Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 138, no 51
Vol. 138, No. 51
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, DECEMBER 18, 2004
OTTAWA, LE SAMEDI 18 DÉCEMBRE 2004
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 14, 2004, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to Government of Canada
Publications, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S5.
The Canada Gazette is also available free of charge on the
Internet at http://canadagazette.gc.ca. It is accessible in Portable
Document Format (PDF) and in HyperText Mark-up Language
(HTML) as the alternate format. The on-line PDF format of Parts I,
II and III is official since April 1, 2003, and will be published
simultaneously with the printed copy.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
14 janvier 2004 et au moins tous les deux mercredis par
la suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Publications
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S5.
La Gazette du Canada est aussi offerte gratuitement sur Internet au
http://gazetteducanada.gc.ca. La publication y est accessible en
format de document portable (PDF) et en langage hypertexte
(HTML) comme média substitut. Le format PDF en direct des
parties I, II et III est officiel depuis le 1er avril 2003 et sera publié
en même temps que la copie imprimée.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
(613) 996-2495 (telephone), (613) 991-3540 (facsimile).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, (613) 996-2495 (téléphone), (613) 991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2004
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2004
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2004
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
Vol. 138, No. 51 — December 18, 2004
Vol. 138, no 51 — Le 18 décembre 2004
3757
Government House ...........................................................
(orders, decorations and medals)
3758
Résidence du Gouverneur général ....................................
(ordres, décorations et médailles)
3758
Government notices..........................................................
Appointments................................................................
3760
3761
Avis du Gouvernement .....................................................
Nominations..................................................................
3760
3761
Parliament
House of Commons ......................................................
3769
Parlement
Chambre des communes ...............................................
3769
Commissions ....................................................................
(agencies, boards and commissions)
3770
Commissions ....................................................................
(organismes, conseils et commissions)
3770
Miscellaneous notices.......................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
3779
Avis divers........................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
3779
Proposed regulations ........................................................
(including amendments to existing regulations)
3786
Règlements projetés..........................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
3786
Index ...............................................................................
3881
Index ...............................................................................
3883
3758
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
GOVERNMENT HOUSE
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
AWARDS TO CANADIANS
DÉCORATIONS À DES CANADIENS
The Chancellery of Honours has announced that the Canadian
Government has approved the following awards to Canadians:
La Chancellerie des distinctions honorifiques annonce que le
Gouvernement du Canada a approuvé l’octroi des distinctions
honorifiques suivantes à des Canadiens :
From the Government of Austria
Decoration of Honour in Gold
to Dr. Alexander Lang
Du Gouvernement de l’Autriche
Décoration d’Honneur en or
au Dr Alexander Lang
From the Government of Finland
Cross of Merit of the Order of the White Rose
to Mr. Eino Johannes Kyynäräinen
Mr. Kauko Johannes Sokkanen
Du Gouvernement de la Finlande
Croix du Mérite de l’Ordre de la Rose blanche
à
M. Eino Johannes Kyynäräinen
M. Kauko Johannes Sokkanen
From the Government of France
Commander of the Order of the Legion of Honour
to Ms. Louise Beaudoin
Du Gouvernement de la France
Commandeur de l’Ordre de la Légion d’Honneur
à
Mme Louise Beaudoin
Officer of the Order of the Legion of Honour
to Mr. Gérald A. Beaudoin
Ms. Madeleine Dalphond-Guiral
Officier de l’Ordre de la Légion d’Honneur
à
M. Gérald A. Beaudoin
Mme Madeleine Dalphond-Guiral
Knight of the Order of the Legion of Honour
to Mr. Michel Gaucher
Mr. Jean-Marc Lalonde
Mr. Ghislain Picard
Mr. Pierre Potvin
Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur
à
M. Michel Gaucher
M. Jean-Marc Lalonde
M. Ghislain Picard
M. Pierre Potvin
Knight of the National Order of Merit
to Mr. Jean Mathieu
Mr. Jean-Marie Nadeau
Chevalier de l’Ordre national du Mérite
à
M. Jean Mathieu
M. Jean-Marie Nadeau
Commander of the Order of Academic Palms
to Mr. Antoine Ayoub
Mr. Aurélien Boivin
Commandeur de l’Ordre des Palmes académiques
à
M. Antoine Ayoub
M. Aurélien Boivin
Knight of the Order of Academic Palms
to Mr. Marc Angenot
Ms. Lisa Balfour Bowen
Mr. Richard Bodeüs
Ms. Jeanne Flynn
Ms. Lise Gauvin Gagné
Mr. Michel Leduc
Mr. Richard Morisset
Mr. Yannick Portebois
Ms. Simone Rainville Leblanc
Ms. Dorothy Speirs
Ms. Carol Thorne Stanley
Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques
à
M. Marc Angenot
Mme Lisa Balfour Bowen
M. Richard Bodeüs
Mme Jeanne Flynn
Mme Lise Gauvin Gagné
M. Michel Leduc
M. Richard Morisset
M. Yannick Portebois
Mme Simone Rainville Leblanc
Mme Dorothy Speirs
Mme Carol Thorne Stanley
From the Government of Italy
Grand Officer of the Order of Merit
to Mr. Emanuele Triassi
Du Gouvernement de l’Italie
Grand Officier de l’Ordre du Mérite
à
M. Emanuele Triassi
From the Government of Norway
Norwegian Participation Medal
to Mr. Clifford C. Mombourquette
Mr. John Byers
Du Gouvernement de la Norvège
Médaille norvégienne de Participation
à
M. Clifford C. Mombourquette
M. John Byers
From the Government of Poland
Golden Cross of Merit
to Ms. Ewa Zadarnowski
Du Gouvernement de la Pologne
Croix d’or du Mérite
à
Mme Ewa Zadarnowski
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3759
From the Government of the United States of America
Meritorious Service Medal
to Maj Peter A. F. Dozois
LCol John Thomas Kupecz
Maj James A. Legere
LCdr Randolph C. Mifflin
Capt Brian R. Nagel
Maj Steven J. Ovens
Capt Tiffany M. Shelly
MARY DE BELLEFEUILLE-PERCY
Acting Chair
Honours Policy Sub-Committee
Du Gouvernement des États-Unis d’Amérique
Médaille du Service méritoire
au Maj Peter A. F. Dozois
Lcol John Thomas Kupecz
Maj James A. Legere
Capc Randolph C. Mifflin
Capt Brian R. Nagel
Maj Steven J. Ovens
Capt Tiffany M. Shelly
Le président par intérim
Sous-comité de la politique en matière
de distinctions honorifiques
MARY DE BELLEFEUILLE-PERCY
[51-1-o]
[51-1-o]
3760
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Significant New Activity Notice No. 9396
Avis de nouvelle activité no 9396
Significant New Activity Notice
Avis de nouvelle activité
(Section 85 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999)
(Article 85 de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999))
Whereas the Ministers of the Environment and of Health have
assessed information in respect of the substance Acetamide, N-[5[bis(2-methoxyethyl)amino]-2-[(5-nitro-2,1-benzisothiazol-3-yl)
azo]phenyl]-, Chemical Abstracts Service number 105076-77-5,
Attendu que les ministres de l’Environnement et de la Santé
ont évalué les renseignements dont ils disposent concernant
la substance N-{5-[bis(2-méthoxyéthyl)amino]-2-[(5-nitro-2,1benzisothiazol-3-yl)azo]phényl}acétamide, numéro de registre du
Chemical Abstracts Service 105076-77-5,
Attendu que la substance n’est pas inscrite sur la Liste
intérieure;
Attendu que les ministres soupçonnent qu’une nouvelle activité
relative à la substance peut rendre celle-ci toxique en vertu de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999),
Whereas the substance is not on the Domestic Substances List,
And whereas the Ministers suspect that a significant new activity in relation to the substance may result in the substance becoming toxic according to the Canadian Environmental Protection
Act, 1999,
Therefore the Minister of the Environment indicates, pursuant
to section 85 of that Act, that subsection 81(4) of the same Act
applies with respect to the substance.
A significant new activity involving the substance is any new
activity other than using it for the dyeing of polyester and modified polyester using batch dyeing techniques.
The above information will be assessed within 90 days of its
being provided to the Minister of the Environment.
STÉPHANE DION
Minister of the Environment
Pour ces motifs, le ministre de l’Environnement assujettit, en
vertu de l’article 85 de cette loi, la substance au paragraphe 81(4)
de la même loi.
Une nouvelle activité touchant la substance est toute nouvelle
activité autre que son utilisation pour la teinture de polyester et de
polyester modifié utilisant des modes de traitement de teinture par
lot.
Une personne ayant l’intention d’utiliser cette substance pour
une nouvelle activité prévue par cet avis doit fournir au ministre
de l’Environnement, au moins 90 jours avant le début de la proposition de nouvelle activité, les renseignements suivants :
(1) Une description de la nouvelle activité proposée relative à
la substance;
(2) Tous les renseignements prescrits à l’annexe I du Règlement sur les renseignements concernant les substances
nouvelles;
(3) Les renseignements prévus aux paragraphes 3(1) à 3(4)
prescrits à l’annexe II de ce règlement.
Les renseignements ci-dessus seront évalués dans les 90 jours
après que le ministre de l’Environnement les aura reçus.
Le ministre de l’Environnement
STÉPHANE DION
EXPLANATORY NOTE
NOTE EXPLICATIVE
(This explanatory note is not part of the
Significant New Activity Notice.)
(Cette note explicative ne fait pas partie de
l’avis de nouvelle activité.)
A Significant New Activity Notice (SNAc Notice) is a legal
document pursuant to subsection 81(4) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999 (CEPA 1999) issued by the Minister,
that lists the activities for a given substance in Canada for which
there has been no finding of toxicity under the CEPA 1999. The
SNAc Notice sets out the appropriate information that must be
sent to the Minister for assessment prior to the commencement of
a new activity as described in the SNAc Notice.
Un avis de nouvelle activité est un document juridique en vertu
du paragraphe 81(4) de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999) [LCPE (1999)] publié par le ministre qui
fait état des activités menées pour une substance donnée au Canada pour laquelle il n’existe aucune conclusion au sujet de sa toxicité en vertu de la LCPE (1999). Les exigences prescrites dans
l’avis de nouvelle activité indiquent les renseignements à faire
parvenir au ministre pour fins d’évaluation avant le début de la
nouvelle activité décrite dans l’avis.
A person that proposes a significant new activity set out in this
notice for this substance shall provide to the Minister of the Environment, at least 90 days prior to the commencement of the proposed significant new activity, the following information:
(1) A description of the proposed significant new activity in relation to the substance;
(2) All information prescribed by Schedule I of the New Substances Notification Regulations; and
(3) Subitems 3(1) to 3(4) prescribed by Schedule II of these
Regulations.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3761
Substances that are not listed on the Domestic Substances List
can only be imported or manufactured by the person who has
met the requirements under sections 81 or 106 of the CEPA 1999.
Under section 86 of the CEPA 1999, in circumstances where a
SNAc Notice is issued for a new substance, it is the responsibility
of every person who transfers the physical possession or control
of the substance to notify all persons to whom the possession or
control is transferred of the obligation to comply with the SNAc
Notice, and of the obligation to notify any new activity and all
other information as described in the SNAc Notice. It is the responsibility of the users of the substance to be aware of and comply with the SNAc Notice, and to submit a SNAc notification to
the Minister prior to the commencement of a significant new activity associated with the substance.
Les substances qui ne sont pas inscrites sur la Liste intérieure
ne peuvent être importées ou fabriquées que par la personne qui
respecte les exigences en vertu des articles 81 ou 106 de la Loi.
Aux termes de l’article 86 de la LCPE (1999), dans les cas où un
avis de nouvelle activité est publié pour une substance nouvelle, il
incombe à quiconque transfère la possession matérielle ou le
contrôle de la substance d’aviser tous ceux à qui il transfère la
possession ou le contrôle de l’obligation de respecter l’avis de
nouvelle activité ainsi que l’obligation de déclarer toute nouvelle
activité de même que toute autre information décrite dans l’avis.
Il incombe également aux utilisateurs de la substance de connaître
et de se conformer à l’avis de nouvelle activité et d’envoyer une
déclaration de nouvelle activité au ministre avant le début d’une
nouvelle activité associée à la substance.
A SNAc Notice does not constitute an endorsement from Environment Canada of the substance to which it relates nor an exemption from any other laws or regulations that are in force into
Canada and that may apply to this substance or activities involving the substance.
Un avis de nouvelle activité ne constitue ni une approbation
d’Environnement Canada à l’égard de la substance à laquelle il
est associé, ni une exemption à l’application de toute autre loi ou
de tout autre règlement en vigueur au Canada pouvant également
s’appliquer à la substance ou à des activités connexes impliquant
la substance.
[51-1-o]
[51-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
OFFICE OF THE REGISTRAR GENERAL
BUREAU DU REGISTRAIRE GÉNÉRAL
Appointments
Nominations
Name and position/Nom et poste
Canada Pension Plan/Régime de pensions du Canada
Review Tribunal/Tribunal de révision
Members/Membres
Airth, Fatima — Calgary
Savage, John Raymond — Kentville
Order in Council/Décret en conseil
2004-1478
2004-1479
Caron, Gaétan
National Energy Board/Office national de l’énergie
Vice-Chairman/Vice-président
2004-1480
Charette, Janice
Department of Citizenship and Immigration/Ministère de la Citoyenneté et
de l’Immigration
Deputy Minister/Sous-ministre
2004-1469
Clarkson, S. Wayne
Telefilm Canada/Société Téléfilm Canada
Executive Director/Directeur général
2004-1490
Dorais, Michel
Commissioner of Customs and Revenue to be styled Commissioner of Revenue/
Commissaire des douanes et du revenu qui portera le titre de commissaire du revenu
2004-1465
Employment Insurance Act/Loi sur l’assurance-emploi
Chairperson of the Boards of Referees/Président des conseils arbitraux
Quebec/Québec
Nadeau, Pierre — Thetford Mines
Fitzpatrick, Gerard J.
Atlantic Pilotage Authority/Administration de pilotage de l’Atlantique
Member/Membre
2004-1486
2004-1491
3762
Canada Gazette Part I
Name and position/Nom et poste
December 18, 2004
Order in Council/Décret en conseil
Goguen, Armand
Transportation Appeal Tribunal of Canada/Tribunal d’appel des transports du Canada
Part-time Member/Conseiller à temps partiel
2004-1481
Gosselin, Hélène
Department of Health/Ministère de la Santé
Associate Deputy Minister/Sous-ministre délégué
2004-1477
Green, Ian C.
Minister of Health/Ministre de la Santé
Special Advisor/Conseiller spécial
2004-1462
Guimont, François
Department of Public Works and Government Services/Ministère des Travaux publics et
des Services gouvernementaux
Associate Deputy Minister/Sous-ministre délégué
2004-1475
Lahey, James
Department of Indian Affairs and Northern Development/Ministère des Affaires indiennes
et du Nord canadien
Associate Deputy Minister/Sous-ministre délégué
2004-1471
Mc Kenzie, Guy
Office of Infrastructure of Canada/Bureau de l’infrastructure du Canada
Associate Deputy Head/Administrateur général délégué
2004-1473
National Farm Products Council/Conseil national des produits agricoles
Members/Conseillers
Affleck, Stuart
Campbell, N. Larry
Johnson, Susan Elaine David
Lindenbach, Juliann
Richard, Roger
North American Free Trade Agreement Implementation Act/Loi de mise en œuvre de l’Accord
de libre-échange nord-américain
Members of the Roster/Personnes inscrites sur la liste des groupes spéciaux
Finlayson, Jock A.
Fortier, L. Yves
Goodwin, Kirsten M.
Irish, Maureen
Legault, Leonard H.
Lussenburg, Selma M.
McRae, Donald M.
Reif, Linda C.
Weekes, John M.
Winham, Gilbert R.
2004-1482
2004-1483
2004-1482
2004-1482
2004-1482
2004-1484
Nymark, Alan
Deputy Minister of Human Resources and Skills Development/Sous-ministre des
Ressources humaines et du Développement des compétences
Canada Employment Insurance Commission/Commission de l’assurance-emploi du
Canada
Commissioner and Vice-Chairperson/Commissaire et vice-président
2004-1468
Rosenberg, Morris A.
Department of Health/Ministère de la Santé
Deputy Minister/Sous-ministre
2004-1463
Seymour, Jonathan
Canadian Transportation Accident Investigation and Safety Board/Bureau canadien
d’enquête sur les accidents de transport et de la sécurité des transports
Part-time Member/Membre à temps partiel
2004-1492
Sims, John H.
Department of Justice/Ministère de la Justice
Deputy Minister/Sous-ministre
2004-1464
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
Name and position/Nom et poste
3763
Order in Council/Décret en conseil
Van Bibber, Geraldine
Yukon Territory/Territoire du Yukon
Administrator/Administrateur
2004-1485
Wouters, Wayne
Treasury Board Secretariat/Secrétariat du Conseil du Trésor
Secretary/Secrétaire
2004-1466
December 10, 2004
Le 10 décembre 2004
JACQUELINE GRAVELLE
Manager
La gestionnaire
JACQUELINE GRAVELLE
[51-1-o]
[51-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
ELECTRICITY AND GAS INSPECTION ACT
LOI SUR L’INSPECTION DE L’ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ
Delegation of authorities by the President of Measurement
Canada
Notice is hereby given, pursuant to subsection 4(2) of the Electricity and Gas Inspection Regulations, that the President of Measurement Canada, pursuant to subsection 4(1) of the Regulations,
proposes to delegate to the organization set out in column I of the
Schedule the functions under the Electricity and Gas Inspection
Act set out in column II thereof.
Délégation de pouvoirs par le président de Mesures Canada
Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 4(2) du Règlement sur l’inspection de l’électricité et du gaz,
que le président de Mesures Canada, en vertu du paragraphe 4(1)
du Règlement, propose de déléguer à l’organisme indiqué à la
colonne I de l’annexe les fonctions établies selon la Loi sur l’inspection de l’électricité et du gaz et énoncées dans la colonne II.
SCHEDULE
ANNEXE
Electricity and Gas Inspection Regulations
Règlement sur l’inspection de l’électricité et du gaz
Column I
Column II
Colonne I
Colonne II
Nova Scotia Power Inc.
P.O. Box 910
Halifax, Nova Scotia
B3J 2W5
8(1): For the purposes of section 5 of the
Act, the calibration of a measuring
apparatus referred to in section 7
shall be certified by the director.
Nova Scotia Power Inc.
Case postale 910
Halifax (Nouvelle-Écosse)
B3J 2W5
8(1) : Aux fins de l’article 5 de la
Loi, l’étalonnage d’un appareil de
mesure visé à l’article 7 est certifié
par le directeur.
Nova Scotia Power Inc. is being delegated
this function for the following types of
measuring apparatus:
Electricity meter calibration consoles.
December 18, 2004
Cette fonction est déléguée à Nova Scotia
Power Inc. pour les types d’appareils de
mesures suivants :
Consoles d’étalonnage des compteurs
d’électricité.
Le 18 décembre 2004
ALAN E. JOHNSTON
President
Measurement Canada
Le président
Mesures Canada
ALAN E. JOHNSTON
[51-1-o]
[51-1-o]
DEPARTMENT OF PUBLIC SAFETY AND
EMERGENCY PREPAREDNESS
MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE ET DE LA
PROTECTION CIVILE
CRIMINAL CODE
CODE CRIMINEL
Designation as fingerprint examiner
Pursuant to subsection 667(5) of the Criminal Code, I hereby
designate the following person of the Toronto Police Service as a
fingerprint examiner:
Debra Klatt
Ottawa, November 17, 2004
PATRICIA J. HASSARD
Assistant Deputy Solicitor General of Canada
Désignation à titre d’inspecteur d’empreintes digitales
En vertu du paragraphe 667(5) du Code criminel, je nomme par
la présente la personne suivante du service de police de Toronto à
titre d’inspecteur d’empreintes digitales :
Debra Klatt
Ottawa, le 17 novembre 2004
La sous-solliciteure générale adjointe du Canada
PATRICIA J. HASSARD
[51-1-o]
[51-1-o]
3764
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
SUPREME COURT OF CANADA
COUR SUPRÊME DU CANADA
SUPREME COURT ACT
LOI SUR LA COUR SUPRÊME
Session advanced
Session avancée
The session of the Supreme Court of Canada which would normally begin on Tuesday, January 25, 2005, will be advanced and
shall begin on Monday, January 10, 2005.
December 18, 2004
ANNE ROLAND
Registrar
La session de la Cour suprême du Canada qui doit normalement commencer le mardi 25 janvier 2005 est avancée et commencera le lundi 10 janvier 2005.
Le 18 décembre 2004
La registraire
ANNE ROLAND
[51-1-o]
[51-1-o]
DEPARTMENT OF TRANSPORT
MINISTÈRE DES TRANSPORTS
PUBLIC PORTS AND PUBLIC PORT FACILITIES
REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES PORTS PUBLICS ET
INSTALLATIONS PORTUAIRES PUBLIQUES
Public port facility
Installation portuaire publique
Notice is hereby given that the following public port facility
has been transferred. As a consequence, pursuant to subsection 3(1) of the Public Ports and Public Port Facilities Regulations, the designation of the related public port has been repealed,
effective on the day of the transfer.
Avis est donné que l’installation portuaire publique suivante a
été cédée. En application du paragraphe 3(1) du Règlement sur les
ports publics et installations portuaires publiques, la désignation
du port public qui est associé à l’installation a été abrogée, l’abrogation de celle-ci prenant effet à la date de la cession.
Public
Port
Public Port
Facility
Corner
Brook
Corner Brook
Province
Newfoundland
and Labrador
Date of
Transfer
New
Owner
Port
public
Nov. 19, 2004
Corner Brook
Port Corporation
Corner
Brook
Installation
portuaire
publique
Corner Brook
Province
Terre-Neuveet-Labrador
Date de la
cession
Nouveau
propriétaire
19 novembre 2004
Corner Brook
Port Corporation
R. K. MORRISS
Director General
Port Programs and Divestiture
Par suite de la cession, le Règlement sur les ports publics et
installations portuaires publiques ainsi que les Pratiques et procédures ne s’appliquent plus à ce port. Par conséquent, le capitaine de port qui avait été nommé par le fédéral et dont la principale responsabilité était l’administration de ce règlement ainsi que
de ces pratiques et procédures a été démis. Cependant, d’autres
ministères fédéraux conservent leurs pouvoirs dans le port. Pour
recevoir une liste de personnes-ressources du fédéral, veuillez communiquer avec Anika Chassé au (613) 990-0400.
Le 6 décembre 2004
Le directeur général
Programmes portuaires et cession
R. K. MORRISS
[51-1-o]
[51-1-o]
As a result of the transfer, the Public Ports and Public Port
Facilities Regulations and the Practices and Procedures no
longer apply at this port and the federally appointed harbour master, whose prime responsibility was the administration of these
Regulations and the practices and procedures, has been removed.
Other federal departments continue, however, to have jurisdiction
at the port. To receive a list of other federal contacts, please call
Ms. Anika Chassé at (613) 990-0400.
December 6, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3765
BANK OF CANADA
Balance sheet as at December 1, 2004
ASSETS
Deposits in foreign currencies
U.S. dollars......................................... $
Other currencies .................................
LIABILITIES AND CAPITAL
Bank notes in circulation........................
241,019,421
4,722,248
$
245,741,669
Advances
To members of the Canadian
Payments Association.........................
To Governments.................................
Investments*
(at amortized values)
Treasury bills of Canada.....................
Other securities issued or guaranteed
by Canada maturing within three
years...................................................
Other securities issued or guaranteed
by Canada maturing in over three
years but not over five years...............
Other securities issued or guaranteed
by Canada maturing in over five
years but not over ten years ................
Other securities issued or guaranteed
by Canada maturing in over ten
years...................................................
Other bills ..........................................
Other investments...............................
Deposits
Government of Canada ......................
Banks.................................................
Other members of the Canadian
Payments Association........................
Other .................................................
$
$
41,792,019,699
1,173,292,919
282,829,922
17,468,291
372,452,330
1,846,043,462
Liabilities in foreign currencies
Government of Canada ......................
Other .................................................
14,246,942,358
119,301,469
119,301,469
Other liabilities
Securities sold under
repurchase agreements.......................
All other liabilities .............................
8,873,968,952
5,911,057,545
325,574,459
325,574,459
8,954,035,916
Capital
Share capital ......................................
Statutory reserve ................................
5,543,967,478
5,000,000
25,000,000
30,000,000
2,633,197
43,532,605,446
Bank premises ........................................
Other assets
Securities purchased under resale
agreements .........................................
All other assets ...................................
123,803,297
210,788,677
210,788,677
$
44,112,939,089
$
44,112,939,089
*NOTE
Total par value included in Government bonds loaned from the Bank’s investments.
$
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and
shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of
the Bank of Canada Act.
Ottawa, December 2, 2004
Ottawa, December 2, 2004
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
DAVID A. DODGE
Governor
[51-1-o]
3766
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
BANQUE DU CANADA
Bilan au 1er décembre 2004
ACTIF
Dépôts en devises étrangères
Devises américaines ...........................
Autres devises ....................................
PASSIF ET CAPITAL
Billets de banque en circulation .............
241 019 421 $
4 722 248
245 741 669 $
Avances
Aux membres de l’Association
canadienne des paiements...................
Aux gouvernements............................
Placements*
(à la valeur comptable nette)
Bons du Trésor du Canada..................
Autres valeurs mobilières émises ou
garanties par le Canada, échéant
dans les trois ans.................................
Autres valeurs mobilières émises ou
garanties par le Canada, échéant
dans plus de trois ans mais dans au
plus cinq ans.......................................
Autres valeurs mobilières émises ou
garanties par le Canada, échéant
dans plus de cinq ans mais dans au
plus dix ans ........................................
Autres valeurs mobilières émises ou
garanties par le Canada, échéant
dans plus de dix ans............................
Autres bons ........................................
Autres placements ..............................
Dépôts
Gouvernement du Canada..................
Banques .............................................
Autres membres de l’Association
canadienne des paiements ..................
Autres ................................................
41 792 019 699 $
1 173 292 919 $
282 829 922
17 468 291
372 452 330
1 846 043 462
Passif en devises étrangères
Gouvernement du Canada..................
Autres ................................................
14 246 942 358
119 301 469
119 301 469
Autres éléments du passif
Titres vendus dans le cadre
de conventions de rachat....................
Tous les autres éléments
du passif ............................................
8 873 968 952
5 911 057 545
325 574 459
325 574 459
Capital
Capital-actions...................................
Réserve légale....................................
8 954 035 916
5 000 000
25 000 000
30 000 000
5 543 967 478
2 633 197
43 532 605 446
Immeubles de la Banque.........................
Autres éléments de l’actif
Titres achetés dans le cadre de
conventions de revente .......................
Tous les autres éléments de l’actif ......
123 803 297
210 788 677
210 788 677
44 112 939 089 $
44 112 939 089 $
*NOTA
Le total inclut la valeur nominale totale des titres d’État empruntés des placements de la Banque.
$
Je déclare que l’état ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Je déclare que l’état ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et
clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Ottawa, le 2 décembre 2004
Ottawa, le 2 décembre 2004
Le comptable en chef suppléant
W. D. SINCLAIR
Le gouverneur
DAVID A. DODGE
[51-1-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3767
BANK OF CANADA
Balance sheet as at December 8, 2004
ASSETS
Deposits in foreign currencies
U.S. dollars......................................... $
Other currencies .................................
LIABILITIES AND CAPITAL
Bank notes in circulation........................
256,753,051
4,501,373
$
Advances
To members of the Canadian
Payments Association.........................
To Governments.................................
261,254,424
348,420
Deposits
Government of Canada ......................
Banks.................................................
Other members of the Canadian
Payments Association........................
Other .................................................
$
$
41,992,153,874
960,975,025
47,026,688
3,505,087
354,656,652
1,366,163,452
348,420
Investments*
(at amortized values)
Treasury bills of Canada.....................
Other securities issued or guaranteed
by Canada maturing within three
years...................................................
Other securities issued or guaranteed
by Canada maturing in over three
years but not over five years...............
Other securities issued or guaranteed
by Canada maturing in over five
years but not over ten years ................
Other securities issued or guaranteed
by Canada maturing in over ten
years...................................................
Other bills ..........................................
Other investments...............................
Liabilities in foreign currencies
Government of Canada ......................
Other .................................................
13,971,568,083
131,717,949
131,717,949
Other liabilities
Securities sold under
repurchase agreements.......................
All other liabilities .............................
8,873,977,447
5,910,926,754
366,608,125
366,608,125
8,954,078,114
Capital
Share capital ......................................
Statutory reserve ................................
5,543,848,781
5,000,000
25,000,000
30,000,000
2,633,197
43,257,032,376
Bank premises ........................................
Other assets
Securities purchased under resale
agreements .........................................
All other assets ...................................
125,095,758
242,912,422
242,912,422
$
43,886,643,400
$
43,886,643,400
*NOTE
Total par value included in Government bonds loaned from the Bank’s investments.
$
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and
shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of
the Bank of Canada Act.
Ottawa, December 9, 2004
Ottawa, December 9, 2004
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
W. P. JENKINS
Senior Deputy Governor
[51-1-o]
3768
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
BANQUE DU CANADA
Bilan au 8 décembre 2004
ACTIF
Dépôts en devises étrangères
Devises américaines ...........................
Autres devises ....................................
PASSIF ET CAPITAL
Billets de banque en circulation .............
256 753 051 $
4 501 373
261 254 424 $
Avances
Aux membres de l’Association
canadienne des paiements...................
Aux gouvernements............................
348 420
Dépôts
Gouvernement du Canada..................
Banques .............................................
Autres membres de l’Association
canadienne des paiements ..................
Autres ................................................
41 992 153 874 $
960 975 025 $
47 026 688
3 505 087
354 656 652
1 366 163 452
348 420
Placements*
(à la valeur comptable nette)
Bons du Trésor du Canada..................
Autres valeurs mobilières émises ou
garanties par le Canada, échéant
dans les trois ans.................................
Autres valeurs mobilières émises ou
garanties par le Canada, échéant
dans plus de trois ans mais dans au
plus cinq ans.......................................
Autres valeurs mobilières émises ou
garanties par le Canada, échéant
dans plus de cinq ans mais dans au
plus dix ans ........................................
Autres valeurs mobilières émises ou
garanties par le Canada, échéant
dans plus de dix ans............................
Autres bons ........................................
Autres placements ..............................
Passif en devises étrangères
Gouvernement du Canada..................
Autres ................................................
13 971 568 083
131 717 949
131 717 949
Autres éléments du passif
Titres vendus dans le cadre
de conventions de rachat....................
Tous les autres éléments
du passif ............................................
8 873 977 447
5 910 926 754
366 608 125
366 608 125
Capital
Capital-actions...................................
Réserve légale....................................
8 954 078 114
5 000 000
25 000 000
30 000 000
5 543 848 781
2 633 197
43 257 032 376
Immeubles de la Banque.........................
Autres éléments de l’actif
Titres achetés dans le cadre de
conventions de revente .......................
Tous les autres éléments de l’actif ......
125 095 758
242 912 422
242 912 422
43 886 643 400 $
43 886 643 400 $
*NOTA
Le total inclut la valeur nominale totale des titres d’État empruntés des placements de la Banque.
$
Je déclare que l’état ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Je déclare que l’état ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et
clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Ottawa, le 9 décembre 2004
Ottawa, le 9 décembre 2004
Le comptable en chef suppléant
W. D. SINCLAIR
Le premier sous-gouverneur
W. P. JENKINS
[51-1-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3769
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Thirty-Eighth Parliament
Première session, trente-huitième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
October 2, 2004.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, (613) 992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 2 octobre 2004.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, (613) 992-6443.
Le greffier de la Chambre des communes
WILLIAM C. CORBETT
WILLIAM C. CORBETT
Clerk of the House of Commons
3770
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA CUSTOMS AND REVENUE AGENCY
AGENCE DES DOUANES ET DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of charities
Révocation de l’enregistrement d’organismes de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charities listed below because they have not met the filing requirements of the Income Tax Act:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(c) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charities listed below and that by virtue of paragraph 168(2)(b)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice in the Canada Gazette.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé aux organismes de bienfaisance indiqués ci-après parce qu’ils n’ont pas
présenté leur déclaration tel qu’il est requis en vertu de la Loi de
l’impôt sur le revenu :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)c) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement des organismes de bienfaisance
mentionnés ci-dessous en vertu de l’alinéa 168(2)b) de cette loi
et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à la
publication du présent avis dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
100301894RR0001
106877335RR0001
107463499RR0001
108066366RR0001
118818152RR0001
118888692RR0001
118980390RR0001
118983915RR0001
119011633RR0001
119054120RR0001
119095198RR0001
ASSOCIATION DES HYPOGLYCÉMIQUES DU QUÉBEC INC., LONGUEUIL (QUÉ.)
CARREFOUR JUSTICE ET FOI DU PLATEAU MONT-ROYAL, MONTRÉAL (QUÉ.)
HAMILTON WENTWORTH CREATIVE ARTS INC., HAMILTON, ONT.
CRESTON VALLEY CHILD CARE SOCIETY, CRESTON, B.C.
BRIGHTWOOD YOUTH RANCH ASSOCIATION, EVANSBURG, ALTA.
DR. WALTER CHESTNUT PUBLIC LIBRARY, HARTLAND, N.B.
KHALSA DIWAN SOCIETY NEW WEST MINSTER, VANCOUVER, B.C.
KIWANIS CHARITIES OF SAINT JOHN, ST. JOHN, N.B.
LE COIN MAGIQUE INC., STE. AGATHE (MAN.)
NEW BRUNSWICK FRUIT GROWERS ASSOCIATION SCHOLARSHIP FUND, FREDERICTON, N.B.
POCO HAPPY TIMES PRESCHOOL (COUNCIL OF PARENT PARTICIPATION PRESCHOOLS IN BRITISH COLUMBIA),
PORT COQUITLAM, B.C.
ROCKWELL INTERNATIONAL SUSPENSION SYSTEMS COMPANY, CHATHAM, ONT.
JUAN DE FUCA MARINE RESCUE SOCIETY, SOOKE, B.C.
THE MAXIE GRANT SCHOLARSHIP FOUNDATION, HALIFAX, N.S.
THE SEXSMITH & DISTRICT AGRICULTURAL SOCIETY, SEXSMITH, ALTA.
THE SPIRITUAL ASSEMBLY OF THE BAHA’IS OF CORNER BROOK, CORNER BROOK, N.L.
THE SPIRITUAL ASSEMBLY OF THE BAHAIS OF KENTVILLE, KENTVILLE, N.S.
FONDS DE DÉVELOPPEMENT D’AGROBIOLOGIE DU QUÉBEC, SCOTSTOWN (QUÉ.)
AIR CADET LEAGUE OF CANADA, 702 LYNX SQUADRON, SASKATOON, SASK.
HOLY NAME PARISH, KIRKLAND LAKE, ONT.
DALLAS HOUSE SOCIETY, VICTORIA, B.C.
CENTRE LOCAL DE SERVICES COMMUNAUTAIRES ST-HUBERT, SAINT-HUBERT (QUÉ.)
THE SUSTAINABLE AGRICULTURE ASSOCIATION, STRATHMORE, ALTA.
EDMONTON ALL-GIRL MARCHING AMBASSADORS, EDMONTON, ALTA.
HERITAGE MODELS ASSOCIATION, RIVER HEBERT, N.S.
DYSLEXIA ASSOCIATION OF CANADA (1991)/ASSOCIATION CANADIENNE DE LA DYSLEXIE (1991), OTTAWA, ONT.
LAMBDA CHI ALPHA EDUCATIONAL FOUNDATION, TORONTO, ONT.
SCARBOROUGH BLOCK PARENT PROGRAM INC., SCARBOROUGH, ONT.
COMMUNITIES IN SCHOOLS - GREATER TORONTO, TORONTO, ONT.
LA SOCIÉTÉ D’HISTOIRE DE MAGOG, MAGOG (QUÉ.)
THÉÂTRE DE NORD-AMÉRIQUE (TNA), MONTRÉAL (QUÉ.)
GROUPE SCOUT LE BAC, ST-LAMBERT DE LAUZON (DISTRICT RIVE-SUD/BEAUCE) INC.,
SAINT-LAMBERT-DE-LAUZON (QUÉ.)
WESTSHORE CHRISTIAN CENTRE, SOOKE, B.C.
AIDE PSYCHOLOGIQUE SANS FRONTIÈRES, SAINT-ADOLPHE-D’HOWARD (QUÉ.)
WEST KOOTENAY THERAPEUTIC RIDING ASSOCIATION, SALMO, B.C.
SIYA: YE YOYES SOCIETY (FRIENDS WORKING TOGETHER), ABBOTSFORD, B.C.
OPERATION RAINBOW CANADA, NEW WESTMINSTER, B.C.
KISIPATNAHK SCHOOL SOCIETY, HOBBEMA, ALTA.
SOUTHERN GULF ISLANDS HOME SUPPORT SERVICES SOCIETY, SALT SPRING ISLAND, B.C.
LIFE QUILT FOR BREAST CANCER, VANCOUVER, B.C.
NUNAVUT KAMATSIAQTUT HELP LINE, IQALUIT, NUN.
PARRY SOUND MUSIC TEACHERS’ ASSOCIATION, PARRY SOUND, ONT.
FONDATION D’AIDE AUX PERSONNES HANDICAPÉES DU QUÉBEC, SAINT-HYACINTHE (QUÉ.)
COMPEER COMMUNITY CHURCH SOCIETY, COMPEER, ALTA.
119122125RR0001
119156511RR0001
119244564RR0001
119253813RR0001
119255222RR0001
119255313RR0001
119347920RR0001
125593657RR0100
130599442RR0001
131162471RR0001
131537631RR0001
132360462RR0001
133561035RR0001
134471663RR0001
134824770RR0001
139322614RR0001
140785270RR0001
141007245RR0001
141911099RR0001
144751112RR0001
860109917RR0001
863538211RR0001
864581921RR0001
864981576RR0001
865216535RR0001
866060189RR0001
866199581RR0001
867094146RR0001
867989535RR0001
868077546RR0001
868209693RR0001
868600776RR0001
870706355RR0001
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
871367322RR0001
871456430RR0001
873018410RR0001
873287114RR0001
873672273RR0001
878059161RR0001
878998111RR0001
879068823RR0001
882206022RR0001
882234313RR0001
884573718RR0001
886657451RR0001
887127223RR0001
887369593RR0001
887372084RR0001
887604239RR0001
887935088RR0001
888056231RR0001
888242617RR0001
888753944RR0001
889028486RR0001
889143640RR0001
889290748RR0001
889621975RR0001
861527224RR0001
890114580RR0001
890221468RR0001
890758543RR0001
890903743RR0001
891195547RR0001
891428815RR0001
891650921RR0001
891658379RR0001
891853244RR0001
891893067RR0001
892258245RR0002
892304965RR0001
THE CHILD’S PLACE FOUNDATION, WINDSOR, ONT.
CARREFOUR JEUNESSE-EMPLOI DE L’OUEST DE L’ÎLE, DORVAL (QUÉ.)
GREATER VANCOUVER VICTORY CHURCH, KALEDEN, B.C.
FONDATION SHARON STEINBERG/SHARON STEINBERG FOUNDATION, HAMPSTEAD (QUÉ.)
NORTHWEST CANADA B’NAI B’RITH YOUTH ORGANIZATION SOCIETY, EDMONTON, ALTA.
WPS EDUCATIONAL CORP., WOODBRIDGE, ONT.
NEWFOUNDLAND AND LABRADOR PSORIASIS SOCIETY INC., ST. JOHN’S, N.L.
LIVING WATER CHRISTIAN COMMUNITY CHURCH, THUNDER BAY, ONT.
SUCCESSIVE S.T.E.P.S. “TO YOUR FUTURE” FOUNDATION OF CALGARY, CALGARY, ALTA.
ANGELS THERAPEUTIC RIDING ASSOCIATION (A.T.R.A.), RUTHERGLEN, ONT.
DAPHNE HEALING PLACE SOCIETY, COQUITLAM, B.C.
OTTAWA-CARLETON NEIGHBOURHOOD COALITION FOR CONFLICT RESOLUTION, OTTAWA, ONT.
NORTH END COMMUNITY RENEWAL CORPORATION, WINNIPEG, MAN.
BLAKLEY EVANGELISTIC ASSOCIATION, LAKEFIELD, ONT.
VOICE OF THE RURAL COMMUNITY INC., ASHERN, MAN.
RUSSIAN ORTHODOX IMMIGRANT SERVICES OF CANADA, TORONTO, ONT.
MARI-HAITI, MONT-SAINT-HILAIRE (QUÉ.)
BAY OF QUINTE CHAPTER OF SWEET ADELINES INTERNATIONAL, BELLEVILLE, ONT.
TROUPE DE THÉÂTRE TOUT FEU TOUT FLAMME, TIMMINS (ONT.)
CLARESHOLM LIONS CHARITIES FOUNDATION, CLARESHOLM, ALTA.
FUN TIMES KINDERGARTEN, KENSINGTON, P.E.I.
YESODEI HATORA BETH HAKNESSET, TORONTO, ONT.
NOVA SCOTIA GROUND SEARCH AND RESCUE ASSOCIATION, INVERNESS, N.S.
TELFORD CEMETERY ASSOCIATION, PICTOU COUNTY, N.S.
FATHER MICHAEL CUNDARI COUNCIL NO. 12030 CHARITABLE WELFARE TRUST, NORTH BAY, ONT.
FONDATION EXCELLENCE HORIZON INC., AUTEUIL-LAVAL (QUÉ.)
NEIGHBOURLINK SURREY-NORTH DELTA, SURREY, B.C.
THE N. ELDON TANNER MANAGEMENT SOCIETY SCHOLARSHIP FOUNDATION, CALGARY, ALTA.
AMPÈRE, ASSOCIATION MODERNE DES PERSONNES ÉPILEPTIQUES, RIVE-SUD, LONGUEUIL (QUÉ.)
NEIGHBOURLINK BURNABY-NEW WESTMINSTER, BURNABY, B.C.
LIVING FAITH WORLD OUTREACH MINISTRY TORONTO, TORONTO, ONT.
ALOUETTE RIVER MANAGEMENT SOCIETY, MAPLE RIDGE, B.C.
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL ROXTON FALLS NO. 3219, ROXTON FALLS (QUÉ.)
PEACE ARCH MUSICAL THEATRE SOCIETY, BURNABY, B.C.
THEATRE NEW WEST COMPANY INC., WINNIPEG, MAN.
KING’S COLLEGE CHAPEL, HALIFAX, N.S.
CHALEUR REGIONAL HOSPITAL FOUNDATION INC./FONDATION DE L’HÔPITAL RÉGIONAL CHALEUR INC.,
BATHURST, N.B.
KEHILAH ETZ CHAYIM (TREE OF LIFE CONGREGATION), KELOWNA, B.C.
BANGLADESH AID & SUPPORT SOCIETY, NEW WESTMINSTER, B.C.
ROYAL CANADIAN LEGION CAMPBELLTON BR. NB 19 BRANCH POPPY FUND, CAMPBELLTON, N.B.
OKANAGAN PENTECOSTAL CAMP, KAMLOOPS, B.C.
VON KINGS HOSPICE FOUNDATION, WOLFVILLE, N.S.
FORT SMITH CO-OPERATIVE NURSERY SCHOOL, FORT SMITH, N.W.T.
EAST PICTOU RURAL EDUCATIONAL FOUNDATION, NEW GLASGOW, N.S.
892689712RR0001
892914169RR0001
892993965RR0001
893630327RR0001
894902923RR0001
895060556RR0001
896748977RR0001
3771
ELIZABETH TROMP
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
ELIZABETH TROMP
[51-1-o]
[51-1-o]
CANADA CUSTOMS AND REVENUE AGENCY
AGENCE DES DOUANES ET DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of registration of charities
Révocation de l’enregistrement d’organismes de bienfaisance
The registered charities listed below have amalgamated or
merged with other organizations and have requested that their
registration be revoked. Therefore, the following notice of proposed revocation has been sent to them, and is now being published according to the requirements of the Income Tax Act:
Les organismes de bienfaisance enregistrés dont les noms figurent ci-dessous ont fusionné avec d’autres organismes et ont
demandé que leur enregistrement soit révoqué. Par conséquent,
le Ministère leur a envoyé l’avis suivant, qui est maintenant publié conformément aux dispositions de la Loi de l’impôt sur le
revenu :
3772
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(a) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charities listed below and that by virtue of paragraph 168(2)(a)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice in the Canada Gazette.”
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)a) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement des organismes de bienfaisance
mentionnés ci-dessous en vertu de l’alinéa 168(2)a) de cette
Loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à
la publication du présent avis dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
106922057RR0001
107367120RR0001
107761694RR0086
107761694RR0090
107761694RR0193
118815224RR0001
107761694RR0110
107761694RR0093
119288918RR0563
107761694RR0094
107761694RR0105
107761694RR0091
107891970RR0001
107761694RR0096
130640121RR0001
107761694RR0095
107343014RR0001
107761694RR0007
888687662RR0001
107761694RR0062
119288918RR0726
119041267RR0001
119093219RR0001
130577737RR0001
107361511RR0001
108187212RR0001
132361544RR0001
107761694RR0182
107761694RR0015
119288918RR0865
107761694RR0014
107556458RR0001
107761694RR0013
130740251RR0001
107761694RR0009
899939771RR0001
107761694RR0010
870405438RR0001
107761694RR0005
107761694RR0188
107369100RR0001
870782695RR0001
107761694RR0192
107761694RR0098
107361289RR0001
CHRIST THE KING ROMAN CATHOLIC SEPARATE SCHOOL DIVISION NO. 83, MOOSE JAW, SASK.
LA FABRIQUE DE LA PAROISSE DE SAINTE-MARIE-MÉDIATRICE DE JONQUIÈRE, JONQUIÈRE (QUÉ.)
SCOUTS CANADA - LAKE LOVERING SCOUT RESERVE CAMP COMMITTEE, SHERBROOKE, QUE.
BOY SCOUTS OF CANADA PICTOU COUNTY DISTRICT BOY SCOUT COUNCIL, NEW GLASGOW, N.S.
BOY SCOUTS OF CANADA COLCHESTER DISTRICT, TRURO, N.S.
BOY SCOUTS OF CANADA LUNENBURG COUNTY DISTRICT COUNCIL, CHESTER, N.S.
SAINT JOHN REGIONAL COUNCIL BOY SCOUTS OF CANADA, ST. JOHN, N.B.
BOY SCOUTS OF CANADA KINGS COUNTY DISTRICT COUNCIL, CENTREVILLE, N.S.
MCBRIDE BRITISH COLUMBIA CONGREGATION OF JEHOVAH’S WITNESSES, MCBRIDE, B.C.
BOY SCOUTS OF CANADA GREATER HALIFAX REGIONAL COUNCIL, HALIFAX, N.S.
BOY SCOUTS OF CANADA FREDERICTON DISTRICT COUNCIL, FREDERICTION, N.B.
BOY SCOUTS OF CANADA DIGBY DISTRICT COUNCIL, DIGBY, N.S.
RHINELAND SCHOOL DIVISION NO. 18, ALTONA, MAN.
BOY SCOUTS OF CANADA CAPE BRETON COUNTY REGIONAL COUNCIL, SYDNEY, N.S.
FABRIQUE DE LA PAROISSE ESTHER BLONDIN DE TERREBONNE, TERREBONNE (QUÉ.)
BOY SCOUTS OF CANADA CUMBERLAND SERVICE AREA, AMHERST, N.S.
ESTEVAN ROMAN CATHOLIC SEPARATE SCHOOL DIVISION NO. 27, ESTEVAN, SASK.
BOY SCOUTS OF CANADA INTERIOR REGION COUNCIL, VANCOUVER, B.C.
BOY SCOUTS OF CANADA 1ST DEEP RIVER BOY SCOUTS, DEEP RIVER, ONT.
BOY SCOUTS OF CANADA - CENTRAL ESCARPMENT REGION, MISSISSAUGA, ONT.
WAVERLEY HEIGHTS CONGREGATION OF JEHOVAH’S WITNESSES, WINNIPEG, MAN.
MILO PASTORAL CHARGE, MILO, ONT.
FREEDOM CHRISTIAN FELLOWSHIP, VICTORIA, B.C.
LA FABRIQUE DE LA PAROISSE DE STE. PAULE, SAINT-JÉRÔME (QUÉ.)
FABRIQUE DE LA PAROISSE NOTRE-DAME DE LA SALETTE, SAINT-JÉRÔME, (QUÉ.)
BOARD OF EDUCATION OF THE WADENA SCHOOL DIVISION NO. 46 OF SASKATCHEWAN, WADENA, SASK.
LA FABRIQUE DE LA PAROISSE SAINT-JEAN-BAPTISTE, DE SAINT-LOUIS-DE-TERREBONNE, TERREBONNE (QUÉ.)
“NORTHERN REGION”, VANCOUVER, B.C.
BOY SCOUTS OF CANADA PROVINCIAL COUNCIL FOR BRITISH COLUMBIA AND THE YUKON, VANCOUVER, B.C.
HALFMOON BAY CONGREGATION OF JEHOVAH’S WITNESSES, SECHELT, B.C.
BOY SCOUTS OF CANADA FRASER VALLEY REGIONAL COUNCIL, VANCOUVER, B.C.
KAMSACK SCHOOL DIVISION #35, CANORA, SASK.
BOY SCOUTS OF CANADA ISLANDS REGIONAL COUNCIL, NANAIMO, B.C.
WEYBURN ROMAN CATHOLIC SEPARATE SCHOOL DIVISION NO. 84, WEYBURN, SASK.
BOY SCOUTS OF CANADA DISCOVERY PASSAGE DISTRICT COUNCIL, CAMPBELL RIVER, B.C.
THE REGIONAL AUTHORITY OF THE NORTH CENTRAL FRANCOPHONE EDUCATION REGION NO. 4, EDMONTON, ALTA.
BOY SCOUTS OF CANADA TRAIL ROSSLAND DISTRICT COUNCIL, TRAIL, B.C.
CRYSTAL LAKES SCHOOL DIVISION NO. 120, CANORA, SASK.
BOY SCOUTS OF CANADA GREATER VICTORIA REGIONAL COUNCIL, VICTORIA, B.C.
SCOUTS CANADA - SHINING WATERS REGION, BARRIE, ONT.
FABRIQUE DE LA PAROISSE ST-LAURENT, JONQUIÈRE (QUÉ.)
CENTRAL REGIONAL HEALTH BOARD, HALIFAX, N.S.
BRUCE NORTH DISTRICT COUNCIL SCOUTS CANADA, TARA, ONT.
BOY SCOUTS OF CANADA WOLFVILLE DISTRICT COUNCIL, WOLFVILLE, N.S.
FABRIQUE NOTRE-DAME DE FATIMA, JONQUIÈRE (QUÉ.)
ELIZABETH TROMP
Director General
Charities Directorate
Le directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
ELIZABETH TROMP
[51-1-o]
[51-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
APPEALS
APPELS
Notice No. HA-2004-008
The Canadian International Trade Tribunal will hold public
hearings to consider the appeals listed hereunder. The hearings
Avis no HA-2004-008
Le Tribunal canadien du commerce extérieur tiendra des
audiences publiques afin d’entendre les appels mentionnés
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3773
will be held beginning at 9:30 a.m., in the Tribunal’s hearing
room, Standard Life Centre, 18th Floor, 333 Laurier Avenue W,
Ottawa, Ontario K1A 0G7. Interested persons planning to attend
should contact the Tribunal at (613) 990-2411 for further information and to ensure that the hearings will be held as scheduled.
ci-dessous. Les audiences débuteront à 9 h 30 et auront lieu dans
la salle d’audience du Tribunal, Standard Life Centre, 18e étage,
333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7. Les personnes intéressées qui ont l’intention d’assister aux audiences
doivent s’adresser au Tribunal en composant le (613) 990-2411 si
elles désirent plus de renseignements ou si elles veulent confirmer
la date des audiences.
Excise Tax Act
Loi sur la taxe d’accise
Appelante c. intimé (le ministre du Revenu national)
Appellant v. Respondent (Minister of National Revenue)
January 2005
Date
13
Appeal
Number
AP-2004-015
Janvier 2005
Appellant
Magnum Transport Inc.
Subsection 68.1
Date
13
Customs Act
January 2005
12
24
26
Appeal
Number
AP-2004-011
Goods in Issue:
Dates of Entry:
Tariff Items at Issue
Appellant:
Respondent:
AP-2004-012
Goods in Issue:
At Issue:
AP-2004-013
Goods in Issue:
Date of Entry:
Tariff Items at Issue
Appellant:
Respondent:
AP-2004-014
Goods in Issue:
Dates of Entry:
Tariff Items at Issue
Appellant:
Respondent:
Appelante
Magnum Transport Inc.
Paragraphe 68.1
Loi sur les douanes
Appellant v. Respondent (President of the Canada Border Services Agency,
formerly the Commissioner of the Canada Customs and Revenue Agency)
Date
10
Numéro
d’appel
AP-2004-015
Appelante c. intimé (le président de l’Agence des services frontaliers du
Canada, anciennement le commissaire de l’Agence des douanes et du
revenu du Canada)
Janvier 2005
Appellant
Decolin Inc.
Tablecloths and napkins
July 25 to September 27, 2001
Date
10
Heading No. 95.05
Heading No. 63.02
McAsphalt Industries Limited
Used vessel
Value for Duty
Diversco Supply Inc.
Dive boots
May 23, 2001
12
24
9506.29.00
6404.11.90
Sensormatic Canada Inc.
Acousto-magnetic labels
August 28, 2001, to May 15, 2002
26
8531.90.90 or 8543.81.00
8524.99.90
December 10, 2004
Numéro
d’appel
AP-2004-011
Marchandises en litige :
Dates d’entrée :
Numéros tarifaires en litige
Appelante :
Intimé :
AP-2004-012
Marchandise en litige :
En litige :
AP-2004-013
Marchandises en litige :
Date d’entrée :
Numéros tarifaires en litige
Appelante :
Intimé :
AP-2004-014
Marchandises en litige :
Dates d’entrée :
Numéros tarifaires en litige
Appelante :
Intimé :
Appelante
Decolin Inc.
Nappes et serviettes de table
Du 25 juillet au 27 septembre 2001
Position no 95.05
Position no 63.02
McAsphalt Industries Limited
Navire usagé
Valeur en douane
Diversco Supply Inc.
Bottes de plongée
Le 23 mai 2001
9506.29.00
6404.11.90
Sensormatic Canada Inc.
Étiquettes acousto-magnétiques
Du 28 août 2001 au 15 mai 2002
8531.90.90 ou 8543.81.00
8524.99.90
Le 10 décembre 2004
By order of the Tribunal
HÉLÈNE NADEAU
Secretary
Par ordre du Tribunal
Le secrétaire
HÉLÈNE NADEAU
[51-1-o]
[51-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
COMMENCEMENT OF INTERIM REVIEW
OUVERTURE DE RÉEXAMEN INTERMÉDIAIRE
Stainless steel round bar
Barres rondes en acier inoxydable
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) hereby gives notice that, pursuant to subsection 76.01(1) of the Special Import Measures Act, it has initiated an interim review of
its finding (Request for Interim Review Nos. RD-2004-003
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal)
donne avis par la présente, conformément au paragraphe 76.01(1)
de la Loi sur les mesures spéciales d’importation, qu’il a entrepris un réexamen intermédiaire des conclusions (demandes de
3774
Canada Gazette Part I
to RD-2004-007) made on October 27, 2000, in Inquiry
No. NQ-2000-002, concerning the dumping in Canada of certain
stainless steel round bar originating in or exported from Brazil
and the subsidizing of certain stainless steel round bar originating in or exported from Brazil and India (the Finding) and of
its order made on September 3, 2003, in Expiry Review
Nos. RR-2002-003 and RR-2002-004 (as amended by its order
made on January 26, 2004, in Interim Review No. RD-2003-001,
and its order made on August 6, 2004, in Interim Review
No. RD-2004-001) continuing, with amendment, its finding made
on September 4, 1998, in Inquiry No. NQ-98-001 (as amended
by its order made on March 5, 2003, in Interim Review
No. RD-2002-004) and its finding made on June 18, 1999, in
Inquiry No. NQ-98-003 concerning the dumping in Canada of
certain stainless steel round bar of sizes 25 mm in diameter up to
570 mm in diameter inclusive originating in or exported from the
Federal Republic of Germany, France, India, Italy, Japan, Spain,
Sweden, Chinese Taipei, the United Kingdom and the Republic of
Korea (the Order).
On September 24, 2004, the Tribunal received a request from
Sumitomo Canada Limited for an interim review of the Finding
and the Order to exclude stainless steel round bar with a diameter
from 25 mm to 130 mm in Grades 304, 304L, 316, 316L, 303 and
410. On October 6, 2004, the Tribunal received a request from
Corus Engineering Steels for an interim review of the Order to
exclude all subject goods originating in or exported from the
United Kingdom. On October 13, 2004, the Tribunal received a
request from Velan Inc. for an interim review of the Finding and
the Order to exclude all subject goods. Each request is based on
the belief that domestic production of stainless steel round bar has
ceased.
On October 25, 2004, the Tribunal decided that the requests
were properly documented, and on November 2, 2004, invited
comments from the parties to the inquiry and the review that resulted in the Finding and the Order. Atlas Specialty Steels Inc.
(Atlas Steels), which was the sole domestic producer at the time
of the Finding and the Order, indicated to the Tribunal that it was
still endeavouring to restart its facility but that it was not currently
in a position to provide further information to the Tribunal. Otherwise, no submissions were received. In addition, on November 15, 2004, the Tribunal received a request from Ugine
Stainless & Alloys Inc. and Ugitech S.A. (Ugitech) for an interim
review of the Order to exclude certain specific products exported
by Ugitech from France and not manufactured in Canada, namely
certain stainless steel round bar made using the UGIMA® process.
On November 24, 2004, the Tribunal decided that this request
was also properly documented.
In light of the requests and because it appears that there is no
domestic production of stainless steel round bar, the Tribunal has
decided that an interim review is warranted. The purpose of this
interim review is to determine if the Finding and the Order should
be rescinded or continued with or without amendment to exclude
some of the products for which an exclusion has been requested.
In addition, in a letter dated December 8, 2004, the Tribunal sent
a request for information to Atlas Steels to determine its current
corporate structure and its plans concerning the resumption of
production of stainless steel round bar. Atlas is requested to respond by December 22, 2004. Following receipt of this information, public information will be distributed for comment to the
requesters and interested parties who have notified the Tribunal.
December 18, 2004
réexamen intermédiaire nos RD-2004-003 à RD-2004-007) qu’il
a rendues le 27 octobre 2000, dans le cadre de l’enquête
no NQ-2000-002, concernant le dumping au Canada de certaines
barres rondes en acier inoxydable originaires ou exportées du
Brésil et le subventionnement de certaines barres rondes en acier
inoxydable originaires ou exportées du Brésil et de l’Inde (les
conclusions) et de l’ordonnance qu’il a rendue le 3 septembre
2003, dans le cadre des réexamens relatifs à l’expiration
nos RR-2002-003 et RR-2002-004 (modifiée par son ordonnance
rendue le 26 janvier 2004 dans le cadre du réexamen intermédiaire no RD-2003-001, et son ordonnance rendue le 6 août 2004
dans le cadre du réexamen intermédiaire no RD-2004-001), prorogeant, avec modification, ses conclusions rendues le 4 septembre 1998, dans le cadre de l’enquête no NQ-98-001 (modifiées par
son ordonnance rendue le 5 mars 2003 dans le cadre du réexamen
intermédiaire no RD-2002-004) et ses conclusions rendues le
18 juin 1999, dans le cadre de l’enquête no NQ-98-003 concernant
le dumping au Canada de certaines barres rondes en acier inoxydable d’un diamètre de 25 mm à 570 mm inclusivement originaires ou exportées de la République fédérale d’Allemagne, de la
France, de l’Inde, de l’Italie, du Japon, de l’Espagne, de la Suède,
du Taipei chinois, du Royaume-Uni et de la République de Corée
(l’ordonnance).
Le 24 septembre 2004, Sumitomo Canada Limited a demandé
au Tribunal de procéder à un réexamen intermédiaire des conclusions et de l’ordonnance en vue d’exclure les barres rondes en
acier inoxydable d’un diamètre de 25 mm à 130 mm des nuances 304, 304L, 316, 316L, 303 et 410. Le 6 octobre 2004, Corus
Engineering Steels a demandé au Tribunal de procéder à un réexamen intermédiaire de l’ordonnance en vue d’exclure toutes les
marchandises en question originaires ou exportées du RoyaumeUni. Le 13 octobre 2004, Velan Inc. a demandé au Tribunal de
procéder à un réexamen intermédiaire des conclusions et de
l’ordonnance en vue d’exclure toutes les marchandises en question. Chaque demande est fondée sur la conviction qu’il n’y a
plus de production nationale de barres rondes en acier inoxydable.
Le 25 octobre 2004, le Tribunal a décidé que le dossier des
demandes était complet et, le 2 novembre 2004, a invité les parties à l’enquête et au réexamen qui ont donné lieu aux conclusions
et à l’ordonnance à faire part de leurs observations. Atlas Specialty Steels Inc. (Atlas Steels), qui était le seul producteur national au moment où les conclusions et l’ordonnance ont été rendues, a indiqué au Tribunal qu’elle tentait toujours de relancer son
activité, mais que, en ce moment, elle n’était pas en mesure de
fournir d’autres renseignements au Tribunal. Aucun autre exposé
n’a été reçu. En outre, le 15 novembre 2004, Ugine Stainless &
Alloys Inc. et Ugitech S.A. (Ugitech) ont demandé au Tribunal de
procéder à un réexamen intermédiaire de l’ordonnance en vue
d’exclure certains produits particuliers exportés par Ugitech de la
France et non fabriqués au Canada, notamment certaines barres
rondes en acier inoxydable produites en utilisant le procédé
UGIMAMD. Le 24 novembre 2004, le Tribunal a décidé que le
dossier de cette demande était également complet.
Compte tenu des demandes et puisqu’il n’y a plus, semble-t-il,
de production nationale de barres rondes en acier inoxydable, le
Tribunal a décidé qu’il y avait lieu de procéder à un réexamen
intermédiaire. Le présent réexamen intermédiaire a pour but de
déterminer si les conclusions et l’ordonnance doivent être annulées ou prorogées, avec ou sans modification, de façon à exclure
certains des produits pour lesquels une exclusion a été demandée.
En outre, dans une lettre du 8 décembre 2004, le Tribunal a fait
parvenir une demande de renseignements à Atlas Steels pour déterminer quelle est sa structure organisationnelle actuelle et quels
sont ses plans à l’égard de la reprise de production de barres rondes en acier inoxydable. Atlas doit répondre d’ici le 22 décembre 2004. Par suite de la réception de ces renseignements, les
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3775
Presentations to the Tribunal may be made in English or in
French.
December 8, 2004
HÉLÈNE NADEAU
Secretary
renseignements publics seront distribués aux demandeurs et à
toute partie intéressée qui voudrait déposer des observations et
qui en a avisé le Tribunal. Ces observations devraient s’appuyer
uniquement sur les renseignements publics. Cependant, les renseignements confidentiels qui sont pertinents aux questions dont
est saisi le Tribunal peuvent être déposés, s’il y a lieu, accompagnés d’un sommaire global public ou d’une version publique où
les renseignements confidentiels ont été supprimés. Les exposés
confidentiels seront mis à la disposition des conseillers qui ont
déposé les actes de déclaration et d’engagement requis. Conformément à l’alinéa 25c) des Règles du Tribunal canadien du commerce extérieur, le Tribunal a décidé pour l’instant de tenir une
audience sur la foi des exposés écrits, sans audience orale; cependant, selon les renseignements fournis dans les exposés, le Tribunal peut décider de tenir une audience orale aux termes de
l’alinéa 25a).
Le Tribunal a avisé le président de l’Agence des services frontaliers du Canada, ainsi que toutes les autres personnes intéressées, de l’ouverture d’un réexamen intermédiaire.
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements concernant le présent avis doivent être envoyés à
l’adresse suivante : Le Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard Life Centre, 15e étage, 333, avenue
Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439 (télécopieur), secretaire@tcce-citt.gc.ca
(courriel).
Les présentations peuvent être faites au Tribunal en français ou
en anglais.
Le 8 décembre 2004
Le secrétaire
HÉLÈNE NADEAU
[51-1-o]
[51-1-o]
These comments should be based exclusively on public information. However, confidential information relevant to the issues
before the Tribunal may be filed, if necessary, along with a
comprehensive public summary or public edited version of the
confidential information. Confidential submissions will be made
available to counsel who have filed the relevant declarations and
undertakings. In accordance with paragraph 25(c) of the Canadian International Trade Tribunal Rules, the Tribunal has, at this
stage, decided to proceed by way of written submissions, without
an oral hearing; however, based on information received in the
submissions, the Tribunal may decide to conduct an oral hearing
in accordance with paragraph 25(a).
The Tribunal has notified the President of the Canada Border
Services Agency, as well as other interested persons, of the commencement of an interim review.
Written submissions, correspondence or requests for information regarding this notice should be addressed to the Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (telephone), (613) 990-2439 (facsimile),
secretary@citt-tcce-gc.ca (electronic mail).
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications, including additional locations and addresses where the complete files
may be examined. The relevant material, including the notices
and applications, is available for viewing during normal business
hours at the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, Room G-5,
1 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec K1A 0N2, (819)
997-2429 (telephone), 994-0423 (TDD), (819) 994-0218
(facsimile);
— Bank of Commerce Building, Suite 1007, 1809 Barrington
Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K8, (902) 426-7997 (telephone), 426-6997 (TDD), (902) 426-2721 (facsimile);
— Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, (204) 983-6306 (telephone),
983-8274 (TDD), (204) 983-6317 (facsimile);
— 530-580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, (604) 666-2111 (telephone), 666-0778 (TDD), (604)
666-8322 (facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 405 De Maisonneuve Boulevard E, 2nd Floor, Suite B2300, Montréal, Quebec H2L
4J5, (514) 283-6607 (telephone), 283-8316 (TDD), (514) 2833689 (facsimile);
AVIS AUX INTÉRESSÉS
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter les
dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les
avis et les demandes, sont disponibles pour examen durant les
heures normales d’ouverture aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, Pièce G5,
1, promenade du Portage, Gatineau (Québec) K1A 0N2,
(819) 997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), (819) 994-0218
(télécopieur);
— Édifice de la Banque de Commerce, Pièce 1007, 1809, rue
Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3K8, (902)
426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), (902) 426-2721
(télécopieur);
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, (204) 983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), (204) 983-6317 (télécopieur);
— 580, rue Hornby, Bureau 530, Vancouver (ColombieBritannique) V6C 3B6, (604) 666-2111 (téléphone), 666-0778
(ATS), (604) 666-8322 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 405, boulevard de
Maisonneuve Est, 2e étage, Bureau B2300, Montréal (Québec)
H2L 4J5, (514) 283-6607 (téléphone), 283-8316 (ATS), (514)
283-3689 (télécopieur);
3776
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
— C.R.T.C. Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario M4T 1M2, (416) 952-9096
(telephone), (416) 954-6343 (facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, Cornwall Professional
Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan S4P 3X3, (306) 780-3422 (telephone), (306) 780-3319
(facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 10405 Jasper Avenue,
Suite 520, Edmonton, Alberta T5J 3N4, (780) 495-3224
(telephone), (780) 495-3214 (facsimile).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian
Radio-television and Telecommunications Commission, Ottawa,
Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of the
intervention has been served upon the applicant, on or before the
deadline given in the notice.
Secretary General
— Centre de documentation du C.R.T.C., 55, avenue St. Clair
Est, Bureau 624, Toronto (Ontario) M4T 1M2, (416) 9529096 (téléphone), (416) 954-6343 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, (306) 780-3422 (téléphone), (306) 780-3319
(télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 10405, avenue Jasper,
Bureau 520, Edmonton (Alberta) T5J 3N4, (780) 495-3224
(téléphone), (780) 495-3214 (télécopieur).
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées ciaprès en s’adressant au CRTC.
2004-541
2004-541
December 6, 2004
Le 6 décembre 2004
W Network Inc.
Across Canada
Approved — Amendment of the condition of licence 3.(a) for the
specialty television undertaking known as W Network, as noted
in the decision.
W Network Inc.
L’ensemble du Canada
Approuvé — Modification de la condition de licence 3.a) de
l’entreprise de programmation d’émissions spécialisées appelée
W Network, tel qu’il est énoncé dans la décision.
2004-542
2004-542
December 9, 2004
Le 9 décembre 2004
The Commanding Officer of the Canadian Forces Station
(CFS) Alert
Alert, Nunavut
Approved — Renewal of the broadcasting licence for the radio
programming undertaking CHAR-FM Alert, from September 1,
2005, to August 31, 2012.
Le commandant de la Station des Forces canadiennes
(SFC) Alert
Alert (Nunavut)
Approuvé — Renouvellement de la licence de radiodiffusion de
l’entreprise de programmation de radio CHAR-FM Alert, du
1er septembre 2005 au 31 août 2012.
2004-543
2004-543
December 9, 2004
Le 9 décembre 2004
North Superior Broadcasting Ltd.
Dubreuilville, Ontario
Approved — Deletion of the transmitter CFNO-FM-6 Dubreuilville of the radio programming undertaking CFNO-FM Marathon.
North Superior Broadcasting Ltd.
Dubreuilville (Ontario)
Approuvé — Suppression de l’émetteur CFNO-FM-6 Dubreuilville de l’entreprise de programmation de radio CFNO-FM
Marathon.
2004-544
2004-544
December 10, 2004
Le 10 décembre 2004
Radio CJLS Limited
Yarmouth, Nova Scotia
Approved — New low-power transmitter in Yarmouth for the
radio programming undertaking CJLS-FM Yarmouth.
Radio CJLS Limited
Yarmouth (Nouvelle-Écosse)
Approuvé — Nouvel émetteur de faible puissance à Yarmouth
pour l’entreprise de programmation de radio CJLS-FM
Yarmouth.
[51-1-o]
[51-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 2004-10-3
AUDIENCE PUBLIQUE 2004-10-3
Further to its Broadcasting Notices of Public Hearing
CRTC 2004-10, 2004-10-1 and 2004-10-2 dated November 3, 9
À la suite de ses avis d’audience publique de radiodiffusion
CRTC 2004-10, 2004-10-1 et 2004-10-2 des 3, 9 et 25 novembre
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3777
and 25, 2004, relating to a public hearing which will be held on
January 10, 2005, at 9 a.m., at the Commission headquarters,
1 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec, the Commission
announces that the following item is amended:
The licensee is amending its original proposal by deleting the
proposed transmitter at Canoe, British Columbia. The item now
reads as follows.
Item 24
Canadian Broadcasting Corporation (CBC)
Kelowna, Myra, Penticton, Vernon, Oliver, Salmon Arm,
Enderby, and Celista, British Columbia
To amend the licence of television programming undertaking
CBUT Vancouver.
December 8, 2004
2004 relativement à l’audience publique qui aura lieu le 10 janvier 2005, à 9 h, à l’administration centrale, 1, promenade du
Portage, Gatineau (Québec), le Conseil annonce que l’article suivant est modifié :
La titulaire modifie sa demande originale en retirant l’émetteur
proposé à Canoe (Colombie-Britannique). L’article se lit maintenant comme suit.
Article 24
Société Radio-Canada (SRC)
Kelowna, Myra, Penticton, Vernon, Oliver, Salmon Arm,
Enderby et Celista (Colombie-Britannique)
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation
de télévision CBUT Vancouver.
Le 8 décembre 2004
[51-1-o]
[51-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 2004-10-4
AUDIENCE PUBLIQUE 2004-10-4
Further to its Broadcasting Notices of Public Hearing
CRTC 2004-10, 2004-10-1, 2004-10-2 and 2004-10-3 dated November 3, 9 and 25, 2004, and December 8, 2004, relating to a
public hearing which will be held on January 10, 2005, at 9 a.m.,
at the Commission headquarters, 1 Promenade du Portage, Gatineau, Quebec, the Commission announces that the following item
is amended and the change is in bold and italic:
Item 24
Canadian Broadcasting Corporation (CBC)
Kelowna, Braeloch, Penticton, Vernon, Oliver, Salmon Arm,
Enderby and Celista, British Columbia
To amend the licence of television programming undertaking
CBUT Vancouver.
The licensee is amending its original proposal by changing
the transmitter site from Myra to Braeloch, British Columbia.
À la suite de ses avis d’audience publique de radiodiffusion
CRTC 2004-10, 2004-10-1, 2004-10-2 et 2004-10-3 des 3, 9 et
25 novembre 2004 et du 8 décembre 2004 relativement à
l’audience publique qui aura lieu le 10 janvier 2005, à 9 h, à
l’administration centrale du Conseil, 1, promenade du Portage,
Gatineau (Québec), le Conseil annonce que l’article suivant est
modifié et que le changement est en caractères gras et en italique :
Article 24
Société Radio-Canada (SRC)
Kelowna, Braeloch, Penticton, Vernon, Oliver, Salmon Arm,
Enderby et Celista (Colombie-Britannique)
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation
de télévision CBUT Vancouver.
La titulaire modifie sa demande originale en changeant
le site de l’émetteur de Myra à Braeloch (ColombieBritannique).
Le 10 décembre 2004
December 10, 2004
[51-1-o]
[51-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2004-86-1
AVIS PUBLIC 2004-86-1
Call for comments on changes to the winback rules regarding
their application to both customers and subscribers
Appel d’observations sur les changements aux règles de
reconquête s’appliquant à la fois aux clients et aux abonnés
At the request of the Canadian Cable Telecommunications
Association, the Commission extends the deadline for the filing
of comments to January 13, 2005.
December 8, 2004
À la demande de l’Association canadienne des télécommunications par câble, le Conseil a prorogé la date limite pour le dépôt
des observations au 13 janvier 2005.
Le 8 décembre 2004
[51-1-o]
[51-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2004-95
AVIS PUBLIC 2004-95
The Commission has received the following applications. The
deadline for submission of interventions and/or comments is
January 14, 2005.
Le Conseil a été saisi des demandes qui suivent. La date limite
pour le dépôt des interventions ou des observations est le 14 janvier 2005.
3778
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
1. Radio du Golfe inc.
Port-Daniel, Quebec
To amend the licence of radio programming undertaking
CFMV-FM Chandler, Quebec.
2. TQS inc.
Saint-Fulgence, Quebec
To amend the licence of the television programming undertaking CKTV-TV Saguenay by removing the transmitter
CKTV-TV-1 Saint-Fulgence from the licence.
3. CTV Television Inc.
Huntsville, Ontario
To amend the licence of television programming undertaking
CICI-TV Sudbury, Ontario.
4. Russel C. Cook
Opaskwayak Cree Nation (The Pas), Manitoba
For an extension of the time limit to implement the Englishlanguage Type B FM native radio programming undertaking at
Opaskwayak Cree Nation near The Pas authorized in Decision
CRTC 2000-132, dated April 28, 2000.
5. Kesitah Inc.
Winnipeg, Manitoba
To amend the licence for the radio programming undertaking
CFEQ-FM Winnipeg, an FM station presenting youth-oriented
contemporary Christian music.
6. Aboriginal Voices Radio Inc.
Calgary, Alberta
For an extension of the time limit to commence the operation
for the Native-language Type B FM native radio programming
undertaking at Calgary, authorized in Three new radio stations
to serve Calgary, Decision CRTC 2001-172, March 12, 2001.
December 10, 2004
[51-1-o]
1. Radio du Golfe inc.
Port-Daniel (Québec)
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation de radio CFMV-FM Chandler (Québec).
2. TQS inc.
Saint-Fulgence (Québec)
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation de télévision CKTV-TV Saguenay, en retirant l’émetteur
CKTV-TV-1 Saint-Fulgence de la licence.
3. CTV Television Inc.
Huntsville (Ontario)
En vue de modifier la licence de l’entreprise de programmation de télévision CICI-TV Sudbury (Ontario).
4. Russel C. Cook
Opaskwayak Cree Nation (The Pas) [Manitoba]
Afin de proroger la date de mise en exploitation de l’entreprise
de programmation de radio FM autochtone de type B en langue anglaise à Opaskwayak Cree Nation, près de The Pas, autorisée dans la décision CRTC 2000-132, du 28 avril 2000.
5. Kesitah Inc.
Winnipeg (Manitoba)
En vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise
de programmation de radio CFEQ-FM Winnipeg, une station
FM qui diffuse de la musique chrétienne contemporaine pour
les jeunes.
6. Aboriginal Voices Radio Inc.
Calgary (Alberta)
Afin de proroger la date de mise en exploitation de l’entreprise
de programmation de radio FM autochtone de type B en langue
autochtone à Calgary, autorisée par Trois nouvelles stations
de radio pour desservir Calgary, décision CRTC 2001-172,
12 mars 2001.
Le 10 décembre 2004
[51-1-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3779
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
THE ANDERSONS, INC.
THE ANDERSONS, INC.
DOCUMENTS DEPOSITED
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 25, 2004, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
Seven Memoranda of Leases dated as of September 20, 2004,
between The Andersons, Inc. and Quebec North Shore & Labrador Railway Company, Inc.
December 7, 2004
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
Solicitors
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 25 novembre 2004
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
Sept résumés de contrats de location en date du 20 septembre
2004 entre The Andersons, Inc. et la Quebec North Shore &
Labrador Railway Company, Inc.
Le 7 décembre 2004
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT s.r.l.
[51-1-o]
[51-1-o]
BP SOLVAY POLYETHYLENE NORTH AMERICA
BP SOLVAY POLYETHYLENE NORTH AMERICA
DOCUMENT DEPOSITED
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 24, 2004, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Lease Schedule No. 5 dated as of November 11, 2004, between
U.S. Bank National Association, as Lessor, and BP Solvay
Polyethylene North America, as Lessee.
OGILVY RENAULT
Barristers and Solicitors
DÉPÔT DE DOCUMENT
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 24 novembre 2004
le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Cinquième annexe au contrat de location en date du 11 novembre 2004 entre la U.S. Bank National Association, en qualité de
bailleur, et la BP Solvay Polyethylene North America, en qualité de preneur à bail.
Le 18 décembre 2004
Les conseillers juridiques
OGILVY RENAULT
[51-1-o]
[51-1-o]
December 18, 2004
THE CITY OF MISSISSAUGA
THE CITY OF MISSISSAUGA
PLANS DEPOSITED
The City of Mississauga hereby gives notice that an application
has been made to the Minister of Transport under the Navigable
Waters Protection Act for approval of the plans and site of the
work described herein. Under section 9 of the said Act, The City
of Mississauga has deposited with the Minister of Transport and
in the office of the District Registrar of the Land Registry District
of Peel, at Brampton, Ontario, under deposit No. R01183600, a
description of the site and plans of the installation of a pedestrian
bridge over Etobicoke Creek, at Mississauga, Ontario, in front of
Lot A-5, Concession 2, N.D.S. Plan 396, Blocks 1–2.
MICHAEL GUSCHE
Certified Engineering Technician
DÉPÔT DE PLANS
The City of Mississauga donne avis, par les présentes, qu’une
demande a été déposée auprès du ministre des Transports en vertu
de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après.
The City of Mississauga a, en vertu de l’article 9 de ladite loi,
déposé auprès du ministre des Transports et au bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement de Peel, à Brampton
(Ontario), sous le numéro de dépôt R01183600, une description
de l’emplacement et les plans de l’installation d’une passerelle
pour piétons au-dessus du ruisseau Etobicoke, à Mississauga, en
Ontario, en face du lot A-5, concession 2, plan N.D.S. 396,
blocs 1-2.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables, Transports
Canada, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia (Ontario) N7T
8B1. Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit,
reçus au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet
avis et relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime
seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces
exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
Mississauga, le 25 novembre 2004
Le technicien agréé en ingénierie
MICHAEL GUSCHE
[51-1-o]
[51-1-o]
Comments may be directed to the Superintendent, Navigable
Waters Protection Program, Transport Canada, 201 Front Street N,
Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1. However, comments will be
considered only if they are in writing, are received not later than
30 days after the date of publication of this notice and are related
to the effects of this work on marine navigation. Although all
comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
Mississauga, November 25, 2004
3780
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
COUNTY OF LETHBRIDGE
COUNTY OF LETHBRIDGE
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The County of Lethbridge hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Transport under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of
the work described herein. Under section 9 of the said Act, the
County of Lethbridge has deposited with the Minister of Transport and in the office of the District Registrar of the Land Registry District of Southern Alberta, at Calgary, Alberta, under
deposit No. 041 4206, a description of the site and plans of the
proposed replacement of the bridge over the Little Bow River, on
Township Road 130, approximately 13 km north of Iron Springs,
Alberta (Bridge File No. 74396), located at SSW 4-13-20-4.
Lethbridge, December 7, 2004
AMEC INFRASTRUCTURE LIMITED
BERNIE ROSEKE, P.Eng.
Le County of Lethbridge donne avis, par les présentes, qu’une
demande a été déposée auprès du ministre des Transports en vertu
de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après.
Le County of Lethbridge a, en vertu de l’article 9 de ladite loi,
déposé auprès du ministre des Transports et au bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement du sud de l’Alberta,
à Calgary (Alberta), sous le numéro de dépôt 041 4206, une description de l’emplacement et les plans du pont que l’on propose
de remplacer au-dessus de la rivière Little Bow, sur le chemin de
canton 130, à environ 13 km au nord de Iron Springs, en Alberta
(dossier de pont no 74396), situé aux coordonnées SSW 4-13-20-4.
Le projet fera l’objet d’un examen préalable en conformité
avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables, Transports
Canada, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia (Ontario) N7T
8B1. Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit,
reçus au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet
avis et relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime
seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces
exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
Lethbridge, le 7 décembre 2004
AMEC INFRASTRUCTURE LIMITED
BERNIE ROSEKE, ing.
[51-1-o]
[51-1]
And take notice that the project will be subject to review pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Comments may be directed to the Superintendent, Navigable
Waters Protection Program, Transport Canada, 201 Front Street N,
Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1. However, comments will be
considered only if they are in writing, are received not later than
30 days after the date of publication of this notice and are related
to the effects of this work on marine navigation. Although all
comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
FONDATION URSULINES STANSTEAD INC.
FONDATION URSULINES STANSTEAD INC.
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that Fondation Ursulines Stanstead Inc.
intends to apply to the Minister of Industry for leave to surrender
its charter, pursuant to the Canada Corporations Act.
JEANNE COUTU
Chairwoman of the Board
Avis est par les présentes donné que la Fondation Ursulines
Stanstead Inc. demandera au ministre de l’Industrie la permission
d’abandonner sa charte en vertu de la Loi sur les corporations
canadiennes.
Le 4 décembre 2004
La présidente du conseil d’administration
Me JEANNE COUTU
[51-1-o]
[51-1-o]
December 4, 2004
GENERAL & COLOGNE LIFE RE OF AMERICA
GENERAL & COLOGNE LIFE RE OF AMERICA
CHANGE OF NAME
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Notice is hereby given, pursuant to section 576 of the Insurance Companies Act (Canada), that General & Cologne Life Re
of America, which operated in Canada as a branch, intends to
apply to the Superintendent of Financial Institutions to change the
name under which the foreign company reinsures risks to General
Re Life Corporation.
Toronto, December 3, 2004
CASSELS BROCK & BLACKWELL LLP
Barristers and Solicitors
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 576
de la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada), que General &
Cologne Life Re of America, qui exploite une succursale au Canada, a l’intention de demander l’autorisation au surintendant des
institutions financières de changer la dénomination sociale sous
laquelle la société étrangère réassure des risques, laquelle deviendrait la société d’assurance General Re Life Corporation.
Toronto, le 3 décembre 2004
Les avocats
CASSELS BROCK & BLACKWELL s.r.l.
[50-4-o]
[50-4-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3781
HENRI ALLAIN
HENRI ALLAIN
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Henri Allain hereby gives notice that an application has been
made to the Minister of Transport under the Navigable Waters
Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, Henri Allain has
deposited with the Minister of Transport and in the office of the
District Registrar of the Land Registry District of Kent, at Richibucto, New Brunswick, under deposit No. 19561365, a description of the site and plans of the mollusc culture in suspension in
Village Bay, on lease MS-1127.
Henri Allain donne avis, par les présentes, qu’une demande a
été déposée auprès du ministre des Transports en vertu de la Loi
sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des
plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Henri
Allain a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du
ministre des Transports et au bureau de la publicité des droits
du district d’enregistrement de Kent, à Richibucto (NouveauBrunswick), sous le numéro de dépôt 19561365, une description
de l’emplacement et les plans d’une culture de mollusques en
suspension dans la baie du Village, sur le bail MS-1127.
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, Foot of Parker Street,
P.O. Box 1000, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 3Z8. However,
comments will be considered only if they are in writing and are
received not later than 30 days after the date of publication of this
notice. Although all comments conforming to the above will be
considered, no individual response will be sent.
HENRI ALLAIN
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, Rue Parker, Case postale 1000, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 3Z8.
Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit et reçus
au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis
seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces
exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
Richibucto, le 8 décembre 2004
HENRI ALLAIN
[51-1-o]
[51-1-o]
Richibucto, December 8, 2004
ILLINOIS CENTRAL RAILROAD COMPANY
ILLINOIS CENTRAL RAILROAD COMPANY
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on November 29, 2004, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Schedule No. 6 to Master Equipment Lease
Agreement effective as of November 30, 2004, between ICX
Corporation and Illinois Central Railroad Company.
December 8, 2004
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
Solicitors
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 29 novembre 2004
le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé de l’annexe no 6 au contrat d’équipement maître de location en vigueur à compter du 30 novembre 2004 entre la ICX
Corporation et la Illinois Central Railroad Company.
Le 8 décembre 2004
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT s.r.l.
[51-1-o]
[51-1-o]
INTERNATIONAL CATHOLIC FEDERATION OF
MISSIONARY YOUTH ORGANIZATIONS
FÉDÉRATION INTERNATIONALE CATHOLIQUE DES
ORGANISMES MISSIONNAIRES DE JEUNES
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that International Catholic Federation of
Missionary Youth Organizations (FICOM-J) intends to apply to
the Minister of Industry for leave to surrender its charter, pursuant
to the Canada Corporations Act.
JOSEPH FOUCHER
Director General
Avis est par les présentes donné que la Fédération internationale catholique des organismes missionnaires de jeunes
(FICOM-J) demandera au ministre de l’Industrie la permission
d’abandonner sa charte en vertu de la Loi sur les corporations
canadiennes.
Le 2 décembre 2004
Le directeur général
JOSEPH FOUCHER
[51-1-o]
[51-1-o]
December 2, 2004
3782
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The ministère des Transports du Québec (Ministry of Transportation of Quebec) hereby gives notice that an application has been
made to the federal Minister of Transport under the Navigable
Waters Protection Act for approval of the plans and site of the
work described herein. Under section 9 of the said Act, the ministère des Transports du Québec has deposited with the federal
Minister of Transport and in the Land Registry Office of the District of Vaudreuil, Judicial District of Beauharnois, Quebec, under
deposit No. 11 638 970, a description of the site and plans of a
bridge over the Beaudette River, located on Lots 804 and 872 of
the official cadastre of Saint-Zotique Parish, Land Registry District of Vaudreuil, in the municipality of Rivière-Beaudette, along
the axis of Highway 20, in the municipality of Rivière-Beaudette.
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, 101 Champlain Boulevard, Québec, Quebec G1K 7Y7. However, comments will be
considered only if they are in writing and are received not later
than 30 days after the date of publication of this notice. Although
all comments conforming to the above will be considered, no
individual response will be sent.
Québec, December 18, 2004
FLORENT GAGNÉ
Deputy Minister
Le ministère des Transports du Québec donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre fédéral
des Transports en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Le ministère des Transports du Québec a, en
vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre fédéral
des Transports et au bureau de la publicité des droits de la circonscription foncière de Vaudreuil, district judiciaire de Beauharnois (Québec), sous le numéro de dépôt 11 638 970, une description de l’emplacement et les plans du pont enjambant la rivière
Beaudette, situé sur les lots 804 et 872, cadastre officiel de la
paroisse de Saint-Zotique, circonscription foncière de Vaudreuil,
municipalité de Rivière-Beaudette, suivant l’axe de la route 20,
municipalité de Rivière-Beaudette.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, 101, boulevard Champlain, Québec (Québec) G1K 7Y7. Veuillez noter
que seuls les commentaires faits par écrit et reçus au plus tard
30 jours suivant la date de publication de cet avis seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces exigences
seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera envoyée.
Québec, le 18 décembre 2004
Le sous-ministre
FLORENT GAGNÉ
[51-1-o]
[51-1-o]
MINISTRY OF TRANSPORTATION OF ONTARIO
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DE L’ONTARIO
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Ministry of Transportation of Ontario hereby gives notice
that an application has been made to the federal Minister of
Transport under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, the Ministry of Transportation of Ontario has deposited with the federal Minister of Transport and in
the office of the District Registrar of the Land Registry District of
Simcoe, at Barrie, Ontario, under deposit No. 01305183 and as a
Certificate of Correction registered under No. R01465856, a description of the site and plans of the existing bridge over the
Atherley Narrows, in the city of Orillia, township of Ramara,
Highway 12, from Lot 12, Concession 7, to a part of Water
Lot 12, concession 7, and from Lot 31, Concession 11, to a part of
Lot 31, Concession 11.
Comments may be directed to the Superintendent, Navigable
Waters Protection Program, Transport Canada, 201 Front Street N,
Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1. However, comments will be
considered only if they are in writing, are received not later than
30 days after the date of publication of this notice and are related
to the effects of this work on marine navigation. Although all
comments conforming to the above will be considered, no individual response will be sent.
WADE YOUNG, P.Eng.
Head, Structural Division
Southwestern Region
Le ministère des Transports de l’Ontario donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre fédéral des Transports en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. Le ministère des Transports de l’Ontario
a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre
fédéral des Transports et au bureau de la publicité des droits du
district d’enregistrement de Simcoe, à Barrie (Ontario), sous le
numéro de dépôt 01305183 et comme certificat de correction sous
le numéro R01465856, une description de l’emplacement et les
plans du pont actuel au-dessus du passage Atherley, dans la ville
d’Orillia, canton de Ramara, route 12, du lot 12, concession 7, à
une partie du plan d’eau 12, concession 7, et du lot 31, concession 11, à une partie du lot 31, concession 11.
Les commentaires éventuels doivent être adressés au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables, Transports
Canada, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia (Ontario) N7T
8B1. Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit,
reçus au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet
avis et relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime
seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces
exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
London, le 1er décembre 2004
Le chef, Division des structures
Région du Sud-Ouest
WADE YOUNG, ing.
[51-1-o]
[51-1]
London, December 1, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3783
THE NATIONAL DAIRY COUNCIL OF CANADA
CONSEIL NATIONAL DE L’INDUSTRIE LAITIÈRE
DU CANADA
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that The National Dairy Council of
Canada intends to apply to the Minister of Industry for leave to
surrender its charter, pursuant to the Canada Corporations Act.
TERRY W. PETERMAN
Secretary
Avis est par les présentes donné que le Conseil national de l’industrie laitière du Canada demandera au ministre de l’Industrie la
permission d’abandonner sa charte en vertu de la Loi sur les corporations canadiennes.
Le 2 décembre 2004
Le secrétaire
TERRY W. PETERMAN
[51-1-o]
[51-1-o]
December 2, 2004
SOUTHWIND PROPERTIES LIMITED
SOUTHWIND PROPERTIES LIMITED
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Southwind Properties Limited hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Transport under the
Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
Southwind Properties Limited has deposited with the Minister of
Transport and in the office of the District Registrar of the Land
Registry District of Lunenburg, at Bridgewater, Nova Scotia,
under deposit No. 81016611, a description of the site and plans of
the proposed wharf in Deep Cove, at Deep Cove Road, in front of
Lot 1BC-B.
ROBBIE PARKER
La société Southwind Properties Limited donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Transports en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La Southwind Properties Limited a, en vertu
de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Transports et au bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement de Lunenburg, à Bridgewater (Nouvelle-Écosse), sous le
numéro de dépôt 81016611, une description de l’emplacement et
les plans du quai que l’on propose de construire dans l’anse Deep,
près du chemin Deep Cove, en face du lot 1BC-B.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, Rue Parker, Case postale 1000, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 3Z8.
Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit et reçus
au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis
seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces
exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
Enfield, le 6 décembre 2004
ROBBIE PARKER
[51-1-o]
[51-1-o]
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, Foot of Parker Street,
P.O. Box 1000, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 3Z8. However,
comments will be considered only if they are in writing and are
received not later than 30 days after the date of publication of this
notice. Although all comments conforming to the above will be
considered, no individual response will be sent.
Enfield, December 6, 2004
TOWN OF WINDSOR
TOWN OF WINDSOR
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Town of Windsor hereby gives notice that an application
has been made to the Minister of Transport under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of
the work described herein. Under section 9 of the said Act, the
Town of Windsor has deposited with the Minister of Transport
and in the office of the District Registrar of the Land Registry
District of Hants County, at Windsor, Nova Scotia, under deposit
No. 81036171, a description of the site and plans of the repairs
and improvements to the dam in Fall Brook, at the Windsor Water Treatment Plant, in front of 786 Windsor Back Road.
La Town of Windsor donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Transports en vertu
de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après.
La Town of Windsor a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé
auprès du ministre des Transports et au bureau de la publicité des
droits du district d’enregistrement du comté de Hants, à Windsor
(Nouvelle-Écosse), sous le numéro de dépôt 81036171, une description de l’emplacement et les plans des réparations et des améliorations à effectuer au barrage du ruisseau Fall, à l’installation
de traitement des effluents de Windsor, en face du 786, chemin
Windsor Back.
Les commentaires relatifs à l’effet de l’ouvrage sur la navigation maritime peuvent être adressés au Surintendant, Programme
de protection des eaux navigables, Transports Canada, Rue Parker, Case postale 1000, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 3Z8.
Veuillez noter que seuls les commentaires faits par écrit et reçus
Comments regarding the effect of this work on marine navigation may be directed to the Superintendent, Navigable Waters
Protection Program, Transport Canada, Foot of Parker Street,
P.O. Box 1000, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 3Z8. However,
comments will be considered only if they are in writing and are
3784
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
received not later than 30 days after the date of publication of this
notice. Although all comments conforming to the above will be
considered, no individual response will be sent.
DAN BEATTY
au plus tard 30 jours suivant la date de publication de cet avis
seront considérés. Même si tous les commentaires répondant à ces
exigences seront considérés, aucune réponse individuelle ne sera
envoyée.
Windsor, le 13 octobre 2004
DAN BEATTY
[51-1-o]
[51-1-o]
Windsor, October 13, 2004
TRINITY RAIL LEASING TRUST II
TRINITY RAIL LEASING TRUST II
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 3, 2004, copies of each of
the following related documents were deposited in the Office of
the Registrar General of Canada:
(a) Bill of Sale between Trinity Rail Leasing Trust II
(“TRLTII”) and TRLIII LP dated as of September 23, 2004,
pursuant to which TRLTII, in consideration of the sum of $10
and other good and valuable consideration paid by TRLIII LP,
granted, bargained, sold, transferred, assigned and set over unto
TRLIII and its successors and assigns all right, title, and interest of TRLTII, in and to items of equipment set forth in Schedule 1 thereto and as further described in such Bill of Sale;
(b) Release by Credit Suisse First Boston, New York Branch
dated as of September 23, 2004, regarding TRLTII sale of railcars and related leases to TRLIII LP;
(c) Assignment and Assumption between TRLTII and TRLIII
LP dated as of September 23, 2004, whereby TRLTII, in consideration of the sum of $10 and other good and valuable consideration, transfers, assigns and otherwise conveys and grants
to TRLIII all of TRLTII’s right, title and interest in and to the
existing equipment subleases as set forth in Schedule 2 thereto,
any and all income and proceeds therefrom, and any and all obligations of TRLTII arising thereafter; and
(d) Amendment No. 1 to Memorandum of Collateral Agency
Agreement dated as of September 23, 2004, which modifies
and amends the Memorandum of Collateral Agency Agreement
dated November 12, 2003.
BLAKE, CASSELS & GRAYDON LLP
Barristers and Solicitors
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 3 décembre 2004
un exemplaire de chacun des documents suivants a été déposé au
Bureau du registraire général du Canada :
a) Acte de vente en date du 23 septembre 2004 entre la Trinity
Rail Leasing Trust II (la « TRLTII ») et la TRLIII LP, aux termes duquel la TRLTII, pour une contrepartie de 10 $ et une autre contrepartie de valeur payées par la TRLIII LP, a accordé,
négocié, vendu, transféré, cédé et transporté à la TRLIII et à
ses successeurs et ayants cause tous les droits, titres et intérêts
de la TRLTII liés au matériel ferroviaire indiqué dans l’annexe 1
de cet acte de vente et décrit dans cet acte;
b) Quittance par la Credit Suisse First Boston, succursale de
New York, en date du 23 septembre 2004, concernant la vente
par la TRLTII à la TRLIII LP d’automotrices et de baux
connexes;
c) Convention de cession et de prise en charge en date du
23 septembre 2004 entre la TRLTII et la TRLIII LP, aux termes de laquelle la TRLTII, pour une contrepartie de 10 $ et une
autre contrepartie de valeur, transfère et cède, et transporte et
accorde par ailleurs, à la TRLIII tous les droits, titres et intérêts
liés aux sous-baux de matériel indiqués dans l’annexe 2 de
cette convention et tous les revenus et produits qui en sont tirés
ainsi que toutes les obligations de la TRLTII nées après la cession et prise en charge;
d) Première modification au protocole d’entente relatif à la
convention d’agence accessoire en date du 23 septembre 2004,
qui modifie le protocole d’entente relatif à la convention
d’agence accessoire en date du 12 novembre 2003.
Le 9 décembre 2004
Les avocats
BLAKE, CASSELS & GRAYDON s.r.l.
[51-1-o]
[51-1-o]
December 9, 2004
TTX COMPANY
TTX COMPANY
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 1, 2004, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Memorandum of Lease of Railroad Equipment and Trust Indenture and Security Agreement effective as of December 2,
2004, among TTX Lease 50-A Trust, TTX Company and Wells
Fargo Bank Northwest, National Association;
2. Memorandum of Lease of Railroad Equipment and Trust Indenture and Security Agreement effective as of December 2,
2004, among TTX Lease 50-B Trust, TTX Company and Wells
Fargo Bank Northwest, National Association;
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 1er décembre 2004
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire et
acte de fiducie et contrat de garantie en vigueur à compter du
2 décembre 2004 entre la TTX Lease 50-A Trust, la TTX Company et la Wells Fargo Bank Northwest, National Association;
2. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire et
acte de fiducie et contrat de garantie en vigueur à compter du
2 décembre 2004 entre la TTX Lease 50-B Trust, la TTX Company et la Wells Fargo Bank Northwest, National Association;
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3785
3. Memorandum of Lease of Railroad Equipment and Trust Indenture and Security Agreement effective as of December 2,
2004, among TTX Lease 50-C Trust, TTX Company and Wells
Fargo Bank Northwest, National Association;
4. Memorandum of Lease of Railroad Equipment and Trust Indenture and Security Agreement (No. 50-D-FBOX) effective as
of December 2, 2004, among TTX Lease 50-C Trust, TTX
Company and Wells Fargo Bank Northwest, National Association; and
5. Memorandum of Lease of Railroad Equipment and Trust
Indenture and Security Agreement (No. 50-D-DTTX) effective as of December 2, 2004, among TTX Lease 50-C Trust,
TTX Company and Wells Fargo Bank Northwest, National
Association.
December 7, 2004
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
Solicitors
3. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire et
acte de fiducie et contrat de garantie en vigueur à compter du
2 décembre 2004 entre la TTX Lease 50-C Trust, la TTX Company et la Wells Fargo Bank Northwest, National Association;
4. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire et
acte de fiducie et contrat de garantie (no 50-D-FBOX) en vigueur à compter du 2 décembre 2004 entre la TTX Lease 50-C
Trust, la TTX Company et la Wells Fargo Bank Northwest,
National Association;
5. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire et
acte de fiducie et contrat de garantie (no 50-D-DTTX) en vigueur
à compter du 2 décembre 2004 entre la TTX Lease 50-C Trust,
la TTX Company et la Wells Fargo Bank Northwest, National
Association.
Le 7 décembre 2004
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT s.r.l.
[51-1-o]
[51-1-o]
3786
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Canada Border Services Agency
Regulations Amending the Accounting for Imported
Goods and Payment of Duties Regulations.............
Canada Deposit Insurance Corporation
By-law Amending the Canada Deposit Insurance
Corporation Differential Premiums By-law ............
Canadian Food Inspection Agency
Regulations Amending the Health of Animals
Regulations .............................................................
Environment, Dept. of the
Regulations Amending the Migratory Birds
Regulations .............................................................
Finance, Dept. of
Regulations Amending the Income Tax Regulations
(Capital Cost Allowance — Energy Conservation
Equipment and Alternative Energy Sources) .........
3788
Page
Agence des services frontaliers du Canada
Règlement modifiant le Règlement sur la déclaration
en détail des marchandises importées et le paiement
des droits................................................................. 3788
Société d’assurance-dépôts du Canada
Règlement administratif modifiant le Règlement
administratif de la Société d’assurance-dépôts du
Canada sur les primes différentielles ......................
3791
3817
Agence canadienne d’inspection des aliments
Règlement modifiant le Règlement sur la santé des
animaux...................................................................
3817
3824
Environnement, min. de l’
Règlement modifiant le Règlement sur les oiseaux
migrateurs ...............................................................
3824
Finances, min. des
Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur le
revenu (déduction pour amortissement — matériel
d’économie d’énergie et sources d’énergie de
remplacement) .......................................................
3833
Santé, min. de la
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1419 — glufosinate-ammonium) .............
3839
3791
3833
Health, Dept. of
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1419 — Glufosinate-ammonium).......................... 3839
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
Page
Human Resources and Skills Development, Dept. of
Regulations Amending the Canada Student Financial
Assistance Regulations ...........................................
Industry, Dept. of
Regulations Amending the Lobbyists Registration
Regulations .............................................................
Justice, Dept. of
Regulations Amending the Application of Provincial
Laws Regulations....................................................
Veterans Affairs, Dept. of
Regulations Amending the Veterans Health Care
Regulations .............................................................
3787
Page
3843
Ressources humaines et du Développement des
compétences, min. des
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur l’aide
financière aux étudiants ..........................................
3847
Industrie, min. de l’
Règlement modifiant le Règlement sur l’enregistrement
des lobbyistes.......................................................... 3847
3871
Justice, min. de la
Règlement modifiant le Règlement sur l’application de
certaines lois provinciales ....................................... 3871
3874
Anciens Combattants, min. des
Règlement modifiant le Règlement sur les soins de
santé pour anciens combattants...............................
3843
3874
3788
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Regulations Amending the Accounting for Imported
Goods and Payment of Duties Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la déclaration
en détail des marchandises importées et le paiement
des droits
Statutory authority
Customs Act
Fondement législatif
Loi sur les douanes
Sponsoring agency
Canada Border Services Agency
Organisme responsable
Agence des services frontaliers du Canada
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
The Customs Act requires that all duties be paid on imported
goods before the goods are released. However, under certain conditions, goods may be released prior to the payment of duties
owing if security has been given.
Description
Selon la Loi sur les douanes, toutes les marchandises importées
sont assujetties au paiement des droits afférents avant leur dédouanement. Toutefois, dans certaines conditions, le dédouanement des marchandises importées peut s’effectuer avant le paiement des droits afférents si une garantie est donnée.
La modification au Règlement sur la déclaration en détail des
marchandises importées et le paiement des droits permettra à la
solliciteure générale du Canada de fixer le montant maximum des
droits et taxes exigibles sur les importations commerciales qui
peuvent être garantis au moyen d’une carte de crédit.
The amendment to the Accounting for Imported Goods and
Payment of Duties Regulations will allow the Solicitor General of
Canada to determine the maximum amount of duties and taxes
payable on commercial goods that can be secured by a credit
card.
Alternatives
The amendment to paragraph 11(1)(e) of the Regulations is the
only means available to allow the Solicitor General of Canada to
establish credit card limits with respect to the amount of security
to be given for the release of commercial importations prior to
payment of duties and taxes.
Solutions envisagées
La modification de l’alinéa 11(1)e) du Règlement est le seul
moyen disponible pour permettre à la solliciteure générale du
Canada de fixer les limites des cartes de crédit relativement au
montant de la garantie à être donnée pour obtenir le dédouanement d’importations commerciales avant le paiement des droits et
taxes afférents.
Benefits and costs
By giving the Solicitor General of Canada the flexibility to set
the credit card limits for securing the release of commercial importations, this amendment will allow the Solicitor General to
alter such limits in a timely fashion and meet the frequently
changing needs of Canadian businesses. This will also result
in savings for small businesses by simplifying customs release
procedures.
Avantages et coûts
En accordant à la solliciteure générale du Canada la souplesse
de fixer les limites des cartes de crédit visant le montant de la
garantie à être donnée pour avoir la mainlevée des importations
commerciales, cette modification lui permettra de changer ces
limites d’une façon expéditive et de répondre aux besoins changeants des entreprises canadiennes. En outre, cette modification
représentera des économies pour les petites entreprises étant donné que les procédures de mainlevée douanière seront simplifiées.
Consultation
These Regulations are being amended in response to numerous
requests from commercial importers. Consultations with small
business importers have indicated strong support for more flexibility to modify credit card limits.
Consultations
La modification apportée à ce règlement fait suite aux nombreuses demandes présentées par les importateurs commerciaux.
Des consultations auprès des importateurs du secteur des petites
entreprises ont indiqué que ceux-ci appuient fortement la proposition d’une plus grande flexibilité à modifier les limites des cartes
de crédit.
Les courtiers s’inquiètent de ce qui leur semble être des règles
du jeu inéquitables, car les courtiers en douane agréés n’ont pas le
droit d’utiliser une carte de crédit pour régler leurs transactions
avec les douanes. Or, l’utilisation de cartes de crédit dans la filière commerciale n’est permise que pour les clients qui n’ont pas
pris de disposition de garantie permanente auprès des douanes.
The brokerage community expressed concern regarding a perceived unlevel playing field as licensed customs brokers are not
eligible to use a credit card for the purpose of transacting business
with customs. However, the use of credit cards in the commercial
stream is limited to clients who have no standing security arrangement with customs.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3789
They also contend that by amending the Regulations, any future increase to the credit card limit will not require publishing in
the Canada Gazette, thus rendering the process less transparent.
The brokerage community has been advised that clients and
stakeholders will continue to be consulted via a customs proposal
prior to initiating any changes to the credit card limit.
Ils soutiennent qu’en modifiant le Règlement, toute hausse
éventuelle de la limite de crédit n’aurait pas à être publiée dans la
Gazette du Canada, ce qui rendrait le processus moins transparent. Les courtiers ont été avisés que les clients et les parties intéressées seront consultés à l’aide d’une proposition douanière avant
toute modification de la limite de crédit.
Compliance and enforcement
These Regulations will not impede the ability of the Canada
Border Services Agency (CBSA) to carry out its enforcement
mandate. The Agency will continue to protect Canadian society
by carrying out inspection activities and verifying the accounting
information provided by importers.
Respect et exécution
Le Règlement n’entravera pas la capacité de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) à exercer son mandat d’exécution. L’ASFC continuera à protéger la société canadienne en
procédant à des activités d’inspection et en vérifiant les renseignements de déclaration en détail fournis par les importateurs.
Contact
Ms. Nancy Légère, Acting Manager, Entry, Accounting and
Adjustment Policy, Import Process Division, Customs Operational Policy and Coordination and Field Operations, Canada
Border Services Agency, Sir Richard Scott Building, 8th Floor,
191 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0L8, (613) 9411035 (telephone), (613) 946-0242 (facsimile), Nancy.Legere@
ccra-adrc.gc.ca (electronic mail).
Personne-ressource
Madame Nancy Légère, Gestionnaire intérimaire, Déclaration
en détail et politique de rajustement, Division des processus
d’importation, Politique et coordination opérationnelles et opérations régionales des douanes, Agence des services frontaliers du
Canada, Édifice Sir Richard Scott, 8e étage, 191, avenue Laurier
Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0L8, (613) 941-1035 (téléphone),
(613) 946-0242 (télécopieur), Nancy.Legere@ccra-adrc.gc.ca
(courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to sections 32a, 33b and 35c, paragraph 164(1)(i)d and subsection 166(1) of the Customs Acte, proposes to make the annexed
Regulations Amending the Accounting for Imported Goods and
Payment of Duties Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to the Manager, Legislative Affairs, Canada Border
Services Agency, 4th Floor, 150 Isabella Street, Ottawa, Ontario
K1A 0L5.
Persons making representations should identify any of those
representations the disclosure of which should be refused under
the Access to Information Act, in particular under sections 19 and
20 of that Act, and should indicate the reasons why and the period
during which the representations should not be disclosed. They
should also identify any representations for which there is a consent to disclosure for the purposes of that Act.
Ottawa, December 13, 2004
EILEEN BOYD
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu des articles 32a, 33b et 35c, de l’alinéa 164(1)i)d et du paragraphe 166(1)
de la Loi sur les douanese, se propose de prendre le Règlement
modifiant le Règlement sur la déclaration en détail des marchandises importées et le paiement des droits, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout
au gestionnaire, Affaires législatives, Agence des services frontaliers du Canada, 4e étage, 150, rue Isabella, Ottawa (Ontario)
K1A 0L5.
Ils sont également priés d’indiquer, d’une part, celles de ces
observations dont la communication devrait être refusée aux termes de la Loi sur l’accès à l’information, notamment les articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de noncommunication et, d’autre part, celles dont la communication fait
l’objet d’un consentement pour l’application de cette loi.
REGULATIONS AMENDING THE ACCOUNTING
FOR IMPORTED GOODS AND PAYMENT OF
DUTIES REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA
DÉCLARATION EN DÉTAIL DES MARCHANDISES
IMPORTÉES ET LE PAIEMENT DES DROITS
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Paragraph 11(1)(e) of the Accounting for Imported Goods
and Payment of Duties Regulations1 is replaced by the
following:
1. L’alinéa 11(1)e) du Règlement sur la déclaration en détail
des marchandises importées et le paiement des droits1 est remplacé par ce qui suit :
———
———
a
a
b
c
d
e
1
S.C. 2001, c. 25, s. 21
S.C. 2002, c. 22, s. 334
S.C. 1995, c. 41, s. 11
S.C. 1992, c. 28, s. 30(1)
R.S., c. 1 (2nd Supp.)
SOR/86-1062
Ottawa, le 13 décembre 2004
La greffière adjointe du Conseil privé,
EILEEN BOYD
b
c
d
e
1
L.C. 2001, ch. 25, art. 21
L.C. 2002, ch. 22, art. 334
L.C. 1995, ch. 41, art. 11
L.C. 1992, ch. 28, par. 30(1)
e
L.R., ch. 1 (2 suppl.)
DORS/86-1062
3790
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
(e) subject to subsection (3), where the goods are commercial
goods on which the duties payable are less that the amount that
the Minister determines, a remittance by credit card in respect
of which the importer or owner of the goods is the cardholder
or authorized user, where the issuer of the credit card has entered into an agreement with the Government of Canada establishing the conditions of the acceptance and use of that credit
card.
e) sous réserve du paragraphe (3), soit un versement effectué au
moyen d’une carte de crédit dont le détenteur ou l’usager autorisé est l’importateur ou le propriétaire des marchandises et
dont l’émetteur a conclu avec le gouvernement du Canada une
entente prévoyant les conditions d’acceptation et d’utilisation
de la carte, lorsqu’il s’agit de marchandises commerciales pour
lesquelles les droits exigibles s’élèvent à un montant inférieur à
celui que fixe le ministre.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[51-1-o]
[51-1-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
By-law Amending the Canada Deposit Insurance
Corporation Differential Premiums By-law
Règlement administratif modifiant le Règlement
administratif de la Société d’assurance-dépôts
du Canada sur les primes différentielles
Statutory authority
Canada Deposit Insurance Corporation Act
Fondement législatif
Loi sur la Société d’assurance-dépôts du Canada
Sponsoring agency
Canada Deposit Insurance Corporation
Organisme responsable
Société d’assurance-dépôts du Canada
3791
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the By-law Amending the Canada
Deposit Insurance Corporation Differential Premiums By-law.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement administratif
modifiant le Règlement administratif de la Société
d’assurance-dépôts du Canada sur les primes différentielles.)
Description
Description
The Board of Directors of the Canada Deposit Insurance Corporation (“CDIC”) made the Differential Premiums By-law (the
“By-law”) on March 3, 1999, pursuant to subsection 21(2) and
paragraph 11(2)(g) of the Canada Deposit Insurance Corporation
Act (the “CDIC Act”). Subsection 21(2) of the CDIC Act authorizes the CDIC Board of Directors to make by-laws establishing a
system to classify member institutions into different categories,
set out the criteria or factors CDIC will consider in classifying
members into categories, establish the procedures CDIC will follow in classifying members, and fix the amount of or provide a
manner of determining the amount of the annual premium applicable to each category. The CDIC Board of Directors has
amended the By-law on January 12, 2000, December 6, 2000,
July 26, 2001, March 7, 2002, and March 3, 2004.
Le conseil d’administration de la Société d’assurance-dépôts
du Canada (la « SADC ») a pris le Règlement administratif de la
Société d’assurance-dépôts du Canada sur les primes différentielles (le « Règlement ») le 3 mars 1999, conformément au paragraphe 21(2) et à l’alinéa 11(2)g) de la Loi sur la Société d’assurancedépôts du Canada (la « Loi sur la SADC »). Le paragraphe 21(2)
de la Loi sur la SADC autorise le conseil d’administration de la
SADC à prendre des règlements administratifs en vue d’établir un
système pour regrouper les institutions membres en catégories de
tarification, de définir les critères ou les facteurs dont la SADC
tiendra compte pour déterminer l’appartenance à chaque catégorie, de prévoir la procédure à suivre par la SADC pour le classement des institutions membres et de fixer la prime annuelle pour
chaque catégorie ou de prévoir la méthode pour ce faire. Le
conseil d’administration de la SADC a modifié le Règlement le
12 janvier 2000, le 6 décembre 2000, le 26 juillet 2001, le 7 mars
2002 et le 3 mars 2004.
La SADC a procédé à un examen approfondi du Règlement
afin de s’assurer qu’il demeure à jour et axé sur ses objectifs initiaux. Elle s’est engagée à n’utiliser que des données se trouvant
dans les états financiers vérifiés des institutions membres ou dans
les déclarations ou les rapports réglementaires. La majorité des
changements sont proposés en réponse aux suggestions émanant
des institutions membres. Certaines modifications ont pour but de
veiller à ce que le système continue de regrouper correctement les
institutions membres en catégories de tarification. Des modifications de forme ou apportant des éclaircissements ont également
été faites.
Ces changements ont mené au Règlement administratif modifiant le Règlement administratif de la Société d’assurance-dépôts
du Canada sur les primes différentielles (le « Règlement »). Les
modifications principales visent les articles 1 et 27 du Règlement,
ainsi que les sections 1, 3, 4, 5, 7, 8 et 9 de l’annexe 2, partie 2,
du formulaire de déclaration. En raison de ces changements, il
faut modifier les articles 15, 24 et 29 du Règlement, l’article 1 de
l’annexe 2, partie 1, Définition, la section 10 de l’annexe 2, partie 2, du formulaire de déclaration, ainsi que les annexes 3 et 5 du
Règlement. Les articles 2, 17 et 18 du Règlement ont été modifiés
afin de corriger des anomalies de nature technique.
A comprehensive review of the By-law was undertaken to ensure that it remains up-to-date, relevant and supportive of initial
goals. CDIC was committed to using only data readily available
to member institutions through audited financial statements or
regulatory reporting. The majority of changes are being proposed
in response to suggestions by member institutions. Others are to
ensure that the system continues to differentiate CDIC’s membership effectively. There are also some technical or clarifying amendments being made.
The changes have resulted in the amendments contained in the
By-law Amending the Canada Deposit Insurance Corporation
Differential Premiums By-law (the “Amending By-law”). The
significant amendments to the By-law are to sections 1 and 27
and to items 1, 3, 4, 5, 7, 8 and 9 of Schedule 2, Part 2 Reporting
Form. Sections 15, 24 and 29, section 1 of Schedule 2, Part 1
Interpretation, item 10 of Schedule 2, Part 2 Reporting Form,
Schedule 3 and Schedule 5 of the By-law require amendment due
to the changes to sections 1 and 27 and to items 1, 3, 4, 5, 7, 8
and 9 of Schedule 2, Part 2 Reporting Form. Sections 2, 17 and
18 are being amended to correct technical anomalies.
3792
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
The changes are summarized in the following table:
Section of
Section of
Amending
By-law
By-law
Changed
Substantive By-law
Explanation
Le tableau suivant résume les modifications en question :
Article du
Article du
règlement
Règlement
modificatif ayant changé
Règlement
1
1
Adds subsection 1(6) – Defines a deficiency for
purposes of the sections of the By-law dealing with
marks for adherence with the Standards of Sound
Business and Financial Practices By-law
(“Standards”). Deficiencies must be outstanding
for in excess of twelve months before any marks
would be deducted.
1
1
2
2(1)
2
2(1)
3(1)
15(1)(e)(v)
Technical – The word “the” was missing before
the word “Act.”
Technical – Makes the English and French accord.
3(1)
15(1)e)(v)
3(2)
15(1)(e)(vi)
Adds reference to the Non-mortgage Loan Report
to enable the information filed to be used in the
completion of the revised criterion 9 of the
reporting form – Aggregate Commercial Loan
Concentration Ratio.
3(2)
15(1)e)(vi)
4
17(a)
Technical – Reference to “new member
institution” needs to be replaced, as the definition
for “new member institution” has been repealed.
New members are described in subsection 7(1) as
members that have not completed two fiscal years
of twelve months each.
4
17a)
5
18(a)
5
18a)
6
23(2)
Technical – In paragraph 18(a) the same change
relating to “new member institution” needs to be
made.
Technical – Inserts the word “only” to clarify that
the amalgamation must only involve one member
institution. This is consistent with other provisions.
6
23(2)
7
24
Technical – Removes all references to item 7
(three-year moving average asset growth ratio)
from section 24 such that section 24 now deals
only with the scoring for items 5 and 6. A new
section 24.1 is being inserted to address the
scoring for item 7.
Adds Section 24.1 – Deals with the scoring for
item 7 and inserts rules regarding an amalgamation
involving only one member institution such that
the amalgamated member (legally a new entity
without prior financial statements) will be required
to use financial information of the amalgamating
member institution for the years prior to
amalgamation. This is consistent with the rules
applied for item 3 and found in section 23 of the
By-law.
7
24
Three of the quantitative criteria use a number of
years of data (criterion 3 – Mean adjusted net
income volatility; criterion 4 – Stress-tested net
income; and criterion 7 – Three-year moving
average asset growth). In circumstances where
member institutions do not have a sufficient
number of years of data to perform the calculation
of the criterion, an averaging formula based on the
other quantitative criteria scores is substituted.
Section 27 has been amended to provide for the
situations where the data is unavailable. This
occurs for all three criteria in the first four years of
operation and only for criterion 7 in the fifth year
of operation. The formulae are reflected in item 10
of the reporting form titled Total Quantitative
Score – see Amending By-law section 16 below.
8
7
8
27
7
27
Explication
Ajout du paragraphe 1(6) définissant un
manquement aux fins de l’application des articles
du Règlement qui visent la note sanctionnant la
conformité au Règlement administratif concernant
les normes de pratiques commerciales et
financières saines (les « normes »). Les
manquements doivent exister depuis plus de douze
mois avant qu’il y ait réduction de la note.
Modification de forme visant l’anglais. Il
manquait « the » avant « Act ».
Modification de forme visant à faire concorder
l’anglais et le français.
Ajout de la référence au Relevé des prêts non
hypothécaires afin de permettre l’utilisation des
données qu’il contient à l’égard du critère révisé
no 9 du formulaire de déclaration — Ratio de
concentration de l’ensemble des prêts
commerciaux.
Modification de forme — Comme la définition de
« nouvelle institution membre » a été abrogée, il
fallait que sa référence soit remplacée. Les
nouveaux membres, tels qu’ils sont définis au
paragraphe 7(1), sont des institutions membres qui
ne sont pas en exploitation depuis au moins deux
exercices de douze mois chacun.
Modification de forme — Il faut apporter à
l’alinéa 18a) le même changement qui a été fait à
l’égard de « nouvelle institution membre ».
Modification de forme visant l’anglais — Ajout de
« only » pour préciser qu’une seule institution
membre était partie à la fusion. Ce changement
s’harmonise avec d’autres dispositions.
Modification de forme — Suppression de toute
référence à la section 7 (croissance de l’actif basé
sur une moyenne mobile de trois ans) à l’article 24
pour que cet article ne porte que sur la notation des
sections 5 et 6. Ajout d’un nouvel article 24.1
relatif à la notation de la section 7.
Ajout de l’article 24.1 portant sur la notation de la
section 7. Ajout de dispositions concernant la
fusion à laquelle une seule institution membre est
partie afin que l’institution membre née de la
fusion (légalement, une nouvelle entité sans états
financiers antérieurs) soit tenue d’utiliser les
données financières de l’institution membre
fusionnante à l’égard des exercices précédant la
fusion. Ces dispositions s’alignent sur celles qui
s’appliquent à la section 3 que l’on retrouve à
l’article 23 du Règlement.
Trois des critères quantitatifs requièrent des
données financières portant sur plusieurs exercices
(critère 3 — Volatilité du revenu net rajusté selon
la moyenne; critère 4 — Revenu net soumis à un
test de tension; critère 7 — Croissance de l’actif
basé sur une moyenne mobile de trois ans). Si une
institution membre ne dispose pas de données
financières sur un nombre suffisant d’années
d’exploitation pour calculer les critères en
question, elle doit utiliser à la place une formule
d’équivalence fondée sur les notes des autres
critères quantitatifs. L’article 27 du Règlement a
été modifié afin de tenir compte des cas où les
données financières ne sont pas disponibles. Le cas
peut se présenter à l’égard des quatre premières
années d’exploitation pour les trois critères en
question et à l’égard de la cinquième année
d’exploitation pour le critère 7. La formule se
reflète dans la section 10 « Note totale relative
aux facteurs quantitatifs » du formulaire de
déclaration — Voir plus bas l’article 16 du
règlement modificatif.
Le 18 décembre 2004
Section of
Amending
By-law
9
Gazette du Canada Partie I
Section of
By-law
Changed
29(1)
Explanation
Technical – In subsection 29(1) references to the
timing of the reporting of deficiencies in following
Standards (i.e. during the previous twelve months)
needed to be modified to accommodate the new
definition of a deficiency.
Schedule 1
Premium Categories
Article du
règlement
modificatif
9
Article du
Règlement
ayant changé
29(1)
No change
1(1) and (2)
Explication
Modification de forme — Dans le paragraphe 29(1)
du Règlement, les références au moment de la
déclaration des manquements aux Normes
(pendant les douze mois antérieurs) doivent être
modifiées pour s’aligner sur la nouvelle définition
d’un manquement.
Annexe 1
Catégories de tarification
Aucun changement
Schedule 2, Part 1
Interpretation
10
3793
Annexe 2, partie 1
Définition
Rules of interpretation for the reporting form (set
out in Part 2 of Schedule 2) are contained in this
section. In the merger and acquisition rules for
criterion 7 – Three-Year Moving Average Asset
Growth Ratio, certain words or phrases are used
and they are defined and/or explained in this
section. “Regulated deposit-taking institution” is
defined, and rules of interpretation have been
developed to explain the valuation to be used for
the assets acquired.
Schedule 2, Part 2
Reporting Form
10
1(1) et (2)
Les règles d’interprétation du formulaire de
déclaration (lequel se trouve à la partie 2 de
l’annexe 2) sont énoncées dans cet article. Certains
termes et certaines expressions utilisés dans les
dispositions concernant les fusions et acquisitions
à l’égard du critère 7 — Croissance de l’actif basé
sur une moyenne mobile de trois ans, sont définis
dans cet article. Définition de « Institution de
dépôt réglementée » et élaboration de règles
d’interprétation expliquant la valeur utilisée à
l’égard des éléments d’actif acquis par l’institution
membre à la suite d’une fusion ou d’une
acquisition.
Annexe 2, partie 2
Formulaire de déclaration
11
Item 1
Capital Adequacy – Assets to Capital Multiple –
references to 20 times or 85% of the authorized
assets-to-capital multiple (ACM) have been
eliminated. A member institution that operates
within its authorized ACM will meet the first of
the three tests. The remaining tests—Tier 1 Capital
and Total Capital—have not changed.
11
Section 1
Suffisance des fonds propres — Ratio actif/fonds
propres — la référence à 20 fois ou 85 % du ratio
actif/fonds propres autorisé est éliminée. Une
institution membre dont le ratio s’inscrit dans les
limites permises satisfait au premier de trois tests.
Les autres tests, soit les fonds propres nets de
catégorie 1 et le total des fonds propres, ne
changent pas.
12(1) and
12(4)
Item 3
Mean Adjusted Net Income Volatility – The rule
relating to amalgamation involving only one
member institution is changed to reflect that after
three years (inclusive of pre-amalgamation years)
the measure is to be completed. The rule relating
to the amalgamation of more than one member
institution has been changed to reflect an
exemption from the application of the measure for
three years (rather than five) post amalgamation.
After three years, there is sufficient data to
calculate the measure.
12(1) et
12(4)
Section 3
Volatilité du revenu net rajusté selon la
moyenne — Modification des dispositions
concernant la fusion à laquelle une seule
institution membre est partie pour tenir compte
du fait qu’après trois ans (incluant les années
antérieures à la fusion) il faut utiliser cette mesure.
Les règles concernant la fusion de plusieurs
institutions membres ont été modifiées pour
refléter le fait que le calcul de la mesure n’est pas
exigé pendant les trois ans (au lieu de cinq)
suivant la fusion. Après trois ans, les données
sont suffisantes pour permettre le calcul de la
mesure en question.
12(2) and
12(3)
Item 3
Mean Adjusted Net Income Volatility – The
statistical measure adopted (semi-deviation rather
than standard deviation) will capture only the
volatility associated with drops in net income
compared to the mean rather than all variations,
positive and negative.
12(2) et
12(3)
Section 3
Volatilité du revenu net rajusté selon la
moyenne — La mesure statistique (soit le demi
écart-type au lieu de l’écart-type) mesurera la
volatilité relative à une baisse du revenu net par
rapport à la moyenne au lieu de tenir compte de
toutes les variations, positives et négatives.
13
Item 3
Mean Adjusted Net Income Volatility – The
thresholds have been adjusted to take into
consideration the change to semi-deviation.
13
Section 3
Volatilité du revenu net rajusté selon la
moyenne — Les seuils ont été ajustés pour tenir
compte du passage au demi écart-type.
14
Item 4
Stress-Tested Net Income (formerly Volatility
Adjusted Net Income) – Adjustments have been
made to reflect the use of semi-deviation in the
Mean Adjusted Net Income Volatility criterion;
the name has been changed to more properly
reflect the fact that it is a stress test of current
net income.
14
Section 4
Revenu net soumis à un test de tension (auparavant
Revenu net rajusté selon la volatilité) — Des
changements ont été apportés pour tenir compte de
l’utilisation du demi écart-type dans le critère
Volatilité du revenu net rajusté selon la moyenne.
Le critère a été rebaptisé pour mieux montrer que
le revenu net courant est soumis à un test de
tension.
15
Item 5
Efficiency Ratio – The thresholds have been
adjusted from 60% and 80% to 65% and 85%,
recognizing that the thresholds may have been
overly stringent.
15
Section 5
Ratio d’efficience — Les seuils relatifs à ce ratio
passent de 60 % à 65 % et de 80 % à 85 %, afin de
corriger le fait qu’ils étaient peut-être trop sévères.
16
Item 7
Aggregate Counterparty Asset Concentration Ratio
is repealed and replaced with a Three-Year
Moving Average Asset Growth Ratio. The
counterparty ratio was highly correlated with the
industry concentration ratio, was not a very
effective differentiator and did not use readily.
available information. The Three-Year Moving
16
Section 7
Le ratio Concentration de l’actif à l’égard de
l’ensemble des contreparties est abrogé et
remplacé par le ratio Croissance de l’actif basé sur
une moyenne mobile de trois ans. Ce ratio est
remplacé en raison de sa forte corrélation avec le
ratio Concentration à l’égard de l’ensemble des
secteurs d’activité, parce qu’il n’était pas très utile
3794
Section of
Amending
By-law
Canada Gazette Part I
Section of
By-law
Changed
Explanation
Average Asset Growth Ratio is calculated as the
arithmetic average of assets (years 2 to 4) divided
by the arithmetic average of assets (years 1 to 3).
Average growth in excess of 20% will score less
than full marks. It uses readily available
information. Special rules have been developed for
new members, members that amalgamate and
members that acquire assets (through merger or
otherwise) valued in excess of 10% of
consolidated assets at the time of acquisition
December 18, 2004
Article du
règlement
modificatif
Article du
Règlement
ayant changé
17
Item 8
Real Estate Asset Concentration Ratio – This ratio
was amended to ensure only readily available
information is used. Members are permitted to
complete the calculations using information
reported in the Mortgage Loans Report at
year-end or the nearest available month-end prior
to year-end. All references to out-of-Canada
mortgage loans have been eliminated from the
calculation of the ratio.
17
Section 8
18
Item 9
Aggregate Commercial Loan Concentration Ratio
(formerly Aggregate Industry Sector Asset
Concentration Ratio) – In order to allow members
to use readily available information, the ratio was
reconstructed using commercial loan information
net of allowances for impairment. The sectors of
concentration chosen are twelve sectors identified
for the purposes of the Non-mortgage Loan
Report.
18
Section 9
18
Item 10
Technical – The names of the quantitative
measures have been made to accord and the
averaging formulae described in section 6 of the
Amending By-law are reflected.
18
Section 10
Schedule 3,
Scoring Grid –
Quantitative Assessment
19 and 20
Explication
pour classer les institutions membres en catégories
de tarification et qu’il ne permettait pas
l’utilisation de données déjà disponibles. Le ratio
Croissance de l’actif basé sur une moyenne mobile
de trois ans est calculé en divisant la valeur
moyenne arithmétique de l’actif (des années 2 à 4)
par la valeur moyenne arithmétique de l’actif (des
années 1 à 3). Une croissance moyenne dépassant
20 % n’obtiendra pas la pleine note. Le calcul de
ce ratio repose sur des données financières déjà
disponibles. Des dispositions spéciales sont
prévues à l’égard des nouvelles institutions
membres, des institutions membres qui fusionnent
et de celles qui acquièrent des éléments d’actif (à
la suite d’une fusion ou autrement) dont la valeur
dépasse 10 % de l’actif consolidé au moment de
l’acquisition.
Concentration de l’actif dans le secteur
immobilier — Ce ratio a été modifié pour que
seules les données déjà disponibles servent à son
calcul. Les institutions membres sont autorisées à
calculer ce ratio à l’aide des données contenues
dans le Relevé des prêts hypothécaires rempli à la
fin de l’exercice ou à la fin du trimestre le plus
proche de la fin de l’exercice. Toute référence à
des prêts hypothécaires hors du Canada a été
supprimée dans le calcul de ce ratio.
Ratio de concentration de l’ensemble des prêts
commerciaux (auparavant Ratio de concentration
de l’actif à l’égard de l’ensemble des secteurs
d’activité) — Pour permettre aux institutions
membres d’utiliser des données déjà disponibles,
ce ratio a été remanié et utilise le montant des prêts
commerciaux net de la provision pour créances
douteuses. Douze secteurs d’activité ont été
retenus, soit ceux qui servent au Relevé des prêts
non hypothécaires.
Modification de forme — Pour refléter le nouveau
nom des mesures quantitatives et la formule
d’équivalence décrite à l’article 6 du règlement
modificatif.
Annexe 3
Barème de note —
Évaluation quantitative
Technical amendments to accord the scoring grid
with revised thresholds per the amendments to
Schedule 2, Part 2 Reporting Form.
19 et 20
21 and 22
Schedule 5
Technical amendments to incorporate the
definition of “deficiencies” referenced in section 1
of the Amending By-law.
21 et 22
Annexe 5
23
Effective
The Amending By-law is effective on the date
registered.
23
Entrée en
vigueur
Modifications de forme pour que le barème de
notes concorde avec les seuils révisés
conformément aux modifications apportées à
l’annexe 2, partie 2, du formulaire de déclaration.
Modifications de forme visant à intégrer la
définition de « manquement » dont il est question
à l’article 1 du règlement modificatif.
Le règlement modificatif entre en vigueur à la date
de son enregistrement.
Alternatives
There are no available alternatives. The CDIC Act specifically
provides that the criteria or factors to be taken into account in
determining the category in which a member institution is classified and fixing or determining the amount of the annual premium
applicable to each category may only be made by by-law.
Solutions envisagées
Il n’y a pas d’autres solutions car la Loi sur la SADC stipule
que les critères et les facteurs servant à établir la catégorie d’une
institution membre et à fixer ou à calculer le montant de la prime
annuelle s’appliquant à chaque catégorie doivent être définis par
voie de règlement administratif.
Benefits and costs
The implementation of the Amending By-law will ensure that
all information used to complete the reporting form is readily
available through audited financial statements or regulatory reporting, that the classification system appropriately differentiates
member institutions and that the By-law is up-to-date. This
should result in regulatory cost reductions for member institutions. No additional costs, other than the potential impact on
member institution classification and ultimately on the level of
premiums paid as a result of the classification, should be attributed directly to these changes.
Avantages et coûts
La mise en œuvre du règlement modificatif permettra d’assurer
que toutes les données exigées sur le formulaire de déclaration
sont déjà disponibles dans les états financiers vérifiés ou les déclarations et les rapports réglementaires, que le système de regroupement des institutions membres en catégories de tarification
est efficace et que le Règlement est à jour. Il devrait en résulter
une réduction des coûts que la réglementation représente pour les
institutions membres. Mis à part l’incidence du classement d’une
institution membre sur sa prime, ces modifications ne devraient
donner lieu à aucun frais supplémentaire.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3795
Consultation
Consultations
CDIC initially consulted with its member institutions in respect
of the Amending By-law by way of a consultation paper in June
2004, which paper was supplemented in August 2004. The papers
provided members and other stakeholders with an opportunity to
comment on suggested amendments by September 15, 2004.
Generally, the changes suggested by CDIC were supported.
Member institutions requested additional information in connection with the Three-Year Moving Average Asset Growth Ratio
(i.e. the definition of the assets and special rules surrounding the
treatment of amalgamations, mergers and acquisitions) and a reconsideration of the thresholds initially suggested for this ratio.
La SADC a distribué à ses institutions membres un premier document de consultation sur le règlement modificatif en juin 2004,
puis un deuxième en août 2004. Ces documents invitaient les
institutions membres et les autres principaux intéressés à s’exprimer au sujet des modifications proposées d’ici le 15 septembre
2004. Dans l’ensemble, les commentaires reçus appuyaient les
changements envisagés par la SADC. Les institutions membres
ont demandé des renseignements supplémentaires sur le ratio
Croissance de l’actif basé sur une moyenne mobile de trois ans,
notamment à l’égard de l’actif et des dispositions spéciales visant
le traitement des fusions et des acquisitions, ainsi que le réexamen
des seuils suggérés initialement à l’égard de ce ratio.
Further consultation took place at the end of October 2004 with
comments requested by November 25, 2004. In addition to the
special rules mentioned above and an adjustment of the threshold,
this phase of the consultation also considered the comments received earlier. Once again, comments received were supportive of
the amendments.
Une nouvelle ronde de consultations a eu lieu en octobre 2004
par laquelle la SADC invitait les intéressés à lui adresser leurs
commentaires d’ici le 25 novembre 2004. Ces consultations visaient non seulement les dispositions spéciales mentionnées plus
tôt et le rajustement des seuils, mais également les commentaires
reçus lors des rondes précédentes. À nouveau, les commentaires
reçus ont appuyé les modifications proposées.
Some suggestions were made during consultation for additional
changes that would not be in line with generally accepted accounting principles, and they are not being made at this time.
Au cours des consultations, d’autres changements ont été suggérés qui ne s’aligneraient cependant pas avec les principes
comptables généralement reconnus. Ces suggestions n’ont pas été
prises en considération à ce stade.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
There are no compliance or enforcement issues.
Aucun mécanisme visant à assurer le respect du règlement modificatif n’est requis.
Contact
Personne-ressource
Sandra Chisholm, Director, Standards and Insurance, Canada
Deposit Insurance Corporation, 50 O’Connor Street, 17th Floor,
Ottawa, Ontario K1P 5W5, (613) 943-1976 (telephone), (613)
992-8219 (facsimile), schisholm@cdic.ca (electronic mail).
Sandra Chisholm, Directrice des Normes et de l’Assurance,
Société d’assurance-dépôts du Canada, 50, rue O’Connor,
17e étage, Ottawa (Ontario) K1P 5W5, (613) 943-1976 (téléphone), (613) 992-8219 (télécopieur), schisholm@sadc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Board of Directors of the
Canada Deposit Insurance Corporation, pursuant to paragraph 11(2)(g)a and subsection 21(2)b of the Canada Deposit Insurance Corporation Act, proposes to make the annexed By-law
Amending the Canada Deposit Insurance Corporation Differential Premiums By-law.
Avis est donné que le conseil d’administration de la Société
d’assurance-dépôts du Canada, en vertu de l’alinéa 11(2)g)a et du
paragraphe 21(2)b de la Loi sur la Société d’assurance-dépôts du
Canada, se propose de prendre le Règlement administratif modifiant le Règlement administratif de la Société d’assurance-dépôts
du Canada sur les primes différentielles, ci-après.
Interested persons may make representations concerning the
proposed By-law within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Sandra Chisholm, Director of Standards and Insurance, Canada Deposit Insurance Corporation, 50 O’Connor Street,
17th Floor, Ottawa, Ontario K1P 5W5.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet
du projet de règlement administratif dans les trente jours suivant
la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la
Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et
d’envoyer le tout à Sandra Chisholm, directrice des normes et
de l’assurance, Société d’assurance-dépôts du Canada, 50, rue
O’Connor, 17e étage, Ottawa (Ontario) K1P 5W5.
Persons making representations should identify any of those
representations the disclosure of which should be refused under
the Access to Information Act, in particular under sections 19 and
20 of that Act, and should indicate the reasons why and the period
Ils sont également priés d’indiquer, d’une part, celles de ces
observations dont la communication devrait être refusée aux
termes de la Loi sur l’accès à l’information, notamment des
articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de
———
———
a
a
b
R.S., c. 18 (3rd Supp.), s. 51
S.C. 1996, c. 6, s. 27
b
L.R., ch. 18 (3e suppl.), art. 51
L.C. 1996, ch. 6, art. 27
Canada Gazette Part I
3796
December 18, 2004
during which the representations should not be disclosed. They
should also identify any representations for which there is consent
to disclosure for the purposes of that Act.
Ottawa, December 1, 2004
J. P. SABOURIN
President and Chief Executive Officer
non-communication et, d’autre part, celles dont la communication
fait l’objet d’un consentement pour l’application de cette loi.
BY-LAW AMENDING THE CANADA DEPOSIT
INSURANCE CORPORATION DIFFERENTIAL
PREMIUMS BY-LAW
RÈGLEMENT ADMINISTRATIF MODIFIANT LE
RÈGLEMENT ADMINISTRATIF DE LA SOCIÉTÉ
D’ASSURANCE-DÉPÔTS DU CANADA SUR LES
PRIMES DIFFÉRENTIELLES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Section 1 of the Canada Deposit Insurance Corporation
Differential Premiums By-law1 is amended by adding the following after subsection (5):
1. L’article 1 du Règlement administratif de la Société
d’assurance-dépôts du Canada sur les primes différentielles1 est
modifié par adjonction, après le paragraphe (5), de ce qui
suit :
(6) Pour déterminer, conformément à l’article 29, la mesure
dans laquelle l’institution membre s’est conformée aux normes de
la SADC durant la période commençant le 30 avril 2004 et se
terminant le 29 avril 2005 ou durant toute période subséquente
commençant le 30 avril de l’année précédant l’année de déclaration et se terminant le 29 avril de l’année de déclaration, l’institution membre est considérée, au titre de l’article 29 et de l’annexe 5, comme ne s’étant pas entièrement conformée aux normes
de la SADC si tous les manquements à ces normes n’ont pas été
rectifiés à l’expiration de la période de douze mois commençant
le jour où, selon le cas :
a) l’institution membre a signalé les manquements à la Société;
b) la Société a avisé l’institution membre des manquements.
(6) For the purpose of assessing, in accordance with section 29,
the extent to which a member institution has followed CDIC
standards during the period beginning on April 30, 2004 and ending on April 29, 2005, or during any subsequent period beginning
on April 30 of the year preceding the filing year and ending on
April 29 of the filing year, a reference in section 29 and Schedule 5 to a deficiency of a member institution in following CDIC
standards means a failure to follow such standards that has remained uncorrected at the end of a 12-month period beginning on
the day on which
(a) the member institution disclosed its failure to follow those
standards to the Corporation; or
(b) the Corporation notified the member institution of its failure
to follow those standards.
2. Subsection 2(1) of the English version of the By-law is
replaced by the following:
2. (1) Section 3 applies, for the purpose of subsection 23(1) of
the Act, in respect of the calculation of the premium payable by a
member institution referred to in that subsection.
3. (1) Subparagraph 15(1)(e)(v) of the English version of the
By-law is replaced by the following:
(v) Section III of the Mortgage Loans Report at the “Mortgage
Loans” tab, completed in accordance with that Manual as of the
end of its preceding fiscal year, and
(2) Paragraph 15(1)(e) of the By-law is amended by striking
out the word “and” at the end of subparagraph (iv) and by
adding the following after subparagraph (v):
(vi) the Non-Mortgage Loan Report at the “Non-Mortgage
Loans” tab, completed in accordance with that Manual as of the
end of its preceding fiscal year; and
4. Paragraph 17(a) of the By-law is replaced by the
following:
(a) that is a member institution classified in accordance with
subsection 7(1);
5. Paragraph 18(a) of the By-law is replaced by the
following:
(a) is a member institution classified in accordance with subsection 7(1); or
Ottawa, le 1er décembre 2004
Le président et chef de la direction
J. P. SABOURIN
2. Le paragraphe 2(1) de la version anglaise du même règlement administratif est remplacé par ce qui suit :
2. (1) Section 3 applies, for the purpose of subsection 23(1) of
the Act, in respect of the calculation of the premium payable by a
member institution referred to in that subsection.
3. (1) Le sous-alinéa 15(1)e)(v) de la version anglaise du
même règlement administratif est remplacé par ce qui suit :
(v) Section III of the Mortgage Loans Report at the « Mortgage
Loans » tab, completed in accordance with that Manual as of
the end of its preceding fiscal year, and
(2) L’alinéa 15(1)e) du même règlement administratif est
modifié par adjonction, après le sous-alinéa (v), de ce qui
suit :
(vi) le Relevé des prêts non hypothécaires figurant sous l’onglet
« Prêts non hypothécaires », établi en conformité avec le Recueil et arrêté à la fin de son exercice clos durant l’année précédant l’année de déclaration;
4. L’alinéa 17a) du même règlement administratif est remplacé par ce qui suit :
a) celles qui sont classées selon le paragraphe 7(1);
5. L’alinéa 18a) du même règlement administratif est remplacé par ce qui suit :
a) celles qui sont classées selon le paragraphe 7(1);
———
———
1
1
SOR/99-120
DORS/99-120
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
6. The portion of subsection 23(2) of the English version of
the By-law before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) For the purpose of subsection (1), if an amalgamated member institution formed by an amalgamation involving only one
member institution has been operating as a member institution for
less than three fiscal years consisting of at least 12 months each,
the scores assigned to the amalgamated member institution shall
be based on the results obtained for the institution using the financial information
7. Section 24 of the By-law is replaced by the following:
24. The Corporation shall compare the results obtained for
a member institution in respect of each of the factors in items 5
and 6 of the Reporting Form with the range of results set out for
those factors in column 2 of items 7 and 8, respectively, of Part 2
of Schedule 3 and shall assign to the institution the scores set out
in column 3 of each of those items that correspond to that institution’s results, respectively.
24.1 (1) Subject to section 27, the Corporation shall compare
the result obtained for a member institution in respect of the factor in item 7 of the Reporting Form with the range of results set
out for that factor in column 2 of item 9 of Part 2 of Schedule 3
and shall assign to the institution the score set out in column 3 of
that item that corresponds to that institution’s result.
(2) For the purpose of subsection (1), if an amalgamated member institution formed by an amalgamation involving only one
member institution has been operating as a member institution for
less than four fiscal years consisting of at least 12 months each,
the score assigned to the amalgamated member institution shall be
based on the result obtained for the institution using the financial
information
(a) of the amalgamated member institution for the fiscal years
during which it has been operating as a member institution; and
(b) of the amalgamating member institution for the other applicable fiscal years.
8. Section 27 of the By-law is replaced by the following:
3797
6. Le passage du paragraphe 23(2) de la version anglaise du
même règlement administratif précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) For the purpose of subsection (1), if an amalgamated member institution formed by an amalgamation involving only one
member institution has been operating as a member institution for
less than three fiscal years consisting of at least 12 months each,
the scores assigned to the amalgamated member institution shall
be based on the results obtained for the institution using the financial information
7. L’article 24 du même règlement administratif est remplacé par ce qui suit :
24. La Société compare les résultats obtenus pour chacun
des facteurs visés aux sections 5 et 6 du formulaire de déclaration
aux plages de résultats figurant à la colonne 2 des articles 7 et 8,
respectivement, de la partie 2 de l’annexe 3 et attribue à l’institution membre, pour chacun de ces facteurs, la note figurant à la
colonne 3 qui correspond à chaque résultat obtenu.
24.1 (1) Sous réserve de l’article 27, la Société compare le résultat obtenu pour le facteur visé à la section 7 du formulaire de
déclaration à la plage de résultats figurant à la colonne 2 de l’article 9 de la partie 2 de l’annexe 3 et attribue à l’institution membre la note figurant à la colonne 3 qui correspond au résultat
obtenu.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), lorsqu’une institution
membre qui est née d’une fusion à laquelle était partie une seule
institution membre a été exploitée à ce titre pendant moins de
quatre exercices d’au moins douze mois chacun, la note est attribuée en fonction du résultat obtenu au moyen des données financières suivantes :
a) celles de l’institution membre née de la fusion, pour les
exercices pendant lesquels elle a été exploitée à ce titre;
b) celles de l’institution membre fusionnante, pour les autres
exercices applicables.
27. (1) If a member institution has been operating as a member institution for less than five fiscal years consisting of at least
12 months each, the combined score in respect of the factors in
items 3, 4 and 7 of the Reporting Form shall be determined in
accordance with the formula
8. L’article 27 du même règlement administratif est remplacé par ce qui suit :
27. (1) Dans le cas de l’institution membre qui a été exploitée à
ce titre pendant moins de cinq exercices d’au moins douze mois
chacun, la note attribuable pour l’ensemble des facteurs visés aux
sections 3, 4 et 7 du formulaire de déclaration correspond au résultat de la formule suivante :
(A ÷ 45) x 15
(A ÷ 45) x 15
where
A is the sum of the scores assigned to the member institution under sections 21, 22, 24, 25 and 26.
(2) If an amalgamated member institution formed by an amalgamation involving two or more member institutions has been
operating as a member institution for less than three fiscal years
consisting of a least 12 months each, the combined score in respect of the factors in items 3, 4 and 7 of the Reporting Form
shall be determined in accordance with subsection (1).
(3) If a member institution has been operating as a member institution for five fiscal years consisting of at least 12 months each,
the score in respect of the factors in item 7 of the Reporting Form
shall be determined in accordance with the formula
où :
A représente la somme des notes attribuées à l’institution membre
aux termes des articles 21, 22, 24, 25 et 26.
(2) Dans le cas de l’institution membre qui est née d’une fusion
à laquelle étaient parties deux ou plusieurs institutions membres
et qui a été exploitée à ce titre pendant moins de trois exercices
d’au moins douze mois chacun, la note attribuable pour l’ensemble des facteurs visés aux sections 3, 4 et 7 du formulaire de déclaration est déterminée conformément au paragraphe (1).
(3) Dans le cas de l’institution membre qui a été exploitée à ce
titre pendant cinq exercices d’au moins douze mois chacun, la
note attribuable pour les facteurs visés à la section 7 du formulaire de déclaration correspond au résultat de la formule suivante :
(A ÷ 55) x 5
(A ÷ 55) x 5
where
A is the sum of the scores assigned to the member institution under sections 21, 22, 23, 24, 25 and 26.
où :
A représente la somme des notes attribuées à l’institution membre
aux termes des articles 21, 22, 23, 24, 25 et 26.
3798
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
(4) If an amalgamated member institution formed by an amalgamation involving two or more member institutions has been
operating as a member institution for three fiscal years consisting
of at least 12 months each, the score in respect of the factors in
item 7 of the Reporting form shall be determined in accordance
with subsection (3).
9. Subsection 29(1) of the By-law is replaced by the
following:
29. (1) The Corporation shall assess the extent to which a
member institution has followed CDIC standards during the period beginning on April 30 of the year preceding the filing year
and ending on April 29 of the filing year by determining which of
the descriptions set out in column 1 of Schedule 5 most closely
describes the extent to which the institution followed those standards and disclosed its deficiencies in that regard, if any, to the
Corporation and shall assign to that member institution the corresponding score set out in column 2 of that item.
10. Part 1 of Schedule 2 to the By-law is replaced by the
following:
(4) Dans le cas de l’institution membre qui est née d’une fusion
à laquelle étaient parties deux ou plusieurs institutions membres
et qui a été exploitée à ce titre pendant trois exercices d’au moins
douze mois chacun, la note attribuable pour les facteurs visés à la
section 7 du formulaire de déclaration est déterminée conformément au paragraphe (3).
9. Le paragraphe 29(1) du même règlement administratif
est remplacé par ce qui suit :
29. (1) La Société attribue à l’institution membre, après évaluation de la façon dont l’institution membre s’est conformée aux
normes de la SADC durant la période commençant le 30 avril
de l’année précédant l’année de déclaration et se terminant le
29 avril de l’année de déclaration, la note figurant à la colonne 2
de l’annexe 5 correspondant à la description figurant à la colonne 1 qui rend le mieux la mesure dans laquelle l’institution membre s’est conformée aux normes de la SADC et a avisé la Société
de ses manquements à celles-ci, le cas échéant.
10. La partie 1 de l’annexe 2 du même règlement administratif est remplacée par ce qui suit :
PART 1
PARTIE 1
INTERPRETATION
1. (1) The following definitions apply in this Schedule:
“Guidelines” means
(a) in the case of a bank, the Guidelines for Banks; and
(b) in the case of any other member institution, the Guidelines
for Trust and Loan Companies. (Lignes directrices)
“regulated deposit-taking institution” means an entity that is supervised or regulated by a Canadian or foreign financial services or banking regulator and is authorized to accept deposits
from the public. (institution de dépôt réglementée)
DÉFINITIONS
1. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente
annexe.
« institution de dépôt réglementée » Entité qui est surveillée ou
réglementée par un organisme canadien ou étranger de réglementation des activités bancaires ou des services financiers et
qui est autorisée à accepter des dépôts du public. (regulated
deposit-taking institution)
« Lignes directrices »
a) Dans le cas d’une banque, les Lignes directrices à l’intention
des banques;
b) dans le cas de toute autre institution membre, les Lignes
directrices à l’intention des sociétés de fiducie et de prêt.
(Guidelines)
(2) Pour l’application de la section 7 du formulaire de déclaration, la valeur des éléments d’actif acquis par l’institution membre, à la suite de la fusion ou de l’acquisition visées à cette
section, est la valeur des éléments d’actif à la date de leur acquisition, laquelle figure aux états financiers consolidés.
11. La première colonne des plages des résultats qui précèdent l’élément 1.4, à la section 1 du formulaire de déclaration
figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif, est remplacée par ce qui suit :
(2) For the purposes of item 7 of the Reporting Form, the value
of assets acquired by a member institution, as a result of a merger
or an acquisition described in that item, is the value of the assets
on the date of their acquisition as reported in the consolidated
financial statements of the member institution.
11. The first column under the heading “Range of Results”
before element 1.4 in item 1 of the Reporting Form set
out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law is replaced by the
following:
Assets to Capital Multiple
Ratio actif/fonds propres
Assets to capital multiple (1.1) is
≤ the multiple authorized by the regulator (1.1.3)
Le ratio actif/fonds propres (1.1) est :
≤ ratio autorisé par l’organisme de réglementation (1.1.3)
Assets to capital multiple (1.1) is
≤ the multiple authorized by the regulator (1.1.3)
Le ratio actif/fonds propres (1.1) est :
≤ ratio autorisé par l’organisme de réglementation (1.1.3)
Assets to capital multiple (1.1) is
> the multiple authorized by the regulator (1.1.3)
Le ratio actif/fonds propres (1.1) est :
> ratio autorisé par l’organisme de réglementation (1.1.3)
12. (1) The second and third paragraphs after the heading
“MEAN ADJUSTED NET INCOME VOLATILITY” in
item 3 of the Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2
to the By-law are replaced by the following:
12. (1) Les deuxième et troisième paragraphes qui suivent
l’intertitre « VOLATILITÉ DU REVENU NET RAJUSTÉ
SELON LA MOYENNE », à la section 3 du formulaire de
déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif, sont remplacés par ce qui suit :
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
If a member institution formed by an amalgamation involving
only one member institution has been operating as a member
institution for less than three fiscal years consisting of at least
12 months each (with the third fiscal year ending in the year
preceding the filing year), in addition to filling in the applicable
elements as an amalgamated member institution, it must also
fill in the applicable elements for the amalgamating member
institution.
If a member institution formed by an amalgamation involving
two or more member institutions has been operating as a member institution for less than three fiscal years consisting of at
least 12 months each (with the third fiscal year ending in the
year preceding the filing year), it must indicate “N/A” (“not
applicable”) for elements 3, 3.1, 3.2 and 3.8 and fill in any of
elements 3.3 to 3.7 that apply to it.
(2) The formula after the heading “Formula” in item 3 of
the Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the Bylaw is replaced by the following:
3799
Si elle est née d’une fusion à laquelle était partie une seule institution membre et a été exploitée à ce titre pendant moins de
trois exercices d’au moins douze mois chacun (le troisième
étant l’exercice clos durant l’année précédant l’année de déclaration), remplir les éléments applicables à l’égard de l’institution membre née de la fusion et de l’institution membre
fusionnante.
Si elle est née d’une fusion à laquelle étaient parties au moins
deux institutions membres et a été exploitée à ce titre pendant
moins de trois exercices d’au moins douze mois chacun (le
troisième étant l’exercice clos durant l’année précédant l’année
de déclaration), inscrire « s.o. » (sans objet) pour les éléments 3, 3.1, 3.2 et 3.8 et remplir ceux des éléments 3.3 à 3.7
qui s’appliquent.
(2) La formule de calcul qui suit l’intertitre « Formule de
calcul », à la section 3 du formulaire de déclaration figurant à
la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif, est
remplacée par ce qui suit :
Semi-deviation of the net income or loss
Mean net income or loss
Demi écart-type du revenu net ou de la perte nette
Revenu net moyen ou perte nette moyenne
(3) The heading “3.1 Standard Deviation of the Net Income or Loss” in item 3 of the Reporting Form set out in Part 2 of
Schedule 2 to the By-law and the first paragraph and formula under that heading are replaced by the following:
3.1 Semi-deviation of the Net Income or Loss
Determine the semi-deviation of the net income or loss using the formula
2
2
2
2
2
((3.3 − 3.2) + (3.4 − 3.2) + (3.5 − 3.2) + (3.6 − 3.2) + (3.7 − 3.2) )
(n − 1)
If 3.3 is ≥ 3.2, indicate “0” for (3.3 - 3.2), otherwise calculate as indicated.
If 3.4 is ≥ 3.2, indicate “0” for (3.4 - 3.2), otherwise calculate as indicated.
If 3.5 is ≥ 3.2, indicate “0” for (3.5 - 3.2), otherwise calculate as indicated.
If 3.6 is ≥ 3.2, indicate “0” for (3.6 - 3.2), otherwise calculate as indicated.
If 3.7 is ≥ 3.2, indicate “0” for (3.7 - 3.2), otherwise calculate as indicated.
(3) L’intertitre « 3.1 Écart-type du revenu net ou de la perte nette », à la section 3 du formulaire de déclaration figurant à la
partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif, le premier paragraphe et la formule qui suit cet intertitre sont remplacés par ce qui suit :
3.1 Demi écart-type du revenu net ou de la perte nette
Déterminer le demi écart-type du revenu net ou de la perte nette au moyen de la formule suivante :
2
2
2
2
2
((3.3 − 3.2) + (3.4 − 3.2) + (3.5 − 3.2) + (3.6 − 3.2) + (3.7 − 3.2) )
(n − 1)
Si 3.3 est ≥ 3.2, inscrire « 0 » pour (3.3 - 3.2), sinon faire le calcul indiqué.
Si 3.4 est ≥ 3.2, inscrire « 0 » pour (3.4 - 3.2), sinon faire le calcul indiqué.
Si 3.5 est ≥ 3.2, inscrire « 0 » pour (3.5 - 3.2), sinon faire le calcul indiqué.
Si 3.6 est ≥ 3.2, inscrire « 0 » pour (3.6 - 3.2), sinon faire le calcul indiqué.
Si 3.7 est ≥ 3.2, inscrire « 0 » pour (3.7 - 3.2), sinon faire le calcul indiqué.
3800
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
(4) The eighth paragraph after the heading “Net income or
loss (the latter to be reported as a negative number) after tax
for each of the last five fiscal years” in item 3 of the Reporting
Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law is replaced
by the following:
If a member institution has been operating as a member institution for less than three fiscal years of at least 12 months
each and it is a member institution formed by an amalgamation involving only one member institution, it must report the
net income or loss of the amalgamating member institution
for the three fiscal years or less preceding the amalgamation,
as applicable.
(4) Le huitième paragraphe qui suit l’intertitre « Revenu
net ou perte nette (laquelle doit être indiquée par un montant
négatif) après impôt pour chacun des cinq derniers exercices », à la section 3 du formulaire de déclaration figurant à la
partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif, est
remplacé par ce qui suit :
Si l’institution membre a été exploitée à ce titre pendant
moins de trois exercices d’au moins douze mois chacun et est
née d’une fusion à laquelle était partie une seule institution
membre, inscrire le revenu net ou la perte nette de cette dernière pour les trois derniers exercices — ou moins — précédant la fusion, s’il y a lieu.
13. The scoring grid at the end of item 3 of the Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law is replaced by
the following:
Range of Results
Score
Mean adjusted net income volatility (3) is ≥ 0 and ≤ 0.4
5
Mean adjusted net income volatility (3) is > 0.4 and ≤ 1.0
3
Mean adjusted net income volatility (3) is > 1.0
0
Mean adjusted net income volatility (3) is negative or the mean net income or loss (3.2) is “zero”
0
3.8 Mean adjusted net income volatility score
13. La plage des résultats, à la fin de la section 3 du formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même
règlement administratif, est remplacée par ce qui suit :
Plage des résultats
Note
La volatilité du revenu net rajusté selon la moyenne (3) est ≥ 0 et ≤ 0,4
5
La volatilité du revenu net rajusté selon la moyenne (3) est > 0,4 et ≤ 1,0
3
La volatilité du revenu net rajusté selon la moyenne (3) est > 1,0
0
La volatilité du revenu net rajusté selon la moyenne (3) est négative ou le revenu net moyen ou la perte nette
moyenne (3.2) est égal à 0
0
3.8 Note relative à la volatilité du revenu net rajusté selon la moyenne
14. Item 4 of the Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law is replaced by the following:
4. STRESS-TESTED NET INCOME
If a member institution has reported “N/A” (“not applicable”) in element 3.8, it must report “N/A” for elements 4A, 4B and 4.3.
Formulas:
 Net income 
1.4 × Semi - deviation of 
 Stress - tested net income

 − 
 = 
or
loss
the
net
income
or
loss




 using 1.4 semi - deviations



 Net income 
 2.8 × Semi - deviation of 
 Stress - tested net income

 − 
 = 
or
loss
the
net
income
or
loss




 using 2.8 semi - deviations



Complete the following:
Stress-tested net income using 1.4 semi-deviations:
4.1 __________ - ( 1.4 x 4.2 ___________ ) = 4A ____________
Stress-tested net income using 2.8 semi-deviations:
4.1 __________ - ( 2.8 x 4.2 ___________ ) = 4B ____________
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3801
Elements
Use the instructions below to arrive at the elements of the formulas.
4.1 Net Income or Loss
Net income or loss as determined for element 2.1.
4.2 Semi-deviation of the Net Income or Loss
The semi-deviation of the net income or loss as determined for element 3.1.
Score
Use the scoring grid below to determine the member institution’s score.
Range of Results
Score
Stress-tested net income using 2.8 semi-deviations (4B) is ≥ 0
5
Stress-tested net income using 1.4 semi-deviations (4A) is ≥ 0, but stress-tested net income using 2.8
semi-deviations (4B) is < 0
3
Stress-tested net income using 1.4 semi-deviations (4A) is < 0
0
4.3 Stress-tested net income score
14. La section 4 du formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif est remplacée par ce qui suit :
4. REVENU NET SOUMIS À UN TEST DE TENSION
Si « s.o. » a été inscrit pour l’élément 3.8, inscrire « s.o. » (sans objet) pour les éléments 4A, 4B et 4.3.
Formules de calcul :
 Revenu net

 ou perte nette

 1,4 × demi écart - type du revenu net
 − 
ou de la perte nette


 Revenu net 
 2,8 × demi écart - type du revenu net

 − 
ou
perte
nette
ou de la perte nette




 Revenu net soumis à un test de tension en
 = 
fonction de 1,4 demi écart - type



 Revenu net soumis à un test de tension en
 = 
fonction de 2,8 demi écart - type








Remplir :
Revenu net soumis à un test de tension utilisant 1,4 demi écart-type
4.1 __________ - ( 1,4 x 4.2 ___________ ) = 4A ____________
Revenu net soumis à un test de tension utilisant 2,8 demi écarts-types
4.1 __________ - ( 2,8 x 4.2 ___________ ) = 4B ____________
Éléments des formules
Calculer les éléments des formules ci-dessus au moyen des instructions suivantes.
4.1 Revenu net ou perte nette
Utiliser le revenu net ou la perte nette inscrit pour l’élément 2.1.
4.2 Demi écart-type du revenu net ou de la perte nette
Utiliser le demi écart-type du revenu net ou de la perte nette inscrit pour l’élément 3.1.
Note
Déterminer la note de l’institution membre d’après le barème ci-dessous.
Plage des résultats
Note
Le revenu net soumis à un test de tension utilisant 2,8 demi écarts-types (4B) est ≥ 0
5
Le revenu net soumis à un test de tension utilisant 1,4 demi écart-type (4A) est ≥ 0, mais le revenu net soumis à un
test de tension utilisant 2,8 demi écarts-types (4B) est < 0
3
Le revenu net soumis à un test de tension utilisant 1,4 demi écart-type (4A) est < 0
0
4.3 Note relative au revenu net soumis à un test de tension
3802
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
15. The scoring grid at the end of item 5 of the Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law is replaced by
the following:
Range of Results
Score
Efficiency ratio (5) is ≥ 0 or ≤ 65%
5
Efficiency ratio (5) is > 65% and ≤ 85%
3
Efficiency ratio (5) is > 85% or a negative number
0
5.4 Efficiency ratio score
15. La plage des résultats, à la fin de la section 5 du formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même
règlement administratif, est remplacée par ce qui suit :
Plage des résultats
Note
Le ratio d’efficience (5) est ≥ 0 ou ≤ 65 %
5
Le ratio d’efficience (5) est > 65 % et ≤ 85 %
3
Le ratio d’efficience (5) est > 85 % ou un résultat négatif
0
5.4 Note relative au ratio d’efficience
16. Item 7 of the Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law is replaced by the following:
7. THREE-YEAR MOVING AVERAGE ASSET GROWTH (%)
If a member institution has been operating as a member institution for less than six fiscal years consisting of at least
12 months each (with the sixth fiscal year ending in the year preceding the filing year), it must indicate “N/A” (“not applicable”) for
element 7 but still fill in any of elements 7.1 to 7.4 that apply to it.
If a member institution formed by an amalgamation involving only one member institution has been operating as a member
institution for less than four fiscal years consisting of at least 12 months each (with the fourth fiscal year ending in the year
preceding the filing year), in addition to filling in the applicable elements as an amalgamated member institution, it must also fill in
the applicable elements for the amalgamating member institution.
If a member institution formed by an amalgamation involving two or more member institutions has been operating as a member
institution for less than four fiscal years consisting of at least 12 months each (with the fourth fiscal year ending in the year
preceding the filing year), it must indicate “N/A” (“not applicable”) for elements 7 and 7.5 but still fill in any of elements 7.1 to 7.4
that apply to it.
If a member institution acquires assets in the fiscal year ending in the year preceding the filing year as a result of a merger with or
the acquisition of a regulated deposit-taking institution or as a result of the acquisition of the deposit-taking business of a regulated
institution, and the value of those acquired assets on the date of their acquisition exceeds 10% of the value of the consolidated assets
of the member institution immediately before that merger or acquisition, the member institution must include the value of those
acquired assets in elements 7.1 to 7.3.
Formula:
  Assets Year 2 + Assets Year 3 + Assets Year 4  

 
3

 − 1 × 100
  Assets Year 1 + Assets Year 2 + Assets Year 3  


3
 

Complete the following:
  7.2 _____ + 7.3 _____ + 7.4 _____  

 
3

 − 1 × 100 = 7 ______
  7.1 _____ + 7.2 _____ + 7.3 _____  


3
 

Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3803
Elements
Use the instructions below to arrive at the elements of the formula.
Refer to Section I of the Consolidated Monthly Balance Sheet, Reporting Manual, “Balance Sheet” Tab, completed in accordance
with that Manual as of the end of the fiscal year indicated below and to the Capital Ratio Calculations (CAR 1), Volume 1 of the
Guidelines completed in accordance with Guideline A as at the end of the fiscal year indicated below.
Assets for Years 1 to 4
The total of
(a) the amount set out at the Total Assets line in the column “Total Assets” of Section I of the Consolidated Monthly Balance
Sheet;
(b) the total of the amounts set out in the column “Total” for items 3(a)(i) to (ix) (Securitized assets — Institution’s own assets) of
Section I—Memo Items of the Consolidated Monthly Balance Sheet;
(c) the amount of off-balance sheet exposures set out for item “B” of the CAR 1 form; and
(d) if applicable, the value of assets, acquired by the member institution in the fiscal year ending in the year preceding the filing
year as a result of a merger or acquisition referred to in the fourth paragraph under the heading “THREE-YEAR MOVING
AVERAGE ASSET GROWTH (%)”, for years 1, 2 and 3 below, where the value of those assets on the date of their acquisition
exceeds 10% of the value of the consolidated assets of the member institution immediately before that merger or acquisition.
Year 1: as of the end of the fiscal year ending in the fourth year
7.1 ________
preceding the filing year
Year 2:
as of the end of the fiscal year ending in the third year
preceding the filing year
7.2 ________
Year 3:
as of the end of the fiscal year ending in the second year
preceding the filing year
7.3 ________
as of the end of the fiscal year ending in the first year
preceding the filing year
7.4 ________
Year 4:
Indicate the number of fiscal years consisting of at least 12 months
that the member institution has been operating as a member institution
________
(if less than six).
A member institution must report assets for the last four fiscal years.
If a member institution has been operating as a member institution for less than four fiscal years of at least 12 months each and
it is a member institution formed by an amalgamation involving only one member institution, it must report the assets of the
amalgamating member institution for the four fiscal years or less preceding the amalgamation, as applicable.
If a member institution has been operating as a member institution for less than four fiscal years consisting of at least 12 months
each, it must indicate “N/A” (“not applicable”) for the elements corresponding to the fiscal years for which it was not operating
as a member institution.
Score
Use the scoring grid below to determine the member institution’s score.
Range of Results
Score
Three-year moving average asset growth is ≤ 20% (including negative results)
5
Three-year moving average asset growth is > 20% but ≤ 40%
3
Three-year moving average asset growth is > 40%
0
7.5 Three-year moving average asset growth score
16. La section 7 du formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif est remplacée par ce qui suit :
7. CROISSANCE DE L’ACTIF BASÉ SUR UNE MOYENNE MOBILE DE TROIS ANS (%)
Si l’institution membre a été exploitée à ce titre pendant moins de six exercices d’au moins douze mois chacun (le sixième étant
l’exercice clos durant l’année précédant l’année de déclaration), inscrire « s.o. » (sans objet) pour l’élément 7 mais remplir ceux des
éléments 7.1 à 7.4 qui s’appliquent.
Si elle est née d’une fusion à laquelle était partie une seule institution membre et a été exploitée à ce titre pendant moins de quatre
exercices d’au moins douze mois chacun (le quatrième étant l’exercice clos durant l’année précédant l’année de déclaration), remplir
les éléments applicables à l’égard de l’institution membre née de la fusion et de l’institution membre fusionnante.
3804
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Si elle est née d’une fusion à laquelle étaient parties au moins deux institutions membres et a été exploitée à ce titre pendant moins
de quatre exercices d’au moins douze mois chacun (le quatrième étant l’exercice clos durant l’année précédant l’année de
déclaration), inscrire « s.o. » (sans objet) pour les éléments 7 et 7.5 et remplir ceux des éléments 7.1 à 7.4 qui s’appliquent.
Si, à la suite d’une fusion avec une institution de dépôt réglementée ou de l’acquisition de celle-ci, ou à la suite de l’acquisition des
activités de prise de dépôts d’une institution de dépôt réglementée, l’institution membre acquiert, au cours de l’exercice clos durant
l’année précédant l’année de déclaration, des éléments d’actif dont la valeur à la date de leur acquisition excède 10 % de la valeur de
son actif consolidé juste avant la fusion ou l’acquisition, elle doit inclure la valeur de ces éléments d’actif aux éléments 7.1 à 7.3.
Formule de calcul :
  Actif


  Actif



 
 − 1 × 100
 
 
Année 2 + Actif Année 3 + Actif Année 4 
3
Année 1 + Actif Année 2 + Actif Année 3
3
Remplir :
  7.2 ___ + 7.3 ___ + 7.4 ___  

 
3

 − 1 × 100 = 7 _______

 
  7.1 ___ + 7.2 ___ + 7.3 ___  


3
 

Éléments de la formule :
Suivre les instructions ci-dessous pour obtenir les éléments de la formule.
Utiliser la section I du Bilan mensuel consolidé, sous l’onglet « Bilan » du Recueil des formulaires et des instructions, établie en
conformité avec le Recueil et arrêtée à la fin de l’exercice indiqué ci-dessous, et le relevé intitulé Calcul du ratio des fonds propres
(NFP 1) figurant au volume 1 des Lignes directrices, établi en conformité avec la Ligne directrice A et arrêté à la fin de l’exercice
indiqué ci-dessous.
Actif des années 1 à 4
Le total des montants suivants :
a) le montant inscrit à la ligne « Total de l’actif », dans la colonne « Total » de la section I du Bilan mensuel consolidé;
b) le total des montants inscrits aux postes 3a)(i) à (ix) (Éléments d’actif titrisés - Éléments d’actif de l’institution) dans la
colonne « Total » de la section I - Poste pour mémoire du Bilan mensuel consolidé;
c) le montant du poste « engagements hors bilan » inscrit à la ligne « B » du relevé NFP 1;
d) la valeur des éléments d’actif acquis par l’institution membre au cours de l’exercice clos durant l’année précédant l’année de
déclaration, à la suite de la fusion ou de l’acquisition visées au quatrième paragraphe sous l’intertitre « CROISSANCE DE
L’ACTIF BASÉ SUR UNE MOYENNE MOBILE DE TROIS ANS (%) », pour chacune des années 1, 2 et 3 ci-après, si la valeur
de ces éléments d’actif à la date de leur acquisition excède 10 % de la valeur de son actif consolidé juste avant la fusion ou
l’acquisition.
Année 1 : arrêtée à la fin de l’exercice clos durant la quatrième
7.1 ________
année précédant l’année de déclaration
Année 2 : arrêtée à la fin de l’exercice clos durant la troisième
7.2 ________
année précédant l’année de déclaration
Année 3 : arrêtée à la fin de l’exercice clos durant la deuxième
7.3 ________
année précédant l’année de déclaration
Année 4 : arrêtée à la fin de l’exercice clos durant l’année précédant
l’année de déclaration
7.4 ________
Inscrire le nombre d’exercices d’au moins douze mois à titre d’institution
membre (si ce nombre est inférieur à six)
___________
L’institution membre doit indiquer son actif pour les quatre derniers exercices.
Si l’institution membre a été exploitée à ce titre pendant moins de quatre exercices d’au moins douze mois chacun et est née
d’une fusion à laquelle était partie une seule institution membre, inscrire l’actif de cette dernière pour les quatre derniers
exercices — ou moins — précédant la fusion, s’il y a lieu.
Si elle a été exploitée à titre d’institution membre pendant moins de quatre exercices d’au moins douze mois chacun, inscrire
« s.o. » (sans objet) aux éléments correspondant aux exercices pendant lesquels elle n’était pas exploitée à ce titre.
Note
Déterminer la note de l’institution membre d’après le barème ci-dessous.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
Plage des résultats
3805
Note
Croissance (moyenne mobile de trois ans) ≤ 20 % (y compris les résultats négatifs)
5
Croissance (moyenne mobile de trois ans) > 20 % mais ≤ 40 %
3
Croissance (moyenne mobile de trois ans) > 40 %
0
7.5 Note relative à la croissance de l’actif basé sur une moyenne mobile de trois ans
17. (1) The portion of item 8 of the Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law beginning at element 8.4 and
ending before Table 8 is replaced by the following:
8.4 Total Acceptances
The total acceptances is the total of the amounts set out in the column “Total” for item 13 (Customers’ liability under acceptances,
less allowance for impairment) of Section I of the Consolidated Monthly Balance Sheet.
If the result of the threshold formula is less than 10%, score five for element 8.5 and do not complete the rest of section 8.
If that result is greater than or equal to 10%, complete the rest of section 8.
Fill in Table 8 using the definitions and instructions below.
Refer to Section III of the Mortgage Loans Report, Reporting Manual, “Mortgage Loans” Tab, completed in accordance with that
Manual as of the end of the fiscal year ending in the year preceding the filing year. A member institution may complete these
calculations using the information reported in the Mortgage Loans Report filed at its year-end or, if not filed at its year-end, at the
calendar quarter-end preceding that year-end.
Fill in Table 8 for each of the following types of mortgages.
Residential Properties Mortgage Loans
Mortgage loans of this type, secured by properties located in Canada, are to be classified in accordance with the instructions in the
Reporting Manual.
Calculate the total mortgage loans of this type by adding together the amounts set out for “Total Residential” in the columns
“Insured Gross Mortgage Loans Outstanding” and “Uninsured Gross Mortgage Loans Outstanding”, respectively, in the first table of
Section III of the Mortgage Loans Report, before deducting any allowance for impairment.
Land Banking and Development Mortgage Loans
Mortgage loans of this type, secured by properties located in Canada, are to be classified in accordance with the instructions in the
Reporting Manual.
Calculate the total mortgage loans of this type by adding together the amounts set out for item 1(b)(ii)(C) (Land Banking &
Development) in the columns “Insured Gross Mortgage Loans Outstanding” and “Uninsured Gross Mortgage Loans Outstanding”,
respectively, in the first table of Section III of the Mortgage Loans Report, before deducting any allowance for impairment.
Hotel and Motel Properties Mortgage Loans
Mortgage loans of this type, secured by properties located in Canada, are to be classified in accordance with the instructions in the
Reporting Manual.
Calculate the total mortgage loans of this type by adding together the amounts set out for item 1(b)(ii)(E) (Hotels/Motels) in the
columns “Insured Gross Mortgage Loans Outstanding” and “Uninsured Gross Mortgage Loans Outstanding”, respectively, in the first
table of Section III of the Mortgage Loans Report, before deducting any allowance for impairment.
Industrial Properties Mortgage Loans
Mortgage loans of this type, secured by properties located in Canada, are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total mortgage loans of this type by adding together the amounts set out for item 1(b)(ii)(D) (Industrial Buildings) in the
columns “Insured Gross Mortgage Loans Outstanding” and “Uninsured Gross Mortgage Loans Outstanding”, respectively, in the first
table of Section III of the Mortgage Loans Report, before deducting any allowance for impairment.
Single Family Dwelling Properties Mortgage Loans
Mortgage loans of this type, secured by properties located in Canada, are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total mortgage loans of this type by adding together the amounts set out for item 1(a)(i) (Single Detached) and
item 1(a)(ii)(A) (Condominiums) in the columns “Insured Gross Mortgage Loans Outstanding” and “Uninsured Gross Mortgage
Loans Outstanding”, respectively, in the first table of Section III of the Mortgage Loans Report, before deducting any allowance for
impairment.
Residential Interim Construction Mortgage Loans
Mortgage loans of this type, secured by properties located in Canada, are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total mortgage loans of this type by adding together the amounts set out for the element “Of Which Residential Interim
Construction Mortgages” in the columns “Insured Gross Mortgage Loans Outstanding” and “Uninsured Gross Mortgage Loans
Outstanding”, respectively, in the first table of Section III of the Mortgage Loans Report, before deducting any allowance for
impairment.
3806
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Second or Subsequent Mortgage Loans
Mortgage loans of this type, secured by properties located in Canada, are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
The total mortgage loans of this type is the amount set out for item 1 (Second and Subsequent Mortgages) in the column “Amounts
Outstanding” in the second table of Section III of the Mortgage Loans Report, before deducting any allowance for impairment.
Real Estate Under Power of Sale or Foreclosed Properties
Properties of this type, located in Canada, are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate by adding together
(a) for foreclosed properties located in Canada the amount set out for items 4(a) (Residential) and 4(b) (Non-Residential) in the
column “Amounts Outstanding” in the second table of Section III of the Mortgage Loans Report, before deducting any allowance
for impairment; and
(b) the total amount of the book value of all properties located in Canada that are subject to a power of sale.
17. (1) Le passage de la section 8 du formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif qui commence à l’élément 8.4 et précède le relevé 8 est remplacé par ce qui suit :
8.4 Total des acceptations
Le total des acceptations correspond au montant inscrit au poste 13 (Engagements de clients au titre d’acceptations, moins provision
pour créances douteuses), dans la colonne « Total » de la section I du Bilan.
Si le résultat du calcul du seuil déterminant est inférieur à 10 %, inscrire la note cinq à l’élément 8.5. Il n’est pas nécessaire de
remplir le reste de la section 8.
Si ce résultat est égal ou supérieur à 10 %, remplir le reste de la section 8 qui suit.
Remplir le relevé 8 au moyen des instructions et des définitions suivantes.
Utiliser la section III du Relevé des prêts hypothécaires figurant sous l’onglet « Prêts hypothécaires » du Recueil des formulaires et
des instructions, établie en conformité avec le Recueil et arrêtée à la fin de l’exercice clos durant l’année précédant l’année de
déclaration. Les institutions membres peuvent effectuer les calculs au moyen de l’information figurant dans le Relevé des prêts
hypothécaires rempli à la fin de leur exercice ou, sinon, à la fin du trimestre de l’année civile qui précède la fin de leur exercice.
Remplir le relevé 8 pour chacun des types de prêts hypothécaires ci-après.
Prêts hypothécaires sur immeubles résidentiels
Les prêts hypothécaires de ce type, garantis par des immeubles situés au Canada, doivent être classés en conformité avec le Recueil
des formulaires et des instructions.
Déterminer le total des prêts de ce type par addition des montants inscrits au poste « Total - résidentiels » dans les colonnes
« Assurés encours brut des prêts hypothécaires » et « Non assurés encours brut des prêts hypothécaires » du premier tableau de la
section III du Relevé des prêts hypothécaires, avant soustraction de toute provision pour créances douteuses.
Prêts hypothécaires sur terrains pour subdivision et développement
Les prêts de ce type sont ceux, garantis par des immeubles situés au Canada, qui, selon le Recueil des formulaires et des instructions,
devraient être classés dans le type Réserve foncière et aménagement de terrains.
Déterminer le total des prêts de ce type par addition des montants inscrits au poste 1b)(ii)(C) (Réserve foncière et aménagement de
terrains) dans les colonnes « Assurés encours brut des prêts hypothécaires » et « Non assurés encours brut des prêts hypothécaires »
du premier tableau de la section III du Relevé des prêts hypothécaires, avant soustraction de toute provision pour créances douteuses.
Prêts hypothécaires sur hôtels et motels
Les prêts hypothécaires de ce type, garantis par des immeubles situés au Canada, doivent être classés en conformité avec le Recueil
des formulaires et des instructions.
Déterminer le total des prêts de ce type par addition des montants inscrits au poste 1b)(ii)(E) (Hôtels/Motels) dans les colonnes
« Assurés encours brut des prêts hypothécaires » et « Non assurés encours brut des prêts hypothécaires » du premier tableau de la
section III du Relevé des prêts hypothécaires, avant soustraction de toute provision pour créances douteuses.
Prêts hypothécaires sur immeubles industriels
Les prêts hypothécaires de ce type, garantis par des immeubles situés au Canada, doivent être classés en conformité avec le Recueil
des formulaires et des instructions.
Déterminer le total des prêts de ce type par addition des montants inscrits au poste 1b)(ii)(D) (Immeubles industriels) dans les
colonnes « Assurés encours brut des prêts hypothécaires » et « Non assurés encours brut des prêts hypothécaires » du premier
tableau de la section III du Relevé des prêts hypothécaires, avant soustraction de toute provision pour créances douteuses.
Prêts hypothécaires sur habitations unifamiliales
Les prêts hypothécaires de ce type, garantis par des immeubles situés au Canada, doivent être classés en conformité avec le Recueil
des formulaires et des instructions.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3807
Déterminer le total des prêts de ce type par addition des montants inscrits aux postes 1a)(i) (Habitations unifamiliales) et 1a)(ii)(A)
(Immeubles en copropriété) dans les colonnes « Assurés encours brut des prêts hypothécaires » et « Non assurés encours brut des
prêts hypothécaires » du premier tableau de la section III du Relevé des prêts hypothécaires, avant soustraction de toute provision
pour créances douteuses.
Prêts hypothécaires provisoires pour la construction résidentielle
Les prêts hypothécaires de ce type, garantis par des immeubles situés au Canada, doivent être classés en conformité avec le Recueil
des formulaires et des instructions.
Déterminer le total des prêts de ce type par addition des montants inscrits au poste « Dont les prêts hypothécaires provisoires pour la
construction résidentielle » dans les colonnes « Assurés encours brut des prêts hypothécaires » et « Non assurés encours brut des
prêts hypothécaires » du premier tableau de la section III du Relevé des prêts hypothécaires, avant soustraction de toute provision
pour créances douteuses.
Prêts en deuxième hypothèque et hypothèques subséquentes
Les prêts hypothécaires de ce type, garantis par des immeubles situés au Canada, doivent êtres classés en conformité avec le Recueil
des formulaires et des instructions.
Le total des prêts de ce type est le montant inscrit au poste 1 (Deuxième hypothèque et hypothèques subséquentes) dans la colonne
« Encours » du deuxième tableau de la section III du Relevé des prêts hypothécaires, avant soustraction de toute provision pour
créances douteuses.
Immeubles repris à vendre et propriétés saisies
Les immeubles de ce type situés au Canada doivent être classés en conformité avec le Recueil des formulaires et des instructions.
Additionner les montants suivants :
a) pour les immeubles saisis au Canada, les montants inscrits aux postes 4a) (Résidentiels) et 4b) (Non résidentiels) dans la colonne
« Encours » du deuxième tableau de la section III du Relevé des prêts hypothécaires, avant soustraction de toute provision pour
créances douteuses;
b) pour les immeubles repris à vendre au Canada, le montant qui correspond au total de leur valeur comptable.
(2) The portion of Table 8 in item 8 of the Reporting
Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law in columns A and B beginning with the words “All other NonResidential” and ending with the words “Total Mortgage
Loans*” is repealed.
(3) The heading in column C of Table 8 in item 8 of the
Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the Bylaw is replaced by the following:
(2) Le passage des colonnes A et B du relevé 8, à la section 8 du formulaire de déclaration figurant à la partie 2
de l’annexe 2 du même règlement administratif, commençant par les mots « Prêts hypothécaires sur autres immeubles non résidentiels » et se terminant par « Total des prêts
hypothécaires* » est supprimé.
(3) Le titre de la colonne C du relevé 8, à la section 8 du
formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif, est remplacé par
ce qui suit :
C
C
Percentage of Total Mortgage Loans
(Amount from Column B ÷ Total Mortgage Loans*) x 100
Pourcentage du total des prêts hypothécaires
(Le montant inscrit dans la colonne B ÷ total des prêts
hypothécaires*) x 100
(4) The first note after Table 8 in item 8 of the Reporting
Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law is replaced by the following:
* “Total Mortgage Loans” used in the calculation in column C must correspond to the amount of the Total Mortgage Loans determined for element 8.1.
(4) La première note qui suit le relevé 8, à la section 8 du
formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif, est remplacée
par ce qui suit :
* Le total des prêts hypothécaires aux fins du calcul prévu à
la colonne C doit correspondre au total des prêts hypothécaires qui constitue l’élément 8.1.
18. Items 9 and 10 of the Reporting Form set out in Part 2 of Schedule 2 to the By-law are replaced by the following:
9. AGGREGATE COMMERCIAL LOAN CONCENTRATION RATIO (%)
If the result of the threshold formula in section 8 is greater than 90%, indicate a score of five for element 9.4 and do not complete
section 9.
If the result of the threshold formula in section 8 is equal to or less than 90%, complete section 9.
3808
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Formula:
Aggregate Commercial Loan Concentration
× 100
Total Capital
Complete the following:
9.1 _______________
× 100 = 9 ______ %
9.2 _______________
Elements
Refer to Section 6 of the Non-Mortgage Loan Report, Reporting Manual, “Non-Mortgage Loans” Tab. Use the instructions below to
arrive at the elements of the formula. A member institution may complete these calculations using the information reported in the
Non-Mortgage Loan Report filed at its year-end or, if not filed at its year-end, at the calendar quarter-end preceding that year-end.
9.1 Aggregate Commercial Loan Concentration
The aggregate commercial loan concentration is the total of column B in Table 9, expressed in thousands of dollars.
9.2 Total Capital
The total capital as determined for element 1.1.2, expressed in thousands of dollars.
Fill in Table 9 following the instructions and using the definitions below.
Fill in Table 9 by reporting for each industry sector the total of the commercial loans held by the member institution in respect of all
persons operating in that sector, using consolidated financial information.
Loans
Loans are as described in the Non-Mortgage Loan Report.
Person
Means a natural person or an entity.
Entity
Has the same meaning as in section 2 of the Bank Act.
Industry Sectors
For the purpose of completing Table 9, commercial loans shall be grouped according to the classifications used for completing the
Non-Mortgage Loan Report and using the 12 industry sectors in the list below.
Industry Sector List
Calculate the commercial loans for each of the industry sectors in accordance with the following list and insert the total on the
appropriate line in column A in Table 9. Refer to the Non-Mortgage Loan Report, Reporting Manual, “Non-Mortgage Loans” Tab.
Agriculture
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for item 6.(b)(i)
(Agriculture) in the Non-Mortgage Loan Report.
Fishing & Trapping
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for item 6.(b)(ii)
(Fishing & Trapping) in the Non-Mortgage Loan Report.
Logging & Forestry
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for item 6.(b)(iii)
(Logging & Forestry) in the Non-Mortgage Loan Report.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3809
Mining, Quarrying & Oil Wells
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for Sub-total 6.(b)(iv)
(Mining, Quarrying & Oil Wells) in the Non-Mortgage Loan Report.
Manufacturing
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for Sub-total 6.(b)(v)
(Manufacturing) in the Non-Mortgage Loan Report.
Construction/Real Estate
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for Sub-total 6.(b)(vi)
(Construction/Real Estate) in the Non-Mortgage Loan Report.
Transportation, Communication & Other Utilities
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for
Sub-total 6.(b)(vii) (Transportation, Communication & Other Utilities) in the Non-Mortgage Loan Report.
Wholesale Trade
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for
Sub-total 6.(b)(viii) (Wholesale Trade) in the Non-Mortgage Loan Report.
Retail
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for Sub-total 6.(b)(ix)
(Retail) in the Non-Mortgage Loan Report.
Service
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for Sub-total 6.(b)(x)
(Service) in the Non-Mortgage Loan Report.
Multiproduct Conglomerates
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for Sub-total 6.(b)(xi)
(Multiproduct Conglomerates) in the Non-Mortgage Loan Report.
Others (Private Not for Profit Institutions, Religious, Health & Educational Institutions)
Commercial loans of this type are to be classified in accordance with the Reporting Manual.
Calculate the total by adding together the amounts in the columns “Resident, Loan Balances, TC” and “Non-Resident, Loan
Balances, TC” and subtracting the amount in the column “Total, Allowance for Impairment, TC”, all as set out for item 6.(b)(xii)
Others (Private Not for Profit Institutions, Religious, Health & Educational Institutions) in the Non-Mortgage Loan Report.
Table 9
Instructions
Insert 10% of total capital as determined for element 1.1.2: 9.3 _______________
In column A below, report the amount calculated in accordance with the instructions for each industry sector.
In column B below, for each industry sector that has an amount reported in column A that
3810
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
(a) exceeds the amount reported at element 9.3, report the amount by which it exceeds the amount reported at element 9.3; and
(b) does not exceed the amount reported at element 9.3, report “zero”.
Industry Sector
Column A
Column B
(Column A minus
element 9.3; if
negative, report “0”)
Agriculture
Fishing & Trapping
Logging & Forestry
Mining, Quarrying & Oil Wells
Manufacturing
Construction / Real Estate
Transportation, Communication & Other Utilities
Wholesale Trade
Retail
Service
Multiproduct Conglomerates
Others (Private Not for Profit Institutions, Religious, Health &
Educational Institutions
Total of Column B
Carry total of
column B forward
to element 9.1
Score
Use the scoring grid below to determine the member institution’s score.
Range of Results
Score
Result of the threshold formula in section 8 is > 90%
5
Aggregate commercial loan concentration ratio (9) is < 150%
5
Aggregate commercial loan concentration ratio (9) is ≥ 150% and < 350%
3
Aggregate commercial loan concentration ratio (9) is ≥ 350%
0
9.4 Aggregate commercial loan concentration ratio score
10. TOTAL QUANTITATIVE SCORE
Using the scores from each of the preceding sections, fill in the scoring grid below to determine the total quantitative score.
Factor
Element
Capital Adequacy
1.4
Return on Risk-Weighted Assets
2.4
Mean Adjusted Net Income Volatility
3.8
Stress-tested Net Income
4.3
Efficiency Ratio
5.4
Net Impaired Assets (Including Net Unrealized Losses on Securities)
to Total Capital
6.5
Three-Year Moving Average Asset Growth
7.5
Real Estate Asset Concentration
8.5
Aggregate Commercial Loan Concentration Ratio
9.4
Subtotal
Score
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3811
If elements 3.8, 4.3 and 7.5 are all “N/A”, fill in the result determined in
accordance with the following formula:
(Subtotal / 45) x 15
If none of elements 3.8, 4.3 and 7.5 are “N/A”, fill in “zero”.
If only element 7.5 is “N/A”, fill in the result determined in accordance with the
following formula:
(Subtotal / 55) x 5
Total Quantitative Score
18. Les sections 9 et 10 du formulaire de déclaration figurant à la partie 2 de l’annexe 2 du même règlement administratif
sont remplacées par ce qui suit :
9. RATIO DE CONCENTRATION DE L’ENSEMBLE DES PRÊTS COMMERCIAUX (%)
Si le résultat du calcul du seuil déterminant de la section 8 est supérieur à 90 %, inscrire la note cinq à l’élément 9.4. Il n’est pas
nécessaire de remplir la section 9.
Si ce résultat est égal ou inférieur à 90 %, remplir la section 9.
Formule de calcul :
Concentration de l' ensemble des prêts commerciaux
× 100
Total des fonds propres
Remplir :
9.1 _______________
× 100 = 9 ______ %
9.2 _______________
Éléments de la formule
Utiliser la section 6 du Relevé des prêts non hypothécaires figurant sous l’onglet « Prêts non hypothécaires » du Recueil des
formulaires et des instructions. Calculer les éléments de la formule ci-dessus au moyen des instructions suivantes. Les institutions
membres peuvent effectuer les calculs au moyen de l’information figurant dans le Relevé des prêts non hypothécaires rempli à la fin
de leur exercice ou, sinon, à la fin du trimestre de l’année civile qui précède la fin de leur exercice.
9.1 Concentration de l’ensemble des prêts commerciaux
La concentration de l’ensemble des prêts commerciaux correspond au total inscrit dans la colonne B du relevé 9, exprimé en milliers
de dollars.
9.2 Total des fonds propres
Utiliser le total des fonds propres inscrit pour l’élément 1.1.2, exprimé en milliers de dollars.
Remplir le relevé 9 au moyen des instructions et des définitions suivantes.
Remplir le relevé 9 en faisant le total, pour chaque secteur d’activité, des prêts commerciaux que l’institution membre a à l’égard des
personnes exerçant leur activité dans ce secteur, selon les données financières consolidées.
Prêts
Les prêts visés sont décrits dans le Relevé des prêts non hypothécaires.
Personne
Personne physique ou entité.
Entité
S’entend au sens de l’article 2 de la Loi sur les banques.
Secteurs d’activité
Pour remplir le relevé 9, regrouper les prêts commerciaux qui ont été classés selon les catégories prévues au Relevé des prêts non
hypothécaires d’après les douze secteurs d’activité ci-dessous.
Liste des secteurs d’activité
Calculer les prêts commerciaux de chaque secteur d’activité conformément à la liste ci-dessous, et inscrire le total à la ligne qui
s’applique dans la colonne A du relevé 9. Utiliser le Relevé des prêts non hypothécaires figurant sous l’onglet « Prêts non
hypothécaires » du Recueil des formulaires et des instructions.
3812
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Agriculture
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au poste 6b)(i) (Agriculture) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Pêche et piégeage
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au poste 6b)(ii) (Pêche et piégeage) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Exploitation forestière et services forestiers
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au poste 6b)(iii) (Exploitation forestière et services forestiers) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Mines, carrières et puits de pétrole
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au total partiel 6b)(iv) (Mines, carrières et puits de pétrole) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Secteur manufacturier
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au total partiel 6b)(v) (Secteur manufacturier) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Construction / Immobilier
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au total partiel 6b)(vi) (Construction/Immobilier) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Transports, communications et autres services publics
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au total partiel 6b)(vii) (Transports, communications et autres services publics) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Commerce de gros
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au total partiel 6b)(viii) (Commerce de gros) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Commerce de détail
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au total partiel 6b)(ix) (Commerce de détail) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Services
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au total partiel 6b)(x) (Services) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Conglomérats
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au poste 6b)(xi) (Conglomérats) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3813
Autres (institutions privées sans but lucratif, organismes religieux, établissements de santé et d’enseignement)
Les prêts commerciaux de ce type sont classés conformément au Recueil des formulaires et des instructions.
Pour calculer le total, additionner les montants des colonnes « Résidents, solde des prêts, toutes monnaies » et « Non résidents, solde
des prêts, toutes monnaies » et soustraire le montant de la colonne « Total, provision pour créances douteuses, toutes monnaies », qui
sont inscrits au poste 6b)(xii) (Autres – institutions privées sans but lucratif, organismes religieux, établissements de santé et
d’enseignement) du Relevé des prêts non hypothécaires.
Relevé 9
Instructions
Inscrire 10 % du total des fonds propres qui a été déterminé pour l’élément 1.1.2 : 9.3 _______________
Dans la colonne A ci-dessous, inscrire le montant calculé conformément aux instructions pour chaque secteur d’activité.
Dans la colonne B ci-dessous, pour chaque secteur d’activité pour lequel un montant a été inscrit dans la colonne A, inscrire :
a) si ce montant excède celui inscrit à l’élément 9.3, le montant de l’excédent;
b) si ce montant n’excède pas celui inscrit à l’élément 9.3, inscrire « 0 ».
Secteur d’activité
Colonne A
Colonne B
(Colonne A moins
élément 9.3; si montant
négatif, inscrire « 0 »)
Agriculture
Pêche et piégeage
Exploitation forestière et services forestiers
Mines, carrières et puits de pétrole
Secteur manufacturier
Construction / Immobilier
Transports, communications et autres services publics
Commerce de gros
Commerce de détail
Services
Conglomérats
Autres (institutions privées sans but lucratif, organismes
religieux, établissements de santé et d’enseignement)
Total de la colonne B
Reporter le total
de la colonne B à
l’élément 9.1
Note
Déterminer la note de l’institution membre d’après le barème ci-dessous.
Plage des résultats
Note
Le résultat du calcul du seuil déterminant de la section 8 est > 90 %
5
Le ratio de concentration de l’ensemble des prêts commerciaux (9) est < 150 %
5
Le ratio de concentration de l’ensemble des prêts commerciaux (9) est ≥ 150 % et < 350 %
3
Le ratio de concentration de l’ensemble des prêts commerciaux (9) est ≥ 350 %
0
9.4 Note relative au ratio de concentration de l’ensemble des prêts commerciaux
3814
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
10. NOTE TOTALE RELATIVE AUX FACTEURS QUANTITATIFS
Remplir la grille ci-dessous en y reportant les notes attribuées à l’égard de chaque facteur.
Facteur
Élément
Mesure des fonds propres
1.4
Rendement de l’actif pondéré en fonction des risques
2.4
Volatilité du revenu net rajusté selon la moyenne
3.8
Revenu net soumis à un test de tension
4.3
Ratio d’efficience
5.4
Actif ayant subi une moins-value (y compris les pertes non réalisées nettes sur les
valeurs mobilières) par rapport au total des fonds propres
6.5
Croissance de l’actif basé sur une moyenne mobile de trois ans
7.5
Ratio de concentration de l’actif dans le secteur immobilier
8.5
Ratio de concentration de l’ensemble des prêts commerciaux
9.4
Note
Sous-total
Si « s.o. » a été inscrit pour chacun des éléments 3.8, 4.3 et 7.5, inscrire le résultat
de la formule suivante :
(Sous-total / 45) x 15
Si « s.o. » n’a été inscrit pour aucun des éléments 3.8, 4.3 et 7.5, inscrire « 0 ».
Si « s.o. » n’a été inscrit que pour l’élément 7.5, inscrire le résultat de la formule
suivante :
(Sous-total / 55) x 5
Note totale relative aux facteurs quantitatifs
19. The portion of items 1 to 3 of Part 1 of Schedule 3 to the
By-law in column 1 is replaced by the following:
19. Le passage des articles 1 à 3 de la partie 1 de l’annexe 3
du même règlement administratif figurant dans la colonne 1
est remplacé par ce qui suit :
Column 1
Item
1.
2.
3.
Colonne 1
Assets to Capital Multiple
≤ the multiple authorized by the regulator
≤ the multiple authorized by the regulator
> the multiple authorized by the regulator
Article
1.
2.
3.
Ratio actif/fonds propres
≤ ratio autorisé par l’organisme de réglementation
≤ ratio autorisé par l’organisme de réglementation
> ratio autorisé par l’organisme de réglementation
20. Part 2 of Schedule 3 to the By-law is replaced by the following:
PART 2
OTHER QUANTITATIVE FACTORS OR CRITERIA
Column 1
Column 2
Column 3
Item
Factors or Criteria
Range of Results
Score
4.
Return on Risk-Weighted Assets
≥ 1.15
≥ 0.75 and < 1.15
< 0.75 (including negative results)
5
3
0
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
PART 2 — Continued
OTHER QUANTITATIVE FACTORS OR CRITERIA — Continued
Column 1
Column 2
Column 3
Item
Factors or Criteria
Range of Results
Score
5.
Mean Adjusted Net Income Volatility
≥ 0 and ≤ 0.4
> 0.4 and ≤ 1.0
> 1.0
if the result is negative or the mean net income or loss is zero
5
3
0
0
6.
Stress-tested Net Income
(a) using 2.8 semi-deviations
(b) using 1.4 and 2.8 semi-deviations
(c) using 1.4 semi-deviations
≥0
≥ 0 and < 0 respectively
<0
5
3
0
7.
Efficiency Ratio
≤ 65%
> 65% and ≤ 85%
> 85%
5
3
0
8.
Net Impaired Assets (Including Net
Unrealized Losses on Securities)
To Total Capital
< 20%
5
≥ 20% and < 40 %
≥ 40%
3
0
≤ 20% (including negative results)
5
> 20% and ≤ 40%
> 40%
3
0
< 150%
5
≥ 150% and < 350%
≥ 350%
3
0
9.
10.
Three Year Moving Average
Asset Growth
Aggregate Commercial Loan
Concentration Ratio
20. La partie 2 de l’annexe 3 du même règlement administratif est remplacée par ce qui suit :
PARTIE 2
AUTRES FACTEURS OU CRITÈRES QUANTITATIFS
Article
4.
5.
6.
7.
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Facteurs ou critères
Rendement de l’actif pondéré en
fonction des risques
Plage de résultats
≥ 1,15
Note
5
≥ 0,75 et < 1,15
< 0,75 (y compris les résultats négatifs)
3
0
≥ 0 et ≤ 0,4
5
> 0,4 et ≤ 1,0
> 1,0
si le résultat est négatif ou si le revenu net moyen ou la perte
nette moyenne est égal à 0
3
0
0
≥0
respectivement ≥ 0 et < 0
<0
5
3
0
≤ 65 %
> 65 % et ≤ 85 %
> 85 %
5
3
0
Volatilité du revenu net rajusté selon la
moyenne
Revenu net soumis à un test de tension :
a) utilisant 2,8 demi écarts-types
b) utilisant 1,4 et 2,8 demi écarts-types
c) utilisant 1,4 demi écart-type
Ratio d’efficience
3815
3816
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
PARTIE 2 (suite)
AUTRES FACTEURS OU CRITÈRES QUANTITATIFS (suite)
Article
8.
9.
10.
Colonne 1
Colonne 2
Colonne 3
Facteurs ou critères
Actif ayant subi une moins-value (y
compris les pertes non réalisées nettes
sur les valeurs mobilières) par rapport
au total des fonds propres
Plage de résultats
< 20 %
Note
5
≥ 20 % et < 40 %
≥ 40 %
3
0
≤ 20 % (y compris les résultats négatifs)
5
> 20 % et ≤ 40 %
> 40 %
3
0
< 150 %
5
≥ 150 % et < 350 %
≥ 350 %
3
0
Croissance de l’actif basé sur une
moyenne mobile de trois ans
Ratio de concentration de l’ensemble
des prêts commerciaux
21. Schedule 5 to the By-law is amended by replacing the
reference “(Section 29)” after the heading “SCHEDULE 5”
with the reference “(Sections 29 and 29.1)”.
22. The portion of item 1 of Part 1 of Schedule 5 to the Bylaw in column 1 is replaced by the following:
Column 1
Item
1.
21. La mention « (article 29) » qui suit le titre « ANNEXE 5 »,
à l’annexe 5 du même règlement administratif, est remplacée
par « (articles 29 et 29.1) ».
22. Le passage de l’article 1 de la partie 1 de l’annexe 5 du
même règlement administratif figurant dans la colonne 1 est
remplacé par ce qui suit :
Colonne 1
Description
There is nothing to indicate that the member institution
had deficiencies in following CDIC standards during
the period beginning on April 30 of the year preceding
the filing year and ending on April 29 of the filing year.
Article Description
1.
Rien n’indique que l’institution membre ne s’est pas
entièrement conformée aux normes de la SADC durant
la période commençant le 30 avril de l’année précédant
l’année de déclaration et se terminant le 29 avril de
l’année de déclaration.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
23. This By-law comes into force on the day on which it is
registered.
23. Le présent règlement administratif entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
[51-1-o]
[51-1-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3817
Regulations Amending the Health of Animals
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la santé des
animaux
Statutory authority
Health of Animals Act
Fondement législatif
Loi sur la santé des animaux
Sponsoring agency
Canadian Food Inspection Agency
Organisme responsable
Agence canadienne d’inspection des aliments
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
The purpose of the Health of Animals Act and Regulations is to
prevent the introduction of animal diseases into Canada and to
prevent the spread within Canada of diseases of animals that either affect human health or could have a significant economic
effect on the Canadian livestock industry.
The purpose of Part XII of the Health of Animals Regulations
(the Regulations) is to regulate animal transportation in Canada
by setting reasonable standards of care that address the welfare of
animals in transit. Currently, the Regulations prohibit the loading
or transport of compromised animals that cannot be transported
without undue suffering during the expected journey. A compromised animal is any animal with reduced capacity to withstand
the stress of transportation due to injury, fatigue, infirmity, poor
health, distress, very young or old age, impending birth or any
other cause. Non-ambulatory animals (those that are unable to
stand without assistance or move without being dragged or carried) are an extreme example of a compromised animal.
L’objet de la Loi et du Règlement sur la santé des animaux est
d’empêcher l’introduction de maladies animales au Canada et d’y
prévenir la propagation de maladies animales qui menacent la
santé humaine ou pourraient avoir un effet économique important
sur l’industrie canadienne de l’élevage.
L’objet de la partie XII du Règlement sur la santé des animaux
(le Règlement) est de régir le transport des animaux au Canada en
fixant des normes raisonnables de soins qui garantissent le transport sans cruauté des animaux. À l’heure actuelle, le Règlement
interdit de charger ou de transporter des animaux fragilisés qui ne
peuvent être transportés sans subir de souffrances indues pendant
la période prévue de transport. Un animal fragilisé est un animal
dont la capacité de résistance au stress dû au transport est affaiblie
pour cause de blessure, de fatigue, d’infirmité, de mauvaise santé,
de détresse, de très jeune âge ou d’âge avancé, de mise bas imminente ou pour toute autre cause. Les animaux non ambulatoires
(ceux qui sont incapables de se tenir sur leurs pattes sans aide ou
de se déplacer sans être traînés ou portés) sont un exemple extrême d’animal fragilisé.
Certains problèmes d’interprétation des exigences ont toutefois
été notés. La version actuelle du Règlement ne prévoit pas de
norme qui permettrait de déterminer quand les animaux sont jugés
être fragilisés, ni quelles activités auraient tendance à entraîner
des souffrances indues pour l’animal en question.
Les gens qui s’intéressent à la manipulation et au transport de
bétail au Canada ne partagent pas tous une vision commune de ce
qui constitue « l’aptitude au transport » en ce qui concerne le bétail non ambulatoire ou « couché ». De même, les opinions varient en ce qui concerne l’acceptabilité du chargement d’un animal dont la capacité à subir le stress du transport est quelque peu
diminuée par des facteurs comme la boiterie et le mauvais état
physique. Les vues conflictuelles au sein des divers secteurs et
organisations et entre eux ont donné lieu à des décisions et à des
pratiques incohérentes. Il faudrait que tous aient une vision commune de ce qui est ou n’est pas acceptable relativement au transport du bétail qui risque d’être exposé à des souffrances indues ou
à des blessures en raison d’un mauvais état de santé ou d’un état
corporel comme la boiterie ou l’incapacité de se lever.
L’Agence canadienne d’inspection des aliments a récemment
mené deux enquêtes nationales non statistiques axées sur les sites
d’inspection aux abattoirs et aux marchés aux enchères à l’échelle
du Canada. Seule une partie de toutes les installations sous contrôle
There have been problems noted with the interpretation of the
requirements. The current Regulations do not provide a standard
for judging at what point animals should be considered to be
compromised, nor what activities would tend to result in undue
suffering to the animal in question.
People who are involved in the handling and transportation of
livestock in Canada do not share a common understanding of
what constitutes “fitness for transportation” in regard to nonambulatory or “downer” livestock. Similarly, there is a wide
range of opinion on the acceptability of loading an animal whose
capacity to withstand the stress of transport is in some way compromised by factors such as lameness and poor condition. Conflicting views among and within various sectors and organizations
have led to inconsistent decisions and practices. There is a need
for a common understanding of what is and what is not acceptable
relative to the transportation of livestock that are at risk of exposure to undue suffering or injury because of poor health or physical conditions such as lameness and inability to rise.
The Canadian Food Inspection Agency recently conducted two
national, non-statistical surveys, focusing on inspection sites at
slaughter facilities and auction markets across Canada. Only a
portion of all such federally inspected facilities is represented in
3818
Canada Gazette Part I
the studies. The goal was to obtain a general idea of the incidence
of non-ambulatory cattle and pigs transported to federally inspected slaughter plants and auction markets. During the calendar
year 2001, 7 382 non-ambulatory cattle were observed arriving
at these sites. Of these cattle, 89.8 percent were classified as dairy
while 10.2 percent were classified as beef. In 2001, the total number of cattle slaughtered in the 31 Canadian federally inspected
plants was 3 235 517. The data strongly suggested that the vast
majority of non-ambulatory cattle originated on-farm, with less
than 1 percent occurring in transit or accidentally. Inspection led
to carcass condemnation in 37 percent of the non-ambulatory
dairy animals.
December 18, 2004
The purpose of this amendment is to add a clear prohibition
against the transportation of non-ambulatory animals. This prohibition would apply to livestock as well as animals of the cervid,
camelid and ratite species. It is proposed, however, to allow nonambulatory animals to be transported for the purpose of veterinary treatment or testing.
fédéral de ce type est représentée dans les études. L’objectif était de
se faire une idée globale de la fréquence du transport de bovins et
de porcs non ambulatoires aux abattoirs et aux marchés aux enchères sous contrôle fédéral. Au cours de l’année 2001, on a observé
7 382 bovins non ambulatoires qui arrivaient à de tels sites. Parmi
ces bovins, 89,8 p. 100 étaient des bovins laitiers, et 10,2 p. 100 des
bovins de boucherie. En 2001, le nombre total de bovins abattus
dans les 31 établissements canadiens inspectés par des agents fédéraux s’élevait à 3 235 517. Les données font ressortir une forte probabilité que la grande majorité des bovins étaient déjà non ambulatoires à leur exploitation d’origine, et que moins de 1 p. 100
l’étaient devenus pendant le transport ou accidentellement. L’inspection a mené à la condamnation de 37 p. 100 des carcasses des
bovins laitiers non ambulatoires.
L’enquête sur les porcs de marché et les truies de réforme
ciblait 35 sites d’inspection à l’échelle du Canada, à savoir
22 abattoirs et 13 marchés aux enchères et installations de groupage. Au cours d’une période de deux mois en 2003, un total de
3 433 823 porcs et truies ont été inspectés, et 4 684 n’étaient pas
ambulatoires à leur arrivée aux installations (322 truies et
4 362 porcs de marché). À la suite de l’inspection, 1 284 carcasses d’animaux non ambulatoires ont dû être totalement condamnées (47 truies, 1 237 porcs de marché). Chez les animaux non
ambulatoires, 1 508 carcasses ont été partiellement condamnées
(49 truies, 1 459 porcs de marché). Ceci signifie que les carcasses
de six porcs non ambulatoires sur dix accueillis à ces installations
ont dû être condamnées au moins partiellement. Les données présentées montrent également que le nombre de porcs qui étaient
non ambulatoires avant de quitter l’exploitation était presque égal
au nombre de porcs devenus non ambulatoires pendant leur transport. Avant de quitter l’exploitation, 1 547 porcs de marché et
117 truies étaient déjà non ambulatoires. Trente-deux porcs de
marché et deux truies sont devenus non ambulatoires dans des
parcs de groupage. On a de plus déterminé que 1 236 porcs de
marché et 136 truies sont devenus non ambulatoires pendant le
transport.
L’objet de la modification du Règlement est de prescrire une
interdiction claire contre le transport des animaux non ambulatoires. Cette interdiction s’appliquerait au bétail ainsi qu’à tout
cervidé, camélidé ou ratite. On propose toutefois de permettre le
transport des animaux non ambulatoires pour qu’ils subissent un
traitement ou des épreuves vétérinaires.
Alternatives
Solutions envisagées
Option 1. Maintain current Regulations without changes
The problems noted with enforcement due to the lack of consensus surrounding the point at which an animal is unfit to be
transported would remain.
Option 1. Conserver le Règlement actuel sans modification
Cette option ne permettrait pas de régler les problèmes d’application de la réglementation découlant de l’absence de consensus
en ce qui concerne le moment où un animal est jugé être inapte au
transport.
Le recours prévu à la Loi sur les sanctions administratives pécuniaires en matière d’agriculture et d’agroalimentaire en cas
d’infraction à cette partie du Règlement restera également suspect
parce que les infractions sont déterminées en fonction de la
« responsabilité absolue ». Comme l’ont dit les tribunaux dans les
décisions citées, l’inclusion des mots « risquerait de ... » dans
nombre des articles sur les interdictions donne à penser qu’il
existe des facteurs prévisibles. Le besoin de prouver la prévisibilité et le recours à un processus administratif exigeant la responsabilité absolue en vue de l’application de la loi semblent se
contredirent entre eux. L’absence de normes prévues par la loi en
ce qui concerne le soin, la conduite et, dans certains cas, l’espace
ou l’équipement, sur lesquelles on pourrait fonder les décisions
sur les infractions, semblerait également entrer en conflit avec
la responsabilité absolue prescrite dans la Loi sur les sanctions administratives pécuniaires en matière d’agriculture et
d’agroalimentaire.
The survey on market hogs and cull sows concentrated on
35 inspection sites across Canada, representing 22 slaughter facilities and 13 auction markets and assembly facilities. Over a
period of two months in 2003, a total of 3 433 823 hogs and sows
were inspected, of which 4 684 were observed to be nonambulatory on arrival (322 sows and 4 362 market hogs). After
inspection, 1 284 of all non-ambulatory animals had to be fully
condemned (47 sows, 1 237 market hogs). Of the non-ambulatory
animals, 1 508 carcasses were partially condemned (49 sows,
1 459 market hogs). This means that six out of ten nonambulatory pigs arriving at these facilities resulted in carcasses
that had to be at least partially condemned. The data submitted
also indicate that the pigs became non-ambulatory in almost equal
numbers on the farm and during transit. On the farm, 1 547 market hogs and 117 sows were non-ambulatory. In assembly yards,
32 market hogs and 2 sows were found to have become nonambulatory. During transportation, 1 236 market hogs and
136 sows were found to have become non-ambulatory.
The use of the Agriculture and Agri-Food Administrative
Monetary Penalties Act for violations of this part of the Regulations as intended will also remain questionable due to the fact that
violations are decided on the basis of “absolute liability.” As
stated by the courts in the decisions cited, the inclusion of the
words “likely to cause” in many of the prohibition sections implies an element of foresee-ability. The need to prove foreseeability and the use of an absolute liability administrative process
for enforcement would appear to contradict each other. The lack
of statutory standards of care, conduct and in some cases standards for space requirements or equipment on which to base decisions about violations would also appear to conflict with the
absolute liability nature of the Agriculture and Agri-Food Administrative Monetary Penalties Act.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3819
Option 2. Amend Part XII of the Health of Animals Regulations
to add expected standards of care
The introduction of specific, clear requirements with respect to
the transportation of non-ambulatory animals will allow regulatees to understand the standards of conduct expected of them in
order to be in a better position to comply with the requirements.
This will make the requirements more easily enforceable, and will
allow the use of AMPs as an enforcement tool.
Option 2. Modification de la partie XII du Règlement sur la santé
des animaux afin d’y ajouter les normes de soins attendus
L’ajout d’exigences précises et claires en ce qui concerne le
transport des animaux non ambulatoires permettra aux personnes
réglementées de mieux comprendre les normes de conduite que
l’on attend d’eux et d’être mieux placées pour se conformer aux
exigences. Cette situation facilitera l’application des exigences
et permettra d’utiliser les sanctions administratives pécuniaires
(SAP) comme outil d’application de la loi.
Benefits and costs
This is a “significant” regulatory proposal because of the cost
between $100,000 and $50 million, mainly to the cattle industry
and pork industry, and the high degree of acceptance by the majority of stakeholders.
Avantages et coûts
Il s’agit d’un projet de réglementation « d’importance » en
raison des coûts qui oscilleront entre 100 000 $ et 50 millions de
dollars, surtout pour l’industrie de l’élevage des bovins et des
porcs, et du fort taux d’acceptation dont il jouit auprès de la majorité des intervenants.
Benefits
Avantages
Animal welfare
Since the Regulations were initially drafted in 1975, animal
welfare awareness has been increasing significantly. Various
stakeholders have been pressuring the CFIA to strengthen its enforcement of animal welfare guidelines. Internationally, the Europeen Union and other countries are also strengthening their
animal welfare regulations in response to increasing animal welfare concerns.
Protection des animaux
Depuis que la première version du Règlement a été rédigée en
1975, la sensibilisation au bien-être des animaux s’est nettement
accrue. Divers intervenants font pression sur l’ACIA pour qu’elle
renforce ses lignes directrices sur la protection des animaux. À
l’échelle internationale, l’Union européenne et d’autres pays renforcent également leurs règlements sur la protection des animaux
afin de tenir compte des préoccupations à l’égard du bien-être des
animaux.
Lorsque les consommateurs achètent des produits de viande, ils
ne savent pas comment l’animal dont est issue la viande qu’ils
achètent a été traité, puisque cette information ne leur est pas
transmise. Par conséquent, les consommateurs ne peuvent faire de
choix en fonction de ce critère. Une partie de l’industrie n’a pas
su traiter cette préoccupation du consommateur. Cependant, une
enquête menée par la firme Ipsos-Reid en février 2001 montre
que 57 p. 100 des répondants seraient prêts à payer un supplément
de 5 p. 100 pour les produits de viande et de volaille issus
d’animaux élevés dans des conditions « non cruelles ».
Si le bien-être des animaux n’est pas optimal, le Gouvernement
serait justifié d’intervenir lorsque les mesures prises par le secteur privé ou d’autres organismes publics ne fonctionnent pas.
L’ACIA pourrait agir dans l’intérêt public en protégeant mieux
les animaux.
Une interdiction frappant le transport du bétail non ambulatoire
montrerait que ces animaux ne sont pas aptes au transport.
L’uniformité de la prise de décision à l’échelle du Canada qui en
résulterait serait une conséquence nécessaire, et l’on éviterait
ainsi des souffrances inutiles pour les animaux, réduirait les coûts
d’application de la loi et rehausserait le degré d’acceptation par
les consommateurs.
When consumers purchase meat products, they are not aware
of the way the animal was treated for that particular purchase,
since that information is not available to them. Consequently,
consumers cannot choose based on the welfare of the animal. Part
of the industry has not met this consumer concern. However, an
Ipsos-Reid survey conducted in February 2001 indicated that
57 percent of respondents would pay 5 percent more for meat and
poultry products labelled “humanely raised.”
Less than optimal levels of animal welfare can justify government intervention, if action by the private sector or other public
sector entities is not working. The CFIA could act in the public
interest by increasing animal welfare.
A prohibition against transporting non-ambulatory livestock
would clarify that these animals are unfit for transport. This
would bring about needed uniformity in decision-making across
Canada, thereby avoiding unnecessary animal suffering, reducing
enforcement costs and increasing consumer acceptance.
Industry
For the livestock and poultry sectors, increased compliance will
result in increased product quality and consumer satisfaction.
Increased compliance will reduce injuries and result in less mortality. This, in turn, will reduce insurance claims and costs to industry, subsequently decreasing the costs passed on to consumers.
The quality of products derived from animals transported under
less stressful conditions will be improved. The frequency of conditions such as bruising can be expected to decrease. Productivity
and quality gains will occur due to decreases in stress, bruising,
injuries and mortality. There will also be improved veterinary
care, earlier culling and other preventive practices.
Industrie
Pour les secteurs du bétail et de la volaille, une plus grande
conformité rehaussera la qualité du produit et la satisfaction des
consommateurs. Les blessures seront moins nombreuses et le taux
de mortalité baissera. Il en résultera une baisse des demandes de
règlement d’assurance et des coûts de l’industrie, et cette économie se reflétera à la consommation. Les produits issus d’animaux
transportés dans des conditions moins stressantes seront de meilleure qualité. On pourra s’attendre à une baisse de la fréquence de
défauts corporels comme les meurtrissures. Des gains en matière
de productivité et de qualité résulteront de la baisse du stress, du
nombre de meurtrissures et de blessures et du taux de mortalité.
Cette situation améliorera également les soins vétérinaires, favorisera la mise à la réforme plus précoce et d’autres pratiques
préventives.
3820
Canada Gazette Part I
Corporate fast food retailers and grocery chains are establishing their own animal welfare requirements, which their suppliers
must meet. In 2002, the Canadian Council of Grocery Distributors
issued a report urging Canadian industry to implement Canadian
on-farm standards.
Regulatory requirements that are clearly and easily understood
will result in a better understanding of the transportation requirements. This will make it easier
— for industry and other regulated parties to comply with the
Regulations,
— for CFIA inspection staff to enforce the Regulations, and
— for the courts to determine the intent of the Regulations.
Trade
These amendments have potential benefits for Canada’s international trade and image. Some countries are taking measures to
protect their export markets by addressing animal welfare concerns. New Zealand depends heavily on exports of animals and
animal products. Recently, the New Zealand government has
referenced the national codes of practice for the care and handling
of animals in their national animal welfare legislation. Canada is
also heavily dependent on export markets for sales of its animals
and animal products. For instance, Canada exported approximately 58 percent of its beef production in the year 2001. Furthermore, Canada’s international image relative to animal welfare
may be enhanced as a result of improved enforcement and clear
regulatory standards.
International animal welfare initiatives are converging towards
what could eventually become international on-farm and other
animal welfare standards. In the United States, slaughter plant
assessments by Temple Grandin, the new regulations for the
transportation of slaughter horses, effective February 2002, and
recent animal welfare standards adopted within the retail sector
are just a few indications of an accelerating growth in interest in
animal welfare. The International Air Transport Association
(IATA) has international Live Animals Regulations for the transportation of animals by air. The Convention on the International
Trade in Endangered Species has a Transport Working Group that
collaborates with IATA. The International Standards Association
has trapping standards for some wild fur-bearing species.
Some countries are asking the World Trade Organization to
recognize animal welfare as an international trade factor. The
WTO recognizes the World Organization for Animal Health
(OIE) as the international standards-setting organization for animal health. The OIE hosted the first Global Conference on Animal Welfare in February 2004. The first of its kind, the meeting
brought together 166 member countries. Participants focussed on
developing international standards and guidelines on the welfare
of animals. The proposed changes will position Canada favorably in the event that international standards and guidelines are
established.
CFIA
These Regulations would cause the cost of enforcement to be
lower in the longer term, as industry compliance improves in
December 18, 2004
Les détaillants de la restauration rapide et les grandes chaînes
d’alimentation s’emploient à établir leurs propres exigences en
matière de traitement sans cruauté des animaux qu’ils imposent à
leurs fournisseurs. En 2002, le Conseil canadien des distributeurs
en alimentation a délivré un rapport incitant l’industrie canadienne à appliquer les normes canadiennes à la ferme.
Grâce à des exigences réglementaires claires et faciles à comprendre, les normes relatives au transport seront mieux comprises.
Il sera ainsi plus facile de faire ce qui suit :
— pour l’industrie et les autres parties réglementées de se conformer aux dispositions réglementaires,
— pour les préposés à l’inspection de l’ACIA d’appliquer la
réglementation,
— pour les tribunaux de déterminer l’intention de la
réglementation.
Commerce
Ces modifications peuvent être favorables au commerce international et à l’image du Canada. Certains pays prennent des mesures pour protéger leurs marchés d’exportation en tentant de
régler les préoccupations relatives au traitement sans cruauté des
animaux. La Nouvelle-Zélande est largement tributaire des exportations d’animaux et de produits animaux. Récemment, le gouvernement néo-zélandais a établi un renvoi aux codes nationaux
de pratiques pour le soin et la manipulation des animaux dans sa
législation nationale sur la protection des animaux. Le Canada est
également très dépendant des marchés d’exportation pour la vente
de ses animaux et de ses produits animaux. Par exemple, le Canada a exporté environ 58 p. 100 de sa production de viande de
bœuf en 2001. De surcroît, l’image internationale du Canada en
matière de protection des animaux pourrait être relevée par
l’application plus stricte de la réglementation et des normes de
réglementation claires.
Les initiatives internationales en matière de protection des animaux s’orientent vers l’adoption possible de normes internationales de protection des animaux d’élevage et autres animaux.
Aux États-Unis, les évaluations des abattoirs réalisées par Temple
Grandin, le nouveau règlement sur le transport des chevaux
d’abattage, qui a pris effet en février 2002, et les récentes normes
de protection des animaux adoptées par le secteur du détail sont
seulement quelques indices de l’intérêt croissant à l’égard de la
protection des animaux. L’Association du transport aérien international (ATAI) a adopté la Réglementation du transport des
animaux vivants qui s’applique au transport aérien à l’échelle
internationale. La Convention sur le commerce international des
espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction a
créé un Groupe de travail sur le transport qui collabore avec
l’ATAI. L’Organisation internationale de normalisation applique des normes sur le piégeage de certaines espèces sauvages à
fourrure.
Certains pays demandent à l’Organisation mondiale du commerce de reconnaître que la protection des animaux est un facteur
commercial international. L’OMC accepte l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) comme organisation internationale de normalisation zoosanitaire. L’OIE a été l’hôte de la
première conférence mondiale sur le bien-être animal en février
2004. Il s’agissait de la première réunion de ce type, et 166 États
membres y ont assisté. Les participants ont mis l’accent sur l’élaboration de normes et de lignes directrices internationales en matière de bien-être des animaux. Grâce aux modifications proposées, le Canada sera bien placé si des normes et lignes directrices
internationales sont établies.
ACIA
Le Règlement ferait baisser le coût de l’application de la réglementation à long terme, car la conformité de l’industrie
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3821
response to surveillance, enforcement and educational initiatives.
They would also increase the possibility for regulatees to know
what standards are expected of them, and so should make compliance easier and decrease the risk of non-compliance and associated penalties.
s’améliorerait graduellement en raison des projets de surveillance,
d’application de la réglementation et d’information. Il offrirait
également aux personnes réglementées de meilleurs moyens de
connaître les normes qu’elles doivent respecter et devrait ainsi
faciliter la conformité et atténuer le risque de non conformité et
les sanctions associées.
Costs
Coûts
CFIA
ACIA
In the short term, there will be increased enforcement costs and
costs associated with increasing industry awareness.
Les coûts d’application de la réglementation et les coûts associés à la sensibilisation accrue de l’industrie augmenteront à court
terme.
Industry
Industrie
There will be increased costs to industry resulting from the revised section 138 which prohibits non-ambulatory animals from
being transported. For example, currently, a seller can obtain approximately $250 (variable) for a non-ambulatory cow that is
not condemned at slaughter. If the seller disposes of the animal
through a dead stock removal service, he may have to pay as
much as $100 (variable) to have the carcass removed. Other
methods of disposal such as burial are usually prohibited.
La version modifiée de l’article 138 qui interdit le transport des
animaux non ambulatoires occasionnera une hausse des coûts
pour l’industrie. Par exemple, un vendeur peut à l’heure actuelle
recevoir environ 250 $ (frais variables) pour une vache non ambulatoire qui n’est pas condamnée à l’abattage. Si le vendeur demande à un service de récupération animale de venir chercher la
carcasse, il pourrait assumer des frais pouvant atteindre 100 $
(variables). Les autres méthodes d’élimination comme l’enfouissement sont habituellement interdites.
Net benefits
Avantages nets
In summary, the small potential salvage value does not justify
the animal’s suffering, reduced meat quality, and negative impact
on the image of the Canadian livestock industry that are associated with the transportation of non-ambulatory livestock.
Tout compte fait, la faible valeur de récupération ne justifie
pas la souffrance de l’animal, la baisse de qualité de la viande
ni l’incidence négative sur la réputation de l’industrie canadienne de l’élevage qui sont associés au chargement de bétail non
ambulatoire.
Consultation
Consultations
The Canadian Food Inspection Agency (CFIA) recently conducted national multi-stakeholder consultations on the transportation of livestock that are non-ambulatory or at risk of becoming
non-ambulatory during transport. Beginning September 26, 2003,
information packages were sent out to organizations, groups and
individuals representing the following sectors:
Producers (or equivalent)
Livestock transporters or forwarders
Processors
Rest stops
Federal and provincial governments
Animal protection organizations
Veterinarians and veterinary associations
Researchers
Livestock specialists
Retail and consumer groups
In summary, stakeholder comments indicate that the small potential salvage value does not justify the animal’s suffering, human health hazards, reduced meat quality, and negative impact on
the image of the Canadian livestock industry that are associated
with the loading of non-ambulatory livestock. Referenced scientific literature and numerous examples from practical experience
support this conclusion.
L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a récemment mené des consultations nationales multilatérales sur le
transport du bétail non ambulatoire ou qui risque de devenir non
ambulatoire pendant le transport. À partir du 26 septembre 2003,
des trousses d’information ont été envoyées aux organisations,
aux groupes et aux personnes représentant les secteurs suivants :
Éleveurs (ou l’équivalent)
Transporteurs ou expéditeurs de bétail
Transformateurs
Relais routiers
Gouvernements fédéral et provinciaux
Organisations vouées à la protection des animaux
Vétérinaires et associations vétérinaires
Chercheurs
Spécialistes du bétail
Groupes de détaillants et de consommateurs
En résumé, les commentaires des intervenants montrent que la
faible valeur de récupération ne justifie pas la souffrance des animaux, les risques pour la santé humaine, la baisse de qualité de la
viande ni l’incidence négative sur la réputation de l’industrie canadienne du bétail qui sont associés au chargement de bétail non
ambulatoire. Les publications scientifiques citées et de nombreux
exemples pratiques appuient cette conclusion.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
Paragraph 138(2)(a) of the Health of Animals Regulations currently prohibits the loading and transport of animals that are unfit
and specifies conditions such as infirmity, illness, injury, fatigue
or any other cause. As it stands, the CFIA has spent significant
time and resources in developing a specialized training module
for inspection staff engaged in the regulation of the animal transportation industry. Staff with this training are well-qualified to
L’alinéa 138(2)a) du Règlement sur la santé des animaux interdit actuellement le chargement et le transport des animaux qui
n’y sont pas aptes et précise les états visés, comme les infirmités,
les maladies, les blessures, la fatigue ou toute autre cause. L’ACIA
a déjà consacré beaucoup de temps et de ressources à préparer un
module de formation spécialisée pour le personnel d’inspection
qui s’occupe de la réglementation de l’industrie du transport des
Canada Gazette Part I
3822
December 18, 2004
enforce the existing regulation. An outright prohibition on loading
or transporting non-ambulatory animals is prima facie a less difficult charge to prove. Existing methodology and training does
and will continue to address the need to enforce these new
Regulations.
animaux. Le personnel qui a reçu la formation est bien préparé
pour appliquer les dispositions réglementaires en vigueur. Une
interdiction complète du transport des animaux non ambulatoires
rend de prime abord les accusations en la matière plus faciles
à prouver. La méthodologie et la formation existantes continueront à traiter du besoin d’appliquer les nouvelles dispositions
réglementaires.
Environmental impact
Impact environnemental
These proposed regulations should have the effect of decreasing the incidence of injury or death to animals being transported
in Canada. The decrease in the need to dispose of animals that
have died during transport should have a slight positive impact on
the environment.
Le projet de règlement devrait avoir pour effet de réduire le
nombre de blessures et de morts chez les animaux transportés au
Canada. Le besoin réduit d’éliminer des animaux qui ont succombé pendant le transport devrait avoir une incidence légèrement
favorable sur l’environnement.
Contacts
Personnes-ressources
Gord Doonan, Rick Sauder or Martin Appelt, Enforcement and
Investigation Services/Animal Health and Production Division, Canadian Food Inspection Office, (613) 225-2342 (extension 4608) [telephone], (613) 228-6630 (facsimile).
Gord Doonan, Rick Sauder ou Martin Appelt, Division de la santé des animaux et de l’élevage/Services d’enquête et d’application
de la loi, Agence canadienne d’inspection des aliments, (613) 2252342 (poste 4608) [téléphone], (613) 228-6630 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subsection 64(1)a of the Health of Animals Actb, proposes to
make the annexed Regulations Amending the Health of Animals
Regulations.
Interested persons may make representations respecting the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Dr. G. Doonan, Chief, Humane Transportation of
Animals, Canadian Food Inspection Agency, 59 Camelot Drive,
Ottawa, Ontario, K1A 0Y9 (Tel.: (613) 225-2342 (4620); Fax:
(613) 228-6637; E-mail: gdoonan@inspection.gc.ca).
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu du paragraphe 64(1)a de la Loi sur la santé des animauxb, se propose de
prendre le Règlement modifiant le Règlement sur la santé des
animaux, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout
au Dr G. Doonan, chef, Transport sans cruauté des animaux, Agence canadienne d’inspection des aliments, 59, promenade Camelot, Ottawa (Ontario) K1A 0Y9 (tél. : (613) 225-2342,
poste 4620; téléc. : (613) 228-6637; courriel : gdoonan@
inspection.gc.ca).
Ottawa, le 13 décembre 2004
La greffière adjointe du Conseil privé,
EILEEN BOYD
Ottawa, December 13, 2004
EILEEN BOYD
Assistant Clerk of the Privy Council
REGULATIONS AMENDING THE HEALTH
OF ANIMALS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LA SANTÉ DES ANIMAUX
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Section 2 of the Health of Animals Regulations1 is
amended by adding the following in alphabetical order:
“non-ambulatory animal” means an animal of the bovine, caprine,
cervid, camelid, equine, ovine, porcine or ratite species that is
unable to stand without assistance or to move without being
dragged or carried. (animal non ambulatoire)
2. Section 138 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (2):
1. L’article 2 du Règlement sur la santé des animaux1 est
modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui
suit :
« animal non ambulatoire » Animal de ferme ou animal des espèces cervidés, camélidés et ratites, qui est incapable de se tenir
debout sans aide ou de se déplacer sans être traîné ou porté.
(non-ambulatory animal)
2. L’article 138 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
———
———
a
a
b
1
S.C. 1993, c. 34, s. 76
S.C. 1990, c. 21
C.R.C., c. 296; SOR/91-525
b
1
L.C. 1993, ch. 34, art. 76
L.C. 1990, ch. 21
C.R.C., ch. 296; DORS/91-525
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3823
(2.1) For the purpose of paragraph (2)(a), a non-ambulatory
animal is an animal that cannot be transported without undue
suffering during the expected journey.
(2.2) Despite paragraph (2)(a), a non-ambulatory animal may
be transported for veterinary treatment or diagnosis on the advice
of a veterinarian or to the nearest suitable place at which it can
receive proper care and attention.
(2.1) Pour l’application de l’alinéa (2)a), un animal non ambulatoire est un animal qui « ne peut être transporté sans souffrances
indues au cours du voyage prévu ».
(2.2) Malgré l’alinéa (2)a), un animal non ambulatoire peut être
transporté chez un vétérinaire sur sa recommandation, en vue
d’un traitement ou d’un diagnostic, ou au plus proche endroit où il
peut recevoir des soins adéquats.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[51-1-o]
[51-1-o]
3824
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Regulations Amending the Migratory Birds
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les oiseaux
migrateurs
Statutory authority
Migratory Birds Convention Act, 1994
Fondement législatif
Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux
migrateurs
Sponsoring department
Department of the Environment
Ministère responsable
Ministère de l’Environnement
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
In recent years, populations of greater and mid-continent lesser
snow geese have risen dramatically. The rapid population growth
is attributed to increased food availability during winter months
from agricultural operations and a declining rate of mortality. As
a result, these birds are no longer controlled by the carrying capacity of winter habitat as they were previously. Analysis of the
effects of increased numbers of snow geese on staging and arctic
breeding habitats shows that key habitats for migratory birds and
other wildlife are being adversely affected by overuse. Left unchecked, overabundant snow goose populations may become
seriously injurious to migratory birds themselves and will compromise the biological diversity of the arctic ecosystem.
Ces dernières années, les populations de grandes oies des neiges et de petites oies des neiges du milieu du continent ont augmenté radicalement. La croissance rapide des populations est
attribuée à la disponibilité accrue de la nourriture pendant les
mois d’hiver provenant des exploitations agricoles et à une diminution du taux de mortalité. En conséquence, ces oiseaux ne sont
plus contrôlés par la capacité de charge de l’habitat hivernal
comme c’était le cas auparavant. L’analyse de l’effet du nombre
accru d’oies des neiges sur les aires de rassemblement et de reproduction dans l’Arctique indique que les principaux habitats des
oiseaux migrateurs et d’autres espèces sauvages sont touchés
défavorablement par l’utilisation excessive de ceux-ci. Si l’on
n’intervient pas, les populations surabondantes d’oies des neiges
pourraient avoir de graves répercussions sur les oiseaux migrateurs eux-mêmes, et elles compromettront la diversité biologique
de l’écosystème arctique.
Le but de la modification au Règlement sur les oiseaux migrateurs est d’aider à protéger et à rétablir la diversité biologique des
écosystèmes de terres humides arctiques et des écosystèmes des
grandes aires de migration et d’hivernage en réduisant la population des oies des neiges surabondantes. Pour réduire la croissance
rapide de la population et ramener cette population à un niveau
compatible avec la capacité de charge des habitats de reproduction sur une période d’environ cinq ans, le taux de mortalité doit
être multiplié par deux ou trois fois en comparaison de celui de la
dernière décennie. À cette fin, à partir de 1999, une modification
apportée au Règlement sur les oiseaux migrateurs établissait des
mesures spéciales de conservation qui s’ajoutaient à la saison
régulière de chasse, lesquelles mesures permettaient aux chasseurs de chasser des espèces surabondantes pour des raisons de
conservation, et, dans certains cas, et sous réserve de contrôles
précis, permettaient l’utilisation de pratiques et d’équipement
spéciaux, tels que des appeaux électroniques et des appâts. Les
mesures de 1999 et de 2000 s’appliquaient dans des régions choisies des provinces du Québec et du Manitoba. Dès 2001, des mesures spéciales de conservation ont été mises en place au Nunavut
et en Saskatchewan. À partir de 2002, la période durant laquelle
les appeaux d’oiseaux électroniques peuvent être utilisés a été
élargie pour inclure les saisons de chasse d’automne de l’oie des
neiges, afin d’accroître le succès des chasseurs. L’application des
mesures de conservation à des régions spécifiques a été déterminée en consultation avec les gouvernements provinciaux, d’autres
organismes et des collectivités locales.
The goal of these amendments to the Migratory Birds Regulations is to help to protect and restore the biological diversity of
arctic wetland ecosystems and the ecosystems of important migration and wintering areas, by reducing the population size of
overabundant snow goose populations. To curtail the rapid population growth and reduce population size to a level consistent with
the carrying capacity of breeding habitats over a period of about
five years, the mortality rate must be increased by two to three
times the level of the past decade. To this end, beginning in 1999,
amendments to the Migratory Birds Regulations created special
conservation measures outside the regular hunting season, which
permitted hunters to hunt overabundant species for conservation
reasons, and, in some cases and subject to specific controls, to use
special methods and equipment, such as electronic calls and bait.
The 1999 and 2000 Regulations applied in selected areas of the
provinces of Quebec and Manitoba. Beginning in 2001, special
conservation measures were also established in Nunavut and Saskatchewan. Beginning in 2002, the use of electronic calls was
extended to include the fall snow goose hunting seasons to help
improve hunter success rates. Local application of the conservation measures was determined in consultation with the provincial
governments, other organizations and local communities.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3825
The amendments propose minor adjustments to the 2005 special conservation measure dates in Quebec, so that the first day
falls on a Saturday, and propose to remove, for District G (LacSaint-Pierre area), the restriction limiting the areas where hunting
is permitted in order to increase hunting opportunities. Amendments are also proposed for Manitoba and Saskatchewan in order
to allow the use of decoys representing white or blue phase snow
geese when using recorded snow goose calls during the period
when only snow geese can be hunted. The special conservation
measure dates for Manitoba, Saskatchewan and Nunavut remain
the same.
Le but de la présente modification est d’apporter pour 2005,
dans un premier temps pour le Québec, des modifications mineures aux dates des mesures spéciales de conservation (ainsi, le premier jour de la chasse tombera un samedi), et d’abolir, pour le
district G (région de Lac-Saint-Pierre), la restriction limitant les
endroits où il est permis de chasser afin d’augmenter les opportunités de chasse. Dans un deuxième temps, des modifications sont
proposées pour le Manitoba et la Saskatchewan afin de permettre
l’utilisation de leurres représentant des oies blanches en phase
blanche ou bleue lors de la chasse avec des enregistrements
d’appels d’oies des neiges durant les saisons de chasse aux oies
blanches seulement. Les dates des mesures spéciales de conservation pour le Manitoba, la Saskatchewan et le Nunavut demeurent
inchangées.
Alternatives
Solutions envisagées
In evaluating the alternatives to the problem of the overabundance of snow geese, Environment Canada’s Canadian Wildlife
Service (CWS) has been guided by the principle that snow geese
are a highly regarded natural resource, valued as game animals
and for food, as well as for their aesthetic importance.
Au cours de l’évaluation des solutions de rechange au problème de la surabondance des oies des neiges, le Service canadien
de la faune (SCF) d’Environnement Canada a été guidé par le
principe que les oies des neiges sont une ressource naturelle très
précieuse, qu’elles sont appréciées en tant qu’espèce gibier et
nourriture, ainsi que pour leur importance esthétique.
The international body of federal agencies responsible for coordinating wildlife management among federal agencies, the
Canada/Mexico/United States Trilateral Committee for Wildlife and Ecosystem Conservation and Management, agreed, in
March 1998, that the scientific rationale was sound for considering mid-continent lesser snow goose and the greater snow goose
as overabundant populations. They concluded that it would be
appropriate for each country to take special measures, as they saw
fit, to increase the harvest rate of those groups of birds. This consultation helps ensure that these actions conform to Canada’s
treaty obligations with the United States in the Migratory Birds
Convention. Beginning in 1999, the United States also implemented a regulation authorizing the increased harvest of snow
geese in that country.
L’organe international composé d’organismes fédéraux responsables de coordonner la gestion des espèces sauvages parmi les
organismes fédéraux, le Comité trilatéral Canada-Mexique-ÉtatsUnis de conservation et de gestion de la faune et des écosystèmes,
a convenu en mars 1998 qu’il était scientifiquement juste de
considérer les populations de petites oies des neiges du milieu du
continent et de grandes oies des neiges comme des populations
surabondantes. Le Comité a convenu qu’il revenait à chacun des
pays de prendre les mesures que ceux-ci jugent bonnes pour accroître le taux des prises de ces groupes d’oiseaux. Cette consultation aide à assurer la conformité de ces interventions aux obligations du Canada en vertu du traité avec les États-Unis découlant
de la Convention concernant les oiseaux migrateurs. Depuis 1999,
les États-Unis ont aussi mis en application un règlement autorisant la prise accrue des oies des neiges.
Alternatives to increasing harvest levels in Canada, such as allowing hunting in wildlife refuges on the wintering grounds in the
United States, are also being undertaken. Although helpful, these
measures alone cannot meet the goal of adequately reducing the
population size. Without such a reduction, staging and arctic
breeding habitats will continue to be degraded, the damage will
become more widespread, and habitats will cease to support
healthy populations of the overabundant species and the other
species that share the habitat. Plant communities will not recover
unless grazing pressure is reduced; even with such reduction,
recovery will take at least many decades because of the slow
growth of arctic plant communities. Some of the habitat changes
are expected to be essentially permanent. The overall effect will
be a reduction of biological diversity. Scientists and managers
agree that intervention is required. For these reasons, the status
quo has been rejected.
Des solutions de rechange relativement à l’augmentation des
prises au Canada sont également en voie d’être mises en œuvre,
par exemple permettre la chasse dans les aires d’hivernage des
refuges de faune aux États-Unis. Bien qu’elles soient utiles, à
elles seules, ces mesures ne permettent pas d’atteindre l’objectif
visant à réduire adéquatement la taille des populations. Sans cette
réduction, les aires de rassemblement et de reproduction dans
l’Arctique continueront de se dégrader, les dommages se répandront et les habitats cesseront de subvenir aux besoins des populations saines des espèces surabondantes et des autres espèces qui
partagent l’habitat. Les peuplements végétaux ne se rétabliront
pas si l’intensité du broutage n’est pas réduite; même avec une
telle réduction, le rétablissement nécessiterait de nombreuses décennies en raison de la croissance lente des peuplements végétaux
de l’Arctique. On prévoit que certains des changements de l’habitat seront permanents. L’effet global serait une réduction de la
diversité biologique. Les scientifiques et les gestionnaires
conviennent qu’une intervention est requise. C’est pour ces raisons que le statu quo a été rejeté.
Modelling has demonstrated that reducing the survival rate of
adults would be the most effective means of controlling population growth and subsequent size. Actions aimed at reducing production of young birds are impractical on the broad scale required. Two alternatives are available to reduce adult survival.
The first, direct population management (the purposeful removal
of large numbers of birds from a targeted population) by government officials was rejected not only because of the enormous
expense that would be incurred on an ongoing basis but because
La modélisation a démontré que le meilleur moyen de contrôler
la croissance de la population et de sa taille subséquente est de
réduire le taux de survie des adultes. Les interventions visant à
réduire les naissances d’oiseaux sont peu réalisables à grande
échelle. Deux solutions s’offrent pour réduire le taux de survie
des adultes. La première, soit la gestion directe de la population
(enlèvement déterminé d’un grand nombre d’oiseaux d’une population cible) par les représentants gouvernementaux, a été rejetée
en raison des dépenses excessives qui seraient entraînées de façon
3826
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
of the waste of birds that would result. The second is to increase
harvest by hunters. This method is cost-effective and efficient, as
it draws upon Aboriginal and other hunters and ensures that birds
are used and not wasted. This method will help reduce overall
population size, while ensuring that the intrinsic value of the
snow goose population as a valuable resource is maintained.
permanente et de la perte d’oiseaux qui en résulterait. La
deuxième solution pour réduire le taux de survie des adultes
consiste à augmenter le nombre de prises des chasseurs. Cette
méthode est rentable et efficace car elle fait appel aux peuples
autochtones et à d’autres chasseurs, et elle fait en sorte que les
oiseaux soient utilisés et non gaspillés. Cette méthode aidera à
réduire la taille globale des populations tout en assurant que la
valeur intrinsèque de la population d’oies des neiges comme ressource précieuse soit maintenue.
Benefits and costs
Avantages et coûts
These proposed amendments make an important contribution to
the preservation of migratory birds and to the conservation of
biological diversity in the arctic ecosystem and the ecosystems of
staging and wintering areas by protecting and restoring habitat for
migratory birds and other wildlife. The amendments will help
Canada to meet its international obligations under the 1916 Migratory Birds Convention and the amending Parksville Protocol.
Both of these agreements commit Canada and the United States to
the long-term conservation of shared species of migratory birds
for their nutritional, social, cultural, spiritual, ecological, economic and aesthetic values and to the protection of the lands and
waters on which they depend. These amendments also address the
Convention on Biological Diversity, to which Canada is a party.
The Convention on Biological Diversity calls on parties to address the “threat posed by degradation of ecosystems and loss of
species and genetic diversity.”
La modification proposée apporte une contribution importante
à la conservation des oiseaux migrateurs et de la diversité biologique de l’écosystème arctique et des écosystèmes des aires de
rassemblement et d’hivernage en protégeant et en remettant en
état les habitats des oiseaux migrateurs et d’autres espèces sauvages. Cette modification aidera le Canada à remplir ses obligations
internationales en vertu de la Convention concernant les oiseaux
migrateurs de 1916 et du Protocole de Parksville la modifiant. Cet
accord engage le Canada et les États-Unis dans la conservation à
long terme des espèces communes d’oiseaux migrateurs pour
leurs valeurs nutritionnelle, sociale, culturelle, spirituelle, écologique, économique et esthétique, et dans la protection des terres et
des eaux dont elles dépendent. Cette modification tient également
compte de la Convention sur la diversité biologique dont le Canada est signataire. Cette convention demande aux parties de trouver
une solution à la « menace posée par la dégradation des écosystèmes et par la perte d’espèces et de la diversité génétique ».
Cette modification aidera à réduire les pertes économiques
attribuables aux dommages faits aux cultures et permettra d’assurer que les bénéfices, par exemple la contribution annuelle de
près de 18 millions de dollars provenant du tourisme ornithologique au Québec seulement, seront soutenus dans l’avenir. La solution proposée est la solution envisagée la plus rentable.
De façon plus générale, les avantages économiques de la chasse
sont considérables. D’après les estimations fondées sur le document d’Environnement Canada, intitulé L’enquête sur l’importance de la nature pour les Canadiens (publié en 2000), les
oiseaux migrateurs génèrent des recettes de l’ordre de 527 millions de dollars dont 94,4 millions proviennent de la chasse de la
sauvagine.
La modification aidera également à assurer l’utilisation future
des oiseaux migrateurs dans le cadre du mode de vie traditionnel
des peuples autochtones.
These amendments will help reduce economic losses from crop
damage and will ensure that the benefits, such as the annual
contribution of nearly $18 million resulting from bird-watching
tourism in Quebec alone, are sustained into the future. The suggested alternative is the most cost-effective of the alternatives
considered.
More generally, the economic benefits of hunting are considerable. According to estimates based on the 2000 Environment
Canada document, The Importance of Nature to Canadians, migratory birds and activities associated with migratory bird hunting
contribute $527 million in direct annual benefits to the Canadian
economy, of which $94.4 million were associated with hunting.
The amendments will also help secure the future use of migratory birds as part of the traditional lifestyle of Aboriginal peoples.
Environmental impact assessment
Évaluation de l’incidence sur l’environnement
Assessments of the environmental effects of the rapidly growing population of mid-continent lesser snow geese and greater
snow geese were completed by working groups of Canadian and
American scientists. The consensus among members of the working groups, all with high standing in the scientific community and
extensive experience working on arctic habitats, lends weight to
their findings. Their analyses are contained in the comprehensive
reports Arctic Ecosystems in Peril: Report of the Arctic Goose
Habitat Working Group and The Greater Snow Goose: Report of
the Arctic Goose Habitat Working Group.
Des évaluations des incidences environnementales de la croissance rapide des populations des grandes oies des neiges et des
petites oies des neiges du milieu du continent ont été faites par
des groupes de scientifiques canadiens et américains. L’accord
général entre les membres des groupes de travail, tous étant reconnus dans le milieu scientifique et ayant une vaste expérience
de travail quant aux habitats arctiques, donne du poids à leurs
conclusions. Leurs analyses sont contenues dans les rapports
d’ensemble intitulés Arctic Ecosystems in Peril: Report of
the Arctic Goose Habitat Working Group et The Greater Snow
Goose: Report of the Arctic Goose Habitat Working Group.
Les groupes de travail ont conclu que les principales causes de
la croissance des populations sont d’origine humaine. Une meilleure alimentation attribuable aux pratiques agricoles et la sécurité
des refuges ont entraîné des taux de survie et de reproduction
accrus des oies des neiges. Ces populations sont devenues si importantes qu’elles ont un effet sur les peuplements végétaux (dont
les oies et d’autres espèces dépendent pour se nourrir) dans
les aires de rassemblement et de reproduction. Le broutage et
The working groups concluded that the primary causes of the
population growth are human-induced. Improved nutrition from
agricultural practices and safety in refuges have resulted in increased survival and reproductive rates of snow geese. These
populations have become so large that they are affecting the vegetation communities (on which they and other species rely for
food) at staging areas and on the breeding grounds. Grazing and
grubbing by geese not only permanently removes vegetation but
Le 18 décembre 2004
also changes soil salinity and moisture levels. The result is the
alteration or elimination of the plant communities, which, in all
likelihood, will not be restored. Although the Arctic is vast, the
areas that support breeding geese and other companion species
are limited in extent. Some areas are likely to become permanently inhospitable to these species and to other species whose
populations are not abundant enough to sustain them over the
long term. Increasing crop damage is also an important result of
the growing populations.
Evaluation plans have been developed that will track progress
toward the goal of reduced population growth and ultimately,
improved response by plant communities. Since 1997, more than
45 000 snow geese and Ross’ geese were marked with bands. The
data obtained through observation networks and band recoveries
will enhance the ability of wildlife managers to make sound management decisions. Investigations of the condition of staging and
breeding habitats were continued along the west coast of Hudson
Bay, where severe effects on habitat are well documented. Assessments were also carried out at other major colonies.
Special conservation measures have been successful in increasing harvest rates for greater snow geese. For this species, the estimated harvest rate of adults was between 10 percent and 15 percent for each of the years from 1998/99 through 2003/04. These
rates were significantly higher than during 1985 to 1997 (average
harvest rate of 6 percent), a period of rapid population growth,
and similar to the harvest rates during 1975 to 1984 (average harvest rate of 11 percent), when the population was relatively stable. In Canada, during the special conservation seasons, the total
harvest rate for lesser snow geese has been much less than that
achieved for greater snow geese. In the West, several hundred
birds were harvested in 1999 and 2000, while more than 5 000 to
17 000 birds were harvested in each of the following four years.
Analysis indicates that progress is being made to control the
growth of greater, and to a smaller extent lesser, snow goose
populations through the use of the special measures. Nevertheless, CWS has determined that continued special conservation
seasons will be necessary in the short term to help achieve desired
population goals. This is consistent with the recommendation of
the Arctic Goose Joint Venture of the North American Waterfowl
Management Plan. The U.S. Fish and Wildlife Service is continuing to follow the special measures established for that country by
the U.S. Congress.
In Manitoba and Saskatchewan, decoys that represent both
white and blue phase snow geese will be permitted to improve
hunter success when using recorded bird calls during the period
when only snow geese can be hunted. This will allow hunters to
use sets of decoys that mimic family groups.
Gazette du Canada Partie I
3827
l’essouchage par les oies suppriment non seulement la végétation
de façon permanente, mais modifient également les niveaux de
salinité et d’humidité du sol. Le résultat est la modification ou
l’élimination des peuplements végétaux qui, selon toute probabilité, ne seront pas remis en état. Bien que l’Arctique soit vaste, les
aires qui subviennent aux besoins des oies reproductrices et
d’autres espèces compagnes sont d’une portée limitée. Certaines
aires peuvent devenir inutilisables de façon permanente pour ces
espèces et d’autres espèces dont les populations ne sont pas assez
abondantes pour les conserver à long terme. Les dommages accrus que subissent les récoltes sont aussi une incidence importante
de la croissance des populations.
Des plans d’évaluation ont été élaborés pour suivre les progrès
accomplis relativement à l’atteinte des objectifs visant à réduire la
croissance des populations et, enfin, à améliorer la réaction des
peuplements végétaux. Depuis 1997, plus de 45 000 oies des neiges
et oies de Ross ont été baguées. Les données obtenues par les
réseaux d’observation et la récupération des bagues amélioreront
la capacité décisionnelle des gestionnaires des espèces sauvages.
Les enquêtes sur les conditions des habitats des aires de rassemblement et de reproduction se sont poursuivies le long des côtes
ouest de la baie d’Hudson où de graves incidences sur les habitats
sont bien documentées. Des évaluations ont aussi été réalisées
dans d’autres grandes colonies.
Les mesures spéciales de conservation mises en application ont
réussi à augmenter les taux de prises de la grande oie des neiges.
Pour cette espèce, les taux de prises totaux estimés pour les adultes de la grande oie des neiges étaient de 10 à 15 p. 100 dans chacune des années, soit de 1998-1999 jusqu’en 2003-2004. Ceux-ci
étaient considérablement plus élevés que les taux des années 1985
à 1997 (taux de prises moyen de 6 p. 100), une période de croissance rapide de la population, et semblables aux taux des années
1975 à 1984 (taux de prises de 11 p. 100) lorsque la population
étaient relativement stable. Au Canada, le taux de prises de la
petite oie des neiges était beaucoup moins élevé que celui des
grandes oies des neiges durant les saisons spéciales de conservation. Dans l’Ouest, plusieurs centaines d’oiseaux ont été pris en
1999 et en 2000, alors que de 5 000 à 17 000 oiseaux ont été pris
au cours des quatre années suivantes.
L’analyse indique que l’on a fait des progrès relativement au
contrôle de la croissance des populations des grandes oies des
neiges et, dans une moindre mesure pour les petites oies des neiges, par l’utilisation de mesures spéciales. Toutefois, le SCF a
déterminé qu’il sera nécessaire à court terme de maintenir les
saisons spéciales de conservation pour aider à atteindre les objectifs de population souhaités. Cela concorde avec les recommandations du Plan conjoint des Oies de l’Arctique du Plan nordaméricain de gestion de la sauvagine. Le U.S. Fish and Wildlife
Service (USFWS) continu de suivre de façon semblable les mesures spéciales établies pour ce pays par le Congrès des États-Unis.
Au Manitoba et en Saskatchewan, les leurres représentant les
oies des neiges en phase blanche et en phase bleue seront permis
afin d’améliorer le succès de la chasse lorsque des enregistrements d’appels d’oiseaux sont utilisés lors de la période de chasse
de l’oie des neiges seulement. Ainsi, les chasseurs pourront utiliser des groupes de leurres imitant les familles d’oies des neiges.
Consultation
Consultations
At a North American arctic goose conference held in January 1995, the scientific community spoke with one voice on the
seriousness of the effect of overabundant snow goose populations
on arctic wetland ecosystems. Since then, CWS has been working closely with the provinces and territories, the U.S. Fish and
Wildlife Service, Flyway Councils, Ducks Unlimited, and other
groups. This work is being done to understand the issue and to
En janvier 1995, au cours d’une conférence nord-américaine
sur les oies de l’Arctique, les membres du milieu scientifique ont
parlé de façon unanime de la gravité de l’incidence des populations surabondantes sur les écosystèmes des terres humides de
l’Arctique. Depuis lors, le SCF travaille étroitement avec les provinces et les territoires, le USFWS, les conseils des voies de migration, Canards Illimités et d’autres groupes, par l’intermédiaire
3828
Canada Gazette Part I
determine the optimal response for wildlife management agencies
through the Arctic Goose Joint Venture of the North American
Waterfowl Management Plan.
CWS co-convened an international workshop in October 1995
to hear the diversity of opinions and assembled scientific teams
to develop an analysis of the issue. They produced the reports
Arctic Ecosystems in Peril: Report of the Arctic Goose Habitat
Working Group, and The Greater Snow Goose: Report of the
Arctic Goose Habitat Working Group. The involvement of Canadian non-governmental organizations was also encouraged in an
International Stakeholders’ Committee assembled by the Wildlife Management Institute for the International Association of
Fish and Wildlife Agencies. The Inuvialuit Wildlife Management
Board sat on the Committee. With one exception (the U.S. Humane Society), the Committee was unanimous on the need for
intervention.
A federal/provincial/territorial committee (Canadian National
Snow Goose Committee) agreed that intervention was required,
and they considered the recommendations for management actions. The key jurisdictions on this issue are the Prairie Provinces,
the Northwest Territories, Nunavut and Quebec. Input was solicited from three Prairie wildlife federations (through their annual
conventions), and through the Prairie Habitat Joint Venture
Board, the Manitoba Habitat Heritage Corporation Board, and the
Alberta North American Waterfowl Management Plan Board, in
the winter of 1998. CWS also conducted a number of surveys of
public opinion in the Prairies about the management of snow
geese. The results showed that all audiences had a high level of
awareness of the issue. In addition, a large proportion of landowners and farmers favoured the Government taking action.
There was strong support for extending the hunting season dates
and increasing subsistence harvest.
More detailed discussions with the Wildlife Advisory Committee of the Saskatchewan Environment and Resource Management
Department began in February 2000 and continued through September 2000. CWS also consulted with the Saskatchewan Wildlife Federation through their annual convention, and with the
Board of Directors of the Saskatchewan Association of Rural
Municipalities (SARM). Following the support expressed by
these stakeholders, Saskatchewan endorsed the proposal to implement special conservation measures in the spring of 2001. In
2004, additional consultation with the provinces of Manitoba and
Saskatchewan were undertaken in the development of the proposal to relax restrictions on decoy use. The special measures are
evaluated annually.
Similarly, CWS consulted with Regional Inuit Organizations
(Kitikmeot Hunters’ and Trappers’ Association, Keewatin Wildlife Federation and Qikiqtalluuk Wildlife Board). Based on the
support of these organizations, the Nunavut Wildlife Management
Board approved the CWS proposal to implement special conservation measures to begin in the spring of 2001.
In Quebec, the Technical Committee for the Integrated
Management of Greater Snow Geese was established in December 1996. The members included representatives of many stakeholders with divergent interests, including farmers and agricultural organizations, hunters, bird-watchers, and other conservation
groups and agricultural and wildlife representatives of both governments. After working together for more than seven years,
the Committee has developed an action plan for the management of greater snow geese, and in 1999 they considered the
December 18, 2004
du Plan conjoint des Oies de l’Arctique du Plan nord-américain
de gestion de la sauvagine, à comprendre la question et à déterminer l’intervention optimale des organismes de gestion de la faune.
Le SCF a organisé un atelier international en octobre 1995,
conjointement avec le USFWS, pour entendre la diversité des
opinions et a réuni des équipes scientifiques afin d’élaborer une
analyse de la question. Ils ont produit les rapports intitulés Arctic
Ecosystems in Peril: Report of the Arctic Goose Habitat Working
Group et The Greater Snow Goose: Report of the Arctic Goose
Habitat Working Group. On a aussi encouragé la participation des
organismes non gouvernementaux canadiens à un comité international d’intervenants mis sur pied par le Wildlife Management Institute pour la International Association of Fish and Wildlife Agencies. Le Conseil de gestion des ressources fauniques
d’Inuvialuit a siégé au comité. À une exception près (la U.S.
Humane Society), le comité a été unanime quant à la nécessité
d’une intervention.
Un comité fédéral-provincial-territorial (le comité national de
l’oie des neiges au Canada) a convenu qu’une intervention était
nécessaire et a examiné les recommandations quant aux mesures
de gestion. Les principales autorités compétentes sont les provinces des Prairies, les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut et le
Québec. Dans les Prairies, on a sollicité les idées de chacune des
trois fédérations de la faune des Prairies à l’occasion de leurs
congrès annuels et par l’entremise du conseil du Plan conjoint des
Habitats des Prairies, du conseil de la Manitoba Habitat Heritage
Corporation et du conseil du Plan nord-américain de gestion de la
sauvagine de l’Alberta à l’hiver 1998. De plus, dans les provinces
des Prairies, le SCF a entrepris plusieurs sondages de l’opinion
publique sur la gestion des oies des neiges. Les résultats ont montré que toutes les audiences sont très sensibilisées à la question.
En outre, une grande partie des propriétaires fonciers et des agriculteurs sont en faveur d’une intervention gouvernementale. On a
constaté un solide appui à la prolongation de la saison de chasse
et à l’augmentation des prises de subsistance.
Des discussions circonstanciées avec le comité consultatif du
Saskatchewan Environment and Resource Management Department ont commencé en février 2000 et se sont poursuivies jusqu’en septembre 2000. Le SCF a aussi consulté le Saskatchewan
Wildlife Federation, par l’intermédiaire de leur convention annuelle, et le conseil d’administration du Saskatchewan Association of Rural Municipalities (SARM). À la suite de l’appui
démontré par ces intervenants, la Saskatchewan a appuyé la proposition de la mise en application de mesures spéciales de conservation au printemps 2001. Des consultations supplémentaires
avec les provinces du Manitoba et de la Saskatchewan ont été
entreprises en 2004 afin d’élaborer une proposition pour adoucir
les interdictions concernant l’utilisation de leurre. Les mesures
spéciales sont évaluées annuellement.
De la même façon, le SCF consulte les organismes inuits régionaux (la Kitikmeot Hunters’ and Trappers’ Association, le
Keewatin Wildlife Federation et le Qikiqtalluuk Wildlife Board).
En fonction de l’appui démontré par ces organismes, le Nunavut
Wildlife Management Board a approuvé la proposition du SCF
relativement à la mise en application de mesures spéciales de
conservation commençant au printemps 2001.
Au Québec, le Comité technique pour la gestion intégrée de la
grande oie des neiges a été constitué en décembre 1996. Ses
membres comprennent de nombreux intervenants ayant divers
intérêts, y compris des agriculteurs et des organismes agricoles,
des chasseurs, des ornithologues et d’autres groupes de conservation ainsi que des représentants des ministères de l’agriculture et
de la faune des deux échelons de gouvernement. Après plus de
sept années de travail en collaboration, le comité a préparé un
plan d’action pour la gestion de la grande oie des neiges, et en
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3829
Article VII of the 1916 Migratory Birds Convention supports
special conservation measures under extraordinary conditions,
when migratory game birds pose a serious threat to agricultural or
other interests in a particular community. This authority is not
limited to any time of the year or number of days in any year in
either the 1916 Migratory Birds Convention or the Migratory
Birds Convention Act, 1994. Overabundant goose populations
1999 les membres du comité ont étudié les recommandations du
Groupe de travail sur l’habitat des oies de l’Arctique. Des mesures spéciales de conservation pour contrôler la croissance de la
population, y compris une augmentation du taux de prises et
l’utilisation d’appeaux électroniques et d’appâts en vertu de permis, ont été unanimement acceptées sous réserve d’une clause
conditionnelle indiquant que certaines collectivités rurales où le
tourisme ornithologique est très important ne seraient pas soumises à ces mesures. Le Comité technique entreprend une réévaluation annuelle de la situation.
Le SCF s’est également servi du processus officiel utilisé chaque année pour engager des consultations sur la réglementation
annuelle de la chasse. La première discussion sur la nécessité
d’une intervention a été présentée dans le Compte rendu de la
situation des oiseaux migrateurs considérés comme gibier au
Canada de novembre 1995. La question a été élaborée davantage
dans les rapports subséquents sur la situation des oiseaux migrateurs au Canada (rapports de 1996 à 2003), ce qui a donné lieu à
des consultations. Des solutions particulières ont été décrites en
détail dans les rapports annuels de décembre intitulés Les oiseaux
migrateurs considérés comme gibier au Canada : Propositions
relatives au Règlement de chasse (rapports de 1997 à 2003). De
l’information était aussi présentée dans les rapports de juillet intitulés Règlement de chasse des oiseaux migrateurs considérés
comme gibier au Canada (rapports de 1998 à 2004). Ces documents sont distribués à environ 700 organismes gouvernementaux, autochtones et non gouvernementaux, notamment des groupes de chasse et d’autres groupes de conservation, comme le
Fonds mondial pour la nature, la Fédération canadienne de la
nature et la Société canadienne pour la conservation de la nature.
Bon nombre de ces organismes ont réaffirmé leur appui aux
mesures spéciales de conservation. Parmi ceux-ci, on retrouve des
organismes non gouvernementaux de conservation, l’Ontario, le
Manitoba, la Saskatchewan et le Québec, le Nunavut et les Territoires du Nord-Ouest, les conseils de cogestion des ressources
fauniques du Nord, des représentants du secteur touristique, des
chasseurs et des organismes autochtones directement touchés par
ce règlement. Certains intervenants ont souligné l’importance
d’évaluer le Règlement sur une base de permanence. Le SCF
poursuivra sa surveillance de la population d’oies et des peuplements végétaux dans les aires touchées et effectuera des enquêtes
sur les prises auprès des chasseurs participant aux nouvelles saisons de conservation.
Un front commun composé principalement de groupes de protection des animaux a manifesté son opposition à ces mesures
spéciales. Ce front remettait en question les preuves de l’étendue
des dommages causés à l’habitat par les populations surabondantes d’oies et soutenait qu’une réduction naturelle de la taille de la
population par inanition, par maladie et par prédation était préférable à l’augmentation des prises des chasseurs. Il soutenait également que cette modification n’a pas fait l’objet de consultations
suffisantes, particulièrement auprès des groupes autochtones.
Enfin, il prétendait que la modification contrevient à la Convention concernant les oiseaux migrateurs de 1916 et à la Loi de
1994 sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs∗.
L’article VII de la Convention concernant les oiseaux migrateurs de 1916 appuie des mesures spéciales de conservation dans
des circonstances extraordinaires où les oiseaux migrateurs considérés comme gibier constituent une menace grave à l’agriculture
ou à d’autres intérêts dans une collectivité précise. Ce pouvoir n’est pas limité à un moment précis de l’année ni à un nombre particulier de jours dans une année, que ce soit dans la
———
———
recommendations made by the Arctic Goose Habitat Working
Group. Special conservation measures to control the population
growth, including increases to the harvest rate and use of electronic calls and bait under permit, were unanimously accepted
with the proviso that certain rural communities would be avoided,
where bird-watching tourism is very important. The Technical
Committee undertakes an annual re-evaluation of the situation.
CWS also has drawn upon the formalized process used each
year to consult on annual hunting regulations. The first consideration of the need for intervention was presented in the November 1995 Report on the Status of Migratory Game Birds in
Canada. The issue was further developed and consulted on in
subsequent November Reports on the Status of Migratory Game
Birds in Canada (1996 through 2003 issues). Specific alternatives
were fully described in the annual December Reports on Migratory Game Birds in Canada: Proposals for Hunting Regulations
(1997 through 2003 issues). Information was also provided in the
annual July reports Migratory Game Bird Hunting Regulations in
Canada (1998 through 2004 issues). These documents are distributed to more than 700 government, Aboriginal and nongovernmental organizations, including hunting and other conservation groups such as the World Wildlife Fund, the Canadian
Nature Federation, and the Nature Conservancy of Canada.
Many stakeholders have reiterated their support for the Regulations. This includes non-governmental conservation organizations, the provinces of Ontario, Manitoba, Saskatchewan and
Quebec, Nunavut and the Northwest Territories, northern wildlife
co-management boards, tourist industry representatives, individual hunters, and Aboriginal organizations directly affected by
these Regulations. In conveying their support, some stakeholders
emphasized the importance of evaluating the Regulations on an
ongoing basis. CWS will continue to monitor the goose population and plant communities in affected areas, and to conduct
harvest surveys of hunters who participate in the conservation
seasons.
A coalition comprised primarily of animal protection groups
has opposed the special harvest. The group disputed the evidence
of the extent of habitat damage caused by overabundant goose
populations, and maintained that natural reduction of population
size by starvation, disease and predation is preferable to increased
harvest by hunters. The adequacy of consultations, especially
with Aboriginal groups, was also questioned. Finally, the group
asserted that the special conservation measures are in violation of
the 1916 Migratory Birds Convention and the Migratory Birds
Convention Act, 1994.∗
∗ In Canada, the 1916 Migratory Birds Convention is implemented through the
Migratory Birds Convention Act, 1994.
∗ Au Canada, la Convention concernant les oiseaux migrateurs de 1916 est appliquée par l’intermédiaire de la Loi de 1994 sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs.
3830
Canada Gazette Part I
may become seriously injurious to migratory birds themselves,
thereby threatening the main objective of the 1916 Convention,
which is to ensure the preservation of migratory birds.
In April 1999, in a judicial review of the Regulations by the
Federal Court of Canada, Judge Frederick Gibson agreed with the
federal government that Article VII of the 1916 Convention provided for the Regulations to deal with the extraordinary circumstances now observed for overabundant snow geese. The decision
of the Federal Court was appealed by the Applicants, but the appeal was later discontinued.
Compliance and enforcement
Enforcement activities will be needed to ensure that only overabundant species are hunted. As enforcement officers generally
work throughout the year, and as only one species is hunted in
these special regulations, it is not expected that these measures
will require additional staff to achieve the level of enforcement
now available for the usual fall hunting season. These measures,
however, may cause some redirection of effort. Enforcement officers from Environment Canada, and provincial and territorial
conservation officers, enforce the Migratory Birds Regulations by
such activities as inspecting the following: hunting areas, hunters
for permits, hunting equipment, and the number and identity of
migratory birds killed and possessed.
Minor offences will be dealt with under a ticketing system.
There are provisions for increasing fines for a continuing or
subsequent offence. However, an individual may receive a
$50,000-maximum fine and/or up to six months in jail for summary (minor) conviction offences, and a $100,000-maximum fine
and/or up to five years in jail for indictable (serious) offences.
Corporations face maximum fines of $100,000 and $250,000 for
summary convictions and indictable offences, respectively.
December 18, 2004
Convention concernant les oiseaux migrateurs de 1916 ou dans la
Loi de 1994 sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs.
Les populations d’oies surabondantes pourraient devenir très nuisibles aux oiseaux migrateurs eux-mêmes, remettant ainsi en
question l’objectif principal de la Convention de 1916 qui est
d’assurer la conservation des oiseaux migrateurs.
En avril 1999, le juge Frederick Gibson de la Cour fédérale du
Canada a exprimé, lors d’une révision judiciaire du Règlement,
son accord avec le gouvernement fédéral à savoir que l’article VII
de la Convention de 1916 faisait en sorte que le Règlement s’applique aux circonstances extraordinaires actuellement observées
relativement aux oies des neiges surabondantes. La décision de la
Cour fédérale a été portée en appel par les demandeurs. Cependant, plus tard la demande d’appel a été abandonnée.
Respect et exécution
Les activités d’application de la loi seront nécessaires afin de
s’assurer que seulement les espèces surabondantes sont chassées.
Étant donné que les agents d’application de la loi travaillent, en
général, pendant toute l’année, et puisque seulement une espèce
est chassée en vertu de ce règlement spécial, on ne prévoit pas
que ces mesures nécessitent du personnel supplémentaire pour
atteindre le niveau d’application de la loi qui prévaut actuellement
au moment de la saison normale de chasse à l’automne. Ces mesures pourraient cependant entraîner une réorientation partielle
des efforts. Les agents d’application de la loi d’Environnement
Canada et les agents de conservation des provinces et des territoires font respecter le Règlement sur les oiseaux migrateurs par des
activités, telles que l’inspection des zones de chasse, des permis
des chasseurs, de l’équipement de chasse, ainsi que du nombre et
de l’identité des oiseaux migrateurs tués et possédés.
Les infractions mineures seront assujetties à un système de
contravention. La Loi comprend des dispositions permettant
d’augmenter les amendes en cas de récidive. Cependant, une personne peut se voir imposer une amende maximale de 50 000 $
et(ou) jusqu’à six mois d’emprisonnement pour une déclaration
de culpabilité par procédure sommaire (infraction mineure) et une
amende maximale de 100 000 $ et(ou) jusqu’à cinq ans d’emprisonnement pour une déclaration de culpabilité par mise en accusation (infraction grave). Les entreprises peuvent se voir imposer
des amendes maximales de 100 000 $ pour une déclaration de
culpabilité par procédure sommaire et de 250 000 $ pour une déclaration de culpabilité par mise en accusation.
Contacts
Mr. Bruce Pollard, Acting Senior Waterfowl Biologist, Migratory Birds Conservation Division, Canadian Wildlife Service,
Environment Canada, Gatineau, Quebec K1A 0H3, (819) 9941545 (telephone), (819) 994-4445 (facsimile), or Ms. Renée
Bergeron, Regulatory Analyst, Legislative Services, Program
Integration Branch, Canadian Wildlife Service, Environment
Canada, Gatineau, Quebec K1A 0H3, (819) 994-6354 (telephone), (819) 956-5993 (facsimile).
Personnes-ressources
M. Bruce Pollard, Biologiste principal de la sauvagine par intérim, Division de la conservation des oiseaux migrateurs, Service
canadien de la faune, Environnement Canada, Gatineau (Québec)
K1A 0H3, (819) 994-1545 (téléphone), (819) 994-4445 (télécopieur), ou Mme Renée Bergeron, Analyste de la réglementation,
Services législatifs, Division de l’intégration des programmes,
Service canadien de la faune, Environnement Canada, Gatineau
(Québec) K1A 0H3, (819) 994-6354 (téléphone), (819) 956-5993
(télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 12a of the Migratory Birds Convention Act, 1994b, proposes to make the annexed Regulations Amending the Migratory
Birds Regulations.
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de l’article 12a de la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateursb, se propose de prendre le Règlement modifiant
le Règlement sur les oiseaux migrateurs, ci-après.
———
———
a
a
b
S.C. 2001, c. 34, s. 53
S.C. 1994, c. 22
b
L.C. 2001, ch. 34, art. 53
L.C. 1994, ch. 22
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3831
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, the date of publication of this notice and be addressed to the Director General, Canadian Wildlife Service, Environment Canada, Ottawa, Ontario K1A 0H3.
Ottawa, December 13, 2004
EILEEN BOYD
Assistant Clerk of the Privy Council
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Il sont priés d’y citer la Gazette du Canada
Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout au
Directeur général, Service canadien de la faune, Environnement
Canada, Ottawa (Ontario) K1A 0H3.
Ottawa, le 13 décembre 2004
La greffière adjointe du Conseil privé,
EILEEN BOYD
REGULATIONS AMENDING THE MIGRATORY
BIRDS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES OISEAUX MIGRATEURS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Table I.2 of Part V of Schedule I to the Migratory Birds
Regulations1 is replaced by the following:
1. Le tableau I.2 de la partie V de l’annexe I du Règlement
sur les oiseaux migrateurs1 est remplacé par ce qui suit :
Table I.2
TABLEAU I.2
MEASURES IN QUEBEC CONCERNING
OVERABUNDANT SPECIES
MESURES CONCERNANT LES ESPÈCES
SURABONDANTES AU QUÉBEC
Column 1
Item
Area
1.
District A
2.
District B
3.
Districts C
and D
4.
District E
5.
Districts F,
G, H and I
6.
District J
Column 2
Period during which Snow
Geese may be killed
Column 3
Additional hunting method
or equipment
Colonne 1
Article Région
May 1 to June 30
September 1 to
December 10
September 17 to
December 26
April 1 to May 31 (a)
September 6 to
September 16 (a)
September 17 to
December 26
April 1 to May 31 (a)
September 6 to
September 16 (a)
September 17 to
December 26
April 1 to May 31 (a),
(b), (c)
September 6 to
September 23 (a)
September 24 to
December 26
September 24 to
December 26
Recorded bird calls (d), (f)
1.
District A
Recorded bird calls (d), (f)
2.
District B
Recorded bird calls (d), (f)
3.
Districts C
et D
Recorded bird calls (d), (f);
bait or bait crop area (e)
4.
Recorded bird calls (d), (f);
bait or bait crop area (e)
Recorded bird calls (d), (f)
Colonne 2
Colonne 3
Périodes durant lesquelles
Méthodes ou matériel de
l’oie des neiges peut être tuée chasse supplémentaires
Du 1er mai au 30 juin
Du 1er septembre au
10 décembre
Du 17 septembre au
26 décembre
Du 1er avril au 31 mai a)
Du 6 au 16 septembre a)
Du 17 septembre au
26 décembre
Enregistrements d’appels
d’oiseaux d), f)
District E
Du 1er avril au 31 mai a)
Du 6 au 16 septembre a)
Du 17 septembre au
26 décembre
Enregistrements d’appels
d’oiseaux d), f); appât ou
zone de culture-appât e)
5.
Districts F,
G, H et I
Du 1er avril au 31 mai a),
b), c)
Du 6 au 23 septembre a)
Du 24 septembre au
26 décembre
Enregistrements d’appels
d’oiseaux d), f); appât ou
zone de culture-appât e)
6.
District J
Du 24 septembre au
26 décembre
Enregistrements d’appels
d’oiseaux d), f)
Enregistrements d’appels
d’oiseaux d), f)
Enregistrements d’appels
d’oiseaux d), f)
(a) Hunting is allowed only on farmland.
(b) In District F, no person shall hunt south of the St. Lawrence River and north of
the road right-of-way of Route 132 between Forgues Street at Berthier-sur-Mer
and the eastern limit of Cap-Saint-Ignace municipality.
(c) In District G, on the north shore of the St. Lawrence River, no person shall hunt
north of the St. Lawrence River and south of a line located at 1 000 m north of
Highway 40 between Montée St-Laurent and the Maskinongé River. On the
south shore of the St. Lawrence River, no person shall hunt south of the
St. Lawrence River and north of the railroad right-of-way located near Route 132
between the Nicolet River in the east and Lacerte Road in the west.
(d) “Recorded bird calls” refers to bird calls of a species referred to in the heading
of column 2.
(e) Hunting with bait or in a bait crop area is permitted if the Regional Director has
given consent in writing pursuant to section 23.3.
(f) If decoys are used when hunting with recorded Snow Goose calls, the decoys
must represent white phase Snow Geese.
a) La chasse est permise uniquement sur les terres agricoles.
b) Dans le district F, il est interdit de chasser au sud du fleuve Saint-Laurent et au
nord de l’emprise de la route 132 entre la rue Forgues à Berthier-sur-Mer et la
limite est de la municipalité de Cap-Saint-Ignace.
c) Dans le district G, sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, il est interdit de
chasser au nord du fleuve Saint-Laurent et au sud d’une ligne située à 1 000 m
au nord de l’autoroute 40 entre la montée Saint-Laurent et la rivière Maskinongé. Sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, il est interdit de chasser au sud du
fleuve Saint-Laurent et au nord de l’emprise de la voie ferrée située près de la
route 132 entre la rivière Nicolet à l’est et la route Lacerte à l’ouest.
d) « Enregistrements d’appels d’oiseaux » vise les appels d’oiseaux appartenant à
une espèce mentionnée dans le titre de la colonne 2.
e) La chasse au moyen d’un appât ou dans une zone de culture-appât est permise
sous réserve de l’obtention d’une autorisation écrite du directeur régional en
vertu de l’article 23.3.
f) Les leurres utilisés pendant la chasse, conjointement avec des enregistrements
d’appels d’oies des neiges, doivent représenter l’oie des neiges en phase blanche.
———
———
1
1
C.R.C., c. 1035
C.R.C., ch. 1035
3832
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
2. Note (b) of Table I.2 of Part VII of Schedule I to the
Regulations is replaced by the following:
2. La note b) au bas du tableau I.2 de la partie VII de l’annexe I du même règlement est remplacée par ce qui suit :
(b) If decoys are used when hunting with recorded Snow Goose calls, the decoys
must represent white or blue phase Snow Geese.
b) Les leurres utilisés pendant la chasse, conjointement avec des enregistrements
d’appels d’oies des neiges, doivent représenter l’oie des neiges en phase blanche ou bleue.
3. Note (b) of Table I.2 of Part VIII of Schedule I to the
Regulations is replaced by the following:
3. La note b) au bas du tableau I.2 de la partie VIII de l’annexe I du même règlement est remplacée par ce qui suit :
(b) If decoys are used when hunting with recorded Snow Goose calls, the decoys
must represent white or blue phase Snow Geese.
b) Les leurres utilisés pendant la chasse, conjointement avec des enregistrements
d’appels d’oies des neiges, doivent représenter l’oie des neiges en phase blanche ou bleue.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[51-1-o]
[51-1-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3833
Regulations Amending the Income Tax Regulations
(Capital Cost Allowance — Energy Conservation
Equipment and Alternative Energy Sources)
Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur le
revenu (déduction pour amortissement — matériel
d’économie d’énergie et sources d’énergie de
remplacement)
Statutory authority
Income Tax Act
Fondement législatif
Loi de l’impôt sur le revenu
Sponsoring department
Department of Finance
Ministère responsable
Ministère des Finances
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
These amendments implement measures proposed in the 2001
and 2003 Budgets to broaden the application of Class 43.1 in
Schedule II to the Income Tax Regulations (the “Regulations”).
Class 43.1 provides taxpayers with an accelerated capital cost
allowance to encourage more efficient use of fossil fuels and
the use of renewable or alternative energy sources. By virtue of
Class 43.1, qualifying assets of a taxpayer are eligible for a capital cost allowance rate of 30 percent, computed on a declining
balance basis. Included in the class are wind energy equipment,
small hydro equipment, geothermal electricity equipment, certain
types of efficient cogeneration equipment, photovoltaic equipment and other types of renewable or alternative energy production equipment.
Les modifications portent sur les mesures proposées dans le
cadre des budgets de 2001 et 2003 visant à élargir l’application de
la catégorie 43.1 de l’annexe II du Règlement de l’impôt sur le
revenu (le « Règlement »). La catégorie 43.1 prévoit une déduction pour amortissement accélérée qui favorise l’utilisation plus
efficiente des combustibles fossiles et le recours à des sources
d’énergie renouvelables ou de remplacement. Les biens compris
dans cette catégorie donnent droit à une déduction pour amortissement de 30 p. 100, calculée sur la valeur résiduelle des biens.
Sont notamment compris dans la catégorie 43.1 le matériel de
conversion de l’énergie cinétique du vent, les petites centrales
hydro-électriques, le matériel de production d’électricité géothermique, certains types de matériel de cogénération efficiente,
le matériel photovoltaïque et d’autres types de matériel de production d’énergie renouvelable ou de remplacement.
Les modifications consistent :
• à ajouter le « gaz de convertisseur basique à oxygène » et le
« gaz de haut fourneau » à la définition de « combustible fossile » au paragraphe 1104(13) du Règlement. Seuls certains
types de carburants, dont les combustibles fossiles, peuvent
servir à faire fonctionner certains biens compris dans la catégorie 43.1. Ces modifications s’appliquent aux biens acquis
après 2000 qui utilisent ces carburants.
• à augmenter la capacité limite supérieure des petites centrales
hydro-électriques comprises dans la catégorie 43.1, pour la
faire passer d’une production annuelle moyenne maximale de
15 mégawatts à une capacité théorique maximale de 50 mégawatts. Cette modification s’applique aux biens acquis après
le 10 décembre 2001.
• à ajouter la « bio-huile » à la liste des carburants qui comptent
parmi les seuls types de carburants pouvant servir à faire fonctionner certains biens compris dans la catégorie 43.1, et à prévoir que, si certaines conditions sont réunies, le matériel qui
sert à produire de l’électricité à l’aide de bio-huile fait également partie des biens compris dans cette catégorie. Cette modification s’applique aux biens acquis après le 18 février 2003
qui utilisent ces carburants.
• à ajouter à la liste des biens compris dans la catégorie 43.1
certaines piles à combustible stationnaires qui utilisent
de l’hydrogène produit par du matériel de reformage du
•
•
•
•
•
These amendments
add “basic oxygen furnace gas” and “blast furnace gas” to the
definition of “fossil fuel” in subsection 1104(13) of the Regulations. Only certain types of fuel (including fossil fuel) may
be used by certain properties described in Class 43.1. These
changes apply to property acquired after 2000 that uses such
fuel.
increase the upper limit on the size of a small hydroelectric
project that qualifies for Class 43.1 treatment to a maximum
rated capacity of 50 megawatts (MW), from the current limit
of an annual average generating capacity of 15 MW. This
change applies to property acquired after December 10, 2001.
add “bio-oil” to the list of fuels one or more of which must be
the only type of fuel used by certain property described in
Class 43.1 and, subject to certain conditions, provide that
equipment used to generate electricity using bio-oil is also eligible for Class 43.1 treatment. This change applies to any
property acquired after February 18, 2003, that uses such fuel.
extend Class 43.1 treatment to certain fixed-location fuel cells
that use hydrogen generated from either fuel reformation
equipment or ancillary electrolysis equipment, if acquired after February 18, 2003.
extend Class 43.1 treatment to certain active solar heating
equipment that is used for the purpose of heating a liquid
or gas used directly in a greenhouse, as well as to certain
3834
Canada Gazette Part I
equipment that generates heat energy from the consumption of
certain waste fuels, if the heat energy is used directly in a
greenhouse. These changes apply to equipment acquired after
February 18, 2003.
The measures concerning “blast furnace gas” and small hydroelectric projects are discussed in detail at page 223 of Annex 7
to The Budget Plan of 2001. As well, these proposals were first
released in draft form by the Department of Finance on February 5, 2002 (Finance News Release 2002-013). Subsequent to that
release, the Department of Finance agreed to recommend to the
Minister of Finance that “basic oxygen furnace gas” be treated in
the same manner as blast furnace gas.
The measures concerning bio-oil, fixed location fuel cells and
certain equipment used in greenhouses are discussed in detail at
pages 338 and 339 of Annex 9 to The Budget Plan of 2003. No
draft of the amendments to the Regulations concerning these measures have been previously released for consultation.
December 18, 2004
combustible ou du matériel auxiliaire d’électrolyse, si elles
sont acquises après le 18 février 2003.
• à ajouter à la liste des biens compris dans la catégorie 43.1 le
matériel de chauffage solaire qui sert à chauffer un liquide ou
un gaz utilisé directement dans une serre, ainsi que le matériel
qui produit de l’énergie thermique par la consommation de
certains combustibles résiduaires, à condition que l’énergie
thermique soit utilisée directement dans une serre. Ces modifications s’appliquent au matériel acquis après le 18 février
2003.
Les mesures relatives au gaz de haut fourneau et aux petites centrales hydro-électriques sont expliquées en détail aux
pages 241 et 242 de l’annexe 7 du Plan budgétaire de 2001. De
plus, ces propositions ont été rendues publiques sous forme
d’avant-projet par le ministère des Finances le 5 février 2002
(communiqué 2002-013 du ministère des Finances). Par la suite,
le ministère des Finances a convenu de recommander au ministre
des Finances que le « gaz de convertisseur basique à oxygène »
fasse l’objet du même traitement que le gaz de haut fourneau.
Les mesures relatives à la bio-huile, aux piles à combustible
stationnaires et à certains types de matériel utilisé dans les serres
sont expliquées aux pages 378 et 379 de l’annexe 9 du Plan budgétaire de 2003. Les modifications réglementaires qui découlent
de ces mesures n’ont pas été rendues publiques sous forme
d’avant-projet.
Alternatives
These amendments are necessary to add the above-mentioned
fuels to the list of eligible fuels in Class 43.1 and to extend the
eligibility of Class 43.1 to the above-described assets.
Solutions envisagées
Il est nécessaire de modifier le Règlement pour que les carburants et les biens dont il est question ci-dessus soient ajoutés
respectivement aux listes de carburants et de biens visés à la catégorie 43.1.
Benefits and costs
The benefits of Class 43.1 treatment are difficult to quantify.
To the extent that these measures encourage the development of a
successful domestic renewable energy and energy conservation
sector, significant environmental benefits will accrue in the form
of reduced greenhouse gas emissions and reduced reliance on
fossil fuels. These measures will also help Canada diversify its
energy supply. However, tangible economic benefits of renewable
energy are difficult to measure, given that much of the industry is
still in the early stages of development.
The 2001 and 2003 Budgets estimated that the annual cost of
broadening the Class 43.1 in the manner proposed in the Budgets
would be $5 million.
Avantages et coûts
Les avantages tirés des biens compris dans la catégorie 43.1
sont difficiles à quantifier. Dans la mesure où les dispositions
favorisent l’exploitation au Canada d’un secteur dynamique
d’énergies renouvelables et d’économie d’énergie, d’importants
avantages, sous forme de réduction des émissions de gaz à effet
de serre et d’utilisation réduite de combustibles fossiles, sont à
prévoir sur le plan environnemental. De plus, les dispositions
permettront au Canada de diversifier ses sources d’énergie. Il
est néanmoins difficile de mesurer les avantages économiques
tangibles des énergies renouvelables, étant donné qu’une bonne
partie de l’industrie en est encore aux premiers stades de
développement.
Il a été estimé dans les budgets de 2001 et 2003 que le coût de
l’élargissement de la catégorie 43.1 de la manière proposée serait
de l’ordre de 5 millions de dollars.
Environmental assessments
These amendments to Class 43.1 provide tax incentives to encourage a more efficient use of fossil fuel and the use of renewable and alternative energy sources. In that sense, these amendments are intended and expected to have a positive impact on the
environment.
In particular, small hydroelectric projects are generally considered to be a “clean” way in which to produce electrical energy
and encouraging such production is intended to have a positive
impact. In the case of basic oxygen furnace gas and blast furnace
gas, which are considered greenhouse gases, such gases would
otherwise escape into the atmosphere. The change with respect to
the eligibility of fuel cell equipment is expected to help make fuel
cells more cost-competitive with both conventional power sources
and other new technologies that are already in Class 43.1. Also,
bio-oil is considered to be a neutral energy source with respect to
greenhouse gases because, unlike fossil fuels, the carbon released
Considérations environnementales
Les modifications apportées à la catégorie 43.1 prévoient des
stimulants fiscaux afin de favoriser une utilisation plus efficiente
des combustibles fossiles et le recours aux énergies renouvelables
et de remplacement. Les modifications devraient donc avoir des
répercussions positives sur l’environnement.
En effet, le recours aux petites centrales hydro-électriques est
considéré, en règle générale, comme un moyen « propre » de produire de l’électricité, et le fait d’encourager cette production aura
des répercussions positives. En ce qui concerne le gaz de convertisseur basique à oxygène et le gaz de haut fourneau — qui sont
considérés comme des gaz à effet de serre — ils s’échapperaient
dans l’atmosphère s’ils n’étaient pas récupérés. Le changement
qui consiste à ajouter les piles à combustible à la liste des biens
compris dans la catégorie 43.1 devrait aider à rendre ces piles
plus concurrentielles par rapport aux sources d’énergie conventionnelles et aux autres nouvelles technologies déjà inscrites dans
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3835
into the atmosphere as a by-product of combustion was already
part of the natural carbon cycle. Finally, the measure with respect
to greenhouses is intended to help promote the use of certain renewable and alternative energy assets in the Canadian greenhouse
industry.
cette catégorie. Quant à la bio-huile, il s’agit d’une substance qui
est considérée comme une source d’énergie neutre en ce qui a
trait aux gaz à effet de serre puisque, contrairement aux combustibles fossiles, le carbone qui est rejeté dans l’atmosphère lors du
processus de combustion fait déjà partie du cycle naturel du carbone. Enfin, la mesure concernant les serres vise à promouvoir
l’utilisation de sources d’énergie renouvelables et de remplacement dans l’industrie canadienne des cultures de serre.
Consultation
The criteria established for assets under Class 43.1 were developed through consultations held by the Department of Finance
and various parties, including Natural Resources Canada and industry stakeholders.
The December 2001 Budget announced formal consultations
on Class 43.1. Numerous submissions were received and reviewed. A draft of the amendments related to the 2001 Budget was
released for consultation on February 5, 2002 (Finance news release 2002-013). As a result of these consultations, the 2003
Budget included proposals to further broaden Class 43.1. These
2003 Budget changes are made public for the first time, for consultation, in this edition of Part I of the Canada Gazette.
Consultations
Les critères applicables aux biens compris dans la catégorie 43.1 ont été mis au point lors de consultations tenues par le
ministère des Finances et diverses parties, dont Ressources naturelles Canada et des représentants des industries touchées.
Dans son budget de décembre 2001, le Gouvernement a annoncé son intention de tenir des consultations formelles sur les biens
compris dans la catégorie 43.1. De nombreux mémoires ont été
reçus et examinés. Un avant-projet des modifications liées au
budget de 2001 a été rendu public pour consultation le 5 février
2002 (communiqué 2002-013 du ministère des Finances). Par
suite de cette consultation, des mesures visant à élargir davantage
la catégorie 43.1 ont été proposées dans le cadre du budget de
2003. Les modifications découlant de ce budget sont rendues
publiques pour la première fois à des fins de consultation dans la
présente édition de la Partie I de la Gazette du Canada.
Compliance and enforcement
The Income Tax Act provides the necessary compliance
mechanisms. These mechanisms allow the Minister of National
Revenue to assess and reassess tax payable, conduct audits and
seize relevant records and documents. The Class 43.1 Technical
Guide and Technical Guide to Canadian Renewable and Conservation Expense (CRCE) published by Natural Resources Canada
sets out engineering and scientific criteria applicable in determining if property is included in Class 43.1.
Respect et exécution
Les modalités nécessaires sont prévues par la Loi. Elles permettent au ministre du Revenu national d’établir des cotisations et
de nouvelles cotisations d’impôt payable, de faire des vérifications et de saisir les documents pertinents. L’ouvrage intitulé Catégorie 43.1 — Guide technique et guide technique relatif aux
frais liés aux énergies renouvelables et à l’économie d’énergie au
Canada (FEREEC), publié par Ressources naturelles Canada,
énonce les critères techniques et scientifiques applicables aux
biens compris dans la catégorie 43.1.
Contact
Gurinder Grewal, Tax Legislation Division, Department of Finance, L’Esplanade Laurier, 140 O’Connor Street, Ottawa, Ontario K1A 0G5, (613) 992-1862.
Personne-ressource
Gurinder Grewal, Division de la législation de l’impôt, Ministère des Finances, L’Esplanade Laurier, 140, rue O’Connor, Ottawa (Ontario) K1A 0G5, (613) 992-1862.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 221a of the Income Tax Actb, proposes to make the annexed Regulations Amending the Income Tax Regulations (Capital Cost Allowance — Energy Conservation Equipment and Alternative Energy Sources).
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of the publication of this notice, and
be addressed to Gurinder Grewal, Tax Legislation Division,
Department of Finance, L’Esplanade Laurier, 17th Floor, East
Tower, 140 O’Connor Street, Ottawa, Canada, K1A 0G5.
Ottawa, December 13, 2004
EILEEN BOYD
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de l’article 221a de la Loi de l’impôt sur le revenub, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur le revenu
(déduction pour amortissement — matériel d’économie d’énergie
et sources d’énergie de remplacement), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Gurinder Grewal, Division de la législation de l’impôt, Ministère
des Finances, Édifice L’Esplanade Laurier, 17e étage, tour est,
140, rue O’Connor, Ottawa, Canada, K1A 0G5.
Ottawa, le 13 décembre 2004
La greffière adjointe du Conseil privé,
EILEEN BOYD
———
———
a
a
b
S.C. 2000, c. 12, s. 142 (Sch. 2, par. 1(z.34))
R.S., c. 1 (5th Suppl.)
b
L.C. 2000, ch. 12, art. 142, ann. 2, al. 1z.34)
L.R., ch. 1 (5e suppl.)
3836
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE
L’IMPÔT SUR LE REVENU (DÉDUCTION POUR
AMORTISSEMENT — MATÉRIEL D’ÉCONOMIE
D’ÉNERGIE ET SOURCES D’ÉNERGIE
DE REMPLACEMENT)
REGULATIONS AMENDING THE INCOME TAX
REGULATIONS (CAPITAL COST ALLOWANCE —
ENERGY CONSERVATION EQUIPMENT AND
ALTERNATIVE ENERGY SOURCES)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definition “fossil fuel” in subsection 1104(13) of
the Income Tax Regulations1 is replaced by the following:
“fossil fuel” means a fuel that is petroleum, natural gas or related
hydrocarbons, basic oxygen furnace gas, blast furnace gas,
coal, coke gas, coke, lignite or peat. (combustible fossile)
(4) Subparagraph (d)(i) of Class 43.1 in Schedule II to the
Regulations is replaced by the following:
(i) active solar heating equipment used by the taxpayer, or by
a lessee of the taxpayer, primarily for the purpose of heating
a liquid or gas used directly in an industrial process or in a
greenhouse, including such equipment that consists of solar
collectors, solar energy conversion equipment, solar water
1. (1) La définition de « combustible fossile », au paragraphe 1104(13) du Règlement de l’impôt sur le revenu1, est remplacée par ce qui suit :
« combustible fossile » Pétrole, gaz naturel ou hydrocarbures connexes, gaz de convertisseur basique à oxygène, gaz de haut
fourneau, charbon, gaz de houille, coke, lignite ou tourbe. (fossil fuel)
(2) Le paragraphe 1104(13) du même règlement est modifié
par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« bio-huile » Carburant liquide créé à partir de déchets de bois ou
de résidus végétaux au moyen d’un procédé de conversion
thermochimique effectué en l’absence d’oxygène. (bio-oil)
« gaz de convertisseur basique à oxygène » Gaz produit par intermittence dans le convertisseur basique à oxygène d’une aciérie par la réaction chimique du carbone contenu dans le fer en
fusion et d’oxygène pur. (basic oxygen furnace gas)
« gaz de haut fourneau » Gaz produit dans le haut fourneau d’une
aciérie par la réaction chimique de carbone (sous forme de
coke, de charbon ou de gaz naturel), de l’oxygène contenu dans
l’air et de minerai de fer. (blast furnace gas)
« résidus végétaux » Résidus de végétaux qui seraient des déchets
s’ils n’étaient pas utilisés dans un système de conversion de la
biomasse en bio-huile. En sont exclus les déchets de bois et les
déchets qui n’ont plus les propriétés chimiques des végétaux
dont ils sont les résidus. (plant residue)
2. (1) Le sous-alinéa a)(ii) de la catégorie 43.1 de l’annexe II
du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(ii) du matériel qui produit à la fois de l’énergie électrique et
de l’énergie thermique, à l’exclusion des piles à combustible,
(ii.1) des piles à combustible stationnaires d’une capacité de
pointe d’au moins trois kilowatts de puissance électrique qui
utilisent de l’hydrogène produit uniquement par du matériel
auxiliaire de reformage du combustible,
(2) Le sous-alinéa a)(iv) de la catégorie 43.1 de l’annexe II
du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(iv) des systèmes de commande, d’eau d’alimentation et de
condensat et d’autre matériel qui sont accessoires au matériel
visé à l’un des sous-alinéas (i) à (iii),
(3) La division c)(i)(A) de la catégorie 43.1 de l’annexe II du
même règlement est remplacée par ce qui suit :
(A) est utilisé par le contribuable ou par son preneur pour
produire de l’énergie électrique, ou de l’énergie électrique
et de l’énergie thermique, uniquement au moyen d’un ou
de plusieurs des combustibles suivants : combustible fossile, déchets de bois, déchets municipaux, gaz d’enfouissement, gaz de digesteur ou bio-huile,
(4) Le sous-alinéa d)(i) de la catégorie 43.1 de l’annexe II du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
(i) du matériel de chauffage solaire actif que le contribuable
ou son preneur utilise principalement pour chauffer un
liquide ou un gaz utilisé directement dans un procédé industriel ou une serre, y compris les collecteurs solaires, le
matériel de conversion en énergie solaire, les chauffe-eau
———
———
1
1
(2) Subsection 1104(13) of the Regulations is amended by
adding the following in alphabetical order:
“basic oxygen furnace gas” means the gas that is produced intermittently in a basic oxygen furnace of a steel mill by the
chemical reaction of carbon in molten steel and pure oxygen.
(gaz de convertisseur basique à oxygène)
“bio-oil” means liquid fuel that is created from wood waste or
plant residues using a thermo-chemical conversion process that
takes place in the absence of oxygen. (bio-huile)
“blast furnace gas” means the gas produced in a blast furnace of a
steel mill, by the chemical reaction of carbon (in the form of
coke, coal or natural gas), the oxygen in air and iron ore. (gaz
de haut fourneau)
“plant residue” means the residue of plants that would, but for its
use in a system to convert biomass into bio-oil, be waste material, but does not include wood waste or waste that no longer
has the chemical properties of the plants of which it is a residue. (résidus végétaux)
2. (1) Subparagraph (a)(ii) of Class 43.1 in Schedule II to
the Regulations is replaced by the following:
(ii) equipment that generates both electrical and heat energy
other than, for greater certainty, fuel cell equipment,
(ii.1) fixed location fuel cell equipment that has a peak capacity of not less than 3 kilowatts of electrical output and
uses hydrogen generated only from ancillary fuel reformation equipment,
(2) Subparagraph (a)(iv) of Class 43.1 in Schedule II to the
Regulations is replaced by the following:
(iv) control, feedwater and condensate systems and other
equipment, if that property is ancillary to equipment described in any of subparagraphs (i) to (iii), or
(3) Clause (c)(i)(A) of Class 43.1 in Schedule II to the Regulations is replaced by the following:
(A) is used by the taxpayer, or by a lessee of the taxpayer,
to generate electrical energy, or both electrical and heat
energy, using only fuel that is fossil fuel, wood waste,
municipal waste, landfill gas, digester gas or bio-oil, or
any combination of those fuels, and
C.R.C., c. 945
C.R.C., ch. 945
Le 18 décembre 2004
heaters, energy storage equipment, control equipment and
equipment designed to interface solar heating equipment
with other heating equipment, but not including buildings,
(5) Clause (d)(ii)(A) of Class 43.1 in Schedule II to the
Regulations is replaced by the following:
(A) has, if acquired after February 21, 1994 and before
December 11, 2001, an annual average generating capacity not exceeding 15 megawatts upon completion of the
site development, or, if acquired after December 10, 2001,
a rated capacity at the hydro-electric installation site that
does not exceed 50 megawatts, and
(6) Subparagraph (d)(iii) of Class 43.1 in Schedule II to the
Regulations is replaced by the following:
(iii) an addition or alteration, which is acquired after February 21, 1994 and before December 11, 2001, to a hydroelectric installation that is described in subparagraph (ii) or
that would be so described if that installation were acquired
by the taxpayer after February 21, 1994, and which results in
an increase in generating capacity, if the resulting annual average generating capacity of the hydro-electric installation
does not exceed 15 megawatts,
(iii.1) an addition or alteration, which is acquired after December 10, 2001, to a hydro-electric installation that is described in subparagraph (ii) or that would be so described if
that installation were acquired by the taxpayer after February 21, 1994, and which results in an increase in generating
capacity, if the resulting rated capacity at the hydro-electric
installation site does not exceed 50 megawatts,
(7) Subparagraph (d)(ix) of Class 43.1 in Schedule II to the
Regulations is replaced by the following:
(ix) equipment used by the taxpayer, or by a lessee of the
taxpayer, primarily for the purpose of generating heat energy
from the consumption of wood waste, municipal waste, landfill gas, digester gas or bio-oil, if the heat energy is used directly in an industrial process, or in a greenhouse, of the taxpayer or lessee, including such equipment that consists of
fuel handling equipment used to upgrade the combustible
portion of the fuel and control, feedwater and condensate
systems, and other ancillary equipment, but not including
buildings or other structures, heat rejection equipment (such
as condensers and cooling water systems), fuel storage facilities, other fuel handling equipment and electrical generating
equipment, and property otherwise included in Class 10 or
17,
(8) Paragraph (d) of Class 43.1 in Schedule II to the Regulations is amended by striking out the word “and” at the end of
subparagraph (x) and by adding the following after that subparagraph:
(xi) equipment used in a system of the taxpayer that converts
wood waste or plant residue into bio-oil, if that bio-oil is
used by the taxpayer, or by a lessee of the taxpayer, primarily for the purpose of generating electricity, or electricity and
heat, other than equipment used for the collection, storage or
transportation of wood waste or plant residue, buildings or
other structures and property otherwise included in Class 10
or 17, or
(xii) fixed location fuel cell equipment used by the taxpayer,
or by a lessee of the taxpayer, that has a peak capacity of
not less than 3 kilowatts of electrical output and uses hydrogen generated only from ancillary electrolysis equipment
that uses electricity generated by photovoltaic, wind energy
Gazette du Canada Partie I
3837
solaires, le matériel de stockage d’énergie, le matériel de
commande et le matériel conçu pour assurer la jonction entre
le matériel de chauffage solaire et d’autres types de matériel
de chauffage, mais à l’exclusion des bâtiments,
(5) La division d)(ii)(A) de la catégorie 43.1 de l’annexe II
du même règlement est remplacée par ce qui suit :
(A) elle a, si elle est acquise après le 21 février 1994 et
avant le 11 décembre 2001, une production annuelle
moyenne maximale de 15 mégawatts, une fois terminé
l’aménagement du site, ou, si elle est acquise après le
10 décembre 2001, une capacité théorique maximale de
50 mégawatts au site même de l’installation,
(6) Le sous-alinéa d)(iii) de la catégorie 43.1 de l’annexe II
du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(iii) une adjonction ou une modification, acquise après le
21 février 1994 et avant le 11 décembre 2001 et donnant lieu
à une augmentation de production, à une installation hydroélectrique qui est visée au sous-alinéa (ii) ou qui le serait si
elle avait été acquise par le contribuable après le 21 février
1994, si la nouvelle production annuelle moyenne de l’installation ne dépasse pas 15 mégawatts,
(iii.1) une adjonction ou une modification, acquise après le
10 décembre 2001 et donnant lieu à une augmentation de
production, à une installation hydro-électrique qui est visée
au sous-alinéa (ii) ou qui le serait si elle avait été acquise par
le contribuable après le 21 février 1994, si la nouvelle capacité théorique maximale ne dépasse pas 50 mégawatts au site
même de l’installation,
(7) Le sous-alinéa d)(ix) de la catégorie 43.1 de l’annexe II
du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(ix) du matériel utilisé par le contribuable ou par son preneur
principalement pour produire de l’énergie thermique par la
consommation de déchets de bois, de déchets municipaux,
de gaz d’enfouissement, de gaz de digesteur ou de bio-huile,
à condition que l’énergie thermique soit utilisée directement
dans un procédé industriel, ou une serre, du contribuable ou
du preneur, y compris le matériel de manutention du combustible qui sert à en améliorer la partie combustible, les systèmes de commande, d’eau d’alimentation et de condensat et
le matériel auxiliaire, mais à l’exclusion des bâtiments et autres constructions, du matériel de rejet de la chaleur (comme
les condensateurs et les systèmes d’eau de refroidissement),
des installations d’entreposage du combustible, de tout autre
matériel de manutention du combustible, du matériel générateur d’électricité et des biens autrement compris dans les catégories 10 ou 17,
(8) L’alinéa d) de la catégorie 43.1 de l’annexe II du même
règlement est modifié par adjonction, après le sous-alinéa (x),
de ce qui suit :
(xi) du matériel utilisé dans un système du contribuable de
conversion de déchets de bois ou de résidus végétaux en biohuile, si celle-ci est utilisée par le contribuable ou par son
preneur principalement pour produire de l’électricité, ou de
l’électricité et de la chaleur, à l’exclusion du matériel qui sert
à la collecte, à l’entreposage ou au transport de déchets de
bois ou de résidus végétaux, des bâtiments ou autres constructions et des biens autrement compris dans les catégories 10 ou 17,
(xii) des piles à combustible stationnaires utilisées par le
contribuable ou par son preneur, ayant une capacité de
pointe d’au moins trois kilowatts de puissance électrique et
utilisant de l’hydrogène produit uniquement par du matériel
auxiliaire d’électrolyse qui utilise de l’électricité produite par
3838
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
conversion or hydro-electric equipment, of the taxpayer or
the lessee, and equipment ancillary to the fuel cell equipment
other than buildings or other structures, transmission equipment, distribution equipment, auxiliary electrical generating
equipment and property otherwise included in Class 10 or
17, and
du matériel photovoltaïque ou hydro-électrique, ou du matériel de conversion de l’énergie cinétique du vent, du contribuable ou de son preneur, ainsi que du matériel auxiliaire de
pile à combustible, à l’exclusion des bâtiments et autres
constructions, du matériel de transmission, du matériel de
distribution, du matériel auxiliaire générateur d’électricité et
des biens autrement compris dans les catégories 10 ou 17;
APPLICATION
APPLICATION
3. (1) Subsection 1(1) and the definitions “basic oxygen furnace gas” and “blast furnace gas” in subsection 1104(13) of
the Regulations, as enacted by subsection 1(2), apply in respect of property that is acquired after 2000.
(2) The definitions “bio-oil” and “plant residue” in subsection 1104(13) of the Regulations, as enacted by subsection 1(2), apply in respect of property that is acquired after
February 18, 2003.
4. (1) Subsections 2(1) to (4), (7) and (8) apply to property
that is acquired after February 18, 2003.
(2) Subsections 2(5) and (6) apply after December 10, 2001.
3. (1) Le paragraphe 1(1) et les définitions de « gaz de
convertisseur basique à oxygène » et « gaz de haut fourneau »
au paragraphe 1104(13) du même règlement, édictées par le
paragraphe 1(2), s’appliquent aux biens acquis après 2000.
(2) Les définitions de « bio-huile » et « résidus végétaux »
au paragraphe 1104(13) du même règlement, édictées par le
paragraphe 1(2), s’appliquent aux biens acquis après le
18 février 2003.
4. (1) Les paragraphes 2(1) à (4) et (7) et (8) s’appliquent
aux biens acquis après le 18 février 2003.
(2) Les paragraphes 2(5) et (6) s’appliquent après le 10 décembre 2001.
[51-1-o]
[51-1-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3839
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1419 — Glufosinate-ammonium)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1419 — glufosinate-ammonium)
Statutory authority
Food and Drugs Act
Fondement législatif
Loi sur les aliments et drogues
Sponsoring department
Department of Health
Ministère responsable
Ministère de la Santé
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
Glufosinate-ammonium is registered under the Pest Control
Products Act as a herbicide for the control of a wide variety of
broadleaf weeds and grasses, and as a dessicant in apples, asparagus, carrots, dry beans, flax, grapes, lentils, lettuce, onions,
peaches, pears, peas, plums, potatoes, rapeseed (canola), raspberries, soybeans and wheat as a pre-plant incorporated, preemergent or post-emergent treatment or for pre-harvest management. Maximum Residue Limits (MRLs) have been established
under the Food and Drugs Act for residues of glufosinateammonium and its metabolite resulting from these uses at 6 parts
per million (p.p.m.) in lentils, 3 p.p.m. in dry peas and rapeseed
(canola), 0.5 p.p.m. in dry white beans, 0.4 p.p.m in potatoes, and
0.2 p.p.m. in corn and wheat. An MRL has also been established
at 1 p.p.m. in liver and kidney of cattle, goats, hogs, poultry and
sheep to cover residues in food derived from animals fed with
crops treated with glufosinate-ammonium. By virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations, the MRL for
other foods is 0.1 p.p.m.
Le glufosinate-ammonium est homologué comme herbicide, en
vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, pour lutter contre
les mauvaises herbes graminées et latifoliées et comme un produit
déshydratant dans les asperges, le blé, le colza (canola), les carottes, les framboises, les haricots secs, la laitue, les lentilles, le
lin, les oignons, les pêches, les poires, les pois, les pommes, les
pommes de terre, les prunes, les raisins et le soja en traitement de
présemis avec incorporation, de prélevée, de postlevée et pour la
lutte prérécolte. En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, des
limites maximales de résidus (LMR) ont été établies pour les résidus de glufosinate-ammonium et son métabolite résultant de
cette utilisation. Ces LMR sont de 6 parties par million (p.p.m.)
dans les lentilles, de 3 p.p.m. dans le colza (canola) et les pois
secs, de 0,5 p.p.m. dans les haricots blancs secs, de 0,4 p.p.m.
dans les pommes de terre, et de 0,2 p.p.m. dans le blé et le maïs.
Une LMR de 1 p.p.m. a aussi été établie pour le foie et les rognons de bovin, de chèvre, de mouton, de porc et de volaille pour
englober les résidus présents dans les aliments dérivés d’animaux
nourris avec les récoltes traitées au glufosinate-ammonium. En
vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et
drogues, la LMR pour les autres aliments est de 0,1 p.p.m.
La présente modification réglementaire proposée établirait des
LMR pour les résidus de glufosinate-ammonium et de son métabolite résultant de cette utilisation dans l’huile de coton et le riz
importés, et modifierait la LMR pour le soja de manière à permettre la vente d’aliments contenant ces résidus. La présente modification au Règlement établirait des LMR dans le gras, la viande et
les sous-produits de viande de bovin, de chèvre, de mouton, de
porc et de volaille, dans le lait et dans les œufs pour englober les
résidus présents dans les aliments dérivés d’animaux nourris avec
les récoltes traitées au glufosinate-ammonium.
Dans le but de déterminer si les LMR proposées sont sûres,
l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de
Santé Canada effectue une évaluation du risque alimentaire. Une
dose journalière admissible (DJA) et(ou) une dose aiguë de référence (DARf) sont calculées à l’aide d’un facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou, selon le cas, à l’aide
d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation
linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP)
est calculée à partir de la quantité de résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur l’étiquette proposée; on
tient également compte de la quantité consommée de cet aliment,
This proposed regulatory amendment would establish MRLs
for residues of glufosinate-ammonium and its metabolite in imported cottonseed oil and rice, and amend the MRL for soybeans,
in order to permit the import and sale of food containing these
residues. The amendment would also establish MRLs in eggs, in
fat, meat and meat by-products of cattle, goats, hogs, poultry and
sheep, and in milk to cover residues in food derived from animals
fed with crops treated with glufosinate-ammonium.
In order to determine whether proposed MRLs are safe, the
Pest Management Regulatory Agency (PMRA) of Health Canada
conducts a dietary risk assessment. An acceptable daily intake
(ADI) and/or acute reference dose (ARfD) is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in
appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated
based on a linear low-dose extrapolation. The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of residue that remains
on each food when the pest control product is used according
to the proposed label and the intake of that food from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are established
for various Canadian subpopulations and age groups, including
3840
Canada Gazette Part I
infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the
PDI does not exceed the ADI or ARfD for any subpopulation or
age group, and the lifetime risk is acceptable, the expected residue levels are established as MRLs under the Food and Drugs Act
to prevent the sale of food with higher residue levels. Since, in
most cases, the PDI is well below the ADI and lifetime risks are
very low when MRLs are originally established, additional MRLs
for the pest control product may be added in the future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for glufosinate-ammonium, including its metabolite, of 3.5 p.p.m. in cottonseed oil, 2 p.p.m. in soybeans,
1 p.p.m. in rice, 0.1 p.p.m. in eggs and fat, meat and meat byproducts of cattle, goats, hogs, poultry and sheep, and 0.04 p.p.m.
in milk would not pose an unacceptable health risk to the public.
This proposed regulatory ammendment would also amend the
chemical name of glufosinate-ammonium in order to comply with
international nomenclature conventions.
December 18, 2004
qu’il soit de source canadienne ou importée. Des DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les nourrissons, les
tout-petits, les enfants, les adolescents et les adultes, et diverses
sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne dépasse pas la
DJA ou la DARf pour tout groupe d’âge ou toute sous-population,
et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les aliments et
drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les
résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des cas, la
DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont très
bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible
d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA
a déterminé que des LMR pour le glufosinate-ammonium, y
compris son métabolite, de 3,5 p.p.m. dans l’huile de coton, de
2 p.p.m. dans le soja, de 1 p.p.m. dans le riz, de 0,1 p.p.m. dans le
gras, la viande et les sous-produits de viande de bovin, de chèvre,
de mouton, de porc et de volaille et les œufs, et de 0,04 p.p.m.
dans le lait ne présenteraient pas de risque inacceptable pour la
santé de la population. Cette modification réglementaire proposée
modifierait aussi le nom chimique du glufosinate-ammonium
pour le rendre conforme aux conventions internationales de
nomenclature.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food containing residues of pest control products at a level greater than
0.1 p.p.m. unless a higher MRL has been established in Table II,
Division 15, of the Food and Drug Regulations. Also under the
Food and Drugs Act, the sale of food containing residues of pest
control products at a level less than or equal to 0.1 p.p.m. is permitted unless a lower MRL has been established in Table II,
Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the case of
glufosinate-ammonium, the establishment of MRLs for cottonseed oil, milk, rice and soybeans is necessary to support the use of
a pest control product which has been shown to be both safe and
effective, while at the same time preventing the sale of food with
unacceptable residues.
Even though the sale of food containing residues of pest
control products at a level greater than 0.1 p.p.m. would already
be prohibited by virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and
Drug Regulations, the establishment of an MRL of 0.1 p.p.m.
in Table II, Division 15, of the Regulations for residues of
glufosinate-ammonium and its metabolite in eggs and fat, meat
and meat by-products of cattle, goats, hogs, poultry and sheep
would provide more clarity regarding the applicable MRL and
would clearly indicate that the appropriate risk assessment has
been completed. This is in keeping with current trends towards
increased openness and transparency of regulatory processes and
is consistent with current practices of most pesticide regulatory
agencies throughout the world.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 p.p.m. à moins qu’une LMR
plus élevée n’ait été établie au tableau II, titre 15, du Règlement
sur les aliments et drogues. Toujours en vertu de la Loi sur les
aliments et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de
produits antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal à 0,1 p.p.m.
est permise à moins qu’une LMR moins élevée n’ait été établie au
tableau II, titre 15, du Règlement sur les aliments et drogues.
Dans le cas du glufosinate-ammonium, l’établissement de LMR
pour l’huile de coton, le lait, le riz et le soja est nécessaire en vue
d’appuyer l’utilisation d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et efficace, tout en prévenant la vente
d’aliments contenant des résidus à des niveaux inacceptables.
Même si la vente d’aliments contenant des résidus de produits
antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 p.p.m. était déjà interdite en vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les
aliments et drogues, l’établissement d’une LMR de 0,1 p.p.m. au
tableau II, titre 15, du Règlement pour les résidus de glufosinateammonium et de son métabolite dans le gras, la viande et les
sous-produits de viande de bovin, de chèvre, de mouton, de porc
et de volaille et les œufs indiquerait plus clairement quelle est la
LMR applicable et que l’évaluation appropriée du risque a aussi
été effectuée. Cette démarche suit les tendances actuelles d’ouverture et de transparence accrues des processus réglementaires et
correspond aux pratiques actuelles de la plupart des organismes
de réglementation de pesticides à travers le monde.
Benefits and costs
Avantages et coûts
This proposed regulatory amendment will provide joint benefits to consumers, the agricultural industry and importers of agricultural products as a result of improved management of pests
and will contribute to a safe, abundant and affordable food supply
by allowing the importation and sale of food commodities containing acceptable levels of pesticide residues.
La présente modification proposée au Règlement permettra de
mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable
tant aux consommateurs et à l’industrie agricole qu’aux importateurs de denrées agricoles. De plus, elle va contribuer à créer des
réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de
pesticides à des niveaux acceptables.
Il pourrait y avoir des coûts associés à la mise en application de
méthodes adéquates pour l’analyse du glufosinate-ammonium et
de son métabolite dans les aliments susmentionnés. Les ressources exigées ne devraient pas entraîner de coûts importants pour le
Gouvernement.
Some costs may be incurred related to the implementation of
analytical methods for analysis of glufosinate-ammonium and its
metabolite in the foods mentioned above. Resources required are
not expected to result in significant costs to the Government.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3841
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organisation for Economic Co-operation
and Development. Individual safety evaluations conducted by the
PMRA include a review of the assessments conducted at the international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization Food
Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national
health/regulatory agencies.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de
l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires
de la Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR
adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian Food Inspection Agency when the proposed MRLs for
glufosinate-ammonium are adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et(ou)
importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que les LMR proposées pour le glufosinateammonium seront adoptées.
Contact
Personne-ressource
Cameron Laing, Alternative Strategies and Regulatory Affairs
Division, Pest Management Regulatory Agency, Health Canada,
2720 Riverside Drive, Address Locator 6607D1, Ottawa, Ontario
K1A 0K9, (613) 736-3665 (telephone), (613) 736-3659 (facsimile), cameron_laing@hc-sc.gc.ca (electronic mail).
Cameron Laing, Division des nouvelles stratégies et des affaires réglementaires, Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, Santé Canada, 2720, promenade Riverside, Indice de
l’adresse 6607D1, Ottawa (Ontario) K1A 0K9, (613) 736-3665
(téléphone), (613) 736-3659 (télécopieur), cameron_laing@hc-sc.
gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subsection 30(1)a of the Food and Drugs Act, proposes to make
the annexed Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1419 — Glufosinate-ammonium).
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 75 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Cameron Laing, Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division, Pest Management Regulatory Agency, Department of Health, Address Locator 6607D1, 2720 Riverside
Drive, Ottawa, Ontario K1A 0K9 (tel.: (613) 736-3665; fax: (613)
736-3659; e-mail: cameron_laing@hc-sc.gc.ca).
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu du paragraphe 30(1)a de la Loi sur les aliments et drogues, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1419 — glufosinate-ammonium), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante-quinze jours suivant la date
de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette
du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer
le tout à Cameron Laing, Division des nouvelles stratégies et des
affaires réglementaires, Agence de réglementation de la lutte
antiparasitaire, ministère de la Santé, indice d’adresse 6607D1,
2720, promenade Riverside, Ottawa (Ontario) K1A 0K9 (tél. :
(613) 736-3665; téléc. : (613) 736-3659; courriel : cameron_laing@
hc-sc.gc.ca).
Ils sont également priés d’indiquer, d’une part, celles de ces
observations dont la communication devrait être refusée aux
termes de la Loi sur l’accès à l’information, notamment des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de noncommunication et, d’autre part, celles dont la communication fait
l’objet d’un consentement pour l’application de cette loi.
Persons making representations should identify any of those
representations the disclosure of which should be refused under
the Access to Information Act, in particular under sections 19 and
20 of that Act, and should indicate the reasons why and the period
during which the representations should not be disclosed. They
should also identify any representations for which there is consent
to disclosure for the purposes of that Act.
Ottawa, December 13, 2004
EILEEN BOYD
Assistant Clerk of the Privy Council
Ottawa, le 13 décembre 2004
La greffière adjointe du Conseil privé,
EILEEN BOYD
———
———
a
a
S.C. 1999, c. 33, s. 347
L.C. 1999, ch. 33, art. 347
Canada Gazette Part I
3842
December 18, 2004
REGULATIONS AMENDING THE FOOD
AND DRUG REGULATIONS (1419 —
GLUFOSINATE-AMMONIUM)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES ALIMENTS ET DROGUES (1419 —
GLUFOSINATE-AMMONIUM)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The portion of item G.1 of Table II to Division 15 of
Part B of the Food and Drug Regulations1 in columns II to IV
is replaced by the following:
1. Le passage de l’article G.1 du tableau II du titre 15 de la
partie B du Règlement sur les aliments et drogues1 figurant
dans les colonnes II à IV est remplacé par ce qui suit :
II
III
Nom chimique
de la substance
Limite
maximale
de résidu
p.p.m.
Aliments
6
Lentilles
3,5
Huile de coton
3
Colza (canola), pois
secs
2
Soja
Liver and kidney of
cattle, goats, hogs,
poultry and sheep; rice
1
0.5
0.4
0.2
0.1
Dry white beans
Potatoes
Corn, wheat
Eggs; fat, meat and meat
by-products of cattle,
goats, hogs, poultry and
sheep
0,5
0,4
0,2
0,1
0.04
Milk
0,04
Foie et rognons de
bovin, de chèvre, de
mouton, de porc et de
volaille; riz
Haricots blancs secs
Pommes de terre
Blé, maïs
Gras, viande et sousproduits de viande de
bovin, de chèvre, de
mouton, de porc et de
volaille; œufs
Lait
II
III
IV
Item
No.
Chemical Name
of Substance
Maximum
Residue
Limit
p.p.m.
Foods
Article
G.1
ammonium(±)-2-amino4-(hydroxymethylphosphinyl)but
anoate, including the
metabolite propanoic acid,
3-(hydroxymethylphosphinyl)
6
Lentils
G.1
3.5
Cottonseed oil
3
Dry Peas, rapeseed
(canola)
2
Soybeans
1
4-[Hydroxy
(méthyl) phosphinoyl]DL-homoalaninate
d’ammonium,
y compris le métabolite
Acide
3-(méthylephosphinico)
propionique
IV
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[51-1-o]
[51-1-o]
———
———
1
1
C.R.C., c. 870
C.R.C., ch. 870
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3843
Regulations Amending the Canada Student Financial
Assistance Regulations
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur l’aide
financière aux étudiants
Statutory authority
Canada Student Financial Assistance Act
Fondement législatif
Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants
Sponsoring department
Department of Human Resources and Skills Development
Ministère responsable
Ministère des Ressources humaines et du Développement
des compétences
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
Through the Canada Student Loans Program, the Government
of Canada provides Canada Study Grants (CSGs) to students to
increase access to post-secondary education. CSGs assist students
with permanent disabilities, female students pursuing doctoral
studies, students with dependants, and high-need part-time students. The Government of Canada regards CSGs as an entitlement to be received by all eligible students.
Grâce au Programme canadien de prêts aux étudiants, le gouvernement du Canada offre des subventions canadiennes pour
études (SCE) visant à faciliter l’accès aux études postsecondaires.
Les SCE sont accordées à des étudiants qui ont un handicap permanent, aux étudiantes qui font des études au niveau du doctorat,
aux étudiants ayant des personnes à charge et aux étudiants à
temps partiel dans le besoin. Le gouvernement du Canada considère les SCE comme un droit qui doit être reconnu à tous les étudiants admissibles.
L’administration des prêts et subventions du gouvernement fédéral est assurée par un partenariat établi entre le gouvernement
fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux participants. Un aspect de ce partenariat est le rôle confié aux provinces
et aux territoires dans l’administration des SCE. Ce sont les provinces et les territoires qui reçoivent les demandes, établissent
l’admissibilité des demandeurs et remettent les subventions au
nom du gouvernement du Canada aux étudiants qui y ont droit.
Le Gouvernement accorde des fonds aux provinces et aux territoires pour qu’ils puissent ensuite verser les subventions aux étudiants tout au long de l’année de prêt.
Le Règlement fédéral sur l’aide financière aux étudiants (ciaprès, le Règlement) prévoit la méthode à suivre pour répartir le
financement entre les provinces et les territoires. L’article 38.3 du
Règlement, plus particulièrement, prévoit l’établissement d’un
certain montant, appelé ici « enveloppe théorique », qui est destiné aux provinces et aux territoires pour le versement des SCE
pendant chaque année de prêt. Chaque administration reçoit une
part des fonds de l’enveloppe théorique à proportion du nombre
de personnes de 18 à 64 ans qui y habitent, par rapport au total de
la population dans l’ensemble des administrations participantes.
L’enveloppe théorique doit être établie pour chaque année de prêt
par le ministre des Ressources humaines et du Développement
des compétences avec l’avis du ministre des Finances.
Au cours de l’année de prêt 2003-2004, une province participante a établi qu’il lui fallait un financement supérieur à celui qui
lui était attribué. L’expérience a démontré que la méthode actuelle d’allocation pourrait créer un manque à gagner dans toute
autre année financière. De plus, l’expérience a dénoté le besoin
évident d’une solution viable et à long terme pour que les besoins
en subventions soient comblés dans toutes les administrations
participantes et pour que les étudiants admissibles puissent recevoir la(les) SCE à laquelle(auxquelles) ils ont droit.
The administration of federal loans and grants is accomplished
through a partnership between the federal government and participating provincial and territorial governments. One facet of this
partnership is the role that jurisdictions play in administering
CSGs. The jurisdictions receive grant applications, determine
eligibility to receive grants, and disburse grant funding to eligible
students on behalf of the Government of Canada. The Government of Canada allocates grant funding to jurisdictions that, in
turn, disburse grants to students throughout the loan year.
The Canada Student Financial Assistance Regulations, hereinafter referred to as the Regulations, set out the method for determining allocations of grant funding to jurisdictions. In particular,
section 38.3 of the Regulations provides for the establishment of
an amount of funds, hereinafter referred to as the notional envelope, to be directed to jurisdictions for the disbursement of CSGs
each loan year. Each jurisdiction receives an allocation of funds
from the notional envelope, proportional to the number of people
living in the jurisdiction between the ages of 18 and 64, inclusive,
relative to the total population of all participating jurisdictions.
The notional envelope is to be set each loan year by the Minister
of Human Resources and Skills Development in consultation with
the Minister of Finance.
In the 2003-2004 loan year, a participating province determined that it required more funding than it was allocated. It was
evident that the current allocation formula could potentially cause
a shortfall of funding in any given loan year. It also became clear
that a long-term, viable solution is needed to ensure that grant
demand is met in all participating jurisdictions and to ensure that
eligible students receive the CSG(s) to which they are entitled.
3844
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
The proposal to amend the Regulations seeks to repeal section 38.3 and to amend appropriately sections that make reference
to section 38.3. It is proposed that the parameters for the allocation of funds to participating jurisdictions be set out in the Canada
Student Loans Program’s administrative policy.
La proposition de modification du Règlement vise à faire supprimer l’article 38.3 et à modifier en conséquence les articles qui
renvoient à l’article 38.3. C’est la politique administrative du Programme canadien de prêts aux étudiants qui devrait permettre de
fixer les paramètres régissant la répartition des fonds entre les
administrations participantes.
Purpose of amendments
Significant pressure was felt by the Government of Canada to
address the matter of insufficient funding during the 2003-2004
loan year. Without additional funds, eligible students would have
been prevented from being awarded CSGs. At the time, the only
alternative was to amend the notional envelope during the loan
year. Although a short-term resolution addressed a symptom of
the current allocation methodology, only a more efficient method
of allocating funds will prevent similar situations from occurring
again.
The Department of Finance and the Treasury Board Secretariat
have expressed their support for the regulatory amendment and
administrative policy.
Objet des modifications
De vives pressions ont pesé sur le gouvernement du Canada
pour qu’il règle la question du financement insuffisant au cours
de l’année de prêt 2003-2004. Sans financement supplémentaire,
les étudiants admissibles n’auraient pu recevoir les SCE auxquelles ils avaient droit. À l’époque, la seule autre possibilité était de
modifier le montant de l’enveloppe théorique pendant l’année de
prêt en cours. Bien que cette solution à court terme ait pu régler
un symptôme de la méthodologie d’allocation actuelle, seule une
méthode plus efficace d’affectation des fonds peut prévenir
qu’une telle situation ne se reproduise.
Les modifications proposées au Règlement permettront d’éviter
que les provinces ne manquent de fonds pour verser les SCE. Une
politique administrative sur le calcul de la répartition sera fondée
sur la valeur des versements effectués dans chaque province ou
territoire dans les années de prêt antérieures. C’est dire qu’ils
recevront un montant qui correspond avec plus d’exactitude aux
fonds nécessaires pour verser les SCE. La politique arrêtera également les paramètres régissant l’attribution de fonds supplémentaires à une province ou à un territoire si un financement d’appoint est nécessaire pour une année de prêt donnée.
Le ministère des Finances et le Secrétariat du Conseil du Trésor ont indiqué qu’ils approuvaient la modification du Règlement
et la politique administrative.
Alternatives
These amendments are the only practical alternative to the
status quo. Maintaining the status quo would mean that the Government of Canada would continue to run the risk of not allocating the necessary funds to jurisdictions with which they award
CSGs. A regulatory amendment is necessary to ensure that jurisdictions are provided with the required funds to ensure that eligible students are awarded the CSGs for which they are eligible.
Solutions envisagées
Ces modifications sont la seule solution, en dehors du statu
quo. Si le statu quo était maintenu, le Gouvernement s’exposerait
toujours au risque de ne pas attribuer aux administrations les
fonds nécessaires au versement des SCE. Il faut modifier le Règlement pour que les administrations reçoivent les fonds nécessaires et pour que les étudiants admissibles touchent les SCE auxquelles ils ont droit.
Benefits and costs
The proposed amendments to the Regulations will benefit CSG
recipients and the Government of Canada. The proposed amendments seek to mitigate delays in the transfer of funding to jurisdictions for their disbursements of CSGs. Students will benefit
because the possibility of delays in awarding CSGs will be reduced; lack of funding from the Government of Canada will no
longer cause a delayed award. The proposed amendments will
benefit the Government of Canada because it will support its
commitment to efficient and effective delivery of services and
benefits to Canadians.
Avantages et coûts
Les modifications proposées au Règlement seront avantageuses pour ceux qui ont droit aux SCE et pour le gouvernement du
Canada. Elles visent à réduire les retards dans le transfert des
fonds aux administrations pour qu’elles puissent verser les SCE.
Les étudiants en profiteront puisqu’il y aura moins de risques
de retards dans les versements; le manque de fonds fédéraux ne
sera plus une cause de retard. Les modifications proposées seront
avantageuses pour le gouvernement du Canada parce qu’elles
lui permettront d’honorer son engagement à assurer la prestation efficiente et efficace des services et des avantages pour les
Canadiens.
Les modifications proposées au Règlement n’entraîneront pas
de coûts supplémentaires pour le gouvernement du Canada.
The proposed changes to the Regulations will ensure that provinces do not experience a lack of funding for CSG disbursements.
An administrative policy for determining grant allocations will
base allocations on the value of disbursements made in each jurisdiction in previous loan years. This will mean that jurisdictions
receive allocations that more accurately reflect the funds needed
to disburse CSGs. The policy will also set the parameters for allocating additional funds to a jurisdiction if additional funding is
required within any given loan year.
The proposed amendments to the Regulations will not result in
additional costs being borne by the Government of Canada.
Consultation
A discussion of the proposed regulatory change was held during a meeting of the Federal/Provincial/Territorial Assistant Deputy Minister Committee on Financial Assistance for Students on
October 27, 2004, and at a meeting of the Intergovernmental Consultative Committee on Student Financial Assistance on November 4, 2004. There was no negative feedback received from the
jurisdictions. The proposed amendments to the Regulations involve changes to the administrative process and will not have an
impact on students’ eligibility to receive CSGs.
Consultations
Une discussion concernant les modifications proposées a eu
lieu au cours de la réunion du Comité des sous-ministres adjoints
fédéral-provincial-territorial sur l’aide financière aux étudiants du
27 octobre 2004 et au cours de la réunion du Comité consultatif
intergouvernemental sur l’aide financière aux étudiants du 4 novembre 2004. Nous n’avons pas reçu de commentaires négatifs
des provinces et des territoires à la suite de ces réunions. Les modifications proposées au Règlement supposent des changements
dans le dispositif administratif. Elles n’auront aucune conséquence sur l’admissibilité des étudiants aux SCE.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3845
Compliance and enforcement
Respect et exécution
The Regulations set out the criteria and procedures for the administration of the Canada Student Loans Program, including the
administration of CSGs. Accordingly, the Regulations do not require any formal compliance mechanism.
The assessment criteria for Canada Study Grant eligibility will
not be changed through the proposed amendments to the Regulations. Jurisdictions will continue to assess CSG applications and
make disbursements of grants to eligible students.
Le Règlement définit les critères et les procédures d’administration du Programme canadien de prêts aux étudiants, y compris l’administration des SCE. Par conséquent, il n’exige aucun
mécanisme de conformité officiel.
Les critères d’évaluation de l’admissibilité aux subventions canadiennes pour études ne seront pas changés par les modifications
proposées au Règlement. Les administrations continueront donc
d’évaluer les demandes de SCE et de faire les versements aux étudiants admissibles.
Contact
Personne-ressource
Jennifer Quaile, Acting Manager, Policy and Legislative Interpretation, Canada Student Loans Program, Human Resources
and Skills Development Canada, 200 Montcalm Street, Tower II,
1st Floor, Gatineau, Quebec K1A 0J9, (819) 994-5892 (telephone), (819) 953-9591 (facsimile).
Jennifer Quaile, Gestionnaire par intérim, Politiques et Interprétation de la Loi, Programme canadien de prêts aux étudiants,
Ressources humaines et Développement des compétences
Canada, 200, rue Montcalm, Tour II, 1er étage, Gatineau (Québec)
K1A 0J9, (819) 994-5892 (téléphone), (819) 953-9591
(télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 15a of the Canada Student Financial Assistance Actb,
proposes to make the annexed Regulations Amending the Canada
Student Financial Assistance Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Jennifer Quaile, Acting Manager, Canada Student
Loans Program, 200 Montcalm Street, Tower 2, 1st Floor, Gatineau, Quebec K1A 0J9.
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 15a de la Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiantsb,
se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement fédéral sur l’aide financière aux étudiants, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Jennifer Quaile, gestionnaire intérimaire, Interprétation de la législation et de la politique, Programme canadien de prêts aux étudiants, 200, rue Montcalm, Tour 2, 1er étage, Gatineau (Québec)
K1A 0J9.
Ottawa, le 13 décembre 2004
La greffière adjointe du Conseil privé,
EILEEN BOYD
Ottawa, December 13, 2004
EILEEN BOYD
Assistant Clerk of the Privy Council
REGULATIONS AMENDING THE CANADA STUDENT
FINANCIAL ASSISTANCE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT FÉDÉRAL
SUR L’AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDIANTS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Section 38.3 of the Canada Student Financial Assistance
Regulations1 and the heading before it are repealed.
2.(1) Subsection 40(1) of the Regulations is replaced by the
following:
40.(1) The Minister shall pay to the appropriate authority or
other body authorized by the Minister for a province the amount it
requires to make Canada Study Grants to qualifying students for a
loan year under this Part.
(2) Subsection 40(3) of the Regulations is replaced by the
following:
1. L’article 38.3 du Règlement fédéral sur l’aide financière
aux étudiants1 et l’intertitre le précédant sont abrogés.
2. (1) Le paragraphe 40(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
40. (1) Le ministre verse, pour une année de prêt, à l’autorité
compétente ou à l’entité autorisée par lui à agir pour la province
les sommes nécessaires pour octroyer aux étudiants admissibles
les subventions canadiennes aux fins d’études prévues par la présente partie.
(2) Le paragraphe 40(3) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
———
———
a
a
b
1
S.C. 2000, c. 14, s. 20
S.C. 1994, c. 28
SOR/95-329
b
1
L.C. 2000, ch. 14, art. 20
L.C. 1994, ch. 28
DORS/95-329
3846
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
(3) An appropriate authority or other body shall repay to the
Minister any money provided for a loan year that is not given as
grants in accordance with this Part. The overpayment shall become a debt due to Her Majesty in right of Canada on the day
after the last day of that loan year.
(3) L’autorité compétente ou l’entité autorisée rembourse au
ministre toute somme que ce dernier lui a versée pour une année
de prêt et qu’elle n’a pas octroyée à titre de subvention conformément à la présente partie. Cette somme constitue une créance
de Sa Majesté du chef du Canada dès l’expiration de l’année de
prêt.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[51-1-o]
[51-1-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
Regulations Amending the Lobbyists Registration
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur
l’enregistrement des lobbyistes
Statutory authority
Lobbyists Registration Act
Fondement législatif
Loi sur l’enregistrement des lobbyistes
Sponsoring department
Department of Industry
Ministère responsable
Ministère de l’Industrie
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
3847
Description
Description
The Regulations Amending the Lobbyists Registration Regulations are made under the authority of the Lobbyists Registration
Act [R.S.C. 1985, c. 44 (4th Supp.) as amended by S.C. 1995,
c. 12]. The Lobbyists Registration Act (the Act) authorizes the
Governor in Council to make regulations respecting the form and
manner of the returns to be filed by lobbyists. The Act was
amended by Bill C-15, An Act to amend the Lobbyists Registration Act, Chapter 10 of the Statutes of Canada 2003, which received Royal Assent on June 11, 2003. The Regulations set out
the administrative measures for complying with the Act. To reflect the amendments to the Act, changes to the Regulations are
necessary and, before the Act can come into force, amendments
to the Regulations must be made.
Le Règlement modifiant le Règlement sur l’enregistrement des
lobbyistes est pris en vertu de la Loi sur l’enregistrement des lobbyistes [L.R.C 1985, ch. 44 (4e suppl.), modifiées par L.C. 1995,
ch. 12]. La Loi sur l’enregistrement des lobbyistes (appelée ciaprès « la Loi ») autorise le gouverneur en conseil à prendre des
règlements concernant la formulation des déclarations et la manière dont elles doivent être transmises par les lobbyistes. La Loi
a été modifiée par le projet de loi C-15, Loi modifiant la Loi sur
l’enregistrement des lobbyistes, chapitre 10 des Lois du Canada
(2003), qui a reçu la sanction royale le 11 juin 2003. Le Règlement prévoit des mesures administratives pour se conformer à la
Loi. Les changements au Règlement qui sont proposés permettront de refléter les modifications apportées à la Loi ainsi que
d’assurer son entrée en vigueur.
Conformément à une exigence de la Loi, celle-ci a fait l’objet
d’un examen parlementaire ayant porté sur son application et sur
son fonctionnement quatre ans après son entrée en vigueur. Le
Comité permanent de l’industrie, des sciences et de la technologie
a effectué cet examen et a déposé son rapport en juin 2001. En
2003, à la suite des travaux du Comité, la Loi a été modifiée afin
de clarifier les dispositions d’exécution, de supprimer les échappatoires possibles dans les cas de consultations amorcées par le
Gouvernement, d’obliger tous les lobbyistes à produire une déclaration à tous les six mois et d’adopter un mode d’enregistrement
unique pour les lobbyistes salariés (personnes morales), ainsi que
d’améliorer la transparence en exigeant que les lobbyistes divulguent les renseignements ayant trait à des postes qu’ils ont occupé
auparavant en tant que titulaires d’une charge publique au sein du
gouvernement fédéral.
La loi modifiée continue de mettre l’accent sur la transparence
en fournissant aux Canadiens, dans les meilleurs délais, des renseignements plus complets sur les lobbyistes et leurs activités.
Elle permet aussi aux lobbyistes de produire leurs déclarations par
voie électronique au moyen d’un ordinateur personnel, d’un modem et d’un logiciel de communication.
Le Système en direct d’enregistrement des lobbyistes (SDEL),
qui a été mis en œuvre en 1997, est une histoire de réussite au
sein du ministère de l’Industrie : c’est le premier système en ligne
du Gouvernement entièrement interactif. Il a d’ailleurs grandement contribué à permettre l’utilisation d’Internet pour assurer
la transparence et l’efficacité administrative. Aujourd’hui, plus
de 99 p. 100 des enregistrements s’effectuent électroniquement.
In accordance with a statutory requirement in the Act, a fouryear parliamentary review of its administration and operation was
undertaken. The House Standing Committee on Industry, Science
and Technology undertook this review and tabled its report in
June 2001. This has resulted in amendments to the Act in 2003 in
order to clarify the enforcement provisions, remove potential
loopholes in cases involving government-initiated consultations,
introduce semi-annual filings for all lobbyists and the application
of a single filing approach for in-house lobbyists (corporations),
and to enhance transparency by requiring lobbyists to disclose
information relating to any previous public offices held within the
federal government.
The amended Act continues to focus on transparency by providing for more timely and comprehensive information available
to Canadians about lobbyists and what they do. It also permits
lobbyists to file their returns electronically with any personal
computer, modem and communications software.
The Lobbyists’ Remote Registration System (LRRS), which
was implemented in 1997, has been a success story of Industry
Canada’s first completely interactive government-on-line system.
It has been a very important development in the ability to use the
Internet to ensure transparency as well as administrative efficiency. Today more than 99 percent of registrations are filed electronically. Internet access using the Strategis Web site, Industry
3848
Canada Gazette Part I
Canada’s gateway to the Internet, not only enables lobbyists to
file registration forms on-line at no charge, it also renders the
registry completely available to the Canadian public on a 24hours-a-day, 7-days-a-week basis, which allows anyone to conduct searches and retrieve information on lobbyists.
These Regulations set out the format of the returns that lobbyists must use to disclose the required information, as well as the
manner in which these returns must be submitted. Returns may be
filed electronically or using other means as specified by the Registrar. Registration fees related to filing are dealt with pursuant to
the Department of Industry Act.
The Lobbyists Registration Act requires individuals who are
paid to communicate with federal public office holders in respect
of the development, making or amendment of any federal law,
regulation, policy or program or the awarding of any grant, contribution, other financial benefit, or federal contract, to register
and disclose certain information.
Under the current Act, there are three types of lobbyists, namely, consultant-lobbyists, in-house lobbyists (corporate) and inhouse lobbyists (organizations).
Consultant-lobbyists: consultants who lobby on behalf of a client must register within 10 days of entering into an undertaking
and must advise the Registrar within 30 of the completion or termination of an undertaking.
In-house lobbyists (corporate): each employee of a corporation
who spends a significant part of his or her time lobbying federal
public office holders must file a return within two months of
commencing these activities. This is an individual responsibility.
Thereafter, the lobbyist must file an annual return within two
months of the beginning of the corporation’s fiscal year; if the
corporation does not have a fiscal year, within two months of the
calendar year. (In accordance with the authority provided under
the Act, the Registrar has issued an interpretation bulletin interpreting the expression “a significant part of . . . duties” as equivalent to 20 percent of an individual’s time.)
In-house lobbyists (organizations): the most senior paid officer
must register on behalf of the organization within two months of
commencing lobbying activities where the total sum of time spent
by all paid employees of an organization is equal to a significant
part of the duties of one individual’s time (again, this has been
interpreted as equivalent to 20 percent of an individual’s time).
Thereafter, the senior officer must file a return every six months.
The amendments to the Act continue to distinguish among the
three types of lobbyists. The proposed regulatory changes include
amendments which will now require all three types of lobbyists to
file returns on a semi-annual basis. This will ensure that the public register is correct and up-to-date.
As well, the registration requirements applicable to organizations will now apply to corporations. In other words, when one or
more employees of a corporation lobby and the sum total of time
spent performing lobbying activities by all such employees constitute a significant part of the duties of one employee, the most
senior officer will need to register on behalf of the corporation.
As such, the onus for filing returns will no longer rest on individual employees but will become the responsibility of the most
December 18, 2004
Grâce à Internet et au site Web Strategis, portail d’Industrie Canada sur Internet, les lobbyistes peuvent d’une part transmettre
en ligne et sans frais leurs formulaires d’enregistrement, et d’autre part, le grand public canadien peut avoir accès au registre,
24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ce qui permet à quiconque
d’effectuer des recherches et d’obtenir des renseignements sur les
lobbyistes.
Ce règlement établit le mode de présentation des déclarations
que les lobbyistes doivent utiliser pour divulguer les renseignements exigés, ainsi que la manière dont ces déclarations doivent
être soumises. Les déclarations peuvent être transmises par voie
électronique ou d’une autre façon précisée par le directeur. Les
droits d’enregistrement applicables aux différentes façons de présenter une déclaration sont régis par la Loi sur le ministère de
l’Industrie.
La Loi exige que les personnes qui sont payées pour communiquer avec les titulaires de charge publique au sein du gouvernement fédéral relativement à l’élaboration, la prise ou la
modification d’une loi, d’un règlement, d’une politique ou d’un
programme fédéral ou l’octroi d’une subvention, d’une contribution, d’un autre avantage financier ou d’un contrat fédéral,
s’enregistrent et divulguent certains renseignements.
Aux termes de la loi actuelle, il existe trois catégories de
lobbyistes, soit les lobbyistes-conseils, les lobbyistes salariés
(personnes morales) et les lobbyistes pour le compte d’une
organisation.
Les lobbyistes-conseils : les consultants qui effectuent du lobbying au nom d’un client doivent s’enregistrer dans les 10 jours
suivant l’obtention d’un mandat et doivent informer le directeur
dans les 30 jours suivant l’achèvement ou la fin du mandat.
Les lobbyistes salariés (personnes morales) : chaque employé
d’une personne morale qui consacre une importante partie de son
temps à effectuer du lobbying auprès de titulaires de charge publique fédérale doit produire une déclaration dans les deux mois
suivant le début de ces activités. Ceci est une responsabilité individuelle. Par la suite, le lobbyiste doit produire une déclaration
annuelle dans les deux mois suivant le début de l’exercice de la
société, et s’il n’y a pas d’exercice, dans les deux mois suivant le
début de l’année civile. (Conformément aux termes de la Loi, le
directeur a publié un bulletin d’interprétation pour expliquer le
sens de l’expression « une partie importante des fonctions d’un
employé » comme étant 20 p. 100).
Les lobbyistes pour le compte d’une organisation : le cadre dirigeant rémunéré exerçant les fonctions les plus élevées doit
s’enregistrer au nom de l’organisation dans les deux mois suivant
les activités de lobbyisme lorsque le temps total passé par tous les
employés rémunérés d’une organisation correspond à une importante partie des fonctions d’un employé (là encore, cette expression a été interprétée comme étant 20 p. 100). Par la suite, ce cadre dirigeant doit produire une déclaration à tous les six mois.
Les modifications apportées à la Loi continuent de distinguer
trois catégories de lobbyistes. Les modifications qu’il est proposé
d’apporter au Règlement prévoient désormais que les trois catégories de lobbyistes devront produire une déclaration à tous les
six mois. Cette disposition vise à faire en sorte que le registre
public soit exact et à jour.
De plus, les exigences d’enregistrement s’appliquant aux organisations vont désormais s’appliquer aux personnes morales. En
d’autres mots, lorsqu’un ou plusieurs employés d’une personne
morale effectuent du lobbying et que le temps total consacré à de
telles activités correspond à une partie importante des fonctions
d’un employé, le cadre dirigeant exerçant les fonctions les plus
élevées devra s’enregistrer au nom de la personne morale. Dorénavant, donc, il n’incombera plus aux employés de produire une
Le 18 décembre 2004
senior officer. In the return, the most senior officer responsible
for filing (most commonly the chief executive officer) will need
to provide the names of all the senior officers within the corporation and their direct reports who lobby as well as the names of
those employees who lobby as a significant part of their duties.
The adoption of the single filing approach to corporations will
ease the administrative burden by eliminating the need for multiple filings. Furthermore, this new approach underlines the reality
that the ultimate responsibility for government relations usually
rests at the highest corporate level.
The current Act requires that lobbyists submit certain information in their returns and notify the Registrar of any changes to
information previously submitted. This information must be submitted in the form and manner prescribed by the Regulations.
These Regulations are, therefore, an integral part of the implementation of the Act.
Currently, lobbyists in their filings must disclose information
relating to their lobbying activities such as the name of their client
or employer, the issue or subject matter on which they will be
lobbying, the departments or federal agencies with which they
will be communicating, the communication techniques to be used,
the source and amount of any government funding.
As a result of the amendments to the Act, in addition to the disclosure of this information, it will also be necessary for all lobbyists who are former public office holders to provide information in relation to the positions they held within the federal
government.
The Act and Regulations will come into force at the same time.
Gazette du Canada Partie I
3849
déclaration mais plutôt au cadre dirigeant exerçant les fonctions
les plus élevées. Dans la déclaration, le cadre dirigeant responsable (fréquemment, ce sera le premier dirigeant) devra fournir les
noms de tous les cadres dirigeants au sein de la personne morale
et leurs subalternes immédiats en matière de lobbying, ainsi que
les noms des employés pour qui le lobbying constitue une importante partie de leurs fonctions.
L’adoption d’un mode de déclaration unique pour les personnes morales permettra d’alléger le fardeau administratif en éliminant les déclarations multiples actuellement exigées par la Loi.
Qui plus est, ce nouveau mode de déclaration permettra de mettre
en lumière la réalité, c’est-à-dire que la responsabilité ultime pour
les relations gouvernementales incombe habituellement aux hauts
dirigeants d’une personne morale.
La loi actuelle exige que les lobbyistes transmettent certains
renseignements dans leurs déclarations et informent le directeur
des changements apportés aux renseignements soumis antérieurement. Ces renseignements doivent être transmis dans les formes
et de la manière prévues par le Règlement. Ce règlement fait alors
partie intégrante de l’application de la Loi.
Actuellement, dans leurs déclarations, les lobbyistes doivent
divulguer des renseignements relatifs à leurs activités de lobbying, comme le nom de leur client ou employeur, la question ou
le sujet sur lequel portera le lobbying, les ministères ou organismes fédéraux avec lesquels ils communiqueront, les techniques de
communication devant être utilisées et, le cas échéant, la source et
le montant des fonds publics mis à leur disposition.
Par suite des modifications apportées à la Loi, en plus de divulguer ces renseignements, les lobbyistes qui ont été auparavant
titulaires d’une charge publique devront aussi fournir de l’information sur les postes qu’ils ont occupés au sein du gouvernement
fédéral.
La Loi et le Règlement entreront en vigueur en même temps.
Alternatives
There are no alternatives to these Regulations. A regulatory
change is required in light of the amendments to the Act. The Act
provides the Governor in Council with the authority to make
regulations prescribing the form and manner respecting the submission of returns to the Registrar.
Solutions envisagées
Il n’y a pas de solution de rechange au Règlement. Des modifications réglementaires sont nécessaires en raison des modifications apportées à la Loi. La Loi confère au gouverneur en conseil
le pouvoir de prendre des règlements concernant la formulation
et la manière dont les déclarations doivent être transmises au
directeur.
Benefits and costs
The Regulations set out administrative measures for a registration scheme that ensures transparency is achieved thereby fulfilling the intent and purpose of the Act.
The Regulations therefore support the Act, which ensures
enhanced transparency with the introduction of semi-annual
filings for all lobbyists as well as with the adoption of the single
filing approach for corporations which is currently in place for
organizations.
The single filing approach for corporations will streamline the
registration process by eliminating the need for multiple filings.
As well, requiring the most senior officer (most commonly the
chief executive officer) to register on behalf of a corporation will
underline the reality that the ultimate responsibility for government relations rests at the highest corporate level.
Avantages et coûts
Le Règlement prévoit des mesures administratives pour un
programme d’enregistrement qui assure la transparence, réalisant
ainsi l’objectif de la Loi.
Le Règlement soutient donc les dispositions de la Loi qui vise à
améliorer la transparence, soit l’obligation pour tous les lobbyistes de produire une déclaration à tous les six mois et l’adoption
d’un mode de déclaration unique pour les personnes morales, qui
s’applique actuellement aux organisations.
Le mode de déclaration unique pour les personnes morales
permettra de simplifier le processus d’enregistrement en éliminant
les déclarations multiples. De plus, en exigeant que le cadre dirigeant exerçant les fonctions les plus élevées (fréquemment, ce
sera le premier dirigeant) s’enregistre au nom de la personne morale, la Loi permettra de mettre en lumière la réalité, c’est-à-dire
que la responsabilité ultime pour les relations gouvernementales
incombe aux hauts dirigeants.
L’enregistrement par voie électronique est offert gratuitement.
Actuellement, plus de 99 p. 100 des enregistrements sont effectués en ligne. Les personnes qui ont choisi de transmettre un formulaire d’enregistrement papier doivent acquitter les droits établis conformément à la grille des Droits d’enregistrement des
lobbyistes et de service.
There are no fees for registrations which are filed electronically. Currently, more than 99 percent of registrations are done
on-line. Those who choose to file on paper format must pay a fee
in accordance with the Lobbyists Registration and Service Fees
schedule.
3850
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Consultation
Consultations
There is a statutory requirement that a parliamentary review of
the administration and operation of the Act be undertaken four
years after coming into force. As such, the House Standing Committee on Industry, Science and Technology was mandated with
this review and tabled its recommendations in June 2001.
Leading up to the tabling of Bill C-15, there were extensive
consultations. In the preparation for the parliamentary review, the
Office of the Ethics Counsellor launched in November 1999 a
consultation process through its Web site as well as through a
mass mailing. The mailing was extensive as it involved approximately 1 800 letters inviting comments from all registered lobbyists and other interested individuals and groups, such as academia,
associations and other levels of government.
La Loi prévoyait que, quatre ans après son entrée en vigueur,
son application et son fonctionnement devaient faire l’objet d’un
examen parlementaire. Le Comité permanent de l’industrie, des
sciences et de la technologie s’est donc vu confier ce mandat et a
déposé ses recommandations en juin 2001.
De larges consultations ont eu lieu pendant la période qui a
précédé le dépôt du projet de loi C-15. Lors de la préparation de
l’examen parlementaire, le Bureau du conseiller en éthique a lancé, en novembre 1999, un processus de consultation par l’entremise de son site Web et d’envois en nombre. De nombreuses lettres ont été envoyées, environ 1 800, dans lesquelles on invitait
les lobbyistes enregistrés et d’autres personnes et groupes intéressés, tels que le monde universitaire, les associations et d’autres
ordres de gouvernement, à exprimer leur opinion.
Le Comité permanent de l’industrie, des sciences et de la technologie, responsable de l’examen de la Loi, a tenu des audiences
au printemps 2001 et a reçu des témoignages de différentes personnes. L’ensemble des témoins a déclaré que le système d’enregistrement fonctionnait bien.
Après le dépôt du projet de loi C-15, des audiences supplémentaires ont eu lieu pour que les comités parlementaires puissent
l’étudier. Le Comité permanent de l’industrie, des sciences et de
la technologie a tenu des audiences à la fin de l’automne 2002 et a
déposé son rapport le 4 décembre 2002. Le Comité sénatorial
permanent du Règlement, de la procédure et des droits du Parlement a tenu des audiences en mai 2003. Le projet de loi C-15 a
reçu la sanction royale le 11 juin 2003.
Les témoins qui ont comparu durant l’examen parlementaire ou
les audiences sur le projet de loi C-15 comprenaient des représentants des organisations suivantes : les Manufacturiers et exportateurs du Canada; Démocratie en surveillance; Grainger and
Associates; l’Institut de relations gouvernementales du Canada;
GPC International; Alternatives North; ARC Publications; Bell
Canada; Grey, Clark, Shih and Associates Limited; Hillwatch
Inc.; Pierre Morin Conseils Limitée; la Canadian Society of Association Executives; l’Association du Barreau canadien; le ministère de la Justice; le ministère de l’Industrie.
Dans l’ensemble, les témoins et les autres intervenants ont
convenu qu’il était souhaitable de renforcer la Loi et de faciliter
son application. Quelques témoins ont ressenti, toutefois, que la
Loi allait trop loin en divulguant les renseignements fournis par
les lobbyistes, tandis que d’autres étaient d’avis que les modifications envisagées ne permettraient pas d’assurer la transparence
voulue.
The Standing Committee on Industry, Science and Technology,
charged with the review of the Act, held hearings in the spring of
2001 and received evidence from various witnesses. The majority
of the witnesses expressed the view that the registration system
worked well.
Once Bill C-15 was tabled, there were further hearings held for
its consideration by parliamentary committees. The Standing
Committee on Industry, Science and Technology held hearings in
the late fall of 2002 and tabled its report on December 4, 2002.
The Senate Standing Committee on Rules, Procedures and the
Rights of Parliament held hearings in May 2003. Bill C-15 received Royal Assent on June 11, 2003.
The witnesses appearing during the parliamentary review or
hearings on Bill C-15 included representatives of the Canadian
Manufacturers and Exporters; Democracy Watch; Grainger and
Associates; the Government Relations Institute of Canada; GPC
International; Alternatives North; ARC Publications; Bell Canada; Grey, Clark, Shih and Associates Limited; Hillwatch Inc.;
Pierre Morin Conseils Limitée; the Canadian Society of Association Executives; the Canadian Bar Association; the Department of
Justice; and the Department of Industry.
On the whole, witnesses and other stakeholders agreed that a
stronger, more enforceable Act was desirable. A few witnesses
felt, however, that the legislation went too far in placing disclosure requirements upon lobbyists, whereas others felt that the
amendments to the legislation did not go far enough in achieving
transparency.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
The responsibility for complying with the Act and Regulations
is with the consultant-lobbyist and the senior officer of a corporation or organization. Under the Act, the Registrar may verify and
demand clarification of information submitted by lobbyists.
Il incombe aux lobbyistes-conseils et aux cadres dirigeants
d’une personne morale ou d’une organisation de se conformer à la
Loi et au Règlement. Aux termes de la Loi, le directeur peut vérifier les renseignements transmis par les lobbyistes et demander
des éclaircissements à ces derniers.
La Loi prévoit des peines pour ceux qui omettent de s’enregistrer ou qui soumettent des renseignements faux ou trompeurs.
Les personnes qui omettent de s’enregistrer conformément à la
Loi peuvent encourir une amende maximale de 25 000 $ et(ou)
une peine d’emprisonnement d’une durée maximale de six mois.
Celles qui fournissent des renseignements faux ou trompeurs
peuvent encourir une amende maximale de 100 000 $ et(ou) une
peine d’emprisonnement d’une durée maximale de deux ans.
Afin de clarifier les exigences d’enregistrement prévues par la
Loi et de supprimer toute ambiguïté en ce qui concerne la nécessité de s’enregistrer, on a enlevé l’expression « afin de tenter
The Act provides for penalties for not registering or for submitting false or misleading information. Failure to register in accordance with the Act can lead to a fine of up to $25,000 and/or
imprisonment of up to six months. Filing false or misleading information can lead to a fine of up to $100,000 and/or two years of
imprisonment.
In order to clarify the registration requirements under the Act
and remove any ambiguity as to the need to register, the expression “in an attempt to influence” has been deleted from the Act.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3851
By deleting this expression, it will no longer be necessary to establish that an individual communicated “in an attempt to influence” a federal official. The focus will now be on the act of
communicating with a federal public office holder as the activity
that is registrable as lobbying.
d’influencer » dans le texte de la Loi. Le fait de supprimer cette
expression signifie qu’il ne sera plus nécessaire d’établir qu’un
individu a communiqué avec un fonctionnaire fédéral afin de
tenter de l’influencer. Dorénavant, l’accent sera sur l’acte de
communiquer avec le titulaire d’une charge publique fédérale en
tant qu’activité définie comme étant du lobbying.
Contact
Personne-ressource
Karen Shepherd, Director, Lobbyists Registration Branch,
235 Queen Street, 4th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0H5, (613)
948-1788 (telephone), (613) 957-3078 (facsimile).
Karen Shepherd, Directrice, Direction de l’enregistrement des
lobbyistes, 235, rue Queen, 4e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0H5,
(613) 948-1788 (téléphone), (613) 957-3078 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 12a of the Lobbyists Registration Actb, proposes to
make the annexed Regulations Amending the Lobbyists Registration Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 60 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Karen Shepherd, Director, Lobbyists Registration
Branch, Industry Canada, 235 Queen Street, 4th Floor, East
Tower, Ottawa, Ontario K1A 0H5 (tel.: (613) 948-1788; fax:
(613) 957-3078; e-mail: shepherd.karen@ic.gc.ca).
Persons making representations should identify any of those
representations the disclosure of which should be refused under
the Access to Information Act, in particular under sections 19 and
20 of that Act, and should indicate the reasons why and the period
during which the representations should not be disclosed. They
should also identify any representations for which there is consent
to disclosure for the purposes of that Act.
Ottawa, December 13, 2004
EILEEN BOYD
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 12a de la Loi sur l’enregistrement des lobbyistesb, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur l’enregistrement des lobbyistes, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du
Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le
tout à Karen Shepherd, directrice, Direction de l’enregistrement
des lobbyistes, Industrie Canada, 235, rue Queen, 4e étage, Tour
Est, Ottawa (Ontario) K1A 0H5 (tél.: (613) 948-1788; téléc.:
(613) 957-3078; courriel: shepherd.karen@ic.gc.ca).
Ils sont également priés d’indiquer, d’une part, celles de ces
observations dont la communication devrait être refusée aux termes de la Loi sur l’accès à l’information, notamment des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de noncommunication et, d’autre part, celles dont la communication fait
l’objet d’un consentement pour l’application de cette loi.
REGULATIONS AMENDING THE
LOBBYISTS REGISTRATION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR L’ENREGISTREMENT DES LOBBYISTES
Ottawa, le 13 décembre 2004
La greffière adjointe du Conseil privé,
EILEEN BOYD
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The definitions “notice” and “return” in section 2 of
the Lobbyists Registration Regulations1 are replaced by the
following:
“notice” means a written document informing the registrar of
(a) the completion or termination of an undertaking, in accordance with subsection 5(1.3) of the Act,
(b) any change to the information provided in a return, and any
new information, the knowledge of which the individual acquired only after the return was filed, in accordance with subsection 5(3) of the Act,
(c) any clarification of information provided at the request of
the registrar, pursuant to subsection 5(5) or 7(5) of the Act,
1. Les définitions de « avis » et « déclaration », à l’article 2
du Règlement sur l’enregistrement des lobbyistes1, sont respectivement remplacées par ce qui suit :
« avis » Écrit informant le directeur, selon le cas :
a) du fait qu’un engagement a pris fin, en application du paragraphe 5(1.3) de la Loi;
b) de tout changement des renseignements contenus dans sa
déclaration ainsi que de tout nouveau renseignement qui a été
porté à la connaissance du lobbyiste-conseil après la transmission de sa déclaration, en application du paragraphe 5(3) de la
Loi;
———
———
a
a
b
1
S.C. 2003, c. 10, s. 12
R.S., c. 44 (4th Supp.)
SOR/95-579
b
1
L.C. 2003, ch. 10, art. 12
L.R., ch. 44 (4e suppl.)
DORS/95-579
3852
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
(2) A return referred to in subsection 7(1) of the Act, or a notice required pursuant to paragraph 7(2.1)(b) or subsection 7(4) or
(5) of the Act, that is made in paper format shall be in Form 2 of
the schedule.
3. The schedule to the Regulations is replaced by the schedule set out in the schedule to these Regulations.
c) de toute précision transmise à la demande du directeur, en
application des paragraphes 5(5) ou 7(5) de la Loi;
d) du fait qu’un employé visé par la déclaration a cessé d’occuper les fonctions visées à l’alinéa 7(1)a) de la Loi ou a cessé de
travailler pour l’employeur, en application du paragraphe 7(4)
de la Loi;
e) du fait qu’un employeur n’a plus d’employé qui exerce les
fonctions de lobbyiste, en application de l’alinéa 7(2.1)b) de la
Loi. (notice)
« déclaration » La déclaration exigée aux paragraphes 5(1) et 7(1)
de la Loi. (return)
2. L’article 4 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
4. (1) La déclaration visée au paragraphe 5(1) de la Loi et les
avis exigés en application des paragraphes 5(1.3), (3) et (5) de la
Loi qui sont fournis sur support papier sont établis selon le formulaire 1 de l’annexe.
(2) La déclaration visée au paragraphe 7(1) de la Loi et les avis
exigés en application de l’alinéa 7(2.1)b) et des paragraphes 7(4)
et (5) de la Loi qui sont fournis sur support papier sont établis
selon le formulaire 2 de l’annexe.
3. L’annexe du même règlement est remplacée par celle figurant à l’annexe du présent règlement.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the day on which
An Act to amend the Lobbyists Registration Act, chapter 10 of
the Statutes of Canada, 2003, comes into force.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la date d’entrée
en vigueur de la Loi modifiant la Loi sur l’enregistrement des
lobbyistes, chapitre 10 des Lois du Canada (2003).
(d) the fact that an employee named in a return no longer performs any of the duties described in paragraph 7(1)(a) of the
Act or is no longer employed by the employer, referred to in
subsection 7(4) of the Act, or
(e) the fact that an employer no longer employs any employees
who perform lobbying activities in accordance with paragraph 7(2.1)(b) of the Act; (avis)
“return” means a return required by subsection 5(1) or 7(1) of the
Act. (déclaration)
2. Section 4 of the Regulations is replaced by the following:
4. (1) A return referred to in subsection 5(1) of the Act, or a notice required pursuant to subsection 5(1.3), (3) or (5) of the Act,
that is made in paper format shall be in Form 1 of the schedule.
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
SCHEDULE
(Section 3)
3853
3854
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3855
3856
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3857
3858
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3859
3860
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3861
[gh
[51-1-o]
3862
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
ANNEXE
(article 3)
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3863
3864
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3865
3866
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3867
3868
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3869
3870
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
[51-1-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3871
Regulations Amending the Application of Provincial
Laws Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur l’application
de certaines lois provinciales
Statutory authority
Contraventions Act
Fondement législatif
Loi sur les contraventions
Sponsoring department
Department of Justice
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
Parliament passed the Contraventions Act in October 1992 to
provide for an alternative to the summary conviction process of
the Criminal Code for the prosecution of federal regulatory offences that would be designated as contraventions. Parliament
amended the Act in 1996 to allow the incorporation into federal
law of provincial and territorial offence schemes so that federal
contraventions could be processed under these regimes. The Act,
as amended, permits the use of the procedures established under
these regimes (format of the ticket, place where voluntary payments can be made, time period during which an offender may
choose a plea, etc.) for the prosecution of federal contraventions.
On March 23, 2001, the Trial Division of the Federal Court
rendered its decision in the case of Canada (Commissioner of
Official Languages) v. Canada (Department of Justice) concerning the implementation of the Contraventions Act in Ontario.
While it did not invalidate the provisions of the Act dealing with
the incorporation of provincial regimes, the Court ordered the
Government to take, among other things “the necessary measures,
whether legislative, regulatory or otherwise, to ensure that the
quasi-constitutional language rights provided by sections 530 and
530.1 of the Criminal Code for persons who are prosecuted for
contraventions of federal statutes or regulations, are respected.”
En octobre 1992, le Parlement a adopté la Loi sur les contraventions pour instaurer une alternative à la procédure sommaire
prévue au Code criminel pour la poursuite de certaines infractions
fédérales de nature réglementaire désignées comme contraventions. Le Parlement a modifié la Loi en 1996 afin de permettre
d’incorporer dans le droit fédéral le régime pénal propre à chaque
province et territoire de façon à ce que les contraventions fédérales puissent être traitées selon ces divers régimes. La Loi telle
qu’elle est modifiée permet le recours aux procédures propres à
chacun de ces régimes (configuration du procès-verbal de contravention, endroit où peuvent s’effectuer les paiements volontaires,
délai dans lequel le contrevenant peut choisir de reconnaître ou
de nier sa culpabilité, etc.) pour la poursuite des contraventions
fédérales.
Les articles 65.1 à 65.3 de la Loi établissent le cadre juridique
permettant l’utilisation d’un régime pénal provincial ou territorial.
Le paragraphe 65.1(1) habilite le gouverneur en conseil à prendre
des règlements pour prévoir que les lois d’une province ou d’un
territoire en matière de poursuite s’appliquent avec les adaptations nécessaires aux contraventions commises dans cette province ou ce territoire. Cette disposition permet également d’adapter en tout ou en partie toute disposition de ces lois.
Le Règlement sur l’application de certaines lois provinciales
est entré en vigueur le 1er août 1996. Il a par la suite été modifié
en 1997 pour incorporer notamment la loi intitulée Summary Proceedings Act de la Nouvelle-Écosse.
Le 23 mars 2001, la Cour fédérale, division de première instance, rendait jugement dans la cause Canada (Commissaire aux
langues officielles) c. Canada (Ministère de la Justice) concernant la mise en œuvre de la Loi sur les contraventions en Ontario.
Bien que la cour n’ait pas déclaré invalides les dispositions d’incorporation par renvoi prévues à la Loi, elle a, entre autres, ordonné au Gouvernement de « prendre les mesures nécessaires
législatives, réglementaires et autres pour que les droits linguistiques quasi-constitutionnels reconnus par les articles 530 et 530.1
du Code criminel pour les personnes faisant l’objet d’une poursuite pour contravention soient respectés ».
Amendment
Modification
This amendment provides that the laws made applicable to the
prosecution of contraventions in Nova Scotia shall be read, with
any modifications that the circumstances require, as if section 530
La modification proposée prévoit que l’article 530 et les
alinéas 530.1a) à h) du Code criminel sont réputés incorporés,
avec les adaptations nécessaires, aux lois de la Nouvelle-Écosse
The provisions containing the framework to allow the use of
provincial and territorial offence schemes are found in sections 65.1 to 65.3 of the Act. Subsection 65.1(1) gives the Governor in Council the authority to make regulations making the
offence scheme of a province or territory applicable, with any
necessary adaptations, to the prosecution of contraventions committed in that province or territory.
The Application of Provincial Laws Regulations came into
force on August 1, 1996. It was amended in 1997 to incorporate
chiefly the Summary Proceedings Act of Nova Scotia.
3872
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
and paragraphs 530.1(a) to (h) of the Criminal Code were contained in those laws. It purports to ensure that during a trial for
a contravention prosecuted under the offence scheme of Nova
Scotia, a defendant will have the same language rights as if he or
she had been prosecuted pursuant to the summary conviction
process of the Criminal Code. It complies with the spirit of the
Federal Court decision in Canada (Commissioner of Official Languages) v. Canada (Department of Justice).
rendues applicables à la poursuite des contraventions dans cette
province. Elle vise ainsi à assurer qu’un contrevenant ait, durant
un procès pour une contravention poursuivie selon le régime pénal de la Nouvelle-Écosse, les mêmes droits linguistiques que s’il
était poursuivi selon la procédure sommaire du Code criminel.
Cette modification répond à l’esprit du jugement de la Cour fédérale dans l’affaire Canada (Commissaire aux langues officielles) c. Canada (Ministère de la Justice).
Alternatives
One way to ensure that the language rights of a defendant during the trial be protected would be to abandon the incorporation
of the provincial offence scheme of Nova Scotia and proceed
under the summary conviction process of the Criminal Code for
the prosecution of contraventions in that province. A variant of
this approach would be to abandon the incorporation of Nova
Scotia’s regime and put in force the original procedures found in
the Contraventions Act to prosecute contraventions in that province under a strictly federal regime.
Both solutions were set aside as they would prove more onerous than the solution chosen.
Solutions envisagées
Une solution assurant la protection des droits linguistiques du
défendeur lors du procès serait d’abandonner l’incorporation du
régime pénal de la Nouvelle-Écosse et de poursuivre les contraventions par voie sommaire en vertu du Code criminel dans cette
province. Une variante de cette solution serait d’abandonner l’incorporation du régime de la Nouvelle-Écosse pour mettre en vigueur dans cette province les procédures prévues originellement
dans la Loi sur les contraventions et ainsi assurer la poursuite des
contraventions dans cette province selon un régime uniquement
fédéral.
Ces deux solutions ont été écartées parce qu’elles se seraient
avérées plus onéreuses que la solution retenue.
Benefits and costs
This amendment to the Application of Provincial Laws Regulations complies with the Federal Court decision while maintaining
in Nova Scotia a system that has been in operation successfully
since 1997. The costs associated with this amendment will be
financed out of the Contraventions Funds earmarked in the Government’s Action Plan for Official Languages released in the
spring of 2003.
Avantages et coûts
La présente modification au Règlement sur l’application de
certaines lois provinciales permet de répondre au jugement de la
Cour fédérale tout en maintenant en Nouvelle-Écosse un système
qui fonctionne avec succès depuis 1997. Les coûts associés à cette
solution proviendront du Fond de contraventions identifié dans le
Plan d’action pour les langues officielles du gouvernement fédéral dévoilé au printemps 2003.
Consultation
The Commissioner of Official Languages, the Association of
French-speaking jurists of Nova Scotia and provincial officials
were informed of the Government’s intent to modify the Regulations to comply with the spirit of the Federal Court decision.
Consultations
La Commissaire aux langues officielles, l’Association des juristes d’expression française de la Nouvelle-Écosse et les fonctionnaires du gouvernement de la Nouvelle-Écosse ont été informés de l’intention du Gouvernement d’apporter des modifications
au Règlement afin de se conformer à l’esprit de la décision de la
Cour fédérale.
Compliance and enforcement
Compliance to these amended Regulations is not an issue as the
amendment purports to ensure that defendants will have, during
trials for contraventions under the offence scheme of Nova Scotia
the same language rights as if they had been prosecuted pursuant
to the summary conviction process of the Criminal Code.
Respect et exécution
Le respect de cette modification au Règlement ne pose pas problème car cette modification a pour objectif de prévoir que les
contrevenants ont, durant un procès pour une contravention poursuivie selon le régime pénal de la Nouvelle-Écosse, les mêmes
droits linguistiques que s’ils avaient été poursuivis selon la procédure sommaire du Code criminel.
Contact
For further information concerning these Regulations, please
contact Michel Gagnon, Director, Contraventions and Contracts
Management Division, Department of Justice, 284 Wellington
Street, Ottawa, Ontario K1A 0H8, (613) 998-5669 (telephone),
(613) 998-1175 (facsimile).
Personne-ressource
Pour de plus amples renseignements au sujet de ce règlement,
prière de communiquer avec Michel Gagnon, Directeur, Division
de la gestion des contraventions et des marchés, Ministère de la
Justice, 284, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, (613)
998-5669 (téléphone), (613) 998-1175 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 65.1a of the Contraventions Actb, proposes to make the
annexed Regulations Amending the Application of Provincial
Laws Regulations.
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de l’article 65.1a de la Loi sur les contraventionsb, se propose de prendre
le Règlement modifiant le Règlement sur l’application de certaines lois provinciales, ci-après.
———
———
a
a
b
S.C. 1996, c. 7, s. 37
S.C. 1992, c. 47
b
L.C. 1996, ch. 7, art. 37
L.C. 1992, ch. 47
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3873
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Michel Gagnon, Director of the Contraventions Project, Department of Justice, 284 Wellington Street, Ottawa, Ontario K1A 0H8.
Persons making representations should identify any of those
representations the disclosure of which should be refused under
the Access to Information Act, in particular under sections 19 and
20 of that Act, and should indicate the reasons why and the period
during which the representations should not be disclosed. They
should also identify any representations for which there is consent
to disclosure for the purposes of that Act.
Ottawa, December 13, 2004
EILEEN BOYD
Assistant Clerk of the Privy Council
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Michel Gagnon, directeur du Projet sur les contraventions, ministère de la Justice, 284, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A
0H8.
Ils sont également priés d’indiquer, d’une part, celles de ces
observations dont la communication devrait être refusée aux
termes de la Loi sur l’accès à l’information, notamment des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de noncommunication et, d’autre part, celles dont la communication fait
l’objet d’un consentement pour l’application de cette loi.
REGULATIONS AMENDING THE APPLICATION
OF PROVINCIAL LAWS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
L’APPLICATION DE CERTAINES LOIS PROVINCIALES
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Part II of the schedule to the Application of Provincial
Laws Regulations1 is amended by adding the following after
section 2:
3. The enactments made applicable by this Part shall be read as
if section 530 and paragraphs 530.1(a) to (h) of the Criminal
Code, with such modifications as the circumstances require, were
contained in those enactments.
1. La partie II de l’annexe du Règlement sur l’application de
certaines lois provinciales1 est modifiée par adjonction, après
l’article 2, de ce qui suit :
3. L’article 530 et les alinéas 530.1a) à h) du Code criminel
sont réputés incorporés, avec les adaptations nécessaires, aux
textes rendus applicables par la présente partie.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[51-1-o]
[51-1-o]
Ottawa, le 13 décembre 2004
La greffière adjointe du Conseil privé,
EILEEN BOYD
———
———
1
1
SOR/96-312
DORS/96-312
3874
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
Regulations Amending the Veterans Health
Care Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les soins de
santé pour anciens combattants
Statutory authority
Department of Veterans Affairs Act
Fondement législatif
Loi sur le ministère des Anciens Combattants
Sponsoring department
Department of Veterans Affairs
Ministère responsable
Ministère des Anciens Combattants
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
(This statement is not part of the Regulations.)
(Ce résumé ne fait pas partie du Règlement.)
Description
Description
The Veterans Health Care Regulations govern health care
programs for Canadian veterans and other specific groups who
served in close support of the armed forces. The Regulations provide for benefits and services such as pharmaceutical products,
medical and dental treatment, home-based care under the Veterans Independence Program, and long-term institutional care. To
govern the provision of these benefits and services, the Regulations stipulate program policies, eligibility criteria, and other
terms and conditions.
Le Règlement sur les soins de santé pour anciens combattants
régit les programmes de soins de santé offerts aux anciens combattants du Canada et aux autres groupes ayant joué un rôle de
soutien particulier auprès des forces armées. On y prévoit des
avantages et des services comme des médicaments, des traitements médicaux et dentaires, des soins à domicile dans le cadre
du Programme pour l’autonomie des anciens combattants
(PAAC) et des soins de longue durée en établissement. La fourniture de ces avantages et la prestation de ces services sont régies
par les politiques, les critères d’admissibilité et les autres modalités contenus dans le Règlement.
Appelé à l’origine « Programme pour anciens combattants qui
avancent en âge », le PAAC a évolué et a pris de l’importance
depuis sa création en 1981. Ce programme de soins à domicile
offre aux anciens combattants et aux autres personnes admissibles
des soins autogérés en collaboration avec les autorités provinciales et régionales de la santé, afin qu’ils puissent vivre de manière
autonome dans leur domicile et dans leur collectivité.
Les services offerts dans le cadre du PAAC sont assujettis à
une évaluation montrant que les services sont requis pour des
raisons de santé et que leur prestation est essentielle pour que le
bénéficiaire puisse continuer à vivre de façon autonome dans son
domicile. Par ailleurs, les services du PAAC complètent ceux qui
sont déjà assurés par des régimes d’assurance-maladie provinciaux ou qui sont offerts dans la collectivité, plutôt que de les
remplacer ou de les chevaucher.
La présente modification à l’article 16 du Règlement propose
d’accorder aux principaux dispensateurs de soins d’anciens combattants admissibles des services d’entretien ménager et d’entretien du terrain offerts dans le cadre du PAAC. Le principal dispensateur de soins, désigné dans le projet de règlement sous le
nom de « principale personne à s’occuper du client », aurait droit
aux services après le placement de l’ancien combattant dans un
établissement de santé ou après sa mort, pourvu qu’il y ait été
admissible ou qu’il les ait reçus à l’époque. La modification et sa
politique sous-jacente visent à garantir l’autonomie des personnes
qui ont pris soin des anciens combattants du Canada à la fin de
leur vie.
En plus des anciens combattants, la modification propose aussi
d’accorder les services aux principaux dispensateurs de soins des
clients suivants (lorsqu’ils reçoivent ces services au moment de
leur décès ou de leur admission dans un établissement de santé) :
The Veterans Independence Program was introduced in 1981,
initially under the name “Aging Veterans Program.” It evolved
and was expanded gradually over the years. This home care
program offers to veterans and other eligible persons selfmanaged care, in co-operation with provincial and regional health
authorities, to foster their independence in their own homes and
communities.
Services under the Veterans Independence Program are provided conditional to an assessment indicating that they are
required for health reasons and to help the recipient live a selfsufficient life in their own home. As well, the services are designed to complement those services covered under provincial
health insurance systems and/or offered in the community, rather
than replacing or duplicating them.
The proposed amendment to section 16 of the Regulations
extends to primary caregivers of eligible veterans eligibility for
two components of the Veterans Independence Program, namely,
housekeeping services and grounds maintenance services. These
services would be provided to the primary caregiver after the
veteran’s admission to a health care facility or after the veteran’s
death, on the condition that the veteran qualified for and received
the service at that time. The goal of this amendment, and of its
underlying policy, is to support the independence of those who
have ensured the care of Canada’s veterans in their final years.
In addition to veterans, the proposed amendment also extends
services to primary caregivers of the following clients (if they
received the services at the time of their death or admission to a
health care facility): merchant navy veterans, special duty service
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3875
In addition to the foregoing, another minor change is proposed
to section 34.1, to clarify the provisions which stipulate the time
limit for submitting claims for reimbursement.
les anciens combattants de la marine marchande, les pensionnés
du service spécial, les pensionnés du service militaire (exmembres des Forces canadiennes ayant droit à pension pour une
invalidité imputable au service autre qu’en temps de paix ou en
service spécial), et les ex-membres de certains groupes civils.
En juin et en décembre 2003, le Gouvernement proposait des
modifications au Règlement touchant ce sujet. En effet, il cherchait à répondre aux besoins de services d’entretien ménager et
d’entretien du terrain des survivants et des dispensateurs de soins
en offrant ces services aux survivants et aux dispensateurs de
soins des anciens combattants décédés après août 1990. Depuis
lors, la collectivité des anciens combattants, des députés et d’autres parties prenantes présentent des arguments convaincants en
faveur de critères d’admissibilité plus inclusifs. Par conséquent,
Anciens Combattants Canada a ré-examiné ses politiques à
l’égard des dispensateurs de soins d’anciens combattants. En conclusion, le Ministère propose la présente modification, qui tient
compte du rôle des dispensateurs de soins dans le bien-être des
anciens combattants, de leur moyenne d’âge avancée et de leurs
besoins de soins à domicile.
Plus particulièrement, le Ministère propose d’accorder des services d’entretien ménager et d’entretien du terrain à l’ensemble
des principaux dispensateurs de soins d’anciens combattants qui
recevaient de tels services d’Anciens Combattants Canada immédiatement avant leur décès. Deux des restrictions imposées par le
Règlement seraient éliminées. D’abord, on supprimerait le critère
d’admissibilité voulant que l’ancien combattant soit décédé après
août 1990, de sorte qu’un principal dispensateur de soins puisse
recevoir les services, que l’ancien combattant soit décédé depuis
août 1990 ou avant. On éliminerait également l’interdiction de
recevoir des services pendant que l’ancien combattant demeure
dans un établissement de soins de santé de longue durée, ce qui
signifie que le principal dispensateur de soins aurait le droit de
recevoir des services immédiatement après le placement de l’ancien combattant dans un tel établissement.
Par ailleurs, la présente modification ajusterait l’orientation du
programme afin de mieux répondre aux besoins des dispensateurs
de soins principaux bénévoles. Les exigences des soins qu’ils
prodiguent sur de longues périodes imposent un lourd fardeau à
de nombreux aidants. En outre, en fournissant les services d’entretien ménager et d’entretien du terrain aux dispensateurs de
soins, le Ministère souligne leur rôle essentiel — qui exige souvent un sacrifice considérable — dans l’autonomie des anciens
combattants durant les dernières années et les derniers jours de
leur vie. On s’attend à ce que beaucoup d’époux/épouses et de
conjoints de fait d’anciens combattants présentent une demande
de services et satisfassent aux critères d’admissibilité; le Règlement exigera tout de même spécifiquement que la personne admissible soit celle qui s’est principalement occupée des soins à
l’ancien combattant, et qui a résidé avec l’ancien combattant pendant au moins une année.
Finalement, un changement accessoire vise à clarifier l’article 34.1, où l’on stipule le délai maximal pour présenter une demande de remboursement.
Alternatives
Solutions envisagées
This proposed amendment would provide for important policy
improvements to veterans programs. As the Veterans Independence Program is governed by the provisions of Part II of the
Veterans Health Care Regulations, an amendment to the Regulations is required for the implementation of any important policy
changes to this program.
The principal alternative is the status quo, meaning the continuation of the present Regulations and the existing policies they
stipulate. This alternative was rejected in light of the strong
La modification proposée améliorerait considérablement le
contenu des programmes offerts aux anciens combattants.
Comme le PAAC est régi par la Partie II du Règlement sur les
soins de santé pour anciens combattants, ce dernier doit être modifié avant que tout changement de politique au PAAC n’entre en
vigueur.
La principale solution de rechange est le statu quo, c’est-à-dire
la continuation du Règlement dans sa forme actuelle et des politiques qu’on y trouve. Cette solution a été rejetée, vu le large
pensioners, military service pensioners (former members of the
Canadian Forces entitled to a pension under the Pension Act for
disability related to military service other than in war time or special duty service), and former members of certain civilian groups.
In previous regulatory amendments regarding the same subject
matter, made in June and December 2003, the Government had
sought to address survivors’ and caregivers’ requirements for
housekeeping and grounds maintenance by offering these services
to survivors and caregivers of veterans who had passed away after
August 1990. The veteran community, members of Parliament,
and other stakeholders have since been making convincing arguments in favour of more inclusive eligibility rules. As a result,
Veterans Affairs Canada conducted a review of its policies toward veterans’ caregivers. It culminated with this regulatory proposal, made in consideration of the caregivers’ contribution to the
well-being of veterans, their overall average old age, and their
own home care needs.
More specifically, it is proposed with this amendment to extend
housekeeping and grounds maintenance services to primary caregivers of all veterans who were receiving housekeeping or grounds
maintenance services from Veterans Affairs Canada at the time of
their death. Two restrictions found in the present Regulations
would be removed. First, the requirement that the veteran had
passed way after August 1990 would be removed, so that the
former primary caregiver would receive the services even if the
veteran had died in or before August 1990. Second, the restriction
that services are not provided to the primary caregiver while the
veteran is in a long-term health care facility would also be removed, allowing the former primary caregiver to receive the services immediately after the veteran’s admission to a long-term
health care facility.
The proposed amendment also changes the program’s focus to
better target the needs of voluntary primary caregivers. Many
caregivers experienced significant strain as a result of providing
care over an extended period of time. In addition, the extension of
housekeeping and grounds maintenance services would recognize
that primary caregivers have always played a critical role, often at
a considerable personal sacrifice, in the continued independence
of veterans in the final years and days of their lives. While it is
anticipated that veterans’ spouses and common-law partners would
often apply and become eligible for the benefits, the Regulations
would require that they, in order to be eligible, had been living
with the veteran for at least one year and had been the person
primarily responsible for ensuring that care was provided to the
veteran.
3876
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
consensus on the need for the change and in the context of the opportunity for positive change and improvement.
consensus sur la nécessité de modifier le Règlement et la possibilité de l’améliorer.
Benefits and costs
The proposed amendment would extend, to some of the individual Canadians with the most pressing health needs, home care
benefits having a value of $27.5 million for the initial five-year
period of its implementation. Additional resource requirements of
$4.2 million have been identified for the administration of the
program by Veterans Affairs Canada over the same period. The
program enhancement would be funded from public resources.
Avantages et coûts
La présente modification propose d’accorder à certains des Canadiens et à certaines des Canadiennes ayant des besoins pressants en matière de santé des soins à domicile d’une valeur de
27,5 millions de dollars au cours des cinq premières années de
son entrée en vigueur. De plus, les besoins en ressources relatives
à l’administration du programme par Anciens Combattants Canada, sur la même période, seraient de 4,2 millions de dollars. Ces
améliorations au PAAC seraient financées par les deniers publics.
Conformément au mandat d’Anciens Combattants Canada, la
présente modification favorisera l’évolution des programmes pour
anciens combattants et témoignera de l’engagement du Canada à
répondre aux besoins changeants de sa clientèle. Elle représente
également une occasion de continuer d’acquitter sa dette de reconnaissance envers ces Canadiennes et ces Canadiens distingués.
Dans bien des cas, ce sont des personnes maintenant âgées qui
se sont occupées des anciens combattants. En fait, la plupart des
principaux dispensateurs de soins visés par la présente modification ont plus de 70 ou 80 ans. Ces derniers souffrent eux aussi de
problèmes de santé que les services du PAAC permettent de soulager. Ces services les aideraient à rester en santé et à vivre de
manière autonome chez eux ou dans leur collectivité.
Par ailleurs, la modification proposée garantirait le traitement
équitable de tous les principaux dispensateurs de soins qui bénéficiaient et qui dépendaient eux aussi des soins à domicile consentis
aux anciens combattants admissibles, peu importe la date ou le
lieu de leur décès. Au cours des cinq prochaines années, quelque
4 000 dispensateurs de soins principaux bénéficieraient de cette
modification.
In keeping with Veterans Affairs Canada’s mandate, this proposal advances the evolution of veterans’ programs and demonstrates that the Government is committed to satisfying changing
needs. It also represents an opportunity to further repay a debt of
gratitude to these special Canadians.
Many veterans have been cared for by individuals who are now
elderly. Most of the primary caregivers considered in this proposed amendment are in their 70s and 80s. These caregivers have
health concerns of their own and the provision of Veterans Independence Program services is a way to alleviate them. The services would assist these caregivers to remain healthy and independent in their own homes or communities.
This regulatory proposal would also ensure equitable treatment
of all primary caregivers who benefited from and came to rely
upon the home care services provided to eligible veterans, regardless of when or where the eligible veterans passed away. Over the
next five years, approximately 4 000 primary caregivers are expected to benefit from the proposed amendment.
Consultation
This amendment corresponds to a pressing desire of the veteran
population for more complete programs for those who care for
them. Many primary caregivers of veterans have communicated
with Veterans Affairs Canada to ask for the services that would
be extended by this amendment. In addition, the Royal Canadian
Legion approved, at its June 2004 Dominion Convention, a number of resolutions calling for improvements to the Veterans Independence Program.
Also of relevance is considerable media attention and an effective public campaign mounted in support of this proposed amendment. Many letters were received by Veterans Affairs Canada to
this effect, a large proportion of which were from members of
Parliament, of all parties, writing on behalf of their constituents.
The correspondence received often expressed the view that policies outlined in the present Regulations may be unfair or arbitrary, and ought to be revisited. Similar concerns were also expressed by parliamentary committees during their Spring 2004
proceedings.
By taking those concerns into consideration, the Government
was able to identify and target the necessary improvements that
would be most responsible and welcomed by all stakeholders.
The principal veterans’ organizations were consulted regarding this regulatory proposal and have expressed a high level of
support. These consultations included meetings between representatives of those organizations and Veterans Affairs Canada
officials.
The Minister of Veterans Affairs will make a public announcement and issue a news release about the Government’s
plans for this proposed policy change. It is anticipated that the
Consultations
La présente modification proposée fait suite aux pressions
exercées par les anciens combattants en faveur de programmes
plus inclusifs à l’égard des personnes qui s’occupent d’eux. De
nombreux principaux dispensateurs de soins d’anciens combattants ont communiqué avec Anciens Combattants Canada pour
demander les services que leur accorderait la modification proposée. En outre, la Légion royale canadienne a approuvé lors de son
Congrès national en juin 2004 une série de résolutions exigeant
des améliorations au PAAC.
Il faut aussi reconnaître qu’une couverture médiatique considérable et qu’une campagne publique en faveur de la présente
modification ont été entreprises avec succès. En fait, Anciens
Combattants Canada a reçu de nombreuses lettres d’appui, dont
un nombre élevé provenant de députés de tous les partis écrivant
au nom de leurs électeurs. Dans bien des lettres, on disait que les
politiques établies dans le Règlement dans sa forme actuelle
étaient injustes ou arbitraires et qu’elles devaient être revues. Des
préoccupations semblables avaient été soulevées par les comités
parlementaires au printemps de 2004.
En prenant en compte l’ensemble de ces préoccupations, le
Gouvernement a réussi à formuler des améliorations réfléchies
qui répondraient aux attentes de toutes les parties prenantes.
Les principales organisations d’anciens combattants ont été
consultées : elles appuient massivement la présente modification.
Ces consultations comprenaient des réunions entre des représentants de ces organismes et des fonctionnaires d’Anciens Combattants Canada.
La modification proposée sera annoncée officiellement par la
ministre des Anciens Combattants et un communiqué sera diffusé
à cet égard. Cette annonce suscitera probablement l’intérêt des
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3877
announcement will generate media interest and be covered by
news reports. Veterans Affairs Canada is also planning an information campaign to reach potentially eligible persons and ensure
that those who qualify start getting information and actual services as quickly as possible.
médias et devrait faire l’objet d’articles ou de reportages. Le Ministère planifie une campagne d’information afin de joindre les
personnes éventuellement admissibles et de voir à ce que celles
qui sont admissibles reçoivent de l’information et des services le
plus rapidement possible.
In the context of the positive support expressed by veterans’
organizations, the interest of a large number of callers who intended to apply for the benefit, and of a consensus on the merits
of the proposal, the text of the proposed amendment is now being
made public. Canadians have an opportunity to comment and
make suggestions. All feedback received will be thoroughly
considered.
Overall, it is anticipated that individual veterans and their primary caregivers will overwhelmingly welcome the proposed
amendment.
Étant donné l’appui favorable des organisations d’anciens combattants, l’intérêt manifesté par de nombreuses personnes qui ont
communiqué avec le Ministère avec l’intention de présenter une
demande de services, de même que le consensus à l’égard du mérite de la proposition, on a décidé de faire connaître publiquement
le libellé de la modification proposée. Le Ministère invite maintenant les Canadiennes et les Canadiens à lui faire part de leurs
observations et de leurs suggestions à l’égard du présent projet de
règlement. Toute rétroaction sera examinée soigneusement.
De façon générale, on s’attend à ce que les anciens combattants
et leurs principaux dispensateurs de soins appuient la modification proposée dans une très grande majorité.
Compliance and enforcement
Respect et exécution
Potentially eligible persons may contact Veterans Affairs Canada and signal their interest in the program. Once the Regulations
are approved, the Department would provide these persons with
application forms and process these forms as they are returned.
Quiconque est éventuellement admissible au PAAC est prié de
manifester son intérêt à Anciens Combattants Canada. Une fois la
modification approuvée, le Ministère enverrait à ces personnes
des formulaires de demande, qu’il traiterait dès qu’ils lui seraient
retournés.
Veterans Affairs Canada determines the eligibility of individuals who apply for Veterans Independence Program benefits. Applicants’ needs are identified by a multi-disciplinary team using a
client-centered service approach. It is then determined whether
unmet needs can be filled using departmental programs, the provincial health system, regional community resources, or a combination thereof. Emphasis and priority are placed on clients with
the greatest level of risk to health or of institutionalization.
Anciens Combattants Canada s’occupe d’évaluer l’admissibilité des personnes qui demandent des avantages offerts dans le
cadre du PAAC. Les besoins particuliers des demandeurs sont
établis par une équipe pluridisciplinaire, dont l’approche préconise un service axé sur le client. L’équipe détermine si les besoins
non comblés peuvent l’être à l’aide de programmes ministériels,
du système de santé de la province, de ressources communautaires ou d’un agencement de ces derniers. La priorité est accordée
aux clients qui risquent le plus de souffrir de problèmes de santé
ou d’être placés dans un établissement de santé.
Veterans Independence Program services may be delivered by
the client’s service provider of choice. Claims are processed by
a third-party contractor in accordance with the Regulations and
other parameters established by Veterans Affairs Canada.
Les clients du PAAC ont recours au fournisseur de services de
leur choix. Leurs demandes de règlement sont traitées par un
tiers, conformément au Règlement et aux autres paramètres établis par Anciens Combattants Canada.
As part of the Veterans Independence Program for primary
caregivers, periodic assessments are conducted to determine
whether the provision of the services continues to be required for
the client to remain self-sufficient at their residence and whether
the provision of the services is necessary for health reasons.
Le PAAC prévoit des évaluations périodiques pour déterminer
s’il faut continuer d’offrir des services aux dispensateurs de soins
principaux pour qu’ils puissent continuer à vivre chez eux de
façon autonome, ou encore si ces services doivent être fournis
pour des raisons de santé.
The proposed amendment stipulates that the needs of the primary caregiver are to be assessed initially within one year after
the veteran’s death (or admission to a health care facility) and on
a periodic basis thereafter. Alternatively, the initial assessment
may be conducted at a later date, provided it is based on evidence
relevant to the period of the veteran’s death (or of admission to a
health care facility). The results of prior assessments, conducted
since 1981, will be useful to help Veterans Affairs Canada determine the eligibility of most primary caregivers rather than requiring new additional information from applicants.
La présente modification exigerait que les besoins des principaux dispensateurs de soins fassent l’objet d’une évaluation initiale dans l’année suivant le décès de l’ancien combattant (ou de
son placement dans un établissement de santé) et d’évaluations
périodiques par la suite. Il est aussi possible que l’évaluation initiale soit effectuée à une date ultérieure, à condition qu’elle soit
fondée sur des preuves pertinentes à la période du décès de
l’ancien combattant (ou de son placement dans un établissement
de santé). Les résultats d’évaluations effectuées depuis 1981 aideront Anciens Combattants Canada à déterminer l’admissibilité
de la plupart des principaux dispensateurs de soins; le Ministère n’aura donc pas à soumettre ces derniers à une nouvelle
évaluation.
Contact
Personne-ressource
Alex Robert, Chief, Legislation (Regulations), Policy Planning
and Liaison, Veterans Affairs Canada, 161 Grafton Street, Charlottetown, Prince Edward Island C1A 8M9, (902) 566-8189 (telephone), (902) 368-0437 (facsimile), alex.robert@vac-acc.gc.ca
(electronic mail).
Alex Robert, Chef, Législation (règlements), Planification des
politiques et Liaison, Anciens Combattants Canada, 161, rue
Grafton, Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) C1A 8M9, (902)
566-8189 (téléphone), (902) 368-0437 (télécopieur), alex.robert@
vac-acc.gc.ca (courriel).
3878
Canada Gazette Part I
December 18, 2004
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to paragraph 5(a)a of the Department of Veterans Affairs Actb,
proposes to make the annexed Regulations Amending the Veterans Health Care Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Alex Robert, Chief, Legislation (Regulations), Policy Planning and Liaison, Veterans Affairs Canada, 161 Grafton
Street, Charlottetown, Prince Edward Island, C1A 8M9 (tel.:
(902) 566-8189; fax: (902) 368-0437; e-mail: alex.robert@vacacc.gc.ca).
Persons making representations should identify any of those
representations the disclosure of which should be refused under
the Access to Information Act, in particular under section 19 and
20 of the Act, and should indicate the reasons why and the period
during which the representations should not be disclosed. They
should also identify any representations for which there is consent
to disclosure for the purpose of the Act.
Ottawa, December 6, 2004
EILEEN BOYD
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’alinéa 5a)a de la Loi sur le ministère des Anciens Combattantsb,
se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur
les soins de santé pour anciens combattants, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Alex Robert, Chef, Législation (règlements), Planification des
politiques et liaison, ministère des Anciens Combattants, 161, rue
Grafton, Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard, C1A 8M9 (tel. :
(902) 566-8189; téléc. : (902) 368-0437; courriel : alex.robert@
vac-acc.gc.ca).
Ils sont également priés d’indiquer, d’une part, celles de ces
observations dont la communication devrait être refusée aux termes de la Loi sur l’accès à l’information, notamment des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de noncommunication fait l’objet d’un consentement pour l’application
de cette loi.
REGULATIONS AMENDING THE VETERANS
HEALTH CARE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
SOINS DE SANTÉ POUR ANCIENS COMBATTANTS
Ottawa, le 6 décembre 2004
La greffière adjointe du Conseil privé,
EILEEN BOYD
AMENDMENT
MODIFICATIONS
1
1. Sections 16 of the Veterans Health Care Regulations is
replaced by the following:
16. (1) Subject to subsection (2), the primary caregiver of a client is entitled to any of the services referred to in subparagraphs 19(a)(iii) and (v) that the client was receiving under the
Department of Veterans Affairs Act at the time the client died or
began residing in a health care facility if
(a) the primary caregiver is assessed within one year after the
earlier of client’s death and the client’s admission into the
health care facility, or presents evidence relating to their health
condition during that period on the basis of which an assessment can be made;
(b) the assessment and all subsequent assessments indicate that
the provision of the services is necessary for health reasons and
to assist the primary caregiver to remain self-sufficient at their
principal residence; and
(c) the primary caregiver is resident in Canada.
(2) The primary caregiver is entitled to the services to the extent that they are not available to the primary caregiver as an insured service under a provincial health care system or a private
insurance policy.
(3) In this section, “primary caregiver”, in relation to a client,
means the adult person who, immediately before the client died or
was admitted into a health care facility,
1. L’article 16 du Règlement sur les soins de santé pour anciens combattants1 est remplacé par ce qui suit :
16. (1) Sous réserve du paragraphe (2), la principale personne à
s’occuper d’un client a le droit de recevoir les services visés aux
sous-alinéas 19a)(iii) et (v) que recevait le client, en vertu de la
Loi sur le ministère des Anciens Combattants, au moment de son
décès ou de son admission dans un établissement de santé, si les
conditions suivantes sont réunies :
a) l’état de santé de la principale personne à s’occuper du client
est évalué dans l’année du décès du client ou de l’admission de
celui-ci dans un établissement de santé, selon la première des
deux éventualités à survenir, ou elle présente des preuves relatives à son état de santé pendant cette période qui permettent de
faire cette évaluation;
b) l’évaluation ainsi que toute évaluation subséquente montrent
que la prestation des services l’aiderait à demeurer autonome à
sa résidence principale et est nécessaire pour des raisons de
santé;
c) elle réside au Canada.
(2) La principale personne à s’occuper du client a le droit de
recevoir les services dans la mesure où elle ne peut les obtenir au
titre de services assurés dans le cadre du régime d’assurancemaladie d’une province ou d’une police d’assurance privée.
(3) Au présent article, « la principale personne à s’occuper du
client » s’entend de l’adulte qui, au moment du décès de celui-ci
ou de son admission dans un établissement de santé, à la fois :
———
———
a
a
b
1
S.C. 2000, c. 34, s. 13(2)
S.C. 2000, c. 34, par. 95(a)
SOR/90-594
b
1
L.C. 2000, ch. 34, par. 13(2)
L.C. 2000, ch. 34, al. 95a)
DORS/90-594
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
3879
(a) was primarily responsible, without remuneration, for ensuring that care was provided to the client; and
(b) for a continuous period of at least one year, resided in the
principal residence of the client and maintained the client or
was maintained by the client.
2. Subsection 34.1(4) of the Regulations is replaced by the
following:
(4) A claim for reimbursement or payment must be made by or
on behalf of the person within 18 months of the day on which the
expenditure was incurred.
a) était la principale personne à veiller, sans rémunération, à ce
qu’il reçoive les soins voulus;
b) pendant au moins une année, avait résidé de façon continue
dans sa résidence principale et avait subvenu aux besoins de
celui-ci ou était à sa charge.
2. Le paragraphe 34.1(4) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(4) La demande de remboursement ou de paiement doit être
présentée par la personne ou en son nom dans les dix-huit mois
suivant la date à laquelle elle a engagé les frais.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
3. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[51-1-o]
[51-1-o]
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
INDEX
Vol. 138, No. 51 — December 18, 2004
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Customs and Revenue Agency
Income Tax Act
Revocation of registration of charities ..............................
Canadian International Trade Tribunal
Notice No. HA-2004-008 — Appeals...............................
Stainless steel round bar — Commencement of interim
review............................................................................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions..................
Decisions
2004-541 to 2004-544.......................................................
Public hearings
2004-10-3..........................................................................
2004-10-4..........................................................................
Public notices
2004-86-1 — Call for comments on changes to the
winback rules regarding their application to both
customers and subscribers .............................................
2004-95 .............................................................................
3770
3772
3773
3775
3776
MISCELLANEOUS NOTICES
Allain, Henri, mollusc culture in suspension in Village Bay,
N.B. ..................................................................................
Andersons, Inc. (The), documents deposited ........................
BP Solvay Polyethylene North America, document
deposited ...........................................................................
Fondation Ursulines Stanstead Inc., surrender of charter .....
*General & Cologne Life Re of America, change of
name..................................................................................
3781
3784
3780
3779
3783
3782
3782
3783
3784
3784
3783
3776
3777
PARLIAMENT
House of Commons
*Filing applications for private bills (1st Session,
38th Parliament) ............................................................ 3769
3777
3777
PROPOSED REGULATIONS
Canada Border Services Agency
Customs Act
Regulations Amending the Accounting for Imported
Goods and Payment of Duties Regulations ...................
Canada Deposit Insurance Corporation
Canada Deposit Insurance Corporation Act
By-law Amending the Canada Deposit Insurance
Corporation Differential Premiums By-law ..................
Canadian Food Inspection Agency
Health of Animals Act
Regulations Amending the Health of Animals
Regulations ...................................................................
Environment, Dept. of the
Migratory Birds Convention Act, 1994
Regulations Amending the Migratory Birds
Regulations....................................................................
Finance, Dept. of
Income Tax Act
Regulations Amending the Income Tax Regulations
(Capital Cost Allowance — Energy Conservation
Equipment and Alternative Energy Sources) ................
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1419 — Glufosinate-ammonium) ................................
Human Resources and Skills Development, Dept. of
Canada Student Financial Assistance Act
Regulations Amending the Canada Student Financial
Assistance Regulations..................................................
Industry, Dept. of
Lobbyists Registration Act
Regulations Amending the Lobbyists Registration
Regulations....................................................................
Justice, Dept. of
Contraventions Act
Regulations Amending the Application of Provincial
Laws Regulations ..........................................................
GOVERNMENT HOUSE
Awards to Canadians ........................................................ 3758
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Significant New Activity Notice No. 9396 .......................
Finance, Dept. of
Statements
Bank of Canada, balance sheet as at December 1, 2004 ...
Bank of Canada, balance sheet as at December 8, 2004 ...
Industry, Dept. of
Appointments....................................................................
Electricity and Gas Inspection Act
Delegation of authorities by the President of
Measurement Canada ....................................................
Public Safety and Emergency Preparedness, Dept. of
Criminal Code
Designation as fingerprint examiner .................................
Supreme Court of Canada
Supreme Court Act
Session advanced ..............................................................
Transport, Dept. of
Public Ports and Public Port Facilities Regulations
Public port facility.............................................................
MISCELLANEOUS NOTICES — Continued
Illinois Central Railroad Company, document deposited .....
International Catholic Federation of Missionary Youth
Organizations, surrender of charter ..................................
Lethbridge, County of, replacement of a bridge over the
Little Bow River, Alta. .....................................................
Mississauga, The City of, pedestrian bridge over Etobicoke
Creek, Ont. ........................................................................
National Dairy Council of Canada (The), surrender of
charter ...............................................................................
Ontario, Ministry of Transportation of, bridge over the
Atherley Narrows, Ont......................................................
Québec, ministère des Transports du, bridge over the
Beaudette River, Que. .......................................................
Southwind Properties Limited, wharf in Deep Cove, N.S. ...
Trinity Rail Leasing Trust II, documents deposited..............
TTX Company, documents deposited...................................
Windsor, Town of, repairs and improvements to the dam in
Fall Brook, N.S. ................................................................
3881
3760
3765
3767
3761
3763
3763
3764
3764
3781
3779
3779
3780
3780
3788
3791
3817
3824
3833
3839
3843
3847
3871
3882
Canada Gazette Part I
PROPOSED REGULATIONS — Continued
Veterans Affairs, Dept. of
Department of Veterans Affairs Act
Regulations Amending the Veterans Health Care
Regulations.................................................................... 3874
December 18, 2004
Le 18 décembre 2004
Gazette du Canada Partie I
INDEX
o
Vol. 138, n 51 — Le 18 décembre 2004
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
Allain, Henri, culture de mollusques en suspension dans la
baie du Village (N.-B.)......................................................
Andersons, Inc. (The), dépôt de documents..........................
BP Solvay Polyethylene North America, dépôt de
document...........................................................................
Conseil national de l’industrie laitière du Canada, abandon
de charte............................................................................
Fédération internationale catholique des organismes
missionnaires de jeunes, abandon de charte......................
Fondation Ursulines Stanstead Inc., abandon de charte........
*General & Cologne Life Re of America, changement de
dénomination sociale.........................................................
Illinois Central Railroad Company, dépôt de document .......
Lethbridge, County of, remplacement d’un pont au-dessus
de la rivière Little Bow (Alb.)...........................................
Mississauga, The City of, passerelle pour piétons au-dessus
du ruisseau Etobicoke (Ont.) ............................................
Ontario, ministère des Transports de l’, pont au-dessus du
passage Atherley (Ont.).....................................................
Québec, ministère des Transports du, pont enjambant la
rivière Beaudette (Qué.)....................................................
Southwind Properties Limited, quai dans l’anse Deep
(N.-É.) ...............................................................................
Trinity Rail Leasing Trust II, dépôt de documents ..............
TTX Company, dépôt de documents ....................................
Windsor, Town of, réparations et améliorations au barrage
du ruisseau Fall (N.-É.) ....................................................
AVIS DU GOUVERNEMENT
Cour suprême du Canada
Loi sur la Cour suprême
Session avancée ................................................................
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Avis de nouvelle activité no 9396......................................
Finances, min. des
Bilans
Banque du Canada, bilan au 1er décembre 2004................
Banque du Canada, bilan au 8 décembre 2004..................
Industrie, min. de l’
Nominations......................................................................
Loi sur l’inspection de l’électricité et du gaz
Délégation de pouvoirs par le président de Mesures
Canada...........................................................................
Sécurité publique et de la Protection civile, min. de la
Code criminel
Désignation à titre d’inspecteur d’empreintes digitales ....
Transports, min. des
Règlement sur les ports publics et installations portuaires
publiques
Installation portuaire publique ..........................................
3781
3779
3779
3783
3781
3780
3780
3781
3780
3779
3782
3782
3783
3784
3784
3783
3764
3760
3766
3768
3761
3763
3763
3764
COMMISSIONS
Agence des douanes et du revenu du Canada
Loi de l’impôt sur le revenu
Révocation de l’enregistrement d’organismes de
bienfaisance...................................................................
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions...........
Audiences publiques
2004-10-3..........................................................................
2004-10-4..........................................................................
Avis publics
2004-86-1 — Appel d’observations sur les changements
aux règles de reconquête s’appliquant à la fois aux
clients et aux abonnés....................................................
2004-95 .............................................................................
Décisions
2004-541 à 2004-544 ........................................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Avis no HA-2004-008 — Appels ......................................
Barres rondes en acier inoxydable — Ouverture de
réexamen intermédiaire .................................................
3883
3770
3775
3776
3777
3777
3777
3776
3772
3773
PARLEMENT
Chambre des communes
*Demande introductives de projets de loi privés
(1re session, 38e législature) ........................................... 3769
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Agence canadienne d’inspection des aliments
Loi sur la santé des animaux
Règlement modifiant le Règlement sur la santé des
animaux.........................................................................
Agence des services frontaliers du Canada
Loi sur les douanes
Règlement modifiant le Règlement sur la déclaration en
détail des marchandises importées et le paiement des
droits..............................................................................
Anciens Combattants, min. des
Loi sur le ministère des Anciens Combattants
Règlement modifiant le Règlement sur les soins de santé
pour anciens combattants ..............................................
Environnement, min. de l’
Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux
migrateurs
Règlement modifiant le Règlement sur les oiseaux
migrateurs......................................................................
Finances, min. des
Loi de l’impôt sur le revenu
Règlement modifiant le Règlement de l’impôt sur le
revenu (déduction pour amortissement — matériel
d’économie d’énergie et sources d’énergie de
remplacement)...............................................................
Industrie, min. de l’
Loi sur l’enregistrement des lobbyistes
Règlement modifiant le Règlement sur l’enregistrement
des lobbyistes ................................................................
Justice, min. de la
Loi sur les contraventions
Règlement modifiant le Règlement sur l’application de
certaines lois provinciales .............................................
3817
3788
3874
3824
3833
3847
3871
3884
Canada Gazette Part I
RÈGLEMENTS PROJETÉS (suite)
Ressources humaines et du Développement des
compétences, min. des
Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur l’aide
financière aux étudiants................................................. 3843
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1419 — glufosinate-ammonium).................... 3839
December 18, 2004
RÈGLEMENTS PROJETÉS (suite)
Société d’assurance-dépôts du Canada
Loi sur la Société d’assurance-dépôts du Canada
Règlement administratif modifiant le Règlement
administratif de la Société d’assurance-dépôts du
Canada sur les primes différentielles............................. 3791
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
Décorations à des Canadiens............................................. 3758
If undelivered, return COVER ONLY to:
Government of Canada Publications
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Available from Government of Canada Publications
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
En vente : Publications du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S5
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising