Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 141, no 17
Vol. 141, No. 17
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, APRIL 28, 2007
OTTAWA, LE SAMEDI 28 AVRIL 2007
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 10, 2007, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to Government of Canada
Publications, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the
Internet at http://canadagazette.gc.ca. It is accessible in Portable
Document Format (PDF) and in HyperText Mark-up Language
(HTML) as the alternate format. The on-line PDF format of Parts I,
II and III is official since April 1, 2003, and is published simultaneously with the printed copy.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
10 janvier 2007 et au moins tous les deux mercredis par
la suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Publications
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
La Gazette du Canada est aussi offerte gratuitement sur Internet au
http://gazetteducanada.gc.ca. La publication y est accessible en
format de document portable (PDF) et en langage hypertexte
(HTML) comme média substitut. Le format PDF en direct des
Parties I, II et III est officiel depuis le 1er avril 2003 et est publié
en même temps que la copie imprimée.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
613-996-2495 (telephone), 613-991-3540 (fax).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, 613-996-2495 (téléphone), 613-991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2007
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2007
ISSN 1494-6076
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2007
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2007
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Vol. 141, No. 17 — April 28, 2007
Vol. 141, no 17 — Le 28 avril 2007
1023
Government House ..........................................................
(orders, decorations and medals)
1024
Résidence du Gouverneur général ...................................
(ordres, décorations et médailles)
1024
Government notices .........................................................
1028
Avis du Gouvernement ....................................................
1028
Parliament
House of Commons .....................................................
Bills assented to ...........................................................
1042
1042
Parlement
Chambre des communes ..............................................
Projets de loi sanctionnés .............................................
1042
1042
Commissions ...................................................................
(agencies, boards and commissions)
1043
Commissions ...................................................................
(organismes, conseils et commissions)
1043
Miscellaneous notices ......................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
1056
Avis divers .......................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
1056
Proposed regulations ........................................................
(including amendments to existing regulations)
1064
Règlements projetés .........................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
1064
Index ...............................................................................
1119
Index ...............................................................................
1121
1024
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
GOVERNMENT HOUSE
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
CANADIAN BRAVERY DECORATIONS
DÉCORATIONS CANADIENNES POUR ACTES DE
BRAVOURE
The Governor General, the Right Honourable Michaëlle Jean,
on the recommendation of the Canadian Decorations Advisory
Committee (Bravery), has awarded Bravery Decorations as
follows:
Medal of Bravery
Constable Andrew Bakker
Sharon Jean Bard
Wayne Terrence Bhnisch
Kayla Denomme
Kiana Denomme
André Gagné
Éric Girard
Osman Hersi
Constable Philip L. Hordijk
Constable John Legault
John “Jack” Eli Marsh Sr.
John “Johnny” Morris Marsh Jr.
Hans McKee
Sarah McLean
Bob Miller
Prakash Mulchand (Posthumous)
Charles François Pelletier, C.D.
Constable Gerald Proctor
Jamie Duncan Wicks Robertson
Joseph Allan Sinclair
Constable Scott Sladek
Sergeant W. Dean Streefkerk
Danielle Elyse Walker
J. Robert Walsh
EMMANUELLE SAJOUS
Deputy Secretary
La gouverneure générale, la très honorable Michaëlle Jean, selon les recommandations du Conseil des décorations canadiennes
(bravoure), a décerné les Décorations pour actes de bravoure
suivantes :
Médaille de la bravoure
L’agent Andrew Bakker
Sharon Jean Bard
Wayne Terrence Bhnisch
Kayla Denomme
Kiana Denomme
André Gagné
Éric Girard
Osman Hersi
L’agent Philip L. Hordijk
L’agent John Legault
John « Jack » Eli Marsh père
John « Johnny » Morris Marsh fils
Hans McKee
Sarah McLean
Bob Miller
Prakash Mulchand (À titre posthume)
Charles François Pelletier, C.D.
L’agent Gerald Proctor
Jamie Duncan Wicks Robertson
Joseph Allan Sinclair
L’agent Scott Sladek
Le sergent W. Dean Streefkerk
Danielle Elyse Walker
J. Robert Walsh
La sous-secrétaire
EMMANUELLE SAJOUS
[17-1-o]
[17-1-o]
MOST VENERABLE ORDER OF THE HOSPITAL OF
ST. JOHN OF JERUSALEM
ORDRE TRÈS VÉNÉRABLE DE L’HÔPITAL DE
SAINT-JEAN DE JÉRUSALEM
The Governor General, the Right Honourable Michaëlle Jean,
on the recommendation of the Grand Prior, has appointed the
following Canadians to the Most Venerable Order of the Hospital
of St. John of Jerusalem:
La gouverneure générale, la très honorable Michaëlle Jean,
selon les recommandations du Grand Prieur, a nommé les Canadiens dont les noms suivent à l’Ordre très vénérable de l’Hôpital
de Saint-Jean de Jérusalem :
Knights and Dames of the Order of St. John
Chevaliers et Dames de l’Ordre de Saint-Jean
As of December 15, 2006/En vigueur le 15 décembre 2006
The Honourable/L’honorable Gordon L. Barnhart, S.O.M.,
Regina, SK
Her Honour the Honourable/Son Honneur l’honorable Barbara
A. Hagerman, O.P.E.I., Charlottetown, PE
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
Knights and Dames of the Order of St. John
Chevaliers et Dames de l’Ordre de Saint-Jean
Promotions
As of December 15, 2006/En vigueur le 15 décembre 2006
John C. Mah, C.D., Edmonton, AB
Lieutenant/Lieutenant Richard Proulx, Brossard, QC
Major/Major Leonel Jean Regimbal, C.D., Ottawa, ON
Thomas Edward Allan, Hamilton, ON
Brock D. Cairns, Calgary, AB
Roger Alexander Lindsay, A.D.C., Toronto, ON
Commanders of the Order of St. John
Commandeurs de l’Ordre de Saint-Jean
As of June 1, 2006/En vigueur le 1er juin 2006
The Honourable/L’honorable Geraldine Van Bibber, Whitehorse, YK
As of October 9, 2006/En vigueur le 9 octobre 2006
Her Honour the Honourable/Son Honneur l’honorable Mayann E. Francis, O.N.S., Halifax, NS
As of December 15, 2006/En vigueur le 15 décembre 2006
The Honourable/L’honorable Noël A. Kinsella, Ottawa, ON
The Right Honourable/La très honorable Beverley McLachlin, P.C., Ottawa, ON
Commanders of the Order of St. John
Commandeurs de l’Ordre de Saint-Jean
Promotions
As of December 15, 2006/En vigueur le 15 décembre 2006
Thomas Creighton Bird, Amherst, NS
Commissioner/Commissaire Gwenneth M. Boniface, C.O.M.,
O. Ont., Orillia, ON
Garry James Chandler, C.D., Borden, ON
Lieutenant-Colonel (Ret’d)/Lieutenant-colonel (retraité) Arthur
Richard William Jordan, C.D., Kingston, ON
Renald Parent, Saint-Georges, QC
Phillippe-Denis Richard, Montréal, QC
Jacqueline Chun Kwun Yue, Richmond, BC
Officers of the Order of St. John
Officiers de l’Ordre de Saint-Jean
As of December 15, 2006/En vigueur le 15 décembre 2006
Naomi Barnhart, Regina, SK
Nelson Hagerman, Charlottetown, PE
Brigadier-General, The Reverend/Brigadier-général, Le
Révérend Stanley Johnstone, C.D., Ottawa, ON
1025
1026
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Officers of the Order of St. John
Officiers de l’Ordre de Saint-Jean
Promotions
As of December 15, 2006/En vigueur le 15 décembre 2006
Captain/Capitaine Harry E. Austen, M.M.M., C.D., Cookstown, ON
Roger Nikolai Autio, Vancouver, BC
Bonnie L. Badyk, Chestermere, AB
Karine Bibeau Lesage, Montréal, QC
Dominic Blouin, Les Cèdres, QC
Manuela J. Boehm, Maple Ridge, BC
Douglas Jermey Bottoms, C.M., Red Deer, AB
Constable/Agent Adam J. D. Carter, Fenwick, ON
Karren E. Cruikshanks, Calgary, AB
Marc-Antoine Deschamps, La Pêche, QC
Michael Dosdall, Kanata, ON
Sergeant/Sergent William Marshall Eubank, Cochrane, AB
Major/Major Jean Robert Gagnon, C.D., Gatineau, QC
Lieutenant/Lieutenant Éric Girard, Anjou, QC
Christine-Anne Goodyer, Montréal, QC
Cara Michelle Greene Hilborn, Mississauga, ON
Owen E. Gene Hachey, Hay River, NT
Thomas P. Haney, C.D., Chester, NS
Edwin Holder, Komoka, ON
Lieutenant-Colonel (Ret’d)/Lieutenant-colonel (retraité) Susan
Margaret Kathler, C.D., Winnipeg, MB
Harold Leonard Lowe, Fort McMurray, AB
Marie-Cécile-Thérèse B. Marin, Ottawa, ON
Carmie McCormack, Georgetown, ON
Colonel/Colonel John R. McDougall, Edmonton, AB
Robert O’Brien, Bedford, NS
Alberta Lillian Roberts, Brandon, MB
Petty Officer 2nd Class/Maître de 2e classe Edward Charles
Roberts, Bath, ON
Bernice Joanne Shackleton, Goderich, ON
Stanley Sumbler, St. Catharines, ON
Colonel/Colonel Joseph Paul de B. Taillon, C.D., Ottawa, ON
Colonel (Ret’d)/Colonel (retraité) Douglas Bagshaw Walton,
O.M.M., C.D., Vernon, BC
Serving Members of the Order of St. John
Membres servants de l’Ordre de Saint-Jean
As of December 15, 2006/En vigueur le 15 décembre 2006
Jacob Ryan Ackerman, Coquitlam, BC
Margaret J. Anderson, Winnipeg, MB
Assistant Commissioner/Commissaire adjoint Ian E. Atkins,
O.O.M., Bedford, NS
Judith Anne Barker, Mississauga, ON
Robert Donald Bayes, Brampton, ON
Michelle Rosalee Bedard, Hubbards, NS
Jason Billard, Dartmouth, NS
Judith Anne Birney, Welland, ON
Brigitte Bolduc, Ville de Saint-Georges, QC
Joyann Nicole Book, Hamilton, ON
Special Constable/Gendarme spécial Kevin Douglas Brandvold,
Raymond, AB
Shannon Bursey, Conception Bay South, NL
Inspector/Inspecteur James W. Carroll, Logy Bay, NL
Timmy Chan, Vancouver, BC
Annik Chouinard, Baie-Comeau, QC
Jean K. Chute, Kelowna, BC
Corporal/Caporal Anthony Edward Clarke, Yellowknife, NT
David Gregory Clarke, Calgary, AB
Donald Clavette, Baie-Comeau, QC
Master-Corporal/Caporal-chef Christian Cormier, Sept-Îles, QC
Lisa M. Costiff, Thorold, ON
Nelson Archibald Craig, Mallorytown, ON
Brent William Ernest Crawford, St. Albert, AB
Maureen Crowley, Bailieboro, ON
Barbara A. Dansart, Kentville, NS
Captain/Capitaine Hubert William Dawe, Conception Bay South,
NL
Ghislain Desmarais, Saint-Hyacinthe, QC
S. Nicole Doherty, Winnipeg, MB
Sergeant/Sergent Robert James Dumelie, Cold Lake, AB
Helen Margaret Dyson, St. Anthony, NL
Wayne L. Eva, Newmarket, ON
Harvey Fields, Thornhill, ON
Pierre Fluet, Trois-Rivières, QC
Warrant Officer/Adjudant Robert Joseph Lucien Gareau, C.D.,
Cantley, QC
Agathe Gauthier, Jonquière, QC
Captain/Capitaine Carl Gauthier, C.D., Osgoode, ON
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1027
Serving Members of the Order of St. John — Continued
Membres servants de l’Ordre de Saint-Jean (suite)
Valerie Daylene Gendron, Fort Simpson, NT
Carolyn Ann Gervais, Ottawa, ON
Chief Constable/Constable en chef Jamie H. Graham,
Vancouver, BC
Raewyn Heather Harrison, Scarborough, ON
Marilyn Howlett, Lower Sackville, NS
Kirk Patrick Hughes, Mississauga, ON
Robin Ann Innes-Moroz, Pickering, ON
Bernice Jaillet, Irishtown, NB
Lawrence Michael Joe, Victoria, BC
Lucy Johnston, Winnipeg, MB
William Kwok-Keung Ko, Thornhill, ON
Véronique Lachapelle, Châteauguay, QC
André Lepage, Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
Lieutenant-Colonel/Lieutenant-colonel André M. Levesque,
Ottawa, ON
Bryan Lewcock, Kitchener, ON
Wai Kia Li, Port Moody, BC
Tracey Heather-Lynn Lowe, Fort McMurray, AB
Jean-François Mahé, Montréal, QC
Master-Corporal/Caporal-chef Yves Joseph André Martel, C.D.,
Petawawa, ON
Captain/Capitaine Gordon Bryan Mathers, St. Thomas, ON
Marilyn Matthews-Gibson, Hamilton, ON
Theresa M. McCormick, Watford, ON
Christopher McCreery, Ottawa, ON
Sandra McDougall Wilson, Westmount, QC
Bonnie Jean McIntosh, St. Marys, ON
Nathalie Michaud, Saint-Hubert, QC
Corporal/Caporal Kelly Dawn Moore, Dartmouth, NS
Karen J. Mross, Island Grove, ON
Karen Marie Mueller, Sault Ste. Marie, ON
Éric Muller, Montréal, QC
Caitlin Murphy, Fenwick, ON
Marcel Noël, La Tuque, QC
Anna Fay Oatway, Milton, PE
Mary Ann Oderkirk, Sussex, NB
Kenneth Hart Oppold, Whitehorse, YT
Carol Elizabeth Parsons, Mount Pearl, NL
Warrant Officer/Adjudant Edward Joseph Patten, Yellowknife,
NT
Owen Peter Patterson, Halifax, NS
Ashley Caitlin Pyne, Calgary, AB
Warrant Officer/Adjudant Robert Anthony Quinte, C.D.,
Thunder Bay, ON
Valerie Dianne Reith, East St. Paul, MB
Ronald Richard, L’Ancienne-Lorette, QC
Vice-Admiral/Vice-amiral Drew W. Robertson, O.M.M., M.S.M.,
C.D., Ottawa, ON
Audrey Judy Robinson, Belleville, ON
Kenneth Gerald Roche, Freshwater, Placentia Bay, NL
Sergeant/Sergent David C. Rogers, Tweed, ON
Ronald A. Shewchuk, Fort McMurray, AB
Angela L. So, Vancouver, BC
Aaron George Joseph Sousa, Cambridge, ON
Trudi M. Tarbett, Victoria, BC
Michael D. Thomas, Toronto, ON
Anthony Chak-Han Tung, Richmond, BC
Linda Gwendoline Van Der Kamp, Saskatoon, SK
Paul Lloyd Vienneau, Dominion, NS
Patrick James Ward, Dunsford, ON
Robert T. Wood, Vancouver, BC
Iku Yu-Jui Yeh, Burnaby, BC
Justin K. K. Yeung, Richmond, BC
Sally Elizabeth Young, Dundas, ON
Esquire/Écuyer
As of December 15, 2006/En vigueur le 15 décembre 2006
François Payeur, Ottawa, ON
EMMANUELLE SAJOUS
Deputy Secretary
La sous-secrétaire
EMMANUELLE SAJOUS
[17-1-o]
[17-1-o]
1028
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, the conditions of Permit No. 4543-2-03410 are
amended as follows:
9. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 400 000 m3.
M. D. NASSICHUK
Environmental Stewardship
Pacific and Yukon Region
Avis est par les présentes donné que, aux termes des dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), les conditions du permis no 45432-03410 sont modifiées comme suit :
9. Quantité totale à immerger : Maximum de 400 000 m3.
L’intendance environnementale
Région du Pacifique et du Yukon
M. D. NASSICHUK
[17-1-o]
[17-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-2-06448 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-06448
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
1. Titulaire : Ocean Pride Fisheries Ltd., Lower Wedgeport
(Nouvelle-Écosse).
2. Type de permis : Permis de charger ou d’immerger des déchets de poisson et d’autres matières organiques résultant d’opérations de traitement industriel du poisson.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 1er juin 2007 au
31 décembre 2007.
4. Lieu(x) de chargement : 43°42,90′ N., 65°58,10′ O. (NAD83),
quai de Wedgepoint, Lower Wedgeport (Nouvelle-Écosse).
5. Lieu(x) d’immersion : 43°34,12′ N., 66°04,73′ O. (NAD83),
au large des îles Tusket à une profondeur approximative de 40 m.
6. Parcours à suivre : Voie navigable la plus directe entre le lieu
de chargement et le lieu d’immersion.
7. Matériel : Navire, péniche ou autre pièce d’équipement flottant respectant toutes les normes de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la totalité des matières à immerger
durant le chargement et le transport jusqu’au lieu d’immersion
approuvé.
8. Mode d’immersion : Les matières à immerger seront déchargées du navire ou de la pièce d’équipement en mouvement à une
distance maximale de 500 m du centre du lieu d’immersion approuvé. L’immersion se fera d’une manière qui permettra la plus
grande dispersion possible des matières. Le navire se déplacera à
la vitesse maximale jugée sans danger lors du déchargement.
9. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 5 000 tonnes
métriques.
11. Déchets et autres matières à immerger : Déchets d’aiguillat
commun et de concombre de mer et déchets liquides associés.
12. Exigences et restrictions :
12.1. Le titulaire doit communiquer par écrit avec les personnes
indiquées ci-dessous au moins 48 heures avant le commencement
des opérations effectuées en vertu de ce permis.
1. Permittee: Ocean Pride Fisheries Ltd., Lower Wedgeport,
Nova Scotia.
2. Type of Permit: To load and dispose of fish waste and
other organic matter resulting from industrial fish-processing
operations.
3. Term of Permit: Permit is valid from June 1, 2007, to December 31, 2007.
4. Loading Site(s): 43°42.90′ N, 65°58.10′ W (NAD83), Wedgepoint Wharf, Lower Wedgeport, Nova Scotia.
5. Disposal Site(s): 43°34.12′ N, 66°04.73′ W (NAD83), offshore of Tusket Islands at an approximate depth of 40 m.
6. Route to Disposal Site(s): Most direct navigational route from
the loading site to the disposal site.
7. Equipment: Vessels, barges or other floating equipment complying with all applicable rules regarding safety and navigation
and capable of containing all material to be disposed of during
loading and transit to the approved disposal site.
8. Method of Disposal: The material to be disposed of shall be
discharged from the equipment or vessel while steaming within
500 m of the approved disposal site centre. Disposal will take
place in a manner which will promote the greatest degree of dispersion. All vessels will operate at maximum safe speed while
discharging material.
9. Rate of Disposal: As required by normal operations.
10. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 5 000 tonnes.
11. Waste and Other Matter to Be Disposed of: Dogfish and sea
cucumber waste and associated liquid waste.
12. Requirements and Restrictions:
12.1. It is required that the Permittee notify in writing the following individuals at least 48 hours prior to the start of operations
to be conducted under this permit.
Le 28 avril 2007
(a) Mr. Scott Lewis, Environmental Protection Operations Directorate, Environment Canada, Atlantic Region, Queen Square,
16th Floor, 45 Alderney Drive, Dartmouth, Nova Scotia B2Y
2N6, 902-426-3897 (fax), scott.lewis@ec.gc.ca (email);
(b) Ms. Allison Grant, Environmental Enforcement, Environment Canada, Atlantic Region, Queen Square, 16th Floor,
45 Alderney Drive, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 2N6, 902426-7924 (fax), allison.grant@ec.gc.ca (email); and
(c) Ms. Rachel Gautreau, Canadian Wildlife Service, Environment Canada, 17 Waterfowl Lane, Sackville, New Brunswick
E4L 1G6, 506-364-5062 (fax), rachel.gautreau@ec.gc.ca
(email).
12.2. A written report shall be submitted to Mr. Scott Lewis,
identified in paragraph 12.1, within 30 days of either the completion of the work or the expiry of the permit, whichever comes
first. This report shall contain the following information for each
trip to the disposal site: (a) vessel master’s signature; (b) departure date; (c) departure time; (d) time of disposal; (e) time returned to port; and (f) quantity disposed.
12.3. It is required that the Permittee admit any enforcement
officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999 to any place, ship, or structure directly related to the loading or disposal at sea referred to
under this permit, at any reasonable time throughout the duration
of this permit.
12.4. Dogfish and sea cucumber waste and associated liquid
waste loaded for the purpose of disposal may not be held aboard
any vessel for more than 96 hours without the written consent of
an enforcement officer designated pursuant to subsection 217(1)
of the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
12.5. Except during direct loading operations and during transit
to the disposal site, all waste must be covered to prevent excessive drying, to reduce generation and release of odour, and to
prevent access by gulls.
12.6. All waste must be securely contained within a hold or
other suitable container, and in no case may waste be carried or
stored loose on deck.
12.7. Any vessel operating under the authority of this permit
must carry and display a radar-reflecting device at all times
mounted on the highest practical location.
12.8. Any vessel operating under the authority of this permit
must carry on board a copy of the permit. Each copy must bear an
original signature of the Permittee.
12.9. Records of all loading operations and all disposal operations shall be kept with the vessel at all times and shall be available for inspection by any enforcement officer designated pursuant
to subsection 217(1) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999. These records will be submitted in partial fulfillment of
reporting provisions required in paragraph 12.2.
12.10. All loading must be conducted in such a manner that no
material enters the marine environment.
12.11. If requested by Environment Canada, the Permittee shall
provide a vessel to assist in conducting one video survey of the
disposal site.
12.12. Any enforcement officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999
shall be permitted to mount an electronic tracking device on any
Gazette du Canada Partie I
1029
a) Monsieur Scott Lewis, Direction des activités de protection de
l’environnement, Environnement Canada, Région de l’Atlantique, Queen Square, 16e étage, 45, promenade Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 2N6, 902-426-3897 (télécopieur),
scott.lewis@ec.gc.ca (courriel);
b) Madame Allison Grant, Application de la loi en matière
d’environnement, Environnement Canada, Région de l’Atlantique, Queen Square, 16e étage, 45, promenade Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 2N6, 902-426-7924 (télécopieur), allison.grant@ec.gc.ca (courriel);
c) Madame Rachel Gautreau, Service canadien de la faune, Environnement Canada, 17 Waterfowl Lane, Sackville (NouveauBrunswick) E4L 1G6, 506-364-5062 (télécopieur), rachel.
gautreau@ec.gc.ca (courriel).
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit à M. Scott
Lewis, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1, dans les
30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date d’expiration du permis, selon la première échéance. Le rapport en question donnera les renseignements suivants : a) la signature du capitaine; b) la date du départ; c) l’heure du départ; d) l’heure de
l’immersion; e) l’heure du retour au port; f) la quantité de matières immergées.
12.3. Le titulaire doit permettre à tout agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999) de procéder à la visite de
tout lieu, navire ou autre ouvrage directement reliés au chargement ou à l’immersion en mer visés aux termes du permis, et ce, à
toute heure convenable pendant la durée du permis.
12.4. Aucun déchet d’aiguillat commun ou de concombre de
mer ou déchet liquide associé destiné à l’immersion en mer ne
sera gardé plus de 96 heures à bord du navire sans l’autorisation écrite d’un agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
12.5. Les déchets seront recouverts pour empêcher une déshydratation excessive du poisson, réduire le dégagement d’odeurs et
empêcher les goélands d’y accéder, sauf durant le chargement et
le déplacement vers le lieu d’immersion.
12.6. Les déchets transportés par le navire ou la pièce d’équipement en vertu du présent permis seront gardés dans une soute ou
un conteneur adéquat et ne peuvent en aucun cas être transportés
ni stockés à l’air libre sur le pont.
12.7. L’équipement visé par le présent permis doit porter en
tout temps un dispositif réfléchissant les ondes radars au point
pratique le plus élevé de sa structure.
12.8. Une copie du permis doit être affichée à bord de l’équipement visé par le présent permis. Toutes les copies du permis doivent porter la signature originale du titulaire.
12.9. Les registres relatifs au chargement et à l’immersion seront gardés en tout temps sur le navire et seront accessibles aux
agents de l’autorité désignés en vertu du paragraphe 217(1) de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999). Ces
registres font partie des exigences relatives à la production de
rapports énoncées au paragraphe 12.2.
12.10. Le chargement doit s’effectuer de façon qu’aucune matière ne contamine l’environnement marin.
12.11. Si Environnement Canada en fait la demande, le titulaire
devra fournir un navire pour aider à réaliser un projet de surveillance par vidéo du lieu d’immersion.
12.12. Il est permis à tout agent de l’autorité désigné en vertu
du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999) d’installer un dispositif de surveillance
1030
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
vessel engaged in the loading and disposal activities authorized
by this permit. The Permittee shall take all reasonable measures to
ensure that there is no tampering with the tracking device and no
interference with its operation. The tracking device shall be removed only with the written consent of an enforcement officer.
12.13. The disposal referred to under this permit shall not be
carried out without written authorization from the Permittee.
MARIA DOBER
Environmental Stewardship
Atlantic Region
électronique sur tout navire qui participe aux activités de chargement et d’immersion autorisées par le présent permis. Le titulaire
doit prendre toutes les mesures raisonnables pour s’assurer que ni
le dispositif ni son fonctionnement ne seront altérés. Le dispositif
ne peut être enlevé qu’avec le consentement écrit de l’agent.
12.13. Personne ne doit effectuer l’immersion désignée aux
termes du présent permis sans l’autorisation écrite du titulaire.
L’intendance environnementale
Région de l’Atlantique
MARIA DOBER
[17-1-o]
[17-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-2-06460 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-06460
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
1. Titulaire : Shawmut Fisheries Limited, Witless Bay (TerreNeuve-et-Labrador).
2. Type de permis : Permis de charger et d’immerger des déchets
de poisson et d’autres matières organiques résultant d’opérations
de traitement industriel du poisson.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 3 juin 2007 au
2 juin 2008.
4. Lieu(x) de chargement : 47°16,74′ N., 52°49,42′ O., Witless
Bay (Terre-Neuve-et-Labrador).
5. Lieu(x) d’immersion : 47°16,34′ N., 52°47,54′ O., à une profondeur approximative de 50 m.
6. Parcours à suivre : Voie navigable la plus directe entre le lieu
de chargement et le lieu d’immersion.
7. Matériel : Navire, péniche ou autre pièce d’équipement flottant respectant toutes les normes de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la totalité des matières à immerger
durant le chargement et le transport jusqu’au lieu d’immersion
approuvé.
8. Mode d’immersion : Les matières à immerger seront déchargées du navire ou de la pièce d’équipement en mouvement à une
distance maximale de 300 m du lieu d’immersion approuvé.
L’immersion se fera d’une manière qui permettra la plus grande
dispersion possible des matières. Le navire se déplacera à la vitesse maximale jugée sans danger lors du déchargement.
9. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 1 500 tonnes
métriques.
11. Matières à immerger : Déchets de poisson et autres matières
organiques résultant d’opérations de traitement industriel du
poisson.
12. Exigences et restrictions :
12.1. Le titulaire doit communiquer, par écrit, avec Monsieur
Rick Wadman, Direction des activités de protection de l’environnement, Environnement Canada, 6, rue Bruce, Mount Pearl
(Terre-Neuve-et-Labrador) A1N 4T3, 709-772-5097 (télécopieur), rick.wadman@ec.gc.ca (courriel), au moins 48 heures
avant le début de la première opération d’immersion effectuée en
vertu du permis.
1. Permittee: Shawmut Fisheries Limited, Witless Bay, Newfoundland and Labrador.
2. Type of Permit: To load and dispose of fish waste and
other organic matter resulting from industrial fish-processing
operations.
3. Term of Permit: Permit is valid from June 3, 2007, to June 2,
2008.
4. Loading Site(s): 47°16.74′ N, 52°49.42′ W, Witless Bay,
Newfoundland and Labrador.
5. Disposal Site(s): 47°16.34′ N, 52°47.54′ W, at an approximate
depth of 50 m.
6. Route to Disposal Site(s): Most direct navigational route from
the loading site to the disposal site.
7. Equipment: Vessels, barges or other floating equipment complying with all applicable rules regarding safety and navigation
and capable of containing all waste cargo during loading and
transit to the approved disposal site.
8. Method of Disposal: The material to be disposed of shall be
discharged from the equipment or vessel while steaming within
300 m of the approved disposal site. Disposal will take place in a
manner which will promote the greatest degree of dispersion. All
vessels will operate at maximum safe speed while discharging
offal.
9. Rate of Disposal: As required by normal operations.
10. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 1 500 tonnes.
11. Material to Be Disposed of: Fish waste and other organic matter resulting from industrial fish-processing operations.
12. Requirements and Restrictions:
12.1. It is required that the Permittee report, in writing, to
Mr. Rick Wadman, Environmental Protection Operations Directorate, Environment Canada, 6 Bruce Street, Mount Pearl, Newfoundland and Labrador A1N 4T3, 709-772-5097 (fax), rick.
wadman@ec.gc.ca (email), at least 48 hours prior to the start of
the first disposal operation to be conducted under this permit.
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
12.2. A written report shall be submitted to Mr. Rick Wadman,
identified in paragraph 12.1, within 30 days of either the completion of the work or the expiry of the permit, whichever comes
first. This report shall contain the following information: the
quantity and type of material disposed of pursuant to the permit and the dates on which the loading and disposal activities
occurred.
12.3. It is required that the Permittee admit any enforcement
officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999 to any place, ship or structure directly related to the loading or disposal at sea referred to
under this permit, at any reasonable time throughout the duration
of this permit.
12.4. The loading and transit of material to the disposal site
must be conducted in such a manner that no material enters the
marine environment. Material spilled at any place other than the
permitted disposal site must be retrieved. All waste must be contained on shore while the barge is away from the loading site.
1031
12.5. The material to be disposed of must be covered by netting
or other material to prevent access by gulls, except during direct
loading or disposal of the material.
12.6. This permit must be displayed in an area of the plant accessible to the public.
12.7. Vessels operating under the authority of this permit must
carry and display a radar-reflecting device at all times mounted
on the highest practical location.
12.8. The loading or disposal at sea referred to under this permit shall not be carried out without written authorization from the
Permittee.
12.9. Material loaded for the purpose of disposal at sea may not
be held aboard any vessel for more than 96 hours without the
written consent of an enforcement officer designated pursuant to
subsection 217(1) of the Canadian Environmental Protection Act,
1999.
MARIA DOBER
Environmental Stewardship
Atlantic Region
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit à M. Rick
Wadman, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1, dans
les 30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date
d’expiration du permis, selon la première échéance. Ce rapport
doit contenir les renseignements suivants : la quantité et le type de
matières immergées en conformité avec le permis et les dates de
chargement et d’immersion.
12.3. Le titulaire doit permettre à tout agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999) de procéder à la visite de
tout lieu, navire ou autre ouvrage directement reliés au chargement ou à l’immersion en mer visés aux termes du permis, et ce, à
toute heure convenable pendant la durée du permis.
12.4. Le chargement et le transport des matières à immerger au
lieu d’immersion doivent être effectués de façon qu’aucune matière ne pénètre dans le milieu marin. Les matières déversées à
tout autre endroit que le lieu d’immersion autorisé doivent être
récupérées. Toute matière doit être gardée sur le rivage lorsque la
péniche n’est pas sur le lieu de chargement.
12.5. Les matières à immerger doivent être couvertes au moyen
d’un filet ou autrement afin d’empêcher les goélands d’y accéder,
sauf durant le chargement ou l’immersion.
12.6. Ce permis doit être affiché à un endroit de l’usine auquel
le public a accès.
12.7. L’équipement visé par le présent permis doit porter en
tout temps un dispositif réfléchissant les ondes radars au point
pratique le plus élevé de sa structure.
12.8. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion
en mer désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
12.9. Les matières chargées pour l’immersion en mer ne seront
pas gardées plus de 96 heures à bord du navire sans l’autorisation écrite d’un agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
L’intendance environnementale
Région de l’Atlantique
MARIA DOBER
[17-1-o]
[17-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-2-06469 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-06469
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
1. Titulaire : Husky Oil Operations Limited, St John’s (TerreNeuve-et-Labrador).
2. Type de permis : Permis d’immerger des matières draguées et
de charger des matières draguées dans le but de les immerger.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 28 mai 2007 au
27 mai 2008.
4. Lieu(x) de chargement :
a) 46°44,52′ N., 48°03,35′ O. (NAD83), puits nord Amethyst;
b) 46°44,44′ N., 48°00,45′ O. (NAD83), puits SWRX.
1. Permittee: Husky Oil Operations Limited, St. John’s, Newfoundland and Labrador.
2. Type of Permit: To dispose of dredged material and to load
dredged material for the purpose of disposal.
3. Term of Permit: Permit is valid from May 28, 2007, to May 27,
2008.
4. Loading Site(s):
(a) 46°44.52′ N, 48°03.35′ W (NAD83), North Amethyst Glory
Hole; and
(b) 46°44.44′ N, 48°00.45′ W (NAD83), SWRX Glory Hole.
1032
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
5. Disposal Site(s): 46°45.75′ N, 48°02.81′ W (NAD83), at a
depth of 120 m.
6. Equipment: Trailer suction hopper dredge Vasco de Gama.
7. Method of Disposal: The spoil will be transported directly to
the disposal site by the dredge vessel Vasco de Gama and discharged from the hopper.
8. Rate of Disposal: The rate will vary with dredging conditions.
The planned excavation rate is 2 000 m3 per day. Disposal normally occurs once the maximum hopper capacity of 33 000 m3 is
reached.
9. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 225 500 m3.
10. Material to Be Disposed of: Dredged material consisting of
sand, silt, clay, gravel, cobble and boulders.
11. Requirements and Restrictions:
11.1. The Permittee shall report, in writing, to Mr. Rick
Wadman, Environmental Protection Operations Directorate, Environment Canada, 6 Bruce Street, Mount Pearl, Newfoundland
and Labrador A1N 4T3, 709-772-5097 (fax), rick.wadman@ec.
gc.ca (email), at least 48 hours prior to each occasion that the
dredging equipment is mobilized to a dredge site. The notification
shall include on-site contacts and the expected period of dredging.
11.6. Blasting at the site is prohibited.
11.7. A copy of this permit and of the Oil Spill Prevention Plan
shall be available on-site at all times when dredging operations
are under way.
11.8. The Permittee shall provide advance notice to mariners of
project activities through “Notice to Ships” and “Notice to Mariners” submitted to the Marine Communications and Traffic Services (MCTS), St. John’s.
11.9. The dredging or disposal at sea referred to under this
permit shall not be carried out without written authorization from
the Permittee.
MARIA DOBER
Environmental Stewardship
Atlantic Region
5. Lieu(x) d’immersion : 46°45,75′ N., 48°02,81′ O. (NAD83), à
une profondeur de 120 m.
6. Matériel : Drague porteuse à succion Vasco de Gama.
7. Mode d’immersion : Les déchets seront transportés directement au lieu d’immersion par la drague Vasco de Gama et seront
déchargés du compartiment de la drague.
8. Quantité proportionnelle à immerger : La quantité dépendra
des conditions de dragage. Le rythme prévu pour l’excavation est
de 2 000 m3 par jour. L’immersion a normalement lieu lorsque la
capacité maximale de la drague, qui est de 33 000 m3, est atteinte.
9. Quantité totale à immerger : Maximum de 225 500 m3.
10. Matières à immerger : Matières draguées composées de sable,
de limon, d’argile, de gravier, de cailloux et de pierres.
11. Exigences et restrictions :
11.1. Le titulaire doit communiquer par écrit, avec Monsieur
Rick Wadman, Direction des activités de protection de l’environnement, Environnement Canada, 6, rue Bruce, Mount Pearl,
Terre-Neuve-et-Labrador A1N 4T3, 709-772-5097 (télécopieur),
rick.wadman@ec.gc.ca (courriel), au moins 48 heures avant tout
déplacement du matériel de dragage au lieu de chargement. Chaque communication doit inclure le nom du responsable du lieu et
la durée probable des opérations.
11.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit à M. Rick
Wadman, dont les coordonnées figurent au paragraphe 11.1, dans
les 30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date
d’expiration du permis, selon la première échéance. Ce rapport
doit contenir les renseignements suivants : la quantité et le type de
matières immergées en conformité avec le permis et les dates
d’immersion et de chargement.
11.3. Le titulaire doit permettre à tout agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999) de procéder à la visite de
tout lieu, navire ou autre ouvrage directement reliés au chargement ou à l’immersion en mer visés aux termes du permis, et ce, à
toute heure convenable pendant la durée du permis.
11.4. Les méthodes pour mesurer ou estimer avec précision les
quantités de matières draguées immergées aux lieux d’immersion doivent être soumises à M. Rick Wadman, dont les coordonnées figurent au paragraphe 11.1. Les méthodes doivent être
approuvées par Environnement Canada avant le début des opérations effectuées en vertu de ce permis.
11.5. Il est interdit d’utiliser des boues de forage ou des
additifs.
11.6. Le dynamitage est interdit sur les lieux des opérations.
11.7. Une copie de ce permis et du plan de prévention des déversements accidentels de pétrole doivent être disponibles sur les
lieux pendant la durée des opérations.
11.8. Le titulaire doit faire parvenir un préavis aux navigateurs
avant les opérations du projet par le biais d’un « Avis au navire »
et d’un « Avis aux navigateurs » soumis au Services de communication et de trafic maritimes (SCTM) de St. John’s.
11.9. Personne ne doit effectuer le dragage ou l’immersion en
mer désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation
écrite du titulaire.
L’intendance environnementale
Région de l’Atlantique
MARIA DOBER
[17-1-o]
[17-1-o]
11.2. The Permittee shall submit a written report to Mr. Rick
Wadman, identified in paragraph 11.1, within 30 days of either
the completion of the work or the expiry of the permit, whichever
comes first. This report shall contain the following information:
the quantity and type of material disposed of pursuant to the permit and the dates on which the disposal and loading activities
occurred.
11.3. It is required that the Permittee admit any enforcement
officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999 to any place, ship or structure directly related to the loading or disposal at sea referred to
under this permit, at any reasonable time throughout the duration
of this permit.
11.4. Procedures to accurately measure or estimate the quantities of dredged material to be disposed of shall be submitted to
Mr. Rick Wadman, identified in paragraph 11.1. The procedures
shall be approved by Environment Canada prior to the commencement of the first dredging operation to be conducted under
this permit.
11.5. Use of drilling muds or additives is prohibited.
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1033
DEPARTMENT OF FINANCE
MINISTÈRE DES FINANCES
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
Intention to withdraw entitlement to the General Preferential
Tariff from Bulgaria and Romania following their accession
to the European Union
Intention de retirer le bénéfice du tarif de préférence général à la
Bulgarie et à la Roumanie à la suite de leur adhésion à l’Union
européenne
The purpose of this notice is to inform interested parties that it
is the Government’s intention to withdraw entitlement to the
General Preferential Tariff (GPT) from Bulgaria and Romania,
which acceded to the European Union on January 1, 2007. It is
intended that these withdrawal measures take effect on August 1,
2007.
L’objet du présent avis consiste à informer les parties concernées de l’intention du Gouvernement de retirer le bénéfice du tarif
de préférence général (TPG) à la Bulgarie et à la Roumanie qui
ont adhéré à l’Union européenne le 1er janvier 2007. Ces mesures
de retrait devraient entrer en vigueur à compter du 1er août 2007.
Background
Contexte
The GPT was introduced in 1974 as part of a concerted international effort by developed countries to assist developing countries in expanding their exports and stimulating economic growth.
Initially introduced for a period of ten years, it has been extended
three times since, for similar periods, in 1984, 1994 and 2004.
Le TPG a été instauré en 1974 dans le cadre d’une initiative
concertée des pays développés pour aider les pays en développement à accroître leurs exportations et à stimuler la croissance de
leur économie. Le TPG, qui s’appliquait au départ pendant dix
ans, a été prorogé trois fois depuis, pour des périodes de temps
similaires, soit en 1984, en 1994 et en 2004.
À l’heure actuelle, 177 pays en développement et territoires
douaniers, et notamment des économies en transition, peuvent se
prévaloir du TPG du Canada. Ce dernier vise presque tous les
produits (soit 81,5 % de l’ensemble des lignes tarifaires du Tarif
des douanes), mais non les produits agricoles soumis à la gestion
de l’offre, le sucre raffiné et la plupart des textiles, des vêtements
et des chaussures. Les trois quarts des marchandises auxquelles
s’applique le TPG peuvent entrer au Canada en franchise de
droits de douane; les autres marchandises sont assujetties à des
taux généralement plus bas que ceux prévus par le tarif de la nation la plus favorisée (TNPF).
Au fil des ans, le Canada a retiré le bénéfice du TPG aux pays
qui adhèrent à l’Union européenne. Ceci s’explique en grande
partie par la reconnaissance que ces pays adhèrent ainsi à une
entité économique très développée et intégrée dont les membres
ne peuvent pas se prévaloir du TPG du Canada. Par conséquent,
le Canada a retiré le bénéfice du TPG à la Grèce en 1981, au Portugal en 1986 et à dix autres pays, y compris la Pologne et la République tchèque, en 2004.
Today, Canada’s GPT applies to 177 developing countries and
customs territories, including economies in transition. The GPT
covers most products (81.5% of all tariff lines in the Customs
Tariff are covered) but excludes products in areas such as supplymanaged agricultural products, refined sugar and most textiles,
apparel and footwear. Three quarters of covered products enter
Canada duty-free. The remainder have tariff rates that are generally less than the Most-Favoured-Nation (MFN) Tariff rates of
duty.
Over the years, it has been the practice in Canada to withdraw
entitlement to the GPT from countries acceding to the European
Union. This was done largely in recognition that such accession
constitutes membership in a highly developed and integrated economic entity, the members of which are not entitled to GPT benefits in Canada. Consequently, Canada withdrew entitlement to the
GPT from Greece in 1981, from Portugal in 1986, and from ten
other countries, including Poland and the Czech Republic, in
2004.
As a consequence of the withdrawal of the GPT, imports from
Bulgaria and Romania will be subject to the MFN Tariff rates of
customs duty. This will increase the rates of duty levied on certain imports from these countries.
Based on average trade from the last three full years of trade
data (2004–2006), annual imports from Bulgaria affected by the
withdrawal of GPT preferences would be around $4 million. This
accounts for 4% of average total imports from Bulgaria; the remaining 96% of imports enter Canada under the MFN Tariff rates
of duty. Should the same trade patterns continue, it is anticipated
that duties collected on imports from Bulgaria will increase
by $143,000 per year. For Romania, annual imports affected
by the withdrawal of GPT preferences average approximately
$14.4 million, accounting for 7% of average total imports, with
the remaining 93% of imports entering Canada under the MFN
Tariff rates of duty. It is anticipated that additional duties collected on imports from Romania would amount to approximately
$454,000 per year.
En raison du retrait du bénéfice du TPG, les marchandises importées de Bulgarie et de Roumanie seront assujetties aux droits
de douane prévus par le TNPF. Ceci entraînera une hausse des
taux applicables à certaines importations en provenance de ces
pays.
Selon la moyenne des échanges commerciaux au cours des
trois dernières années (de 2004 à 2006), la valeur annuelle des
importations originaires de la Bulgarie qui seraient touchées par
le retrait du bénéfice du TPG se chiffre à environ 4 millions de
dollars. Cela représente 4 % des importations totales en moyenne
provenant de la Bulgarie; les autres marchandises (96 %) qui entrent au Canada sont assujetties au TNPF. Si la composition
des échanges demeure similaire, on prévoit que les droits perçus
sur les importations provenant de la Bulgarie augmenteront de
143 000 $ par année. Pour la Roumanie, la valeur des importations annuelles touchées par le retrait du bénéfice du TPG se chiffre à environ 14,4 millions de dollars, ce qui représente 7 % des
importations totales en moyenne, alors que les autres marchandises (93 %) qui entrent au Canada sont assujetties au TNPF. On
prévoit que les droits additionnels perçus sur les importations
provenant de la Roumanie s’élèveront à environ 454 000 $ par
année.
1034
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
The majority of imported products that would be affected by
the withdrawal of GPT benefits from Bulgaria are certain chemical compounds (heterocyclic) and wooden bedroom furniture. In
the case of Romania, the affected products would be largely
lamp-holders, wooden seats and wooden furniture.
This withdrawal may also indirectly impact trade from other
beneficiaries of the GPT and Least Developed Country Tariff
(LDCT) to the extent that it will no longer be possible to use the
value of inputs from Bulgaria and Romania in calculating if a
product meets the rules of origin requirements to benefit from
these preferential tariff treatments. While it is difficult to quantify
the impact that this may have on trade from other countries, it is
expected to be marginal.
Les marchandises importées de la Bulgarie qui seraient touchées par le retrait du bénéfice du TPG sont principalement certains composés chimiques (hétérocycliques) et les meubles de
chambre à coucher en bois. Dans le cas de la Roumanie, les marchandises touchées seraient principalement les supports à lampe,
les sièges en bois et les meubles en bois.
Le retrait du bénéfice pourrait également avoir une incidence
indirecte sur les échanges commerciaux d’autres bénéficiaires du
TPG et du tarif des pays les moins développés (TPMD) dans la
mesure où il ne sera plus possible de prendre en compte la valeur
des intrants de la Bulgarie et de la Roumanie pour déterminer si
un produit satisfait aux exigences des règles d’origine pour profiter de ces traitements tarifaires préférentiels. Il est difficile de
mesurer l’incidence de cette situation sur les échanges avec
d’autres pays, mais on anticipe que les effets seront marginaux.
Contact for further information
Personne-ressource pour obtenir de plus amples renseignements
Any requests for further information should be received no
later than June 1, 2007, and should be addressed to Paul
Robichaud at 613-992-2510 (telephone), 613-992-6761 (fax),
Tariff-Tarif@fin.gc.ca (email) or by mail at Department of Finance, International Trade Policy Division, L’Esplanade Laurier,
East Tower, 14th Floor, 140 O’Connor Street, Ottawa, Ontario
K1A 0G5.
Les demandes de renseignements additionnels doivent être
reçues au plus tard le 1er juin 2007 et être transmises à Paul
Robichaud par téléphone au 613-992-2510, par télécopieur au
613-992-6761, par courriel à l’adresse Tariff-Tarif@fin.gc.ca ou
par courrier à l’adresse suivante : Ministère des Finances, Division de la politique commerciale internationale, L’Esplanade Laurier, Tour Est, 14e étage, 140, rue O’Connor, Ottawa (Ontario)
K1A 0G5.
[17-1-o]
[17-1-o]
DEPARTMENT OF FINANCE
MINISTÈRE DES FINANCES
CUSTOMS TARIFF
TARIF DES DOUANES
Intention to withdraw entitlement to the General Preferential
Tariff from the Republic of Belarus
Intention de retirer le bénéfice du tarif de préférence général à la
République du Bélarus
The purpose of this notice is to inform interested parties that
the Government intends to withdraw entitlement to the General
Preferential Tariff (GPT) from the Republic of Belarus, effective
August 1, 2007.
L’objet du présent avis consiste à informer les parties concernées que le Gouvernement entend retirer le bénéfice du tarif de
préférence général (TPG) à la République du Bélarus à compter
du 1er août 2007.
Background
Contexte
Canada is concerned with the undemocratic regime and abuses
of human rights in the Republic of Belarus. The withdrawal of
entitlement to the GPT from the Republic of Belarus would be
part of a package of measures taken by Canada to highlight its
opposition. The European Union and the United States of America have also issued sanctions against Belarus, in the political and
economic domains, while a 2006 United Nations Resolution on
the human rights situation in Belarus criticized the Belarus government’s failure to hold free and fair elections and continued
prosecution of opposition members and human rights defenders.
Le Canada est préoccupé par le régime non démocratique en
vigueur dans la République du Bélarus ainsi que par les violations
des droits de la personne qui y sont commises. Le retrait du bénéfice du TPG à la République du Bélarus s’inscrit dans un ensemble de mesures prises par le Canada pour souligner son opposition
à cette situation. L’Union européenne et les États-Unis ont également imposé des sanctions, de nature politique et économique,
contre le Bélarus. De plus, une résolution des Nations Unies,
adoptée en 2006 sur la situation des droits de la personne au Bélarus, critiquait le gouvernement du Bélarus en raison de son échec
de tenir des élections justes et libres et concernant ses poursuites
constantes contre des membres de l’opposition et ceux qui font la
promotion des droits de la personne au Bélarus.
Le TPG a été instauré en 1974 dans le cadre d’une initiative internationale concertée des pays développés pour aider les pays en
développement à accroître leurs exportations et à stimuler la
croissance de leur économie. On prévoyait au départ que le TPG
s’appliquerait pendant dix ans; il a été prorogé à trois reprises
depuis pour des périodes de temps similaires, soit en 1984, en
1994 et en 2004.
The GPT was introduced in 1974 as part of a concerted international effort by developed countries to assist developing countries in expanding their exports and stimulating economic growth.
Initially introduced for a period of ten years, it has been extended
three times since for similar periods of time, in 1984, 1994 and
2004.
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
Today, Canada’s GPT applies to 177 developing countries and
customs territories, including economies in transition. The GPT
covers most products (81.5% of all tariff lines in the Customs
Tariff are covered) but excludes supply-managed agricultural
products, refined sugar and most textiles, apparel and footwear.
Three quarters of covered products enter Canada duty-free; the
remainder have tariff rates that are generally less than the MostFavoured-Nation (MFN) Tariff rates.
The Republic of Belarus has benefited from the GPT since November 1992. Based on average trade from the last three years of
Canadian import statistics (2004–2006), annual imports of approximately $3.9 million from the Republic of Belarus would be
affected by the withdrawal of GPT preferences. This accounts for
19% of average total annual imports of some $20 million from the
Republic.
The withdrawal of entitlement to the GPT will result in the application of the MFN Tariff treatment on all imports into Canada
from the Republic of Belarus and, accordingly, will increase the
rates of duty for certain products. In this regard, the main products that would be affected are non-coniferous oak flooring,
which accounted for 78% of GPT imports from the Republic of
Belarus in 2006, and certain yarn that accounted for 14% of GPT
imports. Forecasted additional duties collected as a result of this
intended measure should the same trading patterns occur would
amount to around $140,000 per year.
This withdrawal may also affect trade from other developing
and least developed countries. Under the current rules of origin
used to determine if a product is entitled to the GPT and Least
Developed Country Tariff (LDCT), it is possible to take into account the value of inputs from other GPT beneficiaries. As a consequence of the intended withdrawal, it will no longer be possible
to use the value of inputs from the Republic of Belarus in calculating if a product from a GPT or LDCT beneficiary can benefit
from preferential tariff treatment. While it is difficult to quantify
the impact that this may have on trade from other countries, it is
expected to be marginal.
1035
À l’heure actuelle, 177 pays en développement et territoires
douaniers, et notamment des économies en transition, peuvent se
prévaloir du TPG. Il vise presque tous les produits (soit 81,5 % de
l’ensemble des lignes tarifaires du Tarif des douanes), mais non
les produits agricoles soumis à la gestion de l’offre, le sucre raffiné et la plupart des textiles, des vêtements et des chaussures. Les
trois quarts des marchandises auxquelles s’applique le TPG peuvent entrer au Canada en franchise de droits de douane; les autres
marchandises sont assujetties à des taux généralement plus bas
que ceux prévus par le tarif de la nation la plus favorisée (TNPF).
La République du Bélarus peut se prévaloir du TPG depuis novembre 1992. Selon la moyenne des importations au cours des
trois dernières années (de 2004 à 2006), la valeur annuelle des
importations originaires du Bélarus qui seraient touchées par le
retrait du bénéfice du TPG se chiffre à environ 3,9 millions de
dollars. Cela représente 19 % des importations annuelles moyennes totales provenant de cette république, importations dont la
valeur se chiffre à quelque 20 millions de dollars.
Le retrait du bénéfice du TPG entraînera l’application du TNPF
à toutes les importations au Canada de marchandises originaires
de la République du Bélarus, et par le fait même une hausse des
taux de droit de douane applicables à certaines marchandises. À
ce chapitre, les principaux produits qui seraient touchés sont le
bois à parquet de chêne (non-conifères) qui représentait 78 % des
importations originaires de la République du Bélarus lesquelles
étaient assujetties au TPG en 2006, et certains fils représentant 14 %
des importations en question. La hausse prévue des droits perçus
par suite de la mesure envisagée s’établirait à 140 000 dollars par
année environ, dans la mesure où la composition des échanges
demeure similaire.
Cette mesure peut aussi avoir une incidence sur les échanges
avec d’autres pays en développement et des pays parmi les moins
développés. En effet, aux termes des règles d’origine en vigueur
aux fins de déterminer si des marchandises donnent droit au TPG
et au tarif des pays les moins développés (TPMD), on peut prendre en compte la valeur des intrants provenant d’autres bénéficiaires du TPG. Par suite de la mesure envisagée, il ne sera plus possible de prendre en compte la valeur des intrants provenant de la
République du Bélarus aux fins de déterminer si des marchandises d’un bénéficiaire du TPG ou du TPMD donnent droit à un
traitement tarifaire préférentiel. Il est difficile de mesurer l’incidence de cette situation sur les échanges avec d’autres pays, mais
on anticipe que les effets seront marginaux.
Queries and comments
Demandes de renseignements et commentaires
Any comments or requests for further information about the
reasons for the intended measure should be received no later than
June 1, 2007, and should be addressed to Pierre Guimond at 613992-7991 (telephone), 613-995-1277 (fax), Pierre.Guimond@
international.gc.ca (email), or by mail at Foreign Affairs and International Trade Canada, Eastern Europe and Balkans Division,
Lester B. Pearson Building, 125 Sussex Drive, Ottawa, Ontario
K1A 0G2.
Les commentaires et les demandes de renseignements additionnels sur le fondement de la mesure envisagée doivent être reçus
au plus tard le 1er juin 2007 et être transmis à Pierre Guimond, par
téléphone au 613-992-7991, par télécopieur au 613-995-1277, par
courriel à l’adresse Pierre.Guimond@international.gc.ca ou par
courrier à l’adresse suivante : Affaires étrangères et Commerce
international Canada, Direction de l’Europe de l’Est et des Balkans, Édifice Lester B. Pearson, 125, promenade Sussex, Ottawa
(Ontario) K1A 0G2.
Les commentaires et les demandes de renseignements se rapportant à d’autres aspects de cet avis doivent être transmis d’ici la
même date à Paul Robichaud, par téléphone au 613-992-2510, par
télécopieur au 613-992-6761, par courriel à l’adresse TariffTarif@fin.gc.ca ou par courrier à l’adresse suivante : Division de
la politique commerciale internationale, ministère des Finances,
L’Esplanade Laurier, Tour Est, 14e étage, 140, rue O’Connor,
Ottawa (Ontario) K1A 0G5.
Comments or requests pertaining to other aspects of this Notice
should be addressed by the same date to Paul Robichaud at 613992-2510 (telephone), 613-992-6761 (fax), by email at TariffTarif@fin.gc.ca, or by mail at International Trade Policy Division, Department of Finance, L’Esplanade Laurier, East Tower,
14th Floor, 140 O’Connor Street, Ottawa, Ontario K1A 0G5.
[17-1-o]
[17-1-o]
1036
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
DEPARTMENT OF TRANSPORT
MINISTÈRE DES TRANSPORTS
CANADA MARINE ACT
LOI MARITIME DU CANADA
Vancouver Port Authority — Supplementary letters patent
Administration portuaire de Vancouver — Lettres patentes
supplémentaires
BY THE MINISTER OF TRANSPORT,
INFRASTRUCTURE AND COMMUNITIES
WHEREAS Letters Patent were issued by the Minister of Transport for the Vancouver Port Authority (the “Authority”) under the
authority of the Canada Marine Act effective March 1, 1999;
PAR LE MINISTRE DES TRANSPORTS, DE
L’INFRASTRUCTURE ET DES COLLECTIVITÉS
ATTENDU QUE les Lettres patentes ont été délivrées par le
ministre des Transports à l’Administration portuaire de Vancouver (« Administration ») en vertu des pouvoirs prévus dans la Loi
maritime du Canada, prenant effet le 1er mars 1999;
ATTENDU QUE l’Annexe « B » des Lettres patentes décrit les
immeubles fédéraux dont la gestion est confiée à l’Administration;
ATTENDU QUE pour appuyer les operations du port, l’Administration desire que Sa Majesté la Reine du chef du Canada
achète de la British Columbia Railway Company les immeubles
décrits ci-dessous;
ATTENDU QUE le conseil d’administration de l’Administration
a demandé au ministre des Transports, de l’Infrastructure et des
Collectivités la délivrance de Lettres patentes supplémentaires
pour ajouter à l’Annexe « B » des Lettres patentes l’immeuble
décrit ci-dessous;
À CES CAUSES, en vertu de l’article 9 de la Loi maritime du
Canada, les Lettres patentes sont modifiées par l’adjonction de
l’immeuble décrit ci-dessous à la fin de la liste des immeubles
décrits au paragraphe 2 de l’Annexe « B » des Lettres patentes :
WHEREAS Schedule B of the Letters Patent describes the federal real property managed by the Authority;
WHEREAS in support of port operations the Authority wishes
Her Majesty the Queen in Right of Canada to acquire from the
British Columbia Railway Company the real property described
below;
AND WHEREAS the board of directors of the Authority has
requested the Minister of Transport, Infrastructure and Communities to issue Supplementary Letters Patent to add to Schedule B
of the Letters Patent the real property described below;
NOW THEREFORE under the authority of section 9 of the
Canada Marine Act, the Letters Patent are amended by adding the
real property described below at the end of the list of properties
described in paragraph 2 of Schedule B of the Letters Patent:
PID Number
Description
Numéro IDP
Description
026-630-745
Parcel “A”, except: Part in Parcel “B” (Plan BCP27391); Bed
of the Strait of Georgia, Group 2, New Westminster District,
Plan BCP22581
026-630-745
Parcelle « A », sauf : la partie de la parcelle « B »
(plan BCP27391); lit du détroit de Georgie, groupe 2, district
de New Westminster, plan BCP22581
These Supplementary Letters Patent are to be effective on the
date of registration in the New Westminster Land Titles Office of
the documents evidencing the transfer of the real property described above from the British Columbia Railway Company to
Her Majesty the Queen in Right of Canada.
Issued under my hand this 13th day of April 2007.
______________________________________
The Honourable Lawrence Cannon, P.C., M.P.
Minister of Transport, Infrastructure and Communities
Ces Lettres patentes supplémentaires entreront en vigueur à la
date où sera enregistré au Bureau d’enregistrement des titres fonciers de New Westminster le transfert des documents attestant du
transfert des immeubles décrits ci-dessus de British Columbia
Railway Company à Sa Majesté la Reine du chef du Canada.
Délivrées sous mon seing ce 13e jour d’avril 2007.
_____________________________________
L’honorable Lawrence Cannon, C.P., député
Ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités
[17-1-o]
[17-1-o]
DEPARTMENT OF TRANSPORT
MINISTÈRE DES TRANSPORTS
CANADA SHIPPING ACT
LOI SUR LA MARINE MARCHANDE DU CANADA
Order approving the amended fees proposed by Eastern Canada
Response Corporation Ltd.
Arrêté approuvant les droits modifiés proposés par la Société
d’intervention maritime, Est du Canada Ltée
Whereas, pursuant to subsection 660.4(1)1 of the Canada Shipping Act2 (Act), Eastern Canada Response Corporation Ltd. has
been designated as a response organization since November 1995;
Whereas, pursuant to subsection 660.4(3)1 of the Act,2 a list of
the amended bulk oil cargo fees proposed by Eastern Canada
Response Corporation Ltd. was published in the Canada Gazette,
Part I, on February 24, 2007;
Attendu que, en vertu du paragraphe 660.4(1)1 de la Loi sur la
marine marchande du Canada2 (Loi), la Société d’intervention
maritime, Est du Canada Ltée est agréée comme organisme d’intervention depuis novembre 1995;
Attendu que, en vertu du paragraphe 660.4(3)1 de la Loi2, la
liste de droits modifiés proposés par la Société d’intervention
maritime, Est du Canada Ltée a été publiée dans la Partie I de la
Gazette du Canada, le 24 février 2007;
———
———
1
1
2
S.C. 1993, c. 36, s. 6
R.S.C. 1985, c. S-9
2
L.C. 1993, ch. 36, art. 6
L.R.C. 1985, ch. S-9
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1037
Whereas, pursuant to subsection 660.4(4)1 of the Act,2 no notice of objections were filed with respect to the amended bulk oil
cargo fees proposed by Eastern Canada Response Corporation
Ltd.;
Whereas, the Minister of Transport, Infrastructure and Communities has given full and proper consideration to all relevant
information before him;
Therefore, the Minister of Transport, Infrastructure and Communities, pursuant to subsection 660.4(8)1 of the Act,2 hereby
approves, by Order, the amended fees to be as set out in the
Schedule attached.
April 17, 2007
HON. LAWRENCE CANNON
Minister of Transport, Infrastructure
and Communities
Attendu que le ministre des Transports, de l’Infrastructure et
des Collectivités a effectué un examen complet et régulier de tous
les renseignements pertinents qui lui ont été soumis;
À ces causes, le ministre des Transports, de l’Infrastructure et
des Collectivités autorise, par le présent arrêté, que les droits modifiés soient établis selon l’annexe jointe, en vertu du paragraphe 660.4(8)1 de la Loi2.
Le 17 avril 2007
Le ministre des Transports, de
l’Infrastructure et des Collectivités
L’HON. LAWRENCE CANNON
LIST OF BULK OIL CARGO FEES ESTABLISHED
BY EASTERN CANADA RESPONSE
CORPORATION LTD.
BARÈME DES DROITS SUR LES PRODUITS
PÉTROLIERS EN VRAC FIXÉS PAR LA SOCIÉTÉ
D’INTERVENTION MARITIME, EST DU CANADA LTÉE
DEFINITIONS
DÉFINITIONS
1. In this List,
“Act” means the Canada Shipping Act. (Loi)
“asphalt” means a derivate of oil that is commercially described
as road or paving asphalt or unblended roofers flux, that has a
specific gravity equal to or greater than one, that is solid at
15°C and that sinks to the bottom as a solid when immersed in
water. (asphalte)
“Atlantic Provinces” means Nova Scotia, New Brunswick, Prince
Edward Island and Newfoundland including Labrador. (provinces de l’Atlantique)
“BOCF” means bulk oil cargo fee. (DPPV)
“designated oil handling facility” means an oil handling facility
that is designated pursuant to subsection 660.2(8) of the Act
and is located in ECRC’s geographic area. (installation de manutention d’hydrocarbures agréée)
“ECRC” means Eastern Canada Response Corporation Ltd., a
company formed as a result of the amalgamation of Eastern
Canada Response Corporation Ltd., Great Lakes Response
Corporation of Canada and Canadian Marine Response Management Corporation, effective January 1, 1999. (SIMEC)
“Great Lakes Region” means the area covered by the Canadian
Great Lakes system and connecting channels within the province of Ontario, including Lake Superior, the St. Marys River,
Lake Huron, the St. Clair River, Lake St. Clair, the Detroit
River, Lake Erie, Lake Ontario, the St. Lawrence River from
Kingston, Ontario, to a line drawn between Butternut Bay
(lat. 44°31′12″ N and long. 75°46′54″ W) on the Canadian side
and Oak Point (lat. 44°30′48″ N and long. 75°45′20″ W) on the
U.S. side of the St. Lawrence River, Lake Winnipeg, the Athabasca River from Fort McMurray to Lake Athabasca and the
waters of Lake Athabasca. (région des Grands Lacs)
“Newfoundland Region” means the province of Newfoundland
and Labrador. (région de Terre-Neuve)
“Quebec/Maritime Region” means the area covered by the waters
of James Bay, Hudson Bay and Ungava Bay and the waters in
the province of Quebec and that portion of the St. Lawrence
River in the province of Ontario to a line drawn between Butternut Bay (lat. 44°31′12″ N and long. 75°46′54″ W) on the
1. Dans la présente annexe,
« asphalte » Dérivé d’hydrocarbure, commercialement appelé
bitume routier, bitume de pavage ou asphalte non mélangé pour
étanchéité des toits, qui a une densité égale ou supérieure à un,
qui est solide à 15 °C et qui coule vers le fond à l’état solide
lorsqu’il est immergé dans l’eau. (asphalt)
« DPPV » Droits sur les produits pétroliers en vrac. (BOCF)
« installation de manutention d’hydrocarbures agréée » Installation de manutention d’hydrocarbures agréée aux termes du paragraphe 660.2(8) de la Loi et qui est située dans la zone géographique de la SIMEC. (designated oil handling facility)
« Loi » Loi sur la marine marchande du Canada. (Act)
« navire » Un navire au sens du paragraphe 660.2(1) de la Loi.
(ship)
« navire (avec produits pétroliers en vrac) » Navire construit ou
adapté principalement en vue du transport de produits pétroliers en vrac dans ses cales. (ship (bulk oil))
« provinces de l’Atlantique » Nouvelle-Écosse, NouveauBrunswick, Île-du-Prince-Édouard ainsi que Terre-Neuve, y
compris le Labrador. (Atlantic Provinces)
« région des Grands Lacs » Zone regroupant le réseau canadien
des Grands Lacs et ses chenaux de liaison dans la province
d’Ontario, y compris le lac Supérieur, la rivière St. Marys, le
lac Huron, la rivière Sainte-Claire, le lac Sainte-Claire, la rivière Détroit, le lac Érié, le lac Ontario, le fleuve Saint-Laurent
à partir de Kingston (Ontario) jusqu’à une ligne tracée entre la
baie Butternut (44°31′12″ de latitude N. et 75°46′54″ de longitude O.) du côté canadien et Oak Point (44°30′48″ de latitude N.
et 75°45′20″ de longitude O.) du côté américain du fleuve
Saint-Laurent, ainsi que le lac Winnipeg et la rivière Athabasca
à partir de Fort McMurray jusqu’au lac Athabasca inclusivement. (Great Lakes Region)
« région des Maritimes/du Québec » Zone regroupant les eaux de
la baie James, de la baie d’Hudson, de la baie d’Ungava et les
eaux de la province de Québec et la partie du fleuve SaintLaurent située dans la province d’Ontario jusqu’à une ligne
tracée entre la baie Butternut (44°31′12″ de latitude N. et
75°46′54″ de longitude O.) du côté canadien et Oak Point
———
———
1
1
2
S.C. 1993, c. 36, s. 6
R.S.C. 1985, c. S-9
Attendu que, en vertu du paragraphe 660.4(4)1 de la Loi2, aucun avis d’opposition aux droits modifiés proposés par la Société
d’intervention maritime, Est du Canada Ltée n’a été déposé;
2
L.C. 1993, ch. 36, art. 6
L.R.C. 1985, ch. S-9
1038
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Canadian side and Oak Point (lat. 44°30′48″ N and long.
75°45′20″ W) on the U.S. side of the St. Lawrence River and
in the Atlantic Provinces, excluding the waters north of the
60th parallel of latitude and the primary areas of response associated with the designated ports of Saint John, New Brunswick,
and Point Tupper, Nova Scotia, and excluding Newfoundland
and Labrador. (région des Maritimes/du Québec)
“ship” means a ship within the meaning of subsection 660.2(1) of
the Act. (navire)
“ship (bulk oil)” means a ship that is constructed or adapted primarily to carry bulk oil in its cargo spaces. (navire (avec produits pétroliers en vrac))
(44°30′48″ de latitude N. et 75°45′20″ de longitude O.) du côté
américain du fleuve Saint-Laurent, ainsi que les eaux dans
les provinces de l’Atlantique, à l’exception des eaux situées
au nord du 60e parallèle de latitude, des secteurs primaires d’intervention associés aux ports désignés de Saint John
(Nouveau-Brunswick) et de Point Tupper (Nouvelle-Écosse),
de Terre-Neuve et du Labrador. (Quebec/Maritime Region)
« région de Terre-Neuve » Province de Terre-Neuve-et-Labrador.
(Newfoundland Region)
« SIMEC » Société d’intervention maritime, Est du Canada Ltée,
société constituée à la suite de la fusion de la Société d’intervention maritime, Est du Canada Ltée, de la Great Lakes Response Corporation of Canada et de la Corporation canadienne
de gestion pour les interventions maritimes, qui a pris effet le
1er janvier 1999. (ECRC)
BULK OIL CARGO FEES
DROITS SUR LES PRODUITS PÉTROLIERS EN VRAC
2. The bulk oil cargo fees that are payable to ECRC in relation to an arrangement required by paragraphs 660.2(2)(b) and
4(b) of the Act are the bulk oil cargo fees set out in Part 1 of this
Schedule.
3. Nothing in this Schedule is intended to modify, replace or
amend the registration fees established by and payable to ECRC
and published in the April 8, 2000 edition of the Canada Gazette,
Part I.
4. This part applies to the loading and unloading of oil at oil
handling facilities located in each of the following Regions:
2. Les droits sur les produits pétroliers en vrac exigibles par la
SIMEC relativement à une entente prévue aux alinéas 660.2(2)b)
et 4b) de la Loi sont les droits prévus à la partie 1 de la présente
annexe.
3. Cet avis n’a pas pour effet de modifier ou de remplacer les
droits d’inscription fixés et prélevés par la SIMEC et qui ont été
publiés dans la Partie I de la Gazette du Canada, le 8 avril 2000.
4. Cette partie s’applique au chargement et au déchargement de
produits pétroliers aux installations de manutention d’hydrocarbures situées dans les régions suivantes :
Quebec/Maritime Region
Région des Maritimes/du Québec
5. The total BOCF payable by a designated oil handling facility
that has an arrangement with ECRC shall be determined by multiplying the total number of tonnes of bulk oil unloaded and (in the
case of bulk oil intended for international destinations and destinations north of 60° north latitude) loaded at the designated oil
handling facility, by the BOCF per tonne for each type of oil set
out in sections 7 and 8 of this part.
5. Le total des DPPV prélevés auprès d’une installation de manutention d’hydrocarbures agréée qui a conclu une entente avec la
SIMEC est déterminé en multipliant le nombre total de tonnes de
produits pétroliers en vrac déchargés et (dans le cas de produits
pétroliers en vrac destinés à l’étranger ou à des destinations au
nord du 60e parallèle de latitude nord) chargés à l’installation de
manutention d’hydrocarbures agréée, par les DPPV la tonne, pour
chaque type de produits pétroliers prévu aux articles 7 et 8 des
présentes.
6. Le total des DPPV prélevés auprès d’un navire (avec produits pétroliers en vrac) est déterminé comme suit :
a) dans le cas de produits pétroliers en vrac chargés sur le navire (avec produits pétroliers en vrac) et destinés à l’étranger
ou à des destinations au nord du 60e parallèle de latitude nord,
en multipliant le nombre total de tonnes de produits pétroliers
en vrac chargés à une installation de manutention d’hydrocarbures qui n’a pas conclu d’entente avec la SIMEC, par les
DPPV la tonne, pour chaque type de produits pétroliers prévu
aux articles 7 et 8 des présentes;
b) dans le cas de produits pétroliers en vrac déchargés du
navire (avec produits pétroliers en vrac), en multipliant le
nombre total de tonnes de produits pétroliers en vrac déchargés
à une installation de manutention d’hydrocarbures qui n’a pas
conclu d’entente avec la SIMEC, par les DPPV la tonne, pour
chaque type de produits pétroliers prévu aux articles 7 et 8 des
présentes.
7. Les DPPV applicables aux produits pétroliers autres que
l’asphalte sont les suivants :
a) seize cents (16,0 ¢) la tonne du 24 février 2007 au 31 décembre 2007, taxes applicables en sus;
b) vingt-six cents (26,0 ¢) la tonne à compter du 1er janvier
2008, taxes applicables en sus.
8. Les DPPV applicables relativement à l’asphalte sont les
suivants :
6. The total BOCF payable by a ship (bulk oil) shall be
determined,
(a) in the case of bulk oil loaded onto the ship (bulk oil) and intended for international destinations and destinations north of
60° north latitude, by multiplying the total number of tonnes of
bulk oil loaded at an oil handling facility that does not have an
arrangement with ECRC, by the BOCF per tonne for each type
of oil set out in sections 7 and 8 of this part; and
(b) in the case of bulk oil unloaded from the ship (bulk oil), by
multiplying the total number of tonnes of bulk oil unloaded at
an oil handling facility that does not have an arrangement with
ECRC, by the BOCF per tonne for each type of oil set out in
sections 7 and 8 of this part.
7. The BOCF applicable in respect of oil other than asphalt is
(a) an amended fee of sixteen cents (16.0¢) per tonne, plus all
applicable taxes from February 24, 2007, to December 31,
2007; and
(b) an amended fee of twenty-six cents (26.0¢) per tonne, plus
all applicable taxes from January 1, 2008.
8. The BOCF applicable in respect of asphalt is
Le 28 avril 2007
(a) an amended fee of eight cents (8.0¢) per tonne, plus all applicable taxes from February 24, 2007, to December 31, 2007;
and
(b) an amended fee of thirteen cents (13.0¢) per tonne, plus all
applicable taxes from January 1, 2008.
Gazette du Canada Partie I
1039
a) huit cents (8,0 ¢) la tonne du 24 février 2007 au 31 décembre 2007, taxes applicables en sus;
b) treize cents (13,0 ¢) la tonne à compter du 1er janvier 2008,
taxes applicables en sus.
Newfoundland Region
Région de Terre-Neuve
9. The total BOCF payable by a designated oil handling facility that has an arrangement with ECRC shall be determined by
multiplying the total number of tonnes of bulk oil unloaded and
(in the case of bulk oil intended for international destinations and
destinations north of 60° north latitude) loaded at the designated
oil handling facility, by the BOCF per tonne for each type of oil
set out in sections 11 and 12 of this part.
9. Le total des DPPV prélevés auprès d’une installation de manutention d’hydrocarbures agréée qui a conclu une entente avec la
SIMEC est déterminé en multipliant le nombre total de tonnes de
produits pétroliers en vrac déchargés et (dans le cas de produits
pétroliers en vrac destinés à l’étranger ou à des destinations au
nord du 60e parallèle de latitude nord) chargés à l’installation de
manutention d’hydrocarbures agréée, par les DPPV la tonne, pour
chaque type de produits pétroliers prévu aux articles 11 et 12 des
présentes.
10. Le total des DPPV prélevés auprès d’un navire (avec produits pétroliers en vrac) est déterminé comme suit :
a) dans le cas de produits pétroliers en vrac chargés sur le navire (avec produits pétroliers en vrac) et destinés à l’étranger
et à des destinations au nord du 60e parallèle de latitude nord,
en multipliant le nombre total de tonnes de produits pétroliers
en vrac chargés à une installation de manutention d’hydrocarbures qui n’a pas conclu d’entente avec la SIMEC, par les
DPPV la tonne, pour chaque type de produits pétroliers prévu
aux articles 11 et 12 des présentes;
b) dans le cas de produits pétroliers en vrac déchargés du navire (avec produits pétroliers en vrac), en multipliant le nombre
total de tonnes de produits pétroliers en vrac déchargés à une
installation de manutention d’hydrocarbures qui n’a pas conclu
d’entente avec la SIMEC, par les DPPV la tonne, pour chaque
type de produits pétroliers prévu aux articles 11 et 12 des
présentes.
11. Les DPPV applicables aux produits pétroliers autres que
l’asphalte sont les suivants :
a) neuf cents et quarante-cinq centièmes (9,45 ¢) la tonne du
24 février 2007 au 31 décembre 2007, taxes applicables en sus;
b) sept cents et huit dixièmes (7,8 ¢) la tonne à compter du
1er janvier 2008, taxes applicables en sus.
12. Les DPPV applicables relativement à l’asphalte sont les
suivants :
a) quatre cents et sept cent vingt-cinq millièmes (4,725 ¢) la
tonne du 24 février 2007 au 31 décembre 2007, taxes applicables en sus;
b) trois cents et neuf dixièmes (3,9 ¢) la tonne à compter du
1er janvier 2008, taxes applicables en sus.
10. The total BOCF payable by a ship (bulk oil) shall be
determined,
(a) in the case of bulk oil loaded onto the ship (bulk oil) and intended for international destinations and destinations north of
60° north latitude, by multiplying the total number of tonnes of
bulk oil loaded at an oil handling facility that does not have an
arrangement with ECRC, by the BOCF per tonne for each type
of oil set out in sections 11 and 12 of this part; and
(b) in the case of bulk oil unloaded from the ship (bulk oil), by
multiplying the total number of tonnes of bulk oil unloaded at
an oil handling facility that does not have an arrangement with
ECRC, by the BOCF per tonne for each type of oil set out in
sections 11 and 12 of this part.
11. The BOCF applicable in respect of oil other than asphalt is
(a) an amended fee of nine and forty-five hundredths cents
(9.45¢) per tonne, plus all applicable taxes from February 24,
2007, to December 31, 2007; and
(b) an amended fee of seven and eight tenths cents (7.8¢) per
tonne, plus all applicable taxes from January 1, 2008.
12. The BOCF applicable in respect of asphalt is
(a) an amended fee of four and seven hundred and twenty-five
thousandths cents (4.725¢) per tonne, plus all applicable taxes
from February 24, 2007, to December 31, 2007; and
(b) an amended fee of three and nine tenths cents (3.9¢) per
tonne, plus all applicable taxes from January 1, 2008.
Great Lakes Region
Région des Grands Lacs
13. The total BOCF payable by a designated oil handling facility that has an arrangement with ECRC shall be determined by
multiplying the total number of tonnes of bulk oil unloaded and
(in the case of bulk oil intended for international destinations and
destinations north of 60° north latitude) loaded at the designated
oil handling facility, by the BOCF per tonne for each type of oil
set out in sections 15 and 16 of this part.
13. Le total des DPPV prélevés auprès d’une installation de
manutention d’hydrocarbures agréée qui a conclu une entente
avec la SIMEC est déterminé en multipliant le nombre total de
tonnes de produits pétroliers en vrac déchargés et (dans le cas de
produits pétroliers en vrac destinés à l’étranger et à des destinations au nord du 60e parallèle de latitude nord) chargés à l’installation de manutention d’hydrocarbures agréée, par les DPPV la
tonne, pour chaque type de produits pétroliers prévu aux articles 15 et 16 des présentes.
14. Le total des DPPV prélevés auprès d’un navire (avec produits pétroliers en vrac) est déterminé comme suit :
a) dans le cas de produits pétroliers en vrac chargés sur le navire (avec produits pétroliers en vrac) et destinés à l’étranger
et à des destinations au nord du 60e parallèle de latitude nord,
en multipliant le nombre total de tonnes de produits pétroliers
14. The total BOCF payable by a ship (bulk oil) shall be
determined,
(a) in the case of bulk oil loaded onto the ship (bulk oil) and intended for international destinations and destinations north of
60° north latitude, by multiplying the total number of tonnes of
bulk oil loaded at an oil handling facility that does not have an
1040
Canada Gazette Part I
arrangement with ECRC, by the BOCF per tonne for each type
of oil set out in sections 15 and 16 of this part; and
(b) in the case of bulk oil unloaded from the ship (bulk oil), by
multiplying the total number of tonnes of bulk oil unloaded at
an oil handling facility that does not have an arrangement with
ECRC, by the BOCF per tonne for each type of oil set out in
sections 15 and 16 of this part.
15. The BOCF applicable in respect of oil other than asphalt is
(a) an amended fee of thirty-six cents (36.0¢) per tonne, plus
all applicable taxes from February 24, 2007, to December 31,
2007; and
(b) an amended fee of fifty-six cents (56.0¢) per tonne, plus all
applicable taxes from January 1, 2008.
16. The BOCF applicable in respect of asphalt is
(a) an amended fee of eighteen cents (18.0¢) per tonne, plus all
applicable taxes from February 24, 2007, to December 31,
2007; and
(b) an amended fee of twenty-eight cents (28.0¢) per tonne,
plus all applicable taxes from January 1, 2008.
April 28, 2007
en vrac chargés à une installation de manutention d’hydrocarbures qui n’a pas conclu d’entente avec la SIMEC, par les
DPPV la tonne, pour chaque type de produits pétroliers prévu
aux articles 15 et 16 des présentes;
b) dans le cas de produits pétroliers en vrac déchargés du navire (avec produits pétroliers en vrac), en multipliant le nombre
total de tonnes de produits pétroliers en vrac déchargés à une
installation de manutention d’hydrocarbures qui n’a pas conclu
d’entente avec la SIMEC, par les DPPV la tonne, pour chaque
type de produits pétroliers prévu aux articles 15 et 16 des
présentes.
15. Les DPPV applicables aux produits pétroliers autres que
l’asphalte sont les suivants :
a) trente-six cents (36,0 ¢) la tonne du 24 février 2007 au
31 décembre 2007, taxes applicables en sus;
b) cinquante-six cents (56,0 ¢) la tonne à compter du 1er janvier
2008, taxes applicables en sus.
16. Les DPPV applicables relativement à l’asphalte sont les
suivants :
a) dix-huit cents (18,0 ¢) la tonne du 24 février 2007 au 31 décembre 2007, taxes applicables en sus;
b) vingt-huit cents (28,0 ¢) la tonne à compter du 1er janvier
2008, taxes applicables en sus.
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
The Canada Shipping Act (CSA) was amended in 1993 to enhance the environmental protection of all Canadian waters south
of 60° north latitude through the establishment of industry-funded
and managed Response Organizations (ROs) capable of mounting
an oil spill response to a marine-based incident. Following the
government reorganization of December 12, 2003, as of April 1,
2004, the Minister of Transport, Infrastructure and Communities
is responsible for certifying that ROs meet the required standards
to be formally designed as certified ROs. The Marine Safety Directorate of the Department of Transport fulfils this responsibility on behalf of the Minister. The Canadian Coast Guard
(CCG) maintains responsibility for ensuring response in Canadian
waters north of 60° north latitude.
En 1993, on a modifié la Loi sur la marine marchande du Canada (LMMC) afin d’améliorer la protection environnementale des
eaux du Canada au sud du 60e parallèle de latitude nord par la
création d’organismes d’intervention (OI), financés et gérés par
l’industrie, qui sont en mesure d’assurer une intervention lorsque
survient un déversement d’hydrocarbures en milieu marin. En
raison de la réorganisation du gouvernement le 12 décembre
2003, il incombe au ministre des Transports, de l’Infrastructure et
des Collectivités, depuis le 1er avril 2004, de veiller à ce que les
OI satisfassent aux normes visées pour être agréés comme OI. La
Direction générale de la sécurité maritime du ministère des
Transports assume cette responsabilité au nom du ministre. Les
interventions dans les eaux canadiennes au nord du 60e parallèle
de latitude nord relèvent encore de la Garde côtière canadienne
(GCC).
Aux termes des dispositions de la LMMC, certains navires et
installations de manutention d’hydrocarbures (IMH) sont tenus de
conclure avec un OI agréé une entente concernant l’intervention
en cas d’événement de pollution par les hydrocarbures.
La GCC a agréé les quatre OI ci-après. Chacun d’eux a une capacité d’intervention de 10 000 tonnes à l’intérieur de zones géographiques déterminées :
• L’Atlantic Emergency Response Team (ALERT) Inc.
• La Société d’intervention maritime, Est du Canada Ltée
(SIMEC)
• Les Services Point Tupper Marine Ltée (SPTM)
• La Western Canada Marine Response Corporation (WCMRC)
En vertu de la LMMC, des droits fixés par un OI agréé peuvent
être modifiés en tout temps durant la période d’agrément.
Les droits que se propose d’exiger la SIMEC ont été publiés
dans la Partie I de la Gazette du Canada, le 24 février 2007. Par
un arrêté pris le 17 avril 2007, le ministre a donc approuvé ces
droits proposés sans les modifier. La SIMEC a fixé les droits aux
termes de l’arrêté pris par le ministre le 19 avril 2007. Ceux-ci
sont les droits sur les produits pétroliers en vrac exigibles relativement à une entente avec la SIMEC.
In accordance with the provisions of the CSA, certain ships and
oil handling facilities (OHFs) are required to have an oil spill
preparedness arrangement with a certified RO for the provision of
response in the event of an oil spill.
Four ROs, each capable of providing response to a 10 000 tonne
oil spill within specified geographic areas of response, have been
certified by CCG as follows:
• Atlantic Emergency Response Team (ALERT) Inc.
• Eastern Canada Response Corporation (ECRC) Ltd.
• Point Tupper Marine Services (PTMS) Ltd.
• Western Canada Marine Response Corporation (WCMRC)
The CSA provides for the amendment of fees established by a
certified RO at any time during its period of certification.
ECRC’s proposal to amend its bulk oil cargo fees was published by Transport Canada on February 24, 2007, in Part I of the
Canada Gazette. The Minister approved the proposed fees, without amendment, by Order, on April 17, 2007. ECRC established
its fees in accordance with the Minister’s Order on April 19,
2007. The bulk oil cargo fees which have been established by
ECRC are the bulk oil cargo fees that are payable in relation to an
arrangement with ECRC.
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1041
For information regarding the Minister’s Order, please contact
Bonnie Leonard, Transport Canada, Marine Safety, Place de
Ville, Tower C, 10th Floor, 330 Sparks Street, Ottawa, Ontario
K1A 0N8, 613-990-4887 (telephone), 613-993-8196 (fax),
leonarb@tc.gc.ca (email).
For more information regarding ECRC and its fees, please contact Mr. Paul Pouliotte, Chief Financial Officer, Eastern Canada
Response Corporation Ltd., 275 Slater Street, Suite 1202, Ottawa,
Ontario K1P 5H9, 613-230-7369 (telephone), 613-230-7344
(fax), www.ecrc.ca.
Pour plus de renseignements au sujet de l’arrêté, veuillez
communiquer avec Bonnie Leonard, Transports Canada, Sécurité
maritime, Place de Ville, Tour C, 10e étage, 330, rue Sparks, Ottawa (Ontario) K1A 0N8, 613-990-4887 (téléphone), 613-9938196 (télécopieur), leonarb@tc.gc.ca (courriel).
Pour plus de renseignements au sujet de la SIMEC et des droits,
veuillez communiquer avec Monsieur Paul Pouliotte, Directeur,
Finances, Société d’intervention maritime, Est du Canada Ltée,
275, rue Slater, Bureau 1202, Ottawa (Ontario) K1P 5H9, 613-2307369 (téléphone), 613-230-7344 (télécopieur), www.ecrc.ca.
[17-1-o]
[17-1-o]
1042
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Thirty-Ninth Parliament
Première session, trente-neuvième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
April 8, 2006.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, 613-992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 8 avril 2006.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, 613-992-6443.
La greffière de la Chambre des communes
AUDREY O’BRIEN
AUDREY O’BRIEN
Clerk of the House of Commons
ROYAL ASSENT
SANCTION ROYALE
Wednesday, April 18, 2007
Le mercredi 18 avril 2007
On Wednesday, April 18, 2007, Her Excellency the Governor
General signified assent in Her Majesty’s name to the Bill listed
below.
Assent was signified by written declaration, pursuant to the
Royal Assent Act, S.C. 2002, c. 15. Section 5 of that Act provides
that each Act “. . . is deemed to be assented to on the day on
which the two Houses of Parliament have been notified of the
declaration.”
The Senate was notified of the written declaration on Wednesday, April 18, 2007.
The House of Commons was notified of the written declaration
on Wednesday, April 18, 2007.
An Act to provide for the resumption and continuation of railway operations
(Bill C-46, chapter 8, 2007)
PAUL C. BÉLISLE
Clerk of the Senate and
Clerk of the Parliaments
Le mercredi 18 avril 2007, Son Excellence la Gouverneure générale a accordé la sanction royale au nom de Sa Majesté au projet de loi mentionné ci-dessous.
La sanction a été octroyée par déclaration écrite, conformément
à la Loi sur la sanction royale, L.C. 2002, ch. 15. Aux termes de
l’article 5 de cette loi, « la déclaration écrite porte sanction royale
le jour où les deux chambres du Parlement en ont été
avisées ».
Le Sénat a été informé de la déclaration écrite le mercredi
18 avril 2007.
La Chambre des communes a été informée de la déclaration
écrite le mercredi 18 avril 2007.
Loi prévoyant la reprise et le maintien des services ferroviaires
(Projet de loi C-46, chapitre 8, 2007)
[17-1-o]
[17-1-o]
Le greffier du Sénat et
greffier des Parlements
PAUL C. BÉLISLE
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1043
COMMISSIONS
COMMISSIONS
(Erratum)
(Erratum)
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
Notice is hereby given that in the notice published in the Canada Gazette, Part I, Vol. 141, No. 14, dated Saturday, April 7,
2007, on page 794, paragraph 168(1)(a) should have been omitted
in the notice for the following charity:
Avis est par les présentes donné que dans l’avis publié à la
page 794 de la Partie I de la Gazette du Canada, vol. 141, no 14,
en date du samedi 7 avril 2007, l’alinéa 168(1)a) n’aurait pas
dû être mentionné dans l’avis pour l’organisme de bienfaisance
suivant :
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
119038628RR0001
MEOROTH, TORONTO, ONT.
ELIZABETH TROMP
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
ELIZABETH TROMP
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of intention to revoke was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(e) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charity listed below and that by virtue of subsection 168(2)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice in the Canada Gazette.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)e) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement de l’organisme de bienfaisance
mentionné ci-dessous en vertu du paragraphe 168(2) de cette loi
et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la
publication du présent avis dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
860340009RR0001
CAN-AFRI POVERTY RELIEF ORGANIZATION, TORONTO, ONT.
ELIZABETH TROMP
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
ELIZABETH TROMP
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of intention to revoke was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraphs 168(1)(b),
168(1)(c), 168(1)(d), and 168(1)(e) of the Income Tax Act, that
I propose to revoke the registration of the charity listed below
and that by virtue of subsection 168(2) thereof, the revocation
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément aux alinéas 168(1)b), 168(1)c), 168(1)d) et 168(1)e) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention de révoquer l’enregistrement
1044
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
of the registration is effective on the date of publication of this
notice in the Canada Gazette.”
de l’organisme de bienfaisance mentionné ci-dessous en vertu
du paragraphe 168(2) de cette loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la publication du présent avis
dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
862693322RR0001
FONDATION QUÉBÉCOISE MONDE D’ENFANTS, MONTRÉAL (QUÉ.)
ELIZABETH TROMP
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
ELIZABETH TROMP
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of intention to revoke was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraphs 168(1)(b),
168(1)(c), 168(1)(d) and 168(1)(e) of the Income Tax Act, that
I propose to revoke the registration of the charity listed below
and that by virtue of subsection 168(2) thereof, the revocation
of the registration is effective on the date of publication of this
notice in the Canada Gazette.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément aux alinéas 168(1)b), 168(1)c), 168(1)d) et 168(1)e) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention de révoquer l’enregistrement
de l’organisme de bienfaisance mentionné ci-dessous en vertu
du paragraphe 168(2) de cette loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la publication du présent avis
dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
891016248RR0001
MIFTAHUL-ULOOM CANADA, TORONTO, ONT.
ELIZABETH TROMP
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
ELIZABETH TROMP
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of a charity
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance
The following notice of intention to revoke was sent to the
charity listed below revoking it for failure to meet the parts of the
Income Tax Act as listed in this notice:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraphs 168(1)(b),
168(1)(c) and 168(1)(e) of the Income Tax Act, that I propose
to revoke the registration of the charity listed below and that by
virtue of subsection 168(2) thereof, the revocation of the registration is effective on the date of publication of this notice in
the Canada Gazette.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé à l’organisme de bienfaisance indiqué ci-après parce qu’il n’a pas respecté les parties de la Loi de l’impôt sur le revenu tel qu’il est
indiqué ci-dessous :
« Avis est donné par les présentes que, conformément aux alinéas 168(1)b), 168(1)c) et 168(1)e) de la Loi de l’impôt sur le
revenu, j’ai l’intention de révoquer l’enregistrement de l’organisme de bienfaisance mentionné ci-dessous en vertu du paragraphe 168(2) de cette loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la publication du présent avis dans la
Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
119206191RR0001
SUNSHINE COAST WILDLIFE REHABILITATION CENTRE, SECHELT, B.C.
ELIZABETH TROMP
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
ELIZABETH TROMP
[17-1-o]
[17-1-o]
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1045
CANADA REVENUE AGENCY
AGENCE DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of charities
Révocation de l’enregistrement d’organismes de bienfaisance
Following a request from the charities listed below to have
their status as a charity revoked, the following notice of intention
to revoke was sent:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(a) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charities listed below and that by virtue of paragraph 168(2)(a)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice in the Canada Gazette.”
À la suite d’une demande présentée par les organismes de bienfaisance indiqués ci-après, l’avis d’intention de révocation suivant
a été envoyé :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)a) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement des organismes de bienfaisance
mentionnés ci-dessous en vertu de l’alinéa 168(2)a) de cette loi
et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la
publication du présent avis dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
103836219RR0001
105241053RR0001
106993900RR0001
107354318RR0001
107363517RR0001
107367963RR0001
107370199RR0001
107396905RR0055
107416984RR0001
107464109RR0001
107585515RR0009
107840589RR0001
108091513RR0001
108099771RR0021
108155888RR0001
118784271RR0001
118799998RR0002
118820877RR0001
118826387RR0001
118826585RR0002
118835180RR0001
118970615RR0001
118978832RR0001
118984061RR0001
119000057RR0001
119016590RR0001
119102432RR0001
119121705RR0001
119139087RR0001
119145340RR0001
119166015RR0001
119206944RR0001
119230563RR0001
119233864RR0001
119235059RR0001
119261196RR0001
119284479RR0001
119309706RR0001
119923266RR0001
126302660RR0001
128868403RR0001
129827275RR0001
130515075RR0001
131450132RR0001
NATIONAL PORTRAIT GALLERY, TORONTO, ONT.
THE PHOENIX FOUNDATION INC./LA FONDATION PHOENIX INC., POINTE-CLAIRE, QUE.
NEW LIFE COMMUNITY CHURCH, BRAMPTON, ONT.
EVANGELICAL FREE CHURCH OF QUESNEL, QUESNEL, B.C.
LA FABRIQUE DE LA PAROISSE DE SAINTE-ROSE-DE-LIMA, SAINT-ZOTIQUE (QUÉ.)
LA FABRIQUE DE LA PAROISSE DE ST-GABRIEL-LALEMANT, SHERBROOKE (QUÉ.)
LA FABRIQUE DE LA PAROISSE SAINT-PIERRE, POINTE-DES-CASCADES (QUÉ.)
PACIFIC WAVE FOURSQUARE GOSPEL CHURCH, SURREY, B.C.
CENTRE DE LA PETITE ENFANCE L’ESCALE INC., SAINTE-CLAIRE (QUÉ.)
HANDI TRANSIT INCORPORATED, OSHAWA, ONT.
PAROISSE ST-PIE X, HEARST (ONT.)
PETROLEUM INDUSTRY TRAINING SERVICE ASSOCIATION, CALGARY, ALTA.
THE OZANAM COMMUNITY HOME (PETERBOROUGH), CAVAN, ONT.
ST. BRENDAN’S CHURCH, PORT COLBORNE, ONT.
UNITED MENNONITE CHURCH, THOMPSON, MAN.
ALONSA UNITED CHURCH, ALONSA, MAN.
ASSUMPTION COLLEGE SCHOOL, TORONTO, ONT.
HOLY TRINITY ORTHODOX BUKOWINIAN CATHEDRAL, OTTAWA, ONT.
CAMBRIDGE VOLUNTEER BUREAU, CAMBRIDGE, ONT.
LES FRÈRES DU SACRÉ-CŒUR - ARTHABASKA, QUÉBEC (QUÉ.)
CANADIAN PENSIONERS CONCERNED NOVA SCOTIA, HALIFAX, N.S.
INTERNATIONAL FOUNDATION FOR CLEFT LIP AND PALATE RESEARCH AND DEVELOPMENT, LONDON, ONT.
KELOWNA PHILHARMONIC FESTIVAL SOCIETY, PENTICTON, B.C.
KIWANIS CLUB OF MADOC INC. CHARITABLE TRUST, MADOC, ONT.
LA FIDUCIE LES BOSQUETS ALBERT HUDON, MONTRÉAL (QUÉ.)
LES ŒUVRES DE CHARITÉ DES SŒURS DE LA PRÉSENTATION-DE-MARIE, PROVINCE DE MONTRÉAL, MONTRÉAL (QUÉ.)
PRÉSENTATION DE MARIE (PHILIPSBURG), MONTRÉAL (QUÉ.)
ROBLIN CURLING CLUB 1985 INC., ROBLIN, MAN.
SAN RAFAEL RESEARCH FOUNDATION, VANCOUVER, B.C.
SENIORS CHRISTMAS HAMPER SOCIETY OF B.C., VICTORIA, B.C.
ST. ANDREW’S UNITED CHURCH, TROIS-RIVIÈRES, QUE.
SUTHERLAND SCHOLARSHIP SOCIETY, NORTH VANCOUVER, B.C.
THE DURHAM SEIJONG KOREAN LANGUAGE SCHOOL, OSHAWA, ONT.
THE FREDERICTON BRANCH U. E. L. CHARITABLE TRUST, FREDERICTON, N.B.
THE GERTRUDE AND DAVID SHER FOUNDATION, TORONTO, ONT.
BRITISH COLUMBIA MILITARY MUSIC SOCIETY, NORTH VANCOUVER, B.C.
VICTORIAN ORDER OF NURSES EASTERN LAKE ONTARIO BRANCH, OTTAWA, ONT.
THE ZONTA CLUB OF OTTAWA EDUCATIONAL FUND, OTTAWA, ONT.
LA MAISON DE SILOÉ, SAINT-JÉRÔME (QUÉ.)
REDDY MEMORIAL HOSPITAL FOUNDATION-FONDATION DU REDDY MEMORIAL HOSPITAL, SAINT-LAURENT, QUE.
CHILDREN’S TALENT EDUCATION CENTRE, ST. THOMAS, ONT.
BIG BROTHERS-BIG SISTERS ASSOCIATION OF CORNER BROOK NEWFOUNDLAND, CORNER BROOK, N.L.
KENTE PORTAGE HERITAGE CONSERVATION SOCIETY, SAINT-LAZARE, QUE.
THE CEDAR HILLS MENNONITE CHURCH, SURREY, B.C.
1046
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
132632431RR0001
132702655RR0001
133898726RR0001
134865245RR0001
135940245RR0001
136471315RR0001
138199617RR0001
138296181RR0001
138990643RR0001
139058184RR0001
140662396RR0001
KIMBERLEY AND DISTRICT BOY SCOUTS ASSOCIATION, OTTAWA, ONT.
GRACE CHURCH OF THE NAZARENE, TORONTO, ONT.
SAHEL 21, MONTRÉAL (QUÉ.)
CANADIAN INTELLECTUAL PROPERTY INSTITUTE, OTTAWA, ONT.
FABRIQUE TRÈS STE-TRINITÉ, VAUDREUIL-DORION (QUÉ.)
BARNABAS CHRISTIAN FELLOWSHIP OF CALGARY, CALGARY, ALTA.
CENTRAL NOVA INDUSTRY EDUCATION COUNCIL, TRURO, N.S.
NANAIMO NONVIOLENCE SOCIETY, NANAIMO, B.C.
CONSERVATION FAUNE AQUATIQUE QUÉBEC INC., QUÉBEC (QUÉ.)
FABRIQUE DE LA PAROISSE SAINTE-THÉRÈSE-DE-L’ENFANT-JÉSUS, AMOS (QUÉ.)
FONDATION DES PARTENAIRES DE LA BIOSPHÈRE DE MONTRÉAL/FOUNDATION OF THE PARTNERS OF THE BIOSPHERE
OF MONTREAL, MONTRÉAL (QUÉ.)
INTERPLAY SCHOOL OF DANCE, TORONTO, ONT.
ANNO DOMINI CHAMBER SINGERS, TORONTO, ONT.
MAISON DE LA COLOMBE, MONTRÉAL (QUÉ.)
THE BRIAN MACINTOSH MEMORIAL ASSOCIATION, CORNWALL, ONT.
FAITH MINISTRIES, OSHAWA, ONT.
KELLY HOWE STAR OF HOPE FOUNDATION, CALGARY, ALTA.
ROOMS FOUNDATION - FONDATION DES CHAMBRES, MONTRÉAL, QUE.
CAFÉ 18-30 D’AHUNTSIC, SAINT-LÉONARD (QUÉ.)
CIVIL JUSTICE ACCESS NETWORK, WINDSOR, ONT.
KIDS WITH A CAUSE CORP., TORONTO, ONT.
CARDIOSTART CANADA, BRANTFORD, ONT.
FOUNTAIN GATE MINISTRIES, OSHAWA, ONT.
SATURDAY NIGHT ALIVE MINISTRIES (WINDSOR, ESSEX), LEAMINGTON, ONT.
YORK RIVER HEALING MINISTRIES, BANCROFT, ONT.
DRUMHELLER WORD OF LIFE CENTRE CHURCH AND MINISTRIES, CALGARY, ALTA.
QU’APPELLE VALLEY SCHOOL DIVISION NO. 139, REGINA, SASK.
CANADIAN ASSISTIVE ANIMAL ASSOCIATION, CAMROSE, ALTA.
DONGAG ODSAL DARGYEY LING CLEAR LIGHT CENTER OF SUTRA AND MANTRA SOCIETY, RICHMOND, B.C.
SEED SOWERS MINISTRIES, CRANBROOK, B.C.
REFUGE SECONDE CHANCE, SHERBROOKE (QUÉ.)
ADULT MACULAR DEGENERATION - (ONTARIO), MISSISSAUGA, ONT.
NEIGHBOURLINK WETASKIWIN, WETASKIWIN, ALTA.
CENTRAL CHILDREN’S SAFETY VILLAGE CORPORATION, ORILLIA, ONT.
GEORGIAN BAY SECONDARY SCHOOL PARENT MUSIC COUNCIL, MEAFORD, ONT.
ORGANIZATION FOR UNDERSTANDING CLUSTER HEADACHE-CANADA, NANAIMO, B.C.
DEBBIE PRIM MEMORIAL SCHOLARSHIP INC., ST. JOHN’S, N.L.
L’ASSOCIATION DES SANS-EMPLOI DE CHARLEVOIX (A.S.E.C.), LA MALBAIE (QUÉ.)
GANANOQUE YOUTH FOUNDATION, GANANOQUE, ONT.
COMPLEXE MULTI-SPORTS DE LAVAL INC., LAVAL (QUÉ.)
FIERS DE NOS ENFANTS, ROCKLAND (ONT.)
LISA MCBRIDE MEMORIAL FUND, WHITBY, ONT.
FONDATION ÉCOLE POLYVALENTE SAINT-JÉRÔME, SAINT-JÉRÔME (QUÉ.)
CORKTOWN COMMUNITY CENTRE RESIDENCES, HAMILTON, ONT.
ASSOCATION DE PARENTS ET ENSEIGNANTS ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE PUBLIQUE L’ODYSSÉE, ORLÉANS (ONT.)
THE SUNSHINE FESTIVAL THEATRE COMPANY, ORILLIA, ONT.
PROTEUS WORLD MUSIC, TORONTO, ONT.
BUILDING INCLUSIVE COMMUNITIES ASSOCIATION, COQUITLAM, B.C.
WINDSOR CITY CENTRE CHURCHES, WINDSOR, ONT.
VANCOUVER ISLAND RIDERS AGAINST CHILD ABUSE, UCLUELET, B.C.
VOLUNTEER RESOURCE CENTRE FOR DURHAM REGION, PORT PERRY, ONT.
THE DARTMOUTH REGIONAL HERITAGE FOUNDATION, DARTMOUTH, N.S.
NOVA SCOTIA SCHOOL CHARITY LTD., DARTMOUTH, N.S.
FRIENDS OF INDEPENDENT TUTORING INC., WINNIPEG, MAN.
FONDATION ARCOMM-ARCOMM FOUNDATION, SAINT-HUBERT (QUÉ.)
ATERET SHALOM HEBREW SCHOOL, THORNHILL, ONT.
N.B.G. BANK FOUNDATION/FONDATION BANQUE N.B.G., MONTRÉAL, QUE.
837646470RR0001
846107340RR0001
847096070RR0001
847338878RR0001
850058942RR0001
853792901RR0001
853993905RR0001
854137932RR0001
855580445RR0001
855802302RR0001
856231600RR0001
856244041RR0001
856967807RR0001
857738348RR0001
857936645RR0001
858262074RR0001
858377633RR0001
858454689RR0001
858884406RR0001
859255630RR0001
859744203RR0001
859810707RR0001
860315266RR0001
860797133RR0001
861010700RR0001
861565729RR0001
861930378RR0001
862247988RR0001
862287653RR0001
862703170RR0001
862816907RR0001
862831641RR0001
863842803RR0001
863906921RR0001
864047337RR0001
864331376RR0001
864572045RR0001
864852819RR0001
865207401RR0001
865634497RR0001
865663363RR0001
866171671RR0001
866315872RR0001
866431240RR0001
866674641RR0001
867311649RR0001
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
867500894RR0001
868333170RR0001
868340340RR0001
868387879RR0001
868702903RR0001
868904509RR0001
869056564RR0001
869123372RR0001
869206185RR0001
869486126RR0001
869764225RR0001
870102563RR0001
870138948RR0001
870174828RR0001
870717600RR0001
871374708RR0001
872343611RR0001
873005136RR0001
873538011RR0001
873770846RR0001
876499815RR0001
876905167RR0001
THE PORT ROYAL 400TH ANNIVERSARY SOCIETY, ANNAPOLIS ROYAL, N.S.
LAUBACH LITERACY OF BRITISH COLUMBIA, KAMLOOPS, B.C.
PALLIATIVE INTERDISCIPLINARY NETWORK, TORONTO, ONT.
FONDATION AU CŒUR DE L’ÉCOLE ALTERNATIVE, MIRABEL (QUÉ.)
SEMAPHORE MINISTRIES, WINNIPEG, MAN.
THE WAREHOUSE MISSION, TORONTO, ONT.
MARCHÉ AUX PUCES & COMPTOIR D’AIDE, QUÉBEC (QUÉ.)
COMMUNITY SAFETY VILLAGE OF YORK REGION, AURORA, ONT.
BULKLEY VALLEY RECYCLING SOCIETY, SMITHERS, B.C.
MAPLE RIDGE MUSIC PARENTS FOUNDATION, MAPLE RIDGE, B.C.
GOD’S STREET PEOPLE INC., RICHMOND HILL, ONT.
HELP THE HOMELESS’ DENTAL CARE SOCIETY OF CALGARY, CALGARY, ALTA.
ERIC NORMORE MEMORIAL FOUNDATION INC., DEER LAKE, N.L.
PAROISSE DE NOTRE-DAME DU TRÈS-SAINT-SACREMENT, QUÉBEC (QUÉ.)
MT. CALVARY BAPTIST CHURCH, ETOBICOKE, ONT.
EDUMATRIX ACADEMY, WINNIPEG, MAN.
FIBROMYALGIA ASSOCIATION NIAGARA, ST. THOMAS, ONT.
OLDS & DISTRICT POOL 2000 SOCIETY, OLDS, ALTA.
WOLFVILLE COMMUNITY FOUNDATION, WOLFVILLE, N.S.
FONDS DE BIENFAISANCE LOGIQUE DISCRÈTE, MONTRÉAL (QUÉ.)
SETON WAY PROJECT SOCIETY OF EDMONTON, EDMONTON, ALTA.
CANADIAN FOUNDATION FOR INVESTOR EDUCATION / FONDATION CANADIENNE POUR LA FORMATION DES
INVESTISSEURS, ETOBICOKE, ONT.
ENGLEHART AND AREA COMMUNITY FOUNDATION, NEW LISKEARD, ONT.
LE BON SAMARITAIN DE LA MADELEINE INC., SAINT-HYACINTHE (QUÉ.)
INSTITUTE OF ADDICTION MEDICINE, GUELPH, ONT.
EARTH APPEAL - SECOURS-TERRE, KITCHENER, ONT.
INSULIN PUMPERS CANADA, LOWER SACKVILLE, N.S.
ŒUVRES PERRINE-SAMSON, MONTRÉAL (QUÉ.)
CARING ABOUT KIDS SOCIETY, RICHMOND, B.C.
THE SAMUEL SOCIETY, RICHMOND HILL, ONT.
CENTRAL FRASER VALLEY CRIME STOPPERS SOCIETY, ABBOTSFORD, B.C.
BACCALIEU CHORISTERS, COLEY’S POINT, N.L.
JUSTICE ALTERNATIVES FOR MACKENZIE SOCIETY, MACKENZIE, B.C.
SOUTH PEACE SOCIAL PLANNING COUNCIL SOCIETY, GRANDE PRAIRIE, ALTA.
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL DANVILLE NO. 3322, DANVILLE (QUÉ.)
THE BEREAN BAPTIST CHURCH OF EDMONTON, EDMONTON, ALTA.
THE SPIRITUAL ASSEMBLY OF THE BAHA’IS OF THAMES CENTRE, DORCHESTER, ONT.
ASSOCIATION DES RETRAITÉ(ES) DE SAINT-SACREMENT INC., ALMA, LAC-SAINT-JEAN (QUÉ.)
WEST MANITOULIN CHURCH OF CHRIST, GORE BAY, ONT.
TRUST UNDER THE WILL OF ALICE RICHARDSON SYDENHAM STREET UNITED CHURCH, WILLOWDALE, ONT.
RÉSIDENCES DU MIEUX-VIVRE INC., MALARTIC (QUÉ.)
P. A. S. A. PARENTS AGAINST SEXUAL ABUSE SOCIETY, LANGLEY, B.C.
WESTMAN RIDING FOR THE DISABLED INC., DOUGLAS, MAN.
CHRISTIAN COMMUNITY CHURCH OF CALGARY, CALGARY, ALTA.
HORIZON SCHOOL COMMITTEE, OLDS, ALTA.
WINNIPEG COMMODITY EXCHANGE CENTENNIAL FUND, WINNIPEG, MAN.
FONDATION MÉNARD-PARISIEN, LAVAL (QUÉ.)
HERITAGE BUILDING PRESERVATION FOUNDATION, TORONTO, ONT.
BIG BROTHERS/BIG SISTERS OF RENFREW AND ARNPRIOR DISTRICTS, BURLINGTON, ONT.
ORGANISME CANADIEN BOSNIAQUE DE CHARITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL, MONTRÉAL (QUÉ.)
HEART OF A CHAMPION SCHOLARSHIP FOUNDATION, EDMONTON, ALTA.
“SLOVO” ETHNIC SOC. CALGARY, CALGARY, ALTA.
VISION OF ISLAM SOCIETY, CALGARY, ALTA.
BLUMENHOF GOSPEL CHURCH, BLUMENHOF, SASK.
INDO-CANADIAN FAMILY SERVICE AND SUPPORT SOCIETY OF NOVA SCOTIA, HALIFAX, N.S.
ROYAL CITY KIWANIS CLUB CHARITABLE FOUNDATION, GUELPH, ONT.
PRESBYTERIAN WOMEN’S MISSIONARY SOCIETY, WESTERN DIVISION AFTERNOON AUX., NORVAL PRESBYTERIAN
CHURCH, NORVAL, ONT.
KAMLOOPS SYMPHONY FOUNDATION, KAMLOOPS, B.C.
879011302RR0001
879113819RR0001
879342228RR0001
880229356RR0001
880629704RR0001
881311625RR0001
881855316RR0001
882117914RR0001
882459167RR0001
883554560RR0001
883585713RR0001
884183823RR0001
885049387RR0001
885483198RR0001
885703108RR0001
885923623RR0001
886044395RR0001
886277599RR0001
886328152RR0001
886759299RR0001
887043073RR0001
887148195RR0001
887164994RR0001
887405462RR0001
887419067RR0001
887554269RR0001
887834562RR0001
887864262RR0001
888060605RR0001
888227394RR0001
888600434RR0001
888649068RR0001
888737319RR0001
888848199RR0001
888859063RR0001
888919594RR0001
1047
1048
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
889507042RR0010
889796348RR0001
889813648RR0001
889941571RR0001
889945226RR0001
890130578RR0001
890157597RR0001
890190598RR0001
890242878RR0001
890259179RR0001
890486590RR0001
890671605RR0001
890745987RR0001
890747025RR0001
890945991RR0001
891073272RR0001
891117244RR0001
891191348RR0001
891319378RR0001
891448870RR0001
891462103RR0001
891528747RR0001
891563546RR0001
891944647RR0001
892011776RR0001
892105842RR0001
892175241RR0001
892203423RR0001
892278243RR0001
JEWISH WOMEN INTERNATIONAL FOUNDATION OF AQUARIUS CHAPTER, TORONTO, ONT.
PORTES OUVERTES, VIEUX-LIMOILOU, QUÉBEC (QUÉ.)
CAMP OASIS CANADA INC., OAKVILLE, ONT.
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL YAMACHICHE 2998, YAMACHICHE (QUÉ.)
FRIENDS OF RENAL DIALYSIS INC., REGINA, SASK.
MAISON DE PRIÈRE BÉTHANIE DE ST-JÉRÔME, PIERREFONDS (QUÉ.)
PROVOST AND DISTRICT ANNUAL DONORS APPEAL, PROVOST, ALTA.
BIBLE BAPTIST CHURCH INDEPENDENT OF PORT HAWKESBURY NOVA SCOTIA, PORT HAWKESBURY, N.S.
CALVARY CHRISTIAN CENTRE OF TORONTO INC., BARRIE, ONT.
MORVEN CONGREGATIONAL CHURCH, SELBY, ONT.
GRACE CHILDREN’S HOME, GRANDE PRAIRIE, ALTA.
SEATON PARENT SUPER GRAD SOCIETY, VERNON, B.C.
TOWNSHIP OF DARLING VOLUNTEER FIRE DEPARTMENT ASSOCIATION, WHITE LAKE, ONT.
THE JACOB AND HELEN ESAU FOUNDATION, CHILLIWACK, B.C.
TAPESTRY HOUSE INC., OTTAWA, ONT.
AMNESTY INTERNATIONAL CANADA GROUP 54 MARKHAM-STOUFFVILLE, STOUFFVILLE, ONT.
FONDATION RENÉ-LÉVESQUE POUR LES AÎNÉS, LONGUEUIL (QUÉ.)
THE CANADIAN/I.O.L.R. SOCIETY, WESTON, ONT.
AU-PIC D’AYLMER, GATINEAU (QUÉ.)
FONDATION DU C.L.S.C. ET C.H.S.L.D. DE GATINEAU, GATINEAU (QUÉ.)
CLUB DES SENIORS DE LA ROUSSELIÈRE, MONTRÉAL (QUÉ.)
SETTON FOUNDATION, VANCOUVER, B.C.
SAVE TORONTO’S SEVENTH FLOOR AUDITORIUM AND ROUND ROOM INC., TORONTO, ONT.
THE BOYS AND GIRLS CLUB OF TIMISKAMING, KIRKLAND LAKE, ONT.
HURONIA EDUCATION FOUNDATION, PENETANGUISHENE, ONT.
FARNHAM CEMETERY, ARKELL, ONT.
THE LITERARY RESEARCH FOUNDATION OF CANADA, TORONTO, ONT.
MAISON DES JEUNES LE POINT TOURNANT DE ST-DENIS-DE-BROMPTON, SAINT-DENIS-DE-BROMPTON (QUÉ.)
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL STE-ANNE-DE-BELLEVUE NO. 3524, SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE
(QUÉ.)
PARKLAND CATHOLIC CHARISMATIC RENEWAL SERVICES, RED DEER, ALTA.
TRUTH IN HARMONY MINISTRIES INC., GRUNTHAL, MAN.
ADULT GRIEF SUPPORT FOR METROPOLITAN TORONTO, SCARBOROUGH, ONT.
NORTHWEST INTER-NATION FAMILY AND COMMUNITY SERVICES SOCIETY, TERRACE, B.C.
VERNON GREENSTREETS SOCIETY, VERNON, B.C.
MOM’S PLACE PREGNANCY SUPPORT SOCIETY, BURNABY, B.C.
MOM’S PLACE PREGNANCY SUPPORT FOUNDATION, BURNABY, B.C.
RELIGIEUX DU TRÈS-SAINT-SACREMENT DE MONT-ROYAL, QUÉBEC (QUÉ.)
FONDATION FERNAND ALIE, MONTRÉAL (QUÉ.)
HAZEL DELL GOSPEL ASSEMBLY, HAZEL DELL, SASK.
FRIENDS OF THE DURHAM LIBRARY, DURHAM, ONT.
MANNA CHURCH OF THE CHRISTIAN AND MISSIONARY ALLIANCE IN CANADA, TORONTO, ONT.
CENTRE COMMUNAUTAIRE LE CHEMIN, LONGUEUIL (QUÉ.)
VICTORY CENTRE, GLENCOE, ONT.
MIRA GODARD FOUNDATION, TORONTO, ONT.
TRINITY EV. LUTHERAN CHURCH, WATERLOO, ONT.
HINTON & DISTRICT HISTORICAL FOUNDATION, HINTON, ALTA.
ST. MARK CATHOLIC SCHOOL COUNCIL, KEMPTVILLE, ONT.
NET EMP-ARC, DOLLARD-DES-ORMEAUX (QUÉ.)
THE LONDON ONTARIO GRIEF RESOURCE CENTRE, LONDON, ONT.
LUTHER COURT HOUSING FOUNDATION, KELOWNA, B.C.
NORTH ISLAND AIDS COALITION SOCIETY, COURTENAY, B.C.
FISHERS OF MEN MINISTRIES, POWASSAN, ONT.
COMITÉ DE LIAISON ENTRE LA FAMILLE ET LES SERVICES DE PRÉVENTION EN TOXICOMANIC DE ST-JOSEPH DE
BEAUCE, SAINT-JOSEPH-DE-BEAUCE (QUÉ.)
SOUL’S HARBOUR MISSION HOUSE INC., REGINA, SASK.
ASSOCIATION ANTI-TOXICOMANIE ÉCLAT INC., SAINT-HYACINTHE (QUÉ.)
LESSER SLAVE LAKE COMMUNITY COMPLEX ASSOCIATION, SLAVE LAKE, ALTA.
LES MARIVAUDAGES PLUS, MONT-ROYAL (QUÉ.)
892453168RR0001
892511221RR0001
892608969RR0001
892980129RR0001
893175976RR0001
893399568RR0001
893399568RR0002
893558833RR0002
893851055RR0001
894392042RR0001
894514348RR0001
894945633RR0065
894949437RR0001
894997303RR0001
895208700RR0001
895248854RR0001
895413193RR0001
895732519RR0001
895810224RR0001
895826600RR0001
895984268RR0001
896780590RR0001
897013835RR0001
897877544RR0001
897931531RR0001
898137641RR0001
898508312RR0001
899231823RR0001
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
899500516RR0001
899692362RR0001
CREATIVE KIDS MUSEUM SOCIETY OF ALBERTA, CALGARY, ALTA.
NEIGHBOURLINK FREDERICTON INC., FREDERICTON, N.B.
1049
ELIZABETH TROMP
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
ELIZABETH TROMP
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADIAN ENVIRONMENTAL ASSESSMENT AGENCY
AGENCE CANADIENNE D’ÉVALUATION
ENVIRONNEMENTALE
CANADIAN ENVIRONMENTAL ASSESSMENT ACT
LOI CANADIENNE SUR L’ÉVALUATION
ENVIRONNEMENTALE
Replacement Class Screening Report for Works on
Over-Wintering Sites for Oyster Aquaculture — Public notice
Rapport d’examen préalable substitut par catégorie : Travaux sur
les sites d’hivernage pour l’ostréiculture — Avis public
The Canadian Environmental Assessment Agency (the Agency)
declares the report entitled Replacement Class Screening Report
for Works on Over-Wintering Sites for Oyster Aquaculture to be a
replacement class screening report (RCSR) pursuant to the provisions of subsection 19(1) and paragraph 19(2)(a) of the Canadian
Environmental Assessment Act (the Act).
Public consultations on the RCSR took place from November 28, 2006, to January 5, 2007. The Agency received no written
submissions from the public concerning the RCSR. In making the
declaration proposed by Transport Canada (TC), the Agency has
reviewed the RCSR and has determined that the project screening
process, as described in the document, will meet the requirements
of the Act for the environmental assessment of the class of projects. It is also the opinion of the Agency that the class of projects
described in the RCSR is not likely to cause significant adverse
environmental effects when the design standards and mitigation
measures described in the report are applied.
L’Agence canadienne d’évaluation environnementale (l’Agence)
déclare que le rapport intitulé Rapport d’examen préalable substitut par catégorie : Travaux sur les sites d’hivernage pour l’ostréiculture est un rapport d’examen préalable substitut (REPS) en
vertu des dispositions du paragraphe 19(1) et de l’alinéa 19(2)a)
de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (la Loi).
Des consultations publiques sur le REPS ont eu lieu du 28 novembre 2006 au 5 janvier 2007. L’Agence n’a reçu aucune observation écrite du public au sujet du REPS. Cette déclaration de
l’Agence, proposée par Transports Canada (TC), fait suite à l’analyse du REPS. L’Agence a décidé que le processus d’examen
préalable du projet décrit dans le document permettra de répondre
aux exigences de la Loi concernant l’évaluation environnementale
de ce type de projets. L’Agence est également d’avis que le type
de projets décrit dans le REPS n’est pas susceptible de causer des
effets négatifs importants sur l’environnement une fois que sont
mises en œuvre les normes et les mesures d’atténuation décrites
dans le rapport.
La déclaration entre en vigueur le 28 avril 2007 et est assujettie
aux modalités et conditions suivantes :
• En vertu du paragraphe 19(8) de la Loi, la période de validation de la déclaration s’étend jusqu’au 28 avril 2010.
• TC avisera l’Agence, par écrit, au moins six mois avant la
date d’expiration de la déclaration, de son intention de renouveler le REPS tel quel, de le renouveler en y apportant des
modifications ou des ajouts, ou encore de ne pas le renouveler, dans lequel cas la déclaration cesserait d’avoir effet.
• Aux fins de renouvellement du REPS, TC soumettra à
l’Agence le rapport d’examen préalable proposé au moins
trois mois avant la date d’expiration de la déclaration, et ce,
afin que l’Agence puisse enclencher un nouveau processus de
déclaration.
• TC et l’Agence s’assureront que le REPS est mis à la disposition du public conformément aux exigences de la Loi, puisqu’il peut être modifié de temps à autre. À ce titre, TC versera
le REPS au dossier de projet du Registre canadien d’évaluation environnementale (RCÉE) de son bureau régional. TC affichera également sur le site Internet du RCÉE le relevé des
projets à l’égard desquels une autorité responsable a utilisé
le REPS, et ce, trimestriellement, tel que le prescrit l’alinéa 55.1(2)d) de la Loi.
• Tout changement au REPS sera élaboré et mis en œuvre selon
les dispositions relatives aux modifications stipulées à l’article 7 du REPS.
The declaration is effective April 28, 2007, and is subject to the
following terms and conditions:
• Subject to subsection 19(8) of the Act, the declaration period
is valid until April 28, 2010.
• TC will notify the Agency, in writing, a minimum of six
months prior to the date on which the declaration expires, of
its intention to renew the RCSR, to renew the RCSR with
modifications or additions, or not to renew the RCSR and
thereby allow the declaration to expire.
• To renew the RCSR, TC will submit the proposed class
screening report to the Agency not less than three months
prior to the expiration date of this declaration, so that the
Agency may initiate a new declaration process.
• TC and the Agency will ensure that the RCSR is made available to the public in accordance with the requirements of the
Act, as the RCSR may be amended from time to time. As
such, TC will place the RCSR in the Canadian Environmental
Assessment Registry (CEAR) project file of its regional office. TC will also post a statement of the projects in respect of
which the RCSR was used on the CEAR Web site, on a quarterly basis, as required under paragraph 55.1(2)(d) of the Act.
• Any amendments to the report will be developed and implemented in accordance with the provisions for amendment contained in section 7 of the RCSR.
1050
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
For further information, contact Robyn-Lynne Virtue, Senior
Class Screening Advisor, Canadian Environmental Assessment
Agency, Place Bell Canada, 22nd Floor, 160 Elgin Street, Ottawa,
Ontario K1A 0H3, 613-957-0826 (telephone), 613-957-0935 (fax),
ClassScreening@ceaa-acee.gc.ca (email).
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer
avec Robyn-Lynne Virtue, Conseillère principale en examen préalable, Agence canadienne d’évaluation environnementale, Place
Bell Canada, 22e étage, 160, rue Elgin, Ottawa (Ontario) K1A
0H3, 613-957-0826 (téléphone), 613-957-0935 (télécopieur),
ClassScreening@acee-ceaa.gc.ca (courriel).
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The following notices are abridged versions of the Commission’s
original notices bearing the same number. The original notices contain a more detailed outline of the applications, including additional
locations and addresses where the complete files may be examined.
The relevant material, including the notices and applications, is
available for viewing during normal business hours at the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, Room 206,
1 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec K1A 0N2, 819997-2429 (telephone), 994-0423 (TDD), 819-994-0218 (fax);
— Metropolitan Place, Suite 1410, 99 Wyse Road, Dartmouth,
Nova Scotia B3A 4S5, 902-426-7997 (telephone), 426-6997
(TDD), 902-426-2721 (fax);
— Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, 204-983-6306 (telephone),
983-8274 (TDD), 204-983-6317 (fax);
— 530–580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, 604-666-2111 (telephone), 666-0778 (TDD), 604666-8322 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 205 Viger Avenue W,
Suite 504, Montréal, Quebec H2Z 1G2, 514-283-6607 (telephone), 283-8316 (TDD), 514-283-3689 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario M4T 1M2, 416-952-9096
(telephone), 416-954-6343 (fax);
— CRTC Documentation Centre, Cornwall Professional Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan
S4P 3X3, 306-780-3422 (telephone), 306-780-3319 (fax);
— CRTC Documentation Centre, 10405 Jasper Avenue,
Suite 520, Edmonton, Alberta T5J 3N4, 780-495-3224
(telephone), 780-495-3214 (fax).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian
Radio-television and Telecommunications Commission, Ottawa,
Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of the
intervention has been served upon the applicant, on or before the
deadline given in the notice.
Secretary General
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux
du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux contiennent
une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris
les lieux et adresses où l’on peut consulter les dossiers complets.
Tous les documents afférents, y compris les avis et les demandes,
sont disponibles pour examen durant les heures normales d’ouverture aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, Pièce 206,
1, promenade du Portage, Gatineau (Québec) K1A 0N2,
819-997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), 819-994-0218
(télécopieur);
— Place Metropolitan, Bureau 1410, 99, chemin Wyse, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B3A 4S5, 902-426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), 902-426-2721 (télécopieur);
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, 204-983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), 204-983-6317 (télécopieur);
— 580, rue Hornby, Bureau 530, Vancouver (ColombieBritannique) V6C 3B6, 604-666-2111 (téléphone), 666-0778
(ATS), 604-666-8322 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 205, avenue Viger Ouest,
Bureau 504, Montréal (Québec) H2Z 1G2, 514-283-6607
(téléphone), 283-8316 (ATS), 514-283-3689 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 55, avenue St. Clair Est,
Bureau 624, Toronto (Ontario) M4T 1M2, 416-952-9096
(téléphone), 416-954-6343 (télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, 306-780-3422 (téléphone), 306-780-3319
(télécopieur);
— Centre de documentation du CRTC, 10405, avenue Jasper,
Bureau 520, Edmonton (Alberta) T5J 3N4, 780-495-3224
(téléphone), 780-495-3214 (télécopieur).
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées
ci-après en s’adressant au CRTC.
Le 28 avril 2007
2006-613-1
Gazette du Canada Partie I
April 17, 2007
2006-613-1
1051
Le 17 avril 2007
Videotron Ltd.
Montréal, Quebec
CF Cable TV Inc.
Montréal and Terrebonne, Quebec
Erratum — The Commission corrects Broadcasting Decision
CRTC 2006-613, October 31, 2006, in which condition of licence 4 set out in the appendix is replaced.
Vidéotron ltée
Montréal (Québec)
CF Câble TV inc.
Montréal et Terrebonne (Québec)
Erratum — Le Conseil corrige la décision de radiodiffusion
CRTC 2006-613, 31 octobre 2006, dans laquelle la condition de
licence 4 énoncée à l’annexe est remplacée.
2007-112
2007-112
April 17, 2007
Le 17 avril 2007
Canadian Broadcasting Corporation
Bamfield, Bella Bella, Bella Coola, Blue River, Field,
Fort Nelson, Gold River, Hagensborg, McBride, Pemberton,
Puden Lake/Sinclair Mills, Sayward, Tofino, Ucluelet and
Valemount, British Columbia
Approved — New transmitters at the localities noted above.
Société Radio-Canada
Bamfield, Bella Bella, Bella Coola, Blue River, Field,
Fort Nelson, Gold River, Hagensborg, McBride, Pemberton,
Puden Lake/Sinclair Mills, Sayward, Tofino, Ucluelet et
Valemount (Colombie-Britannique)
Approuvé — Nouveaux émetteurs aux localités énoncées
ci-dessus.
2007-113
2007-113
April 17, 2007
Le 17 avril 2007
TELUS Communications Inc., and 1219823 Alberta
ULC in partnership with TELUS Communications Inc. in
TELE-MOBILE Company, partners in a general partnership
carrying on business as TELUS Communications Company
Rimouski, Saint-Georges, Sept-Îles, Baie-Comeau, Gaspé,
Montmagny, Sainte-Marie, Mont-Tremblant and their
surrounding areas, Quebec; Calgary, Edmonton (including
St. Albert, Sherwood Park, Spruce Grove and Stony Plain),
Fort McMurray, Grande Prairie, Lethbridge, Medicine Hat
and Red Deer, Alberta; and Kamloops, Kelowna, Nanaimo,
Penticton, Prince George, Terrace, Vancouver (including
Lower Mainland and Fraser Valley), Vernon and Victoria,
British Columbia
Approved — Licence amendments related to the reception of U.S.
signals.
TELUS Communications Inc., et 1219823 Alberta ULC
en partenariat avec TELUS Communications Inc. dans
Société TÉLÉ-MOBILE, associés dans une société en
nom collectif faisant affaires sous le nom de Société
TELUS Communications
Rimouski, Saint-Georges, Sept-Îles, Baie-Comeau, Gaspé,
Montmagny, Sainte-Marie, Mont-Tremblant et leurs environs
(Québec), Calgary, Edmonton (y compris St. Albert, Sherwood
Park, Spruce Grove et Stony Plain), Fort McMurray, Grande
Prairie, Lethbridge, Medicine Hat et Red Deer (Alberta) et
Kamloops, Kelowna, Nanaimo, Penticton, Prince George,
Terrace, Vancouver (y compris le Lower Mainland et la vallée
du Fraser), Vernon et Victoria (Colombie-Britannique)
Approuvé — Modifications de licences concernant la réception
des signaux américains.
2007-114
2007-114
April 19, 2007
Le 19 avril 2007
Burlingham Communications
Hamilton/Burlington, Ontario
Renewed — Broadcasting licence for the radio programming
undertaking CIWV-FM Hamilton/Burlington, from June 1, 2007,
to August 31, 2007.
Burlingham Communications
Hamilton/Burlington (Ontario)
Renouvelé — Licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio CIWV-FM Hamilton/Burlington, pour la
période du 1er juin 2007 au 31 août 2007.
2007-115
2007-115
April 20, 2007
Le 20 avril 2007
Bhupinder Bola, on behalf of a corporation to be incorporated
Across Canada
Approved — New national, third-language general interest ethnic
Category 2 specialty service devoted to the Tagalog-speaking
community, to be known as The FilipinoTV Channel (FTC). The
licence will expire August 31, 2013.
Bhupinder Bola, au nom d’une société devant être constituée
L’ensemble du Canada
Approuvé — Exploitation d’un service national de programmation d’émissions spécialisées de catégorie 2 d’intérêt général à
caractère ethnique en langue tierce destiné à la communauté de
langue tagalog, devant s’appeler The FilipinoTV Channel (FTC).
La licence expirera le 31 août 2013.
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 2007-3-3
AUDIENCE PUBLIQUE 2007-3-3
Further to its Broadcasting Notices of Public Hearing
CRTC 2007-3, 2007-3-1 and 2007-3-2 dated March 1, 13 and 21,
2007, relating to a public hearing to be held on April 30, 2007, at
9:30 a.m., at the Conference Centre, Portage IV, 140 Promenade
du Portage, Gatineau, Quebec, the Commission announces that, at
À la suite de ses avis d’audience publique de radiodiffusion
CRTC 2007-3, 2007-3-1 et 2007-3-2 des 1er, 13 et 21 mars 2007
relativement à l’audience publique qui aura lieu le 30 avril 2007,
à 9 h 30, au Centre de conférences, Portage IV, 140, promenade du Portage, Gatineau (Québec), le Conseil annonce qu’à la
1052
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
the request of the applicant, the following item is withdrawn from
this public hearing. The Commission has closed the file on this
application and has disposed of all related documents.
Item 18
Shawinigan, Quebec
Application No. 2005-1420-0
Application by Astral Media Radio Inc. to renew the licence
of the French-language commercial radio programming undertaking CKSM* Shawinigan, expiring August 31, 2007.
April 18, 2007
demande de la requérante, l’article suivant est retiré de cet avis
d’audience publique. Le Conseil a fermé le dossier de cette demande et s’est défait de tous les documents s’y rapportant.
Article 18
Shawinigan (Québec)
Numéro de demande 2005-1420-0
Demande présentée par Astral Media Radio Inc. en vue de renouveler la licence de l’entreprise de programmation de radio
commerciale de langue française CKSM* Shawinigan, qui expire le 31 août 2007.
Le 18 avril 2007
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 2007-6
AUDIENCE PUBLIQUE 2007-6
The Commission will hold a public hearing commencing on
June 18, 2007, at 9 a.m., at the Commission headquarters,
1 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec, to consider the following applications. The deadline for submission of interventions
and/or comments is May 25, 2007.
1. Tempo Media Inc.
Across Canada
For a licence to operate a national ethnic Category 2 specialty
programming undertaking to be known as Maks TV.
Le Conseil tiendra une audience publique à partir du 18 juin
2007, à 9 h, à l’administration centrale, 1, promenade du Portage,
Gatineau (Québec), afin d’étudier les demandes qui suivent. La
date limite pour le dépôt des interventions ou des observations est
le 25 mai 2007.
1. Tempo Media Inc.
L’ensemble du Canada
En vue d’obtenir une licence visant l’exploitation d’une entreprise nationale de programmation d’émissions spécialisées
de catégorie 2 à caractère ethnique, qui sera appelée Maks
TV.
2. Cosmopolitan Television Canada Company
L’ensemble du Canada
En vue d’obtenir une licence visant l’exploitation d’une entreprise nationale de programmation d’émissions de télévision spécialisées de catégorie 2 de langue anglaise, qui sera
appelée Cosmopolitan Television.
3. Bell ExpressVu Inc. (l’associée commanditée), et BCE Inc.
et 4119649 Canada Inc. (partenaires dans la société en nom
collectif Holdings BCE s.e.n.c., qui est l’associée
commanditée), faisant affaire sous le nom de
Bell ExpressVu Limited Partnership
Toronto, Hamilton/Niagara, Oshawa, Kitchener, London,
Windsor, Ottawa et les environs de chacune de ces villes de
l’Ontario; Montréal, Gatineau, Sherbrooke, Québec et les
environs de chacune de ces villes du Québec
En vue d’obtenir une licence visant l’exploitation d’une entreprise régionale de programmation de télévision à la carte
terrestre.
4. 591989 B.C. Ltd.
Kingston (Ontario)
Afin de convertir la station de radio CFFX Kingston de la
bande AM à la bande FM.
5. K-Rock 1057 Inc.
Kingston (Ontario)
En vue d’obtenir une licence visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM commerciale de langue anglaise à Kingston.
6. CHUM Limitée
Kingston (Ontario)
Afin de convertir la station de radio CKLC Kingston de la
bande AM à la bande FM.
2. Cosmopolitan Television Canada Company
Across Canada
For a licence to operate a national English-language Category 2 specialty programming undertaking to be known as
Cosmopolitan Television.
3. Bell ExpressVu Inc. (the general partner), and BCE Inc. and
4119649 Canada Inc. (partners in BCE Holdings G.P., a
general partnership that is the limited partner), carrying on
business as Bell ExpressVu Limited Partnership
Toronto, Hamilton/Niagara, Oshawa, Kitchener, London,
Windsor, Ottawa and surrounding area of each location in
Ontario; and Montréal, Gatineau, Sherbrooke, Quebec and
surrounding area of each location in Quebec
For a licence to operate a regional terrestrial pay-per-view
programming undertaking.
4. 591989 B.C. Ltd.
Kingston, Ontario
To convert radio station CFFX Kingston from the AM band
to the FM band.
5. K-Rock 1057 Inc.
Kingston, Ontario
For a licence to operate an English-language FM commercial
radio programming undertaking in Kingston.
6. CHUM Limited
Kingston, Ontario
To convert radio station CKLC Kingston from the AM band
to the FM band.
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1053
7. Source Cable Limited
Hamilton and Glanbrook, Ontario
For a licence to operate a regional video-on-demand programming undertaking.
8. Corus Premium Television Ltd.
Kitchener, Ontario, and Winnipeg, Manitoba
To acquire the assets of the radio programming undertakings
CKBT-FM Kitchener, Ontario, and CJZZ-FM Winnipeg,
Manitoba, from CanWest MediaWorks Inc.
9. Newcap Radio Manitoba Inc.
Winnipeg, Manitoba
To acquire the assets of the radio programming undertakings
CKJS Winnipeg, Manitoba, from CKJS Limited, resulting
from a corporate reorganization requiring the windup of
CKJS Limited into Newcap Radio Manitoba Inc.
10. Vista Radio Ltd.
Campbell River, British Columbia
To convert radio station CFWB Campbell River from the
AM band to the FM band.
April 20, 2007
7. Source Cable Limited
Hamilton et Glanbrook (Ontario)
En vue d’obtenir une licence visant l’exploitation d’une entreprise régionale de programmation de vidéo-sur-demande.
8. Corus Premium Television Ltd.
Kitchener (Ontario) et Winnipeg (Manitoba)
Afin d’acquérir l’actif des entreprises de programmation de
radio CKBT-FM Kitchener (Ontario) et CJZZ-FM Winnipeg
(Manitoba) de CanWest MediaWorks Inc.
9. Newcap Radio Manitoba Inc.
Winnipeg (Manitoba)
Afin d’acquérir l’actif des entreprises de programmation de
radio CKJS Winnipeg (Manitoba) de CKJS Limited à la suite
d’une réorganisation corporative nécessitant la dissolution de
CKJS Limited dans Newcap Radio Manitoba Inc.
10. Vista Radio Ltd.
Campbell River (Colombie-Britannique)
Afin de convertir la station de radio CFWB Campbell River
de la bande AM à la bande FM.
Le 20 avril 2007
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2007-41-1
AVIS PUBLIC 2007-41-1
Call for comments on the Canadian Broadcast Standards
Council’s proposed Journalistic Independence Code
Appel aux observations sur le projet de Code d’indépendance
journalistique du Conseil canadien des normes de la
radiotélévision
The Commission corrects the footnote in the above-noted public notice, which was released on April 13, 2007.
April 17, 2007
Le Conseil corrige la note en bas de page de l’avis public susmentionné, publié le 13 avril 2007.
Le 17 avril 2007
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2007-42
AVIS PUBLIC 2007-42
Addition of CaribVision to the lists of eligible satellite services
for distribution on a digital basis
Ajout de CaribVision aux listes de services par satellite
admissibles à une distribution en mode numérique
The Commission approves a request to add CaribVision to the
lists of eligible satellite services and amends the lists of eligible
satellite services accordingly. The revised lists are available on
the Commission’s Web site at www.crtc.gc.ca under “Industries
at a Glance.”
April 20, 2007
Le Conseil approuve une demande visant à ajouter CaribVision
aux listes de services par satellite admissibles et modifie les listes
de ces services en conséquence. Les listes révisées sont affichées
sur le site Web du Conseil, www.crtc.gc.ca, sous la rubrique
« Aperçu des industries ».
Le 20 avril 2007
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2007-43
AVIS PUBLIC 2007-43
Addition of NASA Television to the lists of eligible satellite
services for distribution on a digital basis
Ajout de NASA Television aux listes des services par satellite
admissibles à une distribution en mode numérique
The Commission approves a request to add NASA Television
to the lists of eligible satellite services for distribution on a digital
Le Conseil approuve une demande visant à ajouter NASA
Television aux listes des services par satellite admissibles à une
1054
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
basis and amends the lists of eligible satellite services accordingly. The revised lists are available on the Commission’s Web
site at www.crtc.gc.ca under “Industries at a Glance.”
April 20, 2007
distribution en mode numérique et modifie les listes de ces services en conséquence. Les listes révisées sont affichées sur le site
Web du Conseil, www.crtc.gc.ca, sous la rubrique « Aperçu des
industries ».
Le 20 avril 2007
[17-1-o]
[17-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2007-44
AVIS PUBLIC 2007-44
The Commission has received the following applications. The
deadline for submission of interventions and/or comments is
May 25, 2007.
1. Town Clerk for the Town of Cape Broyle, N.L.
(Wendy Duggan)
Cape Broyle, Newfoundland and Labrador
To renew the licence for the radiocommunication distribution
undertaking (RDU) serving Cape Broyle, which expires August 31, 2007.
2. Canadian Hellenic Toronto Radio Inc.
Toronto, Ontario
Relating to the licence of the commercial ethnic AM radio
programming undertaking CHTO Toronto, Ontario.
3. Shaw Cablesystems Limited
Sault Ste. Marie, Ontario
To renew the licence of the Class 1 cable broadcasting distribution undertaking serving Sault Ste. Marie, expiring August 31, 2007.
4. Shaw Cablesystems Limited
Thunder Bay, Ontario
To renew the licence of the Class 1 cable broadcasting distribution undertaking serving Thunder Bay, expiring August 31,
2007.
5. Burns Lake & District Rebroadcasting Society
Burns Lake, British Columbia
To renew its licence for its radiocommunication distribution
undertaking (RDU) serving Burns Lake, which expires August 31, 2007.
6. Burns Lake & District Rebroadcasting Society
Burns Lake, Decker Lake and Tintagel, British Columbia
To renew its licence for its radiocommunication distribution
undertaking (RDU) serving Burns Lake, Decker Lake and Tintagel, which expires August 31, 2007.
7. Burns Lake & District Rebroadcasting Society
Ootsa Lake (Tatalrose), British Columbia
To renew its licence for its radiocommunication distribution
undertaking (RDU) serving Ootsa Lake (Tatalrose), which expires August 31, 2007.
8. Columbia Electoral Area “A” Television Rebroadcasting
Society
Moberly, British Columbia
To renew the licence of the radiocommunication distribution
undertaking (RDU) CFAH-FM Moberly, expiring August 31,
2007.
April 20, 2007
Le Conseil a été saisi des demandes qui suivent. La date limite
pour le dépôt des interventions ou des observations est le 25 mai
2007.
1. Secrétaire de la Ville de Cape Broyle (T.-N.-L.)
[Wendy Duggan]
Cape Broyle (Terre-Neuve-et-Labrador)
En vue de renouveler la licence de l’entreprise de distribution
de radiocommunication (EDR) desservant Cape Broyle, qui
expire le 31 août 2007.
2. Canadian Hellenic Toronto Radio Inc.
Toronto (Ontario)
Relativement à la licence de l’entreprise de programmation de
radio AM commerciale à caractère ethnique CHTO Toronto
(Ontario).
3. Shaw Cablesystems Limited
Sault Ste. Marie (Ontario)
En vue de renouveler la licence de classe 1 de l’entreprise de
distribution par câble desservant Sault Ste. Marie, qui expire le
31 août 2007.
4. Shaw Cablesystems Limited
Thunder Bay (Ontario)
En vue de renouveler la licence de classe 1 de l’entreprise de
distribution par câble desservant Thunder Bay, qui expire le
31 août 2007.
5. Burns Lake & District Rebroadcasting Society
Burns Lake (Colombie-Britannique)
En vue de renouveler la licence de l’entreprise de distribution
de radiocommunication (EDR) desservant Burns Lake, qui expire le 31 août 2007.
6. Burns Lake & District Rebroadcasting Society
Burns Lake, Decker Lake et Tintagel (Colombie-Britannique)
En vue de renouveler la licence de l’entreprise de distribution
de radiocommunication (EDR) desservant Burns Lake, Decker
Lake et Tintagel, qui expire le 31 août 2007.
7. Burns Lake & District Rebroadcasting Society
Ootsa Lake (Tatalrose) [Colombie-Britannique]
En vue de renouveler la licence de l’entreprise de distribution
de radiocommunication (EDR) desservant Ootsa Lake (Tatalrose), qui expire le 31 août 2007.
8. Columbia Electoral Area “A” Television Rebroadcasting
Society
Moberly (Colombie-Britannique)
En vue de renouveler la licence de l’entreprise de distribution
de radiocommunication (EDR) CFAH-FM Moberly, qui expire le 31 août 2007.
Le 20 avril 2007
[17-1-o]
[17-1-o]
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1055
PUBLIC SERVICE COMMISSION
COMMISSION DE LA FONCTION PUBLIQUE
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Permission and leave granted
Permission et congé accordés
The Public Service Commission of Canada, pursuant to section 116 of the Public Service Employment Act, hereby gives notice that it has granted permission, pursuant to subsection 114(4)
of the said Act, to Hasfa Goma, Case Review Officer (AS-02),
National Parole Board, Edmonton, Alberta, to allow her to seek
nomination as, and be, before the election period, a candidate in
the next federal election that will be held at a date to be announced for the electoral district of East Edmonton, Alberta.
The Public Service Commission of Canada, pursuant to subsection 114(5) of that Act, also grants a leave of absence without pay
during the election period effective close of business on the first
day of the election period to allow her to be a candidate during
this election.
April 13, 2007
MARIA BARRADOS
President
La Commission de la fonction publique du Canada, en vertu de
l’article 116 de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
donne avis par la présente qu’elle a accordé à Hasfa Goma,
agente d’examen de cas (AS-02), Commission nationale des libérations conditionnelles, Edmonton (Alberta), la permission, aux
termes du paragraphe 114(4) de ladite loi, de tenter d’être choisie
comme candidate et d’être candidate avant la période électorale à
la prochaine élection fédérale qui aura lieu à une date encore indéterminée, pour la circonscription d’Edmonton-Est (Alberta).
En vertu du paragraphe 114(5) de ladite loi, la Commission de
la fonction publique du Canada lui a aussi accordé pour la période
électorale un congé sans solde, devant commencer à la fermeture
des bureaux le premier jour de la période électorale, pour être
candidate à cette élection.
Le 13 avril 2007
La présidente
MARIA BARRADOS
[17-1-o]
[17-1-o]
PUBLIC SERVICE COMMISSION
COMMISSION DE LA FONCTION PUBLIQUE
PUBLIC SERVICE EMPLOYMENT ACT
LOI SUR L’EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Permission and leave granted
Permission et congé accordés
The Public Service Commission of Canada, pursuant to section 116 of the Public Service Employment Act, hereby gives notice that it has granted permission, pursuant to subsection 114(4)
of the said Act, to Barbara Wardlaw, Administrative Assistant
(AS-01), Industry Canada, Sault Ste. Marie, Ontario, to allow her
to seek nomination as, and be, before the election period, a candidate in the next federal election that will be held at a date to be
announced for the electoral district of Sault Ste. Marie, Ontario.
The Public Service Commission of Canada, pursuant to subsection 114(5) of that Act, also grants a leave of absence without pay
during the election period effective close of business on the first
day of the election period to allow her to be a candidate during
this election.
April 12, 2007
MARIA BARRADOS
President
La Commission de la fonction publique du Canada, en vertu de
l’article 116 de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
donne avis par la présente qu’elle a accordé à Barbara Wardlaw,
adjointe administrative (AS-01), Industrie Canada, Sault Ste.
Marie (Ontario), la permission, aux termes du paragraphe 114(4)
de ladite loi, de tenter d’être choisie comme candidate et d’être
candidate avant la période électorale à la prochaine élection fédérale qui aura lieu à une date encore indéterminée, pour la circonscription de Sault Ste. Marie (Ontario).
En vertu du paragraphe 114(5) de ladite loi, la Commission de
la fonction publique du Canada lui a aussi accordé pour la période
électorale un congé sans solde, devant commencer à la fermeture
des bureaux le premier jour de la période électorale, pour être
candidate à cette élection.
Le 12 avril 2007
La présidente
MARIA BARRADOS
[17-1-o]
[17-1-o]
Canada Gazette Part I
1056
April 28, 2007
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
AXA GENERAL INSURANCE
AXA ASSURANCES GÉNÉRALES
REDUCTION OF STATED CAPITAL
RÉDUCTION DU CAPITAL DÉCLARÉ
Notice is hereby given, pursuant to subsection 79(1) of the Insurance Companies Act (Canada) [the “Act”], that AXA General
Insurance (the “Company”) intends to make an application to the
Superintendent of Financial Institutions (Canada) for approval of
the Superintendent to the reduction of the stated capital of AXA
General Insurance by up to $70,000,000, and the following special resolution has been passed in this regard:
1. the directors and officers of the Company are hereby authorized and directed to make application pursuant to subsection 79(1) of the Act for authorization to proceed with the
Stated Capital Reduction and that the reduction be applied to
the stated capital of the shares of the Company as follows:
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 79(1)
de la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada) [la « Loi »], que
AXA Assurances générales (la « Société ») a l’intention de faire
une demande auprès du surintendant des institutions financières
(Canada) pour qu’il approuve la réduction du capital déclaré de
AXA Assurances générales d’un montant d’au plus 70 000 000 $
et la résolution extraordinaire présentée ci-dessous a été adoptée à
cet égard :
1. les administrateurs et les dirigeants de la Société sont par les
présentes autorisés à faire une demande et instruction leur est
donnée à cet égard, en vertu du paragraphe 79(1) de la Loi, en
vue d’obtenir l’autorisation de réduire le capital déclaré et pour
que cette réduction s’applique au capital déclaré des actions de
la Société comme suit :
Class
Participating
Preferred
Current Stated
Capital
Minimum
Maximum Stated Resultant Stated
Capital
Capital Reduction
$4,759,000.00
$4,758,910.78
Catégorie
Capital déclaré
actuel
Réduction
maximale du
capital déclaré
$89.22
Privilégiées
participantes
4 759 000,00 $
4 758 910,78 $
Capital déclaré
minimal résultant
89,22 $
Class A Special
Preferred
$44,231,000.00
$44,230,557.69
$442.31
Privilégiées
spéciales de
catégorie A
44 231 000,00 $
44 230 557,69 $
442,31 $
Common
$21,860,000.00
$21,003,531.53
$843,654.90
Ordinaires
21 860 000,00 $
21 003 531,53 $
843 654,90 $
Total
$70,857,000.00
$70,000,000.00
$857,000.00
Total
70 857 000,00 $
70 000 000,00 $
857 000,00 $
2. subject to obtaining any and all required regulatory approvals, the payment of up to a maximum of $70,000,000 to AXA
Assurances on or about June 5, 2007, by way of said stated
capital reduction is approved and may be satisfied by the delivery of securities and/or cash or cash equivalents, valued as at
the date of delivery;
3. subject to obtaining the requisite regulatory approvals, the
reduction to the stated capital account of the Company under
subsection 81(2) is hereby approved;
4. any one director or officer of the Company is hereby authorized to take all such actions and execute and deliver all such
documentation, which are necessary or desirable for the implementation of this resolution; and
5. the directors of the Company may revoke this special resolution before it is acted on without further approval of the sole
shareholder.
April 28, 2007
AXA GENERAL INSURANCE
2. sous réserve de l’obtention de toutes les approbations réglementaires nécessaires, le paiement d’un montant maximum de
70 000 000 $ à AXA Assurances le ou vers le 5 juin 2007 au
moyen de la réduction du capital déclaré susmentionnée est approuvé et peut être exécuté par la remise de titres et/ou d’espèces ou de quasi-espèces, évalués à la date de livraison;
3. sous réserve de l’obtention des approbations réglementaires
nécessaires, la réduction du compte capital déclaré de la Société en vertu du paragraphe 81(2) est par les présentes approuvée;
4. tout administrateur ou dirigeant de la Société est par les présentes autorisé à prendre toutes les mesures et à signer et à remettre tous les documents jugés nécessaires ou souhaitables à
la mise en œuvre de la présente résolution;
5. les administrateurs de la Société peuvent, sans avoir à obtenir l’approbation de l’unique actionnaire, révoquer la présente
résolution extraordinaire avant qu’il n’y soit donné suite.
Le 28 avril 2007
AXA ASSURANCES GÉNÉRALES
[17-1-o]
[17-1-o]
BENNY HINN MINISTRIES CANADA
BENNY HINN MINISTRIES CANADA
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that Benny Hinn Ministries Canada has
changed the location of its head office to the city of Mississauga,
province of Ontario.
April 18, 2007
LARRY SIMS
Secretary
Avis est par les présentes donné que Benny Hinn Ministries
Canada a changé le lieu de son siège social qui est maintenant
situé à Mississauga, province d’Ontario.
Le 18 avril 2007
Le secrétaire
LARRY SIMS
[17-1-o]
[17-1-o]
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1057
CANADIAN NATIONAL RAILWAY COMPANY
CANADIAN NATIONAL RAILWAY COMPANY
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on April 13, 2007, the following document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Lease Termination and Equipment Disposition No. 2 dated as of April 2, 2007, between HSBC Bank
Canada and Canadian National Railway Company.
April 13, 2007
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
Solicitors
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 13 avril 2007 le
document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé de résiliation du contrat de location et disposition
d’équipement no 2 en date du 2 avril 2007 entre la HSBC Bank
Canada et la Canadian National Railway Company.
Le 13 avril 2007
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT s.r.l.
[17-1-o]
[17-1-o]
CLEAR HILLS COUNTY
CLEAR HILLS COUNTY
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Clear Hills County hereby gives notice that an application has
been made to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval
of the plans and site of the work described herein. Under section 9
of the said Act, Clear Hills County has deposited with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities and in the office
of the District Registrar of the Land Registry District of Northern
Alberta, at Edmonton, under deposit No. 062 534 621, a description of the site and plans of the repairs to the Whitemud River
Bridge over the Whitemud River, including the replacement of
timber caps and corbels, the installation of an approach guardrail
and other work, on a local road, 37 km north of the Eureka River,
at ISW 19-89-4-W6.
Edmonton, April 18, 2007
EXH ENGINEERING SERVICES LTD.
SARA JAVED, P.Eng.
Le Clear Hills County donne avis, par les présentes, qu’une
demande a été déposée auprès du ministre des Transports, de
l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de
l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Le Clear Hills County
a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre
des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et au bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement du nord
de l’Alberta, à Edmonton, sous le numéro de dépôt 062 534 621,
une description de l’emplacement et les plans de la réfection du
pont Whitemud River au-dessus de la rivière Whitemud, y compris le remplacement des couronnements et des corbeaux en bois
d’œuvre, l’installation d’une glissière de sécurité et d’autres travaux, sur un chemin local, à 37 km au nord de la rivière Eureka,
dans le quart sud-ouest de la section 19, canton 89, rang 4, à
l’ouest du sixième méridien.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Gestionnaire régional, Programme de protection des eaux navigables,
Transports Canada, 9700, avenue Jasper, Bureau 1100, Edmonton
(Alberta) T5J 4E6. Veuillez noter que seuls les commentaires
faits par écrit, reçus au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis et relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation
maritime seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Edmonton, le 18 avril 2007
EXH ENGINEERING SERVICES LTD.
SARA JAVED, ing.
[17-1-o]
[17-1]
Comments may be directed to the Regional Manager, Navigable Waters Protection Program, Transport Canada, 9700 Jasper
Avenue, Suite 1100, Edmonton, Alberta T5J 4E6. However, comments will be considered only if they are in writing, are received
not later than 30 days after the date of publication of this notice
and are related to the effects of this work on marine navigation.
Although all comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
COMPASS RAIL VI CORPORATION
COMPASS RAIL VI CORPORATION
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on April 17, 2007, the following document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Lease dated as of March 15, 2007, by Compass Rail VI Corporation.
April 17, 2007
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
Solicitors
Avis est par la présente donné, conformément à l’article 105 de
la Loi sur les transports au Canada, que le 17 avril 2007 le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général du
Canada :
Résumé du contrat de location en date du 15 mars 2007 par la
Compass Rail VI Corporation.
Le 17 avril 2007
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT s.r.l.
[17-1-o]
[17-1-o]
1058
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
DEPARTMENT OF TRANSPORTATION AND PUBLIC
WORKS OF NOVA SCOTIA
DEPARTMENT OF TRANSPORTATION AND PUBLIC
WORKS OF NOVA SCOTIA
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Department of Transportation and Public Works of Nova
Scotia hereby gives notice that an application has been made to
the Minister of Transport, Infrastructure and Communities under
the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
the Department of Transportation and Public Works of Nova Scotia has deposited with the Minister of Transport, Infrastructure
and Communities and in the office of the District Registrar of
the Land Registry District of Pictou County, at 67 Water Street,
Pictou, Nova Scotia, under deposit No. 87562345, a description
of the site and plans for the replacement of the Big Gut Bridge
(PIC 033) over the Big Gut (Clish Brook) Tributary to the East
River of Pictou, on Route 348, north of Trenton, Pictou County.
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, P.O. Box 1013, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 4K2. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than
30 days after the date of publication of this notice. Although all
comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
April 19, 2007
DEPARTMENT OF TRANSPORTATION AND PUBLIC
WORKS OF NOVA SCOTIA
Le Department of Transportation and Public Works of Nova
Scotia (le ministère des transports et des travaux publics de la
Nouvelle-Écosse) donne avis, par les présentes, qu’une demande
a été déposée auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi sur la protection des
eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Le Department of Transportation and Public Works of Nova Scotia a, en vertu de l’article 9
de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et au bureau de la publicité des
droits du district d’enregistrement du comté de Pictou, situé au
67, rue Water, Pictou (Nouvelle-Écosse), sous le numéro de dépôt 87562345, une description de l’emplacement et les plans du
remplacement du pont Big Gut (PIC 033) au-dessus de l’affluent
Big Gut (ruisseau Clish) de la rivière East River of Pictou, sur la
route 348, au nord de Trenton, comté de Pictou.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, Case postale 1013, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 4K2. Veuillez noter
que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences
seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Le 19 avril 2007
DEPARTMENT OF TRANSPORTATION AND PUBLIC
WORKS OF NOVA SCOTIA
[17-1-o]
[17-1]
GE CANADA EQUIPMENT FINANCING G.P.
GE CANADA EQUIPMENT FINANCING G.P.
GE CANADA LEASING SERVICES COMPANY
GE CANADA LEASING SERVICES COMPANY
GE CANADA ASSET FINANCING HOLDING COMPANY
GE CANADA ASSET FINANCING HOLDING COMPANY
GENERAL ELECTRIC CANADA EQUIPMENT
FINANCE G.P.
GENERAL ELECTRIC CANADA EQUIPMENT
FINANCE G.P.
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on April 4, 2007, the following document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Lease assignment agreement dated as of September 26, 2006,
whereby GE Canada Equipment Financing G.P., GE Canada
Leasing Services Company, GE Canada Asset Financing Holding Company, and General Electric Canada Equipment Finance
G.P. assigned a lease agreement entered into as of June 28,
2002, and amended as of March 2, 2007, in favour of Wells
Fargo Equipment Company.
September 26, 2006
LAPOINTE ROSENSTEIN, LLP
Solicitors
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 4 avril 2007 le
document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Convention de cession de bail intervenue en date du 26 septembre 2006 par laquelle la GE Canada Equipment Financing G.P.,
la GE Canada Leasing Services Company, la GE Canada Asset
Financing Holding Company et la General Electric Canada
Equipment Finance G.P. ont cédé le bail daté du 28 juin 2002,
pour lequel un amendement est intervenu en date du 2 mars
2007, à la Wells Fargo Equipment Company.
Le 26 septembre 2006
Les conseillers juridiques
LAPOINTE ROSENSTEIN, S.E.N.C.R.L.
[17-1-o]
[17-1-o]
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1059
GREENBRIER LEASING COMPANY LLC
GREENBRIER LEASING COMPANY LLC
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on April 17, 2007, the following document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Lease Agreement dated January 1, 2007, between Greenbrier Leasing Company LLC and Kleysen Transport, Inc.
April 17, 2007
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
Solicitors
Avis est par la présente donné, conformément à l’article 105 de
la Loi sur les transports au Canada, que le 17 avril 2007 le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général du
Canada :
Résumé du contrat de location en date du 1er janvier 2007 entre
la Greenbrier Leasing Company LLC et la Kleysen Transport,
Inc.
Le 17 avril 2007
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT s.r.l.
[17-1-o]
[17-1-o]
HENRY MATTI SYRJALA AND GLENDA FAYE
SYRJALA
HENRY MATTI SYRJALA ET GLENDA FAYE
SYRJALA
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Henry Matti Syrjala and Glenda Faye Syrjala hereby give notice that an application has been made to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities under the Navigable Waters
Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, Henry Matti
Syrjala and Glenda Faye Syrjala have deposited with the Minister
of Transport, Infrastructure and Communities and in the office of
the Government Agent at Port Hardy, British Columbia, under
deposit No. 1000007, a description of the site and plans of an
aquaculture facility in McBride Bay, at Browning Channel, on the
north shore of Greaves Island, in front of District Lot 1058.
GLENDA FAYE SYRJALA
Henry Matti Syrjala et Glenda Faye Syrjala donnent avis, par
les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre
des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu
de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après.
Henry Matti Syrjala et Glenda Faye Syrjala ont, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports, de
l’Infrastructure et des Collectivités et au bureau de l’agent du
gouvernement à Port Hardy (Colombie-Britannique), sous le numéro de dépôt 1000007, une description de l’emplacement et les
plans d’une installation aquacole dans la baie McBride, au chenal Browning, sur la rive nord de l’île Greaves, en face du lot de
district 1058.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, 800, rue
Burrard, Bureau 620, Vancouver (Colombie-Britannique) V6Z
2J8. Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit et
reçus au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet
avis seront considérés. Même si tous les commentaires répondant
à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne
sera envoyée.
Port Hardy, le 18 avril 2007
GLENDA FAYE SYRJALA
[17-1-o]
[17-1]
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, 800 Burrard Street,
Suite 620, Vancouver, British Columbia V6Z 2J8. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than 30 days after the date of publication of this
notice. Although all comments conforming to the above will be
considered, no individual response will be sent.
Port Hardy, April 18, 2007
THE LAKE ERIE AND DETROIT RIVER RAILWAY
COMPANY
THE LAKE ERIE AND DETROIT RIVER RAILWAY
COMPANY
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of shareholders of The Lake Erie and Detroit River Railway Company for
the election of directors and other general purposes will be held
on Tuesday, May 1, 2007, at 11 a.m., Eastern Daylight Time, at
the head office of the Company, in the city of Windsor, province
of Ontario.
Windsor, March 13, 2007
DONNA W. MELTON
Secretary
Avis est par les présentes donné que l’assemblée générale
annuelle des actionnaires de The Lake Erie and Detroit River
Railway Company pour l’élection des directeurs et l’examen de
questions générales se tiendra le mardi 1er mai 2007, à 11 h (heure
avancée de l’Est), au siège social de la société, dans la ville de
Windsor, en Ontario.
Windsor, le 13 mars 2007
La secrétaire
DONNA W. MELTON
[14-4-o]
[14-4-o]
1060
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
LANDSBANKI ISLANDS HF.
LANDSBANKI ISLANDS HF.
APPLICATION TO ESTABLISH A FOREIGN BANK
BRANCH
DEMANDE D’ÉTABLISSEMENT D’UNE SUCCURSALE DE
BANQUE ÉTRANGÈRE
Notice is hereby given, pursuant to subsection 525(2) of the
Bank Act (Canada), that Landsbanki Islands hf., a foreign bank
having its head office located in Reykjavik, Iceland, intends to
apply to the Minister of Finance (Canada) for an order permitting
it to establish a foreign bank branch in Canada to carry on the
business of banking. The branch will carry on the business of
banking in Canada under the name Landsbanki Canada, and its
principal office will be located in Halifax, Nova Scotia.
Any person who objects to the proposed order may submit an
objection in writing to the Office of the Superintendent of Financial Institutions, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2, on
or before June 11, 2007.
Reykjavik, April 13, 2007
LANDSBANKI ISLANDS HF.
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 525(2)
de la Loi sur les banques (Canada), que Landsbanki Islands hf.,
une banque étrangère ayant son siège social à Reykjavik, en
Islande, a l’intention de demander au ministre des Finances (Canada) un arrêté l’autorisant à ouvrir une succursale de banque
étrangère au Canada pour y exercer des activités bancaires. La succursale exercera ses activités au Canada sous le nom Landsbanki
Canada et son bureau principal sera situé à Halifax (NouvelleÉcosse).
Toute personne qui s’oppose à la prise de l’arrêté peut notifier
par écrit son opposition au Bureau du surintendant des institutions
financières, 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au plus
tard le 11 juin 2007.
Reykjavik, le 13 avril 2007
LANDSBANKI ISLANDS HF.
[16-4-o]
[16-4-o]
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Ministère des Transports du Québec (the department of
transportation of Quebec) hereby gives notice that an application
has been made to the Minister of Transport, Infrastructure and
Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, the Ministère des Transports du Québec
has deposited with the Minister of Transport, Infrastructure and
Communities and in the office of the District Registrar of the Land
Registry District of Portneuf, in the municipality of Cap-Santé,
under deposit No. 14 103 557, a description of the site and plans of
bridge No. P-06155 over the Jacques-Cartier River on Route 365,
in the city of Pont-Rouge, in the registration division of Portneuf.
The coordinates of the southwest corner of the western abutment of
the bridge are N 5,180,317.194, E 213,204.208 and those of the
northeast corner of the eastern abutment are N 5,180,326.272,
E 213,242.350 (QPCS NAD83 CSRS coordinates).
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, 901 Du Cap-Diamant
Street, Suite 310, Québec, Quebec G1K 4K1. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than 30 days after the date of publication of this
notice. Although all comments conforming to the above will be
considered, no individual response will be sent.
GILLES SAWYER
Professional Engineer
Le ministère des Transports du Québec donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la
Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des
plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Le ministère des Transports du Québec a, en vertu de l’article 9 de ladite
loi, déposé auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure
et des Collectivités et au bureau de la publicité des droits de Portneuf, dans la municipalité de Cap-Santé, sous le numéro de dépôt 14 103 557, une description de l’emplacement et les plans du
pont no P-06155 sur la route 365 au-dessus de la rivière JacquesCartier, sur le territoire de la ville de Pont-Rouge, dans la circonscription foncière de Portneuf. Les coordonnées (SCOPQ NAD83
SCRS) du coin sud-ouest de la semelle de la culée ouest sont
N. 5 180 317,194, E. 213 204,208, et celles du coin nord-est de la
semelle de la culée est sont N. 5 180 326,272, E. 213 242,350.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, 901, rue
du Cap-Diamant, Bureau 310, Québec (Québec) G1K 4K1. Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au
plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis seront
considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
Québec, le 19 avril 2007
L’ingénieur
GILLES SAWYER
[17-1-o]
[17-1-o]
Québec, April 19, 2007
RURAL MUNICIPALITY OF PREECEVILLE NO. 334
RURAL MUNICIPALITY OF PREECEVILLE NO. 334
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Rural Municipality of Preeceville No. 334 hereby gives
notice that an application has been made to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities under the Navigable Waters
La Rural Municipality of Preeceville No. 334 donne avis, par
les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre
des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1061
EARL POTTLE
Reeve
la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation
des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La
Rural Municipality of Preeceville No. 334 a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports, de
l’Infrastructure et des Collectivités et dans le système d’indexation de plans de la province de la Saskatchewan, à Regina, sous le
numéro de dépôt 101910811, une description de l’emplacement et
les plans de la construction d’un pont sur un chemin municipal
au-dessus de la rivière Assiniboine, situé du côté nord du quart
nord-est de la section 12, canton 35, rang 06, à l’ouest du
deuxième méridien, dans la province de la Saskatchewan.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Gestionnaire régional, Programme de protection des eaux navigables,
Transports Canada, 9700, avenue Jasper, Bureau 1100, Edmonton
(Alberta) T5J 4E6. Veuillez noter que seuls les commentaires
faits par écrit, reçus au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis et relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation
maritime seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Preeceville, le 4 avril 2007
Le préfet
EARL POTTLE
[17-1-o]
[17-1]
Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, the Rural Municipality of Preeceville No. 334 has deposited with the Minister of
Transport, Infrastructure and Communities and in the Plan Index
System of the Province of Saskatchewan, at Regina, under deposit No. 101910811, a description of the site and plans of the construction of a bridge on a municipal road over the Assiniboine
River, located on the north side of NE 12-35-06-W2M, in the
province of Saskatchewan.
Comments may be directed to the Regional Manager, Navigable Waters Protection Program, Transport Canada, 9700 Jasper
Avenue, Suite 1100, Edmonton, Alberta T5J 4E6. However, comments will be considered only if they are in writing, are received
not later than 30 days after the date of publication of this notice
and are related to the effects of this work on marine navigation.
Although all comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Preeceville, April 4, 2007
TIFFIN HARBOUR DEVELOPMENT CORPORATION
TIFFIN HARBOUR DEVELOPMENT CORPORATION
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Tiffin Harbour Development Corporation hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities under the Navigable Waters
Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, the Tiffin Harbour
Development Corporation has deposited with the Minister of
Transport, Infrastructure and Communities and in the Land Registry Office for the Registry Division of Simcoe (No. 51), at Barrie,
Ontario, under deposit No. RO1470903, a description of the site
and plans for the construction of a 47-slip marina in Midland Bay,
in a private water lot in front of Block 66, Plan 51M-800, as more
particularly described in the said plans on the waters of Midland
Bay of Georgian Bay, at Midland, Ontario, in front of Block 66,
Plan 51M-800.
Comments may be directed to the Superintendent, Navigable
Waters Protection Program, Transport Canada, 100 Front Street S,
Sarnia, Ontario N7T 2M4. However, comments will be considered only if they are in writing, are received not later than 30 days
after the date of publication of this notice and are related to the
effects of this work on marine navigation. Although all comments
conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Midland, April 18, 2007
TIFFIN HARBOUR DEVELOPMENT CORPORATION
La Tiffin Harbour Development Corporation donne avis, par
les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre
des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de
la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation
des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La
Tiffin Harbour Development Corporation a, en vertu de l’article 9
de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et au bureau d’enregistrement de
la circonscription foncière de Simcoe (nº 51), à Barrie (Ontario),
sous le numéro de dépôt RO1470903, une description de l’emplacement et les plans de la marina à 47 cales que l’on propose de
construire à la baie Midland, dans un lot d’eau privé en face du
bloc 66, plan 51M-800, tel qu’il est décrit plus particulièrement
dans lesdits plans sur les eaux de la baie Midland à la baie Georgienne, à Midland, en Ontario, en face du bloc 66, plan 51M-800.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables, Transports
Canada, 100, rue Front Sud, Sarnia (Ontario) N7T 2M4. Veuillez
noter que seuls les commentaires faits par écrit, reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis et relatifs à
l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime seront considérés.
Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront
considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Midland, le 18 avril 2007
TIFFIN HARBOUR DEVELOPMENT CORPORATION
[17-1-o]
[17-1]
WACHOVIA FINANCIAL SERVICES, INC.
WACHOVIA FINANCIAL SERVICES, INC.
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada Transportation Act, that on April 18, 2007, the following
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 18 avril 2007 le
1062
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Security Agreement dated as of April 4, 2007,
between Wachovia Financial Services, Inc. and Cryo-Trans,
Inc.
April 18, 2007
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
Solicitors
document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé du contrat de garantie en date du 4 avril 2007 entre la
Wachovia Financial Services, Inc. et la Cryo-Trans, Inc.
[17-1-o]
[17-1-o]
Le 18 avril 2007
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT s.r.l.
YELLOW FALLS POWER LIMITED PARTNERSHIP
YELLOW FALLS POWER LIMITED PARTNERSHIP
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Yellow Falls Power Limited Partnership hereby gives notice
that an application has been made to the Minister of Transport,
Infrastructure and Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, Yellow Falls
Power Limited Partnership has deposited with the Minister of
Transport, Infrastructure and Communities and in the office of the
District Registrar of the Land Registry District of Cochrane,
at 149 4th Avenue, Cochrane, Ontario P0L 1C0, under deposit
No. CB28393, a description of the site and plans for the construction of a new bridge over the East Muskego River, approximately
16 km south of Smooth Rock Falls, in the township of Sydere,
district of Cochrane, Ontario.
Comments may be directed to the Superintendent, Navigable
Waters Protection Program, Transport Canada, 100 Front Street S,
Sarnia, Ontario N7T 2M4. However, comments will be considered only if they are in writing, are received not later than 30 days
after the date of publication of this notice and are related to the
effects of this work on marine navigation. Although all comments
conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Guelph, April 18, 2007
YELLOW FALLS POWER LIMITED PARTNERSHIP
La société Yellow Falls Power Limited Partnership donne avis,
par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu
de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après.
La Yellow Falls Power Limited Partnership a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports, de
l’Infrastructure et des Collectivités et au bureau de la publicité
des droits du district d’enregistrement de Cochrane, situé au
149 4th Avenue, Cochrane (Ontario) P0L 1C0, sous le numéro de
dépôt CB28393, une description de l’emplacement et les plans de
la construction d’un nouveau pont au-dessus de la rivière Muskego Est, à environ 16 km au sud de Smooth Rock Falls, dans le
canton de Sydere, district de Cochrane, en Ontario.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables, Transports
Canada, 100, rue Front Sud, Sarnia (Ontario) N7T 2M4. Veuillez
noter que seuls les commentaires faits par écrit, reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis et relatifs à
l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime seront considérés.
Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront
considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Guelph, le 18 avril 2007
YELLOW FALLS POWER LIMITED PARTNERSHIP
[17-1-o]
[17-1-o]
YELLOW FALLS POWER LIMITED PARTNERSHIP
YELLOW FALLS POWER LIMITED PARTNERSHIP
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Yellow Falls Power Limited Partnership hereby gives notice
that an application has been made to the Minister of Transport,
Infrastructure and Communities under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, Yellow Falls
Power Limited Partnership has deposited with the Minister of
Transport, Infrastructure and Communities and in the office of
the District Registrar of the Land Registry District of Cochrane,
at 149 4th Avenue, Cochrane, Ontario P0L 1C0, under deposit
No. CB28394, a description of the site and plans for the construction of a new hydroelectric facility, including a dam and powerhouse, across the Mattagami River, at Island Falls, 18 km south
of Smooth Rock Falls, in the township of Bradburn, district of
Cochrane, Ontario.
La société Yellow Falls Power Limited Partnership donne avis,
par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu
de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après.
La Yellow Falls Power Limited Partnership a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports, de
l’Infrastructure et des Collectivités et au bureau de la publicité
des droits du district d’enregistrement de Cochrane, situé au
149 4th Avenue, Cochrane (Ontario) P0L 1C0, sous le numéro de
dépôt CB28394, une description de l’emplacement et les plans de
la construction d’une nouvelle installation hydroélectrique, notamment un barrage et une centrale électrique, dans la rivière
Mattagami, à Island Falls, à 18 km au sud de Smooth Rock Falls,
dans le canton de Bradburn, district de Cochrane, en Ontario.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables, Transports Canada, 100, rue Front Sud, Sarnia (Ontario) N7T 2M4.
Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit, reçus au
Comments may be directed to the Superintendent, Navigable
Waters Protection Program, Transport Canada, 100 Front Street S,
Sarnia, Ontario N7T 2M4. However, comments will be considered only if they are in writing, are received not later than 30 days
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1063
Guelph, April 18, 2007
YELLOW FALLS POWER LIMITED PARTNERSHIP
plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis et
relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime seront
considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
Guelph, le 18 avril 2007
YELLOW FALLS POWER LIMITED PARTNERSHIP
[17-1-o]
[17-1-o]
after the date of publication of this notice and are related to the
effects of this work on marine navigation. Although all comments
conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
9065-5119 QUÉBEC INC. (LES GASPÉSIENNES —
ALGUES DE GASPÉSIE)
9065-5119 QUÉBEC INC. (LES GASPÉSIENNES —
ALGUES DE GASPÉSIE)
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
9065-5119 Québec inc. (Les Gaspésiennes — Algues de
Gaspésie) hereby gives notice that an application has been made
to the Minister of Transport, Infrastructure and Communities
under the Navigable Waters Protection Act for approval of the
plans and site of the work described herein. Under section 9 of the
said Act, 9065-5119 Québec inc. (Les Gaspésiennes — Algues de
Gaspésie) has deposited with the Minister of Transport, Infrastructure and Communities and in the office of the District Registrar of the Land Registry District of Bonaventure 1, county
of Bonaventure, at New Carlisle, Quebec, under deposit
No. 14 086 698, a description of the site and plans of an aquaculture site for the suspended culture of kelps, measuring 1 870 m in
depth by 750 m in width and containing an area of 138 ha. The
kelps will be tied to ropes between 3 m and 10 m in Paspébiac
Bay, in front of Range 1 east of New Carlisle, situated in the
northwest at 47°59′59.8″ north latitude and 65°18′15.4″ west
longitude, in the southwest at 47°59′37.7″ north latitude and
65°18′00.0″ west longitude, in the southeast at 48°00′4.6″ north
latitude and 65°16′38.3″ west longitude, and in the northeast at
48°00′25.6″ north latitude and 65°16′54.8″ west longitude.
RAYMOND FEREMBACH
President
La société 9065-5119 Québec inc. (Les Gaspésiennes — Algues de Gaspésie) donne avis, par les présentes, qu’une demande
a été déposée auprès du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de
l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La 9065-5119 Québec inc. (Les Gaspésiennes — Algues de Gaspésie) a, en vertu de
l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports,
de l’Infrastructure et des Collectivités et au bureau de la publicité
des droits du district d’enregistrement de Bonaventure 1, comté
de Bonaventure, à New Carlisle (Québec), sous le numéro de
dépôt 14 086 698, une description de l’emplacement et les plans
d’une aire aquacole de laminaires mesurant 1 870 m de profondeur par 750 m de largeur et ayant une superficie de 138 ha. Les
laminaires seront cultivées sur corde, en suspension, entre 3 m et
10 m, dans la baie de Paspébiac, en face du 1er rang est de New
Carlisle, étant situé au nord-ouest à 47°59′59.8″ de latitude nord
par 65°18′15.4″ de longitude ouest, au sud-ouest à 47°59′37.7″ de
latitude nord par 65°18′00.0″ de longitude ouest, au sud-est à
48°00′4.6″ de latitude nord par 65°16′38.3″ de longitude ouest, et
au nord-est à 48°00′25.6″ de latitude nord par 65°16′54.8″ de
longitude ouest.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, 901, rue
du Cap-Diamant, Bureau 310, Québec (Québec) G1K 4K1. Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au
plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis seront
considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
Paspébiac, le 24 avril 2007
Le président
RAYMOND FEREMBACH
[17-1-o]
[17-1-o]
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, 901 Du Cap-Diamant
Street, Suite 310, Québec, Quebec G1K 4K1. However, comments will be considered only if they are in writing and are received not later than 30 days after the date of publication of this
notice. Although all comments conforming to the above will be
considered, no individual response will be sent.
Paspébiac, April 24, 2007
1064
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Health, Dept. of
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1437 — Maximum Residue
Limits for Veterinary Drugs)...................................
1065
Indian Affairs and Northern Development, Dept. of
First Nations Land Registry Regulations .....................
1074
Westbank First Nation Land Registry Regulations ......
1084
Royal Canadian Mint
Order Amending Part 2 of the Schedule to the Royal
Canadian Mint Act..................................................
Order Authorizing the Issue of Circulation Coins of
One Dollar and Specifying their Characteristics.....
1094
1098
Transport, Dept. of
Vessel Clearance Regulations......................................
Vessel Detention Orders Review Regulations .............
1099
1106
Vessel Registration and Tonnage Regulations.............
1110
Page
Santé, min. de la
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1437 — limites maximales des résidus
pour les drogues vétérinaires) .................................
Affaires indiennes et du Nord canadien, min. des
Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres
des premières nations..............................................
Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres
de la première nation de Westbank .........................
Monnaie royale canadienne
Décret modifiant la partie 2 de l’annexe de la Loi sur
la Monnaie royale canadienne.................................
Décret autorisant l’émission de pièces de monnaie de
circulation de un dollar et précisant leurs
caractéristiques........................................................
Transports, min. des
Règlement sur l’octroi des congés aux bâtiments ........
Règlement sur l’examen des ordonnances de
détention des bâtiments...........................................
Règlement sur l’immatriculation et le jaugeage
des bâtiments ..........................................................
1065
1074
1084
1094
1098
1099
1106
1110
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1065
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1437 — Maximum Residue Limits for
Veterinary Drugs)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1437 — limites maximales des résidus pour
les drogues vétérinaires)
Statutory authority
Food and Drugs Act
Fondement législatif
Loi sur les aliments et drogues
Sponsoring department
Department of Health
Ministère responsable
Ministère de la Santé
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
Under the Canadian Food and Drug Regulations (the Regulations), all veterinary drugs must be authorized by Health Canada
prior to their sale and administration to prevent and treat diseases
in animals. Some drugs are only permitted in certain species not
intended to be used for foods, while others are used in food producing animals. Amendments to the Regulations are proposed to
promulgate safe limits for residues of ten veterinary drugs in
foods originating from animals treated with these particular drugs.
These veterinary drugs are an important tool in the production of
healthy animals which are destined for use as food.
En vertu du Règlement sur les aliments et drogues du Canada
(le Règlement), toutes les drogues à usage vétérinaire doivent être
approuvées par Santé Canada avant d’être vendues et administrées afin de prévenir et de traiter les maladies chez les animaux.
Certaines drogues sont permises seulement pour certaines espèces
qui ne sont pas destinées à l’alimentation alors que d’autres sont
utilisées pour les animaux destinés à l’alimentation. On propose
d’apporter des modifications au Règlement afin de promulguer
des limites sécuritaires de résidus pour les dix drogues à usage
vétérinaire dans les aliments provenant d’animaux traités avec ces
drogues particulières. Ces drogues à usage vétérinaire constituent
un outil important dans la production d’animaux sains qui sont
destinés à l’alimentation.
Les limites acceptables de résidus de drogues à usage vétérinaire dans les denrées alimentaires sont nommées limites maximales de résidus (LMR). Les LMR sont les concentrations maximales de résidus, lesquelles sont exprimées en partie par million
(p.p.m.) en fonction du poids frais, dans des tissus comestibles
d’animaux destinés à l’alimentation à la suite du traitement de ces
animaux avec des drogues à usage vétérinaire. Une LMR est établie en fonction du type et de la quantité de résidu considéré
comme sans danger pour la santé s’il est ingéré quotidiennement
par des humains pendant toute la vie.
Afin de déterminer si les LMR sont sécuritaires, les scientifiques de Santé Canada analysent les données sur la toxicité et l’élimination des résidus présentées par les fabricants, évaluent les
risques et les avantages inhérents à l’utilisation de la drogue et
l’acceptabilité des niveaux de résidus des drogues dans les produits alimentaires. C’est seulement lorsque est acquise la certitude
que les résidus présents ne présenteront aucun risque pour la santé
des consommateurs que l’administration de la drogue peut être
approuvée pour les animaux destinés à l’alimentation et que les
produits alimentaires qui s’y rattachent peuvent être vendus au
Canada. Des études approfondies ont permis de déterminer que
les produits alimentaires contenant les médicaments vétérinaires
en question à des concentrations inférieures ou égales aux LMR
incluses dans les modifications peuvent être consommés sans
danger. Ces LMR s’appliqueraient aux aliments produits au pays
ou importés au Canada.
Il existe un certain nombre de médicaments vétérinaires homologués pour les animaux destinés à la consommation et pour lesquels des LMR ont été établies et inscrites au tableau III du
Acceptable limits of residues of veterinary drugs in food commodities are called maximum residue limits (MRLs). MRLs are
the maximum concentrations of residues, expressed in parts per
million (p.p.m.) on a fresh weight basis, in edible tissues of food
producing animals as a result of the treatment of those animals
with veterinary drugs. An MRL is based on the type and amount
of residue considered to pose no adverse health effects if ingested
daily by humans over a lifetime.
In order to determine whether MRLs are safe, scientists in
Health Canada review the toxicity and residue depletion data
submitted by manufacturers, assess the risks and benefits of the
resulting use of the drug and the acceptability of the resulting
levels of residues of the drugs that are found in food products.
Only when there is assurance that the residues found will not pose
any health hazards to consumers can the drug be permitted for
administration to food producing animals and the related food
product sold in Canada. Extensive studies have determined that
the food commodities containing the specific veterinary drugs at
levels up to the MRLs listed in the proposed amendments are safe
for consumption. These MRLs would apply to foods produced
domestically or imported into Canada.
There are a number of authorized veterinary drugs for use in
food producing animals with MRLs already established and listed
in Table III to Division 15 of Part B of the Regulations. In the
1066
Canada Gazette Part I
past, MRLs were not always established when a veterinary drug
was authorized for sale in Canada. Further, the regulatory process
could take up to two years to promulgate an MRL, which could
only be done after an Notice of Compliance (NOC) had been
issued. Where residues of the authorized drugs were found in
food products, in the absence of an MRL listed in the Regulations, a zero tolerance policy was exercised and appropriate compliance action was taken. This situation was creating difficulties
and costly delays for the producer sector and, importantly, was
not contributing to enhancing public health.
A joint Health Canada and Canadian Food Inspection Agency
(CFIA) policy regarding the use of Administrative MRLs
(AMRLs) was established in 2002 as a mechanism for applying
enforceable limits for authorized drugs prior to their promulgation
in regulations. In 2004, to further help address this situation, the
Veterinary Drugs Directorate (VDD) of Health Canada made a
commitment to establish MRLs with every NOC for food producing animal drugs. MRLs and AMRLs enhance health protection
by identifying and measuring the risks of veterinary drug residues
to the health of consumers, and, as a result, the appropriate action
can be taken to protect Canadians from those risks. AMRLs are
scientifically equivalent to MRLs, that is, they result from the
scientific evaluation process, they differ only in that they are not
yet promulgated. Once the regulatory process is complete, the
AMRL is promulgated as an MRL.
April 28, 2007
titre 15, partie B, du Règlement. Dans le passé, des LMR
n’étaient pas toujours établies lorsque des médicaments étaient
mis en vente autorisée au Canada. De plus, le processus réglementaire pouvait s’étaler sur près de deux ans avant de promulguer une LMR, ce qui n’avait lieu qu’après avoir émis un avis de
conformité (AC). Lorsque des résidus de médicaments homologués étaient détectés dans des produits alimentaires, une politique
de tolérance zéro s’appliquait à ces médicaments en l’absence
d’une LMR inscrite au Règlement, et des mesures appropriées
d’exécution de la loi étaient prises. Cette situation créait des difficultés et des retards coûteux au secteur de la production et, plus
important encore, ne contribuait pas à l’amélioration de la santé
publique.
En 2002, Santé Canada et l’Agence canadienne d’inspection
des aliments (ACIA) ont adopté une politique commune concernant l’utilisation de limites administratives maximales de résidus
(LAMR) comme mécanisme d’application des limites réglementaires de résidus de médicaments homologués, avant leur promulgation dans un règlement. Pour améliorer encore cette situation, la
Direction des médicaments vétérinaires (DMV) de Santé Canada
a décidé, en 2004, d’établir des LMR pour tous les médicaments
utilisés chez les animaux destinés à la consommation, à l’émission d’un avis de conformité. Les LMR et les LAMR permettent
de mieux protéger la santé, en ce sens qu’elles sont le résultat de
la détermination et de l’évaluation des risques que posent les résidus de médicaments vétérinaires pour la santé des consommateurs
et que des mesures appropriées peuvent être prises afin de protéger les Canadiens contre ces risques. Ces LAMR sont équivalentes aux LMR au plan scientifique étant donné qu’elles découlent
du même processus d’évaluation scientifique, la seule différence
étant que les LAMR ne sont pas promulguées. Lorsque le processus réglementaire est achevé, les LAMR sont converties en LMR.
Alternatives
Solutions envisagées
The addition of new MRLs for veterinary drugs to Table III
to Division 15 of the Regulations can only be accommodated
by regulatory amendment. These proposed amendments would
list new MRLs for diclazuril, doramectin, enrofloxacin, eprinomectin, flunixin, ketoprofen, lincomycin, monensin, narasin and
oxytetracycline.
L’ajout de nouvelles LMR pour les drogues à usage vétérinaire
dans le tableau III du titre 15 du Règlement ne peut être autorisé
que par une modification apportée au Règlement. Les modifications proposées ajoutent à la liste des nouvelles LMR pour le
diclazuril, la doramectine, l’enrofloxacine, l’eprinomectine, le
flunixine, le kétoprofène, le lincomycine, la monensine, la narasine et l’oxytétracycline.
L’ACIA a la responsabilité de faire observer les LMR énoncées
dans le tableau III du titre 15 du Règlement. Dans les cas où le
Règlement ne prévoit pas de LMR, plutôt que d’appliquer une
politique de tolérance zéro, l’ACIA peut utiliser les LAMR dans
son programme de surveillance et d’exécution de la loi, à condition que ces LAMR soient du domaine public et publiées sur le
site Web de la DMV. Grâce au régime de LAMR, l’ACIA est
mieux outillée pour axer ses activités d’exécution de la loi basées
sur les risques que posent ces médicaments vétérinaires et, du
même coup, contribuer davantage à la sécurité des aliments sur
le marché canadien. Des évaluations sont effectuées au cas par
cas lorsqu’il n’existe pas de LMR ou de LAMR. Pour plus d’information sur les LAMR établies et les LMR à l’étape du processus législatif, consulter le site Web de la DMV à l’adresse
suivante : www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/vet/mrl-lmr/mrl-lmr_versus_
new-nouveau_f.html.
CFIA is responsible for the enforcement of the MRLs set in
Table III to Division 15 of the Regulations. Where no MRL exists
in the Regulations, rather than having to enforce a zero tolerance
policy, CFIA can take AMRLs into consideration as part of their
monitoring and compliance program. The condition is that the
AMRLs are in the public domain and listed on VDD’s Web site.
By adopting the use of AMRLs, CFIA is better equipped to focus
the risk-based enforcement of efforts regarding these veterinary
drugs and thus make a greater contribution to ensuring the safety
of food in the Canadian marketplace. In the case where no MRL
or AMRL exists, there will continue to be case-by-case assessments. For more information, refer to VDD’s Web site for AMRLs
and MRLs that are currently in the legislative process: www.hcsc.gc.ca/dhp-mps/vet/mrl-lmr/mrl-lmr_versus_new-nouveau_e.html.
Benefits and costs
Avantages et coûts
The proposed amendments would permit the regulated sale of
food containing residues of veterinary drugs up to the specified
level, as a result of use of these drugs to prevent and treat diseases
in food producing animals. These proposed amendments would
benefit both industry and the consumer by reducing potential
losses in production, increasing quality of products and improving
availability of certain foods.
Ces modifications proposées permettraient la vente réglementée d’aliments contenant des résidus de drogues à usage vétérinaire aux niveaux spécifiés résultant de l’administration de ces
drogues pour prévenir et traiter les maladies chez les animaux
destinés à l’alimentation. Ces modifications profiteraient tant à
l’industrie qu’au consommateur en réduisant les pertes éventuelles dans la production, en augmentant la qualité des produits et en
améliorant la disponibilité de certains aliments.
Le 28 avril 2007
A number of the proposed MRLs are harmonized with MRLs
for veterinary drugs already established by Canada’s major trading partners such as the United States. In addition, the proposed
amendments include MRLs that are compatible with levels established by the Joint Food and Agriculture Organization of the
United Nations/World Health Organization Food Standards Programme Codex Alimentarius Commission and adopted by the
European Union and the United States.
Gazette du Canada Partie I
1067
There is no anticipated increase in cost to Government from the
administration of these proposed amendments to the Regulations.
Compliance costs would not be a factor, because the use of these
drugs at the production level is optional.
Un certain nombre des LMR déjà proposées sont harmonisées
avec des LMR pour les drogues vétérinaires adoptées ou établies
par les partenaires commerciaux du Canada, tels que les ÉtatsUnis. De plus, les modifications proposées comprennent les LMR
qui sont compatibles avec les niveaux établis par le Programme
mixte de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et
l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les
normes alimentaires de la Commission du Codex Alimentarius, et
adoptées par l’Union européenne et les États-Unis.
On ne s’attend pas à ce qu’il en coûte plus cher au Gouvernement d’appliquer le règlement proposé. Les coûts reliés à la
conformité ne constitueraient pas un facteur, car l’utilisation de
ces drogues au niveau de la production est facultative.
Consultation
Consultations
Prior to prepublication in the Canada Gazette, Part I, consultations on the MRLs for each veterinary drug included in these
proposed amendments were conducted individually. The following groups were consulted on all the proposals: national and provincial veterinary associations, veterinary colleges and universities,
Canadian Animal Health Institute, Canadian Pork Council, Canadian Cattlemen’s Association, Dairy Farmers of Canada, Canadian Aquaculture Industry Alliance, Animal Nutrition Association of Canada, Environmental Defence, Society for Environmentally Responsible Livestock Operation of Alberta (SERLO), British Columbia Ministry of Agriculture, Food and Fisheries, Canadian Poultry and Egg Processors Council, Canadian Council on
Animal Care, Consumers’ Association of Canada, Federal/
Provincial/Territorial Food Committees, the Canadian Food Inspection Agency, Agriculture and Agri-Food Canada, and the
officials responsible for international trade of the Department of
Foreign Affairs and International Trade (currently under the new
Department of International Trade). Additional consultees for
each specific veterinary drug are indicated below:
— For diclazuril: Further Poultry Processors Association of
Canada, Chicken Farmers of Canada, Canadian Turkey Marketing
Agency, Canadian Egg Marketing Agency, Poultry Industry
Council, Schering-Plough Animal Health and Fisheries and
Oceans Canada.
— For doramectin: Canadian Swine Breeders’ Association, Maple
Leaf Foods Inc., Canadian Centre for Swine Improvement and
Fisheries and Oceans Canada.
— For enrofloxacin: Canadian Swine Breeders’ Association,
Maple Leaf Foods Inc., Canadian Centre for Swine Improvement,
Fisheries and Oceans Canada and Bayer Inc.
— For eprinomectin: Canadian Dairy Commission, Alberta Milk,
BC Dairy Foundation, Canadian Federation of Agriculture, Dairy
Farmers of Newfoundland and Labrador, Dairy Farmers of Nova
Scotia, Dairy Farmers of Ontario, Dairy Farmers of Saskatchewan
Inc., Fédération des producteurs de lait du Québec, Mainland
Dairymen’s Association, Manitoba Milk Producers, PEI Dairy
Producers Association, BC Milk Marketing Board, Alberta Dairy
Control Board, Saskatchewan Milk Control Board, Dairy Farmers
of New Brunswick, Prince Edward Island Milk Marketing Board
and Merial Canada Inc.
— For flunixin: Canadian Meat Council.
— For ketoprofen: Canadian Meat Council, Canadian Dairy
Commission, Alberta Milk, BC Dairy Foundation, Canadian Federation of Agriculture, Dairy Farmers of Newfoundland and Labrador, Dairy Farmers of Nova Scotia, Dairy Farmers of Ontario,
Dairy Farmers of Saskatchewan Inc., Fédération des producteurs
de lait du Québec, Mainland Dairymen’s Association, Manitoba
Milk Producers, PEI Dairy Producers Association, BC Milk Marketing Board, Alberta Dairy Control Board, Saskatchewan Milk
Control Board, Dairy Farmers of New Brunswick, Prince Edward
Island Milk Marketing Board and Fisheries and Oceans Canada.
Avant la publication préalable dans la Partie I de la Gazette du
Canada, les consultations sur les LMR pour chaque drogue à
usage vétérinaire faisant l’objet des modifications proposées ont
été effectuées individuellement. Les groupes suivants ont été
consultés sur l’ensemble des propositions : les associations vétérinaires nationales et provinciales, les collèges et les universités
de médecine vétérinaire, l’Institut canadien de la santé animale, le
Conseil canadien du porc, la Canadian Cattlemen’s Association,
les Producteurs laitiers du Canada, l’Alliance de l’industrie canadienne de l’aquiculture, l’Association de nutrition animale du
Canada, Défense environnementale, la Société pour une régie
du cheptel respectueuse de l’environnement de l’Alberta, le
Ministry of Agriculture, Food and Fisheries de la ColombieBritannique, le Conseil canadien des transformateurs d’œufs et
de volailles, le Conseil canadien de protection des animaux, l’Association des consommateurs du Canada, les Comités fédéraux/
provinciaux/territoriaux sur l’alimentation, l’Agence canadienne
d’inspection des aliments, Agriculture et Agroalimentaire Canada
et les agents responsables du commerce international du ministère
des Affaires étrangères et du Commerce international (font partie
présentement du nouveau ministère du Commerce international).
Les autres groupes consultés pour chacune des drogues sont identifiés ci-dessous :
— pour le diclazuril : l’Association canadienne des transformateurs de volailles, Les Producteurs de poulet du Canada, l’Office
canadien de commercialisation du dindon, l’Office canadien de
commercialisation des œufs, le Poultry Industry Council, la
Schering-Plough Santé Animale et Pêches et Océans Canada.
— pour la doramectine : l’Association canadienne des éleveurs de
porcs, Les Aliments Maple Leaf Inc., le Centre canadien d’amélioration du porc et Pêches et Océans Canada.
— pour l’enrofloxacine : l’Association canadienne des éleveurs
de porcs, Les Aliments Maple Leaf Inc. », le Centre canadien
d’amélioration du porc, Pêches et Océans Canada et la Bayer Inc.
— pour l’eprinomectine : la Commission canadienne du lait, la
Alberta Milk, la BC Dairy Foundation, la Fédération canadienne
de l’agriculture, les Dairy Farmers of Newfoundland and Labrador, les Dairy Farmers of Nova Scotia, les Dairy Farmers of Ontario, les Dairy Farmers of Saskatchewan Inc., la Fédération des
producteurs de lait du Québec, la Mainland Dairymen’s Association, les Manitoba Milk Producers, la PEI Dairy Producers Association, le BC Milk Marketing Board, le Alberta Dairy Control
Board, le Saskatchewan Milk Control Board, les Producteurs
laitiers du Nouveau-Brunswick, le Prince Edward Island Milk
Marketing Board et la Merial Canada Inc.
— pour le flunixine : le Conseil des viandes du Canada.
— pour le kétoprofène : le Conseil des viandes du Canada, la
Commission canadienne du lait, la Alberta Milk, la BC Dairy
Foundation, la Fédération canadienne de l’agriculture, les Dairy
Farmers of Newfoundland and Labrador, les Dairy Farmers of
Nova Scotia, les Dairy Farmers of Ontario, les Dairy Farmers of
1068
Canada Gazette Part I
— For ketoprofen in swine: Canadian Swine Breeders’ Association, Maple Leaf Foods Inc., Canadian Centre for Swine Improvement, Merial Canada Inc. and Fisheries and Oceans Canada.
— For lincomycin: Canadian Swine Breeders’ Association, Maple
Leaf Foods Inc., Canadian Centre for Swine Improvement,
Chicken Farmers of Canada, Poultry Industry Council, Canadian
Food Inspection System Implementation Group, Canadian Animal Health Coalition, Coop fédérée du Québec, Pharmacia Division of Pfizer Canada Animal Health Group, Bio Agri Mix 1998
Inc. and Fisheries and Oceans Canada.
— For monensin: Canadian Dairy Commission, Alberta Milk, BC
Dairy Foundation, Canadian Federation of Agriculture, Dairy
Farmers of Newfoundland and Labrador, Dairy Farmers of Nova
Scotia, Dairy Farmers of Ontario, Dairy Farmers of Saskatchewan
Inc., Fédération des producteurs de lait du Québec, Mainland
Dairymen’s Association, Manitoba Milk Producers, PEI Dairy
Producers Association, BC Milk Marketing Board, Alberta Dairy
Control Board, Saskatchewan Milk Control Board, Dairy Farmers
of New Brunswick, Prince Edward Island Milk Marketing Board,
Elanco Animal Health and Fisheries and Oceans Canada.
— For narasin: Further Poultry Processors Association of Canada,
Chicken Farmers of Canada, Canadian Turkey Marketing Agency,
Canadian Egg Marketing Agency, Poultry Industry Council,
Schering-Plough Animal Health and Fisheries and Oceans Canada.
— For oxytetracycline: Canadian Meat Council, Canadian Beef
Export Federation, Canadian Swine Breeders’ Association, Maple
Leaf Foods Inc., Canadian Centre for Swine Improvement, Canadian Sheep Federation, Canadian Sheep Breeders’ Association,
Canadian Dairy Commission, Alberta Milk, BC Dairy Foundation, Canadian Federation of Agriculture, Dairy Farmers of Newfoundland and Labrador, Dairy Farmers of Nova Scotia, Dairy
Farmers of Ontario, Dairy Farmers of Saskatchewan Inc., Fédération des producteurs de lait du Québec, Mainland Dairymen’s
Association, Manitoba Milk Producers, PEI Dairy Producers Association, Fisheries Council of Canada, Aquaculture Association
of Canada, Salmon Health Consortium, Aquaculture Association
of Nova Scotia, BC Salmon Farmers Association, New Brunswick Salmon Growers Association, Newfoundland Aquaculture
Industry Association, Ontario Aquaculture Association, Further
Poultry Processors Association of Canada, Canadian Poultry and
Egg Processors Council, Chicken Farmers of Canada, Canadian
Turkey Marketing Agency, Canadian Egg Marketing Agency,
Canadian Honey Council, Canadian Association of Professional
Apiculturists, BC Milk Marketing Board, Alberta Dairy Control
Board, Saskatchewan Milk Control Board, Dairy Farmers of New
Brunswick, Prince Edward Island Milk Marketing Board, APA
Division of Vétequinol N.A. Inc., Ayerst Veterinary Laboratories,
Big Country Agri-Feeds Ltd., Bimeda-MTC Animal Health Inc.,
Bio Agri Mix 1998 Inc., Boehringer Ingelheim (Canada) Ltd.,
Citadel Animal Health, Cross Vetpharm Group Ltd., Dominion
Veterinary Labatories Ltd., Interprovincial Co-op Ltd., Jaapharm
Canada Inc., J.C. Bright M Ltd., Jamp Pharma Cooperation,
Medivet Pharmaceuticals Ltd., Medprodex Inc., MTC Pharmaceuticals, Norbrook Laboratories Ltd., Pfizer Canada Inc., Phibro
Animal Health Ltd., Unifeed Ltd., Wendt Labs and Fisheries and
Oceans Canada.
April 28, 2007
Saskatchewan Inc., la Fédération des producteurs de lait du Québec, la Mainland Dairymen’s Association, les Manitoba Milk
Producers, les PEI Dairy Producers Association, le BC Milk Marketing Board, le Alberta Dairy Control Board, le Saskatchewan
Milk Control Board, les Producteurs laitiers du NouveauBrunswick, le Prince Edward Island Milk Marketing Board et
Pêches et Océans Canada.
— pour le kétoprofène dans le porc : l’Association canadienne
des éleveurs de porcs, Les Aliments Maple Leaf Inc., le Centre
canadien d’amélioration du porc, la Merial Canada Inc. et Pêches
et Océans Canada.
— pour le lincomycine : l’Association canadienne des éleveurs de
porcs, Les Aliments Maple Leaf Inc., le Centre canadien d’amélioration du porc, Les Producteurs du poulet du Canada, le Poultry Industry Council, le Groupe de mise en œuvre du système
canadien d’inspection des aliments, la Coalition canadienne pour
la santé des animaux, la Coop fédérée du Québec, la division
Pharmacia de Pfizer Canada Animal Health Group, la Bio Agri
Mix 1998 Inc. et Pêches et Océans Canada.
— pour le monensine : la Commission canadienne du lait, la Alberta Milk, la BC Dairy Foundation, la Fédération canadienne de
l’agriculture, les Dairy Farmers of Newfoundland and Labrador,
les Dairy Farmers of Nova Scotia, les Dairy Farmers of Ontario,
les Dairy Farmers of Saskatchewan Inc., la Fédération des producteurs de lait du Québec, la Mainland Dairymen’s Association,
les Manitoba Milk Producers, la PEI Dairy Producers Association, le BC Milk Marketing Board, le Alberta Dairy Control
Board, le Saskatchewan Milk Control Board, les Producteurs laitiers du Nouveau-Brunswick, le Prince Edward Island Milk Marketing Board, Elanco Animal Health et Pêches et Océans Canada.
— pour la narasine : l’Association canadienne des transformateurs de volailles, Les Producteurs du poulet du Canada, l’Office
canadien de commercialisation du dindon, l’Office canadien de
commercialisation des œufs, le Poultry Industry Council, la
Schering-Plough Santé Animale et Pêches et Océans Canada.
— pour l’oxytétracycline : le Conseil des viandes du Canada, la
Canadian Beef Export Federation, l’Association canadienne des
éleveurs du porc, Les Aliments Maple Leaf Inc., le Centre canadien d’amélioration du porc, la Fédération canadienne du mouton,
la Société canadienne des éleveurs de moutons, la Commission
canadienne du lait, la Alberta Milk, la BC Dairy Foundation, la
Fédération canadienne de l’agriculture, les Dairy Farmers of
Newfoundland and Labrador, les Dairy Farmers of Nova Scotia,
les Dairy Farmers of Ontario, les Dairy Farmers of Saskatchewan
Inc., la Fédération des producteurs de lait du Québec, la Mainland
Dairymen’s Association, les Manitoba Milk Producers, les PEI
Dairy Producers Association, le Conseil canadien des pêches,
l’Association aquicole du Canada, le Consortium sur la santé du
saumon, la Aquaculture Association of Nova Scotia, la BC Salmon Farmers Association, la New Brunswick Salmon Growers
Association, la Newfoundland Aquaculture Industry Association,
la Ontario Aquaculture Association, l’Association canadienne des
transformateurs de volailles, le Conseil canadien des transformateurs d’œufs et de volailles, Les Producteurs du poulet du Canada,
l’Office canadien de commercialisation du dindon, l’Office canadien de commercialisation des œufs, le Conseil canadien du miel,
l’Association canadienne des apiculteurs professionnels, le BC
Milk Marketing Board, le Alberta Dairy Control Board, le
Saskatchewan Milk Control Board, les Producteurs laitiers du
Nouveau-Brunswick, le Prince Edward Island Milk Marketing
Board, la division APA de Vétequinol N.A. Inc., les Ayerst Veterinary Laboratories, la Big Country Agri-Feeds Ltd., la BimedaMTC Animal Health Inc., la Bio Agri Mix 1998 Inc., la Boehringer Ingelheim (Canada) Ltd., la Citadel Animal Health, la
Cross Vetpharm Group Ltd., la Dominion Veterinary Labatories
Ltd., la Interprovincial Co-op Ltd., la Jaapharm Canada Inc., la
Le 28 avril 2007
There were 56 responses received as a result of the above consultations. Most of the letters were supportive of the MRLs; however, some issues were raised. The comments provided by
the respondents can be summarized as follows: comments on
specific MRLs (3), harmonization of specific MRLs with those
of Canada’s major trading partners (11), methods of detection (1),
adjustment of withdrawal times (1), requests for additional
MRLs (2).
Comments on specific MRLs proposed in this schedule of
amendments were very technical in nature and responses have
been sent directly to the respondents.
Gazette du Canada Partie I
1069
J.C. Bright M Ltd., la Jamp Pharma Cooperation, la Medivet
Pharmaceuticals Ltd., la Medprodex Inc., la MTC Pharmaceuticals, la Norbrook Laboratories Ltd., la Pfizer Canada Inc., la
Phibro Animal Health Ltd., la Unifeed Ltd., les Wendt Labs et
Pêches et Océans Canada.
Cinquante-six réponses ont été reçues à la suite des consultations énumérées ci-dessus. Les lettres appuyaient en général les
LMR, mais elles soulevaient quelques questions. Les commentaires formulés par les répondants peuvent être ainsi résumés :
commentaires sur des LMR spécifiques (3); harmonisation de
LMR spécifiques avec celles des principaux partenaires commerciaux du Canada (11); méthodes de détection (1); rajustement des
périodes de retrait (1); demandes de LMR supplémentaires (2).
Les commentaires sur les LMR spécifiques proposées dans la
liste des modifications ont été très techniques et les réponses ont
été adressées directement aux répondants.
Harmonization with trading partners and trade implications
Harmonisation avec les partenaires commerciaux et les
répercussions reliées au commerce
Eleven respondents commented on harmonization of these proposed MRLs with those of Canada’s major trading partners. It is
not anticipated that the proposed MRLs would have an impact on
Canada’s activities because many of the MRLs are harmonized,
where possible, with those adopted by Canada’s major trading
partners. Complete harmonization with trading partners or international organizations is desirable, but will not occur until countries start conducting joint reviews of scientific data. Efforts to
achieve greater harmonization will continue to be supported by
Canada and MRLs will be harmonized whenever possible if there
are no health and safety concerns.
Onze répondants ont exprimé des commentaires sur l’harmonisation de ces LMR proposées avec celles des principaux partenaires commerciaux du Canada. Ces LMR ne devraient pas avoir
d’incidences sur les activités du Canada, puisque beaucoup d’entre elles sont harmonisées, dans la mesure du possible, avec celles
des principaux partenaires commerciaux du Canada. Une harmonisation complète avec les partenaires commerciaux ou les organismes internationaux est souhaitable, mais elle ne pourra se faire
que si les pays effectuent des examens conjoints des données
scientifiques. Les efforts déployés pour intensifier l’harmonisation continueront d’être appuyés par le Canada et les LMR seront
harmonisées dans la mesure du possible s’il n’y a aucune inquiétude pour la santé et la sécurité.
Methods of detection
Méthodes de détection
One respondent commented that analytical methods should be
developed and validated for all species/tissue pairs, and surveillance programs should include some testing of milk derived from
food-producing animals, as well as sheep muscle and liver samples. The veterinary drug of interest has only been indicated for
non-lactating cattle and is not authorized for use in sheep or any
lactating food-producing animal. As a result, there would be a
zero tolerance for residues in products derived from sheep and
milk.
Un répondant a mentionné que des méthodes analytiques devraient être élaborées et validées pour toutes les espèces et tous
les tissus couples et que les programmes de surveillance devraient
comporter des essais sur le lait des animaux destinés à l’alimentation, ainsi que sur des échantillons de muscles et de foie de
mouton. Les médicaments vétérinaires ici visés ne sont indiqués
que pour les bovins qui n’allaitent pas et ils ne sont pas homologués pour le mouton ou tout autre animal en lactation destiné à
l’alimentation. Par conséquent, une tolérance zéro s’appliquerait
aux résidus trouvés dans les produits dérivés du mouton ou du
lait.
Adjustments of withdrawal times
Rajustement des périodes de retrait
One respondent inquired whether it would be possible to make
changes to the established withdrawal times for the various formulations of a particular veterinary drug currently registered for
use in Canada. Health Canada does not anticipate changes to the
withdrawal period since the proposed MRLs were established to
ensure safety of Canada’s food supply. Scientists review the residue depletion data and determine an acceptable withdrawal period
(the time between the last treatment with a veterinary drug and
slaughter for human consumption) based on analysis of marker
substances indicative of the total residue of the administered drug
in the tissue of the animal. This withdrawal period is intended to
ensure that residues, if any, in the food products originating from
animals treated with these particular veterinary drugs will not
pose a health hazard to the consumer.
Un répondant a demandé s’il était possible de modifier les périodes de retrait établies pour les diverses formulations d’un
médicament vétérinaire spécifique homologué au Canada. Santé
Canada n’envisage pas de changer les périodes de retrait étant
donné que les LMR sont proposées dans le but d’assurer la salubrité de l’approvisionnement alimentaire du Canada. Pour cela,
les scientifiques examinent les données sur l’élimination des résidus et établissent une période de retrait acceptable (période de
temps qui doit s’écouler entre le dernier traitement à l’aide d’un
médicament vétérinaire et l’abattage des animaux traités destinés
à l’alimentation des humains), selon les résultats d’analyses de
produits marqueurs qui indiquent la teneur totale de résidus d’un
médicament présents dans les tissus d’un animal traité. La période
de retrait permet de s’assurer que la présence éventuelle de ces
résidus dans les produits alimentaires provenant d’animaux traités
à l’aide du médicament vétérinaire en question ne posera pas de
risque pour la santé des consommateurs.
1070
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Requests for additional MRLs
Demandes de LMR supplémentaires
Two respondents requested additional MRLs for use of a veterinary drug in an application of interest to them. The interested
parties were informed that Health Canada would conduct health
risk assessments for the MRL of interest to establish and determine whether the existing withholding times vary for different
food products. The assessment is based on the best scientific data
available and the pattern of consumption of the foods containing
the residues of the drug. If sufficient data are available to establish the safety of the suggested MRLs, they would be included in
a future schedule of amendments.
Deux répondants ont demandé que des LMR supplémentaires
soient établies pour un médicament vétérinaire qu’ils doivent
utiliser à des fins spécifiques. Il leur a été répondu que Santé Canada effectuerait une évaluation des risques pour la santé au sujet
des LMR en question en vue de déterminer si les périodes de retrait établies varient pour différents produits alimentaires. L’évaluation est basée sur les meilleures données scientifiques disponibles et l’analyse des habitudes de consommation des aliments
contenant des résidus du médicament. Si des données suffisantes
sont disponibles pour établir que les LMR proposées sont sécuritaires, ces LMR seront ajoutées à une liste future de modifications.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
Compliance is monitored by ongoing domestic and import inspection programs conducted by the CFIA. If levels of drug residues in excess of these limits are found in food products derived
from animals intended for human consumption, the product will
be considered “adulterated,” in accordance with section 4 of the
Food and Drugs Act. The CFIA is authorized under the Food and
Drugs Act to take compliance action, when it finds violative residues. The CFIA’s regulatory activities help to maintain consumer
and market confidence in Canada’s food supply.
La conformité est surveillée dans le cadre de programmes
continus d’inspection nationaux et d’inspection des importations
de l’ACIA. Si le niveau de résidus de médicaments dans les produits alimentaires provenant d’animaux destinés à la consommation humaine dépasse les limites établies, les produits alimentaires
sont jugés « falsifiés » conformément à l’article 4 de la Loi sur les
aliments et drogues. En vertu de cette loi, l’ACIA est autorisée à
prendre des mesures d’exécution de la loi, si elle détecte des résidus non réglementaires dans les aliments. Les activités réglementaires de l’ACIA contribuent au maintien de la confiance des
consommateurs et du marché à l’égard de l’approvisionnement
alimentaire du Canada.
Contact
Personne-ressource
Siddika Mithani, Director General, Veterinary Drugs Directorate, Health Products and Food Branch, Health Canada, 11 Holland Avenue, Address Locator 3000A, Ottawa, Ontario K1A
0K9, 613-954-5694 (fax), vetdrugs-medsvet@hc-sc.gc.ca (email).
Siddika Mithani, Directrice générale, Direction des drogues
vétérinaires, Direction générale des produits de santé et des
aliments, Santé Canada, 11, avenue Holland, Indice de
l’adresse 3000A, Ottawa (Ontario) K1A 0K9, 613-954-5694 (télécopieur), vetdrugs-medsvet@hc-sc.gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, proposes to make
the annexed Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1437 — Maximum Residue Limits for Veterinary Drugs).
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1437 — limites maximales des résidus pour les drogues vétérinaires), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante-quinze jours suivant la date
de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette
du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer
le tout au Dre Siddika Mithani, directrice générale, Direction
des médicaments vétérinaires, ministère de la Santé, Complexe
Holland Cross, pièce 14, indice d’adresse 3000A, 11, avenue
Holland, Ottawa (Ontario) K1A 0K9 (téléc. : 613-954-5694;
courriel : vetdrugs-medsvet@hc-sc.gc.ca).
Ils sont également priés d’indiquer, d’une part, celles de ces
observations dont la communication devrait être refusée aux termes de la Loi sur l’accès à l’information, notamment des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de noncommunication et, d’autre part, celles dont la communication fait
l’objet d’un consentement pour l’application de cette loi.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 75 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Dr. Siddika Mithani, Director General, Veterinary
Drugs Directorate, Department of Health, Holland Cross Complex, Suite 14, Address Locator 3000A, 11 Holland Avenue, Ottawa, Ontario K1A 0K9 (fax: 613-954-5694; e-mail: vetdrugsmedsvet@hc-sc.gc.ca).
Persons making representations should identify any of those
representations the disclosure of which should be refused under
the Access to Information Act, in particular under sections 19 and
20 of that Act, and should indicate the reasons why and the period
during which the representations should not be disclosed. They
should also identify any representations for which there is consent
to disclosure for the purposes of that Act.
Ottawa, April 19, 2007
MARY O’NEILL
Assistant Clerk of the Privy Council
Ottawa, le 19 avril 2007
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY O’NEILL
———
———
a
a
S.C. 1999, c. 33, s. 347
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1071
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1437 — MAXIMUM RESIDUE
LIMITS FOR VETERINARY DRUGS)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES ALIMENTS ET DROGUES (1437 — LIMITES
MAXIMALES DES RÉSIDUS POUR LES
DROGUES VÉTÉRINAIRES)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Table III to Division 15 of Part B of the Food and
Drug Regulations 1 is amended by adding the following after
item D.1:
1. Le tableau III du titre 15 de la partie B du Règlement sur
les aliments et drogues 1 est modifié par adjonction, après
l’article D.1, de ce qui suit :
Column I
Column II
Column III
Item
No.
Common
Name (or
Brand Name)
of Drug
Name of
substance for
Drug Analysis
Purposes
Maximum
Residue Limit
p.p.m.
D.1.1
diclazuril
diclazuril
0.5
1.0
3.0
Column IV
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Foods
Article
Nom usuel
(ou marque
nominative)
de la drogue
Nom de la
substance aux
fins d’analyse
de la drogue
Limite
maximale
de résidu
p.p.m
Aliments
Muscle of
chickens and
turkeys
Skin and fat of
chickens and
turkeys
Liver of chickens
and turkeys
D.1.1
diclazuril
diclazuril
0,5
2. Table III to Division 15 of Part B of the Regulations is
amended by adding the following after item D.3:
Column II
Column III
Item
No.
Common
Name (or
Brand Name)
of Drug
Name of
substance for
Drug Analysis
Purposes
Maximum
Residue Limit
p.p.m.
Foods
D.4
doramectin
doramectin
E.01
enrofloxacin
desethylene
ciprofloxacin
E.02
eprinomectin
0.07
eprinomectin B1a 0.02
0.1
1.0
3,0
2. Le tableau III du titre 15 de la partie B du même règlement est modifié par adjonction, après l’article D.3, de ce qui
suit :
Column IV
Column I
0.01
0.03
0.035
0.07
0.02
1,0
Muscle of swine
Muscle of cattle
Liver of swine
Liver of cattle
Muscle of cattle
Liver of cattle
Milk
Muscle of cattle
Liver of cattle
3. Table III to Division 15 of Part B of the Regulations is
amended by adding the following after item F.2:
Muscle de
dinde et de
poulet
Gras et peau de
dinde et de
poulet
Foie de dinde et
de poulet
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Article
Nom usuel
(ou marque
nominative)
de la drogue
Nom de la
substance aux
fins d’analyse
de la drogue
Limite
maximale
de résidu
p.p.m
Aliments
D.4
doramectine
doramectine
E.01
enrofloxacine
desethylene
ciprofloxacine
0,01
0,03
0,035
0,07
0,02
Muscle de porc
Muscle de bovin
Foie de porc
Foie de bovin
Muscle de bovin
E.02
eprinomectine
0,07
eprinomectine Bla 0,02
0,1
1,0
Colonne IV
Foie de bovin
Lait
Muscle de bovin
Foie de bovin
3. Le tableau III du titre 15 de la partie B du même règlement est modifié par adjonction, après l’article F.2, de ce qui
suit :
Column IV
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Maximum
Residue Limit
p.p.m.
Foods
Article
Nom usuel
(ou marque
nominative)
de la drogue
Nom de la
substance aux
fins d’analyse
de la drogue
Limite
maximale
de résidu
p.p.m
Aliments
0.02
Muscle of cattle
F.3
flunixine
flunixine sous
forme d’acide
0,02
Muscle de bovin
0.08
Liver of cattle
0,08
Foie de bovin
Column I
Column II
Column III
Item
No.
Common
Name (or
Brand Name)
of Drug
Name of
substance for
Drug Analysis
Purposes
F.3
flunixin
flunixin free
acid
Colonne IV
4. Table III to Division 15 of Part B of the Regulations is
amended by adding the following after item I.1:
4. Le tableau III du titre 15 de la partie B du même règlement est modifié par adjonction, après l’article I.1, de ce qui
suit :
———
———
1
1
C.R.C., c. 870
C.R.C., ch. 870
Canada Gazette Part I
1072
April 28, 2007
Column IV
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Maximum
Residue Limit
p.p.m.
Foods
Article
Nom usuel
(ou marque
nominative)
de la drogue
Nom de la
substance aux
fins d’analyse
de la drogue
Limite
maximale
de résidu
p.p.m
Aliments
0.05
0.1
0.25
0.5
0.8
Milk
Muscle of swine
Muscle of cattle
Kidney of swine
Kidney of cattle
K.1
kétoprofène
kétoprofène
0,05
0,1
0,25
0,5
0,8
Lait
Muscle de porc
Muscle de bovin
Rein de porc
Rein de bovin
Column I
Column II
Column III
Item
No.
Common
Name (or
Brand Name)
of Drug
Name of
substance for
Drug Analysis
Purposes
K.1
ketoprofen
ketoprofen
5. Table III to Division 15 of Part B of the Regulations is
amended by adding the following after item L.1:
Column I
Column II
Column III
Item
No.
Common
Name (or
Brand Name)
of Drug
Name of
substance for
Drug Analysis
Purposes
Maximum
Residue Limit
p.p.m.
L.2
lincomycin
lincomycin
0.1
0.5
Column IV
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Foods
Article
Nom usuel
(ou marque
nominative)
de la drogue
Nom de la
substance aux
fins d’analyse
de la drogue
Limite
maximale
de résidu
p.p.m
Muscle of
chickens and
swine
Liver of chickens
and swine
L.2
lincomycine
lincomycine
0,1
6. The portion of item M.1 of Table III to Division 15 of
Part B of the Regulations in columns III and IV is replaced by
the following:
Item
No.
M.1
Column III
Column IV
Maximum Residue Limit p.p.m.
Foods
0.01
0.05
Milk
Edible tissue of cattle, chickens
and turkeys
7. The portion of item N.01 of Table III to Division 15 of
Part B of the Regulations in columns III and IV is replaced by
the following:
Column III
5. Le tableau III du titre 15 de la partie B du même règlement est modifié par adjonction, après l’article L.1, de ce qui
suit :
Colonne IV
Aliments
Muscle de
porc et de
poulet
Foie de porc et de
poulet
0,5
6. Le passage de l’article M.1 du tableau III du titre 15 de
la partie B du même règlement figurant dans les colonnes III
et IV est remplacé par ce qui suit :
Colonne III
Colonne IV
Article
Limite maximale de résidu p.p.m.
Aliments
M.1
0,01
0,05
Lait
Tissus comestibles de bovin, de
dinde et de poulet
7. Le passage de l’article N.01 du tableau III du titre 15 de
la partie B du même règlement figurant dans les colonnes III
et IV est remplacé par ce qui suit :
Column IV
Colonne III
Colonne IV
Item
No.
Maximum Residue Limit p.p.m.
Foods
Article
Limite maximale de résidu p.p.m.
Aliments
N.01
0.05
Muscle of chickens and swine;
liver of swine
Fat of chickens
N.01
0,05
Muscle de porc et de poulet;
foie de porc
Gras de poulet
0.5
8. Table III to Division 15 of Part B of the Regulations is
amended by adding the following after item N.4:
0,5
8. Le tableau III du titre 15 de la partie B du même règlement est modifié par adjonction, après l’article N.4, de ce qui
suit :
Column IV
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Foods
Article
Nom usuel
(ou marque
nominative)
de la drogue
Nom de la
substance aux
fins d’analyse
de la drogue
Limite
maximale
de résidu
p.p.m
Aliments
Muscle of cattle,
chickens, lobster,
salmonids, sheep,
swine and turkeys
O.1
oxytétracycline
oxytétracycline
0,2
Column I
Column II
Column III
Item
No.
Common
Name (or
Brand Name)
of Drug
Name of
substance for
Drug Analysis
Purposes
Maximum
Residue Limit
p.p.m.
O.1
oxytetracycline
oxytetracycline
0.2
0.3
0.4
0.6
Honey
Eggs
Liver of cattle,
chickens, sheep,
swine and turkeys
0,3
0,4
0,6
Muscle de bovin,
de dinde, de
homard, de
mouton, de
porc, de poulet
et de salmonidé
Miel
Œufs
Foie de bovin, de
dinde, de mouton,
de porc et de
poulet
Le 28 avril 2007
Item
No.
Gazette du Canada Partie I
Column I
Column II
Column III
Common
Name (or
Brand Name)
of Drug
Name of
substance for
Drug Analysis
Purposes
Maximum
Residue Limit
p.p.m.
1.2
Column IV
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Foods
Nom usuel
(ou marque
nominative)
de la drogue
Nom de la
substance aux
fins d’analyse
de la drogue
Limite
maximale
de résidu
p.p.m
Article
Kidneys of cattle,
chickens, sheep,
swine and
turkeys; fat of
cattle and sheep;
skin and fat of
chicken, swine,
and turkeys
1,2
1073
Colonne IV
Aliments
Reins de bovin,
de dinde, de
mouton, de porc
et de poulet; gras
de bovin et de
mouton; peau et
gras de dinde, de
porc et de poulet
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
9. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
9. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[17-1-o]
[17-1-o]
1074
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
First Nations Land Registry Regulations
Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres
des premières nations
Statutory authority
First Nations Land Management Act
Fondement législatif
Loi sur la gestion des terres des premières nations
Sponsoring department
Department of Indian Affairs and Northern Development
Ministère responsable
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
In February 1996, the Government of Canada and 14 First Nations signed the Framework Agreement on First Nation Land
Management (Framework Agreement). This Framework Agreement provides First Nations with the opportunity to opt out of the
land administration provisions of the Indian Act and make their
own laws to manage their land and resources. The First Nations
Land Management Act (FNLMA), which received Royal Assent
on June 17, 1999, ratifies and brings into effect the Framework
Agreement.
A First Nation which has opted into the Framework Agreement
and the FNLMA has all the powers, rights and privileges of an
owner in relation to its land and natural resources. It has the ability to create modern tools of governance over its lands and resources, specifically with respect to
— developing and approving land codes providing for, among
other things, accountability and governance structures;
— enacting and enforcing laws in relation to the granting of interests and licences in First Nation land and laws in respect of
the environment and matrimonial real property; and
— establishing intergovernmental relationships with provincial
and municipal governments.
En février 1996, le gouvernement du Canada et 14 premières
nations ont signé l’Accord-cadre relatif à la gestion des terres des
premières nations (l’Accord-cadre). Cet accord-cadre donne aux
premières nations la possibilité de se soustraire aux dispositions
de la Loi sur les Indiens concernant l’administration des terres et
d’adopter leurs propres lois pour gérer leurs terres et leurs ressources. La Loi sur la gestion des terres des premières nations
(LGTPN), qui a reçu la sanction royale le 17 juin 1999, ratifie et
met en œuvre l’Accord-cadre.
Une première nation qui a choisi d’adhérer à l’Accord-cadre et
à la LGTPN a tous les pouvoirs, les droits et les privilèges d’un
propriétaire à l’égard de ses terres et de ses ressources naturelles.
Elle a la capacité de créer des outils modernes de gouvernance
pour ses terres et ses ressources, particulièrement en ce qui
concerne :
— l’élaboration et l’approbation des codes fonciers prévoyant,
entre autres, des structures d’imputabilité et de gouvernance;
— l’adoption et l’application de lois relatives à l’octroi d’intérêts
et de permis visant les terres de la première nation et de
lois en matière d’environnement et de biens immobiliers
matrimoniaux;
— l’établissement de relations intergouvernementales avec les
provinces et les municipalités.
Un aspect important de ce nouveau régime de gestion foncière
est l’établissement d’un Registre des terres des premières nations
pour l’enregistrement ou l’inscription des documents relatifs aux
terres des premières nations et aux intérêts connexes. Ce registre
sera administré de la même manière que le Registre des terres de
réserve créé en vertu de la Loi sur les Indiens. Cependant, contrairement au Registre des terres de réserve, la gouverneure en conseil
a, conformément au paragraphe 25(3) de la LGTPN et suivant une
recommandation du ministre des Affaires indiennes et du Nord
canadien, le pouvoir de réglementer l’administration du bureau
d’enregistrement des terres des premières nations et le pouvoir de
promulguer un règlement concernant les effets de l’enregistrement
des intérêts, y compris les priorités. S’il est approuvé, ce nouveau
règlement apportera plus de clarté et d’orientation pour l’enregistrement des intérêts sur les terres des premières nations et le système d’enregistrement introduira le concept de priorités lors de
l’enregistrement. Les documents pourront aussi être soumis électroniquement au bureau d’enregistrement. Ces caractéristiques ne
sont pas disponibles dans le système d’enregistrement des terres
des premières nations actuellement utilisé par les premières nations opérant sous la LGTPN.
A significant aspect of this new land management regime is the
establishment of a First Nations Land Register for the recording
or registration of documents relating to First Nation lands and
interests therein. This Register will be administered in the same
manner as the Reserve Land Register established under the Indian
Act. However, unlike the existing Reserve Land Register, the
Governor in Council has, pursuant to subsection 25(3) of the
FNLMA, and based on a recommendation by the Minister of Indian Affairs and Northern Development, the authority to make regulations respecting the administration of the First Nations Land
Registry and the authority to enact regulations respecting the effects of registering interests, including priorities. If approved, the
First Nations Land Registry Regulations would provide clarity
and direction for the registration of interests on First Nation lands
and allow for a land registry system that assigns priorities to interests in First Nation lands as they are registered. It would also
permit instruments to be submitted on-line to the registry. These
features are currently not available under the First Nations Land
Registry system under which FNLMA First Nations are now
operating.
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1075
The First Nations Land Registry Regulations have been developed by the Minister of Indian Affairs and Northern Development in collaboration with the Lands Advisory Board in accordance with clause 51.3 of the Framework Agreement. The Lands
Advisory Board is the political body composed of Chiefs regionally elected to assist First Nations in implementing their own land
management regimes.
The Land Registry created by these Regulations will be located
in the National Capital Region, and the system will be accessible
to First Nations, law firms, the public, and the Department of
Indian Affairs and Northern Development (DIAND).
Le Règlement a été élaboré par le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien en collaboration avec le Conseil consultatif des terres, conformément à la clause 51.3 de l’Accord-cadre.
Le Conseil consultatif des terres est une entité politique composée
de chefs élus à l’échelle régionale pour aider les premières nations
à mettre en place leurs propres régimes de gestion foncière.
Alternatives
Solutions envisagées
There are no alternatives to this proposal. While the FNLMA
confers discretion on the Governor in Council to enact regulations
respecting the First Nation Land Registry, a regulated registration
system has been a long-standing priority for First Nations operating under the Framework Agreement and the FNLMA. Other
alternatives were therefore not considered, as they may potentially be contrary to the spirit and intent of the Framework
Agreement.
Il n’y a pas d’autres options que de procéder avec cette proposition. Bien que la LGTPN confère à la gouverneure en conseil le
pouvoir discrétionnaire de promulguer un règlement concernant le
registre des terres des premières nations, un système d’enregistrement réglementé est depuis longtemps une priorité pour les
premières nations fonctionnant en vertu de l’Accord-cadre et la
LGTPN. D’autre options n’ont donc pas été envisagées car elles
pourraient aller à l’encontre de l’esprit et de l’intention de
l’Accord-cadre.
Benefits and costs
Avantages et coûts
First Nations operating under the FNLMA currently register
their interests in lands in the First Nations Land Registry, which is
administered by Canada, in the same manner as the land registry
created under the Indian Act. The land registry under the Indian
Act does not allow for online registration, nor assign priorities to
interests registered. The First Nations Land Registry Regulations
provide for a registry system that permits online registration and
assigns priorities to interests in First Nations lands as they are
registered. This new and improved registry system should expedite the registration process for land registrations, and it is expected that such a regulated registry system will provide greater
certainty and security of tenure to lenders and title insurance
companies, which will potentially increase lending to investors on
FNLMA communities. The increased security of tenure will also
reduce the risk of lending to investors and subsequently reduce
the cost of conducting business on FNLMA First Nations lands.
Les premières nations opérant en vertu de la Loi sur la gestion
des terres des premières nations enregistrent présentement leurs
intérêts fonciers dans le Registre des terres des premières nations,
qui est administré par le Canada de la même manière que le registre foncier créé en vertu de la Loi sur les Indiens. Le registre de la
Loi sur les Indiens ne permet pas l’enregistrement en ligne et
n’attribue pas de priorités aux instruments enregistrés. Le Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres des premières
nations permet l’enregistrement en ligne et met en place le principe de la priorité d’enregistrement pour les intérêts enregistrés
sur les terres des premières nations opérant en vertu de la
LGTPN. Ce nouveau système d’enregistrement amélioré devrait
accélérer le processus et on s’attend à ce qu’un registre réglementé
comme celui-ci se solde par une tenure de terre plus sûre et certaine pour les prêteurs et les sociétés d’assurance des titres, ce qui
devrait accroître la capacité d’emprunter des investisseurs sur les
terres des premières nations opérant en vertu de la LGTPN. La
plus grande sécurité de tenure réduira aussi les risques pour les
bailleurs de fonds et diminuera, par conséquent, le coût de faire
des affaires sur les terres des premières nations opérant en vertu
de la LGTPN.
Le climat d’investissement plus favorable sur les terres des
premières nations opérant sous la LGTPN résultant de la mise en
vigueur de ce règlement devrait aussi avoir un impact positif avec
des perspectives d’emploi accrues dans les communautés. Des
possibilités d’emploi plus nombreuses découleront d’un plus
grand nombre de transactions foncières et d’activités économiques sur les terres. Conséquemment, le développement socioéconomique des premières nations opérant sous la LGTPN devrait
s’accroître.
Puisque le Règlement sur le bureau d’enregistrement n’est pas
encore en vigueur, il n’y a pas de données empiriques qui nous
permettent d’évaluer les bénéfices du règlement proposé pour les
premières nations opérant selon la LGTPN.
Le Règlement ne fera pas varier les coûts ni pour les premières
nations ni pour le public. Cependant, il était nécessaire de moderniser et d’ajuster le système d’enregistrement des terres des premières nations pour lui permettre de répondre aux exigences du
Règlement. Parmi les exemples de modernisation figurent les
Improvement in the investment climate on FNLMA First Nations communities resulting from the implementation of these
Regulations is also expected to have a positive impact in increased employment in the communities. Employment opportunities will arise from increased land transactions and jobs associated
with economic activities on the lands. As a result, socio-economic
development of FNLMA First Nations is expected to increase.
Because the registry regulations have not yet gone into effect,
there is no empirical data from which one can quantify the benefits of the proposed Regulations for First Nations operating under
the FNLMA.
These Regulations will be cost neutral to First Nations and the
public. It was, however, necessary to modernize and tailor the
First Nations Land Registry system to meet the requirements of
the Regulations. Examples of this modernization are the clauses
in the Regulations relating to electronic submission of documents
Le bureau d’enregistrement créé par ce règlement sera localisé
dans la région de la capitale nationale et le système sera accessible aux premières nations, aux cabinets d’avocats, au public et
aux employés du ministère des Affaires indiennes et du Nord
canadien (MAINC).
1076
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
and the effects of assigning priorities to interests as they are registered. The cost to implement the system was approximately
$7,000. Incremental costs required to manage the system are estimated at $15,000 annually and will be assumed through existing
DIAND resources.
dispositions du Règlement concernant la soumission électronique
des documents et les effets de donner des priorités aux intérêts
lors de l’enregistrement. Le coût approximatif pour mettre en
place ce système s’élève à 7 000 $. Les coûts additionnels pour
gérer ce système sont évalués à 15 000 $ par an et seront assumés
par les ressources existantes du MAINC.
Consultation
Consultations
These Regulations have been developed in collaboration with
First Nation stakeholders as required under clause 51.3 of the
Framework Agreement. Several meetings and workshops have
been held since 2000. A working group was established in 2002
to discuss the drafting of the proposed Regulations and has met
regularly. During the development of these Regulations, the
Lands Advisory Board consulted extensively with First Nations.
Lawyers and members of the Canadian Bankers Association were
also consulted. These Regulations have been endorsed by resolution of Chiefs representing First Nations operating under this land
management regime at their annual meeting in October 2005.
Ce règlement a été élaboré en collaboration avec les intervenants des premières nations, comme l’exige la clause 51.3 de
l’Accord-cadre. Il y a eu plusieurs réunions et ateliers depuis
2000. Un groupe de travail a été établi en 2002 afin de discuter de
la rédaction du règlement proposé et il s’est réuni régulièrement.
Pendant l’élaboration de ce règlement, le Comité consultatif des
terres a beaucoup consulté les premières nations. Des avocats et
des membres de l’Association des banquiers canadiens ont également été consultés. Ce règlement a été entériné par résolution
des chefs représentant les premières nations qui fonctionnent selon ce régime de gestion foncière à leur réunion annuelle en octobre 2005.
Pour soutenir la mise en œuvre de ce nouveau système, de la
formation sera dispensée aux premières nations et à d’autres intervenants au cours de l’année 2007. Le personnel du Conseil
consultatif des terres et du MAINC sont en train d’élaborer un
guide pour les utilisateurs du système, dont le contenu sera accessible en ligne sur les sites internet du MAINC et du Conseil consultatif des terres. Le règlement proposé sera également affiché
sur ces deux sites.
Ce résumé sera publié au préalable dans la Partie I de la Gazette du Canada, durant 30 jours, afin de permettre aux parties
intéressées ainsi qu’au public en général de soumettre leurs
commentaires.
To support the implementation of this new system, training will
be provided to First Nations and other stakeholders during 2007.
A guide is also being developed by staff from the Lands Advisory
Board and DIAND to assist users of the system. This information
will be available online on the DIAND and Lands Advisory
Board Web sites. The proposed Regulations will be posted as well
on both Web sites.
This statement will be pre-published in the Canada Gazette,
Part I, for a period of 30 days to provide an opportunity to interested parties and the general public to comment.
Compliance and enforcement
Conformité et exécution
The First Nations Land Registry Regulations do not contain
explicit compliance and enforcement provisions. However, the
compliance with the Regulations will be enforced by DIAND’s
Indian Lands Registry Office.
Le Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres des
premières nations ne renferme pas de clauses explicites de
conformité ou d’exécution. Cependant, le Bureau du registre des
terres indiennes du MAINC verra à l’application du Règlement.
Contact
Personne-ressource
Mr. Garry Best, Director of First Nations Land Management,
Department of Indian Affairs and Northern Development, Les
Terrasses de la Chaudière, 10 Wellington Street, Gatineau, Quebec K1A 0H4, 819-994-2210 (telephone), 819-997-8522 (fax),
BestG@ainc-inac.gc.ca (email).
Monsieur Garry Best, Directeur de la gestion des terres des
premières nations, Ministère des Affaires indiennes et du Nord
canadien, Les Terrasses de la Chaudière, 10, rue Wellington, Gatineau (Québec) K1A 0H4, 819-994-2210 (téléphone), 819-9978522 (télécopieur), BestG@ainc-inac.gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subsection 25(3) of the First Nations Land Management
Acta, proposes to make the annexed First Nations Land Registry
Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice and
be addressed to Mr. Garry Best, Director, First Nations Land
Avis est donné que la Gouverneure en conseil, en vertu du paragraphe 25(3) de la Loi sur la gestion des terres des premières
nationsa, se propose de prendre le Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres des premières nations, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet
du projet de règlement dans les trente jours suivant la date de
publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du
Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le
tout à M. Garry Best, Directeur de la gestion des terres des
———
———
a
a
S.C. 1999, c. 24
L.C. 1999, ch. 24
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
Management, Department of Indian Affairs and Northern Development, 10 Wellington Street, Room 17E, Gatineau, Quebec
K1A 0H4.
Ottawa, April 19, 2007
MARY O’NEILL
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“Act”
« Loi »
“applicant”
« demandeur »
“First Nations
Land Registry”
« bureau
d’enregistrement »
“general
abstract”
« répertoire
général »
“official plan”
« plan officiel »
“parcel
abstract”
« répertoire de
lot »
“Register”
« registre »
“Registrar”
« registraire »
“registration
plan”
« plan
d’enregistrement »
“textual
description”
« délimitation
textuelle »
premières nations, ministère des Affaires indiennes et du Nord
canadien, 10, rue Wellington, pièce 17E, Gatineau (Québec) K1A
0H4.
Ottawa, le 19 avril 2007
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY O’NEILL
FIRST NATIONS LAND REGISTRY
REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LE BUREAU
D’ENREGISTREMENT DES TERRES
DES PREMIÈRES NATIONS
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“Act” means the First Nations Land Management
Act.
“applicant” means a person who submits an application for registration or recording.
“First Nations Land Registry” means the office referred to in section 2.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« bureau d’enregistrement » Le bureau d’enregistrement des terres des premières nations visé à
l’article 2.
“general abstract”, in respect of a reserve, means an
electronic abstract of registered interests and recorded documents that affect all lands on the
reserve.
“official plan” means a graphical description of
boundaries of land prepared from field notes of
a survey confirmed under section 29 of the
Canada Lands Surveys Act.
“parcel abstract” means an electronic abstract of
registered interests and recorded documents that
affect an individual parcel of first nation lands.
“Register” means the First Nations Land Register
established by the Minister under subsection 25(1)
of the Act.
“Registrar” means the officer in the Department of
Indian Affairs and Northern Development responsible for the management of the First Nations Land Registry.
“registration plan” means a graphical description of
the boundaries of land prepared by the Surveyor
General under section 31 of the Canada Lands
Surveys Act.
“textual description” means a metes and bounds
description of first nation lands, or any other description of first nation lands that does not refer
exclusively to one or more complete parcels on a
registration plan or official plan.
1077
« demandeur » La personne qui présente une demande d’enregistrement ou d’inscription.
« description textuelle » Description des limites des
terres des premières nations par tenants et aboutissants, ou description qui ne correspond pas à
un ou plusieurs lots complets décrits sur un plan
d’enregistrement ou un plan officiel.
« Loi » La Loi sur la gestion des terres des premières nations.
« plan d’enregistrement » Description graphique
des limites des terres établie par l’arpenteur général au titre de l’article 31 de la Loi sur l’arpentage des terres du Canada.
« plan officiel » Description graphique des limites
des terres établie à partir de carnets de notes
d’arpentage et ratifiée au titre de l’article 29 de la
Loi sur l’arpentage des terres du Canada.
« registraire » Le fonctionnaire du ministère des
Affaires indiennes et du Nord canadien responsable du bureau d’enregistement.
« registre » Le Registre des terres des premières
nations établi par le ministre en vertu du paragraphe 25(1) de la Loi.
« répertoire de lot » Document électronique dans
lequel sont répertoriés les intérêts enregistrés et
les documents inscrits à l’égard d’un lot de terres
d’une première nation.
« répertoire général » Document électronique dans
lequel sont consignés les intérêts enregistrés et
les documents inscrits portant sur l’ensemble des
terres d’une réserve.
OPERATION OF REGISTRY
FONCTIONNEMENT DU BUREAU
D’ENREGISTREMENT
Registry
location
2. The Register shall be maintained in an office
located in the National Capital Region and known
as the First Nations Land Registry.
Office hours
3. (1) The First Nations Land Registry shall be
open to the public from Monday to Friday, except
on holidays, from 8:30 a.m. to 4:00 p.m. EST or
EDST, as applicable.
2. Le registre est tenu dans des locaux situés dans
la région de la capitale nationale sous le nom de
bureau d’enregistrement des terres des premières
nations.
3. (1) Le bureau d’enregistrement est ouvert au
public, à l’exception des jours fériés, du lundi au
vendredi de 8 h 30 à 16 h, heure de l’Est ou avancée de l’Est, selon le cas.
Définitions
« bureau
d’enregistrement »
“First Nations
Land Registry”
« demandeur »
“applicant”
« description
textuelle »
“textual
description”
« Loi »
“Act”
« plan
d’enregistrement »
“registration
plan”
« plan officiel »
“official plan”
« registraire »
“Registrar”
« registre »
“Register”
« répertoire de
lot »
“parcel
abstract”
« répertoire
général »
“general
abstract”
Emplacement
du bureau
d’enregistrement
Heures
d’ouverture
1078
Canada Gazette Part I
Electronic
registration or
recording
Limitation on
activities
Examination of
Register
Copies
Registrar’s
certificate
(2) Despite subsection (1), a document may be
transmitted for registration or recording in accordance with section 12 at any time.
4. Neither the Registrar nor any employee of the
First Nations Land Registry shall express an opinion about any interest or licence in first nation land,
including whether
(a) a document submitted for registration or recording is validly made; or
(b) a document has been registered, as opposed
to having been recorded.
5. Any person may, during the hours referred to
in subsection 3(1), inspect at the First Nations Land
Registry the electronic image of any document that
is registered or recorded in the Register.
6. On request, the Registrar shall provide a copy
or certified copy of a document registered or recorded in the Register.
7. On request, the Registrar shall issue a certificate indicating all the interests registered and other
documents recorded on the abstract of a specified
parcel of first nation land.
ABSTRACTS
Abstracts
Restriction
Application to
register or
record
Information
8. The following abstracts shall be included in
the Register:
(a) for each reserve of a first nation, a general
abstract; and
(b) for each parcel of first nation land, a parcel
abstract.
9. The Registrar shall not create a parcel abstract
unless the parcel abstract refers exclusively to a lot
described on an official plan or registration plan.
April 28, 2007
(2) Malgré le paragraphe (1), un document peut
être transmis pour enregistrement ou inscription
conformément à l’article 12 en tout temps.
4. Ni le registraire ni les employés du bureau
d’enregistrement ne peuvent donner un avis relativement à un intérêt ou permis portant sur de telles
terres, notamment :
a) quant à la validité d’un document présenté
pour enregistrement ou inscription;
b) quant au fait qu’un document porté au registre
constitue un enregistrement ou une inscription.
5. Toute personne peut consulter, au bureau
d’enregistrement et pendant les heures d’ouverture
mentionnées au paragraphe 3(1), l’image électronique de tout document enregistré ou inscrit dans le
registre.
6. Sur demande, le registraire délivre une copie,
certifiée ou non, d’un document enregistré ou inscrit dans le registre.
7. Sur demande, le registraire délivre un certificat indiquant les intérêts enregistrés ou documents
inscrits à l’égard d’un lot de terres d’une première
nation.
Enregistrement
ou inscription
électronique
Restriction
quant aux
activités
Consultation du
registre
Copies
Certificat du
registraire
RÉPERTOIRES
8. Sont tenus dans le registre :
a) pour chaque réserve d’une première nation, un
répertoire général;
b) pour chaque lot de terres d’une première nation, un répertoire de lot.
Répertoires
9. Le registraire ne peut créer un répertoire de
lot à moins que ce répertoire porte exclusivement
sur un lot décrit sur un plan officiel ou un plan
d’enregistrement.
Restriction
APPLICATION TO REGISTER
OR RECORD DOCUMENTS
DEMANDE D’ENREGISTREMENT OU
D’INSCRIPTION DE DOCUMENTS
10. (1) Any person may apply for the registration
or recording in the Register of a document that
affects first nation land
(a) by mail, by submitting the document and a
completed application for registration or recording to the Registrar; or
(b) electronically, in the manner set out in section 12.
(2) An application for registration or recording
shall contain the following information in relation to the document submitted for registration or
recording:
(a) the names of all parties to the document;
(b) the name and address of the person who
completed the application;
(c) the type of document;
(d) if applicable, the date of execution of the
document or, if there is more than one execution
date, the most recent execution date;
(e) the province where the land is located;
(f) the name of the first nation, the name of the
reserve and the lot number, if any, associated
with the land;
10. (1) Toute personne peut demander l’enregistrement ou l’inscription dans le registre d’un document qui vise des terres d’une première nation :
a) par la poste, en présentant au registraire une
demande d’enregistrement ou d’inscription accompagnée du document;
b) électroniquement, conformément à l’article 12.
Demande
(2) La demande d’enregistrement ou d’inscription contient les renseignements suivants, liés au
document qu’elle vise :
a) le nom de toutes les parties au document;
b) les nom et adresse de la personne qui a rempli
la demande;
c) la nature du document;
d) le cas échéant, la date de signature du document ou de la plus récente des signatures, s’il y
en a eu plusieurs;
e) la province où se situent les terres visées;
f) le nom de la première nation, le nom de la réserve et, le cas échéant, le numéro de lot des terres visées;
Renseignements
Le 28 avril 2007
Submission by
mail
(g) the land description;
(h) a list of any supporting documents accompanying the document submitted for registration
or recording; and
(i) if two or more documents that are to be registered or recorded are submitted together by mail,
directions regarding the order to be respected in
registering or recording each document relative
to each other.
11. A document to be registered or recorded and
a completed application for registration or recording may be submitted by mail to the Registrar at
Registrar
First Nations Land Registry
10 Wellington Street
Gatineau, Quebec
K1A 0H4
Electronic
transmission
12. (1) A document to be registered or recorded
may be submitted electronically to the Registrar
(a) by completing an application for registration
or recording online at the Registry Internet website at www.ainc-inac.gc.ca; and
(b) attaching the document as an electronic file in
a form referred to in subsection (2).
File format
(2) A document transmitted electronically to the
Registrar must be in the form of one or more images contained in a single file, scanned from the
original document at a resolution of at least
200 dpi, in Adobe Acrobat (.pdf) format or tagged
image file (.tif) format.
13. A document may not be transmitted for registration or recording by fax.
Fax
transmissions
Tracking
number
14. (1) On receipt of an application and document that were transmitted electronically in accordance with section 12, the Registrar shall transmit to
the applicant by e-mail an acknowledgment of receipt and a tracking number.
Tracking
number
(2) On receipt of an application and document
that were submitted for registration or recording by
mail, the Registrar shall mail an acknowledgment
of receipt and a tracking number to the applicant.
Original
document
15. The following documents may be submitted
for registration or recording instead of an original
document:
(a) a copy of a judgment or court order, certified
by the court;
(b) a copy of a document registered in a provincial registry or land titles system, certified by the
appropriate provincial registrar;
(c) a copy of a death certificate, marriage certificate, name change certificate, power of attorney,
will, approval or probate of will or appointment
of administrator, certified by the person who has
custody of the original;
(d) a copy of a certificate of amalgamation or
change of name of a corporation, certified by the
agency responsible for recording the amalgamation or change of name;
Gazette du Canada Partie I
1079
g) la description des terres visées;
h) la liste des documents fournis à l’appui du
document présenté pour enregistrement ou
inscription;
i) si plusieurs documents présentés pour enregistrement ou inscription sont transmis ensemble
par la poste, les instructions quant à l’ordre dans
lequel ils doivent être enregistrés ou inscrits.
11. La demande d’enregistrement ou d’inscription et le document qu’elle vise peuvent être transmis au registraire par la poste à l’adresse suivante :
Registraire
Bureau d’enregistrement des terres des premières
nations
10, rue Wellington
Gatineau (Québec)
K1A 0H4
12. (1) Le document présenté pour enregistrement ou inscription peut être transmis électroniquement au registraire, auquel cas :
a) la demande est remplie en ligne sur le site Internet du bureau d’enregistrement dont l’adresse
est la suivante : www.ainc-inac.gc.ca;
b) le document est joint sous forme électronique
conformément au paragraphe (2).
(2) Le document doit être transmis en un seul fichier constitué d’une ou plusieurs images balayées
par numériseur à partir du document original, à une
résolution minimale de 200 dpi sous format Adobe
Acrobat (.pdf), ou en fichier d’image étiqueté (.tif).
Transmission
par la poste
13. La demande d’enregistrement ou d’inscription et le document qu’elle vise ne peuvent être
transmis par télécopieur.
14. (1) Sur réception d’une demande d’enregistrement ou d’inscription et d’un document transmis
électroniquement conformément à l’article 12, le
registraire envoie au demandeur, par courrier électronique, un accusé de réception et un numéro de
suivi.
(2) Sur réception d’une demande d’enregistrement ou d’inscription et d’un document transmis
par la poste, le registraire envoie au demandeur, par
la poste, un accusé de réception et un numéro de
suivi.
15. Une copie de l’original de l’un ou l’autre des
documents suivants peut être présentée pour enregistrement ou inscription :
a) jugement ou ordonnance d’un tribunal, si la
copie est certifiée par celui-ci;
b) document enregistré au bureau des titres de
bien-fonds d’une province, si la copie est certifiée par le registraire de ce bureau;
c) certificat de mariage, de changement de nom
ou de décès, procuration, testament ou acte
d’homologation d’un testament ou désignation
de l’administrateur d’une succession, si la copie
est certifiée par la personne qui a la garde de
l’original du document;
d) certificat de fusionnement de sociétés ou de
changement de nom de société, si la copie est
certifiée par l’autorité qui a délivré le certificat;
Restriction –
télécopies
Transmission
électronique
Format
électronique
Numéro de
suivi
Numéro de
suivi
Originaux
1080
Canada Gazette Part I
(e) a copy of an order in council, certified by the
Clerk of the Privy Council;
(f) a copy of a ministerial order; and
(g) a copy of a document issued by a first nation,
certified by the person who has custody of the
original.
April 28, 2007
e) décret, si la copie est certifiée par le greffier
du Conseil privé;
f) arrêté;
g) document délivré par la première nation, si la
copie est certifiée par la personne qui a la garde
de l’original du document.
GROUNDS FOR REFUSING REGISTRATION
OR RECORDING
ACCEPTATION OU REFUS D’ENREGISTRER
OU D’INSCRIRE UN DOCUMENT
Grounds for
refusing
registration or
recording
16. The Registrar shall not register or record a
document if
(a) it is not dated;
(b) it is not legible;
(c) it does not identify each party to the document;
(d) the information contained in the application
for registration or recording conflicts with the information contained in the document; or
(e) the land description does not meet the requirements of subsection 17(1) or section 18
or 19.
Survey
requirements
17. (1) No document that purports to
(a) grant an interest or licence in first nation land
for a term of 10 or more years, other than an interest or licence granted to a member of the first
nation,
(b) grant a strata title, a condominium interest, or
any similar interest,
(c) allocate or transfer lawful possession of first
nation land to a first nation member, or
(d) expropriate an interest in first nation land for
a community work or other first nation community purposes under section 28 of the Act,
shall be registered or recorded unless the land description contained in the document consists exclusively of a reference to one or more complete parcels on a registration plan or official plan.
Renewal or
extension
(2) The term of a document referred to in paragraph (1)(a) includes the period of any right of
renewal or extension of the document.
(3) Subsection (1) does not apply to easements.
16. Le registraire refuse d’enregistrer ou d’inscrire un document dans les cas suivants :
a) le document n’est pas daté;
b) il est illisible;
c) il ne contient pas le nom de toutes les parties;
d) les renseignements contenus dans la demande
d’enregistrement ou d’inscription ne correspondent pas à ceux contenus dans le document;
e) la description des terres visées contenue dans
le document n’est pas conforme aux exigences
du paragraphe 17(1), de l’article 18 ou de l’article 19.
17. (1) Pour être enregistrés ou inscrits par le registraire, les documents constatant les éléments
suivants ne doivent renvoyer qu’à des lots complets
dont la description est tirée d’un plan d’enregistrement ou d’un plan officiel :
a) un intérêt sur les terres d’une première nation,
ou un permis les visant, pour une période d’au
moins dix ans, et qui n’est pas accordé à un
membre d’une première nation;
b) un intérêt condominial ou un intérêt semblable;
c) l’attribution ou le transfert de la possession légale de terres d’une première nation à un de ses
membres;
d) l’expropriation, en vertu de l’article 28 de la
Loi, des intérêts sur des terres d’une première nation à des fins d’intérêt collectif, notamment la réalisation d’ouvrages devant servir à la collectivité.
(2) Il est tenu compte dans le calcul de la période
prévue à l’alinéa 1a) de l’option de renouvellement
ou de prolongation du terme.
(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux
servitudes.
18. Pour être enregistré ou inscrit par le registraire, un document doit contenir une description
des terres tirée d’un plan officiel ou d’un plan d’enregistrement dans les cas suivants :
a) le document porte sur un échange visant des
terres d’une première nation en contrepartie de
terres destinées à le devenir, conformément à
l’article 27 de la Loi;
b) il établit les limites extérieures des terres
d’une première nation en cause.
19. Pour être enregistré ou inscrit par le registraire, un document qui contient une description
textuelle doit constater l’octroi d’un intérêt sur des
terres non grevées ou l’octroi d’un permis sur des
terres non grevées à une société assurant des services publics pour la fourniture d’un service aux résidants d’une réserve.
Exception
Requirements
for land
descriptions
18. If a document purports to
(a) exchange first nation land for land that is to
become first nation land in accordance with section 27 of the Act, or
(b) define the exterior boundaries of first nation
land,
the Registrar shall not register or record the document unless the land description in the document is
derived from an official plan or registration plan.
Utilities
19. The Registrar shall not register or record a
document that contains a textual description unless
the document grants an interest in unencumbered
land, or a licence to a utility company in respect of
unencumbered land, for the purpose of providing
service to the residents of a reserve.
Motifs de refus
d’enregistrement ou
d’inscription
Exigences
concernant
certains intérêts
Renouvellement
ou prolongation
Exception
Exigences
concernant la
description de
certaines terres
Services
publics
Le 28 avril 2007
Order of
registration or
recording
Time of
registration or
recording
Multiple
submissions
Registry
information
General
abstract
Parcel abstract
Notification
Registration or
recording
refused
Electronic
storage
Gazette du Canada Partie I
1081
REGISTRATION OR RECORDING
OF DOCUMENTS
ENREGISTREMENT OU INSCRIPTION
DE DOCUMENTS
20. (1) Subject to section 21, the Registrar shall
register or record each document submitted for
registration or recording that meets the requirements of these Regulations in the order that it is
received by the First Nations Land Registry.
(2) A document is considered to have been registered or recorded
(a) if the document was transmitted electronically, at the time indicated on the electronic acknowledgement of receipt; and
(b) if the document was sent by mail, at the time
of receipt stamped on the document by the
Registrar.
21. If two or more documents affecting the same
parcel of first nation land are submitted for registration or recording at the same time by the same person and the documents meet the requirements of
these Regulations for registration or recording, the
Registrar shall register or record them in the order
indicated on the applications for registration or
recording.
22. (1) If a document submitted for registration
or recording meets the requirements of these Regulations, the Registrar shall record the following information in the appropriate abstract:
(a) the names of all parties to the document;
(b) the type of document;
(c) the first nation land affected;
(d) if applicable, the date of execution of the
document or, if there is more than one execution
date, the most recent execution date;
(e) the tracking number assigned to the document
at the time of its receipt; and
(f) the date and time of registration or recording.
20. (1) Sous réserve de l’article 21, le registraire
enregistre ou inscrit les documents conformes aux
exigences du présent règlement suivant leur ordre
de réception au bureau d’enregistrement.
Enregistrement
ou inscription
(2) Un document est réputé être enregistré ou
inscrit :
a) s’il a été transmis sous forme électronique,
aux date et heure indiquées sur l’accusé de réception transmis par courrier électronique;
b) s’il a été transmis par la poste, aux date et
heure de réception apposées sur le document par
le registraire.
21. Si plusieurs documents visant le même lot de
terres d’une première nation font l’objet de demandes simultanées d’enregistrement ou d’inscription
et que les documents sont conformes aux exigences
du présent règlement, le registraire les enregistre ou
les inscrit selon l’ordre indiqué dans les demandes.
Moment de
l’enregistrement
ou de l’inscription
22. (1) Si un document présenté pour enregistrement ou inscription est conforme aux exigences
du présent règlement, le registraire porte les renseignements suivants dans le répertoire approprié :
a) le nom de toutes les parties au document;
b) la nature du document;
c) la description des terres visées;
d) le cas échéant, la date de signature du document ou de la plus récente des signatures, s’il y
en a eu plusieurs;
e) le numéro de suivi attribué au moment de la
réception du document;
f) les date et heure d’enregistrement ou
d’inscription.
(2) Le registraire porte au répertoire général les
renseignements visés au paragraphe (1) pour tout
document présenté pour enregistrement ou inscription qui vise l’ensemble des terres de la réserve.
Renseignements
portés au
répertoire
(3) Le registraire porte au répertoire de lot les
renseignements visés au paragraphe (1) pour tout
document présenté pour enregistrement ou inscription qui vise un lot de terres d’une première nation.
Répertoire de
lot
23. Après avoir enregistré ou inscrit un document
visé à l’article 15, le registraire en avise la première
nation sans délai.
Avis
24. Si un document présenté pour enregistrement
ou inscription n’est pas conforme aux exigences du
présent règlement, le registraire le renvoie au demandeur avec la demande d’enregistrement ou
d’inscription et tout document à l’appui, ainsi que
les motifs écrits de son refus de l’enregistrer ou de
l’inscrire.
25. Le registraire conserve une version électronique de tout document enregistré ou inscrit dans le
registre au titre du présent règlement.
Retour en cas
de refus
(2) If a document submitted for registration or
recording affects a reserve as a whole, the Registrar
shall register or record in the general abstract
for the reserve the information required under
subsection (1).
(3) If a document submitted for registration or
recording affects a particular parcel of first nation
land, the Registrar shall register or record in the
parcel abstract for that parcel the information required under subsection (1).
23. On the registration or recording of a document referred to in section 15, the Registrar shall
notify the first nation of the registration or recording without delay.
24. If a document submitted for registration or
recording does not meet the requirements of these
Regulations, the Registrar shall return to the applicant the application for registration or recording
and all supporting documents accompanying it, and
provide written reasons for the refusal to register or
record the document.
25. The Registrar shall store in electronic form
every document registered or recorded under these
Regulations.
Demandes
simultanées
Répertoire
général
Copie
électronique
1082
Canada Gazette Part I
Return of
registered
document
April 28, 2007
26. After a document that was submitted to the
Registrar in paper form has been registered or recorded, the Registrar shall return the original document to the applicant.
27. If the Registrar becomes aware of an omission or error in the registration or recording of a
document, the Registrar shall immediately make
the necessary corrections, add a notation to the
Register identifying the corrections and notify all
persons who may be adversely affected by the
corrections.
26. Si un document enregistré ou inscrit a été
présenté sous forme d’imprimé, le registraire renvoie le document au demandeur.
Retour des
documents
enregistrés ou
inscrits
27. Dès qu’il constate une erreur ou une omission lors de l’enregistrement ou de l’inscription, le
registraire fait la correction nécessaire, porte une
mention de celle-ci dans le registre et en avise toute
personne qui pourrait s’en trouver lésée.
Erreurs ou
omissions
EFFECT OF REGISTRATION
EFFETS DE L’ENREGISTREMENT
Priority
28. (1) Subject to section 31, interests registered
under these Regulations that affect the same parcel
of first nation land have priority according to the
time and date of their registration and not according
to the time and date of their execution.
Rang selon le
moment de
l’enregistrement
No priority
to licences
and other
documents
(2) For greater certainty, subsection (1) does not
apply to a document that does not grant an interest
in first nation land.
28. (1) Sous réserve de l’article 31, le rang des
intérêts enregistrés en vertu du présent règlement et
portant sur un même lot de terres d’une première
nation est déterminé selon la date et l’heure de
l’enregistrement des documents qui les attestent et
non selon celles de leur signature.
(2) Il est entendu que le paragraphe (1) ne s’applique pas à un document qui n’octroie pas un intérêt sur des terres d’une première nation.
Unregistered
interests
29. A registered interest affecting a parcel of first
nation land is entitled to priority over an unregistered interest affecting the same parcel.
30. A registered mortgage has priority over a
subsequently registered interest that affects the
same parcel of first nation land, to the extent of the
money actually advanced under the mortgage, to a
maximum of the amount secured by the mortgage,
even if all or part of the money was advanced after
the registration of the subsequently registered interest, unless the mortgagee had actual notice of the
registration of the subsequently registered interest
before making the advance.
31. (1) The holder of a registered interest, or a
person applying to register an interest, may apply to
record a postponement agreement that gives priority over the registered interest to a specified interest
that was, or is to be, subsequently registered.
29. L’intérêt enregistré sur un lot de terres d’une
première nation a priorité de rang sur un intérêt non
enregistré visant le même lot de ces terres.
30. L’hypothèque enregistrée prend rang avant
un intérêt enregistré subséquemment qui porte sur
les mêmes terres d’une première nation, pour le
montant des avances faites au titre de l’hypothèque
— même celles qui sont subséquentes à l’enregistrement d’un autre intérêt — jusqu’à concurrence du
montant de l’hypothèque, sauf si le créancier hypothécaire avait connaissance de l’enregistrement subséquent de cet intérêt avant d’effectuer les avances.
Intérêts non
enregistrés
31. (1) Le détenteur d’un intérêt enregistré ou la
personne qui demande l’enregistrement d’un intérêt
peut demander l’inscription d’une convention de
subordination stipulant la cession de la priorité du
rang de son intérêt au profit d’un autre intérêt enregistré ou à l’être.
(2) Lorsque la convention de subordination est
inscrite, la priorité de rang est accordée aux intérêts
qui y sont mentionnés de la façon prévue dans la
convention.
Cession de rang
Errors in
registration or
recording
Revolving
mortgages
Deferred
priority
Permis et autres
documents
Avances
subséquentes
Priorité sur
inscription
Priority on
recording
(2) On the recording of a postponement agreement, priority shall be accorded to the interests
referred to in the agreement in the manner provided
for in the agreement.
PRIORITIES
PRIORITÉS
Prior registered
interest
32. (1) An interest that was registered in the
Register before the day on which these Regulations
come into force has priority over an interest registered under these Regulations on or after that day.
(2) Subsection (1) shall not be interpreted to confer a priority on one interest that was registered in
the Register before the day on which these Regulations come into force over any other interest that
was also registered in the Register before that day.
33. (1) On receipt of notice of the coming into
force of the land code of a first nation, the Registrar
shall register or record in the Register every document relating to lands of that first nation that was
registered in the Reserve Land Register or Surrendered and Designated Lands Register.
32. (1) Un intérêt enregistré dans le registre
avant l’entrée en vigueur du présent règlement
prend rang avant un intérêt enregistré en vertu du
présent règlement.
(2) Le paragraphe (1) n’a pas pour effet d’établir
de priorité de rang entre les intérêts enregistrés dans
le registre avant l’entrée en vigueur du présent
règlement.
Intérêt
enregistré
avant l’entrée
en vigueur
33. (1) Sur avis de l’entrée en vigueur du code
foncier d’une première nation, le registraire enregistre ou inscrit dans le registre tout document relatif aux terres d’une première nation qui a été enregistré dans le Registre des terres de réserve ou le
Registre des terres cédées ou désignées.
Intérêts
enregistrés en
vertu des
anciens
registres
No relative
priorities
Indian Land
Registry
records
Précision
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1083
Prior registered
interest
(2) An interest registered under subsection (1)
has priority over an interest subsequently registered
under these Regulations.
(2) Un intérêt enregistré aux termes du paragraphe (1) prend rang avant un intérêt subséquemment
enregistré dans le registre.
Intérêt
enregistré
avant l’entrée
en vigueur
No relative
priorities
(3) Subsection (2) shall not be interpreted to confer a priority on one interest that was registered in
the Reserve Land Register or Surrendered and
Designated Lands Register at the time the interest
was registered in the Register under subsection (1)
over any other such interest.
(3) Le paragraphe (2) n’a pas pour effet d’établir
de priorité de rang entre les intérêts enregistrés dans
le Registre des terres de réserve ou dans le Registre
des terres cédées ou désignées.
Précision
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
34. These Regulations come into force on the
day on which they are registered.
34. Le présent règlement entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
Coming into
force date
[17-1-o]
Entrée en
vigueur
[17-1-o]
1084
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Westbank First Nation Land Registry Regulations
Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres
de la première nation de Westbank
Statutory authority
Westbank First Nation Self-Government Act
Fondement législatif
Loi sur l’autonomie gouvernementale de la première nation de
Westbank
Sponsoring department
Department of Indian Affairs and Northern Development
Ministère responsable
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
In October 2003, the Westbank First Nation and the Government of Canada signed the Westbank First Nation SelfGovernment Agreement (the Agreement). Among other things,
this Agreement describes, at section 96, Westbank First Nation’s
jurisdiction to establish a lands registry for Westbank lands. This
Agreement was brought into effect by the Westbank First Nation
Self-Government Act (S.C. 2004, c. 17), which received Royal
Assent on May 6, 2004, and came into force April 1, 2005.
En octobre 2003, la première nation de Westbank et le gouvernement du Canada ont signé l’Accord d’autonomie gouvernementale de la première nation de Westbank. L’Accord définit,
notamment à l’article 96, la compétence de la première nation de
Westbank pour établir un bureau d’enregistrement pour les terres
de Westbank. Cet accord a été mis en œuvre par la Loi sur
l’autonomie gouvernementale de la première nation de Westbank
(L.C. 2004, ch. 17), qui a reçu la sanction royale le 6 mai 2004 et
est entrée en vigueur le 1er avril 2005.
La première nation de Westbank était l’une des 14 signataires à
l’origine de l’Accord-cadre relatif à la gestion des terres des premières nations en vertu de la Loi sur la gestion des terres des
premières nations (LGTPN) avant l’entrée en vigueur de son
accord. Le paragraphe 58a) de l’Accord LGTPN stipule que, à la
date d’entrée en vigueur, l’Accord-cadre et la gestion des terres
des premières nations cessent de s’appliquer à la première nation
de Westbank. Le système d’enregistrement des terres des premières nations qui ont accédé à l’autonomie gouvernementale, une
sous-composante du système d’enregistrement des terres indiennes, a été mis sur pied pour procéder à l’enregistrement des intérêts sur les terres de Westbank en vertu de l’alinéa 96b)(i) de
l’Accord.
Au cours de la dernière année, un Règlement sur le bureau
d’enregistrement des terres des premières nations a été élaboré
pour la LGTPN. S’il est approuvé, ce nouveau règlement apportera plus de clarté et d’orientation pour l’enregistrement des intérêts
sur les terres de la première nation de Westbank et le système
d’enregistrement introduira le concept de priorités lors de l’enregistrement. Les documents pourront aussi être soumis en ligne au
bureau d’enregistrement des terres. Ces caractéristiques ne sont
pas disponibles dans le système d’enregistrement des terres des
premières nations qui ont accédé à l’autonomie gouvernementale
actuellement utilisé par Westbank. Westbank a écrit au ministère
des Affaires indiennes et du Nord canadien (MAINC) pour demander au Canada d’adopter un nouveau règlement pour la première nation de Westbank basé sur le modèle proposé pour le
Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres des premières nations.
Le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien recommande que la gouverneure en conseil promulgue le Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres de la première
nation de Westbank. Ce règlement a été élaboré par le ministre en
collaboration avec des représentants de la première nation de
Westbank First Nation was one of the original 14 signatories to
the Framework Agreement on the First Nations Land Management under the First Nations Land Management Act (FNLMA)
prior to the effective date of their Agreement. Subsection 58(a) of
the Agreement indicates that, upon the effective date, the Framework Agreement and the FNLMA shall no longer apply to Westbank First Nation. The Self-Governing First Nations Land Registry system, a sub-component of the Indian Lands Registry system,
was established for the registration of interests in Westbank lands
pursuant to paragraph 96(b)(i) of the Agreement.
Over the past year, the First Nations Land Registry Regulations
have been developed for the FNLMA. If approved, these new
regulations would provide clarity and direction for the registration
of interests on First Nations lands and allow for a land registry
system that assigns priorities to interests in Westbank First Nation’s lands as they are registered. It would also permit instruments to be submitted online to the land registry. These features
are currently not available under the Self-Governing First Nations
Land Registry system under which Westbank is now operating.
Westbank has written to the Department of Indian Affairs and
Northern Development (DIAND) asking Canada to adopt new
regulations for Westbank First Nation modelled on the proposed
First Nations Land Registry Regulations.
The Minister of Indian Affairs and Northern Development is
recommending that the Governor in Council enact the Westbank
First Nation Land Registry Regulations. The Westbank First Nation Land Registry Regulations have been developed by the Minister in collaboration with representatives of Westbank First
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1085
Nation in accordance with paragraph 96(b)(ii) of the Agreement. The Westbank First Nation Land Registry Regulations for
Westbank First Nation are modelled on the proposed First Nations Land Registry Regulations. The Westbank First Nation Land
Registry Regulations set out the process to be followed when registering or recording documents that affect that First Nation’s
lands. They also provide for a system of priorities in relation to
instruments that grant an interest or licence in that First Nation’s
land. For example, it specifies the requirements for registration
and land descriptions, identifies the duties performed by the Registrar and outlines the effect of priority registration. The Land
Registry created by these Regulations will be located in the National Capital Region and the system will be accessible to First
Nations, law firms, the general public and DIAND.
Westbank conformément à l’alinéa 96b)(ii) de l’Accord. Le
Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres de la première nation de Westbank a été modelé selon le Règlement sur le
bureau d’enregistrement des terres des premières nations proposé. Le Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres de
la première nation de Westbank met en place le processus à suivre au moment de l’inscription ou de l’enregistrement de documents concernant les terres de cette première nation. Il prévoit
aussi un système de priorités pour les instruments qui octroient un
intérêt ou un permis visant les terres de cette première nation. Par
exemple, il précise les exigences d’enregistrement et les descriptions de terre requises, il identifie les obligations du registraire et
expose les grandes lignes de l’effet des priorités d’enregistrement.
Le bureau d’enregistrement créé par ce règlement sera localisé
dans la région de la capitale nationale et le système sera accessible aux premières nations, aux cabinets d’avocats, au grand public
et aux employés du MAINC.
Alternatives
Solutions envisagées
Canada could refuse to enter into an agreement with Westbank
First Nation to modify its land registration system. The result of
this decision would be that the land registration system for Westbank First Nation would remain as it is now—i.e. based on the
Indian Act register system. Westbank First Nation has, however,
indicated that they believe that the features provided for in the
new regulations, modelled on the First Nations Land Registry
Regulations, better reflect its government’s land management
objectives. Westbank First Nation officials were involved in the
development of the First Nations Land Registry Regulations (as
Westbank First Nation operated under that Act until its Agreement came into effect) and feel the proposed regulations are an
important step in the evolution of First Nations land registration
and an important component in the implementation of their selfgovernment aspirations.
Le Canada pourrait refuser de conclure une entente avec la première nation de Westbank pour modifier son système d’enregistrement des terres. Ce système demeurerait comme il est actuellement — c’est-à-dire basé sur le système d’enregistrement de la Loi
sur les Indiens. La première nation de Westbank a toutefois dit
qu’elle pensait que les fonctions prévues dans le nouveau règlement, modelé sur le Règlement sur le bureau d’enregistrement des
terres des premières nations, correspondaient mieux aux objectifs
de son gouvernement en ce qui concerne la gestion des terres. Des
représentants de la première nation de Westbank ont participé à
l’élaboration du Règlement pour le bureau d’enregistrement des
terres des premières nations (puisque la première nation de Westbank a exercé ses activités en vertu de cette loi jusqu’à ce que son
accord entre en vigueur) et estiment que le règlement proposé est
une étape importante dans l’évolution de l’enregistrement des terres
des premières nations et un élément essentiel dans la réalisation de
leurs aspirations en matière d’autonomie gouvernementale.
Benefits and costs
Avantages et coûts
Westbank First Nation currently register their interests in lands
under the Self-Governing First Nations Land Registry, which is
administered by Canada, in the same manner as the land registry
created under the Indian Act. This Registry does not allow for online registration, nor assign priorities to interests registered. The
Westbank First Nation Land Registry Regulations provide for online registration and assign priorities to interests in Westbank
First Nation lands as they are registered. This new and improved
registry system should expedite the registration process for land
registrations and it is expected that such a regulated registry system will provide greater certainty and security of tenure to lenders
and title insurance companies, which will potentially increase
lending to investors on Westbank lands. The increased security of
tenure will also reduce the risk of lending to investors, and subsequently reduce the cost of conducting business on Westbank First
Nation lands.
La première nation de Westbank enregistre présentement ses
intérêts fonciers dans le registre des terres des premières nations
autonomes, administré par le Canada et fonctionnant de la même
manière que le registre créé en vertu de la Loi sur les Indiens. Ce
registre ne permet pas l’enregistrement en ligne et il n’y a pas de
priorités d’enregistrement pour les intérêts qui y sont enregistrés.
Le Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres de la
première nation de Westbank permet l’enregistrement en ligne et
donne la priorité d’enregistrement aux intérêts fonciers de la première nation de Westbank à mesure qu’ils sont enregistrés. Ce
nouveau système d’enregistrement amélioré devrait accélérer le
processus et on s’attend à ce qu’un registre réglementé comme
celui-ci se solde par une tenure de terre plus sûre et certaine pour
les prêteurs et les sociétés d’assurance des titres, ce qui devrait
accroître la capacité d’emprunter des investisseurs sur les terres
de Westbank. La plus grande sécurité de tenure réduira aussi les
risques pour les bailleurs de fonds et diminuera, par conséquent,
le coût de faire des affaires sur les terres de la première nation de
Westbank.
Improvement in the investment climate on Westbank First Nation lands resulting from the implementation of these Regulations
is also expected to have a positive impact in increased employment in the community. Employment opportunities will arise
from increased land transactions and jobs associated with economic activities on the lands. As a result, socio-economic development of Westbank First Nation is expected to increase.
Le climat d’investissement plus favorable sur les terres de la
première nation de Westbank résultant de la mise en vigueur de
ce règlement devrait aussi avoir un impact positif avec des perspectives d’emploi accrues dans la communauté. Des possibilités
d’emploi plus nombreuses découleront d’un plus grand nombre de
transactions foncières et d’activités économiques sur les terres.
Conséquemment, le développement socio-économique de la première nation de Westbank devrait s’accroître.
1086
Canada Gazette Part I
Because the land registry regulations have not yet gone into effect, there is no empirical data from which one can quantify the
benefits of the proposed Regulations for Westbank First Nation.
The Westbank First Nation Land Registry Regulations will be
cost neutral for Westbank First Nation and the public. It was,
however, necessary to modernize and tailor the Self-Governing
First Nations Land Registry system to meet the requirements of
the Regulations. Examples of this modernization are the clauses
in the Regulations relating to electronic submission of documents
and the effects of assigning priorities to interests as they are registered. The cost to implement the system was approximately
$3,000. Incremental costs required to manage the registry are
estimated at $15,000 annually and will be assumed through existing DIAND resources.
April 28, 2007
Puisque le règlement sur le bureau d’enregistrement des terres
n’est pas encore en vigueur, il n’y a pas de données empiriques
qui nous permettent de quantifier les avantages du règlement proposé pour la première nation de Westbank.
Le Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres de la
première nation de Westbank ne fera pas varier les coûts ni pour
la première nation de Westbank ni pour le public. Cependant, il
était nécessaire de moderniser et d’ajuster le système d’enregistrement des terres des premières nations qui ont accédé à l’autonomie gouvernementale pour lui permettre de répondre aux exigences du Règlement. Parmi les exemples de modernisation figurent
les dispositions du Règlement concernant la soumission électronique des documents et les effets de donner des priorités aux intérêts lors de l’enregistrement. Le coût approximatif pour implanter
ce système s’élève à 3 000 $. Les coûts additionnels pour gérer ce
registre sont évalués à 15 000 $ par an et seront assumés par les
ressources actuelles du MAINC.
Consultation
Consultations
A working group was established to develop these Regulations.
This group consisted of representatives of Westbank First Nation,
officials from the Department of Justice, and DIAND. The working group agreed to model the Westbank First Nation Land Registry Regulations on the First Nations Land Registry Regulations.
During the drafting, the working group’s comments were incorporated in the Regulations and all members of the working group
supported the Regulations.
Ce règlement a été développé par un groupe de travail. Ce
groupe était composé de représentants de la première nation de
Westbank, d’agents du ministère de la Justice et du MAINC. Le
groupe de travail a décidé d’adopter le modèle du Règlement sur
le bureau d’enregistrement des terres des premières nations pour
le Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres de la première nation de Westbank. Au cour de la rédaction, les commentaires du groupe de travail ont été incorporés dans le Règlement et
tous les membres du groupe appuient le Règlement.
Un séminaire sur les terres a été tenu à Westbank le 16 mai
2006 et a donné lieu à un examen détaillé du projet de Règlement
sur le bureau d’enregistrement des terres de la première nation
de Westbank. Le Règlement a aussi reçu l’appui de tous les groupes clefs d’intervenants.
Pour soutenir la mise en œuvre de ce nouveau système, de la
formation sera dispensée à la première nation de Westbank et à
d’autres intervenants intéressés au cours de l’année 2007.
Ce résumé est publié au préalable dans la Partie I de la
Gazette du Canada afin de permettre aux parties intéressées ainsi
qu’au public en général de passer leurs commentaires durant
30 jours.
A lands seminar was held on May 16, 2006, at Westbank and
provided a detailed review of the proposed Westbank First Nation
Land Registry Regulations. The Regulations were supported by
all key stakeholder groups.
To support the implementation of this new system, training will
be provided to Westbank First Nation and other interested stakeholders during 2007.
This statement is pre-published in the Canada Gazette, Part I,
to provide an opportunity to interested parties and the general
public to comment for a period of 30 days.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
The Westbank First Nation Land Registry Regulations do not
contain explicit compliance and enforcement provisions. However, compliance with the Regulations will be enforced by
DIAND’s Indian Lands Registry Office.
Le Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres de la
première nation de Westbank ne renferme pas de clauses explicites
de respect ou d’exécution. Cependant, le Bureau du registre des
terres indiennes du MAINC verra à l’application du Règlement.
Contact
Personne-ressource
Mr. Denis Gros-Louis, Acting Director of Lands Operations
and Registration, Department of Indian Affairs and Northern Development, Les Terrasses de la Chaudière, 10 Wellington Street,
Gatineau, Quebec K1A 0H4, 819-997-9939 (telephone), 819-9941667 (fax), GrosLouisD@ainc-inac.gc.ca (email).
Monsieur Denis Gros-Louis, Directeur intérimaire des opérations foncières et de l’enregistrement, Ministère des Affaires
indiennes et du Nord canadien, Les Terrasses de la Chaudière,
10, rue Wellington, Gatineau (Québec) K1A 0H4, 819-997-9939
(téléphone), 819-994-1667 (télécopieur), GrosLouisD@ainc-inac.
gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 13 of the Westbank First Nation Self-Government Acta,
proposes to make the annexed Westbank First Nation Land Registry Regulations.
Avis est donné que la Gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 13 de la Loi sur l’autonomie gouvernementale de la première nation de Westbanka, propose de prendre le Règlement sur
le bureau d’enregistrement des terres de la première nation de
Westbank, ci-après.
———
———
a
a
S.C. 2004, c. 17
L.C. 2004, ch. 17
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
Interested persons may make representations with respect to the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice and be addressed to Mr. Denis Gros-Louis, A/Director, Lands Operations
and Registration, Department of Indian Affairs and Northern
Development, 10 Wellington Street, Room 17H, Gatineau, Quebec K1A 0H4.
Ottawa, April 26, 2007
MARY O’NEILL
Assistant Clerk of the Privy Council
Definitions
“applicant”
« demandeur »
“general
abstract”
« répertoire
général »
“Land
Registry”
« bureau d’enregistrement »
“official plan”
« plan officiel »
“parcel
abstract”
« répertoire de
lot »
RÈGLEMENT SUR LE BUREAU
D’ENREGISTREMENT DES TERRES DE LA
PREMIÈRE NATION DE WESTBANK
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these
Regulations.
“applicant” means a person who submits an application for registration or recording.
“general abstract”, in respect of a reserve, means
an electronic abstract of registered interests and
recorded documents that affect all lands on the
reserve.
“Land Registry” means the office referred to in
section 2.
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au
présent règlement.
« bureau d’enregistrement » Le bureau d’enregistrement des terres de la première nation de Westbank visé à l’article 2.
Définitions
« demandeur » La personne qui présente une demande d’enregistrement ou d’inscription.
« description textuelle » Description des limites des
terres de Westbank par tenants et aboutissants,
ou description qui ne correspond pas à un ou plusieurs lots complets décrits sur un plan d’enregistrement ou un plan officiel.
« plan d’enregistrement » Description graphique
des limites des terres établie par l’arpenteur général au titre de l’article 31 de la Loi sur l’arpentage des terres du Canada.
« plan officiel » Description graphique des limites
des terres établie à partir de carnets de notes
d’arpentage et ratifiée au titre de l’article 29 de la
Loi sur l’arpentage des terres du Canada.
« registraire » Le fonctionnaire du ministère des
Affaires indiennes et du Nord canadien responsable du bureau d’enregistrement.
« registre » Le Registre des terres de Westbank.
« demandeur »
“applicant”
“official plan” means a graphical description of
boundaries of land prepared from field notes of
a survey confirmed under section 29 of the Canada Lands Surveys Act.
“parcel abstract” means an electronic abstract of
registered interests and recorded documents that
affect an individual parcel of Westbank lands.
“Register” means the Westbank Lands Register.
“Registrar”
« registraire »
“Registrar” means the officer in the Department of
Indian Affairs and Northern Development responsible for the management of the Land Registry.
“registration plan” means a graphical description of
the boundaries of land prepared by the Surveyor
General under section 31 of the Canada Lands
Surveys Act.
“textual description” means a metes and bounds
description of Westbank lands, or any other description of Westbank lands that does not refer
exclusively to one or more complete parcels on a
registration plan or official plan.
“textual
description”
« description
textuelle »
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet
du projet de règlement dans les trente jours suivant la date de
publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du
Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le
tout à M. Denis Gros-Louis, directeur par intérim des Opérations
foncières et de l’enregistrement, ministère des Affaires indiennes
et du Nord canadien, 10, rue Wellington, pièce 17H, Gatineau
(Québec) K1A 0H4.
Ottawa, le 26 avril 2007
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY O’NEILL
WESTBANK FIRST NATION LAND
REGISTRY REGULATIONS
“Register”
« registre »
“registration
plan”
« plan d’enregistrement »
1087
« répertoire de lot » Document électronique dans
lequel sont répertoriés les intérêts enregistrés et
les documents inscrits à l’égard d’un lot de terres
de Westbank.
« répertoire général » Document électronique dans
lequel sont répertoriés les intérêts enregistrés et
les documents inscrits à l’égard de l’ensemble
des terres d’une réserve de Westbank.
OPERATION OF REGISTRY
FONCTIONNEMENT DU BUREAU
D’ENREGISTREMENT
Registry
location
2. The Register shall be maintained in the Land
Registry in an office located in the National Capital
Region and operated as part of the Self-Governing
First Nations Land Registry.
Office hours
3. (1) The Land Registry shall be open to the
public from Monday to Friday, except on holidays,
2. Le registre est tenu au bureau d’enregistrement
des terres de la première nation de Westbank, situé
dans la région de la capitale nationale et exploité
comme partie intégrante du Registre des terres des
premières nations qui ont accédé à l’autonomie
gouvernementale.
3. (1) Le bureau d’enregistrement est ouvert au
public, à l’exception des jours fériés, du lundi au
« bureau d’enregistrement »
“Land
Registry”
« description
textuelle »
“textual
description”
« plan d’enregistrement »
“registration
plan”
« plan officiel »
“official plan”
« registraire »
“Registrar”
« registre »
“Register”
« répertoire de
lot »
“parcel
abstract”
« répertoire
général »
“general
abstract”
Établissement
Heures
d’ouverture
1088
Canada Gazette Part I
Electronic
registration or
recording
Limitation on
activities
Examination of
Register
Copies
Registrar’s
certificate
Abstracts
Restriction
Application to
register or
record
Information
from 8:30 a.m. to 4:00 p.m. EST or EDST, as
applicable.
(2) Despite subsection (1), a document may be
transmitted for registration or recording in accordance with section 12 at any time.
4. Neither the Registrar nor any employee of the
Land Registry shall express an opinion about any
interest or licence in Westbank land, including
whether
(a) a document submitted for registration or recording is validly made; or
(b) a document has been registered, as opposed
to having been recorded.
5. Any person may, during the hours referred to
in subsection 3(1), inspect at the Land Registry the
electronic image of any document that is registered
or recorded in the Register.
April 28, 2007
6. On request, the Registrar shall provide a copy
or certified copy of a document registered or recorded in the Register.
7. On request, the Registrar shall issue a certificate indicating all the interests registered and other
documents recorded on the abstract of a specified
parcel of Westbank land.
vendredi de 8 h 30 à 16 h, heure de l’Est ou avancée de l’Est, selon le cas.
(2) Malgré le paragraphe (1), un document peut
être transmis pour enregistrement ou inscription
conformément à l’article 12 en tout temps.
4. Ni le registraire ni les employés du bureau
d’enregistrement ne peuvent donner un avis relativement à un intérêt ou permis portant sur de telles
terres de Westbank, notamment :
a) quant à la validité d’un document présenté
pour enregistrement ou inscription;
b) quant au fait qu’un document porté au registre
constitue un enregistrement ou une inscription.
5. Toute personne peut consulter, au bureau
d’enregistrement et pendant les heures d’ouverture
mentionnées au paragraphe 3(1), l’image électronique de tout document enregistré ou inscrit dans le
registre.
6. Sur demande, le registraire délivre une copie,
certifiée ou non, d’un document enregistré ou inscrit dans le registre.
7. Sur demande, le registraire délivre un certificat indiquant les intérêts enregistrés ou documents
inscrits à l’égard d’un lot de terres de la première
nation de Westbank.
ABSTRACTS
RÉPERTOIRES
8. The following abstracts shall be included in
the Register:
(a) for each reserve of the Westbank First Nation, a general abstract; and
(b) for each parcel of Westbank land, a parcel
abstract.
9. The Registrar shall not create a parcel abstract
unless the parcel abstract refers exclusively to a lot
described on an official plan or registration plan.
Enregistrement
ou inscription
électronique
Restriction
quant aux
activités
Consultation du
registre
Copies
Certificat du
registraire
8. Sont tenus dans le registre :
a) pour chaque réserve de la première nation de
Westbank, un répertoire général;
b) pour chaque lot de terres de la première nation
de Westbank, un répertoire de lot.
Répertoires
9. Le registraire ne peut créer un répertoire de
lot à moins que ce répertoire porte exclusivement
sur un lot décrit sur un plan officiel ou un plan
d’enregistrement.
Restriction
APPLICATION TO REGISTER OR
RECORD DOCUMENTS
DEMANDE D’ENREGISTREMENT OU
D’INSCRIPTION DE DOCUMENTS
10. (1) Any person may apply for the registration
or recording in the Register of a document that affects Westbank land
(a) by mail, by submitting the document and a
completed application for registration or recording to the Registrar; or
(b) electronically, in the manner set out in section 12.
(2) An application for registration or recording
shall contain the following information in relation to
the document submitted for registration or recording:
(a) the names of all parties to the document;
(b) the name and address of the person who
completed the application;
(c) the type of document;
(d) if applicable, the date of execution of the
document or, if there is more than one execution
date, the most recent execution date;
(e) the province where the Westbank land is
located;
10. (1) Toute personne peut demander l’enregistrement ou l’inscription dans le registre d’un document qui vise des terres de la première nation de
Westbank :
a) par la poste, en présentant au registraire une
demande d’enregistrement ou d’inscription accompagnée du document;
b) électroniquement, conformément à l’article 12.
(2) La demande d’enregistrement ou d’inscription contient les renseignements suivants, liés au
document qu’elle vise :
a) le nom de toutes les parties au document;
b) les nom et adresse de la personne qui a rempli
la demande;
c) la nature du document;
d) le cas échéant, la date de signature du document ou de la plus récente des signatures, s’il y
en a eu plusieurs;
e) la province où se situent les terres visées de
Westbank;
Demande
Renseignements
Le 28 avril 2007
Submission by
mail
(f) the name of the Westbank First Nation, the
name of the reserve and the lot number, if any,
associated with the land;
(g) the land description;
(h) a list of any supporting documents accompanying the document submitted for registration
or recording; and
(i) if two or more documents that are to be registered or recorded are submitted together by mail,
directions regarding the order to be respected in
registering or recording each document relative
to each other.
11. A document to be registered or recorded and
a completed application for registration or recording may be submitted by mail to the Registrar at
Registrar
Westbank First Nations Land Registry
10 Wellington Street
Gatineau, Quebec
K1A 0H4
Electronic
transmission
12. (1) A document to be registered or recorded
may be submitted electronically to the Registrar
(a) by completing an application for registration
or recording online at the Registry Internet website at www.ainc-inac.gc.ca; and
(b) attaching the document as an electronic file in
a form referred to in subsection (2).
File format
(2) A document transmitted electronically to the
Registrar must be in the form of one or more
images contained in a single file, scanned from
the original document at a resolution of at least
200 dpi, in Adobe Acrobat (.pdf) format or tagged
image file (.tif) format.
13. Documents may not be transmitted for registration or recording by fax.
Fax
transmissions
Tracking
number
14. (1) On receipt of an application and document that were transmitted electronically in accordance with section 12, the Registrar shall transmit to
the applicant by e-mail an acknowledgment of receipt and a tracking number.
Tracking
number
(2) On receipt of an application and document
that were submitted for registration or recording by
mail, the Registrar shall mail an acknowledgment
of receipt and a tracking number to the applicant.
Original
document
15. The following documents may be submitted
for registration or recording instead of an original
document:
(a) a copy of a judgment or court order, certified
by the court;
(b) a copy of a document registered in a provincial registry or land titles system, certified by the
appropriate provincial registrar;
(c) a copy of a death certificate, marriage certificate, name change certificate, power of attorney,
will, approval or probate of will or appointment
of administrator, certified by the person who has
custody of the original;
Gazette du Canada Partie I
1089
f) le nom de la première nation de Westbank, le
nom de la réserve et, le cas échéant, le numéro de
lot des terres visées;
g) la description des terres visées;
h) la liste des documents fournis à l’appui
du document présenté pour enregistrement ou
inscription;
i) si plusieurs documents présentés pour enregistrement ou inscription sont transmis ensemble
par la poste, les instructions quant à l’ordre dans
lequel ils doivent être enregistrés ou inscrits.
11. La demande d’enregistrement ou d’inscription et le document qu’elle vise peuvent être transmis au registraire par la poste à l’adresse suivante :
Registraire
Bureau d’enregistrement des terres de la première
nation de Westbank
10, rue Wellington
Gatineau (Québec)
K1A 0H4
12. (1) Le document présenté pour enregistrement ou inscription peut être transmis électroniquement au registraire, auquel cas :
a) la demande est remplie en ligne sur le site Internet du bureau d’enregistrement dont l’adresse
est la suivante : www.ainc-inac.gc.ca;
b) le document est joint sous forme électronique
conformément au paragraphe (2).
(2) Le document doit être transmis en un seul fichier constitué d’une ou plusieurs images balayées
par numériseur à partir du document original, à une
résolution minimale de 200 dpi sous format Adobe
Acrobat (.pdf), ou en fichier d’image étiqueté (.tif).
Transmission
par la poste
13. La demande d’enregistrement ou d’inscription et le document qu’elle vise ne peuvent être
transmis par télécopieur.
14. (1) Sur réception d’une demande d’enregistrement ou d’inscription et d’un document transmis
électroniquement conformément à l’article 12, le
registraire envoie au demandeur, par courrier électronique, un accusé de réception et un numéro de
suivi.
(2) Sur réception d’une demande d’enregistrement ou d’inscription et d’un document transmis
par la poste, le registraire envoie au demandeur, par
la poste, un accusé de réception et un numéro de
suivi.
15. Une copie de l’original de l’un ou l’autre des
documents suivants peut être présentée pour enregistrement ou inscription :
a) jugement ou ordonnance d’un tribunal, si la
copie est certifiée par celui-ci;
b) document enregistré au bureau des titres de
bien-fonds d’une province, si la copie est certifiée par le registraire de ce bureau;
c) certificat de mariage, de changement de nom
ou de décès, procuration, testament ou acte d’homologation d’un testament ou désignation de
l’administrateur d’une succession, si la copie est
certifiée par la personne qui a la garde de l’original du document;
Restriction —
télécopies
Transmission
électronique
Format
électronique
Numéro de
suivi
Numéro de
suivi
Originaux
1090
Canada Gazette Part I
(d) a copy of a certificate of amalgamation or
change of name of a corporation, certified by the
agency responsible for recording the amalgamation or change of name;
(e) a copy of an order in council, certified by the
Clerk of the Privy Council;
(f) a copy of a ministerial order; and
(g) a copy of a document issued by the Westbank
First Nation, certified by the person who has custody of the original.
Formal
requirements
Survey
requirements
Renewal or
extension
Exception
April 28, 2007
d) certificat de fusionnement de sociétés ou de
changement de nom de société, si la copie est
certifiée par l’autorité qui a délivré le certificat;
e) décret, si la copie est certifiée par le greffier
du Conseil privé;
f) arrêté;
g) document délivré par la première nation de
Westbank, si la copie est certifiée par la personne
qui a la garde de l’original du document.
GROUNDS FOR REFUSING REGISTRATION
OR RECORDING
ACCEPTATION OU REFUS D’ENREGISTRER
OU D’INSCRIRE UN DOCUMENT
16. The Registrar shall not register or record a
document if
(a) it is not dated;
(b) it is not legible;
(c) it does not identify each party to the
document;
(d) the information contained in the application
for registration or recording conflicts with the information contained in the document; or
(e) the land description does not meet the requirements of subsection 17(1) or section 18 or
19.
17. (1) No document that purports to
(a) grant an interest or licence in Westbank land
for a term of 10 or more years, other than an interest or licence granted to a member of the
Westbank First Nation,
(b) grant strata title, condominium interest, or
any similar interest,
(c) allocate or transfer lawful possession of
Westbank land to a member, or
(d) expropriate an interest in Westbank land for a
community purpose under section 105 of the
Agreement,
shall be registered or recorded unless the land description contained in the document consists exclusively of a reference to one or more complete parcels on a registration plan or official plan.
16. Le registraire refuse d’enregistrer ou d’inscrire un document dans les cas suivants :
a) le document n’est pas daté;
b) il est illisible;
c) il ne contient pas le nom de toutes les parties;
d) les renseignements contenus dans la demande
d’enregistrement ou d’inscription ne correspondent pas à ceux contenus dans le document;
e) la description des terres visées contenue dans
le document n’est pas conforme aux exigences
du paragraphe 17(1), de l’article 18 ou de l’article 19.
17. (1) Pour être enregistrés ou inscrits par le registraire, les documents constatant les éléments
suivants ne doivent renvoyer qu’à des lots complets
dont la description est tirée d’un plan d’enregistrement ou d’un plan officiel :
a) un intérêt sur les terres de la première nation
de Westbank, ou un permis les visant, pour une
période d’au moins dix ans, et qui n’est pas accordé à un membre d’une première nation;
b) un intérêt condominial ou un intérêt semblable;
c) l’attribution ou le transfert de la possession légale de terres de la première nation de Westbank à un de ses membres;
d) l’expropriation, en vertu de l’article 105 de
l’Accord, des intérêts sur des terres de la
première nation de Westbank dans un but
communautaire.
(2) Il est tenu compte dans le calcul de la période
prévue à l’alinéa 1a) de l’option de renouvellement
ou de prolongation du terme.
(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux
servitudes.
18. Pour être enregistré ou inscrit par le registraire, un document doit contenir une description
des terres tirée d’un plan officiel ou d’un plan d’enregistrement dans les cas suivants :
a) le document porte sur un échange visant des
terres de la première nation de Westbank en
contrepartie de terres destinées à le devenir, conformément aux articles 92 à 95 de l’Accord;
b) il établit les limites extérieures des terres de la
première nation de Westbank.
19. Pour être enregistré ou inscrit par le registraire, un document qui contient une description
(2) The term of a document referred to in paragraph (1)(a) includes the period of any right of
renewal or extension of the document.
(3) Subsection (1) does not apply to easements.
Requirements
for land
descriptions
18. If a document purports to
(a) exchange Westbank land for land that is to
become Westbank land in accordance with sections 92 to 95 of the Agreement, or
(b) define the exterior boundaries of Westbank
land,
the Registrar shall not register or record the document unless the land description in the document is
derived from an official plan or registration plan.
Utilities
19. The Registrar shall not register or record a
document that contains a textual description unless
Motifs de refus
d’enregistrement ou
d’inscription
Exigences
concernant
certains intérêts
Renouvellement ou
prolongation
Exception
Exigences
concernant la
description de
certaines terres
Services
publics
Le 28 avril 2007
Order of
registration or
recording
Time of
registration or
recording
Multiple
submissions
Registry
information
General
abstract
Parcel abstract
Notification
Registration or
recording
refused
Gazette du Canada Partie I
1091
the document grants an interest in unencumbered
land, or a licence to a utility company in respect of
unencumbered land, for the purpose of providing
service to the residents of a reserve.
textuelle doit constater l’octroi d’un intérêt sur des
terres non grevées ou l’octroi d’un permis sur des
terres non grevées à une société assurant des services publics pour la fourniture d’un service aux résidants d’une réserve.
REGISTRATION OR RECORDING OF
DOCUMENTS
ENREGISTREMENT OU INSCRIPTION DE
DOCUMENTS
20. (1) Subject to section 21, the Registrar shall
register or record each document submitted for
registration or recording that accords with the requirements of these Regulations in the order that it
is received by the Land Registry.
(2) A document is considered to have been registered or recorded
(a) if the document was transmitted electronically, at the time indicated on the electronic acknowledgment of receipt; and
(b) if the document was sent by mail, at the time
of receipt stamped on the document by the
Registrar.
21. If two or more documents affecting the same
parcel of Westbank land are submitted for registration or recording at the same time by the same person and the documents meet the requirements of
these Regulations for registration or recording, the
Registrar shall register or record them in the order
indicated on the applications for registration or
recording.
22. (1) If a document submitted for registration
or recording meets the requirements of these Regulations, the Registrar shall record the following information in the appropriate abstract:
(a) the names of all parties to the document;
(b) the type of document;
(c) the Westbank land affected;
(d) if applicable, the date of execution of the
document or, if there is more than one execution
date, the most recent execution date;
(e) the tracking number assigned to the document
at the time of receipt; and
(f) the date and time of registration or recording.
20. (1) Sous réserve de l’article 21, le registraire
enregistre ou inscrit les documents conformes aux
exigences du présent règlement suivant leur ordre
de réception au bureau d’enregistrement.
Enregistrement ou
inscription
(2) Un document est réputé être enregistré ou
inscrit :
a) s’il a été transmis sous forme électronique,
aux date et heure indiquées sur l’accusé de réception transmis par courrier électronique;
b) s’il a été transmis par la poste, aux date et
heure de réception apposées sur le document par
le registraire.
21. Si plusieurs documents visant le même lot de
terres d’une première nation font l’objet de demandes simultanées d’enregistrement ou d’inscription
et que les documents sont conformes aux exigences
du présent règlement, le registraire les enregistre ou
les inscrit selon l’ordre indiqué dans les demandes.
Moment de
l’enregistrement ou de
l’inscription
22. (1) Si un document présenté pour enregistrement ou inscription est conforme aux exigences du
présent règlement, le registraire porte les renseignements suivants dans le répertoire approprié :
a) le nom de toutes les parties au document;
b) la nature du document;
c) la description des terres visées de Westbank;
d) le cas échéant, la date de signature du document ou de la plus récente des signatures, s’il y
en a eu plusieurs;
e) le numéro de suivi attribué au moment de la
réception du document;
f) les date et heure d’enregistrement ou
d’inscription.
(2) Le registraire porte au répertoire général les
renseignements visés au paragraphe (1) pour tout
document présenté pour enregistrement ou inscription qui vise l’ensemble des terres de la réserve.
Renseignements
portés au
répertoire
(3) Le registraire porte au répertoire de lot les
renseignements visés au paragraphe (1) pour tout
document présenté pour enregistrement ou inscription qui vise un lot de terres de la première nation
de Westbank.
23. Après avoir enregistré ou inscrit un document
visé à l’article 15, le registraire en avise la première
nation de Westbank sans délai.
Répertoire de
lot
24. Si un document présenté pour enregistrement
ou inscription n’est pas conforme aux exigences du
présent règlement, le registraire le renvoie au demandeur avec la demande d’enregistrement ou
d’inscription et tout document à l’appui, ainsi que
Retour en cas
de refus
(2) If a document submitted for registration or
recording affects a reserve of the Westbank First
Nation as a whole, the Registrar shall register or
record in the general abstract for the reserve the
information required under subsection (1).
(3) If a document submitted for registration or
recording affects a particular parcel of Westbank
land, the Registrar shall register or record in the
parcel abstract for that parcel the information required under subsection (1).
23. On the registration or recording of a document referred to in section 15, the Registrar shall
notify the Westbank First Nation of the registration
or recording without delay.
24. If a document submitted for registration or
recording does not meet the requirements of these
Regulations, the Registrar shall return to the applicant the application for registration or recording
and all supporting documents accompanying it, and
Demandes
simultanées
Répertoire
général
Avis
1092
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
provide written reasons for the refusal to register or
record the document.
25. The Registrar shall store in electronic form
every document registered or recorded under these
Regulations.
26. After a document that was submitted to the
Registrar in paper form has been registered or recorded, the Registrar shall return the original document to the applicant.
27. If the Registrar becomes aware of an omission or error in the registration or recording of a
document, the Registrar shall immediately make
the necessary corrections, add a notation to the
Register identifying the corrections and notify all
persons who may be adversely affected by the
corrections.
les motifs écrits de son refus de l’enregistrer ou de
l’inscrire.
25. Le registraire conserve une version électronique de tout document enregistré ou inscrit dans le
registre au titre du présent règlement.
26. Si un document enregistré ou inscrit a été
présenté sous forme d’imprimé, le registraire renvoie le document au demandeur.
EFFECT OF REGISTRATION
EFFETS DE L’ENREGISTREMENT
Priority
28. (1) Subject to section 31, interests registered
under these Regulations that affect the same parcel
of Westbank land have priority according to the
time and date of their registration and not according
to the time and date of their execution.
Rang selon le
moment de
l’enregistrement
No priority
to licences
and other
documents
(2) For greater certainty, subsection (1) does not
apply to a document that does not grant an interest
in Westbank land.
28. (1) Sous réserve de l’article 31, le rang des
intérêts enregistrés en vertu du présent règlement et
portant sur un même lot de terres de la première
nation de Westbank est déterminé selon la date et
l’heure de l’enregistrement des documents qui les
attestent et non selon celles de leur signature.
(2) Il est entendu que le paragraphe (1) ne s’applique pas à un document qui n’octroie pas un intérêt sur des terres de la première nation de Westbank.
Unregistered
interests
29. A registered interest affecting a parcel of
Westbank land is entitled to priority over an unregistered interest affecting the same parcel of
Westbank land.
30. A registered mortgage has priority over a
subsequently registered interest that affects the
same parcel of Westbank land, to the extent of the
money actually advanced under the mortgage, to a
maximum of the amount secured by the mortgage,
even if all or part of the money was advanced after
the registration of the subsequently registered interest, unless the mortgagee has actual notice of the
registration of the subsequently registered interest
before making the advance.
31. (1) The holder of a registered interest, or a
person applying to register an interest, may apply to
record a postponement agreement that gives priority over the registered interest to a specified interest
that was, or is to be, subsequently registered.
Intérêts non
enregistrés
(2) On the recording of a postponement agreement, priority shall be accorded to the interests
referred to in the agreement in the manner provided
for in the agreement.
29. L’intérêt enregistré sur un lot de terres de la
première nation de Westbank a priorité de rang sur
un intérêt non enregistré visant le même lot de ces
terres.
30. L’hypothèque enregistrée prend rang avant
un intérêt enregistré subséquemment qui porte sur
les mêmes terres de la première nation de Westbank, pour le montant des avances faites au titre de
l’hypothèque — même celles qui sont subséquentes
à l’enregistrement d’un autre intérêt — jusqu’à
concurrence du montant de l’hypothèque, sauf si le
créancier hypothécaire avait connaissance de l’enregistrement subséquent de cet intérêt avant d’effectuer les avances.
31. (1) Le détenteur d’un intérêt enregistré ou la
personne qui demande l’enregistrement d’un intérêt
peut demander l’inscription d’une convention de
subordination stipulant la cession de la priorité du
rang de son intérêt au profit d’un autre intérêt enregistré ou à l’être.
(2) Lorsque la convention de subordination est
inscrite, la priorité de rang est accordée aux intérêts
qui y sont mentionnées de la façon prévue dans la
convention.
CONFLICTS
INCOMPATIBILITÉ
Regulations
paramount
32. In the event of a conflict between these
Regulations and any Westbank law, these Regulations prevail to the extent of the conflict.
32. Les dispositions du présent règlement l’emportent sur les dispositions incompatibles de toute
loi de la première nation de Westbank.
PRIORITIES
PRIORITÉS
Prior registered
interest
33. (1) An interest that was registered in the
Register before the day on which these Regulations
come into force has priority over an interest registered under these Regulations on or after that day.
33. (1) Un intérêt enregistré dans le registre
avant l’entrée en vigueur du présent règlement
prend rang avant un intérêt enregistré en vertu du
présent règlement.
Electronic
storage
Return of
registered
document
Errors in
registration or
recording
Revolving
mortgages
Deferred
priority
Priority on
recording
27. Dès qu’il constate une erreur ou une omission lors de l’enregistrement ou de l’inscription, le
registraire fait la correction nécessaire, porte une
mention de celle-ci dans le registre et en avise toute
personne qui pourrait s’en trouver lésée.
Copie
électronique
Retour des
documents
enregistrés
ou inscrits
Erreurs ou
omissions
Permis et autres
documents
Avances
subséquentes
Cession de rang
Priorité sur
inscription
Primauté
Intérêt
enregistré
avant l’entrée
en vigueur
Le 28 avril 2007
No relative
priorities
Coming into
force date
Gazette du Canada Partie I
(2) Subsection (1) shall not be interpreted to confer a priority on one interest that was registered in
the Register before the day on which these Regulations come into force over any other interest that
was also registered in the Register before that day.
(2) Le paragraphe (1) n’a pas pour effet d’établir
de priorité de rang entre les intérêts enregistrés dans
le registre avant l’entrée en vigueur du présent
règlement.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
34. These Regulations come into force on the
day on which they are registered.
34. Le présent règlement entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
[17-1-o]
1093
Précision
Entrée en
vigueur
[17-1-o]
1094
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Order Amending Part 2 of the Schedule to
the Royal Canadian Mint Act
Décret modifiant la partie 2 de l’annexe de
la Loi sur la Monnaie royale canadienne
Statutory authority
Royal Canadian Mint Act
Fondement législatif
Loi sur la Monnaie royale canadienne
Sponsoring agency
Royal Canadian Mint
Organisme responsable
Monnaie royale canadienne
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Order.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Décret.)
Description
Description
Starting in 2007, the Royal Canadian Mint (RCM) wishes to
produce one dollar circulation coins with an alloy-plated composition consisting of a nickel core with a layer of brass on the outside.
The brass composition will be that of copper and zinc together. At
present, the RCM is not authorized to produce one dollar coins with
this composition. Pursuant to section 6.6 of the Royal Canadian
Mint Act, the Governor-in-Council may, by order, amend Part 2 of
the Schedule by amending any characteristic of a circulation coin.
Thus, the purpose of this Order is to amend the Schedule with the
addition of a new characteristic/composition for the one dollar coin,
and to request Governor-in-Council approval to issue the coin using
the new characteristic, pursuant to section 6.4 of the Act.
À compter de 2007, la Monnaie royale canadienne (MRC) désire produire des pièces de circulation de un dollar plaquées d’un
alliage, composées d’une âme en nickel avec une couche de laiton
à l’extérieur. Le laiton sera composé de cuivre et de zinc. La MRC
n’est pas autorisée, pour le moment, à produire des pièces de un
dollar ayant cette composition. Conformément à l’article 6.6 de la
Loi sur la Monnaie royale canadienne, la gouverneure en conseil
peut, par décret, modifier la partie 2 de l’annexe par modification
de caractéristiques d’une pièce de circulation. Le présent décret
vise donc la modification de l’annexe par l’ajout de caractéristiques et d’une composition nouvelles pour la pièce de un dollar et
l’obtention de l’approbation de la gouverneure en conseil pour
l’émission de pièces de un dollar dotées de cette nouvelle caractéristique, conformément à l’article 6.4 de la Loi.
La société Jarden Zinc Products Incorporated (Jarden), un
fournisseur ayant son siège social aux États-Unis, produit la pièce
de un dollar actuelle, en nickel plaqué bronze. Jarden est le plus
grand producteur nord-américain de bandes de zinc massif et de
produits à base de zinc. Ses produits sont utilisés dans le monde
entier pour la fabrication de pièces et d’autres articles.
La société Jarden est l’un des fournisseurs des flans de la pièce
de un cent et de la pièce de un dollar de la MRC, depuis 1997 et
2005 respectivement. Elle continuera de fournir les flans de la
pièce de un cent, et elle demeurera le deuxième fournisseur pour
les flans de la pièce de un dollar. Elle sera aussi une source
d’approvisionnement pour les contrats de pièces étrangères, accordés à la MRC, lorsque des flans plaqués bronze seront exigés.
Le 25 avril 2006, la MRC a signé une licence conventionnelle
avec Jarden pour la production de flans plaqués multicouches en
prévision de clients éventuels provenant des Amériques. Les flans
plaqués multicouches sont fabriqués à l’aide d’un procédé technologique breveté utilisé pour les pièces canadiennes depuis 2000,
une technique très prisée dans d’autres pays. Le procédé, conçu
par la MRC, permet la fabrication de pièces plus durables et de
meilleure qualité à moindres coûts.
Jarden fabriquera près d’un milliard de flans par année pour la
MRC. Le contrat pluriannuel est évalué à 27 millions de dollars
canadiens.
La MRC fabrique les pièces de circulation canadiennes ainsi
que des pièces et des flans pour d’autres pays. Ayant fabriqué des
pièces et des flans pour plus de 62 pays au cours des 25 dernières
années, la MRC s’est démarquée comme chef de file dans le marché mondial des pièces de monnaie. En 2005, les ventes de pièces
The composition of the current one dollar coin is that of
bronze-plated nickel and it is produced by Jarden Zinc Products
Incorporated (Jarden), a supplier based in the United States.
Jarden is the largest North American producer of solid zinc strips
and zinc-based products. Its products are used throughout the
world in the production of coins and other items.
Jarden is currently one of the suppliers of one cent and one dollar blanks to the RCM and has been since 1997 and 2005 respectively. It will continue to supply the one cent blanks and will be
retained as a secondary source of supply for the one dollar blanks.
It will also serve as a source of supply for foreign coin contracts,
that have been awarded to the RCM, when bronze-plated blanks
are required.
On April 25, 2006, the RCM signed a licensing agreement with
Jarden to produce multi-ply plated coin blanks for potential customers in the Americas. Multi-ply coin blanks are made through a
patented technology process that has been used for Canadian
coins since 2000 and has become more and more popular with
other nations. The process, developed by the RCM, delivers
higher quality coins with more durability at a much lower cost.
Jarden will manufacture up to one billion coin blanks annually for the RCM. The multi-year contract is valued up to
CAN$27 million.
The RCM produces Canadian circulation coins, as well as
coins and blanks for foreign countries. With coins and blanks
produced for over 62 countries in the past 25 years, the RCM is
an established leader in the currency marketplace. In 2005, sales
of foreign circulation coins reached CAN$43.8 million, up from
Le 28 avril 2007
$24.3 million in 2004 and $5.6 million in 2003, thanks to a more
aggressive and targeted sales approach.
Demand for Canadian circulation coins increased by 24% in
2005. The RCM has recently more than doubled its plating facility in Winnipeg, Manitoba, to help meet this increasing demand
in both the Canadian and foreign markets. Increased multi-ply
capacity has been made available since the fall of 2006 through
this agreement.
The proposed alloy-plated composition is a new multi-ply process that has been developed by the RCM and will be unique in
that it will be produced using an acid-plating process rather than
the cyanide process currently being used by Jarden. The new one
dollar coins will be produced at the RCM’s Winnipeg plating
facility.
Presently, the composition of brass-plated nickel for the one
dollar coin is not included in the characteristics of circulation
coins that the RCM is authorized to produce. Consequently, in
order that the RCM may produce this coin as mentioned above,
the RCM recommends that Part 2 of the Schedule to the Royal
Canadian Mint Act be amended to include this new characteristic
or composition. This Order also requests Governor-in-Council
approval to issue the one dollar coins using the new characteristic.
Gazette du Canada Partie I
1095
de circulation étrangères ont généré 43,8 millions de dollars canadiens, une hausse par rapport aux 24,3 millions de dollars en
2004 et aux 5,6 millions de dollars en 2003. Des objectifs de vente
précis et plus dynamiques ont été profitables.
La demande pour les pièces de circulation canadiennes a augmenté de 24 % en 2005. La MRC a récemment plus que doublé
ses installations de placage à Winnipeg, au Manitoba, pour satisfaire la demande croissante des marchés canadien et étrangers.
Par suite de ce contrat, une plus grande capacité de placage multicouche est offerte depuis l’automne 2006.
La composition d’alliage plaqué proposée est un nouveau procédé de placage multicouche mis au point par la MRC et cette composition sera unique au monde, car elle sera produite à l’aide d’un
procédé de placage à l’acide au lieu de la cyanuration qu’utilise
présentement Jarden. Les nouvelles pièces de un dollar seront produites aux installations de placage de Winnipeg de la MRC.
À l’heure actuelle, la composition de nickel plaqué laiton de la
pièce de un dollar ne fait pas partie des caractéristiques des pièces
de circulation que la MRC est autorisée à produire. Par conséquent, afin de pouvoir produire la pièce possédant les caractéristiques susmentionnées, la MRC recommande que la partie 2 de
l’annexe de la Loi sur la Monnaie royale canadienne soit modifiée de façon à inclure cette nouvelle caractéristique ou composition. Le présent décret a aussi pour but d’obtenir l’approbation de
la gouverneure en conseil pour l’émission de pièces de un dollar
dotées de cette nouvelle caractéristique.
Criteria for the one dollar coins
Critères pour les pièces de un dollar
The one dollar coin has been in circulation since 1987. It not
only serves the public in the daily retail cash transactions but is
also one of the most used coins in automatic coin acceptor transactions (vending machines).
La pièce de un dollar est en circulation depuis 1987. Non seulement sert-elle le public dans le cadre de ses transactions au
comptant quotidiennes mais elle est aussi l’une des pièces les plus
utilisées pour les transactions dans les machines automatiques
acceptant les pièces de monnaie (distributeurs automatiques).
Les critères ci-dessous s’appliquent à la pièce de un dollar. Le
nouveau matériau proposé répondra à ces critères :
• La pièce sera de couleur dorée et elle comportera 11 côtés
pour être facilement reconnue par les personnes ayant une déficience visuelle;
• Pour pouvoir être utilisée dans les distributeurs automatiques,
la pièce doit posséder une caractéristique que l’on appelle son
empreinte électromagnétique. Cette empreinte spéciale évite
la fraude et dissuade la fabrication de jetons qui pourraient
avoir des caractéristiques semblables à la pièce de un dollar.
Pour ne pas nuire à la reconnaissance de la pièce de un dollar
par les distributeurs automatiques, l’empreinte électromagnétique
des nouvelles pièces plaquées laiton doit être identique à celle des
pièces plaquées bronze. Les nouvelles pièces de un dollar ont fait
l’objet de tests qui ont confirmé que leur empreinte électromagnétique est identique à celle des pièces actuelles et qu’elles continueront de répondre aux exigences établies en matière d’empreinte
électromagnétique pour l’industrie des distributeurs automatiques.
The following are the criteria for the one dollar coin. These criteria will be maintained with the proposed new material:
• the coin will be yellow in colour and will be 11 sided in design so that it can be readily recognized by visually-impaired
individuals; and
• for the purposes of vending machines, the coin must meet a
property called the electromagnetic signal (EMS). This special
signal prevents fraud and discourages the manufacture of
slugs that may have similar characteristics to the one dollar
coin.
In order not to interfere with the recognition of the one dollar
coin by the vending machines, it is essential that the EMS of the
newly proposed brass-plated coins are identical to the EMS of the
bronze-plated coins. The new one dollar coins have been tested
and confirmed that they have identical signals and will continue
to meet the established EMS requirements of the vending
industry.
Alternatives
Solutions envisagées
Option 1 — Status quo
Première option — Statu quo
The status quo represents retaining Jarden as the sole source of
supply for the one dollar blanks. Having a sole source of supply
for the one dollar blanks would pose a significant risk to the
Canadian Government due to the fact that should Jarden cease to
operate for any reason, either temporarily or permanently, there
would not be an alternate source of supply to meet the demand for
the one dollar coin.
Le statu quo signifie conserver la société Jarden comme seule
source d’approvisionnement pour les flans de la pièce de un dollar. Avoir une seule source d’approvisionnement pour les flans de
la pièce de un dollar représenterait un risque important pour le
gouvernement canadien car, si la société Jarden mettait fin à ses
opérations temporairement ou en permanence, pour quelque raison que ce soit, le gouvernement canadien n’aurait pas de source
d’approvisionnement de rechange pour répondre à la demande de
la pièce de un dollar.
1096
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Option 2 — Canadian supplier only
Deuxième option — Un fournisseur canadien uniquement
This option would represent having the RCM as the sole source
of supply for the one dollar blanks. This is similar to the status
quo in that having only one source of supply, be it the RCM or
Jarden, will represent a significant risk if ever either manufacturer
is not able to supply the one dollar blanks.
Cette option signifierait que la MRC est la seule source d’approvisionnement pour les flans de la pièce de un dollar. Cette
option est semblable au statu quo, car le fait d’avoir une source
d’approvisionnement unique, que ce soit la MRC ou Jarden, représentera un risque important si l’un ou l’autre des fabricants
n’est plus en mesure de fournir les flans de la pièce de un dollar.
Option 3 — Two sources of supply for the one dollar blanks
(preferred option)
Troisième option — Deux sources d’approvisionnement pour les
flans de la pièce de un dollar (option recommandée)
Having two sources of supply for the one dollar blanks potentially eliminates any risk associated with not having a continuous
supply of blanks for the one dollar coin. Although the process of
producing the blanks by both manufacturers will be different, the
coin criteria will be maintained by both. Other than Jarden and
the RCM, no other supplier exists with a plating facility that can
produce one dollar blanks based on the established criteria.
L’existence de deux sources d’approvisionnement pour les
flans de la pièce de un dollar élimine, vraisemblablement, le risque associé au fait de ne pas avoir d’approvisionnement continu
de flans de la pièce de un dollar. Bien que les deux fabricants
auront recours à des procédés différents pour produire les flans,
ils répondront, tous deux, aux critères exigés. Jarden et la MRC
sont les seuls fournisseurs disposant des installations de placage
nécessaires pour produire des flans de la pièce de un dollar qui
répondent aux critères établis.
Benefits and costs
Avantages et coûts
It is beneficial to have more than one source of supply for the
one dollar blanks to mitigate any potential risk that may come as
a result of having only one supplier. The cost to produce the new
one dollar coins will be the same as the current cost.
Avoir plus d’une source d’approvisionnement pour les flans de
la pièce de un dollar présente un réel avantage, car ceci permet de
réduire le risque potentiel que représente l’existence d’un fournisseur unique. Le coût de production des nouvelles pièces de un
dollar sera le même que le coût actuel.
Puisque les nouvelles pièces répondent aux critères mentionnés
dans le présent document, le changement ne sera pas perceptible
par le grand public et il n’aura aucune incidence sur l’industrie
des distributeurs automatiques.
The new coins meet the criteria outlined in this document;
therefore, the change will not be noticeable to the general public
and will not impact the vending industry.
Environmental impacts
Impacts environnementaux
The current bronze plating process being used by Jarden employs the use of cyanide, as there is no known technology that
exists whereby bronze can be plated without cyanide. The acid
plating process was developed by the RCM for two reasons:
1) RCM wanted to start producing one dollar blanks but could not
use the same process as Jarden, as it is that company’s patented
process; 2) RCM wanted to find an environmentally friendly plating process.
The benefit of the acid plating process is that it is easier to neutralize by using chemicals commonly employed worldwide. As a
result of the neutralization process, acid becomes environmentally
safe when disposed of.
Le procédé de placage de bronze qu’emploie Jarden utilise du
cyanure, car il n’existe présentement aucune technologie connue
de placage de bronze sans recours au cyanure. La MRC a mis au
point le procédé de placage à l’acide pour deux raisons : 1) la
MRC voulait commencer à produire des flans de la pièce de un
dollar, mais elle ne pouvait pas utiliser le même procédé que Jarden, car il s’agit d’un procédé breveté de cette société; 2) la MRC
voulait trouver un procédé de placage écologique.
Le procédé de placage à l’acide présente un avantage, car il
peut être plus facilement neutralisé avec des produits chimiques
utilisés couramment partout dans le monde. Après neutralisation,
l’acide rejeté est sans danger pour l’environnement.
Consultation
Consultations
Jarden was aware that the RCM was in the process of developing a plating process for the one dollar blanks that was different from theirs. The RCM’s acid plating process is unique and
the RCM will be applying for a patent for this process as was
done for the multi-ply plating process.
The RCM’s new plating process will not have an effect on
Jarden’s business, as Jarden will continue to use their plating
process in the making of bronze-plated coin blanks. As well,
Jarden will also be producing up to one billion coin blanks annually for the RCM as a result of the recently signed multi-ply
plated coin blank licensing agreement.
La société Jarden savait que la MRC était en train de mettre au
point un procédé de placage pour les flans de la pièce de un dollar
différent du sien. Le procédé de placage à l’acide de la MRC est
unique, et la MRC déposera une demande de brevet pour ce procédé, comme elle l’a fait pour le procédé de placage multicouche.
Le nouveau procédé de placage de la MRC n’influera pas sur le
chiffre d’affaires de Jarden, car cette société continuera d’utiliser
son procédé de placage au cyanure pour fabriquer les flans plaqués bronze. De plus, Jarden, fabriquera près d’un milliard
de flans par année pour la MRC à la suite de la signature récente
d’une licence conventionnelle pour la production de flans plaqués
multicouches.
Contact
Personne-ressource
Marguerite F. Nadeau, Q.C., Vice-President, General Counsel
and Corporate Secretary, Corporate and Legal Affairs, Royal
Canadian Mint, 320 Sussex Drive, Ottawa, Ontario K1A 0G8,
Marguerite F. Nadeau, c.r., Vice-présidente, avocate générale
et secrétaire de la Société, Affaires générales et juridiques, Monnaie royale canadienne, 320, promenade Sussex, Ottawa (Ontario)
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1097
613-993-1732 (telephone), 613-990-4665 (fax), nadeau@mint.ca
(email).
K1A 0G8, 613-993-1732 (téléphone), 613-990-4665 (télécopieur), nadeau@monnaie.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 6.6a of the Royal Canadian Mint Act, proposes to make
the annexed Order Amending Part 2 of the Schedule to the Royal
Canadian Mint Act.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Order within 30 days after the date of publication of this
notice. All such representations must cite the Canada Gazette,
Part I, and the date of publication of this notice, and be addressed
to Marguerite F. Nadeau, Q.C., Vice-president, General Counsel
and Corporate Secretary, Corporate and Legal Affairs, Royal
Canadian Mint, 320 Sussex Drive, Ottawa, Ontario K1A 0G8,
Tel: 613-993-1732, Fax: 613-990-4665 and e-mail: nadeau@
mint.ca.
Ottawa, April 19, 2007
MARY O’NEILL
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 6.6a de la Loi sur la Monnaie royale canadienne, se propose de prendre le Décret modifiant la partie 2 de l’annexe de la
Loi sur la Monnaie royale canadienne, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de décret dans les 30 jours suivant la date de publication du
présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I,
ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à Marguerite
F. Nadeau, c.r., vice-présidente, avocate générale et secrétaire de
la Société, Affaires générales et juridiques, Monnaie royale canadienne, 320, promenade Sussex, Ottawa (Ontario) K1A 0G8,
téléphone : 613-993-1732, téléc. : 613-990-4665 et courriel :
nadeau@monnaie.ca.
Ottawa, le 19 avril 2007
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY O’NEILL
ORDER AMENDING PART 2 OF THE SCHEDULE TO
THE ROYAL CANADIAN MINT ACT
DÉCRET MODIFIANT LA PARTIE 2 DE L’ANNEXE DE
LA LOI SUR LA MONNAIE ROYALE CANADIENNE
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. Part 2 of the schedule to the Royal Canadian Mint Act is
amended by adding the following after item 2:
2.1 A one dollar coin of which
(a) the composition is brass plated nickel;
(b) the standard weight is 7.0 grams; and
(c) the margin of tolerance with respect to weight is ± 21.38 grams
per kilogram of 143 pieces.
1. La partie 2 de l’annexe de la Loi sur la Monnaie royale
canadienne1 est modifiée par adjonction, après l’article 2, de
ce qui suit :
2.1 Pièce de un dollar :
a) composée de nickel plaqué laiton;
b) dont le poids légal est de 7,0 grammes;
c) dont la marge de tolérance pour le poids est de ± 21,38 grammes par kilogramme de 143 pièces.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[17-1-o]
[17-1-o]
———
———
a
a
1
S.C. 1999, c. 4, s. 3
R.S., c. R-9
1
L.C. 1999, ch. 4, art. 3
L.R., ch. R-9
1098
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Order Authorizing the Issue of Circulation Coins of
One Dollar and Specifying their Characteristics
Décret autorisant l’émission de pièces de monnaie de
circulation de un dollar et précisant leurs
caractéristiques
Statutory authority
Royal Canadian Mint Act
Fondement législatif
Loi sur la Monnaie royale canadienne
Sponsoring agency
Royal Canadian Mint
Organisme responsable
Monnaie royale canadienne
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1094.
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 1094.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 6.4a of the Royal Canadian Mint Act, proposes to make
the annexed Order Authorizing the Issue of Circulation Coins of
One Dollar and Specifying their Characteristics.
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 6.4a de la Loi sur la Monnaie royale canadienne, se propose de prendre le Décret autorisant l’émission de pièces de
monnaie de circulation de un dollar et précisant leurs caractéristiques, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de décret dans les 30 jours suivant la date de publication du
présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I,
ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à Marguerite
F. Nadeau, c.r., vice-présidente, avocate générale et secrétaire de
la Société, Affaires générales et juridiques, Monnaie royale canadienne, 320, promenade Sussex, Ottawa (Ontario) K1A 0G8,
téléphone : 613-993-1732, téléc. : 613-990-4665 et courriel :
nadeau@monnaie.ca.
Ottawa, le 19 avril 2007
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY O’NEILL
Interested persons may make representations concerning the
proposed Order within 30 days after the date of publication of this
notice. All such representations must cite the Canada Gazette,
Part I, and the date of publication of this notice, and be addressed
to Marguerite F. Nadeau, Q.C., Vice-president, General Counsel
and Corporate Secretary, Corporate and Legal Affairs, Royal
Canadian Mint, 320 Sussex Drive, Ottawa, Ontario K1A 0G8, Tel:
613-993-1732, Fax: 613-990-4665 and e-mail: nadeau@mint.ca.
Ottawa, April 19, 2007
MARY O’NEILL
Assistant Clerk of the Privy Council
ORDER AUTHORIZING THE ISSUE OF CIRCULATION
COINS OF ONE DOLLAR AND SPECIFYING THEIR
CHARACTERISTICS
DÉCRET AUTORISANT L’ÉMISSION DE PIÈCES DE
MONNAIE DE CIRCULATION DE UN DOLLAR ET
PRÉCISANT LEURS CARACTÉRISTIQUES
AUTHORIZATION AND CHARACTERISTICS
AUTORISATION ET CARACTÉRISTIQUES
1. The issue of circulation coins of one dollar listed in item 2.1
of Part 2 of the schedule to the Royal Canadian Mint Act is
hereby authorized and the characteristics of the coins shall be
those specified in that item and their diameter shall be 26.5 mm.
1. Est autorisée l’émission des pièces de monnaie de circulation
de un dollar prévues à l’article 2.1 de la partie 2 de l’annexe de
la Loi sur la Monnaie royale canadienne, dont les caractéristiques sont celles précisées à cet article et dont le diamètre est de
26,5 mm.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. This Order comes into force on the day on which it is
registered.
2. Le présent décret entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[17-1-o]
[17-1-o]
———
———
a
a
S.C. 1999, c. 4, s. 3
L.C. 1999, ch. 4, art. 3
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
Vessel Clearance Regulations
Règlement sur l’octroi des congés aux bâtiments
Statutory authority
Canada Shipping Act, 2001
Fondement législatif
Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
1099
Description
Description
The new Vessel Clearance Regulations (the Regulations) are
being proposed under the new Canada Shipping Act, 2001 (CSA
2001). The CSA 2001 prohibits a vessel from departing from a
port in Canada unless an officer is satisfied that the master of
the vessel has all of the documents required under this Act (sections 213 and 214). Paragraph 244(a) of the CSA 2001 provides
authority to make regulations respecting clearances for departure
from a port in Canada.
Le nouveau Règlement sur l’octroi des congés aux bâtiments
(le règlement proposé) est proposé en vertu de la Loi de 2001 sur
la marine marchande du Canada (LMMC 2001). En vertu de la
LMMC 2001, un bâtiment ne peut quitter un port au Canada que
si la personne autorisée est convaincue que le capitaine détient les
documents exigés sous le régime de la présente loi (articles 213 et
214). L’alinéa 244a) de la LMMC 2001 confère le pouvoir de
prendre un règlement régissant l’octroi des congés aux bâtiments
dans les ports au Canada.
Parmi tous les certificats émis en vertu de la LMMC 2001, le
règlement proposé précise quels certificats de sécurité liés à la
sauvegarde de la vie humaine, aux biens et au milieu marin (c’està-dire équipement de sauvetage, pollution, compétence des membres d’équipage, nombre minimal de membres d’équipage, etc.)
doivent détenir les bâtiments pour se voir octroyer un congé dans
un port au Canada quand ils effectuent un voyage international.
Le règlement proposé indique en un même endroit quels documents sont requis pour l’octroi de congés aux navires étrangers et
canadiens effectuant un voyage international.
Une partie du processus prévu pour s’assurer qu’un bâtiment
est en bon état pour naviguer réside dans les inspections et la délivrance de certificats qui visent à déterminer que le bâtiment se
conforme à toutes les exigences applicables. Cela est essentiel
pour s’assurer que les bâtiments ne représentent pas un risque
pour la vie humaine, les biens ou le milieu marin. Ces inspections
sont effectuées et les certificats sont émis en vertu d’autres règlements comme le Règlement sur la prévention de la pollution
par les navires et sur les produits chimiques dangereux et le
Règlement sur les cargaisons, la fumigation et l’outillage de
chargement.
Le règlement proposé est nécessaire pour s’assurer que les navires canadiens et les navires étrangers se conforment à ces normes de sécurité avant de quitter les eaux relevant de la compétence du Canada, ce qui nous permet de respecter nos obligations
internationales en matière de sécurité. En outre, à l’heure actuelle,
les prescriptions visant l’obtention de ces documents sont énoncées dans plus de 50 dispositions en vertu de l’actuelle Loi sur la
marine marchande du Canada (LMMC) et les certificats requis
sont émis en vertu de divers règlements (par exemple, le Règlement sur l’équipement de sauvetage, le Règlement sur le personnel maritime, le Règlement sur les cargaisons, la fumigation et
l’outillage de chargement, etc.). Aux fins de transparence et pour
faciliter leur consultation, surtout dans le cas de la communauté
Of all the certificates issued under the authority of the CSA
2001, the proposed Regulations specify the safety certificates
related to life, property, and the marine environment (e.g. life
saving equipment, pollution, competence of the crew and minimal
crew numbers, etc.) that are mandatory for vessels to be granted
clearance for departure from a port in Canada on an international
voyage. The proposed Regulations set out in one place the documents required for vessel clearances for foreign and Canadian
vessels engaged on international voyage.
Part of the process for ensuring that a vessel is fit to proceed on
a voyage consists of ensuring, through inspection and issuance of
certificates, that the vessel is in compliance with all applicable
requirements. This is instrumental in ensuring that vessels do not
create a hazard to human life, property or the marine environment. These inspections are carried out and certificates are issued
under other related Regulations, such as the Regulations for the
Prevention of Pollution from Ships and for Dangerous Chemicals, or the Cargo, Fumigation and Tackle Regulations.
The proposed Regulations are required to ensure that Canadian
and foreign vessels comply with these safety standards prior to
their departure from Canada’s jurisdiction, thus meeting our international obligations related to safety. Furthermore, the requirements to obtain these documents are currently legislated in more
than 50 provisions under the existing Canada Shipping Act (CSA)
and the required certificates are issued under various regulations
(e.g. Life Saving Equipment Regulations, Marine Personnel
Regulations, Cargo, Fumigation and Tackle Regulations, etc.). It
is therefore essential for transparency and ease of reference, particularly for the international community, to have these mandatory requirements regrouped in one place.
1100
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
In Canada, officers of the Canada Border Services Agency
(CBSA) are authorized to grant clearance. For the purpose of
section 214 of the CSA 2001, section 5 of the proposed Regulations establishes that the required documents are originals and the
required certificates are valid.
internationale, il est donc essentiel que ces prescriptions obligatoires soient regroupées en un seul document.
Les certificats indiqués dans le règlement proposé font partie
des certificats énumérés à l’annexe 2 de la Convention sur la sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS). Ces certificats traitent de la sécurité relativement à la vie humaine, aux biens et au
milieu marin. Le Canada exige également des exploitants de navires de charge qu’ils détiennent un « certificat d’aptitude au transport », qui confirme que le chargement du bâtiment ne pose pas
de danger. Bien que ce certificat ne fasse pas partie de la liste des
certificats indiqués dans la Convention SOLAS, il est d’un intérêt
particulier pour le Canada en raison du volume élevé de cargaisons en vrac en provenance de nos ports qui sont exportées (par
exemple, le grain et le bois d’œuvre). Le « certificat d’aptitude au
transport » requis en vertu du Règlement sur les cargaisons, la
fumigation et l’outillage de chargement est émis par un gardien
de port de la Sécurité maritime de Transports Canada une fois que
le responsable du bâtiment qui transporte une cargaison en pontée
(par exemple, du bois d’œuvre) ou des chargements comportant
un certain degré de fluidité (par exemple, du grain) a démontré
que le bâtiment est chargé de manière appropriée, que le chargement est bien arrimé et bien réparti, et que le bâtiment dispose du
ballast adéquat pour assurer la stabilité du bâtiment durant son
voyage.
Au Canada, les congés sont délivrés par les représentants de
l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). L’article 5
du règlement proposé exige aux fins de l’article 214 de la LMMC
2001 que les documents exigés soient des originaux et que les
certificats exigés soient en règle.
Alternatives
Solutions envisagées
Regulations are necessary in this instance, since a vessel is
required to obtain clearance prior to departing from a port in Canada, and such clearance is granted if the master has all the documents required under the proposed Regulations. There is no alternative to regulations to achieve the desired objective, and the
proposed Regulations are the only solution envisaged to implement the requirements of sections 213 and 214 of the CSA 2001.
If no regulations were made, mandatory requirements to obtain
clearance would have to be set in guidelines, which may create
uncertainty, particularly among the international marine community, and leave the clearance process open to challenge, as providing certificates may be perceived as a voluntary measure.
Dans le cas actuel, un règlement est nécessaire, puisqu’un bâtiment doit obtenir un congé avant de quitter un port au Canada,
et un tel congé est délivré si le capitaine détient tous les documents exigés en vertu du règlement proposé. Il n’y a pas d’autres
solutions de rechange au règlement proposé pour atteindre
l’objectif visé; la seule solution envisagée consiste à adopter le
règlement proposé pour mettre en application les exigences des
articles 213 et 214 de la LMMC 2001. Si aucun règlement n’était
pris, il faudrait intégrer à des lignes directrices les exigences obligatoires en vue de l’obtention d’un congé, ce qui pourrait créer de
l’incertitude, en particulier dans la communauté maritime internationale, et le processus de délivrance des congés pourrait faire
l’objet de contestations étant donné que le processus de délivrance de certificats pourrait être perçu comme étant une mesure
facultative.
Benefits and costs
Avantages et coûts
The proposed Regulations will have a neutral impact on costs
or savings to industry, consumers or others, since the requirements are already in place. Statistics estimate that over 4 000
clearances are requested each year and would be impacted by the
proposed Regulations.
Le règlement proposé n’aura aucune incidence au chapitre des
coûts assumés ou des économies réalisées par l’industrie, les consommateurs ou les autres parties, puisque les exigences sont déjà
instaurées. Selon les statistiques, on estime que plus de 4 000 congés sont demandés chaque année et les demandes seraient visées
par le règlement proposé.
Les coûts que devrait assumer l’industrie relativement à l’obtention des certificats obligatoires découleraient d’autres règlements pris en vertu de la LMMC 2001. Par exemple, le Règlement
sur la prévention de la pollution par les navires et sur les produits chimiques dangereux oblige certains bâtiments à détenir un
certificat international de prévention de la pollution par les hydrocarbures. Les avantages et coûts associés à ce certificat seraient
abordés dans le résumé de l’étude d’impact de la réglementation
propre à ce règlement.
Si l’on autorise un bâtiment non sécuritaire à effectuer un
voyage international, cela pourrait entraîner la perte de vies humaines, la perte de biens importants ou des dommages à ces
The certificates identified by the proposed Regulations are
among those listed in Annex 2 of the Safety Of Life At Sea
(SOLAS) Convention, which address safety associated with life,
property and the marine environment. Canada is also requiring
cargo vessel operators to hold a “Fitness to Proceed Certificate,”
which confirms that the load of the vessel does not pose a hazard.
Although this certificate is not part of the list of certificates of the
SOLAS Convention, it is of particular interest to Canada because
of the high volume of bulk cargoes that are exported from our
ports (e.g. grain and timber). The “Fitness to Proceed Certificate”
required by the Cargo, Fumigation and Tackle Regulations is
issued by a Transport Canada (TC) Marine Safety port warden
once the vessel carrying cargo on deck (e.g. lumber), or cargoes
with a degree of fluidity (e.g. grain), demonstrates that it is properly loaded, secured, distributed and the vessel is properly ballasted to prevent the vessel from becoming unstable during its
voyage.
The costs to the industry associated with obtaining the mandatory certificates would arise out of other regulations being made
under the CSA 2001. For example, the Regulations for the Prevention of Pollution from Ships and for Dangerous Chemicals
require certain vessels to hold an International Oil Pollution Prevention Certificate. The benefits and costs associated with that
certificate would be addressed in the Regulatory Impact Analysis
Statement specific to those Regulations.
Permitting an unsafe vessel to engage on an international voyage could be costly, as it may lead to loss of life, important property may be lost or damaged and it may lead to environmental
Le 28 avril 2007
damages. In addition, knowing clearly what is expected to obtain
clearance from a Canadian port is important to the industry, as the
detention of a vessel could be the source of costs in the form of
loss of financial opportunities (e.g. operating cost could easily
exceed $5K per hour; penalties where shipping contracts are not
met due to delays; manufacturers who need to slow down or close
production while waiting for deliveries).
Ensuring that a vessel meets the safety requirements also provides potential savings to the operations of the Canadian Government. The cost of search and rescue and to respond to and
monitor an incident, particularly one involving environmental
damages, could be in the millions of dollars. Although the proposed Regulations do not remove the risk, they are a step towards
risk mitigation.
Gazette du Canada Partie I
1101
biens, et cela pourrait aussi entraîner des dommages environnementaux. En outre, il est important pour l’industrie de savoir
exactement ce qui est requis pour l’obtention d’un congé dans un
port canadien, car la détention d’un bâtiment peut entraîner des
coûts en raison de la perte d’occasions financières (ainsi, les coûts
d’exploitation pourraient facilement dépasser 5 000 $ de l’heure;
les propriétaires de ces bâtiments pourraient se voir imposer des
sanctions lorsque les contrats de transport maritime ne sont pas
respectés en raison des retards; des manufacturiers pourraient
devoir ralentir leurs activités ou interrompre la production pendant qu’ils attendent la livraison de marchandises).
Le fait de s’assurer qu’un bâtiment répond aux exigences de
sécurité peut également permettre au gouvernement canadien de
réaliser des économies. Le coût des missions de recherche et de
sauvetage et le coût de réalisation d’une intervention de contrôle
d’un incident, particulièrement dans le cas d’un incident causant
des dommages environnementaux, pourrait se chiffrer à des millions de dollars. Bien que le règlement proposé n’élimine pas un
tel risque, il constitue tout de même une étape en vue de l’atténuation d’un tel risque.
Consultation
Consultations
Extensive consultations have taken place with the industry and
stakeholders at both regional and national Canadian Marine Advisory Council (CMAC) meetings. Meetings have also been held
with officials of the CBSA, previously known as the Canada Customs and Revenue Agency. Stakeholders were consulted and
invited to provide comments on the proposed Regulations at the
spring 2002 and fall 2002 regional and national CMAC meetings.
Updates on the progress of the development of the proposed
Regulations have been communicated to stakeholders at all subsequent CMAC meetings since the fall of 2002. The proposed
Regulations received support throughout these consultations.
De nombreuses consultations ont été tenues auprès de l’industrie et des intervenants durant les réunions régionales et nationales
du Conseil consultatif maritime canadien (CCMC). Des rencontres ont eu lieu aussi avec des représentants de l’ASFC, auparavant connue sous le nom de l’Agence des douanes et du revenu
du Canada. Les intervenants ont été consultés et invités à formuler des observations sur le règlement proposé au cours des réunions régionales et nationales du CCMC au printemps 2002 et à
l’automne 2002. Des comptes rendus à jour sur l’élaboration du
règlement proposé ont été communiqués aux intervenants à toutes
les réunions du CCMC depuis l’automne 2002. Le règlement
proposé a reçu un appui tout au long des consultations.
Environmental impact
Considérations environnementales
A preliminary scan of environmental impacts has been undertaken in accordance with the criteria of Transport Canada’s Strategic Environmental Assessment Policy Statement — March
2001. The preliminary scan has led to the conclusion that a detailed analysis is not necessary. Further assessments or studies
regarding environmental effects of this initiative are not likely to
yield a different determination. The environmental impacts associated with the proposed Regulations will arise out of the subject
matter related specifically to other regulations made under the
CSA 2001. Consequently, there is a neutral impact associated
with this regulatory initiative.
Une analyse préliminaire a été effectuée conformément aux critères de l’Énoncé de politique de Transports Canada sur l’évaluation environnementale stratégique — mars 2001. L’analyse préliminaire a permis de conclure qu’une analyse détaillée n’était pas
nécessaire. Il est peu probable que d’autres évaluations ou études
sur les répercussions environnementales liées au règlement proposé produiront des résultats différents. Les répercussions environnementales liées au règlement proposé proviendront en l’occurrence d’autres règlements pris en vertu de LMMC 2001; on a
donc déterminé que le règlement proposé n’aura aucune répercussion environnementale.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
Where it has been identified that the vessel owner cannot present a valid certificate, Canadian officials (usually CBSA officials) must detain a vessel for inspection by a TC Marine Safety
inspector. The detention of such a vessel could continue until it
complies with the requirements or, under certain circumstances
(e.g. imminent pollution or foreign states not allowing the issuance of a certificate on their behalf), TC could issue an exemption
with conditions tailored to ensure any exposures to life, property
and the marine environment are minimized. The Vessel Detention
Orders Review Regulations provide the authority to detain such
vessels and the Vessel Certificates Regulations provide the authority to inspect and ensure that vessel owners meet the requirements for the issuance of the certificate during its period of
validity.
Lorsqu’il a été déterminé que le propriétaire du bâtiment ne
peut produire un certificat en règle, les représentants canadiens
(habituellement des agents de l’ASFC) doivent détenir un bâtiment afin de le faire inspecter par un inspecteur de la Sécurité
maritime de Transports Canada. La détention d’un tel bâtiment
pourrait être maintenue tant qu’il ne se conformera pas aux exigences ou, en fonction de certaines circonstances (c’est-à-dire
incident de pollution imminent, situation où certains États étrangers n’autorisent pas d’autres États à délivrer un certificat en leur
nom), Transports Canada pourrait émettre une exemption comportant des conditions visant précisément à éviter le plus possible
que la vie humaine, les biens et le milieu marin soient exposés à
des dangers ou des dommages. Le Règlement sur la révision de la
détention de bâtiments confère le pouvoir de détenir de tels bâtiments et le Règlement sur les certificats de bâtiments prévoit le
pouvoir d’inspecter le bâtiment et de s’assurer que les propriétaires du bâtiment répondent aux exigences en vue de la délivrance
du certificat pendant la période durant laquelle il est en vigueur.
1102
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
The proposed Regulations would not require any additional
monitoring to ensure compliance, as marine safety inspectors will
enforce the proposed Regulations through the existing inspection
and certification program.
La vérification du respect de la conformité au règlement proposé ne nécessitera pas de surveillance supplémentaire, car les
inspecteurs de la sécurité maritime appliqueront le règlement
proposé dans le cadre de leur programme actuel d’inspection et de
délivrance de certificats.
Contact
Personne-ressource
Robert Gowie, Project Manager, Regulatory Services and
Quality Assurance (AMSX), Transport Canada, Marine Safety,
Place de Ville, Tower C, 11th Floor, 330 Sparks Street, Ottawa,
Ontario K1A 0N5, 613-990-7673 (telephone), 613-991-5670
(fax), gowier@tc.gc.ca (email).
Robert Gowie, Gestionnaire de projet, Services de réglementation et assurance de la qualité (AMSX), Transports Canada, Sécurité maritime, Place de Ville, Tour C, 11e étage, 330, rue Sparks,
Ottawa (Ontario) K1A 0N5, 613-990-7673 (téléphone), 613-9915670 (télécopieur), gowier@tc.gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to paragraph 244(a) of the Canada Shipping Act, 2001a,
to make the annexed Vessel Clearance Regulations.
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de l’alinéa 244a) de la Loi de 2001 sur la marine marchande du Canadaa, se propose de prendre le Règlement sur l’octroi des congés
aux bâtiments, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports, de
l’Infrastructure et des Collectivités leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les quinze jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Robert Gowie, Services de réglementation et Assurance de la
qualité, Direction générale de la sécurité maritime, ministère des
Transports, Place de Ville, Tour C, 330, rue Sparks, Ottawa (Ontario) K1A 0N5 (tél. : 613-990-7673; téléc. : 613-991-5670; courriel : gowier@tc.gc.ca).
Ils sont également priés d’indiquer, d’une part, celles de ces
observations dont la communication devrait être refusée aux termes de la Loi sur l’accès à l’information, notamment des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de noncommunication et, d’autre part, celles dont la communication fait
l’objet d’un consentement pour l’application de cette loi.
Interested persons may make representations to the Minister of
Transport, Infrastructure and Communities with respect to the
proposed Regulations within 15 days after the publication date of
this notice. All representations must be in writing and cite the
Canada Gazette, Part I, and the publication date of this notice,
and be sent to Robert Gowie, Regulatory Services and Quality
Assurance, Marine Safety Directorate, Department of Transport,
Place de Ville, Tower C, 330 Sparks Street, Ottawa, Ontario K1A
0N5 (tel.: 613-990-7673; fax: 613-991-5670; e-mail: gowier@tc.
gc.ca).
Persons making representations should identify any of those
representations the disclosure of which should be refused under
the Access to Information Act, in particular under sections 19 and
20 of that Act, and should indicate the reasons why and the period
during which the representations should not be disclosed. They
should also identify any representations for which there is consent
to disclosure for the purposes of that Act.
Ottawa, April 26, 2007
MARY O’NEILL
Assistant Clerk of the Privy Council
Ottawa, le 26 avril 2007
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY O’NEILL
VESSEL CLEARANCE REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’OCTROI DES
CONGÉS AUX BÂTIMENTS
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“Act” means the Canada Shipping Act, 2001. (Loi)
“cargo vessel” means a vessel that is not a passenger vessel.
(bâtiment de charge)
“chemical tanker” means a vessel that was constructed or
adapted, and that is used, for the carriage in bulk of any liquid
product listed in Chapter 17 of the International Code for the
Construction and Equipment of Ships Carrying Dangerous
Chemicals in Bulk, published by the IMO. (bâtiment-citerne
pour produits chimiques)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« bâtiment à passagers » Bâtiment qui transporte plus de 12 passagers. (passenger vessel)
« bâtiment-citerne pour produits chimiques » Bâtiment qui est
construit ou adapté, et qui est utilisé, pour le transport en vrac
des produits liquides énumérés au chapitre 17 du Recueil international de règles relatives à la construction et à l’équipement
des navires transportant des produits chimiques dangereux en
vrac, publié par l’OMI. (chemical tanker)
« bâtiment de charge » Bâtiment autre qu’un bâtiment à passagers. (cargo vessel)
———
———
a
a
S.C. 2001, c. 26
L.C. 2001, ch. 26
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1103
“gas carrier” means a cargo vessel that was constructed or adapted,
and that is used, for the carriage in bulk of any liquefied gas or
other products listed in Chapter 19 of the International Code
for the Construction and Equipment of Ships Carrying Liquefied Gases in Bulk, published by the IMO. (transporteur de
gaz)
“IMO” means the International Maritime Organization. (OMI)
“inland voyage” means a voyage on the inland waters of Canada
together with any part of any lake or river forming part of the
inland waters of Canada that lies within the United States or on
Lake Michigan. (voyage en eaux internes)
“inland waters of Canada” means all the rivers, lakes and other
navigable fresh waters within Canada, and includes the St. Lawrence River as far seaward as a straight line drawn
(a) from Cap-des-Rosiers to West Point, Anticosti Island;
and
(b) from Anticosti Island to the north shore of the St. Lawrence River along a meridian of longitude 63°W. (eaux internes du Canada)
“INF cargo” means packaged goods that are irradiated nuclear
fuel, plutonium or high-level radioactive wastes carried as
cargo. (cargaison INF)
“international voyage” means a voyage from a port in Canada to a
place not in Canada. (voyage international)
“passenger vessel” means a vessel that carries more than 12 passengers. (bâtiment à passagers)
“place” means
(a) a port; or
(b) a marine installation or vessel that is used for loading or
unloading vessels. (lieu)
“SOLAS” means the International Convention for the Safety of
Life at Sea, 1974, and the Protocol of 1988 relating to the Convention, as amended from time to time. (SOLAS)
« cargaison INF » Marchandises emballées qui sont des combustibles nucléaires irradiés, du plutonium ou des déchets hautement radioactifs qui sont transportés en tant que cargaison.
(INF cargo)
« eaux internes du Canada » La totalité des fleuves, rivières, lacs
et autres eaux douces navigables à l’intérieur du Canada, y
compris le fleuve Saint-Laurent aussi loin vers la mer qu’une
ligne droite tirée :
a) de Cap-des-Rosiers à la pointe occidentale de l’île
d’Anticosti;
b) de l’île d’Anticosti à la rive nord du fleuve Saint-Laurent
le long du méridien de longitude 63° O. (inland waters of
Canada)
« lieu » S’entend :
a) soit d’un port;
b) soit d’un ouvrage en mer ou d’un bâtiment qui est utilisé
pour le chargement ou le déchargement de bâtiments. (place)
« Loi » La Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada.
(Act)
« OMI » L’Organisation maritime internationale. (IMO)
« SOLAS » La Convention internationale de 1974 pour la sauvegarde de la vie humaine en mer et le Protocole de 1988 relatif à
la Convention, avec leurs modifications successives. (SOLAS)
« transporteur de gaz » Bâtiment de charge qui est construit ou
adapté, et qui est utilisé, pour le transport en vrac des gaz liquéfiés ou d’autres produits énumérés au chapitre 19 du Recueil
international de règles relatives à la construction et à l’équipement des navires transportant des gaz liquéfiés en vrac, publié
par l’OMI. (gas carrier)
« voyage en eaux internes » Voyage effectué dans les eaux internes du Canada et dans toute partie d’un lac, d’un fleuve ou
d’une rivière faisant corps avec les eaux internes du Canada située aux États-Unis, ou effectué sur le lac Michigan. (inland
voyage)
« voyage international » Voyage effectué entre un port au Canada
et un lieu à l’étranger. (international voyage)
SECTION 213 OF THE ACT
ARTICLE 213 DE LA LOI
2. (1) Section 213 of the Act applies only to vessels that are
departing on an international voyage and are
(a) passenger vessels of 15 gross tonnage or less;
(b) vessels of more than 15 gross tonnage;
(c) vessels fitted with a boiler that operates at a pressure in excess of 103 kPa; or
(d) vessels fitted with an unfired pressure vessel.
2. (1) L’article 213 de la Loi ne s’applique qu’aux bâtiments
qui quittent un port en vue d’un voyage international et qui sont,
selon le cas :
a) des bâtiments à passagers d’une jauge brute d’au plus 15;
b) des bâtiments d’une jauge brute de plus de 15;
c) des bâtiments munis d’une chaudière soumise à une pression
supérieure à 103 kPa;
d) des bâtiments munis de récipients de pression non chauffés.
(2) Il ne s’applique pas aux bâtiments suivants :
a) les embarcations de plaisance;
b) les bâtiments à l’égard desquels un ordre est donné en vertu
de l’alinéa 227(1)c) de la Loi.
(2) Section 213 of the Act does not apply to
(a) pleasure craft; or
(b) vessels in respect of which a direction has been given under
paragraph 227(1)(c) of the Act.
SECTION 214 OF THE ACT
ARTICLE 214 DE LA LOI
APPLICATION
APPLICATION
3. (1) Sections 4 and 5 apply in respect of vessels that are departing on an international voyage and are
(a) passenger vessels of 15 gross tonnage or less;
(b) vessels of more than 15 gross tonnage;
3. (1) Les articles 4 et 5 s’appliquent à l’égard des bâtiments
qui quittent un port en vue d’un voyage international et qui sont,
selon le cas :
a) des bâtiments à passagers d’une jauge brute d’au plus 15;
b) des bâtiments d’une jauge brute de plus de 15;
1104
Canada Gazette Part I
(c) vessels fitted with a boiler that operates at a pressure in excess of 103 kPa; or
(d) vessels fitted with an unfired pressure vessel.
(2) Sections 4 and 5 do not apply in respect of
(a) pleasure craft; or
(b) vessels in respect of which a direction has been given under
paragraph 227(1)(c) of the Act.
April 28, 2007
c) des bâtiments munis d’une chaudière soumise à une pression
supérieure à 103 kPa;
d) des bâtiments munis de récipients de pression non chauffés.
(2) Ils ne s’appliquent pas à l’égard des bâtiments suivants :
a) les embarcations de plaisance;
b) les bâtiments à l’égard desquels un ordre est donné en vertu
de l’alinéa 227(1)c) de la Loi.
DOCUMENTS REQUIRED FOR CLEARANCE
DOCUMENTS EXIGÉS EN VUE D’UN CONGÉ
4. (1) For the purposes of section 214 of the Act, the following
documents are required in respect of a vessel:
(a) if required under the Load Line Regulations,
(i) a Great Lakes and Inland Waters of Canada Load Line
Certificate or a load line certificate issued under Title 46,
chapter I, part 45 of the Code of Federal Regulations of the
United States, as amended from time to time, or
(ii) an International Load Line Certificate or an International
Load Line Exemption Certificate;
(b) if required under the Cargo, Fumigation and Tackle Regulations, a Fitness to Proceed Certificate;
(c) if required under the Regulations for the Prevention of Pollution from Vessels and for Dangerous Chemicals,
(i) an International Oil Pollution Prevention Certificate,
(ii) in the case of a vessel carrying noxious liquid chemical
substances in bulk, an International Pollution Prevention
Certificate for the Carriage of Noxious Liquid Substances in
Bulk or, in the case of a chemical tanker, a Certificate of Fitness for the Carriage of Dangerous Chemicals in Bulk or an
International Certificate of Fitness for the Carriage of Dangerous Chemicals in Bulk,
(iii) an International Sewage Pollution Prevention Certificate,
(iv) an International Air Pollution Prevention Certificate, and
(v) an International Anti-Fouling System Certificate or a
Declaration on Anti-Fouling System, as applicable; and
(d) a Safe Manning Document or an equivalent document.
4. (1) Pour l’application de l’article 214 de la Loi, les documents ci-après sont exigés à l’égard d’un bâtiment :
a) si le Règlement sur les lignes de charge l’exige :
(i) soit un certificat de franc-bord pour les Grands Lacs et les
eaux intérieures du Canada ou un certificat de ligne de
charge délivré en vertu du title 46, chapter I, part 45 du
Code of Federal Regulations des États-Unis, avec ses modifications successives,
(ii) soit un certificat international de franc-bord ou un certificat international d’exemption pour le franc-bord;
b) si le Règlement sur les cargaisons, la fumigation et l’outillage
de chargement l’exige, un certificat d’aptitude au transport;
c) si le Règlement sur la prévention de la pollution par les bâtiments et sur les produits chimiques dangereux l’exige :
(i) un certificat international de prévention de la pollution
par les hydrocarbures,
(ii) dans le cas d’un bâtiment transportant des substances liquides nocives en vrac, un certificat international de prévention de la pollution liée au transport de substances liquides
nocives en vrac ou, dans le cas d’un bâtiment-citerne pour
produits chimiques, un certificat d’aptitude au transport de
produits chimiques dangereux en vrac ou un certificat international d’aptitude au transport de produits chimiques dangereux en vrac,
(iii) un certificat international de prévention de la pollution
par les eaux usées,
(iv) un certificat international de prévention de la pollution
de l’atmosphère,
(v) un certificat international du système antisalissure ou une
déclaration relative au système antisalissure, selon le cas;
d) un document spécifiant les effectifs de sécurité ou un document équivalent.
(2) Les certificats visés au sous-alinéa (1)c)(ii) ne sont pas exigés à l’égard d’un bâtiment dont le capitaine détient un certificat
d’aptitude pour navire de servitude au large.
(3) Pour l’application de l’article 214 de la Loi, les certificats
ci-après sont exigés à l’égard d’un bâtiment à passagers, ou d’un
bâtiment de charge d’une jauge brute de 500 ou plus, qui quitte un
port en vue d’un voyage international, à l’exception d’un voyage
en eaux internes :
a) un certificat de gestion de la sécurité;
b) dans le cas d’un bâtiment à passagers, un certificat de sécurité pour navire à passagers et, le cas échéant, un certificat
d’exemption;
c) dans le cas d’un bâtiment de charge :
(i) soit un certificat de sécurité pour navire de charge et, le
cas échéant, un certificat d’exemption,
(ii) soit un certificat de sécurité de construction pour navire
de charge, un certificat de sécurité du matériel d’armement
pour navire de charge, un certificat de sécurité radioélectrique pour navire de charge et, le cas échéant, un certificat
d’exemption;
(2) The certificates referred to in subparagraph (1)(c)(ii) are not
required in respect of a vessel if the vessel’s master has a Certificate of Fitness for Offshore Support Vessels.
(3) For the purposes of section 214 of the Act, the following
certificates are required in respect of a passenger vessel, or a
cargo vessel of 500 gross tonnage or more, that is departing on an
international voyage other than an inland voyage:
(a) a Safety Management Certificate;
(b) in the case of a passenger vessel, a Passenger Ship Safety
Certificate and, if applicable, an Exemption Certificate;
(c) in the case of a cargo vessel,
(i) a Cargo Ship Safety Certificate and, if applicable, an
Exemption Certificate, or
(ii) a Cargo Ship Safety Construction Certificate, a Cargo
Ship Safety Equipment Certificate, a Cargo Ship Safety Radio
Certificate and, if applicable, an Exemption Certificate;
(d) in the case of a gas carrier, a Certificate of Fitness for the
Carriage of Liquefied Gases in Bulk or an International Certificate of Fitness for the Carriage of Liquefied Gases in Bulk; and
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
(e) in the case of a vessel carrying INF cargo, an International
Certificate of Fitness for the Carriage of INF Cargo.
1105
(6) For the purposes of section 214 of the Act, an inspection
certificate issued by or under the authority of the government of a
foreign state is required in respect of a foreign vessel that is entitled to fly the flag of that state and
(a) is a cargo vessel of less than 500 gross tonnage that is departing on an international voyage other than an inland voyage;
or
(b) is departing on an inland voyage.
(7) If a vessel is entitled to fly the flag of a state that has not
ratified an international convention or protocol that establishes
the requirements for issuing one of the certificates referred to in
subsections (1) to (4), a Certificate of Compliance that is issued
by or under the authority of the government of that state and certifies that the vessel complies with those requirements is required
in lieu of that certificate in respect of the vessel.
d) dans le cas d’un transporteur de gaz, un certificat d’aptitude
au transport de gaz liquéfiés en vrac ou un certificat international d’aptitude au transport de gaz liquéfiés en vrac;
e) dans le cas d’un bâtiment transportant une cargaison INF, un
certificat international d’aptitude au transport de cargaisons INF.
(4) Les certificats visés aux alinéas (3)b) et c) ne sont pas exigés à l’égard d’un bâtiment auquel le chapitre X de SOLAS
s’applique et dont le capitaine détient un certificat de sécurité
pour engin à grande vitesse.
(5) Pour l’application de l’article 214 de la Loi, un certificat
d’inspection délivré en vertu du paragraphe 10(2) du Règlement
sur les certificats de bâtiment est exigé à l’égard d’un bâtiment
canadien qui, selon le cas :
a) est un bâtiment de charge d’une jauge brute de moins de 500
qui quitte un port en vue d’un voyage international, à l’exception d’un voyage en eaux internes;
b) quitte un port en vue d’un voyage en eaux internes.
(6) Pour l’application de l’article 214 de la Loi, un certificat
d’inspection délivré par le gouvernement d’un État étranger ou
sous son autorité est exigé à l’égard d’un bâtiment étranger qui est
habilité à battre pavillon de cet État et qui, selon le cas :
a) est un bâtiment de charge d’une jauge brute de moins de 500
qui quitte un port en vue d’un voyage international, à l’exception d’un voyage en eaux internes;
b) quitte un port en vue d’un voyage en eaux internes.
(7) Si un bâtiment est habilité à battre pavillon d’un État qui
n’a pas ratifié une convention internationale ou un protocole établissant les exigences relatives à la délivrance de l’un des certificats visés aux paragraphes (1) à (4), un certificat de conformité
qui est délivré par le gouvernement de cet État ou sous son autorité et qui atteste que le bâtiment est conforme à ces exigences est
exigé au lieu de ce certificat à l’égard du bâtiment.
ORIGINAL DOCUMENTS AND VALID CERTIFICATES
DOCUMENTS ORIGINAUX ET CERTIFICATS VALIDES
5. For the purposes of section 214 of the Act, original documents and valid certificates are required.
5. Pour l’application de l’article 214 de la Loi, des documents
originaux et des certificats valides sont exigés.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
6. These Regulations come into force on the day on which section 2 of the Canada Shipping Act, 2001, chapter 26 of the Statutes of Canada, 2001, comes into force.
6. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée en
vigueur de l’article 2 de la Loi de 2001 sur la marine marchande
du Canada, chapitre 26 des Lois du Canada (2001).
[17-1-o]
[17-1-o]
(4) The certificates referred to in paragraphs (3)(b) and (c) are
not required in respect of a vessel to which Chapter X of SOLAS
applies if the vessel’s master has a High-Speed Craft Safety
Certificate.
(5) For the purposes of section 214 of the Act, an inspection
certificate issued under subsection 10(2) of the Vessel Certificates
Regulations is required in respect of a Canadian vessel that
(a) is a cargo vessel of less than 500 gross tonnage that is departing on an international voyage other than an inland voyage;
or
(b) is departing on an inland voyage.
1106
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Vessel Detention Orders Review Regulations
Règlement sur l’examen des ordonnances de
détention des bâtiments
Statutory authority
Canada Shipping Act, 2001
Fondement législatif
Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
The Canada Shipping Act, 2001 (CSA 2001) received Royal
Assent on November 1, 2001. Upon entry into force, it will replace the Canada Shipping Act (CSA), one of the oldest pieces of
Canadian legislation, and provide a streamlined and modern
framework for the regulation of marine transportation in Canada,
for safety, environmental and administrative purposes.
La Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada (LMMC
2001) a reçu la sanction royale le 1er novembre 2001. Lors de son
entrée en vigueur, elle remplacera la Loi sur la marine marchande
du Canada (LMMC), une des plus vieilles législations canadiennes, et servira de cadre moderne et efficace à la réglementation du transport maritime au Canada aux fins de la sécurité, de
l’environnement et de l’administration.
La détention de bâtiments est un outil d’application et de contrôle utilisé par les inspecteurs de navires à vapeur pour protéger
un bâtiment dans les circonstances les plus sérieuses, c’est-à-dire
lorsque la sécurité des gens à bord du bâtiment est menacée
ou lorsqu’il y a une possibilité de dommages considérables à
l’environnement.
Par exemple, si un inspecteur de la sécurité maritime a des
motifs raisonnables de croire qu’un bâtiment n’est pas en état de
navigabilité, l’inspecteur peut faire une ordonnance de détention
en vertu de l’article 222 de la LMMC 2001. L’article 222 exige
également qu’un inspecteur de la sécurité maritime fasse une
ordonnance de détention obligatoire lorsqu’un bâtiment n’est pas
sûr, lorsqu’il n’est pas apte au transport de passagers ou de membres d’équipage, ou lorsque les machines ou l’équipement sont
défectueux au point d’exposer à un grave danger les personnes à
bord.
La LMMC 2001 transfert le mécanisme d’examen des ordonnances de détention de la Loi aux Règlements afin d’offrir de la
flexibilité, une transparence et un processus plus objectif. À
l’heure actuelle, c’est l’article 307 de la LMMC qui traite du
mécanisme pour régler les différends entre un inspecteur de navires à vapeur et un membre du public, y compris ceux concernant
des ordonnances de détention. En vertu de la LMMC 2001,
l’alinéa 244c) prévoit la création de règlements pour « régir la
détention des bâtiments, y compris l’examen des ordonnances de
détention ».
En raison des divergences entre la LMMC et la LMMC 2001,
le Règlement sur l’examen des ordonnances de détention des
bâtiments proposé reprend les procédures actuelles qui s’appliquent à l’examen des ordonnances de détention en vertu de
l’article 307 de la LMMC, et n’y apporte que quelques légères
modifications. Les nouvelles procédures que l’on propose sont les
suivantes :
1. Le représentant autorisé d’un bâtiment, comme défini à l’article 2 de la LMMC 2001, fait une demande d’examen d’une
ordonnance de détention au vice-président national du Bureau
The detention of vessels is an enforcement tool used by steamship inspectors to safeguard a vessel in the most serious circumstances, that is, when the safety of those on board the vessel is at
risk or there is a possibility of serious damage to the environment.
For example, if a marine safety inspector believes on reasonable grounds that a vessel is not seaworthy, the inspector may
make a detention order in respect of that vessel under section 222
of the CSA 2001. Section 222 also requires a marine safety inspector to make a mandatory detention order where the vessel is
unsafe, where it is unfit to carry passengers or members of the
crew, or where its machinery or equipment is defective in any
way so as to expose persons on board to serious danger.
The CSA 2001 moves the mechanism of review of detention
orders from the Act to the Regulations to provide flexibility,
transparency and a more objective process. Currently, the mechanism to settle disputes between a steamship inspector and a
member of the public, including those disputes over detention
orders, is set out under section 307 of the CSA. Under the CSA
2001, paragraph 244(c) provides for the making of regulations
“respecting the detention of vessels, including the review of detention orders.”
As a result of the differences between the CSA and the CSA
2001, the proposed Vessel Detention Orders Review Regulations
reproduce the procedures for the review of vessel detention orders
that exist under section 307 of the CSA only with slight modifications. It is proposed that the new procedure would be as follows:
1. The authorized representative of a vessel, as defined in section 2 of the CSA 2001, would apply to the National ViceChair of the Marine Technical Review Board (the Board) for a
review of a detention order within 30 days of the service of the
notice of the detention order.
Le 28 avril 2007
2. The National Vice-Chair would assign the review of the detention order to a vice-chair of the Board.
3. The Vice-Chair would make a decision to rescind, vary or
confirm the detention order.
4. The authorized representative would be able to apply to the
Chair of the Board for a reconsideration of the decision of the
Vice-Chair within 30 days of notification of the decision.
5. The Chair would be able to rescind, vary or confirm the decision of the Vice-Chair.
The main changes in procedures relate to decision-making.
Under the new procedure, the review would be limited to a single
decision-maker (a vice-chair of the Board) and a reconsideration
of this decision would be made, on request, by the Chair instead
of the Minister. These changes were necessary for the two reasons
explained in the paragraphs below.
Firstly, the decision-making process was modified to ensure
that the review of an inspector’s decision to detain a vessel was
not referred to his nominal superior (the Chairman of the Board of
Steamship Inspection has technical authority over all steamship
inspectors) nor referred to a board of which the inspector is a
member (all steamship inspectors are members of the Board).
Secondly, detention orders are made as a result of the judgment
of a marine safety inspector that a serious situation exists. Such a
decision involves the exercise of technical expertise in marine
matters, particularly whether equipment or the vessel itself are
defective. For this reason, it is best if a reconsideration or review
of such a decision is undertaken by persons with the relevant
expertise. Subsections 26(3) and (4) of the CSA 2001 require the
Chair and Vice-Chair to have such expertise. In this context, the
Minister would not be the best person to reconsider whether the
detention of a vessel is appropriate. Although the Board is an
arms-length organization, it is under the responsibility of the Minister of Transport, Infrastructure and Communities. Having the
Minister responsible for the final decision on a vessel detention
order could create an apparent conflict of interest.
Gazette du Canada Partie I
1107
d’examen technique en matière maritime (le Bureau) dans les
30 jours suivant la signification de l’ordonnance de détention.
2. Le vice-président national confie l’examen de l’ordonnance
de détention à un vice-président du Bureau.
3. Le vice-président prend la décision d’annuler, de modifier ou
de confirmer l’ordonnance de détention.
4. Le représentant autorisé peut demander un réexamen de la
décision du vice-président au président du Bureau au cours des
30 jours suivant la notification de la décision.
5. Le président peut annuler, modifier ou confirmer la décision
du vice-président.
Les principaux changements de procédures font référence à la
prise de décision. Conformément à la nouvelle procédure, l’examen serait limité à un seul décideur (un vice-président du Bureau)
et un réexamen de la décision prise serait fait sur demande par le
président au lieu du ministre. Ces changements étaient nécessaires
pour les deux raisons qui sont expliquées dans les paragraphes
ci-dessous.
Premièrement, le processus de décision a été modifié pour s’assurer que l’examen de la décision d’un inspecteur de détenir un
navire n’est pas référé à son supérieur nominal (le président du
Bureau d’inspection des navires à vapeur a tous les inspecteurs de
navires à vapeur sous son autorité technique), ni référé à un bureau dont l’inspecteur est lui-même membre (tous les inspecteurs
de navires à vapeur sont membres du Bureau).
Deuxièmement, les ordonnances de détention procèdent du jugement d’un inspecteur de la sécurité maritime qu’il existe une
situation grave. Une telle décision comprend l’exercice d’une
expertise technique dans les questions maritimes, surtout si un
équipement ou un bâtiment est défectueux. Pour cette raison, un
examen ou un réexamen de la décision devrait seulement être
entrepris par des personnes qui possèdent l’expertise appropriée
dans le domaine. Les paragraphes 26(3) et (4) de la LMMC 2001
exigent que le président et les vice-présidents aient l’expertise
requise. Dans ce contexte, le ministre ne serait pas la meilleure
personne pour évaluer si la détention d’un bâtiment est appropriée. Bien que le Bureau soit un organisme indépendant, le Bureau est toutefois sous la responsabilité du ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités. En tenant le ministre
responsable de la décision finale pour ce qui est d’une ordonnance de détention d’un bâtiment, on pourrait créer un conflit
d’intérêt évident.
Alternatives
Solutions envisagées
Without the proposed Regulations, the only legal remedy under
the CSA 2001 for an aggrieved party would be an application for
judicial review to the Federal Court under sections 18 and 18.1 of
the Federal Courts Act.
The review process created by the proposed Regulations spares
the applicant the time and expense of a lengthy proceeding in
Federal Court.
Therefore, there is no viable alternative to the making of the
proposed Regulations.
Sans le règlement proposé, l’abrogation de la LMMC ferait en
sorte que le seul moyen d’obtenir réparation pour une partie lésée
serait une demande de contrôle judiciaire à la Cour fédérale en application des articles 18 et 18.1 de la Loi sur les Cours fédérales.
Grâce au processus d’examen créé par le règlement proposé, le
demandeur gagne le temps et l’argent qu’une longue poursuite
judiciaire en Cour fédérale lui aurait fait perdre.
Par conséquent, il n’y a aucune autre solution pratique à la
prise du règlement proposé.
Benefits and costs
Avantages et coûts
Benefits
Avantages
The proposed Regulations will benefit the maritime community, as well as the Government, by providing an expedient
method of resolving disputes over vessel detention orders. Placing
the review and reconsideration process within the Board removes
any apparent conflict of interest and allows decisions to be revisited by persons with the appropriate specialized knowledge.
Le règlement proposé avantagera la communauté maritime et le
Gouvernement en offrant une méthode efficace pour résoudre les
conflits concernant les ordonnances de détention des bâtiments.
L’attribution du processus d’examen et de réexamen au Bureau
élimine tout conflit d’intérêt évident et permet que les personnes
ayant les connaissances appropriées dans le domaine réexaminent
la décision.
1108
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Costs
Coûts
The proposed Regulations are cost neutral as they establish,
with some modifications, a statutory review procedure that currently exists under the CSA. As such, there are no additional costs
resulting from the proposed Regulations. From January 2005 to
December 2006, there were seventy-eight detentions, of which
eight were appealed to the Chairman and half of those were overturned or reversed. No decision of the Board was appealed to the
Minister. No applications were filed with the Federal Court in
2006 regarding vessel detention orders.
Le règlement proposé n’entraîne pas de coûts parce qu’il établit, en apportant quelques modifications, une procédure statutaire
d’examen qui existe déjà en vertu de la LMMC. En tant que tel, il
n’y a aucun coût additionnel découlant du règlement proposé. De
janvier 2005 à décembre 2006, il y a eu soixante-dix-huit décisions de détention, dont huit ont fait l’objet d’un appel auprès du
président et la moitié ont été infirmées ou renversées. Aucune
décision du Bureau n’a été portée en appel au ministre. En 2006,
aucune demande n’a été portée à la Cour fédérale concernant des
ordonnances de détention de bâtiments.
Environmental impacts
Incidence sur l’environnement
A preliminary scan of environmental impacts has been undertaken in accordance with the criteria of Transport Canada’s Strategic Environmental Assessment Policy Statement — March
2001. The preliminary scan has led to the conclusion that a detailed analysis is not necessary. Further assessments or studies
regarding environmental effects of this initiative are not likely to
yield a different determination. The proposed Regulations will not
have significant environmental impacts, either positive or negative, as these Regulations simply implement an administrative
scheme that has no environmental implications.
Une analyse préliminaire de l’incidence sur l’environnement a
été entreprise conformément aux critères de l’Énoncé de politique
de Transports Canada sur l’évaluation environnementale stratégique — mars 2001. L’analyse préliminaire a permis de conclure qu’une analyse détaillée n’était pas nécessaire. Il est peu
probable que d’autres évaluations ou études consacrées aux effets
sur l’environnement du règlement proposé produiront des résultats
différents. Le règlement proposé n’aura pas d’incidences environnementales significatives, tant positives que négatives, puisque ce
règlement mettra simplement en œuvre un régime administratif
qui n’entraînera aucune incidence sur le plan environnemental.
Privacy impacts
Incidence sur la protection des renseignements personnels
The proposed Regulations do not raise privacy issues. The review of a vessel detention order can only occur as a result of a
decision by a marine safety inspector that one or more of the
grounds specified in section 222 of the CSA 2001 exist with respect to the vessel. Notice of a detention order must be served on
the master of the vessel. This process has no impact on the privacy of individuals. Similarly, the review of a detention order
pursuant to the proposed Regulations has no impact on the privacy of individuals.
Le règlement proposé ne soulève aucune question relative à la
protection des renseignements personnels. L’examen d’une ordonnance de détention d’un bâtiment ne se produit qu’à la suite
de la décision par un inspecteur de la sécurité maritime qu’un ou
plusieurs motifs précisés à l’article 222 de la LMMC 2001 existent à l’égard du bâtiment. Un avis de l’ordonnance de détention
doit être signifié au capitaine du bâtiment. Ce processus n’a aucun
impact sur la vie privée des individus. De la même façon,
l’examen d’une ordonnance de détention en vertu du règlement
proposé n’a aucun impact sur la vie privée des individus.
Consultation
Consultations
Marine industry stakeholders have been consulted with regard
to the proposed Regulations. Presentations on this regulatory initiative have been given at regional and national meetings of the
Canadian Marine Advisory Council in 2005 and 2006. No adverse comments have been received. This is understandable given
the simplicity, and desirability for stakeholders, of the proposed
Regulations.
Les intervenants de l’industrie maritime ont été consultés en ce
qui a trait au règlement proposé. Des présentations sur cette initiative de réglementation ont été données lors de réunions régionales
et nationales du Conseil consultatif maritime canadien en 2005 et
en 2006. Aucun commentaire négatif n’a été soulevé ou reçu.
Cela est tout à fait compréhensible compte tenu de la simplicité et
du bien-fondé pour les intervenants du règlement proposé.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
The proposed Regulations are administrative in nature and are
not themselves subject to being enforced.
Le règlement proposé est de nature administrative et ses dispositions ne font pas l’objet de mesures d’exécution.
Contact
Personne-ressource
Frank Ritchie, Project Manager, Regulatory Services and Quality Assurance (AMSX), Marine Safety, Transport Canada, Place
de Ville, Tower C, 11th Floor, 330 Sparks Street, Ottawa, Ontario
K1A 0N5, 613-949-4643 (telephone), 613-991-5670 (fax), ritchif@
tc.gc.ca (email).
Frank Ritchie, Gestionnaire de projet, Services de réglementation et assurance de la qualité (AMSX), Sécurité maritime,
Transports Canada, Place de Ville, Tour C, 11e étage, 330, rue
Sparks, Ottawa (Ontario) K1A 0N5, 613-949-4643 (téléphone),
613-991-5670 (télécopieur), ritchif@tc.gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to paragraph 244(c) of the Canada Shipping Act, 2001a,
to make the annexed Vessel Detention Orders Review Regulations.
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’alinéa 244c) de la Loi de 2001 sur la marine marchande du Canadaa, se propose de prendre le Règlement sur l’examen des ordonnances de détention des bâtiments, ci-après.
———
———
a
a
S.C. 2001, c. 26
L.C. 2001, ch. 26
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1109
Interested persons may make representations to the Minister of
Transport, Infrastructure and Communities with respect to the
proposed Regulations within 15 days after the date of publication
of this notice. All representations must be in writing and cite the
Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice,
and be sent to Frank Ritchie, Project Manager, Regulatory Services and Quality Assurance, Marine Safety, Department of
Transport, Place de Ville, Tower C, 330 Sparks Street, Ottawa,
Ontario K1A 0N5 (tel.: 613-949-4643; fax: 613-991-5670;
e-mail: ritchif@tc.gc.ca).
Persons making representations should identify any of those
representations the disclosure of which should be refused under
the Access to Information Act, in particular under sections 19
and 20 of that Act, and should indicate the reasons why and the
period during which the representations should not be disclosed.
They should also identify any representations for which there is
consent to disclosure for the purposes of that Act.
Ottawa, April 26, 2007
MARY O’NEILL
Assistant Clerk of the Privy Council
Les intéressés peuvent présenter par écrit au ministre des
Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités leurs observations au sujet du projet de règlement dans les quinze jours suivant
la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la
Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et
d’envoyer le tout à Frank Ritchie, gestionnaire de projet, Services
de réglementation et assurance de la qualité, Sécurité maritime,
ministère des Transports, Place de Ville, Tour C, 330, rue Sparks,
Ottawa (Ontario) K1A 0N5 (tél. : 613-949-4643; téléc. : 613-9915670; courriel : ritchif@tc.gc.ca).
Ils sont également priés d’indiquer, d’une part, celles de ces
observations dont la communication devrait être refusée aux termes de la Loi sur l’accès à l’information, notamment des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de noncommunication et, d’autre part, celles dont la communication fait
l’objet d’un consentement pour l’application de cette loi.
VESSEL DETENTION ORDERS
REVIEW REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’EXAMEN DES ORDONNANCES
DE DÉTENTION DES BÂTIMENTS
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“Act” means the Canada Shipping Act, 2001. (Loi)
“Board” means the Marine Technical Review Board established
under section 26 of the Act. (Bureau)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« Bureau » Le Bureau d’examen technique en matière maritime
constitué en vertu de l’article 26 de la Loi. (Board)
« Loi » La Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada.
(Act)
Ottawa, le 26 avril 2007
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY O’NEILL
REVIEW
EXAMEN
2. (1) The authorized representative of a vessel that is detained
under section 222 of the Act may, within 30 days after the day on
which notice of the detention order was served, apply to the
Board’s National Vice-Chair for a review of the order.
2. (1) Le représentant autorisé d’un bâtiment détenu en application de l’article 222 de la Loi peut présenter au vice-président
national du Bureau une demande d’examen de l’ordonnance de
détention dans les trente jours suivant la date de signification de
celle-ci.
(2) Le vice-président national assigne l’examen à un viceprésident du Bureau.
(3) Le vice-président peut confirmer, annuler ou modifier l’ordonnance de détention et en avise le représentant autorisé.
(2) The National Vice-Chair shall assign the review to a ViceChair of the Board.
(3) The Vice-Chair may confirm, rescind or vary the detention
order and shall notify the authorized representative of the ViceChair’s decision.
RECONSIDERATION
RÉEXAMEN
3. (1) Within 30 days after the day on which the authorized representative receives notification of the decision made under subsection 2(3), the authorized representative may apply to the
Board’s Chair for a reconsideration of the decision.
(2) The Chair may confirm, rescind or vary the decision and
shall notify the authorized representative of the Chair’s decision.
3. (1) Le représentant autorisé d’un bâtiment peut présenter au
président du Bureau une demande de réexamen de la décision
rendue en application du paragraphe 2(3) dans les trente jours
suivant la date de réception de l’avis de la décision.
(2) Le président peut confirmer, annuler ou modifier la décision et en avise le représentant autorisé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which section 2 of the Canada Shipping Act, 2001, chapter 26 of the Statutes of Canada, 2001, comes into force.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée en
vigueur de l’article 2 de la Loi de 2001 sur la marine marchande
du Canada, chapitre 26 des Lois du Canada (2001).
[17-1-o]
[17-1-o]
1110
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
Vessel Registration and Tonnage Regulations
Règlement sur l’immatriculation et le jaugeage
des bâtiments
Statutory authority
Canada Shipping Act, 2001
Fondement législatif
Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada
Sponsoring department
Department of Transport
Ministère responsable
Ministère des Transports
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
The proposed Vessel Registration and Tonnage Regulations
(the proposed Regulations) form part of the new Canada Shipping
Act, 2001 (CSA 2001) regime. They would be made pursuant to
paragraphs 35(1)(d) and (f) and section 77 of the CSA 2001.
These proposed Regulations would replace the existing Ship Registration and Tonnage Regulations made under the Canada Shipping Act (CSA), both of which will be repealed when the new
CSA 2001 comes into force, which is expected to occur on July 1,
2007.
Le projet de Règlement sur l’immatriculation et le jaugeage
des bâtiments (le règlement proposé) fait partie du nouveau régime de réglementation en vertu de la Loi de 2001 sur la marine
marchande du Canada (LMMC de 2001). Le règlement proposé
serait pris conformément aux alinéas 35(1)d) et f) et à l’article 77
de la LMMC de 2001. Le règlement proposé remplacerait le Règlement sur l’immatriculation et le jaugeage des navires actuel
pris en vertu de la Loi sur la marine marchande du Canada
(LMMC), qui seront tous deux abrogés au moment de l’entrée en
vigueur de la nouvelle LMMC de 2001, ce qui devrait se produire
le 1er juillet 2007.
La jauge est la mesure de la taille d’un bâtiment. La jauge d’un
bâtiment est exigée pour déterminer sous quelle partie un navire
doit être enregistré dans le registre canadien des bâtiments. La
jauge d’un bâtiment est également utilisée comme moyen d’établir les diverses exigences de sécurité imposées par d’autres règlements administrés en vertu de la LMMC de 2001.
Le règlement proposé prescrit la nouvelle approche relativement à l’immatriculation qui a eu comme résultat un changement
substantiel des exigences du calcul de la jauge des petites embarcations commerciales qui sont actuellement immatriculées.
Le règlement proposé s’applique à tous les bâtiments commerciaux ainsi qu’aux embarcations de plaisance qui choisissent de
s’immatriculer. Le règlement proposé permet également au Canada de s’acquitter de ses obligations internationales en vertu de la
Convention internationale de 1969 sur le jaugeage des navires en
incorporant cette annexe par renvoi à la Convention. Le règlement
proposé incorpore la norme du Ministère qui est intitulée Norme
de jaugeage des bâtiments, TP 13430, dans laquelle les méthodes
de calcul de la jauge sont énoncées.
Le règlement proposé serait divisé en trois parties. La partie 1
viserait « l’immatriculation » des bâtiments et énoncerait la méthode que le registraire en chef utiliserait pour fournir un avis de
changement de propriétaire aux propriétaires et aux créanciers
hypothécaires d’un bâtiment. Cette partie établirait également un
délai de 30 jours avant que le registraire en chef ne révoque
l’immatriculation d’un bâtiment dans le cas où une personne qui
fait l’acquisition d’un bâtiment ne fournit pas au registraire en
chef une preuve démontrant que le bâtiment doit être immatriculé
ou est admissible à l’être en vertu de la LMMC de 2001. En outre,
cette partie déterminerait que le propriétaire d’un bâtiment autrefois immatriculé dans un État étranger et qui est transféré au
Tonnage is the measure of the size of a vessel. The tonnage of a
vessel is required to determine under which part a vessel in the
Canadian Register of Vessels is to be registered. The tonnage of a
vessel is also used as a cut-off for the application of the various
safety requirements that are imposed by other regulations administered under the CSA 2001.
The proposed Regulations address the new approach to registration that has resulted in a substantial change in requirements
for tonnage measurement of those small commercial vessels currently licensed.
The proposed Regulations apply to all commercial vessels as
well as to pleasure vessels that opt to register. The proposed
Regulations also contribute to fulfill Canada’s international obligations under the International Convention on Tonnage Measurement of Ships, 1969 by incorporating by reference Annex I to
this Convention. The proposed Regulations incorporate the departmental standard entitled Standard for the Tonnage Measurement of Vessels, TP 13430, in which the methods of calculating
tonnage are set out.
The proposed Regulations would be divided into three Parts.
Part 1 would concern the ‘Registration’ of vessels and would set
out the method by which the Chief Registrar would provide notification of change of ownership to the owners and registered
mortgagees of a vessel. This Part would also establish the time
period of 30 days for the Chief Registrar to cancel the registration
of a vessel where a person who acquires a vessel does not provide
the Chief Registrar with evidence that the vessel is required or
entitled to be registered under the CSA 2001. In addition, this Part
would establish the evidence required to be provided by an owner
of a vessel previously registered in a foreign state and being transferred to the Register in Canada.
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1111
Transition measures exist under the CSA 2001 to address the
continuity of the registration process.
registre d’immatriculation canadien devrait fournir une preuve
que le bâtiment n’est plus immatriculé dans cet État.
La partie 2 du règlement proposé traiterait des exigences de
jaugeage pour tous les bâtiments. Elle comporterait des dispositions visant le calcul de la jauge et la délivrance, la validité et la
révocation du certificat international de jaugeage des bâtiments
canadiens d’au moins 24 m de longueur qui font des voyages
internationaux.
Le calcul de la jauge d’un bâtiment canadien d’au moins
24 m de longueur reste tel quel. Cependant, le règlement proposé
permet un plus grand écart de jaugeage à la suite des changements
pour les bâtiments canadiens de moins de 24 m de longueur
en changeant le critère de 1 % à 5 %. Ceci permettra une économie des coûts pour les propriétaires de petites embarcations
commerciales.
Les bâtiments canadiens d’au moins 24 m de longueur dont la
jauge avait été calculée avant le 17 octobre 1994 et qui effectuent
uniquement des voyages en eaux canadiennes pourront continuer
d’utiliser leur jauge actuelle dans la mesure où ils n’effectuent pas
de voyages internationaux.
La partie 3 du règlement proposé abrogerait le Règlement sur
l’immatriculation et le jaugeage des navires actuel et permettrait l’entrée en vigueur des dispositions du nouveau règlement
proposé.
Les mesures de transition existent en vertu de la LMMC de
2001 pour régler la continuité du procédé d’enregistrement.
Alternatives
Solutions envisagées
Regulating is necessary to ensure consistency in the method
used for calculating tonnage and ensure transparency of the notification process followed by the Chief Registrar.
La réglementation est nécessaire afin d’assurer l’uniformité des
méthodes utilisées du calcul de la jauge et pour assurer la transparence du processus d’avis du registraire en chef.
Benefits and costs
Avantages et coûts
There are no new costs for the Government or the industry associated with the proposed Regulations, as tonnage measurement
is currently required under the CSA.
Tonnage is a complex measurement for larger vessels and requires a tonnage expert. For smaller vessels, tonnage can be determined by the owner or by an accredited Tonnage Measurer.
The Vessel’s Tonnage Survey and Measurement Fees Regulations
establish the cost of hiring a Tonnage Measurer to the owner. The
annual gross cost to the Government is considered to be minimal.
To mitigate the cost to owners of small commercial vessels licensed under the current licensing system, the Department has
established in Standard TP 13430 a simplified method of calculation that can be used by the owners instead of having to hire a
Tonnage Measurer.
Il n’y a aucun nouveau coût pour le Gouvernement ou l’industrie lié au règlement proposé car le calcul de la jauge est actuellement exigée en vertu de la LMMC.
Le calcul de la jauge est complexe pour les plus grands bâtiments et exige un expert en calcul de la jauge. Pour de plus petits
bâtiments, le calcul de la jauge peut être déterminé par le propriétaire ou par un expert accrédité de la jauge. Le Règlement sur le
barème de droits pour la visite et le jaugeage des navires attribue
au propriétaire le coût d’embaucher un expert du calcul de la
jauge. Le coût brut annuel au Gouvernement est considéré comme
minimal. Pour atténuer le coût aux propriétaires de petits bâtiments commerciaux enregistrés sous le système des licences courant, le Ministère a établi dans la norme TP 13430 une méthode
de calcul simplifiée qui peut être employée par les propriétaires et
qui leur évite de devoir louer les services d’un expert de la jauge.
Environmental considerations
Considérations environnementales
A preliminary scan for environmental impacts has been undertaken in accordance with the criteria of Transport Canada’s Strategic Environmental Assessment Policy Statement — March
2001. The preliminary scan has led to the conclusion that a detailed analysis is not necessary. Further assessments or studies
regarding environmental effects of this initiative are not likely to
yield a different determination.
Un examen préliminaire des répercussions environnementales a
été réalisé en fonction des critères de l’Énoncé de politique de
Transports Canada sur l’évaluation environnementale stratégique — mars 2001. L’examen préliminaire a permis de conclure
qu’il n’est pas nécessaire de procéder à une analyse détaillée.
D’autres évaluations ou d’autres études quant aux répercussions
environnementales de cette initiative ne permettront sans doute
pas d’en arriver à une conclusion différente.
Consultation
Consultations
Continued consultations and updates on the progress of the development of the proposed Regulations have been communicated
to interested stakeholders at both regional and national Canadian
Marine Advisory Council (CMAC) meetings since 2002.
Les consultations se sont poursuivies et des comptes rendus à
jour sur l’élaboration du règlement proposé ont été transmis aux
intervenants intéressés au Conseil consultatif maritime canadien
(CCMC) régional et national depuis 2002.
Part 2 of the proposed Regulations would address tonnage requirements for all vessels that register. It would include provisions with respect to the calculation of tonnage and the issuance,
validity and cancellation of the International Tonnage Certificate
for Canadian vessels of 24 m in length or more that are engaged
in international voyages.
Calculation of a vessel’s tonnage for Canadian vessels 24 m in
length or more remains the same. However, the proposed Regulations allow an increased variance in the tonnage following alterations for Canadian vessels less than 24 m in length by changing
the criterion from 1% to 5%. This will translate to a cost saving to
small commercial vessel owners.
Canadian vessels 24 m in length or more that were measured
before October 17, 1994, and engaged only on domestic voyages
will continue using their existing tonnage until such vessels become engaged on international voyages.
Part 3 of the proposed Regulations would repeal the existing
Ship Registration and Tonnage Regulations and provide for the
coming into force provisions of the proposed Regulations.
1112
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
The proposed Regulations were again presented to the stakeholders at National CMAC (Standing Committee on Construction
and Equipment) on November 8, 2006. Following the formal
presentation, several questions by the participants were raised and
answers were provided. The participants were invited to provide
their comments to the working group; no comments were
received.
Le règlement proposé a été de nouveau présenté aux intervenants lors du CCMC national (Comité permanent sur la construction et l’équipement) le 8 novembre 2006. À la suite de la présentation formelle, plusieurs questions ont été soulevées et des
réponses ont été données. Les participants ont été invités à fournir
leurs commentaires au groupe de travail; aucun commentaire n’a
été reçu.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
Enforcement of the proposed Regulations would not impact the
overall established compliance mechanism for Marine Safety. The
proposed Regulations would not require additional monitoring to
ensure compliance, as marine safety inspectors would enforce the
proposed Regulations during normal periodic inspections.
L’application du règlement proposé n’aurait pas de répercussions sur le mécanisme de conformité établi pour la Sécurité maritime. Il ne serait pas nécessaire d’effectuer des contrôles additionnels pour assurer le respect de la conformité étant donné que
les inspecteurs de la sécurité maritime appliqueraient le règlement
proposé pendant les inspections périodiques régulières.
Contact
Personne-ressource
Diane Cosentino, Chief Registrar, Operational and Environmental Programs (AMSED), Marine Safety, Transport Canada,
Place de Ville, Tower C, 10th Floor, 330 Sparks Street, Ottawa,
Ontario K1A 0N5, 613-991-3155 (telephone), 613-998-0637
(fax), cosentd@tc.gc.ca (email).
Diane Cosentino, Registraire en chef, Exploitation et programmes environnementaux (AMSED), Sécurité maritime, Transports Canada, Place de Ville, Tour C, 10e étage, 330, rue Sparks,
Ottawa (Ontario) K1A 0N5, 613-991-3155 (téléphone), 613-9980637 (télécopieur), cosentd@tc.gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council proposes,
pursuant to paragraphs 35(1)(d) and (f)a and section 77 of the
Canada Shipping Act, 2001b, to make the annexed Vessel Registration and Tonnage Regulations.
Interested persons may make representations to the Minister of
Transport, Infrastructure and Communities with respect to the
proposed Regulations within 15 days after the date of publication
of this notice. All representations must be in writing and cite the
Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice,
and be sent to Tia McEwan, Manager, Regulatory Affairs, Marine
Safety Directorate, Department of Transport, Place de Ville,
Tower C, 330 Sparks Street, Ottawa, Ontario K1A 0N5 (Tel.:
613-998-5352; fax: 613-991-5670; e-mail: mcewant@tc.gc.ca).
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu des alinéas 35(1)d) et f)a et de l’article 77 de la Loi de 2001 sur la marine marchande du Canadab, se propose de prendre le Règlement
sur l’immatriculation et le jaugeage des bâtiments, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter par écrit au ministre des
Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités leurs observations au sujet du projet de règlement dans les quinze jours suivant
la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la
Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et
d’envoyer le tout à Tia McEwan, Gestionnaire, Services de réglementation, Direction générale de la sécurité maritime, ministère des Transports, Place de Ville, Tour C, 330, rue Sparks,
Ottawa (Ontario) K1A 0N5 (tél. : 613-998-5352; téléc. : 613-9915670; courriel : mcewant@tc.gc.ca).
Ils sont également priés d’indiquer, d’une part, celles de ces
observations dont la communication devrait être refusée aux termes de la Loi sur l’accès à l’information, notamment des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de noncommunication et, d’autre part, celles dont la communication fait
l’objet d’un consentement pour l’application de cette loi.
Persons making representations should identify any of those
representations the disclosure of which should be refused under
the Access to Information Act, in particular under sections 19
and 20 of that Act, and should indicate the reasons why and the
period during which the representations should not be disclosed.
They should also identify any representations for which there is
consent to disclosure for the purposes of that Act.
Ottawa, April 26, 2007
MARY O’NEILL
Assistant Clerk of the Privy Council
Ottawa, le 26 avril 2007
La greffière adjointe du Conseil privé
MARY O’NEILL
VESSEL REGISTRATION AND
TONNAGE REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’IMMATRICULATION
ET LE JAUGEAGE DES BÂTIMENTS
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The following definitions apply in these Regulations.
“1969 Convention” means the International Convention on Tonnage Measurement of Ships, 1969, as amended from time to
time. (Convention de 1969)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.
« certificat international de jaugeage (1969) »
a) Dans le cas d’un bâtiment canadien, certificat délivré en
vertu du paragraphe 8(5) ou des articles 12 ou 13;
———
———
a
b
S.C. 2005, c. 29, s. 16(1)
S.C. 2001, c. 26
a
b
L.C. 2005, ch. 29, par. 16(1)
L.C. 2001, ch. 26
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1113
“Act” means the Canada Shipping Act, 2001. (Loi)
“International Tonnage Certificate (1969)” means
(a) for a Canadian vessel, a certificate issued under subsection 8(5) or section 12 or 13; and
(b) for a foreign vessel, a certificate issued under Article 7
or 8 of the 1969 Convention or paragraph 15(2)(b). (certificat international de jaugeage (1969))
“Minister” means the Minister of Transport. (ministre)
“TP 13430” means the Standard for the Tonnage Measurement of
Vessels, published by the Department of Transport, as amended
from time to time. (TP 13430)
b) dans le cas d’un bâtiment étranger, certificat délivré en
vertu des articles 7 ou 8 de la Convention de 1969 ou de
l’alinéa 15(2)b). (International Tonnage Certificate (1969))
« Convention de 1969 » La Convention internationale de 1969 sur
le jaugeage des navires, avec ses modifications successives.
(1969 Convention)
« Loi » La Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada.
(Act)
« ministre » Le ministre des Transports. (Minister)
« TP 13430 » La Norme de jaugeage des bâtiments, publiée par le
ministère des Transports, avec ses modifications successives.
(TP 13430)
PART 1
PARTIE 1
REGISTRATION
IMMATRICULATION
NOTIFYING CHIEF REGISTRAR
AVIS AU REGISTRAIRE EN CHEF
2. A notification required under section 58 of the Act shall be
in writing.
2. L’avis exigé en vertu de l’article 58 de la Loi doit être donné
par écrit.
NOTICE OF CHANGE IN OWNERSHIP
AVIS DE CHANGEMENT DE PROPRIÉTAIRE
3. (1) The Chief Registrar shall, under paragraph 60(3)(a) of
the Act, give notice of a change in ownership of a Canadian vessel to the owners and registered mortgagees not less than 30 days
before cancelling its registration under paragraph 60(2)(b) of the
Act.
(2) Notice may be given to an individual
(a) personally, by leaving a copy of it
(i) with the individual, or
(ii) if the individual cannot conveniently be found, with
someone who appears to be an adult member of the same
household at the last known address or usual place of residence of the individual; or
(b) by sending a copy of it by ordinary mail, courier, fax or
other electronic means to the last known address or usual place
of residence of the individual.
(4) Notice that is given by ordinary mail under paragraph (2)(b)
or (3)(a) is deemed to be given on the fourth day after the day on
which it was mailed.
3. (1) Le registraire en chef est tenu de donner, en vertu de
l’alinéa 60(3)a) de la Loi, aux propriétaires et aux créanciers hypothécaires enregistrés un avis de changement de propriétaire
d’un bâtiment canadien au moins 30 jours avant la révocation de
l’immatriculation en vertu de l’alinéa 60(2)b) de la Loi.
(2) L’avis à une personne physique peut être donné selon l’une
des méthodes suivantes :
a) par remise à personne d’une copie :
(i) à la personne,
(ii) si la personne ne peut être trouvée sans difficultés, à quiconque semble être un membre adulte du même ménage à la
dernière adresse connue ou au lieu de résidence habituel de
la personne;
b) par envoi d’une copie par courrier ordinaire, messagerie, télécopieur ou un autre moyen électronique à la dernière adresse
connue ou au lieu de résidence habituel de la personne.
(3) L’avis à une personne morale peut être signifié selon l’une
des méthodes suivantes :
a) par envoi d’une copie par télécopieur, courrier ordinaire ou
messagerie au siège ou à l’établissement de la personne morale
ou à son mandataire;
b) par remise d’une copie, au siège ou à l’établissement de la
personne morale, à un dirigeant ou à une autre personne physique qui semble diriger ou gérer le siège ou l’établissement ou
au mandataire de la personne morale;
c) par envoi d’une copie par un moyen électronique autre que
le télécopieur à une personne physique visée à l’alinéa b).
(4) Tout avis donné par courrier ordinaire en vertu des alinéas (2)b) ou (3)a) est réputé l’avoir été le quatrième jour qui suit
celui de son envoi par la poste.
PRESCRIBED PERIOD FOR SUBSECTION 60(4) OF THE ACT
DÉLAI PRÉVU POUR LE PARAGRAPHE 60(4) DE LA LOI
4. For the purposes of subsection 60(4) of the Act, the prescribed period within which a person who acquires a vessel or a
share in a vessel shall provide evidence that satisfies the Chief
Registrar that the vessel is required or entitled to be registered
under Part 2 of the Act is 30 days after the day on which the person acquires the vessel or the share.
4. Pour l’application du paragraphe 60(4) de la Loi, le délai
prévu au cours duquel la personne qui acquiert un bâtiment ou
une part dans celui-ci fournit une preuve — que le registraire en
chef estime suffisante — démontrant que le bâtiment doit être
immatriculé ou est admissible à l’être sous le régime de la partie 2
de la Loi est de 30 jours après la date où elle acquiert le bâtiment
ou une part dans celui-ci.
(3) Notice may be served on a corporation by
(a) sending a copy of it by fax, ordinary mail or courier to the
head office or place of business of the corporation or to the
corporation’s agent;
(b) leaving a copy of it at the corporation’s head office or place
of business with an officer or other individual who appears to
be in control of or to manage the head office or place of business or with the corporation’s agent; or
(c) sending a copy of it by electronic means other than fax to an
individual referred to in paragraph (b).
1114
Canada Gazette Part I
April 28, 2007
EVIDENCE THAT A VESSEL IS NO LONGER
REGISTERED IN A FOREIGN STATE
PREUVE QU’UN BÂTIMENT N’EST PLUS
IMMATRICULÉ DANS UN ÉTAT ÉTRANGER
5. The owner of a vessel previously registered in a foreign state
but no longer registered in that state shall provide evidence in the
form of an original or true copy of a written document, such as a
deletion certificate or an abstract or transcript of registry, that
establishes that the vessel is no longer registered in that state and
that the foreign register records the vessel as being free and clear
of all encumbrances.
5. Le propriétaire d’un bâtiment autrefois immatriculé dans un
État étranger mais qui n’y est plus immatriculé est tenu de fournir,
sous forme d’un original ou d’une copie conforme d’un document
écrit, notamment un certificat d’annulation ou un résumé ou une
transcription du registre, une preuve démontrant que le bâtiment
n’est plus immatriculé dans cet État et que le registre étranger
indique qu’il est libre de toutes charges.
PART 2
PARTIE 2
TONNAGE
JAUGEAGE
INTERPRETATION
DÉFINITION
6. In this Part, “length”, in respect of a vessel, means 96 per
cent of the total length on a waterline at 85 per cent of the least
moulded depth measured from the top of the keel, or the length
from the fore side of the stem to the axis of the rudder stock on
that waterline, if that is greater. In vessels designed with a rake of
keel, the waterline on which the length is measured shall be parallel to the designed waterline.
6. Dans la présente partie, « longueur » s’entend, à l’égard d’un
bâtiment, de la longueur qui est égale à 96 pour cent de la longueur totale à la flottaison située à une distance du dessus de la
quille égale à 85 pour cent du creux minimum sur quille ou de
distance entre la face avant de l’étrave et l’axe de la mèche du
gouvernail à cette flottaison si cette valeur est supérieure. En ce
qui concerne les bâtiments conçus pour naviguer avec une quille
inclinée, la flottaison à laquelle la longueur est mesurée est parallèle à la flottaison en charge prévue.
INTERNATIONAL TONNAGE CERTIFICATES (1969)
CERTIFICATS INTERNATIONAUX DE JAUGEAGE (1969)
7. Every Canadian vessel that navigates in any waters and is
subject to the 1969 Convention shall hold and keep on board an
International Tonnage Certificate (1969).
7. Tout bâtiment canadien qui navigue dans des eaux, quelles
qu’elles soient, et qui est assujetti à la Convention de 1969 doit
être titulaire d’un certificat international de jaugeage (1969) et
l’avoir à bord.
8. (1) Le certificat international de jaugeage (1969) dont un bâtiment est titulaire et qui est transféré du registre d’un État qui est
partie à la Convention de 1969 au Registre demeure valide jusqu’à la première des dates suivantes :
a) la date d’expiration d’une période de trois mois suivant la
date d’immatriculation du bâtiment au Canada;
b) la date de délivrance par le ministre d’un nouveau certificat
international de jaugeage (1969) au bâtiment.
(2) Le certificat international de jaugeage (1969) dont un bâtiment canadien est titulaire cesse d’être valide et est annulé si une
augmentation de la jauge du bâtiment, calculée conformément à la
présente partie, résulte d’une modification apportée, selon le cas :
a) à l’aménagement, à la construction, à la capacité ou à l’utilisation de ses espaces;
b) au nombre total de passagers qu’il est autorisé à transporter,
tel qu’il figure sur son certificat de sécurité pour navire à passagers délivré en vertu du Règlement sur les certificats de
bâtiment;
c) à la ligne de charge assignée ou au tirant d’eau autorisé.
(3) Le certificat international de jaugeage (1969) dont un bâtiment canadien est titulaire demeure valide et n’est pas annulé, et
il n’est pas délivré de nouveau certificat avant l’expiration d’une
période de 12 mois suivant la date de délivrance du certificat en
vigueur, si une diminution de la jauge nette du bâtiment, calculée
conformément à la présente partie, résulte d’une modification
apportée, selon le cas :
a) à l’aménagement, à la construction, à la capacité ou à l’utilisation de ses espaces;
b) au nombre total de passagers qu’il est autorisé à transporter,
tel qu’il figure sur son certificat de sécurité pour navire à passagers délivré en vertu du Règlement sur les certificats de
bâtiment;
8. (1) An International Tonnage Certificate (1969) held by a
vessel that is transferred from the register of a state that is party to
the 1969 Convention to the Register remains valid until the earlier
of
(a) the day on which a period of three months after the day on
which the vessel is registered in Canada expires, and
(b) the day on which the Minister issues a new International
Tonnage Certificate (1969) to the vessel.
(2) An International Tonnage Certificate (1969) held by a Canadian vessel ceases to be valid and shall be cancelled if an alteration resulting in an increase in the tonnage of the vessel, calculated in accordance with this Part, is made in
(a) the arrangement, construction, capacity or use of its spaces;
(b) the total number of passengers that it is permitted to carry, as indicated in its Passenger Ship Safety Certificate issued
under the Vessel Certificates Regulations; or
(c) its assigned load line or permitted draught.
(3) An International Tonnage Certificate (1969) held by a Canadian vessel remains valid and shall not be cancelled, and a new
certificate shall not be issued before 12 months after the day on
which the current certificate is issued, if a decrease in the net tonnage of the vessel, calculated in accordance with this Part, results
from an alteration in
(a) the arrangement, construction, capacity or use of its spaces;
(b) the total number of passengers that it is permitted to carry, as indicated in its Passenger Ship Safety Certificate issued
under the Vessel Certificates Regulations; or
(c) the trade in which the vessel is engaged, if the alteration
changes its assigned load line.
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
(4) Subsection (3) does not apply in respect of a vessel that
(a) is transferred to the flag of another state;
(b) undergoes substantial alterations, such as the removal of a
superstructure, that require a change of its assigned load line;
or
(c) is a passenger vessel that is engaged in the carriage of large
numbers of unberthed passengers in a special trade such as the
pilgrim trade.
(5) If an International Tonnage Certificate (1969) held by a Canadian vessel is cancelled because of a change in tonnage resulting
from an alteration referred to in subsection (2) or (3), the tonnage
corresponding to the new characteristics of the vessel shall be
calculated in accordance with this Part and, subject to subsection (3), the Minister shall issue a new International Tonnage Certificate (1969) to the vessel in the form set out in Annex II of the
1969 Convention.
1115
c) à l’opération commerciale à laquelle se livre le bâtiment,
si celle-ci entraîne une modification de la ligne de charge
assignée.
(4) Le paragraphe (3) ne s’applique pas à l’égard des bâtiments
suivants :
a) les bâtiments qui passent sous le pavillon d’un autre État;
b) les bâtiments qui subissent des modifications importantes,
telles que l’enlèvement d’une superstructure, qui exigent la
modification de lignes de charge assignées;
c) les bâtiments à passagers qui se livrent au transport d’un
grand nombre de passagers sans couchettes dans le cadre d’une
opération commerciale de nature particulière, telle que les
pèlerinages.
(5) Si le certificat international de jaugeage (1969) dont un bâtiment canadien est titulaire est annulé en raison d’un changement
de jauge qui résulte d’une modification visée aux paragraphes (2)
ou (3), la jauge du bâtiment correspondant aux nouvelles caractéristiques doit être calculée conformément à la présente partie et,
sous réserve du paragraphe (3), le ministre délivre au bâtiment un
nouveau certificat international de jaugeage (1969) en la forme
prévue à l’annexe II de la Convention de 1969.
CALCULATING CHANGES IN TONNAGE
9. If a Canadian vessel is altered in such a way that the tonnage
set out on its certificate of registry may have changed, the authorized representative of the vessel shall ensure that any change
in tonnage is calculated in accordance with the method that was
used for calculating the tonnage set out on the certificate of
registry.
CALCUL DES CHANGEMENTS DE JAUGE
9. Si un bâtiment canadien est modifié de façon que la jauge
consignée à son certificat d’immatriculation peut avoir changée,
son représentant autorisé veille à ce que tout changement de jauge
soit calculé conformément à la méthode qui a été utilisée pour
calculer la jauge consignée à son certificat d’immatriculation.
DIVISION 1
SECTION 1
VESSELS 24 M IN LENGTH OR MORE,
EXCEPT FOREIGN VESSELS
BÂTIMENTS D’AU MOINS 24 M DE LONGUEUR,
À L’EXCEPTION DES BÂTIMENTS ÉTRANGERS
Application
Application
10. This Division applies in respect of the following vessels if
they are 24 m in length or more:
(a) a vessel in respect of which an application for the initial
registration or listing under Part 2 of the Act has been made;
(b) a Canadian vessel that is altered in such a way that the tonnage set out on its certificate of registry is changed by more
than one per cent when tonnage is calculated in accordance
with the method that was used for calculating the tonnage set
out on the certificate of registry;
(c) a vessel in respect of which an application for the registration or listing under Part 2 of the Act has been made if the vessel had been registered or listed in Canada but no longer is
when the application is made; and
(d) a Canadian vessel whose tonnage was calculated before October 17, 1994 and that engages on international voyages on or
after that date.
10. La présente section s’applique à l’égard des bâtiments suivants d’au moins 24 m de longueur :
a) les bâtiments à l’égard desquels une demande de première
immatriculation ou de premier enregistrement a été faite en application de la partie 2 de la Loi;
b) les bâtiments canadiens qui sont modifiés de façon que la
jauge consignée à leurs certificats d’immatriculation subit un
changement de plus d’un pour cent lorsque la jauge est calculée
conformément à la méthode qui a été utilisée pour calculer la
jauge consignée à leurs certificats d’immatriculation;
c) les bâtiments à l’égard desquels une demande d’immatriculation ou d’enregistrement a été faite en application de la partie 2 de la Loi s’ils ont été immatriculés ou enregistrés au Canada mais qui ne le sont plus au moment de la demande;
d) les bâtiments canadiens dont la jauge a été calculée avant le
17 octobre 1994 et qui, à cette date ou après celle-ci, effectuent
des voyages internationaux.
Calculation of Tonnage
11. (1) An applicant for the registration of a vessel and the authorized representative of a Canadian vessel shall ensure that its
tonnage is calculated in accordance with
(a) Part 2 of TP 13430;
(b) directions of the Minister that adapt a calculation method
set out in Part 2 of TP 13430 to that vessel, if the vessel has
Calcul de la jauge
11. (1) Le demandeur de l’immatriculation d’un bâtiment et le
représentant autorisé d’un bâtiment canadien veillent à ce que la
jauge de celui-ci soit calculée conformément à l’un des textes
suivants :
a) la partie 2 de la TP 13430;
b) des directives du ministre qui adaptent au bâtiment une
méthode de calcul prévue à la partie 2 de la TP 13430, si les
1116
Canada Gazette Part I
such novel construction features as to render its tonnage incalculable in accordance with Part 2 of TP 13430; or
(c) Annex I to the 1969 Convention.
(2) An applicant for the listing of a vessel shall ensure that its
tonnage is calculated in accordance with the method that was used
to calculate its tonnage in the foreign state where the vessel’s
registration is suspended in respect of the right to fly the flag of
that state.
April 28, 2007
caractéristiques inusitées de la construction de ce bâtiment
empêchent le calcul de sa jauge conformément à la partie 2 de
la TP 13430;
c) l’annexe I de la Convention de 1969.
(2) Le demandeur de l’enregistrement d’un bâtiment veille à ce
que la jauge de celui-ci soit calculée conformément à la méthode
qui a été utilisée pour calculer sa jauge dans l’État étranger où
l’immatriculation du bâtiment est suspendue à l’égard du droit de
battre pavillon de cet État.
Certificates
Certificats
12. On application by the authorized representative of a Canadian vessel that is subject to the 1969 Convention and whose
tonnage is calculated in accordance with section 11, the Minister
shall issue an International Tonnage Certificate (1969) to the vessel in the form set out in Annex II of the 1969 Convention.
13. If a Canadian vessel is subject to the 1969 Convention, the
Minister may request a state that is party to the 1969 Convention
to calculate the vessel’s tonnage in accordance with Annex I of
the 1969 Convention and to issue an International Tonnage Certificate (1969) to the vessel in the form set out in Annex II of the
1969 Convention.
12. Sur demande du représentant autorisé d’un bâtiment canadien qui est assujetti à la Convention de 1969 et dont sa jauge a
été calculée conformément à l’article 11, le ministre délivre au
bâtiment un certificat international de jaugeage (1969) en la
forme prévue à l’annexe II de la Convention de 1969.
13. Dans le cas d’un bâtiment canadien qui est assujetti à la
Convention de 1969, le ministre peut demander à un État qui est
partie à la Convention de 1969 de calculer la jauge du bâtiment
conformément à l’annexe I de la Convention de 1969 et de délivrer au bâtiment un certificat international de jaugeage (1969) en
la forme prévue à l’annexe II de la Convention de 1969.
DIVISION 2
SECTION 2
FOREIGN VESSELS 24 M IN LENGTH OR MORE
BÂTIMENTS ÉTRANGERS D’AU MOINS 24 M DE LONGUEUR
Application
Application
14. This Division applies in respect of every foreign vessel in
Canadian waters that is 24 m in length or more and is entitled to
fly the flag of a state that is party to the 1969 Convention.
14. La présente section s’applique à l’égard des bâtiments
étrangers dans les eaux canadiennes qui sont d’au moins 24 m de
longueur et qui ont droit de battre pavillon d’un État qui est partie
à la Convention de 1969.
Calculation of Tonnage
Calcul de la jauge
15. (1) At the request of a state that is party to the 1969 Convention, the Minister may authorize a tonnage measurer to calculate, in accordance with Annex I of the 1969 Convention, the
tonnage of a foreign vessel that flies the flag of that state.
(2) After the tonnage of a vessel is calculated in accordance
with subsection (1), the Minister shall
(a) forward to the state a copy of the calculations of the tonnage; and
(b) issue an International Tonnage Certificate (1969) to the
vessel in the form set out in Annex II of the 1969 Convention,
if requested to do so by the state, and forward a copy of the certificate to the state.
15. (1) Le ministre peut autoriser, sur demande d’un État qui
est partie à la Convention de 1969, qu’un jaugeur calcule, conformément à l’annexe I de la Convention de 1969, la jauge d’un
bâtiment étranger qui bat pavillon de cet État.
(2) Après que la jauge d’un bâtiment a été calculée conformément au paragraphe (1), le ministre doit :
a) transmettre à l’État une copie des calculs de la jauge;
b) délivrer au bâtiment un certificat international de jaugeage
(1969) en la forme prévue à l’annexe II de la Convention de
1969, si l’État en fait demande, et lui en transmettre une copie.
DIVISION 3
SECTION 3
VESSELS LESS THAN 24 M IN LENGTH,
EXCEPT FOREIGN VESSELS
BÂTIMENTS DE MOINS DE 24 M DE LONGUEUR,
À L’EXCEPTION DES BÂTIMENTS ÉTRANGERS
Application
Application
16. This Division applies in respect of the following vessels if
they are less than 24 m in length:
(a) a vessel in respect of which an application for the initial
registration or listing under Part 2 of the Act has been made;
(b) a Canadian vessel that is altered in such a way that the tonnage set out on its certificate of registry is changed by more
than five per cent when tonnage is calculated in accordance
16. La présente section s’applique à l’égard des bâtiments suivants de moins de 24 m de longueur :
a) les bâtiments à l’égard desquels une demande de première
immatriculation ou de premier enregistrement a été faite en application de la partie 2 de la Loi;
b) les bâtiments canadiens qui sont modifiés de façon que la
jauge consignée à leurs certificats d’immatriculation subit un
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
1117
changement de plus de cinq pour cent lorsque la jauge est calculée conformément à la méthode qui a été utilisée pour calculer la jauge consignée à leurs certificats d’immatriculation;
c) les bâtiments à l’égard desquels une demande d’immatriculation ou d’enregistrement a été faite en application de la partie 2 de la Loi s’ils ont été immatriculés ou enregistrés au Canada mais qui ne le sont plus au moment de la demande.
with the method that was used for calculating the tonnage set
out on the certificate of registry; and
(c) a vessel in respect of which an application for the registration or listing under Part 2 of the Act has been made if the vessel had been registered or listed in Canada but no longer is
when the application is made.
Calculation of Tonnage
Calcul de la jauge
17. (1) An applicant for the registration of a vessel and the authorized representative of a Canadian vessel shall ensure that its
tonnage is calculated in accordance with
(a) Part 3 of TP 13430; or
(b) directions of the Minister that adapt a calculation method
set out in Part 3 of TP 13430 to that vessel, if the vessel has
such novel construction features as to render its tonnage incalculable in accordance with Part 3 of TP 13430.
(2) An applicant for the listing of a vessel shall ensure that its
tonnage is calculated in accordance with the method that was used
to calculate its tonnage in the foreign state where the vessel’s
registration is suspended in respect of the right to fly the flag of
that state.
17. (1) Le demandeur de l’immatriculation d’un bâtiment et le
représentant autorisé d’un bâtiment canadien veillent à ce que la
jauge de celui-ci soit calculée conformément à l’un des textes
suivants :
a) la partie 3 de la TP 13430;
b) des directives du ministre qui adaptent au bâtiment une méthode de calcul prévue à la partie 3 de la TP 13430, si les caractéristiques inusitées de la construction de ce bâtiment empêchent le calcul de sa jauge conformément à la partie 3 de la
TP 13430.
(2) Le demandeur de l’enregistrement d’un bâtiment veille à ce
que la jauge de celui-ci soit calculée conformément à la méthode
qui a été utilisée pour calculer sa jauge dans l’État étranger où
l’immatriculation du bâtiment est suspendue à l’égard du droit de
battre pavillon de cet État.
Election
Choix
18. (1) Despite section 17, an applicant for the registration of a
vessel or the authorized representative of a Canadian vessel may
elect to have its tonnage calculated in accordance with subsection 11(1).
(2) Any election made under subsection (1) is binding on the
applicant or authorized representative.
(3) This section does not apply in respect of pleasure craft.
18. (1) Malgré l’article 17, le demandeur d’immatriculation
d’un bâtiment ou le représentant autorisé d’un bâtiment canadien
peut choisir de faire calculer la jauge de celui-ci conformément au
paragraphe 11(1).
(2) Tout choix que le demandeur ou le représentant autorisé fait
en vertu du paragraphe (1) le lie.
(3) Le présent article ne s’applique pas à l’égard des embarcations de plaisance.
PART 3
PARTIE 3
REPEAL AND COMING INTO FORCE
ABROGATION ET ENTRÉE EN VIGUEUR
REPEAL
ABROGATION
1
19. The Ship Registration and Tonnage Regulations are
repealed.
19. Le Règlement sur l’immatriculation et le jaugeage des
navires1 est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
20. These Regulations come into force on the day on which
section 2 of the Canada Shipping Act, 2001, chapter 26 of the
Statutes of Canada, 2001, comes into force.
20. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée
en vigueur de l’article 2 de la Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada, chapitre 26 des Lois du Canada (2001).
[17-1-o]
[17-1-o]
———
———
1
1
SOR/2000-70
DORS/2000-70
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
INDEX
GOVERNMENT NOTICES — Continued
Transport, Dept. of — Continued
Canada Shipping Act
Order approving the amended fees proposed by Eastern
Canada Response Corporation Ltd. .............................. 1036
Vol. 141, No. 17 — April 28, 2007
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Revenue Agency
Income Tax Act
Revocation of registration of a charity (Erratum).............
Revocation of registration of charities ..............................
Canadian Environmental Assessment Agency
Canadian Environmental Assessment Act
Replacement Class Screening Report for Works on
Over-Wintering Sites for Oyster Aquaculture —
Public notice..................................................................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions..................
Decisions
2006-613-1 and 2007-112 to 2007-115.............................
Public hearings
2007-3-3............................................................................
2007-6 ...............................................................................
Public notices
2007-41-1 — Call for comments on the Canadian
Broadcast Standards Council’s proposed Journalistic
Independence Code .......................................................
2007-42 — Addition of CaribVision to the lists of
eligible satellite services for distribution on a digital
basis...............................................................................
2007-43 — Addition of NASA Television to the lists of
eligible satellite services for distribution on a digital
basis...............................................................................
2007-44 .............................................................................
Public Service Commission
Public Service Employment Act
Permission and leave granted (Goma, Hasfa) ...................
Permission and leave granted (Wardlaw, Barbara) ...........
1043
1043
1049
1050
1050
1051
1052
1053
1053
1053
1054
1055
1055
GOVERNMENT HOUSE
Canadian Bravery Decorations ......................................... 1024
Most Venerable Order of the Hospital of St. John of
Jerusalem....................................................................... 1024
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Permit No. 4543-2-03410, amended .................................
Permit No. 4543-2-06448 .................................................
Permit No. 4543-2-06460 .................................................
Permit No. 4543-2-06469 .................................................
Finance, Dept. of
Customs Tariff
Intention to withdraw entitlement to the General
Preferential Tariff from Bulgaria and Romania
following their accession to the European Union..........
Intention to withdraw entitlement to the General
Preferential Tariff from the Republic of Belarus...........
Transport, Dept. of
Canada Marine Act
Vancouver Port Authority — Supplementary letters
patent.............................................................................
1119
1028
1028
1030
1031
1033
1034
1036
MISCELLANEOUS NOTICES
AXA General Insurance, reduction of stated capital.............
Benny Hinn Ministries Canada, relocation of head office ....
Canadian National Railway Company, document
deposited ...........................................................................
Clear Hills County, repairs to the Whitemud River Bridge
over the Whitemud River, Alta. .......................................
Compass Rail VI Corporation, document deposited.............
GE Canada Equipment Financing G.P., GE Canada Leasing
Services Company, GE Canada Asset Financing Holding
Company and General Electric Canada Equipment
Finance G.P., document deposited ....................................
Greenbrier Leasing Company LLC, document deposited.....
*Lake Erie and Detroit River Railway Company (The),
annual general meeting .....................................................
*Landsbanki Islands hf., application to establish a foreign
bank branch.......................................................................
Nova Scotia, Department of Transportation and Public
Works of, replacement of the Big Gut Bridge over the
Big Gut (Clish Brook) Tributary to the East River of
Pictou, N.S. ......................................................................
Preeceville No. 334, Rural Municipality of, bridge over the
Assiniboine River, Sask. ..................................................
Québec, Ministère des Transports du, bridge over the
Jacques-Cartier River, Que. .............................................
Syrjala, Henry Matti, and Glenda Faye Syrjala, aquaculture
facility in McBride Bay, B.C. ..........................................
Tiffin Harbour Development Corporation, marina in
Midland Bay, Ont. ............................................................
Wachovia Financial Services, Inc., document deposited ......
Yellow Falls Power Limited Partnership, bridge over the
East Muskego River, Ont. ................................................
Yellow Falls Power Limited Partnership, new hydroelectric
facility in the Mattagami River, Ont. ...............................
9065-5119 Québec inc. (Les Gaspésiennes — Algues de
Gaspésie), aquaculture site for the culture of kelps in
Paspébiac Bay, Que. .........................................................
1056
1056
1057
1057
1057
1058
1059
1059
1060
1058
1060
1060
1059
1061
1061
1062
1062
1063
PARLIAMENT
House of Commons
*Filing applications for private bills (First Session,
Thirty-Ninth Parliament)............................................... 1042
Senate
Royal Assent
Bill assented to.................................................................. 1042
PROPOSED REGULATIONS
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1437 — Maximum Residue Limits for Veterinary
Drugs)............................................................................ 1065
Indian Affairs and Northern Development, Dept. of
First Nations Land Management Act
First Nations Land Registry Regulations .......................... 1074
Westbank First Nation Self-Government Act
Westbank First Nation Land Registry Regulations ........... 1084
1120
Canada Gazette Part I
PROPOSED REGULATIONS — Continued
Royal Canadian Mint
Royal Canadian Mint Act
Order Amending Part 2 of the Schedule to the Royal
Canadian Mint Act ........................................................
Order Authorizing the Issue of Circulation Coins of One
Dollar and Specifying their Characteristics...................
Transport, Dept. of
Canada Shipping Act, 2001
Vessel Clearance Regulations ...........................................
Vessel Detention Orders Review Regulations ..................
Vessel Registration and Tonnage Regulations..................
April 28, 2007
1094
1098
1099
1106
1110
Le 28 avril 2007
Gazette du Canada Partie I
INDEX
AVIS DU GOUVERNEMENT (suite)
Transports, min. des (suite)
Loi sur la marine marchande du Canada
Arrêté approuvant les droits modifiés proposés par la
Société d’intervention maritime, Est du Canada Ltée ... 1036
o
Vol. 141, n 17 — Le 28 avril 2007
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
AXA Assurances générales, réduction du capital déclaré.....
Benny Hinn Ministries Canada, changement de lieu du
siège social ........................................................................
Canadian National Railway Company, dépôt de
document...........................................................................
Clear Hills County, réfection du pont Whitemud River
au-dessus de la rivière Whitemud (Alb.)...........................
Compass Rail VI Corporation, dépôt de document...............
GE Canada Equipment Financing G.P., GE Canada Leasing
Services Company, GE Canada Asset Financing Holding
Company et General Electric Canada Equipment Finance
G.P., dépôt de document ...................................................
Greenbrier Leasing Company LLC, dépôt de document ......
*Lake Erie and Detroit River Railway Company (The),
assemblée générale annuelle .............................................
*Landsbanki Islands hf., demande d’établissement d’une
succursale de banque étrangère .........................................
Nova Scotia, Department of Transportation and Public
Works of, remplacement du pont Big Gut au-dessus de
l’affluent Big Gut (ruisseau Clish) de la rivière East
River of Pictou (N.-É.)......................................................
Preeceville No. 334, Rural Municipality of, pont au-dessus
de la rivière Assiniboine (Sask.) .......................................
Québec, ministère des Transports du, pont au-dessus de la
rivière Jacques-Cartier (Qué.) ...........................................
Syrjala, Henry Matti, et Glenda Faye Syrjala, installation
aquacole dans la baie McBride (C.-B.) .............................
Tiffin Harbour Development Corporation, marina à la baie
Midland (Ont.) ..................................................................
Wachovia Financial Services, Inc., dépôt de document........
Yellow Falls Power Limited Partnership, nouvelle
installation hydroélectrique dans la rivière Mattagami
(Ont.).................................................................................
Yellow Falls Power Limited Partnership, pont au-dessus de
la rivière Muskego Est (Ont.)............................................
9065-5119 Québec inc. (Les Gaspésiennes — Algues de
Gaspésie), aire aquacole de laminaires dans la baie de
Paspébiac (Qué.) ..............................................................
AVIS DU GOUVERNEMENT
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Permis no 4543-2-03410, modifié .....................................
Permis no 4543-2-06448....................................................
Permis no 4543-2-06460....................................................
Permis no 4543-2-06469....................................................
Finances, min. des
Tarif des douanes
Intention de retirer le bénéfice du tarif de préférence
général à la Bulgarie et à la Roumanie à la suite de leur
adhésion à l’Union européenne .....................................
Intention de retirer le bénéfice du tarif de préférence
général à la République du Bélarus ...............................
Transports, min. des
Loi maritime du Canada
Administration portuaire de Vancouver — Lettres
patentes supplémentaires...............................................
1121
1056
1056
1057
1057
1057
1058
1059
1059
1060
1058
1060
1060
1059
1061
1061
1062
1062
1063
1028
1028
1030
1031
1033
1034
1036
COMMISSIONS
Agence canadienne d’évaluation environnementale
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
Rapport d’examen préalable substitut par catégorie :
Travaux sur les sites d’hivernage pour
l’ostréiculture — Avis public ........................................
Agence du revenu du Canada
Loi de l’impôt sur le revenu
Révocation de l’enregistrement d’organismes de
bienfaisance...................................................................
Révocation de l’enregistrement d’un organisme de
bienfaisance (Erratum)..................................................
Commission de la fonction publique
Loi sur l’emploi dans la fonction publique
Permission et congé accordés (Goma, Hasfa) ...................
Permission et congé accordés (Wardlaw, Barbara)...........
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions...........
Audiences publiques
2007-3-3............................................................................
2007-6 ...............................................................................
Avis publics
2007-41-1 — Appel aux observations sur le projet de
Code d’indépendance journalistique du Conseil
canadien des normes de la radiotélévision ....................
2007-42 — Ajout de CaribVision aux listes de services
par satellite admissibles à une distribution en mode
numérique......................................................................
2007-43 — Ajout de NASA Television aux listes des
services par satellite admissibles à une distribution en
mode numérique............................................................
2007-44 .............................................................................
Décisions
2006-613-1 et 2007-112 à 2007-115.................................
1049
1043
1043
1055
1055
1050
1051
1052
1053
1053
1053
1054
1050
PARLEMENT
Chambre des communes
*Demandes introductives de projets de loi privés
(première session, trente-neuvième législature) ............ 1042
Sénat
Sanction royale
Projet de loi sanctionné ..................................................... 1042
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Affaires indiennes et du Nord canadien, min. des
Loi sur la gestion des terres des premières nations
Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres des
premières nations .......................................................... 1074
Loi sur l’autonomie gouvernementale de la première nation
de Westbank
Règlement sur le bureau d’enregistrement des terres de la
première nation de Westbank ........................................ 1084
Monnaie royale canadienne
Loi sur la Monnaie royale canadienne
Décret autorisant l’émission de pièces de monnaie de
circulation de un dollar et précisant leurs
caractéristiques .............................................................. 1098
1122
Canada Gazette Part I
RÈGLEMENTS PROJETÉS (suite)
Monnaie royale canadienne (suite)
Loi sur la Monnaie royale canadienne (suite)
Décret modifiant la partie 2 de l’annexe de la Loi sur la
Monnaie royale canadienne...........................................
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1437 — limites maximales des résidus pour
les drogues vétérinaires)................................................
Transports, min. des
Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada
Règlement sur l’examen des ordonnances de détention
des bâtiments.................................................................
Règlement sur l’immatriculation et le jaugeage des
bâtiments .......................................................................
Règlement sur l’octroi des congés aux bâtiments .............
April 28, 2007
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
Décorations canadiennes pour actes de bravoure.............. 1024
Ordre très vénérable de l’Hôpital de Saint-Jean de
Jérusalem....................................................................... 1024
1094
1065
1106
1110
1099
If undelivered, return COVER ONLY to:
Government of Canada Publications
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Government of Canada Publications
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising