Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 135, no 32
Vol. 135, No. 32
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, AUGUST 11, 2001
OTTAWA, LE SAMEDI 11 AOÛT 2001
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 3, 2001, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to: Canadian Government
Publishing, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S9.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
3 janvier 2001 et au moins tous les deux mercredis par
la suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Les Éditions
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
(613) 991-1351 (Telephone), (613) 991-3540 (Facsimile).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, (613) 991-1351 (téléphone), (613) 991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, represented by the
Minister of Public Works and Government Services, 2001
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2001
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le
ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, 2001
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2001
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
No. 32 — August 11, 2001
No 32 — Le 11 août 2001
2967
Government Notices* ......................................................
2968
Avis du Gouvernement* ..................................................
2968
Parliament
House of Commons ......................................................
2974
Parlement
Chambre des communes ...............................................
2974
Commissions* .................................................................
(agencies, boards and commissions)
2975
Commissions* .................................................................
(organismes, conseils et commissions)
2975
Miscellaneous Notices* ...................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
2988
Avis divers* .....................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
2988
Proposed Regulations* ....................................................
(including amendments to existing regulations)
2998
Règlements projetés* .......................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
2998
Index ...............................................................................
3053
Index ...............................................................................
3055
_______
_______
* Notices are listed alphabetically in the Index.
* Les avis sont énumérés alphabétiquement dans l’index.
2968
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-2-03280 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-03280
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
1. Permittee: Vancouver Pile Driving, North Vancouver, British
Columbia.
1. Titulaire : Vancouver Pile Driving, North Vancouver
(Colombie-Britannique).
2. Type of Permit: To load waste and other matter for the purpose of disposal at sea.
2. Type de permis : Permis de charger des déchets et d’autres
matières pour l’immersion en mer.
3. Term of Permit: Permit is valid from September 11, 2001, to
September 10, 2002.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 11 septembre 2001
au 10 septembre 2002.
4. Loading Site(s):
(a) Various approved sites in the Fraser River estuary, at approximately 49°12.00′ N, 123°08.00′ W;
(b) Various approved sites in Vancouver Harbour, at approximately 49°18.70′ N, 123°08.00′ W; and
(c) Various approved sites on southeast Vancouver Island, at
approximately 49°39.00′ N, 123°22.00′ W.
4. Lieu(x) de chargement :
a) Divers lieux approuvés dans l’estuaire du fleuve Fraser, à
environ 49°12,00′ N., 123°08,00′ O.;
b) Divers lieux approuvés dans le port de Vancouver, à environ
49°18,70′ N., 123°08,00′ O.;
c) Divers lieux approuvés dans la partie sud-est de l’île de
Vancouver, à environ 49°39,00′ N., 123°22,00′ O.
5. Disposal Site(s):
(a) Point Grey Disposal Site: 49°15.40′ N, 123°22.10′ W, at a
depth of not less than 210 m;
(b) Sand Heads Disposal Site: 49°06.00′ N, 123°19.50′ W, at a
depth of not less than 70 m; and
(c) Victoria Disposal Site: 48°22.30′ N, 123°21.80′ W, at a
depth of not less than 90 m.
5. Lieu(x) d’immersion :
a) Lieu d’immersion de la pointe Grey : 49°15,40′ N.,
123°22,10′ O., à une profondeur minimale de 210 m;
b) Lieu d’immersion de Sand Heads : 49°06,00′ N., 123°19,50′
O., à une profondeur minimale de 70 m;
c) Lieu d’immersion de Victoria : 48°22,30′ N., 123°21,80′ O.,
à une profondeur minimale de 90 m.
The following position-fixing procedures must be followed to
ensure disposal at the designated disposal site:
(i) The vessel must inform the Marine Communications and
Traffic Services (MCTS) Centre upon departure from the
loading site and inform MCTS that it is heading for a disposal
site,
(ii) Upon arrival at a disposal site and prior to disposal, the vessel must again call MCTS to confirm its position. Disposal can
proceed if the vessel is on the disposal site. If the vessel is not
within the disposal site boundaries, MCTS will advise the
bearing and distance to the site and advise when disposal can
proceed, and
(iii) The vessel must inform MCTS when disposal has been
completed prior to leaving the disposal site.
Pour assurer le déversement de la charge à l’endroit désigné, on
doit établir la position du navire en suivant les procédures indiquées ci-dessous :
(i) Le Centre des services de communications et de trafic maritimes (Centre SCTM) doit être informé du départ du navire du
lieu de chargement en direction d’un lieu d’immersion,
(ii) Lorsque le navire est arrivé au lieu d’immersion, et avant le
déversement de la charge, on doit de nouveau communiquer
avec le Centre SCTM pour confirmer la position du navire. Si
le navire est dans la zone d’immersion, on peut procéder au déversement et s’il est en dehors de la zone, le Centre SCTM l’y
dirige et indique quand commencer les opérations,
(iii) Le Centre SCTM doit être avisé de la fin du déchargement
avant le départ du navire du lieu d’immersion.
6. Route to Disposal Site(s): Direct.
7. Method of Loading and Disposal: Loading by clamshell
dredge or suction cutter dredge and pipeline, and disposal by
hopper barge or end dumping.
8. Rate of Disposal: As required by normal operations.
9. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 10 000 m3.
10. Waste and Other Matter to Be Disposed of: Dredged material
consisting of silt, sand, rock, wood wastes and other approved
6. Parcours à suivre : Direct.
7. Mode de chargement et d’immersion : Chargement à l’aide
d’une drague à benne à demi-coquilles ou drague suceuse et
canalisation et immersion à l’aide d’un chaland à bascule ou à
clapets.
8. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
9. Quantité totale à immerger : Maximum de 10 000 m3.
10. Déchets et autres matières à immerger : Matières draguées
composées de limon, de sable, de roche, de déchets de bois et
Le 11 août 2001
material typical of the approved loading site except logs and usable wood.
11. Requirements and Restrictions:
Gazette du Canada Partie I
2969
d’autres matières approuvées caractéristiques du lieu de chargement approuvé à l’exception des billes et des autres pièces de bois
utilisables.
11. Exigences et restrictions :
11.1. The Permittee must notify the permit issuing office in
writing and receive written approval for each loading site prior to
any loading or disposal. The written notification must include the
following information:
(i) the co-ordinates of the proposed loading site,
(ii) a site map showing the proposed loading site relative to
known landmarks or streets,
(iii) a figure showing the legal water lots impacted by the proposed dredging or loading activities, giving the spatial delineations of the proposed dredge site within these water lots,
(iv) all analytical data available for the proposed loading site,
(v) the nature and quantity of the material to be loaded and disposed of,
(vi) the proposed dates on which the loading and disposal will
take place, and
(vii) a site history for the proposed loading site.
11.1. Le titulaire doit aviser par écrit le bureau émetteur du
permis et obtenir une approbation écrite avant toute activité de
chargement ou d’immersion. L’avis doit contenir les renseignements suivants :
(i) les coordonnées du lieu de chargement proposé,
(ii) une carte de l’endroit qui indique le lieu de chargement par
rapport à des rues ou des points de repère connus,
(iii) un dessin qui indique les lots d’eau légaux touchés par les
opérations de chargement et de dragage et qui donne les limites
du lieu de dragage proposé dans ces lots d’eau,
(iv) toute donnée analytique rassemblée au sujet du lieu de
chargement proposé,
(v) le type et la quantité de matières à charger et à immerger,
(vi) les dates prévues de chargement et d’immersion,
(vii) l’utilisation antérieure du lieu de chargement proposé.
Additional requirements may be requested by the permit issuing office.
Des exigences additionnelles d’échantillonnage ou d’analyse
peuvent être spécifiées par le bureau émetteur.
11.2. The Permittee must ensure that all contractors involved in
the loading or disposal activity for which the permit is issued are
made aware of any restrictions or conditions identified in the
permit and of the possible consequences of any violation of these
conditions. A copy of the permit and the letter of transmittal must
be carried on all towing vessels and loading platforms or equipment involved in disposal at sea activities. A copy of the written
approval for the appropriate loading site must be displayed with
each copy of the permit posted at the loading sites.
11.2. Le titulaire doit s’assurer que tous les entrepreneurs qui
prennent part aux opérations de chargement et d’immersion pour
lesquelles le permis a été accordé sont au courant des restrictions
et des conditions mentionnées dans le permis ainsi que des conséquences possibles du non-respect de ces conditions. Des copies
du permis et de la lettre d’envoi doivent se trouver à bord de toutes les plates-formes et de tous les bateaux-remorques ou équipement servant aux opérations de dragage et d’immersion en mer.
Une copie de l’approbation écrite pour le lieu de chargement approprié doit se trouver avec les copies du permis qui sont affichées aux lieux de chargement.
11.3. The fee prescribed by the Ocean Dumping Permit Fee
Regulations (Site Monitoring) shall be paid by the Permittee in
accordance with those Regulations.
11.3. Le titulaire doit payer le droit prescrit en vertu du Règlement sur les prix à payer pour les permis d’immersion en mer
(surveillance des sites).
11.4. Contact must be made with the Canadian Coast Guard,
Regional Marine Information Centre, regarding the issuance of a
“Notice to Shipping.” The Permittee should contact the Regional
Manager, Regional Marine Information Centre, 2380-555 West
Hastings Street, Vancouver, British Columbia V6B 5G3, (604)
666-6012 (Telephone), (604) 666-8453 (Facsimile), rmicpacific@pac.dfo-mpo.gc.ca (Electronic mail).
11.4. Le titulaire doit communiquer avec la Garde côtière canadienne, Centre régional d’information maritime, au sujet de la
délivrance d’un « Avis à la navigation ». On doit communiquer
avec le Gestionnaire régional, Centre régional d’information
maritime, 555, rue Hastings Ouest, Pièce 2380, Vancouver
(Colombie-Britannique) V6B 5G3, (604) 666-6012 (téléphone),
(604) 666-8453 (télécopieur), rmic-pacific@pac.dfo-mpo.gc.ca
(courrier électronique).
11.5. Any enforcement officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999,
shall be permitted to mount an electronic tracking device on any
vessel that is engaged in the disposal at sea activities authorized
by this permit. The Permittee shall take all reasonable measures to
ensure there is no tampering with the tracking device and no interference with its operation. The tracking device shall be removed only by an enforcement officer or by a person with the
written consent of an enforcement officer.
11.5. Il est permis à tout agent de l’autorité désigné en vertu du
paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999) d’installer un dispositif de surveillance
électronique sur tout navire qui participe aux activités de chargement et d’immersion en mer autorisées par le présent permis. Le
titulaire doit prendre toutes les mesures raisonnables pour assurer
que ni le dispositif ni son fonctionnement ne soient altérés. Le
dispositif ne peut être enlevé qu’avec le consentement écrit de
l’agent de l’autorité ou par l’agent de l’autorité lui-même.
11.6. The Permittee must report to the Regional Director, Environmental Protection Branch, Pacific and Yukon Region, within
10 days of completion of loading at each loading site, the nature
and quantity of material disposed of pursuant to the permit and
the dates on which the activity occurred.
11.6. Le titulaire doit présenter un rapport au directeur régional, Direction de la protection de l’environnement, Région du
Pacifique et du Yukon, dans les 10 jours suivant la fin des opérations à chaque lieu de chargement, indiquant la nature et la quantité de matières immergées conformément au permis, ainsi que les
dates auxquelles l’activité a eu lieu.
2970
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
11.7. The Permittee must submit to the Regional Director, Environmental Protection Branch, within 30 days of the expiry of
the permit, a list of all work completed pursuant to the permit, the
nature and quantity of material disposed of and the dates on
which the activity occurred.
11.7. Le titulaire doit présenter au directeur régional, Direction
de la protection de l’environnement, dans les 30 jours suivant la
date d’expiration du permis, une liste des travaux achevés conformément au permis, indiquant la nature et la quantité de matières immergées ainsi que les dates auxquelles l’activité a eu lieu.
J. B. WILSON
Environmental Protection
Pacific and Yukon Region
Protection de l’environnement
Région du Pacifique et du Yukon
J. B. WILSON
[32-1-o]
[32-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
RADIOCOMMUNICATION ACT
LOI SUR LA RADIOCOMMUNICATION
Notice No. DGRB-006-01 — Consultation on the Auction of
Spectrum Licences for Wireless Communication Services in the
2 300 MHz Band and Fixed Wireless Access in the 3 500 MHz
Band — Proposed Policy, Licensing Procedures and Technical
Considerations
Avis no DGRB-006-01 — Consultation sur la mise aux enchères
de licences de spectre pour les services de télécommunications
sans fil dans la bande de 2 300 MHz et pour l’accès fixe sans fil
dans la bande de 3 500 MHz — Projet de politique, procédures
d’autorisation et considérations techniques
The purpose of this notice is to invite public comments on the
proposed policy, licensing procedures and technical considerations for the auction of spectrum licences for the Wireless Communication Service (WCS) Band or 2 300 MHz Band (2 3052 320 MHz and 2 345-2 360 MHz), and the Fixed Wireless Access (FWA) Band or 3 500 MHz Band (3 400-3 700 MHz).
Le présent avis invite les intéressés à faire part de leurs commentaires sur le projet de politique, les procédures d’autorisation
et les considérations techniques touchant les enchères de licences
de spectre dans la bande des services de télécommunications sans
fil (SCSF), soit la bande de 2 300 MHz (2 305-2 320 MHz et
2 345-2 360 MHz), et dans la bande d’accès fixe sans fil (AFSF),
soit la bande de 3 500 MHz (3 400-3 700 MHz).
Le document Lignes directrices sur le processus d’autorisation
et plan de libération de fréquences (DGTP-04-99) du Ministère a
indiqué que la bande d’AFSF à 3 500 MHz nécessiterait, selon la
demande prévue, un processus concurrentiel de délivrance de
licences une fois qu’elle deviendrait disponible dans les régions
urbaines et dans les grandes agglomérations. Le spectre à
2 300 MHz, désigné pour les SCSF dans un récent document sur
la politique d’utilisation dans la gamme de fréquences
2 285-2 483,5 MHz (DGTP-003-01), se caractérise par une capacité et une demande prévue semblables à celles du spectre
d’AFSF à 3 500 MHz. En raison des similitudes entre les deux
bandes, il est plus efficace de traiter les deux bandes dans le cadre
d’un seul processus de consultation.
Le document publié en vertu du présent avis est disponible en
version électronique à l’adresse Web suivante :
World Wide Web (WWW)
http://strategis.gc.ca/spectre
On peut également obtenir les documents sur support papier,
contre paiement, en s’adressant à : Tyrell Press Ltd., 2714, chemin Fenton, Gloucester (Ontario) K1T 3T7, sales1@tyrellpress.ca
(courriel), 1-800-267-4862 (téléphone sans frais, Canada), 1-800574-0137 (téléphone sans frais, États-Unis), (613) 822-0740 (téléphone, autres pays), (613) 822-1089 (télécopieur); ou DLS,
Groupe d’imprimerie St-Joseph inc., 45, boulevard Sacré-Cœur,
Hull (Québec) K1A 0S7, 1-888-562-5561 (téléphone sans frais,
Canada), 1-800-565-7757 (télécopieur sans frais, Canada), (819)
779-4335 (téléphone, autres pays), (819) 779-2833 (télécopieur,
autres pays).
Les intéressés sont invités à soumettre leurs commentaires sous
forme électronique (WordPerfect, Microsoft Word, Adobe PDF
ou ASCII TXT) pour en faciliter l’affichage sur le site Web du
Ministère. Tous les commentaires doivent être précédés de la
mention « Commentaires — Avis dans la Gazette du Canada
DGRB-006-01 ».
The Department’s Guidelines on the Licensing Process and
Spectrum Release Plan (DGTP-04-99) identified the FWA band
at 3 500 MHz as one which, based on anticipated demand, would
require a competitive licensing process when it is opened to urban areas and large communities. The spectrum at 2 300 MHz
which was designated for WCS in a recent utilization policy
paper dealing with the frequency range 2 285-2 483.5 MHz
(DGTP-003-01), has similar capabilities and anticipated demand
as the spectrum for FWA at 3 500 MHz. The similarities between
the two bands make dealing with both bands within a single consultation process efficient.
This document is available electronically on the Internet at the
following address:
World Wide Web (WWW)
http://strategis.gc.ca/spectrum
or can be obtained in hard copy, for a fee from: Tyrell Press Ltd.,
2714 Fenton Road, Gloucester, Ontario K1T 3T7, sales1@
tyrellpress.ca (Electronic mail), 1-800-267-4862 (Canada toll-free
telephone), 1-800-574-0137 (United States toll-free telephone),
(613) 822-0740 (Worldwide telephone), (613) 822-1089 (Facsimile); and DLS, St-Joseph Print Group Inc., 45 Sacré-Cœur
Boulevard, Hull, Quebec K1A 0S7, 1-888-562-5561 (Canada tollfree telephone), 1-800-565-7757 (Canada toll-free facsimile),
(819) 779-4335 (Worldwide telephone), (819) 779-2833 (Worldwide facsimile).
Interested parties should submit their comments in electronic
format (WordPerfect, Microsoft Word, Adobe PDF or ASCII
TXT) to facilitate posting on the Department’s Web site. All
comments should be prefaced by the heading “Comments —
Canada Gazette Notice DGRB-006-01.”
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
2971
Comments should be sent to: WCS.FWA@ic.gc.ca no later
than October 15, 2001.
Les commentaires doivent être envoyés à WCS.FWA@ic.gc.ca
au plus tard le 15 octobre 2001.
Comments received will be posted on Industry Canada’s Spectrum Web site: http://strategis.gc.ca/spectrum.
Les commentaires reçus seront affichés sur le site Web
d’Industrie Canada à l’adresse suivante : http://strategis.gc.ca/
spectre.
Reply comments on these initial submissions will then be invited. Again, respondents should provide their comments in electronic format (WordPerfect, Microsoft Word, Adobe PDF or
ASCII TXT) to facilitate posting on the Department’s Web site.
Reply comments submitted should be prefaced by the heading:
“Reply comments — Canada Gazette Notice DGRB-006-01.”
Des commentaires en réponse seront ensuite sollicités. À nouveau, les répondants devront soumettre leurs commentaires sous
forme électronique (WordPerfect, Microsoft Word, Adobe PDF
ou ASCII TXT) pour en faciliter l’affichage sur le site Web du
Ministère. Les commentaires en réponse doivent être précédés de
la mention « Commentaires en réponse — Avis dans la Gazette
du Canada DGRB-006-01 ».
Reply comments should be sent to the Internet address
WCS.FWA@ic.gc.ca no later than November 1, 2001.
Les commentaires en réponse doivent être envoyés à l’adresse
Internet WCS.FWA@ic.gc.ca au plus tard le 1er novembre 2001.
Reply comments will also be made available to the public via
Industry Canada’s Web site.
Les commentaires en réponse seront également affichés sur le
site Web d’Industrie Canada.
August 3, 2001
Le 3 août 2001
JAN SKORA
Director General
Radiocommunications and Broadcasting
Regulatory Branch
MICHAEL HELM
Director General
Telecommunications Policy Branch
ROBERT MCCAUGHERN
Director General
Spectrum Engineering Branch
Le directeur général
Direction générale de la réglementation des
radiocommunications et de la radiodiffusion
JAN SKORA
Le directeur général
Direction générale de la politique
des télécommunications
MICHAEL HELM
Le directeur général
Direction générale de la technique du spectre
ROBERT MCCAUGHERN
[32-1-o]
[32-1-o]
OFFICE OF THE SUPERINTENDENT OF FINANCIAL
INSTITUTIONS
BUREAU DU SURINTENDANT DES INSTITUTIONS
FINANCIÈRES
BANK ACT
LOI SUR LES BANQUES
Allianz AG — Order to Hold Shares
Allianz AG — Arrêté pour la détention d’actions
Notice is hereby given, pursuant to subsection 518(6) of the
Bank Act, of the issuance on July 20, 2001, of the following
order:
The Secretary of State (International Financial Institutions), on
behalf of the Minister of Finance and pursuant to subparagraph 518(3)(b)(ii) of the Bank Act, approves the application
requesting permission for Allianz AG, a foreign bank, to acquire, directly or indirectly, a substantial investment in DreCan
Holding Ltd., Kleinwort Benson International Trustees Limited, Kleinwort Benson International Trust Corporation and
Kleinwort Benson (Canada) Limited.
This order is subject to the following terms and conditions:
— that Allianz AG continues to hold a substantial investment,
directly or indirectly, in DreCan Holding Ltd., Kleinwort
Benson International Trustees Limited, Kleinwort Benson International Trust Corporation and Kleinwort Benson (Canada)
Limited ; and
— that substantially all of the activities in Canada of DreCan
Holding Ltd., Kleinwort Benson International Trustees Limited, Kleinwort Benson International Trust Corporation and
Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 518(6) de la Loi sur les banques, de l’émission en date du
20 juillet 2001 de l’arrêté suivant :
Au nom du ministre des Finances, et en vertu du sousalinéa 518(3)b)(ii) de la Loi sur les banques, le secrétaire
d’État (Institutions financières internationales) approuve la
demande visant l’acquisition d’un intérêt de groupe financier,
directement ou indirectement, par Allianz AG, une banque
étrangère, dans DreCan Holding Ltd., Kleinwort Benson International Trustees Limited, Kleinwort Benson International
Trust Corporation et Kleinwort Benson (Canada) Limited.
Cet arrêté est assujetti aux restrictions suivantes :
— que Allianz AG continue à détenir un intérêt de groupe financier, directement ou indirectement, dans DreCan Holding
Ltd., Kleinwort Benson International Trustees Limited,
Kleinwort Benson International Trust Corporation et Kleinwort Benson (Canada) Limited;
— que la presque totalité des activités au Canada de DreCan
Holding Ltd., Kleinwort Benson International Trustees Limited, Kleinwort Benson International Trust Corporation et
2972
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
Kleinwort Benson (Canada) Limited do not consist of any activities referred to in paragraph 518(3)(a) of the Bank Act.
July 31, 2001
Kleinwort Benson (Canada) Limited ne consiste pas à exercer
des activités visées à l’alinéa 518(3)a) de la Loi sur les
banques.
Le 31 juillet 2001
JAMES SCOTT PETERSON
Secretary of State
(International Financial Institutions)
Le secrétaire d’État
(Institutions financières internationales)
JAMES SCOTT PETERSON
[32-1-o]
[32-1-o]
OFFICE OF THE SUPERINTENDENT OF FINANCIAL
INSTITUTIONS
BUREAU DU SURINTENDANT DES INSTITUTIONS
FINANCIÈRES
BANK ACT
LOI SUR LES BANQUES
Designation Order
Arrêté
Notice is hereby given, pursuant to subsection 521(1.1) of the
Bank Act, that the Secretary of State (International Financial Institutions), on behalf of the Minister of Finance, designated
Allianz AG on July 20, 2001, pursuant to subsection 521(1.06) of
the Bank Act, as a foreign bank to which subsection 521(1.03) of
the Bank Act does not apply.
July 31, 2001
JAMES SCOTT PETERSON
Secretary of State
(International Financial Institutions)
Avis est par la présente donné, conformément au paragraphe 521(1.1) de la Loi sur les banques, que le secrétaire d’État
(Institutions financières internationales), au nom du ministre des
Finances, a soustrait Allianz AG le 20 juillet 2001, conformément
au paragraphe 521(1.06) de la Loi sur les banques, à l’application
du paragraphe 521(1.03) de la Loi sur les banques.
Le 31 juillet 2001
Le secrétaire d’État
(Institutions financières internationales)
JAMES SCOTT PETERSON
[32-1-o]
[32-1-o]
OFFICE OF THE SUPERINTENDENT OF FINANCIAL
INSTITUTIONS
BUREAU DU SURINTENDANT DES INSTITUTIONS
FINANCIÈRES
BANK ACT
LOI SUR LES BANQUES
Foreign Bank Orders
Arrêtés de banques étrangères
Notice is hereby given, pursuant to subsection 521(3) of the
Bank Act, that the Secretary of State (International Financial Institutions), on behalf of the Minister of Finance, has consented to
the following foreign banks, pursuant to subsection 521(1) of the
Bank Act, acquiring shares of or ownership interests in one or
more Canadian entities in such numbers as to cause the entities to
become non-bank affiliates of the foreign banks:
Avis est par la présente donné, conformément au paragraphe 521(3) de la Loi sur les banques, que le secrétaire d’État
(Institutions financières internationales), au nom du ministre des
Finances, a consenti à ce que les banques étrangères suivantes, en
vertu du paragraphe 521(1) de la Loi sur les banques, acquièrent
un nombre d’actions ou de titres de participation d’une ou de
plusieurs entités canadiennes de sorte que ces dernières deviennent des établissements affiliés aux banques étrangères :
Foreign Bank
Banque étrangère
Non-Bank Affiliates
Établissements affiliés
Effective Date (m/d/y)
Date d’entrée en vigueur (m/j/a)
(1) UniTeller Financial Services, Inc.
(2) USA Education, Inc.
UniTeller Canada, ULC
Sallie Mae — Canada Financial Corporation
07/24/01
07/23/01
July 31, 2001
Le 31 juillet 2001
JAMES SCOTT PETERSON
Secretary of State
(International Financial Institutions)
Le secrétaire d’État
(Institutions financières internationales)
JAMES SCOTT PETERSON
[32-1-o]
[32-1-o]
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
2973
OFFICE OF THE SUPERINTENDENT OF FINANCIAL
INSTITUTIONS
BUREAU DU SURINTENDANT DES INSTITUTIONS
FINANCIÈRES
INSURANCE COMPANIES ACT
LOI SUR LES SOCIÉTÉS D’ASSURANCES
Pohjola Non-Life Insurance Company Ltd. — Order to Insure in
Canada Risks
Pohjola Non-Life Insurance Company Ltd. — Ordonnance
portant garantie des risques au Canada
Notice is hereby given of the issuance, pursuant to section 574
of the Insurance Companies Act, of an order to insure in Canada
risks, effective July 25, 2001, permitting Pohjola Non-Life Insurance Company Ltd. to insure risks falling within the following
classes of insurance: automobile, fidelity, liability and property
limited to the business of reinsurance.
JOHN PALMER
Superintendent of Financial Institutions
Avis est par les présentes donné de l’émission, conformément à
l’article 574 de la Loi sur les sociétés d’assurances, d’une ordonnance portant garantie des risques au Canada, à compter du
25 juillet 2001, permettant à la Pohjola Non-Life Insurance Company Ltd. de garantir des risques correspondant aux branches
d’assurance suivantes : automobile, détournements, responsabilité
et assurances de biens limitée aux affaires de réassurance.
Le 31 juillet 2001
Le surintendant des institutions financières
JOHN PALMER
[32-1-o]
[32-1-o]
July 31, 2001
2974
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Thirty-Seventh Parliament
Première session, trente-septième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
January 27, 2001.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, (613) 992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 27 janvier 2001.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, (613) 992-6443.
Le greffier de la Chambre des communes
WILLIAM C. CORBETT
WILLIAM C. CORBETT
Clerk of the House of Commons
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
2975
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA CUSTOMS AND REVENUE AGENCY
AGENCE DES DOUANES ET DU REVENU DU CANADA
SPECIAL IMPORT MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
Flat Hot-rolled Carbon and Alloy Steel Sheet and Strip —
Decision
Feuillards et tôles plats en acier au carbone et en acier allié,
laminés à chaud — Décision
On July 18, 2001, the Commissioner of Customs and Revenue
made a final determination of dumping, pursuant to paragraph 41(1)(a) of the Special Import Measures Act (SIMA) respecting flat hot-rolled carbon and alloy steel sheet and strip,
including secondary or non-prime material, originating in or
exported from Brazil, Bulgaria, the People’s Republic of China,
Chinese Taipei, India, the Republic of Korea, the Former Yugoslav Republic of Macedonia, New Zealand, Saudi Arabia, South
Africa, Ukraine and the Federal Republic of Yugoslavia, and a
final determination of subsidizing of the same goods originating
in or exported from India, in various widths from ¾ in. (19 mm)
and wider and:
(a) for product in coil form, in thicknesses from 0.054 in. to
0.625 in. (1.37 mm to 15.875 mm) inclusive; and
(b) for product that is cut-to-length, in thicknesses from 0.054 in.
up to but not including 0.187 in. (1.37 mm up to but not including 4.75 mm),
excluding flat-rolled stainless steel sheet and strip and flat hotrolled, cut-to-length alloy steel products containing no less than
11.5 percent manganese, in thicknesses from 3 mm to
4.75 mm.
Le 18 juillet 2001, le commissaire des douanes et du revenu a
rendu une décision définitive de dumping conformément à l’alinéa 41(1)a) de la Loi sur les mesures spéciales d’importation
(LMSI), concernant des feuillards et tôles plats en acier au carbone et en acier allié, laminés à chaud, y compris des matériaux
de récupération ou de qualité inférieure, originaires ou exportés
du Brésil, de la Bulgarie, de la République populaire de Chine, du
Taipei chinois, de l’Inde, de la République de Corée, de l’exRépublique yougoslave de Macédoine, de la Nouvelle-Zélande,
de l’Arabie saoudite, de l’Afrique du Sud, de l’Ukraine et de la
République fédérale de Yougoslavie, et une décision définitive de
subventionnement de marchandises similaires originaires ou exportées de l’Inde, d’une largeur variée égale ou supérieure à ¾ po
(19 mm) et :
(a) pour les produits sous forme de bobines, d’une épaisseur de
0,054 po à 0,625 po (1,37 mm à 15,875 mm) inclusivement,
(b) pour les produits coupés à longueur, d’une épaisseur égale
ou supérieure à 0,054 po mais inférieure à 0,187 po (dimension
minimale de 1,37 mm mais de moins de 4,75 mm),
excluant les feuillards et les tôles plats en acier inoxydable laminés et les produits plats en acier allié, laminés à chaud et
coupés à longueur, ne contenant pas moins de 11,5 p. 100 de
manganèse, d’une épaisseur variant de 3 mm à 4,75 mm.
Les marchandises en cause sont habituellement classées sous
les numéros de classement suivants du Système harmonisé :
-7208.25.10.10, 7208.25.10.20, 7208.25.10.30, 7208.25.10.40,
-7208.25.90.10, 7208.25.90.20, 7208.25.90.30, 7208.25.90.40,
-7208.26.10.10, 7208.26.10.20, 7208.26.10.30, 7208.26.10.40,
-7208.26.90.10, 7208.26.90.20, 7208.26.90.30, 7208.26.90.40,
-7208.27.10.10, 7208.27.10.20, 7208.27.10.30, 7208.27.10.40,
-7208.27.90.10, 7208.27.90.20, 7208.27.90.30, 7208.27.90.40,
-7208.36.00.10, 7208.36.00.20, 7208.36.00.30, 7208.36.00.40,
-7208.37.10.10, 7208.37.10.20, 7208.37.10.30, 7208.37.10.40,
-7208.37.90.10, 7208.37.90.20, 7208.37.90.30, 7208.37.90.40,
-7208.38.10.10, 7208.38.10.20, 7208.38.10.30, 7208.38.10.40,
-7208.38.90.10, 7208.38.90.20, 7208.38.90.30, 7208.38.90.40,
-7208.39.00.10, 7208.39.00.20, 7208.39.00.30, 7208.39.00.40,
-7208.53.00.10, 7208.53.00.20, 7208.53.00.30, 7208.53.00.40,
-7208.54.00.10, 7208.54.00.20, 7208.54.00.30, 7208.54.00.40,
-7208.90.00.00
-7211.13.00.00
-7211.14.00.90,
-7211.19.10.00, 7211.19.90.10, 7211.19.90.90
-7211.90.10.00, 7211.90.90.90
-7225.20.00.91, 7225.20.00.92
-7225.30.10.00, 7225.30.90.00
-7225.40.10.10, 7225.40.10.20, 7225.40.10.30, 7225.40.10.40
-7225.40.20.10, 7225.40.20.20, 7225.40.20.30, 7225.40.20.40
-7225.40.90.11, 7225.40.90.19, 7225.40.90.21, 7225.40.90.91,
7225.40.90.92, 7225.40.90.93, 7225.40.90.94,
-7225.99.00.90
-7226.20.00.91, 7226.20.00.92,
The goods in question are usually classified under the following Harmonized System classification numbers:
-7208.25.10.10, 7208.25.10.20, 7208.25.10.30, 7208.25.10.40,
-7208.25.90.10, 7208.25.90.20, 7208.25.90.30, 7208.25.90.40,
-7208.26.10.10, 7208.26.10.20, 7208.26.10.30, 7208.26.10.40,
-7208.26.90.10, 7208.26.90.20, 7208.26.90.30, 7208.26.90.40,
-7208.27.10.10, 7208.27.10.20, 7208.27.10.30, 7208.27.10.40,
-7208.27.90.10, 7208.27.90.20, 7208.27.90.30, 7208.27.90.40,
-7208.36.00.10, 7208.36.00.20, 7208.36.00.30, 7208.36.00.40,
-7208.37.10.10, 7208.37.10.20, 7208.37.10.30, 7208.37.10.40,
-7208.37.90.10, 7208.37.90.20, 7208.37.90.30, 7208.37.90.40,
-7208.38.10.10, 7208.38.10.20, 7208.38.10.30, 7208.38.10.40,
-7208.38.90.10, 7208.38.90.20, 7208.38.90.30, 7208.38.90.40,
-7208.39.00.10, 7208.39.00.20, 7208.39.00.30, 7208.39.00.40,
-7208.53.00.10, 7208.53.00.20, 7208.53.00.30, 7208.53.00.40,
-7208.54.00.10, 7208.54.00.20, 7208.54.00.30, 7208.54.00.40,
-7208.90.00.00
-7211.13.00.00
-7211.14.00.90,
-7211.19.10.00, 7211.19.90.10, 7211.19.90.90
-7211.90.10.00, 7211.90.90.90
-7225.20.00.91, 7225.20.00.92
-7225.30.10.00, 7225.30.90.00
-7225.40.10.10, 7225.40.10.20, 7225.40.10.30, 7225.40.10.40
-7225.40.20.10, 7225.40.20.20, 7225.40.20.30, 7225.40.20.40
-7225.40.90.11, 7225.40.90.19, 7225.40.90.21, 7225.40.90.91,
7225.40.90.92, 7225.40.90.93, 7225.40.90.94,
-7225.99.00.90
-7226.20.00.91, 7226.20.00.92,
2976
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
-7226.91.10.00, 7226.91.90.20, 7226.91.90.30, 7226.91.90.40,
7226.91.90.90,
-7226.99.90.00
The Canadian International Trade Tribunal (Tribunal) is continuing its inquiry into the question of injury and will make its
finding by August 17, 2001. Provisional duty will continue to
apply until this date.
If the Tribunal finds that the dumping and the subsidizing has
caused injury or is threatening to cause injury, future imports of
subject goods will be subject to an anti-dumping duty equal to the
margin of dumping or to countervailing duty in an amount equal
to the amount of subsidy. In that event, all duties payable are
hereby demanded, pursuant to section 11 of SIMA.
-7226.91.10.00, 7226.91.90.20, 7226.91.90.30, 7226.91.90.40,
7226.91.90.90,
-7226.99.90.00
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (Tribunal) poursuit son enquête sur la question de dommage et il rendra sa décision le 17 août 2001. Des droits provisoires continueront d’être
imposés jusqu’à cette date.
Si le Tribunal constate que le dumping et le subventionnement
ont causé ou menacent de causer un dommage, les importations
futures des marchandises en cause seront assujetties à un droit
antidumping correspondant à la marge de dumping ou à des droits
compensateurs correspondant au montant de subvention. Le cas
échéant, le paiement des droits exigibles est, par la présente, exigé
conformément à l’article 11 de la LMSI.
Information
Renseignements
A statement of reasons explaining this decision has been provided to persons directly interested in these proceedings. The
statement is available on Canada Customs and Revenue Agency’s
Web site at http://www.ccra-adrc.gc.ca/sima or by contacting
Iqbal Motani by telephone at (613) 952-7547, by facsimile at
(613) 941-2612, or by electronic mail at iqbal.motani@ccraadrc.gc.ca.
R. A. SÉGUIN
Acting Director General
Anti-dumping and Countervailing Directorate
Un énoncé des motifs portant sur cette décision a été mis à la
disposition des personnes directement intéressées par ces procédures. Vous pouvez consulter ce document dans le site Web de
l’Agence des douanes et du revenu du Canada à l’adresse
http://www.ccra-adrc.gc.ca/lmsi ou vous pouvez en demander un
exemplaire à Jean-Louis Lapratte, par téléphone au (613) 9547375, par télécopieur au (613) 941-2612 ou par courrier électronique à l’adresse Jean-Louis.Lapratte@ccra-adrc.gc.ca.
Ottawa, le 18 juillet 2001
Le directeur général intérimaire
Direction des droits antidumping et compensateurs
R. A. SÉGUIN
[32-1-o]
[32-1-o]
Ottawa, July 18, 2001
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
EDP Hardware and Software
Matériel et logiciel informatiques
Notice is hereby given that, after completing its inquiry, the
Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) made a determination (File No. PR-2000-078) on July 30, 2001, with
respect to a complaint filed by Eurodata Support Services Inc.
(the complainant), of Ottawa, Ontario, under subsection 30.11(1)
of the Canadian International Trade Tribunal Act, R.S.C. 1985
(4th Supp.), c. 47, as amended by the North American Free Trade
Agreement Implementation Act, S.C. 1993, c. 44, concerning a
procurement (Solicitation No. V9330-000085/A) by the Department of Public Works and Government Services (the Department)
on behalf of the Department of Human Resources Development
(HRDC). The solicitation was for the provision of preventive and
remedial hardware maintenance and software support services for
some 120 Hewlett-Packard server systems and their associated
peripherals owned by HRDC.
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal), à la suite de son enquête, a
rendu une décision (dossier no PR-2000-078) le 30 juillet 2001
concernant une plainte déposée par Eurodata Support Services
Inc. (la partie plaignante), d’Ottawa (Ontario), aux termes du
paragraphe 30.11(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce extérieur, L.R.C. 1985 (4e supp.), c. 47, modifiée par la Loi
de mise en œuvre de l’Accord de libre-échange nord-américain,
L.C. 1993, c. 44, au sujet d’un marché (invitation no V9330000085/A) du ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux (le Ministère) au nom du ministère du Développement des ressources humaines (DRHC). L’invitation portait sur la
fourniture de services d’entretien préventif et correctif du matériel
et de soutien du logiciel relativement à environ 120 systèmes
serveurs Hewlett-Packard et à leurs périphériques connexes dont
DRHC est propriétaire.
La partie plaignante a allégué que le Ministère et DRHC
avaient incorrectement procédé à un appel d’offres restreint.
Elle a en outre soutenu que le besoin avait été structuré
incorrectement.
Après avoir examiné les éléments de preuve présentés par les
parties, le Tribunal a déterminé que la plainte, en ce qui avait trait
à la façon dont le besoin était structuré, n’était pas fondée.
Par conséquent, le Tribunal a déterminé que la partie plaignante n’était pas un fournisseur éventuel du contrat spécifique.
Pour cette raison, le Tribunal n’a pas statué sur la question de
The complainant alleged that the Department and HRDC had
improperly proceeded with a limited tender. It further submitted
that the requirement had been improperly structured.
Having examined the evidence presented by the parties, the
Tribunal determined that the complaint with respect to the manner
in which the requirement was structured was not valid.
As a result, the Tribunal further determined that the complainant was not a potential supplier on the designated contract. Therefore, the Tribunal did not rule on whether the Department and
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
HRDC had contravened the provisions of the trade agreements by
awarding the designated contract to Hewlett-Packard (Canada)
Ltd. using limited tendering procedures.
2977
MICHEL P. GRANGER
Secretary
savoir si le Ministère et DRHC avaient contrevenu aux dispositions des accords commerciaux lorsqu’ils ont adjugé le contrat
spécifique à Hewlett-Packard (Canada) Ltée dans le cadre d’une
procédure d’appel d’offres limitée.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 31 juillet 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[32-1-o]
[32-1-o]
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Ottawa, July 31, 2001
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DETERMINATION
DÉCISION
Industrial Equipment
Équipement industriel
Notice is hereby given that, after completing its inquiry, the
Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) made a determination (File No. PR-2000-077) on August 1, 2001, with respect to a complaint filed by Volvo Motor Graders Limited (the
complainant), of Goderich, Ontario, under subsection 30.11(1)
of the Canadian International Trade Tribunal Act, R.S.C. 1985
(4th Supp.), c. 47, as amended by the North American Free Trade
Agreement Implementation Act, S.C. 1993, c. 44, concerning a
procurement (Solicitation No. 5P435-000179/A) by the Department of Public Works and Government Services (the Department)
on behalf of Parks Canada. The solicitation was for the supply of
a motorized grader.
The complainant alleged, in part, that insufficient time had
been allowed to respond to the Request for Proposal.
Having examined the evidence presented by the parties and
considered the provisions of the North American Free Trade
Agreement, the Tribunal determined that the complaint was valid.
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Avis est donné par la présente que le Tribunal canadien du
commerce extérieur (le Tribunal), à la suite de son enquête, a
rendu une décision (dossier no PR-2000-077) le 1er août 2001
concernant une plainte déposée par Volvo Motor Graders Limited
(la partie plaignante), de Goderich (Ontario), aux termes du paragraphe 30.11(1) de la Loi sur le Tribunal canadien du commerce
extérieur, L.R.C. 1985 (4e supp.), c. 47, modifiée par la Loi de
mise en œuvre de l’Accord de libre-échange nord-américain,
L.C. 1993, c. 44, au sujet d’un marché (invitation no 5P435000179/A) du ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux (le Ministère) au nom de Parcs Canada. L’invitation portait sur la fourniture d’une niveleuse motorisée.
La partie plaignante a allégué, en partie, que le temps alloué
pour répondre à la demande de propositions avait été insuffisant.
Après avoir examiné les éléments de preuve présentés par les
parties, et tenu compte des dispositions de l’Accord de libreéchange nord-américain, le Tribunal a déterminé que la plainte
était fondée.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 1er août 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[32-1-o]
[32-1-o]
Further information may be obtained from: The Secretary, Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Ottawa, August 1, 2001
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
EXPIRY REVIEW OF FINDING
RÉEXAMEN RELATIF À L’EXPIRATION DES
CONCLUSIONS
Polyiso Insulation Board
Panneaux isolants en polyiso
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal)
hereby gives notice that it will, pursuant to subsection 76.03(3) of
the Special Import Measures Act (SIMA), initiate an expiry review (Expiry Review No. RR-2001-002) of its finding made on
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal)
donne avis, par la présente, qu’il procédera, conformément au
paragraphe 76.03(3) de la Loi sur les mesures spéciales d’importation (LMSI), au réexamen relatif à l’expiration des conclusions
2978
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
Letters have been sent to parties with a known interest in the
expiry review providing them with the schedule respecting both
the Commissioner’s investigation and the Tribunal’s inquiry,
should the Commissioner determine that the expiry of the finding
in respect of any goods is likely to result in a continuation or resumption of dumping.
(réexamen relatif à l’expiration no RR-2001-002) qu’il a rendues
le 11 avril 1997, dans le cadre de l’enquête no NQ-96-003, concernant les panneaux d’isolation thermique en polyisocyanurate
(polyuréthane modifié), alvéolaires, rigides et revêtus, originaires
ou exportés des États-Unis d’Amérique.
L’avis d’expiration no LE-2001-002, publié le 8 juin 2001, avisait les personnes et les gouvernements intéressés de l’expiration
imminente des conclusions. En se fondant sur les renseignements
disponibles, y compris les observations demandant un réexamen
relatif à l’expiration, ou s’y opposant, et les réponses à ces observations reçues par le Tribunal en réponse à l’avis, le Tribunal est
d’avis qu’un réexamen des conclusions est justifié. Le Tribunal a
avisé le commissaire de l’Agence des douanes et du revenu du
Canada (le commissaire), de même que d’autres personnes et
gouvernements intéressés, de sa décision.
Le Tribunal a publié une Ébauche de ligne directrice sur les
réexamens relatifs à l’expiration qui se trouve sur le site Web du
Tribunal au www.tcce-citt.gc.ca. Lors du présent réexamen relatif
à l’expiration, le commissaire doit déterminer si l’expiration des
conclusions concernant les panneaux isolants en polyiso causera
vraisemblablement la poursuite ou la reprise du dumping des
marchandises.
Si le commissaire détermine que l’expiration des conclusions
concernant toute marchandise causera vraisemblablement la poursuite ou la reprise du dumping, il fournira au Tribunal les renseignements nécessaires aux termes des Règles du Tribunal canadien du commerce extérieur. Le Tribunal effectuera alors une
enquête pour déterminer si la poursuite ou la reprise du dumping
causera vraisemblablement un dommage sensible ou un retard à la
branche de production nationale.
Si le commissaire détermine que l’expiration des conclusions
concernant toute marchandise ne causera vraisemblablement pas
la poursuite ou la reprise du dumping, le Tribunal ne tiendra pas
compte de ces marchandises dans sa détermination subséquente
de la probabilité de dommage sensible ou de retard et il publiera une ordonnance annulant les conclusions concernant ces
marchandises.
Le commissaire doit rendre sa décision, accompagnée des motifs, dans les 120 jours après avoir reçu l’avis de la décision du
Tribunal de procéder à un réexamen relatif à l’expiration, soit au
plus tard le 27 novembre 2001. Le commissaire fera également
part de cette décision aux personnes ou gouvernements qui ont été
avisés par le Tribunal de l’ouverture d’un réexamen relatif à
l’expiration, de même qu’à toutes les autres parties à l’enquête du
commissaire.
Des lettres ont été envoyées aux parties ayant un intérêt connu
au réexamen relatif à l’expiration, lesquelles renferment le calendrier concernant l’enquête du commissaire et celle du Tribunal, si
le commissaire détermine que l’expiration des conclusions concernant toute marchandise causera vraisemblablement la poursuite ou la reprise du dumping.
Commissioner’s Investigation
Enquête du commissaire
The Commissioner will conduct his investigation pursuant to
the provisions of SIMA and the administrative guidelines set forth
in the Anti-dumping and Countervailing Directorate’s publication
entitled Guidelines on the Conduct of Expiry Review Investigations under the Special Import Measures Act. Any information
submitted to the Commissioner by interested persons concerning
this investigation is deemed to be public information unless
clearly designated as confidential. Where the submission is confidential, a non-confidential edited version or summary of the submission must also be provided which will be disclosed to interested parties upon request.
Le commissaire effectuera son enquête aux termes des dispositions de la LMSI et des lignes directrices administratives établies
dans le document de la Direction des droits antidumping et compensateurs intitulé Lignes directrices sur la tenue d’enquêtes visant les réexamens relatifs à l’expiration en vertu de la Loi sur
les mesures spéciales d’importation. Tout renseignement soumis
au commissaire par les personnes intéressées concernant cette
enquête sera jugé de nature publique, à moins qu’il ne soit clairement indiqué qu’il s’agit d’un document confidentiel. Lorsque
c’est le cas, une version révisée non confidentielle ou un résumé
des observations doit également être fourni pour être transmis aux
parties intéressées, à leur demande.
April 11, 1997, in Inquiry No. NQ-96-003, concerning faced rigid
cellular polyurethane-modified polyisocyanurate thermal insulation board originating in or exported from the United States of
America.
Notice of Expiry No. LE-2001-002, issued on June 8, 2001, informed interested persons and governments of the impending
expiry of the finding. On the basis of available information, including representations requesting or opposing the initiation of an
expiry review and responses to these representations received by
the Tribunal in reply to the notice, the Tribunal is of the opinion
that a review of the finding is warranted. The Tribunal has notified the Commissioner of the Canada Customs and Revenue
Agency (the Commissioner), as well as other interested persons
and governments, of its decision.
The Tribunal has issued a Draft Guideline on Expiry Reviews
that can be found on the Tribunal’s Web site at www.citttcce.gc.ca. In this expiry review, the Commissioner must determine whether the expiry of the finding in respect of polyiso insulation board is likely to result in the continuation or resumption of
dumping of the goods.
If the Commissioner determines that the expiry of the finding
in respect of any goods is likely to result in the continuation or
resumption of dumping, the Commissioner will provide the Tribunal with the information that is required under the Canadian
International Trade Tribunal Rules. The Tribunal will then conduct an inquiry to determine if the continued or resumed dumping
is likely to result in material injury or retardation to the domestic
industry.
If the Commissioner determines that the expiry of the finding
in respect of any goods is unlikely to result in the continuation or
resumption of dumping, the Tribunal will not consider those
goods in its subsequent determination of the likelihood of material injury or retardation and will issue an order rescinding the
finding with respect to those goods.
The Commissioner must provide notice of his determination,
with reasons, within 120 days after receiving notice of the Tribunal’s decision to initiate an expiry review, that is, no later than
November 27, 2001. The Commissioner will also notify all persons or governments that were notified by the Tribunal of the
commencement of an expiry review, as well as any others that
participated in the Commissioner’s investigation.
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
2979
With respect to the Commissioner’s investigation, the schedule
specifies, among other things, the date for the filing of replies to
the expiry review questionnaires, the date on which the Canada
Customs and Revenue Agency (CCRA) exhibits will be available
to parties to the proceeding, the date on which the administrative
record will be closed and the dates for the filing of submissions
by parties in the proceeding. The Tribunal, on behalf of the
Commissioner, has sent expiry review questionnaires to foreign
producers and exporters, importers and domestic producers. Other
persons having an interest in the Commissioner’s investigation
may also provide submissions to the Commissioner. These must
be received by September 28, 2001, in order to be given consideration by the Commissioner.
En ce qui concerne l’enquête du commissaire, le calendrier indique, entre autres, la date pour le dépôt des réponses aux questionnaires de réexamen relatif à l’expiration, la date à laquelle les
pièces de l’Agence des douanes et du revenu du Canada (ADRC)
seront mises à la disposition des parties à la procédure, la date à
laquelle le dossier administratif sera fermé et les dates pour le
dépôt des observations par les parties à la procédure. Le Tribunal,
au nom du commissaire, a envoyé des questionnaires de réexamen relatif à l’expiration aux producteurs étrangers ainsi qu’aux
exportateurs, aux importateurs et aux producteurs nationaux. Les
autres personnes s’intéressant à l’enquête du commissaire peuvent
également déposer des observations auprès du commissaire.
Celles-ci doivent être reçues d’ici le 28 septembre 2001 afin
d’être considérées par le commissaire.
Tribunal’s Inquiry
Enquête du Tribunal
Should the Commissioner determine that the expiry of the
finding in respect of any goods is likely to result in a continuation
or resumption of dumping, the Tribunal will conduct its inquiry,
pursuant to the provisions of SIMA and its Draft Guideline on
Expiry Reviews, to determine if there is a likelihood of material
injury or retardation. The schedule for the Tribunal’s inquiry
specifies, among other things, the date for the filing of replies by
the domestic producers to Part E of the expiry review questionnaire, the date for the filing of replies to the Tribunal’s market
characteristics questionnaires, the date on which information on
the record will be made available by the Tribunal to interested
parties and counsel that have filed notices of participation and the
dates for the filing of submissions by interested parties.
Si le commissaire détermine que l’expiration des conclusions
concernant toute marchandise causera vraisemblablement la poursuite ou la reprise du dumping, le Tribunal effectuera son enquête, aux termes des dispositions de la LMSI et de son Ébauche
de ligne directrice sur les réexamens relatifs à l’expiration, afin
de déterminer s’il existe une probabilité de dommage sensible ou
de retard. Le calendrier de l’enquête du Tribunal indique, entre
autres, la date du dépôt des réponses par les producteurs nationaux à la Partie E du questionnaire de réexamen relatif à l’expiration, la date pour le dépôt des réponses aux questionnaires du
Tribunal sur les caractéristiques du marché, la date à laquelle le
Tribunal mettra les renseignements au dossier à la disposition des
parties intéressées et des conseillers qui ont déposé un avis de
participation ainsi que les dates pour le dépôt des observations
des parties intéressées.
Under section 46 of the Canadian International Trade Tribunal
Act, a person who provides information to the Tribunal and who
wishes some or all of the information to be kept confidential must
submit to the Tribunal, at the time the information is provided, a
statement designating the information as confidential, together
with an explanation as to why the information is designated as
confidential. Furthermore, the person must submit a nonconfidential edited version or non-confidential summary of the
information designated as confidential or a statement indicating
why such an edited version or summary cannot be made.
Aux termes de l’article 46 de la Loi sur le Tribunal canadien
du commerce extérieur, une personne qui fournit des renseignements au Tribunal et qui désire qu’une partie ou la totalité de ces
renseignements soient désignés confidentiels doit fournir au Tribunal, au moment où elle fournit ces renseignements, un énoncé à
cet égard, ainsi qu’une explication justifiant une telle désignation.
En outre, la personne doit soumettre une version révisée non confidentielle ou un résumé non confidentiel de l’information considérée comme confidentielle ou un énoncé indiquant pourquoi une
telle version révisée ou un tel résumé ne peut être remis.
Public Hearing
Audience publique
The Tribunal will hold a public hearing relating to this expiry
review in the Tribunal Hearing Room, 18th Floor, Standard Life
Centre, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario, commencing on
of February 18, 2002, at 9:30 a.m., to hear evidence and representations by interested parties.
Une audience publique sera tenue dans le cadre du présent réexamen relatif à l’expiration dans la salle d’audience du Tribunal,
au 18e étage du Standard Life Centre, 333, avenue Laurier Ouest,
Ottawa (Ontario), à compter du 18 février 2002, à 9 h 30, pour
l’audition des témoignages et des observations des parties
intéressées.
Each interested person or government wishing to participate at
the hearing as a party must file a notice of participation with the
Secretary on or before December 17, 2001. Each counsel who
intends to represent a party at the hearing must file a notice of
representation, as well as a declaration and undertaking, with the
Secretary on or before December 17, 2001.
Chaque personne ou gouvernement intéressé qui souhaite participer à l’audience à titre de partie doit déposer auprès du secrétaire un avis de participation au plus tard le 17 décembre 2001.
Chaque conseiller qui désire représenter une partie à l’audience
doit déposer auprès du secrétaire un avis de représentation ainsi
qu’un acte de déclaration et d’engagement au plus tard le 17 décembre 2001.
To allow the Tribunal to determine whether simultaneous interpretation will be required for the hearing, each interested person or government filing a notice of participation and each counsel filing a notice of representation must advise the Secretary, at
the same time that they file the notice, whether they and their
witnesses will be using English or French or both languages at the
hearing.
The Canadian International Trade Tribunal Rules govern these
proceedings.
Pour permettre au Tribunal de déterminer ses besoins en interprétation simultanée lors de l’audience, les personnes ou les gouvernements intéressés et les conseillers qui avisent le Tribunal de
leur comparution doivent, au même moment, l’informer si euxmêmes ou leurs témoins utiliseront le français ou l’anglais ou les
deux langues pendant l’audience.
Les Règles du Tribunal canadien du commerce extérieur
s’appliquent à la présente procédure.
2980
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
In order to observe and understand production processes, the
Tribunal, accompanied by its staff, may conduct plant visits.
Afin d’observer et de comprendre les processus de production,
il se peut que le Tribunal, accompagné de son personnel, effectue
des visites d’usines.
Communication
Communication
Written submissions, correspondence or requests for information regarding the Commissioner’s investigation should be addressed to: Mr. R. Pragnell, Anti-dumping and Countervailing
Directorate, Canada Customs and Revenue Agency, Sir Richard
Scott Building, 16th Floor, 191 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0L5, (613) 954-0032 (Telephone), (613) 941-2612
(Facsimile).
A copy of the Commissioner’s investigation schedule and the
expiry review investigation guidelines are available on the
CCRA’s Web site at www.ccra-adrc.gc.ca/customs/business/
sima/index-e.html.
Written submissions, correspondence or requests for information regarding the Tribunal’s inquiry should be addressed to: The
Secretary, Canadian International Trade Tribunal, Standard Life
Centre, 15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A
0G7, (613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Written and/or oral communications to the CCRA and the Tribunal may be made in English or in French.
Ottawa, July 30, 2001
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements concernant l’enquête du commissaire doivent être
envoyés à l’adresse suivante : Monsieur R. Pragnell, Direction
des droits antidumping et compensateurs, Agence des douanes et
du revenu du Canada, Édifice Sir Richard Scott, 16e étage,
191, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0L5, (613)
954-0032 (téléphone), (613) 941-2612 (télécopieur).
Le calendrier de l’enquête du commissaire et les lignes directrices sur le réexamen relatif à l’expiration sont disponibles sur le
site Web de l’ADRC, au www.ccra-adrc.gc.ca/customs/business/
sima/index-f.html.
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements concernant l’enquête du Tribunal doivent être envoyés à l’adresse suivante : Le Secrétaire, Tribunal canadien du
commerce extérieur, Standard Life Centre, 15e étage, 333, avenue
Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439 (télécopieur).
Les communications écrites ou orales peuvent être faites à
l’ADRC et au Tribunal en français ou en anglais.
Ottawa, le 30 juillet 2001
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[32-1-o]
[32-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications,
including additional locations and addresses where the complete
files may be examined. The relevant material, including the
notices and applications, is available for viewing during normal
business hours at the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, 1 Promenade
du Portage, Ground Floor, Hull, Quebec K1A 0N2, (819)
997-2429 (Telephone), 994-0423 (TDD), (819) 994-0218
(Facsimile);
— Bank of Commerce Building, Suite 1007, 1809 Barrington
Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K8, (902) 426-7997 (Telephone), 426-6997 (TDD), (902) 426-2721 (Facsimile);
— Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, (204) 983-6306 (Telephone),
983-8274 (TDD), (204) 983-6317 (Facsimile);
— 530-580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, (604) 666-2111 (Telephone), 666-0778 (TDD), (604)
666-8322 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 405 De Maisonneuve
Boulevard E, 2nd Floor, Suite B2300, Montréal, Quebec H2L
4J5, (514) 283-6607 (Telephone), 283-8316 (TDD), (514)
283-3689 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario M4T 1M2, (416) 952-9096
(Telephone), (416) 954-6343 (Facsimile);
AVIS AUX INTÉRESSÉS
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des
demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter
les dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les
avis et les demandes, sont disponibles pour examen durant les
heures normales d’affaires aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, 1, promenade
du Portage, Rez-de-chaussée, Hull (Québec) K1A 0N2, (819)
997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), (819) 994-0218
(télécopieur);
— Édifice de la Banque de Commerce, Pièce 1007, 1809, rue
Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3K8, (902)
426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), (902) 426-2721
(télécopieur);
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, (204) 983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), (204) 983-6317 (télécopieur);
— 530-580, rue Hornby, Vancouver (Colombie-Britannique)
V6C 3B6, (604) 666-2111 (téléphone), 666-0778 (ATS),
(604) 666-8322 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 405, boulevard de
Maisonneuve Est, 2e étage, Bureau B2300, Montréal (Québec)
H2L 4J5, (514) 283-6607 (téléphone), 283-8316 (ATS), (514)
283-3689 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 55, avenue St. Clair
Est, Bureau 624, Toronto (Ontario) M4T 1M2, (416) 9529096 (téléphone), (416) 954-6343 (télécopieur);
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
2981
— C.R.T.C. Documentation Centre, Cornwall Professional
Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan S4P 3X3, (306) 780-3422 (Telephone), (306) 780-3319
(Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, Scotia Place Tower Two,
19th Floor, Suite 1909, 10060 Jasper Avenue, Edmonton, Alberta T5J 3R8, (780) 495-3224 (Telephone), (780) 495-3214
(Facsimile).
— Centre de documentation du C.R.T.C., Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, (306) 780-3422 (téléphone), (306) 780-3319
(télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., Scotia Place Tower
Two, 19e étage, Bureau 1909, 10060, avenue Jasper, Edmonton (Alberta) T5J 3R8, (780) 495-3224 (téléphone), (780)
495-3214 (télécopieur).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
Secretary General
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées ciaprès en s’adressant au CRTC.
2001-454
2001-454
July 27, 2001
Le 27 juillet 2001
572047 Ontario Limited
Cobourg/Port Hope, Ontario
Approved — New English-language FM radio station in Cobourg, expiring August 31, 2007.
572047 Ontario Limited
Cobourg/Port Hope (Ontario)
Approuvé — Nouvelle entreprise de programmation de radio FM
de langue anglaise à Cobourg, expirant le 31 août 2007.
2001-455
2001-455
July 27, 2001
Le 27 juillet 2001
Jim Pattison Industries Ltd.
Kamloops, British Columbia
Approved — Conversion of AM radio station CFJC to FM. The
licence will expire August 31, 2007.
Jim Pattison Industries Ltd.
Kamloops (Colombie-Britannique)
Approuvé — Conversion de la station de radio CFJC du AM au
FM. La licence expirera le 31 août 2007.
2001-456
2001-456
July 27, 2001
Le 27 juillet 2001
Across Canada
Renewal of the broadcasting licences for the cable distribution
undertakings serving the localities listed in the decision, from
September 1, 2001, to August 31, 2002.
Partout au Canada
Renouvellement des licences de radiodiffusion des entreprises de
distribution par câble qui desservent les collectivités énoncées
dans la décision, du 1er septembre 2001 au 31 août 2002.
2001-457
2001-457
August 2, 2001
Licence renewals for the television stations controlled by CTV
Le 2 août 2001
The Commission renews the licences for the television stations
controlled by CTV for a seven-year term. The licence renewal
applications for these stations were considered at the April 17,
2001 public hearing held in the National Capital Region. A list of
conditions of licence common to all stations controlled by CTV is
set out in Appendix 2 to the decision.
Renouvellement des licences des stations de télévision contrôlées par CTV
Le Conseil renouvelle pour une période de sept ans les licences
des stations de télévision contrôlées par CTV. Ces demandes de
renouvellement ont été étudiées lors de l’audience publique du
17 avril 2001 tenue dans la région de la capitale nationale.
L’annexe 2 de la décision énumère les conditions de licence
communes à toutes les stations contrôlées par CTV.
2001-457-1
2001-457-1
August 2, 2001
CTV Television Inc.
Atlantic Region
Approved — Renewal of the licence for the satellite to cable programming undertaking known as Atlantic Satellite Network, from
September 1, 2001, to August 31, 2008.
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Région de l’Atlantique
Approuvé — Renouvellement de la licence de l’entreprise de programmation du satellite au câble connue sous le nom de Atlantic
Satellite Network, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2982
Canada Gazette Part I
2001-457-2
August 11, 2001
August 2, 2001
2001-457-2
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Halifax and Sydney, Nova Scotia; Moncton and Saint John,
New Brunswick
Approved — Renewal of the licences for the television programming undertakings and their transmitters listed in the decision,
from September 1, 2001, to August 31, 2008.
CTV Television Inc.
Halifax et Sydney (Nouvelle-Écosse); Moncton et Saint John
(Nouveau-Brunswick)
Approuvé — Renouvellement des licences des entreprises de
programmation de télévision et de leurs émetteurs, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008, tel qu’il est énuméré dans la décision.
2001-457-3
2001-457-3
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Ottawa, Ontario
Approved — Renewal of the licence for the television programming undertaking CJOH-TV Ottawa and its transmitters CJOHTV-6 Deseronto, CJOH-TV-8 Lancaster and CJOH-TV-47 Pembroke, from September 1, 2001, to August 31, 2008.
CTV Television Inc.
Ottawa (Ontario)
Approuvé — Renouvellement de la licence de l’entreprise de
programmation de télévision CJOH-TV Ottawa et de ses émetteurs CJOH-TV-6 Deseronto, CJOH-TV-8 Lancaster et CJOHTV-47 Pembroke, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-457-4
2001-457-4
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Toronto, Ontario
Approved — Renewal of the licence for the television programming undertaking CFTO-TV Toronto and its transmitters CFTOTV-1 Bobcaygeon (Peterborough) and CFTO-TV-2 Severn Falls
(Orillia), from September 1, 2001, to August 31, 2008.
CTV Television Inc.
Toronto (Ontario)
Approuvé — Renouvellement de la licence de l’entreprise de
programmation de télévision CFTO-TV Toronto et de ses émetteurs CFTO-TV-1 Bobcaygeon (Peterborough) et CFTO-TV-2
Severn Falls (Orillia), du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-457-5
2001-457-5
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Kitchener and Oil Springs, Ontario
Approved — Renewal of the licences for CKCO-TV Kitchener
and its transmitter CKCO-TV-2 Wiarton; and for CKCO-TV-3
Oil Springs, Ontario, from September 1, 2001, to August 31,
2008.
CTV Television Inc.
Kitchener et Oil Springs (Ontario)
Approuvé — Renouvellement des licences de CKCO-TV Kitchener et de son émetteur CKCO-TV-2 Wiarton ainsi que celle de
CKCO-TV-3 Oil Springs (Ontario), du 1er septembre 2001 au
31 août 2008.
2001-457-6
2001-457-6
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Sudbury, North Bay, etc., Ontario
Approved — Renewal of the licences for the television programming undertakings and their transmitters listed in the decision,
from September 1, 2001, to August 31, 2008.
CTV Television Inc.
Sudbury, North Bay, etc. (Ontario)
Approuvé — Renouvellement des licences des entreprises de
programmation de télévision et de leurs émetteurs, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008, tel qu’il est énuméré dans la décision.
2001-457-7
2001-457-7
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Regina and Yorkton, Saskatchewan
Approved — Renewal of the licences for the television programming undertakings and their transmitters listed in the decision,
from September 1, 2001, to August 31, 2008.
CTV Television Inc.
Regina et Yorkton (Saskatchewan)
Approuvé — Renouvellement des licences des entreprises de
programmation de télévision et de leurs émetteurs, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008, tel qu’il est énuméré dans la décision.
2001-457-8
2001-457-8
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Saskatoon and Prince Albert, Saskatchewan
Approved — Renewal of the licences for the television programming undertakings and their transmitters listed in the decision,
from September 1, 2001, to August 31, 2008.
CTV Television Inc.
Saskatoon et Prince Albert (Saskatchewan)
Approuvé — Renouvellement des licences des entreprises de
programmation de télévision et de leurs émetteurs, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008, tel qu’il est énuméré dans la décision.
2001-457-9
2001-457-9
August 2, 2001
CTV Television Inc.
Prince Albert, Saskatchewan
Approved — Renewal of the licence for CKBI-TV Prince Albert
and its transmitters CKBI-TV-2 North Battleford, CKBI-TV-3
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Prince Albert (Saskatchewan)
Approuvé — Renouvellement de la licence de CKBI-TV Prince
Albert et de ses émetteurs CKBI-TV-2 North Battleford,
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
2983
Greenwater Lake, CKBI-TV-4 Nipawin, CKBI-TV-5 Big River,
CKBI-TV-6 Spiritwood and CKBI-TV-7 Tisdale, Saskatchewan,
from September 1, 2001, to August 31, 2008.
CKBI-TV-3 Greenwater Lake, CKBI-TV-4 Nipawin, CKBI-TV-5
Big River, CKBI-TV-6 Spiritwood et CKBI-TV-7 Tisdale (Saskatchewan), du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-457-10
2001-457-10
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Yorkton, Saskatchewan
Approved — Renewal of the licence for CKOS-TV Yorkton and
its transmitters CKOS-TV-1 Norquay, CKOS-TV-2 Hudson Bay,
CFSS-TV Warmley and CHSS-TV Wynyard, from September 1,
2001, to August 31, 2008.
CTV Television Inc.
Yorkton (Saskatchewan)
Approuvé — Renouvellement de la licence de CKOS-TV
Yorkton et de ses émetteurs CKOS-TV-1 Norquay, CKOS-TV-2
Hudson Bay, CFSS-TV Warmley et CHSS-TV Wynyard, du
1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-457-11
2001-457-11
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Calgary and Lethbridge, Alberta
Approved — Renewal of the licences for the television programming undertakings and their transmitters listed in the decision,
from September 1, 2001, to August 31, 2008.
CTV Television Inc.
Calgary et Lethbridge (Alberta)
Approuvé — Renouvellement des licences des entreprises de
programmation de télévision et de leurs émetteurs, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008, tel qu’il est énuméré dans la décision.
2001-457-12
2001-457-12
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Edmonton, Whitecourt, etc., Alberta
Approved — Renewal of the licences for the television programming undertakings and their transmitters listed in the decision,
from September 1, 2001, to August 31, 2008.
CTV Television Inc.
Edmonton, Whitecourt, etc. (Alberta)
Approuvé — Renouvellement des licences des entreprises de
programmation de télévision et de leurs émetteurs, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008, tel qu’il est énuméré dans la décision.
2001-457-13
2001-457-13
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Vancouver, British Columbia
Approved — Renewal of the licence for the television programming undertaking CIVT-TV Vancouver, from September 1, 2001,
to August 31, 2008.
CTV Television Inc.
Vancouver (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement de la licence de l’entreprise de
programmation de télévision CIVT-TV Vancouver, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-458
2001-458
August 2, 2001
Licence renewals for the television stations controlled by
Global
Le 2 août 2001
Renouvellement des licences des stations de télévision contrôlées par Global
The Commission renews the licences for the television stations
controlled by Global for a seven-year term. The licence renewal
applications for these stations were considered at the April 17,
2001 public hearing held in the National Capital Region. A list of
conditions of licence common to all stations controlled by Global
is set out in Appendix 2 to the decision.
Le Conseil renouvelle pour une période de sept ans les licences
des stations de télévision contrôlées par Global. Ces demandes de
renouvellement ont été étudiées lors de l’audience publique du
17 avril 2001 tenue dans la région de la capitale nationale.
L’annexe 2 de la décision énumère les conditions de licence
communes à toutes les stations contrôlées par Global.
2001-458-1
2001-458-1
August 2, 2001
Global Communications Limited
Halifax, Nova Scotia and Saint John, New Brunswick
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Halifax (Nouvelle-Écosse) et Saint John (Nouveau-Brunswick)
Approved — Renewal of the licences for the television programming undertakings listed in the decision, from September 1, 2001,
to August 31, 2008.
Approuvé — Renouvellement des licences des entreprises de
programmation de télévision énumérées dans la décision, du
1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-458-2
2001-458-2
August 2, 2001
Global Communications Limited
Québec, Quebec
Approved — Renewal of the licence for the television programming undertaking CKMI-TV Québec and its transmitters CKMITV-1 Montréal and CKMI-TV-2 Sherbrooke, from September 1,
2001, to August 31, 2008.
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Québec (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de l’entreprise de
programmation de télévision CKMI-TV Québec et de ses émetteurs CKMI-TV-1 Montréal et CKMI-TV-2 Sherbrooke, du
1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2984
Canada Gazette Part I
2001-458-3
August 11, 2001
August 2, 2001
2001-458-3
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Paris, Ontario
Approved — Renewal of the licence for the television programming undertaking CIII-TV Paris and its transmitters CIII-TV-41
Toronto, CIII-TV-6 Ottawa, CIII-TV-22 Stevenson, CIII-TV-29
Oil Springs, CIII-TV-7 Midland, CIII-TV-4 Owen Sound, CIIITV-2 Bancroft, CIII-TV-27 Peterborough, CFGC-TV-2 North
Bay, CFGC-TV Sudbury, CIII-TV-13 Timmins, CIII-TV-12 Sault
Ste. Marie and CIII-TV-55 Fort Erie, from September 1, 2001, to
August 31, 2008.
Global Communications Limited
Paris (Ontario)
Approuvé — Renouvellement de la licence de l’entreprise de
programmation de télévision CIII-TV Paris et de ses émetteurs
CIII-TV-41 Toronto, CIII-TV-6 Ottawa, CIII-TV-22 Stevenson,
CIII-TV-29 Oil Springs, CIII-TV-7 Midland, CIII-TV-4 Owen
Sound, CIII-TV-2 Bancroft, CIII-TV-27 Peterborough, CFGCTV-2 North Bay, CFGC-TV Sudbury, CIII-TV-13 Timmins,
CIII-TV-12 Sault Ste. Marie et CIII-TV-55 Fort Erie, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-458-4
2001-458-4
August 2, 2001
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Hamilton, Ontario
Approved — Renewal of the licence for CHCH-TV Hamilton and
its transmitters CHCH-TV-1 Ottawa, CHCH-TV-2 London,
CHCH-TV-3 Muskoka, CHCH-TV-4 Sudbury, CHCH-TV-5
Sault Ste. Marie, CHCH-TV-6 North Bay and CHCH-TV-7
Timmins, from September 1, 2001, to August 31, 2008.
Global Communications Limited
Hamilton (Ontario)
Approuvé — Renouvellement de la licence de CHCH-TV
Hamilton et de ses émetteurs CHCH-TV-1 Ottawa, CHCH-TV-2
London, CHCH-TV-3 Muskoka, CHCH-TV-4 Sudbury, CHCHTV-5 Sault Ste. Marie, CHCH-TV-6 North Bay et CHCH-TV-7
Timmins, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-458-5
2001-458-5
August 2, 2001
Le 2 août 2001
Canwest Global Inc.
Winnipeg, Manitoba
Approved — Renewal of the licence for the television programming undertaking CKND-TV Winnipeg and its transmitter
CKND-TV-2 Minnedosa, from September 1, 2001, to August 31,
2008.
Canwest Global Inc.
Winnipeg (Manitoba)
Approuvé — Renouvellement de la licence de l’entreprise de
programmation de télévision CKND-TV Winnipeg et de son
émetteur CKND-TV-2 Minnedosa, du 1er septembre 2001 au
31 août 2008.
2001-458-6
2001-458-6
August 2, 2001
Le 2 août 2001
Canwest Television Inc.
Regina, Saskatchewan
Approved — Renewal of the licence for the television programming undertaking CFRE-TV Regina and its transmitter CFRETV-2 Fort Qu’Appelle, from September 1, 2001, to August 31,
2008.
Canwest Television Inc.
Regina (Saskatchewan)
Approuvé — Renouvellement de la licence de l’entreprise de
programmation de télévision CFRE-TV Regina et de son émetteur CFRE-TV-2 Fort Qu’Appelle, du 1er septembre 2001 au
31 août 2008.
2001-458-7
2001-458-7
August 2, 2001
Le 2 août 2001
Canwest Television Inc.
Saskatoon, Saskatchewan
Approved — Renewal of the licence for the television programming undertaking CFSK-TV Saskatoon, from September 1, 2001,
to August 31, 2008.
Canwest Television Inc.
Saskatoon (Saskatchewan)
Approuvé — Renouvellement de la licence de l’entreprise de
programmation de télévision CFSK-TV Saskatoon, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-458-8
2001-458-8
August 2, 2001
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Calgary, Alberta
Approved — Renewal of the licence for CICT-TV Calgary and
its transmitters CICT-TV-1 Drumheller and CICT-TV-2 Banff,
from September 1, 2001, to August 31, 2008.
Global Communications Limited
Calgary (Alberta)
Approuvé — Renouvellement de la licence de CICT-TV Calgary
et de ses émetteurs CICT-TV-1 Drumheller et CICT-TV-2 Banff,
du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-458-9
2001-458-9
August 2, 2001
Global Communications Limited
Edmonton and Red Deer, Alberta
Approved — Renewal of the licences for CITV-TV Edmonton
and CITV-TV-1 Red Deer from September 1, 2001, to August 31,
2008.
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Edmonton et Red Deer (Alberta)
Approuvé — Renouvellement des licences de CITV-TV Edmonton et de CITV-TV-1 Red Deer, du 1er septembre 2001 au 31 août
2008.
Le 11 août 2001
2001-458-10
Gazette du Canada Partie I
August 2, 2001
2001-458-10
2985
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Lethbridge, Alberta
Approved — Renewal of the licence for the television programming undertaking CISA-TV Lethbridge and its transmitters
CISA-TV-1 Burmis, CISA-TV-2 Brooks, CISA-TV-3 Coleman,
CISA-TV-4 Waterton Park et CISA-TV-5 Pincher Creek, from
September 1, 2001, to August 31, 2008.
Global Communications Limited
Lethbridge (Alberta)
Approuvé — Renouvellement de la licence de l’entreprise de
programmation de télévision CISA-TV Lethbridge et de ses
émetteurs CISA-TV-1 Burmis, CISA-TV-2 Brooks, CISA-TV-3
Coleman, CISA-TV-4 Waterton Park et CISA-TV-5 Pincher
Creek, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-458-11
2001-458-11
August 2, 2001
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Red Deer, Alberta
Approved — Renewal of the licence for CKRD-TV Red Deer and
its transmitter CKRD-TV-1 Coronation, from September 1, 2001,
to August 31, 2008.
Global Communications Limited
Red Deer (Alberta)
Approuvé — Renouvellement de la licence de CKRD-TV Red
Deer et de son émetteur CKRD-TV-1 Coronation, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-458-12
2001-458-12
August 2, 2001
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Vancouver, Kamloops, etc., British Columbia
Approved — Renewal of the licences for the television programming undertakings and their transmitters listed in the decision,
from September 1, 2001, to August 31, 2008.
Global Communications Limited
Vancouver, Kamloops, etc. (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement des licences des entreprises de
programmation de télévision et de leurs émetteurs, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008, tel qu’il est énuméré dans la décision.
2001-458-13
2001-458-13
August 2, 2001
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Kelowna, British Columbia
Approved — Renewal of the licence for CHBC-TV Kelowna and
its transmitters CHBC-TV-1 Penticton, CHBC-TV-2 Vernon,
CHBC-TV-3 Oliver, CHBC-TV-4 Salmon Arm, CHBC-TV-5
Enderby, CHBC-TV-6 Celista, CHBC-TV-7 Skaha Lake, CHBCTV-8 Canoe, CHBC-TV-9 Apex Mountain and CHRP-TV-2
Revelstoke, from September 1, 2001, to August 31, 2008.
Global Communications Limited
Kelowna (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement de la licence de CHBC-TV Kelowna et de ses émetteurs CHBC-TV-1 Penticton, CHBC-TV-2
Vernon, CHBC-TV-3 Oliver, CHBC-TV-4 Salmon Arm, CHBCTV-5 Enderby, CHBC-TV-6 Celista, CHBC-TV-7 Skaha Lake,
CHBC-TV-8 Canoe, CHBC-TV-9 Apex Mountain et CHRPTV-2 Revelstoke, du 1er septembre 2001 au 31 août 2008.
2001-458-14
2001-458-14
August 2, 2001
Le 2 août 2001
Global Communications Limited
Victoria, British Columbia
Approved — Renewal of the licence for CHEK-TV Victoria and
its transmitters CHEK-TV-1 Sooke, CHEK-TV-2 River Jordan,
CHEK-TV-3 Port Alberni, CHEK-TV-4 Coal Harbour and
CHEK-TV-5 Campbell River, from September 1, 2001, to
August 31, 2008.
Global Communications Limited
Victoria (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement de la licence de CHEK-TV Victoria et de ses émetteurs CHEK-TV-1 Sooke, CHEK-TV-2 River
Jordan, CHEK-TV-3 Port Alberni, CHEK-TV-4 Coal Harbour et
CHEK-TV-5 Campbell River, du 1er septembre 2001 au 31 août
2008.
2001-459
2001-459
August 2, 2001
Le 2 août 2001
OKS Cable Corporation, Regional Cablesystems (Western)
Inc. and Shaw Cablesystems Company
Various locations in British Columbia
Approved — Distribution of CIVT-TV Vancouver as a distant
signal on their cable systems serving various communities in
British Columbia.
OKS Cable Corporation, Regional Cablesystems (Western)
Inc. et Shaw Cablesystems Company
Diverses localités en Colombie-Britannique
Approuvé — Distribution de CIVT-TV Vancouver à titre de signal éloigné à partir de leurs systèmes de câblodistribution qui
desservent différentes collectivités de la Colombie-Britannique.
2001-460
2001-460
August 2, 2001
Le 2 août 2001
CTV Television Inc.
Winnipeg, Fisher Branch, etc., Manitoba
Approved — Acquisition of the assets of the television programming undertaking CKY-TV Winnipeg and its transmitters. The
licence will expire August 31, 2007.
CTV Television Inc.
Winnipeg, Fisher Branch, etc. (Manitoba)
Approuvé — Acquisition de l’actif de l’entreprise de programmation de télévision CKY-TV Winnipeg et ses émetteurs. La
licence expirera le 31 août 2007.
[32-1-o]
[32-1-o]
2986
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 2001-8
AUDIENCE PUBLIQUE 2001-8
The Commission calls Jan Pachul to a public hearing to be held
at the Conference Centre, Portage IV, 140 Promenade du Portage,
Hull, Quebec, starting on September 19, 2001, at 9:30 a.m.
Le Conseil convoque Jan Pachul à une audience publique devant avoir lieu au Centre de conférences, Portage IV, 140, promenade du Portage, Hull (Québec), à partir du 19 septembre 2001, à
9 h 30.
Date limite des commentaires : le 20 août 2001
Deadline for submissions: August 20, 2001
July 30, 2001
Le 30 juillet 2001
[32-1-o]
[32-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2001-87
AVIS PUBLIC 2001-87
1. Radio CJFP (1986) ltée
Rivière-du-Loup, Quebec
To delete the current condition of licence for CIEL-FM (formerly CJFP-FM) with respect to spoken word programming
which requires that the licensee broadcast a minimum weekly
level of 50 percent of spoken word programming.
2. Radio Nord Communications inc.
Rouyn-Noranda, Quebec
To request an amendment to the condition of licence of
CHLM-FM concerning the broadcast of French-language vocal music (FVM) by decreasing the percentage of FVM that it
must broadcast from 95 percent to 85 percent for all of the selections broadcast.
1. Radio CJFP (1986) ltée
Rivière-du-Loup (Québec)
En vue de supprimer la condition de licence actuelle de CIELFM (antérieurement CJFP-FM) relative aux créations orales
qui exige que la titulaire diffuse un niveau minimal hebdomadaire de créations orales de 50 p. 100.
2. Radio Nord Communications inc.
Rouyn-Noranda (Québec)
En vue de modifier la condition de licence de CHLM-FM relative à la diffusion de la musique vocale de langue française
(MVF) de façon à réduire le pourcentage de MVF qu’elle doit
diffuser de 95 p. 100 à 85 p. 100 de toutes les pièces musicales
diffusées.
Deadline for intervention: August 20, 2001
Date limite d’intervention : le 20 août 2001
July 31, 2001
Le 31 juillet 2001
[32-1-o]
[32-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2001-88
AVIS PUBLIC 2001-88
Representation of Cultural Diversity on Television — Creation of
an Industry/Community Task Force
Représentation de la diversité culturelle à la télévision —
Création d’un groupe de travail réunissant des représentants de
l’industrie et de la collectivité
The Commission calls upon the Canadian Association of
Broadcasters to prepare an action plan for the creation of a task
force. The task force, to consist of representatives of the broadcasting industry and community groups, will be responsible for
examining, and finding ways to improve, the representation of
Canada’s cultural diversity on television.
August 2, 2001
Le Conseil demande à l’Association canadienne des radiodiffuseurs d’élaborer un plan d’action pour la création d’un groupe de
travail composé de représentants de l’industrie de la radiodiffusion et de la collectivité. Le groupe sera chargé d’examiner la
représentation de la diversité culturelle canadienne à la télévision
et de trouver des moyens de l’améliorer.
Le 2 août 2001
[32-1-o]
[32-1-o]
NATIONAL ENERGY BOARD
OFFICE NATIONAL DE L’ÉNERGIE
PUBLIC HEARING
AUDIENCE PUBLIQUE
TransCanada PipeLines Limited 2001 and 2002 Cost of Capital
Application
TransCanada PipeLines Limited — Demande concernant le coût
du capital en 2001 et 2002
The National Energy Board (the Board) has issued Hearing Order RH-4-2001 and Directions on Procedure with respect to the
L’Office national de l’énergie (l’Office) a diffusé l’ordonnance
d’audience RH-4-2001, et les instructions connexes, en vue de
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
2001 and 2002 Cost of Capital Application filed by TransCanada
PipeLines Limited (the Applicant), pursuant to subsection 21(1)
of Part I and Part IV of the National Energy Board Act, for determination of an appropriate return to be included in final tolls
for the period of January 1, 2001, to December 31, 2002. A copy
of the application is available for viewing during normal business
hours at the following locations: TransCanada Pipelines Limited,
450 First Street SW, Calgary, Alberta; TransCanada Pipelines
Limited, 55 Yonge Street, 8th Floor, Toronto, Ontario; and National Energy Board, Library, Main Floor, 444 Seventh Avenue
SW, Calgary, Alberta.
2987
MICHEL L. MANTHA
Secretary
l’examen de la demande concernant le coût du capital en 2001 et
2002 que TransCanada Pipelines Limited (le demandeur) a déposée, en vertu du paragraphe 21(1) de la partie I et de la partie IV
de la Loi sur l’Office national de l’énergie, afin que soit déterminé le taux de rendement qu’il convient d’inclure dans ses droits
définitifs pour la période comprise entre le 1er janvier 2001 et le
31 décembre 2002. On peut consulter une copie de la demande,
pendant les heures normales de bureau, aux endroits suivants :
TransCanada Pipelines Limited, 450, Première Rue Sud-Ouest,
Calgary (Alberta); TransCanada PipeLines Limited, 55, rue Yonge,
8e étage, Toronto (Ontario); Office national de l’énergie, Bibliothèque, Rez-de-chaussée, 444, Septième Avenue Sud-Ouest, Calgary (Alberta).
L’audience publique est censée débuter le mardi 12 février
2002, à 9 h, mais cette date pourrait changer. L’audience visera à
recueillir la preuve et les points de vue des personnes intéressées
par la demande.
Toute personne intéressée à participer à l’audience devrait consulter les instructions détaillées de l’Office sur l’ordonnance d’audience RH-4-2001. Pour obtenir ces instructions, on peut appeler
l’Office sans frais au 1-800-899-1265 en précisant qu’il s’agit de
l’instance RH-4-2001. On peut aussi consulter les instructions sur
le site Internet de l’Office au www.neb-one.gc.ca (cliquer sur
« Actualités en matière de réglementation », puis sur « Ordonnances d’audiences — Audiences prochaines »).
Toute personne désireuse d’intervenir dans cette instance doit
déposer un document d’intervention auprès du secrétaire de
l’Office au plus tard le 29 août 2001, à midi (heure des Rocheuses), et en signifier une copie au demandeur à l’adresse suivante :
Mme Céline Bélanger, Vice-présidente principale, Stratégie de
réglementation, TransCanada PipeLines Limited, 450, Première
Rue Sud-Ouest, Calgary (Alberta) T2P 4K5, (403) 920-2347
(télécopieur).
L’Office tiendra une conférence orale, présidée par un avocat
de l’Office, sur la procédure afin de recueillir les vues des parties
intéressées sur certaines questions de procédure. La conférence se
déroulera le 19 septembre 2001, à 14 h, dans la salle d’audience
de l’Office, située au deuxième étage du 444, Septième Avenue
Sud-Ouest, à Calgary (Alberta). Les parties intéressées qui sont
dans l’impossibilité d’assister à la conférence peuvent présenter
par écrit leurs commentaires sur les questions de procédure définies dans les instructions, en les faisant parvenir au secrétaire de
l’Office au plus tard le 12 septembre 2001, à midi (heures des
Rocheuses).
À la suite de l’examen des vues des parties sur les questions de
procédure, le comité d’audience diffusera les instructions finales à
l’ordonnance d’audience RH-4-2001 le ou vers le 3 octobre 2001.
L’Office fait remarquer aux parties qu’il n’est pas obligatoire
d’assister à la conférence sur la procédure pour participer à
l’audience ultérieure sur le coût du capital.
Le demandeur founira à chaque intervenant une copie de sa
demande, des modifications apportées à celle-ci et de tous les
documents connexes.
Les personnes qui souhaitent uniquement présenter des commentaires sur la demande peuvent le faire au moyen d’une lettre
déposée auprès de Michel L. Mantha, Secrétaire, Office national
de l’énergie, 444, Septième Avenue Sud-Ouest, Calgary (Alberta)
T2P 0X8, (403) 292-5503 (télécopieur), secrétaire@neb-one.
gc.ca (courrier électronique), au plus tard le 9 janvier 2002, à
midi (heure des Rocheuses).
Le secrétaire
MICHEL L. MANTHA
[32-1-o]
[32-1-o]
The oral public hearing is tentatively scheduled to commence
at 9 a.m. on Tuesday, February 12, 2002. The hearing will be held
to obtain the evidence and views of interested parties on the application.
Any person interested in the hearing should consult the Board’s
Directions on Procedure for Hearing Order RH-4-2001 for further
instructions. The Directions on Procedure may be obtained by
calling the Board toll-free at 1-800-899-1265 and specifying the
RH-4-2001 proceeding. The Directions on Procedure may also be
obtained through the Board’s Internet site at www.neb-one.gc.ca
(click on “Regulatory Update” and then on “Hearing Orders for
Upcoming Hearings”).
Any person wishing to intervene in this proceeding must file a
written intervention with the Secretary of the Board by noon
Mountain time on August 29, 2001, and serve one copy on the
Applicant at the following address: Ms. Céline Bélanger, Senior
Vice-President, Regulatory Strategy, TransCanada PipeLines
Limited, 450 First Street SW, Calgary, Alberta T2P 4K5, (403)
920-2347 (Facsimile).
An oral procedural conference chaired by Board counsel will
be held to obtain the views of interested parties on certain procedural matters. This conference will commence at 2 p.m. on September 19, 2001, in the Board’s Hearing Room located on the
Second Floor, 444 Seventh Avenue SW, Calgary, Alberta. Interested parties who are unable to attend this conference may submit
written comments on procedural matters as outlined in the Directions on Procedure to the Secretary by noon Mountain time on
September 12, 2001.
Following consideration of Parties’ views on procedural matters, it is expected that the Board will issue revisions, as appropriate, to the RH-4-2001 Hearing Order — Directions on Procedure,
on or about October 3, 2001. The Board advises that attendance
by Parties at the procedural conference is not essential to their
participation at the prospective cost of capital hearing.
The Applicant will provide a copy of its application, any
amendments and all related documents to each intervenor.
Any person wishing only to comment on the application may
do so in a letter to be filed with Michel L. Mantha, Secretary,
National Energy Board, 444 Seventh Avenue SW, Calgary, Alberta T2P 0X8, (403) 292-5503 (Fascimile), secretary@nebone.gc.ca (Electronic mail) by noon Mountain time on January 9,
2002.
2988
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
ALGOMA SEAMLESS TUBULARS INC.
ALGOMA SEAMLESS TUBULARS INC.
JUDICIAL REVIEW
In the matter of an expiry review under subsection 76.03(3) of
the Special Import Measures Act, of the orders made by the
Canadian International Trade Tribunal on July 5, 1996, in Review No. RR-95-001 concerning certain oil and gas well casing
made of carbon steel, originating in or exported from the Republic of Korea and the United States.
RÉVISION JUDICIAIRE
Eu égard à un réexamen relatif à l’expiration, aux termes du
paragraphe 76.03(3) de la Loi sur les mesures spéciales
d’importation, des ordonnances rendues par le Tribunal canadien du commerce extérieur le 5 juillet 1996, dans le cadre du
réexamen n° RR-95-001, concernant certains caissons en acier
au carbone pour puits de pétrole et de gaz originaires ou exportés de la République de Corée et des États-Unis.
Pursuant to Article 1904 of the North American Free Trade
Agreement, notice is hereby given that Algoma Seamless Tubulars Inc. intends to commence judicial review in the Federal Court
of Appeal of the final determination referenced below. The following information is provided pursuant to Rule 33 of the NAFTA
Article 1904 Panel Rules:
1. Algoma Seamless Tubulars Inc. is an interested person filing this notice.
2. Ronald C. Cheng, Gregory O. Somers and Paul D. Conlin
are counsel for Algoma Seamless Tubulars Inc.
3. Address for services of counsel to Algoma Seamless Tubulars Inc. is: Osler Hoskin & Harcourt LLP, l500-50 O’Connor
Street, Ottawa, Ontario K1P 6L2, (613) 235-2867 (Facsimile).
4. The telephone number for counsel to Algoma Seamless Tubulars Inc. is (613) 235-7234.
5. This notice of intent to commence judicial review is hereby
given in respect of an order issued under subsections 76.03(12)
and 76.04(3) of the Special Import Measures Act, rescinding
the orders made on July 5, 1996, in Review No. RR-95-001 in
respect of certain oil and gas well casing made of carbon steel
originating in or exported from the Republic of Korea and the
United States.
6. The orders were issued by the Canadian International Trade
Tribunal.
7. The Canadian International Trade Tribunal File No. is
RR-2000-001.
8. The orders were published July 14, 2001, in the Canada
Gazette, Part I, Volume 135, No. 28, page 2502.
Conformément à l’article 1904 de l’Accord de libre-échange
nord-américain, avis est par les présentes donné que la Algoma
Seamless Tubulars Inc. entend engager des procédures d’examen
judiciaire, en Cour d’appel fédérale, de la décision définitive indiquée ci-dessous. Les renseignements suivants sont fournis conformément à l’article 33 des Règles des groupes spéciaux (article 1904 — ALÉNA) :
1. Algoma Seamless Tubulars Inc. est le nom de la personne
intéressée qui dépose l’avis.
2. Ronald C. Cheng, Gregory O. Somers et Paul D. Conlin
sont les avocats qui représentent la Algoma Seamless Tubulars
Inc.
3. L’adresse des avocats aux fins de signification est la suivante : Osler Hoskin & Harcourt s.r.l., 50, rue O’Connor,
Pièce 1500, Ottawa (Ontario) K1P 6L2, (613) 235-2867
(télécopieur).
4. Le numéro de téléphone des avocats de la personne intéressée Algoma Seamless Tubulars Inc. est le (613) 235-7234.
5. Cet avis d’intention d’engager des procédures d’examen judiciaire est donné relativement à une ordonnance rendue aux
termes des paragraphes 76.03(12) et 76.04(3) de la Loi sur les
mesures spéciales d’importation renversant les ordonnances
rendues le 5 juillet 1996, dans le cadre du réexamen no RR-95001, concernant certains caissons en acier au carbone pour
puits de pétrole et de gaz originaires ou exportés de la République de Corée et des États-Unis.
6. Les ordonnances ont été rendues par le Tribunal canadien
du commerce extérieur.
7. Le numéro de dossier du Tribunal canadien du commerce
extérieur est RR-2000-001.
8. Les ordonnances ont été publiées le 14 juillet 2001 dans la
Partie I de la Gazette du Canada, volume 135, no 28,
page 2502.
August 7, 2001
Le 7 août 2001
RONALD C. CHENG
Counsel
L’avocat
RONALD C. CHENG
[32-1-o]
[32-1-o]
APACHE CANADA LTD.
APACHE CANADA LTD.
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Apache Canada Ltd. hereby gives notice that an application has
been made to the Minister of Fisheries and Oceans under the
Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
Apache Canada Ltd. has deposited with the Minister of Fisheries
and Oceans, and in the office of the District Registrar of the
Land Registry District of Calgary, under instrument
La société Apache Canada Ltd. donne avis, par les présentes,
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et
des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La Apache Canada Ltd. a, en vertu de
l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches et
des Océans, et au bureau de la publicité des droits du
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
number 012234930, a description of the site and plans of the existing bridge over Chinchaga River, at Hamburg, Alberta, LSD
East Half, 36-096-8W6.
2989
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Superintendent, Navigable Waters Protection Program, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 201 Front Street N, Suite 703,
Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Calgary, August 2, 2001
DAVID CALVERT
Surface Land Coordinator
district d’enregistrement de Calgary, sous le numéro d’instrument 012234930, une description de l’emplacement et les plans
du pont actuel au-dessus de la rivière Chinchaga, à Hamburg (Alberta), subdivision officielle moitié est, aux coordonnées 36-0968, à l’ouest du sixième méridien.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables,
Garde côtière canadienne, Ministère des Pêches et des Océans,
201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia (Ontario) N7T 8B1.
Calgary, le 2 août 2001
Le coordonnateur des terres
DAVID CALVERT
[32-1-o]
[32-1]
APACHE CANADA LTD.
APACHE CANADA LTD.
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Apache Canada Ltd. hereby gives notice that an application has
been made to the Minister of Fisheries and Oceans under the
Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
Apache Canada Ltd. has deposited with the Minister of Fisheries
and Oceans, and in the office of the District Registrar of the
Land Registry District of Calgary, under instrument number 012234931, a description of the site and plans of the existing bridge over Werniuk Creek, at Hamburg, Alberta,
LSD 12-29-096-10W6.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Superintendent, Navigable Waters Protection Program, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 201 Front Street N, Suite 703,
Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Calgary, August 2, 2001
DAVID CALVERT
Surface Land Coordinator
La société Apache Canada Ltd. donne avis, par les présentes,
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et
des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. La Apache Canada Ltd. a, en vertu de
l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches et
des Océans, et au bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement de Calgary, sous le numéro d’instrument 012234931, une description de l’emplacement et les plans
du pont actuel au-dessus du ruisseau Werniuk, à Hamburg (Alberta), subdivision officielle 12, aux coordonnées 29-096-10, à
l’ouest du sixième méridien.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables,
Garde côtière canadienne, Ministère des Pêches et des Océans,
201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia (Ontario) N7T 8B1.
Calgary, le 2 août 2001
Le coordonnateur des terres
DAVID CALVERT
[32-1-o]
[32-1]
BOMBARDIER CAPITAL RAIL INC.
BOMBARDIER CAPITAL RAIL INC.
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on July 31, 2001, the following document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Assignment and Assumption Agreement
dated July 31, 2001, between Greenbrier Leasing Corporation
and Bombardier Capital Rail Inc.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 31 juillet 2001 le
document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé de la convention de cession et de prise en charge en
date du 31 juillet 2001 entre la Greenbrier Leasing Corporation
et la Bombardier Capital Rail Inc.
August 2, 2001
Le 2 août 2001
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
[32-1-o]
[32-1-o]
2990
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
CANADIAN NATIONAL RAILWAY COMPANY
CANADIAN NATIONAL RAILWAY COMPANY
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on August 2, 2001, the following document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Locomotive Lease Agreement, Partial Termination Thereof and Assignment of Leasehold Interest Therein
dated as of April 30, 2001, among Locomotive Management
Services, Canadian National Railway Company and Illinois
Central Railroad Company.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 2 août 2001 le document suivant a été déposé au Bureau du registraire général du
Canada :
Résumé du contrat de location de locomotives, cessation partielle et cession en date du 30 avril 2001 entre la Locomotive
Management Services, la Canadian National Railway Company
et la Illinois Central Railroad Company.
August 3, 2001
Le 3 août 2001
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[32-1-o]
[32-1-o]
THE CHASE MANHATTAN BANK
MORGAN GUARANTY TRUST COMPANY OF
NEW YORK
THE CHASE MANHATTAN BANK
MORGAN GUARANTY TRUST COMPANY OF
NEW YORK
NOTICE OF INTENTION
AVIS D’INTENTION
Notice is hereby given that, in connection with the proposed
merger of The Chase Manhattan Bank and Morgan Guaranty
Trust Company of New York, the aforementioned banks intend to
apply to the Minister of Finance, under subsection 528(1) of the
Bank Act (Canada), for an order amending the orders made by the
Minister permitting them to establish branches and to carry on
business in Canada, to consolidate the two orders into one and to
change the name under which the merged bank is permitted to
carry on business in Canada to JPMorgan Chase Bank.
Toronto, August 11, 2001
OSLER, HOSKIN & HARCOURT LLP
Solicitors
Avis est par les présentes donné que, dans le cadre du projet de
fusion de The Chase Manhattan Bank et de la Morgan Guaranty
Trust Company of New York, les banques susmentionnées entendent soumettre une demande au ministre des Finances, en vertu
du paragraphe 528(1) de la Loi sur les banques (Canada), visant
l’obtention d’un arrêté modifiant les arrêtés pris par le ministre
les autorisant à ouvrir des succursales et à exercer des activités au
Canada, et de regrouper les deux arrêtés en un seul arrêté et de
changer la dénomination sous laquelle la banque fusionnée est
autorisée à exercer des activités au Canada pour celle de JPMorgan Chase Bank.
Toronto, le 11 août 2001
Les avocats
OSLER, HOSKIN & HARCOURT s.r.1.
[32-4-o]
[32-4-o]
CHRYSLER LIFE INSURANCE COMPANY OF CANADA
CHRYSLER COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE DU
CANADA
VOLUNTARY LIQUIDATION AND DISSOLUTION
LIQUIDATION ET DISSOLUTION VOLONTAIRES
Notice is hereby given, in accordance with section 383 of the
Insurance Companies Act (Canada) [the “Act”], that the Minister
of Finance (Canada) has approved the application of Chrysler
Life Insurance Company of Canada (the “Company”), for letters
patent dissolving the Company. In furtherance of the voluntary
liquidation and dissolution of the Company, all liabilities of the
Company have been assumed by and all assets of the Company
have been transferred to DaimlerChrysler Financial Services (debis) Canada Inc.
TRACY L. HACKMAN
Corporate Secretary
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 383
de la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada) [la « Loi »], que
le ministre des Finances (Canada) a approuvé la demande de la
Chrysler Compagnie D’Assurance-Vie du Canada (la « Compagnie ») en vue d’obtenir les lettres patentes de dissolution concernant la liquidation et la dissolution volontaires projetées de celleci. Dans le cadre de cette liquidation et de cette dissolution
volontaires projetées la Compagnie distribuera ses biens à la
DaimlerChrysler Financial Services (debis) Canada Inc. et celleci paiera et acquittera toutes les obligations de la Compagnie.
Toronto, le 31 juillet 2001
La secrétaire générale
TRACY L. HACKMAN
[32-4-o]
[32-4-o]
Toronto, July 31, 2001
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
2991
CITY OF SURREY
CITY OF SURREY
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The City of Surrey hereby gives notice that an application has
been made to the Minister of Fisheries and Oceans under the
Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
the City of Surrey has deposited with the Minister of Fisheries
and Oceans, at Vancouver, British Columbia, and in the office of
the District Registrar of the Land Registry District of New Westminster, at 88 Sixth Street, New Westminster, British Columbia,
under deposit number BR186614, a description of the site and
plans of a pedestrian bridge crossing of Bear Creek over Bear
Creek, at Lot 19, Parcel B, Section 23, Plan 11390, in front of Lot
No. 7303, 152nd Street.
And take notice that the project is presently being screened
pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Superintendent, Navigable Waters Protection Division, Operational Programs, Canadian
Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 350-555 West
Hastings Street, Vancouver, British Columbia V6B 5G3.
CITY OF SURREY
La City of Surrey donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans
en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour
l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit
ci-après. La City of Surrey a, en vertu de l’article 9 de ladite loi,
déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans, à Vancouver
(Colombie-Britannique), et au bureau de la publicité des droits du
district d’enregistrement de New Westminster, situé au 88,
Sixième Rue, New Westminster (Colombie-Britannique), sous le
numéro de dépôt BR186614, une description de l’emplacement et
les plans d’une passerelle traversant le ruisseau Bear, au lot 19,
parcelle B, section 23, plan 11390, en face du lot 7303, 152e Rue.
Le projet fait présentement l’objet d’un examen préalable en conformité avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Surintendant, Division de la protection des eaux navigables,
Programmes opérationnels, Garde côtière canadienne, Ministère
des Pêches et des Océans, 555, rue Hastings Ouest, Bureau 350,
Vancouver (Colombie-Britannique) V6B 5G3.
Surrey, le 4 août 2001
CITY OF SURREY
[32-1-o]
[32-1]
Surrey, August 4, 2001
CLUB MAGOG CARON OWNERSHIP GROUP INC.
GROUPE DES PROPRIÉTAIRES CLUB MAGOG CARON
INC.
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that the GROUPE DES PROPRIÉTAIRES CLUB MAGOG CARON INC./CLUB MAGOG CARON OWNERSHIP GROUP INC. has changed the location of its
head office from 2027 Desjardins Street, Magog, Quebec J1X
5R9 to 50 Desjardins Street, Magog, Quebec J1X 5X8.
July 24, 2001
JOHN MICHELIN
Attorney
Avis est par les présentes donné que le GROUPE DES PROPRIÉTAIRES CLUB MAGOG CARON INC./CLUB MAGOG
CARON OWNERSHIP GROUP INC. a changé le lieu de son
siège social, du 2027, rue Desjardins, Magog (Québec) J1X 5R9
au 50, rue Desjardins, Magog (Québec) J1X 5X8.
Le 24 juillet 2001
L’avocat
JOHN MICHELIN
[32-1-o]
[32-1-o]
COMERICA BANK-CANADA
BANQUE COMERICA-CANADA
TRANSFER OF ASSETS
TRANSFERT D’ÉLÉMENTS D’ACTIF
Notice is hereby given that Comerica Bank-Canada (“CBC”)
intends to make application to the Minister of Finance, under
subsection 236(1) of the Bank Act, S.C., 1991, c. 46, as amended,
for the approval of an agreement between CBC and Comerica
Bank (“CB”) under which CBC will transfer to CB all of CBC’s
assets. The expected effective date of the proposed transaction is
on or about October 1, 2001.
COMERICA BANK-CANADA
Avis est par les présentes donné que la Banque ComericaCanada (« BCC ») a l’intention de présenter une demande au ministre des Finances, conformément au paragraphe 236(1) de la Loi
sur les banques, L.C. 1991, ch. 46 et ses modifications, pour
l’approbation d’une entente conclue entre la BCC et la Comerica
Bank (« CB ») aux termes de laquelle la BCC transférera la totalité de ses éléments d’actif à la CB. La transaction projetée entrera en vigueur le ou vers le 1er octobre 2001.
Toronto, le 3 août 2001
BANQUE COMERICA-CANADA
[32-4-o]
[32-4-o]
Toronto, August 3, 2001
2992
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
CREDIT SUISSE FIRST BOSTON CANADA
CRÉDIT SUISSE FIRST BOSTON CANADA
TRANSFER OF BUSINESS
VENTE D’ÉLÉMENTS D’ACTIF
Notice is hereby given, pursuant to section 236 of the Bank Act
(Canada), that Credit Suisse First Boston Canada (“CSFB Canada”) intends to apply to the Minister of Finance (Canada) for the
Minister’s approval of a sale agreement between CSFB Canada
and Credit Suisse First Boston (“CSFB”) under which CSFB
Canada will sell to CSFB substantially all of the assets pertaining
to CSFB Canada’s Canadian banking business.
CREDIT SUISSE FIRST BOSTON CANADA
Avis est par les présentes donné, en vertu de l’article 236 de la
Loi sur les banques (Canada), que Crédit Suisse First Boston
Canada (« CSFB Canada ») a l’intention de soumettre à l’approbation du ministre des Finances (Canada) une convention de
vente intervenue entre CSFB Canada et Crédit Suisse First Boston
(« CSFB ») aux termes de laquelle CSFB Canada vendra à CSFB
la quasi-totalité des éléments d’actif se rapportant aux opérations
bancaires canadiennes de CSFB Canada.
Le 19 juillet 2001
CRÉDIT SUISSE FIRST BOSTON CANADA
[30-4-o]
[30-4-o]
July 19, 2001
DEPARTMENT OF TRANSPORTATION AND PUBLIC
WORKS OF NOVA SCOTIA
DEPARTMENT OF TRANSPORTATION AND PUBLIC
WORKS OF NOVA SCOTIA
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Department of Transportation and Public Works of Nova
Scotia hereby gives notice that an application has been made to
the Minister of Fisheries and Oceans under the Navigable Waters
Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, the Department of
Transportation and Public Works of Nova Scotia has deposited
with the Minister of Fisheries and Oceans, and in the office of the
District Registrar of the Land Registry District of the County of
Colchester, at 136 Esplanade Street, Truro, Nova Scotia, under
deposit number 9117, Document 3335, a description of the site
and plans of the proposed replacement bridge over the Salmon
River on Valleydale Road, near Valley Station, Colchester, Nova
Scotia.
CBCL LIMITED
JANET L. WILLIAMS
Marketing Coordinator
Le Department of Transportation and Public Works of Nova
Scotia (le ministère des Transports et des Travaux publics de la
Nouvelle-Écosse) donne avis, par les présentes, qu’une demande
a été déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans en
vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour
l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit
ci-après. Le Department of Transportation and Public Works of
Nova Scotia a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès
du ministre des Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité
des droits du district d’enregistrement du comté de Colchester,
situé au 136, rue Esplanade, Truro (Nouvelle-Écosse), sous le
numéro de dépôt 9117, document numéro 3335, une description
de l’emplacement et les plans des travaux projetés pour le remplacement du pont au-dessus de la rivière Salmon situé sur le
chemin Valleydale, près de Valley Station, Colchester (NouvelleÉcosse).
Le projet fait présentement l’objet d’un examen préalable en conformité avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement en ce qui
a trait aux compétences fédérales doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Surintendant régional, Division de la protection des eaux navigables, Garde côtière canadienne, Ministère des Pêches et des
Océans, Rue Parker, Case postale 1000, Dartmouth (NouvelleÉcosse) B2Y 3Z8.
Le 31 juillet 2001
CBCL LIMITED
La coordonnatrice du marketing
JANET L. WILLIAMS
[32-1-o]
[32-1]
And take notice that the project is presently being screened
pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment as it relates to areas of federal
should be directed, not later than one month from the date of
publication of this notice, to the Regional Superintendent, Navigable Waters Protection Division, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, Foot of Parker Street, P.O.
Box 1000, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 3Z8.
July 31, 2001
DOMTAR FOREST RESOURCES
DOMTAR RESSOURCES FORESTIÈRES
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Domtar Forest Resources hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Fisheries and Oceans under
the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
La société Domtar Ressources Forestières donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
Domtar Forest Resources has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, and in the office of the District Registrar of the
Land Registry District of Sudbury, at Sudbury, Ontario, under
deposit number 832, a description of the site and plans of the
construction of a bridge over the Opikinimika River, in Miramichi Township, at 47°32´ north latitude and 81°24´ west longitude.
2993
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Superintendent, Navigation Protection Program, Canadian Coast Guard, Department of
Fisheries and Oceans, 201 Front Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Timmins, July 30, 2001
MICHAEL GREEN
Area Supervisor
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. La Domtar Ressources Forestières a, en
vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des
Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité des droits du
district d’enregistrement de Sudbury, à Sudbury (Ontario), sous le
numéro de dépôt 832, une description de l’emplacement et les
plans de la construction du pont au-dessus de la rivière Opikinimika, dans le canton de Miramichi, aux coordonnées 47°32´ de
latitude nord et 81°24´ de longitude ouest.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Surintendant, Programme de protection des eaux navigables,
Garde côtière canadienne, Ministère des Pêches et des Océans,
201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia (Ontario) N7T 8B1.
Timmins, le 30 juillet 2001
Le superviseur de secteur
MICHAEL GREEN
[32-1-o]
[32-1-o]
HYDRO-QUÉBEC
HYDRO-QUÉBEC
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Hydro-Québec hereby gives notice that an application has been
made to the Minister of Fisheries and Oceans under the Navigable
Waters Protection Act for approval of the plans and site of the
work described herein. Under section 9 of the said Act, HydroQuébec has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans,
and in the office of the District Registrar of the Land Registry
District of Saguenay, at the courthouse of Baie-Comeau, under
deposit number 203230, a description of the following sites and
plans for the works expected as part of the Toulnustouc hydroelectric project located in part in the cadastres of the townships of
Morency and Bourdon, and on a designated area at the source of
the Bassin-de-la-rivière-Manicouagan.
La société Hydro-Québec donne avis, par les présentes, qu’une
demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et des
Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables,
pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage
décrit ci-après. Hydro-Québec a, en vertu de l’article 9 de ladite
loi, déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans, et au
bureau de la publicité des droits de la circonscription foncière du
Saguenay, au Palais de justice de Baie-Comeau, sous le numéro
de dépôt 203230, une description de l’emplacement et les plans
des ouvrages suivants, qu’elle prévoit construire dans le cadre du
projet d’aménagement hydroélectrique Toulnustouc, en partie
dans le cadastre des cantons Morency et Bourdon, ainsi que
sur une partie désignée au primitif du Bassin-de-la-rivièreManicouagan.
North Latitude
— Dikes and dams,
spillway and diversion works
including:
the Toulnustouc main dam,
West Longitude
50°00′55″
68°01′26″
the south dike,
50°00′34″
68°01′37″
the spillway (including the inlet
and tailrace channels)
the temporary diversion
(including the inlet and tailrace
channels)
50°00′36″
68°01′35″
50°00′55″
68°01′26″
Document 1
— The intake of the powerhouse
including the intake channels —
Document 2
— The tailrace channel of the
powerhouse — Document 3
— The bridge at kilometre 92 of
Sainte-Anne Road (112 of NRM).
Plan and view of the work and
elevation of the bridge —
Document 4
— The bridge replacing the one
located on Mistassini River —
Document 5
— Des ouvrages de retenue,
d’évacuation et de dérivation
comprenant :
le barrage principal de la
Toulnustouc,
la digue sud,
l’évacuateur de crues (incluant
les canaux d’amenée et de fuite)
de dérivation provisoire
(incluant les canaux d’amenée
et de fuite)
Latitude nord
Longitude ouest
50°00′55″
68°01′26″
50°00′34″
68°01′37″
50°00′36″
68°01′35″
50°00′55″
68°01′26″
49°59′42″
68°01′35″
49°58′06″
68°10′12″
49°51′18″
68°11′44″
49°23′51″
68°03′40″
Document 1
49°59′42″
68°01′35″
49°58′06″
68°10′12″
49°51′18″
68°11′44″
49°23′51″
68°03′40″
— De la prise d’eau de la centrale
comprenant les canaux d’amenée
— Document 2
— Du canal de fuite de la centrale —
Document 3
— Du pont du kilomètre 92 de la
route Sainte-Anne (112 du MRN).
Vue et plan de l’ouvrage et élévation du pont — Document 4
— Du pont venant remplacer un pont
situé sur la rivière Mistassini —
Document 5
2994
Canada Gazette Part I
— The bridge replacing the one
located on West Franquelin River
— Document 6
— A road including approximately
302 culverts — Documents 7-8-910-11
— The 69 kV transmission line
— The Sainte-Anne dam
Document Y-2
— The overflow crest spillway dam
(ecological weir)
Documents 12-13
— The southeast dike
Document Y-3
August 11, 2001
North Latitude
West Longitude
49°26′30″
68°00′46″
50°06′18″
67°56′50″
49°59′22″
68°06′42″
40°59′22″
67°42′25″
— Du pont venant remplacer un pont
situé sur la rivière Franquelin
ouest — Document 6
— D’une chaussée comprenant
environ 302 ponceaux —
Documents 7-8-9-10-11
— De la ligne à 69 kV
— Du barrage Sainte-Anne
Document Y-2
— Du barrage à crête déversante
(seuil écologique)
Documents 12-13
— De la digue sud-est
Document Y-3
Latitude nord
Longitude ouest
49°26′30″
68°00′46″
50°06′18″
67°56′50″
49°59′22″
68°06′42″
40°59′22″
67°42′25″
The project is presently being assessed under a comprehensive
study pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Le projet fait présentement l’objet d’une étude approfondie
en conformité avec la Loi canadienne sur l’évaluation
environnementale.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment as it relates to areas of federal
responsibility should be directed, not later than one month from
the date of publication of this notice, to the Regional Director,
Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
Laurentian Region, 101 Champlain Boulevard, Québec, Quebec
G1K 7Y7.
Montréal, July 31, 2001
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement en ce qui
a trait aux compétences fédérales doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 101, boulevard Champlain, Québec (Québec) G1K 7Y7.
Montréal, le 31 juillet 2001
HYDRO-QUÉBEC
HYDRO-QUÉBEC
[32-1-o]
[32-1-o]
ING WESTERN UNION INSURANCE COMPANY
ING WESTERN UNION COMPAGNIE D’ASSURANCE
LETTERS PATENT
LETTRES PATENTES
Notice is hereby given that ING Western Union Insurance
Company, an insurer incorporated under the laws of Alberta, intends to apply to the Minister of Finance, pursuant to subsection 32(2) of the Insurance Companies Act, for the issuance
of letters patent continuing it as a federal insurance company for
the purpose of transacting the business of property and casualty
insurance under the name of ING Western Union Insurance
Company, and in French, ING Western Union Compagnie
d’assurance.
Avis est par les présentes donné que la ING Western Union
Compagnie d’assurance, un assureur constitué en vertu des lois de
l’Alberta, a l’intention de demander au ministre des Finances,
conformément au paragraphe 32(2) de la Loi sur les sociétés
d’assurances, la délivrance de lettres patentes la prorogeant
comme société fédérale d’assurance afin d’exploiter des assurances multirisques sous le nom de ING Western Union Compagnie
d’assurance, et en anglais, ING Western Union Insurance
Company.
Any person who objects to the issuance of these letters patent
of continuation should file a notice of objection with the
Superintendent of Financial Institutions, 255 Albert Street, Ottawa, Ontario K1A 0H2, on or before September 1, 2001.
Toronto, July 6, 2001
ING WESTERN UNION INSURANCE COMPANY
Toute personne s’opposant à la délivrance de ces lettres patentes de prorogation peut le faire auprès du Surintendant des
institutions financières, 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A
0H2, au plus tard le 1er septembre 2001.
Toronto, le 6 juillet 2001
ING WESTERN UNION COMPAGNIE D’ASSURANCE
[29-4-o]
[29-4-o]
INTERNATIONAL ASTHMA COUNCIL
INTERNATIONAL ASTHMA COUNCIL
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that the International Asthma Council
intends to apply to the Minister of Industry for leave to surrender
its charter, pursuant to the Canada Corporations Act.
OWENS WRIGHT LLP
Barristers and Solicitors
Avis est par les présentes donné que le International Asthma
Council demandera au ministre de l’Industrie la permission
d’abandonner sa charte en vertu de la Loi sur les corporations
canadiennes.
Le 30 juillet 2001
Les avocats
OWENS WRIGHT LLP
[32-1-o]
[32-1-o]
July 30, 2001
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
2995
THE KINGSTON AND PEMBROKE RAILWAY
COMPANY
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER DE KINGSTON À
PEMBROKE
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The Kingston and Pembroke Railway Company
will be held on Tuesday, September 11, 2001, at 9:45 a.m., Calgary time, in the Oxbow Room, Room 20302, Gulf Canada
Square, Calgary, Alberta, for presentation of the financial statements, the election of directors, the appointment of the auditor of
the Company and for the transaction of such other business as
may properly come before the meeting.
Calgary, July 24, 2001
By Order of the Board
R. V. HORTE
Secretary-Treasurer
Avis est par les présentes donné que l’assemblée générale annuelle des actionnaires de la Compagnie du chemin de fer de
Kingston à Pembroke se tiendra au Gulf Canada Square, Calgary
(Alberta), dans la salle Oxbow, pièce 20302, le mardi 11 septembre 2001, à 9 h 45, heure de Calgary, pour présenter les états financiers, élire les administrateurs, nommer le vérificateur de la
Compagnie et examiner toutes les questions dont elle pourra être
saisie.
Calgary, le 24 juillet 2001
Par ordre du conseil
Le secrétaire-trésorier
R. V. HORTE
[32-4-o]
[32-4-o]
THE LAKE ERIE AND NORTHERN RAILWAY
COMPANY
LE CHEMIN DE FER DU LAC ÉRIÉ ET DU NORD
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The Lake Erie and Northern Railway Company
will be held on Tuesday, September 11, 2001, at 9:15 a.m., Calgary time, in the Oxbow Room, Room 20302, Gulf Canada
Square, Calgary, Alberta, for presentation of the financial statements, the election of directors, the appointment of the auditor of
the Company and for the transaction of such other business as
may properly come before the meeting.
Calgary, July 24, 2001
By Order of the Board
R. V. HORTE
Secretary
Avis est par les présentes donné que l’assemblée générale annuelle des actionnaires du Chemin de fer du Lac Érié et du Nord
se tiendra au Gulf Canada Square, Calgary (Alberta), dans la salle
Oxbow, pièce 20302, le mardi 11 septembre 2001, à 9 h 15, heure
de Calgary, pour présenter les états financiers, élire les administrateurs, nommer le vérificateur de la Compagnie et examiner
toutes les questions dont elle pourra être saisie.
[32-4-o]
[32-4-o]
Calgary, le 24 juillet 2001
Par ordre du conseil
Le secrétaire
R. V. HORTE
THE LUMEN INSTITUTE
THE LUMEN INSTITUTE
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that The Lumen Institute has changed
the location of its head office from the City of Calgary, Province
of Alberta, to the City of Mississauga, Province of Ontario.
October 21, 2000
GAIL OLESZKOWICZ
Executive Secretary
Avis est par les présentes donné que The Lumen Institute a
changé le lieu de son siège social de la ville de Calgary, province
d’Alberta, à Mississauga, province d’Ontario.
Le 21 octobre 2000
La secrétaire exécutive
GAIL OLESZKOWICZ
[32-1-o]
[32-1-o]
MANITOBA AND NORTH WESTERN RAILWAY
COMPANY OF CANADA
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER DU MANITOBA ET
DU NORD-OUEST DU CANADA
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of Manitoba and North Western Railway Company
of Canada will be held on Tuesday, September 11, 2001, at
10 a.m., Calgary time, in the Gulf Canada Square, Oxbow Room,
Avis est par les présentes donné que l’assemblée générale annuelle des actionnaires de la Compagnie du chemin de fer du Manitoba et du Nord-Ouest du Canada se tiendra au Gulf Canada
Square, Calgary (Alberta), dans la salle Oxbow, pièce 20302, le
2996
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
Room 20302, Calgary, Alberta, for presentation of the financial
statements, the election of directors, the appointment of the auditor of the Company and for the transaction of such other business
as may property come before the meeting.
Calgary, July 24, 2001
By Order of the Board
R. V. HORTE
Secretary
mardi 11 septembre 2001, à 10 h, heure de Calgary, pour présenter les états financiers, élire les administrateurs, nommer le vérificateur de la Compagnie et examiner toutes les questions dont elle
pourra être saisie.
Calgary, le 24 juillet 2001
Par ordre du conseil
Le secrétaire
R. V. HORTE
[32-4-o]
[32-4-o]
THE MONTREAL AND ATLANTIC RAILWAY
COMPANY
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER DE MONTRÉAL À
L’ATLANTIQUE
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The Montreal and Atlantic Railway Company
will be held on Tuesday, September 11, 2001, at 10:20 a.m.,
Montreal time, in Room 400-88, Windsor Station, Montréal,
Quebec, for presentation of the financial statements, the election
of directors, the appointment of the auditor of the Company and
for the transaction of such other business as may properly come
before the meeting.
Calgary, July 24, 2001
By Order of the Board
R. V. HORTE
Secretary
Avis est par les présentes donné que l’assemblée générale annuelle des actionnaires de la Compagnie du chemin de fer de
Montréal à l’Atlantique se tiendra dans la salle 400-88, à la gare
Windsor, Montréal (Québec), le mardi 11 septembre 2001, à
10 h 20, heure de Montréal, pour présenter les états financiers,
élire les administrateurs, nommer le vérificateur de la Compagnie
et examiner toutes les questions dont elle pourra être saisie.
[32-4-o]
[32-4-o]
Calgary, le 24 juillet 2001
Par ordre du conseil
Le secrétaire
R. V. HORTE
NORWICH UNION LIFE INSURANCE COMPANY
(CANADA)
NORWICH UNION DU CANADA, COMPAGNIE
D’ASSURANCE-VIE
CHANGE OF NAME
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Notice is hereby given, pursuant to section 224 of the Insurance Companies Act (Canada), that Norwich Union Life
Insurance Company (Canada) intends to apply to the Minister of
Finance for approval to change its name effective October 1,
2001, to AIG Assurance Canada, in English, and Assurance AIG
du Canada, in French.
J. CARL COPELAND
Secretary
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 224
de la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada) que la Norwich
Union du Canada, Compagnie d’assurance-vie, a l’intention de
faire une demande au ministre des Finances afin d’obtenir
l’approbation de changer sa dénomination sociale, à partir du
1er octobre 2001, à Assurance AIG du Canada, en français, et AIG
Assurance Canada, en anglais.
Toronto, le 4 août 2001
Le secrétaire
J. CARL COPELAND
[31-4-o]
[31-4-o]
Toronto, August 4, 2001
PHILADELPHIA CHURCH OF GOD (CANADA)
PHILADELPHIA CHURCH OF GOD (CANADA)
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that the Philadelphia Church of God
(Canada) has changed the location of its head office to the City of
Milton, Province of Ontario.
August 2, 2001
J. TIM THOMPSON
Assistant Secretary-Treasurer
Avis est par les présentes donné que la Philadelphia Church of
God (Canada) a changé le lieu de son siège social qui est maintenant situé à Milton, province d’Ontario.
Le 2 août 2001
Le secrétaire-trésorier adjoint
J. TIM THOMPSON
[32-1-o]
[32-1-o]
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
2997
THE SERPENTINE ENHANCEMENT SOCIETY
THE SERPENTINE ENHANCEMENT SOCIETY
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Serpentine Enhancement Society hereby gives notice that
an application has been made to the Minister of Fisheries and
Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval
of the plans and site of the work described herein. Under section 9
of the said Act, The Serpentine Enhancement Society has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, at Vancouver,
British Columbia, and in the office of the District Registrar of the
Land Registry District of Surrey, at New Westminster, British
Columbia, under deposit number BR 190130, a description of the
site and plans of the broodstock capture and counting fence in the
Serpentine River, at the Tynehead Hatchery, at 16585 96 Avenue,
Surrey, British Columbia.
BARRY SHILES
Director
The Serpentine Enhancement Society donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. The Serpentine Enhancement Society a,
en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des
Pêches et des Océans, à Vancouver (Colombie-Britannique), et au
bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement de
Surrey, à New Westminster (Colombie-Britannique), sous le numéro de dépôt BR 190130, une description de l’emplacement et
les plans d’un barrage de capture et de dénombrement d’un stock
de géniteurs dans la rivière Serpentine, à l’écloserie Tynehead,
située au 16585, 96e Avenue, Surrey (Colombie-Britannique).
Le projet fait présentement l’objet d’un examen préalable en conformité avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Surintendant, Division de la protection des eaux navigables,
Programmes opérationnels, Garde côtière canadienne, Ministère
des Pêches et des Océans, 555, rue Hastings Ouest, Bureau 350,
Vancouver (Colombie-Britannique) V6B 5G3.
Surrey, le 31 juillet 2001
Le directeur
BARRY SHILES
[32-1-o]
[32-1]
And take notice that the project is presently being screened
pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Superintendent, Navigable Waters Protection Division, Operational Programs, Canadian
Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 350-555 West
Hastings Street, Vancouver, British Columbia V6B 5G3.
Surrey, July 31, 2001
UNION PACIFIC RAILROAD COMPANY
UNION PACIFIC RAILROAD COMPANY
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on July 26, 2001, the following documents were deposited in the Office of the Registrar General of
Canada, relating to UPRR 2001-A and UPRR 2001-B:
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 26 juillet 2001 les
documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada concernant les numéros UPRR 2001-A et
UPRR 2001-B :
1. Résumé du contrat de location en vigueur le 27 juillet 2001
entre la Wilmington Trust Company et la Union Pacific Railroad Company;
2. Résumé de la convention de fiducie et contrat de garantie en
vigueur le 27 juillet 2001 entre la Wilmington Trust Company
et la Wells Fargo Bank Northwest, N.A.;
3. Résumé du contrat de location et premier supplément à la
convention de fiducie en vigueur le 27 juillet 2001 entre la
Wilmington Trust Company, la Union Pacific Railroad Company et la Wells Fargo Bank Northwest, N.A.;
4. Résumé de la cession du contrat de location en vigueur le
27 juillet 2001 entre la Wilmington Trust Company et la Wells
Fargo Bank Northwest, N.A.
1. Memorandum of Lease Agreement effective as of July 27,
2001, between Wilmington Trust Company and Union Pacific
Railroad Company;
2. Memorandum of Indenture and Security Agreement effective as of July 27, 2001, between Wilmington Trust Company
and Wells Fargo Bank Northwest, N.A.;
3. Memorandum of Lease and Indenture Supplement No. 1 effective as of July 27, 2001, among Wilmington Trust Company, Union Pacific Railroad Company and Wells Fargo Bank
Northwest, N.A.; and
4. Memorandum of Lease Assignment effective as of July 27,
2001, between Wilmington Trust Company and Wells Fargo
Bank Northwest, N.A.
July 31, 2001
Le 31 juillet 2001
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT LLP
[32-1-o]
[32-1-o]
2998
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Canadian Food Inspection Agency
Potato Wart Compensation Regulations ......................
Page
Agence canadienne d’inspection des aliments
Règlement sur l’indemnisation relative à la gale
verruqueuse de la pomme de terre ..........................
2999
3010
Environnement, min. de l’
Règlement modifiant le Règlement sur les substances
appauvrissant la couche d’ozone (1998).................
3010
Fisheries and Oceans, Dept. of
Regulations Amending the Maritime Provinces Fishery
Regulations ............................................................. 3019
Pêches et des Océans, min. des
Règlement modifiant le Règlement de pêche des
provinces maritimes................................................
3019
Human Resources Development, Dept. of
Regulations Amending the Canada Student Financial
Assistance Regulations ...........................................
3043
Développement des ressources humaines, min. du
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur l’aide
financière aux étudiants ..........................................
3043
3046
Agence Parcs Canada
Règlement modifiant le Règlement sur les ordures dans
les parcs nationaux.................................................. 3046
Environment, Dept. of
Regulations Amending the Ozone-depleting
Substances Regulations, 1998 ................................
Parks Canada Agency
Regulations Amending the National Parks Garbage
Regulations .............................................................
2999
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
Potato Wart Compensation Regulations
Règlement sur l’indemnisation relative à la gale
verruqueuse de la pomme de terre
Statutory Authority
Plant Protection Act
Fondement législatif
Loi sur la protection des végétaux
Sponsoring Agency
Canadian Food Inspection Agency
Organisme responsable
Agence canadienne d’inspection des aliments
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
2999
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Description
The purpose of the Plant Protection Act is to protect plant life
(environment) and the agricultural and forestry sectors of the Canadian economy by preventing the importation, exportation and
spread of plant pests (e.g. insects and diseases), and where the
Minister determines that, in the circumstances, it is necessary and
cost-justifiable to control or eradicate plant pests.
La Loi sur la protection des végétaux vise à protéger la vie végétale (environnement) et les secteurs agricole et forestier de
l’économie canadienne en empêchant l’importation, l’exportation
et la propagation des phytoparasites (par exemple, les insectes et
les maladies), quand le ministre juge nécessaire et rentable, selon
les circonstances, de combattre et d’enrayer ces ennemis des
végétaux.
La gale verruqueuse est une maladie de la pomme de terre causée par le champignon terricole synchytrium endobioticum. Elle
ne présente aucun risque pour la santé humaine, mais entraîne
toutefois la quarantaine, rend la pomme de terre non commercialisable et réduit le rendement. Le champignon s’attaque aux
points de croissance de la plante, notamment aux yeux, aux bourgeons et aux stolons, et peut demeurer à l’état dormant dans le sol
jusqu’à 40 ans et plus sous forme de spores de réserve.
Le 24 octobre 2000, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de la gale verruqueuse de la
pomme de terre dans un seul champ de l’Île-du-Prince-Édouard et
a immédiatement pris des mesures afin d’empêcher sa propagation. Ces mesures comprenaient notamment la mise en quarantaine immédiate de la région où le champignon avait été décelé
(champ infesté), l’établissement d’une zone de sécurité autour du
champ infecté (zone tampon), l’interdiction de transporter des
pommes de terre et de la machinerie hors de la région touchée et
l’intensification des activités d’inspection et de surveillance. De
plus, on a exigé que l’équipement utilisé dans le champ infecté, et
dans d’autres champs par la suite, soit nettoyé et désinfecté.
Comme il s’agit d’une maladie grave, le ministère de l’Agriculture des États-Unis (USDA) a imposé, le 31 octobre 2000, une
quarantaine d’urgence interdisant l’entrée aux États-Unis des
pommes de terre de l’Île-du-Prince-Édouard. Depuis, plusieurs
réunions et consultations bilatérales ont eu lieu à propos de
ces restrictions, notamment des consultations officielles menées
dans le cadre de l’Accord de libre-échange nord-américain. Le
26 avril 2001, les instances canadiennes et américaines se sont
entendues sur un plan de travail opérationnel, qui précise les conditions régissant la reprise du commerce transfrontalier de pommes de terre de consommation de l’Île-du-Prince-Édouard. L’application de ce plan de travail a commencé le 30 avril 2001.
La présente modification du Règlement propose de verser une
indemnisation aux producteurs qui ont subi des pertes financières
parce qu’ils se sont conformés aux mesures phytosanitaires ordonnées par l’ACIA en vertu de la Loi sur la protection des végétaux. En mai 2001, l’ACIA a émis 236 avis aux producteurs
Potato wart is a disease of potatoes caused by the presence of
the soil-borne fungal pathogen, Synchytrium endobioticum. Although not a threat to human health, potato wart is a disease of
quarantine significance that renders potatoes unmarketable and
reduces yield. The disease attacks the growing points on the potato plant, such as eyes, buds and stolon tips and can remain dormant in the ground for as long as 40 years or more as resting
spores.
On October 24, 2000, the Canadian Food Inspection Agency
(CFIA) confirmed the presence of potato wart disease in a single
field in Prince Edward Island and took immediate steps to prevent
its spread. These measures included immediately quarantining the
area where the disease was found (infested field), establishing a
safety zone around the affected area (buffer zone), placing a prohibition on the movement of potatoes and equipment from the
affected area and intensifying inspection and surveillance activities. In addition, equipment used on the infested field that was
subsequently used on other fields was required to be cleaned and
disinfected.
Because of the serious nature of this disease, the United States
Department of Agriculture (USDA) implemented an emergency
quarantine measure prohibiting the movement of all potatoes
from Prince Edward Island into the United States on October 31,
2000. Since then, several bilateral meetings and consultations,
including formal North America Free Trade Agreement consultations, have been held with respect to these restrictions. On
April 26, 2001, authorities from the United States and Canada
agreed to an operational workplan which set out conditions under
which shipments of Prince Edward Island table-stock potatoes
could resume cross-border trade. This workplan went into effect
on April 30, 2001.
This regulatory amendment proposes compensation to growers
who have incurred financial losses as a result of complying with
phytosanitary measures ordered by the CFIA under the authority
of the Plant Protection Act. In May 2001, 236 notices were issued
by the CFIA to affected growers. The provisions of the Plant
3000
Canada Gazette Part I
Protection Act allow the Minister to order compensation for specific actions taken to achieve this compliance.
For the purposes of these Regulations, affected fields in Prince
Edward Island have been categorized into three field types:
— Category A land — the original field in which the potato wart
disease was detected;
— Category B land — the one half kilometre buffer zone set up
around the original field (Category A land); and
— Category C land — any fields which have had contact with
equipment that was used on the original field (Category A
land).
Compensation is therefore based on the degree of contact with
the infestation and the amount of financial loss borne by growers
in each category. The compensation included in this package applies only to those actions taken in order to achieve compliance
with notices issued by the CFIA.
This compensation package applies mainly to costs incurred
from October 24, 2000, to July 4, 2001 (after July 4, 2001, the
Prince Edward Island Department of Agriculture and Forestry
will assume responsibility for cleaning and disinfection of equipment). However, the Regulations provide for continued compensation for loss of land use for potato-growing land beyond 2001.
August 11, 2001
touchés. Les dispositions de la Loi sur la protection des végétaux
permettent au ministre d’ordonner le versement d’une indemnisation pour des mesures précises prises en vue de se conformer.
Aux fins d’application du présent règlement, les champs touchés de l’Île-du-Prince-Édouard ont été classés en trois
catégories :
— terrains de catégorie A — premier champ où la gale verruqueuse de la pomme de terre a été signalée;
— terrains de catégorie B — zone tampon d’un demi-kilomètre
établie autour du premier champ touché (terrains de catégorie A);
— terrains de catégorie C — tous les champs qui ont été en contact avec du matériel utilisé dans le premier champ infecté
(terrains de catégorie A).
L’indemnisation est donc basée sur le degré de contact avec la
maladie et le montant des pertes financières subies par les producteurs dans chaque catégorie. Dans le cadre de ce programme,
elle ne s’applique qu’aux mesures prises en vue de se conformer
aux avis émis par l’ACIA.
Le présent programme d’indemnisation s’applique principalement aux frais engagés durant la période du 24 octobre 2000 au
4 juillet 2001 (après le 4 juillet 2001, le ministère de l’Agriculture
et des Forêts de l’Île-du-Prince-Édouard assumera la responsabilité du nettoyage et de la désinfection du matériel). Cependant, le
Règlement prévoit de prolonger l’indemnisation pour ceux qui,
au-delà de 2001, ne pourront utiliser leurs terres pour la production de pommes de terre.
Alternatives
1. Maintain the status quo
Specific potato growers are directly affected by the restrictions put in place by CFIA under the Plant Protection Act and
have incurred costs as a result of these restrictions. Without
compensation regulations, growers in affected areas cannot
recover any of the expenses incurred in order to comply with
notices issued by the CFIA.
2. Introduce compensation regulations
Compensation of growers in the affected areas complements
the actions taken by the CFIA to eliminate the disease. Areas
where compensation may be made include costs associated
with cleaning and disinfection of equipment, disposal of affected potatoes and costs associated with other control
measures.
Solutions envisagées
1. Maintien du statu quo
Certains producteurs de pommes de terre sont directement
touchés par les restrictions mises en place par l’ACIA en vertu
de la Loi sur la protection des végétaux et ont engagé des frais
par suite de ces restrictions. Sans règlement d’indemnisation,
les producteurs des régions touchées ne peuvent recevoir de
remboursement pour aucune des dépenses engagées dans le
but de se conformer aux avis émis par l’ACIA.
2. Adoption d’un règlement d’indemnisation
L’indemnisation des producteurs des régions touchées vient
compléter les mesures prises par l’ACIA pour éradiquer la
maladie. Elle peut notamment s’appliquer aux coûts associés
au nettoyage et à la désinfection de l’équipement, à l’élimination des pommes de terre infectées et aux autres mesures de
contrôle.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Costs
Coûts
The estimated direct cost of compensating growers for years
2000 to 2003 will be between $400,000 and $700,000. Compensation to be paid to growers is limited to:
— loss of use of potato-growing land;
— costs for required disposal of potatoes (including costs for
potatoes sold for purposes other than those for which they
were produced);
— cleaning and disinfection of equipment and potato processing
and storage facilities;
— transportation costs for the return of soil from a processing
facility to the field of origin;
— costs for additional water required to be provided to clean and
disinfect equipment; and
— costs for the construction of crushed stone pads where cleaning and disinfection of equipment takes place.
Le coût direct estimé de l’indemnisation des producteurs variera entre 400 000 $ et 700 000 $ pour les années 2000 à 2003.
L’indemnisation se limite à ce qui suit :
— perte d’utilisation des terres servant à la culture des pommes
de terre;
— frais associés à l’élimination des pommes de terre (y compris
les coûts associés à la vente des pommes de terre à d’autres
fins que celles pour lesquelles les tubercules ont été produits);
— nettoyage et désinfection du matériel et des installations de
transformation et d’entreposage des pommes de terre;
— coûts de transport pour rapporter la terre d’une installation de
transformation au champ d’origine;
— frais pour les quantités d’eau supplémentaires nécessaires au
nettoyage et à la désinfection du matériel;
— coûts engagés pour la construction de remblais de pierre concassée aux endroits où s’effectuent le nettoyage et la désinfection du matériel.
Le 11 août 2001
The compensation amounts included in the Regulations are
based on
(a) for loss of use of potato-growing land, the rental cost of replacement land determined by a qualified land appraiser;
(b) for cleaning and disinfection of equipment for Category A
land, the actual costs incurred by the grower;
(c) for cleaning and disinfection of equipment for Category B
and C land, the actual costs incurred by growers to a maximum
determined by the CFIA in consultation with industry and with
independent service providers; and
(d) for all other types of compensation, the actual costs incurred by growers.
Gazette du Canada Partie I
3001
Regulations have to be made to allow compensation for certain
losses incurred, but it is important to note that, under the Plant
Protection Act, the Minister cannot pay compensation for future
losses.
Les montants de l’indemnisation prévus par le Règlement sont
basés sur :
a) le coût de location des terres de remplacement déterminé par
un évaluateur foncier qualifié, par suite de la perte d’utilisation
des terres servant à la culture des pommes de terre;
b) les frais réels engagés par le producteur pour le nettoyage et
la désinfection du matériel utilisé sur les terrains de catégorie A;
c) les frais réels engagés par les producteurs jusqu’à concurrence des montants déterminés par l’ACIA après consultation
du secteur et des fournisseurs de service indépendants pour le
nettoyage et la désinfection du matériel utilisé sur les terrains
de catégorie B et C;
d) les frais réels engagés par les producteurs, en tenant compte
de tous les autres genres d’indemnisation.
Il faudra prendre un règlement pour autoriser la compensation
de certaines pertes subies, mais il importe de souligner qu’en
vertu de la Loi sur la protection des végétaux, le ministre ne peut
verser d’indemnités pour les pertes futures.
Benefits
Avantages
The main benefit of the proposed compensation is to support
the implementation of the eradication measures by defraying
some of the costs incurred by growers. This may lower government transaction costs of enforcing these measures by encouraging reporting and continued co-operation between CFIA and
growers to effect required actions. The CFIA actions with respect
to potato wart are not in place to protect human health, but growers business interests which in turn have an impact on the local
economy. Failure to address this disease will negatively impact
on Canada’s seed potato and table stock exports. Last year, the
total value of Canada’s potato exports for both seed and table
stock was $156,806,210.
Le principal avantage du projet d’indemnisation est d’appuyer
la mise en œuvre des mesures d’éradication en absorbant certains
des coûts occasionnés aux producteurs. Le Gouvernement pourrait ainsi réduire les coûts de transaction liés à l’application de ces
mesures en incitant les intéressés à déclarer la maladie et en favorisant la collaboration continue entre l’ACIA et les producteurs
pour appliquer les mesures exigées. Les interventions de l’ACIA
contre la gale verruqueuse de la pomme de terre ne visent pas à
protéger la santé humaine, mais les intérêts des producteurs, qui, à
leur tour, influent sur l’économie locale. Si on ne prend pas les
mesures qui s’imposent, cette maladie aura des répercussions
négatives sur les exportations canadiennes de pommes de terre de
semence et de pommes de terre de consommation. L’an dernier,
la valeur totale de ces exportations s’élevait à 156 806 210 $.
Consultation
Consultations
On May 23, 2001, the CFIA held a meeting with industry representatives regarding possible compensation regulations. At this
time, the CFIA informed those present of the process to promulgate such regulations under the Plant Protection Act. The Province of Prince Edward Island, the Prince Edward Island Potato
Board and growers are all supportive of compensation regulations
and are anticipating that compensation will be provided.
Le 23 mai 2001, les représentants de l’ACIA et de l’industrie
se sont réunis pour discuter d’un projet de règlement sur l’octroi
d’une indemnisation. À cette occasion, l’ACIA a informé les personnes présentes sur le processus d’adoption de ce genre de règlement en vertu de la Loi sur la protection des végétaux. La province, l’Office des pommes de terre et les producteurs de
l’Île-du-Prince-Édouard sont tous en faveur d’un tel règlement et
s’attendent à ce qu’une indemnisation soit versée.
En juin et en juillet 2001, deux séries de consultations ont eu
lieu directement avec la province, l’Office des pommes de terre et
les producteurs de l’Île-du-Prince-Édouard. Au cours de ces réunions, les parties concernées ont été informées sur le genre de
pertes qui pourraient faire l’objet d’une indemnisation en vertu
des dispositions de la Loi sur la protection des végétaux. On a
mené une troisième consultation auprès des producteurs afin de
déterminer les pertes liées à l’approvisionnement en eau nécessaire aux unités provinciales de nettoyage et de désinfection.
Au total, 23 producteurs ainsi que l’Office des pommes de terre
de l’Île-du-Prince-Édouard ont été consultés. Quatorze personnes
ont transmis des commentaires détaillés. Voici un résumé des
principales questions soulevées durant ce processus de consultation et des réponses de l’ACIA aux préoccupations exprimées.
In June and July 2001, two rounds of direct consultation with
the Province of Prince Edward Island, the Prince Edward Island
Potato Board and affected growers were held. During these consultations, affected parties were presented with the types of losses
that could be considered for compensation under the provisions of
the Plant Protection Act. A third consultation was conducted with
growers to determine the losses that they incurred for the supply
of water to provincial cleaning and disinfection units.
In total, 23 growers and the Prince Edward Island Potato Board
were contacted. Detailed comments were received from 14 individuals. The following is a summary of the major issues identified
during this consultation process and CFIA’s response to the concerns expressed.
Issue No. 1: Loss of value of land and inability to use or rent land
for potato production in the short-term.
Question no 1 : Diminution de la valeur des terres et impossibilité
d’utiliser ou de louer les terres pour la production de pommes de
terre à court terme.
Concern: Land restrictions have reduced land values and forced
growers to seek replacement land to rent for potato production.
Point soulevé : Les restrictions ont réduit la valeur des terres et
forcé les producteurs à chercher des terres de remplacement à
3002
Canada Gazette Part I
Rental land is difficult to find and often requires extra preparation
to make it suitable for producing potatoes.
August 11, 2001
Response: Although the CFIA recognizes that land values for the
land presently under restriction have decreased, the Agency is
bound by the provisions of the Plant Protection Act with respect
to what costs can be considered for compensation. Future loss of
income is not covered by the Act, nor is decrease in land value.
The Agency is limited to providing compensation for the rental of
land which replaces the original land on which potatoes were to
have been grown.
louer. Les terres à louer sont difficiles à trouver et exigent souvent une préparation supplémentaire pour les rendre propres à la
production de pommes de terre.
Réponse : Bien que l’ACIA reconnaisse que la valeur des terres
actuellement touchées par des restrictions a diminué, elle doit
appliquer les dispositions de la Loi sur la protection des végétaux
quant aux frais pouvant faire l’objet d’une indemnisation. Les
pertes futures de revenu ne sont pas prévues par la Loi, ni la perte
de valeur des terres. L’indemnisation accordée par l’Agence se
limite à la location de terres qui remplacent les terres où les
pommes de terre devaient être cultivées au départ.
Issue No. 2: There are additional costs for supplying water to the
cleaning and disinfection crews employed by the Province of
Prince Edward Island.
Question no 2 : L’approvisionnement en eau pour les équipes de
nettoyage et de désinfection employées par la province de l’Île-duPrince-Édouard génère des frais supplémentaires.
Concern: Although the Province of Prince Edward Island has
agreed to assume the responsibility for cleaning and disinfection
of equipment for the remainder of 2001, the Province does not
have the capacity to supply all of the water necessary to complete
this activity.
Response: The CFIA has modified its original compensation proposal in response to this concern raised by growers. Compensation will now be made available for growers who have incurred
costs to supply additional water to the provincial cleaning and
disinfection units.
Point soulevé : Même si la province de l’Île-du-Prince-Édouard a
accepté d’assumer la responsabilité du nettoyage et de la désinfection du matériel pour le reste de l’année 2001, elle est incapable de fournir toute l’eau nécessaire pour mener à bien cette
activité.
Réponse : L’ACIA a modifié son projet d’indemnisation original
afin de tenir compte de cette préoccupation soulevée par les producteurs. Les producteurs qui ont engagé des frais pour fournir de
l’eau supplémentaire aux unités provinciales de nettoyage et de
désinfection auront maintenant droit à l’indemnisation.
Issue No. 3: The land use restrictions presently in place need to be
removed or modified in some cases.
Question no 3 : Il faut lever les présentes restrictions à l’utilisation
de la terre ou les modifier dans certains cas.
Concern: Growers cannot make long-term decisions with respect
to their land because they do not know when the restrictions will
be removed or modified.
Response: The CFIA recognizes that growers are anxious to resume normal potato production on their land; however, this concern falls outside the scope of these Regulations. Discussions to
determine the next steps to eradicate the disease from the field
originally infested with the disease and to determine when land
use restrictions may be removed or modified are underway.
Point soulevé : Les producteurs ne peuvent prendre de décisions à
long terme au sujet de leurs terres, puisqu’ils ne savent pas quand
les restrictions seront levées ou modifiées.
Réponse : L’ACIA reconnaît que les producteurs sont impatients
de reprendre la production de pommes de terre sur leurs terres;
cependant, cette question dépasse la portée de ce Règlement. Des
discussions sont en cours afin de déterminer les prochaines étapes
à suivre pour éradiquer la maladie du premier champ infesté par
la gale verruqueuse et afin d’établir quand les restrictions liées à
l’utilisation des terres pourront être levées ou modifiées.
Issue No. 4: Workload of the provincial cleaning and disinfecting
equipment.
Question no 4 : Charge de travail des équipes provinciales de
nettoyage et de désinfection du matériel.
Concern: The provincial cleaning and disinfecting units may not
be able to meet demand from growers requiring their service.
Point soulevé : Il est possible que les unités provinciales de nettoyage et de désinfection ne puissent pas répondre à la demande
des producteurs qui font appel à leurs services.
Réponse : Le ministère de l’Agriculture et des Forêts de l’Île-duPrince-Édouard a confirmé à l’ACIA l’acquisition de matériel
supplémentaire de nettoyage et de désinfection. Ce matériel, associé à l’indemnisation accordée aux producteurs qui doivent
fournir des quantités d’eau supplémentaires, devrait permettre aux
unités de nettoyage et de désinfection d’intervenir en temps
opportun.
Response: The CFIA has confirmed with the Prince Edward Island Department of Agriculture and Forestry that extra cleaning
and disinfecting equipment has been purchased. This extra
equipment, coupled with the compensation available to growers
who are required to supply additional water, should allow the
cleaning and disinfecting units to operate in a timely manner.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be obtained through the use of the following
mechanisms under authority of the Plant Protection Act:
(i) eradication actions; and
(ii) issuance of prohibition notices.
La conformité sera obtenue grâce à l’application des mécanismes suivants en vertu de la Loi sur la protection des végétaux :
(i) mesures d’éradication;
(ii) publication d’avis d’interdiction.
Contact
Personne-ressource
Mr. Robert Carberry, Executive Director, Plant Products Directorate, Canadian Food Inspection Agency, 59 Camelot Drive,
Nepean, Ontario K1A 0Y9, (6l3) 225-2342 (extension 4751)
[Telephone], (613) 228-6606 (Facsimile).
Monsieur Robert Carberry, Directeur exécutif, Direction des
produits végétaux, Agence canadienne d’inspection des aliments,
59, promenade Camelot, Nepean (Ontario) K1A 0Y9, (6l3) 2252342 (poste 4751) [téléphone], (613) 228-6606 (télécopieur).
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
3003
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to paragraph 47(q) of the Plant Protection Acta, proposes to make
the annexed Potato Wart Compensation Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 15 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and
be sent to Mr. Robert Carberry, Executive Director, Plant Products Directorate, Canadian Food Inspection Agency, 59 Camelot
Drive, Ottawa, Ontario K1A 0Y9. Telephone: (613) 225-2342
(4751); Fax: (613) 228-6606.
Ottawa, August 1, 2001
RENNIE M. MARCOUX
Acting Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 47q) de la Loi sur la protection des végétauxa, se propose
de prendre le Règlement sur l’indemnisation relative à la gale
verruqueuse de la pomme de terre, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement, dans les 15 jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada,
Partie I, ainsi que la date de publication du présent avis et
d’envoyer le tout à M. Robert Carberry, Directeur exécutif, Direction des produits végétaux, Agence canadienne d’inspection
des aliments, 59, promenade Camelot, Nepean (Ontario) K1A
0Y9. Tél. : (613) 225-2342 (4751); téléc. : (613) 228-6606.
Ottawa, le 1er août 2001
La greffière adjointe du Conseil privé,
RENNIE M. MARCOUX
POTATO WART COMPENSATION
REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR L’INDEMNISATION RELATIVE À LA
GALE VERRUQUEUSE DE LA POMME DE TERRE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Category A land” means the land described in Schedule 1. (terrain de catégorie A)
“Category B land” means any field which lies in whole or in part
within 0.5 km of the Category A land. (terrain de catégorie B)
“Category C land” means land that has had direct contact with
equipment used on Category A land. (terrain de catégorie C)
“potato wart” means the potato disease caused by the presence of
the soil-borne fungal pathogen, Synchytrium endobioticum.
(gale verruqueuse de la pomme de terre)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« gale verruqueuse de la pomme de terre » Affection de la pomme
de terre causée par la présence d’un pathogène fongique du sol
appelé synchytrium endobioticum. (potato wart)
« terrain de catégorie A » Terrain décrit à l’annexe 1. (Category A
land)
« terrain de catégorie B » Terrain dont tout ou partie se trouve à
0,5 km ou moins d’un terrain de catégorie A. (Category B land)
« terrain de catégorie C » Terrain qui a eu un contact direct avec
du matériel qui a été utilisé sur un terrain de catégorie A. (Category C land)
COMPENSATION
INDEMNISATION
2. (1) The Minister may order that compensation be paid to a
grower who operates a farm for the production of potatoes on
Category A, B or C land that the person owns or leases and who
(a) in accordance with a notice under the Plant Protection Act
or Plant Protection Regulations received in the year 2000 or
2001, disposed of potatoes or potato by-products, treated
equipment or a place used in the production of potatoes or was
prohibited or restricted from using a place because of infestation or suspected infestation by potato wart;
(b) reported taxable farm income from the sale of potatoes in
the year immediately preceding the year in which the notice
was received;
(c) suffered a loss as a result of the disposition, treatment, prohibition or restriction;
(d) has taken all reasonable measures to mitigate the loss, including, if applicable:
(i) selling crops, other than potatoes, that have been grown
on land that is subject to a restriction,
(ii) selling potatoes infested or suspected of being infested
with potato wart for purposes other than the purpose for
which they were grown,
(iii) applying for compensation to another department or organization, and
2. (1) Le ministre peut ordonner le versement d’une indemnité
au producteur qui exploite une entreprise pour la production de
pommes de terre sur un terrain de catégorie A, B ou C et qui remplit les conditions suivantes :
a) il a, conformément à un avis délivré en vertu de la Loi sur la
protection des végétaux et du Règlement sur la protection des
végétaux et reçu au cours de l’une ou l’autre des années 2000 et
2001, disposé de pommes de terre et de sous-produits de pommes de terre, traité du matériel ou des installations qu’il a utilisés pour la production de pommes de terre ou restreint ou cessé
l’utilisation d’un lieu parce qu’ils étaient parasités ou susceptibles de l’être par la gale verruqueuse de la pomme de terre;
b) il a déclaré un revenu agricole imposable pour la vente de
pommes de terre dans l’année précédant la réception de l’avis;
c) il a subi des pertes en raison du traitement, de la restriction,
de l’interdiction ou de la disposition;
d) il a pris toutes les mesures raisonnables pour atténuer les
pertes, notamment, le cas échéant :
(i) la vente de récoltes, autres que des pommes de terre, cultivées sur le terrain faisant l’objet de la restriction,
(ii) la vente des pommes de terre parasitées ou suceptibles de
l’être à des fins autres que celles qui étaient prévues,
———
———
a
a
S.C. 1990, c. 22
L.C. 1990, ch. 22
3004
Canada Gazette Part I
(iv) applying for compensation under an insurance contract;
and
(e) submits an application for compensation to the Minister
within three years after the date of receipt of the notice.
August 11, 2001
(iii) la présentation d’une demande d’indemnisation auprès
d’un autre ministère ou organisme,
(iv) la présentation d’une demande d’indemnisation aux termes d’un contrat d’assurance;
e) il présente au ministre, dans les trois ans suivant la délivrance de l’avis, une demande d’indemnisation.
(2) Le producteur peut modifier sa demande d’indemnisation à
tout moment avant l’expiration du délai prévu à l’alinéa (1)e).
(2) The grower may amend an application for compensation at
any time before the expiration of the period referred to in paragraph (1)(e).
(3) A grower may submit an application after the expiration of
the period referred to in paragraph (1)(e) if
(a) there were exceptional circumstances beyond the grower’s
control that prevented the grower from submitting an application during that period; and
(b) the application is submitted within 14 days after those circumstances cease to exist.
(3) Le producteur peut présenter une demande d’indemnisation
après le délai prévu à l’alinéa (1)e) si :
a) des circonstances exceptionnelles, indépendantes de sa volonté, l’ont empêché de présenter sa demande avant l’expiration de ce délai;
b) la demande est présentée dans les quatorze jours suivant la
date à laquelle ces circonstances ont cessé d’exister.
AMOUNT OF COMPENSATION
MONTANT DE L’INDEMNITÉ
Category A Land
Terrains de catégorie A
3. (1) The compensation to be paid to a grower who operates a
farm on Category A land must not exceed
(a) in respect of a loss suffered because of a prohibition imposed on the use of that land, the cost of renting replacement
land for any year in which potatoes would have been grown on
the original land in accordance with the usual crop rotation for
that land, to a maximum of $750 per hectare per year;
(b) in respect of a loss suffered because of the disposal of potatoes and potato by-products, the total of the grower’s direct
costs for the disposal, to a maximum of $40,000;
(c) in respect of a loss suffered because of the cleaning and
disinfection of potato processing or storage facilities, the total
of the grower’s direct costs for the cleaning and disinfection, to
a maximum of $50,000; and
(d) in respect of a loss suffered as a result of the cleaning and
disinfection of equipment used on the land, the total of the
grower’s direct costs for the cleaning and disinfection.
(2) The total amount of compensation paid under paragraph (1)(a) must not exceed the fair market value of the land.
3. (1) L’indemnité à payer au producteur qui exploite une entreprise pour la production de pommes de terre sur un terrain de
catégorie A ne peut dépasser la somme des montants suivants :
a) pour les pertes subies par suite d’une interdiction visant
l’utilisation du terrain, le coût de location d’un terrain de remplacement pour toute année au cours de laquelle la culture de
pommes de terre était prévue sur le terrain original selon la rotation habituelle des cultures sur ce terrain, jusqu’à concurrence
de 750 $ l’hectare par année;
b) pour les pertes subies par suite de la disposition des pommes
de terre et des sous-produits de pommes de terre, la somme
des coûts directs de la disposition, jusqu’à concurrence de
40 000 $;
c) pour les pertes subies par suite du nettoyage et de la désinfection d’installations de transformation ou d’entreposage des
pommes de terre, la somme des coûts directs du nettoyage et de
la désinfection, jusqu’à concurrence de 50 000 $;
d) pour les pertes subies par suite du nettoyage et de la désinfection du matériel utilisé sur le terrain, la somme des coûts directs du nettoyage et de la désinfection.
(2) L’indemnité totale accordée aux termes de l’alinéa (1)a) ne
peut dépasser la juste valeur marchande du terrain.
Category B Land
Terrains de catégorie B
4. (1) The compensation to be paid to a grower who operates a
farm on Category B land must not exceed
(a) in respect of a loss suffered as a result of a restriction imposed on the use of that land, the cost of renting replacement
land for any year in which the potatoes would have been grown
on the original land in accordance with the usual crop rotation
for that land, to a maximum of $750 per hectare per year;
(b) in respect of a loss suffered because of the disposal of potatoes or potato by-product, the total of the grower’s direct
costs for the disposal, to a maximum of $30,000; and
(c) in respect of a loss suffered because of the cleaning and
disinfection of equipment used in the production of a crop referred to in Schedule 2, the total of the grower’s direct costs for
the cleaning and disinfection that were incurred from the date
of issuance of the notice requiring the cleaning and disinfection
to July 4, 2001, to a maximum of the applicable amount set out
in Table 1, 2 or 3 to that schedule.
4. (1) L’indemnité à payer au producteur qui exploite une entreprise pour la production de pommes de terre sur un terrain de
catégorie B ne peut dépasser la somme des montants suivants :
a) pour les pertes subies par suite d’une restriction visant
l’utilisation du terrain, le coût de location d’un terrain de remplacement pour toute année au cours de laquelle la culture de
pommes de terre était prévue sur le terrain original selon la rotation habituelle des cultures sur ce terrain, jusqu’à concurrence
de 750 $ l’hectare par année;
b) pour les pertes subies par suite de la disposition des pommes
de terre et des sous-produits de pommes de terre, la somme
des coûts directs de la disposition, jusqu’à concurrence de
30 000 $;
c) pour les pertes subies par suite du nettoyage et de la désinfection de matériel utilisé pour la production d’une culture visée à l’annexe 2, la somme des coûts directs du nettoyage et de
la désinfection, à compter de la date de la délivrance de l’avis
exigeant le nettoyage et la désinfection jusqu’au 4 juillet 2001,
jusqu’à concurrence de la somme des montants applicables
prévus aux tableaux 1, 2 ou 3 de cette annexe.
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
3005
(2) The total amount of compensation paid under paragraph (1)(a) must not exceed the fair market value of the land.
(2) L’indemnité totale accordée aux termes de l’alinéa (1)a) ne
peut dépasser la juste valeur marchande du terrain.
Category C Land
Terrains de catégorie C
5. The compensation to be paid to a grower who operates a
farm on Category C land in respect of a loss suffered because of
the cleaning and disinfection of equipment used in the production
of a crop referred to in Schedule 2 must not exceed the total of the
grower’s direct costs for the cleaning and disinfection that were
incurred from the date of issuance of the notice requiring the
cleaning and disinfection to July 4, 2001, to a maximum of the
applicable amount set out in Table 1, 2 or 3 to that schedule.
5. L’indemnité à payer au producteur qui exploite une entreprise pour la production de pommes de terre sur un terrain de
catégorie C pour des pertes subies par suite du nettoyage et de la
désinfection de matériel utilisé pour la production d’une culture
visée à l’annexe 2 ne peut dépasser la somme des coûts directs du
nettoyage et de la désinfection, à compter de la date de la délivrance de l’avis exigeant le nettoyage et la désinfection jusqu’au
4 juillet 2001, jusqu’à concurrence de la somme des montants
applicables prévus aux tableaux 1, 2 ou 3 de cette annexe.
OTHER COMPENSATION
AUTRES INDEMNITÉS
6. The compensation to be paid to a grower who operates a
farm on Category A, B or C land in respect of a loss suffered
because of the transportation of soil from a potato processing or
storage facility back to the field from which it originated must not
exceed the total of the grower’s direct costs for the transportation,
to a maximum of $20 per tonne.
6. L’indemnité à payer au producteur qui exploite une entreprise pour la production de pommes de terre sur un terrain de
catégorie A, B ou C pour des pertes subies par suite du transport
de terre depuis l’établissement de transformation ou d’entreposage des pommes de terre jusqu’au champ d’où provient cette
terre ne peut dépasser la somme des coûts directs du transport,
jusqu’à concurrence de 20 $ la tonne métrique.
7. L’indemnité à payer au producteur qui exploite une entreprise pour la production de pommes de terre sur un terrain de
catégorie A, B ou C pour des pertes subies par suite de la fourniture d’eau supplémentaire pour les besoins du nettoyage et de la
désinfection de matériel, lorsque le ministère de l’Agriculture et
des Forêts de l’Île-du-Prince-Édouard est incapable de répondre à
la demande en eau ne peut dépasser la somme des coûts directs de
la fourniture de cette eau, jusqu’à concurrence de 700 $ par terrain par année.
8. L’indemnité à payer au producteur qui exploite une entreprise pour la production de pommes de terre sur un terrain de
catégorie A, B ou C pour des pertes subies par suite de la fourniture de pierre concassée aux fins de construction d’une plateforme de nettoyage et de désinfection de matériel dans un champ
ou près de celui-ci duquel du matériel est déplacé pour nettoyage
et désinfection ne peut dépasser la somme des coûts directs de la
fourniture de cette pierre, jusqu’à concurrence de 20 $ la tonne
métrique.
7. The compensation to be paid to a grower who operates a
farm on Category A, B or C land in respect of a loss suffered
because of supplying of additional water for the cleaning and
disinfection of equipment, in the case where the Prince Edward
Island Department of Agriculture and Forestry is unable to meet
the demand for water, must not exceed the total of the grower’s
direct costs for supplying the additional water, to a maximum of
$700 per field per year.
8. The compensation to be paid to a grower who operates a
farm on Category A, B or C land in respect of a loss suffered
because of the acquisition of crushed stone for use in constructing
a cleaning pad on or near a field from which equipment is moved
for cleaning and disinfection must not exceed the total of the
grower’s direct costs for the stone, to a maximum of $20 per
tonne.
APPLICATION FOR COMPENSATION
DEMANDE D’INDEMNISATION
9. (1) An application for compensation must be on a form provided by the Minister and signed by the grower and must include
the following information and documents together with any other
information and documents that are necessary for the Minister to
determine whether the application meets the requirements of
these Regulations:
(a) the grower’s name, address and telephone number and, if
applicable, the grower’s facsimile number and e-mail address;
(b) the legal description of the land in respect of which the
grower is making the application;
(c) a copy of every notice issued in respect of the land referred
to in paragraph (b);
(d) whether the grower is a sole proprietorship, corporation,
partnership, cooperative, association or an organization and the
names, addresses and telephone numbers and, if applicable, the
facsimile numbers and e-mail addresses of its owners or directors, as the case may be;
(e) evidence to substantiate the amount of the loss, including
(i) if the land owned or leased by the grower is Category A
land,
9. (1) La demande d’indemnisation est présentée sur le formulaire fourni par le ministre, est signée par le producteur et comporte les renseignements et documents ci-après ainsi que tout
autre renseignement ou document nécessaire pour permettre au
ministre d’établir si la demande satisfait aux exigences du présent
règlement :
a) les nom, adresse et numéro de téléphone du producteur et, le
cas échéant, son numéro de télécopieur et son adresse
électronique;
b) la description cadastrale du terrain pour lequel il présente la
demande;
c) une copie de tout avis délivré relativement au terrain visé à
l’alinéa b);
d) une mention précisant s’il est une entreprise à propriétaire
unique, une personne morale, une société de personnes, une
coopérative, une association ou une organisation ainsi que les
nom, adresse et numéro de téléphone et, le cas échéant, numéro
de télécopieur et adresse électronique des propriétaires ou des
administrateurs;
e) avec preuve à l’appui, le montant des pertes et notamment :
3006
Canada Gazette Part I
(A) the grower’s costs of renting replacement land for the
production of potatoes,
(B) the grower’s direct costs for the disposal of potatoes
and potato by-products,
(C) an itemized list of the equipment that was required to
be cleaned and disinfected, the number of times that the
cleaning and disinfection occurred and the grower’s direct
costs for the cleaning and disinfection, and
(D) an itemized list of the potato processing plant and
storage facilities that were required to be cleaned and disinfected, the number of times that the cleaning and disinfection occurred and the grower’s direct costs for the
cleaning and disinfection,
(ii) if the land owned or leased by the grower is Category B
land,
(A) the grower’s costs of renting replacement land for the
production of potatoes and a copy of every lease on the
replacement land that was in effect during the time that
potato production on the original land was restricted,
(B) thegrower’s direct costs for the disposal of potatoes
and potato by-products, and
(C) an itemized list of any equipment set out in a table to
Schedule 2 that was required to be cleaned and disinfected, the number of times that the cleaning and disinfection occurred and the grower’s direct costs for the cleaning and disinfection, and
(iii) if the land owned or leased by the grower is Category C
land, an itemized list of any equipment set out in a table to
Schedule 2 that was required to be cleaned and disinfected,
the number of times that the cleaning and disinfection occurred and the grower’s direct costs for the cleaning and
disinfection,
(iv) if the loss was incurred as a result of transporting soil
from a potato processing or storage facility back to the field
from which it originated, the grower’s direct costs for the
transportation,
(v) if the loss was incurred as a result of supplying additional
water for the cleaning and disinfection of equipment in the
case where the Prince Edward Island Department of Agriculture and Forestry is unable to meet the demand for water,
the grower’s direct costs for supplying the additional water,
and
(vi) if the loss was incurred as a result of the acquisition of
crushed stone for use in constructing a pad for the cleaning
and disinfection of equipment, the grower’s direct costs for
the stone; and
(f) evidence to substantiate that the grower has made every reasonable effort to mitigate the loss.
August 11, 2001
(i) si le producteur exploite une entreprise pour la production
de pommes de terre sur un terrain de catégorie A :
(A) les frais de location du terrain de remplacement utilisé
pour produire les pommes de terre,
(B) les coûts directs de la disposition des pommes de terre
et des sous-produits de pommes de terre,
(C) une liste détaillée du matériel dont le nettoyage et la
désinfection ont été exigés, le nombre de fois qu’il a fallu
le nettoyer et le désinfecter et les coûts directs du nettoyage et de la désinfection,
(D) une liste détaillée des installations de transformation
ou d’entreposage des pommes de terre dont le nettoyage et
la désinfection ont été exigés, le nombre de fois qu’il a
fallu les nettoyer et les désinfecter et les coûts directs du
nettoyage et de la désinfection,
(ii) si le producteur exploite une entreprise pour la production de pommes de terre sur un terrain de catégorie B :
(A) les frais de location du terrain de remplacement utilisé
pour produire les pommes de terre et une copie de tout accord de location qui était en vigueur durant la période où
la production de pommes de terre sur le terrain original
était restreinte,
(B) les coûts directs de la disposition des pommes de terre
et des sous-produits de pommes de terre,
(C) une liste détaillée du matériel figurant dans un tableau
de l’annexe 2 dont le nettoyage et la désinfection ont été
exigés, le nombre de fois qu’il a fallu le nettoyer et le
désinfecter et les coûts directs du nettoyage et de la
désinfection,
(iii) si le producteur exploite une entreprise pour la production de pommes de terre sur un terrain de catégorie C, une
liste détaillée du matériel figurant dans un tableau de
l’annexe 2 dont le nettoyage et la désinfection ont été exigés,
le nombre de fois qu’il a fallu le nettoyer et le désinfecter et
les coûts directs du nettoyage et de la désinfection,
(iv) dans le cas des pertes subies par suite du transport de
terre depuis l’établissement de transformation des pommes
de terre jusqu’au champ d’où provient cette terre, les coûts
directs du transport,
(v) dans le cas des pertes subies par suite de la fourniture
d’eau supplémentaire pour les besoins du nettoyage et de la
désinfection de matériel, lorsque le ministère de l’Agriculture et des Forêts de l’Île-du-Prince-Édouard est incapable de répondre à la demande en eau, les coûts directs de la
fourniture de cette eau,
(vi) dans le cas des pertes subies par suite de la fourniture de
pierre concassée aux fins de construction d’une plate-forme
de nettoyage et de désinfection de matériel, les coûts directs
de la fourniture de cette pierre;
f) avec preuve à l’appui, une mention précisant que le producteur a pris toutes les mesures raisonnables pour atténuer les
pertes.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
10. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
10. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
3007
SCHEDULE 1
(section 1)
ANNEXE 1
(article 1)
LEGAL DESCRIPTION OF
CATEGORY A LAND
DESCRIPTION CADASTRALE DU
TERRAIN DE CATÉGORIE A
ALL THOSE PARCELS OF LAND situate, lying and being on
Lot 19, Prince County, Province of Prince Edward Island,
bounded and described as follows, that is to say:
L’ensemble des parcelles de terrain faisant partie du lot 19, comté
Prince, Province de l’Île-du-Prince-Édouard, délimitées comme
suit :
PARCEL 1
PARCELLE 1
COMMENCING at a square stake fixed in the Southeast angle
formed by the intersection of the Shore Road leading to Townsend’s Corner with the Settlement Road leading to the New Village and running from thence South Thirty-eight (38) chains and
Thirteen (13) links to Townsend’s land;
THENCE East Ten (10) chains and Eighty-nine (89) links;
THENCE South One (1) Chain and Seventy (70) links to Marchbank’s land;
THENCE East Six (6) chains and Fifteen (15) links to land formerly of William Hogg;
THENCE North Thirty (30) Minutes East Thirty-six (36) Chains
and Twenty-five (25) links to the Settlement Road leading to the
New Village;
THENCE North Seventy-eight (78) degrees and Thirty (30) Minutes West Eighteen (18) chains and Fifty (50) links along said
Settlement Road to the stake at the place of commencement,
containing Sixty-five (65) acres of land a little more or less and
being the farm conveyed by the Commissioner of Public Lands to
one Edwin P. Rayner by deed dated the 15th day of December,
A.D. 1876 and subsequently conveyed as Parcel No. 1 in a Deed
of Conveyance from John C. Pillman and wife to Simmons &
MacFarlane Limited dated June 20, 1962 and registered on
June 25, 1962 in Liber 128, Folio 126.
Point de départ : poteau carré fixé à l’angle du sud-est du chemin
Shore conduisant à Townsend’s Corner et du chemin Settlement
conduisant à New Village et de là vers le sud sur trente-huit (38)
mesures d’arpenteur et treize (13) chaînons jusqu’au terrain
Townsend;
de là vers l’est sur dix (10) mesures d’arpenteur et quatre-vingtneuf (89) chaînons;
de là vers le sud, sur une (1) mesure d’arpenteur et soixante-dix
(70) chaînons jusqu’au terrain Marchbank;
de là vers l’est, six (6) mesures d’arpenteur et quinze (15) chaînons jusqu’à l’ancien terrain de William Hogg;
de là vers le Nord, à trente (30) minutes est sur trente-six (36)
mesures d’arpenteur et vingt-cinq (25) chaînons jusqu’au chemin
Settlement conduisant à New Village;
de là vers le nord, à soixante-dix-huit (78) degrés et trente
(30) minutes ouest sur dix-huit (18) mesures d’arpenteur et cinquante (50) chaînons le long du chemin Settlement jusqu’au point
de départ, d’une superficie d’environ soixante-cinq (65) acres et
constituant la ferme transportée par le commissaire des terres
domaniales à Edwin P. Rayner par acte daté du 15 décembre 1876
et subséquemment transportée à titre de parcelle no 1 par acte de
transport signé par John C. Pillman et son épouse en faveur de
Simmons & MacFarlane Limited, daté du 20 juin 1962 et enregistré le 25 juin 1962 dans le volume 128, folio 126.
SCHEDULE 2
(Paragraph 4(c) and sections 5 and 9)
ANNEXE 2
(paragraphe 4c) et articles 5 et 9)
MAXIMUM AMOUNTS FOR CLEANING AND
DISINFECTION OF EQUIPMENT
MONTANTS MAXIMAUX POUR LE NETTOYAGE ET
LA DÉSINFECTION D’ÉQUIPEMENT
TABLE 1
TABLEAU 1
POTATO CROP
CULTURE DE LA POMME DE TERRE
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
Column 1
Column 2
Equipment
Maximum cost per
cleaning and
disinfection
($)
Spring Plough
Lime Spreader
Res-Till Cultivator
Disc
Harrow
Rock Picker
Planter
Set Conveyors
60
30
75
75
75
30
30
15
Article
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
Colonne 1
Colonne 2
Équipement
Montant par
nettoyage et
désinfection
($)
Charrue pour le labour du printemps
Épandeuse de chaux
Cultivateur Res-Till
Disque
Herse
Dépierreuse
Semeuse
Transporteur de semences
60
30
75
75
75
30
30
15
3008
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
TABLE 1 — Continued
TABLEAU 1 (suite)
POTATO CROP — Continued
CULTURE DE LA POMME DE TERRE (suite)
Column 1
Column 2
Item
Equipment
Maximum cost per
cleaning and
disinfection
($)
9.
10.
11.
12.
Grass Sprayer
Top Dresser
Cultivator or Hiller
Pesticide Sprayer and Water Truck
45
30
45
30
13.
14.
15.
Kill Down Sprayer
Track Eliminator
Winter Wheat Spreader or Bale Buster
30
60
75
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
Windrower
Harvester
Towing Tractor
Chisel Plough
Seed or Set Truck
Fertilizer Truck
Service or Fuel Truck
Harvest Truck
120
240
15
60
15
15
15
15
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
Item
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
Colonne 1
Colonne 2
Article
Équipement
Montant par
nettoyage et
désinfection
($)
9.
10.
11.
12.
Pulvérisateur à gazon
Épandage d’un traitement en surface
Cultivateur/buttoir
Pulvérisateur pour le mildiou et camion citerne
pour le transport de l’eau
Pulvérisateur pour défanage
Effaceur de traces
Épandeur de blé d’hiver et décompacteuse de
balles
Andaineuse
Moissonneuse
Chariot tracteur
Chisel
Camion de semences
Camion à engrais
Camion pour livraison de carburant
Chariot de récolte
TABLE 2
TABLEAU 2
CEREAL CROP
CULTURE DES CÉRÉALES
Column 1
Column 2
Equipment
Maximum cost per
cleaning and
disinfection
($)
Lime Spreader
Disc
Harrow
Drill Seeder
Pesticide Sprayer
30
75
75
45
15
1.
2.
3.
4.
5.
Combine
Straw Rake
Straw Baler
Seed or Fertilizer Truck
Loader Tractor
Service or Field Truck
Seed or Fertilizer Delivery Truck
Grain Truck
Bale Removal Truck
15
15
15
15
15
15
15
15
15
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
Article
45
30
45
30
30
60
75
120
240
15
60
15
15
15
15
Colonne 1
Colonne 2
Équipement
Montant par
nettoyage et
désinfection
($)
Épandeuse de chaux
Disque
Herse
Semoir à grains
Équipement servant à la vaporisation des
mauvaises herbes
Moissonneuse-batteuse
Râteau à foin
Presse à paille
Camion à semences ou à engrais
Tracteur-chargeur
Remorque agricole
Camion pour la livraison de semences ou d’engrais
Chariot à grains
Chariot pour ramassage de balles
30
75
75
45
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
TABLE 3
TABLEAU 3
FORAGE CROPS (RYE, ROUND BALE, CHOPPED SILAGE)
CULTURES FOURRAGÈRES (SEIGLE, BALLES
DE FOIN RONDES, FOURRAGE HACHÉ)
Item
1.
2.
3.
Column 1
Column 2
Equipment
Maximum cost per
cleaning and
disinfection
($)
Lime Spreader
Disc
Harrow
15
75
75
Article
1.
2.
3.
Colonne 1
Colonne 2
Équipement
Montant par
nettoyage
et désinfection
($)
Épandeuse de chaux
Disque
Herse
15
75
75
Le 11 août 2001
Item
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
Gazette du Canada Partie I
3009
TABLE 3 — Continued
TABLEAU 3 (suite)
FORAGE CROPS (RYE, ROUND BALE,
CHOPPED SILAGE) — Continued
CULTURES FOURRAGÈRES (SEIGLE, BALLES DE
FOIN RONDES, FOURRAGE HACHÉ) (suite)
Column 1
Column 2
Equipment
Maximum cost per
cleaning and
disinfection
($)
Drill Seeder
Pesticide Sprayer
45
15
4.
5.
Mower
Seed or Fertilizer Truck
Rye Fertilizer Spreader
Fall Plough
Service or Fuel Truck
Seed or Fertilizer Delivery Truck
Hay Cutter
Tedder
Rake
Baler
Tractor (Loader)
Manure Spreader
Manure Truck
Bale or Silage Removal Truck
Chopper and Wagon
15
15
15
60
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
Article
Colonne 1
Colonne 2
Équipement
Montant par
nettoyage
et désinfection
($)
Semoir à grains
Équipement servant à la vaporisation des
mauvaises herbes
Faucheuse
Camion à semence ou à engrais
Épandeur d’engrais pour le seigle
Charrue pour le labour d’automne
Camion pour livraison de carburant
Camion pour livraison de semences ou d’engrais
Faucheuse
Faneuse
Ameneur
Botteleuse mécanique
Tracteur-chargeur
Épandeur de fumier
Camion à fumier
Chariot de ramassage de balles ou d’ensilage
Hacheuse-ansileuse et chariot
45
15
15
15
15
60
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
3010
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
Regulations Amending the Ozone-depleting
Substances Regulations, 1998
Règlement modifiant le Règlement sur les substances
appauvrissant la couche d’ozone (1998)
Statutory Authority
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Fondement législatif
Loi sur la protection de l’environnement (1999)
Sponsoring Department
Department of the Environment
Ministère responsable
Ministère de l’Environnement
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Description
The Montreal Protocol
Le Protocole de Montréal
Recognizing that chlorofluorocarbons (CFCs) and halons deplete the ozone layer and have adverse effects on the environment, Canada, along with 23 other nations, signed the Montreal
Protocol on Substances that Deplete the Ozone Layer on September 16, 1987.
Parties to the Protocol, now totaling over 170, have implemented control measures to achieve emissions reductions of
ozone depleting substances (ODSs). These reductions are intended to prevent damages resulting from the gradual destruction
of the ozone layer and thus contribute to protecting ecosystem
and human health.
Since 1987, Canada has adopted regulations to meet its Montreal Protocol commitments. The Ozone-depleting Substances
Regulations, 1998 control the import, manufacture, use, sale and
export of ODSs as well as products containing ODSs.
Reconnaissant que les chlorofluorocarbures (CFC) et les halons
appauvrissent la couche d’ozone et nuisent à l’environnement, le
Canada, avec 23 autres pays, a signé le Protocole de Montréal
relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone
(Protocole de Montréal), le 16 septembre 1987.
Les Parties au Protocole, dont le nombre à ce jour dépasse 170,
ont mis en place des mesures de contrôle afin de réduire les émissions de substances appauvrissant la couche d’ozone (SACO).
Ces réductions visent à prévenir les dommages résultant d’une
destruction graduelle de la couche d’ozone et contribuent par
conséquent à protéger les écosystèmes et la santé humaine.
Depuis 1987, le Canada a adopté des règlements pour respecter
les engagements que lui confère le Protocole de Montréal. Le
Règlement sur les substances appauvrissant la couche d’ozone
(1998) régit l’importation, la fabrication, l’utilisation, la vente et
l’exportation de SACO et de produits qui en contiennent.
Metered-Dose Inhalers (MDIs) and the Montreal Protocol
Les inhalateurs-doseurs (ID) et le Protocole de Montréal
Approximately 7 500 tonnes of CFCs were used worldwide in
1999 to manufacture some 380 million metered-dose inhalers
(MDIs) to treat asthma and chronic obstructive pulmonary diseases (about 0.02 kg of CFC per MDI). In 1999, the 10 million
MDIs sold in Canada, which are all imported from Europe and
the United States, released approximately 200 tonnes of CFCs
into the atmosphere. Although the quantities of CFCs being used
in MDIs are small when compared to the total quantities of CFCs
used in the 1980’s, they are considered significant, representing
about 7 percent of all ODSs still being produced globally. These
quantities are likely to increase due to an increase in the prevalence of asthma.
En 1999, on a utilisé environ 7 500 tonnes de CFC, partout
dans le monde pour fabriquer quelque 380 millions d’inhalateursdoseurs (ID) servant au traitement de l’asthme et des bronchopneumopathies chroniques obstructives (environ 0,02 kg de CFC
par ID). En 1999, les dix millions d’ID vendus au Canada, qui
furent tous importés d’Europe ou des États-Unis d’Amérique, ont
rejeté dans l’atmosphère quelque 200 tonnes de CFC. Bien que
minimes en regard des quantités totales de CFC employées dans
les années 1980, la quantité de CFC présente dans les ID est jugée
substantielle puisqu’elle équivaut à environ 7 p. 100 de toutes les
SACO encore en production sur la planète. Ces quantités sont
susceptibles d’augmenter puisque la prévalence de l’asthme est en
hausse.
Les Parties au Protocole de Montréal ont convenu au principe
de dérogation à des fins d’utilisation essentielle afin que les usagers des SACO interdites ne soient pas privés des avantages de
ces substances pendant que l’industrie recherche des produits de
remplacement. Essentiellement, ces dérogations pour utilisation
essentielle sont de nature temporaire et prennent fin avec la commercialisation d’un produit de remplacement.
Les consommateurs peuvent maintenant se procurer facilement
des produits contenant des substituts de CFC. Le premier ID sans
CFC (Aeromir{) a été commercialisé en 1995 au Royaume-Uni
et est offert sur le marché canadien depuis janvier 1998.
The Parties to the Montreal Protocol agreed to the principle of
essential use exemption for MDIs on the basis that these exemptions would not deprive users from the benefits of prohibited
ODSs while industry searches for alternatives. In essence, these
essential use exemptions are temporary by nature and become
obsolete once an alternative is marketed.
Products containing CFC substitutes are now readily available.
The first CFC-free MDI (Aeromir) was launched in the UK in
1995 and has been available in Canada since January 1998.
Le 11 août 2001
In addition, various animal health care products have historically used CFCs. However, these products have been converted to
CFC-free formulations or are no longer marketed. It is therefore
appropriate that the essential use exception for health care products under the current ODS regulations be reviewed.
Given that Canada is a Party to the Montreal Protocol, and that
CFC-free alternatives are commercially available, Canada is now
acting to fulfill its international commitment. Specifically, it is
proposed that the Ozone-depleting Substances Regulations, 1998
be amended to:
(a) eliminate the current exemption for the use of CFCs in human or animal health care products;
(b) establish a phase-out schedule that will eliminate the use of
CFCs in MDIs by January 1, 2005.
Gazette du Canada Partie I
3011
In addition, a number of typographical errors have been identified in the current Regulations, and are corrected in this
amendment.
It is proposed that these amendments will come into effect on
January 1, 2002.
De plus, plusieurs produits des soins de santé animale ont utilisé des CFC dans le passé. Aujourd’hui, ces produits ont été convertis en formules sans CFC ou ne sont plus commercialisés. Il y
a donc lieu de réviser les clauses du règlement sur les SACO
portant sur les dérogations à des fins d’utilisation essentielle.
Comme le Canada est Partie au Protocole de Montréal et qu’il
existe sur le marché des produits de remplacement sans CFC, le
Canada prend des mesures pour honorer son engagement international. Plus précisément, on propose de modifier le Règlement sur
les substances appauvrissant la couche d’ozone (1998) pour :
a) abolir l’exemption actuelle pour l’utilisation des CFC dans
les produits des soins de la santé humaine ou animale;
b) établir un calendrier d’élimination progressive qui éliminera
l’utilisation des CFC dans les inhalateurs-doseurs à compter du
1er janvier 2005.
Ce calendrier d’élimination graduelle interdira l’utilisation des
CFC dans :
a) la production et l’importation des ID au salbutamol ou au
béclométhasone, à compter du 1er janvier 2002;
b) la vente des ID au salbutamol ou au béclométhasone, à
compter du 1er juillet 2002;
c) la vente des ID aux corticostéroïdes, à compter du 1er janvier
2003;
d) la vente de tous les ID, à compter du 1er janvier 2005.
De plus, un nombre d’erreurs typographiques ont été relevées
dans le Règlement actuel et sont corrigées dans le projet de
modifications.
On propose que ces modifications entrent en vigueur le 1er janvier 2002.
Alternatives
Solutions envisagées
Given that this initiative is part of the Canada’s domestic obligations to meet the requirements of the Montreal Protocol, no
other alternatives to amending the existing Regulations have been
judged appropriate. Therefore, a regulatory phase-out of CFCs in
MDIs, when CFC-free alternatives are available, is the preferred
option.
It should be noted that the Canadian phase-out schedule has
been tailored to take advantage of the Research and Development
efforts of industry to replace CFC formulations. Therefore, other
control measures have not been considered because industry has
produced CFC-free alternatives and is prepared to phase-out the
use of CFC MDIs.
Comme cette initiative s’inscrit dans les obligations nationales
dévolues au Canada par le Protocole de Montréal, aucune option
autre que la modification du Règlement actuel n’a été jugée appropriée. L’option privilégiée consiste donc à réglementer l’élimination des ID contenant des CFC lorsque des solutions de rechange sans CFC deviennent disponibles.
À noter que le calendrier canadien d’élimination graduelle a été
conçu sur mesure pour tirer parti des travaux de recherche et développement menés par l’industrie pour remplacer les formules
aux CFC. Par conséquent, aucune autre mesure de contrôle n’a
été envisagée, puisque l’industrie a mis au point des produits de
remplacement sans CFC et est prête à mettre fin à l’utilisation des
ID contenant des CFC.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Summary of Benefits and Costs
Résumé des avantages et coûts
It is estimated that the phase-out will reduce the release of
3 239 tonnes of CFCs into the atmosphere over the 2001 to 2015
time period.
Overall, there is a net benefit to Canadian society for implementing the proposed phase-out schedule. The net benefit (benefits minus costs) is estimated to be in the order of $900 million.
On estime que le programme d’élimination graduelle réduira de
3 239 tonnes les rejets atmosphériques de CFC pour la période
2001 à 2015.
Dans l’ensemble, la mise en œuvre du calendrier d’élimination
graduelle proposé présente un avantage net pour la société canadienne. On estime que cet avantage net (avantages moins coûts)
est de l’ordre de 900 millions $.
Les modifications proposées ne devraient avoir qu’un effet négligeable sur les activités d’application de la loi et les opérations
gouvernementales.
The phase-out schedule will prohibit the use of CFCs in:
(a) the production and importation of MDIs containing salbutamol or beclomethasone, effective January 1, 2002;
(b) the sale of MDIs containing salbutamol or beclomethasone,
effective July 1, 2002;
(c) the sale of MDIs containing cortico-steroids, effective January 1, 2003; and,
(d) the sale of all MDIs, effective January 1, 2005.
It is anticipated that the proposed amendments will have a negligible impact on enforcement and government operations.
Problem and Approach
Problème et démarche
The environmental problem being addressed by the phase-outs
is the avoidance of a depletion in the ozone layer and the resulting
Le problème environnemental que souhaite combattre le programme d’élimination graduelle est celui de l’appauvrissement de
3012
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
impacts on humans and ecosystems. The avoided release of CFCs
created by the ban is expected to reduce the negative effects of
ultra-violet radiation on humans and ecosystems. Thus, the ban is
expected to generate societal benefits in terms of avoided future
costs. The phase-outs will also create costs and cost savings for
producers and users of MDIs containing CFCs.
A number of steps were employed to estimate the net benefit
(benefits minus costs) of the proposed phase-out schedule. These
steps include:
1. Defining the phase-out schedule for MDI formulations —
phase-out time frames are identified above;
2. Identifying inventories and forecast — establishing baseline
and forecasting future CFC quantities within the total populations of MDIs sold in Canada;
3. Estimating costs and benefits — identifying assumptions
— Costs for the proposed ban include substitution costs resulting from price differentials between MDIs with and
without CFCs.
— Benefits were estimated for avoided health, fisheries, materials and agriculture damages resulting from the avoided
release of CFCs; and,
4. Conduct uncertainty testing — understanding uncertainty
and communicating results.
Each step will be discussed below.
Inventory and Forecast
Canadian MDI survey data are available for the years 1992
through 1999. These data provide information on generic and
brand name sales as well as sales by product. Based on this information, an annual average growth rate of 6.5 percent was observed. This rate was applied to the survey data to provide a forecast of future MDI sales. Sensitivity testing was conducted using
alternate rates of 3 percent and 9 percent. The forecasts of units
sold by product and phase-out component are presented in
Table 1.
Table 1: Forecast of MDI Units Sold by Active Drug (millions)
Active
Drug
(a) and (b) Salbutamol
and Beclomethasone
(c) Cortico-steroid
(d) Other
Total
Phase-out
Start Date
2002
2003
2005
Year of Ban Phase-out
Year 1
Year 5
Year 10
6.4
8.1
11.0
1.9
4.7
2.5
5.9
3.3
8.0
13.0
16.5
22.3
la couche d’ozone et de ses conséquences pour la population humaine et les écosystèmes. L’interdiction proposée permettrait de
réduire les rejets de CFC et, ainsi, d’atténuer les effets négatifs du
rayonnement ultraviolet sur les humains et les écosystèmes. Les
avantages sociétaux découlant de l’interdiction prendront donc la
forme d’un évitement de coûts futurs. En outre, le programme
d’élimination graduelle engendrera également des coûts et des
économies pour les producteurs et les utilisateurs d’ID contenant
des CFC.
Pour estimer l’avantage net (avantages moins coûts) du calendrier d’élimination graduelle proposé, on a suivi un certain nombre d’étapes, à savoir :
1. Définition du calendrier d’élimination graduelle pour les
formules contenues dans les ID — voir ci-dessus les échéanciers du programme d’élimination graduelle.
2. Inventaires et prévisions — déterminer les quantités de référence de CFC et en prédire les quantités futures, considérant le
stock total d’ID vendus au Canada.
3. Estimation des coûts et des avantages — établissement des
hypothèses
— Les coûts de l’interdiction proposée englobent les coûts de
substitution résultant des écarts de prix entre les ID avec
CFC et les ID sans CFC.
— On a estimé les avantages que l’évitement de rejets de CFC
aura sur le plan de l’évitement des dommages pour la santé,
les pêches, les matériaux et l’agriculture.
4. Analyse de l’incertitude — comprendre l’incertitude et communiquer les résultats.
Chaque étape est discutée ci-dessous.
Inventaires et prévisions
Au Canada, on dispose de données d’enquête sur les ID pour
les années 1992 à 1999. Ces données nous renseignent sur les
ventes de médicaments génériques et brevetés et sur les ventes
pour chaque produit. Ces renseignements nous permettent de
déduire un taux de croissance annuel moyen de 6,5 p. 100, qu’on
a appliqué aux données d’enquête pour prédire les ventes futures
d’ID. On a effectué des épreuves de sensibilité en appliquant des
taux de 3 p. 100 et de 9 p. 100. Le tableau 1 indique les prévisions
de ventes unitaires, par produit et par composante du programme
d’élimination graduelle.
Tableau 1 : Prévision des ventes d’ID,
par médicament actif (en millions d’unités)
Début de
Année du programme d’élimination
Médicament
l’élimination
graduelle
actif
graduelle
Année 1
Année 5
Année 10
a) et b) Salbutamol et
2002
6,4
8,1
11,0
béclométhasone
c) Corticostéroïdes
2003
1,9
2,5
3,3
d) Autres
2005
4,7
5,9
8,0
Total
13,0
16,5
22,3
The forecast of CFCs released from MDIs was estimated using
the number of units sold, and an average of 0.02 kg or 20 grams
of CFC per unit.
Cost Assumptions
La prévision des quantités de CFC rejetées par les ID est basée
sur les ventes unitaires, compte tenu d’une moyenne de 0,02 kg
ou 20 g de CFC par unité.
Hypothèses de coûts
Cost assumptions by product are presented in Table 2. The
maximum price differentials are used to estimate the relative costs
or cost savings of requiring a substitution away from CFC products to CFC-free products. For example, for salbutamol, the cost
savings of switching from a brand product to a CFC-free product
is $8.57 per unit. Conversely, the cost of switching from a generic
cortico-steroid formulation to the CFC-free MDI is $18.65 per
unit ($68.65 minus $50).
Le tableau 2 ventile les hypothèses de coûts par produit. Les
écarts de prix maximums servent à estimer les coûts relatifs ou les
économies associés à une obligation de remplacer les produits aux
CFC par des produits sans CFC. Par exemple, pour le salbutamol,
les économies entraînées par le remplacement d’un produit breveté par un produit sans CFC sont de 8,57 $ l’unité. À l’inverse,
le remplacement d’une formule générique aux corticostéroïdes
par un ID sans CFC engendre un coût de 18,65 $ l’unité (68,65 $
moins 50 $).
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
Table 2: Price per Unit by Active Drug
Salbutamol and
Beclomethasone
Cortico-steroid
CFC-MDI, Brand
Name
$26.36
Other
CFC-MDI,
Generic
$17.81
3013
Tableau 2 : Prix unitaire, par médicament actif
CFC-free
MDI
$17.79
$77.98
$50.00
$68.65
Salbutamol et
béclométhasone
Corticostéroïdes
$77.98
$50.00
$68.65
Autres
ID avec CFC,
produit breveté
26,36 $
ID avec CFC,
produit générique
17,81 $
ID sans CFC
17,79 $
77,98 $
50,00 $
68,65 $
77,98 $
50,00 $
68,65 $
Benefit Assumptions
Hypothèses sur les avantages
Environment Canada has been undertaking benefit estimation
studies associated with banning the production, importation and
uses of ODSs since the early 1990s. These studies estimate the
benefits created by reduced ODS emissions, the subsequent
avoidance in a reduction in the ozone layer and the change in
exposure of humans and ecosystems to ultra-violet radiation. In
effect, avoided ozone layer depletion results in avoided future
damages to humans and ecosystems.
Depuis le début des années 1990, Environnement Canada mène
des études sur l’évaluation des avantages qu’il y aurait à interdire
la production, l’importation et l’utilisation de SACO. Ces études
estiment les avantages créés par une réduction des émissions de
SACO, par un moindre amincissement subséquent de la couche
d’ozone et par une moindre exposition de la population humaine
et des écosystèmes au rayonnement ultraviolet. Dans les faits, un
moindre amincissement de la couche d’ozone se traduit par
l’évitement de dommages futurs pour la population humaine et les
écosystèmes.
Le calcul des avantages monétaires estimés est basé sur la
réduction des rejets de SACO, en tonnes. Les avantages
monétaires comprennent :
— santé — cas évités de cancers de la peau, de cataractes et de
décès dus au cancer;
— matériaux — dommages évités aux polymères synthétiques
dans le secteur commercial;
— pêches — évitement des dommages causés aux écosystèmes
aquatiques par le rayonnement ultraviolet;
— agriculture — évitement des dommages causés aux récoltes
par le rayonnement ultraviolet.
Pour estimer les avantages, on commence par évaluer les
avantages sanitaires en utilisant un modèle d’exposition au
rayonnement ultraviolet conçu par l’agence de la protection de
l’environnement des États-Unis (Environmental Protection Agency ou EPA); après quoi, on estime les avantages non sanitaires en
procédant par transfert (application au Canada des valeurs déclarées par l’EPA).
La fourchette de valeurs obtenue au moyen de cette méthode
comprend une estimation plancher de 10 000 $ par tonne éliminée
de potentiel de destruction de l’ozone (PDO), une valeur centrale
de 46 000 $ et une estimation plafond de 600 000 $.
Les estimations des avantages postulent un flux d’avantages
sur une période de 60 ans, à un taux d’actualisation de 5 p. 100.
Cette période de temps (60 ans) reflète le changement d’effets
devant résulter des mesures prises en application du Protocole de
Montréal. Ces estimations comportent toutefois une forte incertitude inhérente. C’est pourquoi les analyses de sensibilité et
d’incertitude font appel à une gamme d’estimations (discutées
ci-dessous).
Estimated monetary benefits are valued based on a per tonne
reduction in the release of ODSs. Monetized benefits include:
— health — avoided skin cancers, cataracts and cancer fatalities;
— materials — avoided damages to synthetic polymers in the
commercial sector;
— fisheries — avoided damages of ultra-violet radiation on
aquatic ecosystems; and
— agricultural — avoided damages of ultra-violet radiation on
crops.
The benefit estimation method uses an ultra-violet radiation
exposure model developed by the United States Environmental
Protection Agency (EPA) to estimate health benefits, and then
does a benefits transfer (looks at values reported by EPA and
applies them to Canada) for the non-health benefits.
The range of values reported using this method includes a low
end estimate of $10 000 per tonne of ODP removed, a central
value in the order of $46 000, and a high end estimate in the order
of $600 000.
The benefit estimates assume a stream of benefits over a
60-year time period and use a 5 percent discount rate. The 60-year
time period reflects the expected change in effects that will result
from actions taken in response to the Montreal Protocol. The uncertainty inherent in these estimates is significant. Therefore, a
range of estimates is used for sensitivity and uncertainty testing
(discussed below).
Cost and Benefit Estimates
Estimations des coûts et des avantages
Presented below are the detailed calculations for the costs and
benefits of each of the proposed phase-out components — (a),
(b), (c) and (d) identified above. All figures in this Regulatory
Impact Analysis Statement are in year 2000 dollars. Benefit and
cost estimates are in present values, using a 5 percent discount
rate and are reported with a 95 percent confidence level.
Voici les résultats détaillés des estimations des coûts et des
avantages pour chacune des composantes proposées du programme d’élimination graduelle — a), b), c) et d), présentées
précédemment. Toutes les données de ce résumé de l’étude
d’impact de la réglementation sont exprimées en dollars 2000.
Les estimations des bénéfices et des coûts sont des valeurs actualisées, à un taux de 5 p. 100 et dans un intervalle de confiance de
95 p. 100.
Composantes a) et b) du programme d’élimination graduelle :
a) interdire les CFC dans la production et l’importation des
formules au salbutamol et au béclométhasone, à compter du
1er janvier 2002;
Phase-out components (a) and (b):
(a) prohibit the use of CFCs in the production and importation
of MDI salbutamol and beclomethasone formulations, effective
January 1, 2002; and,
3014
Canada Gazette Part I
(b) prohibit the use of CFCs in the sale of MDI salbutamol and
beclomethasone formulations, effective July 1, 2002.
A CFC-free alternative is available for salbutamol and beclomethasone formulations in MDIs. This alternative is priced well
below the majority of salbutamol and beclomethasone CFC MDIs
sold in Canada. As a consequence, the ban will result in significant cost savings due to the substitution of high priced CFC MDIs
to lower cost, CFC-free, salbutamol MDIs (i.e. the price of
59 percent of all salbutamol CFCs sold will be reduced). The net
cost savings is estimated to be in the order of $323 million over
ten years.
The ban is anticipated to avoid the release of approximately
1 600 tonnes of CFCs into the atmosphere. Environmental and
health benefits are therefore positive and estimated to be in the
order of $323 million.
The net benefit to society of this component of the proposed
phase-out is positive, and in the order of $646 million.
Phase-out component (c): prohibit the use of CFCs in the sale
of MDI cortico-steroid formulations, effective January 1, 2003.
A CFC-free alternative is available for cortico-steroid formulations in MDIs. This alternative is priced above the majority
(50 percent) of cortico-steroid CFC MDIs sold in Canada. As a
consequence, the ban will result in a cost increase due to the substitution of lower priced CFC MDIs to higher cost, CFC-free,
cortico-steroid MDIs. The net cost increase is estimated to be in
the order of $ 171 million.
The ban is anticipated to avoid the release of approximately
513 tonnes of CFCs into the atmosphere. Environmental and
health benefits are therefore positive and in the order of
$112 million.
The net cost (or negative net present value) to society of this
component of the proposed phase-out in the order of $58 million.
Phase-out component (d): prohibit the use of CFCs in the sale
of all MDI formulations, effective January 1, 2005.
CFC-free alternatives are available or will be available, for all
remaining formulations of MDIs. It is anticipated that these alternatives will be priced below the majority (51 percent) of the remaining CFC MDIs sold in Canada. As a consequence, it is anticipated that this phase-out component will decrease prices for
the majority of the remaining MDI market. Overall, it is anticipated that there will be a net cost decrease in the order of
$24 million over 10 years.
The ban is anticipated to avoid the release of approximately
1 240 tonnes of CFCs into the atmosphere. Environmental and
health benefits are anticipated to be positive and in the order of
$273 million.
The net benefit to society of this component of the proposed
phase-out is in the order of $298 million.
August 11, 2001
b) interdire les CFC dans la vente des formules au salbutamol
et au béclométhasone, à compter du 1er juillet 2002.
Il existe un produit de remplacement sans CFC pour les ID
contenant des formules au salbutamol et au béclométhasone. Le
prix de ce produit est bien inférieur à celui de la majorité des ID à
base de CFC vendus au Canada et contenant du salbutamol et du
béclométhasone. Par conséquent, l’interdiction entraînera des
économies substantielles, puisque les coûteux ID avec CFC seront
remplacés par des ID au salbutamol sans CFC, moins onéreux (le
prix de 59 p. 100 des ID au salbutamol avec CFC sera réduit). Les
économies nettes sont évaluées à 323 millions de dollars sur
dix ans.
On prévoit que l’interdiction évitera le rejet dans l’atmosphère
d’environ 1 600 tonnes de CFC. Elle engendre donc des avantages environnementaux et sanitaires positifs, de l’ordre de
323 millions de dollars.
Cette composante du programme d’élimination graduelle proposé se traduit par des avantages sociétaux nets de l’ordre de
646 millions de dollars.
Composante c) du programme d’élimination graduelle : interdire les CFC dans la vente des formules aux corticostéroïdes, à
compter du 1er janvier 2003.
Il existe un produit de remplacement sans CFC pour les ID
contenant des formules aux corticostéroïdes. Comme le coût de ce
produit est supérieur à celui de la majorité (50 p. 100) des ID avec
CFC contenant des formules aux corticostéroïdes en vente au
Canada, l’interdiction entraînera une augmentation de coût imputable au remplacement des ID avec CFC, moins coûteux, par
des ID sans CFC contenant des formules aux corticostéroïdes,
dont le prix est plus élevé. La hausse de coût nette est de l’ordre
de 171 millions de dollars.
On prévoit que l’interdiction évitera le rejet dans l’atmosphère d’environ 513 tonnes de CFC. Elle engendre donc des
avantages environnementaux et sanitaires positifs, de l’ordre de
112 millions de dollars.
Cette composante du programme d’élimination graduelle proposé se traduit par des coûts nets (ou valeur actuelle nette négative) de l’ordre de 58 millions de dollars.
Composante d) du programme d’élimination graduelle : interdire les CFC dans la vente de toutes les formules, à compter du
1er janvier 2005.
Il est possible, ou il sera possible, de se procurer des produits
de remplacement sans CFC pour toutes les formules restantes. On
prévoit que le prix de ces produits sera inférieur à celui de la majorité (51 p. 100) des ID avec CFC contenant ces formules restantes vendus au Canada. Par conséquent, cette composante du
programme d’élimination graduelle devrait entraîner une baisse
de prix pour la plus grande partie de la portion restante du marché
des ID. Dans l’ensemble, on prévoit une diminution nette de coût
de l’ordre de 24 millions de dollars sur dix ans.
On prévoit que l’interdiction évitera le rejet dans l’atmosphère d’environ 1 240 tonnes de CFC. Elle engendre des avantages environnementaux et sanitaires positifs, de l’ordre de
273 millions de dollars.
Cette composante du programme d’élimination graduelle proposé se traduit par des avantages sociétaux nets de l’ordre de
298 millions de dollars.
Summary of Results
Résumé des résultats
Table 3 presents a summary of the results by phase-out component. Overall, the proposed amendments result in a net benefit
which is significantly positive and in the order of $888 million.
On trouve au tableau 3 un résumé des résultats, pour chaque
composante du programme d’élimination graduelle. Dans
l’ensemble, les modifications envisagées entraînent des avantages
nets fortement positifs, de l’ordre de 888 millions de dollars.
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
Table 3: Summary of Results for Phase-out Components
(Net Present Value (NPV) @ 5%; $ millions)
Component
Costs
Benefits
(a) and (b)
$(323.22)
(c)
$170.12
(d)
Total
3015
Tableau 3 : Sommaire des résultats pour les diverses
composantes du programme d’élimination graduelle
(Valeur actuelle nette (VAN) @ 5 %; en millions de dollars)
NPV
Composantes
$323.25
$646.48
a) et b)
(323,22) $
323,25 $
646,48 $
$111.93
$(58.18)
c)
170,12 $
111,93 $
(58,18) $
$(25.18)
$274.61
$ 299.79
d)
(25,18) $
274,61 $
299,79 $
$(178.28)
$709.79
$ 888.08
(178,28) $
709,79 $
888,08 $
Total
Coûts
Avantages
VAN
Uncertainty Testing
Analyse d’incertitude
A risk-based analysis (Monte Carlo simulation) was conducted
to ensure that the final results (net benefit) reflect the uncertainty
in key input variables (12 variables were subject to uncertainty
testing). Uncertainty is factored into the analysis by defining uncertainty ranges around key variables (i.e. the benefit estimate
uses a range of $10,000, $46,000 and $600,000). The uncertainty
testing also provides an indication of the confidence interval
around the final estimates.
On a mené une analyse de risque (simulation de Monte Carlo)
pour s’assurer que les résultats finals (avantages nets) reflètent
l’incertitude de certaines variables d’entrée essentielles (12 variables ont fait l’objet d’une analyse d’incertitude). Pour prendre en
compte l’incertitude dans l’analyse, on applique des fourchettes
d’incertitude aux variables-clés (par exemple, l’estimation des
avantages applique une fourchette de 10 000 $, 46 000 $ et
600 000 $). L’analyse d’incertitude donne également une indication de l’intervalle de confiance des estimations finales.
L’analyse d’incertitude révèle que les avantages nets des modifications proposées peuvent s’échelonner entre 63 millions de
dollars et 2 209 millions de dollars, avec une valeur centrale de
l’ordre de 888 millions de dollars (voir le tableau 3). Comme
toutes les valeurs de cette fourchette sont positives, nous sommes
confiants que les modifications envisagées produiront des avantages nets positifs pour le Canada.
Uncertainty testing indicates that the net benefit of the proposed amendment ranges between $63 million and $2 209 million, with a central value in the order of $888 million (see
Table 3). Given that this range is always positive, we have confidence that the amendment will result in a positive net benefit for
Canada.
Distributional Implications
Effets distributifs
The net cost savings, or net benefit to society, stemming from
the phase-out of MDIs with CFCs will accrue to individuals, institutions and governments. Given that all CFC MDIs are imported into Canada from Europe and the United States, there will
be no impacts on Canadian manufacturers. Therefore, the ban
results in a cost savings to society, but will adversely impact
some international private sector firms.
L’élimination graduelle des ID avec CFC engendrera des économies nettes, ou un avantage sociétal net, qui profiteront tant
aux individus qu’aux institutions et aux gouvernements. Comme
tous les ID avec CFC importés au Canada proviennent d’Europe
et des États-Unis, les fabricants canadiens ne seront aucunement
touchés. L’interdiction engendre donc des économies pour la société, mais aura des effets négatifs pour quelques entreprises privées étrangères.
Consultation
Consultations
Canada started its consultation process to phase out the use of
chlorofluorocarbons (CFCs) in MDIs, following the request from
the United Nations Environment Programme that Parties prepare
a national transition strategy. Environment Canada, in cooperation with Health Canada, hosted two workshops in July 1997 and
December 1997.
Le Canada a entrepris un processus de consultation sur l’élimination graduelle des chlorofluorocarbures (CFC) dans les ID
après que le Programme des Nations Unies pour l’environnement eut demandé aux Parties d’élaborer une stratégie de transition nationale. Environnement Canada, en collaboration avec
Santé Canada, a organisé deux ateliers en juillet et en décembre
1997.
Les discussions tenues et les commentaires formulés par les
intervenants lors des deux ateliers ont été intégrés au document
intitulé Stratégie canadienne initiale de transition pour l’élimination graduelle des inhalateurs-doseurs (ID) à base de chlorofluorocarbures (CFC), publié en juillet 1998.
Pour tenter d’affermir la stratégie de transition, Environnement
Canada a, de concert avec Santé Canada, préparé à l’été 2000 un
document de travail intitulé L’élimination graduelle progressive
des formules à base de chlorofluorocarbures (CFC) dans les
inhalateurs-doseurs. Ce document a été distribué à près d’une
centaine d’organisations en septembre 2000 et on l’a également
affiché sur le site Internet d’Environnement Canada consacré
à la question de l’ozone (http://www.ec.gc.ca/ozone/mdi/index_
f.htm).
En parallèle, Environnement Canada et Santé Canada ont invité
les intervenants à participer à un atelier de consultation en octobre
2000. Les débats qui s’y sont déroulés et les commentaires reçus
ont été réunis en un document intitulé Commentaires et réponses,
Discussion and comments received from stakeholders at these
two workshops were incorporated in the transition strategy document, entitled Canadian Initial transition strategy for the phaseout of chlorofluorocarbons (CFCs) in metered-dose inhalers
(MDIs) and published in July 1998.
In an effort to strengthen the transition strategy, Environment
Canada, in cooperation with Health Canada, prepared a discussion document in the summer of 2000. This document, entitled
Phasing out chlorofluorocarbons (CFCs) in metered-dose inhalers (MDIs), was distributed to almost 100 organizations in September 2000; the document was also posted on the Environment
Canada’s ozone Web site (http://www.ec.gc.ca/ozone/mdi/index_
e.htm).
In parallel, Environment Canada and Health Canada invited
stakeholders to attend a consultation workshop in October 2000.
Discussion at the workshop and comments received have been
amalgamated in a document entitled Comments and Responses.
3016
Canada Gazette Part I
This document has been distributed to all stakeholders and was
also posted on the Environment Canada’s ozone Web site
(http://www.ec.gc.ca/ ozone/ mdi/discussion/comment2e.htm).
Essentially, the document and consultation process concluded
that there is consensus supporting the proposed regulatory approach. It was also noted that the proposed phase-out schedule
presented above is the preferred option to stakeholders. Stakeholder comments have therefore been taken into consideration in
the drafting of the proposed amendments to the current Ozonedepleting Substances Regulations, 1998.
The National Advisory Committee under the Canadian Environmental Protection Act, 1999 (CEPA, 1999) was consulted on
these proposed amendments in March 2001. Two comments were
received (Alberta and Saskatchewan), in support of the initiative.
The next steps include the publication of the proposed amendments in the Canada Gazette, Part I. The publication is followed
by a 60-day period for comments. Any comment provided to Environment Canada will be taken into consideration prior to having
these amendments published in the Canada Gazette, Part II.
August 11, 2001
que l’on a diffusé à tous les intervenants et également affiché sur
le site Internet d’Environnement Canada concernant l’ozone
(http://www.ec.gc.ca/ozone/mdi/discussion/comment2f.htm).
Essentiellement, le document et le processus de consultation
permettent de conclure que la démarche réglementaire proposée
fait l’objet d’un consensus. On a également souligné que le calendrier d’élimination graduelle proposé (voir ci-dessus) représente
l’option privilégiée par les intervenants. Les commentaires des
intervenants ont donc été pris en considération dans la rédaction
des modifications projetées à l’actuel Règlement sur les substances appauvrissant la couche d’ozone (1998).
Le Comité consultatif national de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999) [CEPA 1999] a été consulté
en mars 2001 sur le projet de modifications. Deux commentaires
ont été reçus (l’Alberta et la Saskatchewan), à l’appui du projet.
Les prochaines étapes consistent à publier les modifications
projetées dans la Partie I de la Gazette du Canada. La publication
est suivie d’une période de commentaires de 60 jours. Tout commentaire formulé à Environnement Canada sera pris en considération avant la publication des modifications à la Partie II de la
Gazette du Canada.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Since the Regulations are promulgated under the CEPA, 1999,
the Compliance and Enforcement Policy implemented under the
Act will be applied by CEPA enforcement officers. The policy
outlines measures designed to promote compliance, including
education and information, promotion of technology development
and consultation on the development of regulations.
Étant donné que le Règlement est promulgué en application de
la LCPE 1999, la Politique d’application établie aux termes de la
Loi sera appliquée par les agents de l’autorité de la LCPE. Cette
politique contient entre autres des mesures visant à promouvoir la
conformité, y compris des mesures d’éducation et d’information,
ainsi qu’à favoriser des développements techniques et des consultations sur l’établissement du Règlement.
En vérifiant la conformité au Règlement, les agents de l’autorité de la LCPE suivront la Politique d’application, laquelle
énonce diverses mesures possibles en cas d’infractions : avertissements, directives et ordres d’exécution en matière de protection
de l’environnement donnés par des agents de l’autorité, contraventions, arrêtés ministériels, injonctions, poursuites, et mesures
de rechange en matière de protection de l’environnement qui
constituent une option de remplacement aux poursuites judiciaires
après le dépôt d’accusations pour une infraction à la LCPE 1999.
En outre, la Politique indique dans quels cas Environnement Canada recourra à des procès civils par la Couronne pour le recouvrement des coûts.
Lorsque, à la suite d’une inspection ou d’une enquête, un agent
de l’autorité de la LCPE découvre une infraction présumée, il
choisit la mesure appropriée en fonction des critères suivants :
— La nature de l’infraction présumée : il faut examiner le préjudice, l’intention du contrevenant présumé, s’il s’agit d’une récidive, s’il y a eu tentative pour camoufler des renseignements
ou détourner autrement les objectifs et les exigences de la Loi.
— L’obtention du résultat visé auprès du contrevenant présumé :
le résultat visé est la conformité dans les plus brefs délais et
sans récidive. Les facteurs à considérer sont le dossier du
contrevenant présumé en ce qui concerne la conformité à la
Loi, sa volonté de collaborer avec les agents de l’autorité et la
preuve qu’il a pris des mesures correctives.
— L’uniformité : les agents de l’autorité examinent ce qui a été
fait lors de situations semblables avent de décider des mesures
à prendre pour faire respecter la Loi.
When verifying compliance with these Regulations, CEPA enforcement officers will abide by the Compliance and Enforcement
Policy, which sets out the range of possible responses to violations: warnings, directions and environmental protection compliance orders issued by enforcement officers, ticketing, ministerial
orders, injunctions, prosecution, and environmental protection
alternative measures which are an alternative to a court trial after
the laying of charges for a CEPA, 1999 violation. In addition, the
policy explains when Environment Canada will resort to civil
suits by the Crown for costs recovery.
When, following an inspection or an investigation, a CEPA enforcement officer discovers an alleged violation, the enforcement
officer will select the appropriate response, based on the following criteria:
— Nature of the alleged violation: This includes consideration of
the damage, the intent of the alleged violator, whether it is a
repeat violation, and whether an attempt has been made to
conceal information or otherwise subvert the objectives and
requirements of the Act.
— Effectiveness in achieving the desired result with the alleged
violator: The desired result is compliance within the shortest
possible time and with no further repetition of the alleged
violation. Factors to be considered include the alleged violator’s history of compliance with the Act, willingness to cooperate with enforcement officials, and evidence of corrective
action already taken.
— Consistency: Enforcement officers will consider how similar
situations have been handled in determining the measures to
be taken to enforce the Act.
It is anticipated that the proposed amendments will have a negligible impact on enforcement.
On prévoit que les modifications projetées n’auront qu’une répercussion négligeable sur l’application de la Loi.
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
3017
Contacts
Personnes-ressources
Alex Cavadias, Acting Head, Ozone Protection Program Section, Toxic Pollution Prevention Directorate, Department of the
Environment, Ottawa, Ontario K1A 0H3, (819) 953-1132,
alex.cavadias@ec.gc.ca, or Arthur Sheffield, Regulatory and
Economic Analysis Branch, Economic and Regulatory Affairs
Directorate, Department of the Environment, Ottawa, Ontario
K1A 0H3, (819) 953-1172, arthur.sheffield@ec.gc.ca.
Alex Cavadias, Chef intérimaire, Section des programmes de la
protection de l’ozone, Direction générale de la prévention de la
pollution par des toxiques, Ministère de l’Environnement, Ottawa
(Ontario) K1A 0H3, (819) 953-1132, alex.cavadias@ec.gc.ca, ou
Arthur Sheffield, Direction des analyses réglementaires et économiques, Direction générale des affaires économiques et réglementaires, Ministère de l’Environnement, Ottawa (Ontario) K1A
0H3, (819) 953-1172, arthur.sheffield@ec.gc.ca.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 332(1) of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999a, that the Governor
in Council, pursuant to subsection 93(1) of that Act, proposes to
make the annexed Regulations Amending the Ozone-depleting
Substances Regulations, 1998.
Any person may, within 60 days after the publication of this
notice, file with the Minister of the Environment comments with
respect to the proposed Regulations or a notice of objection requesting that a Board of review be established under section 333
of the Canadian Environmental Protection Act, 1999a and stating
the reasons for the objection. All comments and notices must cite
the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this
notice, and be sent to the Chief, Chemicals Control Division,
Department of the Environment, Ottawa, Ontario K1A 0H3.
Any person who provides information to the Minister of the
Environment may submit with the information a request for confidentiality under section 313 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999a.
Ottawa, August 1, 2001
RENNIE M. MARCOUX
Acting Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné, conformément au paragraphe 332(1) de la Loi
canadienne sur la protection de l’environnement (1999)a, que la
gouverneure en conseil, en vertu du paragraphe 93(1) de cette loi,
se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur
les substances appauvrissant la couche d’ozone (1998), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre de l’Environnement, dans les soixante jours suivant la date de publication du
présent avis, leurs observations au sujet du projet de règlement ou
un avis d’opposition motivé demandant la constitution de la
commission de révision prévue à l’article 333 de cette loi. Ils sont
priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date
de publication, et d’envoyer le tout au chef de la Division du
contrôle des produits chimiques, ministère de l’Environnement,
Ottawa (Ontario) K1A 0H3.
Quiconque fournit des renseignements au ministre peut en
même temps présenter une demande de traitement confidentiel
aux termes de l’article 313 de cette loi.
REGULATIONS AMENDING THE OZONEDEPLETING SUBSTANCES REGULATIONS, 1998
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES SUBSTANCES APPAUVRISSANT LA
COUCHE D’OZONE (1998)
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Section 1 of the Ozone-depleting Substances Regulations,
19981 is amended by adding the following in alphabetical
order:
“metered-dose inhaler” does not include a nasal spray.
(inhalateur-doseur)
2. Subsection 16(5) of the Regulations is replaced by the
following:
(5) A quarterly report referred to in subsection (1) shall be
submitted within 30 days after the last day of the previous quarter
whether or not importing or exporting took place during that
quarter.
3. Subsection 20(4)2 of the Regulations is replaced by the
following:
1. L’article 1 du Règlement sur les substances appauvrissant
la couche d’ozone (1998)1 est modifié par adjonction, selon
l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« inhalateur-doseur » Ne sont pas compris parmi les inhalateursdoseurs les vaporisateurs nasaux. (metered-dose inhaler)
2. Le paragraphe 16(5) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(5) Le rapport trimestriel prévu au paragraphe (1) doit être présenté dans les trente jours suivant le dernier jour du trimestre
précédent, qu’il y ait eu ou non importation ou exportation au
cours du trimestre.
3. Le paragraphe 20(4)2 du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
———
———
a
a
1
2
S.C. 1999, c. 33
SOR/99-7
SOR/2001-2
Ottawa, le 1er août 2001
La greffière adjointe intérimaire du Conseil privé,
RENNIE M. MARCOUX
1
2
L.C. 1999, ch. 33
DORS/99-7
DORS/2001-2
3018
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
(4) Subsection 18(1) does not apply
(a) before January 1, 2002 to nasal sprays;
(b) before January 1, 2002 to metered-dose inhalers whose active ingredient is salbutamol or beclomethasone;
(c) before January 1, 2003 to metered-dose inhalers whose active ingredient is a corticosteroid; and
(d) before January 1, 2005 to all other metered-dose inhalers,
including those containing a mixture of active ingredients.
(4.1) Paragraph 19(a) does not apply
(a) before July 1, 2002 to nasal sprays;
(b) before July 1, 2002 to metered-dose inhalers whose active
ingredient is salbutamol or beclomethasone;
(c) before January 1, 2003 to metered-dose inhalers whose active ingredient is a corticosteroid; and
(d) before January 1, 2005 to all other metered-dose inhalers
including those containing a mixture of active ingredients.
4. Paragraph 23(3)(i) of the Regulations is replaced by the
following:
(i) refrigerant 509A (HCFC-22/octafluoropropane); or
(4) Le paragraphe 18(1) ne s’applique pas :
a) avant le 1er janvier 2002, aux vaporisateurs nasaux;
b) avant le 1er janvier 2002, aux inhalateurs-doseurs dont l’ingrédient actif est le salbutamol ou le béclométhasone;
c) avant le 1er janvier 2003, aux inhalateurs-doseurs dont l’ingrédient actif est un corticostéroïde;
d) avant le 1er janvier 2005, à tous autres inhalateurs-doseurs, y
compris ceux contenant un mélange d’ingrédients actifs.
(4.1) L’alinéa 19a) ne s’applique pas :
a) avant le 1er juillet 2002, aux vaporisateurs nasaux;
b) avant le 1er juillet 2002, aux inhalateurs-doseurs dont
l’ingrédient actif est le salbutamol ou le béclométhasone;
c) avant le 1er janvier 2003, aux inhalateurs-doseurs dont l’ingrédient actif est un corticostéroïde;
d) avant le 1er janvier 2005, à tous autres inhalateurs-doseurs, y
compris ceux contenant un mélange d’ingrédients actifs.
4. L’alinéa 23(3)i) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
i) le frigorigène 509A (HCFC-22/octafluoropropane);
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
5. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[32-1-o]
[32-1-o]
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
Regulations Amending the Maritime Provinces
Fishery Regulations
Règlement modifiant le Règlement de pêche des
provinces maritimes
Statutory Authority
Fisheries Act
Fondement législatif
Loi sur les pêches
Sponsoring Department
Department of Fisheries and Oceans
Ministère responsable
Ministère des Pêches et des Océans
3019
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The Maritime Provinces Fishery Regulations (the Regulations)
are made under the authority of the Fisheries Act and control recreational and commercial fishing activity in the inland and tidal
waters of the provinces of Nova Scotia, New Brunswick and
Prince Edward Island. Although the Department of Fisheries and
Oceans (DFO) has primary responsibility for fisheries management in these provinces, the operational aspects of fisheries management and enforcement are handled cooperatively by DFO and
the Nova Scotia, New Brunswick and Prince Edward Island provincial ministries responsible for fisheries.
Description
Le Règlement de pêche des provinces maritimes (le Règlement), pris en vertu de la Loi sur les pêches, régit les activités de
pêche sportive et commerciale dans les eaux intérieures et à marée des provinces de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick
et de l’Île-du-Prince-Édouard. Bien que le ministère des Pêches et
des Océans (MPO) soit le principal responsable de la gestion des
pêches dans ces provinces, les aspects opérationnels de la gestion
des pêches et de l’application des règlements sont pris en charge
de façon coopérative par le MPO et par les ministères provinciaux
responsables des pêches de la Nouvelle-Écosse, du NouveauBrunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.
En 1993, dans le cadre du processus fédéral d’examen de la réglementation, les règlements de pêche des différentes provinces
du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-duPrince-Édouard ont été consolidés en un seul, le Règlement de
pêche des provinces maritimes (RPPM). Cependant, aucun changement important n’a été apporté aux dispositions à ce moment
et, depuis, les modifications ont été de nature plutôt corrective ou
administrative.
L’initiative actuelle vise à apporter un nombre important de
modifications requises, proposées par les ministères des Pêches
provinciaux, par les associations de pêcheurs sportifs, par les
pêcheurs commerciaux et par le personnel régional du MPO.
La proposition actuelle comprend les éléments suivants :
1. En vertu de la Loi sur les pêches, seuls les contingents, les périodes de fermeture et les limites de taille ou de poids qui ont
été fixés par règlement peuvent être modifiés par les personnes
mentionnées au Règlement.
Par conséquent, les présentes modifications au RPPM apporteront, pour la première fois, des contingents, des périodes de
fermeture et des limites de taille pour plusieurs espèces recherchées par les pêcheurs sportifs, comme le maskinongé, le malachigan, la perchaude, le corégone, la lotte et le brochet maillé.
Cette mesure vise à faire en sorte que ces espèces ne soient pas
surexploitées et que des ordonnances de modification puissent
être prises s’il devenait nécessaire d’appliquer des mesures de
conservation plus sévères.
Depuis la consolidation du RPPM, les habitudes de pêche sportive ont changé et les pressions exercées sur les espèces mentionnées ci-dessus ont augmenté, ce qui entraîne la nécessité
d’établir des contingents, des périodes de fermeture et des
limites de taille afin de donner aux gestionnaires les outils
nécessaires pour assurer la conservation des populations de
poisson. Ces modifications viendront atténuer les pressions
In 1993, as part of the Federal Regulatory Review Process, the
individual fishery regulations for the provinces of New Brunswick, Nova Scotia and Prince Edward Island were consolidated
into one set of regulations, the Maritime Provinces Fishery
Regulations (MPFR). However, no significant changes were
made to the Regulations at that time and amendments since then
have been corrective or administrative in nature.
The current initiative will make a significant number of the
outstanding amendments proposed by the provincial fisheries
ministries, by recreational angling associations, by commercial
fishers and by DFO regional personnel.
The current regulatory proposal includes the following:
1. Under the Fisheries Act, only quotas, close periods and size or
weight limits, that have been set by regulation, may be varied
by persons specified in the Regulations.
Consequently, these amendments to the MPFR will introduce,
for the first time, quotas, close times and size limits for several
popular recreational fishing species such as muskellunge, white
and yellow perch, whitefish, burbot and chain pickerel. This is
being done in order to ensure that these species will not be
overexploited and so that variation orders can be used should
the need for stricter conservation measures arise.
Since the MPFR consolidation, recreational fishing patterns
have shifted and pressure on the above species has increased,
resulting in the need for quotas, close times and size limits to
provide the management tools necessary to properly conserve
fish populations. These amendments will offset increased fishing pressure and, should the need for stricter conservation
measures arise, the use of variation orders will be possible. As
per DFO procedure, variation orders are the subject of public
consultation prior to their implementation.
3020
Canada Gazette Part I
2. At this time, the Regulations make no distinction between
quotas, close times, size limits and gear restrictions for recreational or commercial fishing for certain species. To rectify this
and provide some management flexibility, the proposed
amendments will specify, individually for each species, the
regulatory provisions for recreational fishing and for commercial fishing. For example, limits and restrictions for recreational clamming and for commercial clamming will be set out
separately in the Regulations, as will provisions for mussels,
eels and gaspereau.
As a rule, commercial fishing activity puts more pressure on
fish populations than does recreational fishing. This is due to
the higher volume of fish that is taken by commercial fishing.
To conserve a species, it may, in certain circumstances, be
more effective to limit the commercial fishing of that species
without changing recreational fishing. This cannot be done under the current Regulations because any variation order
changing restrictions for one fishery will change the other in
the same way.
As an example, in the future, should it be necessary to conserve
clam populations, these amendments will allow, by means of
variation orders, the closing of the commercial clam fishery
while only lowering quotas for the recreational clam fishery.
As previously stated, public consultation is conducted prior to
making any variation orders.
3. These amendments also propose to make a number of technical
corrections to the MPFR, such as deleting the definition of
“Regional Director General” since it no longer appears in the
Regulations and changing the name of “Acadian whitefish” to
the correct name — Atlantic whitefish.
August 11, 2001
exercées sur les populations et, s’il était nécessaire d’appliquer
des mesures de conservation plus sévères, le recours à des ordonnances de modification serait alors possible. Selon la marche à suivre du MPO, les ordonnances sont soumises à la consultation publique avant d’être prises.
2. Pour le moment, le Règlement ne fait aucune distinction, pour
ce qui est des contingents, des périodes de fermeture, des limites de taille et des restrictions à l’égard des engins, entre les pêches commerciales et sportives de certaines espèces. Afin de
rectifier cette situation et de donner aux gestionnaires une certaine souplesse, les modifications proposées préciseront, séparément pour chaque espèce, les dispositions réglementaires de
la pêche sportive et de la pêche commerciale. Par exemple, les
limites et les restrictions applicables à la récolte des myes à des
fins sportives et à des fins commerciales seront établies séparément dans le Règlement, tout comme pour les moules, les
anguilles et le gaspareau.
En règle générale, l’activité de pêche commerciale exerce
davantage de pressions sur une population de poisson que la
pêche sportive. Cette situation tient au volume plus élevé de
poissons capturés par les pêcheurs commerciaux. Dans certaines circonstances, afin de conserver une espèce, il peut être
plus efficace d’en limiter la pêche commerciale sans modifier
pour autant la pêche sportive. Il est impossible en vertu du règlement actuel de procéder de cette façon puisque toute ordonnance de modification qui change les restrictions pour une pêche le fait de la même façon pour l’autre.
Par exemple, dans l’avenir, s’il devient nécessaire de conserver
les populations de myes, les présentes modifications permettront de prendre des ordonnances de modification interdisant la
pêche commerciale des myes tout en abaissant les contingents
de la pêche sportive. Comme il est mentionné précédemment,
des consultations publiques doivent cependant avoir lieu avant
la prise de toute ordonnance de modification.
3. Les présentes modifications proposent également d’apporter un
certain nombre de corrections techniques au RPPM, par exemple, de supprimer la définition de « directeur général régional », puisque celui-ci n’est plus mentionné dans le Règlement,
et de remplacer le nom de « corégone d’Acadie » par son nom
exact — corégone atlantique.
Alternatives
Solutions envisagées
The status quo was not considered acceptable as it does not
provide the tools required to properly manage the province’s recreational and commercial fisheries under the MPFR. Amending
the Regulations is the only means of ensuring that appropriate
management mechanisms are available for balancing fisheries
conservation with sustainable use.
Le statu quo n’est pas jugé acceptable puisqu’il ne fournit pas
les outils nécessaires pour gérer de manière appropriée les pêches
commerciales et sportives en vertu du RPPM. La modification du
Règlement est le seul moyen de s’assurer que des mécanismes de
gestion appropriés seront mis en place pour équilibrer la conservation des ressources halieutiques et l’exploitation durable.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The new quotas, close times and size limits for recreational fish
species will bring the Regulations up to date and will optimize
conservation and allow sustainable fishing to continue. Separating
commercial and recreational fishing requirements will permit
more flexibility in managing each of these activities while ensuring appropriate conservation of the resource.
Les nouveaux contingents, les périodes de fermeture et les limites de taille des espèces pêchées à des fins sportives permettront de mettre à jour le Règlement et d’optimiser les mesures de
conservation tout en favorisant le maintien d’une pêche durable.
La séparation des exigences relatives aux pêches commerciales et
sportives accordera plus de flexibilité aux gestionnaires tout en
assurant une conservation appropriée des ressources.
Ces modifications auront des répercussions positives à long
terme sur les pêches sportives puisqu’elles permettront une
meilleure gestion des stocks de poisson et des activités de pêche,
ce qui se traduira par une meilleure expérience de pêche sportive,
un accroissement des possibilités et un plus grand potentiel
touristique.
These amendments will have a long-term positive impact on
the recreational fisheries by allowing better management of fish
stocks and fishing activity which will result in better angling,
more angling opportunities and greater tourism potential.
Le 11 août 2001
The provincial governments and the recreational and commercial fishing communities have been asking for these changes for a
number of years and prefer regulations adjusting quotas, close
times and gear than fisheries closures which have significantly
more impact. The amendments support federal-provincial cooperation on fisheries management in Atlantic Canada.
These proposed amendments to the MPFR do not affect aboriginal groups fishing under the Aboriginal Communal Fishing
Licences Regulations. The measures proposed, which will provide
management tools to improve the balance between resource conservation and use, can only have a positive effect for all users.
Costs to DFO and the provinces will be limited to the production of materials to publicize the amendments. Enforcement costs
will not change as a result of these amendments although redistribution of effort may take place.
Gazette du Canada Partie I
3021
Les gouvernements provinciaux et les collectivités de pêcheurs
sportifs et commerciaux réclament ces changements depuis un
certain nombre d’années et préfèrent des dispositions qui rajustent
les contingents, les périodes de fermeture et les engins à des fermetures de la pêche qui ont des répercussions beaucoup plus
grandes. Les présentes modifications appuient la coopération
fédérale-provinciale en matière de gestion des pêches dans la
région du Canada atlantique.
Les modifications proposées au RPPM n’auront pas d’effet sur
les groupes autochtones qui pêchent en vertu du Règlement sur
les permis de pêche communautaires des Autochtones. Les mesures proposées, qui fourniront les outils de gestion nécessaires pour
améliorer l’équilibre entre la conservation des ressources et leur
exploitation, ne peuvent qu’avoir des effets positifs pour tous les
utilisateurs.
Les coûts pour le MPO et les provinces se limiteront à la production du matériel visant à faire connaître les modifications. Les
coûts d’application des règlements ne changeront pas à la suite
de ces modifications bien qu’une redistribution de l’effort soit
possible.
Consultation
Consultations
Angling associations in all three provinces, the Nova Scotia
Department of Fisheries and Aquaculture, the New Brunswick
Department of Natural Resources and Energy and the Prince Edward Island Department of Fisheries, Aquaculture and Environment have requested the introduction of quotas, close times and
size limits for the recreational fishing of several fish species for a
number of years. In addition, these changes were requested
through the Prince Edward Island Estuarial Advisory Committee,
the Prince Edward Island Shellfish Association and the Prince
Edward Island Fishermen’s Association. Most recently, commercial fishers throughout the Maritime provinces have been requesting separate regulatory provisions for commercial and recreational fishing.
Les associations de pêcheurs sportifs des trois provinces, le
ministère des Pêches et de l’Aquaculture de la Nouvelle-Écosse,
le ministère des Ressources naturelles et de l’Énergie du
Nouveau-Brunswick et le ministère des Pêches, de l’Aquaculture
et de l’Environnement de l’Île-du-Prince-Édouard réclament
l’adoption de contingents, de périodes de fermeture et de limites
de taille pour la pêche sportive de plusieurs espèces de poisson
depuis un certain nombre d’années. En outre, ces changements
ont aussi été demandés par le Estuarial Advisory Committee de
l’Île-du-Prince-Édouard, la Shellfish Association de l’Île-duPrince-Édouard et la Fishermen’s Association de l’Île-du-PrinceÉdouard. Récemment, des pêcheurs commerciaux de toutes les
provinces maritimes ont réclamé des dispositions réglementaires
distinctes pour les pêches commerciales et sportives.
Le MPO et la majorité des groupes autochtones des maritimes
se réunissent régulièrement pour négocier l’élaboration d’ententes
de pêche annuelles ou pluriannuelles et, au cours de ces réunions,
toutes les questions concernant la pêche peuvent être abordées.
En outre, les groupes autochtones sont officiellement membres de
tous les comités consultatifs des pêches commerciales et sportives
du MPO.
DFO and most maritime aboriginal groups meet regularly to
negotiate the development of annual or multi-year fishing agreements, at which times, any fisheries issues are open for discussion. In addition, aboriginal groups are formal members of all
DFO Advisory Committees for both recreational and commercial
fisheries.
Nova Scotia
Nouvelle-Écosse
In Nova Scotia, a number of advisory committees which meet
annually to discuss fishery issues have extensively discussed and
recommended these amendments. These committees include the
Yarmouth/Shelburne and Lunenburg/Queens gaspereau advisory
committees, the Lingan Bay Smelt Advisory Committee and local
advisory committees for salmon, trout and oysters and have representatives from the commercial fishing industry, recreational
angling groups (e.g. Belleville Dip Netters, Annis River Dipnetters), aboriginal groups, DFO and provincial agencies.
En Nouvelle-Écosse, un certain nombre de comités consultatifs, qui se réunissent annuellement pour étudier les questions
relatives à la pêche, ont étudié ces modifications de façon approfondie et les ont recommandées. Ces comités comprennent les
comités de Yarmouth/Shelburne et de Lunenburg/Queens sur le
gaspareau, le comité consultatif sur l’éperlan de baie Lingan et
des comités consultatifs locaux du saumon, de la truite et de
l’huître; ils sont composés de représentants de l’industrie de la
pêche commerciale, de groupes de pêcheurs sportifs (par exemple, Belleville Dip Netters, Annis River Dipnetters), de groupes
autochtones et d’organismes provinciaux ainsi que du MPO.
En outre, depuis plusieurs années, des modifications à la réglementation visant à permettre une meilleure gestion des pêches
ont été étudiées et appuyées par le conseil consultatif de la pêche
sportive (Recreational Fishery Advisory Council) qui se réunit
deux fois par année dans chacune des six zones de pêche sportive
de la Nouvelle-Écosse. Les procès-verbaux de ces réunions sont
distribués à toutes les personnes présentes.
In addition, for several years, regulatory amendments to allow
for better fisheries management have been discussed and supported at the Recreational Fishery Advisory Council meetings
held twice annually in each of Nova Scotia’s six recreational
fishing areas. The minutes of those meetings are distributed to all
attendees.
3022
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
Similarly, amendments to the MPFR were discussed and recommended at the bimonthly Inland Fisheries Advisory Council
meetings convened by the Nova Scotia Department of Agriculture
and Fisheries. Membership on the Council includes representatives from Nova Scotia aboriginal groups, the Margaree Salmon
Association, the Strait Area Fish and Game, Richmond Wildlife,
and the Cape Breton Anglers Association. The minutes of Council meetings are distributed publicy.
De même, les modifications au RPPM ont été étudiées et recommandées aux réunions bimensuelles du conseil consultatif des
pêches intérieures convoquées par le ministère de l’Agriculture et
des Pêches de Nouvelle-Écosse. Le conseil comprend des représentants des groupes autochtones de la Nouvelle-Écosse, de la
Margaree Salmon Association, de la Strait Area Fish and Game,
de la Richmond Wildlife et de la Cape Breton Anglers Association. Les procès-verbaux des réunions du conseil reçoivent une
diffusion publique.
New Brunswick
Nouveau-Brunswick
In New Brunswick, the Department of Natural Resources and
Energy has conducted extensive consultations with numerous fish
and game associations throughout the province, including watershed management committees on the Miramichi, Saint John,
Nepisiguit, Magaguadavic and the Restigouche watersheds. These
groups represent sport fish anglers, aboriginal groups and local
mining and forestry sectors representatives. These groups are
encouraged to provide the Department with suggestions for regulatory change and have continuously recommended the establishment of provisions to better manage recreational fishing.
The province also consults with neighboring fisheries jurisdictions (Nova Scotia, Prince Edward Island, Quebec and the State
of Maine) to provide consistent regulation packages on international and inter-provincial waters.
Au Nouveau-Brunswick, le ministère des Ressources naturelles
et de l’Énergie a procédé à des consultations poussées auprès de
nombreuses associations de chasse et pêche dans toute la province, y compris les comités de gestion de bassin de la Miramichi,
de la Saint-Jean, de la Nepisiguit, de la Magaguadavic et de la
Restigouche. Ces groupes représentent les pêcheurs sportifs, les
groupes autochtones et les groupes locaux des secteurs miniers et
forestiers. Ils sont encouragés à fournir au Ministère des propositions de changements aux règlements et ont continuellement recommandé l’établissement de dispositions visant à mieux gérer la
pêche sportive.
Les consultations comprennent aussi des réunions annuelles
internes au ministère des Ressources naturelles et de l’Énergie du
Nouveau-Brunswick avec des biologistes des pêches et du personnel de la conservation en vue d’examiner le règlement existant
et les propositions faites par les groupes de pêcheurs sportifs, les
associations de camps de pêche, les groupes de gestion de bassin
et le grand public. Les organismes cadres comme le Conseil du
Nouveau-Brunswick de la Fédération du saumon atlantique et la
Fédération de la faune du Nouveau-Brunswick ont présenté chaque année des demandes de modification. La Fédération de la
faune représente les clubs de chasse et de pêche du NouveauBrunswick.
La province consulte aussi les secteurs de la pêche de ses voisins (la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard, le Québec et
l’État du Maine) pour fournir des propositions de réglementation
cohérentes sur les eaux internationales et interprovinciales.
Prince Edward Island
Île-du-Prince-Édouard
In Prince Edward Island, DFO and the provincial Department
of Fisheries, Aquaculture and Environment work cooperatively
through the Zone Management Advisory Committee (ZMAC) to
discuss and recommend regulatory changes to improve management of provincial recreational fisheries. This committee meets
annually and includes representation from the Prince Edward
Island division of the Atlantic Salmon Federation, the Montague
Watershed Committee, Prince Edward Island Wildlife Branch,
O’Leary Wildlife Branch, Central Queens Wildlife Branch,
aboriginal groups and Morell Management Co-operative, a
community-based group active in the restoration and enhancement of recreational fisheries. These amendments have been discussed, supported and recommended by ZMAC and by the Prince
Edward Island Estuarial Advisory Committee, the Prince Edward
Island Shellfish Association and the Prince Edward Island Fishermen’s Association for a number of years.
À l’Île-du-Prince-Édouard, le MPO et le ministère provincial
des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Environnement travaillent en
collaboration dans le cadre du Comité consultatif de gestion de
zone (CCGZ), étudiant et recommandant des changements à la
réglementation de façon à améliorer les pêches sportives provinciales. Ce comité se réunit annuellement et comprend des représentants de la division de l’Île-du-Prince-Édouard de la Fédération du saumon atlantique, du Montague Watershed Committee,
de la Wildlife Branch de l’Île-du-Prince-Édouard, de la O’Leary
Wildlife Branch, de la Central Queens Wildlife Branch, de groupes autochtones et de la Morell Management Co-operative, un
groupe communautaire actif dans le domaine du rétablissement et
de la mise en valeur des ressources halieutiques sportives. Ces
modifications ont été étudiées, appuyées et recommandées par le
CCGZ et par le Estuarial Advisory Committee de l’Île-du-PrinceÉdouard, la Shellfish Association de l’Île-du-Prince-Édouard et la
Fishermen’s Association de l’Île-du-Prince-Édouard depuis quelques années.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Once amendments are approved, the public along with tourist
and angling associations will be informed of the regulatory
changes by the press releases and advertisements in local media.
As well, each of the provinces produce annual brochures which
clearly set out information about all new regulations and which
Lorsque ces modifications seront approuvées, le public ainsi
que les associations touristiques et de pêcheurs en seront informés
par communiqués et par des annonces dans les médias locaux. De
plus, chacune des provinces produira des brochures annuelles qui
expliquent clairement toute nouvelle disposition du Règlement et
The consultations also included annual internal New Brunswick Department of Natural Resources and Energy meetings with
fisheries biologists and conservation staff to review existing
Regulations and proposals brought forward from angling groups,
camp associations, watershed management groups and the general
public. Umbrella organizations such as the New Brunswick
Council of the Atlantic Salmon Federation and the New Brunswick Wildlife Federation have presented annual requests for these
amendments. The Wildlife Federation represents individual fish
and game clubs across New Brunswick.
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
are freely distributed throughout the provinces. Information about
the Regulations is also available on the provincial Web sites.
3023
There are no new enforcement costs related to these amendments, although some redistribution of enforcement effort may be
required.
qui sont distribuées gratuitement dans toutes les provinces.
L’information au sujet du Règlement est aussi accessible sur les
sites Web des provinces.
En plus des patrouilles régulières dans les zones de pêche les
plus fréquentées, les agents provinciaux de l’application des règlements des trois provinces maritimes fournissent de l’information au sujet du Règlement, délivrent des avertissements d’infractions potentielles et portent des accusations si des infractions sont
commises. De plus, la Loi sur les pêches prévoit des peines, sur
déclaration de culpabilité, pouvant atteindre 24 mois d’emprisonnement ou 500 000 $ d’amende. En outre, le tribunal peut ordonner la saisie du matériel de pêche, des captures, des véhicules ou
autre matériel utilisé pour commettre une infraction. Il peut également imposer la suspension ou l’annulation du permis.
Ces modifications n’entraîneront aucun nouveau coût sur le
plan de l’application des règlements, bien qu’une redistribution de
l’effort soit possible.
Contact
Personne-ressource
Sharon Budd, Regulatory Analyst, Legislative and Regulatory
Affairs, Department of Fisheries and Oceans, 200 Kent Street,
Ottawa, Ontario K1A 0E6, (613) 993-0982 (Telephone), (613)
990-2811 (Facsimile).
Sharon Budd, Analyste de la réglementation, Affaires législatives et réglementaires, Ministère des Pêches et des Océans,
200, rue Kent, Ottawa (Ontario) K1A 0E6, (613) 993-0982 (téléphone), (613) 990-2811 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 43a of the Fisheries Act, proposes to make the annexed
Regulations Amending the Maritime Provinces Fishery
Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and
be addressed to Martin Sirois, Regulations Officer, Conservation
and Protection Division, Department of Fisheries and Oceans,
P.O. Box 5030, Moncton, New Brunswick E1C 9B6 (Tel.: (506)
851-7798; fax: (506) 851-2504).
Ottawa, August 1, 2001
RENNIE M. MARCOUX
Acting Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 43a de la Loi sur les pêches, se propose de prendre le
Règlement modifiant le Règlement de pêche des provinces maritimes, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Martin Sirois, agent fonctionnel des règlements, Division de la
conservation et de la protection, ministère des Pêches et des
Océans, C.P. 5030, Moncton (Nouveau-Brunswick) E1C 9B6
(tél. : (506) 851-7798; téléc. : (506) 851-2504).
Ottawa, le 1er août 2001
La greffière adjointe intérimaire du Conseil privé,
RENNIE M. MARCOUX
REGULATIONS AMENDING THE MARITIME
PROVINCES FISHERY REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE
PÊCHE DES PROVINCES MARITIMES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definition “Regional Director-General” in subsection 2(1) of the Maritime Provinces Fishery Regulations1 is
repealed.
(2) The definition “brook trout” in subsection 2(1) of the
Regulations is replaced by the following:
“brook trout” includes any hybrid of brook trout, but does not
include splake; (omble de fontaine)
1. (1) La définition de « directeur général régional », au paragraphe 2(1) du Règlement de pêche des provinces maritimes1,
est abrogée.
(2) La définition de « omble de fontaine », au paragraphe 2(1) du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« omble de fontaine » Omble de fontaine et ses hybrides, à l’exception de la truite moulac. (brook trout)
———
———
In addition to regular patrols of popular fishing areas, provincial enforcement officers in the three Maritime Provinces give
information about the Regulations, issue warnings of potential
violations and lay charges for regulatory contraventions. Also, the
Fisheries Act prescribes penalties, upon conviction, for contraventions of the regulations which include jail terms up to
24 months and/or fines up to $500,000. In addition, the courts
may order the seizure of fishing gear, catches, vehicles or other
equipment used in the commission of an offence. The courts may
also impose licence suspensions and cancellations.
a
1
S.C. 1991, c. 1, s. 12
SOR/93-55
a
1
L.C. 1991, ch. 1, art. 12
DORS/93-55
3024
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
(3) Subsection 2(1) of the Regulations is amended by adding
the following in alphabetical order:
“splake” means a trout that is a cross between a male brook trout
and a female lake trout; (truite moulac)
2. (1) Paragraph 4(1)(a)2 of the Regulations is replaced by
the following:
(a) the person is
(i) authorized to do so under the authority of a licence issued
under these Regulations, the Fishery (General) Regulations
or the Aboriginal Communal Fishing Licences Regulations,
or
(ii) accompanying a person referred to in subparagraph (i)
and is fishing for
(A) eels with eel traps,
(B) gaspereau with gill nets, trap nets, square nets or
weirs,
(C) shad with gill nets, square nets or trap nets,
(D) silversides with trap nets,
(E) smelt with bag nets, box nets or gill nets,
(F) sturgeon with gill nets, or
(G) tomcod with bag nets, box nets or gill nets;
6. No person shall catch and retain or possess Atlantic
whitefish.
4. Sections 8 and 9 of the Regulations are replaced by the
following:
8. No person shall fish in inland waters with the aid of an artificial light or light from a fire.
(3) Le paragraphe 2(1) du même règlement est modifié par
adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« truite moulac » Salmonidé issu du croisement d’un omble de
fontaine mâle et d’un touladi femelle. (splake)
2. (1) L’alinéa 4(1)a)2 du même règlement est remplacé par
ce qui suit :
a) selon le cas :
(i) il est titulaire d’un permis délivré à cette fin aux termes
du présent règlement, du Règlement de pêche (dispositions
générales) ou du Règlement sur les permis de pêche communautaires des Autochtones,
(ii) il accompagne une personne visée au sous-alinéa (i) et
pratique, selon le cas :
(A) la pêche de l’anguille avec des trappes à anguille,
(B) la pêche du gaspareau avec des filets maillants, des
trappes en filet, des carrelets ou des bordigues,
(C) la pêche de l’alose savoureuse avec des filets
maillants, des carrelets ou des trappes en filet,
(D) la pêche de la capucette avec des trappes en filet,
(E) la pêche de l’éperlan avec des filets à poche, des parcs
fermés ou des filets maillants,
(F) la pêche de l’esturgeon avec des filets maillants,
(G) la pêche du poulamon atlantique avec des filets à poche, des parcs fermés ou des filets maillants;
(2) Le paragraphe 4(5) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(5) L’alinéa (1)c) ne s’applique pas à la pêche des huîtres dans
un gisement public de pêche des huîtres situé dans les eaux intérieures ou les eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard ou de la
Nouvelle-Écosse.
3. L’article 6 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
6. Il est interdit de prendre et de garder ou d’avoir en sa possession un corégone atlantique.
4. Les articles 8 et 9 du même règlement sont remplacés par
ce qui suit :
8. Il est interdit de pêcher dans les eaux intérieures à l’aide
d’une lumière artificielle ou de la lumière d’une flamme.
Jigging Restrictions
Restrictions visant la pêche à la turlutte
9. No person shall fish by jigging in the waters set out in column I of the table to this section during the close time set out in
column II.
9. Il est interdit, dans les eaux visées à la colonne I du tableau
du présent article, de pêcher à la turlutte durant la période de fermeture prévue à la colonne II.
TABLE
TABLEAU
(2) Subsection 4(5) of the Regulations is replaced by the
following:
(5) Paragraph (1)(c) does not apply in respect of fishing for
oysters in a public oyster-fishing area in the inland or tidal waters
of Prince Edward Island or Nova Scotia.
3. Section 6 of the Regulations is replaced by the following:
Column I
Column II
Colonne I
Colonne II
Item
Waters
Close Time
Article
Eaux
Période de fermeture
1.
Tidal waters of Nova Scotia.
Mar. 1 to Mar. 31
1.
Eaux à marée de la Nouvelle-Écosse
Du 1er mars au 31 mars
5. The Regulations are amended by adding the following after section 11:
11.1 No person shall angle in tidal waters for sport fish
(a) with more than one fishing line; or
(b) with a fishing line to which more than three hooks are
attached.
5. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 11, de ce qui suit :
11.1 Il est interdit de pêcher à la ligne le poisson de sport dans
les eaux à marée :
a) avec plus d’une ligne de pêche;
b) avec une ligne de pêche munie de plus de trois hameçons.
———
———
2
2
SOR/93-335
DORS/93-335
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
11.2 No person shall angle in tidal waters for any species of
fish other than sport fish
(a) with more than five fishing lines; or
(b) with a fishing line to which more than six hooks are
attached.
11.3 For greater certainty, the prohibitions set out in sections 11.1 and 11.2 do not apply to fishing for commercial
purposes.
6. Section 16 of the Regulations is replaced by the
following:
16. (1) No person shall angle for any species of fish in the waters set out in column I of Schedule IV by a method set out in
column II during the close time set out in column III.
3025
11.2 Il est interdit de pêcher à la ligne, dans les eaux à marée,
des espèces de poisson autres que le poisson de sport :
a) avec plus de cinq lignes de pêche;
b) avec une ligne de pêche munie de plus de six hameçons.
11.3 Il est entendu que les interdictions énoncées aux articles 11.1 et 11.2 ne s’appliquent pas à la pêche commerciale.
(2) Subparagraph 18(a)(iii) of the English version of the
Regulations is replaced by the following:
(iii) chain pickerel; or
8. Subsection 19(2) of the Regulations is replaced by the
following:
(2) A person may use live fish for bait, or possess live fish for
use as bait, in a body of water set out in section 116 if the fish
was taken from that body of water and it is not a species of fish
set out in paragraph 18(a).
9. (1) Subsection 28(1) of the Regulations is replaced by the
following:
28. (1) No person shall, in the provinces of Prince Edward Island and Nova Scotia, place a shack or temporary shelter on the
ice over any waters, unless the name and address of the owner is
painted on or otherwise affixed to the shack or temporary shelter.
(2) Subsection 28(4) of the Regulations is replaced by the
following:
(4) Every shack or temporary shelter placed on the ice shall be
removed by the owner by midnight on April 2, in any year, or,
depending on ice conditions, by the earlier or later date as may be
specified by a fishery officer.
10. The Regulations are amended by adding the following
after section 29:
6. L’article 16 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
16. (1) Il est interdit de pêcher à la ligne toute espèce de poisson dans les eaux visées à la colonne I de l’annexe IV par une
méthode indiquée à la colonne II durant la période de fermeture
prévue à la colonne III.
(2) La période de fermeture visée au paragraphe (1) est considérée comme fixée séparément et indépendamment pour chaque
espèce de poisson présente dans les eaux visées.
7. (1) Le passage de l’article 18 du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
18. Il est interdit, dans toute province, d’utiliser comme appât
ou d’avoir en sa possession dans le but de s’en servir comme
appât :
(2) Le sous-alinéa 18a)(iii) de la version anglaise du même
règlement est remplacé par ce qui suit :
(iii) chain pickerel; or
8. Le paragraphe 19(2) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(2) Il est permis d’utiliser du poisson vivant comme appât ou
d’en avoir en sa possession à cette fin dans toute étendue d’eau
visée à l’article 116 si le poisson provient de celle-ci et n’appartient pas à une espèce de poisson désignée à l’alinéa 18a).
9. (1) Le paragraphe 28(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
28. (1) Il est interdit, à l’Île-du-Prince-Édouard et en NouvelleÉcosse, d’installer une cabane ou un abri temporaire sur des eaux
recouvertes de glace, à moins que les nom et adresse du propriétaire n’y soient peints ou indiqués de toute autre façon.
(2) Le paragraphe 28(4) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(4) Les cabanes et abris temporaires doivent être enlevés de sur
la glace au plus tard à minuit le 2 avril chaque année ou, selon
l’état de la glace, à la date — antérieure ou ultérieure — indiquée
par un agent des pêches.
10. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 29, de ce qui suit :
PART II
PARTIE II
BURBOT
LOTTE
Application
Application
30. This Part does not apply in respect of recreational fishing
for burbot
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
30. La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative de
la lotte :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
(2) The close time established by subsection (1) is considered
to be fixed separately and independently for each species of fish
found in those waters.
7. (1) The portion of section 18 of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
18. No person shall use as bait, or possess for use as bait, in a
province any
3026
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
30.1 No person shall fish for burbot except by angling.
30.1 Il est interdit de pêcher la lotte autrement qu’à la ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
30.2 No person shall fish for burbot in the waters set out in
column I of the table to this section during the close time set out
in column II.
30.2 Il est interdit de pêcher la lotte dans les eaux visées à la
colonne I du tableau du présent article durant la période de fermeture prévue à la colonne II.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Jan. 1 to Dec. 31
Sept. 16 to May 14
Jan. 1 to Dec. 31
1
10
1
10 cm
10 cm
10 cm
150 cm
150 cm
150 cm
Colonne IV
Colonne V
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er janv. au 31 déc.
Du 16 sept. au 14 mai
Du 1er janv. au 31 déc.
1
10
1
10 cm
10 cm
10 cm
150 cm
150 cm
150 cm
Quotas and Length Restrictions
30.3 No person shall catch and retain in any day from the waters set out in column I of the table to section 30.2
(a) more burbot than the fishing quota set out in column III; or
(b) any burbot the length of which is less than the minimum
length set out in column IV, or more than the maximum length
set out in column V.
Contingents et limites de longueur
30.3 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 30.2 et
de garder :
a) une quantité de lottes supérieure au contingent fixé à la colonne III;
b) une lotte dont la longueur est inférieure à la longueur minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur maximale fixée à la colonne V.
PART II.1
PARTIE II.1
CHAIN PICKEREL
BROCHET MAILLÉ
Application
Application
31. This Part does not apply in respect of recreational fishing
for chain pickerel
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
31. La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative
du brochet maillé :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
31.1 No person shall fish for chain pickerel except by angling.
31.1 Il est interdit de pêcher le brochet maillé autrement qu’à la
ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
31.2 No person shall fish for chain pickerel in the waters set
out in column I of the table to this section during the close time
set out in column II.
31.2 Il est interdit de pêcher le brochet maillé dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article durant la période
de fermeture prévue à la colonne II.
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
3027
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Oct. 1 to Apr. 14
Sept. 16 to May 14
Jan. 1 to Dec. 31
100
10
1
10 cm
10 cm
10 cm
75 cm
75 cm
75 cm
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er oct. au 14 avril
100
10 cm
75 cm
Du 16 sept. au 14 mai
10
10 cm
75 cm
Du 1er janv. au 31 déc.
1
10 cm
75 cm
2.
3.
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
31.3 No person shall catch and retain in any day from the waters set out in column I of the table to section 31.2
(a) more chain pickerel than the fishing quota set out in
column III; or
(b) any chain pickerel the length of which is less than the
minimum length set out in column IV, or more than the maximum length set out in column V.
31.3 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 31.2 et
de garder :
a) une quantité de brochets maillés supérieure au contingent
fixé à la colonne III;
b) un brochet maillé dont la longueur est inférieure à la longueur minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur maximale fixée à la colonne V.
11. L’article 32 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
32. (1) Il est interdit, dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article, de pratiquer la pêche récréative d’une
espèce désignée à la colonne II par une méthode indiquée à
la colonne III, durant la période de fermeture prévue à la
colonne IV.
(2) Il est interdit, dans les eaux visées à la colonne I du tableau
du présent article, de pratiquer la pêche commerciale d’une espèce désignée à la colonne II par une méthode indiquée à la colonne III, durant la période de fermeture prévue à la colonne IV.
11. Section 32 of the Regulations is replaced by the
following:
32. (1) No person shall engage in recreational fishing for a species set out in column II of the table to this section in the waters
set out in column I by a method set out in column III during the
close time set out in column IV.
(2) No person shall engage in fishing for commercial purposes
for a species set out in column II of the table to this section in the
waters set out in column I by a method set out in column III during the close time set out in column IV.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Item
Waters
Species
Method
Close Time
1.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
(1) Bar clam
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(2) Bay quahaug
(3) Razor clam
3028
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
TABLE —
Column I
Item
2.
Waters
Inland and tidal waters of New
Brunswick.
Column II
Column IV
Species
Method
Close Time
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Hand and hand-held tools, when not diving
(2) Hand and hand-held tools, when diving
(3) Drag rake
(4) Hydraulic device
(5) Mechanical device
(6) Any other method
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to March 31
(2) Jan. 1 to March 31
(3) Jan. 1 to March 31
(4) Jan. 1 to March 31
(5) Jan. 1 to March 31
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Bar clam
(3) Razor clam
(4) Soft-shell clam
Inland and tidal waters of Prince
Edward Island.
Column III
(4) Soft-shell clam
(2) Bay quahaug
3.
Continued
(1) Bar clam
(2) Bay quahaug
(3) Razor clam
(4) Soft-shell clam
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Article
Eaux
Espèce
Méthode
Période de fermeture
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
(1) Mactre
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(2) Palourde
américaine
(3) Couteau de
l’Atlantique
(4) Mye
2.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
(1) Mactre
(2) Palourde
américaine
(3) Couteau de
l’Atlantique
(4) Mye
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
(1) Mactre
(2) Palourde
américaine
3029
3030
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
TABLEAU (suite)
Colonne I
Article
Colonne II
Eaux
Colonne III
Colonne IV
Espèce
Méthode
Période de fermeture
(3) Couteau de
l’Atlantique
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Main et outils à main utilisés autrement qu’en plongée
(2) Main et outils à main utilisés en plongée
(3) Râteau traînant
(4) Dispositif hydraulique
(5) Dispositif mécanique
(6) Autre méthode
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 mars
(2) Du 1er janv. au 31 mars
(3) Du 1er janv. au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 mars
(5) Du 1er janv. au 31 mars
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(4) Mye
12. Section 33 of the Regulations is replaced by the
following:
33. No person engaged in recreational fishing for clams by
hand or with hand-held tools shall catch and retain, in any day,
more than 300 clams in the aggregate from any or all of the following species:
(a) bar clam;
(b) bay quahaug;
(c) razor clam; and
(d) soft-shell clam.
13. (1) The portion of subsection 37(1) of the Regulations
before the table to that subsection is replaced by the
following:
37. (1) No person shall engage in recreational fishing for eels
in the waters set out in column I of the table to this subsection by
a method set out in column II during the close time set out in
column III.
(2) Section 37 of the Regulations is amended by adding the
following before subsection (2):
(1.1) No person shall engage in fishing for commercial purposes for eels in the waters set out in column I of the table to subsection (1) by a method set out in column II during the close time
set out in column III.
14. Section 38 of the Regulations and the heading before it
are replaced by the following:
37. (1) Il est interdit de pratiquer la pêche récréative des anguilles dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent
paragraphe par une méthode indiquée à la colonne II durant la
période de fermeture prévue à la colonne III.
(2) L’article 37 du même règlement est modifié par adjonction, avant le paragraphe (2), de ce qui suit :
(1.1) Il est interdit de pratiquer la pêche commerciale des anguilles dans les eaux visées à la colonne I du tableau du paragraphe (1) par une méthode indiquée à la colonne II durant la période
de fermeture prévue à la colonne III.
14. L’article 38 du même règlement et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
38. No person engaged in recreational fishing for eels by any
method in the waters set out in column I of the table to this section shall catch and retain, in any day, more eels than the fishing
quota set out in column II.
38. Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative des
anguilles par une méthode quelconque dans les eaux visées à la
colonne I du tableau du présent article de prendre et de garder, au
cours d’une même journée, une quantité d’anguilles supérieure au
contingent fixé à la colonne II.
TABLE
TABLEAU
Column I
12. L’article 33 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
33. Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative des
clams, à la main ou avec des outils à main, de prendre et de garder, au cours d’une même journée, plus de 300 clams au total
appartenant à l’une ou plusieurs des espèces suivantes :
a) mactre;
b) palourde américaine;
c) couteau de l’Atlantique;
d) mye.
13. (1) Le passage du paragraphe 37(1) du même règlement
précédant le tableau est remplacé par ce qui suit :
Column II
Colonne I
Colonne II
Item
Waters
Fishing Quota
Article
Eaux
Contingent
1.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
10
1.
10
2.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
10
2.
3.
Inland and tidal waters of Prince Edward
Island.
10
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la NouvelleÉcosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du NouveauBrunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-PrinceÉdouard.
10
10
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
3031
15. Section 41 of the Regulations is replaced by the
following:
41. (1) No person shall engage in recreational fishing for gaspereau in the waters set out in column I of Schedule V
(a) by a method set out in column II during the yearly close
time set out in column III; or
(b) by a method set out in column II during the weekly close
time set out in column IV.
(2) No person shall engage in fishing for commercial purposes
for gaspereau in the waters set out in column I of Schedule V
(a) by a method set out in column II during the yearly close
time set out in column III; or
(b) by a method set out in column II during the weekly close
time set out in column IV.
38.1 (1) Sous réserve du paragraphe (2), il est interdit de prendre et de garder toute anguille provenant des eaux visées à la colonne I du tableau du paragraphe 37(1) dont la longueur est inférieure à la longueur minimale fixée à la colonne IV.
(2) Est soustrait à l’application du paragraphe (1) le titulaire
d’un permis de pêche de l’anguille autorisant expressément la
pêche de civelles.
15. L’article 41 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
41. (1) Il est interdit de pratiquer la pêche récréative du gaspareau dans les eaux visées à la colonne I de l’annexe V :
a) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture annuelle prévue à la colonne III;
b) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture hebdomadaire prévue à la colonne IV.
(2) Il est interdit de pratiquer la pêche commerciale du gaspareau dans les eaux visées à la colonne I de l’annexe V :
a) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture annuelle prévue à la colonne III;
b) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture hebdomadaire prévue à la colonne IV.
Quotas
Contingents
41.1 No person engaged in recreational fishing for gaspereau
by any method in the waters set out in column I of the table to this
section shall catch and retain, in any day, more gaspereau than the
fishing quota set out in column II.
41.1 Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative du
gaspareau par une méthode quelconque dans les eaux visées à la
colonne I du tableau du présent article de prendre et de garder, au
cours d’une même journée, une quantité de gaspareaux supérieure
au contingent fixé à la colonne II.
TABLE
TABLEAU
38.1 (1) Subject to subsection (2), no person shall catch and
retain any eel from the waters set out in column I of the table to
subsection 37(1) the length of which is less than the minimum
length set out in column IV.
(2) Subsection (1) does not apply to a person who holds an eel
fishing licence that specifically authorizes the taking of elvers.
Column I
Column II
Colonne I
Colonne II
Item
Waters
Fishing Quota
Article
Eaux
Contingent
1.
Inland and tidal waters of
Nova Scotia.
Inland and tidal waters of
New Brunswick.
Inland and tidal waters of
Prince Edward Island.
20
1.
20
20
2.
20
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
2.
3.
16. The table to subsection 52(1) of the Regulations is replaced by the following:
20
20
16. Le tableau du paragraphe 52(1) du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Item
Waters
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
2
2
1
35 cm
35 cm
35 cm
63 cm
63 cm
63 cm
Colonne III
Colonne IV
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
2.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
2
2
1
35 cm
35 cm
35 cm
63 cm
63 cm
63 cm
17. The Regulations are amended by adding the following
after section 53:
17. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 53, de ce qui suit :
3032
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
PART VI.1
PARTIE VI.1
MUSKELLUNGE
MASKINONGÉ
Application
Application
53.1 This Part does not apply in respect of recreational fishing
for muskellunge
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
53.1 La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative
du maskinongé :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
53.2 No person shall fish for muskellunge except by angling.
53.2 Il est interdit de pêcher le maskinongé autrement qu’à la
ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
53.3 No person shall fish for muskellunge in the waters set out
in column I of the table to this section during the close time set
out in column II.
53.3 Il est interdit de pêcher le maskinongé dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article durant la période
de fermeture prévue à la colonne II.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Jan. 1 to Dec. 31
Sept. 16 to May 14
Jan. 1 to Dec. 31
1
5
1
10 cm
10 cm
10 cm
150 cm
150 cm
150 cm
Colonne IV
Colonne V
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er janv. au 31 déc.
1
10 cm
150 cm
Du 16 sept. au 14 mai
5
10 cm
150 cm
1
10 cm
150 cm
2.
3.
er
Du 1 janv. au 31 déc.
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
53.4 No person shall catch and retain in any day from the waters set out in column I of the table to section 53.3
(a) more muskellunge than the fishing quota set out in column III; or
(b) any muskellunge the length of which is less than the minimum length set out in column IV, or more than the maximum
length set out in column V.
53.4 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 53.3 et
de garder :
a) une quantité de maskinongés supérieure au contingent fixé à
la colonne III;
b) un maskinongé dont la longueur est inférieure à la longueur
minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur
maximale fixée à la colonne V.
18. Le passage de l’article 55 du même règlement précédant
le tableau est remplacé par ce qui suit :
55. (1) Il est interdit de pratiquer la pêche récréative des moules dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article par une méthode indiquée à la colonne II durant la période de
fermeture prévue à la colonne III.
18. The portion of section 55 of the Regulations before the
table to that section is replaced by the following:
55. (1) No person shall engage in recreational fishing for mussels in the waters set out in column I of the table to this section by
a method set out in column II during the close time set out in
column III.
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
3033
(2) No person shall engage in fishing for commercial purposes
for mussels in the waters set out in column I of the table to this
section by a method set out in column II during the close time set
out in column III.
19. The Regulations are amended by adding the following
after section 55:
(2) Il est interdit de pratiquer la pêche commerciale des moules
dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article
par une méthode indiquée à la colonne II durant la période de
fermeture prévue à la colonne III.
19. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 55, de ce qui suit :
Quotas
Contingents
55.1 No person engaged in recreational fishing for mussels by
any method in the waters set out in column I of the table to this
section shall catch and retain, in any day, more mussels than the
fishing quota set out in column II.
55.1 Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative des
moules par une méthode quelconque dans les eaux visées à la
colonne I du tableau du présent article de prendre et de garder, au
cours d’une même journée, une quantité de moules supérieure au
contingent fixé à la colonne II.
TABLE
TABLEAU
Column I
Column II
Colonne I
Colonne II
Item
Waters
Fishing Quota
Article
Eaux
Contingent
1.
Inland and tidal waters of
Nova Scotia.
Inland and tidal waters of
New Brunswick.
Inland and tidal waters of
Prince Edward Island.
300
1.
300
300
2.
300
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
2.
3.
20. The portion of section 57 of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
57. No person shall, unless authorized under a licence set out in
item 7 of the table to section 5, fish for oysters in an area set out
in column I of the table to this section
300
300
21. Section 72 of the French version of the Regulations is
replaced by the following:
72. Il est interdit de pêcher l’alose savoureuse autrement qu’à
la ligne ou qu’avec une épuisette, un filet maillant, un carrelet ou
une trappe en filet.
22. Subsection 73(1) of the Regulations is replaced by the
following:
73. (1) No person shall engage in recreational fishing for shad
in the waters set out in column I of Schedule VIII
(a) by a method set out in column II during the yearly close
time set out in column III; or
(b) by a method set out in column II during the weekly close
time set out in column IV.
(1.1) No person shall engage in fishing for commercial purposes for shad in the waters set out in column I of Schedule VIII
(a) by a method set out in column II during the yearly close
time set out in column III; or
(b) by a method set out in column II during the weekly close
time set out in column IV.
23. The Regulations are amended by adding the following
after section 73:
20. Le passage de l’article 57 du même règlement précédant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
57. À moins d’y être autorisé par un permis mentionné à
l’article 7 du tableau de l’article 5, il est interdit de pêcher les
huîtres dans un secteur visé à la colonne I du tableau du présent
article :
21. L’article 72 de la version française du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
72. Il est interdit de pêcher l’alose savoureuse autrement qu’à
la ligne ou qu’avec une épuisette, un filet maillant, un carrelet ou
une trappe en filet.
22. Le paragraphe 73(1) du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
73. (1) Il est interdit de pratiquer la pêche récréative de l’alose
savoureuse dans les eaux visées à la colonne I de l’annexe VIII :
a) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture annuelle prévue à la colonne III;
b) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture hebdomadaire prévue à la colonne IV.
(1.1) Il est interdit de pratiquer la pêche commerciale de l’alose
savoureuse dans les eaux visées à la colonne I de l’annexe VIII :
a) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture annuelle prévue à la colonne III;
b) par une méthode indiquée à la colonne II, durant la période
de fermeture hebdomadaire prévue à la colonne IV.
23. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 73, de ce qui suit :
Quotas
Contingents
73.1 No person engaged in recreational fishing for shad by any
method in the waters set out in column I of the table to this section shall catch and retain, in any day, more shad than the fishing
quota set out in column II.
73.1 Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative de
l’alose savoureuse par une méthode quelconque dans les eaux
visées à la colonne I du tableau du présent article de prendre et de
garder, au cours d’une même journée, une quantité d’aloses savoureuses supérieure au contingent fixé à la colonne II.
3034
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
TABLE
Column I
TABLEAU
Column II
Colonne I
Colonne II
Item
Waters
Fishing Quota
Article
Eaux
Contingent
1.
Inland and tidal waters of
Nova Scotia.
Inland and tidal waters of
New Brunswick.
Inland and tidal waters of
Prince Edward Island.
5
1.
5
5
2.
5
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
2.
3.
24. The table to section 80 of the Regulations is replaced by
the following:
5
5
24. Le tableau de l’article 80 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Nov. 1 to Mar. 31
July 1 to Sept. 15
Sept. 16 to Apr. 14
5
2
10
10 cm
30 cm
23 cm
60 cm
60 cm
60 cm
Colonne IV
Colonne V
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Contingent
Article
Eaux
Période de fermeture
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er nov. au 31 mars
5
10 cm
60 cm
Du 1er juillet au 15 sept.
2
30 cm
60 cm
Du 16 sept. au 14 avril
10
23 cm
60 cm
2.
3.
25. Paragraph 81(b) of the Regulations is replaced by the
following:
(b) any smallmouth bass the length of which is less than the
minimum length set out in column IV, or more than the maximum length set out in column V.
26. Section 87 of the Regulations is replaced by the
following:
87. No person engaged in recreational fishing for smelt with a
dip net, by angling, or with a spear shall catch and retain more
than 60 smelt in any day.
27. The table to section 88 of the Regulations is replaced by
the following:
25. L’alinéa 81b) du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) un achigan à petite bouche dont la longueur est inférieure à
la longueur minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la
longueur maximale fixée à la colonne V.
26. L’article 87 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
87. Il est interdit à quiconque pratique la pêche récréative de
l’éperlan avec une épuisette, à la ligne ou au harpon de prendre et
de garder, au cours d’une même journée, plus de 60 éperlans.
27. Le tableau de l’article 88 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
TABLE
Column I
Column II
Column III
Item
Waters
Method
Close Time
1.
Nova Scotia
Tidal waters of Nova Scotia.
2.
Inland waters of Nova Scotia.
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
(1) Mar. 1 to Oct. 15
(2) Mar. 1 to Oct. 15
(3) June 16 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Oct. 15
(5) Dec. 30 to Dec. 31
(6) June 1 to July 31
(1) Jan. 1 to Dec. 31
(2) Jan. 1 to Dec. 31
(3) June 16 to Mar. 31
(4) Jan. 1 to Dec. 31
(5) Jan. 1 to Dec. 31
(6) Oct. 1 to Mar. 31
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
TABLE —
Continued
Column I
Column II
Column III
Item
Waters
Method
Close Time
3.
New Brunswick
Tidal waters of New Brunswick.
4.
Inland waters of New Brunswick.
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
(1) Mar. 1 to Oct. 15
(2) Mar. 1 to Oct. 15
(3) June 1 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Oct. 15
(5) Dec. 30 to Dec. 31
(6) June 1 to July 31
(1) Jan. 1 to Dec. 31
(2) Jan. 1 to Dec. 31
(3) June 1 to Mar. 31
(4) Jan. 1 to Dec. 31
(5) Jan. 1 to Dec. 31
(6) Oct. 1 to Mar. 31
5.
Prince Edward Island
Tidal waters of Prince Edward Island.
6.
Inland waters of Prince Edward Island.
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
(1) Bag nets
(2) Box nets
(3) Dip nets
(4) Gill nets
(5) Spears
(6) Angling
(1) Mar. 1 to Oct. 15
(2) Mar. 1 to Oct. 15
(3) June 16 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Oct. 1
(5) Apr. 1 to Nov. 30
(6) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Jan. 1 to Dec. 31
(2) Jan. 1 to Dec. 31
(3) June 16 to Mar. 31
(4) Jan. 1 to Dec. 31
(5) Jan. 1 to Dec. 31
(6) Sept. 16 to Apr. 14
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Article
Eaux
Méthode
Période de fermeture
1.
Nouvelle-Écosse
Eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
2.
Eaux intérieures de la Nouvelle-Écosse.
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Du 1er mars au 15 oct.
(2) Du 1er mars au 15 oct.
(3) Du 16 juin au 31 mars
(4) Du 1er mars au 15 oct.
(5) Du 30 déc. au 31 déc.
(6) Du 1er juin au 31 juillet
(1) Du 1er janv. au 31 déc.
(2) Du 1er janv. au 31 déc.
(3) Du 16 juin au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 déc.
(5) Du 1er janv. au 31 déc.
(6) Du 1er oct. au 31 mars
3.
Nouveau-Brunswick
Eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
4.
Eaux intérieures du Nouveau-Brunswick.
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Du 1er mars au 15 oct.
(2) Du 1er mars au 15 oct.
(3) Du 1er juin au 31 mars
(4) Du 1er mars au 15 oct.
(5) Du 30 déc. au 31 déc.
(6) Du 1er juin au 31 juillet
(1) Du 1er janv. au 31 déc.
(2) Du 1er janv. au 31 déc.
(3) Du 1er juin au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 déc.
(5) Du 1er janv. au 31 déc.
(6) Du 1er oct. au 31 mars
5.
Île-du-Prince-Édouard
Eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
6.
Eaux intérieures de l’Île-du-Prince-Édouard.
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Filet à poche
(2) Parc fermé
(3) Épuisette
(4) Filet maillant
(5) Harpon
(6) Pêche à la ligne
(1) Du 1er mars au 15 oct.
(2) Du 1er mars au 15 oct.
(3) Du 16 juin au 31 mars
(4) Du 1er mars au 1er oct.
(5) Du 1er avril au 30 nov.
(6) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er janv. au 31 déc.
(2) Du 1er janv. au 31 déc.
(3) Du 16 juin au 31 mars
(4) Du 1er janv. au 31 déc.
(5) Du 1er janv. au 31 déc.
(6) Du 16 sept. au 14 avril
3035
3036
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
28. The portion of section 93 of the Regulations after paragraph (a) is replaced by the following:
(b) any striped bass the length of which is less than the minimum length set out in column IV, or more than the maximum
length set out in column V.
28. Le passage de l’article 93 du même règlement suivant
l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
b) un bar rayé dont la longueur est inférieure à la longueur minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur maximale fixée à la colonne V.
TABLE
Item
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Waters
Method
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
Angling
Angling
1
1
68 cm
68 cm
150 cm
150 cm
(1) Angling
(2) Bow nets
Angling
(1) 1
(2) 1
1
(1) 68 cm
(2) 38 cm
68 cm
(1) 150 cm
(2) 150 cm
150 cm
Angling
1
30 cm
150 cm
Nova Scotia
The Annapolis River upstream from Goat Island.
Inland and tidal waters of Nova Scotia not set out in
item 1.
New Brunswick
Tidal waters of Kent County.
1.
2.
3.
4.
Inland and tidal waters of New Brunswick not set out
in item 3.
Prince Edward Island
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
5.
TABLEAU
Article
1.
2.
3.
4.
5.
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
Eaux
Méthode
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
Pêche à la ligne
Pêche à la ligne
1
1
68 cm
68 cm
150 cm
150 cm
(1) Pêche à la ligne
(2) Nasse
Pêche à la ligne
(1) 1
(2) 1
1
(1) 68 cm
(2) 38 cm
68 cm
(1) 150 cm
(2) 150 cm
150 cm
Pêche à la ligne
1
30 cm
150 cm
Nouvelle-Écosse
Rivière Annapolis en amont de l’île Goat.
Eaux intérieures et eaux à marée de la NouvelleÉcosse non visées à l’article 1.
Nouveau-Brunswick
Eaux à marée du comté de Kent.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick non visées à l’article 3.
Île-du-Prince-Édouard
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
29. Section 107 of the Regulations is replaced by the
following:
29. L’article 107 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
107. (1) No person shall catch and retain from the waters set
out in column I of the table to this section
(a) in any day, more trout of a species than the fishing quota
for that species set out in column II; or
(b) a trout of a species set out in column II the length of which
is less than the minimum length for that species set out in column III or more than the maximum length for that species set
out in column IV.
107. (1) Il est interdit de prendre dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article et de garder :
a) au cours d’une même journée, une quantité de truites d’une
espèce donnée supérieure au contingent fixé pour cette espèce à
la colonne II;
b) une truite d’une espèce mentionnée à la colonne II dont la
longueur est inférieure à la longueur minimale applicable fixée
à la colonne III ou supérieure à la longueur maximale applicable fixée à la colonne IV.
(2) No person shall catch and retain in any day more than
(a) five trout in the aggregate from any combination of the
waters set out in column 1 of items 1 and 2 of the table to this
section; or
(b) 10 trout in the aggregate from the waters set out in column 1 of item 3 of the table to this section.
(2) Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre et
de garder plus de :
a) cinq truites au total dans l’ensemble des eaux visées à la
colonne I des articles 1 et 2 du tableau du présent article;
b) dix truites au total dans les eaux visées à la colonne I de
l’article 3 du tableau du présent article.
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
3037
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Item
Waters
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
2.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
3.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
(1) 5 Arctic char
(2) 5 brook trout
(3) 5 brown trout
(4) 5 lake trout
(5) 5 rainbow trout
(1) 5 Arctic char
(2) 5 brook trout
(3) 5 brown trout
(4) 2 lake trout
(5) 5 rainbow trout
(6) 1 splake
(1) 10 Arctic char
(2) 10 brook trout
(3) 10 brown trout
(4) 5 rainbow trout
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 10 cm
(4) 10 cm
(5) 10 cm
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 35 cm
(4) 45 cm
(5) 10 cm
(6) 35 cm
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 35 cm
(4) 10 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 100 cm
(4) 100 cm
(5) 100 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 63 cm
(4) 150 cm
(5) 100 cm
(6) 100 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 63 cm
(4) 100 cm
Colonne III
Colonne IV
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
2.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
(1) 5 ombles-chevaliers
(2) 5 ombles de fontaine
(3) 5 truites brunes
(4) 5 touladis
(5) 5 truites arc-en-ciel
(1) 5 ombles-chevaliers
(2) 5 ombles de fontaine
(3) 5 truites brunes
(4) 2 touladis
(5) 5 truites arc-en-ciel
(6) 1 truite moulac
(1) 10 ombles-chevaliers
(2) 10 ombles de fontaine
(3) 10 truites brunes
(4) 5 truites arc-en-ciel
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 10 cm
(4) 10 cm
(5) 10 cm
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 35 cm
(4) 45 cm
(5) 10 cm
(6) 35 cm
(1) 10 cm
(2) 10 cm
(3) 35 cm
(4) 10 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 100 cm
(4) 100 cm
(5) 100 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 63 cm
(4) 150 cm
(5) 100 cm
(6) 100 cm
(1) 100 cm
(2) 100 cm
(3) 63 cm
(4) 100 cm
PART XVII.1
PARTIE XVII.1
WHITEFISH
CORÉGONE
Application
Application
107.1 This Part does not apply in respect of recreational fishing
for whitefish
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
107.1 La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative
du corégone :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
107.11 No person shall fish for whitefish except by angling.
107.11 Il est interdit de pêcher le corégone autrement qu’à la
ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
107.12 No person shall fish for whitefish in the waters set out
in column I of the table to this section during the close time set
out in column II.
107.12 Il est interdit de pêcher le corégone dans les eaux visées
à la colonne I du tableau du présent article durant la période de
fermeture prévue à la colonne II.
3038
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Oct. 1 to Mar. 31
Sept. 16 to May 14
Jan. 1 to Dec. 31
8
8
1
10 cm
10 cm
10 cm
60 cm
60 cm
60 cm
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er oct. au 31 mars
8
10 cm
60 cm
Du 16 sept. au 14 mai
8
10 cm
60 cm
Du 1er janv. au 31 déc.
1
10 cm
60 cm
2.
3.
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
107.13 No person shall catch and retain in any day from the
waters set out in column I of the table to section 107.12
(a) more whitefish than the fishing quota set out in column III;
or
(b) any whitefish the length of which is less than the minimum
length set out in column IV, or more than the maximum length
set out in column V.
107.13 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 107.12
et de garder :
a) une quantité de corégones supérieure au contingent fixé à la
colonne III;
b) un corégone dont la longueur est inférieure à la longueur
minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur
maximale fixée à la colonne V.
PART XVII.2
PARTIE XVII.2
WHITE PERCH
BARET
Application
Application
107.2 This Part does not apply in respect of recreational fishing
for white perch
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
107.2 La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative
du baret :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
107.21 No person shall fish for white perch except by angling.
107.21 Il est interdit de pêcher le baret autrement qu’à la ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
107.22 No person shall fish for white perch in the waters set
out in column I of the table to this section during the close time
set out in column II.
107.22 Il est interdit de pêcher le baret dans les eaux visées à la
colonne I du tableau du présent article durant la période de fermeture prévue à la colonne II.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Oct. 1 to Mar. 31
Sept. 16 to May 14
Sept. 16 to Apr. 14
100
25
100
10 cm
10 cm
10 cm
45 cm
45 cm
45 cm
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
3039
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er oct. au 31 mars
100
10 cm
45 cm
Du 16 sept. au 14 mai
25
10 cm
45 cm
Du 16 sept. au 14 avril
100
10 cm
45 cm
2.
3.
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
107.23 No person shall catch and retain in any day from the
waters set out in column I of the table to section 107.22
(a) more white perch than the fishing quota set out in
column III; or
(b) any white perch the length of which is less than the minimum length set out in column IV, or more than the maximum
length set out in column V.
107.23 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 107.22
et de garder :
a) une quantité de barets supérieure au contingent fixé à la colonne III;
b) un baret dont la longueur est inférieure à la longueur minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur maximale fixée à la colonne V.
PART XVII.3
PARTIE XVII.3
YELLOW PERCH
PERCHAUDE
Application
Application
107.3 This Part does not apply in respect of recreational fishing
for yellow perch
(a) by angling or with set lines in the waters set out in Schedule IX during the period beginning on January 1 and ending on
March 31; or
(b) in the waters set out in section 116.
107.3 La présente partie ne s’applique pas à la pêche récréative
de la perchaude :
a) à la ligne ou avec des lignes fixes dans les eaux visées à
l’annexe IX durant la période du 1er janvier au 31 mars;
b) dans les eaux visées à l’article 116.
Gear Restrictions
Restrictions à l’égard des engins
107.31 No person shall fish for yellow perch except by angling.
107.31 Il est interdit de pêcher la perchaude autrement qu’à la
ligne.
Close Times
Périodes de fermeture
107.32 No person shall fish for yellow perch in the waters set
out in column I of the table to this section during the close time
set out in column II.
107.32 Il est interdit de pêcher la perchaude dans les eaux visées à la colonne I du tableau du présent article durant la période
de fermeture prévue à la colonne II.
TABLE
Column I
Column II
Column III
Column IV
Column V
Item
Waters
Close Time
Fishing Quota
Minimum Length
Maximum Length
1.
2.
3.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
Oct. 1 to Mar. 31
Sept. 16 to May 14
Sept. 16 to Apr. 14
100
100
100
10 cm
10 cm
10 cm
45 cm
45 cm
45 cm
Colonne III
Colonne IV
Colonne V
TABLEAU
Colonne I
Colonne II
Article
Eaux
Période de fermeture
Contingent
Longueur minimale
Longueur maximale
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la
Nouvelle-Écosse.
Eaux intérieures et eaux à marée du
Nouveau-Brunswick.
Eaux intérieures et eaux à marée de
l’Île-du-Prince-Édouard.
Du 1er oct. au 31 mars
100
10 cm
45 cm
Du 16 sept. au 14 mai
100
10 cm
45 cm
Du 16 sept. au 14 avril
100
10 cm
45 cm
2.
3.
3040
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
Quotas and Length Restrictions
Contingents et limites de longueur
107.33 No person shall catch and retain in any day from the
waters set out in column I of the table to section 107.32
(a) more yellow perch than the fishing quota set out in column III; or
(b) any yellow perch the length of which is less than the minimum length set out in column IV, or more than the maximum
length set out in column V.
107.33 Il est interdit, au cours d’une même journée, de prendre
dans les eaux visées à la colonne I du tableau de l’article 107.32
et de garder :
a) une quantité de perchaudes supérieure au contingent fixé à la
colonne III;
b) une perchaude dont la longueur est inférieure à la longueur
minimale fixée à la colonne IV ou supérieure à la longueur
maximale fixée à la colonne V.
30. Le tableau de l’article 120 du même règlement est modifié par adjonction, après l’article 9, de ce qui suit :
30. The table to section 120 of the Regulations is amended
by adding the following after item 9:
Column I
Column II
Column III
Column IV
Item
Species
Daily Fishing Quota April 1 to December 31
Daily Fishing Quota January 1 to March 31
Minimum Length
10.
White perch
25
25
10 cm
Colonne I
Colonne II
Colonne III
er
Colonne IV
er
Article
Espèce
Contingent quotidien du 1 avril au 31 décembre
Contingent quotidien du 1 janvier au 31 mars
Longueur minimale
10.
Baret
25
25
10 cm
31. The portion of item 1 of Schedule I to the Regulations in
column I is replaced by the following:
31. La colonne I de l’article 1 de l’annexe I du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Common Name
Article
Nom commun
1.
Atlantic whitefish
1.
Corégone atlantique
32. Item 19 of Schedule I to the Regulations is repealed.
33. Schedule I of the Regulations is amended by adding the
following items in numerical order:
Column I
32. L’article 19 de l’annexe I du même règlement est
abrogé.
33. L’annexe I du même règlement est modifiée par adjonction, selon l’ordre numérique, de ce qui suit :
Column II
Colonne I
Colonne II
Item
Common Name
Scientific Name
Article
Nom commun
Nom scientifique
8.1
9.1
16.1
Burbot
Chain pickerel
Muskellunge
Lota lota
Esox niger
Esox masquinongy
8.1
9.1
16.1
Lotte
Brochet maillé
Maskinongé
Lota lota
Esox niger
Esox masquinongy
34. The portion of item 35 of Schedule II to the Regulations
in column II is replaced by the following:
34. La colonne II de l’article 35 de l’annexe II du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Boundary or Reference Point
Article
Limite ou point de référence
35.
A line drawn from grid reference 36626778 to
grid reference 36726761 at the foot of Hannons Falls.
Refer to map Pugwash 11 E/13.
35.
Une ligne tracée des coordonnées de quadrillage 36626778 aux
coordonnées de quadrillage 36726761, au pied des chutes Hannons.
Voir la carte de Pugwash 11 E/13.
35. Schedule III of the Regulations is amended by adding
the following before item 47:
35. L’annexe III du même règlement est modifiée par adjonction, avant l’article 47, de ce qui suit :
Column I
Column II
Column III
Item
Waters
Method
Close Time
46.1
Mabou Harbour, inside a line drawn from grid
reference 17620470 to grid reference 17700490.
Refer to map Lake Ainslie 11 K/3.
Nets of any kind, except smelt gill nets
and eel traps
Jan. 1 to Dec. 31
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Article
Eaux
Méthode
Période de fermeture
46.1
Havre Mabou, en deçà d’une ligne tracée des coordonnées de
quadrillage 17620470 aux coordonnées de quadrillage 17700490.
Voir la carte de Lake Ainslie 11 K/3.
Filets de tout genre, sauf filets maillants
à éperlan et trappes à anguille
Du 1er janv. au 31 déc.
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
36. The portion of item 63 of Schedule III of the Regulations in column I is replaced by the following:
3041
36. La colonne I de l’article 63 de l’annexe III du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Waters
Article
Eaux
63.
East River of Pictou, not including tributaries, from the bridge on
George Street in New Glasgow upstream to the highway bridge in
Springville.
63.
Rivière de Pictou Est, à l’exclusion de ses tributaires, du pont de
la rue George à New Glasgow en amont jusqu’au pont routier à
Springville.
37. The portion of item 101 in paragraph (b) of Column II
of Schedule III of the French version of the Regulations is
replaced by the following:
37. L’alinéa b) de la colonne II de l’article 101 de l’annexe III de la version française du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Method
Article
Méthode
101.
b) Palangres, lignes fixes et filets de tout genre, à l’exception des trappes
à anguille, sauf s’il est mentionné dans le permis que la pêche par l’une
ou plusieurs de ces méthodes est autorisée dans ces eaux
101.
b) Palangres, lignes fixes et filets de tout genre, à l’exception des trappes
à anguille, sauf s’il est mentionné dans le permis que la pêche par l’une
ou plusieurs de ces méthodes est autorisée dans ces eaux
38. Schedule IV of the Regulations is replaced by the
following:
38. L’annexe IV du même règlement est remplacée par ce
qui suit :
SCHEDULE IV
(Subsection 16(1))
CLOSE TIMES FOR ANGLING
Column I
Column II
Column III
Item
Waters
Method
Close Time
1.
Inland and tidal waters of Nova Scotia.
2.
Inland and tidal waters of New Brunswick.
3.
Inland and tidal waters of Prince Edward Island.
(1) Artificial fly
(2) Unbaited lure
(3) Bait
(4) Barbed hook
(5) Barbless hook
(6) Single barbless hook
(7) Any other method
(1) Artificial fly
(2) Unbaited lure
(3) Bait
(4) Barbed hook
(5) Barbless hook
(6) Single barbless hook
(7) Any other method
(1) Artificial fly
(2) Unbaited lure
(3) Bait
(4) Barbed hook
(5) Barbless hook
(6) Single barbless hook
(7) Any other method
(1) Mar. 1 to Mar. 31
(2) Mar. 1 to Mar. 31
(3) Mar. 1 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Mar. 31
(5) Mar. 1 to Mar. 31
(6) Mar. 1 to Mar. 31
(7) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Mar. 1 to Mar. 31
(2) Mar. 1 to Mar. 31
(3) Mar. 1 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Mar. 31
(5) Mar. 1 to Mar. 31
(6) Mar. 1 to Mar. 31
(7) Jan. 1 to Dec. 31
(1) Mar. 1 to Mar. 31
(2) Mar. 1 to Mar. 31
(3) Mar. 1 to Mar. 31
(4) Mar. 1 to Mar. 31
(5) Mar. 1 to Mar. 31
(6) Mar. 1 to Mar. 31
(7) Jan. 1 to Dec. 31
ANNEXE IV
(paragraphe 16(1))
PÉRIODE DE FERMETURE POUR LA PÊCHE À LA LIGNE
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Article
Eaux
Méthode
Période de fermeture
1.
Eaux intérieures et eaux à marée de la Nouvelle-Écosse.
(1) Mouche artificielle
(2) Leurre non appâté
(3) Appât
(4) Hameçon avec ardillon
(5) Hameçon sans ardillon
(6) Hameçon simple sans ardillon
(7) Autre méthode
(1) Du 1er mars au 31 mars
(2) Du 1er mars au 31 mars
(3) Du 1er mars au 31 mars
(4) Du 1er mars au 31 mars
(5) Du 1er mars au 31 mars
(6) Du 1er mars au 31 mars
(7) Du 1er janv. au 31 déc.
3042
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
ANNEXE IV (suite)
PÉRIODE DE FERMETURE POUR LA PÊCHE À LA LIGNE (suite)
Colonne I
Colonne II
Colonne III
Article
Eaux
Méthode
Période de fermeture
2.
Eaux intérieures et eaux à marée du Nouveau-Brunswick.
3.
Eaux intérieures et eaux à marée de l’Île-du-Prince-Édouard.
(1) Mouche artificielle
(2) Leurre non appâté
(3) Appât
(4) Hameçon avec ardillon
(5) Hameçon sans ardillon
(6) Hameçon simple sans ardillon
(7) Autre méthode
(1) Mouche artificielle
(2) Leurre non appâté
(3) Appât
(4) Hameçon avec ardillon
(5) Hameçon sans ardillon
(6) Hameçon simple sans ardillon
(7) Autre méthode
(1) Du 1er mars au 31 mars
(2) Du 1er mars au 31 mars
(3) Du 1er mars au 31 mars
(4) Du 1er mars au 31 mars
(5) Du 1er mars au 31 mars
(6) Du 1er mars au 31 mars
(7) Du 1er janv. au 31 déc.
(1) Du 1er mars au 31 mars
(2) Du 1er mars au 31 mars
(3) Du 1er mars au 31 mars
(4) Du 1er mars au 31 mars
(5) Du 1er mars au 31 mars
(6) Du 1er mars au 31 mars
(7) Du 1er janv. au 31 déc.
39. The portion of item 12 of Schedule V of the Regulations
in column IV is replaced by the following:
39. La colonne IV de l’article 12 de l’annexe V du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column IV
Colonne IV
Item
Weekly Close Time
Article
Période de fermeture hebdomadaire
12.
From 14:00 h each Friday to 14:00 h on the following Sunday
12.
De 14 h le vendredi à 14 h le dimanche suivant
40. Schedule IX to the Regulations is amended by replacing
the reference “(Paragraph 12(2)(c), subsection 28(3) and sections 49, 78, 82, 89, 98, 104 and 108)” after the heading
“SCHEDULE IX” with the following:
“(Paragraph 12(2)(c), subsection 28(3) and sections 30, 31,
49, 53.1, 78, 82, 89, 98, 104, 107.1, 107.2, 107.3 and 108)”
40. La mention « (alinéa 12(2)c), paragraphe 28(3), articles 49, 78, 82, 89, 98, 104 et 108) » qui suit le titre « ANNEXE IX » est remplacée par ce qui suit :
« (alinéa 12(2)c), paragraphe 28(3), articles 30, 31, 49, 53.1,
78, 82, 89, 98, 104, 107.1, 107.2, 107.3 et 108) »
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
41. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
41. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[32-1-o]
[32-1-o]
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
3043
Regulations Amending the Canada Student Financial
Assistance Regulations
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur l’aide
financière aux étudiants
Statutory Authority
Canada Student Financial Assistance Act
Fondement législatif
Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants
Sponsoring Department
Department of Human Resources Development
Ministère responsable
Ministère du Développement des ressources humaines
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Description
The Government of Canada made a number of significant investments in post-secondary education through the Canadian Opportunities Strategy announced in the 1998 federal budget. Credit
screening regulations were introduced on August 1, 1998, and
implemented August 1, 1999, to ensure the integrity of the Canada Student Loans Program through the identification of credit
abusers and the unwarranted depletion of program funds. Assessing credit worthiness is necessary to improve the overall integrity of the Canada Student Loans Program. Credit worthiness
will help ensure that student loans are used responsibly through
the identification of individuals who might be accessing the program for purposes other than that for which it was intended.
Le gouvernement du Canada a fait d’importants investissements dans l’éducation postsecondaire par l’entremise de la Stratégie canadienne pour l’égalité des chances annoncée dans le
budget fédéral de 1998. Des dispositions réglementaires concernant la vérification du crédit ont été adoptées le 1er août 1998 et
elles sont entrées en vigueur le 1er août 1999 afin d’assurer l’intégrité du Programme canadien de prêts aux étudiants (PCPE) grâce
à l’identification des personnes non solvables et au dépistage de
l’épuisement sans garantie des fonds du programme. L’évaluation
du degré de solvabilité est nécessaire pour assurer l’intégrité globale du PCPE. Cette mesure permet d’assurer une utilisation responsable des prêts d’études en permettant l’identification des
personnes qui pourraient avoir accès au programme à des fins
autres que celles pour lesquelles ce dernier a été conçu.
La vérification du crédit vise à assurer l’intégrité du Programme canadien de prêts aux étudiants; elle prévient l’abus du
crédit tout en conservant l’objectif premier du PCPE, qui est de
permettre à des étudiants dont les besoins sont manifestes de
poursuivre des études postsecondaires. Une composante essentielle des mesures de vérification du crédit est donc le processus
d’examen. L’admissibilité à un prêt des personnes ayant des antécédents d’insolvabilité en raison de circonstances indépendantes
de leur volonté peut être reconsidérée dans le cadre du processus
d’examen. Ainsi, les personnes dont les demandes ont été rejetées
en raison d’antécédents de mauvais usage du crédit pourraient
être admissibles à un prêt d’études canadien si elles peuvent démontrer que leur insolvabilité passée n’était pas due à un abus
systématique.
Credit screening seeks to ensure the integrity of the Canada
Student Loans Program, by preventing credit abuse, while maintaining its primary goal — enabling students with demonstrated
need to obtain a post-secondary education. An essential component of the credit screening measure, therefore, is the review process. Individuals whose poor credit history was a result of circumstances beyond their control may have their eligibility for a
loan reconsidered through the review process. This ensures that
applicants who have been screened out of the application process
due to a poor credit history may be eligible to receive a Canada
Student Loan if they can demonstrate that their poor credit history
was not the result of systematic abuse.
Purpose of Amendments
Objet des modifications
Section 14.3 of the Canada Student Financial Assistance
Regulations (the Regulations) currently provides that:
The appropriate authority may deny a certificate of eligibility
to an individual who:
(a) is 22 years of age or more when applying for the first time
for financial assistance;
(b) in the three-year period before making the application, the
individual has been more than 90 days overdue in installment
payments on three or more loans or other debts higher than
$1000, and
(c) had control over the circumstances that lead to the overdue
installments.
Actuellement, l’article 14.3 du Règlement fédéral sur l’aide financière aux étudiants (le Règlement) prévoit ce qui suit :
L’autorité compétente peut refuser de délivrer un certificat
d’admissibilité à une personne si les conditions suivantes sont
réunies :
a) la personne était âgée de 22 ans ou plus au moment de sa
première demande d’aide financière;
b) au cours des 36 mois précédant cette demande, elle a été en
défaut de paiement, pendant plus de 90 jours et à au moins trois
reprises, à l’égard d’au moins trois prêts ou autres dettes excédant chacun 1 000 $;
c) les circonstances qui ont mené aux défauts de paiement relevaient de sa volonté.
3044
Canada Gazette Part I
The “appropriate authority” referred to in the existing Regulations is the provincial authority designated under the Canada
Student Financial Assistance Act to administer facets of the Canada Student Loans Program, including the administration of the
application process. Human Resources Development Canada is
proposing to amend section 14.3 to clarify the intention of the
credit screening provision, namely, to provide for the uniform
application of credit screening by provincial authorities in all
provinces participating in the delivery of the Canada Student
Loans Program.
The proposed amendment will more specifically address the
regulatory intention of consistently denying certificates of eligibility where the regulatory circumstances are met, subject to the
applicant demonstrating that circumstances beyond his/her control led to the poor credit history. To do so, the existing statement
preceding the criteria for credit screening listed in paragraphs (a),
(b), (c) will be amended to state more directly that “[t]he circumstances for denying a certificate of eligibility to an individual are
that the individual”:
(a) is 22 years of age or more when applying for the first time
for financial assistance;
(b) in the three-year period before making the application, the
individual has been more than 90 days overdue in installment
payments on three or more loans or other debts higher than
$1000, and
(c) had control over the circumstances that lead to the overdue
installments.
August 11, 2001
L’« autorité compétente » mentionnée dans le règlement actuel
est l’autorité provinciale désignée en vertu de la Loi fédérale sur
l’aide financière aux étudiants pour administrer certains aspects
du Programme canadien de prêts aux étudiants, notamment la
gestion du processus de présentation des demandes. Développement des ressources humaines Canada propose de modifier
l’article 14.3 de manière à clarifier le but de la disposition relative
à la vérification du crédit, entre autres pour assurer l’application
uniforme de celle-ci par les autorités compétentes de toutes les
provinces participant à la mise en œuvre du Programme canadien
de prêts aux étudiants.
Le projet de modification vise plus particulièrement à remédier
au refus systématique d’accorder des certificats d’admissibilité
lorsque les conditions réglementaires sont réunies, dans les cas où
le demandeur prouve que des circonstances indépendantes de sa
volonté sont responsables de ses antécédents d’insolvabilité. Pour
ce faire, l’énoncé actuel, précédant les critères relatifs à la vérification du crédit qui sont présentés aux alinéas a), b) et c), sera
modifié de manière à prévoir que « [l]es circonstances justifiant
le refus de délivrer un certificat d’admissibilité à une personne »
sont les suivantes :
a) la personne était âgée de 22 ans ou plus au moment de sa
première demande d’aide financière;
b) au cours des 36 mois précédant cette demande, elle a été en
défaut de paiement, pendant plus de 90 jours et à au moins trois
reprises, à l’égard d’au moins trois prêts ou autres dettes excédant chacun 1 000 $;
c) les circonstances qui ont mené aux défauts de paiement relevaient de sa volonté.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Because no amendment is being made to the credit screening
criteria, the proposed amendment is not expected to add to the
costs of the Regulations.
The benefits of the proposed amendment are that it will
strengthen the consistent application of the existing regulatory
credit screening provision, and will better reflect the regulatory
intention of having credit screening consistently applied in all
jurisdictions participating in the Canada Student Loans Program.
Étant donné qu’aucune modification n’est apportée aux critères
relatifs à la vérification du crédit, on ne prévoit pas que la modification proposée entraînera des coûts liés à la réglementation.
La modification proposée permettra de renforcer l’application
uniforme de la disposition actuelle relative à la vérification du
crédit et de mieux refléter l’intention de la faire appliquer uniformément par les autorités compétentes de toutes les provinces participant au Programme canadien de prêt aux étudiants.
Consultation
Consultations
This initiative was discussed at the October 28, 2000 Intergovernmental Consultative Committee on Student Financial Assistance (ICCSFA), which comprises federal, provincial and territorial student aid officials. This Committee was also consulted in
the form of a letter sent on January 5, 2001.
L’initiative a fait l’objet d’une discussion dans le cadre de la
réunion du 28 octobre 2000 du Comité consultatif intergouvernemental sur l’aide financière aux étudiants (CCIAFE), qui est
composé de représentants fédéraux, provinciaux et territoriaux de
l’aide aux étudiants. Le Comité a également été consulté le 5 janvier 2001 sous forme de lettre.
Les intervenants ont été informés de cette initiative lors de la
réunion du 2 octobre 2000 du Groupe consultatif national sur
l’aide financière aux étudiants (GCNAFE). D’autres consultations
ont été menées sous forme de lettre envoyée aux membres du
GCNAFE le 5 janvier 2001.
Le Groupe consultatif national sur l’aide financière aux étudiants est composé des organismes suivants :
— Fédération canadienne des étudiants
— Alliance canadienne des associations étudiantes
— Conseil canadien des études supérieures
— Association nationale des étudiants(es) handicapés(es) au
niveau postsecondaire
— Association Nationale des Collèges Carrières
— Association des universités et collèges du Canada
— Association canadienne des professeurs d’université
— Association canadienne du personnel administratif universitaire
Stakeholders were informed of this initiative at the National
Advisory Group on Student Financial Assistance (NAGSFA)
meeting held on October 2, 2000. Further consultation was conducted in the form of a letter sent out to the following list of
NAGSFA stakeholders on January 5, 2001.
The National Advisory Group on Student Financial Assistance
(NAGSFA), comprises the following:
— Canadian Federation of Students
— Canadian Alliance of Student Associations
— Canadian Graduate Council
— National Education Association of Disabled Students
— National Association of Career Colleges
— Association of University and Colleges of Canada
— Canadian Association of University Teachers
— Canadian Association of University Business Officers
— Association of Canadian Community Colleges
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
— Canadian Association of Student Financial Aid Administrators (CASFAA)
— Canadian Association for University Continuing Education
— Credit Union Central of Canada
3045
To date, there have been no objections from stakeholders;
however, stakeholders have asked for some clarification concerning the review process. In particular, Newfoundland and Labrador send all reviews to the federal government for assessment
and decision while other participating provinces/territories complete the assessment and decision on behalf of the federal
government.
— Association des collèges communautaires du Canada
— Association canadienne des responsables de l’aide financière
aux étudiants (ACRAFE)
— Association pour l’éducation permanente dans les universités
du Canada
— Centrale des caisses de crédit du Canada
Jusqu’à présent, aucun intervenant n’a soulevé d’objection.
Toutefois, il y aurait lieu d’apporter des éclaircissements au sujet
du processus d’examen. En effet, Terre-Neuve et le Labrador
envoient tous les examens au gouvernement fédéral aux fins
d’évaluation et de décision, tandis que d’autres provinces ou territoires participants effectuent les évaluations et rendent les décisions au nom du gouvernement fédéral.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Regulations primarily set out the criteria and procedures
for the administration of the Canada Student Loans Program.
Accordingly, the Regulations do not require any formal compliance mechanism.
Le Règlement sert surtout à exposer les critères et les procédures nécessaires à l’administration du Programme canadien de
prêts aux étudiants. En conséquence, la modification au Règlement ne nécessite pas de mécanisme officiel de conformité.
Contact
Personne-ressource
Claude Proulx, Manager, Policy Group, Canada Student Loans
Program, Human Resources Development Canada, 25 Eddy
Street, 10th Floor, Hull, Quebec K1A 0M5, (819) 994-1590
(Telephone), (819) 953-9591 (Facsimile).
Claude Proulx, Gestionnaire, Groupe des politiques, Programme canadien de prêts aux étudiants, Développement des
ressources humaines Canada, 25, rue Eddy, 10e étage, Hull (Québec) K1A 0M5, (819) 994-1590 (téléphone), (819) 953-9591
(télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 15a of the Canada Student Financial Assistance Actb,
proposes to make the annexed Regulations Amending the Canada
Student Financial Assistance Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and
be addressed to Claude Proulx, Canada Student Loans Program,
Human Resources Development Canada, 10th Floor, 25 Eddy
Street, Hull, Quebec K1A 0M5.
Ottawa, August 1, 2001
RENNIE M. MARCOUX
Acting Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 15a de la Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiantsb,
se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement fédéral sur l’aide financière aux étudiants, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Claude Proulx, Programme canadien de prêts aux étudiants, Développement des ressources humaines Canada, 10e étage, 25, rue
Eddy, Hull (Québec) K1A 0M5.
Ottawa, le 1er août 2001
La greffière adjointe intérimaire du Conseil privé,
RENNIE M. MARCOUX
REGULATIONS AMENDING THE CANADA STUDENT
FINANCIAL ASSISTANCE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT FÉDÉRAL
SUR L’AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDIANTS
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. The portion of section 14.3 of the Canada Student Financial Assistance Regulations2 before paragraph (a) is replaced
by the following:
14.3 The circumstances for denying a certificate of eligibility
to an individual are that the individual
1. Le passage de l’article 14.31 du Règlement fédéral sur
l’aide financière aux étudiants2 précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
14.3 Le cas justifiant le refus d’un certificat d’admissibilité est
le suivant :
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on October 31, 2001.
2. Le présent règlement entre en vigueur le 31 octobre 2001.
[32-1-o]
[32-1-o]
———
———
a
a
b
1
2
S.C. 2000, c. 14, s. 20
S.C. 1994, c. 28
SOR/98-402
SOR/95-329
b
1
2
L.C. 2000, ch. 14, art. 20
L.C. 1994, ch. 28
DORS/98-402
DORS/95-329
3046
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
Regulations Amending the National Parks Garbage
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les ordures
dans les parcs nationaux
Statutory Authority
Canada National Parks Act
Fondement législatif
Loi sur les parcs nationaux du Canada
Sponsoring Agency
Parks Canada Agency
Organisme responsable
Agence Parcs Canada
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Description
Pursuant to the Canada National Parks Act, Parks Canada provides garbage collection and disposal services for residences and
businesses located within the national parks of Canada. Charges
for these services are set out in Schedules II and III of the National Parks Garbage Regulations.
The purpose of these amendments is to increase the charges for
garbage collection and disposal in Jasper National Park of Canada
and to require the use of self-dumping garbage containers in
Banff, Jasper, Kootenay, Yoho, Glacier and Mount Revelstoke
national parks of Canada. Amendments are also made to adapt to
the new terminology used in the Canada National Parks Act,
which came into force February 19, 2001.
En vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, Parcs
Canada assure l’enlèvement et l’élimination des ordures des résidences et des commerces situés dans les parcs nationaux du Canada. Les droits pour ce service sont énoncés aux annexes II et III
du Règlement sur les ordures dans les parcs nationaux.
Les présentes modifications visent à augmenter les droits exigés pour l’enlèvement et l’élimination des ordures dans le parc
national Jasper du Canada et à exiger l’utilisation de bacs à ordures auto-vidangeurs dans les parcs nationaux du Canada Banff,
Jasper, Kootenay, Yoho, des Glaciers et du Mont-Revelstoke.
Elles visent également à normaliser la terminologie entre le règlement et la Loi sur les parcs nationaux du Canada, entrée en
vigueur le 19 février 2001.
1. Charges for garbage collection and disposal services in Jasper
National Park of Canada
1. Droits pour le service d’enlèvement et d’élimination des
ordures dans le parc national Jasper du Canada
The current fee schedule for garbage collection and disposal
services has been in force since April 1996. In the last five years,
operational costs for providing these services have increased substantially due to increases in fuel prices, tippage fees at regional
landfills, hauling rates, and salaries and benefits for labour. As of
1999-2000, approximately 82 percent of associated costs are being recovered. This is based on costs of approximately $324,000,
compared to total revenues of $265,275.
Le barème actuel des droits pour le service d’enlèvement et
d’élimination des ordures est en vigueur depuis avril 1996. Toutefois, les dépenses reliées à ces services ont beaucoup augmenté au
cours des cinq dernières années, par suite de la hausse du prix du
carburant, des droits d’accès aux sites d’enfouissement régionaux,
de la majoration des frais de transport ainsi que des augmentations salariales et des avantages consentis aux travailleurs. Ainsi,
depuis 1999-2000, considérant des revenus totaux de 265 275 $
pour des coûts d’environ 324 000 $, environ seulement 82 p. 100
des coûts sont recouvrés.
En conséquence, Parcs Canada ne respecte pas intégralement la
Politique sur le recouvrement des coûts et la tarification du Conseil du Trésor, ni sa propre politique sur les revenus. Ces deux
politiques reposent sur le principe que les gens doivent payer pour
les services dont ils bénéficient personnellement. La politique du
Conseil du Trésor stipule en outre que le mode de tarification des
services réglementés devrait être établi selon les coûts; pour sa
part, la politique de Parcs Canada va plus loin en énonçant que la
stratégie de tarification la plus appropriée est le recouvrement
intégral des coûts de tous les services municipaux, tels que
l’enlèvement et l’élimination des ordures. Cette stratégie de tarification est expliquée dans la Politique sur les recettes de Parcs
Canada de 1998.
Afin d’équilibrer ses coûts et ses revenus, Parcs Canada propose d’augmenter les droits actuels d’environ 15 p. 100. Grâce à
cette augmentation, combinée à une plus grande efficacité opérationnelle découlant de l’utilisation de bacs à ordures autovidangeurs, il devrait être possible d’atteindre l’objectif du
As a result, Parks Canada is not fully compliant with Treasury
Board’s Cost Recovery and Charging Policy or with its own
Revenue Policy. The fundamental premise of both policies is that
people should pay for services that provide them with a personal
benefit. Treasury Board’s policy further stipulates that the approach to pricing regulated services should be cost-based, and
Parks Canada’s policy interprets this further by establishing full
cost recovery as the appropriate pricing strategy for all municipal
services, such as garbage collection and disposal. This pricing
strategy has been articulated through the Parks Canada Revenue
Policy (1998).
To bring revenues in line with costs, Parks Canada is proposing
an increase of approximately 15 percent in the existing rates. This
increase, together with the operational efficiencies to be gained
through the use of self-dumping garbage containers, should make
the objective of full cost recovery achievable. The amount of the
Le 11 août 2001
increase is also consistent with the 15 percent cumulative increase
in the Consumer Price Index since 1996.
For illustrative purposes, fees charged for a typical residential
lot would increase from $100 to $115; that is, an increase of
$15 annually. The new fee for a resident, then, would be roughly
$2.20 for one pick-up per week of any volume of garbage. Fees
for a commercial lot would increase from $525 to $610, which
would mean an annual increase of $85. Consequently, the new fee
for a business operator would be $11.70 for one pick-up per week
of up to eight cubic yards of garbage.
On June 13, 2001, the Minister of Canadian Heritage approved
an agreement for the establishment of a local, elected government
for the community of Jasper that would be responsible for the
delivery of some municipal services. The agreement was conditional on the results of a ratification vote being held by the residents of Jasper. The agreement has been ratified on July 19, 2001.
Consequently, further amendments to the Regulations will be
made to adapt to the terms of the agreement when it comes into
force in April 2002.
Gazette du Canada Partie I
3047
recouvrement intégral des coûts. L’augmentation proposée correspond, par ailleurs, à l’augmentation cumulative de 15 p. 100 de
l’indice des prix à la consommation depuis 1996.
À titre d’exemple, les droits annuels d’un lot résidentiel moyen
passeront de 100 $ à 115 $, soit une augmentation annuelle de
15 $, ce qui portera à environ 2,20 $ le coût d’un ramassage hebdomadaire, quel que soit le volume de déchets. Les droits annuels
d’un lot commercial passeront, quant à eux, de 525 $ à 610 $, soit
une augmentation annuelle de 85 $. Ainsi, un commerçant paiera
désormais 11,70 $ par ramassage hebdomadaire jusqu’à huit verges cubes de déchets.
Le 13 juin 2001, la ministre du Patrimoine canadien a approuvé
un accord visant l’établissement d’un gouvernement local élu
pour la collectivité de Jasper, qui sera responsable de la prestation
de certains services municipaux. L’accord était conditionnel aux
résultats d’un vote de ratification à tenir auprès des résidents de
Jasper. L’accord ayant été ratifié le 19 juillet 2001, d’autres modifications devront être faites au Règlement pour refléter les termes
de l’accord, lorsque celui-ci entrera en vigueur en avril 2002.
2. Storage of garbage in Banff, Jasper, Kootenay, Yoho, Glacier
and Mount Revelstoke national parks of Canada
2. Entreposage des ordures dans les parcs nationaux du Canada
Banff, Jasper, Kootenay, Yoho, des Glaciers et du MontRevelstoke
Residents and businesses in the national parks are currently required to store garbage between collection times in enclosures
that have been approved by the Superintendent. The enclosures
are designed and constructed so as to prevent access to the garbage by wildlife and by domestic animals. The Regulations also
require the storage of garbage in rigid metal or plastic containers
inside the approved enclosures.
Actuellement, les résidents et les commerçants des collectivités
des parcs sont tenus de garder leurs ordures dans des enceintes
approuvées par le directeur en attendant leur enlèvement. Ces
enceintes sont conçues et construites de façon à empêcher les
animaux domestiques ou sauvages d’avoir accès aux ordures. Le
Règlement exige aussi que les ordures soient gardées dans des
contenants métalliques ou en plastique rigide, placés à l’intérieur
des enceintes approuvées.
Une modification au Règlement imposera le remplacement des
contenants métalliques ou en plastique rigide par des bacs à ordures auto-vidangeurs dans les parcs nationaux du Canada Banff,
Jasper, Kootenay, Yoho, des Glaciers et du Mont-Revelstoke.
Cette mesure est proposée pour deux raisons : pour rendre l’enlèvement des ordures plus économique par la diminution des
coûts de main-d’œuvre, et pour mieux protéger l’écosystème,
puisque les animaux pourront plus difficilement ouvrir ce type de
contenants.
The amendment to the Regulations will require the use of selfdumping garbage containers instead of rigid metal or plastic containers and enclosures in Banff, Jasper, Kootenay, Yoho, Glacier
and Mount Revelstoke national parks of Canada. It is being proposed for two reasons: to make garbage collection operations
more cost-efficient by reducing labour costs and to improve ecosystem protection as the self-dumping garbage containers are
more difficult for wildlife to open.
Alternatives
Solutions envisagées
One alternative to garbage collection and disposal services
provided by Parks Canada is to consider service delivery by another organization. However, special measures are required for
storage and handling of garbage in national parks to ensure that
wildlife are not attracted to and become reliant on garbage for
food. A program to develop bear-proof garbage facilities was
initiated by Jasper National Park of Canada 20 years ago. At the
time, there was no bear-proof specialized equipment anywhere in
North America that met the requirements of Parks Canada. Parks
Canada worked to design and build self-dumping garbage containers that are both bear-proof and self-unloading when combined with the appropriate specialized trucks.
On a envisagé la possibilité de confier le service d’enlèvement
et d’élimination des ordures à une autre organisation que Parcs
Canada. Cependant, l’entreposage et la manutention des déchets
dans les parcs nationaux nécessitent des mesures spéciales pour
éviter que les animaux ne soient attirés par les déchets et n’en
deviennent dépendants pour se nourrir. Il y a 20 ans, le parc national Jasper du Canada a instauré un programme visant à créer
des installations adéquates, à l’épreuve des ours. Comme il
n’existait nulle part en Amérique du Nord d’équipement spécialisé répondant à ses besoins, Parcs Canada a conçu et construit des
bacs à ordures auto-vidangeurs qui résistent aux ours et qui se
déchargent automatiquement s’ils sont soulevés par les camions
appropriés.
Ce nouveau système a été implanté graduellement dans le parc
national Jasper du Canada, puis, subséquemment, dans les autres
parcs des montagnes (Banff, Kootenay, Yoho, des Glaciers et du
Mont-Revelstoke). Les spécialistes qui mènent des recherches sur
les grizzlis sont maintenant d’avis qu’il s’agit là de l’innovation
qui a le plus contribué à diminuer le nombre d’affrontements entre les humains et les ours, ainsi que le taux de mortalité chez les
ours. Il y a environ six ans, Parcs Canada a sondé l’intérêt du
secteur privé de prendre en charge le service d’enlèvement et
The new system has been implemented gradually within Jasper
National Park of Canada and, subsequently, in the other mountain
parks (Banff, Kootenay, Yoho, Glacier and Mount Revelstoke
national parks of Canada). It is now recognized by grizzly bear
researchers as the single most important advance in reducing
bear-human conflicts and bear mortality rates. About six years
ago, Parks Canada did call for expressions of interest from the
private sector to provide garbage collection and disposal services,
but there was no response. Since this is very specialized and
3048
Canada Gazette Part I
expensive equipment, no private firm has undertaken to use the
technology.
Sharing garbage collection services and tippage fees with other
municipalities has also been considered. However, given the
existing investment in infrastructure by Parks Canada, the multitasking of staff involved in garbage collection and disposal services, and the increased costs of the special environmental measures required for storing and handling garbage in national parks,
the most cost-effective approach is to maintain service delivery
by Parks Canada.
The alternative to using self-dumping garbage containers is the
use of metal or plastic containers inside enclosures. The problems
then are twofold. Firstly, the enclosures can accidentally be left
open or they can be poorly maintained, thus allowing wildlife to
gain access to the garbage containers. Once this occurs, the containers can be knocked over and the lids easily removed. Secondly, the enclosure system is more costly from a servicedelivery perspective, as there are labour costs associated with
opening and closing the enclosures and dumping the garbage.
From the perspective of residents and commercial operators,
therefore, there are additional costs in maintaining the garbage
enclosures.
August 11, 2001
d’élimination des ordures. Toutefois, parce que la technologie
utilisée est très spécialisée et coûteuse, aucune entreprise privée
ne s’est montrée intéressée.
On a également examiné la possibilité de partager avec d’autres
municipalités les coûts d’enlèvement des ordures et des droits
d’accès aux sites d’enfouissement. Toutefois, étant donné l’investissement déjà fait en infrastructures par Parcs Canada, le cumul
des tâches des employés assignés à l’enlèvement des ordures et
les coûts supplémentaires qu’entraînent les mesures environnementales spéciales qu’on doit appliquer pour entreposer et traiter
les déchets dans les parcs nationaux, l’approche la plus économique est que Parcs Canada continue d’offrir ce service.
Au lieu des bacs à ordures auto-vidangeurs, on pourrait continuer à utiliser des contenants métalliques ou en plastique rigide
placés dans des enceintes. Cette solution pose cependant un double problème. Premièrement, les enceintes peuvent être laissées
ouvertes accidentellement ou être mal entretenues, ce qui permet
aux animaux sauvages d’atteindre les contenants à déchets, de les
renverser et d’enlever les couvercles. Deuxièmement, ce système
est plus onéreux en termes de service, parce qu’il faut plus de
main-d’œuvre pour ouvrir les enceintes et verser les déchets. Du
point de vue des résidents et des commerçants, l’entretien des
enceintes représente ainsi des coûts supplémentaires.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This proposal will result in a more equitable approach to funding government programs, as it charges those who use this service
in full measure for the benefits that they receive. It will also
achieve a more efficient use of available resources by eliminating
what amounts to subsidies to residents and commercial operators,
and creating the opportunity to reallocate the resource savings to
mandate-related activities.
The following benefits to national parks’ ecological integrity
will accrue from the reduced incidences of wildlife gaining access
to garbage due to the use of self-dumping containers:
— fewer wildlife/human conflicts;
— decreased wildlife habituation in communities;
— less spillage and scattering of garbage into park ecosystems.
Cette proposition permettra de gérer de façon plus équitable les
programmes gouvernementaux, puisque les bénéficiaires devront
acquitter la pleine valeur des services qu’ils reçoivent. Il s’ensuivra aussi une utilisation plus efficace des ressources disponibles, puisqu’on supprimera ce qui équivaut à des subventions aux
résidents et aux commerçants; cela permettra donc de réaffecter
les économies réalisées à des activités qui font partie du mandat.
L’intégrité écologique des parcs nationaux bénéficiera de
l’utilisation des bacs à ordures auto-vidangeurs qui réduira l’accès
aux déchets par les animaux. Il en découlera les avantages
suivants :
— réduction des conflits animaux sauvages/êtres humains;
— diminution du taux de fréquentation par les animaux sauvages
des lieux habités;
— moins de déversements et de dispersion de déchets dans les
écosystèmes des parcs.
La mise en vigueur des nouveaux droits pour l’enlèvement et
l’élimination des déchets n’entraînera aucune augmentation des
coûts de fonctionnement pour Parcs Canada. L’utilisation des
bacs à ordures auto-vidangeurs réduira les coûts des services et
ces économies seront transmises aux consommateurs, puisque
l’augmentation des droits se limitera à 15 p. 100.
There will be no increase in operating costs for Parks Canada
to implement the fee increase for garbage collection and disposal.
The use of self-dumping garbage containers will reduce service
delivery costs and the savings will be passed on to consumers by
holding the price increase to 15 percent.
Consultation
Consultations
The current fee schedule, based on the costs to pick up and dispose of preset volumes of waste, has been implemented after a
comprehensive public consultation. From 1997 to 1999, Parks
Canada met with business operators on an individual basis to
discuss issues related to their specific problems: reduction of the
amount of garbage, recycling, places and times for collection, and
the coming increase in fees to adjust to the growing operational
costs.
Le barème actuel des droits, basé sur les coûts d’enlèvement et
d’élimination de volumes de déchets préétablis, a été mise en
application à la suite d’une vaste consultation publique. De 1997
à 1999, Parcs Canada a rencontré les commerçants individuellement, afin de discuter à fond de leurs problèmes particuliers, tels
que la réduction de leur volume de déchets, le recyclage, les lieux
et les moments de l’enlèvement, ainsi que l’augmentation à venir
des droits devenue nécessaire à cause de la hausse des coûts
d’opération.
L’augmentation proposée a été annoncée dans le journal local,
le Jasper Booster, les 3 et 10 novembre 1999. Le personnel du
parc n’a reçu que deux lettres de personnes préoccupées par ce
changement. Il s’agit là d’une réaction minime, étant donné que
plus de 1 500 résidents et commerçants seront touchés par cette
mesure. Parcs Canada a présenté ensuite cette proposition
Notification of the proposed increase occurred through the local newspaper, the Jasper Booster, on November 3 and 10, 1999.
Only two letters of concern were sent to the park staff, a minimal
reaction considering the more than 1 500 residents and businesses
to be affected. The proposed increase was tabled by Parks Canada at the November 17, 1999 meeting of the Jasper Town
Le 11 août 2001
Committee, which is composed of representatives of residents and
business operators from Jasper. The Jasper Town Committee
supported Parks Canada’s initiative. Since then, further notification and discussions have occurred during meetings with the Jasper Town Committee and in the course of ongoing consultations
on community issues with residents and commercial operators.
They all have been made aware that these proposals are advancing through the regulatory process.
More recently, at its June 20, 2001 meeting, the Jasper Town
Committee reaffirmed its support for Parks Canada’s increasing
garbage fees for the next billing period commencing in October
2001.
Self-dumping garbage containers were introduced several years
ago and many businesses and residents now use them on a voluntary basis. Since businesses and residents fully support them, it
was not considered necessary to conduct public consultations
explicitly on this matter.
These consultation measures comply with the requirements of
both Treasury Board’s Cost Recovery and Charging Policy and
the 1998 Parks Canada Revenue Policy.
Gazette du Canada Partie I
3049
d’augmentation à la réunion du 17 novembre 1999 du Comité de
la ville de Jasper, qui se compose de représentants des résidents et
des commerçants de la ville. Les membres du Comité ont appuyé
l’initiative de Parcs Canada. Depuis ce temps, d’autres annonces
et discussions ont eu lieu lors de réunions avec le Comité de la
ville de Jasper et à l’occasion de diverses consultations menées
auprès des résidents et des commerçants sur des questions concernant la collectivité. Tous ont été informés que la proposition
suivait son cours dans le processus d’adoption des règlements.
Plus récemment, lors de sa réunion du 20 juin 2001, le Comité
de la ville de Jasper a réitéré son appui à l’augmentation des
droits proposée par Parcs Canada pour la prochaine période de
facturation commençant en octobre 2001.
Les bacs à ordures auto-vidangeurs ont été installés il y a plusieurs années et la plupart des résidents et des commerçants les
utilisent déjà. En raison de cet appui volontaire, il n’a pas été jugé
nécessaire de mener une consultation publique spécifiquement sur
ce point.
Les consultations menées satisfont à la fois aux exigences de la
Politique sur le recouvrement des coûts et la tarification du Conseil du Trésor et de la Politique sur les recettes de Parcs Canada
de 1998.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Residents and businesses within the national parks have
30 days following the receipt of invoices for garbage collection to
pay the appropriate charges. Where required, other recovery
measures are used, such as written and telephone reminders. The
last resort is to initiate court proceedings for the non-payment of
overdue accounts. These are standard bill collection procedures.
À la réception des factures pour le service d’enlèvement et
d’élimination des ordures, les résidents et les commerçants des
parcs nationaux ont 30 jours pour acquitter les droits. Au besoin,
divers mécanismes de recouvrement sont utilisés, comme des
rappels écrits et téléphoniques. Dans certains cas, il arrive que
l’on doive recourir aux tribunaux pour le non-paiement de
comptes en souffrance. Ce sont là les procédures habituelles de
recouvrement des comptes.
Parcs Canada possède déjà un mécanisme concernant la résolution de conflits. Par exemple, lorsque des résidents ou des commerçants croient qu’il y a une erreur dans leur facturation, ils sont
invités à en discuter avec le responsable des services sanitaires. À
défaut d’une entente, ils peuvent envoyer une demande écrite au
gestionnaire urbain et, lorsque nécessaire, le cas est référé au directeur du parc.
En ce qui concerne l’utilisation des bacs à ordures autovidangeurs, Parcs Canada favorise le respect du règlement en
informant les résidents et les commerçants des nouvelles exigences. En dernier recours, lorsque des déchets sont mal entreposés,
une accusation peut être portée pour infraction au Règlement sur
les ordures dans les parcs nationaux et une amende maximale de
2 000 $ peut être imposée, sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire, ou de 5 000 $, sur déclaration de culpabilité par
mise en accusation, en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du
Canada. De tels cas sont extrêmement rares.
Parks Canada does have mechanisms in place to resolve disputes. When residents or businesses believe that an error has been
made in their billings, for example, they are invited to discuss the
matter with the Sanitation Supervisor. If no agreement is reached,
they may send a written request to the Townsite Manager and,
when necessary, the case is referred to the Superintendent for
decision.
With regard to the use of self-dumping garbage containers,
Parks Canada encourages compliance with the Regulations by
informing residents and businesses of the requirement. As a last
resort, when garbage is not properly stored, a charge could be laid
under the National Parks Garbage Regulations and a maximum
fine of $2,000 could be imposed on summary conviction, or a
maximum fine of $5,000 could be imposed on conviction on indictment, under the Canada National Parks Act. Such instances
are exceedingly rare.
Contact
Personne-ressource
Jocelyne Cossette, Project Manager, Regulatory Development,
Legislation and Policy Branch, National Parks Directorate, Parks
Canada, 25 Eddy Street, 4th Floor, Hull, Quebec K1A 0M5, (819)
994-2698 (Telephone), (819) 997-0835 (Facsimile).
Jocelyne Cossette, Gestionnaire de projets, Développement des
règlements, Direction de la législation et des politiques, Direction
des parcs nationaux, Parcs Canada, 25, rue Eddy, 4e étage, Hull
(Québec) K1A 0M5, (819) 994-2698 (téléphone), (819) 997-0835
(télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subsection 16(1) of the Canada National Parks Acta, proposes
to make the annexed Regulations Amending the National Parks
Garbage Regulations.
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu du paragraphe 16(1) de la Loi sur les parcs nationaux du Canadaa, se
propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les
ordures dans les parcs nationaux, ci-après.
———
———
a
a
S.C. 2000, c. 32
L.C. 2000, ch. 32
3050
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and
be sent to Jocelyne Cossette, Project Manager, Regulatory Development, Legislation and Policy Branch, National Parks, Parks
Canada, 25 Eddy Street, Hull, Quebec K1A 0M5 (Fax: (819) 9970835).
Ottawa, August 1, 2001
RENNIE M. MARCOUX
Acting Assistant Clerk of the Privy Council
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Jocelyne Cossette, gestionnaire de projets pour le développement
des règlements, Direction de la législation et de la politique, Parcs
nationaux, Parcs Canada, 25, rue Eddy, Hull (Québec) K1A 0M5
(téléc. : (819) 997-0835).
Ottawa, le 1er août 2001
La greffière adjointe intérimaire du Conseil privé,
RENNIE M. MARCOUX
REGULATIONS AMENDING THE NATIONAL
PARKS GARBAGE REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES ORDURES DANS LES PARCS NATIONAUX
AMENDMENTS
1. The long title of the National Parks Garbage Regulations
is replaced by the following:
MODIFICATIONS
1
1. Le titre intégral du Règlement sur les ordures dans les
parcs nationaux1 est remplacé par ce qui suit :
NATIONAL PARKS OF CANADA
GARBAGE REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES ORDURES DANS LES
PARCS NATIONAUX DU CANADA
2. Section 1 of the Regulations and the heading before it are
repealed.
3. The definition “approved enclosure”2 in section 2 of the
Regulations is replaced by the following:
“approved enclosure” means an enclosure for the storage of containers between collection times that has been approved by the
superintendent in accordance with section 2.2; (enceinte
approuvée)
4. Section 2.13 of the Regulations is replaced by the
following:
2.1 (1) Subject to subsection (2), these Regulations apply to
parks and, subject to sections 40 and 41 of the Canada National
Parks Act, to park reserves as if they were parks.
2. L’article 1 du même règlement et l’intertitre le précédant
sont abrogés.
3. La définition de « enceinte approuvée »2, à l’article 2 du
même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« enceinte approuvée » Enceinte destinée à l’entreposage des
contenants entre les périodes d’enlèvement et approuvée par le
directeur conformément à l’article 2.2. (approved enclosure)
(2) These Regulations do not apply in the town of Banff.
4. L’article 2.13 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
2.1 (1) Sous réserve du paragraphe (2), le présent règlement
s’applique aux parcs et, sous réserve des articles 40 et 41 de la
Loi sur les parcs nationaux du Canada, aux réserves comme s’il
s’agissait de parcs.
(2) Le présent règlement ne s’applique pas à la ville de Banff.
Approval of Enclosure
Approbation d’enceintes
2.2 The superintendent shall approve an enclosure for the storage of containers if the enclosure is designed and constructed to
prevent access to the garbage in the containers by domestic animals and wildlife.
5. Paragraph 4(g)2 of the Regulations is replaced by the
following:
(g) between collection times, store garbage
(i) in Banff National Park of Canada, Glacier National Park
of Canada, Jasper National Park of Canada, Kootenay National Park of Canada, Mount Revelstoke National Park of
Canada and Yoho National Park of Canada, in self-dumping
garbage containers that meet the specifications set out in
column II of item 4 of Schedule I, and
(ii) in any other park, in an approved enclosure or in steel refuse containers that meet the specifications set out in column II of item 2 of Schedule I;
2.2 Le directeur approuve une enceinte destinée à l’entreposage
des contenants si celle-ci est conçue et fabriquée de manière à
empêcher la faune domestique ou sauvage d’avoir accès aux ordures.
5. L’alinéa 4g)2 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
g) entre les périodes d’enlèvement, garder les ordures :
(i) dans le cas du parc national Banff du Canada, du parc national des Glaciers du Canada, du parc national Jasper du
Canada, du parc national Kootenay du Canada, du parc national du Mont-Revelstoke du Canada et du parc national
Yoho du Canada, dans des bacs à ordures auto-vidangeurs
dont les caractéristiques sont conformes à celles prévues à la
colonne II de l’article 4 de l’annexe I,
(ii) dans les autres cas, dans des enceintes approuvées ou
dans des caissons à déchets en acier dont les caractéristiques
sont conformes à celles prévues à la colonne II de l’article 2
de l’annexe I;
———
———
1
1
2
3
SOR/80-217
SOR/92-440
SOR/90-235
2
3
DORS/80-217
DORS/92-440
DORS/90-235
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
6. The portion of subsection 12(1)4 of the Regulations before the formula is replaced by the following:
12. (1) Every owner of a lot located in Banff National Park of
Canada, Yoho National Park of Canada or Waterton Lakes National Park of Canada shall pay the garbage collection and disposal charge determined by the formula
3051
7. Schedule I to the Regulations is amended by adding the
reference “(Sections 2 and 4)” after the heading “SCHEDULE I”.
8. Schedule II5 to the Regulations is replaced by the
following:
6. Le passage du paragraphe 12(1)4 du même règlement
précédant la formule est remplacé par ce qui suit :
12. (1) Le propriétaire d’un lot situé dans le parc national Banff
du Canada, le parc national Yoho du Canada ou le parc national
des Lacs-Waterton du Canada doit payer, pour le service
d’enlèvement et d’élimination des ordures, les droits calculés
selon la formule suivante :
7. L’annexe I du même règlement est modifiée par adjonction, après le titre « ANNEXE I », de la mention « (articles 2
et 4) ».
8. L’annexe II5 du même règlement est remplacée par ce
qui suit :
SCHEDULE II
(Section 10)
ANNEXE II
(article 10)
CHARGES FOR GARBAGE COLLECTION
AND DISPOSAL SERVICES IN JASPER
NATIONAL PARK OF CANADA
DROITS POUR LE SERVICE D’ENLÈVEMENT
ET D’ÉLIMINATION DES ORDURES DANS LE
PARC NATIONAL JASPER DU CANADA
Column I
Column II
Item
Type of Lot
Charge ($)
1.
Residential lot inside the Town of Jasper, for one pick-up
per week, per year .................................................................
Commercial lot inside the Town of Jasper
(a) for one pick-up per week of up to 8 cubic yards, per
year ................................................................................
(b) for any additional pick-up of self-dumping garbage
containers, per cubic yard ..............................................
(c) for any pick-up of garbage not stored in containers set
out in Schedule I, per hour .............................................
Any lot outside the Town of Jasper
(a) for one pick-up per week of up to 8 cubic yards, per
year ................................................................................
(b) for any additional pick-up of self-dumping garbage
containers, per cubic yard ..............................................
(c) for any pick-up of garbage not stored in containers set
out in Schedule I, per hour .............................................
(d) for transportation of garbage from the place of removal
to the park transfer station, per pick-up, per kilometre ...
2.
3.
Colonne I
Article Type de lot
1.
Droits ($)
Lot résidentiel à l’intérieur des limites de la ville de Jasper,
115,00
pour un ramassage hebdomadaire, par année
Lot commercial à l’intérieur des limites de la ville de Jasper :
a) pour un ramassage hebdomadaire d’au plus huit verges
cubes, par année .................................................................... 610,00
b) pour tout ramassage supplémentaire de bacs à ordures
auto-vidangeurs, par verge cube ...........................................
6,00
c) pour tout ramassage des ordures non déposées dans les
contenants visés à l’annexe I, par heure ................................
42,00
Tout lot à l’extérieur des limites de la ville de Jasper :
a) pour un ramassage hebdomadaire d’au plus huit verges
cubes, par année .................................................................... 610,00
b) pour tout ramassage supplémentaire de bacs à ordures
auto-vidangeurs, par verge cube ...........................................
6,00
c) pour tout ramassage des ordures non déposées dans les
contenants visés à l’annexe I, par heure ................................
42,00
d) pour le transport des ordures du lieu d’enlèvement à la
station de transfert du parc, par ramassage, par kilomètre .....
0,36
$115.00
2.
610.00
6.00
42.00
3.
610.00
6.00
42.00
0.36
6
Colonne II
9. The title of Table I to Schedule III to the Regulations is
replaced by the following:
9. Le titre6 du tableau I de l’annexe III du même règlement
est remplacé par ce qui suit :
CHARGES FOR GARBAGE COLLECTION
AND DISPOSAL SERVICES IN RIDING
MOUNTAIN NATIONAL PARK OF CANADA
DROITS POUR LE SERVICE D’ENLÈVEMENT
ET D’ÉLIMINATION DES ORDURES DANS LE
PARC NATIONAL DU MONT-RIDING DU CANADA
10. The title4 of Table II to Schedule III to the Regulations
is replaced by the following:
10. Le titre4 du tableau II de l’annexe III du même règlement est remplacé par ce qui suit :
CHARGES FOR GARBAGE COLLECTION
AND DISPOSAL SERVICES IN NATIONAL PARKS
OF CANADA OTHER THAN BANFF NATIONAL PARK
OF CANADA, JASPER NATIONAL PARK OF CANADA,
WATERTON LAKES NATIONAL PARK OF CANADA,
YOHO NATIONAL PARK OF CANADA, RIDING
MOUNTAIN NATIONAL PARK OF CANADA AND
PRINCE ALBERT NATIONAL PARK OF CANADA
DROITS POUR LE SERVICE D’ENLÈVEMENT
ET D’ÉLIMINATION DES ORDURES DANS LES
PARCS NATIONAUX DU CANADA AUTRES QUE LE
PARC NATIONAL BANFF DU CANADA, LE
PARC NATIONAL JASPER DU CANADA, LE PARC
NATIONAL DES LACS-WATERTON DU CANADA, LE
PARC NATIONAL YOHO DU CANADA, LE PARC
NATIONAL DU MONT-RIDING DU CANADA ET LE
PARC NATIONAL DE PRINCE ALBERT DU CANADA
11. The Regulations are amended by replacing the words
“Prince Albert National Park” with the words “Prince Albert
National Park of Canada” in the following provisions:
11. Dans les passages suivants du même règlement, « parc
national de Prince-Albert » est remplacé par « parc national
de Prince Albert du Canada » :
———
———
4
4
5
6
SOR/96-170
SOR/96-428
SOR/99-297
5
6
DORS/96-170
DORS/96-428
DORS/99-297
3052
Canada Gazette Part I
August 11, 2001
(a) section 13; and
(b) subsections 14(2) and (3).
12. The French version of the Regulations is amended by replacing the words “directeur de parc” with the word “directeur” in
the following provisions:
(a) definitions “contenant”, “enlèvement” and “ordures” in
section 2;
(b) section 3;
(c) paragraphs 4(d), (e), (h), (i), (k) and (l);
(d) subsections 5(1) to (3);
(e) subsection 7(2);
(f) section 8;
(g) subsections 9(2) and (4); and
(h) column II of item 2 of Schedule I.
a) l’article 13;
b) les paragraphes 14(2) et (3).
12. Dans les passages suivants de la version française du
même règlement, « directeur de parc » est remplacé par
« directeur » :
a) les définitions de « contenant », « enlèvement » et « ordures » à l’article 2;
b) l’article 3;
c) les alinéas 4d), e), h), i), k) et l);
d) les paragraphes 5(1) à (3);
e) le paragraphe 7(2);
f) l’article 8;
g) les paragraphes 9(2) et (4);
h) la colonne II de l’article 2 de l’annexe I.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
13. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
13. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[32-1-o]
[32-1-o]
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
INDEX
No. 32 — August 11, 2001
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Customs and Revenue Agency
Special Import Measures Act
Flat hot-rolled carbon and alloy steel sheet and strip —
Decision ........................................................................
Canadian International Trade Tribunal
EDP hardware and software — Determination.................
Industrial equipment — Determination ............................
Polyiso insulation board —Expiry review of finding........
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions..................
Decisions
2001-454 to 2001-457, 2001-457-1 to 2001-457-13,
2001-458, 2001-458-1 to 2001-458-14, 2001-459 and
2001-460 .......................................................................
Public Hearing
2001-8...............................................................................
Public Notice
2001-87.............................................................................
2001-88 — Representation of cultural diversity on
television — Creation of an industry/community task
force ..............................................................................
National Energy Board
TransCanada PipeLines Limited 2001 and 2002 cost of
capital application — Public hearing ............................
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Permit No. 4543-2-03280 .................................................
Industry, Dept. of
Radiocommunication Act
DGRB-006-01 — Consultation on the auction of
spectrum licences for wireless communication services
in the 2 300 MHz band and fixed wireless access in
the 3 500 MHz band — Proposed policy, licensing
procedures and technical considerations .......................
Superintendent of Financial Institutions, Office of the
Bank Act
Allianz AG — Order to hold shares..................................
Designation order..............................................................
Foreign bank orders ..........................................................
Insurance Companies Act
Pohjola Non-Life Insurance Company Ltd., order to
insure in Canada risks ...................................................
MISCELLANEOUS NOTICES
Algoma Seamless Tubulars Inc., judicial review..................
Apache Canada Ltd., bridge over the Chinchaga River,
Alta. ..................................................................................
Apache Canada Ltd., bridge over Werniuk Creek, Alta. ......
Bombardier Capital Rail Inc., document deposited ..............
Canadian National Railway Company, document deposited
2975
2976
2977
2977
2980
2981
2986
2986
2986
2986
2968
2970
2971
2972
2972
2973
2988
2988
2989
2989
2990
MISCELLANEOUS NOTICES — Continued
Chase Manhattan Bank (The) and Morgan Guaranty Trust
Company of New York, notice of intention......................
Chrysler Life Insurance Company of Canada, voluntary
liquidation and dissolution................................................
Club Magog Caron Ownership Group Inc., relocation of
head office ........................................................................
Comerica Bank-Canada, transfer of assets ...........................
*Credit Suisse First Boston Canada, transfer of business.....
Domtar Forest Resources, bridge over the Opikinimika
River, Ont. ........................................................................
Hydro-Québec, dikes and dams, spillway and diversion
works as part of the Toulnustouc hydro-electric project,
Que....................................................................................
*ING Western Union Insurance Company, letters patent .....
International Asthma Council, surrender of charter..............
Kingston and Pembroke Railway Company (The), annual
general meeting.................................................................
Lake Erie and Northern Railway Company (The), annual
general meeting.................................................................
Lumen Institute (The), relocation of head office ..................
Manitoba and North Western Railway Company of Canada,
annual general meeting .....................................................
Montreal and Atlantic Railway Company (The), annual
general meeting.................................................................
*Norwich Union Life Insurance Company (Canada),
change of name .................................................................
Nova Scotia, Department of Transportation and Public
Works of, bridge over the Salmon River, N.S. .................
Philadelphia Church of God (Canada), relocation of head
office.................................................................................
Serpentine Enhancement Society (The), broodstock capture
and counting fence in the Serpentine River, B.C. .............
Surrey, City of, pedestrian bridge over Bear Creek, B.C. .....
Union Pacific Railroad Company, documents deposited......
3053
2990
2990
2991
2991
2992
2992
2993
2994
2994
2995
2995
2995
2995
2996
2996
2992
2996
2997
2991
2997
PARLIAMENT
House of Commons
*Filing applications for private bills (1st Session,
37th Parliament)............................................................ 2974
PROPOSED REGULATIONS
Canadian Food Inspection Agency
Plant Protection Act
Potato Wart Compensation Regulations ...........................
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Regulations Amending the Ozone-depleting Substances
Regulations, 1998 .........................................................
Fisheries and Oceans, Dept. of
Fisheries Act
Regulations Amending the Maritime Provinces Fishery
Regulations ...................................................................
Human Resources Development, Dept. of
Canada Student Financial Assistance Act
Regulations Amending the Canada Student Financial
Assistance Regulations..................................................
Parks Canada Agency
Canada National Parks Act
Regulations Amending the National Parks Garbage
Regulations ...................................................................
2999
3010
3019
3043
3046
Le 11 août 2001
Gazette du Canada Partie I
INDEX
No 32 — Le 11 août 2001
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
Algoma Seamless Tubulars Inc., révision judiciaire.............
Apache Canada Ltd., pont au-dessus de la rivière
Chinchaga (Alb.)...............................................................
Apache Canada Ltd., pont au-dessus du ruisseau Werniuk
(Alb.).................................................................................
Banque Comerica-Canada, transfert d’éléments d’actif .......
Bombardier Capital Rail Inc., dépôt de document................
Canadian National Railway Company, dépôt de document..
Chase Manhattan Bank (The) et Morgan Guaranty Trust
Company of New York, avis d’intention ..........................
Chemin de fer du Lac Érié et du Nord (Le), assemblée
générale annuelle ..............................................................
Chrysler Compagnie D’Assurance-Vie du Canada,
liquidation et dissolution volontaires ................................
Compagnie du chemin de fer de Kingston à Pembroke,
assemblée générale annuelle .............................................
Compagnie du chemin de fer de Montréal à l’Atlantique,
assemblée générale annuelle .............................................
Compagnie du chemin de fer du Manitoba et du NordOuest du Canada, assemblée générale annuelle ................
*Crédit Suisse First Boston Canada, vente d’éléments
d’actif................................................................................
Domtar Ressources Forestières, pont au-dessus de la rivière
Opikinimika (Ont.)............................................................
Groupe des propriétaires Club Magog Caron Inc.,
changement de lieu du siège social ...................................
Hydro-Québec, ouvrages de retenue, d’évacuation et de
dérivation dans le cadre du projet d’aménagement
hydroélectrique Toulnustouc (Qué.) .................................
*ING Western Union Compagnie d’assurance, lettres
patentes .............................................................................
International Asthma Council, abandon de charte ................
Lumen Institute (The), changement de lieu du siège social ..
*Norwich Union du Canada, Compagnie d’assurance-vie,
changement de dénomination sociale ...............................
Nova Scotia, Department of Transportation and Public
Works of, pont au-dessus de la rivière Salmon (N.-É.).....
Philadelphia Church of God (Canada), changement de lieu
du siège social...................................................................
Serpentine Enhancement Society (The), barrage de capture
et de dénombrement d’un stock de géniteurs dans la
rivière Serpentine (C.-B.)..................................................
Surrey, City of, passerelle traversant le ruisseau Bear
(C.-B.) ...............................................................................
Union Pacific Railroad Company, dépôt de documents .......
2988
2988
2989
2991
2989
2990
2990
2995
2990
2995
2996
2995
2992
2992
2991
2993
2994
2994
2995
2996
2992
2996
2997
2991
2997
AVIS DU GOUVERNEMENT
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Permis no 4543-2-03280 ................................................... 2968
AVIS DU GOUVERNEMENT (suite)
Industrie, min. de l’
Loi sur la radiocommunication
DGRB-006-01 — Consultation sur la mise aux enchères
de licences de spectre pour les services de
télécommunications sans fil dans la bande 2 300 MHz
et pour l’accès fixe sans fil dans la bande de 3 500
MHz — Projet de politique, procédures d’autorisation
et considérations techniques..........................................
Surintendant des institutions financières, bureau du
Loi sur les banques
Allianz AG — Arrêté pour la détention d’actions ............
Arrêté ................................................................................
Arrêtés de banques étrangères...........................................
Loi sur les sociétés d’assurances
Pohjola Non-Life Insurance Company Ltd., ordonnance
portant garantie des risques au Canada .........................
COMMISSIONS
Agence des douanes et du revenu du Canada
Loi sur les mesures spéciales d’importation
Feuillards et tôles plats en acier au carbone et en acier
allié, laminés à chaud — Décision ................................
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions...........
Audience publique
2001-8...............................................................................
Avis public
2001-87.............................................................................
2001-88 — Représentation de la diversité culturelle à la
télévision — Création d’un groupe de travail
réunissant des représentants de l’industrie et la
collectivité.....................................................................
Décisions
2001-454 à 2001-457, 2001-457-1 à 2001-457-13,
2001-458, 2001-458-1 à 2001-458-14, 2001-459 et
2001-460 .......................................................................
Office national de l’énergie
TransCanada PipeLines Limited — Demande concernant
le coût du capital en 2001 et 2002 — Audience
publique ........................................................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Équipement industriel — Décision ...................................
Matériel et logiciel informatiques — Décision .................
Panneaux isolants en polyiso — Réexamen relatif à
l’expiration des conclusions..........................................
3055
2970
2971
2972
2972
2973
2975
2980
2986
2986
2986
2981
2986
2977
2976
2977
PARLEMENT
Chambre des communes
*Demandes introductives de projets de loi privés
(1re session, 37e législature)........................................... 2974
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Agence canadienne d’inspection des aliments
Loi sur la protection des végétaux
Règlement sur l’indemnisation relative à la gale
verruqueuse de la pomme de terre................................. 2999
Agence Parcs Canada
Loi sur les parcs nationaux du Canada
Règlement modifiant le Règlement sur les ordures dans
les parcs nationaux ........................................................ 3046
3056
Canada Gazette Part I
RÈGLEMENTS PROJETÉS (suite)
Développement des ressources humaines, min. du
Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants
Règlement modifiant le Règlement fédéral sur l’aide
financière aux étudiants................................................. 3043
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Règlement modifiant le Règlement sur les substanes
appauvrissant la couche d’ozone (1998) ....................... 3010
August 11, 2001
RÈGLEMENTS PROJETÉS (suite)
Pêches et des Océans, min. des
Loi sur les pêches
Règlement modifiant le Règlement de pêche des
provinces maritimes ...................................................... 3019
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising