Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 143, no 49
Vol. 143, No. 49
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, DECEMBER 5, 2009
OTTAWA, LE SAMEDI 5 DÉCEMBRE 2009
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Part II and Part III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 7, 2009, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling government publications as listed
in the telephone directory or write to Government of Canada
Publications, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the
Internet at http://gazette.gc.ca. It is accessible in Portable
Document Format (PDF) and in HyperText Mark-up Language
(HTML) as the alternate format. The on-line PDF format of Part I,
Part II and Part III is official since April 1, 2003, and is published
simultaneously with the printed copy.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères de la Partie II et de la Partie III —
Publiée le samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres
catégories de textes réglementaires et de documents —
Publiée le 7 janvier 2009 et au moins tous les deux
mercredis par la suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Publications
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
La Gazette du Canada est aussi offerte gratuitement sur Internet au
http://gazette.gc.ca. La publication y est accessible en format de
document portable (PDF) et en langage hypertexte (HTML) comme
média substitut. Le format PDF en direct de la Partie I, de la
Partie II et de la Partie III est officiel depuis le 1er avril 2003 et est
publié en même temps que la copie imprimée.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
613-996-2495 (telephone), 613-991-3540 (fax).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, 613-996-2495 (téléphone), 613-991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2009
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2009
ISSN 1494-6076
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2009
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2009
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Vol. 143, No. 49 — December 5, 2009
Vol. 143, no 49 — Le 5 décembre 2009
3547
Government notices .........................................................
3548
Avis du gouvernement .....................................................
3548
Parliament
House of Commons .....................................................
3596
Parlement
Chambre des communes ..............................................
3596
Commissions ...................................................................
(agencies, boards and commissions)
3597
Commissions ...................................................................
(organismes, conseils et commissions)
3597
Miscellaneous notices ......................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
3616
Avis divers .......................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
3616
Proposed regulations .......................................................
(including amendments to existing regulations)
3619
Règlements projetés .........................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
3619
Index ...............................................................................
3677
Index ...............................................................................
3678
3548
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Ministerial Condition No. 15713
Condition ministérielle no 15713
Whereas the Minister of the Environment and the Minister of
Health have assessed information pertaining to the substance
1-Butanol, 2,2-bis[(2-propenyloxy)methyl]-, polymer with
1,1,3,3-tetramethyldisiloxane,
3-(2-hydroxyalkoxy)propylterminated;
And whereas the Ministers suspect that the substance is toxic,
The Minister of the Environment, pursuant to paragraph 84(1)(a) of the Canadian Environmental Protection Act,
1999, hereby permits the manufacture or import of the substance
in accordance with the conditions of the following annex.
JIM PRENTICE
Minister of the Environment
Attendu que le ministre de l’Environnement et la ministre
de la Santé ont évalué les renseignements dont ils disposent concernant la substance 2,2-Bis[(allyloxy)méthyl]butan-1-ol, polymérisé avec le 1,1,3,3-tétraméthyldisiloxane, terminé avec un
3-(2-hydroxyalkoxy)propyle;
Attendu que les ministres soupçonnent que la substance est
toxique,
Par les présentes, le ministre de l’Environnement, en vertu de
l’alinéa 84(1)a) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), autorise la fabrication ou l’importation de la
substance aux conditions de l’annexe ci-après.
Le ministre de l’Environnement
JIM PRENTICE
ANNEX
ANNEXE
Conditions
Conditions
(Section 84 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999)
(Article 84 de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999))
The person who complies with subsection 81(1) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, (the Notifier hereafter) may manufacture or import the substance if that person also
complies with the following conditions:
La personne qui se conforme au paragraphe 81(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), (le déclarant, ci-après) peut fabriquer ou importer la substance si elle se
conforme aussi aux conditions suivantes :
Restriction
Restriction
1. The Notifier may import the substance only
(a) as a component of a finished clear coat product to be applied to the exterior of automobiles as part of refinishing operations; or
(b) for blending to create a finished clear coat product to be applied to the exterior of automobiles as part of refinishing operations, if, at least 120 days prior to the beginning of the importation, the Notifier informs the Minister of the Environment,
in writing, and provides the Minister with the following
information:
(i) the information specified in item 5 of Schedule 10 to the
New Substances Notification Regulations (Chemicals and
Polymers),
(ii) the information specified in paragraph 11(c) of Schedule 11 to those Regulations, and
(iii) the following information related to the blending of the
substance in Canada:
(A) a flow diagram of the blending process that includes
features such as process tanks and holding tanks, and
(B) a brief description of the major steps in blending operations, the points of entry of all feedstock, the points of release of substances, and the processes to eliminate environmental releases.
1. Le déclarant peut importer la substance seulement :
a) comme composante d’un produit de revêtement fini à être
appliqué sur l’extérieur des automobiles aux fins d’opérations
de restauration;
b) pour utiliser dans le cadre de mélange pour créer un produit
de revêtement fini à être appliqué sur l’extérieur des automobiles aux fins d’opérations de restauration, si, au moins
120 jours avant le début de l’importation, le déclarant informe
par écrit le ministre de l’Environnement et lui fournit les renseignements suivants :
(i) les renseignements prévus à l’article 5 de l’annexe 10 du
Règlement sur les renseignements concernant les substances
nouvelles (substances chimiques et polymères),
(ii) les renseignements prévus à l’alinéa 11c) de l’annexe 11
de ce règlement,
(iii) les renseignements suivants relatifs au processus de mélange de la substance au Canada :
(A) un organigramme du processus de mélange indiquant
entre autres les réservoirs de traitement et les réservoirs de
rétention,
(B) une courte description des principales étapes des opérations de mélange, des points d’entrée de toutes les
charges, des points de rejet des substances et des processus d’élimination des rejets environnementaux.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3549
2. The Notifier may manufacture the substance, if, at least
120 days prior to the beginning of the manufacturing, the Notifier
informs the Minister of the Environment, in writing, and provides
the Minister with the following information:
(a) the information specified in item 5 of Schedule 10 to the
New Substances Notification Regulations (Chemicals and
Polymers);
(b) the information specified in paragraph 11(c) of Schedule 11
to those Regulations; and
(c) the following information related to the manufacturing of
the substance in Canada:
(i) a brief description of the manufacturing process that details precursors of the substance, reaction conditions (e.g.
temperature, pressure, catalysts and reaction stoichiometry),
and the nature (batch or continuous) and scale of the process,
(ii) a flow diagram of the manufacturing process that includes features such as process tanks, holding tanks and distillation towers, and
(iii) a brief description of the major steps in manufacturing
operations, the chemical conversions, the points of entry of
all feedstock, the points of release of substances, and the
processes to eliminate environmental releases.
2. Le déclarant qui prévoit fabriquer la substance en informe
par écrit le ministre de l’Environnement au moins 120 jours avant
le début de la fabrication et lui fournit les renseignements
suivants :
a) les renseignements prévus à l’article 5 de l’annexe 10 du
Règlement sur les renseignements concernant les substances
nouvelles (substances chimiques et polymères);
b) les renseignements prévus à l’alinéa 11c) de l’annexe 11 de
ce règlement;
c) les renseignements suivants relatifs au processus de fabrication de la substance au Canada :
(i) une courte description du processus de fabrication indiquant en détail les précurseurs, les conditions de la réaction
(par exemple la température, la pression, les catalyseurs et
la stœchiométrie de la réaction) ainsi que la nature (par lots
ou en continu) et l’échelle du procédé,
(ii) un organigramme du processus de fabrication indiquant
entre autres les réservoirs de traitement, les réservoirs de rétention et les tours de distillation,
(iii) une courte description des principales étapes des opérations de fabrication, des conversions chimiques, des points
d’entrée de toutes les charges, des points de rejet des
substances et les processus d’élimination des rejets
environnementaux.
Disposal Restriction of the Substance
Restriction visant la disposition de la substance
3. (1) The Notifier must destroy or dispose of the substance or
any waste containing it by
(a) incinerating it in accordance with the laws of the jurisdiction where the disposal facility is located; or
(b) depositing it in a secure landfill, in accordance with the
laws of the jurisdiction where the landfill is located, if it cannot
be destroyed or disposed of in accordance with paragraph (a).
3. (1) Le déclarant doit détruire la substance ou les déchets
contenant la substance ou en disposer de l’une des manières
suivantes :
a) en les incinérant conformément aux lois applicables au lieu
où est située l’installation d’élimination;
b) en les enfouissant dans un lieu d’enfouissement sécuritaire,
conformément aux lois applicables dans ce lieu, lorsqu’il n’est
pas possible de les détruire ou d’en disposer conformément à
l’alinéa a).
(2) For the purpose of subitem (1), “waste” includes wastes resulting from rinsing transport vessels, storage vessels or blending
vessels that contained the substance, process effluents, and any
residual amounts of the substance.
(2) Aux fins du paragraphe (1), « déchets » inclut notamment
les écoulements résiduaires créés par le rinçage des contenants
utilisés pour le transport, l’entreposage ou le mélange de la substance, les effluents des procédés et toute quantité résiduelle de la
substance.
Environmental Release
Rejet environnemental
4. Where any release of the substance to the environment occurs, the Notifier shall immediately take all measures necessary to
prevent any further release, and to limit the dispersion of the substance. Furthermore, the Notifier shall inform the Minister of the
Environment immediately by contacting an enforcement officer,
designated under the Canadian Environmental Protection Act,
1999, of the Environment Canada Regional Office that is closest
to where the release occurred.
4. Si un rejet de la substance dans l’environnement se produit,
le déclarant prend immédiatement toutes les mesures appropriées
pour prévenir tout rejet additionnel et limiter la dispersion de la
substance. De plus, il avise le ministre de l’Environnement
immédiatement en communiquant avec un agent de l’autorité
désigné en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) au bureau régional du ministère de l’Environnement le plus près du lieu du rejet.
Record-keeping Requirements
Exigences en matière de tenue de registres
5. (1) The Notifier shall maintain electronic or paper records,
with any documentation supporting the validity of the information
contained in these records, indicating
(a) the quantity of the substance that the Notifier manufactures,
imports, purchases, sells and uses;
(b) the name and address of each person obtaining the substance from the Notifier; and
(c) the name and address of the person in Canada who has disposed of the substance or of the waste containing the substance
5. (1) Le déclarant tient des registres papier ou électroniques,
accompagnés de toute documentation validant l’information
qu’ils contiennent, indiquant :
a) les quantités de la substance que le déclarant fabrique, importe, achète, vend et utilise;
b) le nom et l’adresse de chaque personne qui obtient la substance du déclarant;
c) le nom et l’adresse de la personne, au Canada, qui a disposé
de la substance ou des déchets contenant la substance pour le
3550
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
for the Notifier, the method used to do so, and the quantities of
the substance or waste shipped to that person.
(2) The Notifier shall maintain electronic or paper records mentioned in subitem (1) at the Notifier’s principal place of business
in Canada for a period of at least five years after they are made.
déclarant, la méthode utilisée pour ce faire et les quantités de
substance ou de déchets qui ont été expédiées à cette personne.
(2) Le déclarant conserve les registres tenus conformément au
paragraphe (1) à son établissement principal au Canada pour une
période d’au moins cinq ans après leur création.
Other Requirements
Autres exigences
6. The Notifier shall inform all persons who obtain the substance from the Notifier, in writing, of the terms of the present
ministerial conditions. The Notifier shall obtain, prior to any
transfer of the substance, written confirmation from these persons
that they will use the substance only as a component of a finished
clear coat product to be applied to the exterior of automobiles as
part of refinishing operations, and comply with the terms of the
present ministerial conditions as if they had been imposed on
them. These records shall be maintained at the Notifier’s principal
place of business in Canada for a period of at least five years after
they are made.
6. Le déclarant informe par écrit toutes les personnes qui obtiennent la substance de lui de l’existence des présentes conditions ministérielles, et exige de ces personnes, avant le transfert
de la substance, une déclaration écrite indiquant qu’elles utiliseront la substance seulement comme composante d’un produit de
revêtement fini à être appliqué sur l’extérieur des automobiles aux
fins d’opérations de restauration et qu’elles se conformeront aux
présentes conditions ministérielles comme si ces conditions leur
avaient été imposées. Cette déclaration doit être conservée à
l’établissement principal au Canada du déclarant pour une période
d’au moins cinq ans après leur création.
Coming into Force
Entrée en vigueur
7. This Ministerial Condition comes into force on November 24, 2009.
7. La présente condition ministérielle entre en vigueur le
24 novembre 2009.
[49-1-o]
[49-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice with respect to substances in the National Pollutant
Release Inventory for 2009
Avis concernant certaines substances de l’Inventaire national des
rejets de polluants pour l’année 2009
Notice is hereby given, pursuant to subsection 46(1) of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999, that for the purpose of conducting research, creating an inventory of data, formulating objectives and codes of practice, issuing guidelines or assessing or reporting on the state of the environment, any person
who owns or operates a facility described in Schedule 3 to this
notice, and who possesses or who may reasonably be expected to
have access to information described in Schedule 4, shall provide
the Minister of the Environment with this information no later
than June 1, 2010, 11:59 p.m. Eastern Daylight Time. Certain
terms contained in this notice have been defined in Schedule 2.
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 46(1)
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
à toute personne qui possède ou exploite une installation décrite à
l’annexe 3 du présent avis et qui dispose des renseignements visés
à l’annexe 4 ou qui peut normalement y avoir accès, de communiquer ces renseignements au ministre de l’Environnement au
plus tard le 1er juin 2010, à 23 h 59, heure avancée de l’Est, afin
de permettre d’effectuer des recherches, d’établir un inventaire de
données, des objectifs et des codes de pratique, d’élaborer des
directives, de déterminer l’état de l’environnement ou de faire
rapport sur cet état. Certaines définitions applicables au présent
avis et à ses annexes figurent à l’annexe 2.
Cet avis s’applique à l’année civile 2009.
Si une personne qui est propriétaire ou exploitant d’une installation à l’égard de laquelle des renseignements ont été fournis en
réponse à l’Avis concernant certaines substances de l’Inventaire
national des rejets de polluants pour l’année 2008 détermine que
l’installation ne satisfait pas aux critères de déclaration établis
dans le présent avis, la personne devra aviser le ministre de
l’Environnement que l’installation ne satisfait pas à ces critères au
plus tard le 1er juin 2010.
Les personnes visées par le présent avis doivent adresser leurs
déclarations ou questions à l’adresse suivante :
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
Immeuble Fontaine, 9e étage
200, boulevard Sacré-Cœur
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : 1-877-877-8375
Télécopieur : 819-953-0461
Courriel : INRP@ec.gc.ca
This notice applies to the calendar year 2009.
If a person who owns or operates a facility, with respect to
which information was submitted in response to the Notice with
respect to substances in the National Pollutant Release Inventory
for 2008, determines that the facility does not meet the criteria for
reporting set out in this notice, the person shall notify the Minister
of the Environment that the facility does not meet these criteria no later than June 1, 2010.
Persons subject to the notice shall address responses or enquiries to the following address:
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
Fontaine Building, 9th Floor
200 Sacré-Cœur Boulevard
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Telephone: 1-877-877-8375
Fax: 819-953-0461
Email: NPRI@ec.gc.ca
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
Pursuant to subsection 46(8) of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999, persons to whom this notice applies shall
keep copies of the information required under this notice, together
with any calculations, measurements and other data on which the
information is based, at the facility to which the calculations,
measurements and other data relate, or at the principal place of
business in Canada of the person who owns or operates the facility, for a period of three years from the date the information is
required to be submitted.
3551
The Minister of the Environment intends to publish, in part, the
information submitted in response to this notice. Pursuant to section 51 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, any
person who provides information in response to this notice may
submit, with their information, a written request that it be treated
as confidential based on the reasons set out in section 52 of the
Act. The person requesting confidential treatment of the information shall indicate which of the reasons in section 52 of the Act
applies to their request. Nevertheless, the Minister may disclose,
in accordance with subsection 53(3) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, information submitted in response to
this notice.
GEORGE ENEI
Acting Director General
Science and Risk Assessment
On behalf of the Minister of the Environment
Aux termes du paragraphe 46(8) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999), les personnes visées par cet
avis doivent conserver les renseignements exigés, en vertu du présent avis, ainsi que les calculs, mesures et autres données sur lesquels l’information est basée dans l’installation à laquelle ces calculs, mesures et autres données se rapportent ou dans le principal
établissement commercial situé au Canada de la personne qui
possède ou exploite l’installation à laquelle les renseignements
susmentionnés se rapportent pour une période de trois ans, à partir
de la date où l’information est requise.
Le ministre de l’Environnement a l’intention de publier une
partie de l’information présentée en réponse au présent avis. Conformément à l’article 51 de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999), quiconque fournit des renseignements en
réponse au présent avis peut en même temps demander, par écrit,
que ceux-ci soient considérés comme confidentiels en évoquant
les motifs exposés à l’article 52 de la Loi. Les personnes qui demandent un traitement confidentiel de leurs renseignements doivent indiquer quelles raisons de l’article 52 de la Loi s’appliquent
à leur demande. Néanmoins, le paragraphe 53(3) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) autorise le
ministre à rendre publics les renseignements fournis.
Le directeur général intérimaire
Sciences et évaluation des risques
GEORGE ENEI
Au nom du ministre de l’Environnement
SCHEDULE 1
ANNEXE 1
Substances
Substances
The substances captured under this notice are those set out in
Parts 1 through 5 of this Schedule.
Les substances visées par le présent avis figurent dans les
parties 1 à 5 de la présente annexe.
PART 1
PARTIE 1
GROUP 1 SUBSTANCES
SUBSTANCES DU GROUPE 1
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
Name
CAS
Registry
Number†
Acetaldehyde
Acetonitrile
Acetophenone
Acrolein
Acrylamide
Acrylic acid1
Acrylonitrile
Alkanes, C6-18, chloro
Alkanes, C10-13, chloro
Allyl alcohol
Allyl chloride
Aluminum2
Aluminum oxide3
Ammonia (total)4
Aniline1
Anthracene
Antimony5
Asbestos6
Benzene
Benzoyl chloride
Benzoyl peroxide
Benzyl chloride
75-07-0
75-05-8
98-86-2
107-02-8
79-06-1
79-10-7
107-13-1
68920-70-7
85535-84-8
107-18-6
107-05-1
7429-90-5
1344-28-1
*
62-53-3
120-12-7
*
1332-21-4
71-43-2
98-88-4
94-36-0
100-44-7
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Acétaldéhyde
Acétate de 2-éthoxyéthyle
Acétate de 2-méthoxyéthyle
Acétate de vinyle
Acétonitrile
Acétophénone
Acide acrylique1
Acide chlorendique
Acide chlorhydrique
Acide chloroacétique1
Acide formique
Acide nitrilotriacétique1
Acide nitrique
Acide peracétique1
Acide sulfurique
Acroléine
Acrylamide
Acrylate de butyle
Acrylate d’éthyle
Acrylate de méthyle
Acrylonitrile
Adipate de bis(2-éthylhexyle)
75-07-0
111-15-9
110-49-6
108-05-4
75-05-8
98-86-2
79-10-7
115-28-6
7647-01-0
79-11-8
64-18-6
139-13-9
7697-37-2
79-21-0
7664-93-9
107-02-8
79-06-1
141-32-2
140-88-5
96-33-3
107-13-1
103-23-1
3552
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
53.
54.
55.
56.
57.
58.
59.
60.
61.
62.
63.
64.
65.
66.
67.
68.
69.
70.
71.
72.
73.
74.
75.
76.
77.
78.
79.
80.
81.
82.
83.
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
PART 1 — Continued
PARTIE 1 (suite)
GROUP 1 SUBSTANCES — Continued
SUBSTANCES DU GROUPE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number†
Biphenyl
Bis(2-ethylhexyl) adipate
Bis(2-ethylhexyl) phthalate
Boron trifluoride
Bromine
1-Bromo-2-chloroethane
Bromomethane
1,3-Butadiene
2-Butoxyethanol
Butyl acrylate
i-Butyl alcohol
n-Butyl alcohol
sec-Butyl alcohol
tert-Butyl alcohol
Butyl benzyl phthalate
1,2-Butylene oxide
Butyraldehyde
C.I. Acid Green 3
C.I. Basic Green 4
C.I. Basic Red 1
C.I. Direct Blue 218
C.I. Disperse Yellow 3
C.I. Food Red 15
C.I. Solvent Orange 7
C.I. Solvent Yellow 14
Calcium cyanamide
Calcium fluoride
Carbon disulphide
Carbon tetrachloride
Carbonyl sulphide
Catechol
CFC-11
CFC-12
CFC-13
CFC-114
CFC-115
Chlorendic acid
Chlorine
Chlorine dioxide
Chloroacetic acid1
Chlorobenzene
Chloroethane
Chloroform
Chloromethane
3-Chloro-2-methyl-1-propene
3-Chloropropionitrile
Chromium7
Cobalt5
Copper5
Cresol1, 8
Crotonaldehyde
Cumene
Cumene hydroperoxide
Cyanides9
Cyclohexane
Cyclohexanol
Decabromodiphenyl oxide
2,4-Diaminotoluene1
2,6-Di-t-butyl-4-methylphenol
Dibutyl phthalate
o-Dichlorobenzene
92-52-4
103-23-1
117-81-7
7637-07-2
7726-95-6
107-04-0
74-83-9
106-99-0
111-76-2
141-32-2
78-83-1
71-36-3
78-92-2
75-65-0
85-68-7
106-88-7
123-72-8
4680-78-8
569-64-2
989-38-8
28407-37-6
2832-40-8
81-88-9
3118-97-6
842-07-9
156-62-7
7789-75-5
75-15-0
56-23-5
463-58-1
120-80-9
75-69-4
75-71-8
75-72-9
76-14-2
76-15-3
115-28-6
7782-50-5
10049-04-4
79-11-8
108-90-7
75-00-3
67-66-3
74-87-3
563-47-3
542-76-7
*
*
*
1319-77-3
4170-30-3
98-82-8
80-15-9
*
110-82-7
108-93-0
1163-19-5
95-80-7
128-37-0
84-74-2
95-50-1
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
53.
54.
55.
56.
57.
58.
59.
60.
61.
62.
63.
64.
65.
66.
67.
68.
69.
70.
71.
72.
73.
74.
75.
76.
77.
78.
79.
80.
81.
82.
83.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Alcanes, C6-18, chloro
Alcanes, C10-13, chloro
Alcool allylique
Alcool isopropylique
Alcool propargylique
Aluminium2
Amiante3
Ammoniac (total)4
Anhydride maléique
Anhydride phtalique
Aniline1
Anthracène
Antimoine5
Argent5
Benzène
Biphényle
Bromate de potassium
Brome
1-Bromo-2-chloroéthane
Bromométhane
Buta-1,3-diène
Butan-1-ol
Butan-2-ol
2-Butoxyéthanol
Butyraldéhyde
Carbonate de lithium
Catéchol
Cétone de Michler1
CFC-11
CFC-12
CFC-13
CFC-114
CFC-115
Chlore
Chlorhydrate de tétracycline
Chlorobenzène
Chloroéthane
Chloroforme
Chloroformiate d’éthyle
Chlorométhane
3-Chloro-2-méthylprop-1-ène
3-Chloropropionitrile
Chlorure d’allyle
Chlorure de benzoyle
Chlorure de benzyle
Chlorure de vinyle
Chlorure de vinylidène
Chrome6
Cobalt5
Crésol1, 7
Crotonaldéhyde
Cuivre5
Cumène
Cyanamide calcique
Cyanures8
Cyanure d’hydrogène
Cyclohexane
Cyclohexanol
2,4-Diaminotoluène1
2,6-Di-t-butyl-4-méthylphénol
o-Dichlorobenzène
68920-70-7
85535-84-8
107-18-6
67-63-0
107-19-7
7429-90-5
1332-21-4
*
108-31-6
85-44-9
62-53-3
120-12-7
*
*
71-43-2
92-52-4
7758-01-2
7726-95-6
107-04-0
74-83-9
106-99-0
71-36-3
78-92-2
111-76-2
123-72-8
554-13-2
120-80-9
90-94-8
75-69-4
75-71-8
75-72-9
76-14-2
76-15-3
7782-50-5
64-75-5
108-90-7
75-00-3
67-66-3
541-41-3
74-87-3
563-47-3
542-76-7
107-05-1
98-88-4
100-44-7
75-01-4
75-35-4
*
*
1319-77-3
4170-30-3
*
98-82-8
156-62-7
*
74-90-8
110-82-7
108-93-0
95-80-7
128-37-0
95-50-1
Le 5 décembre 2009
84.
85.
86.
87.
88.
89.
90.
91.
92.
93.
94.
95.
96.
97.
98.
99.
100.
101.
102.
103.
104.
105.
106.
107.
108.
109.
110.
111.
112.
113.
114.
115.
116.
117.
118.
119.
120.
121.
122.
123.
124.
125.
126.
127.
128.
129.
130.
131.
132.
133.
134.
135.
136.
137.
138.
139.
140.
141.
142.
143.
144.
Gazette du Canada Partie I
PART 1 — Continued
PARTIE 1 (suite)
GROUP 1 SUBSTANCES — Continued
SUBSTANCES DU GROUPE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number†
p-Dichlorobenzene
3,3′-Dichlorobenzidine dihydrochloride
1,2-Dichloroethane
Dichloromethane
2,4-Dichlorophenol1
1,2-Dichloropropane
Dicyclopentadiene
Diethanolamine1
Diethyl phthalate
Diethyl sulphate
Dimethylamine
N,N-Dimethylaniline1
N,N-Dimethylformamide
Dimethyl phenol
Dimethyl phthalate
Dimethyl sulphate
4,6-Dinitro-o-cresol1
2,4-Dinitrotoluene
2,6-Dinitrotoluene
Dinitrotoluene10
Di-n-octyl phthalate
1,4-Dioxane
Diphenylamine
Epichlorohydrin
2-Ethoxyethanol
2-Ethoxyethyl acetate
Ethyl acrylate
Ethylbenzene
Ethyl chloroformate
Ethylene
Ethylene glycol
Ethylene oxide
Ethylene thiourea
Fluorine
Formaldehyde
Formic acid
Halon 1211
Halon 1301
HCFC-22
HCFC-12211
HCFC-12312
HCFC-12413
HCFC-141b
HCFC-142b
Hexachlorocyclopentadiene
Hexachloroethane
Hexachlorophene
n-Hexane
Hydrazine1
Hydrochloric acid
Hydrogen cyanide
Hydrogen fluoride
Hydrogen sulphide
Hydroquinone1
Iron pentacarbonyl
Isobutyraldehyde
Isophorone diisocyanate
Isoprene
Isopropyl alcohol
p,p′-Isopropylidenediphenol
Isosafrole
106-46-7
612-83-9
107-06-2
75-09-2
120-83-2
78-87-5
77-73-6
111-42-2
84-66-2
64-67-5
124-40-3
121-69-7
68-12-2
1300-71-6
131-11-3
77-78-1
534-52-1
121-14-2
606-20-2
25321-14-6
117-84-0
123-91-1
122-39-4
106-89-8
110-80-5
111-15-9
140-88-5
100-41-4
541-41-3
74-85-1
107-21-1
75-21-8
96-45-7
7782-41-4
50-00-0
64-18-6
353-59-3
75-63-8
75-45-6
41834-16-6
34077-87-7
63938-10-3
1717-00-6
75-68-3
77-47-4
67-72-1
70-30-4
110-54-3
302-01-2
7647-01-0
74-90-8
7664-39-3
7783-06-4
123-31-9
13463-40-6
78-84-2
4098-71-9
78-79-5
67-63-0
80-05-7
120-58-1
84.
85.
86.
87.
88.
89.
90.
91.
92.
93.
94.
95.
96.
97.
98.
99.
100.
101.
102.
103.
104.
105.
106.
107.
108.
109.
110.
111.
112.
113.
114.
115.
116.
117.
118.
119.
120.
121.
122.
123.
124.
125.
126.
127.
128.
129.
130.
131.
132.
133.
134.
135.
136.
137.
138.
139.
140.
141.
142.
143.
144.
3553
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
p-Dichlorobenzène
3,3′-Dichlorobenzidine, dichlorhydrate
1,2-Dichloroéthane
Dichlorométhane
2,4-Dichlorophénol1
1,2-Dichloropropane
Dicyclopentadiène
Diéthanolamine1
Diisocyanate d’isophorone
Diisocyanate de 2,2,4-triméthylhexaméthylène
Diisocyanate de 2,4,4-triméthylhexaméthylène
Diisocyanate de diphénylméthane (polymérisé)
Diméthylamine
N,N-Diméthylaniline1
N,N-Diméthylformamide
Diméthylphénol
4,6-Dinitro-o-crésol1
Dinitrotoluène9
2,4-Dinitrotoluène
2,6-Dinitrotoluène
1,4-Dioxane
Dioxyde de chlore
Dioxyde de thorium
Diphénylamine
Disulfure de carbone
Épichlorohydrine
1,2-Époxybutane
2-Éthoxyéthanol
Éthylbenzène
Éthylène
Éthylèneglycol
Fer-pentacarbonyle
Fluor
Fluorure de calcium
Fluorure d’hydrogène
Fluorure de sodium
Formaldéhyde
Halon 1211
Halon 1301
HCFC-22
HCFC-12210
HCFC-12311
HCFC 12412
HCFC-141b
HCFC-142b
Hexachlorocyclopentadiène
Hexachloroéthane
Hexachlorophène
Hexafluorure de soufre
n-Hexane
Hydrazine1
Hydroperoxyde de cumène
Hydroquinone1
Imidazolidine-2-thione
Indice de couleur bleu direct 218
Indice de couleur jaune de dispersion 3
Indice de couleur jaune de solvant 14
Indice de couleur orange de solvant 7
Indice de couleur rouge alimentaire 15
Indice de couleur rouge de base 1
Indice de couleur vert acide 3
106-46-7
612-83-9
107-06-2
75-09-2
120-83-2
78-87-5
77-73-6
111-42-2
4098-71-9
16938-22-0
15646-96-5
9016-87-9
124-40-3
121-69-7
68-12-2
1300-71-6
534-52-1
25321-14-6
121-14-2
606-20-2
123-91-1
10049-04-4
1314-20-1
122-39-4
75-15-0
106-89-8
106-88-7
110-80-5
100-41-4
74-85-1
107-21-1
13463-40-6
7782-41-4
7789-75-5
7664-39-3
7681-49-4
50-00-0
353-59-3
75-63-8
75-45-6
41834-16-6
34077-87-7
63938-10-3
1717-00-6
75-68-3
77-47-4
67-72-1
70-30-4
2551-62-4
110-54-3
302-01-2
80-15-9
123-31-9
96-45-7
28407-37-6
2832-40-8
842-07-9
3118-97-6
81-88-9
989-38-8
4680-78-8
3554
145.
146.
147.
148.
149.
150.
151.
152.
153.
154.
155.
156.
157.
158.
159.
160.
161.
162.
163.
164.
165.
166.
167.
168.
169.
170.
171.
172.
173.
174.
175.
176.
177.
178.
179.
180.
181.
182.
183.
184.
185.
186.
187.
188.
189.
190.
191.
192.
193.
194.
195.
196.
197.
198.
199.
200.
201.
202.
203.
204.
205.
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
PART 1 — Continued
PARTIE 1 (suite)
GROUP 1 SUBSTANCES — Continued
SUBSTANCES DU GROUPE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number†
Lithium carbonate
Maleic anhydride
Manganese5
2-Mercaptobenzothiazole
Methanol
2-Methoxyethanol
2-Methoxyethyl acetate
Methyl acrylate
Methyl tert-butyl ether
p,p′-Methylenebis(2-chloroaniline)
1,1-Methylenebis(4-isocyanatocyclohexane)
Methylenebis(phenylisocyanate)
p,p′-Methylenedianiline
Methyl ethyl ketone
Methyl iodide
Methyl isobutyl ketone
Methyl methacrylate
N-Methylolacrylamide
2-Methylpyridine
N-Methyl-2-pyrrolidone
Michler’s ketone1
Molybdenum trioxide
Naphthalene
Nickel5
Nitrate ion14
Nitric acid
Nitrilotriacetic acid1
p-Nitroaniline
Nitrobenzene
Nitroglycerin
p-Nitrophenol1
2-Nitropropane
N-Nitrosodiphenylamine
Nonylphenol and its ethoxylates15
Octylphenol and its ethoxylates16
Paraldehyde
Pentachloroethane
Peracetic acid1
Phenol1
p-Phenylenediamine1
o-Phenylphenol1
Phosgene
Phosphorus17
Phosphorus (total)18
Phthalic anhydride
Polymeric diphenylmethane diisocyanate
Potassium bromate
Propargyl alcohol
Propionaldehyde
Propylene
Propylene oxide
Pyridine1
Quinoline1
p-Quinone
Safrole
Selenium5
Silver5
Sodium fluoride
Sodium nitrite
Styrene
Styrene oxide
554-13-2
108-31-6
*
149-30-4
67-56-1
109-86-4
110-49-6
96-33-3
1634-04-4
101-14-4
5124-30-1
101-68-8
101-77-9
78-93-3
74-88-4
108-10-1
80-62-6
924-42-5
109-06-8
872-50-4
90-94-8
1313-27-5
91-20-3
*
*
7697-37-2
139-13-9
100-01-6
98-95-3
55-63-0
100-02-7
79-46-9
86-30-6
*
*
123-63-7
76-01-7
79-21-0
108-95-2
106-50-3
90-43-7
75-44-5
7723-14-0
*
85-44-9
9016-87-9
7758-01-2
107-19-7
123-38-6
115-07-1
75-56-9
110-86-1
91-22-5
106-51-4
94-59-7
*
*
7681-49-4
7632-00-0
100-42-5
96-09-3
145.
146.
147.
148.
149.
150.
151.
152.
153.
154.
155.
156.
157.
158.
159.
160.
161.
162.
163.
164.
165.
166.
167.
168.
169.
170.
171.
172.
173.
174.
175.
176.
177.
178.
179.
180.
181.
182.
183.
184.
185.
186.
187.
188.
189.
190.
191.
192.
193.
194.
195.
196.
197.
198.
199.
200.
201.
202.
203.
204.
205.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Indice de couleur vert de base 4
Iodométhane
Isobutyraldéhyde
Isoprène
p,p′-Isopropylidènediphénol
Isosafrole
Manganèse5
2-Mercaptobenzothiazole
Méthacrylate de méthyle
Méthanol
2-Méthoxyéthanol
p,p′-Méthylènebis(2-chloroaniline)
1,1-Méthylènebis(4-isocyanatocyclohexane)
Méthylènebis(phénylisocyanate)
p,p′-Méthylènedianiline
Méthyléthylcétone
Méthylisobutylcétone
2-Méthylpropan-1-ol
2-Méthylpropan-2-ol
2-Méthylpyridine
N-Méthyl-2-pyrrolidone
N-Méthylolacrylamide
Naphtalène
Nickel5
Nitrate13
Nitrite de sodium
p-Nitroaniline
Nitrobenzène
Nitroglycérine
p-Nitrophénol1
2-Nitropropane
N-Nitrosodiphénylamine
Nonylphénol et ses dérivés éthoxylés14
Octylphénol et ses dérivés éthoxylés15
Oxyde d’aluminium16
Oxyde de décabromodiphényle
Oxyde d’éthylène
Oxyde de propylène
Oxyde de styrène
Oxyde de tert-butyle et de méthyle
Paraldéhyde
Pentachloroéthane
Peroxyde de benzoyle
Phénol1
p-Phénylènediamine1
o-Phénylphénol1
Phosgène
Phosphore17
Phosphore (total)18
Phtalate de benzyle et de butyle
Phtalate de bis(2-éthylhexyle)
Phtalate de dibutyle
Phtalate de diéthyle
Phtalate de diméthyle
Phtalate de di-n-octyle
Propionaldéhyde
Propylène
Pyridine1
Quinoléine1
p-Quinone
Safrole
569-64-2
74-88-4
78-84-2
78-79-5
80-05-7
120-58-1
*
149-30-4
80-62-6
67-56-1
109-86-4
101-14-4
5124-30-1
101-68-8
101-77-9
78-93-3
108-10-1
78-83-1
75-65-0
109-06-8
872-50-4
924-42-5
91-20-3
*
*
7632-00-0
100-01-6
98-95-3
55-63-0
100-02-7
79-46-9
86-30-6
*
*
1344-28-1
1163-19-5
75-21-8
75-56-9
96-09-3
1634-04-4
123-63-7
76-01-7
94-36-0
108-95-2
106-50-3
90-43-7
75-44-5
7723-14-0
*
85-68-7
117-81-7
84-74-2
84-66-2
131-11-3
117-84-0
123-38-6
115-07-1
110-86-1
91-22-5
106-51-4
94-59-7
Le 5 décembre 2009
206.
207.
208.
209.
210.
211.
212.
213.
214.
215.
216.
217.
218.
219.
220.
221.
222.
223.
224.
225.
226.
227.
228.
229.
230.
231.
232.
Gazette du Canada Partie I
PART 1 — Continued
PARTIE 1 (suite)
GROUP 1 SUBSTANCES — Continued
SUBSTANCES DU GROUPE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number†
Sulphur hexafluoride
Sulphuric acid
1,1,1,2-Tetrachloroethane
1,1,2,2-Tetrachloroethane
Tetrachloroethylene
Tetracycline hydrochloride
Thiourea
Thorium dioxide
Titanium tetrachloride
Toluene
Toluene-2,4-diisocyanate
Toluene-2,6-diisocyanate
Toluenediisocyanate10
Total reduced sulphur19
1,2,4-Trichlorobenzene
1,1,2-Trichloroethane
Trichloroethylene
Triethylamine
1,2,4-Trimethylbenzene
2,2,4-Trimethylhexamethylene diisocyanate
2,4,4-Trimethylhexamethylene diisocyanate
Vanadium20
Vinyl acetate
Vinyl chloride
Vinylidene chloride
Xylene21
Zinc5
2551-62-4
7664-93-9
630-20-6
79-34-5
127-18-4
64-75-5
62-56-6
1314-20-1
7550-45-0
108-88-3
584-84-9
91-08-7
26471-62-5
*
120-82-1
79-00-5
79-01-6
121-44-8
95-63-6
16938-22-0
15646-96-5
7440-62-2
108-05-4
75-01-4
75-35-4
1330-20-7
*
206.
207.
208.
209.
210.
211.
212.
213.
214.
215.
216.
217.
218.
219.
220.
221.
222.
223.
224.
225.
226.
227.
228.
229.
230.
231.
232.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Sélénium5
Styrène
Sulfate de diéthyle
Sulfate de diméthyle
Sulfure de carbonyle
Sulfure d’hydrogène
Soufre réduit total19
1,1,1,2-Tétrachloroéthane
1,1,2,2-Tétrachloroéthane
Tétrachloroéthylène
Tétrachlorure de carbone
Tétrachlorure de titane
Thio-urée
Toluène
Toluènediisocyanate9
Toluène-2,4-diisocyanate
Toluène-2,6-diisocyanate
1,2,4-Trichlorobenzène
1,1,2-Trichloroéthane
Trichloroéthylène
Triéthylamine
Trifluorure de bore
1,2,4-Triméthylbenzène
Trioxyde de molybdène
Vanadium20
Xylène21
Zinc5
*
100-42-5
64-67-5
77-78-1
463-58-1
7783-06-4
*
630-20-6
79-34-5
127-18-4
56-23-5
7550-45-0
62-56-6
108-88-3
26471-62-5
584-84-9
91-08-7
120-82-1
79-00-5
79-01-6
121-44-8
7637-07-2
95-63-6
1313-27-5
7440-62-2
1330-20-7
*
GROUP 2 SUBSTANCES
233.
SUBSTANCES DU GROUPE 2
Name
CAS
Registry
Number†
Mercury5
*
233.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Mercure5
*
GROUP 3 SUBSTANCES
234.
SUBSTANCES DU GROUPE 3
Name
CAS
Registry
Number†
Cadmium5
*
234.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Cadmium5
*
GROUP 4 SUBSTANCES
235.
236.
237.
238.
SUBSTANCES DU GROUPE 4
Name
CAS
Registry
Number†
Arsenic5
Hexavalent chromium5
Lead22, 23
Tetraethyl lead
*
*
*
78-00-2
235.
236.
237.
238.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Arsenic5
Chrome hexavalent5
Plomb22, 23
Plomb tétraéthyle
*
*
*
78-00-2
PART 2
239.
240.
3555
PARTIE 2
Name
CAS
Registry
Number†
Acenaphthene
Acenaphthylene
83-32-9
208-96-8
239.
240.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Acénaphtène
Acénaphtylène
83-32-9
208-96-8
3556
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
PART 2 — Continued
241.
242.
243.
244.
245.
246.
247.
248.
249.
250.
251.
252.
253.
254.
255.
256.
257.
258.
259.
260.
261.
262.
263.
264.
265.
266.
267.
PARTIE 2 (suite)
Name
CAS
Registry
Number†
Benzo(a)anthracene
Benzo(a)phenanthrene
Benzo(a)pyrene
Benzo(b)fluoranthene
Benzo(e)pyrene
Benzo(g,h,i)perylene
Benzo(j)fluoranthene
Benzo(k)fluoranthene
Dibenzo(a,j)acridine
Dibenzo(a,h)acridine
Dibenzo(a,h)anthracene
Dibenzo(a,e)fluoranthene
Dibenzo(a,e)pyrene
Dibenzo(a,h)pyrene
Dibenzo(a,i)pyrene
Dibenzo(a,l)pyrene
7H-Dibenzo(c,g)carbazole
7,12-Dimethylbenz(a)anthracene
Fluoranthene
Fluorene
Indeno(1,2,3-c,d)pyrene
3-Methylcholanthrene
5-Methylchrysene
1-Nitropyrene
Perylene
Phenanthrene
Pyrene
56-55-3
218-01-9
50-32-8
205-99-2
192-97-2
191-24-2
205-82-3
207-08-9
224-42-0
226-36-8
53-70-3
5385-75-1
192-65-4
189-64-0
189-55-9
191-30-0
194-59-2
57-97-6
206-44-0
86-73-7
193-39-5
56-49-5
3697-24-3
5522-43-0
198-55-0
85-01-8
129-00-0
241.
242.
243.
244.
245.
246.
247.
248.
249.
250.
251.
252.
253.
254.
255.
256.
257.
258.
259.
260.
261.
262.
263.
264.
265.
266.
267.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Benzo(a)anthracène
Benzo(a)phénanthrène
Benzo(a)pyrène
Benzo(b)fluoranthène
Benzo(e)pyrène
Benzo(g,h,i)pérylène
Benzo(j)fluoranthène
Benzo(k)fluoranthène
Dibenzo(a,j)acridine
Dibenzo(a,h)acridine
Dibenzo(a,h)anthracène
Dibenzo(a,e)fluoranthène
Dibenzo(a,e)pyrène
Dibenzo(a,h)pyrène
Dibenzo(a,i)pyrène
Dibenzo(a,l)pyrène
7H-Dibenzo(c,g)carbazole
7,12-Diméthylbenzo(a)anthracène
Fluoranthène
Fluorène
Indeno(1,2,3-c,d) pyrène
3-Méthylcholanthrène
5-Méthylchrysène
1-Nitropyrène
Pérylène
Phénanthrène
Pyrène
56-55-3
218-01-9
50-32-8
205-99-2
192-97-2
191-24-2
205-82-3
207-08-9
224-42-0
226-36-8
53-70-3
5385-75-1
192-65-4
189-64-0
189-55-9
191-30-0
194-59-2
57-97-6
206-44-0
86-73-7
193-39-5
56-49-5
3697-24-3
5522-43-0
198-55-0
85-01-8
129-00-0
PART 3
268.
269.
270.
271.
272.
273.
274.
275.
276.
277.
278.
279.
280.
281.
282.
283.
284.
285.
PARTIE 3
Name
CAS
Registry
Number†
2,3,7,8-Tetrachlorodibenzo-p-dioxin
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzo-p-dioxin
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxin
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzo-p-dioxin
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxin
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzo-p-dioxin
Octachlorodibenzo-p-dioxin
2,3,7,8-Tetrachlorodibenzofuran
2,3,4,7,8-Pentachlorodibenzofuran
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzofuran
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzofuran
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzofuran
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzofuran
2,3,4,6,7,8-Hexachlorodibenzofuran
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzofuran
1,2,3,4,7,8,9-Heptachlorodibenzofuran
Octachlorodibenzofuran
Hexachlorobenzene
1746-01-6
40321-76-4
39227-28-6
19408-74-3
57653-85-7
35822-46-9
3268-87-9
51207-31-9
57117-31-4
57117-41-6
70648-26-9
72918-21-9
57117-44-9
60851-34-5
67562-39-4
55673-89-7
39001-02-0
118-74-1
268.
269.
270.
271.
272.
273.
274.
275.
276.
277.
278.
279.
280.
281.
282.
283.
284.
285.
PART 4 — CRITERIA AIR
CONTAMINANTS (CACs)
286.
287.
288.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
2,3,7,8-Tétrachlorodibenzo-p-dioxine
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzo-p-dioxine
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzo-p-dioxine
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzo-p-dioxine
Octachlorodibenzo-p-dioxine
2,3,7,8-Tétrachlorodibenzofurane
2,3,4,7,8-Pentachlorodibenzofurane
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzofurane
1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzofurane
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzofurane
1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzofurane
2,3,4,6,7,8-Hexachlorodibenzofurane
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzofurane
1,2,3,4,7,8,9-Heptachlorodibenzofurane
Octachlorodibenzofurane
Hexachlorobenzène
1746-01-6
40321-76-4
39227-28-6
19408-74-3
57653-85-7
35822-46-9
3268-87-9
51207-31-9
57117-31-4
57117-41-6
70648-26-9
72918-21-9
57117-44-9
60851-34-5
67562-39-4
55673-89-7
39001-02-0
118-74-1
PARTIE 4 — PRINCIPAUX CONTAMINANTS
ATMOSPHÉRIQUES (PCA)
Name
CAS
Registry
Number†
Carbon monoxide
Nitrogen oxides (expressed as NO2)
PM2.5
630-08-0
11104-93-1
*
286.
287.
288.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Composés organiques volatils24
Dioxyde de soufre
Matière particulaire totale
*
7446-09-5
*
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
PART 4 — CRITERIA AIR
CONTAMINANTS (CACs) — Continued
289.
290.
291.
292.
Name
CAS
Registry
Number†
PM10
Sulphur dioxide
Total particulate matter
Volatile organic compounds24
*
7446-09-5
*
*
3557
PARTIE 4 — PRINCIPAUX CONTAMINANTS
ATMOSPHÉRIQUES (PCA) [suite]
289.
290.
291.
292.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Monoxyde de carbone
Oxydes d’azote (exprimés sous forme de NO2)
PM2,5
PM10
630-08-0
11104-93-1
*
*
PART 5 — VOLATILE ORGANIC COMPOUNDS WITH
ADDITIONAL REPORTING REQUIREMENTS
PARTIE 5 — COMPOSÉS ORGANIQUES VOLATILS
FAISANT L’OBJET D’UNE DÉCLARATION
PLUS DÉTAILLÉE
INDIVIDUAL SUBSTANCES
SUBSTANCES INDIVIDUELLES
293.
294.
295.
296.
297.
298.
299.
300.
301.
302.
303.
304.
305.
306.
307.
308.
309.
310.
311.
312.
313.
314.
315.
316.
317.
318.
319.
320.
321.
322.
323.
324.
325.
326.
327.
328.
Name
CAS
Registry
Number†
Acetylene
Adipic acid
Aniline1
Benzene
1,3-Butadiene
2-Butoxyethanol
n-Butyl acetate
Chlorobenzene
p-Dichlorobenzene
1,2-Dichloroethane
Dimethylether
Ethyl acetate
Ethyl alcohol
Ethylene
Formaldehyde
Furfuryl alcohol
n-Hexane
Isopropyl alcohol
D-Limonene
Methanol
Methyl ethyl ketone
2-Methyl-3-hexanone
Methyl isobutyl ketone
Myrcene
beta-Phellandrene
Phenyl isocyanate
alpha-Pinene
beta-Pinene
Propane
Propylene
Styrene
Tetrahydrofuran
Toluene
1,2,4-Trimethylbenzene
Trimethylfluorosilane
Vinyl acetate
74-86-2
124-04-9
62-53-3
71-43-2
106-99-0
111-76-2
123-86-4
108-90-7
106-46-7
107-06-2
115-10-6
141-78-6
64-17-5
74-85-1
50-00-0
98-00-0
110-54-3
67-63-0
5989-27-5
67-56-1
78-93-3
7379-12-6
108-10-1
123-35-3
555-10-2
103-71-9
80-56-8
127-91-3
74-98-6
115-07-1
100-42-5
109-99-9
108-88-3
95-63-6
420-56-4
108-05-4
293.
294.
295.
296.
297.
298.
299.
300.
301.
302.
303.
304.
305.
306.
307.
308.
309.
310.
311.
312.
313.
314.
315.
316.
317.
318.
319.
320.
321.
322.
323.
324.
325.
326.
327.
328.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Acétate d’éthyle
Acétate de n-butyle
Acétate de vinyle
Acétylène
Acide adipique
Alcool furfurylique
Alcool isopropylique
Aniline1
Benzène
1,3-Butadiène
2-Butoxyéthanol
Chlorobenzène
p-Dichlorobenzène
1,2-Dichloroéthane
Diméthyléther
Éthanol
Éthylène
Formaldéhyde
n-Hexane
Isocyanate de phényle
D-Limonène
Méthanol
2-Méthyl-3-hexanone
Méthyléthylcétone
Méthylisobutylcétone
Myrcène
bêta-Phellandrène
alpha-Pinène
bêta-Pinène
Propane
Propylène
Styrène
Tétrahydrofurane
Toluène
1,2,4-Triméthylbenzène
Triméthylfluorosilane
141-78-6
123-86-4
108-05-4
74-86-2
124-04-9
98-00-0
67-63-0
62-53-3
71-43-2
106-99-0
111-76-2
108-90-7
106-46-7
107-06-2
115-10-6
64-17-5
74-85-1
50-00-0
110-54-3
103-71-9
5989-27-5
67-56-1
7379-12-6
78-93-3
108-10-1
123-35-3
555-10-2
80-56-8
127-91-3
74-98-6
115-07-1
100-42-5
109-99-9
108-88-3
95-63-6
420-56-4
3558
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
PART 5 — VOLATILE ORGANIC COMPOUNDS WITH
ADDITIONAL REPORTING REQUIREMENTS — Continued
PARTIE 5 — COMPOSÉS ORGANIQUES VOLATILS
FAISANT L’OBJET D’UNE DÉCLARATION
PLUS DÉTAILLÉE (suite)
ISOMER GROUPS
GROUPES D’ISOMÈRES
329.
330.
331.
332.
333.
334.
335.
336.
337.
338.
339.
340.
341.
342.
343.
344.
345.
346.
347.
348.
Name
CAS
Registry
Number†
Anthraquinone25
Butane25
Butene25
Cycloheptane25
Cyclohexene25
Cyclooctane25
Decane25
Dihydronaphthalene25
Dodecane25
Heptane25
Hexane26
Hexene25
Methylindan25
Nonane25
Octane25
Pentane25
Pentene25
Terpenes25
Trimethylbenzene27
Xylene25
*
*
25167-67-3
*
*
*
*
*
*
*
*
25264-93-1
27133-93-3
*
*
*
*
68956-56-9
25551-13-7
1330-20-7
329.
330.
331.
332.
333.
334.
335.
336.
337.
338.
339.
340.
341.
342.
343.
344.
345.
346.
347.
348.
OTHER GROUPS AND MIXTURES
Name
349.
Creosote
8001-58-9
349.
350.
Diethylene glycol butyl ether
112-34-5
350.
351.
352.
353.
Diethylene glycol ethyl ether acetate
Ethylene glycol butyl ether acetate
Ethylene glycol hexyl ether
112-15-2
112-07-2
112-25-4
351.
352.
353.
354.
355.
356.
357.
358.
359.
360.
361.
362.
363.
364.
365.
366.
367.
Heavy alkylate naphtha
Heavy aromatic solvent naphtha
Hydrotreated heavy naphtha
Hydrotreated light distillate
Light aromatic solvent naphtha
Mineral spirits
Naphtha
Propylene glycol butyl ether
Propylene glycol methyl ether acetate
Solvent naphtha light aliphatic
Solvent naphtha medium aliphatic
Stoddard solvent
VM & P naphtha
White mineral oil
64741-65-7
64742-94-5
64742-48-9
64742-47-8
64742-95-6
64475-85-0
8030-30-6
5131-66-8
108-65-6
64742-89-8
64742-88-7
8052-41-3
8032-32-4
8042-47-5
354.
355.
356.
357.
358.
359.
360.
361.
362.
363.
364.
365.
366.
367.
The Chemical Abstracts Service (CAS) Registry Number is the property of the
American Chemical Society and any use or redistribution, except as required in
supporting regulatory requirements and/or for reports to the Government when
the information and the reports are required by law or administrative policy, is
not permitted without the prior, written permission of the American Chemical
Society.
* No single CAS Registry Number applies to this substance.
1
“and its salts” — The CAS Registry Number corresponds to the weak acid or
base. However, this substance includes the salts of these weak acids and bases.
2
“fume or dust”
3
“fibrous forms”
Anthraquinone25
Butane25
Butène25
Cycloheptane25
Cyclohexène25
Cyclooctane25
Décane25
Dihydronaphtalène25
Dodécane25
Heptane25
Hexane26
Hexène25
Méthylindane25
Nonane25
Octane25
Pentane25
Pentène25
Terpènes25
Triméthylbenzène27
Xylène25
*
*
25167-67-3
*
*
*
*
*
*
*
*
25264-93-1
27133-93-3
*
*
*
*
68956-56-9
25551-13-7
1330-20-7
AUTRES GROUPES ET MÉLANGES
CAS
Registry
Number†
†
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Nom
†
Acétate de l’éther monobutylique d’éthylène
glycol
Acétate de l’éther monométhylique du propylène
glycol
Acétate monoéthylique du diéthylène glycol
Créosote
Distillat de pétrole (naphta, fraction lourde
hydrotraitée)
Distillats de pétrole (fraction légère hydrotraitée)
Essences minérales
Éther de diéthylène glycol monobutylique
Éther monobutylique de propylène glycol
Éther monohexylique d’éthylène glycol
Fraction légère du solvant naphta
Huile minérale blanche
Naphta
Naphta de pétrole (fraction des alkylés lourds)
Naptha VM et P (ligroïne)
Solvant naphta aliphatique, fraction médiane
Solvant naphta aromatique léger
Solvant naphta aromatique lourd
Solvant Stoddard
Numéro
d’enregistrement
CAS†
112-07-2
108-65-6
112-15-2
8001-58-9
64742-48-9
64742-47-8
64475-85-0
112-34-5
5131-66-8
112-25-4
64742-89-8
8042-47-5
8030-30-6
64741-65-7
8032-32-4
64742-88-7
64742-95-6
64742-94-5
8052-41-3
Le numéro d’enregistrement du Chemical Abstracts Service (CAS) est la propriété de l’American Chemical Society. Toute utilisation ou redistribution, sauf si
elle sert à répondre aux besoins législatifs ou est nécessaire pour les rapports au
gouvernement lorsque des informations ou des rapports sont exigés par la loi ou
une politique administrative, est interdite sans l’autorisation écrite préalable de
l’American Chemical Society.
* Il n’y a pas de numéro d’enregistrement du CAS unique pour cette substance.
1
« et ses sels ». Le numéro d’enregistrement du CAS correspond à l’acide ou à la
base faible. Toutefois, cette substance comprend les sels de ces acides et bases
faibles.
2
« fumée ou poussière »
Le 5 décembre 2009
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
Gazette du Canada Partie I
“Ammonia (total)” means the total of both of ammonia (NH3 — CAS
No. 7664-41-7) and the ammonium ion (NH4+) in solution.
“and its compounds”
“friable form”
“and its compounds,” except hexavalent chromium compounds
“all isomers,” including the individual isomers of cresol: m-cresol (CAS
No. 108-39-4), o-cresol (CAS No. 95-48-7) and p-cresol (CAS No. 106-44-5)
“ionic”
“mixed isomers”
“all isomers” including, but not limited to, HCFC-122 (CAS No. 354-21-2)
“all isomers” including, but not limited to, HCFC-123 (CAS No. 306-83-2) and
HCFC-123a (CAS No. 90454-18-5)
“all isomers” including, but not limited to, HCFC-124 (CAS No. 2837-89-0),
and HCFC-124a (CAS No. 354-25-6)
“in solution at a pH of 6.0 or greater”
Includes nonylphenol, its ethoxylates and derivatives with CAS Nos. 104-40-5;
25154-52-3; 84852-15-3; 1323-65-5; 26523-78-4; 28987-17-9; 68081-86-7;
68515-89-9; 68515-93-5; 68081-86-1; 104-35-8; 20427-84-3; 26027-38-3;
27177-05-5; 27177-08-8; 28679-13-2; 27986-36-3; 37251-69-7; 7311-27-5;
9016-45-9; 27176-93-8; 37340-60-6; 51811-79-1; 51938-25-1; 68412-53-3;
9051-57-4; 37205-87-1; 68412-54-4; 127087-87-0.
Includes octylphenol and its ethoxylates with CAS Nos. 140-66-9; 1806-26-4;
27193-28-8; 68987-90-6; 9002-93-1; 9036-19-5.
“yellow or white”
Does not include phosphorus (yellow or white) with CAS No. 7723-14-0.
This class of substances, expressed in terms of hydrogen sulphide, is restricted
to the following substances: hydrogen sulphide (CAS No. 7783-06-4), carbon
disulphide (CAS No. 75-15-0), carbonyl sulphide (CAS No. 463-58-1),
dimethyl sulphide (CAS No. 75-18-3), dimethyl disulphide (CAS No. 624-920), methyl mercaptan (CAS No. 74-93-1).
“(except when in an alloy) and its compounds”
“all isomers,” including the individual isomers of xylene: m-xylene (CAS
No. 108-38-3), o-xylene (CAS No. 95-47-6) and p-xylene (CAS No. 106-42-3)
“and its compounds,” except tetraethyl lead (CAS No. 78-00-2)
Does not include lead (and its compounds) contained in stainless steel, brass or
bronze alloys.
As defined in Schedule 2 to this Notice, and not limited by other parts of this
Schedule.
“all isomers”
“all isomers,” excluding n-hexane (CAS No. 110-54-3)
“all isomers,” excluding 1,2,4-trimethylbenzene (CAS No. 95-63-6)
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
3559
« forme friable »
« Ammoniac (total) » désigne la somme de l’ammoniac (NH3 — numéro du
CAS 7664-41-7) et de l’ion ammonium (NH4+) en solution.
« et ses composés »
« et ses composés », à l’exclusion des composés du chrome hexavalent
« tous les isomères », y compris les isomères du crésol : m-crésol (numéro du
CAS 108-39-4), o-crésol (numéro du CAS 95-48-7) et p-crésol (numéro du
CAS 106-44-5)
« ioniques »
« mélanges d’isomères »
« tous les isomères », y compris, sans y être limité, le HCFC-122 (numéro du
CAS 354-21-2)
« tous les isomères », y compris, sans y être limité, le HCFC-123 (numéro du
CAS 306-83-2) et le HCFC-123a (numéro du CAS 90454-18-5)
« tous les isomères », y compris, sans y être limité, le HCFC-124 (numéro du
CAS 2837-89-0) et le HCFC-124a (numéro du CAS 354-25-6)
« ion en solution à un pH de 6,0 ou plus »
Inclut le nonylphénol, ses dérivés éthoxylés et ses dérivés portant les numéros
du CAS : 104-40-5; 25154-52-3; 84852-15-3; 1323-65-5; 26523-78-4; 2898717-9; 68081-86-7; 68515-89-9; 68515-93-5; 68081-86-1; 104-35-8; 20427-84-3;
26027-38-3; 27177-05-5; 27177-08-8; 28679-13-2; 27986-36-3; 37251-69-7;
7311-27-5; 9016-45-9; 27176-93-8; 37340-60-6; 51811-79-1; 51938-25-1;
68412-53-3; 9051-57-4; 37205-87-1; 68412-54-4; 127087-87-0.
Inclut l’octylphénol et ses dérivés éthoxylés portant les numéros du CAS : 14066-9; 1806-26-4; 27193-28-8; 68987-90-6; 9002-93-1; 9036-19-5.
« formes fibreuses »
« jaune ou blanc »
N’inclut pas le phosphore (jaune ou blanc), dont le numéro du CAS est
7723-14-0.
Cette catégorie de substances, exprimée sous forme de sulfure d’hydrogène, se
limite aux substances suivantes : sulfure d’hydrogène (numéro du CAS 778306-4), disulfure de carbone (numéro du CAS 75-15-0), sulfure de carbonyle
(numéro du CAS 463-58-1), sulfure de diméthyle (numéro du CAS 75-18-3),
disulfure de diméthyle (numéro du CAS 624-92-0) et méthylmercaptan (numéro
du CAS 74-93-1).
« (sauf lorsqu’il est dans un alliage) et ses composés »
« tous les isomères », y compris les isomères individuels de xylène : m-xylène
(numéro du CAS 108-38-3), o-xylène (numéro du CAS 95-47-6) et p-xylène
(numéro du CAS 106-42-3)
« et ses composés », à l’exclusion du plomb tétraéthyle (numéro du
CAS 78-00-2)
Ne comprend pas le plomb (et ses composés) contenu dans l’acier inoxydable, le
laiton et les alliages de bronze.
La définition correspond à celle de l’annexe 2 du présent avis, mais n’est pas
limitée par les autres parties du présent avis.
« tous les isomères »
« tous les isomères », à l’exclusion du n-hexane (numéro du CAS 110-54-3)
« tous les isomères », à l’exclusion du 1,2,4-triméthylbenzène (numéro du
CAS 95-63-6)
SCHEDULE 2
ANNEXE 2
Definitions
1. The following definitions apply to this notice and its
schedules:
“alloy” means metal products containing two or more elements as
a solid solution, intermetallic compounds, and mixtures of metallic phases. « alliage »
“article” means a manufactured item that does not release a substance when it undergoes processing or other use. « article »
“base metal” means copper, lead, nickel or zinc. It does not include aluminum or any other metals. « métal commun »
“by-product” means a substance which is incidentally manufactured, processed or otherwise used at the facility at any concentration, and released to the environment or disposed of.
« sous-produit »
“CAS Registry Number” and “CAS No.” refer to the Chemical
Abstracts Service Registry Number. « numéro d’enregistrement
CAS » or « numéro du CAS »
“contiguous facility” means all buildings, equipment, structures
and stationary items that are located on a single site, or on contiguous sites or adjacent sites that are owned or operated by the
same person and that function as a single integrated site, including wastewater collection systems that release treated or
untreated wastewater into surface waters. « installation
contiguë »
Définitions
1. Les définitions suivantes s’appliquent au présent avis et à ses
annexes :
« alliage » Produit métallique contenant deux ou plusieurs éléments sous forme de solution solide, de composés intermétalliques ou de mélange de phases métalliques. “alloy”
« aluminium de récupération » Déchets ou matières contenant de
l’aluminium. “secondary aluminum”
« appareil à combustion externe » Appareil où le processus de
combustion se produit à la pression atmosphérique et dans un
excès d’air. “external combustion equipment”
« article » Produit manufacturé qui ne libère pas de substances
lorsqu’il est préparé ou utilisé d’une autre manière. “article”
« autre utilisation » ou « utilisation d’une autre manière » Toute
utilisation, élimination ou rejet d’une substance qui n’est pas
comprise dans les définitions de « fabrication » ou de « préparation » et comprend l’utilisation de sous-produits d’une autre
manière. “other use” ou “otherwise used”
« carrière » Excavation à ciel ouvert, et toute autre infrastructure
connexe, exploitée aux fins de la transformation, de la récupération ou de l’extraction du calcaire, du grès, de la dolomie, du
marbre, du granite ou d’autres roches consolidées. “quarry”
« combustible fossile » Combustible se présentant sous forme
solide ou liquide à température et pression normales, tel que le
3560
Canada Gazette Part I
“emission factors” means numerical values that relate the quantity
of substances emitted from a source to a common activity associated with those emissions, and that can be categorized as published emission factors or site-specific emission factors. « facteurs d’émission »
“employee” means an individual employed at the facility and
includes the owner of the facility who performs work on site at
the facility, and a person, such as a contractor, who, at the facility, performs work that is related to the operations of the facility, for the period of time that the person is performing that
work. « employé »
“external-combustion equipment” means any equipment with a
combustion process that occurs at atmospheric pressure and
with excess air. « appareil à combustion externe »
“facility” means a contiguous facility, a portable facility, a pipeline installation, or an offshore installation. « installation »
“fossil fuel” means fuel that is in a solid or liquid state at standard
temperature and pressure, such as coal, petroleum or any solid
or liquid fuel derived from such. « combustible fossile »
“full-time employee equivalent” means the unit obtained by dividing by 2 000 hours the sum of
(a) the total hours worked by individuals employed at the facility and the total hours of paid vacation and of sick leave
taken by individuals employed at the facility;
(b) the hours worked on site at the facility by the owner of
the facility, if not employed by the facility; and
(c) the hours worked on site at the facility by a person, such
as a contractor, who, at the facility, performs work related
to the operations of the facility. « équivalent d’employé à
temps plein »
“level of quantification” means, in respect of a substance, the
lowest concentration that can be accurately measured using
sensitive but routine sampling and analytical methods. « limite
de dosage »
“manufacture” means to produce, prepare, or compound a substance, and includes the incidental production of a substance as
a by-product. « fabrication »
“offshore installation” means an offshore drilling unit, production
platform or ship, or subsea installation that is related to the exploitation of oil or natural gas and that is attached or anchored
to the continental shelf of Canada or within Canada’s exclusive
economic zone. « installation extracôtière »
“other use” or “otherwise used” means any use, disposal or release of a substance which is not included in the definitions of
“manufacture” or “process,” and includes the other use of
by-products. « autre utilisation » or « utilisation d’une autre
manière »
“parent company” means the highest level company or group of
companies that owns or directly controls the reporting facility.
« société mère »
“pipeline installation” means a collection of equipment situated at
a single site, used in the operation of a natural gas transmission
or distribution pipeline. « installation de pipeline »
“pit” means an excavation that is open to the air, and any associated infrastructure, that is operated for the purpose of extracting sand, clay, marl, earth, shale, gravel, unconsolidated
rock, or other unconsolidated materials, but not bitumen.
« sablière »
“PM2.5” means any particulate matter with a diameter less than or
equal to 2.5 micrometres. « PM2,5 »
“PM10” means any particulate matter with a diameter less than or
equal to 10 micrometres. « PM10 »
December 5, 2009
charbon, le pétrole ou tous leurs dérivés liquides ou solides.
“fossil fuel”
« composés organiques volatils » Composés organiques volatils
définis dans la Liste des substances toxiques de l’annexe 1 de
la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
“volatile organic compounds”
« employé » Personne employée dans l’installation, y compris le
propriétaire de l’installation, qui exécute des travaux sur les
lieux de l’installation; personne, notamment un entrepreneur,
qui, sur les lieux de l’installation, exécute des travaux liés à
l’exploitation de l’installation, pendant la période des travaux.
“employee”
« équivalent d’employé à temps plein » Unité de mesure obtenue
en divisant par 2 000 heures la somme :
a) des heures totales travaillées par des personnes employées
dans l’installation et des heures totales payées en vacances et
en congés de maladie pris par des personnes employées dans
l’installation;
b) des heures travaillées sur les lieux par le propriétaire de
l’installation s’il n’est pas employé par celle-ci;
c) des heures travaillées sur les lieux de l’installation par une
personne, notamment un entrepreneur, qui exécute des travaux liés à l’exploitation de l’installation. “full-time employee
equivalent”
« fabrication » Production, préparation ou composition d’une
substance, y compris la production fortuite d’une substance
comme sous-produit. “manufacture”
« facteurs d’émission » Valeurs numériques moyennes qui lient la
quantité de substances émises par une source à une activité
courante associée à celles-ci et qui peuvent appartenir à l’une
ou l’autre de ces catégories : « facteurs d’émission publiés » ou
« facteurs d’émission propres à l’installation ». “emission
factors”
« installation » Installation contiguë, installation mobile, installation de pipeline ou installation extracôtière. “facility”
« installation contiguë » Tous les bâtiments, les équipements, les
ouvrages ou les articles fixes qui sont situés dans un lieu unique, dans des lieux contigus ou dans des lieux adjacents, qui
ont le même propriétaire ou exploitant et qui fonctionnent
comme un ensemble intégré unique, y compris les réseaux collecteurs d’eaux usées qui rejettent des eaux usées traitées ou
non traitées dans des eaux de surface. “contiguous facility”
« installation de pipeline » Ensemble d’équipements se trouvant
dans un seul lieu et qui est destiné au transport ou à la distribution, par pipeline, de gaz naturel. “pipeline installation”
« installation extracôtière » Plate-forme de forage, plate-forme ou
navire de production, ou installation sous-marine qui est liée à
l’exploitation de pétrole ou du gaz naturel et qui est rattachée
ou fixée au plateau continental du Canada ou qui se trouve
dans la zone économique exclusive du Canada. “offshore
installation”
« installation mobile » Équipement mobile de destruction des
PCB, installation mobile de préparation de l’asphalte et centrale mobile à béton. “portable facility”
« limite de dosage » Concentration la plus faible d’une substance
qui peut être mesurée avec exactitude au moyen de méthodes
d’analyse et d’échantillonnage précises mais courantes. “level
of quantification”
« matière particulaire totale » Matière particulaire dont le diamètre est inférieur à 100 micromètres. “total particulate matter”
« métal commun » Cuivre, plomb, nickel ou zinc. Cela n’inclut
pas l’aluminium ni d’autres métaux. “base metal”
Le 5 décembre 2009
“pollution prevention” means the use of processes, practices, materials, products, substances or energy that avoid or minimize
the creation of pollutants and waste, and reduce the overall risk
to the environment or human health. « prévention de la
pollution »
“portable facility” means portable PCB destruction equipment,
portable asphalt plants, and portable concrete batching plants.
« installation mobile »
“process” means the preparation of a substance, after its manufacture, for commercial distribution and includes preparation of
the substance in the same physical state or chemical form as
that received by the facility, or preparation which produces a
change in physical state or chemical form, and also includes the
processing of the substance as a by-product. « préparation »
“quarry” means an excavation that is open to the air and any associated infrastructure, that is operated for the purpose of
working, recovering or extracting limestone, sandstone, dolostone, marble, granite, or other consolidated rock. « carrière »
“recycling” means any activity that prevents a material or a component of the material from becoming a material destined for
disposal. « recyclage »
“secondary aluminum” means aluminum-bearing scrap or
aluminum-bearing materials. « aluminium de récupération »
“secondary lead” means lead-bearing scrap or lead-bearing materials, other than lead-bearing concentrates derived from a
mining operation. « plomb de récupération »
“terminal operations” means
(a) the use of storage tanks and associated equipment at a
site used to store or transfer crude oil, artificial crude or
intermediates of fuel products into or out of a pipeline; or
(b) operating activities of a primary distribution installation
normally equipped with floating roof tanks that receives
gasoline by pipeline, railcar, marine vessel or directly from a
refinery. « opérations de terminal »
“total particulate matter” means any particulate matter with a
diameter less than 100 micrometres. « matière particulaire
totale »
“treatment” means subjecting the substance to physical, chemical,
biological or thermal processes. « traitement »
“volatile organic compounds” means volatile organic compounds
as defined in the List of Toxic Substances in Schedule 1 of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999. « composés organiques volatils »
“wood preservation” means the use of a preservative for the preservation of wood by means of heat or pressure treatment, or
both, and includes the manufacture, blending, or reformulation
of wood preservatives for that purpose. « préservation du bois »
Gazette du Canada Partie I
3561
« numéro d’enregistrement CAS » ou « numéro du CAS » Numéro du Chemical Abstracts Service. “CAS Registry Number” ou
“CAS No.”
« opérations de terminal »
a) Utilisation de réservoirs de stockage et de l’équipement
connexe dans un lieu servant à conserver ou à transférer du
pétrole brut, du brut synthétique ou des intermédiaires de
combustibles vers un pipeline ou à partir de celui-ci;
b) activités d’exploitation d’une installation de distribution
primaire normalement équipée de réservoirs à toits flottants
qui reçoit de l’essence par pipeline, par wagons-citernes, par
vaisseaux maritimes ou directement d’une raffinerie. “terminal operations”
« plomb de récupération » Matières plombifères ou déchets métalliques plombifères, à l’exception des concentrés plombifères
provenant d’une exploitation minière. “secondary lead”
« PM2,5 » Matière particulaire dont le diamètre est égal ou inférieur à 2,5 micromètres. “PM2.5”
« PM10 » Matière particulaire dont le diamètre est égal ou inférieur à 10 micromètres. “PM10”
« préparation » Préparation d’une substance après sa fabrication
en vue d’être distribuée dans le commerce. La préparation
d’une substance peut mener ou non à une modification de l’état
physique ou de la forme chimique que la substance avait à sa
réception à l’installation et comprend la préparation de la substance comme sous-produit. “process”
« préservation du bois » Action de préserver le bois à l’aide d’un
agent de préservation appliqué sous pression ou à la chaleur, ou
les deux, ce qui comprend la fabrication, le mélange ou la reformulation d’agents de préservation du bois à cette fin. “wood
preservation”
« prévention de la pollution » Utilisation de procédés, pratiques,
matériaux, produits, substances ou formes d’énergie qui, d’une
part, empêchent ou réduisent la production de polluants ou de
déchets et, d’autre part, réduisent les risques d’atteinte à l’environnement ou à la santé humaine. “pollution prevention”
« recyclage » Toute activité qui permet d’éviter qu’une matière
ou un composant de celle-ci ne doive être éliminé. “recycling”
« sablière » Excavation à ciel ouvert, et toute infrastructure connexe, exploitée aux fins de l’extraction de sable, d’argile, de
marne, de terre, de schiste, de gravier, de roches meubles ou
d’autres matériaux meubles, mais non de bitume. “pit”
« société mère » Société — ou groupe de sociétés — située au
sommet de la hiérarchie des sociétés et qui exerce directement
un contrôle sur les activités sujettes à déclaration. “parent
company”
« sous-produit » Substance qui est, de façon fortuite, fabriquée,
préparée ou utilisée d’une autre manière par l’installation à
n’importe quelle concentration et qui est rejetée dans l’environnement ou éliminée. “by-product”
« traitement » Procédé physique, chimique, biologique ou thermique auquel est soumise une substance. “treatment”
3562
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
SCHEDULE 3
ANNEXE 3
Criteria for Reporting
Critères de déclaration
GENERAL
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
1. (1) This notice applies to any person who owns or operates a
facility if, during the 2009 calendar year, that facility
(a) is one at which any of the activities set out in section 2 of
this Schedule took place;
(b) is one at which the employees work a total of 20 000 hours
or more;
(c) is one at which the employees work a total of less than
20 000 hours and that meets the criteria of Part 4 of this Schedule; or
(d) is a pipeline installation; and
1. (1) Le présent avis s’applique à toute personne qui possède
ou exploite une installation, si, au cours de l’année civile 2009,
l’installation :
a) est une installation où l’une des activités figurant à l’article 2
de la présente annexe a eu lieu;
b) est une installation où des employés travaillent collectivement 20 000 heures ou plus;
c) est une installation où des employés travaillent collectivement moins de 20 000 heures et qui répond aux exigences de la
partie 4 de la présente annexe;
d) est une installation de pipeline; et
meets any of the other criteria set out in this schedule.
remplit l’un des autres critères énumérés dans la présente annexe.
(2) Despite subsection (1), this notice does not apply to a facility if, during the 2009 calendar year, that facility is exclusively
engaged in the exploration of oil or gas, or the drilling of oil or
gas wells.
2. The activities to which the employee criterion of a total of
20 000 hours or more of work does not apply are identified
below:
(a) non-hazardous solid waste incineration of 26 tonnes or
more of waste, including incineration with conical burners and
beehive burners;
(b) biomedical or hospital waste incineration of 26 tonnes or
more of waste;
(c) hazardous waste incineration;
(d) sewage sludge incineration;
(e) wood preservation;
(f) terminal operations;
(g) discharge of treated or untreated waste water from a waste
water collection system with an average discharge of 10 000
cubic metres or more per day into surface waters; or
(h) operations at pits or quarries where production is
500 000 tonnes or more.
3. (1) In calculating the mass reporting thresholds set out in this
Schedule, a person subject to this notice shall exclude the quantity
of a substance that is manufactured, processed or otherwise used
in the activities listed below:
(a) education or training of students;
(b) research or testing;
(c) maintenance and repair of vehicles, where vehicles include
automobiles, trucks, locomotives, ships or aircraft;
(d) distribution, storage, or retail sale of fuels, except as part of
terminal operations;
(e) wholesale or retail sale of articles or products that contain
the substance;
(f) retail sale of the substance;
(g) growing, harvesting, or management of a renewable natural
resource; or
(h) the practice of dentistry.
(2) For the purpose of paragraph (1)(c), the painting and stripping of vehicles or their components, and the rebuilding or remanufacturing of vehicle components, are not to be excluded from
the calculation of mass reporting thresholds in this Schedule.
(2) Malgré le paragraphe (1), cet avis ne s’applique pas à une
installation si, au cours de l’année civile 2009, cette installation
est engagée exclusivement dans les activités d’exploration pétrolière ou gazière ou dans le forage de puits de gaz ou de pétrole.
2. Les activités auxquelles ne s’applique pas le critère concernant les employés qui ont travaillé collectivement 20 000 heures et plus sont celles visées ci-dessous :
a) incinération de 26 tonnes ou plus de déchets solides non
dangereux, y compris l’incinération aux fours coniques ou
ronds;
b) incinération de 26 tonnes ou plus de déchets biomédicaux ou
hospitaliers;
c) incinération de déchets dangereux;
d) incinération de boues d’épuration;
e) préservation du bois;
f) opérations de terminal;
g) évacuation dans des eaux de surface d’eaux usées traitées ou
non traitées par un réseau collecteur d’eaux usées à un débit
moyen de 10 000 mètres cubes ou plus par jour;
h) activités d’une sablière ou d’une carrière où la production
est égale ou supérieure à 500 000 tonnes.
3. (1) Dans le calcul des seuils de déclaration établis à la présente annexe, une personne visée par le présent avis ne doit pas
inclure la quantité de la substance qui est fabriquée, préparée ou
utilisée d’une autre manière dans les activités suivantes :
a) éducation ou formation d’étudiants;
b) recherches ou essais;
c) entretien et réparation de véhicules tels que les automobiles,
camions, locomotives, navires et aéronefs;
d) distribution, stockage ou vente au détail de combustibles,
sauf dans le cadre d’opérations de terminal;
e) vente en gros ou au détail d’articles ou de produits qui
contiennent la substance;
f) vente au détail de la substance;
g) culture, récolte ou gestion d’une ressource naturelle
renouvelable;
h) dentisterie.
(2) Pour l’application de l’alinéa (1)c), la peinture et le décapage de véhicules ou de leurs pièces, ainsi que le reconditionnement
ou la remise à neuf de pièces de véhicules, doivent être inclus
dans le calcul des seuils de déclaration établis dans la présente
annexe.
Le 5 décembre 2009
(3) Despite subsection (1), the quantity of a substance listed in
Part 4 or 5 of Schedule 1 that is released to air as the result of
combustion of fuel in stationary combustion equipment shall be
included in calculating the mass reporting thresholds set out in
Part 4 or 5 of this Schedule.
(4) If the facility is exclusively engaged in one or more of
the activities listed in subsection (1), Parts 1 to 3 of Schedules 3
and 4 do not apply.
4. In calculating the mass reporting thresholds set out in this
Schedule, a person subject to this notice shall exclude the quantity
of a substance that is
(a) manufactured, processed or otherwise used for the exploration of oil or gas, or the drilling of oil or gas wells; or
(b) contained in
(i) articles that are processed or otherwise used,
(ii) materials used as structural components of the facility
but not the process equipment,
(iii) materials used in janitorial or facility grounds
maintenance,
(iv) materials used for personal use by employees or other
persons,
(v) materials used for the purpose of maintaining motor
vehicles operated by the facility, or
(vi) intake water or intake air, such as water used for process cooling or air used either as compressed air or for
combustion.
5. (1) In calculating the mass reporting thresholds set out in this
Schedule, a person subject to this notice shall exclude the quantity
of a substance that is contained in
(a) unconsolidated overburden;
(b) waste rock that is inert or clean according to the terms or
conditions of a valid federal or provincial operating permit issued for the facility; or
(c) components of tailings that are inert and inorganic and that
have not been reduced in size or otherwise physically or
chemically altered during the extraction, recovery or
beneficiation.
(2) If there is no applicable permit as referenced in paragraph (1)(b), a person subject to this notice shall exclude the
quantity of a substance that is contained in waste rock if
(a) the concentration of sulphur in the waste rock is greater
than 0.2%, and the ratio of neutralizing potential to acid generating potential is greater than or equal to 3:1; or
(b) the concentration of sulphur in the waste rock is less than or
equal to 0.2%.
(3) Despite paragraph (1)(b) and subsection (2), a person subject to this notice shall not exclude the quantity of arsenic contained in waste rock if the concentration of arsenic in the waste
rock is greater than 12 milligrams of arsenic per kilogram of
waste rock.
(4) Despite subsections (1), (2) and (3), a quantity of a substance released to air or surface waters from materials listed under
this section shall be included in the mass reporting thresholds.
6. (1) For the purpose of this notice, a disposal of a substance is
to be construed as its
(a) final disposal to landfill, land application or underground
injection, either on the facility site or at a location off the facility site;
Gazette du Canada Partie I
3563
(3) Malgré le paragraphe (1), la quantité d’une substance énumérée aux parties 4 ou 5 de l’annexe 1 qui a été rejetée dans
l’atmosphère résultant de la combustion de combustibles dans un
appareil à combustion fixe doit être incluse dans le calcul des
seuils de déclaration établis dans les parties 4 et 5 de la présente
annexe.
(4) Si l’installation est engagée exclusivement dans une ou plusieurs activités énumérées au paragraphe (1), les parties 1 à 3 des
annexes 3 et 4 ne s’appliquent pas.
4. Dans le calcul des seuils de déclaration établis à la présente
annexe, une personne visée par le présent avis ne doit pas inclure
la quantité de la substance qui est :
a) fabriquée, préparée ou utilisée d’une autre manière dans les
activités d’exploration pétrolière ou gazière ou dans le forage
de puits de gaz ou de pétrole;
b) contenue dans :
(i) des articles qui sont préparés ou utilisés d’une autre
manière,
(ii) des matériaux servant d’éléments de structure pour l’installation, à l’exclusion de l’équipement relatif aux procédés,
(iii) des matières utilisées pour des services de conciergerie
ou d’entretien du terrain de l’installation,
(iv) des matières destinées à l’usage personnel des employés
ou d’autres personnes,
(v) des matières utilisées pour entretenir les véhicules automobiles qui servent à l’exploitation de l’installation,
(vi) l’eau ou l’air d’admission, tels que l’eau de refroidissement, l’air comprimé ou l’air qui sert à la combustion.
5. (1) Dans le calcul des seuils de déclaration établis à la présente annexe, une personne visée par le présent avis ne doit pas
inclure la quantité de la substance qui est contenue dans :
a) des morts-terrains meubles;
b) des stériles inertes ou propres selon les stipulations d’une
autorisation d’exploitation fédérale ou provinciale valide qui
aurait été délivrée à l’installation;
c) des composants de résidus inertes et inorganiques qui n’ont
pas été amenuisés ou modifiés physiquement ou chimiquement lors de leur extraction, de leur récupération ou de leur
valorisation.
(2) En l’absence de l’autorisation mentionnée à l’alinéa (1)b),
la personne visée par le présent avis doit exclure la quantité d’une
substance présente dans les stériles au cas où :
a) la concentration de soufre dans les stériles est supérieure à
0,2 % et le potentiel de neutralisation est supérieur ou égal à
trois fois le potentiel d’acidification;
b) la concentration de soufre dans les stériles est inférieure ou
égale à 0,2 %.
(3) Malgré l’alinéa (1)b) et le paragraphe (2), une personne visée par le présent avis doit inclure la quantité d’arsenic dans les
stériles si la concentration d’arsenic dans les stériles est supérieure à 12 milligrammes d’arsenic par kilogramme de stériles.
(4) Malgré les paragraphes (1), (2) et (3), la quantité de la substance rejetée dans l’atmosphère ou les eaux de surface à partir
des matières énumérées dans la présente section doit être comprise dans les seuils de déclaration.
6. (1) Pour l’application du présent avis, l’élimination d’une
substance doit être interprétée comme :
a) son élimination définitive par enfouissement, épandage ou
injection souterraine, soit sur les lieux de l’installation ou dans
un endroit hors du site de l’installation;
3564
Canada Gazette Part I
(b) transfer to a location off the facility site for storage or treatment prior to final disposal; or
(c) movement into an area where tailings or waste rock are discarded or stored, and further managed to reduce or prevent releases to air, water or land, either on the facility site or at a location off the facility site.
(2) The quantity of a substance disposed of shall be included in
the calculation of the mass reporting thresholds for Parts 1
and 2 of this Schedule.
(3) The disposal of a substance is not to be included as a
release.
7. If the person who owns or operates a facility changes on or
after January 1, 2009, the person who owns or operates the facility as of December 31, 2009, shall report for the entire 2009 calendar year. If operations at a facility are terminated during the
2009 calendar year, the last owner or operator of that facility is
required to report for the portion of the 2009 calendar year during
which the facility was in operation.
December 5, 2009
b) son transfert dans un endroit hors du site de l’installation à
des fins de stockage ou de traitement avant élimination
définitive;
c) son déplacement dans un endroit où les résidus miniers ou
stériles sont mis au rebut ou stockés et amassés pour être
ensuite gérés de façon à réduire, voire prévenir, les rejets dans
l’atmosphère, dans l’eau ou le sol, que ce soit sur les lieux de
l’installation ou dans un endroit hors du site de l’installation.
(2) La quantité d’une substance éliminée doit être comprise
dans les seuils de déclaration pour les parties 1 et 2 de la présente
annexe.
(3) L’élimination d’une substance ne doit pas être considérée
comme un rejet.
7. Si, en date du 1er janvier 2009 ou après cette date, il y a
changement du propriétaire ou de l’exploitant d’une installation,
la personne qui possède ou exploite l’installation au 31 décembre
2009 doit faire une déclaration pour toute l’année 2009. Si les
activités d’une installation prennent fin au cours de l’année civile
2009, le dernier propriétaire ou exploitant doit faire une déclaration pour la période de l’année 2009 durant laquelle l’installation
était exploitée.
PART 1
PARTIE 1
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 1 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT DANS LA PARTIE 1 DE L’ANNEXE 1
8. (1) A person subject to this notice shall report information
pertaining to a contiguous facility or an offshore installation in
relation to a substance listed in Part 1 of Schedule 1, whether or
not there is a release, disposal or transfer off-site for recycling of
the substance, if, during 2009,
(a) employees at that facility worked a total of 20 000 hours or
more or an activity listed in section 2 of this Schedule took
place at that facility; and
(b) the substance was manufactured, processed or otherwise
used
(i) in a quantity equal to or greater than the applicable mass
reporting threshold set out in column 2 of Table 1, and
(ii) at a concentration equal to or greater than the applicable
concentration by weight set out in column 3 of Table 1, or
regardless of concentration if there is no corresponding value
in that column for the substance.
8. (1) Une personne visée par le présent avis doit fournir les
renseignements se rapportant à une substance figurant dans la
partie 1 de l’annexe 1, peu importe qu’il y ait ou non rejet, élimination ou transfert hors site de cette substance aux fins de recyclage à partir d’une installation contiguë ou d’une installation
extracôtière, si, en 2009 :
a) des employés de cette installation y ont collectivement travaillé 20 000 heures ou plus ou si une activité énumérée dans
l’article 2 de la présente annexe a été exercée dans cette
installation;
b) une substance a été fabriquée, préparée ou utilisée d’une autre manière,
(i) dans une quantité égale ou supérieure au seuil de déclaration applicable établi dans la colonne 2 du tableau 1,
(ii) dans une concentration égale ou supérieure à la concentration en poids applicable établie à la colonne 3 du tableau 1, ou quelle que soit la concentration s’il n’y a pas de
valeur correspondante dans cette colonne pour la substance.
(2) Pour l’application de l’alinéa (1)b), la quantité d’une substance qui est un sous-produit ou est contenue dans les résidus
miniers doit être comprise dans le calcul du seuil de déclaration
établi à la colonne 2 du tableau 1, quelle que soit la concentration.
(3) Pour l’application de l’alinéa (1)b), la quantité d’une substance contenue dans des stériles qui sont éliminés doit être comprise dans le calcul du seuil de déclaration établi à la colonne 2 du
tableau 1 si sa concentration est égale ou supérieure à la concentration en poids applicable établie à la colonne 3 du tableau 1
pour les substances du groupe 1, ou quelle que soit sa concentration pour les substances des groupes 2, 3 et 4.
9. Pour l’application de la présente partie, la personne visée par
le présent avis doit calculer le seuil de déclaration d’une substance figurant dans la partie 1 de l’annexe 1 comme suit :
a) pour la substance dont la note en bas de page indique « et
ses sels », la personne doit inclure le poids moléculaire de
l’acide ou de la base et non le poids total du sel;
(2) For the purpose of paragraph (1)(b), the quantity of a substance that is a by-product or is contained in tailings shall be included in the calculation of the mass reporting threshold set out in
column 2 of Table 1, regardless of concentration.
(3) For the purpose of paragraph (1)(b), the quantity of a substance contained in waste rock shall be included in the calculation
of the mass reporting threshold set out in column 2 of Table 1 if it
is at a concentration equal to or greater than the applicable concentration by weight set out in column 3 of Table 1 for Group 1
Substances, or regardless of concentration for Group 2, 3 and
4 Substances.
9. For the purpose of this Part, the person subject to this notice
shall calculate the mass reporting threshold for a substance listed
in Part 1 of Schedule 1 in accordance with the following:
(a) for a substance that is qualified with the footnote “and its
salts,” the person shall include the molecular weight of the acid
or the base and not the total weight of the salt;
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3565
b) pour la substance dont la note en bas de page indique « et
ses composés », la personne doit inclure l’élément pur et le
poids équivalent de l’élément contenu dans les substances, les
alliages ou les mélanges, à l’exception du plomb et de ses composés contenus dans l’acier inoxydable, le laiton et les alliages
de bronze;
c) pour l’ammoniac (total), la personne doit inclure l’ion ammonium (NH4+) en solution exprimé sous forme d’ammoniac et
inclure l’ammoniac (NH3);
d) pour le vanadium, la personne doit inclure l’élément pur et
le poids équivalent de l’élément contenu dans les substances ou
les mélanges, sauf s’il est contenu dans un alliage.
(b) for a substance that is qualified with the footnote “and its
compounds,” the person shall include the pure element and the
equivalent weight of the element contained in any substance,
alloy or mixture except for lead and its compounds that are
contained in stainless steel, brass or bronze alloys;
(c) for ammonia (total), the person shall include the ammonium
ion (NH4+) in solution expressed as ammonia and shall also include ammonia (NH3); or
(d) for vanadium, the person shall include the pure element and
the equivalent weight of the element contained in any substance or mixture except when it is contained in an alloy.
Table 1: Mass Reporting Threshold and Concentration by
Weight for Substances Listed in Part 1 of Schedule 1
Tableau 1 : Seuil de déclaration et concentration selon le poids
pour les substances figurant dans la partie 1 de l’annexe 1
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Column 1
Column 2
Column 3
Item
Substances in Part 1
of Schedule 1
Mass Reporting
Threshold
Concentration
by Weight
Article
Substances figurant dans
la partie 1 de l’annexe 1 Seuil de déclaration
Concentration
en poids
1.
2.
3.
4.
Group 1 Substances
Group 2 Substances
Group 3 Substances
Group 4 Substances
10 tonnes
5 kilograms
5 kilograms
50 kilograms
1%
N/A
0.1%
0.1%
1.
2.
3.
4.
Substances du groupe 1
Substances du groupe 2
Substances du groupe 3
Substances du groupe 4
1%
S/O
0,1 %
0,1 %
10 tonnes
5 kilogrammes
5 kilogrammes
50 kilogrammes
PART 2
PARTIE 2
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 2 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT DANS LA PARTIE 2 DE L’ANNEXE 1
10. A person subject to this notice shall report information pertaining to a contiguous facility, a portable facility or an offshore
installation in relation to substances listed in Part 2 of Schedule 1
if, during 2009,
(a) employees at that facility worked a total of 20 000 hours or
more or an activity listed in section 2 of this Schedule took
place at that facility; and
(b) the total quantity of all substances listed in Part 2 of Schedule 1 released, disposed of, or transferred off-site for recycling,
as a result of incidental manufacture or as a result of the generation of tailings, is 50 kilograms or more.
10. Une personne visée par le présent avis doit, pour une installation contiguë, une installation mobile ou une installation extracôtière, fournir des renseignements se rapportant aux substances
figurant dans la partie 2 de l’annexe 1 si, en 2009 :
a) des employés de cette installation y ont collectivement travaillé 20 000 heures ou plus, ou si une activité énumérée dans
l’article 2 de la présente annexe a été exercée dans cette
installation;
b) la quantité totale de toutes les substances figurant dans la
partie 2 de l’annexe 1, rejetées, éliminées ou transférées hors
site aux fins de recyclage par suite de leur fabrication fortuite
ou de la production de résidus miniers, est égale ou supérieure
à 50 kilogrammes.
11. Despite section 10, a person subject to this notice shall report information pertaining to a contiguous facility in relation to
substances listed in Part 2 of Schedule 1 if, during 2009,
(a) wood preservation using creosote took place at the facility;
and
(b) the substance was released, disposed of, or transferred offsite for recycling as a result of wood preservation using
creosote.
11. Malgré l’article 10, une personne visée par le présent avis
doit fournir les renseignements se rapportant aux substances figurant dans la partie 2 de l’annexe 1 à partir d’une installation contiguë si, en 2009 :
a) la préservation du bois au moyen de la créosote a été exercée
dans l’installation;
b) la substance a été rejetée, éliminée ou transférée hors site
aux fins de recyclage par suite de la préservation du bois au
moyen de la créosote.
PART 3
PARTIE 3
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 3 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT DANS LA PARTIE 3 DE L’ANNEXE 1
12. A person subject to this notice shall report information pertaining to a contiguous facility, a portable facility or an offshore
installation in relation to substances listed in Part 3 of Schedule 1
if, during 2009,
12. Une personne visée par le présent avis doit, pour une installation contiguë, une installation mobile ou une installation extracôtière, fournir les renseignements se rapportant aux substances
figurant dans la partie 3 de l’annexe 1 si, en 2009 :
3566
Canada Gazette Part I
(a) employees at that facility worked a total of 20 000 hours or
more or an activity listed in section 2 of this Schedule took
place at that facility; and
(b) one or more of the following activities took place at the
facility:
(i) non-hazardous solid waste incineration of 26 tonnes or
more of waste per year, including conical burners and beehive burners,
(ii) biomedical or hospital waste incineration of 26 tonnes or
more of waste per year,
(iii) hazardous waste incineration,
(iv) sewage sludge incineration,
(v) base metals smelting,
(vi) smelting of secondary aluminum,
(vii) smelting of secondary lead,
(viii) manufacturing of iron using a sintering process,
(ix) operation of electric arc furnaces in steel foundries,
(x) operation of electric arc furnaces in steel manufacturing,
(xi) production of magnesium,
(xii) manufacturing of portland cement,
(xiii) production of chlorinated organic solvents or chlorinated monomers,
(xiv) combustion of fossil fuel in a boiler unit with a nameplate capacity of 25 megawatts of electricity or greater,
for the purpose of producing steam for the production of
electricity,
(xv) combustion of hog fuel originating from logs that were
transported or stored in salt water in the pulp and paper
sector,
(xvi) combustion of fuel in kraft liquor boilers used in the
pulp and paper sector,
(xvii) wood preservation using pentachlorophenol, or
(xviii) titanium dioxide pigment production using the chloride process.
December 5, 2009
a) les employés de cette installation y ont collectivement travaillé 20 000 heures ou plus, ou si une activité mentionnée à
l’article 2 de la présente annexe a été exercée dans cette
installation;
b) une ou plusieurs des activités suivantes y ont été exercées :
(i) incinération de 26 tonnes ou plus de déchets solides non
dangereux par année, y compris les fours coniques ou ronds,
(ii) incinération de 26 tonnes ou plus de déchets biomédicaux ou hospitaliers par année,
(iii) incinération de déchets dangereux,
(iv) incinération de boues d’épuration,
(v) fusion primaire de métaux communs,
(vi) fusion d’aluminium de récupération,
(vii) fusion de plomb de récupération,
(viii) fabrication de fer par agglomération (sintérisation),
(ix) utilisation de fours à arc électrique dans des fonderies
d’acier,
(x) utilisation de fours à arc électrique dans la fabrication
d’acier,
(xi) production de magnésium,
(xii) fabrication de ciment portland,
(xiii) production de solvants organiques chlorés ou de monomères chlorés,
(xiv) combustion de combustibles fossiles dans une chaudière dont la capacité nominale de production d’électricité
est d’au moins 25 mégawatts, en vue de produire de la vapeur pour la production d’électricité,
(xv) brûlage de déchets de bois provenant de billes ayant été
transportées ou entreposées dans de l’eau salée dans le secteur des pâtes et papiers,
(xvi) combustion de combustibles dans des chaudières à liqueur kraft utilisées dans le secteur des pâtes et papiers,
(xvii) préservation du bois à l’aide de pentachlorophénol,
(xviii) production de pigments de dioxyde de titane par un
procédé au chlorure.
PART 4
PARTIE 4
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 4 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT DANS LA PARTIE 4 DE L’ANNEXE 1
13. A person subject to this notice shall report information in
relation to a substance listed in Part 4 of Schedule 1 if, during
2009, the substance was released to air from a facility in a quantity equal to or greater than the mass reporting threshold set out in
column 2 of Table 2 for that substance.
13. Une personne visée par le présent avis doit fournir les
renseignements se rapportant à une substance figurant dans la
partie 4 de l’annexe 1 si, en 2009, la substance a été rejetée dans
l’atmosphère à partir d’une installation en une quantité qui est
égale ou supérieure au seuil de déclaration établi dans la colonne 2 du tableau 2 pour cette substance.
14. Pour l’application de l’article 13, la personne doit inclure,
dans le calcul du seuil de déclaration pour une substance, seulement la quantité de la substance rejetée dans l’atmosphère par
suite de la combustion d’un combustible dans un système de
combustion fixe, si l’installation est :
a) une installation contiguë, une installation mobile ou une installation extracôtière où les employés ont collectivement travaillé moins de 20 000 heures mais n’est pas une installation où
une activité mentionnée à l’article 2 de la présente annexe y a
été exercée;
b) une installation de pipeline;
c) utilisée exclusivement pour exercer une activité figurant à
l’article 3 de la présente annexe.
14. For the purpose of section 13, the person shall include only
the quantity of the substance released to air from the combustion
of fuel in stationary combustion equipment at the facility when
calculating the mass reporting threshold for that substance, if the
facility is
(a) a contiguous facility, a portable facility or an offshore
installation where employees worked a total of less than
20 000 hours, but not one at which an activity listed in section 2 of this Schedule took place;
(b) a pipeline installation; or
(c) engaged exclusively in an activity listed in section 3 of this
Schedule.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
15. Despite sections 13 and 14, the person is not required to report information in relation to a substance listed in Part 4 of
Schedule 1 if the substance is released to air exclusively from
stationary, external combustion equipment, where
(a) the cumulative nameplate capacity of the equipment is less
than 10 million British Thermal Units per hour; and
(b) the only type of fuel combusted in the equipment is commercial grade natural gas, liquefied petroleum gas, Number 1
or 2 fuel oil or any combination thereof.
3567
16. A person subject to this notice shall express nitrogen oxides
as nitrogen dioxide on a mass basis when calculating the mass
reporting threshold for nitrogen oxides (expressed as NO2).
15. Malgré les articles 13 et 14, la personne n’est pas tenue de
produire une déclaration pour une substance figurant dans la partie 4 de l’annexe 1 si la substance est rejetée dans l’atmosphère
exclusivement par les appareils à combustion externe fixes, pour
lesquels :
a) la capacité nominale cumulative de ces appareils est inférieure à 10 millions de BTU (unités thermiques britanniques)
par heure;
b) le seul type de combustible brûlé dans ces appareils est du
gaz naturel de qualité commerciale, du gaz de pétrole liquéfié,
du mazout numéro 1 ou 2, ou n’importe quelle combinaison de
ces produits.
16. Une personne visée par le présent avis doit exprimer les
oxydes d’azote sous forme de dioxyde d’azote (NO2) dans leur
calcul du seuil de déclaration des oxydes d’azote.
Table 2: Mass Reporting Threshold for Substances
Listed in Part 4 of Schedule 1
Tableau 2 : Seuil de déclaration pour les substances
figurant dans la partie 4 de l’annexe 1
Colonne 2
Column 1
Column 2
Colonne 1
Item
Substance in Part 4 of Schedule 1
Mass Reporting
Threshold
Article
Substance figurant dans la
partie 4 de l’annexe 1
Seuil de déclaration
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Carbon monoxide
Nitrogen oxides (expressed as NO2)
PM2.5
PM10
Sulphur dioxide
Total particulate matter
Volatile organic compounds
20 tonnes
20 tonnes
0.3 tonnes
0.5 tonnes
20 tonnes
20 tonnes
10 tonnes
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Composés organiques volatils
Dioxyde de soufre
Matière particulaire totale
Monoxyde de carbone
Oxydes d’azote (exprimés sous forme de NO2)
PM2,5
PM10
10 tonnes
20 tonnes
20 tonnes
20 tonnes
20 tonnes
0,3 tonne
0,5 tonne
17. A person subject to this notice shall include releases to air
from road dust of PM2.5, PM10 and total particulate matter for the
calculation of the mass reporting thresholds set out in this Part if,
during 2009, vehicles travelled more than 10 000 vehicle kilometres on unpaved roads at the contiguous facility.
17. Une personne visée par le présent avis doit inclure les rejets
dans l’atmosphère de PM2,5, de PM10 et de matière particulaire
totale provenant de la poussière de route dans le calcul des seuils
de déclaration selon le poids établis dans la présente partie, si, en
2009, les véhicules ont parcouru plus de 10 000 kilomètresvéhicules sur des routes non asphaltées se trouvant sur le site de
l’installation contiguë.
PART 5
PARTIE 5
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 5 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT DANS LA PARTIE 5 DE L’ANNEXE 1
18. A person subject to this notice shall report information in
relation to a substance listed in Part 5 of Schedule 1 if the criteria
under section 13 or 14 for volatile organic compounds are satisfied and the substance was released to air in a quantity of 1 tonne
or more during 2009.
18. Une personne visée par le présent avis doit fournir les
renseignements se rapportant à une substance figurant dans la
partie 5 de l’annexe 1 si les critères énumérés dans l’article 13
ou 14 à l’égard des composés organiques volatils ont été respectés
et qu’a été rejetée dans l’atmosphère, en 2009, une quantité de la
substance qui est de 1 tonne ou plus.
SCHEDULE 4
ANNEXE 4
Information Required by this Notice and
Manner of Reporting
Renseignements requis par cet avis et
méthodes pour les fournir
GENERAL
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
1. If the person is required by federal or provincial legislation
or a municipal by-law to measure or monitor releases, disposals
or transfers off site for recycling of any of the substances set out
1. Si la personne est tenue, aux termes d’une loi fédérale ou
provinciale, ou d’un règlement municipal, de mesurer ou de surveiller les rejets, les éliminations ou les transferts hors site aux
3568
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
in Schedule 1 of this notice, the person shall report those data in
response to this notice.
fins de recyclage d’une des substances énumérées à l’annexe 1 du
présent avis, la personne doit déclarer les données à cet égard en
réponse au présent avis.
2. If the person is not subject to any of the requirements described in section 1 of this Schedule, the person shall report information by using one of the following methods: continuous
emission monitoring, predictive emission monitoring, source
testing, mass balance, published emission factors, site-specific
emission factors, or engineering estimates.
2. Si la personne n’est pas assujettie à l’une ou l’autre des exigences décrites à l’article 1 de la présente annexe, elle doit fournir
les renseignements selon l’une des méthodes suivantes : surveillance en continu des émissions, contrôle prédictif des émissions,
test à la source, bilan massique, facteurs d’émission publiés, facteurs d’émission propres à l’installation et estimations techniques.
3. If a person subject to this notice is not required to include a
quantity of a substance when calculating the mass reporting
threshold pursuant to Schedule 3, the person is not required to
report information in respect of those quantities of the substance
when reporting under this Schedule.
3. Si une personne visée par le présent avis n’est pas tenue
d’inclure une quantité d’une substance dans le calcul du seuil de
déclaration aux termes de l’annexe 3, cette personne n’a pas à
fournir de renseignements à l’égard de cette quantité de la substance en vertu de cette annexe.
4. A person subject to this notice shall provide a Statement of
Certification or electronic certification certifying that the information is true, accurate and complete or shall authorize another person to act on their behalf and so certify using the Statement of
Certification or electronic certification.
4. Une personne visée par le présent avis doit fournir une attestation ou une attestation électronique dans laquelle il est certifié
que les renseignements sont vrais, exacts et complets ou elle devrait autoriser une autre personne à agir en son nom en fournissant un certificat d’attestation ou une attestation électronique.
5. A person subject to this notice shall provide the required information using the on-line reporting system or by ordinary mail
sent to the address provided in this notice.
5. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements exigés en utilisant le système de déclaration en ligne
ou les communiquer par courrier ordinaire à l’adresse mentionnée
dans cet avis.
6. Information required to be reported under this Schedule pertains to the 2009 calendar year.
6. Les renseignements à fournir en vertu de la présente annexe
se rapportent à l’année civile 2009.
FACILITY INFORMATION
RENSEIGNEMENTS SUR L’INSTALLATION
7. A person subject to this notice shall report the following information in respect of a facility:
(a) the legal and trade name of the person, the facility name,
and the street and mailing addresses of the facility;
(b) the National Pollutant Release Inventory (NPRI) identification number;
(c) the number of full-time employee equivalents;
(d) the Dun and Bradstreet number (if applicable);
(e) the two- and four-digit Canadian Standard Industrial Classification (SIC) codes and the four-digit U.S. SIC code;
(f) the two- and four-digit North American Industry Classification System (NAICS) codes and the six-digit NAICS Canada
code;
(g) the name, position, street and mailing addresses, and telephone number of the person who is the contact for the public
(if available);
(h) the name, position, street and mailing addresses, and telephone number of the person who is the technical contact;
(i) the name, position, street and mailing addresses, and telephone number of the person co-ordinating the submission of
the report (if applicable);
(j) the name, position, street and mailing addresses, and telephone number of the person who owns or operates the facility
subject to this notice, or the company official authorized to act
on their behalf pursuant to section 4 of this Schedule;
(k) the business number of the facility;
(l) the latitude and longitude coordinates of the facility (required only if the facility is “portable” or the person is reporting in respect of the facility for the first time);
(m) if applicable, the legal name(s) of the person who is the
Canadian parent company, their street and mailing addresses,
and their percentage of ownership of the facility, their Dun and
Bradstreet number, and their business number;
7. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements suivants concernant une installation :
a) le nom légal et l’appellation commerciale de la personne, le
nom de l’installation et les adresses municipale et postale de
l’installation;
b) le numéro d’identité à l’Inventaire national des rejets de polluants (INRP);
c) le nombre d’équivalents d’employé à temps plein;
d) le numéro Dun et Bradstreet (s’il y a lieu);
e) le code de la classification type des industries (CTI) canadien à deux et à quatre chiffres ainsi que le code CTI des ÉtatsUnis à quatre chiffres;
f) le code du Système de classification des industries de
l’Amérique du Nord (SCIAN) à deux chiffres et à quatre chiffres ainsi que le code du SCIAN Canada à six chiffres;
g) le nom, le poste, les adresses municipale et postale et le numéro de téléphone de la personne-ressource responsable des
renseignements au public (s’il y a lieu);
h) le nom, le poste, les adresses municipale et postale et le numéro de téléphone de la personne-ressource responsable des
renseignements techniques;
i) le nom, le poste, les adresses municipale et postale et le numéro de téléphone de la personne responsable de la coordination de la présentation de la déclaration (s’il y a lieu);
j) le nom, le poste, les adresses municipale et postale, ainsi que
le numéro de téléphone, du propriétaire ou de l’exploitant de
l’installation visée par le présent avis ou de la personne de
l’entreprise qui agit officiellement en son nom, conformément
à l’article 4 de la présente annexe;
k) le numéro d’entreprise de l’installation;
l) les coordonnées (latitude et longitude) de l’installation (requises seulement si l’installation est mobile ou si la personne
fait la déclaration de l’installation visée pour la première fois);
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
(n) a statement indicating if an independent contractor completed the report, and if so, the name, company name, street
and mailing addresses, and telephone number of the independent contractor;
(o) identification of the activities listed in section 2 of Schedule 3 that took place at the facility;
(p) identification of the activities listed in paragraph 12(b) of
Schedule 3 that took place at the facility;
(q) identification of whether or not wood preservation using
creosote took place at the facility;
(r) identification of whether or not the person is required to report one or more substances listed in Part 4 of Schedule 1 and,
if the reporting is required, the usual daily and weekly operating schedule of the facility for each month and any periods of
time longer than one week when operations at the facility were
shut down; and
(s) identification of whether, during the 2009 calendar year, the
person subject to the notice prepared or was implementing a
pollution prevention plan, and if so, whether the pollution prevention plan was
(i) required by a notice published under Part 4 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, and, if yes, the
reference code for the notice published in the Canada
Gazette, Part I,
(ii) prepared or implemented for another government or
under another Act of Parliament, or
(iii) prepared or implemented by the person at that facility on
a voluntary basis.
3569
m) le cas échéant, les noms légaux de la personne qui constitue
la société mère canadienne, les adresses municipale et postale,
le pourcentage de l’installation que possède la société, leurs
numéro Dun et Bradstreet et leur numéro d’entreprise;
n) une déclaration indiquant si un fournisseur indépendant a
rempli la déclaration et, si c’est le cas, donnant le nom, le nom
de l’entreprise, les adresses municipale et postale et le numéro
de téléphone du fournisseur indépendant;
o) les activités figurant à l’article 2 de l’annexe 3 qui ont été
exercées à l’installation;
p) les activités figurant à l’alinéa 12b) de l’annexe 3 qui ont été
exercées à l’installation;
q) indiquer si oui ou non la préservation du bois au moyen de la
créosote a été exercée à l’installation;
r) indiquer si oui ou non la personne doit faire la déclaration
sur une ou plusieurs substances figurant dans la partie 4 de
l’annexe 1 et, si une telle déclaration est exigée, l’horaire type
d’exploitation journalier et hebdomadaire de l’installation pour
chaque mois ainsi que les périodes où le fonctionnement de
l’installation a été interrompu pendant plus d’une semaine;
s) indiquer si, au cours de l’année civile 2009, la personne visée par le présent avis a élaboré ou mis en œuvre un plan de
prévention de la pollution et, dans l’affirmative, si ce plan :
(i) était requis en vertu d’un avis publié aux termes de la partie 4 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), et, si oui, le code de référence de l’avis publié
dans la Partie I de la Gazette du Canada;
(ii) a été élaboré ou mis en œuvre par un autre ordre de gouvernement ou en vertu d’une autre loi du Parlement;
(iii) a été élaboré ou mis en œuvre par la personne visée de
l’installation de façon volontaire.
PART 1
PARTIE 1
INFORMATION TO PROVIDE RESPECTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 1 OF SCHEDULE 1
RENSEIGNEMENTS À FOURNIR CONCERNANT LES
SUBSTANCES FIGURANT DANS LA PARTIE 1
DE L’ANNEXE 1
8. A person subject to this notice shall report the following information in respect of each substance listed in Part 1 of Schedule 1 for which the criteria in Part 1 of Schedule 3 have been
satisfied:
(a) the identity of the substance, including, if applicable, its
CAS Registry Number;
(b) the nature of the manufacturing, if applicable, listed separately by on-site use or processing, for sale or distribution, as a
by-product, or as an impurity;
(c) the nature of the processing, if applicable, listed separately
as a reactant, as a formulation component, as an article component, for repackaging only, or as a by-product;
(d) the nature of the other use, if applicable, listed separately as
a physical or chemical processing aid, as a manufacturing aid,
for ancillary or other use, or as a by-product;
(e) the quantity released to air, stated separately by stack or
point releases, storage or handling releases, fugitive releases,
spills or other non-point releases;
(f) the quantity released to surface waters, stated separately by
direct discharges, spills, or leaks, and the name of, and quantity
released to, each receiving surface water body;
(g) the quantity released to land, stated separately by spills,
leaks, or other releases to land that are not disposals;
8. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements suivants pour chaque substance figurant dans la partie 1 de l’annexe 1 et répondant aux critères de déclaration établis
dans la partie 1 de l’annexe 3 :
a) la dénomination de la substance et, s’il y a lieu, le numéro
d’enregistrement CAS;
b) la nature de la fabrication, s’il y a lieu, décrite séparément :
pour utilisation ou préparation sur place, pour la vente ou la
distribution, comme sous-produit, ou comme impureté;
c) la nature de la préparation, s’il y a lieu, décrite séparément :
comme réactif, comme constituant d’une préparation, comme
constituant d’un article, pour réemballage seulement, ou
comme sous-produit;
d) la nature de l’utilisation d’une autre manière, s’il y a lieu,
décrite séparément : comme auxiliaire de traitement physique
ou chimique, comme auxiliaire de fabrication, pour utilisation
accessoire ou autre, ou comme sous-produit;
e) la quantité rejetée dans l’atmosphère, indiquée séparément :
rejets de cheminées ou ponctuels, rejets de stockage ou de manutention, émissions fugitives, déversements ou autres rejets
non ponctuels;
f) la quantité rejetée dans les plans d’eau, indiquée séparément :
évacuations directes, déversements ou fuites — ainsi que le
3570
Canada Gazette Part I
(h) the quantity disposed of on site to landfill, land application,
or underground injection, stated separately by landfill, land application, or underground injection;
(i) the net quantity disposed of on site to an area where tailings
or waste rock are discarded or stored, and further managed,
taking into account any additions or removals of the substance
from the area, stated separately by tailings management area, or
waste rock management area;
(j) the quantity transferred off site for disposal, stated separately by landfill, land application, underground injection, tailings management area, waste rock management area, or storage, and the name and street address of, and the quantity
transferred to, each receiving facility;
(k) the quantity transferred off site for treatment prior to final
disposal, stated separately by physical treatment, chemical
treatment, biological treatment, incineration or thermal treatment, or treatment in a municipal sewage treatment plant, and
the name and street address of, and the quantity transferred to,
each receiving facility;
(l) the quantity transferred off site for recycling, stated separately by energy recovery, recovery of solvents, recovery of
organic substances (not solvents), recovery of metals and metal
compounds, recovery of inorganic materials (not metals), recovery of acids or bases, recovery of catalysts, recovery of pollution abatement residues, refining or re-use of used oil, or
other, and the name and street address of, and the quantity
transferred to, each receiving facility;
(m) the method used to determine the quantities to be reported
for paragraphs (e) through (l), listed separately by continuous
emission monitoring, predictive emission monitoring, source
testing, mass balance, published emission factors, site-specific
emission factors, or engineering estimates;
(n) the concentration of the substance in tailings or waste rock
disposed of or transferred off site for disposal under paragraphs (i) and (j);
(o) if a quantity of a substance contained in waste rock has
been excluded pursuant to section 5 of Schedule 3, the relevant
permit number, name of issuing authority, applicable provisions, and date issued; or the concentration of sulphur and, if
applicable, the ratio of neutralizing potential to acid-generating
potential, for the waste rock which has been excluded;
(p) the quarterly breakdown of total releases referred to in paragraphs (e) through (g), by percentage;
(q) the reasons for changes in quantities of releases referred to
in paragraphs (e) through (g), from the previous year, listed
separately by changes in production levels, changes in the
method of determining the releases, pollution prevention activities, changes in on-site treatment, changes in disposals,
changes in transfers off site for recycling, other (specify), no
significant change or no change, or first year reporting the
substance;
(r) the reasons for disposals and transfers off site for recycling,
listed separately by production residues, off-specification products, expiration date has passed, contaminated materials, unusable parts or discards, pollution abatement residues, machining or finishing residues, site remediation residues, extraction
residues, beneficiation residues, or other;
(s) the reasons for changes in quantities disposed of from the
previous year, listed separately by changes in production levels, changes in the method of determining the disposals, pollution prevention activities, changes in on-site treatment, changes
in transfers off site for recycling, other (specify), no significant
change or no change, or first year reporting the substance;
December 5, 2009
nom de chaque plan d’eau récepteur et la quantité qui y a été
rejetée;
g) la quantité rejetée dans le sol, indiquée séparément : déversements, fuites ou autres rejets dans le sol qui ne sont pas des
éliminations;
h) la quantité éliminée sur place par enfouissement, épandage
ou injection souterraine, indiquée séparément : enfouissement,
épandage ou injection souterraine;
i) la quantité nette éliminée sur place dans un lieu où les résidus miniers ou stériles sont mis au rebut ou amassés pour être
ensuite gérés, prenant en compte tous les déversements de
la dite substance dans cette zone et tous les enlèvements de
la substance de cette dernière, indiquée séparément : lieu de
gestion des résidus miniers ou lieu de gestion des stériles;
j) la quantité transférée hors site pour l’élimination, indiquée
séparément : enfouissement, épandage, injection souterraine,
lieu de gestion des résidus miniers, lieu de gestion des stériles
ou stockage — ainsi que le nom et l’adresse municipale de chaque installation réceptrice et la quantité qui y a été envoyée;
k) la quantité transférée hors site aux fins de traitement, indiquée séparément : traitement physique, traitement chimique,
traitement biologique, incinération ou procédé thermique, ou
traitement dans une usine municipale d’épuration des eaux
usées — ainsi que le nom et l’adresse municipale de chaque
installation réceptrice et la quantité qui y a été transférée;
l) la quantité transférée hors site aux fins de recyclage, indiquée
séparément : récupération d’énergie, récupération de solvants,
récupération de substances organiques (excluant les solvants),
récupération de métaux et de leurs composés, récupération de
matières inorganiques (excluant les métaux), récupération
d’acides ou de bases, récupération de catalyseurs, récupération
de résidus de dépollution, raffinage ou réutilisation d’huiles
usées, ou autres — ainsi que le nom et l’adresse municipale
de chaque installation réceptrice et la quantité qui y a été
transférée;
m) la méthode utilisée pour déterminer les quantités à déclarer,
conformément aux alinéas e) à l), énumérée séparément : surveillance en continu des émissions, contrôle prédictif des émissions, test à la source, bilan massique, facteurs d’émission
publiés, facteurs d’émission propres à l’installation, ou estimations techniques;
n) la concentration de la substance présente dans les résidus ou
les stériles éliminés ou transférés hors site pour l’élimination en
vertu des alinéas i) et j);
o) si la quantité d’une substance présente dans les stériles est
exclue, en vertu de la section 5 de l’annexe 3, le numéro de
l’autorisation, le nom de l’autorité de délivrance, les dispositions en vigueur et la date de délivrance; ou la concentration de
soufre et, s’il y a lieu, le rapport du potentiel de neutralisation
au potentiel d’acidification des stériles exclus;
p) la répartition trimestrielle, en pourcentage, des rejets totaux
décrits aux alinéas e) à g);
q) les raisons expliquant les changements dans les quantités des
rejets décrites aux alinéas e) à g) par rapport à l’année précédente, décrites séparément : changements des niveaux de production, changements dans les méthodes utilisées pour
déterminer les quantités rejetées, activités de prévention de la
pollution, changements dans le traitement sur place, changements dans l’élimination, changements dans les transferts hors
site aux fins de recyclage, autres (préciser), aucun changement
important ou aucun changement, ou première année de déclaration pour cette substance;
r) les raisons expliquant l’élimination et les transferts hors site
aux fins de recyclage, décrites séparément : résidus de
Le 5 décembre 2009
(t) the reasons for changes in quantities transferred off site for
recycling from the previous year, listed separately by changes
in production levels, changes in the method of determining the
transfers, pollution prevention activities, changes in on-site
treatment, changes in disposals, other (specify), no significant
change or no change, or first year reporting the substance;
(u) the anticipated total releases described in paragraphs (e)
through (g), disposals, and transfers off site for recycling for
2010, 2011, and 2012; and
(v) any pollution prevention activities undertaken by the facility listed separately by
(i) materials or feedstock substitution, listed separately by
increased purity of materials, substituted materials, or other
(specify),
(ii) product design or reformulation, listed separately by
changed product specifications, modified design or composition, modified packaging, or other (specify),
(iii) equipment or process modifications, listed separately by
modified equipment, layout, or piping, used different process
catalyst, instituted better controls on operating bulk containers, changed from small-volume containers to bulk containers, modified stripping/cleaning equipment, changed to
mechanical stripping/cleaning devices, changed to aqueous
cleaners, modified or installed rinse systems, improved rinse
equipment design, improved rinse equipment operation,
modified spray systems or equipment, improved application
techniques, changed from spray to other system, other modification (specify),
(iv) spill and leak prevention, listed separately by improved
storage or stacking procedures, improved procedures for
loading, unloading, and transfer operations, installed overflow alarms or automatic shut-off valves, installed vapor recovery systems, implemented inspection or monitoring program of potential spill or leak sources, modified containment
procedures, improved draining procedures, other procedure
(specify),
(v) on-site reuse, recycling or recovery, listed separately by
instituted recirculation within a process, or other (specify),
(vi) improved inventory management or purchasing techniques, listed separately by instituted procedures to ensure
that materials do not stay in inventory beyond shelf-life, initiated testing of outdated material, eliminated shelf-life requirements for stable materials, instituted better labelling
procedures, instituted clearinghouse to exchange materials,
instituted improved purchasing procedures, other procedure
(specify),
(vii) improved operating practices or training, listed separately by improved maintenance scheduling, record keeping
or procedures, changed production schedule to minimize
equipment and feedstock changeovers, training related to
pollution prevention, other practice (specify),
(viii) modifications, procedures or practices other than any
set out in the preceding subparagraphs, or
(ix) no pollution prevention activities.
Gazette du Canada Partie I
3571
production, produits hors spécification, date d’expiration dépassée, matières contaminées, pièces inutilisables ou rebuts, résidus de dépollution, résidus d’usinage ou de finition, résidus
de remise en état des lieux, résidus d’extraction, résidus de valorisation, ou autres;
s) les raisons expliquant les changements dans les quantités
éliminées par rapport à l’année précédente, décrites séparément : changements des niveaux de production, changements
dans les méthodes utilisées pour déterminer les quantités éliminées, activités de prévention de la pollution, changements dans
le traitement sur place, changements dans les transferts hors site aux fins de recyclage, autres (préciser), aucun changement
important ou aucun changement, ou première année de déclaration pour cette substance;
t) les raisons expliquant les changements dans les quantités
transférées hors site aux fins de recyclage par rapport à l’année
précédente, décrites séparément : changements des niveaux de
production, changements dans les méthodes utilisées pour déterminer les quantités transférées, activités de prévention de la
pollution, changements dans le traitement sur place, changements dans l’élimination, autres (préciser), aucun changement
important ou aucun changement, ou première année de déclaration pour cette substance;
u) le total prévu des rejets décrits aux alinéas e) à g), des éliminations et des transferts hors site aux fins de recyclage pour
2010, 2011 et 2012;
v) toutes les activités de prévention de la pollution mises en
œuvre par l’installation, énumérées séparément selon :
(i) la substitution de matériaux (matières premières notamment), énumérés séparément : matières plus pures, autres
matières, ou autres (préciser),
(ii) la nouvelle conception ou reformulation du produit, décrite séparément : modification des caractéristiques du produit, modification de la conception ou de la composition,
modification de l’emballage, ou autres (préciser),
(iii) la modification de l’équipement ou du procédé, décrite
séparément : modification de l’équipement, de la disposition
ou de la tuyauterie, utilisation d’un catalyseur de procédé
différent, meilleure gestion de l’utilisation des emballages en
vrac, substitution de petits emballages par des emballages en
vrac, modification de l’équipement de décapage ou de nettoyage, remplacement par des dispositifs mécaniques de décapage ou de nettoyage, remplacement par des agents de nettoyage aqueux, modification ou installation de systèmes de
rinçage, amélioration de la conception de l’équipement de
rinçage, amélioration de l’exploitation de l’équipement de
rinçage, modification des systèmes ou de l’équipement de
pulvérisation, amélioration des techniques d’application,
remplacement du procédé de pulvérisation par un autre système ou autres (préciser),
(iv) la prévention des déversements et des fuites, décrite séparément : amélioration des procédures d’entreposage ou de
stockage, amélioration des procédures de chargement, de
déchargement ou de transfert, installation d’alarmes de tropplein ou de robinets d’arrêt automatique, installation de systèmes de récupération de la vapeur, instauration d’un
programme d’inspection ou de surveillance des sources potentielles de déversements ou de fuites, modification des
procédures de confinement, amélioration des procédures
d’égouttement, ou autres (préciser),
(v) la réutilisation, le recyclage ou la récupération sur le site
décrite séparément : mise en place d’un système de recirculation à l’intérieur d’un procédé, ou autres (préciser),
(vi) les techniques améliorées de la gestion des stocks ou
d’achats, décrites séparément : mise en place de procédures
3572
Canada Gazette Part I
9. A person subject to this notice shall provide the information
required by this Part in accordance with section 9 of Schedule 3.
10. A person subject to this notice shall report information in
respect of a substance listed in
(a) Group 1 in Part 1 of Schedule 1 in tonnes; or
(b) Groups 2, 3 and 4 in Part 1 of Schedule 1 in kilograms.
December 5, 2009
institutionnelles assurant que les matériaux ne restent pas en
stock au-delà de la limite de la date de conservabilité, instauration d’un programme de vérification des matières désuètes,
élimination des exigences relatives à la conservabilité dans
le cas de matières stables, instauration de meilleures procédures d’étiquetage, mise sur pied d’un centre d’information
pour l’échange de matières, instauration de meilleures procédures d’achat, ou autres (préciser),
(vii) les bonnes pratiques d’exploitation ou la formation, décrites séparément : améliorations du programme d’entretien,
de la tenue des livres ou des procédures, modifications du
programme d’entretien pour réduire au minimum les bris
d’équipement et les ruptures de charge, formation sur la prévention de la pollution, ou autres (préciser),
(viii) les activités de prévention de la pollution autres que
celles mentionnées dans les sous-alinéas précédents, ou
(ix) aucune activité de prévention de la pollution.
9. Une personne visée par le présent avis doit fournir l’information requise conformément à l’article 9 de l’annexe 3.
10. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements relatifs aux substances figurant :
a) dans le groupe 1 de la partie 1 de l’annexe 1, en tonnes;
b) dans les groupes 2, 3 et 4 de la partie 1 de l’annexe 1, en
kilogrammes.
PART 2
PARTIE 2
INFORMATION TO PROVIDE RESPECTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 2 OF SCHEDULE 1
RENSEIGNEMENTS À FOURNIR CONCERNANT LES
SUBSTANCES FIGURANT DANS LA PARTIE 2
DE L’ANNEXE 1
11. If the criteria in Part 2 of Schedule 3 have been satisfied, a
person subject to this notice shall report the information required
in section 8, paragraphs (a) through (v), of this Schedule in respect of substances listed in Part 2 of Schedule 1, in kilograms,
and in accordance with the following:
(a) if information on an individual substance is available, and
that substance was released, disposed of, or transferred off site
for recycling, as a result of incidental manufacture or as a result
of the generation of tailings, in a quantity of five (5) kilograms
or more, the person shall report information in respect of the
individual substance; or
(b) if information on individual substances is not available, the
person shall report the information as total unspeciated polycyclic aromatic hydrocarbons.
11. En ce qui concerne les substances énumérées dans la partie 2 de l’annexe 1, et pour lesquelles les critères énoncés à la partie 2 de l’annexe 3 sont respectés, une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements requis par les alinéas a)
à v) de l’article 8 de la présente annexe, en kilogrammes, en se
conformant à ce qui suit :
a) si les renseignements sont disponibles pour une substance
individuelle et si cette substance a été rejetée, éliminée ou
transférée hors site aux fins du recyclage, par suite de leur
fabrication fortuite ou de la production de résidus miniers dans
une quantité de cinq kilogrammes ou plus, les renseignements
relatifs à cette substance doivent être fournis par la personne
visée par le présent avis;
b) si les renseignements pour une substance individuelle ne
sont pas disponibles, les renseignements à fournir doivent être
présentés comme étant des hydrocarbures aromatiques polycycliques non différenciés.
PART 3
PARTIE 3
INFORMATION TO PROVIDE RESPECTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 3 OF SCHEDULE 1
RENSEIGNEMENTS À FOURNIR CONCERNANT LES
SUBSTANCES FIGURANT DANS LA PARTIE 3
DE L’ANNEXE 1
12. (1) A person subject to this notice shall report the information required in section 8, paragraphs (a) through (v), of this
Schedule in respect of substances listed in Part 3 of Schedule 1, if
the reporting criteria in Part 3 of Schedule 3 have been satisfied.
12. (1) Une personne visée par le présent avis doit fournir les
renseignements requis par les alinéas a) à v) de l’article 8 de la
présente annexe en ce qui concerne les substances énumérées
dans la partie 3 de l’annexe 1 pour lesquelles les critères énoncés
dans la partie 3 de l’annexe 3 sont respectés.
Le 5 décembre 2009
(2) For the purpose of this Part, toxic equivalent shall be the
sum of the masses or concentrations of individual congeners of
polychlorinated dibenzo-p-dioxins and polychlorinated dibenzofurans multiplied by weighting factors set out in column 3 of
Table 3.
13. For the purpose of section 12 and in respect of a substance
listed in Part 3 of Schedule 1, the person shall only report information relating to the incidental manufacture of the substance
from activities identified in paragraph 12(b) of Schedule 3 or the
presence of the substance as a contaminant in pentachlorophenol
used for wood preservation.
14. In respect of the information required under section 8, paragraphs (e) through (l), pursuant to section 12, if the method of
estimation is monitoring or source testing, a person subject to this
notice shall indicate whether the concentration of the substance
was less than, equal to or greater than the estimated level of quantification set out in section 16 for that substance in the corresponding medium.
15. If the method of estimation is monitoring or source testing,
and the concentration of the substance is less than the estimated
level of quantification set out in section 16 for that substance in
the corresponding medium, the information requirements of section 8, paragraphs (e) through (l), pursuant to section 12, do not
apply for that substance.
16. (1) For the purpose of sections 14 and 15, the estimated
level-of-quantification values for dioxins and furans listed in
Part 3 of Schedule 1 are
(a) 32 picograms toxic equivalent of dioxins and furans per
cubic metre of gaseous material;
(b) 20 picograms toxic equivalent of dioxins and furans per
litre of liquid material; and
(c) 9 picograms toxic equivalent of dioxins and furans per gram
of solid material.
(2) For the purpose of sections 14 and 15, the estimated levelof-quantification values for hexachlorobenzene are
(a) 6 nanograms of hexachlorobenzene per cubic metre of
gaseous material;
(b) 70 nanograms of hexachlorobenzene per litre of liquid material; and
(c) 2 nanograms of hexachlorobenzene per gram of solid
material.
17. A person subject to this notice shall report information in
respect of substances listed in Part 3 of Schedule 1, in accordance
with the following:
(a) if information on individual substances is available, the person shall report information in respect of the individual substances in grams;
(b) if information on total dioxins and furans is available, but
information on individual substances is not available, the person shall report total dioxins and furans in grams toxic equivalent; or
(c) if no information is available to determine a quantity required to be reported for a substance, the person shall report
“no information available” for that quantity.
Gazette du Canada Partie I
3573
(2) Pour l’application de la présente partie, l’équivalent toxique
doit être la somme de la masse ou de la concentration de différents congénères des dibenzo-p-dioxines polychlorées et des dibenzofuranes polychlorés, multipliée par des facteurs de pondération indiqués dans la colonne 3 du tableau 3.
13. Pour l’application de l’article 12 et relativement à une substance figurant dans la partie 3 de l’annexe 1, la personne doit
fournir seulement les renseignements relatifs à la fabrication fortuite de la substance par suite des activités visées à l’alinéa 12b)
de l’annexe 3, ou doit déclarer la présence d’une substance qui est
un contaminant dans le pentachlorophénol servant à la préservation du bois.
14. En ce qui concerne les renseignements exigés par les alinéas e) à l) de l’article 8 aux termes de l’article 12, si la méthode
d’estimation est une surveillance en continu ou un test à la source,
une personne visée par le présent avis doit indiquer si la concentration de la substance était moins que, égale à ou plus grande que
la valeur estimée de la limite de dosage établie à l’article 16 pour
cette substance dans son milieu correspondant.
15. Si la méthode d’estimation est une surveillance en continu
ou un test à la source et que la concentration de la substance est
moins que la valeur estimée de la limite de dosage établie à
l’article 16 pour cette substance dans son milieu correspondant,
les exigences en matière de renseignements à fournir en vertu
des alinéas e) à l) de l’article 8 aux termes de l’article 12 ne
s’appliquent pas à cette substance.
16. (1) Pour l’application des articles 14 et 15, les valeurs estimées des limites de dosage pour les dioxines et les furanes figurant dans la partie 3 de l’annexe 1 sont établies comme suit :
a) 32 picogrammes d’équivalents toxiques de dioxines et de furanes par mètre cube de matière gazeuse;
b) 20 picogrammes d’équivalents toxiques de dioxines et de furanes par litre de matière liquide;
c) 9 picogrammes d’équivalents toxiques de dioxines et de furanes par gramme de matière solide.
(2) Pour l’application des articles 14 et 15, les valeurs estimées
des limites de dosage pour l’hexachlorobenzène sont établies
comme suit :
a) 6 nanogrammes d’hexachlorobenzène par mètre cube de matière gazeuse;
b) 70 nanogrammes d’hexachlorobenzène par litre de matière
liquide;
c) 2 nanogrammes d’hexachlorobenzène par gramme de matière solide.
17. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements concernant les substances énumérées dans la partie 3
de l’annexe 1, en se conformant à ce qui suit :
a) si les renseignements sur chaque substance sont disponibles,
la personne doit fournir, en grammes, les renseignements s’y
rapportant;
b) si les renseignements sur le total des dioxines et des furanes
sont disponibles, mais que les renseignements sur chaque substance ne sont pas disponibles, la personne doit déclarer le total
des dioxines et des furanes en grammes d’équivalents toxiques;
c) si aucun renseignement n’est disponible pour établir les
quantités à déclarer, la personne doit indiquer à ce sujet : « aucun renseignement disponible ».
3574
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Table 3: Toxicity Equivalent Weighting Factors for Dioxins and
Furans Listed in Part 3 of Schedule 1
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
†
Tableau 3 : Facteurs de ponderation d’équivalence de toxicité
pour les dioxines et furanes figurant dans la partie 3
de l’annexe 1
Column 1
Column 2
Column 3
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Substance in Part 3 of
Schedule 1
CAS Registry
Number†
Toxicity Equivalent
Weighting Factor
Substance figurant dans
la partie 3 de l’annexe 1
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Facteur de pondération
d’équivalence de
toxicité
2,3,7,8Tetrachlorodibenzo-pdioxin
1,2,3,7,8Pentachlorodibenzo-pdioxin
1,2,3,4,7,8Hexachlorodibenzo-pdioxin
1,2,3,7,8,9Hexachlorodibenzo-pdioxin
1,2,3,6,7,8Hexachlorodibenzo-pdioxin
1,2,3,4,6,7,8Heptachlorodibenzo-pdioxin
Octachlorodibenzo-pdioxin
2,3,7,8Tetrachlorodibenzofuran
2,3,4,7,8Pentachlorodibenzofuran
1,2,3,7,8Pentachlorodibenzofuran
1,2,3,4,7,8Hexachlorodibenzofuran
1,2,3,7,8,9Hexachlorodibenzofuran
1,2,3,6,7,8Hexachlorodibenzofuran
2,3,4,6,7,8Hexachlorodibenzofuran
1,2,3,4,6,7,8Heptachlorodibenzofuran
1,2,3,4,7,8,9Heptachlorodibenzofuran
Octachlorodibenzofuran
1746-01-6
1
1.
1746-01-6
1
40321-76-4
0.5
2.
40321-76-4
0,5
39227-28-6
0.1
3.
39227-28-6
0,1
19408-74-3
0.1
4.
19408-74-3
0,1
57653-85-7
0.1
5.
57653-85-7
0,1
35822-46-9
0.01
6.
35822-46-9
0,01
3268-87-9
0.001
7.
3268-87-9
0,001
51207-31-9
0.1
8.
51207-31-9
0,1
57117-31-4
0.5
9.
57117-31-4
0,5
57117-41-6
0.05
10.
57117-41-6
0,05
70648-26-9
0.1
11
70648-26-9
0,1
72918-21-9
0.1
12.
72918-21-9
0,1
57117-44-9
0.1
13.
57117-44-9
0,1
60851-34-5
0.1
14.
60851-34-5
0,1
67562-39-4
0.01
15.
67562-39-4
0,01
55673-89-7
0.01
16.
55673-89-7
0,01
39001-02-0
0.001
17.
39001-02-0
0,001
The Chemical Abstracts Service Registry Number is the property of the
American Chemical Society and any use or redistribution, except as required in
supporting regulatory requirements and/or for reports to the Government when
the information and the reports are required by law or administrative policy, is
not permitted without the prior, written permission of the American Chemical
Society.
Article
†
2,3,7,8tétrachlorodibenzo-pdioxine
1,2,3,7,8pentachlorodibenzo-pdioxine
1,2,3,4,7,8hexachlorodibenzo-pdioxine
1,2,3,7,8,9hexachlorodibenzo-pdioxine
1,2,3,6,7,8hexachlorodibenzo-pdioxine
1,2,3,4,6,7,8heptachlorodibenzo-pdioxine
octachlorodibenzo-pdioxine
2,3,7,8tétrachlorodibenzofurane
2,3,4,7,8pentachlorodibenzofurane
1,2,3,7,8pentachlorodibenzofurane
1,2,3,4,7,8hexachlorodibenzofurane
1,2,3,7,8,9hexachlorodibenzofurane
1,2,3,6,7,8hexachlorodibenzofurane
2,3,4,6,7,8hexachlorodibenzofurane
1,2,3,4,6,7,8heptachlorodibenzofurane
1,2,3,4,7,8,9heptachlorodibenzofurane
octachlorodibenzofurane
Le numéro d’enregistrement du Chemical Abstracts Service est la propriété de
l’American Chemical Society. Toute utilisation ou redistribution, sauf si elle sert
à répondre aux besoins législatifs ou est nécessaire pour les rapports au
gouvernement lorsque des informations ou des rapports sont exigés par la loi ou
une politique administrative, est interdite sans l’autorisation écrite préalable de
l’American Chemical Society.
PART 4
PARTIE 4
INFORMATION TO PROVIDE RESPECTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 4 OF SCHEDULE 1
RENSEIGNEMENTS À FOURNIR CONCERNANT LES
SUBSTANCES FIGURANT DANS LA PARTIE 4
DE L’ANNEXE 1
18. A person subject to this notice shall report the following information in respect of each substance listed in Part 4 of Schedule 1 for which the reporting criteria in Part 4 of Schedule 3
have been satisfied:
(a) the identity of the substance, including, if applicable, its
CAS Registry Number;
(b) the quantity released to air, stated separately by stack or
point releases, storage or handling releases, fugitive releases,
spills, road dust or other non-point releases;
18. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements suivants pour chaque substance figurant dans la partie 4 de l’annexe 1 et répondant aux critères de déclaration établis
dans la partie 4 de l’annexe 3 :
a) la dénomination de la substance et, s’il y a lieu, le numéro
d’enregistrement CAS;
b) la quantité rejetée dans l’atmosphère, indiquée séparément :
émissions de cheminée ou rejet ponctuel, rejets de stockage ou
de manutention, émissions fugitives, déversements, poussière
de route, ou autres rejets non ponctuels;
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
(c) for each stack with a height of 50 metres or more above
grade, if the substance is released to air from the stack in a
quantity equal to or greater than the minimum quantity set out
in column 2 of Table 4 corresponding to that substance,
(i) the quantity of the substance that was released from the
stack, and
(ii) the stack height above grade, the equivalent diameter of
the stack, the average exit velocity of the release, and the
average exit temperature of the release;
(d) the method used to determine the quantities reported pursuant to paragraph 18(b) and subparagraph 18(c)(i), listed separately by continuous emission monitoring, predictive emission
monitoring, source testing, mass balance, published emission
factors, site-specific emission factors, or engineering estimates;
(e) the monthly breakdown of annual releases to air by
percentage;
(f) the reasons for changes in quantities of releases to air from
the previous year, listed separately by changes in production
levels, changes in the method of determining the releases, pollution prevention activities, changes in on-site treatment, other
(specify), no significant change or no change, or first year reporting the substance;
(g) the anticipated total releases to air for 2010, 2011, and
2012; and
(h) the pollution prevention information described in paragraph 8(v) in Part 1 of this Schedule.
c) pour chaque cheminée d’une hauteur de 50 mètres ou plus
au-dessus du niveau du sol, si est rejetée dans l’atmosphère une
quantité égale ou supérieure à la quantité minimale spécifiée
dans la colonne 2 du tableau 4 :
(i) la quantité de la substance qui a été rejetée par la
cheminée,
(ii) la hauteur de la cheminée au-dessus du niveau du sol, le
diamètre équivalent de la cheminée, la vitesse moyenne du
rejet à la sortie et la température moyenne à la sortie;
d) la méthode utilisée pour déterminer les quantités déclarées
conformément à l’alinéa 18b) et au sous-alinéa 18c)(i) et décrites séparément par surveillance en continu des émissions,
contrôle prédictif des émissions, test à la source, bilan massique, facteurs d’émission publiés, facteurs d’émission propres à
l’installation ou estimations techniques;
e) la répartition mensuelle, en pourcentage, des rejets annuels
dans l’atmosphère;
f) les raisons expliquant les changements dans la quantité rejetée dans l’atmosphère par rapport à l’année précédente, décrites
séparément par changements des niveaux de production, changements dans les méthodes utilisées pour déterminer les quantités rejetées, activités de prévention de la pollution, changements dans le traitement sur place ou autres (préciser); sinon,
indiquer changements négligeables, aucun changement ou
première année de déclaration pour cette substance;
g) le total prévu de rejets dans l’atmosphère pour 2010, 2011 et
2012;
h) l’information sur la prévention de la pollution décrite à l’alinéa 8v) de la partie 1 de la présente annexe.
Table 4: Minimum Quantity Released from
Stack During 2009 Calendar Year
Tableau 4 : Quantité minimale rejetée par la cheminée
au cours de l’année civile 2009
Colonne 1
Colonne 2
Article
Nom de la substance
Quantité minimale
rejetée par la cheminée
5 tonnes
5 tonnes
0.15 tonnes
0.25 tonnes
5 tonnes
1.
2.
3.
4.
5.
5 tonnes
5 tonnes
6.
7.
Composés organiques volatils
Dioxyde de soufre
Matière particulaire totale
Monoxyde de carbone
Oxydes d’azote (exprimés sous
forme de NO2)
PM2,5
PM10
Column 1
Column 2
Item
Substance Name
Minimum Quantity
Released from Stack
1.
2.
3.
4.
5.
Carbon monoxide
Nitrogen oxides (expressed as NO2)
PM2.5
PM10
Sulphur dioxide
6.
7.
Total particulate matter
Volatile organic compounds
19. For the purpose of section 18 of this Schedule, if the facility satisfies the criteria set out in section 14 in Part 4 of Schedule 3, the person subject to the notice shall report only information for releases to air of the substances from the stationary
combustion equipment at the facility.
20. A person subject to this notice shall express nitrogen oxides
as nitrogen dioxide on a mass basis when reporting information
respecting nitrogen oxides (expressed as NO2).
21. A person subject to this notice shall report information in
respect of a substance listed in Part 4 of Schedule 1 in tonnes.
3575
5 tonnes
5 tonnes
5 tonnes
5 tonnes
5 tonnes
0,15 tonne
0,25 tonne
19. Pour l’application de l’article 18 de la présente annexe, si
une installation répond aux critères de déclaration établis à l’article 14 de la partie 4 de l’annexe 3, la personne visée par le présent
avis doit indiquer uniquement les renseignements sur les substances rejetées dans l’atmosphère par un appareil de combustion fixe
de l’installation.
20. Une personne visée par le présent avis doit exprimer les
oxydes d’azote sous forme de la masse du dioxyde d’azote (exprimés sous forme de NO2).
21. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements relatifs aux substances figurant dans la partie 4 de
l’annexe 1 en tonnes.
3576
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
PART 5
PARTIE 5
INFORMATION TO PROVIDE RESPECTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 5 OF SCHEDULE 1
RENSEIGNEMENTS À FOURNIR CONCERNANT LES
SUBSTANCES FIGURANT DANS LA PARTIE 5
DE L’ANNEXE 1
22. A person subject to this notice shall report the following information in respect of each substance listed in Part 5 of
Schedule 1 for which the reporting criteria in Part 5 of Schedule 3
have been satisfied:
(a) the identity of the substance, including, if applicable, its
CAS Registry Number;
(b) the quantity released to air, from each stack with a height of
50 metres or more, if the quantity of volatile organic compounds released to air from the stack was 5 tonnes or more during 2009; and
(c) the quantity of all other releases to air excluding those
quantities reported under paragraph 22(b).
23. For the purpose of section 22 of this Schedule, if the facility satisfies the criteria set out in section 14 in Part 4 of Schedule 3 for volatile organic compounds, the person subject to the
notice shall report only information for releases to air of the substance from the stationary combustion equipment at the facility.
22. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements suivants pour chaque substance figurant dans la
partie 5 de l’annexe 1 et répondant aux critères de déclaration
établis dans la partie 5 de l’annexe 3 :
a) la dénomination de la substance et, s’il y a lieu, le numéro
d’enregistrement CAS;
b) la quantité rejetée dans l’atmosphère par chaque cheminée
d’une hauteur de 50 mètres ou plus lorsque la quantité de composés organiques volatils rejetée dans l’atmosphère par la cheminée était de 5 tonnes et plus durant 2009;
c) la quantité de tous les autres rejets dans l’atmosphère, à
l’exception des quantités déclarées ci-dessus à l’alinéa 22b).
23. Conformément à l’article 22 de la présente annexe, si une
installation satisfait aux critères de déclaration établis à l’article 14 de la partie 4 de l’annexe 3, la personne visée par le présent
avis doit indiquer uniquement les renseignements sur les substances rejetées dans l’atmosphère par un appareil de combustion fixe
de l’installation.
24. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements relatifs aux substances qui figurent dans la partie 5
de l’annexe 1 en tonnes.
24. A person subject to this notice shall report information in
respect of a substance listed in Part 5 of Schedule 1 in tonnes.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the notice.)
(La présente note ne fait pas partie de l’avis.)
Users of this notice should take note that portions of the notice
have been restructured and rewritten from previous years’ notices,
as part of efforts to improve reporting continuously. The only
substantive changes to the criteria for reporting or information to
be provided are related to the reporting of tailings and waste rock.
This notice contains the requirements for tailings and waste-rock
reporting for the 2009 reporting year. The Notice with respect to
tailings and waste rock reporting under the National Pollutant
Release Inventory for 2006 to 2008 contains the requirements
related to the 2006 through 2008 reporting years.
Les utilisateurs du présent avis doivent tenir compte du fait que
certaines parties de l’avis ont été restructurées et réécrites à partir
des avis des années précédentes, dans le cadre d’un effort visant à
toujours améliorer les déclarations. Les seuls changements importants apportés aux critères de déclaration ou aux renseignements
à fournir sont liés à la déclaration des résidus miniers et des stériles. Le présent avis comporte les exigences relatives à la déclaration des résidus miniers et des stériles pour l’année de déclaration 2009. L’Avis concernant la déclaration des résidus miniers
et des stériles de 2006 à 2008 à l’Inventaire national des rejets de
polluants comprend les exigences relatives aux années de déclaration 2006 à 2008.
Background about the NPRI
Historique de l’Inventaire national des rejets de polluants (INRP)
The NPRI is Canada’s legislated, publicly accessible inventory
of pollutant releases, disposals and recycling. It includes information collected from facilities under the authority of section 46 of
the Canadian Environmental Protection Act, 1999 (the Act), together with air pollutant emission estimates compiled by Environment Canada for facilities not required to report and for nonindustrial sources such as motor vehicles, residential heating,
forest fires and agriculture.
L’INRP est l’inventaire légiféré du Canada, accessible au public, des polluants rejetés, éliminés et recyclés. Y figurent des
renseignements recueillis auprès d’installations en vertu de l’article 46 de la Loi canadienne de la protection de l’environnement
(1999) [la Loi] ainsi que les estimations des émissions de polluants atmosphériques compilées par Environnement Canada pour
les installations qui ne sont pas tenues de faire de déclaration et
pour les sources non industrielles comme les véhicules motorisés,
le chauffage résidentiel, les incendies forestiers et l’agriculture.
On trouve dans la Loi les dispositions concernant la collecte de
renseignements qui permettent au ministre de l’Environnement
d’exiger la déclaration de renseignements sur certaines substances. Ces dispositions exigent également que le ministre crée et
publie un inventaire national des rejets de polluants. L’INRP
trouve son fondement législatif dans les dispositions de la Loi.
The Act contains information-gathering provisions, which allow the Minister of the Environment to require reporting of information on certain substances. The provisions also require the
Minister to establish and to publish a national inventory of releases of pollutants. These provisions under the Act form the primary legislative basis for the NPRI.
Le 5 décembre 2009
For the latest reporting year, over 8 500 industrial, commercial and other facilities reported to Environment Canada on
their releases, disposals and transfers for recycling of more
than 300 substances of concern. Air pollutant emission estimates
for other facilities and non-industrial sources were compiled for
air pollutants contributing to smog, acid rain and/or poor air quality, selected heavy metals and persistent organic pollutants.
Gazette du Canada Partie I
3577
Input from stakeholders and other interested parties on the
NPRI is welcome — contact information is provided in the body
of this notice.
Au cours de la dernière année de déclaration, plus de 8 500 installations industrielles, commerciales et autres ont présenté une
déclaration à Environnement Canada concernant leurs rejets, leurs
éliminations et leurs transferts aux fins de recyclage de plus de
300 substances préoccupantes. Les estimations des émissions de
polluants atmosphériques des autres installations et des sources
non industrielles ont été compilées pour les polluants atmosphériques contribuant au smog, aux pluies acides ou à la piètre qualité
de l’air, pour certains métaux lourds et pour les polluants organiques persistants.
Le gouvernement fédéral considère les renseignements recueillis dans l’INRP comme indispensables dans ses efforts de
réduction des rejets des substances préoccupantes pour l’environnement et la santé des Canadiens. Les données de l’INRP
constituent un point de départ majeur pour entreprendre le repérage et la surveillance des sources de pollution au Canada et pour
mettre au point des indicateurs de la qualité de l’air, de l’eau et
des sols. L’INRP aide en outre le gouvernement à déterminer la
nécessité d’adopter des mesures réglementaires ou autres afin
d’assurer la diminution des rejets et à décider du genre de mesures nécessaires. Les données de l’INRP permettent au gouvernement du Canada de suivre les progrès en matière de prévention de
la pollution, d’évaluer les rejets et transferts de substances préoccupantes, de déterminer les priorités environnementales et d’y
donner suite, et de mettre en œuvre des initiatives stratégiques et
des mesures de gestion des risques.
L’INRP donne aux Canadiens accès à de l’information annuelle sur les rejets et transferts industriels, institutionnels, commerciaux et autres dans leurs communautés. L’accès public à
l’INRP incite le secteur industriel et les particuliers à prévenir et à
réduire les rejets de polluants.
Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur l’INRP, y
compris les documents d’orientation et les sommaires annuels, et
accéder aux données de l’INRP affichées dans une variété de
formats, comprenant un outil de recherche et des bases de données en ligne, veuillez visiter le site Web de l’INRP, à l’adresse
suivante : www.ec.gc.ca/inrp.
Les commentaires des intervenants et autres parties intéressées
concernant l’INRP sont les bienvenus. Les coordonnées de
l’INRP sont présentées au début du présent avis.
Reporting to the NPRI
Déclaration à l’INRP
Reporting to Environment Canada of information required
under the authority of section 46 of the Act is done through the
One-Window to National Environmental Reporting System
(OWNERS). OWNERS is a secure on-line reporting mechanism
used by Environment Canada, provincial and municipal governments and private-sector organizations to collect environmental
data from industry. OWNERS provides a platform for governments to collect environmental information in a more timely,
efficient and cost-effective manner, and to improve the quality
and accuracy of data.
La déclaration à Environnement Canada des renseignements
requis conformément à l’article 46 de la Loi se fait par l’intermédiaire du Guichet unique pour les déclarations nationales
sur l’environnement (GUDNE). Le GUDNE est un système sécurisé de déclaration en ligne utilisé par Environnement Canada, les
gouvernements provinciaux, les administrations municipales et
des organismes du secteur privé pour la collecte de données environnementales provenant des industries. Le Guichet unique sert
de plateforme au gouvernement pour recueillir les données environnementales de manière plus rapide, efficace et économique, et
pour améliorer la qualité et l’exactitude des données.
Environnement Canada poursuit ses efforts visant à simplifier
et à harmoniser les initiatives gouvernementales de collecte de
données en vue de réduire la bureaucratie inutile. À cette fin, les
définitions, les exigences et les systèmes de déclaration font
l’objet d’un effort d’harmonisation au sein du Ministère. Des
efforts se poursuivent aussi pour éviter, dans la mesure du possible, qu’il y ait double emploi dans les initiatives de collectes de
données du fédéral et d’autres administrations.
Pour ceux qui répondent aux critères de déclaration du présent
avis, la déclaration est obligatoire. Il incombe aux personnes tenues de présenter une déclaration à l’INRP de se procurer les
The Government of Canada considers the information provided
by the NPRI vital in its efforts to reduce releases of substances of
concern to the environment and to the health of Canadians. NPRI
information is a major starting point for identifying and monitoring sources of pollution in Canada, as well as in developing indicators for the quality of our air, land and water. The NPRI helps
governments determine if regulatory or other action is necessary
to ensure reductions, and if so, the form that action should take.
NPRI data helps the Government of Canada track progress in
pollution prevention, evaluate releases and transfers of substances
of concern, identify and take action on environmental priorities,
and implement policy initiatives and risk-management measures.
The NPRI provides Canadians with annual information on industrial, institutional, commercial and other releases and transfers
in their communities. Public access to the NPRI motivates industry and individuals to prevent and to reduce pollutant releases.
For more information on the NPRI, including guidance documents, annual summary reports, and access to the NPRI data in a
variety of formats including an online search and databases,
please visit the NPRI Web site at www.ec.gc.ca/npri.
Environment Canada continues to be engaged in efforts to
streamline and harmonize governmental data-collection initiatives
to reduce an unnecessary administrative burden. To that end,
work is being done to harmonize definitions, requirements and
reporting systems within the Department. Efforts are also continuing to reduce duplication between federal data-collection initiatives and those of other jurisdictions, to the extent practicable.
For those that meet the requirements of this notice, reporting is
mandatory. Obtaining the relevant guidance documents is the
responsibility of the person required to report under this notice.
3578
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Those who have not obtained the guidance documents are encouraged to visit the NPRI Web site or to contact Environment
Canada at the address provided in the body of this notice.
documents d’orientation pertinents. Celles qui n’ont pas obtenu
les documents d’orientation sont encouragées à consulter le site
Web de l’INRP ou de communiquer avec Environnement Canada
à l’adresse indiquée au début de l’avis.
Changes to contacts, ownership and reported information
Changement des coordonnées des personnes-ressources, de la
propriété et de l’information rapportée
It is important that contact and ownership information be kept
up to date and any errors in submitted data be corrected in a
timely manner, so that the information provided by the NPRI
continues to be relevant and accurate. As such, persons that submitted reports for a previous year are strongly encouraged to update their information, through OWNERS or by contacting Environment Canada directly (contact information is provided in the
body of this notice), if
• there is a change in the name, address, telephone number, or
email address of the contacts identified for the facility since
the submission of the report for the previous year;
• there is a change in the owner or operator of a facility for
which a report has been submitted for the previous year; or
• the person becomes aware that the information submitted for
any previous year was mistaken or inaccurate.
Il est important de maintenir à jour les renseignements sur les
personnes-ressources et la propriété et de corriger toute erreur de
données en temps opportun, afin d’assurer l’exactitude et la pertinence des renseignements fournis par l’INRP. De ce fait, les personnes ayant soumis des déclarations pour une année précédente
sont fortement encouragées à mettre à jour leurs renseignements
par l’intermédiaire du GUDNE ou en communiquant avec Environnement Canada directement (les coordonnées sont données
dans le présent avis), si :
• il y a eu un changement de nom, d’adresse, de numéro de téléphone ou d’adresse courriel des personnes-ressources désignées de l’installation depuis la soumission de la déclaration
de l’année précédente;
• il y a eu un changement de propriétaire ou d’exploitant d’une
installation pour laquelle une déclaration a été soumise pour
l’année précédente;
• une personne apprend ou s’aperçoit que des renseignements
fournis pour une année antérieure étaient erronés ou inexacts.
Compliance with the Act is mandatory
L’observation de la Loi est obligatoire
In particular, subsection 272(1) of the Act provides that
272. (1) Every person commits an offence who contravenes
(a) a provision of this Act or the regulations;
(b) an obligation or a prohibition arising from this Act or the
regulations;
(c) an order or a direction made under this Act;
(d) an order, direction or decision of a court made under this
Act; or
(e) an agreement respecting environmental protection alternative measures within the meaning of section 295.
Subsection 272(2) of the Act provides that
272. (2) Every person who commits an offence under subsection (1) is liable
(a) on conviction on indictment, to a fine of not more than
$1,000,000 or to imprisonment for a term of not more than
three years, or to both; and
(b) on summary conviction, to a fine of not more than $300,000
or to imprisonment for a term of not more than six months, or
to both.
Furthermore, with respect to providing false or misleading information, subsection 273(1) of the Act provides that
273. (1) Every person commits an offence who, with respect to
any matter related to this Act or the regulations,
(a) provides any person with any false or misleading information, results or samples; or
(b) files a document that contains false or misleading
information.
Subsection 273(2) of the Act provides that
273. (2) Every person who commits an offence under subsection (1) is liable
(a) on conviction on indictment, to a fine of not more than
$1,000,000 or to imprisonment for a term of not more than
three years, or to both, if the offence is committed knowingly;
En particulier, le paragraphe 272(1) de la Loi dispose que :
272. (1) Commet une infraction quiconque contrevient :
a) à la Loi ou à ses règlements;
b) à toute obligation ou interdiction découlant de la Loi ou de
ses règlements;
c) à tout ordre donné — ou arrêté pris — en application de la
Loi;
d) à une ordonnance judiciaire rendue en application de la Loi;
e) à l’accord visé à l’article 295.
Le paragraphe 272(2) de la Loi dispose que :
272. (2) L’auteur de l’infraction encourt, sur déclaration de
culpabilité :
a) par mise en accusation, une amende maximale d’un million
de dollars et un emprisonnement maximal de trois ans, ou l’une
de ces peines;
b) par procédure sommaire, une amende maximale de trois cent
mille dollars et un emprisonnement maximal de six mois, ou
l’une de ces peines.
De surcroît, en ce qui concerne la communication de renseignements faux ou trompeurs, le paragraphe 273(1) de la Loi dispose que :
273. (1) Commet une infraction quiconque, relativement à
toute question visée par la Loi ou ses règlements :
a) communique des renseignements, échantillons ou résultats
faux ou trompeurs;
b) produit des documents comportant des renseignements faux
ou trompeurs.
Le paragraphe 273(2) de la Loi dispose que :
273. (2) L’auteur de l’infraction encourt, sur déclaration de culpabilité, selon le cas :
a) par mise en accusation, une amende maximale de un million
de dollars et un emprisonnement maximal de trois ans, ou l’une
de ses peines, si l’infraction a été commise sciemment;
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
(b) on summary conviction, to a fine of not more than $300,000
or to imprisonment for a term of not more than six months, or
to both, if the offence is committed knowingly;
(c) on conviction on indictment, to a fine of not more than
$500,000 or to imprisonment for a term of not more than three
years, or to both, if the offence is committed negligently; and
(d) on summary conviction, to a fine of not more than $200,000
or to imprisonment for a term of not more than six months, or
to both, if the offence is committed negligently.
The above provisions of the Act have been reproduced for convenience of reference only. If there is any variance between the
above provisions and the wording of the Act, the official version
of the Act prevails. For all purposes of interpreting and applying
the law, readers should consult the official versions of the Acts of
Parliament.
For additional information on the Act and the Compliance and
Enforcement Policy for the Canadian Environmental Protection
Act, 1999 and on applicable penalties, please contact the Enforcement Branch at enforcement.environmental@ec.gc.ca. A
copy of the Compliance and Enforcement Policy for the Canadian Environmental Protection Act, 1999 is available at the following Internet site: www.ec.gc.ca/CEPAregistry/policies.
3579
b) par procédure sommaire, une amende maximale de trois cent
mille dollars et un emprisonnement maximal de six mois, ou
l’une de ces peines, si l’infraction a été commise sciemment;
c) par mise en accusation, une amende maximale de cinq cent
mille dollars et un emprisonnement maximal de trois ans, ou
l’une de ces peines, si l’infraction a été commise par
négligence;
d) par procédure sommaire, une amende maximale de deux
cent mille dollars et un emprisonnement maximal de six mois,
ou l’une de ces peines, si l’infraction a été commise par
négligence.
Les dispositions de la Loi ci-dessus sont présentées à titre informatif seulement. En cas d’écart entre les dispositions présentées ci-dessus et le libellé de la Loi, c’est la version officielle qui
prévaut. Aux fins d’interprétation et d’application de la loi, le
lecteur doit consulter les versions officielles des lois du
Parlement.
Pour tout autre renseignement concernant la Loi et la Politique
d’observation et d’application de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), et les amendes applicables, veuillez communiquer avec la Direction générale de l’application de la
loi, à l’adresse suivante : enforcement.environmental@ec.gc.ca.
On peut consulter la Politique d’observation et d’application de
la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) sur
le site Internet suivant : www.ec.gc.ca/registrelcpe/policies/
default.cfm.
[49-1-o]
[49-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice with respect to tailings and waste rock reporting under the
National Pollutant Release Inventory for 2006 to 2008
Avis concernant la déclaration des résidus miniers et des stériles
de 2006 à 2008 à l’Inventaire national des rejets de polluants
Notice is hereby given, pursuant to subsection 46(1) of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999, that for the purpose of conducting research, creating an inventory of data, formulating objectives and codes of practice, issuing guidelines or assessing or reporting on the state of the environment, any person
who owns or operates a facility described in Schedule 3 to this
notice, and who possesses or who may reasonably be expected to
have access to information described in Schedule 4, shall provide
the Minister of the Environment with this information no later
than June 1, 2010, 11:59 p.m. Eastern Daylight Time. Certain
terms contained in this notice have been defined in Schedule 2.
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 46(1)
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
à toute personne qui possède ou exploite une installation décrite à
l’annexe 3 du présent avis et qui dispose des renseignements visés
à l’annexe 4 ou qui peut normalement y avoir accès, de communiquer ces renseignements au ministre de l’Environnement au
plus tard le 1er juin 2010, à 23 h 59, heure avancée de l’Est, afin
de permettre d’effectuer des recherches, d’établir un inventaire de
données, des objectifs et des codes de pratique, d’élaborer des
directives, de déterminer l’état de l’environnement ou de faire
rapport sur cet état. Certaines définitions applicables au présent
avis et à ses annexes figurent à l’annexe 2.
Cet avis s’applique aux années civiles 2006, 2007 et 2008.
Les personnes visées par le présent avis doivent adresser leurs
déclarations ou questions à l’adresse suivante :
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
Immeuble Fontaine, 9e étage
200, boulevard Sacré-Cœur
Gatineau (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : 1-877-877-8375
Télécopieur : 819-953-0461
Courriel : INRP@ec.gc.ca
Aux termes du paragraphe 46(8) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999), les personnes visées par cet
avis doivent conserver les renseignements exigés, en vertu du
présent avis, ainsi que les calculs, mesures et autres données
sur lesquels l’information est basée dans l’installation à laquelle
ces calculs, mesures et autres données se rapportent ou dans le
This notice applies to the calendar years 2006, 2007 and 2008.
Persons subject to the notice shall address responses or enquiries to the following address:
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
Fontaine Building, 9th Floor
200 Sacré-Cœur Boulevard
Gatineau, Quebec
K1A 0H3
Telephone: 1-877-877-8375
Fax: 819-953-0461
Email: NPRI@ec.gc.ca
Pursuant to subsection 46(8) of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999, persons to whom this notice applies shall
keep copies of the information required under this notice, together
with any calculations, measurements and other data on which the
information is based, at the facility to which the calculations,
measurements and other data relate, or at the principal place of
3580
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
The Minister of the Environment intends to publish, in part, the
information submitted in response to this notice. Pursuant to section 51 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, any
person who provides information in response to this notice may
submit, with their information, a written request that it be treated
as confidential based on the reasons set out in section 52 of the
Act. The person requesting confidential treatment of the information shall indicate which of the reasons in section 52 of the Act
applies to their request. Nevertheless, the Minister may disclose,
in accordance with subsection 53(3) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, information submitted in response to
this notice.
GEORGE ENEI
Acting Director General
Science and Risk Assessment
On behalf of the Minister of the Environment
principal établissement commercial situé au Canada de la personne qui possède ou exploite l’installation à laquelle les renseignements susmentionnés se rapportent pour une période de trois
ans, à partir de la date où l’information est requise.
Le ministre de l’Environnement a l’intention de publier une
partie de l’information présentée en réponse au présent avis.
Conformément à l’article 51 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), quiconque fournit des renseignements en réponse au présent avis peut en même temps demander, par écrit, que ceux-ci soient considérés comme confidentiels
en évoquant les motifs exposés à l’article 52 de la Loi. Les personnes qui demandent un traitement confidentiel de leurs renseignements doivent indiquer quelles raisons de l’article 52 de la Loi
s’appliquent à leur demande. Néanmoins, le paragraphe 53(3) de
la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
autorise le ministre à rendre publics les renseignements fournis.
Le directeur général intérimaire
Sciences et évaluation des risques
GEORGE ENEI
Au nom du ministre de l’Environnement
SCHEDULE 1
ANNEXE 1
Substances
Substances
The substances captured under this Notice are those set out in
Parts 1 and 2 of this Schedule.
Les substances visées par le présent avis figurent dans les parties 1 et 2 de la présente annexe.
PART 1
PARTIE 1
GROUP 1 SUBSTANCES
SUBSTANCES DU GROUPE 1
business in Canada of the person who owns or operates the facility, for a period of three years from the date the information is
required to be submitted.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
Name
CAS
Registry
Number†
Acetaldehyde
Acetonitrile
Acetophenone
Acrolein
Acrylamide
Acrylic acid1
Acrylonitrile
Alkanes, C6-18, chloro
Alkanes, C10-13, chloro
Allyl alcohol
Allyl chloride
Aluminum2
Aluminum oxide3
Ammonia (total)4
Aniline1
Anthracene
Antimony5
Asbestos6
Benzene
Benzoyl chloride
Benzoyl peroxide
Benzyl chloride
Biphenyl
Bis(2-ethylhexyl) adipate
Bis(2-ethylhexyl) phthalate
Boron trifluoride
75-07-0
75-05-8
98-86-2
107-02-8
79-06-1
79-10-7
107-13-1
68920-70-7
85535-84-8
107-18-6
107-05-1
7429-90-5
1344-28-1
*
62-53-3
120-12-7
*
1332-21-4
71-43-2
98-88-4
94-36-0
100-44-7
92-52-4
103-23-1
117-81-7
7637-07-2
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Acétaldéhyde
Acétate de 2-éthoxyéthyle
Acétate de 2-méthoxyéthyle
Acétate de vinyle
Acétonitrile
Acétophénone
Acide acrylique1
Acide chlorendique
Acide chlorhydrique
Acide chloroacétique1
Acide formique
Acide nitrilotriacétique1
Acide nitrique
Acide peracétique1
Acide sulfurique
Acroléine
Acrylamide
Acrylate de butyle
Acrylate d’éthyle
Acrylate de méthyle
Acrylonitrile
Adipate de bis(2-éthylhexyle)
Alcanes, C6-18, chloro
Alcanes, C10-13, chloro
Alcool allylique
Alcool isopropylique
75-07-0
111-15-9
110-49-6
108-05-4
75-05-8
98-86-2
79-10-7
115-28-6
7647-01-0
79-11-8
64-18-6
139-13-9
7697-37-2
79-21-0
7664-93-9
107-02-8
79-06-1
141-32-2
140-88-5
96-33-3
107-13-1
103-23-1
68920-70-7
85535-84-8
107-18-6
67-63-0
Le 5 décembre 2009
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
53.
54.
55.
56.
57.
58.
59.
60.
61.
62.
63.
64.
65.
66.
67.
68.
69.
70.
71.
72.
73.
74.
75.
76.
77.
78.
79.
80.
81.
82.
83.
84.
85.
86.
87.
Gazette du Canada Partie I
PART 1 — Continued
PARTIE 1 (suite)
GROUP 1 SUBSTANCES — Continued
SUBSTANCES DU GROUPE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number†
Bromine
1-Bromo-2-chloroethane
Bromomethane
1,3-Butadiene
2-Butoxyethanol
Butyl acrylate
i-Butyl alcohol
n-Butyl alcohol
sec-Butyl alcohol
tert-Butyl alcohol
Butyl benzyl phthalate
1,2-Butylene oxide
Butyraldehyde
C.I. Acid Green 3
C.I. Basic Green 4
C.I. Basic Red 1
C.I. Direct Blue 218
C.I. Disperse Yellow 3
C.I. Food Red 15
C.I. Solvent Orange 7
C.I. Solvent Yellow 14
Calcium cyanamide
Calcium fluoride
Carbon disulphide
Carbon tetrachloride
Carbonyl sulphide
Catechol
CFC-11
CFC-12
CFC-13
CFC-114
CFC-115
Chlorendic acid
Chlorine
Chlorine dioxide
Chloroacetic acid1
Chlorobenzene
Chloroethane
Chloroform
Chloromethane
3-Chloro-2-methyl-1-propene
3-Chloropropionitrile
Chromium7
Cobalt5
Copper5
Cresol1, 8
Crotonaldehyde
Cumene
Cumene hydroperoxide
Cyanides9
Cyclohexane
Cyclohexanol
Decabromodiphenyl oxide
2,4-Diaminotoluene1
2,6-Di-t-butyl-4-methylphenol
Dibutyl phthalate
o-Dichlorobenzene
p-Dichlorobenzene
3,3′-Dichlorobenzidine dihydrochloride
1,2-Dichloroethane
Dichloromethane
7726-95-6
107-04-0
74-83-9
106-99-0
111-76-2
141-32-2
78-83-1
71-36-3
78-92-2
75-65-0
85-68-7
106-88-7
123-72-8
4680-78-8
569-64-2
989-38-8
28407-37-6
2832-40-8
81-88-9
3118-97-6
842-07-9
156-62-7
7789-75-5
75-15-0
56-23-5
463-58-1
120-80-9
75-69-4
75-71-8
75-72-9
76-14-2
76-15-3
115-28-6
7782-50-5
10049-04-4
79-11-8
108-90-7
75-00-3
67-66-3
74-87-3
563-47-3
542-76-7
*
*
*
1319-77-3
4170-30-3
98-82-8
80-15-9
*
110-82-7
108-93-0
1163-19-5
95-80-7
128-37-0
84-74-2
95-50-1
106-46-7
612-83-9
107-06-2
75-09-2
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
53.
54.
55.
56.
57.
58.
59.
60.
61.
62.
63.
64.
65.
66.
67.
68.
69.
70.
71.
72.
73.
74.
75.
76.
77.
78.
79.
80.
81.
82.
83.
84.
85.
86.
87.
3581
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Alcool propargylique
Aluminium2
Amiante3
Ammoniac (total)4
Anhydride maléique
Anhydride phtalique
Aniline1
Anthracène
Antimoine5
Argent5
Benzène
Biphényle
Bromate de potassium
Brome
1-Bromo-2-chloroéthane
Bromométhane
Buta-1,3-diène
Butan-1-ol
Butan-2-ol
2-Butoxyéthanol
Butyraldéhyde
Carbonate de lithium
Catéchol
Cétone de Michler1
CFC-11
CFC-12
CFC-13
CFC-114
CFC-115
Chlore
Chlorhydrate de tétracycline
Chlorobenzène
Chloroéthane
Chloroforme
Chloroformiate d’éthyle
Chlorométhane
3-Chloro-2-méthylprop-1-ène
3-Chloropropionitrile
Chlorure d’allyle
Chlorure de benzoyle
Chlorure de benzyle
Chlorure de vinyle
Chlorure de vinylidène
Chrome6
Cobalt5
Crésol1, 7
Crotonaldéhyde
Cuivre5
Cumène
Cyanamide calcique
Cyanures8
Cyanure d’hydrogène
Cyclohexane
Cyclohexanol
2,4-Diaminotoluène1
2,6-Di-t-butyl-4-méthylphénol
o-Dichlorobenzène
p-Dichlorobenzène
3,3′-Dichlorobenzidine, dichlorhydrate
1,2-Dichloroéthane
Dichlorométhane
107-19-7
7429-90-5
1332-21-4
*
108-31-6
85-44-9
62-53-3
120-12-7
*
*
71-43-2
92-52-4
7758-01-2
7726-95-6
107-04-0
74-83-9
106-99-0
71-36-3
78-92-2
111-76-2
123-72-8
554-13-2
120-80-9
90-94-8
75-69-4
75-71-8
75-72-9
76-14-2
76-15-3
7782-50-5
64-75-5
108-90-7
75-00-3
67-66-3
541-41-3
74-87-3
563-47-3
542-76-7
107-05-1
98-88-4
100-44-7
75-01-4
75-35-4
*
*
1319-77-3
4170-30-3
*
98-82-8
156-62-7
*
74-90-8
110-82-7
108-93-0
95-80-7
128-37-0
95-50-1
106-46-7
612-83-9
107-06-2
75-09-2
3582
88.
89.
90.
91.
92.
93.
94.
95.
96.
97.
98.
99.
100.
101.
102.
103.
104.
105.
106.
107.
108.
109.
110.
111.
112.
113.
114.
115.
116.
117.
118.
119.
120.
121.
122.
123.
124.
125.
126.
127.
128.
129.
130.
131.
132.
133.
134.
135.
136.
137.
138.
139.
140.
141.
142.
143.
144.
145.
146.
147.
148.
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
PART 1 — Continued
PARTIE 1 (suite)
GROUP 1 SUBSTANCES — Continued
SUBSTANCES DU GROUPE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number†
2,4-Dichlorophenol1
1,2-Dichloropropane
Dicyclopentadiene
Diethanolamine1
Diethyl phthalate
Diethyl sulphate
Dimethylamine
N,N-Dimethylaniline1
N,N-Dimethylformamide
Dimethyl phenol
Dimethyl phthalate
Dimethyl sulphate
4,6-Dinitro-o-cresol1
2,4-Dinitrotoluene
2,6-Dinitrotoluene
Dinitrotoluene10
Di-n-octyl phthalate
1,4-Dioxane
Diphenylamine
Epichlorohydrin
2-Ethoxyethanol
2-Ethoxyethyl acetate
Ethyl acrylate
Ethylbenzene
Ethyl chloroformate
Ethylene
Ethylene glycol
Ethylene oxide
Ethylene thiourea
Fluorine
Formaldehyde
Formic acid
Halon 1211
Halon 1301
HCFC-22
HCFC-12211
HCFC-12312
HCFC-12413
HCFC-141b
HCFC-142b
Hexachlorocyclopentadiene
Hexachloroethane
Hexachlorophene
n-Hexane
Hydrazine1
Hydrochloric acid
Hydrogen cyanide
Hydrogen fluoride
Hydrogen sulphide
Hydroquinone1
Iron pentacarbonyl
Isobutyraldehyde
Isophorone diisocyanate
Isoprene
Isopropyl alcohol
p,p′-Isopropylidenediphenol
Isosafrole
Lithium carbonate
Maleic anhydride
Manganese5
2-Mercaptobenzothiazole
120-83-2
78-87-5
77-73-6
111-42-2
84-66-2
64-67-5
124-40-3
121-69-7
68-12-2
1300-71-6
131-11-3
77-78-1
534-52-1
121-14-2
606-20-2
25321-14-6
117-84-0
123-91-1
122-39-4
106-89-8
110-80-5
111-15-9
140-88-5
100-41-4
541-41-3
74-85-1
107-21-1
75-21-8
96-45-7
7782-41-4
50-00-0
64-18-6
353-59-3
75-63-8
75-45-6
41834-16-6
34077-87-7
63938-10-3
1717-00-6
75-68-3
77-47-4
67-72-1
70-30-4
110-54-3
302-01-2
7647-01-0
74-90-8
7664-39-3
7783-06-4
123-31-9
13463-40-6
78-84-2
4098-71-9
78-79-5
67-63-0
80-05-7
120-58-1
554-13-2
108-31-6
*
149-30-4
88.
89.
90.
91.
92.
93.
94.
95.
96.
97.
98.
99.
100.
101.
102.
103.
104.
105.
106.
107.
108.
109.
110.
111.
112.
113.
114.
115.
116.
117.
118.
119.
120.
121.
122.
123.
124.
125.
126.
127.
128.
129.
130.
131.
132.
133.
134.
135.
136.
137.
138.
139.
140.
141.
142.
143.
144.
145.
146.
147.
148.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
2,4-Dichlorophénol1
1,2-Dichloropropane
Dicyclopentadiène
Diéthanolamine1
Diisocyanate d’isophorone
Diisocyanate de 2,2,4-triméthylhexaméthylène
Diisocyanate de 2,4,4-triméthylhexaméthylène
Diisocyanate de diphénylméthane (polymérisé)
Diméthylamine
N,N-Diméthylaniline1
N,N-Diméthylformamide
Diméthylphénol
4,6-Dinitro-o-crésol1
Dinitrotoluène9
2,4-Dinitrotoluène
2,6-Dinitrotoluène
1,4-Dioxane
Dioxyde de chlore
Dioxyde de thorium
Diphénylamine
Disulfure de carbone
Épichlorohydrine
1,2-Époxybutane
2-Éthoxyéthanol
Éthylbenzène
Éthylène
Éthylèneglycol
Fer-pentacarbonyle
Fluor
Fluorure de calcium
Fluorure d’hydrogène
Fluorure de sodium
Formaldéhyde
Halon 1211
Halon 1301
HCFC-22
HCFC-12210
HCFC-12311
HCFC 12412
HCFC-141b
HCFC-142b
Hexachlorocyclopentadiène
Hexachloroéthane
Hexachlorophène
Hexafluorure de soufre
n-Hexane
Hydrazine1
Hydroperoxyde de cumène
Hydroquinone1
Imidazolidine-2-thione
Indice de couleur bleu direct 218
Indice de couleur jaune de dispersion 3
Indice de couleur jaune de solvant 14
Indice de couleur orange de solvant 7
Indice de couleur rouge alimentaire 15
Indice de couleur rouge de base 1
Indice de couleur vert acide 3
Indice de couleur vert de base 4
Iodométhane
Isobutyraldéhyde
Isoprène
120-83-2
78-87-5
77-73-6
111-42-2
4098-71-9
16938-22-0
15646-96-5
9016-87-9
124-40-3
121-69-7
68-12-2
1300-71-6
534-52-1
25321-14-6
121-14-2
606-20-2
123-91-1
10049-04-4
1314-20-1
122-39-4
75-15-0
106-89-8
106-88-7
110-80-5
100-41-4
74-85-1
107-21-1
13463-40-6
7782-41-4
7789-75-5
7664-39-3
7681-49-4
50-00-0
353-59-3
75-63-8
75-45-6
41834-16-6
34077-87-7
63938-10-3
1717-00-6
75-68-3
77-47-4
67-72-1
70-30-4
2551-62-4
110-54-3
302-01-2
80-15-9
123-31-9
96-45-7
28407-37-6
2832-40-8
842-07-9
3118-97-6
81-88-9
989-38-8
4680-78-8
569-64-2
74-88-4
78-84-2
78-79-5
Le 5 décembre 2009
149.
150.
151.
152.
153.
154.
155.
156.
157.
158.
159.
160.
161.
162.
163.
164.
165.
166.
167.
168.
169.
170.
171.
172.
173.
174.
175.
176.
177.
178.
179.
180.
181.
182.
183.
184.
185.
186.
187.
188.
189.
190.
191.
192.
193.
194.
195.
196.
197.
198.
199.
200.
201.
202.
203.
204.
205.
206.
207.
208.
209.
Gazette du Canada Partie I
PART 1 — Continued
PARTIE 1 (suite)
GROUP 1 SUBSTANCES — Continued
SUBSTANCES DU GROUPE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number†
Methanol
2-Methoxyethanol
2-Methoxyethyl acetate
Methyl acrylate
Methyl tert-butyl ether
p,p′-Methylenebis(2-chloroaniline)
1,1-Methylenebis(4-isocyanatocyclohexane)
Methylenebis(phenylisocyanate)
p,p′-Methylenedianiline
Methyl ethyl ketone
Methyl iodide
Methyl isobutyl ketone
Methyl methacrylate
N-Methylolacrylamide
2-Methylpyridine
N-Methyl-2-pyrrolidone
Michler’s ketone1
Molybdenum trioxide
Naphthalene
Nickel5
Nitrate ion14
Nitric acid
Nitrilotriacetic acid1
p-Nitroaniline
Nitrobenzene
Nitroglycerin
p-Nitrophenol1
2-Nitropropane
N-Nitrosodiphenylamine
Nonylphenol and its ethoxylates15
Octylphenol and its ethoxylates16
Paraldehyde
Pentachloroethane
Peracetic acid1
Phenol1
p-Phenylenediamine1
o-Phenylphenol1
Phosgene
Phosphorus17
Phosphorus (total)18
Phthalic anhydride
Polymeric diphenylmethane diisocyanate
Potassium bromate
Propargyl alcohol
Propionaldehyde
Propylene
Propylene oxide
Pyridine1
Quinoline1
p-Quinone
Safrole
Selenium5
Silver5
Sodium fluoride
Sodium nitrite
Styrene
Styrene oxide
Sulphur hexafluoride
Sulphuric acid
1,1,1,2-Tetrachloroethane
1,1,2,2-Tetrachloroethane
67-56-1
109-86-4
110-49-6
96-33-3
1634-04-4
101-14-4
5124-30-1
101-68-8
101-77-9
78-93-3
74-88-4
108-10-1
80-62-6
924-42-5
109-06-8
872-50-4
90-94-8
1313-27-5
91-20-3
*
*
7697-37-2
139-13-9
100-01-6
98-95-3
55-63-0
100-02-7
79-46-9
86-30-6
*
*
123-63-7
76-01-7
79-21-0
108-95-2
106-50-3
90-43-7
75-44-5
7723-14-0
*
85-44-9
9016-87-9
7758-01-2
107-19-7
123-38-6
115-07-1
75-56-9
110-86-1
91-22-5
106-51-4
94-59-7
*
*
7681-49-4
7632-00-0
100-42-5
96-09-3
2551-62-4
7664-93-9
630-20-6
79-34-5
149.
150.
151.
152.
153.
154.
155.
156.
157.
158.
159.
160.
161.
162.
163.
164.
165.
166.
167.
168.
169.
170.
171.
172.
173.
174.
175.
176.
177.
178.
179.
180.
181.
182.
183.
184.
185.
186.
187.
188.
189.
190.
191.
192.
193.
194.
195.
196.
197.
198.
199.
200.
201.
202.
203.
204.
205.
206.
207.
208.
209.
3583
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
p,p′-Isopropylidènediphénol
Isosafrole
Manganèse5
2-Mercaptobenzothiazole
Méthacrylate de méthyle
Méthanol
2-Méthoxyéthanol
p,p′-Méthylènebis(2-chloroaniline)
1,1-Méthylènebis(4-isocyanatocyclohexane)
Méthylènebis(phénylisocyanate)
p,p′-Méthylènedianiline
Méthyléthylcétone
Méthylisobutylcétone
2-Méthylpropan-1-ol
2-Méthylpropan-2-ol
2-Méthylpyridine
N-Méthyl-2-pyrrolidone
N-Méthylolacrylamide
Naphtalène
Nickel5
Nitrate13
Nitrite de sodium
p-Nitroaniline
Nitrobenzène
Nitroglycérine
p-Nitrophénol1
2-Nitropropane
N-Nitrosodiphénylamine
Nonylphénol et ses dérivés éthoxylés14
Octylphénol et ses dérivés éthoxylés15
Oxyde d’aluminium16
Oxyde de décabromodiphényle
Oxyde d’éthylène
Oxyde de propylène
Oxyde de styrène
Oxyde de tert-butyle et de méthyle
Paraldéhyde
Pentachloroéthane
Peroxyde de benzoyle
Phénol1
p-Phénylènediamine1
o-Phénylphénol1
Phosgène
Phosphore17
Phosphore (total)18
Phtalate de benzyle et de butyle
Phtalate de bis(2-éthylhexyle)
Phtalate de dibutyle
Phtalate de diéthyle
Phtalate de diméthyle
Phtalate de di-n-octyle
Propionaldéhyde
Propylène
Pyridine1
Quinoléine1
p-Quinone
Safrole
Sélénium5
Styrène
Sulfate de diéthyle
Sulfate de diméthyle
80-05-7
120-58-1
*
149-30-4
80-62-6
67-56-1
109-86-4
101-14-4
5124-30-1
101-68-8
101-77-9
78-93-3
108-10-1
78-83-1
75-65-0
109-06-8
872-50-4
924-42-5
91-20-3
*
*
7632-00-0
100-01-6
98-95-3
55-63-0
100-02-7
79-46-9
86-30-6
*
*
1344-28-1
1163-19-5
75-21-8
75-56-9
96-09-3
1634-04-4
123-63-7
76-01-7
94-36-0
108-95-2
106-50-3
90-43-7
75-44-5
7723-14-0
*
85-68-7
117-81-7
84-74-2
84-66-2
131-11-3
117-84-0
123-38-6
115-07-1
110-86-1
91-22-5
106-51-4
94-59-7
*
100-42-5
64-67-5
77-78-1
3584
210.
211.
212.
213.
214.
215.
216.
217.
218.
219.
220.
221.
222.
223.
224.
225.
226.
227.
228.
229.
230.
231.
232.
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
PART 1 — Continued
PARTIE 1 (suite)
GROUP 1 SUBSTANCES — Continued
SUBSTANCES DU GROUPE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number†
Tetrachloroethylene
Tetracycline hydrochloride
Thiourea
Thorium dioxide
Titanium tetrachloride
Toluene
Toluene-2,4-diisocyanate
Toluene-2,6-diisocyanate
Toluenediisocyanate10
Total reduced sulphur19
1,2,4-Trichlorobenzene
1,1,2-Trichloroethane
Trichloroethylene
Triethylamine
1,2,4-Trimethylbenzene
2,2,4-Trimethylhexamethylene diisocyanate
2,4,4-Trimethylhexamethylene diisocyanate
Vanadium20
Vinyl acetate
Vinyl chloride
Vinylidene chloride
Xylene21
Zinc5
127-18-4
64-75-5
62-56-6
1314-20-1
7550-45-0
108-88-3
584-84-9
91-08-7
26471-62-5
*
120-82-1
79-00-5
79-01-6
121-44-8
95-63-6
16938-22-0
15646-96-5
7440-62-2
108-05-4
75-01-4
75-35-4
1330-20-7
*
210.
211.
212.
213.
214.
215.
216.
217.
218.
219.
220.
221.
222.
223.
224.
225.
226.
227.
228.
229.
230.
231.
232.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Sulfure de carbonyle
Sulfure d’hydrogène
Soufre réduit total19
1,1,1,2-Tétrachloroéthane
1,1,2,2-Tétrachloroéthane
Tétrachloroéthylène
Tétrachlorure de carbone
Tétrachlorure de titane
Thio-urée
Toluène
Toluènediisocyanate9
Toluène-2,4-diisocyanate
Toluène-2,6-diisocyanate
1,2,4-Trichlorobenzène
1,1,2-Trichloroéthane
Trichloroéthylène
Triéthylamine
Trifluorure de bore
1,2,4-Triméthylbenzène
Trioxyde de molybdène
Vanadium20
Xylène21
Zinc5
463-58-1
7783-06-4
*
630-20-6
79-34-5
127-18-4
56-23-5
7550-45-0
62-56-6
108-88-3
26471-62-5
584-84-9
91-08-7
120-82-1
79-00-5
79-01-6
121-44-8
7637-07-2
95-63-6
1313-27-5
7440-62-2
1330-20-7
*
GROUP 2 SUBSTANCES
233.
SUBSTANCES DU GROUPE 2
Name
CAS
Registry
Number†
Mercury5
*
233.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Mercure5
*
GROUP 3 SUBSTANCES
234.
SUBSTANCES DU GROUPE 3
Name
CAS
Registry
Number†
Cadmium5
*
234.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Cadmium5
*
GROUP 4 SUBSTANCES
235.
236.
237.
238.
SUBSTANCES DU GROUPE 4
Name
CAS
Registry
Number†
Arsenic5
Hexavalent chromium5
Lead22,23
Tetraethyl lead
*
*
*
78-00-2
235.
236.
237.
238.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Arsenic5
Chrome hexavalent5
Plomb22,23
Plomb tétraéthyle
*
*
*
78-00-2
PART 2
239.
240.
241.
242.
243.
PARTIE 2
Name
CAS
Registry
Number†
Acenaphthene
Acenaphthylene
Benzo(a)anthracene
Benzo(a)phenanthrene
Benzo(a)pyrene
83-32-9
208-96-8
56-55-3
218-01-9
50-32-8
239.
240.
241.
242.
243.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Acénaphtène
Acénaphtylène
Benzo(a)anthracène
Benzo(a)phénanthrène
Benzo(a)pyrène
83-32-9
208-96-8
56-55-3
218-01-9
50-32-8
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
PART 2 — Continued
244.
245.
246.
247.
248.
249.
250.
251.
252.
253.
254.
255.
256.
257.
258.
259.
260.
261.
262.
263.
264.
265.
266.
267.
†
3585
PARTIE 2 (suite)
Name
CAS
Registry
Number†
Benzo(b)fluoranthene
Benzo(e)pyrene
Benzo(g,h,i)perylene
Benzo(j)fluoranthene
Benzo(k)fluoranthene
Dibenzo(a,j)acridine
Dibenzo(a,h)acridine
Dibenzo(a,h)anthracene
Dibenzo(a,e)fluoranthene
Dibenzo(a,e)pyrene
Dibenzo(a,h)pyrene
Dibenzo(a,i)pyrene
Dibenzo(a,l)pyrene
7H-Dibenzo(c,g)carbazole
7,12-Dimethylbenz(a)anthracene
Fluoranthene
Fluorene
Indeno(1,2,3-c,d)pyrene
3-Methylcholanthrene
5-Methylchrysene
1-Nitropyrene
Perylene
Phenanthrene
Pyrene
205-99-2
192-97-2
191-24-2
205-82-3
207-08-9
224-42-0
226-36-8
53-70-3
5385-75-1
192-65-4
189-64-0
189-55-9
191-30-0
194-59-2
57-97-6
206-44-0
86-73-7
193-39-5
56-49-5
3697-24-3
5522-43-0
198-55-0
85-01-8
129-00-0
The Chemical Abstracts Service Registry Number is the property of the
American Chemical Society and any use or redistribution, except as required in
supporting regulatory requirements and/or for reports to the Government when
the information and the reports are required by law or administrative policy, is
not permitted without the prior, written permission of the American Chemical
Society.
* No single CAS Registry Number applies to this substance.
1
“and its salts” — The CAS Registry Number corresponds to the weak acid or
base. However, this substance includes the salts of these weak acids and bases.
2
“fume or dust”
3
“fibrous forms”
4
“Ammonia (total)” means the total of both of ammonia (NH3 — CAS No. 766441-7) and the ammonium ion (NH4+) in solution.
5
“and its compounds”
6
“friable form”
7
“and its compounds,” except hexavalent chromium compounds
8
“all isomers,” including the individual isomers of cresol: m-cresol (CAS
No. 108-39-4), o-cresol (CAS No. 95-48-7) and p-cresol (CAS No. 106-44-5)
9
“ionic”
10
“mixed isomers”
11
“all isomers” including, but not limited to, HCFC-122 (CAS No. 354-21-2)
12
“all isomers” including, but not limited to, HCFC-123 (CAS No. 306-83-2) and
HCFC-123a (CAS No. 90454-18-5)
13
“all isomers” including, but not limited to, HCFC-124 (CAS No. 2837-89-0),
and HCFC-124a (CAS No. 354-25-6)
14
“in solution at a pH of 6.0 or greater”
15
Includes nonylphenol, its ethoxylates and derivatives with CAS Nos. 104-40-5;
25154-52-3; 84852-15-3; 1323-65-5; 26523-78-4; 28987-17-9; 68081-86-7;
68515-89-9; 68515-93-5; 68081-86-1; 104-35-8; 20427-84-3; 26027-38-3;
27177-05-5; 27177-08-8; 28679-13-2; 27986-36-3; 37251-69-7; 7311-27-5;
9016-45-9; 27176-93-8; 37340-60-6; 51811-79-1; 51938-25-1; 68412-53-3;
9051-57-4; 37205-87-1; 68412-54-4; 127087-87-0.
16
Includes octylphenol and its ethoxylates with CAS Nos. 140-66-9; 1806-26-4;
27193-28-8; 68987-90-6; 9002-93-1; 9036-19-5.
17
“yellow or white”
18
Does not include phosphorus (yellow or white) with CAS No. 7723-14-0.
19
This class of substances, expressed in terms of hydrogen sulphide, is restricted
to the following substances: hydrogen sulphide (CAS No. 7783-06-4), carbon
disulphide (CAS No. 75-15-0), carbonyl sulphide (CAS No. 463-58-1),
dimethyl sulphide (CAS No. 75-18-3), dimethyl disulphide (CAS No. 62492-0), methyl mercaptan (CAS No. 74-93-1).
20
“(except when in an alloy) and its compounds”
21
“all isomers,” including the individual isomers of xylene: m-xylene (CAS
No. 108-38-3), o-xylene (CAS No. 95-47-6) and p-xylene (CAS No. 106-42-3)
22
“and its compounds,” except tetraethyl lead (CAS No. 78-00-2)
23
Does not include lead (and its compounds) contained in stainless steel, brass or
bronze alloys.
244.
245.
246.
247.
248.
249.
250.
251.
252.
253.
254.
255.
256.
257.
258.
259.
260.
261.
262.
263.
264.
265.
266.
267.
†
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS†
Benzo(b)fluoranthène
Benzo(e)pyrène
Benzo(g,h,i)pérylène
Benzo(j)fluoranthène
Benzo(k)fluoranthène
Dibenzo(a,j)acridine
Dibenzo(a,h)acridine
Dibenzo(a,h)anthracène
Dibenzo(a,e)fluoranthène
Dibenzo(a,e)pyrène
Dibenzo(a,h)pyrène
Dibenzo(a,i)pyrène
Dibenzo(a,l)pyrène
7H-Dibenzo(c,g)carbazole
7,12-Diméthylbenzo(a)anthracène
Fluoranthène
Fluorène
Indeno(1,2,3-c,d) pyrène
3-Méthylcholanthrène
5-Méthylchrysène
1-Nitropyrène
Pérylène
Phénanthrène
Pyrène
205-99-2
192-97-2
191-24-2
205-82-3
207-08-9
224-42-0
226-36-8
53-70-3
5385-75-1
192-65-4
189-64-0
189-55-9
191-30-0
194-59-2
57-97-6
206-44-0
86-73-7
193-39-5
56-49-5
3697-24-3
5522-43-0
198-55-0
85-01-8
129-00-0
Le numéro d’enregistrement du Chemical Abstracts Service est la propriété de
l’American Chemical Society. Toute utilisation ou redistribution, sauf si elle sert
à répondre aux besoins législatifs ou est nécessaire pour les rapports au
gouvernement lorsque des informations ou des rapports sont exigés par la loi ou
une politique administrative, est interdite sans l’autorisation écrite préalable de
l’American Chemical Society.
* Il n’y a pas de numéro d’enregistrement du CAS unique pour cette substance.
1
« et ses sels ». Le numéro d’enregistrement du CAS correspond à l’acide ou à la
base faible. Toutefois, cette substance comprend les sels de ces acides et bases
faibles.
2
« fumée ou poussière »
3
« forme friable »
4
« Ammoniac (total) » désigne la somme de l’ammoniac (NH3 — numéro du
CAS 7664-41-7) et de l’ion ammonium (NH4+) en solution.
5
« et ses composés »
6
« et ses composés », à l’exclusion des composés du chrome hexavalent
7
« tous les isomères », y compris les isomères du crésol : m-crésol (numéro
du CAS 108-39-4), o-crésol (numéro du CAS 95-48-7) et p-crésol (numéro du
CAS 106-44-5)
8
« ioniques »
9
« mélanges d’isomères »
10
« tous les isomères », y compris, sans y être limité, le HCFC-122 (numéro du
CAS 354-21-2)
11
« tous les isomères », y compris, sans y être limité, le HCFC-123 (numéro du
CAS 306-83-2) et le HCFC-123a (numéro du CAS 90454-18-5)
12
« tous les isomères », y compris, sans y être limité, le HCFC-124 (numéro du
CAS 2837-89-0) et le HCFC-124a (numéro du CAS 354-25-6)
13
« ion en solution à un pH de 6,0 ou plus »
14
Inclut le nonylphénol, ses dérivés éthoxylés et ses dérivés portant les numéros
du CAS : 104-40-5; 25154-52-3; 84852-15-3; 1323-65-5; 26523-78-4; 2898717-9; 68081-86-7; 68515-89-9; 68515-93-5; 68081-86-1; 104-35-8; 20427-84-3;
26027-38-3; 27177-05-5; 27177-08-8; 28679-13-2; 27986-36-3; 37251-69-7;
7311-27-5; 9016-45-9; 27176-93-8; 37340-60-6; 51811-79-1; 51938-25-1;
68412-53-3; 9051-57-4; 37205-87-1; 68412-54-4; 127087-87-0.
15
Inclut l’octylphénol et ses dérivés éthoxylés portant les numéros du CAS : 14066-9; 1806-26-4; 27193-28-8; 68987-90-6; 9002-93-1; 9036-19-5.
16
« formes fibreuses »
17
« jaune ou blanc »
18
N’inclut pas le phosphore (jaune ou blanc), dont le numéro du CAS est 772314-0.
19
Cette catégorie de substances, exprimée sous forme de sulfure d’hydrogène, se
limite aux substances suivantes : sulfure d’hydrogène (numéro du CAS 778306-4), disulfure de carbone (numéro du CAS 75-15-0), sulfure de carbonyle
(numéro du CAS 463-58-1), sulfure de diméthyle (numéro du CAS 75-18-3),
disulfure de diméthyle (numéro du CAS 624-92-0) et méthylmercaptan (numéro
du CAS 74-93-1).
20
« (sauf lorsqu’il est dans un alliage) et ses composés »
3586
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
21
22
23
« tous les isomères », y compris les isomères individuels de xylène : m-xylène
(numéro du CAS 108-38-3), o-xylène (numéro du CAS 95-47-6) et p-xylène
(numéro du CAS 106-42-3)
« et ses composés », à l’exclusion du plomb tétraéthyle (numéro du CAS 7800-2)
Ne comprend pas le plomb (et ses composés) contenu dans l’acier inoxydable, le
laiton et les alliages de bronze.
SCHEDULE 2
ANNEXE 2
Definitions
Définitions
1. The following definitions apply to this notice and its
schedules:
“alloy” means metal products containing two or more elements as
a solid solution, intermetallic compounds, and mixtures of metallic phases. « alliage »
“article” means a manufactured item that does not release a substance when it undergoes processing or other use. « article »
“by-product” means a substance which is incidentally manufactured, processed or otherwise used at the facility at any concentration, and released to the environment or disposed of.
« sous-produit »
“CAS Registry Number” and “CAS No.” refer to the Chemical
Abstracts Service Registry Number. « numéro d’enregistrement
CAS » or « numéro du CAS »
“contiguous facility” means all buildings, equipment, structures
and stationary items that are located on a single site, or on contiguous sites or adjacent sites that are owned or operated by the
same person and that function as a single integrated site, including wastewater collection systems that release treated
or untreated wastewater into surface waters. « installation
contiguë »
“emission factors” means numerical values that relate the quantity
of substances emitted from a source to a common activity associated with those emissions, and that can be categorized as published emission factors or site-specific emission factors. « facteurs d’émission »
“employee” means an individual employed at the facility and
includes the owner of the facility who performs work on site at
the facility, and a person, such as a contractor, who, at the facility, performs work that is related to the operations of the facility, for the period of time that the person is performing that
work. « employé »
“facility” means a contiguous facility. « installation »
“full-time employee equivalent” means the unit obtained by dividing by 2 000 hours the sum of
(a) the total hours worked by individuals employed at the facility and the total hours of paid vacation and of sick leave
taken by individuals employed at the facility;
(b) the hours worked on site at the facility by the owner of
the facility, if not employed by the facility; and
(c) the hours worked on site at the facility by a person, such
as a contractor, who, at the facility, performs work related to
the operations of the facility. « équivalent d’employé à
temps plein »
“manufacture” means to produce, prepare, or compound a substance, and includes the incidental production of a substance as
a by-product. « fabrication »
“other use” or “otherwise used” means any use, disposal or release of a substance which is not included in the definitions of
“manufacture” or “process”, and includes the other use of
by-products. « autre utilisation » or « utilisation d’une autre
manière »
1. Les définitions suivantes s’appliquent au présent avis et à ses
annexes :
« alliage » Produit métallique contenant deux ou plusieurs éléments sous forme de solution solide, de composés intermétalliques ou de mélange de phases métalliques. “alloy”
« article » Produit manufacturé qui ne libère pas de substances
lorsqu’il est préparé ou utilisé d’une autre manière. “article”
« autre utilisation » ou « utilisation d’une autre manière » Toute
utilisation, élimination ou rejet d’une substance qui n’est pas
comprise dans les définitions de « fabrication » ou de « préparation » et comprend l’utilisation de sous-produits d’une autre
manière. “other use” ou “otherwise used”
« employé » Personne employée dans l’installation, y compris le
propriétaire de l’installation, qui exécute des travaux sur les
lieux de l’installation; personne, notamment un entrepreneur,
qui, sur les lieux de l’installation, exécute des travaux liés à
l’exploitation de l’installation, pendant la période des travaux.
“employee”
« équivalent d’employé à temps plein » Unité de mesure obtenue
en divisant par 2 000 heures la somme :
a) des heures totales travaillées par des personnes employées
dans l’installation et des heures totales payées en vacances et
en congés de maladie pris par des personnes employées dans
l’installation;
b) des heures travaillées sur les lieux par le propriétaire de
l’installation s’il n’est pas employé par celle-ci;
c) des heures travaillées sur les lieux de l’installation par une
personne, notamment un entrepreneur, qui exécute des travaux liés à l’exploitation de l’installation. “full-time employee equivalent”
« fabrication » Production, préparation ou composition d’une
substance, y compris la production fortuite d’une substance
comme sous-produit. “manufacture”
« facteurs d’émission » Valeurs numériques moyennes qui lient la
quantité de substances émises par une source à une activité
courante associée à celles-ci et qui peuvent appartenir à l’une
ou l’autre de ces catégories : « facteurs d’émission publiés »
ou « facteurs d’émission propres à l’installation ». “emission
factors”
« installation » Installation contiguë. “facility”
« installation contiguë » Tous les bâtiments, les équipements, les
ouvrages ou les articles fixes qui sont situés dans un lieu unique, dans des lieux contigus ou dans des lieux adjacents, qui
ont le même propriétaire ou exploitant et qui fonctionnent
comme un ensemble intégré unique, y compris les réseaux collecteurs d’eaux usées qui rejettent des eaux usées traitées ou
non traitées dans des eaux de surface. “contiguous facility”
« numéro d’enregistrement CAS » ou « numéro du CAS » Numéro du Chemical Abstracts Service. “CAS Registry Number” ou
“CAS No.”
« préparation » Préparation d’une substance après sa fabrication
en vue d’être distribuée dans le commerce. La préparation
d’une substance peut mener ou non à une modification de l’état
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3587
“parent company” means the highest level company or group of
companies that owns or directly controls the reporting facility.
« société mère »
“process” means the preparation of a substance, after its manufacture, for commercial distribution and includes preparation of
the substance in the same physical state or chemical form as
that received by the facility, or preparation which produces a
change in physical state or chemical form, and also includes the
processing of the substance as a by-product. « préparation »
“recycling” means any activity that prevents a material or a component of the material from becoming a material destined for
disposal. « recyclage »
physique ou la forme chimique que la substance avait à sa réception à l’installation et comprend la préparation de la substance comme sous-produit. “process”
« recyclage » Toute activité qui permet d’éviter qu’une matière
ou un composant de celle-ci ne doive être éliminé. “recycling”
« société mère » Société — ou groupe de sociétés — située au
sommet de la hiérarchie des sociétés et qui exerce directement
un contrôle sur les activités sujettes à déclaration. “parent
company”
« sous-produit » Substance qui est, de façon fortuite, fabriquée,
préparée ou utilisée d’une autre manière par l’installation à
n’importe quelle concentration et qui est rejetée dans l’environnement ou éliminée. “by-product”
SCHEDULE 3
ANNEXE 3
Criteria for Reporting
Critères de déclaration
GENERAL
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
1. This notice applies to any person who owns or operates a facility if, during the 2006, 2007 or 2008 calendar year, that
facility
(a) is one at which the employees work a total of 20 000 hours
or more; and
(b) generates or disposes of tailings or waste rock as a result of
the extraction or recovery of bitumen, coal, diamonds, metals
or potash, or the extraction or beneficiation of metallic ore or
ore concentrate; and meets any of the other criteria set out in
this schedule.
1. Le présent avis s’applique à toute personne qui possède ou
exploite une installation, si, au cours de l’année civile 2006, 2007
ou 2008, l’installation :
a) est une installation où des employés travaillent collectivement 20 000 heures ou plus;
b) engendre ou élimine des résidus ou des stériles par suite de
l’extraction ou de la récupération de bitume, de charbon, de
diamants, de métaux, de potasse, ou par suite de l’extraction ou
de la valorisation de minerai métallique ou de concentré de minerai; et remplit un ou plusieurs des autres critères énumérés
dans la présente annexe.
2. (1) Dans le calcul des seuils de déclaration établis à la présente annexe, une personne visée par le présent avis ne doit pas
inclure la quantité de la substance qui est fabriquée, préparée ou
utilisée d’une autre manière dans les activités suivantes :
a) éducation ou formation d’étudiants;
b) recherches ou essais;
c) entretien et réparation de véhicules tels que les automobiles,
camions, locomotives, navires et aéronefs;
d) distribution, stockage ou vente au détail de combustibles,
sauf dans le cadre d’opérations de terminal;
e) vente en gros ou au détail d’articles ou de produits qui
contiennent la substance;
f) vente au détail de la substance;
g) culture, récolte ou gestion d’une ressource naturelle
renouvelable.
(2) Pour l’application de l’alinéa (1)c), la peinture et le décapage de véhicules ou de leurs pièces, ainsi que le reconditionnement ou la remise à neuf de pièces de véhicules, doivent être
inclus dans le calcul des seuils de déclaration établis dans la
présente annexe.
3. Dans le calcul des seuils de déclaration établis à la présente
annexe, la personne visée par le présent avis ne doit pas inclure la
quantité de la substance qui est :
a) fabriquée, préparée ou utilisée d’une autre manière dans les
activités d’exploration pétrolière ou gazière ou dans le forage
de puits de gaz ou de pétrole;
b) contenue dans :
(i) des articles qui sont préparés ou utilisés d’une autre
manière,
2. (1) In calculating the mass reporting thresholds set out in this
Schedule, a person subject to this notice shall exclude the quantity
of a substance that is manufactured, processed or otherwise used
in the activities listed below:
(a) education or training of students;
(b) research or testing;
(c) maintenance and repair of vehicles, where vehicles include
automobiles, trucks, locomotives, ships or aircraft;
(d) distribution, storage, or retail sale of fuels, except as part of
terminal operations;
(e) wholesale or retail sale of articles or products that contain
the substance;
(f) retail sale of the substance; or
(g) growing, harvesting, or management of a renewable natural
resource.
(2) For the purpose of paragraph (1)(c), the painting and stripping of vehicles or their components, and the rebuilding or remanufacturing of vehicle components, are not to be excluded
from the calculation of mass reporting thresholds in this
Schedule.
3. In calculating the mass reporting thresholds set out in this
Schedule, a person subject to this notice shall exclude the quantity
of a substance that is
(a) manufactured, processed or otherwise used for the exploration of oil or gas, or the drilling of oil or gas wells; or
(b) contained in
(i) articles that are processed or otherwise used,
(ii) materials used as structural components of the facility
but not the process equipment,
3588
Canada Gazette Part I
(iii) materials used in janitorial or facility grounds
maintenance,
(iv) materials used for personal use by employees or other
persons,
(v) materials used for the purpose of maintaining motor
vehicles operated by the facility, or
(vi) intake water or intake air, such as water used for process
cooling or air used either as compressed air or for
combustion.
4.(1) In calculating the mass reporting thresholds set out in this
Schedule, a person subject to this notice shall exclude the quantity
of a substance that is contained in
(a) unconsolidated overburden;
(b) waste rock that is inert or clean according to terms or conditions of a valid federal or provincial operating permit issued for
the facility; or
(c) components of tailings that are inert, inorganic and have not
been reduced in size or otherwise physically or chemically altered during the extraction, recovery or beneficiation.
(2) If there is no applicable permit as referenced in paragraph (1)(b), a person subject to this notice shall exclude the
quantity of a substance that is contained in waste rock if
(a) the concentration of sulphur in the waste rock is greater
than 0.2%, and the ratio of neutralizing potential to acidgenerating potential is greater than or equal to 3:1; or
(b) the concentration of sulphur in the waste rock is less than or
equal to 0.2%.
(3) Despite paragraph (1)(b) and subsection (2), a person subject to this notice shall not exclude the quantity of arsenic contained in waste rock if the concentration of arsenic in the waste
rock is greater than 12 milligrams of arsenic per kilogram of
waste rock.
(4) Despite subsections (1), (2) and (3), a quantity of a substance released to air or surface waters from materials listed under
this section shall be included in the mass reporting thresholds.
5. (1) For the purpose of this notice, a disposal of a substance is
to be construed as its
(a) final disposal to landfill, land application or underground
injection, either on the facility site or at a location off the facility site;
(b) transfer to a location off the facility site for storage or
treatment prior to final disposal; or
(c) movement into an area where tailings or waste rock are discarded or stored, and further managed to reduce or prevent releases to air, water or land, either on the facility site or at a location off the facility site.
(2) The quantity of a substance disposed of shall be included in
the calculation of the mass reporting thresholds for Parts 1 and 2
of this Schedule.
(3) The disposal of a substance is not to be included as a
release.
6. If the person who owns or operates a facility has changed on
or after January 1, 2006, the person who owns or operates the
facility as of December 31, 2009, shall report for the entirety of
the 2006, 2007 and 2008 calendar years. If operations at a facility
December 5, 2009
(ii) des matériaux servant d’éléments de structure pour
l’installation, à l’exclusion de l’équipement relatif aux
procédés,
(iii) des matières utilisées pour des services de conciergerie
ou d’entretien du terrain de l’installation,
(iv) des matières destinées à l’usage personnel des employés
ou d’autres personnes,
(v) des matières utilisées pour entretenir les véhicules automobiles qui servent à l’exploitation de l’installation,
(vi) l’eau ou l’air d’admission, tels que l’eau de refroidissement, l’air comprimé ou l’air qui sert à la combustion.
4. (1) Dans le calcul des seuils de déclaration établis à la présente annexe, la personne visée par le présent avis ne doit pas
inclure la quantité de la substance qui est contenue dans :
a) des morts-terrains meubles;
b) des stériles inertes ou propres selon les stipulations d’une
autorisation d’exploitation fédérale ou provinciale valide qui
aurait été délivrée à l’installation;
c) des composants de résidus inertes et inorganiques qui n’ont
pas été amenuisés ou modifiés physiquement ou chimiquement
lors de leur extraction, de leur récupération ou de leur
valorisation.
(2) En l’absence de l’autorisation mentionnée à l’alinéa (1)b),
la personne visée par le présent avis peut exclure la quantité d’une
substance présente dans les stériles au cas où :
a) la concentration de soufre dans les stériles est supérieure à
0,2 % et le potentiel de neutralisation est supérieur ou égal à
trois fois le potentiel d’acidification;
b) la concentration de soufre dans les stériles est inférieure ou
égale à 0,2 %.
(3) Malgré l’alinéa (1)b) et le paragraphe (2), une personne visée par le présent avis doit inclure la quantité d’arsenic dans les
stériles si la concentration d’arsenic dans les stériles est supérieure à 12 milligrammes d’arsenic par kilogramme de stériles.
(4) Malgré les paragraphes (1), (2) et (3), la quantité d’une
substance rejetée dans l’atmosphère ou les eaux de surface à partir des matières énumérées dans la présente section doit être comprise dans les seuils de déclaration.
5. (1) Pour l’application du présent avis, l’élimination d’une
substance doit être interprétée comme :
a) son élimination définitive par enfouissement, épandage ou
injection souterraine, soit sur les lieux de l’installation ou dans
un endroit hors du site de l’installation;
b) son transfert dans un endroit hors du site de l’installation à
des fins de stockage ou de traitement avant élimination
définitive;
c) son déplacement dans un endroit où les résidus miniers ou
stériles sont mis au rebut ou amassés pour être ensuite gérés de
façon à réduire, voire prévenir, les rejets dans l’atmosphère,
dans l’eau ou le sol, que ce soit sur les lieux de l’installation ou dans un endroit hors du site de l’installation.
(2) La quantité d’une substance éliminée doit être incluse dans
le calcul des seuils de déclaration dans les parties 1 et 2 de la présente annexe.
(3) L’élimination d’une substance ne doit pas être considérée
comme un rejet.
6. Si, en date du 1er janvier 2006 ou après cette date, il y a
changement du propriétaire ou de l’exploitant d’une installation,
la personne qui possède ou exploite l’installation au 31 décembre
2009 doit faire une déclaration pour toutes les années civiles
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3589
terminated on or after January 1, 2006, the last owner or operator
of that facility is required to report for any portions of the 2006,
2007 and 2008 calendar years during which the facility was in
operation.
2006, 2007 et 2008. Si les activités d’une installation ont pris fin
en date du 1er janvier 2006 ou après cette date, le dernier propriétaire ou exploitant doit faire une déclaration pour la période des
années civiles 2006, 2007 et 2008 durant laquelle l’installation
était exploitée.
PART 1
PARTIE 1
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 1 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT DANS LA PARTIE 1 DE L’ANNEXE 1
7. (1) A person subject to this notice shall report information in
relation to a substance listed in Part 1 of Schedule 1, whether or
not there is a release, disposal or transfer off-site for recycling of
the substance, if, during the 2006, 2007 or 2008 calendar year, the
substance was manufactured, processed or otherwise used
(a) in a quantity equal to or greater than the applicable mass
reporting threshold set out in column 2 of Table 1; and
(b) at a concentration equal to or greater than the applicable
concentration by weight set out in column 3 of Table 1, or regardless of concentration if there is no corresponding value in
that column for the substance.
7. (1) Une personne visée par le présent avis doit fournir les
renseignements se rapportant à une substance figurant dans la
partie 1 de l’annexe 1, peu importe qu’il y ait ou non rejet, élimination ou transfert hors site de cette substance aux fins de recyclage, si, au cours de l’année civile 2006, 2007 ou 2008 la substance a été fabriquée, préparée ou utilisée d’une autre manière :
(a) dans une quantité égale ou supérieure au seuil de déclaration applicable établi dans la colonne 2 du tableau 1;
(b) dans une concentration égale ou supérieure à la concentration en poids applicable établie à la colonne 3 du tableau 1, ou
quelle que soit la concentration s’il n’y a pas de valeur correspondante dans cette colonne pour la substance.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), la quantité d’une substance qui est un sous-produit ou est contenue dans les résidus
miniers doit être comprise dans le calcul du seuil de déclaration
établi à la colonne 2 du tableau 1, quelle que soit la concentration.
(3) Pour l’application du paragraphe (1), la quantité d’une
substance contenue dans des stériles qui sont éliminés doit être
comprise dans le calcul du seuil de déclaration établi à la colonne 2 du tableau 1 si sa concentration est égale ou supérieure à
la concentration en poids applicable établie à la colonne 3 du tableau 1 pour les substances du groupe 1, ou quelle que soit sa
concentration pour les substances des groupes 2, 3 et 4.
8. Pour l’application de la présente partie, la personne visée par
le présent avis doit calculer le seuil de déclaration d’une substance figurant dans la partie 1 de l’annexe 1 comme suit :
a) pour la substance dont la note en bas de page indique « et
ses sels », la personne doit inclure le poids moléculaire de
l’acide ou de la base et non le poids total du sel;
b) pour la substance dont la note en bas de page indique « et
ses composés », la personne doit inclure l’élément pur et le
poids équivalent de l’élément contenu dans les substances, les
alliages ou les mélanges, à l’exception du plomb et de ses
composés contenus dans l’acier inoxydable, le laiton et les alliages de bronze;
c) pour l’ammoniac (total), la personne doit inclure l’ion ammonium (NH4+) en solution exprimé sous forme d’ammoniac et
inclure l’ammoniac (NH3);
d) pour le vanadium, la personne doit inclure l’élément pur et
le poids équivalent de l’élément contenu dans les substances ou
les mélanges, sauf s’il est contenu dans un alliage.
(2) For the purpose of subsection (1), the quantity of a substance that is a by-product or is contained in tailings shall be included in the calculation of the mass reporting threshold set out in
column 2 of Table 1, regardless of concentration.
(3) For the purpose of subsection (1), the quantity of a substance contained in waste rock shall be included in the calculation
of the mass reporting threshold set out in column 2 of Table 1 if it
is at a concentration equal to or greater than the applicable concentration by weight set out in column 3 of Table 1 for Group 1
Substances, or regardless of concentration for Group 2, 3 and 4
Substances.
8. For the purpose of this Part, the person subject to this notice
shall calculate the mass reporting threshold for a substance listed
in Part 1 of Schedule 1 in accordance with the following:
(a) for a substance that is qualified with the footnote “and its
salts,” the person shall include the molecular weight of the acid
or the base and not the total weight of the salt;
(b) for a substance that is qualified with the footnote “and its
compounds,” the person shall include the pure element and the
equivalent weight of the element contained in any substance,
alloy or mixture except for lead and its compounds that are
contained in stainless steel, brass or bronze alloys;
(c) for ammonia (total), the person shall include the ammonium
ion (NH4+) in solution expressed as ammonia and shall also include ammonia (NH3); or
(d) for vanadium, the person shall include the pure element and
the equivalent weight of the element contained in any substance or mixture except when it is contained in an alloy.
Table 1: Mass Reporting Threshold and Concentration by Weight
for Substances Listed in Part 1 of Schedule 1
Tableau 1 : Seuil de déclaration et concentration selon le poids
pour les substances figurant dans la partie 1 de l’annexe 1
Column 1
Column 2
Column 3
Colonne 1
Colonne 2
Item
Substances in Part 1
of Schedule 1
Mass Reporting
Threshold
Concentration
by Weight
Article
Substances figurant dans
la partie 1 de l’annexe 1 Seuil de déclaration
Concentration
en poids
1.
2.
Group 1 Substances
Group 2 Substances
10 tonnes
5 kilograms
1%
N/A
1.
2.
Substances du groupe 1
Substances du groupe 2
1%
S/O
10 tonnes
5 kilogrammes
Colonne 3
3590
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Table 1 — Continued
Tableau 1 (suite)
Colonne 2
Colonne 1
Colonne 3
Column 1
Column 2
Column 3
Item
Substances in Part 1
of Schedule 1
Mass Reporting
Threshold
Concentration
by Weight
Article
Substances figurant dans
la partie 1 de l’annexe 1 Seuil de déclaration
Concentration
en poids
3.
4.
Group 3 Substances
Group 4 Substances
5 kilograms
50 kilograms
0.1%
0.1%
3.
4.
Substances du groupe 3
Substances du groupe 4
0,1 %
0,1 %
5 kilogrammes
50 kilogrammes
PART 2
PARTIE 2
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 2 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT DANS LA PARTIE 2 DE L’ANNEXE 1
9. A person subject to this notice shall report information in relation to substances listed in Part 2 of Schedule 1 if, during the
2006, 2007 or 2008 calendar year, the total quantity of all substances listed in Part 2 of Schedule 1 released, disposed of, or
transferred off site for recycling from the facility, as a result of
incidental manufacture or as a result of the generation of tailings,
is 50 kilograms or more.
9. Une personne visée par le présent avis doit fournir des renseignements se rapportant aux substances figurant dans la partie 2
de l’annexe 1 si, au cours de l’année civile 2006, 2007 ou 2008, la
quantité totale de toutes les substances figurant dans la partie 2 de
l’annexe 1, rejetées, éliminées ou transférées hors site aux fins de
recyclage par l’installation par suite de leur fabrication fortuite ou
de la production de résidus miniers, est égale ou supérieure à
50 kilogrammes.
SCHEDULE 4
ANNEXE 4
Information Required by this Notice and
Manner of Reporting
Renseignements requis par cet avis et
méthodes pour les fournir
GENERAL
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
1. If the person is required by federal or provincial legislation
or a municipal by-law to measure or monitor releases, disposals
or transfers off site for recycling of any of the substances set out
in Schedule 1 of this notice, the person shall report those data in
response to this notice.
1. Si la personne est tenue, aux termes d’une loi fédérale ou
provinciale, ou d’un règlement municipal, de mesurer ou de surveiller les rejets, les éliminations ou les transferts hors site aux
fins de recyclage d’une des substances énumérées à l’annexe 1 du
présent avis, la personne doit déclarer les données à cet égard en
réponse au présent avis.
2. Si la personne n’est pas assujettie à l’une ou l’autre des exigences décrites à l’article 1 de la présente annexe, elle doit fournir
les renseignements selon l’une des méthodes suivantes : surveillance en continu des émissions, contrôle prédictif des émissions,
test à la source, bilan massique, facteurs d’émission publiés, facteurs d’émission propres à l’installation et estimations techniques.
3. Si une personne visée par le présent avis n’est pas tenue
d’inclure une quantité de substance dans le calcul du seuil de déclaration aux termes de l’annexe 3, cette personne n’a pas à fournir de renseignements à l’égard de cette quantité de la substance
en vertu de cette annexe.
4. Une personne visée par le présent avis doit fournir une attestation ou une attestation électronique dans laquelle il est certifié
que les renseignements sont vrais, exacts et complets ou elle devrait autoriser une autre personne à agir en son nom en fournissant un certificat d’attestation ou une attestation électronique.
5. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements exigés en utilisant le système de déclaration en ligne
ou les communiquer par courrier ordinaire à l’adresse mentionnée
dans cet avis.
6. Les renseignements à fournir en vertu de la présente annexe
se rapportent à chacune des années civiles 2006, 2007 et 2008
pour lesquelles les critères de l’annexe 3 sont respectés. Ces
renseignements doivent en outre être déclarés par année et par
installation.
2. If the person is not subject to any of the requirements described in section 1 of this Schedule, the person shall report information by using one of the following methods: continuous
emission monitoring, predictive emission monitoring, source
testing, mass balance, published emission factors, site-specific
emission factors, or engineering estimates.
3. If a person subject to this notice is not required to include a
quantity of a substance when calculating the mass reporting
threshold pursuant to Schedule 3, the person is not required to
report information in respect of those quantities of the substance
when reporting under this Schedule.
4. A person subject to this notice shall provide a Statement of
Certification or electronic certification certifying that the information is true, accurate and complete or shall authorize another person to act on their behalf and so certify using the Statement of
Certification or electronic certification.
5. A person subject to this notice shall provide the required information using the on-line reporting system or by ordinary mail
sent to the address provided in this notice.
6. Information required to be reported under this Schedule pertains to each of the 2006, 2007 and 2008 calendar years for which
the criteria in Schedule 3 have been satisfied, and shall be reported separately by year and by facility.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3591
FACILITY INFORMATION
RENSEIGNEMENTS SUR L’INSTALLATION
7. A person subject to this notice shall report the following information in respect of a facility:
(a) the legal and trade name of the person, the facility name,
and the street and mailing addresses of the facility;
(b) the National Pollutant Release Inventory (NPRI) identification number;
(c) the number of full-time employee equivalents;
(d) the Dun and Bradstreet number (if applicable);
(e) the two- and four-digit Canadian Standard Industrial Classification (SIC) codes and the four-digit U.S. SIC code;
(f) the two- and four-digit North American Industry Classification System (NAICS) codes and the six-digit NAICS Canada
code;
(g) the name, position, street and mailing addresses, and telephone number of the person who is the contact for the public
(if available);
(h) the name, position, street and mailing addresses, and telephone number of the person who is the technical contact;
(i) the name, position, street and mailing addresses, and telephone number of the person co-ordinating the submission of
the report (if applicable);
(j) the name, position, street and mailing addresses, and telephone number of the person who owns or operates the facility
subject to this notice, or the company official authorized to act
on their behalf pursuant to section 4 of this Schedule;
(k) the business number of the facility;
(l) the latitude and longitude coordinates of the facility (required only if the person is reporting in respect of the facility
for the first time);
(m) if applicable, the legal name(s) of the person who is the
Canadian parent company, their street and mailing addresses,
and their percentage of ownership of the facility, their Dun and
Bradstreet number, and their business number; and
(n) a statement indicating if an independent contractor completed the report, and if so, the name, company name, street
and mailing addresses, and telephone number of the independent contractor.
7. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements suivants concernant une installation :
a) le nom légal et l’appellation commerciale de la personne, le
nom de l’installation et les adresses municipale et postale de
l’installation;
b) le numéro d’identité à l’Inventaire national des rejets de polluants (INRP);
c) le nombre d’équivalents d’employé à temps plein;
d) le numéro Dun et Bradstreet (s’il y a lieu);
e) le code de la classification type des industries (CTI) canadien à deux et à quatre chiffres ainsi que le code CTI des ÉtatsUnis à quatre chiffres;
f) le code du Système de classification des industries de
l’Amérique du Nord (SCIAN) à deux chiffres et à quatre chiffres ainsi que le code du SCIAN Canada à six chiffres;
g) le nom, le poste, les adresses municipale et postale et le numéro de téléphone de la personne-ressource responsable des
renseignements au public (s’il y a lieu);
h) le nom, le poste, les adresses municipale et postale et le numéro de téléphone de la personne-ressource responsable des
renseignements techniques;
i) le nom, le poste, les adresses municipale et postale et le numéro de téléphone de la personne responsable de la coordination de la présentation de la déclaration (s’il y a lieu);
j) le nom, le poste, les adresses municipale et postale, ainsi que
le numéro de téléphone, du propriétaire ou de l’exploitant de
l’installation visée par le présent avis ou de la personne de
l’entreprise qui agit officiellement en son nom, conformément
à l’article 4 de la présente annexe;
k) le numéro d’entreprise de l’installation;
l) les coordonnées (latitude et longitude) de l’installation (requises seulement si la personne fait la déclaration de l’installation visée pour la première fois);
m) le cas échéant, les noms légaux de la personne qui constitue
la société mère canadienne, les adresses municipale et postale,
le pourcentage de l’installation que possède la société, leur
numéro Dun et Bradstreet et leur numéro d’entreprise;
n) une déclaration indiquant si un fournisseur indépendant a
rempli la déclaration et, si c’est le cas, donnant le nom, le nom
de l’entreprise, les adresses municipale et postale et le numéro
de téléphone du fournisseur indépendant.
PART 1
PARTIE 1
INFORMATION TO PROVIDE RESPECTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 1 OF SCHEDULE 1
RENSEIGNEMENTS À FOURNIR CONCERNANT LES
SUBSTANCES FIGURANT DANS LA PARTIE 1
DE L’ANNEXE 1
8. A person subject to this notice shall report the following information in respect of each substance listed in Part 1 of Schedule 1, and each of the 2006, 2007 and 2008 calendar years, for
which the criteria in Part 1 of Schedule 3 have been satisfied:
(a) the identity of the substance, including, if applicable, its
CAS registry number;
(b) the net quantity disposed of on site to an area where tailings
or waste rock are discarded or stored, and further managed,
taking into account any additions or removals of the substance
from the area, stated separately by tailings management area, or
waste-rock management area;
8. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements suivants pour chaque substance figurant dans la partie 1 de l’annexe 1, et ce, pour chaque année civile de 2006 à
2008 pour laquelle les critères de la partie 1 de l’annexe 3 sont
respectés :
a) la dénomination de la substance et, s’il y a lieu, le numéro
d’enregistrement CAS;
b) la quantité nette éliminée sur place dans un lieu où les résidus miniers ou stériles sont mis au rebut ou amassés pour être
ensuite gérés, prenant en compte tous les déversements de
la dite substance dans cette zone et tous les enlèvements de
3592
Canada Gazette Part I
(c) the quantity transferred off site for disposal to an area where
tailings or waste rock are discarded or stored, and further managed, stated separately by tailings management area, or wasterock management area, and the name and street address of, and
the quantity transferred to, each receiving facility;
(d) the method used to determine the quantities to be reported
for paragraphs (b) and (c), listed separately by continuous
emission monitoring, predictive emission monitoring, source
testing, mass balance, published emission factors, site-specific
emission factors, or engineering estimates;
(e) the concentration of the substance in tailings or waste
rock disposed of or transferred off site for disposal under paragraphs (b) and (c);
(f) if a quantity of a substance contained in waste rock has been
excluded, pursuant to section 4 of Schedule 3, the relevant
permit number, name of issuing authority, applicable provisions, and date issued; or the concentration of sulphur and, if
applicable, the ratio of neutralizing potential to acid-generating
potential, for the waste rock which has been excluded; and
(g) for 2007 and 2008, the reasons for changes in quantities
disposed of from the previous year, listed separately by
changes in production levels, changes in the method of determining the disposals, pollution prevention activities, changes in
on-site treatment, changes in transfers off site for recycling,
other (specify), no significant change or no change, or first year
reporting the substance.
9. A person subject to this notice shall provide the information
required by this Part in accordance with section 8 of Schedule 3.
10. A person subject to this notice shall report information in
respect of a substance listed in
(a) Group 1 in Part 1 of Schedule 1 in tonnes; or
(b) Groups 2, 3 and 4 in Part 1 of Schedule 1 in kilograms.
December 5, 2009
la substance de cette dernière, indiquée séparément : lieu de
gestion des résidus miniers ou lieu de gestion des stériles;
c) la quantité transférée hors site pour l’élimination dans une
zone où les résidus miniers ou stériles sont mis au rebut ou
amassés pour être ensuite gérés, indiquée séparément : lieu de
gestion des résidus miniers ou lieu de gestion des stériles —
ainsi que le nom et l’adresse municipale de chaque installation
réceptrice et la quantité qui y a été envoyée;
d) la méthode utilisée pour déterminer les quantités à déclarer,
conformément aux alinéas b) et c), énumérée séparément : surveillance en continu des émissions, contrôle prédictif des émissions, test à la source, bilan massique, facteurs d’émission
publiés, facteurs d’émission propres à l’installation, ou estimations techniques;
e) la concentration de la substance présente dans les résidus ou
les stériles éliminés ou transférés hors site pour l’élimination en
vertu des alinéas b) et c);
f) si la quantité d’une substance présente dans les stériles est
exclue, en vertu de la section 4 de l’annexe 3, le numéro de
l’autorisation, le nom de l’autorité de délivrance, les dispositions en vigueur et la date de délivrance; ou la concentration de
soufre et, s’il y a lieu, le rapport du potentiel de neutralisation
au potentiel d’acidification des stériles exclus;
g) pour 2007 et 2008, les raisons expliquant les changements
dans les quantités éliminées par rapport à l’année précédente,
décrites séparément : changements des niveaux de production,
changements dans les méthodes utilisées pour déterminer les
quantités éliminées, activités de prévention de la pollution,
changements dans le traitement sur place, changements dans
les transferts hors site aux fins de recyclage, autres (préciser),
aucun changement important ou aucun changement, ou première année de déclaration pour cette substance.
9. Une personne visée par le présent avis doit fournir l’information requise conformément à l’article 8 de l’annexe 3.
10. Une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements relatifs aux substances figurant :
a) dans le groupe 1 de la partie 1 de l’annexe 1, en tonnes;
b) dans les groupes 2, 3 et 4 de la partie 1 de l’annexe 1, en
kilogrammes.
PART 2
PARTIE 2
INFORMATION TO PROVIDE RESPECTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 2 OF SCHEDULE 1
RENSEIGNEMENTS À FOURNIR CONCERNANT LES
SUBSTANCES FIGURANT DANS LA PARTIE 2
DE L’ANNEXE 1
11. A person subject to this notice shall report the information
required in section 8 paragraphs (a) through (g) of this Schedule
in respect of substances listed in Part 2 of Schedule 1, in kilograms, for each of the 2006, 2007 and 2008 calendar years for
which the criteria in Part 2 of Schedule 3 have been satisfied, in
accordance with the following:
(a) if information on an individual substance is available, and
that substance was released, disposed of, or transferred off site
for recycling, as a result of incidental manufacture or as a result
of the generation of tailings, in a quantity of five (5) kilograms
or more during the calendar year, the person shall report information in respect of the individual substance; or
(b) if information on individual substances is not available, the
person shall report the information as total unspeciated polycyclic aromatic hydrocarbons.
11. En ce qui concerne les substances énumérées dans la partie 2 de l’annexe 1, et pour lesquelles les critères énoncés à la partie 2 de l’annexe 3 sont respectés, une personne visée par le présent avis doit fournir les renseignements requis par les alinéas a)
à g) de l’article 8 de la présente annexe, en kilogrammes, pour les
années civiles 2006, 2007 et 2008, en se conformant à ce qui suit :
a) si les renseignements sont disponibles pour une substance
individuelle et si cette substance a été rejetée, éliminée ou
transférée hors site aux fins du recyclage, consécutivement à la
fabrication fortuite ou à la production de résidus miniers dans
une quantité de cinq (5) kilogrammes ou plus au cours de
l’année civile, les renseignements relatifs à cette substance doivent être fournis par la personne visée par le présent avis;
b) si les renseignements pour une substance individuelle ne
sont pas disponibles, les renseignements à fournir doivent être
présentés comme étant des hydrocarbures aromatiques polycycliques non différenciés.
Le 5 décembre 2009
EXPLANATORY NOTE
Gazette du Canada Partie I
3593
NOTE EXPLICATIVE
(This note is not part of the notice.)
(La présente note ne fait pas partie de l’avis.)
This notice contains requirements related to the reporting of
tailings and waste rock for the 2006 to 2008 reporting years. The
Notice with respect to substances in the National Pollutant
Release Inventory for 2009 contains the requirements for the 2009
calendar year.
For those that meet the requirements of this notice, reporting is
mandatory. Obtaining the relevant guidance documents is the responsibility of the person required to report under this Notice.
Those who have not obtained the guidance documents are encouraged to visit the NPRI Web site or contact Environment Canada at the address provided at the beginning of this notice.
Le présent avis fait part d’exigences relatives à la déclaration
des résidus et des stériles pour les années 2006, 2007 et 2008.
L’Avis concernant certaines substances de l’Inventaire national
des rejets de polluants pour l’année 2009 fait part quant à lui des
exigences particulières à l’année civile 2009.
Pour ceux qui répondent aux critères de déclaration du présent
avis, la déclaration est obligatoire. Il incombe aux personnes tenues de présenter une déclaration à l’INRP de se procurer les documents d’orientation pertinents. Celles qui n’ont pas obtenu les
documents d’orientation sont encouragées à consulter le site Web
de l’INRP ou de communiquer avec Environnement Canada à
l’adresse indiquée au début de l’avis.
Changes to contacts, ownership and reported information
Changement des coordonnées des personnes-ressources, de la
propriété et de l’information rapportée
It is important that contact and ownership information be kept
up to date and any errors in submitted data be corrected in a
timely manner, so that the information provided by the NPRI continues to be relevant and accurate. As such, persons that submitted reports for a previous year are strongly encouraged to update
their information, through OWNERS or by contacting Environment Canada directly (contact information is provided in the body
of this notice), if
• there is a change in the name, address, telephone number, or
email address of the contacts identified for the facility since
the submission of the report for the previous year;
• there is a change in the owner or operator of a facility for
which a report has been submitted for the previous year; or
• the person becomes aware that the information submitted for
any previous year was mistaken or inaccurate.
Il est important de maintenir à jour les renseignements sur les
personnes-ressources et la propriété et de corriger toute erreur de
données en temps opportun, afin d’assurer l’exactitude et la pertinence des renseignements fournis par l’INRP. De ce fait, les personnes ayant soumis des déclarations pour une année précédente
sont fortement encouragées à mettre à jour leurs renseignements
par l’intermédiaire du GUDNE ou en communiquant avec Environnement Canada directement (les coordonnées sont données
dans le présent avis), si :
• il y a eu un changement de nom, d’adresse, de numéro de téléphone ou d’adresse courriel des personnes-ressources désignées de l’installation depuis la soumission de la déclaration
de l’année précédente;
• il y a eu un changement de propriétaire ou d’exploitant d’une
installation pour laquelle une déclaration a été soumise pour
l’année précédente;
• une personne apprend ou s’aperçoit que des renseignements
fournis pour une année antérieure étaient erronés ou inexacts.
Compliance with the Act is mandatory
L’observation de la Loi est obligatoire
In particular, subsection 272(1) of the Act provides that
272. (1) Every person commits an offence who contravenes
(a) a provision of this Act or the regulations;
(b) an obligation or a prohibition arising from this Act or the
regulations;
(c) an order or a direction made under this Act;
(d) an order, direction or decision of a court made under this
Act; or
(e) an agreement respecting environmental protection alternative measures within the meaning of section 295.
Subsection 272(2) of the Act provides that
272. (2) Every person who commits an offence under subsection (1) is liable
(a) on conviction on indictment, to a fine of not more than
$1,000,000 or to imprisonment for a term of not more than
three years, or to both; and
(b) on summary conviction, to a fine of not more than $300,000
or to imprisonment for a term of not more than six months, or
to both.
En particulier, le paragraphe 272(1) de la Loi dispose que
272. (1) Commet une infraction quiconque contrevient :
a) à la Loi ou à ses règlements;
b) à toute obligation ou interdiction découlant de la Loi ou de
ses règlements;
c) à tout ordre donné — ou arrêté pris — en application de la
Loi;
d) à une ordonnance judiciaire rendue en application de la Loi;
e) à l’accord visé à l’article 295.
Le paragraphe 272(2) de la Loi dispose que :
272. (2) L’auteur de l’infraction encourt, sur déclaration de
culpabilité :
a) par mise en accusation, une amende maximale d’un million
de dollars et un emprisonnement maximal de trois ans, ou l’une
de ces peines;
b) par procédure sommaire, une amende maximale de trois cent
mille dollars et un emprisonnement maximal de six mois, ou
l’une de ces peines.
3594
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Furthermore, with respect to providing false or misleading information, subsection 273(1) of the Act provides that
273. (1) Every person commits an offence who, with respect to
any matter related to this Act or the regulations,
(a) provides any person with any false or misleading information, results or samples; or
(b) files a document that contains false or misleading
information.
Subsection 273(2) of the Act provides that
273. (2) Every person who commits an offence under subsection (1) is liable
(a) on conviction on indictment, to a fine of not more than
$1,000,000 or to imprisonment for a term of not more than
three years, or to both, if the offence is committed knowingly;
(b) on summary conviction, to a fine of not more than $300,000
or to imprisonment for a term of not more than six months, or
to both, if the offence is committed knowingly;
(c) on conviction on indictment, to a fine of not more than
$500,000 or to imprisonment for a term of not more than three
years, or to both, if the offence is committed negligently; and
(d) on summary conviction, to a fine of not more than $200,000
or to imprisonment for a term of not more than six months, or
to both, if the offence is committed negligently.
The above provisions of the Act have been reproduced for convenience of reference only. If there is any variance between the
above provisions and the wording of the Act, the official version
of the Act prevails. For all purposes of interpreting and applying
the law, readers should consult the official versions of the Acts of
Parliament.
For additional information on the Act and the Compliance and
Enforcement Policy for the Canadian Environmental Protection
Act, 1999 and on applicable penalties, please contact the Enforcement Branch at enforcement.environmental@ec.gc.ca. A
copy of the Compliance and Enforcement Policy for the Canadian Environmental Protection Act, 1999 is available at the following Internet site: www.ec.gc.ca/CEPAregistry/policies.
De surcroît, en ce qui concerne la communication de renseignements faux ou trompeurs, le paragraphe 273(1) de la Loi dispose
que :
273. (1) Commet une infraction quiconque, relativement à
toute question visée par la Loi ou ses règlements :
a) communique des renseignements, échantillons ou résultats
faux ou trompeurs;
b) produit des documents comportant des renseignements faux
ou trompeurs.
Le paragraphe 273(2) de la Loi dispose que :
273. (2) L’auteur de l’infraction encourt, sur déclaration de culpabilité, selon le cas :
a) par mise en accusation, une amende maximale de un million
de dollars et un emprisonnement maximal de trois ans, ou l’une
de ses peines, si l’infraction a été commise sciemment;
b) par procédure sommaire, une amende maximale de trois cent
mille dollars et un emprisonnement maximal de six mois, ou
l’une de ces peines, si l’infraction a été commise sciemment;
c) par mise en accusation, une amende maximale de cinq cent
mille dollars et un emprisonnement maximal de trois ans,
ou l’une de ces peines, si l’infraction a été commise par
négligence;
d) par procédure sommaire, une amende maximale de deux
cent mille dollars et un emprisonnement maximal de six mois,
ou l’une de ces peines, si l’infraction a été commise par
négligence.
Les dispositions de la Loi ci-dessus sont présentées à titre informatif seulement. En cas d’écart entre les dispositions présentées ci-dessus et le libellé de la Loi, c’est la version officielle qui
prévaut. Aux fins d’interprétation et d’application de la loi, le
lecteur doit consulter les versions officielles des lois du
Parlement.
Pour tout autre renseignement concernant la Loi et la Politique
d’observation et d’application de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) et les amendes applicables, veuillez communiquer avec la Direction générale de l’application de la
loi, à l’adresse suivante : enforcement.environmental@ec.gc.ca.
On peut consulter la Politique d’observation et d’application de
la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) sur
le site Internet suivant : www.ec.gc.ca/registrelcpe/policies/
default.cfm.
[49-1-o]
[49-1-o]
DEPARTMENT OF TRANSPORT
MINISTÈRE DES TRANSPORTS
MOTOR VEHICLE SAFETY ACT
LOI SUR LA SÉCURITÉ AUTOMOBILE
Technical Standards Document No. 123, Motorcycle Controls and
Displays — Revision 1
Document de normes techniques no 123, Commandes et
affichages des motocyclettes — Révision 1
Notice is hereby given, pursuant to section 12 of the Motor
Vehicle Safety Act and sections 16 and 17 of the Motor Vehicle
Safety Regulations, that the Department of Transport has revised
Technical Standards Document (TSD) No. 123, Motorcycle Controls and Displays, which specifies the requirements for identification of controls and indicators that are installed on newly manufactured motorcycles. Revision 1 of TSD No. 123 is effective as
of the date of publication of this notice.
Avis est donné par la présente, en vertu de l’article 12 de la Loi
sur la sécurité automobile et des articles 16 et 17 du Règlement
sur la sécurité des véhicules automobiles, que le ministère des
Transports a révisé le Document de normes techniques (DNT)
no 123, Commandes et affichages des motocyclettes, lequel précise les exigences relatives à l’identification des commandes et
des indicateurs qui sont installés sur les motocyclettes nouvellement fabriquées. La révision 1 du DNT no 123 est en vigueur à la
date de publication du présent avis.
Le DNT no 123, Commandes et affichages des motocyclettes,
repose sur la Federal Motor Vehicle Safety Standard no 123 des
États-Unis, intitulée Motorcycle Controls and Displays, et est
TSD No. 123, Motorcycle Controls and Displays, reproduces
U.S. Federal Motor Vehicle Safety Standard No. 123 of the same
title and is incorporated by reference in section 123 of the Motor
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
Vehicle Safety Regulations. This revision includes clarification of
the text concerning the language of the words accompanying
symbols.
3595
CHRISTIAN LAVOIE
Director
Standards Research and Development
For the Minister of Transport, Infrastructure
and Communities
incorporé par renvoi dans l’article 123 du Règlement sur la sécurité des véhicules automobiles. La présente révision inclut un
éclaircissement au texte concernant la langue des mots accompagnant les symboles.
La disposition S5.2.3 du DNT no 123 a été modifiée afin de
permettre l’identification d’une commande ou d’un indicateur, en
mot(s), dans une seule langue officielle, si cette commande ou cet
indicateur est aussi accompagné d’un symbole qui est décrit dans
le manuel de l’utilisateur, et ce, dans les deux langues officielles.
Cette modification suit la politique du Ministère, qui vise à promouvoir l’identification des commandes et l’affichage des véhicules par des symboles reconnus internationalement.
On peut obtenir des exemplaires de la révision 1 du DNT
no 123 sur Internet à l’adresse suivante : www.tc.gc.ca/loisreglements/reglements/crc-ch1038/menu.htm. Toute demande de
renseignements au sujet de cette révision doit être adressée à
l’attention de Marcin Gorzkowski, P.Eng., Ingénieur principal de
l’élaboration des règlements, Division des normes et règlements,
Direction générale de la sécurité routière et de la réglementation
automobile, Ministère des Transports, 275, rue Slater, Ottawa
(Ontario) K1A 0N5, 613-998-1967 (téléphone), 613-990-2913
(télécopieur), marcin.gorzkowski@tc.gc.ca (courriel).
Le directeur
Normes, recherches et développement
CHRISTIAN LAVOIE
Au nom du ministre des Transports,
de l’Infrastructure et des Collectivités
[49-1-o]
[49-1-o]
Paragraph S5.2.3 of TSD 123 was amended to allow a control
or display to be identified by word(s) in only one official language if this control or display is also identified by a symbol
whose meaning is explained in the owner’s manual in both official languages. This amendment follows the Department’s policy
that promotes identification of motor vehicle controls and displays by internationally recognized symbols.
Copies of Revision 1 of TSD No. 123 may be obtained on the
Internet at www.tc.gc.ca/acts-regulations/regulations/crc-c1038/
menu.htm. Any inquiries should be directed to Marcin
Gorzkowski, P.Eng., Senior Regulatory Development Engineer,
Standards and Regulations Division, Road Safety and Motor
Vehicle Regulation Directorate, Department of Transport,
275 Slater Street, Ottawa, Ontario K1A 0N5, 613-998-1967
(telephone), 613-990-2913 (fax), marcin.gorzkowski@tc.gc.ca
(email).
3596
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
Second Session, Fortieth Parliament
Deuxième session, quarantième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
January 24, 2009.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, 613-992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada du 24 janvier 2009.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, 613-992-6443.
La greffière de la Chambre des communes
AUDREY O’BRIEN
AUDREY O’BRIEN
Clerk of the House of Commons
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3597
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA BORDER SERVICES AGENCY
AGENCE DES SERVICES FRONTALIERS DU CANADA
SPECIAL IMPORT MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
Certain oil country tubular goods — Decision
Certaines fournitures tubulaires pour puits de pétrole — Décision
On November 23, 2009, the President of the Canada Border
Services Agency (CBSA) made a preliminary determination of
dumping and a preliminary determination of subsidizing, pursuant
to subsection 38(1) of the Special Import Measures Act (SIMA),
in respect of certain oil country tubular goods, made of carbon or
alloy steel, welded or seamless, heat-treated or not heat-treated,
regardless of end finish, having an outside diameter from
2⅜ inches to 13⅜ inches (60.3 mm to 339.7 mm), meeting or
supplied to meet American Petroleum Institute (API) specification 5CT or equivalent standard, in all grades, excluding drill pipe
and excluding seamless casing up to 11¾ inches (298.5 mm) in
outside diameter, originating in or exported from the People’s
Republic of China.
The goods in question are usually classified under the following Harmonized System classification numbers:
Le 23 novembre 2009, en vertu du paragraphe 38(1) de la Loi
sur les mesures spéciales d’importation (LMSI), le président de
l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a rendu une
décision provisoire de dumping et une décision provisoire de
subventionnement à l’égard de certaines fournitures tubulaires
pour puits de pétrole, composées d’acier au carbone ou allié, soudées ou sans soudure, traitées thermiquement ou non, peu importe
la finition des extrémités, d’un diamètre extérieur de 2⅜ à 13⅜ po
(de 60,3 à 339,7 mm), conformes ou appelées à se conformer à la
norme 5CT de l’American Petroleum Institute (API) ou à une
norme équivalente, de toutes les nuances, à l’exception des
tuyaux de forage et à l’exception des caissons sans soudure d’un
diamètre extérieur d’au plus 11¾ po (298,5 mm), originaires ou
exportées de la République populaire de Chine.
Les marchandises en cause sont habituellement classées sous
les numéros de classement du Système harmonisé suivants :
7304290031
7304290039
7304290051
7304290059
7304290061
7304290069
7304290071
7304290079
7304391000
7304290031
7304290039
7304290051
7304290059
7304290061
7304290069
7304290071
7304290079
7304391000
7304591000
7306291011
7306291019
7306291021
7306291029
7306291031
7306291039
7306291041
7306291049
7306299011
7306299019
7306299021
7306299029
7306299031
7306299039
7306299041
7306299049
7304591000
7306291011
7306291019
7306291021
7306291029
7306291031
7306291039
7306291041
7306291049
7306299011
7306299019
7306299021
7306299029
7306299031
7306299039
7306299041
7306299049
The Canadian International Trade Tribunal (Tribunal) will
conduct a full inquiry into the question of injury to the domestic
producers of certain oil country tubular goods, and will make an
order or finding not later than 120 days after its receipt of the
notice of the preliminary determinations of dumping and
subsidizing.
Pursuant to section 8 of SIMA, provisional duty is payable on
the dumped and subsidized oil and country tubular goods originating in or exported from China that are released from customs
during the period commencing November 23, 2009, and ending
on the earlier of the day the investigations are terminated, the day
on which the Tribunal makes an order or finding, or the day an
undertaking is accepted. The amount of provisional duty payable
is not greater than the estimated margin of dumping and the estimated amount of subsidy. The Customs Act applies with respect
to the accounting and payment of provisional duty. As such, failure to pay duties within the prescribed time will result in the application of the interest provisions of the Customs Act.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (Tribunal) mènera une enquête complète sur la question de dommage causé aux
producteurs nationaux de certaines fournitures tubulaires pour
puits de pétrole et rendra une ordonnance ou des conclusions dans
les 120 jours suivant la date de réception de l’avis des décisions
provisoires de dumping et de subventionnement.
Conformément à l’article 8 de la LMSI, des droits provisoires
sont exigibles sur certaines fournitures tubulaires pour puits de
pétrole originaires ou exportées de la Chine faisant l’objet de
dumping et de subventionnement et dédouanées au cours de la
période commençant le 23 novembre 2009 et se terminant à la
première des dates suivantes : le jour où l’on met fin à l’enquête,
le jour où le Tribunal rend une ordonnance ou des conclusions ou
le jour où un engagement est accepté. Le montant des droits provisoires exigibles n’est pas supérieur à la marge estimative de
dumping et le montant estimatif de subvention. La Loi sur les
douanes s’applique en ce qui a trait à la déclaration en détail et au
paiement des droits provisoires. À ce titre, le non-paiement des
droits exigibles dans le délai prescrit donnera lieu à l’application
des dispositions de la Loi sur les douanes concernant les intérêts.
Information
Renseignements
The Statement of Reasons regarding this decision will be issued
within 15 days following the decision and will also be available
on the CBSA’s Web site at www.cbsa-asfc.gc.ca/sima-lmsi or by
L’Énoncé des motifs portant sur cette décision sera émis dans les
15 jours suivant la décision et il sera aussi affiché sur le site Web de
l’ASFC à l’adresse suivante : www.cbsa-asfc.gc.ca/sima-lmsi.
3598
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
contacting Andrew Manera at 613-946-2052, or by fax at 613948-4844.
M. R. JORDAN
Director General
Trade Programs Directorate
On peut aussi en obtenir une copie en communiquant avec Dan
St. Arnaud par téléphone au 613-954-7373, ou par télécopieur au
613-948-4844.
Ottawa, le 23 novembre 2009
Le directeur général
Direction des programmes commerciaux
M. R. JORDAN
[49-1-o]
[49-1-o]
Ottawa, November 23, 2009
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraphs 168(1)(c) and
168(1)(e) of the Income Tax Act, that I propose to revoke the
registration of the charity listed below and that the revocation
of the registration is effective on the date of publication of this
notice in the Canada Gazette.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est
indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément aux alinéas 168(1)c) et 168(1)e) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai
l’intention de révoquer l’enregistrement de l’organisme de
bienfaisance mentionné ci-dessous et que la révocation de
l’enregistrement entre en vigueur à la publication du présent
avis dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
867719502RR0001
MINISTÈRE ÉVANGILE ÉTERNEL, TORONTO (ONT.)
CATHY HAWARA
Acting Director General
Charities Directorate
La directrice générale par intérim
Direction des organismes de bienfaisance
CATHY HAWARA
[49-1-o]
[49-1-o]
CANADA-NEWFOUNDLAND AND LABRADOR
OFFSHORE PETROLEUM BOARD
OFFICE CANADA — TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR
DES HYDROCARBURES EXTRACÔTIERS
CANADA-NEWFOUNDLAND ATLANTIC ACCORD
IMPLEMENTATION ACT
LOI DE MISE EN ŒUVRE DE L’ACCORD ATLANTIQUE
CANADA — TERRE-NEUVE
Call for Bids No. NL09-01
Appel d’offres no NL09-01
The Canada-Newfoundland and Labrador Offshore Petroleum
Board hereby gives notice of the bid which has been selected in
response to Call for Bids No. NL09-01 in the Newfoundland and
Labrador Offshore Area. A summary of the terms and conditions
applicable to the call was published in the Canada Gazette, Part I,
on June 13, 2009.
This notice is made pursuant to and subject to the CanadaNewfoundland Atlantic Accord Implementation Act, S.C. 1987,
c. 3, and the Canada-Newfoundland and Labrador Atlantic
Accord Implementation Newfoundland and Labrador Act,
R.S.N.L. 1990, c. C-2.
Pursuant to Call for Bids No. NL09-01, bids were to be submitted in a prescribed form and were to contain only the information
required on this form. In accordance with this requirement, the
following bid was conditionally selected. Subject to ministerial
approval, the Board will issue an Exploration Licence for the
following parcel in January 2010:
L’Office Canada — Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers donne avis, par la présente, de la soumission retenue en réponse à l’appel d’offres no NL09-01 visant la zone extracôtière de Terre-Neuve-et-Labrador. Un sommaire des modalités
et conditions pertinentes a été publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada, le 13 juin 2009.
Cet avis est publié conformément aux dispositions de la Loi de
mise en œuvre de l’Accord atlantique Canada — Terre-Neuve,
L.C. 1987, ch. 3, et de la Canada-Newfoundland and Labrador
Atlantic Accord Implementation Newfoundland and Labrador
Act, R.S.N.L. 1990, ch. C-2, et il est assujetti à celles-ci.
Suivant les dispositions de l’appel d’offres no NL09-01, les
soumissions devaient être présentées sur un formulaire obligatoire
et ne contenir que l’information qui y était demandée. En conformité avec cette exigence, la soumission suivante a été retenue.
Sous réserve de l’approbation du ministre, l’Office délivrera une
licence d’exploitation pour la parcelle suivante en janvier 2010 :
Le 5 décembre 2009
Parcel No. 1
Work Expenditure Bid
Bid Deposit
Bidders, with participating
shares
Designated Representative
Gazette du Canada Partie I
$36,800,000
$10,000
Husky Oil Operations Limited
Suncor Energy Inc.
Husky Oil Operations Limited
72.5%
27.5%
Further information, including the full text of the Call for Bids
No. NL09-01, may be obtained by contacting Ms. Susan Gover,
Legal and Land, Canada-Newfoundland and Labrador Offshore
Petroleum Board, TD Place, Fifth Floor, 140 Water Street,
St. John’s, Newfoundland and Labrador A1C 6H6.
Parcelle no 1
Dépenses relatives aux travaux
Dépôt de soumission
Soumissionnaires, taux de
participation
Husky Oil Operations Limited
Suncor Energy Inc.
Représentant désigné
Husky Oil Operations Limited
3599
36 800 000 $
10 000 $
72,5 %
27,5 %
MAX RUELOKKE, P.Eng.
Chairman and Chief Executive Officer
On peut obtenir de plus amples renseignements, notamment
le texte intégral de l’appel d’offres no NL09-01, en s’adressant
à Madame Susan Gover, Affaires juridiques et foncières, Office
Canada — Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers, Place TD, 5e étage, 140, rue Water, St. John’s (TerreNeuve-et-Labrador) A1C 6H6.
Novembre 2009
Le président et chef des opérations
MAX RUELOKKE, ing.
[49-1-o]
[49-1-o]
November 2009
CANADA-NEWFOUNDLAND AND LABRADOR
OFFSHORE PETROLEUM BOARD
OFFICE CANADA — TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR
DES HYDROCARBURES EXTRACÔTIERS
CANADA-NEWFOUNDLAND ATLANTIC ACCORD
IMPLEMENTATION ACT
LOI DE MISE EN ŒUVRE DE L’ACCORD ATLANTIQUE
CANADA — TERRE-NEUVE
Call for Bids No. NL09-02
Appel d’offres no NL09-02
The Canada-Newfoundland and Labrador Offshore Petroleum
Board hereby gives notice of the bids which have been selected in
response to Call for Bids No. NL09-02 in the Newfoundland and
Labrador Offshore Area. A summary of the terms and conditions
applicable to the call was published in the Canada Gazette, Part I,
on June 13, 2009.
This notice is made pursuant to and subject to the CanadaNewfoundland Atlantic Accord Implementation Act, S.C. 1987,
c. 3, and the Canada-Newfoundland and Labrador Atlantic
Accord Implementation Newfoundland and Labrador Act,
R.S.N.L. 1990, c. C-2.
Pursuant to Call for Bids No. NL09-02, bids were to be submitted in a prescribed form and were to contain only the information
required on this form. In accordance with this requirement, the
following bids were conditionally selected. Subject to ministerial
approval, the Board will issue an Exploration Licence for each of
the following two parcels in January 2010:
L’Office Canada — Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers donne avis, par la présente, des soumissions retenues en réponse à l’appel d’offres no NL09-02 visant la zone extracôtière de Terre-Neuve-et-Labrador. Un sommaire des modalités
et conditions pertinentes a été publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada, le 13 juin 2009.
Cet avis est publié conformément aux dispositions de la Loi de
mise en œuvre de l’Accord atlantique Canada — Terre-Neuve,
L.C. 1987, ch. 3, et de la Canada-Newfoundland and Labrador
Atlantic Accord Implementation Newfoundland and Labrador
Act, R.S.N.L. 1990, ch. C-2, et il est assujetti à celles-ci.
Suivant les dispositions de l’appel d’offres no NL09-02, les
soumissions devaient être présentées sur un formulaire obligatoire
et ne contenir que l’information qui y était demandée. En conformité avec cette exigence, les soumissions suivantes ont été retenues. Sous réserve de l’approbation du ministre, l’Office délivrera
une licence d’exploitation pour chacune des deux parcelles suivantes en janvier 2010 :
Parcel No. 1
Work Expenditure Bid
Bid Deposit
Bidders, with participating
shares
Parcelle no 1
Dépenses relatives aux travaux
Dépôt de soumission
Soumissionnaires, taux de
participation
Designated Representative
Parcel No. 2
Work Expenditure Bid
Bid Deposit
Bidders, with participating
shares
Designated Representative
$8,000,210
$10,000
ConocoPhillips Canada
Resources Corp.
BHP Billiton Petroleum
(Laurentian) Corporation
ConocoPhillips Canada
Resources Corp.
55%
45%
Représentant désigné
$1,000,001
$10,000
ConocoPhillips Canada
Resources Corp.
BHP Billiton Petroleum
(Laurentian) Corporation
ConocoPhillips Canada
Resources Corp.
Parcelle no 2
Dépenses relatives aux travaux
Dépôt de soumission
Soumissionnaires, taux de
participation
64.0091%
35.9909%
Représentant désigné
8 000 210 $
10 000 $
ConocoPhillips Canada
Resources Corp.
BHP Billiton Petroleum
(Laurentian) Corporation
ConocoPhillips Canada
Resources Corp.
55 %
45 %
1 000 001 $
10 000 $
ConocoPhillips Canada
Resources Corp.
BHP Billiton Petroleum
(Laurentian) Corporation
ConocoPhillips Canada
Resources Corp.
64,0091 %
35,9909 %
3600
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Further information, including the full text of the Call for Bids
No. NL09-02, may be obtained by contacting Ms. Susan Gover,
Legal and Land, Canada-Newfoundland and Labrador Offshore
Petroleum Board, TD Place, Fifth Floor, 140 Water Street,
St. John’s, Newfoundland and Labrador A1C 6H6.
MAX RUELOKKE, P.Eng.
Chairman and Chief Executive Officer
On peut obtenir de plus amples renseignements, notamment le
texte intégral de l’appel d’offres no NL09-02, en s’adressant à
Madame Susan Gover, Affaires juridiques et foncières, Office
Canada — Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers, Place TD, 5e étage, 140, rue Water, St. John’s (TerreNeuve-et-Labrador) A1C 6H6.
Novembre 2009
Le président et chef des opérations
MAX RUELOKKE, ing.
[49-1-o]
[49-1-o]
November 2009
CANADA-NEWFOUNDLAND AND LABRADOR
OFFSHORE PETROLEUM BOARD
OFFICE CANADA — TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR
DES HYDROCARBURES EXTRACÔTIERS
CANADA-NEWFOUNDLAND ATLANTIC ACCORD
IMPLEMENTATION ACT
LOI DE MISE EN ŒUVRE DE L’ACCORD ATLANTIQUE
CANADA — TERRE-NEUVE
Call for Bids No. NL09-03
Appel d’offres no NL09-03
The Canada-Newfoundland and Labrador Offshore Petroleum
Board hereby gives notice of the bid which has been selected in
response to Call for Bids No. NL09-03 in the Newfoundland and
Labrador Offshore Area. A summary of the terms and conditions
applicable to the call was published in the Canada Gazette, Part I,
on June 13, 2009.
This notice is made pursuant to and subject to the CanadaNewfoundland Atlantic Accord Implementation Act, S.C. 1987,
c. 3, and the Canada-Newfoundland and Labrador Atlantic
Accord Implementation Newfoundland and Labrador Act,
R.S.N.L. 1990, c. C-2.
Pursuant to Call for Bids No. NL09-03, bids were to be submitted in a prescribed form and were to contain only the information
required on this form. In accordance with this requirement, the
following bid was conditionally selected. Subject to ministerial
approval, the Board will issue an Exploration Licence for the
following parcel in January 2010:
L’Office Canada — Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers donne avis, par la présente, de la soumission retenue en réponse à l’appel d’offres no NL09-03 visant la zone
extracôtière de Terre-Neuve-et-Labrador. Un sommaire des modalités et conditions pertinentes a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada, le 13 juin 2009.
Cet avis est publié conformément aux dispositions de la Loi de
mise en œuvre de l’Accord atlantique Canada — Terre-Neuve,
L.C. 1987, ch. 3, et de la Canada-Newfoundland and Labrador
Atlantic Accord Implementation Newfoundland and Labrador
Act, R.S.N.L. 1990, ch. C-2, et il est assujetti à celles-ci.
Suivant les dispositions de l’appel d’offres no NL09-03, les
soumissions devaient être présentées sur un formulaire obligatoire
et ne contenir que l’information qui y était demandée. En conformité avec cette exigence, la soumission suivante a été retenue.
Sous réserve de l’approbation du ministre, l’Office délivrera une
licence d’exploitation pour la parcelle suivante en janvier 2010 :
Parcel No. 1
Work Expenditure Bid
Bid Deposit
Bidders, with participating
shares
Parcelle no 1
Dépenses relatives aux travaux
Dépôt de soumission
Soumissionnaires, taux de
participation
Designated Representative
$1,200,000
$10,000
Ptarmigan Energy
Incorporated
Ptarmigan Energy
Incorporated
100%
Représentant désigné
Further information, including the full text of the Call for Bids
No. NL09-03, may be obtained by contacting Ms. Susan Gover,
Legal and Land, Canada-Newfoundland and Labrador Offshore
Petroleum Board, TD Place, Fifth Floor, 140 Water Street,
St. John’s, Newfoundland and Labrador A1C 6H6.
1 200 000 $
10 000 $
Ptarmigan Energy
Incorporated
Ptarmigan Energy
Incorporated
100 %
MAX RUELOKKE, P.Eng.
Chairman and Chief Executive Officer
On peut obtenir de plus amples renseignements, notamment le
texte intégral de l’appel d’offres no NL09-03, en s’adressant à
Madame Susan Gover, Affaires juridiques et foncières, Office
Canada — Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers, Place TD, 5e étage, 140, rue Water, St. John’s (TerreNeuve-et-Labrador) A1C 6H6.
Novembre 2009
Le président et chef des opérations
MAX RUELOKKE, ing.
[49-1-o]
[49-1-o]
November 2009
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3601
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
COMMENCEMENT OF INQUIRY
OUVERTURE D’ENQUÊTE
Oil country tubular goods
Fournitures tubulaires pour puits de pétrole
Notice was received by the Secretary of the Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) on November 23, 2009,
from the Director General of the Trade Programs Directorate at
the Canada Border Services Agency, stating that a preliminary
determination had been made respecting the dumping and subsidizing of oil country tubular goods, made of carbon or alloy steel,
welded or seamless, heat-treated or not heat-treated, regardless of
end finish, having an outside diameter from 2⅜ inches to
13⅜ inches (60.3 mm to 339.7 mm), meeting or supplied to meet
American Petroleum Institute specification 5CT or equivalent
standard, in all grades, excluding drill pipe and excluding seamless casing up to 11¾ inches (298.5 mm) in outside diameter,
originating in or exported from the People’s Republic of China
(the subject goods).
Le secrétaire du Tribunal canadien du commerce extérieur (le
Tribunal) a été avisé le 23 novembre 2009, par le directeur général de la Direction des programmes commerciaux de l’Agence des
services frontaliers du Canada, qu’une décision provisoire avait
été rendue concernant le dumping et le subventionnement de
fournitures tubulaires pour puits de pétrole, composées d’acier au
carbone ou allié, soudées ou sans soudure, traitées thermiquement
ou non, peu importe la finition des extrémités, d’un diamètre extérieur de 2⅜ à 13⅜ po (de 60,3 à 339,7 mm), conformes ou appelées à se conformer à la norme 5CT de l’American Petroleum
Institute ou à une norme équivalente, de toutes les nuances, à
l’exception des tuyaux de forage et à l’exception des caissons
sans soudure d’un diamètre extérieur d’au plus 11¾ po
(298,5 mm), originaires ou exportées de la République populaire
de Chine (les marchandises en question).
Aux termes de l’article 42 de la Loi sur les mesures spéciales
d’importation (LMSI), le Tribunal a ouvert une enquête (enquête
no NQ-2009-004) en vue de déterminer si le dumping et le subventionnement des marchandises susmentionnées ont causé un
dommage ou un retard, ou menacent de causer un dommage et
d’examiner toute autre question qu’il revient au Tribunal de trancher en vertu dudit article.
Aux termes de l’article 46 de la Loi sur le Tribunal canadien
du commerce extérieur, une personne qui fournit des renseignements au Tribunal et qui désire qu’ils soient gardés confidentiels
en tout ou en partie doit fournir, en même temps que les renseignements, une déclaration désignant comme tels les renseignements qu’elle veut garder confidentiels avec explication à l’appui.
En outre, la personne doit fournir un résumé non confidentiel des
renseignements désignés confidentiels ou une déclaration et une
explication de tout refus de fournir le résumé.
Pursuant to section 42 of the Special Import Measures Act
(SIMA), the Tribunal has initiated an inquiry (Inquiry
No. NQ-2009-004) to determine whether the dumping and subsidizing of the above-mentioned goods have caused injury or
retardation or are threatening to cause injury, and to determine
such other matters as the Tribunal is required to determine under
that section.
Under section 46 of the Canadian International Trade Tribunal
Act, a person who provides information to the Tribunal and who
wishes some or all of the information to be kept confidential must
submit to the Tribunal, at the time the information is provided, a
statement designating the information as confidential, together
with an explanation as to why that information is designated as
confidential. Furthermore, the person must submit a nonconfidential summary of the information designated as confidential or a statement indicating why such a summary cannot be
made.
Notices of participation
Avis de participation
Each person or government wishing to participate in the inquiry and at the hearing as a party must file a notice of participation with the Secretary on or before December 7, 2009. Each
counsel who intends to represent a party in the inquiry and at the
hearing must file a notice of representation, as well as a declaration and undertaking, with the Secretary on or before December 7, 2009.
Chaque personne ou chaque gouvernement qui souhaite participer à l’enquête et à l’audience à titre de partie doit déposer auprès du secrétaire un avis de participation au plus tard le 7 décembre 2009. Chaque conseiller qui désire représenter une partie
à l’enquête et à l’audience doit déposer auprès du secrétaire un
avis de représentation ainsi qu’un acte de déclaration et d’engagement au plus tard le 7 décembre 2009.
Request for submissions on like goods and classes of goods
Demande d’observations sur les marchandises similaires et les
catégories de marchandises
In its statement of reasons for the preliminary determination of
injury issued on November 9, 2009, the Tribunal noted that, in
Inquiry No. NQ-2007-001, it had expanded the definition of the
like goods to include both seamless and electric-resistance welded
(ERW) casing even though the goods subject to that inquiry included only seamless casing. The Tribunal stated that the question
of whether there was merit to expand the definition of the like
goods in this case to include seamless casing up to 11¾ inches
(298.5 mm) in outside diameter was an issue that would need to
be fully addressed in the context of a final injury inquiry.
Dans son exposé des motifs de la décision préliminaire de
dommage publié le 9 novembre 2009, le Tribunal a observé que,
dans l’enquête no NQ-2007-001, il avait élargi la définition des
marchandises similaires de manière à ce qu’elles visent les caissons sans soudure et les caissons soudés par résistance électrique,
même si les marchandises en question dans cette enquête ne comprenaient que les caissons sans soudure. Le Tribunal a affirmé
que la question de savoir si, en l’espèce, il convenait d’élargir la
définition des marchandises similaires de manière à y inclure les
caissons sans soudure d’un diamètre extérieur d’au plus 11¾ po
(298,5 mm) devait être étudiée dans le cadre d’une enquête définitive de dommage.
De plus, dans son exposé des motifs de la décision préliminaire
de dommage, le Tribunal a conclu, en se fondant sur les éléments
de preuve au dossier à ce moment-là, qu’il n’y avait qu’une seule
catégorie de marchandises. Toutefois, le Tribunal a aussi indiqué
Also, in its statement of reasons for the preliminary determination of injury, the Tribunal found, based on the evidence on the
record at that time, that there was a single class of goods. However, the Tribunal also indicated that the issue of whether
3602
Canada Gazette Part I
coupling stock and other oil country tubular goods were separate
classes of goods would need to be fully addressed in the context
of a final injury inquiry.
In order to come to an advance decision on like goods and
classes of goods, the Tribunal is inviting interested parties to file
early submissions specifically on these issues.
In particular, the parties are asked to present facts and arguments on
• whether seamless casing up to 11¾ inches (298.5 mm) in
outside diameter constitutes like goods to the subject goods;
and
• whether coupling stock constitutes a class of goods separate
from the other subject goods.
Parties are also asked to address factors that the Tribunal
should examine in considering these questions, including
• the physical characteristics of the goods, such as their appearance and composition;
• the market characteristics of the goods, such as pricing (including how price is determined and relative price levels), and
distribution channels, and whether the goods fulfil the same
customer needs, including, in particular,
° whether seamless casing and ERW casing up to
11¾ inches (298.5 mm) in outside diameter are or could
be substitutable in certain applications, addressing any
technical limitations to that substitutability, and whether
the relative prices of seamless casing and ERW casing
influence the extent of substitutability; and
° whether coupling stock and other types of oil country
tubular goods are or could be substitutable in certain applications, addressing any technical limitations to that
substitutability, and whether the relative prices of coupling stock and other types of oil country tubular goods influence the extent of substitutability; and
• any other relevant factors.
The Tribunal requests that parties support their submissions
with evidence, such as letters from customers who use different
types of oil country tubular goods (seamless casing and ERW
casing, or coupling stock and other oil country tubular goods),
price lists, and documents describing the physical or market characteristics of the goods.
Parties filing submissions on like goods and classes of goods
are required to file 10 copies of their submissions with the Tribunal no later than noon, on December 9, 2009. Parties wishing to
respond to these submissions are required to file 10 copies of their
reply submissions with the Tribunal no later than noon, on December 15, 2009. Parties are required to serve all submissions on
the Tribunal, counsel and parties of record simultaneously. The
service list will be provided. The Tribunal will render its decision
on like goods and classes of goods no later than December 21,
2009.
December 5, 2009
que la question de savoir si les tubes-sources pour manchons et
les autres fournitures tubulaires pour puits de pétrole étaient des
catégories distinctes de marchandises devait être étudiée dans le
cadre d’une enquête définitive de dommage.
Afin de rendre une décision anticipée au sujet des marchandises similaires et des catégories de marchandises, le Tribunal invite les parties intéressées à déposer des observations hâtives sur
ces questions en particulier.
Notamment, les parties doivent présenter les faits et les arguments sur :
• la question de savoir si les caissons sans soudure d’un diamètre extérieur d’au plus 11¾ po (298,5 mm) sont des marchandises similaires aux marchandises en question;
• la question de savoir si les tubes-sources pour manchons représentent une catégorie de marchandises distincte des autres
marchandises en question.
Les parties doivent aussi aborder les facteurs dont le Tribunal
devrait tenir compte lors de l’examen de ces questions, y
compris :
• les caractéristiques physiques des marchandises, notamment
leur apparence et leur composition;
• les caractéristiques du marché des marchandises, telles que le
prix (y compris l’établissement des prix et les niveaux relatifs
des prix), et les circuits de distribution et la question de savoir
si les marchandises répondent aux mêmes besoins des clients,
y compris, notamment :
° la question de savoir si les caissons sans soudure et les
caissons soudés par résistance électrique d’un diamètre
extérieur d’au plus 11¾ po (298,5 mm) sont ou pourraient être substituables dans certaines applications, traitant de toute limite d’ordre technique à cette substituabilité, et si les prix relatifs des caissons sans soudure et des
caissons soudés par résistance électrique influent sur leur
substituabilité;
° la question de savoir si les tubes-sources pour manchons
et les autres types de fournitures tubulaires pour puits de
pétrole sont ou pourraient être substituables dans certaines applications, traitant de toute limite d’ordre technique à cette substituabilité, et si les prix relatifs des tubessources pour manchons et des autres types de fournitures
tubulaires pour puits de pétrole influent sur leur
substituabilité;
• tout autre facteur pertinent.
Le Tribunal demande aux parties de présenter des éléments de
preuve à l’appui de leurs observations, par exemple des lettres de
clients qui utilisent les divers types de fournitures tubulaires pour
puits de pétrole (caissons sans soudure et caissons soudés par
résistance électrique, ou tubes-sources pour manchons et autres
types de fournitures tubulaires), des listes de prix et des documents qui décrivent les caractéristiques physiques ou les caractéristiques du marché des marchandises.
Les parties qui déposent des observations sur les marchandises
similaires et les catégories de marchandises doivent déposer
10 copies de leurs observations auprès du Tribunal au plus tard le
9 décembre 2009, à midi. Les parties qui désirent répondre à ces
observations doivent déposer 10 copies de leurs observations
auprès du Tribunal au plus tard le 15 décembre 2009, à midi. Les
parties doivent signifier toutes leurs observations au Tribunal, aux
conseillers juridiques et aux parties inscrits au dossier simultanément. La liste de signification sera fournie. Le Tribunal rendra sa
décision sur la question des marchandises similaires et des catégories de marchandises au plus tard le 21 décembre 2009.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3603
Public hearing
Audience publique
A public hearing relating to this inquiry will be held in the
Tribunal Hearing Room, 18th Floor, Standard Life Centre,
333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario, commencing February 22, 2010, at 9:30 a.m.
To allow the Tribunal to determine whether simultaneous interpretation will be required for the hearing, each interested party
and each counsel filing a notice of participation or representation
must advise the Secretary, at the same time that they file the notice, whether they and their witnesses will be using French or
English or both languages at the hearing.
In the event of an injury finding, a request for a public interest
inquiry conducted pursuant to subsection 45(1) of SIMA may be
made by any party to the injury inquiry or by any other group or
person affected by the injury finding. Such a request must be filed
with the Tribunal within 45 days of the injury finding. A public
interest inquiry is completely separate from an injury inquiry.
However, the Tribunal invites all persons who anticipate that they
will have public interest concerns in the event of an injury finding
to simply notify the Tribunal by December 7, 2009. The Tribunal
is not seeking and does not expect submissions on public interest
issues during the injury inquiry.
Une audience publique sera tenue dans le cadre de la présente
enquête dans la salle d’audience du Tribunal, au 18e étage du
Standard Life Centre, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario), à compter du 22 février 2010, à 9 h 30.
Pour permettre au Tribunal d’identifier ses besoins en interprétation simultanée lors de l’audience, les parties intéressées et les
conseillers qui déposent un avis de participation ou de représentation doivent, au même moment, informer le secrétaire si euxmêmes ou leurs témoins utiliseront le français ou l’anglais ou les
deux langues pendant l’audience.
En cas de décision de dommage, une demande d’enquête
d’intérêt public tenue aux termes du paragraphe 45(1) de la LMSI
peut être faite par toute partie à l’enquête de dommage ou par
toute autre personne ou tout autre groupe visé par la décision de
dommage. Une telle demande doit être déposée auprès du Tribunal dans les 45 jours qui suivent la décision de dommage. Une
enquête d’intérêt public est un processus tout à fait distinct d’une
enquête de dommage. Cependant, le Tribunal prie toutes les personnes qui estiment qu’elles auront des questions d’intérêt public,
advenant une décision de dommage, de tout simplement en aviser
le Tribunal d’ici le 7 décembre 2009. Le Tribunal ne demande pas
aux parties de soumettre des exposés sur les questions d’intérêt
public et ne s’attend pas à en recevoir au cours de l’enquête de
dommage.
Les Règles du Tribunal canadien du commerce extérieur
s’appliquent à la présente enquête.
Afin d’observer et de comprendre les processus de production,
il se peut que le Tribunal, accompagné de son personnel, effectue
des visites d’usines.
En même temps que l’avis d’ouverture d’enquête, le secrétaire
a envoyé aux producteurs nationaux, aux importateurs, aux producteurs étrangers et à certains acheteurs qui, à la connaissance
du Tribunal, sont intéressés par l’enquête, une lettre renfermant
des détails sur les procédures, ainsi que le calendrier de l’enquête.
Cette lettre précise, entre autres, la date pour le dépôt des réponses aux questionnaires du Tribunal, la date à laquelle le Tribunal
mettra les renseignements versés au dossier à la disposition des
parties intéressées et des conseillers qui ont déposé des avis de
participation ou de représentation et les dates pour le dépôt des
exposés par les parties intéressées. Les copies de tous les questionnaires peuvent être téléchargées à partir du site Web du Tribunal à l’adresse www.tcce-citt.gc.ca/question/index_f.asp.
The Canadian International Trade Tribunal Rules govern these
proceedings.
In order to observe and understand production processes, the
Tribunal, accompanied by its staff, may conduct plant visits.
Along with the notice of commencement of inquiry, the Secretary has sent a letter to the domestic producers, importers, foreign
producers and certain purchasers with a known interest in the
inquiry providing details on the procedures, as well as the schedule for the inquiry. The letter specifies, among other things, the
date for filing replies to Tribunal questionnaires, the date on
which the information on record will be made available by the
Tribunal to interested parties and counsel that have filed notices
of participation or representation, and the dates for the filing of
submissions by interested parties. Copies of all the questionnaires can be downloaded from the Tribunal’s Web site at
www.citt-tcce.gc.ca/question/index_e.asp.
Requests for product exclusions
Demandes d’exclusion de produits
The Tribunal’s Guide to Making Requests for Product Exclusions, which can be found on the Tribunal’s Web site, describes
the procedure for filing requests for specific product exclusions.
The Guide includes a form for filing requests for product exclusions and a form for any party that opposes a request to respond
to such requests. This does not preclude parties from making
submissions in a different format if they so wish, provided that all
of the information and supporting documentation requested in the
forms are included. Requests to exclude goods from the finding
shall be filed by interested parties no later than noon, on January 25, 2010. Parties opposed or consenting or not opposed to the
request for exclusion shall file written reply submissions no later
than noon, on February 2, 2010. Should the request for a specific
product exclusion be opposed, and if the interested party wishes
to reply, it must do so no later than noon on February 9, 2010.
Le Guide relatif aux demandes d’exclusions de produits du
Tribunal, qui se trouve sur le site Web du Tribunal, décrit la marche à suivre pour déposer des demandes d’exclusions de produits
spécifiques. Le Guide comprend une formule de demande
d’exclusion d’un produit et une formule de réponse à la demande
d’exclusion d’un produit à l’intention des parties qui s’opposent à
de telles demandes. Cela n’empêche pas les parties de présenter
un exposé d’une autre façon si elles le désirent, à condition que
tous les renseignements et documents à l’appui demandés dans les
formules soient inclus. Toute demande d’exclusion de marchandises des conclusions doit être déposée par la partie intéressée au
plus tard le 25 janvier 2010, à midi. Les parties qui s’opposent ou
qui consentent ou qui ne s’opposent pas à la demande d’exclusion
doivent déposer une réponse par écrit au plus tard le 2 février 2010, à midi. S’il y a opposition à la demande d’exclusion
d’un produit spécifique et si la partie intéressée souhaite répondre
à l’opposition, elle doit le faire au plus tard le 9 février 2010, à
midi.
3604
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
At this time, it is the Tribunal’s intention to hear evidence and
argument on product exclusions at the public hearing. The Tribunal will inform parties of the hearing procedures after it has determined the number and nature of the exclusion requests received. Should circumstances make it impractical for the Tribunal
to hear evidence and argument on product exclusions at the hearing, the parties will be informed as soon as possible.
However, parties must still file paper copies when instructed to
do so. Where a party is required to file hard copies, the electronic
version and the hard-copy version must be identical. In case
of discrepancies, the hard-copy version will be considered the
original.
At the end of the official process, the Tribunal will issue a decision supported by a summary of the case, a summary of the
arguments and an analysis of the case.
The Tribunal’s decision will be posted on its Web site and distributed to the parties and interested persons, as well as to organizations and persons who have registered to receive decisions of
the Tribunal.
Written and oral communication with the Tribunal may be in
English or in French.
Ottawa, November 24, 2009
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
À l’heure actuelle, le Tribunal prévoit entendre les témoignages
et les arguments sur les exclusions de produits lors de l’audience
publique. Le Tribunal informera les parties des procédures d’audience quand il aura déterminé le nombre et la nature des demandes d’exclusion reçues. Si les circonstances font en sorte qu’il
n’est pas possible pour le Tribunal d’entendre les témoignages et
les arguments sur les exclusions de produits lors de l’audience, les
parties en seront informées dans les plus brefs délais.
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements au sujet du présent avis doivent être envoyés au Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard Life
Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario)
K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Les parties et le public peuvent déposer des documents électroniquement auprès du Tribunal au moyen de son Service de dépôt
électronique sécurisé. Le dépôt se fait au moyen du système epass
du gouvernement du Canada, lequel permet la transmission sécurisée de renseignements commerciaux de nature confidentielle.
Les renseignements sont entièrement chiffrés depuis l’expéditeur
jusqu’au Tribunal.
Cependant, les parties doivent continuer de déposer une copie
papier lorsqu’il s’agit d’une directive. Lorsqu’une partie doit déposer une copie papier, la version électronique et la version papier
doivent être identiques. S’il y a divergence, la version papier sera
considérée comme la version originale.
À la fin du processus officiel, une décision du Tribunal sera
rendue, accompagnée d’un résumé du cas, d’un résumé des arguments et d’une analyse du cas.
La décision du Tribunal sera affichée sur son site Web et distribuée aux parties et aux personnes intéressées, ainsi qu’aux organismes et aux personnes qui se sont inscrits en vue de recevoir
les décisions du Tribunal.
La communication écrite et orale avec le Tribunal peut se faire
en français ou en anglais.
Ottawa, le 24 novembre 2009
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[49-1-o]
[49-1-o]
Written submissions, correspondence and requests for information regarding this notice should be addressed to the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citttcce.gc.ca (email).
Parties and the public may file documents electronically with
the Tribunal through its Secure E-filing Service. The service utilizes the Government of Canada’s epass system, which allows the
secure transmission of confidential business information. The
information is fully encrypted from the sender to the Tribunal.
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
Communications, photographic, mapping, printing and
publication services
Services de communication, de photographie, de cartographie,
d’impression et de publication
Notice is hereby given that, after completing its inquiry, the
Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) made a determination (File No. PR-2009-031) on November 25, 2009, with
respect to a complaint filed by Femme Cachee Productions Inc.
(FCP), of Toronto, Ontario, under subsection 30.11(1) of the Canadian International Trade Tribunal Act, R.S.C. 1985 (4th Supp.),
c. 47, concerning a procurement (Solicitation No. 5P131090062/A) by the Department of Public Works and Government
Services on behalf of the Parks Canada Agency. The solicitation
was for the provision of video production services.
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal), à la suite de son enquête, a
rendu une décision (dossier no PR-2009-031) le 25 novembre 2009 concernant une plainte déposée par Femme Cachee Productions Inc. (FCP), de Toronto (Ontario), aux termes du paragraphe 30.11(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce
extérieur, L.R.C. 1985 (4e supp.), c. 47, au sujet d’un marché
(invitation no 5P131-090062/A) passé par le ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux au nom de
l’Agence Parcs Canada. L’invitation portait sur la prestation de
services de production vidéographique.
FCP alléguait que 1) l’équipe d’évaluation avait soit fait des
erreurs, soit intentionnellement ignoré les renseignements fournis dans la soumission, déduisant injustement des points, et
2) l’équipe d’évaluation avait utilisé des critères qui ne figuraient
FCP alleged that (1) the evaluation team either made errors or
deliberately discounted information provided in the bid, thereby
unfairly deducting points, and (2) the evaluation team used criteria not listed in the Request for Proposal to evaluate the bid.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3605
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citttcce.gc.ca (email).
Ottawa, November 26, 2009
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
pas dans la demande de propositions dans son évaluation de la
soumission.
Après avoir examiné les éléments de preuve présentés par les
parties et tenu compte des dispositions de l’Accord sur le commerce intérieur, le Tribunal a jugé que la plainte était fondée en
partie.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 26 novembre 2009
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[49-1-o]
[49-1-o]
Having examined the evidence presented by the parties and
considered the provisions of the Agreement on Internal Trade, the
Tribunal determined that the complaint was valid in part.
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
Construction services
Services de construction
Notice is hereby given that, after completing its inquiry, the
Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) made a
determination (File No. PR-2009-027) on November 23, 2009,
with respect to a complaint filed by Maritime Fence Ltd. (MFL),
of Grand Falls, New Brunswick, under subsection 30.11(1) of the
Canadian International Trade Tribunal Act, R.S.C. 1985
(4th Supp.), c. 47, concerning a procurement (Solicitation
No. 5P420-09-0289) by the Parks Canada Agency (Parks Canada). The solicitation was for W-beam guardrail removal and
installation as well as sign installation on wood posts at Banff,
Kootenay and Jasper national parks.
MFL alleged that Parks Canada improperly awarded a contract
to a company whose tender did not meet the financial requirements of the invitation to tender.
Having examined the evidence presented by the parties and
considered the provisions of the Agreement on Internal Trade, the
Tribunal determined that the complaint was valid.
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citttcce.gc.ca (email).
Ottawa, November 26, 2009
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal), à la suite de son enquête, a
rendu une décision (dossier no PR-2009-027) le 23 novembre
2009 concernant une plainte déposée par Maritime Fence Ltd.
(MFL), de Grand Falls (Nouveau-Brunswick), aux termes du
paragraphe 30.11(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce extérieur, L.R.C. 1985 (4e supp.), c. 47, au sujet d’un marché (invitation no 5P420-09-0289) passé par l’Agence Parcs Canada (Parcs Canada). L’invitation portait sur l’enlèvement et
l’installation de glissières flexibles ainsi que sur l’installation de
panneaux de signalisation sur poteaux de bois dans les parcs nationaux de Banff, Kootenay et Jasper.
MFL alléguait que Parcs Canada avait incorrectement adjugé
un contrat à une société dont la soumission ne répondait pas aux
exigences financières de l’invitation à soumissionner.
Après avoir examiné les éléments de preuve présentés par les
parties et tenu compte des dispositions de l’Accord sur le commerce intérieur, le Tribunal a jugé que la plainte était fondée.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 26 novembre 2009
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[49-1-o]
[49-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
Transportation, travel and relocation services
Services de transport, de voyage et de déménagement
Notice is hereby given that, after completing its inquiry, the
Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) made a determination (File No. PR-2009-037) on November 25, 2009, with
respect to a complaint filed by Giamac Inc. dba AutoRail
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal), à la suite de son enquête, a
rendu une décision (dossier no PR-2009-037) le 25 novembre
2009 concernant une plainte déposée par Giamac Inc. s/n
3606
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Forwarders (Giamac), of Halifax, Nova Scotia, under subsection 30.11(1) of the Canadian International Trade Tribunal Act,
R.S.C. 1985 (4th Supp.), c. 47, concerning a procurement (Solicitation No. W0153-09HLO1/B) by the Department of Public
Works and Government Services (PWGSC) on behalf of the Department of National Defence. The solicitation was for the provision of transportation services of personal motor vehicles.
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citttcce.gc.ca (email).
Ottawa, November 26, 2009
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
AutoRail Forwarders (Giamac), de Halifax (Nouvelle-Écosse),
aux termes du paragraphe 30.11(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce extérieur, L.R.C. 1985 (4e supp.), c. 47, au
sujet d’un marché (invitation no W0153-09HLO1/B) passé par le
ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux
(TPSGC) au nom du ministère de la Défense nationale. L’invitation portait sur la prestation de services de transport de véhicules
motorisés personnels.
Giamac alléguait que TPSGC avait incorrectement évalué sa
proposition et n’avait pas fourni une occasion égale à tous les
fournisseurs.
Après avoir examiné les éléments de preuve présentés par les
parties et tenu compte des dispositions de l’Accord sur le commerce intérieur, le Tribunal a jugé que la plainte n’était pas
fondée.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 26 novembre 2009
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[49-1-o]
[49-1-o]
Giamac alleged that PWGSC improperly evaluated its proposal
and did not provide an equal opportunity to all suppliers.
Having examined the evidence presented by the parties and
considered the provisions of the Agreement on Internal Trade, the
Tribunal determined that the complaint was not valid.
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
FINDING
CONCLUSIONS
Mattress innerspring units
Blocs-ressorts pour matelas
Notice is hereby given that, on November 24, 2009, further to
the issuance by the President of the Canada Border Services
Agency of a final determination dated October 26, 2009, that
mattress innerspring units, with or without edgeguards, used in
the manufacture of innerspring mattresses (Inquiry No. NQ-2009002), originating in or exported from the People’s Republic of
China had been dumped, and pursuant to subsection 43(1) of the
Special Import Measures Act, the Canadian International Trade
Tribunal found that the dumping of the aforementioned goods had
caused injury to the domestic industry.
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
Avis est donné par la présente que, le 24 novembre 2009, à la
suite de la publication d’une décision définitive datée du 26 octobre 2009 rendue par le président de l’Agence des services frontaliers du Canada selon laquelle les blocs-ressorts pour matelas,
avec ou sans protection de bord, utilisés dans la fabrication de
matelas à ressorts (enquête no NQ-2009-002), originaires ou exportés de la République populaire de Chine avaient fait l’objet de
dumping, et conformément au paragraphe 43(1) de la Loi sur les
mesures spéciales d’importation, le Tribunal canadien du commerce extérieur a conclu que le dumping des marchandises susmentionnées avait causé un dommage à la branche de production
nationale.
Ottawa, le 24 novembre 2009
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[49-1-o]
[49-1-o]
Ottawa, November 24, 2009
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
Custodial operations and related services
Services de garde et autres services connexes
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-2009-059) from Derek Cooper,
doing business as Cleaning House, of Gatineau, Quebec, concerning a procurement (Solicitation No. EJ196-100108/A) by the Department of Public Works and Government Services (PWGSC)
on behalf of the Department of the Environment. The solicitation
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a reçu une plainte (dossier no PR-2009-059) déposée par Derek
Cooper, faisant affaire sous le nom de Cleaning House, de Gatineau (Québec), concernant un marché (invitation no EJ196100108/A) passé par le ministère des Travaux publics et des
Services gouvernementaux (TPSGC) au nom du ministère de
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
is for the provision of janitorial services. Pursuant to subsection 30.13(2) of the Canadian International Trade Tribunal Act
and subsection 7(2) of the Canadian International Trade Tribunal
Procurement Inquiry Regulations, notice is hereby given that the
Tribunal has decided to conduct an inquiry into the complaint.
3607
Derek Cooper, doing business as Cleaning House, alleges that
PWGSC improperly amended a contract on another matter, instead of issuing a competitive solicitation, as a means of procuring the work.
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citttcce.gc.ca (email).
Ottawa, November 26, 2009
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
l’Environnement. L’invitation porte sur la prestation de services
d’entretien. Conformément au paragraphe 30.13(2) de la Loi sur
le Tribunal canadien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2) du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du
commerce extérieur sur les marchés publics, avis est donné par la
présente que le Tribunal a décidé d’enquêter sur la plainte.
Derek Cooper, faisant affaire sous le nom de Cleaning House,
allègue que TPSGC a incorrectement modifié un contrat ayant
trait à autre chose, au lieu d’émettre une invitation concurrentielle, comme moyen d’obtenir la prestation des services.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 26 novembre 2009
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[49-1-o]
[49-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
Scientific instruments
Instruments scientifiques
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-2009-058) from MetOcean
Data Systems (MetOcean), of Dartmouth, Nova Scotia, concerning a procurement (Solicitation No. F1625-090284/A) by the
Department of Public Works and Government Services (PWGSC)
on behalf of the Department of Fisheries and Oceans. The solicitation is for the provision of profiling floats. Pursuant to subsection 30.13(2) of the Canadian International Trade Tribunal
Act and subsection 7(2) of the Canadian International Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations, notice is hereby given
that the Tribunal has decided to conduct an inquiry into the
complaint.
MetOcean alleges that the mandatory performance specifications could not be met by any float supplier, thereby unfairly limiting competition.
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citttcce.gc.ca (email).
Ottawa, November 23, 2009
DOMINIQUE LAPORTE
Secretary
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a
reçu une plainte (dossier no PR-2009-058) déposée par MetOcean
Data Systems (MetOcean), de Dartmouth (Nouvelle-Écosse),
concernant un marché (invitation no F1625-090284/A) passé par
le ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux au nom du ministère des Pêches et des Océans. L’invitation
porte sur la fourniture de flotteurs enregistreurs de profils.
Conformément au paragraphe 30.13(2) de la Loi sur le Tribunal
canadien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2) du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les marchés publics, avis est donné par la présente que
le Tribunal a décidé d’enquêter sur la plainte.
MetOcean allègue que les spécifications obligatoires de performance ne pouvaient être respectées par aucun fournisseur de
flotteurs, restreignant ainsi de façon injuste la concurrence.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 23 novembre 2009
Le secrétaire
DOMINIQUE LAPORTE
[49-1-o]
[49-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications, including additional locations and addresses where the complete files
may be examined. The relevant material, including the notices
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter les dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les avis
3608
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
and applications, is available for viewing during normal business
hours at the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, Room 206,
1 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec K1A 0N2, 819997-2429 (telephone), 994-0423 (TDD), 819-994-0218 (fax);
— Metropolitan Place, Suite 1410, 99 Wyse Road, Dartmouth,
Nova Scotia B3A 4S5, 902-426-7997 (telephone), 426-6997
(TDD), 902-426-2721 (fax);
— Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, 204-983-6306 (telephone),
983-8274 (TDD), 204-983-6317 (fax);
— 530–580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, 604-666-2111 (telephone), 666-0778 (TDD), 604666-8322 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 205 Viger Avenue W,
Suite 504, Montréal, Quebec H2Z 1G2, 514-283-6607 (telephone), 283-8316 (TDD), 514-283-3689 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario M4T 1M2, 416-952-9096 (telephone), 416-954-6343 (fax);
— CRTC Documentation Centre, Cornwall Professional Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan
S4P 3X3, 306-780-3422 (telephone), 306-780-3319 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 10405 Jasper Avenue,
Suite 520, Edmonton, Alberta T5J 3N4, 780-495-3224 (telephone), 780-495-3214 (fax).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
Secretary General
et les demandes, sont disponibles pour examen durant les heures
normales d’ouverture aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, Pièce 206,
1, promenade du Portage, Gatineau (Québec) K1A 0N2,
819-997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), 819-994-0218
(télécopieur);
— Place Metropolitan, Bureau 1410, 99, chemin Wyse, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B3A 4S5, 902-426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), 902-426-2721 (télécopieur);
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, 204-983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), 204-983-6317 (télécopieur);
— 580, rue Hornby, Bureau 530, Vancouver (ColombieBritannique) V6C 3B6, 604-666-2111 (téléphone), 666-0778
(ATS), 604-666-8322 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 205, avenue Viger Ouest,
Bureau 504, Montréal (Québec) H2Z 1G2, 514-283-6607
(téléphone), 283-8316 (ATS), 514-283-3689 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 55, avenue St. Clair Est,
Bureau 624, Toronto (Ontario) M4T 1M2, 416-952-9096
(téléphone), 416-954-6343 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, 306-780-3422 (téléphone), 306-780-3319
(télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 10405, avenue Jasper,
Bureau 520, Edmonton (Alberta) T5J 3N4, 780-495-3224
(téléphone), 780-495-3214 (télécopieur).
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées
ci-après en s’adressant au CRTC.
2009-713
2009-713
November 23, 2009
Le 23 novembre 2009
MTT Networks Ltd.
Toronto and surrounding areas, Ontario
Approved — Broadcasting licence to operate a Class 1 terrestrial
broadcasting distribution undertaking serving Toronto and surrounding areas.
MTT Networks Ltd.
Toronto et les régions avoisinantes (Ontario)
Approuvé — Licence de radiodiffusion en vue d’exploiter une
entreprise de distribution de radiodiffusion terrestre de classe 1
pour desservir Toronto et les régions avoisinantes.
2009-718
2009-718
November 25, 2009
Le 25 novembre 2009
Afromedia Communications Incorporated
Across Canada
Approved — Broadcasting licence to operate AMET-TV, a national, general interest ethnic Category 2 specialty service.
Afromedia Communications Incorporated
L’ensemble du Canada
Approuvé — Licence de radiodiffusion afin d’exploiter le service
national d’émissions spécialisées de catégorie 2 à caractère ethnique d’intérêt général AMET-TV.
2009-719
2009-719
Gear Up Urbanwear Inc.
Across Canada
November 25, 2009
Gear Up Urbanwear inc.
L’ensemble du Canada
Le 25 novembre 2009
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3609
Approved — Broadcasting licence to operate Black Entertainment Television Canada, a national, French-language ethnic
Category 2 specialty service.
Approuvé — Licence de radiodiffusion afin d’exploiter le service
national d’émissions spécialisées de catégorie 2 à caractère ethnique de langue française Black Entertainment Television Canada.
2009-720
2009-720
November 25, 2009
Le 25 novembre 2009
Gear Up Urbanwear Inc.
Across Canada
Approved — Broadcasting licence to operate Black Entertainment Television Canada, a national, English-language ethnic
Category 2 specialty service.
Gear Up Urbanwear inc.
L’ensemble du Canada
Approuvé — Licence de radiodiffusion afin d’exploiter le service
national d’émissions spécialisées de catégorie 2 à caractère ethnique de langue anglaise Black Entertainment Television Canada.
2009-721
2009-721
November 25, 2009
Le 25 novembre 2009
New Tang Dynasty Television (Canada)
Across Canada
Approved — Broadcasting licence to operate New Tang Dynasty
Television Canada HD, a national, third-language general interest
ethnic Category 2 specialty service.
New Tang Dynasty Television (Canada)
L’ensemble du Canada
Approuvé — Licence de radiodiffusion afin d’exploiter le service
national d’émissions spécialisées de catégorie 2 à caractère ethnique d’intérêt général en langues tierces New Tang Dynasty Television Canada HD.
2009-726
2009-726
November 26, 2009
Le 26 novembre 2009
Complaint by Quebecor Media Inc. related to Bell TV’s
practices to combat signal theft
In the decision, the Commission renders its determinations with
respect to the complaint filed by Quebecor Media Inc. (QMI)
related to Bell TV’s practices to combat signal theft. The Commission finds that the measures taken by Bell TV to combat signal theft are appropriate and dismisses the complaint filed by
QMI.
Plainte de Quebecor Média inc. concernant les pratiques de
Bell Télé contre le vol de signaux
Dans la décision, le Conseil se prononce sur la plainte déposée
par Quebecor Média inc. (QMi) concernant les pratiques de Bell
Télé contre le vol de signaux. Le Conseil conclut que les mesures
qu’a prises Bell Télé contre le vol de signaux sont adéquates, et il
rejette la plainte de QMi.
2009-727
2009-727
November 27, 2009
CTV Limited and 1640576 Ontario Inc., partners in a general
partnership carrying on business as Pulse 24 Partnership
Province of Ontario
Approved — Amendment to the broadcasting licence for the
specialty television programming undertaking CP24 by adding
program category 11 General entertainment and human interest,
as set out in item 6 of Schedule I to the Specialty Services Regulations, 1990, as amended from time to time, to the list of categories
from which it may draw programming.
Le 27 novembre 2009
CTV Limited et 1640576 Ontario Inc., associées dans une
société en nom collectif faisant affaires sous le nom de
Pulse 24 Partnership
Province d’Ontario
Approuvé — Modification de la licence de radiodiffusion de
l’entreprise de programmation d’émissions spécialisées CP24 en
vue d’ajouter à la liste des catégories dont elle est autorisée à tirer
sa programmation la catégorie d’émissions 11 Émissions de divertissement général et d’intérêt général, telle qu’elle est énoncée
à l’article 6 de l’annexe I du Règlement de 1990 sur les services
spécialisés, compte tenu des modifications successives.
[49-1-o]
[49-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE OF CONSULTATION 2009-411-7
AVIS DE CONSULTATION 2009-411-7
Notice of hearing
Avis d’audience
November 16, 2009
Gatineau, Quebec
Deadline for submitting final written comments in the policy
proceeding on a group-based approach to the licensing
of television services and on certain issues relating to
conventional television
Le 16 novembre 2009
Gatineau (Québec)
Date limite pour le dépôt d’observations écrites finales dans le
cadre de l’instance de politique portant sur une approche par
groupe de propriété à l’égard de l’attribution de licences à des
services de télévision et sur certaines questions relatives à la
télévision traditionnelle
1. At the public hearing, the Commission announced that interested parties would have an opportunity to file final written
submissions following the hearing. The Commission hereby
1. Lors de l’audience publique, le Conseil a annoncé que les
parties intéressées pourraient déposer des observations écrites
finales à la suite de l’audience. Le Conseil annonce par la
3610
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
announces that it will accept final written comments relating to
this proceeding submitted on or before December 14, 2009.
2. Final submissions should be limited in length to no more
than 10 pages, excluding information requested by the Commission during the oral phase of the proceeding. Parties are reminded
that no new evidence should be introduced in their final submissions with the exception of this information.
November 27, 2009
présente qu’il acceptera les observations écrites finales relatives à
la présente instance et que la date limite pour le dépôt de ces documents est le 14 décembre 2009.
2. Les observations finales ne doivent pas dépasser 10 pages,
en plus des données demandées par le Conseil au cours des comparutions. Le Conseil rappelle aux parties qu’elles ne doivent pas
soumettre de nouveaux faits dans leurs observations finales, à
l’exception de ces données.
Le 27 novembre 2009
[49-1-o]
[49-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE OF CONSULTATION 2009-714
AVIS DE CONSULTATION 2009-714
Call for comments on the proposed addition of Benfica TV, a
non-Canadian sports service, to the lists of eligible satellite
services for distribution on a digital basis
Appel aux observations sur l’ajout proposé de Benfica TV,
un service de sports non canadien, aux listes des services par
satellite admissibles à une distribution en mode numérique
The Commission calls for comments on CityWest’s request to
add Benfica TV to the digital lists. Parties submitting comments
on the request should also submit a true copy of their comments
to the Canadian sponsor, CityWest, at the following address:
CityWest Cable and Telephone Corporation
248 3rd Avenue W
Prince Rupert, British Columbia
V8J 1L1
Attention: Lisa Marogna
Email: lisa.marogna@cwtc.ca
Fax: 250-627-0910
The Commission will not formally acknowledge comments. It
will, however, fully consider all comments, and they will form
part of the public record of the proceeding, provided that the procedures for filing set out in the notice have been followed.
November 23, 2009
Le Conseil invite les parties intéressées à se prononcer sur la
demande de CityWest en vue d’ajouter Benfica TV aux listes
numériques. Les parties qui déposent leurs observations doivent
aussi en faire parvenir une copie conforme au parrain canadien,
CityWest, à l’adresse suivante :
Madame Lisa Marogna
CityWest Cable and Telephone Corporation
248, 3e Avenue Ouest
Prince Rupert (Colombie-Britannique)
V8J 1L1
Courriel : lisa.marogna@cwtc.ca
Télécopieur : 250-627-0910
Les preuves d’envoi des observations envoyées à CityWest
doivent être jointes aux observations originales déposées au
Conseil.
Les observations sur la demande de CityWest doivent parvenir
au Conseil au plus tard le 23 décembre 2009. Une copie des observations doit avoir été reçue par CityWest au plus tard à cette
date. Le Conseil ne peut être tenu responsable des délais occasionnés par la poste. Il n’avisera pas un intervenant lorsque son
intervention est reçue après la date limite. Dans un tel cas,
l’intervention ne sera pas considérée par le Conseil et ne sera pas
déposée au dossier public.
CityWest peut déposer une réponse écrite à toute observation
reçue à la suite de sa demande. Cette réponse doit être déposée au
Conseil au plus tard le 11 janvier 2010 et une copie doit être signifiée dans chaque cas à la personne responsable de l’envoi des
observations.
Le Conseil n’accusera pas officiellement réception des observations. Il en tiendra toutefois pleinement compte et les versera au
dossier public de la présente instance, à la condition que la procédure de dépôt dans l’avis ait été suivie.
Le 23 novembre 2009
[49-1-o]
[49-1-o]
Proof that comments have been sent to CityWest must
accompany the original version of the comments sent to the
Commission.
Comments on CityWest’s request must be received by the
Commission no later than December 23, 2009. A copy of the
comments must be received by CityWest no later than the deadline for receipt of comments by the Commission. The Commission cannot be held responsible for postal delays and will not
notify a party whose intervention is received after the deadline
date. The intervention will not be considered by the Commission
and will not be part of the public file.
CityWest may file a written reply to any comments received
concerning its request. This reply should be filed with the Commission, and a copy sent to the person who submitted the comments, by no later than January 11, 2010.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3611
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE OF CONSULTATION 2009-722
AVIS DE CONSULTATION 2009-722
Notice of applications received
Avis de demandes reçues
Various locations
Deadline for submission of interventions and/or comments:
December 30, 2009
The Commission has received the following applications:
1. Telelatino Network Inc., on behalf of itself or on behalf of a
corporation to be incorporated
Across Canada
To amend the broadcasting licence for the national, Englishlanguage Category 2 specialty programming undertaking
known as RCS Television in order to allow the service to be
available for distribution in high-definition (HD) format.
2. Telelatino Network Inc.
Across Canada
To amend the broadcasting licence for the national, ethnic
Category 2 specialty programming undertaking known as Sky
TG24 in order to allow the service to be available for distribution in high-definition (HD) format.
3. Telelatino Network Inc., on behalf of itself or on behalf of a
corporation to be incorporated
Across Canada
To amend the broadcasting licence for the national, Englishlanguage Category 2 specialty programming undertaking
known as Soccer Television in order to allow the service to be
available for distribution in high-definition (HD) format.
4. Telelatino Network Inc.
Across Canada
To amend the broadcasting licence for the national specialty
programming undertaking known as Telelatino in order to allow the service to be available for distribution in highdefinition (HD) format.
5. Telelatino Network Inc.
Across Canada
To amend the broadcasting licence for the national, ethnic
Category 2 specialty programming undertaking known as TLN
en Español in order to allow the service to be available for distribution in high-definition (HD) format.
November 25, 2009
Plusieurs collectivités
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 30 décembre 2009
Le Conseil a été saisi des demandes suivantes :
1. Telelatino Network Inc., en son nom ou au nom d’une société
devant être constituée
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
nationale de programmation d’émissions spécialisées de catégorie 2 de langue anglaise appelée RCS Television afin d’en
permettre la distribution en format haute définition (HD).
2. Telelatino Network Inc.
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
nationale de programmation d’émissions spécialisées de catégorie 2 à caractère ethnique appelée Sky TG24 afin d’en permettre la distribution en format haute définition (HD).
3. Telelatino Network Inc., en son nom ou au nom d’une société
devant être constituée
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
nationale de programmation d’émissions spécialisées de catégorie 2 de langue anglaise appelée Soccer Television afin d’en
permettre la distribution en format haute définition (HD).
4. Telelatino Network Inc.
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
nationale de programmation d’émissions spécialisées appelée
Telelatino afin d’en permettre la distribution en format haute
définition (HD).
5. Telelatino Network Inc.
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
nationale de programmation d’émissions spécialisées de catégorie 2 à caractère ethnique appelée TLN en Español afin d’en
permettre la distribution en format haute définition (HD).
Le 25 novembre 2009
[49-1-o]
[49-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE OF CONSULTATION 2009-724
AVIS DE CONSULTATION 2009-724
Notice of application received
Avis de demande reçue
Ottawa, Ontario
Deadline for submission of interventions and/or comments:
December 31, 2009
The Commission has received the following application:
1. Astral Media Inc.
Ottawa, Ontario
Ottawa (Ontario)
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 31 décembre 2009
Le Conseil a été saisi de la demande suivante :
1. Astral Media inc.
Ottawa (Ontario)
3612
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
To amend the broadcasting licence for the new Englishlanguage commercial FM radio undertaking to serve Ottawa,
Ontario, and Gatineau, Quebec.
November 26, 2009
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de la nouvelle
entreprise de programmation de radio FM commerciale de
langue anglaise desservant Ottawa (Ontario) et Gatineau
(Québec).
Le 26 novembre 2009
[49-1-o]
[49-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE OF CONSULTATION 2009-728
AVIS DE CONSULTATION 2009-728
Call for comments on proposed amendments to the Distribution
and linkage requirements for Class 1 and Class 2 licensees and
the Linkage requirements for direct-to-home satellite distribution
undertakings
Appel aux observations sur les modifications proposées aux
Exigences relatives à la distribution et à l’assemblage pour les
titulaires de classe 1 et de classe 2 et aux Exigences relatives à
l’assemblage pour les entreprises de distribution par satellite de
radiodiffusion directe
The Commission invites comments on proposed amendments
to the distribution and linkage rules that would grant other broadcasting distribution undertakings (BDUs) the same packaging
flexibility accorded TELUS in Broadcasting Decision 2009-679.
In particular, the Commission requests comment on proposed
amendments to sections 9(b)(i) and 23(b)(i) of the distribution
and linkage rules set out in Broadcasting Public Notice 2007-51.
The proposed amendments would permit other Class 1 and
Class 2 BDUs to link the services in Section B of the Part 2 lists
with Canadian specialty services on a 1:1 basis, as follows:
Each Canadian specialty service may be linked, when distributed on a discretionary basis within a given discretionary tier
that may include one or more Canadian specialty and/or pay
television services, with no more than one channel containing
any of the non-Canadian-originated services specified in either
Section A or Section B of the list of Part 2 eligible satellite services or the non-Canadian-originated services referred to in
paragraph 9 of this notice.
The Commission will accept comments that it receives on or
before December 29, 2009. The Commission cannot be held responsible for postal delays and will not notify a party whose
intervention is received after the deadline date. The intervention
will not be considered by the Commission and will not be part of
the public file.
The Commission will not formally acknowledge comments. It
will, however, fully consider all comments, and they will form
part of the public record of the proceeding, provided that the procedures for filing set out in the notice have been followed.
November 27, 2009
Le Conseil invite les parties intéressées à lui faire part de leurs
observations sur les modifications proposées aux règles de distribution et d’assemblage qui donneraient à d’autres entreprises de
distribution de radiodiffusion (EDR) la même flexibilité en matière d’assemblage que celle accordée à TELUS dans la décision
de radiodiffusion 2009-679. Le Conseil sollicite tout particulièrement des observations sur les modifications proposées aux
paragraphes 9b)(i) et 23b)(i) des règles de distribution et d’assemblage énoncées dans l’avis public de radiodiffusion 2007-51. Les
modifications proposées permettraient à d’autres EDR de classe 1
et de classe 2 d’assembler les services figurant à la partie B des
Listes de la partie 2 à des services canadiens spécialisés selon la
règle du 1 pour 1, comme suit :
Un service canadien de télévision spécialisée peut être assemblé dans un volet facultatif pouvant inclure un ou plusieurs services canadiens de télévision spécialisée et/ou payante à un
maximum d’un canal contenant n’importe quel service non
canadien figurant soit à la partie A soit à la partie B de la liste
des services par satellite admissibles en vertu de la partie 2 ou
les services non canadiens indiqués au paragraphe 9 du présent
avis.
Le Conseil invite également les parties intéressées à lui faire
part de leurs observations sur des modifications proposées au
paragraphe 9b)(i) de l’avis public de radiodiffusion 2007-52 et
applicables aux entreprises de distribution par satellite de radiodiffusion directe (SRD).
Le Conseil tiendra compte des observations présentées au plus
tard le 29 décembre 2009. Le Conseil ne peut être tenu responsable des délais occasionnés par la poste et n’avisera pas un intervenant lorsque son intervention est reçue après la date limite.
Dans un tel cas, l’intervention ne sera pas considérée par le
Conseil et ne sera pas déposée au dossier public.
Le Conseil n’accusera pas officiellement réception des observations. Il en tiendra toutefois pleinement compte, et il les versera
au dossier public de la présente instance, à la condition que la
procédure de dépôt dans l’avis ait été suivie.
Le 27 novembre 2009
[49-1-o]
[49-1-o]
The Commission also invites comment on similar proposed
amendments applicable to direct-to-home distributors by virtue of
paragraph 9(b)(i) of Broadcasting Public Notice 2007-52.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3613
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE OF CONSULTATION 2009-729
AVIS DE CONSULTATION 2009-729
Notice of applications received
Avis de demandes reçues
Across Canada
Deadline for submission of interventions and/or comments:
January 4, 2010
The Commission has received the following applications:
1. Fifth Dimension Properties Inc.
Across Canada
To amend the broadcasting licence for the national Category 2
specialty programming undertaking known as Penthouse TV
by adding programming categories 8(b) Music video clips
and 8(c) Music video programs to the list of programming
categories from which the licensee may draw its programming.
3. TEN Broadcasting Inc.
Across Canada
To amend the licence of the national Category 2 specialty programming undertaking known as Red Hot TV by adding programming categories 8(b) Music video clips and 8(c) Music
video programs to the list of programming categories from
which the licensee may draw its programming.
November 27, 2009
L’ensemble du Canada
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 4 janvier 2010
Le Conseil a été saisi des demandes suivantes :
1. Fifth Dimension Properties Inc.
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise nationale de programmation d’émissions spécialisées de
catégorie 2 appelée Penthouse TV en ajoutant les catégories
d’émissions 8b) Vidéoclips et 8c) Émissions de vidéoclips
à la liste des catégories d’émissions dont elle peut tirer sa
programmation.
2. TEN Broadcasting Inc.
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise nationale de programmation d’émissions spécialisées de
catégorie 2 appelée Hustler TV en ajoutant les catégories
d’émissions 8b) Vidéoclips et 8c) Émissions de vidéoclips à la
liste de catégories d’émissions dont elle peut tirer sa
programmation.
3. TEN Broadcasting Inc.
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
nationale de programmation d’émissions spécialisées de catégorie 2 appelée Red HotTV en ajoutant les catégories 8b)
Vidéoclips et 8c) Émissions de vidéoclips à la liste des catégories d’émissions dont elle peut tirer sa programmation.
Le 27 novembre 2009
[49-1-o]
[49-1-o]
2. TEN Broadcasting Inc.
Across Canada
To amend the licence of the national Category 2 specialty programming undertaking known as Hustler TV by adding programming categories 8(b) Music video clips and 8(c) Music
video programs to the list of programming categories from
which the licensee may draw its programming.
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
REGULATORY POLICY 2009-715
POLITIQUE RÉGLEMENTAIRE 2009-715
Amendments to the Television Broadcasting Regulations, 1987,
the Pay Television Regulations, 1990, and the Specialty Services
Regulations, 1990 — Definitions of “Canadian program” and
“program”
Modifications au Règlement de 1987 sur la télédiffusion, au
Règlement de 1990 sur la télévision payante et au Règlement de
1990 sur les services spécialisés — définitions d’« émission
canadienne » et d’« émission »
The Commission hereby announces that it has made amendments to the Television Broadcasting Regulations, 1987, the Pay
Television Regulations, 1990 (Pay Television Regulations) and
the Specialty Services Regulations, 1990 (Specialty Services
Regulations). The amendments make explicit that the Commission recognizes a program that has been certified by the Minister
of Canadian Heritage, on the recommendation of the Canadian
Audio Visual Certification Office or Telefilm Canada, as a Canadian program for the purposes of meeting the regulatory
requirements. The amendments also replace the definition of
“program” in the Pay Television Regulations and the Specialty
Services Regulations to correct an inconsistency between the
definition of that term in those regulations and its definition in the
Broadcasting Act.
Le Conseil annonce par la présente qu’il apporte des modifications au Règlement de 1987 sur la télédiffusion, au Règlement de
1990 sur la télévision payante (Règlement sur la télévision
payante) et au Règlement de 1990 sur les services spécialisés
(Règlement sur les services spécialisés). Ces modifications rendent clair que le Conseil reconnaît qu’une émission qui a été certifiée comme émission canadienne par le ministre du Patrimoine
canadien, sur la recommandation du Bureau de certification des
produits audiovisuels canadiens ou de Téléfilm Canada, peut être
considérée comme émission canadienne afin de respecter les
obligations réglementaires. Les modifications remplacent également la définition d’une « émission » énoncée dans le Règlement
sur la télévision payante et le Règlement sur les services spécialisés, afin de corriger une divergence entre cette définition et celle
figurant dans la Loi sur la radiodiffusion.
3614
Canada Gazette Part I
The Commission issued a call for comments on the proposed
amendments in Call for comments on proposed amendments to
the Television Broadcasting Regulations, 1987, the Pay Television Regulations, 1990, and the Specialty Services Regulations,
1990, Broadcasting Notice of Consultation CRTC 2009-377,
June 23, 2009. No comments were received in response to this
call. Accordingly, the Commission has adopted the amendments
as originally proposed in that notice of consultation.
December 5, 2009
These amendments came into force upon their registration with
the Clerk of the Privy Council on October 23, 2009 (SOR/2009294). The amendments were published in the Canada Gazette,
Part II, on November 11, 2009. A copy of the amendments is
appended to the regulatory policy.
November 23, 2009
Dans Appel aux observations sur des modifications proposées
au Règlement de 1987 sur la télédiffusion, au Règlement de 1990
sur la télévision payante et au Règlement de 1990 sur les services
spécialisés, avis de consultation de radiodiffusion CRTC 2009377, 23 juin 2009, le Conseil a sollicité des observations à l’égard
des modifications proposées. Aucune observation n’a été reçue en
réponse à cet appel. Par conséquent, le Conseil adopte les modifications telles qu’elles sont proposées à l’origine dans l’avis de
consultation.
Ces modifications sont entrées en vigueur au moment de leur
enregistrement auprès du greffier du Conseil privé le 23 octobre
2009 (DORS/2009-294) et elles ont été publiées dans la Partie II
de la Gazette du Canada, le 11 novembre 2009. Une copie de ces
modifications est annexée à la politique réglementaire.
Le 23 novembre 2009
REGULATIONS AMENDING CERTAIN REGULATIONS
MADE UNDER THE BROADCASTING ACT
RÈGLEMENT MODIFIANT CERTAINS RÈGLEMENTS
PRIS EN VERTU DE LA LOI SUR LA RADIODIFFUSION
TELEVISION BROADCASTING REGULATIONS, 1987
RÈGLEMENT DE 1987 SUR LA TÉLÉDIFFUSION
1. The definition “Canadian program” in section 2 of the
Television Broadcasting Regulations, 19871 is replaced by the
following:
“Canadian program” means a program
(a) in respect of which a Canadian film or video production
certificate referred to in section 125.4 of the Income Tax Act
has been issued by the Minister of Canadian Heritage, or
(b) that qualifies as a Canadian program in accordance with the
criteria established by the Commission in Appendices I and II
to Public Notice CRTC 2000-42 dated March 17, 2000, entitled
Certification for Canadian Programs — A Revised Approach
and published in the Canada Gazette, Part I, on May 20, 2000;
(émission canadienne)
1. La définition de « émission canadienne », à l’article 2 du
Règlement de 1987 sur la télédiffusion1 est remplacée par ce
qui suit :
« émission canadienne » S’entend de l’émission :
a) soit à l’égard de laquelle un certificat de production cinématographique ou magnétoscopique canadienne au sens de l’article 125.4 de la Loi de l’impôt sur le revenu a été délivré par le
ministre du Patrimoine canadien;
b) soit qui satisfait aux critères d’une émission canadienne
fixés par le Conseil aux annexes I et II de l’avis public
CRTC 2000-42 du 17 mars 2000 intitulé Certification des
émissions canadiennes — Approche révisée et publié dans la
Gazette du Canada Partie I le 20 mai 2000. (Canadian
program)
PAY TELEVISION REGULATIONS, 1990
RÈGLEMENT DE 1990 SUR LA TÉLÉVISION PAYANTE
2. The definitions “Canadian program” and “program” in
subsection 2(1) of the Pay Television Regulations, 19902 are
replaced by the following:
“Canadian program” means a program
(a) in respect of which a Canadian film or video production
certificate referred to in section 125.4 of the Income Tax Act
has been issued by the Minister of Canadian Heritage, or
(b) that qualifies as a Canadian program in accordance with the
criteria established by the Commission in Appendices I and II
to Public Notice CRTC 2000-42 dated March 17, 2000, entitled
Certification for Canadian Programs — A Revised Approach
and published in the Canada Gazette, Part I, on May 20, 2000;
(émission canadienne)
“program” means a broadcast presentation of sound and visual
matter that is designed to inform or entertain and that falls into
a category set out in item 6, column I, of Schedule I, but does
not include visual images, whether or not combined with
sounds, that consist predominantly of alphanumeric text;
(émission)
2. Les définitions de « émission » et « émission canadienne », au paragraphe 2(1) du Règlement de 1990 sur la télévision payante2, sont respectivement remplacées par ce qui
suit :
« émission » Présentation radiodiffusée de matière sonore et visuelle visant à informer ou à divertir et qui fait partie d’une catégorie visée à la colonne I de l’article 6 de l’annexe I, à
l’exception des images, muettes ou non, consistant essentiellement en des lettres ou des chiffres. (program)
« émission canadienne » S’entend de l’émission :
a) soit à l’égard de laquelle un certificat de production cinématographique ou magnétoscopique canadienne au sens de
l’article 125.4 de la Loi de l’impôt sur le revenu a été délivré
par le ministre du Patrimoine canadien;
b) soit qui satisfait aux critères d’une émission canadienne
fixés par le Conseil aux annexes I et II de l’avis public
CRTC 2000-42 du 17 mars 2000 intitulé Certification des
émissions canadiennes — Approche révisée et publié dans la
Gazette du Canada Partie I le 20 mai 2000. (Canadian
program)
———
———
1
1
2
SOR/87-49
SOR/90-105
2
DORS/87-49
DORS/90-105
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3615
SPECIALTY SERVICES REGULATIONS, 1990
RÈGLEMENT DE 1990 SUR LES
SERVICES SPÉCIALISÉS
3. The definitions “Canadian program” and “program” in
section 2 of the Specialty Services Regulations, 19903 are replaced by the following:
“Canadian program” means a program
(a) in respect of which a Canadian film or video production
certificate referred to in section 125.4 of the Income Tax Act
has been issued by the Minister of Canadian Heritage, or
(b) that qualifies as a Canadian program in accordance with the
criteria established by the Commission in Appendices I and II
to Public Notice CRTC 2000-42 dated March 17, 2000, entitled
Certification for Canadian Programs — A Revised Approach
and published in the Canada Gazette, Part I, on May 20, 2000;
(émission canadienne)
“program” means a broadcast presentation of sound and visual
matter that is designed to inform or entertain and that falls into
a category set out in item 6, column I, of Schedule I, but does
not include visual images, whether or not combined with
sounds, that consist predominantly of alphanumeric text;
(émission)
3. Les définitions de « émission » et « émission canadienne », à l’article 2 du Règlement de 1990 sur les services
spécialisés 3, sont respectivement remplacées par ce qui suit :
« émission » Présentation radiodiffusée de matière sonore et visuelle visant à informer ou à divertir et qui fait partie d’une catégorie visée à la colonne I de l’article 6 de l’annexe I, à
l’exception des images, muettes ou non, consistant essentiellement en des lettres ou des chiffres. (program)
« émission canadienne » S’entend de l’émission :
a) soit à l’égard de laquelle un certificat de production cinématographique ou magnétoscopique canadienne au sens de l’article 125.4 de la Loi de l’impôt sur le revenu a été délivré par le
ministre du Patrimoine canadien;
b) soit qui satisfait aux critères d’une émission canadienne
fixés par le Conseil aux annexes I et II de l’avis public
CRTC 2000-42 du 17 mars 2000 intitulé Certification des
émissions canadiennes — Approche révisée et publié dans la
Gazette du Canada Partie I le 20 mai 2000. (Canadian
program)
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[49-1-o]
[49-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
REGULATORY POLICY 2009-725
POLITIQUE RÉGLEMENTAIRE 2009-725
Addition of Al Jazeera English to the lists of eligible satellite
services for distribution on a digital basis
Ajout d’Al Jazeera English aux listes de services par satellite
admissibles à une distribution en mode numérique
The Commission approves a request to add Al Jazeera English
to the lists of eligible satellite services for distribution on a digital
basis and amends the lists of eligible satellite services accordingly. The revised lists are available on the Commission’s Web
site at www.crtc.gc.ca under “Broadcasting Sector.”
Le Conseil approuve une demande en vue d’ajouter Al Jazeera
English aux listes de services par satellite admissibles à une distribution en mode numérique et modifie ces listes en conséquence. Les listes révisées peuvent être consultées sur le site
Web du Conseil au www.crtc.gc.ca, sous « Secteur de la
radiodiffusion ».
Le 26 novembre 2009
November 26, 2009
[49-1-o]
[49-1-o]
———
———
3
3
SOR/90-106
DORS/90-106
3616
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
ACDEAULF INC.
ACDEAULF INC.
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that ACDEAULF INC. has changed
the location of its head office to 3351 Des Forges Boulevard,
P.O. Box 500, Trois-Rivières, Quebec G9A 5H7.
JEAN-MARC BOUDRIAS
President
Avis est par les présentes donné que ACDEAULF INC. a changé le lieu de son siège social qui est maintenant situé au 3351,
boulevard des Forges, case postale 500, Trois-Rivières (Québec)
G9A 5H7.
Le 10 novembre 2009
Le président
JEAN-MARC BOUDRIAS
[49-1-o]
[49-1-o]
November 10, 2009
CAMARILLA CANADA FAN CLUB INC.
CAMARILLA CANADA FAN CLUB INC.
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that CAMARILLA CANADA FAN
CLUB INC. has changed the location of its head office to the
Town of Niagara-on-the-Lake, province of Ontario.
CAMARILLA CANADA FAN CLUB INC.
Avis est par les présentes donné que CAMARILLA CANADA
FAN CLUB INC. a changé le lieu de son siège social qui est
maintenant situé dans la municipalité de Niagara-on-the-Lake,
province d’Ontario.
Le 5 décembre 2009
CAMARILLA CANADA FAN CLUB INC.
[49-1-o]
[49-1-o]
December 5, 2009
CANADIAN ASSOCIATION OF PROVINCIAL CANCER
AGENCIES
ASSOCIATION CANADIENNE DES AGENCES
PROVINCIALES DE CANCER
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that Canadian Association of Provincial
Cancer Agencies (CAPCA) has changed the location of its head
office to the city of Toronto, province of Ontario.
THERESA MARIE UNDERHILL
Chair, Board of Directors
Avis est par les présentes donné que l’Association Canadienne
des Agences Provinciales de Cancer (ACAPC) a changé le lieu de
son siège social qui est maintenant situé à Toronto, province
d’Ontario.
Le 9 novembre 2009
La présidente du conseil d’administration
THERESA MARIE UNDERHILL
[49-1-o]
[49-1-o]
November 9, 2009
CANADIAN HOME SUPPORT SOCIETY
CANADIAN HOME SUPPORT SOCIETY
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that CANADIAN HOME SUPPORT
SOCIETY intends to apply to the Minister of Industry for leave to
surrender its charter pursuant to subsection 32(1) of the Canada
Corporations Act.
September 14, 2009
MEIXIA HE
Director
Avis est par les présentes donné que CANADIAN HOME
SUPPORT SOCIETY demandera au ministre de l’Industrie la
permission d’abandonner sa charte en vertu du paragraphe 32(1)
de la Loi sur les corporations canadiennes.
Le 14 septembre 2009
Le directeur
MEIXIA HE
[49-1-o]
[49-1-o]
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3617
CONSEIL CANADIEN DE RECHERCHE EN GESTION
THÉRAPEUTIQUE / CANADIAN COUNCIL FOR
RESEARCH IN DISEASE MANAGEMENT
CONSEIL CANADIEN DE RECHERCHE EN GESTION
THÉRAPEUTIQUE / CANADIAN COUNCIL FOR
RESEARCH IN DISEASE MANAGEMENT
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that CONSEIL CANADIEN DE RECHERCHE EN GESTION THÉRAPEUTIQUE / CANADIAN
COUNCIL FOR RESEARCH IN DISEASE MANAGEMENT
intends to apply to the Minister of Industry for leave to surrender
its charter pursuant to subsection 32(1) of the Canada Corporations Act.
Montréal, November 18, 2009
FASKEN MARTINEAU DUMOULIN, L.L.P.
Attorneys for the Corporation
Avis est par les présentes donné que CONSEIL CANADIEN
DE RECHERCHE EN GESTION THÉRAPEUTIQUE / CANADIAN COUNCIL FOR RESEARCH IN DISEASE MANAGEMENT demandera au ministre de l’Industrie la permission
d’abandonner sa charte en vertu du paragraphe 32(1) de la Loi sur
les corporations canadiennes.
Montréal, le 18 novembre 2009
Les procureurs de la corporation
FASKEN MARTINEAU DUMOULIN, S.E.N.C.R.L., s.r.l.
[49-1-o]
[49-1-o]
CPRN CANADIAN POLICY RESEARCH NETWORKS
INC./RCRPP RÉSEAUX CANADIENS DE RECHERCHE
EN POLITIQUES PUBLIQUES INC.
CPRN CANADIAN POLICY RESEARCH NETWORKS
INC./RCRPP RÉSEAUX CANADIENS DE RECHERCHE
EN POLITIQUES PUBLIQUES INC.
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that CPRN Canadian Policy Research
Networks Inc./RCRPP Réseaux canadiens de recherche en
politiques publiques Inc. intends to apply to the Minister of Industry for leave to surrender its charter pursuant to subsection 32(1)
of the Canada Corporations Act.
November 23, 2009
SHARON MANSON SINGER
Director
Avis est par les présentes donné que CPRN Canadian Policy
Research Networks Inc./RCRPP Réseaux canadiens de recherche
en politiques publiques Inc. demandera au ministre de l’Industrie
la permission d’abandonner sa charte en vertu du paragraphe 32(1) de la Loi sur les corporations canadiennes.
Le 23 novembre 2009
Le directeur
SHARON MANSON SINGER
[49-1-o]
[49-1-o]
INTERNATIONAL MINISTERIAL FELLOWSHIP OF
CANADA INC.
INTERNATIONAL MINISTERIAL FELLOWSHIP OF
CANADA INC.
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that International Ministerial Fellowship
of Canada Inc. has changed the location of its head office to the
city of Kenora, province of Ontario.
October 27, 2009
FRANK MASSERANO III
Chair
Avis est par les présentes donné que International Ministerial
Fellowship of Canada Inc. a changé le lieu de son siège social qui
est maintenant situé à Kenora, province d’Ontario.
Le 27 octobre 2009
Le président
FRANK MASSERANO III
[49-1-o]
[49-1-o]
PUNJAB NATIONAL BANK
PUNJAB NATIONAL BANK
APPLICATION TO ESTABLISH A BANK
DEMANDE D’ÉTABLISSEMENT D’UNE BANQUE
Notice is hereby given, pursuant to subsection 25(2) of the
Bank Act (Canada), that Punjab National Bank intends to apply to
the Minister of Finance for letters patent incorporating a bank to
carry on the business of banking in Canada.
Avis est par les présentes donné, aux termes du paragraphe 25(2) de la Loi sur les banques (Canada), que Punjab National Bank entend demander au ministre des Finances des lettres
patentes pour constituer une banque afin d’exercer des activités
bancaires au Canada.
La banque exercera ses activités au Canada sous la dénomination Punjab National Bank (Canada) en anglais et Banque Nationale du Punjab (Canada) en français, et ses bureaux principaux
seront situés à Vancouver, en Colombie-Britannique.
The bank will carry on business in Canada under the name of
Punjab National Bank (Canada) in English and Banque Nationale
du Punjab (Canada) in French, and its head office will be located
in Vancouver, British Columbia.
3618
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Any person who objects may submit an objection in writing
to the Office of the Superintendent of Financial Institutions,
255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2, on or before January 11, 2010.
November 21, 2009
PUNJAB NATIONAL BANK
By its Counsel
BENNETT JONES LLP
Note: The publication of this notice should not be construed as
evidence that letters patent will be issued to establish the Bank.
The granting of letters patent will be dependent upon the normal
Bank Act application review process and the discretion of the
Minister of Finance.
Toute personne qui s’oppose peut notifier par écrit son opposition au Bureau du surintendant des institutions financières,
255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au plus tard le
11 janvier 2010.
Le 21 novembre 2009
PUNJAB NATIONAL BANK
Par l’entremise de ses conseillers juridiques
BENNETT JONES s.r.l.
Nota : La publication du présent avis ne doit pas être interprétée
comme une confirmation que des lettres patentes seront émises
pour constituer la Banque. L’octroi des lettres patentes dépendra
du processus habituel d’examen des demandes aux termes de la
Loi sur les banques et du pouvoir discrétionnaire du ministre des
Finances.
[47-4-o]
[47-4-o]
STYLE YOSEIKAN KARATE DO
STYLE YOSEIKAN KARATE DO
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that STYLE YOSEIKAN KARATE DO
intends to apply to the Minister of Industry for leave to surrender
its charter pursuant to subsection 32(1) of the Canada Corporations Act.
November 26, 2009
ALAIN LAVOIE
President
Avis est par les présentes donné que STYLE YOSEIKAN
KARATE DO demandera au ministre de l’Industrie la permission
d’abandonner sa charte en vertu du paragraphe 32(1) de la Loi sur
les corporations canadiennes.
Le 26 novembre 2009
Le président
ALAIN LAVOIE
[49-1-o]
[49-1-o]
XCEED MORTGAGE CORPORATION
CORPORATION HYPOTHÉCAIRE XCEED
LETTERS PATENT OF CONTINUANCE
LETTRES PATENTES DE PROROGATION
Notice is hereby given that Xceed Mortgage Corporation intends to a file an application pursuant to subsection 33(2) of the
Bank Act for letters patent continuing it as a bank under the name
Xceed Bank, in English, and Banque Xceed, in French.
Any person who objects to the issuance of these letters patent
may submit an objection in writing to the Office of the Superintendent of Financial Institutions, 255 Albert Street, Ottawa,
Ontario K1A 0H2, on or before January 18, 2010.
November 28, 2009
XCEED MORTGAGE CORPORATION
Avis est par les présentes donné que la Corporation hypothécaire Xceed a l’intention de déposer une demande en vertu du
paragraphe 33(2) de la Loi sur les banques en vue d’obtenir des
lettres patentes de prorogation comme banque sous la dénomination Xceed Bank, en anglais, et Banque Xceed, en français.
Toute personne qui s’oppose à la délivrance de ces lettres
patentes peut notifier son opposition par écrit au Bureau du surintendant des institutions financières, 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au plus tard le 18 janvier 2010.
Le 28 novembre 2009
CORPORATION HYPOTHÉCAIRE XCEED
[48-4-o]
[48-4-o]
8 GOALS FOR A BETTER WORLD
8 OBJECTIFS POUR UN MONDE MEILLEUR
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that 8 Goals for a Better World intends
to apply to the Minister of Industry for leave to surrender its charter pursuant to subsection 32(1) of the Canada Corporations Act.
NELLY DESROSIERS
Board Director
Avis est par les présentes donné que 8 Objectifs pour un monde
meilleur demandera au ministre de l’Industrie la permission
d’abandonner sa charte en vertu du paragraphe 32(1) de la Loi sur
les corporations canadiennes.
Le 26 novembre 2009
Le directeur du conseil d’administration
NELLY DESROSIERS
[49-1-o]
[49-1-o]
November 26, 2009
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Environment, Dept. of
Order Amending Schedule 1 to the Species at
Risk Act [amphibians, arthropods, birds,
lichens, plants and reptiles] ....................................
Order Amending Schedule 1 to the Species at
Risk Act [fish] ........................................................
Public Service Commission
Regulations Amending the Public Service
Employment Regulations........................................
Page
3647
Environnement, min. de l’
Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces
en péril [amphibiens, arthropodes, lichens,
oiseaux, plantes et reptiles].....................................
Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces
en péril [poissons] ..................................................
3670
Commission de la fonction publique
Règlement modifiant le Règlement sur l’emploi
dans la fonction publique .......................................
3620
3619
3620
3647
3670
3620
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Order Amending Schedule 1 to the Species at Risk
Act
Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces
en péril
Statutory authority
Species at Risk Act
Fondement législatif
Loi sur les espèces en péril
Sponsoring department
Department of the Environment
Ministère responsable
Ministère de l’Environnement
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Décret.)
Executive summary
Issue: A growing number of wildlife species in Canada face
pressures and threats that put them at risk of extirpation or extinction. Many serve important biological functions or have
intrinsic, recreational and existence value to the Canadian
public and require conservation and protection to ensure
healthy ecosystems for future generations.
Description: This Order proposes to add 18 terrestrial species
to Schedule 1 of the Species at Risk Act (SARA) and reclassifies 3 terrestrial species already listed on Schedule 1. Nine
aquatic species will be dealt with separately. These amendments are being made on the recommendation of the Minister
of the Environment. The addition of species to Schedule 1 as
extirpated, endangered or threatened invokes prohibitions to
protect those species from extinction or extirpation in Canada.
SARA also requires the preparation of recovery strategies and
action plans to provide for their recovery and survival. When a
species is added to Schedule 1 as a species of special concern,
SARA requires the preparation of a management plan to prevent them from becoming endangered or threatened.
Cost-benefit statement: Overall, the benefits of the proposed
Order are likely to be positive for terrestrial species due to the
expected value placed on the species based on an individual’s
willingness to pay for protecting the species and limited costs.
The three species proposed for reclassification on Schedule 1
are not expected to result in incremental costs as the changes
would not alter prohibitions or management requirements currently in place. There will, however, be some limited costs as
a result of adding species to Schedule 1 as threatened or
endangered.
Business and consumer impacts: The impacts of listing on
governments, industries and individuals are expected to be
low to moderate for all terrestrial species considered under
this proposed Order due to limited distribution and overlapping with human activities and to the protection that some
Résumé
Question : À cause des pressions et des menaces qui pèsent
sur elles, un nombre croissant d’espèces sauvages au Canada
sont en danger de disparition du pays ou de la planète. Beaucoup de ces espèces remplissent des fonctions biologiques importantes ou ont une valeur intrinsèque, récréative ou d’existence pour la population canadienne. Leur conservation et leur
protection sont nécessaires pour garantir la santé des écosystèmes pour les générations futures.
Description : Ce décret vise l’inscription de 18 espèces terrestres à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) et la
reclassification de trois espèces terrestres déjà inscrites à
l’annexe 1. Neuf espèces aquatiques seront traitées séparément. Ces modifications sont effectuées sur la recommandation du ministre de l’Environnement. L’inscription à l’annexe 1 d’espèces disparues du pays, en voie de disparition ou
menacées suppose l’imposition d’interdictions afin d’empêcher leur disparition de la planète ou du pays. La LEP requiert
également la préparation de programmes de rétablissement et
de plans d’action en vue d’assurer leur rétablissement et leur
survie. Lorsqu’une espèce est inscrite à l’annexe 1 en tant
qu’espèce préoccupante, la LEP exige l’élaboration d’un plan
de gestion afin d’éviter qu’elle ne devienne en voie de disparition ou menacée.
Énoncé des coûts et avantages : Dans l’ensemble, les avantages du projet de décret seront probablement positifs pour les
espèces terrestres, compte tenu de la valeur probable qui sera
accordée aux espèces en fonction de la volonté des individus
de payer pour protéger l’espèce et des coûts limités. On ne
prévoit pas que la reclassification des trois espèces inscrites à
l’annexe 1 engendrera des coûts additionnels puisqu’elle n’entraînerait pas de modifications aux interdictions ou aux exigences de gestion actuellement en vigueur. L’inscription
d’espèces menacées ou en voie de disparition à l’annexe 1 engendrera toutefois certains coûts limités.
Incidences sur les entreprises et les consommateurs : Les
répercussions qu’aura l’inscription de toutes les espèces terrestres touchées par ce projet de décret sur les gouvernements,
les industries et les particuliers seront peu ou moyennement
importantes, puisque leur répartition et le chevauchement de
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
of the species already receive under various statutes of Parliament and provincial acts.
3621
leur habitat et des lieux d’activité humaine sont limités et que
certaines espèces sont déjà protégées en vertu de différentes
lois provinciales et fédérales.
Coordination et coopération à l’échelle nationale et internationale : À l’échelle internationale, la coordination et la
coopération pour la conservation de la biodiversité sont assurées par la Convention sur la diversité biologique (CDB)1 dont
le Canada est signataire. Sur le plan national, la coordination
et la coopération nationales sont assurées par plusieurs mécanismes permettant de coordonner la mise en œuvre du Programme sur les espèces en péril dans divers territoires et diverses provinces du pays. Ces mécanismes comprennent des
comités intergouvernementaux, un Cadre national pour la
conservation des espèces en péril (CNCEP) et des ententes bilatérales négociées sur les espèces en péril. Les ententes bilatérales sur les espèces en péril favorisent la collaboration dans
la mise en œuvre de la LEP et des lois provinciales et territoriales sur les espèces en péril.
Mesures de rendement et plan d’évaluation : Environnement Canada a adopté un cadre de gestion et de responsabilisation axé sur les résultats (CGRR) ainsi qu’un cadre de vérification axé sur les risques (CVAR) pour le Programme sur les
espèces en péril. Les résultats spécifiques mesurables du Programme et la stratégie de mesure du rendement et d’évaluation
sont décrits dans le CGRR et dans le CVAR du Programme
sur les espèces en péril. La prochaine évaluation du Programme est prévue en 2010-2011.
Domestic and international coordination and cooperation:
International coordination and cooperation for the conservation of biodiversity is provided through the Convention on
Biological Diversity (CBD)1 to which Canada is a signatory.
Domestic coordination and cooperation is covered by several
mechanisms developed to coordinate Species at Risk (SAR)
Program implementation across the various domestic jurisdictions. These include inter-governmental committees, a
National Framework for Species at Risk Conservation
(NFSARC), and negotiated SAR bilateral agreements. The
SAR bilateral agreements foster collaboration in the implementation of SARA and of provincial/territorial endangered
species legislation.
Performance measurement and evaluation plan: Environment Canada has put in place a Results-based Management
and Accountability Framework (RMAF) and a Risk-based
Audit Framework (RBAF) for the Species at Risk Program.
The specific measurable outcomes for the Program and the
performance measurement and evaluation strategy are described in the Species at Risk Program RMAF and RBAF. The
next Program evaluation is scheduled for 2010–2011.
Issue
Question
A growing number of wildlife species in Canada face pressures
and threats that put them at risk of extirpation or extinction. Canada’s natural heritage is an integral part of Canada’s national
identity and history. Wildlife, in all its forms, has value in and of
itself and is valued by Canadians for aesthetic, cultural, spiritual,
recreational, educational, historical, economic, medical, ecological and scientific reasons. Canadian wildlife species and ecosystems are also part of the world’s heritage, and the Government of
Canada has ratified the United Nations Convention on the Conservation of Biological Diversity. The Government of Canada is
committed to conserving biological diversity.
À cause des pressions et des menaces qui pèsent sur elles, un
nombre croissant d’espèces sauvages au Canada risquent de disparaître du pays ou de la planète. Le patrimoine naturel du Canada fait partie intégrante de l’identité nationale et de l’histoire du
Canada. Toutes les espèces sauvages, quelles qu’elles soient, sont
importantes et précieuses pour les Canadiens en raison de leur
valeur esthétique, culturelle, spirituelle, récréative, pédagogique,
historique, économique, médicale, écologique et scientifique. Les
espèces sauvages et les écosystèmes canadiens font également
partie du patrimoine mondial, et le gouvernement du Canada a
ratifié la Convention sur la diversité biologique des Nations
Unies. Le gouvernement du Canada s’est engagé à conserver la
diversité biologique.
Background
Contexte
On June 11, 2009, the Governor in Council (GIC) officially acknowledged receipt of assessments for 30 species that had been
assessed by the Committee on the Status of Endangered Wildlife
in Canada (COSEWIC). This initiated the nine-month legislated
timeline within which the GIC, on the recommendation of the
Minister of the Environment, decides on whether or not to add
these species to Schedule 1 of the Species at Risk Act (SARA)
[the List of Wildlife Species at Risk], or refer them back to
COSEWIC for further information or consideration. As such, the
GIC is required to render a final decision regarding her decision
to add a species to the List, not to add a species to the List or to
refer the matter back to COSEWIC by March 11, 2010. Decisions
with respect to reclassification of a species are not subject to the
nine-month timeline. This proposed Order and Regulatory Impact
Analysis Statement will address 21 assessments for terrestrial
species. Nine of the thirty assessments received by the GIC dealt
with aquatic species, and these will be addressed separately.
Le 11 juin 2009, le gouverneur en conseil a officiellement
accusé réception des évaluations de 30 espèces effectuées par
le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada
(COSEPAC). La réception des évaluations a marqué le début du
délai de neuf mois prévu par la Loi sur les espèces en péril au
cours duquel le gouverneur en conseil, sur la recommandation du
ministre de l’Environnement, décide d’inscrire ou non les espèces
à la « Liste des espèces en péril » (la Liste) figurant à l’annexe 1
de la Loi sur les espèces en péril (LEP), ou s’il renvoie les évaluations au COSEPAC pour obtenir des renseignements supplémentaires ou pour réexamen. Le gouverneur en conseil est, à ce
titre, tenu de rendre une décision définitive concernant sa décision
d’inscrire une espèce à la Liste, de ne pas inscrire une espèce à la
Liste ou de renvoyer l’évaluation au COSEPAC pour réexamen
d’ici le 11 mars 2010. Les décisions prises relativement à la reclassification d’une espèce ne sont pas assujetties au délai de neuf
mois. Ce projet de décret et le présent résumé de l’étude d’impact
———
———
1
1
For further information on the CBD, visit www.cbd.int.
Des renseignements sur la CDB sont disponibles à l’adresse suivante : www.
cbd.int.
3622
Canada Gazette Part I
The Species at Risk Act (SARA) is a key tool in the ongoing
work to protect species at risk. By providing for the protection
and recovery of species at risk, the Act is one of the most important tools in the conservation of Canada’s biological diversity. The
Act also complements other laws and programs of Canada’s federal, provincial and territorial governments, and supports the efforts of conservation organizations and other partners working to
protect Canadian wildlife and habitat.
Objectives for government action
The purposes of SARA are
1. To prevent wildlife species from being extirpated or becoming extinct;
2. To provide for the recovery of wildlife species that are extirpated, endangered or threatened as a result of human activity;
and
3. To manage species of special concern to prevent them from
becoming endangered or threatened.2
A decision to add a species to Schedule 1 of SARA as endangered or threatened will result in the species receiving the benefits of protection and recovery measures required under SARA.
Species listed as special concern will receive the benefits of a
SARA management plan. This will result in overall benefits to the
environment, both in terms of the protection of individual species
and the conservation of Canada’s biological diversity.
A decision not to list species assessed as at risk by COSEWIC
to Schedule 1 of SARA means that the protection and recovery
measures under SARA will not apply. A decision not to list a
species is arrived at after weighing the costs of listing against the
anticipated benefits. In some instances, a species may be protected through other existing tools, including legislation such as
the Migratory Birds Convention Act, 1994, and non-legislative
tools such as government programs and actions by nongovernmental organizations, industry, and Canadians, may provide protection to a species that is not listed.3
The purpose of the proposed Order Amending Schedule 1 to
the Species at Risk Act is to add 18 species to Schedule 1, the List
of Wildlife Species at Risk (the List), and to reclassify 3 listed
species, pursuant to section 27 of SARA. This amendment is
made on the recommendation of the Minister of the Environment
based on scientific assessments by COSEWIC, and on consultations with governments, Aboriginal peoples, stakeholders and the
Canadian public.
December 5, 2009
de la réglementation traiteront de 21 espèces terrestres. Neuf des
trente évaluations reçues par le gouverneur en conseil traitaient
d’espèces aquatiques et ces dernières seront abordées séparément.
La LEP est un outil essentiel dans le cadre d’un travail de longue haleine de protection des espèces en péril. Comme elle assure
la protection et le rétablissement des espèces en péril, la Loi est
un des outils les plus importants pour la conservation de la diversité biologique du Canada. La Loi vient aussi compléter d’autres
lois et programmes des gouvernements fédéral, provinciaux et
territoriaux du Canada et appuie les activités des organismes de
conservation et d’autres partenaires œuvrant pour la protection
des espèces sauvages et de leur habitat au Canada.
Objectifs de l’intervention du gouvernement
La LEP vise à :
1. Prévenir l’extinction d’espèces sauvages ou leur disparition
du pays;
2. Permettre le rétablissement des espèces sauvages qui, par
suite de l’activité humaine, sont devenues des espèces disparues du pays, en voie de disparition ou menacées;
3. Favoriser la gestion des espèces préoccupantes pour éviter
qu’elles ne deviennent des espèces en voie de disparition ou
menacées2.
Lorsqu’on décide d’inscrire une espèce en voie de disparition
ou menacée à l’annexe 1 de la LEP, cette espèce profitera des
mesures de protection et de rétablissement requises en vertu de la
LEP. Les espèces inscrites comme espèces préoccupantes profiteront d’un plan de gestion prévu par la LEP. Il en résultera des
avantages globaux pour l’environnement, tant en ce qui concerne
la protection de chaque espèce que la conservation de la diversité
biologique du Canada.
Lorsqu’on décide de ne pas inscrire les espèces évaluées par le
COSEPAC étant à risque à l’annexe 1 de la LEP, les mesures de
protection et de rétablissement prévues par la LEP ne seront pas
appliquées. La décision de ne pas inscrire une espèce sur la Liste
est fondée sur une comparaison des coûts estimés de l’inscription
avec les avantages prévus. Dans certains cas, une espèce peut
jouir d’une protection grâce à d’autres outils existants, y compris
des lois comme la Loi de 1994 sur la convention concernant les
oiseaux migrateurs et des outils non législatifs tels que les programmes gouvernementaux et les mesures adoptées par des organisations non gouvernementales, l’industrie et les Canadiens servant à protéger une espèce qui n’est pas inscrite3.
Le projet de décret intitulé Décret modifiant l’annexe 1 de la
Loi sur les espèces en péril vise l’inscription de 18 espèces à
l’annexe 1 de la LEP, la Liste des espèces en péril (la Liste) et la
reclassification de 3 espèces déjà inscrites, conformément à l’article 27 de la LEP. Cette modification est proposée sur la recommandation du ministre de l’Environnement qui s’appuie sur les
évaluations scientifiques réalisées par le COSEPAC et les consultations menées auprès des gouvernements, des peuples autochtones, des intervenants et du public canadien.
Description
Description
On June 11, 2009, the GIC acknowledged the receipt of
30 status assessments of wildlife species from COSEWIC. Of
these, 21 are terrestrial species that have been determined,
through an established process, to be eligible for listing or
Le 11 juin 2009, le gouverneur en conseil a accusé réception des évaluations de la situation de 30 espèces sauvages du
COSEPAC. De ce nombre, 21 espèces sont des espèces terrestres
qui, suivant un processus établi, ont été jugées admissibles à
———
———
2
2
3
Species at Risk Act, s. 6
For example, where a species is found within the boundaries of national parks or
other lands administered by the Parks Canada Agency, the species would continue to be protected under the Canada National Parks Act or through measures
and management tools available to the Parks Canada Agency under other
legislation.
3
Loi sur les espèces en péril, article 6
Par exemple, lorsqu’une espèce est présente dans les limites des parcs nationaux
ou des autres terres administrées par l’Agence Parcs Canada, l’espèce continue
d’être protégée par la Loi sur les parcs nationaux du Canada ou par des mesures
et outils de gestion que l’Agence Parcs Canada peut appliquer en vertu d’autres
lois.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
reclassification under SARA. For more details about this process,
please refer to www.sararegistry.gc.ca.
Of the 21 species assessments received from COSEWIC, the
GIC is proposing to add 18 species to Schedule 1 and to reclassify
3 species currently listed as threatened to endangered on Schedule
1 of SARA.
l’inscription ou à la reclassification en vertu de la LEP. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le processus, veuillez
consulter le site Web au www.registrelep.gc.ca.
Après examen des évaluations des 21 espèces effectuées par le
COSEPAC, le gouverneur en conseil propose l’inscription de
18 espèces à l’annexe 1 de la LEP et la reclassification de 3 espèces actuellement inscrites comme espèces menacées à la catégorie
des espèces en voie de disparition.
Number of species proposed for addition to Schedule 1
Status
Nombre d’espèces que l’on propose d’inscrire à l’annexe 1
Total
Endangered — i.e. facing imminent extirpation
or extinction
3623
Situation
Total
7
En voie de disparition : espèce en danger de disparition
imminente du pays ou de la planète
Threatened — i.e. likely to become endangered if nothing is
done to reverse threats
8
Menacée : espèce susceptible de devenir en voie de disparition si
aucune mesure n’est prise pour renverser la situation
Special concern — i.e. species at risk of becoming threatened or
endangered
3
Préoccupante : espèce susceptible de devenir une espèce
menacée ou en voie de disparition
3
Total
18
Total
18
Number of species proposed for reclassification on Schedule 1
Status
Total
7
8
Nombre d’espèces que l’on propose d’être reclassées dans l’annexe 1
Situation
Total
Threatened to endangered
3
D’espèces menacées à espèces en voie de disparition
3
Total
3
Total
3
The status, as assessed by COSEWIC, for the 21 species under
consideration, is presented in Table 1. The full status assessments,
including the reasons for classification, and the species range for
21 species considered in the proposed regulatory action, are available at www.sararegistry.gc.ca.
La situation de chacune des 21 espèces à l’étude, comme le
COSEPAC l’a déterminé, est présentée dans le tableau 1. Les
évaluations complètes de situation, y compris les raisons motivant
la classification, ainsi que les aires de répartition des 21 espèces
visées par la mesure réglementaire proposée, sont accessibles à
l’adresse www.registrelep.gc.ca.
Table 1. Proposed status designations of 21 species assessed
by COSEWIC and received by the GIC on June 11, 2009
Tableau 1. Désignations de situation proposées des 21 espèces
évaluées par le COSEPAC dont les évaluations ont été reçues
par le gouverneur en conseil le 11 juin 2009
Species proposed for addition to Schedule 1 of SARA by COSEWIC (18)
Espèces que le COSEPAC propose d’inscrire à l’annexe 1 de la LEP (18)
Birds
Oiseaux
1
Canada Warbler
Threatened
1
Paruline du Canada
2
Common Nighthawk
Threatened
2
Engoulevent d’Amérique
Menacée
3
Ferruginous Hawk
Threatened
3
Buse rouilleuse
Menacée
4
Olive-sided Flycatcher
Threatened
4
Moucherolle à côtés olive
Menacée
5
Red Knot roselaari type
Threatened
5
Bécasseau maubèche du type roselaari Menacée
6
Great Blue Heron fannini subspecies
Special concern
6
Grand Héron de la sous-espèce fannini Préoccupante
Reptiles
7
Reptiles
Wood Turtle
Threatened
Amphibians
8
Menacée
Western Chorus Frog (Great Lakes /
St. Lawrence – Canadian Shield
population)
7
Tortue des bois
Menacée
Amphibiens
Threatened
8
Arthropods
Rainette faux-grillon de l’Ouest
Menacée
(population des Grands Lacs /
Saint-Laurent et du Bouclier canadien)
Arthropodes
9
Dusky Dune Moth
Endangered
9
Noctuelle sombre des dunes
En voie de disparition
10
Rapids Clubtail
Endangered
10
Gomphe des rapides
En voie de disparition
11
Pale Yellow Dune Moth
Special concern
11
Noctuelle jaune pâle des dunes
Préoccupante
Vascular plants
Plantes vasculaires
12
Foothill Sedge
Endangered
12
Carex tumulicole
En voie de disparition
13
Fragrant Popcornflower
Endangered
13
Plagiobothryde odorante
En voie de disparition
14
Lindley’s False Silverpuffs
Endangered
14
Uropappe de Lindley
En voie de disparition
15
Muhlenberg’s Centaury
Endangered
15
Petite-centaurée de Muhlenberg
En voie de disparition
16
Rayless Goldfields
Endangered
16
Lasthénie glabre
En voie de disparition
17
Beach Pinweed
Special concern
17
Léchéa maritime
Préoccupante
3624
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Table 1 — Continued
Tableau 1 (suite)
Species proposed for addition to Schedule 1 of SARA by COSEWIC (18)
Espèces que le COSEPAC propose d’inscrire à l’annexe 1 de la LEP (18)
Lichens
Lichens
18
Seaside Bone
Threatened
Species proposed for reclassification from threatened to endangered on
Schedule 1 of SARA by COSEWIC (3)
Reptiles
18
Hypogymnie maritime
Menacée
Espèces pour lesquelles le COSEPAC propose une reclassification, soit de la
catégorie espèces menacées à la catégorie espèces en voie de disparition, dans
l’annexe 1 de la LEP (3)
Reptiles
1
Eastern Foxsnake (Carolinian
population)
Endangered
1
Couleuvre fauve de l’Est (population
carolinienne)
En voie de disparition
2
Eastern Foxsnake (Great Lakes /
St. Lawrence population)
Endangered
2
Couleuvre fauve de l’Est (population
des Grands Lacs et du Saint-Laurent)
En voie de disparition
Vascular plants
3
Yellow Montane Violet praemorsa
subspecies
Plantes vasculaires
Endangered
Upon listing on Schedule 1, terrestrial species classified as
threatened, endangered and extirpated on federal lands, and migratory birds as defined by the Migratory Birds Convention Act,
1994, wherever they are found, will benefit from immediate protection through general prohibitions under SARA.
Under sections 32 and 33 of the Species at Risk Act, it is an offence to
• kill, harm, harass, capture or take an individual of a listed
species that is extirpated, endangered or threatened;
• possess, collect, buy, sell or trade an individual of a listed
species that is extirpated, endangered or threatened, or its part
or derivative;
• damage or destroy the residence of one or more individuals of
a listed endangered or threatened species or of a listed extirpated species if a recovery strategy has proposed its reintroduction into the wild in Canada.
Protection of species listed as extirpated, endangered or threatened on Schedule 1 of SARA on non-federal lands falls under the
jurisdiction of the provincial and territorial governments. Should
the species or the residences of its individuals not be effectively
protected by the laws of a province or a territory, SARA has provisions that give the federal government the power to apply the
prohibitions mentioned above on non-federal lands to secure their
protection. If the Minister is of the opinion that the laws of a
jurisdiction do not effectively protect a species or the residences
of its individuals, the Minister must make a recommendation to
the GIC to invoke the prohibitions in SARA. The Minister must
consult with the minister of the jurisdiction concerned and, where
appropriate, the wildlife management board before making a recommendation to the GIC. The GIC considers the recommendation
of the Minister and decides whether or not to invoke the prohibitions in SARA for the protection of listed wildlife species on nonfederal lands.
Under section 37 of SARA, once a terrestrial species is listed
on Schedule 1 as extirpated, endangered or threatened, the Minister of the Environment is required to prepare a strategy for its
3
Violette jaune des monts de la
sous-espèce praemorsa
En voie de disparition
À leur inscription à l’annexe 1, les espèces terrestres désignées
comme espèces menacées, en voie de disparition et disparues
du pays qui se trouvent sur un territoire domanial ainsi que les
oiseaux migrateurs protégés par la Loi de 1994 sur la convention
concernant les oiseaux migrateurs, où qu’ils se trouvent, bénéficieront d’une protection immédiate en vertu des interdictions
générales énoncées dans la LEP.
En vertu des articles 32 et 33 de la Loi sur les espèces en péril,
une infraction est commise par le fait de :
• tuer un individu d’une espèce sauvage inscrite comme espèce
disparue du pays, en voie de disparition ou menacée, lui nuire,
le harceler, le capturer ou le prendre;
• posséder, collectionner, acheter, vendre ou échanger un individu — notamment une partie d’un individu ou un produit qui
en provient — d’une espèce sauvage inscrite comme espèce
disparue du pays, en voie de disparition ou menacée;
• endommager ou détruire la résidence d’un ou de plusieurs
individus soit d’une espèce sauvage inscrite comme espèce en
voie de disparition ou menacée, soit d’une espèce sauvage
inscrite comme espèce disparue du pays dont un programme
de rétablissement a recommandé la réinsertion à l’état sauvage
au Canada.
La protection des espèces qui sont inscrites à l’annexe 1 de la
LEP comme espèces disparues du pays, en voie de disparition ou
menacées et qui ne vivent pas sur le territoire domanial relève des
gouvernements provinciaux et territoriaux. Là où l’espèce ou la
résidence de ses individus ne sont pas protégées efficacement par
les lois d’une province ou d’un territoire, la LEP prévoit des dispositions qui donnent au gouvernement fédéral le pouvoir
d’appliquer les interdictions mentionnées ci-dessus sur le territoire non domanial afin d’assurer leur protection. Si le ministre
estime que les lois d’une province ou d’un territoire ne protègent
pas efficacement une espèce ou la résidence de ses individus, il
doit présenter une recommandation au gouverneur en conseil
visant l’application des dispositions de la LEP. Le ministre devra
consulter le ministre des provinces ou des territoires touchés et,
au besoin, le conseil de gestion des ressources fauniques avant
d’émettre une recommandation au gouverneur en conseil. Le
gouverneur en conseil étudiera la recommandation du ministre et
décidera s’il doit faire appliquer ou non les interdictions générales
prévues par la LEP afin de protéger des espèces inscrites qui ne
vivent pas sur le territoire domanial.
En vertu de l’article 37 de la LEP, lorsqu’une espèce terrestre
est inscrite à l’annexe 1 comme étant disparue du pays, en voie de
disparition ou menacée, le ministre de l’Environnement est tenu
Le 5 décembre 2009
recovery that identifies critical habitat. Pursuant to section 41 of
SARA, the recovery strategy must, inter alia, address threats to
the species’ survival, identify critical habitat, to the extent possible, based on the best available information, and identify research and potential management measures needed to recover the
population. The recovery strategy also provides a timeline for
completion of one or more action plans. A management plan must
be prepared for species listed as special concern.
Action plans are required to be developed to implement recovery strategies for species listed as extirpated, endangered or
threatened. Action plans can identify measures to achieve the
population and distribution objectives for the species and when
these may take place; a species’ critical habitat, to the extent possible, based on the best available information and consistent with
the recovery strategy; examples of activities that would likely
result in the destruction of the species’ critical habitat; measures
proposed to be taken to protect the critical habitat; measures to
address threats to the species; and, methods to monitor the recovery of the species and its long-term viability. These action plans
also require an evaluation of the socio-economic costs and the
benefits to be derived from the plan’s implementation. For species listed as special concern, management plans that include
measures for the conservation of the species and their habitat
must be prepared. Recovery strategies, action plans and management plans must be posted on the Public Registry within the timelines set out under SARA.
Gazette du Canada Partie I
3625
d’élaborer un programme de rétablissement qui désignera l’habitat essentiel de l’espèce. Selon l’article 41 de la LEP, le
programme de rétablissement doit notamment décrire les menaces
à la survie des espèces, désigner, dans la mesure du possible, leur
habitat essentiel à partir de la meilleure information accessible, et
déterminer les mesures de recherche et de gestion nécessaires
pour rétablir les populations. Le programme de rétablissement
prévoit aussi un échéancier pour la mise en œuvre d’un ou de
plusieurs plans d’action. Un plan de gestion doit être préparé pour
les espèces inscrites comme espèces préoccupantes.
Il faut élaborer des plans d’action pour mettre en œuvre les
programmes de rétablissement des espèces inscrites comme espèces disparues du pays, en voie de disparition ou menacées. Les
plans d’action peuvent décrire : des mesures à prendre pour atteindre les objectifs en matière de population et de dissémination
ainsi qu’une indication du moment prévu de leur exécution;
l’habitat essentiel d’une espèce, dans la mesure du possible, en se
fondant sur la meilleure information accessible et sur une façon
compatible avec le programme de rétablissement; des exemples
d’activités qui seraient susceptibles d’entraîner la destruction de
l’habitat essentiel de l’espèce; des mesures envisagées pour protéger l’habitat essentiel de l’espèce; des mesures qui traitent des
menaces à la survie de l’espèce; et des méthodes à utiliser pour
surveiller le rétablissement de l’espèce et sa viabilité à long
terme. Ces plans d’action nécessitent également une évaluation
des répercussions et des avantages socioéconomiques qui découlent de leur mise en œuvre. Pour les espèces inscrites comme
espèces préoccupantes, des plans de gestion décrivant les mesures
de conservation des espèces et de leur habitat doivent être élaborés. Les programmes de rétablissement, les plans d’action et les
plans de gestion doivent être publiés dans le Registre public dans
les délais prévus par la LEP.
Regulatory and non-regulatory options considered
Options réglementaires et non réglementaires considérées
As required in the Species at Risk Act, once COSEWIC submits
assessments of the status of the species to the Minister of the
Environment, there are no non-regulatory options available. For
species proposed to be added to the List, the receipt of status
assessments by the Minister of the Environment from COSEWIC
triggers a regulatory process in which the Minister of the Environment may recommend to the GIC (1) to add a species to
Schedule 1 of SARA according to COSEWIC’s status assessment; (2) not add the species to Schedule 1; or (3) to refer
the assessment back to COSEWIC for further information or
consideration.
Conformément à la Loi sur les espèces en péril, une fois que le
COSEPAC a soumis les évaluations de la situation des espèces au
ministre de l’Environnement, aucune option non réglementaire
n’est disponible. Pour les espèces que le COSEPAC propose
d’inscrire à la Liste, la réception par le ministre de l’Environnement des évaluations de situations effectuées par le COSEPAC
déclenche un processus réglementaire dans le cadre duquel le
ministre de l’Environnement peut recommander au gouverneur en
conseil : (1) d’inscrire une espèce à l’annexe 1 de la LEP conformément à l’évaluation de la situation du COSEPAC; (2) de ne pas
inscrire l’espèce à l’annexe 1; ou (3) de renvoyer l’évaluation
au COSEPAC pour renseignements supplémentaires ou pour
réexamen.
La première option, qui consiste à inscrire l’espèce à l’annexe 1
de la LEP, garantira que l’espèce sera protégée conformément
aux dispositions de la LEP, qui prévoient notamment la planification obligatoire de son rétablissement ou de sa gestion.
La deuxième option consiste à ne pas inscrire l’espèce à l’annexe 1. Bien que l’espèce ne profitera pas dans ce cas des interdictions prévues par la LEP ni des activités de rétablissement ou
de gestion requises en vertu de la LEP, elle pourra toujours être
protégée au titre d’autres lois fédérales, provinciales ou territoriales. Si l’on décide de ne pas inscrire une espèce à l’annexe 1,
son évaluation n’est pas renvoyée au COSEPAC pour renseignements supplémentaires ou pour réexamen. Cependant, le
COSEPAC peut réévaluer une espèce si une preuve raisonnable
indique que sa situation a changé.
La troisième option consiste à renvoyer l’évaluation au
COSEPAC pour renseignements supplémentaires ou pour
réexamen. Il serait approprié de renvoyer une évaluation si, par
exemple, de nouveaux renseignements déterminants sur l’espèce
sont devenus accessibles après que le COSEPAC a terminé son
évaluation.
The first option, to add the species to Schedule 1 of SARA,
will ensure that the species receives protection in accordance with
the provisions of SARA, including mandatory recovery or management planning.
The second option is not to add the species to Schedule 1.
Although the species would neither benefit from prohibitions
afforded by SARA, nor the recovery or management activities
required under SARA, species may still be protected under other
federal, provincial or territorial legislation. When deciding to not
add a species to Schedule 1, it is not referred back to COSEWIC
for further information or consideration. COSEWIC may reassess
any species when there is reasonable evidence that its status has
changed.
The third option is to refer the assessment back to COSEWIC
for further information or consideration. It would be appropriate
to send an assessment back, if, for example, significant new information became available after the species had been assessed by
COSEWIC.
3626
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Benefits and costs
Avantages et coûts
Listing or reclassifying each of the 21 species proposed for listing on Schedule 1 of SARA entails both benefits and costs in
terms of social, environmental and economic considerations
through the implementation of SARA’s general prohibitions upon
listing and the recovery planning requirements.
L’inscription de chacune des 21 espèces à l’annexe 1 de la LEP
ou leur reclassification entraînent des avantages et des coûts sur le
plan social, environnemental et économique associés à la mise en
œuvre des interdictions générales de la LEP suivant l’inscription
et l’application des exigences à la planification du rétablissement.
Benefits
Avantages
Protecting species at risk can provide numerous benefits to
Canadians beyond direct economic benefits, such as the protection of essential ecosystems. Moreover, many of the species serve
as an indicator of environmental quality. Some may be culturally
important, such as the Great Blue Heron, Wood Turtle or Western
Chorus Frog due to their symbolism, popularity or role in the
cultural history of Canada. Various studies indicate that Canadians place value on preserving species for future generations to
enjoy and on knowing the species exist, even if they will never
personally see or otherwise enjoy them. Furthermore, the unique
characteristics and evolutionary histories of many species at risk,
such as the Western Chorus Frog, make them of special interest to
the scientific community.
Passive values can be estimated by willingness to pay — the
amount an individual is willing to pay per year to preserve a
species.
With regard to the species under consideration in this regulatory proposal, there is limited information available regarding
Outre les avantages économiques directs, la protection des espèces en péril peut fournir de nombreux avantages aux Canadiens, comme la protection d’écosystèmes essentiels. De plus, de
nombreuses espèces servent d’indicateurs de la qualité de l’environnement. Certaines espèces, telles que le Grand Héron, la
tortue des bois ou la rainette faux-grillon de l’Ouest, peuvent
avoir une valeur culturelle en raison de leur symbolisme, de leur
popularité ou de leur rôle dans l’histoire culturelle du Canada.
Plusieurs études révèlent que les Canadiens accordent de l’importance à la préservation des espèces pour que les générations futures puissent en profiter et au fait de savoir que ces espèces existent, même si, personnellement, ils ne les voient jamais ou ne
peuvent pas en profiter. En outre, les caractéristiques uniques et
l’histoire de l’évolution de nombreuses espèces en péril, comme
la rainette faux-grillon de l’Ouest, suscitent un intérêt particulier
de la part de la communauté scientifique.
Lorsque l’on cherche à quantifier les avantages économiques
que représente une espèce pour la société, le cadre de travail le
plus souvent utilisé est celui qui s’appuie sur la valeur économique totale. Par ailleurs, la valeur économique totale d’une espèce
se compose des éléments suivants :
• Valeur d’usage direct : utilisation d’une ressource aux fins de
consommation, par exemple la chasse;
• Valeur d’usage indirect : utilisation d’une ressource à des fins
autres que la consommation, par exemple l’observation des
oiseaux, qui a une valeur récréative;
• Option de valeur d’usage : représentation de la valeur de préservation d’une espèce aux fins d’usage futur direct ou
indirect;
• Valeurs d’usage passif (ou valeur de non-usage) : valeur de
transmission, qui représente la volonté de préserver une espèce dans l’intérêt des générations futures, et valeur
d’existence, qui représente la valeur altruiste qu’on tire du
simple fait de savoir qu’une espèce donnée existe, quel que
soit son usage futur potentiel4.
La valeur d’usage passif est l’élément le plus déterminant de la
valeur économique totale des espèces en péril5. Lorsqu’une espèce donnée n’est pas facilement accessible à la société, la valeur
d’existence peut constituer l’avantage majeur ou unique d’une
espèce en particulier6.
La valeur d’usage passif peut se mesurer par la volonté de
payer, c’est-à-dire par le montant qu’une personne est prête à
payer chaque année pour préserver une espèce.
En ce qui concerne les espèces à l’étude dans ce projet de règlement, il y a peu d’information accessible sur la quantification
———
———
4
4
When seeking to quantify the economic benefits to society provided by a species, the most commonly used framework is that of
Total Economic Value (TEV). The TEV of a species can be broken down into the following components:
• Direct Use — refers to the consumptive use of a resource,
such as hunting;
• Indirect Use — includes non-consumptive activities, such as
bird watching, which represent recreational value;
• Option Use Value — represents the value of preserving a
species for future direct and indirect use; and
• Passive Values (or non-use value) — include bequest value,
which is the value of preserving a species for future generations, and existence value, which represents the altruistic
value individuals derive from simply knowing that a given
species exists, regardless of potential for any future use.4
Passive values mostly dominate the TEV of species at risk.5
When a given species is not readily accessible to society,
existence value may be the major or only benefit of a particular
species.6
5
6
Wallmo, K. Threatened and Endangered Species Valuation: Literature Review
and Assessment (Online), www.st.nmfs.gov/st5/documents/bibliography/
Protected_Resources_Valuation%20.pdf
Leslie Richardson, John Loomies, “The total economic value of threatened,
endangered and rare species: An updated meta-analysis”. Ecological Economics,
Vol. 68, No. 5, March 15, 2009, pp. 1535–1548.
Jakobsson, Kristin M. and Andrew K. Dragun, Contingent valuation and endangered species: Methodological issues and applications, New Horizons in Environmental Economics series. Cheltenham, U.K. and Lyme, N.H.: Elgar; distributed by American International Distribution Corporation, Williston, Vt.,
1996.
5
6
K. Wallmo. Threatened and Endangered Species Valuation: Literature Review
and Assessment (en ligne), www.st.nmfs.gov/st5/documents/bibliography/
Protected_Resources_Valuation%20.pdf
L. Richardson et J. Loomies. 15 mars 2009. « The total economic value of threatened, endangered and rare species: An updated meta-analysis ». Ecological Economics, vol. 68, no 5, p. 1535-1548.
K. M. Jakobsson et A. K. Dragun. 1996. Contingent valuation and endangered
species: Methodological issues and applications. « New Horizons in Environmental Economics series ». Cheltenham (Royaume-Uni) et Lyme (NH) : Elgar.
Distribué par l’American International Distribution Corporation, Williston (VT).
Le 5 décembre 2009
quantification of benefits. Willingness-to-pay studies on species
included in this proposed Order have not been conducted in Canada. However, various studies of similar species in the United
States could be an indication that Canadians do derive substantial
non-use economic benefits from conservation programs targeting
species at risk, including relatively low-profile species.7 In the
absence of existing data in the Canadian context, the data from
the U.S. studies will be used.
With regard to Canadians’ willingness to pay for the preservation of species under consideration in this Order, information is
limited. However, studies on other at-risk species indicate that
Canadians do place substantial economic value upon targeted
conservation programs, even for relatively low profile species.8
Although specific studies are not available, it is not always necessary to quantify benefits in order to determine their likely magnitude in comparison to the costs imposed on Canadians. The proposal in this Order reflects that understanding, using the best
available quantitative and qualitative information. Where this
information was inconclusive, a benefits value transfer method
was used to the extent possible.
Gazette du Canada Partie I
3627
des avantages. Les études sur la volonté de payer pour les espèces
touchées par le présent projet de décret n’ont pas été effectuées au
Canada. Cependant, plusieurs études sur des espèces similaires
menées aux États-Unis pourraient indiquer que les Canadiens
tirent des avantages économiques considérables liés à la valeur de
non-usage des programmes de conservation visant les espèces en
péril, y compris les espèces relativement peu connues7. En
l’absence de données s’appliquant au contexte canadien, les données des études américaines seront utilisées.
En ce qui concerne la volonté des Canadiens à payer pour la
préservation des espèces examinées dans le présent décret, il
existe peu d’information à ce sujet. Cependant, des études sur
d’autres espèces en péril révèlent que les Canadiens accordent
une valeur économique importante aux programmes de conservation ciblés, même ceux visant les espèces relativement peu
connues8. Bien qu’il n’existe aucune étude précise à ce sujet, il
n’est pas toujours nécessaire de quantifier les avantages pour déterminer leur importance par rapport aux coûts imposés aux Canadiens. La proposition du présent décret reflète cette position,
car elle s’appuie sur la meilleure information quantitative et qualitative accessible. Lorsque cette information ne permettait pas de
parvenir à une conclusion, on a appliqué une méthode de transfert
des avantages, dans la mesure du possible.
Costs
Coûts
Major categories of costs attributed to the proposed Order
include compliance promotion, enforcement, implementation,
monitoring and evaluation. These costs could arise from the application of SARA, in particular, the enforcement of the SARA
prohibitions and/or the development and implementation of recovery strategies, action plans, or management plans depending
on the classification of the species. For terrestrial species, the
prohibitions under SARA apply to migratory birds wherever they
are found and other wildlife species found on federal lands (except for lands in territories). On non-federal lands, the provinces
and territories have jurisdiction over species at risk and are expected to provide effective legal protection in respect of listed
wildlife species.
Les principales catégories de coûts associées au présent décret
incluent la promotion de la conformité, l’application de la loi, la
mise en œuvre, le suivi et l’évaluation. Ces coûts découleraient de
l’application de la LEP, en particulier de l’application des interdictions de la LEP et de l’élaboration et de la mise en œuvre de
programmes de rétablissement, de plans d’action ou de plans de
gestion en fonction de la classification de l’espèce. En ce qui
concerne les espèces terrestres, les interdictions énoncées dans la
LEP s’appliquent aux oiseaux migrateurs, où qu’ils se trouvent, et
aux autres espèces sauvages occupant les terres domaniales
(à l’exception des territoires). Sur les terres qui ne sont pas domaniales, la protection des espèces en péril relève des provinces et
des territoires, qui doivent mettre en place des mesures efficaces
de protection juridique des espèces inscrites.
Les coûts que devraient assumer les parties touchées, y compris
les industries, les citoyens et les différents ordres de gouvernement, varient et sont proportionnels à certains paramètres clés tels
que les menaces, la taille et la répartition des populations ainsi
que les activités économiques entourant l’espèce. De plus, les
effets dépendront de la classification de l’espèce en vertu de la
LEP. Par exemple :
• Pour les trois espèces terrestres que l’on propose d’inscrire
comme espèces préoccupantes, à savoir la noctuelle jaune
pâle des dunes, la léchéa maritime et le Grand Héron de la
sous-espèce fannini, les interdictions énoncées aux articles 32
et 33 de la LEP ne s’appliqueraient pas, ce qui signifie qu’il
n’y aurait pas de coûts connexes. Les coûts que les intervenants touchés pourraient avoir à assumer découleraient plutôt
de l’élaboration et de la mise en œuvre d’un plan de gestion
requis en vertu de la LEP pour les espèces préoccupantes;
• Pour les 15 espèces que l’on propose d’inscrire à l’annexe 1
comme espèces menacées ou en voie de disparition, les interdictions générales s’appliqueraient dès l’inscription; une analyse plus détaillée suivra.
Il convient de noter que les espèces dont on propose la reclassification d’espèces menacées à espèces en voie de disparition sont
déjà protégées par les interdictions générales prévues dans la
———
Costs attributed to affected parties, including industries, individuals and different levels of governments vary and would be
proportional to some key parameters, such as threats, population
size and distribution, as well as economic activities surrounding
the species. Also, impacts will vary depending on the classification of the species under SARA. For example,
• for the three species proposed for addition as species of special concern, Pale Yellow Dune Moth, the Beach Pinweed,
and the fannini subspecies of the Great Blue Heron, the prohibitions under sections 32 and 33 of SARA would not apply,
meaning there are no associated costs. Rather the affected
stakeholders may incur costs that would stem from the development and implementation of a management plan required
for species of special concern under SARA;
• The 15 proposed new additions to Schedule 1 under the
threatened and endangered categories would result in the application of general prohibitions upon listing; a more detailed
analysis will follow.
It is noteworthy that species being proposed for amendment
from threatened to endangered are already subject to general
prohibition provisions under SARA and no incremental impacts
———
7
8
M. A. Rudd. Memorial University of Newfoundland EVPL Working Paper 07WP003 (2007).
Ibid.
7
8
M. A. Rudd. 2007. Document de travail EVPL 07-WP003. Université Memorial
de Terre-Neuve.
Ibid.
3628
Canada Gazette Part I
are expected. However, the endangered species are subject to
accelerated recovery management timelines.
In addition to the original federal resources dedicated to SARA
upon launching of the Act in 2004, $275 million was allocated in
2006 by the Government of Canada to address the administration
of the Act over a five year period, from August 2007 to December
2011, with 63% of funding allocated to Environment Canada,
24% to Fisheries and Oceans Canada, and 13% to Parks Canada.
Amendments to Schedule 1 including listing and reclassification of a species to a higher category trigger certain requirements
and there are direct costs associated with these requirements.
Many of these costs stem from the development of recovery strategies for species being added to Schedule 1 of SARA. Specific
actions needed to implement those strategies are identified in
action plans, and SARA requires that each action plan include an
evaluation of the socio-economic costs of the actions. The costs
are likely to vary widely depending on the species, context, and
actions required.
Costs arising from the enforcement activities associated with
the listing recommendations under this Order are anticipated to be
low, and can be accommodated with existing resources. Incremental activities related to enforcement costs to the Department
of the Environment are not expected to create a significant additional burden on the enforcement officers.
Species included in this Order and proposed to be listed in the
threatened and endangered category would require a recovery
strategy and action plan. Costs may arise from foregone economic
activities. These costs stem from restricting human activities that
would have occurred in the absence of general prohibitions and
recovery actions. Although the specific costs are difficult to quantify at this time, it is expected that costs associated with this proposed Order would be low to moderate.
December 5, 2009
LEP; aucun effet supplémentaire n’est prévu. Cependant, la gestion du rétablissement des espèces en voie de disparition doit se
faire dans de plus courts délais.
En plus des ressources originales qu’il a allouées à la LEP lors
de son entrée en vigueur en 2004, le gouvernement du Canada a
alloué 275 millions de dollars en 2006 à l’administration de la Loi
sur une période de cinq ans, d’août 2007 à décembre 2011; 63 %
de ces fonds étaient attribués à Environnement Canada, 24 % à
Pêches et Océans Canada et 13 % à Parcs Canada.
Lorsqu’on apporte des modifications à l’annexe 1, y compris
l’inscription et la reclassification d’une espèce dans une catégorie
de risque plus élevé, il faut remplir certaines exigences auxquelles
des coûts directs sont associés. La plupart de ces coûts découlent
de l’élaboration de programmes de rétablissement des espèces
inscrites à l’annexe 1 de la LEP. Les mesures précises associées à
la mise en œuvre de ces programmes sont définies dans les plans
d’action, et la LEP exige que chaque plan d’action inclue
l’évaluation des répercussions socio-économiques de sa mise en
œuvre et des avantages en découlant. Les coûts sont susceptibles
de varier considérablement en fonction de l’espèce, du contexte et
des mesures requises.
On prévoit que les coûts découlant des activités d’application
de la loi associées aux inscriptions recommandées dans le présent
décret seront minimes et que les ressources existantes seront suffisantes. Les activités supplémentaires liées à l’application de la
loi ne devraient pas entraîner une charge de travail supplémentaire importante pour les agents de l’application de la loi du ministère de l’Environnement.
Il serait nécessaire d’élaborer un programme de rétablissement
et un plan d’action pour les espèces visées par le présent décret
dont on propose l’inscription comme espèces menacées ou en
voie de disparition. Des coûts peuvent découler de la perte de
certaines activités économiques. Ces coûts proviennent de la restriction d’activités humaines qui auraient été menées en l’absence
d’interdiction générale et de mesures de rétablissement. Bien que
les coûts soient difficiles à quantifier précisément à l’heure actuelle, les coûts associés à ce projet de décret devraient être
faibles ou modérés.
Consultation
Consultation
Under SARA, the scientific assessment of species status and
the decision to place a species on the legal list are comprised of
two distinct processes. This separation guarantees that scientists
may work independently when making assessments of the biological status of wildlife species and that Canadians have the
opportunity to participate in the decision-making process in determining whether or not species will be listed under SARA.
En vertu de la LEP, l’évaluation scientifique de la situation des
espèces et la décision d’inscrire une espèce à la liste légale font
partie de deux processus distincts. Cette distinction garantit que
les scientifiques peuvent travailler de façon indépendante
lorsqu’ils effectuent leurs évaluations de la situation biologique
des espèces sauvages et que les Canadiens ont l’occasion de participer au processus de prise de décisions qui permet de déterminer si une espèce sera ou non inscrite en vertu de la LEP.
Environnement Canada a entamé les premières consultations
publiques le 26 novembre 2008, avec la publication des énoncés
de réaction dans le Registre public de la LEP. Les intervenants et
le grand public ont également été consultés par le truchement
d’un document, intitulé Consultation sur la modification de la
liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril : espèces terrestres : janvier 2009.
Ce document de consultation, qui a été publié dans le Registre
public de la LEP, décrivait les 21 espèces terrestres que le
COSEPAC proposait inscrire ou reclassifier à l’annexe 1 ainsi
que les raisons et les conséquences de ces modifications. Le processus comportait aussi la distribution du document de discussion
et la tenue de consultations directes avec environ 1 500 intervenants, y compris divers secteurs industriels, les gouvernements
provinciaux et territoriaux, les ministères et organismes fédéraux,
les organismes autochtones, les conseils de gestion de la faune,
Environment Canada began initial public consultations November 26, 2008, with the posting of the response statements on the
SARA public registry. Stakeholders and the general public were
also consulted by means of a document titled Consultation on
Amending the List of Species under the Species at Risk Act: Terrestrial Species January 2009.
The consultation document, which was posted on the SARA
Public Registry, outlined the 21 terrestrial species proposed for
addition or reclassification to Schedule 1 by COSEWIC, the reasons for considering listing, and the implications of listing species. The process also consisted of distribution of the discussion
document and direct consultation with approximately 1 500 identified stakeholders, including various industrial sectors, provincial
and territorial governments, federal departments and agencies,
Aboriginal organizations, wildlife management boards, resource
Le 5 décembre 2009
users, landowners and environmental non-government organizations. Members of the public were also provided with an opportunity to comment through the Public Registry posting.
Comments and concerns received during initial consultations
are summarized after each terrestrial species.
Gazette du Canada Partie I
3629
les utilisateurs des ressources, les propriétaires fonciers et les
organisations environnementales non gouvernementales. Les
membres du public ont également eu l’occasion de faire des
commentaires dans le Registre public.
Les commentaires et les inquiétudes émis pendant les premières consultations sont résumés ci-dessous, après la description de
chaque espèce terrestre.
Species proposed for addition to Schedule 1 of the Species at Risk
Act
Espèces proposées en vue de l’inscription à l’annexe 1 de la Loi
sur les espèces en péril
Bird species
Espèces d’oiseaux
Four of the five birds proposed for listing on Schedule 1 of
SARA are migratory birds and are covered by the Migratory
Birds Convention Act, 1994 (MBCA). The Ferruginous Hawk
belongs to the raptors category, which is not protected under the
MBCA.
Quatre des cinq espèces d’oiseaux que l’on propose d’inscrire à
l’annexe 1 de la LEP sont des oiseaux migrateurs et elles sont
protégées en vertu de la Loi de 1994 sur la convention concernant
les oiseaux migrateurs (LCOM). En revanche, la Buse rouilleuse
appartient à la catégorie des rapaces, qui n’est pas protégée par la
LCOM.
En ce qui concerne les oiseaux protégés en vertu de la LCOM,
en plus de la protection dont ils bénéficient déjà, leur inscription
sur la Liste de la LEP permettra d’entreprendre des mesures de
rétablissement. Cela comprend l’élaboration d’un programme de
rétablissement de concert avec le gouvernement de tout autre pays
dans lequel l’espèce se trouve.
For birds protected under the MBCA, in addition to the protections they already receive, being listed under SARA provides for
recovery measures to be undertaken. This includes engaging the
government of any other country in which the species is found in
the development of a recovery strategy.
Canada Warbler
Paruline du Canada
The Canada Warbler, assessed as threatened, is found in all
provinces and territories except Nunavut and Newfoundland and
Labrador. Eighty percent of the breeding range of this species is
in Canada.
The Canada Warbler is being proposed for protection under
SARA because of significant long-term declines in Canada that
show no signs of being reversed. The reasons for the decline are
unclear, but loss of primary forest on the wintering grounds in
South America is a potential cause.
La Paruline du Canada, espèce évaluée comme étant menacée,
se trouve dans toutes les provinces et tous les territoires, à
l’exception du Nunavut et de Terre-Neuve-et-Labrador. Quatrevingts pour cent de l’aire de reproduction de cette espèce se
trouve au Canada.
En plus de la protection dont elle jouit en vertu de la LCOM, la
Paruline du Canada, qui est présente dans 21 parcs nationaux
canadiens, est protégée par la Loi sur les parcs nationaux du Canada. Sa protection est également assurée en ColombieBritannique en vertu de la Wildlife Act de 1982 de cette province,
qui empêche la destruction des aires de nidification de l’espèce, et
dans plusieurs autres sites protégés relevant des autorités
provinciales.
On propose que la Paruline du Canada soit protégée au titre de
la LEP en raison de l’important déclin à long terme des populations au Canada, qui ne semble pas faire marche arrière. Les causes de ce déclin sont obscures, mais la perte de forêt vierge dans
les aires d’hivernage en Amérique du Sud est une cause possible.
Consultations
Consultations
The vast majority of the comments made in this consultative
process were related to the Canada Warbler. All who commented supported or did not specifically oppose the listing. Comments from provinces, non-governmental organizations, Aboriginal groups, and forest industry were provided. Some comments
indicated that further consultation would be appropriate to clarify
the potential implications of recovery, in particular of critical
habitat management. The Minister of the Environment has considered these points and is satisfied that the Migratory Birds Convention Act, 1994 already provides this species with strong protections, closely comparable to SARA’s general prohibitions, and
that extended consultations were not necessary. Recovery strategies under SARA are developed through consultation and cooperation with stakeholders affected by their implementation.
Protection of the critical habitats of migratory birds applies after a
recovery strategy or action plan that identifies the habitat necessary for the recovery or survival of the species has been finalized.
La majorité des commentaires faits dans le cadre de ce processus de consultation portaient sur la Paruline du Canada. Toutes les
personnes ayant fait des commentaires ont soutenu l’inscription
de l’espèce ou ne s’y sont pas opposées. Des commentaires ont
été fournis par les provinces, les organisations non gouvernementales, les groupes autochtones et l’industrie forestière. Certains
intervenants ont indiqué qu’il faudrait mener des consultations
plus approfondies afin de clarifier les répercussions potentielles
du rétablissement, en particulier de la gestion de l’habitat essentiel. Le ministre de l’Environnement a pris en compte ces points
et, puisqu’il est convaincu que la Loi de 1994 sur la convention
concernant les oiseaux migrateurs offre déjà à cette espèce des
protections sûres très comparables aux interdictions générales de
la LEP, il a estimé que des consultations approfondies n’étaient
pas nécessaires. Les programmes de rétablissement requis en vertu de la LEP sont élaborés à la suite de consultations et d’une
collaboration avec les intervenants touchés par leur mise en œuvre. La protection de l’habitat essentiel des oiseaux migrateurs
s’applique après qu’un programme de rétablissement ou qu’un
In addition to protection under the MBCA, the Canada Warbler, which is present in 21 of Canada’s national parks, is protected under the Canada National Parks Act. It is also protected
in British Columbia under the province’s 1982 Wildlife Act,
which prevents destruction of the nesting areas used by this species, and in several other protected sites that are in provincial
jurisdictions.
3630
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
plan d’action désignant l’habitat essentiel en vue du rétablissement ou de la survie de l’espèce a été élaboré.
Common Nighthawk
Engoulevent d’Amérique
In Canada, this species occurs in all of the provinces and territories, with the exception of Nunavut.
The Common Nighthawk, assessed as threatened, is being proposed for protection under SARA because this species has shown
both long- and short-term declines in population in Canada. A
49% decline was determined for areas surveyed over the last three
generations. A reduction of food sources has apparently contributed to the decline of this species. Reductions in habitat availability, caused by fire suppression, intensive agriculture, and declines
in the number of gravel rooftops in urban areas, may also be factors in some regions.
Au Canada, cette espèce est présente dans l’ensemble des provinces et des territoires, à l’exception du Nunavut.
On propose que l’Engoulevent d’Amérique, espèce évaluée
comme étant menacée, fasse l’objet d’une protection en vertu de
la LEP, car les populations de cette espèce sont en déclin à court
terme et à long terme au Canada. Un déclin de 49 % a été signalé
dans les zones ayant fait l’objet de relevés au cours des trois dernières générations. La réduction des sources de nourriture a apparemment contribué au déclin de l’Engoulevent d’Amérique. Il est
possible que la disponibilité réduite de l’habitat, causée par
l’extinction des incendies, l’agriculture intensive et la diminution
du nombre de toits couverts de gravier dans les milieux urbains,
soit aussi un facteur dans certaines régions.
Consultations
Consultations
There were no comments in the consultative process specific to
the Common Nighthawk, but it was generally accepted as an
addition to the list.
Aucun commentaire n’a été fait sur l’Engoulevent d’Amérique
au cours du processus de consultation, mais, en règle générale, on
approuvait son ajout à la Liste.
Olive-sided Flycatcher
Moucherolle à côtés olive
The Olive-sided Flycatcher, assessed as threatened, breeds in
scattered locations throughout most of forested Canada. It is most
common in southern Yukon and the coastal forests of British
Columbia.
Le Moucherolle à côtés olive, espèce évaluée comme étant
menacée, se reproduit de manière éparse dans presque toutes
les régions boisées du Canada. L’espèce est surtout présente
dans le sud du Yukon et dans les forêts côtières de la
Colombie-Britannique.
En plus d’être protégés en vertu de la Loi de 1994 sur la
convention concernant les oiseaux migrateurs, les Moucherolles à
côtés olive qui nichent dans les parcs nationaux voient leur habitat protégé en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada.
Les Moucherolles à côtés olive qui nichent dans les parcs provinciaux pourraient également profiter d’une protection supplémentaire de leur habitat.
Les causes du déclin des populations de Moucherolles à côtés
olive sont obscures, mais ce déclin est vraisemblablement lié à la
perte et à l’altération de l’habitat. Les Moucherolles à côtés olive
ont généralement besoin d’un couvert forestier peu dense, ce qui
donne à penser que des activités d’aménagement forestier comme
la récolte de bois pourraient leur être bénéfiques. En effet,
l’abondance des Moucherolles à côtés olive est souvent plus élevée dans les jeunes peuplements suivant un incendie de forêt ou
dans une récolte de bois à des fins commerciales.
Le déclin continu des populations de Moucherolles à côtés olive, malgré l’augmentation apparente du nombre d’habitats potentiels convenables dans les aires de reproduction, laisse perplexe.
De récentes études suggèrent que les peuplements ayant fait
l’objet de coupes sont moins propices à la reproduction des Moucherolles à côtés olive que les peuplements poussant après un
incendie. En raison de la répartition peu dense des populations, il
est difficile de déterminer l’effet de l’aménagement forestier sur
les populations de Moucherolles à côtés olive au Canada.
In addition to protection under the MBCA, Olive-sided Flycatchers that breed in national parks receive some protection of
their habitat under the Canada National Parks Act. Additional
habitat protection may also apply for Olive-sided Flycatchers that
breed in provincial parks.
The causes of the declines in Olive-sided Flycatcher populations are unclear but they are most likely related to habitat loss
and alteration. Olive-sided Flycatchers are generally associated
with sparse canopy cover, suggesting that they may respond positively to forest management such as timber harvest. Indeed, the
abundance of Olive-sided Flycatchers is often higher in young
stands following wildfire or commercial timber harvest.
The continued declines in populations of Olive-sided Flycatchers, despite apparent increases in the amount of suitable potential
habitat on the breeding grounds, are therefore puzzling. Recent
studies suggest that harvested stands are less suitable for reproduction than stands that have regenerated following a fire. Determining the role played by forest management in Olive-sided
Flycatcher populations in Canada is hampered by the sparse distribution of their populations.
Consultations
Consultations
A significant number of the comments made in this consultative process were related to the Olive-sided Flycatcher. These
came from affected provinces, non-governmental organizations,
Aboriginal groups, and forest industry and largely supported or
did not specifically oppose the listing. There was a desire among
some groups to hold further consultations with affected Aboriginal and industry stakeholders. As with the Canada Warbler, the
Un nombre important de commentaires faits dans le cadre de ce
processus de consultation se rapportaient au Moucherolle à côtés
olive. Ces commentaires provenaient des provinces touchées,
d’organisations non gouvernementales, de groupes autochtones et
de l’industrie forestière, qui appuyaient pour la plupart l’inscription de l’espèce sur la Liste ou du moins ne s’y opposaient pas
expressément. Certains groupes ont exprimé le désir que d’autres
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3631
Minister of the Environment is satisfied that extended consultations were not necessary. The Migratory Birds Convention Act,
1994 already provides this species with strong protections closely
comparable to SARA’s general prohibitions. There was a recommendation to refer the species back to COSEWIC to reconsider
the data used to determine population trends. The Minister is
satisfied, however, with COSEWIC’s data analysis which is
statistically significant over three generations and national in
scope.
consultations soient menées auprès des intervenants autochtones
et de l’industrie touchés. Comme pour la Paruline du Canada, le
ministre de l’Environnement est convaincu que des consultations
approfondies n’étaient pas nécessaires. La Loi de 1994 sur la
convention concernant les oiseaux migrateurs offre déjà à cette
espèce des protections sûres très comparables aux interdictions
générales de la LEP. Certains intervenants ont aussi recommandé
que l’évaluation de cette espèce soit réacheminée au COSEPAC
afin qu’il examine de nouveau les données utilisées pour déterminer les tendances de la population. Le ministre est cependant satisfait de l’analyse de données du COSEPAC, qui est statistiquement significative sur trois générations et qui a une portée
nationale.
Ferruginous Hawk
Buse rouilleuse
This large hawk, assessed as threatened, is found primarily on
natural grasslands in southern Alberta, Saskatchewan and Manitoba and is a specialist predator of Richardson’s Ground
Squirrels.
It is being proposed for listing under Schedule 1 because this
species has suffered a 64% decline in population from 1992 to
2005; since Alberta comprises the majority of its Canadian range,
this implies a decline of at least 30% across the Prairies over that
time period. The loss, degradation and fragmentation of its native
grassland habitat are the most serious threats to the population.
Cette buse de grande taille, évaluée comme étant menacée, se
trouve principalement dans les prairies naturelles du sud de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba. Elle est un prédateur
spécialiste du spermophile de Richardson.
On propose d’inscrire la Buse rouilleuse à l’annexe 1, car elle a
subi un déclin de population de 64 %, de 1992 à 2005. Puisque la
majeure partie de son aire de répartition canadienne est située en
Alberta, ce chiffre représente un déclin d’au moins 30 % dans les
Prairies au cours de cette période. La perte, la dégradation et la
fragmentation de son habitat de prairies indigènes constituent les
menaces les plus graves pesant sur la population.
Consultations
The listing of this species is generally supported favourably.
Consultations
L’inscription de cette espèce sur la Liste est généralement
appuyée de façon favorable.
Red Knot roselaari type
Bécasseau maubèche du type roselaari
The Red Knot roselaari type, assessed as threatened, migrates
through British Columbia and breeds in Alaska. It includes the
subspecies roselaari as well as two other populations that winter
in Florida and northern Brazil and that seem to share characteristics of roselaari.
Le Bécasseau maubèche du type roselaari, espèce évaluée
comme étant menacée, passe par la Colombie-Britannique au
cours de sa migration et se reproduit en Alaska. Cette espèce
comprend la sous-espèce roselaari ainsi que deux autres populations qui hivernent en Floride et dans le nord du Brésil et qui
semblent posséder des caractéristiques de roselaari.
On propose d’inscrire cette espèce à l’annexe 1 de la LEP, car
elle a subi un déclin global de 47 % au cours des trois dernières
générations. Parmi les menaces permanentes qui guettent l’espèce, on compte la perte et la dégradation de l’habitat dans les
aires d’hivernage et, dans le cas des groupes de la Floride, du sudest des États-Unis et au Maranhão (Brésil), une pénurie d’œufs de
limules, aliment essentiel pour l’oiseau durant sa migration vers
le nord.
This species is proposed to be listed under Schedule 1 of
SARA because this group has declined by 47% over the last three
generations. Ongoing threats include habitat loss and degradation
on wintering sites and, for the Florida/South East United States,
and Maranhão, Brazil, groups, depleted levels of horseshoe crab
eggs, a critical food source needed during northward migration.
Consultations
Consultations
In initial consultations, no stakeholders commented specifically
on the Red Knot roselaari and support for listing the species was
indicated generally.
Au cours des premières consultations, aucun intervenant n’a
fait de commentaire portant précisément sur le Bécasseau maubèche du type roselaari et l’inscription de l’espèce sur la Liste a été
appuyée de façon générale.
Great Blue Heron fannini subspecies
Grand Héron de la sous-espèce fannini
In Canada, the Great Blue Heron fannini subspecies, assessed
as special concern, is distributed along the coast of British
Columbia with a relatively small population that is concentrated
at a few breeding colonies in southern British Columbia. There is
evidence of declines in productivity and it is unclear whether the
population is stable or declining. Threats from eagle predation,
habitat loss and human disturbance are ongoing, particularly in
the southern part of the range where concentrations of birds are
highest.
Au Canada, la sous-espèce fannini du Grand Héron, évaluée
comme étant préoccupante, est répartie le long de la côte de la
Colombie-Britannique. Sa population est relativement petite et se
concentre dans quelques colonies de reproduction dans le sud de
la Colombie-Britannique. Il y a des indications d’un déclin de la
productivité, mais on ne sait pas si la population est stable ou en
déclin. La prédation par les aigles, la perte d’habitat et les perturbations anthropiques constituent des menaces permanentes pour
l’espèce, particulièrement dans la partie sud de l’aire de répartition où les concentrations d’oiseaux sont les plus élevées.
3632
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Consultations
Consultations
During initial consultations, no stakeholders specifically commented on the Great Blue Heron, and supported its listing as special concern generally.
Au cours des premières consultations, aucun intervenant n’a
fait de commentaire portant précisément sur le Grand Héron et
l’inscription de l’espèce sur la Liste en tant qu’espèce préoccupante a été appuyée de façon générale.
Benefits — Bird species
Avantages — Espèces d’oiseaux
Birds represent an important recreational value. According to
the Nature Survey (1996), nearly one in five Canadians (18.6%)
participated in wildlife viewing in Canada.
Les oiseaux ont une valeur récréative importante. D’après
l’Enquête sur l’importance de la nature de 1996, près d’un Canadien sur cinq (18,6 %) participait à une activité d’observation de
la faune au Canada.
La Paruline du Canada, l’Engoulevent d’Amérique et le Grand
Héron possèdent une valeur récréative. En effet, l’observation des
oiseaux est une activité populaire chez les Canadiens9. La protection ou le rétablissement de ces espèces devrait représenter un
avantage économique peu ou moyennement important pour les
Canadiens qui participent à des activités récréatives telles que
l’observation des oiseaux et la conservation.
Par exemple, une analyse des études sur la volonté de payer
menées aux États-Unis10 indique que la valeur moyenne des espèces en péril (en dollars de 2006), par ménage, varie de 16 $ pour
un pic, à 56 $ pour la Grue blanche, une espèce d’oiseau pour
laquelle le public présente un intérêt semblable. En supposant que
les Canadiens accordent aux espèces une valeur pécuniaire semblable, on en déduit que la protection de ces oiseaux en vertu de
la LEP apportera vraisemblablement des avantages économiques
aux régions dans lesquelles ils sont présents.
The Canada Warbler, the Common Nighthawk and the Blue
Heron represent recreational value. Bird watching is a popular
activity with Canadians.9 The protection and/or recovery of these
species is expected to have a small to moderate economic benefit
to Canadians through their role in engaging in recreational activities, such as bird watching and participation in conservation
activities.
For example, an analysis of WTP studies conducted in the
United States10 indicates that an average value of species at risk
($2006), per household, ranges from $16 for a woodpecker to
$56 for a whooping crane — a bird species similar in appeal to
the public. Under the assumption that Canadians share a similar
value, it is deduced that the protection of these species under
SARA will likely result in economic benefits to the regions where
those species exist.
Costs — Bird species
Coûts — Espèces d’oiseaux
The cost attributed to the listing on Schedule 1 under SARA is
expected to be low due to the fact that these birds are already
protected under the MBCA. Listing under SARA will provide for
recovery measures to be undertaken. This includes engaging the
government of any other country in which the species is found on
the development of a recovery strategy.
The Pacific Blue Heron has high public appeal as a symbol of
wetland conservation and environmental quality. The addition of
the Great Blue Heron (fannini subspecies) as special concern
under SARA would have minimal impacts, as species listed as
special concern are not subject to the general prohibitions under
Le coût associé à l’inscription de ces oiseaux à l’annexe 1 de la
LEP devrait être faible étant donné qu’ils sont déjà protégés en
vertu de la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux
migrateurs. L’inscription sur la Liste de la LEP permettra l’adoption de mesures de rétablissement, y compris l’élaboration d’un
programme de rétablissement de concert avec le gouvernement de
tout autre pays dans lequel l’espèce est présente.
L’élaboration des programmes de rétablissement et des plans
d’action ainsi que le renforcement des activités d’application de la
loi et des mesures de conformité peuvent entraîner des coûts
supplémentaires.
Dans le cas de la Paruline du Canada, même si l’occurrence de
cette espèce est répandue, son inscription en tant qu’espèce menacée en vertu de la LEP aurait une incidence négligeable sur les
parties concernées étant donné que des protections existent déjà
dans la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux
migrateurs.
Bien que la Buse rouilleuse ne soit pas protégée par la Loi de
1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs, les
coûts supplémentaires liés à l’application des interdictions découlant de l’inscription de l’espèce à l’annexe 1 devraient être minimes. Les coûts liés à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un
programme de rétablissement et d’un plan d’action ne sont pas
connus pour le moment.
Le public manifeste un grand intérêt pour le Grand Héron du
Pacifique, car il est un symbole de la conservation et de la qualité
de l’environnement des terres humides. L’inscription du Grand
Héron (sous-espèce fannini) en tant qu’espèce préoccupante en
vertu de la LEP aurait des conséquences minimes étant donné que
———
———
Additional costs may arise from the development of the recovery strategies and action plans, enhanced enforcement activities
and compliance actions.
In the case of the Canada Warbler, even though there is a widespread occurrence of this species, its listing as a threatened species under SARA would have a negligible impact on affected
parties, since MBCA protections already exist.
Although not protected under the MBCA, additional costs relating to the prohibitions from the proposed addition of the Ferruginous Hawk to Schedule 1 are expected to be minimal. Costs
related to the development and implementation of a recovery
strategy and action plan are not known at this time.
9
10
The Importance of Nature to Canadians: The Economic Significance of Naturerelated Activities, www.ec.gc.ca/nature/pdf/nature_e.pdf
Leslie Richardson, John Loomies, “The total economic value of threatened,
endangered and rare species: An updated meta-analysis”. Ecological Economics,
Vol. 68, No. 5, March 15, 2009, pp. 1535–1548.
9
10
L’importance de la nature pour les Canadiens : Les avantages économiques des
activités reliées à la nature, www.ec.gc.ca/nature/pdf/nature_f.pdf
L. Richardson et J. Loomies. 15 mars 2009. « The total economic value of
threatened, endangered and rare species: An updated meta-analysis ». Ecological Economics, vol. 68, no 5, p. 1535-1548.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3633
sections 32 and 33 of SARA. There may be minor impacts on
potential urban development planning and expansion in British
Columbia depending on the specifics of the management plan to
be developed.
les interdictions générales énoncées aux articles 32 et 33 de la
LEP ne s’appliquent pas aux espèces préoccupantes. Il pourrait y
avoir des incidences mineures sur la planification du développement urbain et l’urbanisation potentielle en ColombieBritannique, selon les détails du plan de gestion qui sera élaboré.
Reptile species
Espèces de reptiles
The Wood Turtle is the only reptile species proposed for listing
under Schedule 1 of SARA.
La tortue des bois est le seul reptile que l’on propose d’inscrire
à l’annexe 1 de la LEP.
Wood Turtle
Tortue des bois
In Canada, the Wood Turtle, assessed as threatened, occurs in
Nova Scotia, New Brunswick, southern and eastern Quebec and
south-central Ontario with populations in Ontario ranging north
and west to the west Algoma District in rivers draining into the
east end of Lake Superior. The species’ distribution is discontinuous throughout most of its Canadian range. Approximately 30%
of the Wood Turtle’s global distribution is in Canada. It is already
on at-risk lists for the provinces where it lives.
Au Canada, la tortue des bois, une espèce évaluée comme étant
menacée, est présente en Nouvelle-Écosse, au NouveauBrunswick, dans le sud et l’est du Québec et du centre-sud de
l’Ontario vers le nord et l’ouest jusque dans l’ouest du district
d’Algoma, où elle occupe des bassins hydrographiques dont les
eaux se jettent sur la côte est du lac Supérieur. La répartition de
l’espèce est discontinue dans la majorité de son aire de répartition
canadienne. Environ 30 % de l’aire de répartition mondiale de la
tortue des bois se trouve au Canada. La tortue des bois est déjà
inscrite sur les listes des espèces en péril dans les provinces où
elle vit.
L’espèce connaît un déclin dans presque toute son aire de répartition, et se retrouve en petites populations de plus en plus
isolées. Elle est plus terrestre que les autres tortues d’eau douce,
ce qui en fait une espèce extrêmement vulnérable à la collecte
pour le commerce des animaux de compagnie. Elle a un long
cycle biologique caractéristique des tortues, de sorte que presque
toute augmentation chronique du taux de mortalité adulte et juvénile se traduit par une diminution de l’abondance. La hausse du
taux de mortalité découle d’une exposition accrue à la circulation
routière, à la machinerie agricole et aux véhicules hors route, à la
collecte comme animaux de compagnie et à celle pour le commerce d’animaux de compagnie, et peut-être pour la fabrication
d’aliments et de médicaments exotiques. Le degré de menace
accru est associé à l’accès nouveau ou croissant par les humains
aux endroits où vit l’espèce. Une fois que la tortue des bois sera
inscrite à l’annexe 1 de la LEP, elle profitera des interdictions
automatiques énoncées aux articles 32 et 33 de la Loi.
This species is declining across much of its range, and occurs
in small, increasingly discontinuous populations. It is more terrestrial than other freshwater turtles, which makes it extremely vulnerable to collection for the pet trade. It has a long-lived life history typical of turtles, so that almost any chronic increase in adult
and juvenile mortality leads to a decrease in abundance. Such
increased mortality is occurring from increased exposure to road
traffic, agricultural machinery and off-road vehicles, collection
for pets, commercial collection for the pet trade, and, perhaps, for
exotic food/medicines. Increased level of threat is associated with
new or increased access to the species’ range by people. Once
added to Schedule 1 of SARA, it will benefit from automatic prohibitions under section 32 and 33 of SARA.
Consultations
Consultations
Comments from impacted stakeholders during consultations
specific to the Wood Turtle support its listing.
Les intervenants touchés ayant fait des commentaires au cours
des consultations sur la tortue des bois appuient l’inscription de
l’espèce sur la Liste.
Benefits — Reptile species
Avantages — Espèces de reptiles
Based on a number of economic valuation studies of reptiles
and amphibians, individuals placed a value of between $5 annually per person ($2007) and $18 annually per person ($2007) on
the preservation of species in these taxonomic groups.11 From
these studies, it is deduced that in the Canadian context there
exists an annual monetary value reflecting a willingness to pay an
annual monetary value for the reptiles and amphibian species
being proposed for addition on Schedule 1 of SARA.
Selon un certain nombre d’études menées sur la valeur économique des reptiles et des amphibiens, on a accordé une valeur de
5 $ par an par personne (en dollars de 2007) à 18 $ par an par
personne (en dollars de 2007) à la préservation des espèces faisant partie de ces groupes taxinomiques11. À partir de ces études,
on a déduit que, dans le contexte canadien, ces espèces possèdent
une valeur pécuniaire reflétant une volonté de payer une somme
annuelle pour la protection des espèces de reptiles et d’amphibiens que l’on propose d’inscrire à l’annexe 1 de la LEP.
La tortue des bois est endémique à l’Amérique du Nord (30 %
de son aire de répartition se trouve au Canada) et représente une
valeur culturelle importante. Au Canada, la tortue des bois est
présente en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, au Québec
et en Ontario.
The Wood Turtle is an endemic species to North America (30%
occur in Canada) and it represents a significant cultural value. In
Canada, the Wood Turtle occurs in Nova Scotia, New Brunswick,
Quebec and Ontario.
———
———
11
11
Martin-Lopez, Berta, Carlos Monte and Javier Benayas. October 2007. Economic Valuation of Biodiversity Conservation: the Meaning of Numbers. Conservation Biology, In-press.
B. Martin-Lopez, C. Monte et J. Benayas. Octobre 2007. Economic Valuation of
Biodiversity Conservation: the Meaning of Numbers. Conservation Biology.
Sous presse.
3634
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Listing the species under SARA will provide immediate benefits arising from the basic protection provisions and from the
measures contained in the recovery strategy.
L’inscription de ce reptile en vertu de la LEP procurera un
avantage immédiat découlant des dispositions de protection de
base et des mesures faisant partie du programme de
rétablissement.
Costs — Reptile species
Coûts — Espèces de reptiles
Costs associated with the addition of species in this category
are expected to be low. Adding the Wood Turtle to Schedule 1 as
threatened will entail costs associated with automatic prohibitions
under sections 32 and 33 of SARA, such as enforcement. Since
the Wood Turtle is an attractive species for pet collectors, it
would require enhanced enforcement activities. The cost of enforcement to Environment Canada officers would be approximately $16,500 annually. Enforcement activities may include the
inspection of critical habitat within Environment Canada’s jurisdiction, response for requests for investigation, and the inspection
of commercial activities (with or without permit).
Les coûts associés à l’inscription d’espèces dans cette catégorie
devraient être minimes. L’inscription de la tortue des bois à
l’annexe 1 en tant qu’espèce menacée entraînera des coûts associés aux interdictions automatiques décrites dans les articles 32 et
33 de la LEP, notamment l’application de la loi. Étant donné que
la tortue des bois intéresse les fournisseurs d’animaux de compagnie, un renforcement des activités d’application de la loi serait
nécessaire. Les coûts supplémentaires liés à l’application de la loi
par les agents d’Environnement Canada seraient d’environ
16 500 $ par an. Les activités d’application de la loi peuvent inclure l’inspection de l’habitat essentiel qui relève d’Environnement Canada, les réponses aux demandes d’enquête et l’inspection d’activités commerciales (avec ou sans permis).
De plus, d’autres coûts découleront de l’élaboration et de la
mise en œuvre d’un programme de rétablissement et de plans
d’action.
Comme ces programmes seront élaborés uniquement lorsque
l’espèce sera inscrite, il est difficile d’estimer le coût de l’inscription à ce moment-ci. Le coût du programme de rétablissement ou
des plans d’action variera selon les mesures à prendre. Un plan
d’action type propose l’adoption de mesures, notamment des
campagnes de sensibilisation et des activités de diffusion, de recherche sur la biologie et la répartition, de protection et de reproduction des espèces (par exemple l’élevage en captivité).
Dans le cas de la tortue des bois, les plans d’action peuvent
comprendre des mesures d’atténuation des menaces provenant de
la circulation routière telles que la construction de passages et
l’installation d’une signalisation aux endroits pertinents (sur le
territoire domanial d’une province et sur les terres sous l’autorité
du ministre de l’Environnement). L’information sur les coûts ne
sera pas disponible jusqu’à ce qu’un programme de rétablissement et un plan d’action soient mis en place.
Moreover, further costs will arise from the development and
implementation of a recovery strategy and action plans.
Since these strategies will be developed only once the species
is listed, it is hard to estimate the cost of listing at this time. The
cost of the recovery strategy/action plans will vary depending on
the measures identified in them. Typical elements of an action
plan include activities such as education campaigns, outreach,
research on biology and distribution, species protection and reproduction (e.g. captive breeding).
In the case of the Wood Turtle, action plans may include measures to mitigate threats arising from traffic, such as construction
of appropriate crossing areas and signage, where appropriate (on
federal land in a province and lands under authority of the Minister of the Environment). The cost information is not available
until the recovery strategy and an action plan is put in place.
Amphibian species
Espèces d’amphibiens
The Western Chorus Frog (the Great Lakes / St. Lawrence –
Canadian Shield populations) is the only amphibian proposed for
addition to Schedule 1 of SARA.
La rainette faux-grillon de l’Ouest (population des Grands
Lacs / Saint-Laurent et du Bouclier canadien) est le seul amphibien que l’on propose d’inscrire à l’annexe 1 de la LEP.
Western Chorus Frog (the Great Lakes / St. Lawrence – Canadian
Shield populations)
Rainette faux-grillon de l’Ouest (population des Grands Lacs /
Saint-Laurent et du Bouclier canadien)
In Canada, this population of Western Chorus Frog, assessed as
threatened, is found only in southern Ontario and south-west
Quebec. Most occurrences are located on private and municipal
lands in urban and agriculture areas. As these are not federal
lands, SARA general prohibitions do not apply when listed; critical habitat has yet to be defined.
Au Canada, cette population de la rainette faux-grillon de
l’Ouest est uniquement présente dans le sud de l’Ontario et dans
le sud-ouest du Québec. On trouve le plus souvent cet amphibien
sur les terres privées et municipales, en milieu urbain et agricole.
Puisqu’il ne s’agit pas du territoire domanial, les interdictions
générales de la LEP ne s’appliqueront pas après l’inscription,
l’habitat essentiel n’étant pas encore désigné.
On propose d’inscrire la rainette faux-grillon de l’Ouest à
l’annexe 1 de la LEP en tant qu’espèce menacée, en raison des
pertes continues de l’habitat et de sites de reproduction de cette
espèce. Ces pertes sont attribuables à l’étalement des zones suburbaines et à la modification des pratiques agricoles, qui ont entraîné la perte de populations et l’isolement des parcelles restantes
d’habitat. Des recherches ont révélé qu’au cours d’une période de
10 ans, les populations au Québec ont connu un déclin de 37 %, et
on s’attend à ce qu’un tel déclin se poursuive. Même si la présence de l’espèce demeure évidente à certains endroits, des relevés des populations en Ontario indiquent une importante diminution de l’abondance de plus de 30 % au cours de la dernière
It is proposed for listing as threatened on Schedule 1 of SARA
because of ongoing losses of habitat and breeding sites due to
suburban expansion and alteration in farming practices, which
have resulted in losses of populations and isolation of remaining
habitat patches. Populations in Quebec are documented to have
declined at a rate of 37% over 10 years and are expected to continue to decline. Despite there being some areas where chorus
frogs remain evident, surveys of populations in Ontario indicate a
significant decline in abundance of 30% over the past decade. If
listed, it will benefit from automatic prohibitions under sections 32 and 33 of SARA.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3635
décennie. Si la rainette faux-grillon de l’Ouest est inscrite sur la
Liste, elle profitera des interdictions automatiques énoncées aux
articles 32 et 33 de la LEP.
Consultations
Consultations
Consultations are mostly favourable for listing. Two individuals proposed this species be referred back to COSEWIC. Some
concern was expressed concerning the precision of the boundary
between this and the not-at-risk Carolinian population.
COSEWIC responded to subsequent questions from Environment
Canada, delineating the boundary between the two populations to
the Department’s satisfaction. In light of this demarcation,
COSEWIC also re-examined the associated trends and found that
the re-analyses supports the previous assessment of Threatened.
La majorité des intervenants consultés sont favorables à l’inscription de l’espèce sur la Liste. Deux personnes ont proposé que
le cas de cette espèce soit renvoyé au COSEPAC. Certains ont
exprimé des inquiétudes quant à la précision de la démarcation
entre cette population et la population carolinienne qui, elle, n’est
pas en péril. Le COSEPAC a répondu aux questions d’Environnement Canada qui ont suivi, en définissant la démarcation entre les
deux populations de façon satisfaisante pour le Ministère. À la
lumière de cette démarcation, le COSEPAC a examiné de nouveau les tendances connexes et a constaté que la nouvelle analyse
soutenait la précédente évaluation de la rainette faux-grillon de
l’Ouest en tant qu’espèce menacée.
Benefits — Amphibian species
Avantages — Espèces d’amphibiens
Based on a number of economic valuation studies of reptiles
and amphibians, individuals placed a value of between $5 annually per person ($2007) and $18 annually per person ($2007) on
the preservation of species in these taxonomic groups.12 From
these studies, it is deduced that in the Canadian context there
exists an annual monetary value reflecting a willingness to pay an
annual monetary value for amphibian species being proposed for
addition on Schedule 1 of SARA.
Selon un certain nombre d’études sur la valeur économique des
reptiles et des amphibiens, on a attribué une valeur de 5 $ par an
par personne (en dollars de 2007) à 18 $ par an par personne (en
dollars de 2007) à la préservation des espèces faisant partie de ces
groupes taxinomiques12. À partir de ces études, on a déduit que,
dans le contexte canadien, ces espèces possèdent une valeur pécuniaire reflétant une volonté de payer une somme annuelle pour
les espèces de reptiles et d’amphibiens que l’on propose d’inscrire
à l’annexe 1 de la LEP.
L’inscription de la rainette faux-grillon de l’Ouest en vertu de
la LEP procurera des avantages immédiats découlant des dispositions de protection de base et des mesures faisant partie du programme de rétablissement ou du plan d’action.
La rainette faux-grillon de l’Ouest (population des Grands Lacs /
Saint-Laurent et du Bouclier canadien) est une espèce phare qui
aide à la prise de conscience de l’importance des environnements
sains. Elle représente un emblème public de la protection des
espèces en péril et de leur habitat, particulièrement au Québec où
elle a connu un déclin important. On pense qu’une telle espèce
emblématique posséderait une grande valeur d’usage passif aux
yeux des Canadiens.
Listing the species under SARA will provide immediate benefits arising from the basic protection provisions and subsequently
from the measures contained in the recovery strategy/action plan.
The Western Chorus Frog (Great Lakes / St. Lawrence – Canadian Shield population) is a flagship species that promotes
awareness of healthy environments. It is a public symbol for protection of species at risk and their habitat, particularly in Quebec
where it has undergone significant declines. It is believed that
such a symbolic species would represent a high passive value for
Canadians.
Costs — Amphibian species
Coûts — Espèces d’amphibiens
Costs associated with the addition of species in this category
are expected to be low.
Adding the Western Chorus Frog to Schedule 1 as threatened
will entail costs associated with automatic prohibitions under
sections 32 and 33 of SARA, such as enforcement. Since the
Western Chorus Frog is an attractive species for pet collectors, it
would require enhanced enforcement activities. The enforcement
cost to Environment Canada officers would be approximately
$1,900. Enforcement activities may include the inspection of
critical habitat within Environment Canada’s jurisdiction, response for requests for investigation, and the inspection of commercial activities (with or without permit).
Les coûts associés à l’inscription d’espèce dans cette catégorie
devraient être minimes.
L’inscription de la rainette faux-grillon de l’Ouest à l’annexe 1
en tant qu’espèce menacée entraînera des coûts associés aux interdictions automatiques décrites dans les articles 32 et 33 de la
LEP, notamment l’application de la loi. Étant donné que la rainette faux-grillon de l’Ouest intéresse les fournisseurs d’animaux
de compagnie, un renforcement des activités d’application de la
loi serait nécessaire. Les coûts supplémentaires liés à l’application
de la loi par les agents d’Environnement Canada seraient d’environ 1 900 $. Les activités d’application de la loi peuvent inclure
l’inspection d’un habitat essentiel qui relève d’Environnement
Canada, les réponses aux demandes d’enquête et l’inspection
d’activités commerciales (avec ou sans permis).
De plus, d’autres coûts découleraient de l’élaboration et de la
mise en œuvre d’un programme de rétablissement et de plans
d’action. Comme ces programmes seront élaborés uniquement
lorsque l’espèce sera inscrite, il est difficile d’estimer le coût de
l’inscription à ce moment-ci. Le coût du programme de rétablissement ou des plans d’action varierait selon les mesures à prendre. Un plan d’action type propose l’adoption de mesures,
Moreover, further costs would arise from the development and
implementation of a recovery strategy and action plans. Since
these strategies will be developed only once those species are
listed, it is hard to estimate the cost of listing at this time. The
cost of a recovery strategy/action plan would vary depending on
the measures identified. Typical elements of an action plan include activities such as education campaigns, outreach, research
———
12
Ibid.
———
12
Ibid.
3636
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
on biology and distribution, species protection and reproduction
(e.g. captive breeding).
notamment des campagnes de sensibilisation et des activités de
diffusion, de recherche sur la biologie et la répartition, de protection et de reproduction des espèces (par exemple l’élevage en
captivité).
Arthropod species
Espèces d’arthropodes
Three arthropods species are proposed for addition to Schedule 1. The Dusky Dune Moth and the dragonfly Rapids Clubtail
are proposed for addition as endangered, and the Pale Yellow
Dune Moth is proposed for addition as special concern.
On propose l’inscription de trois espèces d’arthropodes à l’annexe 1, soit l’inscription de la noctuelle sombre des dunes et du
gomphe des rapides comme espèces en voie de disparition, et
l’inscription de la noctuelle jaune pâle des dunes comme espèce
préoccupante.
Dusky Dune Moth
Noctuelle sombre des dunes
The Dusky Dune Moth, assessed as endangered, has a range
that extends from southern Manitoba, Saskatchewan and Alberta
to western Texas and southern New Mexico. Since 1922, the species has been found at 12 localities in Canada, in Alberta, Saskatchewan and Manitoba. Except for the population in Brandon,
Manitoba, all known populations are found in the Palliser Triangle, the driest region in the Canadian prairies.
La noctuelle sombre des dunes, espèce évaluée comme étant en
voie de disparition, se trouve depuis le sud du Manitoba, de la
Saskatchewan et de l’Alberta jusque dans l’ouest du Texas et le
sud du Nouveau-Mexique. Depuis 1922, l’espèce a été observée
dans 12 localités au Canada, dans les provinces d’Alberta, de la
Saskatchewan et du Manitoba. À l’exception de la population de
Brandon, au Manitoba, toutes les populations connues se trouvent
dans le triangle de Palliser, qui est la région la plus sèche des
Prairies canadiennes.
L’espèce est limitée aux zones sableuses, découvertes et actives, qui sont à la fois fragmentées et en déclin. Bien que l’espèce
soit commune dans les sites où elle se trouve, ces derniers sont
peu nombreux par rapport à tous les sites qui pourraient lui
convenir, et l’espèce est disparue de ses emplacements historiques. La dispersion entre les systèmes de dunes est considérée
très peu probable. Depuis les années 1940, la superficie de
l’habitat convenable a connu un déclin, soit de 10 à 20 % par
décennie.
The species is restricted to open, active sand areas that are both
fragmented and declining. Although it may be common where
found, it occurs in a small proportion of the total seemingly suitable sites and has been lost from historical localities. Dispersal
between dune systems is considered to be extremely unlikely.
Since the 1940s, the area of suitable habitat has declined by an
estimated 10–20% per decade.
Consultations
Consultations
In consultations, general support was given for the listing of
this species.
Tous les intervenants consultés ont appuyé l’inscription de
cette espèce.
Rapids Clubtail
Gomphe des rapides
The Rapids Clubtail, assessed as endangered, is a dragonfly
that is found in Ontario, where it was historically known from
four sites in southern and eastern Ontario: the Thames, Humber,
Credit and Mississippi rivers. In 2005, the species was observed
only at the Humber River and Mississippi River sites. The Canadian population is estimated at a minimum of 318 individuals,
including 106 adults.
Habitat degradation is the most significant threat to the Rapids
Clubtail dragonfly. In Canada, three of the four sites are in the
heavily developed part of southern Ontario, where continued urbanization threatens water quality in riparian habitats and natural
terrestrial vegetation is declining. Loss of riparian forest could
threaten adult Rapids Clubtails by exposing them to increased
predation by birds and other dragonfly species. Females, which
spend most of their lifespan in forest cover adjacent to the river,
may be particularly vulnerable.
Le gomphe des rapides, espèce évaluée comme étant en voie
de disparition, est une libellule que l’on trouve en Ontario où, par
le passé, on la trouvait dans quatre sites du sud et de l’est
de l’Ontario, soit dans les rivières Thames, Humber, Credit et
Mississippi. En 2005, l’espèce n’a été observée que dans les sites
des rivières Humber et Mississippi. La population canadienne
serait de l’ordre d’au moins 318 individus, dont 106 adultes.
La menace la plus importante qui pèse sur le gomphe des rapides est la dégradation de son habitat. Au Canada, trois des quatre
sites se trouvent dans une partie du sud de l’Ontario où l’urbanisation constante menace la qualité de l’eau des habitats riverains et où la végétation terrestre naturelle se raréfie. La destruction des forêts riveraines pourrait constituer une menace pour le
gomphe des rapides adulte, car elle l’exposerait davantage à la
prédation par les oiseaux et par les autres espèces de libellules.
Les femelles, qui passent la plus grande partie de leur vie dans la
forêt riveraine, seraient particulièrement vulnérables.
La retenue des eaux courantes au moyen de barrages constitue
une menace potentielle dans tous les sites canadiens connus. En
fait, les quatre rivières canadiennes où l’espèce a été observée
comptent de nombreux barrages et autres ouvrages de régulation
des eaux. Elles font aussi l’objet de mesures actives de lutte
contre les inondations.
La qualité de l’eau s’est détériorée dans la plupart des cours
d’eau du sud de l’Ontario. Les concentrations élevées de chlorure,
de phosphore et de nitrate et la présence possible de pesticides
pourraient constituer des menaces pour les larves du gomphe des
rapides.
Impoundment of running waters by dams is a potential threat in
all known Canadian sites. In fact, all four rivers where the species
has been recorded have numerous dams and other water control
structures, and these rivers are actively regulated for flood
control.
Water quality in most southern Ontario streams has been degraded. High levels of chlorine, phosphorus and nitrates and possibly pesticides may threaten Rapids Clubtail nymphs.
Le 5 décembre 2009
Finally, the introduction of exotic species is also a potential
threat in these four rivers. The impacts of exotic species, if any,
on the Rapids Clubtail are unknown, but the impacts could include predation, competition, increased turbidity and changes in
the stream community structure.
Gazette du Canada Partie I
3637
In Ontario, the species is not protected under any provincial
statute. However, part of its habitat benefits from some degree of
protection, since river habitat is protected by the fish habitat provisions of the federal Fisheries Act.
Enfin, l’introduction d’espèces exotiques représente également
une menace potentielle dans ces quatre rivières. Les répercussions
éventuelles de l’introduction de toutes ces espèces sur le gomphe
des rapides sont inconnues, mais pourraient comprendre la prédation, la compétition, une augmentation de la turbidité et une
modification de la structure de la communauté des cours d’eau.
Les collisions avec des automobiles sont une des causes de
mortalité des libellules adultes dans les localités où une route
traverse l’habitat riverain. Toutefois, les répercussions potentielles de la mortalité liée aux véhicules n’ont pas encore été
déterminées.
En Ontario, l’espèce n’est protégée par aucune loi provinciale.
Cependant, une partie de son habitat jouit d’une certaine protection, étant donné que l’habitat riverain est protégé par les dispositions de la Loi sur les pêches concernant l’habitat des poissons.
Consultations
Consultations
The comments received during consultation were favourable to
listing. One group suggested that the present impacts would be
low given the small area affected, and would only be significant if
a water development was proposed in the future.
Les intervenants qui ont formulé des commentaires appuyaient
l’inscription. Un groupe a laissé entendre que les répercussions
actuelles seraient faibles en raison de la petite taille de la région
touchée et qu’elles seraient importantes uniquement si on proposait un aménagement des eaux dans l’avenir.
Pale Yellow Dune Moth
Noctuelle jaune pâle des dunes
The Pale Yellow Dune Moth has been proposed as special concern. Although the area of occupancy in the southern prairies in
Manitoba, Alberta and Saskatchewan is small, there is some evidence of decline in its extent of occurrence and area of occupancy, the species persists in widely separated dune systems, the
declines are not well documented, and the status of threats is
unclear. It requires semi-stable sand dunes, which are declining.
On propose l’inscription de la noctuelle jaune pâle des dunes
comme espèce préoccupante. Bien que la zone d’occupation dans
le sud des Prairies au Manitoba, en Alberta et en Saskatchewan
soit petite, il y a des indications d’un déclin dans la zone
d’occurrence et la zone d’occupation. L’espèce persiste dans des
systèmes de dunes largement séparés, les déclins ne sont pas bien
documentés, et la situation des menaces n’est pas claire. L’espèce
requiert des dunes semi-stables, lesquelles connaissent un déclin.
On ne prévoit aucun coût immédiat découlant de l’inscription
autre que les coûts associés à l’élaboration et à la mise en œuvre
d’un plan de gestion. Les coûts du plan de gestion sont inconnus à
cette étape-ci, car ces plans seront élaborés une fois l’espèce inscrite. Aucune donnée historique sur les coûts n’est disponible.
Collisions with cars could be a source of adult mortality where
road crossings fragment the stream habitat, but the potential impact of vehicle-related mortality is unclear.
No immediate costs are anticipated arising from the listing,
other than costs associated with the development and implementation of a management plan. The cost of the management plan is
not known at the listing stage as those plans will be developed
once the listing takes place. No historical data on the costing is
available.
Consultations
Consultations
In consultations, general support was given for the listing of
this species.
Tous les intervenants consultés ont appuyé l’inscription de
cette espèce.
Benefits — Arthropod species
Avantages — Espèces d’arthropodes
Although there is no information available from specific willingness to pay studies on these three arthropods, in the Canadian
context, dragonflies are, in general, popular with the public and
due to the rare characteristic of the Rapids Clubtail dragonfly, and
given the fact that Canadians attribute value to the protection of
the species as a whole,13 one may conclude that Canadians would
place a monetary value on those species.
Même s’il n’existe aucun renseignement provenant d’études
précises sur la volonté de payer pour ces trois arthropodes, en
règle générale, les libellules sont populaires auprès du public canadien. De plus, en raison des caractéristiques uniques du gomphe
des rapides et du fait que les Canadiens accordent une importance
à la protection de l’ensemble des espèces13, on peut conclure que
les Canadiens attribueraient une valeur pécuniaire à ces espèces.
Costs — Arthropod species
Coûts — Espèces d’arthropodes
Adding the Dusky Dune Moth and the Rapids Clubtail dragonfly to Schedule 1 as endangered would not entail costs associated
with automatic prohibitions under sections 32 and 33 of SARA
such as enforcement as the species does not occur on federal land.
(as described in the rationale section). The only costs likely to
arise would be from the development and implementation of recovery strategies, action plans, and the identification of critical
habitat.
L’inscription à l’annexe 1 de la noctuelle sombre des dunes et
du gomphe des rapides comme espèces en voie de disparition
n’entraînera pas de coûts associés aux interdictions automatiques
décrites dans les articles 32 et 33 de la LEP, tels que les coûts de
l’application de la Loi, car ces espèces ne sont pas présentes sur le
territoire domanial (comme il a été indiqué dans la justification).
Les seuls coûts probables proviendraient de l’élaboration et de la
mise en œuvre des programmes de rétablissement et des plans
d’action et de la désignation de l’habitat essentiel.
———
———
13
13
The Importance of Nature to Canadians: the Economic Significance of Naturerelated Activities, www.ec.gc.ca/nature/pdf/nature_e.pdf
L’importance de la nature pour les Canadiens : Les avantages économiques des
activités reliées à la nature, www.ec.gc.ca/nature/pdf/nature_f.pdf
3638
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Plant species
Espèces végétales
Five plants are proposed for addition to Schedule 1 of SARA as
endangered: Foothill Sedge, Fragrant Popcornflower, Lindley’s
False Silverpuffs, Muhlenberg’s Centaury, and Rayless Goldfields. One plant, the Beach Pinweed, is being proposed for addition as special concern.
On propose l’inscription à l’annexe 1 de la LEP de cinq plantes
en voie de disparition : le carex tumulicole, la plagiobothryde
odorante, l’uropappe de Lindley, la petite-centaurée de Muhlenberg et la lasthénie glabre. Par ailleurs, on propose l’inscription
du léchéa maritime comme espèce préoccupante.
Foothill Sedge
Carex tumulicole
This perennial species, assessed as endangered, is known from
10 localized and highly fragmented sites in southwestern British
Columbia where it occurs in meadows and shrub thickets within
Garry oak ecosystems, a critically imperilled habitat in Canada. The total Canadian population likely consists of fewer than
1 000 mature individuals. Factors, such as competition and habitat
degradation from invasive alien plants, altered fire regimes, urbanization, trampling and mowing, place the species at risk.
Cette espèce vivace, évaluée comme espèce en voie de disparition, est présente dans 10 sites localisés et très fragmentés du
sud-ouest de la Colombie-Britannique. On la retrouve dans des
prés et des fourrés arbustifs des écosystèmes du chêne de Garry,
un habitat gravement en péril au Canada. La population canadienne totale compte probablement moins de 1 000 individus
matures. L’espèce est en péril en raison de facteurs tels que la
compétition des plantes exotiques envahissantes et la dégradation
de l’habitat qu’elles entraînent, la modification des régimes de
feux, l’urbanisation, les dommages attribuables au piétinement et
le fauchage.
Consultations
Consultations
Consultations supported listing this species and there were no
specific comments from stakeholders.
Aucun commentaire n’a été reçu dans le processus de consultation spécifique au carex tumulicole, mais l’espèce a été acceptée
de façon générale comme un ajout à la liste.
Fragrant Popcornflower
Plagiobothryde odorante
The Fragrant Popcornflower, assessed as endangered, is likely
extant in the form of seeds in the soil, since only a single plant
was seen in 2005, and none in 2006. The species’ potential
for continued survival is at risk from on-going threats to its habitat from such factors as loss of habitat due to urbanization and
development, environmental and demographic stochasticity, and
competition from native and alien plant species.
Même si un seul plant a été observé en 2005 et aucun en 2006,
l’espèce existe probablement sous forme de graines dans le sol et
elle a été évaluée comme espèce en voie de disparition. Les chances de survie à long terme de l’espèce sont en péril en raison des
menaces continues qui pèsent sur l’habitat découlant de facteurs
tels que la perte d’habitat attribuable à l’urbanisation et à l’aménagement, la stochasticité environnementale et démographique, et
la compétition d’espèces végétales indigènes et exotiques.
Consultations
Consultations
Consultations supported listing this species and there were no
specific comments from stakeholders.
Aucun commentaire n’a été reçu dans le processus de consultation spécifiques au plagiobothryde odorante, mais l’espèce a été
acceptée de façon générale comme un ajout à la liste.
Lindley’s False Silverpuffs
Uropappe de Lindley
Lindley’s False Silverpuffs, assessed as endangered, is an annual flowering plant of British Columbia that is restricted to only
five extant locations in the Gulf Islands. The species is no longer
known to occur on Vancouver Island. There are extremely small
numbers of individuals known in Canada. The species is also at
continued risk from habitat loss and degradation from such factors as home building and spread of invasive plants.
Cette plante florifère annuelle de la Colombie-Britannique,
évaluée comme espèce en voie de disparition, n’est présente qu’à
cinq endroits dans les îles Gulf. L’espèce ne semble plus être
présente sur l’île de Vancouver. Le nombre d’individus présents
au Canada est extrêmement faible. L’espèce est également constamment menacée par la perte et la dégradation de l’habitat causées par des facteurs tels que la construction domiciliaire et la
prolifération de plantes envahissantes.
Consultations
Consultations
Consultations supported listing this species, and there were no
specific comments from stakeholders.
Aucun commentaire n’a été reçu dans le processus de consultation spécifiques à la uropappe de Lindley, mais l’espèce a été
acceptée de façon générale comme un ajout à la liste.
Muhlenberg’s Centaury
This small annual plant, assessed as endangered, occurs in only
three small areas of mainly wet habitat in southwestern British
Columbia. Its total Canadian population consists of fewer than
1 000 plants. These are highly disjunct from the main range of the
species that extends from Oregon to California and Nevada. The
species is at continued risk from such factors as the spread of
invasive plants and human activities including trampling in areas
used for recreational activities.
Petite-centaurée de Muhlenberg
Cette petite plante annuelle, évaluée comme espèce en voie
de disparition, n’est présente que dans trois petites zones d’habitat
principalement humide, dans le sud-ouest de la ColombieBritannique. La population canadienne totale compte moins de
1 000 individus. Les populations sont fortement isolées de l’aire
de répartition principale de l’espèce qui s’étend de l’Oregon vers
la Californie et le Nevada. L’espèce est constamment menacée
par des facteurs tels que la prolifération de plantes envahissantes
et les activités humaines, y compris le piétinement dans les zones
d’activités récréatives.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3639
Consultations
Consultations supported listing this species and there were no
specific comments from stakeholders.
Consultations
Les intervenants consultés ont appuyé l’inscription de l’espèce
et aucun d’eux n’a fait de commentaire portant précisément sur
cette espèce.
Rayless Goldfields
Lasthénie glabre
Rayless Goldfields, assessed as endangered, has only one
known population of the species in Canada, near Victoria, British
Columbia. This single very small population of an annual flowering plant is at continued risk from a number of limiting factors
including the spread of exotic plants.
La lasthénie glabre, évaluée comme espèce en voie de disparition, ne compte qu’une seule population connue au Canada, près
de Victoria, en Colombie-Britannique. La population de cette
plante florifère annuelle est très petite et elle est exposée à un
risque continu attribuable à un certain nombre de facteurs limitatifs, dont la prolifération de plantes exotiques.
Consultations
Consultations
Consultations supported listing this species and there were no
specific comments from stakeholders.
Aucun commentaire n’a été reçu dans le processus de consultation spécifiques à la lasthénie glabre, mais l’espèce a été acceptée
de façon générale comme un ajout à la liste.
Beach Pinweed
Léchéa maritime
The Canadian populations, assessed as special concern, have
been recognized as an endemic variety of global significance.
Plants are restricted to stabilized sand dunes within localized
areas of coastline in New Brunswick and Prince Edward Island.
The majority of the 15 populations, including the three largest,
occur at elevations under 5 m above sea level. Here, they are at
increased risk from the impacts of severe storm surges resulting
from rising sea levels and increased storm frequency and intensity
predicted to occur as a consequence of climate change. A recent
storm surge has already impacted a substantial portion of potential habitat at one of the New Brunswick sites. Other impacts have
also been documented as a consequence of trampling.
La léchéa maritime a été évaluée comme espèce préoccupante.
Les populations canadiennes de léchéas maritimes ont été reconnues comme une variété endémique d’importance mondiale. Les
plants se limitent aux dunes stabilisées dans des zones localisées
du littoral du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.
La plupart des 15 populations, y compris les trois plus grandes,
sont présentes à des altitudes de moins de 5 m au-dessus du niveau de la mer, où elles sont davantage exposées aux effets de
violentes ondes de tempêtes attribuables à la hausse du niveau de
la mer ainsi qu’à l’augmentation prévue de la fréquence et de
l’intensité des tempêtes en conséquence des changements climatiques. Une récente onde de tempête a déjà eu des répercussions sur
une portion considérable de l’habitat potentiel à l’un des sites au
Nouveau-Brunswick. D’autres impacts attribuables au piétinement ont été documentés.
Consultations
Consultations
Consultations supported listing this species and the one specific
comment was also favourable.
Les intervenants consultés ont approuvé l’inscription de l’espèce, y compris le seul intervenant ayant formulé un commentaire
portant précisément sur l’espèce.
Benefits — Vascular plant species
Avantages — Espèces de plantes vasculaires
There is evidence that individuals place a small yet positive
value on threatened plant species in the order of $3 to $4 per individual annually ($2007).14 Therefore, it is assumed that Canadians
will derive positive intrinsic value stemming from the fact that the
species exists.
Il a été démontré qu’on attribue une valeur limitée mais positive aux espèces végétales menacées, variant de 3 $ à 4 $ par personne par an (en dollars de 2007)14. Par conséquent, on suppose
que les Canadiens tireront des avantages intrinsèques positifs du
fait que l’espèce existe.
Costs — Vascular plant species
Coûts — Espèces de plantes vasculaires
Adding the five plants to the category of endangered species to
Schedule 1 will entail costs associated with application of automatic prohibitions under sections 32 and 33 of SARA, such as
enforcement. Moreover, further costs will arise from the development and implementation of recovery strategies and action
plans. Actions required for the recovery of the species are likely
to be achieved through habitat stewardship agreements.15
L’inscription des cinq plantes à l’annexe 1 en tant qu’espèces
en voie de disparition entraînera des coûts associés aux interdictions automatiques décrites dans les articles 32 et 33 de la LEP,
notamment l’application de la loi. De plus, d’autres coûts découleront de l’élaboration et de la mise en œuvre de programmes de
rétablissement et de plans d’action. Les mesures nécessaires au
rétablissement de ces espèces devraient être assurées par l’entremise d’accords d’intendance de l’habitat15.
———
———
14
14
15
Kahneman, D., and I. Ritor. 1994. “Determinants of Stated Willingness to Pay
for Public Goods: a Study in the Headline Method”, Journal of Risk and Uncertainty, Vol. 9, No. 1, pp. 5–38.
As part of the National Strategy for the Protection of Species at Risk, the federal
government established the Habitat Stewardship Program (HSP) for Species at
Risk. The HSP became operational in 2000–2001 and allocates up to $10 million
per year to projects that conserve and protect species at risk and their habitats.
15
Kahneman, D., et I. Ritor. 1994. « Determinants of Stated Willingness to Pay for
Public Goods: a Study in the Headline Method ». Journal of Risk and Uncertainty, vol. 9, no 1, p. 5-38.
Dans le cadre de la Stratégie nationale pour la protection des espèces en péril, le
gouvernement fédéral a mis en place le Programme d’intendance de l’habitat
pour les espèces en péril. Mis en œuvre en 2000-2001, le Programme
d’intendance de l’habitat alloue jusqu’à 10 millions de dollars par année aux
projets qui assurent la conservation et la protection des espèces en péril et de
leur habitat.
3640
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
As for the Beach Pinweed, the anticipated impacts are negligible since basic prohibitions do not apply to species listed as
special concern.
En ce qui concerne la léchéa maritime, les répercussions
prévues sont négligeables puisque les interdictions de base ne
s’appliquent pas aux espèces inscrites comme espèces
préoccupantes.
Lichen species
Espèces de lichens
The Seaside Bone is the only species proposed for listing under
SARA.
L’hypogymnie maritime est la seule espèce de lichen dont on
propose l’inscription en vertu de la LEP.
Seaside Bone
Hypogymnie maritime
The Seaside Bone, assessed as threatened, was designated as
special concern in 1996. Its status was re-examined and this species was designated as threatened by COSEWIC in 2008.
En 1996, on a désigné l’hypogymnie maritime comme espèce
préoccupante. En 2008, sa situation a fait l’objet d’un nouvel
examen et le COSEPAC a conclu qu’il s’agissait d’une espèce
menacée.
Ce lichen est endémique à la côte du Pacifique de l’Amérique
du Nord; le sud-ouest de l’île de Vancouver représente la limite
septentrionale de son aire de répartition. La survie de l’espèce
dépend des forêts de pins tordus aux premiers stades et aux stades
intermédiaires de succession écologique qui longent le littoral.
Les populations semblent stables, mais leur occurrence est limitée
et l’espèce n’est présente que dans quatre emplacements connus.
Les tempêtes hivernales extrêmes, dont la fréquence augmentera
vraisemblablement, constituent la principale menace qui pèse sur
l’espèce.
This lichen is endemic to the Pacific Coast of North America,
and southwest Vancouver Island represents the northern limit of
its range. The species’ survival depends on early to intermediate
seral shore pine forests along the sea coast. The populations appear to be stable but have a restricted occurrence, and the species
is known from only four locations. Severe winter storms, which
are anticipated to increase, are the main threat to the species.
Consultations
Consultations
Consultations supported listing this species and there were no
specific comments from stakeholders.
Aucun commentaire n’a été reçu dans le processus de consultation spécifiques à l’hypogymnie maritime, mais l’espèce a été
acceptée de façon générale comme un ajout à la liste.
Benefits — Lichen species
Avantages — Espèces de lichens
This lichen is an endemic species to the Pacific Coast of North
America, and southwest Vancouver Island represents the northern
limit of its range. Severe winter storms are the main threat to the
species.
Ce lichen est une espèce endémique à la côte du Pacifique de
l’Amérique du Nord; le sud-ouest de l’île de Vancouver représente la limite septentrionale de son aire de répartition. Les tempêtes hivernales constituent la principale menace qui pèse sur
l’espèce.
L’inscription de l’hypogymnie maritime entraînera l’élaboration d’un programme de rétablissement et d’un plan d’action
visant à protéger les populations actuelles. Les 10 souspopulations d’hypogymnie maritime ont été trouvées dans quatre
emplacements à l’extrémité sud-ouest de l’île de Vancouver.
Deux des quatre sites actuellement connus font partie du territoire
domanial, à savoir le site de l’île Bentinck (géré par le ministère
de la Défense nationale) et le site de Sheringham Point (géré par
le ministère des Pêches et des Océans). Les mesures nécessaires
au rétablissement de ces espèces devraient être assurées par
l’entremise d’accords d’intendance de l’habitat.
Les avantages comprennent la valeur d’existence et d’écosystème. Toutefois, il n’y a aucune étude précise sur la volonté de
payer concernant cette espèce.
Listing of the Seaside Bone will result in the development of a
recovery strategy and an action plan to protect the existing Seaside Bone populations. The 10 Seaside Bone sub-populations
were found at four locations on the southwest tip of Vancouver
Island. Two of the four currently known sites are on federal lands:
Bentinck Island site (managed by the Department of National
Defence) and Sheringham Point site (managed by the Department
of Fisheries and Oceans). Actions required for the recovery of the
species will likely be achieved through habitat stewardship
agreements.
Benefits include existence and ecosystem values; however,
there are no specific willingness-to-pay studies on this species.
Costs — Lichen species
Coûts — Espèces de lichens
There will be costs associated with the development and implementation of recovery strategies and action plans as well as
habitat stewardship agreements.
There are presently no known impacts on economic activities,
including industry stakeholders associated with listing of this
species. The cost for the enforcement activities will be minimal
and covered by existing resources.
Des coûts seront associés à l’élaboration et à la mise en œuvre
d’un programme de rétablissement, de plans d’action et d’accords
d’intendance de l’habitat.
On estime actuellement que l’inscription de cette espèce n’aura
aucune incidence sur les activités économiques, y compris pour
les intervenants de l’industrie. Les coûts supplémentaires liés aux
activités d’application de la loi seront minimes et couverts par des
ressources existantes.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3641
Species proposed to be reclassified under the Species at Risk Act
Espèces proposées en vue d’une reclassification en vertu de la
Loi sur les espèces en péril
Reptile species
Espèces de reptiles
Both populations of Eastern Foxsnake have been proposed for
reclassification as endangered. The Eastern Foxsnake, presently
listed on Schedule 1 of SARA as threatened, is being proposed
for listing as two separate populations: the Eastern Foxsnake
(Carolinian population) and the Eastern Foxsnake (Great Lakes /
St. Lawrence population).
Both Eastern Foxsnake populations are currently listed as
threatened (as a single unit) under Ontario’s Endangered Species
Act, 2007. Therefore, the species is already protected under provincial legislation and the proposed uplisting to endangered under
SARA is unlikely to result in additional impacts. Given that
SARA only applies on federal land for these species, the issues
will be minimal.
Les deux populations de la couleuvre fauve de l’Est font l’objet
d’une reclassification proposée à la catégorie espèce en voie de
disparition. On propose d’inscrire deux populations distinctes de
la couleuvre fauve de l’Est qui est actuellement inscrite à
l’annexe 1 de la LEP comme espèce menacée, soit la population
carolinienne et la population des Grands Lacs et du Saint-Laurent.
Les deux populations de la couleuvre fauve de l’Est sont actuellement inscrites en tant qu’espèces menacées (sous une seule
unité) en vertu de la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition de l’Ontario. Par conséquent, l’espèce est déjà protégée par
la législation provinciale, et son inscription en vertu de la LEP
dans la catégorie de risque plus élevée, soit la catégorie « en voie
de disparition », ne devrait probablement pas avoir d’autres répercussions. Étant donné que la LEP est uniquement applicable
aux individus de l’espèce présents sur le territoire domanial, les
questions à régler seront minimes.
Eastern Foxsnake (Carolinian population)
Couleuvre fauve de l’Est (population carolinienne)
The species is confined to a few small, increasingly disjunct
areas that are subject to intensive agriculture, high human populations and extremely high densities of roads. Roads fragment
populations, leading to increased probability of extirpation. There
are no large, protected, roadless areas for this species in this region. The species is also subject to persecution and illegal collection for the wildlife trade.
L’espèce est confinée à quelques petites zones de plus en plus
isolées qui font l’objet d’une agriculture intensive, où l’on enregistre une forte population humaine ainsi qu’une densité très élevée de routes. Les routes fragmentent les populations, ce qui
augmente la probabilité de leur disparition du pays. La région ne
renferme pas de grandes zones protégées exemptes de routes pour
l’espèce. L’espèce fait aussi l’objet de persécution et de collecte
illégale pour le commerce des espèces sauvages.
Eastern Foxsnake (Great Lakes / St. Lawrence population)
Couleuvre fauve de l’Est (population des Grands Lacs et du
Saint-Laurent)
In this region, the species swims long distances, often in cold,
rough, open water, where it is subject to mortality due to increasing boat traffic. The Eastern Foxsnake is uniquely vulnerable to
habitat loss because it is confined to a thin strip of shoreline
where it must compete with intense road development and habitat
modification due to recreational activities. The species’ habitat is
undergoing increasing fragmentation as development creates
zones that are uninhabitable.
Dans cette région, cette espèce nage de longues distances, souvent dans des eaux libres, froides et houleuses où elle est sujette à
une mortalité attribuable à la circulation accrue de bateaux.
L’espèce est également très vulnérable à la perte de l’habitat, car
elle est confinée à une bande étroite du littoral où elle doit faire
face à la construction de routes et à la modification de l’habitat
découlant d’activités récréatives. L’habitat de l’espèce devient de
plus en plus fragmenté parce que l’exploitation crée des zones
inhabitables.
Consultations for both Eastern Foxsnake populations
Consultations sur les deux populations de la couleuvre fauve de
l’Est
Consultations for listing this species were generally favourable.
The Eastern Foxsnake occurs in very restricted regions, many of
which are under intense development pressure. The restricted
distribution of this species in Canada, specific habitat requirements, evidence of recent decline, and pending threats to habitat
and individuals predispose this species to high risk of extirpation
in Canada. Walpole Island First Nation has requested resources to
raise awareness, as the Carolinian population is present on communal and public lands.
Dans l’ensemble, les intervenants consultés ont appuyé la reclassification de l’espèce. La couleuvre fauve de l’Est est présente
dans des régions très restreintes qui sont soumises pour la plupart
à d’intenses pressions d’aménagement. La répartition limitée de
cette espèce au Canada, le caractère spécifique de son habitat, les
preuves de son récent déclin et les menaces pour l’habitat et les
individus contribuent au risque élevé de disparition de l’espèce au
pays. La Première nation de l’île Walpole a demandé des ressources pour sensibiliser le public, car la population carolinienne de la
couleuvre fauve de l’Est est présente dans les communes et sur les
terres publiques.
Vascular plants
Plantes vasculaires
The Yellow Montane Violet praemorsa subspecies is proposed
for reclassification from threatened to endangered.
On propose la reclassification de la violette jaune des monts de
la sous-espèce praemorsa, soit de la catégorie espèce menacée à
la catégorie espèce en voie de disparition.
Yellow Montane Violet praemorsa subspecies
Violette jaune des monts de la sous-espèce praemorsa
The subspecies is only known in Canada from southeastern
Vancouver Island and the adjacent southern Gulf Islands where it
La sous-espèce n’existe au Canada que dans le sud-est de l’île
de Vancouver et la région sud des îles Gulf adjacentes, où on la
3642
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
occurs as 14 mainly small, localized populations that are highly
fragmented. This short-lived perennial is restricted to Garry oak
woodlands and maritime meadows where habitat is continuing to
decline in quality due to such factors as the spread of exotic invasive grasses as well as the spread of trees and shrubs as a result of
fire suppression.
retrouve en 14 petites populations circonscrites et grandement
fragmentées. Cette vivace, dont la durée de vie est courte, est
restreinte aux terrains boisés de chênes de Garry et aux prés maritimes, où la qualité de l’habitat est en constant déclin en raison de
facteurs tels que la propagation de graminées exotiques envahissantes ainsi que d’arbres et d’arbustes résultant de la suppression
des incendies.
Consultations
Consultations
Consultations supported listing this species and there were no
specific comments from stakeholders.
Aucun commentaire n’a été reçu dans le processus de consultation spécifique à la violette jaune des monts de la sous-espèce
praemorsa, mais l’espèce a été acceptée de façon générale
comme un ajout à la liste.
Benefits — All reclassified species
Avantages — Toutes les espèces reclassifiées
The proposed reclassification, from threatened to endangered,
will likely result in minimal incremental benefit since the species
already benefit from basic prohibitions under sections 32 and 33
of SARA. Upgrading the category will put more emphasis on the
enforcement activity and compliance actions.
La reclassification des espèces, soit de la catégorie espèces menacées à la catégorie espèces en voie de disparition, représentera
probablement un avantage supplémentaire minime étant donné
que les espèces profitent déjà des interdictions de base énoncées
aux articles 32 et 33 de la LEP. L’inscription dans une catégorie
de risque plus élevée permettra de mettre davantage l’accent sur
les activités d’application de la loi et les mesures de conformité.
Costs — All reclassified species
Coûts — Toutes les espèces reclassifiées
The tree species proposed for reclassification are expected to
result in minimal incremental costs to the Government, individuals
or industries. This is because these species are already protected
under the general prohibitions of sections 32 and 33 of SARA.
Therefore, other than enhanced enforcement activities, the listing
of the species as endangered from threatened would have negligible cost implications.
La reclassification des trois espèces devrait engendrer des coûts
supplémentaires minimes pour le gouvernement, les particuliers
et les industries, car ces espèces sont déjà protégées par les interdictions générales décrites dans les articles 32 et 33 de la LEP.
Par conséquent, à l’exception du renforcement des activités d’application de la loi, l’inscription de ces espèces sur la Liste en tant
qu’espèces en voie de disparition plutôt que comme espèces menacées entraînerait des coûts négligeables.
Summary of benefits and costs for all species
Résumé des avantages et des coûts pour toutes les espèces
Impacts stemming from listing of terrestrial species under this
proposed Order are anticipated to be low. This conclusion is built
on the above assessment and where possible incorporates a mix of
quantitative and qualitative information developed for this analysis. Moreover, it is expected that the benefits will exceed the
costs. Based upon known information, the net impact to Canadian
society would be positive and the proposed Order would result in
net benefits to Canadians.
Les incidences de l’inscription des espèces terrestres sur la
Liste dans le cadre du présent projet de décret devraient être minimes. Cette conclusion s’appuie sur la présente évaluation et
intègre, dans la mesure du possible, de l’information quantitative
et qualitative élaborée pour cette analyse. De plus, on s’attend à
ce que les avantages soient supérieurs aux coûts. D’après les renseignements connus, les répercussions nettes sur la société canadienne seraient positives, et le projet de décret procurerait des
avantages nets aux Canadiens.
Rationale
Justification
The GIC proposes adding 18 terrestrial species to Schedule 1
and proposes reclassifying 3 species. Consultations on the proposed actions were conducted and the vast majority of the comments supported the additions and reclassifications.
Le gouverneur en conseil propose l’inscription de 18 espèces
terrestres à l’annexe 1 et la reclassification de 3 espèces. Dans le
cadre de consultations sur les mesures proposées, la grande majorité des intervenants qui ont émis des commentaires appuyaient les inscriptions et les reclassifications.
L’analyse socioéconomique indique que ces inscriptions et ces
reclassifications représenteraient un avantage net pour les Canadiens, et les répercussions prévues de l’inscription des espèces
terrestres seraient mineures. C’est ce que révèle l’analyse des
coûts et avantages principalement fondée sur de l’information
qualitative.
The socio-economic analysis indicates there would be a net
benefit to Canadians and the anticipated impact of listing terrestrial species is low. This is based on limited cost and benefit
analysis, using mostly qualitative information.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Environment Canada and Parks Canada developed a compliance strategy for the proposed Order amending Schedule 1 of
SARA to address the first five years of implementation of compliance promotion and enforcement activities related to the general prohibitions. Specifically, the compliance strategy will only
address compliance with the general prohibitions for species
listed as extirpated, endangered or threatened on Schedule 1 of
Environnement Canada et Parcs Canada ont élaboré une stratégie de conformité au projet de décret modifiant l’annexe 1 de la
LEP qui s’applique aux cinq premières années de la mise en œuvre des activités de promotion de la conformité et d’application
de la loi liées aux interdictions générales. Plus précisément, la
stratégie de conformité traitera uniquement de la conformité aux
interdictions générales pour les espèces inscrites à l’annexe 1 de
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3643
SARA. The compliance strategy is aimed at achieving awareness
and understanding of the proposed Order among the affected
communities; encouraging the adoption of behaviours by the affected communities that will contribute to the overall conservation and protection of wildlife at risk; encouraging compliance
with the proposed Order by the affected communities; and increasing the knowledge of the affected communities.
la LEP comme disparues du pays, en voie de disparition ou menacées. La stratégie de conformité vise à informer les collectivités
touchées sur le projet de décret pour favoriser sa compréhension.
Elle vise aussi à inciter les membres de ces collectivités à adopter
des comportements qui contribueront à la conservation et à la
protection globales des espèces sauvages en péril et à se conformer au projet de décret, et à accroître les connaissances des collectivités touchées.
If approved, implementation of the Order amending Schedule 1
of SARA will include activities designed to encourage compliance with the general prohibitions. Compliance promotion initiatives are proactive measures that encourage voluntary compliance
with the law through education and outreach activities, and raise
awareness and understanding of the prohibitions by offering plain
language explanations of the legal requirements under the Act.
Environment Canada and Parks Canada will promote compliance
with the general prohibitions of SARA through activities which
may include online resources posted on the SARA Public Registry, fact sheets, mail-outs and presentations. These activities will
specifically target groups who may be affected by this Order and
whose activities could contravene the general prohibitions, including other federal government departments, First Nations,
private land owners, recreational and commercial fishers, national
park visitors and recreational ATV users on parks lands. The
compliance strategy outlines the priorities, affected communities,
timelines and key messages for compliance activities.
Si la mise en œuvre du décret modifiant l’annexe 1 de la LEP
est approuvée, on mènera des activités pour encourager la conformité aux interdictions générales. Les initiatives de promotion
de la conformité sont des mesures proactives qui encouragent le
respect volontaire de la loi, par l’entremise d’activités de sensibilisation et de diffusion, et favorisent la conscientisation et améliorent la compréhension des interdictions en présentant des explications en langage clair et simple des exigences énoncées dans la
Loi. Environnement Canada et Parcs Canada feront la promotion
de la conformité aux interdictions générales de la LEP en proposant des activités, y compris la publication de ressources dans le
Registre public de la LEP, des fiches d’information, des envois
postaux et des présentations. Ces activités cibleront précisément
des groupes qui pourraient être touchés par le présent décret et qui
pourraient contrevenir aux interdictions générales dans le cadre
de leurs activités, notamment les autres ministères fédéraux, les
Premières nations, les propriétaires fonciers privés, les pêcheurs
amateurs et professionnels, les visiteurs de parcs nationaux et les
utilisateurs de véhicules tout-terrain dans les parcs à des fins récréatives. La stratégie de conformité décrit les priorités, les collectivités touchées, l’échéancier et les messages clés des activités
de conformité.
At the time of listing, timelines apply for the preparation of
recovery strategies, action plans or management plans. The implementation of these plans may result in recommendations for
further regulatory action for protection of the species. It may draw
on the provisions of other acts of Parliament, such as the Migratory Birds Convention Act, 1994, to provide required protection.
Au moment de l’inscription, les échéanciers sont fixés pour la
préparation des programmes de rétablissement, des plans d’action
ou des plans de gestion. À la suite de la mise en œuvre de ces
plans, on peut recommander l’adoption d’autres mesures réglementaires afin de protéger l’espèce. Ces recommandations pourront s’inspirer des dispositions d’autres lois fédérales, telles que
la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs, afin d’assurer la protection nécessaire.
SARA provides for penalties for contraventions to the Act,
including liability for costs, fines or imprisonment, alternative
measures agreements, seizure and forfeiture of things seized or of
the proceeds of their disposition. SARA also provides for inspections and search and seizure operations by enforcement officers
designated under SARA. Under the penalty provisions of the Act,
a corporation found guilty of an offence punishable on summary
conviction is liable to a fine of not more than $300,000, a nonprofit corporation is liable to a fine of not more than $50,000, and
any other person is liable to a fine of not more than $50,000 or to
imprisonment for a term of not more than one year, or to both. A
corporation found guilty of an indictable offence is liable to a fine
of not more than $1,000,000, a non-profit corporation to a fine of
not more than $250,000, and any other person to a fine of not
more than $250,000 or to imprisonment for a term of not more
than five years, or to both.
La LEP prévoit des sanctions pour les infractions à la Loi, y
compris la responsabilité des coûts du procès, les amendes ou
l’emprisonnement, les ententes sur des mesures de rechange, la
saisie et la confiscation des articles saisis ou des produits de leur
disposition. La LEP prévoit aussi des inspections, des perquisitions et des saisies par les agents d’application de la loi désignés
en vertu de la Loi. Conformément aux dispositions de la Loi portant sur les sanctions, une personne morale reconnue coupable sur
déclaration de culpabilité par procédure sommaire est passible
d’une amende ne dépassant pas 300 000 $. Dans les mêmes circonstances, une personne morale sans but lucratif est passible
d’une amende ne dépassant pas 50 000 $, tandis que toute autre
personne physique est passible d’une amende ne dépassant pas
50 000 $ ou d’un emprisonnement pour une durée ne dépassant
pas un an, ou des deux peines. En revanche, une personne morale
reconnue coupable d’une infraction punissable par mise en
accusation est tenue de verser une amende ne dépassant pas
1 000 000 $. Dans les mêmes circonstances, une personne morale
sans but lucratif est tenue de verser une amende ne dépassant pas
250 000 $, alors que toute autre personne physique est passible
d’une amende ne dépassant pas 250 000 $ ou d’un emprisonnement pour une durée ne dépassant pas cinq ans, ou des deux
peines.
Canada Gazette Part I
3644
December 5, 2009
Contact
Personne-ressource
Mary Taylor
Director
Conservation Service Delivery and Permitting
Canadian Wildlife Service
Environment Canada
Ottawa, Ontario
K1A 0H3
Telephone: 819-953-9097
Mary Taylor
Directrice
Division de la prestation des services de conservation et des
permis
Service canadien de la faune
Environnement Canada
Ottawa (Ontario)
K1A 0H3
Téléphone : 819-953-9097
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 27 of the Species at Risk Acta, proposes to make the
annexed Order Amending Schedule 1 to the Species at Risk Act.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Order within 30 days after the date of publication of
this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent
to Mary Taylor, Director, Conservation Service Delivery and
Permitting, Canadian Wildlife Service, Environment Canada,
Gatineau, Quebec K1A 0H3 (fax: 819-994-9988; e-mail: mary.
taylor@ec.gc.ca).
Ottawa, November 26, 2009
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 27 de la Loi sur les espèces en périla, se propose de prendre le Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en
péril, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de décret dans les trente jours suivant la date de publication
du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à Mary
Taylor, directrice, Prestation des services de conservation et permis, Service canadien de la faune, Environnement Canada, Gatineau (Québec) K1A 0H3 (téléc. : 819-994-9988; courriel : mary.
taylor@ec.gc.ca).
Ottawa, le 26 novembre 2009
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
ORDER AMENDING SCHEDULE 1 TO THE
SPECIES AT RISK ACT
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE 1 DE LA LOI
SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Part 2 of Schedule 1 to the Species at Risk Act is
amended by adding the following in alphabetical order under
the heading “REPTILES”:
Foxsnake, Eastern (Pantherophis gloydi) Carolinian population
Couleuvre fauve de l’Est population carolinienne
Foxsnake, Eastern (Pantherophis gloydi) Great Lakes /
St. Lawrence population
Couleuvre fauve de l’Est population des Grands Lacs et du
Saint-Laurent
2. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“ARTHROPODS”:
Clubtail, Rapids (Gomphus quadricolor)
Gomphe des rapides
Moth, Dusky Dune (Copablepharon longipenne)
Noctuelle sombre des dunes
3. Part 2 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“PLANTS”:
Centaury, Muhlenberg’s (Centaurium muehlenbergii)
Petite-centaurée de Muhlenberg
1. La partie 2 de l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril1
est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous
l’intertitre « REPTILES », de ce qui suit :
Couleuvre fauve de l’Est (Pantherophis gloydi) population
carolinienne
Foxsnake, Eastern Carolinian population
Couleuvre fauve de l’Est (Pantherophis gloydi) population des
Grands Lacs et du Saint-Laurent
Foxsnake, Eastern Great Lakes / St. Lawrence population
2. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« ARTHROPODES », de ce qui suit :
Gomphe des rapides (Gomphus quadricolor)
Clubtail, Rapids
Noctuelle sombre des dunes (Copablepharon longipenne)
Moth, Dusky Dune
3. La partie 2 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« PLANTES », de ce qui suit :
Carex tumulicole (Carex tumulicola)
Sedge, Foothill
———
———
a
a
1
1
S.C. 2002, c. 29
S.C. 2002, c. 29
1
L.C. 2002, ch. 29
L.C. 2002, ch. 29
Le 5 décembre 2009
Goldfields, Rayless (Lasthenia glaberrima)
Lasthénie glabre
Popcornflower, Fragrant (Plagiobothrys figuratus)
Plagiobothryde odorante
Sedge, Foothill (Carex tumulicola)
Carex tumulicole
Silverpuffs, Lindley’s False (Uropappus lindleyi)
Uropappe de Lindley
Violet praemorsa subspecies, Yellow Montane (Viola praemorsa
ssp. praemorsa)
Violette jaune des monts de la sous-espèce praemorsa
4. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the
following in alphabetical order under the heading “BIRDS”:
Flycatcher, Olive-sided (Contopus cooperi)
Moucherolle à côtés olive
Hawk, Ferruginous (Buteo regalis)
Buse rouilleuse
Knot roselaari type, Red (Calidris canutus roselaari type)
Bécasseau maubèche du type roselaari
Nighthawk, Common (Chordeiles minor)
Engoulevent d’Amérique
Warbler, Canada (Wilsonia canadensis)
Paruline du Canada
Gazette du Canada Partie I
3645
5. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“AMPHIBIANS”:
Frog, Western Chorus (Pseudacris triseriata) Great Lakes /
St. Lawrence – Canadian Shield population
Rainette faux-grillon de l’Ouest population des Grands Lacs /
Saint-Laurent et du Bouclier canadien
Lasthénie glabre (Lasthenia glaberrima)
Goldfields, Rayless
Petite-centaurée de Muhlenberg (Centaurium muehlenbergii)
Centaury, Muhlenberg’s
Plagiobothryde odorante (Plagiobothrys figuratus)
Popcornflower, Fragrant
Uropappe de Lindley (Uropappus lindleyi)
Silverpuffs, Lindley’s False
Violette jaune des monts de la sous-espèce praemorsa (Viola
praemorsa ssp. praemorsa)
Violet praemorsa subspecies, Yellow Montane
4. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« OISEAUX », de ce qui suit :
Bécasseau maubèche du type roselaari (Calidris canutus roselaari
type)
Knot roselaari type, Red
Buse rouilleuse (Buteo regalis)
Hawk, Ferruginous
Engoulevent d’Amérique (Chordeiles minor)
Nighthawk, Common
Moucherolle à côtés olive (Contopus cooperi)
Flycatcher, Olive-sided
Paruline du Canada (Wilsonia canadensis)
Warbler, Canada
5. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« AMPHIBIENS », de ce qui suit :
Rainette faux-grillon de l’Ouest (Pseudacris triseriata) population des Grands Lacs / Saint-Laurent et du Bouclier canadien
Frog, Western Chorus Great Lakes / St. Lawrence – Canadian
Shield population
6. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “REPTILES”:
Foxsnake, Eastern (Elaphe gloydi)
Couleuvre fauve de l’Est
6. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
suppression, sous l’intertitre « REPTILES », de ce qui suit :
Couleuvre fauve de l’Est (Elaphe gloydi)
Foxsnake, Eastern
7. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“REPTILES”:
Turtle, Wood (Glyptemys insculpta)
Tortue des bois
7. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« REPTILES », de ce qui suit :
Tortue des bois (Glyptemys insculpta)
Turtle, Wood
8. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by striking
out the following under the heading “PLANTS”:
Violet praemorsa subspecies, Yellow Montane (Viola praemorsa
praemorsa)
Violette jaune des monts de la sous-espèce praemorsa
8. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
suppression, sous l’intertitre « PLANTES », de ce qui suit :
Violette jaune des monts de la sous-espèce praemorsa (Viola
praemorsa praemorsa)
Violet praemorsa subspecies, Yellow Montane
9. Part 3 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“LICHENS”:
Bone, Seaside (Hypogymnia heterophylla)
Hypogymnie maritime
9. La partie 3 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« LICHENS », de ce qui suit :
Hypogymnie maritime (Hypogymnia heterophylla)
Bone, Seaside
10. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“BIRDS”:
Heron fannini subspecies, Great Blue (Ardea herodias fannini)
Grand héron de la sous-espèce fannini
10. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« OISEAUX », de ce qui suit :
Grand héron de la sous-espèce fannini (Ardea herodias fannini)
Heron fannini subspecies, Great Blue
3646
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
11. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“ARTHROPODS”:
Moth, Pale Yellow Dune (Copablepharon grandis)
Noctuelle jaune pâle des dunes
11. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« ARTHROPODES », de ce qui suit :
Noctuelle jaune pâle des dunes (Copablepharon grandis)
Moth, Pale Yellow Dune
12. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding
the following in alphabetical order under the heading
“PLANTS”:
Pinweed, Beach (Lechea maritima)
Léchéa maritime
12. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« PLANTES », de ce qui suit :
Léchéa maritime (Lechea maritima)
Pinweed, Beach
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
13. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
13. Le présent décret entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[49-1-o]
[49-1-o]
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3647
Order Amending Schedule 1 to the Species at Risk
Act
Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces
en péril
Statutory authority
Species at Risk Act
Fondement législatif
Loi sur les espèces en péril
Sponsoring department
Department of the Environment
Ministère responsable
Ministère de l’Environnement
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Décret.)
Executive summary
Issue: A growing number of aquatic species in Canada face
pressures and threats that put them at risk of extirpation or extinction. Many serve important biological functions or have
intrinsic, recreational and existence value to the Canadian
public and require conservation and protection to ensure
healthy ecosystems for future generations.
Description: This Order proposes to add four aquatic species
to Schedule 1 of the Species at Risk Act (SARA). These
amendments are being made on the recommendation of the
Minister of the Environment with advice from the other competent minister, the Minister of Fisheries and Oceans. The
addition of species to Schedule 1 as extirpated, endangered or
threatened invokes prohibitions against killing, harming, harassing, capturing, taking, possessing, collecting, buying, selling or trading individuals of these species. SARA also requires
the preparation of recovery strategies and action plans to provide for their recovery and survival. When a species is added
to Schedule 1 as a species of special concern, SARA requires
the preparation of a management plan to prevent them from
becoming endangered or threatened.
Cost-benefit statement: For each of the four species recommended for addition to Schedule 1, the socioeconomic impacts
are estimated to be low, while costs are expected to be minimal and net benefits are expected to be positive. The Minister
of Fisheries and Oceans is also considering advising the Minister of the Environment that he not recommend the addition
of four other aquatic species to Schedule 1 of SARA as the
costs of SARA protection would likely outweigh the benefits
to Canadians and protection action can and will be taken under
other authorities.
Business and consumer impacts: The potential net impact on
fish harvesters and recreational anglers as a result of listing the
four aquatic species in this proposal is low, as well as the impact on governments.
Résumé
Question : Des pressions et des menaces touchent un nombre
croissant d’espèces au Canada qui leur font courir des risques
d’extinction ou de disparition. Beaucoup de ces espèces remplissent des fonctions biologiques importantes ou ont une valeur intrinsèque, récréative ou d’existence pour la population
canadienne et leur conservation ainsi que leur protection sont
nécessaires pour garantir la santé des écosystèmes pour les
générations futures.
Description : Ce décret propose d’ajouter quatre espèces
aquatiques à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril
(LEP). Ces modifications sont effectuées sur la recommandation du ministre de l’Environnement, suivant les conseils d’un
autre ministre responsable, soit le ministre des Pêches et des
Océans. L’ajout d’espèces disparues du pays, en voie de disparition ou menacées à l’annexe 1 invoque des interdictions de
tuer, de causer des torts, de harceler, de capturer, de prendre,
de posséder, de collectionner, d’acheter, de vendre ou de faire
le commerce de ces espèces. La LEP requiert également la
préparation de plans d’action et de stratégies de rétablissement
en vue d’assurer leur rétablissement et leur survie. Lorsqu’une
espèce est ajoutée à l’annexe 1 en tant qu’espèce préoccupante, la Loi exige l’élaboration d’un plan de gestion afin
d’éviter qu’elle ne devienne en voie de disparition ou
menacée.
Énoncé des coûts et avantages : Pour chacune des quatre espèces qu’on recommande d’ajouter à l’annexe 1, on estime
que les répercussions socio-économiques seront faibles, alors
qu’on prévoit que les coûts seront minimes et les avantages
nets seront positifs. Le ministre des Pêches et des Océans envisage également de conseiller au ministre de l’environnement
de ne pas recommander l’inscription de quatre espèces aquatiques à l’annexe 1 de la LEP. Les coûts de la protection prévue
dans la LEP pour la plupart des espèces l’emporteraient probablement sur les avantages qu’en tireraient les Canadiens et
des gestes de protection peuvent et seront posés en vertu
d’autres autorités habilitantes.
Incidences sur les entreprises et les consommateurs : Les
répercussions nettes possibles de l’inscription des quatre espèces aquatiques concernées dans cette proposition sur les pêcheurs professionnels et les pêcheurs sportifs sont faibles, tout
comme ses répercussions sur les gouvernements.
3648
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Coordination et coopération à l’échelle nationale et internationale : La coordination et la coopération internationales
pour la conservation de la biodiversité sont offertes par l’entremise de la Convention sur la diversité biologique (CDB)1,
dont le Canada est signataire. La coordination et la coopération nationales sont assurées par plusieurs mécanismes élaborés pour coordonner la mise en œuvre du Programme sur les
espèces en péril au niveau des différentes instances au pays.
Ces dernières comprennent des comités intergouvernementaux, un Cadre national pour la conservation des espèces en
péril (CNCEP) et des ententes bilatérales négociées sur les espèces en péril. Les ententes bilatérales sur les espèces en péril
favorisent la collaboration dans la mise en œuvre de la LEP et
des lois provinciales et territoriales sur les espèces en voie de
disparition.
Mesures du rendement et plan d’évaluation : Environnement Canada a adopté un cadre de gestion et de responsabilisation axé sur les résultats (CGRR) ainsi qu’un cadre de vérification axé sur les risques (CVAR) pour le Programme sur les
espèces en péril. Les résultats spécifiques mesurables du Programme, la mesure du rendement et la stratégie d’évaluation
sont décrits dans le CGAR et dans le CVAR du Programme
des espèces en péril. La prochaine évaluation du Programme
est prévue en 2010-2011.
Domestic and international coordination and cooperation:
International coordination and cooperation for the conservation of biodiversity is provided through the Convention
on Biological Diversity (CBD)1 to which Canada is a signatory. Domestic coordination and cooperation is covered
by several mechanisms developed to coordinate Species at
Risk (SAR) Program implementation across the various domestic jurisdictions. These include inter-governmental committees, a National Framework for Species at Risk Conservation (NFSARC), and negotiated SAR bilateral agreements.
The SAR bilateral agreements foster collaboration in the implementation of SARA and of provincial/territorial endangered species legislation.
Performance measurement and evaluation plan: Environment Canada has put in place a Results-based Management
and Accountability Framework (RMAF) and a Risk-based
Audit Framework (RBAF) for the Species at Risk Program.
The specific measurable outcomes for the Program and the
performance measurement and evaluation strategy are described in the Species at Risk Program RMAF and RBAF. The
next Program evaluation is scheduled for 2010–2011.
Issue
Question
A growing number of wildlife species in Canada face pressures
and threats that put them at risk of extirpation or extinction. Canada’s natural heritage is an integral part of Canada’s national
identity and history. Wildlife, in all its forms, has value in and of
itself and is valued by Canadians for aesthetic, cultural, spiritual,
recreational, educational, historical, economic, medical, ecological and scientific reasons. Canadian wildlife species and ecosystems are also part of the world’s heritage, and the Government of
Canada has ratified the United Nations Convention on the Conservation of Biological Diversity. The Government of Canada is
committed to conserving biological diversity.
Des pressions et des menaces touchent un nombre croissant
d’espèces sauvages au Canada qui leur font courir des risques
d’extinction ou de disparition. Le patrimoine naturel du Canada
fait partie intégrante de l’identité nationale et de l’histoire du Canada. Toutes les espèces sauvages, quelles qu’elles soient, sont
importantes et appréciées par les Canadiens pour des raisons esthétiques, culturelles, spirituelles, récréatives, pédagogiques, historiques, économiques, médicales, écologiques et scientifiques.
Les espèces sauvages et les écosystèmes canadiens font également partie du patrimoine mondial et le gouvernement du Canada
a ratifié la Convention des Nations Unies sur la conservation de la
diversité biologique. Le gouvernement du Canada s’est engagé à
conserver la diversité biologique.
Background
Contexte
On June 11, 2009, the Governor in Council (GIC) officially acknowledged receipt of assessments for nine aquatic species that
had been assessed by the Committee on the Status of Endangered
Wildlife in Canada (COSEWIC). Receipt of eight of these species
initiated the nine-month legislated timeline within which the GIC,
on the recommendation of the Minister of the Environment, decides on whether or not to add these species to Schedule 1, the
List of Wildlife Species at Risk, or refer the species back to
COSEWIC for further review. As such, the GIC is required to
render a final decision regarding the listing of these species by
March 11, 2010. This Regulatory Impact Analysis Statement
(RIAS) will address these eight species, as the Western Silvery
Minnow will be dealt with separately.
The Species at Risk Act (SARA) is a key tool in the ongoing
work to protect species at risk. By providing for the protection
and recovery of species at risk, the Act is one of the most important tools in the conservation of Canada’s biological diversity.
The Act also complements other laws and programs of Canada’s
federal, provincial and territorial governments, and supports the
efforts of conservation organizations and other partners working
to protect Canadian wildlife and habitat.
Le 11 juin 2009, le gouverneur en conseil (GC) a officiellement
accusé réception des évaluations de neuf espèces qui avaient été
évaluées par le Comité sur la situation des espèces en péril au
Canada (COSEPAC). La réception de huit de ces espèces a marqué le début d’un délai de neuf mois tel qu’il est prévu dans la
Loi, à l’intérieur duquel le GC, suivant la recommandation du
ministre de l’Environnement, décidera d’ajouter ou non ces espèces à l’annexe 1, à la Liste des espèces en péril, ou de renvoyer le
tout au COSEPAC pour un examen plus poussé. En tant que tel,
le GC doit rendre une décision finale touchant l’inscription de ces
espèces d’ici le 11 mars 2010. Ce résumé de l’étude d’impact de
la réglementation (RÉIR) portera sur ces huit espèces, alors que le
méné d’argent de l’ouest fera l’objet d’un traitement séparé.
La Loi sur les espèces en péril (LEP) est un outil essentiel pour
le travail en cours visant à protéger les espèces en péril. En assurant la protection et le rétablissement des espèces en péril, la Loi
est un des outils les plus importants afin de préserver la diversité
biologique du Canada. La Loi vient aussi compléter d’autres lois
et programmes des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada et appuie les activités des organismes de conservation et d’autres partenaires travaillant pour protéger les espèces
sauvages et l’habitat canadiens.
———
———
1
1
For further information on the CBD, visit www.cbd.int.
Des renseignements sur la CBD sont disponibles à l’adresse suivante :
www.cbd.int.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
Objectives for government action
3649
Objectifs de l’intervention du gouvernement
The purpose of the proposed Order Amending Schedule 1 to
the Species at Risk Act is to add four aquatic species to Schedule 1, the List of Wildlife Species at Risk (the List). This amendment is made on the recommendation of the Minister of the Environment based on advice from the Minister of Fisheries and
Oceans, on scientific assessments by COSEWIC, and on consultations with governments, Aboriginal peoples, stakeholders and
the Canadian public.
Les objectifs de la LEP sont les suivants :
1. Prévenir l’extinction d’espèces sauvages ou leur disparition
du pays;
2. Permettre le rétablissement des espèces sauvages qui, par
suite de l’activité humaine, sont devenues des espèces disparues du pays, en voie de disparition ou menacées;
3. Favoriser la gestion des espèces préoccupantes pour éviter
qu’elles ne deviennent des espèces en voie de disparition ou
menacées.
La décision d’ajouter des espèces en voie de disparition ou menacées à l’annexe 1 de la LEP permettra à l’espèce de bénéficier
de mesures de protection et de rétablissement requises en vertu de
la LEP. Les espèces classées comme étant préoccupantes bénéficieront du plan de gestion prévu par la LEP. Il en résultera des
avantages globaux pour l’environnement tant au niveau de la protection des espèces individuelles qu’au niveau de la conservation
de la diversité biologique du Canada.
La décision du COSEPAC de ne pas inscrire les espèces évaluées à l’annexe 1 de la LEP signifie que les mesures de protection, de rétablissement et de gestion prévues dans la LEP ne
seront pas appliquées. La décision de ne pas inscrire une espèce
est prise après avoir estimé les coûts d’inscription par rapport aux
avantages prévus. Dans certains cas, une espèce peut être protégée grâce à d’autres outils existants qui comprennent des outils
législatifs, tels que la Loi sur les pêches, L.R.C., 1985, ch. F-14,
et des outils non législatifs, tels que les programmes gouvernementaux et les mesures prises par des organisations non gouvernementales, l’industrie et les Canadiens qui peuvent protéger une
espèce qui n’est pas répertoriée.
Le projet de Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril vise à ajouter quatre espèces aquatiques à la Liste des
espèces en péril (la Liste) à l’annexe 1. Cette modification est
effectuée sur la recommandation du ministre de l’Environnement,
à la suite des avis du ministre des Pêches et des Océans, à partir
des évaluations scientifiques réalisées par le COSEPAC et à la
suite des consultations menées auprès des gouvernements, des
peuples autochtones, des intervenants et du public canadien.
Description
Description
Of the nine species assessments received from COSEWIC, the
GIC is proposing to add four aquatic species to Schedule 1 of
SARA. The Minister of Fisheries and Oceans is considering advising the Minister of the Environment that he not recommend
adding four other aquatic species to Schedule 1 of SARA. The
Western Silvery Minnow will be dealt with separately.
The status, as assessed by COSEWIC, for the eight species
under consideration, is presented in Table 1. The full status assessments, including the reasons for classification and the species
range for the eight species considered in the proposed regulatory
actions, are available at www.sararegistry.gc.ca.
À partir des évaluations de neuf espèces reçues du COSEPAC,
le gouverneur en conseil propose d’ajouter quatre espèces aquatiques à l’annexe 1 de la LEP. Le ministre des Pêches et des
Océans envisage de conseiller au ministre de l’Environnement de
ne pas recommander l’ajout des quatre autres espèces aquatiques
à l’annexe 1. Le méné d’argent de l’ouest sera traité séparément.
La situation, telle qu’elle est évaluée par le COSEPAC, pour
chacune des huit espèces concernées, est présentée au tableau 1.
Les évaluations complètes de la situation, y compris les raisons de
classification et les aires de répartition des huit espèces considérées dans les mesures réglementaires proposées, sont disponibles
à l’adresse www.registrelep.gc.ca.
Table 1. Status designations of eight species assessed by
COSEWIC and received by the GIC on June 11, 2009
Tableau 1. Désignations proposées concernant huit espèces
évaluées par le COSEPAC et reçues par le gouverneur en
conseil le 11 juin 2009
Species proposed for addition to Schedule 1 of SARA (4)
Espèces qu’on propose d’ajouter à l’annexe 1 de la LEP par le COSEPAC (4)
Fishes (freshwater)
9
Misty Lake Lentic Stickleback
Endangered
Poissons (eau douce)
9
Épinoche lentique du lac Misty
En voie de disparition
10
Misty Lake Lotic Stickleback
Endangered
10
Épinoche lotique du lac Misty
En voie de disparition
11
Westslope Cutthroat Trout (British
Columbia population)
Special concern
11
Truite fardée versant de l’Ouest
(population de la Colombie-Britannique)
Préoccupante
Endangered
12
The purposes of SARA are
1. To prevent wildlife species from being extirpated or becoming extinct;
2. To provide for the recovery of wildlife species that are extirpated, endangered or threatened as a result of human activity;
and
3. To manage species of special concern to prevent them from
becoming endangered or threatened.
A decision to add a species to Schedule 1 of SARA as endangered or threatened will result in the species receiving the benefits
of protection and recovery measures required under the SARA.
Species listed as special concern will receive the benefits of a
SARA-compliant management plan. This will result in overall
benefits to the environment both in terms of the protection of
individual species and the conservation of Canada’s biological
diversity.
A decision not to list species assessed as at risk by COSEWIC
to Schedule 1 of SARA means that the protection, recovery and
management measures under SARA will not apply. A decision
not to list a species is arrived at after weighing the costs of listing
against the anticipated benefits. In some instances, a species may
be protected through other existing tools, including legislation
such as the Fisheries Act, R.S.C., 1985, c. F-14, and nonlegislative tools such as government programs and actions by
non-governmental organizations, industry, and Canadians, which
may provide protection to a species that is not listed.
Fishes (marine)
12
Basking Shark (Pacific Population)
Poissons (de mer)
Requin-pèlerin (population du Pacifique)
En voie de disparition
3650
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Table 1 — Continued
Species for which the Minister of Fisheries and Oceans is considering
advising the Minister of the Environment that he not recommend their
addition to Schedule 1 of SARA (4)
Fishes (marine)
Tableau 1 (suite)
Espèces pour lesquelles le ministre des Pêches et des Océans envisage de
conseiller au ministre de l’Environnement de ne pas recommander leur
inscription à l’annexe 1 de la LEP (4)
Poissons (de mer)
1
Winter Skate (Southern Gulf of St.
Lawrence population)
Endangered
1
Raie tachetée (population de la partie sud
du golfe Saint-Laurent)
En voie de disparition
2
Chinook Salmon (Okanagan population)
Threatened
2
Saumon quinnat (population de
l’Okanagan)
Menacée
3
Winter Skate (Eastern Scotian Shelf
population)
Threatened
3
Raie tachetée (population de l’est de la
plate-forme Scotian)
Menacée
4
Winter Skate (Georges Bank-Western
Scotian Shelf-Bay of Fundy population)
Special concern
4
Raie tachetée (population du banc
Georges, de l’ouest de la plate-forme
Scotian et de la baie de Fundy)
Préoccupante
SARA has prohibitions that make it an offence to kill, harm,
harass, capture or take an individual of an aquatic species that is
listed as extirpated, endangered or threatened on Schedule 1 of
SARA. SARA also has prohibitions that make it an offence to
possess, collect, buy, sell or trade such individuals and to damage
or destroy the residence of one or more such individuals.
Under section 37 of SARA, once an aquatic species is listed on
Schedule 1 as extirpated, endangered or threatened, the Minister
of Fisheries and Oceans is required to prepare a strategy for its
recovery. Pursuant to section 41 of SARA, the recovery strategy
must, inter alia, address threats to the species’ survival and to its
habitat, describe the broad strategy to address those threats, identify the species’ critical habitat to the extent possible based on the
best available information, state the population and distribution
objectives that will assist the recovery and survival of the species
and identify research and management activities needed to meet
the population and distribution objectives. The recovery strategy
also provides a timeline for completion of one or more action
plans. A management plan must be prepared for species listed as
special concern.
Action plans are required to be developed to implement recovery strategies for species listed as extirpated, endangered or
threatened. Action plans must, with respect to the area to which
the action plan relates, identify, among others, measures that address the threats to the species and those that help to achieve the
population and distribution objectives for the species and when
these are to take place; a species’ critical habitat, to the extent
possible, based on the best available information and consistent
with the recovery strategy; examples of activities that would
likely result in the destruction of the species’ critical habitat;
measures proposed to be taken to protect the critical habitat; and,
methods to monitor the recovery of the species and its long-term
viability. These action plans also require an evaluation of the
socio-economic costs of the action plan and the benefits to be
derived from its implementation. For species listed as special
concern, management plans that include measures for the con
servation of the species and their habitat must be prepared. Recovery strategies, action plans and management plans must be
posted on the Public Registry within the timelines set out under
SARA.
En vertu de la LEP, il est interdit de tuer un individu d’une espèce aquatique inscrite comme étant disparue du pays, en voie de
disparition ou menacée à l’annexe 1 de la LEP, de lui nuire, de le
harceler, de le capturer ou de le prendre. La LEP comporte également certaines interdictions en vertu desquelles on commet une
infraction si on possède, collectionne, achète, vend ou échange de
tels individus et si on endommage ou détruit le lieu de résidence
d’un ou de plusieurs de ces individus.
En vertu de l’article 37 de la LEP, lorsqu’une espèce aquatique
est inscrite à l’annexe 1 comme étant disparue du pays, en voie de
disparition ou menacée, le ministre des Pêches et des Océans doit
élaborer une stratégie pour son rétablissement. Selon l’article 41
de la LEP, la stratégie de rétablissement doit, entre autres, décrire
les menaces qui touchent la survie des espèces et de leur habitat,
décrire la stratégie générale afin de contrer ces menaces, identifier
leur habitat essentiel à partir de la meilleure information disponible, énoncer les objectifs en matière de population et de distribution qui contribueront au rétablissement et à la survie de
l’espèce, en plus de déterminer les mesures de recherche et de
gestion nécessaires pour atteindre les objectifs en matière de population et de distribution. La stratégie de rétablissement prévoit aussi un échéancier pour la réalisation d’un ou de plusieurs
plans d’action. Un plan de gestion doit être préparé pour les espèces inscrites comme étant préoccupantes.
Des plans d’action doivent être élaborés pour mettre en œuvre
les stratégies de rétablissement concernant les espèces inscrites
comme étant disparues du pays, en voie de disparition ou menacées. Les plans d’action doivent, en rapport avec la zone concernée par le plan d’action, permettre de déterminer, entre autres, les
mesures pour contrer les menaces à l’espèce et pour aider à atteindre les objectifs en matière de population et de répartition des
espèces et leur délai; l’habitat essentiel d’une espèce, dans la mesure du possible, à partir des meilleurs renseignements disponibles et conformément à la stratégie de rétablissement; les exemples d’activités qui pourraient causer la destruction de l’habitat
essentiel des espèces; les mesures proposées requises afin de protéger l’habitat essentiel; ainsi que les méthodes pour surveiller le
rétablissement de l’espèce ainsi que sa viabilité à long terme. Ces
plans d’action nécessitent également une évaluation des coûts
socioéconomiques et des avantages qui découlent de la mise en
œuvre de ces plans d’action. Pour les espèces inscrites comme
étant préoccupantes, des plans de gestion qui comprennent des
mesures pour la conservation des espèces et de leur habitat doivent être préparés. Les stratégies de rétablissement, les plans
d’action et de gestion doivent être publiés dans le Registre public
dans les délais prévus dans la LEP.
Regulatory and non-regulatory options considered
Options réglementaires et non réglementaires considérées
As required in the Species at Risk Act, on receiving a copy of
an assessment from COSEWIC, the Minister of the Environment
includes, within 90 days, a report in the Public Registry stating
Comme on l’exige dans la Loi sur les espèces en péril, au moment de recevoir une copie de l’évaluation réalisée par le
COSEPAC, le ministre de l’Environnement doit, dans les
Le 5 décembre 2009
how the Minister intends to respond to the assessment. The
receipt of status assessments by the Governor in Council triggers
a process in which the Governor in Council may review that assessment and may, on the recommendation of the Minister of the
Environment, (1) accept the assessment and add the species to
Schedule 1 of SARA; (2) decide not to add the species to Schedule 1; or (3) refer the assessment back to COSEWIC for further
information or consideration.
The first option, to add the species to Schedule 1 of SARA,
will ensure that the species receives protection in accordance with
the provisions of SARA, including mandatory recovery or management planning.
The second option is not to add the species to Schedule 1. Although the species would neither benefit from prohibitions afforded by SARA, nor the recovery or management activities required under SARA, species may still be protected under other
federal, provincial or territorial legislation. When deciding to not
add a species to Schedule 1, it is not referred back to COSEWIC
for further information or consideration. COSEWIC may also call
for the reassessment of any species when there is reasonable evidence that its status has changed.
The third option is to refer the assessment back to COSEWIC
for further information or consideration. It would be appropriate
to send an assessment back, if, for example, significant new information became available after the species had been assessed by
COSEWIC.
If the GIC has not taken a course of action in response to
COSEWIC’s assessments by March 11, 2010, the Minister of the
Environment shall by order amend the List in accordance with
COSEWIC’s assessments.
Gazette du Canada Partie I
3651
90 jours, verser un rapport dans le Registre public afin de décrire
la façon dont il entend réagir à l’évaluation. La réception de ces
évaluations par le gouverneur en conseil enclenche un processus
où celui-ci peut examiner l’évaluation et il peut alors, sur recommandation du ministre de l’Environnement, (1) accepter l’évaluation et ajouter l’espèce à l’annexe 1 de la LEP; (2) ne pas
ajouter l’espèce à l’annexe 1; ou (3) renvoyer l’évaluation au
COSEPAC pour obtenir des renseignements ou un examen
supplémentaires.
La première option, qui consiste à ajouter l’espèce à l’annexe 1
de la LEP, garantira que cette espèce recevra la protection
conformément aux dispositions de la LEP, y compris la préparation obligatoire du rétablissement ou la planification de sa
gestion.
La deuxième option consiste à ne pas ajouter l’espèce à
l’annexe 1. Bien que l’espèce ne profiterait pas des interdictions
prévues dans la LEP ni du rétablissement ou des activités de gestion requises en vertu de la LEP, elle peut toujours être protégée
en vertu d’autres lois fédérales, provinciales ou territoriales. Si on
décide de ne pas ajouter une espèce à l’annexe 1, cette espèce
n’est pas renvoyée devant le COSEPAC pour obtenir des renseignements ou procéder à un examen supplémentaires. Le
COSEPAC peut également demander la réévaluation d’une espèce si une preuve raisonnable indique que sa situation a changé.
La troisième option consiste à renvoyer l’évaluation au
COSEPAC pour des renseignements ou un examen supplémentaires. Il serait approprié de renvoyer une évaluation si, par exemple,
une nouvelle information importante est devenue disponible après
l’évaluation de l’espèce par le COSEPAC.
Si le gouverneur en conseil n’a pas pris les mesures qui
s’imposent pour répondre aux recommandations du COSEPAC
avant le 11 mars 2010, le ministre de l’Environnement devra, en
vertu d’un décret, amender la liste conformément aux évaluations
du COSEPAC.
Consultation
Consultation
Under SARA, the scientific assessment of species status and
the decision to add a species to Schedule 1 (the List of Wildlife
Species at Risk) are comprised of two distinct processes. This
separation guarantees that scientists may work independently
when making assessments of the biological status of wildlife species and that Canadians have the opportunity to participate in the
decision-making process in determining whether or not species
will be listed under SARA.
Public consultations were conducted by the Department of
Fisheries and Oceans in 2008 and 2009 on eight aquatic species’
status assessments. Consultations were facilitated through mailouts, meetings, public sessions, consultation workbooks, and
other supporting documents which were made available on the
SARA Public Registry and other government Internet sites. Consultations were conducted with fish harvesters, industry sectors,
recreational fishers, Aboriginal groups, environmental organizations (ENGOs), other levels of government and the public. The
consultation results for the individual species are outlined further
below.
En vertu de la LEP, l’évaluation scientifique de la situation des
espèces et la décision d’ajouter une espèce à l’annexe 1 (liste des
espèces sauvages en péril) sont deux processus distincts. Cette
séparation garantit que les scientifiques profitent d’une indépendance lorsqu’ils effectuent leurs évaluations de la situation biologique des espèces sauvages et que les Canadiens ont l’occasion de
participer au processus décisionnel visant à déterminer si une
espèce sera ou non inscrite en vertu de la LEP.
Le ministère des Pêches et des Océans a tenu des consultations
publiques en 2008 et en 2009 sur l’évaluation de la situation de
huit espèces aquatiques. Ces consultations se sont déroulées sous
forme d’envois postaux, de réunions, de séances publiques, de
manuels de consultation et d’autres documents à l’appui qu’on a
affichés sur le Registre public de la LEP et sur d’autres sites Web
du gouvernement. Ces consultations impliquaient des pêcheurs
professionnels, divers secteurs de l’industrie, des pêcheurs sportifs, des groupes autochtones, des organisations environnementales (ONGE), d’autres ordres de gouvernement et la population.
Les résultats des consultations sur chacune des espèces sont présentés ci-dessous.
Benefit and costs
Avantages et coûts
Description and rationale
Description et justification
This proposed Order will address four aquatic species proposed
for addition to Schedule 1 of SARA. The four aquatic species for
which the Minister of Fisheries and Oceans is considering advising the Minister of the Environment that he not recommend their
Le décret proposé traitera de quatre espèces aquatiques qu’on
propose d’ajouter à l’annexe 1 de la LEP. Les quatre espèces
aquatiques pour lesquelles le ministre des Pêches et des Océans
envisage de conseiller au ministre de l’Environnement de ne
3652
Canada Gazette Part I
addition to Schedule 1 of SARA are also outlined in this Regulatory Impact Analysis Statement for consultation purposes. Listing
a species on Schedule 1 of SARA entails both benefits and costs
in terms of social, environmental and economic considerations
through the implementation of SARA’s general prohibitions upon
listing and the recovery planning requirements.
Upon listing on Schedule 1, aquatic species, wherever they are
found, will benefit from immediate protection through general
prohibitions under SARA. Moreover, this proposed order will
result in recovery of the species through the development and
implementation of recovery strategies, action plans and management plans. Recovery strategies must be drafted for all species
listed on Schedule 1 as extirpated, endangered or threatened.
These are followed by action plans that identify measures to implement the recovery strategy. For species listed on Schedule 1 as
species of special concern, management plans are required that
include measures for the conservation of species and their habitat.
Under sections 32 and 33 of the Species at Risk Act, it is an offence to
• kill, harm, harass, capture or take an individual of a listed
species that is extirpated, endangered or threatened;
• possess, collect, buy, sell or trade an individual of a listed
species that is extirpated, endangered or threatened, or its part
or derivative; and
• damage or destroy the residence of one or more individuals of
a listed endangered or threatened species or of a listed extirpated species if a recovery strategy has proposed its reintroduction into the wild in Canada.
December 5, 2009
pas recommander leur inscription à l’annexe 1 de la LEP sont
également énoncées dans ce résumé de l’étude d’impact de la
réglementation à des fins de consultation. L’inscription d’une
espèce à l’annexe 1 de la LEP comporte des avantages et des
coûts en ce qui concerne les considérations sociales, environnementales et économiques par la mise en œuvre des interdictions
générales de la LEP quant aux exigences relatives à l’inscription
et à la planification du rétablissement.
Au moment de leur inscription à l’annexe 1, les espèces aquatiques, où qu’elles se trouvent, bénéficieront d’une protection immédiate en vertu des interdictions générales prévues dans la LEP.
De plus, ce décret proposé permettra le rétablissement des espèces par l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies de rétablissement, de plans d’action et de plans de gestion. Des ébauches de
stratégies de rétablissement doivent être préparées pour toutes les
espèces inscrites à l’annexe 1 comme des espèces disparues du
pays, en voies de disparition ou menacées. Elles sont suivies par
des plans d’action qui définissent les mesures pour mettre en œuvre la stratégie de rétablissement. En ce qui concerne les espèces
préoccupantes inscrites à l’annexe 1, des plans de gestion comprenant des mesures pour la conservation de l’espèce et de son
habitat sont requis.
En vertu des articles 32 et 33 de la Loi sur les espèces en péril,
constitue une infraction le fait de :
• tuer un individu d’une espèce sauvage inscrite comme espèce
disparue du pays, en voie de disparition ou menacée, lui nuire,
le harceler, le capturer ou le prendre;
• posséder, collectionner, acheter, vendre ou échanger un individu — notamment une partie d’un individu ou un produit qui
en provient — d’une espèce sauvage inscrite comme une espèce disparue du pays, en voie de disparition ou menacée;
• endommager ou détruire la résidence d’un ou de plusieurs
individus, soit d’une espèce sauvage inscrite comme espèce
en voie de disparition ou menacée, soit d’une espèce sauvage
inscrite comme une espèce disparue du pays dont un programme de rétablissement a recommandé la réinsertion à
l’état sauvage au Canada.
Benefits
Avantages
Protecting species at risk can provide numerous benefits to
Canadians beyond direct economic benefits, such as the protection of essential ecosystems. Moreover, many of the species serve
as an indicator of environmental quality. Various studies indicate
that Canadians place value on preserving species for future generations to enjoy and from knowing the species exist, even if they
will never personally see or otherwise enjoy them. Furthermore,
the unique characteristics and evolutionary histories of many species at risk, such as the Misty Lake Sticklebacks, make them of
special interest to the scientific community.
La protection des espèces en péril peut procurer de nombreux
avantages aux Canadiens, au-delà des avantages économiques
directs, tels que la protection des écosystèmes essentiels. De plus,
de nombreuses espèces servent d’indicateurs de la qualité environnementale. Plusieurs études indiquent que les Canadiens accordent de l’importance à la préservation des espèces pour que les
générations futures puissent en profiter et accordent de
l’importance au fait de savoir que ces espèces existent, même si
personnellement ils ne les voient jamais ou ne peuvent pas en
profiter. De plus, les caractéristiques uniques et les antécédents
évolutionnaires de nombreuses espèces en péril, telles que
l’épinoche du lac Misty, leur confèrent un intérêt spécial pour la
communauté scientifique.
Lorsqu’on cherche à quantifier les avantages économiques que
représente une espèce pour la société, le cadre de travail le plus
souvent utilisé est celui de la valeur économique totale (VET). La
VET d’une espèce peut être divisée en plusieurs éléments :
• Utilisation directe — fait référence à l’utilisation d’une ressource pour la consommation, telle que la pêche;
• Utilisation indirecte — inclut les activités sans consommation,
telles que l’observation des baleines, qui ont une valeur
récréative;
• Valeur d’option — fait référence à la préservation d’une espèce aux fins d’une utilisation future directe ou indirecte;
When seeking to quantify the economic benefits to society provided by a species, the most commonly used framework is the
Total Economic Value (TEV). The TEV of a species can be broken down into the following components:
• Direct Use — refers to the consumptive use of a resource,
such as fishing;
• Indirect Use — includes non-consumptive activities, such as
whale watching, which represents recreational value;
• Option Use Value — represents the value of preserving a
species for future direct and indirect use; and
Le 5 décembre 2009
•
Passive Values (or non-use value) — include bequest value,
which is the value of preserving a species for future generations, and existence value, which represents the altruistic
value individuals derive from simply knowing that a given
species exists, regardless of potential for any future use.2
Passive values mostly dominate the TEV of species at risk.3
When a given species is not readily accessible to society, existence value may comprise the major or only benefit of a particular
species.4
Passive values can be estimated by willingness to pay — the
amount an individual is willing to pay per year to preserve a
species.
With regard to the species under consideration in this regulatory proposal there is limited information available regarding
quantification of benefits. Willingness to pay studies on species
included in this proposed Order have not been conducted in Canada. However, various studies of similar species in the United
States could be an indication that Canadians do derive substantial
non-use economic benefits from conservation programs targeting
species at risk, including relatively low-profile species.5 In the
absence of existing data in the Canadian context, the data from
the United States studies will be used.
With regard to Canadians’ willingness to pay for the preservation of species under consideration in this Order, information is
limited. However, studies on other at-risk species indicate that
Canadians do place substantial economic value upon targeted
conservation programs, even for relatively low-profile species.6
Although specific studies are not available, it is not always necessary to quantify benefits in order to determine their likely magnitude in comparison to the costs imposed on Canadians. The proposal in this Order reflects that understanding, using the best
available quantitative and qualitative information. Where this
information was inconclusive, a benefits value transfer method
was used to the extent possible.
Gazette du Canada Partie I
3653
•
Valeurs passives (ou valeur de non-utilisation) — comprend
la valeur de transmission, qui représente la volonté de préserver une espèce dans l’intérêt des générations futures ainsi que
la valeur d’existence, qui représente la valeur altruiste que les
personnes tirent du fait de savoir qu’une espèce donnée existe,
quelle que soit son utilisation future potentielle2.
Les valeurs passives dominent la valeur économique totale des
espèces en péril3. Lorsqu’une espèce donnée n’est pas facilement
accessible pour la société, la valeur d’existence peut constituer un
avantage important ou unique pour une espèce donnée4.
Les valeurs passives peuvent être évaluées en fonction de la
volonté de payer, c’est-à-dire par le montant qu’une personne est
prête à payer chaque année pour préserver une espèce.
En ce qui concerne les espèces à l’étude dans ce projet de règlement, il y a peu d’information disponible quant à la quantification des avantages. Les études sur la volonté de payer pour les
espèces incluses dans ce décret proposé n’ont pas été effectuées
au Canada. Cependant, plusieurs études sur des espèces similaires
aux États-Unis pourraient indiquer que les Canadiens obtiennent
des avantages considérables sans utiliser les espèces dans le cadre
de programmes de conservation visant les espèces en péril, y
compris les espèces relativement peu connues5. En l’absence de
données existantes dans le contexte canadien, les données des
études américaines seront utilisées.
En ce qui concerne la volonté des Canadiens de payer pour la
préservation des espèces à l’étude dans le présent décret,
l’information est limitée. Cependant, les études sur d’autres espèces en péril indiquent que les Canadiens accordent une valeur
économique importante aux programmes de conservation ciblés,
même pour les espèces relativement peu connues6. Bien que des
études précises ne soient pas disponibles, il n’est pas toujours
nécessaire de quantifier les avantages afin de définir leur importance en comparaison des coûts imposés aux Canadiens. La proposition dans le présent décret reflète cette compréhension, en
utilisant la meilleure information quantitative et qualitative disponible. Lorsque cette information ne permettait pas de tirer une
conclusion, une méthode de transfert d’avantages a été utilisée
autant que possible.
Costs
Coûts
Major categories of costs attributed to the proposed Order include compliance promotion, enforcement, implementation,
monitoring and evaluation. These costs could arise from the application of SARA, in particular the enforcement of the SARA
prohibitions and/or the development and implementation of recovery strategies, action plans, or management plans depending
on the classification of the species.
Les principales catégories de coûts attribués au décret proposé
comprennent la promotion de la conformité, la mise en application, la mise en œuvre, la surveillance et l’évaluation. Ces coûts
découleraient de l’application de la LEP, en particulier de la mise
en application des interdictions de la LEP ou de l’élaboration et
de la mise en œuvre de stratégies de rétablissement, de plans
d’action ou de plans de gestion en fonction de la classification de
l’espèce.
Les coûts attribués aux parties touchées, y compris les industries, les individus et les différents ordres de gouvernement, varient et sont proportionnels à certains paramètres clés, tels que les
menaces, la taille et la répartition de la population, ainsi que les
activités économiques entourant l’espèce. De plus, les incidences
dépendront de la classification de l’espèce en vertu de la LEP. Par
exemple :
Costs attributed to affected parties, including industries, individuals and different levels of governments vary and would be
proportional to some key parameters, such as threats, population
size and distribution, as well as economic activities surrounding
the species. Also, impacts will vary depending on the classification of the species under SARA. For example,
———
———
2
2
3
4
5
6
Wallmo, K. Threatened and Endangered Species Valuation: Literature Review
and Assessment (Online), www.st.nmfs.noaa.gov/st5/documents/bibliography/
Protected_Resources_Valuation%20.pdf
Ibid. 23
Jakobsson, Kristin M.; Dragun, Andrew K., Contingent valuation and endangered species: Methodological issues and applications, New Horizons in Environmental Economics series. Cheltenham, U.K. and Lyme, N.H.: Elgar; distributed by American International Distribution Corporation, Williston, Vt.,
1996.
M. A. Rudd. Memorial University of Newfoundland EVPL Working Paper 07WP003 (2007).
Ibid.
3
4
5
6
Wallmo, K. Threatened and Endangered Species Valuation: Literature Review
and Assessment (en ligne), www.st.nmfs.noaa.gov/st5/documents/bibliography/
Protected_Resources_Valuation%20.pdf
Ibid. 23
Jakobsson, Kristin M., Dragun, Andrew K. 1996. Contingent valuation and
endangered species: Methodological issues and applications, New Horizons in
Environmental Economics series. Cheltenham (Royaume-Uni) et Lyme (NH) :
Elgar; distribué par American International Distribution Corporation, Williston
(VT).
M. A. Rudd. 2007. Document de travail EVPL 07-WP003. Memorial University
of Newfoundland.
Ibid.
3654
•
•
Canada Gazette Part I
for the one aquatic species that is proposed for addition as
species of special concern, Westslope Cutthroat Trout (British
Columbia population), the prohibitions under sections 32 and
33 of SARA would not apply, meaning there are no associated
costs. Rather the affected stakeholders may incur costs that
would stem from the development and implementation of a
management plan required for species of special concern
under SARA. For example, the Westslope Cutthroat Trout
(British Columbia population) will be the responsibility of the
province of British Columbia.
the three proposed new additions to Schedule 1 under the
endangered categories would result in the application of general prohibitions upon listing; a more detailed analysis will
follow.
In addition to the original federal resources dedicated to SARA
upon launching of the Act in 2004, $275 million was allocated in
2006 by the Government of Canada to address the administration
of the Act over a five-year period, from 2007/08 to 2011/12, with
63% of funding allocated to EC, 24% to DFO, and 13% to Parks
Canada.
Amendments to Schedule 1 trigger certain requirements, and
there are direct costs associated with these requirements. Many of
these costs stem from the development of recovery strategies for
species being added to Schedule 1 of SARA. Specific actions
needed to implement those strategies are identified in action
plans, and SARA requires that each action plan include an evaluation of the socio-economic costs of the actions. The costs are
likely to vary widely depending on the species, context, and actions required.
Costs arising from the enforcement activities associated with
the listing recommendations under this Order are anticipated to be
low. Incremental activities related to enforcement costs to the
Department of Fisheries and Oceans are not expected to create a
significant additional burden on the enforcement officers.
Species included in this Order and proposed to be listed in the
endangered category would require a recovery strategy and action
plan. Cost may arise from foregone economic activities. These
costs stem from restricting human activities that would have occurred in the absence of general prohibitions and recovery actions. Although the specific costs are difficult to quantify at this
time, it is expected that costs associated with this proposed Order
would be low to moderate.
The present analysis focuses on the four aquatic species proposed for addition to Schedule 1 of SARA and the four aquatic
species for which the Minister of Fisheries and Oceans is considering advising the Minister of the Environment that he not recommend their addition to Schedule 1 of SARA.
The benefits and costs to Canadian society have been estimated
to the greatest extent practicable, according to the 1999 benefitcost guidelines 7 set out by the Treasury Board Secretariat of Canada. Dollar estimates are presented as changes in net economic
value (consumer and/or producer surplus) wherever possible.
When quantitative estimation was not possible or expected impacts were too low to warrant extensive analysis, the potential
impacts are described in qualitative terms.
December 5, 2009
•
Pour une espèce aquatique qu’on propose d’inscrire en tant
qu’espèce préoccupante, soit la truite fardée versant de
l’Ouest (population de la Colombie-Britannique), les interdictions en vertu des articles 32 et 33 de la LEP ne s’appliqueraient pas, ce qui signifie qu’il n’y a pas de coûts associés.
Les coûts pour les intervenants touchés découleraient plutôt
de l’élaboration et de la mise en œuvre d’un plan de gestion
qui serait requis pour les espèces préoccupantes en vertu de la
LEP. Par exemple, la truite fardée versant de l’Ouest (population de la Colombie-Britannique) sera la responsabilité de la
Colombie-Britannique.
• Les trois espèces qu’on propose d’ajouter à l’annexe 1 dans la
catégorie des espèces en voie de disparition mèneraient à
l’application des interdictions générales au moment de
l’inscription. Une analyse plus détaillée suivra.
En plus des ressources originales du gouvernement fédéral allouées à la LEP lors du lancement de la Loi en 2004, 275 millions
de dollars ont été alloués en 2006 par le gouvernement du Canada
pour administrer la Loi sur une période de cinq ans, soit de 20072008 à 2011-2012, avec 63 % des fonds alloués à Environnement
Canada, 24 % à Pêches et Océans Canada et 13 % à Parcs Canada.
Les modifications à l’annexe 1 entraînent certaines exigences,
et des coûts directs sont associés à ces exigences. La plupart de
ces coûts découlent de l’élaboration de stratégies de rétablissement pour les espèces qu’on ajoute à l’annexe 1 de la LEP. Les
mesures précises nécessaires pour mettre en œuvre ces stratégies
sont définies dans les plans d’action, et la LEP exige que chaque
plan d’action comprenne une estimation des coûts socioéconomiques de ces mesures. Les coûts risquent de varier considérablement en fonction de l’espèce, du contexte et des mesures requises.
On prévoit que les coûts découlant des activités de mise en application associées aux recommandations d’inscription en vertu
du présent décret seront minimes. Les activités supplémentaires
liées aux coûts de la mise en application pour Pêches et Océans
Canada ne devraient pas créer une charge supplémentaire importante pour les agents d’application de la loi.
Les espèces comprises dans le présent décret et proposées pour
être inscrites dans la catégorie des espèces en voie de disparition
nécessiteront une stratégie de rétablissement et un plan d’action.
Des coûts peuvent découler de la perte de certaines activités économiques. Ces coûts découlent d’activités humaines restreintes
qui se seraient produites en l’absence d’interdiction générale et de
mesures de rétablissement. Bien que les coûts précis soient difficiles à quantifier à l’heure actuelle, les coûts associés à ce décret
proposé seraient faibles ou modérés.
Cette analyse est principalement axée sur les quatre espèces
aquatiques qu’on propose d’ajouter à l’annexe 1 de la LEP, ainsi
que sur les quatre espèces aquatiques pour lesquelles le ministre
des Pêches et des Océans envisage de conseiller au ministre de
l’Environnement de ne pas recommander leur inscription à
l’annexe 1 de la LEP.
On a estimé les avantages et les coûts pour les Canadiens dans
la mesure du possible en tenant compte des directives de 1999 sur
les coûts-avantages7 énoncées par le Secrétariat du Conseil du
Trésor du Canada. Les montants estimés sont présentés en tant
que variation de la valeur économique nette (excédent pour le
consommateur et/ou le producteur) dans la mesure du possible.
Lorsqu’il était impossible de procéder à une estimation quantitative ou lorsque les impacts prévus étaient trop faibles pour justifier une analyse approfondie, les impacts éventuels sont décrits en
termes qualitatifs.
———
———
7
7
Most analyses were carried out prior to the release of the 2007 Interim guidelines.
(www.tbs-sct.gc.ca/ri-qr/documents/gl-ld/analys/analys-eng.pdf)
La plupart des analyses ont été réalisées avant la publication des directives intérimaires de 2007. (www.tbs-sct.gc.ca/ri-qr/documents/gl-ld/analys/analys-fra.pdf)
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3655
Aquatic species proposed for addition to Schedule 1 of SARA
Espèces aquatiques qu’on propose d’ajouter à l’annexe 1 de la
LEP
Four aquatic species (three freshwater fishes and one marine
fish) are proposed for addition to Schedule 1 of SARA. Three of
the species, the Misty Lake Lotic Stickleback, the Misty Lake
Lentic Stickleback, and the Basking Shark (Pacific population)
are proposed for addition as endangered, while the Westslope
Cutthroat Trout (British Columbia population) is proposed for
addition as a species of special concern.
On propose d’ajouter quatre espèces aquatiques (trois poissons
d’eau douce et un poisson de mer) à l’annexe 1 de la LEP. On
propose d’ajouter trois de ces espèces, soit l’épinoche lotique du
lac Misty, l’épinoche lentique du lac Misty et le requin-pèlerin
(population du Pacifique) en tant qu’espèces en voie de disparition, tandis qu’on propose d’ajouter la truite fardée venant de
l’Ouest en tant qu’espèce préoccupante.
Misty Lake Stickleback (Lentic and Lotic populations)
Épinoche du lac Misty (populations lentique et lotique)
According to COSEWIC’s assessment, the Misty Lake Lentic
and Lotic Sticklebacks are a highly divergent species pair restricted to a single lake-stream complex on Vancouver Island, and
thus have an extremely small area of occurrence. This species pair
could quickly become extinct due the introduction of non-native
aquatic species or perturbations to the habitat.8
Conformément à l’évaluation du COSEPAC, les épinoches lentique et lotique du lac Misty sont considérées comme une paire
d’espèces très divergentes restreintes à un seul complexe de lacsruisseaux sur l’île de Vancouver ayant une aire d’occurrence extrêmement petite. Cette paire d’espèces pourrait rapidement disparaître en raison de l’introduction d’espèces aquatiques non
indigènes ou de perturbations à l’habitat 8.
Consultations
Consultations
During the fall dialogue sessions held in British Columbia in
2008, there was little interest expressed concerning the potential
listing of the Misty Lake Stickleback (Lentic and Lotic populations). In addition to the dialogue sessions, 14 consultation workbooks were completed by First Nations and other stakeholder
groups, none of which indicated any opposition to listing the
species. None of the Aboriginal groups that provided feedback
indicated that either population of the species is used for food,
social or ceremonial purposes. The Province of British Columbia
wanted to assess the implications of protecting Stickleback critical habitat before confirming their listing recommendation. However, they felt relatively confident that risks outside of the ecological reserve could be mitigated with existing legislation.
Durant les séances de dialogue d’automne tenues en ColombieBritannique en 2008, peu de personnes se sont montrées intéressées au sujet de l’inscription éventuelle de l’épinoche du lac
Misty (populations lentique et lotique). En plus des séances de
dialogue, 14 cahiers de travail de consultation ont été remplis par
les Premières nations et d’autres groupes d’intervenants, parmi
lesquels aucun ne s’est montré opposé à l’inscription de ces espèces. Aucun groupe autochtone ayant fourni une rétroaction
n’a indiqué qu’une population de ces espèces est utilisée à des
fins alimentaires, sociales ou cérémonielles. La province de la
Colombie-Britannique a voulu évaluer les implications de la protection de l’habitat essentiel de l’épinoche avant de confirmer sa
recommandation. Toutefois, elle s’est montrée relativement persuadée quant à la limitation des risques en dehors de la réserve
écologique grâce à la législation existante.
Benefits
Avantages
Benefits can only be estimated for this analysis by examining
specific studies of other fish species, and there are few examples
with characteristics similar to the Misty Lake Stickleback for
which humans have similar uses and familiarity. However, the
scientific value for these species is high. The species pair is considered of great value for studying evolutionary processes due to
a very high level of adaptive radiation within the genus.
Les avantages ne peuvent être estimés dans le cadre de cette
analyse qu’en examinant les études spécifiques portant sur d’autres espèces de poissons, et il existe peu d’exemples présentant
des caractéristiques similaires à celles de l’épinoche du lac Misty,
que les humains connaissent et utilisent de façon similaire. Toutefois, ces espèces présentent une valeur scientifique élevée. La
valeur de cette paire d’espèces dans le cadre de l’étude des processus évolutifs est considérée comme élevée, en raison d’un
niveau très élevé de rayonnement adaptatif au sein du genre.
Costs
Coûts
It is anticipated that the socio-economic costs of listing the two
Misty Lake Stickleback populations will be very low overall. The
species is not known to be commercially or recreationally harvested, nor is there any indication of use by First Nations for
food, social or ceremonial purposes. Furthermore, it is not known
how a listing under SARA is likely to change the probability of
survival of the populations. However, the cost of listing these
species is not prohibitive and the implementation of best forestry
practices can likely reduce the costs substantially below those
estimated here.
On prévoit que les coûts socioéconomiques de l’inscription des
deux populations d’épinoche du lac Misty seront faibles dans
l’ensemble. Aucune activité de pêche commerciale ou récréative
de ces espèces n’est connue. De même, il n’existe aucun indice de
leur utilisation par les Premières nations à des fins alimentaires,
sociales ou cérémonielles. De plus, on ne sait pas dans quelle
mesure une inscription en vertu de la LEP est susceptible de modifier la probabilité de survie de ces populations. Toutefois, le
coût de l’inscription de ces espèces n’est pas prohibitif et la mise
en œuvre de meilleures pratiques forestières pourrait bien ramener les coûts considérablement en dessous de ceux estimés ici.
———
———
8
8
COSEWIC 2006. COSEWIC assessment and status report on the Misty Lake
Sticklebacks Gasterosteus sp. (Misty Lake Lentic Stickleback and Misty Lake
Lotic Stickleback) in Canada. Committee on the Status of Endangered Wildlife in
Canada. Ottawa. vii + 27 pp. (www.sararegistry.gc.ca/document/default_e.cfm?
documentID=1447).
COSEPAC 2006. Évaluation et rapport de situation du COSEPAC sur les
épinoches du lac Misty Gasterosteus sp. (épinoche lentique du lac Misty et
épinoche lotique du lac Misty) au Canada. Comité sur la situation des espèces en
péril au Canada. Ottawa. vii + 27 pp. (www.sararegistry.gc.ca/document/default_
f.cfm?documentID=1447).
3656
Canada Gazette Part I
The populations of Misty Lake Stickleback (Lentic and Lotic)
are currently stable (COSEWIC 2007) and reside within the Misty
Lake ecological reserve. However, additional protective actions
may be undertaken to decrease the chance (by an unknown
amount) that the population will be lost. To address the main
threats to the population, the Misty Lake Ecological Reserve
could be expanded, an adjacent highway (Highway 19) rest stop
could be relocated to minimize contamination from highway runoff and to reduce the chance of introduction of invasive species,
and logging activities could be restricted. These actions would
result in annual costs (based on the 2008 commercial price) to the
forest industry of approximately $306,000 in foregone profits if
all activity were stopped, and annual costs to government of
$16,000 to $20,000 over 10 years ($30,000 to $32,000 over
5 years) for alterations to the reserve and the rest stop.
December 5, 2009
Total costs are therefore estimated to be, at most, $400,000 per
year (over five years).
Les populations d’épinoche du lac Misty (lentique et lotique)
sont actuellement stables (COSEPAC 2007) et vivent dans la
réserve écologique du lac Misty. Cependant, des mesures de protection supplémentaires pourraient être prises pour réduire (d’une
quantité inconnue) la probabilité de disparition de la population.
Pour faire face aux menaces principales pesant sur cette population, la réserve écologique du lac Misty pourrait être étendue, une
aire de repos sur l’autoroute adjacente (autoroute 19) pourrait être
déplacée afin de réduire au minimum toute contamination causée
par le ruissellement de l’autoroute et pour réduire la probabilité
d’introduction d’espèces envahissantes, et les activités forestières
pourraient être restreintes. Ces mesures pourraient entraîner des
coûts annuels (à partir du prix commercial de 2008) d’environ
306 000 dollars sous forme de manque à gagner pour le secteur
forestier, si toutes les activités étaient interrompues, et des coûts
annualisés pour le gouvernement compris entre 16 000 dollars et
20 000 dollars sur dix ans (30 000 dollars à 32 000 dollars sur une
période de cinq ans) pour les modifications liées à la réserve écologique et à l’aire de repos.
Des coûts supplémentaires pour le gouvernement du Canada,
dans le but de financer la recherche, l’éducation et la participation
du public, associés à un programme de rétablissement et à un plan
d’action seraient aussi engagés si ces populations étaient inscrites.
L’estimation des coûts (annualisés) est inférieure à 70 000 dollars
pendant cinq ans.
Par conséquent, l’estimation des coûts s’élève au maximum
à 400 000 dollars par an (sur cinq ans).
Rationale
Justification
Cost estimates represent upper limits and the unlikely scenario
of the complete cessation of logging activity in the species’
watershed. Actual costs are in fact likely to be much lower, and
the net benefits of listing the Misty Lake Sticklebacks are expected to be positive when research and existence values are
taken into account.
Les coûts estimatifs tiennent compte des coûts maximaux et du
scénario improbable de la cessation complète des activités forestières dans le bassin versant de l’espèce. En effet, les coûts réels
seront probablement beaucoup moins élevés et les bénéfices nets
de l’inscription de l’épinoche du lac Misty seront positifs si la
recherche et les valeurs d’existence sont prises en compte.
Basking Shark (Pacific population)
Requin-pèlerin (population du Pacifique)
Canada’s Pacific population of Basking Sharks has virtually
disappeared. There are only six confirmed records of Basking
Sharks in the Canadian Pacific since 1996, four of which are from
trawl fishery observer records. It is estimated that their rate of
decline has exceeded 90% within about 60 years, or two to three
generations.9 Due to the significant lack of knowledge on current
abundance, migratory behaviour and range, or on the relative
impacts of past and present human activities, there is great uncertainty around projections for the future.
La population de requins-pèlerins dans l’océan Pacifique au
Canada a pratiquement disparu. Depuis 1996, seulement six observations de requins-pèlerins ont été confirmées dans l’océan
Pacifique du Canada, dont quatre proviennent de données consignées par des observateurs de la pêche au chalut. Selon les estimations, le taux de leur déclin a dépassé 90 % en 60 ans environ,
ou en deux ou trois générations9. En raison de connaissances très
limitées sur l’abondance actuelle, le comportement migratoire et
l’aire de migration, ou sur les effets relatifs des activités humaines
passées et présentes, l’avenir de cette espèce est très incertain.
Consultations
Consultations
The fall 2008 consultation sessions regarding the potential listing of the Basking Shark (Pacific population) generated some
interest from Aboriginal groups and commercial fishers, and a
great deal of interest from the general public and ENGOs. Significant feedback was received, including over 250 emails and
numerous letters in support of listing this species. Among advocates, the reasons for listing the Basking Shark included there
being little to no economic impact on commercial activities and
the species being at imminent risk of extinction in Canada’s Pacific waters. Twenty-seven consultation workbooks were completed regarding the Basking Shark, 20 of which supported listing
the species. The workbook results indicated commercial fishers
Les séances de consultation tenues en automne 2008 et qui
concernaient l’inscription possible du requin-pèlerin (population
du Pacifique) ont soulevé l’intérêt des groupes autochtones et des
pêcheurs commerciaux, et ont également suscité beaucoup d’intérêt auprès du grand public et des organisations non gouvernementales de l’environnement. De nombreux commentaires ont été
reçus, y compris plus de 250 courriels et de nombreuses lettres de
soutien pour l’inscription de cette espèce. Parmi les raisons citées
pour expliquer la nécessité d’inscrire le requin-pèlerin, il a été
mentionné que les effets économiques sur les activités commerciales sont moindres et que le risque d’extinction de cette espèce
dans les eaux canadiennes du Pacifique est imminente. Vingt-sept
———
———
9
9
Additional costs to the government of Canada for research,
education, and public involvement associated with a recovery
strategy and an action plan would also be incurred if these populations were listed. Costs are estimated to be less than $70,000
(annualized) for five years.
COSEWIC 2007. COSEWIC assessment and status report on the basking shark
Cetorhinus maximus (Pacific population) in Canada. Committee on the Status
of Endangered Wildlife in Canada. Ottawa. vii + 34 pp. (www.sararegistry.gc.ca/
document/default_e.cfm?documentID=1387).
COSEPAC 2007. Évaluation et rapport de situation du COSEPAC sur le pèlerin
Cetorhinus maximus (population du Pacifique) au Canada. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Ottawa. vii + 34 pp. (www.sararegistry.
gc.ca/document/default_f.cfm?documentID=1387).
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3657
were the only sector to register a mild lack of support for listing
the Basking Shark as endangered under SARA. Some commercial
fishers mentioned that they did not believe numbers were down
because they were still encountering Basking Sharks in their gear.
The Province of British Columbia had no objections to listing
Basking Shark due to high public interest and no apparent economic impacts to fishers.
cahiers de travail de consultation portant sur le requin-pèlerin ont
été remplis, parmi lesquels 20 cahiers ont appuyé l’inscription de
cette espèce. Les résultats des cahiers de travail de consultation
ont indiqué que seuls les pêcheurs commerciaux étaient un peu
moins disposés à appuyer l’inscription du requin-pèlerin à la liste
des espèces en voie de disparition en vertu de la LEP. Certains
pêcheurs commerciaux ont déclaré qu’ils ne pensaient pas que le
nombre de requins-pèlerins avait diminué car ils continuaient
d’en trouver, capturés dans leur équipement de pêche. La province de la Colombie-Britannique n’a aucune objection à l’inscription du requin-pèlerin compte tenu du fort intérêt public et
puisqu’il semble que les pêcheurs ne subiront pas de répercussions économiques en raison de cette inscription.
Benefits
Avantages
The rarity, uniqueness, size and conspicuous surface behaviour
of the Basking Shark make the existence value for this species
high. The Canadian public has demonstrated its desire to preserve
this species through a high volume of written appeals to government for its protection.
Sa rareté, son caractère exceptionnel, sa taille et sa présence
notable à la surface de l’eau donnent de l’importance à la valeur
d’existence du requin-pèlerin. Le public canadien a exprimé son
souhait de préserver cette espèce par de nombreuses demandes
écrites à ce sujet adressées au gouvernement.
Costs
Coûts
It is anticipated that the socio-economic impacts of listing the
Basking Shark will be minimal due to the low encounter rate.
Protection measures include stewardship, monitoring and reporting, and increased public awareness. Some stewardship activities for the commercial fishing industry could be implemented
through licensing conditions, but these are unlikely to pose significant expense to the industry. Costs associated specifically with
improved monitoring and reporting for Basking Shark are also
expected to be minimal, as the ground fish fishery has 100% observer coverage in place (whereby licence holders are required to
carry an officially recognized observer onboard), and work has
already begun towards implementing improved monitoring in the
salmon fishery. Costs are also anticipated to be low for recreational fishers, aquaculture, and other industries such as the energy
sector. If Basking Shark populations increase and encounters
become more frequent, measures to avoid collision and entanglement will be required for the commercial fishing sector. Similar
measures may be required for the aquaculture sector to minimize
the chance of shark entanglement in the nets of rearing pens.
On s’attend à ce que les effets socioéconomiques de l’inscription du requin-pèlerin soient minimes étant donné le taux de reprise faible. Les mesures de protection comprennent l’intendance,
la surveillance, la production de rapports et une sensibilisation
accrue du public. Certaines activités d’intendance qui touchent le
secteur de la pêche commerciale pourraient être mises en œuvre
au moyen de conditions de permis, mais il est peu probable
qu’elles entraînent des dépenses importantes pour cette industrie.
Les coûts associés précisément à l’amélioration de la surveillance
du requin-pèlerin et de la production de rapports devraient être
minimes, la présence d’observateurs sur place pour la pêche du
poisson de fond étant assurée à 100 % (les détenteurs de permis
sont priés d’être accompagnés d’observateurs officiels à bord) et
le travail consistant à mettre en œuvre une surveillance améliorée
pour la pêche au saumon ayant déjà commencé. Il est également
prévu que les coûts pour les pêcheurs sportifs, l’aquaculture et
d’autres secteurs comme celui de l’énergie soient faibles. Si les
populations de requins-pèlerins augmentent et si les interactions
deviennent plus fréquentes, des mesures visant à éviter toute collision et tout enchevêtrement seront requises dans le secteur de la
pêche commerciale. Des mesures semblables dans le secteur de
l’aquaculture peuvent être requises afin de réduire les risques
d’enchevêtrement des requins dans les filets des parcs d’élevage.
Si on devait inscrire le requin-pèlerin, les coûts pour le gouvernement du Canada pourraient inclure la recherche et la collecte de
données afin de déterminer et quantifier les menaces les plus graves et pour mettre en œuvre un programme de sensibilisation du
public. Si les populations de requins devaient augmenter et si leur
présence devenait plus marquée, une formation supplémentaire
pour les plaisanciers pourrait se révéler nécessaire afin d’éviter
toute collision avec les requins qui s’alimentent en surface.
If the Basking Shark were to be listed, costs to the Government
of Canada could include data collection and research in order to
identify and quantify the most serious threats, and to implement a
public awareness program. Should shark populations increase and
interactions become more frequent, additional education for boaters may be required to ensure avoidance of collision with surfacefeeding sharks.
Rationale
Justification
Net benefits of listing the Basking Shark are expected to be
positive as there are few costs associated with listing. A great deal
of support for listing this species was expressed through emails
and letters, indicating that the non-market benefits associated with
the survival and recovery of this species are high. Human activities may be more affected in the future if Basking Shark populations increase and the frequency of interactions increase
accordingly.
On prévoit que les bénéfices nets de l’inscription du requinpèlerin seront positifs, étant donné les faibles coûts qui y seront
associés. Un nombre important de lettres et de courriels appuyant
l’inscription de cette espèce ont été envoyés, ce qui signifie que
les avantages non commerciaux associés à la survie et au rétablissement de cette espèce sont importants. En revanche, il se peut
que les activités humaines soient plus touchées à l’avenir, si les
populations de requins-pèlerins augmentent et si les interactions
avec cette espèce deviennent plus fréquentes.
3658
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Westslope Cutthroat Trout (British Columbia population)
Truite fardée versant de l’Ouest (population de la
Colombie-Britannique)
According to COSEWIC’s assessment, the Westslope Cutthroat Trout found in Canada are restricted to southeastern British
Columbia and southwestern Alberta. Globally, their range has
become extremely fragmented and the heart of their distribution
now centres on the upper Kootenay River drainage in southeastern British Columbia. The species inhabits large rivers and lakes
in British Columbia, as well as many small mountain streams. It
is estimated that native populations have been reduced by almost
80% through over-exploitation, habitat degradation, and hybridization/competition with introduced, non-native trout.10
Selon l’évaluation du COSEPAC, la truite fardée versant de
l’Ouest présente au Canada se trouve uniquement dans le sud-est
de la Colombie-Britannique et dans le sud-ouest de l’Alberta. De
façon générale, son aire de répartition est devenue extrêmement
fragmentée et son lieu principal de répartition tourne désormais
autour des bassins de drainage de la rivière Kootenay supérieure
dans le sud-est de la Colombie-Britannique. L’espèce vit dans les
grandes rivières et les lacs de Colombie-Britannique, ainsi que
dans les petits cours d’eau de montagne. On estime que les populations indigènes ont été réduites de presque 80 % à cause de la
surexploitation, de la dégradation de l’habitat, de l’hybridation ou
de la compétition attribuables à l’introduction de la truite non
indigène10.
Consultations
Consultations
In regards to the Westslope Cutthroat Trout, the Sport Fishing
Advisory Board (a regional advisory body to DFO) was consulted
directly, while local sports fishermen, guides and/or communities
were given an opportunity to provide comments through the
workbooks available on DFO’s consultation Web site. These consultations occurred in the fall of 2008.
En ce qui concerne la truite fardée versant de l’Ouest, le
Conseil consultatif sur la pêche sportive (un organe consultatif
régional de Pêches et Océans Canada) a été consulté directement,
tandis que les pêcheurs sportifs, les communautés et les guides
locaux ont eu l’occasion d’exprimer leurs commentaires par
l’entremise des cahiers de travail disponibles sur le site Web des
consultations du MPO. Ces consultations ont eu lieu à l’automne
2008.
La truite fardée versant de l’Ouest est un poisson de pêche
sportive très populaire géré par la province de la ColombieBritannique. Seize cahiers de travail de consultation ont été remplis par les intervenants qui ont pour la plupart appuyé l’inscription de l’espèce sur la liste. Les Premières nations démontrent
un grand intérêt pour cette espèce, dont deux groupes qui ont
précisé que la truite fardée versant de l’Ouest sert à des fins alimentaires, sociales ou cérémonielles. En plus des cahiers de travail, une réunion a été organisée en février 2009 avec le groupe
de travail technique du Upper Columbia Aquatic Management
Partnership (UCAMP).
The Westslope Cutthroat Trout is a very popular sport fish
managed by the province of British Columbia. Sixteen consultation workbooks were completed by stakeholders, the majority of
which indicated support for listing. There is considerable interest
in this species on the part of First Nations, with two groups indicating that the Westslope Cutthroat Trout is used for food, social
and ceremonial purposes. In addition to the workbooks, a meeting
was held with the Upper Columbia Aquatic Management Partnership (UCAMP) Technical Working Group in February 2009.
Benefits
Avantages
The species is a very popular sport fish, and is considered a
world class fishery that attracts international recreational anglers.
Accordingly, benefits from its protection are likely to be very
large. However, these benefits have not yet been estimated quantitatively. Activities undertaken to protect Westslope Cutthroat
Trout populations could have spill over benefits in protecting
other species and their habitats, and in maintaining the value of
the species’ range areas for other recreation and tourism. However, any restrictions on angling for this fish may displace fishing
pressure to other species. The Westslope Cutthroat Trout is also
an important species to First Nations groups and is used by some
for food, social and ceremonial purposes.
Cette espèce est un poisson de pêche sportive très populaire qui
est considéré comme un poisson de calibre international qui attire
des pêcheurs sportifs du monde entier. Par conséquent, les avantages liés à sa protection sont probablement très importants.
Néanmoins, ces avantages n’ont pas encore été estimés de façon
quantitative. Les activités entreprises pour protéger les populations de truite fardée versant de l’Ouest pourraient avoir des retombées bénéfiques sur la protection des autres espèces et de
leurs habitats, ainsi que sur la conservation de la valeur des aires
de répartition de l’espèce pour les autres loisirs et le tourisme.
Cependant, il est possible que les restrictions concernant la pêche
de ce poisson puissent déplacer la pression de la pêche sur
d’autres espèces. La truite fardée versant de l’Ouest est également
une espèce importante pour les groupes des Premières nations et
elle est utilisée par certains à des fins alimentaires, sociales ou
cérémonielles.
Costs
Coûts
A large number of economic activities are undertaken within
the distribution range of this trout. These include mining, forestry,
agriculture, urban development, dam operation, and transportation
(highway and railway corridors). Best Management Practices in
some of these sectors (extractive industries, agriculture, and urban
Un grand nombre d’activités économiques ont lieu au sein de
l’aire de répartition de cette truite. Ces activités comprennent
l’exploitation minière, la foresterie, l’agriculture, le développement urbain, l’exploitation de barrages et les transports (corridors
routiers et ferroviaires). On prévoit que les meilleures pratiques
———
———
10
10
COSEWIC 2006. COSEWIC assessment and update status report on the westslope cutthroat trout Oncorhynchus clarkii lewisi (British Columbia population
and Alberta population) in Canada. Committee on the Status of Endangered
Wildlife in Canada. Ottawa. vii + 67 pp. (www.sararegistry.gc.ca/document/
default_e.cfm?documentID=1420).
COSEPAC 2006. Évaluation et rapport de situation du COSEPAC sur la
truite fardée versant de l’Ouest Oncorhynchus clarkii lewisi (population de la
Colombie-Britannique et de l’Alberta) au Canada. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Ottawa. vii + 67 pp. (www.sararegistry.gc.ca/
document/default_f.cfm?documentID=1420).
Le 5 décembre 2009
development) are anticipated to be sufficient protection for cutthroat trout, and impacts are not expected to be large. More information will become available when the Province’s Management Plan is completed. Nevertheless, due to the species’ proposed status as special concern, the general prohibitions will not
apply, meaning the socio-economic impacts of listing on these
sectors are expected to be low, if any.
Listing on Schedule 1 as special concern will result in the implementation of a management plan by the Province of British
Columbia to undertake activities that will ensure this species does
not become threatened or endangered. These activities are not
anticipated to significantly impact the sport fishing industry;
however, mitigation measures could be put in place that could
include, for example, adjustments to catch quotas.
Gazette du Canada Partie I
3659
de gestion dans certains de ces secteurs (industries de l’extraction,
agriculture et développement urbain) assureront une protection
suffisante de la truite fardée et on ne prévoit pas que les répercussions seront importantes. Davantage de renseignements seront
disponibles une fois le plan de gestion de la province achevé.
Cependant, puisque l’on propose d’inscrire l’espèce comme espèce préoccupante, les interdictions générales ne s’appliqueront
pas; on s’attend donc à ce que les répercussions socioéconomiques de l’inscription sur ces secteurs soient faibles, s’il devait y
en avoir.
L’inscription à l’annexe 1 dans la catégorie des espèces préoccupantes donnera lieu à la mise en œuvre d’un plan de gestion par
la province de la Colombie-Britannique afin d’entreprendre les
activités visant à protéger l’espèce afin qu’elle ne soit pas menacée ou en voie de disparition. On ne prévoit pas que ces activités
auront un effet important sur l’industrie de la pêche sportive. En
revanche, des mesures d’atténuation comprenant, par exemple,
des ajustements des quotas, pourraient être mises en place.
Rationale
Justification
Potential impacts are confined to those arising from a SARAcompliant management plan, currently under development by the
Government of British Columbia. The Westslope Cutthroat Trout
sport fishery is internationally renowned, and benefits from its
protection are likely to be very large while potentially affording
spill over benefits in protecting other species and their habitats.
Accordingly, this species has already been managed carefully by
the Province of British Columbia as an important sport fish for
some time. Management actions can be chosen and undertaken to
ensure positive net benefits from listing this species.
Les effets possibles se limitent à ceux qui découleront du plan
de gestion conforme à la LEP qui est en cours d’élaboration par le
gouvernement de la Colombie-Britannique. La pêche sportive de
la truite fardée versant de l’Ouest est reconnue sur le plan international et les avantages découlant de sa protection seront probablement très importants, d’autant plus que sa protection pourrait
avoir des retombées bénéfiques sur la protection d’autres espèces
et de leurs habitats. Par conséquent, une gestion prudente de cette
espèce, considérée comme un poisson de pêche sportive important, a déjà été effectuée il y a longtemps par la province de
Colombie-Britannique. Il est possible de choisir et de prendre des
mesures de gestion afin de garantir des avantages nets positifs
attribuables à l’inscription de cette espèce.
Aquatic species for which the Minister of Fisheries and Oceans is
considering advising the Minister of the Environment that he not
recommend their addition to Schedule 1 of SARA
Espèces aquatiques pour lesquelles le ministre des Pêches et des
Océans envisage de conseiller au ministre de l’Environnement de
ne pas recommander leur inscription à l’annexe 1 de la LEP
The Minister of Fisheries and Oceans is considering advising
the Minister of the Environment that he not recommend the addition of four aquatic species to Schedule 1 of SARA. Three of
these species are Winter Skate populations, and one is Chinook
Salmon (Okanagan population). In regard to the Winter Skate, it
is proposed that the Southern Gulf of St. Lawrence population not
be listed as endangered, that the Eastern Scotian Shelf population
not be listed as threatened, and that the Georges Bank–Western
Scotian Shelf–Bay of Fundy population not be listed as a species
of special concern. It is proposed that the Chinook Salmon
(Okanagan population) not be listed as a threatened species.
Le ministre des Pêches et des Océans envisage de conseiller au
ministre de l’Environnement de ne pas recommander l’inscription
de quatre espèces aquatiques à l’annexe 1 de la LEP. Trois de ces
espèces sont les populations de raie tachetée et l’autre est le saumon quinnat (population de l’Okanagan). En ce qui concerne la
raie tachetée, on propose de ne pas inscrire la population de la
partie sud du golfe du Saint-Laurent comme étant en voie de disparition, de ne pas inscrire la population de l’est de la plate-forme
Scotian comme étant menacée et de ne pas inscrire la population
du banc Georges, de l’ouest de la plate-forme Scotian et de la baie
de Fundy comme étant préoccupante. On propose de ne pas inscrire le saumon quinnat (population de l’Okanagan) comme étant
une espèce menacée.
Une décision de ne pas inscrire une espèce signifie qu’aucune
mesure d’interdiction et de rétablissement ne s’appliquera en
vertu de la LEP. Dans certains cas, on continuera cependant
d’utiliser les autres outils actuels, dont la loi, incluant la Loi sur
les pêches, et des outils non législatifs, comme les programmes
gouvernementaux et les mesures adoptées par les organisations
non gouvernementales, l’industrie et les Canadiens afin d’assurer
la protection et le rétablissement des espèces.
A decision not to list a species means that the prohibition and
recovery measures under SARA will not apply. In some cases,
other existing tools, including legislation, such as the Fisheries
Act, and non-legislative tools, such as government programs and
actions by non-governmental organizations, industry, and Canadians will continue to protect and recover the species.
Winter Skate (Southern Gulf of St. Lawrence population, Eastern
Scotian Shelf population, and the Georges Bank–Western Scotian
Shelf–Bay of Fundy population)
Raie tachetée (population de la partie sud du golfe du
Saint-Laurent, population de l’est de la plate-forme Scotian et
population du banc Georges, de l’ouest de la plate-forme Scotian
et de la baie de Fundy)
Winter Skate are a fish species endemic to the western North
Atlantic with a considerable portion of their range in Canadian
waters. Winter Skate considered in this analysis are concentrated
La raie tachetée est une espèce de poisson endémique dans la
partie occidentale de l’Atlantique Nord qui occupe de vastes
étendues en eaux canadiennes. La raie tachetée qui nous intéresse
3660
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
in three areas and treated as distinct populations: the Southern
Gulf of St. Lawrence, the Eastern Scotian Shelf, and the Canadian
portion of Georges Bank. Winter Skate, also known as the big or
eyed skate, are among the most ancient of existing species of
vertebrates.
dans le cadre de cette analyse est concentrée dans trois endroits
dont les populations sont distinctes, soit la partie sud du golfe
Saint-Laurent, la partie est de la plate-forme Scotian, ainsi que la
partie canadienne du banc Georges. La raie tachetée, qu’on appelle également “raie à gros yeux” fait partie des espèces de vertébrés les plus anciennes qui existent encore de nos jours.
According to COSEWIC, abundance of mature Winter Skate
individuals in the Southern Gulf of St. Lawrence is estimated
to have declined 98% since the early 1970s, while the Eastern
Scotian Shelf population is estimated to have declined by more
than 90%. Both are now at historically low levels. In contrast,
estimates of the population status for the Georges Bank–Western
Scotian Shelf–Bay of Fundy population (hereafter referred to as
the Georges Bank population) show no discernible trend over
time. There is a high probability that this population receives
immigrants from the species inhabiting the American portion of
Georges Bank.11
Le COSEPAC considère que l’abondance de raies tachetées
adultes dans la partie sud du golfe du Saint-Laurent a diminué
de 98 % depuis le début des années 1970, alors que la population
dans l’est de la plate-forme Scotian semble avoir chuté de plus de
90 %. Les deux espèces se situent maintenant à des niveaux historiquement bas. Par contre, on ne peut discerner dans le temps
aucune tendance en ce qui concerne les estimations de la population du banc Georges, de l’ouest de la plate-forme Scotian et de la
baie de Fundy (ci-après désignée par l’expression « population du
banc Georges »). Il est fort probable qu’à cette population viennent se greffer plusieurs individus immigrant en provenance de
l’espèce qui habite dans la partie américaine du banc Georges11.
All three populations of Winter Skate were assessed by
COSEWIC in 2005. The Southern Gulf of St. Lawrence population was assessed as endangered, the Eastern Scotian Shelf population as threatened and the Georges Bank population as special
concern. The probable cause of decline for all three populations,
as identified by COSEWIC, is attributed to the rate at which
the species was captured as bycatch in groundfish fisheries, and
where applicable, was subjected to a directed fishery.
Le COSEPAC a évalué les trois populations de raie tachetée
en 2005. On a alors déterminé que la population de la partie sud
du golfe du Saint-Laurent était en voie de disparition, alors que
celle du banc Georges était préoccupante. La cause probable du
déclin des trois populations, telle qu’elle a été identifiée par le
COSEPAC, est attribuée au taux de capture de ces espèces en tant
que prises accessoires de la pêche de fond et, le cas échéant, lorsqu’elle faisait l’objet d’une pêche dirigée.
The potential socio-economic impacts of listing the Southern
Gulf or the Eastern Scotian Shelf populations are significant. Impacts of listing would likely include closures of some or all commercial groundfish and shellfish fisheries in these areas, with a
subsequent loss of revenue of millions of dollars for the fishing
industry, communities, and Aboriginal groups. It is estimated that
significant job losses would occur. These costs to society are
likely to have limited or no bearing on the outcome of recovery
for the species. The costs associated with listing the Georges
Bank population are not quantified, but would likely be more
modest as SARA prohibitions would not apply due to its designation as a species of special concern; however, the benefits of such
a listing would also be limited, since a SARA listing is unlikely to
affect the overall population trajectory for the species.
Les impacts socio-économiques éventuels d’une inscription des
populations de la partie sud du golfe ou de l’est de la plate-forme
Scotian sont considérables. Ces impacts comporteraient probablement la fermeture de certains ou de tous les fonds de pêche
pélagique ou de la pêche aux mollusques et aux crustacés dans
ces zones, entraînant ainsi des pertes subséquentes de revenus de
plusieurs millions de dollars pour l’industrie de la pêche, les communautés et les groupes autochtones. On estime qu’il en découlerait des pertes d’emplois considérables. Ces coûts pour la société
n’auront probablement qu’un effet limité ou aucun effet sur le
résultat des efforts de rétablissement de l’espèce. Les coûts associés à l’inscription de la population du banc Georges ne sont pas
quantifiés, mais ils seraient probablement plus modestes, parce
que les interdictions prévues dans la LEP ne s’appliqueraient pas,
puisqu’on l’a désignée comme une espèce préoccupante. Cependant, les avantages d’une telle inscription seraient également limités, puisqu’il est peu probable que l’inscription à la LEP influence
la trajectoire de la population globale de l’espèce.
Also of note, is that the natural mortality of adult Skate in the
Eastern Scotian Shelf and Southern Gulf of St. Lawrence populations has increased over the same period that grey seal abundance
has increased. This suggests that the decline of adult Winter Skate
in these populations could possibly be related to increased predation by grey seals.
Il faut également souligner que le taux de mortalité naturelle de
la raie adulte sur l’est de la plate-forme Scotian et dans la population de la partie sud du golfe du Saint-Laurent a augmenté au
cours de la même période où l’abondance du phoque gris s’est
accrue. Cela nous porte à croire que le déclin de la raie tachetée
adulte au sein de ces populations pourrait être possiblement attribuable à la prédation croissante du phoque gris.
Despite a sharp decrease in bycatch numbers across the three
populations, the decline in adult Winter Skate appears to be
on-going in the Eastern Scotian Shelf and Southern Gulf of
St. Lawrence populations. In fact, bycatch at the most recent level
is estimated to have a negligible effect on the anticipated rate of
decline. Recovery Potential Assessments have indicated that even
if fisheries bycatch is held to zero, recovery is not expected for
these two populations. The Eastern Scotian Shelf population was
Malgré une baisse abrupte du nombre de prises accessoires
pour les trois populations, la baisse du nombre de raies tachetées
adultes semble se poursuivre dans les populations de la zone de
l’est de la plate-forme Scotian et de la partie sud du golfe du
Saint-Laurent. En fait, on estime que le niveau le plus récent de
prises accessoires a un effet négligeable sur le taux anticipé de ce
déclin. Les évaluations du rétablissement possible ont révélé que
même si les prises accessoires demeurent nulles, aucune reprise
———
———
11
11
COSEWIC 2005. COSEWIC assessment and status report on the winter skate
Leucoraja ocellata in Canada. Committee on the Status of Endangered Wildlife
in Canada. Ottawa. vii + 41 pp. (www.sararegistry.gc.ca/document/default_e.
cfm?documentID=666).
COSEPAC 2005. Évaluation et rapport de situation du COSEPAC sur la raie
tachetée Leucoraja ocellata au Canada. Comité sur le statut des espèces en péril
au Canada. Ottawa. vii + 41 pp. (www.sararegistry.gc.ca/document/default_f.
cfm?documentID=666).
Le 5 décembre 2009
the only population to be subjected to a directed commercial fishery, although it has been closed since 2005.
Reductions in bycatch and the closure of directed skate fisheries have had little to no impact on the decline of the species thus
far. Therefore it is possible that high levels of natural mortality
may be the dominant factor responsible for the decline of, and
lack of recovery potential for, this species. Winter Skate possess
life history characteristics such as delayed age of maturity, and
large size at birth that increase vulnerability to exploitation, reduce rates of recovery, and increase risk of extinction.
Gazette du Canada Partie I
3661
n’est prévue pour ces populations. La population de l’est de la
plate-forme Scotian a été la seule qui a fait l’objet d’une pêche
commerciale dirigée, et elle est interdite depuis 2005.
Les réductions du nombre de prises accessoires et la fermeture
de la pêche dirigée à la raie n’ont eu jusqu’à présent que peu ou
aucun impact sur le déclin de cette espèce. Par conséquent, il est
possible que les niveaux élevés de mortalité naturelle puissent
constituer le facteur dominant qui est responsable du déclin et de
l’impossibilité d’un rétablissement de cette espèce. La raie tachetée présente un cycle vital particulier, comme l’atteinte tardive de
la maturité, ainsi qu’une taille considérable à la naissance, ce qui
augmente sa vulnérabilité à l’exploitation, réduit ses taux de rétablissement et augmente le risque d’extinction.
Rationale
Justification
The Minister of Fisheries and Oceans is considering advising
the Minister of the Environment that he not recommend the addition of the three Winter Skate populations to Schedule 1 of SARA,
as benefits would be limited, costs would be substantial, recovery
of the endangered and threatened populations is not expected
without a decrease in natural mortality, provinces and most stakeholders do not support listing, and conservation measures will be
implemented through other means at lower cost.
Il a été recommandé qu’aucune des trois populations de raie
tachetée ne soient ajoutée à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en
péril, puisque les avantages seraient limités, alors que les coûts
seraient substantiels et on ne prévoit aucune baisse du taux de
mortalité naturelle des populations en voie de disparition et menacées sans leur rétablissement, sans compter que les provinces et
la plupart des intervenants n’appuient pas son inscription et la
mise en œuvre de mesures de conservation s’effectuerait par
d’autres moyens à un coût moins élevé.
Des mesures de conservation ciblées seront ajoutées aux nouveaux Plans de gestion intégrée des pêches plutôt que d’inscrire la
raie tachetée à l’annexe 1 de la LEP. Ces mesures de gestion
comprendront, entre autres, la remise à l’eau de toutes les raies
tachetées qui sont des prises accessoires, l’interdiction continue
de la pêche commerciale à la raie, ainsi que la surveillance dans le
but de déterminer les taux de rejets. De plus, on pourrait étendre
l’étude actuelle sur le régime des phoques gris afin de déterminer
leur impact sur les populations de raie tachetée.
In lieu of listing Winter Skate under Schedule 1 of SARA, targeted conservation measures will be added to new Integrated
Fisheries Management Plans. Management measures will include,
but may not be limited to, the live release of all Winter Skate
caught as bycatch, continued closure of the commercial skate
fishery, and monitoring to determine discard rates. Additionally,
the existing study on the diet of grey seals could be expanded to
determine their impact on Winter Skate populations.
Southern Gulf of St. Lawrence population
Population de la partie sud du golfe du Saint-Laurent
There is currently insufficient information to determine the
specific management measures that would need to be undertaken
to protect this Winter Skate population should it be listed on
Schedule 1 as Endangered. Levels of bycatch and the fisheries in
which it occurs are not well understood. However, because there
is little prospect for recovery of this species even if it is given
SARA protection, it is almost certain that the impact on society
associated with listing would be negative.
On ne dispose pas, à l’heure actuelle, de suffisamment d’information pour déterminer les mesures de gestion précises qu’il faudrait entreprendre afin de protéger cette population de raie tachetée si on devait l’inscrire à l’annexe 1 comme étant en voie de
disparition. On comprend mal les niveaux de prises accessoires et
le type de pêche qui la concernent. Cependant, puisque cette espèce présente une faible perspective de rétablissement même si on
lui accorde une certaine protection en vertu de la LEP, il est
presque assuré que les répercussions pour la société qui résulteraient de son inscription seraient négatives.
Eastern Scotian Shelf population
Population de l’est de la plate-forme Scotian
The magnitude of impacts from listing the Eastern Scotian
Shelf population of Winter Skate depends critically upon whether
or not the scallop, clam, sea cucumber, and shrimp fisheries are
found to be responsible for skate mortality. Losses could increase
by more than $10 M annually if these fisheries must be closed.
If only the directed skate and groundfish fisheries must be
restricted, benefits from protection would have to be in the range
of ~$2.8 – $4.4 M annually for the net economic impacts of listing to be positive.
L’ampleur des impacts attribuables à l’inscription de la population de raie tachetée dans l’est de la plate-forme Scotian dépend
énormément de la cause de sa mortalité, à savoir s’il s’agit de la
pêche au pétoncle, à la mye, au concombre de mer ou à la crevette. Les pertes pourraient augmenter de plus de 10 millions de
dollars par année si on devait interdire ces types de pêche. Si on
doit restreindre uniquement la pêche dirigée à la raie et au poisson
de fond, les avantages économiques nets découlant de la protection devraient varier d’environ 2,8 à 4,4 millions de dollars par
année pour qu’une telle inscription soit positive.
Georges Bank – Western Scotian Shelf – Bay of Fundy
population
Population du banc Georges, de la partie ouest de la plate-forme
Scotian et de la baie de Fundy
A management regime already exists for activities with the potential to impact Winter Skate through the groundfish Integrated
Fisheries Management Plan (IFMP). The IFMP provides a strong
tool for protecting Winter Skate, as the provisions of the IFMP
Il existe déjà un régime de gestion des activités pouvant avoir
des répercussions sur la raie tachetée dans le cadre du Plan de
gestion intégrée des pêches (PGIP) du poisson de fond. Le PGIP
constitue un outil efficace afin de protéger la raie tachetée,
Canada Gazette Part I
3662
December 5, 2009
are implemented through regulatory mechanisms under the Fisheries Act that are legally enforceable. The socio-economic impacts of listing under SARA are estimated to be very low. Additional observer costs could, however, be imposed upon license
holders engaged in groundfish, shrimp, scallop, sea cucumber and
offshore clams fisheries. Furthermore, a management plan for a
species of special concern may restrict the amount of skate which
can be landed as bycatch and mandatory discard may be required,
leading in loss of commercial value. Based on current bycatch
levels, this is not expected to lead to significant impacts.
puisque les dispositions de ce plan font l’objet d’une mise en
œuvre en vertu de mécanismes de réglementation qui sont exécutables sur le plan juridique d’après la Loi sur les pêches. On estime que les impacts socio-économiques de l’inscription en vertu
de la LEP sont très faibles. Cependant, on pourrait imposer des
coûts additionnels d’observation aux détenteurs de permis participant à la pêche au poisson de fond, à la crevette, au pétoncle, au
concombre de mer et à la mye hauturière. De plus, un plan de
gestion des espèces préoccupantes peut limiter le nombre de raies
pouvant devenir des prises accessoires et obliger leur remise à
l’eau, entraînant ainsi une baisse de la valeur commerciale.
D’après les niveaux actuels de prises accessoires, on ne prévoit
pas que cela aura des impacts considérables.
Winter Skate (Southern Gulf of St. Lawrence population)
Raie tachetée (population de la partie sud du golfe du
Saint-Laurent)
Cost-Benefit
Statement
Énoncé des coûts- Année de
avantages
référence : 2004
Base Year: 2004
Total (PV) —
10 years
Average
Annualized
A. Quantified impacts ($)
Estimate not
available
Government
Increased Research
Commercial Fisheries
Sector
Restrictions/closures of
groundfish, sea scallop, and
shrimp fisheries
Total costs
$0.40 M–$0.45 M
$0.8 M–$4 M
$6 M–$35 M
$0.9 M–$4.1 M
Cannot be
calculated
B. Quantified impacts in non-$
Median estimate of population sizes in 2004 is
1.89 million adults, with bycatch rates of about
10 tonnes per year. Taking into account the
variance of population projections, there is a
< 25% probability that the population decline
could be reversed, but an equal probability that
Biological the population would become virtually extinct.
Impacts
The 95% credible limits around the projected
abundance over the next 10 years do not include
recovery to target levels.
Fish Processing
Sector
0,40 à 0,45 million
de dollars
0,05 million de
dollars
Secteur de la pêche
commerciale
Restrictions/interdictions de
la pêche au poisson de
fond, au pétoncle et à la
5,7 à 34,6 millions 0,8 à 4 millions de
crevette
de dollars
dollars
Total des coûts
6 à 35 millions de
dollars
0,9 à 4,1 millions
de dollars
Impossible à
calculer
Avantages nets
B. Impacts non monétaires quantifiés
Under full SARA
protection and zero
catch, median
estimated trend of
population decline
is projected to be
slowed slightly,
from a 72%
decline in 10 years
to a 67% decline.
C. Qualitative impacts
Aboriginal (FSC
Fisheries)
Gouvernement
Augmentation de la
recherche
$0.05 M
$5.7 M–$34.6 M
Estimation non
disponible
Avantages
Coûts
Net benefits
Canadian Public
(Consumers and
Households)
Moyenne
annualisée
A. Impacts quantifiés ($)
Benefits
Costs
Total (VP) —
10 ans
L’estimation médiane des populations en 2004
s’élève à 1,89 million d’adultes, alors que les
prises accessoires atteignent presque 10 tonnes
par année. Tenant compte des projections des
écarts de population, la probabilité qu’on
inverse ce déclin de la population est inférieure
à 25 %, mais il est tout aussi probable que
Impacts
biologiques celle-ci s’éteigne pratiquement. La limite de
crédibilité de 95 % concernant l’abondance
projetée au cours des 10 prochaines années ne
comprend pas le rétablissement aux niveaux
souhaités.
En vertu d’une
protection totale et
d’un nombre nul
de prises d’après la
LEP, on prévoit
que la tendance
médiane estimée
de la population
ralentira
légèrement pour
passer d’une baisse
de 72 % en 10 ans
à une baisse de
67 %.
C. Impacts qualitatifs
Listing may slightly increase the chances that the value
placed on this species by the public as a component of
biodiversity would be preserved, but there is evidence that
sources of natural mortality would also have to be
reduced.
Food, social, and ceremonial access to shrimp,
groundfish, and sea scallop could be impacted if these
fisheries are required to undergo severe restrictions. This
could lead to loss of the value of the associated cultural
traditions.
Restriction of groundfish, sea scallop, or shrimp fisheries
would lead to additional losses of economic profits for
processors, on a similar scale to that experienced in the
fish harvesting sector.
Population
canadienne
(consommateurs et
foyers)
L’inscription peut augmenter légèrement les chances que
soit préservée la valeur que la population accorde à cette
espèce en tant qu’élément de la biodiversité, mais certains
aspects nous prouvent qu’il faudrait également réduire les
causes de mortalité naturelle.
Autochtones (pêche
ASC)
La pêche à des fins alimentaires, sociales et cérémonielles
de la crevette, du poisson de fond et du pétoncle de mer
pourrait être touchée si elle devait faire l’objet de
restrictions sévères. Une telle démarche pourrait entraîner
une perte de valeur des traditions culturelles associées à
cette pêche.
Secteur de la
transformation du
poisson
La restriction de la pêche au poisson de fond, au pétoncle
de mer ou à la crevette entraînerait des pertes
additionnelles de bénéfices pour les usines de
transformation, et ce, d’une ampleur comparable à ce
qu’on a connu dans le secteur de la pêche professionnelle.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
Additional costs to government would include
administrative costs for the development of a recovery
strategy and an action plan, and possibly costs for issuing
permits for allowable harm. There is also the potential for
increases in uptake of social assistance, most acutely in
the near term, while harvesters adjust to the fishery
restrictions.
Government
Gulf of St. Lawrence
Region
The impacts cited above would be concentrated in the
Gulf of St. Lawrence region of Atlantic Canada.
Winter Skate (Eastern Scotian Shelf population)
Cost-Benefit
Statement
Base Year: 2005
Total (PV) —
20 years
Gouvernement
Les coûts additionnels pour le gouvernement
comprendraient des frais d’administration pour élaborer
une stratégie de rétablissement et un plan d’action et
possiblement des coûts liés à des permis en fonction des
torts tolérés. On pourrait également assister à une
augmentation du niveau de l’aide sociale dispensée, dont
plus précisément à court terme, alors que les pêcheurs
professionnels s’ajustent aux restrictions imposées à leurs
activités.
Région du golfe du
Saint-Laurent
Les impacts énoncés ci-dessus seraient concentrés dans la
région du golfe du Saint-Laurent dans le Canada
atlantique.
Raie tachetée (population de l’est de la plate-forme Scotian)
Average
Annualized
A. Quantified impacts ($)
Énoncé des coûts- Année de
avantages
référence : 2005
Skate and Groundfish
Harvesting
$8.6 M–$36 M
$0.8 M–$2.4 M
Skate and Groundfish
Processing
$21.4 M–$30 M
Récolte de la raie et du
poisson de fond
8,6 à 36 millions
de dollars
0,8 à 2,4 millions
de dollars
$2.0 M
Transformation de la raie et
du poisson de fond
21,4 à 30 millions
de dollars
2 millions de
dollars
0,2 à 157 millions
de dollars
0,02 à 10,6
millions de dollars
30 à 223 millions
de dollars
2,8 à 15 millions
de dollars
Scallop, Clam, Sea
Cucumber, and Shrimp
fisheries — harvesting plus
processing.
(Low estimate represents
increased observer coverage
only; high end represents
possibility of closure of
these fisheries [depends on
outcome of increased
observation]).
$0.2 M–$157 M
$0.02 M–$10.6 M
Total costs
$30 M–$223 M
$2.8 M–$15.0 M
Total des coûts
Coûts
Cannot be
calculated
Net benefits
B. Quantified impacts in non-$
Employment
Moyenne
annualisée
Estimation non
disponible
Avantages
Pêche du pétoncle, de la
mye, du concombre de mer
et de la crevette – récolte et
transformation.
(La plus faible estimation
représente une couverture
accrue de la part des
observateurs; l’estimation
la plus élevée représente la
possibilité d’interdiction de
ces types de pêche [tout
dépendant du résultat de
l’observation accrue]).
Biological
Impacts
Total (VP) —
20 ans
A. Impacts quantifiés ($)
Estimate not
available
Benefits
Costs
3663
Avantages nets
Impossible à
calculer
B. Impacts non monétaires quantifiés
Abundance in 2004 is estimated at
approximately 488 150 adults, with catch
rates of approximately 300 tonnes per year.
Uncertainty in population projections is
great, and both extirpation and recovery are
encompassed in the 95% credible limits
around the median trend. Based on the most
probable trend, even with zero catch, no
recovery is expected without a decrease in
adult natural mortality (or unknown
human-induced mortality that is currently
interpreted as natural mortality in the
models).
Under full SARA
protection, median
estimated trend of
population decline
is projected to be
slowed, from a
68% decline in
10 years, to a 36%
decline.
Potential impacts on workers in groundfish
harvesting and processing due to closures.
(Some individuals would experience minor
income decreases, while others may
experience complete job loss.)
800 individuals
impacted, to
various extents
(about 530 in
harvesting and
about 270 in
processing)
Potential impacts on workers in scallop,
clam, sea cucumber, and shrimp
fishing/processing due to closures.
(Some individuals would experience minor
income decreases, while others may
experience complete job loss.)
~ 800 additional
individuals
impacted (about
520 in harvesting
and up to 270 in
processing).
On estime l’abondance de la population en
2004 à près de 488 150 adultes, alors que les
taux de prises s’élevaient à environ 300 tonnes
par année. Une grande incertitude entoure les
prévisions de la population, alors que les
données en matière de disparition et de
rétablissement sont comprises dans les limites
Impacts
crédibles de 95 % autour de la tendance
biologiques médiane. D’après la tendance la plus probable,
même si les prises étaient nulles, on ne prévoit
aucun rétablissement sans une réduction du
taux de mortalité chez les adultes (ou du taux
de mortalité inconnu qui est attribuable à
l’homme et qu’on interprète comme une
mortalité naturelle dans les modèles).
En vertu d’une
protection totale
dans le cadre de la
LEP, on prévoit
que la tendance
médiane estimée
du déclin de la
population
ralentira pour
passer d’un déclin
de 68 % en 10 ans
à un déclin de
l’ordre de 36 %.
Impacts éventuels sur les travailleurs dans le
domaine de la pêche et de la transformation du
poisson de fond en raison de fermetures.
(Certains individus connaîtraient des baisses
minimes de revenus, alors que d’autres
pourraient perdre complètement leur emploi.)
800 individus sont
touchés à
différents niveaux
(près de 530 dans
le domaine de la
pêche et près
de 270 dans le
domaine de la
transformation).
Impacts possibles sur les travailleurs dans les
domaines de la pêche et de la transformation
du pétoncle, de la mye, du concombre de mer
et de la crevette. (Certains individus
connaîtraient des baisses minimes de revenus,
alors que d’autres pourraient perdre
complètement leur emploi.)
Près de 800
individus
additionnels
seraient touchés
(environ 520 dans
le domaine de la
pêche et jusqu’à
270 dans le
domaine de la
transformation).
Emplois
3664
Canada Gazette Part I
C. Qualitative impacts
Canadian Public
(Consumers and
Households)
Aboriginal
Offshore oil and gas
Government
Communities and
Region
December 5, 2009
C. Impacts qualitatifs
Protection through listing would slow the rate of
population decline and increase the chances that the value
placed on this species by the public as a component of
biodiversity would be preserved. Non-market value is not
quantified at this time.
Aboriginal groups hold a number of communal
commercial licences for groundfish and shrimp (dollar
values included in Part A), and communities would be
impacted by fishery closures. Food, social, and
ceremonial catches from the groundfish, scallop and
shrimp fisheries also exist, though the actual volumes are
not known.
If voluntary monitoring efforts by this sector reveal that
offshore projects are causing harm, additional mitigation
measures may be required, with associated costs.
Furthermore, if the species is listed and harm cannot be
sufficiently mitigated, then existing and future
development projects could be suspended. Given existing
information, it is not considered likely that the latter
would be necessary.
Additional enforcement costs could be incurred by DFO
if the closure of major fisheries is required. However,
enforcement costs could potentially decline, as it may be
easier to enforce zero fishing. The ultimate effect could
depend upon stakeholder response to closures.
The impacts described above would be concentrated in
Nova Scotia if only skate and groundfish fisheries are
closed. About 3/4 of the groundfish impacts would be
experienced in 5 landing ports, which on average depend
on groundfish for about 1/4 of their fishery revenues.
Closures of the scallop, clam, sea cucumber and shrimp
fisheries would also heavily impact some N.L. ports.
Indirect and induced impacts in these affected regions
have not been estimated.
Population
canadienne
(consommateurs et
foyers)
La protection attribuable à l’inscription aurait pour effet
de ralentir le déclin de la population et d’accroître la
probabilité de préserver la valeur que la population
accorde à cette espèce comme étant un aspect de la
biodiversité. La valeur non marchande n’est pas
quantifiée pour l’instant.
Autochtones
Les groupes autochtones détiennent un certain nombre de
permis de pêche communaux pour la pêche commerciale
au poisson de fond et à la crevette (les valeurs monétaires
sont présentées à la partie A), de sorte que les
communautés souffriraient d’une fermeture de ces
pêcheries. Des prises attribuables à la pêche à des fins
alimentaires, sociales et cérémonielles touchant le poisson
de fond, le pétoncle et la crevette font également partie
des volumes indiqués, mais leur nombre est inconnu.
Pétrole et gaz naturel
en mer
Si les efforts de surveillance volontaires de ce secteur
révèlent que les projets en mer causent des torts, des
mesures d’atténuation additionnelles pourraient se révéler
nécessaires, ce qui entraînerait des coûts. De plus, si
l’espèce est inscrite et si on ne peut atténuer suffisamment
les torts, des projets de développement actuels et futurs
pourraient être suspendus. D’après les renseignements
actuels, on considère qu’il est peu probable qu’une telle
mesure soit nécessaire.
Gouvernement
Le MPO pourrait encourir des coûts d’exécution
additionnels si on devait procéder à la fermeture de
pêcheries principales. Cependant, les coûts d’exécution
pourraient diminuer, puisqu’il peut être plus facile
d’interdire complètement la pêche. L’effet ultime pourrait
dépendre de la réaction des intervenants face aux
fermetures.
Communautés et
régions
Les impacts énoncés ci-dessus seraient concentrés en
Nouvelle-Écosse si on n’interdit que la pêche à la raie et
au poisson de fond. Près des 3/4 des impacts au niveau du
poisson de fond se feraient sentir dans 5 ports de
débarquement, dont près de 1/4 des recettes de pêche
proviennent en moyenne de la pêche au poisson de fond.
La fermeture des pêcheries de pétoncle, de mye, de
concombre de mer et de crevette aurait également un
impact considérable sur certains ports de T.-N.-L.
On n’a pas estimé les impacts indirects et induits dans les
régions touchées.
Chinook Salmon (Okanagan population)
Saumon quinnat (population de l’Okanagan)
The Okanagan Chinook is the only remaining Columbia Basin
population of Chinook Salmon in Canada. Local First Nations
report that Okanagan Chinook were numerous enough to support
an important food and commercial/economic trade fishery prior to
non-native human settlement. Although there are no food, social,
and ceremonial fisheries on Okanagan Chinook at this time, First
Nations in the area would harvest Okanagan Chinook for these
purposes if the stock could support this use in the future.
Le saumon quinnat de l’Okanagan constitue l’unique population restante de saumon quinnat dans le bassin Columbia au Canada. Les Premières nations locales déclarent que le saumon
quinnat de l’Okanagan était suffisamment abondant pour permettre la pêche à des fins alimentaires et commerciales/économiques
avant l’arrivée des non-Autochtones. Même si, pour l’instant, on
ne pratique pas la pêche à des fins alimentaires, sociales et cérémonielles du saumon quinnat dans l’Okanagan, les Premières
nations dans la région récolteraient ce poisson à ces fins si les
stocks pouvaient permettre une telle utilisation dans l’avenir.
Consultations
Consultations
Consultations regarding the Okanagan Chinook Salmon were
undertaken primarily in the fall of 2008 with Aboriginal groups,
commercial and recreational fishers, ENGOs, the province of
British Columbia, and the general public. The province of British
Columbia expressed concern with a listing designation based on
the possibility that Okanagan Chinook may not be demographically isolated or genetically distinct, given that the feasibility of
recovery is uncertain and that listing could effectively shut down
commercial and recreational fisheries in Canadian waters. Modest
feedback was received in response to the ten consultation sessions
that were held in 2006. In addition to the sessions, consultation
workbooks were made available. Of the five that were completed,
four proposed listing the species. Neither commercial nor recreational fishers supported listing the Okanagan Chinook. Both
On a entrepris des consultations touchant le saumon quinnat de
l’Okanagan principalement à l’automne 2008 avec les groupes
autochtones, les pêcheurs commerciaux et sportifs, les ONGE, la
province de la Colombie-Britannique et la population en général.
La province de la Colombie-Britannique s’est dite préoccupée par
l’inscription de l’espèce en raison de la possibilité que le saumon
quinnat de l’Okanagan ne soit pas isolé sur le plan démographique ou distinct sur le plan génétique, en raison du fait que le caractère réalisable du rétablissement demeure incertain et parce
que l’inscription pourrait effectivement entraîner la fermeture de
pêcheries commerciales et sportives dans les eaux canadiennes.
On a recueilli des commentaires modestes en réponse aux dix
séances de consultation qu’on a tenues en 2006. En plus de ces
séances, des documents de travail ont été produits. Sur les cinq
Le 5 décembre 2009
stakeholder groups expressed their belief that the potential socioeconomic impacts on their sectors had been underestimated. In
contrast, feedback and consultations with ENGOs such as the
David Suzuki Foundation and Aboriginal groups such as the
Okanagan Nation Alliance revealed their belief that the estimated
socio-economic costs of listing were too high and the non-market
valuation too low. Consultations with First Nations involved in
marine harvest that could intercept individuals of this population
in the ocean were not undertaken.
The Okanagan Chinook Salmon underwent an emergency assessment by COSEWIC in 2005, which resulted in a status designation of endangered. In 2006, the species was re-assessed as
threatened.
Threats to the existence of Okanagan Chinook include mortality associated with dams on the Columbia River in the United
States, exploitation by marine and freshwater fisheries, and habitat loss.
Recent scientific studies have confirmed that, as indicated in
the COSEWIC report, the Canadian population is comprised of
strays from the Upper Columbia Summer Chinook population in
the United States and therefore the two populations are related.
Consequently, the most promising option to achieve species recovery would be through hatchery augmentation of Upper Columbia Summer Chinook. Construction of a US$41M Chinook
hatchery by the Confederated Tribes of the Colville Reserve in
Washington State is scheduled to start in Spring 2010. The hatchery will release about three million Chinook young each year
starting in 2012; this will lead to a significant increase in the Chinook salmon population on the Upper Columbia River system,
including the population of Okanagan Chinook.
Also, Canada and the United States have already recognized
the need to address Chinook conservation and recovery on a
coast-wide basis, and have made changes to their commercial
salmon fishery regimes. Amendments to the Pacific Salmon
Treaty, which came into force on January 1, 2009, have reduced
catch limits on the West Coast of Vancouver Island by 30%, and
in Southeast Alaska by 15%. This is a significant measure that
will contribute to the long-term conservation and recovery of
Chinook stocks.
A listing on Schedule 1 under SARA has the potential to prevent marine harvest of all fisheries in which Okanagan Chinook is
intercepted. While the Canadian commercial fishery is directed at
other Chinook populations, Okanagan Chinook cannot be easily
distinguished from these other populations. Significant closures
of the West Coast of Vancouver Island and the Queen Charlotte
Islands as commercial fisheries may be required to avoid capture
of Okanagan Chinook. Consequently, listing this species would
likely result in significant economic impacts to Canadian commercial fishers, who have already been impacted by harvest reductions under the Pacific Salmon Treaty.
There could also be significant reductions to the West Coast of
Vancouver Island and Queen Charlotte Islands recreational
salmon fisheries, if potential fishing mortality from this source
Gazette du Canada Partie I
3665
documents de travail qui ont été complétés, quatre ont donné lieu
à une proposition d’inscrire l’espèce. Les pêcheurs commerciaux
et sportifs n’ont pas appuyé l’inscription du saumon quinnat de
l’Okanagan. Les deux groupes d’intervenants ont dit croire qu’on
avait sous-estimé les impacts socio-économiques éventuels sur
leurs secteurs. Par contre, les réactions et les consultations avec
les ONGE, comme la Fondation David Suzuki, et des groupes
autochtones, comme l’Okanagan Nation Alliance, ont dit croire
que les coûts socio-économiques estimés de l’inscription étaient
trop élevés et que l’évaluation non marchande était trop faible.
Aucune consultation avec les Premières nations participant à la
récolte du poisson en mer permettant d’intercepter certains membres de cette population dans l’océan n’a eu lieu.
Le saumon quinnat de l’Okanagan a fait l’objet d’une évaluation d’urgence de la part du COSEPAC en 2005, et il en a résulté
une désignation d’espèce en voie de disparition. En 2006, on a
réévalué l’espèce comme étant menacée.
Parmi les menaces à l’existence du saumon quinnat de
l’Okanagan, mentionnons sa mortalité associée aux barrages sur
le fleuve Columbia des États-Unis, l’exploitation par les pêcheurs
marins et d’eau douce, ainsi que la perte de l’habitat.
Des études scientifiques récentes ont confirmé, comme il était
indiqué dans le rapport du COSEPAC, que la population canadienne est constituée de souches de la population de saumon
quinnat provenant de la partie supérieure du fleuve Columbia aux
États-Unis et que les deux populations sont apparentées. Par
conséquent, l’option la plus prometteuse pour assurer le rétablissement de l’espèce serait d’augmenter le nombre d’écloseries de
saumon quinnat dans la partie supérieure du fleuve Columbia. La
construction d’une écloserie de saumon quinnat de 41 M$US par
les Confederated Tribes of the Colville Reserve de l’état de Washington devrait commencer au printemps de 2010. L’écloserie
permettra de libérer environ trois millions de jeunes saumons
quinnats par année, à partir de 2012. Cela permettra d’augmenter
considérablement la population de saumon quinnat dans la partie
supérieure du fleuve Columbia, y compris la population de saumon quinnat de l’Okanagan.
De plus, le Canada et les États-Unis ont déjà reconnu qu’il fallait s’occuper de la conservation et du rétablissement du saumon
quinnat sur toute la côte, et ils ont apporté des changements à leur
régime de pêche commerciale du saumon. Les modifications apportées au Traité sur le saumon du Pacifique, entré en vigueur le
1er janvier 2009, ont réduit de 30 % les limites de prises sur la
côte Ouest de l’île de Vancouver et de 15 % au Sud-Est de
l’Alaska. Il s’agit d’une importante mesure qui contribuera à la
conservation et au rétablissement à long terme des stocks de saumon quinnat.
Une inscription à l’annexe 1 de la LEP peut empêcher la récolte en mer dans toutes les pêcheries où l’on intercepte le saumon quinnat de l’Okanagan. Bien que la pêche commerciale au
Canada concerne d’autres populations de saumon quinnat, il n’est
pas facile de distinguer celui de l’Okanagan de ces autres populations. On pourrait devoir procéder à des fermetures importantes
sur la côte Ouest de l’île de Vancouver et sur les îles de la ReineCharlotte, puisque les pêcheries commerciales pourraient se voir
interdire la capture. Par conséquent, il est probable que l’inscription de cette espèce se traduirait par des impacts économiques
considérables pour les pêcheurs commerciaux du Canada qui ont
déjà souffert de la réduction des quotas de récolte en vertu du
Traité sur le saumon du Pacifique.
On pourrait également assister à des réductions importantes de
la pêche sportive sur la côte Ouest de l’île de Vancouver et sur les
îles de la Reine-Charlotte s’il faut réduire les taux éventuels de
Canada Gazette Part I
3666
December 5, 2009
must be reduced. Reductions would impact all recreational Chinook fisheries where Okanagan Chinook is intercepted.
mortalité du poisson provenant de ces endroits. Ces réductions
auraient des répercussions sur toutes les pêcheries de saumon
quinnat à des fins sportives où l’on intercepte celui provenant de
l’Okanagan.
The public’s willingness to pay to conserve salmon species is
known to be high, but the benefits of listing remain very difficult
to estimate. Annual willingness to pay for increased Okanagan
Chinook runs could easily exceed $1M annually, and would
probably be much higher, based on stated preference studies carried out for other salmon species in different geographic
regions.
On sait que la volonté de payer de la population afin de conserver le saumon est élevée, mais les avantages de l’inscription restent très difficiles à estimer. La volonté de payer chaque année
pour étendre la migration du saumon quinnat de l’Okanagan pourrait facilement dépasser le million de dollars par année et serait
probablement bien plus élevée, si l’on se fie aux études de la préférence déclarée qu’on a réalisées pour d’autres espèces de saumon dans des régions géographiques différentes.
Potential significant negative social and economic impacts of
listing the Okanagan population of Chinook Salmon exist, in relation to several marine fisheries. Therefore, it is proposed that the
Okanagan Chinook not be listed on Schedule 1 under SARA.
L’inscription pourrait également avoir des impacts négatifs
considérables sur les plans social et économique en ce qui a trait à
plusieurs pêcheries commerciales. Par conséquent, on propose de
ne pas inscrire le saumon quinnat de l’Okanagan à l’annexe 1 en
vertu de la LEP.
Rationale
Justification
The U.S. hatchery to be built in 2010 will provide a mechanism
for conserving and recovering the species. Actions already taken
to reduce catch limits for the commercial salmon fishery by Canada and the United States will also serve to conserve and recover
the species.
L’écloserie américaine qui doit être construite en 2010 contribuera à la conservation et au rétablissement de l’espèce. Les réductions des limites de prises commerciales de saumon, déjà imposées par le Canada et les États-Unis, y contribueront également.
Given the above considerations, the Minister of Fisheries and
Oceans is considering advising the Minister of the Environment
that he not recommend the addition of the Okanagan Chinook to
Schedule 1 of SARA. If the species is listed, all salmon fisheries
where Okanagan Chinook is intercepted would likely be closed in
order to reduce fishing mortality.
Compte tenu de tous ces facteurs, le ministre des Pêches et
des Océans envisage de conseiller au ministre de l’Environnement de ne pas recommander l’inscription du saumon quinnat de
l’Okanagan à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril. Si on
inscrit l’espèce, il est probable qu’on procède à la fermeture
de toutes les pêcheries de saumon où l’on intercepte le saumon
quinnat de l’Okanagan afin de réduire le taux de mortalité de ce
poisson.
Okanagan Chinook Salmon
Saumon quinnat de l’Okanagan
Base Year: 2005
Total (PV):
10 years
Average
Annualized
A. Quantified impacts ($)
Benefits
Recreational Fishing
Industry
(producer surplus or profits)
Recreational Anglers
(consumer surplus)
Wages Lost
Loss of Commercial
Licence Value
Total costs
Net Benefits
Total (VP) :
10 ans
Moyenne
annualisée
A. Impacts quantifiés ($)
Canadian
Consumers/Households
Estimated consumer
surplus: non-use,
non-market value
Chinook Salmon Troll
Fisheries — harvesting
and processing
(producer surplus or profits)
Costs
Année de
référence : 2005
$24.9–$0 M
$1.3–$0 M
Avantages
Consommateurs/foyers
canadiens
Excédent estimé des
consommateurs :
non-utilisation, valeur
non marchande
$0–$20.1 M
$0–$4.2 M
Pêche à la traîne du
saumon quinnat —
récolte et transformation
(excédent ou bénéfices
des producteurs)
$0–$16.7 M
$0– $3.5 M
Industrie de la pêche
sportive (excédent ou
bénéfices des
producteurs)
$0–$7.7 M
$0–$1.6 M
$0–$104 M
$0–$13.5 M
$0–$56 M
$0–$7.3 M
$0 to $204 M
$0 to $30 M
+$25 M to
−$204 M
+$1.3M to
−$30 M
Coûts
24,9 à 0 million de 1,3 à 0 million de
dollars
dollars
0 à 20,1 millions
de dollars
0 à 4,2 millions de
dollars
0 à 16,7 millions
de dollars
0 à 3,5 millions de
dollars
0 à 7,7 millions de
dollars
0 à 1,6 million de
dollars
Pertes de salaires
0 à 104 millions de
dollars
0 à 13,5 millions
de dollars
Perte de valeur des
permis commerciaux
0 à 56 millions de
dollars
0 à 7,3 millions de
dollars
0 à 204 millions
de dollars
0 à 30 millions de
dollars
+25 à
−204 millions
de dollars
+1,3 à
−30 millions
de dollars
Pêcheurs sportifs
(excédent des
consommateurs)
Total des coûts
Avantages nets
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
B. Quantified impacts in non-$
Biological
Impacts
The population of Okanagan Chinook
has consisted of fewer than 50 spawners
since at least 1977. Recovery is not
deemed possible without large scale
hatchery augmentation far in excess of
what can be naturally produced from
recent levels of spawner abundance.
B. Impacts non monétaires quantifiés
Extirpation is
expected by 2050
for the Canadian
population of
Okanagan Chinook
whether listed
under SARA or
not, if an
improvement
regarding the
situation of
hatcheries is not
initiated.
C. Qualitative impacts
Members of the Okanagan Nation Alliance place a cultural
importance on the Okanagan Chinook. Furthermore, harvests
of salmon provide an important source of food to aboriginal
people. The Okanagan Nation Alliance views a lack of
access to salmon resources as increasing their reliance on a
less traditional diet, raising associated health issues.
Aboriginal Groups Aboriginals will not realize benefits of access to Okanagan
Chinook unless hatchery production can be used to enhance
this population and allow sustainable food, social, and
ceremonial use.
Regional and
community
impacts
3667
The impacts of listing this species would be experienced in
British Columbia, in communities where Area F & G license
holders live (Vancouver, Victoria, Nanaimo, and 38 small
communities) and where these fish are processed (northern
area of Skeena-Queen Charlotte, Vancouver, Nanaimo). The
majority of the recreational fishing sector employment is
located in small, and often remote, coastal communities or
areas.
Impacts
biologiques
La population de saumon quinnat de
l’Okanagan est constituée de moins de
50 géniteurs depuis au moins 1977. On
juge que le rétablissement est
impossible sans une augmentation à
grande échelle du nombre d’écloseries,
soit bien au-delà de ce qu’on peut
naturellement produire en fonction des
niveaux récents d’abondance des
géniteurs.
On prévoit que la
population
canadienne de
saumon quinnat de
l’Okanagan sera
disparue d’ici
2050, peu importe
qu’on l’inscrive ou
non à la LEP si on
ne procède pas à
une amélioration
de la situation des
écloseries.
C. Impacts qualitatifs
Groupes
autochtones
Les membres de l’Okanagan Nation Alliance accordent une
importance culturelle au saumon quinnat de l’Okanagan. De
plus, la récolte de saumon constitue une source importante
d’aliments pour les peuples autochtones. L’Okanagan Nation
Alliance considère qu’un accès insuffisant à ces ressources
que constitue le saumon augmente leur dépendance à l’égard
des aliments non traditionnels, entraînant ainsi un
accroissement de leurs problèmes de santé. Les Autochtones
ne tireront des avantages de l’accès au saumon quinnat de
l’Okanagan que si on fait appel à la production dans des
écloseries pour accroître cette population et pour permettre
une utilisation durable à des fins alimentaires, sociales et
cérémonielles.
Les impacts d’une inscription de cette espèce se feraient
sentir en Colombie-Britannique, soit au sein des
communautés, là où vivent les détenteurs de permis des
zones F et G (Vancouver, Victoria, Nanaimo et 38 petites
Impacts régionaux
communautés) et où l’on transforme ce poisson (région nord
et communautaires
de Skeena-Reine Charlotte, Vancouver, Nanaimo). La
majorité des emplois dans le secteur de la pêche sportive se
trouvent dans de petites communautés ou dans des zones
côtières qui sont souvent éloignées.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Fisheries and Oceans Canada developed a compliance strategy
for the proposed Order amending Schedule 1 of SARA to address
the first five years of implementation of compliance promotion
and enforcement activities related to the general prohibitions.
Specifically, the compliance strategy will only address compliance with the general prohibitions for species listed as extirpated,
endangered or threatened on Schedule 1 of SARA. The compliance strategy is aimed at achieving awareness and understanding
of the proposed Order among the affected communities; adoption
of behaviours by the affected communities that will contribute to
the overall conservation and protection of wildlife at risk; compliance with the proposed Order by the affected communities; and to
increase the knowledge of the affected communities.
Pêches et Océans Canada a élaboré une stratégie de conformité
au décret proposé modifiant l’annexe 1 de la LEP pour aborder
les cinq premières années de la mise en œuvre des activités de
promotion de la conformité et d’application de la loi liées aux
interdictions générales. Plus précisément, la stratégie de conformité portera uniquement sur la conformité aux interdictions générales pour les espèces inscrites dans les catégories disparues du
pays, en voie de disparition ou menacées à l’annexe 1 de la LEP.
La stratégie de conformité vise à sensibiliser les gens et à faire
comprendre le décret proposé par les collectivités concernées, en
plus de favoriser l’adoption de comportements par les membres
de ces collectivités touchées qui contribueront à la conservation et
à la protection globales des espèces sauvages en péril, ainsi que la
conformité au décret proposé dans les collectivités concernées, en
plus d’accroître les connaissances des collectivités touchées.
If approved, implementation of the Order amending Schedule 1
of SARA will include activities designed to encourage compliance with the general prohibitions. Compliance promotion initiatives are proactive measures that encourage voluntary compliance
with the law through education and outreach activities, and raise
awareness and understanding of the prohibitions, by offering
plain language explanations of the legal requirements under the
Act. Fisheries and Oceans Canada will promote compliance with
the general prohibitions of SARA through activities which may
include online resources posted on the SARA Public Registry,
fact sheets, mail-outs and presentations. These activities will specifically target groups who may be affected by this Order and
whose activities could contravene the general prohibitions, including other federal government departments, First Nations,
private land owners, recreational and commercial fishers, national
park visitors and recreational ATV users on parks lands. The
Si la mise en œuvre du décret modifiant l’annexe 1 de la LEP
est approuvée, elle comprendra des activités conçues pour encourager la conformité aux interdictions générales. Les initiatives de
promotion de la conformité sont des mesures proactives qui encouragent la conformité volontaire à la loi par l’entremise d’activités d’information et de rayonnement, sans compter qu’elles
renforcent la sensibilisation et améliorent la compréhension des
interdictions en offrant des explications en langage clair des exigences juridiques en vertu de la Loi. Pêches et Océans Canada
fera la promotion de la conformité aux interdictions générales de
la LEP par des activités qui pourraient comprendre des ressources
en ligne publiées sur le Registre public de la Loi sur les espèces
en péril, des fiches d’information, des envois postaux et des présentations. Ces activités viseront précisément des groupes qui
pourraient être touchés par le présent décret et dont les activités
pourraient contrevenir aux interdictions générales, y compris
3668
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
compliance strategy outlines the priorities, affected communities,
timelines and key messages for compliance activities.
d’autres ministères du gouvernement fédéral, des Premières nations, des propriétaires fonciers privés, des pêcheurs sportifs et
commerciaux, des visiteurs de parcs nationaux et des utilisateurs
récréatifs de véhicules tout-terrain dans les parcs. La stratégie de
conformité décrit les priorités, les collectivités touchées, les calendriers et les messages clés des activités de conformité.
At the time of listing, timelines apply for the preparation of recovery strategies, action plans or management plans. The implementation of these plans may result in recommendations for further regulatory action for protection of the species. It may draw
on the provisions of other acts of Parliament, such as the Fisheries Act, to provide required protection.
Au moment de l’inscription, les calendriers s’appliquent à la
préparation des stratégies de rétablissement, des plans d’action ou
des plans de gestion. La mise en œuvre de ces plans peut entraîner
des recommandations relatives à d’autres mesures réglementaires
afin de protéger les espèces. Ces recommandations pourront
s’inspirer des dispositions d’autres lois canadiennes, telles que la
Loi sur les pêches, afin d’assurer la protection nécessaire.
SARA provides for penalties for contraventions to the Act, including liability for costs, fines or imprisonment, alternative
measures agreements, seizure and forfeiture of things seized or of
the proceeds of their disposition. SARA also provides for inspections and search and seizure operations by enforcement officers
designated under SARA. Under the penalty provisions of the Act,
a corporation found guilty of an offence punishable on summary
conviction is liable to a fine of not more than $300,000, a nonprofit corporation is liable to a fine of not more than $50,000, and
any other person is liable to a fine of not more than $50,000 or to
imprisonment for a term of not more than one year, or to both. A
corporation found guilty of an indictable offence is liable to a fine
of not more than $1,000,000, a non-profit corporation to a fine of
not more than $250,000, and any other person to a fine of not
more than $250,000 or to imprisonment for a term of not more
than five years, or to both.
La LEP prévoit des pénalités pour les infractions à la Loi, y
compris la responsabilité à l’égard des coûts, des amendes ou de
l’emprisonnement, des ententes de mesures de remplacement, la
saisie et la confiscation des articles saisis ou des recettes de leur
cession. Cette Loi prévoit aussi des inspections et des fouilles,
ainsi que des saisies par les agents d’application de la loi désignés
dans la LEP. En vertu des dispositions de pénalités de la Loi, une
personne morale reconnue coupable d’une infraction punissable
par procédure sommaire peut se voir imposer une amende ne dépassant pas 300 000 $, alors qu’une société sans but lucratif est
susceptible d’une amende ne dépassant pas 50 000 $ et toute autre
personne est susceptible d’une amende ne dépassant pas 50 000 $
ou de l’emprisonnement pour une durée ne dépassant pas un an
ou les deux. Une personne morale reconnue coupable d’un acte
criminel encourt une amende ne dépassant pas 1 000 000 $, alors
qu’une société sans but lucratif est susceptible d’une amende ne
dépassant pas 250 000 $ et toute autre personne s’expose à une
amende ne dépassant pas 250 000 $ ou à une peine d’emprisonnement pour une durée ne dépassant pas cinq ans ou les deux.
Contact
Personne-ressource
Susan Mojgani
Director
Program Management, Species at Risk Directorate
Oceans, Habitat and Species at Risk Sector
Fisheries and Oceans Canada
Ottawa, Ontario
K1A 0E6
Telephone: 613-990-0280
Email: susan.mojgani@dfo-mpo.gc.ca
Susan Mojgani
Directrice
Gestion des programmes, Direction des espèces en péril
Secteur des océans, de l’habitat et des espèces en péril
Pêches et Océans Canada
Ottawa (Ontario)
K1A 0E6
Téléphone : 613-990-0280
Courriel : susan.mojgani@dfo-mpo.gc.ca
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 27 of the Species at Risk Acta, proposes to make the
annexed Order Amending Schedule 1 to the Species at Risk Act.
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 27 de la Loi sur les espèces en périla, se propose de prendre le Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en
péril, ci-après.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Order within 30 days after the date of publication of
this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be sent
to Susan Mojgani, Director, Program Management, Species at
Risk Directorate, Oceans, Habitat and Species at Risk Sector,
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet
du projet de décret dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada
Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Susan Mojgani, directrice, Gestion du programme, Direction générale des espèces en péril, Secteur des océans, de l’habitat et des
———
———
a
a
S.C. 2002, c. 29
L.C. 2002, ch. 29
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
Fisheries and Oceans Canada, Ottawa, Ontario K1A 0E6 (fax:
613-998-8158; e-mail: susan.mojgani@dfo-mpo.gc.ca).
Ottawa, November 26, 2009
JURICA ČAPKUN
Assistant Clerk of the Privy Council
3669
espèces en péril, Pêches et Océans Canada, Ottawa (Ontario)
K1A 0E6 (téléc. : 613-998-8158; courriel : susan.mojgani@dfompo.gc.ca).
Ottawa, le 26 novembre 2009
Le greffier adjoint du Conseil privé
JURICA ČAPKUN
ORDER AMENDING SCHEDULE 1 TO THE
SPECIES AT RISK ACT
DÉCRET MODIFIANT L’ANNEXE 1 DE LA LOI
SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. Part 2 of Schedule 1 to the Species at Risk Act is
amended by adding the following in alphabetical order under
the heading “FISH”:
Shark, Basking (Cetorhinus maximus) Pacific population
Pèlerin population du Pacifique
Stickleback, Misty Lake Lentic (Gasterosteus sp.)
Épinoche lentique du lac Misty
Stickleback, Misty Lake Lotic (Gasterosteus sp.)
Épinoche lotique du lac Misty
2. Part 4 of Schedule 1 to the Act is amended by adding the
following in alphabetical order under the heading “FISH”:
Trout, Westslope Cutthroat (Oncorhynchus clarkii lewisi) British
Columbia population
Truite fardée versant de l’Ouest population de la
Colombie-Britannique
1. La partie 2 de l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en
péril1 est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique,
sous l’intertitre « POISSONS », de ce qui suit :
Épinoche lentique du lac Misty (Gasterosteus sp.)
Stickleback, Misty Lake Lentic
Épinoche lotique du lac Misty (Gasterosteus sp.)
Stickleback, Misty Lake Lotic
Pèlerin (Cetorhinus maximus) population du Pacifique
Shark, Basking Pacific population
2. La partie 4 de l’annexe 1 de la même loi est modifiée par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre
« POISSONS », de ce qui suit :
Truite fardée versant de l’Ouest (Oncorhynchus clarkii lewisi)
population de la Colombie-Britannique
Trout, Westslope Cutthroat British Columbia population
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
3. Le présent décret entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[49-1-o]
[49-1-o]
———
———
1
1
S.C. 2002, c. 29
L.C. 2002, ch. 29
3670
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Regulations Amending the Public Service
Employment Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’emploi dans
la fonction publique
Statutory authority
Public Service Employment Act
Fondement législatif
Loi sur l’emploi dans la fonction publique
Sponsoring agency
Public Service Commission
Organisme responsable
Commission de la fonction publique
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issue and objectives
Question et objectifs
The proposed Regulations Amending the Public Service Employment Regulations (Regulations) amend the entitlements to
appointment in priority in the Public Service Employment Regulations1 (PSER).
The proposed Regulations repeal the entitlement to appointment in priority for persons who cease to be employed in an excluded position2 in the Office of the Governor General’s Secretary. This mirrors the repeal of the provisions in the Public
Service Employment Act3 (PSEA) that provided priority for appointment for ministers’ staffs, thereby maintaining parity with
ministers’ staffs who perform functions and duties similar to
those performed by persons occupying an excluded position in the
Office of the Governor General’s Secretary.
Other provisions with respect to the rights to be appointed in
priority are amended to ensure greater clarity and avoid misunderstandings in their application.
The proposed Regulations also provide spouses or commonlaw partners of persons employed in the public service, members
of the Canadian Forces and members of the Royal Canadian
Mounted Police whose death is attributable to the performance of
duties with an entitlement to be appointed in priority in an advertised external appointment process in order to provide them with
access to public service employment.
Le projet de Règlement modifiant le Règlement sur l’emploi
dans la fonction publique modifie les dispositions donnant droit à
une priorité de nomination prévues dans le Règlement sur
l’emploi dans la fonction publique1 (REFP).
Le règlement proposé abroge le droit à une priorité de nomination accordé aux personnes qui cessent d’occuper un poste exclu2
au Secrétariat du gouverneur général. Ceci reflète l’abrogation
des dispositions de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique3
(LEFP) qui accordaient un droit de priorité de nomination au personnel de ministres afin de maintenir la parité avec le personnel
de ministres qui exerce des fonctions similaires aux fonctions
exercées par les personnes occupant un poste exclu au Secrétariat
du gouverneur général.
Certaines autres dispositions quant au droit à une priorité de
nomination seront modifiées afin d’assurer une plus grande clarté
et d’éviter tout malentendu dans l’application des droits à une
priorité de nomination.
Le règlement proposé accorde également aux époux ou aux
conjoints de fait de personnes employées dans la fonction publique, de membres des Forces canadiennes et de membres de la
Gendarmerie royale du Canada dont le décès est attribuable à
l’exercice des fonctions, un droit à une priorité de nomination
dans le cadre d’un processus de nomination externe annoncé afin
de leur donner accès aux emplois de la fonction publique.
Description and rationale
Description et justification
Section 22 of the PSEA provides that the Public Service Commission (Commission) may make regulations establishing a right
to be appointed in priority to all persons other than those who
have priority for appointment provided by the PSEA. The proposed Regulations provide the following amendments with respect to the rights to be appointed in priority provided in the
PSER.
L’article 22 de la LEFP confère à la Commission de la fonction
publique (CFP) le pouvoir de créer le droit à une priorité de nomination, sous réserve des priorités de nomination prévues par la
Loi. Le règlement proposé prévoit les modifications suivantes aux
droits à une priorité de nomination prévus par le REFP.
———
———
1
1
2
3
SOR/2005-334
Certain positions in the Office of the Governor General’s Secretary are excluded
from the operation of the Public Service Employment Act, pursuant to an Order
made by the Commission under subsection 20(1) of the Public Service Employment Act.
S.C. 2003, c. 22, ss. 12 and 13. Subsections 41(2) and (3) were repealed by the
Federal Accountability Act, 2006, c. 9, s. 103.
2
3
DORS/2005-334
Certains postes au Secrétariat du gouverneur général sont exemptés de l’application de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique à la suite d’un décret
d’exemption adopté par la Commission en vertu du paragraphe 20(1) de la Loi
sur l’emploi dans la fonction publique.
L.C. 2003, ch. 22, art. 12 et 13. Les paragraphes 41(2) et (3) ont été abrogés par
la Loi fédérale sur la responsabilité, 2006, ch. 9, art. 103.
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3671
Persons employed in an excluded position in the Office of the
Governor General’s Secretary
Personnes occupant un poste exclu au Secrétariat du gouverneur
général
The proposed Regulations repeal the entitlement to appointment in priority for persons who cease to be employed in an excluded position in the Office of the Governor General’s Secretary.
A mobility provision in the proposed Regulations Amending the
Office of the Governor General’s Secretary Employment Regulations allows them to participate in any advertised internal appointment process open to all employees. This is equivalent to the
mobility provision in the PSEA4 which allows ministers’ staffs to
participate in any advertised appointment process open to all employees for a period of one year after they cease to be employed.
The transitional provision of the proposed Regulations provides
that persons employed in an excluded position in the Office of the
Governor General’s Secretary as of the date on which the entitlement to appointment in priority is repealed will continue to be
given this entitlement when they cease to be so employed. The
mobility provision in the proposed Regulations Amending the
Office of the Governor General’s Secretary Employment Regulations will apply to persons appointed to an excluded position after
the mobility provision comes into force.
Since the entitlement to appointment in priority for persons
who cease to be employed in an excluded position in the Office of
the Governor General’s Secretary will be repealed, it will no
longer be necessary to define “excluded position.” Consequently,
the definition of “excluded position” also will be repealed.
Le règlement proposé abroge le droit à une priorité de nomination pour les personnes qui cessent d’occuper un poste exclu au
Secrétariat du gouverneur général. La disposition de mobilité
prévue au Règlement modifiant le Règlement sur l’emploi au Secrétariat du gouverneur général leur permettra de participer à
tout processus de nomination interne annoncé ouvert à tous les
fonctionnaires. Ceci est équivalent à la disposition de mobilité de
la LEFP4 qui permet au personnel de ministres de participer à tout
processus de nomination annoncé ouvert à tous les fonctionnaires,
et ce, pendant une période d’un an à partir de la date de leur cessation d’emploi.
La disposition transitoire du règlement proposé prévoit qu’une
personne qui occupait un poste exclu au Secrétariat du gouverneur général à l’entrée en vigueur de l’abrogation du droit de
priorité continuera de bénéficier de la priorité de nomination lors
de sa cessation d’emploi. La disposition de mobilité prévue au
Règlement modifiant le Règlement sur l’emploi au Secrétariat du
gouverneur général proposé ne s’appliquera qu’aux personnes
nommées à un poste exclu après l’entrée en vigueur de cette
disposition.
Puisque le droit à une priorité de nomination pour les personnes qui cessent d’occuper un poste exclu au Secrétariat du gouverneur général sera abrogé, il ne sera plus nécessaire de définir
« poste exclu » dans le Règlement. Ainsi, la définition de « poste
exclu » sera abrogée.
Employees who become disabled, members of the Canadian
Forces and members of the Royal Canadian Mounted Police who
are released or discharged for medical reasons
Fonctionnaires qui deviennent handicapés, membres des Forces
canadiennes et membres de la Gendarmerie royale du Canada qui
sont libérés ou renvoyés pour raisons médicales
The amendments of the proposed Regulations regarding the
right to appointment in priority for employees who become disabled and for members of the Canadian Forces and members of
the Royal Canadian Mounted Police who are released or discharged for medical reasons specify the conditions in which these
persons are entitled to appointment in priority, namely
(a) within five years after the day on which the person became
disabled or was released or discharged for medical reasons, the
person is certified by a competent authority to be ready to return to work on the day specified by the authority; and
(b) the day specified for return to work is within five years
after the day on which the person became disabled or was released or discharged for medical reasons.
For members of the Canadian Forces and members of the
Royal Canadian Mounted Police, the proposed Regulations also
specify that the person must request the priority within five years
after being released or discharged for medical reasons.
The proposed Regulations specify that the entitlement period
begins on the day on which the person is ready to return to work,
as specified by a competent authority, rather than on the day on
which the competent authority specifies that the person is ready to
return to work.
These proposed amendments were recommended by the Standing Joint Committee for the Scrutiny of Regulations.
Les modifications du règlement proposé quant au droit à une
priorité de nomination pour les fonctionnaires qui deviennent handicapés, ainsi que pour les membres des Forces canadiennes et les
membres de la Gendarmerie royale du Canada qui sont libérés ou
renvoyés pour raisons médicales précisent également les conditions
dans lesquelles ces personnes ont droit à la priorité, notamment :
a) la personne est apte à retourner au travail au jour fixé par
l’autorité compétente dans son attestation à cet effet, celle-ci
étant faite dans les cinq ans suivant le jour où elle est devenue
handicapée ou suivant le jour de sa libération ou de son renvoi;
b) le jour fixé par l’autorité compétente se situe au cours de la
période de cinq ans suivant le jour où la personne est devenue
handicapée ou suivant le jour de sa libération ou de son renvoi.
Pour les membres des Forces canadiennes ou de la Gendarmerie royale du Canada, le règlement proposé précise également que
la personne doit en faire la demande dans les cinq ans suivant le
jour de sa libération ou de son renvoi.
Le règlement proposé précise également que la durée du droit à
la priorité commence le jour où la personne est apte à retourner au
travail, tel qu’il a été établi par une autorité compétente, plutôt
que le jour où l’autorité compétente atteste que la personne est
apte à retourner au travail.
Ces modifications ont été recommandées par le Comité mixte
permanent d’examen de la réglementation.
Reinstatement priority
Priorité de réintégration
The word “an” will be added before the word “après” of the
French version of paragraph 10(2)(a) of the reinstatement priority. This amendment was also recommended by the Standing
Joint Committee for the Scrutiny of Regulations.
Le mot « an » sera ajouté avant le mot « après » de la version
française de l’alinéa 10(2)a) de la priorité de réintégration. Cette
modification a également été recommandée par le Comité mixte
permanent d’examen de la réglementation.
———
———
4
4
The mobility provision of the PSEA for ministers’ staffs was made by the Federal Accountability Act (S.C. 2006, c. 9, s. 101 and s. 103) to replace their entitlement to appointment in priority.
La disposition de mobilité pour le personnel de ministres dans la LEFP fut introduite par la Loi fédérale sur la responsabilité (L.C. 2006, ch. 9, art. 101 et 103)
afin de remplacer leur droit à une priorité de nomination.
3672
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
Surviving spouses or common-law partners of persons employed
in the public service, members of the Canadian Forces and
members of the Royal Canadian Mounted Police
whose death is attributable to the performance of duties
Époux ou conjoints de fait survivants de personnes employées
dans la fonction publique, de membres des Forces canadiennes et
de membres de la Gendarmerie royale du Canada dont le décès
est attribuable à l’exercice des fonctions
The proposed Regulations establish a new entitlement to
appointment in priority for a position in an advertised external
appointment process for surviving spouses or common-law partners of persons employed in the public service, members of the
Canadian Forces and members of the Royal Canadian Mounted
Police whose death is attributable to the performance of duties.
The proposed Regulations set out the conditions in which the
priority will apply and the entitlement period of the priority.
The proposed Regulations also contain a retrospective provision for the spouse or common-law partner of persons who died
during the period beginning on October 7, 2001, and ending on
the coming into force of the proposed Regulations. The date of
October 7, 2001, corresponds to the date on which Canada and a
coalition of other countries initiated military actions in
Afghanistan.
Le règlement proposé prévoit un nouveau droit à une priorité
de nomination dans le cadre d’un processus de nomination externe annoncé pour les époux ou les conjoints de fait survivants
de personnes employées dans la fonction publique, de membres
des Forces canadiennes et de membres de la Gendarmerie royale
du Canada dont le décès est attribuable à l’exercice des fonctions.
Le règlement proposé fixe les conditions dans lesquelles la
priorité de nomination s’appliquera ainsi que la durée du droit à la
priorité de nomination.
Le règlement proposé prévoit également une disposition rétrospective pour les époux ou les conjoints de fait de personnes décédées durant la période commençant le 7 octobre 2001 et se terminant à l’entrée en vigueur du règlement proposé. La date du
7 octobre 2001 correspond à la date à laquelle le Canada et une
coalition d’autres pays ont lancé des actions militaires en
Afghanistan.
Consultation
Consultation
The Commission consulted the Office of the Governor General’s Secretary and they were given the opportunity to express
their views. The Office of the Governor General’s Secretary supports the proposed Regulations, since persons currently employed
in an excluded position will benefit from the right to appointment
in priority whenever they will cease to be so employed.
In addition, consultations have been conducted with respect to
the priority right for surviving spouses or common-law partners
of persons employed in the public service with the Human
Resources Council, the National Staffing Council and the Public
Service Commission Advisory Council, the Department of National Defence, the Royal Canadian Mounted Police and Human
Resources and Skills Development Canada. All supported the
proposed priority right.
La CFP a consulté le Secrétariat du gouverneur général en leur
donnant la possibilité d’exprimer leurs points de vue. Le Secrétariat du gouverneur général appuie les modifications au règlement,
puisque les personnes qui occupent présentement un poste exclu
jouiront du droit à une priorité de nomination lors de leur cessation d’emploi.
Des consultations ont également été menées quant au droit de
priorité pour les époux ou les conjoints de fait survivants avec le
Conseil des ressources humaines, le Conseil national de dotation
et le Conseil consultatif de la Commission de la fonction publique, le ministère de la Défense nationale, la Gendarmerie royale
du Canada et Ressources humaines et Développement des compétences Canada. Tous appuient le droit de priorité de nomination
proposé.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The proposed Regulations will be implemented by means of a
letter to heads of human resources, advising departments and
agencies of the amendments to the PSER. The Commission’s
Guide on Priority Administration and the Priority Information
Management System (PIMS), posted on its Web site, will also be
updated to reflect the amendments to the rights to be appointed in
priority.
Le Règlement modifiant le Règlement sur l’emploi dans la
fonction publique sera mis en œuvre au moyen d’une lettre aux
chefs des ressources humaines avisant les ministères et agences
des modifications au REFP. Le Guide de la CFP sur l’administration des priorités et le Système de gestion de l’information sur
les priorités (SGIP), publiés sur le site Internet de la CFP, seront
également mis à jour afin de refléter ces modifications aux droits
à une priorité de nomination.
La CFP dispose d’un cadre de surveillance et de responsabilisation qui lui permet de suivre les pratiques de dotation des organisations et d’appliquer des mesures correctives, le cas échéant. Le
SGIP est le système automatisé utilisé pour inscrire, présenter,
suivre et surveiller tous les bénéficiaires de priorité et les résultats
de la prise en compte par les organisations de leurs qualifications
et du respect par ces mêmes organisations de leurs droits.
The Commission has a monitoring and accountability framework through which it tracks organizational staffing practices and
applies corrective actions, as appropriate. PIMS is the system
used to register, refer, track, and monitor all priority persons, as
well as the results of organizations’ consideration of their qualifications and adherence to their entitlements.
Contact
Personne-ressource
Roch Davidson
Policy Specialist
Policy Development Directorate
Public Service Commission of Canada
L’Esplanade Laurier Building, West Tower
300 Laurier Avenue W
Ottawa, Ontario
K1A 0M7
Telephone: 613-943-2787
Fax: 613-943-2481
Email: Roch.Davidson@psc-cfp.gc.ca
Roch Davidson
Spécialiste en politiques
Direction de l’élaboration des politiques
Commission de la fonction publique du Canada
L’Esplanade Laurier, Tour Ouest
300, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario)
K1A 0M7
Téléphone : 613-943-2787
Télécopieur : 613-943-2481
Courriel : Roch.Davidson@psc-cfp.gc.ca
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
3673
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Public Service Commission,
pursuant to section 22a of the Public Service Employment Actb,
proposes to make the annexed Regulations Amending the Public
Service Employment Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be addressed to Roch Davidson, Policy Specialist, Policy Development
Directorate, Policy Branch, Public Service Commission, L’Esplanade Laurier, West Tower, 300 Laurier Avenue West, Ottawa,
Ontario K1A 0M7 (tel.: 613-943-2787; fax.: 613-943-2481;
e-mail: roch.davidson@psc-cfp.gc.ca).
Ottawa, November 10, 2009
MARIA BARRADOS
President of the Public Service Commission
MANON VENNAT
Commissioner
DAVID ZUSSMAN
Commissioner
Avis est donné que la Commission de la fonction publique, en
vertu de l’article 22a de la Loi sur l’emploi dans la fonction publiqueb, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement
sur l’emploi dans la fonction publique, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Roch Davidson, spécialiste en politiques, Direction de l’élaboration des politiques, Commission de la fonction publique, L’Esplanade Laurier, tour Ouest, 300, avenue Laurier Ouest, Ottawa
(Ontario) K1A 0M7 (tél. : 613-943-2787; téléc. : 613-943-2481;
courriel : roch.davidson@psc-cfp.gc.ca).
Ottawa, le 10 novembre 2009
La présidente de la Commission de la fonction publique
MARIA BARRADOS
La commissaire
MANON VENNAT
Le commissaire
DAVID ZUSSMAN
Employee who
becomes
disabled
Entitlement
period
REGULATIONS AMENDING THE PUBLIC
SERVICE EMPLOYMENT REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR L’EMPLOI DANS LA
FONCTION PUBLIQUE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The definition “excluded position” in section 1 of the Public Service Employment Regulations1 is repealed.
2. Section 6 of the Regulations is repealed.
3. (1) Subsection 7(1) of the Regulations is replaced by the following:
7. (1) An employee who becomes disabled and
who, as a result of the disability, is no longer able
to carry out the duties of their position is entitled to
appointment in priority to all persons, other than
those referred to in section 40 and subsections 41(1) and (4) of the Act, to any position in the
public service for which the Commission is satisfied that the employee meets the essential qualifications referred to in paragraph 30(2)(a) of the Act if
(a) within five years after the day on which the
employee became disabled, the employee is certified by a competent authority to be ready to return to work on the day specified by the authority; and
(b) the day specified is within five years after the
day on which the employee became disabled.
(2) The portion of subsection 7(2) of the Regulations before paragraph (b) is replaced by the
following:
(2) The entitlement period begins on the day on
which the employee is ready to return to work, as
1. La définition de « poste exclu », à l’article 1
du Règlement sur l’emploi dans la fonction publique1, est abrogée.
2. L’article 6 du même règlement est abrogé.
3. (1) Le paragraphe 7(1) du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
7. (1) Le fonctionnaire qui devient handicapé et
qui, de ce fait, n’est plus en mesure d’exercer les
fonctions de son poste a droit, si les conditions
ci-après sont réunies, à une priorité de nomination
absolue — après les priorités prévues à l’article 40
et aux paragraphes 41(1) et (4) de la Loi — à tout
poste dans la fonction publique pour lequel, selon
la Commission, il possède les qualifications essentielles visées à l’alinéa 30(2)a) de la Loi :
a) dans les cinq ans suivant le jour où il est
devenu handicapé, l’autorité compétente atteste
qu’il est apte à retourner au travail et fixe le jour
de son retour;
b) le jour fixé survient dans les cinq ans suivant
le jour où il est devenu handicapé.
(2) Le passage du paragraphe 7(2) du même
règlement précédant l’alinéa b) est remplacé par
ce qui suit :
(2) Le droit commence le jour où, d’après l’attestation de l’autorité compétente, le fonctionnaire est
———
———
a
a
b
1
S.C. 2006, c. 9, s. 100
S.C. 2003, c. 22, ss. 12 and 13
SOR/2005-334
b
1
L.C. 2006, ch. 9, art. 100
L.C. 2003, ch. 22, art. 12 et 13
DORS/2005-334
Fonctionnaire
qui devient
handicapé
Durée du droit
3674
Canadian
Forces and
RCMP
Conditions
Entitlement
period
Surviving
spousal or
common-law
priority
Canada Gazette Part I
certified by a competent authority, and ends on the
earliest of
(a) the day that is two years after the day on
which the entitlement period begins;
(3) Paragraph 7(2)(b) of the English version of
the Regulations is replaced by the following:
(b) the day on which the employee is appointed
or deployed to a position in the public service for
an indeterminate period; and
4. (1) The portion of subsection 8(1) of the
Regulations before paragraph (a) is replaced by
the following:
8. (1) The following persons who are released or
discharged for medical reasons are entitled to appointment in priority to all persons, other than those
referred to in section 40 and subsections 41(1) and
(4) of the Act, to any position in the public service
for which the Commission is satisfied that the person meets the essential qualifications referred to in
paragraph 30(2)(a) of the Act:
(2) The Regulations are amended by adding
the following after subsection 8(1):
(1.1) The priority applies if
(a) within five years after the day on which the
person is released or discharged, as the case may
be, the person is certified by a competent authority to be ready to return to work on the day specified by the authority;
(b) the day specified is within five years after
the day on which the person is released or discharged, as the case may be; and
(c) the person requests the priority within five
years after being released or discharged, as the
case may be.
(3) The portion of subsection 8(2) of the Regulations before paragraph (b) is replaced by the
following:
(2) The entitlement period begins on the day on
which the person is ready to return to work, as
certified by a competent authority, and ends on the
earliest of
(a) the day that is two years after the day on
which the entitlement period begins;
(3) Paragraph 8(2)(b) of the English version of
the Regulations is replaced by the following:
(b) the day on which the person is appointed to a
position in the public service for an indeterminate period; and
5. The Regulations are amended by adding the
following after section 8:
8.1 (1) If the death of any of the following persons is attributable to the performance of duties,
their spouse or common-law partner is entitled to
appointment in priority to all persons, other than
those referred to in section 40 and subsections 41(1) and (4) of the Act, to any position in the
public service in an advertised external appointment process for which the Commission is satisfied
that the spouse or common-law partner meets the
essential qualifications referred to in paragraph 30(2)(a) of the Act:
December 5, 2009
apte à retourner au travail et se termine au premier
en date des jours suivants :
a) le jour qui tombe deux ans après le jour du
début du droit;
(3) L’alinéa 7(2)b) de la version anglaise du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
(b) the day on which the employee is appointed
or deployed to a position in the public service for
an indeterminate period; and
4. (1) Le passage du paragraphe 8(1) du même
règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par
ce qui suit :
8. (1) Les personnes ci-après qui sont libérées ou
renvoyées pour des raisons médicales ont droit à
une priorité de nomination absolue — après les
priorités prévues à l’article 40 et aux paragraphes 41(1) et (4) de la Loi — à tout poste dans la
fonction publique pour lequel, selon la Commission, elles possèdent les qualifications essentielles
visées à l’alinéa 30(2)a) de la Loi :
(2) L’article 8 du même règlement est modifié
par adjonction, après le paragraphe (1) de ce qui
suit :
(1.1) La priorité de nomination absolue s’applique si les conditions ci-après sont réunies :
a) dans les cinq ans suivant le jour où la personne est libérée ou renvoyée, selon le cas,
l’autorité compétente atteste qu’elle est apte à retourner au travail et fixe le jour de son retour;
b) le jour fixé survient dans les cinq ans suivant
le jour où la personne est libérée ou renvoyée, selon le cas;
c) la personne en fait la demande dans les cinq
ans suivant le jour de sa libération ou de son renvoi, selon le cas.
(3) Le passage du paragraphe 8(2) du même
règlement précédant l’alinéa b) est remplacé par
ce qui suit :
(2) Le droit commence le jour où, d’après l’attestation de l’autorité compétente, la personne est apte
à retourner au travail et se termine au premier en
date des jours suivants :
a) le jour qui tombe deux ans après le jour du
début du droit;
(3) L’alinéa 8(2)b) de la version anglaise du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
(b) the day on which the person is appointed to a
position in the public service for an indeterminate period; and
5. Le même règlement est modifié par adjonction, après l’article 8, de ce qui suit :
8.1 (1) Si le décès de l’une ou l’autre des personnes ci-après est attribuable à l’exercice de ses
fonctions, son époux ou conjoint de fait a droit à
une priorité de nomination absolue dans le cadre
d’un processus de nomination externe annoncé —
après les priorités prévues à l’article 40 et aux paragraphes 41(1) et (4) de la Loi — à tout poste dans
la fonction publique pour lequel, selon la Commission, il possède les qualifications essentielles visées
à l’alinéa 30(2)a) de la Loi :
Forces
canadiennes et
Gendarmerie
royale du
Canada
Conditions
Durée du droit
Époux ou
conjoint de fait
survivant
Le 5 décembre 2009
(a) a person employed in the public service;
(b) a member of the regular force of the Canadian Forces;
(c) a member of Class A, B or C of the reserve
force of the Canadian Forces as prescribed under
articles 9.06, 9.07 and 9.08 of the Queen’s Regulations and Orders for the Canadian Forces;
(d) a member of the special force of the Canadian Forces;
(e) a member, within the meaning of subsection 2(1) of the Royal Canadian Mounted Police
Act, of the Royal Canadian Mounted Police; and
(f) a member of the Reserve of the Royal Canadian Mounted Police.
Conditions
(2) The priority applies if the spouse or commonlaw partner
(a) is not employed in the public service for an
indeterminate period at the time the request is
made;
(b) qualifies under any federally or provincially
legislated plan for compensation as a result of the
death of the person that is attributable to the performance of duties; and
(c) makes a request within two years of qualifying for compensation.
Death prior
to these
Regulations
(3) If the death of the persons referred to in paragraphs (1)(a) to (f) is attributable to the performance of duties and occurred during the period
beginning on October 7, 2001 and ending on the
coming into force of this section, their spouse or
common-law partner is entitled to appointment in
priority to all persons, other than those referred to
in section 40 and subsection 41(1) and (4) of the
Act, to a position in the public service in an advertised external appointment process, for which the
Commission is satisfied that the spouse or
common-law partner meets the essential qualifications referred to in paragraph 30(2)(a) of the Act if
the spouse or common-law partner
(a) is not employed in the public service for an
indeterminate period at the time the request is
made;
(b) qualifies under any federally or provincially
legislated plan for compensation as a result of the
death of the person that is attributable to the performance of duties; and
(c) makes a request within two years of the latter
of
(i) the coming into force of this section, or
(ii) the spouse’s or common-law partner’s having qualified for compensation.
Entitlement
period
(4) The entitlement period for appointment in
priority referred to in subsections (1) and (3) begins
on the day on which the request is made and ends
on the earliest of
(a) the day that is two years after the day on
which the request is made;
Gazette du Canada Partie I
a) la personne employée dans la fonction
publique;
b) le membre de la force régulière des Forces
canadiennes;
c) le membre des Forces canadiennes qui sert en
service de réserve de classe « A », « B » ou
« C », au sens des articles 9.06, 9.07 et 9.08 des
Ordonnances et règlements royaux applicables
aux Forces canadiennes;
d) le membre de la force spéciale des Forces
canadiennes;
e) le membre de la Gendarmerie royale du Canada, au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur la
Gendarmerie royale du Canada;
f) le membre de la réserve de la Gendarmerie
royale du Canada.
(2) La priorité de nomination absolue s’applique
si les conditions ci-après sont réunies :
a) l’époux ou le conjoint de fait n’est pas employé dans la fonction publique pour une durée
indéterminée au moment où il fait la demande de
priorité;
b) il est admissible à une indemnité en vertu d’un
régime prévu par toute disposition législative fédérale ou provinciale en raison du fait que le décès de la personne est attribuable à l’exercice de
ses fonctions;
c) il en fait la demande dans les deux ans suivant
le jour où il devient admissible à recevoir
l’indemnité.
(3) Si le décès attribuable à l’exercice des fonctions d’une personne visée à l’un ou l’autre des
alinéas (1)a) à f) se produit durant la période commençant le 7 octobre 2001 et se terminant à l’entrée
en vigueur du présent article, son époux ou conjoint de fait a droit, si les conditions ci-après sont
réunies, à une priorité de nomination absolue dans
le cadre d’un processus de nomination externe
annoncé — après les priorités prévues à l’article 40
et aux paragraphes 41(1) et (4) de la Loi — à tout
poste dans la fonction publique pour lequel, selon
la Commission, il possède les qualifications essentielles visées à l’alinéa 30(2)a) de la Loi :
a) il n’est pas employé dans la fonction publique
pour une durée indéterminée au moment où il fait
la demande de priorité;
b) il est admissible à une indemnité en vertu d’un
régime prévu par toute disposition législative fédérale ou provinciale en raison du fait que le décès de la personne est attribuable à l’exercice de
ses fonctions;
c) il en fait la demande dans les deux ans suivant
le dernier en date des jours suivants :
(i) la date d’entrée en vigueur du présent
article,
(ii) le jour où il devient admissible à recevoir
l’indemnité.
(4) Le droit prévu aux paragraphes (1) ou (3)
commence le jour où la demande est présentée et se
termine au premier en date des jours suivants :
a) le jour qui tombe deux ans après le jour où la
demande est présentée;
3675
Conditions
Décès
précédant
l’entrée en
vigueur du
présent
règlement
Durée du droit
3676
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
(b) the day on which the spouse or common-law
partner is appointed to a position in the public
service for an indeterminate period; and
(c) the day on which the spouse or common-law
partner refuses an appointment for an indeterminate period without good and sufficient reason.
6. Paragraph 10(2)(a) of the French version of
the Regulations is replaced by the following:
a) le jour qui tombe un an après qu’il a été nommé ou muté au poste de niveau inférieur;
Continuation of
priority
b) le jour où l’époux ou le conjoint de fait est
nommé à un poste dans la fonction publique pour
une période indéterminée;
c) le jour où il refuse une telle nomination sans
motif valable et suffisant.
6. L’alinéa 10(2)a) de la version française du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
a) le jour qui tombe un an après qu’il a été nommé ou muté au poste de niveau inférieur;
TRANSITIONAL PROVISION
DISPOSITION TRANSITOIRE
7. On the coming into force of sections 1 and 2
of these Regulations, a person who was employed in a position excluded by the Office of the
Governor General’s Secretary Exclusion Order,
and who ceases to be employed continues to be
entitled to appointment in priority to all persons,
other than those referred to in section 40 and
subsections 41(1) and (4) of the Public Service
Employment Act, as enacted by sections 12
and 13 of the Public Service Modernization Act,
chapter 22 of the Statutes of Canada, 2003, in
accordance with section 6 of the Public Service
Employment Regulations as it read immediately
before the coming into force of sections 1 and 2.
7. La personne qui, à l’entrée en vigueur des
articles 1 et 2, occupait un poste exclu par le
Décret d’exemption lié au Secrétariat du gouverneur général et qui cesse d’occuper un tel poste
continue de bénéficier de la priorité de nomination absolue — après les priorités prévues à
l’article 40 et aux paragraphes 41(1) et (4) de la
Loi sur l’emploi dans la fonction publique, édictés
par les articles 12 et 13 de la Loi sur la modernisation de la fonction publique, chapitre 22 des
Lois du Canada, 2003 — conformément à l’article 6 du Règlement sur l’emploi dans la fonction
publique, dans sa version antérieure à l’entrée en
vigueur des articles 1 et 2.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
8. (1) Subject to subsection 2, these Regulations come into force on the day on which they
are registered.
(2) Sections 1 and 2 come into force on the day
on which the Regulations Amending the Governor General’s Secretary Employment Regulations (2009) come into force.
8. (1) Sous réserve du paragraphe (2), le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
(2) Les articles 1 et 2 entrent en vigueur à la
date d’entrée en vigueur du Règlement modifiant
le Règlement sur l’emploi au Secrétariat du gouverneur général (2009).
[49-1-o]
Continuation
du droit
[49-1-o]
Le 5 décembre 2009
Gazette du Canada Partie I
INDEX
Vol. 143, No. 49 — December 5, 2009
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Border Services Agency
Special Import Measures Act
Certain oil country tubular goods — Decision .................
Canada Revenue Agency
Income Tax Act
Revocation of registration of a charity..............................
Canada-Newfoundland and Labrador Offshore
Petroleum Board
Canada-Newfoundland Atlantic Accord Implementation
Act
Call for Bids No. NL09-01 ...............................................
Call for Bids No. NL09-02 ...............................................
Call for Bids No. NL09-03 ...............................................
Canadian International Trade Tribunal
Communications, photographic, mapping, printing and
publication services — Determination..........................
Construction services — Determination ...........................
Custodial operations and related services — Inquiry........
Mattress innerspring units — Finding ..............................
Oil country tubular goods — Commencement of
inquiry...........................................................................
Scientific instruments — Inquiry......................................
Transportation, travel and relocation services —
Determination ...............................................................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
* Addresses of CRTC offices — Interventions ....................
Decisions
2009-713, 2009-718 to 2009-721, 2009-726 and
2009-727 .......................................................................
Notices of consultation
2009-411-7 — Notice of hearing......................................
2009-714 — Call for comments on the proposed
addition of Benfica TV, a non-Canadian sports
service, to the lists of eligible satellite services
for distribution on a digital basis...................................
2009-722 — Notice of applications received....................
2009-724 — Notice of application received .....................
2009-728 — Call for comments on proposed
amendments to the Distribution and linkage
requirements for Class 1 and Class 2 licensees and
the Linkage requirements for direct-to-home satellite
distribution undertakings...............................................
2009-729 — Notice of applications received....................
Regulatory policies
2009-715 — Amendments to the Television
Broadcasting Regulations, 1987, the Pay Television
Regulations, 1990, and the Specialty Services
Regulations, 1990 — Definitions of “Canadian
program” and “program” .............................................
2009-725 — Addition of Al Jazeera English to the lists
of eligible satellite services for distribution on a
digital basis ...................................................................
3597
3598
3598
3599
3600
3604
3605
3606
3606
3601
3607
3605
3607
3608
3609
3610
3611
3611
3612
3613
3613
3615
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Ministerial Condition No. 15713 ......................................
Notice with respect to substances in the National
Pollutant Release Inventory for 2009............................
Notice with respect to tailings and waste rock reporting
under the National Pollutant Release Inventory for
2006 to 2008 .................................................................
Transport, Dept. of
Motor Vehicle Safety Act
Technical Standards Document No. 123, Motorcycle
Controls and Displays — Revision 1 ............................
MISCELLANEOUS NOTICES
ACDEAULF INC., relocation of head office .......................
CAMARILLA CANADA FAN CLUB INC., relocation of
head office ........................................................................
Canadian Association of Provincial Cancer Agencies,
relocation of head office ...................................................
CANADIAN COUNCIL FOR RESEARCH IN DISEASE
MANAGEMENT, surrender of charter ............................
CANADIAN HOME SUPPORT SOCIETY, surrender of
charter ...............................................................................
CPRN Canadian Policy Research Networks Inc., surrender
of charter...........................................................................
International Ministerial Fellowship of Canada Inc.,
relocation of head office ...................................................
* Punjab National Bank, application to establish a bank......
STYLE YOSEIKAN KARATE DO, surrender of charter ...
* Xceed Mortgage Corporation, letters patent of
continuance.......................................................................
8 Goals for a Better World, surrender of charter ..................
3677
3548
3550
3579
3594
3616
3616
3616
3617
3616
3617
3617
3617
3618
3618
3618
PARLIAMENT
House of Commons
* Filing applications for private bills (Second Session,
Fortieth Parliament) ...................................................... 3596
PROPOSED REGULATIONS
Environment, Dept. of the
Species at Risk Act
Order Amending Schedule 1 to the Species at Risk Act
[amphibians, arthropods, birds, lichens, plants and
reptiles] ........................................................................ 3620
Order Amending Schedule 1 to the Species at Risk Act
[fish].............................................................................. 3647
Public Service Commission
Public Service Employment Act
Regulations Amending the Public Service Employment
Regulations ................................................................... 3670
3678
Canada Gazette Part I
December 5, 2009
INDEX
Vol. 143, no 49 — Le 5 décembre 2009
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
ACDEAULF INC., changement de lieu du siège social.......
Association Canadienne des Agences Provinciales de
Cancer, changement de lieu du siège social......................
CAMARILLA CANADA FAN CLUB INC., changement
de lieu du siège social .......................................................
CANADIAN HOME SUPPORT SOCIETY, abandon de
charte ................................................................................
CONSEIL CANADIEN DE RECHERCHE EN GESTION
THÉRAPEUTIQUE, abandon de charte...........................
* Corporation hypothécaire Xceed, lettres patentes de
prorogation........................................................................
International Ministerial Fellowship of Canada Inc.,
changement de lieu du siège social ...................................
* Punjab National Bank, demande d’établissement d’une
banque...............................................................................
RCRPP Réseaux canadiens de recherche en politiques
publiques Inc., abandon de charte.....................................
STYLE YOSEIKAN KARATE DO, abandon de charte......
8 Objectifs pour un monde meilleur, abandon de charte ......
AVIS DU GOUVERNEMENT
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Avis concernant certaines substances de l’Inventaire
national des rejets de polluants pour l’année 2009........
Avis concernant la déclaration des résidus miniers et
des stériles de 2006 à 2008 à l’Inventaire national
des rejets de polluants ...................................................
Condition ministérielle no 15713 ......................................
Transports, min. des
Loi sur la sécurité automobile
Document de normes techniques no 123, Commandes et
affichages des motocyclettes — Révision 1..................
COMMISSIONS
Agence des services frontaliers du Canada
Loi sur les mesures spéciales d’importation
Certaines fournitures tubulaires pour puits de pétrole —
Décision ........................................................................
Agence du revenu du Canada
Loi de l’impôt sur le revenu
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de
bienfaisance ..................................................................
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
* Adresses des bureaux du CRTC — Interventions .............
Avis de consultation
2009-411-7 — Avis d’audience........................................
2009-714 — Appel aux observations sur l’ajout proposé
de Benfica TV, un service de sports non canadien,
aux listes des services par satellite admissibles à
une distribution en mode numérique.............................
2009-722 — Avis de demandes reçues.............................
2009-724 — Avis de demande reçue................................
3616
3616
3616
3616
3617
3618
3617
3617
3617
3618
3618
3550
3579
3548
3594
3597
3598
3607
3609
3610
3611
3611
COMMISSIONS (suite)
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes (suite)
2009-728 — Appel aux observations sur les
modifications proposées aux Exigences relatives à la
distribution et à l’assemblage pour les titulaires de
classe 1 et de classe 2 et aux Exigences relatives à
l’assemblage pour les entreprises de distribution par
satellite de radiodiffusion directe ..................................
2009-729 — Avis de demandes reçues.............................
Décisions
2009-713, 2009-718 à 2009-721, 2009-726 et
2009-727 .......................................................................
Politiques réglementaires
2009-715 — Modifications au Règlement de 1987 sur la
télédiffusion, au Règlement de 1990 sur la télévision
payante et au Règlement de 1990 sur les services
spécialisés — définitions d’« émission canadienne »
et d’« émission » ...........................................................
2009-725 — Ajout d’Al Jazeera English aux listes de
services par satellite admissibles à une distribution en
mode numérique............................................................
Office Canada — Terre-Neuve-et-Labrador des
hydrocarbures extracôtiers
Loi de mise en œuvre de l’Accord atlantique Canada —
Terre-Neuve
Appel d’offres no NL09-01 ...............................................
Appel d’offres no NL09-02 ...............................................
Appel d’offres no NL09-03 ...............................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Blocs-ressorts pour matelas — Conclusions.....................
Fournitures tubulaires pour puits de pétrole —
Ouverture d’enquête......................................................
Instruments scientifiques — Enquête ...............................
Services de communication, de photographie, de
cartographie, d’impression et de publication —
Décision ........................................................................
Services de construction — Décision ...............................
Services de garde et autres services connexes —
Enquête .........................................................................
Services de transport, de voyage et de déménagement —
Décision ........................................................................
3612
3613
3608
3613
3615
3598
3599
3600
3606
3601
3607
3604
3605
3606
3605
PARLEMENT
Chambre des communes
* Demandes introductives de projets de loi privés
(Deuxième session, quarantième législature) ................ 3596
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Commission de la fonction publique
Loi sur l’emploi dans la fonction publique
Règlement modifiant le Règlement sur l’emploi dans la
fonction publique .......................................................... 3670
Environnement, min. de l’
Loi sur les espèces en péril
Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en
péril [amphibiens, arthropodes, lichens, oiseaux,
plantes et reptiles] ........................................................ 3620
Décret modifiant l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en
péril [poissons].............................................................. 3647
If undelivered, return COVER ONLY to:
Government of Canada Publications
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Government of Canada Publications
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising