Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 142, no 31
Vol. 142, No. 31
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, AUGUST 2, 2008
OTTAWA, LE SAMEDI 2 AOÛT 2008
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Part II and Part III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 9, 2008, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling government publications as listed
in the telephone directory or write to Government of Canada
Publications, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the
Internet at http://canadagazette.gc.ca. It is accessible in Portable
Document Format (PDF) and in HyperText Mark-up Language
(HTML) as the alternate format. The on-line PDF format of Part I,
Part II and Part III is official since April 1, 2003, and is published
simultaneously with the printed copy.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères de la Partie II et de la Partie III —
Publiée le samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
9 janvier 2008 et au moins tous les deux mercredis par la
suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Publications
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
La Gazette du Canada est aussi offerte gratuitement sur Internet au
http://gazetteducanada.gc.ca. La publication y est accessible en
format de document portable (PDF) et en langage hypertexte
(HTML) comme média substitut. Le format PDF en direct de la
Partie I, de la Partie II et de la Partie III est officiel depuis le
1er avril 2003 et est publié en même temps que la copie imprimée.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
613-996-2495 (telephone), 613-991-3540 (fax).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, 613-996-2495 (téléphone), 613-991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2008
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2008
ISSN 1494-6076
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2008
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2008
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Vol. 142, No. 31 — August 2, 2008
Vol. 142, no 31 — Le 2 août 2008
2311
Government notices .........................................................
Notice of vacancies ......................................................
2312
2315
Avis du gouvernement .....................................................
Avis de postes vacants .................................................
2312
2315
Parliament
House of Commons .....................................................
2319
Parlement
Chambre des communes ..............................................
2319
Commissions ...................................................................
(agencies, boards and commissions)
2320
Commissions ...................................................................
(organismes, conseils et commissions)
2320
Miscellaneous notices ......................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
2330
Avis divers .......................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
2330
Proposed regulations .......................................................
(including amendments to existing regulations)
2338
Règlements projetés .........................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
2338
Index ...............................................................................
2363
Index ...............................................................................
2364
2312
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-2-06484 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-06484
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
1. Titulaire : Ministère des Transports du Nouveau-Brunswick,
Fredericton (Nouveau-Brunswick).
2. Type de permis : Permis de charger et d’immerger des matières draguées.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 1er janvier 2009 au
31 mars 2009.
4. Lieu(x) de chargement : Anse Flagg, 44°45,64′ N., 66°44,85′ O.
(NAD83).
5. Lieu(x) d’immersion : Anse Flagg, 44°45,69′ N., 66°44,84′ O.
(NAD83).
6. Parcours à suivre : Voie navigable la plus directe entre le lieu
de chargement et le lieu d’immersion.
7. Matériel : Drague à benne preneuse, péniches remorquées ou
automotrices.
8. Mode d’immersion : L’immersion doit être conforme au plan
de la protection environnementale requis au paragraphe 12.5 du
présent permis.
9. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 4 200 m3 mesurés
dans le chaland.
11. Matières à immerger : Matières draguées composées de gravier, de sable, de limon et d’argile.
12. Exigences et restrictions :
12.1. Le titulaire doit communiquer par écrit avec les personnes
indiquées ci-dessous au moins 48 heures avant chaque déplacement du matériel de dragage au lieu de chargement. Chaque avis
doit inclure le matériel qui sera utilisé, le nom de l’entrepreneur et
celui de son représentant et la durée prévue des opérations.
a) Monsieur Scott Lewis, Direction des activités de protection de
l’environnement, Environnement Canada, Région de l’Atlantique, Queen Square, 16e étage, 45, promenade Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 2N6, 902-426-3897 (télécopieur), scott.lewis@ec.gc.ca (courriel);
b) Monsieur Mark Dalton, Application de la loi en matière
d’environnement, Environnement Canada, Région de l’Atlantique, Queen Square, 16e étage, 45, promenade Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 2N6, 902-426-7924 (télécopieur), mark.dalton@ec.gc.ca (courriel);
c) Madame Rachel Gautreau, Service canadien de la faune, Environnement Canada, 17 Waterfowl Lane, Sackville (NouveauBrunswick) E4L 1G6, 506-364-5062 (télécopieur), rachel.
gautreau@ec.gc.ca (courriel);
d) Madame Stacey Nurse, Pêches et Océans Canada, Case postale 1006, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 4A2, 902-4261489 (télécopieur), NurseSR@mar.dfo-mpo.gc.ca (courriel).
12.2. Le titulaire doit aviser le Centre du trafic maritime de
Fundy, 506-636-4696, au moins 48 heures avant le début des
travaux pour que les « avis à la navigation » appropriés soient
délivrés.
1. Permittee: New Brunswick Department of Transportation,
Fredericton, New Brunswick.
2. Type of Permit: To load and dispose of dredged material.
3. Term of Permit: Permit is valid from January 1, 2009, to
March 31, 2009.
4. Loading Site(s): Flagg Cove, 44°45.64′ N, 66°44.85′ W
(NAD83).
5. Disposal Site(s): Flagg Cove, 44°45.69′ N, 66°44.84′ W
(NAD83).
6. Route to Disposal Site(s): Most direct navigational route from
the loading site to the disposal site.
7. Equipment: Clamshell dredge and towed or self-propelled
barges.
8. Method of Disposal: Disposal shall take place in accordance
with the Environmental Management Plan required by condition 12.5 of this permit.
9. Rate of Disposal: As required by normal operations.
10. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 4 200 m3
scow measure.
11. Material to Be Disposed of: Dredged material consisting of
sand, gravel, silt, and clay.
12. Requirements and Restrictions:
12.1. The Permittee shall notify in writing the following individuals at least 48 hours prior to each occasion that dredging
equipment is mobilized to a loading site. The notification shall
include the equipment to be used, the name of the contractor, the
contact for the contractor, and the expected period of dredging.
(a) Mr. Scott Lewis, Environmental Protection Operations Directorate, Environment Canada, Atlantic Region, Queen Square,
16th Floor, 45 Alderney Drive, Dartmouth, Nova Scotia B2Y
2N6, 902-426-3897 (fax), scott.lewis@ec.gc.ca (email).
(b) Mr. Mark Dalton, Environmental Enforcement, Environment Canada, Atlantic Region, Queen Square, 16th Floor,
45 Alderney Drive, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 2N6, 902426-7924 (fax), mark.dalton@ec.gc.ca (email).
(c) Ms. Rachel Gautreau, Canadian Wildlife Service, Environment Canada, 17 Waterfowl Lane, Sackville, New Brunswick
E4L 1G6, 506-364-5062 (fax), rachel.gautreau@ec.gc.ca (email);
and
(d) Ms. Stacey Nurse, Fisheries and Oceans Canada, P.O.
Box 1006, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 4A2, 902-426-1489
(fax), NurseSR@mar.dfo-mpo.gc.ca (email).
12.2. The Permittee shall notify the Fundy Traffic Centre, 506636-4696, at least 48 hours prior to commencement of work so
that appropriate Notices to Shipping may be issued.
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2313
12.10. A copy of this permit, documents and drawings referenced in this permit shall be available on site at all times when
dredging operations are under way.
ERIC HUNDERT
Environmental Stewardship
Atlantic Region
On behalf of the Minister of the Environment
12.3. Tout matériel ou équipement relié au dragage ou à l’immersion en mer autorisés par ce permis doit être identifié tel qu’il
est prescrit par le Règlement sur les abordages de la Loi sur la
marine marchande du Canada lorsqu’il se trouve dans la voie
navigable.
12.4. Le titulaire doit payer le droit prescrit en vertu du Règlement sur les prix à payer pour les permis d’immersion en mer
(surveillance des sites). Le paiement du solde résiduel de 1 175 $
doit être soumis à M. Scott Lewis, dont les coordonnées figurent
au paragraphe 12.1, avant le 1er avril 2009.
12.5. Le titulaire doit présenter un plan de gestion environnementale à M. Scott Lewis, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1, aux fins d’approbation avant le début des activités de
dragage et d’immersion. Le plan doit comprendre un programme
de surveillance du total des solides en suspension qui sera mis en
œuvre en association avec le projet. Environnement Canada doit
approuver le plan avant le début de la première opération de chargement menée en vertu du permis. Les modifications du plan de
gestion environnementale requièrent une approbation écrite de la
part d’Environnement Canada.
12.6. Le titulaire doit présenter un rapport écrit à M. Scott
Lewis, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1, dans les
30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date d’expiration du permis, selon la première échéance. Ce rapport doit contenir les renseignements suivants : la quantité et le type de matières immergées au lieu d’immersion et les dates auxquelles les
activités d’immersion ont eu lieu.
12.7. Le titulaire doit permettre à tout agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999) de procéder à la visite de
tout lieu ou navire directement reliés au chargement ou à l’immersion en mer désignés aux termes du permis, et ce, à toute
heure convenable pendant la durée du permis.
12.8. Avant les opérations de dragage, le titulaire doit s’assurer
que des précautions sont prises afin d’éviter les déversements de
matières dangereuses du matériel de dragage et d’immersion et
qu’il y a un plan d’urgence en cas de déversements.
12.9. Les opérations de dragage et d’immersion en mer désignées aux termes du présent permis seront effectuées seulement
par le titulaire ou par une personne qui a reçu l’approbation écrite
du titulaire.
12.10. Une copie de ce permis et des documents qui y sont
mentionnés doivent être disponibles sur les lieux pendant les opérations de dragage.
L’intendance environnementale
Région de l’Atlantique
ERIC HUNDERT
Au nom du ministre de l’Environnement
[31-1-o]
[31-1-o]
12.3. Any materials or equipment relating to the dredging and
disposal at sea activities authorized by this permit must be
marked in accordance with the Collision Regulations of the Canada Shipping Act when located on the waterway.
12.4. The fee prescribed by the Ocean Dumping Permit Fee
Regulations (Site Monitoring) shall be paid by the Permittee in
accordance with those Regulations. Payment of the remaining
balance of $1,175 for the fee shall be submitted to Mr. Scott
Lewis, identified in paragraph 12.1, prior to April 1, 2009.
12.5. The Permittee shall submit an Environmental Management Plan to Mr. Scott Lewis, identified in paragraph 12.1, for
approval prior to commencement of dredging and disposal activities. The plan must include a detailed total suspended solids
monitoring program that will be implemented in association with
the project. The plan must be approved by Environment Canada
prior to the commencement of the first loading operation to be
conducted under this permit. Modifications to the Environmental
Management Plan require written approval from Environment
Canada.
12.6. A written report shall be submitted to Mr. Scott Lewis,
identified in paragraph 12.1, within 30 days of either the completion of the work or the expiry of the permit, whichever comes
first. This report shall contain the following information: the quantity and type of material disposed of at the disposal site and the
dates on which the disposal activities occurred.
12.7. It is required that the Permittee admit any enforcement
officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999 to any place or ship directly
related to the loading or disposal at sea referred to under this permit, at any reasonable time throughout the duration of this permit.
12.8. The Permittee shall ensure that precautions are taken to
prevent releases of hazardous materials from dredging and disposal equipment and that a contingency plan in case of spills is
prepared prior to dredging.
12.9. The dredging and disposal at sea authorized by this
permit shall only be carried out by the Permittee or by any person
with written approval from the Permittee.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
KYOTO PROTOCOL IMPLEMENTATION ACT
LOI DE MISE EN ŒUVRE DU PROTOCOLE DE KYOTO
Notice of publication of the National Roundtable on the
Environment and the Economy’s advice on “A Climate Change
Plan for the Purposes of the Kyoto Protocol Implementation Act –
2008”
Avis de publication des conseils de la Table ronde nationale sur
l’environnement et l’économie sur le « Plan sur les changements
climatiques pour la Loi de mise en œuvre du Protocole de
Kyoto - 2008 »
Notice is hereby given, pursuant to paragraph 10(2)(b) of the
Kyoto Protocol Implementation Act, that the Minister of the
Avis est par la présente donné, conformément à l’alinéa 10(2)b)
de la Loi de mise en œuvre du Protocole de Kyoto, que le ministre
2314
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
Environment has published, on Environment Canada’s Web site
at www.ec.gc.ca, advice received from the National Roundtable
on the Environment and the Economy under subsection 10(1) of
the Act.
JOHN BAIRD
Minister of the Environment
de l’Environnement a publié, sur le site d’Environnement à
l’adresse www.ec.gc.ca, les conseils de la Table ronde nationale
sur l’environnement et l’économie reçus en application du paragraphe 10(1) de la Loi.
Le ministre de l’Environnement
JOHN BAIRD
[31-1-o]
[31-1-o]
DEPARTMENT OF NATIONAL DEFENCE
MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE
CANADIAN FORCES
FORCES CANADIENNES
The Government of Canada has authorized the acceptance of a
Presidential Unit Citation granted by the Secretary of the Navy of
the United States of America to members of Joint Task Force
Two (JTF 2) who served with the Combined Joint Special Operations Task Force-South (CJSOTF-South).
Le gouvernement du Canada a autorisé l’acceptation d’une citation d’unité présidentielle accordée par le Secretary of the Navy
(le « secrétaire de la marine ») des États-Unis d’Amérique aux
membres de la Deuxième Force opérationnelle interarmées (FOI 2)
qui ont servi au sein du groupe interarmées multinational pour les
opérations spéciales-Sud (CJSOTF-Sud).
Une citation d’unité présidentielle est décernée aux unités des
forces armées des États-Unis et des pays qui combattent à leurs
côtés en reconnaissance de leur héroïsme extraordinaire dans une
lutte contre un ennemi armé. L’unité doit, dans l’accomplissement de sa mission et dans des conditions extrêmement difficiles
et dangereuses, avoir fait preuve d’une bravoure, d’une détermination et d’un esprit de corps tels qu’elle se démarque des autres
unités participant à la même campagne et s’élève au-dessus de
celles-ci.
Au sein des forces armées des États-Unis, les décorations sont
des symboles importants de la reconnaissance du public. Elles
sont décernées en reconnaissance d’un héroïsme extraordinaire,
d’un service exceptionnellement méritoire, d’une réalisation remarquable et d’un autre acte ou service qui va au-delà des exigences normales et qui distingue une personne ou une unité parmi
celles qui réalisent des actes ou des services semblables.
Au sein des Forces canadiennes, on croit également qu’il faut
reconnaître les actes et les activités extraordinaires et de qualité
exceptionnelle accomplis dans des situations extrêmement dangereuses et on se réjouit que cette citation soit décernée aux membres de la FOI 2 qui ont servi au sein du CJSOTF-Sud en Afghanistan du 17 octobre 2001 au 30 mars 2002. Voici un extrait de la
citation :
A Presidential Unit Citation is awarded to units of the United
States of America’s armed forces and co-belligerent nations for
extraordinary heroism in action against an armed enemy. The unit
must have displayed such gallantry, determination and esprit de
corps in accomplishing its mission under extremely difficult and
hazardous conditions to have set it apart from and above other
units participating in the same campaign.
In the armed forces of the United States of America, awards are
important symbols of public recognition for rewarding extraordinary heroism, exceptionally meritorious service, outstanding achievement and other acts or services which are above and beyond that
normally expected and which distinguish an individual or unit
among those performing similar acts or services.
The Canadian Forces also believe that extraordinary deeds or
activities of a rare high standard in extremely hazardous circumstances should be recognized and it welcomes this award to
members of JTF 2 who served with the CJSOTF-South in Afghanistan from October 17, 2001, to March 30, 2002. An extract from
the Citation reads as follows:
Presidential Unit Citation
Citation d’unité présidentielle
COMBINED JOINT SPECIAL OPERATIONS
TASK FORCE-SOUTH
GROUPE INTERARMÉES MULTINATIONAL
POUR LES OPÉRATIONS SPÉCIALES-SUD
Operating first from Oman and then from forward locations
throughout the southern and eastern regions of Afghanistan, successfully executed its primary mission to conduct special operations in support of the United States’ efforts to destroy, degrade,
and neutralize the Taliban and Al-Qaeda leadership and military.
During its six-month existence, this Task Force was the driving
force behind extremely high-risk missions and unconventional
warfare operations in Afghanistan. The sailors, soldiers, airmen,
marines and coalition partners of CJSOTF-South established benchmark standards of professionalism, tenacity, courage, tactical brilliance, and operational excellence while demonstrating superb
esprit de corps and maintaining the highest measures of combat readiness. By their outstanding courage, resourcefulness and
Il a mené des opérations d’abord à partir d’Oman, puis à partir
d’emplacements avancés dans toute la région du sud et de l’est de
l’Afghanistan, et s’est acquitté efficacement de sa mission première : mener des opérations spéciales à l’appui des missions des
États-Unis visant à détruire, à affaiblir et à neutraliser des chefs et
des partisans des talibans et d’Al-Qaïda. Pendant ses six mois
d’existence, ce groupe interarmées a été l’élément clé d’un grand
nombre de missions et d’opérations de guerre non conventionnelle extrêmement risquées menées en Afghanistan. Les marins,
les soldats, les aviateurs, les marines et les partenaires de la coalition qui formaient le CJSOTF-Sud ont établi des normes de professionnalisme, de ténacité, de courage et d’excellence tactique
et opérationnelle en faisant preuve parallèlement d’un esprit de
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2315
MAJOR-GENERAL W. SEMIANIW
Chief Military Personnel
For the Chief of the Defence Staff
corps et d’une préparation au combat remarquables. Par leur courage exceptionnel, leur débrouillardise et leur combativité face à
un ennemi terroriste bien équipé, bien entraîné et perfide, les officiers et les hommes de troupe du CJSOTF-Sud (Force opérationnelle K-BAR) ont témoigné de leur mérite et se sont montrés
dignes des plus nobles traditions militaires des États-Unis.
Le chef du personnel militaire
MAJOR-GÉNÉRAL W. SEMIANIW
Pour le Chef d’état-major de la Défense
[31-1-o]
[31-1-o]
aggressive fighting spirit in combat against a well-equipped, welltrained, and treacherous terrorist enemy, the officers and enlisted
personnel of CJSOTF-South/Task-Force K-BAR reflected great
credit upon themselves and upheld the highest traditions of the
United States Armed Forces.
NOTICE OF VACANCY
AVIS DE POSTE VACANT
PUBLIC SERVICE STAFFING TRIBUNAL
TRIBUNAL DE LA DOTATION DE LA FONCTION
PUBLIQUE
Vice-Chairperson (full-time position)
Vice-président, vice-présidente (poste à temps plein)
Salary range: $99,300–$116,800
Location: National Capital Region
Échelle salariale : Entre 99 300 $ et 116 800 $
Lieu : Région de la capitale nationale
The Public Service Staffing Tribunal (PSST) was established
under the Public Service Employment Act as an independent,
quasi-judicial statutory tribunal responsible for providing federal
public service employees with a fair, efficient and independent
resolution of employee complaints. The Public Service Staffing
Tribunal conducts hearings of complaints from public service
employees throughout Canada and puts emphasis on the informal
resolution of complaints. It also offers mediation services to help
parties resolve their differences without resorting to a formal
hearing.
Reporting to the Chairperson of the Public Service Staffing
Tribunal, the Vice-Chairperson’s responsibilities include providing executive support in the management of a quasi-judicial tribunal and assisting the Chairperson in his responsibilities for the
delivery of the services of the Public Service Staffing Tribunal.
Établi par la Loi sur l’emploi dans la fonction publique, le Tribunal de la dotation de la fonction publique (TDFP) est un tribunal indépendant quasi judiciaire chargé de fournir aux fonctionnaires fédéraux un mécanisme de règlement des plaintes juste,
efficace et indépendant. Il tient des audiences partout au Canada
sur les plaintes déposées par des fonctionnaires et met l’accent sur
l’utilisation de processus informels pour régler ces plaintes. Il
offre également des services de médiation afin d’aider les parties
à résoudre leurs différends sans avoir à recourir à une audience
formelle.
Relevant du président du Tribunal de la dotation de la fonction
publique, le vice-président ou la vice-présidente doit notamment
assurer un soutien à la haute direction en ce qui concerne la gestion du tribunal quasi judiciaire et seconder le président dans ses
responsabilités liées à la prestation des services du Tribunal de la
dotation de la fonction publique.
Le vice-président ou la vice-présidente doit entendre un nombre élevé de plaintes complexes provenant de toutes les régions
du Canada et rendre des décisions dans des dossiers de fait et de
droit compliqués, et ce, en temps opportun. De plus, il ou elle est
appelé à mener des médiations difficiles et délicates.
La personne retenue doit détenir un diplôme d’une université
reconnue ou un agencement équivalent acceptable d’études, de
formation professionnelle et/ou d’expérience. Un diplôme en
droit constitue un atout. La personne qualifiée possède de l’expérience à rendre des décisions ou à présenter des dossiers devant
un tribunal quasi judicaire, ou à titre de médiateur dans le domaine des relations de travail, des droits de la personne ou des
plaintes en matière de dotation, ou à donner des conseils en matière de gestion des ressources humaines. Le poste exige de
l’expérience ou des connaissances à traiter des dossiers qui touchent l’emploi dans le secteur public, conformément à la Loi sur
l’emploi dans la fonction publique. Une préférence pourrait être
accordée aux candidats qui possèdent de l’expérience à gérer des
ressources humaines et financières.
La personne idéale connaît le mandat et la jurisprudence du
Tribunal de la dotation de la fonction publique. Une connaissance
générale des procédures et des pratiques applicables à la tenue
d’une audience quasi judiciaire et des principes juridiques en
cause, particulièrement ceux qui portent sur la preuve, l’interprétation des lois et la justice naturelle est essentielle. La personne
The Vice-Chairperson is responsible for hearing a heavy caseload of complex complaints across Canada and issuing decisions
on intricate matters of law and facts in a timely fashion. The
Vice-Chairperson is also called to conduct difficult and sensitive
mediations.
The successful candidate must possess a degree from a recognized university or an acceptable combination of education, job
related training and/or experience. A degree in law would be an
asset. The qualified candidate must be experienced in rendering
decisions or in presenting cases before a quasi-judicial tribunal, or
as a mediator in labour relations, human rights or staffing complaints, or in providing advice in human resources management.
Experience in or knowledge of employment matters in the public
sector as stipulated in the Public Service Employment Act is also
required. Preference may be given to candidates who have experience managing human and financial resources.
The ideal candidate must possess knowledge of the mandate
and of the jurisprudence of the Public Service Staffing Tribunal.
General knowledge of the procedures and practices involved in
conducting a quasi-judicial hearing and of the legal principles
involved, particularly as they relate to evidence, legal interpretation and natural justice is essential. The most suitable candidate
2316
Canada Gazette Part I
will possess general knowledge of the legislative framework governing human resources management in the federal public service
and related policies, including the Public Service Employment
Act, the Public Service Modernization Act and the Canadian Human Rights Act. Knowledge of the practices and principles underlying mediation and conflict resolution is also required.
The chosen candidate must be able to provide guidance to the
Tribunal in carrying out its mandate in accordance with the Public Service Employment Act. The selected candidate must have the
ability to interpret the provisions of various statutes, regulations,
policies and other documents in a quasi-judicial context and to
assess the relevance of precedents in order to render decisions.
The ability to effectively conduct hearings of a quasi-judicial
tribunal and to write clear decisions on complex legal issues is
necessary. The successful candidate must possess superior interpersonal skills, as well as the ability to work independently and as
a team member. He or she must possess sound judgment, and
have the ability to communicate effectively, both orally and in
writing. He or she must adhere to high ethical standards and integrity, and must also demonstrate respect, fairness, impartiality,
tact and discretion.
Proficiency in both official languages would be preferred.
The Vice-Chairperson must be a Canadian citizen within the
meaning of the Citizenship Act or a permanent resident within
the meaning of the Immigration and Refugee Act. The ViceChairperson must be willing to relocate to the National Capital
Region or to a location within reasonable commuting distance,
and must be prepared to travel regularly across Canada.
The Government is committed to ensuring that its appointments are representative of Canada’s regions and official languages, as well as of women, Aboriginal peoples, disabled persons and visible minorities.
The preferred candidate must comply with the Ethical Guidelines for Public Office Holders and the Guidelines for the Political Activities of Public Office Holders. The guidelines are available on the Governor in Council Appointments Web site, under
“Reference Material,” at www.appointments-nominations.gc.ca.
The selected candidate will be subject to the Conflict of Interest
Act. Public office holders appointed on a full-time basis must
submit to the Office of the Conflict of Interest and Ethics Commissioner, within 60 days of appointment, a Confidential Report
in which they disclose all of their assets, liabilities and outside
activities. For more information please visit the Office of the
Conflict of Interest and Ethics Commissioner’s Web site at www.
parl.gc.ca/ciec-ccie.
This notice has been placed in the Canada Gazette to assist
the Governor in Council in identifying qualified candidates for this
position. It is not, however, intended to be the sole means of recruitment.
Further details about the organization and its activities can be
found on its Web site at www.psst-tdfp.gc.ca.
Interested candidates should forward their curriculum vitae, by
August 18, 2008, to the Assistant Secretary to the Cabinet (Senior
Personnel and Special Projects), Privy Council Office, 59 Sparks
Street, 1st Floor, Ottawa, Ontario K1A 0A3, 613-957-5006 (fax),
GICA-NGEC@bnet.pco-bcp.gc.ca (email).
August 2, 2008
recherchée possède une connaissance générale du cadre législatif
régissant la gestion des ressources humaines dans la fonction publique fédérale et les politiques connexes, notamment la Loi sur
l’emploi dans la fonction publique, la Loi sur la modernisation de
la fonction publique et la Loi canadienne sur les droits de la personne. La connaissance des pratiques et des principes sous-jacents
à la médiation et au règlement des conflits est également requise.
La personne choisie doit avoir la capacité d’orienter le Tribunal
de manière à ce qu’il puisse exercer son mandat conformément à
la Loi sur l’emploi dans la fonction publique. La personne sélectionnée doit avoir la capacité d’interpréter les textes de lois, les
règlements, les politiques et autres documents dans un contexte
quasi judiciaire et d’évaluer la pertinence de la jurisprudence afin
de rendre des décisions. La capacité de tenir efficacement les
audiences d’un tribunal quasi judiciaire et de rédiger des décisions éclairées sur des questions de droit complexes est nécessaire. La personne retenue doit posséder d’excellentes aptitudes
en relations interpersonnelles ainsi que la capacité de travailler
seule ou en équipe. Elle doit posséder un jugement sûr, ainsi que
la capacité à communiquer de façon efficace, tant de vive voix
que par écrit. Elle doit adhérer à des normes éthiques élevées et
doit faire preuve d’intégrité. Elle doit également faire preuve de
respect, d’équité, d’impartialité, de tact et de discrétion.
La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.
Le candidat choisi doit être citoyen canadien selon la Loi sur la
citoyenneté ou un résident permanent au sens de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés. Le candidat sélectionné
doit être disposé à s’installer dans la région de la capitale nationale ou à une distance raisonnable du lieu de travail et doit consentir à voyager régulièrement dans l’ensemble du Canada.
Le gouvernement est déterminé à faire en sorte que ses nominations soient représentatives des régions du Canada et de ses
langues officielles, ainsi que des femmes, des Autochtones, des
personnes handicapées et des minorités visibles.
La personne sélectionnée doit se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique à l’intention des titulaires de charge
publique et aux Lignes directrices régissant les activités politiques des titulaires de charge publique. Il est possible de consulter
ces lignes directrices sur le site Web des Nominations par le gouverneur en conseil, sous la rubrique « Documents de référence »,
à l’adresse suivante : www.appointments-nominations.gc.ca.
La personne sélectionnée sera assujettie à la Loi sur les conflits
d’intérêts. Les titulaires de charge publique nommés à temps
plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et
à l’éthique, dans les 60 jours suivant leur nomination, un rapport
confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités
ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information,
veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique à l’adresse suivante : www.parl.gc.ca/ciec-ccie.
Cette annonce paraît dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à
cette seule façon de procéder.
Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur cet organisme et ses activités sur son site Web à l’adresse suivante : www.
psst-tdfp.gc.ca.
Les personnes intéressées doivent faire parvenir leur curriculum vitæ au plus tard le 18 août 2008 à la Secrétaire adjointe
du Cabinet (Personnel supérieur et Projets spéciaux), Bureau du
Conseil privé, 59, rue Sparks, 1er étage, Ottawa (Ontario) K1A
0A3, 613-957-5006 (télécopieur), GICA-NGEC@bnet.pco-bcp.
gc.ca (courriel).
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2317
Bilingual notices of vacancies will be produced in an alternative format (audio cassette, diskette, braille, large print, etc.) upon
request. For further information, please contact Canadian Government Publishing, Public Works and Government Services
Canada, Ottawa, Ontario K1A 0S5, 613-941-5995 or 1-800-6357943.
Les avis de postes vacants sont disponibles sur demande, dans
les deux langues officielles et en média substitut (audiocassette,
disquette, braille, imprimé à gros caractères, etc.). Pour obtenir de
plus amples renseignements, veuillez communiquer avec les Éditions du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa (Ontario) K1A 0S5, 613-9415995 ou 1-800-635-7943.
[31-1-o]
[31-1-o]
DEPARTMENT OF TRANSPORT
MINISTÈRE DES TRANSPORTS
CANADA MARINE ACT
LOI MARITIME DU CANADA
Trois-Rivières Port Authority — Supplementary letters patent
Administration portuaire de Trois-Rivières — Lettres patentes
supplémentaires
BY THE MINISTER OF TRANSPORT,
INFRASTRUCTURE AND COMMUNITIES
PAR LE MINISTRE DES TRANSPORTS, DE
L’INFRASTRUCTURE ET DES COLLECTIVITÉS
WHEREAS Letters Patent were issued by the Minister of Transport for the Trois-Rivières Port Authority (the “Authority”), under
the authority of the Canada Marine Act, effective May 1, 1999;
ATTENDU QUE des Lettres patentes ont été délivrées par le
ministre des Transports à l’Administration portuaire de TroisRivières (« Administration »), en vertu des pouvoirs prévus dans
la Loi maritime du Canada, prenant effet le 1er mai 1999;
ATTENDU QUE l’Administration désire acquérir l’immeuble décrit à l’Annexe ci-après;
ATTENDU QUE l’achat de cet immeuble est nécessaire parce
que cette transaction se révèle stratégique aux activités du port en
ce qu’elle permet de réaliser les objectifs du plan d’aménagement
des sols de l’Administration;
ATTENDU QUE l’Annexe « C » des Lettres patentes décrit les
immeubles, autres que les immeubles fédéraux, que l’Administration occupe ou détient;
ATTENDU QUE le conseil d’administration de l’Administration
a demandé au ministre des Transports, de l’Infrastructure et des
Collectivités la délivrance des Lettres patentes supplémentaires
pour ajouter, à l’Annexe « C » des Lettres patentes, l’immeuble
décrit à l’Annexe ci-après;
À CES CAUSES, en vertu des pouvoirs prévus à l’article 9 de la
Loi maritime du Canada et conformément à l’alinéa 7.2b) de ses
Lettres patentes, les Lettres patentes de l’Administration sont
modifiées par l’ajout, à l’Annexe « C » des Lettres patentes de
l’immeuble décrit à l’Annexe ci-après.
Ces Lettres patentes supplémentaires entreront en vigueur à la
date de publication au registre foncier de la circonscription foncière de Trois-Rivières de l’acte de vente constatant la vente de
l’immeuble décrit à l’Annexe ci-après par la succession de Louisette Drouin à l’Administration.
DÉLIVRÉES sous mon seing le 18e jour de juillet 2008.
____________________________________
L’honorable Lawrence Cannon, C.P., député
Ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités
WHEREAS the Authority wishes to acquire the real property
described in the Schedule hereto;
WHEREAS the purchase of the real property is necessary because the transaction is strategic for Port activities insofar as it
will further the achievement of objectives in Trois-Rivières Port
Authority’s land use plan;
WHEREAS Schedule C of the Letters Patent describes the real
property, other than federal real property, held or occupied by the
Authority;
WHEREAS the board of directors of the Authority has requested
the Minister of Transport, Infrastructure and Communities to
issue Supplementary Letters Patent to add to Schedule C of the
Letters Patent the real property described in the Schedule hereto;
NOW THEREFORE, under the authority of section 9 of the
Canada Marine Act and in accordance with paragraph 7.2(b) of
the Letters Patent, the Letters Patent of the Authority are amended
by adding to Schedule C of the Letters Patent the real property
described in the Schedule hereto.
These Supplementary Letters Patent are to be effective on the
date of registration in the Land Registry of the registration division of Trois-Rivières of the deed of sale evidencing the transfer
of the real property described in the Schedule from the estate of
Louisette Drouin to the Authority.
ISSUED under my hand this 18th day of July, 2008.
______________________________________
The Honourable Lawrence Cannon, P.C., M.P.
Minister of Transport, Infrastructure and Communities
2318
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
SCHEDULE
ANNEXE
Description of the real property, other than federal real property, acquired as real property and managed by the TroisRivières Port Authority and nature of the act of transfer of
ownership.
Description des immeubles autres que les immeubles fédéraux, acquis et gérés par l’Administration portuaire de TroisRivières, et nature de l’acte de transfert de propriété.
Nature of the Act of
Transfer of Ownership
Deed of Sale
Name and Capacity of Parties Description of Real
Property Acquired
Immovable known and
Lyse Falardeau,
described as being Lot
Jacques Falardeau,
number one million
Thérèse Falardeau
eighteen thousand four
and Guy Falardeau,
hundred and eighty-five
represented by
(Lot 1,018,485) of the
Lyse Falardeau, in her
Cadastre of Quebec,
capacity of liquidator
of the estate of Mrs. Louisette Registration Division
of Trois-Rivières.
Drouin, Vendor
Trois-Rivières Port Authority, With buildings thereon
erected bearing civic
Purchaser
numbers 1803 and 1807
rue Notre-Dame Centre,
in Trois-Rivières.
A certificate of location
prepared at TroisRivières on the thirtyfirst day of March two
thousand and eight
(March 31, 2008), under
number two thousand
seven hundred nine
(# 2709) of the minutes
of Claude Guévin,
Land Surveyor, situates
the above immovable.
[31-1-o]
Nature de l’acte de
transfert de propriété
Acte de vente
Nom et qualités
des parties
Lyse Falardeau,
Jacques Falardeau,
Thérèse Falardeau
et Guy Falardeau,
représentés par
Lyse Falardeau,
es-qualité de liquidatrice
de la succession de
Mme Louisette Drouin,
Venderesse
Administration portuaire
de Trois-Rivières,
Acheteur
Description de
l’immeuble acquis
Immeuble connu et
désigné comme étant le
lot numéro un million
dix-huit mille quatre
cent quatre-vingt-cinq
(lot 1 018 485) du
cadastre du Québec,
circonscription foncière
de Trois-Rivières.
Avec les bâtiments y
érigés, portant les
numéros 1803 et 1807, rue
Notre-Dame Centre, à
Trois-Rivières.
Un certificat de
localisation préparé à
Trois-Rivières, le trente
et unième jour du mois
de mars deux mille huit
(31 mars 2008), sous le
numéro deux mille sept
cent neuf (no 2709) des
minutes de Claude
Guévin, arpenteurgéomètre, situe
l’immeuble ci-dessus.
[31-1-o]
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2319
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
Second Session, Thirty-Ninth Parliament
Deuxième session, trente-neuvième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
October 13, 2007.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, 613-992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 13 octobre 2007.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, 613-992-6443.
La greffière de la Chambre des communes
AUDREY O’BRIEN
AUDREY O’BRIEN
Clerk of the House of Commons
2320
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA BORDER SERVICES AGENCY
AGENCE DES SERVICES FRONTALIERS DU CANADA
SPECIAL IMPORT MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
Certain carbon steel welded pipe — Decision
Certains tubes soudés en acier au carbone — Décision
On July 21, 2008, the President of the Canada Border Services
Agency (CBSA) made a final determination of dumping and a
final determination of subsidizing, pursuant to paragraph 41(1)(a)
of the Special Import Measures Act (SIMA), in respect of carbon
steel welded pipe, commonly identified as standard pipe, in the
nominal size range of 1/2 in. up to and including 6 in. (12.7 mm
to 168.3 mm in outside diameter) inclusive, in various forms and
finishes, usually supplied to meet ASTM A53, ASTM A135,
ASTM A252, ASTM A589, ASTM A795, ASTM F1083 or
Commercial Quality, or AWWA C200-97 or equivalent specifications, including water well casing, piling pipe, sprinkler pipe and
fencing pipe, but excluding oil and gas line pipe made to API
specifications exclusively, originating in or exported from the
People’s Republic of China.
The goods in question are commonly classified under the following Harmonized System classification numbers:
Le 21 juillet 2008, conformément à l’alinéa 41(1)a) de la Loi
sur les mesures spéciales d’importation (LMSI), le président de
l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a rendu une
décision définitive de dumping et une décision définitive de subventionnement à l’égard des tubes soudés en acier au carbone,
aussi appelés tuyaux normalisés, de dimensions nominales variant
de 1/2 po à 6 po (diamètre extérieur de 12,7 mm à 168,3 mm) inclusivement, sous diverses formes et finitions, habituellement
fournis pour répondre aux normes ASTM A53, ASTM A135,
ASTM A252, ASTM A589, ASTM A795, ASTM F1083 ou de
qualité commerciale, ou AWWA C200-97 ou aux normes équivalentes, y compris ceux pour le tubage de puits d’eau, les tubes
pour pilotis, les tubes pour arrosage et les tubes pour clôture, mais
à l’exception des tubes pour les canalisations de pétrole et de gaz
fabriqués exclusivement pour répondre aux normes de l’API, originaires ou exportés de la République populaire de Chine.
Les marchandises en cause sont habituellement classées sous
les numéros de classement suivants du Système harmonisé :
7306.30.10.14
7306.30.10.24
7306.30.10.34
7306.30.10.14
7306.30.10.24
7306.30.10.34
7306.30.90.14
7306.30.90.19
7306.30.90.24
7306.30.90.29
7306.30.90.34
7306.30.90.39
The Canadian International Trade Tribunal (Tribunal) is continuing its inquiry into the question of injury to the domestic industry and will make an order or finding by August 20, 2008.
Provisional duties will continue to apply until this date.
If the Tribunal finds that the dumping and/or subsidizing have
caused injury or are threatening to cause injury, future imports of
subject goods will be subject to anti-dumping duty equal to the
margin of dumping and/or countervailing duty equal to the
amount of subsidy on the goods. In that event, the importer in
Canada shall pay all such duties. The Customs Act applies, with
any modifications that the circumstances require, with respect to
the accounting and payment of anti-dumping and countervailing
duty.
7306.30.90.14
7306.30.90.19
7306.30.90.24
7306.30.90.29
7306.30.90.34
7306.30.90.39
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (Tribunal) poursuit son enquête sur la question de dommage à la branche de production nationale et rendra une ordonnance ou des conclusions
d’ici le 20 août 2008. Des droits provisoires continueront d’être
perçus jusqu’à cette date.
Si le Tribunal détermine que le dumping et/ou le subventionnement ont causé un dommage ou menacent de causer un dommage, les importations futures des marchandises en cause seront
assujetties à des droits antidumping d’un montant égal à la marge
de dumping et/ou assujetties à des droits compensateurs d’un
montant égal au montant de subvention des marchandises. Dans
ce cas, l’importateur au Canada doit payer tous les droits imposés.
La Loi sur les douanes s’applique, incluant toute modification
que les circonstances exigent, à l’égard de la déclaration en détail
et le paiement des droits antidumping et compensateurs.
Information
Renseignements
The statement of reasons regarding this decision will be issued
within 15 days and will also be available on the CBSA’s Web site
at www.cbsa.gc.ca/sima or by contacting either Richard Pragnell
at 613-954-0032, or Dan St-Arnaud at 613-954-7373 or by fax at
613-948-4844.
Ottawa, July 21, 2008
M. R. JORDAN
Director General
Trade Programs Directorate
L’énoncé des motifs portant sur cette décision sera émis d’ici
15 jours et il sera aussi affiché sur le site Internet de l’ASFC à
l’adresse suivante : www.asfc.gc.ca/lmsi ou en communiquant
avec Dan St-Arnaud par téléphone au 613-954-7373 ou par télécopieur au 613-948-4844.
Ottawa, le 21 juillet 2008
Le directeur général
Direction des programmes commerciaux
M. R. JORDAN
[31-1-o]
[31-1-o]
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2321
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of charities
Révocation de l’enregistrement d’organismes de bienfaisance
Following a request from the charities listed below to have
their status as a charity revoked, the following notice of intention
to revoke was sent:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(a) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charities listed below and that by virtue of paragraph 168(2)(a)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice in the Canada Gazette.”
À la suite d’une demande présentée par les organismes de bienfaisance indiqués ci-après, l’avis d’intention de révocation suivant
a été envoyé :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)a) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement des organismes de bienfaisance
mentionnés ci-dessous en vertu de l’alinéa 168(2)a) de cette loi
et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la
publication du présent avis dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
100771955RR0001
107591950RR0001
108148263RR0075
118819499RR0001
118838184RR0001
118863000RR0001
118889112RR0001
118891837RR0001
118938554RR0018
118941244RR0001
118946169RR0001
118978436RR0001
118985902RR0001
119004828RR0001
119100873RR0001
119122778RR0015
119142586RR0001
119152452RR0001
119182343RR0001
119182491RR0001
119212892RR0001
119246635RR0039
119280758RR0001
122819246RR0001
129893376RR0001
131582587RR0001
131771990RR0004
131854721RR0001
132153693RR0001
132350687RR0001
132410671RR0158
133564203RR0001
136152568RR0001
136324720RR0001
138095047RR0001
140103953RR0001
876105719RR0001
CANADIAN SOCIETY FOR ECTODERMAL DYSPLASIAS, TORONTO, ONT.
LAKESIDE-HARRINGTON PASTORAL CHARGE, WAKEFIELD, QUE.
UKRAINIAN ORTHODOX CHURCH OF THE HOLY CROSS, WINNIPEGOSIS, MB, DAUPHIN, MAN.
BROCK PASTORAL CHARGE, FISKE, SASK.
CARDIAC REHABILITATION ORGANIZATION, OSHAWA, ONT.
CHURCH OF THE HOLY TRINITY, AJAX, ONT.
DUFF UNITED CHURCH, MELVILLE, SASK.
DOMTAR EMPLOYEE’S CHARITY DONATION FUND, OTTAWA, ONT.
GIRL GUIDES OF CANADA SILVER BIRCH AREA, GUELPH, ONT.
GOODLANDS UNITED CHURCH, GOODLANDS, MAN.
GRANDVIEW FREE METHODIST CHURCH, GRANDVIEW, MAN.
KELFIELD & DISTRICT COMBINED CANVAS, KELFIELD, SASK.
KNOX PRESBYTERIAN CHURCH, SYLVANIA, SASK.
LAMPMAN FULL GOSPEL ASSEMBLY, LAMPMAN, SASK.
PRESBYTERIAN WOMEN’S MISSIONARY SOCIETY, WESTERN DIVISION, WYOMING, ONT.
PAROISSE ST-LAURENT DE CURRY HILL, CORNWALL (ONT.)
SCHOENWIESE LADIES GROUP, WINKLER, MAN.
SMOOTH ROCK FALLS PASTORAL CHARGE, TRINITY UNITED CHURCH, SMOOTH ROCK FALLS, ONT.
ST. JOHN THE DIVINE, INDIAN HEAD, SASK.
ST. JOHN THE EVANGELIST, CONSORT, ALTA.
THE ANVIL FOUNDATION INCORPORATED, ROTHESAY, N.B.
NAVY LEAGUE OF CANADA, BONAVISTA (RCL) BRANCH, BONAVISTA, N.L.
VALLEY OF HOPE LUTHERAN CHURCH, EASTEND, SASK.
CENTRE ALPEC, THETFORD MINES (QC)
BIG BROTHERS/BIG SISTERS SOCIETY OF PORT ALBERNI, PORT ALBERNI, B.C.
FAMILY AND CHILDREN’S SERVICES OF ANNAPOLIS COUNTY, ANNAPOLIS ROYAL, N.S.
OBLATE MISSIONS OF PERU, OTTAWA, ONT.
SENIORS OUTREACH OKANAGAN NORTH, VERNON, B.C.
NORTH BAY AND DISTRICT BIG BROTHERS ASSOCIATION, NORTH BAY, ONT.
MARY HILL BAPTIST CHURCH, PORT COQUITLAM, B.C.
SOCIETY OF ST VINCENT DE PAUL BLESSED SACRAMENT CONFERENCE, LONDON, ONT.
CHANGE NOW YOUTH DROP-IN AND RESOURCE CENTRE, GUELPH, ONT.
WYCLIFFE ASSOCIATES OF CANADA, INC., CALGARY, ALTA.
THE GREEN ENVIRONMENTAL GROUP (TORONTO) INC., TORONTO, ONT.
BELIEVERS COVENANT CHURCH, MIRAMICHI, N.B.
KOREAN PHILLIPO CHURCH, MISSISSAUGA, ONT.
ENVIRO COMP RECYCLING & TRAINING FOUNDATION/
FONDATION ENVIRO COMP DE RECYCLAGE ET ENTRAÎNEMENT, LAVAL, QUE.
PRINCE GEORGE BRANCH - CANADIAN HARD OF HEARING ASSOCIATION, PRINCE GEORGE, B.C.
ANGELICO ARTS PROGRAMME FOR REFUGEES AND FRIENDS, TORONTO, ONT.
PROVOST R.C.M.P VICTIM SERVICES ASSOCIATION, PROVOST, ALTA.
MUSIC FESTIVAL SCHOLARSHIP FUND ASSOCIATION, HAMILTON, ONT.
PRESBYTERIAN WOMEN’S MISSIONARY SOCIETY, WESTERN DIVISION, ST. CATHARINES, ONT.
OKANAGAN AND AREA EATING DISORDERS ASSOCIATION, VERNON, B.C.
SOUTHERN AFRICA LEGAL SERVICES AND LEGAL EDUCATION PROJECT (CANADA), INC – COALITION POUR LES
SERVICES JURIDIQUES ET L’ENSEIGNEMENT JURIDIQUE EN AFRIQUE AUSTRALE, INC., TORONTO, ONT.
OKANAGAN FALLS’ CENTENNIAL LEGACY FUND SOCIETY, OKANAGAN FALLS, B.C.
THE CHAMPION CHRISTMAS BUREAU FUND, OAKVILLE, ONT.
ACTION CHARITABLE TRUST, TORONTO, ONT.
882363583RR0001
882378953RR0001
885482950RR0001
887398394RR0001
887495083RR0001
887531796RR0001
888096195RR0001
888208469RR0001
888517844RR0001
888593993RR0001
2322
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
888602448RR0001
888664034RR0001
889469193RR0001
889639530RR0001
890215171RR0001
890274590RR0001
890469398RR0001
890519440RR0001
890686991RR0001
LOYAL ORANGE ASSOCIATION HOSTEL CORPORATION, ST. JOHN’S, N.L.
EDMONTON ADVENTIST COMMUNITY SERVICES CENTRE, ST. ALBERT, ALTA.
THE FRANK H. MACDONALD ELEMENTARY SCHOOL BURSARY FUND, THORNBURN, N.S.
BIKERS MEMORIAL CANCER FUND, HALIFAX, N.S.
SASKATCHEWAN ASSOCIATION FOR COMMUNITY LIVING INC. – ESTEVAN BRANCH, ESTEVAN, SASK.
LINCOLN CANADIAN REFORMED KINDERGARTEN SOCIETY, BEAMSVILLE, ONT.
PINCHER CREEK FRIENDS OF LITERACY SOCIETY, PINCHER CREEK, ALTA.
IMMACULATE HEART OF MARY CHURCH, ARCOLA, SASK.
SOCIÉTÉ CULTURELLE VEDIQUE DU QUÉBEC/
VEDIC CULTURAL SOCIETY OF QUEBEC, SAINT-LAURENT (QC)
THE SPRITUAL ASSEMBLY OF THE BAHA’IS OF HILLSBROUGH, MONCTON, N.B.
STAFF SCHOLARSHIP FUND FOR COLLEGE STUDENTS IN WOODSTOCK, NB, WOODSTOCK, N.B.
NO. 500 (CITY OF WINNIPEG) WING “HERITAGE FUND,” WINNIPEG, MAN.
JOHN MUNKLAND & ELEANOR CROSS-A-7 RANCHE CHARITABLE FOUNDATION, CALGARY, ALTA.
TEEN-AID (CENTRAL SASKATCHEWAN) INC., DAVIDSON, SASK.
JOSEPHINE AND GEORGE COLLIN BURSARY, EDSON, ALTA.
ELIM CHRISTIAN CENTRE, NIAGARA FALLS, ONT.
A.D. PETER STANLEY SCHOLARSHIP FUND, VANCOUVER, B.C.
890775141RR0001
891222648RR0001
891563447RR0001
892317769RR0001
892412842RR0001
893238055RR0001
894173988RR0001
895756344RR0001
TERRY DE MARCH
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
TERRY DE MARCH
[31-1-o]
[31-1-o]
CANADIAN ENVIRONMENTAL ASSESSMENT AGENCY
AGENCE CANADIENNE D’ÉVALUATION
ENVIRONNEMENTALE
CANADIAN ENVIRONMENTAL ASSESSMENT ACT
LOI CANADIENNE SUR L’ÉVALUATION
ENVIRONNEMENTALE
Replacement Class Screening Report: Fixed Aids to
Navigation — Maritimes Region — Public Notice
Rapport d’examen préalable substitut : Aides fixes à la
navigation — Région des Maritimes — Avis public
The Canadian Environmental Assessment Agency (the
Agency) declares the report entitled Fixed Aids to Navigation —
Maritimes Region to be a replacement class screening report
(RCSR) pursuant to the provisions of subsection 19(1) and paragraph 19(2)(a) of the Canadian Environmental Assessment Act
(the Act).
Public consultations on the RCSR took place from May 28 to
June 27, 2008. The Agency received no written submissions from
the public concerning the RCSR. In making the declaration proposed by Fisheries and Oceans Canada—Canadian Coast Guard
(DFO-CCG) and Transport Canada (TC), the Agency has reviewed the RCSR and has determined that the project screening
process, as described in the document, will meet the requirements
of the Act for the environmental assessment of the class of projects. It is also the Agency’s opinion that the class of projects
described in the RCSR is not likely to cause significant adverse
environmental effects when the design standards and mitigation
measures described in the report are applied.
L’Agence canadienne d’évaluation environnementale (l’Agence)
déclare que le rapport intitulé Aides fixes à la navigation — Région des Maritimes est un rapport d’examen préalable substitut
(REPS) en vertu des dispositions du paragraphe 19(1) et de l’alinéa 19(2)a) de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (la Loi).
Des consultations publiques sur le REPS ont eu lieu du 28 mai
au 27 juin 2008. L’Agence n’a reçu aucune observation écrite du
public au sujet du REPS. Cette déclaration de l’Agence, proposée
par Pêches et Océans Canada — Garde côtière canadienne (MPOGCC) et Transports Canada (TC), fait suite à l’analyse du REPS.
L’Agence a décidé que le processus d’examen préalable du projet
décrit dans le document permettra de répondre aux exigences de
la Loi concernant l’évaluation environnementale de ce type de
projets. L’Agence est également d’avis que le type de projets
décrit dans le REPS n’est pas susceptible d’engendrer des répercussions négatives importantes sur l’environnement lorsque les
normes et les mesures d’atténuation décrites dans le rapport sont
respectées.
La déclaration entre en vigueur le 2 août 2008 et est assujettie
aux modalités et aux conditions suivantes :
• En vertu du paragraphe 19(8) de la Loi, la période de validité
de la déclaration s’étend jusqu’au 2 août 2018.
• MPO-GCC et/ou TC aviseront l’Agence, par écrit, au moins
six mois avant la date d’expiration de la déclaration, de leur
intention de déclarer de nouveau le REPS tel quel, de le déclarer de nouveau avec des modifications ou des ajouts, ou encore de ne pas le déclarer de nouveau, à la suite de quoi la déclaration viendrait à échéance.
The declaration is effective August 2, 2008, and is subject to
the following terms and conditions:
• Subject to subsection 19(8) of the Act, the declaration period
is valid until August 2, 2018.
• DFO-CCG and/or TC will notify the Agency, in writing, a
minimum of six months prior to the date on which the declaration expires, of its intention to re-declare the RCSR, to redeclare the RCSR with modifications or additions, or not to
re-declare the RCSR and, thereby, allow the declaration to
expire.
Le 2 août 2008
•
Gazette du Canada Partie I
2323
•
For further information, contact the Class Screening Advisor,
Canadian Environmental Assessment Agency, 160 Elgin Street,
22nd Floor, Ottawa, Ontario K1A 0H3, 613-948-1940 (telephone), 613-957-0897 (fax), ClassScreening@ceaa-acee.gc.ca
(email).
Afin de déclarer de nouveau le REPS, MPO-GCC et/ou TC
soumettront à l’Agence le REPS proposé au moins trois mois
avant la date d’expiration de la déclaration, et ce, afin que
l’Agence puisse enclencher un nouveau processus de déclaration.
• MPO-GCC, TC et l’Agence s’assureront que le REPS est mis
à la disposition du public conformément aux exigences de la
Loi. À ce titre, MPO-GCC versera le REPS au dossier de projet du Registre canadien d’évaluation environnementale (le
Registre). MPO-GCC affichera également sur le site Internet
du Registre, le relevé des projets à l’égard desquels une autorité responsable a utilisé le REPS, et ce, de façon trimestrielle,
tel qu’il est prescrit en vertu de l’alinéa 55.1(2)d) de la Loi. Le
calendrier trimestriel d’affichage sur le site Internet du Registre est présenté à la section 1.4 du REPS.
• Tout changement au REPS sera élaboré et mis en œuvre selon
les dispositions relatives aux modifications stipulées à la section 6.0 du REPS.
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer
avec la Conseillère en examen préalable type, Agence canadienne
d’évaluation environnementale, 160, rue Elgin, 22e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0H3, 613-948-1940 (téléphone), 613-957-0897
(télécopieur), ExamenPrealableType@acee-ceaa.gc.ca (courriel).
[31-1-o]
[31-1-o]
•
•
To re-declare the RCSR, DFO-CCG and/or TC will submit
the proposed RCSR to the Agency no less than three months
prior to the expiration date of this declaration, so that the
Agency may initiate a new declaration process.
DFO-CCG, TC and the Agency will ensure that the RCSR is
made available to the public in accordance with the requirements of the Act. As such, DFO-CCG will place the RCSR in
the Canadian Environmental Assessment Registry (the Registry) project file. On a quarterly basis, DFO-CCG will also post
on the Registry Web site a statement of the projects in respect
of which the RCSR was used, as required under paragraph 55.1(2)(d) of the Act. The quarterly schedule for posting on the Registry Web site is contained in section 1.4 of the
RCSR.
Any amendments to the report will be developed and implemented in accordance with the provisions for amendment contained in section 6.0 of the RCSR.
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
Professional, administrative and management support services
Services de soutien professionnel et administratif et services de
soutien à la gestion
Notice is hereby given that, after completing its inquiry, the
Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) made a determination (File No. PR-2008-011) on July 24, 2008, with respect to a complaint filed by 144314 Canada Inc./Nexys (Nexys),
of Montréal, Quebec, under subsection 30.11(1) of the Canadian
International Trade Tribunal Act, R.S.C. 1985 (4th Supp.), c. 47,
concerning a procurement (Solicitation No. 9606-07-0007) by the
Department of Human Resources and Social Development
(HRSDC). The solicitation was for the provision of translation
and revision services in both official languages.
Having examined the evidence presented by the parties and
considered the provisions of the Agreement on Internal Trade, the
Tribunal determined that the complaint was valid.
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citttcce.gc.ca (email).
Ottawa, July 24, 2008
ROSE RITCEY
Acting Secretary
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal), à la suite de son enquête, a
rendu une décision (dossier no PR-2008-011) le 24 juillet 2008
concernant une plainte déposée par 144314 Canada Inc./Nexys
(Nexys), de Montréal (Québec), aux termes du paragraphe 30.11(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce extérieur, L.R.C. 1985 (4e supp.), c. 47, au sujet d’un marché (invitation no 9606-07-0007) passé par le ministère des Ressources
humaines et du Développement social (RHDSC). L’invitation
portait sur la prestation de services de traduction et de révision
dans les deux langues officielles.
Nexys alléguait que RHDSC avait incorrectement évalué sa
proposition.
Après avoir examiné les éléments de preuve présentés par les
parties et tenu compte des dispositions de l’Accord sur le commerce intérieur, le Tribunal a jugé que la plainte était fondée.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 24 juillet 2008
Le secrétaire intérimaire
ROSE RITCEY
[31-1-o]
[31-1-o]
Nexys alleged that HRSDC improperly evaluated its proposal.
2324
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The following notices are abridged versions of the Commission’s
original notices bearing the same number. The original notices
contain a more detailed outline of the applications, including additional locations and addresses where the complete files may be
examined. The relevant material, including the notices and applications, is available for viewing during normal business hours at
the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, Room 206,
1 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec K1A 0N2, 819997-2429 (telephone), 994-0423 (TDD), 819-994-0218 (fax);
— Metropolitan Place, Suite 1410, 99 Wyse Road, Dartmouth,
Nova Scotia B3A 4S5, 902-426-7997 (telephone), 426-6997
(TDD), 902-426-2721 (fax);
— Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, 204-983-6306 (telephone),
983-8274 (TDD), 204-983-6317 (fax);
— 530–580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, 604-666-2111 (telephone), 666-0778 (TDD), 604666-8322 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 205 Viger Avenue W,
Suite 504, Montréal, Quebec H2Z 1G2, 514-283-6607 (telephone), 283-8316 (TDD), 514-283-3689 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario M4T 1M2, 416-952-9096 (telephone), 416-954-6343 (fax);
— CRTC Documentation Centre, Cornwall Professional Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan
S4P 3X3, 306-780-3422 (telephone), 306-780-3319 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 10405 Jasper Avenue,
Suite 520, Edmonton, Alberta T5J 3N4, 780-495-3224 (telephone), 780-495-3214 (fax).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian
Radio-television and Telecommunications Commission, Ottawa,
Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of the
intervention has been served upon the applicant, on or before the
deadline given in the notice.
Secretary General
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux
du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux contiennent
une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris
les lieux et adresses où l’on peut consulter les dossiers complets.
Tous les documents afférents, y compris les avis et les demandes,
sont disponibles pour examen durant les heures normales d’ouverture aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, Pièce 206,
1, promenade du Portage, Gatineau (Québec) K1A 0N2,
819-997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), 819-994-0218
(télécopieur);
— Place Metropolitan, Bureau 1410, 99, chemin Wyse, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B3A 4S5, 902-426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), 902-426-2721 (télécopieur);
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, 204-983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), 204-983-6317 (télécopieur);
— 580, rue Hornby, Bureau 530, Vancouver (ColombieBritannique) V6C 3B6, 604-666-2111 (téléphone), 666-0778
(ATS), 604-666-8322 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 205, avenue Viger Ouest,
Bureau 504, Montréal (Québec) H2Z 1G2, 514-283-6607
(téléphone), 283-8316 (ATS), 514-283-3689 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 55, avenue St. Clair Est,
Bureau 624, Toronto (Ontario) M4T 1M2, 416-952-9096
(téléphone), 416-954-6343 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, 306-780-3422 (téléphone), 306-780-3319
(télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 10405, avenue Jasper,
Bureau 520, Edmonton (Alberta) T5J 3N4, 780-495-3224
(téléphone), 780-495-3214 (télécopieur).
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées
ci-après en s’adressant au CRTC.
2008-145
2008-145
July 22, 2008
Rogers Cable Communications Inc.
Various locations in New Brunswick, Newfoundland and
Labrador, and Ontario
Approved — Amendment to the regional licences of its Class 1
and Class 2 cable broadcasting distribution undertakings (BDUs)
serving various locations in New Brunswick, Newfoundland and
Labrador, and Ontario, authorizing the distribution on a digital
discretionary basis of a second set of U.S. 4+1 network signals
and any of the Canadian television signals set out in the List of
Part 3 eligible satellite services, subject to certain conditions.
Le 22 juillet 2008
Communications Rogers Câble inc.
Diverses localités au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve-etLabrador et en Ontario
Approuvé — Modification des licences régionales de ses entreprises de distribution de radiodiffusion (EDR) par câble de classe 1
et de classe 2 desservant diverses localités au Nouveau-Brunswick,
à Terre-Neuve-et-Labrador et en Ontario, de façon à autoriser la
distribution en mode numérique et à titre facultatif d’une seconde
série de signaux américains 4+1 et de tout signal de télévision
canadien compris dans la Liste des services par satellite admissibles en vertu de la partie 3, à certaines conditions.
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2325
Approved — Amendment of the condition of licence authorizing
the distribution, on its Class 3 cable BDUs, of a second set of
U.S. 4+1 signals on a digital discretionary basis.
Approved — Suspension of its requirement to perform nonsimultaneous program deletion.
Approuvé — Modification de la condition de licence autorisant
ses EDR par câble de classe 3 à distribuer en mode numérique et
à titre facultatif une seconde série de signaux américains 4+1.
Approuvé — Suspension de l’obligation de procéder au retrait
d’émissions non simultanées.
2008-146
2008-146
July 24, 2008
Harmony Broadcasting Corporation
Winnipeg, Manitoba
Revoked — Broadcasting licence for CJWV-FM serving Winnipeg.
Le 24 juillet 2008
Harmony Broadcasting Corporation
Winnipeg (Manitoba)
Révoqué — Licence de radiodiffusion de CJWV-FM desservant
Winnipeg.
[31-1-o]
[31-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 2008-9-2
AUDIENCE PUBLIQUE 2008-9-2
Notice of consultation and hearing
Avis de consultation et d’audience
September 24, 2008
Gatineau, Quebec
Correction to Item 6
Le 24 septembre 2008
Gatineau (Québec)
Correction à l’article 6
Further to its Broadcasting Notices of Public Hearing
CRTC 2008-9 dated July 17, 2008, and CRTC 2008-9-1 dated
July 18, 2008, the Commission announces the following:
The change is in bold.
Item 6
Toronto, Ontario
Application No. 2008-0540-1
Application by Rogers Broadcasting Limited, for a licence to
operate a regional English-language Category 2 specialty television programming undertaking to be known as CITY News
(Toronto).
The applicant proposes not to broadcast any live sporting
events.
À la suite de ses avis d’audience publique de radiodiffusion
CRTC 2008-9 du 17 juillet 2008 et CRTC 2008-9-1 du 18 juillet
2008, le Conseil annonce ce qui suit :
Le changement est en caractères gras.
Article 6
Toronto (Ontario)
Numéro de demande 2008-0540-1
Demande présentée par Rogers Broadcasting Limited, en vue
d’obtenir une licence visant l’exploitation d’une entreprise régionale de programmation d’émissions de télévision spécialisées de catégorie 2 de langue anglaise, qui sera appelée CITY
News (Toronto).
La requérante propose de ne diffuser aucun événement sportif
en direct.
Le 24 juillet 2008
July 24, 2008
[31-1-o]
[31-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2008-54-1
AVIS PUBLIC 2008-54-1
Notice of consultation
Avis de consultation
Application received
Vancouver, British Columbia
The deadline for submission of interventions and/or comments for
Item 3 has been extended to July 25, 2008
Demande reçue
Vancouver (Colombie-Britannique)
La date limite pour le dépôt des interventions ou des observations
pour l’article 3 est prorogée au 25 juillet 2008
Further to its Broadcasting Public Notice CRTC 2008-54 dated
June 18, 2008, the Commission announces the following:
Further to a request by Mainstream Broadcasting Corporation
dated July 18, 2008, the deadline for submission of interventions and/or comments for Item 3 in Broadcasting Public Notice CRTC 2008-54 has been extended to July 25, 2008.
À la suite de son avis public de radiodiffusion CRTC 2008-54
du 18 juin 2008, le Conseil annonce ce qui suit :
À la suite de la demande de Mainstream Broadcasting Corporation datée du 18 juillet 2008, la date limite pour le dépôt des interventions ou des observations pour l’article 3 de l’avis public
de radiodiffusion CRTC 2008-54 est prorogée au 25 juillet
2008.
2326
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
It was brought to the Commission’s attention that the electronic
file for Item 3, as presented on the Commission’s Web site,
was incomplete for the period of June 18, 2008, to July 18,
2008.
July 23, 2008
Le Conseil a été avisé que le dossier électronique tel qu’il est
inscrit sur le site Web du Conseil concernant l’article 3 était incomplet, et ce, pour la période du 18 juin 2008 au 18 juillet
2008.
Le 23 juillet 2008
[31-1-o]
[31-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2008-56-1
AVIS PUBLIC 2008-56-1
Notice of consultation
Avis de consultation
Application received
Saguenay (zone La Baie), Quebec
The deadline for submission of interventions and/or comments for
Item 2 has been extended to August 8, 2008
Demande reçue
Saguenay (secteur La Baie) [Québec]
La date limite pour le dépôt des interventions ou des observations
pour l’article 2 est prorogée au 8 août 2008
Further to its Broadcasting Public Notice CRTC 2008-56 dated
June 27, 2008, the Commission announces the following:
The following item is amended and the changes are in bold.
À la suite de son avis public de radiodiffusion CRTC 2008-56
en date du 27 juin 2008, le Conseil annonce ce qui suit :
L’article suivant est modifié et les changements sont en caractères gras.
Article 2
Saguenay (secteur La Baie) [Québec]
Numéro de demande 2008-0793-5
Demande présentée par Carl Gilbert, au nom d’une société devant être constituée (SDEC), visant l’utilisation de la fréquence
105,5 MHz (canal 228) avec une puissance apparente rayonnée de 6 000 W pour l’exploitation de la nouvelle entreprise de
programmation de radio commerciale de langue française approuvée dans la décision de radiodiffusion CRTC 2007-95,
21 mars 2007 (Décision 2007-95).
Le 24 juillet 2008
Item 2
Saguenay (zone La Baie), Quebec
Application No. 2008-0793-5
Application by Carl Gilbert, on behalf of a corporation to be
incorporated (OBCI), for the use of frequency 105.5 MHz
(channel 228) with an effective radiated power of 6 000 W for
the operation of the new French-language commercial radio
programming undertaking approved in Broadcasting Decision
CRTC 2007-95, March 21, 2007 (Decision 2007-95).
July 24, 2008
[31-1-o]
[31-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2008-65
AVIS PUBLIC 2008-65
Notice of consultation
Avis de consultation
Application received
Antigonish, Nova Scotia
Deadline for submission of interventions and/or comments:
August 1, 2008
The Commission has received the following application:
1. Radio CFXU Club
Antigonish, Nova Scotia
To amend the licence of the low-power community-based
campus FM radio programming undertaking CFXU-FM, Antigonish, Nova Scotia.
July 22, 2008
Demande reçue
Antigonish (Nouvelle-Écosse)
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 1er août 2008
Le Conseil a été saisi de la demande suivante :
1. Radio CFXU Club
Antigonish (Nouvelle-Écosse)
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation de radio FM de campus axée sur la communauté, de faible
puissance CFXU-FM, Antigonish (Nouvelle-Écosse).
Le 22 juillet 2008
[31-1-o]
[31-1-o]
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2327
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2008-66
AVIS PUBLIC 2008-66
Notice of consultation
Avis de consultation
Application received
Lac Mégantic, Quebec
Deadline for submission of interventions and/or comments:
August 12, 2008
The Commission has received the following application:
1. Canadian Broadcasting Corporation
Lac-Mégantic, Quebec
To amend the licence of the radio programming undertaking
CBVE-FM Québec.
July 23, 2008
Demande reçue
Lac Mégantic (Québec)
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 12 août 2008
Le Conseil a été saisi de la demande suivante :
1. Société Radio-Canada
Lac-Mégantic (Québec)
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation
de radio CBVE-FM Québec.
Le 23 juillet 2008
[31-1-o]
[31-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2008-67
AVIS PUBLIC 2008-67
Regulatory policy — Amendments to the Radio
Regulations, 1986 — Implementation of the Commercial
Radio Policy 2006 and the Digital Radio Policy
Politique réglementaire — Modifications au Règlement
de 1986 sur la radio — Mise en œuvre de la Politique
de 2006 sur la radio commerciale et de la Politique
en matière de radio numérique
The Commission hereby announces that it has made amendments to the Radio Regulations, 1986 (the Regulations) in order
to implement the commercial radio and digital radio policy frameworks established in Broadcasting Public Notice 2006-158 (the
Commercial Radio Policy 2006) and Broadcasting Public Notice
2006-160 (the Digital Radio Policy).
The amendments were registered on May 28, 2008 (SOR/2008177) and come into force on September 1, 2008. The amendments
were published in the Canada Gazette, Part II on June 11, 2008,
and a copy is appended to the notice.
July 23, 2008
Dans l’avis public, le Conseil annonce qu’il a modifié le Règlement de 1986 sur la radio (le Règlement) afin de permettre la
mise en œuvre des cadres réglementant les politiques relatives à
la radio commerciale et à la radio numérique établies dans les avis
publics de radiodiffusion 2006-158 (la Politique de 2006 sur la
radio commerciale) et 2006-160 (la Politique en matière de radio
numérique).
Plus précisément, le Conseil a modifié le Règlement afin de :
• mettre en œuvre les modifications concernant le pourcentage
de contenu canadien des pièces musicales appartenant aux
sous-catégories 31 (musique de concert) et 34 (jazz et blues),
conformément au paragraphe 94 de la Politique de 2006 sur la
radio commerciale;
• mettre en vigueur le nouveau régime de contribution au titre
du développement du contenu canadien (DCC) énoncé dans la
Politique de 2006 sur la radio commerciale;
• mettre en application les changements destinés à élargir la
définition des conventions de gestion locale (CGL) telle
qu’elle est énoncée dans le paragraphe 178 de la Politique de
2006 sur la radio commerciale;
• étendre le cadre réglementaire des services FM en mode analogique aux titulaires qui exercent leurs activités dans la bande L, tel qu’il est défini dans la Politique sur la radio numérique.
Les modifications ont été enregistrées le 28 mai 2008 (DORS/
2008-177) et entreront en vigueur le 1er septembre 2008. Les modifications ont été publiées le 11 juin 2008 dans la Partie II de la
Gazette du Canada et une copie est annexée à l’avis public.
Le 23 juillet 2008
[31-1-o]
[31-1-o]
Specifically, the Commission has amended the Regulations in
order to
• implement changes relating to the Canadian content of musical selections from subcategory 31 (concert music) and subcategory 34 (jazz and blues) in accordance with paragraph 94 of the
Commercial Radio Policy 2006;
• implement the new Canadian content development (CCD)
contribution regime as set out in the Commercial Radio Policy
2006;
• implement changes to broaden the definition of Local Management Agreement (LMA) as defined in paragraph 178 of
the Commercial Radio Policy 2006; and
• extend the regulatory framework for FM analog services to
licensees operating in the L-band as determined in the Digital
Radio Policy.
2328
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2008-68
AVIS PUBLIC 2008-68
Notice of consultation
Avis de consultation
Application received
Big Cove, New Brunswick
Deadline for submission of interventions and/or comments:
August 11, 2008
Demande reçue
Big Cove (Nouveau-Brunswick)
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 11 août 2008
The Commission has received the following application:
1. Melvin Augustine
Big Cove, New Brunswick
To renew the licence of the Type B community native radio
programming undertaking CFTI-FM Big Cove, expiring August 31, 2008.
July 25, 2008
Le Conseil a été saisi de la demande suivante :
1. Melvin Augustine
Big Cove (Nouveau-Brunswick)
En vue de renouveler la licence de l’entreprise de programmation de radio communautaire autochtone de type B CFTI-FM
Big Cove, qui expire le 31 août 2008.
Le 25 juillet 2008
[31-1-o]
[31-1-o]
NATIONAL ENERGY BOARD
OFFICE NATIONAL DE L’ÉNERGIE
APPLICATION TO EXPORT ELECTRICITY TO THE
UNITED STATES
DEMANDE VISANT L’EXPORTATION D’ÉLECTRICITÉ
AUX ÉTATS-UNIS
Nova Scotia Power Incorporated
Nova Scotia Power Incorporated
By an application dated July 24, 2008, Nova Scotia Power
Incorporated (the “Applicant”) has applied to the National Energy Board (the “Board”), under Division II of Part VI of the
National Energy Board Act (the “Act”), for authorization to export 1 000 MW of firm or interruptible power and annually up to
1 200 GWh of either firm or interruptible energy for a period of
ten years commencing on November 6, 2008.
The Board wishes to obtain the views of interested parties on
this application before issuing a permit or recommending to the
Governor in Council that a public hearing be held. The directions
on procedure that follow explain in detail the procedure that will
be used.
1. The Applicant shall deposit and keep on file, for public inspection during normal business hours, copies of the application
at its offices located at Nova Scotia Power Incorporated,
1894 Barrington Street, 18th Floor, Halifax, Nova Scotia B3J
2A8, 902-428-6934 (telephone), and provide a copy of the application to any person who requests one. A copy of the application
is also available for viewing during normal business hours in the
Board’s library, 444 Seventh Avenue SW, Room 1002, Calgary,
Alberta T2P 0X8.
Dans une demande datée du 24 juillet 2008, Nova Scotia Power
Incorporated (le « demandeur ») a demandé à l’Office national de
l’énergie (l’« Office »), en vertu de la section II de la partie VI de
la Loi sur l’Office national de l’énergie (la « Loi »), l’autorisation
d’exporter 1 000 MW de puissance interruptible ou garantie et
jusqu’à 1 200 GWh par année d’énergie interruptible ou garantie
pour une période de dix ans à compter du 6 novembre 2008.
L’Office souhaite obtenir les points de vue des parties intéressées sur cette demande avant de délivrer un permis ou de recommander au gouverneur en conseil la tenue d’une audience publique. Les instructions relatives à la procédure énoncées ci-après
exposent en détail la démarche qui sera suivie.
1. Le demandeur doit déposer et conserver en dossier des
exemplaires de la demande aux fins d’examen public pendant les
heure normales d’ouverture, à ses bureaux situés au Nova Scotia
Power Incorporated, 1894, rue Barrington, 18e étage, Halifax
(Nouvelle-Écosse) B3J 2A8, 902-428-6934 (téléphone), et en
fournir un exemplaire à quiconque en fait la demande. Il est également possible de consulter un exemplaire de la demande pendant les heures normales d’ouverture à la bibliothèque de l’Office, au 444 Seventh Avenue SW, Pièce 1002, Calgary (Alberta)
T2P 0X8.
2. Les parties qui désirent déposer un mémoire doivent le faire
auprès du secrétaire de l’Office, au 444 Seventh Avenue SW,
Calgary (Alberta) T2P 0X8, 403-292-5503 (télécopieur), et le
signifier au demandeur, au plus tard le 2 septembre 2008.
3. Conformément au paragraphe 119.06(2) de la Loi, l’Office
tiendra compte de tous les facteurs qu’il estime pertinents. En
particulier, il s’intéresse aux points de vue des déposants sur les
questions suivantes :
a) les conséquences de l’exportation de l’électricité sur les provinces autres que la province exportatrice;
b) les conséquences de l’exportation sur l’environnement;
c) le demandeur :
2. Submissions that any party wishes to present shall be filed
with the Secretary of the Board, 444 Seventh Avenue SW, Calgary, Alberta T2P 0X8, 403-292-5503 (fax), and served on the
Applicant by September 2, 2008.
3. Pursuant to subsection 119.06(2) of the Act, the Board shall
have regard to all considerations that appear to it to be relevant. In
particular, the Board is interested in the views of submitters with
respect to
(a) the effect of the exportation of the electricity on provinces
other than that from which the electricity is to be exported;
(b) the impact of the exportation on the environment; and
(c) whether the Applicant has
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2329
5. For further information on the procedures governing
the Board’s examination, contact the Secretary of the Board,
Claudine Dutil-Berry, at 403-299-2714 (telephone), 403-2925503 (fax).
CLAUDINE DUTIL-BERRY
Secretary
(i) a informé quiconque s’est montré intéressé par l’achat
d’électricité pour consommation au Canada des quantités et
des catégories de services offerts,
(ii) a donné la possibilité d’acheter de l’électricité à des conditions aussi favorables que celles indiquées dans la demande à ceux qui ont, dans un délai raisonnable suivant la
communication de ce fait, manifesté l’intention d’acheter de
l’électricité pour consommation au Canada.
4. Si le demandeur souhaite répondre aux mémoires visés aux
points 2 et 3 du présent avis de la demande et des présentes instructions relatives à la procédure, il doit déposer sa réponse auprès du secrétaire de l’Office et en signifier un exemplaire à la
partie qui a déposé le mémoire, au plus tard le 17 septembre
2008.
5. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les méthodes régissant l’examen mené par l’Office, veuillez communiquer
avec le secrétaire de l’Office, Claudine Dutil-Berry, au 403-2992714 (téléphone) ou au 403-292-5503 (télécopieur).
Le secrétaire
CLAUDINE DUTIL-BERRY
[31-1-o]
[31-1-o]
(i) informed those who have declared an interest in buying
electricity for consumption in Canada of the quantities and
classes of service available for sale, and
(ii) given an opportunity to purchase electricity on terms and
conditions as favourable as the terms and conditions specified in the application to those who, within a reasonable time
of being so informed, demonstrate an intention to buy electricity for consumption in Canada.
4. Any answer to submissions that the Applicant wishes to present in response to items 2 and 3 of this notice of application and
directions on procedure shall be filed with the Secretary of the
Board and served on the party that filed the submission by September 17, 2008.
PUBLIC SERVICE COMMISSION
COMMISSION DE LA FONCTION PUBLIQUE
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Permission and leave granted
Permission et congé accordés
The Public Service Commission of Canada (PSC), pursuant
to section 116 of the Public Service Employment Act, hereby
gives notice that it has granted permission, pursuant to subsection 114(4) of the said Act, to Jean-Luc Matteau, Technical Advisor (EN-ENG-03), Natural Resources Canada, Ottawa, Ontario,
to allow him to seek nomination as, and be, a candidate before
and during the election period in the next federal election that will
be held at a date to be announced for the electoral district of
Berthier-Maskinongé, Quebec.
The PSC, pursuant to subsection 114(5) of that Act, also grants
a leave of absence without pay during the election period, effective close of business on the first day of the election period, to
allow him to be a candidate during this election.
July 23, 2008
MARIA BARRADOS
President
La Commission de la fonction publique du Canada (CFP), en
vertu de l’article 116 de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique, donne avis, par la présente, qu’elle a accordé à Jean-Luc
Matteau, conseiller technique (EN-ENG-03), Ressources naturelles Canada, Ottawa (Ontario), la permission, aux termes du paragraphe 114(4) de ladite loi, de tenter d’être choisi comme candidat avant la période électorale et d’être candidat pendant cette
période électorale, à la prochaine élection fédérale, qui aura lieu à
une date encore indéterminée pour la circonscription de BerthierMaskinongé (Québec).
En vertu du paragraphe 114(5) de ladite loi, la CFP lui a aussi
accordé, pour la période électorale, un congé sans solde devant
commencer à la fermeture des bureaux le premier jour de cette
période électorale pour être candidat à cette élection.
Le 23 juillet 2008
La présidente
MARIA BARRADOS
[31-1-o]
[31-1-o]
2330
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
AMTRUST BANK, CANADIAN BRANCH
AMTRUST BANK, CANADIAN BRANCH
RELEASE OF ASSETS IN CANADA
LIBÉRATION D’ACTIF AU CANADA
Notice is hereby given pursuant to section 599 of the Bank Act,
S.C. 1991, c. 46, as amended (the “Bank Act”), that AmTrust
Bank, Canadian Branch (the “Branch”) will apply to the Superintendent of Financial Institutions for the release of its assets on
September 22, 2008.
If any depositors or creditors of the Branch oppose that release,
they should file their opposition with the Superintendent of Financial Institutions on or before the aforementioned date.
July 19, 2008
AMTRUST BANK, CANADIAN BRANCH
Avis est par les présentes donné que, conformément à l’article 599 de la Loi sur les banques, L.C. 1991, ch. 46, en sa version
modifiée (la « Loi sur les banques »), AmTrust Bank, Canadian
Branch (la « succursale ») présentera une demande au surintendant des institutions financières en vue de libérer ses éléments
d’actif le 22 septembre 2008.
Tout déposant ou créancier de la succursale qui s’oppose à
cette libération doit faire acte d’opposition auprès du surintendant
des institutions financières, au plus tard à la date susmentionnée.
Le 19 juillet 2008
AMTRUST BANK, CANADIAN BRANCH
[29-4-o]
[29-4-o]
CITI TRUST COMPANY CANADA
LA COMPAGNIE DE FIDUCIE CITI CANADA
LETTERS PATENT OF INCORPORATION
LETTRES PATENTES DE CONSTITUTION
Notice is hereby given that Citibank Canada intends to file an
application with the Superintendent of Financial Institutions, pursuant to section 21 of the Trust and Loan Companies Act, to request the Minister of Finance to issue letters patent incorporating
a trust company under the name Citi Trust Company Canada, in
English, and La Compagnie de Fiducie Citi Canada, in French.
CITIBANK CANADA
CHARLES ALEXANDER
General Counsel
Avis est par les présentes donné que Citibank Canada a l’intention de présenter une demande auprès du surintendant des institutions financières, conformément à l’article 21 de la Loi sur les
sociétés de fiducie et de prêt, demandant au ministre des Finances
d’émettre des lettres patentes pour constituer une société de fiducie sous le nom de La Compagnie de Fiducie Citi Canada, en
français, et Citi Trust Company Canada, en anglais.
Toute personne qui s’oppose à l’émission de ces lettres patentes doit présenter une demande d’opposition par écrit au Bureau
du surintendant des institutions financières à l’adresse suivante :
255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, avant le 23 septembre 2008.
Le 25 juillet 2008
CITIBANK CANADA
Le chef du contentieux
CHARLES ALEXANDER
[31-4-o]
[31-4-o]
Any person who objects to the proposed issuance of these letters patent may submit an objection in writing to the Office of the
Superintendent of Financial Institutions, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2, before September 23, 2008.
July 25, 2008
DARTMOUTH YACHT CLUB
DARTMOUTH YACHT CLUB
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Dartmouth Yacht Club hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Transport, Infrastructure
and Communities under the Navigable Waters Protection Act for
approval of the plans and site of the works described herein. Under
section 9 of the said Act, the Dartmouth Yacht Club has deposited with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities and in the Land Registration Office of Halifax County, at
780 Windmill Road, Dartmouth, Nova Scotia, under deposit
No. 91151549, a description of the site and plans of an existing
marina system, a proposed mooring field, an existing travel lift
pier infrastructure and ramp, an existing rock mound breakwater,
a proposed addition of a floating breakwater and an existing infill.
All of the works are located in Wright’s Cove, Bedford Basin,
Halifax Harbour, province of Nova Scotia. The Dartmouth Yacht
Club itself is located at 697 Windmill Road, Dartmouth, Nova
Scotia B3B 1B7.
Le Dartmouth Yacht Club donne avis, par les présentes, qu’une
demande a été déposée auprès du ministre des Transports, de
l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de
l’emplacement des ouvrages décrits ci-après. Le Dartmouth Yacht
Club a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et au
bureau d’enregistrement du comté de Halifax, situé au 780, chemin Windmill, Dartmouth (Nouvelle-Écosse), sous le numéro de
dépôt 91151549, une description de l’emplacement et les plans
d’une marina actuelle, d’un champ d’amarrage proposé, d’une
infrastructure de quais et d’une rampe actuels pour portique de
transbordement, d’une digue à talus actuelle en pierre, d’un ajout
proposé d’un brise-lames flottant et de travaux de remplissage actuels. Ces ouvrages auront lieu dans l’anse Wright’s, au bassin de
Bedford, dans le port de Halifax, province de la Nouvelle-Écosse.
Le Dartmouth Yacht Club quant à lui est situé au 697, chemin
Windmill, à Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B3B 1B7.
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2331
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, P.O. Box 1013, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 4K2. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than
30 days after the date of publication of this notice. Although all
comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Dartmouth, July 21, 2008
JIM THOMAS
Commodore
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, Case postale 1013, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 4K2. Veuillez noter
que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences
seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Dartmouth, le 21 juillet 2008
Le commodore
JIM THOMAS
[31-1-o]
[31-1]
THE KINGSTON AND PEMBROKE RAILWAY
COMPANY
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER DE KINGSTON À
PEMBROKE
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The Kingston and Pembroke Railway Company
will be held on Tuesday, September 9, 2008, at 9:45 a.m., Calgary time, in the Yale Room, Suite 920, Gulf Canada Square,
401 9th Avenue SW, Calgary, Alberta, for presentation of the
financial statements, the election of directors, the appointment of
the auditor of the Company and for the transaction of such other
business as may properly come before the meeting.
Calgary, July 14, 2008
By order of the Board
M. H. LEONG
Secretary-Treasurer
L’assemblée générale annuelle des actionnaires de la Compagnie du chemin de fer de Kingston à Pembroke se tiendra au Gulf
Canada Square, 401 9th Avenue SW, Calgary (Alberta), dans la
salle Yale, bureau 920, le mardi 9 septembre 2008, à 9 h 45,
heure de Calgary, pour présenter les états financiers, élire les administrateurs, nommer le vérificateur de la Compagnie et examiner toutes les questions dont elle pourra être saisie.
[31-4-o]
[31-4-o]
Calgary, le 14 juillet 2008
Par ordre du conseil
Le secrétaire-trésorier
M. H. LEONG
THE LAKE ERIE AND NORTHERN RAILWAY
COMPANY
LE CHEMIN DE FER DU LAC ÉRIÉ ET DU NORD
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The Lake Erie and Northern Railway Company
will be held on Tuesday, September 9, 2008, at 9:15 a.m., Calgary time, in the Yale Room, Suite 920, Gulf Canada Square,
401 9th Avenue SW, Calgary, Alberta, for presentation of the
financial statements, the election of directors, the appointment of
the auditor of the Company and for the transaction of such other
business as may properly come before the meeting.
Calgary, July 14, 2008
By order of the Board
M. H. LEONG
Secretary
L’assemblée générale annuelle des actionnaires du Chemin de
fer du Lac Érié et du Nord se tiendra au Gulf Canada Square,
401 9th Avenue SW, Calgary (Alberta), dans la salle Yale, bureau 920, le mardi 9 septembre 2008, à 9 h 15, heure de Calgary,
pour présenter les états financiers, élire les administrateurs, nommer
le vérificateur de la Compagnie et examiner toutes les questions
dont elle pourra être saisie.
[31-4-o]
[31-4-o]
Calgary, le 14 juillet 2008
Par ordre du conseil
Le secrétaire
M. H. LEONG
LIFE INVESTORS INSURANCE COMPANY OF
AMERICA
COMPAGNIE D’ASSURANCES LIFE INVESTORS
D’AMÉRIQUE
RELEASE OF ASSETS
LIBÉRATION D’ACTIF
Notice is hereby given, pursuant to sections 651 and 652 of the
Insurance Companies Act (Canada), that Life Investors Insurance
Company of America (“LIICA”), having ceased to carry on business in Canada, intends to make an application to the Superintendent of Financial Institutions (Canada) [the “Superintendent”], on
or after September 6, 2008, for the release of its assets in Canada.
Prenez avis que, aux termes des articles 651 et 652 de la Loi
sur les sociétés d’assurances (Canada), la Compagnie d’Assurances Life Investors d’Amérique (« CALIA »), ayant cessé ses
activités au Canada, entend soumettre une demande au surintendant des institutions financières (Canada) [le « surintendant »], à
compter du 6 septembre 2008, relativement à la libération de son
actif au Canada.
2332
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
Any policyholders opposed to the release may file their opposition with the Superintendent of Financial Institutions, 255 Albert
Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2, on or before September 6,
2008.
Toronto, July 26, 2008
LIFE INVESTORS INSURANCE
COMPANY OF AMERICA
Tout titulaire de police qui s’oppose à la libération de l’actif
doit déposer son opposition auprès du surintendant des institutions financières, au 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2,
au plus tard le 6 septembre 2008.
Toronto, le 26 juillet 2008
COMPAGNIE D’ASSURANCES LIFE
INVESTORS D’AMÉRIQUE
[30-4-o]
[30-4-o]
LINDA RANKIN AND ALAN TUFTS
LINDA RANKIN ET ALAN TUFTS
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Linda Rankin and Alan Tufts hereby give notice that an application has been made to the Minister of Transport, Infrastructure
and Communities under the Navigable Waters Protection Act for
approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, Linda Rankin and Alan Tufts have deposited with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities and in the office of the District Registrar of the Land
Registry District of Lunenburg, at Bridgewater, Nova Scotia,
under deposit No. 91162959, a description of the site and plans of
a proposed wharf on Mahone Bay, at Borgels Point, Chester Basin,
Nova Scotia, in front of Lot 141, Borgels Shore Drive.
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, P.O. Box 1013, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 4K2. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than
30 days after the date of publication of this notice. Although all
comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Bridgewater, July 25, 2008
ALAN T. TUFTS
Linda Rankin et Alan Tufts donnent avis, par les présentes,
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Transports,
de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi sur la
protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de
l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Linda Rankin et Alan
Tufts ont, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du
ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et
au bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement de
Lunenburg, à Bridgewater (Nouvelle-Écosse), sous le numéro de
dépôt 91162959, une description de l’emplacement et les plans
d’un quai que l’on propose de construire dans la baie Mahone,
à Borgels Point, Chester Basin (Nouvelle-Écosse), en face du
lot 141, promenade Borgels Shore.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, Case postale 1013, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 4K2. Veuillez noter
que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences
seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Bridgewater, le 25 juillet 2008
ALAN T. TUFTS
[31-1-o]
[31-1]
MANITOBA AND NORTH WESTERN RAILWAY
COMPANY OF CANADA
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER DU MANITOBA ET
DU NORD-OUEST DU CANADA
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of Manitoba and North Western Railway Company
of Canada will be held on Tuesday, September 9, 2008, at 10 a.m.,
Calgary time, in the Yale Room, Suite 920, Gulf Canada Square,
401 9th Avenue SW, Calgary, Alberta, for presentation of the
financial statements, the election of directors, the appointment of
the auditor of the Company and for the transaction of such other
business as may properly come before the meeting.
Calgary, July 14, 2008
By order of the Board
M. H. LEONG
Secretary
L’assemblée générale annuelle des actionnaires de la Compagnie du chemin de fer du Manitoba et du Nord-Ouest du Canada
se tiendra au Gulf Canada Square, 401 9th Avenue SW, Calgary
(Alberta), dans la salle Yale, bureau 920, le mardi 9 septembre
2008, à 10 h, heure de Calgary, pour présenter les états financiers,
élire les administrateurs, nommer le vérificateur de la Compagnie
et examiner toutes les questions dont elle pourra être saisie.
[31-4-o]
[31-4-o]
Calgary, le 14 juillet 2008
Par ordre du conseil
Le secrétaire
M. H. LEONG
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2333
MINISTRY OF TRANSPORTATION OF BRITISH
COLUMBIA
MINISTRY OF TRANSPORTATION OF BRITISH
COLUMBIA
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Ministry of Transportation of British Columbia hereby
gives notice that an application has been made to the Minister of
Transport, Infrastructure and Communities under the Navigable
Waters Protection Act for approval of the plans and site of the
work described herein. Under section 9 of the said Act, the Ministry of Transportation of British Columbia has deposited with the
Minister of Transport, Infrastructure and Communities, at Vancouver, British Columbia, and in the office of the Government
Agent at 1201 103rd Avenue, Dawson Creek, British Columbia, under drawing Nos. 080512-NWPA-1 rev. A and 080512NWPA-2 rev. A, on July 15, 2008, a description of the site and
plans for Bissette Creek Bridge carrying Highway 2 over Bissette
Creek, near Pouce Coupe.
KEVIN FALCON
Minister
Le Ministry of Transportation of British Columbia (le ministère
des transports de la Colombie-Britannique) donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la
Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des
plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Le Ministry of Transportation of British Columbia a, en vertu de l’article 9
de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports, de
l’Infrastructure et des Collectivités, à Vancouver (ColombieBritannique), et au bureau de l’agent du gouvernement situé
au 1201 103rd Avenue, Dawson Creek (Colombie-Britannique),
sous les numéros de dessin 080512-NWPA-1 rev. A et 080512NWPA-2 rev. A, le 15 juillet 2008, une description de l’emplacement et les plans du pont Bissette Creek au-dessus du ruisseau
Bissette, sur la route 2, près de Pouce Coupe.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, 800, rue
Burrard, Bureau 620, Vancouver (Colombie-Britannique) V6Z
2J8. Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit et
reçus au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet
avis seront considérés. Même si tous les commentaires répondant
à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne
sera envoyée.
Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Monsieur Gordon Eisenhuth, Highway Engineering
Branch, Ministry of Transportation and Infrastructure, 940, rue
Blanshard, Pièce 4D, Case postale 9850, Succursale Prov. Govt.,
Victoria (Colombie-Britannique) V8W 9T5.
Victoria, le 23 juillet 2008
Le ministre
KEVIN FALCON
[31-1-o]
[31-1]
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, 800 Burrard Street,
Suite 620, Vancouver, British Columbia V6Z 2J8. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than 30 days after the date of publication of this
notice. Although all comments conforming to the above will be
considered, no individual response will be sent.
For further information, please contact Mr. Gordon Eisenhuth,
Highway Engineering Branch, Ministry of Transportation and
Infrastructure, 4D–940 Blanshard Street, P.O. Box 9850, Station
Prov. Govt., Victoria, British Columbia V8W 9T5.
Victoria, July 23, 2008
THE MONTREAL AND ATLANTIC RAILWAY
COMPANY
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER DE MONTRÉAL À
L’ATLANTIQUE
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The Montreal and Atlantic Railway Company
will be held on Tuesday, September 9, 2008, at 10:20 a.m.,
Montréal time, in Room 400-088, Windsor Station, Montréal,
Quebec, for presentation of the financial statements, the election
of directors, the appointment of the auditor of the Company and
for the transaction of such other business as may properly come
before the meeting.
Calgary, July 14, 2008
By order of the Board
M. H. LEONG
Secretary
L’assemblée générale annuelle des actionnaires de la Compagnie du chemin de fer de Montréal à l’Atlantique se tiendra à la
gare Windsor, Montréal (Québec), dans la salle 400-088, le mardi
9 septembre 2008, à 10 h 20, heure de Montréal, pour présenter
les états financiers, élire les administrateurs, nommer le vérificateur de la Compagnie et examiner toutes les questions dont elle
pourra être saisie.
[31-4-o]
[31-4-o]
Calgary, le 14 juillet 2008
Par ordre du conseil
Le secrétaire
M. H. LEONG
2334
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
PAROLE-PAR-POSTE
PAROLE-PAR-POSTE
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that PAROLE-PAR-POSTE intends to
apply to the Minister of Industry for leave to surrender its charter
pursuant to the Canada Corporations Act.
July 21, 2008
MARTIN HARVEY
President
Avis est par les présentes donné que PAROLE-PAR-POSTE
demandera au ministre de l’Industrie la permission d’abandonner
sa charte en vertu de la Loi sur les corporations canadiennes.
Le 21 juillet 2008
Le président
MARTIN HARVEY
[31-1-o]
[31-1-o]
RBC DEXIA INVESTOR SERVICES TRUST
FIDUCIE RBC DEXIA SERVICES AUX INVESTISSEURS
REDUCTION OF STATED CAPITAL
RÉDUCTION DE CAPITAL DÉCLARÉ
Notice is hereby given, pursuant to section 78 of the Trust and
Loan Companies Act, that RBC Dexia Investor Services Trust
(the “Company”) intends to apply to the Superintendent of Financial Institutions for approval to reduce the stated capital of the
Company.
The following is a copy of the Special Resolution of the sole
shareholder of the Company, RBC Dexia Investor Services Limited, dated July 18, 2008:
Avis est donné par la présente que, conformément à l’article 78
de la Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt, la Fiducie RBC
Dexia Services aux Investisseurs (la « Compagnie ») prévoit demander au surintendant des institutions financières son approbation afin de réduire le capital déclaré de la Compagnie.
Ce qui suit est une copie de la résolution spéciale de l’actionnaire unique de la Compagnie, RBC Dexia Investor Services
Limited, en date du 18 juillet 2008 :
RESOLVED AS A SPECIAL RESOLUTION THAT:
The stated capital of the common shares of the Company be reduced by up to CDN $420 million on or before October 31,
2008 and paid to the undersigned sole shareholder of the Company as provided for by a resolution passed by the Board of
Directors of the Company as of June 3, 2008 and as hereby
confirmed by the undersigned sole shareholder by its proper officers duly authorized for the purpose.
This resolution may be executed in counterparts and by means
of facsimile signature, each of which when so executed and
delivered shall be an original, but all such counterparts shall
together constitute one and the same instrument.
July 18, 2008
RBC DEXIA INVESTOR SERVICES TRUST
IL EST DÉCIDÉ EN RÉSOLUTION SPÉCIALE QUE :
Le capital déclaré d’actions ordinaires de la Compagnie sera
réduit d’un montant n’excédant pas 420 millions de dollars canadiens au plus tard le 31 octobre 2008 et ledit montant sera
versé au soussigné, actionnaire unique de la Compagnie, tel
que stipulé dans une résolution adoptée par le conseil d’administration de la Compagnie le 3 juin 2008 et confirmée par le
soussigné, actionnaire unique de la Compagnie, ainsi que par
ses dirigeants dûment autorisés à cette fin.
Cette résolution peut être signée en plusieurs exemplaires et par
signatures télécopiées, tous considérés comme originaux lorsque signés et livrés, mais tous ces exemplaires constitueront
ensemble un seul et même document.
Le 18 juillet 2008
FIDUCIE RBC DEXIA SERVICES AUX INVESTISSEURS
[31-1-o]
[31-1-o]
SPRAY LAKE SAWMILLS (1980) LTD.
SPRAY LAKE SAWMILLS (1980) LTD.
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Spray Lake Sawmills (1980) Ltd. hereby gives notice that an
application has been made to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described
herein. Under section 9 of the said Act, Spray Lake Sawmills
(1980) Ltd. has deposited with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities and in the office of Consumer Services and Land Titles at the Alberta Government Services Building in Calgary, under deposit No. 0813360, a description of the
site and plans of the proposed single-span bridge over the Livingstone River at NE LSD 16, Section 26, Township 13, Range 04,
W5M, situated approximately 200 m west of the Secondary
Highway 940, at approximately kilometre 63.
La société Spray Lake Sawmills (1980) Ltd. donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la
Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des
plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La Spray
Lake Sawmills (1980) Ltd. a, en vertu de l’article 9 de ladite loi,
déposé auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et
des Collectivités et au bureau des services aux consommateurs et
des titres fonciers situé au bureau de l’Alberta Government Services, à Calgary, sous le numéro de dépôt 0813360, une description
de l’emplacement et les plans du pont à travée unique proposé audessus de la rivière Livingstone, à l’angle nord-est de la subdivision officielle 16, section 26, canton 13, rang 04, à l’ouest du
cinquième méridien, situé à environ 200 m à l’ouest de la route
secondaire 940, près de la borne kilométrique 63.
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2335
MARTIN WILSON, RPF
Woodlands Forester, Crowsnest Division
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Gestionnaire régional, Programme de protection des eaux navigables,
Transports Canada, 9700, avenue Jasper, Bureau 1100, Edmonton
(Alberta) T5J 4E6. Veuillez noter que seuls les commentaires
faits par écrit, reçus au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis et relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation
maritime seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Blairmore, le 24 juillet 2008
Le forestier des terres d’exploitation, division Crowsnest
MARTIN WILSON, forestier professionnel inscrit
[31-1-o]
[31-1]
Comments may be directed to the Regional Manager, Navigable Waters Protection Program, Transport Canada, 9700 Jasper
Avenue, Suite 1100, Edmonton, Alberta T5J 4E6. However, comments will be considered only if they are in writing, are received
not later than 30 days after the date of publication of this notice
and are related to the effects of this work on marine navigation.
Although all comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Blairmore, July 24, 2008
TERRA NOVA INSURANCE COMPANY LIMITED
TERRA NOVA INSURANCE COMPANY LIMITED
RELEASE OF ASSETS
LIBÉRATION D’ACTIF
Pursuant to section 651 of the Insurance Companies Act (the
“Act”), notice is hereby given that Markel International Insurance
Company Limited, carrying on business in Canada as a branch
under the name Terra Nova Insurance Company Limited (Terra
Nova), intends to apply to the Superintendent of Financial Institutions on or after August 24, 2008, for the release of the assets that
it maintains in Canada in accordance with the Act.
All of the reinsurance contracts in Canada of Terra Nova have
been assumed by Lloyd’s Underwriters Markel Syndicate 3000, a
member of Lloyd’s Underwriters. The transaction was approved
by the Minister of Finance (Canada) on April 14, 2008. Any ceding company in Canada of Terra Nova who opposes that release
must file notice of such opposition with the Office of the Superintendent of Financial Institutions, Legislation and Approvals Division, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2, on or before
August 24, 2008.
Toronto, July 12, 2008
TERRA NOVA INSURANCE COMPANY LIMITED
J. BRIAN REEVE
Chief Agent in Canada
En vertu de l’article 651 de la Loi sur les sociétés d’assurances
(la « Loi »), avis est par les présentes donné que Markel International Insurance Company Limited, exerçant ses activités au
Canada à titre de succursale sous la dénomination de Terra Nova
Insurance Company Limited (Terra Nova), entend demander au
surintendant des institutions financières à compter du 24 août
2008 la libération de ses actifs au Canada conformément à la Loi.
La totalité des contrats de réassurance de Terra Nova au Canada ont été pris en charge par Lloyd’s Underwriters Markel Syndicate 3000, membre de Lloyd’s Underwriters. Le ministre des Finances (Canada) a approuvé l’opération le 14 avril 2008. Si un
cédant de Terra Nova au Canada s’oppose à cette libération, il
doit en aviser le Bureau du surintendant des institutions financières, Division de la législation et des approbations, 255, rue Albert,
Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au plus tard le 24 août 2008.
[28-4-o]
[28-4-o]
Toronto, le 12 juillet 2008
TERRA NOVA INSURANCE COMPANY LIMITED
L’agent principal pour le Canada
J. BRIAN REEVE
TERRACE BAY PULP INC.
TERRACE BAY PULP INC.
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Terrace Bay Pulp Inc. hereby gives notice that an application
has been made to the Minister of Transport, Infrastructure and
Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, Terrace Bay Pulp Inc. has deposited
with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities
and in the office of the District Registrar of the Land Registry
District of Thunder Bay, at 189 Red River Road, Thunder Bay,
Ontario, under deposit No. TBR439978, a description of the site
and plans of a breakwall and mooring facilities in Lake Superior,
at the north shore, in the town of Terrace Bay, Ontario, adjacent
to Highway 17.
La société Terrace Bay Pulp Inc. donne avis, par les présentes,
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Transports,
de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi sur la
protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de
l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La Terrace Bay Pulp
Inc. a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et au
bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement de
Thunder Bay, situé au 189, chemin Red River, Thunder Bay (Ontario), sous le numéro de dépôt TBR439978, une description de
l’emplacement et les plans d’un brise-lames et d’installations de
mouillage dans le lac Supérieur, le long de la rive nord, dans la
ville de Terrace Bay, en Ontario, près de la route 17.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables, Transports
Canada, 100, rue Front Sud, Sarnia (Ontario) N7T 2M4. Veuillez
noter que seuls les commentaires faits par écrit, reçus au plus tard
Comments may be directed to the Superintendent, Navigable
Waters Protection Program, Transport Canada, 100 Front Street S,
Sarnia, Ontario N7T 2M4. However, comments will be considered only if they are in writing, are received not later than 30 days
2336
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
after the date of publication of this notice and are related to the
effects of this work on marine navigation. Although all comments
conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Thunder Bay, July 14, 2008
HARTLEY MULTAMAKI
Vice-President, Planning and Development
30 jours suivant la date de publication de cet avis et relatifs à
l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime seront considérés.
Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront
considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Thunder Bay, le 14 juillet 2008
Le vice-président de la planification et du développement
HARTLEY MULTAMAKI
[31-1-o]
[31-1]
TOWNSHIP OF MCKELLAR
TOWNSHIP OF MCKELLAR
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Township of McKellar hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Transport, Infrastructure
and Communities under the Navigable Waters Protection Act for
approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, the Township of McKellar has deposited
with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities
and in the office of the District Registrar of the Land Registry
District of Parry Sound, in the town of Parry Sound, Ontario,
under deposit No. 214811, a description of the site and plans of
the Minerva Park foot bridge over Manitouwabing Lake, from
the west shoreline (Minerva Park) to the east shoreline (Catherine
Street), at Lot 20, Concession B, on Catherine Street.
Comments may be directed to the Superintendent, Navigable
Waters Protection Program, Transport Canada, 100 Front Street S,
Sarnia, Ontario N7T 2M4. However, comments will be considered only if they are in writing, are received not later than 30 days
after the date of publication of this notice and are related to the
effects of this work on marine navigation. Although all comments
conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
McKellar, July 23, 2008
SHAWN BOGGS
Clerk
Le Township of McKellar donne avis, par les présentes, qu’une
demande a été déposée auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Le Township of McKellar
a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre
des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et au bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement de
Parry Sound, dans la ville de Parry Sound (Ontario), sous le numéro de dépôt 214811, une description de l’emplacement et les
plans de la passerelle du parc Minerva au-dessus du lac Manitouwabing, de la rive ouest (parc Minerva) à la rive est (rue Catherine), sur le lot 20, concession B, sur la rue Catherine.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables, Transports
Canada, 100, rue Front Sud, Sarnia (Ontario) N7T 2M4. Veuillez
noter que seuls les commentaires faits par écrit, reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis et relatifs à
l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime seront considérés.
Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront
considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
McKellar, le 23 juillet 2008
Le greffier
SHAWN BOGGS
[31-1-o]
[31-1]
THE WATER SCHOOL LTD.
THE WATER SCHOOL LTD.
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that The Water School Ltd. has changed
the location of its head office to the town of Strathmore, province
of Alberta.
July 22, 2008
FRASER EDWARDS
President
Avis est par les présentes donné que The Water School Ltd. a
changé le lieu de son siège social qui est maintenant situé à
Strathmore, province d’Alberta.
Le 22 juillet 2008
Le président
FRASER EDWARDS
[31-1-o]
[31-1-o]
447 TRUST COMPANY, formerly known as THE TRUST
COMPANY OF LONDON LIFE
447 TRUST COMPANY, appelée auparavant SOCIÉTÉ DE
FIDUCIE DE LA LONDON LIFE
NOTICE OF DISSOLUTION
AVIS DE DISSOLUTION
Notice is hereby given in accordance with subsection 350(4) of
the Trust and Loan Companies Act (the “Act”) that, pursuant to
subsection 350(2) of the Act, the Minister of Finance has approved the application of 447 Trust Company, formerly known as
Conformément au paragraphe 350(4) de la Loi sur les sociétés
de fiducie et de prêt (la « loi »), avis est par les présentes donné
que le ministre des Finances a approuvé la demande de liquidation et de dissolution volontaire de 447 Trust Company, appelée
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2337
The Trust Company of London Life, concerning the voluntary
liquidation and dissolution of the Company.
Winnipeg, July 2, 2008
447 TRUST COMPANY, formerly known as
THE TRUST COMPANY OF LONDON LIFE
auparavant Société de fiducie de la London Life, aux termes du
paragraphe 350(2) de la loi.
Winnipeg, le 2 juillet 2008
447 TRUST COMPANY, appelée auparavant
SOCIÉTÉ DE FIDUCIE DE LA LONDON LIFE
[29-4-o]
[29-4-o]
2338
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Agriculture and Agri-Food, Dept. of
Regulations Amending the Regulations respecting
the Election of Directors of The Canadian
Wheat Board...........................................................
2339
Agriculture et Agroalimentaire, min. de
Règlement modifiant le Règlement sur l’élection des
administrateurs de la Commission canadienne du
blé ...........................................................................
2339
2344
Agence canadienne d’évaluation environnementale
Règlement modifiant le Règlement sur les
dispositions législatives et réglementaires
désignées et le Règlement sur la liste
d’inclusion ..............................................................
2344
Canadian Environmental Assessment Agency
Regulations Amending the Law List Regulations and
the Inclusion List Regulations ................................
Page
Transport, Dept. of
Regulations Amending the Motor Vehicle Safety
Regulations (sections 203, 204, 212 and 219)........
2349
Regulations Amending the Motor Vehicle Safety
Regulations (Vehicle Identification Number).........
2357
Transports, min. des
Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité
des véhicules automobiles (articles 203, 204,
212 et 219)..............................................................
Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité des
véhicules automobiles (numéro d’identification
du véhicule) ............................................................
2349
2357
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2339
Regulations Amending the Regulations respecting the
Election of Directors of The Canadian Wheat Board
Règlement modifiant le Règlement sur l’élection des
administrateurs de la Commission canadienne du blé
Statutory authority
Canadian Wheat Board Act
Fondement législatif
Loi sur la Commission canadienne du blé
Sponsoring department
Department of Agriculture and Agri-Food
Ministère responsable
Ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Executive summary
Issue: There is currently a spending limit on advertising expenses of $10,000 for third parties that register as third-party
intervenors in elections for directors of the Canadian Wheat
Board (CWB). As this limit is set by regulation, a regulatory
amendment is needed to remove the limit. This would allow
third parties to contribute to a fulsome debate on all CWB
issues.
Description: The proposed Regulations would amend the Regulations respecting the Election of Directors of The Canadian
Wheat Board (the Regulations) by repealing section 28 which
currently establishes the limit on third-party spending on
advertising.
Cost-benefit statement: The benefit of the proposed regulatory amendment would be to allow advertising across all
electoral districts by third parties, which would promote eligible voters to become fully informed about the future direction of the CWB during the election of its directors. The regulatory amendment would not impose any costs.
Business and consumer impacts: This proposal is not expected to have any impacts on administrative burden, business
competition or consumers.
Domestic and international coordination and cooperation:
This proposal is not expected to have any impact on trade or
domestic or international coordination and cooperation.
Performance measurement and evaluation plan: There is
no requirement for performance measurement or for an evaluation plan.
Résumé
Question : Actuellement, les dépenses de publicité sont limitées à 10 000 $ pour les tiers qui s’inscrivent à titre d’intervenants dans l’élection des administrateurs de la Commission canadienne du blé (CCB). Comme ce plafond est fixé par
règlement, une modification au Règlement est nécessaire pour
le supprimer. L’élimination du plafond permettra aux tiers de
contribuer à un débat exhaustif sur toutes les questions touchant la CCB.
Description : Le règlement proposé modifierait le Règlement
sur l’élection des administrateurs de la Commission canadienne du blé (le Règlement) par l’abrogation de l’article 28
qui établit actuellement le plafond des dépenses de publicité
des tiers.
Énoncé des coûts et avantages : L’avantage de la modification proposée au Règlement serait de permettre la publicité par
des tiers dans toutes les circonscriptions électorales et ainsi,
d’informer pleinement les électeurs admissibles de l’orientation future de la CCB pendant l’élection de ses administrateurs. La modification réglementaire n’entraînerait pas de
coûts.
Incidences sur les entreprises et les consommateurs : La
présente proposition n’aura aucune incidence sur le fardeau
administratif, sur la concurrence commerciale et sur les
consommateurs.
Coordination et coopération à l’échelle nationale et internationale : La présente proposition n’aura aucune incidence
sur le commerce ni sur la coordination et la coopération à
l’échelle nationale et internationale.
Mesures de rendement et plan d’évaluation : Aucune mesure de rendement ni aucun plan d’évaluation ne sont exigés.
Issue
Question
Section 28 of the Regulations currently imposes a limit of
$10,000 on third-party spending on advertising across all electoral
districts during the period of elections for directors of the CWB.
The Government believes that removing this limit would create
an environment for a robust and fulsome exchange of information
and points of view on key issues regarding the direction of the
CWB during the election period.
Actuellement, l’article 28 du Règlement impose un plafond de
10 000 $ sur les dépenses de publicité des tiers pour toutes les
circonscriptions électorales pendant la période d’élection des administrateurs de la CCB. Le gouvernement croit que l’élimination
de ce plafond créera un contexte favorable à l’échange d’information et de points de vue vigoureux et exhaustif sur les principales questions concernant l’orientation de la CCB pendant la
période d’élection.
2340
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
Objectives
Objectifs
The objective of the proposed regulatory amendment is to remove the limit on third-party spending on advertising during elections for directors of the CWB. This is intended to promote the
participation of farmers and other interested persons in a thorough, public debate about the future direction of the CWB during
the election period.
La modification réglementaire proposée a pour objectif d’éliminer le plafond fixé sur les dépenses des tiers liées à la publicité
pendant l’élection des administrateurs de la CCB. On veut ainsi
favoriser la participation des agriculteurs et d’autres personnes
intéressées à un débat public complet au sujet de l’orientation
future de la CCB pendant la période d’élection.
Description
Description
The Canadian Wheat Board Act (CWB Act) provides for the
constitution and powers of the CWB. The CWB is a sharedgovernance corporation with the object of marketing grain grown
in Canada, in an orderly manner, in inter-provincial and export
trade. The CWB’s Board of Directors is comprised of 15 directors, 10 of which are elected by grain producers and 5 of which
are appointed by the Governor in Council. There will be an election for 5 of the elected directors between September and December 2008 with the successful candidates assuming office on December 31, 2008.
The Regulations provide that any person who is not a candidate, and any group, shall, prior to incurring any advertising expenses during an election period, register with the election coordinator as a third-party intervenor.
Currently section 28 of the Regulations puts limits on thirdparty spending on “advertising expenses” which are defined as
“amounts paid and liabilities incurred for the production, publication, broadcast and distribution of any advertising for the purpose
of promoting or opposing, directly or indirectly during an election
period, a particular candidate or group of candidates.” A thirdparty intervenor may not expend more than a total of $10,000 for
advertising expenses during an election period for all electoral
districts. Pursuant to section 28.01 of the Regulations, a thirdparty intervenor must identify itself in any advertising placed by
it and indicate that it has authorized the advertising.
Maintaining the spending limits for candidates will preserve
equity of spending and fairness amongst the candidates within
each individual electoral district.
La Loi sur la Commission canadienne du blé (Loi sur la CCB)
prévoit la constitution et les pouvoirs de la CCB. La Commission
est une société à gouvernance partagée dont la mission est d’organiser, dans le cadre du marché interprovincial et de l’exportation,
la commercialisation du grain cultivé au Canada. Le conseil d’administration de la CCB est composé de 15 administrateurs, dont
10 sont élus par les producteurs de céréales et 5 sont nommés par
le gouverneur en conseil. Entre septembre et décembre 2008, il y
aura une élection pour 5 des administrateurs élus et les candidats
retenus entreront en fonction le 31 décembre 2008.
Le règlement actuel prévoit que tout groupe ou toute personne
qui n’est pas un candidat, doit, avant d’engager des frais de publicité durant la période d’élection, s’inscrire auprès du coordonnateur d’élection à titre d’intervenant (tiers).
Actuellement, l’article 28 du Règlement limite les « frais de
publicité » des intervenants (tiers), lesquels sont définis comme
étant « les sommes d’argent payées et les dépenses engagées en
vue de la production, de la publication, de la diffusion et de la
distribution de toute publicité faite dans le but de favoriser ou
de contrecarrer directement ou indirectement, durant la période
d’élection, un candidat ou un groupe de candidats ». Un intervenant (tiers) ne peut dépenser plus de 10 000 $ pour des frais de
publicité par période d’élection et ce, pour toutes les circonscriptions électorales. Conformément à l’article 28.01 du Règlement,
les intervenants (tiers) doivent mentionner leur nom dans toute
publicité et signaler le fait que celle-ci est autorisée par eux.
L’article 28.02 du Règlement prévoit que dans les deux mois
suivant le dernier jour de la période d’élection, chaque intervenant doit remettre au coordonnateur d’élection une déclaration qui
comprend le nom de chaque donateur qui dépense plus de 100 $
ainsi que le montant du don et une comptabilisation des frais de
publicité engagés durant la période d’élection.
La modification réglementaire proposée abrogerait l’article 28
du Règlement. Le maintien des exigences réglementaires d’inscription et de rapport par les tiers au coordonnateur de l’élection
garantira la transparence de la publicité effectuée par les tiers
pendant la période d’élection.
Conformément aux articles 25 et 26 du Règlement, les candidats ne doivent pas engager un montant supérieur à 15 000 $ pour
leurs dépenses d’élection et le nom de chaque donateur qui
dépense plus de 100 $ en argent, en marchandises ou en services pour aider un candidat doit figurer dans la déclaration du
candidat.
Le maintien des plafonds de dépenses des candidats garantira
l’égalité des dépenses et l’équité entre les candidats de chacune
des circonscriptions électorales.
Regulatory and non-regulatory options considered
Options réglementaires et non réglementaires considérées
A regulatory option is the only approach to change the Regulations. Other regulatory alternatives to the proposed amendment
could include
1. not amending the Regulations;
2. increasing the limit on third-party spending to an amount
greater than $10,000;
Une option réglementaire est la seule démarche envisagée pour
modifier le Règlement. Voici les autres modifications réglementaires possibles :
1. ne pas modifier le Règlement;
2. augmenter le plafond des dépenses des tiers à plus de
10 000 $;
Section 28.02 of the Regulations provides that within two
months after the end of the election period, the third party must
file a statement with the election coordinator providing the name
of each donor that donates more than $100 as well as the amount
of the donation, and an accounting of the advertising expenses
made during the election period.
The proposed regulatory amendment would repeal section 28
of the Regulations. Maintaining the regulatory requirements for
registration and reporting by third parties to the election coordinator will preserve the transparency of third-party advertising that
is undertaken during the election period.
In accordance with sections 25 and 26 of the Regulations, candidates are limited to spending a maximum of $15,000 on all
election expenses, and any donor that donates more than $100 in
cash, goods or services to support a candidate, must be identified
in the candidate’s report to the election coordinator.
Le 2 août 2008
3. removing or increasing the spending limit for both candidates and third parties; and
4. repealing the registration and reporting requirements for
third parties as well as the spending limit.
These alternative options would not adequately meet the objective of allowing a thorough, public debate about the future direction of the CWB during the election period while preserving
transparency of third-party advertising activity and also equity of
spending amongst candidates in specific electoral districts.
Removing the limit on third-party spending on advertising during elections for directors of the CWB would create the environment for the broad dissemination of information across all electoral districts by third parties through different advertising vehicles.
This would enable farmers and other interested persons to participate in a thorough, public discussion about the future direction of
the CWB during the election period and would help eligible voters to make a better-informed choice when voting.
Gazette du Canada Partie I
2341
3. éliminer ou augmenter le plafond des dépenses pour les
candidats et pour les tiers;
4. abroger les exigences d’inscription et de rapport pour les
tiers ainsi que le plafond des dépenses.
Ces autres options ne permettraient pas de bien respecter l’objectif qui consiste à permettre un débat public complet au sujet de
l’orientation future de la CCB pendant la période d’élection, tout
en préservant la transparence des activités de publicité de tiers
ainsi que le principe d’équité en matière de dépenses entre les candidats des diverses circonscriptions électorales.
La suppression du plafond des dépenses de publicité pendant
l’élection des administrateurs de la CCB créera un environnement
qui permettra de diffuser à grande échelle l’information des tiers
dans toutes les circonscriptions électorales grâce à divers outils
publicitaires. Ainsi, les agriculteurs et d’autres personnes intéressées pourront participer à un débat public exhaustif sur l’orientation future de la CCB pendant la période d’élection et les électeurs admissibles pourront faire un choix plus éclairé au moment
du vote.
Benefits and costs
Avantages et coûts
The proposed amendment would remove restrictions on spending on advertising for third parties who choose to undertake it. It
would impose no costs.
The proposed amendment would allow the dissemination of information through different advertising vehicles, thereby enabling
a more robust and fulsome exchange of information and points of
view. This would enable voters to make better-informed choices
among candidates for the Board of Directors.
La modification proposée lèverait les plafonds sur les dépenses
de publicité des tiers choisissant de s’en prévaloir. Elle n’entraînerait aucun coût.
La modification proposée permettra de diffuser l’information
grâce aux différents mécanismes de publicité, permettant ainsi
un échange d’information et de points de vue plus robuste et plus
complet. Les électeurs pourraient alors faire des choix plus éclairés
parmi les candidats qui se présentent à un poste d’administrateur.
Cost-benefit statement — Qualitative impacts
Énoncé des coûts-avantages — Incidences qualitatives
Western Canadian grain farmers
Producteurs de grains de l’Ouest canadien
Removal of the limits on third-party spending on advertising
during the election period would allow for the dissemination of
information to promote a thorough public debate about the future
direction of the CWB and the services that it provides to farmers.
Such a debate during the election of CWB directors would be
beneficial to all western Canadian grain farmers in making an
informed choice amongst the candidates when voting.
La suppression du plafond des dépenses de publicité des tiers
pendant la période d’élection permettrait de diffuser l’information
de manière à favoriser un débat public complet sur l’orientation
future de la CCB et des services qu’elle offre aux agriculteurs. Un
tel débat au cours de l’élection des administrateurs de la CCB
serait très utile pour tous les producteurs de l’Ouest canadien, car
il leur permettrait de faire un choix éclairé parmi les candidats au
moment du vote.
Candidates
Candidats
Maintaining the limit on election spending for candidates will
preserve fairness amongst the candidates in each electoral district.
Spending limits for candidates are justified to ensure equity in the
amounts spent by candidates.
Le maintien du plafond des dépenses d’élection pour les candidats garantira l’équité entre les candidats à l’intérieur de chaque
circonscription électorale. Les plafonds de dépenses des candidats
sont justifiés pour des motifs d’équité en ce qui concerne les montants dépensés par ceux-ci.
Rationale
Justification
Removing section 28 of the Regulations, which establishes a
limit on spending on advertising by third parties during the period
of an election for directors of the CWB, would create an environment for a thorough debate on the key issues regarding the
direction of the CWB and the services that it provides to farmers.
La suppression de l’article 28 du Règlement, qui fixe un plafond sur les frais de publicité des tiers pendant la période d’élection des administrateurs de la CCB, créerait un environnement
favorable à un débat approfondi sur les principaux enjeux concernant l’orientation de la CCB et des services qu’elle offre aux
agriculteurs.
L’élimination du plafond des dépenses de publicité des tiers
pendant la période d’élection permettra la diffusion illimitée de
l’information par des tiers au moyen de différents outils publicitaires. Les agriculteurs et les autres personnes souhaitant le faire
pourront ainsi participer pleinement à un débat public sur l’orientation future de la CCB. Un tel débat en période d’élection des
administrateurs de la CCB serait très utile pour tous les producteurs
de l’Ouest canadien, car il permettrait aux électeurs admissibles
Removal of the limits on third-party spending on advertising
during the election period would allow the unlimited dissemination of information by third parties through different advertising
vehicles. This would enable farmers and others who wish to do so
to participate fully in promoting a thorough public debate about
the future direction of the CWB. Such a debate during the election of CWB directors would be beneficial to all western Canadian grain farmers in that eligible voters would be better
2342
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
informed on the candidates and the future direction of the CWB
when voting.
d’être mieux informés au sujet des candidats et de l’orientation
future de la CCB au moment du vote.
Consultation
Consultation
Subsection 3.06(2) of the CWB Act requires that the Minister
consult with the CWB’s Board of Directors prior to making any
recommendation to the Governor in Council to amend the Regulations. The Minister for the Canadian Wheat Board has consulted
the CWB’s Board of Directors on the proposed regulatory
amendment.
Le paragraphe 3.06(2) de la Loi sur la CCB exige que le ministre consulte le conseil d’administration avant de faire des recommandations au gouverneur en conseil en vue de modifier le
Règlement. Le ministre de la Commission canadienne du blé a
consulté le conseil d’administration de la CCB au sujet de la modification réglementaire proposée.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
The Regulations provide that third parties must register with
the election coordinator, identify themselves on all advertising
and file a report to the election coordinator within two months of
the end of the election period. Section 28.1 of the Regulations provides that after the election, the election coordinator will submit
a report on the election to the President and CEO of the CWB.
Le Règlement prévoit que les tiers doivent s’inscrire auprès du
coordonnateur de l’élection, s’identifier sur toutes les publicités et
présenter un rapport au coordonnateur de l’élection deux mois
après la fin de la période d’élection. L’article 28.1 du Règlement
prévoit qu’à la suite de l’élection, le coordonnateur d’élection
soumettra un rapport sur l’élection au président-directeur général
de la CCB.
Performance measurement and evaluation
Mesures de rendement et évaluation
There is no requirement for performance measurement or for
an evaluation plan for this regulatory amendment.
La présente modification réglementaire ne comporte aucune exigence de mesure de rendement ni aucun plan d’évaluation.
Contact
Personne-ressource
Harold A. Hedley
Special Advisor
Sectoral Policy Directorate
Strategic Policy Branch
Agriculture and Agri-Food Canada
Sir John Carling Building
930 Carling Avenue
Ottawa, Ontario
K1A 0C5
Telephone: 613-759-6534
Fax: 613-759-6612
Email: hedleyh@agr.gc.ca
Harold A. Hedley
Conseiller spécial
Direction des politiques sectorielles
Direction générale des politiques stratégiques
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Édifice Sir-John-Carling
930, avenue Carling
Ottawa (Ontario)
K1A 0C5
Téléphone : 613-759-6534
Télécopieur : 613-759-6612
Courriel : hedleyh@agr.gc.ca
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 3.06a of the Canadian Wheat Board Actb, proposes to
make the annexed Regulations Amending the Regulations respecting the Election of Directors of The Canadian Wheat Board.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Harold Hedley, Special Advisor, Sectoral Policy
Directorate, Department of Agriculture and Agri-Food, Sir John
Carling Building, 1st floor, Room E-140, 930 Carling Avenue,
Ottawa, Ontario K1A 0C5 (tel.: 613-759-6534; fax: 613-7596612; e-mail: hedleyh@agr.gc.ca).
Ottawa, July 28, 2008
MARY PICHETTE
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 3.06a de la Loi sur la Commission canadienne du bléb, se
propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur
l’élection des administrateurs de la Commission canadienne du
blé, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Harold Hedley, conseiller spécial, Direction des politiques sectorielles, ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, édifice
Sir John Carling, 1er étage, pièce E-140, 930, avenue Carling,
Ottawa (Ontario) K1A 0C5 (tél. : 613-759-6534; téléc. : 613759-6612; courriel : hedleyh@agr.gc.ca).
Ottawa, le 28 juillet 2008
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY PICHETTE
———
———
a
a
b
S.C. 1998, c. 17, s. 3
R.S., c. C-24
b
L.C. 1998, ch. 17, art. 3
L.R., ch. C-24
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2343
REGULATIONS AMENDING THE REGULATIONS
RESPECTING THE ELECTION OF DIRECTORS
OF THE CANADIAN WHEAT BOARD
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
L’ÉLECTION DES ADMINISTRATEURS DE LA
COMMISSION CANADIENNE DU BLÉ
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The portion of section 24 of the Regulations respecting the
Election of Directors of The Canadian Wheat Board1 before the
definition “advertising” is replaced by the following:
1. Le passage de l’article 24 du Règlement sur l’élection des
administrateurs de la Commission canadienne du blé1 précédant la définition de « dépenses d’élection » est remplacé par
ce qui suit :
24. Les définitions qui suivent s’appliquent aux articles 25
à 28.02.
2. L’article 28 du même règlement est abrogé.
24. The following definitions apply in sections 25 to 28.02.
2. Section 28 of the Regulations is repealed.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[31-1-o]
[31-1-o]
———
———
1
1
SOR/98-414
DORS/98-414
2344
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
Regulations Amending the Law List Regulations
and the Inclusion List Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
dispositions législatives et réglementaires désignées
et le Règlement sur la liste d’inclusion
Statutory authority
Canadian Environmental Assessment Act
Fondement législatif
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
Sponsoring agency
Canadian Environmental Assessment Agency
Organisme responsable
Agence canadienne d’évaluation environnementale
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issue and objectives
Enjeu et objectifs
The Canadian Environmental Assessment Agency (the Agency)
is proposing to amend the Law List Regulations and the Inclusion
List Regulations of the Canadian Environmental Assessment Act
(CEAA) to address a regulatory gap that has existed since the
International Boundary Waters Treaty Act (IBWTA) was amended
in 2002.
L’Agence canadienne d’évaluation environnementale (l’Agence)
propose de modifier le Règlement sur les dispositions législatives
et réglementaires désignées et le Règlement sur la liste d’inclusion de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
(LCEE) pour combler une lacune de la réglementation qui existe
depuis que la Loi du traité des eaux limitrophes internationales
(LTELI) a été modifiée en 2002.
Le gouvernement a toujours voulu que les projets qui exigent
une licence en vertu de la LTELI soient assujettis à la LCEE.
Bien que cette lacune de la réglementation n’ait posé aucun problème jusqu’à ce jour, la proposition de Règlement modifiant le
Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées et le Règlement sur la liste d’inclusion veillera à ce que les
projets qui exigent une licence en vertu de la LTELI soient assujettis à la LCEE et à ce que les effets environnementaux éventuels
de tels projets soient examinés en profondeur.
Les objectifs du règlement proposé consistent à :
• s’assurer que les effets environnementaux des projets qui exigent une licence en vertu de la LTELI sont examinés attentivement avant que cette licence ne soit délivrée, modifiée ou
renouvelée;
• s’assurer que les projets qui présentent d’éventuels effets environnementaux sur les eaux frontalières ou transfrontalières,
et qui autrement ne déclenchent pas le besoin de mener une
évaluation environnementale fédérale, sont soumis à la LCEE.
It was always the Government’s intent that projects requiring
licences under the IBWTA be subject to the CEAA. Although the
regulatory gap has not been an issue to date, the proposed Regulations Amending the Law List Regulations and the Inclusion List
Regulations will ensure that projects requiring a licence under the
IBWTA are subject to the CEAA and that the potential environmental effects of such projects are carefully considered.
The objectives of the proposed Regulations are to
ensure that the environmental effects of projects requiring a
licence under the IBWTA are carefully considered before
such a licence is issued, amended or renewed; and
• ensure that projects with potential environmental effects on
boundary or transboundary waters, which do not otherwise
trigger the need for a federal environmental assessment, are
subject to the CEAA.
•
Description and rationale
Description et justification
These proposed regulatory amendments would add provisions
from the IBWTA to the Law List Regulations and to the Inclusion
List Regulations. The Law List Regulations identify the federal
statutory and regulatory approvals that trigger a requirement for
an environmental assessment under the CEAA. The federal department or agency that issues the approval must ensure that an
environmental assessment of the project is conducted.
Les modifications réglementaires proposées ajouteraient des
dispositions de la LTELI au Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées et au Règlement sur la liste
d’inclusion. Le Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées détermine les approbations statutaires et
réglementaires fédérales qui donnent lieu à l’obligation de mener
une évaluation environnementale en vertu de la LCEE. Le ministère ou l’organisme fédéral qui émet l’approbation doit s’assurer
qu’une évaluation environnementale du projet est menée.
Le 2 août 2008
An environmental assessment must be conducted for any project, as defined under the CEAA,1 that is not otherwise excluded
under the CEAA, if a federal authority proposes the project, funds
the project, grants an interest in land for the project, or allows the
project to proceed by issuing an authorization pursuant to any of
the statutory or regulatory provisions identified in the Law List
Regulations.
Gazette du Canada Partie I
2345
The addition of section 16 of the IBWTA to the Law List Regulations and Inclusion List Regulations would ensure that environmental effects of projects are carefully considered before licences
are issued, amended or renewed, that projects do not cause significant adverse environmental effects in Canada or the United
States, and that projects with potential environmental effects on
boundary or transboundary waters, which do not otherwise trigger
the need for a federal environmental assessment, are subject to the
CEAA. It is anticipated that only in very rare cases would FAITC
be the sole federal authority with environmental assessment responsibilities because a project requiring a licence under the
IBWTA would most likely require other authorizations in accordance with the Fisheries Act or the Navigable Waters Protection
Une évaluation environnementale doit être menée pour chaque
projet, tel qu’il est défini en vertu de la LCEE1, si elle n’est pas
exclue conformément à la LCEE, si un pouvoir fédéral propose le
projet, finance le projet, octroie un droit foncier relatif au projet
ou permet au projet d’aller de l’avant en émettant une autorisation
aux termes de l’une des dispositions statutaires ou réglementaires
déterminées dans le Règlement sur les dispositions législatives et
réglementaires désignées.
L’ajout de la LTELI au Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées et au Règlement sur la liste
d’inclusion signifie qu’une évaluation environnementale sera nécessaire avant qu’une licence en vertu de la LTELI soit émise,
modifiée ou renouvelée. Affaires étrangères et Commerce international Canada (AECIC) sera responsable de veiller à ce que cette
évaluation soit menée conformément à la LCEE.
La LTELI est la loi canadienne qui met en vigueur le Traité des
eaux limitrophes de 1909 conclu entre le Canada et les ÉtatsUnis, qui établit des principes et des mécanismes permettant
d’aider à empêcher et à résoudre les différends, principalement
ceux qui touchent la quantité d’eau et la qualité de l’eau le long
de la frontière. Les modifications pertinentes à la LTELI en 2002
ont établi un système de délivrance de licences qui confirme le
pouvoir du ministre des Affaires étrangères d’approuver ou de
rejeter tout projet concernant les eaux limitrophes ou transfrontalières canadiennes qui serait susceptible d’avoir une incidence sur
le débit ou le niveau naturel des eaux du côté américain de la
frontière. Les articles 11 et 12 de la LTELI déterminent les projets qui nécessitent la délivrance d’une licence et l’article 16 de
cette même loi confère au ministre des Affaires étrangères le pouvoir de délivrer, de renouveler ou de modifier une licence relative aux projets précisés dans les articles 11 et 12.
Le paragraphe 11(1) exige des licences pour les projets qui utilisent, détournent ou bloquent les eaux limitrophes et pourraient
avoir une incidence sur le niveau ou le débit naturel des eaux
limitrophes aux États-Unis. Cela pourrait comprendre la construction, la modification ou l’exploitation de ponts et de barrages
internationaux qui franchissent des eaux frontalières ainsi que des
travaux de redressement, d’entretien et de protection (par exemple
la stabilisation des rives ou le dragage). Une licence ne serait pas
exigée aux fins domestiques et sanitaires normales, telles que la
consommation d’eau domestique et le traitement de l’eau ou les
projets d’égouts, conformément au paragraphe 11(2).
D’autre part, le paragraphe 12(1) exige une licence pour tout
ouvrage de redressement ou de protection, tout barrage ou toute
obstruction touchant les eaux s’écoulant de plans frontaliers ou
les eaux situées en aval de rivières franchissant la frontière internationale susceptibles d’augmenter le niveau naturel de l’eau aux
États-Unis.
L’ajout de l’article 16 de la LTELI au Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées et au Règlement
sur la liste d’inclusion permettrait de s’assurer que les effets environnementaux des projets soient examinés attentivement avant
que toute licence ne soit délivrée, modifiée ou renouvelée, que les
projets n’entraînent aucun effet négatif important sur l’environnement au Canada ou aux États-Unis et que les projets présentant
d’éventuels effets environnementaux sur les eaux frontalières ou
transfrontalières, sans pour autant déclencher le besoin d’une évaluation environnementale fédérale, soient soumis à la LCEE. Il est
prévu qu’AECIC ne soit la seule autorité fédérale à remplir des
responsabilités d’évaluation environnementale que dans de très
rares cas, car il est fort probable qu’un projet exigeant une licence
———
———
1
1
The addition of the IBWTA to the Law List Regulations and
the Inclusion List Regulations would mean that an environmental
assessment will be needed before a licence under the IBWTA is
issued, amended or renewed. Foreign Affairs and International
Trade Canada (FAITC) will be responsible for ensuring that this
assessment, pursuant to the CEAA, is conducted.
The IBWTA is Canada’s implementing legislation for the 1909
Boundary Waters Treaty between Canada and the United States,
which provides the principles and mechanisms to help prevent
and resolve disputes, primarily those concerning water quantity
and water quality along the boundary. It was amended in 2002 to
introduce a licensing system which requires the approval of the
Minister of Foreign Affairs for any activity in Canadian boundary
or transboundary waters that could alter the natural level or flow
of waters on the United States side of the border. Sections 11
and 12 of the IBWTA dictate the projects for which a licence may
be issued and section 16 of the IBWTA grants the Minister of
Foreign Affairs the powers to issue, renew or amend a licence for
such projects referred to in sections 11 and 12.
Subsection 11(1) requires licences for projects that use, divert
or obstruct boundary waters and are likely to affect the natural
level or flow of boundary waters in the United States. This could
include the construction, modification or operation of international bridges and dams that cross boundary waters, and remedial, maintenance and protective works (e.g. shoreline stabilization
or dredging). Licences are not required for ordinary domestic and
sanitary purposes, such as home water consumption and water
treatment and sewage projects, as outlined in subsection 11(2).
Subsection 12(1) requires licences for any remedial or protective work or any dam or other obstruction in waters flowing from
boundary waters, or in downstream waters of rivers flowing
across the international boundary that are likely to raise natural
water levels in the United States.
Consult the questions and answers provided on the Agency’s Web site at www.
ceaa.gc.ca/010/basics_e.htm to learn more about federal environmental assessment and the Canadian Environmental Assessment Act.
Consulter la foire aux questions du site Web de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale, à l’adresse www.ceaa.gc.ca/010/basics_f.htm, pour en
apprendre davantage sur l’évaluation environnementale fédérale et la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
2346
Canada Gazette Part I
Act, that would trigger the requirement for an environmental assessment under the CEAA even if these proposed Regulations
were not to be made.
The costs associated with the proposed Regulations are considered to be minimal. When multiple federal authorities are involved, FAITC will work with the other federal authorities in
accordance with the Federal Coordination Regulations2 to ensure
that an effective and efficient environmental assessment process
is completed.
Based on the results of the preliminary scan conducted in accordance with the Cabinet Directive on the Environmental Assessment of Policy, Plan and Program Proposals, implementation
of the Regulations would not result in important environmental
effects, either positive or negative.
August 2, 2008
en vertu de la LTELI exige d’autres autorisations, conformément
à la Loi sur les pêches ou à la Loi sur la protection des eaux navigables, ce qui donnerait lieu à l’obligation de mener une évaluation environnementale en vertu de la LCEE, même si le présent
règlement proposé devait ne pas être accepté.
Les coûts connexes au règlement proposé sont jugés minimes.
Lorsque de multiples autorités fédérales seront touchées, AECIC
travaillera avec elles, conformément au Règlement sur la coordination fédérale2, pour s’assurer de respecter un processus d’évaluation environnementale efficace et rentable.
L’exploration préliminaire du règlement proposé, effectuée selon la Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des
projets de politiques, de plans et de programmes, a révélé que sa
mise en œuvre n’entraînerait pas d’effets environnementaux importants, tant positifs que négatifs.
Consultation
Consultation
The Agency and FAITC jointly undertook consultations on the
proposed regulatory initiative beginning in 2005.
L’Agence et AECIC ont entrepris conjointement des consultations sur l’initiative de réglementation proposée qui a commencé
en 2005.
Les principaux intervenants sont au courant de ces modifications réglementaires proposées et leurs commentaires sur la proposition ont été sollicités. Les intervenants ciblés comprennent
des ministères fédéraux, les sociétés d’État fédérales, les administrations de ponts, les autorités portuaires, les offices extracôtiers,
des organismes nationaux et binationaux des eaux transfrontalières et frontalières, des organismes autochtones, les provinces et
les territoires, des associations du secteur privé, des représentants
de l’industrie des secteurs de la construction, du pétrole, de
l’hydroélectricité, des forêts, de l’huile et du gaz, de l’exploitation
minière et des transports ainsi que des organisations environnementales non gouvernementales et des associations du droit de
l’environnement. Affaires étrangères et Commerce international
Canada a également informé ses homologues américains et la
Commission mixte internationale de l’intention d’élaborer des
modifications réglementaires par l’intermédiaire des voies diplomatiques régulières.
Les membres du Comité consultatif de la réglementation multilatéral auprès du ministre de l’Environnement ont également été
consultés et ont eu la possibilité de présenter leurs commentaires
sur le processus conduisant à l’élaboration des modifications réglementaires proposées.
De plus, un document de travail exposant les grandes lignes de
l’initiative réglementaire proposée a été affiché sur le site Web de
l’Agence pendant une période de 60 jours, en mars 2007, aux fins
de commentaires du public.
Les membres du Comité consultatif de la réglementation ont
indiqué qu’ils étaient en faveur de cette initiative; les autres initiatives de consultation n’ont donné lieu à aucune préoccupation,
objection ou suggestion de la part des intervenants ou du grand
public.
Key stakeholders were informed of these proposed regulatory
amendments and their comments on the proposal were solicited.
The targeted stakeholders included federal departments, federal
Crown corporations, bridge and port authorities, offshore boards,
national and bi-national organizations for transboundary and
boundary waters, Aboriginal organizations, provinces and territories, private sector associations and industry representatives from
the construction, petroleum, hydroelectricity, forestry, oil and gas,
mining and transportation sectors, as well as environmental nongovernmental organizations and environmental law associations.
Foreign Affairs and International Trade Canada also informed its
American counterparts and the International Joint Commission of
the intention to develop regulatory amendments through regular
diplomatic channels.
Members of the Minister of the Environment’s multistakeholder Regulatory Advisory Committee were consulted as
well and provided with the opportunity to provide comments on
the process leading up to the development of these proposed regulatory amendments.
In addition, a discussion paper outlining the proposed regulatory initiative was posted on the Agency’s Web site for a 60-day
comment period in March 2007, to solicit comments from the
public.
Members of the Regulatory Advisory Committee showed support for the initiative; no concerns, objections or suggestions were
received from stakeholders or the public through the other consultation initiatives.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
In preparation for the coming into force of these proposed
Regulations, which would be on the day they are registered,
FAITC will participate in federal environmental assessments for
projects that are likely to require a licence in accordance with the
IBWTA. Therefore, there will be a seamless transition and the
coming into force of these proposed Regulations will not cause
Afin de se préparer à l’entrée en vigueur du règlement proposé, qui pourrait avoir lieu le jour même de son autorisation,
AECIC participera aux évaluations environnementales fédérales
dans le cadre de projets susceptibles d’exiger une licence, conformément à la LTELI. Ainsi, la transition se fera sans heurts, et
l’entrée en vigueur du règlement proposé n’entraînera aucun
———
———
2
2
Additional information on federal coordination is available on the Agency’s Web
site at www.ceaa.gc.ca/012/007/Federal-Coord-Overview_e.pdf.
De l’information supplémentaire sur la coordination fédérale se trouve sur le site
Web de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale au www.ceaa.gc.ca/
012/007/Federal-Coord-Overview_f.pdf.
Le 2 août 2008
any unnecessary delays for environmental assessments already
underway.
There is no formal compliance or enforcement mechanism applicable to the Law List Regulations or the Inclusion List Regulations of the CEAA. As with the Act, the Regulations are based on
the principle of self-assessment; that is, when a federal authority
has a decision to make about a project, it will be responsible for
ensuring that an environmental assessment is conducted in accordance with the Act and its Regulations.
That being said, the Agency has a clear and strong role in promoting and monitoring compliance with the CEAA and its Regulations. The Agency assists federal authorities in meeting their obligations through the issuance of guidance and the provision of
training. In addition, the Agency’s regional offices are available
to assist federal authorities in fulfilling their environmental assessment responsibilities and complying with these Regulations.
Gazette du Canada Partie I
2347
retard inutile quant aux évaluations environnementales déjà en
cours.
Aucun mécanisme officiel de conformité ou d’application ne
vise le Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées ou le Règlement sur la liste d’inclusion de la LCEE.
À l’instar de la Loi, les règlements se fondent sur le principe
d’autoévaluation. Ainsi, lorsqu’une autorité fédérale doit prendre
une décision concernant un projet, elle sera responsable de s’assurer qu’une évaluation environnementale est menée conformément
à la Loi et à ses règlements.
Cela dit, l’Agence a un rôle précis et important à jouer quant à
la promotion et à la surveillance de la conformité à la Loi et à ses
règlements. L’Agence aide les autorités fédérales à remplir leurs
obligations en diffusant des documents d’orientation et en offrant
de la formation. De plus, le personnel des bureaux régionaux de
l’Agence est disponible pour aider les autorités fédérales à assumer leurs responsabilités connexes à l’évaluation environnementale et à se conformer à ces règlements.
Contact
Personne-ressource
John D. Smith
Director
Legislative and Regulatory Affairs
Canadian Environmental Assessment Agency
Place Bell Canada, 22nd Floor
160 Elgin Street
Ottawa, Ontario
K1A 0H3
Telephone: 613-948-1942
Fax: 613-957-0897
Email: John.smith@ceaa-acee.gc.ca
John D. Smith
Directeur
Affaires législatives et réglementaires
Agence canadienne d’évaluation environnementale
Place Bell Canada, 22e étage
160, rue Elgin
Ottawa (Ontario)
K1A 0H3
Téléphone : 613-948-1942
Télécopieur : 613-957-0897
Courriel : John.smith@acee-ceaa.gc.ca
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to paragraphs 59(b) and (f)a of the Canadian Environmental Assessment Actb, proposes to make the annexed Regulations Amending the Law List Regulations and the Inclusion List Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be addressed to John D. Smith, Director, Legislative and Regulatory
Affairs, Canadian Environmental Assessment Agency, 160 Elgin
Street, 22nd Floor, Ottawa, Ontario K1A 0H3 (tel.: 613-9481942; fax: 613-957-0897; e-mail: john.smith@ceaa-acee.gc.ca).
Ottawa, July 28, 2008
MARY PICHETTE
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu des alinéas 59b) et f)a de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementaleb, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées
et le Règlement sur la liste d’inclusion, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout
à John D. Smith, directeur des Affaires législatives et réglementaires, Agence canadienne d’évaluation environnementale, 160, rue
Elgin, 22e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0H3 (tél. : 613-948-1942,
téléc. : 613-957-0897, courriel : john.smith@acee-ceaa.gc.ca).
Ottawa, le 28 juillet 2008
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY PICHETTE
———
———
a
a
b
S.C. 2003, c. 9, s. 29(2.2)
S.C. 1992, c. 37
b
L.C. 2003, ch. 9, par. 29(2.2)
L.C. 1992, ch. 37
2348
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
REGULATIONS AMENDING THE LAW LIST
REGULATIONS AND THE INCLUSION LIST
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
DISPOSITIONS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES
DÉSIGNÉES ET LE RÈGLEMENT SUR LA LISTE
D’INCLUSION
LAW LIST REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES
ET RÉGLEMENTAIRES DÉSIGNÉES
1. Part I of Schedule I to the Law List Regulations1 is
amended by adding the following after item 7.1:
1. La partie I de l’annexe I du Règlement sur les dispositions
législatives et réglementaires désignées1 est modifiée par adjonction, après l’article 17.1, de ce qui suit :
Item
Provisions
Article
Dispositions
7.01
(17.2)
International Boundary Waters Treaty Act
(a) section 16
17.2
(7.01)
Loi du traité des eaux limitrophes internationales
a) article 16
INCLUSION LIST REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LA LISTE D’INCLUSION
2. The Schedule to the Inclusion List Regulations is amended by adding the following after section 80:
81. Physical activities for which a licence referred to in
section 16 of the International Boundary Waters Treaty Act is
required.
2. L’annexe du Règlement sur la liste d’inclusion2 est modifiée par adjonction, après l’article 80, de ce qui suit :
81. Les activités concrètes pour lesquelles la licence visée à
l’article 16 de la Loi du traité des eaux limitrophes internationales est nécessaire.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[31-1-o]
[31-1-o]
2
———
———
1
1
2
SOR/94-636
SOR/94-637
2
DORS/94-636
DORS/94-637
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2349
Regulations Amending the Motor Vehicle Safety
Regulations (sections 203, 204, 212 and 219)
Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité des
véhicules automobiles (articles 203, 204, 212 et 219)
Statutory authority
Motor Vehicle Safety Act
Fondement législatif
Loi sur la sécurité automobile
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issue and objectives
Question et objectifs
The proposed amendment to Schedule IV of the Motor Vehicle
Safety Regulations1 (MVSR) would clarify and update the requirements of four Canadian safety standards regarding occupant
protection, namely standards 203 (Driver Impact Protection), 204
(Steering Column Rearward Displacement), 212 (Windshield
Mounting) and 219 (Windshield Zone Intrusion). In addition, this
amendment will further align these Canadian requirements with
those of the United States.
Cette proposition réglementaire vise à modifier l’annexe IV du
Règlement sur la sécurité des véhicules automobiles1 (RSVA)
pour clarifier et mettre à jour les exigences de quatre normes de
sécurité canadiennes concernant la protection des occupants, à
savoir les normes 203 (Protection du conducteur contre l’impact),
204 (Recul de la colonne de direction), 212 (Cadre de pare-brise)
et 219 (Pénétration de la zone du pare-brise). Elle a aussi pour
effet d’aligner davantage ces exigences canadiennes sur celles des
États-Unis.
Description and rationale
Description et justification
Canadian safety standard 203
Norme de sécurité canadienne 203
Canadian safety standard 203 specifies requirements for steering control systems to minimize chest, neck and facial injuries to
the driver as a result of an impact. It was developed and enacted
in 1971 to improve occupant protection and encourage the installation of collapsible, energy-absorbing steering wheel assembly
designs.
La norme de sécurité canadienne 203 précise les conditions que
le système de commande de direction doit remplir pour réduire au
minimum les blessures que le conducteur peut recevoir à la poitrine, au cou et au visage en cas d’impact. Elle a été élaborée et
adoptée en 1971 pour améliorer la protection des occupants et
encourager l’installation des modèles d’ensemble de volant télescopique à absorption d’énergie.
Les exigences actuelles soustraient les véhicules aux exigences
de rendement de la norme de sécurité canadienne 203 s’ils satisfont aux exigences de la norme de sécurité canadienne 208 relatives aux collisions frontales par d’autres moyens que des ceintures
de sécurité. Cette partie du texte réglementaire correspond au
texte réglementaire des États-Unis, mais il faut préciser que le
Canada n’exige pas l’équipement des véhicules en sacs gonflables
ni la réalisation d’essais avec dispositif anthropomorphe non retenu par une ceinture, même si les États-Unis le font. Le Canada
précise plutôt le rendement exigé de l’ensemble de retenue de
l’occupant, où l’usage des ceintures de sécurité est implicite et
exigé. Comme la norme de sécurité canadienne 208 exige
l’installation de ceintures de sécurité, l’expression « par d’autres
moyens que des ceintures de sécurité » contenue à la norme de
sécurité canadienne 203 crée de la confusion. Le texte serait modifié pour préciser que tout véhicule qui a subi des essais et qui
satisfait aux exigences de protection contre l’impact prévues à la
norme de sécurité canadienne 208 est soustrait à l’application des
exigences d’essai du système de commande de direction de la
norme de sécurité canadienne 203.
The current requirements exempt vehicles from having to meet
the performance requirements of Canadian safety standard 203 if
the vehicle meets the frontal crash requirements of Canadian
safety standard 208 by means other than seat belt assemblies.
Although this portion of the regulatory text matches the regulatory text of the United States, it must be clarified that while air
bags and unbelted testing are mandatory in the United States,
Canada does not require vehicles to be equipped with airbags nor
does it require unbelted testing. Rather, Canada specifies a performance requirement for the occupant retention system where
seat belt use is implicit and required. Since seat belts are required
for Canadian safety standard 208, the statement “by means other
than seat belt assemblies” found in Canadian safety standard 203
is confusing. The text would be amended to say that any vehicle
which has been tested and which meets the Canadian crash protection requirements of Canadian safety standard 208 is exempt
from meeting the steering control test procedure and requirements
of Canadian safety standard 203.
———
———
1
1
C.R.C., c. 1038
C.R.C., ch. 1038
2350
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
Some minor differences exist between the American and Canadian standards with respect to the values of the body block impact
test speed and load. The Canadian requirement uses 24.1 km/h
instead of 24 km/h for the speed, and 11.1 kN instead of 11 120 N
for the load. For purposes of harmonization, the proposed amendment would use the same values as the United States; 24 km/h
and 11 120 N respectively.
Finally, the proposed amendment would better align the requirement with respect to the entanglement of jewellery with the
steering control system with that of the corresponding United
States standard.
Les normes canadienne et américaine diffèrent légèrement quant
aux valeurs de la vitesse et de la charge de l’essai d’impact du
dispositif anthropomorphe. La norme canadienne prévoit une vitesse de 24.1 km/h, plutôt que de 24 km/h, et une force de 11.1 kN,
plutôt que de 11 120 N. Pour des raisons d’harmonisation, la proposition réglementaire établirait les mêmes valeurs qu’aux ÉtatsUnis, soit 24 km/h et 11 120 N respectivement.
Enfin, cette proposition réglementaire viserait à mieux aligner
l’exigence relative à l’enchevêtrement de bijoux avec le système
de commande de direction avec la norme correspondante des
États-Unis.
Canadian safety standard 204
Norme de sécurité canadienne 204
Canadian safety standard 204 currently specifies requirements
limiting the rearward displacement of the steering column into the
passenger compartment to reduce the likelihood of chest, neck
and head injuries to the driver during a frontal collision.
La norme de sécurité canadienne 204 fixe actuellement les limites du recul de la colonne de direction dans l’habitacle pour
réduire le risque de blessure à la poitrine, au cou et au visage que
le conducteur court en cas de collision frontale.
The method of measurement currently specified in Canadian
safety standard 204 does not include the dynamic displacement of
the steering column during the crash test.
Currently, there is a lack of precision in Canadian safety standard 204 in the description of the measurement of the steering
column displacement required during the 48 km/h crash test into a
fixed collision barrier. A manufacturer could legally make this
measurement using only a comparison of the pre-crash and postcrash positions of the steering wheel centre. This method of
measurement ignores the dynamic displacement of the steering
column, which could have a higher value during the crash than in
its post-crash position, potentially injuring the occupant in a collision. Therefore, the proposed amendment would align the standard with the corresponding standard of the United States, which
specifies that the amount of displacement of the upper end of the
steering column and shaft shall represent its maximum dynamic
movement during the crash test.
La méthode de mesure que la norme de sécurité canadienne 204
prévoit actuellement n’englobe pas le recul dynamique de la colonne de direction pendant l’essai de collision.
La norme de sécurité canadienne 204 manque actuellement de
précision dans la description de la mesure du recul de la colonne
de direction à faire lors de l’essai de collision contre une barrière
fixe à une vitesse de 48 km/h. Le fabricant pourrait faire cette
mesure légalement en se limitant à comparer les positions du centre du volant antérieur et postérieur à la collision. Cette méthode
de mesure ne tient pas compte du recul dynamique de la colonne
de direction, recul qui pourrait être plus grand pendant la collision
qu’après celle-ci et qui pourrait ainsi blesser l’occupant lors d’une
collision. La proposition réglementaire viserait à aligner la norme
canadienne avec la norme correspondante des États-Unis, qui
précise que le déplacement de l’extrémité supérieure de la colonne de direction et de l’arbre de direction doit représenter le
maximum de leur mouvement dynamique au cours de l’essai de
collision.
Contrairement à celle des États-Unis, la norme de sécurité canadienne 204 permet que l’essai de collision frontale contre la
barrière fixe soit effectué à une vitesse longitudinale de 48 à
53 km/h. Cette tolérance a été établie au moment où il était difficile de régler exactement la vitesse d’un véhicule dans un essai de
collision contre une barrière. La technologie s’étant toutefois améliorée par la suite, les États-Unis ont jugé que cette tolérance
n’était plus nécessaire et l’ont radiée de leur règlement en 1987
(52CFR44893). La proposition réglementaire supprimerait cette
tolérance dans la norme de sécurité canadienne 204 pour l’aligner
sur celle des États-Unis et éviter un double emploi avec les exigences d’essai de la norme de sécurité canadienne 208.
De plus, le texte actuel qui soustrait certains véhicules à l’application de la norme de sécurité canadienne contient une erreur
mineure de type administratif. Il soustrait actuellement les véhicules qui ont un poids nominal brut de plus de 4 536 kg ou une
masse sans charge de 2 500 kg. L’erreur de type administratif se
situe dans l’expression « selon le cas ». La réglementation équivalente aux États-Unis utilise plutôt le mot « et », comme dans
d’autres normes de sécurité canadiennes. Aux fins d’uniformisation, la proposition réglementaire viserait à ce que l’exigence
du poids nominal brut et celle de la masse sans charge soient
cumulatives.
La métrisation des valeurs exprimées en unités anglo-saxonnes
a entraîné une différence de 5 kg dans la masse du véhicule prévue dans la norme canadienne précitée et la norme correspondante des États-Unis. La proposition réglementaire corrigerait
cette incohérence en utilisant la même masse du véhicule sans
charge (soit 2 495 kg) dans la description des véhicules visés par
Contrary to the United States, the Canadian safety standard 204
allows for the forward longitudinal velocity of the crash test into
a fixed collision barrier to be between 48 and 53 km/h. This tolerance was originally put in place when it was difficult to accurately control a vehicle’s impact speed in a barrier crash. However,
as technology improved, the United States felt this tolerance was
no longer required and subsequently removed it from its regulation
in 1987 (52CFR44893). The proposed amendment would repeal
this tolerance from Canadian safety standard 204 to align with the
United States’ requirement and to avoid redundancy with the test
requirements of Canadian safety standard 208.
In addition, the current text that exempts certain vehicles from
the application of the Canadian safety standard contains a minor
error of an administrative nature. It currently exempts vehicles if
they have a gross vehicle weight rating greater than 4 536 kg or
an unloaded vehicle mass of 2 500 kg. The administrative error is
the word “or”. The equivalent regulation in the United States uses
the word “and,” as do other Canadian safety standards. To ensure
consistency, the proposed amendment would make it clear that
the gross vehicle weight rating and unloaded vehicle mass requirements are cumulative.
The conversion from imperial units to metric units caused a
5 kg differential in the vehicle mass used in this Canadian standard and the corresponding U.S. standard. The proposed amendment would correct this inconsistency by using the same unloaded
vehicle mass (i.e. 2 495 kg) in the description of vehicles referred
to in Canadian safety standard 204. Using this vehicle mass
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2351
would also be consistent with Canadian safety standards 208,
210.1 and 210.2.
la norme 204. L’adoption de cette masse serait aussi conforme à
celle des normes de sécurité canadiennes 208, 210.1 et 210.2.
Canadian safety standards 212 and 219
Normes de sécurité canadiennes 212 et 219
The purpose of Canadian safety standard 212 is to reduce crash
injuries and fatalities by providing for retention of the vehicle
windshield during a crash and the purpose of Canadian safety
standard 219 is to reduce crash injuries and fatalities by preventing the intrusion of any part of the vehicle into the occupant compartment in the event of a frontal collision.
Most Canadian safety standards only use metric units of measurement for items such as mass, speed, length, etc. Canadian
safety standards 212 and 219 express these measurements in
metric units with the imperial equivalent in brackets for reference.
The proposed amendment would delete all the imperial units
of measurement in these Canadian safety standards since they
are included for reference only. Further, Canadian safety standards 212 and 219 do not apply to any vehicle with a gross vehicle
weight rating greater than 4 536 kg. The proposed amendment
would clarify that these standards do not apply to a truck, a multipurpose passenger vehicle or a bus with a gross vehicle weight
rating greater than 4 536 kg.
La norme de sécurité canadienne 212 vise à réduire le nombre
de blessés et de décès de la route en prévoyant la retenue du parebrise du véhicule lors d’une collision; la norme de sécurité canadienne 219 vise à le faire en prévenant la pénétration de pièces du
véhicule dans l’habitacle en cas de collision frontale.
Canadian safety standards 204, 212 and 219
Normes de sécurité canadiennes 204, 212 et 219
Canadian safety standards 204, 208, 212 and 219 all have
vehicle loading and set up requirements specified within each
standard as part of their testing requirement. In addition all these
tests are required to be conducted at the same speed of 48 km/h
into a fixed barrier. To reduce costs, manufacturers perform the
actual tests of Canadian safety standards 204, 212 and 219 at the
same time as performing the Canadian safety standard 208 crash
test requirements. To ensure that it is clear that all these tests may
be conducted at the same time and to reflect current practices, it is
proposed that Canadian safety standards 204, 212 and 219 reference to the speed and set up requirements of Canadian safety
standard 208 rather than having specific requirements in each
Canadian safety standard.
Les normes de sécurité canadiennes 204, 208, 212 et 219 précisent toutes les exigences relatives aux essais à effectuer concernant le chargement et la préparation des véhicules. De plus, ces
essais doivent tous être effectués à une vitesse de 48 km/h contre
une barrière fixe. Pour réduire leurs frais, les fabricants effectuent
les essais prévus aux normes de sécurité canadiennes 204, 212 et
219 en même temps que l’essai d’impact exigé par la norme de
sécurité canadienne 208. Pour indiquer clairement qu’il est possible d’effectuer tous ces essais en même temps et afin de refléter
les pratiques actuelles, on propose que les normes de sécurité
canadiennes 204, 212 et 219 fassent référence à la vitesse et à la
préparation exigées à la norme de sécurité canadienne 208, plutôt
que de fixer des conditions particulières pour chaque norme de
sécurité canadienne.
Canadian safety standard 219
Norme de sécurité canadienne 219
Within Canadian safety standard 219, there are some inconsistencies in the wording used. Although the text matches the corresponding United States standard, and there have been no concerns
expressed to the Department of Transport, it is necessary to modify the wording to ensure clarity.
The first concern is that there is no consistency when the term
“windshield” or the term “windshield glazing” is used. The windshield glazing can be interpreted as the clear glass that an occupant looks through. The term “windshield” may be interpreted the
same way or may be interpreted as the entire windshield system,
including the rubber moulding around the windshield glazing and
the adhesive used to bond the windshield glazing to the vehicle.
To avoid misinterpretation, the proposed amendment would
change all references of “windshield” to “windshield glazing”.
La formulation de la norme de sécurité canadienne 219 présente certaines incohérences. Malgré le fait que le texte correspond à la norme américaine et qu’aucune inquiétude n’a été soulevée auprès du ministère des Transports, il est nécessaire de
modifier la formulation afin de la clarifier.
La première inquiétude est liée au manque de cohérence lorsque les termes « pare-brise » et « vitrage du pare-brise » sont utilisés. Le vitrage du pare-brise peut être interprété comme la vitre
transparente à travers laquelle un occupant regarde. Le terme
« pare-brise » peut être interprété de la même façon ou être interprété comme l’ensemble du pare-brise, y compris les moulures en
caoutchouc qui entourent le vitrage du pare-brise et l’adhésif utilisé pour coller le pare-brise au véhicule. Afin d’éviter les mauvaises interprétations, on propose de remplacer toutes les occurrences du terme « pare-brise » par « vitrage du pare-brise ».
La deuxième inquiétude concerne la figure 1. Le texte fait référence à la figure 1 à des fins de clarification. Cependant, la
formulation de la proposition réglementaire visant la norme de
sécurité canadienne 219 ne correspond pas toujours aux termes
employés à la figure 1. Afin d’éviter une mauvaise interprétation,
la proposition réglementaire ferait en sorte que les termes employés à la figure 1 correspondent au texte de la norme de sécurité canadienne 219. De plus, la flèche correspondant au « prolongement horizontal de la ligne des points de contact le plus à
The second concern relates to Figure 1. The text of Canadian
safety standard 219 refers to Figure 1 for clarification; however,
the current wording of the text does not always match the wording used in Figure 1. To avoid misinterpretation, the proposed
amendment would ensure that the terms used in Figure 1 match
those used in the text of Canadian safety standard 219. In addition, the arrow for the “Horizontal extension beyond outermost
contactable point” points to the incorrect location. The proposed
amendment would point this wording to the correct location.
La plupart des normes de sécurité canadiennes ne fixent des valeurs telles que la masse, la vitesse et la longueur qu’en unités
métriques. Les normes de sécurité canadiennes 212 et 219 fixent
ces mesures en unités métriques et indiquent les équivalents en
unités anglo-saxonnes entre parenthèses, à titre de référence. En
premier lieu, comme les valeurs entre parenthèses n’y sont données qu’à ce titre, la proposition réglementaire les supprimerait
toutes. En second lieu, ces deux normes de sécurité canadiennes
ne s’appliquent pas aux véhicules d’un poids nominal brut supérieur à 4 536 kg. La proposition réglementaire clarifierait que ces
deux normes ne s’appliqueraient pas aux camions, aux véhicules
de tourisme à usages multiples et aux autobus ayant un poids
nominal brut supérieur à 4 536 kg.
2352
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
l’extérieur » n’indique pas le bon endroit. La proposition réglementaire permettrait de corriger cette erreur, en plaçant la flèche
au bon endroit.
Consultation
Consultation
The Department of Transport informs the automotive industry,
public safety organizations, and the general public when changes
are planned to the MVSR. This gives them the opportunity to
comment on these changes by letter or email. The Department
also consults regularly, in face-to-face meetings or teleconferences, with the automotive industry, public safety organizations,
the provinces and the territories.
In addition, the Department meets regularly with the federal
authorities of other countries. Given that harmonized regulations
are key to trade and to a competitive Canadian automotive industry, the Department and the United States Department of Transportation hold semi-annual meetings to discuss problems of mutual
interest and planned regulatory changes. In addition, departmental
officials participate in and support the development of Global
Technical Regulations, which are developed by the World Forum
for the Harmonization of Vehicle Regulations under the direction
of the United Nations Economic Commission for Europe.
Le ministère des Transports informe l’industrie automobile, les
organismes de sécurité publique et le grand public des modifications prévues au RSVA. Ils ont ainsi l’occasion de les commenter
par lettre ou par courriel. Le ministère consulte aussi régulièrement l’industrie automobile, les organismes de sécurité publique,
les provinces et les territoires lors de réunions en personne ou de
téléconférences.
De plus, le ministère rencontre régulièrement les autorités fédérales d’autres pays. Puisque l’harmonisation de la réglementation
est indispensable aux échanges commerciaux et à la compétitivité
de l’industrie automobile canadienne, le ministère et le département des transports des États-Unis tiennent des réunions semestrielles pour discuter des problèmes d’intérêt commun et des
modifications prévues à la réglementation. De plus, les fonctionnaires du Ministère apportent leur appui et participent à l’élaboration de règlements techniques mondiaux, qui sont établis par le
Forum mondial de l’harmonisation des règlements concernant les
véhicules sous la direction de la Commission économique des
Nations Unies pour l’Europe.
Le Ministère a annoncé son intention d’harmoniser ces quatre
normes de sécurité du Canada dans le cadre du projet de réglementation de la Direction générale de la sécurité routière et de la
réglementation automobile. Le projet expose à grands traits toutes
les modifications envisagées à la réglementation de la sécurité des
véhicules automobiles et suit de près les initiatives à mesure
qu’elles sont élaborées et publiées dans la Gazette du Canada et
que les nouvelles exigences entrent en vigueur. Publié tous les
trimestres, le projet est distribué à presque tous les membres de
l’industrie automobile, soit directement, soit par l’entremise de
diverses associations.
Les modifications précédentes ont été débattues à la rencontre
trimestrielle des membres de l’industrie; les deux dernières rencontres ont eu lieu en novembre 2007 et en janvier 2008. Le Ministère a reçu une observation à ce jour. Ford a récemment fait
remarquer au Ministère que la norme de sécurité canadienne 203
n’était pas harmonisée avec la norme de sécurité équivalente des
États-Unis en ce qui concerne l’exemption des véhicules. Les
États-Unis soustraient les véhicules qui satisfont aux exigences de
la norme de sécurité équivalente relatives aux collisions à
l’application de la norme de sécurité canadienne 208 dans son
ensemble. La norme de sécurité canadienne 203 accorde la même
exemption, mais exige toutefois que le volant des véhicules soit
conçu de façon à ne pas retenir les vêtements et les bijoux,
comme les montres et les bagues, lors des manœuvres normales
de conduite.
Le Ministère croit que l’exigence relative à ce que le système
de commande de direction ne retienne pas les vêtements et les
bijoux du conducteur ne restreint pas la conception (en plus du
fait qu’il ne s’agisse pas d’une exigence de rendement et qu’aucune
évaluation canadienne particuliere ne soit requise). Cette exigence
est une mesure de sécurité qui vise non pas à protéger le conducteur en cas de collision, mais à garantir que le conducteur pourra
conserver la maîtrise du véhicule lors des manœuvres normales de
conduite. Par conséquent, le Ministère ne propose pas de modifier
cette exigence.
The Department’s intention to align these four Canadian safety
standards was announced in the Regulatory Plan of the Road
Safety and Motor Vehicle Regulation Directorate. The Regulatory
Plan outlines all contemplated changes to Canada’s motor vehicle
safety requirements and tracks initiatives as they are developed,
published in the Canada Gazette, and as the new regulations come
into force. On a quarterly basis, the Regulatory Plan is distributed
to virtually all members of the automotive industry, either directly
or through various associations.
These changes have been discussed at the quarterly meetings
with the industry members, the last two occurring in November
2007 and January 2008. To date one comment has been brought
forward. Ford has recently commented to the Department that
Canadian safety standard 203 was not aligned with the equivalent
United States safety standard in regards to the vehicle exemptions. The United States exempts vehicles from meeting the entire
equivalent safety standard if a vehicle meets the crash requirements of the United States safety standard 208. The Canadian
safety standard 203 allows for the same exemption; however, it
still requires that vehicle steering wheels be designed so as not to
catch jewellery (such as watches and rings) and clothing during
normal driving manoeuvres.
The department believes that ensuring a steering control system
does not catch a driver’s jewellery or clothing is (beyond the fact
that it is not a performance requirement and requires no unique
Canadian tests) not a design restrictive requirement. This requirement is not meant to protect a driver in a crash. Rather, it is a
safety feature to ensure a driver can maintain control of a vehicle
during normal driving manoeuvres. Therefore, no changes have
been proposed to this requirement.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Motor vehicle manufacturers and importers are responsible for
ensuring that their products conform to the requirements of the
MVSR. The Department of Transport monitors self-certification
programs of manufacturers and importers by reviewing their test
Les constructeurs et les importateurs de véhicules automobiles
sont chargés d’assurer la conformité de leurs produits aux exigences du RSVA. Le ministère des Transports surveille les programmes d’autocertification des constructeurs et des importateurs en
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2353
documentation, inspecting vehicles and testing vehicles obtained
in the open market. In addition, when a defect in a vehicle or
equipment is identified, the manufacturer or importer must issue a
Notice of Defect to the owners and to the Minister of Transport,
Infrastructure and Communities. If a vehicle does not comply
with a Canadian safety standard, the manufacturer or importer is
liable to prosecution and, if found guilty, may be fined as prescribed in the Motor Vehicle Safety Act.
examinant leurs documents d’essai, en inspectant les véhicules et
en mettant à l’essai des véhicules obtenus sur le marché commercial. De plus, lorsqu’un matériel est défectueux ou qu’un défaut
est décelé sur un véhicule, le constructeur ou l’importateur doit
émettre un avis de défaut à l’intention des propriétaires et du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités. Si un
véhicule n’est pas conforme à une norme de sécurité canadienne,
le constructeur ou l’importateur pourrait être passible de poursuites et, s’il est jugé coupable, payer une amende en vertu des dispositions de la Loi sur la sécurité automobile.
Contact
Anthony Jaz
Senior Regulatory Development Officer
Road Safety and Motor Vehicle Regulation Directorate
Transport Canada
275 Slater Street, 17th Floor
Ottawa, Ontario
K1A 0N5
Email: jaza@tc.gc.ca
Personne-ressource
Anthony Jaz
Ingénieur principal de l’élaboration de la réglementation
Direction générale de la sécurité routière et de la réglementation
automobile
Transports Canada
275, rue Slater, 17e étage
Ottawa (Ontario)
K1A 0N5
Courriel : jaza@tc.gc.ca
Nota : Il est important que vos observations soient adressées à
l’attention de la personne précitée avant la date limite. Les observations qui ne lui auront pas été envoyées directement risquent de
ne pas être prises en considération dans le cadre de ce projet de
réglementation. Il n’y aura pas de réponse individuelle aux observations. La Partie II de la Gazette du Canada renfermera toutes
les modifications qui auront été apportées, avec un résumé des
observations pertinentes reçues. Veuillez indiquer si vous ne voulez pas que vos observations soient publiées dans la Partie II de la
Gazette du Canada ou que votre nom y figure.
Please note: It is important that your submission be provided to
the attention of the person noted above before the closing date.
Submissions not sent directly to the person noted may not be considered as part of this regulatory proposal. Individual responses to
your submission will not be sent. The Canada Gazette, Part II,
will contain any changes that are made, along with a summary of
the relevant comments received. Please indicate in your submission if you do not wish to be identified or if you do not wish to
have your comments published in the Canada Gazette, Part II.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 11(3) of the
Motor Vehicle Safety Acta, that the Governor in Council, pursuant
to subsection 11(1) of that Act, proposes to make the annexed
Regulations Amending the Motor Vehicle Safety Regulations (sections 203, 204, 212 and 219).
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities within 75 days after the date of publication
of this notice. All such representations must be in writing and cite
the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this
notice, and be sent to Anthony Jaz, Senior Regulatory Development Engineer, Road Safety and Motor Vehicle Regulation Directorate, Department of Transport, 17th Floor, 275 Slater Street,
Ottawa, Ontario K1A 0N5 (e-mail: jaza@tc.gc.ca).
Avis est donné, conformément au paragraphe 11(3) de la Loi
sur la sécurité automobilea, que la gouverneure en conseil, en
vertu du paragraphe 11(1) de cette loi, se propose de prendre le
Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité des véhicules
automobiles (articles 203, 204, 212 et 219), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter par écrit au ministre des
Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités leurs observations au sujet du projet de règlement dans les soixante-quinze
jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés
d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à Anthony Jaz, ingénieur principal de
l’élaboration de la réglementation, Direction générale de la sécurité routière et de la réglementation automobile, ministère des
Transports, 17e étage, 275, rue Slater, Ottawa (Ontario) K1A 0N5
(courriel : jaza@tc.gc.ca).
Ottawa, le 28 juillet 2008
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY PICHETTE
Ottawa, July 28, 2008
MARY PICHETTE
Assistant Clerk of the Privy Council
———
———
a
a
S.C. 1993, c. 16
L.C. 1993, ch. 16
2354
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
REGULATIONS AMENDING THE MOTOR
VEHICLE SAFETY REGULATIONS
(SECTIONS 203, 204, 212 AND 219)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LA SÉCURITÉ DES VÉHICULES AUTOMOBILES
(ARTICLES 203, 204, 212 ET 219)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The heading before section 203 and sections 203 and 204
of Schedule IV to the Motor Vehicle Safety Regulations1 are
replaced by the following:
1. L’intertitre précédant l’article 203 et les articles 203 et
204 de l’annexe IV du Règlement sur la sécurité des véhicules
automobiles1 sont remplacés par ce qui suit :
Driver Impact Protection and
Steering Control System
Protection du conducteur contre l’impact et
système de commande de direction
203. (1) Subsections (2) and (3) do not apply to the following
vehicles:
(a) a walk-in van;
(b) a truck, multi-purpose passenger vehicle or bus with a
GVWR greater than 4 536 kg; or
(c) a vehicle that complies with the requirements set out in subsections 208(22) and (23).
(2) The steering control system of a vehicle shall be tested
in accordance with the test procedure described in SAE Recommended Practice J944, Steering Control System — Passenger
Car — Laboratory Test Procedure (June 1980).
(3) The following requirements with respect to the steering
control system shall be met during the test referred to in subsection (2):
(a) the system shall be impacted by a body block at a relative
velocity of 24 km/h; and
(b) the impact force developed on the chest of the body block
and transmitted to the system shall not exceed 11 120 N, except
for intervals with a cumulative duration of not more than 3 ms.
(4) The steering control system of a vehicle shall be constructed in such a manner that no component or attachment —
including any horn actuating mechanism — is capable, during
normal driving manoeuvres, of catching the driver’s clothing or
jewellery such as a watch, ring or bracelet, other than any loosely
attached or dangling members.
204. (1) This section does not apply to the following vehicles:
(a) a walk-in van; or
(b) a truck, multi-purpose passenger vehicle or bus
(i) with a GVWR greater than 4 536 kg, and
(ii) an unloaded vehicle mass greater than 2 495 kg.
2. (1) Paragraph 212(1)(a) of Schedule IV to the Regulations is replaced by the following:
(a) a truck, multi-purpose passenger vehicle or bus with a
GVWR greater than 4 536 kg; or
(2) Subsections 212(2) to (8) of Schedule IV to the Regulations are replaced by the following:
203. (1) Les paragraphes (2) et (3) ne s’appliquent pas aux véhicules suivants :
a) les fourgons à accès en position debout;
b) les camions, véhicules de tourisme à usages multiples et autobus qui ont un PNBV supérieur à 4 536 kg;
c) les véhicules conformes aux exigences prévues aux paragraphes 208(22) et (23).
(2) Le système de commande de direction d’un véhicule doit
être mis à l’essai conformément à la pratique recommandée J944
de la SAE, intitulée Steering Control System — Passenger Car —
Laboratory Test Procedure (juin 1980).
(3) Les exigences ci-après relatives au système de commande
de direction doivent être respectées durant la mise à l’essai visée
au paragraphe (2) :
a) le système doit subir un impact exercé par un bloc corporel à
une vitesse relative de 24 km/h;
b) la force d’impact exercée sur la poitrine du bloc corporel et
transmise au système ne doit pas excéder 11 120 N, sauf pendant des intervalles d’une durée cumulative d’au plus 3 ms.
(4) Le système de commande de direction d’un véhicule doit
être construit de façon que ni ses composantes, ni ses pièces, ni la
commande de l’avertisseur puissent retenir, lors des manœuvres
normales de conduite, ni les vêtements, ni les bijoux du conducteur, tels qu’une montre, une bague ou un bracelet, sauf toutes
pièces lâches ou pendantes.
204. (1) Le présent article ne s’applique pas aux véhicules
suivants :
a) les fourgons à accès en position debout;
b) les camions, véhicules de tourisme à usages multiples et autobus qui ont, à la fois :
(i) un PNBV supérieur à 4 536 kg,
(ii) une masse du véhicule sans charge supérieure à 2 495 kg.
(2) Tout véhicule auquel le présent article s’applique doit être
mis à l’essai conformément aux exigences prévues au paragraphe 208(23).
(3) Lors de la mise à l’essai visée au paragraphe (2), l’extrémité supérieure de la colonne de direction et de l’arbre de direction
ne doit pas s’être déplacée, par rapport à un point resté fixe dans
le véhicule, de plus de 127 mm horizontalement vers l’arrière et
parallèlement à l’axe longitudinal du véhicule. Le déplacement
doit correspondre au maximum du mouvement dynamique de
l’extrémité supérieure de la colonne de direction et de l’arbre de
direction au cours de l’essai.
2. (1) L’alinéa 212(1)a) de l’annexe IV du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
a) aux camions, véhicules de tourisme à usages multiples et autobus d’un PNBV supérieur à 4 536 kg;
(2) Les paragraphes 212(2) à (8) de l’annexe IV du même
règlement sont remplacés par ce qui suit :
———
———
1
1
(2) A vehicle to which this section applies shall be tested in accordance with the requirements set out in subsection 208(23).
(3) During the test referred to in subsection (2), the upper end
of the steering column and steering shaft shall not be displaced
more than 127 mm in a horizontal rearward direction parallel to
the longitudinal axis of the vehicle in relation to an undisturbed
point on the vehicle. The displacement shall be equivalent to the
maximum dynamic movement of the upper end of the steering
column and steering shaft during the test.
C.R.C., c. 1038
C.R.C., ch. 1038
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2355
(2) A vehicle to which this section applies shall be tested in accordance with the requirements set out in subsection 208(23).
(2) Tout véhicule auquel le présent article s’applique doit être
mis à l’essai conformément aux exigences prévues au paragraphe 208(23).
(3) During the test referred to in subsection (2), the vehicle
shall retain not less than
(a) 50 per cent of the windshield periphery on each side of the
vehicle longitudinal centre line, if equipped with an air bag at a
front designated seating position; and
(b) 75 per cent of the windshield periphery, if not equipped
with an air bag at a front designated seating position.
(3) Lors de la mise à l’essai visée au paragraphe (2), le véhicule doit retenir :
a) s’il est muni d’un sac gonflable à une place assise désignée
avant, au moins 50 % de la périphérie du pare-brise, de chaque
côté de l’axe longitudinal du véhicule;
b) s’il n’est pas muni d’un sac gonflable à une place assise désignée avant, au moins 75 % de la périphérie du pare-brise.
(4) The test referred to in subsection (2) shall be conducted on
the windshield mounting material and all vehicle components in
direct contact with the mounting material at a temperature that is
not less than −9°C and not more than 43°C.
(4) La mise à l’essai visée au paragraphe (2) doit être effectuée
sur le cadre du pare-brise et toutes les pièces du véhicule
en contact direct avec le cadre à une température qui est d’au
moins −9 °C mais d’au plus 43 °C.
3. (1) Paragraph 219(2)(a) of Schedule IV to the Regulations is replaced by the following:
(a) a truck, multi-purpose passenger vehicle or bus with a
GVWR greater than 4 536 kg; or
3. (1) L’alinéa 219(2)a) de l’annexe IV du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
a) aux camions, véhicules de tourisme à usages multiples et autobus d’un PNBV supérieur à 4 536 kg;
(2) Subsections 219(3) to (9) of Schedule IV to the Regulations are replaced by the following:
(2) Les paragraphes 219(3) à (9) de l’annexe IV du même
règlement sont remplacés par ce qui suit :
(3) A vehicle to which this section applies shall be tested in accordance with the requirements set out in subsection 208(23).
(3) Tout véhicule auquel le présent article s’applique doit être
mis à l’essai conformément aux exigences prévues au paragraphe 208(23).
(4) During the test referred to in subsection (3), there shall be
no penetration, other than the penetration of windshield mouldings or other components designed to be normally in contact with
the windshield glazing,
(a) of the windshield protected zone template to any depth in
excess of 6 mm by any part of the vehicle outside the occupant
compartment; or
(b) of the inner surface of the portion of the windshield glazing
that is within the DLO below the windshield protected zone by
any part of the vehicle outside the occupant compartment.
(4) Lors de la mise à l’essai visée au paragraphe (3), aucune
des parties extérieures à l’habitacle du véhicule, à l’exception
des moulures du pare-brise ou autres composantes conçues pour
être normalement en contact avec le vitrage du pare-brise, ne doit
pénétrer :
a) le gabarit de zone protégée du pare-brise au-delà de 6 mm de
profondeur;
b) la surface intérieure de la partie du vitrage du pare-brise
qui se trouve dans l’OJ, au-dessous de la zone protégée du
pare-brise.
(5) The lower boundary of the windshield protected zone displayed in the figure to this section shall be determined as follows:
(a) place a 165 mm diameter rigid sphere having a mass of
6.8 kg in such a position that it simultaneously contacts the inner surface of the windshield glazing and the surface of the instrument panel, including any padding, and if the positioning of
the sphere is obstructed by steering controls or other accessories or equipment, the accessories or equipment may be removed while the sphere is being positioned;
(b) draw the locus of points on the inner surface of the windshield glazing contacted by the sphere across the width of the
instrument panel, and, from the outermost of those points of
contact, extend the locus line horizontally to the edges of the
glazing material;
(c) draw a line on the inner surface of the windshield glazing
below and at a distance of 13 mm from the locus line drawn in
accordance with paragraph (b); and
(d) project the line drawn in accordance with paragraph (c)
longitudinally on the outer surface of the windshield glazing
and the resulting line is the lower boundary of the windshield
protected zone.
(5) La limite inférieure de la zone protégée du pare-brise illustrée à la figure du présent article est déterminée de la manière
suivante :
a) une sphère rigide d’un diamètre de 165 mm et d’une masse
de 6,8 kg est placée de manière à toucher à la fois la surface
intérieure du vitrage du pare-brise et celle du tableau de bord, y
compris tout rembourrage; si les commandes de direction ou
les autres accessoires et dispositifs empêchent la mise en place
de la sphère, ils peuvent être enlevés pendant celle-ci;
b) la ligne des points où la sphère, déplacée d’un côté à l’autre
du tableau de bord, entre en contact avec la surface intérieure
du vitrage du pare-brise est tirée, et, à partir des points de
contact les plus à l’extérieur, la ligne est prolongée horizontalement jusqu’aux bords du vitrage;
c) une ligne sur la surface intérieure du vitrage du pare-brise
est tirée à 13 mm au-dessous de la ligne tirée conformément à
l’alinéa b);
d) la ligne tirée conformément à l’alinéa c) est projetée longitudinalement sur la surface extérieure du vitrage du pare-brise,
cette projection constituant la limite inférieure de la zone protégée du pare-brise.
(6) The windshield protected zone displayed in the figure to
this section is the space enclosed by
(a) the outer surface of the windshield glazing;
(b) the locus of points 76 mm outward along perpendiculars
drawn to each point on the outer surface of the windshield glazing; and
(6) La zone protégée du pare-brise illustrée à la figure du
présent article correspond à l’espace délimité par les éléments
suivants :
a) la surface extérieure du vitrage du pare-brise;
b) le lieu des points extérieurs des perpendiculaires menées de
chaque point de la surface extérieure du vitrage du pare-brise,
ces points extérieurs étant situés à 76 mm de cette dernière;
2356
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
(c) the locus of lines forming a 45-degree angle with the outer
surface of the windshield glazing at each point along the top
and side edges of the outer surface of the windshield glazing
and the lower boundary of the windshield protected zone determined by subsection (5) in the plane perpendicular to the
edge at that point.
(7) For the purposes of subsection (6), “outer surface of the
windshield glazing” means the outer surface of the windshield
glazing as configured before the test referred to in subsection (3).
c) le lieu des lignes formant un angle de 45° avec la surface extérieure du vitrage du pare-brise à chaque point le long des
bords supérieurs et latéraux de cette dernière et à chaque point
de la limite inférieure de la zone protégée du pare-brise qui est
déterminée selon le paragraphe (5), dans le plan perpendiculaire au bord en ce point.
(7) Pour l’application du paragraphe (6), l’expression « surface
extérieure du vitrage du pare-brise » s’entend selon sa configuration avant la mise à l’essai visée au paragraphe (3).
Figure — Windshield Protected Zone
Figure — Zone protégée du pare-brise
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
they are published in the Canada Gazette, Part II.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date de sa
publication dans la Partie II de la Gazette du Canada.
[31-1-o]
[31-1-o]
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2357
Regulations Amending the Motor Vehicle Safety
Regulations (Vehicle Identification Number)
Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité des
véhicules automobiles (numéro d’identification du
véhicule)
Statutory authority
Motor Vehicle Safety Act
Fondement législatif
Loi sur la sécurité automobile
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Issue and objectives
Question et objectifs
This proposal would amend the Canadian requirements for
Vehicle Identification Numbers (VIN) in section 115 of Schedule IV of the Motor Vehicle Safety Regulations (MVSR). This
amendment is needed to ensure that each vehicle sold in Canada
will have a unique identification number. The current identification system has a usable span of 30 years, within which each vehicle produced has a unique 17-digit VIN. This proposal will
allow the 17-digit VIN to continue to be unique for each vehicle
produced within a 60-year period of time.
Ce projet de règlement vise à modifier les exigences canadiennes relatives aux numéros d’identification des véhicules (NIV) à
l’article 115 de l’annexe IV du Règlement sur la sécurité des véhicules automobiles (RSVA). Cette modification est nécessaire
pour garantir que chaque véhicule vendu au Canada a un numéro
d’identification exclusif. Le système d’identification actuel a une
durée de vie utile de 30 ans, pendant laquelle chaque véhicule
produit a un NIV exclusif à 17 caractères. Ce projet permettra
d’assurer que le NIV à 17 caractères demeure exclusif à chaque
véhicule produit pendant une période de 60 ans.
Description and rationale
Description et justification
Every vehicle manufactured or imported for sale in Canada is
required to have a 17-digit VIN. The VIN is an alphanumeric
code that provides information regarding: manufacturer, year of
production, make, model and several technical details that
uniquely identify a specific vehicle. The VIN is needed to facilitate vehicle identification for safety research and for vehicle recall
campaigns. The VIN is also used by provincial and territorial
jurisdictions for registration purposes. Several other entities such
as vehicle distributors, financial institutions, insurance companies
and police departments use VIN for warranty validation, insurance claim verification, recall campaigns and vehicle theft
investigation.
Chaque véhicule fabriqué ou importé pour être vendu au Canada doit avoir un NIV à 17 caractères. Le NIV est un code alphanumérique qui fournit des renseignements concernant le fabricant,
l’année de production, la marque, le modèle et plusieurs détails
techniques qui désignent de manière exclusive un véhicule donné.
Le NIV est nécessaire pour faciliter l’identification des véhicules
dans le cadre de la recherche en matière de sécurité et de campagnes de rappel de véhicules. Les administrations provinciales et
territoriales se servent aussi du NIV pour l’immatriculation. Plusieurs autres entités comme les concessionnaires automobiles, les
institutions financières, les compagnies d’assurance et les services
de police utilisent les NIV pour la validation des garanties, la
vérification des réclamations d’assurance, les campagnes de rappel et les enquêtes sur les vols de véhicules.
Ce projet interdirait que deux véhicules fabriqués dans une période de 60 ans aient un même NIV. Le système actuel n’a la
capacité de couvrir qu’une période de 30 ans. Pour réaliser la
modification, les renseignements concernant la marque du véhicule qui occupent présentement les trois premières positions seront déplacés aux positions quatre à huit. Les caractères des positions quatre à huit seront alphabétiques ou numériques. Pour certaines catégories de véhicules, le caractère en septième position
devrait obligatoirement être alphabétique. Cela offrirait plus de
souplesse aux fabricants pour encoder les renseignements obligatoires et leur permettrait d’identifier de manière exclusive les
véhicules pour une période de 60 ans. Un fabricant ayant une
production à faible volume serait défini comme un fabricant qui
produit jusqu’à 1 000 véhicules par année et serait identifié par le
numéro neuf en troisième position, en combinaison avec de
l’information connexe codée dans les caractères occupant les
This proposal would require that the VIN of any two vehicles
manufactured within a 60-year period not be identical. The present system is only capable of handling a 30-year span. To effect
the change, the information regarding the make of vehicle would
be moved from the first three positions to positions four through
eight. The characters in positions four through eight would be
alphabetic or numeric. For specific classes of vehicles, position
seven would be required to be alphabetic. This would offer more
flexibility to manufacturers to encode the mandatory information
and allow them to uniquely identify vehicles for a 60-year period.
A low-volume manufacturer would be defined as a manufacturer
producing up to 1 000 vehicles yearly, and identified by the number nine in the third position, in conjunction with related information in positions one, two and twelve to fourteen. It is proposed
that this amendment would apply to vehicles built on or after
October 27, 2008, having a model year of 2010 or 2011, and to
2358
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
Under the Department’s Strategic Environmental Assessment
policy, a preliminary evaluation of the possible effects of this proposed amendment was done. It was determined that this proposed
amendment would have no impact on the environment.
positions un, deux et douze à quatorze. Il est proposé d’appliquer
ces modifications aux véhicules fabriqués à partir du 27 octobre
2008, dont l’année de modèle est 2010 ou 2011, et à ceux dont
l’année de modèle est ultérieure. Les véhicules dont l’année de
modèle est 2009 ou avant et ceux dont l’année de modèle est
2010 ou 2011 (s’ils ont été construits avant le 27 octobre 2008)
devront avoir un NIV conforme au système de NIV actuel.
Ce projet de modification harmoniserait les exigences canadiennes concernant le système de NIV avec les exigences récentes
instaurées aux États-Unis. En raison de la libre circulation des
biens et du réseau de transport ouvert qui existent entre le Canada
et les États-Unis, il est important que les systèmes de NIV soient
harmonisés.
Selon la politique sur l’évaluation environnementale stratégique du Ministère, une évaluation préliminaire des effets possibles
de cette modification a été réalisée. Il a été établi que cette modification proposée n’aurait aucun effet sur l’environnement.
Consultation
Consultation
As part of its consultation process, the Department of Transport
informs the automotive industry, public safety organizations and
the general public when changes are planned to the MVSR. This
gives them the opportunity to comment on these changes by letter
or email. The need to amend the VIN system has been published
in the Department’s Regulatory Plan and extensive negotiations
have taken place over the past several years to develop a VIN
system that meets the needs of all stakeholders, including the
manufacturers and the provincial and territorial governments.
Dans le cadre de son processus de consultation, le ministère des
Transports informe l’industrie automobile, les organismes de
sécurité publique et le grand public des projets de modification au
RSVA. Ceux-ci ont ainsi la possibilité de formuler des observations sur ces modifications et de les faire parvenir par lettre ou par
courriel. Il a été question de la nécessité de modifier le système de
NIV dans le Plan de réglementation du Ministère et de vastes
négociations ont eu lieu au cours des dernières années pour élaborer un système de NIV qui réponde aux besoins de tous les intervenants, y compris des fabricants et des gouvernements provinciaux et territoriaux.
Comme les provinces et les territoires utilisent les NIV pour
identifier les véhicules dans leurs bases de données d’immatriculation des véhicules, il incombe de faire correspondre les modifications qui sont apportées au système de NIV à leurs systèmes
actuels. Le Ministère a collaboré avec le Conseil canadien des
administrateurs en transport motorisé pour s’assurer que toutes les
préoccupations ont été prises en compte.
Les fabricants sont en faveur de cette modification, car ils ont
besoin d’un système de numérotation exclusif qui soit uniforme
dans tout le Canada et les États-Unis et reconnu partout dans le
monde. Les fabricants ont écrit au Ministère en mars 2008 pour
exprimer leur préoccupation concernant l’harmonisation de cette
modification avec les exigences réglementaires définitives des
États-Unis et afin que ladite modification soit réalisée de toute
urgence, car le nouveau système devra être en place pour les véhicules de l’année de modèle 2010 qui pourraient être produits
dès janvier 2009.
vehicles having a later model year. Those vehicles having a
model year of 2009 or less and those vehicles having a model
year of 2010 or 2011, if they are built before October 27, 2008,
would be required to comply with the existing VIN system.
This proposed amendment would align the Canadian requirements regarding the VIN system with recent requirements introduced in the United States. Due to the free movement of goods
and the open transportation system between Canada and the
United States, it is important that the VIN systems be aligned.
As the provinces and territories use the VIN to identify vehicles
in their vehicle registration databases, it is imperative that
changes to it align with their current systems. The Department has
been working with the Canadian Council of Motor Transport
Administrators to ensure that all concerns have been addressed.
Manufacturers are supportive of this amendment as they require a unique numbering system that is consistent across Canada
and the United States and is recognized throughout the world. The
manufacturers have written to the Department in March 2008,
expressing their concern that this amendment be aligned with the
final regulatory requirements of the United States and also, that it
be completed urgently as the new system will be needed for the
2010 model year vehicles, which could be produced as early as
January 2009.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
Motor vehicle manufacturers and importers are responsible for
ensuring that their products conform to the requirements of the
MVSR. The Department of Transport monitors self-certification
programs of manufacturers and importers by reviewing their test
documentation, inspecting vehicles, and testing vehicles obtained
in the open market. In addition, when a defect in a vehicle or
equipment is identified, the manufacturer or importer must issue a
Notice of Defect to the owners and to the Minister of Transport,
Infrastructures and Communities. If a vehicle does not comply
with a Canadian safety standard, the manufacturer or importer is
liable to prosecution and, if found guilty, may be fined as prescribed in the Motor Vehicle Safety Act.
Les constructeurs et les importateurs de véhicules automobiles
sont chargés d’assurer la conformité de leurs produits avec les
exigences du RSVA. Le ministère de Transports surveille les programmes d’autocertification des constructeurs et des importateurs
en examinant leurs documents d’essai, en inspectant les véhicules
et en mettant à l’essai des véhicules obtenus sur le marché commercial. De plus, lorsqu’un matériel est défectueux ou qu’un défaut est décelé sur un véhicule, le constructeur ou l’importateur
doit émettre un avis de défaut à l’intention des propriétaires et du
ministre des Transports, de l’Infrastructures et des Collectivités.
Si un véhicule n’est pas conforme à une norme de sécurité canadienne, le constructeur ou l’importateur pourrait être passible de
poursuites et, s’il est jugé coupable, payer une amende en vertu
des dispositions de la Loi sur la sécurité automobile.
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
2359
Contact
Personne-ressource
Marcin Gorzkowski, P.Eng.
Senior Regulatory Development Officer
Road Safety and Motor Vehicle Regulation Directorate
Transport Canada
275 Slater Street, 17th Floor
Ottawa, Ontario
K1A 0N5
Email: gorzkowm@tc.gc.ca
Marcin Gorzkowski, ing.
Agent principal de l’élaboration de la réglementation
Direction générale de la sécurité routière
et de la réglementation des véhicules automobiles
Transports Canada
275, rue Slater, 17e étage
Ottawa (Ontario)
K1A 0N5
Courriel : gorzkowm@tc.gc.ca
Nota : Il est important que vos observations soient adressées à
l’attention de la personne précitée avant la date limite. Les observations qui ne lui auront pas été envoyées directement risquent de
ne pas être prises en considération dans le cadre de ce projet de
réglementation. Il n’y aura pas de réponse individuelle aux observations. L’avis de la version définitive du Règlement qui paraîtra dans la Partie II de la Gazette du Canada renfermera toutes les
modifications qui auront été apportées, avec un résumé des observations pertinentes reçues. Veuillez indiquer si vous ne voulez
pas que vos observations soient publiées dans la Partie II de la
Gazette du Canada ou que votre nom y figure.
Please note: It is important that your submission be provided to
the attention of the person noted above before the closing date.
Submissions not sent directly to the person noted may not be considered as part of this regulatory proposal. Individual responses to
your submission will not be sent. Any subsequent final Regulations that are published in the Canada Gazette, Part II would contain any changes that are made, along with a summary of the relevant comments received. Please indicate in your submission if
you do not wish to be identified or if you do not wish to have
your comments published in the Canada Gazette, Part II.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 11(3) of the Motor Vehicle Safety Acta, that the Governor in Council, pursuant to
subsection 11(1) of that Act, proposes to make the annexed Regulations Amending the Motor Vehicle Safety Regulations (Vehicle
Identification Number).
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities within 40 days after the date of publication
of this notice. All such representations must be in writing and cite
the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this
notice, and be sent to Marcin Gorzkowski, Senior Regulatory
Development Engineer, Road Safety and Motor Vehicle Regulation Directorate, Department of Transport, 17th Floor, 275 Slater
Street, Ottawa, Ontario K1A 0N5 (tel.: 613-998-1967; fax: 613990-2913; e-mail: gorzkom@tc.gc.ca).
Avis est donné, conformément au paragraphe 11(3) de la Loi
sur la sécurité automobilea, que la gouverneure en conseil, en
vertu du paragraphe 11(1) de cette loi, se propose de prendre le
Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité des véhicules
automobiles (numéro d’identification du véhicule), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter par écrit au ministre des
Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités leurs observations au sujet du projet de règlement dans les quarante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer
la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et
d’envoyer le tout à Marcin Gorzkowski, ingénieur principal de
l’élaboration de la réglementation, Direction générale de la sécurité routière et de la réglementation automobile, ministère des
Transports, 17e étage, 275, rue Slater, Ottawa (Ontario) K1A 0N5
(tél. : 613-998-1967; téléc. : 613-990-2913; courriel : gorzkom@
tc.gc.ca).
Ottawa, le 28 juillet 2008
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY PICHETTE
Ottawa, July 28, 2008
MARY PICHETTE
Assistant Clerk of the Privy Council
———
———
a
a
S.C. 1993, c. 16
L.C. 1993, ch. 16
2360
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
REGULATIONS AMENDING THE MOTOR VEHICLE
SAFETY REGULATIONS (VEHICLE
IDENTIFICATION NUMBER)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LA SÉCURITÉ DES VÉHICULES AUTOMOBILES
(NUMÉRO D’IDENTIFICATION DU VÉHICULE)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The portion of item 115 of Schedule III to the French
version of the Motor Vehicle Safety Regulations1 in column II
is replaced by the following:
1. Le passage de l’article 115 de l’annexe III de la version
française du Règlement sur la sécurité des véhicules automobiles1 figurant dans la colonne II est remplacé par ce qui suit :
Colonne I
Colonne II
Colonne I
Article (NSVAC)
Description
Article (NSVAC)
Description
115
Numéro d’identification du véhicule
115
Numéro d’identification du véhicule
2. (1) Subsection 115(1) of Schedule IV to the Regulations is
replaced by the following:
115. (1) Every vehicle shall have a vehicle identification number and, in respect of vehicles having a model year of 1980 or
later, the vehicle identification numbers of any two vehicles
manufactured by a manufacturer within a 60-year period shall not
be identical.
(2) The portion of paragraph 115(2)(c) of Schedule IV to
the Regulations before subparagraph (i) is replaced by the
following:
(c) in the case of a low-speed vehicle, multi-purpose passenger
vehicle, passenger car, three-wheeled vehicle or truck having a
GVWR of 4 536 kg or less, be
(3) Paragraph 115(3)(a) of Schedule IV to the Regulations
is replaced by the following:
(a) the first three characters, the third of which shall not be “9”,
shall uniquely identify the manufacturer and the class of
vehicle, if the manufacturer manufactures 1 000 or more
vehicles of a prescribed class annually;
(a.1) the first three characters, the third of which shall be “9”,
and the twelfth to fourteenth characters shall uniquely identify
the manufacturer and the class of vehicle, if the manufacturer
manufactures less than 1 000 vehicles of a prescribed class
annually;
(4) Subparagraph 115(3)(b)(i) of Schedule IV to the Regulations is replaced by the following:
(i) the seventh character shall be alphabetic for a multipurpose passenger vehicle, passenger car, three-wheeled
vehicle or truck having a GVWR of 4 536 kg or less,
Colonne II
(5) Paragraph 115(3)(d) of Schedule IV to the Regulations
is replaced by the following:
(d) the tenth character shall be the code that corresponds to the
vehicle model year as set out in Table II;
(6) Paragraphs 115(3)(f) to (h) of Schedule IV to the Regulations are replaced by the following:
(f) the twelfth to seventeenth characters shall be sequentially
assigned by the manufacturer during the manufacturing process, if the manufacturer manufactures 1 000 or more vehicles
of a prescribed class annually;
(g) the fifteenth to seventeenth characters shall be sequentially
assigned by the manufacturer during the manufacturing process, if the manufacturer manufactures less than 1 000 vehicles
of a prescribed class annually; and
(h) the fourteenth to seventeenth characters shall be numeric
for all vehicles and the thirteenth character shall be numeric if
2. (1) Le paragraphe 115(1) de l’annexe IV du même règlement est remplacé par ce qui suit :
115. (1) Tout véhicule doit avoir un numéro d’identification du
véhicule et, dans le cas des véhicules de l’année de modèle 1980
et des années de modèle ultérieures, le même numéro d’identification du véhicule ne peut être utilisé pour deux véhicules
produits par un fabricant à moins de 60 ans d’intervalle.
(2) Le passage de l’alinéa 115(2)c) de l’annexe IV du même
règlement précédant le sous-alinéa (i) est remplacé par ce qui
suit :
c) dans le cas des véhicules à basse vitesse, véhicules de tourisme à usages multiples, voitures de tourisme, véhicules à trois
roues et camions qui ont un PNBV d’au plus 4 536 kg :
(3) L’alinéa 115(3)a) de l’annexe IV du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
a) les trois premiers caractères, dont le troisième ne doit pas être
« 9 », désignent d’une manière exclusive le fabricant et la catégorie du véhicule, s’il s’agit d’un fabricant qui produit annuellement 1 000 véhicules ou plus d’une catégorie réglementaire;
a.1) les trois premiers caractères, dont le troisième est obligatoirement « 9 », et les douzième au quatorzième caractères désignent d’une manière exclusive le fabricant et la catégorie du
véhicule, s’il s’agit d’un fabricant qui produit annuellement
moins de 1 000 véhicules d’une catégorie réglementaire;
(4) Le sous-alinéa 115(3)b)(i) de l’annexe IV du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(i) dans le cas des véhicules de tourisme à usages multiples,
voitures de tourisme, véhicules à trois roues et camions qui
ont un PNBV d’au plus 4 536 kg, le septième caractère est
alphabétique,
(5) L’alinéa 115(3)d) de l’annexe IV du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
d) le dixième caractère désigne le code correspondant à l’année
de modèle du véhicule, tel qu’il est indiqué au tableau II;
(6) Les alinéas 115(3)f) à h) de l’annexe IV du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
f) les douzième au dix-septième caractères désignent le nombre
que le fabricant a attribué par ordre séquentiel au cours de la
production, s’il s’agit d’un fabricant qui produit annuellement
1 000 véhicules ou plus d’une catégorie réglementaire;
g) les quinzième au dix-septième caractères désignent le nombre que le fabricant a attribué par ordre séquentiel au cours de
la production, s’il s’agit d’un fabricant qui produit annuellement moins de 1 000 véhicules d’une catégorie réglementaire,
h) les quatorzième au dix-septième caractères sont numériques
pour tous les véhicules et le treizième caractère est numérique
———
———
1
1
C.R.C., c. 1038
C.R.C., ch. 1038
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
the vehicle is a multi-purpose passenger vehicle, passenger car,
three-wheeled vehicle or truck having a GVWR of 4 536 kg or
less.
(7) Subsections 115(10) and (11) of Schedule IV to the
Regulations are replaced by the following:
(10) If a character in a vehicle identification number identifies
engine net power, the engine net power represented by that character shall not differ by more than 10 per cent from the actual
engine net power.
(11) Manufacturers of vehicles in respect of which this section
applies shall apply to the Canadian Vehicle Manufacturers’ Association for the characters referred to in paragraphs 3(a) and (g)
that uniquely identify the manufacturer and class of vehicle.
2361
(8) Tables I and II to section 115 of Schedule IV to the
Regulations are replaced by the following:
dans le cas des véhicules de tourisme à usages multiples, voitures de tourisme, véhicules à trois roues et camions qui ont un
PNBV d’au plus 4 536 kg.
(7) Les paragraphes 115(10) et (11) de l’annexe IV du
même règlement sont remplacés par ce qui suit :
(10) Lorsqu’un caractère du numéro d’identification du véhicule représente la puissance nette du moteur, celle-ci ne doit pas
s’écarter de plus de 10 % par rapport à la puissance nette réelle du
moteur.
(11) Les fabricants des véhicules visés par le présent article
doivent s’adresser à l’Association canadienne des constructeurs
de véhicules pour obtenir les caractères visés aux alinéas (3)a) et
g) qui désignent de manière exclusive le fabricant et la catégorie
du véhicule.
(12) Les véhicules de l’année de modèle 2009 et des années de
modèle antérieures et ceux construits avant le 27 octobre 2008
dont l’année de modèle est 2010 ou 2011 doivent être conformes
aux exigences du présent article dans sa version antérieure à l’entrée en vigueur du présent paragraphe.
(8) Les tableaux I et II de l’article 115 de l’annexe IV du
même règlement sont remplacés par ce qui suit :
TABLE I
TABLEAU I
(12) Every vehicle having a model year of 2009 or earlier and
every vehicle built before October 27, 2008 having a model year
of 2010 or 2011 shall comply with the requirements of this section as it read on the day before this subsection came into force.
Column I
Column II
Colonne I
Colonne II
Item
Class of Vehicle
Decipherable Information
Article
Catégorie de véhicule
Renseignements déchiffrables
1.
Passenger car or three-wheeled
vehicle
Make, line, series, body type, engine
type and all restraint system types
and their location in the vehicle
1.
Voiture de tourisme ou véhicule à
trois roues
2.
Multi-purpose passenger vehicle
Make, line, series, body type, engine
type and gross vehicle weight rating.
In addition, for multipurpose
passenger vehicles with a GVWR of
4536 kg or less, all restraint system
types and their location in the
vehicle.
2.
Véhicule de tourisme à usages
multiples
3.
Truck
Make, model or line, series, chassis,
cab type, engine type, brake system
and gross vehicle weight rating. In
addition, for trucks with a GVWR of
4536 kg or less, all restraint system
types and their location in the
vehicle.
3.
Camion
4.
Bus
Make, model or line, series, body
type, engine type and brake system
4.
Autobus
5.
Trailer
Make, type of trailer, body type,
length and axle configuration
5.
Remorque
6.
Make, type of cycle, line, engine
type and engine net power
Make, model or line, series, cab
type, engine type and brake system
6.
7.
Motorcycle or restricted-use
motorcycle
Incomplete vehicle
7.
Motocyclette ou motocyclette à
usage restreint
Véhicule incomplet
8.
Trailer converter dolly
Make, series and axle configuration
8.
Chariot de conversion
9.
Snowmobile
Make, type of snowmobile, line,
engine type and engine net power
9.
Motoneige
10.
Low-speed vehicle
Make, body type, engine type, brake
system, all restraint system types
and their location in the vehicle, and
gross vehicle weight rating
10.
Véhicule à basse vitesse
Marque, ligne, série, type de
carrosserie, type de moteur et tout
type de dispositif de retenue et son
emplacement dans le véhicule
Marque, ligne, série, type de
carrosserie, type de moteur et poids
nominal brut du véhicule. De plus,
pour les véhicules de tourisme à
usages multiples dont le PNBV est
de 4536 kg ou moins, tout type de
dispositif de retenue et son
emplacement dans le véhicule.
Marque, modèle ou ligne, série,
châssis, type de cabine, type de
moteur, système de freinage et poids
nominal brut du véhicule. De plus,
pour les camions dont le PNBV est
de 4536 kg et moins, tout type de
dispositif de retenue et son
emplacement dans le véhicule.
Marque, modèle ou ligne, série, type
de carrosserie, type de moteur et
système de freinage
Marque, type de remorque, type de
carrosserie, longueur et
configuration des essieux
Marque, type de cycle, ligne, type de
moteur et puissance nette du moteur
Marque, modèle ou ligne, série, type
de cabine, type de moteur et système
de freinage
Marque, série et configuration des
essieux
Marque, type de motoneige, ligne,
type de moteur et puissance nette du
moteur
Marque, type de moteur, système de
freinage, tout type de dispositif de
retenue et son emplacement dans le
véhicule, type de carrosserie et poids
nominal brut du véhicule
2362
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
TABLE II
TABLEAU II
MODEL YEAR CODES
CODES DES ANNÉES DE MODÈLE
Year
Code
Année
Code
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
2024
2025
2026
2027
2028
2029
2030
2031
2032
2033
2034
2035
2036
2037
2038
2039
5
6
7
8
9
A
B
C
D
E
F
G
H
J
K
L
M
N
P
R
S
T
V
W
X
Y
1
2
3
4
5
6
7
8
9
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
2024
2025
2026
2027
2028
2029
2030
2031
2032
2033
2034
2035
2036
2037
2038
2039
5
6
7
8
9
A
B
C
D
E
F
G
H
J
K
L
M
N
P
R
S
T
V
W
X
Y
1
2
3
4
5
6
7
8
9
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which
they are published in the Canada Gazette, Part II.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date de sa publication dans la partie II de la Gazette du Canada.
[31-1-o]
[31-1-o]
Le 2 août 2008
Gazette du Canada Partie I
INDEX
Vol. 142, No. 31 — August 2, 2008
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Border Services Agency
Special Import Measures Act
Certain carbon steel welded pipe — Decision ..................
Canada Revenue Agency
Income Tax Act
Revocation of registration of charities ..............................
Canadian Environmental Assessment Agency
Canadian Environmental Assessment Act
Replacement Class Screening Report: Fixed Aids to
Navigation — Maritimes Region — Public Notice ......
Canadian International Trade Tribunal
Professional, administrative and management support
services — Determination.............................................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
* Addresses of CRTC offices — Interventions.................
Decisions
2008-145 and 2008-146 ....................................................
Public hearing
2008-9-2 — Notice of consultation and hearing...............
Public notices
2008-54-1 — Notice of consultation ................................
2008-56-1 — Notice of consultation ................................
2008-65 — Notice of consultation....................................
2008-66 — Notice of consultation....................................
2008-67 — Regulatory policy — Amendments to the
Radio Regulations, 1986 — Implementation of the
Commercial Radio Policy 2006 and the Digital
Radio Policy..................................................................
2008-68 — Notice of consultation....................................
National Energy Board
Nova Scotia Power Incorporated — Application to
export electricity to the United States ...........................
Public Service Commission
Public Service Employment Act
Permission and leave granted (Matteau, Jean-Luc) ..........
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Permit No. 4543-2-06484 .................................................
Kyoto Protocol Implementation Act
Notice of publication of the National Roundtable on
the Environment and the Economy’s advice on
“A Climate Change Plan for the Purposes of the
Kyoto Protocol Implementation Act – 2008”................
National Defence, Dept. of
Presidential Unit Citation..................................................
Notice of Vacancy
Public Service Staffing Tribunal.......................................
Transport, Dept. of
Canada Marine Act
Trois-Rivières Port Authority — Supplementary letters
patent.............................................................................
2320
2321
2322
2323
2324
2324
2325
2325
2326
2326
2327
2327
2328
MISCELLANEOUS NOTICES
* AmTrust Bank, Canadian Branch, release of assets in
Canada ..............................................................................
British Columbia, Ministry of Transportation of, Bissette
Creek Bridge over Bissette Creek, B.C. ...........................
Citi Trust Company Canada, letters patent of
incorporation.....................................................................
Dartmouth Yacht Club, various works in Wright’s Cove,
N.S. ..................................................................................
Kingston and Pembroke Railway Company (The), annual
general meeting.................................................................
Lake Erie and Northern Railway Company (The), annual
general meeting ................................................................
* Life Investors Insurance Company of America, release
of assets.............................................................................
Manitoba and North Western Railway Company of
Canada, annual general meeting .......................................
McKellar, Township of, Minerva Park foot bridge over
Manitouwabing Lake, Ont. ..............................................
Montreal and Atlantic Railway Company (The), annual
general meeting.................................................................
PAROLE-PAR-POSTE, surrender of charter.......................
Rankin, Linda, and Alan Tufts, wharf on Mahone Bay,
N.S. ..................................................................................
RBC Dexia Investor Services Trust, reduction of stated
capital ...............................................................................
Spray Lake Sawmills (1980) Ltd., single-span bridge over
the Livingstone River, Alta. .............................................
* Terra Nova Insurance Company Limited, release of
assets.................................................................................
Terrace Bay Pulp Inc., breakwall and mooring facilities in
Lake Superior, Ont. ..........................................................
Water School Ltd. (The), relocation of head office ..............
* 447 Trust Company, formerly known as The Trust
Company of London Life, notice of dissolution ...............
2363
2330
2333
2330
2330
2331
2331
2331
2332
2336
2333
2334
2332
2334
2334
2335
2335
2336
2336
PARLIAMENT
House of Commons
* Filing applications for private bills
(Second Session, Thirty-Ninth Parliament)................... 2319
2328
2329
2312
2313
2314
2315
2317
PROPOSED REGULATIONS
Agriculture and Agri-Food, Dept. of
Canadian Wheat Board Act
Regulations Amending the Regulations respecting the
Election of Directors of The Canadian Wheat Board....
Canadian Environmental Assessment Agency
Canadian Environmental Assessment Act
Regulations Amending the Law List Regulations and
the Inclusion List Regulations.......................................
Transport, Dept. of
Motor Vehicle Safety Act
Regulations Amending the Motor Vehicle Safety
Regulations (sections 203, 204, 212 and 219)...............
Regulations Amending the Motor Vehicle Safety
Regulations (Vehicle Identification Number) ...............
2339
2344
2349
2357
2364
Canada Gazette Part I
August 2, 2008
INDEX
Vol. 142, no 31 — Le 2 août 2008
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
* AmTrust Bank, Canadian Branch, libération d’actif au
Canada ..............................................................................
British Columbia, Ministry of Transportation of, pont
Bissette Creek au-dessus du ruisseau Bissette (C.-B.) ......
Chemin de fer du Lac Érié et du Nord (Le), assemblée
générale annuelle ..............................................................
* Compagnie d’Assurances Life Investors d’Amérique,
libération d’actif................................................................
Compagnie de Fiducie Citi Canada (La), lettres patentes
de constitution...................................................................
Compagnie du chemin de fer de Kingston à Pembroke,
assemblée générale annuelle .............................................
Compagnie du chemin de fer de Montréal à l’Atlantique,
assemblée générale annuelle .............................................
Compagnie du chemin de fer du Manitoba et du NordOuest du Canada, assemblée générale annuelle................
Dartmouth Yacht Club, divers travaux dans l’anse Wright’s
(N.-É.)...............................................................................
Fiducie RBC Dexia Services aux Investisseurs, réduction
de capital déclaré ..............................................................
McKellar, Township of, passerelle du parc Minerva
au-dessus du lac Manitouwabing (Ont.) ...........................
PAROLE-PAR-POSTE, abandon de charte .........................
Rankin, Linda, et Alan Tufts, quai dans la baie Mahone
(N.-É.)...............................................................................
Spray Lake Sawmills (1980) Ltd., pont à travée unique
au-dessus de la rivière Livingstone (Alb.) ........................
* Terra Nova Insurance Company Limited, libération
d’actif................................................................................
Terrace Bay Pulp Inc., brise-lames et installations de
mouillage dans le lac Supérieur (Ont.)..............................
Water School Ltd. (The), changement de lieu du siège
social.................................................................................
* 447 Trust Company, appelée auparavant Société de
fiducie de la London Life, avis de dissolution ..................
AVIS DU GOUVERNEMENT
Avis de poste vacant
Tribunal de la dotation de la fonction publique ................
Défense nationale, min. de la
Citation d’unité présidentielle...........................................
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Permis no 4543-2-06484 ...................................................
Loi de mise en œuvre du Protocole de Kyoto
Avis de publication des conseils de la Table ronde
nationale sur l’environnement et l’économie sur le
« Plan sur les changements climatiques pour la Loi
de mise en œuvre du Protocole de Kyoto - 2008 »........
Transports, min. des
Loi maritime du Canada
Administration portuaire de Trois-Rivières — Lettres
patentes supplémentaires...............................................
2330
2333
2331
2331
2330
2331
2333
2332
2330
2334
2336
2334
2332
2334
2335
2335
2336
2336
2315
2314
2312
2313
2317
COMMISSIONS
Agence canadienne d’évaluation environnementale
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
Rapport d’examen préalable substitut : Aides fixes à la
navigation — Région des Maritimes — Avis public ....
Agence des services frontaliers du Canada
Loi sur les mesures spéciales d’importation
Certains tubes soudés en acier au carbone — Décision ....
Agence du revenu du Canada
Loi de l’impôt sur le revenu
Révocation de l’enregistrement d’organismes de
bienfaisance ..................................................................
Commission de la fonction publique
Loi sur l’emploi dans la fonction publique
Permission et congé accordés (Matteau, Jean-Luc) ..........
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
* Adresses des bureaux du CRTC — Interventions..........
Audience publique
2008-9-2 — Avis de consultation et d’audience...............
Avis publics
2008-54-1 — Avis de consultation ...................................
2008-56-1 — Avis de consultation ...................................
2008-65 — Avis de consultation ......................................
2008-66 — Avis de consultation ......................................
2008-67 — Politique réglementaire — Modifications au
Règlement de 1986 sur la radio — Mise en œuvre de
la Politique de 2006 sur la radio commerciale et de la
Politique en matière de radio numérique.......................
2008-68 — Avis de consultation ......................................
Décisions
2008-145 et 2008-146.......................................................
Office national de l’énergie
Nova Scotia Power Incorporated — Demande visant
l’exportation d’électricité aux États-Unis......................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Services de soutien professionnel et administratif et
services de soutien à la gestion — Décision .................
2322
2320
2321
2329
2324
2325
2325
2326
2326
2327
2327
2328
2324
2328
2323
PARLEMENT
Chambre des communes
* Demandes introductives de projets de loi privés
(deuxième session, trente-neuvième législature)........... 2319
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Agence canadienne d’évaluation environnementale
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
Règlement modifiant le Règlement sur les dispositions
législatives et réglementaires désignées et le
Règlement sur la liste d’inclusion .................................
Agriculture et de l’Agroalimentaire, min. de l’
Loi sur la Commission canadienne du blé
Règlement modifiant le Règlement sur l’élection des
administrateurs de la Commission canadienne du blé...
Transports, min. des
Loi sur la sécurité automobile
Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité
des véhicules automobiles (articles 203, 204, 212
et 219) ...........................................................................
Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité des
véhicules automobiles (numéro d’identification du
véhicule)........................................................................
2344
2339
2349
2357
If undelivered, return COVER ONLY to:
Government of Canada Publications
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Government of Canada Publications
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising