Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 136, no 1
Vol. 136, No. 1
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, JANUARY 5, 2002
OTTAWA, LE SAMEDI 5 JANVIER 2002
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 2, 2002, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to: Canadian Government
Publishing, Communication Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
2 janvier 2002 et au moins tous les deux mercredis par
la suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Les Éditions
du gouvernement du Canada, Communication Canada, Ottawa,
Canada K1A 0S9.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Communication Canada, 350 Albert
Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S9, (613) 991-1351
(Telephone), (613) 991-3540 (Facsimile).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Communication Canada,
350, rue Albert, 5e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0S9, (613) 9911351 (téléphone), (613) 991-3540 (télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, 2002
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2002
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2002
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2002
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
No. 1 — January 5, 2002
No 1 — Le 5 janvier 2002
1
Government Notices* ......................................................
2
Avis du Gouvernement* ..................................................
2
Parliament
House of Commons ......................................................
15
Parlement
Chambre des communes ...............................................
15
Commissions* .................................................................
(agencies, boards and commissions)
16
Commissions* .................................................................
(organismes, conseils et commissions)
16
Miscellaneous Notices* ...................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
35
Avis divers* .....................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
35
Index ...............................................................................
39
Index ...............................................................................
40
_______
_______
* Notices are listed alphabetically in the Index.
* Les avis sont énumérés alphabétiquement dans l’index.
Canada Gazette Part I
2
January 5, 2002
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendment
Règlement sur les aliments et drogues — Modification
Interim Marketing Authorization
Autorisation de mise en marché provisoire
Provision currently exists in Table IV to section B.16.100 of
the Food and Drug Regulations for the use of propylene glycol
monostearate and sorbitan tristearate as emulsifiers in a wide variety of foods. Health Canada has received a submission to permit
the use of propylene glycol monostearate in ice cream mix at a
maximum level of use of 0.35 percent and of sorbitan tristearate
in ice cream mix and unstandardized ice cream desserts at a
maximum level of use of 0.035 percent. Evaluation of available
data supports the safety and effectiveness of these new uses of
these substances.
DIANE C. GORMAN
Assistant Deputy Minister
Health Products and Food Branch
Une disposition existe actuellement au tableau IV de l’article B.16.100 du Règlement sur les aliments et drogues autorisant
l’utilisation du monostéarate de propylèneglycol et du tristéarate
de sorbitan comme agents émulsifiants dans une variété d’aliments. Santé Canada a reçu une demande pour que soit autorisée
l’utilisation du monostéarate de propylèneglycol dans le mélange
pour crème glacée à une limite de tolérance de 0,35 p. 100 et du
tristéarate de sorbitan dans le mélange pour crème glacée et dans
les desserts à la crème glacée non normalisés à une limite de tolérance de 0,035 p. 100. L’évaluation des données disponibles appuie l’innocuité et l’efficacité de ces nouvelles utilisations de ces
substances.
Les nouvelles utilisations du monostéarate de propylèneglycol
et du tristéarate de sorbitan seront bénéfiques pour le consommateur, car elles permettront une plus grande disponibilité de crèmes
glacées de qualité. Elles profiteront également à l’industrie en
facilitant leur production.
Santé Canada se propose donc de recommander une modification au Règlement sur les aliments et drogues afin d’autoriser
l’utilisation du monostéarate de propylèneglycol dans le mélange
pour crème glacée à une limite de tolérance de 0,35 p. 100 et du
tristéarate de sorbitan dans le mélange pour crème glacée et dans
les desserts à la crème glacée non normalisés à une limite de tolérance de 0,035 p. 100.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, Santé Canada émet une autorisation de mise en marché
provisoire autorisant l’utilisation immédiate du monostéarate de
propylèneglycol et du tristéarate de sorbitan conformément aux
indications ci-dessus, pendant que le processus de modification
du Règlement suit son cours.
Le 21 décembre 2001
La sous-ministre adjointe
Direction générale des produits de santé et des aliments
DIANE C. GORMAN
[1-1-o]
[1-1-o]
The new uses of propylene glycol monostearate and sorbitan
tristearate will benefit the consumer through a greater availability
of quality ice cream products. It will also benefit the industry by
facilitating their production.
Therefore, it is the intention of Health Canada to recommend
that the Food and Drug Regulations be amended to permit the use
of propylene glycol monostearate in ice cream mix at a maximum
level of use of 0.35 percent and of sorbitan tristearate in ice cream
mix and unstandardized ice cream desserts at a maximum level of
use of 0.035 percent.
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization is being issued to
permit the immediate use of propylene glycol monostearate and
sorbitan tristearate, as indicated above, while the regulatory process is undertaken to formally amend the Regulations.
December 21, 2001
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Letters Patent
Lettres patentes
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, letters patent have been issued to:
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres
patentes ont été émises en faveur de :
File Number
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Head Office
Siège social
Effective Date
Date d’entrée en vigueur
397040-0
ALBERTA MOTOR ASSOCIATION FOUNDATION FOR
TRAFFIC SAFETY
BANDY FEDERATION OF CANADA
BELCUM FOUNDATION
Canadian Volunteer Fire Services Association
L’Association Canadienne des Services D’incendie Volontaire
Edmonton, Alta.
19/11/2001
Winnipeg, Man.
Greater Vancouver Regional District, B.C.
Alviston, Ont.
15/11/2001
15/11/2001
06/11/2001
396998-3
397027-2
382328-8
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
File Number
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Head Office
Siège social
Effective Date
Date d’entrée en vigueur
395908-2
395367-0
CANADIAN ASSOCIATION OF BASKETBALL COACHES
CANADIAN ASSOCIATION OF BUSINESS INCUBATORS
(CABI)
CANADIAN ASSOCIATION OF FARM ADVISORS INC.
CANADIAN DOLL ARTISTS ASSOCIATION
CANADIAN HERITAGE PHOTOGRAPHY FOUNDATION
Canadian Investor Protection Fund/
Fonds Canadien de Protection des Épargnants
CAROLYN E. AND ROBERT J. McCORMICK
FOUNDATION
CENTRE FOR WORKPLACE AND COMMUNITY
WELLBEING
Children’s Hour - L’heure des enfants
CHRISTIAN CULTURAL ASSOCIATION OF SOUTH
ASIANS (CCASA)
ASSOCIATION CHRETIENNE ET CULTURELLE DES
ASIATIQUES DU SUD (ACCAS)
COMITÉ PANCANADIEN DE SOUTIEN ET DE
SOLIDARITÉ AVEC LA KABYLIE
COMMUNITY EARTH ORGANIZATION
Concordis
DEMOLAY CANADA
DESTINY & DOMINION WORD MINISTRIES
EDUCATION WITHOUT BOUNDARIES
EDUCATION WITHOUT BOUNDARIES FOUNDATION
FIRST BAPTIST CHURCH, GUELPH
FONDATION JEUNES D’ICI ET D’AILLEURS FONDJIA
FONDATION SHARON STEINBERG / SHARON
STEINBERG FOUNDATION
Former Polish Political Prisoners In U.S.S.R. (Canada) Inc.
GEARS RACING FOUNDATION
GREATER ONTARIO HOUSE OF PRAYER (GOHOP)
HANDI-CARE INTL.
HOMES FIRST FOUNDATION
INSTITUT DE LA CULTURE SÉPHARADE
INTERNATIONAL CHRISTIAN EMBASSY JERUSALEM,
CANADA INC.
INTERNATIONAL DEVELOPMENT RESEARCH
CENTREFOUNDATION / FONDATION DU CENTRE DE
RECHERCHES POUR LE DEVELOPPEMENT
INTERNATIONAL
INTERNATIONAL CHRISTIAN RESPONSE
INTERNATIONAL COOPERATION FOR INTEGRATED
RURAL DEVELOPMENT (CIDRI)/ COOPÉRATION
INTERNATIONALE POUR UN DÉVELOPPEMENT
RURAL INTÉGRÉ (CIDRI)
Jesse’s Foundation for Music & Dance Therapy
KAWARTHA HERITAGE CONSERVANCY
KINGSTON FRONTLINE WORSHIP CENTRE
KIVALLIQ HEALTH CENTRE
L’Association Wudang Daoist & Arts Culturels du Canada
Wudang Daoist & Cultural Arts Association of Canada
LE COMITÉ ORGANISATEUR DES JEUX DU
COMMERCE
Les Ami(e)s des Cœurs de Jésus et de Marie
LES PRODUCTIONS SOUFFLEMUSE INC.
LIFE AFTER HOCKEY
MAKE-A-WISH FOUNDATION OF QUEBEC/
LA FONDATION FAIS UN VŒU DU QUÉBEC
MAZAVA KNOWLEDGE NETWORK
MERCY TOUCH MISSION INTERNATIONAL, INC.
MONTRÉAL FESTIVAL INTERNATIONAL DES
ENFANTS / MONTREAL INTERNATIONAL CHILDREN’S
FESTIVAL
MOUVEMENT DU GRAAL INTERNATIONAL - CANADA
INTERNATIONAL GRAIL MOVEMENT - CANADA
MUSIC REACHES OUT
MUSKOKA HARVEST
NAIOP GREATER TORONTO CHAPTER
Toronto, Ont.
Toronto, Ont.
22/10/2001
04/10/2001
Winnipeg, Man.
Wiarton, Ont.
Mississauga, Ont.
Toronto, Ont.
06/11/2001
15/11/2001
21/11/2001
19/11/2001
Caledonia, Ont.
19/10/2001
Vancouver, B.C.
16/11/2001
Boucherville (Qué.)
Kingston, Ont.
30/10/2001
19/11/2001
Montréal (Qué.)
19/09/2001
Montréal, Que.
Toronto, Ont.
Vancouver, B.C.
Toronto, Ont.
Greater Vancouver Regional District, B.C.
Greater Vancouver Regional District, B.C.
Guelph, Ont.
Région métropolitaine de Montréal (Qué.)
Région métropolitaine de Montréal (Qué.)
22/10/2001
28/11/2001
15/11/2001
15/10/2001
09/11/2001
09/11/2001
31/08/2001
18/09/2001
22/10/2001
Etobicoke, Ont.
Toronto, Ont.
Hamilton, Ont.
Scarborough, Ont.
Toronto, Ont.
Montréal (Qué.)
Toronto, Ont.
09/11/2001
30/10/2001
15/11/2001
05/10/2001
07/11/2001
22/10/2001
26/10/2001
Ottawa, Ont.
28/11/2001
Abbotsford, B.C.
Boucherville, Que.
11/10/2001
16/10/2001
Bolton, Ont.
Peterborough, Ont.
Kingston, Ont.
Rankin Inlet, Nun.
Montréal (Qué.)
07/11/2001
23/11/2001
13/11/2001
04/10/2001
15/11/2001
Hull (Qué.)
27/11/2001
Hull (Qué.)
Montréal (Qué.)
Toronto, Ont.
Kirkland, Que.
16/10/2001
15/11/2001
18/10/2001
17/09/2001
Greater Toronto Area, Ont.
Regina, Sask.
Région métropolitaine de Montréal (Qué.)
09/11/2001
24/09/2001
24/10/2001
Chénéville (Qué.)
15/11/2001
Toronto, Ont.
MacTier, Ont.
Toronto, Ont.
08/11/2001
15/11/2001
13/11/2001
396547-3
397247-0
396761-1
397039-6
396613-5
397024-8
396467-1
397041-8
388813-4
395913-9
395581-8
396993-2
395967-8
396545-7
396970-3
393996-1
395800-1
395816-7
396786-7
396466-3
397004-3
395384-0
396569-4
395909-1
396173-7
397590-8
396158-3
395730-6
396919-3
397393-0
396768-9
395363-7
397249-6
397443-0
395971-6
397245-3
395787-0
394550-2
396739-5
395437-4
395950-3
396997-5
396694-1
397003-5
396774-3
3
Canada Gazette Part I
4
January 5, 2002
File Number
No de dossier
Name of Company
Nom de la compagnie
Head Office
Siège social
Effective Date
Date d’entrée en vigueur
396157-5
395552-4
National Aboriginal Women’s Association
ONTARIO METROPOLITAN AREA NETWORKS
ASSOCIATION
PHYSICIANS AND NURSES FOR BLOOD
CONSERVATION INC.
MEDECINS ET INFIRMIERES POUR LA
CONSERVATION DU SANG INC.
PROJECT FOR GUATEMALAN INFANT AND FAMILY
TREATMENT
PROJET POUR LE TRAITEMENT DES ENFANTS ET DES
FAMILLES GUATÉMALTÈQUES
QUINTE WELCOME CENTRE CORPORATION
Rider Training Institute
Institut de Formation Pour Motocyclistes
ROAD TO PEACE INC.
SHAYONA CHARITIES INC.
SKWAY DEVELOPMENT CORPORATION
SOYFOODS CANADA /
SOYA ALIMENTAIRE DU CANADA
STEM CELL NETWORK / RESEAU DE CELLES
SOUCHES
STOP INSTITUTIONAL ABUSE OF THE ELDERLY INC.
(S.I.A.E.)
ARRET L’ABUSE DES PERSONNES AGEES DANS LES
INSTITUTIONS INC. (S.I.A.E.)
The Association of Chinese North American MBAs
THE CANADIAN AND AFRICAN BUSINESS WOMEN’S
ALLIANCE
(ALLIANCE DES FEMMES D’AFFAIRES CANADIENNES
ET AFRICAINES)
THE CANADIAN FOUNDATION FOR COMMUNITY
GROWTH AND DEVELOPMENT
The Canadian Network for Democratic Learning (CANDLE)
THE CANADIAN POULTRY RESEARCH COUNCIL/
LE CONSEIL DE RECHERCHES AVICOLES DU CANADA
THE CHILDREN’S HELP NETWORK RÉSEAU D’AIDE
AUX ENFANTS (TCHN)
THE COLLEGE OF PEDORTHICS OF CANADA
THE PRO-FUR FUND
THE TROWBRIDGE FINANCIAL NETWORK
FOUNDATION
The VOBOC Foundation / La Fondation VOBOC
UKRAINIAN CANADIAN CIVIL LIBERTIES
FOUNDATION
VIEW WEST FOUNDATION
Ottawa, Ont.
Cobourg, Ont.
25/10/2001
10/10/2001
Mississauga, Ont.
16/11/2001
Montréal, Que.
08/11/2001
Belleville, Ont.
Markham, Ont.
13/11/2001
09/10/2001
Winnipeg, Man.
Toronto, Ont.
Chilliwack, B.C.
Chatham-Kent, Ont.
15/11/2001
30/10/2001
12/10/2001
05/11/2001
Ottawa, Ont.
19/11/2001
Montréal, Que.
11/11/2001
Montréal, Que.
Mississauga, Ont.
15/11/2001
15/10/2001
Metropolitan Toronto, Ont.
07/11/2001
Ottawa, Ont.
Ottawa, Ont.
31/10/2001
08/11/2001
Dorval, Que.
26/10/2001
Winnipeg, Man.
Metropolitan Region of Montréal, Que.
Vancouver, B.C.
13/11/2001
13/11/2001
04/10/2001
Metropolitan Region of Montréal, Que.
Calgary, Alta.
03/12/2001
07/09/2001
Calgary, Alta.
30/10/2001
397015-9
396577-5
396770-1
395411-1
397250-0
396318-7
395957-1
396513-9
397044-2
397055-8
397246-1
395616-4
389581-5
396362-4
396700-0
396171-1
396775-1
398001-4
395399-8
398207-6
394158-2
396395-1
December 27, 2001
Le 27 décembre 2001
MARC LEBLANC
Director
Incorporation and Disclosure
Services Branch
For the Minister of Industry
Le directeur
Direction des services de constitution
et de diffusion d’information
MARC LEBLANC
Pour le ministre de l’Industrie
[1-1-o]
[1-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Supplementary Letters Patent
Lettres patentes supplémentaires
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, supplementary letters patent have been
issued to:
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres
patentes supplémentaires ont été émises en faveur de :
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
File Number
No de dossier
Company Name
Nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
034565-2
384832-9
CANADIAN COUNCIL FOR INTERNATIONAL CO-OPERATION
Canadian Foundation for Trauma Research and Education Incorporated.
Fondation Canadienne pour la Recherche et l’Éducation sur le Traumatisme Incorporée.
CHRISTIAN AID MISSION
DUCKS UNLIMITED CANADA CANARDS ILLIMITES CANADA
EAGLE WORLDWIDE MINISTRIES
FAIRMOUNT COMMUNITY ASSOCIATION
HEARTWOOD PLACE
INSTITUT CANADIEN DES PRODUITS NATURELS TROPICAUX CANADIAN INSTITUTE FOR TROPICAL NATURAL PRODUCTS
THE RIVERDALE CENTRE FOR CONTINUING CARE
TRANSPORTATION ASSOCIATION OF CANADA ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA
30/10/2001
07/11/2001
035805-3
040735-6
386981-4
386877-0
393442-0
325228-1
389110-1
058482-7
December 27, 2001
5
15/11/2001
23/10/2001
16/10/2001
17/10/2001
30/11/2001
11/10/2001
13/11/2001
02/11/2001
Le 27 décembre 2001
MARC LEBLANC
Director
Incorporation and Disclosure
Services Branch
For the Minister of Industry
Le directeur
Direction des services de constitution
et de diffusion d’information
MARC LEBLANC
Pour le ministre de l’Industrie
[1-1-o]
[1-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
CANADA CORPORATIONS ACT
LOI SUR LES CORPORATIONS CANADIENNES
Supplementary Letters Patent — Name Change
Lettres patentes supplémentaires — Changement de nom
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of the
Canada Corporations Act, supplementary letters patent have been
issued to:
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la Loi sur les corporations canadiennes, des lettres
patentes supplémentaires ont été émises en faveur de :
File Number
No de dossier
Old Company Name
Ancien nom de la compagnie
New Company Name
Nouveau nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
315313-4
CANADIAN ADVOCATES FOR AFRICAN CHILDREN
INC.
15/11/2001
254490-3
CANADIAN COUNCIL ON COMPULSIVE GAMBLING
CONSEIL CANADIEN SUR LE JEU COMPULSIF
Canadian Digestive Disease Foundation
Fondation canadienne pour l’étude des maladies digestives
CANADIAN MANUFACTURERS OF CHEMICAL
SPECIALTIES ASSOCIATION - L’ASSOCIATION
CANADIENNE DES MANUFACTURIERS DE
SPECIALITES CHIMIQUES
CANADIAN WHOLESALE DRUG ASSOCIATION L’ASSOCIATION DES GROSSISTES EN MEDICAMENTS
DU CANADA
CANADIAN ADVOCATE FOR THE ADOPTION OF
CHILDREN (CAFAC) INTER-COUNTRY ADOPTION
AGENCY
Responsible Gambling Council of Canada / Conseil canadien
pour le jeu responsable
Canadian Digestive Health Foundation
Fondation canadienne pour la promotion de la santé digestive
CANADIAN CONSUMER SPECIALTY PRODUCTS
ASSOCIATION - L’ASSOCIATION CANADIENNE DE
PRODUITS DE CONSOMMATION SPECIALISÉS
291572-3
034838-4
035174-1
244005-9
346301-0
CANADIAN WOMEN’S FOUNDATION
LA FONDATION DES FEMMES CANADIENNES
CENTRE FOR INTEGRATED EDUCATION AND
COMMUNITY
FONDATION DONALD QUANE
DONALD QUANE FOUNDATION
Global Five Council
INDEPENDENT REFORMED HUNGARIAN
CONGREGATION
ISC INTERNATIONAL STUDENT MINISTRIES CANADA
L’ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DES DÉPRESSIFS ET
MANIACO-DÉPRESSIFS (AQDMD)
NSFRE CANADA FOUNDATION
339404-2
OTTAWA REGIONAL HEALTH CARE FOUNDATION
252984-0
392120-4
314385-6
363079-0
167011-5
144748-3
CANADIAN ASSOCIATION FOR PHARMACY
DISTRIBUTION MANAGEMENT / ASSOCIATION
CANADIENNE DE LA GESTION DE
L’APPROVISIONNEMENT PHARMACEUTIQUE
CANADIAN WOMEN’S FOUNDATION
FONDATION CANADIENNE DES FEMMES
THE MARSHA FOREST CENTRE
23/10/2001
31/10/2001
19/10/2001
12/10/2001
19/11/2001
22/10/2001
FONDATION FAMILLE DONALD QUANE
02/11/2001
DONALD QUANE FAMILY FOUNDATION
Hands Foundation
05/11/2001
Reformed Hungarian Church, Associate Reformed Presbyterian 18/10/2001
ISMC INTERNATIONAL STUDENT MINISTRIES CANADA
REVIVRE - Association québécoise de soutien aux personnes
souffrant de troubles anxieux, dépressifs ou bipolaires
AFP FOUNDATION FOR PHILANTHROPY-CANADA /
FONDATION DE PHILANTHROPIE AFP-CANADA
The OutCare Foundation
30/05/2001
16/11/2001
14/11/2001
21/11/2001
Canada Gazette Part I
6
January 5, 2002
File Number
No de dossier
Old Company Name
Ancien nom de la compagnie
New Company Name
Nouveau nom de la compagnie
Date of S.L.P.
Date de la L.P.S.
344331-1
RADICAL FOUNDATION FOR CHILDREN INC./
FONDATION RADICAL POUR LES ENFANTS INC.
SOJOURNER PHILANTHROPIC FOUNDATION
THE GREAT NORTH FOUNDATION
LA FONDATION GRAND NORD
Nio Foundation /Fondation Nio
15/10/2001
AURORA FOUNDATION
Fondation Altum / Altum Foundation
19/10/2001
15/11/2001
332892-9
373833-7
December 27, 2001
Le 27 décembre 2001
MARC LEBLANC
Director
Incorporation and Disclosure
Services Branch
For the Minister of Industry
Le directeur
Direction des services de constitution
et de diffusion d’information
MARC LEBLANC
Pour le ministre de l’Industrie
[1-1-o]
[1-1-o]
DEPARTMENT OF JUSTICE
MINISTÈRE DE LA JUSTICE
MUTUAL LEGAL ASSISTANCE IN CRIMINAL MATTERS
ACT
LOI SUR L’ENTRAIDE JURIDIQUE EN MATIÈRE
CRIMINELLE
Treaty Between the Government of Canada and the Government
of Sweden on Mutual Assistance in Criminal Matters
The Government of Canada and the Government of Sweden,
Desiring to improve the effectiveness of both countries in the
investigation, prosecution and suppression of crime through cooperation and mutual assistance in criminal matters,
Have agreed as follows:
Traité d’entraide judiciaire en matière pénale entre le
gouvernement du Canada et le gouvernement de la Suède
Le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Suède,
Désireux de rendre plus efficaces dans les deux pays les enquêtes, les poursuites et la répression du crime par la coopération
et l’entraide en matière pénale,
Sont convenus de ce qui suit :
PART I — GENERAL PROVISIONS
PREMIÈRE PARTIE — DISPOSITIONS GÉNÉRALES
Article 1
Article premier
Obligation to Grant Mutual Assistance
1. The Contracting Parties shall, in accordance with this
Treaty, grant each other the widest measure of mutual assistance
in criminal matters.
2. Mutual assistance for the purpose of paragraph 1 shall be
any assistance in respect of investigations or proceedings in the
Requesting State in a criminal matter, irrespective of whether the
assistance is sought or to be provided by a court or some other
authority. However, requests regarding the taking of evidence of
persons, the production of documents and objects and the restraining of property shall emanate from a court or public prosecutor of the Requesting State.
Obligation d’entraide
1. Les Parties contractantes, en conformité avec le présent
Traité, se portent mutuellement aide et assistance, dans la plus
large mesure possible, en matière pénale.
2. Pour les fins du paragraphe premier, par aide et assistance
mutuelles, il faut entendre toute forme d’aide ou d’assistance
ayant un rapport avec une enquête pénale ou une instance pénale
se déroulant dans l’État requérant relativement à une affaire pénale, que ce soit à un tribunal ou à quelque autre autorité qu’il est
demandé de prêter son concours. Toutefois les demandes ayant
trait à la consignation des dépositions de personnes, celles de
production de pièces, littérales ou matérielles, et celles concluant
à diverses restrictions du droit de propriété devront émaner d’un
tribunal ou du procureur du ministère public de l’État requérant.
3. Pour les fins du paragraphe premier, par affaires pénales, la
Suède entend les enquêtes pénales ou les instances pénales se
rapportant à toute infraction prévue au Code pénal ou à toute autre infraction qu’un tribunal peut régulièrement connaître, et le
Canada entend les enquêtes pénales ou les instances pénales se
rapportant à toute infraction prévue par une loi adoptée par le
Parlement fédéral ou par l’assemblée législative d’une province.
4. Sont assimilées à des affaires pénales les enquêtes ou les
instances se rapportant à des infractions relatives aux impôts, aux
taxes, aux droits de douanes et aux transferts internationaux de
capitaux ou de paiements.
5. Sont considérées comme des formes d’aide ou d’assistance :
a) la consignation de témoignages et l’obtention de dépositions
de personnes;
3. Criminal matters for the purpose of paragraph 1 mean, for
Sweden, investigations or proceedings relating to any offence
created by the Penal Code or any other offence subject to the jurisdiction of a court, and, for Canada, investigations or proceedings relating to any offence created by a law of Parliament or by
the legislature of a province.
4. Criminal matters shall also include investigations or proceedings relating to offences concerning taxation, duties, customs
and international transfer of capital or payments.
5. Assistance shall include:
(a) taking of evidence and obtaining of statements of persons;
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
(b) provision of information, documents and other records,
including criminal records, judicial records and government
records;
(c) location of persons and objects, including their
identification;
(d) search and seizure;
(e) delivery of property, including lending of exhibits;
(f) making detained persons and others available to give evidence or assist investigations;
(g) service of documents, including documents seeking the attendance of persons;
(h) measures to locate, restrain and secure the confiscation of
proceeds of crime; and
(i) other assistance consistent with the objects of this Treaty.
7
b) la transmission d’informations, de documents et d’autres
formes de dossiers, dont les casiers judiciaires, les documents
des autorités et des tribunaux, y compris les procès-verbaux de
ces derniers;
c) la localisation de personnes et d’objets, et leur identification;
d) les perquisitions, fouilles et saisies;
e) la transmission de biens, dont le prêt de pièces à conviction;
f) la mise à la disposition de l’État requérant de détenus et
d’autres personnes pour qu’elles témoignent ou aident à l’avancement d’enquêtes;
g) la signification de documents, y compris d’assignations et de
citations à comparaître;
h) les mesures nécessaires pour retrouver, saisir et s’assurer de
la confiscation des produits de la criminalité;
i) toute autre forme d’aide conforme aux fins du présent Traité.
Article 2
Article 2
Execution of Requests
Exécution des demandes
1. Requests for assistance shall be executed promptly in accordance with the law of the Requested State and, insofar as it is not
prohibited by that law, in the manner requested by the Requesting
State.
2. The Requested State shall not decline execution of a request
on the ground of bank secrecy.
1. Les demandes d’entraide judiciaire sont exécutées promptement, conformément à la loi de l’État requis et, dans la mesure
où cette loi ne l’interdit pas, de la manière demandée par l’État
requérant.
2. L’État requis ne refuse pas l’exécution d’une demande pour
motif de secret bancaire.
Article 3
Article 3
Refusal or Postponement of Assistance
1. Assistance may be refused if the request does not meet the
legal requirements for execution in the Requested State or, in the
opinion of the Requested State, the execution of the request
would impair its sovereignty, security, public order or similar
essential public interest, prejudice the safety of any person or be
unreasonable on other grounds.
2. Assistance may be postponed by the Requested State if execution of the request would interfere with an ongoing investigation or prosecution in the Requested State.
3. The Requested State shall promptly inform the Requesting
State of a decision of the Requested State not to comply in whole
or in part with a request for assistance, or to postpone execution,
and shall give reasons for that decision.
4. Before refusing to grant a request for assistance or before
postponing the grant of such assistance, the Requested State shall
consider whether assistance may be granted subject to such conditions as it deems necessary. If the Requesting State accepts
assistance subject to these conditions, it shall comply with them.
Refus ou report de l’entraide judiciaire
1. L’entraide judiciaire peut être refusée si la demande n’est
pas faite dans les formes légales nécessaires à son exécution dans
l’État requis ou si, de l’avis de l’État requis, cette exécution des
mesures demandées porterait atteinte à sa souveraineté, à sa sécurité, à son ordre public ou de quelque autre manière à l’intérêt
public, porterait préjudice à la sécurité de quelque personne ou
serait déraisonnable à tout autre égard.
2. L’entraide peut être reportée par l’État requis si l’exécution
de la demande devait nuire à quelque enquête ou poursuite judiciaire en cours dans l’État requis.
3. L’État requis informera sans délai l’État requérant de sa décision de ne pas se conformer, en tout ou en partie, à la demande
d’entraide, ou d’en reporter l’exécution, et il donnera les raisons
de cette décision.
4. Avant de refuser de faire droit à la demande d’entraide ou
d’en reporter l’exécution, l’État requis examinera s’il lui est possible d’accorder l’aide sous réserve des conditions qu’il estime
nécessaires. Si l’État requérant accepte l’aide à ces conditions, il
devra s’y conformer.
PART II — SPECIFIC PROVISIONS
DEUXIÈME PARTIE — DISPOSITIONS PARTICULIÈRES
Article 4
Article 4
Presence of Persons Involved in the Proceedings
in the Requested State
1. The Requested State shall, upon request, inform the Requesting State of the time and place of execution of the request
for assistance.
Présence des personnes intervenant à l’instance
ouverte dans l’État requis
1. L’État requis, sur demande, informe l’État requérant du jour
et du lieu où sera exécutée la demande d’entraide.
8
Canada Gazette Part I
2. To the extent not prohibited by the law of the Requested
State, judges, or officials of the Requesting State and other
persons concerned in the investigation or proceedings shall be
permitted to be present at the execution of the request. Judges,
prosecutors and counsel for the accused shall be permitted to participate in the proceedings in the Requested State.
3. The right to participate shall include the right of judges or
officials of the Requesting State to propose questions and the
right of counsel for the accused to pose questions directly. The
persons present at the execution of a request shall be permitted to
make a verbatim transcript of the proceedings. The use of technical means to make such a verbatim transcript shall be permitted.
January 5, 2002
2. Dans la mesure où la loi de l’État requis ne l’interdit pas, les
juges ou les agents officiels de l’État requérant et les autres personnes concernées par l’enquête ou l’instance seront autorisés à
être présents au moment de l’exécution de la demande. Les juges,
les procureurs du ministère public et les avocats de l’accusé seront autorisés à agir dans l’instance se déroulant sur le territoire
de l’État requis.
3. Ce droit d’agir comportera le droit, pour les juges ou les
agents officiels de l’État requérant, de proposer des questions à
poser et le droit, pour les avocats de l’accusé de poser des questions directement. Les personnes présentes au moment de l’exécution de la demande seront autorisées à faire prendre transcription littérale des débats. Le recours à des moyens techniques
d’enregistrement de ces débats sera autorisé.
Article 5
Article 5
Transmission of Documents and Objects
1. When the request for assistance concerns the transmission
of records and documents, the Requested State may transmit certified true copies thereof, unless the Requesting State expressly
requests the originals.
2. The original records or documents and objects transmitted
to the Requesting State shall be returned to the Requested State as
soon as possible, upon the latter’s request.
3. Insofar as not prohibited by the law of the Requested State,
documents, objects and records shall be transmitted in a form or
accompanied by such certification as may be requested by the
Requesting State in order to make them admissible according to
the law of the Requesting State.
Transmission de pièces littérales et matérielles
1. Lorsque la demande d’entraide a pour objet la transmission
de dossiers et de documents, l’État requis peut transmettre des
copies certifiées conformes de ceux-ci, à moins que l’État requérant n’exige expressément la remise des originaux.
2. Les dossiers et documents qui sont des originaux transmis à
l’État requérant seront renvoyés à l’État requis dès que cela sera
possible, sur demande de ce dernier.
3. Dans la mesure où la loi de l’État requis ne l’interdit pas, les
documents, les objets et les dossiers transmis le seront dans une
forme ou avec les certificats de conformité demandés par l’État
requérant, afin qu’ils puissent être admissibles selon la loi de
l’État requérant.
Article 6
Article 6
Availability of Persons to Give Evidence
Or Assist Investigations in the Requesting State
Mise à la disposition de l’État requérant de personnes
pour fins de témoignages ou pour l’avancement d’une enquête
1. The Requesting State may request that a person be made
available to testify or to assist an investigation.
1. L’État requérant peut demander de mettre à sa disposition
un témoin afin qu’il puisse déposer, ou quelque autre personne
susceptible de faire avancer une enquête.
2. L’État requis invitera la personne en cause à prêter son concours à l’enquête ou à comparaître à titre de témoin dans l’instance et recherchera son agrément à cet égard.
3. La demande indiquera approximativement les frais, de
même que les frais de déplacement et de séjour que rembourse
l’État requérant.
4. À la demande de l’État requérant, l’État requis peut accorder à l’intéressé une avance, que remboursera l’État requérant.
2. The Requested State shall invite the person to assist an investigation or to appear as a witness in the proceedings and seek
that person’s concurrence thereto.
3. The request shall indicate the approximate allowances payable and the travelling and subsistence expenses refundable by the
Requesting State.
4. At the request of the Requesting State, the Requested State
may grant the person an advance which shall be refunded by the
Requesting State.
Article 7
Article 7
Making Detained Persons Available
to Give Evidence Or Assist Investigations
Mise à disposition de détenus pour fins de
témoignages ou pour l’avancement d’une enquête
1. A person in custody in the Requested State shall, at the request of the Requesting State, be temporarily transferred to the
Requesting State to assist investigations or to appear as a witness
in the proceedings, provided that the person consents to that transfer and there are no overriding grounds against transferring the
person.
1. Une personne détenue sur le territoire de l’État requis sera, à
la demande de l’État requérant, transférée provisoirement à l’État
requérant pour l’avancement d’une enquête ou pour fins de témoignage dans une instance s’y déroulant, pourvu qu’elle consente au transfèrement et qu’il n’existe pas de motifs supérieurs
militant contre son transfèrement.
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
2. Where the person transferred is required to be kept in custody under the law of the Requested State, the Requesting State
shall hold that person in custody and shall return the person in
custody at the conclusion of the execution of the request.
3. Where the sentence imposed expires, or where the Requested State advises the Requesting State that the transferred
person is no longer required to be held in custody, that person
shall be set at liberty and be treated as a person present in the
Requesting State pursuant to a request seeking that person’s
attendance.
9
2. Lorsque la loi de l’État requis exige que la personne transférée demeure en détention, l’État requérant l’y maintiendra et la
retournera sous garde au terme de l’exécution de la demande.
3. Lorsque la peine infligée arrive à son terme, ou que l’État
requis notifie à l’État requérant qu’il n’est plus nécessaire de détenir la personne transférée, celle-ci est libérée et traitée comme
une personne se trouvant sur le territoire de l’État requérant, suite
à une demande à cet effet.
Article 8
Article 8
Service of Documents
Signification de documents
1. The Requested State shall effect service of documents that
are transmitted to it for this purpose by the Requesting State.
2. Service may be effected by simple transmission of the
document to the person to be served. If the Requesting State expressly so requests, service shall be effected by the Requested
State in the manner provided for the service of analogous documents under its own law or in a special manner consistent with
such law.
3. Proof of service shall be given by means of a receipt dated
and signed by the person served or by means of a declaration
made by the Requested State that service has been effected and
stating the form and date of such service. If service cannot be
effected, the reasons shall be communicated immediately by the
Requested State to the Requesting State.
4. Requests for service of a summons on an accused person
who is in the territory of the Requested State shall be transmitted
to the central authority of that State at least thirty (30) days before
the date set for appearance.
1. L’État requis fera signifier les documents que lui transmet à
cette fin l’État requérant.
2. La signification peut être faite par simple remise du document au signifié. Si l’État requérant en fait la demande expresse,
la signification sera faite par l’État requis de la manière prévue
pour la signification de documents analogues en vertu de sa propre loi ou de quelque manière particulière, compatible avec cette
loi.
3. La preuve de la signification se fera au moyen d’un reçu,
daté, portant la signature du signifié, ou au moyen d’une déclaration de l’État requis que la signification a été faite indiquant la
date et la forme de la signification. Si la signification ne peut être
faite, les raisons en sont communiquées immédiatement par l’État
requis à l’État requérant.
4. Les demandes de signification d’une citation à comparaître
à un prévenu se trouvant sur le territoire de l’État requis sont
transmises à l’autorité centrale de cet État au moins trente (30)
jours avant la date fixée pour la comparution.
Article 9
Article 9
Safe Conduct
Sauf-conduit
1. A person present in the Requesting State in response to a
request seeking that person’s attendance, including the service of
a summons, shall not be prosecuted, detained or subjected to any
other restriction of personal liberty in that State for any acts or
omissions which preceded that person’s departure from the Requested State, nor shall that person be obliged to give evidence in
any proceeding other than the proceedings to which the request
relates.
2. A person, present in the Requesting State by consent as a result of a request for the person’s attendance, including the service
of a summons, to answer before a judicial authority for any acts,
omissions or convictions, shall not be prosecuted or detained or
subjected to any other restriction of personal liberty for acts and
omissions or convictions which preceded that person’s departure
from the Requested State, not specified in the request.
1. La personne qui se trouve sur le territoire de l’État requérant
à la suite d’une demande recherchant sa présence, y compris la
signification d’une citation à comparaître, ne pourra être ni poursuivie, ni détenue, ni soumise à aucune restriction de sa liberté
individuelle sur le territoire de cet État, pour des faits antérieurs à
son départ de l’État requis; elle ne pourra pas non plus être contrainte de témoigner dans une autre instance que celle visée par la
demande.
2. La personne qui se trouve volontairement sur le territoire de
l’État requérant, à la suite d’une demande recherchant sa présence, y compris par signification d’une citation à comparaître,
afin de répondre devant une autorité judiciaire de toute action,
omission ou condamnation, ne pourra être ni poursuivie, ni détenue, ni soumise à aucune autre restriction de sa liberté individuelle, pour des faits, des omissions ou des condamnations antérieurs à son départ de l’État requis qui n’ont pas été indiqués dans
la demande.
3. Les paragraphes 1 et 2 du présent article cesseront de s’appliquer si l’intéressé, libre de quitter le territoire de l’État requérant, n’a pas quitté celui-ci dans les quinze (15) jours de la notification officielle qui lui a été faite que sa présence n’était plus
requise ou si, l’ayant quitté, il y est volontairement retourné.
3. Paragraphs 1 and 2 of this Article shall cease to apply if a
person, being free to leave the Requesting State, has not left it
within a period of fifteen (15) days after being officially notified
that that person’s attendance is no longer required or, having left
that territory, has voluntarily returned.
10
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
4. Any person who fails to appear in the Requesting State in
response to a request, may not be subjected to any sanction or
compulsory measure for such failure to appear.
4. Celui qui ne comparaît pas sur le territoire de l’État requérant, à la suite d’une demande de comparution, n’est passible d’aucune sanction ou mesure de contrainte pour défaut de
comparaître.
Article 10
Article 10
Proceeds of Crime
1. The Requested State shall, upon request, endeavour to ascertain whether any proceeds of crime are located within its jurisdiction and shall notify the Requesting State of the results of its
inquiries.
2. Upon request, the Requested State shall take such measures
as are permitted by its law to restrain property which is believed
to constitute the proceeds of crime, pending a final determination
by a court of the Requesting or Requested State.
3. A request may be made for assistance in securing the confiscation of proceeds of crime. Such assistance shall be given in
accordance with the law of the Requested State by whatever
means are appropriate. This may include enforcing an order made
by a court in the Requesting State or submitting the request to the
competent authorities for the purpose of seeking a confiscation
order and the enforcement thereof in the Requested State.
4. Proceeds of crime confiscated pursuant to this Treaty shall
accrue to the Requested State, unless otherwise agreed in a particular case.
5. In the application of this Article the rights of bona fide third
parties shall be respected.
6. The Requesting State shall promptly inform the Requested
State of any circumstances, including any other enforcement action, which may affect the request or its execution or which may
make it inappropriate to proceed with giving effect to it.
7. For the purpose of this Treaty:
(a) “proceeds of crime” means any property that is derived or
realised directly or indirectly by any person from an offence or
offences, or the value of any such property;
(b) “property” includes money and all kinds of moveable or
immovable and tangible or intangible property, and includes
any interest in such property; and
(c) “restraint” means seizure, attachment or other measures for
the prevention of dealing in or transfer or disposal of property.
Les produits de la criminalité
1. L’État requis, sur demande, cherchera à établir si certains
produits de crimes sont dans sa juridiction et il informera l’État
requérant des résultats de ses recherches.
2. Sur demande, l’État requis prendra les mesures qu’autorise
sa loi pour mettre sous séquestre les biens considérés comme
étant les produits d’un crime jusqu’à jugement définitif d’un tribunal de l’État requérant ou de l’État requis.
3. L’entraide judiciaire peut être demandée pour fin de confiscation des produits d’un crime. Elle sera accordée en conformité
avec la loi de l’État requis par tous moyens appropriés. Ces
moyens peuvent comprendre l’exécution d’une ordonnance judiciaire de l’État requérant ou la soumission de la demande aux
autorités compétentes pour qu’elles rendent une ordonnance de
confiscation, ou en ordonnent l’exécution, dans l’État requis.
4. Les produits de la criminalité confisqués en vertu du présent
Traité iront à l’État requis, à moins de convention contraire dans
un cas particulier.
5. Le présent article sera appliqué dans le respect des droits
des tiers de bonne foi.
6. L’État requérant informera sans délai l’État requis de tout
fait, y compris de toute autre mesure d’exécution, susceptible
d’influer sur la demande ou sur son exécution, ou qui pourrait
rendre contre-indiqué de lui donner effet.
7. Pour les fins du présent Traité, le ou les termes :
a) « produit(s) de la criminalité », « ... d’un crime », etc., s’entendent de tout bien obtenu ou réalisé, directement ou indirectement, par toute personne, à la suite d’une ou de plusieurs infractions, ainsi que de la valeur pécuniaire de ce bien;
b) « bien(s) » s’entend également de sommes d’argent et de
tous genres de biens meubles ou immeubles, corporels ou incorporels, et de tout fruit ou intérêt produit par ce ou ces biens;
c) « séquestre » s’entend de toute mise sous séquestre, saisie,
saisie-arrêt, saisie-conservatoire, ou de toute autre mesure préventive interdisant l’emploi, la cession, le transport, l’aliénation ou la disposition d’un bien.
PART III — PROCEDURE
TROISIÈME PARTIE — PROCÉDURE
Article 11
Article 11
Contents of Requests
1. In all cases requests for assistance shall include:
(a) the name of the competent authority conducting the investigation or proceedings to which the request relates;
(b) a description of the nature of the investigation or proceedings, including a summary of the relevant facts and laws;
(c) the purpose for which the request is made and the nature of
the assistance sought;
(d) where possible, the identity, nationality and location of the
person or persons who are the subject of the investigation or
proceedings;
Contenu des demandes
1. Doivent apparaître dans toute demande d’entraide judiciaire :
a) le nom de l’autorité compétente responsable de l’enquête ou
de l’instance à laquelle la demande se rapporte;
b) une description de la nature de l’enquête ou de l’instance, y
compris le résumé des faits pertinents et du droit applicable;
c) l’indication des fins pour lesquelles la demande est faite et la
nature de l’aide ou de l’assistance recherchées;
d) lorsque cela est possible, l’identité et la nationalité de la ou
des personnes qui font l’objet de l’enquête ou de l’instance, et
le lieu où elles se trouvent;
Le 5 janvier 2002
(e) a statement as to whether assistance should be provided by
a court or some other authority;
(f) the need, if any, for confidentiality and the reasons therefor;
and
(g) any time limit within which compliance with the request is
desired.
2. Requests for assistance shall also contain the following
information:
(a) where necessary, details of any particular procedure or requirement that the Requesting State wishes to be followed and
the reasons therefor;
(b) in the case of requests for the taking of evidence or search
and seizure, a statement indicating the basis for belief that evidence may be found in the jurisdiction of the Requested State;
(c) in the case of requests to take evidence from a person, a
statement as to whether sworn or affirmed statements are required, and a description of the subject matter of the evidence
or statement sought;
(d) in the case of lending of exhibits, the person or class of persons who will have custody of the exhibit, the place to which
the exhibit is to be removed, any tests to be conducted and the
date by which the exhibit will be returned; and
(e) in the case of making detained persons available, the person
or class of persons who will have custody during the transfer,
the place to which the detained person is to be transferred and
the date of that person’s return.
3. In addition to the requirements of paragraph 1, a request for
the location and restraint of proceeds of crime shall include:
(a) a statement describing the proceedings which have been or
are about to be instituted;
(b) to the extent possible, a statement describing the property to
which measures of restraint are to be applied, including its location and its connection with the person against whom proceedings have been or are to be instituted;
(c) to the extent possible, a statement describing the person or
persons in possession of the property and their connection, if
any, to the investigation;
(d) a statement describing the grounds for belief that the property represents the proceeds of crime;
(e) where appropriate, a statement of the amount which it is
desired to restrain and the grounds on which this amount is
estimated;
(f) a statement of the estimated time expected to elapse before a
final confiscation order may be given in the Requesting State;
the Requesting State shall advise the Requested State of any
alteration in this respect;
(g) where the Requested State so requires, a statement describing the evidence which would be available for proceedings
in the Requested State; and
(h) where a confiscation order has been made, a copy of that
order.
4. In addition to the requirements of paragraph 1, a request for
the confiscation of proceeds of crime or the enforcement of a
confiscation order shall include or be accompanied by:
(a) where available, a copy of any order made in the Requesting State relating to the proceeds of crime, including a confiscation order or an order imposing a fine or pecuniary penalty,
and a statement that neither the order nor any conviction to
which it relates is subject to appeal and that the order, but for
the location of the property, would be enforceable in the Requesting State;
Gazette du Canada Partie I
11
e) l’indication que c’est à un tribunal, ou à quelque autre autorité, qu’il est demandé de prêter son concours;
f) l’indication, le cas échéant, que la confidentialité s’impose,
et des raisons de celle-ci; et
g) l’indication de tout délai dans lequel il est voulu que l’on se
conforme à la demande.
2. Les demandes d’entraide judiciaire doivent également donner les informations suivantes :
a) lorsque cela est nécessaire, le détail de toute procédure particulière ou de toute exigence que l’État requérant veut voir respecter, et les raisons de cela;
b) dans le cas de demandes de réunion de preuves ou de perquisition, de fouille et de saisie, l’indication des motifs qui autorisent à croire que les éléments de preuve recherchés se trouvent dans la juridiction de l’État requis;
c) dans le cas de demandes de consignation de témoignages,
l’indication que des dépositions sous serment ou avec affirmation solennelle sont requises et la description de l’objet du témoignage ou de la déposition recherché;
d) dans le cas de prêt de pièces à conviction, l’indication de la
personne ou de la catégorie de personnes qui auront la garde de
la pièce, le lieu où la pièce sera conservée, tout test qui sera effectué et la date de retour de la pièce;
e) dans les cas de mise à la disposition de l’État requérant de
détenus, la personne ou la catégorie de personnes qui assureront leur garde au cours du transfèrement, le lieu où ils seront
transférés et la date de leur retour.
3. Outre ce qu’exige le paragraphe premier, une demande de
recherche et de mise sous séquestre des produits d’un crime doit
comporter :
a) une description de l’instance qui a été ouverte ou qui le sera;
b) dans la mesure du possible, une description des biens au sujet desquels des mesures coercitives doivent être prises, y compris le lieu où ils se trouvent et leurs rapports avec celui contre
lequel l’instance a été ouverte ou est sur le point de l’être;
c) dans la mesure du possible, une description de la ou des personnes en possession des biens et le rapport, si rapport il y a,
entre cette ou ces personnes et l’enquête;
d) un exposé des raisons qui ont amené à penser que les biens
en cause sont le produit d’un crime;
e) lorsque cela est approprié, l’indication du montant des valeurs à mettre sous séquestre et les bases de l’estimation de ce
montant;
f) l’indication du délai prévu dans lequel une ordonnance définitive de confiscation devrait normalement être rendue dans
l’État requérant, l’État requérant donnant avis à l’État requis de
tout changement survenu à cet égard;
g) lorsque l’État requis l’exige, la description des éléments de
preuve qui pourraient être rapportés dans une instance se déroulant sur le territoire de l’État requis;
h) lorsqu’une ordonnance de confiscation a été rendue, copie
de cette ordonnance.
4. Outre ce qu’exige le paragraphe premier, doivent être inclus
ou annexés à une demande de confiscation des produits d’un
crime ou d’exécution d’une ordonnance de confiscation :
a) si elle est disponible, copie de toute ordonnance rendue sur
le territoire de l’État requérant se rapportant aux produits du
crime, y compris d’une ordonnance de confiscation ou d’une
ordonnance infligeant une peine d’amende ou quelque autre
peine pécuniaire, et une déclaration à l’effet que ni l’ordonnance ni toute condamnation à laquelle elle se rapporte ne peuvent faire l’objet d’un appel, et que l’ordonnance, n’était le lieu
12
Canada Gazette Part I
(b) a description of the property to which the measures of confiscation are to be applied, including its location, and its connection to any offence and any person against whom an order
referred to in subparagraph (a) has been made; and
(c) such evidence as may be required by the Requested State.
5. If the Requested State considers that the information contained in the request is not sufficient to enable the request to be
dealt with, that Party may request that additional details be
furnished.
6. A request shall be made by any means affording a record in
writing. Where electronic means of transmission are used, the
original of the request shall be transmitted as soon as possible. In
urgent circumstances or where otherwise permitted by the Requested State, a request may be made orally but shall be confirmed in writing promptly thereafter.
January 5, 2002
où se trouvent les biens, serait exécutoire sur le territoire de
l’État requérant;
b) une description des biens que visent les mesures ayant trait à
la confiscation, y compris le lieu où ils se trouvent et le rapport
qu’ils ont avec toute infraction et toute personne à l’encontre
de laquelle une ordonnance dont il est fait mention à l’alinéa a)
a été rendue;
c) tout élément de preuve exigé par l’État requis.
5. Si l’État requis estime que l’information fournie dans la
demande est insuffisante pour lui permettre de lui donner effet, il
peut demander des précisions complémentaires.
6. Une demande peut être faite par tout moyen laissant une
trace écrite. Lorsqu’il sera fait usage de moyens électroniques de
transmission, l’original de la demande sera ensuite transmis dans
les plus brefs délais. En cas d’urgence ou si l’État requis l’autorise, la demande pourra être faite oralement, mais elle devra par
la suite être promptement confirmée par écrit.
Article 12
Article 12
Central Authorities
Central authorities shall transmit and receive all requests and
responses thereto for the purpose of this Treaty. The central
authority for Canada shall be the Minister of Justice or an official
designated by that Minister; the central authority for Sweden shall
be the Ministry for Foreign Affairs.
Autorités centrales
Des autorités centrales transmettront et recevront les requêtes
et leurs réponses pour les fins du présent Traité. L’autorité centrale, dans le cas du Canada, sera le ministre de la Justice, ou le
fonctionnaire qu’il aura désigné; dans le cas de la Suède, ce sera
le Ministère des Affaires étrangères.
Article 13
Article 13
Confidentiality
1. The Requested State may require, after consultation with the
Requesting State, that information or evidence furnished or the
source of such information or evidence be kept confidential or be
disclosed only subject to such terms and conditions as it may
specify.
2. The Requested State shall to the extent requested and permitted by its law keep confidential a request, its contents, supporting documents and any action taken pursuant to the request
except to the extent necessary to execute it.
Confidentialité
1. L’État requis peut exiger, après consultation de l’État requérant, que l’information ou les preuves fournies, ou la source de
cette information ou de ces preuves, demeurent confidentielles ou
ne soient divulguées qu’aux conditions qu’il aura la faculté de
poser.
2. L’État requis, dans la mesure exigée et dans celle qu’autorise sa loi, gardera confidentiels une demande, les pièces à son
appui, son contenu et toute action accomplie sur son fondement,
sauf dans la mesure nécessaire pour l’exécuter.
Article 14
Article 14
Limitation of Use
1. The Requesting State shall not use information or evidence
furnished for purposes other than those stated in the request without the prior consent of the central authority of the Requested
State.
2. The Requested State may require, after consultation with the
Requesting State, that information or evidence furnished or the
source of such information or evidence be used only subject to
such terms and conditions as it may specify.
Usage restreint
1. L’État requérant ne se servira pas de l’information ou des
preuves fournies à d’autres fins que celles indiquées dans la demande sans le consentement préalable de l’autorité centrale de
l’État requis.
2. L’État requis peut exiger, après consultation avec l’État requérant, qu’on ne se serve de l’information ou des preuves qu’il
fournit, ou de la source de cette information ou de ces preuves,
qu’aux conditions qu’il aura la faculté de poser.
Article 15
Article 15
Authentication
Evidence or documents transmitted pursuant to this Treaty
shall not require any form of authentication, save as is specified
in Article 5.
Légalisation
Les preuves ou les pièces transmises en vertu du présent Traité
ne requerront aucune forme de légalisation, sauf ce qui est stipulé
à l’article 5.
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
13
Article 16
Article 16
Language
Langues
Requests and supporting documents shall be accompanied by a
translation into an official language of the Requested State.
Il sera annexé aux demandes et aux pièces à l’appui de celles-ci
une traduction dans l’une des langues officielles de l’État requis.
Article 17
Article 17
Consular Officials
Agents consulaires
1. Consular officials may take evidence in the territory of the
receiving state from a witness on a voluntary basis without a formal request. Prior notice of the intended proceedings shall be
given to the receiving state. That state may refuse its consent for
any reason provided in Article 3.
1. Les agents consulaires peuvent sans demande formelle recevoir le témoignage sur le territoire de l’État accréditaire d’un
témoin qui dépose volontairement. Avis préalable de l’instance
sera donné à l’État accréditaire. Cet État peut refuser de donner
son consentement pour toute raison énumérée à l’article 3.
2. Consular officials may serve documents on a person who
appears voluntarily at the consular premises.
2. Les agents consulaires peuvent signifier des documents à la
personne qui se présente volontairement au consulat.
Article 18
Article 18
Expenses
Frais
1. The Requested State shall meet the cost of executing the request for assistance, except that the Requesting State shall bear:
(a) the expenses associated with conveying any person to or
from the territory of the Requested State at the request of the
Requesting State, and any allowance or expenses payable to
that person while in the Requesting State pursuant to a request
under Articles 6 or 7 of this Treaty; and
(b) the expenses and fees of experts either in the Requested
State or the Requesting State.
1. L’État requis assumera les frais d’exécution de la demande
d’entraide judiciaire, mais l’État requérant devra assumer :
a) les frais de transport de toute personne qui quitte le territoire
de l’État requis, ou y entre, à la demande de l’État requérant, et
de toute allocation ou dépense qui lui est payable ou remboursable pour son séjour dans l’État requérant en vertu d’une demande faite sur le fondement des articles 6 ou 7 du présent
Traité;
b) les dépenses et honoraires d’experts cités, tant dans l’État
requis que dans l’État requérant.
2. If it becomes apparent that the execution of the request requires expenses of an extraordinary nature, the Contracting Parties shall consult to determine the terms and conditions under
which the requested assistance can be provided.
2. S’il appert que l’exécution de la demande exige des dépenses extraordinaires, les Parties contractantes se consulteront afin
d’établir les conditions dans lesquelles l’aide et l’assistance demandées peuvent être fournies.
PART IV — FINAL PROVISIONS
QUATRIÈME PARTIE — DISPOSITIONS FINALES
Article 19
Article 19
Other Assistance
Autres formes d’entraide
This Treaty shall not derogate from obligations subsisting between the Contracting Parties whether pursuant to other treaties,
arrangements or otherwise, or prevent the Contracting Parties
providing or continuing to provide assistance to each other pursuant to other treaties, arrangements or otherwise.
Le présent Traité ne déroge pas aux obligations subsistant entre
les Parties contractantes que ce soit en vertu d’autres traités, arrangements ou autrement, ni n’interdit aux Parties contractantes
de se prêter, ou de continuer de se prêter, mutuellement leur concours en vertu d’autres traités, arrangements ou autrement.
Article 20
Article 20
Scope of Application
Champ d’application
This Treaty shall apply to any requests presented after its entry
into force even if the relevant acts or omissions occurred before
that date.
Le présent Traité s’appliquera à toute demande postérieure à
son entrée en vigueur même si les faits ou omissions sur lesquels
elle est fondée sont survenus avant celle-ci.
14
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
Article 21
Article 21
Consultations
Consultations
The Contracting Parties shall consult promptly, at the request
of either Party, concerning the interpretation and the application
of this Treaty.
Les Parties contractantes se consulteront sans délai, à la demande de l’une d’elles, au sujet de l’interprétation et de l’application du présent Traité.
Article 22
Article 22
Entry Into Force and Termination
Entrée en vigueur et dénonciation
1. This Treaty shall be ratified; the instruments of ratification
shall be exchanged in Ottawa as soon as possible.
2. This Treaty shall enter into force on the first day of the second month after the exchange of the instruments of ratification.
3. Either Contracting Party may terminate this Treaty. The
termination shall take effect one year from the date on which it
was notified to the other party.
In witness thereof the undersigned, being duly authorized
thereto by their respective Governments, have signed this Treaty.
Done in duplicate, at Stockholm this 15th day of February
2000, in the English, French and Swedish languages, each version
being equally authentic.
For the Government of Canada
PHILIPPE KIRSCH
Ambassador
For the Government of Sweden
ANNA LINDH
Minister
Department of Foreign Affairs
1. Le présent Traité sera ratifié; les instruments de ratification
seront échangés à Ottawa dans les plus brefs délais.
2. Le présent Traité entrera en vigueur le premier jour du second mois suivant l’échange des instruments de ratification.
3. Les Parties contractantes peuvent chacune dénoncer unilatéralement le présent Traité. La dénonciation prendra effet un an
après le jour où elle aura été notifiée à la Partie cocontractante.
En foi de quoi, les soussignés, dûment autorisés par leurs gouvernements respectifs, ont signé le présent Traité.
Fait à Stockholm ce 15e jour de février 2000, en double exemplaire, en langues française, anglaise et suédoise, chaque version
faisant également foi.
Pour le gouvernement du Canada
L’ambassadeur
PHILIPPE KIRSCH
Pour le gouvernement de la Suède
Le ministre
Ministère des Affaires étrangères
ANNA LINDH
[1-1-o]
[1-1-o]
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
15
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Thirty-Seventh Parliament
Première session, trente-septième législature
PRIVATE BILLS
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
January 27, 2001.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, (613) 992-6443.
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 27 janvier 2001.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, (613) 992-6443.
Le greffier de la Chambre des communes
WILLIAM C. CORBETT
WILLIAM C. CORBETT
Clerk of the House of Commons
16
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA CUSTOMS AND REVENUE AGENCY
AGENCE DES DOUANES ET DU REVENU DU CANADA
SPECIAL IMPORT MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
Automotive Laminated Windshields — Decision
On December 18, 2001, the Commissioner of Customs and
Revenue initiated an investigation under the Special Import
Measures Act into the alleged injurious dumping into Canada of
automotive laminated windshields for the automotive replacement
market of all shapes and sizes, whether they are clear or tinted,
whether coated or not coated, whether or not they include antennae, ceramics, mirror buttons, VIN notches and whether or not
they are encapsulated, originating in or exported from the People’s Republic of China.
For additional information, the goods subject to the investigation exclude the following:
— Tempered automotive glass;
— Laminated windshields manufactured for the Original Equipment Market (OEM); and
— Laminated windshields for railway vehicles, aircraft or
spacecraft.
The goods subject to the investigation are usually classified
under the following Harmonized System classification number:
7007.21.00.21
The Canada Customs and Revenue Agency will conduct an investigation into the alleged dumping. In addition, the Canadian
International Trade Tribunal (the Tribunal) will now conduct a
preliminary inquiry into the question of injury to the Canadian
industry. The Tribunal will make a decision within 60 days of the
date of initiation. If the Tribunal concludes that the evidence does
not disclose a reasonable indication of injury, the investigation
will be terminated.
Pare-brise de verre feuilleté — Décision
Le 18 décembre 2001, le commissaire des douanes et du revenu
ouvrait une enquête en vertu de la Loi sur les mesures spéciales
d’importation concernant le présumé dumping dommageable des
pare-brise de verre feuilleté de toute grandeur et forme aux fins
du marché de remplacement de l’industrie automobile, qu’ils
soient clairs ou teintés, avec ou sans revêtement, incluant ou non
des antennes, de la céramique, un bouton de miroir, une fenêtre
de numéro d’identification du véhicule, encapsulés ou non, originaires ou exportés de la République populaire de Chine.
À titre de renseignement supplémentaire, la définition des marchandises en cause exclut :
— Le verre trempé pour l’industrie automobile;
— Les pare-brise en verre feuilleté fabriqués spécifiquement
pour le marché de l’équipement original (OEM);
— Les pare-brise en verre feuilleté pour les véhicules de chemin
de fer, les véhicules aériens et les véhicules spatiaux.
Les marchandises en cause sont habituellement classées sous le
numéro tarifaire du Système harmonisé suivant :
7007.21.00.21
L’Agence des douanes et du revenu du Canada (ADRC) mènera une enquête concernant le présumé dumping. En outre, le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) dirigera
maintenant une enquête préliminaire sur la question du dommage
causé à l’industrie canadienne. Il rendra une décision à cet égard
dans les 60 jours suivant l’ouverture de l’enquête. Si le Tribunal
conclut que les éléments de preuve n’indiquent pas, de façon raisonnable, qu’un dommage a été causé, l’enquête prendra fin.
Information
A statement of reasons explaining this decision has been
provided to persons directly interested in these proceedings.
The statement of reasons is available on the Canada Customs
and Revenue Agency’s Web site at http://www.ccra-adrc.
gc.ca/customs/business/sima/index-e.html or by contacting
Mr. Robert Veilleux by telephone at (613) 954-1666, by facsimile
at (613) 941-2612, or by electronic mail at robert.veilleux
@ccra-adrc.gc.ca.
Renseignements
Un énoncé des motifs portant sur cette décision a été mis à la
disposition des personnes directement intéressées par ces procédures. Vous pouvez consulter ce document sur le site Web de
l’ADRC à l’adresse http://www.ccra-adrc.gc.ca/customs/business/
sima/index-f.html ou vous pouvez en demander une copie à
M. Robert Veilleux, par téléphone au (613) 954-1666, par télécopieur au (613) 941-2612, ou par courrier électronique à l’adresse
robert.veilleux@ccra-adrc.gc.ca.
Representations
Interested parties are invited to file written submissions presenting facts, arguments and evidence relevant to the alleged
dumping. Written submissions should be forwarded to Mr. Robert
Veilleux, Canada Customs and Revenue Agency, Anti-dumping
and Countervailing Directorate, 191 Laurier Avenue W,
16th Floor, Ottawa, Ontario KlA 0L5. To be given consideration
in this investigation, this information should be received by January 24, 2002.
Any information submitted by interested parties concerning
this investigation will be considered public information unless
clearly marked confidential. When a submission is marked confidential, a non-confidential edited version of the submission must
also be provided.
Ottawa, December 18, 2001
ALICE SHIELDS
Director General
Anti-dumping and Countervailing Directorate
Observations
Les parties intéressées sont invitées à soumettre par écrit tous
les faits, arguments et éléments de preuve qu’elles jugent pertinents au présumé dumping. Les exposés doivent être envoyés à
Monsieur Robert Veilleux, Agence des douanes et du revenu du
Canada, Direction des droits antidumping et compensateurs,
191, avenue Laurier Ouest, 16e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0L5.
Ces renseignements doivent nous parvenir avant le 24 janvier
2002 afin d’être pris en considération dans le cadre de cette
enquête.
Les renseignements présentés par les parties intéressées aux
fins de cette enquête seront considérés comme publics à moins
qu’il ne soit clairement indiqué qu’ils sont confidentiels. Si l’exposé d’une partie intéressée contient des renseignements confidentiels, une version non confidentielle doit aussi être présentée.
Ottawa, le 18 décembre 2001
La directrice générale
Direction des droits antidumping et compensateurs
ALICE SHIELDS
[1-1-o]
[1-1-o]
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
17
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
COMMENCEMENT OF PRELIMINARY INJURY INQUIRY
OUVERTURE D’ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE DE DOMMAGE
Automotive Laminated Windshields
Notice was received by the Secretary of the Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) on December 18, 2001, from
the Director General of the Anti-dumping and Countervailing
Directorate at the Canada Customs and Revenue Agency (CCRA)
stating that the Commissioner of the CCRA had initiated an investigation into a complaint respecting the alleged injurious
dumping of automotive laminated windshields for the automotive
replacement market of all sizes and shapes, exported from or
originating from the People’s Republic of China, whether they are
clear or tinted, whether coated or not, whether or not they include
among other things, antennae, ceramics, mirror buttons, VIN
notches, and whether or not they are encapsulated.
The complaint does not include laminated windshields made
especially for the original equipment market, tempered glass used
in the automobile industry for the side and rear windows and for
sunroofs, and laminated windshields for railway vehicles, aircraft
and space vehicles.
Pare-brise de verre feuilleté
Le secrétaire du Tribunal canadien du commerce extérieur (le
Tribunal) a été avisé le 18 décembre 2001, par la directrice générale de la Direction des droits antidumping et compensateurs de
l’Agence des douanes et du revenu du Canada (ADRC), que le
commissaire de l’ADRC avait ouvert une enquête sur une plainte
concernant le présumé dumping dommageable de pare-brise de
verre feuilleté de toute grandeur et forme aux fins du marché de
remplacement de l’industrie automobile, originaires ou exportés
de la République populaire de Chine, qu’ils soient clairs ou teintés, avec ou sans revêtement, incluant ou non, entre autres, des
antennes, de la céramique, un bouton de miroir, une fenêtre de
numéro d’identification du véhicule, encapsulés ou non.
La plainte n’inclut pas les pare-brise en verre feuilleté fabriqués spécifiquement pour le marché de l’équipement original, le
verre trempé pour l’industrie automobile utilisé pour les glaces ou
la lunette ainsi que pour les toits ouvrants, et les pare-brise en
verre feuilleté pour les véhicules de chemin de fer, les véhicules
aériens et les véhicules spatiaux.
Aux termes du paragraphe 34(2) de la Loi sur les mesures spéciales d’importation (LMSI), le Tribunal a ouvert une enquête
préliminaire de dommage (enquête no PI-2001-003) en vue de
déterminer si les éléments de preuve indiquent, de façon raisonnable, que le dumping des marchandises en question a causé un
dommage sensible ou un retard, ou menace de causer un dommage sensible, les définitions de ces termes dans la LMSI
s’appliquant.
L’enquête du Tribunal procédera sous forme d’exposés écrits.
Chaque personne ou chaque gouvernement qui souhaite participer
à l’enquête doit déposer auprès du secrétaire un avis de participation au plus tard le 2 janvier 2002. Chaque conseiller qui désire
représenter une partie à l’enquête doit déposer auprès du secrétaire un avis de représentation ainsi qu’un acte de déclaration et
d’engagement au plus tard le 2 janvier 2002.
Le 8 janvier 2002, le Tribunal transmettra les renseignements
publics reçus du commissaire à toutes les parties qui ont déposé
des avis de participation, et transmettra les renseignements confidentiels aux conseillers qui ont déposé auprès du Tribunal un acte
de déclaration et d’engagement.
Les exposés des parties qui s’opposent à la plainte doivent être
déposés au plus tard le 18 janvier 2002. Ces exposés doivent
comprendre des éléments de preuve, par exemple des documents
et des sources à l’appui des énoncés des faits dans les observations, et des arguments concernant les questions suivantes :
— s’il se produit au Canada des marchandises, autres que les
marchandises dénommées dans l’énoncé des motifs d’ouverture d’enquête du commissaire, similaires aux marchandises
présumées sous-évaluées;
— s’il existe plus d’une classe de marchandises présumées sousévaluées;
— quels producteurs nationaux de marchandises similaires sont
compris dans la branche de production nationale;
— si les renseignements mis à la disposition du Tribunal indiquent, de façon raisonnable, que le présumé dumping des
marchandises a causé un dommage sensible ou un retard, ou
menace de causer un dommage sensible.
La partie plaignante aura l’occasion de présenter des observations en réponse aux exposés des parties qui s’opposent à la
plainte au plus tard le 28 janvier 2002. Au même moment, les
autres parties qui appuient la plainte peuvent aussi présenter des
exposés au Tribunal.
Pursuant to subsection 34(2) of the Special Import Measures
Act (SIMA), the Tribunal has initiated a preliminary injury inquiry (Inquiry No. PI-2001-003) to determine whether the evidence discloses a reasonable indication that the dumping of the
subject goods has caused material injury or retardation or is
threatening to cause material injury, as these words are defined in
SIMA.
The Tribunal’s inquiry will be conducted by way of written
submissions. Each person or government wishing to participate in
the inquiry must file a notice of participation with the Secretary
on or before January 2, 2002. Each counsel who intends to represent a party in the inquiry must file a notice of representation, as
well as a declaration and undertaking, with the Secretary on or
before January 2, 2002.
On January 8, 2002, the Tribunal will distribute the public information received from the Commissioner to all parties that have
filed notices of participation, and the confidential information to
counsel who have filed a declaration and undertaking with the
Tribunal.
Submissions by parties opposed to the complaint must be filed
on or before January 18, 2002. These submissions should include
evidence, e.g. documents and sources that support the factual
statements in the submissions, and argument concerning the
questions of:
— whether there are goods produced in Canada, other than those
identified in the Commissioner’s statement of reasons for initiating the investigation, that are like goods to the allegedly
dumped goods;
— whether there is more than one class of allegedly dumped
goods;
— which domestic producers of like goods comprise the domestic industry; and
— whether the information before the Tribunal discloses a reasonable indication that the alleged dumping of the goods has
caused material injury or retardation, or threatens to cause
material injury.
The complainant may make submissions in response to the
submissions of parties opposed to the complaint by January 28,
2002. At that time, other parties supporting the complaint may
also make submissions to the Tribunal.
18
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
Under section 46 of the Canadian International Trade Tribunal
Act, a person who provides information to the Tribunal and who
wishes some or all of the information to be kept confidential must
submit to the Tribunal, at the time the information is provided, a
statement designating the information as confidential, together
with an explanation as to why that information is designated as
confidential. Furthermore, the person must submit a nonconfidential summary of the information designated as confidential or a statement indicating why such a summary cannot be
made. (See Procedural Guidelines for Designation and Use of
Confidential Information in Canadian International Trade Tribunal Proceedings available on the Tribunal’s Web site at
www.citt-tcce.gc.ca.)
The Canadian International Trade Tribunal Rules govern these
proceedings.
All submissions must be filed with the Tribunal in 25 copies.
The Tribunal will distribute the public submissions to all parties
that have filed notices of participation and any confidential submissions to counsel who have filed a declaration and undertaking.
Written and oral presentations to the Tribunal may be made in
English or in French.
Ottawa, December 19, 2001
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Aux termes de l’article 46 de la Loi sur le Tribunal canadien
du commerce extérieur, une personne qui fournit des renseignements au Tribunal et qui désire qu’ils soient gardés confidentiels
en tout ou en partie doit fournir, en même temps que les renseignements, une déclaration désignant comme tels les renseignements qu’elle veut garder confidentiels avec explication à l’appui.
En outre, la personne doit fournir un résumé non confidentiel des
renseignements désignés confidentiels ou une déclaration et une
explication de tout refus de fournir le résumé. (Voir Lignes directrices concernant le processus de désignation et d’utilisation
des renseignements confidentiels dans une procédure du Tribunal
canadien du commerce extérieur disponible sur le site Web du
Tribunal à l’adresse www.tcce-citt.gc.ca.)
Les Règles du Tribunal canadien du commerce extérieur
s’appliquent à la présente enquête.
Tous les exposés doivent être déposés auprès du Tribunal en
25 copies. Le Tribunal distribuera les exposés publics à toutes les
parties ayant déposé des avis de participation et les exposés confidentiels aux conseillers qui ont déposé un acte de déclaration et
d’engagement.
De concert avec l’avis d’ouverture d’enquête préliminaire de
dommage, le secrétaire a envoyé aux producteurs nationaux, aux
importateurs et aux exportateurs qui, à la connaissance du Tribunal, sont intéressés par l’enquête, une lettre renfermant des détails
sur les procédures et le calendrier de l’enquête. L’avis et le calendrier des dates importantes sont affichés sur le site Web du Tribunal à l’adresse www.tcce-citt.gc.ca.
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements concernant la présente enquête doivent être envoyés
à l’adresse suivante : Le Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard Life Centre, 15e étage, 333, avenue
Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439 (télécopieur).
Les présentations écrites ou orales peuvent être faites au Tribunal en français ou en anglais.
Ottawa, le 19 décembre 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
Along with the notice of commencement of preliminary injury
inquiry, the Secretary has sent a letter to the domestic producers,
to importers and to exporters with a known interest in the inquiry
that provides details on the procedures and the schedule for the
inquiry. The notice and the schedule of events consisting of key
dates are available from the Tribunal’s Web site at www.citttcce.gc.ca.
Written submissions, correspondence or requests for information regarding this inquiry should be addressed to: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
EDP Hardware and Software
Matériel et logiciel informatiques
Notice is hereby given that, after completing its inquiry, the
Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) made a determination (File No. PR-2001-025) on December 27, 2001, with
respect to a complaint filed by Empowered Networks Inc., of
Kanata, Ontario, under subsection 30.11(1) of the Canadian International Trade Tribunal Act, R.S.C. 1985 (4th Supp.), c. 47, as
amended by the North American Free Trade Agreement Implementation Act, S.C. 1993, c. 44, concerning a procurement (Solicitation No. M93980-012711/A) by the Department of Public
Works and Government Services on behalf of the Royal Canadian
Mounted Police. The solicitation was for the provision of network
management reporting software.
It was alleged that the evaluation process used was contrary to
the one described in the Request for Proposal.
Having examined the evidence presented by the parties and
considered the provisions of the Agreement on Internal Trade, the
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal), à la suite de son enquête, a
rendu une décision (dossier no PR-2001-025) le 27 décembre
2001 concernant une plainte déposée par Empowered Networks
Inc., de Kanata (Ontario), aux termes du paragraphe 30.11(1) de
la Loi sur le Tribunal canadien du commerce extérieur, L.R.C.
1985 (4e supp.), c. 47, modifiée par la Loi de mise en œuvre de
l’Accord de libre-échange nord-américain, L.C. 1993, c. 44, au
sujet d’un marché (invitation no M93980-012711/A) du ministère
des Travaux publics et des Services gouvernementaux au nom de
la Gendarmerie royale du Canada. L’invitation portait sur la fourniture d’un logiciel de gestion et de contrôle de réseau.
Il était allégué que la procédure d’évaluation utilisée était contraire à celle qui est décrite dans la demande de proposition.
Après avoir examiné les éléments de preuve présentés par les
parties, et tenu compte des dispositions de l’Accord sur le
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
North American Free Trade Agreement and the Agreement on
Government Procurement, the Tribunal determined that the complaint was not valid.
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
19
MICHEL P. GRANGER
Secretary
commerce intérieur, de l’Accord de libre-échange nordaméricain et de l’Accord sur les marchés publics, le Tribunal a
déterminé que la plainte n’était pas fondée.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 27 décembre 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
Ottawa, December 27, 2001
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
EXPIRY OF FINDINGS
EXPIRATION DES CONCLUSIONS
Hot-rolled Carbon Steel Plate
Tôles d’acier au carbone laminées à chaud
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal)
hereby gives notice, pursuant to subsection 76.03(2) of the Special Import Measures Act (SIMA), that its findings made on October 27, 1997, in Inquiry No. NQ-97-001, concerning hot-rolled
carbon steel plate and high-strength low-alloy plate not further
manufactured than hot-rolled, heat-treated or not, in cut lengths,
in widths from 24 inches (+/- 610 mm) to 152 inches
(+/- 3 860 mm) inclusive, and thicknesses from 0.187 inches
(+/- 4.75 mm) to 4 inches (+/- 101.6 mm) inclusive, originating in
or exported from Mexico, or originating in or exported from the
People’s Republic of China, the Republic of South Africa and the
Russian Federation, but excluding plate for use in the manufacture of pipe and tube (also known as skelp); plate in coil form;
plate having a rolled, raised figure at regular intervals on the surface (also known as floor plate); and plate produced to ASTM
specifications A515 and A516M/A516, grade 70, in thicknesses
greater than 3.125 inches (+/- 79.3 mm), are scheduled to expire
on October 28, 2002 (Expiry No. LE-2001-006). Under SIMA,
findings of injury or threat of injury and the associated special
protection in the form of anti-dumping or countervailing duties
expire five years from the date of the last order or finding, unless
an expiry review has been initiated before that date. An expiry
review will not be initiated unless the Tribunal decides that there
is sufficient information to indicate that it is warranted.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal)
donne avis par la présente, aux termes du paragraphe 76.03(2) de
la Loi sur les mesures spéciales d’importation (LMSI), que les
conclusions qu’il a rendues le 27 octobre 1997, dans le cadre de
l’enquête no NQ-97-001, concernant les tôles d’acier au carbone
laminées à chaud ou les tôles d’acier allié résistant à faible teneur,
n’ayant subi aucun autre complément d’ouvraison que le laminage à chaud, traitées ou non à la chaleur, coupées à longueur,
d’une largeur variant de 24 pouces (+/- 610 mm) à 152 pouces
(+/- 3 860 mm) inclusivement, et d’une épaisseur variant de
0,187 pouce (+/- 4,75 mm) à 4 pouces (+/- 101,6 mm) inclusivement, originaires ou exportées du Mexique, ou originaires ou
exportées de la République populaire de Chine, de la République
sud-africaine et de la Fédération de Russie, à l’exclusion des tôles
devant servir à la fabrication de tuyaux ou de tubes (aussi appelées « feuillards »), des tôles en bobines, des tôles dont la surface
présente par intervalle un motif laminé en relief (aussi appelées
« tôles de plancher »), des tôles fabriquées selon les spécifications A515 et A516M/A516 de l’ASTM, nuance 70, d’une épaisseur supérieure à 3,125 pouces (+/- 79,3 mm), expireront le
28 octobre 2002 (expiration no LE-2001-006). Aux termes de la
LMSI, les conclusions de dommage ou de menace de dommage et
la protection spéciale qui y est associée, soit par des droits antidumping ou des droits compensateurs, expirent cinq ans suivant
la date de la dernière ordonnance ou des dernières conclusions, à
moins qu’un réexamen relatif à l’expiration n’ait été entrepris
avant cette date. Un réexamen relatif à l’expiration ne sera entrepris que si le Tribunal décide qu’il y a suffisamment de renseignements pour le convaincre du bien-fondé d’un réexamen.
Les personnes ou les gouvernements qui désirent un réexamen
relatif à l’expiration de ces conclusions, ou qui s’y opposent, doivent déposer auprès du secrétaire du Tribunal, au plus tard le
15 janvier 2002, 20 copies de leurs exposés écrits publics faisant
état des renseignements, avis et arguments pertinents. Les personnes ou les gouvernements doivent tenter de ne fonder leurs
exposés que sur des renseignements publics; cependant, des renseignements confidentiels portant sur les questions dont est saisi
le Tribunal peuvent être déposés, le cas échéant, accompagnés
d’un résumé public détaillé ou d’une version révisée de ces
exposés.
Les exposés doivent traiter de tous les facteurs pertinents, entre
autres :
— le fait qu’il y ait vraisemblablement poursuite ou reprise du
dumping des marchandises;
Persons or governments requesting or opposing the initiation of
an expiry review of the said findings should file 20 copies of
written public submissions containing relevant information,
opinions and arguments with the Secretary of the Tribunal not
later than January 15, 2002. Persons or governments should endeavour to base their submissions exclusively on public information; however, confidential information relevant to the issues
before the Tribunal may be filed, if necessary, along with a comprehensive public summary or edited version thereof.
Submissions should address all relevant factors, including:
— the likelihood of continued or resumed dumping of the goods;
— the likely volume and price ranges of dumped imports if
dumping were to continue or resume;
20
Canada Gazette Part I
— the domestic industry’s recent performance, including trends
in production, sales, market share and profits;
— the likelihood of injury to the domestic industry if the findings
were allowed to expire, having regard to the anticipated effects of a continuation or resumption of dumped imports on
the industry’s future performance;
— any other developments affecting, or likely to affect, the performance of the domestic industry;
— changes in circumstances, domestically or internationally,
including changes in the supply of or demand for the goods,
and changes in trends in, and sources of, imports into Canada;
and
— any other matter that is relevant.
Where there are opposing views, each person or government
that filed a submission in response to the notice of expiry will be
given an opportunity to respond in writing to the representations
of other persons or governments. In these circumstances, the Tribunal will distribute copies of the public submissions to each
person or government that filed a submission with the Tribunal.
Persons or governments wishing to respond to the submissions
must do so not later than January 24, 2002. If confidential submissions have been filed, the Secretary will notify persons or
governments and instruct them on how they may access these
submissions through qualified counsel.
The Tribunal will issue a decision on February 11, 2002, on
whether an expiry review is warranted based on the submissions
and representations received and the responses to them.
— If there is no request for a review, the Tribunal will not initiate a review and the findings will expire on their expiry date.
— If the Tribunal decides that a review is not warranted, the
findings will expire on their expiry date. The Tribunal will issue its reasons not later than 15 days after its decision.
— If the Tribunal decides to initiate a review, it will issue a notice of expiry review.
The Tribunal’s Draft Guideline on Expiry Reviews can be
found on its Web site at www.citt-tcce.gc.ca. In addition to providing more detailed information on the proceeding whereby the
Tribunal determines if an expiry review is warranted, the draft
guideline explains how an expiry review is conducted if the Tribunal determines that one is warranted. In an expiry review, the
Commissioner of the Canada Customs and Revenue Agency (the
Commissioner) first determines whether the expiry of the order or
finding is likely to result in the continuation or resumption of
dumping or subsidizing of the goods. If the Commissioner determines that the expiry of the order or finding in respect of any
goods is likely to result in the continuation or resumption of
dumping or subsidizing, the Tribunal will then conduct an inquiry
to determine if the continued or resumed dumping or subsidizing
is likely to result in injury or retardation. The Tribunal’s notice of
expiry review will provide more information on the expiry review
process.
Written submissions, correspondence or requests for information regarding this notice should be addressed to: The Secretary,
January 5, 2002
— le volume et les fourchettes de prix éventuels des marchandises sous-évaluées s’il y a poursuite ou reprise du dumping;
— les plus récentes données concernant le rendement de la branche de production nationale, notamment les tendances en matière de production, les ventes, les parts de marché et les
profits;
— le fait que la poursuite ou la reprise du dumping des marchandises causera vraisemblablement un dommage à la branche de
production nationale en cas d’expiration des conclusions, eu
égard aux effets que la poursuite ou la reprise aurait sur le
rendement de celle-ci;
— les faits ayant ou pouvant avoir une incidence sur le rendement de la branche de production nationale;
— tout changement au niveau national ou international touchant
notamment l’offre ou la demande des marchandises et tout
changement concernant les tendances en matière d’importation au Canada et concernant la source des importations;
— tout autre point pertinent.
Lorsque des points de vue différents sont exprimés, chaque
personne ou gouvernement qui a déposé un exposé en réponse à
l’avis d’expiration aura l’occasion de répondre, par écrit, aux
observations des autres personnes ou gouvernements. Dans ces
circonstances, le Tribunal fera parvenir des copies des exposés
publics à chaque personne ou gouvernement qui a déposé un exposé auprès du Tribunal. Les personnes ou gouvernements qui
désirent répondre aux exposés doivent le faire au plus tard le
24 janvier 2002. Si des exposés confidentiels sont déposés, le
secrétaire en avisera les personnes ou les gouvernements expliquant la façon de procéder pour avoir accès à ces exposés par
l’entremise de conseillers autorisés.
Le Tribunal rendra une décision le 11 février 2002 sur le bienfondé d’un réexamen relatif à l’expiration en se basant sur les
exposés et les représentations reçus et les réponses à ceux-ci.
— Si le Tribunal ne reçoit pas de demande de réexamen, le Tribunal n’entreprendra pas de réexamen et les conclusions expireront à la date d’expiration.
— Si le Tribunal n’est pas convaincu du bien-fondé d’un réexamen, les conclusions expireront à la date d’expiration. Le
Tribunal publiera ses motifs au plus tard 15 jours après sa
décision.
— Si le Tribunal décide d’entreprendre un réexamen, il fera publier un avis de réexamen relatif à l’expiration.
L’Ébauche de ligne directrice sur les réexamens relatifs à
l’expiration du Tribunal est disponible sur son site Web, à
l’adresse www.tcce-citt.gc.ca. En plus de fournir des renseignements plus détaillés sur la procédure qu’emploie le Tribunal pour
décider du bien-fondé d’un réexamen relatif à l’expiration, ce
document explique la façon dont procède le Tribunal lorsqu’il
décide qu’un réexamen est justifié. Dans le cadre d’un réexamen
relatif à l’expiration, le commissaire de l’Agence des douanes et
du revenu du Canada (le commissaire) détermine, en premier lieu,
si l’expiration de l’ordonnance ou des conclusions causera vraisemblablement la poursuite ou la reprise du dumping ou du subventionnement des marchandises. Si le commissaire juge que
l’expiration de l’ordonnance ou des conclusions à l’égard de toute
marchandise causera vraisemblablement la poursuite ou la reprise
du dumping ou du subventionnement, le Tribunal procédera alors
à une enquête pour déterminer si la poursuite ou la reprise du
dumping ou du subventionnement causera vraisemblablement un
dommage ou un retard. L’avis de réexamen relatif à l’expiration
du Tribunal fournira plus de renseignements sur la procédure d’un
réexamen relatif à l’expiration.
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements au sujet du présent avis doivent être envoyés à
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
21
Written or oral communications to the Tribunal may be made
in English or in French.
Ottawa, December 21, 2001
MICHEL P. GRANGER
Secretary
l’adresse suivante : Le Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard Life Centre, 15e étage, 333, avenue
Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439 (télécopieur).
Les présentations écrites ou orales peuvent être faites au Tribunal en français ou en anglais.
Ottawa, le 21 décembre 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
EXPIRY OF ORDER
EXPIRATION DE L’ORDONNANCE
Waterproof Rubber Footwear
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal)
hereby gives notice, pursuant to subsection 76.03(2) of the Special Import Measures Act (SIMA), that its order made on October 20, 1997, in Review No. RR-97-001, continuing, with
amendment, its order made on October 21, 1992, in Review
No. RR-92-001, continuing, without amendment, the finding
made by the Canadian Import Tribunal on October 22, 1987, in
Review No. R-7-87, continuing, without amendment, the finding
made by the Anti-dumping Tribunal on May 25, 1979, in Inquiry
No. ADT-4-79, and the finding made by the Anti-dumping Tribunal on April 23, 1982, in Inquiry No. ADT-2-82, concerning certain waterproof rubber footwear originating in or exported from
the People’s Republic of China, is scheduled to expire (Expiry
No. LE-2001-005) on October 21, 2002. Under SIMA, findings of
injury or threat of injury and the associated special protection in
the form of anti-dumping or countervailing duties expire five
years from the date of the last order or finding, unless an expiry
review has been initiated before that date. An expiry review will
not be initiated unless the Tribunal decides that there is sufficient
information to indicate that it is warranted.
Chaussures et couvre-chaussures en caoutchouc imperméables
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal)
donne avis par la présente, aux termes du paragraphe 76.03(2) de
la Loi sur les mesures spéciales d’importation (LMSI), que
l’ordonnance qu’il a rendue le 20 octobre 1997, dans le cadre du
réexamen no RR-97-001, prorogeant, avec modification, son ordonnance rendue le 21 octobre 1992, dans le cadre du réexamen
no RR-92-001, prorogeant, sans modification, les conclusions
rendues par le Tribunal canadien des importations le 22 octobre
1987, dans le cadre du réexamen no R-7-87, prorogeant, sans modification, les conclusions rendues par le Tribunal antidumping le
25 mai 1979, dans le cadre de l’enquête no ADT-4-79, et les conclusions rendues par le Tribunal antidumping le 23 avril 1982,
dans le cadre de l’enquête no ADT-2-82, concernant certaines
chaussures et couvre-chaussures en caoutchouc imperméables
originaires ou exportées de la République populaire de Chine,
expirera (expiration no LE-2001-005) le 21 octobre 2002. Aux
termes de la LMSI, les conclusions de dommage ou de menace de
dommage et la protection spéciale qui y est associée, soit par des
droits antidumping ou des droits compensateurs, expirent cinq ans
suivant la date de la dernière ordonnance ou des dernières conclusions, à moins qu’un réexamen relatif à l’expiration n’ait été entrepris avant cette date. Un réexamen relatif à l’expiration ne sera
entrepris que si le Tribunal décide qu’il y a suffisamment de renseignements pour le convaincre du bien-fondé d’un réexamen.
Les personnes ou les gouvernements qui désirent un réexamen
relatif à l’expiration de cette ordonnance, ou qui s’y opposent,
doivent déposer auprès du secrétaire du Tribunal, au plus tard le
14 janvier 2002, 20 copies de leurs exposés écrits publics faisant
état des renseignements, avis et arguments pertinents. Les personnes ou les gouvernements doivent tenter de ne fonder leurs
exposés que sur des renseignements publics; cependant, des renseignements confidentiels portant sur les questions dont est saisi
le Tribunal peuvent être déposés, le cas échéant, accompagnés
d’un résumé public détaillé ou d’une version révisée de ces
exposés.
Les exposés doivent traiter de tous les facteurs pertinents, entre
autres :
— le fait qu’il y ait vraisemblablement poursuite ou reprise du
dumping des marchandises;
— le volume et les fourchettes de prix éventuels des marchandises sous-évaluées s’il y a poursuite ou reprise du dumping;
— les plus récentes données concernant le rendement de la branche de production nationale, notamment les tendances en matière de production, les ventes, les parts de marché et les
profits;
Persons or governments requesting or opposing the initiation of
an expiry review of the said order should file 20 copies of written
public submissions containing relevant information, opinions and
arguments with the Secretary of the Tribunal not later than January 14, 2002. Persons or governments should endeavour to base
their submissions exclusively on public information; however,
confidential information relevant to the issues before the Tribunal
may be filed, if necessary, along with a comprehensive public
summary or edited version thereof.
Submissions should address all relevant factors, including:
— the likelihood of continued or resumed dumping of the goods;
— the likely volume and price ranges of dumped imports if
dumping were to continue or resume;
— the domestic industry’s recent performance, including trends
in production, sales, market share and profits;
— the likelihood of injury to the domestic industry if the order
were allowed to expire, having regard to the anticipated effects of a continuation or resumption of dumped imports on
the industry’s future performance;
22
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
— any other developments affecting, or likely to affect, the performance of the domestic industry;
— changes in circumstances, domestically or internationally,
including changes in the supply of or demand for the goods,
and changes in trends in, and sources of, imports into Canada;
and
— any other matter that is relevant.
— le fait que la poursuite ou la reprise du dumping des marchandises causera vraisemblablement un dommage à la branche de
production nationale en cas d’expiration de l’ordonnance, eu
égard aux effets que la poursuite ou la reprise aurait sur le
rendement de celle-ci;
— les faits ayant ou pouvant avoir une incidence sur le rendement de la branche de production nationale;
— tout changement au niveau national ou international touchant
notamment l’offre ou la demande des marchandises et tout
changement concernant les tendances en matière d’importation au Canada et concernant la source des importations;
— tout autre point pertinent.
Where there are opposing views, each person or government
that filed a submission in response to the notice of expiry will be
given an opportunity to respond in writing to the representations
of other persons or governments. In these circumstances, the Tribunal will distribute copies of the public submissions to each
person or government that filed a submission with the Tribunal.
Persons or governments wishing to respond to the submissions
must do so not later than January 23, 2002. If confidential submissions have been filed, the Secretary will notify persons or
governments and instruct them on how they may access these
submissions through qualified counsel.
Lorsque des points de vue différents sont exprimés, chaque
personne ou gouvernement qui a déposé un exposé en réponse à
l’avis d’expiration aura l’occasion de répondre, par écrit, aux
observations des autres personnes ou gouvernements. Dans ces
circonstances, le Tribunal fera parvenir des copies des exposés
publics à chaque personne ou gouvernement qui a déposé un exposé auprès du Tribunal. Les personnes ou gouvernements qui
désirent répondre aux exposés doivent le faire au plus tard le
23 janvier 2002. Si des exposés confidentiels sont déposés, le
secrétaire en avisera les personnes ou les gouvernements expliquant la façon de procéder pour avoir accès à ces exposés par
l’entremise de conseillers autorisés.
The Tribunal will issue a decision on February 7, 2002, on
whether an expiry review is warranted based on the submissions
and representations received and the responses to them.
— If there is no request for a review, the Tribunal will not initiate a review and the order will expire on its expiry date.
— If the Tribunal decides that a review is not warranted, the order will expire on its expiry date. The Tribunal will issue its
reasons not later than 15 days after its decision.
— If the Tribunal decides to initiate a review, it will issue a notice of expiry review.
Le Tribunal rendra une décision le 7 février 2002 sur le bienfondé d’un réexamen relatif à l’expiration en se basant sur les
exposés et les représentations reçus et les réponses à ceux-ci.
— Si le Tribunal ne reçoit pas de demande de réexamen, le Tribunal n’entreprendra pas de réexamen et l’ordonnance expirera à la date d’expiration.
— Si le Tribunal n’est pas convaincu du bien-fondé d’un réexamen, l’ordonnance expirera à la date d’expiration. Le Tribunal
publiera ses motifs au plus tard 15 jours après sa décision.
— Si le Tribunal décide d’entreprendre un réexamen, il fera publier un avis de réexamen relatif à l’expiration.
The Tribunal’s Draft Guideline on Expiry Reviews can be
found on its Web site at www.citt-tcce.gc.ca. In addition to providing more detailed information on the proceeding whereby the
Tribunal determines if an expiry review is warranted, the draft
guideline explains how an expiry review is conducted if the Tribunal determines that one is warranted. In an expiry review, the
Commissioner of the Canada Customs and Revenue Agency (the
Commissioner) first determines whether the expiry of the order or
finding is likely to result in the continuation or resumption of
dumping or subsidizing of the goods. If the Commissioner determines that the expiry of the order or finding in respect of any
goods is likely to result in the continuation or resumption of
dumping or subsidizing, the Tribunal will then conduct an inquiry
to determine if the continued or resumed dumping or subsidizing
is likely to result in injury or retardation. The Tribunal’s notice of
expiry review will provide more information on the expiry review
process.
L’Ébauche de ligne directrice sur les réexamens relatifs à
l’expiration du Tribunal est disponible sur son site Web, à
l’adresse www.tcce-citt.gc.ca. En plus de fournir des renseignements plus détaillés sur la procédure qu’emploie le Tribunal pour
décider du bien-fondé d’un réexamen relatif à l’expiration, ce
document explique la façon dont procède le Tribunal lorsqu’il
décide qu’un réexamen est justifié. Dans le cadre d’un réexamen
relatif à l’expiration, le commissaire de l’Agence des douanes et
du revenu du Canada (le commissaire) détermine, en premier lieu,
si l’expiration de l’ordonnance ou des conclusions causera vraisemblablement la poursuite ou la reprise du dumping ou du subventionnement des marchandises. Si le commissaire juge que
l’expiration de l’ordonnance ou des conclusions à l’égard de toute
marchandise causera vraisemblablement la poursuite ou la reprise
du dumping ou du subventionnement, le Tribunal procédera alors
à une enquête pour déterminer si la poursuite ou la reprise du
dumping ou du subventionnement causera vraisemblablement un
dommage ou un retard. L’avis de réexamen relatif à l’expiration
du Tribunal fournira plus de renseignements sur la procédure d’un
réexamen relatif à l’expiration.
Written submissions, correspondence or requests for information regarding this notice should be addressed to: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements au sujet du présent avis doivent être envoyés à
l’adresse suivante : Le Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard Life Centre, 15e étage, 333, avenue
Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439 (télécopieur).
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
23
Written or oral communications to the Tribunal may be made
in English or in French.
Ottawa, December 19, 2001
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Les présentations écrites ou orales peuvent être faites au Tribunal en français ou en anglais.
Ottawa, le 19 décembre 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
FINDING
CONCLUSIONS
Leather Footwear with Metal Toe Caps
Chaussures en cuir avec embout protecteur en métal
In the matter of an inquiry, under section 42 of the Special Import Measures Act, respecting the dumping of leather footwear
with metal toe caps, originating in or exported from the People’s Republic of China, excluding waterproof footwear subject
to the finding made by the Canadian International Trade Tribunal in Inquiry No. NQ-2000-004
The Canadian International Trade Tribunal, under the provisions of section 42 of the Special Import Measures Act, has conducted an inquiry (Inquiry No. NQ-2001-003) to determine
whether the dumping in Canada of leather footwear with metal
toe caps, originating in or exported from the People’s Republic of
China, excluding waterproof footwear subject to the finding made
by the Canadian International Trade Tribunal in Inquiry
No. NQ-2000-004, has caused injury or retardation or is threatening to cause injury to the domestic industry.
This inquiry is pursuant to the issuance by the Commissioner
of the Canada Customs and Revenue Agency of a preliminary
determination dated August 29, 2001, and of a final determination
dated November 27, 2001, that the aforementioned goods have
been dumped and that the margins of dumping are not
insignificant.
Pursuant to subsection 43(1) of the Special Import Measures
Act, the Canadian International Trade Tribunal hereby finds that
the dumping of the aforementioned goods originating in or exported from the People’s Republic of China, excluding waterproof footwear subject to the finding made by the Canadian International Trade Tribunal in Inquiry No. NQ-2000-004, has not
caused, but is threatening to cause, material injury to the domestic
industry, excluding:
— Athletic style and hiking style leather safety shoes of cement
construction. For greater clarity, shoes are defined as footwear
worn below the ankle, and cement construction refers to a
process where the outsole is cemented to the bottom of a
lasted upper.
— Leather boots with metal toe caps and rubber outsoles, for use
in motorcycle riding, incorporating zippers or buckles and a
commonly recognized motorcycle brand name affixed
permanently.
The statement of reasons will be issued within 15 days.
Ottawa, December 27, 2001
Eu égard à une enquête, aux termes de l’article 42 de la Loi sur
les mesures spéciales d’importation, concernant le dumping
des chaussures en cuir avec embout protecteur en métal, originaires ou exportées de la République populaire de Chine, à
l’exclusion des chaussures étanches faisant l’objet de la décision rendue par le Tribunal canadien du commerce extérieur
dans le cadre de l’enquête no NQ-2000-004
Le Tribunal canadien du commerce extérieur a procédé à une
enquête (enquête no NQ-2001-003), aux termes des dispositions
de l’article 42 de la Loi sur les mesures spéciales d’importation,
en vue de déterminer si le dumping au Canada des chaussures en
cuir avec embout protecteur en métal, originaires ou exportées de
la République populaire de Chine, à l’exclusion des chaussures
étanches faisant l’objet de la décision rendue par le Tribunal canadien du commerce extérieur dans le cadre de l’enquête
no NQ-2000-004, a causé un dommage ou un retard, ou menace
de causer un dommage à la branche de production nationale.
La présente enquête est à la suite de la publication d’une décision provisoire datée du 29 août 2001 et d’une décision définitive
datée du 27 novembre 2001, rendues par le commissaire de
l’Agence des douanes et du revenu du Canada, selon lesquelles
les marchandises susmentionnées ont fait l’objet de dumping et
que les marges de dumping ne sont pas négligeables.
Conformément au paragraphe 43(1) de la Loi sur les mesures
spéciales d’importation, le Tribunal canadien du commerce extérieur conclut, par les présentes, que le dumping des marchandises
susmentionnées, originaires ou exportées de la République populaire de Chine, à l’exclusion des chaussures étanches faisant l’objet de la décision rendue par le Tribunal canadien du commerce
extérieur dans le cadre de l’enquête no NQ-2000-004, n’a pas
causé, mais menace de causer, un dommage sensible à la branche de production nationale, à l’exclusion des marchandises
suivantes :
— Souliers de sécurité en cuir, de type athlétique et de randonnée, de fabrication par collage. Pour plus de précision, le
terme « souliers » s’entend de chaussures portées au-dessous
de la cheville et le terme « fabrication par collage » s’entend
d’un procédé par lequel la semelle extérieure est collée à la
partie inférieure de l’empeigne montée.
— Bottes en cuir avec embout protecteur en métal et semelle de
caoutchouc, pour aller à motocyclette, incorporant des fermetures éclair ou des boucles et le nom d’une marque de motocyclette reconnue apposé de façon permanente.
L’exposé des motifs sera publié d’ici 15 jours.
Ottawa, le 27 décembre 2001
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
24
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
Communications, Detection and Fibre Optics
Communications, détection et fibres optiques
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-2001-051) from DRS Technologies Inc., of Ottawa, Ontario, concerning a procurement (Solicitation No. W8485-01NA20/B) by the Department of Public
Works and Government Services on behalf of the Department of
National Defence. The solicitation is for the supply of a Communications Management System for the CP140 Aurora Aircraft.
Pursuant to subsection 30.13(2) of the Canadian International
Trade Tribunal Act and subsection 7(2) of the Canadian International Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations, notice is
hereby given that the Tribunal has decided to conduct an inquiry
into the complaint.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a reçu une plainte (dossier no PR-2001-051) déposée par DRS Technologies Inc., d’Ottawa (Ontario), concernant un marché (invitation no W8485-01NA20/B) du ministère des Travaux publics et
des Services gouvernementaux au nom du ministère de la Défense
nationale. L’appel d’offres porte sur la fourniture d’un système de
gestion des communications pour les aéronefs Aurora CP140.
Conformément au paragraphe 30.13(2) de la Loi sur le Tribunal
canadien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2) du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les marchés publics, avis est donné par la présente que
le Tribunal a décidé d’enquêter sur la plainte.
It is alleged that the evaluation process was not conducted according to the Request for Proposal.
Il est allégué que le processus d’évaluation n’a pas été mené en
conformité avec la demande de propositions.
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 24 décembre 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
Ottawa, December 24, 2001
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
Communications, Detection and Fibre Optics
Communications, détection et fibres optiques
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-2001-052) from CMC Electronics Inc., of Saint-Laurent, Quebec, concerning a procurement
(Solicitation No. W8485-01NA20/B) by the Department of Public
Works and Government Services on behalf of the Department of
National Defence. The solicitation is for the supply of a Communications Management System for the CP140 Aurora Aircraft.
Pursuant to subsection 30.13(2) of the Canadian International
Trade Tribunal Act and subsection 7(2) of the Canadian International Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations, notice is
hereby given that the Tribunal has decided to conduct an inquiry
into the complaint.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a reçu une plainte (dossier no PR-2001-052) déposée par CMC Electronics Inc., de Saint-Laurent (Québec), concernant un marché
(invitation no W8485-01NA20/B) du ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux au nom du ministère de la
Défense nationale. L’appel d’offres porte sur la fourniture d’un
système de gestion des communications pour les aéronefs Aurora
CP140. Conformément au paragraphe 30.13(2) de la Loi sur le
Tribunal canadien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2)
du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les marchés publics, avis est donné par la
présente que le Tribunal a décidé d’enquêter sur la plainte.
It is alleged that the evaluation process was not conducted according to the Request for Proposal.
Il est allégué que le processus d’évaluation n’a pas été mené en
conformité avec la demande de propositions.
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 24 décembre 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
Ottawa, December 24, 2001
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
25
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
EDP Hardware and Software
Matériel et logiciel informatiques
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-2001-048) from Foundry Networks Inc., of Nepean, Ontario, concerning a procurement
(Solicitation No. W0113-01JA23/A) by the Department of Public
Works and Government Services on behalf of the Department of
National Defence. The solicitation is for the upgrade of Networking Equipment for Canadian Forces Base Borden. Pursuant
to subsection 30.13(2) of the Canadian International Trade Tribunal Act and subsection 7(2) of the Canadian International
Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations, notice is
hereby given that the Tribunal has decided to conduct an inquiry
into the complaint.
It is alleged that the procurement contains restrictive technical
requirements, in violation of the applicable trade agreements.
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a reçu une plainte (dossier no PR-2001-048) déposée par Foundry
Networks Inc., de Nepean (Ontario), concernant un marché
(invitation no W0113-01JA23/A) du ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux au nom du ministère de la
Défense nationale. L’appel d’offres porte sur de l’équipement de
réseau amélioré pour la Base des Forces canadiennes Borden.
Conformément au paragraphe 30.13(2) de la Loi sur le Tribunal
canadien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2) du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les marchés publics, avis est donné par la présente que
le Tribunal a décidé d’enquêter sur la plainte.
Il est allégué que le marché public comprend des exigences restrictives, en contravention des accords commerciaux
pertinents.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 20 décembre 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Ottawa, December 20, 2001
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
EDP Hardware and Software
Matériel et logiciel informatiques
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-2001-049) from Aviva Solutions Inc., of Montréal, Quebec, concerning an Advance Contract
Award Notice (ACAN) [Solicitation No. 46577-022191/A] by the
Department of Public Works and Government Services (PWGSC)
on behalf of the Canada Customs and Revenue Agency. The
ACAN is for the renewal of maintenance and support services for
Attachmate’s e-Vantage Enterprise Viewer. Pursuant to subsection 30.13(2) of the Canadian International Trade Tribunal Act
and subsection 7(2) of the Canadian International Trade Tribunal
Procurement Inquiry Regulations, notice is hereby given that the
Tribunal has decided to conduct an inquiry into the complaint.
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a reçu une plainte (dossier no PR-2001-049) déposée par Aviva Solutions Inc., de Montréal (Québec), concernant un préavis d’adjudication de contrat (PAC) [invitation no 46577-022191/A] du
ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux
(TPSGC) au nom de l’Agence canadienne des douanes et du revenu. Le PAC porte sur le renouvellement de services d’entretien
et de soutien pour la visionneuse e-Vantage Enterprise de Attachmate. Conformément au paragraphe 30.13(2) de la Loi sur le
Tribunal canadien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2)
du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les marchés publics, avis est donné par la
présente que le Tribunal a décidé d’enquêter sur la plainte.
Il est allégué que TPSGC a irrégulièrement attribué le contrat à
un fournisseur exclusif.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 21 décembre 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
It is alleged that PWGSC improperly sole-sourced this
requirement.
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Ottawa, December 21, 2001
26
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
WITHDRAWAL
RETRAIT
Textiles and Apparel
The Canadian International Trade Tribunal received a complaint (File No. PR-2001-033) from Marathon Management
Company (the complainant), of Richmond Hill, Ontario, concerning a procurement (Solicitation No. W8486-012588/A) by the
Department of Public Works and Government Services on behalf
of the Department of National Defence. The solicitation is for the
supply of snap links for mountain climbing and rappelling.
Notice is hereby given that the complainant has withdrawn the
complaint.
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Textiles et vêtements
Le Tribunal canadien du commerce extérieur a reçu une plainte
(dossier no PR-2001-033) déposée par Marathon Management
Company (la partie plaignante), de Richmond Hill (Ontario), concernant un marché (invitation no W8486-012588/A) du ministère
des Travaux publics et des Services gouvernementaux au nom du
ministère de la Défense nationale. L’appel d’offres porte sur la
fourniture de mousquetons pour escalade et descente en rappel.
Avis est donné par la présente que la partie plaignante a retiré
la plainte.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 20 décembre 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[1-1-o]
[1-1-o]
Ottawa, December 20, 2001
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications,
including additional locations and addresses where the complete
files may be examined. The relevant material, including the
notices and applications, is available for viewing during normal
business hours at the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, 1 Promenade
du Portage, Ground Floor, Hull, Quebec K1A 0N2, (819)
997-2429 (Telephone), 994-0423 (TDD), (819) 994-0218
(Facsimile);
— Bank of Commerce Building, Suite 1007, 1809 Barrington
Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K8, (902) 426-7997 (Telephone), 426-6997 (TDD), (902) 426-2721 (Facsimile);
— Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, (204) 983-6306 (Telephone),
983-8274 (TDD), (204) 983-6317 (Facsimile);
— 530-580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, (604) 666-2111 (Telephone), 666-0778 (TDD), (604)
666-8322 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 405 De Maisonneuve
Boulevard E, 2nd Floor, Suite B2300, Montréal, Quebec H2L
4J5, (514) 283-6607 (Telephone), 283-8316 (TDD), (514)
283-3689 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario M4T 1M2, (416) 952-9096
(Telephone), (416) 954-6343 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, Cornwall Professional
Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan S4P 3X3, (306) 780-3422 (Telephone), (306) 780-3319
(Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, Scotia Place Tower Two,
19th Floor, Suite 1909, 10060 Jasper Avenue, Edmonton,
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des
demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter
les dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les
avis et les demandes, sont disponibles pour examen durant les
heures normales d’affaires aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, 1, promenade
du Portage, Rez-de-chaussée, Hull (Québec) K1A 0N2, (819)
997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), (819) 994-0218
(télécopieur);
— Édifice de la Banque de Commerce, Pièce 1007, 1809, rue
Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3K8, (902)
426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), (902) 426-2721
(télécopieur);
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, (204) 983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), (204) 983-6317 (télécopieur);
— 530-580, rue Hornby, Vancouver (Colombie-Britannique)
V6C 3B6, (604) 666-2111 (téléphone), 666-0778 (ATS),
(604) 666-8322 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 405, boulevard de
Maisonneuve Est, 2e étage, Bureau B2300, Montréal (Québec)
H2L 4J5, (514) 283-6607 (téléphone), 283-8316 (ATS), (514)
283-3689 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 55, avenue St. Clair
Est, Bureau 624, Toronto (Ontario) M4T 1M2, (416) 9529096 (téléphone), (416) 954-6343 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, (306) 780-3422 (téléphone), (306) 780-3319
(télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., Scotia Place Tower
Two, 19e étage, Bureau 1909, 10060, avenue Jasper,
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
27
Alberta T5J 3R8, (780) 495-3224 (Telephone), (780) 4953214 (Facsimile).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
Secretary General
Edmonton (Alberta) T5J 3R8, (780) 495-3224 (téléphone),
(780) 495-3214 (télécopieur).
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées ciaprès en s’adressant au CRTC.
2001-752-1
2001-752-1
December 19, 2001
Le 19 décembre 2001
Alliance Atlantis Communications Inc.
Across Canada
The Commission hereby corrects Decision CRTC 2001-752 dated
December 13, 2001, which stated that neither Independent Film
Channel Canada (IFCC) nor any of the 20 category 2 digital specialty services had commenced operation. In fact, IFCC did
launch in September of this year.
Alliance Atlantis Communications Inc.
L’ensemble du Canada
Par la présente, le Conseil corrige la décision CRTC 2001-752 du
13 décembre 2001 dans laquelle le Conseil déclarait que ni Independent Film Channel Canada (IFCC) ni aucun des 20 services
spécialisés numériques de catégorie 2 n’étaient encore en exploitation alors qu’en fait, IFCC est en exploitation depuis septembre
de cette année.
2001-768
2001-768
December 20, 2001
Le 20 décembre 2001
Standard Radio Inc.
Montréal, Quebec
Approved — Acquisition of the assets of radio programming
undertaking CHOM-FM Montréal from CHUM Limited. The
licence will expire August 31, 2006.
Standard Radio Inc.
Montréal (Québec)
Approuvé — Acquisition de l’actif de l’entreprise de programmation de radio CHOM-FM Montréal, propriété de CHUM Limited. La licence expirera le 31 août 2006.
2001-769
2001-769
December 20, 2001
Le 20 décembre 2001
CHUM Limited
Winnipeg, Manitoba
Approved — Acquisition of the assets of radio programming
undertaking CFWM-FM Winnipeg from Standard Radio Inc. The
licence will expire August 31, 2004.
CHUM Limited
Winnipeg (Manitoba)
Approuvé — Acquisition de l’actif de l’entreprise de programmation de radio CFWM-FM Winnipeg, propriété de Standard
Radio Inc. La licence expirera le 31 août 2004.
2001-770
2001-770
December 20, 2001
Le 20 décembre 2001
Glassbox Television Inc.
Across Canada
Approved — Category 2 specialty television service to be known
as Short TV, expiring August 31, 2008.
Glassbox Television Inc.
L’ensemble du Canada
Approuvé — Service spécialisé de télévision de catégorie 2 devant s’appeler Short TV, expirant le 31 août 2008.
2001-771
2001-771
December 20, 2001
Le 20 décembre 2001
Seaside Broadcasting Organization
Eastern Passage, Nova Scotia
Approved — Broadcasting licence for a Type B English-language
low-power FM community radio programming undertaking at
Eastern Passage, expiring August 31, 2008.
Seaside Broadcasting Organization
Eastern Passage (Nouvelle-Écosse)
Approuvé — Licence de radiodiffusion visant l’exploitation, à
Eastern Passage, d’une entreprise de programmation de radio FM
communautaire de faible puissance de langue anglaise de type B,
expirant le 31 août 2008.
2001-772
20001-772
December 20, 2001
Frank Johnson
Rivers Inlet (Oweekeno Village), British Columbia
Le 20 décembre 2001
Frank Johnson
Rivers Inlet (Oweekeno Village), Colombie-Britannique
28
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
Revocation of the licence for the cable distribution undertaking
authorized to serve Rivers Inlet (Oweekeno Village), British
Columbia.
Révocation de la licence détenue relativement à l’entreprise de
distribution par câble autorisée à desservir Rivers Inlet (Oweekeno Village), en Colombie-Britannique.
2001-774
December 21, 2001
Thunder Bay Electronics Limited
Application No. 2001-1250-9 — Approved — Transfer of all the
issued and outstanding shares from H. F. Dougall Company Limited to Thunder Bay Television Inc.
2001-774
Le 21 décembre 2001
Thunder Bay Electronics Limited
Demande no 2001-1250-9 — Approuvé — Transfert de toutes les
actions émises et en circulation de H. F. Dougall Company Limited à Thunder Bay Television Inc.
2001-775
December 21, 2001
9098-7280 Québec Inc.
Ottawa, Ontario/Hull, Quebec
Application No. 2001-1374-6 — Approved — Extension of time
limit to submit an application to use another frequency for the
new FM radio station, until February 4, 2002.
2001-775
Le 21 décembre 2001
9098-7280 Québec Inc.
Ottawa (Ontario)/Hull (Québec)
Demande no 2001-1374-6 — Approuvé — Prorogation de la date
de soumission d’une demande proposant l’utilisation d’une autre
fréquence pour la nouvelle station de radio FM, jusqu’au 4 février
2002.
2001-776
December 21, 2001
Cogeco Cable Canada Inc.
Chatham, Ontario
Application No. 2001-1124-5 — Approved — Distribution of
WOIO (CBS) Cleveland as part of the third analog tier of the
cable distribution undertaking serving Chatham.
2001-776
Le 21 décembre 2001
Cogeco Cable Canada Inc.
Chatham (Ontario)
Demande no 2001-1124-5 — Approuvé — Distribution de WOIO
(CBS) Cleveland au troisième volet analogique de l’entreprise de
distribution par câble desservant Chatham.
2001-777
December 21, 2001
Rogers Cable Inc.
Application No. 2001-1421-5 — Suspension of provision of approval as outlined in Decision CRTC 2000-437 upon agreement
between Rogers Cable Inc. and the Canadian Association of
Broadcasters.
2001-777
Le 21 décembre 2001
Rogers Cable Inc.
Demande no 2001-1421-5 — Suspension des modalités d’approbation formulées dans la décision CRTC 2000-437 en conséquence d’une entente intervenue entre Rogers Cable Inc. et l’Association canadienne des radiodiffuseurs.
2001-778
December 21, 2001
Jan Pachul
Appeal to the Commission from the decision found in Public Notice CRTC 2001-109, to issue a mandatory order against the
above-mentioned person to cease and desist carrying on a broadcasting undertaking.
2001-778
Le 21 décembre 2001
Jan Pachul
Appel auprès du Conseil concernant la décision, dans l’avis
public CRTC 2001-109, de publier une ordonnance enjoignant
la personne susmentionnée de ne pas exploiter d’entreprise de
télédiffusion.
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 2001-14-1
Further to its Notice of Public Hearing CRTC 2001-14 dated
December 14, 2001, relating to a public hearing which will be
held on February 18, 2002, at 9 a.m., at the Congress Centre,
1000 René-Lévesque Boulevard E, Québec, Quebec, the Commission announces that item 31 is amended and the changes are
underlined:
Canadian Broadcasting Corporation
Montréal and Mont-Laurier, Quebec
Application by the Canadian Broadcasting Corporation to
amend the licence of radio station CBFX-FM Montréal.
The licensee proposes to add an FM transmitter at MontLaurier to broadcast the programming of CBFX-FM from La
Chaîne culturelle network.
AUDIENCE PUBLIQUE 2001-14-1
À la suite de son avis d’audience publique CRTC 2001-14 du
14 décembre 2001 relativement à l’audience publique qui aura
lieu le 18 février 2002, à 9 h, au Centre des congrès, 1000, boulevard René-Lévesque Est, Québec (Québec), le Conseil annonce
que l’article 31 est modifié et les changements sont soulignés :
Société Radio-Canada
Montréal et Mont-Laurier (Québec)
Demande présentée par la Société Radio-Canada en vue de
modifier la licence de la station de radio CBFX-FM Montréal.
La titulaire propose d’ajouter un émetteur FM à Mont-Laurier
afin de diffuser les émissions de CBFX-FM provenant du réseau de La Chaîne culturelle.
December 20, 2001
Le 20 décembre 2001
[1-1-o]
[1-1-o]
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
29
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2001-103-1
AVIS PUBLIC 2001-103-1
Call for Response to Comments — Carriage of Local Television
Stations by DTH Undertakings in Smaller Markets
Appel de soumission de commentaires — Distribution des stations
de télévision locales par les entreprises de SRD dans les petits
marchés
In this notice, the Commission calls for responses to interventions received pursuant to Public Notice CRTC 2001-103, which
sought comments on issues related to the distribution by DTH
undertakings of certain local and out-of-market television services
in smaller television markets.
1. In the notice, the Commission set out a number of questions
and possible courses of action and stated that it would accept
comments that were received on or before November 30, 2001.
2. In response, the Commission has received 207 submissions,
many of which include extensive comments, studies and proposals to address the issues and questions set out in the notice.
3. In order to ensure the broadest possible examination of
these issues, the Commission has decided to provide interested
parties with the opportunity to comment on the submissions received in response to Public Notice CRTC 2001-103.
4. Therefore, the Commission invites comments that respond
to the interventions received pursuant to Public Notice
CRTC 2001-103. The Commission will accept submissions that it
receives on or before January 31, 2002.
December 21, 2001
Dans cet avis, le Conseil lance un appel en vue d’obtenir des
répliques aux commentaires reçus à la suite de l’avis public
CRTC 2001-103, qui sollicitait des commentaires sur les questions relatives à la distribution de certains services de télévision
locaux et hors marché par les entreprises de SRD, dans les plus
petits marchés.
1. Dans cet avis, le Conseil énumérait de nombreuses questions et scénarios possibles et précisait qu’il accepterait les commentaires soumis au plus tard le 30 novembre 2001.
2. En réponse, le Conseil a reçu 207 mémoires, plusieurs incluant des commentaires exhaustifs, des études et des propositions traitant des questions soulevées dans l’avis.
3. Afin d’assurer une étude complète de ces questions, le Conseil a décidé d’accorder aux parties intéressées l’occasion de
soumettre leurs observations sur les commentaires reçus à la suite
de l’avis public CRTC 2001-103.
4. Conséquemment, le Conseil sollicite des observations portant sur les commentaires reçus à la suite de l’avis public
CRTC 2001-103. Le Conseil acceptera les mémoires qui seront
reçus au plus tard le 31 janvier 2002.
Le 21 décembre 2001
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2001-127
AVIS PUBLIC 2001-127
Call for Applications for a Broadcasting Licence to Carry on a
Radio Programming Undertaking to Serve St. John’s,
Newfoundland and Labrador
Appel de demandes de licence de radiodiffusion visant
l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio pour
desservir St. John’s (Terre-Neuve et Labrador)
The Commission announces that it has received an application
for a broadcasting licence to provide an FM radio service to serve
St. John’s, Newfoundland and Labrador.
The Commission hereby calls for applications from other parties wishing to obtain such a licence.
Persons interested in responding to this call must submit a formal application to the Commission no later than March 21, 2002.
Applicants are also required to submit all necessary technical
documentation to the Department of Industry by the same date.
It should be noted that, in making this call, the Commission has
not reached any conclusion with respect to the licensing of such a
service, nor should it necessarily be construed that the Commission will, by virtue of having called for applications, authorize
such a service at this time.
Applicants will be required to provide evidence giving clear
indication that there is a demand and a market for the station and
the proposed service. Without restricting the scope of the issues to
be considered, the following should be addressed:
1. The contribution that the proposed service will make to
achieving the objectives established in the Broadcasting Act
and, in particular, to the production of local and regional
programming.
Le Conseil annonce qu’il a reçu une demande de licence de radiodiffusion en vue d’offrir un service de radio FM à St. John’s
(Terre-Neuve et Labrador).
Il invite par la présente la soumission de demandes d’autres
parties intéressées à obtenir une telle licence.
Toute personne intéressée devra déposer sa demande au Conseil au plus tard le 21 mars 2002. La requérante devra aussi soumettre la documentation technique nécessaire au ministère de
l’Industrie à la même date.
Prière de noter qu’en publiant cet appel de demandes, le Conseil n’a pas, pour autant, conclu à l’attribution de licence pour un
tel service. Il ne faut pas non plus en déduire nécessairement que
l’appel de demandes équivaut, à ce moment-ci, à une autorisation
dudit service.
Les requérantes devront donc faire la preuve démontrant clairement qu’il y a une demande et un marché pour la station et
le service proposé. Sans limiter la portée des questions devant
faire l’objet de l’étude, il faudrait se pencher sur les questions
suivantes :
1. La contribution que le nouveau service apportera à la réalisation des objectifs de la Loi sur la radiodiffusion, en particulier la production d’émissions locales et régionales.
30
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
The Commission also reminds applicants that they must comply with the eligibility requirements set out in the Direction to
the CRTC (Ineligibility of Non-Canadians), SOR/97-192, dated
April 8, 1997, as amended by SOR/98-378, dated July 15, 1998,
and the Direction to the CRTC (Ineligibility to Hold Broadcasting
Licences), SOR/85-627, dated June 27, 1985, as amended by
SOR/97-231, dated April 22, 1997.
The Commission will announce at a later date the public process for considering applications and where they may be examined by the public. As part of that process, the public will be
given the opportunity to comment on any application by submitting written interventions to the CRTC.
Notice of each application will also be published in newspapers
of general circulation within the area to be served.
December 21, 2001
2. Les facteurs pertinents à l’évaluation des demandes, tel qu’il
est exposé dans la décision CRTC 1999-480 du 28 octobre
1999.
3. Les méthodes par lesquelles la requérante favorisera le développement des talents canadiens, notamment les talents locaux et régionaux.
4. Une analyse des marchés et des recettes de publicité possibles, en tenant compte des résultats de toute enquête menée qui
appuie les estimations.
5. Une preuve de la disponibilité de ressources financières
compatibles avec les exigences exposées dans les projections
financières à même le plan d’affaires de la requérante. À cet
égard, les requérantes peuvent s’adresser au Conseil pour obtenir le document intitulé « Politique du Conseil en matière de
pièces probantes confirmant la disponibilité du financement ».
Le Conseil rappelle aussi aux requérantes qu’elles doivent satisfaire aux exigences d’admissibilité établies dans le décret intitulé Instructions au CRTC (Inadmissibilité de non-Canadiens),
DORS/97-192 du 8 avril 1997, modifié par DORS/98-378 du
15 juillet 1998 et dans le décret intitulé Instructions au CRTC
(Inadmissibilité aux licences de radiodiffusion), DORS/85-627 du
27 juin 1985, modifié par DORS/97-231 du 22 avril 1997.
Le Conseil annoncera plus tard le processus public où les demandes seront étudiées et les endroits où le public pourra les consulter. Dans le cadre de ce processus, le public pourra formuler
des observations concernant l’une ou l’autre des demandes en
déposant des interventions écrites au CRTC.
Un avis concernant la demande sera également publié dans des
journaux à grand tirage de la région à desservir.
Le 21 décembre 2001
[1-1-o]
[1-1-o]
2. The factors relevant to the evaluation of applications, as outlined in Decision CRTC 1999-480 dated October 28, 1999.
3. The means by which the applicant will promote the development of Canadian talent, including local and regional talent.
4. An analysis of the markets involved and potential advertising revenues, taking into account the results of any survey undertaken supporting the estimates.
5. Evidence as to the availability of financial resources consistent with the requirements established in the financial projections of the applicant’s business plan. For the convenience of
applicants, the Commission has available upon request a
document entitled “Documentation Required by the Commission to Support the Availability of an Applicant’s Proposed
Financing.”
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2001-128
AVIS PUBLIC 2001-128
Call for Applications for a Broadcasting Licence to Carry on a
Radio Programming Undertaking to Serve Kitchener-Waterloo,
Ontario
Appel de demandes de licence de radiodiffusion visant
l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio pour
desservir Kitchener-Waterloo (Ontario)
The Commission announces that it has received an application
for a broadcasting licence to provide an FM radio service to serve
Kitchener-Waterloo, Ontario.
The Commission hereby calls for applications from other parties wishing to obtain such a licence.
Persons interested in responding to this call must submit a formal application to the Commission no later than March 8, 2002.
Applicants are also required to submit all necessary technical
documentation to the Department of Industry by the same date.
It should be noted that, in making this call, the Commission has
not reached any conclusion with respect to the licensing of such a
service, nor should it necessarily be construed that the Commission will, by virtue of having called for applications, authorize
such a service at this time.
Applicants will be required to provide evidence giving clear
indication that there is a demand and a market for the station and
the proposed service. Without restricting the scope of the issues to
be considered, the following should be addressed:
1. The contribution that the proposed service will make to
achieving the objectives established in the Broadcasting Act
and, in particular, to the production of local and regional
programming.
Le Conseil annonce qu’il a reçu une demande de licence de radiodiffusion en vue d’offrir un service de radio FM à KitchenerWaterloo (Ontario).
Il invite par la présente la soumission de demandes d’autres
parties intéressées à obtenir une telle licence.
Toute personne intéressée devra déposer sa demande au Conseil au plus tard le 8 mars 2002. La requérante devra aussi soumettre la documentation technique nécessaire au ministère de
l’Industrie à la même date.
Prière de noter qu’en publiant cet appel de demandes, le Conseil n’a pas, pour autant, conclu à l’attribution de licence pour un
tel service. Il ne faut pas non plus en déduire nécessairement que
l’appel de demandes équivaut, à ce moment-ci, à une autorisation
dudit service.
Les requérantes devront donc faire la preuve démontrant clairement qu’il y a une demande et un marché pour la station et le
service proposé. Sans limiter la portée des questions devant faire
l’objet de l’étude, il faudrait se pencher sur les questions
suivantes :
1. La contribution que le nouveau service apportera à la réalisation des objectifs de la Loi sur la radiodiffusion, en particulier la production d’émissions locales et régionales.
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
31
The Commission also reminds applicants that they must comply with the eligibility requirements set out in the Direction to
the CRTC (Ineligibility of Non-Canadians), SOR/97-192, dated
April 8, 1997, as amended by SOR/98-378, dated July 15, 1998,
and the Direction to the CRTC (Ineligibility to Hold Broadcasting
Licences), SOR/85-627, dated June 27, 1985, as amended by
SOR/97-231, dated April 22, 1997.
The Commission will announce at a later date the public process for considering applications and where they may be examined by the public. As part of that process, the public will be
given the opportunity to comment on any application by submitting written interventions to the CRTC.
Notice of each application will also be published in newspapers
of general circulation within the area to be served.
December 21, 2001
2. Les facteurs pertinents à l’évaluation des demandes, tel qu’il
est exposé dans la décision CRTC 1999-480 du 28 octobre
1999.
3. Les méthodes par lesquelles la requérante favorisera le développement des talents canadiens, notamment les talents locaux et régionaux.
4. Une analyse des marchés et des recettes de publicité possibles, en tenant compte des résultats de toute enquête menée qui
appuie les estimations. Ci-attaché, à titre de renseignements, les
sommaires financiers du marché radiophonique de Kitchener.
5. Une preuve de la disponibilité de ressources financières
compatibles avec les exigences exposées dans les projections
financières à même le plan d’affaires de la requérante. À cet
égard, les requérantes peuvent s’adresser au Conseil pour obtenir le document intitulé « Politique du Conseil en matière de
pièces probantes confirmant la disponibilité du financement ».
Le Conseil rappelle aussi aux requérantes qu’elles doivent satisfaire aux exigences d’admissibilité établies dans le décret intitulé Instructions au CRTC (Inadmissibilité de non-Canadiens),
DORS/97-192 du 8 avril 1997, modifié par DORS/98-378 du
15 juillet 1998 et dans le décret intitulé Instructions au CRTC
(Inadmissibilité aux licences de radiodiffusion), DORS/85-627 du
27 juin 1985, modifié par DORS/97-231 du 22 avril 1997.
Le Conseil annoncera plus tard le processus public où les demandes seront étudiées et les endroits où le public pourra les consulter. Dans le cadre de ce processus, le public pourra formuler
des observations concernant l’une ou l’autre des demandes en
déposant des interventions écrites au CRTC.
Un avis concernant la demande sera également publié dans des
journaux à grand tirage de la région à desservir.
Le 21 décembre 2001
[1-1-o]
[1-1-o]
2. The factors relevant to the evaluation of applications, as outlined in Decision CRTC 1999-480 dated October 28, 1999.
3. The means by which the applicant will promote the development of Canadian talent, including local and regional talent.
4. An analysis of the markets involved and potential advertising revenues, taking into account the results of any survey undertaken supporting the estimates. A financial summary for the
Kitchener radio market is attached to this call.
5. Evidence as to the availability of financial resources consistent with the requirements established in the financial projections of the applicant’s business plan. For the convenience of
applicants, the Commission has available upon request a
document entitled “Documentation Required by the Commission to Support the Availability of an Applicant’s Proposed
Financing.”
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2001-129
AVIS PUBLIC 2001-129
Proposed Policy Framework for Community-based Media
Proposition de cadre stratégique pour les médias
communautaires
Dans le présent avis public, le Conseil énonce une proposition
de cadre réglementaire pour les médias communautaires qu’il
soumet aux observations du public. Cet avis inclut plusieurs propositions portant sur des révisions de la politique relative au canal
communautaire de 1991 et sur un cadre de politique et d’attribution de licence pour les entreprises de programmation de télévision communautaire, constituant une nouvelle classe de licence.
Le Conseil propose également certaines modifications à la politique sur la radio de faible puissance.
Le développement d’une approche de politique intégrée pour
les entreprises de programmation communautaires provient de
deux processus publics : celui lancé par l’avis public CRTC 2000127 intitulé Appel d’observations concernant un cadre d’attribution de licence d’entreprise de télévision communautaire de faible
puissance dans les zones urbaines et celui découlant de l’avis
public CRTC 2001-19 intitulé Révision de la politique relative au
canal communautaire et de la politique relative à la radio de
faible puissance.
In this public notice, the Commission sets out its proposed
policy framework for community-based media, and invites public
comment on these proposals. This notice includes proposed revisions to the 1991 community channel policy, and a proposed policy and licensing framework for a new class of licence, namely a
community-based television programming undertaking. The Commission also proposes some revisions to the licensing policy for
low-power radio.
The development of this integrated policy approach to
community-oriented programming undertakings stems from the
merging of the public processes initiated by Public Notice CRTC
2000-127 entitled Call for Comments on a Licensing Framework
for Low-power Community Television Undertakings in Urban
Areas, and Public Notice CRTC 2001-19 entitled Review of
Community Channel Policy and Low-power Radio Broadcasting
Policy.
Call for comments
The Commission invites comments that address the issues and
questions set out in this notice. The Commission will accept
comments that it receives on or before Friday, February 22, 2002.
Appel d’observations
Le Conseil invite les parties intéressées à se prononcer sur les
sujets et questions abordés dans cet avis public. Il tiendra compte
des observations présentées jusqu’au vendredi 22 février 2002, au
plus tard.
32
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
The Commission will not formally acknowledge comments. It
will, however, fully consider all comments and they will form
part of the public record of the proceeding, provided that the procedures for filing set out in the notice have been followed.
December 21, 2001
Le Conseil n’accusera pas officiellement réception des observations. Toutefois, il en tiendra pleinement compte et versera
celles-ci au dossier public de la présente instance à la condition
que la procédure de dépôt énoncée dans l’avis ait été respectée.
Le 21 décembre 2001
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2001-130
AVIS PUBLIC 2001-130
Small Cable Systems — Digital Migration Policy
In this public notice, the Commission sets out certain special
measures in order to help ensure that small cable systems remain
competitive while the marketplace makes the transition to digital
distribution.
December 21, 2001
Politique de migration au numérique pour les petites entreprises
de distribution par câble
Dans cet avis public, le Conseil expose certaines mesures spéciales en vue d’aider les petites entreprises de distribution par
câble à rester concurrentielles pendant que le marché passe à la
distribution numérique.
Le 21 décembre 2001
[1-1-o]
[1-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2001-131
The Commission has received the following applications:
1. Groupe TVA inc.
Across Canada
To amend the licence of the national category 1 Englishlanguage specialty television service known as Men TV.
2. Pemberton T.V. Society
Pemberton, British Columbia
To amend the licence of its radiocommunication distribution
undertaking system serving Pemberton.
3. Pemberton T.V. Society
Pemberton Valley, British Columbia
To amend the licence of its radiocommunication distribution
undertaking system serving Pemberton Valley.
AVIS PUBLIC 2001-131
Le Conseil a été saisi des demandes suivantes :
1. Groupe TVA inc.
L’ensemble du Canada
En vue de modifier la licence du service national de télévision
spécialisée de catégorie 1 de langue anglaise appelé Men TV.
2. Pemberton T.V. Society
Pemberton (Colombie-Britannique)
En vue de modifier la licence de son entreprise de distribution
de radiocommunication qui dessert Pemberton.
3. Pemberton T.V. Society
Pemberton Valley (Colombie-Britannique)
En vue de modifier la licence de son entreprise de distribution
de radiocommunication qui dessert Pemberton Valley.
Deadline for intervention: January 25, 2002
Date limite d’intervention : le 25 janvier 2002
December 21, 2001
Le 21 décembre 2001
[1-1-o]
[1-1-o]
COMPETITION TRIBUNAL
TRIBUNAL DE LA CONCURRENCE
COMPETITION ACT
LOI SUR LA CONCURRENCE
Application for an Order
Notice is hereby given that on December 18, 2001, an application under sections 92 and 105 of the Competition Act, R.S.C.
1985, c. C-34, was filed with the undersigned at the Competition
Tribunal by the Commissioner of Competition, appointed under
the Competition Act, in the matter of the acquisition by AbitibiConsolidated Inc. of all of the outstanding shares of Donohue Inc.
The respondent in this application is Abitibi-Consolidated Inc.
Demande d’ordonnance
Avis est par les présentes donné qu’une demande a été déposée
auprès de la soussignée au Tribunal de la concurrence, le 18 décembre 2001, en vertu des articles 92 et 105 de la Loi sur la concurrence, L.R.C. 1985, c. C-34, par le commissaire de la concurrence, nommé en vertu de la Loi sur la concurrence, dans l’affaire
de l’acquisition, par Abitibi-Consolidated Inc., de toutes les actions en circulation de Donohue inc. La défenderesse visée par
cette demande est Abitibi-Consolidated Inc.
Détails des ordonnances demandées :
a) une ordonnance en vertu des articles 92 et 105 de la Loi sur
la concurrence qui reprend le libellé du projet d’ordonnance
par consentement joint à l’avis de demande;
Particulars of the orders sought:
(a) an order pursuant to sections 92 and 105 of the Competition
Act in the form of the draft consent order attached to the notice
of application;
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
(b) an order maintaining the confidentiality of the period of the
date by which the agent may complete the divestiture of the
Designated Assets, as described in paragraph 1 and confidential
Schedule A of the draft consent order; and
(c) such further or other order as the applicant and the respondent, on consent, may advise and as the Tribunal considers appropriate.
33
MONIQUE SÉGUIN
Registrar
b) une ordonnance de confidentialité concernant la durée de la
période de temps allouée à l’agent pour compléter le dessaisissement des éléments d’actif désignés, selon la description donnée au paragraphe 1 et à l’annexe A confidentielle du projet
d’ordonnance par consentement;
c) toute autre ordonnance que le demandeur et la défenderesse
pourraient proposer, par consentement, et que le Tribunal jugera indiquée.
Toute demande d’autorisation d’intervenir et tout commentaire
dans cette affaire doivent être déposés auprès du registraire d’ici
le 28 janvier 2002.
L’avis de demande et les documents d’accompagnement
peuvent être examinés au greffe du Tribunal. Il est possible d’obtenir une copie sur le site Web du Tribunal de la concurrence à
l’adresse www.ct-tc.gc.ca. Toute demande de renseignements
relative à la présente demande ou aux procédures du Tribunal
doit être adressée au registraire adjoint soit par écrit au Tribunal
de la concurrence, Centre Banque Royale, 90, rue Sparks, Bureau 600, Ottawa (Ontario) K1P 5B4, soit par téléphone en composant le numéro (613) 957-3172.
Le 18 décembre 2001
Le registraire
MONIQUE SÉGUIN
[1-1-o]
[1-1-o]
Notice is hereby given that any requests for leave to intervene
and any comments in this matter must be filed with the Registrar
on or before January 28, 2002.
The notice of application and accompanying documents may
be examined at the Registry of the Tribunal or a copy may be
obtained on the Competition Tribunal Web site at www.cttc.gc.ca. Requests for information regarding this application
or the procedures of the Tribunal should be addressed to the
Deputy Registrar, Competition Tribunal, Royal Bank Centre,
600-90 Sparks Street, Ottawa, Ontario K1P 5B4, (613) 957-3172.
December 18, 2001
COMPETITION TRIBUNAL
TRIBUNAL DE LA CONCURRENCE
COMPETITION ACT
LOI SUR LA CONCURRENCE
Application for an Order
Notice is hereby given that on December 18, 2001, an application under sections 79 and 105 of the Competition Act, R.S.C.
1985, c. C-34, was filed with the undersigned at the Competition
Tribunal by the Commissioner of Competition, appointed under
the Competition Act, in the matter of certain practices by Enbridge Services Inc. within certain markets in the province of
Ontario. The respondent in this application is Enbridge Services
Inc.
Particulars of the order sought:
(a) an order pursuant to sections 79 and 105 of the Competition
Act in the form of the draft consent order attached to the notice
of application; and
(b) such further order as the applicant and the respondent, on
consent, may advise and the Tribunal considers appropriate.
MONIQUE SÉGUIN
Registrar
Demande d’ordonnance
Avis est par les présentes donné qu’une demande a été déposée
auprès de la soussignée au Tribunal de la concurrence, le 18 décembre 2001, en vertu des articles 79 et 105 de la Loi sur la concurrence, L.R.C. 1985, c. C-34, par le commissaire de la concurrence, nommé en vertu de la Loi sur la concurrence, dans l’affaire
de certaines pratiques par Enbridge Services Inc. dans certains
marchés de la province d’Ontario. La défenderesse visée par cette
demande est Enbridge Services Inc.
Détails de l’ordonnance demandée :
a) une ordonnance en vertu des articles 79 et 105 de la Loi sur
la concurrence qui reprend le libellé du projet d’ordonnance
par consentement joint à l’avis de demande;
b) toute autre ordonnance que le demandeur et la défenderesse
pourraient proposer, par consentement, et que le Tribunal jugera indiquée.
Toute demande d’autorisation d’intervenir et tout commentaire
dans cette affaire doivent être déposés auprès du registraire d’ici
le 28 janvier 2002.
L’avis de demande et les documents d’accompagnement
peuvent être examinés au greffe du Tribunal. Il est possible d’obtenir une copie sur le site Web du Tribunal de la concurrence à
l’adresse www.ct-tc.gc.ca. Toute demande de renseignements
relative à la présente demande ou aux procédures du Tribunal
doit être adressée au registraire adjoint soit par écrit au Tribunal
de la concurrence, Centre Banque Royale, 90, rue Sparks, Bureau 600, Ottawa (Ontario) K1P 5B4, soit par téléphone en composant le numéro (613) 957-3172.
Le 19 décembre 2001
Le registraire
MONIQUE SÉGUIN
[1-1-o]
[1-1-o]
Notice is hereby given that any requests for leave to intervene
and any comments in this matter must be filed with the Registrar
on or before January 28, 2002.
The notice of application and accompanying documents may
be examined at the Registry of the Tribunal or a copy may
be obtained on the Competition Tribunal Web site at www.cttc.gc.ca. Requests for information regarding this application
or the procedures of the Tribunal should be addressed to the
Deputy Registrar, Competition Tribunal, Royal Bank Centre,
600-90 Sparks Street, Ottawa, Ontario K1P 5B4, (613) 957-3172.
December 19, 2001
34
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
COMPETITION TRIBUNAL
TRIBUNAL DE LA CONCURRENCE
COMPETITION ACT
LOI SUR LA CONCURRENCE
Application for an Order
Demande d’ordonnance
Notice is hereby given that on December 17, 2001, an application under sections 92 and 105 of the Competition Act, R.S.C.
1985, c. C-34, was filed with the undersigned at the Competition
Tribunal by the Commissioner of Competition, appointed under
the Competition Act, in the matter of the acquisition by United
Grain Growers Limited of Agricore Cooperative Ltd. The respondent in this application is United Grain Growers Limited.
MONIQUE SÉGUIN
Registrar
Avis est par les présentes donné qu’une demande a été déposée
auprès de la soussignée au Tribunal de la concurrence, le 17 décembre 2001, en vertu des articles 92 et 105 de la Loi sur la concurrence, L.R.C. 1985, c. C-34, par le commissaire de la concurrence, nommé en vertu de la Loi sur la concurrence, dans l’affaire
de l’acquisition d’Agricore Cooperative Ltd. par United Grain
Growers Limited. La défenderesse visée par cette demande est
United Grain Growers Limited.
Détails de l’ordonnance demandée :
a) une ordonnance qui reprend le libellé du projet d’ordonnance par consentement joint à l’avis de demande;
b) toute autre ordonnance que le demandeur et la défenderesse
pourraient proposer, par consentement, et que le Tribunal jugera indiquée.
Toute demande d’autorisation d’intervenir et tout commentaire
dans cette affaire doivent être déposés auprès du registraire d’ici
le 28 janvier 2002.
L’avis de demande et les documents d’accompagnement
peuvent être examinés au greffe du Tribunal. Il est possible d’obtenir une copie sur le site Web du Tribunal de la concurrence à
l’adresse www.ct-tc.gc.ca. Toute demande de renseignements
relative à la présente demande ou aux procédures du Tribunal
doit être adressée au registraire adjoint soit par écrit au Tribunal
de la concurrence, Centre Banque Royale, 90, rue Sparks, Bureau 600, Ottawa (Ontario) K1P 5B4, soit par téléphone en composant le numéro (613) 957-3172.
Le 19 décembre 2001
Le registraire
MONIQUE SÉGUIN
[1-1-o]
[1-1-o]
Particulars of the order sought:
(a) an order in the form of the draft consent order attached to
the notice of application; and
(b) such further orders as the applicant and respondent, on consent, may advise and the Tribunal considers appropriate.
Notice is hereby given that any requests for leave to intervene
and any comments in this matter must be filed with the Registrar
on or before January 28, 2002.
The notice of application and accompanying documents
may be examined at the Registry of the Tribunal or a copy may be
obtained on the Competition Tribunal Web site at www.cttc.gc.ca. Requests for information regarding this application
or the procedures of the Tribunal should be addressed to the
Deputy Registrar, Competition Tribunal, Royal Bank Centre,
600-90 Sparks Street, Ottawa, Ontario K1P 5B4, (613) 957-3172.
December 19, 2001
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
35
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
ALCAN INC.
ALCAN INC.
PLANS DEPOSITED
Alcan Inc. hereby gives notice that an application has been
made to the Minister of Fisheries and Oceans under the Navigable
Waters Protection Act for approval of the plans and site of the
work described herein. Under section 9 of the said Act, Alcan Inc.
has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, and in
the office of the District Registrar of the Land Registry District of
Lac-Saint-Jean-Ouest, at Roberval, Quebec, under deposit number 320,045, a description of the site and plans of the construction
of three geotubes (flexible sandfilled tubes) each measuring 38 m
long, in Saint-Jean Lake, at Roberval, in front of lot No. 415, Aux
Couleuvres Island, township of Roberval (site 92.06.01 — maintenance 2002).
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, Laurentian Region, 101 Champlain Boulevard, Québec, Quebec G1K
7Y7.
Alma, January 5, 2002
RICHARD DAIGLE
Property Management Advisor
DÉPÔT DE PLANS
La société Alcan Inc. donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans
en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour
l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit
ci-après. La Alcan Inc. a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans et au bureau
de la publicité des droits du district d’enregistrement de
Lac-Saint-Jean-Ouest, à Roberval (Québec), sous le numéro de
dépôt 320,045, une description de l’emplacement et les plans
de construction de trois géotubes (digues de prédéferlement)
ayant une longueur de 38 m chacun, dans le lac Saint-Jean, à Roberval, en face du lot no 415, île aux Couleuvres, canton de Roberval (site 92.06.01 — entretien 2002).
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, Région Laurentienne, 101, boulevard
Champlain, Québec (Québec) G1K 7Y7.
Alma, le 5 janvier 2002
Le conseiller en gestion immobilière
RICHARD DAIGLE
[1-1-o]
[1-1-o]
ALLFIRST BANK
ALLFIRST BANK
FIRST UNION RAIL CORPORATION
FIRST UNION RAIL CORPORATION
DOCUMENTS DEPOSITED
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 10, 2001, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Bill of Sale (NS 5525 and NS 5526) dated as of November 30, 2001, from Norfolk Southern Railway Company, as
Seller, to Allfirst Bank, as Buyer, relating to the sale of two
locomotives;
2. Memorandum of Lease of Railroad Equipment (NS 5525
and NS 5526) dated as of November 30, 2001, between Allfirst
Bank, as Lessor, and Norfolk Southern Railway Company, as
Lessee, relating to the leasing of two locomotives; and
3. Memorandum of Partial Assignment (NS 5525 and
NS 5526) dated as of November 30, 2001, between First Union
Rail Corporation and Allfirst Bank.
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 10 décembre 2001
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Contrat de vente (NS 5525 et NS 5526) en date du 30 novembre 2001 de la Norfolk Southern Railway Company, en
qualité de vendeur, à la Allfirst Bank, en qualité d’acheteur,
concernant la vente de deux locomotives;
2. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire
(NS 5525 et NS 5526) en date du 30 novembre 2001 entre la
Allfirst Bank, en qualité de bailleur, et la Norfolk Southern
Railway Company, en qualité de preneur à bail, concernant la
location de deux locomotives;
3. Résumé de cession partielle (NS 5525 et NS 5526) en date
du 30 novembre 2001 entre la First Union Rail Corporation et
la Allfirst Bank.
December 10, 2001
Le 10 décembre 2001
OSLER, HOSKIN & HARCOURT LLP
Barristers and Solicitors
Les conseillers juridiques
OSLER, HOSKIN & HARCOURT s.r.l.
[1-1-o]
[1-1-o]
ALLFIRST BANK
ALLFIRST BANK
NBC LEASING COMPANY
NBC LEASING COMPANY
DOCUMENTS DEPOSITED
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 10, 2001, the following
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 10 décembre 2001
36
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Equipment Bill of Sale (NS 5521) dated as of November 30,
2001, of Allfirst Bank, as Seller, in favour of NBC Leasing
Company, as Buyer, relating to the sale of one locomotive; and
2. Memorandum of Assignment of Schedule to Equipment
Lease Agreement (Canada) [NS 5521] dated as of November 30, 2001, between Allfirst Bank and NBC Leasing Company, relating to the leasing of one locomotive.
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Contrat de vente d’équipement (NS 5521) en date du 30 novembre 2001 de la Allfirst Bank, en qualité de vendeur, à la
NBC Leasing Company, en qualité d’acheteur, concernant la
vente de une locomotive;
2. Résumé de cession de l’annexe au contrat de location
d’équipement (Canada) [NS 5521] en date du 30 novembre
2001 entre la Allfirst Bank et la NBC Leasing Company, concernant la location de une locomotive.
December 10, 2001
Le 10 décembre 2001
OSLER, HOSKIN & HARCOURT LLP
Barristers and Solicitors
Les conseillers juridiques
OSLER, HOSKIN & HARCOURT s.r.l.
[1-1-o]
[1-1-o]
COMERICA BANK — CANADA
COMERICA BANK — CANADA
LETTERS PATENT OF DISSOLUTION
LETTRES PATENTES DE DISSOLUTION
Notice is hereby given, in accordance with subsection 345(4)
of the Bank Act, that the Secretary of State (International Financial Institutions), on behalf of the Minister of Finance, pursuant to
subsection 345(2) of the Bank Act, approved by order dated December 14, 2001, the application by Comerica Bank — Canada
(the “Bank”) for letters patent of dissolution and the Bank has
commenced its voluntary liquidation. Any questions regarding
this notice should be directed to Mr. John Tan at (416) 367-3113.
Toronto, December 27, 2001
COMERICA BANK — CANADA
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 345(4)
de la Loi sur les banques, que le secrétaire d’État (Institutions
financières internationales), au nom du ministre des Finances, en
vertu du paragraphe 345(2) de la Loi sur les banques, a approuvé,
par décret en date du 14 décembre 2001, la demande de Comerica
Bank — Canada (la « banque ») de lettres patentes de dissolution,
et que la banque a entrepris sa liquidation volontaire. Toute question relative au présent avis doit être adressée à M. John Tan, au
(416) 367-3113.
Toronto, le 27 décembre 2001
COMERICA BANK — CANADA
[1-4-o]
[1-4-o]
EMPLOYERS INSURANCE OF WAUSAU
A MUTUAL COMPANY
SOCIÉTÉ D’ASSURANCE MUTUELLE DES
EMPLOYEURS DE WAUSAU
CHANGE OF NAME
CHANGEMENT DE RAISON SOCIALE
Notice is hereby given that Employers Insurance of Wausau a
Mutual Company intends to make an application to the Superintendent of Financial Institutions of Canada, pursuant to section 576 of the Insurance Companies Act, to change the corporate
name under which it insures risks to Employers Insurance Company of Wausau, and in French, la Compagnie d’Assurances des
Employeurs de Wausau.
V. LORRAINE WILLIAMS
Chief Agent for Canada
Avis est par les présentes donné que la Société d’assurance
mutuelle des employeurs de Wausau a l’intention de présenter
une demande au surintendant des institutions financières du Canada, en vertu de l’article 576 de la Loi sur les sociétés d’assurances, visant à changer la raison sociale sous laquelle celle-ci
garantit des risques pour celle de la Compagnie d’Assurances des
Employeurs de Wausau et, en anglais, Employers Insurance Company of Wausau.
Toronto, le 11 décembre 2001
L’agente principale au Canada
V. LORRAINE WILLIAMS
[51-4-o]
[51-4-o]
Toronto, December 11, 2001
FIRST UNION COMMERCIAL CORPORATION
FIRST UNION COMMERCIAL CORPORATION
LAFARGE BUILDING MATERIALS, INC.
LAFARGE BUILDING MATERIALS, INC.
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 10, 2001, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 10 décembre 2001
le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
Memorandum of Equipment Lease dated as of November 30,
2001, between First Union Commercial Corporation, as Lessor,
and LaFarge Building Materials, Inc., as Lessee, relating to the
leasing of five railcars.
December 10, 2001
37
Résumé du contrat de location d’équipement en date du 30 novembre 2001 entre la First Union Commercial Corporation, en
qualité de bailleur, et la LaFarge Building Materials, Inc., en
qualité de preneur à bail, concernant la location de cinq
wagons.
Le 10 décembre 2001
OSLER, HOSKIN & HARCOURT LLP
Barristers and Solicitors
Les conseillers juridiques
OSLER, HOSKIN & HARCOURT s.r.l.
[1-1-o]
[1-1-o]
FIRST UNION COMMERCIAL CORPORATION
FIRST UNION COMMERCIAL CORPORATION
LAFARGE BUILDING MATERIALS, INC.
LAFARGE BUILDING MATERIALS, INC.
DOCUMENT DEPOSITED
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 12, 2001, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Equipment Lease dated as of December 6,
2001, between First Union Commercial Corporation, as Lessor,
and LaFarge Building Materials, Inc., as Lessee, relating to the
leasing of 40 railcars.
DÉPÔT DE DOCUMENT
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 12 décembre 2001
le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé du contrat de location d’équipement en date du 6 décembre 2001 entre la First Union Commercial Corporation, en
qualité de bailleur, et la LaFarge Building Materials, Inc., en
qualité de preneur à bail, concernant la location de 40 wagons.
December 12, 2001
Le 12 décembre 2001
OSLER, HOSKIN & HARCOURT LLP
Barristers and Solicitors
Les conseillers juridiques
OSLER, HOSKIN & HARCOURT s.r.l.
[1-1-o]
[1-1-o]
MAGELLAN AQUA FARMS
MAGELLAN AQUA FARMS
PLANS DEPOSITED
Magellan Aqua Farms hereby gives notice that an application
has been made to the Minister of Fisheries and Oceans under the
Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
Magellan Aqua Farms has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, and in the office of the District Registrar of
the Land Registry District of Charlotte, at St. Stephen, New
Brunswick, under deposit number 1338546, a description of the
site and plans of the proposed shellfish aquaculture site in Passamaquoddy Bay, at the ledges of Bocabec Bay, in front of
DLD lot Nos. 15074776, 1248004, 1334879, 1251560, 15105166
and 1247717.
MAGELLAN AQUA FARMS
STEVE BACKMAN
DÉPÔT DE PLANS
La société Magellan Aqua Farms donne avis, par les présentes,
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et
des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La Magellan Aqua Farms a, en vertu de
l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches
et des Océans, et au bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement de Charlotte, à St. Stephen (NouveauBrunswick), sous le numéro de dépôt 1338546, une description
de l’emplacement et les plans des installations d’aquaculture
de crustacés que l’on propose d’aménager dans la baie Passamaquoddy, au rebord de la baie Bocabec, en face des lots
DLD nos 15074776, 1248004, 1334879, 1251560, 15105166 et
1247717.
Le projet fait présentement l’objet d’un examen préalable en conformité avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement en ce qui
a trait aux compétences fédérales doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Surintendant régional, Programme de protection des eaux navigables, Garde côtière canadienne, Ministère des Pêches et des
Océans, Rue Parker, Case postale 1000, Dartmouth (NouvelleÉcosse) B2Y 3Z8.
St. Stephen, le 20 décembre 2001
MAGELLAN AQUA FARMS
STEVE BACKMAN
[1-1-o]
[1-1-o]
And take notice that the project is presently being screened
pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment as it relates to areas of federal
responsibility should be directed, not later than one month from
the date of publication of this notice, to the Regional Superintendent, Navigable Waters Protection Program, Canadian Coast
Guard, Department of Fisheries and Oceans, Foot of Parker
Street, P.O. Box 1000, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 3Z8.
St. Stephen, December 20, 2001
38
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Ministère des Transports du Québec (Ministry of Transportation of Quebec) hereby gives notice that an application has
been made to the Minister of Fisheries and Oceans under the
Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
the Ministère des Transports du Québec has deposited with the
Minister of Fisheries and Oceans, and in the office of the District
Registrar of the Land Registry District of Lac-Saint-Jean-Est, at
Alma, Quebec, under deposit number 228 034, a description of
the site and plans of the construction of a bridge over the Grande
Décharge River in Alma. The bridge is to be built at 6.5 metres
from the existing bridge, along the new road located east of and
parallel to the present Highway 169. The document also contains
a description and plans of the existing bridge over the Grande
Décharge River, situated along the present Highway 169 in Alma.
JEAN-PAUL BEAULIEU
Deputy Minister
Le ministère des Transports du Québec donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. Le ministère des Transports du Québec
a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre
des Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité des droits
du district d’enregistrement de Lac-Saint-Jean-Est, à Alma (Québec), sous le numéro de dépôt 228 034, une description de l’emplacement et les plans d’un pont que l’on propose de construire
au-dessus de la rivière Grande Décharge, à Alma. Le pont sera
situé à 6,5 mètres du pont existant, dans l’axe de la nouvelle
chaussée, située à l’est et parallèle à l’actuelle route 169. Le document contient également une description et un plan du pont
existant enjambant la rivière Grande Décharge, situé dans l’axe
de l’actuelle route 169, à Alma.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 101, boulevard Champlain, Québec (Québec) G1K 7Y7.
Jonquière, le 11 décembre 2001
Le sous-ministre
JEAN-PAUL BEAULIEU
[1-1-o]
[1-1-o]
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Regional Director,
Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
101 Champlain Boulevard, Québec, Quebec G1K 7Y7.
Jonquière, December 11, 2001
ONTARIO AGRI-FOOD RESEARCH FOUNDATION
ONTARIO AGRI-FOOD RESEARCH FOUNDATION
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that the ONTARIO AGRI-FOOD RESEARCH FOUNDATION intends to apply to the Minister of
Industry for leave to surrender its charter, pursuant to the Canada
Corporations Act.
December 27, 2001
L. R. RYAN
Secretary-Treasurer
Avis est par les présentes donné que la ONTARIO AGRIFOOD RESEARCH FOUNDATION demandera au ministre de
l’Industrie la permission d’abandonner sa charte en vertu de la
Loi sur les corporations canadiennes.
Le 27 décembre 2001
Le secrétaire-trésorier
L. R. RYAN
[1-1-o]
[1-1]
Le 5 janvier 2002
Gazette du Canada Partie I
INDEX
COMMISSIONS — Continued
Competition Tribunal
Competition Act
Applications for orders ......................................................... 32
No. 1 — January 5, 2002
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Customs and Revenue Agency
Special Import Measures Act
Automotive laminated windshields — Decision...................
Canadian International Trade Tribunal
Automotive laminated windshields — Commencement
of preliminary injury inquiry.............................................
Communications, detection and fibre optics — Inquiries.....
EDP hardware and software — Determination.....................
EDP hardware and software — Inquiries..............................
Hot-rolled carbon steel plate — Expiry of findings ..............
Leather footwear with metal toe caps — Finding .................
Textiles and apparel — Withdrawal......................................
Waterproof rubber footwear — Expiry of order ...................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions......................
Decisions
2001-752-1, 2001-768 to 2001-772 and 2001-774 to
2001-778 ...........................................................................
Public Hearing
2001-14-1..............................................................................
Public Notices
2001-103-1 — Call for response to comments —
Carriage of local television stations by DTH
undertakings in smaller markets........................................
2001-127 — Call for applications for a broadcasting
licence to carry on a radio programming undertaking
to serve St. John’s, Newfoundland and Labrador .............
2001-128 — Call for applications for a broadcasting
licence to carry on a radio programming undertaking
to serve Kitchener-Waterloo, Ontario ...............................
2001-129 — Proposed policy framework for communitybased media.......................................................................
2001-130 — Small cable systems — Digital migration
policy.................................................................................
2001-131...............................................................................
39
16
17
24
18
25
19
23
26
21
26
27
28
29
29
30
31
32
32
GOVERNMENT NOTICES
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Food and Drug Regulations — Amendment...........................
Industry, Dept. of
Canada Corporations Act
Letters patent...........................................................................
Supplementary letters patent ...................................................
Supplementary letters patent — Name change .......................
Justice, Dept. of
Mutual Legal Assistance in Criminal Matters Act
Treaty between the Government of Canada and the
Government of Sweden on mutual assistance in
criminal matters...................................................................
MISCELLANEOUS NOTICES
Alcan Inc., construction of geotubes in Saint-Jean Lake at
Roberval, Que. ......................................................................
Allfirst Bank and First Union Rail Corporation, documents
deposited ...............................................................................
Allfirst Bank and NBC Leasing Company, documents
deposited ...............................................................................
Comerica Bank — Canada, letters patent of dissolution ..........
*Employers Insurance of Wausau a Mutual Company,
change of name .....................................................................
First Union Commercial Corporation and LaFarge Building
Materials, Inc., documents deposited....................................
Magellan Aqua Farms, shellfish aquaculture site in
Passamaquoddy Bay, N.B. ....................................................
ONTARIO AGRI-FOOD RESEARCH FOUNDATION,
surrender of charter...............................................................
Transports du Québec, ministère des, bridge over Grande
Décharge River, Que.............................................................
2
2
4
5
6
35
35
35
36
36
36
37
38
38
PARLIAMENT
House of Commons
*Filing applications for private bills (1st Session,
37th Parliament)................................................................ 15
40
Canada Gazette Part I
January 5, 2002
INDEX
No 1 — Le 5 janvier 2002
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
Alcan Inc., construction de géotubes dans le lac Saint-Jean
à Roberval (Qué.)..................................................................
Allfirst Bank et First Union Rail Corporation, dépôt de
documents .............................................................................
Allfirst Bank et NBC Leasing Company, dépôt de
documents .............................................................................
Comerica Bank — Canada, lettres patentes de dissolution ......
First Union Commercial Corporation et LaFarge Building
Materials, Inc., dépôt de documents .....................................
Magellan Aqua Farms, installations d’aquaculture de
crustacés dans la baie Passamaquoddy (N.-B.) .....................
ONTARIO AGRI-FOOD RESEARCH FOUNDATION,
abandon de charte .................................................................
*Société d’assurance mutuelle des employeurs de Wausau,
changement de raison sociale................................................
Tranports du Québec, ministère des, pont au-dessus de la
rivière Grande Décharge (Qué.) ............................................
AVIS DU GOUVERNEMENT
Industrie, min. de l’
Loi sur les corporations canadiennes
Lettres patentes .......................................................................
Lettres patentes supplémentaires.............................................
Lettres patentes supplémentaires — Changement de nom......
Justice, min. de la
Loi sur l’entraide juridique en matière criminelle
Traité d’entraide judiciaire en matière pénale entre le
gouvernement du Canada et le gouvernement de la
Suède...................................................................................
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Règlement sur les aliments et drogues — Modification .........
35
35
35
36
36
37
36
38
38
2
4
5
6
2
COMMISSIONS
Agence des douanes et du revenu du Canada
Loi sur les mesures spéciales d’importation
Pare-brise de verre feuilleté — Décision .............................. 16
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions............... 26
Audience publique
2001-14-1.............................................................................. 28
COMMISSIONS (suite)
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes (suite)
Avis publics
2001-103-1 — Appel de soumission de commentaires —
Distribution des stations de télévision locales par les
entreprises de SRD dans les petits marchés ......................
2001-127 — Appel de demandes de licence de
radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de
programmation de radio pour desservir St. John’s
(Terre-Neuve et Labrador) ................................................
2001-128 — Appel de demandes de licence de
radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de
programmation de radio pour desservir KitchenerWaterloo (Ontario) ............................................................
2001-129 — Proposition de cadre stratégique pour les
médias communautaires ....................................................
2001-130 — Politique de migration au numérique pour
les petites entreprises de distribution par câble .................
2001- 131..............................................................................
Décisions
2001-752-1, 2001-768 à 2001-772 et 2001-774 à
2001-778 ...........................................................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Chaussures en cuir avec embout protecteur en métal —
Conclusions.......................................................................
Chaussures et couvre-chaussures en caoutchouc
imperméables — Expiration de l’ordonnance...................
Communications, détection et fibres optiques —
Enquêtes............................................................................
Matériel et logiciel informatiques — Décision .....................
Matériel et logiciel informatiques — Enquêtes.....................
Pare-brise de verre feuilleté — Ouverture d’enquête
préliminaire de dommage..................................................
Textiles et vêtements — Retrait ............................................
Tôles d’acier au carbone laminées à chaud — Expiration
des conclusions .................................................................
Tribunal de la concurrence
Loi sur la concurrence
Demandes d’ordonnance.......................................................
29
29
30
31
32
32
27
23
21
24
18
25
17
26
19
32
PARLEMENT
Chambre des communes
*Demandes introductives de projets de loi privés
(1re session, 37e législature)............................................... 15
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Communication Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising