ne peut fumer et il ne peut per­
mettre à toute personne de fumer dans un rayon de
8 m du site d’utilisation des pièces pyrotechniques
à l’usage des consommateurs.
———
———
* Terms preceded by an asterisk are defined in section 6.
* Les termes précédés d’un astérisque sont définis à l’article 6.
Quantité
maximale —
local
d’habitation
Quantité
maximale —
unité de
stockage
Exigences
visant le
stockage —
local
d’habitation
Exigences
visant le
stockage —
unité de
stockage
Instructions du
fabricant
Allumettes
électriques
Fumer
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
User under
18 years old
360. (1) A user who is under the age of 18 may
use consumer fireworks if they are supervised by a
person who is at least 18 years old.
Supervision
(2) A person who acquires consumer fireworks
may give them to a user who is under the age of
18 only if the person ensures that the user is super­
vised by a person who is at least 18 years old.
Exception
(3) Subsections (1) and (2) do not apply to toy
pistol caps.
360. (1) L’utilisateur âgé de moins de 18 ans
peut utiliser des pièces pyrotechniques à l’usage
des consommateurs s’il est sous la supervision
d’une personne âgée d’au moins 18 ans.
(2) La personne qui acquiert des pièces pyro­
techniques à l’usage des consommateurs peut les
donner à un utilisateur âgé de moins de 18 ans si
elle veille à ce que celui-ci soit supervisé par une
personne âgée d’au moins 18 ans.
(3) Les paragraphes (1) et (2) ne s’appliquent pas
aux capsules pour pistolet jouet.
TABLE
TABLEAU
(subsection 353(2))
(paragraphe 353(2))
695
Utilisateur de
moins de
18 ans
Supervision
Exception
USING CONSUMER
FIREWORKS
UTILISATION DE PIÈCES
PYROTECHNIQUES À
L’USAGE DES
CONSOMMATEURS
UTILISATION DE PIÈCES
PYROTECHNIQUES À
L’USAGE DES
CONSOMMATEURS
USING CONSUMER
FIREWORKS
Part 16 of the Explosives
Regulations provides
additional safety rules for
consumer fireworks.
La partie 16 du Règlement sur
les explosifs prévoit des règles
additionnelles sur la sécurité
La partie 16 du Règlement sur
les explosifs prévoit des règles
additionnelles sur la sécurité.
Part 16 of the Explosives
Regulations provides additional
safety rules for consumer
fireworks.
PEOPLE UNDER 18 YEARS
OLD who use fireworks must
be supervised by an adult.
LES PERSONNES DE MOINS
DE 18 ANS qui utilisent des
pièces pyrotechniques doivent le
faire sous la supervision d’un
adulte.
PEOPLE UNDER 18 YEARS
LES PERSONNES DE
MOINS DE 18 ANS qui
OLD who use fireworks must be
utilisent des pièces
supervised by an adult.
pyrotechniques doivent le faire
sous la supervision d’un
adulte.
CHOOSE a wide, clear site
away from all obstacles. Refer
to the safety instructions on the
fireworks label for minimum
distances from spectators.
CHOISIR un emplacement
spacieux, bien dégagé et loin de
tout obstacle. Consulter les
consignes de sécurité sur
l’étiquette des pièces
pyrotechniques pour connaître
les distances minimales entre les
pièces et les spectateurs.
CHOISIR un emplacement
spacieux, bien dégagé et loin
de tout obstacle. Consulter les
consignes de sécurité sur
l’étiquette des pièces
pyrotechniques pour connaître
les distances minimales entre
les pièces et les spectateurs.
CHOOSE a wide, clear site away
from all obstacles. Refer to the
safety instructions on the
fireworks label for minimum
distances from spectators.
DO NOT FIRE IN WINDY
CONDITIONS.
NE PAS METTRE À FEU LES
PIÈCES PYROTECHNIQUES
PAR TEMPS VENTEUX.
NE PAS METTRE À FEU
LES PIÈCES
PYROTECHNIQUES PAR
TEMPS VENTEUX.
DO NOT FIRE IN WINDY
CONDITIONS.
READ all instructions on the
fireworks. PLAN the order of
firing before you begin.
LIRE toutes les instructions sur
les pièces pyrotechniques.
DÉTERMINER l’ordre de mise
à feu avant de débuter.
LIRE toutes les instructions
sur les pièces pyrotechniques.
DÉTERMINER l’ordre de
mise à feu avant de débuter.
READ all instructions on the
fireworks. PLAN the order of
firing before you begin.
UTILISER UNE BONNE
BASE DE MISE À FEU, tel
un sceau, remplie de terre ou
de sable.
USE A GOOD FIRING BASE
such as a pail filled with earth or
sand.
ENFOUIR À MOITIÉ les
pièces pyrotechniques qui ne
possèdent pas de base dans un
contenant (par exemple, un
seau, une boîte ou une
brouette) renfermant du sable
ou de la terre, sauf indication
contraire sur l’étiquette. Les
installer à un angle de
10 degrés et les pointer en
direction opposée des
spectateurs.
BURY fireworks that do not
have a base HALFWAY in a
container of earth or sand (such
as a pail, a box or a
wheelbarrow) unless the label on
the firework indicates
otherwise. Set them at a
10-degree angle, pointing away
from people.
USE A GOOD FIRING BASE UTILISER UNE BONNE BASE
such as a pail filled with earth DE MISE À FEU, tel un sceau,
or sand.
remplie de terre ou de sable.
BURY fireworks that do not
have a base HALFWAY in a
container of earth or sand
(such as a pail, box or
wheelbarrow) unless the label
on the firework indicates
otherwise. Set them at a
10-degree angle, pointing
away from people.
ENFOUIR À MOITIÉ les pièces
pyrotechniques qui ne possèdent
pas de base dans un contenant
(par exemple, un seau, une boîte
ou une brouette) renfermant du
sable ou de la terre, sauf
indication contraire sur
l’étiquette. Les installer à un
angle de 10 degrés et les pointer
en direction opposée des
spectateurs.
696
Canada Gazette Part I
March 17, 2012
TABLE — Continued
NEVER try to light a firework
or hold a lit firework in your
hand unless the manufacturer’s
instructions indicate that they
are designed to be hand-held.
NE JAMAIS tenir dans la main
des pièces pyrotechniques qui
sont allumées ou que vous tentez
d’allumer, sauf si les instructions
du fabricant indiquent qu’elles
sont conçues pour être tenues
dans la main.
NE JAMAIS tenir dans la
main des pièces
pyrotechniques qui sont
allumées ou que vous tentez
d’allumer, sauf si les
instructions du fabricant
indiquent qu’elles sont
conçues pour être tenues dans
la main.
LIGHT CAREFULLY:
Always light the fuse at its tip.
ALLUMER PRUDEMMENT :
toujours allumer la mèche à
l’extrémité.
ALLUMER PRUDEMMENT : LIGHT CAREFULLY : Always
toujours allumer la mèche à
light the fuse at its tip.
l’extrémité.
KEEP WATER NEARBY:
Dispose of used fireworks
(including debris) in a pail of
water.
GARDER DE L’EAU À
PORTÉE DE LA MAIN : mettre
les pièces pyrotechniques
utilisées et les débris dans un
seau d’eau.
GARDER DE L’EAU À
PORTÉE DE LA MAIN :
mettre les pièces
pyrotechniques utilisées et les
débris dans un seau d’eau.
KEEP WATER NEARBY : Dispose of used fireworks
(including debris) in a pail of
water.
WAIT at least 30 minutes
before approaching a firework
that did not go off. NEVER try
to RELIGHT a firework that
did not go off. NEVER try to
fix a firework that is defective.
ATTENDRE au moins
30 minutes avant de s’approcher
d’une pièce pyrotechnique dont
la mise à feu n’a pas fonctionné.
NE JAMAIS tenter de
RALLUMER une pièce
pyrotechnique dont la mise à feu
n’a pas fonctionné. NE JAMAIS
tenter de réparer une pièce
pyrotechnique qui est
défectueuse.
ATTENDRE au moins
30 minutes avant de
s’approcher d’une pièce
pyrotechnique dont la mise à
feu n’a pas fonctionné. NE
JAMAIS tenter de
RALLUMER une pièce
pyrotechnique dont la mise à
feu n’a pas fonctionné. NE
JAMAIS tenter de réparer une
pièce pyrotechnique qui est
défectueuse.
WAIT at least 30 minutes before
approaching a firework that did
not go off. NEVER try to
RELIGHT a firework that did
not go off. NEVER try to fix a
firework that is defective.
KEEP fireworks in a cool, dry,
CONSERVER les pièces
pyrotechniques dans un endroit ventilated place, out of the reach
of children.
frais, sec, aéré et hors de la
portée des enfants.
IT IS RECOMMENDED that
safety glasses be worn.
IL EST RECOMMANDÉ de
porter des lunettes de sécurité.
IL EST RECOMMANDÉ de
porter des lunettes de sécurité.
PARTIE 17
SPECIAL EFFECT PYROTECHNICS
PIÈCES PYROTECHNIQUES À EFFETS SPÉCIAUX 361. La présente partie autorise l’acquisition, le
stockage et la vente de pièces pyrotechniques à
effets spéciaux et réglemente leur utilisation. La
section 1 prévoit les règles visant les vendeurs. La
section 2 prévoit les règles visant les utilisateurs et
les autres acquéreurs, notamment la procédure
d’obtention d’un certificat de technicien en
pyrotechnie.
362. Les définitions qui suivent s’appliquent à la
présente partie. « activité pyrotechnique » Activité — y compris la
production d’un film ou d’une émission télévisée — où des pièces pyrotechniques à effets spéciaux sont utilisées.
« licence » Licence qui autorise le stockage du type
de pièces pyrotechniques à effets spéciaux qui seront vendues ou acquises.
Definitions
362. The following definitions apply in this Part.
“black powder” means an explosive classified as
type P.1.
“propellant
powder”
« poudre
propulsive »
IT IS RECOMMENDED that
safety glasses be worn.
PART 17
361. This Part authorizes the acquisition, storage
and sale of special effect pyrotechnics and regulates
their use. Division 1 sets out rules for sellers. Div­
ision 2 sets out rules for users and other acquirers
and indicates how to obtain a fireworks operator
certificate.
“licence”
« licence »
NEVER try to light a firework or
hold a lit firework in your hand
unless the manufacturer’s
instructions indicate that they are
designed to be hand-held.
KEEP fireworks in a cool, dry, CONSERVER les pièces
ventilated place, out of the
pyrotechniques dans un endroit
reach of children.
frais, sec, aéré et hors de la
portée des enfants.
Overview
“black powder”
« poudre
noire »
TABLEAU (suite)
“licence” means a licence that authorizes the stor­
age of the type of pyrotechnics to be sold or
acquired.
“propellant powder” means black powder and
smokeless powder.
Survol
Définitions
« activité
pyrotechnique »
“pyrotechnic
event”
« licence »
“licence”
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
“pyrotechnic
event”
« activité
pyrotechnique » “pyrotechnic event” means an event, including a
film or television production, at which special ef­
fect pyrotechnics are used.
“special effect
pyrotechnics”
« pièce
pyrotechnique
à effets
spéciaux »
“special effect pyrotechnics” means, in addition to
any explosive classified as type F.3, the following
types of explosive if they will be used to produce a
special effect in a film or television production or a
performance before a live audience:
(a) fireworks accessories (type F.4);
(b) black powder and hazard category PE 1 black
powder substitutes (type P.1);
(c) smokeless powder and hazard category PE 3
black powder substitutes (type P.2);
(d) initiation systems (type I) (for example, blast­
ing accessories);
(e) detonating cord (type E.1); and
(f) special purpose pyrotechnics.
“smokeless powder” means an explosive classified
as type P.2. “smokeless
powder”
« poudre sans
fumée » “special
purpose
pyrotechnics”
« pièce
pyrotechnique
à usage
particulier »
“user”
« utilisateur »
Pyrotechnics
quantity
Prohibition on
use
Acquisition
Storage
Electric
matches
“special purpose pyrotechnics” means special effect
pyrotechnics that are combined with a flammable
liquid, solid or gas to produce custom-made special
effects.
« pièce pyrotechnique à effets spéciaux » Explosif
classé comme explosif de type F.3, ainsi qu’un
explosif des types ci-après s’il est utilisé pour pro­
duire des effets spéciaux dans des films, des émis­
sions télévisées ou des spectacles donnés en
public :
a) accessoires pour pièces pyrotechniques
(type F.4);
b) poudre noire et ses substituts de catégorie de
risque EP 1 (type P.1);
c) poudre sans fumée et substituts de la poudre
noire de catégorie de risque EP 3 (type P.2);
d) systèmes d’amorçage (type I) (par exemple
accessoires de sautage);
e) cordeaux détonants (type E.1);
f) pièces pyrotechniques à usage particulier.
« pièce pyrotechnique à usage particulier » Pièce
pyrotechnique à effets spéciaux mélangée avec un
liquide inflammable, un solide inflammable ou un
gaz inflammable en vue de produire un effet spécial
sur mesure.
« poudre noire » Explosif classé comme explosif de
type P.1.
« poudre propulsive » Poudre noire et poudre sans
fumée.
“user” means a person who acquires special effect
pyrotechnics for use, which includes setting them
up and firing them.
« poudre sans fumée » Explosif classé comme ex­
plosif de type P.2.
363. A reference to a mass of special effect pyro­
technics in this Part is a reference to their gross
mass (the mass of the pyrotechnics plus the mass of
any packing or container) except in the case of pro­
pellant powder, when it is a reference to its net
quantity (the mass of the powder excluding the
mass of any packaging or container).
364. Except as authorized by this Part, it is
prohibited for a person to use special effect
pyrotechnics.
« utilisateur » Personne qui acquiert des pièces
pyrotechniques à effets spéciaux en vue de les utili­
ser, incluant les installer et les mettre à feu.
363. Dans la présente partie, toute mention de la
masse d’une pièce pyrotechnique à effets spéciaux
s’entend de sa masse brute (sa masse plus celle de
son emballage ou de son contenant), sauf dans le
cas de la poudre propulsive, où la mention de la
masse s’entend de sa quantité nette (sa masse à
l’exclusion de son emballage ou de son contenant).
364. Sauf autorisation par la présente partie, il est
interdit d’utiliser des pièces pyrotechniques à effets
spéciaux.
DIVISION 1
SECTION 1
RULES FOR SELLERS
RÈGLES VISANT LES VENDEURS
Acquisition for Sale and Storage
Acquisition pour la vente et stockage
365. A seller may acquire, store and sell special
effect pyrotechnics if they hold a licence. A seller
who acquires special effect pyrotechnics must
comply with this Division.
366. (1) A seller must store their special ef­
fect pyrotechnics in the magazine specified in their
licence.
(2) A seller must not store electric matches in a
magazine in which other special effect pyrotechnics
are stored.
365. Le vendeur peut acquérir, stocker et vendre
des pièces pyrotechniques à effets spéciaux s’il est
titulaire d’une licence. Le vendeur qui acquiert de
tels explosifs se conforme à la présente section.
366. (1) Le vendeur stocke ses pièces pyrotech­
niques à effets spéciaux dans la poudrière mentionnée dans sa licence.
(2) Le vendeur stocke ses allumettes dans une
poudrière différente de celle où il stocke d’autres
pièces pyrotechniques à effets spéciaux.
697
« pièce
pyrotechnique
à effets
spéciaux »
“special effect
pyrotechnics”
« pièce
pyrotechnique
à usage
particulier »
“special
purpose
pyrotechnics”
« poudre
noire »
“black powder”
« poudre
propulsive »
“propellant
powder”
« poudre sans
fumée »
“smokeless
powder”
« utilisateur »
“user”
Quantité de
pièces
pyrotechniques
Interdiction
d’utilisation
Acquisition
Stockage
Allumettes
électriques
698
Canada Gazette Part I
No display for
sale
March 17, 2012
Exposition
pour la vente
367. A seller must not display special effect py­
rotechnics for sale.
368. A seller must not transfer propellant powder
from one container to another for the purpose of
sale unless their licence authorizes them to do so.
367. Le vendeur ne peut pas exposer pour la
vente des pièces pyrotechniques à effets spéciaux.
368. Le vendeur ne peut transférer de la poudre
propulsive d’un contenant à un autre en vue de la
vendre, sauf si sa licence l’y autorise.
Sale
Vente
Certificate
required
369. (1) A seller may sell special effect pyro­
technics only to a buyer who holds the fireworks
operator certificate that is required for use of the
pyrotechnics to be bought.
Certificat
requis
Licence and
certificate
required
(2) A seller may sell initiation systems or deton­
ating cord only to a buyer who holds a licence and
a fireworks operator certificate (special effects
pyrotechnician — detonating cord).
Exception
(3) Despite subsection 1, a seller may sell flash
cotton, flash paper, flash string, sparkle string or
propellant powder to a buyer who holds neither a
licence nor a fireworks operator certificate.
Licence
required
(4) A seller may sell special effect pyrotechnics
to a buyer who is not a user only if the buyer holds
a licence.
Maximum
quantity —
licensed buyer
370. (1) A seller must not sell more special effect
pyrotechnics to a licensed buyer than the buyer is
authorized by their licence to store.
Maximum
quantity —
unlicensed
buyer
(2) A seller must not sell more special effect
pyrotechnics to an unlicensed buyer than the buyer
is authorized by this Part to store.
Identification
371. (1) Before selling special effect pyrotech­
nics, the seller must require the buyer to establish
their identity by showing either
(a) a piece of identification issued by the Gov­
ernment of Canada, or a provincial, municipal or
foreign government, that bears a photograph of
the user, or
(b) two pieces of identification, each of which
sets out the buyer’s name, at least one of which
is issued by the Government of Canada or a
provincial, municipal or foreign government and
at least one of which sets out the buyer’s address.
Comparison
(2) If the buyer provides a piece of identification
that bears a photograph, the seller must, before
selling the special effect pyrotechnics, ensure that
the photograph is that of the buyer.
372. A seller must keep a record of every sale of
special effect pyrotechnics for two years after the
date of the sale. The record must include the fol­
lowing information:
(a) the buyer’s name and address;
369. (1) Le vendeur ne peut vendre de pièces py­
rotechniques à effets spéciaux qu’à un acheteur qui
est titulaire du certificat de technicien en pyro­
technie requis pour utiliser les pièces qui seront
achetées.
(2) Le vendeur ne peut vendre de systèmes
d’amorçage et de cordeaux détonants qu’à un ache­
teur qui est titulaire d’une licence et d’un certificat
de technicien en pyrotechnie (pyrotechnicien des
effets spéciaux — cordeau détonant).
(3) Malgré le paragraphe (1), le vendeur peut
vendre du coton sans résidu, du papier sans résidu,
de la ficelle sans résidu, de la ficelle scintillante ou
de la poudre propulsive à un acheteur qui n’est pas
titulaire d’une licence ni d’un certificat de techni­
cien en pyrotechnie.
(4) Le vendeur ne peut vendre de pièces pyro­
techniques à effets spéciaux à un acheteur qui n’est
pas un utilisateur que si celui-ci est titulaire d’une
licence.
370. (1) La quantité de pièces pyrotechniques à
effets spéciaux que le vendeur peut vendre à un
acheteur qui est titulaire d’une licence n’excède pas
celle que celui-ci est autorisé à stocker selon sa
licence.
(2) La quantité de pièces pyrotechniques à effets
spéciaux que le vendeur peut vendre à un acheteur
qui n’est pas titulaire d’une licence n’excède pas la
quantité que celui-ci est autorisé à stocker selon la
présente partie.
371. (1) Avant la vente de pièces pyrotechniques
à effets spéciaux, le vendeur exige de l’acheteur
qu’il prouve son identité en présentant :
a) soit une pièce d’identité, avec photo, délivrée
à l’acheteur par le gouvernement du Canada ou
d’une province, une administration municipale
ou un gouvernement étranger;
b) soit deux pièces d’identité indiquant le nom de
l’acheteur, dont au moins une est délivrée par le
gouvernement du Canada ou d’une province, une
administration municipale ou un gouvernement
étranger et au moins une indique l’adresse de
l’acheteur.
(2) Si l’acheteur fournit une pièce d’identité avec
photo, le vendeur s’assure que la photo est celle de
l’acheteur avant la vente.
372. Le vendeur crée un dossier de chaque vente
de pièces pyrotechniques à effets spéciaux et le
conserve pendant deux ans après la date de la vente.
Le dossier contient les renseignements suivants :
a) les nom et adresse de l’acheteur;
Dossier
Transfer of
powder
Record of sale
Transfert de
poudre
propulsive
Licence et
certificat requis
Exception
Licence requise
Quantité
maximale —
acheteur
titulaire de
licence
Quantité
maximale —
acheteur non
titulaire de
licence
Identification
Vérification
Le 17 mars 2012
Gazette du Canada Partie I
(b) if applicable, the number and expiry date of
the buyer’s licence and, if applicable, the number
and expiry date of the buyer’s fireworks operator
certificate;
(c) the type and trade name of each special effect
pyrotechnic sold and the name of the person who
obtained its authorization;
(d) the quantity of special effect pyrotechnics
sold under each trade name;
(e) a short description of the effects of any *ex­
plosive article sold;
(f) the size of the container in which any propel­
lant powder was sold; and
(g) the date of the sale.
699
b) le numéro et la date d’expiration de la licence
de l’acheteur, le cas échéant, ainsi que le numéro
de son certificat de technicien en pyrotechnie et
la date d’expiration du certificat, le cas échéant; c) le type, le nom commercial et le nom du titu­
laire de l’autorisation de chaque pièce pyrotech­
nique à effets spéciaux vendue;
d) pour chaque nom commercial, la quantité de
pièces vendues; e) une description sommaire des effets de tout
*objet explosif vendu;
f) la capacité du contenant de toute poudre pro­
pulsive vendue;
g) la date de la vente. DIVISION 2
SECTION 2 RULES FOR USERS AND OTHER ACQUIRERS
RÈGLES VISANT LES UTILISATEURS ET LES AUTRES ACQUÉREURS
Subdivision a
Sous-section a
Users without a Licence or Certificate
Utilisateurs qui ne sont pas titulaires
d’une licence ou d’un certificat
Flash Cotton, Flash Paper, Flash String
and Sparkle String
Coton sans résidu, papier sans résidu, ficelle
sans résidu et ficelle scintillante
Acquisition
373. A user who holds neither a fireworks oper­
ator certificate nor a licence may acquire, store and
use flash cotton, flash paper, flash string or sparkle
string. A user who acquires flash cotton, flash
paper, flash string or sparkle string must comply
with sections 374, 375 and 385.
Storage
374. A user must store their flash cotton, flash
paper, flash string or sparkle string in a dwelling or
a *storage unit and ensure that the requirements of
the following sections are met:
(a) section 375 and subsection 383(1), in the case
of storage in a dwelling;
(b) sections 375 and subsection 383(2), in the
case of storage in a storage unit that is not at the
site of use; and
(c) sections 375 and 384, in the case of storage in
a storage unit that is at the site of use.
Maximum
quantity
375. No more than 200 g of flash cotton, 1 kg
of flash paper, 200 g of flash string and 200 g of
sparkle string may be stored at any one time.
373. L’utilisateur qui n’est pas titulaire d’un cer­
tificat de technicien en pyrotechnie ou d’une li­
cence peut acquérir, stocker et utiliser du coton
sans résidu, du papier sans résidu, de la ficelle sans
résidu et de la ficelle scintillante. L’utilisateur qui
en acquiert se conforme aux articles 374, 375 et
385.
374. L’utilisateur stocke son coton sans résidu,
son papier sans résidu, sa ficelle sans résidu et sa
ficelle scintillante dans un local d’habitation ou une
*unité de stockage et veille à ce que les exigences
aux articles ci-après soient respectées :
a) l’article 375 et le paragraphe 383(1), dans le
cas du stockage dans un local d’habitation;
b) l’article 375 et le paragraphe 383(2), dans le
cas du stockage dans une unité de stockage qui
ne se trouve pas sur le site d’utilisation;
c) les articles 375 et 384, dans le cas du stockage
dans une unité de stockage qui se trouve sur le
site d’utilisation.
375. Au plus 200 g de coton sans résidu, 1 kg de
papier sans résidu, 200 g de ficelle sans résidu et
200 g de ficelle scintillante peuvent être stock&e