Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 142, no 30
Vol. 142, No. 30
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, JULY 26, 2008
OTTAWA, LE SAMEDI 26 JUILLET 2008
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Part II and Part III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 9, 2008, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling government publications as listed
in the telephone directory or write to Government of Canada
Publications, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the
Internet at http://canadagazette.gc.ca. It is accessible in Portable
Document Format (PDF) and in HyperText Mark-up Language
(HTML) as the alternate format. The on-line PDF format of Part I,
Part II and Part III is official since April 1, 2003, and is published
simultaneously with the printed copy.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères de la Partie II et de la Partie III —
Publiée le samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
9 janvier 2008 et au moins tous les deux mercredis par la
suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Publications
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
La Gazette du Canada est aussi offerte gratuitement sur Internet au
http://gazetteducanada.gc.ca. La publication y est accessible en
format de document portable (PDF) et en langage hypertexte
(HTML) comme média substitut. Le format PDF en direct de la
Partie I, de la Partie II et de la Partie III est officiel depuis le
1er avril 2003 et est publié en même temps que la copie imprimée.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
613-996-2495 (telephone), 613-991-3540 (fax).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, 613-996-2495 (téléphone), 613-991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2008
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2008
ISSN 1494-6076
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2008
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2008
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Vol. 142, No. 30 — July 26, 2008
Vol. 142, no 30 — Le 26 juillet 2008
2233
Government House ..........................................................
(orders, decorations and medals)
2234
Résidence du Gouverneur général ...................................
(ordres, décorations et médailles)
2234
Government notices .........................................................
2235
Avis du gouvernement .....................................................
2235
Parliament
House of Commons .....................................................
Chief Electoral Officer ................................................
2256
2256
Parlement
Chambre des communes ..............................................
Directeur général des élections ....................................
2256
2256
Commissions ...................................................................
(agencies, boards and commissions)
2257
Commissions ...................................................................
(organismes, conseils et commissions)
2257
Miscellaneous notices ......................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
2269
Avis divers .......................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
2269
Proposed regulations .......................................................
(including amendments to existing regulations)
2276
Règlements projetés .........................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
2276
Index ...............................................................................
2307
Index ...............................................................................
2309
2234
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
GOVERNMENT HOUSE
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
AWARDS TO CANADIANS
DÉCORATIONS À DES CANADIENS
The Chancellery of Honours has announced that the Government of Canada has approved the following awards to Canadians:
La Chancellerie des distinctions honorifiques annonce que le
Gouvernement du Canada a approuvé l’octroi des distinctions
honorifiques suivantes à des Canadiens :
Du Gouvernement de la Belgique
Commandeur de l’Ordre de la couronne
à M. Jean-Pierre Kesteman
Du Gouvernement de la France
Médaille de la Défense nationale, échelon or avec agrafe
Gendarmerie nationale
au Commissaire adjoint de la GRC Walter Gérald Lynch
Chevalier de l’Ordre national du mérite
à Mme Suzanne Moffet
Médaille de la Défense nationale, échelon argent avec agrafe
armée de terre
au Major Doris Gobeil
From the Government of Belgium
Commander of the Order of the Crown
to Mr. Jean-Pierre Kesteman
From the Government of France
National Defence Medal, Gold Echelon with Clasp
« Gendarmerie nationale »
to Associate Commissioner of the RCMP Walter Gérald
Lynch
Knight of the National Order of Merit
to Mrs. Suzanne Moffet
National Defence Medal, Silver Echelon with Clasp Land
Forces
to Major Doris Gobeil
From the Government of Italy
Commander of the Order of the Star of Solidarity
to Mr. Salvatore Giovanni Ciccolini, C.M., O.Ont.
Mr. Joseph Sorbara
Knight of the Order of the Star of Solidarity
to Mr. Lorenzo Michele Di Donato
Mr. Fortunato Rao
From the Government of Poland
Golden Cross of Merit
to Mr. Jan Cymerman
Mrs. Janina Kokociński
Mr. Wladyslaw Kowal
Mr. Antoni Kowal
Mrs. Józefina Paweska
Mrs. Maria Teresa Warnke
Mr. Robert Zenon Żawierucha
Silver Cross of Merit
to Mrs. Danuta Wronowski
Mrs. Teresa Szramek
EMMANUELLE SAJOUS
Deputy Secretary and
Deputy Herald Chancellor
[30-1-o]
Du Gouvernement de l’Italie
Commandeur de l’Ordre de l’étoile de la solidarité
à M. Salvatore Giovanni Ciccolini, C.M., O.Ont.
M. Joseph Sorbara
Chevalier de l’Ordre de l’étoile de la solidarité
à M. Lorenzo Michele Di Donato
M. Fortunato Rao
Du Gouvernement de la Pologne
Croix d’or du mérite
à M. Jan Cymerman
Mme Janina Kokociński
M. Wladyslaw Kowal
M. Antoni Kowal
Mme Józefina Paweska
Mme Maria Teresa Warnke
M. Robert Zenon Żawierucha
Croix d’argent du mérite
à Mme Danuta Wronowski
Mme Teresa Szramek
Le sous-secrétaire et
vice-chancelier d’armes
EMMANUELLE SAJOUS
[30-1-o]
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2235
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
BANK OF CANADA
BANQUE DU CANADA
BANK OF CANADA ACT
LOI SUR LA BANQUE DU CANADA
Policy for buying and selling securities
Politique régissant l’achat et la vente de titres
The Governor of the Bank of Canada establishes this policy
pursuant to subsection 18.1(1) of the Bank of Canada Act, for
buying and selling securities and financial instruments for the
purposes set out in paragraph 18(g)(i) of the Act. This policy sets
out the range of securities and instruments that the Bank will use
for certain types of transactions but it in no way obligates the
Bank to accept the full range of securities and instruments for any
particular transaction. Nor does this policy in any way restrict
the securities and instruments in which the Bank may transact
pursuant to its statutory powers other than those powers set out
in paragraph 18(g)(i) of the Act, including, without limitation,
paragraph 18(g)(ii).
Le gouverneur de la Banque du Canada établit, dans le cadre
du paragraphe 18.1(1) de la Loi sur la Banque du Canada, la présente politique d’achat et de vente de titres et d’instruments financiers pour l’application du sous-alinéa 18g)(i) de la Loi. Cette
politique précise l’ensemble des titres et des instruments dont la
Banque se servira dans certains types d’opérations, mais ne la
contraint pas à accepter, pour une opération, tout l’éventail des
titres et des instruments prévus. La présente politique ne restreint
pas non plus le choix des titres et des instruments que la Banque
peut utiliser dans ses opérations en vertu des pouvoirs autres que
ceux visés au sous-alinéa 18g)(i) de la Loi et, sans s’y limiter, au
sous-alinéa 18g)(ii), que lui confère la Loi.
Purposes and types of financial transactions under
paragraph 18(g)(i)
Objets et types d’opérations financières prévues à l’alinéa 18g)(i)
Pursuant to paragraph 18(g)(i) of the Act, the Bank may buy
and sell securities and instruments, other than instruments that
evidence an ownership interest in an entity, for purposes of conducting monetary policy or promoting the stability of the Canadian financial system. In conducting monetary policy and promoting the stability of the Canadian financial system, the Bank
buys and sells securities and instruments through purchase and
resale transactions (buybacks). The Bank determines, at its sole
discretion, when it will engage in buybacks and the securities and
instruments which it will use, within the range of securities and
instruments set out below.
Selon le sous-alinéa 18g)(i) de la Loi, la Banque peut acheter et
vendre des titres et des instruments, à l’exception de ceux qui
attestent une participation dans une entité, dans le cadre de la
conduite de sa politique monétaire ou en vue de favoriser la stabilité du système financier canadien. À ces fins, la Banque achète et
vend des titres et des instruments au moyen de prises en pension
(opérations de rachat). La Banque décide, à sa seule discrétion, du
calendrier des opérations de rachat ainsi que du choix des titres et
des instruments qu’elle emploiera parmi ceux de la liste figurant
plus bas.
Transactions in the normal course
Opérations ordinaires
In the normal course, the Bank engages in buyback transactions
with primary dealers for purposes of implementing monetary
policy, when it feels that market conditions warrant such transactions. The Bank will normally buy and sell Government of Canada bonds and treasury bills in such transactions. Buyback transactions normally have a duration of one business day (being a day
on which there is a clearing of payment items pursuant to the
Canadian Payments Act) but the Bank may from time to time
conduct buybacks in the normal course for longer terms.
Dans le cadre normal de ses activités, la Banque peut conclure,
si elle estime que les conditions du marché le justifient, des opérations de rachat avec des négociants principaux aux fins de la
conduite de la politique monétaire. Pour ce faire, la Banque a
l’habitude d’acheter et de vendre des obligations et des bons du
Trésor émis par le gouvernement du Canada. Ces opérations de
rachat sont, d’ordinaire, assorties d’une échéance de un jour ouvrable (ce dernier étant un jour au cours duquel la compensation
d’effets de paiement est réalisée en exécution de la Loi canadienne sur les paiements), mais la Banque peut mener, à l’occasion,
des opérations de rachat de plus longue échéance dans le cadre
normal de ses activités.
Exceptional transactions
Opérations exceptionnelles
The Bank may also engage in buyback transactions for purposes of addressing a situation of financial system stress that
could have material macroeconomic consequences. In buyback
transactions for this purpose, the Bank may expand the range of
securities and instruments that it will buy and sell beyond Government of Canada bonds and treasury bills to include any or all
of the following securities and instruments:
• any security issued or guaranteed by the Government of Canada or a provincial government;
• securities issued or guaranteed by the U.S. Government;
• securities issued or guaranteed by member states of the Organization for Economic Cooperation and Development (OECD),
including Canadian dollar securities issued or guaranteed by
member states of the OECD;
• Canadian dollar corporate and municipal bonds, including
Canadian dollar bonds issued by foreign entities;
La Banque peut aussi conclure des opérations de rachat dans le
but de résorber des tensions financières susceptibles d’avoir d’importantes incidences macroéconomiques. Dans le cadre de ces
opérations, la Banque peut élargir l’éventail de titres et d’instruments qu’il lui est loisible d’acheter et de vendre en dehors des
obligations et des bons du Trésor du gouvernement du Canada, en
y ajoutant une partie ou tous les titres et instruments suivants :
• tout titre émis ou garanti par le gouvernement du Canada ou
par une province;
• titres émis ou garantis par le gouvernement des États-Unis;
• titres émis ou garantis par les États membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques, y compris les titres libellés en dollars canadiens émis ou garantis par
ces États;
• obligations de sociétés et de municipalités libellées en dollars
canadiens, y compris les obligations libellées en dollars canadiens émises par des entités étrangères;
2236
•
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
Canadian dollar bankers acceptances with a term to maturity
not exceeding 365 days;
Canadian dollar promissory notes with a term to maturity not
exceeding 365 days;
Canadian dollar commercial paper, including asset-backed commercial paper, with a term to maturity not exceeding 365 days;
and
Canadian dollar term asset-backed securities,
•
provided that the securities or instruments meet such applicable
conditions and criteria as may be published by the Bank from
time to time, including, without limitation, credit rating requirements. (Such buyback transactions conducted for this purpose and
using an expanded range of securities or instruments to be referred to as “exceptional transactions.”)
Exceptional transactions will be conducted with such counterparties and will be for such duration as the Bank chooses, subject
to a maximum term for any transaction of 180 days. The Bank
will publicly announce in advance when it intends to conduct
exceptional transactions, the range of counterparties with whom it
will transact, the securities or instruments that it will use in the
transactions, the term of the transactions and any other terms that
it considers appropriate.
Resort by the Bank to exceptional transactions is distinct from,
and does not take the place of, the Bank’s power under paragraph 18(g)(ii) to buy and sell any securities and other financial
instruments where the Governor is of the opinion that there is
severe and unusual stress on a financial market or the financial
system.1
acceptations bancaires libellées en dollars canadiens et assorties d’une échéance qui ne dépasse pas 365 jours;
• billets à ordre libellés en dollars canadiens et assortis d’une
échéance qui ne dépasse pas 365 jours;
• papier commercial libellé en dollars canadiens et assorti d’une
échéance qui ne dépasse pas 365 jours, y compris le papier
commercial adossé à des actifs;
• titres à plus d’un jour adossés à des actifs et libellés en dollars
canadiens,
pour autant que ces titres et instruments satisfont aux conditions et critères applicables publiés par la Banque, notamment,
sans s’y limiter, les exigences en matière de cote de crédit. (Les
opérations de rachat menées dans ce cadre et portant sur un éventail élargi de titres et d’instruments sont qualifiées d’« opérations
exceptionnelles ».)
La Banque effectuera, avec les contreparties désignées, des
opérations exceptionnelles assorties d’une échéance qu’elle choisit mais qui n’excède pas 180 jours. La Banque fera connaître à
l’avance, par annonce publique, son intention de mener des opérations exceptionnelles, l’ensemble des contreparties avec lesquelles elle traitera, les titres et instruments sur lesquels porteront les
opérations, l’échéance des opérations et toute autre condition
qu’elle juge indiquée.
La possibilité pour la Banque de recourir à des opérations exceptionnelles se distingue, sans la remplacer, de celle d’acheter et
de vendre, en vertu du sous-alinéa 18g)(ii), tous titres et autres
instruments financiers si le gouverneur estime qu’une tension
grave et exceptionnelle s’exerce sur un marché financier ou le
système financier1.
Terms and arrangements for counterparties
Conditions et arrangements concernant les contreparties
In order to be eligible to be a counterparty in normal course
buyback transactions or exceptional transactions with the Bank,
an entity must first make appropriate arrangements with the Bank,
including, without limitation, operational arrangements and entering into the Bank’s legal agreements.
In addition to this policy, all transactions for the purchase and
sale of securities are subject to such policies, rules and terms pertaining to that transaction as the Bank may publish from time to
time.
Pour pouvoir devenir une contrepartie à une opération de rachat
ordinaire ou à une opération exceptionnelle avec la Banque, toute
entité doit d’abord prendre avec cette dernière les arrangements
nécessaires, y compris, mais sans s’y limiter, ceux d’ordre pratique, et conclure avec elle des accords juridiques.
Toute opération d’achat et de vente de titres est régie par les
politiques, règles et conditions y afférentes publiées par la Banque, lesquelles s’ajoutent à la présente politique.
Coming into force of the policy
Entrée en vigueur de la politique
•
•
•
MARK CARNEY
Governor
La présente politique entre en vigueur à la plus éloignée des dates stipulées ci-dessous :
a) conformément au paragraphe 18.1(2) de la Loi sur la Banque du Canada, sept jours après sa publication dans la Gazette
du Canada;
b) à la date d’entrée en vigueur des articles 146 et 147 de la Loi
d’exécution du budget, L.C. 2008, ch. 28.
Le 15 juillet 2008
Le gouverneur
MARK CARNEY
[30-1-o]
[30-1-o]
This policy comes into force on the later of
(a) as provided in subsection 18.1(2) of the Bank of Canada
Act, seven days after the day on which the Bank publishes it in
the Canada Gazette; and
(b) the day on which sections 146 and 147 of the Budget Implementation Act, S.C. 2008, c. 28, come into force.
July 15, 2008
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-2-03462 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-03462
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
———
———
1
1
This power has been in the Act since 2001.
Ce pouvoir est inscrit dans la Loi depuis 2001.
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
1. Permittee: Fraser River Pile & Dredge (GP) Inc., New Westminster, British Columbia.
2. Type of Permit: To load waste and other matter for the purpose of disposal at sea and to dispose of waste and other matter at
sea.
3. Term of Permit: Permit is valid from August 25, 2008, to
August 24, 2009.
4. Loading Site(s): CIPA Lumber Products, Delta, British Columbia, at approximately 49°10.66′ N, 122°56.69′ W (NAD83).
2237
GEVAN MATTU
Environmental Stewardship
Pacific and Yukon Region
On behalf of the Minister of the Environment
1. Titulaire : Fraser River Pile & Dredge (GP) Inc., New Westminster (Colombie-Britannique).
2. Type de permis : Permis de charger des déchets et d’autres
matières pour l’immersion en mer et d’immerger en mer des déchets et d’autres matières.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 25 août 2008 au
24 août 2009.
4. Lieu(x) de chargement : CIPA Lumber Products, Delta
(Colombie-Britannique), à environ 49°10,66′ N., 122°56,69′ O.
(NAD83).
5. Lieu(x) d’immersion : Lieu d’immersion de la pointe Grey,
dans la zone s’étendant jusqu’à un mille marin de 49°15,40′ N.,
123°21,90′ O. (NAD83).
6. Parcours à suivre : Direct.
7. Mode de chargement : Drague à benne preneuse, drague
suceuse-porteuse et canalisation.
8. Mode d’immersion : Drague suceuse-porteuse, chalands à bascule ou à clapets.
9. Déchets et autres matières à immerger : Matières draguées
et/ou substances volumineuses.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 12 000 m3.
11. Exigences et restrictions :
11.1. Le titulaire doit s’assurer que tous les efforts sont faits
pour empêcher le dépôt des câbles de flottage du bois dans le
matériel approuvé pour le chargement et l’immersion en mer et/
ou enlever les câbles de flottage du bois du matériel approuvé
pour le chargement et l’immersion en mer.
11.2. Le titulaire doit s’assurer que tous les entrepreneurs qui
prennent part aux opérations de chargement et d’immersion pour
lesquelles le permis a été accordé sont au courant des conditions
mentionnées dans le permis ainsi que des conséquences possibles
du non-respect de ces conditions.
11.3. Le titulaire doit s’assurer que des copies du permis et de
la lettre d’envoi sont affichées à chaque lieu de chargement, à
bord de tous les bateaux-remorques, de toutes les plates-formes
munies de dragues à benne preneuse ou de tout matériel servant
aux opérations de dragage et d’immersion en mer.
11.4. Le titulaire doit informer la Division de l’application de
la loi d’Environnement Canada, Région du Pacifique et du Yukon
par télécopieur au numéro suivant : 604-666-9059 ou par courriel
à l’adresse suivante : das.pyr@ec.gc.ca, au moins 48 heures avant
de commencer les travaux de chargement aux fins d’immersion.
11.5. Le titulaire doit présenter au directeur régional, Direction
des activités de protection de l’environnement, Région du Pacifique et du Yukon, dans les 30 jours suivant la date d’expiration du
permis, une liste des travaux achevés conformément au permis
indiquant la nature et la quantité de matières immergées provenant de chaque lieu de chargement, les dates auxquelles les activités ont eu lieu, ainsi que les lieux d’immersion.
L’intendance environnementale
Région du Pacifique et du Yukon
GEVAN MATTU
Au nom du ministre de l’Environnement
[30-1-o]
[30-1-o]
5. Disposal Site(s): Point Grey Disposal Site, within one nautical
mile radius of 49°15.40′ N, 123°21.90′ W (NAD83).
6. Route to Disposal Site(s): Direct.
7. Method of Loading: Clamshell dredge, hopper dredge or suction cutter dredge and pipeline.
8. Method of Disposal: Hopper dredge, hopper barge or end
dumping.
9. Waste and Other Matter to Be Disposed of: Dredged material
and/or bulky substances.
10. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 12 000 m3.
11. Requirements and Restrictions:
11.1. The Permittee shall ensure that every effort is made to
prevent the deposition of log bundling strand into material approved for loading and disposal at sea and/or remove log bundling strand from material approved for loading and disposal at
sea.
11.2. The Permittee shall ensure that all contractors involved in
the loading or disposal for which the permit is issued are made
aware of the conditions identified in the permit and of the possible consequences of any violation of these conditions.
11.3. The Permittee shall ensure that a copy of the permit and
of the letter of transmittal is displayed at each loading site, on all
towing vessels, loading platforms and equipment involved in disposal at sea activities.
11.4. The Permittee shall inform Environment Canada’s Environmental Enforcement Division, Pacific and Yukon Region, by
fax at 604-666-9059 or by email at das.pyr@ec.gc.ca prior to, and
within 48 hours of, any loading for disposal.
11.5. The Permittee must submit to the Regional Director, Environmental Protection Operations Directorate, Pacific and Yukon
Region, within 30 days of the expiry of the permit, a list of all
activities completed pursuant to the permit, including the nature
and quantity of matter disposed of from each loading site, the
dates on which the activities occurred and the disposal sites used.
2238
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-2-03463 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-03463
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
1. Titulaire : Fraser River Pile & Dredge (GP) Inc., New Westminster (Colombie-Britannique).
2. Type de permis : Permis de charger des déchets et d’autres
matières pour l’immersion en mer et d’immerger en mer des déchets et d’autres matières.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 25 août 2008 au
24 août 2009.
4. Lieu(x) de chargement :
a) Divers lieux approuvés sur l’estuaire du fleuve Fraser
(Colombie-Britannique), à environ 49°11,90′ N., 123°07,88′ O.
(NAD83);
b) Divers lieux approuvés dans la baie Howe (ColombieBritannique), à environ 49°29,82′ N., 123°18,24′ O. (NAD83);
c) Divers lieux approuvés dans le havre de Vancouver
(Colombie-Britannique), à environ 49°18,70′ N., 123°08,00′ O.
(NAD83);
d) Divers lieux approuvés près de l’île de Vancouver
(Colombie-Britannique), à environ 49°22,45′ N., 123°56,42′ O.
(NAD83).
5. Lieu(x) d’immersion :
a) Lieu d’immersion du cap Mudge, dans la zone s’étendant
jusqu’à un demi mille marin de 49°57,70′ N., 125°05,00′ O.
(NAD83);
b) Lieu d’immersion de Comox (cap Lazo), dans la zone
s’étendant jusqu’à un demi mille marin de 49°41,70′ N.,
124°44,50′ O. (NAD83);
c) Lieu d’immersion de l’île Five Finger, dans la zone
s’étendant jusqu’à un demi mille marin de 49°15,20′ N.,
123°54,70′ O. (NAD83);
d) Lieu d’immersion du détroit de Johnstone-île Hanson, dans
la zone s’étendant jusqu’à un demi mille marin de
50°33,50′ N., 126°48,00′ O. (NAD83);
e) Lieu d’immersion du détroit de Malaspina, dans la zone
s’étendant jusqu’à un demi mille marin de 49°45,00′ N.,
124°27,00′ O. (NAD83);
f) Lieu d’immersion de la pointe Grey, dans la zone s’étendant
jusqu’à un mille marin de 49°15,40′ N., 123°21,90′ O.
(NAD83);
g) Lieu d’immersion du passage Porlier, dans la zone
s’étendant jusqu’à un demi mille marin de 49°00,20′ N.,
123°29,90′ O. (NAD83);
h) Lieu d’immersion de Sand Heads (pour le sable seulement),
délimité par 49°06,12′ N., 123°20,42′ O.; 49°06,31′ N.,
123°18,83′ O.; 49°05,74′ N., 123°18,96′ O.; 49°05,22′ N.,
123°19,64′ O. (NAD83);
i) Lieu d’immersion du chenal Thornbrough, dans la zone
s’étendant jusqu’à un quart de mille marin de 49°31,00′ N.,
123°28,30′ O. (NAD83);
j) Lieu d’immersion de Victoria, dans la zone s’étendant
jusqu’à un demi mille marin de 48°22,30′ N., 123°21,90′ O.
(NAD83);
k) Lieu d’immersion de la pointe Watts, dans la zone s’étendant
jusqu’à un quart de mille marin de 49°38,50′ N., 123°14,10′ O.
(NAD83).
1. Permittee: Fraser River Pile & Dredge (GP) Inc., New Westminster, British Columbia.
2. Type of Permit: To load waste and other matter for the purpose of disposal at sea and to dispose of waste and other matter at
sea.
3. Term of Permit: Permit is valid from August 25, 2008, to August 24, 2009.
4. Loading Site(s):
(a) Various approved sites on the Fraser River Estuary, British
Columbia, at approximately 49°11.90′ N, 123°07.88′ W
(NAD83);
(b) Various approved sites in Howe Sound, British Columbia,
at approximately 49°29.82′ N, 123°18.24′ W (NAD83);
(c) Various approved sites in Vancouver Harbour, British Columbia, at approximately 49°18.70′ N, 123°08.00′ W (NAD83);
and
(d) Various approved sites near Vancouver Island, British Columbia, at approximately 49°22.45′ N, 123°56.42′ W (NAD83).
5. Disposal Site(s):
(a) Cape Mudge Disposal Site, within a 0.5 nautical mile radius
of 49°57.70′ N, 125°05.00′ W (NAD83);
(b) Comox (Cape Lazo) Disposal Site, within a 0.5 nautical
mile radius of 49°41.70′ N, 124°44.50′ W (NAD83);
(c) Five Finger Island Disposal Site, within a 0.5 nautical mile
radius of 49°15.20′ N, 123°54.70′ W (NAD83);
(d) Johnstone Strait-Hanson Island Disposal Site, within a
0.5 nautical mile radius of 50°33.50′ N, 126°48.00′ W
(NAD83);
(e) Malaspina Strait Disposal Site, within a 0.5 nautical mile
radius of 49°45.00′ N, 124°27.00′ W (NAD83);
(f) Point Grey Disposal Site, within one nautical mile radius of
49°15.40′ N, 123°21.90′ W (NAD83);
(g) Porlier Pass Disposal Site, within a 0.5 nautical mile radius
of 49°00.20′ N, 123°29.90′ W (NAD83);
(h) Sand Heads Disposal Site (for sand only), bounded by
49°06.12′ N, 123°20.42′ W; 49°06.31′ N, 123°18.83′ W;
49°05.74′ N, 123°18.96′ W; and 49°05.22′ N, 123°19.64′ W
(NAD83);
(i) Thornbrough Channel Disposal Site, within a 0.25 nautical
mile radius of 49°31.00′ N, 123°28.30′ W (NAD83);
(j) Victoria Disposal Site, within a 0.5 nautical mile radius of
48°22.30′ N, 123°21.90′ W (NAD83); and
(k) Watts Point Disposal Site, within a 0.25 nautical mile radius
of 49°38.50′ N, 123°14.10′ W (NAD83).
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
6. Route to Disposal Site(s): Direct.
7. Method of Loading: Clamshell dredge, hopper dredge or suction cutter dredge and pipeline.
8. Method of Disposal: Hopper dredge, hopper barge or end
dumping.
9. Waste and Other Matter to Be Disposed of: Dredged material
and/or bulky substances.
10. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 70 000 m3.
11. Requirements and Restrictions:
11.1. The Permittee shall ensure that every effort is made to
prevent the deposition of log bundling strand into material approved for loading and disposal at sea and/or remove log bundling strand from material approved for loading and disposal at
sea.
11.2. The Permittee shall obtain a letter of approval from the
permit-issuing office for each loading and disposal activity prior
to undertaking the work.
11.3. The Permittee shall ensure that all contractors involved in
the loading or disposal for which the permit is issued are made
aware of the conditions identified in the permit and of the possible consequences of any violation of these conditions.
2239
GEVAN MATTU
Environmental Stewardship
Pacific and Yukon Region
On behalf of the Minister of the Environment
6. Parcours à suivre : Direct.
7. Mode de chargement : Drague à benne preneuse, drague
suceuse-porteuse et canalisation.
8. Mode d’immersion : Drague suceuse-porteuse, chalands à bascule ou à clapets.
9. Déchets et autres matières à immerger : Matières draguées
et/ou substances volumineuses.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 70 000 m3.
11. Exigences et restrictions :
11.1. Le titulaire doit s’assurer que tous les efforts sont faits
pour empêcher le dépôt des câbles de flottage du bois dans le
matériel approuvé pour le chargement et l’immersion en mer et/
ou enlever les câbles de flottage du bois du matériel approuvé
pour le chargement et l’immersion en mer.
11.2. Avant d’entreprendre les travaux, le titulaire doit obtenir
une lettre d’approbation du bureau émetteur pour chaque activité
de chargement ou d’immersion.
11.3. Le titulaire doit s’assurer que tous les entrepreneurs qui
prennent part aux opérations de chargement et d’immersion pour
lesquelles le permis a été accordé sont au courant des conditions
mentionnées dans le permis ainsi que des conséquences possibles
du non-respect de ces conditions.
11.4. Le titulaire doit s’assurer que des copies du permis, de la
lettre d’envoi ainsi que de la lettre d’approbation sont affichées à
chaque lieu de chargement, à bord de tous les bateaux-remorques,
de toutes les plates-formes munies de dragues à benne preneuse
ou de tout matériel servant aux opérations de dragage et d’immersion en mer.
11.5. Le titulaire doit informer la Division de l’application de
la loi d’Environnement Canada, Région du Pacifique et du Yukon,
par télécopieur au 604-666-9059 ou par courriel à l’adresse das.
pyr@ec.gc.ca, au moins 48 heures avant de commencer les travaux de chargement aux fins d’immersion.
11.6. Le titulaire doit présenter au directeur régional, Direction
des activités de protection de l’environnement, Région du Pacifique et du Yukon, dans les 30 jours suivant la date d’expiration du
permis, une liste des travaux achevés conformément au permis
indiquant la nature et la quantité de matières immergées provenant de chaque lieu de chargement, les dates auxquelles les activités ont eu lieu, ainsi que les lieux d’immersion.
L’intendance environnementale
Région du Pacifique et du Yukon
GEVAN MATTU
Au nom du ministre de l’Environnement
[30-1-o]
[30-1-o]
11.4. The Permittee shall ensure that a copy of the permit, of
the letter of transmittal and of the letter of approval is displayed at
each loading site, on all towing vessels, loading platforms and
equipment involved in disposal at sea activities.
11.5. The Permittee shall inform Environment Canada’s Environmental Enforcement Division, Pacific and Yukon Region, by
fax to 604-666-9059 or by email at das.pyr@ec.gc.ca prior to, and
within 48 hours of, any loading for disposal.
11.6. The Permittee must submit to the Regional Director, Environmental Protection Operations Directorate, Pacific and Yukon
Region, within 30 days of the expiry of the permit, a list of all
activities completed pursuant to the permit, including the nature
and quantity of matter disposed of from each loading site, the
dates on which the activities occurred and the disposal sites used.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-2-03464 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-03464
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
1. Titulaire : Valley Towing Limited, New Westminster
(Colombie-Britannique).
2. Type de permis : Permis de charger des déchets et d’autres
matières pour l’immersion en mer et d’immerger en mer des déchets et d’autres matières.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 25 août 2008 au
24 août 2009.
1. Permittee: Valley Towing Limited, New Westminster, British
Columbia.
2. Type of Permit: To load waste and other matter for the purpose of disposal at sea and to dispose of waste and other matter
at sea.
3. Term of Permit: Permit is valid from August 25, 2008, to
August 24, 2009.
2240
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
4. Loading Site(s):
(a) Various approved sites on the Fraser River Estuary, British
Columbia, at approximately 49°11.90′ N, 123°07.88′ W
(NAD83); and
(b) Various approved sites in Vancouver Harbour, British
Columbia, at approximately 49°18.70′ N, 123°08.00′ W
(NAD83).
5. Disposal Site(s):
(a) Point Grey Disposal Site, within one nautical mile radius of
49°15.40′ N, 123°21.90′ W (NAD83);
(b) Sand Heads Disposal Site (for sand only), bounded by
49°06.12′ N, 123°20.42′ W; 49°06.31′ N, 123°18.83′ W;
49°05.74′ N, 123°18.96′ W; and 49°05.22′ N, 123°19.64′ W
(NAD83); and
(c) Watts Point Disposal Site, within a 0.25 nautical mile radius
of 49°38.50′ N, 123°14.10′ W (NAD83).
GEVAN MATTU
Environmental Stewardship
Pacific and Yukon Region
On behalf of the Minister of the Environment
4. Lieu(x) de chargement :
a) Divers lieux approuvés sur l’estuaire du fleuve Fraser
(Colombie-Britannique), à environ 49°11,90′ N., 123°07,88′ O.
(NAD83);
b) Divers lieux approuvés dans le havre de Vancouver
(Colombie-Britannique), à environ 49°18,70′ N., 123°08,00′ O.
(NAD83).
5. Lieu(x) d’immersion :
a) Lieu d’immersion de la pointe Grey, dans la zone s’étendant
jusqu’à un mille marin de 49°15,40′ N., 123°21,90′ O. (NAD83);
b) Lieu d’immersion de Sand Heads (pour le sable seulement),
délimité par 49°06,12′ N., 123°20,42′ O.; 49°06,31′ N.,
123°18,83′ O.; 49°05,74′ N., 123°18,96′ O.; 49°05,22′ N.,
123°19,64′ O. (NAD83);
c) Lieu d’immersion de la pointe Watts, dans la zone s’étendant
jusqu’à un quart de mille marin de 49°38,50′ N., 123°14,10′ O.
(NAD83).
6. Parcours à suivre : Direct.
7. Mode de chargement : Drague à benne preneuse, drague
suceuse-porteuse et canalisation.
8. Mode d’immersion : Drague suceuse-porteuse, chalands à bascule ou à clapets.
9. Déchets et autres matières à immerger : Matières draguées
et/ou substances volumineuses.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 20 000 m3.
11. Exigences et restrictions :
11.1. Le titulaire doit s’assurer que tous les efforts sont faits
pour empêcher le dépôt des câbles de flottage du bois dans le
matériel approuvé pour le chargement et l’immersion en mer
et/ou enlever les câbles de flottage du bois du matériel approuvé
pour le chargement et l’immersion en mer.
11.2. Avant d’entreprendre les travaux, le titulaire doit obtenir
une lettre d’approbation du bureau émetteur pour chaque activité
de chargement ou d’immersion.
11.3. Le titulaire doit s’assurer que tous les entrepreneurs qui
prennent part aux opérations de chargement et d’immersion pour
lesquelles le permis a été accordé sont au courant des conditions
mentionnées dans le permis ainsi que des conséquences possibles
du non-respect de ces conditions.
11.4. Le titulaire doit s’assurer que des copies du permis, de la
lettre d’envoi ainsi que de la lettre d’approbation sont affichées à
chaque lieu de chargement, à bord de tous les bateaux-remorques,
de toutes les plates-formes munies de dragues à benne preneuse
ou de tout matériel servant aux opérations de dragage et d’immersion en mer.
11.5. Le titulaire doit informer la Division de l’application de
la loi d’Environnement Canada, Région du Pacifique et du Yukon,
par télécopieur au 604-666-9059 ou par courriel à l’adresse das.
pyr@ec.gc.ca, au moins 48 heures avant de commencer les travaux de chargement aux fins d’immersion.
11.6. Le titulaire doit présenter au directeur régional, Direction
des activités de protection de l’environnement, Région du Pacifique et du Yukon, dans les 30 jours suivant la date d’expiration
du permis, une liste des travaux achevés conformément au permis
indiquant la nature et la quantité de matières immergées provenant de chaque lieu de chargement, les dates auxquelles les activités ont eu lieu, ainsi que les lieux d’immersion.
L’intendance environnementale
Région du Pacifique et du Yukon
GEVAN MATTU
Au nom du ministre de l’Environnement
[30-1-o]
[30-1-o]
6. Route to Disposal Site(s): Direct.
7. Method of Loading: Clamshell dredge, hopper dredge or
suction cutter dredge and pipeline.
8. Method of Disposal: Hopper dredge, hopper barge or end
dumping.
9. Waste and Other Matter to Be Disposed of: Dredged material
and/or bulky substances.
10. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 20 000 m3.
11. Requirements and Restrictions:
11.1. The Permittee shall ensure that every effort is made to
prevent the deposition of log bundling strand into material approved for loading and disposal at sea and/or remove log bundling strand from material approved for loading and disposal at
sea.
11.2. The Permittee shall obtain a letter of approval from the
permit-issuing office for each loading and disposal activity prior
to undertaking the work.
11.3. The Permittee shall ensure that all contractors involved in
the loading or disposal for which the permit is issued are made
aware of the conditions identified in the permit and of the possible consequences of any violation of these conditions.
11.4. The Permittee shall ensure that a copy of the permit, of
the letter of transmittal and of the letter of approval is displayed at
each loading site, on all towing vessels, loading platforms and
equipment involved in disposal at sea activities.
11.5. The Permittee shall inform Environment Canada’s Environmental Enforcement Division, Pacific and Yukon Region, by
fax to 604-666-9059 or by email at das.pyr@ec.gc.ca prior to, and
within 48 hours of, any loading for disposal.
11.6. The Permittee must submit to the Regional Director, Environmental Protection Operations Directorate, Pacific and Yukon
Region, within 30 days of the expiry of the permit, a list of all
activities completed pursuant to the permit, including the nature
and quantity of matter disposed of from each loading site, the
dates on which the activities occurred and the disposal sites used.
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2241
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-2-06531 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-06531
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
1. Titulaire : Notre Dame Seafoods Incorporated, Comfort Cove
(Terre-Neuve-et-Labrador).
2. Type de permis : Permis de charger et d’immerger des déchets
de poisson et d’autres matières organiques résultant d’opérations
de traitement industriel du poisson à des fins d’immersion.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 3 septembre 2008
au 2 septembre 2009.
4. Lieu(x) de chargement : 49°24,30′ N., 54°51,30′ O., Comfort
Cove (Terre-Neuve-et-Labrador).
5. Lieu(x) d’immersion : 49°24,75′ N., 54°50,40′ O., à une profondeur approximative de 60 m.
6. Parcours à suivre : Voie navigable la plus directe entre le lieu
de chargement et le lieu d’immersion.
7. Matériel : Navire, péniche ou autre pièce d’équipement flottant respectant toutes les normes de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la totalité des matières à immerger
durant le chargement et le transport jusqu’au lieu d’immersion
approuvé.
8. Mode d’immersion : Les matières à immerger seront déchargées du navire ou de la pièce d’équipement en mouvement à une
distance maximale de 300 m du lieu d’immersion approuvé.
L’immersion se fera d’une manière qui permettra la plus grande
dispersion possible des matières. Le navire se déplacera à la vitesse maximale jugée sans danger lors du déchargement.
9. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 750 tonnes
métriques.
11. Matières à immerger : Déchets de poisson et autres matières organiques résultant d’opérations de traitement industriel du poisson.
12. Exigences et restrictions :
12.1. Le titulaire doit communiquer, par écrit, avec Monsieur
Rick Wadman, Direction des activités de protection de l’environnement, Environnement Canada, 6, rue Bruce, Mount Pearl
(Terre-Neuve-et-Labrador) A1N 4T3, 709-772-5097 (télécopieur),
rick.wadman@ec.gc.ca (courriel), au moins 48 heures avant le
début de la première opération d’immersion effectuée en vertu du
permis.
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit à M. Rick
Wadman, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1, dans
les 30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date
d’expiration du permis, selon la première échéance. Ce rapport
doit contenir les renseignements suivants : la quantité et le type de
matières immergées en conformité avec le permis et les dates de
chargement et d’immersion.
12.3. Le titulaire doit permettre à tout agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999) de procéder à la visite de
tout lieu, navire ou autre ouvrage directement reliés au chargement ou à l’immersion en mer visés aux termes du permis, et ce, à
toute heure convenable pendant la durée du permis.
1. Permittee: Notre Dame Seafoods Incorporated, Comfort Cove,
Newfoundland and Labrador.
2. Type of Permit: To load and dispose of fish waste and other
organic matter resulting from industrial fish-processing operations
for the purpose of disposal.
3. Term of Permit: Permit is valid from September 3, 2008, to
September 2, 2009.
4. Loading Site(s): 49°24.30′ N, 54°51.30′ W, Comfort Cove,
Newfoundland and Labrador.
5. Disposal Site(s): 49°24.75′ N, 54°50.40′ W, at an approximate
depth of 60 m.
6. Route to Disposal Site(s): Most direct navigational route from
the loading site to the disposal site.
7. Equipment: Vessels, barges or other floating equipment complying with all applicable rules regarding safety and navigation
and capable of containing all waste cargo during loading and transit to the approved disposal site.
8. Method of Disposal: The material to be disposed of shall be
discharged from the equipment or vessel while steaming within
300 m of the approved disposal site. Disposal will take place in a
manner which will promote the greatest degree of dispersion. All
vessels will operate at maximum safe speed while discharging
offal.
9. Rate of Disposal: As required by normal operations.
10. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 750 tonnes.
11. Material to Be Disposed of: Fish waste and other organic matter resulting from industrial fish-processing operations.
12. Requirements and Restrictions:
12.1. It is required that the Permittee report, in writing, to
Mr. Rick Wadman, Environmental Protection Operations Directorate, Environment Canada, 6 Bruce Street, Mount Pearl, Newfoundland and Labrador A1N 4T3, 709-772-5097 (fax), rick.
wadman@ec.gc.ca (email), at least 48 hours prior to the start of
the first disposal operation to be conducted under this permit.
12.2. A written report shall be submitted to Mr. Rick Wadman,
identified in paragraph 12.1, within 30 days of either the completion of the work or the expiry of the permit, whichever comes first.
This report shall contain the following information: the quantity
and type of material disposed of pursuant to the permit and the
dates on which the loading and disposal activities occurred.
12.3. It is required that the Permittee admit any enforcement
officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999 to any place, ship or structure directly related to the loading or disposal at sea referred to
under this permit, at any reasonable time throughout the duration
of this permit.
2242
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
12.4. The loading and transit of waste material to the disposal
site must be conducted in such a manner that no material enters
the marine environment. Waste material spilled at any place other
than the permitted disposal site must be retrieved. All waste must
be contained on shore while the barge is away from the loading
site.
12.5. The material to be disposed of shall be covered by netting
or other material to prevent access by gulls, except during direct
loading or disposal of the material.
12.6. This permit must be displayed in an area of the plant accessible to the public.
12.7. The loading or disposal at sea referred to under this permit shall not be carried out without written authorization from the
Permittee.
12.8. Material loaded for the purpose of disposal at sea may not
be held aboard any vessel for more than 96 hours without the
written consent of an enforcement officer designated pursuant to
subsection 217(1) of the Canadian Environmental Protection Act,
1999.
ERIC HUNDERT
Environmental Stewardship
Atlantic Region
On behalf of the Minister of the Environment
12.4. Le chargement et le transport des matières à immerger au
lieu d’immersion doivent être effectués de façon qu’aucune matière ne pénètre dans le milieu marin. Les matières déversées à
tout endroit autre que le lieu d’immersion autorisé doivent être
récupérées. Toute matière doit être gardée sur le rivage lorsque la
péniche n’est pas sur le lieu de chargement.
12.5. Les matières à immerger doivent être couvertes au moyen
d’un filet ou autrement afin d’empêcher les goélands d’y accéder,
sauf durant le chargement ou l’immersion.
12.6. Ce permis doit être affiché à un endroit de l’usine auquel
le public a accès.
12.7. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion
en mer désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
12.8. Les matières chargées pour l’immersion en mer ne seront
pas gardées plus de 96 heures à bord du navire sans l’autorisation
écrite d’un agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1)
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
[30-1-o]
[30-1-o]
L’intendance environnementale
Région de l’Atlantique
ERIC HUNDERT
Au nom du ministre de l’Environnement
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of Part 7,
Division 3, of the Canadian Environmental Protection Act, 1999,
Permit No. 4543-2-06533 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-06533
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
1. Titulaire : Quin-Sea Fisheries Limited, Cupids (Terre-Neuveet-Labrador).
2. Type de permis : Permis de charger et d’immerger des déchets
de poisson et d’autres matières organiques résultant d’opérations
de traitement industriel du poisson à des fins d’immersion.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 26 août 2008 au
25 août 2009.
4. Lieu(x) de chargement : 47°32,90′ N., 53°14,10′ O., Cupids
(Terre-Neuve-et-Labrador).
5. Lieu(x) d’immersion : 47°34,23′ N., 53°13,60′ O., à une profondeur approximative de 134 m.
6. Parcours à suivre : Voie navigable la plus directe entre le lieu
de chargement et le lieu d’immersion.
7. Matériel : Navire, péniche ou autre pièce d’équipement flottant respectant toutes les normes de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la totalité des matières à immerger
durant le chargement et le transport jusqu’au lieu d’immersion
approuvé.
8. Mode d’immersion : Les matières à immerger seront déchargées du navire ou de la pièce d’équipement en mouvement à une
distance maximale de 300 m du lieu d’immersion approuvé.
L’immersion se fera d’une manière qui permettra la plus grande
dispersion possible des matières. Le navire se déplacera à la vitesse maximale jugée sans danger lors du déchargement.
9. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
1. Permittee: Quin-Sea Fisheries Limited, Cupids, Newfoundland
and Labrador.
2. Type of Permit: To load and dispose of fish waste and other
organic matter resulting from industrial fish-processing operations
for the purpose of disposal.
3. Term of Permit: Permit is valid from August 26, 2008, to
August 25, 2009.
4. Loading Site(s): 47°32.90′ N, 53°14.10′ W, Cupids, Newfoundland and Labrador.
5. Disposal Site(s): 47°34.23′ N, 53°13.60′ W, at an approximate
depth of 134 m.
6. Route to Disposal Site(s): Most direct navigational route from
the loading site to the disposal site.
7. Equipment: Vessels, barges or other floating equipment complying with all applicable rules regarding safety and navigation
and capable of containing all waste cargo during loading and transit to the approved disposal site.
8. Method of Disposal: The material to be disposed of shall be
discharged from the equipment or vessel while steaming within
300 m of the approved disposal site. Disposal will take place in a
manner which will promote the greatest degree of dispersion. All
vessels will operate at maximum safe speed while discharging
offal.
9. Rate of Disposal: As required by normal operations.
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
10. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 1 500 tonnes.
11. Material to Be Disposed of: Fish waste and other organic matter resulting from industrial fish-processing operations.
12. Requirements and Restrictions:
12.1. It is required that the Permittee report, in writing, to
Mr. Rick Wadman, Environmental Protection Operations Directorate, Environment Canada, 6 Bruce Street, Mount Pearl, Newfoundland and Labrador A1N 4T3, 709-772-5097 (fax), rick.
wadman@ec.gc.ca (email), at least 48 hours prior to the start of
the first disposal operation to be conducted under this permit.
12.2. A written report shall be submitted to Mr. Rick Wadman,
identified in paragraph 12.1, within 30 days of either the completion of the work or the expiry of the permit, whichever comes first.
This report shall contain the following information: the quantity
and type of material disposed of pursuant to the permit and the
dates on which the loading and disposal activities occurred.
12.3. It is required that the Permittee admit any enforcement
officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999 to any place, ship or structure directly related to the loading or disposal at sea referred to
under this permit, at any reasonable time throughout the duration
of this permit.
12.4. The loading and transit of waste material to the disposal
site must be conducted in such a manner that no material enters
the marine environment. Waste material spilled at any place other
than the permitted disposal site must be retrieved. All waste must
be contained on shore while the barge is away from the loading
site.
12.5. The material to be disposed of shall be covered by netting
or other material to prevent access by gulls, except during direct
loading or disposal of the material.
12.6. This permit must be displayed in an area of the plant accessible to the public.
12.7. The loading or disposal at sea referred to under this permit shall not be carried out without written authorization from the
Permittee.
12.8. Material loaded for the purpose of disposal at sea may not
be held aboard any vessel for more than 96 hours without the
written consent of an enforcement officer designated pursuant to
subsection 217(1) of the Canadian Environmental Protection Act,
1999.
ERIC HUNDERT
Environmental Stewardship
Atlantic Region
On behalf of the Minister of the Environment
2243
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 1 500 tonnes
métriques.
11. Matières à immerger : Déchets de poisson et autres matières organiques résultant d’opérations de traitement industriel du poisson.
12. Exigences et restrictions :
12.1. Le titulaire doit communiquer, par écrit, avec Monsieur
Rick Wadman, Direction des activités de protection de l’environnement, Environnement Canada, 6, rue Bruce, Mount Pearl
(Terre-Neuve-et-Labrador) A1N 4T3, 709-772-5097 (télécopieur),
rick.wadman@ec.gc.ca (courriel), au moins 48 heures avant le
début de la première opération d’immersion effectuée en vertu du
permis.
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit à M. Rick
Wadman, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1, dans
les 30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date
d’expiration du permis, selon la première échéance. Ce rapport
doit contenir les renseignements suivants : la quantité et le type de
matières immergées en conformité avec le permis et les dates de
chargement et d’immersion.
12.3. Le titulaire doit permettre à tout agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999) de procéder à la visite de
tout lieu, navire ou autre ouvrage directement reliés au chargement ou à l’immersion en mer visés aux termes du permis, et ce, à
toute heure convenable pendant la durée du permis.
12.4. Le chargement et le transport des matières à immerger au
lieu d’immersion doivent être effectués de façon qu’aucune matière ne pénètre dans le milieu marin. Les matières déversées à
tout autre endroit que le lieu d’immersion autorisé doivent être
récupérées. Toute matière doit être gardée sur le rivage lorsque la
péniche n’est pas sur le lieu de chargement.
12.5. Les matières à immerger doivent être couvertes au moyen
d’un filet ou autrement afin d’empêcher les goélands d’y accéder,
sauf durant le chargement ou l’immersion.
12.6. Ce permis doit être affiché à un endroit de l’usine auquel
le public a accès.
12.7. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion
en mer désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
12.8. Les matières chargées pour l’immersion en mer ne seront
pas gardées plus de 96 heures à bord du navire sans l’autorisation
écrite d’un agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1)
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
L’intendance environnementale
Région de l’Atlantique
ERIC HUNDERT
Au nom du ministre de l’Environnement
[30-1-o]
[30-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of Part 7,
Division 3, of the Canadian Environmental Protection Act, 1999,
Permit No. 4543-2-06534 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-06534
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
2244
Canada Gazette Part I
1. Permittee: Breakwater Fisheries Ltd., Cottlesville, Newfoundland and Labrador.
2. Type of Permit: To load and dispose of fish waste and other
organic matter resulting from industrial fish-processing operations
for the purpose of disposal.
3. Term of Permit: Permit is valid from August 31, 2008, to August 30, 2009.
4. Loading Site(s): 49°30.4′ N, 54°51.80′ W, Cottlesville, Newfoundland and Labrador.
5. Disposal Site(s): 49°30.4′ N, 54°53.70′ W, at an approximate
depth of 142 m.
6. Route to Disposal Site(s): Most direct navigational route from
the loading site to the disposal site.
7. Equipment: Vessels, barges or other floating equipment complying with all applicable rules regarding safety and navigation
and capable of containing all waste cargo during loading and transit to the approved disposal site.
8. Method of Disposal: The material to be disposed of shall be
discharged from the equipment or vessel while steaming within
300 m of the approved disposal site. Disposal will take place in a
manner which will promote the greatest degree of dispersion. All
vessels will operate at maximum safe speed while discharging
offal.
9. Rate of Disposal: As required by normal operations.
10. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 1 500 tonnes.
11. Material to Be Disposed of: Fish waste and other organic matter resulting from industrial fish-processing operations.
12. Requirements and Restrictions:
12.1. It is required that the Permittee report, in writing, to
Mr. Rick Wadman, Environmental Protection Operations Directorate, Environment Canada, 6 Bruce Street, Mount Pearl, Newfoundland and Labrador A1N 4T3, 709-772-5097 (fax), rick.
wadman@ec.gc.ca (email), at least 48 hours prior to the start of
the first disposal operation to be conducted under this permit.
12.2. A written report shall be submitted to Mr. Rick Wadman,
identified in paragraph 12.1, within 30 days of either the completion of the work or the expiry of the permit, whichever comes first.
This report shall contain the following information: the quantity
and type of material disposed of pursuant to the permit and the
dates on which the loading and disposal activities occurred.
12.3. It is required that the Permittee admit any enforcement
officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999 to any place, ship or structure directly related to the loading or disposal at sea referred to
under this permit, at any reasonable time throughout the duration
of this permit.
12.4. The loading and transit of waste material to the disposal
site must be conducted in such a manner that no material enters
the marine environment. Waste material spilled at any place other
than the permitted disposal site must be retrieved. All waste must
be contained on shore while the barge is away from the loading
site.
12.5. The material to be disposed of shall be covered by netting
or other material to prevent access by gulls, except during direct
loading or disposal of the material.
July 26, 2008
1. Titulaire : Breakwater Fisheries Ltd., Cottlesville (Terre-Neuveet-Labrador).
2. Type de permis : Permis de charger et d’immerger des déchets
de poisson et d’autres matières organiques résultant d’opérations
de traitement industriel du poisson à des fins d’immersion.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 31 août 2008 au
30 août 2009.
4. Lieu(x) de chargement : 49°30,4′ N., 54°51,80′ O., Cottlesville (Terre-Neuve-et-Labrador).
5. Lieu(x) d’immersion : 49°30,4′ N., 54°53,70′ O., à une profondeur approximative de 142 m.
6. Parcours à suivre : Voie navigable la plus directe entre le lieu
de chargement et le lieu d’immersion.
7. Matériel : Navire, péniche ou autre pièce d’équipement flottant respectant toutes les normes de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la totalité des matières à immerger
durant le chargement et le transport jusqu’au lieu d’immersion
approuvé.
8. Mode d’immersion : Les matières à immerger seront déchargées du navire ou de la pièce d’équipement en mouvement à une
distance maximale de 300 m du lieu d’immersion approuvé.
L’immersion se fera d’une manière qui permettra la plus grande
dispersion possible des matières. Le navire se déplacera à la vitesse maximale jugée sans danger lors du déchargement.
9. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 1 500 tonnes
métriques.
11. Matières à immerger : Déchets de poisson et autres matières organiques résultant d’opérations de traitement industriel du poisson.
12. Exigences et restrictions :
12.1. Le titulaire doit communiquer, par écrit, avec Monsieur
Rick Wadman, Direction des activités de protection de l’environnement, Environnement Canada, 6, rue Bruce, Mount Pearl
(Terre-Neuve-et-Labrador) A1N 4T3, 709-772-5097 (télécopieur),
rick.wadman@ec.gc.ca (courriel), au moins 48 heures avant le
début de la première opération d’immersion effectuée en vertu du
permis.
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit à M. Rick
Wadman, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1, dans
les 30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date d’expiration du permis, selon la première échéance. Ce rapport doit
contenir les renseignements suivants : la quantité et le type de
matières immergées en conformité avec le permis et les dates de
chargement et d’immersion.
12.3. Le titulaire doit permettre à tout agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999) de procéder à la visite de
tout lieu, navire ou autre ouvrage directement reliés au chargement ou à l’immersion en mer visés aux termes du permis, et ce, à
toute heure convenable pendant la durée du permis.
12.4. Le chargement et le transport des matières à immerger au
lieu d’immersion doivent être effectués de façon qu’aucune matière ne pénètre dans le milieu marin. Les matières déversées à
tout autre endroit que le lieu d’immersion autorisé doivent être
récupérées. Toute matière doit être gardée sur le rivage lorsque la
péniche n’est pas sur le lieu de chargement.
12.5. Les matières à immerger doivent être couvertes au moyen
d’un filet ou autrement afin d’empêcher les goélands d’y accéder,
sauf durant le chargement ou l’immersion.
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2245
12.6. This permit must be displayed in an area of the plant accessible to the public.
12.7. The loading or disposal at sea referred to under this permit shall not be carried out without written authorization from the
Permittee.
12.8. Material loaded for the purpose of disposal at sea may not
be held aboard any vessel for more than 96 hours without the
written consent of an enforcement officer designated pursuant to
subsection 217(1) of the Canadian Environmental Protection Act,
1999.
ERIC HUNDERT
Environmental Stewardship
Atlantic Region
On behalf of the Minister of the Environment
12.6. Ce permis doit être affiché à un endroit de l’usine auquel
le public a accès.
12.7. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion
en mer désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
12.8. Les matières chargées pour l’immersion en mer ne seront
pas gardées plus de 96 heures à bord du navire sans l’autorisation
écrite d’un agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1)
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
[30-1-o]
[30-1-o]
L’intendance environnementale
Région de l’Atlantique
ERIC HUNDERT
Au nom du ministre de l’Environnement
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Order 2008-87-05-02 Amending the Non-domestic Substances
List
Arrêté 2008-87-05-02 modifiant la Liste extérieure
Whereas, pursuant to subsections 87(1) and (5) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999a, the Minister of the
Environment has added the substances referred to in the annexed
Order to the Domestic Substances Listb;
Therefore, the Minister of the Environment, pursuant to subsections 87(1) and (5) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999a, hereby makes the annexed Order 2008-87-05-02
Amending the Non-domestic Substances List.
Ottawa, July 14, 2008
JOHN BAIRD
Minister of the Environment
Attendu que, en application des paragraphes 87(1) et (5) de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, le
ministre de l’Environnement a inscrit sur la Liste intérieureb les
substances visées par l’arrêté ci-après,
À ces causes, en vertu des paragraphes 87(1) et (5) de la Loi
canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, le ministre de l’Environnement prend l’Arrêté 2008-87-05-02 modifiant la Liste extérieure, ci-après.
Ottawa, le 14 juillet 2008
Le ministre de l’Environnement
JOHN BAIRD
ORDER 2008-87-05-02 AMENDING THE
NON-DOMESTIC SUBSTANCES LIST
ARRÊTÉ 2008-87-05-02 MODIFIANT
LA LISTE EXTÉRIEURE
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. Part I of the Non-domestic Substances List is amended by
deleting the following:
1. La partie I de la Liste extérieure1 est modifiée par radiation de ce qui suit :
26376-80-7
37953-21-2
68153-85-5
68478-95-5
26376-80-7
37953-21-2
68153-85-5
68478-95-5
110532-40-6
337974-35-3
851053-78-6
874486-19-8
110532-40-6
337974-35-3
851053-78-6
874486-19-8
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which Order
2008-87-05-01 Amending the Domestic Substances List comes
into force.
2. Le présent arrêté entre en vigueur à la date d’entrée en
vigueur de l’Arrêté 2008-87-05-01 modifiant la Liste intérieure.
[30-1-o]
[30-1-o]
———
———
a
a
b
1
S.C. 1999, c. 33
SOR/94-311
Supplement, Canada Gazette, Part I, January 31, 1998
b
1
L.C. 1999, ch. 33
DORS/94-311
Supplément, Gazette du Canada, Partie I, 31 janvier 1998
2246
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Significant New Activity Notice No. 15074
Avis de nouvelle activité no 15074
Significant New Activity Notice
Avis de nouvelle activité
(Section 110 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999)
(Article 110 de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999))
Whereas the Minister of the Environment and the Minister of
Health have assessed information in respect of the living organism Carthamus tinctorius L.S-317 - 4206-8A;
Whereas the living organism is not on the Domestic Substances
List;
And whereas the Ministers suspect that a significant new activity in relation to the living organism may result in the living organism becoming toxic under the Canadian Environmental Protection Act, 1999,
Therefore, the Minister of the Environment indicates, pursuant
to section 110 of that Act, that subsection 106(4) of the same Act
applies with respect to the living organism in accordance with the
Annex.
JOHN BAIRD
Minister of the Environment
Attendu que le ministre de l’Environnement et le ministre de la
Santé ont évalué les renseignements dont ils disposent concernant
l’organisme vivant Carthamus tinctorius L.S-317 - 4206-8A;
Attendu que l’organisme vivant n’est pas inscrit sur la Liste
intérieure;
Attendu que les ministres soupçonnent qu’une nouvelle activité
relative à l’organisme vivant peut rendre celui-ci toxique en vertu
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
Pour ces motifs, le ministre de l’Environnement assujettit, en
vertu de l’article 110 de la Loi, la substance au paragraphe 106(4)
de la même loi, conformément à l’annexe ci-après.
Le ministre de l’Environnement
JOHN BAIRD
ANNEX
ANNEXE
Information Requirements
Exigences en matière de renseignements
(Section 110 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999)
(Article 110 de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999))
1. In relation to the living organism Carthamus tinctorius
L.S-317 - 4206-8A, a significant new activity is any activity involving the living organism other than the following:
(a) its processing by dry milling;
(b) its export, before or after it has been dry milled; or
(c) the burial of the living organism or of solid wastes resulting
from dry milling of the living organism at a depth of at least
one metre in a landfill site authorized by the laws, regulations
and other requirements of the jurisdiction where the burial will
take place.
2. A person that proposes a significant new activity set out in
the Notice for this living organism shall provide to the Minister of
the Environment, at least 120 days prior to the commencement of
the proposed significant new activity, the following information:
(a) a description of the proposed significant new activity in relation to the living organism;
(b) in relation to a significant new activity involving the processing of the living organism:
(i) a description of the processing location of the living
organism;
(ii) a description of the processing methods and of quality
control and quality assurance procedures;
(iii) the information specified in paragraphs 2(d) and (e) of
Schedule 5 of the New Substances Notification Regulations
(Organisms); and
1. À l’égard de l’organisme vivant Carthamus tinctorius
L.S-317 - 4206-8A, une nouvelle activité est toute activité autre
que :
a) soit sa transformation par broyage à sec;
b) soit son exportation, avant ou après son broyage à sec;
c) soit son enfouissement ou l’enfouissement de déchets solides
provenant de son broyage à sec à au moins un mètre de profondeur dans un site d’enfouissement autorisé par les lois, les règlements et les exigences de la province ou du territoire où
l’enfouissement est effectué.
2. Une personne ayant l’intention d’utiliser cet organisme vivant pour une nouvelle activité prévue par le présent avis doit fournir au ministre de l’Environnement, au moins 120 jours avant le
début de la nouvelle activité proposée, les renseignements suivants :
a) la description de la nouvelle activité proposée à l’égard de
l’organisme vivant;
b) relativement à une nouvelle activité mettant en cause la
transformation de l’organisme vivant :
(i) une description des lieux de transformation de l’organisme vivant;
(ii) une description des méthodes de transformation ainsi que
des méthodes visant le contrôle de la qualité et l’assurance
de la qualité;
(iii) les renseignements prévus aux alinéas 2d) et e) de l’annexe 5 du Règlement sur les renseignements concernant les
substances nouvelles (organismes);
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2247
3. The above information will be assessed within 120 days after
the day on which it is received by the Minister of the Environment.
c) relativement à toute autre nouvelle activité :
(i) les renseignements prévus aux articles 3, 4, 5, 7 et 9 de
l’annexe 5 de ce règlement;
(ii) à l’égard de la protéine de fusion formée d’oléosine et
d’hormone de croissance de carpe produite par l’organisme
vivant :
(A) les résultats d’un essai de biodégradabilité, effectué
selon la méthode décrite dans la ligne directrice 308 de
l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), intitulée Transformation aérobie et
anaérobie dans les sédiments aquatiques;
(B) les résultats d’un essai de toxicité chronique, effectué
selon la méthode décrite dans la ligne directrice 210 de
l’OCDE, intitulée Poisson, essai de toxicité aux premiers
stades de la vie, et suivant des pratiques de laboratoire
conformes à celles énoncées dans les « Principes de
l’OCDE relatifs aux bonnes pratiques de laboratoire »,
constituant l’annexe 2 de la Décision du Conseil relative à
l’acceptation mutuelle des données pour l’évaluation des
produits chimiques adoptée le 12 mai 1981, qui sont à jour
au moment de l’obtention des résultats d’essai;
(C) les résultats d’un essai de toxicité chronique et selon
le mode d’exposition le plus probable de l’environnement,
effectué selon la méthode décrite dans la ligne directrice 218 de l’OCDE, intitulée Essai de toxicité sur les
chironomes sédiments-eau, utilisation de sédiments contaminés ou la méthode décrite dans la ligne directrice 222 de
l’OCDE, intitulée Essai de reproduction des vers de terre,
et suivant des pratiques de laboratoire conformes à celles
énoncées dans les « Principes de l’OCDE relatifs aux
bonnes pratiques de laboratoire », constituant l’annexe 2
de la Décision du Conseil relative à l’acceptation mutuelle des données pour l’évaluation des produits chimiques adoptée le 12 mai 1981, qui sont à jour au moment
de l’obtention des résultats d’essai ou une étude similaire
qui permet l’évaluation de la toxicité chronique de la protéine de fusion formée d’oléosine et d’hormone de croissance de carpe.
3. Les renseignements ci-dessus seront évalués dans les 120 jours
suivant leur réception par le ministre de l’Environnement.
[30-1-o]
[30-1-o]
(c) in relation to any other significant new activity:
(i) the information specified in items 3, 4, 5, 7 and 9 of
Schedule 5 to those Regulations; and
(ii) in respect of the oleosin-carp growth hormone fusion
protein produced by the living organism:
(A) test data from a biodegradation study conducted according to the methodology described in the Organisation
for Economic Co-operation and Development (OECD)
Test Guideline No. 308 entitled Aerobic and Anaerobic
Transformation in Aquatic Sediment Systems;
(B) test data from a chronic toxicity study conducted according to the methodology described in the OECD Test
Guideline No. 210 entitled Fish, Early-life Stage Toxicity
Test and in conformity with the practices described in the
“OECD Principles of Good Laboratory Practice” set out in
Annex 2 of the Decision of the Council Concerning the
Mutual Acceptance of Data in the Assessment of Chemicals, adopted on May 12, 1981, and that are current at the
time the test data are developed; and
(C) test data from a chronic toxicity study and depending
on the most significant route of exposure to the environment, conducted according to the methodology described
in the OECD Test Guideline No. 218 entitled SedimentWater Chironomid Toxicity Test Using Spiked Sediment
or OECD Test Guideline No. 222 entitled Earthworm Reproduction Test (Eisenia fetida/Eisenia andrei) and in conformity with the practices described in the “OECD Principles of Good Laboratory Practice” set out in Annex 2 of
the Decision of the Council Concerning the Mutual Acceptance of Data in the Assessment of Chemicals, adopted
on May 12, 1981, and that are current at the time the test
data are developed, or a similar study, which will permit
assessment of the chronic toxicity of the oleosin-carp
growth hormone fusion protein.
DEPARTMENT OF FINANCE
MINISTÈRE DES FINANCES
DEPARTMENT OF FOREIGN AFFAIRS AND
INTERNATIONAL TRADE
MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET
DU COMMERCE INTERNATIONAL
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
Invitation to submit comments on extension of
most-favoured-nation tariff treatment to Libya
Invitation à soumettre des commentaires sur l’extension
du traitement tarifaire de la nation la plus favorisée
à la Libye
The purpose of this notice is to inform interested parties that it
is the Government’s intention to extend most-favoured-nation
(MFN) tariff treatment to Libya. Comments and enquiries from
interested parties are welcomed and should be made in accordance with the procedures set out below.
Le présent avis a pour but d’informer les parties intéressées de
l’intention du gouvernement d’étendre le traitement tarifaire de la
nation la plus favorisée (NPF) à la Libye. Les parties intéressées
sont invitées à soumettre des commentaires et des demandes de
renseignements en suivant les directives énoncées ci-après.
Background
Contexte
Libya is one of only two countries whose products are subject to Canada’s General Tariff. Under the General Tariff, most
imports are subject to an import duty of 35%, which is higher
than the average MFN tariff of 5.5%. Under its World Trade
La Libye est l’un des deux seuls pays dont les produits sont
soumis au tarif général du Canada. Conformément au tarif général, la plupart des importations sont soumises à des droits à l’importation de 35 %, plus élevés que les droits NPF moyens de
2248
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
Organization (WTO) obligations, Canada grants MFN tariff treatment to all its trading partners that are members of that organization. In the past, Canada has also extended MFN tariff treatment
to states not members of the WTO in the context of bilateral MFN
agreements.
Libya first applied to become a WTO member in 2001. In
2004, Canada and other WTO members granted observer status
to Libya and agreed to start talks on its membership bid. Other
trading partners have already granted MFN tariff treatment to
Libya in advance of its WTO membership, including the United
States and the European Union.
Relations with Libya have been normalized, as demonstrated
by the appointment of a resident ambassador in Tripoli in 2004
and the designation of a Libyan ambassador in Ottawa in 2005.
Canada and Libya are cooperating on a variety of subjects such
as Darfur, culture and the fight against terrorism. There is commercial interest on both sides to expand on bilateral commercial
activities.
Foreign Affairs and International Trade Canada is actively
working to enhance Canada’s commercial relations with Libya,
and better position Canadian companies to take advantage of the
numerous opportunities in this market. In 2005, Libya unilaterally
reduced its customs tariff on Canadian goods to zero (except for
cigarettes) and established a port service tax of 4% instead. As
such, Canadian exports to Libya currently benefit from low import charges as a result of these unilateral Libyan actions.
Canadian merchandise exports to Libya increased from $67 million in 2006 to $196 million in 2007, due to an increase in exports
of aircraft and spacecraft products, which was Canada’s main export to Libya, followed by cereals, mineral ores, and machinery
and equipment. Value of imports from Libya vary widely from
year to year, but remain relatively low. They are mostly made up
of mineral fuel and oil.
It is intended that the proposed extension of MFN tariff treatment be implemented through an Order in Council made pursuant
to the Customs Tariff. Given current trade patterns, the expected
annual amount of duty foregone is minimal.
5,5 %. En vertu des obligations qu’il a contractées à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le Canada accorde le traitement tarifaire NPF à tous ses partenaires commerciaux membres
de cette organisation. Par le passé, le Canada a aussi accordé le
traitement tarifaire NPF à plusieurs États qui n’étaient pas membres de l’OMC dans le contexte d’accords bilatéraux au sujet de
la NPF.
En 2001, la Libye a présenté sa première demande pour devenir
membre de l’OMC. En 2004, le Canada et d’autres membres de
l’OMC ont accordé le statut d’observateur à la Libye et ont consenti à entamer des pourparlers concernant sa demande d’adhésion. D’autres partenaires commerciaux, y compris les États-Unis
et l’Union européenne, ont déjà accordé le traitement tarifaire
NPF à la Libye par anticipation de son adhésion à l’OMC.
Les relations avec la Libye se sont normalisées, comme en font
preuve la nomination d’un ambassadeur résident à Tripoli en
2004 et la désignation d’un ambassadeur de la Libye à Ottawa en
2005. Le Canada et la Libye coopèrent au sujet d’un bon nombre
de dossiers, notamment le Darfour, la culture et la lutte contre le
terrorisme. Les deux parties manifestent de l’intérêt pour le développement des activités commerciales bilatérales.
Affaires étrangères et Commerce international Canada travaille
activement à améliorer les relations commerciales avec la Libye
et à placer les entreprises canadiennes dans une position plus
avantageuse pour profiter des multiples possibilités qu’offre ce
marché. En 2005, la Libye a unilatéralement réduit à zéro ses
droits de douane sur les produits canadiens (sauf les cigarettes) et
a instauré, en remplacement, une taxe de 4 % sur les services portuaires. Grâce à ces dispositions unilatérales, les exportations canadiennes en Libye font l’objet de frais d’importation réduits.
Les exportations canadiennes de marchandises à destination
de la Libye sont passées de 67 millions de dollars en 2006 à
196 millions de dollars en 2007, et ce, grâce à une augmentation
des exportations de produits aériens et spatiaux, principales exportations du Canada vers la Libye, suivis des céréales, des minerais ainsi que de la machinerie et de l’équipement. La valeur des
importations en provenance de la Libye varie beaucoup d’année
en année, mais demeure relativement faible. Elles sont surtout
constituées de matières premières énergétiques d’origine minérale
et pétrolière.
Ce projet d’extension du traitement tarifaire NPF sera mis en
application au moyen d’un décret promulgué conformément au
Tarif des douanes. Les pertes au chapitre des recettes douanières
annuelles devraient être minimes, compte tenu des courants commerciaux actuels.
Comments and enquiries
Commentaires et demandes de renseignements
Interested parties wishing to comment or enquire about overall Canada-Libya commercial and political relations should provide their comments or questions in writing by September 26,
2008, and address them to the Africa and Middle East Bilateral
Commercial Relations Division (WOS)/Libya MFN Treatment,
125 Sussex Drive, Ottawa, Ontario K1A 0G2, 613-947-8390 (fax),
wos@international.gc.ca (email).
Les personnes intéressées sont invitées à soumettre par écrit
des commentaires ou des demandes de renseignements concernant les relations générales Canada-Libye sur les plans commercial et politique, au plus tard le 26 septembre 2008, en s’adressant
à la Direction des relations commerciales bilatérales pour l’Afrique et le Moyen-Orient (WOS)/traitement NPF de la Libye,
125, promenade Sussex, Ottawa (Ontario) K1A 0G2, 613-9478390 (télécopieur), wos@international.gc.ca (courriel).
Les commentaires et les demandes de renseignements portant
plus précisément sur les questions tarifaires doivent être soumis
au plus tard le 26 septembre 2008 à la Direction de la politique
commerciale internationale (traitement NPF de la Libye), ministère des Finances, L’Esplanade Laurier, Tour Est, 14e étage,
140, rue O’Connor, Ottawa (Ontario) K1A 0G5, 613-992-6761
(télécopieur), tariff-tarif@fin.gc.ca (courriel).
More specific comments and enquiries pertaining to tariffrelated issues should be made in writing by September 26, 2008,
and addressed to the International Trade Policy Division (Libya—
MFN treatment), Department of Finance, L’Esplanade Laurier,
East Tower, 14th Floor, 140 O’Connor Street, Ottawa, Ontario
K1A 0G5, 613-992-6761 (fax), tariff-tarif@fin.gc.ca (email).
[30-1-o]
[30-1-o]
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2249
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Application for surrender of charter
Demande d’abandon de charte
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, an application for surrender of charter
was received from
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, une demande
d’abandon de charte a été reçue de :
File Number
No de dossier
Name of Company
Nom de la société
Received
Reçu
387809-1
CANADIAN FRIENDS OF THE SALZBURG SEMINAR/
LES AMIS CANADIENS DU SÉMINAIRE SALZBURG
Clean Energy Research and Technologies Association of Nova Scotia
26/05/2008
447113-0
July 18, 2008
27/05/2008
Le 18 juillet 2008
AÏSSA AOMARI
Director
Incorporation and Information
Products and Services Directorate
For the Ministry of Industry
Le directeur
Direction des produits et services
d’incorporation et d’information
AÏSSA AOMARI
Pour le ministre de l’Industrie
[30-1-o]
[30-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
KID’AID CHILDREN’S ASSISTANCE/KID’ AID PROGRAMME
D’AIDE A L’ENFANCE — Correction of name
KID’AID CHILDREN’S ASSISTANCE/KID’ AID PROGRAMME
D’AIDE A L’ENFANCE — Correction de la dénomination
sociale
Notice is hereby given that letters patent dated May 29, 2008,
were issued under Part II of the Canada Corporations Act
to KID’AID CHILDREN’S ASSISTANCE/KID’ AID PROGRAMME D’AIDE A L’ENFANCE, corporate No. 448010-4.
As a result of a clerical error, the letters patent were issued containing an error in respect of the corporation’s name. In order to
avoid undue hardship to the corporation, the Minister has
now corrected the name of the corporation to KID’AID CHILDREN’S ASSISTANCE/KID’AID PROGRAMME D’AIDE A
L’ENFANCE.
July 11, 2008
AÏSSA AOMARI
Director
Incorporation and Information
Products and Services Directorate
For the Minister of Industry
Avis est par les présentes donné que des lettres patentes datées
du 29 mai 2008 ont été émises en vertu des dispositions de la
Partie II de la Loi sur les corporations canadiennes à KID’AID
CHILDREN’S ASSISTANCE/KID’ AID PROGRAMME D’AIDE
A L’ENFANCE, numéro corporatif 448010-4.
En raison d’une erreur d’écriture, les lettres patentes ont été
émises contenant une erreur relative à la dénomination sociale de
la société. Afin d’éviter des difficultés indues à la société, la ministre a maintenant corrigé le nom de la société pour KID’AID
CHILDREN’S ASSISTANCE/KID’AID PROGRAMME D’AIDE
A L’ENFANCE.
Le 11 juillet 2008
Le directeur
Direction des produits et services
d’incorporation et d’information
AÏSSA AOMARI
Pour le ministre de l’Industrie
[30-1-o]
[30-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Letters patent
Lettres patentes
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, letters patent have been issued to
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres patentes ont été émises en faveur de :
2250
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
File No.
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Head Office
Siège social
Effective Date
Date d’entrée en vigueur
447098-2
446912-7
“R. - U. RENAISSANCE”
2010 TRANSPLANT CONGRESS ORGANIZING
CORPORATION
AFRICA HARVEST BIOTECH FOUNDATION
INTERNATIONAL
AL IKHLAAS FOUNDATION CENTER
ANSTRUTHER CHARITABLE FOUNDATION
AQUA VITAE CHARITABLE FOUNDATION
ASSOCIATION DES RIVARTIBONITIENS ET DES
RIVARTIBONITIENNES DU CANADA (A.R.R.C.)
BBLC CHILD CARE EDUCATION FOUNDATION INC.
Toronto, Ont.
Vancouver, B.C.
24/06/2008
30/05/2008
Toronto, Ont.
16/06/2008
Toronto, Ont.
Edmonton, Alta.
Greater Vancouver, B.C.
Montréal (Qc)
29/05/2008
17/06/2008
27/05/2008
04/06/2008
Town of Oakville in the Regional Municipality of
Halton, Ont.
Greater Vancouver, B.C.
Scarborough, Ont.
Toronto, Ont.
14/05/2008
27/05/2008
19/03/2008
14/02/2008
North York, Ont.
Stoney Creek, Ont.
Port Hope, Ont.
12/05/2008
06/06/2008
02/06/2008
Ottawa, Ont.
Ottawa, Ont.
13/06/2008
10/07/2008
City of Barrie, Ont.
Toronto, Ont
Vancouver, B.C.
14/03/2008
11/06/2008
11/04/2008
Toronto, Ont.
03/06/2008
Toronto, Ont.
20/05/2008
Winnipeg, Man.
29/04/2008
Ottawa, Ont.
Ottawa, Ont.
12/06/2008
21/04/2008
Milton, Ont.
20/06/2008
Toronto, Ont.
05/05/2008
Markham, Ont.
Toronto, Ont.
Ottawa, Ont.
Abbotsford, B.C.
Toronto, Ont.
10/06/2008
23/06/2008
12/06/2008
10/04/2008
14/05/2008
Toronto, Ont.
Toronto, Ont.
Toronto, Ont.
Chetwynd, N.B.
Waterdown, Ont.
City of Brampton, Ont.
18/06/2008
20/06/2008
22/05/2008
09/04/2008
21/04/2008
27/05/2008
Winnipeg, Man.
04/06/2008
Ottawa, Ont.
City of Pickering, Ont.
Westmount, Que.
26/05/2008
06/05/2008
22/05/2008
County of Dundas, Ont.
22/05/2008
Pointe-Claire, Que.
04/06/2008
Montréal (Qc)
Calgary, Alta.
Ottawa, Ont.
Six Nations of the Grand River Tract
(Indian Reserve No. 40), Hagersville, Ont.
Montréal (Qc)
15/05/2008
09/04/2008
06/06/2008
17/06/2008
448300-6
447749-9
444788-3
444781-6
448032-5
447796-1
444782-4
447115-6
446740-0
447800-2
446576-8
447930-1
448311-1
BeCause Foundation
BIBLE BAPTIST MINISTRIES OF CANADA
BIKES WITHOUT BORDERS
BICYCLETTES SANS FRONTIERES
BLOOD OF JESUS CHARITABLE TRUST
BOWEN 4 CHILDREN FOUNDATION Inc.
CAN-AID Canadian African Indigenous Development
Organization
CAN-GO AFAR FOUNDATION
Canadian Association for Public Alerting and Notification /
Association canadienne d’avis et d’alerte au public
Canadian Autism Family Foundation
CANADIAN CENTRE FOR ISRAEL ACTIVISM
Canadian College Environmental Network Réseau des Collèges Canadiens en Matière d’Environnement
CANADIAN FRIENDS OF HOSPITAL FOR SPECIAL
SURGERY
CANADIAN GAY & LESBIAN BUSINESS EDUCATION
FOUNDATION
Canadian Institute of Nuclear Physics - Institut Canadien de
Physique Nucléaire
Canadian Integration Services and Training
Canadian Obesity Foundation / La fondation canadienne de
l’obésité
Canadian Ornamental Horticulture Alliance (COHA)/
Alliance Canadienne de l’Horticulture Ornementale (ACHO)
CANADIAN PEDIATRIC THROMBOSIS AND HEMOSTASIS
NETWORK
CANADIAN SHIA MUSLIMS ORGANIZATION
CANADIAN SPONDYLITIS ASSOCIATION
CANADIANS FOR ACCOUNTABILITY
Caribbean Christian Center for the Deaf Federation in Canada
CELESTIAL CHURCH OF CHRIST
EGLISE DU CHRISTIANISME CELESTE
CENTRE FOR JEWISH KNOWLEDGE AND HERITAGE
CHANGE12
CHARITY COMMUNICATION NETWORK
CHETWYND COMMUNITY FOUNDATION
CHOW CHOW CLUB OF CANADA, INC.
CHRIST APOSTOLIC CHURCH (AGBALA ITURA)
BRAMPTON ASSEMBLY
CHRISTIAN PERFORMANCE AND PRINT MINISTRIES OF
CANADA INC.
CHURCH OF GRACE
CHURCH TRIUMPHANT ASSEMBLIES OF CANADA (2008)
CING (Canadian Interventional Neuro Group)/
GCNI (Groupe Canadien de Neuro-Interventionnelle)
CLASSIS EASTERN CANADA OF THE CHRISTIAN
REFORMED CHURCH IN NORTH AMERICA
COMPUSET FOUNDATION
FONDATION COMPUSET
CONSEIL DES MALIENS DE L’EXTÉRIEUR CANADA
CORNERSTONE FOUNDATION
DIPLOMATS’ BALL
DREAMCATCHER CHARITABLE FOUNDATION
446942-9
ENSEMBLE DE DANSE SKAZKA
447791-0
447931-9
446914-3
448081-3
448075-9
447103-2
448066-0
447491-1
447915-7
447814-2
447644-1
447937-8
447611-5
446511-3
447675-1
448056-2
448327-8
448083-0
447483-0
447794-4
448313-8
448207-7
447820-7
447475-9
447605-1
447843-6
448030-9
447840-1
447680-8
447810-0
447823-1
448048-1
22/02/2008
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2251
File No.
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Head Office
Siège social
Effective Date
Date d’entrée en vigueur
447135-1
448003-1
Fondation Zaadoul Mouçafir
FOUNDATION ENCOURAGING TRADITIONAL
COEXISTENCE OF HUMANS & ANIMALS (FETCHA)
GAMPARLE /
GAMTALK
GLADSTONE PRODUCTIONS
GLOBAL PARTNERSHIP FOR LITERACY
HALIBURTON JEWISH COMMUNITY PROPERTY
Happy-Everyone Chinese Folk Arts Association
HARVEST BIBLE CHAPEL YORK REGION INC.
HEALING TOUCH MINISTRIES
HEARTLAND, A CHURCH CONNECTED
Human Relief & Development Corporation
INSPIRATION IN ACTION
Institute of Parliamentary and Political Law (IPPL) /
Institut de droit parlementaire et politique (IDPP)
INTERNATIONAL ACADEMY OF SUICIDE RESEARCH
ACADÉMIE INTERNATIONALE DE RECHERCHE SUR LE
SUICIDE
JEWISH COMMUNITY CAMPUSES OF GREATER
TORONTO
KID’AID CHILDREN’S ASSISTANCE/
KID’ AID PROGRAMME D’AIDE A L’ENFANCE
KYMAR FOUNDATION
L’institut Canadien de Recherches en Développement et Études
Stratégiques sur l’Afrique (ICREDESA)
Canadian Institute for Development Research and Strategic
Studies on Africa (CIDRESSA)
La Corporation de la Place de la francophonie 2010/
The Corporation of La Place de la francophonie 2010
La Fondation Place Coco /
Coco’s Place Foundation
LAMBDA CHI ALPHA (UWO) CORPORATION
LEKILIBRE
Litelantes & Samael Aun Weor Christian-Gnostic Church
Macedonian Film Festival
MADAGASCAR SCHOOL PROJECT INC.
MARANATHA CHRISTIAN CHURCH OF OTTAWA
Mission 1 World
Mission Internationale Pain de Vie
MOTION’S YOUTH AND COMMUNITY CENTRE
MUHAMMAD INSTITUTE FOR THE SCIENCES OF THE
COSMOS
National Capital Region Table Tennis League
NATIONAL HOUSE OF PRAYER MAISON NATIONALE DE PRIÈRE
NATIONAL INSTITUTES OF HEALTH INFORMATICS
NATIVE CERTIFICATION ORGANIZATION
INTERNATIONAL
NEW BEGINNIGS CHURCH OF GREATER TORONTO
ONTARIO COURTYARD MINISTRIES
ORGANIC AGRICULTURE CENTRE OF CANADA
FOUNDATION
ORGANISATION MISSIONS GLOBALES
P.B. RACING INC.
Pamoja Initiative
PROSSERMAN JEWISH COMMUNITY CENTRE
PROTECT VISTA ON THE PARK
R 2 G CHILDREN’S FOUNDATION
Ray Nissan Family Foundation
REACHING OUT THROUGH MUSIC
ROOM 217 FOUNDATION
ROTARY INTERNATIONAL DISTRICT 5550 INC.
SAFE HOUSING OTTAWA
SOCIAL AID FOR THE ELIMINATION OF RAPE
SOCIÉTÉ ART ET SCIENCE POUR LA NATURE
ST. MICHAEL’S CHOIR SCHOOL
STARLIGHT CARE GROUP
Montréal (Qc)
Kitchener, Ont.
23/06/2008
29/05/2008
Vaudreuil-Dorion (Qc)
05/06/2008
Ottawa, Ont.
Town of Markham, Ont.
Toronto, Ont.
Toronto, Ont.
Oakville, Ont.
Ottawa, Ont.
City of Mississauga, Ont.
Mississauga, Ont.
Vancouver, B.C.
Ottawa, Ont.
11/06/2008
18/04/2008
18/06/2008
20/03/2008
07/04/2008
07/05/2008
06/06/2008
16/01/2008
28/05/2008
23/04/2008
Montréal, Que.
13/05/2008
Toronto, Ont.
18/06/2008
Montréal, Que.
29/05/2008
Toronto, Ont.
Ottawa (Ont.)
16/05/2008
13/02/2008
Vancouver (C.-B.)
29/05/2008
Montréal (Qc)
09/07/2008
Toronto, Ont.
Montréal (Qc)
Kitchener, Ont.
Toronto, Ont.
Alexandria, Ont.
Ottawa, Ont.
Toronto, Ont.
Hamilton (Ont.)
City of Pickering, Ont.
Surrey, B.C.
25/04/2008
12/05/2008
27/05/2008
15/02/2008
20/05/2008
30/04/2008
26/05/2008
13/11/2007
09/07/2008
30/04/2008
Ottawa, Ont.
Ottawa, Ont.
20/06/2008
09/05/2008
Waterloo, Ont.
City of Cobourg, Ont.
02/06/2008
16/05/2008
Mississauga, Ont.
Barrie, Ont.
Truro, N.S.
12/06/2008
29/04/2008
30/04/2008
Greenfield Park (Qc)
Montréal, Que.
Holland Landing, Ont.
Toronto, Ont.
Ottawa, Ont.
Golden, B.C.
City of Thornhill, Ont.
Toronto, Ont.
Region of Durham, Ont.
Winnipeg, Man.
Ottawa, Ont.
Toronto, Ont.
Sainte-Anne-des-Monts (Qc)
Toronto, Ont.
Toronto, Ont.
30/04/2008
09/07/2008
14/04/2008
18/06/2008
24/06/2008
03/07/2008
12/06/2008
09/06/2008
04/06/2008
27/05/2008
05/06/2008
09/06/2008
06/06/2008
10/07/2008
02/05/2008
448045-7
448065-1
447520-8
448317-1
447126-1
447469-4
447432-5
448046-5
446563-6
444783-2
447384-1
447711-1
448316-2
448010-4
447806-1
446736-1
447500-3
447838-0
447632-8
447452-0
445136-8
446752-3
447809-6
447656-5
447829-1
445480-4
448706-1
447785-5
448322-7
447788-0
448018-0
447880-1
448072-4
447640-9
447657-3
447651-4
448625-1
447495-3
448315-4
448225-5
446553-9
448071-6
448054-6
448034-1
447616-6
448040-6
448053-8
448049-0
448708-7
447666-2
2252
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
File No.
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Head Office
Siège social
Effective Date
Date d’entrée en vigueur
448067-8
447676-0
447228-4
448343-0
447793-6
448047-3
447740-5
STRENGTH WITHIN GROUP
TAHIR FOUNDATION INC.
Tanga (Tanzania) Education Support Association (TESA)
Ten Yad of Ottawa/Ten Yad d’Ottawa
THE ALLIANCE OF NORTHWESTERNERS OF TORONTO
THE ARDEA FOUNDATION
The Art for Healing Foundation /
La Fondation de l’art pour la guérison
The ASSOCIATION OF PRINCIPLED CANADIANS
The Etruscan Foundation
La Fondation Etruscan
The Federation of Korean-Canadian Associations
The International Space School Alumni Association
THE JOHNNY LOMBARDI MULTICULTURAL
FOUNDATION
THE LABANOWICH FAMILY FOUNDATION
The National Aboriginal Youth Society
THE PATHY FAMILY FOUNDATION
LA FONDATION DE LA FAMILLE PATHY
THE PETE CROMPTON FOUNDATION
THE PETE MILLER CHARITABLE FOUNDATION
THE SAWATZKY FAMILY FOUNDATION
TRUST ME FOUNDATION
TURN OUT DANCE & MOVEMENT INSTITUTE
WCIT 2012 MONTRÉAL INC.
Webequie Mineral Corporation
WEST AFRICAN COMMUNITY AND DEVELOPMENT INC.
Wheaton Family Foundation
WOUNDPEDIA
YOUTH APPRENTICESHIP STANDARDS COUNCIL
Town of Milton, Ont.
Toronto, Ont.
Edmonton, Alta.
Ottawa, Ont.
Toronto, Ont.
Montréal, Que.
Montréal, Que.
11/06/2008
05/05/2008
11/04/2008
26/06/2008
13/05/2008
06/06/2008
09/06/2008
Mississauga, Ont.
Bedford in the Halifax, N.S.
Regional Municipality
Montréal, Que.
Calgary, Alta.
Toronto, Ont.
06/05/2008
15/04/2008
15/04/2008
21/05/2008
21/05/2008
Toronto, Ont.
Ottawa, Ont.
Montréal, Que.
28/05/2007
08/05/2008
05/06/2008
Toronto, Ont.
Toronto, Ont.
Toronto, Ont.
Greater Vancouver, B.C.
Ottawa, Ont.
Montréal, Que.
Webequie, Ont.
Toronto, Ont.
Edmonton, Alta.
Toronto, Ont.
Toronto, Ont.
02/06/2008
09/06/2008
21/04/2008
30/04/2008
26/05/2008
18/06/2008
23/06/2008
28/04/2008
04/06/2008
03/06/2008
10/06/2008
447678-6
447506-2
447503-8
447817-7
447885-1
442828-5
447778-2
447731-6
448017-1
448051-1
447610-7
447784-7
446899-6
448098-8
448329-4
447638-7
448028-7
448026-1
448057-1
July 18, 2008
Le 18 juillet 2008
AÏSSA AOMARI
Director
Incorporation and Information
Products and Services Directorate
For the Minister of Industry
Le directeur
Direction des produits et services
d’incorporation et d’information
AÏSSA AOMARI
Pour le ministre de l’Industrie
[30-1-o]
[30-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Supplementary letters patent
Lettres patentes supplémentaires
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, supplementary letters patent have been
issued to
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres patentes supplémentaires ont été émises en faveur de :
File No.
No de dossier
Company Name
Nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
372559-6
443118-9
440745-8
444323-3
“NAKHIJEVAN” INSTITUTE OF CANADA (NIC)/INSTITUT “NAKHIJEVAN” DU CANADA (INC)
AIA HIGH FIVES FOR KIDS FOUNDATION
ANISHINAABEG KAKENWAYDEMIWATCH NEPI (AKN)
BUSSANDRI FOUNDATION
FONDATION BUSSANDRI
CANADA-NIGERIA COMMUNITY DEVELOPMENT ASSOCIATION (CANCODA)
Canadian Association for Surface Finishing
CANADIAN COMMUNITY LEADERSHIP NETWORK INC.
CANADIAN HONEY COUNCIL LE CONSEIL CANADIEN DU MIEL
CANADIAN JEWISH MEDIA EDUCATION FOUNDATION
Canadian Olympic Committee
Comité olympique canadien
28/05/2008
16/05/2008
10/06/2008
25/06/2008
432617-2
221316-8
436426-1
034459-1
445572-0
034891-1
21/05/2008
06/05/2008
06/06/2008
22/05/2008
06/06/2008
25/06/2008
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
File No.
No de dossier
Company Name
Nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
438866-6
440696-6
CAROLINIAN CANADA COALITION
CHILDREN OF THE WORLD ANESTHESIA FOUNDATION
FONDATION ANESTHÉSIE ENFANTS DU MONDE
DAVID & LENA DISTAULO MINISTRIES INC./
MINISTÈRES DAVID & LENA DISTAULO INC.
FOUNDRY EDUCATIONAL FOUNDATION - CANADA
HELP THE AGED (CANADA) AIDE AUX AINES (CANADA)
JEWISH COMMUNITY PROPERTIES OF GREATER TORONTO
OTTAWA VALLEY WEAVERS & SPINNERS’ GUILD
PARED Parents et éducateurs,
PARED Parents and Educators
PENCILS FOR KIDS/
DES CRAYONS POUR LES ENFANTS
Pentecost Community Development Agency (PENTCDA)
PRICEWATERHOUSECOOPERS CANADA FOUNDATION
SABAD VARTARA INTERNATIONAL (CANADA) INC.
SCHWARTZ / REISMAN CENTRE
SMMART FOUNDATION
SUPREME COURT ADVOCACY INSTITUTE
INSTITUT DE PLAIDOIRIE DEVANT LA COUR SUPRÊME
THE EXOTIC ANIMAL RESCUE SOCIETY
THE ITALIAN-CANADIAN COMMUNITY CENTRE OF THE NATIONAL CAPITAL REGION INC.
THE MARTIN ABORIGINAL INITIATIVE
TOSALISANA NA LINGOMBA (ENTRAIDE ENTRE LES PEUPLES)
04/06/2008
30/05/2008
439304-0
439451-8
173327-3
443483-8
086970-8
443267-3
441890-5
439544-1
444440-0
431231-7
432648-2
444387-0
440770-9
432354-8
312778-8
447707-3
427148-3
July 18, 2008
2253
09/06/2008
18/06/2008
04/06/2008
18/06/2008
05/06/2008
19/06/2008
30/05/2008
27/05/2008
06/05/2008
04/06/2008
18/06/2008
09/06/2008
23/05/2008
21/04/2008
26/06/2008
10/07/2008
25/06/2008
Le 18 juillet 2008
AÏSSA AOMARI
Director
Incorporation and Information
Products and Services Directorate
For the Minister of Industry
Le directeur
Direction des produits et services
d’incorporation et d’information
AÏSSA AOMARI
Pour le ministre de l’Industrie
[30-1-o]
[30-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Supplementary letters patent — Name change
Lettres patentes supplémentaires — Changement de nom
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, supplementary letters patent have been
issued to
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres patentes supplémentaires ont été émises en faveur de :
File No.
No de dossier
Old Company Name
Ancien nom de la compagnie
New Company Name
Nouveau nom de la compagnie
246855-3
Association québécoise des conducteurs amateurs Standardbred
248172-3
CANADIAN ASSOCIATION FOR ENVIRONMENTAL
ANALYTICAL LABORATORIES INC. (CAEAL)
CANADIAN ASSOCIATION OF METAL FINISHERS
Canadian Corrugated Case Association
Association Canadienne des Fabricants de Carton Ondulé
CANADIAN INSTITUTE FOR HISTORICAL
MICROREPRODUCTIONS
INSTITUT CANADIEN DE MICROREPRODUCTIONS
HISTORIQUES
DELIVERANCE GOSPEL CENTRE CHURCH OF THE FIRST
BORN IN CANADA
EXTREME PROPHETIC
FIRST NATIONS REGIONAL WATER SERVICES AGENCY
Association canadienne des conducteurs amateurs
14/03/2008
Standardbred Inc.
Canadian Standardbred Amateur Drivers Association Inc.
Canadian Association for Laboratory Accreditation Inc.
23/06/2008
221316-8
385961-4
027174-8
373344-1
419960-0
440745-8
296381-7
338478-1
Hudson’s Bay Company Charitable Foundation
INTERLOCK EMPLOYEE AND FAMILY ASSISTANCE
CORPORATION OF CANADA
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
Canadian Association for Surface Finishing
Paper Packaging Canada
Emballages de papier du Canada
Canadiana.org
06/05/2008
09/06/2008
Deliverance Gospel Centre Gladtidings Church of the
First Born in Canada inc
Kingdom Culture Ministries
ANISHINAABEG KAKENWAYDEMIWATCH NEPI
(AKN)
Hudson’s Bay Company Foundation
IEAFA CORPORATION OF CANADA
19/03/2008
28/05/2008
15/05/2008
10/06/2008
11/04/2008
04/06/2008
2254
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
File No.
No de dossier
Old Company Name
Ancien nom de la compagnie
385437-0
052091-8
JAMES WRIGHT ALZHEIMER FOUNDATION
MODEL AERONAUTICS ASSOCIATION OF CANADA
441868-9
420129-9
386227-5
447604-2
297735-4
045072-3
394605-3
337380-1
375297-6
254487-3
New Company Name
Nouveau nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
ALZHEIMER FLAME OF HOPE
MODEL AERONAUTICS ASSOCIATION OF
CANADA
MODÉLISTES AÉRONAUTIQUES ASSOCIÉS
DU CANADA
NUNAVUT FILM
NUNAVUT FILM DEVELOPMENT CORPORATION
OUR TIMES COMMUNITY DEVELOPMENT INTERNATIONAL 3E Community Development Inc.
INC
SODEXHO FOUNDATION, INC.
SODEXO FOUNDATION/
FONDATION SODEXHO, INC.
FONDATION SODEXO
THE AFRICAN CHILDREN’S VILLAGE FUND
AFRI-CAN EDUCATION & SUPPORT FUND
(ACES FUND)
The Canadian Evangelical Christian Church
The Evangelical Christian Church in Canada
THE HALLMONT FOUNDATION
THE HALLMONT FOUNDATION
LA FONDATION HALLMONT
WATOTO CHILD CARE MINISTRY (CANADA)
WATOTO CANADA
WORD OF HIS POWER FAITH FELLOWSHIP MINISTRIES
WORD OF HIS POWER FAITH CHRISTIAN CENTRE
World Breast Cancer Organization, Inc.
WORLD CONFERENCE ON BREAST CANCER
FOUNDATION
WORLD VISION RECEPTION CENTRE INC.
CHRISTIE REFUGEE WELCOME CENTRE INC.
July 18, 2008
19/06/2008
25/04/2008
30/05/2008
11/06/2008
11/06/2008
24/06/2008
16/06/2008
17/06/2008
21/05/2008
22/05/2008
05/06/2008
18/04/2008
Le 18 juillet 2008
AÏSSA AOMARI
Director
Incorporation and Information
Products and Services Directorate
For the Minister of Industry
Le directeur
Direction des produits et services
d’incorporation et d’information
AÏSSA AOMARI
Pour le ministre de l’Industrie
[30-1-o]
[30-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
RADIOCOMMUNICATION ACT
LOI SUR LA RADIOCOMMUNICATION
Notice No. SMBR-003-08 — Changes to the domestic protection
criteria for FM broadcast stations
Avis no SMBR-003-08 — Modifications aux critères de protection
nationaux pour les stations de radiodiffusion FM
Industry Canada is hereby giving advance notice that the domestic protection criteria for FM stations as set forth in Broadcast
Procedures and Rules, Part 3: Application Procedures and Rules
for FM Broadcasting Undertakings (BPR-3), will be amended to
promote a more efficient use of increasingly scarce FM broadcast
spectrum.
Industrie Canada donne par la présente un préavis à l’effet qu’il
modifiera les critères de protection nationaux des stations FM,
tels qu’ils sont définis à la partie 3 des Règles et procédures sur la
radiodiffusion : Règles et procédures de demande relatives aux
entreprises de radiodiffusion FM (RPR-3), pour promouvoir une
utilisation plus efficiente du spectre de radiodiffusion FM qui
devient de plus en plus encombré.
Les critères de protection modifiés prendront effet le 1er janvier
2011 et toucheront aux points suivants :
• les stations existantes seront protégées à l’intérieur de leur
contour de service de 54 dBµV/m indiqué sur la carte de couverture officielle ou suivant les critères de brouillage énoncés
à la section C-1.1.17 des RPR-3, la valeur offrant la meilleure
protection étant retenue. Lorsque le contour de service de la
station existante est basé sur un calcul utilisant la méthode de
propagation énoncée à la section C-3.2.1c) des RPR-3, le
contour sera protégé et le brouillage de la nouvelle station sera
calculé à l’aide des courbes de propagation F(50,10).
• si le contour de 54 dBµV/m de la station existante s’étend audelà des distances fournies à la section C-1.2.2 des RPR-3, la
protection accordée sera uniquement basée sur la distance applicable pour la classe de la station.
• les stations en place conserveront le droit de porter les paramètres à la valeur maximale permise pour leur classe (à moins
que des limites n’aient été appliquées lors de l’émission du
certificat technique) et la nouvelle station sera tenue d’accepter tout brouillage additionnel créé dans ces circonstances
The amended protection criteria will come into effect on January 1, 2011 and will address the following
• existing stations will be protected to their 54 dBµV/m service
contour as per the official coverage map or based on the interference criteria set forth in BPR-3, section C-1.1.17, whichever provides the greater protection. When the service contour
of the existing station is calculated using the propagation
method as outlined in section C-3.2.1(c) of BPR-3, it will be
protected and interference from the incoming station will be
calculated using the F(50,10) propagation curves.
• in cases where the 54 dBµV/m contour of the existing station
extends beyond the distances given in section C-1.2.2 of
BPR-3, protection will only be based on the applicable distances for the station class.
• existing stations will retain the right to increase parameters to
the maximum permitted for their class (unless limitations
were applied when the technical certificate was issued) and
the incoming station will be required to accept any additional
interference that may occur under these circumstances as outlined in BPR-3, section C-1.5. Until the above-mentioned
Le 26 juillet 2008
•
•
Gazette du Canada Partie I
deadline, broadcasters are encouraged to increase the parameters of their stations to the maximum permitted. Applications
filed prior to the deadline will be treated under the current criteria and this will be valid until the CRTC has rendered its decision on the application.
most limitations on existing stations are currently predicated
on protecting the other existing stations to the maximum parameters of their class. After the above deadline, the Department will entertain requests for limitation changes based on
the new criteria on a case-by-case basis.
international protection of Canadian stations from U.S. stations will continue to be based on the 1997 revisions to the
FM working agreement between the Government of Canada
and the Government of the United States of America relating
to the FM broadcasting service. It must be clearly understood
that the proposed changes apply to domestic protection between Canadian stations only.
•
•
2255
suivant les critères énoncés à la section C-1.5 de la RPR-3. On
encourage donc les radiodiffuseurs à présenter, jusqu’à la date
butoir mentionnée ci-dessus, des demandes d’élargissement
des paramètres de leurs stations jusqu’à la valeur maximale
permise. Les demandes présentées avant la date en question
seront traitées conformément aux critères actuels, et ce, jusqu’à
ce que le CRTC ait rendu une décision relativement à la
demande.
la plupart des limites imposées aux stations existantes sont
fondées sur la protection d’autres stations en place suivant les
paramètres maximums de leur classe. Après l’échéance susmentionnée, le Ministère traitera les demandes de modification de limites en fonction des nouveaux critères, au cas par
cas.
la protection internationale des stations canadiennes par celles
des États-Unis continuera d’être basée sur les critères énoncés dans la révision de 1997 de l’entente officieuse entre le
gouvernement du Canada et le gouvernement des États-Unis
d’Amérique relative au service de radiodiffusion FM. Il faut
bien comprendre que les modifications proposées ne s’appliquent qu’aux dossiers de protection nationaux.
Obtaining copies
Pour obtenir des exemplaires
Copies of this notice and of documents referred to herein are
available electronically on the departmental Web site at www.ic.
gc.ca/epic/site/smt-gst.nsf/en/h_sf01841e.html.
MARC DUPUIS
Acting Director General
Spectrum Engineering Branch
Des exemplaires du présent avis et des documents qui y sont
mentionnés sont disponibles sous forme électronique sur le site
Web du Ministère à l’adresse www.ic.gc.ca/epic/site/smt-gst.nsf/
fr/h_sf01841f.html.
On peut obtenir la version officielle des avis de la Gazette du
Canada à l’adresse suivante : http://gazetteducanada.gc.ca/partI/
index-f.html. On peut également se procurer un exemplaire de la
Gazette du Canada en communiquant avec le comptoir des ventes
des Éditions du gouvernement du Canada au 613-941-5995 ou au
1-800-635-7943.
Le 26 juillet 2008
Le directeur général par intérim
Génie du spectre
MARC DUPUIS
[30-1-o]
[30-1-o]
Official versions of Canada Gazette notices can be viewed on
the Canada Gazette Web site at http://canadagazette.gc.ca/partI/
index-e.html. Printed copies of the Canada Gazette can be ordered
by calling the sales counter of Canadian Government Publishing
at 613-941-5995 or 1-800-635-7943.
July 26, 2008
OFFICE OF THE SUPERINTENDENT OF FINANCIAL
INSTITUTIONS
BUREAU DU SURINTENDANT DES INSTITUTIONS
FINANCIÈRES
BANK ACT
LOI SUR LES BANQUES
The Bank of New York Mellon — Order permitting a foreign bank
to establish a branch in Canada and order to commence and
carry on business
• Pursuant to subsection 524(1) of the Bank Act, the Minister of
Finance issued an order on July 1, 2008, permitting The Bank
of New York Mellon to establish a branch in Canada to carry
on business in Canada under the name The Bank of New York
Mellon; and
• Pursuant to subsection 534(1) of the Bank Act, the Assistant
Superintendent, Regulation Sector, on behalf of the Superintendent of Financial Institutions, issued an order approving
the commencement and carrying on of business in Canada by
The Bank of New York Mellon, effective July 1, 2008.
JULIE DICKSON
Superintendent of Financial Institutions
The Bank of New York Mellon — Arrêté autorisant une banque
étrangère à ouvrir une succursale au Canada et autorisation de
fonctionnement
• En vertu du paragraphe 524(1) de la Loi sur les banques, le
ministre des Finances a autorisé, le 1er juillet 2008, une ordonnance permettant à The Bank of New York Mellon d’ouvrir une succursale au Canada pour y exercer son activité sous
la dénomination sociale The Bank of New York Mellon.
• En vertu du paragraphe 534(1) de la Loi sur les banques, le
surintendant auxiliaire, Secteur de la réglementation, au nom
du surintendant des institutions financières, a autorisé une ordonnance de fonctionnement visant The Bank of New York
Mellon, l’autorisant à exercer son activité au Canada, prenant
effet le 1er juillet 2008.
Le 17 juillet 2008
Le surintendant des institutions financières
JULIE DICKSON
[30-1-o]
[30-1-o]
July 17, 2008
2256
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
Second Session, Thirty-Ninth Parliament
Deuxième session, trente-neuvième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
October 13, 2007.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, 613-992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 13 octobre 2007.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, 613-992-6443.
La greffière de la Chambre des communes
AUDREY O’BRIEN
AUDREY O’BRIEN
Clerk of the House of Commons
CHIEF ELECTORAL OFFICER
DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS
CANADA ELECTIONS ACT
LOI ÉLECTORALE DU CANADA
Deregistration of a registered electoral district association
Radiation d’une association de circonscription enregistrée
On application by the electoral district association, in accordance with subsection 403.2(1) of the Canada Elections Act, the
“Huron—Bruce Marijuana Party” association is deregistered, effective July 31, 2008.
July 14, 2008
DIANE R. DAVIDSON
Deputy Chief Electoral Officer
Sur demande de l’association de circonscription, conformément
au paragraphe 403.2(1) de la Loi électorale du Canada, l’association « Huron—Bruce Marijuana Party » est radiée. La radiation
prend effet le 31 juillet 2008.
Le 14 juillet 2008
La sous-directrice générale des élections
DIANE R. DAVIDSON
[30-1-o]
[30-1-o]
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2257
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraphs 168(1)(b),
168(1)(c), 168(1)(d) and 168(1)(e) of the Income Tax Act, that
I propose to revoke the registration of the organization listed
below under subsection 149.1(2) and Regulation 3501 of the
Income Tax Act and that the revocation of the registration is effective on the date of publication of this notice.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément aux alinéas 168(1)b), 168(1)c), 168(1)d) et 168(1)e) de la Loi de
l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention de révoquer l’enregistrement de l’organisme mentionné ci-dessous en vertu du paragraphe 149.1(2) et du règlement 3501 de cette loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la publication du
présent avis. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
884339128RR0001
DIAMOND IN THE RUFF MEDICAL DOGS, SHARON, ONT.
TERRY DE MARCH
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
TERRY DE MARCH
[30-1-o]
[30-1-o]
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(e) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
organization listed below under subsection 149.1(4) and paragraph 149.1(4)(b) of the Income Tax Act and that the revocation of the registration is effective on the date of publication of
this notice.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)e) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention de révoquer l’enregistrement de l’organisme mentionné cidessous en vertu du paragraphe 149.1(4) et de l’alinéa 149.1(4)b)
de cette loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la publication du présent avis. »
Business Number
Numéro d’entreprise
891704967RR0001
Name/Nom
Address/Adresse
HIS IMAGE MINISTRIES SOCIETY, KERRVILLE, TX
TERRY DE MARCH
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
TERRY DE MARCH
[30-1-o]
[30-1-o]
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraphs 168(1)(b),
168(1)(c), 168(1)(d) and 168(1)(e) of the Income Tax Act, that I
propose to revoke the registration of the organization listed below
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément aux alinéas 168(1)b), 168(1)c), 168(1)d) et 168(1)e) de la Loi de l’impôt
2258
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
under subsection 149.1(2) of the Income Tax Act and that the
revocation of the registration is effective on the date of publication of this notice.”
Business Number
Numéro d’entreprise
867742702RR0001
sur le revenu, j’ai l’intention de révoquer l’enregistrement
de l’organisme mentionné ci-dessous en vertu du paragraphe 149.1(2) de cette loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la publication du présent avis. »
Name/Nom
Address/Adresse
NEW HOPE FOR AFRICA-NOUVEL ESPOIR POUR L’AFRIQUE, SCARBOROUGH, ONT.
TERRY DE MARCH
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
TERRY DE MARCH
[30-1-o]
[30-1-o]
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of charities
Révocation de l’enregistrement d’organismes de bienfaisance
The following notice of intention to revoke was sent to the
charities listed below because they have not met the filing requirements of the Income Tax Act:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(c) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charities listed below and that by virtue of paragraph 168(2)(b)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé aux organismes de bienfaisance indiqués ci-après parce qu’ils n’ont pas
présenté leurs déclarations tel qu’il est requis en vertu de la Loi de
l’impôt sur le revenu :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)c) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement des organismes de bienfaisance
mentionnés ci-dessous en vertu de l’alinéa 168(2)b) de cette loi
et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la
publication du présent avis. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
107420952RR0001
108100165RR0001
118813070RR0001
122089931RR0001
128883170RR0001
132799636RR0001
137747606RR0001
802295873RR0001
811301142RR0001
829780949RR0001
832974521RR0001
852316348RR0001
856037148RR0001
859174468RR0001
862709722RR0001
865229165RR0001
THE GATEHOUSE MONTESSORI SCHOOL SOCIETY, WEST VANCOUVER, B.C.
THE TORAH STUDY CENTRE OF MONTREAL INC.-LE CENTRE D’ÉTUDE TORAH DE MONTRÉAL INC., MONTRÉAL, QUE.
THE BOBECHKO FOUNDATION, TORONTO, ONT.
TERRACE ANTI-POVERTY GROUP SOCIETY, TERRACE, B.C.
GRACE BAPTIST CHURCH OF CALGARY, CALGARY, ALTA.
FIRST NIGHT TORONTO-CELEBRATION OF THE ARTS, TORONTO, ONT.
MOOSE JAW CHILDREN’S CHOIR INC., MOOSE JAW, SASK.
FAITH CHRISTIAN ASSEMBLY, ST. JOHN, N.B.
LA GANG À RAMBROU, MONTRÉAL (QC)
THE CARING FOR CONGO HEALTH LEADERSHIP DEVELOPMENT ORGANIZATION, WATERLOO, ONT.
ABUNDANT LIFE CHRISTIAN ACADEMY, PETERBOROUGH, ONT.
PRATHAM CANADA INC., OTTAWA, ONT.
MUSICA VIVA SINGERS OF OTTAWA INC., OTTAWA, ONT.
LE NOUVEAU THÉÂTRE ANGLAIS INC., MONTRÉAL (QC)
BURNABY SYMPHONY SOCIETY, BURNABY, B.C.
THE SOCRATES EDUCATIONAL FOUNDATION/LA FONDATION ÉDUCATIONNELLE SOCRATE,
DOLLARD-DES-ORMEAUX, QUE.
WORD ALIVE EVANGELISTIC ASSOCIATION, CANNING, N.S.
O’CONNELL DRIVE ELEMENTARY SCHOOL PARENT TEACHER ASSOCIATION, PORTERS LAKE, N.S.
THUNDER BAY CHILDREN’S FESTIVAL, THUNDER BAY, ONT.
RCL 118 HOUSING SOCIETY, NORTH VANCOUVER, B.C.
GATEWAY NIAGARA CITY MISSION, STEVENSVILLE, ONT.
THE ARTEMIS THEATRE COMPANY, TORONTO, ONT.
FRIENDS OF OUR LADY OF WISDOM CATHOLIC SCHOOL, SCARBOROUGH, ONT.
LA MAISON DU PARTAGE AURÈLE LAPOINTE, BERTHIERVILLE (QC)
FONDATION DES AMIS DE L’ÉCOLE DU SOLEIL-LEVANT, SHERBROOKE (QC)
RONALD GABLE SCHOLARSHIP FUND, NEWMARKET, ONT.
ASSOCIATION DE PARENTS-ÉCOLE ANNE HÉBERT, VANCOUVER (C.-B.)
THEATRE ELYSIAN RIVER, BEACONSFIELD, QUE.
THÉÂTRE ALAMBIC, MONTRÉAL (QC)
LA FONDATION ACADÉMIE ROYAL WEST/ROYAL WEST ACADEMY FOUNDATION, MONTRÉAL (QC)
FONDATION DE L’ÉCOLE PIERRE-LAPORTE, VILLE MONT-ROYAL (QC)
FONDATION ACCESPORTEUR / ACCESPORTEUR FOUNDATION, MONTRÉAL (QC)
865667158RR0001
865999882RR0001
868790940RR0001
871089959RR0001
871340576RR0001
871591962RR0001
872381645RR0001
873226369RR0001
873698070RR0001
874453954RR0001
875231185RR0001
875420960RR0001
877977728RR0001
879880367RR0001
882209182RR0001
884254004RR0001
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
885307116RR0001
885709410RR0001
886349992RR0001
886828086RR0001
887564664RR0001
887702611RR0001
887927069RR0001
888171360RR0001
888310638RR0001
889293502RR0001
889846044RR0001
889955993RR0001
890162043RR0001
890375991RR0001
890462393RR0001
890957442RR0001
891091597RR0001
891237349RR0001
891335945RR0001
891527970RR0001
891574618RR0001
891689317RR0001
892509019RR0001
892553561RR0001
892685165RR0001
892859364RR0001
893009365RR0001
893187575RR0001
VIRTUES R. REALITY YOUTH SOCIETY, MAPLE RIDGE, B.C.
THE WILDS OF PELEE ISLAND-OUTDOOR CENTRE FOR CONSERVATION CORPORATION, LONDON, ONT.
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL CRÉMAZIE NO. 3072, MONTRÉAL (QC)
PILOT MOUND MUSEUM INC., PILOT MOUND, MAN.
ROSEBERY PARKLANDS DEVELOPMENT SOCIETY, NEW DENVER, B.C.
PARKLAND HUMANE SOCIETY INC., DAUPHIN, MAN.
CREATIVE DANCE TOURING COMPANY, AJAX, ONT.
CENTRE DE JEUNES KIMOCHI, MONTRÉAL (QC)
COWICHAN LAKE INFORMATION ACCESS SOCIETY, LAKE COWICHAN, B.C.
THE SOVA FOUNDATION, TORONTO, ONT.
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DE L’ASSEMBLÉE MGR. J. A. MONDOWX 1700, MANIWAKI (QC)
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL BÉGIN 10037, BÉGIN (QC)
CANADIAN SOCIETY FOR CIRCUMPOLAR HEALTH, OTTAWA, ONT.
FRIENDS OF MATTAWA RIVER HERITAGE PARK, MATTAWA, ONT.
SOAR-SHARED OUTDOOR ADVENTURE AND RECREATION SOCIETY, PENTICTON, B.C.
WORKER OWNERSHIP DEVELOPMENT FOUNDATION OF TORONTO, GUELPH, ONT.
THE RAINBOW CENTRE FOR ATTITUDINAL HEALING SOCIETY, KELOWNA, B.C.
MIDDLEFIELD COLLEGIATE INSTITUTE DISTRICT 11 OSSTF/MCI SCHOLARSHIP FUND, NEWMARKET, ONT.
DEFENCE FOR CHILDREN INTERNATIONAL-CANADA (ANGLOPHONE-SECTION), TORONTO, ONT.
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DE L’ASSEMBLÉE REV. ELIE DUFRESNE 1011, ROCK FOREST (QC)
FONDATION MEGAVIH 2000, CHOMEDY LAVAL (QC)
FONDS RICHELIEU OTTAWA 1, OTTAWA (ONT)
TIME-STEP PRODUCTIONS SOCIETY, VANCOUVER, B.C.
ST. MARY AND ST. MOSES COPTIC ORTHODOX CHURCH, WINDSOR, ONT.
EMMANUEL’S TABERNACLE INDEPENDENT BAPTIST CHURCH OF CANADA, AJAX, ONT.
R. L. HYSLOP PARENT ASSOCIATION, STONEY CREEK, ONT.
ROTARY CLUB OF VANCOUVER CAMBIE, VANCOUVER, B.C.
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DE L’ASSEMBLÉE MARQUIS LOUIS DE MONTCALM 1016-8,
SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU (QC)
GUILDFORD CHARITABLE SOCIETY, SURREY, B.C.
ACADÉMIE TARYAG D’ARIZAL/TARYAG ACADEMY OF ARIZAL, MONTRÉAL (QC)
AKIVA EVENING HIGH PROGRAM OF YITZHAK RABIN HIGH SCHOOL, OTTAWA, ONT.
GLENWEST CENTRE FOR CHILDREN, CALGARY, ALTA.
HAMILTON SAFE COMMUNITIES COALITION, HAMILTON, ONT.
THE FORT ERIE TEEN DEVELOPMENT INCORPORATED, NIAGARA FALLS, ONT.
DOGRIB COMMUNITY SERVICES BOARD, RAE-EDZO, N.W.T.
WHITEHORSE YOUTH CENTRE SOCIETY, WHITEHORSE, Y.T.
YELLOWKNIFE CHRISTIAN EDUCATION SOCIETY, YELLOWKNIFE, N.W.T.
LE TREMPLIN DES LECTEURS, GATINEAU (QC)
BOW RIVER CHILDREN’S SOCIETY, SCANDIA, ALTA.
893260166RR0001
893649707RR0001
893736975RR0001
893793976RR0001
894401017RR0001
894922939RR0001
895811578RR0001
897237616RR0001
898698170RR0001
899716344RR0001
899809636RR0001
2259
TERRY DE MARCH
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
TERRY DE MARCH
[30-1-o]
[30-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DECISION
DÉCISION
Appeal No. AP-2007-006
Appel no AP-2007-006
Notice is hereby given that the Canadian International Trade
Tribunal made a decision on July 14, 2008, with respect to an
appeal filed by Clothes Line Apparel, Division 2810221 Canada
Inc. from a decision of the President of the Canada Border Services Agency dated March 29, 2007, with respect to a request for
redetermination under subsection 60(4) of the Customs Act.
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur a rendu une décision le 14 juillet 2008
concernant un appel interjeté par Clothes Line Apparel, Division 2810221 Canada Inc. à la suite d’une décision du président
de l’Agence des services frontaliers du Canada rendue le 29 mars
2007 concernant une demande de réexamen aux termes du paragraphe 60(4) de la Loi sur les douanes.
L’appel, entendu le 3 décembre 2007 aux termes du paragraphe 67(1) de la Loi sur les douanes, a été rejeté.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
The appeal, heard on December 3, 2007, under subsection 67(1) of the Customs Act, was dismissed.
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
2260
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citttcce.gc.ca (email).
Ottawa, July 15, 2008
AUDREY CHAPMAN
Acting Secretary
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 15 juillet 2008
Le secrétaire intérimaire
AUDREY CHAPMAN
[30-1-o]
[30-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
Information processing and related telecommunication services
Traitement de l’information et services de télécommunications
connexes
Notice is hereby given that, after completing its inquiry, the
Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) made a determination (File Nos. PR-2008-008 and PR-2008-009) on July 14,
2008, with respect to two complaints filed by Bell Mobility (Bell),
of Mississauga, Ontario, under subsection 30.11(1) of the Canadian International Trade Tribunal Act, R.S.C. 1985 (4th Supp.),
c. 47, concerning a procurement (Solicitation No. EN869-055087/C)
by the Department of Public Works and Government Services
(PWGSC) on behalf of various government departments. The solicitation was for the provision of mobile wireless products and
services.
Bell alleged that PWGSC improperly amended two existing
contracts pertaining to the provision of mobile wireless products
and services to include the provision of new services, which had
the effect of precluding competition.
Having examined the evidence presented by the parties and
considered the provisions of the Agreement on Internal Trade, the
Tribunal determined that the complaints were valid.
Further information may be obtained from the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citttcce.gc.ca (email).
Ottawa, July 15, 2008
AUDREY CHAPMAN
Acting Secretary
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal), à la suite de son enquête, a
rendu une décision (dossiers nos PR-2008-008 et PR-2008-009) le
14 juillet 2008 concernant deux plaintes déposées par Bell Mobilité (Bell), de Mississauga (Ontario), aux termes du paragraphe 30.11(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce
extérieur, L.R.C. 1985 (4e supp.), c. 47, au sujet d’un marché (invitation no EN869-055087/C) passé par le ministère des Travaux
publics et des Services gouvernementaux (TPSGC) au nom de divers ministères gouvernementaux. L’invitation portait sur la fourniture de produits et de services mobiles sans fil.
Bell alléguait que TPSGC avait incorrectement modifié deux
contrats existants qui se rapportaient à la fourniture de produits et
de services mobiles sans fil afin d’inclure la prestation de nouveaux services, ce qui a eu pour effet d’empêcher la concurrence.
Après avoir examiné les éléments de preuve présentés par les
parties et tenu compte des dispositions de l’Accord sur le commerce
intérieur, le Tribunal a jugé que les plaintes étaient fondées.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 15 juillet 2008
Le secrétaire intérimaire
AUDREY CHAPMAN
[30-1-o]
[30-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
ORDER
ORDONNANCE
Carbon steel pipe nipples and adaptor fittings
Raccords filetés de tuyaux en acier au carbone et raccords
d’adaptateur
Notice is hereby given that, on July 15, 2008, pursuant to paragraph 76.03(12)(b) of the Special Import Measures Act, the Canadian International Trade Tribunal continued its finding (Expiry
Review No. RR-2007-003) in respect of the aforementioned goods.
AUDREY CHAPMAN
Acting Secretary
Avis est donné par la présente que, le 15 juillet 2008, aux termes de l’alinéa 76.03(12)b) de la Loi sur les mesures spéciales
d’importation, le Tribunal canadien du commerce extérieur a prorogé ses conclusions (réexamen relatif à l’expiration no RR-2007003) concernant les marchandises susmentionnées.
Ottawa, le 15 juillet 2008
Le secrétaire intérimaire
AUDREY CHAPMAN
[30-1-o]
[30-1-o]
Ottawa, July 15, 2008
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2261
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
PRELIMINARY DETERMINATION
DÉCISION PROVISOIRE
Thermoelectric containers
Conteneurs thermoélectriques
Notice is hereby given that, on July 14, 2008, pursuant to subsection 37.1(1) of the Special Import Measures Act, the Canadian
International Trade Tribunal determined that there was evidence
that disclosed a reasonable indication that the dumping and subsidizing of the above-mentioned goods had caused injury (Preliminary Injury Inquiry No. PI-2008-001).
AUDREY CHAPMAN
Acting Secretary
Avis est donné par la présente que, le 14 juillet 2008, aux termes du paragraphe 37.1(1) de la Loi sur les mesures spéciales
d’importation, le Tribunal canadien du commerce extérieur a déterminé que les éléments de preuve indiquaient, de façon raisonnable, que le dumping et le subventionnement des marchandises
susmentionnées avaient causé un dommage (enquête préliminaire
de dommage no PI-2008-001).
Ottawa, le 14 juillet 2008
Le secrétaire intérimaire
AUDREY CHAPMAN
[30-1-o]
[30-1-o]
Ottawa, July 14, 2008
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
REVISED DESCRIPTION
MODIFICATION DE LA DESCRIPTION
Three-layer and four-layer outerwear fabric
Tissu à trois couches et à quatre couches pour vêtements
d’extérieur
Notice is hereby given that the Canadian International Trade
Tribunal (the Tribunal) has revised the description of the subject
fabrics for the above-noted request (Request No. TR-2007-005)
as published in its Notice of Commencement of Investigation
issued on December 7, 2007 and in its revised Notice of Commencement of Investigation issued on December 21, 2007. This
revision is a result of an agreement between the Canadian Association of Technical Outerwear Manufacturers and the domestic
producers and additional analysis by the Canada Border Services
Agency. The subject fabrics are now described as follows:
• Three-layer fabric consisting of a middle layer of cellular
polytetrafluoroethylene, having a woven nylon fabric with or
without elastomeric yarns on one side and a knit pile fabric of
polyester on the other side, of tariff item 6001.92.90, for use
in the manufacture of water-resistant or waterproof, breathable recreational outerwear, including alpine hiking and
climbing, skiing, or mountaineering apparel;
• Three-layer fabric consisting of a middle layer of cellular
polytetrafluoroethylene, having a woven polyester or nylon
fabric with or without elastomeric yarns on one side and a
woven or knit fabric of polyester or nylon on the other side, of
tariff item 5903.90.29, for use in the manufacture of waterresistant or waterproof, breathable recreational outerwear, including alpine hiking and climbing, skiing, or mountaineering
apparel;
• Four-layer fabric consisting of a first layer of woven polyester
or nylon fabric with or without elastomeric yarns, a second
layer of cellular polytetrafluoroethylene, a third layer of noncellular polyurethane and a fourth layer of woven or knit fabric of polyester or nylon, of tariff item 5903.90.29, for use in
the manufacture of water-resistant or waterproof, breathable
recreational outerwear, including alpine hiking and climbing,
skiing, or mountaineering apparel;
• Four-layer fabric consisting of a first layer of woven polyester
or nylon fabric with or without elastomeric yarns, a second
layer of cellular polytetrafluoroethylene, a third layer of noncellular polyurethane and a fourth layer of woven or knit fabric of polyester or nylon, of tariff item 5903.20.29, for use in
the manufacture of water-resistant or waterproof, breathable
recreational outerwear, including alpine hiking and climbing,
skiing, or mountaineering apparel; and
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal) a modifié la description des
tissus en question liée à la demande susmentionnée (demande
no TR-2007-005) qui apparaissait dans son avis d’ouverture d’enquête publié le 7 décembre 2007 et dans son avis d’ouverture
d’enquête révisé publié le 21 décembre 2007. Cette modification
découle d’un accord entre la Canadian Association of Technical
Outerwear Manufacturers et les producteurs nationaux et d’une
analyse complémentaire effectuée par l’Agence des services frontaliers du Canada. Les tissus en question sont maintenant décrits
de la façon suivante :
• tissu à trois couches composé d’une couche en polytétrafluoréthylène alvéolaire recouverte, sur un côté, d’un tissu
de nylon composé ou non de fils élastomères et, sur l’autre côté, d’un tricot à velours de polyester, du numéro tarifaire 6001.92.90, destiné à la confection de vêtements d’extérieur de loisir respirants, hydrofuges ou imperméables, y
compris les vêtements de randonnée et d’escalade en montagne, de ski et d’alpinisme;
• tissu à trois couches composé d’une couche en polytétrafluoréthylène alvéolaire recouverte, sur un côté, d’un tissu de
polyester ou de nylon composé ou non de fils élastomères et,
sur l’autre côté, d’un tissu ou d’un tricot de polyester ou de
nylon, du numéro tarifaire 5903.90.29, destiné à la confection
de vêtements d’extérieur de loisir respirants, hydrofuges ou
imperméables, y compris les vêtements de randonnée et d’escalade en montagne, de ski et d’alpinisme;
• tissu à quatre couches composé d’une première couche en
tissu de polyester ou de nylon composé ou non de fils élastomères, d’une deuxième couche en polytétrafluoréthylène alvéolaire, d’une troisième couche en polyuréthane non alvéolaire et d’une quatrième couche en tissu ou tricot de polyester
ou de nylon, du numéro tarifaire 5903.90.29, destiné à la confection de vêtements d’extérieur de loisir respirants, hydrofuges ou imperméables, y compris les vêtements de randonnée
et d’escalade en montagne, de ski et d’alpinisme;
• tissu à quatre couches composé d’une première couche en
tissu de polyester ou de nylon composé ou non de fils élastomères, d’une deuxième couche en polytétrafluoréthylène alvéolaire, d’une troisième couche en polyuréthane non alvéolaire et d’une quatrième couche en tissu ou tricot de polyester
2262
•
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
Submissions to the Tribunal may be written in English or in
French. All correspondence should be addressed to the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
613-993-3595 (telephone), 613-990-2439 (fax), secretary@citttcce.gc.ca (email).
Ottawa, July 16, 2008
AUDREY CHAPMAN
Acting Secretary
ou de nylon, du numéro tarifaire 5903.20.29, destiné à la confection de vêtements d’extérieur de loisir respirants, hydrofuges ou imperméables, y compris les vêtements de randonnée
et d’escalade en montagne, de ski et d’alpinisme;
• tissu à quatre couches composé d’une première couche en
tissu de nylon composé ou non de fils élastomères, d’une
deuxième couche en polytétrafluoréthylène alvéolaire, d’une
troisième couche en polyuréthane non alvéolaire et d’une quatrième couche en tricot à velours de polyester, du numéro tarifaire 6001.92.90, destiné à la confection de vêtements d’extérieur de loisir respirants, hydrofuges ou imperméables, y
compris les vêtements de randonnée et d’escalade en montagne, de ski et d’alpinisme.
Conformément à l’article 19 de la Loi sur le Tribunal canadien
du commerce extérieur, le Tribunal continuera son enquête sur la
pertinence de la réduction ou de la suppression des droits de
douane sur les importations des tissus en question, qui sont classés dans les numéros tarifaires 5903.20.29, 5903.90.29 et
6001.92.90.
Les personnes qui désirent participer à l’enquête étant donné
les descriptions modifiées, et qui n’ont pas déjà déposé un avis de
participation, doivent déposer auprès du Tribunal, au plus tard le
vendredi 1er août 2008, un avis de comparution en utilisant le
formulaire I des Lignes directrices sur le Textile. Le Tribunal informera les parties de la procédure qu’il entend suivre peu de
temps après cette date.
Les exposés peuvent être déposés auprès du Tribunal en français ou en anglais. Toute la correspondance doit être envoyée au
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, 613-993-3595 (téléphone), 613-990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca (courriel).
Ottawa, le 16 juillet 2008
Le secrétaire intérimaire
AUDREY CHAPMAN
[30-1-o]
[30-1-o]
Four-layer fabric consisting of a first layer of woven nylon
fabric with or without elastomeric yarns, a second layer of
cellular polytetrafluoroethylene, a third layer of non-cellular
polyurethane and a fourth layer of knit pile fabric of polyester,
of tariff item 6001.92.90, for use in the manufacture of waterresistant or waterproof, breathable recreational outerwear, including alpine hiking and climbing, skiing, or mountaineering
apparel.
The Tribunal will continue its investigation under section 19 of
the Canadian International Trade Tribunal Act into the appropriateness of reducing or removing the customs duty on importations
of the subject fabrics, which are classified under tariff item
Nos. 5903.20.29, 5903.90.29 and 6001.92.90.
Persons interested in participating in the Tribunal’s investigation due to these revised descriptions, and who have not already
filed a notice of participation, must file with the Tribunal a notice
of appearance in Form I of the Textile Reference Guidelines on or
before Friday, August 1, 2008. The Tribunal will inform the parties of how it intends to proceed shortly after that date.
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The following notices are abridged versions of the Commission’s
original notices bearing the same number. The original notices
contain a more detailed outline of the applications, including additional locations and addresses where the complete files may be
examined. The relevant material, including the notices and applications, is available for viewing during normal business hours at
the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, Room 206,
1 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec K1A 0N2, 819997-2429 (telephone), 994-0423 (TDD), 819-994-0218 (fax);
— Metropolitan Place, Suite 1410, 99 Wyse Road, Dartmouth,
Nova Scotia B3A 4S5, 902-426-7997 (telephone), 426-6997
(TDD), 902-426-2721 (fax);
— Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, 204-983-6306 (telephone),
983-8274 (TDD), 204-983-6317 (fax);
— 530–580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, 604-666-2111 (telephone), 666-0778 (TDD), 604666-8322 (fax);
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux
du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux contiennent
une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris
les lieux et adresses où l’on peut consulter les dossiers complets.
Tous les documents afférents, y compris les avis et les demandes,
sont disponibles pour examen durant les heures normales d’ouverture aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, Pièce 206,
1, promenade du Portage, Gatineau (Québec) K1A 0N2,
819-997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), 819-994-0218
(télécopieur);
— Place Metropolitan, Bureau 1410, 99, chemin Wyse, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B3A 4S5, 902-426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), 902-426-2721 (télécopieur);
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, 204-983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), 204-983-6317 (télécopieur);
— 580, rue Hornby, Bureau 530, Vancouver (ColombieBritannique) V6C 3B6, 604-666-2111 (téléphone), 666-0778
(ATS), 604-666-8322 (télécopieur);
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
— CRTC Documentation Centre, 205 Viger Avenue W,
Suite 504, Montréal, Quebec H2Z 1G2, 514-283-6607 (telephone), 283-8316 (TDD), 514-283-3689 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario M4T 1M2, 416-952-9096 (telephone), 416-954-6343 (fax);
— CRTC Documentation Centre, Cornwall Professional Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan
S4P 3X3, 306-780-3422 (telephone), 306-780-3319 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 10405 Jasper Avenue,
Suite 520, Edmonton, Alberta T5J 3N4, 780-495-3224 (telephone), 780-495-3214 (fax).
2263
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian
Radio-television and Telecommunications Commission, Ottawa,
Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of the
intervention has been served upon the applicant, on or before the
deadline given in the notice.
Secretary General
— Centre de documentation du CRTC, 205, avenue Viger Ouest,
Bureau 504, Montréal (Québec) H2Z 1G2, 514-283-6607
(téléphone), 283-8316 (ATS), 514-283-3689 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 55, avenue St. Clair Est,
Bureau 624, Toronto (Ontario) M4T 1M2, 416-952-9096
(téléphone), 416-954-6343 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, 306-780-3422 (téléphone), 306-780-3319
(télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 10405, avenue Jasper,
Bureau 520, Edmonton (Alberta) T5J 3N4, 780-495-3224
(téléphone), 780-495-3214 (télécopieur).
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées
ci-après en s’adressant au CRTC.
2008-140
2008-140
July 14, 2008
Le 14 juillet 2008
Club Social la Grande
Camp Rupert, Quebec
Approved — Licence to operate a radiocommunication distribution undertaking to serve Camp Rupert, Quebec.
Club Social la Grande
Campement Rupert (Québec)
Approuvé — Licence afin d’exploiter une entreprise de distribution de radiocommunication pour desservir le Campement Rupert
(Québec).
2008-141
2008-141
July 14, 2008
Le 14 juillet 2008
CTV Limited
Across Canada
Approved — Acquisition of the assets of the satellite-to-cable
programming undertaking known as ACCESS — The Education
Station, the Category 1 specialty programming undertaking known
as BookTelevision and the Category 2 specialty programming
undertaking known as CourtTV Canada from Learning and Skills
Television of Alberta Limited, a wholly owned subsidiary of
CTV Limited.
CTV limitée
L’ensemble du Canada
Approuvé — Acquisition de l’actif de l’entreprise de programmation de satellite au câble appelée ACCESS — The Education Station, de l’entreprise d’émissions spécialisées de catégorie 1 BookTelevision et de l’entreprise de programmation d’émissions
spécialisées de catégorie 2 appelée CourtTV Canada de Learning
and Skills Television of Alberta Limited, une filiale à part entière
de CTV limitée.
2008-142
2008-142
July 15, 2008
Le 15 juillet 2008
Rogers Broadcasting Limited, on behalf of 6878482 Canada Inc.
Toronto, Ontario
Approved — Corporate reorganization effected by the creation
of two new corporations under Rogers Broadcasting Limited’s
control and a new licence to operate a national, English-language
Category 2 specialty service to be known as Setanta Sports
(Canada).
Rogers Broadcasting Limited, au nom de 6878482 Canada Inc.
Toronto (Ontario)
Approuvé — Réorganisation intrasociété consistant en la création
de deux nouvelles sociétés sous le contrôle de Rogers Broadcasting Limited et d’une nouvelle licence afin d’exploiter un service
national d’émissions spécialisées de catégorie 2 de langue anglaise
devant s’appeler Setanta Sports (Canada).
2008-143
2008-143
July 16, 2008
The Ontario French-Language Educational Communications
Authority
Various locations in Ontario
Renewed — Licence for the satellite-to-cable television service
TFO and its transmitters.
Le 16 juillet 2008
L’Office des télécommunications éducatives de langue française
de l’Ontario
Plusieurs localités en Ontario
Renouvelé — Licence du service de télévision du satellite au câble
TFO et ses émetteurs.
2264
Canada Gazette Part I
2008-144
July 26, 2008
July 18, 2008
2008-144
Le 18 juillet 2008
TVA Group Inc.
Across Canada
Approved — Acquisition of the assets of Canal Indigo, corporate
reorganization and a new licence to continue the operation of the
national, French-language pay-per-view programming undertaking
Canal Indigo.
Groupe TVA inc.
L’ensemble du Canada
Approuvé — Acquisition de l’actif de Canal Indigo, réorganisation
intrasociété et nouvelle licence de radiodiffusion afin de poursuivre l’exploitation de l’entreprise nationale de programmation de
télévision à la carte de langue française Canal Indigo.
[30-1-o]
[30-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 2008-9
AUDIENCE PUBLIQUE 2008-9
Notice of consultation and hearing
Avis de consultation et d’audience
September 24, 2008
Gatineau, Quebec
Deadline for submission of interventions and/or comments:
August 21, 2008
The Commission will hold a public hearing commencing on
September 24, 2008, at 9:30 a.m., at the Commission headquarters,
1 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec. The Commission
intends to consider the following applications, subject to interventions, without the appearance of the parties:
1. The Fight Network Inc.
Across Canada
For a licence to operate a national French-language Category 2
specialty television programming undertaking to be known as
Le Réseau des Combats.
Le 24 septembre 2008
Gatineau (Québec)
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 21 août 2008
Le Conseil tiendra une audience publique à partir du 24 septembre 2008, à 9 h 30, à l’administration centrale, 1, promenade
du Portage, Gatineau (Québec). Le Conseil se propose d’étudier
les demandes suivantes, sous réserve d’interventions, sans la
comparution des parties :
1. The Fight Network Inc.
L’ensemble du Canada
En vue d’obtenir une licence visant l’exploitation d’une entreprise nationale de programmation d’émissions de télévision
spécialisées de catégorie 2 de langue française, qui sera appelée Le Réseau des Combats.
2. CTV limitée
L’ensemble du Canada
Afin d’acquérir l’actif des entreprises de programmation
d’émissions spécialisées analogiques appelées MuchMusic et
MuchMoreMusic, de l’entreprise de programmation d’émissions spécialisées de catégorie 1 appelée Razer et des entreprises de programmation d’émissions spécialisées de catégorie 2 appelées MuchLoud, MuchMoreRetro, MuchVibe et
PunchMuch de 4358350 Canada Inc., une filiale à part entière
de CTV, par le biais de la liquidation de 4358350 Canada Inc.
en faveur de CTV.
3. Le5 Communications Inc.
L’ensemble du Canada
Afin d’acquérir l’actif des entreprises de programmation de
radio commerciales CHYC-FM Sudbury et CHYK-FM
Timmins et ses émetteurs CHYX-FM Kapuskasing et CHYKFM-3 Hearst, de The Haliburton Broadcasting Group Inc.
(Haliburton).
4. Clovys Communications Inc.
L’ensemble du Canada
Visant à obtenir une licence afin d’exploiter une entreprise
nationale de programmation d’émissions de télévision spécialisées de catégorie 2 de langue française, qui sera appelée
Chaîne Ethnoculturelle Clovys Entertainment Channel.
5. VidéOptique Inc.
Drummond, Saint-Hyacinthe, Arthabaska, Érable, Upton,
Saint-Victor, Saint-Éphrem, Notre-Dame-du-Bon-Conseil,
Sainte-Perpétue, Sainte-Brigitte, Sainte-Clotilde et
Sainte-Séraphine (Québec)
2. CTV Limited
Across Canada
To acquire the assets of the analog specialty service programming undertakings known as MuchMusic and MuchMoreMusic,
of the Category 1 specialty service programming undertaking
known as Razer, and of the Category 2 specialty service programming undertakings known as MuchLoud, MuchMoreRetro,
MuchVibe and PunchMuch, from 4358350 Canada Inc., a
wholly owned subsidiary of CTV, through the wind-up of
4358350 Canada Inc. into CTV.
3. Le5 Communications Inc.
Across Canada
To acquire the assets of the commercial radio programming
undertakings CHYC-FM Sudbury and CHYK-FM Timmins
and its transmitters CHYX-FM Kapuskasing and CHYKFM-3 Hearst, from The Haliburton Broadcasting Group Inc.
(Haliburton).
4. Clovys Communications Inc.
Across Canada
For a licence to operate a national French-language Category 2
specialty television programming undertaking to be known as
Chaîne Ethnoculturelle Clovys Entertainment Channel.
5. VidéOptique Inc.
Drummond, Saint-Hyacinthe, Arthabaska, Érable, Upton,
Saint-Victor, Saint-Éphrem, Notre-Dame-du-Bon-Conseil,
Sainte-Perpétue, Sainte-Brigitte, Sainte-Clotilde and
Sainte-Séraphine, Quebec
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
For a licence to operate a regional video-on-demand programming undertaking.
6. Rogers Broadcasting Limited
Toronto, Ontario
For a licence to operate a regional English-language Category 2
specialty television programming undertaking to be known as
CITY News (Toronto).
2265
To acquire the assets of the radio programming undertakings
CKIZ-FM Vernon and its transmitter CKIZ-FM-1 Enderby
British Columbia, from Rogers Broadcasting Limited.
July 17, 2008
En vue d’obtenir une licence visant l’exploitation d’une entreprise régionale de programmation de vidéo sur demande.
6. Rogers Broadcasting Limited
Toronto (Ontario)
En vue d’obtenir une licence visant l’exploitation d’une entreprise régionale de programmation d’émissions de télévision
spécialisées de catégorie 2 de langue anglaise, qui sera appelée
CITY News (Toronto).
7. Northwoods Broadcasting Limited
Fort Frances, Kenora, Dryden, Sioux Lookout, Ignace,
Hudson, Atikokan, Red Lake et Ear Falls (Ontario)
Afin d’acquérir l’actif des entreprises de programmation radio
CFOB-FM Fort Frances, CJRL-FM Kenora, CKDR-FM Dryden, CKDR-2-FM Sioux Lookout et ses émetteurs CKDR-1
Ignace, CKDR-3 Hudson et CKDR-6 Atikokan et CKDR-5FM Red Lake et son émetteur CKDR-4 Ear Falls (Ontario), de
Fawcett Broadcasting Limited (Fawcett), une filiale à part
entière de Northwoods, par le biais de la liquidation de Fawcett en faveur de Northwoods.
8. Access Communications Co-operative Limited
Province de la Saskatchewan
En vue d’obtenir une licence visant l’exploitation d’une entreprise régionale de programmation de vidéo sur demande desservant la province de la Saskatchewan.
9. 3937844 Canada Inc., filiale de Newcap Inc.
Wainwright (Alberta)
Afin de convertir la station de radio CKKY Wainwright de la
bande AM à la bande FM.
10. Jim Pattison Broadcast Group Ltd. (l’associé commandité) et
Jim Pattison Industries Ltd. (l’associé commanditaire), faisant
affaires sous le nom de Jim Pattison Broadcast Group Limited
Partnership
Vernon et Enderby (Colombie-Britannique)
Afin d’acquérir l’actif des entreprises de programmation de
radio CKIZ-FM Vernon et son émetteur CKIZ-FM-1 Enderby
(Colombie-Britannique) de Rogers Broadcasting Limited.
Le 17 juillet 2008
[30-1-o]
[30-1-o]
7. Northwoods Broadcasting Limited
Fort Frances, Kenora, Dryden, Sioux Lookout, Ignace,
Hudson, Atikokan, Red Lake and Ear Falls, Ontario
To acquire the assets of the radio programming undertakings
CFOB-FM Fort Frances, CJRL-FM Kenora, CKDR-FM
Dryden, CKDR-2-FM Sioux Lookout and its transmitters
CKDR-1 Ignace, CKDR-3 Hudson and CKDR-6 Atikokan,
and CKDR-5-FM Red Lake and its transmitter CKDR-4 Ear
Falls, Ontario, from Fawcett Broadcasting Limited (Fawcett),
a wholly owned subsidiary of Northwoods, through the windup of Fawcett into Northwoods.
8. Access Communications Co-operative Limited
Province of Saskatchewan
For a licence to operate a regional video-on-demand programming undertaking to serve the province of Saskatchewan.
9. 3937844 Canada Inc., a subsidiary of Newcap Inc.
Wainwright, Alberta
To convert radio station CKKY Wainwright from the AM
band to the FM band.
10. Jim Pattison Broadcast Group Ltd. (the general partner) and
Jim Pattison Industries Ltd. (the limited partner), carrying on
business as Jim Pattison Broadcast Group Limited Partnership
Vernon and Enderby, British Columbia
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 2008-9-1
AUDIENCE PUBLIQUE 2008-9-1
Notice of consultation and hearing
Avis de consultation et d’audience
September 24, 2008
Gatineau, Quebec
Correction to Item 2
Le 24 septembre 2008
Gatineau (Québec)
Correction à l’article 2
Further to its Broadcasting Notice of Public Hearing
CRTC 2008-9 dated July 17, 2008, the Commission announces
the following:
The change is in bold.
Item 2
Across Canada
Application No. 2008-0641-6
Application by CTV Limited (CTV), to acquire the assets of
the analog specialty service programming undertakings known
as MuchMusic and MuchMoreMusic, of the category 1 specialty service programming undertaking known as Razer, and
À la suite de son avis d’audience publique de radiodiffusion
CRTC 2008-9 du 17 juillet 2008, le Conseil annonce ce qui suit :
Le changement est en caractères gras.
Article 2
L’ensemble du Canada
Numéro de demande 2008-0641-6
Demande présentée par CTV limitée (CTV), afin d’acquérir
l’actif des entreprises de programmation d’émissions spécialisées analogiques appelées MuchMusic et MuchMoreMusic, de
l’entreprise de programmation d’émissions spécialisées de catégorie 1 appelée Razer et des entreprises de programmation
2266
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
of the category 2 specialty service programming undertakings
known as MuchLoud, MuchMoreRetro, MuchVibe and
PunchMuch, from 4358350 Canada Inc., a wholly owned subsidiary of CTV, through the wind-up of 4358350 Canada Inc.
into CTV.
Applicant’s address:
299 Queen Street W
Toronto, Ontario
M5V 2Z5
Fax: 416-332-4580
Email: dspodek@ctv.ca
July 18, 2008
d’émissions spécialisées de catégorie 2 appelées MuchLoud,
MuchMoreRetro, MuchVibe et PunchMuch de 4358350 Canada Inc., une filiale à part entière de CTV, par le biais de la
liquidation de 4358350 Canada Inc. en faveur de CTV.
Adresse de la requérante :
299, rue Queen Ouest
Toronto (Ontario)
M5V 2Z5
Télécopieur : 416-332-4580
Courriel : dspodek@ctv.ca
Le 18 juillet 2008
[30-1-o]
[30-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2008-62
AVIS PUBLIC 2008-62
Notice of consultation — Call for comments on proposed
amendments to the benefits policy set out in Building on
Success: A Policy Framework for Canadian Television
Avis de consultation — Appel aux observations sur d’éventuelles
modifications à la politique relative aux avantages énoncée dans
La politique télévisuelle au Canada : Misons sur nos succès
The Commission invites comments on the proposed amendments to its television benefits policy set out in the notice. The
Commission will accept comments that it receives on or before
September 8, 2008.
July 14, 2008
Le Conseil sollicite des observations sur les propositions de
modifications à sa politique relative aux avantages présentées
dans l’avis. Le Conseil acceptera les observations jusqu’au 8 septembre 2008.
Le 14 juillet 2008
[30-1-o]
[30-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2008-63
AVIS PUBLIC 2008-63
Notice of consultation
Avis de consultation
Applications received
Various locations
Deadline for submission of interventions and/or comments:
August 19, 2008
Demandes reçues
Plusieurs collectivités
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 19 août 2008
The Commission has received the following applications:
1. Eleanor Whiteduck
Maniwaki, Quebec
To renew the licence of the Type B community native radio
programming undertaking CKWE-FM, Maniwaki, expiring
August 31, 2008.
2. Vidéotron Ltd.
Province of Quebec
To amend the licence of the regional video-on-demand programming undertaking known as VSD Illico.
3. Care Radio Broadcasting Association
Meander River, Peerless Lake, Manning, Cleardale, Chateh,
Wabasca and Fort Chipewyan, Alberta
To amend the licence of the Type B English-language FM
community radio programming undertaking CIAM-FM Fort
Vermilion, Alberta.
July 15, 2008
Le Conseil a été saisi des demandes suivantes :
1. Eleanor Whiteduck
Maniwaki (Québec)
En vue de renouveler la licence de l’entreprise de programmation de radio communautaire autochtone de type B CKWEFM, Maniwaki, qui expire le 31 août 2008.
2. Vidéotron ltée
Province de Québec
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation régionale de vidéo sur demande appelée VSD Illico.
3. Care Radio Broadcasting Association
Meander River, Peerless Lake, Manning, Cleardale, Chateh,
Wabasca et Fort Chipewyan (Alberta)
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation de radio FM communautaire de type B de langue anglaise
CIAM-FM Fort Vermilion (Alberta).
Le 15 juillet 2008
[30-1-o]
[30-1-o]
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2267
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2008-64
AVIS PUBLIC 2008-64
Notice of consultation
Avis de consultation
Applications received
Various locations
Deadline for submission of interventions and/or comments:
August 22, 2008
Demandes reçues
Plusieurs collectivités
Date limite pour le dépôt des interventions ou des observations :
le 22 août 2008
The Commission has received the following applications:
1. Toronto Raptors Network Ltd.
Across Canada
To amend the licence of the national English-language Category 2 specialty television programming undertaking known
as Raptors NBA TV.
2. Canadian Broadcasting Corporation (the general partner) and
Barna-Alper Productions Inc., CineNova Productions Inc.,
Galafilm Inc., the National Film Board of Canada and Omni
Film Productions Ltd. (the limited partners), carrying on
business as The Canadian Documentary Channel Limited
Partnership
Across Canada
To amend the licence of the national English-language specialty programming undertaking known as Documentary (formerly known as The Canadian Documentary Channel).
Le Conseil a été saisi des demandes suivantes :
1. Toronto Raptors Network Ltd.
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de l’entreprise nationale de programmation d’émissions de télévision spécialisées de catégorie 2 de langue anglaise appelée Raptors NBA TV.
2. Société Radio-Canada (l’associé commandité) et Barna-Alper
Productions Inc., CineNova Productions Inc., Galafilm Inc.,
l’Office national du film du Canada et Omni Film Productions
Ltd. (les associés commanditaires), faisant affaires sous le nom
de The Canadian Documentary Channel Limited Partnership
L’ensemble du Canada
3. CTVglobemedia Inc., on behalf of its subsidiary 4358350
Canada Inc.
Across Canada
To amend the licence of the English-language specialty programming undertaking known as MuchMusic.
4. CTVglobemedia Inc., on behalf of its subsidiary 4358350
Canada Inc.
Across Canada
To amend the licence of the English-language specialty programming undertaking known as MuchMoreMusic.
July 18, 2008
En vue de modifier la licence de l’entreprise nationale de programmation d’émissions spécialisées de langue anglaise appelée Documentary (auparavant connue sous le nom de The Canadian Documentary Channel).
3. CTVglobemedia Inc., au nom de sa filiale 4358350 Canada
Inc.
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation d’émissions spécialisées de langue anglaise appelée
MuchMusic.
4. CTVglobemedia Inc., au nom de sa filiale 4358350 Canada
Inc.
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation d’émissions spécialisées de langue anglaise appelée
MuchMoreMusic.
Le 18 juillet 2008
[30-1-o]
[30-1-o]
PATENTED MEDICINE PRICES REVIEW BOARD
CONSEIL D’EXAMEN DU PRIX DES MÉDICAMENTS
BREVETÉS
PATENT ACT
LOI SUR LES BREVETS
Hearing
In the matter of the Patent Act, R.S.C. 1985, c. P-4, as amended
Audience
Dans l’affaire de la Loi sur les brevets, L.R.C. (1985), ch. P-4
modifiée
Et dans l’affaire de ratiopharm Inc. (l’« intimée ») et le médicament ratio-Salbutamol HFA
Prenez avis que le Conseil d’examen du prix des médicaments
brevetés (le « Conseil ») tiendra une audience à ses bureaux du
Centre Standard Life, 18e étage, sis au 333, avenue Laurier Ouest,
Ottawa (Ontario), à compter du 12 janvier 2009. Une conférence
préparatoire à l’audience se tiendra le 27 octobre 2008.
L’audience a pour objet de déterminer, aux termes des articles 83 et 85 de la Loi sur les brevets, si ratiopharm Inc. vend ou a
And in the matter of ratiopharm Inc. (the “Respondent”) and
the medicine ratio-Salbutamol HFA
Take notice that the Patented Medicine Prices Review Board
(the “Board”) will hold a public hearing in the Standard Life
Centre, 18th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario,
commencing on January 12, 2009. A pre-hearing conference will
also be held on October 27, 2008.
The purpose of the hearing is to determine whether, under sections 83 and 85 of the Patent Act, ratiopharm Inc. is selling or has
2268
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
sold the medicine known as ratio-Salbutamol in any market in
Canada at a price that, in the Board’s opinion, is or was excessive
and if so, what order, if any, should be made.
Ratio-Salbutamol is a new DIN of an existing dosage form of
an existing bronchodilator medicine (salbutamol sulphate) which
relieves chest tightness and wheezing caused by spasms or narrowing in the small air passages of the lungs.
Persons wishing to intervene in this proceeding are required
to apply to the Board for leave to intervene on or before September 4, 2008. Such persons should contact the Secretary of the
Board for further information on the procedure.
Applications for leave to intervene should be addressed to the
Secretary of the Board: Sylvie Dupont, Standard Life Centre,
Suite 1400, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1P 1C1,
1-877-861-2350 (toll-free number), 613-954-8299 (direct line),
613-952-7626 (fax), sdupont@pmprb-cepmb.gc.ca (email).
[30-1-o]
vendu au Canada, le médicament connu sous le nom de ratioSalbutamol à un prix que le Conseil juge excessif, et, le cas
échéant, de décider de l’ordonnance, s’il en est, qui doit être
rendue.
Le médicament ratio-Salbutamol est un nouveau DIN d’une
forme posologique existante d’un bronchodilatateur existant
(sulphate de salbutamol). Il atténue le malaise respiratoire causé
par des spasmes et par le rétrécissement du diamètre des bronches.
Les personnes qui désirent intervenir dans cette affaire doivent
déposer une requête d’intervention auprès du Conseil au plus tard
le 4 septembre 2008. Ces personnes sont priées de s’adresser à
la Secrétaire du Conseil pour obtenir des renseignements sur la
procédure.
Les requêtes d’intervention doivent être acheminées à la Secrétaire du Conseil : Sylvie Dupont, Centre Standard Life, Bureau 1400, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1P
1C1, 1-877-861-2350 (numéro sans frais), 613-954-8299 (téléphone), 613-952-7626 (télécopieur), sdupont@pmprb-cepmb.gc.ca
(courriel).
[30-1-o]
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2269
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
AIG LIFE INSURANCE COMPANY OF CANADA
LA COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE AIG DU CANADA
AIG ASSURANCE CANADA
ASSURANCE AIG DU CANADA
LETTERS PATENT OF AMALGAMATION
LETTRES PATENTES DE FUSION
Notice is hereby given that AIG Life Insurance Company of
Canada and AIG Assurance Canada, insurers incorporated under
the laws of Canada and having their head offices in Toronto, Ontario, intend to apply to the Minister of Finance, pursuant to subsection 245(2) and subsection 250(1) of the Insurance Companies
Act, for the issuance of letters patent of amalgamation under the
name AIG Life Insurance Company of Canada, and, in French, La
Compagnie d’Assurance-Vie AIG du Canada.
CARL COPELAND
Secretary
AIG LIFE INSURANCE COMPANY OF CANADA
AIG ASSURANCE CANADA
Avis est par les présentes donné que La Compagnie
d’Assurance-Vie AIG du Canada et Assurance AIG du Canada,
assureurs constitués en vertu des lois du Canada et ayant leurs
sièges sociaux à Toronto, en Ontario, ont l’intention de demander
au ministre des Finances, conformément au paragraphe 245(2) et
au paragraphe 250(1) de la Loi sur les sociétés d’assurances,
l’émission de lettres patentes de fusion sous le nom La Compagnie d’Assurance-Vie AIG du Canada et, en anglais, AIG Life
Insurance Company of Canada.
Toronto, le 5 juillet 2008
Le secrétaire
CARL COPELAND
LA COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE AIG DU CANADA
ASSURANCE AIG DU CANADA
[27-4-o]
[27-4-o]
Toronto, July 5, 2008
AMTRUST BANK, CANADIAN BRANCH
AMTRUST BANK, CANADIAN BRANCH
RELEASE OF ASSETS IN CANADA
LIBÉRATION D’ACTIF AU CANADA
Notice is hereby given pursuant to section 599 of the Bank Act,
S.C. 1991, c. 46, as amended (the “Bank Act”), that AmTrust
Bank, Canadian Branch (the “Branch”) will apply to the Superintendent of Financial Institutions for the release of its assets on
September 22, 2008.
If any depositors or creditors of the Branch oppose that release,
they should file their opposition with the Superintendent of Financial Institutions on or before the aforementioned date.
July 19, 2008
AMTRUST BANK, CANADIAN BRANCH
Avis est par les présentes donné que, conformément à l’article 599 de la Loi sur les banques, L.C. 1991, ch. 46, en sa version
modifiée (la « Loi sur les banques »), AmTrust Bank, Canadian
Branch (la « succursale ») présentera une demande au surintendant des institutions financières en vue de libérer ses éléments
d’actif le 22 septembre 2008.
Tout déposant ou créancier de la succursale qui s’oppose à
cette libération doit faire acte d’opposition auprès du surintendant
des institutions financières, au plus tard à la date susmentionnée.
Le 19 juillet 2008
AMTRUST BANK, CANADIAN BRANCH
[29-4-o]
[29-4-o]
AXIS REINSURANCE COMPANY
AXIS REINSURANCE COMPANY
APPLICATION FOR AN ORDER
DEMANDE D’ORDONNANCE
Notice is hereby given that AXIS Reinsurance Company intends to make an application under section 574 of the Insurance
Companies Act (Canada) for an order approving the insuring
in Canada of risks. AXIS Reinsurance Company will carry on
business in Canada under the name AXIS Reinsurance Company
(Canadian Branch), in English, and AXIS Compagnie de Réassurance (succursale canadienne), in French, within the following
classes of insurance: accident and sickness, aircraft, automobile,
boiler and machinery, credit, credit protection, fidelity, hail, legal
expense, liability, property and surety. The head office of the
company is located in New York, New York, U.S.A., and its Canadian chief agency will be located in Toronto, Ontario.
WALKER SORENSEN LLP
Solicitors for Axis Reinsurance Company
Avis est par les présentes donné que la société AXIS Reinsurance Company a l’intention de demander, en vertu de l’article 574
de la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada), une ordonnance
approuvant l’assurance au Canada de risques. AXIS Reinsurance
Company exercera ses activités au Canada sous la raison sociale
AXIS Reinsurance Company (Canadian Branch), en anglais, et
AXIS Compagnie de Réassurance (succursale canadienne), en
français, dans les branches d’assurance suivantes : accidents et
maladie, aviation, automobile, chaudières et panne de machines,
crédit, protection de crédit, détournements, grêle, frais juridiques,
responsabilité, biens et caution. Le siège social de la compagnie
est à New York (New York), États-Unis, et son agence canadienne principale sera située à Toronto (Ontario).
Toronto, le 5 juillet 2008
Les procureurs pour Axis Reinsurance Company
WALKER SORENSEN LLP
[27-4-o]
[27-4-o]
Toronto, July 5, 2008
2270
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
BAYERISCHE HYPO- UND VEREINSBANK AG
BAYERISCHE HYPO- UND VEREINSBANK AG
APPLICATION TO ESTABLISH A FOREIGN BANK
BRANCH
DEMANDE D’ÉTABLISSEMENT D’UNE SUCCURSALE DE
BANQUE ÉTRANGÈRE
Notice is hereby given, pursuant to subsection 525(2) of the
Bank Act, that Bayerische Hypo- und Vereinsbank AG, a foreign
bank with its head office in Munich, Germany, intends to apply to
the Minister of Finance for an order permitting it to establish a foreign bank branch in Canada to carry on the business of banking.
The branch will carry on business in Canada under the name
UniCredit, Canada Branch and its principal office will be located
in Toronto, Ontario.
Any person who objects to the proposed order may submit an
objection in writing to the Office of the Superintendent of Financial Institutions, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2, on
or before September 9, 2008.
Toronto, July 19, 2008
BAYERISCHE HYPO- UND VEREINSBANK AG
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 525(2)
de la Loi sur les banques, que Bayerische Hypo- und Vereinsbank
AG, banque étrangère ayant son siège social à Munich, en Allemagne, a l’intention de demander au ministre des Finances une
ordonnance l’autorisant à établir une succursale de banque étrangère au Canada pour y mener des activités bancaires.
La succursale exercera ses activités au Canada sous la dénomination UniCredit, succursale canadienne. Son bureau principal
sera situé à Toronto (Ontario).
Toute personne qui s’oppose à l’ordonnance projetée peut soumettre son opposition, par écrit, au Bureau du surintendant des
institutions financières, 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A
0H2, au plus tard le 9 septembre 2008.
Toronto, le 19 juillet 2008
BAYERISCHE HYPO- UND VEREINSBANK AG
[29-4-o]
[29-4-o]
CANADIAN CONSORTIUM ON ASIA PACIFIC
SECURITY
CANADIAN CONSORTIUM ON ASIA PACIFIC
SECURITY
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that CANADIAN CONSORTIUM ON
ASIA PACIFIC SECURITY intends to apply to the Minister of
Industry for leave to surrender its charter pursuant to the Canada
Corporations Act.
July 26, 2008
WENRAN JIANG
President
Avis est par les présentes donné que CANADIAN CONSORTIUM ON ASIA PACIFIC SECURITY demandera au ministre de
l’Industrie la permission d’abandonner sa charte en vertu de la Loi
sur les corporations canadiennes.
Le 26 juillet 2008
Le président
WENRAN JIANG
[30-1-o]
[30-1-o]
CFA CANADA
CFA CANADA
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that CFA CANADA has changed the
location of its head office to the city of Chatham, province of
Ontario.
July 10, 2008
MICHAEL EDDINGTON
President
Avis est par les présentes donné que CFA CANADA a changé
le lieu de son siège social qui est maintenant situé à Chatham,
province d’Ontario.
Le 10 juillet 2008
Le président
MICHAEL EDDINGTON
[30-1-o]
[30-1-o]
DEPARTMENT OF FISHERIES AND OCEANS
MINISTÈRE DES PÊCHES ET DES OCÉANS
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Department of Fisheries and Oceans hereby gives notice
that an application has been made to the Minister of Transport,
Infrastructure and Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the works described herein. Under section 9 of the said Act, the Department of
Fisheries and Oceans has deposited with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities and in the office of the
District Registrar of the Land Registry Division of Berthier, at
Le ministère des Pêches et des Océans donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la
Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des
plans et de l’emplacement des ouvrages décrits ci-après. Le ministère des Pêches et des Océans a, en vertu de l’article 9 de ladite
loi, déposé auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure
et des Collectivités et au bureau de la publicité des droits de la
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2271
Québec, July 2, 2008
DEPARTMENT OF FISHERIES AND OCEANS
circonscription foncière de Berthier, à D’Autray (Québec), sous
les numéros de dépôt 15295147 et 15296150, une description de
l’emplacement et les plans de deux estacades à glace, l’une située
à Lavaltrie et l’autre à Lanoraie dans le fleuve Saint-Laurent, dans
les municipalités de Lavaltrie et de Lanoraie, en face des rues
Terrasse Brunet (Lavaltrie) et René Rondeau (Lanoraie).
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, 901, rue
du Cap-Diamant, Bureau 310, Québec (Québec) G1K 4K1. Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au
plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis seront
considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
Québec, le 2 juillet 2008
MINISTÈRE DES PÊCHES ET DES OCÉANS
[30-1-o]
[30-1]
D’Autray, Quebec, under deposit Nos. 15295147 and 15296150,
a description of the site and plans of two series of ice booms, one
at Lavaltrie and the other one at Lanoraie across the St. Lawrence
River, in the municipalities of Lavaltrie and Lanoraie, in front of
Terrasse Brunet Street (Lavaltrie) and René Rondeau Street
(Lanoraie).
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, 901 Du Cap-Diamant
Street, Suite 310, Québec, Quebec G1K 4K1. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than 30 days after the date of publication of this
notice. Although all comments conforming to the above will be
considered, no individual response will be sent.
DEPARTMENT OF TRANSPORTATION AND
INFRASTRUCTURE RENEWAL OF NOVA SCOTIA
DEPARTMENT OF TRANSPORTATION AND
INFRASTRUCTURE RENEWAL OF NOVA SCOTIA
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Department of Transportation and Infrastructure Renewal
of Nova Scotia hereby gives notice that an application has been
made to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of
the plans and site of the work described herein. Under section 9
of the said Act, the Department of Transportation and Infrastructure Renewal of Nova Scotia has deposited with the Minister
of Transport, Infrastructure and Communities and in the office of
the Registry of Deeds of Annapolis County, at 396 Main Street,
Lawrencetown, Nova Scotia, under deposit No. 91067174, a description of the site and plans for the construction of a temporary
bridge and new replacement bridge over Sawmill Creek, on Highway 201, Moschelle, Nova Scotia, adjacent to the properties bearing the following numbers: PID 05131628, PID 05210638,
PID 05131545, PID 05131610, PID 05131602, PID 05188560,
PID 05128590, PID 05128632 and PID 05131529.
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, P.O. Box 1013, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 4K2. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than
30 days after the date of publication of this notice. Although all
comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Halifax, July 17, 2008
YMCL ENGINEERING LIMITED
Le Department of Transportation and Infrastructure Renewal of
Nova Scotia (le ministère des transports et du renouvellement de
l’infrastructure de la Nouvelle-Écosse) donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi
sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des
plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Le Department of Transportation and Infrastructure Renewal of Nova
Scotia a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du
ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et
au bureau d’enregistrement des titres du comté d’Annapolis, situé
au 396, rue Main, Lawrencetown (Nouvelle-Écosse), sous le numéro de dépôt 91067174, une description de l’emplacement et les
plans de la construction d’un pont provisoire et d’un nouveau
pont au-dessus du ruisseau Sawmill, sur la route 201, à Moschelle
(Nouvelle-Écosse), à côté des propriétés qui portent les numéros d’identification suivants : NIP 05131628, NIP 05210638,
NIP 05131545, NIP 05131610, NIP 05131602, NIP 05188560,
NIP 05128590, NIP 05128632 et NIP 05131529.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, Case postale 1013, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 4K2. Veuillez noter
que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences
seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Halifax, le 17 juillet 2008
YMCL ENGINEERING LIMITED
[30-1-o]
[30-1-o]
GLITNIR BANK
BANQUE GLITNIR
DESIGNATED OFFICE FOR THE SERVICE OF
ENFORCEMENT NOTICES
BUREAU DÉSIGNÉ POUR LA SIGNIFICATION DES AVIS
D’EXÉCUTION
Notice is hereby given, in compliance with the Support Orders
and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Bank)
Regulations, that the following office has been designated by
Avis est par les présentes donné, conformément au Règlement
sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires
(banques et banques étrangères autorisées), que le bureau suivant
2272
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
GLITNIR BANK
a été désigné par Glitnir banki hf., exerçant ses activités au Canada sous la dénomination Banque Glitnir, pour la signification des
avis d’exécution relativement à toutes les provinces et à tous les
territoires du Canada : 1718, rue Argyle, Bureau 810, Halifax
(Nouvelle-Écosse) B3J 3N6.
Le 26 juillet 2008
BANQUE GLITNIR
[30-1-o]
[30-1-o]
Glitnir banki hf., carrying on business in Canada under the name
Glitnir Bank, for the service of enforcement notices in respect
of all provinces and territories in Canada: 1718 Argyle Street,
Suite 810, Halifax, Nova Scotia B3J 3N6.
July 26, 2008
LIFE INVESTORS INSURANCE COMPANY OF
AMERICA
COMPAGNIE D’ASSURANCES LIFE INVESTORS
D’AMÉRIQUE
RELEASE OF ASSETS
LIBÉRATION D’ACTIF
Notice is hereby given, pursuant to sections 651 and 652 of the
Insurance Companies Act (Canada), that Life Investors Insurance
Company of America (“LIICA”), having ceased to carry on business in Canada, intends to make an application to the Superintendent of Financial Institutions (Canada) [the “Superintendent”], on
or after September 6, 2008, for the release of its assets in Canada.
Any policyholders opposed to the release may file their opposition with the Superintendent of Financial Institutions, 255 Albert
Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2, on or before September 6,
2008.
Toronto, July 26, 2008
LIFE INVESTORS INSURANCE
COMPANY OF AMERICA
Prenez avis que, aux termes des articles 651 et 652 de la Loi
sur les sociétés d’assurances (Canada), la Compagnie d’Assurances Life Investors d’Amérique (« CALIA »), ayant cessé ses
activités au Canada, entend soumettre une demande au surintendant des institutions financières (Canada) [le « surintendant »], à
compter du 6 septembre 2008, relativement à la libération de son
actif au Canada.
Tout titulaire de police qui s’oppose à la libération de l’actif
doit déposer son opposition auprès du surintendant des institutions financières, au 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2,
au plus tard le 6 septembre 2008.
Toronto, le 26 juillet 2008
COMPAGNIE D’ASSURANCES LIFE
INVESTORS D’AMÉRIQUE
[30-4-o]
[30-4-o]
MANITOBA HYDRO
MANITOBA HYDRO
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Manitoba Hydro hereby gives notice that an application has
been made to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval
of the plans and site of the work described herein. Under section 9
of the said Act, Manitoba Hydro has deposited with the Minister
of Transport, Infrastructure and Communities and in the Land
Titles Office in Winnipeg, Manitoba, under deposit No. R1192
(registration No. 3615578), a description of the site and plans of
the existing earthfill dam and stoplog outlet control structure at
the outlet of Eager Lake, located at 45 km southwest of Lynn
Lake, Manitoba, and 90 km north of Pukatawagan, Manitoba.
MANITOBA HYDRO
Manitoba Hydro donne avis, par les présentes, qu’une demande
a été déposée auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi sur la protection des
eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Manitoba Hydro a, en vertu de
l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports,
de l’Infrastructure et des Collectivités et au bureau des titres fonciers de Winnipeg (Manitoba), sous le numéro de dépôt R1192
(no d’enregistrement 3615578), une description de l’emplacement
et les plans d’un barrage en terre et d’un ouvrage de régulation à
poutrelles existants à la décharge du lac Eager, situés à 45 km au
sud-ouest du lac Lynn, au Manitoba, et à 90 km au nord de Pukatawagan, au Manitoba.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Gestionnaire régional, Programme de protection des eaux navigables,
Transports Canada, 9700, avenue Jasper, Bureau 1100, Edmonton
(Alberta) T5J 4E6. Veuillez noter que seuls les commentaires
faits par écrit, reçus au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis et relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation
maritime seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Le 26 juillet 2008
MANITOBA HYDRO
[30-1-o]
[30-1-o]
Comments may be directed to the Regional Manager, Navigable Waters Protection Program, Transport Canada, 9700 Jasper
Avenue, Suite 1100, Edmonton, Alberta T5J 4E6. However, comments will be considered only if they are in writing, are received
not later than 30 days after the date of publication of this notice
and are related to the effects of this work on marine navigation.
Although all comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
July 26, 2008
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2273
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Ministère des Transports du Québec (the department of
transportation of Quebec) hereby gives notice that an application
has been made to the Minister of Transport, Infrastructure and
Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, the Ministère des Transports du Québec
has deposited with the Minister of Transport, Infrastructure and
Communities and in the office of the District Registrar of the
Land Registry District of Portneuf, in the municipality of CapSanté, Quebec, under deposit No. 15 290 203, a description of the
site and plans of the repairs to the bridge located on Route 354
over the Sainte-Anne River, in the municipality of Saint-Casimir,
on a non-registered part of the Sainte-Anne River, in the Land
Registry of the Parish of Saint-Casimir, in the registration division of Portneuf (Bridge No. 6073).
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, 901 Du Cap-Diamant
Street, Suite 310, Québec, Quebec G1K 4K1. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than 30 days after the date of publication of this
notice. Although all comments conforming to the above will be
considered, no individual response will be sent.
DENYS JEAN
Deputy Minister
Le ministère des Transports du Québec donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la
Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des
plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Le ministère des Transports du Québec a, en vertu de l’article 9 de ladite
loi, déposé auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure
et des Collectivités et au bureau de la publicité des droits de la
circonscription foncière de Portneuf, dans la municipalité de CapSanté (Québec), sous le numéro de dépôt 15 290 203, une description de l’emplacement et les plans des réparations au pont
situé sur la route 354 au-dessus de la rivière Sainte-Anne, dans la
municipalité de Saint-Casimir, sur une partie non cadastrée de la
rivière Sainte-Anne, dans le cadastre de la paroisse de SaintCasimir, dans la circonscription foncière de Portneuf (pont no 6073).
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, 901, rue
du Cap-Diamant, Bureau 310, Québec (Québec) G1K 4K1. Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au
plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis seront
considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
Québec, le 25 juillet 2008
Le sous-ministre
DENYS JEAN
[30-1-o]
[30-1-o]
Québec, July 25, 2008
RAISIN REGION CONSERVATION AUTHORITY
RAISIN REGION CONSERVATION AUTHORITY
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Raisin Region Conservation Authority hereby gives notice
that an application has been made to the Minister of Transport,
Infrastructure and Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, the Raisin Region
Conservation Authority has deposited with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities and in the Land Registry
Office for the Registry Division of Glengarry (No. 14), at Alexandria, Ontario, under deposit No. AR142278, a description of the
site and plans of a pedestrian boardwalk over Fraser Creek, at
Charlottenburgh Park, located at 19788 County Road 2, in the
township of South Glengarry.
Comments may be directed to the Superintendent, Navigable
Waters Protection Program, Transport Canada, 100 Front Street S,
Sarnia, Ontario N7T 2M4. However, comments will be considered only if they are in writing, are received not later than 30 days
after the date of publication of this notice and are related to the
effects of this work on marine navigation. Although all comments
conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Cornwall, July 10, 2008
ROGER HOUDE, P.Eng.
General Manager
La Raisin Region Conservation Authority donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la
Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des
plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La Raisin
Region Conservation Authority a, en vertu de l’article 9 de ladite
loi, déposé auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure
et des Collectivités et au bureau d’enregistrement de la circonscription foncière de Glengarry (no 14), à Alexandria (Ontario),
sous le numéro de dépôt AR142278, une description de l’emplacement et les plans d’une promenade de bois pour piétons audessus du ruisseau Fraser, au parc Charlottenburgh, située au
19788, chemin de comté 2, dans le canton de South Glengarry.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables, Transports
Canada, 100, rue Front Sud, Sarnia (Ontario) N7T 2M4. Veuillez
noter que seuls les commentaires faits par écrit, reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis et relatifs à
l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime seront considérés.
Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront
considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Cornwall, le 10 juillet 2008
Le directeur général
ROGER HOUDE, ing.
[30-1-o]
[30-1]
2274
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
RICK SAUER
RICK SAUER
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Rick Sauer hereby gives notice that an application has been
made to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of
the plans and site of the work described herein. Under section 9
of the said Act, Rick Sauer has deposited with the Minister of
Transport, Infrastructure and Communities and in the office of
the District Registrar of the Land Registry District of the Municipality of Muskoka, at Bracebridge, Ontario, under deposit
No. DM373272, a description of the site and plans of the existing
swim raft on Skeleton Lake, at Watt, township of Muskoka
Lakes, in front of Lot 8, Concession 12.
Comments may be directed to the Superintendent, Navigable
Waters Protection Program, Transport Canada, 100 Front Street S,
Sarnia, Ontario N7T 2M4. However, comments will be considered only if they are in writing, are received not later than 30 days
after the date of publication of this notice and are related to the
effects of this work on marine navigation. Although all comments
conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Mississauga, July 17, 2008
RICK SAUER
Rick Sauer donne avis, par les présentes, qu’une demande a été
déposée auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et
des Collectivités, en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. Rick Sauer a, en vertu de l’article 9 de
ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et au bureau de la publicité des droits
du district d’enregistrement de la municipalité de Muskoka, à
Bracebridge (Ontario), sous le numéro de dépôt DM373272, une
description de l’emplacement et les plans du radeau actuel dans le
lac Skeleton, à Watt, canton de Muskoka Lakes, en face du lot 8,
concession 12.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables, Transports
Canada, 100, rue Front Sud, Sarnia (Ontario) N7T 2M4. Veuillez
noter que seuls les commentaires faits par écrit, reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis et relatifs à
l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime seront considérés.
Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront
considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Mississauga, le 17 juillet 2008
RICK SAUER
[30-1-o]
[30-1]
ST. MARGARET SAILING CLUB
ST. MARGARET SAILING CLUB
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
St. Margaret Sailing Club hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Transport, Infrastructure
and Communities under the Navigable Waters Protection Act for
approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, St. Margaret Sailing Club has deposited
with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities
and in the office of the District Registrar of the Land Registry Office of Halifax County, at 780 Windmill Road, Dartmouth, Nova
Scotia, under deposit No. 91066481, a description of the site and
plans for the waterfront improvements, including the installation
of the proposed wharf, floating docks and wave break in French
Village Harbour, at St. Margaret’s Bay, in front of Lot W-5A, at
the foot of Fox Berry Hill.
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, P.O. Box 1013, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 4K2. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than
30 days after the date of publication of this notice. Although all
comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Glen Haven, July 14, 2008
SUTHER A. YUILL, P.Eng.
Director, Waterfront improvements
Le St. Margaret Sailing Club donne avis, par les présentes,
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Transports,
de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi sur la
protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et
de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Le St. Margaret
Sailing Club a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès
du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités,
et au bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement
du comté de Halifax, situé au 780, chemin Windmill, Dartmouth
(Nouvelle-Écosse), sous le numéro de dépôt 91066481, une description de l’emplacement et les plans des travaux d’amélioration
de l’aménagement riverain, y compris l’installation du quai, des
quais flottants et du brise-lame proposés à French Village Harbour, dans la baie St. Margaret’s, en face du lot W-5A, au pied de
la colline Fox Berry.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, Case postale 1013, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 4K2. Veuillez noter
que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences
seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Glen Haven, le 14 juillet 2008
Le directeur des améliorations de l’aménagement riverain
SUTHER A. YUILL, ing.
[30-1-o]
[30-1]
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2275
TAHIR FOUNDATION INC.
TAHIR FOUNDATION INC.
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that Tahir Foundation Inc. has changed
the location of its head office to the regional municipality of Peel,
province of Ontario.
July 14, 2008
ERIC P. COHEN
Solicitor
Avis est par les présentes donné que Tahir Foundation Inc. a
changé le lieu de son siège social qui est maintenant situé dans la
municipalité régionale de Peel, province d’Ontario.
Le 14 juillet 2008
L’avocat
ERIC P. COHEN
[30-1-o]
[30-1-o]
TERRA NOVA INSURANCE COMPANY LIMITED
TERRA NOVA INSURANCE COMPANY LIMITED
RELEASE OF ASSETS
LIBÉRATION D’ACTIF
Pursuant to section 651 of the Insurance Companies Act (the
“Act”), notice is hereby given that Markel International Insurance
Company Limited, carrying on business in Canada as a branch
under the name Terra Nova Insurance Company Limited (Terra
Nova), intends to apply to the Superintendent of Financial Institutions on or after August 24, 2008, for the release of the assets that
it maintains in Canada in accordance with the Act.
All of the reinsurance contracts in Canada of Terra Nova have
been assumed by Lloyd’s Underwriters Markel Syndicate 3000, a
member of Lloyd’s Underwriters. The transaction was approved
by the Minister of Finance (Canada) on April 14, 2008. Any ceding company in Canada of Terra Nova who opposes that release
must file notice of such opposition with the Office of the Superintendent of Financial Institutions, Legislation and Approvals Division, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2, on or before
August 24, 2008.
Toronto, July 12, 2008
TERRA NOVA INSURANCE COMPANY LIMITED
J. BRIAN REEVE
Chief Agent in Canada
En vertu de l’article 651 de la Loi sur les sociétés d’assurances
(la « Loi »), avis est par les présentes donné que Markel International Insurance Company Limited, exerçant ses activités au
Canada à titre de succursale sous la dénomination de Terra Nova
Insurance Company Limited (Terra Nova), entend demander au
surintendant des institutions financières à compter du 24 août
2008 la libération de ses actifs au Canada conformément à la Loi.
La totalité des contrats de réassurance de Terra Nova au Canada ont été pris en charge par Lloyd’s Underwriters Markel Syndicate 3000, membre de Lloyd’s Underwriters. Le ministre des Finances (Canada) a approuvé l’opération le 14 avril 2008. Si un
cédant de Terra Nova au Canada s’oppose à cette libération, il
doit en aviser le Bureau du surintendant des institutions financières, Division de la législation et des approbations, 255, rue Albert,
Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au plus tard le 24 août 2008.
[28-4-o]
[28-4-o]
Toronto, le 12 juillet 2008
TERRA NOVA INSURANCE COMPANY LIMITED
L’agent principal pour le Canada
J. BRIAN REEVE
447 TRUST COMPANY, formerly known as THE TRUST
COMPANY OF LONDON LIFE
447 TRUST COMPANY, appelée auparavant SOCIÉTÉ DE
FIDUCIE DE LA LONDON LIFE
NOTICE OF DISSOLUTION
AVIS DE DISSOLUTION
Notice is hereby given in accordance with subsection 350(4) of
the Trust and Loan Companies Act (the “Act”) that, pursuant to
subsection 350(2) of the Act, the Minister of Finance has approved the application of 447 Trust Company, formerly known as
The Trust Company of London Life, concerning the voluntary
liquidation and dissolution of the Company.
Winnipeg, July 2, 2008
447 TRUST COMPANY, formerly known as
THE TRUST COMPANY OF LONDON LIFE
Conformément au paragraphe 350(4) de la Loi sur les sociétés
de fiducie et de prêt (la « loi »), avis est par les présentes donné
que le ministre des Finances a approuvé la demande de liquidation et de dissolution volontaire de 447 Trust Company, appelée
auparavant Société de fiducie de la London Life, aux termes du
paragraphe 350(2) de la loi.
Winnipeg, le 2 juillet 2008
447 TRUST COMPANY, appelée auparavant
SOCIÉTÉ DE FIDUCIE DE LA LONDON LIFE
[29-4-o]
[29-4-o]
2276
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Health, Dept. of
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1220 ― Enhanced Labelling
for Food Allergen and Gluten Sources and
Added Sulphites) ....................................................
2277
Page
Santé, min. de la
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1220 ― étiquetage amélioré des
sources d’allergènes alimentaires et de gluten
et des sulfites ajoutés).............................................
2277
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2277
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1220 — Enhanced Labelling for Food
Allergen and Gluten Sources and Added Sulphites)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1220 — étiquetage amélioré des sources
d’allergènes alimentaires et de gluten et des sulfites
ajoutés)
Statutory authority
Food and Drugs Act
Fondement législatif
Loi sur les aliments et drogues
Sponsoring department
Department of Health
Ministère responsable
Ministère de la Santé
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Executive summary
Issue: Scientific evidence has clearly linked certain food ingredients with adverse reactions when consumed by individuals with a food allergy, celiac disease or a sulphite sensitivity. These reactions can range from mild to severe and, in
some cases, the reaction can progress to anaphylactic shock
and death. For these individuals, avoidance of the specific
food is a key element in the management of their condition.
The current Food and Drug Regulations (“the Regulations”)
require that the ingredients of prepackaged products be declared in descending order of their proportion in a list of
ingredients on the label of most prepackaged products. However, subsections B.01.009(1) and (2) of the Regulations specifically exempt components of certain ingredients, preparations and mixtures from declaration in the list of ingredients.
Also, some of the common names which are currently permitted to be used in the list of ingredients do not provide sufficient information to sensitive consumers to enable them to
avoid foods that can trigger potential adverse reactions. As a
result, the information on the label is not always complete
with respect to the needs of these consumers.
Description: The proposed regulatory amendments would
enhance the labelling of prepackaged products by requiring
the mandatory declaration of the sources of the common food
allergens and gluten when present in a prepackaged product.
The declaration of a food allergen source or gluten source
would be required in consistent and easy to understand terminology. For example, if casein is present in a prepackaged
product, the word “milk” would be required to appear on the
label of the product either in the list of ingredients or in a
statement that begins with the words “Allergy and Intolerance
Information – Contains:”. In addition, the common names for
starches, modified starches, hydrolyzed protein and lecithin
would be modified to provide information regarding the
source from which these ingredients are derived (e.g. wheat
starch).
Résumé
Question : Des preuves scientifiques ont clairement établi le
lien entre certains ingrédients alimentaires et des réactions indésirables lorsqu’ils sont consommés par des personnes atteintes d’une allergie alimentaire, de la maladie cœliaque ou d’une
sensibilité aux sulfites. Ces réactions peuvent se révéler de peu
sévères jusqu’à graves et, dans certains cas, la réaction peut
évoluer vers le choc anaphylactique et le décès. Pour ces personnes, éviter l’aliment en cause constitue un élément essentiel de la gestion de leur état de santé.
Le Règlement sur les aliments et drogues (« le Règlement »)
actuellement en vigueur exige que les ingrédients des produits
préemballés figurent dans l’ordre décroissant de leur proportion dans la liste d’ingrédients sur l’étiquette de la plupart des
produits préemballés. Toutefois, les paragraphes B.01.009(1)
et (2) du Règlement exemptent spécifiquement les constituants
de certains ingrédients, mélanges et préparations de la déclaration dans la liste des ingrédients. En outre, certains des noms
usuels qu’il est permis d’utiliser actuellement dans la liste des
ingrédients ne procurent pas suffisamment d’information aux
consommateurs ayant une sensibilité alimentaire pour leur
permettre d’éviter les aliments qui peuvent potentiellement déclencher chez eux des réactions indésirables. Par conséquent,
l’information sur l’étiquette n’est pas toujours complète pour
les besoins de ces consommateurs.
Description : Les modifications réglementaires proposées
amélioreraient l’étiquetage des produits préemballés en exigeant la déclaration des sources des allergènes alimentaires
courants et de gluten lorsque ceux-ci sont présents dans un
produit préemballé. Pour la déclaration de la source de l’allergène alimentaire ou des sources de gluten, l’emploi d’une terminologie uniforme et aisément compréhensible serait exigé.
Par exemple, si la caséine est présente dans un produit préemballé, le mot « lait » devrait paraître sur l’étiquette du produit, que ce soit dans la liste des ingrédients ou dans une mention commençant par ces mots : « Renseignements relatifs aux
allergies et intolérances — Contient : ». En plus, les noms
usuels de l’amidon, de l’amidon modifié, des protéines hydrolysées et de la lécithine seraient modifiés de manière à
indiquer le nom de la source de laquelle provient chacun de ces
ingrédients (par exemple amidon de blé).
2278
Canada Gazette Part I
These proposed amendments would also require the declaration of added sulphites when present in a prepackaged product in a total amount of 10 parts per million (ppm) or more.
This declaration would be required in a statement beginning
with the words “Allergy and Intolerance Information – Contains:” followed by one of the common names for sulphites.
These proposed regulatory amendments would not apply to a
food allergen or gluten that is present in the prepackaged product as a result of cross-contamination.
Cost-benefit statement: There is limited data available in
Canada, the United States, Europe and other countries concerning the incidence and associated costs of adverse reactions
due to food allergies, celiac disease and sulphite sensitivity.
Thus, it is difficult to quantify the cost and benefits of the proposed Regulations.
There would be costs associated with implementing these proposed Regulations for both industry and government. However, the proposed Regulations would have a positive impact
on the health and quality of life of Canadian consumers with a
food allergy, celiac disease or a sensitivity to sulphites. It is
also anticipated that there would be some cost savings to the
health care system and for these individuals that would result
from the proposed amendments.
Business and consumer impacts: While this regulatory proposal would increase the labelling requirements with which
industry must comply, most of the products within the scope
of the proposed Regulations already require the declaration of
ingredients and components in a list of ingredients. Thus, for
the majority of products impacted by the proposed Regulations, the labelling requirements would build on existing regulatory requirements.
For standardized alcoholic beverages and vinegars, which currently do not require a list of ingredients, the declaration of
food allergen and gluten sources and added sulphites, as proposed by these amendments, would be required in a statement
on the label of the product.
For consumers with a food allergy, celiac disease or a sensitivity to sulphites, these enhanced labelling requirements would
provide essential information on the label of prepackaged
products. This information would enable these consumers to
make an informed choice about the prepackaged products they
purchase and consume and assist them in managing their
medical condition.
Domestic and international trade and cooperation: The
proposed regulatory amendments are in line with the general
approach taken by Canada’s trading partners, namely the
United States, the European Union and Australia/New Zealand. These countries have implemented legislation or regulations for the declaration on food labels of the substances
specified by the Codex Alimentarius Commission with slight
modifications to reflect the situation and legislation in their
countries. These proposed regulatory amendments would address the Codex recommendations by requiring the declaration
July 26, 2008
Ces modifications réglementaires proposées exigeraient également la déclaration des sulfites ajoutés lorsqu’ils sont présents
dans un produit préemballé en une quantité totale égale ou
supérieure à 10 parties par million (ppm). Cette déclaration
serait requise dans une mention commençant par ces mots :
« Renseignements relatifs aux allergies et intolérances —
Contient : » pour ensuite indiquer un des noms usuels désignant les sulfites.
Ces modifications réglementaires proposées ne s’appliqueraient pas aux allergènes alimentaires ni au gluten présents
dans les produits préemballés par suite de contamination
croisée.
Énoncé des coûts et avantages : Au Canada, aux États-Unis,
en Europe et dans les autres pays, peu de données sont disponibles sur l’incidence des réactions indésirables provoquées
par les allergies alimentaires, par la maladie cœliaque et par la
sensibilité aux sulfites et la situation est semblable quant aux
coûts qu’entraînent ces réactions. Par conséquent, il est difficile de quantifier le coût et les avantages des modifications réglementaires proposées.
Tant pour les entreprises que pour le gouvernement, des coûts
découleraient de la mise en œuvre des modifications réglementaires proposées. Cependant, les modifications réglementaires proposées auraient des retombées positives sur la santé
et sur la qualité de vie des consommateurs canadiens atteints
d’une allergie alimentaire, de la maladie cœliaque ou d’une
sensibilité aux sulfites. On présume également que pour le
système de soins de santé et pour ces personnes, des économies découleraient de ces modifications proposées.
Incidences sur les entreprises et les consommateurs : Bien
que cette proposition réglementaire augmenterait les exigences
relatives à l’étiquetage auxquelles les entreprises doivent se
conformer, la plupart des produits visés par les modifications
réglementaires proposées font déjà l’objet d’une exigence de
déclaration des ingrédients et des constituants au moyen d’une
liste d’ingrédients. Par conséquent, pour la plupart des produits visés par les modifications réglementaires proposées, les
nouvelles exigences d’étiquetage ne constitueraient que des
ajouts aux exigences réglementaires déjà existantes.
En ce qui a trait aux boissons alcoolisées et aux vinaigres
normalisés pour lesquels une liste d’ingrédients n’est pas exigée actuellement, la déclaration des sources d’allergènes
alimentaires et de gluten et des sulfites ajoutés seraient désormais exigée au moyen d’une mention sur l’étiquette du produit telle qu’elle est proposée dans le cadre des présentes
modifications.
Ces exigences d’étiquetage supplémentaires fourniraient, sur
l’étiquette des produits préemballés, des renseignements essentiels pour les consommateurs atteints d’une allergie alimentaire, de la maladie cœliaque ou d’une sensibilité aux sulfites. Ces renseignements permettraient aux consommateurs
de faire des choix éclairés au chapitre des produits préemballés qu’ils achètent et qu’ils consomment et, par conséquent,
ces renseignements les aideraient à gérer leur état de santé.
Coordination et coopération à l’échelle nationale et internationale : Les modifications réglementaires proposées
s’harmonisent avec la démarche générale adoptée les partenaires commerciaux du Canada, notamment les États-Unis,
l’Union européenne ainsi que l’Australie et la NouvelleZélande. Ces pays ont adopté une législation ou des règlements au chapitre de la déclaration des substances désignées
par la Commission du Codex Alimentarius sur les étiquettes
des produits alimentaires en y appliquant de légères modifications pour refléter la situation qui a cours dans leur pays ainsi
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
of the list of specified substances, with the addition of sesame
seeds and shellfish to meet specific Canadian needs.
2279
que la législation qui y est en vigueur. Ces modifications réglementaires proposées assureraient l’application des recommandations du Codex en exigeant la déclaration de la liste des
substances désignées, en y ajoutant les graines de sésame
et les mollusques pour satisfaire aux besoins particuliers au
Canada.
Issue
Question
Scientific evidence has linked certain food ingredients with severe adverse reactions when consumed by individuals with food
sensitivities. A food sensitivity is an adverse reaction to a food
that other people can safely eat and includes food allergies, food
intolerances, and chemical sensitivities.
The current Regulations require that the ingredients of prepackaged products be declared in descending order of their proportion in a list of ingredients on the label of most prepackaged
products. This regulatory requirement provides the consumer with
Des preuves scientifiques ont clairement établi le lien entre certains ingrédients alimentaires et de graves réactions indésirables
lorsqu’ils sont consommés par des personnes ayant des sensibilités alimentaires. Une sensibilité alimentaire se manifeste par une
réaction indésirable à un aliment que d’autres personnes peuvent
consommer sans danger. Les sensibilités alimentaires englobent
les allergies et les intolérances alimentaires ainsi que les sensibilités aux substances chimiques.
Une personne affectée par une allergie alimentaire qui est exposée à un allergène alimentaire peut subir une réaction rapide
qui risque de s’aggraver précipitamment, et ce, jusqu’à provoquer
un choc anaphylactique et même le décès. La gestion d’une allergie alimentaire exige l’évitement de l’allergène alimentaire. Au
Canada, les aliments les plus fréquemment liés aux réactions allergiques sont les suivants : amandes, noix du Brésil, noix de
cajou, noisettes, noix de macadamia, pacanes, pignons, pistaches,
noix, arachides, graines de sésame, blé, kamut, épeautre, triticale,
œufs, lait, soja, crustacés, poisson et mollusques. Selon les estimations actuelles, les allergies alimentaires affecteraient jusqu’à
6 % des jeunes enfants et de 3 % à 4 % des adultes1.
La maladie cœliaque est une intolérance au gluten contenu dans
le blé, l’épeautre, le kamut, l’avoine, l’orge, le seigle et le triticale. Chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque, l’exposition au gluten peut provoquer, au fil du temps, la détérioration des cellules de la paroi de l’intestin grêle. À défaut d’être
traitée, la maladie cœliaque peut entraîner un retard de croissance
chez les enfants; elle peut augmenter le risque d’ostéoporose et de
lymphomes ainsi que d’autres types de tumeurs malignes, de
même que de nombreuses maladies auto-immunes, y compris le
diabète de type 1 chez les enfants. Le seul traitement contre la
maladie cœliaque consiste à adopter un régime alimentaire strict
sans gluten, et ce, la vie durant. La maladie cœliaque affecte environ 1 % de la population2.
Le terme « sulfites » désigne le groupe d’additifs alimentaires
composés d’acide sulfureux et de ses sels. Les sulfites, aussi
connus sous l’expression agents de sulfitage, sont régis par le
Règlement à titre d’additifs alimentaires. Environ 1 % de la population en général est affectée par une sensibilité aux sulfites et
environ 4 % des personnes asthmatiques le sont3. Bien que les
sulfites ne provoquent pas une réaction allergique à proprement
parler, les personnes atteintes d’une sensibilité aux sulfites peuvent subir des réactions similaires à celles qui surviennent chez
les personnes atteintes d’allergies alimentaires. Les données
scientifiques actuelles révèlent que les réactions indésirables sont
provoquées par la consommation d’aliments contenant des sulfites à des quantités de 10 ppm ou davantage.
Le règlement actuellement en vigueur exige que les ingrédients
des produits préemballés figurent dans l’ordre décroissant de leur
proportion dans la liste d’ingrédients sur l’étiquette de la plupart
des produits préemballés. Cette exigence réglementaire fournit
———
———
1
1
An individual with a food allergy who comes in contact with a
food allergen may have a reaction that develops quickly and may
rapidly progress from a mild to a severe reaction, including anaphylactic shock and death. The management of a food allergy
requires the avoidance of the food allergen. In Canada, the foods
most frequently associated with allergic reactions are: almonds,
Brazil nuts, cashews, hazelnuts, macadamia nuts, pecans, pine
nuts, pistachios, walnuts, peanuts, sesame seeds, wheat, kamut,
spelt, triticale, eggs, milk, soybeans, crustacea, fish and shellfish.
Current estimates are that food allergies affect as many as 6% of
young children and 3% to 4% of adults.1
Celiac disease is an intolerance to the gluten from wheat, spelt,
kamut, oats, barley, rye and triticale. For an individual with celiac
disease, exposure to gluten can result in the deterioration, over
time, of the cell lining of the small intestine. Untreated celiac
disease can result in short stature in children, increase the risk of
osteoporosis and lymphoma and other types of malignancies and
a number of autoimmune diseases, including insulin dependent
diabetes in children. The only treatment for celiac disease is a
strict gluten-free diet for life. Celiac disease affects approximately
1% of the population.2
The term “sulphites” refers to the group of food additives composed of sulphurous acid and its salts. Sulphites, also known as
sulphiting agents, are regulated under the Regulations as food
additives. A chemical sensitivity to sulphites affects approximately 1% of the general population and approximately 4% of
individuals with asthma.3 Although sulphites do not cause a true
allergic reaction, individuals with a sulphite sensitivity may experience similar reactions as those individuals with food allergies.
Current scientific data indicate that adverse reactions are caused
by consumption of foods containing sulphites in amounts of
10 ppm or more.
2
3
Various references, including Rona, R. J., et al., J. Allergy Clin Immunol., 120(3),
638-646, 2007; and Sicherer, S., et al., J. Allergy Clin Immunol. 114, 159-165,
2004.
Canadian Celiac Association Web site: www.celiac.ca/EnglishCCA/eceliac.html
Allergy Living Web site: www.alergicliving.com/features.asp?copy_id=28
2
3
Diverses références, y compris Rona, R. J., et al., J. Allergy Clin Immunol.,
120(3), 638-646, 2007; et Sicherer, S., et al., J. Allergy Clin Immunol. 114, 159165, 2004.
Site Web de l’Association canadienne de la maladie cœliaque : www.celiac.ca/
FrenchCCA/fceliac.html
Site Web d’Allergy Living : www.allergicliving.com/features.asp?copy_id=28
2280
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
information regarding the ingredients and components of the prepackaged product and can assist the consumer with a food sensitivity to avoid those foods that can trigger an adverse food reaction. However, subsections B.01.009(1) and (2) of the Regulations
specifically exempt components of certain ingredients, preparations and mixtures from declaration in the list of ingredients. In
addition, some of the common names, which are currently permitted to be used in the list of ingredients, do not provide sufficient
information for the sensitive consumer to determine if the ingredient or component contains substances that can trigger adverse
reactions. As a result, prepackaged products may contain undeclared sources of food allergens and gluten, or added sulphites.
Thus, consumers with a food sensitivity cannot avoid, with any
certainty, the substances that may cause adverse effects to their
health.
aux consommateurs des renseignements relatifs aux ingrédients et
aux constituants contenus dans les produits préemballés et peut
aider les personnes atteintes d’une sensibilité alimentaire à éviter
les aliments pouvant provoquer une réaction indésirable. Toutefois, les paragraphes B.01.009(1) et (2) du Règlement exemptent
spécifiquement les constituants de certains ingrédients, mélanges
et préparations de la déclaration dans la liste des ingrédients. En
outre, certains des noms usuels qu’il est permis d’utiliser actuellement dans la liste des ingrédients ne procurent pas suffisamment
d’information aux consommateurs ayant une sensibilité alimentaire pour leur permettre de déterminer si un ingrédient ou un
constituant contient une substance qui pourrait déclencher une
réaction indésirable. Par conséquent, les produits préemballés
peuvent contenir des sources non déclarées d’allergènes alimentaires et de gluten ou encore, des sulfites ajoutés. Ainsi, les consommateurs atteints d’une sensibilité alimentaire ne peuvent éviter avec certitude les substances qui risquent de provoquer des
effets indésirables sur leur santé.
Objectives
Objectifs
The objective of the proposed regulatory amendments is to
enhance the labelling requirements for food allergens, gluten
sources and added sulphites present in prepackaged products. The
enhanced labelling requirements would enable consumers with a
food allergy, celiac disease or a sensitivity to sulphites to make an
informed choice when purchasing or consuming prepackaged
products and enable them to avoid those substances that may trigger an adverse reaction.
L’objectif des modifications réglementaires proposées consiste
à améliorer les exigences relatives à l’étiquetage des allergènes
alimentaires, des sources de gluten et des sulfites ajoutés présents
dans les produits préemballés. L’amélioration des exigences relatives à l’étiquetage permettrait aux consommateurs atteints d’une
allergie alimentaire, de la maladie cœliaque ou d’une sensibilité
aux sulfites de faire un choix éclairé au moment d’acheter ou de
consommer des produits préemballés et ainsi d’éviter les substances qui peuvent déclencher chez eux une réaction indésirable.
Plus particulièrement, en ce qui a trait aux allergènes alimentaires et au gluten, l’objectif consiste à faire en sorte que les renseignements sur les allergènes alimentaires et sur le gluten présents
dans les produits préemballés soient divulgués sur l’étiquette, et
ce, en ayant recours à une terminologie simple et uniforme. Par
exemple, si la caséine est présente dans un produit préemballé, le
mot « lait » devrait paraître sur l’étiquette du produit, que ce soit
dans la liste des ingrédients ou dans une mention commençant par
ces mots : « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances —
Contient : ».
Cette proposition réglementaire n’a pas pour objectif de cibler
les allergènes alimentaires ni le gluten qui peuvent être présents
dans un produit préemballé par suite de contamination croisée.
En ce qui a trait aux sulfites, l’objectif consiste à fournir de
l’information au consommateur, et ce, de façon simple et uniforme, lorsqu’un produit préemballé contient 10 ppm ou davantage de sulfites ajoutés.
Santé Canada est appuyé par divers autres organismes fédéraux
pour la conception et dans la mise en œuvre de programmes ciblant l’amélioration de la protection des consommateurs atteints
de sensibilités alimentaires. Cette proposition réglementaire constitue l’une des réalisations clés attendues de la Stratégie de prévention des incidents liés aux allergies alimentaires de Santé Canada. Les objectifs globaux de cette stratégie sont les suivants :
• réduire au minimum les risques associés à la consommation
par inadvertance d’allergènes alimentaires, de sources de gluten et de sulfites ajoutés dans les aliments;
• maximiser le choix d’aliments nutritifs et sécuritaires pour les
personnes qui doivent observer des restrictions alimentaires.
Specifically, for food allergens and gluten, the goal is to ensure
that information regarding food allergens and gluten present in
the prepackaged product is provided on the label in simple and
consistent terminology. For example, if casein is present in a prepackaged product, the word “milk” would be required to appear
either in the list of ingredients or in a statement that begins with
the words “Allergy and Intolerance Information – Contains:”.
It is not the intent of this regulatory proposal to address food
allergens or gluten that may be present in the prepackaged product as a result of cross-contamination.
For sulphites, the goal is to provide information to the consumer, in a simple and consistent manner, when the prepackaged
product contains 10 ppm or more of added sulphites.
Health Canada is supported by various other federal agencies in
developing and implementing programs aimed at enhancing the
protection of consumers with food sensitivities. This regulatory
proposal is one of the key deliverables of Health Canada’s Food
Allergy Incident Prevention Strategy. The overall objectives of
this strategy are:
• to minimize risks associated with inadvertent consumption of
undeclared food allergens, gluten sources and added sulphites
in food; and
• to maximize choice of safe and nutritious foods for consumers
with dietary restrictions.
Description
Description
Overview
Vue d’ensemble
The proposed regulatory amendments would require the declaration of the source of a food allergen or gluten on the label of
prepackaged products, either in the list of ingredients or in a
statement beginning with the words “Allergy and Intolerance
Les modifications réglementaires proposées exigeraient, lorsqu’un allergène alimentaire ou du gluten est présent dans un produit préemballé, la déclaration de la source de l’allergène alimentaire et du gluten sur l’étiquette du produit, que ce soit dans la
Le 26 juillet 2008
Information – Contains:”, when a food allergen or gluten is present in the prepackaged products. The proposed amendments
would apply to food allergens derived from any of the following
foods: almonds, Brazil nuts, cashews, hazelnuts, macadamia nuts,
pecans, pine nuts, pistachios and walnuts, peanuts, sesame seeds,
wheat, kamut, spelt, triticale, eggs, milk, soybeans, crustaceans,
shellfish, fish or gluten from the grains of the following cereals:
barley, oats, rye, triticale, wheat, kamut and spelt. The proposed
amendments would also require the declaration of added sulphites, when present in a total amount of 10 ppm or more in the
prepackaged product, in a statement beginning with the words
“Allergy and Intolerance Information – Contains:” on the label of
the product.
These proposed amendments would not apply to a food allergen or gluten present in a prepackaged product as a result of
cross-contamination and hence, the resulting voluntary use of the
“may contain” statement by manufacturers.
Gazette du Canada Partie I
2281
liste des ingrédients ou au moyen d’une mention commençant par
ces mots: « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances —
Contient : ». Les modifications réglementaires proposées s’appliqueraient aux allergènes alimentaires qui proviennent des aliments suivants : amandes, noix du Brésil, noix de cajou, noisettes,
noix de macadamia, pacanes, pignons, pistaches et noix, arachides, graines de sésame, blé, kamut, épeautre, triticale, œufs, lait,
soja, crustacés, mollusques, poisson ainsi que du gluten qui provient des grains des céréales suivantes : l’orge, l’avoine, le seigle,
le triticale, le blé, le kamut et l’épeautre. Les modifications réglementaires proposées exigeraient, en outre, la déclaration des
sulfites ajoutés lorsque présents dans un produit préemballé en
une quantité totale égale ou supérieure à 10 ppm, et ce, au moyen
d’une mention présentée sur l’emballage du produit et commençant par ces mots : « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances — Contient : ».
Ces modifications réglementaires proposées ne s’appliqueraient
pas aux allergènes alimentaires ni au gluten présents dans un produit préemballé à la suite de contamination croisée ni à la mention
« peut contenir » utilisée volontairement par les fabricants dans
de telles circonstances.
Declaration of food allergen and gluten sources
Déclaration des sources d’allergènes alimentaires et de gluten
For the purposes of the proposed regulations, “food allergen”
and “gluten” would be defined as proposed in new subsection B.01.010.1(1).
The proposed regulatory amendments would require that the
source of each food allergen and the source of each gluten present
in the product be declared on the label, unless the food allergen or
gluten is present as a result of cross-contamination [see proposed
subsections B.01.010.1(2) and (3)]. Pursuant to the proposed subsection B.01.010.1(2), the source of the food allergen or gluten
could be declared either in the list of ingredients or in a statement
that begins with the words “Allergy and Intolerance Information –
Contains:”. Proposed subsections B.01.010.1(5) and (6) set out
the specific names by which the source of a food allergen or the
source of gluten would be declared.
Aux fins des modifications réglementaires proposées, « allergène alimentaire » et « gluten » seraient définis tel qu’il est proposé dans le nouveau paragraphe B.01.010.1(1).
Les modifications réglementaires proposées exigeraient que la
source de chaque allergène alimentaire ainsi que chacune des
sources de gluten présents dans le produit soient déclarées sur l’étiquette, à moins que l’allergène alimentaire ou que le gluten soient
présents à la suite de contamination croisée [voir les paragraphes proposés B.01.010.1(2) et (3)]. Conformément au paragraphe B.01.010.1(2) proposé, la source de l’allergène alimentaire ou
de gluten pourrait être déclarée, soit dans la liste des ingrédients,
soit au moyen d’une mention commençant par ces mots : « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances — Contient : ».
Les paragraphes B.01.010.1(5) et (6) proposés établiraient les
noms spécifiques par lesquels la source d’un allergène alimentaire
ou la source de gluten serait désignée.
Les détails concernant l’endroit où la source d’allergène alimentaire ou de gluten serait déclarée dans la liste des ingrédients
par rapport aux autres ingrédients et constituants sont établis au
paragraphe B.01.010.1(7) proposé. Le paragraphe B.01.010.1(9)
proposé fournit des détails supplémentaires sur l’étiquetage, dont
la possibilité de déclarer la source des allergènes alimentaires ou
de gluten une seule fois dans la liste des ingrédients. Le paragraphe B.01.010.1(10) proposé ferait en sorte que la disposition actuelle prévue à l’alinéa B.01.010(3)b) du Règlement concernant
l’utilisation des noms usuels figurant à la colonne II du tableau de
cet alinéa continuerait de s’appliquer lorsqu’un ingrédient ou
lorsqu’un constituant énuméré dans la colonne I dudit tableau
contient un allergène alimentaire ou du gluten.
L’article B.01.010.3 proposé présente des détails au sujet de la
mention commençant par ces mots : « Renseignements relatifs
aux allergies et intolérances — Contient : ». Par exemple, cette
mention devrait suivre la liste des ingrédients, si une telle liste est
présente sur l’étiquette, et elle doit être exhaustive. Ainsi, la
source de chaque allergène alimentaire et chacune des sources de
gluten présents dans le produit préemballé devraient être déclarées dans la mention, de même que l’un des noms usuels utilisés
pour désigner les sulfites, si les sulfites ajoutés sont présents dans
le produit en une quantité totale égale ou supérieure à 10 ppm.
Details concerning where the source of a food allergen or
source of gluten would have to be declared in the list of ingredients, in relation to the other ingredients and components, is provided in proposed subsection B.01.010.1(7). Proposed subsection
B.01.010.1(9) provides additional details for labelling including
the option to declare the source of the food allergen or gluten only
once in the list of ingredients. Proposed subsection B.01.010.1(10)
would ensure that the current provision in paragraph B.01.010(3)(b)
of the Regulations, regarding the use of common names set out in
column II of the table to that paragraph, would continue to apply
when an ingredient or a component listed in column I of the table
to paragraph B.01.010(3)(b) contains a food allergen or gluten.
Proposed section B.01.010.3 provides details concerning the
statement beginning with the words “Allergy and Intolerance
Information – Contains:”. For example, this statement must follow the list of ingredients, if an ingredient list is provided, and it
must be comprehensive. Thus, the source of each food allergen
and the source of each gluten present in the prepackaged product
would have to be declared in the statement as well as one of the
common names for sulphites, if added sulphites are present in a
total amount of 10 ppm or more in the prepackaged product.
2282
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
As indicated in the proposed amendments to items 8, 20, 21
and 22 of the table to paragraph B.01.010(3)(b), the common
names of hydrolyzed protein, starch, modified starch and lecithin
would be modified as follows:
• the name of the source of protein be identified in the common
name of all hydrolyzed proteins;
• the name of the plant be identified in the common name of all
forms of starch or modified starch; and
• the name of the source of lecithin be identified in the common
name of lecithin.
Tel qu’il est indiqué dans les modifications proposées aux articles 8, 20, 21 et 22 du tableau de l’alinéa B.01.010(3)b), les noms
usuels de la protéine hydrolysée, de l’amidon, de l’amidon modifié et de la lécithine seraient modifiés comme suit :
• l’identification de la source de protéine dans le nom usuel de
toutes les protéines hydrolysées;
• l’identification du nom de la plante dans le nom usuel de toutes les formes d’amidon ou d’amidon modifié;
• l’identification de la source de lécithine dans le nom usuel de
la lécithine.
Declaration of added sulphites
Déclaration des sulfites ajoutés
For the purposes of the proposed regulations, the term “sulphites”
would refer specifically to the group of food additives composed
of sulphurous acid and its salts that are currently regulated under
the Regulations [see proposed subsection B.01.010.2(1)].
Aux fins des modifications réglementaires proposées, le terme
« sulfites » désignerait spécifiquement le groupe d’additifs alimentaires composés d’acide sulfureux et de ses sels qui sont actuellement régis par le Règlement [voir le paragraphe B.01.010.2(1)
proposé].
Le paragraphe B.01.010.2(2) proposé exigerait que les sulfites
fassent l’objet d’une déclaration dans une mention commençant
par ces mots : « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances — Contient : » lorsque les sulfites ajoutés sont présents
dans un produit préemballé en une quantité totale égale ou supérieure à 10 ppm. Les sulfites devraient faire l’objet d’une déclaration au moyen de cette mention en les désignant par l’un des
noms usuels suivants : sulfites ou agents de sulfitage [voir le paragraphe B.01.010.2(4) proposé].
Proposed subsection B.01.010.2(2) would require that sulphites
be declared in a statement starting with the words “Allergy and
Intolerance Information – Contains:” when added sulphites are
present in a prepackaged product in a total amount of 10 ppm or
more. Sulphites would be declared in this statement using one of
the following common names: sulfites, sulfiting agents, sulphites
or sulphiting agents [see proposed subsection B.01.010.2(4)].
Standardized alcoholic beverages and vinegars
Boissons alcoolisées et vinaigres normalisés
Standardized alcoholic beverages and vinegars, referred to in
paragraphs B.01.008(2)(f) and (g) of the Regulations, do not require a list of ingredients. For these products, the source of each
food allergen and the source of each gluten present in the product,
as well as added sulphites when present in the product in a total
amount of 10 ppm or more, would have to be declared on the
label in a statement beginning with the words “Allergy and Intolerance Information – Contains:”.
Une liste d’ingrédients n’est pas exigée pour les boissons alcoolisées et les vinaigres normalisés qui sont visés aux alinéas
B.01.008(2)f) et g) du Règlement. Pour ces produits, la source de
chaque allergène alimentaire ainsi que chacune des sources de
gluten présents dans le produit, de même que les sulfites ajoutés,
lorsqu’ils sont présents dans le produit en une quantité totale
égale ou supérieure à 10 ppm, devraient faire l’objet d’une déclaration sur l’étiquette au moyen d’une mention commençant par
ces mots : « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances —
Contient : ».
Exemptions
Exemptions
The proposed requirements outlined above would not apply to
(a) fining agents derived from eggs, fish or milk that are used
in the manufacture of Bourbon whisky or alcoholic beverages
that are subject to a compositional standard in Division 2,
whether the Bourbon whisky or alcoholic beverage is a prepackaged product or added to a prepackaged product;
(b) wax coating compounds and their components that are used
on prepackaged fresh fruits or vegetables; and
(c) the following prepackaged products unless a list of ingredients has been provided for the product:
(i) products packaged from bulk on retail premises, except
prepackaged products that are a mixture of nuts,
(ii) individual portions of food that are served by a restaurant
or other commercial enterprise with meals or snacks or individual servings of food prepared by a commissary and sold
by automatic vending machines or mobile canteens, and
(iii) meats, meat by-products, poultry, poultry meat, or poultry meat by-products that are barbequed, roasted or broiled on
the retail premises.
Les exigences proposées qui sont énoncées ci-dessus ne
s’appliqueraient pas aux :
a) agents de collage qui sont dérivés des œufs, du poisson ou
du lait et qui sont utilisés dans la fabrication du bourbon ou des
boissons alcoolisées régies par les normes de composition
énoncées au titre 2, que ceux-ci soient des produits préemballés
ou qu’ils soient ajoutés à un produit préemballé;
b) composés d’enduits de cire et à leurs constituants qui sont
utilisés sur les fruits ou les légumes frais préemballés;
c) produits préemballés suivants, à moins qu’une liste d’ingrédients ne soit fournie pour le produit :
(i) les produits préemballés, sauf les noix assorties, dont
l’emballage se fait sur les lieux de vente au détail à partir du
produit en vrac,
(ii) les aliments en portions individuelles servies par un restaurant ou par une autre entreprise commerciale avec les repas ou casse-croûte ou des aliments en portions individuelles
préparées dans un dépôt de vivres et vendues au moyen de
distributeurs automatiques ou d’une cantine mobile,
(iii) les viandes, sous-produits de viande, volailles, viandes
de volaille et sous-produits de viande de volaille qui sont
cuits à la broche, rôtis ou grillés sur les lieux de la vente au
détail.
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2283
Other amendments
Autres modifications
Several provisions of the Regulations would also be modified
or repealed. Subsections B.01.009(4) and (5) of the Regulations
would be repealed as they would be considered redundant given
the new requirements being proposed. Item 21 of the table to
paragraph B.01.010(3)(b) of the English version of the Regulations would be modified to allow for alternate spelling of the term
“sulphites” which would enable manufacturers to use the American spelling of the term. To ensure consistency with paragraph B.01.010(3)(a), item 20, which specifies the common name
for starch, section B.13.011 would be amended by placing the
term “corn starch” in boldface type, thus making this term the
common name of the food. Paragraphs B.01.008(5)(a) and
B.01.009(3)(c) would be modified for consistency with other
elements of this proposal.
Plusieurs dispositions du Règlement seraient également
modifiées ou abrogées. Les paragraphes B.01.009(4) et (5) du Règlement seraient abrogés en raison de leur redondance vu les
nouvelles exigences proposées. L’article 21 du tableau de l’alinéa B.01.010(3)b) de la version anglaise du Règlement serait
modifié pour inclure une autre orthographe pour « sulphites », ce
qui permettrait aux fabricants d’employer l’orthographe américaine pour ce terme. Pour assurer l’uniformité avec l’article 20 de
l’alinéa B.01.010(3)a), lequel précise le nom usuel de l’amidon,
l’article B.13.011 serait modifié en présentant l’expression « amidon de maïs » ou « fécule de maïs » en caractères gras, ce qui en
ferait le nom usuel de l’aliment. Les alinéas B.01.008(5)a) et
B.01.009(3)c) seraient modifiés pour assurer l’uniformité avec les
autres éléments de cette proposition.
Regulatory and non-regulatory options considered
Options réglementaires et non réglementaires considérées
The discussion on regulatory and non-regulatory options has
been organized in the following manner:
(1) food allergens and gluten; and
(2) sulphites.
Les options réglementaires et non réglementaires envisagées
ont été réparties en deux catégories :
(1) les allergènes alimentaires et le gluten;
(2) les sulfites.
1. Food allergens and gluten
1. Allergènes alimentaires et gluten
Since the protein is the portion of the food to which an individual with a food allergy or celiac disease will react, the options
proposed for food allergens were also considered suitable for
gluten.
Puisque la part protéique de l’aliment est celle à laquelle la personne atteinte d’une allergie alimentaire ou de la maladie cœliaque réagit, on a estimé que les options proposées pour les allergènes alimentaires convenaient aussi au gluten.
Option 1
Option 1
To maintain the status quo of the current regulatory requirements and provide limited government intervention so food
manufacturers and importers would declare components of ingredients, preparations and mixtures specified in subsections B.01.009(1) and (2) of the Regulations that are known to
cause adverse effects in sensitive individuals.
Entretenir le statu quo en ce qui concerne les exigences réglementaires actuelles et assurer une intervention gouvernementale
limitée de façon à ce que les fabricants et les importateurs
d’aliments déclarent les constituants des ingrédients, des préparations et des mélanges visés aux paragraphes B.01.009(1) et (2) du
Règlement qui sont reconnus pour causer des effets indésirables
chez les personnes ayant une sensibilité alimentaire.
Par le passé, Santé Canada et l’ACIA encourageaient l’industrie à déclarer volontairement les allergènes alimentaires qui ne
feraient autrement l’objet d’aucune déclaration sur les étiquettes
en vertu du règlement actuel. Cependant, du point de vue du
consommateur, on était préoccupé par la fiabilité de l’information
résultant d’une telle approche, puisqu’il était impossible pour le
consommateur de savoir si le fabricant avait énuméré tous les
allergènes alimentaires.
Plus récemment, l’ACIA et Santé Canada ont publié à nouveau
la directive visant à gérer les risques associés aux allergènes non
déclarés. Voir le site Web à l’adresse www.inspection.gc.ca/
francais/fssa/invenq/inform/20070323f.shtml.
In the past, Health Canada and the CFIA encouraged industry
to declare food allergens on a voluntary basis that would otherwise be exempt from label declaration under the current Regulations. However, from the consumer’s perspective, there were concerns about the reliability of the information provided using such
an approach since the consumer could not know if the manufacturer listed all the food allergens.
More recently, the CFIA and Health Canada reissued guidance
to address risks associated with undeclared allergens. See www.
inspection.gc.ca/english/fssa/invenq/inform/20070323e.shtml.
Option 2
Option 2
To propose regulatory amendments to remove the exemption
for the declaration of components of ingredients, preparations and
mixtures specified in subsections B.01.009(1) and (2) of the
Regulations if the components are foods known to be a food allergen or gluten that can cause adverse effects in sensitive individuals, including all derivatives of these foods.
Proposer des modifications réglementaires pour lever l’exemption de déclaration des constituants des ingrédients, des préparations et des mélanges visés aux paragraphes B.01.009(1) et (2) du
Règlement si les constituants sont des aliments reconnus à titre
d’allergènes alimentaires ou de gluten qui provoquent des effets
indésirables chez les personnes ayant une sensibilité alimentaire,
y compris tous les dérivés de ces aliments.
Cette option engloberait un trop grand nombre de produits, car
elle exigerait la déclaration d’ingrédients et de constituants qui
pourraient ne pas contenir la protéine qui est en cause. Par conséquent, cette option pourrait réduire le nombre d’aliments offerts
qui conviennent aux consommateurs atteints d’allergies alimentaires et de la maladie cœliaque. Un tel mode d’étiquetage ferait
en sorte que ces personnes éviteraient des aliments ne présentant
aucun risque pour leur santé puisque la part protéique qui cause la
This option would capture too many products within its scope
as it would require the declaration of ingredients and components
that may not contain the causative protein. As a result, this option
could reduce the number of suitable food choices available to
consumers with food allergies and celiac disease. These individuals, on the basis of such labelling, would avoid foods presenting
no risk to their health since the protein portion causing the adverse reaction may not necessarily be present in the food.
2284
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
réaction indésirable ne serait pas nécessairement présente dans
l’aliment.
Option 3
Option 3
To propose regulatory amendments to require the declaration
of the source of a food allergen or the source of gluten. In this
case, “food allergen” would be defined as any protein from any of
the foods specifically listed in the proposed definition, or any
modified protein, including any protein fraction, that is derived
from any of these foods. “Gluten” would be defined as any gluten
protein from the grain of any of the cereals listed in the proposed
definition or the grain of a hybridized strain created from at least
one of these cereals. The definition for gluten would also include
any modified gluten protein, including any gluten protein fraction, that is derived from the grain of any of these cereals or the
grain of a hybridized strain mentioned above. The proposed
amendments would not apply to a food allergen or gluten that
is present in the prepackaged product as a result of crosscontamination.
Proposer des modifications réglementaires pour exiger la déclaration de la source de l’allergène alimentaire ou de la source de
gluten. Dans ce cas, « l’allergène alimentaire » serait défini
comme toute protéine provenant d’un des aliments spécifiquement mentionnés dans la définition proposée, ou toute protéine
modifiée, y compris toute fraction protéique, qui est dérivée d’un
de ces aliments. Le terme « gluten » serait défini comme toute
protéine du gluten provenant des grains d’une des céréales mentionnées dans la définition proposée ou des grains d’une lignée
hybride issue d’au moins une de ces céréales. La définition de
gluten engloberait aussi toute protéine de gluten modifiée, y compris toute fraction protéique de gluten qui est dérivée des grains
d’une de ces céréales ou des grains d’une lignée hybride mentionnée ci-dessus. Les modifications proposées ne s’appliqueraient pas à un allergène alimentaire ou au gluten dont la présence
dans le produit préemballé résulte d’une contamination croisée.
Il s’agit de l’option préconisée. Veuillez vous reporter à la section intitulée « Justification » pour connaître les éléments qui
sous-tendent cette proposition ainsi que les détails de cette option.
This is the selected option. See the section entitled “Rationale”
for the discussion and details of this option.
2. Sulphites
2. Sulfites
Five options were considered to address labelling requirements
when sulphites are added to prepackaged products. It is not the
intent of the proposed requirements to identify the presence of
naturally occurring sulphites or the presence of sulphurous compounds as a result of the application of agricultural chemicals.
Cinq options ont été envisagées pour établir des exigences
d’étiquetage lorsque des sulfites ajoutés sont présents dans les
produits préemballés. Les exigences proposées n’ont pas pour
objectif de cibler la présence de sulfites d’origine naturelle ni la
présence de composés sulfureux résultant de l’application de produits chimiques agricoles.
Option 1
Option 1
To maintain the status quo of the current regulatory requirements and provide limited government intervention so food
manufacturers and importers would declare added sulphites in
components of ingredients, preparations and mixtures specified in
subsections B.01.009(1) and (2) of the Regulations, when the
amount of sulphites equals or exceeds 10 ppm in the final food.
Entretenir le statut quo en ce qui concerne les exigences réglementaires actuelles et assurer une intervention gouvernementale
limitée de façon à ce que les fabricants et les importateurs
d’aliments déclarent les sulfites ajoutés dans les constituants des
ingrédients, des préparations et des mélanges visés aux paragraphes B.01.009(1) et (2) du Règlement, lorsque la quantité de sulfites est égale ou supérieure à 10 ppm dans l’aliment final.
Par le passé, Santé Canada et l’ACIA encourageaient l’industrie à déclarer volontairement les sulfites ajoutés qui ne feraient
autrement l’objet d’aucune déclaration sur les étiquettes en vertu
du règlement actuel. Cependant, du point de vue du consommateur, on était préoccupé par la fiabilité de l’information résultant
d’une telle approche, puisqu’il était impossible pour le consommateur de savoir si le fabricant avait énuméré toutes les sources
de sulfites ajoutés.
Plus récemment, l’ACIA et Santé Canada ont publié à nouveau
la directive visant à gérer les risques associés aux sulfites non
déclarés. Voir le site à l’adresse www.inspection.gc.ca/francais/
fssa/invenq/inform/20070323f.shtml.
In the past, Health Canada and the CFIA encouraged industry
to declare added sulphites on a voluntary basis that would otherwise be exempt from label declaration under the current Regulations. However, from the consumer’s perspective, there were concerns about the reliability of the information provided using such
an approach since the consumer could not know if the manufacturer listed all sources of added sulphites.
More recently, the CFIA and Health Canada reissued guidance
to address risks associated with undeclared sulphites. See www.
inspection.gc.ca/english/fssa/invenq/inform/20070323e.shtml.
Option 2
Option 2
To maintain the current regulatory requirement for the declaration of sulphites in the list of ingredients when sulphites are added
as an ingredient or component. However, a regulatory amendment
would be made to require the declaration of sulphites, in the list
of ingredients, when they are added as a component of an ingredient, preparation or mixture listed under subsections B.01.009(1)
and (2) of the Regulations. This declaration would be required
regardless of the amount of added sulphites present in the prepackaged product.
Maintenir les exigences réglementaires actuelles au chapitre de
la déclaration des sulfites dans la liste d’ingrédients lorsque des
sulfites sont ajoutés à titre d’ingrédient ou de constituant. Toutefois, une modification réglementaire pourrait être apportée pour
exiger la déclaration des sulfites dans une liste d’ingrédients lorsqu’ils sont ajoutés comme constituant d’un ingrédient, d’une préparation ou d’un mélange visé aux paragraphes B.01.009(1) et (2)
du Règlement. La déclaration serait exigée sans égard à la quantité de sulfites ajoutés présents dans le produit préemballé.
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2285
This option was rejected. This option would not account for
current scientific evidence which indicates that the likelihood of
adverse effects in sensitive individuals occurs when sulphites are
present at 10 ppm or more in the food product. Thus, this option
would not meet one of the objectives of the Government’s
broader initiative relating to food sensitivities, which is to maximize the choice of safe foods for those with dietary restrictions.
Cette option a été rejetée. Cette option ne tiendrait pas compte
des preuves scientifiques actuelles, lesquelles indiquent que les
effets indésirables chez les personnes ayant une sensibilité alimentaire sont susceptibles de survenir lorsque la quantité de sulfites dans l’aliment s’élève à 10 ppm ou davantage. Ainsi, cette
option ne permettrait pas d’atteindre l’un des objectifs de
l’initiative gouvernementale de plus grande portée à l’égard des
sensibilités alimentaires, laquelle consiste à maximiser le choix
d’aliments sécuritaires pour les personnes ayant des restrictions
alimentaires.
Option 3
Option 3
To propose regulatory amendments to require the declaration
of sulphites, in the list of ingredients, only when the total amount
of added sulphites in the finished product is 10 ppm or more. This
regulatory requirement would apply to sulphites added to the
product as an ingredient, a component of an ingredient and to
components of an ingredient, preparation or mixture listed under
subsections B.01.009(1) and B.01.009(2) of the Regulations.
Proposer des modifications réglementaires afin d’exiger la déclaration des sulfites dans la liste des ingrédients uniquement
lorsque la quantité totale de sulfites ajoutés dans le produit fini
s’élève à 10 ppm ou davantage. Cette exigence réglementaire
s’appliquerait aux sulfites ajoutés au produit à titre d’ingrédient,
de constituant d’un ingrédient et aux constituants des ingrédients, des préparations et des mélanges visés aux paragraphes B.01.009(1) et B.01.009(2) du Règlement.
Cette option a été rejetée car elle entraînerait l’adoption de démarches différentes au chapitre de la déclaration des sulfites et
des autres additifs alimentaires sur l’étiquette des produits préemballés. Actuellement, les additifs alimentaires, à l’exception de
ceux qui sont présents dans des ingrédients, des préparations ou
des mélanges visés aux paragraphes B.01.009(1) ou (2) doivent
être déclarés dans la liste des ingrédients lorsqu’ils sont ajoutés à
titre d’ingrédient ou de constituant, sans égard à la quantité de
ceux-ci dans l’aliment. L’exigence actuelle d’étiquetage à l’égard
des additifs alimentaires permet aux consommateurs de déterminer quand des additifs alimentaires ont été ajoutés à un produit
préemballé qu’ils souhaitent se procurer.
This option was rejected because it would result in an inconsistent labelling approach between sulphites and other food
additives. Currently, food additives, with the exception of those
present in an ingredient, component or mixture listed in subsections B.01.009(1) or (2), must be declared in the list of ingredients whenever they are added as an ingredient or a component
regardless of their level. The current labelling requirement for
food additives enables consumers to determine when food additives have been added to a prepackaged product that they wish to
purchase.
Option 4
Option 4
To maintain the current regulatory requirement for the declaration of sulphites in the list of ingredients when sulphites are added
as an ingredient or a component. A regulatory amendment would
be made to remove the exemption from the declaration of sulphites, in the list of ingredients, when they are added as a component of an ingredient, preparation or mixture listed under subsections B.01.009(1) and (2) of the Regulations and resulting in a
total amount of 10 ppm or more of sulphites in the prepackaged
product.
In 2004, Health Canada provided information to the general
public and to industry regarding the enhancement of labelling of
sulphites, via a Web posting, indicating that this option was feasible. However, it was later noted that this option would establish
two distinct rules for the declaration of sulphites in the list of
ingredients. Sulphites that are added as ingredients or components
would be declared regardless of the level present in the prepackaged product, while sulphites added as a component of an ingredient that is exempt from declaring its components under subsections B.01.009(1) and (2) would only be declared when the total
amount of added sulphites in the prepackaged product is 10 ppm
or more. This option was rejected because of this inconsistency
and because it could lead to consumer confusion regarding the
presence and the level of sulphites in the prepackaged product.
Maintenir les exigences réglementaires actuelles au chapitre de
la déclaration des sulfites dans la liste d’ingrédients lorsque des
sulfites sont ajoutés à titre d’ingrédient ou de constituant. Une
modification réglementaire serait proposée pour lever l’exemption de déclaration des sulfites dans la liste des ingrédients lorsqu’ils sont ajoutés à titre de constituants des ingrédients, des préparations ou des mélanges visés aux paragraphes B.01.009(1)
et (2) du Règlement et que la quantité totale de ceux-ci s’élève à
10 ppm ou davantage dans un produit préemballé.
En 2004, Santé Canada a fourni de l’information au grand public ainsi qu’aux entreprises au sujet de l’amélioration de l’étiquetage des sulfites au moyen d’une publication sur le Web en
indiquant que cette option était envisageable. Cependant, par la
suite, il a été noté que cette option donnerait lieu à l’existence de
deux règles distinctes pour la déclaration des sulfites dans la liste
d’ingrédients. Les sulfites qui sont ajoutés à titre d’ingrédients ou
de constituants seraient déclarés sans égard à leur quantité présente dans le produit préemballé, tandis que les sulfites ajoutés à
titre de constituants des ingrédients qui font l’objet d’une exemption de la déclaration de leurs constituants visés aux paragraphes
B.01.009(1) et (2) ne feraient l’objet d’une déclaration que lorsque la quantité totale de sulfites ajoutés dans le produit alimentaire préemballé s’élèverait à 10 ppm ou davantage. Cette option a
été rejetée en raison de cette discordance et parce qu’elle pourrait
semer la confusion chez le consommateur quant à la présence et à
la quantité de sulfites dans le produit alimentaire préemballé.
Option 5
Option 5
To maintain the current regulatory requirements for declaring
sulphites in the list of ingredients and amend the Regulations to
require the declaration of sulphites in a separate statement on the
Maintenir les exigences réglementaires actuelles au chapitre de
la déclaration des sulfites dans la liste des ingrédients et modifier
le Règlement afin d’exiger la déclaration des sulfites dans une
2286
Canada Gazette Part I
label when added sulphites are present in a prepackaged product
in a total amount of 10 ppm or more.
This is the selected option. See section entitled “Rationale” for
the discussion and details of this option.
July 26, 2008
mention distincte sur l’étiquette lorsque les sulfites ajoutés sont
présents dans un produit préemballé en une quantité totale égale
ou supérieure à 10 ppm.
Il s’agit de l’option préconisée. Veuillez vous reporter à la section intitulée « Justification » pour connaître les éléments qui
sous-tendent cette proposition ainsi que les détails de cette option.
Benefits and costs
Avantages et coûts
Benefits
Avantages
The key benefits that would result from the proposed regulatory amendments are
• improved management of adverse reactions by enabling informed choice by consumers;
• reduced costs to health care systems and individuals;
• improved quality of life of individuals with food allergies,
celiac disease and sulphites sensitivity; and
• protection of Canadian consumers.
Les principaux avantages qui résulteraient des modifications
réglementaires proposées sont :
• améliorer la gestion des réactions indésirables en permettant
aux consommateurs de faire un choix éclairé;
• réduire les coûts pour le système de soins de santé et pour les
personnes;
• améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’allergie
alimentaire, de la maladie cœliaque ou d’une sensibilité aux
sulfites;
• protéger les consommateurs canadiens.
Management of adverse reactions: Enabling informed choice by
consumers
La gestion des réactions indésirables : Permettre au
consommateur de faire un choix éclairé
Food allergies affect approximately 6% of young children and
3% to 4% of adults. Celiac disease and a sensitivity to sulphites
are each estimated to affect 1% of the population. Thus, these
three conditions impact approximately 6% of the Canadian population or roughly 2 million Canadians.
For individuals with celiac disease, improved labelling would
enhance their ability to avoid inadvertent or accidental ingestion
of gluten and would facilitate label reading. A study of the membership of the Canadian Celiac Association noted that newly
diagnosed patients with celiac disease must learn where hidden
sources of gluten might be present in foods and must become
expert label readers to be able to manage their disease. Eightyfive percent of respondents in this survey reported having problems determining whether foods are gluten-free.5 The proposed
regulatory amendments would facilitate label reading by requiring
the use of simple, easy to understand terminology and would require the declaration of each source of gluten that is present in the
product.
Les allergies alimentaires touchent près de 6 % des jeunes enfants et de 3 % à 4 % des adultes. On estime que près de 1 % de
la population souffre de la maladie cœliaque et d’une sensibilité
aux sulfites. Ainsi, ces trois conditions ont des répercussions sur
environ 6 % de la population canadienne, ce qui représente près
de 2 millions de Canadiens.
Afin de gérer une allergie alimentaire, la maladie cœliaque ou
une sensibilité aux sulfites, il faut éviter les aliments qui contiennent des allergènes alimentaires, des sources de gluten ou des
sulfites ajoutés. Pour les consommateurs atteints d’une allergie
alimentaire, consommer un produit qui contient l’allergène alimentaire peut s’avérer fatal. Les modifications réglementaires
proposées amélioreraient l’information sur l’étiquette, ce qui permettrait aux consommateurs atteints d’une allergie alimentaire,
de la maladie cœliaque ou d’une sensibilité aux sulfites d’être
mieux informés du contenu des produits préemballés et d’être en
mesure d’éviter les substances provoquant chez eux des réactions
indésirables.
L’étiquetage amélioré des allergènes alimentaires sur les produits préemballés constituerait un outil qui pourrait faciliter la
tâche aux parents, aux écoliers et au personnel des écoles lorsqu’il
s’agit de mettre en œuvre des stratégies visant la réduction du
risque d’exposition aux agents anaphylactiques en cause dans les
salles de classe, comme celles requises en Ontario en vertu de la
Loi Sabrina de 20054.
L’étiquetage amélioré augmenterait la capacité des personnes
atteintes de la maladie cœliaque d’éviter l’ingestion fortuite ou
par inadvertance de gluten tout en facilitant la lecture des étiquettes. Les résultats d’une étude menée auprès des membres de
l’Association canadienne de la maladie cœliaque ont révélé que
les patients qui ont reçu un diagnostic de la maladie cœliaque
depuis peu doivent apprendre quelles sont les sources cachées de
gluten dans les aliments et doivent devenir des lecteurs
d’étiquettes chevronnés pour être en mesure de gérer leur maladie. Parmi les répondants à cette enquête, 85 % ont fait état de
difficultés à déterminer si les aliments ne contiennent pas de gluten5. Les modifications réglementaires proposées faciliteraient la
lecture des étiquettes en exigeant l’emploi d’une terminologie
———
———
4
4
The management of a food allergy, celiac disease and sulphite
sensitivity requires the avoidance of foods containing the food
allergen, gluten sources or sulphites. For consumers with a food
allergy, consuming a product containing the food allergen can be
fatal. These proposed regulatory amendments would enhance the
information on labels, thus enabling consumers with a food allergy, celiac disease or a sulphite sensitivity to be better informed
of the contents of prepackaged foods and be able to avoid substances with the potential to give rise to adverse reactions.
The enhanced labelling of food allergens on prepackaged products would be a tool that could assist parents, students and school
staff in implementing strategies to reduce the risk of exposure to
anaphylactic causative agents in classrooms, such as those required in Ontario under the stipulations of Sabrina’s Law, 2005.4
5
ServiceOntario E-laws Web site: www.e-laws.gov.on.ca/index.html
Zarkadas, M., et al., “The impact of a gluten-free diet on adults with coelic disease: results of a national survey,” J Hum Nutr Dietet, 19(1), 41-49, 2006.
5
ServiceOntario, Lois-en-ligne : www.e-laws.gov.on.ca/index.html
Zarkadas, M., et coll., « The impact of a gluten-free diet on adults with coelic
disease: results of a national survey », J Hum Nutr Dietet, 19(1), 41-49, 2006.
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2287
simple et facile à comprendre tout en imposant la déclaration de
chaque source de gluten présente dans le produit préemballé.
Reduced costs to health care system and individuals
Coûts réduits pour le système de soins de santé et pour
les personnes
Anaphylaxis is a serious allergic reaction that can be life
threatening. Food is the most common cause of anaphylaxis. It is
estimated that 1% to 2% of Canadians live with the risk of anaphylactic reaction.6 In the United States, food allergy remains a
leading cause of anaphylaxis treated in emergency rooms, and it
is estimated that there are 150 deaths from food-related anaphylaxis per year.7 Comprehensive data is not available in Canada.
However, a single study examined deaths related to anaphylaxis
in Ontario over the period of 1986 to 2000. In this study, 63 confirmed deaths due to anaphylaxis were identified with 32 related
to adverse reactions to foods (2.3 deaths per year).8
L’anaphylaxie est une réaction allergique grave qui peut mettre
la vie en jeu. Les aliments constituent la cause la plus fréquente
d’anaphylaxie. On estime que de 1 % à 2 % des Canadiens courent le risque de subir une réaction anaphylactique6. Aux ÉtatsUnis, les allergies alimentaires demeurent l’une des principales
causes des réactions anaphylactiques traitées en salles d’urgence
et on évalue à 150 le nombre de décès provoqués par l’anaphylaxie
reliée aux aliments chaque année7. À ce sujet, des données complètes ne sont pas disponibles au Canada. Cependant, une étude a
été réalisée sur les décès provoqués par l’anaphylaxie survenus en
Ontario entre 1986 et 2000. Dans cette étude, 63 décès dus à une
réaction anaphylactique ont été confirmés. De ce nombre, 32 décès étaient reliés à une réaction indésirable aux aliments (2,3 décès par année)8.
Les modifications réglementaires proposées réduiraient certains
coûts pour le système de soins de santé, pour les personnes et
pour les employeurs. Les économies réalisées pour les systèmes
de soins de santé découleraient de la diminution du nombre de
visites à la salle d’urgence provoquées par des réactions indésirables. Tel qu’il est mentionné plus haut, les allergies alimentaires
constituent la cause principale des réactions anaphylactiques traitées en salles d’urgence aux États-Unis. Bien que des statistiques
semblables ne soient pas disponibles au Canada, on s’attend à ce
que les modifications réglementaires proposées contribuent à la
réduction du nombre d’incidents relatifs à des allergies alimentaires et, par conséquent, à la réduction du nombre de visites aux
salles d’urgence.
Au Canada, il y a peu de données sur lesquelles une estimation
des coûts des allergies pourrait être fondée. Cependant, une estimation de ces coûts a été réalisée récemment en Australie. On
juge que cette estimation est pertinente dans le contexte canadien,
puisque l’Australie et le Canada disposent de systèmes de soins
de santé bénéficiant de subventions publiques dont les dépenses
par habitant sont comparables, au même titre que le pourcentage
du produit intérieur brut consacré aux soins de santé.
Le coût des allergies dans l’étude australienne a été estimé à
environ 7 200 $ par personne par année en devise australienne.
Cette estimation des coûts concernait tous les types d’allergies, y
compris les allergies accompagnées d’asthme et les allergies sans
manifestation de l’asthme telles que les allergies alimentaires, les
allergies aux médicaments et au latex, les réactions allergiques à
la suite de piqûres ou de morsures, les dermatites de contact et
l’anaphylaxie. Le fardeau de la maladie (incapacité, décès prématuré) comptait pour 73 % des coûts, les pertes de productivité
comptaient pour 19 % des coûts et les frais pour le système de
soins de santé atteignaient 4 % des coûts. La plus grande part des
coûts des allergies était assumée par les personnes atteintes
d’allergies (86 %), et ce, en raison du lourd fardeau des coûts de
la maladie. Neuf pour cent des coûts étaient assumés par le gouvernement fédéral australien en raison de sa contribution au système de soins de santé et des pertes de productivité9.
These proposed regulatory amendments would reduce some
costs for health care systems, individuals and employers. Savings
to the health care systems would result from a reduction in the
number of emergency room visits due to adverse reactions. As
noted previously, food allergy is a leading cause of anaphylaxis
treated in emergency rooms in the United States. While there are
no similar statistics available in Canada, it is expected that the
proposed Regulations would contribute to reducing the number of
food allergy incidents and hence associated emergency room
visits.
There is limited Canadian data upon which to base estimates of
the costs of allergies. However, such costs were recently estimated in Australia. They are seen as relevant in the Canadian
context because both Australia and Canada have publicly funded
health care systems with similar per capita expenditures, as well
as a similar percentage of gross domestic product spent on health
care.
The cost of allergies in the Australian study was estimated to
be approximately $7,200 per person, per year, in Australian dollars. These cost estimates were for all types of allergies, including
asthma and non-asthma allergies such as food, drug, latex, sting
and bite allergies, contact dermatitis and anaphylaxis. Burden of
disease (disability, premature death) accounted for 73% of costs,
reduced productivity for 19% of costs and health system costs for
4%. The largest share of allergy costs (86%) was borne by individuals with allergy due to the large burden of disease costs. Nine
percent of costs were borne by the Australian federal government
due to its share of health system and productivity costs.9
———
———
6
6
7
8
9
Anaphylaxis Web site: www.anaphylaxis.org/#
Sampson, Hugh, “Update on Food Allergy,” J Allergy Clin Immunol, 113(5),
805-819, 2004.
Salter, J., et al., A Study of 32 Food-Induced Anaphylaxis Deaths in Ontario;
1986-2000. Anaphylaxis Canada, Web site: www.anaphylaxis.org/content/
programs/programs_research_deaths.asp (accessed Dec. 2007).
Access Economic Pty Limited, The Economic Impact of Allergic Disease in
Australia: Not to be Sneezed At. 13 November 2007, Australian Society of Clinical Immunology and Allergy, www.allergy.org.au/content/view/327/274/ (accessed Dec. 2007).
7
8
9
Site Web d’Anaphylaxie Canada : www.anaphylaxis.org/#
Sampson, Hugh, « Update on Food Allergy », J Allergy Clin Immunol, 113(5),
805-819, 2004.
Salter, J., et coll., A Study of 32 Food-Induced Anaphylaxis Deaths in Ontario;
1986-2000. Site Web d’Anaphylaxie Canada : www.anaphylaxis.org/content/
programs/programs_research_deaths.asp (consulté en décembre 2007).
Access Economic Pty Limited, The Economic Impact of Allergic Disease in
Australia: Not to be Sneezed At. 13 novembre 2007, Australian Society of Clinical Immunology and Allergy, www.allergy.org.au/content/view/327/274/ (consulté en décembre 2007).
2288
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
While costs specific to food allergies were not located in our
search of the published literature, we note than in a 2007 article in
Allergy, the EuroPrevall group indicated that a prototype questionnaire to address the economic cost of food allergies was being
validated and would be used later in the project.10 Until such data
become available, the Australian data provide a first estimate of
the overall costs of allergies in a country with a health care system similar to the Canadian system.
Bien qu’on n’aborde pas les coûts attribuables aux allergies alimentaires dans notre recherche sur la documentation publiée,
nous constatons, dans un article publié en 2007 dans la revue
Allergy, que le groupe EuroPrevall précisait qu’un prototype de
questionnaire visant à définir les coûts économiques des allergies
alimentaires était en voie d’être validé et qu’il allait être utilisé
plus tard au cours du projet10. Jusqu’à ce que ces données deviennent disponibles, les données australiennes permettent de procéder à une première estimation du coût global des allergies dans un
pays où le système de soins de santé ressemble à celui du Canada.
Improved quality of life
Amélioration de la qualité de vie
Allergies can be associated with reduced productivity and
lower quality of life.11 The proposed enhancements to the labelling requirements for prepackaged products would become a tool
to assist individuals with food allergies to avoid foods that may
cause reactions and associate impacts on health and quality of
life.
Les allergies peuvent être associées à une diminution de la productivité et de la qualité de vie11. Les améliorations proposées aux
exigences d’étiquetage des produits préemballés deviendraient un
outil pour aider les personnes atteintes d’allergies alimentaires en
leur permettant d’éviter les aliments pouvant causer des réactions
et les impacts de telles réactions sur leur santé et leur qualité de
vie.
Les modifications réglementaires proposées amélioreraient
aussi la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie cœliaque. Les résultats d’une enquête menée auprès des membres de
l’Association canadienne de la maladie cœliaque ont démontré
que l’amélioration de l’étiquetage des aliments constituait l’un
des quatre éléments clés pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cette maladie12. Des constatations semblables
ont été réalisées dans le cadre d’une enquête menée auprès des
familles canadiennes au sein desquelles vivent des enfants atteints
de la maladie cœliaque. Selon les résultats de cette enquête,
l’amélioration de l’étiquetage des ingrédients contenant du gluten
a été choisie par 63 % des répondants lorsqu’ils ont été invités à
choisir deux éléments qui pourraient améliorer leur qualité de
vie13.
These proposed regulatory amendments would also improve
the quality of life for celiac sufferers. In a survey of the membership of the Canadian Celiac Association, it was found that one of
the four key elements to improve the quality of life of those with
celiac disease would be improved food labelling.12 Similar results
were found in a survey of Canadian families with children with
celiac disease. According to this survey, better labelling of glutencontaining ingredients was selected by 63% of the respondents
when asked to select two items that would improve the quality of
life.13
Protection of Canadian consumers: Recalling foods containing
undeclared food allergens
Protection des consommateurs canadiens : Rappel des aliments
contenant des allergènes alimentaires non déclarés
As part of its compliance and enforcement role, the CFIA
issues an allergy alert to the media when a product recall is initiated as a result of a health risk assessment conducted by Health
Canada. A product recall is initiated when there is a reasonable
probability that the consumption or exposure to a food could lead
to adverse health consequences which are serious or lifethreatening. In 2006, the CFIA issued 59 allergy alerts. In the
two previous years, the numbers of allergy alerts issued by CFIA
were 36 and 54 respectively.14
Dans le cadre de ses activités de vérification de la conformité et
d’application de la loi, l’ACIA émet une alerte à l’allergie destinée aux médias lorsqu’un rappel de produit est entrepris à la suite
d’une évaluation des risques pour la santé menée par Santé Canada. Le rappel d’un produit est lancé lorsqu’il est raisonnable de
présumer que la consommation ou l’exposition à un aliment pourrait entraîner des conséquences néfastes pour la santé ou serait
susceptible de mettre la vie en danger. En 2006, l’ACIA a publié
59 alertes à l’allergie. Au cours des deux années précédentes,
l’ACIA a publié respectivement 36 et 54 alertes à l’allergie14.
Une analyse des données relatives aux rappels effectués par
l’ACIA de 1997 à 2001 a indiqué qu’environ 58 % des rappels
d’aliments liés aux allergènes menés par l’ACIA étaient considérés comme des rappels de Catégorie I. Un rappel de Catégorie I
est mis en œuvre dans une situation qui permet de présumer raisonnablement que la consommation du produit ou l’exposition à
celui-ci pourrait entraîner des conséquences graves sur la santé ou
le décès. Pendant cette période de quatre ans, on a constaté que le
pourcentage de rappels de Catégorie I attribuables à des allergènes alimentaires était le plus élevé parmi tous les types de rappels
(microbiologiques, chimiques et relatifs aux corps étrangers)15.
An analysis of the CFIA’s recall data from 1997 to 2001 indicates that about 58% of the allergen-related food recalls conducted
by the CFIA were considered to be Class I recalls. A Class I recall occurs when there is a reasonable probability that consumption or exposure to the product could cause serious health consequences or death. Over this four-year period, it was noted that the
percentage of Class I recalls attributed to food allergens was
higher than any of the other types of recalls (microbiological,
extraneous and chemical).15
———
———
10
10
11
12
13
14
15
Mills, E. N. C., et al., “The prevalence, cost and basis of food allergy across
Europe,” Allergy 62(7), 717-722, 2007.
Access Economic Pty Limited, ibid.
Zarkadas et al., ibid.
Rashid, M., et al., “Celiac Disease: Evaluation of the Diagnosis and Dietary
Compliance in Canadian Children,” Pediatrics, 116(6), 754-759, 2005.
Canadian Food Inspection Agency Web site: www.inspection.gc.ca/english/
corpaffr/recarapp/recaltoce.shtml
Health Canada Web site: www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/eval/reports-rapports/
allergen_paper-evaluation_allergene-01_e.html
11
12
13
14
15
Mills, E. N. C., et coll., « The prevalence, cost and basis of food allergy across
Europe », Allergy 62(7), 717-722, 2007.
Access Economic Pty Limited, ibid.
Zarkadas et coll., ibid.
Rashid, M., et coll., « Celiac Disease: Evaluation of the Diagnosis and Dietary
Compliance in Canadian Children », Pediatrics, 116(6), 754-759, 2005.
Site Web de l’Agence canadienne d’inspection des aliments : www.inspection.
gc.ca/francais/corpaffr/recarapp/recaltocf.shtml
Site Web de Santé Canada : www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/eval/reports-rapports/
allergen_paper-evaluation_allergene-01_f.html
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2289
The proposed regulatory amendments would assist industry by
clearly specifying the labelling requirements with which it must
comply. The proposed amendments would also provide the CFIA
with a clear regulatory framework upon which to request a product recall when undeclared food allergens, gluten sources or
added sulphites are detected in a prepackaged product. While the
number of recalls is expected to increase initially following the
implementation of these regulations, it is anticipated that the
eventual result would be a decrease in recalls due to the availability of better guidance for industry through the amended regulations and the expected adherence to this guidance by food processors and importers. A decrease in the number of allergy alerts
may also contribute to building consumer confidence in the labelling of prepackaged food products available for sale in Canada.
Les modifications réglementaires proposées appuieraient les
entreprises en indiquant clairement les exigences auxquelles elles
doivent se conformer au chapitre de l’étiquetage. En outre, les
modifications proposées établiraient un cadre réglementaire clair
pour l’ACIA qui pourrait s’appuyer sur celui-ci pour demander le
rappel d’un produit lorsqu’un allergène alimentaire, des sources
de gluten ou des sulfites ajoutés non déclarés sont décelés dans
les produits préemballés. Bien qu’une augmentation du nombre
de rappels soit prévue au cours de la période initiale suivant la
mise en œuvre de cette réglementation, on s’attend ultimement à
une diminution des rappels, et ce, en raison des meilleures lignes
directrices pour les entreprises qu’offrirait la réglementation modifiée ainsi qu’en raison du respect escompté de ces directives par
les importateurs et par les fabricants de produits préemballés. Du
même coup, la diminution du nombre d’alertes à l’allergie pourrait aussi contribuer à renforcer la confiance des consommateurs
à l’égard de l’étiquetage des produits préemballés vendus au
Canada.
Costs
Coûts
Costs to Government
Coûts pour le gouvernement
Estimated costs for the CFIA to implement these proposed
amendments are $3M annually. These funds would be required to
train inspectors and program staff; update inspection manuals,
including the 2003 Guide to Food Labelling and Advertising and
chapter 7 of the Meat Hygiene Manual of Procedures; develop
educational and training tools for use by food manufacturers and
importers; implement new food allergen detection methodologies;
and establish enforcement activities. The CFIA also anticipates an
initial increase in the number of enforcement actions, including
recalls, once the regulations are in place.
Pour l’ACIA, les coûts de la mise en œuvre des modifications
proposées sont estimés à trois millions de dollars par an. Cette
somme serait requise afin de former les inspecteurs et le personnel affectés au programme; mettre à jour les manuels d’inspection, y compris le Guide d’étiquetage et de publicité sur les
aliments 2003 et le chapitre 7 du Manuel des méthodes de l’hygiène des viandes; créer des outils éducatifs et formatifs pour
les fabricants et les importateurs d’aliments; mettre en œuvre de
nouvelles méthodes de détection des allergènes alimentaires, entreprendre des activités d’application de la loi. Une fois la réglementation en vigueur, l’ACIA prévoit aussi une augmentation initiale du nombre d’activités d’application de la loi, y compris des
rappels.
Pour Santé Canada, la somme requise pour assurer la mise sur
pied efficace et la réalisation suivie de cette facette du programme
des allergènes de la Direction des aliments est estimée à un million de dollars par an. Les activités de mise en œuvre comprendraient les réponses aux questions quant à l’interprétation du règlement modifié provenant des fabricants et des importateurs
d’aliments, des associations du domaine de la santé, de l’ACIA et
des consommateurs. Les activités continues comporteraient les
évaluations du risque pour la santé et les services-conseils à
l’ACIA. On s’attend aussi à ce que Santé Canada reçoive un
nombre croissant de demandes des entreprises pour l’obtention
d’une opinion quant au besoin d’identifier les sources d’allergènes dans les aliments et dans les ingrédients, et ce, plus particulièrement dans les cas où les conditions de transformation peuvent
influencer la présence et les caractéristiques des fractions protéiques dérivées des allergènes (dans les huiles raffinées, les sucres
dérivés des céréales, etc.). Un processus harmonisé à celui des
juridictions des principaux partenaires commerciaux du Canada
(c’est-à-dire un processus de requête en vigueur aux États-Unis et
au sein de l’Union européenne) devra être conçu. Qui plus est, le
besoin de poursuivre la recherche et la mise au point d’une méthodologie pour établir et affiner la détection et la quantification
des protéines d’allergènes alimentaires subsisterait, tout comme le
besoin de collaborer avec l’ACIA pour élaborer une politique
opérationnelle en la matière. Ces activités nécessiteraient des
sources d’expertise en matière technique, en matière de communication ainsi qu’en matière de formation.
Costs to Health Canada to ensure effective start-up and ongoing delivery of this facet of the Food Directorate’s food allergen program are projected to be $1M annually. Implementation
activities would include responses to food manufacturers/
importers, health associations, the CFIA and consumers with regard to the interpretation of the amended Regulations. Ongoing
activities would include health risk assessments and advice to the
CFIA. It is also expected that Health Canada would experience an
increased number of requests from industry to issue letters of
opinion related to the need to identify food allergen sources in
foods and ingredients; specifically, in cases where processing
conditions can influence the presence and characteristics of protein fractions derived from allergens (in refined oils, sugars derived from cereals, etc.). A process would need to be developed
matching those of other jurisdictions for use with Canada’s major
trading partners (i.e. petitioning process available in the United
States and European Union). Furthermore, there would be a need
to pursue research and methodology development for the establishment and refinement of food allergen protein detection and
quantification and to work with the CFIA to develop related
operational policy. These activities would require technical, communication and training expertise.
Cost to industry
Coûts pour les entreprises
In order to obtain data from the food industry on the potential
impacts of the proposed regulatory amendments, a Business Impact Test (BIT) was conducted by Consulting and Audit Canada
in 2002.
En 2002, un Test de l’impact sur les entreprises (TIE) a été
mené par Conseils et Vérification Canada afin d’obtenir les données des entreprises alimentaires sur les effets potentiels des modifications réglementaires proposées.
2290
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
Based on concerns identified during the BIT, the scope of the
products required to adhere to the proposed amendments was
reduced. As a result, the following products would only have to
provide the information required by the proposed amendments if
a list of ingredients is voluntarily provided on their label:
• Prepackaged products packaged from bulk on retail premises,
except prepackaged products that are a mixture of nuts;
• Individual portions of food that are served by a restaurant or
other commercial enterprise with meals or snacks or individual servings of food prepared by a commissary and sold by
automatic vending machines or mobile canteens; and
• Meats, meat by-products, poultry, poultry meat, or poultry
meat by-products that are barbequed, roasted or broiled on the
retail premises.
La gamme de produits faisant l’objet d’une exigence de conformité à l’égard des modifications proposées a été restreinte, et
ce, pour tenir compte des préoccupations exprimées au cours du
TIE. Ainsi, les produits suivants ne seraient touchés par l’exigence de fournir les renseignements requis par les modifications
proposées que si une liste d’ingrédients est présentée volontairement sur l’étiquette de l’aliment :
• Les produits préemballés, sauf les noix assorties, dont l’emballage se fait sur les lieux de vente au détail à partir du produit en vrac;
• Les aliments en portions individuelles servies par un restaurant ou par une autre entreprise commerciale avec les repas ou
casse-croûte ou des aliments en portions individuelles préparées dans un dépôt de vivres et vendues au moyen de distributeurs automatiques ou d’une cantine mobile;
• Les viandes, sous-produits de viande, volailles, viandes de
volaille et sous-produits de viande de volaille qui sont cuits à
la broche, rôtis ou grillés sur les lieux de la vente au détail.
These modifications to the scope of the project would reduce
the impact on industry with minimal effect on the benefits to consumers. As the above-noted products are not required to have a
list of ingredients, the inclusion of these products in the scope of
this project would have constituted a significant burden on the
industries involved. It is unlikely that a consumer with a food
sensitivity would purchase or consume a prepackaged product
without a list of ingredients. However, in order to protect sensitive consumers, if a list of ingredients is voluntarily provided for
these products, the labelling requirements of these proposed
amendments would apply.
Ces modifications à la portée du projet réduiraient l’impact sur
les entreprises tout en altérant de façon minimale les avantages
pour les consommateurs. Comme la liste des ingrédients n’est pas
exigée pour les produits mentionnés ci-dessus, l’inclusion de ces
produits dans la portée de ce projet aurait constitué un fardeau
considérable pour les entreprises touchées. D’ailleurs, il est peu
probable qu’un consommateur ayant une sensibilité alimentaire
achète ou consomme un produit préemballé dépourvu d’une liste
d’ingrédients. Cependant, pour protéger les consommateurs atteints d’une telle sensibilité, si une liste d’ingrédients était volontairement fournie sur l’emballage de ces produits, les exigences
d’étiquetage des modifications proposées s’appliqueraient.
En plus des changements mentionnés précédemment, une restriction supplémentaire de l’éventail des produits touchés a découlé des modifications apportées à la définition de l’expression
« allergène alimentaire » et de « gluten », telle qu’elle est présentée dans l’option 3 de la section « options réglementaires et non
réglementaires considérées ». Auparavant, tel qu’il avait été proposé dans le TIE, tous les dérivés des aliments désignés auraient
fait l’objet d’une exigence d’étiquetage. En plus de profiter aux
consommateurs atteints d’une allergie alimentaire ou de la maladie
cœliaque en restreignant l’exigence à la déclaration de la protéine
en cause, cette modification atténuerait l’impact sur les entreprises. En outre, cette disposition éviterait de limiter encore davantage les choix d’aliments offerts à ces consommateurs.
D’après le TIE réalisé en 2002, on estimait les coûts uniques de
la réglementation proposée à 101,8 millions de dollars sur une
période de transition de deux ans et des coûts continus de l’ordre
de 12,95 millions de dollars par année. Cependant, certains répondants ont pu inclure dans leur estimation les coûts entraînés
par les mesures de prévention de la contamination croisée. Dans
certains cas, la seule façon d’éliminer la contamination croisée
consiste à avoir recours à des chaînes de traitement ou à des installations distinctes, ce qui augmenterait les coûts estimés de façon
spectaculaire. Une fois que les frais uniques et les coûts permanents recueillis dans la foulée du TIE ont été distribués par segment de l’industrie, on a constaté que les coûts relatifs aux installations et à l’équipement composaient la plus grande part des frais
uniques, et ce, pour plusieurs segments de l’industrie. Or, les mesures de prévention contre la contamination croisée n’ont jamais
été intégrées dans la portée de cette proposition réglementaire.
Ainsi, Santé Canada croit que certaines des données obtenues en
réponse au TIE peuvent représenter une surestimation des coûts
réels de la démarche.
De plus, comme on l’a mentionné précédemment, on n’a pas
tenu compte, lors de l’élaboration subséquente des règlements,
In addition to the above-noted changes, there was a further reduction of the range of products impacted by refining the definitions of “food allergen” and “gluten” as presented in option 3 in
the section “regulatory and non-regulatory options considered.”
Previously, as proposed in the BIT, all derivatives of the specified
foods would have been required to be labelled. This modification
would not only reduce the impact on industry, but it would also
benefit consumers with a food allergy or celiac disease by limiting the requirement for declaration to the causative protein. This
would prevent any further limiting of food choices for these
consumers.
Based on the BIT done in 2002, the one-time costs of the proposed Regulations were estimated to be $101.8 million over a twoyear transition period, with ongoing costs of $12.95 million per
year. However, some respondents may have included the costs of
controlling cross-contamination in their estimates. In some instances, the only way to eliminate cross-contamination is to use
dedicated processing lines or facilities, which would increase
costs estimates dramatically. When the one-time and ongoing
costs obtained in the BIT were distributed by industry sector,
costs for facilities and equipment appeared to comprise most of
the one-time cost for several industry sectors. Controlling crosscontamination has never been included in the scope of this regulatory proposal. Hence, Health Canada believes that some of the data
submitted in response to the BIT may overestimate the actual cost
of the initiative.
Furthermore, as indicated previously, subsequent regulatory
development has excluded components initially considered in the
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2291
scope of the BIT. It is anticipated that the exclusions will further
reduce the cost estimated in the BIT.
des éléments examinés au départ dans le cadre du TIE. On
s’attend à ce que les exclusions viennent réduire davantage le
coût estimé lors du TIE.
Summary
Résumé
Although there would be costs associated with the implementation of these regulatory amendments both for industry and government, the proposed Regulations would have a positive impact
on the health and quality of life of Canadian consumers with food
allergies, celiac disease and sulphite sensitivity. Savings to the
health care system and for individuals with food allergies, celiac
disease and sulphite sensitivity are also anticipated. These
amendments would also provide benefit to caregivers, schools
and others in implementing strategies for the management of food
allergies, celiac disease and sulphite sensitivity.
La mise en œuvre de ces modifications réglementaires entraînerait des coûts pour les entreprises et pour le gouvernement,
mais la réglementation proposée aurait un impact positif sur la
santé et sur la qualité de vie des consommateurs canadiens atteints d’allergies alimentaires, de la maladie cœliaque et d’une
sensibilité aux sulfites. Il est aussi prévu que le système de soins
de santé et les personnes atteintes d’allergies alimentaires, de la
maladie cœliaque et d’une sensibilité aux sulfites réaliseraient des
économies. Ces modifications présenteraient aussi des avantages
pour les aidants professionnels, les écoles et autres lorsqu’il s’agit
de mettre en œuvre des stratégies ciblant la prise en charge des
allergies alimentaires, de la maladie cœliaque et d’une sensibilité
aux sulfites.
Rationale
Justification
Amendments to the Regulations were considered the most effective means of enhancing the labelling of prepackaged products
to ensure the declaration of food allergen and gluten sources and
added sulphites when present in prepackaged products. The enhanced labelling would enable those Canadians with a food allergy, celiac disease or a sulphite sensitivity to avoid adverse reactions by making informed decisions regarding the prepackaged
products they consume. The selected options are also in line with
Health Canada’s Food Allergy Incident Prevention Strategy
which aims to minimize risks associated with inadvertent consumption of undeclared food allergens, gluten sources and added
sulphites in foods and to maximize the choice of safe and nutritious foods for those with dietary restrictions.
Les modifications au Règlement ont été considérées comme
étant la façon la plus efficace d’améliorer l’étiquetage des produits préemballés pour assurer la déclaration des sources d’allergènes alimentaires et de gluten et des sulfites ajoutés lorsqu’ils
sont présents dans les produits préemballés. L’amélioration de l’étiquetage permettrait aux Canadiens atteints d’allergies alimentaires, de la maladie cœliaque ou d’une sensibilité aux sulfites d’éviter les réactions indésirables en prenant des décisions éclairées
quant aux produits préemballés qu’ils consomment. Les options
choisies sont, en outre, cohérentes avec la Stratégie de prévention
des incidents liés aux allergies alimentaires de Santé Canada,
laquelle vise à réduire au minimum les risques associés à la
consommation par inadvertance d’allergènes alimentaires, de
sources de gluten et de sulfites ajoutés non déclarés dans les aliments et à maximiser le choix d’aliments sans danger et nutritifs
pour les personnes qui doivent observer des restrictions alimentaires.
L’option choisie pour les allergènes alimentaires et pour le gluten consiste à procéder à des modifications réglementaires afin
d’exiger la déclaration de toutes les sources d’allergènes alimentaires et de gluten sur l’étiquette des produits préemballés lorsque
des allergènes alimentaires ou du gluten sont présents dans les
produits préemballés. Ces modifications réglementaires proposées
ne s’appliqueraient pas aux allergènes alimentaires ni au gluten
présents dans les produits préemballés par suite de contamination
croisée, car celle-ci n’est pas visée par les modifications proposées. La présence d’allergènes alimentaires et de sources de gluten par suite de contamination croisée est étudiée dans le cadre
d’une démarche distincte.
Dans les modifications proposées, l’expression « allergène alimentaire » serait définie comme étant toute protéine provenant
d’un des aliments ci-après, ou toute protéine modifiée, y compris
toute fraction protéique, qui est dérivée d’un tel aliment : amandes, noix du Brésil, noix de cajou, noisettes, noix de macadamia,
pacanes, pignons, pistaches, noix, arachides, graines de sésame;
blé, kamut, épeautre et triticale; œufs, lait, soja, crustacés, mollusques et poissons. L’expression « gluten » serait définie comme
étant toute protéine de gluten provenant des grains d’une des céréales ci-après ou des grains d’une lignée hybride issue d’au moins
une de ces céréales : orge, avoine, seigle, triticale, blé, kamut et
épeautre. La définition du gluten engloberait aussi toute protéine
de gluten modifiée, y compris toute fraction protéique de gluten
qui est dérivée des grains d’une des céréales ou des grains d’une
lignée hybride des céréales mentionnées ci-dessus. Cette option
permettrait aux personnes atteintes d’allergies alimentaires ou de
la maladie cœliaque d’accéder aux renseignements les plus précis
The selected option for food allergens and gluten is to proceed
with regulatory amendments to require the declaration of the
source of any food allergen or gluten on the label of the prepackaged product when the food allergen or gluten is present in the
prepackaged product. The proposed regulatory amendments
would not apply to a food allergen or gluten that is present in the
prepackaged products as a result of cross-contamination, since
cross-contamination is outside the scope and intent of this regulatory proposal. The presence of food allergens and gluten sources
as a result of cross-contamination is being examined as a separate
initiative.
In the proposed amendments, “food allergen” would be defined
as any protein from any of the following foods or any modified
protein, including any protein fraction, that is derived from any of
the following foods: almonds, Brazil nuts, cashews, hazelnuts,
macadamia nuts, pecans, pine nuts, pistachios or walnuts; peanuts; sesame seeds; wheat, kamut, spelt or triticale; eggs; milk;
soybeans; crustaceans; shellfish or fish. “Gluten” would be defined as any gluten protein from the grain of any of the following
cereals or the grain of a hybridized strain created from at least one
of the following cereals: barley, oats, rye, triticale, wheat, kamut
or spelt. The definition for gluten would also include any modified gluten protein, including any gluten protein fraction, that is
derived from the grain of any of the cereals or the grain of a hybridized strain mentioned above. This option would provide the
most accurate and appropriate information for individuals with
food allergies or celiac disease and takes into account the scientific evidence which indicates that the protein is the portion of the
2292
Canada Gazette Part I
food which will trigger the adverse reaction in an individual with
a food allergy or celiac disease.16
July 26, 2008
In terms of developing the proposed amendments, there was no
rationale for removing the current and long-standing exemption
for a list of ingredients on the label of standardized alcoholic beverages and vinegars identified in Divisions 2 and 19, respectively, of the Regulations. For these products, the declaration of the
et les plus pertinents. En outre, elle tient compte de la preuve
scientifique qui indique que la protéine est la part de l’aliment qui
provoque la réaction indésirable chez les personnes atteintes
d’allergies alimentaires ou de la maladie cœliaque16.
Deux possibilités ont été envisagées quant à l’endroit où paraîtrait la déclaration de la source d’allergène alimentaire ou de gluten sur l’étiquette des produits préemballés et les deux ont été
jugées adéquates pour satisfaire aux besoins des consommateurs
atteints d’allergies alimentaires ou de la maladie cœliaque en matière d’information.
Les deux possibilités pour la déclaration d’une source d’allergène alimentaire ou de gluten sont les suivantes :
• Dans la liste des ingrédients, entre parenthèses, immédiatement après le nom usuel de l’ingrédient ou du constituant dans
lequel il est présent;
• Dans une mention commençant par ces mots : « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances — Contient : », laquelle suivrait immédiatement la liste des ingrédients lorsqu’une telle liste est fournie.
Afin d’offrir une certaine souplesse aux fabricants et aux importateurs au chapitre de l’étiquetage de leurs produits, les deux
possibilités de déclaration d’allergènes alimentaires et de gluten
ont été développées et intégrées aux modifications réglementaires
proposées.
En se fondant sur les recommandations d’un comité mixte formé de scientifiques et de fonctionnaires de Santé Canada et de
l’ACIA, lequel a consulté des représentants du milieu médical,
Santé Canada a aussi décidé d’inclure des modifications réglementaires afin d’exiger la déclaration du nom de la plante de toutes les formes d’amidon et d’amidon modifié, et de la source de la
protéine hydrolysée et de la lécithine. Tel qu’il est indiqué dans le
rapport de ce comité, cette recommandation ferait en sorte que les
consommateurs atteints d’une sensibilité disposeraient des renseignements essentiels qui leur seraient utiles lorsqu’il s’agit d’éviter
les ingrédients et les constituants qui peuvent provoquer chez eux
des réactions indésirables17.
En ce qui a trait aux sulfites, l’option retenue consiste à maintenir le cadre réglementaire actuel pour leur déclaration dans la
liste des ingrédients et à modifier le Règlement pour exiger la
déclaration des sulfites ajoutés dans une mention commençant par
ces mots : « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances —
Contient : » lorsque les sulfites ajoutés sont présents dans un produit
préemballé en une quantité totale égale ou supérieure à 10 ppm.
Cette option a été considérée comme étant la meilleure pour atteindre l’objectif visé. Elle permettrait de repérer aisément les
produits qui contiennent une quantité totale égale ou supérieure à
10 ppm de sulfites ajoutés. Cette exigence d’étiquetage permettrait aux consommateurs qui ont une sensibilité alimentaire d’être
informés de la présence de sulfites ajoutés dans le produit lorsque
ces derniers sont présents en une quantité telle qu’ils sont susceptibles de provoquer une réaction indésirable. Cet étiquetage résoudrait de façon ciblée les préoccupations au chapitre de la santé
et de l’innocuité. Enfin, cette option n’aurait aucun effet sur les
dispositions actuelles en matière de déclaration des sulfites dans
la liste des ingrédients.
En travaillant aux modifications proposées, le retrait de
l’exemption actuelle et de longue date d’une liste d’ingrédients
sur l’étiquette des boissons alcoolisées et des vinaigres normalisés
qui sont visés respectivement aux titres 2 et 19 du Règlement n’a
pas été justifié. Pour ces produits, la déclaration de la présence de
———
———
16
16
Two options were considered with regard to where the declaration of the source of the food allergen or gluten would appear on
the label of a prepackaged product, and both were found appropriate to meet the information needs of the consumers with a food
allergy or celiac disease.
The two options for declaring the source of the food allergen or
gluten source are
• in the list of ingredients, in parentheses, immediately following the common name of the ingredient or component in
which it is present; or
• in a statement, beginning with the words “Allergy and Intolerance Information – Contains:” which would immediately
follow the list of ingredients when a list of ingredients is
provided.
In order to provide manufacturers and importers some flexibility in the labelling of their products, both options for declaring
food allergens and gluten were developed and incorporated into
the proposed regulatory amendments.
Based on the recommendations of a joint committee of scientists and officials of Health Canada and the CFIA, which included
consultation with representatives of the medical community,
Health Canada also decided to include regulatory amendments to
require the declaration of the name of the plant for all forms of
starch and modified starch, as well as the source of hydrolyzed
protein and lecithin. As indicated in the report of this committee,
this recommendation would ensure that sensitive consumers
would have the essential information to assist them in avoiding
ingredients or components that may trigger adverse reactions.17
With regard to sulphites, the selected option was to maintain
the current regulatory regime for declaring sulphites in the list of
ingredients and amend the Regulations to require the declaration
of added sulphites in a statement beginning with the words “Allergy and Intolerance Information – Contains:” when added sulphites are present in a prepackaged product in a total amount of
10 ppm or more.
This option was considered the best alternative to achieve the
intent. This option would readily identify products that contain
added sulphites in a total amount of 10 ppm or more. This labelling requirement would enable sensitive consumers to be informed of the presence of added sulphites in the product when
they are present at a level likely to cause an adverse reaction. This
labelling would specifically address the health and safety concerns.
Finally, this option would have no impact on the current provisions regarding the declaration of sulphites in the list of ingredients.
17
Zarkadas M., et al., Common allergenic foods and their labelling in Canada - A
review. Can J Allergy Clin Immunol, 4(3), 118-141, 1999.
Ibid.
17
Zarkadas M., et coll., Common allergenic foods and their labelling in Canada - A
review. Can J Allergy Clin Immunol, 4(3), 118-141, 1999.
Ibid.
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2293
A brief summary of the legislation implemented by some other
countries is provided below.
substances reconnues pour provoquer des effets indésirables
prendrait la forme d’une mention paraissant sur leur étiquette et
commençant par ces mots : « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances — Contient : ».
En outre, selon les conclusions auxquelles nous sommes parvenus avec l’industrie de l’alimentation et selon l’état actuel de la
preuve scientifique, la déclaration des agents de collage qui sont
dérivés des œufs, du poisson et du lait utilisés dans la fabrication
des boissons alcoolisées normalisées ne serait pas requise dans le
cadre des modifications proposées. Cependant, une fois que les
résultats des études menées au Canada et dans d’autres pays deviendront disponibles, s’ils le justifient, cette exemption pourrait
faire l’objet d’un réexamen.
La déclaration obligatoire des sources d’allergènes alimentaires
et de gluten et des sulfites ajoutés lorsqu’ils sont présents en une
quantité totale égale ou supérieure à 10 ppm, telle qu’elle est proposée par le Canada, est alignée sur la démarche entreprise par
d’autres pays, dont les États-Unis, les pays de l’Union européenne
ainsi que l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Ces pays ont adopté
une législation ou des règlements régissant la déclaration des substances désignées dans La Norme générale pour l’étiquetage des
denrées alimentaires préemballées établie par la Commission du
Codex Alimentarius. La réglementation proposée par le Canada
observe les recommandations du Codex en intégrant la liste des
substances désignées par La Norme générale pour l’étiquetage
des denrées alimentaires préemballées. Afin de satisfaire aux
besoins particuliers de la population canadienne, les graines de
sésame et les mollusques seraient ajoutés à la liste des substances
pour lesquelles la déclaration est obligatoire. La liste canadienne
des sources d’allergènes alimentaires et de gluten qui devraient
faire l’objet d’une déclaration obligatoire serait soumise à un examen régulier, ainsi qu’à des modifications pour tenir compte des
nouvelles découvertes scientifiques.
En mettant au point les exigences d’étiquetage particulières de
ces modifications proposées, Santé Canada a tenté de s’aligner le
plus possible sur les exigences d’étiquetage des allergènes alimentaires en vigueur aux États-Unis. Toutefois, les modifications proposées sont basées sur la législation canadienne existante
au chapitre de l’étiquetage et de l’innocuité des aliments et seule
une harmonisation partielle des exigences d’étiquetage a pu être
atteinte. Par exemple, l’utilisation de l’expression « Contient : » a
fait l’objet d’une réflexion à titre d’introduction pour la mention
qui serait utilisée pour énumérer les allergènes alimentaires, les
sources de gluten et les sulfites ajoutés. Cependant, pour les produits qui contiennent une quantité totale égale ou supérieure à
10 ppm de sulfites ajoutés, les sulfites devraient faire l’objet
d’une déclaration dans une mention en plus de paraître dans la
liste des ingrédients si le sulfite est un ingrédient ou un constituant qui n’est pas assujetti aux paragraphes B.01.009(1) et (2)
du Règlement. Dans ce cas, le terme « Contient » ne serait pas
approprié, car il n’explique pas pourquoi les sulfites sont déclarés
dans la mention en plus de l’être dans la liste des ingrédients.
Pour cette raison, une introduction plus descriptive a été jugée
nécessaire. La mention « Renseignements relatifs aux allergies et
intolérances — Contient : » prévient toute confusion quant à la
raison pour laquelle l’information est fournie aux consommateurs.
Un court sommaire de la législation adoptée par certains autres
pays est présenté ci-dessous.
United States
États-Unis
In the United States, the Food Allergen Labeling and Consumer Protection Act of 2004 (FALCPA), establishes labelling
requirements for packaged foods that contain certain food allergens. The food allergens identified by FALCPA are milk, eggs,
fish, crustacean shellfish, tree nuts, wheat, peanuts and soybeans.
Aux États-Unis, la Food Allergen Labeling and Consumer Protection Act of 2004 (FALCPA), édicte les exigences d’étiquetage pour les aliments emballés qui contiennent certains allergènes alimentaires. Les allergènes alimentaires désignés par la
FALCPA sont : le lait, les œufs, le poisson, les crustacés, les
presence of substances known to cause adverse effects would be
accomplished through the use of a statement on their labels beginning with the words “Allergy and Intolerance Information –
Contains:”.
In addition, based on discussions with the food industry and the
current state of scientific evidence, fining agents derived from
egg, fish and milk used in the manufacture of standardized alcoholic beverages would not require declaration under the proposed
amendments. However, this exemption may be revisited, if warranted, once the results of research being conducted in Canada
and other countries become available.
The mandatory declaration of food allergen and gluten sources
and added sulphites when present in an amount of 10 ppm or
more, as proposed by Canada, is in line with the approach taken
by other countries, including the United States, the European Union
and Australia/New Zealand. These countries have implemented
legislation or regulations for the declaration of the substances
specified in the General Standard for the Labelling of Prepackaged Foods established by the Codex Alimentarius Commission.
The proposed Canadian regulations address the Codex recommendations by including the list of substances specified in the
General Standard for the Labelling of Prepackaged Foods. In
order to meet the specific needs of the Canadian population, sesame seeds and shellfish would be added to the list of substances
requiring mandatory declaration. The Canadian list of food allergens and gluten sources to which mandatory declaration would
apply will be reviewed on a regular basis and amended based on
new scientific findings.
In developing the specific labelling requirements of these proposed amendments, Health Canada attempted to align as much as
possible with the U.S. labelling requirements for food allergens.
However, these proposed amendments build on Canada’s existing
labelling and food safety legislation, and only partial harmonization of the labelling requirements could be achieved. For example, consideration was given to using the wording “Contains:”
as the prefix for the statement that would be used to list the food
allergen and gluten sources and added sulphites. However, for
products that contain 10 ppm or more of sulphites, the sulphites
would be required to be declared in the statement and would also
be required to be declared in the list of ingredients if the sulphite
is an ingredient or component that is not subject to subsections
B.01.009(1) and (2) of the Regulations. The prefix “Contains”
would not be considered appropriate in this case as it does not
explain why the sulphites are declared in the statement in addition
to the declaration in the list of ingredients. Based on this concern,
a more descriptive prefix was deemed necessary. The wording
“Allergy and Intolerance Information – Contains:” prevents any
confusion as to why the information is being provided to the
consumer.
2294
Canada Gazette Part I
These food allergens can be declared in either of two ways. The
first option is to declare the food allergen in the list of ingredients
by the common or usual name of the major food allergen followed in parentheses by the name of the food source from which
the major food allergen is derived. The second option is to use the
word “Contains”, followed by the name of the food source from
which the major food allergen is derived, immediately after or
adjacent to the list of ingredients.
Under separate regulation, the Food and Drug Administration
requires that companies list, on their product labels, sulfiting
agents that occur at concentrations of 10 ppm or higher, and any
sulfiting agents that had a technical or functional effect in the
food regardless of the amount present. The companies have to
disclose the presence of sulphites on labels of packaged foods,
although they do not need to specify the particular agent used.
This information is included in the ingredient portion of the label,
along with the function of the sulfiting agent in the food.
July 26, 2008
mollusques, les fruits à coque, le blé, les arachides et le soja. Ces
allergènes alimentaires peuvent être déclarés de deux façons. La
première option consiste à déclarer l’allergène alimentaire dans la
liste des ingrédients par le nom usuel du principal allergène alimentaire suivi, entre parenthèses, du nom de la source de l’aliment de laquelle provient le principal allergène alimentaire. La
seconde option consiste à employer le mot « Contient » suivi du
nom de la source de l’aliment de laquelle le principal allergène alimentaire provient, immédiatement à la suite ou à côté de la liste
des ingrédients.
En vertu d’un règlement distinct, la Food and Drug Administration exige que les entreprises énumèrent, sur l’étiquette de
leurs produits, les agents de sulfitage présents à des quantités
totales égales ou supérieures à 10 ppm, et tout agent de sulfitage
qui a eu un effet technique ou fonctionnel dans l’aliment, et ce,
sans égard à la quantité présente. Bien qu’elles n’aient pas à préciser l’agent utilisé, les entreprises doivent divulguer la présence de sulfites sur les étiquettes des aliments emballés. Cette
information est intégrée à la partie de l’étiquette réservée aux
ingrédients et est accompagnée de la fonction de l’agent de sulfitage dans l’aliment.
Australia and New Zealand
Australie et Nouvelle-Zélande
In December 2002, the Australia New Zealand Food Standards
Code came into force. Standard 1.2.3, clause 4 of the Code, requires the declaration of certain substances in the list of ingredients on labels of food products or, if the food is not required to
bear a label, then the information must be displayed on or in connection with the display of the food or provided to the purchaser
upon request. These substances are an ingredient; an ingredient of
a compound ingredient; a food additive or component of a food
additive; or a processing aid or component of a processing aid.
This requirement applies if the substances fall within one of the
following categories: cereals containing gluten and their products,
namely, wheat, rye, barley, oats and spelt and their hybridized
strains other than where these substances are present in beer and
spirits standardized in Standard 2.7.2 and Standard 2.7.5 respectively; crustaceans and their products; fish and fish products; milk
and milk products; peanuts and soybeans, and their products;
added sulphites present in food in concentrations of 10 mg/kg or
more; and tree nuts and sesame seeds and their products.
En décembre 2002, l’Australia New Zealand Food Standards
Code est entré en vigueur. La norme 1.2.3 de l’article 4 du Code
exige la déclaration de certaines substances dans la liste des ingrédients sur les étiquettes des produits alimentaires ou, à défaut
d’une exigence d’étiquetage, l’information doit être présentée sur
le présentoir même ou sur une pièce fixée à celui-ci. Elle peut
aussi être fournie au client sur demande. Ces substances sont : un
ingrédient, un ingrédient d’un ingrédient composé, un additif
alimentaire ou un constituant d’un additif alimentaire ou un agent
technologique ou un constituant d’un agent technologique. Cette
exigence s’applique si la substance est de l’une des catégories
suivantes : les céréales qui contiennent du gluten et leurs produits,
à savoir le blé, le seigle, l’orge, l’avoine et l’épeautre, de même
que leurs souches hybridées autres que celles qui sont présentes
dans la bière et les spiritueux normalisés dans les normes 2.7.2 et
2.7.5 respectivement; les crustacés et les produit dérivés; le poisson et les produits dérivés; le lait et les produits laitiers; les arachides, le soja et leurs produits dérivés; les sulfites ajoutés qui
sont présents dans les aliments à une concentration de 10 mg/kg
ou plus; ainsi que les noix à coque et les graines de sésame et
leurs produits dérivés.
European Union
Union européenne
Directive 2003/89/EC was published on November 25, 2003.
The substances covered by this Directive are cereals containing
gluten (i.e. wheat, rye, barley, oats, spelt, kamut or their hybridized strains) and products thereof; crustaceans and products
thereof; eggs and products thereof; fish and products thereof;
peanuts and products thereof; soybeans and products thereof;
milk and products thereof (including lactose); nuts i.e. Almond
(Amygdalus communis L.), Hazelnut (Corylus avellana), Walnut
(Juglans regia), Cashew (Anacardium occidentale), Pecan nut
[Carya illinoiesis (Wangenh.) K. Koch], Brazil nut (Bertholletia
excelsa), Pistachio nut (Pistacia vera), Macadamia nut and
Queensland nut (Macadamia ternifolia) and products thereof;
celery and products thereof; mustard and products thereof; sesame seeds and products thereof; and sulphur dioxide and sulphites
at concentrations of more than 10 mg/kg or 10 mg/litre in the
food expressed as SO2 . The Directive requires that any ingredient
from the above-noted list used in the production of a foodstuff
and still present in the finished product be indicated on the label.
For alcoholic beverages, provision is made for the use of a “Contains” statement followed by the name of the appropriate ingredients. On December 22, 2006, Directive 2006/142/EC was issued
La directive 2003/89/CE a été publiée le 25 novembre 2003.
Les substances visées par cette directive sont les suivantes : les
céréales contenant du gluten (à savoir, le blé, le seigle, l’orge,
l’avoine, l’épeautre, le kamut ou leurs souches hybridées) et les
produits à base de ces céréales; les crustacés et les produits à base
de crustacés; les œufs et les produits à base d’œufs; les poissons
et les produits à base de poissons; les arachides et les produits à
base d’arachides; le soja et les produits à base de soja; le lait et les
produits à base de lait (y compris le lactose); les fruits à coque, à
savoir les amandes (Amygdalus communis L.), les noisettes (Corylus avellana), les noix (Juglans regia), les noix de cajou (Anacardium occidentale), les noix de pécan [Carya illinoiesis (Wangenh.) K. Koch], les noix du Brésil (Bertholletia excelsa), les
pistaches (Pistacia vera), les noix de Macadamia et les noix du
Queensland (Macadamia ternifolia) et les produits à base de ces
fruits; le céleri et les produits à base de céleri; la moutarde et les
produits à base de moutarde; les graines de sésame et les produits
à base de graines de sésame; et l’anhydride sulfureux et les sulfites lorsqu’ils sont présents dans l’aliment en concentrations de
plus de 10 mg/kg ou 10 mg/litre exprimées en SO2. La directive
exige que tout ingrédient de la liste ci-dessus utilisé pour la
Le 26 juillet 2008
amending the list of substances to which Directive 2003/89/EC
would apply. The following substances were added to the list:
lupin and products thereof and molluscs and products thereof.
In conclusion, implementation of this regulatory proposal
would align Canada’s approach to the labelling of food allergens
with those general requirements of its major trading partners. The
key differences between this proposal and those currently implemented by other countries are a result of existing labelling requirements within the various countries.
Gazette du Canada Partie I
2295
production d’un aliment et toujours présent dans le produit fini
soit indiqué sur l’étiquette. En ce qui a trait aux boissons alcoolisées, l’utilisation d’un énoncé qui commence par « Contient »,
suivi du nom des ingrédients pertinents, est prévue. Le 22 décembre 2006, la directive 2006/142/CE a été publiée afin de modifier
la liste des substances inscrites dans la directive 2003/89/CE. Les
substances suivantes ont été ajoutées à la liste : le lupin et les
produits à base de lupin et les mollusques et les produits à base de
mollusques.
En conclusion, l’adoption de cette proposition réglementaire
alignerait la démarche du Canada au chapitre de l’étiquetage des
allergènes alimentaires sur les exigences générales de ses principaux partenaires commerciaux. Les principales différences entre
la présente proposition et les règlements adoptés dans les autres
pays résultent des exigences d’étiquetage existantes dans les divers pays.
Consultation
Consultation
During the development of these proposed regulatory amendments, the following consultations were conducted:
• Prepublication of a regulatory proposal in the Canada Gazette, Part I, on October 15, 1994. These regulatory amendments proposed the mandatory declaration of sulphites on the
label of all foods when present at a level of 10 ppm or more.
• Consultation with industry, industry associations, patient
groups, health professionals and consumer groups by Health
Canada and Agriculture and Agri-Food Canada in March
1996.
• Commissioning of a BIT in 2002 to seek input from industry
on potential costs of implementing regulations for the labelling of allergens. Subsequent to the invitation, several industry
organizations met with Health Canada and the CFIA to discuss specific issues.
• Issuance of a letter to various stakeholders, including industry,
industry associations, patient groups, health professionals and
consumer groups and publication on Health Canada’s Web
site regarding the final policy recommendations in February
2004. See www.hc-sc.gc.ca/fn-an/label-etiquet/allergen/index_e.
html.
Au cours de l’élaboration des modifications réglementaires
proposées, les consultations suivantes ont eu lieu :
• La publication préalable d’un projet de règlement dans la Partie I de la Gazette du Canada, le 15 octobre 1994. Ces modifications réglementaires ont proposé la déclaration obligatoire
des sulfites sur l’étiquette de tous les aliments lorsqu’ils sont
présents en quantité égale ou supérieure à 10 ppm.
• Des consultations, en mars 1996, avec l’industrie alimentaire,
les associations de l’industrie alimentaire, les groupes de patients, les professionnels de la santé et les groupes de consommateurs par Santé Canada et Agriculture et Agroalimentaire Canada.
• La mise en œuvre d’un TIE en 2002 pour obtenir le point de
vue de l’industrie sur les coûts potentiels de l’adoption d’une
réglementation pour l’étiquetage des allergènes. À la suite de
l’invitation, plusieurs organisations de l’industrie ont rencontré Santé Canada et l’ACIA pour discuter de points particuliers.
• L’envoi d’une lettre à diverses parties intéressées, y compris
l’industrie, les associations de l’industrie, les groupes de patients, les professionnels de la santé et les groupes de consommateurs ainsi qu’une publication sur le site Web de Santé
Canada au sujet des recommandations définitives au chapitre
de la politique en février 2004. Voir le site Web à l’adresse
www.hc-sc.gc.ca/fn-an/label-etiquet/allergen/index_f.html.
En plus des consultations mentionnées ci-dessus, Santé Canada
a entrepris des discussions suivies avec les groupes de patients
affectés. Santé Canada continue à travailler en collaboration avec
les communautés internationales et universitaires pour affiner et
améliorer sa stratégie globale en matière d’allergènes ainsi que les
outils techniques pour soutenir les propositions de modification et
la stratégie élargie.
Les points qui suivent énoncent les questions principales ayant
été soulevées pendant le processus de consultation et les réponses
à jour pour chacune.
In addition to the above-noted consultations, Health Canada is
engaged in ongoing discussions with affected patient groups.
Health Canada continues to work collaboratively with the international and the academic communities in refining and advancing
its overall allergen strategy and the technical tools to support the
proposed amendments and the broader strategy.
The following key issues were raised during the consultation
process, and the updated responses are provided.
Definition of food allergen
Définition d’allergène alimentaire
As presented in 2002 in the BIT, the term “food allergen”
would have referred to either the whole food or any derivative of
a list of specified foods. Stakeholders raised the concern that the
declaration of a food allergen would have been required even if
the ingredient or component did not contain any protein of the
specified foods, although it is the protein which is responsible for
the allergic reaction. For example, soybean oil would have had to
be declared as a food allergen even if it did not contain soy
protein.
Telle qu’elle a été présentée en 2002 dans le TIE, l’expression
« allergène alimentaire » aurait désigné tant l’aliment entier que
tous les dérivés d’une liste d’aliments ciblés. Les parties intéressées ont exprimé une préoccupation selon laquelle la déclaration
d’un allergène alimentaire aurait été requise même si l’ingrédient
ou le constituant ne contenait aucune protéine des aliments désignés, bien que ce soit la protéine qui provoque la réaction allergique. Par exemple, l’huile de soja aurait dû être déclarée à titre
d’allergène alimentaire même si elle ne contient aucune protéine
de soja.
2296
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
Health Canada has adjusted the proposal so that the declaration
of a food allergen would only be required if the prepackaged
product contains a protein, or a modified protein, including a protein fraction, derived from the specified foods. This option allows
enhanced food choices to consumers with food allergies as the
information provided on the label is more precise.
Santé Canada a modifié la proposition pour faire en sorte que la
déclaration d’un allergène alimentaire ne soit requise que si le
produit préemballé contient une protéine ou une protéine modifiée, y compris une fraction protéique, qui est dérivée des aliments désignés. Cette option permet d’améliorer les choix alimentaires offerts aux consommateurs atteints d’allergies alimentaires
puisque l’information présentée sur l’étiquette est plus précise.
List of food allergens — Use of the term “tree nuts”
Liste des allergènes alimentaires — Utilisation de l’expression
« fruits à coque »
Stakeholders expressed concern that the term “tree nuts,” as it
appeared in the 2004 policy recommendations, would not adequately identify the specific tree nuts of concern and requested
that the tree nuts that were intended to be covered by the regulatory amendments be identified in a regulated list.
Health Canada agrees with the concern. The list of tree nuts is
specifically identified in the proposed amendments and would
include only the following tree nuts: almonds, Brazil nuts, cashew
nuts, hazelnuts, macadamia nuts, pecans, pine nuts, pistachios
and walnuts. The term “tree nut” is not used in the proposed
amendments.
Les parties intéressées ont exprimé une préoccupation selon laquelle l’expression « fruits à coque », telle qu’elle apparaît dans
les recommandations au chapitre de la politique énoncée en 2004,
n’identifierait pas adéquatement les fruits à coque particuliers qui
font l’objet de préoccupations, et elles ont demandé que les fruits
à coque ciblés par les modifications réglementaires soient identifiés au moyen d’une liste réglementée.
Santé Canada partage cette préoccupation. La liste des fruits à
coque visés est expressément désignée dans les modifications
proposées et comprend seulement les fruits à coque suivants :
amandes, noix du Brésil, noix de cajou, noisettes, noix de macadamia, pacanes, pignons, pistaches et noix. L’expression « fruits à
coque » n’est pas utilisée dans la proposition de modifications.
List of food allergens — Inclusion of sesame seeds
Liste des allergènes alimentaires — L’ajout des graines de sésame
The requirement to declare sesame seeds as a food allergen was
questioned by some stakeholders.
Certaines parties intéressées ont mis en doute la pertinence
d’exiger la déclaration des graines de sésame à titre d’allergène
alimentaire.
Des réactions anaphylactiques graves aux graines de sésame
ont été signalées dans la documentation scientifique et au Canada,
un décès a été attribué à l’anaphylaxie provoquée par les graines
de sésame. C’est pourquoi les graines de sésame ont été intégrées
à la liste18.
Severe anaphylactic reactions to sesame seeds have been reported in the scientific literature, and one death in Canada has
been attributed to anaphylaxis from sesame seeds.18 Sesame seeds
have been included for these reasons.
List of food allergens — Inclusion of gluten sources
Liste des allergènes alimentaires — L’ajout des sources de gluten
The requirement to declare gluten sources such as wheat, spelt,
kamut, rye, barley, oats and triticale and hybridized strains of
these grains was also questioned.
Health Canada responded that these grains represent the
sources of gluten that may be of concern to individuals with celiac disease. With the proposed labelling requirements, these individuals would benefit by being able to ascertain the actual
source of gluten present in the prepackaged product.
La pertinence d’exiger la déclaration des sources de gluten telles que le blé, l’épeautre, le kamut, le seigle, l’avoine, le triticale et
les souches hybridées de ces grains a aussi été remise en question.
Santé Canada a répondu que ces grains représentent des sources de gluten qui peuvent être préoccupantes pour les personnes
atteintes de la maladie cœliaque. Grâce aux exigences d’étiquetage proposées, ces personnes seraient désormais en mesure de
vérifier la source de gluten qui est présente dans le produit
préemballé.
Labelling of the source of hydrolyzed protein
Étiquetage de la source de protéine des protéines hydrolysées
Industry stakeholders questioned the recommendation to label
the protein source of hydrolyzed protein.
Les parties intéressées de l’industrie alimentaire ont remis en
question la pertinence de la recommandation d’étiqueter la source
de la protéine des protéines hydrolysées.
Les protéines hydrolysées, lesquelles sont largement utilisées
comme ingrédient dans les produits préemballés, sont fabriquées
de blé, de soja et de maïs, mais peuvent être fabriquées d’autres
sources de protéines, dont l’arachide. Les protéines partiellement
hydrolysées, les amidons ou les amidons modifiés peuvent aussi
être fabriqués à partir de ces sources végétales et peuvent contenir
des protéines résiduelles. Il est recommandé aux consommateurs
atteints d’allergies à ces aliments d’éviter les produits contenant
des protéines hydrolysées ou partiellement hydrolysées, les amidons et les amidons modifiés lorsque le nom de l’ingrédient n’en
précise pas la source de protéine. De façon similaire, il a été établi
que la lécithine de soja contient de la protéine de soja et qu’elle
pourrait poser un problème aux consommateurs allergiques.
Hydrolyzed plant proteins, which are widely used as ingredients in prepackaged products, are made from wheat, soybeans and
corn but may be made from other protein sources including peanut. Partially hydrolyzed plant proteins, starches or modified
starches may also be made from these plant sources and may contain residual protein. Consumers with allergies to any of these
foods are advised to avoid products containing hydrolyzed protein, partially hydrolyzed plant protein, starches and modified
starches when the ingredient name does not specify the plant
source. Similarly, soybean lecithin has been reported to contain
soybean protein and may be problematic for allergic consumers.
———
———
18
18
Ibid.
Ibid.
Le 26 juillet 2008
In addition, Health Canada responded that under the current
Regulations, item 8 of the Table to paragraph B.01.010(3)(a) of
the Regulations requires that the source of protein be declared in
hydrolyzed plant protein prepared by an enzymatic process.
Hydrolyzed proteins prepared by other processes do not have to
declare the source of the protein. This inconsistency means that
consumers cannot always determine the source of hydrolyzed
protein in a prepackaged product.
The proposed requirement to include the protein source of
hydrolyzed proteins, the plant source of starches and modified
starches and the source of lecithin in the common names of these
ingredients would remove uncertainty for consumers with food
sensitivities and would better enable them to make safe and informed food choices from a wider variety of foods.
Gazette du Canada Partie I
2297
En plus, Santé Canada a répondu qu’en vertu de l’article 8 du
tableau du paragraphe B.01.010(3)a) du règlement actuel, la
source de protéine doit être déclarée lorsque la protéine hydrolysée est préparée au moyen d’un procédé enzymatique. La source
de protéine n’a pas à être déclarée lorsque les protéines hydrolysées sont préparées au moyen d’autres procédés. Ce manque
d’uniformité fait en sorte que les consommateurs ne peuvent pas
toujours déterminer la source de la protéine hydrolysée dans un
produit préemballé.
L’exigence proposée d’intégrer la source de protéine des protéines hydrolysées, la source de la plante des amidons et des amidons modifiés et la source de la lécithine au nom usuel de ces
ingrédients éliminerait le doute chez les consommateurs atteints
de sensibilités alimentaires et leur permettrait de faire des choix
alimentaires éclairés et sécuritaires parmi une plus grande variété
d’aliments.
Naturally occurring sulphites
Sulfites d’origine naturelle
Concerns were raised over the presence of naturally occurring
sulphites which may cause interference during laboratory analysis
but are not associated with the triggering of adverse effects in
sulphite-sensitive individuals.
To clarify that the amendments would address only added sulphites and not naturally occurring sulphites, for the purposes
of the proposed Regulations, the term “sulphites” would refer specifically to the group of food additives composed of sulphurous
acid and its salts that are currently regulated under the Regulations.
Des préoccupations ont été exprimées quant à la présence de
sulfites d’origine naturelle qui peuvent fausser les analyses de
laboratoire, sans qu’ils soient associés au déclenchement d’effets
indésirables chez les personnes ayant une sensibilité aux sulfites.
Pour préciser que ces modifications ne cibleraient que les sulfites ajoutés et non les sulfites d’origine naturelle, aux fins de la
proposition de réglementation, le terme « sulfites » désignerait
exclusivement le groupe d’additifs alimentaires composés d’acide
sulfureux et de ses sels qui sont actuellement réglementés en vertu du Règlement.
Sulphites and the determination of a 10 ppm limit
Sulfites et établissement de la limite de 10 ppm
The appropriateness of using a 10 ppm limit for sulphites was
raised.
The establishment of the 10 ppm limit as the trigger for labelling of sulphites is supported by the scientific evidence to date.
The limit of 10 ppm is a “threshold” below which the probability
of an adverse reaction in a sensitive individual is minimal. This
proposed amendment for sulphites would harmonize the Canadian
requirements with those established by the Codex Alimentarius
General Standard for the Labelling of Prepackaged Foods.
Le bien-fondé de fixer à 10 ppm la quantité des sulfites a été
remis en question.
L’établissement de la quantité limite en sulfites à 10 ppm pour
le déclenchement de l’étiquetage des sulfites est appuyé par les
preuves scientifiques disponibles à ce jour. La limite de 10 ppm
est un « seuil » sous lequel la probabilité d’une réaction indésirable chez un individu ayant une sensibilité est minimale. L’adoption de cette proposition de modification à l’égard des sulfites
harmoniserait les exigences canadiennes avec les Normes générales pour l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées établies par le Codex Alimentarius.
Scope of products to be included in proposed amendments
Éventail de produits visés par les modifications proposées
In the BIT, a number of retail level products were included in
the scope of the proposal. Industry expressed concern about their
ability to ensure accurate labelling on products prepared at retail
level in-store facilities.
Health Canada and the CFIA recognized that the issue in question in these situations was one of cross-contamination. In view of
the fact that these proposed amendments are not intended to
address cross-contamination, prepackaged products that are sold
only in the retail establishment where the product is prepared and
processed from its ingredients have been exempted from the
requirements of these proposed amendments. However, in order
to balance the needs of the consumer, the requirements of the
proposed amendments would apply to these products if the manufacturer/retailer chooses to voluntarily provide a list of ingredients on the product’s label.
Dans le TIE, de nombreux produits vendus au détail ont été intégrés dans la portée de la proposition. L’industrie alimentaire a
exprimé une préoccupation quant à sa capacité d’assurer la précision de l’étiquetage des produits préparés dans les établissements
de vente au détail.
Santé Canada et l’ACIA ont reconnu que dans ces situations, ce
point relevait de la contamination croisée. En tenant compte du
fait que la contamination croisée n’est pas visée par les modifications proposées, les produits préemballés qui sont exclusivement
vendus dans des établissements au détail où le produit est préparé
et transformé à partir de leurs ingrédients ont été exemptés des
exigences des présentes modifications proposées. Toutefois, afin
d’équilibrer les besoins du consommateur, les exigences des modifications proposées s’appliqueraient à ces produits si le fabricant ou le détaillant choisissait volontairement de fournir une liste
d’ingrédients sur l’étiquette du produit.
Products sold in bulk for further processing
Produits vendus en vrac pour traitement ultérieur
Clarification was requested on the intent of the term “bulk
foods,” as described in the policy recommendations of 2004,
since bulk foods would be exempted from the requirements of
these proposed regulatory amendments.
Des précisions ont été demandées quant au sens de l’expression
« aliments en vrac » telle qu’elle apparaît dans les recommandations en matière de politique formulées en 2004, puisque les aliments en vrac seraient exemptés des exigences des modifications
réglementaires proposées.
2298
Canada Gazette Part I
The bulk products that are not intended to be covered by these
proposed requirements are foods sold out of bins in grocery or
food stores which require that the shopper scoop out the quantity
of the product desired into a bag and secure it with a twist-tie or
other closure.
Food sold in large containers to grocery stores for resale from
“bulk” bins is considered to be a prepackaged product when
shipped from the manufacturer to the grocery store and must be
labelled in compliance with the requirements of the Regulations.
This would include the proposed requirements for the declaration
of food allergen and gluten sources and added sulphites. Similarly, ingredients sold in bulk packages for further processing in
commercial or industrial facilities would also be subject to the
proposed requirements for declaration of food allergen and gluten
sources and added sulphites.
July 26, 2008
Les produits en vrac qui ne sont pas ciblés par les exigences
proposées sont les produits en vrac vendus dans les épiceries ou
dans les marchés d’alimentation à partir de contenants dans lesquels les consommateurs se servent, à l’aide d’un ustensile, la
quantité désirée du produit, la placent dans un sac et ferment
celui-ci à l’aide d’un lien torsadé ou d’un autre dispositif de
fermeture.
Les aliments vendus aux épiceries en grands contenants pour la
revente en contenants de vrac sont considérés comme des produits
préemballés lorsqu’ils sont expédiés par le fabricant à l’épicerie et
ils doivent être étiquetés conformément aux exigences du Règlement. Ces exigences comprendraient les exigences proposées
pour la déclaration des sources d’allergènes alimentaires et de
gluten ainsi que des sulfites ajoutés. De la même façon, les ingrédients vendus en emballages en vrac pour un traitement ultérieur
dans des établissements commerciaux ou industriels seraient également assujettis aux exigences proposées pour la déclaration des
sources d’allergènes alimentaires et de gluten, de même que des
sulfites ajoutés.
Alcoholic beverages — Effect on the labelling of alcoholic
beverages
Boissons alcoolisées — Effets sur l’étiquetage des boissons
alcoolisées
In response to the 2004 consultation, stakeholders inquired
whether these proposed regulatory amendments would affect the
labelling of alcoholic beverages. Under the current Regulations,
alcoholic beverages that are subject to standards specified in Division 2 of the Regulations are not required to have a list of ingredients on their labels.
These proposed amendments would require a statement entitled
“Allergen and Intolerance Information – Contains:” to appear on
the label of alcoholic beverages followed by the identification of
the sources of food allergens and gluten or added sulphites (if
present in the amount of 10 ppm or more). However, Health Canada indicated that these proposed amendments would not require
that a list of ingredients appear on the label of alcoholic beverages
subject to standards specified in Division 2 of the Regulations.
En réponse à la consultation tenue en 2004, les parties intéressées ont demandé si la proposition de modification réglementaire
viserait l’étiquetage des boissons alcoolisées. En vertu du règlement actuel, les boissons alcoolisées sont assujetties aux normes
établies au titre 2 du Règlement et leurs étiquettes ne sont pas
soumises à l’exigence d’une liste d’ingrédients.
Ces modifications proposées exigeraient la présence d’une
mention dont le titre serait : « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances — Contient : » à figurer sur les étiquettes de
boissons alcoolisées, suivi de l’identification des sources d’allergènes alimentaires et de gluten ou de sulfites ajoutés (si la quantité de ces derniers est égale ou supérieure à 10 ppm). Cependant,
Santé Canada a indiqué que les modifications proposées n’exigeraient pas qu’une liste d’ingrédients paraisse sur l’étiquette des
boissons alcoolisées assujetties aux normes établies au titre 2 du
Règlement.
Fining agents used in the manufacture of standardized alcoholic
beverages
Agents de collage utilisés dans la fabrication de boissons
alcoolisées normalisées
Health Canada received comments concerning the labelling requirements applicable to alcoholic beverages subject to standards
of composition set out in Division 2 of the Regulations with regard to specific fining agents used during the manufacture of
wine and beer.
Based on the nature of these alcoholic beverage products and
their manufacturing processes, Health Canada concluded that
fining agents derived from milk, eggs and fish that are used during the manufacture of standardized alcoholic beverages should
be exempted from the proposed regulatory amendments. Fining
agents have been used for many years in the preparation of certain
standardized alcoholic beverages and, to date, Health Canada is
not aware of documented clinical evidence of allergenic reactions
in sensitive individuals resulting from the consumption of these
products. However, Health Canada may reconsider its position in
view of any new data developed by the scientific community,
nationally and internationally, related to possible residues resulting from the presence of such fining agents in finished products
and associated allergic reactions.
Santé Canada a reçu des commentaires au sujet des exigences
d’étiquetage applicables aux boissons alcoolisées assujetties aux
normes de composition établies au titre 2 du Règlement à l’égard
d’agents de collage particuliers utilisés pendant la fabrication du
vin et de la bière.
Compte tenu de la nature des produits de boisson alcoolisée et
de leurs procédés de fabrication, Santé Canada a conclu que les
agents de collage provenant du lait, des œufs et du poisson qui
sont utilisés pendant la fabrication des boissons alcoolisées normalisées devraient être exemptés des modifications réglementaires proposées. Les agents de collage sont utilisés depuis plusieurs
années pour la préparation de certaines boissons alcoolisées normalisées et jusqu’à présent, Santé Canada n’a pas eu connaissance de preuves cliniques étayées selon lesquelles des réactions
allergiques ont été provoquées par la consommation de ces produits chez les personnes ayant une sensibilité alimentaire. Cependant, Santé Canada pourrait réexaminer sa position à la lumière
de toutes nouvelles données établies par les communautés scientifiques nationale et internationale quant aux résidus éventuels résultant de la présence de tels agents de collage dans les produits
finis et associés à des réactions allergiques.
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2299
Threshold levels for food allergens and action levels for
enforcement purposes
Niveaux seuils pour les allergènes alimentaires et les niveaux
d’intervention aux fins de l’application de la loi
Industry expressed concerns related to the lack of threshold
levels for food allergens (i.e. a level below which there will not
be clinical manifestations of an allergic response in sensitive individuals). This lack of thresholds would necessitate the declaration of allergenic proteins present at very low levels.
L’industrie a exprimé des préoccupations à l’égard de l’absence de niveaux seuils pour les allergènes alimentaires (c’est-à-dire
un niveau sous lequel il n’y aura pas de manifestations cliniques
d’une réaction allergique chez les personnes ayant une sensibilité
alimentaire). Cette absence de niveaux seuils exigerait la déclaration de protéines allergènes présentes à de très faibles concentrations.
Santé Canada reconnaît que l’absence de niveaux seuils pour
les allergènes alimentaires constitue un défi pour les organismes
de réglementation, pour l’industrie et pour les consommateurs
ayant une sensibilité alimentaire. En l’absence de niveaux seuils
établis, les modifications réglementaires proposées exigeraient la
déclaration d’un allergène alimentaire lorsque celui-ci est présent
dans un produit préemballé tel qu’il est déterminé au moyen des
meilleures méthodes d’analyse disponibles. La proposition actuelle exclut précisément l’exigence de déclarer les allergènes
alimentaires qui seraient présents dans un produit préemballé par
suite de contamination croisée. Sur la base de la connaissance des
ingrédients et des constituants qui sont utilisés dans la fabrication
du produit préemballé et des programmes de contrôle des allergènes alimentaires mis en œuvre par le fabricant et par les fournisseurs d’ingrédients, le fabricant serait en mesure de déterminer si
l’exigence proposée s’appliquerait à ses produits.
Health Canada recognizes that the absence of threshold levels
for food allergens is a challenge for regulatory agencies, industry
and sensitive consumers. In the absence of established threshold
levels, the proposed regulatory amendments would require the
declaration of a food allergen when it is present in the prepackaged product as determined by the best available analytical methods. The current proposal specifically excludes the requirement to
declare food allergens that would be present in the prepackaged
product as a result of cross-contamination. Based on knowledge
of the ingredients and components that are used in the manufacture of the prepackaged product and the food allergen control
programs implemented by the manufacturer and ingredient suppliers, the manufacturer would be able to determine if the proposed requirements would apply to its product.
Testing methodology and the application of requirements to
imported products
Méthodes d’analyse et application des exigences aux produits
importés
The industry raised concerns about the application of these
labelling requirements equally to domestic and imported products
and how the analysis of products would be conducted.
L’industrie a exprimé des préoccupations au sujet de l’équité
de l’application de ces exigences d’étiquetage aux produits canadiens et aux produits importés et quant à la façon dont l’analyse
de ces produits serait effectuée.
Le Règlement s’applique à tous les aliments vendus au Canada,
qu’ils soient produits localement ou importés. Les produits préemballés, qu’ils soient importés ou produits localement, devraient
être conformes aux modifications réglementaires proposées. Santé
Canada et l’ACIA travaillent en collaboration à la mise au point
de méthodes adéquates qui assureront la conformité. La méthode
d’analyse employée par l’ACIA pour la vérification de la conformité serait la meilleure méthode disponible et l’industrie serait
informée de la méthode employée pour évaluer la conformité. Les
méthodes d’analyse utilisées par l’ACIA pour ces allergènes alimentaires seraient rendues disponibles pour les fabricants. Santé
Canada s’affaire à documenter la disponibilité et le caractère approprié de diverses méthodes d’analyse à partir de publications
dans le Recueil des méthodes d’analyse des allergènes alimentaires, lequel est accessible sur le Web au www.hc-sc.gc.ca/fn-an/
res-rech/analy-meth/allergen/index-fra.php.
The Regulations apply to all foods, domestically produced or
imported, that are sold in Canada. Prepackaged products, whether
imported or produced domestically, would have to comply with
these proposed regulatory amendments. Health Canada and the
CFIA are collaborating on the development of suitable methodologies for compliance purposes. The methodology used by the
CFIA for compliance testing would be the best available and industry would be informed on the methodology used to assess
compliance. The methods of analysis used by the CFIA for these
food allergens would be available to manufacturers. Health Canada is documenting the availability and suitability of various analytical methods through publications made in its Compendium of
Food Allergen Methodologies, which is Web-enabled, at www.
hc-sc.gc.ca/fn-an/res-rech/analy-meth/allergen/index-eng.php.
“May contain” labelling/“allergen-free” claims
Allégations « peut contenir » et « sans allergènes »
Health Canada received inquiries about whether the proposed
regulatory amendments would address the use of voluntary “may
contain” labelling and “allergen-free” claims.
It is not the intent of these proposed amendments to address
these issues. The current policy on the issue of voluntary “may
contain” labelling and “allergen-free” claims on labels is being
reviewed by Health Canada, the CFIA and stakeholders in order
to harmonize industry practices and permit sensitive consumers to
make better informed choices.
Santé Canada a reçu des demandes à savoir si les modifications
réglementaires proposées aborderaient la question des allégations
« peut contenir » et « sans allergènes ».
Ces modifications proposées n’ont pas pour objectif d’aborder
ces questions. La politique actuelle sur la question des mentions
volontaires « peut contenir » et des allégations « sans allergènes »
sur les étiquettes est réexaminée par Santé Canada, par l’ACIA et
par les parties intéressées afin d’harmoniser les pratiques du secteur d’activité et de permettre aux consommateurs ayant une sensibilité alimentaire de faire des choix plus éclairés.
Size, font and colour of text for declaration
Taille, police de caractères et couleur du texte de déclaration
Stakeholders asked if Health Canada was going to specify the
size, font and colour of text for declaring food allergens, gluten
sources and added sulphites on product labels.
Les parties intéressées ont demandé si Santé Canada allait préciser la taille, la police de caractères et la couleur du texte de la
déclaration des sources d’allergènes alimentaires, des sources de
2300
Canada Gazette Part I
July 26, 2008
Under the Regulations, the labelling would be required to meet
the requirements set out in section A.01.016 which states that all
information required by the Regulations to appear on the label of
a food must be clearly and prominently displayed on the label and
readily discernible to the purchaser or consumer under customary
conditions of purchase and use.
gluten et des sulfites ajoutés qui paraîtront sur l’étiquette des
produits.
En vertu du Règlement, l’étiquetage devrait satisfaire aux exigences établies à l’article A.01.016, lequel stipule que tout renseignement qui, selon les exigences du Règlement, doit figurer
sur l’étiquette d’un aliment doit être clairement formulé et placé
bien en vue et être facile à apercevoir pour l’acheteur ou le consommateur dans les conditions ordinaires d’achat et d’usage.
Alternatives to labelling
Options alternatives pour l’étiquetage
The industry questioned whether alternatives to labelling, such
as consumer education or the use of signs, could achieve the same
effect and if these were considered as options.
L’industrie a demandé si des options alternatives à l’étiquetage
telles que l’éducation du consommateur ou l’utilisation d’écriteaux pourraient produire le même effet et si ces alternatives
avaient été envisagées à titre d’options.
Santé Canada et l’ACIA ont examiné ces options au cours du
processus d’élaboration de la politique. L’utilisation d’écriteaux
pour la vaste gamme de produits préemballés ciblés par les présentes modifications réglementaires serait difficilement applicable
dans les épiceries et dans les autres magasins où plusieurs produits préemballés sont vendus. En outre, le fait que les écriteaux
ne seraient visibles qu’au point de vente et qu’ils ne fourniraient
pas les renseignements nécessaires ni une protection à l’endroit
où le produit préemballé serait consommé constitue un autre défi.
Ainsi, l’exigence d’étiquetage obligatoire a été jugée la méthode
la plus efficace pour communiquer ces renseignements aux consommateurs au sujet du contenu des produits préemballés particuliers. L’éducation du consommateur demeure toujours un élément
important de la démarche de Santé Canada en matière de prévention des incidents découlant des allergies alimentaires.
Health Canada and the CFIA considered these options during
the policy development process. The use of signage for the wide
range of prepackaged products covered by these regulatory
amendments would be impractical in grocery stores and other
stores where many prepackaged products are sold. In addition, the
other problem with signage is that it is effective only at the point
of sale and would not provide the necessary information or enhance protection where the prepackaged product is consumed. It
was considered that a mandatory labelling requirement was the
most effective method of providing this information to consumers
regarding the contents of specific prepackaged products. Consumer education would continue to remain an important element
of Health Canada’s approach to the prevention of food allergy
incidents.
Implementation, enforcement and service standards
Mise en œuvre, application et normes de service
In recognition of the time required by industry to change their
product labels, a 12-month transitional period is being proposed.
However, if a manufacturer or importer changes the label
to include the new statement beginning with the words
“Allergy and Intolerance Information – Contains:”, which is
referred to in proposed paragraph B.01.010.1(2)(b) or subsection B.01.010.2(2), these proposed amendments would then apply
immediately.
If these proposed amendments are adopted, compliance would
be monitored as a component of the ongoing domestic and import
inspection programs conducted by the CFIA. Health Canada
would provide ongoing guidance to the CFIA in implementing the
new labelling requirements. Health Canada would also work towards common assessment practices with Canada’s major trading
partners. As part of its role to develop policies of application for
labelling regulations, the CFIA would develop tools for industry
to assist in the implementation of the new regulations (e.g. food
labelling guide and training sessions).
Afin de tenir compte du temps requis par l’industrie pour changer l’étiquette de leurs produits, une période transitoire de
12 mois est proposée. Cependant, si un fabricant ou un importateur modifie l’étiquette pour intégrer la nouvelle mention commençant par ces mots : « Renseignements relatifs aux allergies et intolérances — Contient : », laquelle figure à l’alinéa B.01.010.1(2)b)
ou au paragraphe B.01.010.2(2) proposés, ces modifications proposées s’appliqueraient immédiatement.
Si les modifications proposées sont adoptées, la conformité sera assurée à titre de volet des programmes d’inspection continus
des produits domestiques et importés mis en œuvre par l’ACIA.
Santé Canada assurera un service-conseil continu à l’ACIA pour
la mise en œuvre des nouvelles exigences d’étiquetage. Santé
Canada travaillerait aussi à la reconnaissance mutuelle des pratiques d’évaluation avec les principaux partenaires commerciaux
du Canada. Dans le cadre de son rôle de conception de politiques
d’application des règlements sur l’étiquetage, l’ACIA élaborerait
des outils devant permettre à l’industrie de contribuer à la mise en
œuvre des nouveaux règlements (tels un guide sur l’étiquetage
des aliments et des séances de formation).
La présente proposition réglementaire constitue un volet de la
Stratégie de prévention des incidents liés aux allergies alimentaires de Santé Canada. Cette stratégie repose sur les efforts de collaboration actuels entre les ministères fédéraux, les organisations
de consommateurs et l’industrie de l’alimentation pour améliorer
la protection des consommateurs souffrant d’allergies alimentaires et de la maladie cœliaque en examinant les effets sur la santé
publique et les impacts sociaux des allergies alimentaires et de
l’intolérance alimentaire dans une dynamique proactive. Ainsi,
ces modifications réglementaires seraient appuyées par d’autres
secteurs et par d’autres réalisations attendues dans le cadre d’une
stratégie plus large. Ces secteurs comprennent : la conception de
documents informatifs et l’éducation des consommateurs au sujet
des pratiques d’étiquetage des aliments relatives aux allergènes
This regulatory proposal is part of Health Canada’s broader
Food Allergy Incident Prevention Strategy. This strategy builds
upon existing collaborative efforts between federal departments,
consumer organizations and the food industry to enhance the protection of consumers with food allergies and celiac disease by
addressing public health impacts of food allergies and food intolerance in a pro-active manner. As a result, these regulatory
amendments would be supported by other areas and deliverables
of the broader strategy. These areas include the development of
information tools and education of consumers about food labelling practices related to food allergens as well as national and
international collaboration in the development of consistent risk
assessment procedures and methods of detection.
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
2301
alimentaires ainsi qu’à la collaboration nationale et internationale
pour la mise au point de procédures d’évaluation du risque uniformes et de méthodes de détection.
Contact
Personne-ressource
William Ross
Director
Bureau of Food Regulatory, International and Interagency Affairs
Health Canada
200 Tunney’s Pasture Driveway
Address Locator 0702C1
Ottawa, Ontario
K1A 0K9
Telephone: 613-946-4591
Fax: 613-941-3537
Email: sche-ann@hc-sc.gc.ca
William Ross
Directeur
Bureau de la réglementation des aliments, des affaires
internationales et interagences
Santé Canada
200, promenade Tunney’s Pasture
Indice de l’adresse 0702C1
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Téléphone : 613-946-4591
Télécopieur : 613-941-3537
Courriel : sche-ann@hc-sc.gc.ca
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Actb, proposes to
make the annexed Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1220 — Enhanced Labelling for Food Allergen and
Gluten Sources and Added Sulphites).
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 90 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be addressed to William Ross, Director, Bureau of Food Regulatory,
International and Interagency Affairs, Department of Health,
200 Tunney’s Pasture Driveway, Address Locator 0702C1, Ottawa, Ontario K1A 0K9 (tel. 613-946-4591; fax: 613-941-3537;
e-mail: sche-ann@hc-sc.gc.ca).
Ottawa, June 19, 2008
MARY PICHETTE
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et droguesb, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1220 — étiquetage amélioré des sources d’allergènes
alimentaires et de gluten et des sulfites ajoutés), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les quatre-vingt-dix jours suivant la date
de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette
du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à William Ross, directeur, Bureau de la réglementation des aliments, des affaires internationales et interagences, ministère de la Santé, 200, promenade Tunney’s Pasture, indice
d’adresse 0702C1, Ottawa (Ontario) K1A 0K9 (tél. : 613-9464591; téléc. : 613-941-3537; courriel : sche-ann@hc-sc.gc.ca).
Ottawa, le 19 juin 2008
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY PICHETTE
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND
DRUG REGULATIONS (1220 — ENHANCED
LABELLING FOR FOOD ALLERGEN AND
GLUTEN SOURCES AND ADDED SULPHITES)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1220 — ÉTIQUETAGE
AMÉLIORÉ DES SOURCES D’ALLERGÈNES
ALIMENTAIRES ET DE GLUTEN ET
DES SULFITES AJOUTÉS)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Paragraph B.01.008(5)(a) of the Food and Drug Regulations1 is replaced by the following:
(a) subject to subsection B.01.010.1(7), immediately after the
ingredient of which they are components in such a manner as to
indicate that they are components of that ingredient; and
2. (1) Paragraph B.01.009(3)(c) of the Regulations is replaced by the following:
(c) hydrolyzed protein;
1. L’alinéa B.01.008(5)a) du Règlement sur les aliments et
drogues1 est remplacé par ce qui suit :
a) sous réserve du paragraphe B.01.010.1(7), immédiatement
après l’ingrédient dont ils sont des constituants de manière à
indiquer qu’ils en sont des constituants;
2. (1) L’alinéa B.01.009(3)c) du même règlement est remplacé par ce qui suit :
c) protéine hydrolysée;
———
———
a
a
b
1
S.C. 2005, c. 42, s. 2
R.S., c. F-27
C.R.C., c. 870
b
1
L.C. 2005, ch. 42, art. 2
L.R., ch. F-27
C.R.C., ch. 870
2302
Canada Gazette Part I
(2) Subsections B.01.009(4) and (5) of the Regulations are
repealed.
3. (1) Item 8 of the table to paragraph B.01.010(3)(a) of the
Regulations is replaced by the following:
July 26, 2008
(2) Les paragraphes B.01.009(4) et (5) du même règlement
sont abrogés.
3. (1) L’article 8 du tableau de l’alinéa B.01.010(3)a) du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
Column I
Column II
Item
Ingredient or Component
Common Name
Article
Ingrédient ou constituant
Nom usuel
8.
hydrolyzed protein
hydrolyzed plus the name of the source
of the protein plus protein
8.
protéine hydrolysée
l’expression « protéine hydrolysée de »
suivie du nom de la source de la
protéine
(2) The table to paragraph B.01.010(3)(a) of the Regulations is amended by adding the following after item 19:
Column I
Column II
Item
Ingredient or Component
Common Name
20.
starch
the name of the plant plus starch
21.
modified starch
22.
lecithin
23.
24.
crustacean
shellfish
Colonne I
Colonne II
(2) Le tableau de l’alinéa B.01.010(3)a) du même règlement
est modifié par adjonction, après l’article 19, de ce qui suit :
Colonne I
Colonne II
Article
Ingrédient ou constituant
Nom usuel
20.
amidon
modified plus the name of the plant plus
starch
21.
amidon modifié
the name of the source of the lecithin
plus lecithin
the name of the crustacean
the name of the shellfish
22.
lécithine
23.
24.
crustacé
mollusque
l’expression « amidon de » suivie du
nom de la plante
l’expression « amidon de » suivie du
nom de la plante, le tout suivi du terme
« modifié »
l’expression « lécithine de » suivie du
nom de la source de lécithine
le nom du crustacé
le nom du mollusque
(3) Item 21 of the table to paragraph B.01.010(3)(b) of the
Regulations is replaced by the following:
Column I
Column II
Item
Ingredient or Component
Common Name
21.
one or more of the following
sulfites, sulfiting agents, sulphites or
food additives, namely,
sulphiting agents
potassium bisulphite, potassium
metabisulphite, sodium
bisulphite, sodium dithionite,
sodium metabisulphite, sodium
sulphite, sulphur dioxide and
sulphurous acid
4. The Regulations are amended by adding the following
after section B.01.010:
B.01.010.1 (1) The following definitions apply in this section
and section B.01.010.3.
“food allergen” means any protein from any of the following
foods or any modified protein, including any protein fraction,
that is derived from any of the following foods:
(a) almonds, Brazil nuts, cashews, hazelnuts, macadamia
nuts, pecans, pine nuts, pistachios or walnuts;
(b) peanuts;
(c) sesame seeds;
(d) wheat, kamut, spelt or triticale;
(e) eggs;
(f) milk;
(g) soybeans;
(h) crustaceans;
(i) shellfish; or
(j) fish. (allergène alimentaire)
“gluten” means
(a) any gluten protein from the grain of any of the following
cereals or the grain of a hybridized strain created from at
least one of the following cereals:
(i) barley,
(ii) oats,
(3) L’article 21 du tableau de l’alinéa B.01.010(3)b) du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
Colonne I
Colonne II
Article
Ingrédient ou constituant
Nom usuel
21.
agents de sulfitage ou sulfites
un ou plusieurs des additifs
alimentaires suivants : acide
sulfureux, anhydride sulfureux,
bisulfite de potassium, bisulfite
de sodium, dithionite de sodium,
métabisulfite de potassium,
métabisulfite de sodium et sulfite
de sodium
4. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article B.01.010, de ce qui suit :
B.01.010.1 (1) Les définitions qui suivent s’appliquent au présent article et à l’article B.01.010.3.
« allergène alimentaire » Toute protéine provenant d’un des aliments ci-après, ou toute protéine modifiée — y compris toute
fraction protéique — qui est dérivée d’un tel aliment :
a) amandes, noix du Brésil, noix de cajou, noisettes, noix de
macadamia, pacanes, pignons, pistaches ou noix;
b) arachides;
c) graines de sésame;
d) blé, kamut, épeautre ou triticale;
e) œufs;
f) lait;
g) soja;
h) crustacés;
i) mollusques;
j) poissons. (food allergen)
« gluten » Selon le cas :
a) toute protéine de gluten provenant des grains d’une des
céréales ci-après ou des grains d’une lignée hybride issue
d’au moins une de ces céréales :
(i) orge,
(ii) avoine,
Le 26 juillet 2008
(iii) rye,
(iv) triticale, or
(v) wheat, kamut or spelt; or
(b) any modified gluten protein, including any gluten protein
fraction, that is derived from the grain of any of the cereals
referred to in subparagraphs (a)(i) to (v) or the grain of a hybridized strain referred to in paragraph (a). (gluten)
(2) If a food allergen or gluten is present in a prepackaged
product, the source of the food allergen or gluten, as the case may
be, must be shown on the label of the product
(a) in the list of ingredients; or
(b) in a statement entitled “Allergy and Intolerance Information – Contains:”, subject to the application of paragraph B.01.010.3(1)(b), in which case the source must be
shown in the statement.
(3) Subsection (2) does not apply to a food allergen or gluten
that is present in a prepackaged product as a result of crosscontamination.
(4) Subsection (2) does not apply
(a) to the prepackaged products referred to in paragraphs B.01.008(2)(a) to (e) unless a list of ingredients is
shown on their label;
(b) to wax coating compounds and their components that are
used on prepackaged fresh fruits or vegetables; and
(c) to fining agents derived from eggs, fish or milk that are
used in the manufacture of Bourbon whisky or an alcoholic
beverage that is subject to a compositional standard in Division 2, whether the Bourbon whisky or alcoholic beverage is a
prepackaged product or is added to a prepackaged product.
(5) The source of a food allergen required to be shown under
subsection (2) must be shown by,
(a) in respect of a food allergen from a food referred to in one
of paragraphs (a) to (c) and (e) of the definition “food allergen”
in subsection (1) or derived from that food, the name of the
food as shown in the applicable paragraph, expressed in the
singular or plural;
(b) in respect of a food allergen from a food referred to in paragraphs (d) or (f) of the same definition or derived from that
food, the name of the food as shown in the applicable
paragraph;
(c) in respect of a food allergen from the food referred to in
paragraph (g) of the same definition or derived from that food,
the name “soy”, “soya”, “soybean” or “soybeans”; and
(d) in respect of a food allergen from a food referred to in one
of paragraphs (h) to (j) of the same definition or derived from
that food, the common name of the food referred to in column II
of item 6, 23 or 24 of the table to paragraph B.01.010(3)(a),
whichever is applicable.
(6) The source of gluten required to be shown under subsection (2) must be shown by,
(a) in respect of gluten from the grain of a cereal referred to in
one of subparagraphs (a)(i) to (v) of the definition “gluten” in
subsection (1) or derived from that grain, the name of the cereal as shown in the applicable subparagraph; and
(b) in respect of gluten from the grain of a hybridized strain
created from one or more of the cereals referred to in subparagraphs (a)(i) to (v) of the same definition or derived from that
grain, the name of the cereal or cereals as shown in the applicable subparagraph or subparagraphs.
Gazette du Canada Partie I
2303
(iii) seigle,
(iv) triticale,
(v) blé, kamut ou épeautre;
b) toute protéine de gluten modifiée — y compris toute fraction protéique de gluten — qui est dérivée des grains d’une
des céréales mentionnées aux sous-alinéas a)(i) à (v) ou
des grains d’une lignée hybride qui est visée à l’alinéa a).
(gluten)
(2) Dans le cas où un allergène alimentaire ou du gluten est
présent dans un produit préemballé, la source de l’allergène alimentaire ou de gluten, selon le cas, figure sur l’étiquette du
produit :
a) soit dans la liste des ingrédients;
b) soit sous une mention intitulée « Renseignements relatifs
aux allergies et intolérances — Contient : », sous réserve de
l’application de l’alinéa B.01.010.3(1)b), auquel cas la source
doit figurer sous cette mention.
(3) Le paragraphe (2) ne s’applique pas à l’allergène alimentaire ou au gluten qui est présent dans un produit préemballé par
suite de contamination croisée.
(4) Le paragraphe (2) ne s’applique pas :
a) aux produits préemballés visés aux alinéas B.01.008(2)a)
à e), sauf si l’étiquette de ces produits porte une liste des
ingrédients;
b) aux composés d’enduits de cire et à leurs constituants qui
sont utilisés sur les fruits ou légumes frais préemballés;
c) aux agents de collage qui sont dérivés du lait, des œufs ou du
poisson et qui sont utilisés dans la fabrication du bourbon ou
des boissons alcooliques régies par les normes de composition
énoncées au titre 2, que ceux-ci soient des produits préemballés
ou qu’ils soient ajoutés à un produit préemballé.
(5) La source de l’allergène alimentaire devant figurer en application du paragraphe (2) est indiquée :
a) à l’égard d’un allergène alimentaire provenant d’un aliment
mentionné à l’un des alinéas a) à c) et e) de la définition de
« allergène alimentaire », au paragraphe (1), ou dérivé d’un tel
aliment, par le nom de l’aliment tel qu’il est indiqué à l’alinéa
applicable, écrit au singulier ou pluriel;
b) à l’égard d’un allergène alimentaire provenant d’un aliment
mentionné aux alinéas d) ou f) de la même définition ou dérivé
d’un tel aliment, par le nom de l’aliment tel qu’il est indiqué à
l’alinéa applicable;
c) à l’égard d’un allergène alimentaire provenant de l’aliment
mentionné à l’alinéa g) de la même définition ou dérivé d’un
tel aliment, par le nom « soja » ou « soya »;
d) à l’égard d’un allergène alimentaire provenant d’un aliment
mentionné à l’un des alinéas h) à j) de la même définition ou
dérivé d’un tel aliment, par le nom usuel de l’aliment qui est
visé à celui des articles 6, 23 ou 24 du tableau de l’alinéa B.01.010(3)a), dans la colonne II, qui est applicable.
(6) La source de gluten devant figurer en application du paragraphe (2) est indiquée :
a) à l’égard du gluten provenant de grains d’une céréale mentionnée à l’un des sous-alinéas a)(i) à (v) de la définition de
« gluten », au paragraphe (1), ou dérivé de tels grains, par
le nom de la céréale tel qu’il est indiqué au sous-alinéa
applicable;
b) à l’égard du gluten provenant de grains d’une lignée hybride
issue d’une ou plusieurs céréales mentionnées aux sousalinéas a)(i) à (v) de la même définition ou dérivé de tels
grains, par le nom de la ou des céréales tel qu’il est indiqué aux
sous-alinéas applicables.
2304
Canada Gazette Part I
(7) For the purpose of paragraph (2)(a), the source of the food
allergen or gluten must be shown in the list of ingredients, in parentheses, as follows:
(a) if the food allergen or gluten is an ingredient that is shown
in the list of ingredients, immediately after the ingredient;
(b) if the food allergen or gluten is a component that is shown
in the list of ingredients, immediately after the component;
(c) if the food allergen or gluten is a component that is not
shown in the list of ingredients, immediately after the ingredient in which it is a component; or
(d) in all other cases, except those referred to in subsection (8),
immediately after the ingredient or component in which the
food allergen or gluten is present.
(8) Despite subsection (2), if the food allergen or gluten is an
ingredient that is not shown in the list of ingredients or is present
in such an ingredient, the source of the food allergen or gluten, as
the case may be, must be shown on the label of the product in the
statement referred to in paragraph (2)(b).
(9) Despite subsection (7), the source of the food allergen or
gluten is not required to be shown in the list of ingredients if the
source
(a) forms part of the common name of an ingredient or component that is shown in the list of ingredients;
(b) appears in parentheses after the common name of an ingredient or component that is shown in the list of ingredients; or
(c) appears in the statement referred to in paragraph (2)(b).
(10) For greater certainty, showing the source of the food allergen or gluten in accordance with subsection (7) immediately after
an ingredient or component that is shown by the common name
set out in column II of the table to paragraph B.01.010(3)(b) does
not have the effect of requiring that ingredients or components
that may be shown collectively by that name under that paragraph
must be shown separately.
B.01.010.2 (1) In this section and section B.01.010.3, “sulphites” means the food additives listed in Column I of item 21 of
the table to paragraph B.01.010(3)(b).
(2) If one or more sulphites are present in a prepackaged product in the total amount of 10 parts per million or more, they must
be shown on the label of the product in the statement entitled
“Allergy and Intolerance Information – Contains:”; however,
sulphites must not be shown in the statement if they are present in
the product in a total amount less than 10 parts per million.
(3) Subsection (2) does not apply
(a) to the prepackaged products referred to in paragraphs B.01.008(2)(a) to (e) unless a list of ingredients is
shown on their label; and
(b) to wax coating compounds and their components that are
used on prepackaged fresh fruits or vegetables.
(4) Sulphites required to be shown in the statement referred to
in subsection (2) must be shown by one of the following common
names:
(a) “sulfiting agents” or “sulphiting agents”; or
(b) “sulfites” or “sulphites”.
B.01.010.3 (1) If the label of a prepackaged product includes
the statement referred to in paragraph B.01.010.1(2)(b) or subsection B.01.010.2(2), the statement must
(a) appear after the list of ingredients for the product, if any,
without any intervening printed, written or graphic material;
and
July 26, 2008
(7) Pour l’application de l’alinéa (2)a), la source de l’allergène
alimentaire ou de gluten figure dans la liste des ingrédients entre
parenthèses :
a) si l’allergène alimentaire ou le gluten est un ingrédient qui
figure dans la liste des ingrédients, immédiatement à la suite de
l’ingrédient;
b) s’il est un constituant qui figure dans la liste des ingrédients,
immédiatement à la suite du constituant;
c) s’il est un constituant qui ne figure pas dans la liste des ingrédients, immédiatement à la suite de l’ingrédient dont il est
un constituant;
d) dans tous les autres cas, sauf ceux visés au paragraphe (8),
immédiatement à la suite de l’ingrédient ou du constituant dans
lequel l’allergène alimentaire ou le gluten est présent.
(8) Malgré le paragraphe (2), si l’allergène alimentaire ou le
gluten est un ingrédient qui ne figure pas dans la liste des ingrédients, ou est présent dans un tel ingrédient, la source de l’allergène alimentaire ou de gluten, selon le cas, figure sur l’étiquette
du produit sous la mention visée à l’alinéa (2)b).
(9) Malgré le paragraphe (7), la source de l’allergène alimentaire ou de gluten n’a pas à figurer dans la liste des ingrédients si
la source figure, selon le cas :
a) dans le nom usuel d’un ingrédient ou constituant indiqué
dans la liste des ingrédients;
b) entre parenthèses, après le nom usuel d’un ingrédient ou
constituant indiqué dans la liste des ingrédients;
c) sous la mention visée à l’alinéa (2)b).
(10) Il est entendu que le fait d’indiquer, conformément au paragraphe (7), la source de l’allergène alimentaire ou de gluten
immédiatement à la suite d’un ingrédient ou constituant désigné
par le nom usuel mentionné à la colonne II du tableau de l’alinéa B.01.010(3)b) n’a pas pour effet d’exiger que les ingrédients
ou constituants pouvant être désignés collectivement par ce nom
aux termes de cet alinéa soient désignés séparément.
B.01.010.2 (1) Au présent article et à l’article B.01.010.3,
« sulfites » s’entend des additifs alimentaires figurant à l’article 21 du tableau de l’alinéa B.01.010(3)b), dans la colonne I.
(2) Dans le cas où un ou plusieurs sulfites sont présents dans un
produit préemballé en une quantité totale égale ou supérieure à
10 parties par million, ils figurent sur l’étiquette du produit sous
la mention intitulée « Renseignements relatifs aux allergies et
intolérances — Contient : ». Leur déclaration sous cette mention
n’est toutefois pas permise s’ils sont présents dans le produit en
une quantité totale moindre que 10 parties par million.
(3) Le paragraphe (2) ne s’applique pas :
a) aux produits préemballés visés aux alinéas B.01.008(2)a)
à e), sauf si l’étiquette de ces produits porte une liste des
ingrédients;
b) aux composés d’enduits de cire et à leurs constituants qui
sont utilisés sur les fruits ou légumes frais préemballés.
(4) Les sulfites devant figurer sous la mention visée au paragraphe (2) sont indiqués par l’un des noms usuels suivants :
a) « agents de sulfitage »;
b) « sulfites ».
B.01.010.3 (1) Si l’étiquette d’un produit préemballé porte
la mention visée à l’alinéa B.01.010.1(2)b) ou au paragraphe B.01.010.2(2), les exigences suivantes doivent être respectées :
a) la mention suit la liste des ingrédients du produit, le cas
échéant, sans qu’aucun texte imprimé ou écrit ni aucun signe
graphique ne soit intercalé;
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
(b) include the following information whether or not all or part
of that information is shown in the list of ingredients for the
product:
(i) the source of each food allergen present in the product,
(ii) the source of each gluten present in the product, and
(iii) one of the common names referred to in subsection B.01.010.2(4) for the sulphites required to be shown on
the label of the product under subsection B.01.010.2(2).
(2) Despite paragraph (1)(b), the following information is not
required to be shown in the statement more than once:
(a) the same source of a food allergen;
(b) the same source of gluten; and
(c) one of the common names “sulfites”, “sulfiting agents”,
“sulphites” or “sulphiting agents”.
5. Section B.13.011 of the Regulations is replaced by the
following:
B.13.011. [S] Corn starch shall be starch made from maize
and shall contain not less than 84% starch.
2305
b) les renseignements ci-après figurent sous cette mention, que
l’un ou plusieurs d’entre eux figurent ou non dans la liste des
ingrédients du produit :
(i) la source de chacun des allergènes alimentaires présents
dans le produit,
(ii) chacune des sources de gluten présent dans le produit,
(iii) l’un des noms usuels mentionnés au paragraphe B.01.010.2(4) pour les sulfites devant figurer sur
l’étiquette du produit en application du paragraphe B.01.010.2(2).
(2) Malgré l’alinéa (1)b), les renseignements ci-après n’ont à
figurer qu’une seule fois sous la mention concernée :
a) une même source d’allergène alimentaire;
b) une même source de gluten;
c) l’un des noms usuels « agents de sulfitage » ou « sulfites ».
5. L’article B.13.011 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
B.13.011. [N] L’amidon de maïs ou la fécule de maïs doit être
l’amidon extrait du maïs et doit contenir au moins 84 %
d’amidon.
TRANSITIONAL PROVISION
DISPOSITION TRANSITOIRE
6. (1) The following definitions apply in this section.
“former Regulations” means the Food and Drug Regulations
as they read immediately before the day on which these
Regulations come into force. (règlement antérieur)
“prepackaged product” has the same meaning as in section B.01.001 of the Food and Drug Regulations. (produit
préemballé)
6. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
article.
« produit préemballé » S’entend au sens de l’article B.01.001
du Règlement sur les aliments et drogues. (prepackaged
product)
« règlement antérieur » Le Règlement sur les aliments et drogues, dans sa version antérieure à l’entrée en vigueur du
présent règlement. (former Regulations)
(2) Malgré les articles 1 à 5, le règlement antérieur continue
de s’appliquer jusqu’à l’expiration d’une période de douze
mois suivant l’entrée en vigueur du présent règlement au
produit préemballé dont l’étiquette ne porte pas la mention
visée à l’alinéa B.01.010.1(2)b) ou au paragraphe B.01.010.2(2)
du Règlement sur les aliments et drogues, édictés par l’article 4
du présent règlement.
(2) Despite sections 1 to 5, during the period of 12 months
after these Regulations come into force, the former Regulations continue to apply to a prepackaged product if the label
does not include the statement referred to in paragraph B.01.010.1(2)(b) or subsection B.01.010.2(2) of the
Food and Drug Regulations enacted by section 4 of these
Regulations.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
7. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
7. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[30-1-o]
[30-1-o]
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
INDEX
Vol. 142, No. 30 — July 26, 2008
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Revenue Agency
Income Tax Act
Revocation of registration of charities ..............................
Canadian International Trade Tribunal
Appeal No. AP-2007-006 — Decision .............................
Carbon steel pipe nipples and adaptor fittings — Order...
Information processing and related telecommunication
services — Determination.............................................
Thermoelectric containers — Preliminary
determination ................................................................
Three-layer and four-layer outerwear fabric — Revised
description.....................................................................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
* Addresses of CRTC offices — Interventions.................
Decisions
2008-140 to 2008-144.......................................................
Public hearings
2008-9 — Notice of consultation and hearing ..................
2008-9-1 — Notice of consultation and hearing...............
Public notices
2008-62 — Notice of consultation — Call for comments
on proposed amendments to the benefits policy set
out in Building on Success: A Policy Framework
for Canadian Television ...............................................
2008-63 — Notice of consultation....................................
2008-64 — Notice of consultation....................................
Patented Medicine Prices Review Board
Patent Act
Hearing .............................................................................
2257
2259
2260
2260
2261
2261
2262
2263
2264
2265
2266
2266
2267
2267
GOVERNMENT HOUSE
Awards to Canadians ........................................................ 2234
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Order 2008-87-05-02 Amending the Non-domestic
Substances List..............................................................
Permit No. 4543-2-03462 .................................................
Permit No. 4543-2-03463 .................................................
Permit No. 4543-2-03464 .................................................
Permit No. 4543-2-06531 .................................................
Permit No. 4543-2-06533 .................................................
Permit No. 4543-2-06534 .................................................
Significant New Activity Notice No. 15074 .....................
Finance, Dept. of
Bank of Canada Act
Bank of Canada — Policy for buying and selling
securities .......................................................................
Finance, Dept. of, and Dept. of Foreign Affairs and
International Trade
Customs Tariff
Invitation to submit comments on extension of mostfavoured-nation tariff treatment to Libya ......................
2245
2236
2238
2239
2241
2242
2243
2246
2235
2247
GOVERNMENT NOTICES — Continued
Industry, Dept. of
Canada Corporations Act
Application for surrender of charter..................................
KID’AID CHILDREN’S ASSISTANCE/KID’ AID
PROGRAMME D’AIDE A L’ENFANCE —
Correction of name .......................................................
Letters patent ....................................................................
Supplementary letters patent.............................................
Supplementary letters patent — Name change .................
Radiocommunication Act
SMBR-003-08 — Changes to the domestic protection
criteria for FM broadcast stations..................................
Superintendent of Financial Institutions, Office of the
Bank Act
Bank of New York Mellon (The) — Order permitting a
foreign bank to establish a branch in Canada and
order to commence and carry on business.....................
MISCELLANEOUS NOTICES
* AIG Life Insurance Company of Canada and AIG
Assurance Canada, letters patent of amalgamation...........
* AmTrust Bank, Canadian Branch, release of assets in
Canada ..............................................................................
* AXIS Reinsurance Company, application for an order .....
* Bayerische Hypo- und Vereinsbank AG, application to
establish a foreign bank branch.........................................
CANADIAN CONSORTIUM ON ASIA PACIFIC
SECURITY, surrender of charter .....................................
CFA CANADA, relocation of head office ...........................
Fisheries and Oceans, Department of, ice booms in the
St. Lawrence River, at Lavaltrie and at Lanoraie, Que. ...
Glitnir Bank, designated office for the service of
enforcement notices ..........................................................
Life Investors Insurance Company of America, release of
assets.................................................................................
Manitoba Hydro, earthfill dam and stoplog outlet control
structure at the outlet of Eager Lake, Man. ......................
Nova Scotia, Department of Transportation and
Infrastructure Renewal of, construction of a temporary
bridge and new replacement bridge over Sawmill Creek,
N.S. ..................................................................................
Québec, Ministère des Transports du, repairs to the bridge
on Route 354 over the Sainte-Anne River, Que. ..............
Raisin Region Conservation Authority, pedestrian
boardwalk over Fraser Creek, Ont. ..................................
Sauer, Rick, swim raft on Skeleton Lake, Ont. ....................
St. Margaret Sailing Club, waterfront improvements in
French Village Harbour, N.S. ..........................................
Tahir Foundation Inc., relocation of head office ..................
* Terra Nova Insurance Company Limited, release of
assets.................................................................................
* 447 Trust Company, formerly known as The Trust
Company of London Life, notice of dissolution ...............
2307
2249
2249
2249
2252
2253
2254
2255
2269
2269
2269
2270
2270
2270
2270
2271
2272
2272
2271
2273
2273
2274
2274
2275
2275
2275
PARLIAMENT
Chief Electoral Officer
Canada Elections Act
Deregistration of a registered electoral district
association..................................................................... 2256
House of Commons
* Filing applications for private bills
(Second Session, Thirty-Ninth Parliament)................... 2256
2308
Canada Gazette Part I
PROPOSED REGULATIONS
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1220 — Enhanced Labelling for Food Allergen and
Gluten Sources and Added Sulphites)........................... 2277
July 26, 2008
Le 26 juillet 2008
Gazette du Canada Partie I
INDEX
Vol. 142, no 30 — Le 26 juillet 2008
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
* AmTrust Bank, Canadian Branch, libération d’actif au
Canada ..............................................................................
* AXIS Reinsurance Company, demande d’ordonnance......
Banque Glitnir, bureau désigné pour la signification des
avis d’exécution ................................................................
* Bayerische Hypo- und Vereinsbank AG, demande
d’établissement d’une succursale de banque étrangère.....
CANADIAN CONSORTIUM ON ASIA PACIFIC
SECURITY, abandon de charte........................................
CFA CANADA, changement de lieu du siège social ...........
Compagnie d’Assurances Life Investors d’Amérique,
libération d’actif................................................................
* Compagnie d’Assurance-Vie AIG du Canada (La) et
Assurance AIG du Canada, lettres patentes de fusion ......
Manitoba Hydro, barrage en terre et ouvrage de régulation
à poutrelles à la décharge du lac Eager (Man.) .................
Nova Scotia, Department of Transportation and
Infrastructure Renewal of, construction d’un pont
provisoire et d’un nouveau pont au-dessus du ruisseau
Sawmill (N.-É.).................................................................
Pêches et des Océans, ministère des, estacades à glace dans
le fleuve Saint-Laurent, à Lavaltrie et à Lanoraie (Qc).....
Québec, ministère des Transports du, réparations au
pont situé sur la route 354 au-dessus de la
rivière Sainte-Anne (Qc)...................................................
Raisin Region Conservation Authority, promenade de bois
pour piétons au-dessus du ruisseau Fraser (Ont.)..............
Sauer, Rick, radeau dans le lac Skeleton (Ont.)....................
St. Margaret Sailing Club, amélioration de l’aménagement
riverain à French Village Harbour (N.-É.) ........................
Tahir Foundation Inc., changement de lieu du siège
social.................................................................................
* Terra Nova Insurance Company Limited, libération
d’actif................................................................................
* 447 Trust Company, appelée auparavant Société de
fiducie de la London Life..................................................
AVIS DU GOUVERNEMENT
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Arrêté 2008-87-05-02 modifiant la Liste extérieure .........
Avis de nouvelle activité no 15074 ...................................
Permis no 4543-2-03462 ...................................................
Permis no 4543-2-03463 ...................................................
Permis no 4543-2-03464 ...................................................
Permis no 4543-2-06531 ...................................................
Permis no 4543-2-06533 ...................................................
Permis no 4543-2-06534 ...................................................
Finances, min. des
Loi sur la Banque du Canada
Banque du Canada — Politique régissant l’achat et la
vente de titres ................................................................
Finances, min. des, et min. des Affaires étrangères et du
Commerce international
Tarif des douanes
Invitation à soumettre des commentaires sur l’extension
du traitement tarifaire de la nation la plus favorisée à la
Libye .............................................................................
2269
2269
2271
2270
2270
2270
2272
2269
2272
2271
2270
2273
2273
2274
2274
2275
2275
2275
2245
2246
2236
2238
2239
2241
2242
2243
2235
2247
AVIS DU GOUVERNEMENT (suite)
Industrie, min. de l’
Loi sur la radiocommunication
SMBR-003-08 — Modifications aux critères de
protection nationaux pour les stations de
radiodiffusion FM .........................................................
Loi sur les corporations canadiennes
Demande d’abandon de charte..........................................
KID’AID CHILDREN’S ASSISTANCE/KID’ AID
PROGRAMME D’AIDE A L’ENFANCE —
Correction de la dénomination sociale ..........................
Lettres patentes .................................................................
Lettres patentes supplémentaires ......................................
Lettres patentes supplémentaires — Changement de
nom ...............................................................................
Surintendant des institutions financières, bureau du
Loi sur les banques
Bank of New York Mellon (The) — Arrêté autorisant
une banque étrangère à ouvrir une succursale au
Canada et autorisation de fonctionnement ...................
COMMISSIONS
Agence du revenu du Canada
Loi de l’impôt sur le revenu
Révocation de l’enregistrement d’organismes de
bienfaisance ..................................................................
Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés
Loi sur les brevets
Audience...........................................................................
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
* Adresses des bureaux du CRTC — Interventions..........
Audiences publiques
2008-9 — Avis de consultation et d’audience ..................
2008-9-1 — Avis de consultation et d’audience...............
Avis publics
2008-62 — Avis de consultation — Appel aux
observations sur d’éventuelles modifications à la
politique relative aux avantages énoncée dans La
politique télévisuelle au Canada : Misons sur nos
succès ............................................................................
2008-63 — Avis de consultation ......................................
2008-64 — Avis de consultation ......................................
Décisions
2008-140 à 2008-144........................................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Appel noAP-2007-006 — Décision...................................
Conteneurs thermoélectriques — Décision provisoire......
Raccords filetés de tuyaux en acier au carbone et
raccords d’adaptateur — Ordonnance...........................
Tissu à trois couches et à quatre couches pour vêtements
d’extérieur — Modification de la description ...............
Traitement de l’information et services de
télécommunications connexes — Décision...................
2309
2254
2249
2249
2249
2252
2253
2255
2257
2267
2262
2264
2265
2266
2266
2267
2263
2259
2261
2260
2261
2260
PARLEMENT
Chambre des communes
* Demandes introductives de projets de loi privés
(deuxième session, trente-neuvième législature)........... 2256
Directeur général des élections
Loi électorale du Canada
Radiation d’une association de circonscription
enregistrée ..................................................................... 2256
2310
Canada Gazette Part I
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1220 — étiquetage amélioré des sources
d’allergènes alimentaires et de gluten et des sulfites
ajoutés).......................................................................... 2277
July 26, 2008
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
Décorations à des Canadiens ............................................ 2234
If undelivered, return COVER ONLY to:
Government of Canada Publications
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Government of Canada Publications
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising