Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 145, no 13
Vol. 145, No. 13
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, MARCH 26, 2011
OTTAWA, LE SAMEDI 26 MARS 2011
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Part II and Part III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 5, 2011, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling government publications as listed
in the telephone directory or write to Publishing and Depository
Services, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the
Internet at http://gazette.gc.ca. It is accessible in Portable
Document Format (PDF) and in HyperText Mark-up Language
(HTML) as the alternate format. The on-line PDF format of Part I,
Part II and Part III is official since April 1, 2003, and is published
simultaneously with the printed copy.
For information regarding reproduction rights, please contact
Public Works and Government Services Canada, by telephone
at 613-996-6886 or by email at droitdauteur.copyright@tpsgcpwgsc.gc.ca.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères de la Partie II et de la Partie III —
Publiée le samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres
catégories de textes réglementaires et de documents —
Publiée le 5 janvier 2011 et au moins tous les deux
mercredis par la suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant aux Éditions et
Services de dépôt, Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
La Gazette du Canada est aussi offerte gratuitement sur Internet au
http://gazette.gc.ca. La publication y est accessible en format de
document portable (PDF) et en langage hypertexte (HTML) comme
média substitut. Le format PDF en direct de la Partie I, de la
Partie II et de la Partie III est officiel depuis le 1er avril 2003 et est
publié en même temps que la copie imprimée.
Pour obtenir des renseignements sur les droits de reproduction,
veuillez communiquer avec Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, par téléphone au 613-996-6886 ou par
courriel à l’adresse droitdauteur.copyright@tpsgc-pwgsc.gc.ca.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
613-996-2495 (telephone), 613-991-3540 (fax).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, 613-996-2495 (téléphone), 613-991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2011
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2011
ISSN 1494-6076
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2011
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2011
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Vol. 145, No. 13 — March 26, 2011
Vol. 145, no 13 — Le 26 mars 2011
1067
Government House ..........................................................
(orders, decorations and medals)
1068
Résidence du Gouverneur général ...................................
(ordres, décorations et médailles)
1068
Government notices .........................................................
1077
Avis du gouvernement .....................................................
1077
Parliament
House of Commons .....................................................
Chief Electoral Officer ................................................
1092
1092
Parlement
Chambre des communes ..............................................
Directeur général des élections ....................................
1092
1092
Commissions ...................................................................
(agencies, boards and commissions)
1093
Commissions ...................................................................
(organismes, conseils et commissions)
1093
Miscellaneous notices ......................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
1109
Avis divers .......................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
1109
Proposed regulations .......................................................
(including amendments to existing regulations)
1113
Règlements projetés .........................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
1113
Index ...............................................................................
1193
Index ...............................................................................
1195
1068
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
GOVERNMENT HOUSE
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
THE ORDER OF CANADA
L’ORDRE DU CANADA
The Governor General, the Right Honourable David Johnston,
in his capacity as Chancellor and Principal Companion of the
Order of Canada, has appointed the following persons, who have
been recommended for such appointment by the Advisory Council of the Order of Canada.
Le gouverneur général, le très honorable David Johnston, en sa
qualité de chancelier et de compagnon principal de l’Ordre du
Canada, a nommé les personnes dont les noms suivent, selon les
recommandations du Conseil consultatif de l’Ordre du Canada.
Officers of the Order of Canada
Nicole Brossard, O.C.
Sylvia R. Cruess, O.C.
James A. Dosman, O.C., S.O.M.
The Honourable René Dussault, O.C., O.Q.
Angela Enright, O.C.
Clément Gosselin, O.C.
Linda Hutcheon, O.C.
Anthony Edward Thomas Lang, O.C.
Maurice McGregor, O.C., C.Q.
Shelagh Rogers, O.C.
Mary Vingoe, O.C.
Harry Walsh, O.C.
Members of the Order of Canada
Patricia Aldana, C.M.
Marthe Asselin-Vaillancourt, C.M., C.Q.
Bernard Blishen, C.M.
Robert Bourdeau, C.M.
Ronald Caplan, C.M.
Marc Chouinard, C.M.
The Honourable Erminie J. Cohen, C.M.
Anthony Comper, C.M.
Elizabeth Comper, C.M.
Paul Copeland, C.M.
Ollie Currie, C.M.
Pierre Fréchette, C.M., C.Q.
Monique Giroux, C.M.
David Halliday, C.M.
Robert D. Hare, C.M.
Hanny A. Hassan, C.M.
Michael Hayden, C.M., O.B.C.
Martha Lou Henley, C.M.
Ellis Jacob, C.M.
Gilles Julien, C.M.
Jamie Kennedy, C.M.
Derek Key, C.M., O.P.E.I.
Camille Limoges, C.M.
Trevor Linden, C.M., O.B.C.
Joy Maclaren, C.M.
John McLaughlin, C.M., O.N.B.
Howard (Howie) W. Meeker, C.M.
Gwyn Morgan, C.M.
Daniel Nestor, C.M.
Rudolph North, C.M.
Eric Peterson, C.M.
Shirley Post, C.M.
Terrence Punch, C.M.
Charlene M. T. Robertson, C.M.
Jennifer Simons, C.M.
Tricia Smith, C.M.
Mavis Staines, C.M.
Beth Symes, C.M.
Robert H. Taylor, C.M.
Robert C. P. Westbury, C.M.
Officiers de l’Ordre du Canada
Nicole Brossard, O.C.
Sylvia R. Cruess, O.C.
James A. Dosman, O.C., S.O.M.
L’honorable René Dussault, O.C., O.Q.
Angela Enright, O.C.
Clément Gosselin, O.C.
Linda Hutcheon, O.C.
Anthony Edward Thomas Lang, O.C.
Maurice McGregor, O.C., C.Q.
Shelagh Rogers, O.C.
Mary Vingoe, O.C.
Harry Walsh, O.C.
Membres de l’Ordre du Canada
Patricia Aldana, C.M.
Marthe Asselin-Vaillancourt, C.M., C.Q.
Bernard Blishen, C.M.
Robert Bourdeau, C.M.
Ronald Caplan, C.M.
Marc Chouinard, C.M.
L’honorable Erminie J. Cohen, C.M.
Anthony Comper, C.M.
Elizabeth Comper, C.M.
Paul Copeland, C.M.
Ollie Currie, C.M.
Pierre Fréchette, C.M., C.Q.
Monique Giroux, C.M.
David Halliday, C.M.
Robert D. Hare, C.M.
Hanny A. Hassan, C.M.
Michael Hayden, C.M., O.B.C.
Martha Lou Henley, C.M.
Ellis Jacob, C.M.
Gilles Julien, C.M.
Jamie Kennedy, C.M.
Derek Key, C.M., O.P.E.I.
Camille Limoges, C.M.
Trevor Linden, C.M., O.B.C.
Joy Maclaren, C.M.
John McLaughlin, C.M., O.N.B.
Howard (Howie) W. Meeker, C.M.
Gwyn Morgan, C.M.
Daniel Nestor, C.M.
Rudolph North, C.M.
Eric Peterson, C.M.
Shirley Post, C.M.
Terrence Punch, C.M.
Charlene M. T. Robertson, C.M.
Jennifer Simons, C.M.
Tricia Smith, C.M.
Mavis Staines, C.M.
Beth Symes, C.M.
Robert H. Taylor, C.M.
Robert C. P. Westbury, C.M.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
Members of the Order of Canada — Continued
1069
Membres de l’Ordre du Canada (suite)
Edwina Wetzel, C.M.
Christopher Wiseman, C.M.
Edwina Wetzel, C.M.
Christopher Wiseman, C.M.
Witness the Seal of the Order
of Canada as of the sixteenth day
of November of the year
two thousand and ten
Témoin le Sceau de l’Ordre
du Canada, en vigueur le
seizième jour de novembre
de l’an deux mille dix
STEPHEN WALLACE
Secretary General
of the Order of Canada
Le secrétaire général
de l’Ordre du Canada
STEPHEN WALLACE
[13-1-o]
[13-1-o]
THE ORDER OF MILITARY MERIT
L’ORDRE DU MÉRITE MILITAIRE
The Governor General, the Right Honourable David Johnston,
Chancellor and Commander of the Order of Military Merit, in
accordance with the Constitution of the Order of Military Merit,
has appointed the following:
Le gouverneur général, le très honorable David Johnston,
chancelier et commandeur de l’Ordre du mérite militaire, en conformité avec les statuts de l’Ordre du mérite militaire, a nommé :
Commanders of the Order of Military Merit
†
Rear-Admiral Nigel Stafford Greenwood, C.M.M., C.D.
Major-General Joseph Marcel Marquis Hainse, C.M.M., C.D.
†
Major-General Tom James Lawson, C.M.M., C.D.
†
Rear-Admiral Paul Andrew Maddison, C.M.M., M.S.M., C.D.
†
Major-General Mark Edmund McQuillan, C.M.M., C.D.
Major-General Guy Robert Thibault, C.M.M., C.D.
Commandeurs de l’Ordre du mérite militaire
†
Le contre-amiral Nigel Stafford Greenwood, C.M.M., C.D.
Le major-général Joseph Marcel Marquis Hainse, C.M.M., C.D.
†
Le major-général Tom James Lawson, C.M.M., C.D.
†
Le contre-amiral Paul Andrew Maddison, C.M.M., M.S.M.,
C.D.
Le major-général Mark Edmund McQuillan, C.M.M., C.D.
Le major-général Guy Robert Thibault, C.M.M., C.D.
†
Officers of the Order of Military Merit
Captain(N) Scott Edward George Bishop, O.M.M., C.D.
Officiers de l’Ordre du mérite militaire
Lieutenant-Colonel Allan Eric Bratland, O.M.M., C.D.
Lieutenant-Colonel Kevin Francis Bryski, O.M.M., C.D.
Major James Randall Burton, O.M.M., C.D.
Colonel Kenneth André Corbould, O.M.M., C.D.
Commander Anthony Robert Evans, O.M.M., C.D.
Lieutenant-Commander Cindy Bernadette Galt, O.M.M., C.D.
Colonel Martin Girard, O.M.M., C.D.
Brigadier-General Paul-Émilien Richard Simon Hébert, O.M.M.,
C.D.
Colonel David Gerald Henley, O.M.M., C.D.
Lieutenant-Colonel Patricia Henry, O.M.M., C.D.
Colonel Jean-Marc Lanthier, O.M.M., M.S.C., M.S.M., C.D.
Commander Robert Lewis-Manning, O.M.M., C.D.
Lieutenant-Colonel Deborah Lynn McKenzie, O.M.M., C.D.
Le capitaine de vaisseau Scott Edward George Bishop, O.M.M.,
C.D.
Le lieutenant-colonel Allan Eric Bratland, O.M.M., C.D.
Le lieutenant-colonel Kevin Francis Bryski, O.M.M., C.D.
Le major James Randall Burton, O.M.M., C.D.
Le colonel Kenneth André Corbould, O.M.M., C.D.
Le capitaine de frégate Anthony Robert Evans, O.M.M., C.D.
Le capitaine de corvette Cindy Bernadette Galt, O.M.M., C.D.
Le colonel Martin Girard, O.M.M., C.D.
Le brigadier-général Paul-Émilien Richard Simon Hébert,
O.M.M., C.D.
Le colonel David Gerald Henley, O.M.M., C.D.
Le lieutenant-colonel Patricia Henry, O.M.M., C.D.
Le colonel Jean-Marc Lanthier, O.M.M., C.S.M., M.S.M., C.D.
Le capitaine de frégate Robert Lewis-Manning, O.M.M., C.D.
Le lieutenant-colonel Deborah Lynn McKenzie, O.M.M., C.D.
———
———
†
†
This is a promotion within the Order.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.
1070
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Commanders of the Order of Military Merit — Continued
Commandeurs de l’Ordre du mérite militaire (suite)
Lieutenant-Colonel Shawn Darric McKinstry, O.M.M., C.D.
Lieutenant-Colonel Darryl Albert Mills, O.M.M., M.S.C., C.D.
Colonel Richard Francis Pucci, O.M.M., C.D.
Lieutenant-Colonel Joseph Joël Roy, O.M.M., C.D.
Colonel James Baxter Simms, O.M.M., C.D.
Captain(N) Martin William Teft, O.M.M., C.D.
Lieutenant-Colonel Homer Chin-nan Tien, O.M.M., C.D.
†
Chief Warrant Officer Bernard Joseph Noël Verreault, O.M.M.,
C.D.
Lieutenant-Colonel Lawrence James Zaporzan, O.M.M., C.D.
Le lieutenant-colonel Shawn Darric McKinstry, O.M.M., C.D.
Le lieutenant-colonel Darryl Albert Mills, O.M.M., C.S.M., C.D.
Le colonel Richard Francis Pucci, O.M.M., C.D.
Le lieutenant-colonel Joseph Joël Roy, O.M.M., C.D.
Le colonel James Baxter Simms, O.M.M., C.D.
Le capitaine de vaisseau Martin William Teft, O.M.M., C.D.
Le lieutenant-colonel Homer Chin-nan Tien, O.M.M., C.D.
†
L’adjudant-chef Bernard Joseph Noël Verreault, O.M.M., C.D.
Le lieutenant-colonel Lawrence James Zaporzan, O.M.M., C.D.
Members of the Order of Military Merit
Sergeant Jorgan Aitaok, M.M.M., C.D. (Canadian Ranger)
Chief Warrant Officer Mark Arden, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Denise Aimee Ballermann, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Robert Paul Bartlett, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Joseph Yvan Denis Bédard, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Joseph Bernard Alain Bergeron, M.M.M.,
C.D.
Chief Warrant Officer Gerard Joseph Brennan, M.M.M., C.D.
Major Patrick Albert Denis Brizay, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Kirby Vincent Burgess, M.M.M., C.D.
Petty Officer 1st Class Joseph François Luc Champagne,
M.M.M., C.D.
Sergeant Joseph Jacques Mario Charette, M.M.M., M.B., C.D.
Chief Petty Officer 1st Class Malcom Derek Conlon, M.M.M.,
C.D.
Captain Joseph Charles Serge Côté, M.M.M., C.D.
Sergeant Russell Wayne Coughlin, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Bernard Joseph Curtis, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer William Darling, M.M.M., C.D.
Warrant Officer Robert Allan David, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Joseph Raymond Yves Demers, M.M.M.,
C.D.
Warrant Officer William Francis Doupe, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Stephen Christopher Downey, M.M.M.,
C.D.
Chief Petty Officer 1st Class Walter Joseph Bernard Dubeau,
M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Joseph Peter Dulong, M.M.M., C.D.
Captain Sylvain Charles Falle, M.M.M., C.D.
Chief Petty Officer 1st Class Michael Craig Feltham, M.M.M.,
C.D.
Chief Petty Officer 2nd Class Richard Alton Fisher, M.M.M.,
C.D.
Sergeant Lorne Emerson Lionel Ford, M.M.M., C.D.
Warrant Officer Melina Dorothy Ann Fournier, M.M.M., C.D.
Major Carl Gauthier, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Daphine Viola Germain, M.M.M., C.D.
Lieutenant(N) Corey Lloyd Ellis Gleason, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Joseph Ernest Gilles Godbout, M.M.M.,
C.D.
Chief Warrant Officer Joseph Lucien Éric Gravel, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Gerald Olympe Gravelle, M.M.M., C.D.
Membres de l’Ordre du mérite militaire
Le sergent Jorgan Aitaok, M.M.M., C.D. (Ranger canadien)
L’adjudant-chef Mark Arden, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Denise Aimee Ballermann, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Robert Paul Bartlett, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Joseph Yvan Denis Bédard, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Joseph Bernard Alain Bergeron, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Gerard Joseph Brennan, M.M.M., C.D.
Le major Patrick Albert Denis Brizay, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Kirby Vincent Burgess, M.M.M., C.D.
Le maître de 1re classe Joseph François Luc Champagne,
M.M.M., C.D.
Le sergent Joseph Jacques Mario Charette, M.M.M., M.B., C.D.
Le maître de 1re classe Malcom Derek Conlon, M.M.M., C.D.
Le capitaine Joseph Charles Serge Côté, M.M.M., C.D.
Le sergent Russell Wayne Coughlin, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Bernard Joseph Curtis, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef William Darling, M.M.M., C.D.
L’adjudant Robert Allan David, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Joseph Raymond Yves Demers, M.M.M., C.D.
L’adjudant William Francis Doupe, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Stephen Christopher Downey, M.M.M., C.D.
Le premier maître de 1re classe Walter Joseph Bernard Dubeau,
M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Joseph Peter Dulong, M.M.M., C.D.
Le capitaine Sylvain Charles Falle, M.M.M., C.D.
Le premier maître de 1re classe Michael Craig Feltham, M.M.M.,
C.D.
Le premier maître de 2e classe Richard Alton Fisher, M.M.M.,
C.D.
Le sergent Lorne Emerson Lionel Ford, M.M.M., C.D.
L’adjudant Melina Dorothy Ann Fournier, M.M.M., C.D.
Le major Carl Gauthier, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Daphine Viola Germain, M.M.M., C.D.
Le lieutenant de vaisseau Corey Lloyd Ellis Gleason, M.M.M.,
C.D.
L’adjudant-chef Joseph Ernest Gilles Godbout, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Joseph Lucien Éric Gravel, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Gerald Olympe Gravelle, M.M.M., C.D.
———
———
†
†
This is a promotion within the Order.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.
Le 26 mars 2011
Members of the Order of Military Merit — Continued
Chief Warrant Officer Alain Grenier, M.M.M., C.D.
Warrant Officer Sean Michael Hansen, M.M.M., C.D.
Captain Paul Henry Hartinger, M.M.M., C.D.
Captain John Douglas Hill, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Richard David Hills, M.M.M., C.D.
Warrant Officer Murray Clair Hiltz, M.M.M., C.D.
Warrant Officer Kevin Thomas Johnson, M.M.M., M.S.M., C.D.
Master Warrant Officer Edward James Kilcup, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Marc Daniel Lafontaine, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer William Kenneth Laing, M.M.M., C.D.
Chief Petty Officer 2nd Class Stephen Joseph Lamarche,
M.M.M., C.D.
Sergeant Frédéric Gilles Joseph Lavoie, M.M.M., C.D.
Warrant Officer Robert Ronald Leblanc, M.M.M., C.D.
Petty Officer 2nd Class James Anthony Leith, M.M.M., S.C.,
M.S.M., C.D.
Chief Warrant Officer Robert Colin MacDonald, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Donald Nolan MacIntyre, M.M.M., C.D.
Petty Officer 1st Class Arthur Wilberforce MacLeod, M.M.M.,
C.D.
Warrant Officer Patricia Susan MacWilliams, M.M.M., C.D.
Captain William McAuley, M.M.M., C.D.
Chief Petty Officer 1st Class Michael Daniel McCallum,
M.M.M., C.D.
Warrant Officer Craig Richard McKay, M.M.M., C.D.
Major Wendy Mae McKenzie, M.M.M., C.D.
Warrant Officer David Francis McLaughlin, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Shawn Anthony Mercer, M.M.M.,
M.S.M., C.D.
Master Warrant Officer Kenneth Miles, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Steven Maurice Milton, M.M.M., C.D.
Captain William English Moore, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Marie Rose Christine Ouellet, M.M.M.,
C.D.
Warrant Officer Bryan Keith Pierce, C.V., M.M.M., M.S.C., C.D.
Master Warrant Officer Roy Harold Pugh, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Joseph Vernon Pynn, M.M.M., C.D.
Major Douglas Reid, M.M.M., C.D.
Chief Petty Officer 1st Class Thomas Christopher Riefesel,
M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Joseph Henry Sampson, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Joseph Normand Yvon Sauvageau,
M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Jean-Paul Savoie, M.M.M., C.D.
Chief Petty Officer 2nd Class Angela Lynne Schenkers, M.M.M.,
C.D.
Warrant Officer Marie Lucette Sylvie Seaward, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Patrick Henry Simms, M.M.M., C.D.
Warrant Officer Wayde Lee Simpson, M.M.M., M.B., C.D.
Master Warrant Officer Carol Snow, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer Andrew Peter Stapleford, M.M.M., C.D.
Captain Terrence Gordon Stead, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Keith Charles Thibault, M.M.M., C.D.
Chief Warrant Officer David Charles Tofts, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Guy Tremblay, M.M.M., C.D.
Gazette du Canada Partie I
1071
Membres de l’Ordre du mérite militaire (suite)
L’adjudant-chef Alain Grenier, M.M.M., C.D.
L’adjudant Sean Michael Hansen, M.M.M., C.D.
Le capitaine Paul Henry Hartinger, M.M.M., C.D.
Le capitaine John Douglas Hill, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Richard David Hills, M.M.M., C.D.
L’adjudant Murray Clair Hiltz, M.M.M., C.D.
L’adjudant Kevin Thomas Johnson, M.M.M., M.S.M., C.D.
L’adjudant-maître Edward James Kilcup, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Marc Daniel Lafontaine, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître William Kenneth Laing, M.M.M., C.D.
Le premier maître de 2e classe Stephen Joseph Lamarche,
M.M.M., C.D.
Le sergent Frédéric Gilles Joseph Lavoie, M.M.M., C.D.
L’adjudant Robert Ronald Leblanc, M.M.M., C.D.
Le maître de 2e classe James Anthony Leith, M.M.M., S.C.,
M.S.M., C.D.
L’adjudant-chef Robert Colin MacDonald, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Donald Nolan MacIntyre, M.M.M., C.D.
Le maître de 1re classe Arthur Wilberforce MacLeod, M.M.M.,
C.D.
L’adjudant Patricia Susan MacWilliams, M.M.M., C.D.
Le capitaine William McAuley, M.M.M., C.D.
Le premier maître de 1re classe Michael Daniel McCallum,
M.M.M., C.D.
L’adjudant Craig Richard McKay, M.M.M., C.D.
Le major Wendy Mae McKenzie, M.M.M., C.D.
L’adjudant David Francis McLaughlin, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Shawn Anthony Mercer, M.M.M., M.S.M.,
C.D.
L’adjudant-maître Kenneth Miles, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Steven Maurice Milton, M.M.M., C.D.
Le capitaine William English Moore, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Marie Rose Christine Ouellet, M.M.M., C.D.
L’adjudant Bryan Keith Pierce, C.V., M.M.M., C.S.M., C.D.
L’adjudant-maître Roy Harold Pugh, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Joseph Vernon Pynn, M.M.M., C.D.
Le major Douglas Reid, M.M.M., C.D.
Le premier maître de 1re classe Thomas Christopher Riefesel,
M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Joseph Henry Sampson, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Joseph Normand Yvon Sauvageau, M.M.M.,
C.D.
L’adjudant-chef Jean-Paul Savoie, M.M.M., C.D.
Le premier maître de 2e classe Angela Lynne Schenkers,
M.M.M., C.D.
L’adjudant Marie Lucette Sylvie Seaward, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Patrick Henry Simms, M.M.M., C.D.
L’adjudant Wayde Lee Simpson, M.M.M., M.B., C.D.
L’adjudant-maître Carol Snow, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef Andrew Peter Stapleford, M.M.M., C.D.
Le capitaine Terrence Gordon Stead, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Keith Charles Thibault, M.M.M., C.D.
L’adjudant-chef David Charles Tofts, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Guy Tremblay, M.M.M., C.D.
1072
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Members of the Order of Military Merit — Continued
Membres de l’Ordre du mérite militaire (suite)
Chief Warrant Officer Joseph Louis Philippe Turbide, M.M.M.,
C.D.
Captain Joseph Napoléon Denis Veilleux, M.M.M., C.D.
Petty Officer 1st Class Paul Joseph Walsh, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer Lise Marie Juliette Ward, M.M.M., C.D.
Captain Shannon Marie Wills, M.M.M., C.D.
Master Warrant Officer John Cameron Winters, M.M.M., C.D.
Witness the Seal of the Order
of Military Merit this twenty-seventh
day of October of the year
two thousand and ten
L’adjudant-chef Joseph Louis Philippe Turbide, M.M.M., C.D.
Le capitaine Joseph Napoléon Denis Veilleux, M.M.M., C.D.
Le maître de 1re classe Paul Joseph Walsh, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître Lise Marie Juliette Ward, M.M.M., C.D.
Le capitaine Shannon Marie Wills, M.M.M., C.D.
L’adjudant-maître John Cameron Winters, M.M.M., C.D.
Témoin le Sceau de l’Ordre du
mérite militaire ce vingt-septième jour
d’octobre de l’an deux mille dix
STEPHEN WALLACE
Secretary General
of the Order of Military Merit
Le secrétaire général
de l’Ordre du mérite militaire
STEPHEN WALLACE
[13-1-o]
[13-1-o]
AWARDS TO CANADIANS
DÉCORATIONS À DES CANADIENS
The Chancellery of Honours announces that the Government of
Canada has approved the following awards to Canadians:
La Chancellerie des distinctions honorifiques annonce que le
Gouvernement du Canada a approuvé l’octroi des distinctions
honorifiques suivantes à des Canadiens :
Du Gouvernement de l’Autriche
Croix d’honneur pour la science et l’art 1re classe
au Dr Harry Schachter
Du Gouvernement de la France
Légion d’honneur (Commandeur)
au Général Walter Natynczyk
Du Gouvernement du Luxembourg
Ordre de la Couronne de Chêne (Commandeur)
à L’honorable Philippe Kirsch
Du Gouvernement de la Pologne
Croix de Chevalier de l’Ordre du mérite
à M. Roger Furmanczyk
Mme Bogumila Szulc
Croix d’argent du mérite
à M. Antoni Kostka
Du Gouvernement de la Thaïlande
Le plus noble Ordre de la couronne (membre)
au Dr Kevin McCormick
Du Gouvernement du Royaume-Uni
Médaille de service opérationnel (Afghanistan)
au Capitaine Jean-Marc Fugulin
Capitaine Marcel Rochat
Caporal-chef Clarence Hamilton Smith
Médaille de service opérationnel (Irak)
au Capitaine Jean-Marc Fugulin
Du Gouvernement des États-Unis d’Amérique
Légion du Mérite (Officier)
au Brigadier-général Alan J. Howard
From the Government of Austria
Cross of Honour for Science and Art 1st Class
to Dr. Harry Schachter
From the Government of France
Legion of Honour (Commander)
to General Walter Natynczyk
From the Government of Luxembourg
Order of the Oak Crown (Commander)
to The Honourable Philippe Kirsch
From the Government of Poland
Knight’s Cross of the Order of Merit
to Mr. Roger Furmanczyk
Mrs. Bogumila Szulc
Silver Cross of Merit
to Mr. Antoni Kostka
From the Government of Thailand
The Most Noble Order of the Crown (member)
to Dr. Kevin McCormick
From the Government of the United Kingdom
Operational Service Medal (Afghanistan)
to Captain Jean-Marc Fugulin
Captain Marcel Rochat
Master Corporal Clarence Hamilton Smith
Operational Service Medal (Iraq)
to Captain Jean-Marc Fugulin
From the Government of the United States of America
Legion of Merit (Degree of Officer)
to Brigadier-General Alan J. Howard
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1073
Bronze Star Medal
to Colonel Dave E. Barr
Major Kevin Billinghurst
Lieutenant-Colonel Kevin F. Bryski
Major Philip Hernen
Meritorious Service Medal
to Major Marc Bouchard
Colonel André H. Dupuis
Major Donald R. Henley
Colonel Stephen G. Laplante
Corporal Christopher J. Latta
Captain Kevin J. MacDonald
Major Randle C. Moon
Major Wallace J. Noseworthy
Major Wade G. Oliver
Major Marc Parent
Lieutenant-Colonel Bruno Plourde
Master Warrant Officer Alain Poirier
Major Kevin Poirier
Lieutenant-Commander Martin Raymond
Major Todd A. Smart
Captain Kenneth R. Stewart
Lieutenant-Colonel Pierre C. St-Laurent
Lieutenant-Colonel Ewen A. Wrighte
EMMANUELLE SAJOUS
Deputy Secretary and
Deputy Herald Chancellor
Médaille de l’Étoile de bronze
au Colonel Dave E. Barr
Major Kevin Billinghurst
Lieutenant-colonel Kevin F. Bryski
Major Philip Hernen
Médaille du service méritoire
au Major Marc Bouchard
Colonel André H. Dupuis
Major Donald R. Henley
Colonel Stephen G. Laplante
Caporal Christopher J. Latta
Capitaine Kevin J. MacDonald
Major Randle C. Moon
Major Wallace J. Noseworthy
Major Wade G. Oliver
Major Marc Parent
Lieutenant-colonel Bruno Plourde
Adjudant-maître Alain Poirier
Major Kevin Poirier
Capitaine de corvette Martin Raymond
Major Todd A. Smart
Capitaine Kenneth R. Stewart
Lieutenant-colonel Pierre C. St-Laurent
Lieutenant-colonel Ewen A. Wrighte
Le sous-secrétaire et
vice-chancelier d’armes
EMMANUELLE SAJOUS
[13-1-o]
[13-1-o]
THE CANADIAN HERALDIC AUTHORITY —
COMMISSIONS OF OFFICE
L’AUTORITÉ HÉRALDIQUE DU CANADA —
COMMISSIONS D’OFFICE
The Governor General, His Excellency the Right Honourable
David Johnston, is pleased to announce the following Commission of Office:
Herald Chancellor
Stephen Wallace (February 1, 2011)
STEPHEN WALLACE
Herald Chancellor
Le gouverneur général, Son Excellence le très honorable
David Johnston, est heureux d’annoncer la Commission d’office
suivante :
Chancelier d’armes
Stephen Wallace (le 1er février 2011)
Le chancelier d’armes
STEPHEN WALLACE
[13-1-o]
[13-1-o]
THE CANADIAN HERALDIC AUTHORITY —
CONFIRMATIONS OF BLAZONS
L’AUTORITÉ HÉRALDIQUE DU CANADA —
CONFIRMATIONS DE BLASONS
The Governor General, His Excellency the Right Honourable
David Johnston, is pleased to advise, as Commander-in-Chief of
Canada, that the blazons (technical descriptions) of the following
badges and flags have been confirmed, as entered in the Public
Register of Arms, Flags and Badges of Canada (Volume, page):
Le gouverneur général, Son Excellence le très honorable David
Johnston, est heureux d’annoncer, en tant que commandant en
chef du Canada, la confirmation des blasons (descriptions techniques) des insignes et des drapeaux suivants, tels qu’ils sont consignés dans le Registre public des armoiries, drapeaux et insignes
du Canada (volume, page) :
Drapeau et insigne de la Branche des communications et de
l’électronique, Ottawa (Ontario), le 15 juillet 2010 (vol. V,
p. 526).
Insigne de la Base des Forces canadiennes North Bay, North
Bay (Ontario), le 15 juillet 2010 (vol. V, p. 527).
Insigne de la 22e Escadre, North Bay (Ontario), le 15 juillet
2010 (vol. V, p. 528).
Insigne de la Branche de la police militaire, Ottawa (Ontario),
le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 545).
Badge and Flag of the Communications and Electronics
Branch, Ottawa, Ontario, July 15, 2010 (Vol. V, p. 526).
Badge of Canadian Forces Base North Bay, North Bay, Ontario, July 15, 2010 (Vol. V, p. 527).
Badge of 22 Wing, North Bay, Ontario, July 15, 2010 (Vol. V,
p. 528).
Badge of the Military Police Branch, Ottawa, Ontario, September 15, 2010 (Vol. V, p. 545).
1074
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Badge of the Music Branch, Ottawa, Ontario, September 15,
2010 (Vol. V, p. 546).
STEPHEN WALLACE
Herald Chancellor
Insigne de la Branche des services de musique, Ottawa (Ontario), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 546).
Le chancelier d’armes
STEPHEN WALLACE
[13-1-o]
[13-1-o]
(Erratum)
(Erratum)
THE CANADIAN HERALDIC AUTHORITY — GRANTS,
REGISTRATIONS AND CONFIRMATIONS
L’AUTORITÉ HÉRALDIQUE DU CANADA —
CONCESSIONS, ENREGISTREMENTS ET
CONFIRMATIONS
The notice published on page 2711 of the October 23, 2010
issue of the Canada Gazette, Part I, is hereby amended as
follows:
Grant of Arms, Flag and Badge to Vicken Koundakjian, Ottawa, Ontario, November 20, 2009 (Vol. V, p. 475).
L’avis publié à la page 2711 du numéro du 23 octobre 2010 de
la Partie I de la Gazette du Canada est modifié comme suit :
STEPHEN WALLACE
Herald Chancellor
Concession d’armoiries, d’un drapeau et d’un insigne à Vicken
Koundakjian, Ottawa (Ontario), le 20 novembre 2009 (vol. V,
p. 475).
Le chancelier d’armes
STEPHEN WALLACE
[13-1-o]
[13-1-o]
THE CANADIAN HERALDIC AUTHORITY — GRANTS,
REGISTRATIONS AND CONFIRMATIONS
L’AUTORITÉ HÉRALDIQUE DU CANADA —
CONCESSIONS, ENREGISTREMENTS ET
CONFIRMATIONS
The Governor General, His Excellency the Right Honourable
David Johnston, is pleased to advise that the following grants,
registrations and confirmations of Armorial Bearings have been
made, as entered in the Public Register of Arms, Flags and
Badges of Canada (Volume, page):
Grant of Arms and Badge to John Francis Archibald Pyke,
C.D., with differences to Jeanita Marie Badner and Wendy Lyn
Pyke, London, Ontario, May 20, 2010 (Vol. V, p. 515).
Le gouverneur général, Son Excellence le très honorable David
Johnston, est heureux d’annoncer les concessions, enregistrements et confirmations d’emblèmes héraldiques suivants, tels
qu’ils sont consignés dans le Registre public des armoiries, drapeaux et insignes du Canada (volume, page) :
Concession d’armoiries et d’un insigne à John Francis Archibald Pyke, C.D., avec brisures à Jeanita Marie Badner et à
Wendy Lyn Pyke, London (Ontario), le 20 mai 2010 (vol. V,
p. 515).
Confirmation des armoiries, des supports, du drapeau et de
l’insigne de la Grant MacEwan University, Edmonton (Alberta), le 20 mai 2010 (vol. V, p. 516).
Concession d’armoiries à monseigneur Donald Joseph Bolen,
Saskatoon (Saskatchewan), le 20 mai 2010 (vol. V, p. 517).
Concession d’armoiries, d’un drapeau et d’un insigne à André
Gozzo, Paquetville (Nouveau-Brunswick), le 20 mai 2010
(vol. V, p. 518).
Concession d’armoiries à Roch Gignac, Montréal (Québec), le
20 mai 2010 (vol. V, p. 519).
Enregistrement de l’insigne de la Gendarmerie royale du Canada, Ottawa (Ontario), le 10 juin 2010 (vol. V, p. 520).
Concession d’armoiries, de supports et d’un insigne à l’Agence
des services frontaliers du Canada, Ottawa (Ontario), le 15 juin
2010 (vol. V, p. 521).
Concession d’armoiries à John Leslie Fryer, C.M., Victoria
(Colombie-Britannique), le 15 juin 2010 (vol. V, p. 522).
Confirmation des armoiries et du drapeau de John Christian
Thomas Wendell Matthew von Bender, citoyen canadien résidant à Jersey, Îles Anglo-Normandes, le 15 juin 2010 (vol. V,
p. 523).
Concession d’armoiries, de supports et d’un insigne au Bureau
du secrétaire du gouverneur général pour l’usage du Prix du
gouverneur général pour les arts de la table, Ottawa (Ontario),
le 23 juin 2010 (vol. V, p. 524).
Confirmation of the Arms, Supporters, Flag and Badge of
Grant MacEwan University, Edmonton, Alberta, May 20, 2010
(Vol. V, p. 516).
Grant of Arms to the Most Reverend Donald Joseph Bolen,
Saskatoon, Saskatchewan, May 20, 2010 (Vol. V, p. 517).
Grant of Arms, Flag and Badge to André Gozzo, Paquetville,
New Brunswick, May 20, 2010 (Vol. V, p. 518).
Grant of Arms to Roch Gignac, Montréal, Quebec, May 20,
2010 (Vol. V, p. 519).
Registration of the Badge of the Royal Canadian Mounted Police, Ottawa, Ontario, June 10, 2010 (Vol. V, p. 520).
Grant of Arms, Supporters and Badge to the Canada Border
Services Agency, Ottawa, Ontario, June 15, 2010 (Vol. V,
p. 521).
Grant of Arms to John Leslie Fryer, C.M., Victoria, British Columbia, June 15, 2010 (Vol. V, p. 522).
Confirmation of the Arms and Flag of John Christian Thomas
Wendell Matthew von Bender, a Canadian citizen residing in
Jersey, Channel Islands, June 15, 2010 (Vol. V, p. 523).
Grant of Arms, Supporters and Badge to the Office of the Secretary to the Governor General for use by the Governor General’s Award in Celebration of the Nation’s Table, Ottawa, Ontario, June 23, 2010 (Vol. V, p. 524).
Le 26 mars 2011
Grant of a Badge to the Canada Council for the Arts for use by
the Governor General’s Awards in Visual and Media Arts, Ottawa, Ontario, July 15, 2010 (Vol. V, p. 525).
Grant of Arms to Arthur Richard William Jordan, C.D., with
differences to Arthur Richard William Jordan and Joanne
Elizabeth Jordan, Kingston, Ontario, July 15, 2010 (Vol. V,
p. 529).
Grant of Arms, Supporters, Flag and Badge to the Victoria
Police Department, Victoria, British Columbia, July 15, 2010
(Vol. V, p. 530).
Grant of Arms, Flag and Badge to Warren George Ralph, Toronto, Ontario, July 15, 2010 (Vol. V, p. 531).
Grant of Arms, Flag and Badge to David Arthur Douglas, with
differences to Matthew David Douglas and Jason Andrew
Douglas, Toronto, Ontario, July 15, 2010 (Vol. V, p. 532).
Grant of Arms to Roger Ouellette, Moncton, New Brunswick,
July 15, 2010 (Vol. V, p. 533).
Grant of a Flag and a Badge to Randall Scott Echlin, Toronto,
Ontario, August 20, 2010 (Vol. V, p. 534).
Grant of Arms and Supporters to the Université du Québec à
Trois-Rivières, Trois-Rivières, Quebec, August 20, 2010
(Vol. V, p. 535).
Grant of a Badge to Claude Joseph Bourret, Montréal, Quebec,
August 20, 2010 (Vol. V, p. 536).
Grant of Arms to Terrence James Donnelly, O.Ont., Toronto,
Ontario, August 20, 2010 (Vol. V, p. 537).
Grant of Arms, Supporters, Flag and Badges to The Sir John A.
Macdonald Historical Society, Vancouver, British Columbia,
August 20, 2010 (Vol. V, p. 538).
Grant of Arms and Supporters to the Honourable Philip Siu
Lun Lee, C.M., O.M., with differences to Margaret Mona Lee
Grant, Mable Nancy Lee and Malinda Ann Lee, Winnipeg,
Manitoba, August 20, 2010 (Vol. V, p. 539).
Grant of Arms to Gabriella Lappa, née D’Emilio, with differences to Roberto Luca Romolo Lappa and Alessandro Pietro
Lappa, Manotick, Ontario, August 20, 2010 (Vol. V, p. 540).
Grant of Arms, Supporters, Flags and Badge to Red Deer
County, Red Deer County, Alberta, September 15, 2010
(Vol. V, p. 541).
Registration of the Operational Service Medal, Ottawa, Ontario, September 15, 2010 (Vol. V, p. 542).
Grant of Arms, Flags and Badge to Daniel Pépin, Montréal,
Quebec, September 15, 2010 (Vol. V, p. 543).
Grant of Arms, Flag and Badge to James Douglas Gonyou,
with differences to Jonathan Douglas Gonyou, Kathleen Dawn
Spencer, Emily Joy Gonyou, Jesse Douglas Gonyou, Rebekah
Jeanette Gonyou, Ethan Michael Spencer and Justin Daniel
Spencer, Brampton, Ontario, September 15, 2010 (Vol. V,
p. 544).
Grant of Arms and Flag to Frederick Wilbert RussellRivoallan, a Canadian citizen residing in Paris, France, September 15, 2010 (Vol. V, p. 547).
Grant of a Flag and a Badge to Alberta Health Services for use
by Alberta Emergency Medical Services, Edmonton, Alberta,
September 15, 2010 (Vol. V, p. 548).
Grant of Arms and Supporters to Crandall University, Moncton, New Brunswick, September 15, 2010 (Vol. V, p. 549).
Gazette du Canada Partie I
1075
Concession d’un insigne au Conseil des arts du Canada pour
l’usage des Prix du Gouverneur général en arts visuels et en
arts médiatiques, Ottawa (Ontario), le 15 juillet 2010 (vol. V,
p. 525).
Concession d’armoiries à Arthur Richard William Jordan,
C.D., avec brisures à Arthur Richard William Jordan et à
Joanne Elizabeth Jordan, Kingston (Ontario), le 15 juillet 2010
(vol. V, p. 529).
Concession d’armoiries, de supports, d’un drapeau et d’un
insigne au Victoria Police Department, Victoria (ColombieBritannique), le 15 juillet 2010 (vol. V, p. 530).
Concession d’armoiries, d’un drapeau et d’un insigne à Warren
George Ralph, Toronto (Ontario), le 15 juillet 2010 (vol. V,
p. 531).
Concession d’armoiries, d’un drapeau et d’un insigne à David
Arthur Douglas, avec brisures à Matthew David Douglas et à
Jason Andrew Douglas, Toronto (Ontario), le 15 juillet 2010
(vol. V, p. 532).
Concession d’armoiries à Roger Ouellette, Moncton (NouveauBrunswick), le 15 juillet 2010 (vol. V, p. 533).
Concession d’un drapeau et d’un insigne à Randall Scott
Echlin, Toronto (Ontario), le 20 août 2010 (vol. V, p. 534).
Concession d’armoiries et de supports à l’Université du Québec à Trois-Rivières, Trois-Rivières (Québec), le 20 août 2010
(vol. V, p. 535).
Concession d’un insigne à Claude Joseph Bourret, Montréal
(Québec), le 20 août 2010 (vol. V, p. 536).
Concession d’armoiries à Terrence James Donnelly, O.Ont.,
Toronto (Ontario), le 20 août 2010 (vol. V, p. 537).
Concession d’armoiries, de supports, d’un drapeau et d’insignes à The Sir John A. Macdonald Historical Society, Vancouver (Colombie-Britannique), le 20 août 2010 (vol. V, p. 538).
Concession d’armoiries et de supports à l’honorable Philip Siu
Lun Lee, C.M., O.M., avec brisures à Margaret Mona Lee
Grant, à Mable Nancy Lee et à Malinda Ann Lee, Winnipeg
(Manitoba), le 20 août 2010 (vol. V, p. 539).
Concession d’armoiries à Gabriella Lappa, née D’Emilio, avec
brisures à Roberto Luca Romolo Lappa et à Alessandro Pietro
Lappa, Manotick (Ontario), le 20 août 2010 (vol. V, p. 540).
Concession d’armoiries, de supports, de drapeaux et d’un
insigne au Red Deer County, Red Deer County (Alberta), le
15 septembre 2010 (vol. V, p. 541).
Enregistrement de la Médaille du service opérationnel, Ottawa
(Ontario), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 542).
Concession d’armoiries, de drapeaux et d’un insigne à Daniel
Pépin, Montréal (Québec), le 15 septembre 2010 (vol. V,
p. 543).
Concession d’armoiries, d’un drapeau et d’un insigne à James
Douglas Gonyou, avec brisures à Jonathan Douglas Gonyou, à
Kathleen Dawn Spencer, à Emily Joy Gonyou, à Jesse Douglas
Gonyou, à Rebekah Jeanette Gonyou, à Ethan Michael Spencer
et à Justin Daniel Spencer, Brampton (Ontario), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 544).
Concession d’armoiries et d’un drapeau à Frederick Wilbert
Russell-Rivoallan, citoyen canadien résidant à Paris (France),
le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 547).
Concession d’un drapeau et d’un insigne aux Alberta Health
Services pour l’usage des Alberta Emergency Medical Services, Edmonton (Alberta), le 15 septembre 2010 (vol. V,
p. 548).
Concession d’armoiries et de supports à l’Université Crandall,
Moncton (Nouveau-Brunswick), le 15 septembre 2010 (vol. V,
p. 549).
1076
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Grant of Arms, Supporters, Flags and Badge to Gen-Find Research Associates, Inc., Nanaimo, British Columbia, September 15, 2010 (Vol. V, p. 550).
Grant of Arms to Grey Howick Merivale Austin, Calgary, Alberta, September 15, 2010 (Vol. V, p. 551).
Grant of Arms to Gregory Robert Kucher, Drumheller, Alberta,
September 15, 2010 (Vol. V, p. 552).
Grant of Arms to Martín Macouzet García, with differences to
Andrea Macouzet Rodriguez, David Macouzet Rodriguez and
Martín Macouzet Rodriguez, Saint-Hyacinthe, Quebec, September 15, 2010 (Vol. V, p. 553).
Grant of Arms, Supporters and Badge to Capilano University,
North Vancouver, British Columbia, September 15, 2010
(Vol. V, p. 554).
Grant of Arms, Flag and Badge to Ernest Roderick Smith, with
differences to Brendan Rory Johannson Smith, Erin Melissa
Johannson Smith, Megan Elsbeth Smith and Alexander David
Smith, Waterloo, Ontario, September 15, 2010 (Vol. V,
p. 555).
Grant of Arms to Joseph Louis Félix Bouchard, C.D., SaintJoseph-du-Lac, Quebec, September 15, 2010 (Vol. V, p. 556).
Grant of Arms and Badge to Dale Murray Gienow, Severn
Bridge, Ontario, September 15, 2010 (Vol. V, p. 557).
Grant of a Flag to David Birtwistle, Toronto, Ontario, September 15, 2010 (Vol. V, p. 558).
Grant of Arms, Flag and Badge to Sheldon Edward Boles, with
differences to Scott Anthony Monette, Hannah Louise Boles
and Oliver William Boles, Surrey, British Columbia, September 15, 2010 (Vol. V, p. 559).
STEPHEN WALLACE
Herald Chancellor
Concession d’armoiries, de supports, de drapeaux et d’un
insigne à Gen-Find Research Associates, Inc., Nanaimo
(Colombie-Britannique), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 550).
Concession d’armoiries à Grey Howick Merivale Austin, Calgary (Alberta), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 551).
Concession d’armoiries à Gregory Robert Kucher, Drumheller
(Alberta), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 552).
Concession d’armoiries à Martín Macouzet García, avec brisures à Andrea Macouzet Rodriguez, à David Macouzet
Rodriguez et à Martín Macouzet Rodriguez, Saint-Hyacinthe
(Québec), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 553).
Concession d’armoiries, de supports et d’un insigne à la
Capilano
University,
North
Vancouver
(ColombieBritannique), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 554).
Concession d’armoiries, d’un drapeau et d’un insigne à Ernest
Roderick Smith, avec brisures à Brendan Rory Johannson
Smith, à Erin Melissa Johannson Smith, à Megan Elsbeth
Smith et à Alexander David Smith, Waterloo (Ontario), le
15 septembre 2010 (vol. V, p. 555).
Concession d’armoiries à Joseph Louis Félix Bouchard, C.D.,
Saint-Joseph-du-Lac (Québec), le 15 septembre 2010 (vol. V,
p. 556).
Concession d’armoiries et d’un insigne à Dale Murray Gienow,
Severn Bridge (Ontario), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 557).
Concession d’un drapeau à David Birtwistle, Toronto (Ontario), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 558).
Concession d’armoiries, d’un drapeau et d’un insigne à Sheldon Edward Boles, avec brisures à Scott Anthony Monette,
à Hannah Louise Boles et à Oliver William Boles, Surrey
(Colombie-Britannique), le 15 septembre 2010 (vol. V, p. 559).
Le chancelier d’armes
STEPHEN WALLACE
[13-1-o]
[13-1-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1077
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF CITIZENSHIP AND IMMIGRATION
MINISTÈRE DE LA CITOYENNETÉ ET DE
L’IMMIGRATION
IMMIGRATION AND REFUGEE PROTECTION ACT
LOI SUR L’IMMIGRATION ET LA PROTECTION DES
RÉFUGIÉS
Notice requesting comments on a proposal to introduce a
conditional permanent residence period of two years or more for
sponsored spouses and partners in a relationship of two years or
less with their sponsors
Avis de sollicitation d’observations concernant une proposition
de créer une période de résidence permanente conditionnelle de
deux ans ou plus pour les époux, les conjoints de fait et les
partenaires conjugaux parrainés dont la relation avec le
répondant dure depuis deux ans ou moins
Following public town hall meetings and online consultations
on marriages of convenience held in fall 2010, notice is hereby
given that Citizenship and Immigration Canada (CIC) is soliciting
written comments from all interested parties on a proposal to
amend the Immigration and Refugee Protection Regulations to
introduce a specified period of conditional permanent residence
for spouses and partners sponsored as members of the family
class or spouse or common-law partner in Canada class under
subsection 13(1) of the Immigration and Refugee Protection Act
(IRPA). This proposed measure would apply to spouses and partners who have been in a relationship with their sponsor for
two years or less at the time of the sponsorship application. The
period of conditional status under consideration could be two
years, or longer, from the time that the sponsored spouse or partner becomes a permanent resident in Canada.
Dans la foulée de séances publiques de discussion ouverte et de
consultations en ligne sur les mariages de complaisance tenues à
l’automne 2010, Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) annonce par la présente qu’il sollicite les observations écrites de
toutes les parties souhaitant s’exprimer quant à une proposition de
modifier le Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés afin d’y prévoir une période de résidence permanente conditionnelle donnée pour les époux, les conjoints de fait et les partenaires conjugaux parrainés en tant que membres de la catégorie
du regroupement familial ou de la catégorie des époux ou des
conjoints de fait au Canada aux termes du paragraphe 13(1) de la
Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIPR). Cette
mesure proposée s’appliquerait aux époux, aux conjoints de fait et
aux partenaires conjugaux dont la relation avec le répondant dure
depuis deux ans ou moins au moment de la demande de parrainage. La période de statut conditionnel considérée pourrait être de
deux ans ou plus, suivant l’octroi à l’époux, au conjoint de fait ou
au partenaire conjugal parrainé du statut de résident permanent au
Canada.
L’objectif de la période de résidence permanente conditionnelle
proposée serait de décourager les mariages de complaisance, tout
en continuant à faciliter la réunification des époux, des conjoints
de fait et des partenaires conjugaux dont la relation est authentique et de leurs personnes à charge, comme le veut l’esprit du programme de réunification familiale. La mise en œuvre de la mesure proposée par voie de règlement contribuerait à renforcer
l’intégrité du système d’immigration canadien et montrerait clairement à quel point le Canada est déterminé à contrer les fraudes
liées au mariage et à l’immigration en général. Une période de
résidence permanente conditionnelle de deux ans ou plus contribuerait également à mettre les politiques canadiennes contre les
mariages frauduleux au diapason de celles d’autres pays, comme
les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie, qui utilisent déjà
une sorte de statut conditionnel de deux ans pour les personnes
qui entretiennent une relation de fraîche date.
The objective of the proposed conditional permanent residence
period would be to deter marriages of convenience while maintaining the spirit of the family reunification program by continuing to facilitate the reunification of genuine spouses and partners
and their dependents. Introduction of the proposed measure by
way of regulation would serve to further strengthen the integrity
of Canada’s immigration system and send a message that Canada
is taking a strong stance against marriage fraud, and immigration
fraud in general. A conditional period of two years or more would
also help to bring Canada’s policies to deter marriage fraud into
line with those of other countries, such as the United States, the
United Kingdom and Australia, all of which already employ a
form of two-year conditional status for those in new relationships.
Background
Contexte
One of the objectives of IRPA is to facilitate family reunification. IRPA allows Canadian citizens or permanent residents to
sponsor close family members for immigration to Canada, including spouses, partners and dependent children.
L’un des objectifs de la LIPR est de faciliter la réunification
des familles : elle permet aux citoyens et aux résidents permanents du Canada de parrainer les membres de leur famille immédiate en vue de leur immigration au Canada, y compris leurs
époux, leurs conjoints de fait, leurs partenaires conjugaux et leurs
enfants à charge.
Or, bien que la majorité des époux, des conjoints et des partenaires vivent vraisemblablement des relations légitimes, le processus qui permet à un membre du couple de parrainer l’autre est
ouvert aux abus, certaines personnes établissant de fausses relations pour faciliter leur entrée au Canada. Dans certains cas, les
deux parties entretiennent sciemment la relation aux fins d’immigration, mais il arrive aussi que le répondant soit convaincu de
l’authenticité de la relation, tandis que l’époux, le conjoint ou le
partenaire parrainé a l’intention de le laisser peu après avoir obtenu la résidence permanente au Canada, faisant de lui une victime.
While the majority of spouses and partners are believed to be in
legitimate relationships, the spousal sponsorship process is open
to abuse when individuals enter into non bona fide relationships
in order to facilitate entry into Canada. In some cases, both parties
may be aware that the relationship is for immigration purposes,
while in others, the sponsor believes the relationship to be genuine, while the sponsored spouse or partner intends on leaving their
sponsor shortly after gaining permanent residence status in Canada, thus victimizing the sponsor.
1078
Canada Gazette Part I
While firm figures on the extent of marriage fraud are not
available, we know that about 46 300 immigration applications
for spouses and partners were processed in 2010 (39 800 from
abroad and 6 500 from Canada). Of these, about 16% were refused for various reasons — many on the basis of evidence that
the relationship was not bona fide, while others were refused for
reasons including criminality, security and medical issues.
While entering into a marriage primarily for immigration purposes is prohibited under the Regulations, it is often a challenge
to identify and substantiate these kinds of relationships. In fall
2010, amendments to strengthen the Regulations barring marriages of convenience were brought into force. Additional measures are still needed, however, to effectively deter individuals
who might otherwise use a marriage of convenience to circumvent our immigration laws, and to protect the integrity of our immigration system.
There is increased public concern about abuse of Canada’s
family immigration program through marriages of convenience,
and the issue has received considerable media attention. In order
to gauge the seriousness of the marriage fraud challenge, in the
fall of 2010, the Minister of Citizenship, Immigration and Multiculturalism held town hall meetings focused on the issue. Citizenship and Immigration Canada also held online consultations on
marriages of convenience in the fall of 2010 in order to gather
public and stakeholder views.
Respondents to the online consultation expressed considerable
concern about marriages of convenience. Most considered the
issue to be a threat to the integrity of Canada’s immigration system. There was strong support for measures and actions by the
Government of Canada to address marriage fraud, including
broad support for a sponsorship bar to prevent recently sponsored
spouses and partners from sponsoring a new spouse or partner
within a specified timeframe, and the introduction of a conditional measure.
Along with this Notice of Intent seeking input on a proposal for
the introduction of a conditional permanent residence measure, a
specific amendment to the Immigration and Refugee Protection
Regulations to introduce a sponsorship bar to prevent sponsored
partners and spouses from sponsoring a new spouse or partner for
five years is also being proposed.
March 26, 2011
Il n’existe pas de chiffres sûrs qui permettraient de déterminer
la mesure dans laquelle la fraude en matière de mariages est répandue. Toutefois, nous savons qu’en 2010, sur les quelque
46 300 demandes d’immigration d’époux, de conjoints et de partenaires que nous avons traitées (39 800 de l’étranger et 6 500 du
Canada), environ 16 % ont été rejetées pour diverses raisons :
plusieurs sur preuve de la non-authenticité de la relation, d’autres
en rapport avec des questions de criminalité, de sécurité et de
santé.
Le Règlement a beau interdire les relations conjugales dont le
but principal est l’immigration, il est souvent difficile de déceler
et de confirmer ces relations. À l’automne 2010, des modifications visant à renforcer les dispositions du Règlement qui interdisent les mariages de complaisance sont entrées en vigueur; néanmoins, nous devons prendre des mesures additionnelles afin de
dissuader fermement les personnes qui pourraient autrement être
tentées d’avoir recours à un mariage de complaisance pour déjouer notre législation sur l’immigration, et de protéger l’intégrité
de notre système d’immigration.
Le public se préoccupe de plus en plus du recours aux mariages
de complaisance aux fins d’utilisation frauduleuse de notre programme d’immigration familiale, et les médias ont accordé une
attention considérable à la question. Soucieux d’évaluer la gravité
du problème des mariages frauduleux, à l’automne 2010, le ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme
a tenu des séances de discussion ouverte à ce sujet, tandis que
CIC organisait des consultations en ligne pour recueillir les points
de vue du public et des intervenants.
Les personnes qui ont participé aux consultations en ligne se
sont déclarées considérablement préoccupées par les mariages de
complaisance, la plupart affirmant qu’il s’agissait d’une menace
pour l’intégrité du système d’immigration du Canada. Beaucoup
souhaitaient que le gouvernement du Canada intervienne, bon
nombre étant favorables à la mise en place d’une interdiction,
pour les conjoints ou partenaires récemment parrainés, de parrainer à leur tour un nouveau conjoint ou partenaire pour une période de temps déterminée et à l’introduction d’une période de
résidence permanente conditionnelle.
Parallèlement au présent avis d’intention sollicitant des commentaires sur une proposition de créer une période de résidence
permanente conditionnelle, nous proposons une modification au
Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés qui permettrait la mise en place d’une interdiction, pour les conjoints ou
partenaires récemment parrainés, de parrainer à leur tour un nouveau conjoint ou partenaire pour une période de cinq ans.
Description
Description
Citizenship and Immigration Canada proposes to introduce
amendments to the Immigration and Refugee Protection Regulations specifying that, under the family class or the spouse and
common-law in Canada class, a spouse or a common-law or conjugal partner who is in a relationship of two years or less with
their sponsor at the time of sponsorship application would be
subject to a period of conditional permanent residence. The condition would require that the sponsored spouse or partner remain
in a bona fide relationship with their sponsor for a period of two
years or more following receipt of their permanent residence
status in Canada. Only cases targeted for fraud would be reviewed
during the conditional period. Permanent residence could be revoked (leading to initiation of removal) if the condition of remaining in a bona fide relationship was not met. For all other
cases, the condition would be automatically lifted after the specified conditional period had elapsed. Beyond the requirement to
satisfy the condition, the conditional permanent residence would
not differ from permanent residence.
Citoyenneté et Immigration Canada propose de modifier le Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés de façon à
ce que celui-ci précise qu’au titre de la catégorie du regroupement
familial ou de la catégorie des époux ou des conjoints de fait au
Canada, l’époux, le conjoint de fait ou le partenaire conjugal parrainé qui entretient sa relation avec le répondant depuis deux ans
ou moins au moment de la demande de parrainage soit soumis à
une période de deux ans ou plus suivant l’octroi du statut de résident permanent au Canada durant laquelle ce statut sera conditionnel au maintien de sa relation de bonne foi avec le répondant.
Seuls les cas éveillant des soupçons de fraude feraient l’objet
d’un examen au cours de la période conditionnelle. La résidence
permanente pourrait être révoquée (donnant lieu à une procédure
de renvoi) advenant un manquement à la condition du maintien de
la relation de bonne foi. Dans tous les autres cas, la condition
serait automatiquement levée une fois la période conditionnelle
spécifiée écoulée. L’obligation de respecter la condition représenterait la seule différence entre la résidence permanente conditionnelle et la résidence permanente.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1079
Given concerns about the vulnerability of spouses and partners
in abusive relationships, a process for allowing bona fide spouses
and partners in such situations to come forward without facing
enforcement action would be developed if a conditional permanent residence period were introduced.
Compte tenu des préoccupations au sujet de la vulnérabilité des
époux, des conjoints de fait et des partenaires conjugaux aux
prises avec des relations de violence, si la période de résidence
permanente conditionnelle est mise en œuvre, nous créerons un
processus qui permettra aux époux, aux conjoints et aux partenaires authentiques vivant de telles situations de se manifester sans
avoir à craindre l’application de la loi.
Comments
Observations
Any person (including immigration lawyers, stakeholders,
provincial/territorial/municipal governments, interested groups,
general public) may, within 30 days of this notice, provide their
comments on this Notice of Intent, in writing, to the person
named below at the address provided.
MARK DAVIDSON
Acting Director General
Immigration Branch
Toute personne (avocats en immigration, intervenants, gouvernements provinciaux ou territoriaux, administrations municipales, groupes intéressés, membres du grand public, etc.) peut
présenter par écrit ses observations quant au présent avis d’intention dans les 30 jours de sa publication à la personne dont le
nom figure ci-dessous, à l’adresse indiquée.
Nous aimerions recevoir des observations au sujet de la proposition de créer une période de résidence permanente conditionnelle de deux ans ou plus pour les époux, les conjoints de fait et
les partenaires conjugaux parrainés au titre de la catégorie du
regroupement familial ou de la catégorie des époux ou des
conjoints de fait au Canada dont la relation avec le répondant
dure depuis deux ans ou moins au moment de la demande de
parrainage.
Veuillez transmettre toute question ou demande de renseignements supplémentaires ainsi que toute observation à l’égard du
présent avis d’intention à Justine Akman, Directrice, Politique
et programmes sociaux, Citoyenneté et Immigration Canada,
365, avenue Laurier Ouest, 8e étage, Ottawa (Ontario) K1A 1L1,
613-941-9022 (téléphone), 613-941-9014 (télécopieur), justine.
akman@cic.gc.ca (courriel).
Le directeur général par intérim
Direction générale de l’immigration
MARK DAVIDSON
[13-1-o]
[13-1-o]
Comments would be appreciated on the proposed introduction
of a conditional permanent residence period of two years or more
for spouses and partners sponsored as part of the family class or
spouse or common-law partner in Canada class category who are
in a relationship of two years or less with their sponsor at the time
of sponsorship application.
Questions and requests for additional information, as well as
comments regarding this Notice of Intent, may be directed to
Justine Akman, Director, Social Policy and Programs, Citizenship
and Immigration Canada, 365 Laurier Avenue W, 8th Floor, Ottawa, Ontario K1A 1L1, 613-941-9022 (telephone), 613-9419014 (fax), justine.akman@cic.gc.ca (email).
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to section 127 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, Disposal at Sea Permit No. 4543-2-06663 authorizing the loading for disposal and
the disposal of waste or other matter at sea is approved.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 127
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
que le permis d’immersion en mer no 4543-2-06663, autorisant le
chargement pour immersion et l’immersion de déchets ou d’autres matières en mer, est approuvé.
1. Titulaire : Notre Dame Seafoods Inc., Twillingate (TerreNeuve-et-Labrador).
2. Déchets ou autres matières à immerger : Déchets de poisson
ou autres matières organiques résultant d’opérations de traitement
industriel du poisson.
2.1. Nature des déchets ou autres matières : Déchets de poisson ou autres matières organiques composées de poisson, de mollusques et de crustacés.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 30 avril 2011 au
29 avril 2012.
4. Lieu(x) de chargement : Twillingate (Terre-Neuve-etLabrador), à environ 49°39,00′ N., 54°45,80′ O. (NAD83).
5. Lieu(x) d’immersion : Twillingate, dans un rayon de 250 m de
49°41,83′ N., 54°45,50′ O. (NAD83), à une profondeur approximative de 80 m.
1. Permittee: Notre Dame Seafoods Inc., Twillingate, Newfoundland and Labrador.
2. Waste or other matter to be disposed of: Fish waste and
other organic matter resulting from industrial fish processing
operations.
2.1. Nature of waste or other matter: Fish waste and other organic matter consisting of fish and shellfish waste.
3. Duration of permit: Permit is valid from April 30, 2011, to
April 29, 2012.
4. Loading site(s): Twillingate, Newfoundland and Labrador, at
approximately 49°39.00′ N, 54°45.80′ W (NAD83).
5. Disposal site(s): Twillingate, within a 250 m radius of
49°41.83′ N, 54°45.50′ W (NAD83), at an approximate depth of
80 m.
1080
Canada Gazette Part I
6. Method of loading:
6.1. The Permittee shall ensure that the material is loaded onto
floating equipment complying with all applicable rules regarding
safety and navigation and capable of containing all waste cargo
during loading and transit to the approved disposal site.
6.2. The Permittee shall ensure that the waste to be disposed of
is covered by netting or other material to prevent access by gulls
and other marine birds, except during direct loading or disposal of
the waste.
6.3. Material loaded for the purpose of disposal at sea may not
be held aboard any ship for more than 96 hours from the commencement of loading without the written consent of an enforcement officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
6.4. The loading and transit shall be completed in a manner that
ensures that no material contaminates the marine environment,
notably the harbour and adjacent beaches. The Permittee shall
also ensure that the loading sites are cleaned up and, if necessary,
that spilled wastes are recovered.
7. Route to disposal site(s) and method of transport: Most direct
navigational route from the loading site to the disposal site.
8. Method of disposal:
8.1. The Permittee shall ensure that the waste to be disposed of
is discharged from the equipment or ship while steaming within
the disposal site boundaries and in a manner which will promote
dispersion.
9. Total quantity to be disposed of: Not to exceed 2 500 tonnes.
10. Inspection:
10.1. By accepting this permit, the Permittee and their contractors accept that they are subject to inspection pursuant to Part 10
of the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
11. Contractors:
11.1. The loading or disposal at sea referred to under this permit shall not be carried out by any person without written authorization from the Permittee.
11.2. The Permittee shall ensure that all persons involved in the
loading, transport or disposal activities authorized by this permit
conduct these activities in accordance with the relevant permit
conditions.
12. Reporting and notification:
12.1. The Permittee shall provide the following information at
least 48 hours before loading and disposal activities commence:
name or number of ship, platform or structure used to carry out
the loading and/or disposal, name of the contractor including corporate and on-site contact information, and expected period of
loading and disposal activities. The above-noted information shall
be submitted to Mr. Rick Wadman, Environmental Protection
Operations Directorate, Environment Canada, 6 Bruce Street,
Mount Pearl, Newfoundland and Labrador A1N 4T3, 709-7725097 (fax), rick.wadman@ec.gc.ca (email).
12.2. The Permittee shall submit a written report to the Minister, as represented by the Regional Director of the Environmental
Protection Operations Directorate, Atlantic Region, c/o Mr. Rick
March 26, 2011
6. Méthode de chargement :
6.1. Le titulaire du permis doit s’assurer que les matières sont
chargées sur un équipement flottant respectant toutes les normes
de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la
totalité des matières à immerger durant le chargement et le transport jusqu’au lieu d’immersion approuvé.
6.2. Le titulaire du permis doit s’assurer que les matières à immerger sont recouvertes d’un filet ou autrement afin d’empêcher
les goélands et autres oiseaux marins d’y accéder, sauf durant le
chargement ou l’immersion.
6.3. Les matières chargées pour l’immersion en mer ne seront
pas gardées plus de 96 heures à bord du navire, à compter du début du chargement, sans l’autorisation écrite d’un agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne
sur la protection de l’environnement (1999).
6.4. Le chargement et le transport doivent s’effectuer de façon
qu’aucune matière ne contamine l’environnement marin, notamment le havre et les plages adjacentes. Le titulaire doit également
s’assurer du nettoyage des lieux de chargement et, s’il y a lieu, de
la récupération des déchets déversés.
7. Parcours à suivre et mode de transport : Voie navigable la
plus directe entre le lieu de chargement et le lieu d’immersion.
8. Méthode d’immersion :
8.1. Le titulaire doit s’assurer que les matières à immerger
seront déchargées du navire ou de la pièce d’équipement en
mouvement à l’intérieur de la zone du lieu d’immersion et d’une
manière qui permettra la plus grande dispersion possible des
matières.
9. Quantité totale à immerger : Ne pas excéder 2 500 tonnes
métriques.
10. Inspection :
10.1. En acceptant ce permis, le titulaire et ses entrepreneurs
acceptent d’être assujettis à des inspections conformément à la
partie 10 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
11. Entrepreneurs :
11.1. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion
en mer désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
11.2. Le titulaire doit s’assurer que toutes les personnes qui
prennent part aux opérations de chargement, de transport ou
d’immersion pour lesquelles le permis a été accordé respectent les
conditions mentionnées dans le permis.
12. Rapports et avis :
12.1. Le titulaire doit fournir les renseignements suivants au
moins 48 heures avant le début des activités de chargement et
d’immersion : le nom ou le numéro d’identification du navire, de
la plate-forme ou de l’ouvrage duquel le chargement ou l’immersion sont effectués, le nom de l’entrepreneur, y compris les coordonnées des personnes-ressources de l’entreprise et de celles qui
se trouvent sur les lieux ainsi que la période prévue des activités
de chargement et d’immersion. Les renseignements susmentionnés doivent être acheminés à Monsieur Rick Wadman, Direction
des activités de protection de l’environnement, Environnement
Canada, 6, rue Bruce, Mount Pearl (Terre-Neuve-et-Labrador)
A1N 4T3, 709-772-5097 (télécopieur), rick.wadman@ec.gc.ca
(courriel).
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit au ministre, représenté par le directeur régional de la Direction des activités de
protection de l’environnement, Région de l’Atlantique, a/s de
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1081
12.3. This permit shall be displayed in an area of the plant accessible to the public.
I. R. GEOFFREY MERCER
Regional Director
Environmental Protection Operations Directorate
Atlantic Region
On behalf of the Minister of the Environment
M. Rick Wadman, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1, dans les 30 jours suivant le parachèvement des travaux
ou l’expiration du permis, selon la première de ces éventualités.
Ce rapport doit contenir les renseignements suivants : la quantité
de matières immergées au(x) lieu(x) d’immersion et les dates
auxquelles les activités d’immersion ont eu lieu.
12.3. Ce permis doit être affiché dans un endroit de l’installation
accessible au public.
Le directeur régional
Direction des activités de protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
I. R. GEOFFREY MERCER
Au nom du ministre de l’Environnement
[13-1-o]
[13-1-o]
Wadman, as identified in paragraph 12.1, within 30 days of either
the completion of the work or the expiry of the permit, whichever
comes first. This report shall contain the following information:
the quantity of matter disposed of at the disposal site(s) and the
dates on which disposal activities occurred.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Significant New Activity Notice No. 16221
Avis de nouvelle activité no 16221
Significant New Activity Notice
Avis de nouvelle activité
(Section 85 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999)
(Article 85 de la Loi canadienne sur la protection
de l’environnement (1999))
Whereas the Minister of the Environment and the Minister
of Health have assessed information in respect of the substance
5,5′-(Polyalkenylalkanediyl)bis(3-substituted-4H-1,2,4triazole), under section 83 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999;
Whereas the substance is not specified on the Domestic Substances List;
And whereas the Ministers suspect that a significant new activity in relation to the substance may result in the substance becoming toxic within the meaning of section 64 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999,
Therefore, the Minister of the Environment indicates, pursuant
to section 85 of the Canadian Environmental Protection Act,
1999, that subsection 81(4) of that Act applies to the substance in
accordance with the Annex.
PETER KENT
Minister of the Environment
Attendu que le ministre de l’Environnement et la ministre de la
Santé ont évalué les renseignements dont ils disposent concernant la substance 5,5′-(Polyalkenylalkanediyl)bis(3-substitué4H-1,2,4-triazole), en application de l’article 83 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999);
Attendu que la substance n’est pas inscrite sur la Liste
intérieure;
Attendu que les ministres soupçonnent qu’une nouvelle activité
relative à la substance peut rendre celle-ci toxique au sens de
l’article 64 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
Pour ces motifs, le ministre de l’Environnement assujettit, en
vertu de l’article 85 de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999), la substance au paragraphe 81(4) de la
même loi, conformément à l’annexe ci-après.
Le ministre de l’Environnement
PETER KENT
ANNEX
ANNEXE
Information Requirements
Exigences en matière de renseignements
(Section 85 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999)
(Article 85 de la Loi canadienne sur la protection
de l’environnement (1999))
1. In relation to the substance 5,5′-(Polyalkenylalkanediyl)
bis(3-substituted-4H-1,2,4-triazole), a significant new activity is
the use of the substance in Canada, in any quantity, as
(a) a component in consumer lubricating fluids or fuels when
the concentration of the substance is greater than 0.5%; or
(b) a component of personal care products.
1. À l’égard de la substance 5,5′-(Polyalkenylalkanediyl)
bis(3-substitué-4H-1,2,4-triazole), est une nouvelle activité son
utilisation au Canada, peu importe la quantité en cause, comme :
a) composante d’un fluide de lubrification ou d’un combustible
destinés aux consommateurs, lorsque la concentration de la
substance est de plus de 0,5 %;
b) composante d’un produit de soins personnels.
1082
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
3. The above information will be assessed within 90 days after
the day on which it is received by the Minister.
2. Les renseignements suivants doivent être fournis au ministre
au moins 90 jours avant le début de chaque nouvelle activité :
a) la description de la nouvelle activité proposée à l’égard de la
substance;
b) les renseignements prévus à l’annexe 9 du Règlement sur les
renseignements concernant les substances nouvelles (substances chimiques et polymères);
c) les renseignements prévus à l’article 5 de l’annexe 10 de ce
règlement;
d) les données de pouvoir mutagène obtenues à partir de
chacun des essais suivants sur la substance :
(i) un essai in vitro, avec et sans activation métabolique,
pour déterminer la présence de mutations génétiques,
(ii) un essai in vitro, avec et sans activation métabolique,
pour déterminer la présence d’aberrations chromosomiques
dans des cellules de mammifères,
(iii) un essai in vivo à l’égard des mammifères pour déterminer la présence d’aberrations chromosomiques ou de mutations génétiques ou un autre indicateur du pouvoir mutagène
qui, jumelé à des données établissant que le tissu en question
a été exposé à la substance ou à ses métabolites, permet
l’évaluation du pouvoir mutagène in vivo;
e) tout autre renseignement ou donnée d’essai à l’égard de la
substance dont dispose la personne ayant l’intention d’utiliser
la substance pour la nouvelle activité proposée, ou auquel elle a
accès, et qui est utile pour déterminer si la substance est effectivement ou potentiellement toxique.
3. Les renseignements qui précèdent seront évalués dans les
90 jours suivant leur réception par le ministre.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This explanatory note is not part of the
Significant New Activity Notice.)
(La présente note explicative ne fait pas partie
de l’avis de nouvelle activité.)
A Significant New Activity Notice is a legal instrument issued
by the Minister of the Environment pursuant to section 85 of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999. The Significant
New Activity Notice sets out the appropriate information that
must be provided to the Minister for assessment prior to the
commencement of a new activity as described in the Notice.
Substances that are not listed on the Domestic Substances List
can be manufactured or imported only by the person who has met
the requirements set out in section 81 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999. Under section 86 of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999, in circumstances where a
Significant New Activity Notice is issued for a new substance, it
is the responsibility of every person who transfers the physical
possession or control of the substance to notify all persons to
whom the possession or control is transferred of the obligation to
comply with the Significant New Activity Notice and of the obligation to notify the Minister of the Environment of any new activity and all other information as described in the Notice. It is the
responsibility of the users of the substance to be aware of and
comply with the Significant New Activity Notice and to submit a
Significant New Activity notification to the Minister prior to the
commencement of a significant new activity associated with the
substance. However, as mentioned in subsection 81(6) of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999, a Significant New
Activity notification is not required when the proposed new activity is regulated under an act or regulations listed on Schedule 2 to
the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
A Significant New Activity Notice does not constitute an endorsement from Environment Canada or the Government of Canada of the substance to which it relates, or an exemption from any
Un avis de nouvelle activité est un document juridique publié
par le ministre de l’Environnement en vertu de l’article 85 de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
L’avis de nouvelle activité indique les renseignements qui doivent, avant le début de la nouvelle activité décrite dans l’avis,
parvenir au ministre pour qu’il les évalue.
Les substances qui ne sont pas inscrites sur la Liste intérieure
ne peuvent être fabriquées ou importées que par la personne qui
satisfait aux exigences de l’article 81 de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999). Lorsqu’un avis de nouvelle
activité est publié pour une substance nouvelle, la personne qui
transfère la possession matérielle ou le contrôle de la substance
doit, aux termes de l’article 86 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), aviser tous ceux à qui elle en
transfère la possession ou le contrôle de leur obligation de se
conformer à l’avis de nouvelle activité et de déclarer au ministre
de l’Environnement toute nouvelle activité et toute autre information décrite dans l’avis. Il incombe également aux utilisateurs de
la substance de prendre connaissance de l’avis de nouvelle activité et de s’y conformer, ainsi que d’envoyer une déclaration de
nouvelle activité au ministre avant le début d’une nouvelle activité associée à la substance. Il est à noter que le paragraphe 81(6)
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
précise qu’une déclaration de nouvelle activité n’est pas requise
lorsque la nouvelle activité proposée est réglementée par une loi
ou un règlement inscrit à l’annexe 2 de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999).
Un avis de nouvelle activité ne constitue ni une approbation
d’Environnement Canada ou du gouvernement du Canada à
l’égard de la substance à laquelle il est associé, ni une exemption
2. The following information must be provided to the Minister,
at least 90 days before the commencement of each proposed significant new activity:
(a) a description of the proposed significant new activity in relation to the substance;
(b) the information specified in Schedule 9 to the New Substances Notification Regulations (Chemicals and Polymers);
(c) the information specified in item 5 of Schedule 10 to those
Regulations;
(d) the mutagenicity data obtained from each of the following
tests of the substance:
(i) one in vitro test, with and without metabolic activation,
for gene mutations,
(ii) one in vitro test, with and without metabolic activation,
for chromosomal aberrations in mammalian cells, and
(iii) one in vivo mammalian test for chromosomal aberrations or gene mutations or another indicator of mutagenicity
that, together with data substantiating that the tissue investigated was exposed to the substance or its metabolites, permits an assessment of in vivo mutagenicity; and
(e) all other information or test data concerning the substance
that are in the possession of the person who intends to use the
substance for the proposed significant new activity, or to which
they have access, and that are relevant to determine whether the
substance is toxic or capable of becoming toxic.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1083
other laws or regulations that are in force in Canada and that may
apply to this substance or activities involving the substance.
de l’application de toute autre loi ou de tout autre règlement en
vigueur au Canada pouvant également s’appliquer à la substance
ou à des activités connexes qui la concernent.
[13-1-o]
[13-1-o]
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Notice of Intent — Food and Drug Regulations — Project
No. 1431 — Schedule F
Avis d’intention — Règlement sur les aliments et drogues —
Projet no 1431 — Annexe F
The purpose of this Notice of Intent (NOI) is to provide an opportunity to comment on the revised proposal to amend Part I of
Schedule F to the Food and Drug Regulations to add quinine, its
salts and derivatives except in oral dosage form that provides
50 mg or less of quinine base per dosage unit or per daily dose.
That means a prescription would be required for products for oral
use containing more than 50 mg of quinine per dosage unit or per
daily dose. A prescription would also be required for products
containing quinine at any strength for any route of administration
other than oral. Products for oral use containing 50 mg or less of
quinine per dosage unit or per daily dose would be regulated
under the Natural Health Products Regulations and would not
require a prescription.
Le présent avis d’intention a pour but de permettre des commentaires sur la proposition révisée d’ajouter à la partie I de
l’annexe F du Règlement sur les aliments et drogues la quinine,
ses sels et dérivés, sauf en forme dosifiée orale contenant 50 mg
ou moins de quinine basique par unité posologique ou par dose
quotidienne. En d’autres termes, les produits par voie orale contenant plus de 50 mg de quinine par unité posologique ou par dose
quotidienne exigeraient une ordonnance. De même, il faudrait une
ordonnance pour les produits contenant de la quinine, à toute
concentration et par toute voie d’administration, sauf par voie
orale. Les produits par voie orale contenant 50 mg ou moins de
quinine par unité posologique ou par dose quotidienne seraient
réglementés en vertu du Règlement sur les produits de santé naturels et n’exigeraient pas d’ordonnance.
Les articles C.01.041 à C.01.049 du Règlement sur les aliments
et drogues régissent la vente des ingrédients médicinaux énumérés à l’annexe F. La partie I de l’annexe F énumère les ingrédients
médicinaux qui requièrent une ordonnance pour usage humain et
pour usage vétérinaire. La partie II de l’annexe F énumère les
ingrédients médicinaux qui requièrent une ordonnance pour usage
humain, mais qui n’en requièrent pas pour un usage vétérinaire si
l’étiquette en fait mention ou si la forme ne convient pas aux
humains.
Santé Canada a effectué une évaluation scientifique de la quinine en faisant appel à un ensemble de facteurs établis et rendus
publics à considérer en vue de l’inscription à l’annexe F. Ces facteurs incluent, entre autres, la toxicité, les propriétés pharmacologiques et les usages thérapeutiques des ingrédients médicinaux.
À la lumière de cette évaluation, Santé Canada recommande
l’ajout à l’annexe F de la quinine, ses sels et dérivés, sauf en
forme dosifiée orale contenant 50 mg ou moins de quinine basique par unité posologique ou par dose quotidienne. Les produits
touchés seraient réglementés comme des médicaments vendus
avec ordonnance en vertu du Règlement sur les aliments et drogues. Comme la quinine est visée par la définition de produit de
santé naturel, les produits vendus qui contiennent une forme dosifiée orale de 50 mg ou moins par unité posologique ou dose quotidienne resteraient assujettis au Règlement sur les produits de
santé naturels.
Sections C.01.041 to C.01.049 of the Food and Drug Regulations control the sale of medicinal ingredients that are listed in
Schedule F. Part I of Schedule F lists medicinal ingredients that
require a prescription for human use and for veterinary use.
Part II of Schedule F lists medicinal ingredients that require a
prescription for human use, but do not require a prescription for
veterinary use if so labelled or if in a form unsuitable for human
use.
Health Canada has conducted a scientific review of quinine
against a set of established and publicly available factors for listing drugs in Schedule F. These factors include, but are not limited
to, toxicity, pharmacological properties and therapeutic uses of
the medicinal ingredients.
Based on this assessment, Health Canada is recommending the
addition to Schedule F of quinine, its salts and derivatives except
in oral dosage form that provides 50 mg or less of quinine base
per dosage unit or per daily dose. This would result in affected
products being regulated as prescription drug products under the
Food and Drug Regulations. Since quinine meets the definition of
a natural health product, products sold that contain an oral dosage
form of 50 mg or less per unit dose or per daily dose would
continue to be regulated under the Natural Health Products
Regulations.
Description
Description
Quinine is a medicinal ingredient that was originally made
from the bark of several species of the cinchona tree and was used
for centuries as the primary treatment for malaria. The use of
quinine as a malaria treatment declined over the years as new
synthetic derivatives of the drug such as chloroquine and mefloquine were developed and used. However, with increasingly
drug-resistant strains of malaria appearing, there has been renewed interest in the use of quinine to treat malaria. Quinine is
La quinine est un ingrédient médicinal qui à l’origine était produit à partir de l’écorce de plusieurs espèces de cinchone et qui
pendant des siècles a été utilisé comme traitement principal contre
le paludisme (malaria). Le recours à la quinine comme traitement
contre le paludisme a diminué au cours des années alors que de
nouveaux dérivés synthétiques du médicament, tels que la chloroquine et la méfloquine, ont été mis au point et utilisés. Par suite
de l’apparition de souches de plus en plus résistantes, il y a eu
1084
Canada Gazette Part I
now being used in combination with other drugs such as antibiotics to treat non-severe malaria infections caused by specific organisms that are resistant to other anti-malarial drugs.
A review of the available scientific literature on quinine indicates that the use of quinine to treat malaria requires individualized instructions and/or direct practitioner supervision. There is a
narrow margin of safety between the therapeutic and toxic doses
of quinine, especially in populations such as seniors, children,
pregnant women or nursing mothers. There are potential or
known undesirable or severe side effects at normal therapeutic
dosage levels that would need to be managed by a practitioner. As
a result of this assessment, Health Canada is recommending that
quinine, its salts and derivatives except in oral dosage form that
provides 50 mg or less of quinine base per dosage unit or per
daily dose be added to Schedule F and be regulated as a prescription status medicinal ingredient under the Food and Drug
Regulations.
March 26, 2011
cependant un renouvellement d’intérêt en faveur du traitement du
paludisme par la quinine. La quinine est maintenant utilisée en
association avec d’autres médicaments comme les antibiotiques
dans le but de traiter les formes non sévères d’infection palustre
causées par certains organismes qui sont résistants à d’autres
antipaludéens.
L’examen de la documentation scientifique disponible au sujet
de la quinine pour le traitement du paludisme indique que des
instructions individualisées et/ou la supervision directe par un
praticien sont requises. Il y a une étroite marge de sécurité entre la
dose thérapeutique et la dose toxique de quinine, particulièrement
en ce qui concerne les personnes âgées, les enfants, les femmes
enceintes ou les mères qui allaitent. Aux dose thérapeutiques
normales, il existe des effets secondaires indésirables ou graves
potentiels ou connus, qui devraient être pris en charge par un
praticien. Suivant cette évaluation, Santé Canada recommande
d’ajouter à l’annexe F la quinine, ses sels et dérivés, sauf en
forme dosifiée orale contenant 50 mg ou moins de quinine basique par unité posologique ou par dose quotidienne et de la réglementer comme un ingrédient médicinal vendu avec ordonnance
en vertu du Règlement sur les aliments et drogues.
Alternatives
Solutions envisagées
The following are alternative options to adding quinine to
Schedule F as proposed:
Les solutions envisagées à l’ajout de la quinine à l’annexe F seraient les suivantes :
(1) Do not list quinine in Schedule F.
This option is not considered to be appropriate. After measuring quinine against the factors for listing drugs in Schedule F,
Health Canada is recommending that prescription status would
be appropriate for quinine, its salts and derivatives except in
oral dosage form that provides 50 mg or less of quinine base
per dosage unit or per daily dose.
(1) Ne pas inscrire la quinine à l’annexe F.
Cette solution n’est pas jugée appropriée. À la lumière de
l’évaluation de la quinine en fonction des facteurs à considérer
en vue de l’inscription à l’annexe F, Santé Canada est d’avis
que le statut de « médicament vendu avec ordonnance » conviendrait à la quinine, ses sels et dérivés, sauf en forme dosifiée
orale contenant 50 mg ou moins de quinine basique par unité
posologique ou par dose quotidienne.
(2) List quinine in Schedule F without any qualifications, that is,
without exemptions.
(2) Inscrire la quinine à l’annexe F sans que l’inscription soit
accompagnée d’une mention explicative, c’est-à-dire sans
exemption.
L’inscription de la quinine à l’annexe F sans aucune exception
avait été proposée lors des deux consultations précédentes.
Toutefois, les commentaires reçus en réponse à la proposition
ont mené à une réévaluation des renseignements sur la quinine.
À la suite d’un examen plus poussé de la toxicité, des propriétés pharmacologiques et des applications thérapeutiques de la
quinine, il a été recommandé qu’une exception soit prévue à
l’égard des formes dosifiées orales procurant 50 mg ou moins
de quinine basique par unité posologique ou par dose quotidienne et, partant, que ces formes posologiques ne soient pas
inscrites à l’annexe F.
The addition of quinine to Schedule F without any exemptions
was proposed in the two previous consultations. However,
comments received in response to the proposal led to a reassessment of information regarding quinine. Further review of
the toxicity, pharmacologic properties, and therapeutic applications of quinine has resulted in the recommendation that
exemption of oral dosage forms that provide 50 mg or less of
quinine base per dosage unit or per daily dose from Schedule F
status is appropriate.
Benefits and costs
Avantages et coûts
The amendment would have an impact on the following
sectors:
•
Public
Prescription access to drug products containing this medicinal
ingredient would benefit Canadians by decreasing the risks
of improper use and by ensuring the guidance and care of a
practitioner.
Another benefit would be that drug products for human use
containing medicinal ingredients listed in Schedule F may be
covered by both provincial and private health care plans.
La présente modification influerait sur les secteurs suivants :
•
Public
L’accès avec ordonnance aux médicaments contenant cet ingrédient médicinal serait avantageux pour la population canadienne, car les risques d’usage inadéquat diminueraient et les utilisateurs seraient conseillés et suivis par des praticiens.
Un autre avantage serait que les médicaments, pour usage
humain, contenant les ingrédients médicinaux énumérés à
l’annexe F pourraient être remboursés en vertu des régimes
d’assurance-santé provinciaux et privés.
Le 26 mars 2011
•
Health insurance plans
Gazette du Canada Partie I
•
1085
Régimes d’assurance-santé
Drug products for human use containing medicinal ingredients
listed in Schedule F may be a cost covered by both provincial and
private health care plans.
Les médicaments, pour usage humain, contenant les ingrédients
médicinaux énumérés à l’annexe F pourraient être remboursés en
vertu des régimes d’assurance-santé provinciaux et privés.
•
•
Provincial health care services
Services de soins de santé provinciaux
The provinces may incur costs to cover practitioners’ fees for
services. However, the guidance and care provided by the practitioners would reduce the need for health care services that may
result from improper use of drug products for human use that
contain medicinal ingredients listed in Schedule F. The overall
additional costs for health care services should therefore be
minimal.
Les services des praticiens peuvent entraîner des frais pour les
provinces. Toutefois, les conseils et les soins dispensés par ces
praticiens devraient se traduire par une baisse de la demande de
services de soins de santé due à l’utilisation inadéquate de ces
médicaments pour usage humain qui contiennent des ingrédients
médicinaux énumérés à l’annexe F. Ainsi, dans l’ensemble, l’augmentation du coût des services de soins de santé entraînée par
cette mesure devrait être minime.
•
•
Manufacturers
Fabricants
Following implementation of this initiative, quinine, its salts
and derivatives except in oral dosage form that provides 50 mg or
less of quinine base per dosage unit or per daily dose, could no
longer be sold without a valid Drug Identification Number (DIN)
and prescription labelling. Notice of this proposed change in
regulatory status is being communicated to the pharmaceutical
industry through this Notice of Intent. This advance notice, in
addition to a delayed coming into force after publication, would
allow manufacturers of affected products sufficient time to make,
and if satisfactory, obtain approval of their DIN submission. A
letter will be sent to manufacturers affected by this proposed
regulatory amendment which may assist them in beginning the
preparation of the documents:
(1) Prescribing Information Part I: Health Professional Information; and
(2) Part II: Consumer Information.
À la suite de la mise en œuvre de la présente initiative, la quinine, ses sels et dérivés, sauf en forme dosifiée orale contenant
50 mg ou moins de quinine basique par unité posologique ou par
dose quotidienne, ne pourrait plus être vendue sans un numéro
d’identification numérique de drogue (DIN) valide ainsi qu’un
étiquetage réservé aux médicaments vendus avec ordonnance.
L’industrie pharmaceutique est avisée du changement proposé du
statut réglementaire par le présent avis d’intention. Ce préavis,
ainsi qu’une entrée en vigueur postérieure à la publication, donne
à tous les fabricants des produits touchés, un délai suffisant pour
faire la demande de DIN et, si elle est acceptable, en obtenir
l’approbation. Les fabricants visés par cette proposition de modification réglementaire recevront une lettre visant à les assister
pour commencer la préparation de leurs documents :
(1) Information posologique Partie I : Renseignements pour le
professionnel de la santé;
(2) Partie II : Renseignements pour le consommateur.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
This amendment would not alter existing compliance mechanisms under the provisions of the Food and Drugs Act, the Food
and Drug Regulations and the Natural Health Products Regulations enforced by the Health Products and Food Branch
Inspectorate.
Cette modification ne changerait rien aux mécanismes de conformité en vigueur en vertu de la Loi sur les aliments et drogues,
du Règlement sur les aliments et drogues et du Règlement sur les
produits de santé naturels appliqués par l’Inspectorat de la Direction générale des produits de santé et des aliments.
Consultation
Consultation
An initial letter to stakeholders was published on October 25,
2004, with a 30-day comment period. A second letter to stakeholders was posted on May 30, 2006, with a 75-day comment
period under the Memorandum of Understanding (MOU) to
streamline regulatory amendments to Schedule F. Four responses
were received from stakeholders following the second consultation. Three respondents supported the proposal. One respondent
requested that there be an exemption provided in the listing that
would allow naturopathic doctors to continue to treat patients
with quinine. That request led to further review of information on
quinine and a revised proposal that includes an exemption from
prescription status for oral dosage forms that provide 50 mg or
less of quinine base per dosage unit or per daily dose.
Une première lettre aux parties intéressées a été publiée
le 25 octobre 2004 avec une période de 30 jours pour permettre
des commentaires. Une deuxième lettre aux parties intéressées a
été affichée le 30 mai 2006 avec une période de 75 jours pour
permettre des commentaires sous le Protocole d’entente (PE) qui
simplifie le processus de modification réglementaire pour l’annexe F. Quatre réponses ont été reçues des parties intéressées à la
suite de la deuxième consultation. Trois répondants ont appuyé la
modification. Un répondant a demandé qu’il y ait une exemption
prévue dans l’inscription qui permettrait aux docteurs en naturopathie de continuer à traiter des patients avec de la quinine. Cette
requête a conduit à un nouvel examen de l’information sur la quinine et à une proposition révisée qui inclut une exemption du
statut de « vendu avec ordonnance » pour les formes dosifiées
orales contenant 50 mg ou moins de quinine basique par unité
posologique ou par dose quotidienne.
Le processus pour cette consultation en cours avec les parties
intéressées est décrit dans le PE qui simplifie le processus de modification réglementaire pour l’annexe F qui est entré en vigueur
le 23 février 2005. Le PE est affiché sur le site Web de Santé
Canada.
The process for this current consultation with stakeholders is
described in the MOU to streamline regulatory amendments to
Schedule F, which came into effect on February 23, 2005. The
MOU is posted on the Health Canada Web site.
1086
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Health Canada will send the Notice of Intent by email to stakeholders. The Notice of Intent will be published in the Canada
Gazette, Part I, and will also be posted on the Health Canada and
the “Consulting With Canadians” Web sites.
Any comments regarding this proposed amendment should be
sent within 75 days following the date of posting of this NOI on
the Health Canada Web site. The policy analyst for this project,
Karen Ash, may be contacted at: Refer to Project Number: 1431,
Bureau of Policy, Science and International Programs, Therapeutic Products Directorate, Health Canada, Holland Cross,
Tower B, 2nd Floor, 1600 Scott Street, Address Locator: 3102C5,
Ottawa, Ontario K1A 0K9, 613-948-4623 (telephone), 613-9416458 (fax), regaff-affreg@hc-sc.gc.ca (email).
Santé Canada enverra l’avis d’intention aux parties intéressées
par courriel. L’avis d’intention sera publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada et sera affiché sur les sites Web de Santé
Canada et de « Consultation auprès des Canadiens ».
On doit faire parvenir toute remarque relative à ce projet de
modification proposée dans les 75 jours suivant la date d’affichage de cet avis d’intention sur le site Web de Santé Canada. On
peut prendre contact avec l’analyste de politiques pour ce projet,
Karen Ash, à l’adresse suivante : Mentionner le projet numéro : 1431, Bureau des politiques, sciences et programmes internationaux, Direction des produits thérapeutiques, Santé Canada,
Holland Cross, Tour B, 2e étage, 1600, rue Scott, Indice
d’adresse : 3102C5, Ottawa (Ontario) K1A 0K9, 613-948-4623
(téléphone), 613-941-6458 (télécopieur), regaff-affreg@hc-sc.gc.
ca (courriel).
Final approval
Approbation finale
In accordance with the MOU process, it is anticipated that the
proposed Schedule F amendment will proceed directly from this
consultation to consideration for final approval by the Governor
in Council, approximately eight to ten months from the date of
posting of this NOI on the Health Canada Web site. If the
amendment is approved by the Governor in Council, publication
in the Canada Gazette, Part II, would follow. The amendment
would come into force 90 days after the date of publication in the
Canada Gazette, Part II.
PAUL GLOVER
Assistant Deputy Minister
Conformément au processus du PE, il est prévu que cette modification proposée à l’annexe F procèdera directement de cette
consultation à la considération pour approbation finale par le
Gouverneur en conseil, approximativement de huit à dix mois
suivant la date d’affichage de cet avis d’intention sur le site Web
de Santé Canada. Si la modification est approuvée par le gouverneur en conseil, la publication dans la Partie II de la Gazette du
Canada suivra. La modification entrerait en vigueur 90 jours suivant la date de sa publication dans la Partie II de la Gazette du
Canada.
Le sous-ministre adjoint
PAUL GLOVER
[13-1-o]
[13-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Application for surrender of charter
Demande d’abandon de charte
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of subsection 32(2) of the Canada Corporations Act, an application for
surrender of charter was received from
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions du paragraphe 32(2) de la Loi sur les corporations canadiennes, une demande d’abandon de charte a été reçue de :
File No.
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Received
Reçu
452843-3
451170-1
290460-8
CLUB DE LOISIRS LES QUATRE TOURS
CONSUMER REPORTS FOUNDATION
International Polar Institute
Institut polaire international
Les Ami(e)s de Raymond Lavigne (Canada) Inc.
WESTERN CANADA SATURN DEALER GROUP ASSOCIATION
28/02/2011
10/03/2011
28/02/2011
312831-8
266991-9
March 17, 2011
08/03/2011
02/03/2011
Le 17 mars 2011
AÏSSA AOMARI
Director
Incorporation and Information
Products and Services Directorate
For the Minister of Industry
Le directeur
Direction des produits et services
d’incorporation et d’information
AÏSSA AOMARI
Pour le ministre de l’Industrie
[13-1-o]
[13-1-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1087
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Letters patent
Lettres patentes
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, letters patent have been issued to
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres patentes ont été émises en faveur de :
File No.
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Head Office
Siège social
Effective Date
Date d’entrée en vigueur
774753-5
776054-0
774725-0
ABES Music Foundation
A E WEST CHARITABLE FOUNDATION
AKANKSHA CANADA FOUNDATION /
FONDATION AKANKSHA CANADA
ANYWHERE IS HERE
ASSOCIATION LES AILES DORÉES DE LA LIBERTÉ/
THE GOLDEN WINGS OF FREEDOM ASSOCIATION
ASSOCIATION OF CANADIAN OCCUPATIONAL
THERAPY REGULATORY ORGANIZATIONS (ACOTRO)
ASSOCIATION CANADIENNE DES ORGANISMES DE
REGLEMENTATION EN ERGOTHERAPIE (ACORE)
ASSOCIATION OF CHINESE ELECTRICAL WORKERS
ASSOCIATION QUÉBEC-CANADA POUR LA
FORMATION, LA RECHERCHE ET L’INTERVENTION
SOCIALE
CANADA’S GOLDEN GATES TRIBUTE CENTER
CANADIAN ASSOCIATION OF POLITICAL
CONSULTANTS
CANADIAN CHINESE UNITED ALUMNI
ASSOCIATION
CANADIAN COALITION FOR GREEN HEALTH
CARE INC.
CANADIAN VIRTUAL HEALTH LIBRARY/
BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE CANADIENNE
DE LA SANTÉ
Capital City Condors
CAPITAL CITY FOOTBALL CLUB OF OTTAWA
CENTRE FOR COMMERCIALIZATION OF
REGENERATIVE MEDICINE (CCRM)/
CENTRE POUR LA COMMERCIALISATION DE LA
MÉDECINE RÉGÉNÉRATIVE (CCMR)
CERCLE DES FEMMES IMMIGRANTES
FRANCOPHONES DE WINDSO-ESSEX
CHAMBRE DE COMMERCE ET DE L’INDUSTRIE
CANADA CONGO BRAZZAVILLE
CHRYSALIS ANTI-HUMAN TRAFFICKING
NETWORK
CULTURE CONNECTION HURONIA
DESIFEST FOUNDATION
DE SOUZA INSTITUTE FOUNDATION
DIGI60 FILMMAKER FESTIVALS INCORPORATED
EL HOGAR PROJECTS (CANADA)
ELIMU DEVELOPMENT PROJECTS
Fashion Takes Action
FONDASYON CARPE DIEM
FORUM FOR INTERNATIONAL DIALOGUE
FRIENDS OF THE GERMAN INTERNATIONAL
SCHOOL TORONTO
FUTURE FRIENDLY FISH
Ghana Leadership Council International
Le Conseil de Leadership du Ghana International
GLOBAL REGENESIS
GLOBALFACES INC.
IJAW NATIONAL CONGRESS CANADA
IMMIGRATION CONSULTANTS OF CANADA
REGULATORY COUNCIL
Conseil de réglementation des consultants en
immigration du Canada
International organization in support of
Victims of Political Violence
Brampton, Ont.
City of Edmonton, Alta.
Montréal, Que.
09/02/2011
09/02/2011
01/02/2011
Stony Plain, Alta.
Hemmingford (Qc)
03/02/2011
01/02/2011
Toronto, Ont.
07/01/2011
City of Markham, Ont.
Montréal (Qc)
19/08/2010
10/09/2010
Newcastle, Ont.
Town of Oakville, Ont.
15/12/2010
18/01/2011
Richmond Hill, Ont.
21/01/2011
City of Hamilton, Ont.
03/02/2011
Toronto, Ont.
08/03/2011
City of Ottawa, Ont.
City of Ottawa, Ont.
Toronto, Ont.
07/02/2011
24/01/2011
02/03/2011
Ville de Windsor (Ont.)
08/11/2010
Saint-Eustache (Qc)
10/02/2011
Edmonton, Alta.
08/12/2010
Town of Midland, Ont.
City of Toronto, Ont.
Toronto, Ont.
Ottawa, Ont.
Toronto, Ont.
Ottawa, Ont.
Toronto, Ont.
Montréal (Qc)
City of Toronto, Ont.
City of Toronto, Ont.
10/01/2011
02/02/2011
25/02/2011
21/01/2011
27/01/2011
07/01/2011
04/03/2011
07/02/2011
20/01/2011
09/02/2011
Halifax, N.S.
Montréal, Que.
24/11/2010
15/12/2010
Toronto, Ont.
City of Surrey, B.C.
Toronto, Ont.
Regional Municipality of Halton Hills, Ont.
14/02/2011
08/02/2011
08/10/2010
18/02/2011
Ottawa, Ont.
08/02/2011
774790-0
774726-8
759927-7
759901-3
763356-4
770435-6
774690-3
774707-1
774735-7
779514-9
776042-6
775126-5
779080-5
767214-4
763391-2
770406-2
772907-3
774732-2
777648-9
775122-2
775130-3
773725-4
777673-0
774744-6
774700-4
774754-3
767571-2
770440-2
777615-2
774752-7
764645-3
777645-4
773741-6
1088
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
File No.
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Head Office
Siège social
Effective Date
Date d’entrée en vigueur
775162-1
774749-7
774687-3
Just BGraphic Inc.
Kerry and Mandy Shapansky Foundation
LA CITERNE DE VIE
THE CISTERN OF LIFE
LEAN ON ME FOUNDATION
LITERACY WITHOUT BORDERS
LIVE 2 GIVE
LOVEWORLD CAN INC.
National Foodservice Distributors Association (Canada)
Association Nationale des Distributeurs Alimentaires (Canada)
NEW REALITY INTERNATIONAL
OASIS ANIMAL RESCUE & EDUCATION CENTRE
OAREC
OPÉRA PICCOLA/
OPERA PICCOLA
PATRONATO ACLI CANADA
Physical Lifestyles for Autistic Youth Corporation
RACE DRIVERS’ GUILD OF CANADA
REACH ARCHITECTURE Studio
Redeemer Christ Assembly
SIKH YOUTH GLOBAL
SPECTRE ENTERTAINMENT FOUNDATION
TENUK
The Apostolic Church Glorious Vision
THE DREAM DEALER
THE ORANGE DOG FOUNDATION
THE SECDEV FOUNDATION
THE YOUTH EDUCATION ARTS AND HEALTH
FOUNDATION
Unison Festival Festival Unisson
UNITY OF HOPE FOUNDATION
URBAN COVENANT
VOICE FOUND
ZERO - PROJECT TO END PROSTATE CANCER
City of Toronto, Ont.
City of Toronto, Ont.
Sherbrooke (Qc)
09/02/2011
08/02/2011
17/01/2011
Hamilton, Ont.
City of Edmonton, Alta.
Yaletown, Vancouver, B.C.
Toronto, Ont.
City of Kitchener, Ont.
29/11/2010
14/01/2011
01/11/2010
23/04/2010
07/02/2011
Kelowna, B.C.
City of Toronto, Ont.
15/12/2010
21/01/2011
Montréal (Qc)
03/02/2011
Toronto, Ont.
Brampton, Ont.
Township of Uxbridge, Ont.
Toronto, Ont.
Brampton, Ont.
Surrey, B.C.
Toronto, Ont.
Halfmoon Bay, Sunshine Coast, B.C.
Toronto, Ont.
Oakville, Ont.
City of Edmonton, Alta.
Ottawa, Ont.
City of Pickering, Ont.
13/12/2010
18/01/2011
02/02/2011
11/02/2011
02/02/2011
04/01/2011
11/02/2011
21/12/2010
25/01/2011
25/01/2011
21/01/2011
13/01/2011
28/10/2010
Ottawa, Ont.
20/01/2011
Toronto, Ont.
Toronto, Ont.
Ottawa, Ont.
Hensall, Ont.
19/01/2011
21/02/2011
24/01/2011
10/01/2011
767591-7
774681-4
767199-7
752010-7
776043-4
770437-2
774706-3
774736-5
770417-8
774693-8
774734-9
777614-4
774730-6
771355-0
774761-6
771319-3
774714-4
770405-4
774710-1
774678-4
767268-3
775119-2
774695-4
774794-2
774712-8
772914-6
March 17, 2011
Le 17 mars 2011
AÏSSA AOMARI
Director
Incorporation and Information
Products and Services Directorate
For the Minister of Industry
Le directeur
Direction des produits et services
d’incorporation et d’information
AÏSSA AOMARI
Pour le ministre de l’Industrie
[13-1-o]
[13-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Supplementary letters patent
Lettres patentes supplémentaires
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, supplementary letters patent have been
issued to
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres
patentes supplémentaires ont été émises en faveur de :
File No.
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
438865-8
071509-3
438536-5
377525-9
041790-4
128095-3
451979-5
ALL TERRAIN/QUAD COUNCIL OF CANADA
CANADIAN COUNTRY MUSIC ASSOCIATION
CORPORATION DU MUSÉE DE LA NATION HURONNE-WENDAT
DEHARVENG JUBILEE FOUNDATION INC.
LA FONDATION D’AIDE A LA PREPARATION AU MARIAGE F.A.P.A.M.
LE PERISCOPE DES BASSES LAURENTIDES INC
LIFT THE CHILDREN
20/01/2011
25/01/2011
27/01/2011
23/11/2010
21/01/2011
15/02/2011
07/02/2011
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
File No.
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
454609-1
MICHAELLE JEAN FOUNDATION
FONDATION MICHAELLE JEAN
THE ADAMS FAMILY FOUNDATION
LA FONDATION DE LA FAMILLE ADAMS
THE CANADIAN CHITO-RYU KARATE-DO ASSOCIATION
THE CIVIL INFRASTRUCTURE COUNCIL CORPORATION /
CORPORATION DU CONSEIL DE L’INFRASTRUCTURE CIVILE
TIGER JEET SINGH FOUNDATION
TRUE NORTH FOUNDATION
25/01/2011
180433-2
078147-9
283963-6
754713-7
364834-6
March 17, 2011
1089
04/03/2011
24/01/2011
15/02/2011
16/02/2011
03/02/2011
Le 17 mars 2011
AÏSSA AOMARI
Director
Incorporation and Information
Products and Services Directorate
For the Minister of Industry
Le directeur
Direction des produits et services
d’incorporation et d’information
AÏSSA AOMARI
Pour le ministre de l’Industrie
[13-1-o]
[13-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Supplementary letters patent — Name change
Lettres patentes supplémentaires — Changement de nom
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, supplementary letters patent have been
issued to
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres patentes supplémentaires ont été émises en faveur de :
File No.
No de dossier
Old Name of Company
Ancien nom de la compagnie
New Name of Company
Nouveau nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
763352-1
399880-1
453484-1
410708-0
420113-2
452958-8
449860-7
243466-1
ACTION HAITI
BARRHAVEN GIRLS BASKETBALL ASSOCIATION
BFM (NO. 43) ENTERPRISES SOCIETY
CONSEIL MENNONITE QUÉBÉCOIS
FTC FEDERATION IN CANADA
Rising Trumpet Evangelistic Ministry International
ST GEORGE’S ANGLICAN CHURCH OTTAWA
STARLIGHT CHILDREN’S FOUNDATION CANADA/
FONDATION POUR L’ENFANCE STARLIGHT CANADA
08/02/2011
20/12/2010
04/02/2011
04/02/2011
14/03/2011
05/01/2011
31/01/2011
11/02/2011
374418-3
The Colorectal Cancer Screening Initiative Foundation
REACH Haiti
NEPEAN BASKETBALL ASSOCIATION
BFM (London) Enterprises Society
Refuge de paix
SPEROWAY
Rising Trumpet Evangelistic Ministry
St Peter and St Paul’s Anglican Church Ottawa
STARLIGHT CHILDREN’S FOUNDATION
QUÉBEC/
FONDATION POUR L’ENFANCE STARLIGHT
QUÉBEC
SCREEN COLONS CANADA
March 17, 2011
10/02/2011
Le 17 mars 2011
AÏSSA AOMARI
Director
Incorporation and Information
Products and Services Directorate
For the Minister of Industry
Le directeur
Direction des produits et services
d’incorporation et d’information
AÏSSA AOMARI
Pour le ministre de l’Industrie
[13-1-o]
[13-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
RADIOCOMMUNICATION ACT
LOI SUR LA RADIOCOMMUNICATION
Notice No. DGSO-001-11 — Decisions on revisions
to the Framework for Spectrum Auctions in Canada
Avis no DGSO-001-11 — Décisions concernant les révisions
à la Politique cadre sur la vente aux enchères du
spectre au Canada
The purpose of this notice is to announce Industry Canada’s
decisions regarding the revisions to the Framework for Spectrum
Auctions in Canada, following a public consultation process initiated in April 2009, through Canada Gazette notice No. DGRB001-09 — Consultation on revisions to the framework for
Le présent avis vise à annoncer les décisions d’Industrie Canada concernant les révisions à la Politique cadre sur la vente aux
enchères du spectre au Canada, à la suite d’un processus de consultation publique lancé en avril 2009, dans l’avis de la Gazette
du Canada no DGRB-001-09 — Consultation sur les révisions à
1090
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
spectrum auctions in Canada, and to announce the release of
Issue 3 of the Framework for Spectrum Auctions in Canada.
la politique cadre sur la vente aux enchères du spectre au Canada, et à annoncer la publication de la troisième édition de la Politique cadre sur la vente aux enchères du spectre au Canada.
Obtaining copies
Pour obtenir des copies
Copies of this notice and of documents referred to herein are
available electronically on Industry Canada’s Spectrum Management and Telecommunications Web site at www.ic.gc.ca/spectrum.
Official versions of Canada Gazette notices can be viewed at
www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/index-eng.html. Printed copies of the
Canada Gazette can be ordered by telephoning the sales counter
of Publishing and Depository Services at 613-941-5995 or 1-800635-7943.
Le présent avis ainsi que les documents cités sont affichés sur
le site Web de Gestion du spectre et télécommunications d’Industrie Canada à l’adresse suivante : www.ic.gc.ca/spectre.
On peut obtenir la version officielle des avis de la Gazette du
Canada à l’adresse suivante : www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/indexfra.html. On peut également se procurer un exemplaire de la Gazette du Canada en communiquant avec le comptoir des ventes
des Éditions et Services de dépôt au 613-941-5995 ou au 1-800635-7943.
Le 10 mars 2011
La directrice générale
Direction générale des opérations
de la gestion du spectre
FIONA GILFILLAN
March 10, 2011
FIONA GILFILLAN
Director General
Spectrum Management Operations Branch
[13-1-o]
[13-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
RADIOCOMMUNICATION ACT
LOI SUR LA RADIOCOMMUNICATION
Notice No. DGSO-002-11 — Renewal process for cellular and
Personal Communications Services (PCS) spectrum licences
Avis no DGSO-002-11 — Processus de renouvellement des
licences de spectre pour systèmes cellulaires et services de
communications personnelles (SCP)
The intent of this notice is to announce decisions made regarding the renewal process for cellular and Personal Communications Services (PCS) licences that begin expiring on March 31,
2011, as well as the applicable conditions of licence. The cellular
band is 824-849 MHz/869-894 MHz and the PCS band is 18501910 MHz/1930-1990 MHz. These decisions will also apply to all
other cellular and PCS licences once they come to the end of their
term.
Le présent avis a pour but d’annoncer les décisions prises au
sujet du processus de renouvellement des licences pour systèmes
cellulaires et services de communications personnelles (SCP) qui
commenceront à venir à échéance le 31 mars 2011, ainsi qu’au
sujet des conditions de licence applicables. Les bandes des systèmes cellulaires sont les bandes 824-849 MHz et 869-894 MHz, et
les bandes des SCP sont les bandes 1 850-1 910 MHz et 1 9301 990 MHz. Les décisions s’appliqueront également à toutes les
autres licences de systèmes cellulaires et de SCP lorsqu’elles
arriveront au terme de leur période de validité.
Dans les cas où toutes les conditions de licence ont été respectées, les titulaires de licences de systèmes cellulaires et de SCP
seront admissibles à recevoir une nouvelle licence pour une période de validité subséquente de 20 ans, grâce au processus de
renouvellement.
Dans l’avis no DGRB-002-09 dans la Gazette du Canada, le
Ministère a annoncé son intention d’examiner les droits en vigueur de 0,03512361 $ par mégahertz par personne, comme le
prescrit le décret applicable sur les droits annoncé dans l’avis
no DGRB-005-03, intitulé Droits d’autorisation de radiocommunication pour les systèmes de télécommunications sans fil exploités dans les bandes de fréquences radio de 824,040 MHz à
848,970 MHz, de 869,040 MHz à 893,970 MHz ou de 1 850 MHz
à 1 990 MHz. Cet examen n’est pas encore entrepris et les droits
en vigueur continueront de s’appliquer aux licences de systèmes
cellulaires et aux licences de SCP délivrées au moyen de ce processus de renouvellement, y compris celles assignées par enchères. Il se peut que les droits fassent l’objet d’un examen à une
date ultérieure, dans le cadre d’une consultation en bonne et due
forme.
Where all conditions of licence have been met, PCS and cellular licensees will be eligible for a new licence, through the renewal process, for a subsequent licence term of 20 years.
Canada Gazette notice No. DGRB-002-09 announced the
intention to review the current fee of $0.03512361 per megahertz per population, as prescribed in the applicable fee order
No. DGRB-005-03, Radio Authorization Fees for Wireless
Telecommunication Systems that Operate in the Radio Frequency Bands 824.040 MHz to 848.970 MHz, 869.040 MHz to
893.970 MHz or 1850 MHz to 1990 MHz. This review is not
being undertaken at this time and the current fee will continue to
apply to all cellular and PCS licences issued through this renewal
process, including those initially assigned by auction. The fees
may be reviewed in the future through a full consultation process.
Obtaining copies
Pour obtenir des copies
Copies of this notice and of documents referred to herein are
available electronically on Industry Canada’s Spectrum Management and Telecommunications Web site at www.ic.gc.ca/spectrum.
Le présent avis ainsi que les documents cités sont affichés sur
le site Web de Gestion du spectre et télécommunications d’Industrie Canada à l’adresse suivante : www.ic.gc.ca/spectre.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
Official versions of Canada Gazette notices can be viewed at
www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/index-eng.html. Printed copies of the
Canada Gazette can be ordered by telephoning the sales counter
of Publishing and Depository Services at 613-941-5995 or 1-800635-7943.
March 10, 2011
FIONA GILFILLAN
Director General
Spectrum Management Operations Branch
1091
On peut obtenir la version officielle des avis de la Gazette du
Canada à l’adresse suivante : www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/indexfra.html. On peut également se procurer un exemplaire de la Gazette du Canada en communiquant avec le comptoir des ventes
des Éditions et Services de dépôt au 613-941-5995 ou au 1-800635-7943.
Le 10 mars 2011
La directrice générale
Direction générale des opérations
de la gestion du spectre
FIONA GILFILLAN
[13-1-o]
[13-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
RADIOCOMMUNICATION ACT
LOI SUR LA RADIOCOMMUNICATION
Notice No. SMSE-009-11 — Extension to the reply comment
period for the Consultation on a Policy and Technical Framework
for the 700 MHz Band and Aspects Related to Commercial
Mobile Spectrum
Avis no SMSE-009-11 — Prolongation de la période de réception
des réponses aux commentaires à l’égard de la Consultation sur
un cadre politique et technique visant la bande de 700 MHz et les
aspects liés au spectre mobile commercial
The above-noted consultation was announced in the Canada
Gazette on November 30, 2010, as notice No. SMSE-018-10. The
deadline for the receipt of reply comments was indicated as
March 30, 2011.
The purpose of this notice is to advise all interested parties that,
due to the large number of comments received and based on the
merits of requests for additional time by several respondents to
the consultation, the deadline for the receipt of reply comments
has been extended to April 6, 2011. All reply comments received
will be posted on Industry Canada’s Spectrum Management and
Telecommunications Web site at www.ic.gc.ca/spectrum.
L’avis no SMSE-018-10 a été publié dans la Gazette du Canada le 30 novembre 2010 et annonçait la publication du document
de consultation susmentionné. L’échéance pour la réception des
réponses aux commentaires reçus était le 30 mars 2011.
En raison du nombre de commentaires reçus et à la demande de
plusieurs répondants à la consultation pour obtenir plus de temps,
le présent avis a pour objet d’informer toutes les parties concernées que le délai accordé pour la réception des réponses aux
commentaires reçus sera prolongé jusqu’au 6 avril 2011. Toutes
les observations reçues seront affichées sur le site Web de Gestion du spectre et télécommunications d’Industrie Canada, à
l’adresse suivante : www.ic.gc.ca/spectre.
Obtaining copies
Pour obtenir des copies
Copies of this notice and of documents referred to herein are
available electronically on Industry Canada’s Spectrum Management and Telecommunications Web site at www.ic.gc.ca/spectrum.
Official versions of Canada Gazette notices can be viewed at
www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/index-eng.html. Printed copies of the
Canada Gazette can be ordered by telephoning the sales counter
of Publishing and Depository Services at 613-941-5995 or 1-800635-7943.
Le présent avis ainsi que les documents cités sont affichés sur
le site Web de Gestion du spectre et télécommunications d’Industrie Canada à l’adresse suivante : www.ic.gc.ca/spectre.
On peut obtenir la version officielle des avis de la Gazette du
Canada à l’adresse suivante : www.gazette.gc.ca/rp-pr/p1/indexfra.html. On peut également se procurer un exemplaire de la Gazette du Canada en communiquant avec le comptoir des ventes
des Éditions et Services de dépôt au 613-941-5995 ou au 1-800635-7943.
Le 14 mars 2011
Le directeur général
Direction générale du génie,
de la planification et des normes
MARC DUPUIS
March 14, 2011
MARC DUPUIS
Director General
Engineering, Planning and Standards Branch
[13-1-o]
[13-1-o]
1092
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
Third Session, Fortieth Parliament
Troisième session, quarantième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
February 27, 2010.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, 613-992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada du 27 février 2010.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, 613-992-6443.
La greffière de la Chambre des communes
AUDREY O’BRIEN
AUDREY O’BRIEN
Clerk of the House of Commons
CHIEF ELECTORAL OFFICER
DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS
CANADA ELECTIONS ACT
LOI ÉLECTORALE DU CANADA
Deregistration of a registered electoral district association
Radiation d’une association de circonscription enregistrée
On application by the electoral district association, in accordance with subsection 403.2(1) of the Canada Elections Act, the
“Saint John Marijuana Party” association is deregistered, effective April 30, 2011.
March 16, 2011
FRANÇOIS BERNIER
Deputy Chief Electoral Officer
Political Financing
Sur demande de l’association de circonscription, conformément
au paragraphe 403.2(1) de la Loi électorale du Canada, l’association « Saint John Marijuana Party » est radiée. La radiation prend
effet le 30 avril 2011.
Le 16 mars 2011
Le sous-directeur général des élections
Financement politique
FRANÇOIS BERNIER
[13-1-o]
[13-1-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1093
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraphs 168(1)(b),
168(1)(c), 168(1)(d) and 168(1)(e), subsection 149.1(2), and
paragraph 149.1(2)(b) of the Income Tax Act, that I propose to
revoke the registration of the organization listed below and that
the revocation of the registration is effective on the date of publication of this notice.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est
indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément aux
alinéas 168(1)b), 168(1)c), 168(1)d) et 168(1)e), au paragraphe 149.1(2) et à l’alinéa 149.1(2)b) de la Loi de l’impôt sur le
revenu, j’ai l’intention de révoquer l’enregistrement de l’organisme mentionné ci-dessous et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la publication du présent avis. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
808569941RR0001
CHILDREN’S LEUKEMIA RESEARCH ASSOCIATION – CANADA, NIAGARA FALLS, ONT.
CATHY HAWARA
Director General
Charities Directorate
La directrice générale
Direction des organismes de bienfaisance
CATHY HAWARA
[13-1-o]
[13-1-o]
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(b) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
organization listed below and that the revocation of the registration is effective on the date of publication of this notice.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est
indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)b) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement de l’organisme mentionné cidessous et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la publication du présent avis. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
894381573RR0001
WORLD ISLAMIC CALL SOCIETY, LONDON, ONT.
CATHY HAWARA
Director General
Charities Directorate
La directrice générale
Direction des organismes de bienfaisance
CATHY HAWARA
[13-1-o]
[13-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
APPEALS
APPELS
Notice No. HA-2010-025
Avis no HA-2010-025
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) will
hold public hearings to consider the appeals referenced hereunder.
These hearings will be held beginning at 9:30 a.m., in the Tribunal’s Hearing Room No. 2, 18th Floor, Standard Life Centre,
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal)
tiendra des audiences publiques afin d’entendre les appels mentionnés ci-dessous. Les audiences débuteront à 9 h 30 et auront
lieu dans la salle d’audience no 2 du Tribunal, 18e étage, Standard
1094
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario. Interested persons planning to attend should contact the Tribunal at 613-998-9908 to
obtain further information and to confirm that the hearings will be
held as scheduled.
Life Centre, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario). Les
personnes intéressées qui ont l’intention d’assister à l’une ou
l’autre des audiences doivent s’adresser au Tribunal en composant le 613-998-9908 si elles désirent plus de renseignements ou
si elles veulent confirmer la date d’une audience.
Special Import Measures Act
Loi sur les mesures spéciales d’importation
Amcan Jumax Inc. v. President of the Canada Border Services Agency
Amcan Jumax Inc. c. Président de l’Agence des services frontaliers du Canada
Date of Hearing:
Appeal No.:
April 19, 2011
AP-2010-018
Goods in Issue:
Issue:
Flange bolts and screws
Whether the goods in issue are goods of the same description
as the goods to which the Tribunal’s findings in Inquiry
No. NQ-2004-005 (Certain Fasteners Originating in or
Exported from the People’s Republic of China and Chinese
Taipei) apply and are therefore subject to anti-dumping and
countervailing duties.
Customs Act
Loi sur les douanes
Canadian Tire Corporation Ltd. v. President of the Canada Border Services
Agency
Date of Hearing:
Appeal No.:
April 21, 2011
AP-2010-043
Goods in Issue:
Issue:
Proctor Silex 1.7 L automatic electric kettles
Whether the goods in issue are properly classified under tariff
item No. 8516.79.90 as other electro-thermic appliances, as
determined by the President of the Canada Border Services
Agency, or should be classified under tariff item
No. 8516.10.90 as other electric instantaneous or storage water
heaters and immersion heaters, as claimed by Canadian Tire
Corporation Ltd.
Tariff Items at
Issue:
Date de l’audience : Le 19 avril 2011
Appel no :
AP-2010-018
Marchandises en
cause :
Boulons et vis d’accouplement
Question en litige : Déterminer si les marchandises en cause répondent à la même
description que les marchandises visées par les conclusions du
Tribunal dans l’enquête no NQ-2004-005 (Certaines pièces
d’attache originaires ou exportées de la République populaire
de Chine et du Taipei chinois) et si, par conséquent, elles sont
visées par des droits antidumping et compensateurs.
Canadian Tire Corporation Ltd.—8516.10.90
President of the Canada Border Services Agency—8516.79.90
Customs Act
La Société Canadian Tire Limitée c. Président de l’Agence des services
frontaliers du Canada
Date de l’audience : Le 21 avril 2011
Appel no :
AP-2010-043
Marchandises en
cause :
Bouilloires électriques automatiques Proctor Silex, 1,7 L
Question en litige : Déterminer si les marchandises en cause sont correctement
classées dans le numéro tarifaire 8516.79.90 à titre d’autres
appareils électrothermiques, comme l’a déterminé le président
de l’Agence des services frontaliers du Canada, ou si elles
doivent être classées dans le numéro tarifaire 8516.10.90 à titre
d’autres chauffe-eau et thermoplongeurs électriques, comme le
soutient La Société Canadian Tire Limitée.
Numéros tarifaires
en cause :
La Société Canadian Tire Limitée — 8516.10.90
Président de l’Agence des services frontaliers du Canada —
8516.79.90
Loi sur les douanes
Masai Canada Limited v. President of the Canada Border Services Agency
Date of Hearing:
Appeal No.:
April 28, 2011
AP-2010-025
Goods in Issue:
Masai Barefoot Technology white therapeutic sport shoes
Issue:
Whether the goods in issue are entitled to the benefits of tariff
item No. 9979.00.00 as goods specifically designed to assist
persons with disabilities in alleviating the effects of those
disabilities, as claimed by Masai Canada Limited.
March 18, 2011
Masai Canada Limited c. Président de l’Agence des services frontaliers du
Canada
Date de l’audience : Le 28 avril 2011
Appel no :
AP-2010-025
Marchandises en
cause :
Chaussures sport thérapeutiques de couleur blanche Masai
Barefoot Technology
Question en litige : Déterminer si les marchandises en cause sont éligibles aux
avantages du numéro tarifaire 9979.00.00 à titre de
marchandises conçues spécifiquement pour assister les
personnes handicapées en allégeant les effets de leurs
handicaps, comme le soutient Masai Canada Limited.
Le 18 mars 2011
By order of the Tribunal
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
Par ordre du Tribunal
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[13-1-o]
[13-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications, including additional locations and addresses where the complete files
may be examined. The relevant material, including the notices
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter les dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les avis
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1095
and applications, is available for viewing during normal business
hours at the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, Room 206,
1 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec J8X 4B1, 819997-2429 (telephone), 819-994-0218 (fax);
— Metropolitan Place, Suite 1410, 99 Wyse Road, Dartmouth,
Nova Scotia B3A 4S5, 902-426-7997 (telephone), 902-4262721 (fax);
— Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue,
Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, 204-983-6306 (telephone),
204-983-6317 (fax);
— 858 Beatty Street, Suite 290, Vancouver, British Columbia
V6B 1C1, 604-666-2111 (telephone), 604-666-8322 (fax);
— 205 Viger Avenue W, Suite 504, Montréal, Quebec H2Z 1G2,
514-283-6607 (telephone);
— 55 St. Clair Avenue E, Suite 624, Toronto, Ontario M4T 1M2,
416-952-9096 (telephone);
— 2220 12th Avenue, Suite 620, Regina, Saskatchewan S4P
0M8, 306-780-3422 (telephone);
— 10405 Jasper Avenue, Suite 520, Edmonton, Alberta T5J 3N4,
780-495-3224 (telephone).
et les demandes, sont disponibles pour examen durant les heures
normales d’ouverture aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, Pièce 206,
1, promenade du Portage, Gatineau (Québec) J8X 4B1,
819-997-2429 (téléphone), 819-994-0218 (télécopieur);
— Place Metropolitan, Bureau 1410, 99, chemin Wyse, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B3A 4S5, 902-426-7997 (téléphone), 902-426-2721 (télécopieur);
— Édifice Kensington, Bureau 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, 204-983-6306 (téléphone), 204983-6317 (télécopieur);
— 858, rue Beatty, Bureau 290, Vancouver (ColombieBritannique) V6B 1C1, 604-666-2111 (téléphone), 604666-8322 (télécopieur);
— 205, avenue Viger Ouest, Bureau 504, Montréal (Québec)
H2Z 1G2, 514-283-6607 (téléphone);
— 55, avenue St. Clair Est, Bureau 624, Toronto (Ontario) M4T
1M2, 416-952-9096 (téléphone);
— 2220, 12e Avenue, Bureau 620, Regina (Saskatchewan) S4P
0M8, 306-780-3422 (téléphone);
— 10405, avenue Jasper, Bureau 520, Edmonton (Alberta) T5J
3N4, 780-495-3224 (téléphone).
The toll-free telephone numbers for all offices of the Commission are the following: 1-877-249-2782 and 1-877-909-2782 (TDD).
Les numéros de téléphone sans frais pour tous les bureaux de
la Commission sont les suivants : 1-877-249-2782 et 1-877-9092782 (ATS).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
Secretary General
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE OF CONSULTATION 2011-187
AVIS DE CONSULTATION 2011-187
Call for comments on an extension to the general authorization to
down-convert digital-only television signals
Appel aux observations sur la prorogation de l’autorisation
générale de convertir des signaux exclusivement numériques
The Commission calls for comments on its proposal to extend
the general authorization for broadcasting distribution undertakings to down-convert digital-only television signals beyond the
digital transition date of September 1, 2011. The deadline for
comments is April 19, 2011.
Le Conseil sollicite des observations sur sa proposition de proroger l’autorisation générale accordée aux entreprises de distribution de radiodiffusion de convertir les signaux exclusivement
numériques au-delà de la date de transition au mode numérique
prévue pour le 1er septembre 2011. Le délai pour le dépôt des
observations est le 19 avril 2011.
Le 15 mars 2011
March 15, 2011
[13-1-o]
[13-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE OF CONSULTATION 2011-188
AVIS DE CONSULTATION 2011-188
Notice of hearing
May 17, 2011
Gatineau, Quebec
Deadline for submission of interventions and/or comments:
April 15, 2011
Avis d’audience
Le 17 mai 2011
Gatineau (Québec)
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 15 avril 2011
1096
Canada Gazette Part I
The Commission will hold a hearing commencing on May 17,
2011, at 9 a.m., at the Conference Centre, Portage IV, 140 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec, to consider the following
applications:
1. Astral Media Radio inc.
Gatineau, Quebec
Application to renew the broadcasting licence for the commercial French-language radio station CKTF-FM Gatineau,
expiring August 31, 2011.
2. RNC MEDIA Inc.
Gatineau, Quebec
Application to renew the broadcasting licence for the commercial French-language radio station CFTX-FM Gatineau
and its transmitter CFTX-FM-1 Gatineau (Buckingham Sector), expiring August 31, 2011.
3. Cogeco inc.
Montréal, Quebec
The Commission received a complaint by the Association
québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la
vidéo (ADISQ) alleging that CKOI-FM Montréal is in noncompliance with subsections 2.2(5) and 2.2(10) of the Radio
Regulations, 1986 (the Regulations) regarding the broadcast
of French-language vocal musical selections (FVM). ADISQ
also argues that this non-compliance is due to an incorrect
use of montages.
4. Radio Péninsule inc.
Pokemouche, New Brunswick
Application to renew the broadcasting licence for the Frenchlanguage Type B community radio station CKRO-FM Pokemouche, expiring August 31, 2011.
5. Radio Port-Cartier inc.
Port-Cartier, Quebec
Application to renew the broadcasting licence for the Frenchlanguage commercial radio station CIPC-FM Port-Cartier,
expiring August 31, 2011.
6. La radio communautaire du comté
Rimouski and Mont-Joli, Quebec
Application to renew the broadcasting licence for the Frenchlanguage Type B community radio station CKMN-FM Rimouski and Mont-Joli, expiring August 31, 2011.
7. Northwest Broadcasting Inc.
Kaministiquia, Ontario
Application to renew the broadcasting licence for the lowpower, English-language commercial radio station CFQKFM Kaministiquia and its transmitter CKED-FM Shuniah
Township, expiring August 31, 2011.
8. 1158556 Ontario Ltd.
Timmins, Ontario
Application to renew the broadcasting licence for the
English-language commercial specialty radio station CHIMFM Timmins and its transmitters CHIM-FM-1 North Bay,
CHIM-FM-2 Iroquois Falls, CHIM-FM-3 Kirkland Lake,
CHIM-FM-4 New Liskeard, CHIM-FM-5 Red Deer, CHIMFM-6 Sault Ste. Marie, CHIM-FM-7 Elliot Lake, CHIMFM-8 Chapleau and CHIM-FM-9 Wawa, expiring August 31,
2011.
March 26, 2011
Le Conseil tiendra une audience à partir du 17 mai 2011, à 9 h,
au Centre de conférences, Portage IV, 140, promenade du Portage, Gatineau (Québec), afin d’étudier les demandes suivantes :
1. Astral Media Radio inc.
Gatineau (Québec)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio commerciale de langue française
CKTF-FM Gatineau, qui expire le 31 août 2011.
2. RNC MÉDIA inc.
Gatineau (Québec)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio commerciale de langue française
CFTX-FM Gatineau et son émetteur CFTX-FM-1 Gatineau
(secteur Buckingham), qui expire le 31 août 2011.
3. Cogeco inc.
Montréal (Québec)
Le Conseil a reçu une plainte de la part de l’Association
québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la
vidéo (ADISQ) alléguant que CKOI-FM Montréal est en
non-conformité avec les paragraphes 2.2(5) et 2.2(10) du Règlement de 1986 sur la radio (le Règlement) concernant la
diffusion de pièces musicales vocales de langue française
(MVF). L’ADISQ affirme aussi que cette non-conformité est
causée par une utilisation incorrecte des montages.
4. Radio Péninsule inc.
Pokemouche (Nouveau-Brunswick)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio communautaire de type B de langue
française CKRO-FM Pokemouche, qui expire le 31 août
2011.
5. Radio Port-Cartier inc.
Port-Cartier (Québec)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio commerciale de langue française CIPCFM Port-Cartier, qui expire le 31 août 2011.
6. La radio communautaire du comté
Rimouski et Mont-Joli (Québec)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio communautaire de type B de langue
française CKMN-FM Rimouski et Mont-Joli, qui expire le
31 août 2011.
7. Northwest Broadcasting Inc.
Kaministiquia (Ontario)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio commerciale de faible puissance de langue anglaise CFQK-FM Kaministiquia et son émetteur
CKED-FM Shuniah Township, qui expire le 31 août 2011.
8. 1158556 Ontario Ltd.
Timmins (Ontario)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio commerciale spécialisée de langue
anglaise CHIM-FM Timmins et ses émetteurs CHIM-FM-1
North Bay, CHIM-FM-2 Iroquois Falls, CHIM-FM-3
Kirkland Lake, CHIM-FM-4 New Liskeard, CHIM-FM-5
Red Deer, CHIM-FM-6 Sault Ste. Marie, CHIM-FM-7 Elliot
Lake, CHIM-FM-8 Chapleau et CHIM-FM-9 Wawa, qui
expire le 31 août 2011.
Le 26 mars 2011
9. Way of Life Broadcasting
Dryden, Ontario
Application to renew the broadcasting licence for the lowpower, English-language specialty radio station CJIV-FM
Dryden, expiring August 31, 2011.
10. Astral Media Radio (Toronto) Inc. and 4382072 Canada Inc.,
partners in a general partnership carrying on business as
Astral Media Radio G. P.
Calgary, Alberta
Application to renew the broadcasting licence for the
English-language commercial radio station CIBK-FM
Calgary, expiring August 31, 2011.
11. Vancouver Co-operative Radio
Vancouver, British Columbia
Application to renew the broadcasting licence for the
English-language Type B community radio station CFROFM Vancouver, expiring August 31, 2011.
12. Rogers Broadcasting Limited
Chilliwack, British Columbia
Application to renew the broadcasting licence for the
English-language commercial radio station CFUN-FM Chilliwack and its transmitters CFUN-FM-1 Abbotsford and
CFUN-FM-2 Vancouver (formerly CKCL-FM, CKCL-FM-1
and CKCL-FM-2), expiring August 31, 2011.
13. FreeHD Canada Inc.
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national
video-on-demand (VOD) station to be known as Blusky On
Demand.
14. Bhupinder Bola, on behalf of a corporation to be incorporated
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
English-language Category 2 specialty station to be known as
The Work TV Channel.
15. Bhupinder Bola, on behalf of a corporation to be incorporated
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
general-interest English-language ethnic Category 2 specialty
station to be known as Caribbean HDTV.
16. Bhupinder Bola, on behalf of a corporation to be incorporated
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
niche English-language ethnic Category 2 specialty station to
be known as Chinese English News HDTV.
17. Bhupinder Bola, on behalf of a corporation to be incorporated
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
general-interest, third-language Category 2 specialty station
to be known as Chinese Mandarin TV.
Gazette du Canada Partie I
1097
9. Way of Life Broadcasting
Dryden (Ontario)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio spécialisée de faible puissance de langue anglaise CJIV-FM Dryden, qui expire le 31 août 2011.
10. Astral Media Radio (Toronto) Inc. et 4382072 Canada Inc.,
associés dans une société en nom collectif faisant affaires
sous le nom de Astral Media Radio s.e.n.c.
Calgary (Alberta)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio commerciale de langue anglaise CIBKFM Calgary, qui expire le 31 août 2011.
11. Vancouver Co-operative Radio
Vancouver (Colombie-Britannique)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio communautaire de type B de langue
anglaise CFRO-FM Vancouver, qui expire le 31 août 2011.
12. Rogers Broadcasting Limited
Chilliwack (Colombie-Britannique)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio commerciale de langue anglaise CFUNFM Chilliwack et ses émetteurs CFUN-FM-1 Abbotsford et
CFUN-FM-2 Vancouver (anciennement CKCL-FM, CKCLFM-1 et CKCL-FM-2), qui expire le 31 août 2011.
13. FreeHD Canada Inc.
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation de
vidéo sur demande (VSD), qui sera appelée Blusky On
Demand.
14. Bhupinder Bola, au nom d’une société devant être constituée
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
d’émissions spécialisées de catégorie 2 de langue anglaise,
qui sera appelée The Work TV Channel.
15. Bhupinder Bola, au nom d’une société devant être constituée
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
d’émissions spécialisées de catégorie 2 d’intérêt général de
langue anglaise et à caractère ethnique, qui sera appelée
Caribbean HDTV.
16. Bhupinder Bola, au nom d’une société devant être constituée
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
d’émissions spécialisées de catégorie 2 de créneau de langue
anglaise et à caractère ethnique, qui sera appelée Chinese
English News HDTV.
17. Bhupinder Bola, au nom d’une société devant être constituée
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
d’émissions spécialisées de catégorie 2 d’intérêt général en
langue tierce, qui sera appelée Chinese Mandarin TV.
1098
Canada Gazette Part I
18. Rogers Broadcasting Limited
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
general-interest French-language Category 2 specialty station
to be known as Sports d’intérêt général de Rogers.
19. Bhupinder Bola, on behalf of a corporation to be incorporated
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
general-interest, third-language Category 2 specialty station
to be known as Chinese Cantonese TV.
20. Bhupinder Bola, on behalf of a corporation to be incorporated
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
English- and third-language specialty audio station to be
known as Worktalk.
21. Bhupinder Bola, on behalf of a corporation to be incorporated
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
French- and third-language specialty audio station to be
known as Worktalk.
22. World Fishing Network ULC (WFN ULC)
Across Canada
Application for authority to acquire, as part of a corporate
reorganization, the assets of the national category 2 specialty
station known as World Fishing Network, from Insight
Sports Ltd. (Insight).
23. Stingray Digital Group Inc.
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
English-language Category 2 specialty station to be known as
Concert TV.
24. Stingray Digital Group Inc.
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
French-language Category 2 specialty station to be known as
The Karaoke Channel Français.
25. Stingray Digital Group Inc.
Across Canada
Application for a broadcasting licence to operate a national,
English-language Category 2 specialty station to be known as
The Karaoke Channel.
26. Bell Aliant Regional Communications Inc. (the general
partner), as well as limited partner with 6583458 Canada Inc.
(the limited partners), carrying on business as Bell Aliant
Regional Communications, Limited Partnership
Eastern Canada
Application for a broadcasting licence to operate a regional
video-on-demand station to be known as Bell Aliant TV
Video-On-Demand.
March 26, 2011
18. Rogers Broadcasting Limited
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
d’émissions spécialisées de catégorie 2 d’intérêt général de
langue française, qui sera appelée Sports d’intérêt général de
Rogers.
19. Bhupinder Bola, au nom d’une société devant être constituée
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
d’émissions spécialisées de catégorie 2 d’intérêt général en
langue tierce, qui sera appelée Chinese Cantonese TV.
20. Bhupinder Bola, au nom d’une société devant être constituée
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation sonore
spécialisée en langue anglaise et en langues tierces, qui sera
appelée Worktalk.
21. Bhupinder Bola, au nom d’une société devant être constituée
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation sonore
spécialisée en langue française et en langues tierces, qui sera
appelée Worktalk.
22. World Fishing Network ULC (WFN ULC)
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir de
Insight Sports Ltd. (Insight), dans le cadre d’une réorganisation intrasociété, l’actif de l’entreprise nationale de programmation d’émissions spécialisées de catégorie 2 appelée World
Fishing Network.
23. Groupe Stingray Digital inc.
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
d’émissions spécialisées de catégorie 2 de langue anglaise,
qui sera appelée Concert TV.
24. Groupe Stingray Digital inc.
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
d’émissions spécialisées de catégorie 2 de langue française,
qui sera appelée The Karaoke Channel Français.
25. Groupe Stingray Digital inc.
L’ensemble du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
d’émissions spécialisées de catégorie 2 de langue anglaise,
qui sera appelée The Karaoke Channel.
26. Bell Aliant Communications régionales inc. (l’associé
commandité), ainsi qu’associé commanditaire avec
6583458 Canada Inc. (les associés commanditaires), faisant
affaires sous le nom de Bell Aliant Communications
régionales, société en commandite
L’Est du Canada
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise régionale de programmation de
vidéo sur demande, qui sera appelée Bell Aliant TV VideoOn-Demand.
Le 26 mars 2011
27. City Church Halifax
Spryfield, Nova Scotia
Application for a broadcasting licence to operate an Englishlanguage FM commercial specialty radio station in Spryfield.
28. Bouctouche Community Radio
Bouctouche, New Brunswick
Application for a broadcasting licence to operate a Frenchlanguage FM community radio station in Bouctouche.
29. Radio Humsafar Inc.
Montréal, Quebec
Application for a broadcasting licence to operate a commercial ethnic AM radio station in Montréal.
30. Wightman Telecom Ltd.
Province of Ontario
Application for a broadcasting licence to operate a regional
terrestrial pay-per-view station.
31. Channel 1 Film and TV Production Inc.
Province of Ontario
Application for a broadcasting licence to operate a national,
general-interest third-language ethnic Category 2 specialty
station to be known as MP TV.
32. Campbellford Area Radio Association
Campbellford, Ontario
Application to renew the broadcasting licence for the
English-language Type B community radio station CKOLFM Campbellford and its transmitter CKOL-FM-1 Madoc,
expiring August 31, 2011.
33. Kiig.da.win Media
Walpole Island First Nation, Ontario
Application for a broadcasting licence to operate an Englishlanguage FM Type B native radio station in Walpole Island
First Nation.
34. Dufferin Communications Inc.
Township of Muskoka Lakes, Ontario
Application for a broadcasting licence to operate an Englishlanguage commercial FM radio station in the township of
Muskoka Lakes.
35. Ekaterina Niman, on behalf of a corporation to be
incorporated
The Greater Toronto Area, specifically bounded by the city
of Oshawa on the east, the city of Oakville on the south, the
city of Orangeville on the west and the city of East
Gwillimbury on the north, Ontario
Application for a Class 1 broadcasting licence to operate a
terrestrial broadcasting distribution undertaking (BDU) to
serve the above-noted area.
Gazette du Canada Partie I
1099
27. City Church Halifax
Spryfield (Nouvelle-Écosse)
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une station de radio FM commerciale spécialisée
de langue anglaise à Spryfield.
28. Bouctouche Community Radio
Bouctouche (Nouveau-Brunswick)
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une station de radio FM communautaire de langue
française à Bouctouche.
29. Radio Humsafar Inc.
Montréal (Québec)
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une station de radio AM commerciale à caractère
ethnique à Montréal.
30. Wightman Telecom Ltd.
Province d’Ontario
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise régionale de programmation de
télévision à la carte terrestre.
31. Channel 1 Film and TV Production Inc.
Province d’Ontario
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise nationale de programmation
d’émissions spécialisées de catégorie 2 d’intérêt général en
langue tierce et à caractère ethnique, qui sera appelée
MP TV.
32. Campbellford Area Radio Association
Campbellford (Ontario)
Demande en vue de renouveler la licence de radiodiffusion
de la station de radio communautaire de type B de langue
anglaise CKOL-FM Campbellford et son émetteur CKOLFM-1 Madoc, qui expire le 31 août 2011.
33. Kiig.da.win Media
Walpole Island First Nation (Ontario)
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une station de radio FM autochtone de type B de
langue anglaise à Walpole Island First Nation.
34. Dufferin Communications Inc.
Municipalité de Muskoka Lakes (Ontario)
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une station de radio FM commerciale de langue
anglaise dans la municipalité de Muskoka Lakes.
35. Ekaterina Niman, au nom d’une société devant être
constituée
La région du Grand Toronto, plus précisément délimitée par
la ville d’Oshawa à l’est, la ville d’Oakville au sud, la ville
d’Orangeville à l’ouest et la ville de East Gwillimbury au
nord (Ontario)
Demande en vue d’obtenir une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise de distribution de radiodiffusion
(EDR) terrestre de classe 1 desservant les régions avoisinantes mentionnées ci-dessus.
1100
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
36. Société Radio Taïga
Yellowknife, Northwest Territories
Application for authority to acquire from L’Association
Franco-Culturelle de Yellowknife the assets of the Frenchlanguage Type A community FM radio station CIVR-FM
Yellowknife.
March 16, 2011
36. Société Radio Taïga
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)
Demande en vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir de
L’Association Franco-Culturelle de Yellowknife, l’actif de
la station de radio FM communautaire de type A de langue
française CIVR-FM Yellowknife.
Le 16 mars 2011
[13-1-o]
[13-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE OF CONSULTATION 2011-190
AVIS DE CONSULTATION 2011-190
Notice of applications received
Avis de demandes reçues
Various locations
Deadline for submission of interventions and/or comments:
April 21, 2011
Plusieurs collectivités
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 21 avril 2011
The Commission has received the following applications:
1. Byrnes Communications Inc.
Woodstock, Ontario
Application to delete the condition of licence related to Canadian Talent Development set out in the broadcasting licence
for the commercial English-language radio station CIHR-FM
Woodstock.
2. Byrnes Communications Inc.
Woodstock, Ontario
Application to change the authorized contours for the commercial English-language radio station CIHR-FM Woodstock.
6. CIAM Media & Radio Broadcasting Association
Dawson Creek, British Columbia
Application to amend the broadcasting licence for the Englishlanguage Type B community radio station CIAM-FM Fort
Vermilion, in order to add an FM transmitter in
Dawson Creek.
March 17, 2011
Le Conseil a été saisi des demandes suivantes :
1. Byrnes Communications Inc.
Woodstock (Ontario)
Demande en vue de supprimer la condition de licence relative
à la promotion des artistes canadiens énoncée dans la licence
de radiodiffusion de la station de radio commerciale de langue
anglaise CIHR-FM Woodstock.
2. Byrnes Communications Inc.
Woodstock (Ontario)
Demande en vue de modifier le périmètre de rayonnement
autorisé de la station de radio commerciale de langue anglaise
CIHR-FM Woodstock.
3. CIAM Media & Radio Broadcasting Association
Three Hills (Alberta)
Demande en vue de modifier la licence de radiodiffusion de la
station de radio communautaire de type B de langue anglaise,
CIAM-FM Fort Vermilion afin d’ajouter un émetteur FM à
Three Hills.
4. Golden West Broadcasting Ltd.
Airdrie (Alberta)
Demande en vue de modifier la licence de radiodiffusion de la
station de radio commerciale de langue anglaise CFIT-FM
Airdrie.
5. CIAM Media & Radio Broadcasting Association
Prespatou (Colombie-Britannique)
Demande en vue de modifier la licence de radiodiffusion de la
station de radio communautaire de type B de langue anglaise,
CIAM-FM Fort Vermilion afin d’ajouter un émetteur FM à
Prespatou.
6. CIAM Media & Radio Broadcasting Association
Dawson Creek (Colombie-Britannique)
Demande en vue de modifier la licence de radiodiffusion de la
station de radio communautaire de type B de langue anglaise,
CIAM-FM Fort Vermilion afin d’ajouter un émetteur FM à
Dawson Creek.
Le 17 mars 2011
[13-1-o]
[13-1-o]
3. CIAM Media & Radio Broadcasting Association
Three Hills, Alberta
Application to amend the broadcasting licence for the Englishlanguage Type B community radio station CIAM-FM Fort
Vermilion, in order to add an FM transmitter in Three Hills.
4. Golden West Broadcasting Ltd.
Airdrie, Alberta
Application to amend the broadcasting licence for the commercial English-language radio station CFIT-FM Airdrie.
5. CIAM Media & Radio Broadcasting Association
Prespatou, British Columbia
Application to amend the broadcasting licence for the Englishlanguage Type B community radio station CIAM-FM Fort
Vermilion, in order to add an FM transmitter in Prespatou.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1101
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
REGULATORY POLICY 2011-184
POLITIQUE RÉGLEMENTAIRE 2011-184
Over-the-air television service in Whitehorse, Yellowknife and
Iqaluit
Service de télévision en direct à Whitehorse, Yellowknife et
Iqaluit
The Commission revises the list of mandatory markets for conversion to digital television set out in Broadcasting Regulatory
Policy 2010-167.
March 14, 2011
Le Conseil modifie la liste des marchés à conversion au mode
numérique obligatoire énoncée dans la politique réglementaire de
radiodiffusion 2010-167.
Le 14 mars 2011
[13-1-o]
[13-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
REGULATORY POLICY 2011-191
POLITIQUE RÉGLEMENTAIRE 2011-191
The customer transfer process and related competitive issues
Le processus de transfert de clients et autres questions connexes
relatives à la concurrence
In the regulatory policy, the Commission sets out measures that
will simplify the process when customers wish to change the provider from which they receive telecommunications and/or broadcasting services. Under these measures, a new service provider
that the customer has selected will be able to cancel service from
the current provider on the customer’s behalf. Customers may
still cancel service on their own, if they prefer, and receive offers
made by the current service provider.
Further, the Commission finds that changes to existing rules
governing inside wire, quality of service standards, access agreements, and the use of local availabilities in the broadcasting distribution market are not warranted.
March 18, 2011
Dans la politique réglementaire, le Conseil énonce des mesures
qui simplifieront le processus à suivre lorsque des consommateurs
souhaitent changer de fournisseur de services de télécommunication ou de radiodiffusion. Ces mesures permettront au nouveau
fournisseur de services choisi par le client de résilier au nom de
ce dernier les services qu’il reçoit de son fournisseur actuel. Le
client pourra tout de même résilier lui-même ses services, s’il le
préfère, et pourra continuer de recevoir des offres du fournisseur
de services actuel.
De plus, le Conseil estime inutile de modifier les règles existantes sur le câblage intérieur, les normes de qualité de service,
les ententes sur l’accès et l’utilisation des disponibilités locales
dans le marché de la distribution de radiodiffusion.
Le 18 mars 2011
[13-1-o]
[13-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
REGULATORY POLICY 2011-198
POLITIQUE RÉGLEMENTAIRE 2011-198
Regulations for the digital television transition
Règlement relativement à la transition à la télévision numérique
The Commission announces the Conversion from Analog to
Digital Television Regulations (the Conversion Regulations) appended to this policy. These Regulations require licensed television broadcasters that operate stations, including rebroadcasting
transmitters, in certain markets and/or on channels 52 to 69 to
broadcast public service announcements (PSAs) relating to the
conversion to digital television on August 31, 2011. The Commission notes that the Conversion Regulations inadvertently refer
to April 1, 2011, as the date on which the licensees’ obligations
under sections 3 and 4 begin. Today’s release is meant to provide
early notice of the Conversion Regulations as they will read once
the appropriate corrections are made. In order to correct the date
so that it reads May 1, 2011, the Commission publishes hereinafter in the Canada Gazette the amending Regulations.
Le Conseil annonce le Règlement sur la conversion de la télévision du mode analogique au mode numérique (le Règlement
sur la conversion), annexé à la présente politique. Ce règlement
exige que les télédiffuseurs autorisés qui exploitent des stations, y
compris des réémetteurs, dans certains marchés ou sur les canaux 52 à 69, diffusent des messages d’intérêt public (MIP) à
l’égard de la transition à la télévision numérique qui aura lieu le
31 août 2011. Le Conseil note que le Règlement sur la conversion
renvoie par erreur au 1er avril comme étant la date à laquelle débutent les obligations des titulaires, en vertu des articles 3 et 4. La
publication d’aujourd’hui vise à fournir un préavis du Règlement
sur la conversion tel qu’il se lira une fois les corrections appropriées apportées. Afin de modifier la date afin qu’elle se lise
comme étant le 1er mai 2011, le Conseil publie ci-après dans la
Gazette du Canada le règlement correctif.
1102
Canada Gazette Part I
CONVERSION FROM ANALOG TO DIGITAL
TELEVISION REGULATIONS
March 26, 2011
RÈGLEMENT SUR LA CONVERSION DE LA
TÉLÉVISION DU MODE ANALOGIQUE
AU MODE NUMÉRIQUE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“broadcast day,” in respect of a licensee, means the period of up
to 18 consecutive hours, beginning each day not earlier than
six o’clock in the morning and ending not later than one o’clock
in the morning of the following day, as selected by the licensee.
(journée de radiodiffusion)
“licensed” means licensed by the Commission under paragraph 9(1)(b) of the Broadcasting Act. (autorisé)
“licensee” means a station operator or network operator who is
authorized to operate an analog transmitter with a power greater
than 50 watts on the VHF band or greater than 500 watts on the
UHF band. (titulaire)
“network operator” means a person who is licensed to operate a
television network. (exploitant de réseau)
“programming” means anything that is broadcast but does not
include visual images, whether or not combined with sounds, that
consist predominantly of alphanumeric text. (programmation)
“station” means a television programming undertaking that
transmits sounds and images or a broadcasting transmitting
undertaking that transmits sounds and images but does not include a broadcasting undertaking that only rebroadcasts the radiocommunications of another licensed broadcasting undertaking.
(station)
“station operator” means a person who is licensed to operate a
station. (exploitant de station)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« autorisé » Se dit de quiconque s’est vu attribuer une licence par
le Conseil en vertu de l’alinéa 9(1)b) de la Loi sur la radiodiffusion. (licensed)
« exploitant de réseau » Personne autorisée à exploiter un réseau
de télévision. (network operator)
« exploitant de station » Personne autorisée à exploiter une station. (station operator)
« journée de radiodiffusion » Période choisie par le titulaire, qui
comprend un maximum de 18 heures consécutives commençant
chaque jour au plus tôt à 6 h et se terminant au plus tard à 1 h le
lendemain matin. (broadcast day)
« programmation » Tout ce qui est diffusé, à l’exception des images, muettes ou non, consistant essentiellement en des lettres ou
des chiffres. (programming)
« station » Entreprise de programmation (télévision) qui émet des
sons et des images ou entreprise d’émission de radiodiffusion qui
émet des sons et des images, à l’exclusion de l’entreprise de radiodiffusion qui se borne à réémettre les radiocommunications
d’une autre entreprise de radiodiffusion autorisée. (station)
« titulaire » Exploitant de station ou exploitant de réseau autorisé
à exploiter un émetteur analogique dont la puissance d’émission
est de plus de 50 watts sur la bande VHF ou de plus de 500 watts
sur la bande UHF. (licensee)
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply to every licensee
(a) that operates in markets that have populations of
300,000 persons or more;
(a.1) that operates in markets that include the national capital
or a provincial capital;
(b) that operates in markets that are served by more than one
television station; or
(c) whose programming is broadcast on channels 52 to 69 in
any market.
2. Le présent règlement s’applique à tout titulaire :
a) qui exploite son entreprise dans les marchés comptant
300 000 habitants ou plus;
a.1) qui exploite son entreprise dans des marchés qui comprennent la Capitale nationale ou une capitale provinciale
b) qui exploite son entreprise dans les marchés desservis par
plus d’une station de télévision;
c) dont la programmation est diffusée sur les canaux 52 à 69,
peu importe le marché.
PUBLIC SERVICE ANNOUNCEMENTS
MESSAGE D’INTÉRÊT PUBLIC
3. (1) Except as otherwise provided under a licensee’s condition of licence, every licensee must, beginning no later than
May 1, 2011, broadcast a public service announcement at least six
times per broadcast day, increasing to eight times per broadcast
day beginning on August 1, 2011 or one month before the licensee ceases to broadcast in analog or changes channel, whichever
is sooner.
(2) At least 25% of the required announcements per broadcast
day must be broadcast between 7:00 p.m. and 11:00 p.m.
(3) The broadcast announcements must
(a) have a duration of at least 30 consecutive seconds;
(b) contain the information set out in the schedule; and
(c) be closed captioned and contain audio description of onscreen information.
(4) A licensee may use a crawl to fulfil up to 25% of their obligations under this section.
3. (1) Sauf condition contraire prévue à sa licence, le titulaire
diffuse, au plus tard à compter du 1er mai 2011, un message
d’intérêt public au moins six fois par journée de radiodiffusion et,
à compter du 1er août 2011 ou, si elle est antérieure, de la date qui
précède d’un mois la cessation de diffusion en mode analogique
ou du changement de canal au moins, huit fois par journée de
radiodiffusion.
(2) Au moins 25 % des messages requis par journée de radiodiffusion sont diffusés entre 19 h et 23 h.
(3) Le message diffusé satisfait aux exigences suivantes :
a) il est d’une durée d’au moins trente secondes consécutives;
b) il contient les renseignements visés à l’annexe;
c) il est sous-titré et comporte une description sonore de
l’information à l’écran.
(4) Le titulaire peut se servir de messages défilant à l’écran
afin de combler jusqu’à 25 % des obligations prévues au présent
article.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1103
(5) A crawl must not be used during the broadcast of programming that contains audio description of on-screen information or
described video.
(5) Les messages défilants ne peuvent être utilisés pendant la
diffusion de programmation comportant une description sonore de
l’information à l’écran ou une vidéodescription.
OTHER MEANS OF INFORMATION
AUTRES MOYENS D’INFORMATION
4. Except as otherwise provided under a licensee’s condition of
licence, every licensee must, beginning no later than May 1,
2011, post and keep posted on their website
(a) the information regarding the conversion that is set out in
the schedule;
(b) a description of the steps that an over-the-air viewer may
need to take to continue receiving and viewing the station’s
over-the-air programming after the conversion;
(c) the channel on which the station will broadcast after the
conversion;
(d) as soon as they are known, the date and time that the station
will cease broadcasting in analog;
(e) as soon as they are known, the date and time that the station
will begin or began broadcasting on the post-conversion channel referred to in paragraph (c); and
(f) if applicable, a description of the discrete geographic areas
where a loss of service is likely to occur.
4. Sauf condition contraire prévue à sa licence, le titulaire affiche - et garde affichés - sur son site web, au plus tard à compter
du 1er mai 2011, les renseignements suivants :
a) ceux relatifs à la conversion qui sont prévus à l’annexe;
b) une description des démarches qu’un téléspectateur en direct
pourrait devoir entreprendre afin de continuer de recevoir et
de voir la programmation en direct de la station après la
conversion;
c) le canal sur lequel la station diffusera sa programmation
après la conversion;
d) dès qu’elles sont connues, les date et heure auxquelles la station cessera de diffuser en mode analogique;
e) dès qu’elles sont connues, les date et heure auxquelles la station commencera ou a commencé à diffuser en mode numérique sur le canal visé à l’alinéa c);
f) le cas échéant, une description des différentes zones géographiques dans lesquelles la perte de service risque de survenir.
CESSATION OF OBLIGATION
CESSATION DE L’OBLIGATION
5. A licensee’s obligation to broadcast and post public service
announcements ceases when the licensee completes their conversion and shuts off their analog transmitter.
5. L’obligation de diffuser et d’afficher les messages d’intérêt
public cesse dès que le titulaire mène à terme la conversion et met
son émetteur analogique hors de service.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. These Regulations come into force on April 1, 2011.
6. Le présent règlement entre en vigueur le 1er avril 2011.
SCHEDULE
(Paragraphs 3(3)(b) and 4(a))
ANNEXE
(alinéas 3(3)b) et 4a))
PUBLIC SERVICE ANNOUNCEMENTS
MESSAGE D’INTÉRÊT PUBLIC
A public service announcement must contain the following
information:
(a) a statement to the effect that the Canadian television system
is in the process of converting its over-the-air transmitters from
analog to digital;
(b) if applicable, a statement to the effect that some viewers
may experience a loss of service following the conversion;
(c) a statement to the effect that only those viewers who receive the signal directly over the air may be impacted by the
conversion;
(d) a statement to the effect that an over-the-air viewer may
need to take steps to continue receiving and viewing the station’s over-the-air programming after the conversion and an
indication of where further information on those steps can be
found; and
(e) the licensee’s contact information and website address.
Le message d’intérêt public contient les renseignements
suivants :
a) une déclaration selon laquelle le système télévisuel canadien
est en voie de convertir ses émetteurs en direct du mode analogique au mode numérique;
b) le cas échéant, une déclaration selon laquelle il pourrait
résulter de la conversion une perte de service pour certains
téléspectateurs;
c) une déclaration selon laquelle seul le téléspectateur qui reçoit le signal en direct risque d’être touché par la conversion;
d) une déclaration selon laquelle le téléspectateur en direct
pourrait devoir entreprendre des démarches afin de continuer
de recevoir et de voir la programmation en direct de la station
après la conversion et une indication de l’endroit où il est possible de trouver les renseignements relatifs à ces démarches;
e) les coordonnées du titulaire ainsi que l’adresse de son site
web.
Follow-up to Broadcasting Regulatory Policy CRTC 2011-198
Suivi à la politique réglementaire de radiodiffusion
CRTC 2011-198
As indicated in Broadcasting Regulatory Policy CRTC 2011-198,
the Commission calls for comments on the Regulations Amending
the Conversion from Analog to Digital Television Regulations to
Tel qu’est indiqué dans la politique réglementaire de radiodiffusion CRTC 2011-198, le Conseil sollicite des observations sur
le Règlement modifiant le Règlement sur la conversion de la
1104
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
revise the date on which the licensees’ obligations under sections 3 and 4 begin so that it reads May 1, 2011. The amendment
also corrects the application section so that the obligations apply
to all licensees who operate in markets that include the national
capital or a provincial capital. The deadline for comments is
March 29, 2011.
télévision du mode analogique au mode numérique afin que la
date à laquelle débutent les obligations des titulaires en vertu des
articles 3 et 4 soit révisée et fixée au 1er mai 2011. Cette modification corrige également la section d’application de sorte qu’elle
s’applique aux titulaires qui exploitent une entreprise dans les
marchés comprenant le marché de la capitale nationale ou une
capitale provinciale. Les observations doivent être reçues au plus
tard le 29 mars 2011.
REGULATIONS AMENDING THE CONVERSION
FROM ANALOG TO DIGITAL TELEVISION
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA
CONVERSION DE LA TÉLÉVISION DU MODE
ANALOGIQUE AU MODE NUMÉRIQUE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Section 2 of the Conversion from Analog to Digital Television Regulations1 is amended by adding the following after
paragraph (a):
(a.1) that operates in markets that include the national capital
or a provincial capital;
2. Subsection 3(1) of the Regulations is amended by replacing “April 1, 2011” with “May 1, 2011”.
3. The portion of section 4 of the Regulations before
paragraph (a) is amended by replacing “April 1, 2011” with
“May 1, 2011”.
1. L’article 2 du Règlement sur la conversion de la télévision
du mode analogique au mode numérique1 est modifié par adjonction, après l’alinéa a), de ce qui suit :
a.1) qui exploite son entreprise dans les marchés comprenant la
capitale nationale ou une capitale provinciale;
2. Au paragraphe 3(1) du même règlement, « 1er avril
2011 » est remplacé par « 1er mai 2011 ».
3. Dans le passage de l’article 4 du même règlement
précédant l’alinéa a), « 1er avril 2011 » est remplacé par
« 1er mai 2011 ».
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
March 18, 2011
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
Le 18 mars 2011
[13-1-o]
[13-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées
ci-après en s’adressant au CRTC.
2011-183
2011-183
March 14, 2011
1760791 Ontario Inc.
Mississauga, Ontario
Le 14 mars 2011
1760791 Ontario Inc.
Mississauga (Ontario)
Approved — Application to amend the broadcasting licence for
the commercial ethnic radio station CINA Mississauga.
Approuvé — Demande en vue de modifier la licence de radiodiffusion de la station de radio commerciale à caractère ethnique
CINA Mississauga.
2011-121-1
2011-121-1
March 15, 2011
Astral Media Radio Inc.
Québec and Sherbrooke, Quebec
Le 15 mars 2011
Astral Media Radio inc.
Québec et Sherbrooke (Québec)
Correction — The Commission corrects CITF-FM Québec,
CITÉ-FM-1 Sherbrooke and its transmitter CITÉ-FM-2
Sherbrooke — Licence amendments and renewals, Broadcasting
Decision CRTC 2011-121, February 23, 2011, by replacing
paragraph 10 of that decision.
Correction — Le Conseil corrige CITF-FM Québec, CITÉ-FM-1
Sherbrooke et son émetteur CITÉ-FM-2 Sherbrooke —
Modification de licences et renouvellements, décision de
radiodiffusion CRTC 2011-121, 23 février 2011, en remplaçant le
paragraphe 10 de cette décision.
———
———
1
1
SOR/2011-65
DORS/2011-65
Le 26 mars 2011
2011-150-1
Gazette du Canada Partie I
March 15, 2011
2011-150-1
1105
Le 15 mars 2011
Rogers Broadcasting Limited
Edmonton and Fort McMurray, Alberta
Correction — The Commission corrects CHDI-FM Edmonton
and CJOK-FM Fort McMurray and its transmitter CJOK-FM-1
Tar Island — Licence renewals, Broadcasting Decision
CRTC 2011-150, March 4, 2011, by deleting the references to
CJOK-FM-1 Tar Island found in that decision, as well as in
Appendix 2 to that decision.
Rogers Broadcasting Limited
Edmonton et Fort McMurray (Alberta)
Correction — Le Conseil corrige CHDI-FM Edmonton et CJOKFM Fort McMurray et son émetteur CJOK-FM-1 Tar Island —
Renouvellements de licence, décision de radiodiffusion CRTC
2011-150, 4 mars 2011, en supprimant les références à CJOKFM-1 Tar Island que l’on retrouve dans cette décision ainsi qu’à
l’annexe 2 de cette décision.
2011-197
2011-197
March 18, 2011
Various radio programming undertakings
Across Canada
Le 18 mars 2011
Diverses entreprises de programmation de radio
L’ensemble du Canada
Renewed — Broadcasting licences for the radio stations set out in
the appendix to the decision, from April 1, 2011, to August 31,
2011, subject to the terms and conditions in effect under the current licences.
Renouvelé — Licences de radiodiffusion des stations de radio
énoncées à l’annexe de la décision, du 1er avril 2011 au 31 août
2011, selon les mêmes modalités et conditions de licence que
celles en vigueur dans les licences actuelles.
[13-1-o]
[13-1-o]
NATIONAL ENERGY BOARD
OFFICE NATIONAL DE L’ÉNERGIE
APPLICATION TO EXPORT ELECTRICITY TO THE
UNITED STATES
DEMANDE VISANT L’EXPORTATION D’ÉLECTRICITÉ
AUX ÉTATS-UNIS
BP Canada Energy Company
BP Canada Energy Company
By an application dated March 17, 2011, BP Canada Energy
Company (the “Applicant”) has applied to the National Energy
Board (the “Board”), under Division II of Part VI of the National
Energy Board Act (the “Act”), for authorization to export up to
200 000 MWh of combined firm and interruptible energy annually for a period of 10 years.
BP Canada Energy Company (le « demandeur ») a déposé auprès de l’Office national de l’énergie (l’« Office »), aux termes de
la section II de la partie VI de la Loi sur l’Office national de
l’énergie (la « Loi »), une demande datée du 17 mars 2011 en vue
d’obtenir l’autorisation d’exporter jusqu’à un total combiné de
200 000 MWh par année d’énergie garantie et interruptible pendant une période de 10 ans.
L’Office souhaite obtenir les commentaires des parties intéressées sur cette demande avant de délivrer un permis ou de recommander au gouverneur en conseil la tenue d’une audience publique. Les instructions relatives à la procédure énoncées ci-après
exposent en détail la démarche qui sera suivie.
1. Le demandeur doit déposer et conserver en dossier des
copies de la demande, aux fins d’examen public pendant les heures normales d’ouverture, à ses bureaux situés à l’adresse suivante : BP Canada Energy Company, 240 4th Avenue SW, Calgary (Alberta) T2P 2H8, à l’attention de : Peter Exall, 403-233-1252
(téléphone), et en fournir une copie à quiconque en fait la demande. Il est également possible de consulter une copie de la
demande, pendant les heures normales d’ouverture, à la bibliothèque de l’Office, située au 444 Seventh Avenue SW,
Pièce 1002, Calgary (Alberta) T2P 0X8, ou en ligne à l’adresse
www.neb-one.gc.ca.
2. Les parties qui désirent déposer un mémoire doivent le faire
auprès de la Secrétaire, Office national de l’énergie, 444 Seventh
Avenue SW, Calgary (Alberta) T2P 0X8, 403-292-5503 (télécopieur), et le signifier au demandeur, au plus tard le 23 avril 2011.
3. Conformément au paragraphe 119.06(2) de la Loi, l’Office
tiendra compte de tous les facteurs qu’il estime pertinents. En
particulier, il s’intéresse aux points de vue des déposants sur les
questions suivantes :
a) les conséquences de l’exportation sur les provinces autres
que la province exportatrice;
b) les conséquences de l’exportation sur l’environnement;
The Board wishes to obtain the views of interested parties on
this application before issuing a permit or recommending to the
Governor in Council that a public hearing be held. The directions
on procedure that follow explain in detail the procedure that will
be used.
1. The Applicant shall deposit and keep on file, for public
inspection during normal business hours, copies of the application at its offices located at BP Canada Energy Company,
240 4th Avenue SW, Calgary, Alberta T2P 2H8, Attention: Peter
Exall, 403-233-1252 (telephone), and provide a copy of the application to any person who requests one. A copy of the application
is also available for viewing during normal business hours in the
Board’s library, at 444 Seventh Avenue SW, Room 1002, Calgary, Alberta T2P 0X8, or online at www.neb-one.gc.ca.
2. Submissions that any party wishes to present shall be filed
with the Secretary, National Energy Board, 444 Seventh Avenue
SW, Calgary, Alberta T2P 0X8, 403-292-5503 (fax), and served
on the Applicant by April 23, 2011.
3. Pursuant to subsection 119.06(2) of the Act, the Board shall
have regard to all considerations that appear to it to be relevant. In
particular, the Board is interested in the views of submitters with
respect to
(a) the effect of the exportation of the electricity on provinces
other than that from which the electricity is to be exported;
(b) the impact of the exportation on the environment; and
1106
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
ANNE-MARIE ERICKSON
Secretary
c) si le demandeur :
(i) a informé quiconque s’est montré intéressé par l’achat
d’électricité pour consommation au Canada des quantités et
des catégories de services offerts,
(ii) a donné la possibilité d’acheter de l’électricité à des conditions aussi favorables que celles indiquées dans la demande
à ceux qui ont, dans un délai raisonnable suivant la communication de ce fait, manifesté l’intention d’acheter de l’électricité pour consommation au Canada.
4. Si le demandeur souhaite répondre aux mémoires visés aux
points 2 et 3 du présent avis de la demande et des présentes
instructions relatives à la procédure, il doit déposer sa réponse
auprès de la secrétaire de l’Office et en signifier une copie à la
partie qui a déposé le mémoire, au plus tard le 8 mai 2011.
5. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les méthodes régissant l’examen mené par l’Office, veuillez communiquer
avec la secrétaire de l’Office, par téléphone au 403-299-2714 ou
par télécopieur au 403-292-5503.
La secrétaire
ANNE-MARIE ERICKSON
[13-1-o]
[13-1-o]
(c) whether the Applicant has
(i) informed those who have declared an interest in buying
electricity for consumption in Canada of the quantities and
classes of service available for sale, and
(ii) given an opportunity to purchase electricity on terms and
conditions as favourable as the terms and conditions specified in the application to those who, within a reasonable time
of being so informed, demonstrate an intention to buy electricity for consumption in Canada.
4. Any answer to submissions that the Applicant wishes to
present in response to items 2 and 3 of this notice of application
and directions on procedure shall be filed with the Secretary of
the Board and served on the party that filed the submission by
May 8, 2011.
5. For further information on the procedures governing the
Board’s examination, contact the Secretary of the Board at 403299-2714 (telephone) or 403-292-5503 (fax).
NATIONAL ENERGY BOARD
OFFICE NATIONAL DE L’ÉNERGIE
APPLICATION TO EXPORT ELECTRICITY TO THE
UNITED STATES
DEMANDE VISANT L’EXPORTATION D’ÉLECTRICITÉ
AUX ÉTATS-UNIS
Dynasty Power Inc.
Dynasty Power Inc.
By an application dated March 26, 2011, Dynasty Power Inc.
(the “Applicant”) has applied to the National Energy Board (the
“Board”), under Division II of Part VI of the National Energy
Board Act (the “Act”), for authorization to export up to
8 760 000 MWh of combined firm and interruptible energy annually for a period of 10 years.
Dynasty Power Inc. (le « demandeur ») a déposé auprès de
l’Office national de l’énergie (l’« Office »), aux termes de la section II de la partie VI de la Loi sur l’Office national de l’énergie
(la « Loi »), une demande datée du 26 mars 2011 en vue d’obtenir l’autorisation d’exporter jusqu’à un total combiné de
8 760 000 MWh par année d’énergie garantie et interruptible pendant une période de 10 ans.
L’Office souhaite obtenir les commentaires des parties intéressées sur cette demande avant de délivrer un permis ou de recommander au gouverneur en conseil la tenue d’une audience publique. Les instructions relatives à la procédure énoncées ci-après
exposent en détail la démarche qui sera suivie.
1. Le demandeur doit déposer et conserver en dossier des
copies de la demande, aux fins d’examen public pendant les heures normales d’ouverture, à ses bureaux situés au 77 Cresthaven
View SW, Calgary (Alberta) T3B 5Y2, 403-630-3366 (téléphone), et en fournir une copie à quiconque en fait la demande. Il
est également possible de consulter une copie de la demande,
pendant les heures normales d’ouverture, à la bibliothèque de
l’Office, située au 444 Seventh Avenue SW, Pièce 1002, Calgary
(Alberta) T2P 0X8, ou en ligne à l’adresse www.neb-one.gc.ca.
2. Les parties qui désirent déposer un mémoire doivent le faire
auprès de la Secrétaire, Office national de l’énergie, 444 Seventh
Avenue SW, Calgary (Alberta) T2P 0X8, 403-292-5503 (télécopieur), et le signifier au demandeur, au plus tard le 25 avril 2011.
3. Conformément au paragraphe 119.06(2) de la Loi, l’Office
tiendra compte de tous les facteurs qu’il estime pertinents. En
particulier, il s’intéresse aux points de vue des déposants sur les
questions suivantes :
a) les conséquences de l’exportation sur les provinces autres
que la province exportatrice;
b) les conséquences de l’exportation sur l’environnement;
The Board wishes to obtain the views of interested parties on
this application before issuing a permit or recommending to the
Governor in Council that a public hearing be held. The directions
on procedure that follow explain in detail the procedure that will
be used.
1. The Applicant shall deposit and keep on file, for public inspection during normal business hours, copies of the application
at its offices located at 77 Cresthaven View SW, Calgary, Alberta
T3B 5Y2, 403-630-3366 (telephone), and provide a copy of the
application to any person who requests one. A copy of the application is also available for viewing during normal business hours
in the Board’s library, at 444 Seventh Avenue SW, Room 1002,
Calgary, Alberta T2P 0X8, or online at www.neb-one.gc.ca.
2. Submissions that any party wishes to present shall be filed
with the Secretary, National Energy Board, 444 Seventh Avenue SW, Calgary, Alberta T2P 0X8, 403-292-5503 (fax), and
served on the Applicant by April 25, 2011.
3. Pursuant to subsection 119.06(2) of the Act, the Board shall
have regard to all considerations that appear to it to be relevant. In
particular, the Board is interested in the views of submitters with
respect to
(a) the effect of the exportation of the electricity on provinces
other than that from which the electricity is to be exported;
(b) the impact of the exportation on the environment; and
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1107
ANNE-MARIE ERICKSON
Secretary
c) si le demandeur :
(i) a informé quiconque s’est montré intéressé par l’achat
d’électricité pour consommation au Canada des quantités et
des catégories de services offerts,
(ii) a donné la possibilité d’acheter de l’électricité à des conditions aussi favorables que celles indiquées dans la demande
à ceux qui ont, dans un délai raisonnable suivant la communication de ce fait, manifesté l’intention d’acheter de l’électricité pour consommation au Canada.
4. Si le demandeur souhaite répondre aux mémoires visés aux
points 2 et 3 du présent avis de la demande et des présentes instructions relatives à la procédure, il doit déposer sa réponse auprès de la secrétaire de l’Office et en signifier une copie à la partie qui a déposé le mémoire, au plus tard le 10 mai 2011.
5. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les méthodes régissant l’examen mené par l’Office, veuillez communiquer
avec la secrétaire de l’Office, par téléphone au 403-299-2714 ou
par télécopieur au 403-292-5503.
La secrétaire
ANNE-MARIE ERICKSON
[13-1-o]
[13-1-o]
(c) whether the Applicant has
(i) informed those who have declared an interest in buying
electricity for consumption in Canada of the quantities and
classes of service available for sale, and
(ii) given an opportunity to purchase electricity on terms and
conditions as favourable as the terms and conditions specified in the application to those who, within a reasonable time
of being so informed, demonstrate an intention to buy electricity for consumption in Canada.
4. Any answer to submissions that the Applicant wishes to present in response to items 2 and 3 of this notice of application and
directions on procedure shall be filed with the Secretary of the
Board and served on the party that filed the submission by
May 10, 2011.
5. For further information on the procedures governing the
Board’s examination, contact the Secretary of the Board at 403299-2714 (telephone) or 403-292-5503 (fax).
PARKS CANADA AGENCY
AGENCE PARCS CANADA
SPECIES AT RISK ACT
LOI SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL
Description of critical habitat of Eastern Prickly Pear Cactus in
Point Pelee National Park of Canada
Description de l’habitat essentiel de l’oponce de l’Est dans le
parc national de la Pointe-Pelée du Canada
Eastern Prickly Pear Cactus (Opuntia humifusa) is a species
listed on Schedule 1 to the Species at Risk Act as endangered.
Critical habitat for Eastern Prickly Pear Cactus is identified
within the final Recovery Strategy for the Eastern Prickly Pear
Cactus (Opuntia humifusa) in Canada.
Notice is hereby given that, pursuant to subsection 58(2) of the
Species at Risk Act, critical habitat of Eastern Prickly Pear Cactus
in Point Pelee National Park of Canada, as identified on the
National Topographic System (NTS) Map 40G/15 (Edition 7,
printed 2001), is described as three primary successional Lake
Erie Sand Spit Savanna vegetation types, according to the Ecological Land Classification (ELC), in which the cactus is currently found. These types are (1) Little Bluestem-SwitchgrassBeachgrass Open Graminoid Sand Dunes, (2) Hoptree Shrub
Sand Dunes, and (3) Red Cedar Treed Sand Dunes. The remaining parts of the species’ critical habitat within Point Pelee National Park of Canada are identified as a circle with a radius of
25 m from the centre point of each of the following two groups of
Eastern Prickly Pear Cactus microsites (one or more groups of
cacti less than 1.0 m from other groups): (1) those found in secondary ELC vegetation types that are degraded Lake Erie Sand
Spit Savannas, and (2) those found in sites that have succeeded
beyond optimal conditions for the species, such that the cactus is
considered to be a relict of past conditions.
L’oponce de l’Est (Opuntia humifusa) est une espèce inscrite à
l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril à titre d’espèce en
voie de disparition. L’habitat essentiel de l’oponce de l’Est est
décrit dans la version définitive du Programme de rétablissement
de l’oponce de l’Est (Opuntia humifusa) au Canada.
Avis est donné, conformément au paragraphe 58(2) de la Loi
sur les espèces en péril, qu’une partie de l’habitat essentiel de
l’oponce de l’Est dans le parc national de la Pointe-Pelée du
Canada, comme l’indique la carte 40G/15 (7e édition, impression 2001) du Système national de référence cartographique
(SNRC), est constituée des trois communautés végétales de succession primaire des savanes des flèches de sable du lac Érié,
selon la classification écologique des terres (CET), où pousse
actuellement l’oponce de l’Est. Il s’agit des communautés végétales suivantes : 1) herbaçaies dunaires à graminoïdes, type à
barbon à balais, à panic raide et à ammophile à ligule courte,
2) arbustaies dunaires à ptéléa trifolié et 3) arboraies dunaires à
genévrier de Virginie. Les autres parcelles de l’habitat essentiel
de l’espèce dans le parc national de la Pointe-Pelée du Canada
sont définies par un cercle ayant un rayon de 25 m à partir du
centre de chacun des deux microsites d’oponces de l’Est suivants
(un ou plusieurs groupes d’oponces situés à moins d’un mètre
d’un autre groupe) : 1) ceux se trouvant dans les communautés
végétales de succession secondaire de la CET qui sont des savanes des flèches de sable du lac Érié dégradées et 2) ceux se trouvant dans les sites où l’espèce s’est maintenue en présence de
conditions de croissance subobtimales, de sorte que l’oponce est
considéré comme une relique.
Les éléments anthropiques existants, tels que stationnements,
routes, sentiers, allées piétonnières, cimetières et champs d’épuration, entre autres, sont exclus de l’habitat essentiel. Les microsites
où l’oponce de l’Est a été planté ou transplanté, les sites non validés et les sites dont l’emplacement exact ou l’origine est incertain
ne constituent pas un habitat essentiel. Dans le parc national de la
Existing anthropogenic features, including, but not limited to,
parking lots, roads, trails, footpaths, cemeteries and septic fields,
are excluded from the species’ critical habitat. Areas where all
Eastern Prickly Pear Cactus microsites have been planted or
transplanted, where records remain unverified or where its location or origin is uncertain, are not considered critical habitat. Two
1108
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
areas within Point Pelee National Park of Canada currently fit
within this category. Complete geographical descriptions of these
two areas are housed at Point Pelee National Park of Canada.
Precise geographic locations for Eastern Prickly Pear Cactus
critical habitat are not presented here to protect the species from
the threat of collection. Further details regarding Eastern Prickly
Pear Cactus critical habitat can be found at the Species at Risk
Public Registry Web site.
March 11, 2011
GEOFFREY HANCOCK
Superintendent
Southwestern Ontario Field Unit
Pointe-Pelée du Canada, deux sites appartiennent à cette catégorie. Une description détaillée de l’emplacement de ces deux sites
est conservée au parc national de la Pointe-Pelée du Canada.
L’emplacement géographique précis de l’habitat essentiel de
l’oponce de l’Est n’est pas décrit dans le présent avis afin de protéger l’espèce contre les risques de cueillette. Pour plus de détails
sur l’habitat essentiel de l’oponce de l’Est, consultez le site Web
du Registre public des espèces en péril.
Le 11 mars 2011
Le directeur
Unité de gestion du Sud-Ouest de l’Ontario
GEOFFREY HANCOCK
[13-1-o]
[13-1-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1109
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
CANADIAN STOCK TRANSFER & TRUST COMPANY
SOCIÉTÉ DE FIDUCIE ET DE TRANSFERT D’ACTIONS
CANADIENNE
APPLICATION TO ESTABLISH A TRUST COMPANY
DEMANDE DE CONSTITUTION D’UNE SOCIÉTÉ DE
FIDUCIE
Notice is hereby given that Pacific Equity Partners Fund IV GP
(Jersey) Limited, a Jersey entity, Pacific Equity Partners Fund IV,
L.P., a Delaware entity, Armor Acquisition LLC, a Delaware
entity, Canadian Stock Transfer Holdings LLC, a Delaware entity,
and Canadian Stock Transfer Company Inc., a Canadian entity,
intend to file with the Superintendent of Financial Institutions, on
or after April 16, 2011, an application for the Minister of Finance
to issue letters patent incorporating a trust company under the
name Canadian Stock Transfer & Trust Company, in English, and
Société de fiducie et de transfert d’actions canadienne, in French,
to carry on the business of a trust company in Canada. Its head
office will be located in the city of Toronto, Ontario.
Avis est par les présentes donné que Pacific Equity Partners
Fund IV GP (Jersey) Limited, entité constituée à Jersey, Pacific
Equity Partners Fund IV, L.P., entité constituée au Delaware,
Armor Acquisition LLC, entité constituée au Delaware, Canadian
Stock Transfer Holdings LLC, entité constituée au Delaware, et
Société canadienne de transfert d’actions Inc., entité constituée au
Canada, ont l’intention de déposer auprès du surintendant des
institutions financières, au plus tôt le 16 avril 2011, une demande
pour que le ministre des Finances délivre des lettres patentes en
vue de constituer une société de fiducie sous la dénomination
Société de fiducie et de transfert d’actions canadienne, en français, et Canadian Stock Transfer & Trust Company, en anglais,
pour qu’elle exerce les activités d’une société de fiducie au Canada. Son siège sera situé à Toronto, en Ontario.
Quiconque s’oppose au projet de constitution peut notifier par
écrit son opposition au Bureau du surintendant des institutions
financières, 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au plus
tard le 16 mai 2011.
Le 26 mars 2011
OSLER, HOSKIN & HARCOURT S.E.N.C.R.L./s.r.l.
Nota : La publication du présent avis ne doit pas être interprétée
comme une attestation de la délivrance de lettres patentes visant à
constituer la société. La délivrance des lettres patentes sera tributaire du processus normal d’examen des demandes prévu par la
Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt et de la décision du ministre des Finances.
Any person who objects to the proposed incorporation may
submit an objection in writing to the Office of the Superintendent
of Financial Institutions, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A
0H2, on or before May 16, 2011.
March 26, 2011
OSLER, HOSKIN & HARCOURT LLP
Note: The publication of this Notice should not be construed as
evidence that letters patent will be issued to incorporate the company. The granting of the letters patent will be dependent upon
the normal Trust and Loan Companies Act application review
process and the discretion of the Minister of Finance.
[13-4-o]
[13-4-o]
CHIROPRACTIC WITHOUT BORDERS CANADA
CHIROPRATIQUE SANS FRONTIÈRES CANADA
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that Chiropractic Without Borders Canada has changed the location of its head office to the city of Montréal, province of Quebec.
March 13, 2011
CHRISTIAN GENEST-BOUDREAU
President
Avis est par les présentes donné que Chiropratique Sans Frontières Canada a changé le lieu de son siège social qui est maintenant situé à Montréal, province de Québec.
Le 13 mars 2011
Le président
CHRISTIAN GENEST-BOUDREAU
[13-1-o]
[13-1-o]
COLD OCEAN SALMON INC.
COLD OCEAN SALMON INC.
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Cold Ocean Salmon Inc. hereby gives notice that an application
has been made to the Minister of Transport, Infrastructure and
Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, Cold Ocean Salmon Inc. has deposited
with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities
La société Cold Ocean Salmon Inc. donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi
sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des
plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La Cold
Ocean Salmon Inc. a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé
1110
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
and in the town offices of the federal electoral district of
Random—Burin—St. George’s, at Belleoram and Rencontre East,
in Fortune Bay, Newfoundland and Labrador, under deposit
Nos. 8200-2004-700153/8200-04-1099, 8200-2005-700136/820005-1111, and 8200-005-700153/8200-05-1130, a description of
the site and plans for the proposed aquaculture sites in Belle Harbour mouth west, Doctors Harbour, and Belle Island East, in
Belle Bay, in Fortune Bay, Newfoundland and Labrador.
auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des
Collectivités et aux bureaux d’administration municipale de la
circonscription électorale fédérale de Random—Burin—
St. George’s, à Belleoram et Rencontre East, dans la baie
Fortune (Terre-Neuve-et-Labrador) sous les numéros de dépôt 8200-2004-700153/8200-04-1099, 8200-2005-700136/820005-1111 et 8200-005-700153/8200-05-1130, une description de
l’emplacement et les plans de sites aquacoles que l’on propose de
construire à l’embouchure ouest du havre Belle, au havre Doctors
et à l’est de l’île Belle, dans la baie Belle, dans la baie Fortune
(Terre-Neuve-et-Labrador).
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Manager, Navigable Waters Protection Program, Transport Canada, P.O. Box 1300, John Cabot
Building, 10 Barter’s Hill, St. John’s, Newfoundland and Labrador A1C 6H8. However, comments will be considered only if
they are in writing and are received not later than 30 days after
the date of publication of the last notice. Although all comments
conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
ROBERT H. SWEENEY
Tout commentaire relatif à l’incidence de cet ouvrage sur la
navigation maritime peut être adressé au Gestionnaire, Programme de protection des eaux navigables, Transports Canada,
Case postale 1300, Immeuble John Cabot, 10 Barter’s Hill,
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) A1C 6H8. Veuillez noter
que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication du dernier avis seront
considérés. Même si tous les commentaires respectant les conditions précitées seront considérés, aucune réponse individuelle ne
sera transmise.
St. Stephen, le 3 mars 2011
ROBERT H. SWEENEY
[13-1-o]
[13-1]
St. Stephen, March 3, 2011
CWB GROUP — INDUSTRY SERVICES
GROUPE CWB — SERVICES À L’INDUSTRIE
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that CWB GROUP — INDUSTRY
SERVICES has changed the location of its head office to the
town of Milton, province of Ontario.
March 15, 2011
DOUGLAS R. LUCIANI
President
Avis est par les présentes donné que le GROUPE CWB —
SERVICES À L’INDUSTRIE a changé le lieu de son siège social
qui est maintenant situé à Milton, province d’Ontario.
Le 15 mars 2011
Le président
DOUGLAS R. LUCIANI
[13-1-o]
[13-1-o]
THE DOMINION ATLANTIC RAILWAY COMPANY
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER
DOMINION-ATLANTIC
ANNUAL MEETING
ASSEMBLÉE ANNUELLE
The annual meeting of the shareholders of The Dominion
Atlantic Railway Company will be held in the Yale Room,
Suite 920, 401 9th Avenue SW, Calgary, Alberta, on Tuesday,
April 12, 2011, at 9:30 a.m., for presentation of the financial
statements, the election of directors, and for the transaction of
such other business as may properly come before the meeting.
Calgary, February 22, 2011
By order of the Board
M. H. LEONG
Secretary
L’assemblée annuelle des actionnaires de la Compagnie du
chemin de fer Dominion-Atlantic se tiendra dans la salle Yale,
Bureau 920, 401 9th Avenue SW, Calgary (Alberta), le mardi
12 avril 2011, à 9 h 30, pour présenter les états financiers, élire
les administrateurs et examiner toutes les questions dont elle
pourra être saisie.
Calgary, le 22 février 2011
Par ordre du conseil
Le secrétaire
M. H. LEONG
[11-4-o]
[11-4-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1111
ESSENTIAL GRACE FOUNDATION
ESSENTIAL GRACE FOUNDATION
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that ESSENTIAL GRACE FOUNDATION intends to apply to the Minister of Industry for leave to
surrender its charter pursuant to subsection 32(1) of the Canada
Corporations Act.
March 8, 2011
R. NEGUS
Director
Avis est par les présentes donné que ESSENTIAL GRACE
FOUNDATION demandera au ministre de l’Industrie la permission d’abandonner sa charte en vertu du paragraphe 32(1) de la
Loi sur les corporations canadiennes.
Le 8 mars 2011
Le directeur
R. NEGUS
[13-1-o]
[13-1-o]
FIRST ALLMERICA FINANCIAL LIFE
INSURANCE COMPANY
FIRST ALLMERICA FINANCIAL LIFE
INSURANCE COMPANY
RELEASE OF ASSETS
LIBÉRATION D’ACTIF
Pursuant to Canada’s Insurance Companies Act (the “Act”),
notice is hereby given that First Allmerica Financial Life Insurance Company intends to apply to the Superintendent of Financial
Institutions (Canada), on or after April 25, 2011, for the release of
the assets that it maintains in Canada in accordance with the Act.
The publication of this notice should not be construed as evidence that assets will be released. The approval for the release of
assets will be dependent upon the normal Act application review
and the discretion of the Superintendent of Financial Institutions
(Canada).
Toronto, March 12, 2011
FIRST ALLMERICA FINANCIAL
LIFE INSURANCE COMPANY
J. BRIAN REEVE
Chief Agent in Canada
Conformément à la Loi sur les sociétés d’assurances du Canada (la « Loi »), avis est par les présentes donné que First
Allmerica Financial Life Insurance Company entend soumettre
une demande au surintendant des institutions financières (Canada), le 25 avril 2011 ou après cette date, relativement à la libération de son actif au Canada.
Tout titulaire d’une police d’assurance émise par First
Allmerica Financial Life Insurance Company ou créancier
concernant ses affaires d’assurance au Canada qui s’oppose à la
libération de l’actif doit déposer son avis d’opposition à cette
libération auprès du Bureau du surintendant des institutions financières, Division de la législation et des approbations, 255, rue
Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au plus tard le 25 avril 2011.
La publication de cet avis ne devrait pas être interprétée
comme preuve que les actifs seront libérés. L’approbation de la
libération des actifs sera soumise au processus normal de révision
des demandes en vertu de la Loi et sera à la discrétion du surintendant des institutions financières (Canada).
Toronto, le 12 mars 2011
FIRST ALLMERICA FINANCIAL
LIFE INSURANCE COMPANY
L’agent principal pour le Canada
J. BRIAN REEVE
[11-4-o]
[11-4-o]
Any policyholder or creditor in respect of First Allmerica
Financial Life Insurance Company’s insurance business in Canada opposing that release must file notice of such opposition with
the Office of the Superintendent of Financial Institutions, Legislation and Approvals Division, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario
K1A 0H2, on or before April 25, 2011.
MICHAEL O’BRIAN FOUNDATION
MICHAEL O’BRIAN FOUNDATION
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that MICHAEL O’BRIAN FOUNDATION intends to apply to the Minister of Industry for leave to
surrender its charter pursuant to subsection 32(1) of the Canada
Corporations Act.
March 3, 2011
MICHAEL O’BRIAN
President
Avis est par les présentes donné que MICHAEL O’BRIAN
FOUNDATION demandera au ministre de l’Industrie la permission d’abandonner sa charte en vertu du paragraphe 32(1) de la
Loi sur les corporations canadiennes.
Le 3 mars 2011
Le président
MICHAEL O’BRIAN
[13-1-o]
[13-1-o]
1112
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
NATIONAL COUNCIL OF CANADIAN TAMILS
CONSEIL NATIONAL DE TAMOULS CANADIENS
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that National Council of Canadian
Tamils has changed the location of its head office to the city of
Toronto, province of Ontario.
March 11, 2011
MOHAN RAMAKRISHNAN
President
Avis est par les présentes donné que Conseil National de Tamouls Canadiens a changé le lieu de son siège social qui est
maintenant situé à Toronto, province d’Ontario.
Le 11 mars 2011
Le président
MOHAN RAMAKRISHNAN
[13-1-o]
[13-1-o]
PHYSIOTHERAPY FOUNDATION OF CANADA
FONDATION DE PHYSIOTHÉRAPIE DU CANADA
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that the Physiotherapy Foundation of
Canada has changed the location of its head office to 955 Green
Valley Crescent, Suite 270, Ottawa, Ontario K2C 3V4.
CHANTAL DOMPIERRE
Executive Director
Avis est par les présentes donné que la Fondation de physiothérapie du Canada a changé le lieu de son siège social qui est maintenant situé au 955, croissant Green Valley, bureau 270, Ottawa
(Ontario) K2C 3V4.
Le 17 mars 2011
La directrice générale
CHANTAL DOMPIERRE
[13-1-o]
[13-1-o]
March 17, 2011
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Great Lakes Pilotage Authority
Regulations Amending the Great Lakes Pilotage
Tariff Regulations...................................................
Regulations Amending the Great Lakes
Pilotage Regulations ...............................................
Transport, Dept. of
Airport Zoning Regulations Respecting Nine
Airports in the Nunavut Territory [RIAS] ..............
Cape Dorset Airport Zoning Regulations ....................
Clyde River Airport Zoning Regulations.....................
Iqaluit Airport Zoning Regulations..............................
Kimmirut Airport Zoning Regulations ........................
Kugaaruk Airport Zoning Regulations ........................
Pangnirtung Airport Zoning Regulations ....................
Pond Inlet Airport Zoning Regulations .......................
Qikiqtarjuaq Airport Zoning Regulations....................
Sanikiluaq Airport Zoning Regulations.......................
1113
Page
1129
Administration de pilotage des Grands Lacs
Règlement modifiant le Règlement sur les tarifs de
pilotage des Grands Lacs ........................................
Règlement modifiant le Règlement de pilotage des
Grands Lacs ............................................................
1129
1144
1147
1152
1157
1163
1168
1173
1178
1183
1188
Transports, min. des
Règlements de zonage d’aéroports concernant neuf
aéroports du Nunavut [RÉIR].................................
Règlement de zonage de l’aéroport de Cape Dorset ....
Règlement de zonage de l’aéroport de Clyde River.....
Règlement de zonage de l’aéroport d’Iqaluit...............
Règlement de zonage de l’aéroport de Kimmirut ........
Règlement de zonage de l’aéroport de Kugaaruk ........
Règlement de zonage de l’aéroport de Pangnirtung ....
Règlement de zonage de l’aéroport de Pond Inlet .......
Règlement de zonage de l’aéroport de Qikiqtarjuaq....
Règlement de zonage de l’aéroport de Sanikiluaq.......
1144
1147
1152
1157
1163
1168
1173
1178
1183
1188
1114
1114
1114
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Regulations Amending the Great Lakes Pilotage
Tariff Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les tarifs de
pilotage des Grands Lacs
Statutory authority
Pilotage Act
Fondement législatif
Loi sur le pilotage
Sponsoring agency
Great Lakes Pilotage Authority
Organisme responsable
Administration de pilotage des Grands Lacs
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Executive summary
Issue: The Great Lakes Pilotage Authority (the Authority), a
Crown corporation listed in Schedule III to the Financial Administration Act, is required by the Pilotage Act (the Act) to
set tariffs at a level that allows it to operate on a selfsustaining financial basis. Currently, the Authority has an accumulated deficit of $3.5 million. In its Special Examination
Report of April 2008, the Office of the Auditor General required the Authority to take measures to be financially selfsufficient and eliminate its accumulated deficit within the next
four years. The Authority has taken many steps since 2008 to
control costs and increase revenues. However, costs will increase in 2011 due to labour agreements previously negotiated
with clerical and pilot employees, and a further tariff amendment is necessary to ensure that the Authority returns to financial self-sufficiency. The Authority needs to amend the Great
Lakes Pilotage Tariff Regulations (the Regulations) to ensure
that the revenue it receives is sufficient to cover its costs of
providing the pilotage services for its clients.
Description: The following proposed amendments would assist in reducing the Authority’s accumulated deficit by increasing revenues:
• 3% tariff increase in all districts;
• a 3% decrease of the temporary tariff surcharge from 15%
in 2010 to 12% in 2011;
• the repeal of classes of ships, Classes 5 and 6, within the
Great Lakes region.
Cost-benefit statement: The cost-benefit analysis (CBA)
conducted for these three proposed amendments indicates that
the net present benefit to the Authority and the marine transportation industry is over $12.5 million over a 10-year period.
The full CBA is available at www.glpa-apgl.com/reports_e.
asp.
Résumé
Question : L’Administration de pilotage des Grands Lacs
(l’Administration), une société d’État indiquée à l’annexe III
de la Loi sur la gestion des finances publiques, est tenue, par
la Loi sur le pilotage, de fixer ses tarifs à un niveau qui lui
permet d’assurer son autonomie financière. À l’heure actuelle,
l’Administration a cumulé un déficit de 3,5 millions de dollars. Dans son rapport d’examen spécial d’avril 2008, le Bureau du vérificateur général a intimé l’ordre à l’Administration
de prendre des mesures adaptées en vue d’assurer son autonomie financière et d’éliminer son déficit au cours des quatre
prochaines années. L’Administration a pris de nombreuses
mesures depuis 2008 afin de contrôler ses coûts et d’accroître
ses revenus. Cependant, ses coûts augmenteront en 2011 en
raison des conventions collectives négociées avec les pilotes
et le personnel administratif, et il faudra apporter d’autres modifications aux tarifs afin d’assurer que l’Administration revienne à l’autonomie financière. L’Administration doit donc
modifier le Règlement sur les tarifs de pilotage des Grands
Lacs (le Règlement) pour veiller à ce que les recettes qu’elle
touche suffisent à couvrir les coûts qu’elle supporte pour fournir des services de pilotage à ses clients.
Description : Les modifications suivantes, qui sont proposées
et qui visent une hausse des recettes, aideront l’Administration
à réduire son déficit accumulé :
• une hausse de 3 % des tarifs dans toutes les circonscriptions;
• une diminution de 3 % du droit supplémentaire temporaire
qui était de 15 % en 2010 pour le ramener à 12 %
en 2011;
• l’abrogation des catégories de navires 5 et 6 dans la région
des Grands Lacs.
Énoncé des coûts et avantages : L’analyse coûts-avantages
réalisée relativement aux trois modifications proposées indique que l’avantage net actuel pour l’Administration et l’industrie du transport maritime est de plus de 12,5 millions de dollars sur une période de 10 ans. Il est possible de consulter le
texte intégral de l’analyse coûts-avantages à l’adresse suivante : www.glpa-apgl.com/reports_f.asp.
Le 26 mars 2011
These proposed amendments are also beneficial in that they
would allow the Authority to continue to provide its stakeholders with a safe, efficient and timely pilotage service that
ensures protection of the public, its health, environmental and
social concerns while taking into account weather conditions,
currents, traffic conditions, protection of recreational boating,
and tourism interests.
Business and consumer impacts: The proposed amendments
would increase the costs to the shipping industry and have no
observable impact on the Canadian consumer. This proposal
would not increase the administrative burden on stakeholders.
Domestic and international coordination and cooperation:
These proposed amendments are not inconsistent, nor do they
interfere with the action(s) planned by other government
departments/agencies or another level of government. The Authority and its counterpart in the United States consult on a
regular basis to coordinate on the delivery of pilotage services
and rates within the Great Lakes and no issues have been
raised as a result of these proposed amendments.
Gazette du Canada Partie I
1115
Les modifications proposées sont également bénéfiques en ce
sens qu’elles permettent à l’Administration de continuer à
fournir à ses intervenants des services de pilotage sécuritaires,
efficaces et en temps opportun qui contribuent à la protection
du public et à sa santé, apaisent les préoccupations d’ordre environnemental et social tout en tenant compte des conditions
météorologiques, des courants, des conditions de trafic maritime, de la protection des plaisanciers et des pêcheurs, et des
intérêts touristiques.
Incidences sur les entreprises et les consommateurs : Les
modifications proposées augmentent les coûts assumés par
l’industrie du transport maritime et aucune incidence observable sur les consommateurs canadiens. On s’attend à ce que les
modifications proposées n’aient aucune incidence sur le fardeau administratif des intervenants.
Coordination et coopération à l’échelle nationale et internationale : Les modifications proposées ne vont pas à l’encontre des mesures prévues par les autres ministères et organismes ou d’autres ordres de gouvernement, pas plus qu’elles
n’y font obstacle. L’Administration et son homologue des
États-Unis se consultent régulièrement pour coordonner la
prestation des services de pilotage et les tarifs dans les Grands
Lacs et aucune question n’a été soulevée relativement aux
modifications proposées.
Issue
Question
The Great Lakes Pilotage Authority (the Authority) is responsible for administering, in the interests of safety, an efficient
pilotage service within Canadian waters in the province of Quebec, south of the northern entrance of Saint-Lambert Lock and in
and around the provinces of Ontario and Manitoba. The Pilotage
Act requires that the Authority set tariffs at a level that permits it
to operate on a self-sustaining financial basis. In addition, the
Office of the Auditor General, in its Special Examination Report
of April 2008, directed the Authority to take appropriate measures
to become financially self-sufficient and to eliminate its accumulated deficit within the next four years.
L’Administration de pilotage des Grands Lacs (l’Administration) est chargée d’administrer, dans l’intérêt de la sécurité, un
service de pilotage efficace dans les eaux canadiennes de la province de Québec, au sud de l’entrée nord de l’écluse de SaintLambert et dans les eaux intérieures et périphériques des provinces d’Ontario et du Manitoba. La Loi sur le pilotage stipule que
l’Administration doit fixer ses tarifs à un niveau qui lui permet
d’assurer son autonomie financière. De plus, le Bureau du vérificateur général, dans son rapport d’examen spécial d’avril 2008, a
intimé l’ordre à l’Administration de prendre des mesures en vue
d’assurer son autonomie financière et d’éliminer son déficit au
cours des quatre prochaines années.
Au cours des derniers mois de 2008 et des premiers mois de
2009, il y a eu un important recul du trafic maritime attribuable à
la récession économique mondiale. Ainsi, le trafic assumé par
l’Administration a diminué de 42 % durant cette période. L’Administration a enregistré le trafic le plus bas de toute son histoire
en 2009. À mesure que la reprise de l’économie nord-américaine
s’est fait sentir, la tendance au chapitre du trafic s’est renversée
de sorte qu’en 2010 le trafic a augmenté de 36 % par rapport à
2009. On s’attend à ce que le trafic prévu pour 2011 soit d’un
niveau équivalent à celui connu en 2010 ou même supérieur.
L’augmentation du trafic en 2010 et d’autres facteurs ont contribué à une augmentation des recettes de l’Administration résultant de la perception des droits de pilotage; il en a résulté que
l’Administration a enregistré un excédent d’exploitation de plus
de 2 millions de dollars en 2010, ce qui lui a permis de réduire
son déficit cumulé pour l’amener à 3,5 millions de dollars au
31 décembre 2010. L’Administration prévoit éliminer son déficit
cumulé d’ici les quatre prochaines années.
Voici certains des facteurs qui ont contribué au surplus financier de l’Administration en 2010 :
• une augmentation des affectations de pilotage de l’ordre de
36 % par rapport à 2009;
• un droit supplémentaire temporaire de 15 % lié à tous les
droits de pilotage durant la période allant du 17 août 2009 au
31 décembre 2010;
• les mesures prises en 2009 pour réduire ses charges d’exploitation en réduisant le nombre de pilotes par des départs
During the latter months of 2008 and early 2009, there was a
significant decline in shipping traffic levels due to the worldwide
economic recession. In those years, the Authority’s traffic decreased by 42%. The 2009 traffic was the lowest traffic in the
Authority’s history. As the North American economy recovered,
the traffic trend was reversed in 2010 as traffic increased by 36%
from 2009 and the forecasted traffic for 2011 is expected to be the
same as 2010 or even better. The increase in traffic in 2010 and
other factors contributed in generating increased revenues for the
Authority from the collection of pilotage charges. This has resulted in the Authority having an operating surplus of over
$2.0 million in 2010, thus reducing its accumulated deficit to
$3.5 million at December 31, 2010. The Authority is planning on
eliminating its accumulated deficit in the next four years.
Contributing factors for the Authority having a financial surplus in 2010 include
• an increase in pilotage assignments of 36% from 2009;
• a 15% temporary tariff surcharge on all pilotage charges during the period from August 17, 2009, to December 31, 2010;
• steps taken in 2009 to reduce operating costs by reducing the
number of pilots through early retirement, deferring staff and
management professional development courses and reducing
travel and maintenance costs;
1116
•
•
Canada Gazette Part I
tariff increases implemented in November 2010; and
the introduction of Classes 5 and 6 for larger ships in
November 2010.
The Authority has taken many steps since 2008 to control costs
and increase revenues. However, costs will increase in 2011 due
to labour agreements previously negotiated with clerical and pilot
employees, and a further tariff amendment is necessary to help
ensure that the Authority operates on a self-sustaining financial
basis and reduces its accumulated deficit.
March 26, 2011
anticipés à la retraite, en remettant à plus tard les cours de
perfectionnement professionnel des employés et des cadres et
en réduisant les coûts associés aux voyages et aux travaux
d’entretien;
• les augmentations de tarifs mises en œuvre en novembre 2010;
• l’instauration des catégories 5 et 6 pour les navires de plus
forte jauge en novembre 2010.
L’Administration a pris de nombreuses mesures depuis 2008
afin de contrôler ses coûts et d’accroître ses revenus. Cependant,
ses coûts augmenteront en 2011 en raison des conventions collectives négociées avec les pilotes et le personnel administratif, et il
faudra apporter d’autres modifications aux tarifs afin d’assurer
que l’Administration revienne à l’autonomie financière et réduise
le déficit accumulé.
Objectives
Objectifs
The objective of the proposed amendments to the Great Lakes
Pilotage Tariff Regulations (the Regulations) is to allow the Authority to operate on a self-sustaining financial basis. The proposed amendments are intended to help ensure that the Authority
realizes for 2011 an operating surplus and positive cash-flow that
would fully cover the costs of pilotage services to its clients and
provide sufficient funding to reduce its accumulated deficit of
$3.5 million while continuing to provide a safe and efficient pilotage service in accordance with the Pilotage Act.
Les modifications que l’on propose d’apporter au Règlement
sur les tarifs de pilotage des Grands Lacs (le Règlement) ont pour
objectif de permettre à l’Administration de parvenir à l’autonomie
financière. Les modifications proposées visent à permettre à
l’Administration de réaliser en 2011 un excédent d’exploitation et
d’enregistrer des mouvements de trésorerie positifs qui couvriront
entièrement les coûts des services de pilotage fournis à ses clients
et qui assureront un financement suffisant pour réduire son déficit
accumulé de 3,5 millions de dollars tout en lui permettant de
continuer à offrir des services de pilotage sécuritaires et efficaces
conformément à la Loi sur le pilotage.
Description
Description
The Authority is proposing
a 3% general tariff increase in all of the Authority pilotage
districts;
• a 3% decrease in the temporary tariff surcharge from 15% in
2010 to 12% in 2011;
• to amend the Table immediately following subsection 3(2) of
the Regulations to repeal Classes 5 and 6 categories for larger
ships for the Great Lakes region as introduced in the 2010 tariff initiative; and
• minor editorial improvements and corrections.
L’Administration propose ce qui suit :
une augmentation globale de 3 % des tarifs dans toutes les
circonscriptions de pilotage de l’Administration;
• une diminution de 3 % du droit supplémentaire temporaire qui
était de 15 % en 2010 pour le ramener à 12 % en 2011;
• la modification du tableau suivant immédiatement le paragraphe 3(2) du Règlement de manière à abroger les catégories 5
et 6 pour les navires de plus forte jauge dans la région des
Grands Lacs tel qu’il a été instauré dans l’initiative tarifaire de
2010;
• quelques corrections et améliorations rédactionnelles
mineures.
Regulatory and non-regulatory options considered
Options réglementaires et non réglementaires considérées
The retention of the existing tariff rates was considered as a
possible option. The Authority, however, rejected this status quo
position since it had an accumulated deficit of $3.5 million at the
end of 2010 and must take measures to ensure its financial selfsufficiency and reduce its accumulated deficit. The proposed increase of tariff rates is necessary to reflect the actual costs for the
various pilotage services provided to the industry. Also, in accordance with the Special Examination Report of April 2008, the
Authority is required to be financially self-sufficient and eliminate its deficit within four years.
Le maintien des droits tarifaires actuels était une option envisageable. Toutefois, l’Administration a rejeté cette option du statu
quo, car elle avait cumulé un déficit de trésorerie de 3,5 millions
de dollars à la fin de 2010 et elle doit prendre des mesures pour
assurer son autonomie financière et réduire son déficit accumulé.
L’augmentation des droits tarifaires proposée est nécessaire pour
tenir compte des coûts réels des divers services de pilotage fournis à l’industrie. En outre, en vertu du rapport d’examen spécial
d’avril 2008 réalisé par le Bureau du vérificateur général, l’Administration est tenue d’assurer son autonomie financière et d’éliminer son déficit d’ici les quatre prochaines années.
Une deuxième option consiste à réduire encore davantage les
charges d’exploitation. Cependant, cette option n’est pas considérée comme une solution viable puisque cela pourrait réduire la
qualité des services offerts. Environ 85 % des recettes annuelles
de l’Administration servent à payer les salaires, les avantages sociaux et les frais de déplacement des pilotes de même que les frais
associés aux bateaux pilote et les autres dépenses opérationnelles
connexes. Le solde sert à couvrir les frais généraux administratifs.
L’Administration a maintenu ses dépenses administratives à leur
plus faible niveau possible, soit 7 % des recettes annuelles.
•
A second option is to have further reductions in operating
costs. However, this option is not deemed to be an alternative
since it could reduce the quality of service provided. Approximately 85% of the Authority’s annual revenues are used to pay
for pilot salaries, benefits, travel, pilot boat and other operational
related expenses. The remaining margin covers administrative
overhead expenses. The Authority has maintained its administrative expenses at the lowest possible level, in the range of 7% of
annual revenues.
•
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1117
The third and recommended option considered is to adjust
revenues by implementing an overall tariff increase, a decrease in
the temporary tariff surcharge and the repeal of Classes 5 and 6
introduced in 2010. These amendments would help enable the
Authority to provide a safe and efficient pilotage service in accordance with the Pilotage Act, operate on a self-sustaining financial basis and reduce its current accumulated deficit.
La troisième option envisagée, qui est celle recommandée, consiste à majorer les recettes en décrétant une hausse de tarif générale, en réduisant le droit supplémentaire temporaire et en abrogeant les catégories 5 et 6 instaurées en 2010. Ces modifications
proposées permettraient à l’Administration de fournir un service
de pilotage sécuritaire et efficace conformément à la Loi sur le
pilotage, de poursuivre ses activités en maintenant son autonomie
financière et de réduire son déficit actuel.
Benefits and costs
Avantages et coûts
During the development of these regulatory proposals, a CBA
was conducted on behalf of the Authority addressing the three
major proposed amendments. The CBA indicates that the net
present benefit to the Authority and the marine transportation
industry is over $12.5 million over a 10-year period.
Durant l’élaboration de ces propositions, on a procédé à une
analyse coûts-avantages au nom de l’Administration qui portait
sur les trois principales modifications proposées qui se rattachent
à ce projet de règlement. L’analyse coûts-avantages réalisée pour
les trois modifications proposées indique que l’avantage net actuel pour l’Administration et l’industrie du transport maritime
serait de 12,5 millions de dollars sur une période de 10 ans.
On a estimé que le coût additionnel que devrait assumer l’industrie du transport maritime représenterait une augmentation de
2,7 millions de dollars (valeur actualisée) sur 10 ans, soit les
droits additionnels liés aux services de pilotage. Cependant, puisque cette proposition permettrait à l’Administration de maintenir
les niveaux de service au lieu de réduire le nombre de pilotes à
court terme, cela représenterait un avantage net pour l’industrie
du transport maritime car cela réduirait les délais d’attente pour
les services de pilotage. On a évalué que cet avantage serait d’une
valeur actualisée de 15,3 millions de dollars sur 10 ans, ce qui
dépasserait le coût de l’augmentation des tarifs.
On prévoit que ces modifications proposées de tarif fourniraient à l’Administration des mouvements de trésorerie positifs
correspondant environ à 13 000 $ en 2011.
Les recettes générées en vertu des modifications proposées sont
également bénéfiques dans la mesure où elles permettront à
l’Administration de poursuivre ses activités tout en maintenant
son autonomie financière, ce qui est équitable et raisonnable, et
de réduire son déficit conformément au rapport d’examen spécial
d’avril 2008. Les modifications proposées seront également bénéfiques en ce sens que l’Administration pourra continuer à fournir
des services de pilotage sûrs et efficaces conformément aux prescriptions de la Loi sur le pilotage.
Pour un bâtiment de taille moyenne qui emprunte la Voie maritime entre Montréal et Thunder Bay, les droits de pilotage étaient
de 43 500 $ en 2010 pour un voyage aller simple. Si les modifications proposées sont approuvées, les droits de pilotage en 2011
seraient les mêmes, c’est-à-dire 43 500 $ pour un aller simple ou
environ 2 $ la tonne. Dans le cas d’un aller-retour, les droits précités seraient multipliés par deux. Au cours des années à venir, le
montant de ces droits diminuera du fait que le droit supplémentaire temporaire actuellement en vigueur viendra à expiration le
31 décembre 2011.
On dénombre actuellement moins de 20 compagnies qui exploitent des navires battant pavillon étranger dans les Grands Lacs
et qui doivent recourir aux pilotes de l’Administration. Pour un
bâtiment battant pavillon étranger naviguant dans ces eaux, les
coûts de pilotage représentent environ 3,5 % des charges totales
d’exploitation. En prenant en considération les ajustements aux
coûts de pilotage attribuables aux trois modifications proposées,
on estime que les coûts totaux de pilotage représenteront environ
3,5 % du montant total des coûts d’exploitation du bâtiment.
Dans certaines circonscriptions relevant de la compétence de
l’Administration, le pilotage est partagé à parts égales entre les
pilotes canadiens et américains par rotation. L’Administration et
son homologue américain échangent régulièrement des renseignements sur les droits de pilotage. En 2011, l’administration de
pilotage des États-Unis a l’intention de hausser globalement ses
It is estimated that the cost to the marine transportation industry would increase by a present value of $2.7 million over
10 years, representing additional fees for pilotage services. However, since this proposal would allow the Authority to maintain
service levels rather than reducing pilot numbers in the short
term, the shipping industry would experience a benefit in the form
of reduced wait times for pilotage services. This benefit has been
estimated at a present value of $15.3 million over 10 years, more
than outweighing the cost of increased tariffs.
In addition, it is anticipated that this tariff amendment would
provide the Authority with a positive cash flow of approximately
$13,000 in 2011.
The revenue generated from the proposed amendments would
be beneficial in that it would enhance the Authority’s ability to
operate on a self-sustaining financial basis that is both fair and
reasonable, while reducing its accumulated deficit in accordance
with the Special Examination Report of April 2008. These proposed amendments would also be beneficial in that the Authority
could continue to provide a safe and efficient pilotage service in
accordance with the requirements of the Pilotage Act.
For an average-sized ship transiting the Seaway between Montréal and Thunder Bay, the current pilotage charge in 2010 was
$43,500 for a one-way trip. Should these proposed amendments
be approved, the pilotage charge in 2011 would be the same for a
one-way trip ($43,500; approximately $2 a ton). For a round trip,
the above charges are doubled. In future years, this tariff amount
would decrease as the temporary surcharge currently in effect
expires on December 31, 2011.
There are presently fewer than 20 companies operating foreignflag ships within the Great Lakes that must employ Authority
pilots. For a foreign-flag ship transiting these waters, its pilotage
costs represent approximately 3.5% of its total operating costs.
With the adjustment in pilotage costs attributed to these three
proposed amendments, it is estimated that its total pilotage costs
would remain at approximately 3.5% of the ship’s total operating
costs.
In certain districts within the Authority’s jurisdiction, pilotage
is shared equally between Canadian and U.S. pilots on a rotational basis. The Authority and its U.S. counterpart regularly exchange information concerning pilotage rates. In 2011, the U.S.
pilotage authority intends to increase its tariff rates by an overall
3.5% and when this occurs, the U.S. rates would be the same as
1118
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
those in Canada, based on parity of the dollar. When the three
proposed amendments come into effect, however, the Authority’s
rates would be temporarily higher than the U.S. rates. Although
this would provide the U.S. pilotage authority with a temporary
financial competitive advantage, the impact on international competitiveness is negated by operational principles since pilotage
services are shared equally between both countries on a rotational
basis.
droits de pilotage de 3,5 % et à compter de l’entrée en vigueur de
ces droits, les barèmes de droits des États-Unis seront les mêmes
que ceux du Canada, compte tenu de la parité du dollar. Cependant, lorsque les trois modifications proposées entreront en vigueur, les droits de l’Administration seront temporairement plus
élevés que les droits des États-Unis. Même si cette mesure conférait à l’administration de pilotage américaine un avantage concurrentiel financier provisoire, l’impact sur la compétitivité internationale sera neutralisé par des principes opérationnels étant donné
que les services de pilotage sont partagés à parts égales entre les
deux pays en fonction d’un mécanisme de rotation.
Treatment of risk and uncertainty
Traitement des risques et de l’incertitude
Les conclusions de l’analyse coûts-avantages doivent être interprétées avec circonspection, car il a fallu formuler des hypothèses raisonnables pour peindre l’avenir financier de l’Administration au cours des 10 prochaines années. L’analyse part de
l’hypothèse que le nombre annuel d’affectations de pilotage assumées par l’Administration devrait augmenter conformément au
taux de croissance prévu pour la période 2011 à 2014 (3,5 %) et
devrait demeurer constant après 2014. De plus, on est parti de
l’hypothèse que l’Administration serait en mesure de gérer son
déficit cumulé de la même manière qu’elle a réussi à le faire au
cours des cinq dernières années. Par conséquent, les taux d’intérêt
dont on s’est servi pour évaluer les frais d’intérêt évités reposent
sur la moyenne observable des taux de 2006 à 2010.
Aggregated costs and benefits, as well as a list of potential qualitative impacts for these proposed amendments can be found in the
following cost-benefit statement.
The conclusions of the CBA are subject to cautious interpretation, as reasonable assumptions had to be made in order to depict
the Authority’s financial future over the next 10 years. The analysis makes the assumption that the yearly number of assignments undertaken by the Authority is to grow according to the
forecasted growth rates for the 2011–2014 period (3.5%) and to
remain constant after 2014. Further, an assumption was made that
the Authority will be able to manage its accumulated deficit in the
same fashion it was able to manage it over the last five years.
Accordingly, the interest rates used in order to assess avoided
interest charges are based on an average of the 2006–2010 rates
observable.
Costs, benefits and distribution
2011
2012
…
2020
Total
(Present Value)
Annual Average
A. Quantified impacts in 2011 $
Benefit — Increased revenue for
GLPA
13,000
—
…
—
12,000
2,000
Benefit — Fewer pilotage-related
delays for shippers
Maritime transport industry
Great Lakes Pilotage Authority
—
806,000
…
7,227,000
15,288,000
2,278,000
Costs — Increased tariffs paid by
shippers
Maritime transport industry
(13,000)
(478,000)
…
(437,000)
(2,739,000)
(408,000)
Net benefits
12,561,000
B. Quantified impacts in non-$ — Risk assessment, e.g. mortality, morbidity
Positive impacts
N/A
Negative impacts
N/A
C. Qualitative impacts
Canadian population — Safe, efficient and timely pilotage services in districts operated by GLPA in the future.
Canadian importers and exporters — Since the elasticity of the demand curve for maritime transportation is likely to be low according to the existing literature, there
is a possibility that the incremental costs borne by the shipping industry may be passed on to Canadian importers in the case of incoming cargo. Additionally, Canadian
exporters may face marginally decreased demand for their goods due to the possible increase of transportation costs, in the case of outgoing cargo.
Vous trouverez ci-après un tableau des coûts et avantages globaux ainsi qu’une liste des incidences qualitatives éventuelles des modifications proposées dans l’énoncé des coûts et des avantages.
Coûts, avantages et répartition
2011
2012
…
2020
Total
(valeur
actualisée)
13 000
—
…
—
12 000
2 000
Moyenne
annuelle
A. Incidences quantifiées en 2011 (en dollars)
Avantage — Hausse des recettes Administration de pilotage des
pour l’Administration
Grands Lacs
Avantage — Moins de retards
liés au pilotage pour les
transporteurs maritimes
Industrie du transport maritime
—
806 000
…
7 227 000
15 288 000
2 278 000
Coûts — Hausse des droits
payés par les transporteurs
maritimes
Industrie du transport maritime
(13 000)
(478 000)
…
(437 000)
(2 739 000)
(408 000)
Avantages nets
12 561 000
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
Coûts, avantages et répartition
2011
2012
…
2020
Total
(valeur
actualisée)
1119
Moyenne
annuelle
B. Incidences mesurées autrement qu’en dollars — Évaluation des risques, par exemple mortalité, morbidité
Incidences positives
s.o.
Incidences négatives
s.o.
C. Incidences qualitatives
Population canadienne — Des services de pilotage sûrs, efficaces et en temps opportun dans les circonscriptions exploitées par l’Administration à l’avenir.
Importateurs et exportateurs canadiens — Étant donné que l’élasticité de la courbe de la demande de transport maritime a des chances d’être faible si l’on en croit la
documentation existante, il est possible que les coûts supplémentaires à la charge de l’industrie maritime se répercutent sur les importateurs canadiens dans le cas des
marchandises d’arrivée. De plus, il se peut que les exportateurs canadiens enregistrent une demande légèrement plus faible de leurs produits en raison de la hausse
possible des frais de transport, dans le cas des marchandises de départ.
The full CBA is available at www.glpa-apgl.com/reports_e.asp.
Vous pouvez consulter l’analyse coûts-avantages intégralement
à l’adresse suivante : www.glpa-apgl.com/reports_f.asp.
Rationale
Justification
In addressing its current accumulated deficit, the Authority
evaluated the impact of a tariff increase, the continuance of the
temporary tariff surcharge and the marine industry’s objection to
the introduction in 2010 of Classes 5 and 6 for larger ships. This
had to be done in a way that will enable the Authority to provide
a safe and efficient pilotage service in accordance with the Pilotage Act, operate on a self-sustaining financial basis and reduce its
current accumulated deficit. In order to perform this evaluation,
the following facts or occurrences were reviewed:
• during the latter months of 2008 and early 2009, there was a
significant decline in shipping traffic levels due to the worldwide economic recession. In those years, the Authority’s traffic decreased by 42%. The 2009 traffic was the lowest traffic
in the Authority’s history;
• due to the unprecedented traffic decrease and facing a major
financial loss for the operating year 2009, the Authority decided in June 2009 to cut operating costs by reducing pilot
numbers and operational and administrative costs, adjusting
the temporary tariff surcharge and requesting approval from
the Minister of Finance for an increased line of credit in order
to finance its operations;
• the Authority’s operating loss for 2009 was $1,865,000; and
• the Authority’s accumulated deficit at December 31, 2009,
was $5,500,000.
Pour tenter de réduire son déficit actuel, l’Administration a
évalué l’incidence d’une hausse des droits, le maintien du droit
supplémentaire temporaire et l’opposition de l’industrie maritime
à l’instauration des catégories 5 et 6 pour les navires de plus forte
jauge en 2010. Cela devait être fait de manière à permettre à l’Administration de fournir un service de pilotage sécuritaire et efficace conformément à la Loi sur le pilotage, d’assurer son autonomie financière et de réduire son déficit actuel. Pour réaliser
cette évaluation, les faits ou événements suivants ont été
examinés :
• Au cours des derniers mois de 2008 et des premiers mois de
2009, il y a eu un important recul du trafic maritime attribuable à la récession économique mondiale. Durant cette période,
le trafic de l’Administration a diminué de 42 %. L’Administration a d’ailleurs enregistré le trafic le plus bas de toute son
histoire en 2009.
• En raison d’une diminution sans précédent du trafic et en raison d’une importante perte financière pour l’année d’exploitation 2009, l’Administration a décidé en juin 2009 de réduire
ses coûts d’exploitation en réduisant le nombre de pilotes, en
réduisant ses coûts opérationnels et administratifs, en modifiant le droit supplémentaire temporaire et en demandant au
ministre des Finances d’augmenter sa marge de crédit afin de
financer ses activités.
• Le déficit d’exploitation de l’Administration en 2009 était
de 1 865 000 $.
• Le déficit cumulé de l’Administration au 31 décembre 2009
était de 5 500 000 $.
Initiative tarifaire de 2010
• une hausse globale des droits de 1,5 %, sauf dans le port de
Churchill et la circonscription du lac Ontario;
• une hausse de 15 % des droits dans la circonscription du lac
Ontario;
• une hausse de 30 % des droits dans le port de Churchill;
• l’instauration de deux catégories additionnelles de navires,
soit les catégories 5 et 6;
• l’Administration a prévu une hausse de trafic de l’ordre de
5 % en 2010 et un excédent d’exploitation de 47 000 $;
• l’Administration a publié sa proposition tarifaire de 2010 dans
la Partie I de la Gazette du Canada le 1er mai 2010, publication qui a été suivie d’une période de commentaires de
30 jours;
• à la fin de mai 2010, la Fédération maritime du Canada (la
Fédération) [les membres de la Fédération représentent 85 %
des clients de l’Administration] a déposé un avis d’opposition
auprès de l’Office des transports du Canada (l’Office);
2010 tariff initiative
• a 1.5% overall tariff increase except within the Port of
Churchill and the Lake Ontario District;
• a 15% tariff increase for the Lake Ontario District;
• a 30% tariff increase for the Port of Churchill;
• the introduction of two additional classes of ships, Classes 5
and 6;
• the Authority had forecasted a traffic increase of 5% for 2010
and an operating surplus of $47,000;
• the Authority published its 2010 tariff proposal in the Canada
Gazette, Part I, on May 1, 2010, followed by a 30-day comment period;
• in late May 2010, the Shipping Federation of Canada (the
Federation) [they represent 85% of the Authority’s customers]
filed an objection to the Canadian Transportation Agency (the
Agency);
• during the period of June to November 2010, the Agency did
its investigation and in early November rendered its decision
1120
•
•
•
•
Canada Gazette Part I
to hold a public hearing to be held in late January 2011 with a
final decision expected to be issued in April 2011. During this
period, the Authority could not publish its 2011 tariff proposal
causing its forecast for 2011 revenues to decrease by 15% as
the temporary tariff surcharge of 15% introduced in 2009 was
set to expire on December 31, 2010;
by November 2010, the Authority was experiencing a major
increase in shipping traffic for the year. Traffic had increased
by 33% from 2009. The Authority had forecasted a traffic increase of 5% in the 2010–2014 Corporate Plan and a small
surplus of $47,000. The revised forecast prepared in November 2010 based on the increased traffic would result in an anticipated operating surplus of $1,400,000 for the year;
in late November, the Authority’s management and the Federation did reach an agreement that permitted the Federation
to withdraw its objection and the Authority to keep all revenues collected in 2010 as a result from the 2010 tariff initiative. The agreement also included the Federation’s support for
the Authority’s 2011 tariff proposal which would see an overall tariff increase of 3%, the reduction of the temporary tariff
surcharge from 15% in 2010 to 12% in 2011 and the repeal of
classes of ships 5 and 6 introduced as part of the 2010 initiative. This agreement would permit the Authority to generate
an operating surplus in 2011 and significantly reduce its accumulated deficit;
the Authority’s actual traffic in 2010 increased by 36% from
2009. This resulted in an operating surplus for the year of over
$2.0 million and a reduction of its accumulated deficit to
$3.5 million; and
the Authority’s forecast traffic for 2011 is the same as 2010 or
even better. This will result in a forecasted operating surplus
of $1.0 million and a further reduction of its accumulated
deficit to $2.5 million.
Considering the figures presented in the CBA, it is apparent the
benefits to the Authority and the marine industry are positive.
This tariff amendment would ensure that its ships would continue
to receive a safe, efficient and timely pilotage service that would
protect the public, environmental and social concerns, both now
and in future years.
With respect to international cooperation and coordination, it
should be noted that the Authority regularly exchanges information concerning pilotage rates and other matters with its U.S.
pilotage counterpart since pilotage is shared on an equal basis in
certain districts within the Authority’s jurisdiction.
The proposed tariff amendment is consistent with the directive
from the Treasury Board and the Auditor General as contained in
its Special Examination Report of April 2008. This requires the
Authority to take appropriate measures to become financially
self-sufficient and eliminate its deficit within the next four years.
March 26, 2011
•
durant la période allant de juin à novembre 2010, l’Office a
mené son enquête et a rendu sa décision de tenir des audiences publiques vers la fin de janvier 2011 en se donnant
comme objectif de rendre une décision finale en avril 2011.
Durant cette période, l’Administration ne pourrait publier sa
proposition tarifaire pour 2011, de sorte que ses prévisions de
recettes pour 2011 diminueraient de 15 % étant donné que le
droit supplémentaire temporaire de 15 % instauré en 2009
était censé venir à expiration le 31 décembre 2010;
• en date de novembre 2010, l’Administration avait enregistré
une hausse considérable du trafic maritime. Le trafic avait
connu une hausse de 33 % par rapport à 2009. L’Administration avait prévu une hausse de trafic de 5 % dans son plan
d’entreprise 2010-2014 et un excédent de 47 000 $. Les prévisions révisées établies en novembre 2010 en fonction de la
hausse du trafic amèneraient un excédent d’exploitation anticipé de 1 400 000 $ pour l’année;
• à la fin de novembre, les dirigeants de l’Administration et la
Fédération ont conclu un accord qui a permis à la Fédération
de retirer son avis d’opposition et à l’Administration de
conserver toutes les recettes perçues en 2010 à la suite de
l’initiative tarifaire de 2010. L’accord comprenait également
l’appui de la Fédération à la proposition tarifaire de
l’Administration pour 2011, proposition en vertu de laquelle il
y aurait une augmentation globale de 3 % des droits, une réduction du droit supplémentaire temporaire qui, du 15 % qu’il
était en 2010, passerait à 12 % en 2011 et l’abrogation des
catégories 5 et 6 de navires instaurées dans le cadre de l’initiative 2010. Cet accord permettrait à l’Administration de générer un excédent d’exploitation en 2011 et de réduire considérablement son déficit;
• en réalité, le trafic traité par l’Administration en 2010 a augmenté de 36 % par rapport à 2009. Cela a amené un excédent
d’exploitation pour 2010 de plus de 2 millions de dollars, ce
qui a permis de réduire son déficit accumulé à 3,5 millions de
dollars;
• le trafic prévu pour l’Administration en 2011 devrait être le
même qu’en 2010 ou pourrait même atteindre un seuil supérieur. Cela devrait permettre à l’Administration d’avoir un excédent d’exploitation de un million de dollars et de ramener
son déficit à 2,5 millions de dollars.
Compte tenu des données présentées dans l’analyse coûtsavantages, il semble apparent que la situation soit avantageuse
tant pour l’Administration que pour l’industrie maritime. Cette
modification tarifaire garantirait que les navires continuent de
bénéficier de services de pilotage sûrs, efficaces et en temps opportun qui assureront la protection du public, apaiseront les préoccupations d’ordre environnemental et social, maintenant et pour
les années à venir.
Pour ce qui est de la coopération et de la coordination internationales, il faut signaler que l’Administration échange régulièrement des renseignements sur les droits de pilotage et
d’autres questions avec son homologue américain, étant donné
que le pilotage est une activité partagée à parts égales dans certaines circonscriptions relevant du champ de compétence de
l’Administration.
La modification tarifaire proposée est conforme à la directive
du Conseil du Trésor et à la recommandation du vérificateur général énoncée dans son rapport d’examen spécial d’avril 2008.
L’Administration devra donc prendre les mesures appropriées
pour assurer son autonomie financière et éliminer son déficit d’ici
les quatre prochaines années.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1121
Strategic environmental analysis
Analyse environnementale stratégique
In accordance with the Cabinet Directive on the Environmental
Assessment of Policy, Plan and Program Proposals of 1999 and
the Transport Canada Policy Statement on Strategic Environmental Assessment, a strategic environmental assessment of these
amendments was conducted in the form of a preliminary scan.
The strategic environmental assessment concluded that the proposed amendments are not likely to have important environmental
effects.
Conformément à la Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes de 1999 et à l’Énoncé de principes de Transports Canada sur
l’évaluation environnementale stratégique, une évaluation environnementale stratégique a été réalisée sous forme d’une analyse
préliminaire. L’évaluation environnementale stratégique a permis
de conclure que les modifications n’auront vraisemblablement pas
d’incidences importantes sur l’environnement.
Consultation
Consultation
The Authority’s major stakeholder is the Shipping Federation
of Canada (the Federation), which represents the owners/
operators of foreign-flag ships that operate within the Great Lakes
system and are required to utilize the services of Authority pilots
while transiting these waters. These foreign-flag ships represent
85% of the Authority’s business and the remaining 15% pertains
to the Canadian domestic fleet represented by the Canadian Shipowners’ Association (the Association). The Association represents approximately 70 Canadian-flag ships and most of these
ships do not utilize the services of Authority pilots. Approximately 10 ships within the domestic fleet, however, are Canadian
tankers that employ the services of a pilot when transiting certain
districts within the Authority’s jurisdiction or when the ship/cargo
charterers require the ship to utilize the services of a pilot.
Le principal intervenant de l’Administration est la Fédération maritime du Canada (la Fédération), qui représente les
propriétaires-exploitants de navires battant pavillon étranger qui
naviguent dans le réseau des Grands Lacs et qui sont tenus de
recourir aux services des pilotes de l’Administration lorsqu’ils
naviguent dans ces eaux. Ces navires qui battent pavillon étranger
représentent 85 % de la clientèle de l’Administration et le reste de
la clientèle, soit 15 %, se compose de navires de la flotte nationale
canadienne qui sont représentés par l’Association des armateurs
canadiens (l’Association). L’Association représente environ
70 navires battant pavillon canadien dont la plupart n’utilisent pas
les services des pilotes de l’Administration. Néanmoins, environ
10 navires faisant partie de la flotte nationale sont des naviresciternes canadiens qui ont recours aux services d’un pilote
lorsqu’ils franchissent certaines circonscriptions relevant de la
compétence de l’Administration ou lorsque les affréteurs du navire et/ou de son fret obligent le navire à se prévaloir des services
d’un pilote.
L’Administration a eu des rencontres avec des représentants de
la Fédération le 22 novembre 2010 et le 10 février 2011, avec
l’Association le 7 janvier 2011 et avec les diverses administrations portuaires et les principaux intervenants le 20 janvier 2011
pour discuter du trafic actuel et futur dans le réseau des Grands
Lacs et pour exposer sa situation financière. L’Administration a
indiqué qu’au cours des années 2008 et 2009, le trafic avait été
sérieusement touché, puisqu’il avait diminué de 42 % pendant
cette période de deux ans, en raison de la récession économique
mondiale. Cependant, l’Administration a enregistré une hausse de
trafic de 36 % en 2010 à la suite de la reprise économique en
Amérique du Nord. L’Administration a généré un excédent
d’exploitation de 2 millions de dollars en 2010, ce qui lui a permis de ramener son déficit accumulé à 3,5 millions de dollars au
31 décembre 2010.
Compte tenu de la participation active et des opinions transmises lors du processus de consultation avec les représentants de la
Fédération, de l’Association et des divers ports et intervenants,
l’Administration ne s’attend pas à ce que les modifications proposées donnent lieu à des avis d’opposition.
The Authority met with representatives from the Federation on
November 22, 2010, and on February 10, 2011, with the Association on January 7, 2011, and with the various port authorities and
key stakeholders on January 20, 2011, to discuss current and future traffic levels within the Great Lakes and to present its current
financial position. The Authority indicated that during 2008 and
2009, traffic levels have been seriously affected, decreasing by
42% over the two-year period, due to the worldwide economic
recession. However, the Authority saw traffic increase by 36% in
2010 due to the economic recovery in North America. The Authority generated an operating surplus of $2.0 million for 2010
and has reduced its accumulated surplus to $3.5 million at December 31, 2010.
Based on the active participation and input throughout the consultative process with the Federation, the Association and the
various ports and stakeholders, the Authority expects that stakeholders will not object to the proposed amendments.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Section 45 of the Act provides an enforcement mechanism for
these Regulations in that a pilotage authority can inform a customs officer at any port in Canada to withhold clearance from any
ship for which pilotage charges are outstanding and unpaid. Section 48 of the Act stipulates that every person who fails to comply
with the Act or Regulations is guilty of an offence and liable on
summary conviction to a fine not exceeding $5,000. These existing mechanisms are expected to be sufficient for the implementation and enforcement of the proposed amendments.
L’article 45 de la Loi sur le pilotage prévoit un mécanisme
d’application de ce règlement en ce sens qu’une administration de
pilotage peut donner l’ordre à un agent des douanes dans un port
quelconque du Canada de ne pas donner l’autorisation d’appareiller à un navire dont les droits de pilotage sont exigibles et impayés. L’article 48 de la Loi sur le pilotage stipule que quiconque
contrevient à la Loi ou à ses règlements commet une infraction et
est passible d’une amende qui ne saurait dépasser 5 000 $ sur
déclaration de culpabilité par procédure sommaire. Ce mécanisme
devrait suffire à la mise en œuvre et à l’application des modifications prévues.
Canada Gazette Part I
1122
March 26, 2011
Contact
Personne-ressource
Mr. R. F. Lemire
Chief Executive Officer
Great Lakes Pilotage Authority
P.O. Box 95
Cornwall, Ontario
K6H 5R9
Telephone: 613-933-2991
Fax: 613-932-3793
M. R. F. Lemire
Premier dirigeant
Administration de pilotage des Grands Lacs
Case postale 95
Cornwall (Ontario)
K6H 5R9
Téléphone : 613-933-2991
Télécopieur : 613-932-3793
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 34(1)a of the
Pilotage Actb, that the Great Lakes Pilotage Authority, pursuant to
subsection 33(1) of that Act, proposes to make the annexed Regulations Amending the Great Lakes Pilotage Tariff Regulations.
Interested persons who have reason to believe that any charge
in the proposed Regulations is prejudicial to the public interest,
including the public interest that is consistent with the national
transportation policy set out in section 5c of the Canada Transportation Actd, may file a notice of objection setting out the
grounds for the objection with the Canadian Transportation
Agency within 30 days after the date of publication of this notice.
The notice of objection must cite the Canada Gazette, Part I, and
the date of publication of this notice, and be sent to the Canadian
Transportation Agency, Ottawa, Ontario K1A 0N9.
Cornwall, March 15, 2011
ROBERT F. LEMIRE
Chief Executive Officer
Great Lakes Pilotage Authority
Avis est donné, conformément au paragraphe 34(1)a de la Loi
sur le pilotageb, que l’Administration de pilotage des Grands
Lacs, en vertu du paragraphe 33(1) de cette loi, se propose de
prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les tarifs de
pilotage des Grands Lacs, ci-après.
Les intéressés qui ont des raisons de croire qu’un droit figurant
dans le projet de règlement nuit à l’intérêt public, notamment
l’intérêt public qui est compatible avec la politique nationale des
transports énoncée à l’article 5c de la Loi sur les transports au
Canadad, peuvent déposer un avis d’opposition motivé auprès de
l’Office des transports du Canada dans les trente jours suivant la
date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et
d’envoyer le tout à l’Office des transports du Canada, Ottawa
(Ontario) K1A 0N9.
Cornwall, le 15 mars 2011
Le premier dirigeant de l’Administration de
pilotage des Grands Lacs
ROBERT F. LEMIRE
REGULATIONS AMENDING THE GREAT LAKES
PILOTAGE TARIFF REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
TARIFS DE PILOTAGE DES GRANDS LACS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) Subsection 3(1) of the Great Lakes Pilotage Tariff
Regulations1 is amended by replacing “Schedule I”, “Schedule II” and “Schedule III” with “Schedule 1”, “Schedule 2”
and “Schedule 3”, respectively.
(2) Items 5 to 7 of the table to subsection 3(2) of the Regulations are replaced by the following:
1. (1) Au paragraphe 3(1) du Règlement sur les tarifs de
pilotage des Grands Lacs1, « annexe I », « annexe II » et « annexe III » sont respectivement remplacés par « annexe 1 »,
« annexe 2 » et « annexe 3 ».
(2) Les articles 5 à 7 du tableau du paragraphe 3(2) du
même règlement sont remplacés par ce qui suit :
Column 1
Column 2
Column 3
Item
Location
Pilotage Unit
Weighting Factor
5.
Anywhere other than the More than 219
Port of Churchill
The Port of Churchill
More than 219 but not
more than 249
The Port of Churchill
More than 249 but not
more than 279
6.
7.
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Article
Emplacement
Unité de pilotage
Coefficient de
pondération
1.45
5.
Plus de 219
1,45
1.60
6.
À tout endroit, sauf au
port de Churchill
Au port de Churchill
1,60
1.75
7.
Au port de Churchill
Plus de 219 mais d’au
plus 249
Plus de 249 mais d’au
plus 279
———
———
a
a
b
c
d
1
S.C. 1998, c. 10, s. 150
R.S., c. P-14
S.C. 2007, c. 19, s. 2
S.C. 1996, c. 10
SOR/84-253; SOR/96–409
b
c
d
1
L.C. 1998, ch. 10, art. 150
L.R., ch. P-14
L.C. 2007, ch. 19, art. 2
L.C. 1996, ch. 10
DORS/84-253; DORS/96-409
1,75
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
2. Section 4 of the Regulations is replaced by the following:
4. A surcharge of 12% is payable until December 31, 2011 on
each pilotage charge payable under section 3 for a pilotage service provided in accordance with any of Schedules 1 to 3.
3. Schedules I to III to the Regulations are replaced by the
Schedules 1 to 3 set out in the schedule to these Regulations.
1123
2. L’article 4 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
4. Un droit supplémentaire de 12 % est à payer jusqu’au 31 décembre 2011 sur chaque droit de pilotage à payer en application
de l’article 3 pour un service de pilotage fourni conformément à
l’une des annexes 1 à 3.
3. Les annexes I à III du même règlement sont remplacées
par les annexes 1 à 3 figurant à l’annexe du présent
règlement.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
SCHEDULE
(Section 3)
ANNEXE
(Article 3)
SCHEDULE 1
(Subparagraphs 3(1)(a)(i) and (ii)
and (c)(i) and (ii) and section 4)
ANNEXE 1
(sous-alinéas 3(1)a)(i) et (ii)
et c)(i) et (ii) et article 4)
PILOTAGE CHARGES FOR AREAS OTHER THAN
THE CORNWALL DISTRICT OR THE PORT
OF CHURCHILL, MANITOBA
DROITS DE PILOTAGE À PAYER POUR LES ZONES
AUTRES QUE LA CIRCONSCRIPTION DE CORNWALL
ET LE PORT DE CHURCHILL (MANITOBA)
DESIGNATED WATERS AND CONTIGUOUS WATERS
EAUX DÉSIGNÉES ET EAUX LIMITROPHES
1. (1) Subject to subsection (2), the basic charge for a passage,
other than a movage, through International District No. 1 or any
part of it, and its contiguous waters, is $17.14 for each kilometre
($28.52 for each statute mile), plus $380 for each lock transited.
(4) If a ship, during its passage through the Welland Canal,
docks or undocks for any reason other than instructions given by
The St. Lawrence Seaway Management Corporation, the basic
charge is $50 for each kilometre ($82.86 for each statute mile),
plus $309 for each lock transited, with a minimum charge of
$1,031.
(5) The basic charge, other than that specified in subsection (4),
for a pilotage service in International District No. 2 and its contiguous waters set out in column 1 of the following table is set out
in column 2:
1. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le droit de base à payer
pour une traversée, à l’exception d’un déplacement, via la circonscription internationale no 1 ou une partie de celle-ci et ses
eaux limitrophes est de 17,14 $ le kilomètre (28,52 $ le mille
terrestre), plus 380 $ pour chaque écluse franchie.
(2) Le droit de base à payer pour un voyage direct via la circonscription internationale no 1 et ses eaux limitrophes est d’au
moins 833 $ et d’au plus 3 657 $.
(3) Le droit de base à payer pour un déplacement dans la
circonscription internationale no 1 et ses eaux limitrophes est
de 1 255 $.
(4) Si, au cours de sa traversée dans le canal Welland, un
navire accoste ou appareille pour toute autre raison que des instructions données par la Corporation de Gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent, le droit de base à payer est de 50 $ le kilomètre (82,86 $ le mille terrestre), plus 309 $ pour chaque écluse
franchie, le droit minimal étant de 1 031 $.
(5) Le droit de base à payer, autre que celui précisé au paragraphe (4), pour un service de pilotage dans la circonscription internationale no 2 et ses eaux limitrophes prévu à la colonne 1 du
tableau ci-après figure à la colonne 2 :
TABLE
TABLEAU
(2) The minimum and maximum basic charges for a through
trip through International District No. 1 and its contiguous waters
are $833 and $3,657, respectively.
(3) The basic charge for a movage in International District No. 1 and its contiguous waters is $1,255.
Column 1
Column 2
Item
Pilotage Service
Basic Charge ($)
1.
Through the Welland Canal, if the pilot is changed
at Lock 7,
(a) for that portion of the passage between the
northern limit of the Canal and Lock 7
(b) for that portion of the passage between Lock 7
and the southern limit of the Canal
1,900
1,900
Colonne 1
Colonne 2
Article
Service de pilotage
Droit de base ($)
1.
La traversée du canal Welland, lorsqu’il y a relève du
pilote à l’écluse 7 :
a) pour la partie de la traversée entre la limite nord du
canal et l’écluse 7
b) pour la partie de la traversée entre l’écluse 7 et la
limite sud du canal
1 900
1 900
1124
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
TABLE — Continued
Column 1
TABLEAU (suite)
Column 2
Colonne 2
Colonne 1
Item
Pilotage Service
Basic Charge ($)
Article
Service de pilotage
Droit de base ($)
2.
Between Southeast Shoal and Toledo or any point
on Lake Erie west of Southeast Shoal
Between points on Lake Erie west of Southeast Shoal
2,032
2.
2 032
1,199
3.
Entre le haut-fond Southeast et Toledo ou tout point
sur le lac Érié à l’ouest du haut-fond Southeast
Entre des points sur le lac Érié à l’ouest du haut-fond
Southeast
Entre le haut-fond Southeast et le point
d’embarquement de Port Huron ou tout point sur la
rivière Sainte-Claire, si le pilote n’est pas remplacé au
bateau-pilote de Detroit
Entre le haut-fond Southeast et Detroit, Windsor ou
tout point sur la rivière Détroit
Entre le haut-fond Southeast et le bateau-pilote de
Detroit
Entre Toledo ou tout point sur le lac Érié à l’ouest du
haut-fond Southeast et le point d’embarquement de
Port Huron, si le pilote n’est pas remplacé au
bateau-pilote de Detroit
Entre Toledo ou tout point sur le lac Érié à l’ouest
du haut-fond Southeast et Detroit, Windsor ou
tout point sur la rivière Détroit
Entre Toledo ou tout point sur le lac Érié à l’ouest
du haut-fond Southeast et le bateau-pilote de Detroit
Entre Detroit, Windsor ou tout point sur la rivière
Détroit et tout point sur la rivière Détroit
Entre Detroit, Windsor ou tout point sur la rivière
Détroit et le point d’embarquement de Port Huron
ou tout point sur la rivière Sainte-Claire
Entre le bateau-pilote de Detroit et tout point sur la
rivière Sainte-Claire
Entre le bateau-pilote de Detroit et le point
d’embarquement de Port Huron
Entre des points sur la rivière Sainte-Claire
Entre le point d’embarquement de Port Huron et
tout point sur la rivière Sainte-Claire
3.
4.
Between Southeast Shoal and the Port Huron Change
Point or any point on the St. Clair River, if the pilot is
not changed at the Detroit pilot boat
3,534
4.
5.
Between Southeast Shoal and Detroit, Windsor or
any point on the Detroit River
Between Southeast Shoal and the Detroit pilot boat
2,032
5.
1,471
6.
7.
Between Toledo or any point on Lake Erie west of
Southeast Shoal and the Port Huron Change Point,
if the pilot is not changed at the Detroit pilot boat
4,096
7.
8.
Between Toledo or any point on Lake Erie west of
Southeast Shoal and Detroit, Windsor or any point
on the Detroit River
Between Toledo or any point on Lake Erie west of
Southeast Shoal and the Detroit pilot boat
Between Detroit, Windsor or any point on the Detroit
River and any point on the Detroit River
Between Detroit, Windsor or any point on the
Detroit River and the Port Huron Change Point
or any point on the St. Clair River
Between the Detroit pilot boat and any point on
the St. Clair River
Between the Detroit pilot boat and the Port Huron
Change Point
Between points on the St. Clair River
Between the Port Huron Change Point and any
point on the St. Clair River
2,638
8.
2,032
9.
1,199
10.
2,658
11.
2,658
12.
2,064
13.
1,199
1,471
14.
15.
6.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
1 199
3 534
2 032
1 471
4 096
2 638
2 032
1 199
2 658
2 658
2 064
1 199
1 471
(6) The basic charge for a pilotage service in International District No. 3 and its contiguous waters set out in column 1 of the
following table is set out in column 2:
(6) Le droit de base à payer pour un service de pilotage dans la
circonscription internationale no 3 et ses eaux limitrophes prévu à
la colonne 1 du tableau ci-après figure à la colonne 2 :
TABLE
TABLEAU
Column 1
Column 2
Item
Pilotage Service
Basic Charge ($)
1.
Trip, other than a movage, between the southern
limit of the District and the northern limit of the
District or the Algoma Steel Corporation Wharf
at Sault Ste. Marie, Ontario
Trip, other than a movage, between the southern
limit of the District and Sault Ste. Marie, Michigan,
or any point in Sault Ste. Marie, Ontario, other
than the Algoma Steel Corporation Wharf at
Sault Ste. Marie, Ontario
Trip, other than a movage, between the northern limit
of the District and Sault Ste. Marie, Ontario,
including the Algoma Steel Corporation Wharf
at Sault Ste. Marie, Ontario, or Sault Ste. Marie,
Michigan
Movage
2,713
2,272
2.
1,021
3.
1,021
4.
2.
3.
4.
Colonne 1
Colonne 2
Article
Service de pilotage
Droit de base ($)
1.
Voyage, autre qu’un déplacement, entre la limite
sud de la circonscription et la limite nord de la
circonscription ou le quai de l’Algoma Steel
Corporation à Sault Ste. Marie (Ontario)
Voyage, autre qu’un déplacement, entre la limite
sud de la circonscription et Sault Ste. Marie
(Michigan) ou tout point dans Sault Ste. Marie
(Ontario), autre que le quai de l’Algoma Steel
Corporation à Sault Ste. Marie (Ontario)
Voyage, autre qu’un déplacement, entre la limite
nord de la circonscription et Sault Ste. Marie (Ontario),
y compris le quai de l’Algoma Steel Corporation
à Sault Ste. Marie (Ontario), ou Sault Ste. Marie
(Michigan)
Déplacement
2 713
2 272
1 021
1 021
UNDESIGNATED WATERS AND
CONTIGUOUS WATERS
EAUX NON DÉSIGNÉES ET
EAUX LIMITROPHES
2. (1) Subject to subsections (2) and (3), the basic charge for a
pilotage service set out in column 1 of the following table is set
out in column 2:
2. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), le droit de base à
payer pour un service de pilotage prévu à la colonne 1 du tableau
ci-après figure à la colonne 2 :
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
TABLE
TABLEAU
Column 1
Column 2
Item
Pilotage Service
Basic Charge ($)
1.
Being present on board, for a six-hour period or
part of a six-hour period, in the undesignated
waters and contiguous waters of
(a) Lake Ontario
(b) Lake Erie
(c) Lake Huron, Lake Michigan or Lake Superior
Docking or undocking each time in the
undesignated waters and contiguous waters of
(a) Lake Ontario
(b) Lake Erie
(c) Lake Huron, Lake Michigan or Lake Superior
2.
1125
Colonne 1
Colonne 2
Article
Service de pilotage
Droit de base ($)
1.
Présence à bord, par période de six heures ou
partie d’une période de six heures, dans les
eaux non désignées et les eaux limitrophes :
a) du lac Ontario
b) du lac Érié
c) des lacs Huron, Michigan ou Supérieur
Accostage ou appareillage, chaque fois, dans les
eaux non désignées et les eaux limitrophes :
a) du lac Ontario
b) du lac Érié
c) des lacs Huron, Michigan ou Supérieur
906
782
546
2.
863
602
522
906
782
546
863
602
522
(2) If a ship with a pilot on board makes a direct transit of the
undesignated waters and contiguous waters of Lake Erie between
Southeast Shoal and Port Colborne, the basic charges set out in
subsection (1) are not chargeable unless
(a) the ship is required by law to have a pilot on board in those
waters; or
(b) the pilot provides pilotage services in those waters at the
request of the master of the ship.
(3) The basic charge for pilotage services consisting of a lockage and a movage between Buffalo and any point on the Niagara
River below the Black Rock Lock is $1,537.
(2) Si un navire ayant à son bord un pilote franchit directement
les eaux non désignées et les eaux limitrophes du lac Érié entre le
haut-fond Southeast et Port Colborne, les droits de base prévus au
paragraphe (1) ne sont à payer que si, selon le cas :
a) le navire est tenu par la loi d’avoir à son bord un pilote dans
ces eaux;
b) le pilote fournit ses services dans ces eaux à la demande du
capitaine du navire.
(3) Le droit de base à payer pour les services de pilotage comportant un éclusage et un déplacement entre Buffalo et tout
point sur la rivière Niagara en aval de l’écluse Black Rock est
de 1 537 $.
DETENTION
RETENUE
3. (1) Subject to subsections (2) and (3), if a pilot is detained
for the convenience of a ship after the end of the pilot’s assignment or during an interruption of the passage of the ship through
designated waters or contiguous waters, an additional basic
charge of $73 is payable for each hour or part of an hour that the
pilot is detained.
(2) The maximum basic charge payable under subsection (1)
for any 24-hour period is $1,752.
(3) No basic charge for the detention of a pilot is payable under
this section during an interruption of the passage of a ship
(a) that is caused by ice, weather or traffic, unless the interruption is during the period beginning on December 1 in a year
and ending on April 8 in the next year; or
(b) that ends during a period in respect of which a basic charge
is set out in item 1 of the table to subsection 2(1).
3. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), si, pour les besoins du navire, un pilote est retenu à la fin de son affectation ou
durant une interruption de la traversée du navire dans des eaux
désignées ou limitrophes, le droit de base supplémentaire à payer
est de 73 $ pour chaque heure ou fraction d’heure pendant laquelle le pilote est retenu.
(2) Le droit de base maximal à payer en application du paragraphe (1) est de 1 752 $ par période de 24 heures.
(3) Aucun droit de base pour la retenue du pilote n’est à payer
en application du présent article durant une interruption de la
traversée du navire qui, selon le cas :
a) est causée par l’état des glaces, le mauvais temps ou le trafic, sauf durant la période commençant le 1er décembre et se
terminant le 8 avril suivant;
b) se termine pendant une période pour laquelle un droit de
base est prévu à l’article 1 du tableau du paragraphe 2(1).
DELAYS
RETARDS
4. (1) Subject to subsection (2), if the departure or movage of a
ship to which a pilot has been assigned is delayed for the convenience of the ship for more than one hour after the pilot reports for
duty at the designated boarding point, a basic charge of $73 is
payable for each hour or part of an hour of that delay, including
the first hour.
(2) The maximum basic charge payable under subsection (1)
for any 24-hour period is $1,752.
4. (1) Sous réserve du paragraphe (2), si le départ ou le déplacement d’un navire auquel a été affecté un pilote est, pour les
besoins du navire, retardé de plus d’une heure après que le pilote
s’est présenté à son poste au point d’embarquement désigné, le
droit de base à payer est de 73 $ pour chaque heure ou fraction
d’heure, y compris la première heure de retard.
(2) Le droit de base maximal à payer en application du paragraphe (1) est de 1 752 $ par période de 24 heures.
CANCELLATIONS
ANNULATIONS
5. (1) If a request for pilotage services is cancelled after the
pilot reports for duty at the designated boarding point, a basic
charge of $1,515 is payable.
5. (1) Si une demande de services de pilotage est annulée après
que le pilote s’est présenté à son poste au point d’embarquement
désigné, le droit de base à payer est de 1 515 $.
1126
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
(2) Subject to subsection (3), if a request for pilotage services
is cancelled more than one hour after the pilot reports for duty at
the designated boarding point, in addition to the basic charge set
out in subsection (1), a basic charge of $73 is payable for each
hour or part of an hour, including the first hour, between the time
that the pilot reports for duty and the time of cancellation.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), si une demande de services
de pilotage est annulée plus d’une heure après que le pilote s’est
présenté à son poste au point d’embarquement désigné, est à
payer, en plus du droit de base prévu au paragraphe (1), un droit
de base de 73 $ pour chaque heure ou fraction d’heure, y compris
la première heure, entre le moment où le pilote s’est présenté à
son poste et celui où la demande est annulée.
(3) The maximum basic charge payable under subsection (2)
for any 24-hour period is $1,752.
(3) Le droit de base maximal à payer en application du paragraphe (2) est de 1 752 $ par période de 24 heures.
(4) If a request for pilotage services is cancelled after a pilot
has left the pilot’s work station for the designated boarding point,
there must be, in addition to any other basic charge set out in this
section, a charge in an amount equal to reasonable travel and
other expenses incurred by the pilot in travelling from the work
station to that boarding point and back to the work station.
(4) Si une demande de services de pilotage est annulée après
que le pilote a quitté son poste de travail pour se rendre au point
d’embarquement désigné, est à payer, en plus de tout autre droit
de base prévu au présent article, un droit égal aux frais de déplacement et autres frais raisonnables engagés par le pilote pour se
rendre de son poste de travail au point d’embarquement et en
revenir.
ASSIGNMENT OF MORE THAN ONE PILOT
AFFECTATION DE PLUSIEURS PILOTES
6. If more than one pilot is assigned to a ship, the basic charges
set out in this Schedule must be multiplied by the number of
pilots assigned.
6. Si plus d’un pilote est affecté à un navire, les droits de base
prévus dans la présente annexe sont multipliés par le nombre de
pilotes affectés.
SLOW-MOVING SHIPS
NAVIRES À VITESSE LENTE
7. (1) If a ship exchanges pilots in accordance with subsection 8.1(1) of the Great Lakes Pilotage Regulations, the basic
charges set out in this Schedule must be multiplied in accordance
with section 6.
7. (1) Si un navire effectue une relève de pilotes conformément
au paragraphe 8.1(1) du Règlement de pilotage des Grands Lacs,
les droits de base prévus dans la présente annexe sont multipliés
conformément à l’article 6.
(2) If a ship that is required to exchange pilots under subsection 8.1(1) of the Great Lakes Pilotage Regulations does not do
so because no licensed pilot is available for an exchange, the
basic charges set out in this Schedule must be doubled.
(2) Si un navire tenu d’effectuer la relève de pilotes en application du paragraphe 8.1(1) du Règlement de pilotage des Grands
Lacs ne le fait pas parce qu’aucun pilote breveté n’est disponible
pour la relève, les droits de base prévus dans la présente annexe
sont majorés du double.
(3) Subsections (1) and (2) do not apply in respect of a ship that
is required to exchange pilots under subsection 8.1(1) of the
Great Lakes Pilotage Regulations because the ship was slowed
down by ice, weather or traffic.
(3) Les paragraphes (1) et (2) ne s’appliquent pas à l’égard
d’un navire tenu d’effectuer la relève de pilotes en application du
paragraphe 8.1(1) du Règlement de pilotage des Grands Lacs en
raison d’un ralentissement causé par l’état des glaces, le mauvais
temps ou le trafic.
OVERCARRIAGE
VOYAGES HORS LIMITES
8. (1) If a pilot is unable to board a ship at the normal boarding
point and must, in order to board it, travel beyond the area for
which the pilot’s services are requested, a basic charge of $436 is
payable for each 24-hour period or part of a 24-hour period during which the pilot is away from the normal boarding point.
8. (1) Si un pilote ne peut monter à bord d’un navire à son point
d’embarquement habituel et s’il doit, pour ce faire, voyager audelà de la zone pour laquelle ses services sont demandés, le droit
de base à payer est de 436 $ pour chaque période de 24 heures ou
moins durant laquelle le pilote est absent de son point d’embarquement habituel.
(2) If a pilot is carried on a ship beyond the area for which the
pilot’s services are requested, a basic charge of $436 is payable
for each 24-hour period or part of a 24-hour period before the
pilot’s return to the place where the pilot normally would have
disembarked.
(2) Si un pilote est transporté par un navire au-delà de la zone
pour laquelle ses services sont demandés, le droit de base à payer
est de 436 $ pour chaque période de 24 heures ou moins qui précède son retour à l’endroit où il aurait normalement débarqué.
(3) In addition to the basic charges set out in subsections (1)
and (2), there must be a charge in an amount equal to reasonable
travel and other expenses incurred by a pilot that are directly associated with the requirement to travel to or from a place other
than the pilot’s normal boarding or disembarking place.
(3) Outre les droits de base visés aux paragraphes (1) et (2), est
à payer un droit égal aux frais de déplacement et autres frais raisonnables engagés par le pilote comme conséquence directe de
son obligation de se rendre à un endroit autre que le point habituel
d’embarquement ou de débarquement ou d’en revenir.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1127
SCHEDULE 2
(Subparagraphs 3(1)(b)(i) and (ii) and section 4)
ANNEXE 2
(sous-alinéas 3(1)b)(i) et (ii) et article 4)
PILOTAGE CHARGES FOR THE
CORNWALL DISTRICT
DROITS DE PILOTAGE À PAYER POUR LA
CIRCONSCRIPTION DE CORNWALL
GENERAL
DISPOSITION GÉNÉRALE
1. The basic charge for a pilotage service set out in column 1 of
the following table is set out in column 2 but is subject to the
minimum basic charge set out in column 3, if applicable:
1. Le droit de base à payer pour un service de pilotage prévu à
la colonne 1 du tableau ci-après figure à la colonne 2, mais il est
assujetti au droit de base minimal figurant à la colonne 3, le cas
échéant :
TABLE
TABLEAU
Column 1
Column 2
Column 3
Item
Pilotage Service
Basic Charge ($)
Minimum Basic
Charge ($)
1.
Trip between the eastern limit
of the Cornwall District and
Cornwall or the pilot boarding
station near Saint-Régis,
Quebec
Trip other than a trip referred
to in item 1
4,047
18.58 for each
kilometre (30.92 for
each statute mile),
plus 516 for each
lock transited
725
1,558
2.
3.
Docking or undocking for
the purpose of loading or
unloading cargo, stores or
bunker fuel or of effecting
repairs
4.
Movage
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Article
Service de pilotage
Droit de base ($)
Droit de base
minimal ($)
N/A
1.
4 047
S/O
1,041
2.
Voyage entre la limite est de
la circonscription de Cornwall
et Cornwall ou la station
d’embarquement des pilotes
près de Saint-Régis (Québec)
Voyage autre qu’un voyage
visé à l’article 1
1 041
N/A
3.
18,58 le kilomètre
(30,92 le mille
terrestre), plus
516 pour chaque
écluse franchie
725
N/A
4.
1 558
S/O
Accostage ou appareillage
en vue du chargement ou
du déchargement de
marchandises, de provisions
ou de combustible de soute ou
de l’exécution de réparations
Déplacement
S/O
DETENTION
RETENUE
2. (1) Subject to subsections (2) and (3), if a pilot is detained
for the convenience of a ship after the end of the pilot’s assignment or during an interruption of the passage of the ship through
the Cornwall District, an additional basic charge of $136 is payable for each hour or part of an hour that the pilot is detained.
(2) The maximum basic charge payable under subsection (1)
for any 24-hour period is $3,264.
(3) No basic charge for detention of a pilot is payable under
this section during an interruption of the passage of a ship that is
caused by ice, weather or traffic, unless the interruption is during
the period beginning on December 1 in a year and ending on
April 8 in the next year.
2. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), si, pour les besoins du navire, un pilote est retenu après la fin de son affectation
ou durant une interruption de la traversée de la circonscription de
Cornwall, le droit de base supplémentaire à payer est de 136 $
pour chaque heure ou fraction d’heure pendant laquelle le pilote
est retenu.
(2) Le droit de base maximal à payer en application du paragraphe (1) est de 3 264 $ par période de 24 heures.
(3) Aucun droit de base n’est à payer en application du présent
article pour la retenue du pilote durant une interruption de la traversée du navire qui est causée par l’état des glaces, le mauvais
temps ou le trafic, sauf durant la période commençant le 1er décembre et se terminant le 8 avril suivant.
DELAYS
RETARDS
3. (1) Subject to subsection (2), if the departure or movage of a
ship to which a pilot has been assigned is delayed for the convenience of the ship for more than one hour after the pilot reports for
duty at the designated boarding point, a basic charge of $136 is
payable for each hour or part of an hour of that delay, including
the first hour.
(2) The maximum basic charge payable under subsection (1)
for any 24-hour period is $3,264.
3. (1) Sous réserve du paragraphe (2), si le départ ou le déplacement d’un navire auquel a été affecté un pilote est, pour les
besoins du navire, retardé de plus d’une heure après que le pilote
s’est présenté à son poste au point d’embarquement désigné, le
droit de base à payer est de 136 $ pour chaque heure ou fraction
d’heure de ce retard, y compris la première heure.
(2) Le droit de base maximal à payer en application du paragraphe (1) est de 3 264 $ par période de 24 heures.
1128
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
CANCELLATIONS
ANNULATIONS
4. (1) If a request for pilotage services is cancelled after the
pilot reports for duty at the designated boarding point, a basic
charge of $1,543 is payable.
(2) Subject to subsection (3), if a request for pilotage services
is cancelled more than one hour after the pilot reports for duty at
the designated boarding point, in addition to the basic charge set
out in subsection (1), a basic charge of $136 is payable for each
hour or part of an hour, including the first hour, between the time
that the pilot reports for duty and the time of the cancellation.
4. (1) Si une demande de services de pilotage est annulée après
que le pilote s’est présenté à son poste au point d’embarquement
désigné, le droit de base à payer est de 1 543 $.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), si une demande de services
de pilotage est annulée plus d’une heure après que le pilote s’est
présenté à son poste au point d’embarquement désigné, est à
payer, en plus du droit de base prévu au paragraphe (1), un droit
de base de 136 $ pour chaque heure ou fraction d’heure, y compris la première heure, entre le moment où le pilote se présente à
son poste et celui où la demande est annulée.
(3) Le droit de base maximal à payer en application du paragraphe (2) est de 3 264 $ par période de 24 heures.
(4) Si une demande de services de pilotage est annulée après
que le pilote a quitté son poste de travail pour se rendre au point
d’embarquement désigné, est à payer, en plus de tout autre droit
de base prévu au présent article, un droit égal aux frais de déplacement et autres frais raisonnables engagés par le pilote pour se
rendre de son poste de travail au point d’embarquement et en
revenir.
(3) The maximum basic charge payable under subsection (2)
for any 24-hour period is $3,264.
(4) If a request for pilotage services is cancelled after a pilot
has left the pilot’s work station for the designated boarding point,
there must be, in addition to any other basic charge set out in this
section, a charge in an amount equal to reasonable travel and
other expenses incurred by the pilot in travelling from the work
station to that boarding point and back to the work station.
ASSIGNMENT OF MORE THAN ONE PILOT
AFFECTATION DE PLUSIEURS PILOTES
5. If more than one pilot is assigned to a ship, the basic charges
set out in this Schedule must be multiplied by the number of
pilots assigned.
5. Si plus d’un pilote est affecté à un navire, les droits de base
prévus dans la présente annexe sont multipliés par le nombre de
pilotes affectés.
SCHEDULE 3
(Paragraph 3(1)(b.1) and section 4)
ANNEXE 3
(alinéa 3(1)b.1) et article 4)
PILOTAGE CHARGES FOR THE PORT
OF CHURCHILL, MANITOBA
DROITS DE PILOTAGE À PAYER POUR
LE PORT DE CHURCHILL (MANITOBA)
1. The basic charge for a pilotage service that is provided during the period beginning on July 20 in a year and ending on October 31 in the same year and that is set out in column 1 of the following table, is set out in column 2:
1. Le droit de base à payer pour un service de pilotage qui est
fourni pendant la période commençant le 20 juillet d’une année et
se terminant le 31 octobre de la même année et qui est prévu à la
colonne 1 du tableau ci-après figure à la colonne 2 :
TABLE
TABLEAU
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Item
Pilotage Service
Basic Charge ($)
Article
Service de pilotage
Droit de base ($)
1.
2.
3.
Entering or exiting the port
Movage
Embarking or disembarking a pilot at a pilot
boarding station if a boat is used
1,477
1,032
The amount charged
to hire the boat
1.
2.
3.
Entrée dans le port ou sortie de celui-ci
Déplacement
Embarquement ou débarquement d’un pilote à
une station d’embarquement de pilotes si un
bateau est utilisé
1 477
1 032
Le montant exigé
pour la location du
bateau
2. The basic charges for any service provided in a year during
the period preceding July 20 or following October 31 are the
following:
(a) the salary and benefits of the pilot, as contracted, beginning
on the date of the pilot’s departure from the pilot’s home base
and ending on the date of the pilot’s return to that home base;
(b) the travel expenses of the pilot, starting from and ending
at the pilot’s home base, including transportation, meals and
lodging;
(c) the cost of the pilot’s use of a pilot boat, helicopter or other
means of transportation; and
(d) a surcharge of 15% on the total of the amounts referred to in
paragraphs (a) to (c), to cover administrative and assignment
costs.
2. Les droits de base à payer pour tout service fourni avant le
20 juillet ou après le 31 octobre d’une même année sont les
suivants :
a) le salaire et les avantages contractuels du pilote, à compter
de la date de départ de sa base d’attache jusqu’à la date de son
retour à celle-ci;
b) les frais de déplacement aller et retour du pilote à partir
de sa base d’attache, y compris le transport, les repas et
l’hébergement;
c) le coût d’utilisation par le pilote d’un bateau-pilote, d’un
hélicoptère ou de tout autre moyen de transport;
d) un droit supplémentaire de 15 % sur l’ensemble des montants visés aux alinéas a) à c) pour couvrir les frais d’administration et d’affectation.
[13-1-o]
[13-1-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1129
Regulations Amending the Great Lakes Pilotage
Regulations
Règlement modifiant le Règlement de pilotage des
Grands Lacs
Statutory authority
Pilotage Act
Fondement législatif
Loi sur le pilotage
Sponsoring agency
Great Lakes Pilotage Authority
Organisme responsable
Administration de pilotage des Grands Lacs
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Executive summary
Issue: The Great Lakes Pilotage Authority (the Authority) is a
Crown corporation responsible for navigation safety in the
Canadian waters of the Great Lakes. However, the Auditor
General Special Report of April 2008 found that the Authority
currently does not have an effective mechanism to provide
reasonable assurance that Canadian masters and deck watch
officers have the competencies to ensure the safe passage of
ships in compulsory pilotage areas. The proposed Regulations
Amending the Great Lakes Pilotage Regulations would implement such a mechanism.
Description: Currently, all ships over 1 500 gross tonnage
transiting the compulsory pilotage areas of the Great Lakes
must use licensed pilots employed by the Authority. Canadian
shipping companies may obtain an exemption from pilotage
requirements, for their Canadian-flagged ships, by submitting
a yearly declaration to the Authority confirming that a Canadian crew member meets the requirements of section 12 of
the Great Lakes Pilotage Regulations (the Regulations).
Proposed amendments to the Regulations would require all
domestic officers who wish to perform pilotage duties on the
Great Lakes to hold a valid pilotage certificate, issued by the
Authority in compliance with section 22 of the Pilotage Act.
To obtain a pilotage certificate, a Canadian individual would
have to successfully complete the Great Lakes Marine Pilotage Certificate Training Program or pass a written and oral
examination, which would be administered by the Authority.
Subject to Governor in Council approval, the proposed
amendments to the Regulations would come into force on
July 1, 2011. During the planned transition period until
December 31, 2012, the Authority would issue a pilotage certificate to Canadian officers who have previously been declared by a Canadian shipping company as meeting the requirements of the Regulations, provided they meet the
requirements of the proposed amendments. Once this transition period is over, all Canadian officers wishing to perform
Résumé
Question : L’Administration de pilotage des Grands Lacs
(l’Administration) est une société d’État responsable de la
sécurité de la navigation dans les eaux canadiennes des
Grands Lacs. Toutefois, le rapport spécial du vérificateur
général d’avril 2008 a révélé que l’Administration ne dispose
pas actuellement d’un mécanisme efficace pour donner
l’assurance raisonnable que les capitaines et les officiers de
pont canadiens ont les compétences pour assurer le passage
sécuritaire des navires dans les zones de pilotage obligatoire.
Le Règlement modifiant le Règlement de pilotage des Grands
Lacs proposé mettrait en place un tel mécanisme.
Description : Actuellement, tous les navires d’une jauge brute
de plus de 1 500 naviguant dans les zones de pilotage
obligatoire des Grands Lacs doivent être exploités par des
pilotes brevetés employés par l’Administration. Les entreprises canadiennes de transport maritime peuvent obtenir une
exemption des exigences en matière de pilotage pour leurs
navires battant pavillon canadien en présentant une déclaration
annuelle à l’Administration qui confirme qu’un membre de
l’équipage canadien satisfait aux exigences de l’article 12 du
Règlement de pilotage des Grands Lacs (le Règlement).
Les modifications proposées au Règlement exigeraient que
tous les officiers canadiens qui souhaitent exercer des fonctions de pilotage dans les Grands Lacs soient titulaires d’un
certificat de pilotage valide, délivré par l’Administration en
vertu de l’article 22 de la Loi sur le pilotage. Pour obtenir un
certificat de pilotage, un officier canadien devra réussir le
Programme de formation au certificat de pilotage maritime
dans les Grands Lacs ou un examen écrit et oral administré par
l’Administration.
Les modifications proposées au Règlement entreraient en
vigueur le 1er juillet 2011 à la suite de l’approbation du gouverneur en conseil. Pendant la période de transition prévue,
qui s’échelonnerait jusqu’au 31 décembre 2012, l’Administration délivrerait un certificat de pilotage aux officiers canadiens qui, selon une entreprise de transport maritime canadienne, ont déjà satisfait aux exigences du Règlement, pourvu
qu’ils satisfassent aux exigences des modifications proposées.
Au terme de cette période de transition, tous les officiers
1130
Canada Gazette Part I
pilotage duties on the Great Lakes would be subject to the new
requirements for a pilotage certificate.
Cost-benefit statement: The proposed regulatory changes are
all about enhancing safety measures for all Canadian vessels
transiting the Great Lakes area. To transition Canadian masters and deck watch officers to the new pilotage certificates,
there would be a one-time cost to the shipping industry of approximately $35,000. The benefits of the proposal would accrue to Canadian shipping companies in the form of avoided
incidents, and to the Authority and the general public who
would have increased assurance that those navigating ships on
the Great Lakes have the skills needed to do so safely. These
overall benefits can not be easily quantified, but are deemed to
outweigh the costs.
Business and consumer impacts: It is not anticipated that
this proposal would lead to any change in the annual number
of pilotage assignments for the Authority. In the short term,
the new regime may add administrative burden on Canadian
shipping companies doing business in the Great Lakes region
and on the Authority, as crew members must apply for a new
pilotage certificate. In the medium term, when the program is
well established, it would have no impact on the day-to-day
operations of Canadian ships.
Domestic and international coordination and cooperation:
This proposal would only affect Canadian shipping companies. There would be no change to the pilotage requirements
for ships operated by foreign shipping companies. While pilotage services in the Great Lakes are shared with the United
States, there would be no impact on the United States pilotage
organizations because the proposed amendments would not
increase or decrease the demand for pilotage services.
March 26, 2011
canadiens souhaitant exercer des fonctions de pilotage dans les
Grands Lacs seraient assujettis aux exigences proposées afin
d’obtenir un certificat de pilotage.
Énoncé des coûts et avantages : Les changements à la réglementation proposée visent à renforcer les mesures de sécurité
applicables à tous les navires canadiens exploités dans la région des Grands Lacs. Afin d’assurer la transition des capitaines et des officiers de pont canadiens vers les nouveaux
certificats de pilotage, l’industrie du transport maritime devra
assumer un coût unique d’environ 35 000 $. Les entreprises de
transport maritime bénéficieront de la proposition en raison de
l’augmentation du nombre des incidents évités. L’Administration et la population en général en bénéficieront également,
car elles auraient davantage l’assurance que les personnes
effectuant la conduite d’un navire dans les Grands Lacs ont les
compétences requises pour le faire en toute sécurité. Ces
avantages généraux ne sont pas faciles à quantifier, mais on
juge qu’ils l’emportent sur les coûts.
Incidences sur les entreprises et les consommateurs : On ne
prévoit pas que cette proposition modifiera le nombre annuel
des affectations de pilotage à l’Administration. À court terme,
le nouveau régime pourrait augmenter le fardeau administratif
des entreprises de transport maritime canadiennes menant des
activités dans la région des Grands Lacs et celui de l’Administration, car les membres d’équipage devront présenter une
demande pour obtenir un nouveau certificat de pilotage. À
moyen terme, lorsqu’il sera bien établi, le programme n’aura
aucune incidence sur les activités quotidiennes des navires
canadiens.
Coordination et coopération à l’échelle nationale et internationale : Cette proposition ne toucherait que les entreprises
de transport maritime canadiennes. Il n’y aurait aucun changement dans les exigences de pilotage applicables aux navires
exploités par les entreprises de transport maritime étrangères.
Bien que les services de pilotage offerts dans les Grands Lacs
soient partagés avec les États-Unis, la proposition n’aurait
aucune conséquence sur les organismes de pilotage américains, car les modifications proposées n’augmenteraient ni ne
diminueraient la demande relative aux services de pilotage.
Issue
Question
Since the proclamation of the Pilotage Act, there have been a
number of issues and concerns around the fact that the Authority
does not check the competencies and qualifications of Canadian
masters and deck watch officers of ships granted exemptions.
Studies and reports on the subject of exemption requirements
and practices in the past also raised the issue of the lack of an
objective, transparent procedure for certifying that Canadian
masters and deck watch officers have the required competencies. A significant number of commissions of inquiry, internal
reviews, and departmental studies aimed at addressing these
concerns have taken place over the years.
Depuis la proclamation de la Loi sur le pilotage, bon nombre
de problèmes et d’inquiétudes ont été soulevés au sujet du fait
que l’Administration ne vérifie pas les compétences et les qualifications des capitaines et des officiers de pont canadiens des
navires qui se voient accorder une exemption. Dans le passé, des
études et des rapports sur les exigences et les pratiques en matière d’exemption ont également soulevé le problème de l’absence d’une procédure objective et transparente permettant de
confirmer que les capitaines et les officiers de pont canadiens
ont les compétences requises. Un nombre considérable de commissions d’enquête, d’études ministérielles et d’examens internes visant à tenir compte de ces préoccupations se sont déroulés
ou ont été produits au fil des ans.
L’étude la plus récente s’est déroulée de février 2007 à janvier 2008. À l’époque, le Bureau du vérificateur général (BVG)
a effectué un examen spécial de l’Administration, comme
l’exige le paragraphe 139(1) de la Loi sur la gestion des finances publiques (LGFP). Le rapport sur l’examen spécial publié en
avril 2008 fait état d’une énorme déficience de l’actuel système d’exemption des navires canadiens aux règles de pilotage
obligatoire.
The latest study took place from February 2007 to January
2008. At that time, the Office of the Auditor General (OAG)
conducted a special examination of the Authority, as required by
subsection 139(1) of the Financial Administration Act (FAA).
The Special Examination Report issued in April 2008 found a
significant deficiency in the current system of exempting Canadian ships from compulsory pilotage.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1131
The report stated that “The GLPA (Great Lakes Pilotage Authority) does not have an effective mechanism to provide it with
reasonable assurance that Canadian masters and deck watch
officers have the competencies and qualifications needed to
ensure the safe passage of their ships in compulsory pilotage
areas.”
The current system is no longer appropriate and changes are
needed. Transportation Safety Board statistics show that the
number of incidents involving Canadian ships increased from an
annual average of 12.6 between 1991 and 1999 to an annual
average of 16 for the years 2000–2006. Moreover, most of the
Authority’s stakeholders agree that the risk of incidents will
continue to increase, given the shrinking pool of candidates for
the position of master and deck watch officer, the aging population of Canadian officers, and the decline in candidates’ number
of years’ experience. Accordingly, the conditions set in 1972 for
issuing exemptions need to be reviewed in light of current
conditions.
Le rapport indique ce qui suit : « L’APGL (Administration de
pilotage des Grands Lacs) n’a pas mis en place de mécanisme
efficace lui procurant l’assurance raisonnable que les capitaines
et les officiers de pont canadiens ont les compétences et qualifications nécessaires pour assurer la navigation sécuritaire de
leurs navires dans les zones de pilotage obligatoire. »
Le système actuel ne convient plus et il faut y apporter des
changements. Les statistiques du Bureau de la sécurité des transports indiquent que le nombre d’incidents causés par des navires
canadiens est passé d’une moyenne annuelle de 12,6 entre 1991
et 1999 à une moyenne annuelle de 16 entre 2000 et 2006. En
outre, la majorité des intervenants de l’Administration conviennent du fait que le risque d’incident continuera d’augmenter,
compte tenu de la réduction du groupe de candidats aux postes
de capitaine et d’officier de pont, du vieillissement des officiers
canadiens et de la diminution du nombre d’années d’expérience
des candidats. Par conséquent, les conditions pour accorder les
exemptions établies en 1972 ont besoin d’être révisées en tenant
compte des conditions actuelles.
Objectives
Objectifs
The objective of this regulatory proposal is to implement a
more effective mechanism to provide reasonable assurance that
Canadian masters and deck watch officers have the competencies and qualifications needed to ensure the safe passage of
ships in compulsory pilotage areas. Pilotage contributes to public safety by minimizing accidents and environmental damage.
The Authority therefore needs to have assurance that Canadian
masters and deck watch officers are competent to navigate
safely without assistance from the Authority’s licensed pilots.
With the proposed amendments, the Authority intends to reduce the number of incidents involving Canadian-flagged ships
due to human factors and to reinforce its role to establish, operate, maintain and administer an efficient pilotage service in
the interests of navigation safety and in the region under its
responsibility.
L’objectif de ce projet de réglementation est de mettre en
place un mécanisme plus efficace permettant de donner l’assurance raisonnable que les capitaines et les officiers de pont
canadiens ont les compétences et les qualifications requises pour
assurer le passage sécuritaire des navires dans les zones de pilotage obligatoire. Le pilotage contribue à la sécurité publique en
réduisant au minimum le nombre des accidents et des dommages causés à l’environnement. Par conséquent, l’Administration
doit s’assurer que les capitaines et les officiers de pont canadiens ont la compétence pour naviguer de façon sécuritaire sans
l’aide des pilotes brevetés de l’Administration.
Grâce aux modifications proposées, l’Administration vise à
réduire le nombre des incidents causés par les navires battant
pavillon canadien attribuables à des facteurs humains et à renforcer son rôle pour établir, exploiter, maintenir et administrer
un service de pilotage efficace dans la région dont elle est responsable, dans l’intérêt de la sécurité de la navigation.
Description
Description
Currently, all ships over 1 500 gross tonnage transiting the
compulsory pilotage areas of the Great Lakes must use licensed
pilots employed by the Authority unless it is a ship that navigates only on the Great Lakes or inland waters of Canada except
for occasional near coastal voyages. Canadian shipping companies may obtain an exemption by submitting a yearly declaration to the Authority confirming that a Canadian crew member
meets the requirements of the Regulations.
Actuellement, tous les navires d’une jauge brute de plus de
1 500 naviguant dans les zones de pilotage obligatoire des
Grands Lacs doivent être conduits par des pilotes brevetés
employés par l’Administration, à moins que le navire soit exclusivement exploité dans les Grands Lacs ou dans les eaux intérieures du Canada, à l’exception de voyages occasionnels à
proximité du littoral. Les entreprises canadiennes de transport
maritime peuvent obtenir une dispense en présentant à l’Administration une déclaration annuelle confirmant qu’un membre de
l’équipage canadien satisfait aux exigences du Règlement.
Les modifications proposées au Règlement permettraient à
l’Administration de veiller plus efficacement à ce que les officiers aient les connaissances locales requises pour faire naviguer
leur navire dans la région des Grands Lacs. Tous les officiers
canadiens devraient être titulaires d’un certificat de pilotage
valide, qui serait délivré par l’Administration en vertu de
l’article 22 de la Loi sur le pilotage, qui stipule ceci : « Il ne doit
toutefois pas être délivré de certificat de pilotage à un demandeur à moins que l’Administration ne soit convaincue qu’il possède un niveau de compétence et de connaissance des eaux de la
zone de pilotage obligatoire comparable à celui que l’on exige
du demandeur qui présente une demande de brevet pour cette
même zone ».
L’Administration possède une liste d’environ 350 officiers
canadiens qu’une entreprise canadienne de transport maritime a
Proposed amendments to the Regulations would allow the
Authority to more effectively ensure that officers have the local
knowledge required to navigate their vessel in the Great Lakes
region. All domestic officers would be required to hold a valid
pilotage certificate, which would be issued by the Authority in
compliance with section 22 of the Pilotage Act which states that
“no pilotage certificate shall be issued to an applicant unless the
Authority is satisfied that the applicant has a degree of skill and
local knowledge of the waters of the compulsory pilotage area
comparable to that required of an applicant for a licence for that
compulsory pilotage area.”
The Authority has a list of approximately 350 Canadian officers who have been declared by a Canadian shipping company
1132
Canada Gazette Part I
as meeting the requirements of section 12 of the Regulations.
Subject to Governor in Council approval, the proposed amendments to the Regulations would come into force on July 1, 2011.
During the planned transition period until December 31, 2012,
the Authority would issue to these individuals a pilotage
certificate.
Once this transition period is over, all Canadian officers wishing to navigate the compulsory pilotage areas in the region of the
Authority would have to successfully complete the Great Lakes
Marine Pilotage Certificate Training Program or pass a written
and oral examination, which would be administered by the Authority. Candidates would need to demonstrate knowledge and
competency in seven skill sets: creation of a passage plan, pilotage on lakes, pilotage in rivers, canal and lock manoeuvres, harbour manoeuvres, ice pilotage, and emergency manoeuvres.
To reach its objective, the Authority is proposing the following
changes to the Regulations:
Section 2 — The term and definition of “gross registered tons”
is outdated and would be repealed and replaced by the term
“gross tonnage” which has the meaning assigned by section 2
of the Canada Shipping Act, 2001.
Section 4 — Compulsory pilotage — This section sets out vessel size limits and types of vessels subject to compulsory pilotage areas. The section would be rewritten to make it easier to
read and section 4.5 would be added to allow for a transition
period between the current “exemption” regime and the proposed “certification” regime.
Section 5 — Waiving of compulsory pilotage — This section
prescribes the circumstances under which compulsory pilotage
may be waived. In subparagraph 5(1)(e)(i), the words “or a
holder of a pilotage certificate for that compulsory pilotage
area” would be added. This addition would allow a holder of a
pilotage certificate to operate in what are called the “open waters” which are the Canadian waters of Lakes Ontario, Erie,
Huron and Superior other than the waters in the compulsory
pilotage areas.
Section 8 — Exchange of pilots at Iroquois Lock — As a result
of collective agreement negotiations, it is proposed that a ship
that is under the conduct of a licensed pilot and is transiting
International District No. 1 would now have to exchange pilots
at Iroquois Lock if
(a) in respect of an upbound voyage, the ship takes longer
than 1 hour and 15 minutes, instead of 1 hour 16 minutes, to
transit from Valleyfield Bridge to Calling-In Point No. 7; or
(b) in respect of a downbound voyage, the ship takes longer
than 3 hours and 46 minutes, instead of 3 hours and 56 minutes, to transit from Cape Vincent to Crossover Island.
Section 9 — Pilotage certificates — In order to ensure concurrence between the English and French versions, the English
version of section 9 would be reworded.
Section 10 — Apprenticeship — Section 10 would be modified
to authorize the presence of an apprentice who is training for
the new pilotage certificate on board a ship that is subject to
compulsory pilotage.
Section 12 — Qualifications — Prescribes the qualifications
that a holder of any class of licence or any pilotage certificate
shall meet. To make it easier to understand the requirements for
every applicant this section could be read as follows:
(a) a licence (section 12): These requirements would remain
the same. Only the name of the required training certificate
would be updated as referred to in the Marine Personnel
Regulations;
March 26, 2011
déclarés conformes aux exigences de l’article 12 du Règlement.
Les modifications proposées au Règlement entreraient en vigueur le 1er juillet 2011 à la suite de l’approbation du gouverneur en conseil. Pendant la période de transition prévue, qui
s’échelonnerait jusqu’au 31 décembre 2012, l’Administration
délivrerait un certificat de pilotage à ces personnes.
Au terme de la période de transition, tous les officiers canadiens souhaitant naviguer dans la zone de pilotage obligatoire de
l’Administration devront réussir le Programme de formation au
certificat de pilotage maritime dans les Grands Lacs ou un examen écrit et oral administré par l’Administration. Les candidats
devront démontrer leurs connaissances et leurs compétences relativement à sept ensembles de compétences, soit les suivants :
création d’un plan de passage, pilotage sur les lacs, pilotage sur
les rivières, manœuvres dans les canaux et les écluses, manœuvres au port, pilotage dans les glaces, et manœuvres d’urgence.
Afin d’atteindre cet objectif, l’Administration propose les
changements suivants au Règlement :
Article 2 — Le terme « tonneaux de jauge brute au registre »
est désuet et il sera remplacé par le terme « jauge brute », au
sens de l’article 2 de la Loi de 2001 sur la marine marchande
du Canada.
Article 4 — Pilotage obligatoire — Cet article précise les limites et les types de navires visés par les zones de pilotage obligatoire. L’article serait réécrit pour en faciliter la lecture et
l’article 4.5 serait ajouté pour accorder une période de transition entre l’actuel régime d’« exemption » et le futur régime de
« certification ».
Article 5 — Dispense du pilotage obligatoire — Cet article prescrit les circonstances dans lesquelles l’Administration
peut accorder une dispense de pilotage obligatoire. Le sousalinéa 5(1)e)(i) proposé ajoute « ou le titulaire du certificat de
pilotage pour cette zone est à bord et disponible sur demande ».
Cet ajout va permettre au titulaire d’un certificat de pilotage de
naviguer dans ce qu’on appelle les « eaux libres », soit les eaux
canadiennes des lacs Ontario, Érié, Huron et Supérieur qui ne
se trouvent pas dans les zones de pilotage obligatoire.
Article 8 — Relève de pilotes à l’écluse des Iroquois — À la
suite des négociations de la convention collective, l’Administration propose qu’un navire sous la conduite d’un pilote
breveté naviguant dans le district international no 1 devra désormais changer de pilotes à l’écluse des Iroquois si :
a) dans le cas d’un voyage remontant, le transit du navire
pour se rendre au point d’appel no 7 à partir du pont de Valleyfield est d’une durée supérieure à 1 heure 15 minutes, au
lieu de 1 heure 16 minutes;
b) dans le cas d’un voyage descendant, le transit du navire
pour se rendre à l’île Crossover à partir du cap Vincent est
d’une durée supérieure à 3 heures 46 minutes, au lieu de
3 heures 56 minutes.
Article 9 — Certificats de pilotage — Afin d’assurer la correspondance entre la version anglaise et la version française, la
version anglaise de l’article 9 serait reformulée.
Article 10 — Apprentissage — L’article 10 proposé permettra
la présence d’un apprenti-pilote, qui suit une formation en vue
de l’obtention du nouveau certificat de pilotage, à bord d’un
navire assujetti au pilotage obligatoire.
Article 12 — Conditions — Prévoit les conditions auxquelles
doit satisfaire tout titulaire d’une catégorie de brevet ou de certificat de pilotage. Afin de faciliter la compréhension des exigences applicables à chaque demandeur, cette section se lirait
comme suit :
a) Article 12 — Candidat à un brevet : Ces exigences demeureraient les mêmes. Seul le nom du certificat de
Le 26 mars 2011
(b) a pilotage certificate before January 1, 2013 (sections 12.1 and 12.2): These requirements would not be
modified. Individuals who are already performing pilotage
duties on Canadian-flagged ships subject to compulsory pilotage within the Great Lakes region and who meet the requirements of this section would be grandfathered. The Authority would issue to them a pilotage certificate without
having to pass an oral exam in front of a board.
(c) a pilotage certificate after December 31, 2012 (sections 12.3 and 12.4): The proposed new requirements to obtain a pilotage certificate are similar to the current requirements. The significant proposed amendment can be found
in paragraph 12.3(c) and reads as follows:
“12.3 An applicant for a pilotage certificate who applies
after December 31, 2012 shall
(c) either
(i) pass an examination conducted by a Board of Examiners by showing a knowledge of the topics set out in
section 13 that is compatible with the safe performance
of pilotage duties, or
(ii) have successfully completed the Great Lakes Marine Pilotage Certificate Training Program”.
The Great Lakes Marine Pilotage Certificate Training Program
is intended to develop the competencies needed to ensure the
safe and efficient passage of a ship in the district, while protecting the marine environment. Competencies required to
achieve this objective can be grouped in the following seven
skill sets: passage plan, pilotage on lakes, pilotage in rivers,
canal and lock manoeuvres, harbour manoeuvres, ice pilotage
and emergency manoeuvres.
Section 13 — Examinations — This section identifies the areas
of knowledge that an applicant must demonstrate at examination to obtain a licence, as mentioned in paragraph 12(1)(b),
or a pilotage certificate as mentioned in paragraph 12.1(c)
and in subparagraph 12.3(c)(i). The areas of knowledge would
be updated.
Section 14 — Board of Examiners — This section would be
modified to better determine the members of the Board of
Examiners in accordance with requirements to obtain a licence
or a pilotage certificate. In the case of a licence, the Board of
Examiners would consist of an officer of the Authority, two
persons, each of whom holds a licence for that area and a person who does not hold a licence for the area but is knowledgeable about the area. In the case of a pilotage certificate, the
Board of Examiners would consist of an officer of the Authority, two persons, each of whom holds a licence or a pilotage
certificate for that area and a person who does not hold a licence for the area but is knowledgeable about the area.
Subsection 15(2) — Fees — This section fixes the fee for issuing a licence or a pilotage certificate at $250. This section
would be modified to state that the fee for issuing a pilotage
certificate would be $100 until December 31, 2012, and would
be $250 thereafter.
Section 16 — Qualifications for holders of licences and
pilotage certificates — This section would be renamed to
“Maintaining Qualifications.” As the wording of this section
is outdated, it would be slightly modified to better reflect its
purposes.
Gazette du Canada Partie I
1133
formation visé par l’exigence serait actualisé, comme on
l’indique dans le Règlement sur le personnel maritime.
b) Articles 12.1 et 12.2 — Candidats à un certificat de pilotage avant le 1er janvier 2013 : Les exigences actuelles ne seraient pas modifiées. Les personnes qui exercent déjà des
fonctions de pilotage sur des navires battant pavillon canadien visés par les règles de pilotage obligatoire dans la région des Grands Lacs et qui satisfont aux exigences des articles 12.1 et 12.2 bénéficieraient de droits acquis. L’Administration leur délivrerait un certificat de pilotage sans
qu’elles aient à passer un examen oral devant un jury.
c) Articles 12.3 et 12.4 — Candidats à un certificat de pilotage après le 31 décembre 2012 : Les exigences proposées en
vue de l’obtention d’un certificat de pilotage sont semblables
aux exigences actuelles. La modification proposée importante se trouve à l’alinéa 12.3c), lequel se lit ainsi :
« 12.3 Tout candidat à un certificat de pilotage qui présente
une demande après le 31 décembre 2012 doit, à la fois :
c) avoir, selon le cas :
(i) réussi un examen tenu par le jury d’examen démontrant qu’il possède des connaissances qui portent sur les
sujets figurant à l’article 13 et qui sont compatibles
avec l’exercice sécuritaire des fonctions de pilotage,
(ii) terminé avec succès le Programme de formation au
certificat de pilotage maritime des Grands Lacs ».
Le Programme de formation au certificat de pilotage maritime
des Grands Lacs vise à perfectionner les compétences requises
pour assurer le passage sécuritaire et efficace d’un navire dans
le district, tout en protégeant le milieu marin. Les compétences
requises pour atteindre cet objectif peuvent être regroupées
dans les sept ensembles de compétences suivants : plan de passage, pilotage sur les lacs, pilotage sur les rivières, manœuvres
dans les canaux et les écluses, manœuvres au port, pilotage
dans les glaces, et manœuvres d’urgence.
Article 13 — Examens — Cet article détermine les domaines
de connaissance qu’un candidat doit démontrer lors d’un examen pour l’obtention d’un brevet de pilotes, tel qu’il est mentionné à l’alinéa 12(1)b), ou d’un certificat de pilotage tel qu’il
est indiqué à l’alinéa 12.1c) et au sous-alinéa 12.3c)(i). Les
domaines de connaissances seraient actualisés.
Article 14 — Jury d’examen — Cet article serait modifié afin
de mieux déterminer les membres du jury d’examen en fonction des exigences liées à un brevet de pilote ou à un certificat
de pilotage. Dans le cas d’un brevet, le jury d’examen serait
composé d’un fonctionnaire de l’Administration, de deux titulaires d’un brevet pour la zone et d’une personne qui n’a pas de
brevet pour la zone mais qui a les connaissances à l’égard de
celle-ci. Dans le cas d’un certificat de pilotage, le jury d’examen serait composé d’un fonctionnaire de l’Administration, de deux titulaires d’un brevet ou d’un certificat de pilotage pour la zone et d’une personne qui n’a pas de brevet pour
la zone mais qui a les connaissances à l’égard de celle-ci.
Paragraphe 15(2) — Droits — Cet article établit les droits de
délivrance d’un brevet ou d’un certificat de pilotage à 250 $.
Cet article serait modifié pour indiquer que les droits de délivrance d’un certificat de pilotage seraient de 100 $ jusqu’au
31 décembre 2012, puis de 250 $ après cette date.
Article 16 — Qualités requises par un détenteur d’un brevet ou
d’un certificat de pilotage — L’intertitre de cet article sera renommé « Mise à jour des conditions ». Comme le libellé de cet
article est désuet, il sera légèrement modifié afin de mieux refléter son intention.
1134
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Regulatory and non-regulatory options considered
Options réglementaires et non réglementaires considérées
Several factors, such as the complexity, history, economic and
political nature of the current exemption system, have made resolving this issue problematic. Many studies, however, concluded
that the present exemption regime does not ensure an acceptable
level of safety for all vessels navigating in the compulsory pilotage areas.
Over the years, the Authority has increased its efforts to find an
alternative solution that is acceptable to all key stakeholders. Several exchanges took place; none were fully successful, but recently all stakeholders appear to be working in the same direction.
Plusieurs facteurs, tels que la complexité, l’historique et la nature économique et politique du système d’exemption actuel, ont
rendu difficile la résolution de ce problème. Toutefois, de nombreuses études ont conclu que l’actuel régime d’exemption
n’assure pas un degré de sécurité acceptable à tous les navires
naviguant dans les zones de pilotage obligatoire.
Au fil des ans, l’Administration a renforcé ses efforts de recherche d’une solution de rechange acceptable pour tous les principaux intervenants. Plusieurs échanges ont eu lieu, mais aucun
n’a réussi à résoudre le problème. Cependant, il semble que récemment, l’ensemble des intervenants acceptent les modifications
proposées.
Benefits and costs
Avantages et coûts
The proposed regulatory changes are all about enhancing safety
and security measures for all Canadian vessels transiting in the
Great Lakes area. It currently costs $250 for a Canadian master or
deck watch officer to be designated to perform pilotage duties.
The proposed fee for the issuing of a Great Lakes pilotage certificate would be $100 until December 31, 2012, and $250 starting
January 1, 2013.
Les changements à la réglementation proposés visent à renforcer les mesures de sécurité et de sûreté applicables à tous les navires canadiens exploités dans la région des Grands Lacs. Il en
coûte actuellement 250 $ à un capitaine ou à un officier de pont
canadien pour être désigné à des fonctions de pilotage. Les frais
proposés rattachés à la délivrance d’un certificat de pilotage dans
les Grands Lacs s’établiraient à 100 $ jusqu’au 31 décembre
2012, puis à 250 $ dès le 1er janvier 2013.
On prévoit que jusqu’au 31 décembre 2012, environ 350 officiers canadiens exerçant déjà des fonctions de pilotage dans les
Grands Lacs bénéficieront de droits acquis, ce qui signifie que
l’Administration leur délivrera un certificat de pilotage dans les
Grands Lacs. Cela représenterait un coût unique de 35 000 $ (sur
18 mois) pour l’industrie du transport maritime. Dès le 1er janvier
2013, l’Administration, après avoir consulté l’Association des
armateurs canadiens, prévoit délivrer en moyenne 10 nouveaux
certificats de pilotage dans les Grands Lacs par année. Puisque les
frais de 250 $ sont les mêmes que les frais actuels, cela ne représentera aucun coût additionnel pour les armateurs.
Le programme de formation pour les certificats de pilotage délivrés dans le cadre du nouveau régime (après le 1er janvier 2013)
serait fondé sur la formation à bord des navires; le stagiaire serait
formé en cours d’emploi. Le programme ne comporterait aucun
coût et il ne représenterait donc aucun coût additionnel pour les
entreprises de transport maritime. Comme les documents de cours
ont été élaborés par des personnes déjà employées par l’Administration, celle-ci n’assumerait aucun coût additionnel pour élaborer le programme.
Une fois les modifications proposées entièrement mises en
œuvre, l’Administration serait assurée que toute personne titulaire
d’un certificat de pilotage a démontré la maîtrise des sept compétences de base. Cela donnerait une plus grande assurance à
l’Administration et à la population en général que les navires
naviguant dans les Grands Lacs peuvent le faire d’une façon qui
protège la sécurité publique et l’environnement.
Il est difficile de quantifier les avantages pour les entreprises
canadiennes de transport maritime. Les statistiques les plus récentes du Bureau de la sécurité des transports montrent que chaque
année, on recense environ 16 incidents causés par des navires
canadiens. Bien qu’un grand nombre de ces incidents soient relativement mineurs (c’est-à-dire si un navire ne peut être exploité, l’entreprise de transport maritime peut perdre environ
20 000 $ par jour), tout incident évité représente des avantages
pour l’industrie du transport maritime.
It is expected that, until December 31, 2012, approximately
350 Canadian officers who are already performing pilotage duties
on the Great Lakes would be grandfathered, meaning that the
Authority would issue them a Great Lakes pilotage certificate.
This would represent a one-time cost of $35,000 (over 18 months)
to the shipping industry. Starting January 1, 2013, the Authority,
in consultation with the Canadian Shipowners Association, expects to issue an average of 10 new Great Lakes pilotage certificates per year. Because the $250 fee is the same as the current
fee, this would have no incremental cost to ship owners.
The training program for pilotage certificates issued under the
new regime (after January 1, 2013) would be based on on-board
training; the trainee would be trained on the job. There would be
no cost to take the program, and therefore no extra cost for a
shipping company. Because course materials have been developed by individuals already employed by the Authority, there
would be no incremental cost to the Authority for the development of the program.
Once the proposed amendments are fully implemented, the Authority would be assured that any person holding a pilotage certificate has demonstrated the seven core competencies. This
would provide greater assurance to the Authority and to the general public that ships navigating the Great Lakes are able to do so
in a manner that protects public safety and the environment.
The benefits to Canadian shipping companies are difficult to
quantify. The latest statistics from the Transportation Safety
Board show that annually, there is an average of 16 incidents involving Canadian ships. While many of these incidents are relatively minor, if a ship is not able to operate, the shipping company can lose around $20,000 per day. Any incidents that are
avoided would result in benefits to the shipping industry.
Rationale
Justification
The proposed regulatory amendments are in agreement with
section 22 of the Pilotage Act, which allows a pilotage authority
to issue a pilotage certificate if the authority is satisfied that the
Les modifications proposées sont conformes à l’article 22 de la
Loi sur le pilotage (la Loi), qui permet à une administration de
pilotage de délivrer un certificat de pilotage si elle est convaincue
Le 26 mars 2011
applicant has a degree of skill and local knowledge of the waters
of the compulsory pilotage area equivalent to that required of an
applicant for a pilot licence for that area.
The proposed amendments would also allow the Authority to
address a significant deficiency in the current system of exempting Canadian ships from compulsory pilotage as found in the
Special Examination Report issued by the Office of the Auditor
General in April 2008.
The proposal would not add ongoing administrative burden or
extra cost to Canadian shipping companies, and all the Authority’s stakeholders support the proposal.
Gazette du Canada Partie I
1135
que le demandeur a un niveau de compétence et de connaissance
des eaux de la zone de pilotage obligatoire comparable à celui que
l’on exige du demandeur qui présente une demande de brevet
pour cette même zone.
Les modifications proposées permettraient également à l’Administration de s’attaquer à une grave anomalie de l’actuel système d’exemption des navires canadiens aux règles de pilotage
obligatoire, comme l’indique le rapport d’examen spécial publié
par le Bureau du vérificateur général en avril 2008.
La proposition ne constituerait aucun fardeau administratif
permanent ni aucun coût additionnel pour les entreprises canadiennes de transport maritime. Tous les intervenants de l’Administration appuient la proposition.
Consultation
Consultation
There has been exhaustive consultation with all stakeholders
regarding the issue; every interested party wishing to express an
opinion has been given ample opportunity to do so.
Stakeholders, including the Canadian Shipowners Association
(CSA), the Canadian Maritime Pilots Association, The Chamber
of Marine Commerce, The Canadian Merchant Service Guild and
other ship operators not represented by the CSA, attended several
meetings held by the Authority in collaboration with Transport
Canada, from February 2009 to November 2010.
Based on the participation and input throughout the consultation process, the Authority has determined that the marine industry is generally supportive of the proposed modifications to the
Regulations.
On a mené une vaste consultation auprès de tous les intervenants au sujet de la question. Tous les intéressés souhaitant s’exprimer ont eu la latitude voulue pour le faire.
Les intervenants, dont l’Association des armateurs canadiens
(AAC), l’Association des pilotes maritimes du Canada, la Chambre de commerce maritime, la Guilde de la marine marchande du
Canada et d’autres exploitants non représentés par l’AAC, ont
assisté aux nombreuses réunions tenues par l’Administration entre
février 2009 et novembre 2010, en collaboration avec Transports
Canada.
L’objectif de ces réunions était de discuter de la façon de parvenir à un consensus parmi tous les intervenants de l’Administration sur la manière de résoudre le problème soulevé par le rapport
spécial du vérificateur général d’avril 2008 et de mettre en place
un mécanisme permettant de donner l’assurance raisonnable que
les capitaines et les officiers de pont canadiens ont les compétences requises pour assurer le passage sécuritaire des navires dans
les zones de pilotage obligatoire.
En tenant compte de la participation et des idées exprimées à
toutes les étapes du processus de consultation, l’Administration a
déterminé que l’industrie maritime appuie de façon générale les
modifications proposées au Règlement.
Strategic environmental analysis
Analyse environnementale stratégique
In accordance with the Cabinet Directive on the Environmental
Assessment of Policy, Plan and Program Proposals of 1999 and
the Transport Canada Policy Statement on Strategic Environmental Assessment, a strategic environmental assessment of these
proposed amendments was conducted in the form of a preliminary
scan. The strategic environmental assessment concluded that the
amendments are not likely to have important environmental
effects.
Conformément à la Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes de 1999 et à l’Énoncé de politique de Transports Canada sur
l’évaluation environnementale stratégique, une évaluation environnementale stratégique des modifications proposées a été
effectuée sous la forme d’une analyse préliminaire. L’évaluation
environnementale stratégique a permis de conclure que les modifications proposées ne sont pas susceptibles d’avoir des effets
importants sur l’environnement.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Section 45 of the Act provides an enforcement mechanism for
these Regulations in that a Pilotage Authority can inform a customs officer at any port in Canada to withhold clearance from any
ship for which pilotage charges are outstanding and unpaid. Section 48 of the Act stipulates that every person who contravenes or
fails to comply with the Act or Regulations is guilty of an offence
and liable on summary conviction to a fine not exceeding $5,000.
These existing mechanisms are expected to be sufficient for the
implementation and enforcement of the proposed amendments.
L’article 45 de la Loi prévoit un mécanisme d’application de ce
règlement, dans ce sens qu’une administration de pilotage peut
informer un douanier de tout port du Canada qu’il doit retenir le
dédouanement de tout navire dont les frais de pilotage sont en
souffrance. L’article 48 de la Loi stipule que toute personne qui
omet de se conformer à la Loi ou au Règlement est coupable
d’une infraction et responsable, par procédure sommaire, de payer
une amende d’un montant maximal de 5 000 $. On prévoit que les
mécanismes déjà en place sont suffisants pour l’application des
modifications proposées.
The objective of these meetings was to discuss how to reach
consensus among all the Authority’s stakeholders on how to resolve the issue raised by the Auditor General Special Report of
April 2008 and put in place an effective mechanism to provide
reasonable assurance that Canadian masters and deck watch officers have the competencies to ensure the safe passage of ships in
compulsory pilotage areas.
1136
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Contact
Personne-ressource
Mr. R. F. Lemire
Chief Executive Officer
Great Lakes Pilotage Authority
P.O. Box 95
Cornwall, Ontario
K6H 5R9
Telephone: 613-933-2991
Fax: 613-932-3793
Monsieur R. F. Lemire
Premier dirigeant
Administration de pilotage des Grands Lacs
Case postale 95
Cornwall (Ontario)
K6H 5R9
Téléphone : 613-933-2991
Télécopieur : 613-932-3793
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 20(3) of
the Pilotage Acta, that the Great Lakes Pilotage Authority,
pursuant to subsections 20(1) and (2) of that Act, proposes to
make the annexed Regulations Amending the Great Lakes Pilotage Regulations.
Interested persons who have reason to believe that a provision
of the proposed Regulations that establishes a compulsory pilotage area or that prescribes the qualifications that a holder of any
class of licence or any class of pilotage certificate shall meet is
not in the public interest may, pursuant to subsection 21(1) of the
Pilotage Acta, file a notice of objection setting out the grounds for
the objection within 30 days after the date of publication of this
notice. In addition, interested persons may make representations
concerning the proposed Regulations to the Minister of Transport
within 30 days after the date of publication of this notice.
Avis est donné, conformément au paragraphe 20(3) de la Loi
sur le pilotagea, que l’Administration de pilotage des Grands
Lacs, en vertu des paragraphes 20(1) et (2) de cette loi, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement de pilotage des
Grands Lacs, ci-après.
Les intéressés qui ont des raisons de croire qu’une disposition
du projet de règlement qui établit des zones de pilotage obligatoire ou fixe les conditions que le titulaire d’un brevet ou d’un
certificat de pilotage d’une catégorie quelconque doit remplir
n’est pas dans l’intérêt public peuvent déposer auprès du ministre
des Transports un avis d’opposition motivé conformément au
paragraphe 21(1) de la Loi sur le pilotagea dans les trente jours
suivant la date de publication du présent avis. De plus, les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports leurs observations au sujet du projet de règlement dans les trente jours suivant
la date de publication du présent avis.
Les avis d’opposition et les observations doivent indiquer clairement qu’il s’agit d’avis d’opposition ou d’observations, mentionner la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et être envoyés à Julie Bédard, gestionnaire, Pilotage et
Politique, Normes du personnel maritime et Pilotage, Direction
générale de la sécurité maritime, ministère des Transports, Place
de Ville, Tour C, 8e étage, 330, rue Sparks, Ottawa (Ontario) K1A
ON5 (tél. : 613-993-9706; téléc. : 613-990-1538; courriel :
julie.bedard@tc.gc.ca).
Cornwall, le 9 mars 2011
Le premier dirigeant de l’Administration de
pilotage des Grands Lacs
ROBERT F. LEMIRE
Each notice of objection or representation must be clearly
marked as a notice of objection or representation, cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice and be
sent to Julie Bédard, Manager, Pilotage and Policy, Marine Personnel Standards and Pilotage, Marine Safety Directorate, Department of Transport, Place de Ville, Tower C, 8th Floor,
330 Sparks Street, Ottawa, Ontario K1A 0N5 (tel.: 613-993-9706;
fax: 613-990-1538; email: julie.bedard@tc.gc.ca).
Cornwall, March 9, 2011
ROBERT F. LEMIRE
Chief Executive Officer
Great Lakes Pilotage Authority
REGULATIONS AMENDING THE GREAT
LAKES PILOTAGE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
DE PILOTAGE DES GRANDS LACS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definition “gross registered tons” in section 2 of
the Great Lakes Pilotage Regulations1 is repealed.
(2) Section 2 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“gross tonnage” has the meaning assigned by section 2 of the
Canada Shipping Act, 2001; (jauge brute)
1. (1) La définition de « tonneaux de jauge brute au registre », à l’article 2 du Règlement de pilotage des Grands Lacs1,
est abrogée.
(2) L’article 2 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« jauge brute » S’entend au sens de l’article 2 de la Loi de 2001
sur la marine marchande du Canada; (gross tonnage)
———
———
a
a
1
R.S., c. P-14
C.R.C., c. 1266; SOR/2007-95
1
L.R., ch. P-14
C.R.C., ch. 1266; DORS/2007-95
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
2. Section 4 of the Regulations is replaced by the following:
GENERAL
4. The following ships are subject to compulsory pilotage:
(a) a ship of more than 1 500 gross tonnage; and
(b) a ship that is not registered in Canada and is over 35 m in
length.
1137
2. L’article 4 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
GÉNÉRALITÉS
4. Sont assujettis au pilotage obligatoire les navires suivants :
a) ceux qui ont une jauge brute de plus de 1 500;
b) ceux qui ne sont pas immatriculés au Canada et sont d’une
longueur de plus de 35 m.
FERRIES
TRAVERSIERS
4.1 (1) A ship is not subject to compulsory pilotage under section 4 if the ship is a ferry that operates on a regular schedule.
4.1 (1) Ne sont pas assujettis au pilotage obligatoire en application de l’article 4 les navires qui sont des traversiers utilisés selon
un horaire régulier.
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas si l’utilisation du navire constitue un risque pour la sécurité de la navigation en raison, selon le cas :
a) de sa navigabilité;
b) de circonstances exceptionnelles à son bord;
c) des conditions relatives à la météo, les courants ou les
glaces.
(2) Subsection (1) does not apply if the operation of the ship
constitutes a risk to the safety of navigation because of
(a) the ship’s seaworthiness;
(b) exceptional conditions on board the ship; or
(c) conditions related to weather, currents or ice.
TUGS
REMORQUEURS
4.2 A ship that is not subject to compulsory pilotage under section 4 is subject to compulsory pilotage if the ship is a tug that
(a) is engaged in towing or pushing two or more ships and the
combined length of those ships, including the length of any
lines, is 80 m or more; or
(b) is outside a harbour and is part of an arrangement of ships
whose total gross tonnage is 1 500 gross tonnage or more.
4.2 Ne sont pas assujettis au pilotage obligatoire en application
de l’article 4 les navires qui sont des remorqueurs répondant à
l’une ou l’autre des conditions suivantes :
a) ils remorquent ou poussent deux navires ou plus, et la longueur totale, y compris celle des câbles de remorque, est de
80 m ou plus;
b) ils se trouvent à l’extérieur d’un port et font partie d’un ensemble de navires dont la jauge brute totale est de 1 500 ou
plus.
4.3 (1) Ne sont pas assujettis au pilotage obligatoire en application de l’article 4, les navires qui sont des remorqueurs qui répondent à l’une ou l’autre des conditions suivantes :
a) ils ne remorquent ni ne poussent un autre navire ou objet;
b) ils remorquent ou poussent un navire d’une longueur de
moins de 80 m;
c) ils remorquent ou poussent un navire dans un port.
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas si l’utilisation du navire constitue un risque pour la sécurité de la navigation en raison, selon le cas :
a) de sa navigabilité;
b) de circonstances exceptionnelles à son bord;
c) des conditions relatives à la météo, les courants ou les
glaces.
4.3 (1) A ship is not subject to compulsory pilotage under section 4 if the ship is a tug that
(a) is not engaged in towing or pushing another ship or object;
(b) is engaged in towing or pushing a ship that is less than 80 m
in length; or
(c) is engaged in towing or pushing a ship in a harbour.
(2) Subsection (1) does not apply if the operation of the ship
constitutes a risk to the safety of navigation because of
(a) the ship’s seaworthiness;
(b) exceptional conditions on board the ship; or
(c) conditions related to weather, currents or ice.
SHIPS UNDER THE CONDUCT OF MASTERS OR DECK WATCH
OFFICERS LICENSED IN THE UNITED STATES
NAVIRES SOUS LA CONDUITE D’UN CAPITAINE OU D’UN
4.4 A ship that is subject to compulsory pilotage under section 4 need not be under the conduct of a licensed pilot or the
holder of a pilotage certificate if the ship
(a) navigates only on the Great Lakes or the inland waters of
Canada, except for occasional near coastal voyages; and
(b) is under the conduct of a master or deck watch officer who
holds a certificate of competency or similar document issued
pursuant to the laws of the United States that authorizes that
person to have the conduct of the ship within the compulsory
pilotage area in which the ship is navigating.
4.4 Les navires assujettis au pilotage obligatoire en application
de l’article 4 n’ont pas à être sous la conduite d’un pilote breveté
ou d’un titulaire de certificat de pilotage s’ils répondent aux
conditions suivantes :
a) ils naviguent uniquement dans les Grands Lacs ou les eaux
internes du Canada, sauf pour d’occasionnels voyages à proximité du littoral;
b) ils sont sous la conduite d’un capitaine ou d’un officier de
quart à la passerelle qui sont titulaires d’un certificat de compétence ou d’un document similaire qui sont délivrés en vertu des
OFFICIER DE QUART À LA PASSERELLE TITULAIRES
D’UN BREVET DES ÉTATS-UNIS
1138
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
lois des États-Unis et qui les autorise à assurer la conduite de
ces navires dans la zone de pilotage obligatoire où ceux-ci
naviguent.
TRANSITIONAL EXCEPTION
EXCEPTION TRANSITOIRE
4.5 Until December 31, 2012, a ship is not subject to compulsory pilotage under section 4 if the ship
(a) has an inspection certificate issued by the Minister of Transport under section 10 of the Vessel Certificates Regulations;
(b) navigates only on the Great Lakes or the inland waters of
Canada, except for occasional near coastal voyages; and
(c) is under the conduct of a master or deck watch officer who
(i) is a regular member of the complement of the ship,
(ii) holds an appropriate and valid certificate of competency
issued by the Minister of Transport under the Canada Shipping Act or the Canada Shipping Act, 2001, and
(iii) has been certified within the preceding 12 months by the
owner of the ship as having completed, within the threeyears immediately preceding the date of the certificate, in
the capacity of master or deck watch officer, not less than
15 one-way trips of the compulsory pilotage area in which
the ship is navigating.
4.5 Jusqu’au 31 décembre 2012, ne sont pas assujettis au pilotage obligatoire en application de l’article 4 les navires répondant
aux conditions suivantes :
a) ils possèdent un certificat d’inspection délivré par le ministre
des Transports en vertu de l’article 10 du Règlement sur les
certificats de bâtiment;
b) ils naviguent uniquement dans les Grands Lacs ou les eaux
internes du Canada, sauf pour d’occasionnels voyages à proximité du littoral;
c) ils sont sous la conduite d’un capitaine ou d’un officier de
quart à la passerelle qui répondent aux conditions suivantes :
(i) ils sont membres réguliers de l’effectif du navire,
(ii) ils sont titulaires d’un certificat de compétence qui est
valide et approprié et qui est délivré par le ministre des
Transports en vertu de la Loi sur la marine marchande du
Canada ou de la Loi de 2001 sur la marine marchande du
Canada,
(iii) ils sont titulaires d’un certificat qui a été délivré par le
propriétaire du navire au cours des 12 mois précédents et qui
atteste que le capitaine ou l’officier de quart à la passerelle
ont effectué, à titre de capitaine ou d’officier de quart à la
passerelle, dans la zone de pilotage obligatoire où le navire
navigue, au moins 15 voyages aller au cours des trois années
précédant la date de délivrance du certificat.
3. Le sous-alinéa 5(1)e)(i) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(i) un pilote breveté ou le titulaire d’un certificat de pilotage
pour cette zone est à bord et est en disponibilité,
4. Les alinéas 8.1(1)a) et b) du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
a) dans le cas d’un voyage remontant, le transit du navire pour
se rendre au point d’appel no 7 à partir du pont de Valleyfield
est d’une durée supérieure à 1 heure 15 minutes;
b) dans le cas d’un voyage descendant, le transit du navire pour
se rendre à l’île Crossover à partir du cap Vincent est d’une durée supérieure à 3 heures 46 minutes.
5. Les articles 9 et 10 du même règlement sont remplacés
par ce qui suit :
9. Un certificat de pilotage délivré par l’Administration autorise son titulaire à exercer les fonctions de pilotage à bord d’un
navire dans une zone de pilotage obligatoire si les conditions suivantes sont respectées :
a) il est un membre régulier de l’effectif du navire;
b) le certificat a été délivré pour la zone de pilotage obligatoire.
3. Subparagraph 5(1)(e)(i) of the Regulations is replaced by
the following:
(i) a licensed pilot or the holder of a pilotage certificate for
that area is on board and available on call, or
4. Paragraphs 8.1(1)(a) and (b) of the Regulations are replaced by the following:
(a) in respect of an upbound voyage, the ship takes longer than
1 hour and 15 minutes to transit from Valleyfield Bridge to
Calling-In Point No. 7; or
(b) in respect of a downbound voyage, the ship takes longer
than 3 hours and 46 minutes to transit from Cape Vincent to
Crossover Island.
5. Sections 9 and 10 of the Regulations are replaced by the
following:
9. A pilotage certificate issued by the Authority permits its
holder to perform pilotage duties on board a ship in a compulsory
pilotage area if
(a) the holder is a regular member of the complement of the
ship; and
(b) the certificate was issued for that compulsory pilotage area.
APPRENTICESHIP
APPRENTISSAGE
10. (1) For the purpose of gaining experience on ships of different types and sizes, an apprentice pilot for a compulsory
pilotage area may, under the supervision of a licensed pilot for
that area, undertake shipboard pilotage training on any ship that is
subject to compulsory pilotage.
(2) A deck watch officer who is training for a pilotage certificate for a compulsory pilotage area may, under the supervision of
the holder of a pilotage certificate for that area or a licensed pilot
for that area, undertake shipboard pilotage training on
(a) a Canadian ship of more than 1 500 gross tonnage; or
10. (1) Afin d’acquérir de l’expérience à bord de navires de
dimensions et de types différents, les apprentis-pilotes pour une
zone de pilotage obligatoire peuvent, sous la surveillance d’un
pilote breveté pour cette zone, recevoir une formation de pilote à
bord de navires assujettis au pilotage obligatoire.
(2) Les officiers du quart à la passerelle qui suivent une formation en vue d’un certificat de pilotage pour une zone de pilotage
obligatoire peuvent, sous la surveillance d’un titulaire de certificat
de pilotage pour cette zone ou d’un pilote breveté pour cette zone,
recevoir une formation de pilote :
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
(b) an arrangement of ships whose total gross tonnage is
1 500 gross tonnage or more.
1139
6. Subsection 11(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) Subject to any restrictions or qualifications that are endorsed on it, a licence or pilotage certificate permits its holder to
perform pilotage duties on a ship in any compulsory pilotage area
that is endorsed on the licence or certificate.
7. The heading before section 12 and sections 12 and 13 of
the Regulations are replaced by the following:
a) soit à bord d’un navire canadien qui a une jauge brute de
plus de 1 500;
b) soit à bord d’un ensemble de navires dont la jauge brute totale est de 1 500 ou plus.
6. Le paragraphe 11(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Un brevet ou un certificat de pilotage autorise son titulaire à
exercer les fonctions de pilotage d’un navire dans toute zone de
pilotage obligatoire inscrite sur le brevet ou le certificat, sous
réserve des restrictions ou des conditions qui y sont inscrites.
7. L’intertitre précédant l’article 12 et les articles 12 et 13
du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
QUALIFICATIONS
CONDITIONS
APPLICANT FOR A LICENCE
CANDIDAT À UN BREVET
(2) An applicant for a licence for a compulsory pilotage area
for which an apprenticeship system has been established shall
have completed the full apprenticeship required by the Authority
before taking the examination referred to in paragraph (1)(b).
(3) An applicant for a licence for a compulsory pilotage area,
other than the Port of Churchill, Manitoba, shall have completed
at least 50 training trips in that area before taking the examination
referred to in paragraph (1)(b).
(4) An applicant for a licence for the Cornwall District shall be
able to speak and understand French to the extent necessary to
perform pilotage duties in that area.
12. (1) Tout candidat à un brevet doit, à la fois :
a) posséder les états de service en mer figurant à l’article 12 du
Règlement général sur le pilotage;
b) réussir un examen tenu par le jury d’examen en démontrant
qu’il possède des connaissances qui portent sur les sujets figurant à l’article 13 et qui sont compatibles avec l’exercice sécuritaire des fonctions de pilotage;
c) être titulaire d’un certificat restreint d’opérateur radio (CROCM) ou d’un certificat général d’opérateur radio (COG) délivrés en vertu de la Loi sur la radiocommunication;
d) être titulaire des certificats de formation démontrant qu’il a,
au cours des cinq ans précédant la date de sa demande, terminé
avec succès les cours de formation suivants :
(i) celui sur le NES, niveau II, visé dans le Règlement sur le
personnel maritime ou un cours de mise à niveau en cette
matière,
(ii) celui qui porte sur la gestion des ressources à la passerelle et a été approuvé par le ministre en vertu de l’article 114 du Règlement sur le personnel maritime;
e) démontrer qu’il observe les règles de déontologie;
f) avoir été, au plus quatre-vingt-dix jours avant la réception de
sa demande par l’Administration, déclaré médicalement apte à
exercer les fonctions de pilotage conformément aux exigences
du Règlement général sur le pilotage;
g) parler et comprendre suffisamment l’anglais pour exercer les
fonctions de pilotage.
(2) Tout candidat à un brevet pour une zone de pilotage obligatoire pour laquelle un système d’apprentissage a été établi doit
avoir terminé, avant de passer l’examen visé à l’alinéa (1)b), le
cours d’apprentissage complet exigé par l’Administration.
(3) Tout candidat à un brevet pour une zone de pilotage obligatoire, autre que le port de Churchill (Manitoba), doit avoir effectué au moins 50 voyages de formation dans cette zone, avant de
passer l’examen visé à l’alinéa (1)b).
(4) Tout candidat à un brevet visant la circonscription de
Cornwall doit parler et comprendre suffisamment le français pour
exercer les fonctions de pilotage dans cette zone.
APPLICANT FOR A PILOTAGE CERTIFICATE —
BEFORE JANUARY 1, 2013
CANDIDAT À UN CERTIFICAT DE PILOTAGE —
ER
AVANT LE 1 JANVIER 2013
12.1 Subject to section 12.2, an applicant for a pilotage certificate who applies before January 1, 2013 shall
(a) have the sea service described in section 12 of the General
Pilotage Regulations;
12.1 Sous réserve de l’article 12.2, tout candidat à un certificat
de pilotage qui présente une demande avant le 1er janvier 2013
doit, à la fois :
a) posséder les états de service en mer figurant à l’article 12 du
Règlement général sur le pilotage;
12. (1) An applicant for a licence shall
(a) have the sea service described in section 12 of the General
Pilotage Regulations;
(b) pass an examination conducted by a Board of Examiners by
showing a knowledge of the topics set out in section 13 that is
compatible with the safe performance of pilotage duties;
(c) hold a Restricted Operator’s Certificate (ROC-MC) or
General Operator Certificate (GOC) issued under the Radiocommunication Act;
(d) hold training certificates showing that the applicant has,
within the five years immediately preceding the date of the application, successfully completed
(i) SEN Level II, as referred to in the Marine Personnel
Regulations, or a refresher training course in that subject,
and
(ii) a bridge resource management training course that has
been approved by the Minister under section 114 of the
Marine Personnel Regulations;
(e) demonstrate professional conduct;
(f) have been declared, not more than 90 days before the receipt
of the application by the Authority, fit to perform pilotage
duties in accordance with the medical requirements of the
General Pilotage Regulations; and
(g) be able to speak and understand English to the extent necessary to perform pilotage duties.
1140
Canada Gazette Part I
(b) have completed, within the three years immediately preceding the date of the application, at least 15 trips in each compulsory pilotage area in which the applicant intends to perform
pilotage duties;
(c) pass an examination conducted by a Board of Examiners by
showing a knowledge of the topics set out in section 13 that is
compatible with the safe performance of pilotage duties;
(d) hold a Restricted Operator’s Certificate (ROC-MC) or
General Operator Certificate (GOC) issued under the Radiocommunication Act;
(e) hold training certificates showing that the applicant has,
within the five years immediately preceding the date of the application, successfully completed
(i) a marine emergency duties training course for senior officers taught at a recognized institution, as defined in subsection 1(1) of the Marine Personnel Regulations, and
(ii) SEN Level II, as referred to in the Marine Personnel
Regulations, or a refresher training course in that subject;
(f) demonstrate professional conduct;
(g) have been declared, not more than 90 days before the receipt of the application by the Authority, fit to perform pilotage
duties in accordance with the medical requirements of the General Pilotage Regulations; and
(h) be able to speak and understand English to the extent necessary to perform pilotage duties.
12.2 (1) An applicant for a pilotage certificate who applies before January 1, 2013 is not required to meet the qualifications
prescribed in paragraph 12.1(c) if, before that date, the applicant
provides the Authority with a statutory declaration stating the
following information:
(a) the applicant’s experience and service in the conduct of
Canadian ships in and through the parts of each compulsory
pilotage area that the pilotage certificate is applied for;
(b) that the applicant is a Canadian citizen or is a permanent
resident as described in paragraph 22(2)(b) of the Act;
(c) the applicant’s age; and
(d) the type of each certificate of competency that the applicant
holds.
(2) The statutory declaration referred to in subsection (1) shall
include the following attachments:
(a) proof that the applicant is a Canadian citizen or is a permanent resident as described in paragraph 22(2)(b) of the Act;
(b) proof of the applicant’s sea service;
(c) proof of the applicant’s experience and service in the conduct of Canadian ships in and through the parts of each compulsory pilotage area that the pilotage certificate is applied for;
(d) a photocopy of the applicant’s Restricted Operator’s Certificate (ROC-MC) or General Operator Certificate (GOC);
(e) a photocopy of each training certificate required under
paragraph 12.1(e);
(f) a photocopy of each certificate of competency that the applicant holds; and
(g) proof of the applicant’s age.
March 26, 2011
b) avoir effectué, au cours des trois ans précédant la date de sa
demande, au moins 15 voyages dans chaque zone de pilotage
obligatoire dans laquelle il entend exercer les fonctions de
pilotage;
c) réussir un examen tenu par le jury d’examen en démontrant
qu’il possède des connaissances qui portent sur les sujets figurant à l’article 13 et qui sont compatibles avec l’exercice sécuritaire des fonctions de pilotage;
d) être titulaire d’un certificat restreint d’opérateur radio (CROCM) ou d’un certificat général d’opérateur radio (COG) délivrés en vertu de la Loi sur la radiocommunication;
e) être titulaire des certificats de formation démontrant qu’il a,
au cours des cinq ans précédant la date de sa demande, terminé
avec succès les cours de formation suivants :
(i) celui qui porte sur les fonctions d’urgence en mer à l’intention des officiers supérieurs et est enseigné dans un établissement reconnu au sens du paragraphe 1(1) du Règlement
sur le personnel maritime,
(ii) celui sur le NES, niveau II, visé dans le Règlement sur le
personnel maritime ou un cours de mise à niveau en cette
matière;
f) démontrer qu’il observe les règles de déontologie;
g) avoir été, au plus quatre-vingt-dix jours avant la réception de
sa demande par l’Administration, déclaré médicalement apte à
exercer les fonctions de pilotage conformément aux exigences
du Règlement général sur le pilotage;
h) parler et comprendre suffisamment l’anglais pour exercer les
fonctions de pilotage.
12.2 (1) Le candidat à un certificat de pilotage qui présente une
demande avant le 1er janvier 2013 n’est pas tenu de répondre aux
conditions prévues à l’alinéa 12.1c) si, avant cette date, il fournit
à l’Administration une déclaration solennelle qui fait état des
renseignements suivants :
a) son expérience et ses états de service en ce qui concerne la
conduite de navires canadiens dans et à travers les parties de
chaque zone de pilotage obligatoire pour laquelle il présente
une demande de certificat de pilotage;
b) il est un citoyen canadien ou un résident permanent aux termes de l’alinéa 22(2)b) de la Loi;
c) son âge;
d) le genre de chacun des certificats de compétence dont il est
titulaire.
(2) La déclaration solennelle visée au paragraphe (1) doit comprendre les pièces jointes suivantes :
a) une preuve que le demandeur est un citoyen canadien ou
qu’il est un résident permanent aux termes de l’alinéa 22(2)b)
de la Loi;
b) une preuve de ses états de service en mer;
c) une preuve de son expérience et de ses états de service en ce
qui concerne la conduite de navires canadiens dans et à travers
les parties de chaque zone de pilotage obligatoire pour laquelle
il présente une demande de certificat de pilotage;
d) une photocopie de son certificat restreint d’opérateur radio
(CRO-CM) ou de son certificat général d’opérateur radio
(COG);
e) une photocopie de chacun des certificats de formation exigés
par l’alinéa 12.1e);
f) une photocopie de chacun des certificats de compétence dont
il est titulaire;
g) une preuve de son âge.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1141
APPLICANT FOR A PILOTAGE CERTIFICATE —
AFTER DECEMBER 31, 2012
CANDIDAT À UN CERTIFICAT DE PILOTAGE —
APRÈS LE 31 DÉCEMBRE 2012
12.3 An applicant for a pilotage certificate who applies after
December 31, 2012 shall
(a) have the sea service described in section 12 of the General
Pilotage Regulations;
(b) have completed, within the three years immediately preceding the date of the application, at least 15 trips in each compulsory pilotage area in which the applicant intends to perform
pilotage duties;
(c) either
(i) pass an examination conducted by a Board of Examiners
by showing a knowledge of the topics set out in section 13
that is compatible with the safe performance of pilotage
duties, or
(ii) have successfully completed the Great Lakes Marine
Pilotage Certificate Training Program;
(d) hold a Restricted Operator’s Certificate (ROC-MC) or General Operator Certificate (GOC) issued under the Radiocommunication Act;
(e) hold training certificates showing that the applicant has,
within the five years immediately preceding the date of the application, successfully completed
(i) SEN Level II, as referred to in the Marine Personnel
Regulations, or a refresher training course in that subject,
and
(ii) a bridge resource management training course that has
been approved by the Minister under section 114 of the
Marine Personnel Regulations;
(f) demonstrate professional conduct;
(g) have been declared, not more than 90 days before the receipt of the application by the Authority, fit to perform pilotage
duties in accordance with the medical requirements of the General Pilotage Regulations; and
(h) be able to speak and understand English to the extent necessary to perform pilotage duties.
12.4 An applicant for a pilotage certificate who applies after
December 31, 2012 shall provide the Authority with
(a) proof that the applicant is a Canadian citizen or is a permanent resident as described in paragraph 22(2)(b) of the Act;
(b) proof of the applicant’s acquired experience and service in
the conduct of Canadian ships, or arrangements of ships, whose
total gross tonnage is 1 500 gross tonnage or more in and
through the parts of each compulsory pilotage area in which the
applicant intends to perform pilotage duties;
(c) a photocopy of the applicant’s Restricted Operator’s Certificate (ROC-MC) or General Operator Certificate (GOC);
(d) a photocopy of each training certificate required under
paragraph 12.3(e);
(e) a photocopy of each certificate of competency that the applicant holds; and
(f) proof of the applicant’s age.
12.3 Tout candidat à un certificat de pilotage qui présente une
demande après le 31 décembre 2012 doit, à la fois :
a) posséder les états de service en mer figurant à l’article 12 du
Règlement général sur le pilotage;
b) avoir effectué, au cours des trois ans précédant la date de sa
demande, au moins 15 voyages dans chaque zone de pilotage
obligatoire dans laquelle il entend exercer les fonctions de
pilotage;
c) avoir, selon le cas :
(i) réussi un examen tenu par le jury d’examen démontrant
qu’il possède des connaissances qui portent sur les sujets figurant à l’article 13 et qui sont compatibles avec l’exercice
sécuritaire des fonctions de pilotage,
(ii) terminé avec succès le Programme de formation au certificat de pilotage maritime dans les Grands Lacs;
d) être titulaire d’un certificat restreint d’opérateur radio
(CRO-CM) ou d’un certificat général d’opérateur radio (COG)
délivrés en vertu de la Loi sur la radiocommunication;
e) être titulaire des certificats de formation démontrant qu’il a,
au cours des cinq ans précédant la date de sa demande, terminé
avec succès les cours de formation suivants :
(i) celui sur le NES, niveau II, visé dans le Règlement sur le
personnel maritime ou un cours de mise à niveau en cette
matière,
(ii) celui qui porte sur la gestion des ressources à la passerelle et a été approuvé par le ministre en vertu de l’article 114 du Règlement sur le personnel maritime;
f) démontrer qu’il observe les règles de déontologie;
g) avoir été, au plus quatre-vingt-dix jours avant la réception de
sa demande par l’Administration, déclaré médicalement apte à
exercer les fonctions de pilotage conformément aux exigences
du Règlement général sur le pilotage;
h) parler et comprendre suffisamment l’anglais pour exercer les
fonctions de pilotage.
12.4 Tout candidat à un certificat de pilotage qui présente une
demande après le 31 décembre 2012 doit fournir à l’Administration les documents suivants :
a) une preuve qu’il est un citoyen canadien ou qu’il est un résident permanent aux termes de l’alinéa 22(2)b) de la Loi;
b) une preuve de son expérience et de ses états de service en ce
qui concerne la conduite de navires canadiens ou d’ensembles
de navires dont la jauge brute totale est de 1 500 ou plus dans
et à travers les parties de chaque zone de pilotage obligatoire
dans laquelle il entend exercer les fonctions de pilotage;
c) une photocopie de son certificat restreint d’opérateur radio
(CRO-CM) ou de son certificat général d’opérateur radio
(COG);
d) une photocopie de chacun des certificats de formation exigés
par l’alinéa 12.3e);
e) une photocopie de chacun des certificats de compétence dont
il est titulaire;
f) une preuve de son âge.
GREAT LAKES MARINE PILOTAGE CERTIFICATE
TRAINING PROGRAM
PROGRAMME DE FORMATION AU CERTIFICAT DE
PILOTAGE MARITIME DANS LES GRANDS LACS
12.5 For greater certainty, the Authority shall ensure that successfully completing the Great Lakes Marine Pilotage Certificate
Training Program is equivalent to passing an examination for a
pilotage certificate.
12.5 Il est entendu que l’Administration veille à ce que la réussite au Programme de formation au certificat de pilotage maritime
dans les Grands Lacs soit comparable à la réussite à l’examen en
vue d’un certificat de pilotage.
1142
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
EXAMINATIONS
EXAMENS
13. (1) An examination for a licence or pilotage certificate shall
relate to the applicant’s knowledge of the following topics:
(a) the pilotage and navigational requirements of each area in
which the applicant intends to perform pilotage duties, including knowledge of the currents, depths of water, anchorage
areas, aids to navigation and, as applicable, tides;
(b) the marine traffic control system, if any, in each area in
which the applicant intends to perform pilotage duties;
(c) the relevant parts of the Act and the regulations made under
it;
(d) ship handling, including the related characteristics of a ship
and the principles of hydrodynamics;
(e) the practical use of all shipboard navigational instruments;
(f) the duties, responsibilities and obligations of a pilot; and
(g) the relevant customs, port, immigration and pollution
regulations.
13. (1) L’examen en vue d’un brevet ou d’un certificat de pilotage doit porter sur les connaissances que le candidat possède
dans les sujets suivants :
a) les exigences relatives au pilotage et à la navigation dans
chaque zone dans laquelle il entend exercer les fonctions de pilotage, y compris des connaissances en ce qui concerne les courants, la profondeur des eaux, les aires de mouillage, les aides à
la navigation et, le cas échéant, les marées;
b) le système de contrôle de la circulation maritime, s’il y a
lieu, dans chaque zone dans laquelle il entend exercer les fonctions de pilotage;
c) les parties pertinentes de la Loi et de ses règlements
d’application;
d) la manœuvre des navires, y compris les caractéristiques
connexes d’un navire et les principes de l’hydrodynamique;
e) l’utilisation de tous les instruments de navigation de bord;
f) les fonctions, les responsabilités et les obligations d’un
pilote;
g) les règlements pertinents relatifs aux douanes, aux ports, à
l’immigration et à la pollution.
(2) Si un candidat entend exercer les fonctions de pilotage dans
une zone autre que le port de Churchill (Manitoba), l’examen doit
porter également sur des connaissances du Règlement sur les
biens de la voie maritime.
(3) Si un candidat entend exercer les fonctions de pilotage dans
le port de Churchill (Manitoba), l’examen doit porter également
sur des connaissances du Règlement sur les abordages et de tout
règlement relatif au port de Churchill.
(2) If an applicant intends to perform pilotage duties in an area
other than the Port of Churchill, Manitoba, the examination shall
also relate to the applicant’s knowledge of the Seaway Property
Regulations.
(3) If an applicant intends to perform pilotage duties in the Port
of Churchill, Manitoba, the examination shall also relate to the
applicant’s knowledge of the Collision Regulations and any regulations respecting the Port of Churchill made under any law of
Canada.
13.1 An examination for a licence or pilotage certificate shall
be conducted at a place or places determined by the Authority and
notice of the examination shall be communicated by the Authority
to every applicant for a licence or pilotage certificate.
8. Subsections 14(1) to (3) of the Regulations are replaced
by the following:
14. (1) A Board of Examiners shall consist of an officer of the
Authority, who shall be the Chairperson of the Board, and of the
Board members appointed by the Authority under subsection (2)
or (3).
(2) In the case of an applicant for a licence for a compulsory
pilotage area, the Authority shall appoint the following Board
members:
(a) two persons, each of whom holds a licence for the area; and
(b) a person who does not hold a licence for the area but is
knowledgeable about the area and holds
(i) a certificate not lower than master, local voyage, issued
under the Canada Shipping Act, or
(ii) a certificate not lower than Master, Near Coastal, issued
under the Canada Shipping Act, 2001.
(3) In the case of an applicant for a pilotage certificate for a
compulsory pilotage area, the Authority shall appoint the following Board members:
(a) two persons, each of whom holds a licence or a pilotage
certificate for the area; and
(b) a person who does not hold a licence or pilotage certificate
for the area but is knowledgeable about the area and holds
(i) a certificate not lower than master, local voyage, issued
under the Canada Shipping Act, or
13.1 L’examen en vue d’un brevet ou d’un certificat de pilotage doit avoir lieu aux endroits déterminés par l’Administration, qui en avise les candidats à un brevet ou à un certificat de
pilotage.
8. Les paragraphes 14(1) à (3) du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
14. (1) Le jury d’examen est composé d’un dirigeant de l’Administration, qui en est le président, et des membres du jury
nommés par celle-ci en application du paragraphe (2) ou (3).
(2) Dans le cas d’un candidat à un brevet pour une zone de pilotage obligatoire, l’Administration doit nommer les membres du
jury suivants :
a) deux titulaires d’un brevet pour la zone;
b) une personne qui n’est pas titulaire d’un brevet pour la zone,
mais qui connaît bien celle-ci, et qui est titulaire :
(i) soit d’un certificat non inférieur à celui de capitaine,
voyage local, délivré en vertu de la Loi sur la marine marchande du Canada,
(ii) soit d’un certificat non inférieur à celui de capitaine, à
proximité du littoral, délivré en vertu de la Loi de 2001 sur
la marine marchande du Canada.
(3) Dans le cas d’un candidat à un certificat de pilotage pour
une zone de pilotage obligatoire, l’Administration nomme les
membres du jury suivants :
a) deux titulaires d’un brevet ou d’un certificat de pilotage pour
la zone;
b) une personne qui n’est pas titulaire ni d’un brevet ni d’un
certificat de pilotage pour la zone, mais qui connaît bien celleci, et qui est titulaire :
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
(ii) a certificate not lower than Master, Near Coastal, issued
under the Canada Shipping Act, 2001.
1143
9. Subsection 15(2) of the Regulations is replaced by the following:
(2) Until December 31, 2012, the fee for issuing a licence or
pilotage certificate is $100.
(3) Beginning on January 1, 2013, the fee for issuing a licence
or pilotage certificate is $250.
10. Section 16 of the Regulations and the heading before it
are replaced by the following:
(i) soit d’un certificat non inférieur à celui de capitaine,
voyage local, délivré en vertu de la Loi sur la marine marchande du Canada,
(ii) soit d’un certificat non inférieur à celui de capitaine, à
proximité du littoral, délivré en vertu de la Loi de 2001 sur
la marine marchande du Canada.
9. Le paragraphe 15(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Jusqu’au 31 décembre 2012, le droit à payer pour la délivrance d’un brevet ou d’un certificat de pilotage est de 100 $.
(3) À compter du 1er janvier 2013, le droit à payer pour la délivrance d’un brevet ou d’un certificat de pilotage est de 250 $.
10. L’article 16 du même règlement et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :
MAINTAINING QUALIFICATIONS
MAINTIEN DES CONDITIONS
16. (1) A licence expires unless its holder
(a) remains fit to perform pilotage duties in accordance with
the medical requirements of the General Pilotage Regulations;
(b) maintains and, if possible, improves his or her competence
with respect to pilotage duties;
(c) holds valid certificates of competency and valid certificates
issued under the Radiocommunication Act, if they were required for the issuance of the licence;
(d) maintains valid training certificates, if they were required
for the issuance of the licence; and
(e) completes, every year, at least five one-way trips in each
compulsory pilotage area for which the licence was issued.
(2) Paragraph (1)(d) does not apply in respect of a licence for
the Port of Churchill, Manitoba.
16.1 A pilotage certificate expires unless its holder
(a) remains fit to perform pilotage duties in accordance with
the medical requirements of the General Pilotage Regulations;
(b) maintains and, if possible, improves his or her competence
with respect to pilotage duties;
(c) holds valid certificates of competency and valid certificates
issued under the Radiocommunication Act, if they were required for the issuance of the pilotage certificate;
(d) maintains valid training certificates, if they were required
for the issuance of the pilotage certificate; and
(e) completes, in the three-year period after the date of issuance
of the certificate, in the capacity of master or deck watch officer, at least 10 one-way trips in the compulsory pilotage area
for which the pilotage certificate was issued; and
(f) provides, at the request of the Authority, satisfactory evidence that the holder has complied with the requirements of
paragraph (e).
16. (1) Un brevet expire à moins que son titulaire ne réponde
aux conditions suivantes :
a) il demeure apte à exercer les fonctions de pilotage conformément aux exigences médicales figurant dans le Règlement
général sur le pilotage;
b) il maintient et, si possible, accroît ses compétences relatives
aux fonctions de pilotage;
c) il est titulaire des certificats de compétence valides et des
certificats valides délivrés en vertu de la Loi sur la radiocommunication, s’ils étaient exigés pour la délivrance du brevet;
d) il maintient en état de validité les certificats de formation,
s’ils étaient exigés pour la délivrance du brevet;
e) il effectue, chaque année, au moins cinq voyages aller dans
chaque zone de pilotage obligatoire pour laquelle le brevet lui a
été délivré.
(2) L’alinéa (1)d) ne s’applique pas à l’égard d’un brevet pour
le port de Churchill (Manitoba).
16.1 Un certificat de pilotage expire à moins que son titulaire
ne réponde aux conditions suivantes :
a) il demeure apte à exercer les fonctions de pilotage conformément aux exigences médicales figurant dans le Règlement
général sur le pilotage;
b) il maintient et, si possible, accroît ses compétences relatives
aux fonctions de pilotage;
c) il est titulaire des certificats de compétence et des certificats
valides délivrés en vertu de la Loi sur la radiocommunication,
s’ils étaient exigés pour la délivrance du certificat de pilotage;
d) il maintient en état de validité les certificats de formation,
s’ils étaient exigés pour la délivrance du certificat;
e) il effectue, au cours des trois ans suivant la date de délivrance de son certificat, à titre de capitaine ou d’officier de
quart à la passerelle, au moins 10 voyages aller dans la zone de
pilotage obligatoire pour laquelle le certificat lui a été délivré;
f) il fournit, à la demande de l’Administration, une preuve satisfaisante qu’il s’est conformé aux exigences de l’alinéa e).
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
11. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
11. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[13-1-o]
[13-1-o]
1144
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Airport Zoning Regulations Respecting
Nine Airports in the Nunavut Territory
Règlements de zonage d’aéroports concernant
neuf aéroports du Nunavut
Statutory authority
Aeronautics Act
Fondement législatif
Loi sur l’aéronautique
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie des règlements.)
Issue and objectives
Question et objectifs
The safety of aircraft operating in the airspace surrounding our
airports is of vital concern to private citizens and to federal and
municipal governments. Airport zoning regulations (AZR) are
established to ensure that lands adjacent to and in the vicinity of
airports are used in a manner compatible with the safe operations
of an aircraft and the airport itself. These regulations are established not only to protect the present operations of an airport, but
also to help ensure that potential and future development surrounding the airport remains compatible with the safe operation
of aircraft and the airport.
La sécurité des aéronefs qui évoluent dans l’espace aérien entourant nos aéroports est d’une importance cruciale pour les citoyens comme pour les administrations fédérale et municipales.
Des règlements de zonage aéroportuaire (RZA) sont établis pour
veiller à ce que les biens-fonds situés aux abords et dans le voisinage des aéroports soient utilisés de manière compatible avec
l’exploitation sécuritaire des aéronefs ou des aéroports euxmêmes. Ces règlements visent non seulement à protéger l’exploitation actuelle des aéroports, mais aussi à assurer que les
aménagements potentiels et futurs de leur voisinage demeurent
compatibles avec l’exploitation sécuritaire des aéronefs et des
aéroports.
Entre 1990 et 1995, le ministre des Transports a conclu des accords pour transférer 49 aéroports appartenant à Transports Canada au gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO).
Dans le cadre de ces accords de cession, Transports Canada s’est
engagé à prendre des règlements de zonage pour certains aéroports. Des RZA ont été pris pour tous les aéroports, sauf pour les
neuf qui faisaient partie du territoire du Nunavut lors de sa création le 1er avril 1999. Ces aéroports sont les suivants : Iqaluit,
Qikiqtarjuaq, Sanikiluaq, Pond Inlet, Pangnirtung, Kugaaruk,
Kimmirut, Clyde River et Cape Dorset.
En octobre 2000, des représentants de la Direction générale des
aéroports du Nunavut et de la Région des Prairies et du Nord
(RPN) de Transports Canada se sont réunis. Le gouvernement du
Nunavut a officiellement demandé que Transports Canada enquête sur la prise des RZA pour les neuf aéroports de la partie est
du territoire et y donne suite aux frais des contribuables.
Nulle part au Canada les services de transport aérien ne sont-ils
plus indispensables à la survie d’une collectivité que dans le
Nord. Conformément aux modalités des accords de cession des
aéroports de l’Arctique conclus entre Transports Canada et les
gouvernements territoriaux, Transports Canada doit prendre des
règlements de zonage pour ces aéroports. Les projets de règlement suivants (définis collectivement en tant que projets de règlement) préserveront la viabilité permanente des neuf aéroports
du Nunavut et assureront la survie des collectivités du Nord : le
Règlement de zonage de l’aéroport d’Iqaluit, le Règlement de
zonage de l’aéroport de Qikiqtarjuaq, le Règlement de zonage de
l’aéroport de Sanikiluaq, le Règlement de zonage de l’aéroport
de Pond Inlet, le Règlement de zonage de l’aéroport de
Pangnirtung, le Règlement de zonage de l’aéroport de Kugaaruk,
Between 1990 and 1995 the Minister of Transport entered into
agreements to transfer 49 airports owned by Transport Canada to
the Government of the Northwest Territories (GNWT). The transfer agreements included a commitment for Transport Canada to
establish airport zoning regulations at specific airports. Airport
zoning regulations were then made for all but nine airports. On
April 1, 1999, the Nunavut Territory was formed which included
these nine airports. These airports were Iqaluit, Qikiqtarjuaq,
Sanikiluaq, Pond Inlet, Pangnirtung, Kugaaruk, Kimmirut, Clyde
River and Cape Dorset.
In October 2000 a meeting was held between officials from the
Nunavut Airports Directorate and Transport Canada, Prairie and
Northern Region (PNR). The Nunavut Government formally requested that Transport Canada investigate and pursue making
federal zoning regulations for the outstanding airports in the eastern portion of their territory at public expense.
Nowhere in Canada are airport transportation services more
vital to a community’s survival than in the North. In accordance
with the terms of the Arctic airport transfer agreements between
Transport Canada and the territorial government(s), Transport
Canada must establish airport zoning regulations for these airports. The proposed Iqaluit Airport Zoning Regulations, Qikiqtarjuaq Airport Zoning Regulations, Sanikiluaq Airport Zoning
Regulations, Pond Inlet Airport Zoning Regulations, Pangnirtung
Airport Zoning Regulations, Kugaaruk Airport Zoning Regulations, Kimmirut Airport Zoning Regulations, Clyde River Airport
Zoning Regulations and Cape Dorset Airport Zoning Regulations
(collectively defined as the proposed regulations) will protect the
ongoing viability of these nine Nunavut airports and ensure the
survival of these communities in the North.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1145
le Règlement de zonage de l’aéroport de Kimmirut, le Règlement
de zonage de l’aéroport de Clyde River et le Règlement de zonage
de l’aéroport de Cape Dorset.
Description and rationale
Description et justification
The proposed regulations would provide different types of protection against development and land uses around the airport that
would not be compatible with safe airport operations and associated aircraft activities.
Les projets de règlement accorderaient différents types de protection contre tout aménagement et toute utilisation de biensfonds aux abords d’un aéroport, qui seraient incompatibles avec
l’exploitation sécuritaire de l’aéroport et des activités connexes
des aéronefs.
Grâce aux projets de règlement, l’espace aérien associé à ces
aéroports demeurerait libre de tout obstacle, augmentant ainsi la
sécurité des aéronefs évoluant dans leur voisinage. Les projets de
règlement imposeraient des restrictions quant à la hauteur des
nouveaux bâtiments érigés à moins de 4 km du milieu des pistes
des aéroports, sauf celui d’Iqaluit. Dans le cas de l’aéroport
d’Iqaluit, il s’agit d’une zone plus vaste qui engloberait les biensfonds dans une périphérie de 4 km ainsi que les biens-fonds situés
sous les surfaces d’approche mesurant 15 km. L’aéroport
d’Iqaluit est un aéroport de dégagement de l’Organisation de
l’aviation civile internationale (OACI) et doit par conséquent
avoir des pistes d’atterrissage en mesure d’accueillir de gros aéronefs commerciaux.
Les projets de règlement accorderaient une protection contre
tout aménagement dans une périphérie de 4 km qui causerait des
interférences avec les signaux électroniques ou les communications avec les aéronefs ou encore avec les installations destinées à
fournir des services liés à l’aéronautique.
Les projets de règlement comprendraient tous une disposition
pour empêcher l’utilisation de biens-fonds ou des activités qui
pourraient attirer les animaux sauvages, en particulier les oiseaux,
susceptibles de créer un danger pour la sécurité aérienne dans une
périphérie de 4 km du milieu des pistes des aéroports.
With the proposed regulations, the airspace associated with
these airports would be kept obstacle-free, increasing the safety of
aircraft operating in the vicinity of the airport. The proposed regulations will impose height limitations on new structures that
would be constructed within 4 km of the mid-point of the runway
at all airports except Iqaluit. In the case of Iqaluit Airport, this
area is larger as it will encompass the lands within the 4 km radius, as well as the lands under the approach flares that are 15 km
in length. Iqaluit is an International Civil Aviation Organization
(ICAO) alternate airport and, as such, must have the runway capability to land large commercial aircraft.
The proposed regulations would provide protections against
developments within 4 km that would cause an interference with
any signals or communications to and from an aircraft or to and
from any facility used to provide services relating to aeronautics.
The proposed regulations would also include a clause to prevent land uses or activities that may attract wildlife, particularly
birds, that may create a hazard for aviation safety within a 4 km
radius centred upon the mid-point of the runway.
Benefits and costs
Avantages et coûts
With the proposed regulations, the airspace associated with the
airports would be kept obstacle-free, increasing the safety of aircraft operating in the vicinity of the airport. The risk of electronic
interference would be reduced and future communication and
navigation services would be protected. By restricting land uses
and activities attractive to birds, the AZR would reduce the risk of
bird strikes.
Grâce aux projets de règlement, l’espace aérien associé à ces
aéroports demeurerait libre de tout obstacle, ce qui augmenterait
la sécurité des aéronefs évoluant dans le voisinage de l’aéroport.
Le risque d’interférence électronique serait réduit et les futurs
services de communication et de navigation seraient protégés. En
restreignant l’utilisation des biens-fonds et les activités susceptibles d’attirer des oiseaux, les RZA réduiraient par conséquent le
risque de collision avec ceux-ci.
Aucun ouvrage ne serait enlevé directement et exclusivement
en raison des projets de règlement. Il n’y aurait pas d’effets néfastes importants sur les schémas d’aménagement ou sur la valeur
des biens-fonds dans le voisinage de l’aéroport.
Les coûts associés aux projets de règlement sont assumés par
Transports Canada. Ces coûts comprennent l’expertise technique
liée à l’élaboration des projets de règlement, comme la réalisation
des levées nécessaires au zonage, la rédaction, l’impression et la
publication des projets de règlement. Ces coûts sont de loin compensés par les avantages que procure le renforcement de la sécurité des activités aux aéroports.
No existing structures would be removed directly and solely
because of the proposed regulations. There would be no major
negative effects on land development patterns or land values in
the vicinity of the airport.
The costs of the proposed regulations are being borne by
Transport Canada, which include technical expertise related to the
processing of the regulations, such as completion of the zoning
surveys, drafting, printing and publishing the regulations. These
costs are far outweighed by the benefits of increased safety for the
airport operations.
Consultation
Consultation
Transport Canada conducts three types of early consultation:
municipal, aboriginal and with potentially affected landowners.
Transports Canada mène trois types de consultations préliminaires, à savoir des consultations auprès des municipalités, des
groupes autochtones et des propriétaires fonciers potentiellement
touchés.
Les services de planification communautaire du ministère des
Services communautaires et gouvernementaux ont été informés
au cours de l’hiver 2003 jusqu’au printemps 2004.
The community planning departments of the Department of
Community Government Services were briefed during the winter
of 2003 to spring 2004.
1146
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Aboriginal consultation will be held concurrently with the potentially affected landowners information launch. This will include, but not be limited to, the posting on a Web site of maps of
the zoning and proposed regulations for each airport, as well as
download capability, publication in the local newspapers and
letters being sent directly to all aboriginal parties and communities in the areas affected.
Les consultations auprès des Autochtones seront menées en
même temps que la diffusion des renseignements aux propriétaires fonciers potentiellement touchés. Elles comprendront, notamment, la publication sur un site Web des cartes de zonage et
des projets de règlement de chaque aéroport, ainsi que la capacité
de téléchargement, la publication dans les journaux locaux et
l’acheminement direct du courrier aux groupes et aux communautés autochtones des régions concernées.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The proposed regulations would be filed in the Land Titles Office in Iqaluit upon final approval.
Les projets de règlement seront déposés auprès du Bureau des
titres de biens-fonds à Iqaluit dès réception de l’approbation
finale.
Chaque aéroport fournira une copie des plans de zonage finaux
et du projet de règlement aux autorités responsables de l’utilisation des biens-fonds, aux planificateurs municipaux et aux
autres intervenants importants. Les aéroports et les planificateurs
communautaires régionaux surveilleront les aménagements dans
le voisinage des aéroports pour veiller à ce que les dispositions
des RZA soient respectées.
Les inspecteurs de la sécurité de l’Aviation civile du ministère
des Transports veilleront à ce que les projets de règlement soient
respectés et appliqués.
Each airport will provide copies of the final zoning plans and
the proposed regulations to land use authorities/municipal planners and other key stakeholders. The airports and the regional
community planners will monitor developments in the vicinity of
the airports for compliance with the proposed regulations.
Department of Transport Civil Aviation Safety Inspectors will
monitor and enforce compliance.
Contact
Personne-ressource
Wayne Woloshyn
Regional Manager
Aerodrome Safety and Air Navigation
Transport Canada
344 Edmonton Street
Winnipeg, Manitoba
R3C 0P6
Telephone: 204-984-7243
Fax: 204-983-0281
Email: wayne.woloshyn@tc.gc.ca
Wayne Woloshyn
Gestionnaire régional
Sécurité des aérodromes et Services de navigation aérienne
Transports Canada
344, rue Edmonton
Winnipeg (Manitoba)
R3C 0P6
Téléphone : 204-984-7243
Télécopieur : 204-983-0281
Courriel : wayne.woloshyn@tc.gc.ca
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1147
Cape Dorset Airport Zoning Regulations
Règlement de zonage de l’aéroport de Cape Dorset
Statutory authority
Aeronautics Act
Fondement législatif
Loi sur l’aéronautique
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1144.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 1144.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
a
Notice is hereby given, pursuant to subsection 5.5(1) of the
Aeronautics Actb, that the Governor in Council, pursuant to paragraphs 5.4(2)(b)a and (c)a of that Act, proposes to make the annexed Cape Dorset Airport Zoning Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to the Minister of Transport within 60 days
after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent to Wayne Woloshyn, Regional
Manager, Aerodrome Safety and Air Navigation, Department of
Transport, 344 Edmonton Street, 2nd Floor, Winnipeg, Manitoba
R3B 2L4 (tel.: 204-984-7243; fax: 204-983-0281; email: wayne.
woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, March 10, 2011
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“airport”
« aéroport »
“airport
reference
point”
« point de
référence de
l’aéroport »
Avis est donné, conformément au paragraphe 5.5(1)a de la Loi
sur l’aéronautiqueb, que le gouverneur en conseil, en vertu des
alinéas 5.4(2)b)a et c)a de cette loi, se propose de prendre le Règlement de zonage de l’aéroport de Cape Dorset, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils
sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la
date de publication, et d’envoyer le tout à Wayne Woloshyn, gestionnaire régional, Sécurité des aérodromes et Navigation aérienne, ministère des Transports, 344, rue Edmonton, 2e étage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2L4 (tél. : 204-984-7243; téléc. : 204983-0281; courriel : wayne.woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, le 10 mars 2011
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
CAPE DORSET AIRPORT ZONING
REGULATIONS
RÈGLEMENT DE ZONAGE DE
L’AÉROPORT DE CAPE DORSET
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“airport” means the Cape Dorset Airport, in the
vicinity of Cape Dorset, in Nunavut.
“airport reference point” means the point described
in Part 1 of the schedule.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« aéroport » L’aéroport de Cape Dorset, situé aux
abords de Cape Dorset, au Nunavut.
« plan de zonage » Le plan no E 3263, établi par le
ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux et daté du 1er décembre 2008.
———
———
a
a
b
R.S., c. 33 (1st Supp.), s. 1
R.S., c. A-2
b
L.R., ch. 33 (1er suppl.), art. 1
L.R., ch. A-2
Définitions
« aéroport »
“airport”
« plan de
zonage »
“zoning plan”
1148
Canada Gazette Part I
“approach
surface”
« surface
d’approche »
“outer surface”
« surface
extérieure »
“strip surface”
« surface de
bande »
“transitional
surface”
« surface de
transition »
“zoning plan”
« plan de
zonage »
Lands near
airport
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
interference
Prohibition —
maximum
height
March 26, 2011
“approach surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from each
end of the strip surface, and that is described in
Part 2 of the schedule.
“outer surface” means the imaginary surface that is
located above and in the immediate vicinity of the
airport and that is described in Part 3 of the
schedule.
“strip surface” means the imaginary surface that is
associated with the airport runway and that is
described in Part 4 of the schedule.
“transitional surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from the
lateral limits of the strip surface and its approach
surfaces, and that is described in Part 5 of the
schedule.
“zoning plan” means Plan No. E 3263, prepared by
the Department of Public Works and Government
Services and dated December 1, 2008.
« point de référence de l’aéroport » Le point dont
l’emplacement est précisé à la partie 1 de l’annexe.
« point de
référence de
l’aéroport »
“airport
reference
point”
« surface d’approche » Surface inclinée imaginaire
qui s’élève vers l’extérieur à partir de chaque extrémité de la surface de bande et dont la description
figure à la partie 2 de l’annexe.
« surface de bande » La surface imaginaire qui est
associée à la piste de l’aéroport et dont la description figure à la partie 4 de l’annexe.
« surface de transition » Surface inclinée imaginaire qui s’élève vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces
d’approche et dont la description figure à la partie 5
de l’annexe.
« surface extérieure » La surface imaginaire qui est
située au-dessus et dans le voisinage immédiat de
l’aéroport et dont la description figure à la partie 3
de l’annexe.
« surface
d’approche »
“approach
surface”
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of all lands
that are adjacent to or in the vicinity of the airport
within the limit described in Part 6 of the schedule.
For greater certainty, the lands include lands under
water and public road allowances.
2. Le présent règlement s’applique à l’égard des
biens-fonds situés aux abords ou dans le voisinage
de l’aéroport, dans la limite précisée à la partie 6 de
l’annexe. Il est entendu que les biens-fonds comprennent les biens-fonds submergés et les emprises
de voies publiques.
BUILDING RESTRICTIONS
LIMITES DE CONSTRUCTION
3. A person must not place, erect or construct, or
permit to be placed, erected or constructed, on any
of the lands, a building, structure or object, or an
addition to an existing building, structure or object,
any part of which would penetrate any of the following surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
3. Il est interdit, sur tout bien-fonds, de placer,
d’ériger ou de construire, ou de permettre que le
soit, un élément ou un rajout à un élément existant,
de sorte qu’une de ses parties pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
INTERFERENCE WITH
COMMUNICATION
INTERFÉRENCES DANS LES
COMMUNICATIONS
4. A person must not use or develop, or permit
another person to use or develop, any of the lands
that are under the outer surface in a manner that
causes interference with any signal or communication to and from an aircraft or to and from
any facility used to provide services relating to
aeronautics.
4. Il est interdit d’utiliser ou d’aménager, ou de
permettre que le soit, tout bien-fonds situé sous la
surface extérieure, de façon à causer des interférences dans les communications avec les aéronefs ou
les installations comportant des équipements destinés à fournir des services liés à l’aéronautique.
NATURAL GROWTH
VÉGÉTATION
5. A person must not permit any object of natural
growth that is on any of the lands to grow in such
a manner as to penetrate any of the following
surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
5. Il est interdit de laisser croître toute végétation
sur un bien-fonds de sorte qu’elle pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
« surface de
bande »
“strip surface”
« surface de
transition »
“transitional
surface”
« surface
extérieure »
“outer surface”
Biens-fonds
près de
l’aéroport
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
interférences
Interdiction —
hauteur
maximale
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
WILDLIFE HAZARD
PÉRIL FAUNIQUE
Prohibition —
activities or
uses
6. (1) A person must not use or permit another
person to use any of the lands for activities or uses
that attract wildlife — particularly birds — that
may create a hazard for aviation safety.
Exception
(2) Despite subsection (1), a person may use or
permit another person to use any of the lands as a
site for an open water storage reservoir for a period
of 48 hours or less.
6. (1) Il est interdit d’utiliser, ou de permettre
d’utiliser, tout bien-fonds pour des activités ou des
usages qui attirent des animaux sauvages — notamment des oiseaux — qui peuvent présenter un
risque pour la sécurité aérienne.
(2) Malgré le paragraphe (1), il est permis d’utiliser, ou de permettre d’utiliser, tout bien-fonds
comme emplacement pour un réservoir de retenue
d’eau à ciel ouvert pour une période de quarantehuit heures ou moins.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Requirements —
s. 5.6(2) of the
Aeronautics
Act
7. These Regulations come into force on the day
on which the requirements prescribed in subsection 5.6(2) of the Aeronautics Act are met.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date
où les exigences prévues au paragraphe 5.6(2) de la
Loi sur l’aéronautique sont respectées.
1149
Interdiction —
activités ou
usages
Exception
Exigences —
par. 5.6(2)
de la Loi sur
l’aéronautique
SCHEDULE
(Sections 1 and 2)
ANNEXE
(articles 1 et 2)
In this schedule, all grid coordinates are in metres (m) and refer
to the 1983 North American Datum, Zone 18, Universal Transverse Mercator (UTM) projection. Grid coordinates have been
computed using a combined average scale factor of 0.9996563.
Dans la présente annexe, toutes les coordonnées du quadrillage
sont en mètres (m) et font référence aux coordonnées de la projection universelle transverse de Mercator (UTM), zone 18, suivant
le Système de référence nord-américain de 1983. Elles ont
été calculées à l’aide d’un facteur d’échelle moyen combiné
de 0,9996563.
Dans la présente annexe, toutes les valeurs d’altitude sont en
mètres (m), suivant le Système canadien de référence altimétrique
(CGVD28).
In this schedule, all elevation values are in metres (m) and are
based on the Canadian Geodetic Vertical Datum (CGVD28).
PART 1
PARTIE 1
AIRPORT REFERENCE POINT
POINT DE RÉFÉRENCE DE L’AÉROPORT
The airport reference point, as shown on the zoning plan, is the
geometric centre of the runway thresholds, at grid coordinates 7 123 555.931 N, 426 034.620 E (latitude 64°13′49″ N,
longitude 76°31′30″ W). It is located on the centre line of the strip
surface at a distance of 668.70 m from the end of the strip surface
associated with runway 13-31, and its assigned elevation is
46.72 m above sea level.
Le point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage, est le centre géométrique des seuils de la piste, aux coordonnées de quadrillage 7 123 555,931 N. et 426 034,620 E.
(64°13′49″ de latitude N. et 76°31′30″ de longitude O.). Il est
situé sur l’axe de la surface de bande, à une distance de 668,70 m
de l’extrémité de la surface de bande associée à la piste 13-31 et à
une altitude attribuée de 46,72 m.
PART 2
PARTIE 2
APPROACH SURFACES
SURFACES D’APPROCHE
The approach surfaces, as shown on the zoning plan, are described as follows:
(a) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 13 and ascending,
from an assigned elevation of 46.57 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 30 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 295 m from the
projected centre line and 83.33 m above the assigned elevation
at the end of the strip surface associated with runway approach 13; and
Les surfaces d’approche, figurant sur le plan de zonage, dont la
description suit :
a) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 13 de la
piste et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 46,57 m,
à raison de 1 m dans le sens vertical et de 30 m dans le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de
bande, à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la
surface de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale imaginaire étant à 295 m du prolongement de l’axe et
à 83,33 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la
surface de bande associée à l’approche 13 de la piste;
1150
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
(b) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 31 and ascending,
from an assigned elevation of 42.26 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 30 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 295 m from the
projected centre line and 83.33 m above the assigned elevation
at the end of the strip surface associated with runway approach 31.
The elevation of an approach surface at any point is equal to
the elevation of the nearest point on the centre line of that approach surface. The elevation of an approach surface centre line is
calculated from the elevation of the abutting end of the strip surface, and increases at the constant ratios set out in this Part.
b) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 31 de la
piste et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 42,26 m,
à raison de 1 m dans le sens vertical et de 30 m dans le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de
bande, à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la
surface de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale imaginaire étant à 295 m du prolongement de l’axe et à
83,33 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 31 de la piste.
L’altitude en tout point d’une surface d’approche est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche. L’altitude de l’axe d’une surface d’approche se calcule à
partir de l’altitude de l’extrémité de la surface de bande attenante
et augmente suivant les rapports constants indiqués dans la présente partie.
PART 3
PARTIE 3
OUTER SURFACE
SURFACE EXTÉRIEURE
The outer surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
surface extending outward from the airport reference point to a
radius of 4 000 m. It is situated at a constant elevation of 45 m
above the airport reference point, but at 9 m above the ground
when that elevation would place the outer surface at less than 9 m
above the ground.
La surface extérieure, figurant sur le plan de zonage, est une
surface imaginaire qui s’étend vers l’extérieur depuis le point de
référence de l’aéroport dans un rayon de 4 000 m. Elle est située à
une altitude constante de 45 m au-dessus du point de référence de
l’aéroport, mais à 9 m du sol lorsque cette altitude la placerait à
moins de 9 m au-dessus du sol.
PART 4
PARTIE 4
STRIP SURFACE
SURFACE DE BANDE
The elevation of a strip surface at any point is equal to the elevation of the nearest point on the centre line of that strip surface.
The elevation of the strip surface centre line between the strip
surface end and the closest strip surface threshold is equal to the
elevation of the strip surface end. The strip surface centre line
between the strip surface thresholds is divided into segments,
each of which has a slope that increases or decreases at the constant ratio set out in Column 7 of the table below. The elevation
of any point along a segment is calculated using the data set out in
that table.
The strip surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
rectangular surface described as follows:
the strip surface associated with runway 13-31 is 90 m in total
width, being 45 m on either side of the centre line of the runway. The strip surface commences 60 m to the northwest of
threshold 13 and ends 60 m to the southeast of threshold 31,
having a total length of 1 337.40 m. The 13 end of the strip
surface has an assigned elevation of 46.57 m and the 31 end of
the strip surface has an assigned elevation of 42.26 m. The
azimuth of the centre line of runway 13-31 is S 51°10′07″ E.
Threshold 13 has grid coordinates of 7 123 937.47 N and
425 560.61 E, and threshold 31 has grid coordinates of
7 123 174.39 N and 426 508.63 E.
L’altitude en tout point d’une surface de bande est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface de bande.
L’altitude de l’axe de la surface de bande entre l’extrémité de la
surface de bande et le seuil de la surface de bande le plus proche
est égale à l’altitude de l’extrémité de la surface de bande. L’axe
de la surface de bande entre les seuils de la surface de bande est
divisé en segments ayant une inclinaison qui augmente ou diminue selon le rapport constant indiqué à la colonne 7 du tableau ciaprès. L’altitude de tout point le long d’un segment se calcule à
l’aide des données indiquées dans ce tableau.
La surface de bande, figurant sur le plan de zonage, est une surface rectangulaire imaginaire dont la description suit :
la surface de bande associée à la piste 13-31 est d’une largeur
totale de 90 m, soit 45 m de chaque côté de l’axe de la piste.
Elle commence à 60 m au nord-ouest du seuil 13 et se termine
à 60 m au sud-est du seuil 31, sa longueur totale étant de
1 337,40 m. L’altitude attribuée de l’extrémité 13 de la surface
de bande est de 46,57 m et l’altitude attribuée de l’extrémité 31
de la surface de bande est de 42,26 m. L’azimut de l’axe de la
piste 13-31 se situe à S. 51°10′07″ E. Les coordonnées du quadrillage du seuil 13 sont 7 123 937,47 N. et 425 560,61 E. et
celles du seuil 31 sont 7 123 174,39 N. et 426 508,63 E.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1151
DATA FOR CALCULATING ELEVATION BETWEEN THRESHOLDS ALONG CENTRE LINE OF RUNWAY 13-31
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Column 5
Column 6
Column 7
Segment
Starting point
of segment
Assigned elevation
of starting point (m)
End point of segment
Distance between
starting and end points
of segment (m)
Assigned elevation
of end point (m)
Constant ratio for
calculating elevation of
any point along segment
1.
2.
Threshold 13
Intermediate point A
46.57
46.72
Intermediate point A
Threshold 31
608.70
608.70
46.72
42.26
+1 : 4058
-1 : 136.4798
DONNÉES SERVANT AU CALCUL DE L’ALTITUDE ENTRE LES SEUILS LE LONG DE L’AXE DE LA PISTE 13-31
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Colonne 5
Segment
Point de départ
du segment
Altitude attribuée du
point de départ (m)
Point d’arrivée
du segment
Distance entre le
point de départ du
segment et son point
d’arrivée (m)
1.
2.
Seuil 13
Point intermédiaire A
46,57
46,72
Point intermédiaire A
Seuil 31
608,70
608,70
Colonne 6
Colonne 7
Altitude attribuée du
point d’arrivée (m)
Rapport constant
servant au calcul de
l’altitude de tout point
le long du segment
46,72
42,26
+1 : 4058
-1 : 136,4798
PART 5
PARTIE 5
TRANSITIONAL SURFACES
SURFACES DE TRANSITION
Each transitional surface, as shown on the zoning plan, is an
imaginary inclined surface ascending at a ratio of 1 m measured
vertically to 7 m measured horizontally at right angles to the centre line and projected centre line of the strip surface, extending
upward and outward from the lateral limits of the strip surface
and its approach surfaces to the intersection with the outer
surface.
The elevation of a point on the lower edge of a transitional surface abutting a strip surface is equal to the elevation of the nearest
point on the centre line of the abutting strip surface. The elevation
of a point on the lower edge of a transitional surface abutting an
approach surface is equal to the elevation of the nearest point on
the centre line of the abutting approach surface.
Chacune des surfaces de transition, figurant sur le plan de zonage, est une surface inclinée imaginaire qui s’élève à raison de
1 m dans le sens vertical et de 7 m dans le sens horizontal. Elles
sont perpendiculaires à l’axe et au prolongement de l’axe de la
surface de bande et s’élèvent vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces d’approche jusqu’à l’intersection avec la surface extérieure.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface de bande est égale à l’altitude du
point le plus proche sur l’axe de la surface de bande attenante.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface d’approche est égale à l’altitude
du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche
attenante.
PART 6
PARTIE 6
LIMIT OF AREA CONTAINING LANDS TO
WHICH THESE REGULATIONS APPLY
LIMITE DU SECTEUR OÙ SE TROUVENT LES
BIENS-FONDS VISÉS PAR LE PRÉSENT RÈGLEMENT
The limit of the area containing the lands to which these Regulations apply is defined by a circle with a radius of 4 000 m centred on the airport reference point, as shown on the zoning plan.
La limite du secteur où se trouvent les biens-fonds visés par le
présent règlement est définie par un cercle ayant un rayon de
4 000 m mesuré à partir du point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage.
[12-2-o]
[12-2-o]
1152
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Clyde River Airport Zoning Regulations
Règlement de zonage de l’aéroport de Clyde River
Statutory authority
Aeronautics Act
Fondement législatif
Loi sur l’aéronautique
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1144.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 1144.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 5.5(1)a of the
Aeronautics Actb, that the Governor in Council, pursuant to paragraphs 5.4(2)(b)a and (c)a of that Act, proposes to make the annexed Clyde River Airport Zoning Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to the Minister of Transport within 60 days
after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent to Wayne Woloshyn, Regional
Manager, Aerodrome Safety and Air Navigation, Department of
Transport, 344 Edmonton Street, 2nd Floor, Winnipeg, Manitoba
R3B 2L4 (tel.: 204-984-7243; fax: 204-983-0281; email: wayne.
woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, March 10, 2011
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné, conformément au paragraphe 5.5(1)a de la Loi
sur l’aéronautiqueb, que le gouverneur en conseil, en vertu des
alinéas 5.4(2)b)a et c)a de cette loi, se propose de prendre le Règlement de zonage de l’aéroport de Clyde River, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils
sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la
date de publication, et d’envoyer le tout à Wayne Woloshyn, gestionnaire régional, Sécurité des aérodromes et Navigation aérienne, ministère des Transports, 344, rue Edmonton, 2e étage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2L4 (tél. : 204-984-7243; téléc. : 204983-0281; courriel : wayne.woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, le 10 mars 2011
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
Definitions
“airport”
« aéroport »
“airport
reference
point”
« point de
référence de
l’aéroport »
“approach
surface”
« surface
d’approche »
CLYDE RIVER AIRPORT ZONING
REGULATIONS
RÈGLEMENT DE ZONAGE DE
L’AÉROPORT DE CLYDE RIVER
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“airport” means the Clyde River Airport, in the
vicinity of Clyde River, in Nunavut.
“airport reference point” means the point described
in Part 1 of the schedule.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« aéroport » L’aéroport de Clyde River, situé aux
abords de Clyde River, au Nunavut.
« plan de zonage » Le plan no E 3264, établi par le
ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux et daté du 1er décembre 2008.
« point de référence de l’aéroport » Le point dont
l’emplacement est précisé à la partie 1 de l’annexe.
“approach surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from each
end of the strip surface, and that is described in
Part 2 of the schedule.
———
———
a
a
b
R.S., c. 33 (1st Supp.), s. 1
R.S., c. A-2
b
L.R., ch. 33 (1er suppl.), art. 1
L.R., ch. A-2
Définitions
« aéroport »
“airport”
« plan de
zonage »
“zoning plan”
« point de
référence de
l’aéroport »
“airport
reference
point”
Le 26 mars 2011
“outer surface”
« surface
extérieure »
“strip surface”
« surface de
bande »
“transitional
surface”
« surface de
transition »
“zoning plan”
« plan de
zonage »
Lands near
airport
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
interference
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
activities or
uses
Gazette du Canada Partie I
“outer surface” means the imaginary surface that is
located above and in the immediate vicinity of the
airport and that is described in Part 3 of the
schedule.
“strip surface” means the imaginary surface that is
associated with the airport runway and that is
described in Part 4 of the schedule.
“transitional surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from the
lateral limits of the strip surface and its approach
surfaces, and that is described in Part 5 of the
schedule.
“zoning plan” means Plan No. E 3264, prepared by
the Department of Public Works and Government
Services and dated December 1, 2008.
« surface d’approche » Surface inclinée imaginaire
qui s’élève vers l’extérieur à partir de chaque extrémité de la surface de bande et dont la description
figure à la partie 2 de l’annexe.
« surface de bande » La surface imaginaire qui est
associée à la piste de l’aéroport et dont la description figure à la partie 4 de l’annexe.
« surface de transition » Surface inclinée imaginaire qui s’élève vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces
d’approche et dont la description figure à la partie 5
de l’annexe.
« surface extérieure » La surface imaginaire qui est
située au-dessus et dans le voisinage immédiat de
l’aéroport et dont la description figure à la partie 3
de l’annexe.
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of all lands
that are adjacent to or in the vicinity of the airport
within the limit described in Part 6 of the schedule.
For greater certainty, the lands include lands under
water and public road allowances.
2. Le présent règlement s’applique à l’égard des
biens-fonds situés aux abords ou dans le voisinage
de l’aéroport, dans la limite précisée à la partie 6 de
l’annexe. Il est entendu que les biens-fonds comprennent les biens-fonds submergés et les emprises
de voies publiques.
BUILDING RESTRICTIONS
LIMITES DE CONSTRUCTION
3. A person must not place, erect or construct, or
permit to be placed, erected or constructed, on any
of the lands, a building, structure or object, or an
addition to an existing building, structure or object,
any part of which would penetrate any of the following surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
3. Il est interdit, sur tout bien-fonds, de placer,
d’ériger ou de construire, ou de permettre que le
soit, un élément ou un rajout à un élément existant,
de sorte qu’une de ses parties pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
INTERFERENCE WITH
COMMUNICATION
INTERFÉRENCES DANS LES
COMMUNICATIONS
4. A person must not use or develop, or permit
another person to use or develop, any of the lands
that are under the outer surface in a manner that
causes interference with any signal or communication to and from an aircraft or to and from
any facility used to provide services relating to
aeronautics.
4. Il est interdit d’utiliser ou d’aménager, ou de
permettre que le soit, tout bien-fonds situé sous la
surface extérieure, de façon à causer des interférences dans les communications avec les aéronefs ou
les installations comportant des équipements destinés à fournir des services liés à l’aéronautique.
NATURAL GROWTH
VÉGÉTATION
5. A person must not permit any object of natural
growth that is on any of the lands to grow in such
a manner as to penetrate any of the following
surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
5. Il est interdit de laisser croître toute végétation
sur un bien-fonds de sorte qu’elle pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
WILDLIFE HAZARD
PÉRIL FAUNIQUE
6. (1) A person must not use or permit another
person to use any of the lands for activities or uses
that attract wildlife — particularly birds — that
may create a hazard for aviation safety.
6. (1) Il est interdit d’utiliser, ou de permettre
d’utiliser, tout bien-fonds pour des activités ou des
usages qui attirent des animaux sauvages — notamment des oiseaux — qui peuvent présenter un
risque pour la sécurité aérienne.
1153
« surface
d’approche »
“approach
surface”
« surface de
bande »
“strip surface”
« surface de
transition »
“transitional
surface”
« surface
extérieure »
“outer surface”
Biens-fonds
près de
l’aéroport
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
interférences
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
activités ou
usages
1154
Canada Gazette Part I
Exception
Requirements —
s. 5.6(2) of the
Aeronautics
Act
March 26, 2011
(2) Despite subsection (1), a person may use or
permit another person to use any of the lands as a
site for an open water storage reservoir for a period
of 48 hours or less.
(2) Malgré le paragraphe (1), il est permis
d’utiliser, ou de permettre d’utiliser, tout bien-fonds
comme emplacement pour un réservoir de retenue
d’eau à ciel ouvert pour une période de quarantehuit heures ou moins.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
7. These Regulations come into force on the day
on which the requirements prescribed in subsection 5.6(2) of the Aeronautics Act are met.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date
où les exigences prévues au paragraphe 5.6(2) de la
Loi sur l’aéronautique sont respectées.
Exception
Exigences —
par. 5.6(2)
de la Loi sur
l’aéronautique
SCHEDULE
(Sections 1 and 2)
ANNEXE
(articles 1 et 2)
In this schedule, all grid coordinates are in metres (m) and refer
to the 1983 North American Datum, Zone 19, Universal Transverse Mercator (UTM) projection. Grid coordinates have been
computed using a combined average scale factor of 0.999600.
Dans la présente annexe, toutes les coordonnées du quadrillage
sont en mètres (m) et font référence aux coordonnées de la projection universelle transverse de Mercator (UTM), zone 19, suivant
le Système de référence nord-américain de 1983. Elles ont été
calculées à l’aide d’un facteur d’échelle moyen combiné de
0,999600.
Dans la présente annexe, toutes les valeurs d’altitude sont en
mètres (m), suivant le Système canadien de référence altimétrique
(CGVD28).
In this schedule, all elevation values are in metres (m) and are
based on the Canadian Geodetic Vertical Datum (CGVD28).
PART 1
PARTIE 1
AIRPORT REFERENCE POINT
POINT DE RÉFÉRENCE DE L’AÉROPORT
The airport reference point, as shown on the zoning plan, is the
geometric centre of the runway thresholds, at grid coordinates 7 820 133.667 N, 518 008.083 E (latitude 70°29′09″ N,
longitude 68°31′01″ W). It is located on the centre line of the strip
surface at a distance of 595.48 m from the end of the strip surface associated with runway 02-20, and its assigned elevation is
27.96 m above sea level.
Le point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage, est le centre géométrique des seuils de la piste, aux coordonnées de quadrillage 7 820 133,667 N. et 518 008,083 E.
(70°29′09″ de latitude N. et 68°31′01″ de longitude O.). Il est
situé sur l’axe de la surface de bande, à une distance de 595,48 m
de l’extrémité de la surface de bande associée à la piste 02-20 et à
une altitude attribuée de 27,96 m.
PART 2
PARTIE 2
APPROACH SURFACES
SURFACES D’APPROCHE
The approach surfaces, as shown on the zoning plan, are described as follows:
(a) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 02 and ascending,
from an assigned elevation of 27.69 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 30 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 295 m from the
projected centre line and 83.33 m above the assigned elevation
at the end of the strip surface associated with runway approach 02; and
(b) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 20 and ascending,
from an assigned elevation of 28.70 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 30 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
Les surfaces d’approche, figurant sur le plan de zonage, dont la
description suit :
a) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 02 de la piste
et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 27,69 m, à
raison de 1 m dans le sens vertical et de 30 m dans le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande,
à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la surface
de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale
imaginaire étant à 295 m du prolongement de l’axe et à
83,33 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 02 de la piste;
b) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 20 de la piste
et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 28,70 m, à
raison de 1 m dans le sens vertical et de 30 m dans le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande,
à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la surface
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1155
ends of the imaginary horizontal line being 295 m from the
projected centre line and 83.33 m above the assigned elevation
at the end of the strip surface associated with runway approach 20.
The elevation of an approach surface at any point is equal to
the elevation of the nearest point on the centre line of that approach surface. The elevation of an approach surface centre line is
calculated from the elevation of the abutting end of the strip surface, and increases at the constant ratios set out in this Part.
de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale
imaginaire étant à 295 m du prolongement de l’axe et à
83,33 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 20 de la piste.
L’altitude en tout point d’une surface d’approche est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche. L’altitude de l’axe d’une surface d’approche se calcule à
partir de l’altitude de l’extrémité de la surface de bande attenante
et augmente suivant les rapports constants indiqués dans la présente partie.
PART 3
PARTIE 3
OUTER SURFACE
SURFACE EXTÉRIEURE
The outer surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
surface extending outward from the airport reference point to a
radius of 4 000 m. It is situated at a constant elevation of 45 m
above the airport reference point, but at 9 m above the ground
when that elevation would place the outer surface at less than 9 m
above the ground.
La surface extérieure, figurant sur le plan de zonage, est une
surface imaginaire qui s’étend vers l’extérieur depuis le point de
référence de l’aéroport dans un rayon de 4 000 m. Elle est située à
une altitude constante de 45 m au-dessus du point de référence de
l’aéroport, mais à 9 m du sol lorsque cette altitude la placerait à
moins de 9 m au-dessus du sol.
PART 4
PARTIE 4
STRIP SURFACE
SURFACE DE BANDE
The elevation of a strip surface at any point is equal to the elevation of the nearest point on the centre line of that strip surface.
The elevation of the strip surface centre line between the strip
surface end and the closest strip surface threshold is equal to the
elevation of the strip surface end. The strip surface centre line
between the strip surface thresholds is divided into segments,
each of which has a slope that increases or decreases at the constant ratio set out in Column 7 of the table below. The elevation
of any point along a segment is calculated using the data set out in
that table.
The strip surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
rectangular surface described as follows:
the strip surface associated with runway 02-20 is 90 m in total
width, being 45 m on either side of the centre line of the runway. The strip surface commences 60 m to the southwest of
threshold 02 and ends 60 m to the northeast of threshold 20,
having a total length of 1 190.96 m. The 02 end of the strip surface has an assigned elevation of 27.69 m and the 20 end of the
strip surface has an assigned elevation of 28.70 m. The azimuth
of the centre line of runway 02-20 is N 17°30′47″ E. Threshold 02 has grid coordinates of 7 819 623.21 N and 517 847.01 E,
and threshold 20 has grid coordinates of 7 820 644.12 N and
518 169.16 E.
L’altitude en tout point d’une surface de bande est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface de bande.
L’altitude de l’axe de la surface de bande entre l’extrémité de la
surface de bande et le seuil de la surface de bande le plus proche
est égale à l’altitude de l’extrémité de la surface de bande. L’axe
de la surface de bande entre les seuils de la surface de bande est
divisé en segment ayant une inclinaison qui augmente ou diminue
selon le rapport constant indiqué à la colonne 7 du tableau ciaprès. L’altitude de tout point le long d’un segment se calcule à
l’aide des données indiquées dans ce tableau.
La surface de bande, figurant sur le plan de zonage, est une surface rectangulaire imaginaire dont la description suit :
la surface de bande associée à la piste 02-20 est d’une largeur
totale de 90 m, soit 45 m de chaque côté de l’axe de la piste.
Elle commence à 60 m au sud-ouest du seuil 02 et se termine à
60 m au nord-est du seuil 20, sa longueur totale étant de
1 190,96 m. L’altitude attribuée de l’extrémité 02 de la surface
de bande est de 27,69 m et l’altitude attribuée de l’extrémité 20
de la surface de bande est de 28,70 m. L’azimut de l’axe de la
piste 02-20 se situe à N. 17°30′47″ E. Les coordonnées du quadrillage du seuil 02 sont 7 819 623,21 N. et 517 847,01 E. et
celles du seuil 20 sont 7 820 644,12 N. et 518 169,16 E.
DATA FOR CALCULATING ELEVATION BETWEEN THRESHOLDS ALONG CENTRE LINE OF RUNWAY 02-20
Column 4
Column 5
Column 6
Column 7
Assigned elevation
of starting point (m)
End point of segment
Distance between
starting and end points
of segment (m)
Assigned elevation
of end point (m)
Constant ratio for
calculating elevation of
any point along segment
27.69
27.96
Intermediate point A
Threshold 20
535.48
535.48
27.96
28.70
+1 : 1983.2593
+1 : 723.6216
Column 1
Column 2
Column 3
Segment
Starting point
of segment
1.
2.
Threshold 02
Intermediate point A
1156
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
DONNÉES SERVANT AU CALCUL DE L’ALTITUDE ENTRE LES SEUILS LE LONG DE L’AXE DE LA PISTE 02-20
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Colonne 5
Segment
Point de départ
du segment
Altitude attribuée du
point de départ (m)
Point d’arrivée
du segment
Distance entre le
point de départ du
segment et son point
d’arrivée (m)
1.
2.
Seuil 02
Point intermédiaire A
27,69
27,96
Point intermédiaire A
Seuil 20
535,48
535,48
Colonne 6
Colonne 7
Altitude attribuée du
point d’arrivée (m)
Rapport constant
servant au calcul de
l’altitude de tout point
le long du segment
27,96
28,70
+1 : 1983,2593
+1 : 723,6216
PART 5
PARTIE 5
TRANSITIONAL SURFACES
SURFACES DE TRANSITION
Each transitional surface, as shown on the zoning plan, is an
imaginary inclined surface ascending at a ratio of 1 m measured
vertically to 7 m measured horizontally at right angles to the
centre line and projected centre line of the strip surface, extending
upward and outward from the lateral limits of the strip surface
and its approach surfaces to the intersection with the outer
surface.
The elevation of a point on the lower edge of a transitional surface abutting a strip surface is equal to the elevation of the nearest
point on the centre line of the abutting strip surface. The elevation
of a point on the lower edge of a transitional surface abutting an
approach surface is equal to the elevation of the nearest point on
the centre line of the abutting approach surface.
Chacune des surfaces de transition, figurant sur le plan de zonage, est une surface inclinée imaginaire qui s’élève à raison de
1 m dans le sens vertical et de 7 m dans le sens horizontal. Elles
sont perpendiculaires à l’axe et au prolongement de l’axe de la
surface de bande et s’élèvent vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces d’approche jusqu’à l’intersection avec la surface extérieure.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface de bande est égale à l’altitude du
point le plus proche sur l’axe de la surface de bande attenante.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface d’approche est égale à l’altitude
du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche
attenante.
PART 6
PARTIE 6
LIMIT OF AREA CONTAINING LANDS TO
WHICH THESE REGULATIONS APPLY
LIMITE DU SECTEUR OÙ SE TROUVENT LES
BIENS-FONDS VISÉS PAR LE PRÉSENT RÈGLEMENT
The limit of the area containing the lands to which these Regulations apply is defined by a circle with a radius of 4 000 m
centred on the airport reference point, as shown on the zoning
plan.
La limite du secteur où se trouvent les biens-fonds visés par le
présent règlement est définie par un cercle ayant un rayon de
4 000 m mesuré à partir du point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage.
[12-2-o]
[12-2-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1157
Iqaluit Airport Zoning Regulations
Règlement de zonage de l’aéroport d’Iqaluit
Statutory authority
Aeronautics Act
Fondement législatif
Loi sur l’aéronautique
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1144.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 1144.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
a
Notice is hereby given, pursuant to subsection 5.5(1) of the
Aeronautics Actb, that the Governor in Council, pursuant to paragraphs 5.4(2)(b)a and (c)a of that Act, proposes to make the annexed Iqaluit Airport Zoning Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to the Minister of Transport within 60 days
after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent to Wayne Woloshyn, Regional
Manager, Aerodrome Safety and Air Navigation, Department of
Transport, 344 Edmonton Street, 2nd Floor, Winnipeg, Manitoba
R3B 2L4 (tel.: 204-984-7243; fax: 204-983-0281; email: wayne.
woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, March 10, 2011
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“airport”
« aéroport »
“airport
reference
point”
« point de
référence de
l’aéroport »
“approach
surface”
« surface
d’approche »
Avis est donné, conformément au paragraphe 5.5(1)a de la Loi
sur l’aéronautiqueb, que le gouverneur en conseil, en vertu des
alinéas 5.4(2)b)a et c)a de cette loi, se propose de prendre le Règlement de zonage de l’aéroport d’Iqaluit, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils
sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la
date de publication, et d’envoyer le tout à Wayne Woloshyn, gestionnaire régional, Sécurité des aérodromes et Navigation aérienne, ministère des Transports, 344, rue Edmonton, 2e étage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2L4 (tél. : 204-984-7243; téléc. : 204983-0281; courriel : wayne.woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, le 10 mars 2011
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
IQALUIT AIRPORT ZONING
REGULATIONS
RÈGLEMENT DE ZONAGE DE
L’AÉROPORT D’IQALUIT
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“airport” means the Iqaluit Airport, in the vicinity
of Iqaluit, in Nunavut.
“airport reference point” means the point described
in Part 1 of the schedule.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« aéroport » L’aéroport d’Iqaluit, situé aux environs
d’Iqaluit, au Nunavut.
« plan de zonage » Le plan no E 3265, établi par le
ministère des Travaux publics et des Services
gouvernementaux et daté du 1er décembre 2008.
« point de référence de l’aéroport » Le point dont
l’emplacement est précisé à la partie 1 de l’annexe.
“approach surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from each
end of the strip surface, and that is described in
Part 2 of the schedule.
———
———
a
a
b
R.S., c. 33 (1st Supp.), s. 1
R.S., c. A-2
b
L.R., ch. 33 (1er suppl.), art. 1
L.R., ch. A-2
Définitions
« aéroport »
“airport”
« plan de
zonage »
“zoning plan”
« point de
référence de
l’aéroport »
“airport
reference
point”
1158
Canada Gazette Part I
“outer
surface”
« surface
extérieure »
“strip surface”
« surface de
bande »
“transitional
surface”
« surface de
transition »
“zoning plan”
« plan de
zonage »
Lands near
airport
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
interference
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
activities or
uses
March 26, 2011
“outer surface” means the imaginary surface that is
located above and in the immediate vicinity of the
airport and that is described in Part 3 of the
schedule.
“strip surface” means the imaginary surface that is
associated with the airport runway and that is described in Part 4 of the schedule.
“transitional surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from the
lateral limits of the strip surface and its approach
surfaces, and that is described in Part 5 of the
schedule.
“zoning plan” means Plan No. E 3265, prepared by
the Department of Public Works and Government
Services and dated December 1, 2008.
« surface d’approche » Surface inclinée imaginaire
qui s’élève vers l’extérieur à partir de chaque extrémité de la surface de bande et dont la description
figure à la partie 2 de l’annexe.
« surface de bande » La surface imaginaire qui est
associée à la piste de l’aéroport et dont la description figure à la partie 4 de l’annexe.
« surface de transition » Surface inclinée imaginaire qui s’élève vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces
d’approche et dont la description figure à la partie 5
de l’annexe.
« surface extérieure » La surface imaginaire qui est
située au-dessus et dans le voisinage immédiat de
l’aéroport et dont la description figure à la partie 3
de l’annexe.
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of all lands
that are adjacent to or in the vicinity of the airport
within the limit described in Part 6 of the schedule.
For greater certainty, the lands include lands under
water and public road allowances.
2. Le présent règlement s’applique à l’égard des
biens-fonds situés aux abords ou dans le voisinage
de l’aéroport, dans la limite précisée à la partie 6 de
l’annexe. Il est entendu que les biens-fonds comprennent les biens-fonds submergés et les emprises
de voies publiques.
BUILDING RESTRICTIONS
LIMITES DE CONSTRUCTION
3. A person must not place, erect or construct, or
permit to be placed, erected or constructed, on any
of the lands a building, structure or object, or an
addition to an existing building, structure or object,
any part of which would penetrate any of the following surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
3. Il est interdit, sur tout bien-fonds, de placer,
d’ériger ou de construire, ou de permettre que le
soit, un élément ou un rajout à un élément existant,
de sorte qu’une de ses parties pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
INTERFERENCE WITH
COMMUNICATION
INTERFÉRENCES DANS LES
COMMUNICATIONS
4. A person must not use or develop, or permit
another person to use or develop, any of the lands
that are under the outer surface in a manner that
causes interference with any signal or communication to and from an aircraft or to and from any
facility used to provide services relating to
aeronautics.
4. Il est interdit d’utiliser ou d’aménager, ou de
permettre que le soit, tout bien-fonds situé sous la
surface extérieure, de façon à causer des interférences dans les communications avec les aéronefs ou
les installations comportant des équipements destinés à fournir des services liés à l’aéronautique.
NATURAL GROWTH
VÉGÉTATION
5. A person must not permit any object of natural
growth that is on any of the lands to grow in such
a manner as to penetrate any of the following
surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
5. Il est interdit de laisser croître toute végétation
sur un bien-fonds de sorte qu’elle pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
WILDLIFE HAZARD
PÉRIL FAUNIQUE
6. (1) A person must not use or permit another
person to use any of the lands that are under the
outer surface for activities or uses that attract wildlife — particularly birds — that may create a hazard for aviation safety.
6. (1) Il est interdit d’utiliser, ou de permettre d’utiliser, tout bien-fonds situé sous la surface
extérieure pour des activités ou des usages qui attirent des animaux sauvages — notamment des oiseaux — qui peuvent présenter un risque pour la
sécurité aérienne.
« surface
d’approche »
“approach
surface”
« surface de
bande »
“strip surface”
« surface de
transition »
“transitional
surface”
« surface
extérieure »
“outer surface”
Biens-fonds
près de
l’aéroport
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
interférences
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
activités ou
usages
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
Exception
(2) Despite subsection (1), a person may use or
permit another person to use any of the lands that
are under the outer surface as a site for an open
water storage reservoir for a period of 48 hours or
less.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Requirements —
s. 5.6(2) of the
Aeronautics
Act
7. These Regulations come into force on the day
on which the requirements prescribed in subsection 5.6(2) of the Aeronautics Act are met.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date
où les exigences prévues au paragraphe 5.6(2) de la
Loi sur l’aéronautique sont respectées.
(2) Malgré le paragraphe (1), il est permis
d’utiliser, ou de permettre d’utiliser, tout bien-fonds
situé sous la surface extérieure comme emplacement pour un réservoir de retenue d’eau à ciel ouvert pour une période de quarante-huit heures ou
moins.
1159
Exception
Exigences —
par. 5.6(2)
de la Loi sur
l’aéronautique
SCHEDULE
(Sections 1 and 2)
ANNEXE
(articles 1 et 2)
In this schedule, all grid coordinates are in metres (m) and refer
to the 1983 North American Datum, Zone 19, Universal Transverse Mercator (UTM) projection. Grid coordinates have been
computed using a combined average scale factor of 0.99959894.
Dans la présente annexe, toutes les coordonnées du quadrillage
sont en mètres (m) et font référence aux coordonnées de la projection universelle transverse de Mercator (UTM), zone 19, suivant
le Système de référence nord-américain de 1983. Elles ont été
calculées à l’aide d’un facteur d’échelle moyen combiné de
0,99959894.
Dans la présente annexe, toutes les valeurs d’altitude sont en
mètres (m), suivant le Système canadien de référence altimétrique
(CGVD28).
In this schedule, all elevation values are in metres (m) and are
based on the Canadian Geodetic Vertical Datum (CGVD28).
PART 1
PARTIE 1
AIRPORT REFERENCE POINT
POINT DE RÉFÉRENCE DE L’AÉROPORT
The airport reference point, as shown on the zoning plan, is the
geometric centre of the runway thresholds, at grid coordinates 7 069 965.223 N, 521 899.939 E (latitude 63°45′24″ N, longitude 68°33′22″ W). It is located on the centre line of the strip
surface at a distance of 1 371.43 m from the end of the strip surface associated with runway 17-35 and its assigned elevation is
21.24 m above sea level.
Le point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage, est le centre géométrique des seuils de la piste, aux coordonnées de quadrillage 7 069 965,223 N. et 521 899,939 E.
(63°45′24″ de latitude N. et 68°33′22″ de longitude O.). Il
est situé sur l’axe de la surface de bande, à une distance de
1 371,43 m de l’extrémité de la surface de bande associée à la
piste 17-35 et à une altitude attribuée de 21,24 m.
PART 2
PARTIE 2
APPROACH SURFACES
SURFACES D’APPROCHE
The approach surfaces, as shown on the zoning plan, are described as follows:
(a) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 17 and ascending,
from an assigned elevation of 33.01 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 50 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 15 000 m
measured horizontally from the end of the strip surface; the
outer ends of the imaginary horizontal line being 2 400 m from
the projected centre line and 300 m above the assigned elevation at the end of the strip surface associated with runway approach 17; and
(b) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 35 and ascending,
from an assigned elevation of 21.24 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 50 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the
Les surfaces d’approche, figurant sur le plan de zonage, dont la
description suit :
a) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 17 de la
piste et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de
33,01 m, à raison de 1 m dans le sens vertical et de 50 m dans
le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande, à 15 000 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la surface de bande, les extrémités extérieures de la
ligne horizontale imaginaire étant à 2 400 m du prolongement
de l’axe et à 300 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 17 de la
piste;
b) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 35 de la
piste et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de
21,24 m, à raison de 1 m dans le sens vertical et de 50 m dans
1160
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
projected centre line of the strip surface and distant 15 000 m
measured horizontally from the end of the strip surface; the
outer ends of the imaginary horizontal line being 2 400 m from
the projected centre line and 300 m above the assigned elevation at the end of the strip surface associated with runway approach 35.
The elevation of an approach surface at any point is equal to
the elevation of the nearest point on the centre line of that approach surface. The elevation of an approach surface centre line is
calculated from the elevation of the abutting end of the strip surface, and increases at the constant ratios set out in this Part.
le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande, à 15 000 m dans le sens horizontal de
l’extrémité de la surface de bande, les extrémités extérieures de
la ligne horizontale imaginaire étant à 2 400 m du prolongement de l’axe et à 300 m au-dessus de l’altitude attribuée à
l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 35 de
la piste.
L’altitude en tout point d’une surface d’approche est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche. L’altitude de l’axe d’une surface d’approche se calcule à
partir de l’altitude de l’extrémité de la surface de bande attenante
et augmente suivant les rapports constants indiqués dans la présente partie.
PART 3
PARTIE 3
OUTER SURFACE
SURFACE EXTÉRIEURE
The outer surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
surface extending outward from the airport reference point to a
radius of 4 000 m. It is situated at a constant elevation of 45 m
above the airport reference point, but at 9 m above the ground
when that elevation would place the outer surface at less than 9 m
above the ground.
La surface extérieure, figurant sur le plan de zonage, est une
surface imaginaire qui s’étend vers l’extérieur depuis le point de
référence de l’aéroport dans un rayon de 4 000 m. Elle est située à
une altitude constante de 45 m au-dessus du point de référence de
l’aéroport, mais à 9 m du sol lorsque cette altitude la placerait à
moins de 9 m au-dessus du sol.
PART 4
PARTIE 4
STRIP SURFACE
SURFACE DE BANDE
The elevation of a strip surface at any point is equal to the elevation of the nearest point on the centre line of that strip surface.
The elevation of the strip surface centre line between the strip
surface end and the closest strip surface threshold is equal to the
elevation of the strip surface end. The strip surface centre line
between the strip surface thresholds has a slope that decreases at
the constant ratio set out in Column 7 of the table below. The
elevation of any point along the centre line is calculated using the
data set out in that table.
The strip surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
rectangular surface described as follows:
the strip surface associated with runway 17-35 is 300 m in total
width, being 150 m on either side of the centre line of the runway. The strip surface commences 60 m to the northwest of
threshold 17 and ends 60 m to the southeast of threshold 35,
having a total length of 2 742.86 m. The 17 end of the strip surface has an assigned elevation of 33.01 m and the 35 end of the
strip surface has an assigned elevation of 21.24 m. The azimuth
of the centre line of runway 17-35 is S 44°50′23″ E. Threshold 17 has grid coordinates of 7 070 894.76 N and 520 975.59 E,
and threshold 35 has grid coordinates of 7 069 035.68 N and
522 824.29 E.
L’altitude en tout point d’une surface de bande est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface de bande.
L’altitude de l’axe de la surface de bande entre l’extrémité de la
surface de bande et le seuil de la surface de bande le plus proche
est égale à l’altitude de l’extrémité de la surface de bande. L’axe
de la surface de bande entre les seuils de la surface de bande a
une inclinaison qui diminue selon le rapport constant indiqué à la
colonne 7 du tableau ci-après. L’altitude de tout point le long de
l’axe se calcule à l’aide des données indiquées dans ce tableau.
La surface de bande, figurant sur le plan de zonage, est une surface rectangulaire imaginaire dont la description suit :
la surface de bande associée à la piste 17-35 est d’une largeur
totale de 300 m, soit 150 m de chaque côté de l’axe de la piste.
Elle commence à 60 m au nord-ouest du seuil 17 et se termine
à 60 m au sud-est du seuil 35, sa longueur totale étant de
2 742,86 m. L’altitude attribuée de l’extrémité 17 de la surface
de bande est de 33,01 m et l’altitude attribuée de l’extrémité 35
de la surface de bande est de 21,24 m. L’azimut de l’axe de la
piste 17-35 se situe à S. 44°50′23″ E. Les coordonnées du quadrillage du seuil 17 sont 7 070 894,76 N. et 520 975,59 E. et
celles du seuil 35 sont 7 069 035,68 N. et 522 824,29 E.
DATA FOR CALCULATING ELEVATION BETWEEN THRESHOLDS ALONG CENTRE LINE OF RUNWAY 17-35
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Column 5
Item
Starting point
Assigned elevation of
starting point (m)
End point
Distance between
starting and end
points (m)
1.
Threshold 17
33.01
Threshold 35
2 622.86
Column 6
Column 7
Assigned elevation
of end point (m)
Constant ratio for
calculating elevation of
any point along
centre line
21.24
-1 : 222.8428
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1161
DONNÉES SERVANT AU CALCUL DE L’ALTITUDE ENTRE LES SEUILS LE LONG DE L’AXE DE LA PISTE 17-35
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Colonne 5
Article
Point de départ
Altitude attribuée du
point de départ (m)
Point d’arrivée
Distance entre le
point de départ et le
point d’arrivée (m)
1.
Seuil 17
33,01
Seuil 35
2 622,86
Colonne 6
Colonne 7
Altitude attribuée du
point d’arrivée (m)
Rapport constant
servant au calcul de
l’altitude de tout point
le long de l’axe
21,24
-1 : 222,8428
PART 5
PARTIE 5
TRANSITIONAL SURFACES
SURFACES DE TRANSITION
Each transitional surface, as shown on the zoning plan, is an
imaginary inclined surface ascending at a ratio of 1 m measured
vertically to 7 m measured horizontally at right angles to the
centre line and projected centre line of the strip surface, extending
upward and outward from the lateral limits of the strip surface
and its approach surfaces to the intersection with the outer
surface.
The elevation of a point on the lower edge of a transitional surface abutting a strip surface is equal to the elevation of the nearest
point on the centre line of the abutting strip surface. The elevation
of a point on the lower edge of a transitional surface abutting an
approach surface is equal to the elevation of the nearest point on
the centre line of the abutting approach surface.
Chacune des surfaces de transition, figurant sur le plan de zonage, est une surface inclinée imaginaire qui s’élève à raison de
1 m dans le sens vertical et de 7 m dans le sens horizontal. Elles
sont perpendiculaires à l’axe et au prolongement de l’axe de la
surface de bande et s’élèvent vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces d’approche jusqu’à l’intersection avec la surface extérieure.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface de bande est égale à l’altitude du
point le plus proche sur l’axe de la surface de bande attenante.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface d’approche est égale à l’altitude
du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche
attenante.
PART 6
PARTIE 6
LIMIT OF AREA CONTAINING LANDS TO
WHICH THESE REGULATIONS APPLY
LIMITE DU SECTEUR OÙ SE TROUVENT LES
BIENS-FONDS VISÉS PAR LE PRÉSENT RÈGLEMENT
The limit of the area containing the lands to which these Regulations apply, as shown on the zoning plan, is described as
follows:
commencing at a point being the intersection of the arc of a
circle with a radius of 4 000 m centred on the airport reference
point, and a 4 000 m line commencing at the said point and
drawn on a bearing of N 45°09′23″ E;
thence southeasterly, southerly and southwesterly along the arc
of the said circle a distance of 5 742.93 m, more or less, to the
intersection with the northeastern limit of the approach surface
associated with runway approach 35;
thence southeasterly along the said approach surface a distance
of 12 546.82 m, more or less, to the southeastern corner
thereof;
thence southwesterly along the southern limit of the said approach surface a distance of 4 800 m to the southwestern corner
thereof;
thence northwesterly along the southwestern limit of the said
approach surface a distance of 12 546.82 m, more or less, to the
intersection of the said approach surface with the arc of the said
circle;
thence westerly, northerly and northeasterly along the arc of
the said circle a distance of 11 485.63 m, more or less, to the
intersection with the northwestern limit of the approach surface
associated with runway approach 17;
thence northwesterly along the northwestern limit of the said
approach surface a distance of 12 546.58 m, more or less, to the
northwestern corner thereof;
La limite du secteur où se trouvent les biens-fonds visés par le
présent règlement, figurant sur le plan de zonage, dont la description suit :
Commençant à un point se trouvant à l’intersection de l’arc
d’un cercle ayant un rayon de 4 000 m mesuré à partir du point
de référence de l’aéroport et d’une ligne partant de ce point et
tracée sur 4 000 m en direction nord-est à 45°09′23″;
de là en direction sud-est, sud et sud-ouest, le long de l’arc du
cercle, sur une distance d’environ 5 742,93 m, jusqu’à l’intersection avec la limite nord-est de la surface d’approche associée à l’approche 35 de la piste;
de là en direction sud-est, le long de la surface d’approche, sur
une distance d’environ 12 546,82 m, jusqu’à l’angle sud-est de
cette surface;
de là en direction sud-ouest, le long de la limite sud de la surface d’approche, sur une distance de 4 800 m, jusqu’à l’angle
sud-ouest de cette surface;
de là en direction nord-ouest, le long de la limite sud-ouest de
la surface d’approche, sur une distance d’environ 12 546,82 m,
jusqu’à l’intersection de la surface d’approche avec l’arc du
cercle;
de là en direction ouest, nord et nord-est, le long de l’arc du
cercle, sur une distance d’environ 11 485,63 m, jusqu’à l’intersection avec la limite nord-ouest de la surface d’approche associée à l’approche 17 de la piste;
de là en direction nord-ouest, le long de la limite nord-ouest de
la surface d’approche, sur une distance d’environ 12 546,58 m,
jusqu’à l’angle nord-ouest de cette surface;
1162
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
thence northeasterly along the northern limit of the said approach surface a distance of 4 800 m to the northeastern corner
thereof;
thence southeasterly along the northeastern limit of the said approach surface a distance of 12 546.58 m, more or less, to the
intersection with the arc of the said circle;
thence northeasterly, easterly and southeasterly along the arc of
the said circle a distance of 5 742.35 m, more or less, to the
point of commencement.
de là en direction nord-est, le long de la limite nord de la surface d’approche, sur une distance de 4 800 m, jusqu’à l’angle
nord-est de cette surface;
de là en direction sud-est, le long de la limite nord-est de la surface d’approche, sur une distance d’environ 12 546,58 m, jusqu’à l’intersection avec l’arc de cercle;
de là en direction nord-est, est et sud-est, le long de l’arc du
cercle, sur une distance d’environ 5 742,35 m, jusqu’au point
de commencement.
[12-2-o]
[12-2-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1163
Kimmirut Airport Zoning Regulations
Règlement de zonage de l’aéroport de Kimmirut
Statutory authority
Aeronautics Act
Fondement législatif
Loi sur l’aéronautique
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1144.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 1144.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
a
Notice is hereby given, pursuant to subsection 5.5(1) of the
Aeronautics Actb, that the Governor in Council, pursuant to paragraphs 5.4(2)(b)a and (c)a of that Act, proposes to make the annexed Kimmirut Airport Zoning Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to the Minister of Transport within 60 days
after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent to Wayne Woloshyn, Regional
Manager, Aerodrome Safety and Air Navigation, Department of
Transport, 344 Edmonton Street, 2nd Floor, Winnipeg, Manitoba
R3B 2L4 (tel.: 204-984-7243; fax: 204-983-0281; email: wayne.
woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, March 10, 2011
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“airport”
« aéroport »
“airport
reference
point”
« point de
référence de
l’aéroport »
Avis est donné, conformément au paragraphe 5.5(1)a de la Loi
sur l’aéronautiqueb, que le gouverneur en conseil, en vertu des
alinéas 5.4(2)b)a et c)a de cette loi, se propose de prendre le Règlement de zonage de l’aéroport de Kimmirut, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils
sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la
date de publication, et d’envoyer le tout à Wayne Woloshyn, gestionnaire régional, Sécurité des aérodromes et Navigation aérienne, ministère des Transports, 344, rue Edmonton, 2e étage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2L4 (tél. : 204-984-7243; téléc. : 204983-0281; courriel : wayne.woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, le 10 mars 2011
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
KIMMIRUT AIRPORT ZONING
REGULATIONS
RÈGLEMENT DE ZONAGE DE
L’AÉROPORT DE KIMMIRUT
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“airport” means the Kimmirut Airport, in the
vicinity of Kimmirut, in Nunavut.
“airport reference point” means the point described
in Part 1 of the schedule.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« aéroport » L’aéroport de Kimmirut, situé aux
abords de Kimmirut, au Nunavut.
« plan de zonage » Le plan no E 3269, établi par le
ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux et daté du 1er décembre 2008.
———
———
a
a
b
R.S., c. 33 (1st Supp.), s. 1
R.S., c. A-2
b
L.R., ch. 33 (1er suppl.), art. 1
L.R., ch. A-2
Définitions
« aéroport »
“airport”
« plan de
zonage »
“zoning plan”
1164
Canada Gazette Part I
“approach
surface”
« surface
d’approche »
“outer surface”
« surface
extérieure »
“strip surface”
« surface de
bande »
“transitional
surface”
« surface de
transition »
“zoning plan”
« plan de
zonage »
Lands near
airport
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
interference
Prohibition —
maximum
height
March 26, 2011
“approach surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from each
end of the strip surface, and that is described in
Part 2 of the schedule.
“outer surface” means the imaginary surface that is
located above and in the immediate vicinity of the
airport and that is described in Part 3 of the
schedule.
“strip surface” means the imaginary surface that is
associated with the airport runway and that is
described in Part 4 of the schedule.
“transitional surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from the
lateral limits of the strip surface and its approach
surfaces, and that is described in Part 5 of the
schedule.
“zoning plan” means Plan No. E 3269, prepared by
the Department of Public Works and Government
Services and dated December 1, 2008.
« point de référence de l’aéroport » Le point dont
l’emplacement est précisé à la partie 1 de l’annexe.
« point de
référence de
l’aéroport »
“airport
reference
point”
« surface d’approche » Surface inclinée imaginaire
qui s’élève vers l’extérieur à partir de chaque extrémité de la surface de bande et dont la description
figure à la partie 2 de l’annexe.
« surface de bande » La surface imaginaire qui est
associée à la piste de l’aéroport et dont la description figure à la partie 4 de l’annexe.
« surface de transition » Surface inclinée imaginaire qui s’élève vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces
d’approche et dont la description figure à la partie 5
de l’annexe.
« surface extérieure » La surface imaginaire qui est
située au-dessus et dans le voisinage immédiat de
l’aéroport et dont la description figure à la partie 3
de l’annexe.
« surface
d’approche »
“approach
surface”
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of all lands
that are adjacent to or in the vicinity of the airport
within the limit described in Part 6 of the schedule.
For greater certainty, the lands include lands under
water and public road allowances.
2. Le présent règlement s’applique à l’égard des
biens-fonds situés aux abords ou dans le voisinage
de l’aéroport, dans la limite précisée à la partie 6 de
l’annexe. Il est entendu que les biens-fonds comprennent les biens-fonds submergés et les emprises
de voies publiques.
BUILDING RESTRICTIONS
LIMITES DE CONSTRUCTION
3. A person must not place, erect or construct, or
permit to be placed, erected or constructed, on any
of the lands, a building, structure or object, or an
addition to an existing building, structure or object,
any part of which would penetrate any of the following surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
3. Il est interdit, sur tout bien-fonds, de placer,
d’ériger ou de construire, ou de permettre que le
soit, un élément ou un rajout à un élément existant,
de sorte qu’une de ses parties pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
INTERFERENCE WITH
COMMUNICATION
INTERFÉRENCES DANS LES
COMMUNICATIONS
4. A person must not use or develop, or permit
another person to use or develop, any of the lands
that are under the outer surface in a manner that
causes interference with any signal or communication to and from an aircraft or to and from
any facility used to provide services relating to
aeronautics.
4. Il est interdit d’utiliser ou d’aménager, ou de
permettre que le soit, tout bien-fonds situé sous la
surface extérieure, de façon à causer des interférences dans les communications avec les aéronefs
ou les installations comportant des équipements
destinés à fournir des services liés à l’aéronautique.
NATURAL GROWTH
VÉGÉTATION
5. A person must not permit any object of natural
growth that is on any of the lands to grow in such
a manner as to penetrate any of the following
surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
5. Il est interdit de laisser croître toute végétation
sur un bien-fonds de sorte qu’elle pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
« surface de
bande »
“strip surface”
« surface de
transition »
“transitional
surface”
« surface
extérieure »
“outer surface”
Biens-fonds
près de
l’aéroport
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
interférences
Interdiction —
hauteur
maximale
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
WILDLIFE HAZARD
PÉRIL FAUNIQUE
Prohibition —
activities or
uses
6. (1) A person must not use or permit another
person to use any of the lands for activities or uses
that attract wildlife — particularly birds — that
may create a hazard for aviation safety.
Exception
(2) Despite subsection (1), a person may use or
permit another person to use any of the lands as a
site for an open water storage reservoir for a period
of 48 hours or less.
6. (1) Il est interdit d’utiliser, ou de permettre
d’utiliser, tout bien-fonds pour des activités ou des
usages qui attirent des animaux sauvages — notamment des oiseaux — qui peuvent présenter un
risque pour la sécurité aérienne.
(2) Malgré le paragraphe (1), il est permis
d’utiliser, ou de permettre d’utiliser, tout bien-fonds
comme emplacement pour un réservoir de retenue
d’eau à ciel ouvert pour une période de quarantehuit heures ou moins.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Requirements —
s. 5.6(2) of the
Aeronautics
Act
7. These Regulations come into force on the day
on which the requirements prescribed in subsection 5.6(2) of the Aeronautics Act are met.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date
où les exigences prévues au paragraphe 5.6(2) de la
Loi sur l’aéronautique sont respectées.
1165
Interdiction —
activités ou
usages
Exception
Exigences —
par. 5.6(2)
de la Loi sur
l’aéronautique
SCHEDULE
(Sections 1 and 2)
ANNEXE
(articles 1 et 2)
In this schedule, all grid coordinates are in metres (m) and refer
to the 1983 North American Datum, Zone 19, Universal Transverse Mercator (UTM) projection. Grid coordinates have been
computed using a combined average scale factor of 0.9996102.
Dans la présente annexe, toutes les coordonnées du quadrillage
sont en mètres (m) et font référence aux coordonnées de la projection universelle transverse de Mercator (UTM), zone 19, suivant
le Système de référence nord-américain de 1983. Elles ont été
calculées à l’aide d’un facteur d’échelle moyen combiné de
0,9996102.
Dans la présente annexe, toutes les valeurs d’altitude sont en
mètres (m), suivant le Système canadien de référence altimétrique
(CGVD28).
In this schedule, all elevation values are in metres (m) and are
based on the Canadian Geodetic Vertical Datum (CGVD28).
PART 1
PARTIE 1
AIRPORT REFERENCE POINT
POINT DE RÉFÉRENCE DE L’AÉROPORT
The airport reference point, as shown on the zoning plan, is the
geometric centre of the runway thresholds, at grid coordinates 6 968 964.095 N, 455 341.745 E (latitude 62°50′53″ N, longitude 69°52′38″ W). It is located on the centre line of the strip
surface at a distance of 321.06 m from the end of the strip surface associated with runway 17-35, and its assigned elevation is
44.37 m above sea level.
Le point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage, est le centre géométrique des seuils de la piste, aux coordonnées de quadrillage 6 968 964,095 N. et 455 341,745 E.
(62°50′53″ de latitude N. et 69°52′38″ de longitude O.). Il est
situé sur l’axe de la surface de bande, à une distance de 321,06 m
de l’extrémité de la surface de bande associée à la piste 17-35 et à
une altitude attribuée de 44,37 m.
PART 2
PARTIE 2
APPROACH SURFACES
SURFACES D’APPROCHE
The approach surfaces, as shown on the zoning plan, are described as follows:
(a) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 17 and ascending,
from an assigned elevation of 52.95 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 20 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 280 m from the
projected centre line and 125 m above the assigned elevation
at the end of the strip surface associated with runway approach 17; and
Les surfaces d’approche, figurant sur le plan de zonage, dont la
description suit :
a) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à
l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 17 de
la piste et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de
52,95 m, à raison de 1 m dans le sens vertical et de 20 m dans
le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande, à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité
de la surface de bande, les extrémités extérieures de la ligne
horizontale imaginaire étant à 280 m du prolongement de l’axe
et à 125 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la
surface de bande associée à l’approche 17 de la piste;
1166
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
(b) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 35 and ascending,
from an assigned elevation of 43.52 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 20 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 280 m from the
projected centre line and 125 m above the assigned elevation at the end of the strip surface associated with runway
approach 35.
The elevation of an approach surface at any point is equal to
the elevation of the nearest point on the centre line of that approach surface. The elevation of an approach surface centre line is
calculated from the elevation of the abutting end of the strip surface, and increases at the constant ratios set out in this Part.
b) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à
l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 35 de
la piste et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de
43,52 m, à raison de 1 m dans le sens vertical et de 20 m dans
le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande, à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité
de la surface de bande, les extrémités extérieures de la ligne
horizontale imaginaire étant à 280 m du prolongement de l’axe
et à 125 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la
surface de bande associée à l’approche 35 de la piste.
L’altitude en tout point d’une surface d’approche est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche. L’altitude de l’axe d’une surface d’approche se calcule à
partir de l’altitude de l’extrémité de la surface de bande attenante
et augmente suivant les rapports constants indiqués dans la présente partie.
PART 3
PARTIE 3
OUTER SURFACE
SURFACE EXTÉRIEURE
The outer surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
surface extending outward from the airport reference point to a
radius of 4 000 m. It is situated at a constant elevation of 45 m
above the airport reference point, but at 9 m above the ground
when that elevation would place the outer surface at less than 9 m
above the ground.
La surface extérieure, figurant sur le plan de zonage, est une
surface imaginaire qui s’étend vers l’extérieur depuis le point de
référence de l’aéroport dans un rayon de 4 000 m. Elle est située à
une altitude constante de 45 m au-dessus du point de référence de
l’aéroport, mais à 9 m du sol lorsque cette altitude la placerait à
moins de 9 m au-dessus du sol.
PART 4
PARTIE 4
STRIP SURFACE
SURFACE DE BANDE
The elevation of a strip surface at any point is equal to the elevation of the nearest point on the centre line of that strip surface.
The elevation of the strip surface centre line between the strip
surface end and the closest strip surface threshold is equal to the
elevation of the strip surface end. The strip surface centre line
between the strip surface thresholds is divided into segments,
each of which has a slope that increases or decreases at the constant ratio set out in Column 7 of the table below. The elevation
of any point along a segment is calculated using the data set out in
that table.
The strip surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
rectangular surface described as follows:
the strip surface associated with runway 17-35 is 60 m in total
width, being 30 m on either side of the centre line of the runway. The strip surface commences 30 m to the northwest of
threshold 17 and ends 30 m to the southeast of threshold 35,
having a total length of 642.12 m. The 17 end of the strip surface has an assigned elevation of 52.95 m and the 35 end of the
strip surface has an assigned elevation of 43.52 m. The azimuth
of the centre line of runway 17-35 is S 51°15′00″ E. Threshold 17 has grid coordinates of 6 969 146.21 N and 455 114.84 E,
and threshold 35 has grid coordinates of 6 968 781.98 N and
455 568.65 E.
L’altitude en tout point d’une surface de bande est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface de bande.
L’altitude de l’axe de la surface de bande entre l’extrémité de la
surface de bande et le seuil de la surface de bande le plus proche
est égale à l’altitude de l’extrémité de la surface de bande. L’axe
de la surface de bande entre les seuils de la surface de bande est
divisé en segments ayant une inclinaison qui augmente ou diminue selon le rapport constant indiqué à la colonne 7 du tableau ciaprès. L’altitude de tout point le long d’un segment se calcule à
l’aide des données indiquées dans ce tableau.
La surface de bande, figurant sur le plan de zonage, est une surface rectangulaire imaginaire dont la description suit :
la surface de bande associée à la piste 17-35 est d’une largeur
totale de 60 m, soit 30 m de chaque côté de l’axe de la piste.
Elle commence à 30 m au nord-ouest du seuil 17 et se termine
à 30 m au sud-est du seuil 35, sa longueur totale étant de
642,12 m. L’altitude attribuée de l’extrémité 17 de la surface
de bande est de 52,95 m et l’altitude attribuée de l’extrémité 35
de la surface de bande est de 43,52 m. L’azimut de l’axe de la
piste 17-35 se situe à S. 51°15′00″ E. Les coordonnées du quadrillage du seuil 17 sont 6 969 146,21 N. et 455 114,84 E. et
celles du seuil 35 sont 6 968 781,98 N. et 455 568,65 E.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1167
DATA FOR CALCULATING ELEVATION BETWEEN THRESHOLDS ALONG CENTRE LINE OF RUNWAY 17-35
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Column 5
Column 6
Column 7
Segment
Starting point
of segment
Assigned elevation
of starting point (m)
End point of segment
Distance between
starting and end points
of segment (m)
Assigned elevation
of end point (m)
Constant ratio for
calculating elevation of
any point along segment
1.
2.
Threshold 17
Intermediate point A
52.95
44.37
Intermediate point A
Threshold 35
291.06
291.06
44.37
43.52
-1 : 33.9231
-1 : 342.4235
DONNÉES SERVANT AU CALCUL DE L’ALTITUDE ENTRE LES SEUILS LE LONG DE L’AXE DE LA PISTE 17-35
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Colonne 5
Segment
Point de départ
du segment
Altitude attribuée du
point de départ (m)
Point d’arrivée
du segment
Distance entre le
point de départ du
segment et son point
d’arrivée (m)
1.
2.
Seuil 17
Point intermédiaire A
52,95
44,37
Point intermédiaire A
Seuil 35
291,06
291,06
Colonne 6
Colonne 7
Altitude attribuée du
point d’arrivée (m)
Rapport constant
servant au calcul de
l’altitude de tout point
le long du segment
44,37
43,52
-1 : 33,9231
-1 : 342,4235
PART 5
PARTIE 5
TRANSITIONAL SURFACES
SURFACES DE TRANSITION
Each transitional surface, as shown on the zoning plan, is an
imaginary inclined surface ascending at a ratio of 1 m measured
vertically to 5 m measured horizontally at right angles to the
centre line and projected centre line of the strip surface, extending
upward and outward from the lateral limits of the strip surface
and its approach surfaces to the intersection with the outer
surface.
The elevation of a point on the lower edge of a transitional surface abutting a strip surface is equal to the elevation of the nearest
point on the centre line of the abutting strip surface. The elevation
of a point on the lower edge of a transitional surface abutting an
approach surface is equal to the elevation of the nearest point on
the centre line of the abutting approach surface.
Chacune des surfaces de transition, figurant sur le plan de zonage, est une surface inclinée imaginaire qui s’élève à raison de
1 m dans le sens vertical et de 5 m dans le sens horizontal. Elles
sont perpendiculaires à l’axe et au prolongement de l’axe de la
surface de bande et s’élèvent vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces d’approche jusqu’à l’intersection avec la surface extérieure.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface de bande est égale à l’altitude du
point le plus proche sur l’axe de la surface de bande attenante.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface d’approche est égale à l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche
attenante.
PART 6
PARTIE 6
LIMIT OF AREA CONTAINING LANDS TO
WHICH THESE REGULATIONS APPLY
LIMITE DU SECTEUR OÙ SE TROUVENT LES
BIENS-FONDS VISÉS PAR LE PRÉSENT RÈGLEMENT
The limit of the area containing the lands to which these Regulations apply is defined by a circle with a radius of 4 000 m
centred on the airport reference point, as shown on the zoning
plan.
La limite du secteur où se trouvent les biens-fonds visés par le
présent règlement est définie par un cercle ayant un rayon de
4 000 m mesuré à partir du point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage.
[12-2-o]
[12-2-o]
1168
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Kugaaruk Airport Zoning Regulations
Règlement de zonage de l’aéroport de Kugaaruk
Statutory authority
Aeronautics Act
Fondement législatif
Loi sur l’aéronautique
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1144.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 1144.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
a
Notice is hereby given, pursuant to subsection 5.5(1) of the
Aeronautics Actb, that the Governor in Council, pursuant to paragraphs 5.4(2)(b)a and (c)a of that Act, proposes to make the annexed Kugaaruk Airport Zoning Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to the Minister of Transport within 60 days
after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent to Wayne Woloshyn, Regional
Manager, Aerodrome Safety and Air Navigation, Department of
Transport, 344 Edmonton Street, 2nd Floor, Winnipeg, Manitoba
R3B 2L4 (tel.: 204-984-7243; fax: 204-983-0281; email: wayne.
woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, March 10, 2011
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“airport”
« aéroport »
“airport
reference
point”
« point de
référence de
l’aéroport »
Avis est donné, conformément au paragraphe 5.5(1)a de la Loi
sur l’aéronautiqueb, que le gouverneur en conseil, en vertu des
alinéas 5.4(2)b)a et c)a de cette loi, se propose de prendre le Règlement de zonage de l’aéroport de Kugaaruk, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils
sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la
date de publication, et d’envoyer le tout à Wayne Woloshyn, gestionnaire régional, Sécurité des aérodromes et Navigation aérienne, ministère des Transports, 344, rue Edmonton, 2e étage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2L4 (tél. : 204-984-7243; téléc. : 204983-0281; courriel : wayne.woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, le 10 mars 2011
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
KUGAARUK AIRPORT ZONING
REGULATIONS
RÈGLEMENT DE ZONAGE DE
L’AÉROPORT DE KUGAARUK
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“airport” means the Kugaaruk Airport, in the vicinity of Kugaaruk, in Nunavut.
“airport reference point” means the point described
in Part 1 of the schedule.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« aéroport » L’aéroport de Kugaaruk, situé aux
abords de Kugaaruk, au Nunavut.
« plan de zonage » Le plan no E 3302, établi par le
ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux et daté du 1er décembre 2008.
———
———
a
a
b
R.S., c. 33 (1st Supp.), s. 1
R.S., c. A-2
b
L.R., ch. 33 (1er suppl.), art. 1
L.R., ch. A-2
Définitions
« aéroport »
“airport”
« plan de
zonage »
“zoning plan”
Le 26 mars 2011
“approach
surface”
« surface
d’approche »
“outer surface”
« surface
extérieure »
“strip surface”
« surface de
bande »
“transitional
surface”
« surface de
transition »
“zoning plan”
« plan de
zonage »
Lands near
airport
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
interference
Prohibition —
maximum
height
Gazette du Canada Partie I
1169
“approach surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from each
end of the strip surface, and that is described in
Part 2 of the schedule.
“outer surface” means the imaginary surface that is
located above and in the immediate vicinity of the
airport and that is described in Part 3 of the
schedule.
“strip surface” means the imaginary surface that is
associated with the airport runway and that is
described in Part 4 of the schedule.
“transitional surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from the
lateral limits of the strip surface and its approach
surfaces, and that is described in Part 5 of the
schedule.
“zoning plan” means Plan No. E 3302, prepared by
the Department of Public Works and Government
Services and dated December 1, 2008.
« point de référence de l’aéroport » Le point dont
l’emplacement est précisé à la partie 1 de l’annexe.
« point de
référence de
l’aéroport »
“airport
reference
point”
« surface d’approche » Surface inclinée imaginaire
qui s’élève vers l’extérieur à partir de chaque extrémité de la surface de bande et dont la description
figure à la partie 2 de l’annexe.
« surface de bande » La surface imaginaire qui est
associée à la piste de l’aéroport et dont la description figure à la partie 4 de l’annexe.
« surface de transition » Surface inclinée imaginaire qui s’élève vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces
d’approche et dont la description figure à la partie 5
de l’annexe.
« surface extérieure » La surface imaginaire qui est
située au-dessus et dans le voisinage immédiat de
l’aéroport et dont la description figure à la partie 3
de l’annexe.
« surface
d’approche »
“approach
surface”
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of all lands
that are adjacent to or in the vicinity of the airport
within the limit described in Part 6 of the schedule.
For greater certainty, the lands include lands under
water and public road allowances.
2. Le présent règlement s’applique à l’égard des
biens-fonds situés aux abords ou dans le voisinage
de l’aéroport, dans la limite précisée à la partie 6 de
l’annexe. Il est entendu que les biens-fonds comprennent les biens-fonds submergés et les emprises
de voies publiques.
BUILDING RESTRICTIONS
LIMITES DE CONSTRUCTION
3. A person must not place, erect or construct, or
permit to be placed, erected or constructed, on any
of the lands, a building, structure or object, or an
addition to an existing building, structure or object,
any part of which would penetrate any of the following surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
3. Il est interdit, sur tout bien-fonds, de placer,
d’ériger ou de construire, ou de permettre que le
soit, un élément ou un rajout à un élément existant,
de sorte qu’une de ses parties pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
INTERFERENCE WITH
COMMUNICATION
INTERFÉRENCES DANS LES
COMMUNICATIONS
4. A person must not use or develop, or permit
another person to use or develop, any of the lands
that are under the outer surface in a manner that
causes interference with any signal or communication to and from an aircraft or to and from
any facility used to provide services relating to
aeronautics.
4. Il est interdit d’utiliser ou d’aménager, ou de
permettre que le soit, tout bien-fonds situé sous la
surface extérieure, de façon à causer des interférences dans les communications avec les aéronefs ou
les installations comportant des équipements destinés à fournir des services liés à l’aéronautique.
NATURAL GROWTH
VÉGÉTATION
5. A person must not permit any object of natural
growth that is on any of the lands to grow in such
a manner as to penetrate any of the following
surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
5. Il est interdit de laisser croître toute végétation
sur un bien-fonds de sorte qu’elle pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
« surface de
bande »
“strip surface”
« surface de
transition »
“transitional
surface”
« surface
extérieure »
“outer surface”
Biens-fonds
près de
l’aéroport
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
interférences
Interdiction —
hauteur
maximale
1170
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
WILDLIFE HAZARD
PÉRIL FAUNIQUE
Prohibition —
activities or
uses
6. (1) A person must not use or permit another
person to use any of the lands for activities or uses
that attract wildlife — particularly birds — that
may create a hazard for aviation safety.
Exception
(2) Despite subsection (1), a person may use or
permit another person to use any of the lands as a
site for an open water storage reservoir for a period
of 48 hours or less.
6. (1) Il est interdit d’utiliser, ou de permettre
d’utiliser, tout bien-fonds pour des activités ou
des usages qui attirent des animaux sauvages —
notamment des oiseaux — qui peuvent présenter un
risque pour la sécurité aérienne.
(2) Malgré le paragraphe (1), il est permis
d’utiliser, ou de permettre d’utiliser, tout bien-fonds
comme emplacement pour un réservoir de retenue
d’eau à ciel ouvert pour une période de quarantehuit heures ou moins.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Requirements —
s. 5.6(2) of the
Aeronautics
Act
7. These Regulations come into force on the day
on which the requirements prescribed in subsection 5.6(2) of the Aeronautics Act are met.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date
où les exigences prévues au paragraphe 5.6(2) de la
Loi sur l’aéronautique sont respectées.
Interdiction —
activités ou
usages
Exception
Exigences —
par. 5.6(2)
de la Loi sur
l’aéronautique
SCHEDULE
(Sections 1 and 2)
ANNEXE
(articles 1 et 2)
In this schedule, all grid coordinates are in metres (m) and refer
to the 1983 North American Datum, Zone 16, Universal Transverse Mercator (UTM) projection. Grid coordinates have been
computed using a combined average scale factor of 0.99975895.
Dans la présente annexe, toutes les coordonnées du quadrillage
sont en mètres (m) et font référence aux coordonnées de la projection universelle transverse de Mercator (UTM), zone 16, suivant
le Système de référence nord-américain de 1983. Elles ont été
calculées à l’aide d’un facteur d’échelle moyen combiné de
0,99975895.
Dans la présente annexe, toutes les valeurs d’altitude sont en
mètres (m), suivant le Système canadien de référence altimétrique
(CGVD28).
In this schedule, all elevation values are in metres (m) and are
based on the Canadian Geodetic Vertical Datum (CGVD28).
PART 1
PARTIE 1
AIRPORT REFERENCE POINT
POINT DE RÉFÉRENCE DE L’AÉROPORT
The airport reference point, as shown on the zoning plan, is the
geometric centre of the runway thresholds, at grid coordinates 7 605 223.935 N, 385 471.969 E (latitude 68°32′09″ N,
longitude 89°48′19″ W). It is located on the centre line of the strip
surface at a distance of 823.55 m from the end of the strip surface associated with runway 05-23, and its assigned elevation is
10.63 m above sea level.
Le point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage, est le centre géométrique des seuils de la piste, aux coordonnées de quadrillage 7 605 223,935 N. et 385 471,969 E.
(68°32′09″ de latitude N. et 89°48′19″ de longitude O.). Il est
situé sur l’axe de la surface de bande, à une distance de 823,55 m
de l’extrémité de la surface de bande associée à la piste 05-23 et à
une altitude attribuée de 10,63 m.
PART 2
PARTIE 2
APPROACH SURFACES
SURFACES D’APPROCHE
The approach surfaces, as shown on the zoning plan, are described as follows:
(a) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 05 and ascending,
from an assigned elevation of 17.70 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 25 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 280 m from the
projected centre line and 100 m above the assigned elevation
at the end of the strip surface associated with runway approach 05; and
Les surfaces d’approche, figurant sur le plan de zonage, dont la
description suit :
a) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 05 de la piste
et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 17,70 m, à
raison de 1 m dans le sens vertical et de 25 m dans le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande,
à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la surface
de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale
imaginaire étant à 280 m du prolongement de l’axe et à 100 m
au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de
bande associée à l’approche 05 de la piste;
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1171
(b) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 23 and ascending,
from an assigned elevation of 8.32 m above sea level, at a ratio
of 1 m measured vertically to 25 m measured horizontally, to
an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 280 m from the
projected centre line and 100 m above the assigned elevation at the end of the strip surface associated with runway
approach 23.
The elevation of an approach surface at any point is equal to
the elevation of the nearest point on the centre line of that approach surface. The elevation of an approach surface centre line is
calculated from the elevation of the abutting end of the strip surface, and increases at the constant ratios set out in this Part.
b) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 23 de la piste
et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 8,32 m, à raison de 1 m dans le sens vertical et de 25 m dans le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande,
à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la surface
de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale
imaginaire étant à 280 m du prolongement de l’axe et à 100 m
au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de
bande associée à l’approche 23 de la piste.
L’altitude en tout point d’une surface d’approche est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche. L’altitude de l’axe d’une surface d’approche se calcule à
partir de l’altitude de l’extrémité de la surface de bande attenante
et augmente suivant les rapports constants indiqués dans la présente partie.
PART 3
PARTIE 3
OUTER SURFACE
SURFACE EXTÉRIEURE
The outer surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
surface extending outward from the airport reference point to a
radius of 4 000 m. It is situated at a constant elevation of 45 m
above the airport reference point, but at 9 m above the ground
when that elevation would place the outer surface at less than 9 m
above the ground.
La surface extérieure, figurant sur le plan de zonage, est une
surface imaginaire qui s’étend vers l’extérieur depuis le point de
référence de l’aéroport dans un rayon de 4 000 m. Elle est située à
une altitude constante de 45 m au-dessus du point de référence de
l’aéroport, mais à 9 m du sol lorsque cette altitude la placerait à
moins de 9 m au-dessus du sol.
PART 4
PARTIE 4
STRIP SURFACE
SURFACE DE BANDE
The elevation of a strip surface at any point is equal to the elevation of the nearest point on the centre line of that strip surface.
The elevation of the strip surface centre line between the strip
surface end and the closest strip surface threshold is equal to the
elevation of the strip surface end. The strip surface centre line
between the strip surface thresholds is divided into segments,
each of which has a slope that increases or decreases at the constant ratio set out in Column 7 of the table below. The elevation
of any point along a segment is calculated using the data set out in
that table.
The strip surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
rectangular surface described as follows:
the strip surface associated with runway 05-23 is 60 m in total
width, being 30 m on either side of the centre line of the runway. The strip surface commences 60 m to the southwest of
threshold 05 and ends 60 m to the northeast of threshold 23,
having a total length of 1 647.10 m. The 05 end of the strip surface has an assigned elevation of 17.70 m and the 23 end of the
strip surface has an elevation of 8.32 m. The azimuth of the
centre line of runway 05-23 is N 51°11′57″ E. Threshold 05
has grid coordinates of 7 604 745.60 N and 384 877.06 E, and
threshold 23 has grid coordinates of 7 605 702.27 N and
386 066.88 E.
L’altitude en tout point d’une surface de bande est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface de bande.
L’altitude de l’axe de la surface de bande entre l’extrémité de la
surface de bande et le seuil de la surface de bande le plus proche
est égale à l’altitude de l’extrémité de la surface de bande. L’axe
de la surface de bande entre les seuils de la surface de bande est
divisé en segments ayant une inclinaison qui augmente ou diminue selon le rapport constant indiqué à la colonne 7 du tableau
ci-après. L’altitude de tout point le long d’un segment se calcule à
l’aide des données indiquées dans ce tableau.
La surface de bande, figurant sur le plan de zonage, est une surface rectangulaire imaginaire dont la description suit :
la surface de bande associée à la piste 05-23 est d’une largeur
totale de 60 m, soit 30 m de chaque côté de l’axe de la piste.
Elle commence à 60 m au sud-ouest du seuil 05 et se termine à
60 m au nord-est du seuil 23, sa longueur totale étant de
1 647,10 m. L’altitude attribuée de l’extrémité 05 de la surface
de bande est de 17,70 m et l’altitude attribuée de l’extrémité 23
de la surface de bande est de 8,32 m. L’azimut de l’axe de la
piste 05-23 se situe à N. 51°11′57″ E. Les coordonnées du quadrillage du seuil 05 sont 7 604 745,60 N. et 384 877,06 E. et
celles du seuil 23 sont 7 605 702,27 N. et 386 066,88 E.
1172
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
DATA FOR CALCULATING ELEVATION BETWEEN THRESHOLDS ALONG CENTRE LINE OF RUNWAY 05-23
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Column 5
Column 6
Column 7
Segment
Starting point
of segment
Assigned elevation
of starting point (m)
End point of segment
Distance between
starting and end points
of segment (m)
Assigned elevation
of end point (m)
Constant ratio for
calculating elevation of
any point along segment
1.
2.
Threshold 05
Intermediate point A
17.70
10.63
Intermediate point A
Threshold 23
763.55
763.55
10.63
8.32
-1 : 107.9986
-1 : 330.5411
DONNÉES SERVANT AU CALCUL DE L’ALTITUDE ENTRE LES SEUILS LE LONG DE L’AXE DE LA PISTE 05-23
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Colonne 5
Segment
Point de départ
du segment
Altitude attribuée du
point de départ (m)
Point d’arrivée
du segment
Distance entre le
point de départ du
segment et son point
d’arrivée (m)
1.
2.
Seuil 05
Point intermédiaire A
17,70
10,63
Point intermédiaire A
Seuil 23
763,55
763,55
Colonne 6
Colonne 7
Altitude attribuée du
point d’arrivée (m)
Rapport constant
servant au calcul de
l’altitude de tout point
le long du segment
10,63
8,32
-1 : 107,9986
-1 : 330,5411
PART 5
PARTIE 5
TRANSITIONAL SURFACES
SURFACES DE TRANSITION
Each transitional surface, as shown on the zoning plan, is an
imaginary inclined surface ascending at a ratio of 1 m measured
vertically to 5 m measured horizontally at right angles to the
centre line and projected centre line of the strip surface, extending
upward and outward from the lateral limits of the strip surface
and its approach surfaces to the intersection with the outer
surface.
The elevation of a point on the lower edge of a transitional surface abutting a strip surface is equal to the elevation of the nearest
point on the centre line of the abutting strip surface. The elevation
of a point on the lower edge of a transitional surface abutting an
approach surface is equal to the elevation of the nearest point on
the centre line of the abutting approach surface.
Chacune des surfaces de transition, figurant sur le plan de
zonage, est une surface inclinée imaginaire qui s’élève à raison de
1 m dans le sens vertical et de 5 m dans le sens horizontal. Elles
sont perpendiculaires à l’axe et au prolongement de l’axe de la
surface de bande et s’élèvent vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces d’approche
jusqu’à l’intersection avec la surface extérieure.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface de bande est égale à l’altitude du
point le plus proche sur l’axe de la surface de bande attenante.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface d’approche est égale à l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche
attenante.
PART 6
PARTIE 6
LIMIT OF AREA CONTAINING LANDS TO
WHICH THESE REGULATIONS APPLY
LIMITE DU SECTEUR OÙ SE TROUVENT LES
BIENS-FONDS VISÉS PAR LE PRÉSENT RÈGLEMENT
The limit of the area containing the lands to which these Regulations apply is defined by a circle with a radius of 4 000 m centred on the airport reference point, as shown on the zoning plan.
La limite du secteur où se trouvent les biens-fonds visés par le
présent règlement est définie par un cercle ayant un rayon de
4 000 m mesuré à partir du point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage.
[12-2-o]
[12-2-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1173
Pangnirtung Airport Zoning Regulations
Règlement de zonage de l’aéroport de Pangnirtung
Statutory authority
Aeronautics Act
Fondement législatif
Loi sur l’aéronautique
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1144.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 1144.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
a
Notice is hereby given, pursuant to subsection 5.5(1) of the
Aeronautics Actb, that the Governor in Council, pursuant to paragraphs 5.4(2)(b)a and (c)a of that Act, proposes to make the annexed Pangnirtung Airport Zoning Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to the Minister of Transport within 60 days
after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent to Wayne Woloshyn, Regional
Manager, Aerodrome Safety and Air Navigation, Department of
Transport, 344 Edmonton Street, 2nd Floor, Winnipeg, Manitoba
R3B 2L4 (tel.: 204-984-7243; fax: 204-983-0281; email: wayne.
woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, March 10, 2011
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“airport”
« aéroport »
“airport
reference
point”
« point de
référence de
l’aéroport »
Avis est donné, conformément au paragraphe 5.5(1)a de la Loi
sur l’aéronautiqueb, que le gouverneur en conseil, en vertu des
alinéas 5.4(2)b)a et c)a de cette loi, se propose de prendre le Règlement de zonage de l’aéroport de Pangnirtung, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils
sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la
date de publication, et d’envoyer le tout à Wayne Woloshyn, gestionnaire régional, Sécurité des aérodromes et Navigation aérienne, ministère des Transports, 344, rue Edmonton, 2e étage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2L4 (tél. : 204-984-7243; téléc. : 204983-0281; courriel : wayne.woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, le 10 mars 2011
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
PANGNIRTUNG AIRPORT ZONING
REGULATIONS
RÈGLEMENT DE ZONAGE DE
L’AÉROPORT DE PANGNIRTUNG
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“airport” means the Pangnirtung Airport, in the
vicinity of Pangnirtung, in Nunavut.
“airport reference point” means the point described
in Part 1 of the schedule.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« aéroport » L’aéroport de Pangnirtung, situé aux
abords de Pangnirtung, au Nunavut.
« plan de zonage » Le plan no E 3303, établi par le
ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux et daté du 1er décembre 2008.
———
———
a
a
b
R.S., c. 33 (1st Supp.), s. 1
R.S., c. A-2
b
L.R., ch. 33 (1er suppl.), art. 1
L.R., ch. A-2
Définitions
« aéroport »
“airport”
« plan de
zonage »
“zoning plan”
1174
Canada Gazette Part I
“approach
surface”
« surface
d’approche »
“outer surface”
« surface
extérieure »
“strip surface”
« surface de
bande »
“transitional
surface”
« surface de
transition »
“zoning plan”
« plan de
zonage »
Lands near
airport
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
interference
Prohibition —
maximum
height
March 26, 2011
“approach surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from each
end of the strip surface, and that is described in
Part 2 of the schedule.
“outer surface” means the imaginary surface that is
located above and in the immediate vicinity of the
airport and that is described in Part 3 of the
schedule.
“strip surface” means the imaginary surface that is
associated with the airport runway and that is
described in Part 4 of the schedule.
“transitional surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from the
lateral limits of the strip surface and its approach
surfaces, and that is described in Part 5 of the
schedule.
“zoning plan” means Plan No. E 3303, prepared by
the Department of Public Works and Government
Services and dated December 1, 2008.
« point de référence de l’aéroport » Le point dont
l’emplacement est précisé à la partie 1 de l’annexe.
« point de
référence de
l’aéroport »
“airport
reference
point”
« surface d’approche » Surface inclinée imaginaire
qui s’élève vers l’extérieur à partir de chaque extrémité de la surface de bande et dont la description
figure à la partie 2 de l’annexe.
« surface de bande » La surface imaginaire qui est
associée à la piste de l’aéroport et dont la description figure à la partie 4 de l’annexe.
« surface de transition » Surface inclinée imaginaire qui s’élève vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces
d’approche et dont la description figure à la partie 5
de l’annexe.
« surface extérieure » La surface imaginaire qui est
située au-dessus et dans le voisinage immédiat de
l’aéroport et dont la description figure à la partie 3
de l’annexe.
« surface
d’approche »
“approach
surface”
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of all lands
that are adjacent to or in the vicinity of the airport
within the limit described in Part 6 of the schedule.
For greater certainty, the lands include lands under
water and public road allowances.
2. Le présent règlement s’applique à l’égard des
biens-fonds situés aux abords ou dans le voisinage
de l’aéroport, dans la limite précisée à la partie 6 de
l’annexe. Il est entendu que les biens-fonds comprennent les biens-fonds submergés et les emprises
de voies publiques.
BUILDING RESTRICTIONS
LIMITES DE CONSTRUCTION
3. A person must not place, erect or construct, or
permit to be placed, erected or constructed, on any
of the lands, a building, structure or object, or an
addition to an existing building, structure or object,
any part of which would penetrate any of the following surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
3. Il est interdit, sur tout bien-fonds, de placer,
d’ériger ou de construire, ou de permettre que le
soit, un élément ou un rajout à un élément existant,
de sorte qu’une de ses parties pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
INTERFERENCE WITH
COMMUNICATION
INTERFÉRENCES DANS LES
COMMUNICATIONS
4. A person must not use or develop, or permit
another person to use or develop, any of the lands
that are under the outer surface in a manner that
causes interference with any signal or communication to and from an aircraft or to and from any facility used to provide services relating to
aeronautics.
4. Il est interdit d’utiliser ou d’aménager, ou de
permettre que le soit, tout bien-fonds situé sous la
surface extérieure, de façon à causer des interférences dans les communications avec les aéronefs
ou les installations comportant des équipements
destinés à fournir des services liés à l’aéronautique.
NATURAL GROWTH
VÉGÉTATION
5. A person must not permit any object of natural
growth that is on any of the lands to grow in such a
manner as to penetrate any of the following
surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
5. Il est interdit de laisser croître toute végétation
sur un bien-fonds de sorte qu’elle pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
« surface de
bande »
“strip surface”
« surface de
transition »
“transitional
surface”
« surface
extérieure »
“outer surface”
Biens-fonds
près de
l’aéroport
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
interférences
Interdiction —
hauteur
maximale
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
WILDLIFE HAZARD
PÉRIL FAUNIQUE
Prohibition —
activities or
uses
6. (1) A person must not use or permit another
person to use any of the lands for activities or uses
that attract wildlife — particularly birds — that
may create a hazard for aviation safety.
Exception
(2) Despite subsection (1), a person may use or
permit another person to use any of the lands as a
site for an open water storage reservoir for a period
of 48 hours or less.
6. (1) Il est interdit d’utiliser, ou de permettre
d’utiliser, tout bien-fonds pour des activités ou des
usages qui attirent des animaux sauvages —
notamment des oiseaux — qui peuvent présenter un
risque pour la sécurité aérienne.
(2) Malgré le paragraphe (1), il est permis
d’utiliser, ou de permettre d’utiliser, tout bien-fonds
comme emplacement pour un réservoir de retenue
d’eau à ciel ouvert pour une période de quarantehuit heures ou moins.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Requirements —
s. 5.6(2) of the
Aeronautics
Act
7. These Regulations come into force on the day
on which the requirements prescribed in subsection 5.6(2) of the Aeronautics Act are met.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date
où les exigences prévues au paragraphe 5.6(2) de la
Loi sur l’aéronautique sont respectées.
1175
Interdiction —
activités ou
usages
Exception
Exigences —
par. 5.6(2)
de la Loi sur
l’aéronautique
SCHEDULE
(Sections 1 and 2)
ANNEXE
(articles 1 et 2)
In this schedule, all grid coordinates are in metres (m) and refer
to the 1983 North American Datum, Zone 20, Universal Transverse Mercator (UTM) projection. Grid coordinates have been
computed using a combined average scale factor of 0.9997783.
Dans la présente annexe, toutes les coordonnées du quadrillage
sont en mètres (m) et font référence aux coordonnées de la projection universelle transverse de Mercator (UTM), zone 20, suivant le Système de référence nord-américain de 1983. Elles ont
été calculées à l’aide d’un facteur d’échelle moyen combiné
de 0,9997783.
Dans la présente annexe, toutes les valeurs d’altitude sont en
mètres (m), suivant le Système canadien de référence altimétrique
(CGVD28).
In this schedule, all elevation values are in metres (m) and are
based on the Canadian Geodetic Vertical Datum (CGVD28).
PART 1
PARTIE 1
AIRPORT REFERENCE POINT
POINT DE RÉFÉRENCE DE L’AÉROPORT
The airport reference point, as shown on the zoning plan, is
the geometric centre of the runway thresholds, at grid coordinates 7 338 711.001 N, 377 570.986 E (latitude 66°08′42″ N,
longitude 65°42′49″ W). It is located on the centre line of the strip
surface at a distance of 491.57 m from the end of the strip surface associated with runway 06-24, and its assigned elevation is
22.77 m above sea level.
Le point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage, est le centre géométrique des seuils de la piste, aux coordonnées de quadrillage 7 338 711,001 N. et 377 570,986 E.
(66°08′42″ de latitude N. et 65°42′49″ de longitude O.). Il est
situé sur l’axe de la surface de bande, à une distance de 491,57 m
de l’extrémité de la surface de bande associée à la piste 06-24 et à
une altitude attribuée de 22,77 m.
PART 2
PARTIE 2
APPROACH SURFACES
SURFACES D’APPROCHE
The approach surfaces, as shown on the zoning plan, are described as follows:
(a) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 06 and ascending,
from an assigned elevation of 19.72 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 25 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 280 m from the
projected centre line and 100 m above the assigned elevation
at the end of the strip surface associated with runway approach 06; and
Les surfaces d’approche, figurant sur le plan de zonage, dont la
description suit :
a) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 06 de la piste et
qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 19,72 m, à raison de 1 m dans le sens vertical et de 25 m dans le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande,
à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la surface
de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale imaginaire étant à 280 m du prolongement de l’axe et à 100 m audessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de
bande associée à l’approche 06 de la piste;
1176
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
(b) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 24 and ascending,
from an assigned elevation of 19.65 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 25 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 280 m from the
projected centre line and 100 m above the assigned elevation at the end of the strip surface associated with runway
approach 24.
The elevation of an approach surface at any point is equal to
the elevation of the nearest point on the centre line of that approach surface. The elevation of an approach surface centre line is
calculated from the elevation of the abutting end of the strip surface, and increases at the constant ratios set out in this Part.
b) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 24 de la piste et
qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 19,65 m, à raison de 1 m dans le sens vertical et de 25 m dans le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande,
à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la surface
de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale
imaginaire étant à 280 m du prolongement de l’axe et à 100 m
au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de
bande associée à l’approche 24 de la piste.
L’altitude en tout point d’une surface d’approche est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche. L’altitude de l’axe d’une surface d’approche se calcule à partir de l’altitude de l’extrémité de la surface de bande attenante et
augmente suivant les rapports constants indiqués dans la présente
partie.
PART 3
PARTIE 3
OUTER SURFACE
SURFACE EXTÉRIEURE
The outer surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
surface extending outward from the airport reference point to a
radius of 4 000 m. It is situated at a constant elevation of 45 m
above the airport reference point, but at 9 m above the ground
when that elevation would place the outer surface at less than 9 m
above the ground.
La surface extérieure, figurant sur le plan de zonage, est une
surface imaginaire qui s’étend vers l’extérieur depuis le point de
référence de l’aéroport dans un rayon de 4 000 m. Elle est située à
une altitude constante de 45 m au-dessus du point de référence de
l’aéroport, mais à 9 m du sol lorsque cette altitude la placerait à
moins de 9 m au-dessus du sol.
PART 4
PARTIE 4
STRIP SURFACE
SURFACE DE BANDE
The elevation of a strip surface at any point is equal to the elevation of the nearest point on the centre line of that strip surface.
The elevation of the strip surface centre line between the strip
surface end and the closest strip surface threshold is equal to the
elevation of the strip surface end. The strip surface centre line
between the strip surface thresholds is divided into segments,
each of which has a slope that increases or decreases at the constant ratio set out in Column 7 of the table below. The elevation
of any point along a segment is calculated using the data set out in
that table.
The strip surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
rectangular surface described as follows:
the strip surface associated with runway 06-24 is 60 m in total
width, being 30 m on either side of the centre line of the runway. The strip surface commences 45 m to the southwest of
threshold 06 and ends 45 m to the northeast of threshold 24,
having a total length of 983.14 m. The 06 end of the strip surface has an assigned elevation of 19.72 m and the 24 end of
the strip surface has an assigned elevation of 19.65 m. The
azimuth of the centre line of runway 06-24 is N 64°17′34″ E.
Threshold 06 has grid coordinates of 7 338 517.34 N and
377 168.71 E, and threshold 24 has grid coordinates of
7 338 904.67 N and 377 973.27 E.
L’altitude en tout point d’une surface de bande est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface de bande.
L’altitude de l’axe de la surface de bande entre l’extrémité de la
surface de bande et le seuil de la surface de bande le plus proche
est égale à l’altitude de l’extrémité de la surface de bande. L’axe
de la surface de bande entre les seuils de la surface de bande est
divisé en segments ayant une inclinaison qui augmente ou diminue selon le rapport constant indiqué à la colonne 7 du tableau ciaprès. L’altitude de tout point le long d’un segment se calcule à
l’aide des données indiquées dans ce tableau.
La surface de bande, figurant sur le plan de zonage, est une surface rectangulaire imaginaire dont la description suit :
la surface de bande associée à la piste 06-24 est d’une largeur
totale de 60 m, soit 30 m de chaque côté de l’axe de la piste.
Elle commence à 45 m au sud-ouest du seuil 06 et se termine
à 45 m au nord-est du seuil 24, sa longueur totale étant de
983,14 m. L’altitude attribuée de l’extrémité 06 de la surface
de bande est de 19,72 m et l’altitude attribuée de l’extrémité 24
de la surface de bande est de 19,65 m. L’azimut de l’axe de la
piste 06-24 se situe à N. 64°17′34″ E. Les coordonnées du quadrillage du seuil 06 sont 7 338 517,34 N. et 377 168,71 E. et
celles du seuil 24 sont 7 338 904,67 N. et 377 973,27 E.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1177
DATA FOR CALCULATING ELEVATION BETWEEN THRESHOLDS ALONG CENTRE LINE OF RUNWAY 06-24
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Column 5
Column 6
Column 7
Segment
Starting point
of segment
Assigned elevation
of starting point (m)
End point of segment
Distance between
starting and end points
of segment (m)
Assigned elevation
of end point (m)
Constant ratio for
calculating elevation of
any point along segment
1.
2.
Threshold 06
Intermediate point A
19.72
22.77
Intermediate point A
Threshold 24
446.57
446.57
22.77
19.65
+1 : 146.4164
-1 : 143.1314
DONNÉES SERVANT AU CALCUL DE L’ALTITUDE ENTRE LES SEUILS LE LONG DE L’AXE DE LA PISTE 06-24
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Colonne 5
Segment
Point de départ
du segment
Altitude attribuée du
point de départ (m)
Point d’arrivée
du segment
Distance entre le
point de départ du
segment et son point
d’arrivée (m)
1.
2.
Seuil 06
Point intermédiaire A
19,72
22,77
Point intermédiaire A
Seuil 24
446,57
446,57
Colonne 6
Colonne 7
Altitude attribuée du
point d’arrivée (m)
Rapport constant
servant au calcul de
l’altitude de tout point
le long du segment
22,77
19,65
+1 : 146,4164
-1 : 143,1314
PART 5
PARTIE 5
TRANSITIONAL SURFACES
SURFACES DE TRANSITION
Each transitional surface, as shown on the zoning plan, is an
imaginary inclined surface ascending at a ratio of 1 m measured
vertically to 5 m measured horizontally at right angles to the
centre line and projected centre line of the strip surface, extending
upward and outward from the lateral limits of the strip surface
and its approach surfaces to the intersection with the outer
surface.
The elevation of a point on the lower edge of a transitional surface abutting a strip surface is equal to the elevation of the nearest
point on the centre line of the abutting strip surface. The elevation
of a point on the lower edge of a transitional surface abutting an
approach surface is equal to the elevation of the nearest point on
the centre line of the abutting approach surface.
Chacune des surfaces de transition, figurant sur le plan de zonage, est une surface inclinée imaginaire qui s’élève à raison de
1 m dans le sens vertical et de 5 m dans le sens horizontal. Elles
sont perpendiculaires à l’axe et au prolongement de l’axe de la
surface de bande et s’élèvent vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces d’approche jusqu’à l’intersection avec la surface extérieure.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface de bande est égale à l’altitude du
point le plus proche sur l’axe de la surface de bande attenante.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface d’approche est égale à l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche
attenante.
PART 6
PARTIE 6
LIMIT OF AREA CONTAINING LANDS TO
WHICH THESE REGULATIONS APPLY
LIMITE DU SECTEUR OÙ SE TROUVENT LES
BIENS-FONDS VISÉS PAR LE PRÉSENT RÈGLEMENT
The limit of the area containing the lands to which these Regulations apply is defined by a circle with a radius of 4 000 m centred on the airport reference point, as shown on the zoning plan.
La limite du secteur où se trouvent les biens-fonds visés par le
présent règlement est définie par un cercle ayant un rayon de
4 000 m mesuré à partir du point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage.
[12-2-o]
[12-2-o]
1178
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Pond Inlet Airport Zoning Regulations
Règlement de zonage de l’aéroport de Pond Inlet
Statutory authority
Aeronautics Act
Fondement législatif
Loi sur l’aéronautique
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1144.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 1144.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
a
Notice is hereby given, pursuant to subsection 5.5(1) of the
Aeronautics Actb, that the Governor in Council, pursuant to paragraphs 5.4(2)(b)a and (c)a of that Act, proposes to make the annexed Pond Inlet Airport Zoning Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to the Minister of Transport within 60 days
after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent to Wayne Woloshyn, Regional
Manager, Aerodrome Safety and Air Navigation, Department of
Transport, 344 Edmonton Street, 2nd Floor, Winnipeg, Manitoba
R3B 2L4 (tel.: 204-984-7243; fax: 204-983-0281; email: wayne.
woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, March 10, 2011
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“airport”
« aéroport »
“airport
reference
point”
« point de
référence de
l’aéroport »
Avis est donné, conformément au paragraphe 5.5(1)a de la Loi
sur l’aéronautiqueb, que le gouverneur en conseil, en vertu des
alinéas 5.4(2)b)a et c)a de cette loi, se propose de prendre le Règlement de zonage de l’aéroport de Pond Inlet, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils
sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la
date de publication, et d’envoyer le tout à Wayne Woloshyn, gestionnaire régional, Sécurité des aérodromes et Navigation aérienne, ministère des Transports, 344, rue Edmonton, 2e étage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2L4 (tél. : 204-984-7243; téléc. : 204983-0281; courriel : wayne.woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, le 10 mars 2011
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
POND INLET AIRPORT ZONING
REGULATIONS
RÈGLEMENT DE ZONAGE DE
L’AÉROPORT DE POND INLET
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“airport” means the Pond Inlet Airport, in the vicinity of Pond Inlet, in Nunavut.
“airport reference point” means the point described
in Part 1 of the schedule.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« aéroport » L’aéroport de Pond Inlet, situé aux
abords de Pond Inlet, au Nunavut.
« plan de zonage » Le plan no E 3301, établi par le
ministère des Travaux publics et des Services
gouvernementaux et daté du 1er décembre 2008.
———
———
a
a
b
R.S., c. 33 (1st Supp.), s. 1
R.S., c. A-2
b
L.R., ch. 33 (1er suppl.), art. 1
L.R., ch. A-2
Définitions
« aéroport »
“airport”
« plan de
zonage »
“zoning plan”
Le 26 mars 2011
“approach
surface”
« surface
d’approche »
“outer surface”
« surface
extérieure »
“strip surface”
« surface de
bande »
“transitional
surface”
« surface de
transition »
“zoning plan”
« plan de
zonage »
Lands near
airport
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
interference
Prohibition —
maximum
height
Gazette du Canada Partie I
“approach surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from each
end of the strip surface, and that is described in
Part 2 of the schedule.
“outer surface” means the imaginary surface that is
located above and in the immediate vicinity of the
airport and that is described in Part 3 of the
schedule.
“strip surface” means the imaginary surface that is
associated with the airport runway and that is
described in Part 4 of the schedule.
“transitional surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from the
lateral limits of the strip surface and its approach
surfaces, and that is described in Part 5 of the
schedule.
“zoning plan” means Plan No. E 3301, prepared by
the Department of Public Works and Government
Services and dated December 1, 2008.
« point de référence de l’aéroport » Le point dont
l’emplacement est précisé à la partie 1 de l’annexe.
« surface d’approche » Surface inclinée imaginaire
qui s’élève vers l’extérieur à partir de chaque extrémité de la surface de bande et dont la description
figure à la partie 2 de l’annexe.
« surface de bande » La surface imaginaire qui est
associée à la piste de l’aéroport et dont la description figure à la partie 4 de l’annexe.
« surface de transition » Surface inclinée imaginaire qui s’élève vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces
d’approche et dont la description figure à la partie 5
de l’annexe.
« surface extérieure » La surface imaginaire qui est
située au-dessus et dans le voisinage immédiat de
l’aéroport et dont la description figure à la partie 3
de l’annexe.
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of all lands
that are adjacent to or in the vicinity of the airport
within the limit described in Part 6 of the schedule.
For greater certainty, the lands include lands under
water and public road allowances.
2. Le présent règlement s’applique à l’égard des
biens-fonds situés aux abords ou dans le voisinage
de l’aéroport, dans la limite précisée à la partie 6 de
l’annexe. Il est entendu que les biens-fonds comprennent les biens-fonds submergés et les emprises
de voies publiques.
BUILDING RESTRICTIONS
LIMITES DE CONSTRUCTION
3. A person must not place, erect or construct, or
permit to be placed, erected or constructed, on any
of the lands, a building, structure or object, or an
addition to an existing building, structure or object,
any part of which would penetrate any of the following surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
3. Il est interdit, sur tout bien-fonds, de placer,
d’ériger ou de construire, ou de permettre que le
soit, un élément ou un rajout à un élément existant,
de sorte qu’une de ses parties pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
INTERFERENCE WITH
COMMUNICATION
INTERFÉRENCES DANS LES
COMMUNICATIONS
4. A person must not use or develop, or permit
another person to use or develop, any of the lands
that are under the outer surface in a manner that
causes interference with any signal or communication to and from an aircraft or to and from
any facility used to provide services relating to
aeronautics.
4. Il est interdit d’utiliser ou d’aménager, ou de
permettre que le soit, tout bien-fonds situé sous la
surface extérieure, de façon à causer des interférences dans les communications avec les aéronefs ou
les installations comportant des équipements destinés à fournir des services liés à l’aéronautique.
NATURAL GROWTH
VÉGÉTATION
5. A person must not permit any object of natural
growth that is on any of the lands to grow in such
a manner as to penetrate any of the following
surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
5. Il est interdit de laisser croître toute végétation
sur un bien-fonds de sorte qu’elle pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
1179
« point de
référence de
l’aéroport »
“airport
reference
point”
« surface
d’approche »
“approach
surface”
« surface de
bande »
“strip surface”
« surface de
transition »
“transitional
surface”
« surface
extérieure »
“outer surface”
Biens-fonds
près de
l’aéroport
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
interférences
Interdiction —
hauteur
maximale
1180
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
WILDLIFE HAZARD
PÉRIL FAUNIQUE
Prohibition —
activities or use
6. (1) A person must not use or permit another
person to use any of the lands for activities or uses
that attract wildlife — particularly birds — that
may create a hazard for aviation safety.
Exception
(2) Despite subsection (1), a person may use or
permit another person to use any of the lands as a
site for an open water storage reservoir for a period
of 48 hours or less.
6. (1) Il est interdit d’utiliser, ou de permettre
d’utiliser, tout bien-fonds pour des activités ou
des usages qui attirent des animaux sauvages —
notamment des oiseaux — qui peuvent présenter un
risque pour la sécurité aérienne.
(2) Malgré le paragraphe (1), il est permis
d’utiliser, ou de permettre d’utiliser, tout bien-fonds
comme emplacement pour un réservoir de retenue
d’eau à ciel ouvert pour une période de quarantehuit heures ou moins.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Requirements —
s. 5.6(2) of the
Aeronautics
Act
7. These Regulations come into force on the day
on which the requirements prescribed in subsection 5.6(2) of the Aeronautics Act are met.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date
où les exigences prévues au paragraphe 5.6(2) de la
Loi sur l’aéronautique sont respectées.
Interdiction —
activités ou
usages
Exception
Exigences —
par. 5.6(2)
de la Loi sur
l’aéronautique
SCHEDULE
(Sections 1 and 2)
ANNEXE
(articles 1 et 2)
In this schedule, all grid coordinates are in metres (m) and refer
to the 1983 North American Datum, Zone 18, Universal Transverse Mercator (UTM) projection. Grid coordinates have been
computed using a combined average scale factor of 0.9997095.
Dans la présente annexe, toutes les coordonnées du quadrillage
sont en mètres (m) et font référence aux coordonnées de la projection universelle transverse de Mercator (UTM), zone 18, suivant
le Système de référence nord-américain de 1983. Elles ont été
calculées à l’aide d’un facteur d’échelle moyen combiné de
0,9997095.
Dans la présente annexe, toutes les valeurs d’altitude sont en
mètres (m), suivant le Système canadien de référence altimétrique
(CGVD28).
In this schedule, all elevation values are in metres (m) and are
based on the Canadian Geodetic Vertical Datum (CGVD28).
PART 1
PARTIE 1
AIRPORT REFERENCE POINT
POINT DE RÉFÉRENCE DE L’AÉROPORT
The airport reference point, as shown on the zoning plan, is the
geometric centre of the runway thresholds, at grid coordinates 8 068 145.848 N, 401 368.632 E (latitude 72°41′18″ N,
longitude 77°58′15″ W). It is located on the centre line of the strip
surface at a distance of 824.07 m from the end of the strip surface associated with runway 02-20, and its assigned elevation is
60.90 m above sea level.
Le point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage, est le centre géométrique des seuils de la piste, aux coordonnées de quadrillage 8 068 145,848 N. et 401 368,632 E.
(72°41′18″ de latitude N. et 77°58′15″ de longitude O.). Il est
situé sur l’axe de la surface de bande, à une distance de 824,07 m
de l’extrémité de la surface de bande associée à la piste 02-20 et à
une altitude attribuée de 60,90 m.
PART 2
PARTIE 2
APPROACH SURFACES
SURFACES D’APPROCHE
The approach surfaces, as shown on the zoning plan, are described as follows:
(a) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 02 and ascending,
from an assigned elevation of 62.43 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 40 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 3 000 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 525 m from the
projected centre line and 75 m above the assigned elevation
at the end of the strip surface associated with runway approach 02; and
Les surfaces d’approche, figurant sur le plan de zonage, dont la
description suit :
a) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 02 de la
piste et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 62,43 m,
à raison de 1 m dans le sens vertical et de 40 m dans le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de
bande, à 3 000 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la
surface de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale imaginaire étant à 525 m du prolongement de l’axe et à
75 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 02 de la piste;
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1181
(b) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 20 and ascending,
from an assigned elevation of 58.32 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 40 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 3 000 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 525 m from the
projected centre line and 75 m above the assigned elevation
at the end of the strip surface associated with runway approach 20.
The elevation of an approach surface at any point is equal to
the elevation of the nearest point on the centre line of that approach surface. The elevation of an approach surface centre line is
calculated from the elevation of the abutting end of the strip surface, and increases at the constant ratios set out in this Part.
b) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 20 de la
piste et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 58,32 m,
à raison de 1 m dans le sens vertical et de 40 m dans le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de
bande, à 3 000 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la
surface de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale imaginaire étant à 525 m du prolongement de l’axe et à
75 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 20 de la piste.
L’altitude en tout point d’une surface d’approche est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche. L’altitude de l’axe d’une surface d’approche se calcule à
partir de l’altitude de l’extrémité de la surface de bande attenante
et augmente suivant les rapports constants indiqués dans la présente partie.
PART 3
PARTIE 3
OUTER SURFACE
SURFACE EXTÉRIEURE
The outer surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
surface extending outward from the airport reference point to a
radius of 4 000 m. It is situated at a constant elevation of 45 m
above the airport reference point, but at 9 m above the ground
when that elevation would place the outer surface at less than 9 m
above the ground.
La surface extérieure, figurant sur le plan de zonage, est une
surface imaginaire qui s’étend vers l’extérieur depuis le point de
référence de l’aéroport dans un rayon de 4 000 m. Elle est située à
une altitude constante de 45 m au-dessus du point de référence de
l’aéroport, mais à 9 m du sol lorsque cette altitude la placerait à
moins de 9 m au-dessus du sol.
PART 4
PARTIE 4
STRIP SURFACE
SURFACE DE BANDE
The elevation of a strip surface at any point is equal to the elevation of the nearest point on the centre line of that strip surface.
The elevation of the strip surface centre line between the strip
surface end and the closest strip surface threshold is equal to the
elevation of the strip surface end. The strip surface centre line
between the strip surface thresholds is divided into segments,
each of which has a slope that increases or decreases at the constant ratio set out in Column 7 of the table below. The elevation
of any point along a segment is calculated using the data set out in
that table.
The strip surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
rectangular surface described as follows:
the strip surface associated with runway 02-20 is 150 m in total
width, being 75 m on either side of the centre line of the runway. The strip surface commences 60 m to the southwest of
threshold 02 and ends 60 m to the northeast of threshold 20,
having a total length of 1 648.14 m. The 02 end of the strip surface has an assigned elevation of 62.43 m and the 20 end of the
strip surface has an assigned elevation of 58.32 m. The azimuth
of the centre line of runway 02-20 is N 25°17′53″ E. Threshold 02 has grid coordinates of 8 067 455.26 N and
401 042.22 E, and threshold 20 has grid coordinates of
8 068 836.44 N and 401 695.05 E.
L’altitude en tout point d’une surface de bande est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface de bande.
L’altitude de l’axe de la surface de bande entre l’extrémité de la
surface de bande et le seuil de la surface de bande le plus proche
est égale à l’altitude de l’extrémité de la surface de bande. L’axe
de la surface de bande entre les seuils de la surface de bande est
divisé en segments ayant une inclinaison qui augmente ou diminue selon le rapport constant indiqué à la colonne 7 du tableau ciaprès. L’altitude de tout point le long d’un segment se calcule à
l’aide des données indiquées dans ce tableau.
La surface de bande, figurant sur le plan de zonage, est une surface rectangulaire imaginaire dont la description suit :
la surface de bande associée à la piste 02-20 est d’une largeur
totale de 150 m, soit 75 m de chaque côté de l’axe de la piste.
Elle commence à 60 m au sud-ouest du seuil 02 et se termine à
60 m au nord-est du seuil 20, sa longueur totale étant de
1 648,14 m. L’altitude attribuée de l’extrémité 02 de la surface
de bande est de 62,43 m et l’altitude attribuée de l’extrémité 20
de la surface de bande est de 58,32 m. L’azimut de l’axe de la
piste 02-20 se situe à N. 25°17′53″ E. Les coordonnées du quadrillage du seuil 02 sont 8 067 455,26 N. et 401 042,22 E. et
celles du seuil 20 sont 8 068 836,44 N. et 401 695,05 E.
1182
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
DATA FOR CALCULATING ELEVATION BETWEEN THRESHOLDS ALONG CENTRE LINE OF RUNWAY 02-20
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Column 5
Column 6
Column 7
Segment
Starting point
of segment
Assigned elevation
of starting point (m)
End point of segment
Distance between
starting and end points
of segment (m)
Assigned elevation
of end point (m)
Constant ratio for
calculating elevation of
any point along segment
1.
2.
Threshold 02
Intermediate point A
62.43
60.90
Intermediate point A
Threshold 20
764.07
764.07
60.90
58.32
-1 : 499.3922
-1 : 296.1512
DONNÉES SERVANT AU CALCUL DE L’ALTITUDE ENTRE LES SEUILS LE LONG DE L’AXE DE LA PISTE 02-20
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Colonne 5
Segment
Point de départ
du segment
Altitude attribuée du
point de départ (m)
Point d’arrivée
du segment
Distance entre le
point de départ du
segment et son point
d’arrivée (m)
1.
2.
Seuil 02
Point intermédiaire A
62,43
60,90
Point intermédiaire A
Seuil 20
764,07
764,07
Colonne 6
Colonne 7
Altitude attribuée du
point d’arrivée (m)
Rapport constant
servant au calcul de
l’altitude de tout point
le long du segment
60,90
58,32
-1 : 499,3922
-1 : 296,1512
PART 5
PARTIE 5
TRANSITIONAL SURFACES
SURFACES DE TRANSITION
Each transitional surface, as shown on the zoning plan, is an
imaginary inclined surface ascending at a ratio of 1 m measured
vertically to 7 m measured horizontally at right angles to the
centre line and projected centre line of the strip surface, extending
upward and outward from the lateral limits of the strip surface
and its approach surfaces to the intersection with the outer
surface.
The elevation of a point on the lower edge of a transitional surface abutting a strip surface is equal to the elevation of the nearest
point on the centre line of the abutting strip surface. The elevation
of a point on the lower edge of a transitional surface abutting an
approach surface is equal to the elevation of the nearest point on
the centre line of the abutting approach surface.
Chacune des surfaces de transition, figurant sur le plan de zonage, est une surface inclinée imaginaire qui s’élève à raison de
1 m dans le sens vertical et de 7 m dans le sens horizontal. Elles
sont perpendiculaires à l’axe et au prolongement de l’axe de la
surface de bande et s’élèvent vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces d’approche jusqu’à l’intersection avec la surface extérieure.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface de bande est égale à l’altitude du
point le plus proche sur l’axe de la surface de bande attenante.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface d’approche est égale à l’altitude
du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche
attenante.
PART 6
PARTIE 6
LIMIT OF AREA CONTAINING LANDS TO
WHICH THESE REGULATIONS APPLY
LIMITE DU SECTEUR OÙ SE TROUVENT LES
BIENS-FONDS VISÉS PAR LE PRÉSENT RÈGLEMENT
The limit of the area containing the lands to which these Regulations apply is defined by a circle with a radius of 4 000 m centred on the airport reference point, as shown on the zoning plan.
La limite du secteur où se trouvent les biens-fonds visés par le
présent règlement est définie par un cercle ayant un rayon de
4 000 m mesuré à partir du point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage.
[12-2-o]
[12-2-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1183
Qikiqtarjuaq Airport Zoning Regulations
Règlement de zonage de l’aéroport de Qikiqtarjuaq
Statutory authority
Aeronautics Act
Fondement législatif
Loi sur l’aéronautique
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1144.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 1144.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
a
Notice is hereby given, pursuant to subsection 5.5(1) of the
Aeronautics Actb, that the Governor in Council, pursuant to paragraphs 5.4(2)(b)a and (c)a of that Act, proposes to make the annexed Qikiqtarjuaq Airport Zoning Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to the Minister of Transport within 60 days
after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent to Wayne Woloshyn, Regional
Manager, Aerodrome Safety and Air Navigation, Department of
Transport, 344 Edmonton Street, 2nd Floor, Winnipeg, Manitoba
R3B 2L4 (tel.: 204-984-7243; fax: 204-983-0281; email: wayne.
woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, March 10, 2011
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“airport”
« aéroport »
“airport
reference
point”
« point de
référence de
l’aéroport »
Avis est donné, conformément au paragraphe 5.5(1)a de la Loi
sur l’aéronautiqueb, que le gouverneur en conseil, en vertu des
alinéas 5.4(2)b)a et c)a de cette loi, se propose de prendre le Règlement de zonage de l’aéroport de Qikiqtarjuaq, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils
sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la
date de publication, et d’envoyer le tout à Wayne Woloshyn, gestionnaire régional, Sécurité des aérodromes et Navigation aérienne, ministère des Transports, 344, rue Edmonton, 2e étage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2L4 (tél. : 204-984-7243; téléc. : 204983-0281; courriel : wayne.woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, le 10 mars 2011
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
QIKIQTARJUAQ AIRPORT ZONING
REGULATIONS
RÈGLEMENT DE ZONAGE DE
L’AÉROPORT DE QIKIQTARJUAQ
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“airport” means the Qikiqtarjuaq Airport, in the
vicinity of Qikiqtarjuaq, in Nunavut.
“airport reference point” means the point described
in Part 1 of the schedule.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« aéroport » L’aéroport de Qikiqtarjuaq, situé aux
abords de Qikiqtarjuaq, au Nunavut.
« plan de zonage » Le plan no E 3262, établi par le
ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux et daté du 1er décembre 2008.
———
———
a
a
b
R.S., c. 33 (1st Supp.), s.1
R.S., c. A-2
b
L.R., ch. 33 (1er suppl.), art. 1
L.R., ch. A-2
Définitions
« aéroport »
“airport”
« plan de
zonage »
“zoning plan”
1184
Canada Gazette Part I
“approach
surface”
« surface
d’approche »
“outer surface”
« surface
extérieure »
“strip surface”
« surface de
bande »
“transitional
surface”
« surface de
transition »
“zoning plan”
« plan de
zonage »
Lands near
airport
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
interference
Prohibition —
maximum
height
March 26, 2011
“approach surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from each
end of the strip surface, and that is described in
Part 2 of the schedule.
“outer surface” means the imaginary surface that is
located above and in the immediate vicinity of the
airport and that is described in Part 3 of the
schedule.
“strip surface” means the imaginary surface that is
associated with the airport runway and that is described in Part 4 of the schedule.
“transitional surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from the
lateral limits of the strip surface and its approach
surfaces, and that is described in Part 5 of the
schedule.
“zoning plan” means Plan No. E 3262, prepared by
the Department of Public Works and Government
Services and dated December 1, 2008.
« point de référence de l’aéroport » Le point dont
l’emplacement est précisé à la partie 1 de l’annexe.
« point de
référence de
l’aéroport »
“airport
reference
point”
« surface d’approche » Surface inclinée imaginaire
qui s’élève vers l’extérieur à partir de chaque extrémité de la surface de bande et dont la description
figure à la partie 2 de l’annexe.
« surface de bande » La surface imaginaire qui est
associée à la piste de l’aéroport et dont la description figure à la partie 4 de l’annexe.
« surface de transition » Surface inclinée imaginaire qui s’élève vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces
d’approche et dont la description figure à la partie 5
de l’annexe.
« surface extérieure » La surface imaginaire qui est
située au-dessus et dans le voisinage immédiat de
l’aéroport et dont la description figure à la partie 3
de l’annexe.
« surface
d’approche »
“approach
surface”
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of all lands
that are adjacent to or in the vicinity of the airport
within the limit described in Part 6 of the schedule.
For greater certainty, the lands include lands under
water and public road allowances.
2. Le présent règlement s’applique à l’égard des
biens-fonds situés aux abords ou dans le voisinage
de l’aéroport, dans la limite précisée à la partie 6 de
l’annexe. Il est entendu que les biens-fonds comprennent les biens-fonds submergés et les emprises
de voies publiques.
BUILDING RESTRICTIONS
LIMITES DE CONSTRUCTION
3. A person must not place, erect or construct, or
permit to be placed, erected or constructed, on any
of the lands, a building, structure or object, or an
addition to an existing building, structure or object,
any part of which would penetrate any of the following surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
3. Il est interdit, sur tout bien-fonds, de placer,
d’ériger ou de construire, ou de permettre que le
soit, un élément ou un rajout à un élément existant,
de sorte qu’une de ses parties pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
INTERFERENCE WITH
COMMUNICATION
INTERFÉRENCES DANS LES
COMMUNICATIONS
4. A person must not use or develop, or permit
another person to use or develop, any of the lands
that are under the outer surface in a manner that
causes interference with any signal or communication to and from an aircraft or to and from
any facility used to provide services relating to
aeronautics.
4. Il est interdit d’utiliser ou d’aménager, ou de
permettre que le soit, tout bien-fonds situé sous la
surface extérieure, de façon à causer des interférences dans les communications avec les aéronefs ou
les installations comportant des équipements destinés à fournir des services liés à l’aéronautique.
NATURAL GROWTH
VÉGÉTATION
5. A person must not permit any object of natural
growth that is on any of the lands to grow in such
a manner as to penetrate any of the following
surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
5. Il est interdit de laisser croître toute végétation
sur un bien-fonds de sorte qu’elle pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
« surface de
bande »
“strip surface”
« surface de
transition »
“transitional
surface”
« surface
extérieure »
“outer surface”
Biens-fonds
près de
l’aéroport
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
interférences
Interdiction —
hauteur
maximale
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
WILDLIFE HAZARD
PÉRIL FAUNIQUE
Prohibition —
activities or
uses
6. (1) A person must not use or permit another
person to use any of the lands for activities or uses
that attract wildlife — particularly birds — that
may create a hazard for aviation safety.
Exception
(2) Despite subsection (1), a person may use or
permit another person to use any of the lands as a
site for an open water storage reservoir for a period
of 48 hours or less.
6. (1) Il est interdit d’utiliser, ou de permettre
d’utiliser, tout bien-fonds pour des activités ou des
usages qui attirent des animaux sauvages — notamment des oiseaux — qui peuvent présenter un
risque pour la sécurité aérienne.
(2) Malgré le paragraphe (1), il est permis d’utiliser, ou de permettre d’utiliser, tout bien-fonds
comme emplacement pour un réservoir de retenue
d’eau à ciel ouvert pour une période de quarantehuit heures ou moins.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Requirements —
s. 5.6(2) of the
Aeronautics
Act
7. These Regulations come into force on the day
on which the requirements prescribed in subsection 5.6(2) of the Aeronautics Act are met.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date
où les exigences prévues au paragraphe 5.6(2) de la
Loi sur l’aéronautique sont respectées.
1185
Interdiction —
activités ou
usages
Exception
Exigences —
par. 5.6(2)
de la Loi sur
l’aéronautique
SCHEDULE
(Sections 1 and 2)
ANNEXE
(articles 1 et 2)
In this schedule, all grid coordinates are in metres (m) and refer
to the 1983 North American Datum, Zone 20, Universal Transverse Mercator (UTM) projection. Grid coordinates have been
computed using a combined average scale factor of 0.9996175.
Dans la présente annexe, toutes les coordonnées du quadrillage
sont en mètres (m) et font référence aux coordonnées de la projection universelle transverse de Mercator (UTM), zone 20, suivant
le Système de référence nord-américain de 1983. Elles ont été
calculées à l’aide d’un facteur d’échelle moyen combiné
de 0,9996175.
Dans la présente annexe, toutes les valeurs d’altitude sont en
mètres (m), suivant le Système canadien de référence altimétrique
(CGVD28).
In this schedule, all elevation values are in metres (m) and are
based on the Canadian Geodetic Vertical Datum (CGVD28).
PART 1
PARTIE 1
AIRPORT REFERENCE POINT
POINT DE RÉFÉRENCE DE L’AÉROPORT
The airport reference point, as shown on the zoning plan, is
the geometric centre of the runway thresholds, at grid coordinates
7 492 677.709 N, 456 035.255 E (latitude 67°32′48″ N, longitude
64°01′54″ W). It is located on the centre line of the strip surface
at a distance of 640.425 m from the end of the strip surface associated with runway 03-21, and its assigned elevation is 4.48 m
above sea level.
Le point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage, est le centre géométrique des seuils de la piste, aux coordonnées de quadrillage 7 492 677,709 N. et 456 035,255 E.
(67°32′48″ de latitude N. et 64°01′54″ de longitude O.). Il
est situé sur l’axe de la surface de bande, à une distance de
640,425 m de l’extrémité de la surface de bande associée à la
piste 03-21 et à une altitude attribuée de 4,48 m.
PART 2
PARTIE 2
APPROACH SURFACES
SURFACES D’APPROCHE
The approach surfaces, as shown on the zoning plan, are described as follows:
(a) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 03 and ascending,
from an assigned elevation of 3.98 m above sea level, at a ratio
of 1 m measured vertically to 25 m measured horizontally, to
an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 280 m from the
projected centre line and 100 m above the assigned elevation at
the end of the strip surface associated with runway approach 03; and
Les surfaces d’approche, figurant sur le plan de zonage, dont la
description suit :
a) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 03 de la piste et
qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 3,98 m, à raison
de 1 m dans le sens vertical et de 25 m dans le sens horizontal,
jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande,
à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la surface
de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale
imaginaire étant à 280 m du prolongement de l’axe et à 100 m
au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de
bande associée à l’approche 03 de la piste;
1186
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
(b) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 21 and ascending,
from an assigned elevation of 4.11 m above sea level, at a ratio
of 1 m measured vertically to 25 m measured horizontally, to
an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 280 m from the
projected centre line and 100 m above the assigned elevation at
the end of the strip surface associated with runway approach 21.
The elevation of an approach surface at any point is equal to
the elevation of the nearest point on the centre line of that approach surface. The elevation of an approach surface centre line is
calculated from the elevation of the abutting end of the strip surface, and increases at the constant ratios set out in this Part.
b) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 21 de la piste et
qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de 4,11 m, à raison
de 1 m dans le sens vertical et de 25 m dans le sens horizontal,
jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande,
à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité de la surface
de bande, les extrémités extérieures de la ligne horizontale
imaginaire étant à 280 m du prolongement de l’axe et à 100 m
au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la surface de
bande associée à l’approche 21 de la piste.
L’altitude en tout point d’une surface d’approche est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche. L’altitude de l’axe d’une surface d’approche se calcule à partir de l’altitude de l’extrémité de la surface de bande attenante et
augmente suivant les rapports constants indiqués dans la présente
partie.
PART 3
PARTIE 3
OUTER SURFACE
SURFACE EXTÉRIEURE
The outer surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
surface extending outward from the airport reference point to a
radius of 4 000 m. It is situated at a constant elevation of 45 m
above the airport reference point, but at 9 m above the ground
when that elevation would place the outer surface at less than 9 m
above the ground.
La surface extérieure, figurant sur le plan de zonage, est une
surface imaginaire qui s’étend vers l’extérieur depuis le point de
référence de l’aéroport dans un rayon de 4 000 m. Elle est située à
une altitude constante de 45 m au-dessus du point de référence de
l’aéroport, mais à 9 m du sol lorsque cette altitude la placerait à
moins de 9 m au-dessus du sol.
PART 4
PARTIE 4
STRIP SURFACE
SURFACE DE BANDE
The elevation of a strip surface at any point is equal to the elevation of the nearest point on the centre line of that strip surface.
The elevation of the strip surface centre line between the strip
surface end and the closest strip surface threshold is equal to the
elevation of the strip surface end. The strip surface centre line
between the strip surface thresholds is divided into segments,
each of which has a slope that increases or decreases at the constant ratio set out in Column 7 of the table below. The elevation
of any point along a segment is calculated using the data set out in
that table.
The strip surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
rectangular surface described as follows:
the strip surface associated with runway 03-21 is 60 m in total
width, being 30 m on either side of the centre line of the runway. The strip surface commences 60 m to the southwest of
threshold 03 and ends 60 m to the northeast of threshold 21,
having a total length of 1 280.85 m. The 03 end of the strip surface has an assigned elevation of 3.98 m and the 21 end of the
strip surface has an assigned elevation of 4.11 m. The azimuth
of the centre line of runway 03-21 is N 34°01′10″ E. Threshold 03 has grid coordinates of 7 492 196.81 N and
455 710.65 E, and threshold 21 has grid coordinates of
7 493 158.61 N and 456 359.86 E.
L’altitude en tout point d’une surface de bande est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface de bande.
L’altitude de l’axe de la surface de bande entre l’extrémité de la
surface de bande et le seuil de la surface de bande le plus proche
est égale à l’altitude de l’extrémité de la surface de bande. L’axe
de la surface de bande entre les seuils de la surface de bande est
divisé en segments ayant une inclinaison qui augmente ou diminue selon le rapport constant indiqué à la colonne 7 du tableau
ci-après. L’altitude de tout point le long d’un segment se calcule à
l’aide des données indiquées dans ce tableau.
La surface de bande, figurant sur le plan de zonage, est une surface rectangulaire imaginaire dont la description suit :
la surface de bande associée à la piste 03-21 est d’une largeur
totale de 60 m, soit 30 m de chaque côté de l’axe de la piste.
Elle commence à 60 m au sud-ouest du seuil 03 et se termine
à 60 m au nord-est du seuil 21, sa longueur totale étant
de 1 280,85 m. L’altitude attribuée de l’extrémité 03 de la surface de bande est de 3,98 m et l’altitude attribuée de l’extrémité
21 de la surface de bande est de 4,11 m. L’azimut de l’axe de la
piste 03-21 se situe à N. 34°01′10″ E. Les coordonnées du quadrillage du seuil 03 sont 7 492 196,81 N. et 455 710,65 E. et
celles du seuil 21 sont 7 493 158,61 N. et 456 359,86 E.
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1187
DATA FOR CALCULATING ELEVATION BETWEEN THRESHOLDS ALONG CENTRE LINE OF RUNWAY 03-21
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Column 5
Column 6
Column 7
Segment
Starting point
of segment
Assigned elevation
of starting point (m)
End point of segment
Distance between
starting and end points
of segment (m)
Assigned elevation
of end point (m)
Constant ratio for
calculating elevation of
any point along segment
1.
2.
Threshold 03
Intermediate point A
3.98
4.48
Intermediate point A
Threshold 21
580.425
580.425
4.48
4.11
+1 : 1160.850
-1 : 1568.7162
DONNÉES SERVANT AU CALCUL DE L’ALTITUDE ENTRE LES SEUILS LE LONG DE L’AXE DE LA PISTE 03-21
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Colonne 5
Segment
Point de départ
du segment
Altitude attribuée du
point de départ (m)
Point d’arrivée
du segment
Distance entre le
point de départ du
segment et son point
d’arrivée (m)
1.
2.
Seuil 03
Point intermédiaire A
3,98
4,48
Point intermédiaire A
Seuil 21
580,425
580,425
Colonne 6
Colonne 7
Altitude attribuée du
point d’arrivée (m)
Rapport constant
servant au calcul de
l’altitude de tout point
le long du segment
4,48
4,11
+1 : 1160,850
-1 : 1568,7162
PART 5
PARTIE 5
TRANSITIONAL SURFACES
SURFACES DE TRANSITION
Each transitional surface, as shown on the zoning plan, is an
imaginary inclined surface ascending at a ratio of 1 m measured
vertically to 5 m measured horizontally at right angles to the centre line and projected centre line of the strip surface, extending
upward and outward from the lateral limits of the strip surface
and its approach surfaces to the intersection with the outer
surface.
The elevation of a point on the lower edge of a transitional surface abutting a strip surface is equal to the elevation of the nearest
point on the centre line of the abutting strip surface. The elevation
of a point on the lower edge of a transitional surface abutting an
approach surface is equal to the elevation of the nearest point on
the centre line of the abutting approach surface.
Chacune des surfaces de transition, figurant sur le plan de zonage, est une surface inclinée imaginaire qui s’élève à raison de
1 m dans le sens vertical et de 5 m dans le sens horizontal. Elles
sont perpendiculaires à l’axe et au prolongement de l’axe de la
surface de bande et s’élèvent vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces d’approche
jusqu’à l’intersection avec la surface extérieure.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface de bande est égale à l’altitude du
point le plus proche sur l’axe de la surface de bande attenante.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface d’approche est égale à l’altitude
du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche
attenante.
PART 6
PARTIE 6
LIMIT OF AREA CONTAINING LANDS TO
WHICH THESE REGULATIONS APPLY
LIMITE DU SECTEUR OÙ SE TROUVENT LES
BIENS-FONDS VISÉS PAR LE PRÉSENT RÈGLEMENT
The limit of the area containing the lands to which these Regulations apply is defined by a circle with a radius of 4 000 m centred on the airport reference point, as shown on the zoning plan.
La limite du secteur où se trouvent les biens-fonds visés par
le présent règlement est définie par un cercle ayant un rayon
de 4 000 m mesuré à partir du point de référence de l’aéroport,
figurant sur le plan de zonage.
[12-2-o]
[12-2-o]
1188
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
Sanikiluaq Airport Zoning Regulations
Règlement de zonage de l’aéroport de Sanikiluaq
Statutory authority
Aeronautics Act
Fondement législatif
Loi sur l’aéronautique
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1144.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 1144.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
a
Notice is hereby given, pursuant to subsection 5.5(1) of the
Aeronautics Actb, that the Governor in Council, pursuant to paragraphs 5.4(2)(b)a and (c)a of that Act, proposes to make the annexed Sanikiluaq Airport Zoning Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations to the Minister of Transport within 60 days
after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent to Wayne Woloshyn, Regional
Manager, Aerodrome Safety and Air Navigation, Department of
Transport, 344 Edmonton Street, 2nd Floor, Winnipeg, Manitoba
R3B 2L4 (tel.: 204-984-7243; fax: 204-983-0281; email: wayne.
woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, March 10, 2011
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“airport”
« aéroport »
“airport
reference
point”
« point de
référence de
l’aéroport »
Avis est donné, conformément au paragraphe 5.5(1)a de la Loi
sur l’aéronautiqueb, que le gouverneur en conseil, en vertu des
alinéas 5.4(2)b)a et c)a de cette loi, se propose de prendre le Règlement de zonage de l’aéroport de Sanikiluaq, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils
sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la
date de publication, et d’envoyer le tout à Wayne Woloshyn, gestionnaire régional, Sécurité des aérodromes et Navigation aérienne, ministère des Transports, 344, rue Edmonton, 2e étage,
Winnipeg (Manitoba) R3B 2L4 (tél. : 204-984-7243; téléc. : 204983-0281; courriel : wayne.woloshyn@tc.gc.ca).
Ottawa, le 10 mars 2011
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
SANIKILUAQ AIRPORT ZONING
REGULATIONS
RÈGLEMENT DE ZONAGE DE
L’AÉROPORT DE SANIKILUAQ
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“airport” means the Sanikiluaq Airport, in the vicinity of Sanikiluaq, in Nunavut.
“airport reference point” means the point described
in Part 1 of the schedule.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« aéroport » L’aéroport de Sanikiluaq, situé aux
abords de Sanikiluaq, au Nunavut.
« plan de zonage » Le plan no E 3300, établi par le
ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux et daté du 1er décembre 2008.
———
———
a
a
b
R.S., c. 33 (1st Supp.), s. 1
R.S., c. A-2
b
L.R., ch. 33 (1er suppl.), art. 1
L.R., ch. A-2
Définitions
« aéroport »
“airport”
« plan de
zonage »
“zoning plan”
Le 26 mars 2011
“approach
surface”
« surface
d’approche »
“outer surface”
« surface
extérieure »
“strip surface”
« surface de
bande »
“transitional
surface”
« surface de
transition »
“zoning plan”
« plan de
zonage »
Lands near
airport
Prohibition —
maximum
height
Prohibition —
interference
Prohibition —
maximum
height
Gazette du Canada Partie I
1189
“approach surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from each
end of the strip surface, and that is described in
Part 2 of the schedule.
“outer surface” means the imaginary surface that is
located above and in the immediate vicinity of the
airport and that is described in Part 3 of the schedule.
“strip surface” means the imaginary surface that is
associated with the airport runway and that is described in Part 4 of the schedule.
“transitional surface” means an imaginary inclined
surface that extends upward and outward from the
lateral limits of the strip surface and its approach
surfaces, and that is described in Part 5 of the
schedule.
“zoning plan” means Plan No. E 3300, prepared by
the Department of Public Works and Government
Services and dated December 1, 2008.
« point de référence de l’aéroport » Le point dont
l’emplacement est précisé à la partie 1 de l’annexe.
« point de
référence de
l’aéroport »
“airport
reference
point”
« surface d’approche » Surface inclinée imaginaire
qui s’élève vers l’extérieur à partir de chaque extrémité de la surface de bande et dont la description
figure à la partie 2 de l’annexe.
« surface de bande » La surface imaginaire qui est
associée à la piste de l’aéroport et dont la description figure à la partie 4 de l’annexe.
« surface
d’approche »
“approach
surface”
« surface de transition » Surface inclinée imaginaire qui s’élève vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces
d’approche et dont la description figure à la partie 5
de l’annexe.
« surface extérieure » La surface imaginaire qui est
située au-dessus et dans le voisinage immédiat de
l’aéroport et dont la description figure à la partie 3
de l’annexe.
« surface de
transition »
“transitional
surface”
APPLICATION
APPLICATION
2. These Regulations apply in respect of all lands
that are adjacent to or in the vicinity of the airport
within the limit described in Part 6 of the schedule.
For greater certainty, the lands include lands under
water and public road allowances.
2. Le présent règlement s’applique à l’égard des
biens-fonds situés aux abords ou dans le voisinage
de l’aéroport, dans la limite précisée à la partie 6 de
l’annexe. Il est entendu que les biens-fonds comprennent les biens-fonds submergés et les emprises
de voies publiques.
BUILDING RESTRICTIONS
LIMITES DE CONSTRUCTION
3. A person must not place, erect or construct, or
permit to be placed, erected or constructed, on any
of the lands, a building, structure or object, or an
addition to an existing building, structure or object,
any part of which would penetrate any of the following surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
3. Il est interdit, sur tout bien-fonds, de placer,
d’ériger ou de construire, ou de permettre que le
soit, un élément ou un rajout à un élément existant,
de sorte qu’une de ses parties pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
INTERFERENCE WITH
COMMUNICATION
INTERFÉRENCES DANS LES
COMMUNICATIONS
4. A person must not use or develop, or permit
another person to use or develop, any of the lands
that are under the outer surface in a manner that
causes interference with any signal or communication to and from an aircraft or to and from
any facility used to provide services relating to
aeronautics.
4. Il est interdit d’utiliser ou d’aménager, ou de
permettre que le soit, tout bien-fonds situé sous la
surface extérieure, de façon à causer des interférences dans les communications avec les aéronefs ou
les installations comportant des équipements destinés à fournir des services liés à l’aéronautique.
NATURAL GROWTH
VÉGÉTATION
5. A person must not permit any object of natural
growth that is on any of the lands to grow in such
a manner as to penetrate any of the following
surfaces:
(a) an approach surface;
(b) the outer surface; or
(c) a transitional surface.
5. Il est interdit de laisser croître toute végétation
sur un bien-fonds de sorte qu’elle pénètre l’une ou
l’autre des surfaces suivantes :
a) une surface d’approche;
b) la surface extérieure;
c) une surface de transition.
« surface de
bande »
“strip surface”
« surface
extérieure »
“outer surface”
Biens-fonds
près de
l’aéroport
Interdiction —
hauteur
maximale
Interdiction —
interférences
Interdiction —
hauteur
maximale
1190
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
WILDLIFE HAZARD
PÉRIL FAUNIQUE
Prohibition —
activities or
uses
6. (1) A person must not use or permit another
person to use any of the lands for activities or uses
that attract wildlife — particularly birds — that
may create a hazard for aviation safety.
Exception
(2) Despite subsection (1), a person may use or
permit another person to use any of the lands as a
site for an open water storage reservoir for a period
of 48 hours or less.
6. (1) Il est interdit d’utiliser, ou de permettre
d’utiliser, tout bien-fonds pour des activités ou des
usages qui attirent des animaux sauvages — notamment des oiseaux — qui peuvent présenter un
risque pour la sécurité aérienne.
(2) Malgré le paragraphe (1), il est permis d’utiliser, ou de permettre d’utiliser, tout bien-fonds
comme emplacement pour un réservoir de retenue
d’eau à ciel ouvert pour une période de quarantehuit heures ou moins.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Requirements —
s. 5.6(2) of the
Aeronautics
Act
7. These Regulations come into force on the day
on which the requirements prescribed in subsection 5.6(2) of the Aeronautics Act are met.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date
où les exigences prévues au paragraphe 5.6(2) de la
Loi sur l’aéronautique sont respectées.
Interdiction —
activités ou
usages
Exception
Exigences —
par. 5.6(2)
de la Loi sur
l’aéronautique
SCHEDULE
(Sections 1 and 2)
ANNEXE
(articles 1 et 2)
In this schedule, all grid coordinates are in metres (m) and refer
to the 1983 North American Datum, Zone 17, Universal Transverse Mercator (UTM) projection. Grid coordinates have been
computed using a combined average scale factor of 0.9997355.
Dans la présente annexe, toutes les coordonnées du quadrillage
sont en mètres (m) et font référence aux coordonnées de la projection universelle transverse de Mercator (UTM), zone 17, suivant
le Système de référence nord-américain de 1983. Elles ont été
calculées à l’aide d’un facteur d’échelle moyen combiné de
0,9997355.
Dans la présente annexe, toutes les valeurs d’altitude sont en
mètres (m), suivant le Système canadien de référence altimétrique
(CGVD28).
In this schedule, all elevation values are in metres (m) and are
based on the Canadian Geodetic Vertical Datum (CGVD28).
PART 1
PARTIE 1
AIRPORT REFERENCE POINT
POINT DE RÉFÉRENCE DE L’AÉROPORT
The airport reference point, as shown on the zoning plan, is the
geometric centre of the runway thresholds, at grid coordinates 6 267 209.582 N, 607 612.360 E (latitude 56°32′13″ N,
longitude 79°15′00″ W). It is located on the centre line of the strip
surface at a distance of 640.175 m from the end of the strip surface associated with runway 09-27, and its assigned elevation is
25.43 m above sea level.
Le point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage, est le centre géométrique des seuils de la piste, aux coordonnées de quadrillage 6 267 209,582 N. et 607 612,360 E.
(56°32′13″ de latitude N. et 79°15′00″ de longitude O.). Il est
situé sur l’axe de la surface de bande, à une distance de
640,175 m de l’extrémité de la surface de bande associée à la
piste 09-27 et à une altitude attribuée de 25,43 m.
PART 2
PARTIE 2
APPROACH SURFACES
SURFACES D’APPROCHE
The approach surfaces, as shown on the zoning plan, are described as follows:
(a) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 09 and ascending,
from an assigned elevation of 31.12 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 25 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 295 m from the
projected centre line and 100 m above the assigned elevation
at the end of the strip surface associated with runway approach 09; and
Les surfaces d’approche, figurant sur le plan de zonage, dont la
description suit :
a) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à
l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 09 de
la piste et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de
31,12 m, à raison de 1 m dans le sens vertical et de 25 m dans
le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande, à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité
de la surface de bande, les extrémités extérieures de la ligne
horizontale imaginaire étant à 295 m du prolongement de l’axe
et à 100 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la
surface de bande associée à l’approche 09 de la piste;
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
1191
(b) an imaginary inclined surface abutting the end of the strip
surface associated with runway approach 27 and ascending,
from an assigned elevation of 32.35 m above sea level, at a
ratio of 1 m measured vertically to 30 m measured horizontally,
to an imaginary horizontal line drawn at right angles to the projected centre line of the strip surface and distant 2 500 m measured horizontally from the end of the strip surface; the outer
ends of the imaginary horizontal line being 295 m from the
projected centre line and 83.33 m above the assigned elevation at the end of the strip surface associated with runway approach 27.
The elevation of an approach surface at any point is equal to
the elevation of the nearest point on the centre line of that approach surface. The elevation of an approach surface centre line is
calculated from the elevation of the abutting end of the strip surface, and increases at the constant ratios set out in this Part.
b) une surface inclinée imaginaire qui est attenante à
l’extrémité de la surface de bande associée à l’approche 27 de
la piste et qui s’élève, à partir d’une altitude attribuée de
32,35 m, à raison de 1 m dans le sens vertical et de 30 m dans
le sens horizontal, jusqu’à une ligne horizontale imaginaire tracée perpendiculairement au prolongement de l’axe de la surface de bande, à 2 500 m dans le sens horizontal de l’extrémité
de la surface de bande, les extrémités extérieures de la ligne
horizontale imaginaire étant à 295 m du prolongement de l’axe
et à 83,33 m au-dessus de l’altitude attribuée à l’extrémité de la
surface de bande associée à l’approche 27 de la piste.
L’altitude en tout point d’une surface d’approche est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface
d’approche. L’altitude de l’axe d’une surface d’approche se calcule à partir de l’altitude de l’extrémité de la surface de bande
attenante et augmente suivant les rapports constants indiqués dans
la présente partie.
PART 3
PARTIE 3
OUTER SURFACE
SURFACE EXTÉRIEURE
The outer surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
surface extending outward from the airport reference point to a
radius of 4 000 m. It is situated at a constant elevation of 45 m
above the airport reference point, but at 9 m above the ground
when that elevation would place the outer surface at less than 9 m
above the ground.
La surface extérieure, figurant sur le plan de zonage, est une
surface imaginaire qui s’étend vers l’extérieur depuis le point de
référence de l’aéroport dans un rayon de 4 000 m. Elle est située à
une altitude constante de 45 m au-dessus du point de référence de
l’aéroport, mais à 9 m du sol lorsque cette altitude la placerait à
moins de 9 m au-dessus du sol.
PART 4
PARTIE 4
STRIP SURFACE
SURFACE DE BANDE
The elevation of a strip surface at any point is equal to the elevation of the nearest point on the centre line of that strip surface.
The elevation of the strip surface centre line between the strip
surface end and the closest strip surface threshold is equal to the
elevation of the strip surface end. The strip surface centre line
between the strip surface thresholds is divided into segments,
each of which has a slope that increases or decreases at the constant ratio set out in Column 7 of the table below. The elevation
of any point along a segment is calculated using the data set out in
that table.
The strip surface, as shown on the zoning plan, is an imaginary
rectangular surface described as follows:
the strip surface associated with runway 09-27 is 90 m in total
width, being 45 m on either side of the centre line of the runway. The strip surface commences 60 m to the southwest of
threshold 09 and ends 60 m to the northeast of threshold 27,
having a total length of 1 280.35 m. The 09 end of the strip surface has an assigned elevation of 31.12 m and the 27 end of the
strip surface has an assigned elevation of 32.35 m. The azimuth
of the centre line of runway 09-27 is N 68°35′53″ E. Threshold 09 has grid coordinates of 6 266 997.93 N and
607 072.34 E, and threshold 27 has grid coordinates of
6 627 421.24 N and 608 152.38 E.
L’altitude en tout point d’une surface de bande est égale à
l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface de bande.
L’altitude de l’axe de la surface de bande entre l’extrémité de la
surface de bande et le seuil de la surface de bande le plus proche
est égale à l’altitude de l’extrémité de la surface de bande. L’axe
de la surface de bande entre les seuils de la surface de bande est
divisé en segments ayant une inclinaison qui augmente ou diminue selon le rapport constant indiqué à la colonne 7 du tableau
ci-après. L’altitude de tout point le long d’un segment se calcule à
l’aide des données indiquées dans ce tableau.
La surface de bande, figurant sur le plan de zonage, est une surface rectangulaire imaginaire dont la description suit :
la surface de bande associée à la piste 09-27 est d’une largeur
totale de 90 m, soit 45 m de chaque côté de l’axe de la piste.
Elle commence à 60 m au sud-ouest du seuil 09 et se termine à
60 m au nord-est du seuil 27, sa longueur totale étant de
1 280,35 m. L’altitude attribuée de l’extrémité 09 de la surface
de bande est de 31,12 m et l’altitude attribuée de l’extrémité 27
de la surface de bande est de 32,35 m. L’azimut de l’axe de la
piste 09-27 se situe à N. 68°35′53″ E. Les coordonnées du quadrillage du seuil 09 sont 6 266 997,93 N. et 607 072,34 E. et
celles du seuil 27 sont 6 627 421,24 N. et 608 152,38 E.
1192
Canada Gazette Part I
March 26, 2011
DATA FOR CALCULATING ELEVATION BETWEEN THRESHOLDS ALONG CENTRE LINE OF RUNWAY 09-27
Column 1
Column 2
Column 3
Column 4
Column 5
Column 6
Column 7
Segment
Starting point
of segment
Assigned elevation
of starting point (m)
End point of segment
Distance between
starting and end points
of segment (m)
Assigned elevation
of end point (m)
Constant ratio for
calculating elevation of
any point along segment
1.
2.
Threshold 09
Intermediate point A
31.12
25.43
Intermediate point A
Threshold 27
580.175
580.175
25.43
32.35
-1 : 101.9640
+1 : 83.8403
DONNÉES SERVANT AU CALCUL DE L’ALTITUDE ENTRE LES SEUILS LE LONG DE L’AXE DE LA PISTE 09-27
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Colonne 4
Colonne 5
Segment
Point de départ
du segment
Altitude attribuée du
point de départ (m)
Point d’arrivée
du segment
Distance entre le
point de départ du
segment et son point
d’arrivée (m)
1.
2.
Seuil 09
Point intermédiaire A
31,12
25,43
Point intermédiaire A
Seuil 27
580,175
580,175
Colonne 6
Colonne 7
Altitude attribuée du
point d’arrivée (m)
Rapport constant
servant au calcul de
l’altitude de tout point
le long du segment
25,43
32,35
-1 : 101,9640
+1 : 83,8403
PART 5
PARTIE 5
TRANSITIONAL SURFACES
SURFACES DE TRANSITION
Each transitional surface, as shown on the zoning plan, is an
imaginary inclined surface ascending at a ratio of 1 m measured
vertically to 7 m measured horizontally at right angles to the
centre line and projected centre line of the strip surface, extending
upward and outward from the lateral limits of the strip surface
and its approach surfaces to the intersection with the outer
surface.
The elevation of a point on the lower edge of a transitional surface abutting a strip surface is equal to the elevation of the nearest
point on the centre line of the abutting strip surface. The elevation
of a point on the lower edge of a transitional surface abutting an
approach surface is equal to the elevation of the nearest point on
the centre line of the abutting approach surface.
Chacune des surfaces de transition, figurant sur le plan de zonage, est une surface inclinée imaginaire qui s’élève à raison de
1 m dans le sens vertical et de 7 m dans le sens horizontal. Elles
sont perpendiculaires à l’axe et au prolongement de l’axe de la
surface de bande et s’élèvent vers l’extérieur à partir des limites
latérales de la surface de bande et de ses surfaces d’approche jusqu’à l’intersection avec la surface extérieure.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface de bande est égale à l’altitude du
point le plus proche sur l’axe de la surface de bande attenante.
L’altitude d’un point à l’extrémité inférieure d’une surface de
transition attenante à une surface d’approche est égale à l’altitude du point le plus proche sur l’axe de la surface d’approche
attenante.
PART 6
PARTIE 6
LIMIT OF AREA CONTAINING LANDS TO
WHICH THESE REGULATIONS APPLY
LIMITE DU SECTEUR OÙ SE TROUVENT LES
BIENS-FONDS VISÉS PAR LE PRÉSENT RÈGLEMENT
The limit of the area containing the lands to which these Regulations apply is defined by a circle with a radius of 4 000 m centred on the airport reference point, as shown on the zoning plan.
La limite du secteur où se trouvent les biens-fonds visés par le
présent règlement est définie par un cercle ayant un rayon de
4 000 m mesuré à partir du point de référence de l’aéroport, figurant sur le plan de zonage.
[12-2-o]
[12-2-o]
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
INDEX
Vol. 145, No. 13 — March 26, 2011
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Revenue Agency
Income Tax Act
Revocation of registration of charities ..............................
Canadian International Trade Tribunal
Notice No. HA-2010-025 — Appeals...............................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
* Addresses of CRTC offices — Interventions.................
Decisions
2011-121-1, 2011-150-1, 2011-183 and 2011-197 ...........
Notices of consultation
2011-187 — Call for comments on an extension to the
general authorization to down-convert digital-only
television signals...........................................................
2011-188 — Notice of hearing .........................................
2011-190 — Notice of applications received....................
Regulatory policies
2011-184 — Over-the-air television service in
Whitehorse, Yellowknife and Iqaluit ............................
2011-191 — The customer transfer process and related
competitive issues .........................................................
2011-198 — Regulations for the digital television
transition .......................................................................
National Energy Board
BP Canada Energy Company — Application to export
electricity to the United States ......................................
Dynasty Power Inc. — Application to export electricity
to the United States .......................................................
Parks Canada Agency
Species at Risk Act
Description of critical habitat of Eastern Prickly Pear
Cactus in Point Pelee National Park of Canada.............
GOVERNMENT HOUSE
Awards to Canadians ........................................................
Canadian Heraldic Authority (The) — Commissions
of Office........................................................................
Canadian Heraldic Authority (The) — Confirmations
of Blazons .....................................................................
Canadian Heraldic Authority (The) — Grants,
Registrations and Confirmations...................................
Canadian Heraldic Authority (The) — Grants,
Registrations and Confirmations (Erratum)..................
Order of Canada (The)......................................................
Order of Military Merit (The) ...........................................
1093
1093
1094
1104
1095
1095
1100
1101
1101
1101
1105
1106
1107
1072
1073
1073
1074
1074
1068
1069
GOVERNMENT NOTICES
Citizenship and Immigration, Dept. of
Immigration and Refugee Protection Act
Notice requesting comments on a proposal to introduce a
conditional permanent residence period of two years or
more for sponsored spouses and partners in a
relationship of two years or less with their sponsors..... 1077
GOVERNMENT NOTICES — Continued
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Permit No. 4543-2-06663 .................................................
Significant New Activity Notice No. 16221 .....................
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Notice of Intent — Food and Drug Regulations —
Project No. 1431 — Schedule F....................................
Industry, Dept. of
Canada Corporations Act
Application for surrender of charter..................................
Letters patent ....................................................................
Supplementary letters patent.............................................
Supplementary letters patent — Name change .................
Radiocommunication Act
DGSO-001-11 — Decisions on revisions to the
Framework for Spectrum Auctions in Canada ..............
DGSO-002-11 — Renewal process for cellular and
Personal Communications Services (PCS)
spectrum licences ..........................................................
SMSE-009-11 — Extension to the reply comment
period for the Consultation on a Policy and
Technical Framework for the 700 MHz Band and
Aspects Related to Commercial Mobile Spectrum .......
MISCELLANEOUS NOTICES
Canadian Stock Transfer & Trust Company, application to
establish a trust company..................................................
Chiropractic Without Borders Canada, relocation of head
office.................................................................................
Cold Ocean Salmon Inc., aquaculture sites in Fortune
Bay, N.L. .........................................................................
CWB GROUP — INDUSTRY SERVICES, relocation
of head office ....................................................................
* Dominion Atlantic Railway Company (The),
annual meeting..................................................................
ESSENTIAL GRACE FOUNDATION, surrender
of charter...........................................................................
* First Allmerica Financial Life Insurance Company,
release of assets.................................................................
MICHAEL O’BRIAN FOUNDATION, surrender
of charter...........................................................................
National Council of Canadian Tamils,
relocation of head office ...................................................
Physiotherapy Foundation of Canada, relocation of
head office ........................................................................
1193
1079
1081
1083
1086
1087
1088
1089
1089
1090
1091
1109
1109
1109
1110
1110
1111
1111
1111
1112
1112
PARLIAMENT
Chief Electoral Officer
Canada Elections Act
Deregistration of a registered electoral district
association..................................................................... 1092
House of Commons
* Filing applications for private bills (Third Session,
Fortieth Parliament) ...................................................... 1092
PROPOSED REGULATIONS
Great Lakes Pilotage Authority
Pilotage Act
Regulations Amending the Great Lakes
Pilotage Regulations ..................................................... 1129
Regulations Amending the Great Lakes Pilotage
Tariff Regulations ......................................................... 1114
1194
Canada Gazette Part I
PROPOSED REGULATIONS — Continued
Transport, Dept. of
Aeronautics Act
* Airport Zoning Regulations Respecting Nine Airports
in the Nunavut Territory ...............................................
* Cape Dorset Airport Zoning Regulations ......................
* Clyde River Airport Zoning Regulations.......................
* Iqaluit Airport Zoning Regulations................................
* Kimmirut Airport Zoning Regulations ..........................
* Kugaaruk Airport Zoning Regulations ..........................
* Pangnirtung Airport Zoning Regulations.......................
* Pond Inlet Airport Zoning Regulations..........................
* Qikiqtarjuaq Airport Zoning Regulations ......................
* Sanikiluaq Airport Zoning Regulations .........................
March 26, 2011
1144
1147
1152
1157
1163
1168
1173
1178
1183
1188
Le 26 mars 2011
Gazette du Canada Partie I
INDEX
Vol. 145, no 13 — Le 26 mars 2011
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
Chiropratique Sans Frontières Canada, changement de
lieu du siège social............................................................
Cold Ocean Salmon Inc., sites aquacoles dans la baie
Fortune (T.-N.-L.).............................................................
* Compagnie du chemin de fer Dominion-Atlantic,
assemblée annuelle ...........................................................
Conseil National de Tamouls Canadiens,
changement de lieu du siège social ...................................
ESSENTIAL GRACE FOUNDATION,
abandon de charte .............................................................
* First Allmerica Financial Life Insurance Company,
libération d’actif ...............................................................
Fondation de physiothérapie du Canada, changement de
lieu du siège social............................................................
GROUPE CWB — SERVICES À L’INDUSTRIE,
changement de lieu du siège social ...................................
MICHAEL O’BRIAN FOUNDATION,
abandon de charte .............................................................
Société de fiducie et de transfert d’actions canadienne,
demande de constitution d’une société de fiducie.............
AVIS DU GOUVERNEMENT
Citoyenneté et de l’Immigration, min. de la
Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés
Avis de sollicitation d’observations concernant une
proposition de créer une période de résidence
permanente conditionnelle de deux ans ou plus pour
les époux, les conjoints de fait et les partenaires
conjugaux parrainés dont la relation avec le
répondant dure depuis deux ans ou moins.....................
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Avis de nouvelle activité no 16221 ...................................
Permis no 4543-2-06663 ...................................................
Industrie, min. de l’
Loi sur la radiocommunication
DGSO-001-11 — Décisions concernant les révisions à
la Politique cadre sur la vente aux enchères du
spectre au Canada .........................................................
DGSO-002-11 — Processus de renouvellement des
licences de spectre pour systèmes cellulaires et
services de communications personnelles (SCP) ..........
SMSE-009-11 — Prolongation de la période de
réception des réponses aux commentaires à l’égard
de la Consultation sur un cadre politique et technique
visant la bande de 700 MHz et les aspects liés au
spectre mobile commercial ...........................................
Loi sur les corporations canadiennes
Demande d’abandon de charte..........................................
Lettres patentes .................................................................
Lettres patentes supplémentaires ......................................
Lettres patentes supplémentaires —
Changement de nom......................................................
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Avis d’intention — Règlement sur les aliments et
drogues — Projet no 1431 — Annexe F........................
1109
1109
1110
1112
1111
1111
1112
1110
1111
1109
1077
1081
1079
1089
1090
1091
1086
1087
1088
1089
1083
COMMISSIONS
Agence du revenu du Canada
Loi de l’impôt sur le revenu
Révocation de l’enregistrement d’organismes
de bienfaisance..............................................................
Agence Parcs Canada
Loi sur les espèces en péril
Description de l’habitat essentiel de l’oponce de l’Est
dans le parc national de la Pointe-Pelée du Canada ......
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
* Adresses des bureaux du CRTC — Interventions..........
Avis de consultation
2011-187 — Appel aux observations sur la prorogation
de l’autorisation générale de convertir des signaux
exclusivement numériques ............................................
2011-188 — Avis d’audience ...........................................
2011-190 — Avis de demandes reçues.............................
Décisions
2011-121-1, 2011-150-1, 2011-183 et 2011-197..............
Politiques réglementaires
2011-184 — Service de télévision en direct à
Whitehorse, Yellowknife et Iqaluit ...............................
2011-191 — Le processus de transfert de clients et
autres questions connexes relatives à la concurrence....
2011-198 — Règlement relativement à la transition à la
télévision numérique .....................................................
Office national de l’énergie
BP Canada Energy Company — Demande visant
l’exportation d’électricité aux États-Unis......................
Dynasty Power Inc. — Demande visant l’exportation
d’électricité aux États-Unis ...........................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Avis no HA-2010-025 — Appels ......................................
1195
1093
1107
1094
1095
1095
1100
1104
1101
1101
1101
1105
1106
1093
PARLEMENT
Chambre des communes
* Demandes introductives de projets de loi privés
(Troisième session, quarantième législature) ................ 1092
Directeur général des élections
Loi électorale du Canada
Radiation d’une association de circonscription
enregistrée ..................................................................... 1092
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Administration de pilotage des Grands Lacs
Loi sur le pilotage
Règlement modifiant le Règlement de pilotage des
Grands Lacs ..................................................................
Règlement modifiant le Règlement sur les tarifs de
pilotage des Grands Lacs ..............................................
Transports, min. des
Loi sur l’aéronautique
* Règlement de zonage de l’aéroport de Cape Dorset ......
* Règlement de zonage de l’aéroport de Clyde River.......
* Règlement de zonage de l’aéroport de Kimmirut ..........
* Règlement de zonage de l’aéroport de Kugaaruk ..........
* Règlement de zonage de l’aéroport de Pangnirtung.......
* Règlement de zonage de l’aéroport de Pond Inlet..........
* Règlement de zonage de l’aéroport de Qikiqtarjuaq......
* Règlement de zonage de l’aéroport de Sanikiluaq .........
* Règlement de zonage de l’aéroport d’Iqaluit .................
* Règlements de zonage d’aéroports concernant neuf
aéroports du Nunavut ....................................................
1129
1114
1147
1152
1163
1168
1173
1178
1183
1188
1157
1144
1196
Canada Gazette Part I
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
Autorité héraldique du Canada (L’) — Commissions
d’office..........................................................................
Autorité héraldique du Canada (L’) — Concessions,
enregistrements et confirmations ..................................
Autorité héraldique du Canada (L’) — Concessions,
enregistrements et confirmations (Erratum) .................
Autorité héraldique du Canada (L’) — Confirmations
de blasons......................................................................
Décorations à des Canadiens ............................................
Ordre du Canada (L’)........................................................
Ordre du mérite militaire (L’) ...........................................
March 26, 2011
1073
1074
1074
1073
1072
1068
1069
If undelivered, return COVER ONLY to:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising