Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 134, no 27
Vol. 134, No. 27
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, LE SAMEDI 1er JUILLET 2000
OTTAWA, SATURDAY, JULY 1, 2000
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 5, 2000, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to: Canadian Government
Publishing, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S9.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
5 janvier 2000 et au moins tous les deux mercredis par
la suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Les Éditions
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
(613) 991-1351 (Telephone), (613) 991-3540 (Facsimile).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, (613) 991-1351 (téléphone), (613) 991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, represented by the
Minister of Public Works and Government Services, 2000
Published by the Queen’s Printer for Canada, 2000
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le
ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, 2000
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 2000
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
No. 27 — July 1, 2000
No 27 — Le 1er juillet 2000
2007
Government House* ........................................................
(orders, decorations and medals)
2008
Résidence du Gouverneur général* .................................
(ordres, décorations et médailles)
2008
Government Notices* ......................................................
Appointments................................................................
Notice of Vacancies......................................................
2011
2026
2027
Avis du Gouvernement* ..................................................
Nominations..................................................................
Avis de postes vacants ..................................................
2011
2026
2027
Parliament
House of Commons ......................................................
2029
Parlement
Chambre des communes ...............................................
2029
Commissions* .................................................................
(agencies, boards and commissions)
2030
Commissions* .................................................................
(organismes, conseils et commissions)
2030
Miscellaneous Notices* ...................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; other private sector agents)
2041
Avis divers* .....................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
2041
Proposed Regulations* ....................................................
(including amendments to existing regulations)
2049
Règlements projetés* .......................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
2049
Index ...............................................................................
2089
Index ................................................................................
2091
Supplements
Copyright Board
Suppléments
Commission du droit d’auteur
_______
_______
* Notices are listed alphabetically in the Index.
* Les avis sont énumérés alphabétiquement dans l’index.
2008
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
GOVERNMENT HOUSE
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
AWARDS TO CANADIANS
DÉCORATIONS À DES CANADIENS
The Chancellery of Honours has announced that the Canadian
Government has approved the following awards to Canadians:
From the Government of Brazil
Official of the National Order of the Southern Cross
to
Mr. Ramiro Puerta
From the Government of Denmark
Commander of the Order of Dannebrog
to
the Hon. Inger Hansen, Q.C.
From the Government of Norway
Grand Officer of the Royal Order of Merit
to
the Hon. John James Kinley, C.D.
Officer of the Royal Order of Merit
to
Mr. Steinar Jarle Engeset
Norwegian Participation Medal
to
Mr. Albert Bacon
Mr. Edward Beaudry
Mr. Arthur McMillan
Norwegian War Medal
to
Mr. Edward Beaudry
From the Government of Poland
Commander’s Cross of the Order of Polonia
Restituta
to
Mr. Jan Kaszuba
From the Government of the U.S.A.
Legion of Merit (Degree of Officer)
to
Capt(N) Richard W. Bowers, C.D.
Col Joseph D. Briscoe, O.M.M., C.D.
Meritorious Service Medal
to
LCol Alan J. Howard, C.D.
CWO Donne A. Moore, M.M.M., C.D.
LGEN (Ret’d) JAMES C. GERVAIS, C.M.M., C.D.
Deputy Secretary
La Chancellerie des distinctions honorifiques annonce que le
Gouvernement du Canada a approuvé l’octroi des distinctions
honorifiques suivantes à des Canadiens :
Du Gouvernement du Brésil
Officier de l’Ordre national de la Croix du Sud
à
M. Ramiro Puerta
Du Gouvernement du Danemark
Commandeur de l’Ordre de Dannebrog
à
l’hon. Inger Hansen, c.r.
Du Gouvernement de la Norvège
Grand Officier de l’Ordre royal du Mérite
à
l’hon. John James Kinley, C.D.
Officier de l’Ordre royal du Mérite
à
M. Steinar Jarle Engeset
la Médaille norvégienne de Participation
à
M. Albert Bacon
M. Edward Beaudry
M. Arthur McMillan
La Médaille de Guerre norvégienne
à
M. Edward Beaudry
Du Gouvernement de la Pologne
la Croix de Commandeur de l’Ordre de la
« Polonia Restituta »
à
M. Jan Kaszuba
Du Gouvernement des É.-U.A.
la Légion du Mérite (Degré d’Officier)
aux Capt(M) Richard W. Bowers, C.D.
Col Joseph D. Briscoe, O.M.M., C.D.
la Médaille du Service méritoire
au Lcol Alan J. Howard, C.D.
à
l’Adjuc Donne A. Moore, M.M.M., C.D.
Le sous-secrétaire
LGÉN (retraité) JAMES C. GERVAIS, C.M.M., C.D.
[27-1-o]
[27-1-o]
THE ORDER OF MILITARY MERIT
L’ORDRE DU MÉRITE MILITAIRE
The Governor General, the Right Honourable ADRIENNE
CLARKSON, Chancellor and Commander of the Order of Military
Merit, in accordance with the Constitution of the Order of Military Merit, has appointed the following:
La Gouverneure générale, la très honorable ADRIENNE
CLARKSON, Chancelière et Commandeur de l’Ordre du mérite
militaire, en conformité avec les statuts de l’Ordre du mérite militaire, a nommé :
Commanders of the Order of Military Merit
Commandeurs de l’Ordre du mérite militaire
†Rear-Admiral Ronald Douglas Buck, O.M.M., C.D.
Major-General Christian Couture, C.D.
†Brigadier-General Edward Herbert Gosden, O.M.M., C.D.
†Major-General Michael Kenneth Jeffery, O.M.M., C.D.
†Major-General Kenneth Randall Pennie, O.M.M., C.D.
†Contre-amiral Ronald Douglas Buck, O.M.M., C.D.
Major-général Christian Couture, C.D.
†Brigadier-général Edward Herbert Gosden, O.M.M., C.D.
†Major-général Michael Kenneth Jeffery, O.M.M., C.D.
†Major-général Kenneth Randall Pennie, O.M.M., C.D.
Officers of the Order of Military Merit
Officiers de l’Ordre du mérite militaire
Major Robert Alan Black, C.D.
Lieutenant-Colonel Barbara Ann Burton, C.D.
Major Robert Alan Black, C.D.
Lieutenant-colonel Barbara Ann Burton, C.D.
———
———
†
This is a promotion within the Order.
†
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2009
Officers of the Order of Military Merit
Major Kenneth Floyd Carr, C.D.
Commander Barbara Carter, C.D.
Lieutenant-Colonel James Andrew Cox, C.D.
Major Daniel Lawrence Dennis Davies, C.D.
†Lieutenant-Colonel Richard Wayne DesLauriers, M.M.M., C.D.
†Chief Warrant Officer Joseph Jean Louis Maurice Dessureault,
M.M.M., C.D.
Colonel James Michael Donihee, C.D.
Lieutenant-Colonel Gilles Dubois, C.D.
Colonel David Alexander Fairbanks, C.D.
Lieutenant-Colonel Steven Raymond Fash, C.D.
Captain (N) Roger Girouard, C.D.
Colonel Lise Mathieu, C.D.
Colonel Jacques R. Morency, C.D.
Colonel Kevin Gerard O’Keefe, C.D.
Major Frederick Lawrence Oliver, C.D.
Captain (N) Christine Wendy Preece, C.D.
Captain (N) William Arthur Reed, C.D.
Major Karen Ritchie, C.D.
Captain (N) Drew William Robertson, C.D.
Colonel Gordon Ernest Sharpe, C.D.
Captain (N) Lloyd David Sweeney, C.D.
Lieutenant-Colonel William H. Travis, C.D.
Lieutenant-Colonel Marc Tremblay, C.D.
Colonel Leslie Allan White, C.D.
Lieutenant-Colonel Richard Stanley Wilson, C.D.
Officiers de l’Ordre du mérite militaire
Major Kenneth Floyd Carr, C.D.
Commander Barbara Carter, C.D.
Lieutenant-colonel James Andrew Cox, C.D.
Major Daniel Lawrence Dennis Davies, C.D.
†Lieutenant-colonel Richard Wayne DesLauriers, M.M.M., C.D.
†Adjudant-chef Joseph Jean Louis Maurice Dessureault, M.M.M.,
C.D.
Colonel James Michael Donihee, C.D.
Lieutenant-colonel Gilles Dubois, C.D.
Colonel David Alexander Fairbanks, C.D.
Lieutenant-colonel Steven Raymond Fash, C.D.
Capitaine (M) Roger Girouard, C.D.
Colonel Lise Mathieu, C.D.
Colonel Jacques R. Morency, C.D.
Colonel Kevin Gerard O’Keefe, C.D.
Major Frederick Lawrence Oliver, C.D.
Capitaine (M) Christine Wendy Preece, C.D.
Capitaine (M) William Arthur Reed, C.D.
Major Karen Ritchie, C.D.
Capitaine (M) Drew William Robertson, C.D.
Colonel Gordon Ernest Sharpe, C.D.
Capitaine (M) Lloyd David Sweeney, C.D.
Lieutenant-colonel William H. Travis, C.D.
Lieutenant-colonel Marc Tremblay, C.D.
Colonel Leslie Allan White, C.D
Lieutenant-colonel Richard Stanley Wilson, C.D.
Members of the Order of Military Merit
Membres de l’Ordre du mérite militaire
Captain John Richard Anderson, C.D.
Warrant Officer Sjirk Ruurds Bajema, C.D.
Petty Officer 1st Class Virginia Ruth Bauder, C.D.
Chief Warrant Officer Richard Boisclair, C.D.
Master Warrant Officer Joseph Loren Bolt, C.D.
Chief Petty Officer 1st Class Paul Richard Boynton, C.D.
Sergeant Champion Grant Butler, C.D.
Chief Warrant Officer Christian Marcel Pierre Cabelguen, C.D.
Master Warrant Officer Christian Yoland Michel Charlebois,
C.D.
Chief Warrant Officer Gary Michael Clough, C.D.
Chief Warrant Officer Joseph Jean-Guy René Couturier, C.D.
Lieutenant (N) Linda Ann Cowen, C.D.
Chief Warrant Officer Wayne Lloyd Alexander Craig, C.D.
Petty Officer 1st Class Harold Keith Crocket, C.D.
Master Warrant Officer James Michael Dawson, C.D.
Master Warrant Officer Alain Désaulniers, C.D.
Chief Warrant Officer Richard John Alexander Desmarais, C.D.
Master Warrant Officer Christian Desrosiers, C.D.
Chief Warrant Officer Charles Frederick Draper, C.D.
Lieutenant-Commander Herbert Robert Driechel, C.D.
Sergeant Georges Dumont, C.D.
Master Warrant Officer Eric B. Dwyer, C.D.
Chief Petty Officer 1st Class Peter Alan Lea Ford, C.D.
Sergeant Derek Mark Gardner, C.D.
Adjudant-chef Gary Michael Clough, C.D.
Adjudant-chef Joseph Jean-Guy René Couturier, C.D.
Lieutenant (M) Linda Ann Cowen, C.D.
Adjudant-chef Wayne Lloyd Alexander Craig, C.D.
Maître de 1re classe Harold Keith Crocket, C.D.
Adjudant-maître James Michael Dawson, C.D.
Adjudant-maître Alain Désaulniers, C.D.
Adjudant-chef Richard John Alexander Desmarais, C.D.
Adjudant-maître Christian Desrosiers, C.D.
Adjudant-chef Charles Frederick Draper, C.D.
Lieutenant-commander Herbert Robert Driechel, C.D.
Sergent Georges Dumont, C.D.
Adjudant-maître Eric B. Dwyer, C.D.
Premier maître de 1re classe Peter Alan Lea Ford, C.D.
Sergent Derek Mark Gardner, C.D.
———
———
†
This is a promotion within the Order.
Capitaine John Richard Anderson, C.D.
Adjudant Sjirk Ruurds Bajema, C.D.
Maître de 1re classe Virginia Ruth Bauder, C.D.
Adjudant-chef Richard Boisclair, C.D.
Adjudant-maître Joseph Loren Bolt, C.D.
Premier maître de 1re classe Paul Richard Boynton, C.D.
Sergent Champion Grant Butler, C.D.
Adjudant-chef Christian Marcel Pierre Cabelguen, C.D.
Adjudant-maître Christian Yoland Michel Charlebois, C.D.
†
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.
2010
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Captain Andrew Ronald Haines, C.D.
Chief Warrant Officer Harry Richard Hamilton, C.D.
Capitaine Andrew Ronald Haines, C.D.
Adjudant-chef Harry Richard Hamilton, C.D.
Members of the Order of Military Merit
Master Warrant Officer Francine Harding, C.D.
Leading Seaman Robert Arthur Hazel, C.D.
Chief Warrant Officer Robert Roy Hodgson, C.D. (deceased)
Lieutenant (N) Glen Allen Holman, C.D.
Captain Michael Maurice Huntingford, C.D.
Master Warrant Officer Daniel Bernard Irvine, C.D.
Master Warrant Officer André Jutras, C.D.
Master Warrant Officer Roger Laurin, C.D.
Chief Warrant Officer Joseph Ernest Claude Léger, C.D.
Sergeant Patrick Levasseur, C.D.
Chief Warrant Officer Henry A. Magill, C.D.
Chief Warrant Officer William Arthur Maher, C.D.
Master Warrant Officer Frederick John Mattie, C.D.
Chief Warrant Officer John Kyle McGregor, C.D.
Captain Don Anthony McIntyre, C.D.
Master Warrant Officer Gary Joseph McLaughlin, C.D.
Chief Warrant Officer Jacques Nantais, C.D.
Chief Warrant Officer Walter Richard Orman, C.D.
Sergeant Walter Simon Paon, C.D.
Chief Petty Officer 1st Class Jacques Pintal, C.D.
Warrant Officer Jean-Marc Poirier, C.D.
Lieutenant (N) Jacques Provencher, M.S.M., C.D.
Master Warrant Officer Brian Donald Roberts, C.D.
Chief Warrant Officer Leslie Elton Scott, C.D.
Master Warrant Officer Thomas Leonard Skelding, C.D.
Chief Warrant Officer Lynda Ann Ursula Smith, C.D.
Warrant Officer Jean-Claude Thibault, C.D.
Warrant Officer Éric Tremblay, C.D.
Warrant Officer Joseph Donatien Bruno Turcotte, C.D.
Captain Richard John Van Slyke, C.D.
Chief Warrant Officer Larry Owen Veinot, C.D.
Master Warrant Officer Bonnie Lee Vinet-Paradis, C.D.
Chief Petty Officer 1st Class Donald Harvey Weston, C.D.
Membres de l’Ordre du mérite militaire
Adjudant-maître Francine Harding, C.D.
Matelot de 1re classe Robert Arthur Hazel, C.D.
Adjudant-chef Robert Roy Hodgson, C.D. (décédé)
Lieutenant (M) Glen Allen Holman, C.D.
Capitaine Michael Maurice Huntingford, C.D.
Adjudant-maître Daniel Bernard Irvine, C.D.
Adjudant-maître André Jutras, C.D.
Adjudant-maître Roger Laurin, C.D.
Adjudant-chef Joseph Ernest Claude Léger, C.D.
Sergent Patrick Levasseur, C.D.
Adjudant-chef Henry A. Magill, C.D.
Adjudant-chef William Arthur Maher, C.D.
Adjudant-maître Frederick John Mattie, C.D.
Adjudant-chef John Kyle McGregor, C.D.
Capitaine Don Anthony McIntyre, C.D.
Adjudant-maître Gary Joseph McLaughlin, C.D.
Adjudant-chef Jacques Nantais, C.D.
Adjudant-chef Walter Richard Orman, C.D.
Sergent Walter Simon Paon, C.D.
Premier maître de 1re classe Jacques Pintal, C.D.
Adjudant Jean-Marc Poirier, C.D.
Lieutenant (M) Jacques Provencher, M.S.M., C.D.
Adjudant-maître Brian Donald Roberts, C.D.
Adjudant-chef Leslie Elton Scott, C.D.
Adjudant-maître Thomas Leonard Skelding, C.D.
Adjudant-chef Lynda Ann Ursula Smith, C.D.
Adjudant Jean-Claude Thibault, C.D.
Adjudant Éric Tremblay, C.D.
Adjudant Joseph Donatien Bruno Turcotte, C.D.
Capitaine Richard John Van Slyke, C.D.
Adjudant-chef Larry Owen Veinot, C.D.
Adjudant-maître Bonnie Lee Vinet-Paradis, C.D.
Premier maître de 1re classe Donald Harvey Weston, C.D.
Witness the Seal of the Order
of Military Merit this twenty-sixth
day of October one thousand nine
hundred and ninety-nine
Témoin le Sceau de l’Ordre du
mérite militaire ce vingt-sixième jour
d’octobre mil neuf cent
quatre-vingt-dix-neuf
BARBARA UTECK
Secretary General
of the Order of Military Merit
Le secrétaire général
de l’Ordre du mérite militaire
BARBARA UTECK
[27-1-o]
[27-1-o]
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2011
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Conditions for the Manufacture or Importation of a Substance
New to Canada that Is Suspected of Being Toxic
Conditions concernant la fabrication ou l’importation d’une
substance nouvelle au Canada qu’on soupçonne d’être toxique
Notice is hereby given, pursuant to subsection 84(5) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999 (The Act), that the
Ministers of Health and of the Environment have assessed information pertaining to a substance suspected of being “toxic,” as
defined under section 64 of the Act.
Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 84(5) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) [la Loi], que les ministres de la Santé et de
l’Environnement ont évalué de l’information concernant une
substance qu’on soupçonne d’être « toxique » aux termes de
l’article 64 de la Loi.
Le ministre de l’Environnement, par la présente, trouve approprié d’imposer, conformément aux dispositions de l’alinéa 84(1)a) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), des conditions concernant la fabrication et
l’importation de cette substance.
3,4,5,6-Tétrabromobenzène-1,2-dicarboxylate de bis(2-éthylhexyle), numéro CAS 26040-51-7. Le déclarant peut importer la
substance visée pour des quantités au-delà de 5 000 kilogrammes/
année et au-delà d’un cumulatif de 25 000 kilogrammes après la
période d’évaluation expirant le 7 juin 2000, seulement s’il respecte les conditions générales suivantes :
Restriction concernant l’importation
1. La substance visée doit être importée seulement lorsqu’elle est incluse dans un agrégat plastifié sous forme de
pastille ou de flocon.
Tenue de registres
2.(1) Le déclarant doit conserver les registres sous forme
électronique ou sur papier, avec toute la documentation validant l’information contenue dans ces registres et indiquant
les quantités de la substance visée importée et utilisée.
2.(2) Le déclarant doit conserver les registres mentionnés
au paragraphe 2(1) à son siège principal au Canada pour
une période d’au moins cinq ans après l’inscription des
renseignements.
Renseignements à fournir
3. Si le déclarant a l’intention de fabriquer la substance visée, il doit en informer le ministre de l’Environnement, par
écrit, au moins 30 jours avant la fabrication.
The Minister of the Environment is hereby pleased to impose,
pursuant to paragraph 84(1)(a) of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999, conditions on the manufacture and import
of this substance.
1,2-Benzenedicarboxylic acid, 3,4,5,6-tetrabromo-, bis(2-ethylhexyl) ester, CAS Registry Number 26040-51-7. The notifier may
import the notified substance in amounts exceeding 5 000 kg per
year and exceeding an accumulated total of 25 000 kg after the
assessment period expires on June 7, 2000, only in circumstances
where the notifier complies with the following terms:
Importation Restriction
1. The notified substance shall be imported only when encapsulated in plastic as a pellet or flake.
Record Keeping Requirements
2.(1) The notifier shall maintain electronic or paper records,
with any documentation supporting the validity of the information contained in these records, indicating the quantities
of the notified substance being imported and used.
2.(2) The notifier shall maintain the records made in subsection 2(1) at the notifier’s Canadian headquarters for a period
of at least five years after they are made.
Information Requirements
3. Should the notifier intend to manufacture the notified substance, the notifier shall inform the Minister of the Environment, in writing, at least 30 days prior to the beginning of
manufacturing.
J. A. BUCCINI
Director
Commercial Chemicals
Evaluation Branch
On behalf of the Minister of the Environment
Le directeur
Direction de l’évaluation des produits
chimiques commerciaux
J. A. BUCCINI
Au nom du ministre de l’Environnement
[27-1-o]
[27-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-03251 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-03251
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
2012
Canada Gazette Part I
1. Permittee: Westcoast Cellufibre Ltd., Vancouver, British
Columbia.
2. Type of Permit: To load or dispose of dredged material.
3. Term of Permit: Permit is valid from August 1, 2000, to
July 31, 2001.
4. Loading Site(s): Westcoast Cellufibre, Vancouver, British
Columbia, at approximately 49°12.32′ N, 123°06.50′ W.
5. Disposal Site(s): Point Grey Disposal Site: 49°15.40′ N,
123°22.10′ W, at a depth of not less than 210 m.
The following position-fixing procedures must be followed to
ensure disposal at the designated disposal site:
(i) The vessel must call the Vancouver Vessel Traffic Management (VTM) Centre on departure from the loading site and
inform VTM that it is heading for a disposal site;
(ii) Upon arrival at the disposal site, and prior to disposal, the
vessel must again call VTM to confirm its position. Disposal
can proceed if the vessel is on the disposal site. If the vessel is
not within the disposal site boundaries, VTM will direct it to
the site and advise that disposal can proceed; and
(iii) The vessel will inform VTM when disposal has been completed prior to leaving the disposal site.
6. Route to Disposal Site(s): Direct.
7. Method of Loading and Disposal: Loading by clamshell
dredge and disposal by bottom dump scow or end dumping.
8. Rate of Disposal: As required by normal operations.
9. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 10 000 m3.
10. Material to Be Disposed of: Dredge material consisting of
silt, sand, rock, or other materials typical of the approved loading
site except logs and usable wood.
11. Requirements and Restrictions:
11.1. The Permittee must notify the permit issuing office before
commencement of the project as to the dates on which the loading
or dumping will occur. Additional requirements may be requested
by the permit issuing office.
11.2. The Permittee must ensure that all contractors involved in
the loading or disposal activity for which the permit is issued are
made aware of any restrictions or conditions identified in the
permit and of the possible consequences of any violation of these
conditions. A copy of the permit and the letter of transmittal must
be carried on all towing vessels and loading platforms or equipment involved in disposal at sea activities. A copy of the written
approval for the appropriate loading site must be displayed with
each copy of the permit posted at the loading sites.
11.3. The fee prescribed by the Ocean Dumping Permit Fee
Regulations (Site Monitoring) shall be paid by the Permittee in
accordance with those Regulations.
11.4. Contact must be made with the Canadian Coast Guard regarding the issuance of a “Notice to Shipping.” The Permittee
should contact the District Manager, Canadian Coast Guard Vessel Traffic Services, Kapilano 100 Building, Room 1205,
100 Park Royal S, West Vancouver, British Columbia V7T 1A2,
(604) 666-8453 (Facsimile).
July 1, 2000
1. Titulaire : Westcoast Cellufibre Ltd., Vancouver (ColombieBritannique).
2. Type de permis : Permis de charger ou d’immerger des matières draguées.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 1er août 2000 au
31 juillet 2001.
4. Lieu(x) de chargement : Westcoast Cellufibre, Vancouver
(Colombie-Britannique), à environ 49°12,32′ N., 123°06,50′ O.
5. Lieu(x) d’immersion : Lieu d’immersion de la pointe Grey :
49°15,40′ N., 123°22,10′ O., à une profondeur minimale de
210 m.
Pour assurer le déversement de la charge à l’endroit désigné, le
navire doit établir sa position en suivant les procédures indiquées
ci-dessous :
(i) Le Centre de gestion du trafic maritime de Vancouver
(CGTMV) doit être informé du départ du navire du lieu de
chargement en direction d’un lieu d’immersion;
(ii) Lorsque le navire est arrivé au lieu d’immersion et avant le
déversement de la charge, on doit de nouveau communiquer
avec le CGTMV pour confirmer la position du navire. Si le navire est dans la zone d’immersion, on peut procéder au déversement et s’il est en dehors de la zone, le CGTMV l’y dirige et
indique quand commencer les opérations;
(iii) Le CGTMV doit être avisé de la fin du déchargement
avant le départ du navire du lieu d’immersion.
6. Parcours à suivre : Direct.
7. Mode de chargement et d’immersion : Dragage à l’aide d’une
drague à benne à demi-coquilles et immersion à l’aide d’un chaland à bascule ou à clapets.
8. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
9. Quantité totale à immerger : Maximum de 10 000 m3.
10. Matières à immerger : Matières draguées composées de limon, de sable, de roche, ou d’autres matières caractéristiques du
lieu de chargement approuvé, à l’exception des billes et d’autres
pièces de bois utilisables.
11. Exigences et restrictions :
11.1. Avant le début des opérations, le titulaire doit indiquer au
bureau émetteur du permis les dates de commencement des opérations. Des exigences additionnelles peuvent être spécifiées par
le bureau émetteur.
11.2. Le titulaire doit s’assurer que tous les entrepreneurs qui
prennent part aux opérations de chargement et d’immersion pour
lesquelles le permis a été accordé sont au courant des restrictions
et des conditions mentionnées dans le permis ainsi que des conséquences possibles du non-respect de ces conditions. Des copies
du permis et de la lettre d’envoi doivent se trouver à bord de
toutes les plates-formes et de tous les bateaux-remorques ou matériel servant aux opérations d’immersion en mer. Une copie de
l’approbation écrite pour le lieu de chargement approprié doit se
trouver avec les copies du permis qui sont affichées aux lieux de
chargement.
11.3. On doit payer les droits prescrits en vertu du Règlement
sur les prix à payer pour les permis d’immersion en mer (surveillance des sites).
11.4. Le titulaire doit communiquer avec la Garde côtière canadienne au sujet de la délivrance d’un « Avis d’expédition ». On
doit communiquer avec le Gestionnaire de district, Garde côtière
canadienne, Service du trafic maritime, Édifice Kapilano 100,
Pièce 1205, 100, Park Royal Sud, West Vancouver (ColombieBritannique) V7T 1A2, (604) 666-8453 (télécopieur).
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
11.5. Any enforcement officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999,
shall be permitted to mount an electronic tracking device on any
vessel that is engaged in the disposal at sea activities authorized
by this permit. The Permittee shall take all reasonable measures to
ensure there is no tampering with the tracking device and no interference with its operation. The tracking device shall be removed only by an enforcement officer or by a person with the
written consent of an enforcement officer.
11.6. The Permitee must submit to the Regional Director, Environmental Protection, within 30 days of the expiry of the permit, a
list of all work completed pursuant to the permit, the nature and
quantity of material disposed of and the dates on which the activity occurred.
2013
J. B. WILSON
Environmental Protection
Pacific and Yukon Region
11.5. Il est permis à tout agent de l’autorité désigné en vertu du
paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999) d’installer un dispositif de surveillance
électronique sur tout navire qui participe aux activités de chargement et d’immersion autorisées par le présent permis. Le titulaire
doit prendre toutes les mesures raisonnables pour s’assurer que ni
le dispositif ni son fonctionnement ne soient altérés. Le dispositif
ne peut être enlevé qu’avec le consentement écrit de l’agent de
l’autorité ou par l’agent de l’autorité lui-même.
11.6. Le titulaire doit présenter au directeur régional, Protection
de l’environnement, dans les 30 jours suivant la date d’expiration
du permis, une liste des travaux achevés conformément au permis, indiquant la nature et la quantité de matières immergées conformément au permis, ainsi que les dates auxquelles l’activité a eu
lieu.
Protection de l’environnement
Région du Pacifique et du Yukon
J. B. WILSON
[27-1-o]
[27-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that pursuant to the provisions of Part 7,
Division 3, of the Canadian Environmental Protection Act, 1999,
the conditions of Permit No. 4543-2-04209 are amended as
follows:
4. Loading Site(s): East Port-Daniel Harbour, 48°10.94′ N,
64°57.69′ W (NAD83), excluding zone B described in the
drawing 4182-1 attached to the letter 4182_ltr_01 of April 14,
1998, from the Department of the Environment.
5. Disposal Site(s): (a) Disposal Site PD-6, 48°08.10′ N,
64°56.50′ W (NAD83); and (b) East Port-Daniel Harbour,
48°10.94′ N, 64°57.69′ W (NAD83).
M.-F. BÉRARD
Environmental Protection
Quebec Region
Avis est par les présentes donné que, conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), les conditions du permis
no 4543-2-04209 sont modifiées comme suit :
4. Lieu(x) de chargement : Havre de Port-Daniel-Est, 48°10,94′
N., 64°57,69′ O. (NAD83), à l’exclusion de la zone B décrite
dans le dessin 4182-1 annexé à la lettre 4182_ltr_01 du 14 avril
1998 du ministère de l’Environnement.
5. Lieu(x) d’immersion : a) Lieu d’immersion PD-6, 48°08,10′
N., 64°56,50′ O. (NAD83); b) Havre de Port-Daniel-Est,
48°10,94′ N., 64°57,69′ O. (NAD83).
Protection de l’environnement
Région du Québec
M.-F. BÉRARD
[27-1-o]
[27-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part 7, Division 3, of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999, Permit No. 4543-2-06066 is approved.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-06066
est approuvé conformément aux dispositions de la partie 7, section 3, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement
(1999).
1. Titulaire : Ministère des Travaux publics et des Services
gouvernementaux, Moncton (Nouveau-Brunswick).
2. Type de permis : Permis de charger et d’immerger des matières draguées.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 31 juillet 2000 au
30 juillet 2001.
4. Lieu(x) de chargement : 46°14,14′ N., 64°15,67′ O.
(NAD83), chenal d’entrée, quai de Cap-Pelé, tel qu’il est décrit
dans le dessin « Site Plan (Feb. 2000) » soumis à l’appui de la
demande de permis.
1. Permittee: Department of Public Works and Government
Services, Moncton, New Brunswick.
2. Type of Permit: To load and dispose of dredged material.
3. Term of Permit: Permit is valid from July 31, 2000, to
July 30, 2001.
4. Loading Site(s): 46°14.14′ N, 65°15.67′ W (NAD83), Entrance Channel, Cap-Pelé wharf, as described in the drawing “Site
Plan (Feb. 2000)” submitted in support of the permit application.
2014
Canada Gazette Part I
5. Disposal Site(s): 46°14.18′ N, 64°15.45′ W (NAD83), approximately 300 m east of Cap-Pelé wharf, 150 m from shore,
and as described in the drawing “Site Plan (Feb. 2000)” submitted
in support of the permit application.
July 1, 2000
5. Lieu(x) d’immersion : 46°14,18′ N., 64°15,45′ O. (NAD83),
approximativement 300 m à l’est du quai de Cap-Pelé, 150 m
du rivage, et tel qu’il est décrit dans le dessin « Site Plan
(Feb. 2000) » soumis à l’appui de la demande de permis.
6. Route to Disposal Site(s): Via pipeline.
6. Parcours à suivre : Par canalisation.
7. Equipment: Suction dredge and pipeline.
7. Matériel : Drague suceuse et canalisation.
8. Method of Disposal: Via pipeline.
8. Mode d’immersion : Par canalisation.
9. Rate of Disposal: As required by normal operations.
9. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
10. Total Quantity to Be Disposed of: Not to exceed 4 000 m3
place measure.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 4 000 m3 mesure
en chaland.
11. Material to Be Disposed of: Dredged material consisting of
sand, silty sand, and seaweed.
11. Matières à immerger : Matières draguées composées de sable, de sable avec limon et d’algues.
12. Requirements and Restrictions:
12. Exigences et restrictions :
12.1. It is required that the Permittee notify in writing, by facsimile or electronic mail, Mr. Clarke Wiseman, Environmental
Protection Branch, Department of the Environment, Atlantic Region, Queen Square, 16th Floor, 45 Alderney Drive, Dartmouth,
Nova Scotia B2Y 2N6, (902) 426-7924 (Facsimile), clarke.
wiseman@ec.gc.ca (Electronic mail), at least 48 hours prior to
each occasion that dredging equipment is mobilized to the loading
site. The notification shall include the equipment to be used,
contractor, contact for the contractor and expected period of
dredging.
12.1. Le titulaire doit communiquer par écrit, par télécopieur
ou courrier électronique, avec Monsieur Clarke Wiseman, Direction de la protection de l’environnement, Ministère de l’Environnement, Région de l’Atlantique, Queen Square, 16e étage,
45, promenade Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y
2N6, (902) 426-7924 (télécopieur), clarke.wiseman@ec.gc.ca
(courrier électronique), au moins 48 heures avant tout déplacement du matériel de dragage au lieu de chargement. Chaque
communication doit indiquer le matériel qui sera utilisé, l’entrepreneur, le responsable pour l’entrepreneur, et la durée prévue des
opérations.
12.2. A written report shall be submitted to Mr. Clarke
Wiseman, identified in paragraph 12.1., within 30 days of either
the completion of the work or the expiry of the permit, whichever
comes first. This report shall contain the following information:
the quantity of material disposed of and the dates on which the
loading and disposal activities occurred.
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit à M. Clarke
Wiseman, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1.,
dans les 30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date
d’expiration du permis, selon la première échéance. Ce rapport
doit contenir les renseignements suivants : la quantité et le type de
matières immergées et les dates d’immersion et de chargement.
12.3. The fee prescribed by the Ocean Dumping Permit Fee
Regulations (Site Monitoring) shall be paid by the Permittee in
accordance with those Regulations. Proof of payment of the
remaining balance of $1,410 for the fee shall be submitted to
Mr. Adrian MacDonald, Environmental Protection Branch, Department of the Environment, Atlantic Region, Queen Square,
4th Floor, 45 Alderney Drive, Dartmouth, Nova Scotia B2Y 2N6,
(902) 426-3897 (Facsimile), prior to December 5, 2000.
12.3. Le titulaire doit payer le droit prescrit en vertu du Règlement sur les prix à payer pour les permis d’immersion en mer
(surveillance des sites). La preuve du paiement du solde résiduel
de 1 410 $ doit être soumise à Monsieur Adrian MacDonald,
Direction de la protection de l’environnement, Ministère de l’Environnement, Région de l’Atlantique, Queen Square, 4e étage,
45, promenade Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y
2N6, (902) 426-3897 (télécopieur), avant le 5 décembre 2000.
12.4. Procedures to accurately measure or estimate quantities
of dredged material disposed of at each disposal site shall
be submitted to Mr. Adrian MacDonald, identified in paragraph 12.3. The procedures shall be approved by the Department
of the Environment prior the commencement of the first dredging
operation to be conducted under this permit.
12.4. Les méthodes utilisées pour mesurer ou estimer adéquatement les matières draguées et immergées aux lieux d’immersion
doivent être soumises à M. Adrian MacDonald, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.3. Les méthodes doivent être approuvées par le ministère de l’Environnement avant le début des
opérations effectuées en vertu de ce permis.
12.5. It is required that the Permittee allow any enforcement officer designated pursuant to subsection 217(1) of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999, to enter or board any place,
ship, aircraft, platform or anthropogenic structure directly related
to the loading or disposal at sea referred to under this permit, at
any reasonable time throughout the duration of this permit.
12.5. Le titulaire doit permettre à tout agent de l’autorité désigné en vertu du paragraphe 217(1) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999) de procéder à la visite de
toute plate-forme, de tout lieu, navire, aéronef ou autre ouvrage
directement relié au chargement ou à l’immersion en mer désignés aux termes du permis, et ce, à toute heure convenable pendant la durée du permis.
12.6. The Permittee shall notify in writing Mr. Marc Godin,
Department of Fisheries and Oceans, P.O. Box 3420, Station
Main, Tracadie-Sheila, New Brunswick E1X 1G5, (506) 3953809 (Facsimile), at least 48 hours prior to each occasion that
dredging equipment is mobilized to the loading site.
12.6. Le titulaire doit communiquer par écrit avec Monsieur
Marc Godin, Ministère des Pêches et des Océans, Case postale 3420, Succursale principale, Tracadie-Sheila (NouveauBrunswick) E1X 1G5, (506) 395-3809 (télécopieur), au moins
48 heures avant chaque déplacement du matériel de dragage vers
le lieu de chargement.
12.7. The Permittee shall implement the mitigative measures
identified in Part D of the report “Environmental Screening Cap
12.7. Le titulaire doit appliquer les mesures d’atténuation indiquées dans la partie D du rapport « Environmental Screening Cap
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2015
K. G. HAMILTON
Environmental Protection
Atlantic Region
Pelé Channel Dredging (May 2000) » soumis à l’appui de la
demande de permis. Aucune modification aux mesures d’atténuation ne sera apportée sans l’approbation écrite de la
Direction de la protection de l’environnement du ministère de
l’Environnement.
12.8. Il est interdit d’immerger en mer toutes matières draguées
qui proviennent d’un endroit situé à l’ouest du lieu d’echantillonnage des sédiments no G-93.
12.9. Une copie de ce permis, des documents et des dessins qui
y sont mentionnés doivent être disponibles sur les lieux en tout
temps pendant les opérations de dragage.
12.10. Les opérations de dragage et d’immersion désignées aux
termes du présent permis seront effectuées seulement par le titulaire ou par une personne qui a obtenu l’approbation écrite du
titulaire. Le titulaire doit soumettre un copie de l’approbation
écrite, par télécopieur, à M. Clarke Wiseman, dont les coordonnées figurent au paragraphe 12.1., moins de 24 heures après
l’approbation d’une autre personne pour effectuer les opérations
désignées aux termes du présent permis.
Protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
K. G. HAMILTON
[27-1-o]
[27-1-o]
Pelé Channel Dredging (May 2000)” submitted in support of the
permit application. Modifications to the mitigative measures shall
be made only with the written approval of the Environmental
Protection Branch, Department of the Environment.
12.8. The disposal at sea of dredged materials originating west
of Sediment Sample Location G-93 is prohibited.
12.9. A copy of this permit and documents and drawings referenced in this permit shall be available on-site at all times when
dredging operations are underway.
12.10. The dredging and ocean dumping authorized by this
permit shall be carried out by the Permittee or by any person with
written approval from the Permittee. Within 24 hours of authorizing approval to another person to conduct the dredging and
ocean dumping authorized by this permit, the Permittee shall
submit by facsimile to Mr. Clarke Wiseman, identified in paragraph 12.1., a copy of the written approval.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Publication after Assessment of a Substance —
Hexachlorobutadiene — Specified on the Priority Substances
List (Subsection 77(1) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999)
Publication concernant l’évaluation d’une substance —
hexachlorobutadiène — inscrite sur la Liste prioritaire
(paragraphe 77(1) de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999))
Whereas a summary of a draft report of the assessment of
the substance hexachlorobutadiene specified on the Priority Substances List is annexed hereby,
Notice therefore is hereby given that the Ministers of the Environment and of Health propose to recommend to Her Excellency
the Governor in Council that hexachlorobutadiene be added to the
List of Toxic Substances in Schedule 1 to the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
Attendu qu’un résumé d’un rapport provisoire de l’évaluation
d’une substance dénommée hexachlorobutadiène, inscrite sur la
Liste prioritaire, est ici annexé,
Avis est donné par les présentes que les ministres de
l’Environnement et de la Santé proposent de recommander à Son
Excellence la Gouverneure générale en conseil que la substance
hexachlorobutadiène soit ajoutée sur la Liste de l’Annexe 1 de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
Public comment period
Délai pour recevoir les commentaires du public
As specified under subsection 77(5) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, any person may, within 60 days
after publication of this notice, file with the Minister of the Environment written comments on the measure the Ministers propose
to take and the scientific considerations on the basis of which the
measure is proposed. All comments must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice and be sent
to the Director, Commercial Chemicals Evaluation Branch, Department of the Environment, Hull, Quebec K1A 0H3, (819) 9534936 (Facsimile), or by electronic mail to the PSL Webmaster,
PSL.LSIP@ec.gc.ca.
In accordance with section 313 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999, any person who provides information in
response to this notice may submit, with the information, a request that it be treated as confidential.
Selon le paragraphe 77(5) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), dans les 60 jours suivant la publication du présent avis, quiconque peut soumettre par écrit au ministre de l’Environnement ses observations sur la mesure qui y est
énoncée et les considérations scientifiques la justifiant. Tous les
commentaires doivent mentionner la Partie I de la Gazette du
Canada, et la date de publication du présent avis, et être envoyés
au Directeur, Direction de l’évaluation des produits chimiques
commerciaux, Ministère de l’Environnement, Hull (Québec) K1A
0H3, (819) 953-4936 (télécopieur), ou par courriel à l’adresse
PSL.LSIP@ec.gc.ca.
Selon l’article 313 de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999), quiconque fournit des renseignements
suite à cet avis, peut en même temps demander que les renseignements fournis soient considérés comme confidentiels.
2016
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Annex
Annexe
Summary of the Draft Report of the Assessment of the Substance
Hexachlorobutadiene Specified on the Priority Substances List
Résumé du rapport provisoire de l’évaluation de la substance
hexachlorobutadiène, inscrite sur la Liste prioritaire
Hexachlorobutadiene, or HCBD, has never been commercially
produced in Canada. Formerly, the substance was imported into
Canada for use as a solvent, but it is no longer imported. There
are no natural sources of HCBD in the environment. Current Canadian sources are minor but potentially numerous and include
possible releases in landfill leachates, releases during refuse combustion and releases as a by-product in the production of some
chlorinated chemicals. At present, the most significant point
source of HCBD in Canada appears to be the Cole Drain, which
discharges into the St. Clair River, at Sarnia, Ontario, and includes outfalls from several industrial companies. The inadvertent
production and use of HCBD in the United States are other potential sources of HCBD releases to the Canadian environment
via long-range transport through the atmosphere or transboundary
movement in shared water systems.
L’hexachlorobutadiène, HCBD, n’a jamais été produit commercialement au Canada. On l’a déjà importé pour l’utiliser
comme solvant, mais plus maintenant. Il n’existe aucune source
naturelle de HCBD dans l’environnement. Les sources canadiennes actuelles sont mineures, mais peut-être nombreuses, et
elles peuvent être constituées de rejets provenant de lixiviats de
décharges, de rejets provenant de la combustion des ordures ménagères et de sous-produits de la production de certaines substances chlorées. À l’heure actuelle, la principale source ponctuelle de HCBD au Canada est apparemment le canal Cole, qui se
jette dans la rivière St. Clair, à Sarnia (Ontario), et qui réunit les
exutoires de plusieurs entreprises industrielles. La production et
l’utilisation accidentelles du HCBD aux États-Unis constituent
une autre source potentielle de rejet dans l’environnement canadien par l’entremise du transport à grande distance dans l’atmosphère ou du mouvement transfrontalier dans les réseaux aquatiques partagés.
Lorsqu’il est libéré dans l’environnement, le HCBD se retrouve
dans l’air, le sol, l’eau et les sédiments mais a tendance à demeurer principalement dans le milieu où il a été rejeté. La photooxydation élimine lentement le HCBD de l’atmosphère; d’après les
calculs, la demi-vie de cette substance dans l’atmosphère pourrait
atteindre trois ans. Il existe des preuves à l’effet que le HCBD est
transporté sur de longues distances, car on en a retrouvé dans des
échantillons de sédiments prélevés à diverses profondeurs dans le
Grand lac des Esclaves. En aérobiose, le HCBD est biodégradé
lentement dans l’eau avec une demi-vie estimée à près d’un an,
mais en anaérobiose, on peut s’attendre à ce qu’il persiste beaucoup plus longtemps. Le HCBD s’accumule dans les tissus des
organismes d’eau douce, avec un facteur de bioconcentration
maximum signalé de 19 000, mais il est assez facilement métabolisé, de sorte qu’il ne se bioamplifie pas dans les chaînes alimentaires. Les données disponibles indiquent que le HCBD satisfait
aux critères de persistance et de bioaccumulation mentionnés
dans le Règlement sur la persistance et la bioaccumulation de la
Loi sur la protection de l’environnement (1999) [LCPE 1999].
Au Canada, on a détecté le HCBD dans les eaux de surface, les
sédiments, les organismes aquatiques et, parfois, dans l’air.
On possède des données de toxicité aiguë et chronique chez les
organismes aquatiques pélagiques, mais on ne sait rien de la toxicité du HCBD chez les organismes benthiques.
Les concentrations de HCBD dans les eaux de surface canadiennes sont inférieures aux seuils d’effets nocifs prévus chez les
organismes aquatiques pélagiques sensibles. Les concentrations
de HCBD dans les sédiments des sections très contaminées de la
rivière St. Clair sont élevées à un point tel que les organismes
benthiques sensibles pourraient subir des effets nocifs en raison
de leur incapacité de migrer vers des lieux moins contaminés.
Le HCBD n’est pas susceptible de contribuer de façon significative à la formation d’ozone troposphérique, mais il pourrait
contribuer dans une certaine mesure à l’appauvrissement de
l’ozone stratosphérique et aux réchauffements climatiques. L’ampleur de ces effets varierait en fonction de la concentration du
HCBD dans l’atmosphère; ces dernières années, la concentration
du HCBD dans l’air au Canada était très faible.
When released into the environment, HCBD partitions to air,
soil, water and sediments but tends to remain mostly in the compartment to which it was released. HCBD is slowly removed from
the atmosphere by photooxidation, with an estimated half-life of
up to three years. Evidence for long-range transport of HCBD
exists, as the substance has been detected in samples taken from
various sediment depths in Great Slave Lake. HCBD biodegrades
slowly in aerobic water, with an estimated half-life of up to a
year, but it would persist considerably longer under anaerobic
conditions. HCBD accumulates in the tissues of freshwater organisms, with a maximum reported bioconcentration factor of
19 000, but it is quite easily metabolized and therefore does not
biomagnify through food chains. Available data indicate that
HCBD meets the criteria for persistence and bioaccumulation
according to the Persistence and Bioaccumulation Regulations of
the Canadian Environmental Protection Act, 1999 (CEPA 1999).
HCBD has been detected in Canadian surface waters, sediments, aquatic organisms and, occasionally, air.
Acute and chronic toxicity data are available for pelagic
aquatic organisms, but no information is available on the toxicity
of HCBD to benthic organisms.
Concentrations of HCBD in Canadian surface water are lower
than the adverse effects thresholds predicted for sensitive pelagic
aquatic organisms. Concentrations of HCBD in the sediment of
highly contaminated sections of the St. Clair River are high
enough that sensitive benthic organisms could experience adverse
effects because of their inability to move to less contaminated
areas.
HCBD is not likely to contribute significantly to ground-level
ozone formation, but it does have the potential to contribute
somewhat to depletion of stratospheric ozone and to climate
change. The magnitude of these effects would depend upon the
concentration of HCBD in the atmosphere; in recent years, the
concentration of HCBD in Canadian air has been very low.
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2017
Available data upon which to base estimates of population exposure to HCBD in Canada are extremely limited; however, food
and, possibly, air appear to be the major routes of exposure.
Based on results of studies conducted in experimental animals,
the kidney appears to be the target organ of HCBD-induced toxicity. Kidney tumours have also been observed in rats following
long-term exposure to HCBD, but only at doses associated with
non-neoplastic renal effects. The estimated average daily intake
by the general population in Canada from environmental sources
is less than a Tolerable Intake derived on the basis of a benchmark dose or effect levels for non-neoplastic renal effects. A Tolerable Intake is the level of intake to which it is believed a person
may be exposed daily over a lifetime without deleterious effect.
Les données sur lesquelles on pourrait baser une estimation de
l’exposition de la population au HCBD au Canada sont très limitées. Toutefois, les aliments, et peut-être l’air, sont apparemment
les principales voies d’exposition. Si l’on se fie aux résultats expérimentaux d’études effectuées chez des animaux, le rein semblerait l’organe cible de la toxicité causée par le HCBD. Des tumeurs rénales ont également été observées chez des rats après une
exposition à long terme au HCBD, mais uniquement à des doses
associées à des effets rénaux non néoplasiques. La dose journalière moyenne de l’ensemble de la population canadienne provenant de sources environnementales est inférieure à la dose
admissible obtenue à partir d’une dose de référence ou des concentrations avec effet rénal non néoplasique. La dose admissible
est la quantité d’une substance chimique qu’une personne peut
absorber quotidiennement pendant toute sa vie sans subir d’effet
nocif.
Based on available data, it is concluded that hexachlorobutadiene is entering the environment in a quantity or concentration or
under conditions that have or may have an immediate or longterm harmful effect on the environment or its biological diversity.
It is concluded that hexachlorobutadiene is not entering the
environment, in Canada, in a quantity or concentration or under
conditions that constitute or may constitute a danger to the environment on which life depends; or that constitute or that may
constitute a danger in Canada to human life or health. Thus, it is
proposed that hexachlorobutadiene be considered “toxic” as defined in section 64 of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999 (CEPA 1999). Because HCBD meets the criteria for
persistence and bioaccumulation according to the Persistence and
Bioaccumulation Regulations of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999 and is present in the environment as a result
of human activity, the substance will be proposed, under subsection 77(4) as a candidate for virtual elimination under subsection 65(3).
D’après les données disponibles, on conclut que l’hexachlorobutadiène pénètre dans l’environnement en une quantité ou
concentration ou dans des conditions de nature à avoir, immédiatement ou à long terme, un effet nocif sur l’environnement ou sur
la diversité biologique. On conclut que l’hexachlorobutadiène ne
pénètre pas dans l’environnement, au Canada, en une quantité ou
concentration ou dans des conditions de nature à mettre en danger
l’environnement essentiel pour la vie ou constituer un danger, au
Canada, pour la vie ou la santé humaines. En conséquence, il est
proposé que l’hexachlorobutadiène soit considéré comme « toxique » au sens de l’article 64 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) [LCPE 1999]. Comme le HCBD
satisfait aux critères de persistance et de bioaccumulation mentionnés dans le Règlement sur la persistance et la bioaccumulation et qu’il est présent dans l’environnement en raison
d’une activité humaine, il est proposé conformément au paragraphe 77(4) qu’il fasse l’objet d’une quasi-élimination conformément au paragraphe 65(3) de la Loi.
Pursuant to subsection 77(4), because HCBD is proposed to be
toxic under the Act and meets the criteria for persistence and bioaccumulation in accordance with the Persistence and Bioaccumulation Regulations, is present in the environment primarily as a
result of human activity, and is not a naturally-occurring radionuclide or a naturally-occurring inorganic substance, implementation of virtual elimination under subsection 65(3) of HCBD is
being proposed.
Conformément au paragraphe 77(4), comme il est proposé que
le HCBD soit jugé toxique au sens de la Loi et étant donné qu’il
satisfait aux critères de persistance et de bioaccumulation mentionnés dans le Règlement sur la persistance et la bioaccumulation, qu’il est présent dans l’environnement surtout en raison de
l’activité humaine et qu’il n’est ni un radionucléide naturel, ni une
substance inorganique naturelle, sa quasi-élimination conformément au paragraphe 65(3) est proposée.
It is recommended that sources of HCBD as a by-product in the
production of other chlorinated chemicals, such as vinyl chloride,
allyl chloride and epichlorohydrin be identified and measures to
reduce these releases be investigated.
Il est recommandé de relever les sources de HCBD résultant
de la production d’autres composés chlorés, comme le chlorure
de vinyle, le chlorure d’allyle et l’épichlorohydrine, ainsi que
d’étudier les mesures à prendre pour réduire ces rejets.
HCBD releases during refuse combustion were identified. Preliminary information indicates that sources of HCBD from combustion are similar to those of dioxins, furans and hexachlorobenzene. It is recommended that measures to reduce emission of
HCBD from combustion sources complement initiatives currently
underway to address dioxins, furans and hexachlorobenzene.
On a constaté que la combustion des déchets occasionnait des
rejets de HCBD. Des renseignements préliminaires portent à
croire que les sources de dégagement de HCBD pendant la combustion sont les mêmes que pour les dioxines, les furannes et
l’hexachlorobenzène. Il est recommandé que les mesures visant à
réduire les émissions de HCBD produites par les sources de combustion s’ajoutent aux initiatives en cours concernant les dioxines,
les furannes et l’hexachlorobenzène.
2018
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Since HCBD is persistent, bioaccumulative, likely to cause effects to aquatic species at low levels of exposure and is not currently used in commerce in Canada, options to prevent its reintroduction into the Canadian market should be explored.
J. A. BUCCINI
Director
Commercial Chemicals
Evaluation Branch
On behalf of the Minister of the Environment
Puisque le HCBD est persistant, qu’il est bioaccumulable, qu’il
a probablement des effets sur les espèces aquatiques à de faibles
niveaux d’exposition et qu’il n’est pas actuellement commercialisé au Canada, il faudrait examiner des options visant à prévenir sa
réintroduction sur le marché canadien.
Le directeur
Direction de l’évaluation des produits
chimiques commerciaux
J. A. BUCCINI
Au nom du ministre de l’Environnement
[27-1-o]
[27-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Publication after Assessment of a Substance — Textile Mill
Effluents — Specified on the Priority Substances List
(Subsection 77(1) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999)
Publication concernant l’évaluation d’une substance — effluents
des usines de textile — inscrite sur la Liste prioritaire
(paragraphe 77(1) de la Loi canadienne sur la protection
de l’environnement (1999))
Whereas a summary of a draft report of the assessment of the
substance textile mill effluents specified on the Priority Substances List is annexed hereby,
Attendu qu’un résumé d’un rapport provisoire de l’évaluation
d’une substance dénommée effluents des usines de textile, inscrite
sur la Liste prioritaire, est ici annexé,
Notice therefore is hereby given that the Ministers of the Environment and of Health propose to recommend to Her Excellency
the Governor in Council that Textile Mill Effluents be added to
the List of Toxic Substances in Schedule 1 to the Canadian Environmental Protection Act, 1999.
Avis est donné par les présentes que les ministres de l’Environnement et de la Santé proposent de recommander à Son Excellence la Gouverneur générale en conseil que la substance effluents des usines de textile soit ajoutée sur la Liste de l’Annexe 1
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
Public comment period
Délai pour recevoir les commentaires du public
As specified under subsection 77(5) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, any person may, within 60 days
after publication of this notice, file with the Minister of the Environment written comments on the measure the Ministers propose
to take and the scientific considerations on the basis of which the
measure is proposed. All comments must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice and be sent
to the Director, Commercial Chemicals Evaluation Branch, Department of the Environment, Hull, Quebec K1A 0H3, (819) 9534936 (Facsimile), or by electronic mail to the PSL Webmaster,
PSL.LSIP@ec.gc.ca.
Selon le paragraphe 77(5) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), dans les 60 jours suivant la publication du présent avis, quiconque peut soumettre par écrit au ministre de l’Environnement ses observations sur la mesure qui y est
énoncée et les considérations scientifiques la justifiant. Tous les
commentaires doivent mentionner la Partie I de la Gazette du
Canada, et la date de publication du présent avis, et être envoyés
au Directeur, Direction de l’évaluation des produits chimiques
commerciaux, Ministère de l’Environnement, Hull (Québec) K1A
0H3, (819) 953-4936 (télécopieur), ou par courriel à l’adresse
PSL.LSIP@ec.gc.ca.
In accordance with section 313 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999, any person who provides information in
response to this notice may submit, with the information, a request that it be treated as confidential.
Selon l’article 313 de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999), quiconque fournit des renseignements
suite à cet avis, peut en même temps demander que les renseignements fournis soient considérés comme confidentiels.
Annex
Annexe
Summary of the Draft Report of the Assessment of the Substance
Textile Mill Effluents Specified on the Priority Substances List
Résumé du rapport provisoire de l’évaluation de la substance
effluents des usines de textile, inscrite sur la Liste prioritaire
Textile mill effluents (TMEs) are wastewater discharges from
Canadian textile mills that are involved in wet processes such as
Les effluents des usines de textile (EUT) font référence aux
eaux usées rejetées par les usines de textile du Canada qui
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2019
scouring, neutralizing, desizing, mercerizing, carbonizing, fulling,
bleaching, dyeing, printing and other wet finishing activities.
They are not generated at facilities that conduct only dry
processing (carding, spinning, weaving and knitting), laundering
or manufacture of synthetic fibres through chemical processes. In
the context of this report, TMEs do not include waste streams
such as air emissions or solid waste.
utilisent des procédés de traitement au mouillé, comme le décreusage, la neutralisation, le désencollage, le mercerisage, le carbonisage, le foulonnage, le blanchiment, la teinture, l’impression et
autres procédés de finissage au mouillé. Ils n’incluent pas les
effluents produits par les usines qui n’utilisent que des procédés
de traitement à sec (cardage, filage, tissage et tricotage), de blanchissage ou de fabrication de fibres synthétiques par des procédés
chimiques. Aux fins du présent rapport, les EUT n’incluent pas
non plus les émissions atmosphériques, ni les déchets solides.
As of 1999, there were 145 wet processing textile mills operating in Canada. Most wet processing mills were located in Quebec (58 percent), followed by Ontario (34 percent), Nova Scotia
(3 percent), New Brunswick (2 percent), British Columbia
(1 percent) and Prince Edward Island (1 percent). Most wet processing mills in Canada (96 percent) discharged to municipal
wastewater collection systems, 99 percent of which had some
form of wastewater treatment. The highest percentage of TMEs
received secondary treatment (61 percent), followed by primary
(28 percent), tertiary (9 percent) and none (1 percent). The dilution potential for TMEs varied principally according to the volume and flow of the receiving environment, and the total TMEs
discharged ranged from 17 percent to 0.000 01 percent of the
receiving environment.
En 1999, 145 usines de textile utilisant des procédés par voie
humide étaient en opération au Canada. La plupart de ces usines
étaient situées au Québec (58 p. 100), les autres étant réparties
entre l’Ontario (34 p. 100), la Nouvelle-Écosse (3 p. 100),
le Nouveau-Brunswick (2 p. 100), la Colombie-Britannique
(1 p. 100) et l’Île-du-Prince-Édouard (1 p. 100). La presque totalité des usines canadiennes qui utilisent des procédés au mouillé
(96 p. 100) rejettent leurs effluents dans les réseaux collecteurs
des municipalités et 99 p. 100 de ces effluents sont traités : dans
la majeure partie des cas (61 p. 100), les EUT sont soumis à un
traitement secondaire; le reste est soumis à un traitement primaire
(28 p. 100) ou tertiaire (9 p. 100) et 1 p. 100 des effluents est rejeté sans aucune forme de traitement. Le potentiel de dilution des
EUT fluctue essentiellement en fonction du volume et du débit
du milieu récepteur, et le pourcentage que représentent tous
les EUT rejetés varie de 17 p. 100 à 0,00001 p. 100 du milieu
récepteur.
TMEs contain a wide range of chemicals and are known to
have a range of pH, temperature, colour and oxygen demand
characteristics. The assessment did not attempt to determine the
contribution of individual components of TMEs to toxicity or
environmental effects, due to the complexity of such a task combined with time and resource limitations, and focused instead on
the impacts of whole effluents.
Les EUT renferment une grande variété de substances chimiques et ils varient considérablement quant à leur pH, leur température, leur couleur et leurs caractéristiques liées à la demande en
oxygène. La présente évaluation n’a pas cherché à déterminer
dans quelle mesure chaque constituant des EUT contribuait à la
toxicité de ces effluents ou aux effets qu’ils produisent sur
l’environnement, compte tenu de la complexité d’une telle tâche
et du peu de temps et de ressources disponibles. L’évaluation a
porté plutôt sur les effets des effluents entiers.
In order to supplement the sparse database on the environmental effects of TMEs, a number of studies were undertaken in
support of the assessment. The combined results of a battery of
whole-effluent toxicity tests indicated a reduction in toxicity with
increasing intensity of treatment of TMEs. The battery of tests
used included rainbow trout (Oncorhynchus mykiss) acute lethal,
Daphnia magna acute lethal, Microtox® (Vibrio fischeri) acute
sublethal, Microtox® chronic sublethal, Ceriodaphnia dubia
chronic (lethal and reproduction), and algal growth (Selenastrum
capricornutum). All untreated TMEs had effects on all of the
organisms tested. Primary-treated TMEs had slightly less toxicity
than untreated effluents. Most of the secondary-treated effluents
produced no effects on test organisms, with two exceptions, both
of which discharged to municipal wastewater treatment systems.
At one of those sites, where the treatment system was believed to
be not operating optimally, aquatic toxicity was detected in all
whole-effluent toxicity tests conducted. At the other site, significant inhibition of reproduction in C. dubia was detected; however, no aquatic toxicity was observed in the other three tests
conducted. No tertiary-treated TMEs produced effects on test
organisms.
Un certain nombre d’études ont été entreprises à l’appui de la
présente évaluation, afin de compléter la base de données limitées
sur les effets des EUT sur l’environnement. Les résultats combinés d’une batterie d’essais de toxicité sur l’effluent entier ont
démontré que la toxicité des effluents diminue à mesure
qu’augmente leur niveau de traitement. Parmi les essais utilisés à
cette fin, il convient de mentionner l’essai de létalité aiguë sur la
truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss) et sur Daphnia magna,
l’essai de toxicité sublétale aiguë Microtox® sur Vibrio fischeri,
l’essai de toxicité sublétale chronique Microtox®, l’essai de toxicité chronique sur Ceriodaphnia dubia (survie et reproduction) et
l’essai de croissance sur l’algue Selenastrum capricornutum.
Tous les EUT non traités ont eu des effets sur l’ensemble des
organismes d’essai. La toxicité des EUT ayant subi un traitement
primaire a été légèrement moindre que celle des effluents non
traités. Par contre, la plupart des effluents soumis à un traitement
secondaire n’ont eu aucun effet sur les organismes d’essai, à deux
exceptions près : il s’agissait dans les deux cas d’effluents déversés dans les réseaux de traitement municipaux. À l’un de ces endroits où le système de traitement des eaux usées ne semblait pas
fonctionner de façon optimale, tous les essais de toxicité sur
l’effluent entier ont révélé une toxicité pour les organismes aquatiques. À l’autre emplacement, on a observé une inhibition marquée de la reproduction chez C. dubia, mais les trois autres essais
n’ont indiqué aucune toxicité pour les organismes aquatiques.
Enfin, aucun EUT soumis à un traitement tertiaire n’a provoqué
d’effets sur les organismes d’essai.
There were limited data available on the aquatic toxicity of
samples obtained from aquatic environments receiving TMEs.
Les données sur la toxicité aquatique d’échantillons prélevés de
milieux recevant des EUT étaient limitées et il n’existait aucune
2020
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
There were no data on the aquatic toxicity of environmental samples near untreated TME discharges, and only one site receiving
primary-treated TMEs was studied. At that site, chronic toxicity
(C. dubia survival and reproduction) was detected at 120 m below
the outfall, and acute toxicity to the bacterium V. fischeri was
detected 30 m from the outfall. No acute toxicity was measured in
samples from environments receiving TMEs that were subject to
secondary or tertiary treatment. At a single site receiving untreated TME, an in situ bioassay was conducted using caged
clams (Anodonta implicata), and significant mortality occurred up
to 120 m downstream of the outfall. Pore water from sediments
taken from locations up to 80 m from an outfall discharging primary-treated TME inhibited fertilization in the white sea
urchin (Lytechninus pictus). Toxicity was not detected by
using a variety of other sediment toxicity tests at sites receiving
secondary-treated TMEs.
donnée sur la toxicité aquatique d’échantillons prélevés à proximité de points de rejet d’EUT non traités; de plus, un seul emplacement recevant des EUT soumis à un traitement primaire a été
étudié. À ce dernier endroit, on a observé une toxicité chronique
(survie et reproduction chez C. dubia) à 120 m en aval de
l’exutoire, et une toxicité aiguë pour la bactérie V. fischeri a été
décelée à 30 m en aval de l’exutoire. Aucune toxicité aiguë n’a
été observée dans les échantillons prélevés de milieux recevant
des EUT ayant subi un traitement secondaire ou tertiaire. Un essai
biologique sur place a été effectué sur des anodontes du gasparot
(Anodonta implicata) en cage, à un endroit où étaient déversés
des EUT non traités; lors de cet essai, un taux significatif de
mortalité a été observé jusqu’à 120 m en aval de l’exutoire. En
outre, l’eau interstitielle des sédiments prélevés à différents endroits, sur une distance de 80 m d’un exutoire rejetant des EUT
ayant subi un traitement primaire, a inhibé la fécondation chez
l’oursin Lytechninus pictus. Divers essais de toxicité sur des sédiments prélevés à des endroits recevant des EUT soumis à un
traitement secondaire n’ont indiqué aucune toxicité.
Studies measuring impacts on benthic invertebrate communities in aquatic environments receiving TMEs were conducted at
single locations for each of untreated, secondary-treated and
tertiary-treated effluents. Changes in community structure were
detected 120 m below the outfall at the untreated site; however,
no impacts were detected at the sites where secondary or tertiary
treatment was provided by a municipal wastewater treatment
system.
Des études ont été faites afin de mesurer les effets des EUT sur
les communautés d’invertébrés benthiques; ces études ont été
menées à trois endroits recevant respectivement des EUT non
traités et des EUT ayant subi un traitement secondaire et tertiaire.
Dans le premier cas, des changements dans la structure des communautés ont été observés à une distance de 120 m en aval de
l’exutoire des effluents non traités; aucun effet n’a été observé
aux deux autres endroits où étaient déversés des EUT ayant subi
au préalable un traitement secondaire ou tertiaire dans les installations municipales.
Estimated Toxic Exposure Values based on nonylphenol toxic
equivalency quotients (EEVTEQ) for nonylphenol (NP) and nonylphenol ethoxylates (NPEs) in untreated TMEs exceeded the
chronic toxicity threshold for invertebrates in 90 percent of samples and the chronic toxicity threshold for fish in 86 percent of
samples. Eighty-three percent of untreated samples had NP and
NPE EEVTEQs falling within the range of acute toxicity to fish,
invertebrates and algae. All five primary-treated TME samples
had NP and NPE EEVTEQs falling within the range of acute toxicity to fish and invertebrates and exceeding chronic toxicity
benchmarks for those organisms.
Dans le cas des EUT non traités, les valeurs estimées de
l’exposition toxique, basées sur les quotients d’équivalence toxique (VEEQET) par rapport au nonylphénol (NP) et aux dérivés
éthoxylés (NPE), ont dépassé le seuil de toxicité chronique pour
les invertébrés dans 90 p. 100 des échantillons et le seuil de toxicité chronique pour les poissons dans 86 p. 100 des échantillons.
De plus, pour 83 p. 100 des échantillons d’EUT non traités, les
VEEQET par rapport au NP et aux NPE se situaient dans
l’intervalle de toxicité aiguë pour le poisson, les invertébrés et les
algues. De même, pour tous les cinq échantillons d’EUT traités
par procédé primaire, les VEEQET par rapport au NP et aux NPE
se situaient dans l’intervalle de toxicité aiguë pour le poisson et
les invertébrés et ces valeurs dépassaient les seuils de toxicité
chronique pour ces organismes.
Based on the available data, it is proposed that textile mill effluents are entering the environment in a quantity or concentration
or under conditions that have or may have an immediate or longterm harmful effect on the environment or its biological diversity.
Thus, it is proposed that textile mill effluents be considered
“toxic” as defined in section 64 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999 (CEPA 1999) and that evaluation of options
under CEPA 1999 to reduce exposure be considered a priority at
this time. It is recommended that options to reduce environmental
risk be examined on a site-specific basis. In addition, pollution
prevention opportunities and control technologies for the management of TMEs should be identified and evaluated, with particular attention to the use and release of NP and its ethoxylates.
Given the fact that most textile mills in Canada have their wastewater treated at municipal wastewater treatment plants
(MWWTPs), it is recommended that discussions with the appropriate authorities (municipal and/or provincial) should be undertaken to address the risks. This may require additional effects
monitoring of textile mill effluents and municipal effluents.
À la lumière des données disponibles, il est proposé que les effluents des usines de textile pénètrent dans l’environnement en
une quantité ou une concentration ou dans des conditions de nature à avoir, immédiatement ou à long terme, des effets nocifs sur
l’environnement ou sa diversité biologique. En conséquence, il
est proposé que les effluents des usines de textile soient considérés « toxiques » au sens de l’article 64 de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999) [LCPE 1999] et que l’on
accorde la priorité à l’évaluation des options prévues au titre de la
LCPE en vue de réduire l’exposition à ces substances. Il est en
outre recommandé que l’examen des options visant à réduire les
risques pour l’environnement se fasse en tenant compte des conditions propres à chaque site. Il y aurait lieu aussi de définir et
d’évaluer les possibilités et les technologies offertes en matière de
prévention de la pollution et de lutte contre la pollution liées à
la gestion des EUT, en portant une attention particulière à l’utilisation et au rejet du NP et de ses dérivés éthoxylés. Enfin,
comme les rejets de la plupart des usines de textile du Canada
sont traités dans les stations municipales d’épuration des eaux
usées (SMEEU), il est recommandé que des discussions avec les
autorités compétentes (municipales et/ou provinciales) devraient
être engagées pour réduire les risques. Ceci peut nécessiter un
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2021
J. A. BUCCINI
Director
Commercial Chemicals
Evaluation Branch
On behalf of the Minister of the Environment
suivi des effets additionnels des effluents des usines de textiles et
des effluents municipaux.
Le directeur
Direction de l’évaluation des produits
chimiques commerciaux
J. A. BUCCINI
Au nom du ministre de l’Environnement
[27-1-o]
[27-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT, 1999
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT (1999)
Publication after Assessment of Two Substances — Releases
from Primary and Secondary Copper Smelters and Refineries and
Releases from Primary and Secondary Zinc Smelters and
Refineries — Specified on the Priority Substances List
(Subsection 77(1) of the Canadian Environmental Protection
Act, 1999)
Publication concernant l’évaluation de deux substances — rejets
des fonderies et affineries de cuivre primaire et secondaire et
rejets des fonderies et affineries de zinc primaire et secondaire —
inscrites sur la Liste prioritaire (paragraphe 77(1) de la Loi
canadienne sur la protection de l’environnement (1999))
Whereas a summary of a draft report of the assessment of the
substances Releases from primary and secondary copper smelters
and refineries and Releases from primary and secondary zinc
smelters and refineries specified on the Priority Substances List is
annexed hereby,
Notice therefore is hereby given that the Ministers of the Environment and of Health propose to recommend to Her Excellency
the Governor in Council that Releases from primary and secondary copper smelters and refineries and Releases from primary
and secondary zinc smelters and refineries be added to the List of
Toxic Substances in Schedule 1 to the Canadian Environmental
Protection Act, 1999.
Attendu qu’un résumé d’un rapport provisoire de l’évaluation
de deux substances dénommées Rejets des fonderies et affineries
de cuivre primaire et secondaire et Rejets des fonderies et affineries de zinc primaire et secondaire inscrites sur la Liste prioritaire, est ici annexé,
Avis est donné par les présentes que les ministres de l’Environnement et de la Santé proposent de recommander à Son Excellence le Gouverneur général en conseil que les substances Rejets des fonderies et affineries de cuivre primaire et secondaire et
Rejets des fonderies et affineries de zinc primaire et secondaire
soient ajoutées sur la Liste de l’annexe 1 de la Loi canadienne sur
la protection de l’environnement (1999).
Public comment period
Délai pour recevoir les commentaires du public
As specified under subsection 77(5) of the Canadian Environmental Protection Act, 1999, any person may, within 60 days
after publication of this notice, file with the Minister of the Environment written comments on the measure the Ministers propose
to take and the scientific considerations on the basis of which the
measure is proposed. All comments must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice and be sent
to the Director, Commercial Chemicals Evaluation Branch, Department of the Environment, Hull, Quebec K1A 0H3, (819) 9534936 (Facsimile), or by electronic mail to the PSL Webmaster,
PSL.LSIP@ec.gc.ca.
In accordance with section 313 of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999, any person who provides information in
response to this notice, may submit, with the information a request that it be treated as confidential.
Selon le paragraphe 77(5) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999), dans les 60 jours suivant la publication du présent avis, quiconque peut soumettre par écrit au ministre de l’Environnement ses observations sur la mesure qui y est
énoncée et les considérations scientifiques la justifiant. Tous les
commentaires doivent mentionner la Partie I de la Gazette du
Canada, et la date de publication du présent avis, et être envoyés
au Directeur, Direction de l’évaluation des produits chimiques
commerciaux, Ministère de l’Environnement, Hull (Québec) K1A
0H3, (819) 953-4936 (télécopieur), ou par courriel à l’adresse
PSL.LSIP@ec.gc.ca
Selon l’article 313 de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement (1999), quiconque fournit des renseignements
suite à cet avis, peut en même temps demander que les renseignements fournis soient considérés comme confidentiels.
Annex
Annexe
Summary of the Draft Report of the Assessment of the
Substances Releases from primary and secondary copper smelters
and refineries and releases from primary and secondary zinc
smelters and refineries Specified on the Priority Substances List
Résumé du rapport provisoire de l’évaluation des substances
Rejets des fonderies et affineries de cuivre primaire et secondaire
et Rejets des fonderies et affineries de zinc primaire et secondaire
inscrites sur la Liste prioritaire
Assessments of the two substances “Releases from primary and
secondary copper smelters and refineries” and “Releases from
primary and secondary zinc smelters and refineries” have been
conducted and reported together due to the similar nature of the
Les « Rejets des fonderies et affineries de cuivre primaire et
secondaire » et les « Rejets des fonderies et affineries de zinc
primaire et secondaire » sont évalués ensemble et font l’objet
d’un même rapport à cause des similitudes entre les deux types
2022
Canada Gazette Part I
two types of facilities and the common approach used in assessing their releases. For the purposes of these assessments a smelter
is defined as a facility which uses high temperature chemical processes to recover base metals, while a refinery is a plant in which
impurities are separated from metals using thermal or electrolytic
processes. Zinc operations use integrated processes that are a
combination of smelting and refining, and are conventionally
referred to as “zinc plants”. The six copper smelters, four copper
refineries and four zinc plants currently operating in Canada were
considered in the assessments.
Releases from copper smelters/refineries and zinc plants are
complex mixtures, containing varying amounts of numerous substances. Since most releases (on a mass basis) are discharged to
air, and releases to air have the greatest potential for causing
widespread effects, these assessments have focused on environmental and human health risks of air emissions. The components
of releases to air that were examined most closely are sulphur
dioxide (SO2), the metals (largely in the form of particulate matter) copper, zinc, nickel, lead, cadmium, chromium and arsenic,
and particulate matter under 10 microns (PM10). For facilities
having multiple operations, source emission attribution was
evaluated to estimate the fraction of ambient and deposited contaminants owing to those operations which are the subject of
these assessments.
Effects thresholds for SO2 were based on exposure by vegetation for periods of 1-hour (acute) and 1-growing season (chronic).
Endpoint organisms were identified for exposure to each metal in
both aquatic and terrestrial environments (relating to deposition to
surface waters and land, respectively). The 95th percentile of
natural background metal concentrations were used as a lower
limits for the effects thresholds. The transport and fate of metals
deposited on surface waters and soils was modelled to permit
estimation of critical metal deposition values (“critical loads”) —
defined as the amount of annual deposition required for steadystate metal concentrations to reach these minimum effect concentrations in receiving surface waters and soils. Probabilistic
modelling was based on the range of receptor conditions (soil
types, pH, lake size, etc.) encountered on the Canadian Shield.
Estimated free metal ion concentrations were assumed to be representative of the concentration of biologically available metal.
Risk due to SO2 released from copper smelters/refineries and
zinc plants was assessed based on both direct exposure to SO2 and
on associated acidic deposition. Results for direct exposure indicate that there is a risk to vegetation over varying areas near both
copper smelters/refineries and zinc plants, to a maximum distance
of about 10 km. For acidic deposition, it was determined that
copper smelters contributed up to 8 percent (relative to all anthropogenic and natural sources) of the SO2 resulting in acidic deposition at the four Eastern Canadian receptor areas considered.
Copper refineries and zinc plants were responsible for significantly lower fractions (up to 0.1 percent and 0.2ÿpercent, respectively). U.S. sources were the largest contributors at all four receptor sites.
Estimated annual metal deposition rates were compared with
25th percentile critical loads typically representative of effects to
July 1, 2000
d’exploitation et à cause de la méthode commune adoptée pour
évaluer leurs rejets. Aux fins de la présente évaluation, une fonderie est une usine qui utilise des procédés à haute température pour
extraire des métaux communs, alors qu’une affinerie est une usine
qui sépare les impuretés des métaux au moyen de procédés thermiques ou électrolytiques. Pour la production du zinc, on a recours à des procédés intégrés combinant fonte et affinerie et ces
installations sont habituellement appelées « usines d’élaboration
du zinc ». La présente évaluation considère les six fonderies de
cuivre, les quatre affineries de cuivre et les quatre usines
d’élaboration du zinc actuellement en opération au Canada.
Les rejets des fonderies et affineries de cuivre et des usines
d’élaboration du zinc sont des mélanges complexes contenant des
quantités variables de nombreuses substances. Comme la plus
grande partie des rejets (quant à la masse) sont effectués dans
l’atmosphère, et que ces émissions dans l’atmosphère sont susceptibles de provoquer le plus d’effets, la présente évaluation a
mis l’accent sur les risques pour l’environnement et la santé humaine des ces rejets dans l’atmosphère. Les constituants des
émissions dans l’atmosphère qui ont été étudiés de plus près sont
l’anhydride sulfureux (SO2), les métaux (surtout sous forme de
matières particulaires) comme le cuivre, le zinc, le nickel, le
plomb, le cadmium, le chrome et l’arsenic, ainsi que les matières
particulaires de moins de 10 microns (MP10). Dans le cas des installations qui comptent plusieurs opérations, on a évalué l’attribution à la source des émissions afin d’estimer la proportion
des contaminants ambiants et déposés due aux exploitations qui
font l’objet de notre étude.
On a établi les concentrations seuil de SO2 produisant un effet à
partir de l’exposition de la végétation pendant des périodes d’une
heure (aiguë) et d’un cycle végétatif (chronique). Des organismes
récepteurs ont été identifiés pour l’exposition à chaque métal dans
les milieux aquatiques et terrestres (pour les retombées aquatiques
et terrestres, respectivement). Le 95e percentile des concentrations
de métal du contexte naturel a servi de limite inférieure des concentrations seuil produisant un effet. Le transport et le devenir des
métaux retombés sur les eaux et les terres ont été modélisés de
façon à permettre l’évaluation des concentrations critiques des
retombées métalliques (« charges critiques ») — définies comme
la quantité de retombées annuelles requise pour que les concentrations de métal à l’état d’équilibre atteignent les concentrations
minimales avec effet observé dans les eaux et les sols récepteurs.
On a établi la modélisation probabiliste à partir de la gamme des
conditions du récepteur (type de sol, pH, dimensions du lac, etc.)
que l’on trouve sur le Bouclier canadien. On a supposé que les
concentrations estimées d’ions métalliques libres reflètent les
concentrations de métal biodisponible.
Les risques dus aux émissions de SO2 des fonderies et affineries de cuivre et des usines d’élaboration du zinc ont été évalués
tant à partir de l’exposition directe au SO2, qu’à partir de l’exposition aux retombées acides qui y sont associées. Les résultats
de l’étude de l’exposition directe indiquent qu’il y a risque pour la
végétation des diverses régions près des fonderies et affineries de
cuivre et des usines d’élaboration du zinc jusqu’à une distance
maximale de 10 km. Quant aux retombées acides, on a établi que
les fonderies de cuivre étaient responsables de 8 p. 100 (de toutes
les sources anthropiques et naturelles) du SO2 provoquant des
retombées acides dans les quatre régions réceptrices considérées
de l’est du Canada. Les affineries de cuivre et les usines d’élaboration du zinc étaient responsables d’une portion de beaucoup
inférieure (de 0,1 p. 100 et 0,2 p. 100, respectivement). Ce sont les
sources américaines qui contribuent le plus au SO2 provoquant
des retombées acides dans les quatre régions réceptrices.
On a comparé les taux estimés de retombées métalliques annuelles aux charges critiques de 25e percentile qui représentent
Le 1er juillet 2000
sensitive organisms under 25 percent of conditions in sandy soils
or acidic lake water of the Canadian Shield. It was concluded that
there is potential for effects to aquatic and/or soil dwelling organisms from exposure to steady-state concentrations of metals in
the vicinity of copper smelters/refineries and zinc plants resulting
from releases (especially of copper and zinc, respectively) from
these facilities. Impacted areas were estimated to extend up to
about 13 to 14 km from the facilities. In all cases it is recognized
that the range of impact is dependent on the emissions of the individual facilities as well as on local meteorology and geography.
It is also recognized that emissions from zinc plants using exclusively pressure-leach technology will be significantly less than
those using roasting processes.
Screening level evaluations of the environmental effects of
aquatic releases from the three facilities (namely Cominco-Trial,
Noranda-CCR and Noranda-CEZinc) that are not currently required to report their aquatic releases under the Metal Mining
Liquid Effluent Regulations of the Fisheries Act were conducted.
Constituents of releases to water considered in these assessments
include all metal contaminants reported to be present, as well as
ammonia, fluoride and pH. The results of the assessments of
these three facilities indicated the potential for detrimental effects
to the environment. However, the indicators of risk were fairly low, especially given the slightly conservative nature of the
assessment.
The assessed facilities are also sources of carbon dioxide, nitrous oxide, methane and volatile organic compound (VOC)
emissions. The former three contribute to global climate change,
while VOCs contribute to tropospheric photochemical ozone
creation and some VOCs contribute to stratospheric ozone depletion. Emissions of all of these substances from copper smelters
and refineries and zinc plants are, however, minor in comparison
to other emission sources.
The health assessment addressed potential risks to nearby
populations from current releases from copper smelters/refineries
and zinc plants in Canada. Based on recent data, concentrations of
arsenic, cadmium, chromium, nickel, lead, sulphur dioxide and
particulate matter in air are generally increased in the vicinity of
most Canadian copper smelters/refineries and zinc plants in relation both to proximity to the facilities and to background concentrations at remote sites.
The results of available epidemiological studies of human
populations resident near copper smelters/refineries and zinc
plants are inadequate to characterize the potential for both cancer
and noncancer effects from releases from such facilities. Based on
assessments conducted previously on the Priority Substances List
under CEPA, carcinogenicity is considered to be the critical effect
for arsenic, cadmium, chromium and nickel, in light of the sufficient weight of evidence for lung tumours in occupational populations or experimental animals following inhalation of compounds of each of these metals. The range of annual mean
concentrations of PM10 near Canadian copper smelters/refineries
and zinc plants overlaps those associated with increased cardiorespiratory morbidity and mortality in recent extensive epidemiological studies of the general population exposed to ambient air
pollution in various countries, including Canada. The concentrations of sulphur dioxide in ambient air in the vicinity of all Canadian copper smelters/refineries and zinc plants occasionally
exceed health-based guidelines intended to protect against cardiorespiratory effects. Although not directly considered in this
Gazette du Canada Partie I
2023
bien les effets sur les organismes sensibles dans 25 p. 100 des
conditions des sols sablonneux et des eaux lacustres acides du
Bouclier canadien. On en a conclu que l’exposition aux concentrations de métaux en état d’équilibre à proximité des fonderies et
affineries de cuivre et des usines d’élaboration de zinc due aux
émissions (en particulier de cuivre et de zinc, respectivement) de
ces usines peuvent avoir des effets sur les organismes aquatiques
ou terrestres. On estime que les régions touchées s’étendent à
environ 13 ou 14 km des usines. Dans tous les cas, il est reconnu
que la gamme des effets dépend des émissions de chaque usine
ainsi que de la géographie et des conditions météorologiques locales. Il est également reconnu que les émissions provenant des
usines d’élaboration du zinc utilisant une technologie de lixiviation sous pression sont de beaucoup inférieures à celles utilisant
des procédés de grillage.
Des évaluations préalables des effets écologiques des rejets
dans l’eau ont été faites pour les trois usines (soit la Cominco à
Trail, CCR et CEZinc de la Noranda) qui ne sont pas tenues de
rapporter leurs rejets dans l’eau en vertu du Règlement sur les
effluents liquides des mines de métaux de la Loi sur les pêches.
Les constituants des rejets dans l’eau faisant l’objet de la présente
évaluation incluent tous les contaminants métalliques présents,
ainsi que l’ammoniac, le fluoride et le pH. Les résultats de
l’évaluation de ces trois usines indiquent qu’il existe un potentiel
d’effets nocifs pour l’environnement. Toutefois, les indicateurs du
risque étaient assez faibles, surtout si l’on considère que l’évaluation était assez modérée.
Les usines évaluées sont également des sources d’émissions de
bioxyde de carbone, d’oxyde nitreux, de méthane et de composés
organiques volatils (COV). Les trois premiers contribuent aux
changements climatiques alors que certains COV contribuent à la
création d’ozone photochimique troposphérique, et que d’autres
contribuent à l’appauvrissement de l’ozone stratosphérique. Les
rejets de toutes ces substances par les fonderies et affineries de
cuivre et les usines d’élaboration du zinc sont cependant mineurs
par rapport à d’autres sources de rejets.
L’évaluation des risques pour la santé humaine traite des risques potentiels pour les populations avoisinantes que constituent
les rejets actuels des fonderies et affineries de cuivre et des usines
d’élaboration du zinc au Canada. Selon des données récentes, les
concentrations d’arsenic, de cadmium, de chrome, de nickel, de
plomb, de soufre, d’anhydride sulfureux et de matières particulaires dans l’air s’accroissent en fonction de la proximité des fonderies et affineries de cuivre et des usines d’élaboration du zinc
du Canada par rapport aux concentrations de fond des sites
éloignés.
Les résultats des études épidémiologiques disponibles pour les
populations humaines résidant près des fonderies et affineries de
cuivre et des usines d’élaboration du zinc sont insuffisants pour
caractériser le potentiel d’effets cancérigènes et non cancérigènes
des rejets de ces usines. Selon les évaluations déjà faites pour la
Liste des substances d’intérêt prioritaire de la LCPE, la cancérogénicité constitue l’effet critique de l’arsenic, du cadmium, du
chrome et du nickel : les tumeurs pulmonaires au sein de la population professionnelle ou chez les animaux expérimentaux dues
à l’inhalation de composés de chacun de ces métaux en sont une
preuve suffisante. La plage de concentrations moyennes annuelles
de MP10 près des fonderies et affineries de cuivre et des usines
d’élaboration du zinc au Canada s’apparente à celle associée à la
morbidité et à la mortalité cardiorespiratoires d’études épidémiologiques approfondies récentes sur la population générale exposée
à la pollution de l’air ambiant dans divers pays, y compris le
Canada. Les concentrations d’anhydride sulfureux dans l’air ambiant à proximité des fonderies et affineries de cuivre et des
usines d’élaboration du zinc au Canada dépassent à l’occasion les
2024
Canada Gazette Part I
assessment, it is also recognized that SO2 is an important precursor in the secondary formation of respirable particulate matter
(PM2.5). Levels of airborne lead also exceed health-based guidelines near certain of the Canadian facilities involved in smelting
copper, indicating potential for lead-induced health effects.
Based on available data concerning the effects of emissions to
air of metals (largely in the form of particulates) and gaseous
sulphur dioxide, it is proposed that Releases from primary and
secondary copper smelters and refineries and Releases from primary and secondary zinc plants are entering the environment in a
quantity or concentration or under conditions that have or may
have an immediate or long-term harmful effect on the environment or its biological diversity. Based on available data, it is proposed that Releases from primary and secondary copper smelters
and refineries and Releases from primary and secondary zinc
plants are not entering the environment in quantities or concentrations or under conditions that constitute or may constitute a
danger to the environment on which life depends. Based on available data, it is proposed that Releases from primary and secondary copper smelters and refineries and Releases from primary
and secondary zinc plants are entering the environment in a
quantity or concentration or under conditions that constitute or
may constitute a danger in Canada to human life or health. Therefore, it is proposed that Releases from primary and Secondary
copper smelters and refineries and Releases from primary and
secondary zinc plants be considered “toxic” as defined in section 64 of the Canadian Environmental Protection Act, 1999
(CEPA 1999).
There are a number of ongoing initiatives that address different
release components of copper smelters/refineries and zinc plants.
These include activities resulting from the Base Metals Smelting
Sector Strategic Options Process, the Canada-wide Standards
initiative for PM10 and PM2.5, and the Canada-wide Acid Rain
Strategy for Post-2000. Any investigations of options to reduce
exposure as a result of these assessments should be integrated
with these initiatives.
Comparison of estimated exposure to arsenic, cadmium,
chromium and nickel in the vicinity of Canadian copper
smelters/refineries and zinc plants with the tumorigenic potency
indicates that the priority for investigation of options to reduce
exposure to releases from these facilities is considered to be in the
high range for copper smelters, to range from low to high for
copper refineries, and to range from low to high for zinc plants.
Comparison of levels of lead, sulphur dioxide and PM10 in ambient air with health-based guidelines or with concentrations at
which health effects have been observed also suggests that the
priority for options analysis is high, especially for facilities where
copper is smelted.
Concerning effluents, it is believed that a significant increase in
contaminant concentrations or loadings, or changes in conditions
affecting bioavailability (such as pH), have the potential to increase risk to the environment. It is therefore recommended that
releases reported for the three facilities assessed be tracked to
evaluate whether effluent-related risk management activities may
be warranted in the future.
July 1, 2000
concentrations recommandées par les lignes directrices visant à
protéger la population de leurs effets cardiorespiratoires. Bien
qu’il ne soit pas étudié directement dans la présente évaluation,
on reconnaît également que le SO2 est un précurseur important de
la formation secondaire de matières particulaires inhalables
(MP2,5). Les concentrations de plomb dans l’air dépassent également les lignes directrices pour la santé près de certaines usines
canadiennes engagées dans la fonte du cuivre et indiquent pour
cette substance un potentiel d’effets nocifs sur la santé.
À la lumière des données disponibles sur les effets des rejets
dans l’atmosphère de métaux (surtout sous forme de particules) et
d’anhydride sulfureux gazeux, on a conclu que les rejets des fonderies et affineries de cuivre primaire et secondaire et les rejets
des fonderies et affineries de zinc primaire et secondaire pénètrent
dans l’environnement en une quantité ou en une concentration ou
dans des conditions qui ont ou peuvent avoir un effet nocif immédiat ou à long terme sur l’environnement ou sur sa diversité biologique. À la lumière des données disponibles, on a conclu que
les rejets des fonderies et affineries de cuivre primaire et secondaire et les rejets des fonderies et affineries de zinc primaire et
secondaire ne pénètrent pas dans l’environnement en une quantité
ou en une concentration ou dans des conditions qui mettent ou
peuvent mettre en danger l’environnement essentiel pour la vie
humaine. À la lumière des données disponibles, on a conclu que
les rejets des fonderies et affineries de cuivre primaire et secondaire et les rejets des fonderies et affineries de zinc primaire et
secondaire pénètrent dans l’environnement en une quantité ou en
une concentration ou dans des conditions qui peuvent constituer
un danger pour la vie ou la santé humaine au Canada. En conséquence, les rejets des fonderies et affineries de cuivre primaire et
secondaire et les rejets des fonderies et affineries de zinc primaire
et secondaire sont considérés comme « toxiques », au sens de
l’article 64 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (LCPE 1999).
Il existe plusieurs initiatives qui visent les divers constituants
des rejets des fonderies et affineries de cuivre et des usines
d’élaboration du zinc. Entre autres, les activités issues du Processus d’options stratégiques - fusion du métal de base, de l’initiative
de la norme pan-canadienne pour les MP10 et les MP2,5 et celles de
la Stratégie pan-canadienne pour les pluies acides post-2000.
Toute recherche de solutions visant à réduire l’exposition issue de
la présente évaluation devrait s’intégrer à ces initiatives.
La comparaison de l’exposition estimée à l’arsenic, au cadmium, au chrome et au nickel à proximité des fonderies et affineries de cuivre et des usines d’élaboration du zinc avec leur potentiel oncogène indique que l’urgence d’étudier les options en vue
de réduire l’exposition aux rejets de ces usines est élevée pour les
fonderies de cuivre, de faible à élevée pour les affineries de cuivre et de faible à élevée pour les usines d’élaboration du zinc. La
comparaison des niveaux de plomb, d’anhydride sulfureux et de
MP10 dans l’air ambiant avec les concentrations recommandées
par les lignes directrices pour la santé ou avec les concentrations
auxquelles des effets ont été observés sur la santé amène également à conclure que l’urgence d’une analyse des options est élevée, en particulier pour les usines de fonte du cuivre.
Dans le cas des effluents, on a conclu qu’une augmentation significative des concentrations de contaminants ou des charges, ou
que des changements dans les conditions affectant la biodisponibilité (comme le pH) peuvent augmenter les risques pour
l’environnement. En conséquence, il est recommandé que les
rejets rapportés par les trois usines soient surveillés afin de
déterminer si des activités de gestion du risque relatives aux effluents seraient justifiées à l’avenir.
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
Assessment of releases from copper smelters/refineries and
zinc plants necessitated evaluation of a limited number of components from the complex mixture of substances released. The constituents of emissions to air examined generally represent the
substances released in the greatest quantity. This selection does
not imply that other release constituents do not pose a risk. Investigations of options for risk management should also take into
consideration other substances of potential concern, some examples of which include mercury, selenium, dioxins and furans.
2025
J. A. BUCCINI
Director
Commercial Chemicals
Evaluation Branch
On behalf of the Minister of the Environment
L’évaluation des rejets provenant des fonderies et affineries
de cuivre et des usines d’élaboration du zinc a nécessité celle
d’un nombre limité de constituants du mélange complexe des substances rejetées. Les constituants des émissions dans l’atmosphère
qui ont été étudiés sont en général ceux qui sont rejetés en plus
grande quantité. Cette sélection n’exclut pas que d’autres constituants rejetés puissent constituer un risque. L’analyse des options
pour la gestion du risque doit tenir compte d’autres substances qui
pourraient avoir des effets nocifs, comme le mercure, le sélénium,
les dioxines et les furanes.
Le directeur
Direction de l’évaluation des produits
chimiques commerciaux
J. A. BUCCINI
Au nom du ministre de l’Environnement
[27-1-o]
[27-1-o]
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendments
Règlement sur les aliments et drogues — Modifications
Interim Marketing Authorization
Autorisation de mise en marché provisoire
Pyridaben is registered under the Pest Control Products Act as
an insecticide for the control of mites on almonds, apples,
peaches/nectarines and pears. Maximum Residue Limits (MRLs)
have been established under the Food and Drugs Act for residues
of pyridaben resulting from its use in Canada and other countries
at 1.5 parts per million (p.p.m.) in peaches/nectarines, 0.75 p.p.m.
in pears, 0.5 p.p.m. in apples and 0.05 p.p.m. in almonds. By virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations,
the MRL for other foods is 0.1 p.p.m.
Le pyridabène est homologué comme insecticide, en vertu de la
Loi sur les produits antiparasitaires, pour lutter contre les acariens sur les amandes, les pêches/nectarines, les poires et les
pommes. Des limites maximales de résidus (LMR) ont été établies en vertu de la Loi sur les aliments et drogues pour les résidus de pyridabène, résultant de son utilisation au Canada et à
l’étranger, de 1,5 partie par million (p.p.m.) dans les pêches/
nectarines, de 0,75 p.p.m. dans les poires, de 0,5 p.p.m. dans les
pommes et de 0,05 p.p.m. dans les amandes. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues, la
LMR pour les autres aliments est de 0,1 p.p.m.
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA)
de Santé Canada a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation du pyridabène afin de permettre son
utilisation pour lutter contre les acariens sur les fraises, les poivrons et les raisins. On a aussi demandé à l’ARLA d’établir des
LMR pour des résidus de pyridabène résultant de cette utilisation
dans les fraises, les poivrons et les raisins, de manière à permettre
l’importation et la vente d’aliments contenant ces résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’une
nouvelle utilisation d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue
attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de
l’usage précis auquel il est destiné. L’homologation du produit
antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes sont réunies : on a examiné de manière adéquate les exigences relatives
aux données en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit; l’évaluation indique que le produit présente des
avantages et une valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé humaine et l’environnement sont
acceptables.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé que des LMR pour le pyridabène de 2 p.p.m. dans les
fraises, de 1 p.p.m. dans les poivrons et de 0,3 p.p.m. dans les
raisins ne poseraient pas de risque inacceptable pour la santé de la
population.
Les utilisations susmentionnées du pyridabène permettront de
mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable
aux consommateurs et à l’industrie agricole. De plus, cette
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA) of Health
Canada has recently approved an application to amend the registration of pyridaben in order to allow its use for the control of
mites on grapes, peppers and strawberries. The PMRA has also
been requested to establish MRLs for residues of pyridaben resulting from this use in grapes, peppers and strawberries, in order
to permit the import and sale of food containing these residues.
Before making a decision regarding a new use of a pest control
product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the
risks and value of the product specific to its proposed use. The
registration of the pest control product will be amended if: the
data requirements for assessing value and safety have been adequately addressed; the evaluation indicates that the product has
merit and value; and the human health and environmental risks
associated with its proposed use are acceptable.
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for pyridaben of 2 p.p.m. in strawberries,
1 p.p.m. in peppers and 0.3 p.p.m. in grapes would not pose an
unacceptable health risk to the public.
The above-listed uses of pyridaben will provide joint benefits
to consumers and the agricultural industry as a result of improved
management of pests. In addition, this use will contribute to a
2026
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Therefore, it is the intention of the PMRA to recommend that
the Food and Drug Regulations be amended to establish MRLs
for pyridaben of 2 p.p.m. in strawberries, 1 p.p.m. in peppers and
0.3 p.p.m. in grapes.
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization (IMA) is being
issued to permit the immediate sale of strawberries, peppers
and grapes with MRLs for pyridaben of 2 p.p.m., 1 p.p.m. and
0.3 p.p.m., respectively, while the regulatory process to amend
the Regulations is undertaken.
June 8, 2000
DIANE GORMAN
Acting Assistant Deputy Minister
Health Protection Branch
utilisation va contribuer à créer des réserves alimentaires sûres,
abondantes et abordables en permettant l’importation et la vente
d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux
acceptables.
Par conséquent, l’ARLA compte recommander que le Règlement sur les aliments et drogues soit modifié afin d’établir des
LMR pour le pyridabène de 2 p.p.m. dans les fraises, de 1 p.p.m.
dans les poivrons et de 0,3 p.p.m. dans les raisins.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, on accorde une autorisation de mise en marché provisoire
afin de permettre la vente immédiate de fraises, de poivrons et de
raisins avec des LMR pour le pyridabène de 2 p.p.m., de 1 p.p.m.
et de 0,3 p.p.m., respectivement, pendant que le processus de
modification du Règlement suit son cours.
Le 8 juin 2000
La sous-ministre adjointe intérimaire
Direction générale de la protection de la santé
DIANE GORMAN
[27-1-o]
[27-1-o]
safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing acceptable
levels of pesticide residues.
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
OFFICE OF THE REGISTRAR GENERAL
BUREAU DU REGISTRAIRE GÉNÉRAL
Appointments
Nominations
Name and Position/Nom et poste
Bhatia, Gurcharan Singh
Citizenship Act/Loi sur la citoyenneté
Citizenship Judge/Juge de la citoyenneté
Deloitte & Touche
Canadian Broiler Hatching Egg Marketing Agency/Office canadien de commercialisation
des œufs d’incubation de poulet de chair
Chicken Farmers of Canada/Producteurs de poulet du Canada
Auditor/Vérificateur
Order in Council/Décret en conseil
2000-891
2000-897
2000-899
Kilpatrick, R. Allen
Atomic Energy of Canada Limited/Énergie atomique du Canada, Limitée
President and Chief Executive Officer/Président et premier dirigeant
2000-896
KPMG
Canadian Egg Marketing Agency/Office canadien de commercialisation des œufs
Auditor/Vérificateur
2000-898
Muldoon, John Michael
Canada Elections Act/Loi électorale du Canada
Returning Officer/Directeur de scrutin — Oakville
2000-890
Nurse, Kenneth R.
Canada Ports Corporation/Société canadienne des ports
Chairman of the Board of Directors/Président du conseil d’administration
2000-893
Philp, The Hon./L’hon. Alan R.
Government of Manitoba/Gouvernement du Manitoba
Administrator/Administrateur
June 23 to August 31, 2000/Du 23 juin au 31 août 2000
2000-913
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
Name and Position/Nom et poste
2027
Order in Council/Décret en conseil
Port Authority/Administration portuaire
Directors/Administrateurs
Atchison, Jack — Windsor
Mitchell, Brian William — Prince Rupert/Prince-Rupert
Nunweiler, Mel — Fraser River/Fleuve Fraser
2000-895
2000-894
2000-892
Robinson, Lott and/et Brohman
Canadian Turkey Marketing Agency/Office canadien de commercialisation des dindons
Auditor/Vérificateur
2000-900
[27-1-o]
[27-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
OFFICE OF THE REGISTRAR GENERAL
BUREAU DU REGISTRAIRE GÉNÉRAL
Senators Called
Sénateurs appelés
Her Excellency the Governor General has been pleased to
summon to the Senate of Canada, by letters patent under the
Great Seal of Canada, bearing date of June 20, 2000:
— Kennedy, Betty O.C., of Milton, in the Province of Ontario,
Member of the Senate and a Senator for the Province of
Ontario; and
— Setlakwe, Raymond C., of Thetford Mines, in the Province of
Quebec, Member of the Senate and a Senator for the Division
of Les Laurentides in the Province of Quebec.
Il a plu à Son Excellence la Gouverneure générale de mander
au Sénat du Canada, par lettres patentes sous le grand sceau du
Canada portant la date du 20 juin 2000 :
— Kennedy, Betty O.C., de Milton, dans la province d’Ontario,
membre du Sénat et sénateur pour la province d’Ontario;
— Setlakwe, Raymond C., de Thetford Mines, dans la province
de Québec, membre du Sénat et sénateur pour la division de
Les Laurentides dans la province de Québec.
[27-1-o]
[27-1-o]
NOTICE OF VACANCY
AVIS DE POSTE VACANT
NATIONAL PAROLE BOARD
COMMISSION NATIONALE DES LIBÉRATIONS
CONDITIONNELLES
Chairperson/Member (Full-time Position)
Président/Membre (poste à temps plein)
The National Parole Board (NPB) is an independent administrative tribunal. The NPB makes decisions on the conditional
release of offenders sentenced to federal penitentiaries and of
offenders sentenced to provincial institutions in the provinces and
territories where there are no provincial or territorial boards of
parole. The NPB also makes pardons decisions and recommendations for clemency.
La Commission nationale des libérations conditionnelles
(CNLC) est un tribunal administratif indépendant. Elle est chargée de rendre des décisions concernant la mise en liberté sous
condition de détenus incarcérés dans des pénitenciers fédéraux ou
dans des établissements provinciaux ou territoriaux où il n’y a pas
de commission des libérations conditionnelles. La CNLC rend
également des décisions touchant la réhabilitation et fait des recommandations ayant trait à la clémence.
Location: National Capital Region
Lieu : La région de la capitale nationale
The successful candidate must have a university degree in one
of the disciplines comprising the human sciences (law, criminology, social work, psychology, sociology, etc.), with demonstrated
management experience at the senior executive level. The preferred candidate should possess sound knowledge of the criminal
justice system, as well as experience in the interpretation of the
law. The ability to provide vision and leadership is necessary to
ensure that the organization carries out its mandate. The chosen
candidate must also possess the skills required to deal with provincial and territorial governments and various organizations with
an interest in criminal justice. Superior communication and interpersonal skills as well as good judgement are required.
La personne choisie doit posséder un diplôme universitaire
dans un domaine lié aux sciences humaines (droit, criminologie,
service social, psychologie, sociologie, etc.), ainsi qu’une solide
expérience de gestion à un niveau supérieur. Elle doit avoir une
connaissance approfondie du système de justice pénale ainsi que
de l’expérience dans l’interprétation de la loi. Elle doit de plus
apporter vision et leadership à la réalisation du mandat et
des objectifs de l’organisme, ainsi que les compétences nécessaires pour collaborer avec les gouvernements provinciaux et territoriaux et avec les différents organismes de justice pénale.
D’excellentes aptitudes en communication et en relations
interpersonnelles ainsi qu’un bon jugement sont des qualités
indispensables.
2028
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
The successful candidate must be prepared to relocate to the
National Capital Region or to a location within reasonable commuting distance.
Proficiency in both official languages is essential.
The selected candidate will be subject to the Conflict of Interest
and Post-Employment Code for Public Office Holders. Before or
upon assuming their official duties and responsibilities, public
office holders appointed on a full-time basis must sign a document certifying that, as a condition of holding office, they will
observe the Code. They must also submit to the Office of the
Ethics Counsellor, within 60 days of appointment, a Confidential
Report in which they disclose all of their assets, liabilities and
outside activities. To obtain copies of the Code and Confidential
Report, visit the Office of the Ethics Counsellor’s Web site at
http://strategis.ic.gc.ca/ethics.
This notice has been placed in the Canada Gazette to assist the
Governor in Council in identifying qualified candidates for this
position. It is not, however, intended to be the sole means of recruitment. Applications forwarded through the Internet will not be
considered for reasons of confidentiality.
Please send your curriculum vitae by July 24, 2000, to the
Director of Appointments, Prime Minister’s Office, Langevin
Block, 80 Wellington Street, Ottawa, Ontario K1A 0A2,
(613) 957-5743 (Facsimile). To facilitate administrative processes, please indicate that you are applying for the “National
Parole Board.”
Further information is available on request.
Bilingual notices of vacancies will be produced in alternative
format (i.e. audio cassette, diskette, braille, large print, etc.) upon
request. For further information, please contact Canadian Government Publishing, Public Works and Government Services
Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9, (819) 956-4800 or 1-800-6357943.
[27-1-o]
La personne choisie doit accepter de s’établir dans la région
de la capitale nationale ou à un endroit situé à une distance
raisonnable.
La connaissance des deux langues officielles est essentielle.
La personne sélectionnée sera assujettie au Code régissant la
conduite des titulaires de charge publique en ce qui concerne les
conflits d’intérêts et l’après-mandat. Avant ou au moment d’assumer leurs fonctions officielles, les titulaires de charge publique
nommés à temps plein doivent signer un document attestant qu’ils
s’engagent à observer ce Code aussi longtemps qu’ils demeurent
en fonction. Ils doivent aussi soumettre au Bureau du conseiller
en éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un Rapport confidentiel faisant état de leurs biens et exigibilités ainsi que de leurs activités extérieures. Afin d’obtenir un
exemplaire du Code et du Rapport confidentiel, veuillez visiter
le site Web du Bureau du conseiller en éthique à l’adresse
http://strategis.ic.gc.ca/éthique.
Cette annonce paraît dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil d’identifier des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à
cette seule façon de procéder. Les demandes acheminées par
Internet ne seront pas considérées pour des raisons de
confidentialité.
Prière de faire parvenir votre curriculum vitæ au plus tard le
24 juillet 2000 au Directeur des nominations, Cabinet du Premier
ministre, Édifice Langevin, 80, rue Wellington, Ottawa (Ontario)
K1A 0A2, (613) 957-5743 (télécopieur). Afin de faciliter le processus administratif, veuillez indiquer que vous convoitez un
poste au sein de la « Commission nationale des libérations
conditionnelles ».
Des renseignements complémentaires seront fournis sur
demande.
Les avis de postes vacants sont disponibles dans les deux langues officielles sous forme non traditionnelle (c’est-à-dire audiocassette, disquette, braille, imprimé à gros caractères, etc.) et ce,
sur demande. Pour de plus amples renseignements, veuillez
communiquer avec les Éditions du gouvernement du Canada,
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, Ottawa,
Canada K1A 0S9, (819) 956-4800 ou 1-800-635-7943.
[27-1-o]
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2029
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
Second Session, Thirty-Sixth Parliament
Deuxième session, trente-sixième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
October 16, 1999.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, (613) 992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 16 octobre 1999.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, (613) 992-6443.
Le greffier de la Chambre des communes
ROBERT MARLEAU
ROBERT MARLEAU
Clerk of the House of Commons
2030
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADA CUSTOMS AND REVENUE AGENCY
AGENCE DES DOUANES ET DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of Registration of Charities
Annulation d’enregistrement d’organismes de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charities listed below because they have not met the filing requirements of the Income Tax Act:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(c) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charities listed below and that by virtue of paragraph 168(2)(b)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice in the Canada Gazette.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé aux organismes de bienfaisance indiqués ci-après parce qu’ils n’ont pas
présenté leur déclaration tel qu’il est requis en vertu de la Loi de
l’impôt sur le revenu :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)c) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement des organismes de bienfaisance
mentionnés ci-dessous en vertu de l’alinéa 168(2)b) de cette
Loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à
la publication du présent avis dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
107655276RR0001
MAISON CLAIR DE L’UNE,
BUCKINGHAM (QUÉ.)
THE OTTAWA VALLEY FOUNDATION,
COBDEN, ONT.
THE VANCOUVER ISLAND MUSLIM
ASSOCIATION, VICTORIA, B.C.
THE VICTORIA BC CHAPTER OF
INTERNATIONAL ASSOCIATION OF CANCER
VICTORS AND FRIENDS, VICTORIA, B.C.
THE WOMEN AND ENVIRONMENTS
EDUCATION AND DEVELOPMENT
FOUNDATION, TORONTO, ONT.
UNITARIAN FELLOWSHIP OF POWELL RIVER,
POWELL RIVER, B.C.
THE WINGS OF THE EAGLE MESSENGER
GOSPEL MINISTRIES INTERNATIONAL,
TORONTO, ONT.
CENTRE DE RECHERCHE EN
PSYCHOPATHOLOGIE DE LA CÔTE-NORD,
BAIE-COMEAU (QUÉ.)
INSTITUT DES BEAUX-ARTS VILLA MARIA
INC., MONTRÉAL (QUÉ.)
LACOMBE COMMUNITY BUS ASSOCIATION,
LACOMBE, ALTA.
THE TRI-CITY CHILDREN’S FESTIVAL
SOCIETY, COQUITLAM, B.C.
BEREAVEMENT SOCIETY OF ALBERTA,
EDMONTON, ALTA.
LIVING FAITH CHRISTIAN CENTRE SOCIETY,
ABBOTSFORD, B.C.
BETHEL INTERNATIONAL CHURCH,
CENTREVILLE, N.B.
TOXIVIE INC., SAINT-JÉRÔME (QUÉ.)
KEN SCOTT MINISTRIES, KINGSTON, ONT.
BIRTHRIGHT OF SQUAMISH, SQUAMISH, B.C.
BETHANIAHAUS INC., WINNIPEG, MAN.
EMPLOI RÉINSERTION JEUNES 16-21 INC.,
TROIS-RIVIÈRES (QUÉ.)
WESTBANK SEARCH AND RESCUE GROUP
SOCIETY, WESTBANK, B.C.
BRIDGE CITY FAMILY CHURCH INC.,
SASKATOON, SASK.
HISPANO-AMERICAN SENIORS OF BRITISH
COLUMBIA (SIGLA ISPASENSENIORS),
VANCOUVER, B.C.
THIRD CHURCH OF CHRIST SCIENTIST,
TORONTO, TORONTO, ONT.
CENTRE D’ÉTUDES DES RELIGIONS ET
CROYANCES DE LA CHINE À MONTRÉAL,
MONTRÉAL (QUÉ.)
141018788RR0001
RELÈVE CATHOLIQUE DES JEUNES DE
MONTRÉAL, LAVAL (QUÉ.)
KINGSWOOD BRETHREN IN CHRIST CHURCH,
BARRIE, ONT.
CENTRE DE SERVICES BÉNÉVOLES DE
NANTES CSBN INC., NANTES (QUÉ.)
FONDATION BASSIN BLEU, BROSSARD (QUÉ.)
VERNON COMMUNITY CHURCH,
CLEARBROOK, B.C.
RENAISSANCE FOUNDATION, SURREY, B.C.
ZAP PRÉVENTION, MONTRÉAL (QUÉ.)
MAISON PLAISIR DE VIVRE POUR HOMMES EN
DIFFICULTÉ DU GRAND CHARLEVOIX, SAINTAIMÉ-DES-LACS (QUÉ.)
NORTHERN ALBERTA POST POLIO SUPPORT
GROUP, EDMONTON, ALTA.
CANADIAN SOCIETY OF SAFETY
ENGINEERING EDUCATIONAL TRUST
FOUNDATION, KLEINBURG, ONT.
CONFEDERATION LIFE INSURANCE COMPANY
EMPLOYEES CHARITY TRUST, TORONTO, ONT.
BANGLADESH EMERGENCY RELIEF SOCIETY,
CALGARY, ALTA.
THE TORONTO FELLOWSHIP CENTRE
MINISTRIES INC., MARKHAM, ONT.
THE KOREA BUDDHIST CHO DONG ORDER
KWAN EUM SA, WILLOWDALE, ONT.
PREMIÈRE ÉGLISE BAPTISTE ROMAINE DE
MONTRÉAL, MONTRÉAL (QUÉ.)
THE UNITED COUNTIES OF LEED AND
GRENVILLE DISASTER RELIEF COMMITTEE,
BROCKVILLE, ONT.
CALGARY MERCY MISSION FELLOWSHIP,
CALGARY, ALTA.
CENTRE WELLINGTON CHILDREN’S DRAMA
CLUB INC., ELORAS, ONT.
FONDATION FUSÉE, GRAND-MÈRE (QUÉ.)
FONDATION MELLISSA COLLIN, SAINTBASILE-LE-GRAND (QUÉ.)
HIGHLANDER MINISTRIES, STRATFORD, ONT.
THE JERRY GOSLEY MEMORIAL ARTS
FOUNDATION, VICTORIA, B.C.
L’ABRI MAISON JEUNESSE, MONTRÉAL (QUÉ.)
SOCIÉTÉ DU PATRIMOINE MARITIME DE
MONTRÉAL/MONTREAL MARITIME HERITAGE
SOCIETY, MONTRÉAL (QUÉ.)
LA MAISON LE SOMMET, LAVAL (QUÉ.)
COVENANT CATHEDRAL INC.,
YORK COUNTY, N.B.
119249415RR0001
119261121RR0001
119261477RR0001
119262533RR0001
119276079RR0002
119300556RR0001
120602198RR0001
121676589RR0001
122264989RR0001
126999580RR0001
129712840RR0001
131001331RR0001
131370355RR0001
131434805RR0001
131677353RR0001
131920225RR0001
136143138RR0001
136863578RR0001
138196654RR0001
139043202RR0001
139538227RR0001
140729013RR0001
140901943RR0001
141088419RR0001
141499764RR0001
141650853RR0001
865226435RR0001
866632086RR0001
867212367RR0001
867359481RR0001
867981763RR0002
868213760RR0001
868797697RR0001
869271262RR0001
870186434RR0001
871235370RR0001
871279048RR0001
871290763RR0001
871566998RR0001
873014765RR0001
873577225RR0001
875275380RR0001
875708190RR0001
876653569RR0001
882426182RR0001
882625387RR0001
883161838RR0001
884330184RR0001
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2031
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
886237791RR0001
CANADIAN CHRONIC PAIN ASSOCIATION OF
TORONTO, TORONTO, ONT.
RIDEAU FIRE BRIGADE, SMITHS FALLS, ONT.
ASSOCIATION CANADIENNE DE SÉMIOTIQUE/
CANADIAN SEMIOTIC ASSOCIATION,
RICHMOND HILL (ONT.)
KINGSTON MENNONITE FELLOWSHIP,
KINGSTON, ONT.
VANCOUVER CHINESE GOOD NEWS CHURCH,
BURNABY, B.C.
CAPE TRAVERSE HISTORICAL SOCIETY INC.,
CAPE TRAVERSE, P.E.I.
ENERGY CENTRE OF SASKATCHEWAN INC.,
ESTEVAN, SASK.
CONVENT OF OUR LADY OF THE CENACLE
(CENACLE CONVENT AND RETREAT HOUSE),
TORONTO, ONT.
DANDELION MAGAZINE SOCIETY,
CALGARY, ALTA.
FONDATION GILLES VILLENEUVE-FONDATION
DU SPORT AUTOMOBILE DU CANADA-GILLES
VILLENEUVE FOUNDATION/MOTORSPORT
FOUNDATION OF CANADA, MONTRÉAL (QUÉ.)
ALLISTON BLOCK PARENT PROGRAM,
ALLISTON, ONT.
ALL CITY CHOIR, LONDON, ONT.
KATHOK GONPA THEKCHEN CHO LING
SOCIETY, VANCOUVER, B.C.
RÉSIDENCE MICHEL DE BELLECHASSE,
SAINTE-FOY (QUÉ.)
REGROUPEMENT DES AVEUGLES DE LA
RÉGION DE QUÉBEC INC.,VANIER (QUÉ.)
ST. JOHN AMBULANCE COUNCIL FOR P.E.I.
INC., CHARLOTTETOWN, P.E.I.
EASTERN ONTARIO CENTRE FOR WOMEN’S
ISSUES INC., KEMPTVILLE, ONT.
LA MAISON DE LA JEUNESSE,
BOUCHERVILLE (QUÉ.)
PRESBYTERIAN WOMEN’S MISSIONARY
SOCIETY, WESTERN DIVISION, RUBY WALKER
AUXILIARY, ST. ANDREW’S PRESBYTERIAN
CHURCH, HUNTSVILLE, ONT.
SOPHIE STEADMAN BURSARY, KANATA, ONT.
NEW BRUNSWICK GROUND SEARCH &
RESCUE (1986) INC., SAINT JOHN, N.B.
THE ELAINE GHAZOULI CHARITABLE
FOUNDATION, RICHMOND HILL, ONT.
AGAPE MINISTRIES, MISSISSAUGA, ONT.
REDCLIFF BLOCK PARENT ASSOCIATION,
REDCLIFF, ALTA.
PRESBYTERIAN WOMENS’ MISSIONARY
SOCIETY, WESTERN DIVISION, EVENING
GUILD AFFILIATED FIRST PRESBYTERIAN,
THUNDER BAY, ONT.
URCHINS TURNED MERCHANTS,
EAST YORK, ONT.
MAISON D’ENTRAIDE POUR ALCOOLIQUES
ET TOXICOMANES NOUVELLE ÈRE INC.,
MONTRÉAL (QUÉ.)
NORTH ISLAND WHALES STEWARDSHIP
FOUNDATION, NORTH VANCOUVER, B.C.
STARTING ANEW OF EASTERN ONTARIO,
OTTAWA, ONT.
ASSOCIATION DES VRAIS BOUDDHISTES,
SAINT-LAMBERT (QUÉ.)
891167744RR0001
PRIDDIS CREEK FIRE ASSOCIATION,
PRIDDIS, ALTA.
REGARD SUR LE MONDE, OTTAWA (ONT.)
QUINTE VETERANS FOUNDATION,
BELLEVILLE, ONT.
GREATER NIAGARA CRISIS PREGNANCY
CENTRE OF NIAGARA FALLS ONTARIO,
FONTHILL, ONT.
WEST ISLAND CHAPTER OF SWEET
ADELLINES, MONTRÉAL, QUE.
WARREN BAPTIST CHURCH & CEMETERY
SOCIETY, AMHERST, N.S.
SANTA’S WORKSHOP ASSOCIATION INC.,
SASKATOON, SASK.
UPPER SAINT JOHN RIVER VALLEY
CHRISTMAS RELIEF FUND INC.,
JACKSONVILLE, N.B.
SOCIÉTÉ D’HISTOIRE DE SAINTE-FOY,
SAINTE-FOY (QUÉ.)
THE FRASER VALLEY SKIING FOR THE
DISABLED SOCIETY, MAPLE RIDGE, B.C.
PRINCE EDWARD ISLAND TRAILS INC.,
CHARLOTTETOWN, P.E.I.
THE VERY USEFUL THEATRE COMPANY,
BRECHIN, ONT.
ABORIGINAL CONSULTING SERVICES
ASSOCIATION OF ALBERTA,
EDMONTON, ALTA.
AIDE À L’ENFANCE DU RICHELIEU-YAMASKA,
OTTERBURN PARK (QUÉ.)
MURAL ROUTES INCORPORATED,
SCARBOROUGH, ONT.
MUSÉE BEAUCERON INC.,
SAINT-GEORGES EST, BEAUCE (QUÉ.)
ÉGLISE DU NAZARÉEN DU QUÉBEC-CHURCH
OF THE NAZARENE OF QUEBEC,
MONTRÉAL (QUÉ.)
COMMUNITY MENTAL HEALTH INITIATIVE
INC., CORNER BROOK, NFLD.
SECOURS 92, SHERBROOKE (QUÉ.)
HOLY CROSS HELLENIC CHURCH OF GENUINE
ORTHODOX CHRISTIANS IN METROPOLITAN
TORONTO, SCARBOROUGH, ONT.
LE COMITÉ DU CENTRE SCOLAIRE
COMMUNAUTAIRE DE LA RÉGION DE
SYDNEY, SYDNEY (N.-É.)
THE FIRST NATIONS EDUCATION TRUST INC.,
OTTAWA, ONT.
BROCKVILLE ALUMANE FUND,
BROCKVILLE, ONT.
THE FRIENDS OF AWENDA PARK/LES AMIS DU
PARC AWENDA, PENETANGUISHENE, ONT.
INTERNATIONAL GATHERING OF THEIRISH
INC., MONCTON, N.B.
FONDATION DU CENTRE HOSPITALIER MGR.
ROSS DE GASPÉ, GASPÉ (QUÉ.)
WILDLIFE REHABILITATION SOCIETY OF
SASKATCHEWAN INC., RICHARDSON, SASK.
FRIENDS OF THE SAULT STE. MARY CANAL,
SAULT STE. MARIE, ONT.
ORGANISME DE SOUTIEN AUX FAMILLES
QUÉBÉCOISES (O.S.F.Q.), SAINT-HUBERT (QUÉ.)
DELINE TRAINING STEERING COMMITTEE,
DELINE, N.W.T.
886336395RR0001
886540590RR0001
886994094RR0001
887435881RR0001
887497881RR0001
887962843RR0001
887971844RR0001
888309648RR0001
888382066RR0001
888471463RR0001
888480639RR0001
888854395RR0001
888971959RR0001
889030599RR0001
889071148RR0001
889810297RR0001
889912531RR0001
890066061RR0001
890068976RR0001
890312333RR0001
890522576RR0001
890565146RR0001
890620040RR0001
890691173RR0001
890771058RR0001
890788748RR0001
890804222RR0001
890846140RR0001
891003543RR0001
891306946RR0001
891437840RR0001
891511560RR0001
891963647RR0001
892249442RR0001
892315243RR0001
892386640RR0001
892577990RR0001
892667361RR0001
892886870RR0001
892919564RR0001
893168161RR0001
893724872RR0001
893873265RR0001
893882571RR0001
894179779RR0001
895008746RR0001
895704088RR0001
896359239RR0001
897617676RR0001
897697165RR0001
897738332RR0001
897893699RR0001
898094669RR0001
898571542RR0001
899049399RR0001
899206668RR0001
899255244RR0001
899586259RR0001
ENIKÖ VERMES
Acting Director General
Charities Directorate
La directrice générale par intérim
Direction des organismes de bienfaisance
ENIKÖ VERMES
[27-1-o]
[27-1-o]
2032
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
CANADA CUSTOMS AND REVENUE AGENCY
AGENCE DES DOUANES ET DU REVENU DU CANADA
SPECIAL IMPORT MEASURES ACT
LOI SUR LES MESURES SPÉCIALES D’IMPORTATION
Bingo Paper, in Finished or Unfinished Form — Decision
Papier de bingo, fini ou non — Décision
On June 15, 2000, pursuant to paragraph 39(1)(a) of the Special Import Measures Act, the Commissioner of Customs and
Revenue extended to 135 days the time period for completing the
preliminary investigation respecting the alleged injurious dumping into Canada of bingo paper, in finished or unfinished form,
originating in or exported from the United States of America and
produced by or on behalf of Arrow International, Inc., its affiliates, successors and assigns. The goods in question are usually
classified under the following Harmonized System tariff numbers:
Le 15 juin 2000, conformément à l’alinéa 39(1)a) de la Loi sur
les mesures spéciales d’importation, le Commissaire des douanes
et du revenu a fait porter à 135 jours le délai de l’enquête préliminaire concernant le présumé dumping dommageable au Canada
de papier de bingo, fini ou non, originaire ou exporté des
États-Unis d’Amérique et fabriqué par, ou au nom de, la Arrow
International, Inc., ses sociétés affiliées, successeurs et ayants
droit respectifs. Les marchandises en cause sont habituellement
classées sous les numéros tarifaires du Système harmonisé
suivants :
4823.51.00.00
9504.90.90.92
4823.51.00.00
9504.90.90.92
Information
Renseignements
For additional information, please contact Mr. Ron McTiernan
or Mr. Rand McNally, Senior Program Officers, Anti-dumping
and Countervailing Directorate, 191 Laurier Avenue W, Ottawa,
Ontario K1A 0L5, (613) 954-7271 or (613) 954-1663 (Telephone), respectively, (613) 954-2510 (Facsimile).
Ottawa, June 19, 2000
R. A. SÉGUIN
Acting Director General
Anti-dumping and Countervailing Directorate
Pour de plus amples renseignements, communiquez avec
Messieurs Ron McTiernan ou Rand McNally, Agents principaux
de programme, Direction des droits antidumping et compensateurs, 191, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0L5,
(613) 954-7271 (téléphone), (613) 954-2510 (télécopieur).
Ottawa, le 19 juin 2000
Le directeur général intérimaire
Direction des droits antidumping et compensateurs
R. A. SÉGUIN
[27-1-o]
[27-1-o]
CANADA POST CORPORATION
SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
Notice is hereby given, pursuant to the Letter Mail Regulations
made under the Canada Post Corporation Act, that the domestic
basic letter rate will increase by $0.01 to $0.47 (2.2 percent) on
January 1, 2001.
This will be the first increase authorized by the price-cap formula that is established in the Letter Mail Regulations. The formula applies only to the domestic basic letter rate defined as the
standard domestic letter rate generally available to the public for
letters weighing up to 30 grams.
The one-cent increase is the result determined by the following
price-cap formula, rounded down to the nearest whole cent:
Avis est par les présentes donné, conformément au Règlement
sur les envois poste-lettre pris en vertu de la Loi sur la Société
canadienne des postes, que le tarif-lettres de base du régime intérieur augmentera de 0,01 $ (soit de 2,2 p. 100) le 1er janvier 2001
pour atteindre 0,47 $.
Ce sera la première augmentation permise par la formule de
plafonnement que prévoit le Règlement sur les envois poste-lettre.
Cette formule s’applique uniquement au tarif-lettres de base du
régime intérieur, c’est-à-dire le tarif standard du régime intérieur
que le public doit acquitter pour les lettres pesant jusqu’à 30 g.
La hausse de un cent correspond au montant calculé selon la
formule suivante, arrondi à la baisse au cent le plus proche :
(A × B) + C
(A × B) + C
where
A is the domestic basic letter rate in effect, that is $0.46;
B is the reduced consumer price index factor, that is 2.637 percent. The reduced consumer price index factor is 66.67 percent of the percentage increase in the Consumer Price Index
from the month of May prior to the last domestic basic letter
rate increase (May 1998) to May of the current year. The
factor is therefore 66.67 percent times 3.956 percent equals
2.637 percent, or 1.2 cents; and
où :
A représente le tarif de base des lettres du régime intérieur en
vigueur, en l’occurrence 0,46 $;
B le facteur de réduction de l’indice des prix à la consommation,
en l’occurrence 2,637 p. 100. Le facteur de réduction de l’indice des prix à la consommation correspond à 66,67 p. 100 de
la hausse de l’indice des prix à la consommation exprimée en
pourcentage pour la période qui commence au mois de mai
précédant la dernière majoration du tarif de base des lettres du
régime intérieur (soit mai 1998) et qui se termine au mois de
mai de l’année courante. Le facteur correspond donc à
66,67 p. 100 de 3,956 p. 100, soit 2,637 p. 100 ou 1,2 cent;
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2033
C is any fractional rate increase in the calculation of the previous increase to the domestic basic letter rate that has not been
applied as a result of rounding down to the nearest whole cent,
that is 0.236 cent.
The result determined by the formula is therefore:
C toute majoration tarifaire fractionnelle qui résulte du calcul
effectué pour la majoration précédente et qui n’a pas encore
été appliquée en raison du fait qu’elle a été arrondie à la
baisse au cent le plus proche, en l’occurrence 0,236 cent.
Le résultat calculé selon la formule est donc le suivant :
($0.46 × 2.637ÿ) + $0.00236 = $0.01449
or $0.01213 + $0.00236 = $0.01449
(0,46 $ × 2,637 ÿ) + 0,00236 $ = 0,01449 $
ou 0,01213 + 0,00236 $ = 0,01449 $
Rounding down to the nearest whole cent yields a one-cent
(2.2 percent) increase for January 1, 2001.
The last increase of the domestic basic letter rate (2.2 percent)
occurred on January 1, 1999.
Any questions regarding this notice should be directed to
Mr. William R. Price, Director, Economic Strategy and Regulatory Affairs, Canada Post Corporation, 2701 Riverside Drive,
Suite N1080, Ottawa, Ontario K1A 0B1, (613) 734-6739 (Telephone), (613) 734-7207 (Facsimile).
Ottawa, July 1, 2000
GERARD POWER
General Counsel and Corporate Secretary
Le résultat arrondi à la baisse au cent le plus proche entraîne
une augmentation de un cent (soit de 2,2 p. 100) le 1er janvier
2001.
À noter que la dernière majoration du tarif-lettres de base du
régime intérieur (de 2,2 p. 100) remonte au 1er janvier 1999.
Toute demande de renseignements doit être adressée à
Monsieur William R. Price, Directeur, Stratégie économique et
réglementation, Société canadienne des postes, 2701, promenade
Riverside, Bureau N1080, Ottawa (Ontario) K1A 0B1, (613) 7346739 (téléphone), (613) 734-7207 (télécopieur).
Ottawa, le 1er juillet 2000
L’avocat-conseil général et secrétaire de la Société
GERARD POWER
[27-1-o]
[27-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
Transportation Equipment and Spares, and Repair and
Maintenance Services
Équipement de transport et pièces de rechange, et services de
réparation et d’entretien
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-2000-011) from Western Star
Trucks Inc., of Kelowna, British Columbia, concerning a request
for a standing offer (Solicitation No. E60TB-7-TRUK/A) by the
Department of Public Works and Government Services (the Department) on behalf of the Department of National Defence and
other federal government departments. The solicitation is for the
supply of Class 8 trucks, in various configurations, and ancillary
repair and maintenance services. Pursuant to subsection 30.13(2)
of the Canadian International Trade Tribunal Act and subsection 7(2) of the Canadian International Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations, notice is hereby given that the Tribunal
has decided to conduct an inquiry into this complaint.
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a reçu une plainte (dossier no PR-2000-011) déposée par la Western
Star Trucks Inc., de Kelowna (Colombie-Britannique), concernant
une demande d’offre à commandes (numéro d’invitation E60TB7-TRUK/A) du ministère des Travaux publics et des Services
gouvernementaux (le Ministère) au nom du ministère de la Défense nationale et d’autres ministères fédéraux. L’appel d’offres
porte sur la fourniture de camions de la classe 8, de diverses configurations, et de services de réparation et d’entretien connexes.
Conformément au paragraphe 30.13(2) de la Loi sur le Tribunal
canadien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2) du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les marchés publics, avis est donné par la présente que
le Tribunal a décidé d’enquêter sur cette plainte.
Il est allégué que le Ministère a contrevenu à plusieurs dispositions des accords commerciaux applicables.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 19 juin 2000
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[27-1-o]
[27-1-o]
It is alleged that the Department has violated several provisions
of the applicable trade agreements.
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Ottawa, June 19, 2000
2034
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
RECONSIDERATION OF REQUEST
NOUVEL EXAMEN D’UNE DEMANDE
Request No. TR-99-003 by Western Glove Works Ltd. for Textile
Tariff Relief
Demande d’allégement tarifaire (no TR-99-003) de la société
Western Glove Works Ltd.
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal)
hereby gives notice that it will reconsider the request (Request
No. TR-99-003A) by Western Glove Works Ltd. for tariff relief
and the recommendation made to the Minister of Finance on February 4, 2000, in Request No. TR-99-003. The recommendation
was for the removal, for an indeterminate period of time, of the
customs duty on importations from all countries of woven fabrics,
dyed, solely of cotton, either plain or 3-thread or 4-thread twill
weave, weighing 230 g/m2 or more but not exceeding 310 g/m2,
of subheading No. 5209.31 or 5209.32, for use in the manufacture
of trousers, shorts, overalls, skirts and jackets.
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal)
donne avis, par la présente, qu’il procédera à un nouvel examen
de la demande (demande no TR-99-003A) d’allégement tarifaire
de la société Western Glove Works Ltd. et de la recommandation
faite au ministre des Finances le 4 février 2000, dans le cadre de
la demande no TR-99-003. La recommandation portait sur la suppression, pour une période indéterminée, des droits de douane sur
les importations en provenance de tous les pays, des tissus de
coton, teints, uniquement de coton, soit à armure toile ou à armure sergé, dont le rapport d’armure n’excède pas 4, d’un poids
de 230 g/m2 ou plus mais n’excédant pas 310 g/m2, des souspositions nos 5209.31 ou 5209.32, devant servir à la fabrication de
pantalons, shorts, salopettes, jupes et vestes.
Le 14 avril 2000, le Tribunal a avisé les parties qu’il avait reçu
une demande de la société Doubletex Inc. voulant qu’il procède à
la réouverture de son enquête ou qu’il effectue un réexamen de sa
recommandation. Le Tribunal a invité les conseillers et les parties
inscrits au dossier à soumettre des exposés écrits portant sur la
demande. Sur la foi des renseignements à sa disposition, le Tribunal a décidé de réexaminer la demande ainsi que sa recommandation au ministre des Finances.
Le Tribunal demandera à Doubletex Inc. de lui fournir des renseignements additionnels qui portent directement sur la question
de prix moyens unitaires du tissu soulevée dans sa demande.
Toutes les parties auront l’occasion de faire des exposés sur les
nouveaux renseignements. Le Tribunal présentera ses recommandations à la suite du réexamen de la présente affaire.
Les exposés peuvent être déposés auprès du Tribunal en français ou en anglais. Toute la correspondance doit être envoyée à
l’adresse suivante : Le Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard Life Centre, 15 e étage, 333, avenue
Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439 (télécopieur).
Ottawa, le 23 juin 2000
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[27-1-o]
[27-1-o]
On April 14, 2000, the Tribunal informed parties of a request
that it received from Doubletex Inc. to have the Tribunal reopen
its investigation or review its recommendation and invited counsel and parties of record to file written submissions in relation to
the request. On the basis of the available information, the Tribunal has decided to reconsider the request and its recommendation
to the Minister of Finance.
The Tribunal will be requesting additional information from
Doubletex Inc. that relates directly to the issue of average unit
fabric prices raised in its request. All parties will be provided with
an opportunity to make representations regarding the new information submitted. The Tribunal will issue its recommendation
after its review of the case.
Submissions to the Tribunal may be written in English or in
French. All correspondence should be addressed to: The Secretary, Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre, 15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A
0G7, (613) 993-3595 (Téléphone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Ottawa, June 23, 2000
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications,
including additional locations and addresses where the complete
files may be examined. The relevant material, including the notices and applications, is available for viewing during normal
business hours at the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, 1 Promenade
du Portage, Ground Floor, Hull, Quebec K1A 0N2, (819)
997-2429 (Telephone), 994-0423 (TDD), (819) 994-0218
(Facsimile);
— Bank of Commerce Building, Suite 1007, 1809 Barrington
Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K8, (902) 426-7997 (Telephone), 426-6997 (TDD), (902) 426-2721 (Facsimile);
AVIS AUX INTÉRESSÉS
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des
demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter
les dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les
avis et les demandes, sont disponibles pour examen durant les
heures normales d’affaires aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, 1, promenade
du Portage, Rez-de-chaussée, Hull (Québec) K1A 0N2, (819)
997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), (819) 994-0218
(télécopieur);
— Édifice de la Banque de Commerce, Pièce 1007, 1809, rue
Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3K8, (902)
426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), (902) 426-2721
(télécopieur);
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2035
— Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue, Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, (204) 983-6306 (Telephone),
983-8274 (TDD), (204) 983-6317 (Facsimile);
— 530-580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, (604) 666-2111 (Telephone), 666-0778 (TDD), (604)
666-8322 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 405 De Maisonneuve
Boulevard E, 2nd Floor, Suite B2300, Montréal, Quebec H2L
4J5, (514) 283-6607 (Telephone), 283-8316 (TDD), (514)
283-3689 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario M4T 1M2, (416) 952-9096
(Telephone), (416) 954-6343 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, Cornwall Professional
Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan S4P 3X3, (306) 780-3422 (Telephone), (306) 780-3319
(Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, Scotia Place Tower Two,
19th Floor, Suite 1909, 10060 Jasper Avenue, Edmonton, Alberta T5J 3R8, (780) 495-3224 (Telephone), (780) 495-3214
(Facsimile).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
Secretary General
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, (204) 983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), (204) 983-6317 (télécopieur);
— 530-580, rue Hornby, Vancouver (Colombie-Britannique)
V6C 3B6, (604) 666-2111 (téléphone), 666-0778 (ATS),
(604) 666-8322 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 405, boulevard de
Maisonneuve Est, 2e étage, Bureau B2300, Montréal (Québec)
H2L 4J5, (514) 283-6607 (téléphone), 283-8316 (ATS), (514)
283-3689 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 55, avenue St. Clair
Est, Bureau 624, Toronto (Ontario) M4T 1M2, (416) 9529096 (téléphone), (416) 954-6343 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, (306) 780-3422 (téléphone), (306) 780-3319
(télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., Scotia Place Tower
Two, 19e étage, Bureau 1909, 10060, avenue Jasper, Edmonton (Alberta) T5J 3R8, (780) 495-3224 (téléphone), (780)
495-3214 (télécopieur).
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées ciaprès en s’adressant au CRTC.
2000-207
June 19, 2000
WIC Premium Corporation
New Westminster and Whistler, British Columbia
Approved — Addition of a low-power FM transmitter at
Whistler.
2000-207
Le 19 juin 2000
WIC Premium Corporation
New Westminster et Whistler (Colombie-Britannique)
Approuvé — Ajout d’un émetteur FM de faible puissance à
Whistler.
2000-208
June 21, 2000
Telemedia Radio West Inc.
Dawson Creek, British Columbia, and Grande Prairie, Alberta
Denied — Request to add a transmitter at Grande Prairie.
2000-208
Le 21 juin 2000
Telemedia Radio West Inc.
Dawson Creek (Colombie-Britannique) et Grande Prairie
(Alberta)
Refusé — Demande visant à ajouter un émetteur à Grande Prairie.
2000-209
June 22, 2000
Rogers Cable Inc.
North and West Vancouver, British Columbia
Renewed — Broadcasting licence for the cable distribution undertaking serving North and West Vancouver, from September 1,
2000, to August 31, 2001.
2000-209
Le 22 juin 2000
Rogers Cable Inc.
Vancouver Nord et Ouest (Colombie-Britannique)
Renouvelé — Licence de radiodiffusion de l’entreprise de distribution par câble qui dessert Vancouver Nord et Ouest, du
1er septembre 2000 au 31 août 2001.
2000-210
June 22, 2000
Drake Community Satellite Service Inc.
Drake, Saskatchewan
Revocation of the licence for the radiocommunication distribution
undertaking serving Drake.
2000-210
Le 22 juin 2000
Drake Community Satellite Service Inc.
Drake (Saskatchewan)
Révocation de la licence détenue relativement à l’entreprise de
distribution de radiocommunication qui dessert Drake.
[27-1-o]
[27-1-o]
2036
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2000-86
AVIS PUBLIC 2000-86
Call for comments — Proposed regulatory amendments to
implement a revised definition of a Canadian program
Appel d’observations — Projet de modifications
réglementaires visant à mettre en œuvre une définition
revisée d’une émission canadienne
In Public Notice CRTC 1999-135, the Commission called for
comments on proposed clarifications and revisions to the definition of a Canadian program for the purpose of giving effect to the
new television policy set out in Public Notice CRTC 1999-97.
The Commission’s decision on these revisions was set out in
Public Notice CRTC 2000-42. The regulatory amendments proposed herein are intended to give effect to those revisions.
The Commission seeks comments from the public on proposed
amendments to the Television Broadcasting Regulations, 1987;
Pay Television Regulations, 1990; and Specialty Services Regulations, 1990 which would implement the changes contemplated
by the above-noted proceedings. The proposed amendments are
appended to the current notice.
Dans l’avis public CRTC 1999-135, le Conseil a sollicité des
observations sur les clarifications et les révisions proposées à la
définition d’une émission canadienne dans le but de mettre en
œuvre la nouvelle politique télévisuelle énoncée dans l’avis public CRTC 1999-97. La décision du Conseil à ce sujet a été exposée dans l’avis public CRTC 2000-42. Les modifications réglementaires proposées par la présente visent à mettre en œuvre ces
révisions.
Le Conseil demande au public de se prononcer sur les modifications proposées au Règlement de 1987 sur la télédiffusion; au
Règlement de 1990 sur la télévision payante et au Règlement de
1990 sur les services spécialisés, qui mettraient en œuvre les
changements prévus dans les instances susmentionnées. Les modifications proposées sont annexées au présent avis.
Call for comments
Appel d’observations
The Commission invites interested parties to present their
comments as to whether the proposed amendments accurately
reflect the Commission’s decision as set out in Public Notice
2000-42. The purpose of this process is to seek comment on the
proposed regulatory amendments and not on the issues which
were considered in those proceedings. The Commission will accept comments that it receives on or before Wednesday, July 19,
2000.
June 19, 2000
Le Conseil invite les parties intéressées à présenter leurs observations sur la question de savoir si les modifications proposées
reflètent fidèlement la décision du Conseil telle qu’elle est établie
dans l’avis public 2000-42. Par ce processus, le Conseil vise à
obtenir des observations sur les modifications réglementaires
proposées et non sur les questions examinées lors des instances
susmentionnées. Le Conseil tiendra compte des observations présentées au plus tard le mercredi 19 juillet 2000.
Le 19 juin 2000
[27-1-o]
[27-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 2000-87
AVIS PUBLIC 2000-87
Reliance Distributors of B.C. Limited
Squamish, British Columbia
Reliance Distributors of B.C. Limited
Squamish (Colombie-Britannique)
Transfer of control and shares
Transfert de contrôle et d’actions
The Commission announces that it has approved, by Letter of
Authority A00-0045 dated June 9, 2000, a change to the effective
control of Reliance Distributors of B.C. Limited, licensee of the
cable distribution undertaking serving Squamish. The change in
control is effected through the transfer of all of the issued and
outstanding shares of Reliance Distributors of B.C. Limited being
transferred to Shaw Communications Inc.
June 22, 2000
Le Conseil annonce l’approbation (lettre d’approbation A000045 du 9 juin 2000) d’un changement au contrôle effectif de la
Reliance Distributors of B.C. Limited, titulaire de l’entreprise de
distribution par câble qui dessert Squamish. Le changement au
contrôle est effectué par le transfert de toutes les actions émises
et en circulation détenues par la Reliance Distributors of B.C.
Limited, à la Shaw Communications Inc.
Le 22 juin 2000
[27-1-o]
[27-1-o]
CANADIAN TRANSPORTATION AGENCY
OFFICE DES TRANSPORTS DU CANADA
CANADA TRANSPORTATION ACT
LOI SUR LES TRANSPORTS AU CANADA
Branch Line Subsidy Payments
Subventions aux embranchements
On July 1, 1996, the Canada Transportation Act, S.C., 1996,
c. 10 (hereinafter the CTA) came into effect. Pursuant to
La Loi sur les transports au Canada, L.C. (1996), ch. 10
(ci-après la LTC), est entrée en vigueur le 1er juillet 1996.
Le 1er juillet 2000
section 195 of the CTA, proceedings relating to certain matters
before the National Transportation Agency, prior to the coming
into effect of section 195, shall be dealt with by the Canadian
Transportation Agency (hereinafter the Agency), pursuant to the
provisions of the National Transportation Act, 1987, unless otherwise ordered by the Governor in Council. No such order of the
Governor in Council affects this matter.
Notice is hereby given, pursuant to section 180 of the National
Transportation Act, 1987, that the branch line subsidy payments
set out in the attached schedule were made during 1999. In accordance with paragraphs 180(a) and (b), the listing includes the
aggregate amount of subsidy payment for each branch line and
the average cost per tonne kilometre attributable to the operation
of the line and to the traffic originating or terminating on the line
for each calendar year in respect of which the payments were
made.
Gazette du Canada Partie I
2037
Conformément à l’article 195 de la LTC, les procédures relatives
à certaines questions pendantes devant l’Office national des
transports avant l’entrée en vigueur de l’article 195 sont poursuivies devant l’Office des transports du Canada (ci-après l’Office)
en vertu des dispositions de la Loi de 1987 sur les transports nationaux, sauf si le gouverneur en conseil en décide autrement. La
présente affaire n’est prévue dans aucun décret du gouverneur en
conseil.
Avis est par la présente donné, conformément à l’article 180 de
la Loi de 1987 sur les transports nationaux, que les paiements de
subventions d’embranchements indiqués dans les tableaux joints
en annexe ont été versés au cours de l’année 1999. Comme le
prévoient les alinéas 180a) et b), la liste indique, pour chaque
embranchement, la somme des paiements effectués et le coût
moyen par tonne-kilomètre attribuable à l’exploitation de l’embranchement et au trafic dont il est l’origine ou la destination au
cours de l’année civile à l’égard de laquelle les paiements ont été
effectués.
~
g:
~
Q
~
~
~
~
~
1
~
~
o
~
(Il
.~
~
~
(Il
~
i
~
Q
(Il
~ I.~
.'~1
=
~
0
{.)
I
{.)
~
1
!i1
0'
>-]
!ee~
§
I~JJ
~
J
~i]]ii]
e
~~~~I~Z~]
~
~
~
~
1~j
~
~~
~~~
~
-:!~~~
zz
:I!
Ij]
~
~
f~
~
~
~1
J
::J~
s
~
~
~
~~
~
z
0
Z
~
~~
~Jf]
a
~"
~
~
~
"'
~
s
~
~
Z
~
§
N~==~
~c--§
~
0
0
-~~~~~~=~~=~
§§8~g§§-cc-c
0
~
c
0000000
~~~
§§~
~=~NN
8-§§~
000
0
~
ro1
100
ro1
~
=~
-8
000
0
..,0-:;;-..,
-"'-..,
~!::~§
C!C!
00
0
.
"'
ro1
=
"'
I
i
U
"'
;
\.I
"'
~
ro1
N
~~~~~
~~~~~!~=~===
~
~~~
~=~~~
~~
=
~
~
N
~CCCM
N
-~~ON~~-C---
C
~~N~~
--~~
C~
-MN~~~N~
~~~
NM~
~
0
~
0
~
0
~~--:
000
~
0
~~--:~~~--:
0000000
~
,.
~
~
~
~
000
..~
0
"
O
U
I
~
~
ro1
~
O
\.I
I
"'
~
ro1
=
0
~
~
~
-~~~M
-~~O~
o~o~~
~~0~~
-~~~~-M~-O~N
M~~~~N~-~N-M
MO~-~~~~~-~~
~~~oo~~~~~~~
~
~
~
~
MMN
- 8~
~
0
~~~
~~N~-M~N~
M~~M~
~MM~~
O~
M~
NM
o~
~
M
-~~~-
N~M~~NNM~~-~
~
~-N
~~~MM
~N
-~
---~
-M
~
-~~~
~
-N
!1
!:!
~I
M~
..:~
~"';;;:g~C!
...0
...
00
0
0
~
~-~2
~
$'D:ao;
."1 rr-r- ~ r'D
~
,.
'ro1
~
.
:.
--<
"'
'ro1
"
-ro1
~
~
~
~
u
:.
-<
~
"'
-ro1
~
~
~
~
~
(Il
(Il
~
(Il
~
~
~N~~~
Z
N
~~~~
~
~
~
~
-N~~~
-NN
°.~~.~.~
!
~~~~N~~~~--~
~~M~O~~~~~N~
~.0.~.~.~.~.~.~~.~.~~
.~M~N~~M~~~-~
N~N~
~
N=
-~
ON
~
~
~-~
-~-O-
~~
M
~N~
~~N-M
~N
~.
~
M
~~~
-~~
N~O
~.~-.~.~.
~~~-~
O-N~
--NM
~.M.
~M
~~
N
~
~
'-<
~
~0~~
~-"'~'D.~~
:!:
.".V;
:!:.~
~I
~
~
~
s
~
~
~
~
r-..,r-o-r---"'..,
0
"'O-N"'
~
~
N.0-"'~
",0--0-0
0-.
"i. 0
8 ."1.
N
"i. "i. "1.
0 0.
"""'
:..;
o-N~NN
"'
0-"
~..."'0-0...
O
-.N
-
~NNN~-o-
""""""
"'
0
",t~:8
0;
..;.".
~M
ON
..:..:
I
0-"'~~
--.0...
,.:
..,
...N~
.0..'
00".;.;
"""-
"'0
0;
~
~
~
~
~~~
-.0
~~~
~~~~~
~~~~~
~M~~M
~~
~~
~~
~
~~~
...MooO~
~0
8
~~~~~
~~
..
~
.~
~~
,-"'
0~
'O-N~'0"'~
~"'0
0:
~
...
,...
".0-"...:
="'N-
0-"'
;
2:"'
z
~
t-'
z
~
~
O
~
~
~
0
~
1
~
0
~
o
~~~~~
1.~0~
8°~Md
~
~
(Il
~
ci~~~~
.M
~~-.
~
~
(Il
~~~~~t~~~~ci~
..M~O-M~
~~M
.~
.-~-
.-.~
.~~
~
~
-M
~
<
Z
~
0-
M
~
..,~
o
"!
.-:-:
~~~.,..
-cS"";'d
~
~
~
.~"!
~., -
"'
-
~
~
~
O
~
j
~
u
I
-~
o'&-8]j
-5
~
a
:~~J-8
~,=~",.f1
t'
8<
'f
r
.e.o
~~z~~
,"'~
~
.~
ci
b
~
~
~.~~:s"
!
~
~"'~~~
~
~
.f1
~
1!
~~
3:
==
!
8
!--§~.~..
~
1-~i~
i
~
~~~
B~.a
"'a=g
-8
~ou
.!3~-.!1=
.Ii; .!! ~
~
~
.5 ~
i]
9
~
~~ioo.~,?~=E~"'
~~~~~=a=~",~j
i~
~~
.g.n3~
~-'
8~-6b~
.E
~
~
~
o~
lu
~
~98]o
~~
t]
Z~~"'~
~~
~~
~
"'
~
O
~
~
~
u
~
"'
~
9
B
2
9
u
~
:J
'"':§.
~~
~
~
I!
"'
D
u
9
"'
1
~~Jf]
~
0
j
~
J§JJJJJllj!!
~~
..e
~1$
-=~
~
~
~
~
~
~J~
~
!jIJ~
j
1!
<
~
~
u
~
~
~
..~
t"
~~
~
I
~
~
!
~j
~
-0
,,!
I
=~
is'-0-~~
~'
~ .~ ~
-0
8
~~E~i
~u
Z",;S-66~.c~
],fi!u~o~o
~
~
D~
~]
!-u
~
~
=
u
>
~
~
-8
e
Z
~
~
~~~~~~~~~~~~
~~-~O-M-O~~-~~~~~~~-~8~
~
J~l]
~
-8i~~
I
3Z~~
-0
~is~~
g:
l.&s.J,
;:
.~ ~ la ~
0
"""="'
~
u
~
~
=
~
~ u b i
~ "' :a .~ ~
~
~ ~e~]
O
~
~3~~~
~0,",,:F;';;
~
~
~
J
"E,",,:F;~
<
~]]j
~
§"~
~
~§""
<
~~
~
<
3:~
~]j
~
~~~I
ffi
~~
~
~
~~
~1
J
~
JJ
~):
5
~
55
..j
~
~
~
~
~~
~~
~
!0
8
!0!0
~
.e
<
.e.e
aaa
):II~
~
~
8"'~
51~~~
zz
~
;:.
=
~
u
o
;
~
Q
~
~
~
~
C~-CC...~-oCC
8~
~ ~
Z
~
..0
~
00
.0;
~
~~"'
~~t-
C M~
~ ~~
~
0
~
..0
~
~-o~
M0-~~
0;
0
~
.0
~00-C
--
-:
~~
~"'
M
.0;
~
"'
~
;
~
;
~
ro1
=
~
~
~
~
~
~
~
~~~~~~=~~=
c g ~CC-o~t-C~
0
-M
0
~
M
00
0
...:
~
C
~~~
0-0-0
t-MtOOM
000
~~~=
~"'M~
",MM
000
000
~~
CM
0
0
O
~
I
~
"'0-"'~~""M~~0-
~
-~M
-o ~
t-"'
M-
0-
t- ~ ~ ~ ~ ., M ..0- ~
0
0- w.~
...~t-
t-
0~~~N
-0 "'
M ...~
t-
o~~
~ ~o
~-oM-o
"' ~ ~
Mt-O0-0-"""~MM
.~~~~~.~~~
~
.~~~
~o
0-
-~-oo-o""-0~~...
~
~
-~
~
...t-
..."'
~
-~
~
~
~
0-0-
~
...~ 1
~
M0-
"'
0
M",
t- -0
~
N
~~
M
I
,
'ro1
:.
-<
"'
.ro1
~
~
~
(IJ
(IJ
~
(IJ
Eo-
Q'\
Q'\
Q'\
~
~
~
."'
~t-0~ "'
.~~
-"'
"'
~
~
~
~
"'
~
O -0
0
",-ot-
"'~M~
-oOMo~"""
~~
~"'
t-~
M
."'
...~0"'~
t-
~
0~~0-.~."""
~O-~
-~
Mo
-o-~00
~~Mo0-~0-
-"'~
9
~
5
~
~
~
~
I
"'
0~
~
=
~
~
~
~
~
~
-0
8
-..,
8
o
\.I ~
...o
~ ~
~ 8
"'
g:
o
o
~
~
o
~
~
~
~
-;
0:
o
\.I
o
0
o
O
-0
-0-
~
,.:
,.:
-~
..,
...,.:
0-
I
~
~
~
~
"'
"'
0
,.: ,.:
0
.., ..,
-.-<
~
-<
"'
.~
~
~
"'
~
00
~
"
~ II ~
~.
O
~
""
.~
.,
-r-
"'
~
~
~
~
~
~
S. ~
~
S. I
"'
N
I i~
-a-~"""
..."'
"'0
"'
N
~~g
'.:..:00'
-0"'00
N
N
o...~.,..
"\"'.
0...0
-"'.,...,..
"'.,
N~
NO...
~.
C
N
=!2"'-"'=0-I--I--!:j
...No0:;
.0
"'
N
~~S~8~~~~~
~
8~~
~~~~
88
~~~N-~O-o~~~~~~~~~~
--C~~~~"'~-~
~
~
~
-~o
~~~
"'~"'
-C"'~~
~~~~
~~~"'
-C...
1--"""0-"'0
"'
8
0--0"'0-1--0-0-0.~~.-."t"'."'.-0."1.
-",-~",--",1--0-
~
~
-
~~M"""'~~~M
...~-N.'...'0...
~~
t-M..-00-"' ...0~~~
~~
N"'
~
I
N-O
~
N
~
~
c
~
O
~
~~
C
~
0
~
~
u
§
!~3il
\.I
~
z
~
~
~
~
~
I
u
~
=
9
-0
~
~
O
"'
5
I
S
\.I
~
0~~
~.~
0'
r:
~
o
~
u
~
C
~
ro1
~
ro1
~
"'
0
o
~
~
I~
u
~
~
~
=
~
~
C...
8
0;0;
000
~
"'
I
u
~
z
~~"'~~~~~~~
~-",~~M=...~~
r:
~
~
~
...
Eo-
3
.0.
(IJ
i
"'.
~
~
~
"'
~
~
~
(IJ
.~
~
~
"'
[01
I
~
§
~
~
~
i
'!
1
Q'\
Q'\
Q'\
~
~
0.--
..:
N
"'
0.
-0
"""
NN
N~
."-.0"
~N
.'.1"..:
.;
~
N.
0.0
N.
~
"i
~
..§
~
=
~
~
~
~
~
~
O
U
<
>
~
~
..N~N"'-"'
~~N~-C-C
~-
~
(IJ
~
~
~
I
(IJ
~
~
=
~
..~
-CM~
"'~
N
~
0
~
.0.
...00
"'
I
~
~~~~::a~~~~8
~~~8~izuy~
-8 l~'d
~2~~~
~
o
!00
U
001
~
i.li~.~~.~.~~~
~=~z~~~~>~
..:~ ~]
z~~~~
~
~
~
i8
§-8g
H~~-.a
~ ..8
~
~
~
j
8
§
u
.;j
~~a
~s,...t$
~
r
"E
~ ~
§ = ~
u~=.o.g1\<>B~~i.:
~
.E
""0
.j3
""
~~""
e.'
ltS ]
~
"
~i~~
!!'~~
.~
:§:~3
!~!!!J~ZJ~
..~.~
"'",
~
~~
~!
~ttf
~~~z
~1
~=
~
8
~~~
~
~ ~ ~
~
~.~I
"
~
~ ~
~=
:~jf
~
~
~
")
0-
~ .
O
";'
5
u
~
i
~
0
\.I
~
~
~
~
~
;
~
°
F'
jJ
~
~
~~
"
~
...
-0
-N
c!,
-
~
!
0
u
~
~
-~
~~]o
N~~~
~ ~
~~
:§:~<
°~
.
~"'
...~
~
O
1.1
~
~
.~
.e-
~
~
~
NO00.
"'
-8
~
~
~
~
~
<
u
E~
e~
8,
~~
0
N
."
=
~
~
~
~
1.1
I
i>
"'~
~~
I I
~~
~~
rn ~~
rnrn
~
u
I
~
~
'S
o
~
~
.~
=
~
~
t
~
~
"'
~
~
~ i
~
~
~>
\.I~
~~3~~
~
1
8
~
."
~
~
~ 1:
~ .!
~
<
0
~ ~
~ o
~
~
8
0
~
~
~
~
=
~
c
<
~
I
~
Q
~
z
9
Ez
~
~
~
~
~
1.1
foj
~
~
~
~
~
~
foJ
=
U
"'
~
~
~
~
~
~
~
0
~
I
'C
~
~
~
=
="'
~
c
9
"'
~
~
~
~
~
- I
~.
~
...I
U o ~
1S~~
"'
foJ
I I S
~foJ O
z& ..
eE ~
'<~ ~
z..
..
~~ ~
~-~
;:6j
.a 1S a
"~.2
a i, .-:..
:= a'
M:=
"0
~
0...
.
~
~
.."
0-
"
~
]~BU.~
i
~~
~
~
..
~
~
~~
..,r-O~
onoon
"'N
..,on
"'
..,
ii
t~].i~
..5u.8~'5
RI
"'
~9.8E
O
:;;8g-8B
~
~~f~~
~
~sa~§:
-0
~
"'
..,
-0M
0
~
'.;0...
~M
-"'
,.;
M
~
~
,.;
M
~M
j
I
1
a
~
!
~
Q
~
"'-0
.,.,
0"'
"""...
-~
"1.~
-0
"'
N
N
~
r:
0-.
~
i
~
0
"'
0"'.
~
=
.s
=
o
\J
>0
8.
"'
<
~
-~
~
5
\J
~
~
8
'=!
~
~
):
0.
...
-
~
~
;
0
..;
):
~
~
=
ti
~
~
"'
~
~
~
]
Uo
~
~
~
\J
I
'0
0.
0.
~
..
I
~
~
~.
~~
~
Q'\
Q'\
Q'\
""'
e
"'
~~
Uu
~
~
-<
"'
~
~
~
~
~
~
DD
--foJ
=
~
~
.u
~
~
0
~
~
E-
~
~
~
~
~~
~
~
~
~
~
-foj
..
!!
.
~
~
~
~
9
~
JJ
==
==
"
§
<
~
~
~
~
~
~
~
~
=
<
"'
~
~
"'
"
~
~
~
r..
foJ
-a
~
i
-oS~8
~
~
.~
;
~
~
~
~
I
~
~
8
~
0
~
=
.--=
~
Q
"'
foj
~<c'C
-..c~
.~
~
=
.!!~,,-8...
g;
Q'\
""'
'0
;
I
~
~~i.e
~ ~
~
=
~
~
u
5
u
~
~
o
u
>
<
~
~
~
~
u
I
>
i
~
u
~
u
~
~
""D
;;
I I
~~
~~
~~
~ c
~ a
~>
u~
]-~
.So
~ .e .e
~
~
~
"'
>
~
"'
{.I
8.~'""
8g~
8"Ot;
Qi~
~
u
"" ~ ~
~
oi8£;.
~
~
~~
~~
~
{.I
~
j~
~
~
i
"'
i
~~
g..
I
~
;
~
8
u
.
.
U
"'
.8
-
oo-~
1
~]~=:"2
=o~.a:a
O
"" ~ go
~ "
~"~a"
~"O"'
j
"'
o
~~~§
~
~
.e.a~
8
"'
~a~"~
~g,,86
-~-
..,
"'
"'
8
u.-
~~
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2041
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
ACF INDUSTRIES, INCORPORATED
ACF INDUSTRIES, INCORPORATED
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on June 16, 2000, the following document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Security Agreement — Chattel Mortgage dated as of June 16,
2000, between ACF Industries, Incorporated, as Debtor, and
U.S. Bancorp Leasing & Financial, as Secured Party, relating
to 162 cars.
Avis et par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 16 juin 2000 le
document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Contrat de garantie — hypothèque mobilière en date du
16 juin 2000 entre la ACF Industries, Incorporated, en qualité
de débiteur, et la U.S. Bancorp Leasing & Financial, en qualité
de créancier, concernant 162 wagons.
June 19, 2000
Le 19 juin 2000
AIRD & BERLIS
Barristers and Solicitors
Les avocats
AIRD & BERLIS
[27-1-o]
[27-1-o]
ALLFIRST BANK
ALLFIRST BANK
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on June 19, 2000, the following documents were deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
1. Memorandum of Assignment and Assumption Agreement
dated May 31, 2000, between James-Furman & Company, as
Assignor, and Allfirst Bank, as Assignee; and
2. Bill of Sale dated May 31, 2000, between James-Furman &
Company, as Seller, and Allfirst Bank, as Buyer.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 19 juin 2000 les
documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire général du Canada :
1. Résumé de convention de cession et de prise en charge
en date du 31 mai 2000 entre la James-Furman & Company,
en qualité de cédant, et la Allfirst Bank, en qualité de
cessionnaire;
2. Contrat de vente en date du 31 mai 2000 entre la JamesFurman & Company, en qualité de vendeur, et la Allfirst Bank,
en qualité d’acheteur.
June 19, 2000
Le 19 juin 2000
MILES & STOCKBRIDGE
Solicitors
Les conseillers juridiques
MILES & STOCKBRIDGE
[27-1-o]
[27-1-o]
ASSOCIATED ENGINEERING ALBERTA LTD.
ASSOCIATED ENGINEERING ALBERTA LTD.
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Associated Engineering Alberta Ltd. hereby gives notice that
an application has been made to the Minister of Fisheries and
Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval
of the plans and site of the work described herein. Under section 9
of the said Act, Associated Engineering Alberta Ltd. has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans and in the office of
the District Registrar of the Land Titles Office, 10365 97th Street,
2nd Floor, Edmonton, Alberta T5J 3W7, under deposit number 002 2133, a description of the site and plans of the proposed
new bridge over Horse Creek at latitude 54°00′10″, longitude 117°19′40″, in the northeast quarter of Section 7, Township 58, Range 27, W5M.
La société Associated Engineering Alberta Ltd. donne avis, par
les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre
des Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des
eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. La Associated Engineering
Alberta Ltd. a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès
du ministre des Pêches et des Océans, et au Bureau d’enregistrement des titres, 10365, 97e Avenue, 2e étage, Edmonton (Alberta)
T5J 3W7, sous le numéro de dépôt 002 2133, une description de
l’emplacement et les plans d’un nouveau pont que l’on propose
de construire au-dessus du ruisseau Horse, à 54°00′10″ de latitude
et 117°19′40″ de longitude, dans le quart nord-est de la section 7,
township 58, rang 27, à l’ouest du cinquième méridien.
Le projet fera l’objet d’un examen préalable en conformité
avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
And take notice that the project will be screened pursuant to the
Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
2042
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
date of publication of this notice, to the Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 201 Front
Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Edmonton, June 23, 2000
ASSOCIATED ENGINEERING ALBERTA LTD.
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Edmonton, le 23 juin 2000
ASSOCIATED ENGINEERING ALBERTA LTD.
[27-1-o]
[27-1]
CANADIAN IMPERIAL BANK OF COMMERCE
BANQUE CANADIENNE IMPÉRIALE DE COMMERCE
LETTERS PATENT
LETTRES PATENTES
Notice is hereby given that Canadian Imperial Bank of Commerce intends to file an application with the Superintendent of
Financial Institutions, pursuant to Part III of the Bank Act, for
letters patent incorporating a Schedule II bank under the name
Amicus Bank, in English, and Banque Amicus, in French.
Any person who objects to the issuance of these letters patent
may submit an objection in writing to the Office of the Superintendent of Financial Institutions, Registration and Approvals Division, 255 Albert Street, 15th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0H2,
on or before August 14, 2000.
Toronto, June 24, 2000
CANADIAN IMPERIAL BANK
OF COMMERCE
BRIAN E. QUINLAN
Senior Vice-President
Avis est par les présentes donné que la Banque Canadienne
Impériale de Commerce a l’intention de soumettre au surintendant des institutions financières, en vertu de la partie III de la Loi
sur les banques, une demande de lettres patentes constituant une
banque de l’annexe II, sous la dénomination sociale Amicus
Bank, en anglais, et Banque Amicus, en français.
Toute personne qui s’oppose à l’émission de ces lettres patentes peut s’adresser par écrit au Bureau du surintendant des
institutions financières, Division de l’agrément et des approbations, 255, rue Albert, 15e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au
plus tard le 14 août 2000.
Toronto, le 24 juin 2000
BANQUE CANADIENNE IMPÉRIALE
DE COMMERCE
Le premier vice-président
BRIAN E. QUINLAN
[26-4-o]
[26-4-o]
CLUB NAUTIQUE D’ESCHAILLONS
CLUB NAUTIQUE D’ESCHAILLONS
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Club Nautique D’Eschaillons hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Fisheries and Oceans
under the Navigable Waters Protection Act for approval of the
plans and site of the work described herein. Under section 9 of the
said Act, Club Nautique D’Eschaillons has deposited with the
Minister of Fisheries and Oceans, and in the office of the District
Registrar of the Land Registry District of Lotbinière, at SainteCroix, Quebec, under deposit number 200552, a description of the
site and plans for the dredging of part of the marina basin in the
St. Lawrence River, on lot 738, at Deschaillons.
JEAN-LOUIS DEMERS
President
Le Club Nautique D’Eschaillons donne avis, par les présentes,
qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et
des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. Le Club Nautique D’Eschaillons a, en
vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des
Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité des droits du
district d’enregistrement de Lotbinière, à Sainte-Croix (Québec),
sous le numéro de dépôt 200552, une description de l’emplacement et les plans de dragage d’une partie du bassin de la marina
sur le fleuve Saint-Laurent, sur le lot 738, à Deschaillons.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 101, boulevard Champlain, Québec (Québec) G1K 7Y7.
Deschaillons, le 19 juin 2000
Le président
JEAN-LOUIS DEMERS
[27-1-o]
[27-1-o]
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from
the date of publication of this notice, to the Regional Director,
Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
101 Champlain Boulevard, Québec, Quebec G1K 7Y7.
Deschaillons, June 19, 2000
DONALD POMEROY
DONALD POMEROY
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Donald Pomeroy hereby gives notice that an application has
been made to the Minister of Fisheries and Oceans under the
Donald Pomeroy donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2043
DONALD POMEROY
en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour
l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit
ci-après. Donald Pomeroy a, en vertu de l’article 9 de ladite loi,
déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans, et au bureau
de poste de la circonscription électorale de Burin-Placentia West,
à Petit Forte (Terre-Neuve), une description de l’emplacement et
les plans d’une installation d’aquaculture que l’on propose d’aménager dans le port de Petit Forte, baie Placentia.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, Case postale 5667, St. John’s (TerreNeuve) A1C 5X1.
Petit Forte, le 24 juin 2000
DONALD POMEROY
[27-1-o]
[27-1]
Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
Donald Pomeroy has deposited with the Minister of Fisheries and
Oceans, and in the post office of the Electoral District of BurinPlacentia West, at Petit Forte, Newfoundland, a description of the
site and plans of a proposed aquaculture site in the Petit Forte
Harbour, Placentia Bay.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from
the date of publication of this notice, to the Regional Director,
Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
P.O. Box 5667, St. John’s, Newfoundland A1C 5X1.
Petit Forte, June 24, 2000
IDAHO POWER COMPANY
IDAHO POWER COMPANY
APPLICATION TO EXPORT ELECTRICITY TO IDAHO
POWER COMPANY OF THE UNITED STATES
DEMANDE VISANT L’EXPORTATION D’ÉLECTRICITÉ À
LA IDAHO POWER COMPANY DES ÉTATS-UNIS
Notice is hereby given that, by an application dated June 21,
2000, Idaho Power Company (“the Applicant”) has applied to the
National Energy Board (“the Board”) under Division II of Part VI
of the National Energy Board Act (“the Act”) for authorization to
export up to 100 megawatts of firm and interruptible power and
up to 876 000 megawatt-hours per year of firm and interruptible
energy for a period of five years commencing upon approval of
the Board. This export would be in accordance with the terms of
firm or interruptible power and energy agreements between the
Applicant and wholesale markets in the western United States as
executed from time to time.
Avis est par les présentes donné que la Idaho Power Company
(« le demandeur ») a déposé une requête à l’Office national de
l’énergie (« l’Office »), en vertu de la section II de la partie VI de
la Loi sur l’Office national de l’énergie (« la Loi »), une demande
datée le 21 juin 2000 afin d’obtenir l’autorisation d’exporter jusqu’à 100 mégawatts de puissance garantie et interruptible et jusqu’à 876 000 mégawattheures par année d’énergie garantie et
interruptible pendant une période de cinq ans qui débutera dès
l’approbation de l’Office. Cette exportation serait conforme aux
modalités des accords concernant la puissance garantie et interruptible en énergie entre le demandeur et les marchés de gros
investisseurs dans l’ouest des États-Unis tel qu’il a été effectué de
temps à autre.
L’Office désire obtenir le point de vue des parties intéressées à
cette requête avant d’émettre un permis ou avant de recommander
la tenue d’une audience publique au gouverneur en conseil. Les
indications suivantes sur la procédure expliquent en détail la procédure qui sera utilisée.
1. Le demandeur doit déposer et garder au dossier des copies de
la requête pour inspection publique pendant les heures normales
de bureau à ses bureaux situés au 1221 West Idaho Street, Boise,
Idaho 83702 U.S.A., (208) 388-2919 (téléphone), (208) 388-6915
(télécopieur), et fournir une copie de la requête à toute personne
qui en fait la demande. Une copie de la requête est également
disponible aux fins de consultation pendant les heures normales
de bureau à la Bibliothèque de l’Office, Pièce 1002, 444, Septième Avenue Sud-Ouest, Calgary (Alberta) T2P 0X8.
2. Les parties qui désirent déposer des mémoires doivent le faire
auprès du Secrétaire, Office national de l’énergie, 444, Septième
Avenue Sud-Ouest, Calgary (Alberta) T2P 0X8, (403) 292-5503
(télécopieur), et auprès du demandeur, au plus tard le 2 août 2000.
3. En vertu du paragraphe 119.06(2) de la Loi, l’Office doit tenir
compte de toute considération qui semble pertinente. L’Office est
particulièrement intéressé aux points de vue des demandeurs en
ce qui concerne :
a) les effets de l’exportation de l’électricité sur les provinces
autres que celle d’où l’électricité doit être exportée;
b) l’impact de l’exportation sur l’environnement;
c) si le demandeur a :
The Board wishes to obtain the views of interested parties on
this application before issuing a permit or recommending to the
Governor in Council that a public hearing be held. The Directions
on Procedure that follow explain in detail the procedure that will
be used.
1. The Applicant shall deposit and keep in file, for public inspection during normal business hours, copies of the application at its
offices located at 1221 West Idaho Street, Boise, Idaho 83702,
U.S.A. (208) 388-2919 (Telephone), (208) 388-6915 (Facsimile),
and provide a copy of the application to any person who requests
a copy. A copy of the application is also available for viewing
during normal business hours in the Board’s Library, Room 1002,
444 Seventh Avenue SW, Calgary, Alberta T2P 0X8.
2. Submissions that any party wishes to present shall be filed
with the Secretary, National Energy Board, 444 Seventh Avenue
SW, Calgary, Alberta T2P 0X8, (403) 292-5503 (Facsimile), and
the Applicant by August 2, 2000.
3. Pursuant to subsection 119.06(2) of the Act, the Board shall
have regard to all considerations that appear to it to be relevant. In
particular, the Board is interested in the views of submitters with
respect to:
(a) the effect of the exportation of the electricity on provinces
other than that from which the electricity is to be exported;
(b) the impact of the exportation on the environment; and
(c) whether the Applicant has:
2044
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
IDAHO POWER COMPANY
(i) donné des informations à ceux qui ont manifesté un intérêt pour l’achat d’électricité pour consommation au Canada
quant aux quantités et aux catégories de services offerts en
vente,
(ii) donné l’occasion d’acheter de l’électricité selon des conditions aussi favorables que les conditions spécifiées dans la
requête à ceux qui ont manifesté l’intention d’acheter de
l’électricité pour consommation au Canada, dans un délai
raisonnable à partir du moment où ils ont été informés.
4. Toute réponse à des soumissions que le demandeur désire présenter en réponse aux articles 2 et 3 de cet avis de requête et de
directives sur les procédures doit être déposée auprès du secrétaire de l’Office et doit être signifiée à la partie qui a déposé la
soumission au plus tard le 17 août 2000.
5. Toute réponse que les demandeurs désirent présenter en réponse à l’article 4 du présent avis de requête et de directives sur
les procédures doit être déposée auprès du secrétaire de l’Office
et doit être signifiée au demandeur au plus tard le 28 août 2000.
6. Pour obtenir plus de renseignements concernant les procédures
régissant l’étude de l’Office, veuillez communiquer avec Michel
L. Mantha, secrétaire, (403) 299-2714 (téléphone), (403) 2925503 (télécopieur).
IDAHO POWER COMPANY
[27-1-o]
[27-1-o]
(i) informed those who have declared an interest in buying
electricity for consumption in Canada of the quantities and
classes of service available for sale, and
(ii) given an opportunity to purchase electricity on terms and
conditions as favourable as the terms and conditions specified in the application to those who, within a reasonable time
of being so informed, demonstrate an intention to buy electricity for consumption in Canada.
4. Any answer to submissions that the Applicant wishes to present in response to items 2 and 3 of this Notice of Application and
Directions on Procedure shall be filed with the Secretary of the
Board and served on the party that filed the submission by August 17, 2000.
5. Any reply that submitters wish to present in response to item 4
of this Notice of Application and Directions on Procedure shall be
filed with the Secretary of the Board and served on the Applicant
by August 28, 2000.
6. For further information on the procedures governing the
Board’s examination, contact Michel L. Mantha, Secretary, (403)
299-2714 (Telephone), (403) 292-5503 (Facsimile).
JOHN BENNETT
JOHN BENNETT
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
John Bennett hereby gives notice that an application has been
made to the Minister of Fisheries and Oceans under the Navigable
Waters Protection Act for approval of the plans and site of the
work described herein. Under section 9 of the said Act, John
Bennett has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans,
and in the town office of the Electoral District of Bellevue, at
Arnold’s Cove, Newfoundland, a description of the site and plans
of the expansion of an aquaculture site in Placentia Bay, at Bar
Haven, in front of lot No. E-116346.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation as it relates to areas of federal responsibility should be
directed, not later than one month from the date of publication of
this notice, to the Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, P.O. Box 5667, St. John’s,
Newfoundland A1C 5X1.
Trepassey, June 21, 2000
JOHN BENNETT
John Bennett donne avis, par les présentes, qu’une demande a
été déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans en vertu
de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après.
John Bennett a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès
du ministre des Pêches et des Océans et au bureau municipale de
la circonscription électorale de Bellevue, à Arnold’s Cove (TerreNeuve), une description de l’emplacement et les plans de l’agrandissement d’une installation d’aquaculture dans la baie Placentia,
à Bar Haven, en face du lot no E-116346.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation en ce qui a trait aux compétences fédérales
doit être adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la
date de publication du présent avis, au Directeur régional, Garde
côtière canadienne, Ministère des Pêches et des Océans, Case
postale 5667, St. John’s (Terre-Neuve) A1C 5X1.
Trepassey, le 21 juin 2000
JOHN BENNETT
[27-1-o]
[27-1]
M.D. OF TABER
M.D. OF TABER
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
M.D. of Taber hereby gives notice that an application has been
made to the Minister of Fisheries and Oceans under the Navigable
Waters Protection Act for approval of the plans and site of the
work described herein. Under section 9 of the said Act, M.D. of
Taber has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans,
and in the office of the District Registrar of the Land Registry
District of Calgary, at the Land Titles Office, J.J. Bowlen Building, 620 Seventh Avenue SW, Calgary, Alberta T2P 0Y8, under
deposit number 001 165 020/001 1546, a description of the site
La M.D. of Taber donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans
en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour
l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit
ci-après. La M.D. of Taber a, en vertu de l’article 9 de ladite loi,
déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans et au bureau
de la publicité des droits du district d’enregistrement de Calgary,
au Bureau d’enregistrement des titres, Édifice J.J. Bowlen,
620, Septième Avenue Sud-Ouest, Calgary (Alberta) T2P 0Y8,
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
and plans of a proposed bridge over the Oldman River, near
Taber, at NE 12-10-17-W4M.
2045
GARY BECKSTEAD M.S.C.
Professional Engineer
sous le numéro de dépôt 001 165 020/001 1546, une description
de l’emplacement et les plans d’un pont que l’on propose de
construire au-dessus de la rivière Oldman, près de Taber, aux
coordonnées N.-E. 12-10-17, à l’ouest du quatrième méridien.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Calgary, le 22 juin 2000
L’ingénieur
GARY BECKSTEAD, M.S.C.
[27-1-o]
[27-1]
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 201 Front
Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Calgary, June 22, 2000
MINISTRY OF TRANSPORTATION OF ONTARIO
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DE L’ONTARIO
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Ministry of Transportation of Ontario hereby gives notice
that an application has been made to the Minister of Fisheries and
Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval
of the plans and site of the work described herein. Under section 9
of the said Act, the Ministry of Transportation of Ontario has
deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, and in
the office of the District Registrar of the Land Registry District
of Peterborough, at Peterborough, Ontario, under deposit number 673084, a description of the site and plans of the proposed
widening of the existing bridge over the Indian River, on Lot 26,
Concession 4, Township of Otonabee, South Monaghan, County
of Peterborough.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment should be directed, not later
than one month from the date of publication of this notice, to the
Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 201 Front Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario
N7T 8B1.
Kingston, June 22, 2000
KATHRYN E. MOORE
Regional Director
Le ministère des Transports de l’Ontario donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. Le ministère des Transports de l’Ontario
a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre
des Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité des droits
du district d’enregistrement de Peterborough, à Peterborough
(Ontario), sous le numéro de dépôt 673084, une description de
l’emplacement et les plans du pont actuellement au-dessus de la
rivière Indian que l’on propose d’élargir. Ce pont est situé sur le
lot 26, concession 4, dans le canton de Otonabee, South Monaghan, comté de Peterborough.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement doit être
adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis, au Directeur régional, Garde côtière
canadienne, Ministère des Pêches et des Océans, 201, rue Front
Nord, Bureau 703, Sarnia (Ontario) N7T 8B1.
Kingston, le 22 juin 2000
La directrice régionale
KATHRYN E. MOORE
[27-1-o]
[27-1-o]
MUNICIPAL DISTRICT OF CLEARWATER, NO. 99
MUNICIPAL DISTRICT OF CLEARWATER, NO. 99
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Municipal District of Clearwater, No. 99 hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Fisheries
and Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, the Municipal District of Clearwater,
No. 99 has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans,
and in the office of the District Registrar of the Land Registry
District of Northern Alberta, at Edmonton, Alberta, under deposit
number 002 164 628, a description of the site and plans of the
replacement of Lobstick Creek Bridge over Lobstick Creek,
northwest of the Town of Leslieville, on secondary Highway
No. 598, in front of lot number SNE 26-39-5-W5.
Le Municipal District of Clearwater, No. 99 donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. Le Municipal District of Clearwater,
No. 99 a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du
ministre des Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité des
droits du district d’enregistrement de Northern Alberta, à Edmonton (Alberta), sous le numéro de dépôt 002 164 628, une
description de l’emplacement et les plans du pont Lobstick Creek
que l’on propose de remplacer au-dessus du ruisseau Lobstick, au
nord-ouest de Leslieville, sur la route secondaire no 598, en face
du lot no SNE 26-39-5, à l’ouest du cinquième méridien.
2046
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
And take notice that the project is presently being screened
pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment as it relates to areas of federal
responsibility should be directed, not later than one month from
the date of publication of this notice, to the Regional Director,
Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
201 Front Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Red Deer, June 19, 2000
EXH ENGINEERING SERVICES LTD.
REINHARD KERBER
Professional Engineer
Le projet fait présentement l’objet d’un examen préalable en conformité avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement en ce qui
a trait aux compétences fédérales doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Red Deer, le 19 juin 2000
EXH ENGINEERING LTD.
L’ingénieur
REINHARD KERBER
[27-1-o]
[27-1]
RABOBANK NEDERLAND
RABOBANK NEDERLAND
APPLICATION TO ESTABLISH A FOREIGN BANK
BRANCH
DEMANDE D’ÉTABLISSEMENT D’UNE SUCCURSALE DE
BANQUE ÉTRANGÈRE
Notice is hereby given, pursuant to subsection 525(2) of the
Bank Act (Canada), that Rabobank Nederland, a foreign bank
organized and regulated under the laws of the Netherlands, intends to apply to the Minister of Finance for an order permitting
Rabobank Nederland to establish a branch in Canada to carry on
the business of banking.
The branch will carry on business in Canada under the name
Rabobank Nederland, Canadian Branch and its principal office
will be located in Toronto, Ontario.
Any person who objects to the proposed order may submit the
objection in writing, on or before August 14, 2000, to the Office
of the Superintendent of Financial Institutions, 255 Albert Street,
Ottawa, Ontario K1A 0H2.
Utrecht, Netherlands, June 24, 2000
RABOBANK NEDERLAND
Avis est donné par les présentes, en vertu du paragraphe 525(2)
de la Loi sur les banques (Canada), que la Rabobank Nederland,
une banque étrangère organisée et régie selon les lois des PaysBas, a l’intention de demander au ministre des Finances une ordonnance l’autorisant à établir une succursale de banque étrangère au Canada, pour y mener des activités bancaires.
La succursale exercera ses affaires au Canada sous le nom de
Rabobank Nederland, succursale canadienne et son bureau principal sera situé à Toronto (Ontario).
Toute personne qui s’oppose à une telle ordonnance peut soumettre son opposition au Bureau du surintendant des institutions
financières situé au 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A 0H2,
au plus tard le 14 août 2000.
Utrecht, Pays-Bas, le 24 juin 2000
RABOBANK NEDERLAND
[26-4-o]
[26-4-o]
RHINE REINSURANCE COMPANY LIMITED
RHIN RÉASSURANCE S.A.
CHANGE OF NAME
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Notice is hereby given that Rhine Reinsurance Company Limited, in English, and Rhin Réassurance S.A., in French, intends to
make an application to the Superintendent of Financial Institutions, pursuant to section 576 of the Insurance Companies Act, to
change the name under which it is authorized to insure risks to
Rhine Re Ltd., in English, and Rhine Re S.A., in French.
PATRICK J. KING
Chief Agent
Avis est par les présentes donné que la Rhin Réassurance S.A.,
en français, et la Rhine Reinsurance Company Limited, en anglais, a l’intention de présenter une demande au surintendant des
institutions financières, en vertu de l’article 576 de la Loi sur les
sociétés d’assurances, visant à changer la dénomination sociale
sous laquelle celle-ci est autorisée à garantir des risques à Rhine
Re S.A., en français, et Rhine Re Ltd., en anglais.
Toronto, le 1er juillet 2000
L’agent principal
PATRICK J. KING
[27-4-o]
[27-4-o]
Toronto, July 1, 2000
ROYAL MACCABEES LIFE INSURANCE COMPANY
ROYAL MACCABEES LIFE INSURANCE COMPANY
CHANGE OF NAME
CHANGEMENT DE RAISON SOCIALE
Notice is hereby given that Royal Maccabees Life Insurance
Company intends to make an application to the Superintendent of
Avis est par les présentes donné que la Royal Maccabees Life
Insurance Company a l’intention de présenter une demande au
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2047
Financial Institutions of Canada pursuant to section 576 of the
Insurance Companies Act to change the name under which it is
authorized to insure risks to Reassure America Life Insurance
Company.
Windsor, June 2, 2000
FREDERIC G. FARRELL, Q.C.
Chief Agent
surintendant des institutions financières du Canada, en vertu de
l’article 576 de la Loi sur les sociétés d’assurances, visant à
changer la raison sociale sous laquelle celle-ci garantit des risques
à Reassure America Life Insurance Company.
Windsor, le 2 juin 2000
L’agent principal
FREDERIC G. FARRELL, c.r.
[25-4-o]
[25-4]
SEABOARD LIFE INSURANCE COMPANY
LA COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE SEABOARD
VOLUNTARY LIQUIDATION AND DISSOLUTION
LIQUIDATION ET DISSOLUTION VOLONTAIRES
Notice is hereby given, in accordance with section 383 of the
Insurance Companies Act (“the Act”), that the Minister of Finance (Canada) has approved the application of Seaboard Life
Insurance Company (“Seaboard”), pursuant to section 383 of the
Act, for letters patent dissolving Seaboard. In furtherance of the
voluntary liquidation and dissolution of Seaboard, The North
West Life Assurance Company of Canada has assumed all of the
insurance policies and other liabilities of Seaboard and all of the
assets of Seaboard.
DOUGLAS CARROTHERS
Corporate Secretary
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 383
de la Loi sur les sociétés d’assurances (« la Loi »), que le ministre des Finances (Canada) a agréé la demande que lui a présentée La Compagnie d’Assurance-Vie Seaboard (« Seaboard »),
conformément à l’article 383 de la Loi, pour des lettres patentes
de dissolution. Pour donner suite à la liquidation et la dissolution
volontaires de Seaboard, La Compagnie d’Assurance-Vie North
West du Canada a pris en charge toutes les polices d’assurances
et les autres obligations de Seaboard ainsi que la totalité de son
actif.
Vancouver, le 9 juin 2000
Le secrétaire
DOUGLAS CARROTHERS
[24-4-o]
[24-4-o]
Vancouver, June 9, 2000
SOUTH-EAST FOREST PRODUCTS LTD.
SOUTH-EAST FOREST PRODUCTS LTD.
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
South-East Forest Products Ltd. hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Fisheries and Oceans
under the Navigable Waters Protection Act for approval of the
plans and site of the work described herein. Under section 9 of the
said Act, South-East Forest Products Ltd. has deposited with the
Minister of Fisheries and Oceans and in the office of the District
Registrar of the Land Registry District of Winnipeg, at Land Titles Office, Woodsworth Building, 405 Broadway, Winnipeg,
Manitoba, under deposit number 1067, a description of the site
and plans of the construction of a temporary bridge over the Rennie River, from the northwest to the southeast shore, in the northeast quarter of Section 22, Township 12 and Range 13, east of the
Principal Meridian.
RENÉ LÉVESQUE
Supervisor
La société South-East Forest Products Ltd. donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. La South-East Forest Products Ltd. a, en
vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des
Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité des droits du
district d’enregistrement de Winnipeg, au Bureau des titres, Édifice Woodsworth, 405, Broadway, Winnipeg (Manitoba), sous le
numéro de dépôt 1067, une description de l’emplacement et les
plans de la construction d’un pont temporaire au-dessus de la
rivière Rennie, de la rive nord-ouest à la rive sud-est, dans le
quart nord-est de la section 22, township 12 et rang 13, à l’est du
méridien principal.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Blumenort, le 19 juin 2000
Le superviseur
RENÉ LÉVESQUE
[27-1-o]
[27-1]
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 201 Front
Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Blumenort, June 19, 2000
2048
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
TOWN OF INNISFAIL
TOWN OF INNISFAIL
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Town of Innisfail hereby gives notice that an application
has been made to the Minister of Fisheries and Oceans under the
Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and
site of the work described herein. Under section 9 of the said Act,
the Town of Innisfail has deposited with the Minister of Fisheries
and Oceans, and in the office of the District Registrar of the Land
Registry District of Northern Alberta, at Edmonton, Alberta, under deposit number 002 2274, a description of the site and plans
of the Dodds Lake Outlet improvements (ditching) in the outlet
ditch of Dodds Lake, near Innisfail, Alberta, in front of lot
No. LSD 12, Section 28, Township 35, W4M.
DALE MATHER
Chief Administrative Officer
La Town of Innisfail donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans
en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour
l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit
ci-après. La Town of Innisfail a, en vertu de l’article 9 de ladite
loi, déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans et au
bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement
Northern Alberta, à Edmonton (Alberta), sous le numéro de dépôt 002 2274, une description de l’emplacement et les plans des
améliorations (entretien) à apporter au fossé de décharge du lac
Dodds, près de Innisfail (Alberta), en face du lot no LSD 12, section 28, township 35, à l’ouest du quatrième méridien.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Innisfail, le 21 juin 2000
Le directeur municipal
DALE MATHER
[27-1-o]
[27-1-o]
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 201 Front
Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Innisfail, June 21, 2000
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Canada Post Corporation
Regulations Amending the Armed Forces Postal
Regulations .............................................................
Regulations Amending the International Letter-post
Items Regulations (Saint Pierre and Miquelon) ......
2057
2059
Regulations Amending the International Letter-post
Items Regulations (Rate Increases and Other
Regulatory Amendments) .......................................
2050
Regulations Amending the Letter Mail Regulations....
2064
Page
Société canadienne des postes
Règlement modifiant le Règlement des postes pour les
forces armées ..........................................................
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de la
poste aux lettres du régime postal international
(Saint-Pierre-et-Miquelon)......................................
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de la
poste aux lettres du régime postal international
(augmentation des tarifs et autres modifications
réglementaires)........................................................
Règlement modifiant le Règlement sur les envois
poste-lettre ..............................................................
Health, Dept. of
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1136 — Abamectin) .............................................. 2066
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1208 — Iprodione) ................................................ 2070
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1215 — Primisulfuron-methyl) ............................. 2074
Santé, min. de la
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1136 — abamectine)................................
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1208 — iprodione)...................................
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1215 — primisulfuron-méthyl)................
Justice, Dept. of
Guidelines Amending the Federal Child Support
Guidelines...............................................................
Justice, min. de la
Lignes directrices modifiant les lignes directrices
fédérales sur les pensions alimentaires pour
enfants.....................................................................
National Energy Board
Regulations Amending the Canada Oil and Gas
Certificate of Fitness Regulations...........................
2078
2086
2049
2057
2059
2050
2064
2066
2070
2074
2078
Office national de l’énergie
Règlement modifiant le Règlement sur les certificats de
conformité liés à l’exploitation du pétrole et du gaz
au Canada ............................................................... 2086
2050
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Regulations Amending the International Letter-post
Items Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de
la poste aux lettres du régime postal international
Statutory Authority
Canada Post Corporation Act
Fondement législatif
Loi sur la Société canadienne des postes
Sponsoring Agency
Canada Post Corporation
Organisme responsable
Société canadienne des postes
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
These proposed amendments to Canada Post Corporation’s
(Canada Post) regulations, effective January 1, 2001, will increase
the rates of postage for most United States and international
letter-post items.
Description
Les présentes modifications qu’on propose d’apporter aux règlements de la Société canadienne des postes (Postes Canada) à
compter du 1er janvier 2001 entraîneront la majoration des tarifs
de port de la plupart des envois de la poste aux lettres à destination des États-Unis et des autres pays.
Les modifications tarifaires proposées comprennent notamment :
— une hausse de 0,05 $, soit 9,1 p. 100, qui fait passer à 0,60 $ le
tarif des lettres, cartes et cartes postales pesant jusqu’à 30 g à
destination des États-Unis et celui des lettres, cartes et cartes
postales pesant jusqu’à 20 g à destination de Saint-Pierre-etMiquelon. Les autres tarifs pour ces destinations seront également rajustés, ce qui se traduira par un taux d’augmentation
moyen de 7,1 p. 100;
— une hausse de 0,10 $, soit 10,5 p. 100, qui fait passer à 1,05 $
le tarif des lettres, cartes et cartes postales pesant jusqu’à 20 g
à destination d’un autre pays que les États-Unis. Les autres tarifs pour ces destinations seront aussi rajustés, ce qui se traduira par un taux d’augmentation moyen de 9,9 p. 100.
L’Union postale universelle (UPU) a récemment approuvé une
nouvelle structure de frais terminaux (mécanisme de fixation des
tarifs d’échange de courrier entre les administrations postales) qui
entrera en vigueur le 1er janvier 2001. Ces frais touchent tout le
courrier acheminé par Postes Canada à l’étranger, à l’exception
du courrier à destination des États-Unis. L’arrangement comporte
une formule de règlement complexe qui entraînera une hausse
d’environ 15 p. 100 des frais terminaux payables par le Canada. Pour maintenir ses marges, Postes Canada doit donc majorer
dans une proportion suffisante ses tarifs réglementés du régime
international.
Le tarif-lettre de base proposé par Postes Canada pour le courrier à destination des États-Unis continuera néanmoins d’être de
loin inférieur au tarif de la poste aux lettres proposé pour d’autres
pays et au tarif-lettres de base de la United States Postal Service
payable pour les envois à destination du Canada. Selon une étude
de marché, la hausse proposée ne causera qu’une faible érosion
des volumes.
Proposed rate adjustments include the following, among others:
— a $0.05 increase to $0.60 (9.1 percent) for letters, cards and
postcards up to 30 g destined for the United States and up to
20 g destined for Saint Pierre and Miquelon. Other prices for
these destinations will also be adjusted, with an average overall increase of 7.1 percent; and
— a $0.10 increase to $1.05 (10.5 percent) for letters, cards and
postcards up to 20 g for other foreign destinations. Other
prices for these destinations will also be adjusted, with an average overall increase of 9.9 percent.
The Universal Postal Union (UPU) recently approved new terminal dues (inter-administration pricing mechanism for the exchange of international mail) structure to take effect January 1,
2001. It governs all Canada Post’s international mail flows except
those to the United States. The agreement includes a complex
formula for settlement that will cause an estimated increase of
15 percent in the terminal dues charges Canada pays. Consequently, the regulated international rates need to be increased
sufficiently to maintain margins.
Canada Post’s proposed basic letter rate to the United States
will still remain significantly less than the rate on letters for other
international destinations and the rate the United States Postal
Service charges on basic letters addressed to Canada. According
to market research there will be little volume erosion with the
proposed increase.
Other Regulatory Changes
Autres changements à la réglementation
Several changes will be made to the International Letter-post
Items Regulations to bring greater consistency with recent Universal Postal Union Convention changes:
— removal of the provision for “urgent medicine,” prescribing
the application of a specific label;
Plusieurs autres changements seront apportés au Règlement sur
les envois de la poste aux lettres du régime postal international
afin qu’il reflète plus fidèlement de récents changements apportés
à la Convention postale universelle :
Le 1er juillet 2000
— amendment to allow the use of not only blue but also black
“Air Mail” labels;
— replacement of specific weight limits for small packets by a
reference to the Universal Postal Convention because those
limits, depending on the country of destination, are specified
in the Universal Postal Convention; and
— amendment to increase from $300 to $500 the minimum required value for completion of a parcel customs declaration
on a letter-post item. This requires a consequential amendment to subsection 9(1) of the Armed Forces Postal Regulations. In these Regulations, a typographical error is also
corrected in column II of item 8 of the schedule: “item 4” is
replaced by “item 5.”
In addition, changes will be instituted to bring greater consistency with existing UPU regulations:
— amend the printed paper definition to be consistent with that
of the UPU; and
— remove registered “packets” addressed for delivery to the
United States, given that the weight limit of greater than 500 g
and up to 30 kg is inconsistent with the UPU limits for a letter-post item.
Other changes will be made to the International Letter-post
Items Regulations to bring greater consistency with the domestic
product offering. Removal of the ability to include a short conventional greeting within international printed papers will align
the product definition with its domestic treatment.
Aerogrammes must be removed as Canada Post ceased to offer
that product in January 1999.
Alternatives
All other alternatives were considered inappropriate as the proposed rate action is part of a comprehensive corporate plan which
also contains measures to control costs, improve productivity and
efficiency, and ensure accessibility and reliability. Administrative
amendments are essential to ensure alignment with existing and
new UPU requirements or with domestic practice.
Benefits and Costs
Gazette du Canada Partie I
2051
— retrait de la disposition relative aux « médicaments urgents »
prévoyant l’application d’une étiquette particulière;
— modification visant à autoriser l’utilisation d’étiquettes « Par
avion » non seulement bleues mais aussi noires;
— remplacement des limites de poids précises indiquées pour les
petits paquets par une référence à la Convention postale universelle, parce que ces limites, dépendant du pays de destination, sont précisées dans la Convention postale universelle;
— modification visant à fixer à 500 $ plutôt qu’à 300 $ la valeur
minimale à partir de laquelle une déclaration en douane doit
être jointe à un envoi de la poste aux lettres. Ce changement
entraîne une modification corrélative au paragraphe 9(1) du
Règlement des postes pour les forces armées. Dans ce règlement, on corrige aussi une coquille à la colonne 2 de l’article 8 de l’annexe : « article 4 » est remplacé par « article 5 ».
De plus, des changements seront aussi apportés pour assurer
une plus grande compatibilité entre les règlements de Postes
Canada et la réglementation actuelle de l’UPU :
— modification de la définition d’imprimé en fonction de celle
de l’UPU;
— retrait de « paquets » recommandés à destination des ÉtatsUnis puisque les limites de poids — plus de 500 g et jusqu’à
30 kg — ne correspondent pas aux limites fixées par l’UPU
pour un envoi de la poste aux lettres.
D’autres changements seront apportés au Règlement sur les envois de la poste aux lettres du régime postal international pour
l’harmoniser davantage avec les produits du régime intérieur.
Le fait de supprimer la possibilité de joindre un bref message
de souhaits à un imprimé du régime international permettra d’adapter la définition au traitement du courrier du régime
intérieur.
Toute mention relative aux aérogrammes doit être supprimée
puisque Postes Canada n’offre plus ce produit depuis janvier
1999.
Solutions envisagées
Toutes les autres mesures ont été jugées inadéquates puisque
les mesures tarifaires proposées s’inscrivent dans le cadre global
du Plan général de l’entreprise, qui prévoit aussi des mesures de
contrôle des coûts, d’amélioration de la productivité et de
l’efficacité ainsi que de maintien de l’accessibilité et de la fiabilité du service. Il est aussi essentiel d’apporter les modifications
d’ordre administratif pour que les règlements soient conformes
aux dispositions actuelles et à venir de la Convention postale universelle et aux produits offerts par Postes Canada.
Avantages et coûts
Consultation
On ne s’attend pas à ce que les mesures tarifaires proposées
aient des conséquences importantes sur les usagers du service
postal ou sur la part de marché de l’entreprise. Les nouveaux
tarifs influeront directement sur la santé financière de Postes Canada, c’est-à-dire sur sa capacité de faire des placements dans
l’avenir dans l’intention de maintenir son service accessible, efficace et à des tarifs abordables. Ces hausses s’inscrivent dans le
Plan général de Postes Canada pour l’exercice 2000-2001.
On ne s’attend pas non plus à ce que tous les autres changements proposés aux règlements aient des répercussions importantes sur les Canadiens. Ils permettront de simplifier et de rendre
plus efficace la réglementation.
Consultations
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments are being published in the Canada Gazette, Part I,
thereby initiating a formal 60-day period in which interested
persons can make representations to The Honourable Alfonso
Ce projet de règlement sera publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada, conformément à la Loi sur la Société canadienne des
postes. Les intéressés disposeront ainsi d’une période de 60 jours
au cours de laquelle ils pourront présenter leurs observations à
It is anticipated that the proposed rate changes will not have a
serious impact on postal users or market share. The new rates will
directly affect Canada Post’s financial integrity and, consequently, its ability to make future investments to maintain an accessible, affordable and efficient service. These increases are
consistent with Canada Post’s 2000-2001 Corporate Plan.
It is expected that all the other proposed regulatory amendments will not have any material impact on Canadians and will
streamline the Regulations to make them more efficient.
2052
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Gagliano, Minister of Public Works and Government Services,
House of Commons, Centre Block, Room 453-S, Ottawa, Ontario
K1A 0A6. All such representations must cite the Canada Gazette,
Part I, and the date of publication of this notice.
L’honorable Alfonso Gagliano, Ministre des Travaux publics et
des Services gouvernementaux, Chambre des communes, Édifice
du Centre, Pièce 435-S, Ottawa (Ontario) K1A 0A6. Ils sont priés
d’y citer la Partie I de la Gazette du Canada et la date de publication du présent avis.
Contact
Personne-ressource
William R. Price, Director, Economic Strategy and Regulatory
Affairs, Canada Post Corporation, 2701 Riverside Drive,
Suite N1080, Ottawa, Ontario K1A 0B1, (613) 734-6739 (Telephone), (613) 734-7207 (Facsimile).
William R. Price, Directeur, Stratégie économique et réglementation, Société canadienne des postes, 2701, promenade Riverside, Bureau N1080, Ottawa (Ontario) K1A 0B1, (613) 7346739 (téléphone), (613) 734-7207 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 20(1) of the
Canada Post Corporation Act, that the Canada Post Corporation, pursuant to subsection 19(1)a of that Act, proposes to
make the annexed Regulations Amending the International Letterpost Items Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 60 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the
Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice,
and be addressed to the Honourable Alfonso Gagliano, Minister
of Public Works and Government Services, Centre Block,
Room 435-S, House of Commons, Ottawa, Ontario K1A 0A6.
CANADA POST CORPORATION
Avis est donné, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi
sur la Société canadienne des postes, que la Société canadienne
des postes, en vertu du paragraphe 19(1)a de cette loi, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les envois de
la poste aux lettres du régime postal international, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du
Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le
tout à l’honorable Alfonso Gagliano, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Édifice du Centre, bureau 435-S, Chambre des communes, Ottawa (Ontario) K1A 0A6.
SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
REGULATIONS AMENDING THE INTERNATIONAL
LETTER-POST ITEMS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ENVOIS DE LA POSTE AUX LETTRES DU RÉGIME
POSTAL INTERNATIONAL
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. (1) The definitions “chemical reference substance” ,
“packet”2 and “urgent medicine”3 in section 2 of the International Letter-post Items Regulations4 are repealed.
(2) The definition “letter-post item”5 in section 2 of the
Regulations is replaced by the following:
“letter-post item” means a letter, card, postcard, letter package,
printed paper, literature for the blind or small packet; (envoi de
la poste aux lettres)
(3) The definition “printed paper”1 in section 2 of the
Regulations is replaced by the following:
“printed papers” means reproductions on paper, cardboard or
other materials commonly used in printing produced in several
identical copies; (imprimés)
2. (1) Subsection 5(3) of the Regulations is repealed.
(2) Subsection 5(5)2 of the Regulations is repealed.
3. (1) Paragraph 7(c)6 of the Regulations is repealed.
———
a
S.C. 1992, c. 1, s. 34
1
SOR/90-798
2
SOR/91-624
3
SOR/86-246
4
SOR/83-807
5
SOR/96-449
6
SOR/85-563
1. (1) Les définitions de « médicament urgent »1, « paquet »2 et « substance chimique de référence »3, à l’article 2
du Règlement sur les envois de la poste aux lettres du régime
postal international4, sont abrogées.
(2) La définition de « envoi de la poste aux lettres »5, à l’article 2 du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« envoi de la poste aux lettres » Lettre, carte, carte postale,
paquet-lettre, imprimé, cécogramme et petit paquet. (letter-post
item)
(3) La définition de « imprimés »3, à l’article 2 du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« imprimés » Reproductions obtenues sur papier, sur carton ou
autres matières d’un emploi habituel dans l’imprimerie, en plusieurs exemplaires identiques. (printed papers)
2. (1) Le paragraphe 5(3) du même règlement est abrogé.
(2) Le paragraphe 5(5)2 du même règlement est abrogé.
3. (1) L’alinéa 7c)6 du même règlement est abrogé.
———
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/86-246
2
DORS/91-624
3
DORS/90-798
4
DORS/83-807
5
DORS/96-449
6
DORS/85-563
a
1
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2053
(2) Paragraph 7(f)7 of the Regulations is replaced by the
following:
(f) for a small packet, as prescribed in the Universal Postal
Convention, in force as of January 1, 2001; and
(2) L’alinéa 7f)7 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
f) pour un petit paquet, selon les dispositions de la Convention
postale universelle, en vigueur à compter du 1er janvier 2001;
4. (1) The portion of subsection 7.1(2)8 of the Regulations
before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Where the value of a letter-post item referred to in subsection (1) exceeds $500 and the item is addressed for delivery to the
United States, its territories and possessions, the sender shall
(2) The portion of subsection 7.1(3)8 of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(3) Where the value of a letter-post item referred to in subsection (1) exceeds $500 and the item is addressed for delivery to a
country other than the United States, its territories and possessions, the sender shall
5. Section 7.31 of the Regulations and the heading1 before it
are repealed.
6. Section 141 of the Regulations and the heading before it
are repealed.
7. Section 14.12 of the Regulations is replaced by the
following:
14.1 All letters, postcards and letter packages shall bear on the
address side in the upper left-hand corner, under the sender’s
name and address, where given, the words “Par avion”, or “Par
avion” and “Air Mail”, in bold capital letters in blue or black, or
have affixed thereon a blue or black label bearing the words “Par
avion”, or “Par avion” and “Air Mail”.
8. Paragraph 15(h) of the Regulations is repealed.
9. Paragraph 18(e) of the Regulations is repealed.
10. Subparagraph 20(b)(ii)9 of the Regulations is repealed.
11. Subsection 24(1)3 of the Regulations is replaced by the
following:
24. (1) All printed papers intended for transmission by post by
air mail shall bear on the address side in the upper left-hand corner, under the sender’s name and address, where given, the words
“Par avion”, or “Par avion” and “Air Mail”, in bold capital letters
in blue or black, or have affixed thereon a blue or black label
bearing the words “Par avion”, or “Par avion” and “Air Mail”.
12. Subsection 29(1)3 of the Regulations is replaced by the
following:
29. (1) Every small packet intended for transmission by post by
air mail shall bear on the address side in the upper left-hand corner, under the sender’s name and address, where given, the words
“Par avion”, or “Par avion” and “Air Mail”, in bold capital letters
in blue or black, or have affixed thereon a blue or black label
bearing the words “Par avion”, or “Par avion” and “Air Mail”.
13. Part V10 of the Regulations is repealed.
14. Schedule IV11 to the Regulations is replaced by the
following:
4. (1) Le passage du paragraphe 7.1(2)8 du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) L’expéditeur d’un envoi de la poste aux lettres visé au paragraphe (1) qui est destiné aux États-Unis ou à leurs territoires et
possessions doit, si la valeur de l’envoi est supérieure à 500 $ :
(2) Le passage du paragraphe 7.1(3)8 du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(3) L’expéditeur d’un envoi de la poste aux lettres visé au paragraphe (1) qui est destiné à un pays autre que les États-Unis ou
leurs territoires et possessions doit, si la valeur de l’envoi est supérieure à 500 $ :
5. L’article 7.33 du même règlement et l’intertitre3 le précédant sont abrogés.
6. L’article 143 du même règlement et l’intertitre le précédant sont abrogés.
7. L’article 14.12 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
14.1 Les lettres, cartes postales et paquets-lettres doivent porter, du côté où figure l’adresse, dans le coin supérieur gauche,
sous le nom et l’adresse de l’expéditeur, s’ils sont indiqués, les
mots « Par avion » ou « Par avion » et « Air Mail », en caractères
gras majuscules, de couleur bleue ou noire, ou une étiquette bleue
ou noire portant la même mention.
8. L’alinéa 15h) du même règlement est abrogé.
9. L’alinéa 18e) du même règlement est abrogé.
10. Le sous-alinéa 20b)(ii)9 du même règlement est abrogé.
11. Le paragraphe 24(1)1 du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
24. (1) Les imprimés destinés à être transmis par courrier-avion
doivent porter, du côté où figure l’adresse, dans le coin supérieur
gauche, sous le nom et l’adresse de l’expéditeur, s’ils sont indiqués, les mots « Par avion » ou « Par avion » et « Air Mail », en
caractères gras majuscules, de couleur bleue ou noire, ou une
étiquette bleue ou noire portant la même mention.
12. Le paragraphe 29(1)1 du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
29. (1) Les petits paquets destinés à être transmis par courrieravion doivent porter, du côté où figure l’adresse, dans le coin
supérieur gauche, sous le nom et l’adresse de l’expéditeur, s’ils
sont indiqués, les mots « Par avion » ou « Par avion » et « Air
Mail », en caractères gras majuscules, de couleur bleue ou noire,
ou une étiquette bleue ou noire portant la même mention.
13. La partie V10 du même règlement est abrogée.
14. L’annexe IV11 du même règlement est remplacée par ce
qui suit :
———
1
SOR/90-798
2
SOR/91-624
3
SOR/86-246
7
SOR/94-198
8
SOR/87-159
9
SOR/98-558
10
SOR/88-436
11
SOR/98-560
———
1
DORS/86-246
2
DORS/91-624
3
DORS/90-798
7
DORS/94-198
8
DORS/87-159
9
DORS/98-558
10
DORS/88-436
11
DORS/98-560
2054
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
SCHEDULE IV
(Section 4)
RATES OF POSTAGE — LETTER-POST ITEMS
Column I
Column II
Item
Description
Rate per item ($)
1.
Letters, cards, postcards and letter packages
(1) Letters, cards and postcards that weigh 500 g or less posted to
(a) the United States and its territories and possessions
(i) where the letters, cards or postcards do not exceed 50 g in weight and 245 mm in
length, 150 mm in width and 5 mm in thickness
(ii) where the letters exceed 380 mm in length, 270 mm in width or 20 mm in thickness
(iii) where the letters, cards or postcards are other than those referred to in
subparagraphs (i) and (ii)
(b) Saint Pierre and Miquelon
(c) a foreign destination other than the United States and its territories and possessions and
Saint Pierre and Miquelon
2.
(2) Letter packages posted to
(a) the United States and its territories and possessions
(b) Saint Pierre and Miquelon
(c) a foreign destination other than the United States and its territories and possessions and
Saint Pierre and Miquelon
Printed papers (surface)
(1) Printed papers posted to
(a) the United States and its territories and possessions
(b) Saint Pierre and Miquelon
(c) a foreign destination other than the United States and its territories and possessions and
Saint Pierre and Miquelon
(2) M bags containing printed papers posted to
(a) the United States and its territories and possessions or Saint Pierre and Miquelon
3.
(b) a foreign destination other than the United States and its territories and possessions and
Saint Pierre and Miquelon
Small packets (surface)
(a) posted to the United States and its territories and possessions
(b) posted to Saint Pierre and Miquelon
(c) posted to a foreign destination other than the United States and its territories and
possessions and Saint Pierre and Miquelon
30 g or less ..............................................................................0.60
more than 30 g but not more than 50 g ...................................0.85
250 g or less ............................................................................4.00
more than 250 g but not more than 500 g ................................5.35
100 g or less ............................................................................1.30
more than 100 g but not more than 200 g ................................2.45
more than 200 g but not more than 500 g ................................4.20
20 g or less ..............................................................................0.60
more than 20 g but not more than 100 g ..................................1.10
more than 100 g but not more than 250 g ................................2.25
more than 250 g but not more than 500 g ................................4.05
20 g or less ..............................................................................1.05
more than 20 g but not more than 50 g ...................................1.60
more than 50 g but not more than 100 g ..................................2.50
more than 100 g but not more than 250 g ................................5.20
more than 250 g but not more than 500 g ..............................10.20
more than 500 g but not more than 1 kg ..................................9.40
more than 500 g but not more than 1 kg ..................................7.00
more than 500 g but not more than 1 kg ................................20.40
more than 1 kg but not more than 2 kg ..................................34.00
30 g or less ..............................................................................0.60
more than 30 g but not more than 100 g ..................................1.10
more than 100 g but not more than 200 g ................................1.60
more than 200 g but not more than 300 g ................................2.25
more than 300 g but not more than 400 g ................................3.05
more than 400 g but not more than 500 g ................................4.05
more than 500 g but not more than 1 kg ..................................7.10
20 g or less ..............................................................................0.60
more than 20 g but not more than 100 g ..................................1.10
more than 100 g but not more than 250 g ................................2.25
more than 250 g but not more than 500 g ................................4.05
more than 500 g but not more than 1 kg ..................................7.10
20 g or less ..............................................................................0.65
more than 20 g but not more than 50 g ...................................1.00
more than 50 g but not more than 100 g ..................................1.75
more than 100 g but not more than 250 g ................................3.25
more than 250 g but not more than 500 g ................................5.15
more than 500 g but not more than 1 kg ..................................9.10
more than 1 kg but not more than 2 kg ..................................12.95
1 kg or less ..............................................................................7.00
each additional kg or fraction of a kg ......................................2.75
1 kg or less ..............................................................................8.25
each additional kg or fraction of a kg ......................................4.40
250 g or less ............................................................................2.60
more than 250 g but not more than 500 g ................................4.05
more than 500 g but not more than 1 kg ..................................7.10
100 g or less ............................................................................1.10
more than 100 g but not more than 250 g ................................2.25
more than 250 g but not more than 500 g ................................4.05
more than 500 g but not more than 1 kg ..................................7.10
100 g or less ............................................................................1.75
more than 100 g but not more than 250 g ................................3.25
more than 250 g but not more than 500 g ................................5.15
more than 500 g but not more than 1 kg ..................................9.10
more than 1 kg but not more than 2 kg ..................................12.95
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2055
SCHEDULE IV — Continued
RATES OF POSTAGE — LETTER-POST ITEMS — Continued
Column I
Column II
Item
Description
Rate per item ($)
4.
Printed papers (air mail)
Posted to a foreign destination other than the United States and its territories and possessions 20 g or less ..............................................................................0.85
and Saint Pierre and Miquelon
more than 20 g but not more than 50 g ...................................1.30
more than 50 g but not more than 100 g ..................................2.40
more than 100 g but not more than 250 g ................................4.50
more than 250 g but not more than 500 g ................................8.75
more than 500 g but not more than 1 kg ................................17.50
more than 1 kg but not more than 2 kg ..................................29.00
Small packets (air mail)
(a) posted to the United States and its territories and possessions
250 g or less ............................................................................4.00
more than 250 g but not more than 500 g ................................5.35
more than 500 g but not more than 1 kg ..................................9.40
(b) posted to a foreign destination other than the United States and its territories and
100 g or less ............................................................................2.50
more than 100 g but not more than 250 g ................................5.20
possessions and Saint Pierre and Miquelon
more than 250 g but not more than 500 g ..............................10.20
more than 500 g but not more than 1 kg ................................20.40
more than 1 kg but not more than 2 kg ..................................34.00
Literature for the blind (air mail)
Posted to a foreign destination other than the United States and its territories and possessions 20 g or less ..............................................................................0.85
more than 20 g but not more than 50 g ...................................1.30
more than 50 g but not more than 100 g ..................................2.40
more than 100 g but not more than 250 g ................................4.50
more than 250 g but not more than 500 g ................................8.75
more than 500 g but not more than 1 kg ................................17.50
more than 1 kg but not more than 2 kg ..................................29.00
each additional kg or fraction of a kg ......................................8.50
5.
6.
ANNEXE IV
(article 4)
TARIFS DE PORT — ENVOIS DE LA POSTE AUX LETTRES
Colonne I
Colonne II
Article
Description
Tarif par envoi ($)
1.
Lettres, cartes, cartes postales et paquets-lettres
(1) Lettres, cartes et cartes postales pesant au plus 500 g, à destination :
a) des États-Unis, de leurs territoires ou possessions :
(i) lettres, cartes ou cartes postales pesant au plus 50 g et mesurant au plus 245 mm de
longueur, 150 mm de largeur et 5 mm d’épaisseur
(ii) lettres mesurant plus de 380 mm de longueur, 270 mm de largeur ou 20 mm
d’épaisseur
(iii) lettres, cartes ou cartes postales non visées aux sous-alinéas (i) et (ii)
b) de Saint-Pierre-et-Miquelon
c) de tout pays étranger autre que les États-Unis, leurs territoires et possessions et SaintPierre-et-Miquelon
2.
(2) Paquets-lettres à destination :
a) des États-Unis, de leurs territoires ou possessions
b) de Saint-Pierre-et-Miquelon
c) de tout pays étranger autre que les États-Unis, leurs territoires et possessions et SaintPierre-et-Miquelon
Imprimés (voie de surface)
(1) Imprimés à destination :
a) des États-Unis, de leurs territoires ou possessions
jusqu’à 30 g .............................................................................0,60
plus de 30 g, jusqu’à 50 g .......................................................0,85
jusqu’à 250 g ..........................................................................4,00
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...................................................5,35
jusqu’à 100 g ..........................................................................1,30
plus de 100 g, jusqu’à 200 g ...................................................2,45
plus de 200 g, jusqu’à 500 g ...................................................4,20
jusqu’à 20 g ............................................................................0,60
plus de 20 g, jusqu’à 100 g .....................................................1,10
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...................................................2,25
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...................................................4,05
jusqu’à 20 g ............................................................................1,05
plus de 20 g, jusqu’à 50 g .......................................................1,60
plus de 50 g, jusqu’à 100 g .....................................................2,50
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...................................................5,20
plus de 250 g, jusqu’à 500 g .................................................10,20
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg .....................................................9,40
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg .....................................................7,00
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg ...................................................20,40
plus de 1 kg, jusqu’à 2 kg .....................................................34,00
jusqu’à 30 g ............................................................................0,60
plus de 30 g, jusqu’à 100 g .....................................................1,10
plus de 100 g, jusqu’à 200 g ...................................................1,60
2056
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
ANNEXE IV (suite)
TARIFS DE PORT — ENVOIS DE LA POSTE AUX LETTRES (suite)
Colonne I
Article
Colonne II
Description
Tarif par envoi ($)
b) de Saint-Pierre-et-Miquelon
c) de tout pays étranger autre que les États-Unis, leurs territoires et possession et SaintPierre-et-Miquelon
(2) Sacs M renfermant des imprimés à destination :
a) des États-Unis, de leurs territoires ou possessions ou de Saint-Pierre-et-Miquelon
3.
b) de tout pays étranger autre que les États-Unis, leurs territoires et possessions et SaintPierre-et-Miquelon
Petits paquets (voie de surface)
a) à destination des États-Unis, de leurs territoires ou possessions
b) à destination de Saint-Pierre-et-Miquelon
c) à destination de tout pays étranger autre que les États-Unis, leurs territoires et possessions
et Saint-Pierre-et-Miquelon
4.
5.
Imprimés (par avion)
À destination de tout pays étranger autre que les États-Unis, leurs territoires et possessions
et Saint-Pierre-et-Miquelon
Petits paquets (par avion)
a) à destination des États-Unis, de leurs territoires ou possessions
b) à destination de tout pays étranger autre que les États-Unis, leurs territoires et possessions
et Saint-Pierre-et-Miquelon
6.
Cécogrammes (par avion)
À destination de tout pays étranger autre que les États-Unis, leurs territoires et possessions
plus de 200 g, jusqu’à 300 g ...................................................2,25
plus de 300 g, jusqu’à 400 g ...................................................3,05
plus de 400 g, jusqu’à 500 g ...................................................4,05
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg .....................................................7,10
jusqu’à 20 g ............................................................................0,60
plus de 20 g, jusqu’à 100 g .....................................................1,10
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...................................................2,25
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...................................................4,05
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg .....................................................7,10
jusqu’à 20 g ............................................................................0,65
plus de 20 g, jusqu’à 50 g .......................................................1,00
plus de 50 g, jusqu’à 100 g .....................................................1,75
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...................................................3,25
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...................................................5,15
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg .....................................................9,10
plus de 1 kg, jusqu’à 2 kg .....................................................12,95
jusqu’à 1 kg ............................................................................7,00
par kg ou fraction de kg additionnel ........................................2,75
jusqu’à 1 kg ............................................................................8,25
par kg ou fraction de kg additionnel ........................................4,40
jusqu’à 250 g ..........................................................................2,60
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...................................................4,05
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg .....................................................7,10
jusqu’à 100 g ..........................................................................1,10
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...................................................2,25
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...................................................4,05
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg .....................................................7,10
jusqu’à 100 g ..........................................................................1,75
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...................................................3,25
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...................................................5,15
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg .....................................................9,10
plus de 1 kg, jusqu’à 2 kg ......................................................12,95
jusqu’à 20 g ............................................................................0,85
plus de 20 g, jusqu’à 50 g .......................................................1,30
plus de 50 g, jusqu’à 100 g .....................................................2,40
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...................................................4,50
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...................................................8,75
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg ...................................................17,50
plus de 1 kg, jusqu’à 2 kg .....................................................29,00
jusqu’à 250 g ..........................................................................4,00
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...................................................5,35
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg .....................................................9,40
jusqu’à 100 g ..........................................................................2,50
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...................................................5,20
plus de 250 g, jusqu’à 500 g .................................................10,20
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg ...................................................20,40
plus de 1 kg, jusqu’à 2 kg .....................................................34,00
jusqu’à 20 g ............................................................................0,85
plus de 20 g, jusqu’à 50 g .......................................................1,30
plus de 50 g, jusqu’à 100 g .....................................................2,40
plus de 100 g, jusqu’à 250 g ...................................................4,50
plus de 250 g, jusqu’à 500 g ...................................................8,75
plus de 500 g, jusqu’à 1 kg ...................................................17,50
plus de 1 kg, jusqu’à 2 kg .....................................................29,00
par kg ou fraction de kg additionnel ........................................8,50
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
15. These Regulations come into force on January 1, 2001.
15. Le présent règlement entre en vigueur le 1er janvier
2001.
[27-1-o]
[27-1-o]
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2057
Regulations Amending the Armed Forces Postal
Regulations
Règlement modifiant le Règlement des postes pour
les forces armées
Statutory Authority
Canada Post Corporation Act
Fondement législatif
Loi sur la Société canadienne des postes
Sponsoring Agency
Canada Post Corporation
Organisme responsable
Société canadienne des postes
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 2050.
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir la
page 2050.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 20(1) of the
Canada Post Corporation Act, that the Canada Post Corporation,
pursuant to subsection 19(1)a of that Act, proposes to make
the annexed Regulations Amending the Armed Forces Postal
Regulations.
Avis est donné, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi
sur la Société canadienne des postes, que la Société canadienne
des postes, en vertu du paragraphe 19(1)a de cette loi, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement des postes pour
les forces armées, ci-après.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 60 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the
Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice,
and be addressed to the Honourable Alfonso Gagliano, Minister
of Public Works and Government Services, Centre Block,
Room 435-S, House of Commons, Ottawa, Ontario K1A 0A6.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du
Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le
tout à l’honorable Alfonso Gagliano, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Édifice du Centre, bureau 435-S, Chambre des communes, Ottawa (Ontario) K1A 0A6.
CANADA POST CORPORATION
SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
REGULATIONS AMENDING THE ARMED FORCES
POSTAL REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DES
POSTES POUR LES FORCES ARMÉES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The portion of subsection 9(2)1 of the Armed Forces
Postal Regulations2 before paragraph (a) is replaced by the
following:
1. Le passage du paragraphe 9(2)1 du Règlement des postes
pour les forces armées2 précédant l’alinéa a) est remplacé par
ce qui suit :
(2) Where the value of an item referred to in subsection (1) exceeds $500, the sender shall
(2) Lorsque la valeur d’un envoi visé au paragraphe (1) est supérieure à 500 $, l’expéditeur doit :
———
a
S.C. 1992, c. 1, s. 34
1
SOR/90-19
2
C.R.C., c. 1274
———
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/90-19
2
C.R.C., ch. 1274
a
1
Canada Gazette Part I
2058
July 1, 2000
2. The portion of item 8 of the schedule to the Regulations
in column II is replaced by the following:
2. La colonne II de l’article 8 de l’annexe du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Rate
Article Tarif
8.
as set out in item 5 of Schedule IV
to the International Letter-post Items
Regulations
8.
COMING INTO FORCE
tarif prescrit à l’article 5 de
l’annexe IV du Règlement sur les
envois de la poste aux lettres du
régime postal international
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. These Regulations come into force on January 1, 2001.
[27-1-o]
3. Le présent règlement entre en vigueur le 1er janvier 2001.
[27-1-o]
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2059
Regulations Amending the International Letter-post
Items Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de
la poste aux lettres du régime postal international
Statutory Authority
Canada Post Corporation Act
Fondement législatif
Loi sur la Société canadienne des postes
Sponsoring Agency
Canada Post Corporation
Organisme responsable
Société canadienne des postes
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Description
It is proposed to revoke all provisions pertaining to Saint Pierre
and Miquelon thereby fully integrating mail services to this destination with the general regulated international rates.
Il est proposé de révoquer toutes les dispositions se rapportant
à Saint-Pierre-et-Miquelon et, par conséquent, d’intégrer pleinement les services postaux vers cette destination aux tarifs généraux réglementés du régime international.
Saint Pierre and Miquelon is an archipelago off the southern
coast of the island of Newfoundland, Canada, that has been an
overseas department of France since 1976. About 6 500 inhabitants reside on those islands — a population of the same size as
that of Asbestos, Quebec. They speak French, possess French
citizenship and voting rights, and use French francs as currency
units.
Saint-Pierre-et-Miquelon, un archipel situé au sud de l’île de
Terre-Neuve, au Canada, est un département outre-mer de la
France depuis 1976. Quelque 6 500 personnes habitent ces îles —
une population similaire à celle d’Asbestos, au Québec. Les résidents parlent le français, sont des citoyens français, ont le droit
de vote en France et utilisent le franc français comme unité
monétaire.
Pursuant to the Universal Postal Convention, Canada Post
Corporation (Canada Post) pays the same terminal dues charges
on mail it sends to Saint Pierre and Miquelon as it does for mail
to France. Canada Post has traditionally set postage rates for this
mail at a level below the regular international rates, reflecting an
earlier time when terminal dues charges were not a material cost
consideration. In reality, the cost differential between an item of
mail travelling from Canada to Saint Pierre and Miquelon is not
significantly different from a letter travelling to any location in
France.
Aux termes de la Convention postale universelle, la Société
canadienne des postes (Postes Canada) acquitte les mêmes frais
terminaux pour le courrier qu’elle achemine vers Saint-Pierre-etMiquelon que pour le courrier à destination de la France. Postes
Canada a toujours fixé des tarifs plus bas pour ce courrier que
pour le courrier ordinaire du régime international, puisque par le
passé les frais terminaux ne constituaient pas un facteur
important. Toutefois, il y a en fait peu de différence entre le coût
d’un objet de correspondance acheminé du Canada vers SaintPierre-et-Miquelon et celui d’une lettre transmise vers n’importe quel autre endroit en France.
This proposed action is consistent with Canada Post’s ongoing
efforts to reduce the number and complexity of its rates and rate
structures to simplify the rating process for employees and
customers. This initiative will also reduce certain administrative
costs relative to the maintenance of a separate rate structure for so
few items.
La mesure tarifaire qui est proposée s’insère dans le cadre des
efforts continus de Poste Canada pour réduire le nombre et la
complexité de ses tarifs et de ses structures tarifaires, de manière
à simplifier le processus de calcul des tarifs pour les employés
comme pour les clients. Cette initiative aura aussi pour effet de
réduire les frais administratifs liés au maintien d’une structure
tarifaire distincte pour un volume si faible de courrier.
On January 1, 2001, rules governing amounts of money
countries pay to each other for the delivery of their international
mail (terminal dues) will change. As a result, Canada Post costs
for international mail will rise by about 15 percent, creating an
added impetus for eliminating this outdated rate structure.
Le 1er janvier 2001, les règles régissant les sommes que les
divers pays se versent l’un à l’autre pour la livraison de leur
courrier international (frais terminaux) vont changer. En conséquence, les frais que doit acquitter Postes Canada pour le courrier international vont grimper d’environ 15 p. 100, ce qui incite davantage à éliminer cette structure tarifaire périmée.
These proposed amendments will allow Canada Post to bring
its margin in respect to this mail flow in line with its margin to
other international destinations, including to France.
Les changements qui sont proposés permettront à Postes
Canada d’aligner sa marge, en ce qui concerne ce flot de courrier,
sur celle du courrier acheminé vers d’autres destinations internationales, dont la France.
This simplification will allow Canada Post to streamline
its operations by having only three regulated rate structures: one
Cette simplification permettra à Postes Canada de rationaliser
ses opérations, car elle n’aura plus que trois structures de tarifs
2060
Canada Gazette Part I
for domestic mail, one for United States mail and one for
international mail.
The proposed change represents a structural adjustment of
approximately 70 percent in the applicable prices on mail to Saint
Pierre and Miquelon.
Rate adjustments include the following, among others:
— a $0.50 increase to $1.05 (90.9 percent) for letters, cards ad
postcards up to 20 g; and
— a $0.55 increase to $1.60 (52.3 percent) for letters, cards and
postcards up to 50 g.
Consequential amendments are also being made to accommodate the integration of this former separate rate category into
the regular international rates and related regulations.
Alternatives
Maintaining the status quo would mean to perpetuate the
situation where special reduced international rates would continue
to be charged to Saint Pierre and Miquelon even though the cost
of service (air transportation and regular international terminal
dues) no longer differs significantly compared to the cost of
services to other international destinations.
Benefits and Costs
The new rates will directly impact Canada Post’s financial
integrity and, consequently, its ability to make future investments
to maintain an accessible, affordable and efficient service. These
increases are consistent with the Canada Post’s 2000-2001
Corporate Plan and will help Canada Post to generate sufficient
revenues to cover its operating costs.
Whereas the proposed integration of Saint Pierre and
Miquelon’s rates with international rates will lead to a significant
implicit average rate increase, it will also allow inhabitants of
those islands to benefit from additional services that are part of
the current international rate structure. Those include air delivery
of printed papers and small packets, and delivery of literature for
the blind.
Consultation
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments are being published in the Canada Gazette, Part I,
thereby initiating a formal 60-day period in which interested
persons can make representations to The Honourable Alfonso
Gagliano, Minister of Public Works and Government Services
House of Commons, Centre Block, Room 435-S, Ottawa, Ontario
K1A 0A6. All such representations must cite the Canada Gazette,
Part I, and the date of publication of this notice.
July 1, 2000
réglementés : une pour le courrier du régime intérieur, une autre
pour le courrier à destination des États-Unis et une dernière pour
le courrier du régime international.
Le changement qui est proposé représente un rajustement
d’ordre structurel d’environ 70 p. 100 des tarifs applicables au
courrier à destination de Saint-Pierre-et-Miquelon.
Les mesures tarifaires incluent, entre autres :
— une hausse de 0,50 $ à 1,05 $ (90,9 p. 100) du tarif des lettres,
des cartes et des cartes postales pesant jusqu’à 20 g;
— une hausse de 0,55 $ à 1,60 $ (52,3 p. 100) du tarif des lettres,
des cartes et des cartes postales pesant jusqu’à 50 g.
Des modifications corrélatives sont également apportées dans
les règlements connexes afin de faciliter l’intégration de cette
ancienne catégorie tarifaire distincte dans les tarifs réguliers du
régime international.
Solutions envisagées
Maintenir le statu quo aurait pour effet de perpétuer une
situation où l’on continuerait à appliquer des tarifs réduits
spéciaux du régime international au courrier à destination de
Saint-Pierre-et-Miquelon, même si le coût du service (transport
aérien et frais terminaux réguliers du régime international) ne
diffère plus beaucoup du coût de la livraison du courrier à
destination d’autres pays.
Avantages et coûts
Les nouveaux tarifs auront une incidence directe sur l’intégrité
financière de Postes Canada et, par conséquent, sur sa capacité
d’investissement future en vue de continuer à offrir un service
accessible et efficace à un prix abordable. Ces mesures tarifaires
s’insèrent dans le Plan général de Postes Canada pour 2000-2001
et l’aideront à générer des revenus suffisants pour couvrir ses
coûts d’exploitation.
Même si la proposition d’intégration des tarifs visant SaintPierre-et-Miquelon aux tarifs du régime international entraînera
par le fait même une importante majoration moyenne des tarifs,
celle-ci permettra également aux habitants de ces îles de bénéficier des services inhérents à la structure tarifaire actuelle du régime international auxquels ils n’avaient pas droit auparavant,
notamment la livraison par avion d’imprimés et de petits paquets,
ainsi que la livraison de cécogrammes.
Consultations
Anticipated Impact
Comme l’exige la Loi sur la Société canadienne des postes,
ces changements sont publiés dans la Partie I de la Gazette du
Canada. Les intéressés disposeront ainsi d’une période de
60 jours au cours de laquelle ils pourront soumettre leurs
observations à l’honorable Alfonso Gagliano, Ministre des
Travaux publics et des Services gouvernementaux, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Bureau 435-S, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6. Ils sont priés d’y citer la Partie I de la Gazette du
Canada et la date de publication du présent avis.
Répercussions prévues
This change will impact the postage costs of various individuals and Canadian business mailing to the population of
Saint Pierre and Miquelon. However, this change is required in
the interests of simplification of rate administration and sound
financial management.
Contact
Ce changement aura des répercussions sur les coûts des services postaux pour les particuliers et les entreprises canadiennes
qui expédient du courrier à Saint-Pierre et Miquelon. Malgré cela,
ce changement est nécessaire pour permettre la simplification de
l’administration des tarifs et une saine gestion financière.
Personne-ressource
William R. Price, Director, Economic Strategy and Regulatory
Affairs, Canada Post Corporation, 2701 Riverside Drive,
Suite N1080, Ottawa, Ontario K1A 0B1, (613) 734-6739
(Telephone), (613) 734-7207 (Facsimile).
William R. Price, Directeur, Stratégie économique et Réglementation, Société canadienne des postes, 2701, promenade
Riverside, Bureau N1080, Ottawa (Ontario) K1A 0B1, (613) 7346739 (téléphone), (613) 734-7207 (télécopieur).
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2061
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 20(1) of the
Canada Post Corporation Act, that the Canada Post Corporation,
pursuant to subsection 19(1)a of that Act, proposes to make the
annexed Regulations Amending the International Letter-post Items
Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 60 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the
Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice,
and be addressed to the Honourable Alfonso Gagliano, Minister
of Public Works and Government Services, Centre Block,
Room 435-S, House of Commons, Ottawa, Ontario K1A 0A6.
CANADA POST CORPORATION
Avis est donné, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi
sur la Société canadienne des postes, que la Société canadienne
des postes, en vertu du paragraphe 19(1)a de cette loi, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les envois de
la poste aux lettres du régime postal international, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du
Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le
tout à l’honorable Alfonso Gagliano, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Édifice du Centre, bureau 435-S, Chambre des communes, Ottawa (Ontario) K1A 0A6.
SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
REGULATIONS AMENDING THE INTERNATIONAL
LETTER-POST ITEMS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ENVOIS DE LA POSTE AUX LETTRES DU RÉGIME
POSTAL INTERNATIONAL
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1
1. (1) Subparagraph 7(a)(ii) of the International Letter-post
Items Regulations2 is replaced by the following:
(ii) a printed paper, other than an M bag, that is posted to the
United States, its territories and possessions, 1 kg, and
(2) Paragraph 7(b)3 of the Regulations is replaced by the
following:
(b) for printed paper intended for transmission by air mail and
posted to a country other than the United States, its territories
and possessions, 2 kg;
(3) Subparagraphs 7(d)(i) and (ii)3 of the Regulations are
replaced by the following:
(i) posted to the United States, its territories and possessions,
1 kg,
(ii) posted to any country other than the United States, its
territories and possessions, 2 kg;
2. (1) Paragraph 1(1)(b)4 of Schedule IV to the Regulations
is repealed.
(2) The portion of paragraph 1(1)(c)4 of Schedule IV to the
Regulations in column I is replaced by the following:
1. (1) Le sous-alinéa 7a)(ii)1 du Règlement sur les envois de
la poste aux lettres du régime postal international2 est remplacé
par ce qui suit :
(ii) d’imprimés, autres que des sacs M, à destination des
États-Unis, de leurs territoires et possessions, 1 kg,
(2) L’alinéa 7b)3 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
b) pour les imprimés destinés à être transmis par avion et postés à destination d’un pays autre que les États-Unis, leurs territoires et possessions, 2 kg;
(3) Les sous-alinéas 7d)(i) et (ii)3 du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(i) à destination des États-Unis, de leurs territoires et possessions, 1 kg,
(ii) à destination d’un pays autre que les États-Unis, leurs
territoires et possessions, 2 kg;
2. (1) L’alinéa 1(1)b)4 de l’annexe IV du même règlement
est abrogé.
(2) La colonne I de l’alinéa 1(1)c)4 de l’annexe IV du même
règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Description
Article
Description
1. (1)
(c) a foreign destination other than
the United States, its territories and
possessions
1. (1)
c) de tout pays étranger autre que
les États-Unis, leurs territoires et
possessions
(3) Paragraph 1(2)(b)4 of Schedule IV to the Regulations is
repealed.
(4) The portion of paragraph 1(2)(c)4 of Schedule IV to the
Regulations in column I is replaced by the following:
———
a
S.C. 1992, c. 1, s. 34
1
SOR/94-211
2
SOR/83-807
3
SOR/85-563
4
SOR/2000-
(3) L’alinéa 1(2)b)4 de l’annexe IV du même règlement est
abrogé.
(4) La colonne I de l’alinéa 1(2)c)4 de l’annexe IV du même
règlement est remplacée par ce qui suit :
———
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/94-211
2
DORS/83-807
3
DORS/85-563
4
DORS/2000a
1
2062
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Column I
Colonne I
Item
Description
Article
Description
1. (2)
(c) a foreign destination other than
the United States, its territories and
possessions
1. (2)
c) de tout pays étranger autre que les
États-Unis, leurs territoires et
possessions
3. (1) Paragraph 2(1)(b)4 of Schedule IV to the Regulations
is repealed.
(2) The portion of paragraph 2(1)(c)4 of Schedule IV to the
Regulations in column I is replaced by the following:
3. (1) L’alinéa 2(1)b)4 de l’annexe IV du même règlement
est abrogé.
(2) La colonne I de l’alinéa 2(1)c)4 de l’annexe IV du même
règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Description
Article
Description
2. (1)
(c) a foreign destination other than
the United States, its territories and
possessions
2. (1)
c) de tout pays étranger autre que
les États-Unis, leurs territoires et
possessions
(3) The portion of subitem 2(2)4 of Schedule IV to the
Regulations in column I is replaced by the following:
(3) La colonne I du paragraphe 2(2)4 de l’annexe IV du
même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Description
Article
Description
2.
(2) M bags containing printed papers
posted to
(a) the United States, its territories
and possessions
(b) a foreign destination other than
the United States, its territories
and possessions
2.
(2) Sacs M renfermant des imprimés
à destination :
a) des États-Unis, de leurs
territoires et possessions
b) de tout pays étranger autre
que les États-Unis, leurs
territoires et possessions
4. (1) Paragraph 3(b)4 of Schedule IV to the Regulations is
repealed.
(2) The portion of paragraph 3(c)4 of Schedule IV to the
Regulations in column I is replaced by the following:
4. (1) L’alinéa 3b)4 de l’annexe IV du même règlement est
abrogé.
(2) La colonne I de l’alinéa 3c)4 de l’annexe IV du même
règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Item
3.
Description
(c) posted to a foreign destination
other than the United States, its
territories and possessions
5. The portion of item 44 of Schedule IV to the Regulations
in column I is replaced by the following:
Colonne I
Article
Description
3.
c) à destination de tout pays étranger
autre que les États-Unis, leurs
territoires et possessions
5. La colonne I de l’article 44 de l’annexe IV du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Description
Article
Description
4.
Printed papers (air mail)
Posted to a foreign destination other
than the United States, its territories
and possessions
4.
Imprimés (par avion)
À destination de tout pays étranger
autre que les États-Unis, leurs
territoires et possessions
6. The portion of paragraph 5(b)4 of Schedule IV to the
Regulations in column I is replaced by the following:
6. La colonne I de l’alinéa 5b)4 de l’annexe IV du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column I
Colonne I
Item
Description
Article
Description
5.
(b) posted to a foreign destination
other than the United States, its
territories and possessions
5.
b) à destination de tout pays étranger
autre que les États-Unis, leurs
territoires et possessions
———
4
SOR/2000-
———
DORS/2000-
4
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
COMING INTO FORCE
2063
ENTRÉE EN VIGUEUR
7. These Regulations come into force on January 2, 2001.
[27-1-o]
7. Le présent règlement entre en vigueur le 2 janvier 2001.
[27-1-o]
2064
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Regulations Amending the Letter Mail Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les envois
poste-lettre
Statutory Authority
Fondement législatif
Canada Post Corporation Act
Sponsoring Agency
Canada Post Corporation
Loi sur la Société canadienne des postes
Organisme responsable
Société canadienne des postes
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Description
These amendments to Canada Post Corporation’s regulations,
effective January 1, 2001, will increase the rates of postage for
domestic letter rates other than the basic domestic letter rate and
standard business letter rate up to 30 g.
Les présentes modifications au règlement de la Société canadienne des postes (la Société), qui entreront en vigueur le 1 er janvier 2001, entraînent la majoration des tarifs de port de la postelettres du régime intérieur sauf le tarif-lettres de base du régime
intérieur et le tarif d’un envoi standard de la poste-lettres commerciale pesant jusqu’à 30 g.
Les modifications tarifaires comprennent notamment :
— une hausse de 0,02 $, soit 2,2 p. 100, du tarif-lettres de base
du courrier surdimensionné du régime intérieur (1 g à 100 g),
qui passe ainsi à 0,94 $;
— une augmentation moyenne pondérée de 2,6 p. 100 pour
toutes les autres mesures tarifaires touchant la poste-lettres du
régime intérieur.
Rate adjustments include the following among others:
— a $0.02 increase to $0.94 (2.2 percent) on the basic domestic
oversized letter rate (100 g or less);
— a weighted average increase of 2.6 percent for all other domestic letter rate changes.
Alternatives
Solutions envisagées
All other alternatives were considered inappropriate as the rate
action is part of a comprehensive Corporate Plan which also contains measures to control costs, improve productivity and efficiency, and ensure accessibility and reliability.
Toutes les autres mesures ont été jugées inadéquates puisque la
majoration tarifaire s’inscrit dans le cadre global du plan général
de l’entreprise qui prévoit aussi des mesures de contrôle des
coûts, d’amélioration de la productivité et de l’efficacité ainsi que
de maintien de l’accessibilité et de la fiabilité du service.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
It is anticipated that the rate changes will not have a serious
impact on postal users or market share. The new rates will directly affect Canada Post Corporation’s financial integrity and,
consequently, its ability to make future investments to maintain
an accessible, affordable and efficient service. These increases are
consistent with the Corporation’s 2000-2001 Corporate Plan.
On ne s’attend pas à ce que ces hausses aient des conséquences
graves sur les usagers du service postal ou sur la part de marché
de l’entreprise. En effet, on s’attend plutôt à des effets sur la santé
financière de la Société canadienne des postes, c’est-à-dire sur sa
capacité de faire des placements dans l’avenir dans l’intention de
maintenir son service accessible, efficace et à des tarifs abordables. Ces hausses s’inscrivent dans le plan général de la Société
pour l’exercice 2000-2001.
Consultation
Consultations
As required by the Canada Post Corporation Act, these
amendments are being published in the Canada Gazette, Part I,
thereby initiating a formal 60-day period in which interested persons can make representations to the Minister of Public Work and
Government Services. All such representations should cite the
Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice.
Ce projet de règlement est publié dans la Partie I de la Gazette
du Canada, conformément à la Loi sur la Société canadienne des
postes. Les intéressés disposeront ainsi d’une période de 60 jours
au cours de laquelle ils pourront présenter leurs observations au
ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux.
Ils sont priés d’y citer la Partie I de la Gazette du Canada et la
date de publication du présent avis.
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2065
Contact
Personne-ressource
William R. Price, Director, Economic Strategy and Regulatory
Affairs, Canada Post Corporation, 2701 Riverside Drive, Suite
N1080, Ottawa, Ontario K1A 0B1, (613) 734-6739 (Telephone),
(613) 734-7207 (Facsimile).
William R. Price, Directeur, Stratégie économique et Réglementation, Société canadienne des postes, 2701, promenade Riverside, Bureau N1080, Ottawa (Ontario) K1A 0B1, (613) 7346739 (téléphone), (613) 734-7207 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 20(1) of the
Canada Post Corporation Act, that the Canada Post Corporation,
pursuant to subsection 19(1)a of that Act, proposes to make the
annexed Regulations Amending the Letter Mail Regulations.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 60 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the
Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice,
and be addressed to the Honourable Alfonso Gagliano, Minister
of Public Works and Government Services, Centre Block,
Room 435-S, House of Commons, Ottawa, Ontario K1A 0A6.
Avis est donné, conformément au paragraphe 20(1) de la Loi
sur la Société canadienne des postes, que la Société canadienne
des postes, en vertu du paragraphe 19(1)a de cette loi, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les envois
poste-lettre, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du
Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer
le tout à l’honorable Alfonso Gagliano, ministre des Travaux
publics et des Services gouvernementaux, Édifice du Centre, bureau 435-S, Chambre des communes, Ottawa (Ontario) K1A 0A6.
CANADA POST CORPORATION
SOCIÉTÉ CANADIENNE DES POSTES
REGULATIONS AMENDING THE
LETTER MAIL REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES ENVOIS POSTE-LETTRE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The portion of paragraph 1(1)(b) of the schedule to
the Letter Mail Regulations1 in column II2 is replaced by the
following:
1
1. (1) La colonne II de l’alinéa 1(1)b) de l’annexe du Règlement sur les envois poste-lettre2 est remplacée par ce qui
suit :
Column II
Colonne II
Item
Rate
Article
Tarif
1. (1)(b)
$0.75
1. (1)b)
0,75 $
(2) The portion of subitem 1(2) of the schedule to the
Regulations in column II2 is replaced by the following:
(2) La colonne II1 du paragraphe 1(2) de l’annexe du même
règlement est remplacée par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Rate
Article
Tarif
1. (2)(a)
(b)
$0.60
$0.86
1. (2)a)
b)
0,60 $
0,86 $
2. The portion of item 2 of the schedule to the Regulations
in column II2 is replaced by the following:
2. La colonne II1 de l’article 2 de l’annexe du même règlement est remplacée par ce qui suit :
Column II
Colonne II
Item
Rate
Article
Tarif
2. (1)
(2)
(3)
$0.94
$1.55
$2.05
2. (1)
(2)
(3)
0,94 $
1,55 $
2,05 $
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
3. Le présent règlement entre en vigueur le 1er janvier 2001.
3. These Regulations come into force on January 1, 2001.
[27-1-o]
———
a
S.C. 1992, c. 1, s. 34
1
SOR/88-430; SOR/90-801
2
SOR/98-555
[27-1-o]
———
L.C. 1992, ch. 1, art. 34
DORS/98-555
2
DORS/88-430; DORS/90-801
a
1
2066
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1136 — Abamectin)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1136 — abamectine)
Statutory Authority
Food and Drugs Act
Fondement législatif
Loi sur les aliments et drogues
Sponsoring Department
Department of Health
Ministère responsable
Ministère de la Santé
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Abamectin is registered under the Pest Control Products Act as
an insecticide for the control of mites on a variety of fruits, vegetables and other crops. Maximum Residue Limits (MRLs) have
been established under the Food and Drugs Act for residues of
abamectin (including avermectin B1a, avermectin B1b and the
8,9-Z isomers), resulting from this use at 0.05 parts per million
(p.p.m.) in celery and head lettuce, 0.02 p.p.m. in apples, citrus
fruits, pears and strawberries, 0.01 p.p.m. in peppers and tomatoes
and 0.005 p.p.m. in almonds and walnuts. By virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations, the MRL for
other foods is 0.1 p.p.m.
Description
L’abamectine est homologuée comme insecticide, en vertu de
la Loi sur les produits antiparasitaires, pour lutter contre les acariens sur une variété de fruits, de légumes et d’autres récoltes. En
vertu de la Loi sur les aliments et drogues, des limites maximales
de résidus (LMR) ont été établies pour les résidus d’abamectine
(y compris avermectine B1a, avermectine B1b et leurs isomères 8,9-Z), résultant de cette utilisation. Ces LMR sont de
0,05 partie par million (p.p.m.) dans le céleri et la laitue pommée,
de 0,02 p.p.m. dans les pommes, les agrumes, les poires et les
fraises, de 0,01 p.p.m. dans les poivrons et les tomates, et de
0,005 p.p.m. dans les amandes et les noix. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues, la
LMR pour les autres aliments est de 0,1 p.p.m.
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA)
de Santé Canada a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation de l’abamectine afin de permettre son
utilisation pour lutter contre les tétranyques à deux points et les
thrips sur les concombres. La présente modification proposée au
Règlement établirait une LMR pour l’abamectine (y compris
avermectine B1a, avermectine B1b et leurs isomères 8,9-Z), résultant de cet usage dans les concombres, de manière à permettre la
vente d’aliments contenant ces résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’une
nouvelle utilisation d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue
attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de
l’utilisation précise à laquelle il est destiné. L’homologation du
produit antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes
sont réunies : on a examiné de manière adéquate les données exigées en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit; l’évaluation indique que le produit présente des avantages et
une valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du produit
pour la santé humaine et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est
fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de
résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, has recently approved an application to amend the registration of abamectin in order to allow its use for the control of
two-spotted spider mites and thrips on cucumbers. This proposed
regulatory amendment would establish an MRL for residues of
abamectin (including avermectin B1a, avermectin B1b and the
8,9-Z isomers), resulting from this use in cucumbers, in order to
permit the sale of food containing these residues.
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2067
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé. Des
DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents, les adultes et
les sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne dépasse
pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou sous-population,
et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les aliments et
drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les
résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des cas, la
DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont très
bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible
d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for abamectin (including avermectin B1a,
avermectin B1b and the 8,9-Z isomers), of 0.005 p.p.m. in cucumbers would not pose an unacceptable health risk to the public.
This new MRL harmonizes with that established by the United
States Environmental Protection Agency.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 0,005 p.p.m. pour l’abamectine (y
compris avermectine B1a, avermectine B1b et leurs isomères
8,9-Z), dans les concombres ne poserait pas de risque inacceptable pour la santé de la population. Cette nouvelle LMR est harmonisée avec celle établie par l’Environmental Protection Agency
des États-Unis.
At the same time it is proposed to change the common name in
Column I of Table II of Division 15 of the Food and Drug Regulations from abamectin (including avermectin B1a and the 8,9-Z
isomers), to abamectin in order to harmonize with the residue
definition used by the Codex Alimentarius Commission and the
United States Environmental Protection Agency. It is also proposed to change the chemical name to conform with the International Union of Pure and Applied Chemistry (IUPAC) standards.
De plus, il est proposé de changer le nom commun, dans la
première colonne du tableau II du titre 15 du Règlement sur les
aliments et drogues, d’abamectine (y compris avermectine B1a et
ses isomères 8,9-Z) à abamectine pour qu’elle s’harmonise à
la définition de résidu établie par la Commission du Codex
Alimentarius et de l’Environmental Protection Agency des ÉtatsUnis. Il est aussi proposé de changer le nom chimique conformément aux normes de l’Union internationale de chimie pure et
appliquée (UICPA).
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, the sale of food containing
residues of pest control products at a level less than or equal to
0.1 p.p.m. is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the
case of abamectin, establishment of an MRL for cucumbers is
necessary to support the additional use of a pest control product
which has been shown to be both safe and effective, while at the
same time preventing the sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal à 0,1 p.p.m. est permise, à moins qu’une
LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15, du Règlement sur les aliments et drogues. Dans le cas de l’abamectine,
l’établissement d’une LMR pour les concombres est nécessaire en
vue d’appuyer l’utilisation additionnelle d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et efficace, tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux
inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of abamectin on cucumbers will provide joint benefits
to consumers and the agricultural industry as a result of improved
management of pests. In addition, this proposed regulatory
amendment will contribute to a safe, abundant and affordable
food supply by allowing the importation and sale of food commodities containing acceptable levels of pesticide residues.
L’utilisation de l’abamectine sur les concombres permettra de
mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable
aux consommateurs et à l’industrie agricole. De plus, cette modification réglementaire proposée va contribuer à créer des réserves
alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux acceptables.
The cost of administering this proposed amendment to the
Regulations will not be greater than that of administering the existing Regulations, since monitoring for residues of pest control
products, whether or not an MRL has been established, is performed on an ongoing basis. Adequate analytical methodology for
analysis of the compound is available.
Il n’en coûtera pas plus cher d’appliquer la modification proposée au Règlement qu’il n’en coûte d’appliquer le règlement actuel
car la surveillance des résidus de produits chimiques agricoles
s’effectue de façon permanente, que des LMR aient été établies
ou non. On dispose de méthodes adéquates pour l’analyse du
composé.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
2068
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by the
PMRA include a review of the assessments conducted at the
international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national health/
regulatory agencies.
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de
l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires
de la Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR
adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the proposed MRL for abamectin
is adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et importés
exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une
fois que la LMR proposée pour l’abamectine sera adoptée.
Contact
Personne-ressource
Geraldine Graham, Project Manager, Alternative Strategies and
Regulatory Affairs Division, Pest Management Regulatory
Agency, Health Canada, Address Locator 6607D1, 2250 Riverside Drive, Ottawa, Ontario K1A 0K9, (613) 736-3692 (Telephone), (613) 736-3659 (Facsimile), geraldine_graham@hc-sc.
gc.ca (Electronic mail).
Geraldine Graham, Gestionnaire de projet, Division des nouvelles stratégies et des Affaires réglementaires, Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, Santé Canada, Indice
d’adresse 6607D1, 2250, promenade Riverside, Ottawa (Ontario)
K1A 0K9, (613) 736-3692 (téléphone), (613) 736-3659 (télécopieur, geraldine_graham@hc-sc.gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subsection 30(1) of the Food and Drugs Act, proposes to make
the annexed Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1136 — Abamectin).
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu du paragraphe 30(1) de la Loi sur les aliments et drogues, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1136 — abamectine), ci-après.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and
be addressed to Geraldine Graham, Project Manager, Alternative
Strategies and Regulatory Affairs Division, Pest Management
Regulatory Agency, Department of Health, Address Locator
6607D1, 2250 Riverside Drive, Ottawa, Ontario K1A 0K9. (Tel.:
(613) 736-3692; Fax: (613) 736-3659; E-mail: geraldine_
graham@hc-sc.gc.ca)
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Geraldine Graham, gestionnaire de projet, Division des nouvelles
stratégies et des affaires réglementaires, Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, ministère de la Santé, indice
d’adresse 6607D1, 2250, promenade Riverside, Ottawa (Ontario)
K1A 0K9. (tél. : (613) 736-3692; téléc. : (613) 736-3659; courriel :
geraldine_graham@hc-sc.gc.ca)
The representations should stipulate those parts of the representations that should not be disclosed pursuant to the Access to
Information Act and, in particular, pursuant to sections 19 and 20
of that Act, the reason why those parts should not be disclosed
and the period during which they should remain undisclosed. The
representations should also stipulate those parts of the representations for which there is consent to disclosure pursuant to the Access to Information Act.
Ils doivent également y indiquer, d’une part, lesquelles des observations peuvent être divulguées en vertu de la Loi sur l’accès à
l’information et, d’autre part, lesquelles sont soustraites à la divulgation en vertu de cette loi, notamment aux termes des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de nondivulgation.
Ottawa, June 21, 2000
Ottawa, le 21 juin 2000
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
Le greffier adjoint du Conseil privé,
MARC O’SULLIVAN
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2069
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1136 — ABAMECTIN)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1136 — ABAMECTINE)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The portion of item A.0001 of Table II to Division 15 of Part B of the Food and Drug Regulations1 in columns I2 to IV2 are
replaced by the following:
I
Item
No.
Common or
(Trade Name)
A.0001
abamectin
II
III
Chemical Name of Substance
Maximum
Residue Limit
p.p.m.
Foods
0.05
Celery, head lettuce
0.02
Apples, citrus fruits,
pears, strawberries
0.01
Peppers, tomatoes
0.005
Almonds, cucumbers,
walnuts
(10E,14E,16E,22Z)-(1R,4S,5′S,6S,6′R, 8R,12S,13S,20R,21R,24S)-6′-[(S)-sec-butyl]21,24-dihydroxy-5′,11,13,22-tetramethyl-2-oxo-3,7,19trioxatetracyclo[15.6.1.14,8.020,24]pentacosa-10,14,16,22-tetraene-6-spiro-2′-(5′,6′dihydro-2′H-pyran)-12-yl 2,6-dideoxy-4-0-(2,6-dideoxy-3-0-methyl-ÿ-L-arabinohexopyranosyl)-3-0-methyl-ÿ-L-arabino-hexopyranoside (avermectin B1a)
(10E,14E,16E,22Z)-(1R,4S,5′S,6S,6′R, 8R,12S,13S,20R,21R,24S)-21,24-dihydroxy6′-isopropyl-5′,11,13,22-tetramethyl-2-oxo-3,7,19trioxatetracyclo[15.6.1.14,8.020,24] pentacosa-10,14,16,22-tetraene-6-spiro-2′-(5′,6′dihydro-2′H-pyran)-12-yl 2,6-dideoxy-4-0-(2,6-dideoxy-3-0-methyl-ÿ-L-arabinohexopyranosyl)-3-0-methyl-ÿ-L-arabino-hexopyranoside (avermectin B1b)
A mixture of avermectin B1a and B1b, and their 8,9-Z isomers, in the ratio of 80 to 20
respectively.
IV
1. Les colonnes I1 à IV1 de l’article A.0001 du tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues2
sont remplacées par ce qui suit :
I
III
IV
Article
Nom ordinaire
(ou de
commerce)
Nom chimique de la substance
II
Limite maximale
de résidu
p.p.m.
Aliments
A.0001
abamectine
0,05
Céleri, laitue pommée
0,02
Agrumes, fraises, poires,
pommes
0,01
0,005
Poivrons, tomates
Amandes, concombres,
noix
sec-butyl-(S))-6′ [[didésoxy-2.6 0-(didésoxy-2,6 0-méthyl-3α -L-arabinohexopyrannosyl)-4 0-méthyl-3 ÿ-L-arabino-hexopyrannosyl]oxy]-7 dihydroxy20,20b tétraméthyl-5′,6,8,19
dodécahydro-5′,6,6′,7,10,11,14,15,17a,20,20a,20b spiro[méthano-11.15
2H,13H,17H-furo{4,3.2-pq}[benzodioxacyclooctadécinne-2,6]-13:2′-(2Hpyranne)]one-17-(2aE,4E,8E)-(5′S,6S,6′R,7S,11R,13R,15S,17aR, 20R,20aR,20bS
(avermectine B1a)
[[didésoxy-2.6 0-(didésoxy-2,6 0-méthyl-3 ÿ-L-arabino-hexopyrannosyl]oxy)-4 0méthyl-3 ÿ-L-arabino-hexopyrannosyl]oxy]-7 dihydroxy-20,20b isopropyl-6′
tétraméthyl-5′,6,8,19 dodécahydro-5′,6,6′,7,10,11,14,15,17a,20,20a,20b
spiro{méthano-11,15 2H,13H,17H-furo{4,3,2-pq}[benzodioxacyclooctadécinne2,6]-13:2′-(2H-pyranne)}one-17-(2aE,4E,8E)(5′S,6S,6′R,7S,11R,13R,15S,17aR,20R,20aR,20bS) (avermectine B1b)
Mélange d’avermectines B1a et B1b et de leurs isomères 8,9-Z, dans un rapport de
80/20 respectivement.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[27-1-o]
[27-1-o]
———
1
C.R.C., c. 870
2
SOR/97-403
———
DORS/97-403
C.R.C., ch. 870
1
2
2070
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1208 — Iprodione)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1208 — iprodione)
Statutory Authority
Food and Drugs Act
Fondement législatif
Loi sur les aliments et drogues
Sponsoring Department
Department of Health
Ministère responsable
Ministère de la Santé
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Iprodione is registered under the Pest Control Products Act as
a fungicide for the control of rot, spots, molds, mildew and
blights on many crops as a seed, pre-plant, pre-emergent, postemergent or post-harvest treatment. Maximum Residue Limits
(MRLs) have been established under the Food and Drugs Act for
residues of iprodione and its metabolites resulting from this use in
Canada and in other countries at 60 parts per million (p.p.m.) in
raisins, 15 p.p.m. in lettuce, 10 p.p.m. in grapes, peaches and
raspberries, 5 p.p.m. in carrots, cherries, strawberries and wine,
3 p.p.m. in apricots, 2 p.p.m. in plums and prunes, 0.5 p.p.m. in
cucumbers, kiwi fruit (edible portion) and tomatoes and
0.3 p.p.m. in beans. By virtue of subsection B.15.002(1) of the
Food and Drug Regulations, the MRL for other foods is
0.1 p.p.m.
Description
L’iprodione est homologué comme fongicide, en vertu de la
Loi sur les produits antiparasitaires, pour lutter contre les pourritures, les taches, les moisissures, le mildiou et les brûlures sur
de nombreuses cultures, comme traitement des semences, de prélevée, de postlevée ou de postrécolte. En vertu de la Loi sur les
aliments et drogues, des limites maximales de résidus (LMR) ont
été établies pour les résidus de l’iprodione et ses métabolites,
résultant de cette utilisation au Canada et à l’étranger. Ces LMR
sont de 60 parties par million (p.p.m.) dans les raisins secs, de
15 p.p.m. dans la laitue, de 10 p.p.m. dans les raisins, les pêches
et les framboises, de 5 p.p.m. dans les carottes, les cerises, les
fraises et le vin, de 3 p.p.m. dans les abricots, de 2 p.p.m. dans les
pruneaux et les prunes, de 0,5 p.p.m. dans les concombres, les
kiwis (portion comestible) et les tomates, et de 0,3 p.p.m. dans les
haricots. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur
les aliments et drogues, la LMR pour les autres aliments est de
0,1 p.p.m.
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA),
de Santé Canada, a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation de l’iprodione afin de permettre son
utilisation pour lutter contre la tache noire alternarienne sur le
colza (canola) en traitement de postlevée. La présente modification proposée au Règlement établirait une LMR pour l’iprodione
et ses métabolites résultant de cet usage dans le colza (canola), de
manière à permettre la vente d’aliments contenant ces résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’une
nouvelle utilisation d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue
attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de
l’utilisation précise à laquelle il est destiné. L’homologation du
produit antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes
sont réunies : on a examiné de manière adéquate les données exigées en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit; l’évaluation indique que le produit présente des avantages et
une valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du produit
pour la santé humaine et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, has recently approved an application to amend the registration of iprodione in order to allow its use for the control of
alternaria black spot on rapeseed (canola) as a post-emergent
treatment. This proposed regulatory amendment would establish
an MRL for residues of iprodione and its metabolites resulting
from this use in rapeseed (canola), in order to permit the sale of
food containing these residues.
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2071
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL for iprodione, including its metabolites, of
1 p.p.m. in rapeseed (canola) would not pose an unacceptable
health risk to the public.
résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé. Des
DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents, les adultes et
les sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne dépasse
pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou sous-population,
et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les aliments et
drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les
résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des cas, la
DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont très
bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible
d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 1 p.p.m. pour l’iprodione, y compris
ses métabolites, dans le colza (canola) ne poserait pas de risque
inacceptable pour la santé de la population.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, it is prohibited to sell food
containing residues of pest control products at a level greater than
0.1 p.p.m. unless a higher MRL has been established in Table II,
Division 15, of the Food and Drug Regulations. In the case of
iprodione, establishment of an MRL for rapeseed (canola) is necessary to support the additional use of a pest control product
which has been shown to be both safe and effective, while at the
same time preventing the sale of food with unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, il est interdit de
vendre des aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 p.p.m., à moins qu’une LMR
plus élevée ait été établie au tableau II, titre 15, du Règlement
sur les aliments et drogues. Dans le cas de l’iprodione, l’établissement d’une LMR pour le colza (canola) est nécessaire en
vue d’appuyer l’utilisation additionnelle d’un produit antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et efficace, tout en prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux
inacceptables.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of iprodione on rapeseed (canola) will provide joint
benefits to consumers and the agricultural industry as a result of
improved management of pests. In addition, this proposed regulatory amendment will contribute to a safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food
commodities containing acceptable levels of pesticide residues.
The cost of administering this proposed amendment to the
Regulations will not be greater than that of administering the existing Regulations, since monitoring for residues of pest control
products, whether or not MRLs have been established, is performed on an ongoing basis. Adequate analytical methodology for
analysis of the compound is available.
L’utilisation de l’iprodione dans le colza (canola) permettra de
mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable
aux consommateurs et à l’industrie agricole. De plus, cette modification réglementaire proposée va permettre de créer des réserves
alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticides à des niveaux acceptables.
Il n’en coûtera pas plus cher d’appliquer la modification proposée au Règlement qu’il n’en coûte d’appliquer le règlement actuel
car la surveillance des résidus de produits chimiques agricoles
s’effectue de façon permanente, que des LMR aient été établies
ou non. On dispose de méthodes adéquates pour l’analyse du
composé.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by the
PMRA include a review of the assessments conducted at the international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization
Food Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Commission, as well as MRLs adopted by other national health/
regulatory agencies.
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires de la
Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR adoptées
par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, on a accordé une autorisation de mise en marché provisoire, le 28 août 1999, afin de permettre la vente immédiate de
colza (canola) contenant des résidus d’iprodione, avec une LMR
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
As a means to improve responsiveness of the regulatory system, an Interim Marketing Authorization was issued on August 28, 1999, to permit the immediate sale of rapeseed (canola)
containing residues of iprodione with an MRL of 1 p.p.m. while
2072
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
the regulatory process to formally amend the regulation is undertaken.
de 1 p.p.m., pendant que le processus de modification du Règlement suit son cours.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian
Food Inspection Agency when the proposed MRL for iprodione is
adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits locaux et importés
exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une
fois que la LMR proposée pour l’iprodione sera adoptée.
Contact
Personne-ressource
Geraldine Graham, Project Manager, Alternative Strategies and
Regulatory Affairs Division, Pest Management Regulatory
Agency, Health Canada, Address Locator 6607D1, 2250 Riverside Drive, Ottawa, Ontario K1A 0K9, (613) 736-3692 (Telephone), (613) 736-3659 (Facsimile), geraldine_graham@hc-sc.
gc.ca (Electronic mail).
Geraldine Graham, Gestionnaire de projet, Division des nouvelles stratégies et des Affaires réglementaires, Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, Santé Canada, Indice
d’adresse 6607D1, 2250, promenade Riverside, Ottawa (Ontario)
K1A 0K9, (613) 736-3692 (téléphone), (613) 736-3659 (télécopieur), geraldine_graham@hc-sc.gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subsection 30(1) of the Food and Drugs Act, proposes to make
the annexed Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1208 — Iprodione).
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and
be addressed to Geraldine Graham, Project Manager, Alternative
Strategies and Regulatory Affairs Division, Pest Management Regulatory Agency, Department of Health, Address Locator 6607D1, 2250 Riverside Drive, Ottawa, Ontario K1A 0K9.
(Tel.: (613) 736-3692; Fax: (613) 736-3659; E-mail: geraldine_
graham@hc-sc.gc.ca)
The representations should stipulate those parts of the representations that should not be disclosed pursuant to the Access to
Information Act and, in particular, pursuant to sections 19 and 20
of that Act, the reason why those parts should not be disclosed
and the period during which they should remain undisclosed. The
representations should also stipulate those parts of the representations for which there is consent to disclosure pursuant to the Access to Information Act.
Ottawa, June 21, 2000
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu du paragraphe 30(1) de la Loi sur les aliments et drogues, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1208 — iprodione), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les trente jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le tout à
Geraldine Graham, gestionnaire de projet, Division des nouvelles
stratégies et des affaires réglementaires, Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, ministère de la Santé, indice
d’adresse 6607D1, 2250, promenade Riverside, Ottawa (Ontario)
K1A 0K9. (tél. : (613) 736-3692; téléc. : (613) 736-3659; courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca)
Ils doivent également y indiquer, d’une part, lesquelles des observations peuvent être divulguées en vertu de la Loi sur l’accès à
l’information et, d’autre part, lesquelles sont soustraites à la divulgation en vertu de cette loi, notamment aux termes des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de nondivulgation.
REGULATIONS AMENDING THE FOOD AND DRUG
REGULATIONS (1208 — IPRODIONE)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES
ALIMENTS ET DROGUES (1208 — IPRODIONE)
Ottawa, le 21 juin 2000
Le greffier adjoint du Conseil privé,
MARC O’SULLIVAN
AMENDMENT
MODIFICATION
1
1. The portion of item I.1 of Table II to Division 15 of
Part B of the Food and Drug Regulations1 in columns III2 and
IV2 is replaced by the following:
1. Les colonnes III et IV1 de l’article I.1 du tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur les aliments et drogues2
sont remplacées par ce qui suit :
———
1
C.R.C., c. 870
2
SOR/97-187
1
———
DORS/97-187
C.R.C., ch. 870
2
Le 1er juillet 2000
III
Maximum
Residue Limit
Item No. p.p.m.
I.1
60
15
10
5
3
2
1
0.5
0.3
Gazette du Canada Partie I
IV
Foods
Article
Raisins
Lettuce
Grapes, peaches, raspberries
Carrots, cherries, strawberries, wine
Apricots
Plums, prunes
Rapeseed (canola)
Cucumbers, kiwi fruit (edible portion), tomatoes
Beans
I.1
2073
III
Limite maximale
de résidu
p.p.m.
IV
Aliments
60
15
10
5
3
2
1
0,5
0,3
Raisins secs
Laitue
Framboises, pêches, raisins
Carottes, cerises, fraises, vin
Abricots
Pruneaux, prunes
Colza (canola)
Concombres, kiwis (portion comestible), tomates
Haricots
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[27-1-o]
[27-1-o]
2074
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Regulations Amending the Food and Drug
Regulations (1215 — Primisulfuron-methyl)
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1215 — primisulfuron-méthyl)
Statutory Authority
Foods and Drugs Act
Fondement législatif
Loi sur les aliments et drogues
Sponsoring Department
Department of Health
Ministère responsable
Ministère de la Santé
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Under authority of the Pest Control Products Act, the Pest
Management Regulatory Agency (PMRA), of Health Canada, has
approved an application for the registration of the pest control
product (pesticide) primisulfuron-methyl as a herbicide for the
control of quack grass, redroot pigweed and lamb’s-quarters in
corn as a post-emergent treatment. This proposed regulatory
amendment would establish Maximum Residue Limits (MRLs)
under the Food and Drugs Act for residues of primisulfuronmethyl resulting from this use in corn, in order to permit the sale
of food containing these residues. This proposed amendment
would also establish MRLs in eggs, meat and meat by-products of
cattle, goats, hogs, horses, poultry and sheep and milk to cover
residues in food derived from animals fed with crops treated with
primisulfuron-methyl.
Description
En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires, l’Agence
de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), de
Santé Canada, a approuvé une demande d’homologation du
primisulfuron-méthyl comme herbicide pour lutter contre le
chiendent, l’amarante réfléchie et le chénopode blanc dans le
maïs en traitement de postlevée. La présente modification proposée au Règlement établirait des limites maximales de résidus
(LMR) en vertu de la Loi sur les aliments et drogues pour les
résidus de primisulfuron-méthyl résultant de cette utilisation sur
le maïs de manière à permettre la vente d’aliments contenant ces
résidus. Cette modification proposée établirait également des
LMR pour les œufs, la viande et les sous-produits de viande de
bovin, de cheval, de chèvre, de mouton, de porc et de volaille
ainsi que pour le lait, pour englober les résidus présents dans les
aliments dérivés d’animaux nourris avec les récoltes traitées au
primisulfuron-méthyl.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouveau produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les
risques et la valeur du produit, en fonction de l’utilisation précise
à laquelle il est destiné. Les produits antiparasitaires sont homologués si les conditions suivantes sont réunies : on a examiné de
manière adéquate les données exigées en vue de l’évaluation de la
valeur et de l’innocuité du produit; l’évaluation indique que le
produit présente des avantages et une valeur; les risques associés
à l’utilisation proposée du produit pour la santé et l’environnement sont acceptables.
L’évaluation des risques pour la santé humaine comporte une
évaluation des risques alimentaires posés par les résidus prévus
du produit antiparasitaire, déterminés à l’aide d’études toxicologiques exhaustives. Une dose journalière admissible (DJA) et/ou
une dose aiguë de référence (DAR) sont calculées à l’aide d’un
facteur de sécurité appliqué à la dose sans effet nocif observé ou,
selon le cas, à l’aide d’un facteur de risque dont le calcul est
fondé sur l’extrapolation linéaire d’une faible dose. La dose journalière potentielle (DJP) est calculée à partir de la quantité de
résidus qui demeure sur chaque aliment lorsque le produit antiparasitaire est utilisé conformément au mode d’emploi qui figure sur
l’étiquette proposée; on tient également compte de la quantité
consommée de cet aliment, qu’il soit canadien ou importé. Des
DJP sont établies pour divers groupes d’âge, y compris les nourrissons, les tout-petits, les enfants, les adolescents, les adultes et
les sous-populations au Canada. Pourvu que la DJP ne dépasse
pas la DJA ou la DAR pour tout groupe d’âge ou sous-population,
et que le risque à vie soit acceptable, les niveaux de résidus prévus sont établis comme LMR en vertu de la Loi sur les aliments et
Before making a registration decision regarding a new pest
control product, the PMRA conducts the appropriate assessment
of the risks and value of the product specific to its proposed use.
Pest control products will be registered if: the data requirements
for assessing value and safety have been adequately addressed;
the evaluation indicates that the product has merit and value; and
the human health and environmental risks associated with its proposed use are acceptable.
The human health risk assessment includes an assessment of
dietary risks posed by expected residues of the pest control product, as determined through extensive toxicological studies. An
acceptable daily intake (ADI) and/or acute reference dose (ARD)
is calculated by applying a safety factor to a no observable adverse effect level or, in appropriate cases, by applying a risk factor which is calculated based on a linear low-dose extrapolation.
The potential daily intake (PDI) is calculated from the amount of
residue that remains on each food when the pest control product is
used according to the proposed label and the intake of that food
from both domestic and imported sources in the diet. PDIs are
established for various Canadian subpopulations and age groups,
including infants, toddlers, children, adolescents and adults. Provided the PDI does not exceed the ADI or ARD for any subpopulation or age group, and the lifetime risk is acceptable, the
expected residue levels are established as MRLs under the Food
and Drugs Act to prevent the sale of food with higher residue
levels. Since, in most cases, the PDI is well below the ADI and
lifetime risks are very low when MRLs are originally established,
Le 1er juillet 2000
additional MRLs for the pest control product may be added in the
future.
After the review of all available data, the PMRA has determined that MRLs for primisulfuron-methyl of 0.1 parts per million (p.p.m.) in eggs and meat and meat by-products of cattle,
goats, hogs, horses, poultry and sheep and 0.02 p.p.m. in corn and
milk would not pose an unacceptable health risk to the public.
These new MRLs harmonize with those established by the United
States Environmental Protection Agency.
Gazette du Canada Partie I
2075
drogues afin de prévenir la vente d’aliments dans lesquels les
résidus seraient plus élevés. Comme, dans la plupart des cas, la
DJP est bien en deçà de la DJA et que les risques à vie sont très
bas lorsque les LMR sont établies la première fois, il est possible
d’ajouter des LMR pour ce produit antiparasitaire.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA
a déterminé que des LMR pour le primisulfuron-méthyl de
0,02 p.p.m. dans le lait et le maïs et de 0,1 p.p.m. dans les œufs, la
viande et les sous-produits de viande de bovin, de cheval, de chèvre, de mouton, de porc et de volaille ne poseraient pas de risque
inacceptable pour la santé de la population. Ces nouvelles LMR
sont harmonisées avec celles établies par l’Environmental Protection Agency des États-Unis.
Alternatives
Solutions envisagées
Under the Food and Drugs Act, the sale of food containing
residues of pest control products at a level less than or equal to
0.1 p.p.m. is permitted unless a lower MRL has been established
in Table II, Division 15, of the Food and Drug Regulations
(Regulations). In the case of primisulfuron-methyl, establishment
of MRLs for corn and milk are necessary to support the use of a
pest control product which has been shown to be both safe and
effective, while at the same time preventing the sale of food with
unacceptable residues.
En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, la vente d’aliments contenant des résidus de produits antiparasitaires à un niveau inférieur ou égal à 0,1 p.p.m. est permise, à moins qu’une
LMR moins élevée ait été établie au tableau II, titre 15, du Règlement sur les aliments et drogues (le Règlement). Dans le cas
du primisulfuron-méthyl, l’établissement de LMR pour le lait et
le maïs est nécessaire en vue d’appuyer l’utilisation d’un produit
antiparasitaire que l’on a démontré à la fois sûr et efficace, tout en
prévenant la vente d’aliments contenant des résidus à des niveaux
inacceptables.
Même si la vente d’aliments contenant des résidus de produits
antiparasitaires à un niveau supérieur à 0,1 p.p.m. serait déjà interdite en vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement, l’établissement d’une LMR de 0,1 p.p.m. au tableau II, titre 15, du
Règlement pour les résidus de primisulfuron-méthyl dans les
œufs et la viande et sous-produits de viande de bovin, de cheval,
de chèvre, de mouton, de porc et de volaille indiquerait plus clairement quelle est la LMR applicable et aussi que l’évaluation
appropriée du risque a été effectuée. Cette démarche suit les tendances actuelles d’ouverture et de transparence accrues des processus réglementaires et correspond aux pratiques actuelles de la
plupart des agences de réglementation des pesticides à travers le
monde.
Even though the sale of food containing residues of pest control products at a level greater than 0.1 p.p.m. would already be
prohibited by virtue of subsection B.15.002(1) of the Regulations,
the establishment of an MRL of 0.1 p.p.m. in Table II, Division 15, of the Regulations, for residues of primisulfuron-methyl
in eggs and meat and meat by-products of cattle, goats, hogs,
horses, poultry and sheep would provide more clarity regarding
the applicable MRL and would clearly indicate that the appropriate risk assessment has been completed. This is in keeping with
current trends towards increased openness and transparency of
regulatory processes and is consistent with current practices of
most pesticide regulatory agencies throughout the world.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
The use of primisulfuron-methyl on corn will provide joint
benefits to consumers and the agricultural industry as a result of
improved management of pests. In addition, this proposed regulatory amendment will contribute to a safe, abundant and affordable food supply by allowing the importation and sale of food
commodities containing acceptable levels of pesticide residues.
The cost of administering this proposed amendment to the
Regulations will not be greater than that of administering the existing Regulations, since monitoring for residues of pest control
products, whether or not MRLs have been established, is performed on an ongoing basis. Adequate analytical methodology for
analysis of the compound is available.
L’utilisation de primisulfuron-méthyl sur le maïs permettra de
mieux lutter contre les ennemis des cultures, ce qui sera profitable
aux consommateurs et à l’industrie agricole. De plus, cette modification réglementaire proposée va contribuer à créer des réserves
alimentaires sûres, abondantes et abordables en permettant l’importation et la vente d’aliments contenant des résidus de pesticide
à des niveaux acceptables.
Il n’en coûtera pas plus cher d’appliquer la modification proposée au Règlement qu’il n’en coûte d’appliquer le règlement actuel, car la surveillance des résidus de produits chimiques agricoles s’effectue de façon permanente, que des LMR aient été
établies ou non. On dispose de méthodes adéquates pour l’analyse
du composé.
Consultation
Consultations
Registration decisions, including dietary risk assessments,
made by the PMRA are based on internationally recognized risk
management principles, which are largely harmonized among
member countries of the Organization for Economic Cooperation
and Development. Individual safety evaluations conducted by the
PMRA include a review of the assessments conducted at the international level as part of the Joint Food and Agriculture Organization of the United Nations/World Health Organization Food
Standards Programme in support of the Codex Alimentarius
Les décisions réglementaires prises par l’ARLA, y compris les
évaluations du risque alimentaire, sont fondées sur des principes
de gestion du risque reconnus internationalement; ces principes
sont en grande partie harmonisés entre les pays membres de
l’Organisation de coopération et de développement économiques.
Les évaluations individuelles de la sécurité menées par l’ARLA
comportent l’examen des évaluations effectuées à l’échelle internationale dans le cadre du Programme mixte de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de
2076
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Commission, as well as MRLs adopted by other national health/
regulatory agencies.
l’Organisation mondiale de la santé sur les normes alimentaires
de la Commission du Codex Alimentarius, ainsi que des LMR
adoptées par d’autres organismes de santé nationaux ou organismes chargés de la réglementation.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance will be monitored through ongoing domestic
and/or import inspection programs conducted by the Canadian Food Inspection Agency when the proposed MRLs for
primisulfuron-methyl are adopted.
La surveillance de la conformité se fera dans le cadre des programmes permanents d’inspection des produits canadiens et importés exécutés par l’Agence canadienne d’inspection des aliments une fois que les LMR proposées pour primisulfuron-méthyl
seront adoptées.
Contact
Personne-ressource
Geraldine Graham, Project Manager, Alternative Strategies and
Regulatory Affairs Division, Pest Management Regulatory
Agency, Health Canada, Address Locator 6607D1, 2250 Riverside Drive, Ottawa, Ontario K1A 0K9, (613) 736-3692 (Telephone), (613) 736-3659 (Facsimile), geraldine_graham@hc-sc.gc.
ca (Electronic mail).
Geraldine Graham, Gestionnaire de projet, Division des nouvelles stratégies et des Affaires réglementaires, Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, Santé Canada, Indice
d’adresse 6607D1, 2250, promenade Riverside, Ottawa (Ontario)
K1A 0K9, (613) 736-3692 (téléphone), (613) 736-3659 (télécopieur), geraldine_graham@hc-sc.gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subsection 30(1) of the Food and Drugs Act, proposes to make
the annexed Regulations Amending the Food and Drug Regulations (1215 — Primisulfuron-methyl).
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations within 60 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and
be addressed to Geraldine Graham, Project Manager, Alternative Strategies and Regulatory Affairs Division, Pest Management Regulatory Agency, Department of Health, Address Locator 6607D1, 2250 Riverside Drive, Ottawa, Ontario K1A 0K9.
(Tel.: (613) 736-3692; Fax: (613) 736-3659; E-mail: geraldine_
graham@hc-sc.gc.ca)
The representations should stipulate those parts of the representations that should not be disclosed pursuant to the Access to
Information Act and, in particular, pursuant to sections 19 and 20
of that Act, the reason why those parts should not be disclosed
and the period during which they should remain undisclosed. The
representations should also stipulate those parts of the representations for which there is consent to disclosure pursuant to the Access to Information Act.
Ottawa, June 21, 2000
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu du paragraphe 30(1) de la Loi sur les aliments et drogues, se propose
de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les aliments
et drogues (1215 — primisulfuron-méthyl), ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les soixante jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du
Canada Partie I, ainsi que la date de publication, et d’envoyer le
tout à Geraldine Graham, gestionnaire de projet, Division des
nouvelles stratégies et des affaires réglementaires, Agence de
réglementation de la lutte antiparasitaire, ministère de la Santé,
indice d’adresse 6607D1, 2250, promenade Riverside, Ottawa
(Ontario) K1A 0K9. (tél. : (613) 736-3692; téléc. : (613)
736-3659; courriel : geraldine_graham@hc-sc.gc.ca)
Ils doivent également y indiquer, d’une part, lesquelles des observations peuvent être divulguées en vertu de la Loi sur l’accès à
l’information et, d’autre part, lesquelles sont soustraites à la divulgation en vertu de cette loi, notamment aux termes des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la période de nondivulgation.
REGULATIONS AMENDING THE
FOOD AND DRUG REGULATIONS
(1215 — PRIMISULFURON-METHYL)
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
(1215 — PRIMISULFURON-MÉTHYL)
AMENDMENT
MODIFICATION
1. Table II to Division 15 of Part B of the Food and
Drug Regulations1 is amended by adding the following after
item P.5.1:
1. Le tableau II du titre 15 de la partie B du Règlement sur
les aliments et drogues1 est modifié par adjonction, après l’article P.5.1, de ce qui suit :
———
1
C.R.C., c. 870
1
Ottawa, le 21 juin 2000
Le greffier adjoint du Conseil privé,
MARC O’SULLIVAN
———
C.R.C., ch. 870
Le 1er juillet 2000
I
Item
No.
P.5.1.1
Common or
(Trade
Name)
Gazette du Canada Partie I
II
III
Chemical
Name of
Substance
Maximum
Residue
Limit
p.p.m.
Foods
Article
0.1
Eggs, meat
and meat
by-products of
cattle, goats,
hogs, horses,
poultry and sheep
P.5.1.1
0.02
Corn, milk
primisulfuron- 2-[4,6methyl
bis (difluoromethoxy)
pyrimidin-2ylcarbamoylsulfamoyl]
benzoic acid, methyl
ester
IV
I
Nom
ordinaire
(ou de
commerce)
2077
II
III
IV
Nom
chimique de la
substance
Limite
maximale
de résidu
p.p.m.
Aliments
primisulfuron- ester méthylique de
méthyl
l’acide 2-[4,6bis(difluorométhoxy)
pyrimidin-2ylcarbamoylsulfamoyl]
benzoïque
0,1
0,02
Œufs, viande
et sous-produits
de viande de
bovin, de cheval,
de chèvre, de
mouton, de porc
et de volaille
Lait, maïs
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[27-1-o]
[27-1-o]
2078
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Guidelines Amending the Federal Child Support
Guidelines
Lignes directrices modifiant les lignes directrices
fédérales sur les pensions alimentaires pour enfants
Statutory Authority
Divorce Act
Fondement législatif
Loi sur le divorce
Sponsoring Department
Department of Justice
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Description
These Guidelines amend the Federal Child Support Guidelines
which, pursuant to the Divorce Act, have been in force since
May 1, 1997. The Guidelines were previously amended on December 9, 1997, and on April 1, 1999.
Les présentes lignes directrices modifient les Lignes directrices
fédérales sur les pensions alimentaires pour enfants en vigueur
depuis le 1er mai 1997, conformément à la Loi sur le divorce. Les
Lignes directrices ont été modifiées pour la première fois le
9 décembre 1997, puis de nouveau le 1er avril 1999.
Analysis of the case law interpreting the Federal Child Support
Guidelines and consultations with the provinces and territories as
well as with judges, lawyers, other professionals and some interested members of the public, revealed certain areas requiring
technical amendments and the need to clarify ambiguous language in the Guidelines. The current drafting of certain sections
in the Guidelines may complicate some cases unnecessarily and
give unintended results in others.
L’analyse de la jurisprudence interprétant les Lignes directrices
fédérales sur les pensions alimentaires pour enfants et les consultations avec les provinces et les territoires, ainsi qu’avec les juges,
les avocats, d’autres professionnels et certains membres du public
intéressés, ont fait ressortir la nécessité de procéder à des modifications de forme dans certains domaines et de clarifier du langage
ambigu dans les Lignes directrices. La version actuelle de certaines dispositions des Lignes directrices peut compliquer inutilement certaines affaires et donner des résultats non voulus dans
d’autres.
In order to correct these areas and to clarify the intent, the Federal Child Support Guidelines are amended as follows:
Afin d’apporter les corrections voulues et de préciser l’intention, les Lignes directrices fédérales sur les pensions alimentaires
pour enfants sont modifiées comme suit :
1. Special Expenses — Subsection 7(1)
1. Dépenses spéciales — paragraphe 7(1)
Under subsection 7(1) of the Guidelines, both parents can request an amount to cover special or extraordinary expenses. The
amendment to subsection 7(1) will allow parents and/or the court
to estimate the amount of the expenses in situations where the
exact amount cannot be determined at the time of the order. This
is intended to improve the efficiency of the legal process and reduce legal costs to parents who want an order for special expenses
but cannot immediately determine the amount of the expense.
En vertu du paragraphe 7(1) des Lignes directrices, les deux
parents peuvent demander un montant pour couvrir des dépenses
spéciales ou extraordinaires. La modification au paragraphe 7(1)
permettra aux parents et au tribunal d’estimer le montant des dépenses dans les cas où le montant exact ne peut pas être déterminé
au moment de l’ordonnance. Cette modification vise à améliorer
l’efficacité du processus judiciaire et à réduire les frais pour les
parents qui désirent une ordonnance pour des dépenses spéciales,
mais qui ne peuvent alors déterminer le montant des dépenses.
The last comma in subsection 7(1) is removed and the words
“having regard” are replaced with “in relation” in the English
version to make it consistent with the French wording, which is
the correct version. No similar amendment is made to the French
subsection.
La dernière virgule du paragraphe 7(1) est supprimée et les
mots « having regard » sont remplacés par les mots « in relation »
dans la version anglaise afin de la rendre conforme à la version
française, qui est la version correcte. Aucune telle modification
n’est apportée à la version française.
2. Health Related Expenses — Paragraph 7(1)(c)
2. Les frais relatifs aux soins de santé — alinéa 7(1)c)
The reference to “per illness or event” is removed to address
situations where children have several illnesses or health-related
events for which the expenses are less than $100 each, but that
total more than $100 for the year.
L’expression « par maladie ou événement » est supprimée afin
d’inclure les situations où les enfants souffrent de plusieurs maladies ou ont divers problèmes de santé pour lesquels les dépenses
sont inférieures à 100 $ pour chaque maladie ou problème si le
total des dépenses excède 100 $ pour l’année.
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2079
3. Educational Expenses — Paragraph 7(1)(d)
3. Les frais relatifs aux études — alinéa 7(1)d)
The word “other” is added to the English version to make it
consistent with the French wording, which is the correct version.
No amendment is made to the French section.
Le mot « other » est ajouté dans la version anglaise afin de la
rendre conforme à la version française, qui est la version correcte.
Aucune modification n’est apportée à la version française.
4. Circumstances for variation — Section 14
4. Changements de situation — article 14
The section is amended to properly reflect its intent. All of the
circumstances for variation listed in section 14, including paragraph (c), are changes in circumstance that a court can rely on to
vary an order. Where there is such a change, for example as listed
in paragraph (c), which refers to a situation where an order is
made before May 1, 1997, the intent is that the court vary the
order and apply the Federal Child Support Guidelines. The
Guidelines are designed to provide a fair standard of support for
children in light of the parents’ ability to contribute.
Cette disposition est modifiée afin de bien refléter son intention. Toutes les situations donnant lieu à changement énumérées à
l’article 14, y compris l’alinéa c), sont des changements de situation sur lesquels le tribunal peut s’appuyer pour modifier une
ordonnance. Lorsqu’il y a un tel changement, par exemple celui
énuméré à l’alinéa c) qui renvoie à une situation où l’ordonnance
a été rendue avant le 1er mai 1997, l’intention est de faire en sorte
que le tribunal modifie l’ordonnance et applique les Lignes directrices fédérales sur les pensions alimentaires pour enfants. Les
Lignes directrices sont conçues pour procurer un niveau de soutien équitable aux enfants tout en tenant compte de la capacité de
payer des parents.
Le tribunal peut décider de ne pas appliquer les Lignes directrices fédérales sur les pensions alimentaires pour enfants si les
parents sont liés par une entente ou une ordonnance antérieure au
1er mai 1997 qui prévoit une disposition spéciale accordant un
avantage à l’enfant. Dans ce cas, le tribunal peut prendre en considération l’entente en vertu du paragraphe 17(6.2) de la Loi sur
le divorce et refuser d’accorder une ordonnance modificative s’il
juge que le montant déterminé par les Lignes directrices serait
inapproprié en l’espèce.
The court may decide not to apply the Federal Child Support
Guidelines where parents have an agreement or order made before May 1, 1997, that includes a special provision that benefits
the child. In this case, the court may take the agreement into account pursuant to subsection 17(6.2) of the Divorce Act and decline to make a variation order as the amount set by the Guidelines may not be appropriate in that situation.
5. Calculation of Annual Income — Section 16
5. Calcul du revenu annuel — article 16
The section is amended to reflect the change of name from
Revenue Canada to the Canada Customs and Revenue Agency.
Cet article est modifié de façon à refléter le changement de
nom de Revenu Canada, dorénavant appelé l’Agence des douanes
et du revenu du Canada.
6. Pattern of Income — Subsection 17(1)
6. Tendance du revenu — paragraphe 17(1)
Subsection 17(1) has been reworded to clarify that the court
should only consider past income when the income amount determined under section 16 would be unfair due to a pattern of
income or fluctuations in income or the receipt of a non-recurring
amount.
The former paragraph (a) of subsection 17(1) was redundant
when read with section 16, therefore it is removed. In cases where
a parent’s income is increasing or decreasing steadily, the criteria
set out in sections 2(3) and 16 are applicable. The annual income
is determined using the most recent information. Paragraphs (b)
and (c) are collapsed into subsection 17(1). The intent of the application of 17(1) remains wholly unchanged in regard to these
paragraphs. The section has been reworded to make it easier to
use.
Le paragraphe 17(1) a été modifié pour préciser que le tribunal
ne devrait considérer le revenu passé que lorsque le montant du
revenu déterminé conformément à l’article 16 serait inéquitable
en raison d’une tendance du revenu ou de fluctuations du revenu,
ou de la réception d’une somme non récurrente.
L’ancien alinéa a) du paragraphe 17(1) a été supprimé parce
que redondant avec l’article 16. Dans le cas où le revenu d’un
parent augmente ou diminue de façon constante, les critères établis au paragraphe 2(3) et à l’article 16 s’appliquent. Le revenu
annuel est déterminé à l’aide des renseignements les plus à
jour. Les alinéas b) et c) sont regroupés au paragraphe 17(1). Le
but du paragraphe 17(1) demeure le même en ce qui concerne
ces alinéas. Cette disposition a été modifiée pour en faciliter
l’utilisation.
7. Imputing Income — Paragraph 19(1)(h)
7. Attribution de revenu — alinéa 19(1)h)
The paragraph already dealt with income taxed at a lower rate.
The amendment is to clarify that income can also be imputed in
situations where the income source is exempt from taxation.
Ce paragraphe traitait déjà du revenu imposé à un taux moindre. La modification précise que le revenu peut aussi être imputé
dans les situations où la source de revenu est exonérée d’impôt.
8. Obligation of Applicant — Paragraph 21(1)(b)
8. Obligation du demandeur — alinéa 21(1)b)
By changing the “or” to an “and,” the amendment clarifies that
both the notice of assessment and, if issued, reassessment are
required.
En changeant « ou » par « et », la modification spécifie que
tant l’avis de cotisation que l’avis de nouvelle cotisation, s’il en
est, sont requis.
9. Obligation of Applicant — Paragraph 21(1)(h)
9. Obligation du demandeur — alinéa 21(1)h)
This amendment adds several documents to the list of items required to be disclosed in child support cases. The list will help
parents and the court with the task of determining income by
Cette modification ajoute plusieurs documents à la liste des documents à joindre dans les affaires de pensions alimentaires. Cette
liste aidera les parents et le tribunal dans la tâche à déterminer le
2080
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
providing information that may not necessarily be disclosed in the
other income documents listed in subsection 21(1).
montant du revenu en fournissant des renseignements qui ne figurent pas nécessairement dans les autres documents sur le revenu
énumérés au paragraphe 21(1).
10. Undue Hardship Test — Schedule II (Comparison of Household Standards of Living Test), Section 1
10. Critère des difficultés excessives — annexe II (méthode de
comparaison des niveaux de vie des ménages), article premier
The definition of “average tax rate” is no longer needed in light
of the amendments made to the Guidelines in December 1997 and
is therefore removed.
La définition de « taux d’imposition moyen » est supprimée;
elle était devenue superflue depuis les modifications apportées
aux Lignes directrices en décembre 1997.
11. Undue Hardship Test — Schedule II (Comparison of Household Standards of Living Test), Section 1
11. Critère des difficultés excessives — annexe II (méthode de
comparaison des niveaux de vie des ménages), article premier
The definition of “taxable income” is amended to reflect the
change of name from Revenue Canada to the Canada Customs
and Revenue Agency.
La définition de « revenu imposable » est modifiée de façon à
refléter le changement de nom de Revenu Canada, dorénavant
appelé l’Agence des douanes et du revenu du Canada.
12. Employment Expenses — Schedule III, Paragraph 1(a)
12. Dépenses d’emploi — annexe III, alinéa 1a)
The deduction for clergyman’s residence is removed. The deduction in paragraph (a) differs from the other deductions in section 1 because it allows a member of the clergy to deduct an
amount in respect of his or her personal residence. Although
the Income Tax Act permits such a deduction, the deduction
is removed for the purposes of determining income under the
Guidelines.
La déduction concernant la résidence des membres du clergé
est supprimée. La déduction de l’alinéa a) diffère des autres déductions de l’article premier parce qu’elle permet à un membre du
clergé de déduire un montant en considération de sa résidence
personnelle. Même si la Loi de l’impôt sur le revenu permet une
telle déduction, cette déduction est supprimée afin de déterminer
le revenu en vertu des Lignes directrices.
13. Employment Expenses Schedule III, Section 1
13. Dépenses d’emploi — annexe III, article premier
A paragraph is added to include a deduction concerning motor
vehicle travel expenses incurred by an employee. This deduction under the Guidelines is only applicable in the following
situations:
An employee who:
(a) is ordinarily required to work away from his or her employer’s place of business or in different places;
(b) is required by his or her employer to pay his or her own
traveling expenses; and
(c) does not receive an allowance for traveling expenses from
his or her employer which is tax exempt;
Un alinéa est ajouté pour inclure aux déductions les frais afférents à un véhicule à moteur engagés par un employé. Cette déduction en vertu des Lignes directrices s’applique uniquement
dans les situations suivantes :
l’employé qui :
a) doit habituellement travailler ailleurs qu’à l’établissement de
son employeur ou dans des endroits différents;
b) doit payer ses propres frais de déplacement;
c) ne reçoit pas d’allocation de son employeur pour ses frais de
déplacement lesquels sont exonérés d’impôt;
may deduct motor vehicle expenses incurred.
peut déduire les frais engagés afférents à un véhicule à moteur.
14. Child Support — Schedule III, Section 2
14. Pension alimentaire pour enfants — annexe III, article 2
The amendment reflects the change of name from Revenue
Canada to the Canada Customs and Revenue Agency.
Cette modification reflète le changement de nom de Revenu
Canada, dorénavant appelé l’Agence des douanes et du revenu du
Canada.
15. Social Assistance — Schedule III, Section 4
15. Assistance sociale — annexe III, article 4
The amendment clarifies that only the social assistance attributable to the parent is to be included in the parent’s income and
social assistance income received by the parent for other persons
should be deducted from income. Also, the amendment adopts
wording that is used in the other sections in Schedule III to provide consistency.
Cette modification précise que seul le montant des prestations
d’assistance sociale attribuable au parent doit être inclus dans le
revenu du parent et que les prestations d’assurance sociale reçues
par le parent pour une autre personne devraient être déduites du
revenu. Également, la modification adopte la terminologie utilisée dans les autres dispositions de l’annexe III afin d’assurer
l’uniformité.
16. Additional Amount — Schedule III, Section 10
16. Montant additionnel — annexe III, article 10
As the fiscal year-end of the parent’s business may not fall on
December 31, reference to that date is removed. In addition, the
section is clarified by referring to the relevant sections of the Income Tax Act.
Puisque la fin de l’exercice financier pour l’entreprise du parent ne se termine pas nécessairement le 31 décembre, on ne
mentionne plus cette date. De plus, cet article est maintenant plus
précis car il fait maintenant mention des dispositions applicables
de la Loi de l’impôt sur le revenu.
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2081
The French version of section 10 is further amended by replacing the word “réserve” with the word “provision,” which is
the word that appears in the Income Tax Act. As the correct word
is used in the English version, no amendment is made to the English version
La version française de l’article 10 est en outre modifiée par le
remplacement du terme « réserve » par le terme « provision », qui
est le terme utilisé par la Loi de l’impôt sur le revenu. Le mot
juste est utilisé dans la version anglaise; cette version n’est pas
modifiée.
17. Employee Stock Options — Schedule III, Subsection 13(2)
17. Les options d’achat d’action — annexe III, paragraphe 13(2)
The word “a” is substituted for the word “the” to make the subsection consistent with the French wording, which is the correct
version. The previous English version could have lead to an unintended result when applied by parents and the court. No
amendment is made to the French version.
Le terme « a » est remplacé par le terme « the » dans la version
anglaise afin de la rendre conforme à la version française, qui est
correcte. L’ancienne version anglaise aurait pu mener à un résultat non voulu lorsqu’elle est appliquée par les parents et le tribunal. La version française n’est pas modifiée.
Alternatives
Solutions de rechange
The amendments to the Guidelines are technical in nature.
They are needed to correct certain areas and to clarify the intended application of certain sections, to make the English and the
French versions consistent and to reflect the current title of the
Canada Customs and Revenue Agency. These amendments are
the only practical alternatives to the status quo. This is based on a
thorough review of the case law and consultations with all the
jurisdictions regarding the proposed amendments.
Des modifications de forme sont apportées aux Lignes directrices. Ces modifications sont nécessaires pour corriger certains
aspects et pour spécifier l’application prévue de certaines dispositions, pour rendre les versions anglaise et française conformes et
pour refléter la nouvelle appellation de l’Agence canadienne des
douanes et du revenu. Ces modifications constituent la seule solution de rechange pratique au statu quo. Elles reposent sur un
examen exhaustif de la jurisprudence et sur les consultations
avec les provinces et les territoires concernant les modifications
proposées.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These amendments to the Federal Child Support Guidelines
will not result in any additional costs to the Federal Government.
There could be some minor additional costs to the provinces and
territories for amendments to their provincial guidelines. The
Department of Justice of Canada is coordinating the implementation of the child support reforms with the provinces and territories. As such, a $50 million fund was established to assist them
with implementation of the Guidelines. As the provinces and territories are responsible for the administration of justice, the Department of Justice has been working closely with them to ensure
that they will be able to amend their own child support systems in
order to reflect these proposed changes. An additional allocation
of $29 million in assistance to the provinces and territories over
two years will bolster existing efforts in this area and will ensure
that the family law system always addresses the needs and best
interests of children in circumstances of separation and divorce.
Ces modifications aux Lignes directrices fédérales sur les pensions alimentaires pour enfants n’entraîneront pas de coûts additionnels pour le gouvernement fédéral. Il pourrait y avoir pour les
provinces et les territoires certains coûts additionnels minimums
pour modifier leurs lignes directrices provinciales. Le ministère
de la Justice du Canada est en train de coordonner la mise en œuvre des réformes sur la pension alimentaire pour enfants avec les
provinces et les territoires. À cet égard, un fonds de 50 millions
de dollars a été établi pour les aider dans la mise en œuvre des
lignes directrices. Étant donné que les provinces et les territoires
sont responsables de l’administration de la justice, le ministère de
la Justice a travaillé en étroite collaboration avec eux pour
s’assurer qu’ils seraient en mesure de modifier leurs propres systèmes de pensions alimentaires pour enfants en fonction des modifications proposées. Une enveloppe supplémentaire de 29 millions de dollars, destinée à aider les provinces et les territoires
pour une période de deux ans, stimulera les efforts en cours dans
ce domaine et fera en sorte que le système de droit de la famille
soit toujours en mesure de répondre aux besoins et de veiller aux
meilleurs intérêts des enfants en cas de séparation et de divorce.
Ces modifications ont pour effet de préciser les termes et
l’intention des Lignes directrices, facilitant ainsi l’application de
celles-ci et faisant en sorte qu’elles satisfassent aux objectifs.
The benefits of these amendments include increased clarity
in the language and intent of the regulation, therefore facilitating application of the Guidelines and helping them to meet the
objectives.
Consultation
Consultations
The amendments to the Federal Guidelines were developed in
close consultation with the Federal/Provincial/Territorial Family
Law Committee. The Child Support Advisory Committee was
also consulted at the preliminary stage. Many of these amendments were the subject of a written consultation in the fall of
1999. The consultation paper was posted on the Department of
Justice of Canada Web site at that time. During the consultation
process, the interested public was asked to comment on proposed
changes to the Federal Child Support Guidelines. Some of the
comments we received helped to identify which amendments to
make. The proposed changes were subsequently further refined.
Ces modifications aux Lignes directrices fédérales ont été élaborées en étroite collaboration avec le Comité fédéral-provincialterritorial du droit de la famille. Le Comité consultatif sur les
pensions alimentaires pour enfants a également été consulté à
l’étape préliminaire. Plusieurs de ces modifications ont fait l’objet
d’une consultation écrite à l’automne 1999. À l’époque, le document de consultation figurait sur le site Web du ministère de la
Justice du Canada. Pendant le processus de consultation, on a
demandé au public intéressé de commenter les modifications proposées aux Lignes directrices fédérales sur les pensions alimentaires pour enfants. Certains des commentaires reçus nous ont
aidés à déterminer les modifications à apporter. Les modifications
proposées ont été précisées davantage par la suite.
2082
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
These amendments are made to assist parents and the courts in
complying with the intention of the Guidelines.
Les présentes modifications visent à aider les parents et les tribunaux à se conformer aux objectifs des Lignes directrices.
Contact
Personne-ressource
Lise Lafrenière Henrie, Senior Counsel, Coordinator, Legal
Policy, Child Support Team, 284 Wellington Street, Ottawa,
Ontario K1A 0H8, (613) 957-0059 (Telephone), (613) 952-9600
(Facsimile).
Lise Lafrenière Henrie, Avocate conseil, Coordinatrice des
politiques, Équipe sur les pensions alimentaires pour enfants,
284, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, (613) 957-0059
(téléphone), (613) 952-9600 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in
Council, pursuant to section 26.1a of the Divorce
Actb, proposes to make the annexed Guidelines
Amending the Federal Child Support Guidelines.
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en
vertu de l’article 26.1a de la Loi sur le divorceb se
propose de prendre les Lignes directrices modifiant
les Lignes directrices fédérales sur les pensions
alimentaires pour enfants, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement, dans les
15 jours suivant la date de publication du présent
avis, à Lise Lafrenière Henrie, Avocate conseil,
Coordinatrice des politiques juridiques, Équipe sur
les pensions alimentaires pour enfants, 284, rue
Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8. Ils sont
priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I et la
date de publication du présent avis.
Ottawa, le 22 juin 2000
Le greffier adjoint du Conseil privé,
MARC O’SULLIVAN
Any interested person may make representations
concerning the proposed Regulations within
15 days after the date of publication of this notice.
All such representations must be addressed to Lise
Lafrenière Henrie, Senior Counsel, Coordinator,
Legal Policy, Child Support Team, 284 Wellington
Street, Ottawa, ON K1A 0H8 and cite the Canada
Gazette, Part I, and the date of this notice.
Ottawa, June 22, 2000
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
Special or
extraordinary
expenses
GUIDELINES AMENDING THE FEDERAL
CHILD SUPPORT GUIDELINES
LIGNES DIRECTRICES MODIFIANT
LES LIGNES DIRECTRICES FÉDÉRALES
SUR LES PENSIONS ALIMENTAIRES
POUR ENFANTS
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The portion of subsection 7(1) of the
Federal Child Support Guidelines1 before paragraph (a) is replaced by the following:
1. (1) Le passage du paragraphe 7(1) des Lignes directrices fédérales sur les pensions alimentaires pour enfants1 précédant l’alinéa a) est
remplacé par ce qui suit :
7. (1) Le tribunal peut, sur demande de l’un des
époux, prévoir dans l’ordonnance alimentaire une
somme, qui peut être estimative, pour couvrir tout
ou partie des frais ci-après, compte tenu de leur
nécessité par rapport à l’intérêt de l’enfant et de
leur caractère raisonnable par rapport aux ressources des époux et de l’enfant et, le cas échéant,
aux habitudes de dépense de la famille avant la
séparation :
7. (1) In a child support order the court may, on
either spouse’s request, provide for an amount to
cover all or any portion of the following expenses,
which expenses may be estimated, taking into account the necessity of the expense in relation to the
child’s best interests and the reasonableness of the
expense in relation to the means of the spouses and
those of the child and to the family’s spending pattern prior to the separation:
———
a
b
1
S.C. 1997, c. 1, s. 11
R.S., c. 3, (2nd Supp.)
SOR/97-175
———
a
b
1
L.C. 1997, ch. 1, art. 11
L.R., ch. 3 (2e suppl.)
DORS/97-175
Dépenses
spéciales ou
extraordinaires
Le 1er juillet 2000
Circumstances
for variation
Calculation of
annual income
Pattern of
income
Gazette du Canada Partie I
(2) Paragraph 7(1)(c) of the Guidelines is replaced by the following:
(c) health-related expenses that exceed insurance
reimbursement by at least $100 annually, including orthodontic treatment, professional
counselling provided by a psychologist, social
worker, psychiatrist or any other person, physiotherapy, occupational therapy, speech therapy
and prescription drugs, hearing aids, glasses and
contact lenses;
(2) L’alinéa 7(1)c) des mêmes lignes directrices est remplacé par ce qui suit :
c) les frais relatifs aux soins de santé dépassant
d’au moins 100 $ par année la somme que la
compagnie d’assurance rembourse, notamment
les traitements orthodontiques, les consultations
professionnelles d’un psychologue, travailleur
social, psychiatre ou toute autre personne, la
physiothérapie, l’ergothérapie, l’orthophonie, les
médicaments délivrés sur ordonnance, les prothèses auditives, les lunettes et les lentilles
cornéennes;
(3) Paragraph 7(1)(d) of the English version of
the Guidelines is replaced by the following:
(d) extraordinary expenses for primary or secondary school education or for any other educational programs that meet the child’s particular
needs;
(3) L’alinéa 7(1)d) de la version anglaise des
mêmes lignes directrices est remplacé par ce qui
suit :
(d) extraordinary expenses for primary or secondary school education or for any other educational programs that meet the child’s particular
needs;
2. The portion of section 142 of the Guidelines before paragraph (a) is replaced by the
following:
2. Le passage de l’article 142 des mêmes lignes
directrices précédant l’alinéa a) est remplacé
par ce qui suit :
14. For the purposes of subsection 17(4) of the
Act, any one of the following constitutes a change
of circumstances that gives rise to the making of a
variation order in respect of a child support order:
14. Pour l’application du paragraphe 17(4) de la
Loi, l’un ou l’autre des changements ci-après constitue un changement de situation au titre duquel
une ordonnance alimentaire modificative peut être
rendue :
3. Section 16 of the Guidelines is replaced by
the following:
3. L’article 16 des mêmes lignes directrices est
remplacé par ce qui suit :
16. Subject to sections 17 to 20, a spouse’s annual income is determined using the sources of
income set out under the heading “Total income” in
the T1 General form issued by the Canada Customs
and Revenue Agency and is adjusted in accordance
with Schedule III.
16. Sous réserve des articles 17 à 20, le revenu
annuel de l’époux est déterminé au moyen des
sources de revenu figurant sous la rubrique « Revenu total » dans la formule T1 Générale établie par
l’Agence des douanes et du revenu du Canada, et
est rajusté conformément à l’annexe III.
4. Subsection 17(1) of the Guidelines is replaced by the following:
4. Le paragraphe 17(1) des mêmes lignes directrices est remplacé par ce qui suit :
17. (1) If the court is of the opinion that the determination of a spouse’s annual income under
section 16 would not be the fairest determination of
that income, the court may have regard to the
spouse’s income over the last three years and determine an amount that is fair and reasonable in
light of any pattern of income, fluctuation in income or receipt of a non-recurring amount during
those years.
17. (1) S’il est d’avis que la détermination du revenu annuel de l’époux en application de l’article 16 ne correspond pas à la détermination la plus
équitable, le tribunal peut, compte tenu du revenu
de l’époux pour les trois dernières années, déterminer une somme équitable et raisonnable en fonction
de toute tendance ou fluctuation du revenu au cours
de cette période ou de toute somme non récurrente
reçue au cours de celle-ci.
5. Paragraph 19(1)(h) of the Guidelines is replaced by the following:
(h) the spouse derives a significant portion of income from dividends, capital gains or other
sources that are taxed at a lower rate than employment or business income or that are exempt
from tax; and
5. L’alinéa 19(1)h) des mêmes lignes directrices est remplacé par ce qui suit :
h) il tire une portion considérable de son revenu
de dividendes, de gains en capital ou d’autres
sources qui sont imposés à un taux moindre que
le revenu d’emploi ou d’entreprise ou qui sont
exonérés d’impôt;
6. (1) Paragraph 21(1)(b) of the Guidelines is
replaced by the following:
(b) a copy of every notice of assessment and reassessment issued to the spouse for each of the
three most recent taxation years;
6. (1) L’alinéa 21(1)b) des mêmes lignes directrices est remplacé par ce qui suit :
b) une copie de ses avis de cotisation et de nouvelle cotisation, pour les trois dernières années
d’imposition;
———
———
2
2
SOR/97-563
DORS/97-563
2083
Changements
de situation
Calcul du
revenu annuel
Tendance du
revenu
2084
Canada Gazette Part I
“taxable
income”
« revenu
imposable »
Child support
Social
assistance
Additional
amount
Disposal of
shares
July 1, 2000
(2) Subsection 21(1) of the Guidelines is
amended by striking out the word “and” at the
end of paragraph (f), by adding the word “and”
at the end of paragraph (g) and by adding the
following after paragraph (g):
(h) in addition to any income information that
must be included under paragraphs (c) to (g),
where the spouse receives income from employment insurance, social assistance, a pension,
workers compensation, disability payments or
any other source, the most recent statement of
income indicating the total amount of income
from the applicable source during the current
year, or if such a statement is not provided, a
letter from the appropriate authority stating the
required information.
(2) Le paragraphe 21(1) des mêmes lignes directrices est modifié par adjonction, après l’alinéa g), de ce qui suit :
h) en plus de tout renseignement à joindre à sa
demande aux termes des alinéas c) à g), s’il a reçu un revenu au titre de l’assurance-emploi, de
l’assistance sociale, d’une pension, d’indemnités
d’accident du travail, de prestations d’invalidité
ou un revenu de toute autre source, le dernier relevé indiquant la somme totale versée durant
l’année en cours à l’égard de la source applicable
ou, si un tel relevé n’est pas fourni, une lettre de
l’autorité en cause indiquant cette somme.
7. (1) The definition “average tax rate” in
section 1 of Schedule II to the Guidelines is
repealed.
7. (1) La définition de « taux d’imposition
moyen », à l’article 1 de l’annexe II des mêmes
lignes directrices, est abrogée.
(2) The definition “taxable income” in section 1 of Schedule II is replaced by the
following:
“taxable income” means the annual taxable income
determined using the calculations required to
determine “Taxable Income” in the T1 General
form issued by the Canada Customs and Revenue Agency.
(2) La définition de « revenu imposable », à
l’article 1 de l’annexe II des mêmes lignes directrices, est remplacée par ce qui suit :
« revenu imposable » Revenu annuel imposable
déterminé selon le calcul prévu dans la formule T1
Générale établie par l’Agence des douanes et du
revenu du Canada.
8. (1) Paragraph 1(a) of Schedule III to the
Guidelines is repealed.
8. (1) L’alinéa 1a) de l’annexe III des mêmes
lignes directrices est abrogé.
(2) Section 1 of Schedule III to the Guidelines
is amended by adding the following after paragraph (f):
(f.1) paragraph 8(1)(h.1) concerning motor vehicle travel expenses;
(2) L’article 1 de l’annexe III des mêmes lignes directrices est modifié par adjonction,
après l’alinéa f), de ce qui suit :
f.1) l’alinéa 8(1)h.1) concernant les frais afférents à un véhicule à moteur;
9. Section 22 of Schedule III to the Guidelines
is replaced by the following:
9. L’article 22 de l’annexe III des mêmes lignes
directrices est remplacé par ce qui suit :
2. Deduct any child support received that is included to determine total income in the T1 General
form issued by the Canada Customs and Revenue
Agency.
2. Déduire tout montant de pension alimentaire
pour enfants reçu qui est inclus dans le revenu total
selon la formule T1 Générale établie par l’Agence
des douanes et du revenu du Canada.
10. Section 4 of Schedule III to the Guidelines
is replaced by the following:
10. L’article 4 de l’annexe III des mêmes lignes directrices est remplacé par ce qui suit :
4. Deduct any amount of social assistance income that is not attributable to the spouse.
4. Déduire tout montant des prestations d’assistance sociale qui n’est pas attribuable à l’époux.
11. Section 10 of Schedule III to the Guidelines is replaced by the following:
11. L’article 10 de l’annexe III des mêmes lignes directrices est remplacé par ce qui suit :
10. Where the spouse reports income from selfemployment that, in accordance with sections 34.1
and 34.2 of the Income Tax Act, includes an additional amount earned in a prior period, deduct the
amount earned in the prior period, net of reserves.
10. Dans le cas d’un époux qui est un travailleur
indépendant et qui déclare dans son revenu à ce
titre un montant additionnel gagné auparavant, selon les articles 34.1 et 34.2 de la Loi de l’impôt sur
le revenu, déduire ce montant additionnel, net de
toute provision.
12. Subsection 13(2) of Schedule III to the
English version of the Guidelines is replaced by
the following:
12. Le paragraphe 13(2) de l’annexe III de la
version anglaise des mêmes lignes directrices est
remplacé par ce qui suit :
(2) If the spouse has disposed of the shares during a year, deduct from the income for that year the
difference determined under subsection (1).
(2) If the spouse has disposed of the shares during a year, deduct from the income for that year
the difference determined under subsection (1).
———
———
2
2
SOR/97-563
DORS/97-563
« revenu
imposable »
“taxable
income”
Pension
alimentaire
pour enfants
Assistance
sociale
Montant
additionnel
Disposal of
shares
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
13. These Guidelines come into force on September 1, 2000.
13. Les présentes lignes directrices entrent en
vigueur le 1er septembre 2000.
[27-1-o]
[27-1-o]
2085
2086
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
Regulations Amending the Canada Oil and Gas
Certificate of Fitness Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les certificats
de conformité liés à l’exploitation du pétrole et du
gaz au Canada
Statutory Authority
Canada Oil and Gas Operations Act
Fondement législatif
Loi sur les opérations pétrolières au Canada
Sponsoring Agency
National Energy Board
Organisme responsable
Office national de l’énergie
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUME DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
These Regulations amend the Canada Oil and Gas Certificate
of Fitness Regulations.
Under the Canada Oil and Gas Certificate of Fitness Regulations, an independent third party known as a Certifying Authority
is required to confirm to the regulatory agency that an oil and gas
installation or structure has been designed, constructed and installed in accordance with recognized standards. This confirmation will be in the form of a Certificate of Fitness issued by a
Certifying Authority.
Every offshore installation operating in areas where the Canada Oil and Gas Operations Act applies requires a Certificate of
Fitness. The Certifying Authority conducts reviews and analyses
prior to the issuance of a certificate. The Certifying Authority is
also responsible for inspections and surveys during the construction and operation phases of the installation. The responsibility of
the Certifying Authority continues until the installation is abandoned or removed, or until a new Certifying Authority has had
sufficient time to assume responsibilities.
The American Bureau of Shipping no longer wishes to be included in the list of certifying authorities. Another company,
Germanscher Lloyd, has requested that its name be added to the
list of certifying authorities set out in the Regulations.
The request by Germanscher Lloyd was considered by Natural
Resources Canada, the provinces of Nova Scotia and Newfoundland, the Canada-Nova Scotia Offshore Petroleum Board and
Canada-Newfoundland Offshore Petroleum Board, and the request was found to be acceptable.
Description
Ce règlement modifie le Règlement sur les certificats de conformité liés à l’exploitation du pétrole et du gaz au Canada.
En vertu du Règlement sur les certificats de conformité liés à
l’exploitation du pétrole et du gaz au Canada, un tiers indépendant appelé société d’accréditation doit confirmer à l’organisme
de réglementation que l’installation ou la structure pétrolière ou
gazière a été conçue, construite et installée selon des normes reconnues. Cette confirmation prend la forme d’un certificat de
conformité émis par une société d’accréditation.
Un certificat de conformité est requis pour toute installation
exploitée dans des régions extracôtières assujetties à la Loi sur les
opérations pétrolières au Canada. La société d’accréditation procède à des examens et des analyses avant d’émettre un certificat.
Il lui incombe aussi d’effectuer des inspections et des études au
cours de la construction et de l’exploitation de l’installation. La
société d’accréditation demeure responsable de l’installation jusqu’à ce que celle-ci cesse d’être exploitée ou soit enlevée, ou
encore jusqu’à ce qu’une nouvelle société d’accréditation ait eu le
temps de la prendre en charge.
Le règlement proposé met à jour la liste des sociétés d’accréditation prescrites qui figure dans le Règlement sur les certificats de conformité liés à l’exploitation du pétrole et du gaz au
Canada.
Les modifications au Règlement garantiront que la liste des
sociétés d’accréditation prescrites comprenne uniquement des
compagnies compétentes et disposées à délivrer des certificats de
conformité, comme l’exige la Loi sur les opérations pétrolières
au Canada.
L’American Bureau of Shipping ne désire plus figurer sur la
liste de sociétés d’accréditation. Une autre compagnie, la Germanscher Lloyd, a demandé d’être inscrite sur la liste de sociétés
d’accréditation dressée dans le Règlement.
Ressources naturelles Canada, les provinces de la NouvelleÉcosse et de Terre-Neuve, de même que l’Office CanadaNouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers et l’Office des
hydrocarbures extracôtiers Canada-Terre-Neuve ont examiné la
demande de la Germanscher Lloyd et l’ont jugée acceptable.
Alternatives
Solutions envisagées
There is no alternative to amending these Regulations in order
to add a new certifying authority to the list and to delete an existing authority.
Comme il s’agit d’ajouter une nouvelle société d’accréditation
et d’en supprimer une autre, la modification du Règlement constitue la seule solution possible.
The proposed Regulations would update the list of prescribed
certifying authorities set in the Canada Oil and Gas Certificate of
Fitness Regulations.
The regulatory amendments will ensure that the list of prescribed certifying authorities reflects those companies that are
competent and willing to provide certificates of fitness, as required by the Canada Oil and Gas Operations Act.
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
2087
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This amendment does not impact on the forms and documentation required pursuant to the above Regulations and industry will
not be affected financially as a result of this amendment.
La modification ne change en rien les formulaires et la documentation requis aux termes du Règlement et n’aura aucun impact
financier sur l’industrie.
Employment for Canadians would not be affected by these
amendments since these certifying authorities are internationally
recognized companies involved in the certification and surveying
of marine vessel and offshore installations. There are no Canadian
companies that provide these services to the marine or offshore
industry.
La modification du Règlement n’aura aucune répercussion sur
l’emploi des Canadiens car les sociétés d’accréditation sont des
entreprises reconnues internationalement qui s’occupent de l’accréditation et de l’examen des navires et des installations extracôtières. Aucune société canadienne ne fournit de tels services à
l’industrie maritime ou au secteur de l’exploitation extracôtière.
Consultation
Consultations
The Department of Natural Resources, the Canada-Nova Scotia
Offshore Petroleum Board and the Canada-Newfoundland Offshore Petroleum Board were consulted about these proposed
changes.
Le ministère des Ressources naturelles, l’Office Canadaÿ
Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers et l’Office
CanadaÿTerre-Neuve des hydrocarbures extracôtiers ont été consultés au sujet des changements proposés.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The Chief Safety Officer has to approve the scope of work of a
certifying authority wishing to issue a certificate of fitness for an
offshore installation. Continued compliance with the Regulations
and with the conditions for certification is assured by the approval
process for production and drilling and inspections. Failure to
comply can result in suspension or revocation of an operator’s
authority to conduct operations.
Le délégué à la sécurité doit approuver le plan de travail d’une
société d’accréditation qui souhaite délivrer un certificat de conformité à l’égard d’une installation extracôtière. Le processus
d’approbation des travaux de production et de forage et le programme d’inspections garantissent que l’exploitant continuera de
se conformer aux exigences du Règlement et aux conditions d’accréditation. En cas de contravention, l’exploitant peut voir suspendre ou révoquer l’autorisation d’exécuter des travaux.
Contact
Personne-ressource
Mr. Pierre Guénard, Safety Engineer, National Energy Board,
444 Seventh Avenue SW, Calgary, Alberta T2P 0X8, (403) 2993100.
Monsieur Pierre Guénard, Ingénieur en sécurité, Office national de l’énergie, 444 Septième Avenue Sud-Ouest, Calgary
(Alberta) T2P 0X8, (403) 299-3100.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 15(1) of the
Canada Oil and Gas Operations Acta, that the Governor in Council proposes, pursuant to section 14b of that Act, to make the annexed Regulations Amending the Canada Oil and Gas Certificate
of Fitness Regulations.
Avis est donné, conformément au paragraphe 15(1) de la Loi
sur les opérations pétrolières au Canadaa, que la gouverneure
générale en conseil, en vertu de l’article 14b de cette loi, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les certificats de conformité liés à l’exploitation du pétrole et du gaz au
Canada, ci-après.
Interested persons may make representations with respect to
the proposed Regulations to the Minister of Natural Resources
within 30 days after the date of publication of this notice. All such
representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date
of publication of this notice, and be addressed to Michel Mantha,
Secretary, National Energy Board, 4069 – 444 Seventh Avenue
S.W., Calgary (Alberta), Canada T2P 0X8 (Tel.: (403) 299-2714;
fax: (403) 292-5503; E-mail: mmantha@neb.gc.ca).
Ottawa, June 21, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Ressources
naturelles leurs observations au sujet du projet de règlement dans
les 30 jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont
priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I ainsi que la date de
publication et d’envoyer le tout à Michel Mantha, secrétaire, Office national de l’énergie 4069, 444, Septième Avenue S.O., Calgary (Alberta) Canada, T2P 0X8 (tél. : (403) 299-2714; téléc. :
(403) 292-5503; courriel : mmantha@neb.gc.ca).
Ottawa, le 21 juin 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé,
MARC O’SULLIVAN
———
a
b
S.C. 1992, c. 35, s. 2
S.C. 1994, c. 10, s. 7
———
a
b
L.C. 1992, ch. 35, art. 2
L.C. 1994, ch. 10, art. 7
2088
Canada Gazette Part I
July 1, 2000
REGULATIONS AMENDING THE CANADA
OIL AND GAS CERTIFICATE OF
FITNESS REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LES CERTIFICATS DE CONFORMITÉ LIÉS
À L’EXPLOITATION DU PÉTROLE
ET DU GAZ AU CANADA
AMENDMENT
MODIFICATION
1. The definition “certifying authority” in section 2 of the Canada Oil and Gas Certificate of Fitness Regulations1 is replaced by
the following:
“certifying authority” means the Bureau Veritas, Det norske
Veritas Classification A/S, Germancher Lloyd or Lloyd’s Register of Shipping; (société d’accréditation)
1. La définition de « société d’accréditation », à l’article 2 du
Règlement sur les certificats de conformité liés à l’exploitation du
pétrole et du gaz au Canada1, est remplacée par ce qui suit :
« société d’accréditation » Bureau Veritas, Det norske Veritas
Classification A/S, Germanscher Lloyd ou Lloyd’s Register of
Shipping. (certifying authority)
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[27-1-o]
[27-1-o]
———
1
SOR/96-114
———
1
DORS/96-114
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
INDEX
GOVERNMENT NOTICES — Continued
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Food and Drug Regulations — Amendments ...................
Industry, Dept. of
Appointments....................................................................
Senators called ..................................................................
Notice of Vacancy
National Parole Board.......................................................
No. 27 — July 1, 2000
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canada Customs and Revenue Agency
Income Tax Act
Revocation of registration of charities ..............................
Special Import Measures Act
Bingo paper, in finished or unfinished form — Decision.
Canada Post Corporation
Notice to interested parties................................................
Canadian International Trade Tribunal
Request No. TR-99-003 by Western Glove Works Ltd.
for textile tariff relief — Reconsideration of request ....
Transportation equipment and spares, and repair and
maintenance services — Inquiry ...................................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions..................
Decisions
2000-207 to 2000-210 ......................................................
Public Notices
2000-86 — Call for comments — Proposed regulatory
amendments to implement a revised definition of a
Canadian program .........................................................
2000-87.............................................................................
Canadian Transportation Agency
Canada Transportation Act
Branch line subsidy payments...........................................
2030
2032
2032
2034
2033
2034
2035
2036
2036
2036
GOVERNMENT HOUSE
Awards to Canadians ........................................................ 2008
Order of Military Merit ..................................................... 2008
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Conditions for the manufacture or importation of a
substance new to Canada that is suspected of being
toxic...............................................................................
Permit No. 4543-2-03251 .................................................
Permit No. 4543-2-04209, amended .................................
Permit No. 4543-2-06066 .................................................
Environment, Dept. of the, and Dept. of Health
Canadian Environmental Protection Act, 1999
Publication after assessment of a substance —
Hexachlorobutadiene — Specified on the Priority
Substances List (Subsection 77(1) of the Canadian
Environmental Protection Act, 1999)............................
Publication after assessment of a substance — Textile
mill effluents — Specified on the Priority Substances
List (Subsection 77(1) of the Canadian Environmental
Protection Act, 1999 .....................................................
Publication after assessment of two substances —
Releases from primary and secondary copper smelters
and refineries and releases from primary and
secondary zinc smelters and refineries — Specified on
the Priority Substances List (Subsection 77(1) of the
Canadian Environmental Protection Act, 1999)............
2011
2011
2013
2013
2015
2018
2021
MISCELLANEOUS NOTICES
ACF Industries, Incorporated, document deposited..............
Allfirst Bank, documents deposited......................................
Associated Engineering Alberta Ltd., bridge over Horse
Creek, Alta. .......................................................................
Bennett, John, aquaculture site expansion in Placentia Bay,
Nfld...................................................................................
*Canadian Imperial Bank of Commerce, letters patent ........
Clearwater, No. 99, Municipal District of, Lobstick Creek
bridge replacement over Lobstick Creek, Alta..................
Club Nautique D’Eschaillons, marina basin in the St.
Lawrence River, Que. .......................................................
Idaho Power Company, application to export electricity to
the United States ...............................................................
Innisfail, Town of, outlet improvements (ditching) in the
outlet ditch of Dodds Lake, Alta.......................................
M.D. of Taber, bridge over the Oldman River, Alta.............
Ontario, Min. of Transportation of, bridge over the Indian
River, Ont. ........................................................................
Pomeroy, Donald, aquaculture site in Petit Forte Harbour,
Nfld...................................................................................
*Rabobank Nederland, application to establish a foreign
bank branch.......................................................................
Rhine Reinsurance Company Ltd., change of name .............
*Royal Maccabees Life Insurance Company, change of
name..................................................................................
*Seaboard Life Insurance Company, voluntary liquidation
and dissolution ..................................................................
South-East Forest Products Ltd., temporary bridge over the
Rennie River, Man. ...........................................................
2089
2025
2026
2027
2027
2041
2041
2041
2044
2042
2045
2042
2043
2048
2044
2045
2042
2046
2046
2046
2047
2047
PARLIAMENT
House of Commons
*Filing applications for private bills (2nd Session,
36th Parliament)............................................................ 2029
PROPOSED REGULATIONS
Canada Post Corporation
Canada Post Corporation Act
Regulations Amending the Armed Forces Postal
Regulations ...................................................................
Regulations Amending the International Letter-post
Items Regulations (Rate increases and other regulatory
amendments) .................................................................
Regulations Amending the International Letter-post
Items Regulations (Saint Pierre and Miquelon) ............
Regulations Amending the Letter Mail Regulations .........
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1136 — Abamectin).....................................................
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1208 — Iprodione) ......................................................
2057
2050
2059
2064
2066
2070
2090
Canada Gazette Part I
PROPOSED REGULATIONS — Continued
Health, Dept. of — Continued
Regulations Amending the Food and Drug Regulations
(1215 — Primisulfuron-methyl).................................... 2074
Justice, Dept. of
Divorce Act
Guidelines Amending the Federal Child Support
Guidelines ..................................................................... 2078
National Energy Board
Canada Oil and Gas Operations Act
Regulations Amending the Canada Oil and Gas
Certificate of Fitness Regulations ................................. 2086
July 1, 2000
SUPPLEMENTS
Copyright Board
Statements of Proposed Royalties to be Collected for the
Retransmission of Distant Radio and Television
Signals, in Canada, in 2001, 2002 and 2003
Le 1er juillet 2000
Gazette du Canada Partie I
INDEX
No 27 — Le 1er juillet 2000
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
ACF Industries, Incorporated, dépôt de document ...............
Allfirst Bank, dépôt de documents .......................................
Associated Engineering Alberta Ltd., pont au-dessus du
ruisseau Horse (Alb.) ........................................................
*Banque Canadienne Impériale de Commerce, lettres
patentes .............................................................................
Bennett, John, agrandissement d’une installation
d’aquaculture dans la baie Placentia (T.-N.) .....................
Clearwater, No. 99, Municipal District of, remplacement du
pont Lobstick Creek au-dessus du ruisseau Lobstick
(Alb.).................................................................................
Club Nautique D’Eschaillons, bassin de marina dans le
fleuve Saint-Laurent (Qué.) ..............................................
*Compagnie d’Assurance-Vie Seaboard (La), liquidation et
dissolution volontaires ......................................................
Idaho Power Company, demande visant l’exportation
d’électricité aux États-Unis...............................................
Innisfail, Town of, améliorations (entretien) à apporter au
fossé de décharge du lac Dodds (Alb.) .............................
M.D. of Taber, pont au-dessus de la rivière Oldman (Alb.) .
Ontario, min. des Transports de l’, pont au-dessus de la
rivière Indian (Ont.) ..........................................................
Pomeroy, Donald, installation d’aquaculture dans le port de
Petit Forte (T.-N.)..............................................................
*Rabobank Nederland, demande d’établissement d’une
succursale de banque étrangère.........................................
Rhin Réassurance S.A., changement de dénomination
sociale ...............................................................................
*Royal Maccabees Life Insurance Company, changement
de raison sociale................................................................
South-East Forest Products Ltd., pont temporaire au-dessus
de la rivière Rennie (Man.) ...............................................
AVIS DU GOUVERNEMENT
Avis de poste vacant
Commission nationale des libérations conditionnelles .....
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Conditions concernant la fabrication ou l’importation
d’une substance nouvelle au Canada qu’on soupçonne
d’être toxique ................................................................
Permis no 4543-2-03251 ...................................................
Permis no 4543-2-04209, modifié .....................................
Permis no 4543-2-06066 ...................................................
Environnement, min. de l’, et min. de la Santé
Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999)
Publication concernant l’évaluation d’une substance —
effluents des usines de textile — inscrite sur la Liste
prioritaire (paragraphe 77(1) de la Loi canadienne sur
la protection de l’environnement (1999).......................
Publication concernant l’évaluation d’une substance —
hexachlorobutadiène — inscrite sur la Liste prioritaire
(paragraphe 77(1) de la Loi canadienne sur la
protection de l’environnement (1999)...........................
2041
2041
2041
2042
2044
2045
2042
2047
2043
2048
2044
2045
2042
2046
2046
2046
2047
2027
2011
2011
2013
2013
2018
2015
AVIS DU GOUVERNEMENT (suite)
Environnement, min. de l’, et min. de la Santé (suite)
Publication concernant l’évaluation de deux substances
— rejets des fonderies et affineries de cuivre primaire
et secondaire et rejets des fonderies et affineries de
zinc primaire et secondaire — inscrites sur la Liste
prioritaire (paragraphe 77(1) de la Loi canadienne sur
la protection de l’environnement (1999))......................
Industrie, min. de l’
Nominations......................................................................
Sénateurs appelés..............................................................
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Règlement sur les aliments et drogues — Modifications..
COMMISSIONS
Agence des douanes et du revenu du Canada
Loi de l’impôt sur le revenu
Annulation d’enregistrement d’organismes de
bienfaisance...................................................................
Loi sur les mesures spéciales d’importation
Papier de bingo, fini ou non — Décision..........................
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions...........
Avis publics
2000-86 — Appel d’observations — Projet de
modifications réglementaires visant à mettre en œuvre
une définition révisée d’une émission canadienne ........
2000-87.............................................................................
Décisions
2000-207 à 2000-210........................................................
Office des transports du Canada
Loi sur les transports au Canada
Subventions aux embranchements ....................................
Société canadienne des postes
Avis aux intéressés............................................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Demande d’allégement tarifaire (no TR-99-003) de la
société Western Glove Works Ltd. — Nouvel examen
d’une demande ..............................................................
Équipement de transport et pièces de rechange, et
services de réparation et d’entretien — Enquête ...........
2091
2021
2026
2027
2025
2030
2032
2034
2036
2036
2035
2036
2032
2034
2033
PARLEMENT
Chambre des communes
*Demandes introductives de projets de loi privés
(2e session, 36e législature)............................................ 2029
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Justice, min. de la
Loi sur le divorce
Lignes directrices modifiant les lignes directrices
fédérales sur les pensions alimentaires pour enfants..... 2078
Office national de l’énergie
Loi sur les opérations pétrolières au Canada
Règlement modifiant le Règlement sur les certificats de
conformité liés à l’exploitation du pétrole et du gaz au
Canada........................................................................... 2086
2092
Canada Gazette Part I
RÈGLEMENTS PROJETÉS (suite)
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1136 — abamectine) ......................................
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1208 — iprodione) .........................................
Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et
drogues (1215 — primisulfuron-méthyl) ......................
Société canadienne des postes
Loi sur la Société canadienne des postes
Règlement modifiant le Règlement des postes pour les
forces armées.................................................................
Règlement modifiant le Règlement sur les ennvois de la
poste aux lettres du régime postal international (SaintPierre-et-Miquelon).......................................................
July 1, 2000
2066
2070
RÈGLEMENTS PROJETÉS (suite)
Société canadienne des postes (suite)
Règlement modifiant le Règlement sur les envois de la
poste aux lettres du régime postal international
(augmentation des tarifs et autres modifications).......... 2050
Règlement modifiant le Règlement sur les envois postelettre .............................................................................. 2064
2074
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
Décorations à des Canadiens ............................................ 2008
Ordre du mérite militaire................................................... 2008
2057
SUPPLÉMENTS
Commission du droit d’auteur
Projets de tarifs des droits à percevoir pour la
retransmission de signaux éloignés de radio et de
télévision, au Canada, en 2001, 2002 et 2003
2059
Supplement
Canada Gazette, Part I
July 1, 2000
Supplément
Gazette du Canada, Partie I
Le 1er juillet 2000
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT
D’AUTEUR
Statements of Proposed Royalties to be
Collected for the Retransmission of Distant
Radio and Television Signals, in
Canada, in 2001, 2002 and 2003
Projets de tarifs des droits à percevoir
pour la retransmission de signaux éloignés
de radio et de télévision, au Canada,
en 2001, 2002 et 2003
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
3
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT D’AUTEUR
FILE: Retransmission 2001-2003
DOSSIER : Retransmission 2001-2003
Statements of Proposed Royalties to be Collected for the
Retransmission of Distant Radio and Television Signals, in
Canada, in 2001, 2002 and 2003
Projets de tarifs des droits à percevoir pour la retransmission
de signaux éloignés de radio et de télévision, au Canada, en
2001, 2002 et 2003
In accordance with subsection 72(1) of the Copyright Act, the
Copyright Board hereby publishes the statements of proposed
royalties filed by the following collective societies on March 31,
2000, with respect to the royalties they propose to collect, effective January 1, 2001, for the retransmission of distant radio and
television signals in Canada.
For radio signals, the following collective societies:
— Canadian Broadcasters Rights Agency Inc.
— Canadian Retransmission Right Association
— Society of Composers, Authors and Music Publishers of
Canada
In accordance with the provisions of the same subsection, the
Board hereby gives notice that all prospective retransmitters or
their representatives who wish to object to the statements may file
written objections with the Board, at the address indicated below,
within 60 days of the present publication, that is no later than
August 30, 2000.
Ottawa, July 1, 2000
CLAUDE MAJEAU
Secretary General
56 Sparks Street, Suite 800
Ottawa, Ontario
K1A 0C9
(613) 952-8621 (Telephone)
(613) 952-8630 (Facsimile)
cb-cda@smtp.gc.ca (Electronic mail)
Conformément au paragraphe 72(1) de la Loi sur le droit
d’auteur, la Commission du droit d’auteur publie les projets de
tarifs que les sociétés de gestion ci-après ont déposés auprès
d’elle en date du 31 mars 2000 relativement aux droits qu’elles
proposent de percevoir pour la retransmission de signaux éloignés
de radio et de télévision, au Canada, à compter du 1er janvier
2001.
Pour les signaux de télévision, les sociétés de gestion suivantes :
— Border Broadcasters, Inc.
— Agence des droits des radiodiffuseurs canadiens inc.
— La Société collective de retransmission du Canada
— L’Association du droit de retransmission canadien
— La Société de perception de droit d’auteur du Canada
— FWS Joint Sports Claimants, Inc.
— La Société de perception de la ligue de baseball majeure du
Canada, Inc.
— Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de
musique
Pour les signaux de radio, les sociétés de gestion suivantes :
— Agence des droits des radiodiffuseurs canadiens inc.
— L’Association du droit de retransmission canadien
— Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de
musique
Conformément aux dispositions du même paragraphe, la
Commission donne avis, par les présentes, que tout retransmetteurs éventuel, ou son représentant, désirant s’opposer auxdits
projets de tarifs doit déposer son opposition auprès de la Commission par écrit, à l’adresse ci-dessous, dans les 60 jours de la
présente publication, soit au plus tard le 30 août 2000.
Ottawa, le 1er juillet 2000
Le secrétaire général
CLAUDE MAJEAU
56, rue Sparks, Bureau 800
Ottawa (Ontario)
K1A 0C9
(613) 952-8621 (téléphone)
(613) 952-8630 (télécopieur)
cb-cda@smtp.gc.ca (courrier électronique)
STATEMENT OF ROYALTIES TO BE COLLECTED
FOR THE RETRANSMISSION OF
DISTANT TELEVISION SIGNALS, IN CANADA,
DURING 2001, 2002 AND 2003
TARIF DES DROITS À PERCEVOIR
POUR LA RETRANSMISSION DE SIGNAUX
ÉLOIGNÉS DE TÉLÉVISION, AU CANADA,
EN 2001, 2002 ET 2003
This Statement of Royalties is submitted on behalf of the collective societies listed in Appendix A (hereinafter collectively
called “collective societies”).
The collective societies submit this tariff on a joint basis.
Ce tarif des droits est présenté pour le compte des sociétés de
gestion mentionnées en annexe A (ci-après collectivement désignées les « sociétés de gestion »).
Les sociétés de gestion présentes ce tarif sur une base
conjointe.
Short Title
Titre abrégé
This tariff may be cited as the Television Retransmission Tariff,
2001-2003.
1. Tarif sur la retransmission de signaux de télévision, 20012003.
For television signals, the following collective societies:
— Border Broadcasters, Inc.
— Canadian Broadcasters Rights Agency Inc.
— Canadian Retransmission Collective
— Canadian Retransmission Right Association
— Copyright Collective of Canada
— FWS Joint Sports Claimants, Inc.
— Major League Baseball Collective of Canada, Inc.
— Society of Composers, Authors and Music Publishers of
Canada
4
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
Definitions
Définitions
2. In this tariff,
“CRTC” means the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission; (CRTC)
“distant signal” has the meaning attributed to it in paragraph 3(b) of the Local Signal and Distant Signal Regulations,
SOR/89-254, (Canada Gazette, Part II, Vol. 123, page 2579)
which reads:
“ ‘distant signal’ means a signal that is not a local signal.”;
(signal éloigné)
“licence” has the meaning attributed to it in section 2 of the Definition of Small Retransmission Systems Regulations, SOR/89255, (Canada Gazette, Part II, Vol. 123, page 2588) as
amended by SOR/94-754 (Canada Gazette, Part II, Vol. 128,
page 4091), which reads:
“ ‘licence’ means a licence issued under paragraph 9(1)(b) of
the Broadcasting Act authorizing the licensee to carry on a
broadcasting receiving undertaking that distributes programming services to premises by means of signals that are
retransmitted by cable or Hertzian waves;” (licence)
“licensed area” has the meaning attributed to it in section 2 of
the Definition of Small Retransmission Systems Regulations,
which reads:
“ ‘licensed area’ means the area within which a licensee is
authorized, under its licence, to provide services;” (zone de
desserte)
“local signal” has the meaning attributed to it in paragraph 3(a)
of the Local Signal and Distant Signal Regulations, and corresponds to a signal received in premises (or, in the case of a terrestrial retransmission system utilizing Hertzian waves, at the
site of the transmitter) located within a television station’s area
of transmission (as defined in section 2 of the Regulations);
(signal local)
“LPTV” means a Low Power Television Station or a Very Low
Power Television Station (as defined in Sections E and G of
Part IV of the Broadcasting Procedures and Rules of Industry
Canada effective April 1990); (TVFP)
“MDS” means a multichannel multipoint distribution system and
includes all transmitters which retransmit to subscribers of that
system at least one signal either directly or indirectly derived
from a common headend or some other common facility;
(SDM)
“network” means the Société Radio-Canada, the Canadian
Broadcasting Corporation, the CTV Television Network, the
Réseau de télévision TVA, the Réseau de télévision Quatre
Saisons, the ABC Network, the CBS Network, the NBC Network or the Public Broadcasting System; (réseau)
“premises” has the meaning attributed to it in section 2 of the
Definition of Small Retransmission Systems Regulations, which
reads:
“ ‘premises’ means
(a) a dwelling, including a single unit residence or a single
unit within a multiple-unit residence; or
(b) a room in a commercial or institutional building.”;
(local)
“retransmitter” has the meaning attributed to it in section 31 of
the Copyright Act, R.S., 1985, c. C-42 as amended (the “Copyright Act”), and includes a person who operates a cable retransmission system (including a master antenna system), an
LPTV, an MDS or a direct-to-home satellite system (DTH
system); (retransmetteur)
2. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent tarif.
« année » Année civile. (year)
« CRTC » désigne le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes. (CRTC)
« licence » a le sens que lui attribue l’article 2 du Règlement sur
la définition de petit système de retransmission, DORS/89-255,
(Gazette du Canada, Partie II, vol. 123, page 2588), tel qu’il
est modifié par DORS/94-754 (Gazette du Canada, Partie II,
vol. 128, page 4091), qui se lit comme suit :
« “licence” Licence attribuée en vertu de l’alinéa 9(1)b) de la
Loi sur la radiodiffusion, qui permet au titulaire d’exploiter
une entreprise de réception de radiodiffusion se livrant à la
distribution, au moyen de signaux retransmis par câble ou
par ondes hertziennes, de services de programmation destinés à être reçus dans des locaux ». (licence)
« local » a le sens que lui attribue l’article 2 du Règlement sur la
définition de petit système de retransmission, qui se lit comme
suit :
« “local” » Selon le cas :
a) une habitation, notamment une maison unifamiliale ou
un logement d’un immeuble à logements multiples;
b) une pièce d’un immeuble commercial ou d’un établissement ». (premises)
« petit système de retransmission » a le sens que lui attribuent
les articles 3 et 4 du Règlement sur la définition de petit système de retransmission, qui se lisent comme suit :
« 3. (1) Sous réserve des paragraphes (2) à (4) et de
l’article 4, pour l’application du paragraphe 70.64(1)1 de la
Loi sur le droit d’auteur, “petit système de retransmission”
s’entend d’un système de retransmission par câble ou d’un
système terrestre de retransmission par ondes hertziennes qui
retransmettent un signal, à titre gratuit ou non, à au plus
2 000 locaux situés dans la même zone de desserte.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), dans le cas d’un
système de retransmission par câble qui, avec un ou plusieurs autres systèmes de retransmission par câble, fait partie
d’une unité, le nombre de locaux auxquels ce système retransmet un signal est réputé correspondre au nombre total
de locaux auxquels tous les systèmes de retransmission par
câble de cette unité retransmettent un signal.
(3) Pour l’application du paragraphe (2), font partie d’une
même unité les systèmes de retransmission par câble qui répondent aux critères suivants :
a) ils sont la propriété ou sous le contrôle direct ou
indirect de la même personne ou du même groupe de
personnes;
b) leurs zones de desserte respectives sont, à un point
quelconque, à moins de 5 km d’au moins une d’entre elles
et, si ce n’était cette distance, celles-ci constitueraient une
suite — linéaire ou non — de zones de dessertes
contiguës.
(4) Le paragraphe (2) ne s’applique pas aux systèmes de
retransmission par câble qui faisaient partie d’une unité au
31 décembre 1993.
4. Est exclu de la définition figurant au paragraphe 3(1) le
système de retransmission par câble qui est un système à
antenne collective situé dans la zone de desserte d’un autre
système de retransmission par câble qui retransmet un signal,
à titre gratuit ou non, à plus de 2 000 locaux situés dans cette
zone de desserte ». (small retransmission system)
———
———
Devenu le paragraphe 74(1) suite à une modification à la Loi sur le droit
d’auteur (L.C. 1997, ch. 24)
1
Le 1er juillet 2000
“signal” has the meaning attributed to it in subsection 31(1) of
the Copyright Act, which reads:
“ ‘signal’ means a signal that carries a literary, dramatic,
musical or artistic work and is transmitted for free reception
by the public by a terrestrial radio or terrestrial television
station.”,
but, for the purposes of this tariff, this meaning is restricted to a
television signal only; (signal)
“small retransmission system” has the meaning attributed to it
in sections 3 and 4 of the Definition of Small Retransmission
Systems Regulations, which read:
“3. (1) Subject to subsections (2) to (4) and section 4, for
the purpose of subsection 70.64(1)1 of the Copyright Act,
‘small retransmission system’ means a cable retransmission
system, or a terrestrial retransmission system utilizing
Hertzian waves, that retransmits a signal, with or without a
fee, to not more than 2,000 premises in the same licensed
area.
(2) For the purpose of subsection (1), where a cable retransmission system is included in the same unit as one or
more other cable retransmission systems, the number of
premises to which the cable retransmission system retransmits a signal is deemed to be equal to the total number of
premises to which all cable retransmission systems included
in that unit retransmit a signal.
(3) For the purpose of subsection (2), a cable retransmission system is included in the same unit as one or more other
cable retransmission systems where
(a) they are owned or directly or indirectly controlled by
the same person or group of persons; and
(b) their licensed areas are each less than 5 km distant, at
some point, from at least one other among them, and those
licensed areas would constitute a series of contiguous licensed areas, in a linear or non-linear configuration, were it
not for that distance.
(4) Subsection (2) does not apply to a cable retransmission
system that was included in a unit on December 31, 1993.
4. The definition set out in subsection 3(1) does not include a
cable retransmission system that is a master antenna system
located within the licensed area of another cable retransmission system that retransmits a signal, with or without a fee,
to more than 2,000 premises in that licensed area; (petit
système de retransmission)
“TVRO” means a Television Receive Only Earth Station designed for the reception of signals transmitted by satellite;
(TVRO)
“year” means a calendar year. (année)
Supplément à la Gazette du Canada
5
« réseau » La Société Radio-Canada, la Canadian Broadcasting
Corporation, le CTV Television Network, le Réseau de télévision TVA, le Réseau de télévision Quatre Saisons, le réseau
ABC, le réseau CBS, le réseau NBC ou le Public Broadcasting
System. (network)
« retransmetteur » a le sens que lui attribue l’article 31 de la Loi
sur le droit d’auteur, L.R. (1985), ch. C-42, telle qu’elle est
amendée (la « Loi sur le droit d’auteur ») et désigne entre autres la personne qui exploite un système de retransmission par
câble (y compris un système à antenne collective), un TVFP,
un SDM ou un système de radiodiffusion directe du satellite au
foyer (système SRD). (retransmitter)
« signal » a le sens que lui attribue le paragraphe 31(1) de la Loi
sur le droit d’auteur, qui se lit comme suit :
« “signal” Tout signal porteur d’une œuvre transmis à titre
gratuit au public par une station terrestre de radio ou de
télévision. »,
mais aux fins du présent tarif, ne vise que les signaux de télévision. (signal)
« signal éloigné » a le sens que lui attribue l’alinéa 3b) du Règlement sur la définition de signal local et signal éloigné, DORS/89-254 (Gazette du Canada, Partie II, vol. 123,
page 2579), qui se lit comme suit :
« “signal éloigné” s’entend de tout signal qui n’est pas un
signal local. » (distant signal)
« signal local » a le sens que lui attribue l’alinéa 3a) du Règlement sur la définition de signal local et signal éloigné, et correspond à un signal reçu par un local (ou à l’emplacement de
l’émetteur dans le cas d’un système terrestre de retransmission
par ondes hertziennes) situé dans l’aire de transmission (tel que
l’entend l’article 2 du Règlement) d’une station de télévision.
(local signal)
« SDM » système de distribution multipoint à canaux en parallèle
et comprend tout transmetteur retransmettant au moins un signal à des abonnés de ce système, directement ou indirectement, à partir d’une tête de ligne commune ou toute autre installation commune. (MDS)
« TVFP » Station de télévision à faible puissance ou station de
télévision à très faible puissance (au sens respectivement défini
aux articles E et G de la partie IV des Règles et procédures sur
la radiodiffusion du ministère des Communications, en vigueur
à compter d’avril 1990). (LPTV)
« TVRO » Station de télévision terrestre uniquement réceptrice
qui reçoit des signaux transmis par satellite. (TVRO)
« zone de desserte » a le sens que lui attribue l’article 2 du Règlement sur la définition de petit système de retransmission,
qui se lit comme suit :
« “zone de desserte” Zone dans laquelle le titulaire d’une licence est autorisé aux termes de celle-ci à fournir des services. » (licensed area)
Application
Application
3. This tariff applies to the retransmission of one or more distant signals that carry any work owned or controlled by any collective society listed in Appendix A.
3. Le présent tarif s’applique à la retransmission d’un ou plusieurs signaux éloignés porteurs d’œuvres dont la propriété ou
le contrôle relève d’une des sociétés de gestion énumérées à
l’annexe A.
———
———
1
Now subsection 74(1) as a result of an amendment to the Copyright Act by
S.C. 1997, c. 24
6
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
THE TARIFF
LE TARIF
Small Retransmission Systems
Petits systèmes de retransmission
4. (1) The royalty for a small retransmission system shall be
$100 a year and shall be due
(a) for systems retransmitting a distant signal on December 31
of the previous year, on January 31 of that year;
(b) for all other systems, on the last day of the month after the
month in which a distant signal is first retransmitted in that
year.
(2) A system shall be deemed to be a small retransmission system for a given year if
(a) on December 31 of the previous year, the system retransmitted a distant signal and was a small retransmission system;
(b) the system did not retransmit a distant signal on December 31 of the previous year and is a small retransmission system on the last day of the month in which it first retransmits a
distant signal in the year; or
(c) the average number of premises, determined in accordance
with the Definition of Small Retransmission Systems Regulations, the system served or was deemed to serve on the last day
of each month of the previous year during which it retransmitted a distant signal was no more than 2,000.
(3) For the purposes of paragraph (2)(c), where a system was
included in a unit on December 31 of the previous year and not on
December 31, 1993, only those months during which the systems
included in the unit were the same as on December 31 of the previous year shall be used.
4. (1) Un petit système de retransmission verse des droits de
100 $ par année. S’il retransmet un signal éloigné le 31 décembre
de l’année précédente, il les acquitte le 31 janvier. Sinon, il les
acquitte le dernier jour du mois qui suit celui où il retransmet un
signal éloigné pour la première fois durant l’année courante.
(2) Un système est réputé être un petit système de retransmission pour une année donnée,
a) si, le 31 décembre de l’année précédente, il retransmet un signal éloigné et est un petit système de retransmission;
b) s’il ne retransmet pas un signal éloigné le 31 décembre de
l’année précédente et qu’il est un petit système le dernier jour
du mois au cours duquel il retransmet un signal éloigné pour la
première durant l’année;
c) si le nombre moyen de locaux, établi conformément au Règlement sur la définition de petit système de retransmission,
qu’il desservait ou était réputé desservir le dernier jour de chaque mois de l’année précédente au cours duquel il retransmettait un signal éloigné ne dépasse pas 2 000.
(3) Aux fins de l’alinéa (2)c), le système qui faisait partie d’une
unité le 31 décembre de l’année précédente et non le 31 décembre
1993 utilise uniquement les mois au cours desquels les systèmes
faisant partie de l’unité étaient les mêmes que le 31 décembre de
l’année précédente.
Unscrambled LPTVs and Unscrambled MDSs
TVFP transmettant en clair et SDM transmettant en clair
5. The royalty for an LPTV whose signals are not scrambled or
an MDS whose signals are not scrambled shall be $100 a year and
shall be due
(a) for systems retransmitting a distant signal on December 31
of the previous year, on January 31 of that year;
(b) for all other systems, on the last day of the month after the
month in which a distant signal is first retransmitted in that
year.
5. Un TVFP transmettant en clair ou un SDM transmettant en
clair verse des droits de 100 $ par année. S’il retransmet un signal
éloigné le 31 décembre de l’année précédente, il les acquitte le
31 janvier. Sinon, il les acquitte le dernier jour du mois qui suit
celui où il retransmet un signal éloigné pour la première fois durant l’année courante.
DTH Systems
Systèmes SRD
6. The royalty for a DTH system shall be payable monthly for
each TVRO it serves on the last day of any given month, and
shall be due on the last day of the following month.
6. Un système SRD verse des droits pour chaque TVRO qu’il
dessert le dernier jour de chaque mois. Ces droits sont acquittés le
dernier jour du mois suivant.
Other Retransmission Systems
Autres systèmes de retransmission
7. (1) The royalty for any other retransmission system (including a scrambled MDS) shall be payable monthly for each premises receiving one or more distant signals retransmitted by it on
the last day of any given month, and shall be due no later than the
last day of the following month.
(2) Subject to subsection (3), the rate of the royalty for a cable
retransmission system payable under subsection (1) shall be based
on the total number of premises served by the system in its licensed area on the last day of any given month.
7. (1) Tout autre système de retransmission (y compris un SDM
dont les signaux sont codés) verse des droits pour chaque local
auquel il retransmet au moins un signal éloigné le dernier jour de
chaque mois. Ces droits sont acquittés le dernier jour du mois
suivant.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), le taux des droits payables
pour le système de retransmission par câble en vertu du paragraphe (1) est fonction du nombre total de locaux que dessert le retransmetteur dans sa zone de desserte le dernier jour de chaque
mois.
(3) Le taux des droits payables pour le système de retransmission par câble (y compris le système à antenne collective) situé
dans la zone de desserte d’un autre système de retransmission par
câble qui retransmet un signal, à titre gratuit ou non, à plus de
2 000 locaux dans cette zone de desserte, est le plus élevé :
a) soit du taux des droits applicable au nombre de locaux qu’il
dessert;
(3) The rate of royalty payable for a cable retransmission system (including a master antenna system) located within the licensed area of another cable retransmission system that retransmits a signal, with or without a fee, to more than 2,000 premises
in its licensed area shall be the greater of:
(a) the rate of royalty applicable to the number of premises
served by it; and
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
7
(b) the rate of royalty applicable to the other cable retransmission system.
Unauthorized Reception of Retransmitted Signals
b) soit du taux des droits applicable à l’autre système de retransmission par câble.
Interception de signaux retransmis
8. In determining the amount of royalties payable by a retransmitter, no account shall be taken of premises or TVROs receiving a signal without the direct or indirect authority of the
retransmitter.
Rates
8. Il ne doit pas être pris en compte, dans l’établissement des
droits à payer, des locaux ou des TVRO qui reçoivent un signal
sans l’autorisation directe ou indirecte du retransmetteur.
Taux
9. Royalties payable under sections 6 or 7 shall be calculated as
follows:
9. Les droits à payer en vertu des articles 6 ou 7 sont calculés
comme suit :
Number of premises or TVROs
Monthly rate for each premises or TVRO
receiving one or more distant signals
Nombre de locaux ou TVRO
Taux mensuel pour chaque local ou TVRO
recevant un ou plusieurs signaux éloignés
up to 1,500
1,501-2,000
2,001-2,500
2,501-3,000
3,001-3,500
3,501-4,000
4,001-4,500
4,501-5,000
5,001-5,500
5,501-6,000
6,001 and over
20 cents
25 cents
30 cents
35 cents
40 cents
45 cents
50 cents
55 cents
60 cents
65 cents
70 cents
jusqu’à 1 500
1 501-2 000
2 001-2 500
2 501-3 000
3 001-3 500
3 501-4 000
4 001-4 500
4 501-5 000
5 001-5 500
5 501-6 000
6 001 et plus
20 cents
25 cents
30 cents
35 cents
40 cents
45 cents
50 cents
55 cents
60 cents
65 cents
70 cents
Francophone Markets
Marchés francophones
10. (1) Royalties payable under section 7 for a cable retransmission system located in a Francophone market and in respect of
premises receiving scrambled signals from an MDS transmitter
located in a Francophone market shall be calculated at a rate
equal to 50 per cent of the rate otherwise payable under section 9.
(2) A cable retransmission system is deemed to be located in a
Francophone market if
(a) the system is located in the Province of Quebec;
(b) the system’s licensed area encompasses, in whole or in part,
the cities, towns or municipalities of
(i) Bathurst, Campbellton, Dalhousie, Edmundston, Kedgwick or Shediac, New Brunswick,
(ii) Cochrane, Fauquier-Strickland, Hawkesbury, Hearst,
Hornepayne, Kapuskasing, Mattice-Val Cote, Opasatika or
Smooth Rock Falls, Ontario, or
(iii) Gravelbourg, Saskatchewan; or
(c) the population of French mother tongue represents more
than 50 per cent of the total population of all cities, towns or
municipalities, encompassed in whole or in part by the system’s licensed area, according to the most recent population
figures published by Statistics Canada.
(3) An MDS transmitter shall be deemed to be located in a
Francophone market if it is located:
(a) in the Province of Quebec;
(b) in any of the cities, towns or municipalities described in
paragraph 2(b); or
(c) in any city, town or municipality in which the population of
French mother tongue represents more than 50 per cent of the
total population of such cities, towns or municipalities according to the most recent population figures published by Statistics
Canada.
When a Signal Is Partially Distant
10. (1) Les droits à payer en vertu de l’article 7 pour un système de retransmission par câble situé dans un marché francophone et à l’égard de locaux recevant par un émetteur SDM situé
dans un marché francophone des signaux codés s’établissent à la
moitié du taux par ailleurs établi en vertu de l’article 9.
(2) Un système de retransmission par câble est réputé situé
dans un marché francophone :
a) s’il est situé au Québec;
b) si sa zone de desserte englobe, en tout ou en partie, l’une des
cités, villes ou municipalités suivantes :
(i) Bathurst, Campbellton, Dalhousie, Edmunston, Kedgwick
ou Shediac (Nouveau-Brunswick),
(ii) Cochrane, Fauquier-Strickland, Hawkesbury, Hearst,
Hornepayne, Kapuskasing, Mattice-Val Cote, Opasatika ou
Smooth Rock Falls (Ontario),
(iii) Gravelbourg (Saskatchewan);
c) si la population dont le français est la langue maternelle
compte pour plus de 50 pour cent de la population totale de
toutes les cités, villes ou municipalités comprises en tout ou en
partie dans sa zone de desserte, selon les plus récentes données
démographiques publiées par Statistique Canada.
(3) Un émetteur SDM est réputé situé dans un marché francophone s’ils est situé
a) au Québec;
b) dans l’une des cités, villes ou municipalités énumérées au
paragraphe 2b); ou
c) dans toute cité, ville ou municipalité dans laquelle la population dont le français est la langue maternelle compte pour
plus de 50 pour cent de la population totale de cette cité, ville
ou municipalité, selon les plus récentes données démographiques publiées par Statistique Canada.
Traitement des signaux partiellement éloignés
11. A signal that is distant in part of the area covered by a
postal code shall be deemed to be distant for half the premises
served in that area.
11. Le signal éloigné dans une partie seulement de la zone représentée par un code postal est réputé être éloigné pour la moitié
des locaux que dessert le retransmetteur dans cette zone.
8
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
Discount for TVA Signal
Rabais pour le signal TVA
12. The royalty payable under section 7 for premises receiving
only a TVA distant signal shall be reduced by 95 percent if
(a) the signal is retransmitted to comply with CRTC Distribution Order 1999-1, dated February 12, 1999; and
(b) the system is not located in a Francophone market.
12. Si un système retransmet le signal TVA pour se conformer
à l’Ordonnance de distribution 1999-1 émise par le CRTC le
12 février 1999 et qu’il n’est pas situé dans un marché francophone, les droits à payer en vertu de l’article 7 pour un local qui
reçoit uniquement le signal TVA comme signal éloigné sont réduits de 95 pour cent.
Discount for “Duplicate” Network Distant Signal
Rabais pour un signal éloigné du même réseau
13. (1) Subject to subsection (2), the royalty payable under
sections 7 or 10 for premises receiving only distant signals which
are the signals of stations owned by or affiliated solely with a
network that owns or has an exclusive affiliation agreement with
a station whose signal is local, shall be reduced
(a) by 75 per cent for premises receiving only one such signal;
or
(b) by 50 per cent, for premises receiving two or more such
signals.
(2) The royalty payable under section 7 for premises which receive, in addition to signals mentioned in paragraph (1), a TVA
distant signal in respect of which a system would otherwise be
entitled to a discount pursuant to section 12 shall be reduced;
(a) by 70 per cent for premises receiving only one duplicate
network distant signal; or
(b) by 45 per cent for premises receiving two or more duplicate
network distant signals.
13. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les droits à payer en
vertu des articles 7 ou 10 pour un local qui reçoit, comme signaux
éloignés, seulement ceux de stations ayant une entente d’affiliation exclusive avec un réseau ou appartenant à un réseau, lequel réseau est également propriétaire d’une station locale ou a
une entente d’affiliation exclusive avec une station locale, sont
réduits de 75 pour cent pour le local qui ne reçoit qu’un tel signal,
et de 50 pour cent pour le local qui reçoit plus d’un tel signal.
(2) Les droits à payer en vertu de l’article 7 pour un local qui
reçoit, en plus des signaux visés au paragraphe (1), un signal éloigné TVA donnant par ailleurs droit au rabais visé à l’article 12
sont réduits de 70 pour cent pour le local qui ne reçoit qu’un tel
signal, et de 45 pour cent pour le local qui reçoit plus d’un tel
signal.
Discount for Certain Non-Residential Premises
Rabais pour certains locaux non résidentiels
14. The royalty payable for the following types of premises
shall be reduced as follows:
(a) rooms in hospitals, nursing homes and other health care facilities: 75 per cent;
(b) rooms in hotels: 40 per cent;
(c) rooms in schools and other educational institutions: 75 per
cent.
14. Les droits à payer à l’égard des types de locaux énumérés
ci-après sont réduits de la façon indiquée ci-après :
a) chambre d’hôpital, de maison de repos ou d’autres établissements de soins de santé : 75 pour cent;
b) chambre d’hôtel : 40 pour cent;
c) local situé dans une école ou une autre institution d’enseignement : 75 pour cent.
Allocation of the Retransmission Royalty
Répartition des droits de retransmission
15. A retransmitter shall pay to the collective societies the following portions of the royalty:
15. Le retransmetteur verse aux sociétés de gestion les quotesparts suivantes des droits :
(To be determined by the Copyright Board)
(À être fixé par la Commission du droit d’auteur)
ADMINISTRATIVE PROVISIONS
DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES
Reporting Requirements: General
Exigences de rapport : Généralités
16. Subject to sections 17 to 24, every retransmitter shall provide each collective society with the following information in
respect of each retransmission system it operates:
(a) the name of the retransmitter, that is,
(i) the name of a corporation and a mention of its jurisdiction
of incorporation,
(ii) the name of the proprietor of an individual proprietorship, or
(iii) the names of the principal officers of all other
retransmitters,
together with any trade name (other than the above) under
which it carries on business;
(b) the address of the retransmitter’s principal place of
business;
(c) the retransmitter’s address (including any telecopier number) for the purposes of notice;
16. Sous réserve des articles 17 à 24, un retransmetteur fournit
à chaque société de gestion les renseignements énumérés ci-après
pour chacun des systèmes de retransmission qu’il exploite :
a) le nom du retransmetteur, soit,
(i) sa raison sociale et la juridiction où il est constitué, dans
le cas d’une société par actions,
(ii) le nom du propriétaire, dans le cas d’une société à propriétaire unique,
(iii) les noms des principaux dirigeants, dans le cas de tout
autre retransmetteur,
ainsi que toute autre dénomination sous laquelle il fait affaires;
b) l’adresse de la principale place d’affaires du retransmetteur;
c) l’adresse du retransmetteur (y compris, le cas échéant, le
numéro de télécopieur), aux fins de communication des avis;
d) le nom et l’adresse de tout autre retransmetteur qui reçoit un
signal éloigné du retransmetteur, ainsi que la liste de tous les
signaux ainsi retransmis;
Le 1er juillet 2000
(d) the name and address of any other retransmitter who receives a distant signal from the retransmitter, and the list of all
signals retransmitted to that other retransmitter;
(e) a precise description of the system’s service area;
(f) if the retransmitter has filed a map with the CRTC of the licensed area within which the system is located, if that map has
not already been provided to the collective society, the date
when the most recent map was so filed;
(g) the monthly fee charged by the retransmitter for basic
service;
(h) the number of premises or TVROs of each type served, divided into residential, health care, hotels, educational institutions and others;
(i) the number of premises of each type receiving at least one
signal as distant;
(j) for each service or signal distributed:
(i) the name or call letters,
(ii) any network affiliation,
(iii) if the signal is a repeater, the call letters and any network affiliation of the mother signal,
(iv) any other name by which the service or signal may be
commonly known, and
(v) an indication of whether the service or signal is offered
on the basic or discretionary tier; and
(k) for each service or signal distributed:
(i) the number of premises or TVROs of each type receiving
the service or signal, and
(ii) the number of premises of each type receiving the signal
as distant.
Additional Reporting Requirements: Small Retransmission
Systems
Supplément à la Gazette du Canada
9
e) une description précise de la zone de desserte du système;
f) si le retransmetteur a déposé auprès du CRTC une carte représentant la zone de desserte autorisée à l’intérieur de laquelle
le système est exploité, si cette carte n’a pas déjà été fournie à
la société de gestion, la date à laquelle la carte la plus récente a
été ainsi déposée;
g) le tarif mensuel que le retransmetteur exige pour le service
de base;
h) le nombre de locaux ou de TVRO de chaque type que dessert le retransmetteur (résidences, établissements de soins de
santé, hôtels, institutions d’enseignement et autres);
i) le nombre de locaux de chaque type qui reçoivent au moins
un signal éloigné;
j) à l’égard de chaque signal ou service distribué,
(i) le nom ou l’indicatif,
(ii) le cas échéant, le réseau auquel il est affilié,
(iii) l’indicatif et le réseau d’affiliation de la station-mère, si
le signal est un réémetteur,
(iv) tout autre nom sous lequel il est communément identifié,
(v) s’il est offert sur le service de base ou sur un volet
facultatif;
k) à l’égard de chaque signal ou service distribué,
(i) le nombre de locaux ou de TVRO de chaque type qui le
reçoit,
(ii) le nombre de locaux de chaque type pour lesquels chaque
signal est éloigné.
Exigences de rapport additionnelles : Petits systèmes de
retransmission
17. A retransmitter who operates a small retransmission system
shall provide, in addition to the information required under section 16, the following information:
(a) if the small retransmission system qualifies as such by virtue of paragraph 4(2)(c), the number of premises, determined in
accordance with the Definition of Small Retransmission Systems Regulations and section 4, the system served or was
deemed to serve on the last day of each month of the previous
year during which it retransmitted a distant signal;
(b) if the small retransmission system is a master antenna system and is located within the licensed area of another cable retransmission system, the name of that other system and a
statement to the effect that the other system retransmits a signal, with or without a fee, to no more than 2,000 premises in its
licensed area;
(c) if the small retransmission system is included in a unit
within the meaning of the Definition of Small Retransmission
Systems Regulations,
(i) the date the system was included in the unit,
(ii) the names of all the systems included in the unit,
(iii) the names of the person or group of persons who own or
who directly or indirectly control the systems included in the
unit, and
(iv) the nature of the control exercised by these persons.
Reporting Requirements: Unscrambled LPTVs and Unscrambled
MDSs
17. Le retransmetteur qui exploite un petit système de retransmission fournit, en sus des renseignements énumérés à l’article 16, les renseignements énumérés ci-après :
a) s’il est un petit système de retransmission en vertu de
l’alinéa 4(2)c), le nombre de locaux, établi conformément au
Règlement sur la définition de petit système de retransmission
et à l’article 4, qu’il desservait ou était réputé desservir le dernier jour de chaque mois de l’année précédente;
b) s’il s’agit d’un système à antenne collective situé dans la
zone de desserte d’un autre système de retransmission par câble, le nom de ce système, ainsi qu’une déclaration selon
laquelle ce système ne retransmet pas un signal, à titre gratuit
ou non, à plus de 2 000 locaux dans cette zone de desserte;
c) si le petit système de retransmission fait partie d’une unité
tel que l’entend le Règlement sur la définition de petit système
de retransmission,
(i) la date depuis laquelle le système fait partie de l’unité,
(ii) les noms de tous les systèmes faisant partie de l’unité,
(iii) les noms des personnes ou du groupe de personnes qui
possèdent ou contrôlent directement ou indirectement ces
systèmes,
(iv) la nature du contrôle exercé par ces personnes.
18. A retransmitter who operates an LPTV whose signals are
not scrambled or an MDS whose signals are not scrambled shall
provide each collective society with the following information in
respect of each LPTV or MDS it operates:
18. Le retransmetteur qui exploite un TVFP transmettant en
clair ou un SDM transmettant en clair fournit à chaque société de
gestion les renseignements énumérés ci-après pour chaque TVFP
ou SDM qu’il exploite :
Exigences de rapport : TVFP transmettant en clair et SDM
transmettant en clair
10
Supplement to the Canada Gazette
(a) the information referred to in paragraphs (a) to (c), (g) and
(j) of section 16; and
(b) a description of the location of the LPTV or MDS.
July 1, 2000
a) les renseignements énumérés aux alinéas a) à c), g) et j) de
l’article 16;
b) une description de l’endroit où le TVFP ou le SDM est situé.
Reporting Requirements: DTH Systems
Exigences de rapport : Systèmes SRD
19. A retransmitter who operates a DTH system shall provide
each collective society, in respect of each such system it operates,
the information referred to in paragraphs (a) to (d) and (g) to (k)
of section 16.
19. Le retransmetteur qui exploite un système SRD fournit à
chaque société de gestion, pour chacun des services qu’il exploite,
les renseignements énumérés aux alinéas a) à d) et g) à k) de
l’article 16.
Reporting Requirements: Scrambled LPTVs and Scrambled
MDSs
Exigences de rapport : TVPF dont les signaux sont codés et SDM
dont les signaux sont codés
20. A retransmitter who operates a scrambled LPTV or scrambled MDS shall provide each collective society in respect of each
system it operates the information referred to in paragraphs (a) to
(d) and (g) to (k) of section 16. A retransmitter who operates a
scrambled MDS shall also provide, for each transmitter forming
part of the MDS, the information set out in paragraphs (g) to (k)
and a description of each transmitter’s location (i.e. its latitude
and longitude to the nearest second) and of the area in which it
serves premises.
20. Le retransmetteur qui exploite un TVPF dont les signaux
sont codés ou un SDM dont les signaux sont codés fournit à chaque société de gestion, pour chacun des systèmes dont les signaux
sont codés qu’il exploite, les renseignements auxquels font référence les alinéas a) à d) et g) à k) de l’article 16. Un retransmetteur qui exploite un SDM dont les signaux sont codés devra également fournir, à l’égard de chaque transmetteur faisant partie du
SDM, les renseignements énumérés aux alinéas g) à k) et une
description de l’emplacement de chaque transmetteur (en termes
de longitude et de latitude, à la seconde près) et de la zone dans
laquelle il dessert des locaux.
Additional Reporting Requirement: MATV Systems
Exigences de rapport additionnelles : Systèmes à antenne
collective
21. A retransmitter who operates a master antenna system shall
provide, in addition to the information required under section 16
or 17, the address where its transmitter is located and the address
of any other building in which premises served by it are located,
and indicate whether or not it is licensed by the CRTC.
21. Le retransmetteur qui exploite un système à antenne collective fournit, en sus des renseignements énumérés à l’article 16
ou 17, l’adresse où son transmetteur est situé ainsi que l’adresse
de tout autre immeuble dans lequel des locaux qu’il dessert sont
situés, et indiquer s’il est ou non licencié par le CRTC.
Additional Reporting Requirement: Cable Retransmission
Systems (other than Small Retransmission Systems) Located in
the Licensed Area of Another Cable Retransmission System
Exigences de rapport additionnelles : Système de retransmission
par câble (autres qu’un petit système de retransmission) situé
dans la zone de desserte d’un autre système de retransmission
par câble.
22. A retransmitter who operates a cable retransmission system
(including a master antenna system but excluding a small retransmission system) located within the licensed area of another
cable retransmission system that retransmits a signal with or
without a fee, to more than 2,000 premises in its licensed area
shall provide, in addition to the information required under section 16, the name of such other cable retransmission system.
22. Le retransmetteur qui exploite un système de retransmission par câble (y compris un système à antenne collective mais
excluant un petit système de retransmission) situé dans la zone de
desserte d’un autre système de retransmission par câble qui retransmet un signal, à titre gratuit ou non, à plus de 2 000 locaux
situés dans sa zone de desserte fournit, en sus des renseignements
énumérés à l’article 16, le nom de cet autre système de retransmission par câble.
Additional Reporting Requirement: Francophone Markets
Exigences de rapport additionnelles : Marchés francophones
23. (1) A retransmitter who operates a cable retransmission
system located in a Francophone market, other than a system
located in the Province of Quebec, shall provide, in addition to
the information required under section 16 or 21,
(a) the name of the city, town or municipality listed in paragraph 10(2)(b) which is encompassed in whole or in part in the
licensed area of the system, or
(b) a list of all the cities, towns and municipalities encompassed in whole or in part by the system’s licensed area, specifying for each its total population and its population of French
mother tongue, according to the most recent population figures
published by Statistics Canada.
(2) A retransmitter who operates a scrambled MDS, which
serves premises from a transmitter located in a Francophone market, shall provide, in addition to the information required under
section 20
(a) the name of the city, town or municipality listed in paragraph 10(2)(b) in which the transmitter is located, or
23. (1) Le retransmetteur qui exploite un système de retransmission par câble situé dans un marché francophone hors Québec
fournit, en sus des renseignements énumérés à l’article 16 ou 21,
a) le nom de la cité, ville ou municipalité énumérée à l’alinéa 10(2)b) que sa zone de desserte englobe en tout ou en partie, ou
b) la liste de toutes les cités, villes ou municipalités comprises
en tout ou en partie dans la zone de desserte, en indiquant pour
chacune d’entre elles la population totale et la population dont
le français est la langue maternelle, selon les plus récentes données démographiques publiées par Statistique Canada.
(2) Le retransmetteur qui exploite un SDM dont les signaux
sont codés qui dessert des locaux à partir d’un transmetteur situé
dans un marché francophone fournit, en sus des renseignements
énumérés à l’article 20,
a) le nom de la cité, ville ou municipalité énumérée au paragraphe 10(2)b) dans laquelle le transmetteur est situé, ou
Le 1er juillet 2000
(b) the name of the city, town or municipality in which the
transmitter is located, with its total population and its population of French mother tongue, according to the most recent
population figures published by Statistics Canada.
Supplément à la Gazette du Canada
11
b) le nom de la cité, ville ou municipalité dans laquelle le
transmetteur est situé, et sa population totale ainsi que la population de cette cité, ville ou municipalité dont le français est
la langue maternelle selon les plus récentes données démographiques publiées par Statistique Canada.
Additional Reporting Requirement: Multi-System Operators
Exigences de rapport additionnelles : Personnes exploitant plus
d’un système
24. A retransmitter who operates more than one retransmission
system shall provide a list of all the retransmission systems operated by that retransmitter.
24. Le retransmetteur qui exploite plus d’un système de retransmission fournit une liste de tous les systèmes de retransmission qu’il exploite.
Reporting Dates
Dates de rapport
25. (1) The information required under sections 16 to 24 shall
be supplied as of December 31 of every year and shall be provided by January 31 of the following year.
(2) A retransmitter shall update the information provided in accordance with sections 16 to 24 with respect to each date at which
royalties are calculated, and shall provide it to each collective
society by the date that royalty payment is due.
25. (1) L’information énumérée aux articles 16 à 24 est fournie
en date du 31 décembre de chaque année, et est remise au plus
tard le 31 janvier suivant.
(2) Le retransmetteur met à jour les renseignements fournis aux
termes des articles 16 à 24 par rapport à chaque date d’établissement d’un paiement, et fournit cette information à chaque société
de gestion à la date à laquelle il doit acquitter son prochain versement de droits.
Forms
Formulaires
26. The information required under sections 16 to 24 shall be
provided on the forms contained in Appendix B, or in any other
format that is agreed upon by the collective society and the
retransmitter.
26. Les renseignements énumérés aux articles 16 à 24 sont
fournis sur les formulaires établis à l’annexe B, ou sur tout autre
formulaire dont la société de gestion et le retransmetteur ont
convenu.
Errors
Erreurs
27. A retransmitter who discovers an error in any information
provided to a collective society shall promptly provide the correct
information.
27. Le retransmetteur qui constate avoir fourni un renseignement erroné à une société de gestion lui fait parvenir un rectificatif dans les meilleurs délais.
Supplementary Information, Records and Audits
Renseignements supplémentaires, registres et vérifications
28. (1) A retransmitter shall provide a collective society, upon
request, with the address and number of premises contained in
each building within a given system for which the retransmitter
claims a discount pursuant to section 14.
(2) If the retransmitter has filed a map with the CRTC of the licensed area within which the system is located, the retransmitter
shall provide to a collective society upon request a copy of the
most recent map so filed.
28. (1) Le retransmetteur fournit à une société de gestion, sur
demande, l’adresse et le nombre de locaux que contient chaque
immeuble pour lequel le retransmetteur demande un rabais en
vertu de l’article 14.
(2) Si le retransmetteur a déposé auprès du CRTC une carte représentant la zone de desserte autorisée à l’intérieur de laquelle le
système est exploité, le retransmetteur fournit à une société de
gestion, sur demande, un exemplaire de la carte la plus récente
ainsi déposée.
(3) Le retransmetteur qui exploite un système de retransmission
par câble fournit à une société de gestion, sur demande,
a) une liste des codes postaux utilisés dans la zone de desserte
du système de retransmission par câble, ainsi que le nombre de
locaux résidentiels situés dans la zone représentée par chaque
code postal, si la société de gestion qui fait la demande n’a pas
demandé cette information depuis au moins 12 mois;
b) lorsque le retransmetteur considère que le signal n’est pas
éloigné à 100 ÿ dans quelque partie de la zone de desserte du
système de retransmission par câble, les codes postaux dans
lesquels le signal est reçu par des locaux desservis par ce système et les codes postaux dans lesquels le système est considéré par le retransmetteur comme étant un signal éloigné, et le
nombre de locaux résidentiels recevant ce signal dans chacun
de ces codes postaux, si la société de gestion qui fait la demande n’a pas demandé à ce retransmetteur, quant à ce signal
et ce système, cette information depuis au moins 12 mois;
c) lorsque le retransmetteur considère que plus d’un taux de tarif s’applique aux locaux résidentiels desservis par lui dans la
zone de desserte du système de retransmission par câble, le
nombre de locaux résidentiels recevant chaque combinaison de
(3) A retransmitter who operates a cable retransmission system
shall provide a collective society, upon request, with
(a) a list of the postal codes within the licensed area of the cable retransmission system, as well as the number of residential
premises served in the area of each postal code, provided that
the collective society has not made such a request with regard
to the system for at least 12 months;
(b) where a retransmitter claims that a signal is less than 100ÿ
distant in any part of the licensed area of the cable retransmission system, the postal codes in which the signal is received by
premises served by that system and the postal codes in which
the signal is claimed to be a distant signal, and the number of
residential premises receiving that signal in each such postal
code, provided that the collective society has not made such a
request of that retransmitter with regard to that signal and that
system for at least 12 months; and
(c) where a retransmitter claims that more than one tariff rate
applies to residential premises served by it in the licensed area
of the cable retransmission system, the number of residential
premises receiving each combination of distant signals that is
actually received in each postal code, provided that the
12
Supplement to the Canada Gazette
collective society has not made such a request of that retransmitter with regard to that system for at least 12 months.
(4) A retransmitter who operates a scrambled MDS, and who
claims that more than one tariff rate applies to residential premises served from any of that system’s transmitters, shall provide a
collective society, upon request, for each such transmitter, the
number of residential premises receiving each distant signal and
each combination of distant signals that is actually received in
each postal code, provided that the collective society has not
made such a request of that retransmitter with regard to that system for at least 12 months.
29. (1) A retransmitter shall keep and preserve until December 31, 2009, records from which a collective society can readily
ascertain the amounts payable and the information required under
this tariff.
(2) A collective society may audit these records at any time
until December 31, 2009, on reasonable notice and during normal
business hours, provided that the collective society has not
audited the system for at least 12 months.
(3) The collective society shall, upon receipt, supply the retransmitter and all other collective societies with a copy of the
report of any audit.
(4) If the audit of a retransmission system discloses that royalties due to the collective society for that system have been understated in any month by more than 20 per cent, the retransmitter
shall pay the reasonable costs of the audit of the system within
30 days of the demand for payment being made.
July 1, 2000
signaux éloignés qui est effectivement reçue dans chacun de
ces codes postaux, si la société de gestion qui fait la demande
n’a pas demandé cette information à ce retransmetteur depuis
au moins 12 mois.
(4) Un retransmetteur qui exploite un système SDM dont les
signaux sont codés, et qui considère que plus d’un taux de tarif
s’applique aux locaux résidentiels desservis à partir de n’importe
lequel des transmetteurs de ce système, fournit à une société de
gestion, sur demande, pour chacun de ces transmetteurs, le nombre de locaux résidentiels recevant chaque combinaison de signaux éloignés qui est effectivement reçue dans chacun de ces
codes postaux, si la société de gestion qui fait la demande n’a pas
demandé cette information à ce retransmetteur depuis au moins
12 mois.
29. (1) Le retransmetteur tient et conserve jusqu’au 31 décembre 2009 les registres permettant de déterminer facilement les
montants exigibles et les renseignements qui doivent être fournis
en vertu du présent tarif.
(2) Une société de gestion peut vérifier les registres d’un retransmetteur à tout moment jusqu’au 31 décembre 2009, durant
les heures ouvrables et moyennant un préavis raisonnable, à condition de n’avoir pas vérifié les registres de ce retransmetteur au
cours des 12 mois précédents.
(3) Dès qu’elle reçoit un rapport de vérification, la société de
gestion en fait parvenir une copie certifiée au retransmetteur et
aux autres sociétés de gestion.
(4) Si la vérification des registres d’un système révèle que les
droits à verser à la société de gestion à l’égard de ce système ont
été sous-estimés de plus de 20 pour cent pour un mois quelconque, le retransmetteur assume les coûts raisonnables de la vérification de ce système dans les 30 jours suivant la date à laquelle
on lui en fait la demande.
Confidentiality
Traitement confidentiel
30. (1) Subject to subsections (2) and (3), a collective society
and its royalty claimants shall treat in confidence information
received from a retransmitter pursuant to this tariff, unless the
retransmitter consents in writing to the information being treated
otherwise.
30. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), une société de
gestion ou une personne qui lui demande le versement de droits
garde confidentiels les renseignements de nature confidentielle
qu’elle reçoit d’un retransmetteur en application du présent tarif,
à moins que ce dernier ne consente par écrit à ce qu’ils soient
divulgués.
(2) Une société de gestion peut faire part des renseignements
visés au paragraphe (1)
a) à une autre société de gestion;
b) à la Commission;
c) à toute personne, dans le cadre d’une affaire portée devant la
Commission, dans la mesure où le retransmetteur a eu l’occasion de demander une ordonnance de traitement confidentiel;
d) à une personne qui demande le versement de droits, dans la
mesure où cela est nécessaire pour effectuer la distribution;
e) si la loi ou une ordonnance d’un tribunal l’y oblige.
(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux renseignements
disponibles au public ou obtenus d’un tiers non tenu lui-même de
garder confidentiels ces renseignements.
(2) A collective society may share information referred to in
subsection (1)
(a) with any other collective society;
(b) with the Board;
(c) in connection with proceedings before the Board, if it has
first provided the retransmitter with a reasonable opportunity to
obtain a confidentiality order;
(d) to the extent required to effect the distribution of royalties,
with its royalty claimants; or
(e) if ordered by law or by a court of law.
(3) Subsection (1) does not apply to information that is publicly
available, or to information obtained from someone other than the
retransmitter, who is not under an apparent duty of confidentiality
to the retransmitter.
Adjustments
Ajustements
31. (1) Subject to subsection (2), adjustments in the amount of
royalties owed by a retransmitter (including adjustments as a result of excess payments), as a result of the discovery of an error
or otherwise, shall be made on the date the retransmitter’s next
royalty payment is due.
31. (1) Sous réserve du paragraphe (2), l’ajustement dans le
montant des droits payables par un retransmetteur (y compris
l’ajustement résultant de trop-perçu), qu’il résulte ou non de la
découverte d’une erreur, s’effectue à la date à laquelle le retransmetteur doit acquitter son prochain versement de droits.
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
13
(2) A retransmitter may deduct any amount owed to it from its
next royalty payments until no money remains owed to it.
(2) Un retransmetteur peut déduire le trop-perçu de ses prochains versements de droits jusqu’à ce que le solde soit réglé.
Interest on Late Payments
Intérêts sur paiements tardifs
32. (1) Any amount not received by the due date shall bear interest from that date until the date the amount is received.
(2) Any amount found to be owing, through an audit or otherwise, shall bear interest from the date it was due until the date the
amount is received.
(3) Any amount that cannot be delivered at the address referred
to in section 33 shall bear interest from the date when the person
owing the amount receives notice of the new address to which it
should be delivered until the date the amount is received.
(4) Interest shall be calculated daily, at the Bank Rate effective
on the last day of the previous month (as published by the Bank
of Canada) plus one per cent. Interest shall not compound.
32. (1) Tout montant produit des intérêts à compter de la date à
laquelle il aurait dû être acquitté jusqu’à la date où il est reçu.
(2) Le montant dont l’exigibilité ressort d’une vérification ou
autrement produit des intérêts à compter de la date à laquelle il
aurait par ailleurs dû être acquitté jusqu’à la date où il est reçu.
(3) Le montant qui ne peut être livré à l’adresse prévue par
l’article 33 produit des intérêts à compter de la réception de l’avis
de la nouvelle adresse à laquelle le montant peut être livré jusqu’à
la date où il est reçu.
(4) Le montant des intérêts est calculé chaque jour, à un taux de
un pour cent au-dessus du taux d’escompte de la Banque du Canada en vigueur le dernier jour du mois précédent, tel qu’il est
publié par la Banque du Canada. L’intérêt n’est pas composé.
Addresses for Notices, etc.
Adresses pour les avis, etc.
33. (1) Anything that a retransmitter sends to a collective society shall be sent to the address listed in Appendix A, or to any
other address of which the retransmitter has been notified.
(2) Anything that a collective society sends to a retransmitter
shall be sent to:
(a) the address provided to the collective society in accordance
with paragraph 16(d) or subsection 25(2), or
(b) where no such address has been provided, to any other address where the retransmitter can be reached.
33. (1) Toute communication avec une société de gestion se fait
à l’adresse mentionnée à l’annexe A ou à l’adresse dont le retransmetteur a été avisé.
(2) Toute communication avec un retransmetteur se fait :
a) à l’adresse fournie aux termes de l’alinéa 16d) ou du paragraphe 25(2);
b) si une telle adresse n’a pas été fournie, à une autre adresse
où le retransmetteur peut être rejoint.
Delivery of Notices and Payments
Expédition des avis et des paiements
34. (1) A notice may be delivered by hand, by postage paid
mail, by telegram or by telecopier.
(2) A notice or payment mailed in Canada shall be presumed
to have been received three business days after the day it was
mailed.
(3) A notice sent by telegram or by telecopier shall be presumed to have been received the day it is transmitted.
34. (1) Un avis peut être livré par messager, par courrier affranchi, par télégramme ou par télécopieur.
(2) L’avis ou le paiement posté au Canada est présumé avoir
été reçu trois jours ouvrables après la date de mise à la poste.
Appointment of Designate
Désignation d’un mandataire
35. (1) Any person that a collective society designates to receive a payment or notice shall have an address in Canada.
35. (1) La personne que désigne une société de gestion pour la
réception de paiements ou d’avis qui lui sont destinés doit avoir
une adresse au Canada.
(2) La désignation d’un mandataire et tout changement à cette
désignation fait l’objet d’un préavis de 60 jours.
(2) A collective society shall notify a retransmitter at least
60 days in advance of such a designation or of any change
therein.
(3) L’avis envoyé par télégramme ou par télécopieur est présumé avoir été reçu le jour où il est transmis.
Categories of Works Claimed by Each Collective Society and
Percentage of the Overall Royalties to which Each Collective
Society Claims to Be Entitled
Catégorie d’œuvres que les sociétés de gestion prétendent
représenter et pourcentage des droits totaux que chaque
société de gestion prétend être en droit de réclamer
36. (1) The royalties stated in this Statement of Royalties are
the aggregate royalties which retransmitters are obligated to pay
to all the collective societies.
(2) Set out in Appendix C is a list of the category of works in
respect of which each collective society asserts that it is entitled
to collect royalties and the percentage of the overall royalties to
which each collective society claims to be entitled. The inclusion
of any category of works and the claim to any percentage of Appendix C is without prejudice to the right of any other collective
society to challenge the entitlement of the relevant collective society to assert a claim to the relevant category of works either in
whole or in part or its entitlement to the relevant percentage or
any part thereof.
36. (1) Les redevances établies au présent tarif des droits représentent les redevances totales que les retransmetteurs sont tenus
de payer à l’ensemble des sociétés de gestion.
(2) L’annexe C énumère les catégories d’œuvres à l’égard desquelles chaque société de gestion soutient être en droit de percevoir des redevances ainsi que le pourcentage de ces redevances
auquel chaque société de gestion estime avoir droit. L’inclusion
de quelque catégorie d’œuvres et la réclamation de quelque pourcentage de l’annexe C est faite sous réserve du droit de toute autre
société de gestion de contester le droit de la société de gestion
concernée de maintenir une réclamation à l’égard de la catégorie
d’œuvre en cause, que ce soit en tout ou en partie, ou son droit de
réclamer le pourcentage en cause ou toute partie de ce dernier.
14
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
Miscellaneous
Divers
37. If required as a result of the date when the Statement of
Royalties is certified by the Copyright Board, the Statement of
Royalties shall contain such transitional provisions as the Copyright Board may consider to be appropriate. If appropriate, each
collective society reserves the right to apply to the Copyright
Board under section 66.51 of the Copyright Act for an Interim
Decision that royalties shall continue to be payable pending such
certification after December 31, 2000 on such terms as the Copyright Board considers appropriate and without prejudice to the
ultimate certification by the Copyright Board of the Statement of
Royalties.
37. Si requis en raison de la date à laquelle le tarif des droits est
homologué par la Commission du droit d’auteur, le tarif des droits
devra incorporer toute disposition transitoire que la Commission
du droit d’auteur pourra considérer appropriée. Dans la mesure où
cela s’avère approprié, chaque société de gestion réserve son droit
de demander à la Commission du droit d’auteur de rendre une
décision provisoire conformément à l’article 66.51 de la Loi sur le
droit d’auteur afin que les redevances demeurent payables jusqu’à une telle fixation après le 31 décembre 2000, suivant les
termes que la Commission du droit d’auteur considèrent appropriés et sous réserve de l’homologation finale du tarif des droits
par Commission du droit d’auteur.
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
APPENDIX A: COLLECTIVE SOCIETIES
TELEVISION TARIFF
15
ANNEXE A : SOCIÉTÉS DE GESTION
TARIF TÉLÉVISION
Border Broadcasters, Inc.
(BBC)
c/o Ms. Marcie Smith
P.O. Box 2469A, Station A
Toronto, Ontario
M5W 2K6
(810) 827-9391 (Telephone)
(810) 344-9346 (Facsimile)
Copyright Collective of
Canada (CCC)
22 St. Clair Avenue East
Suite 1603
Toronto, Ontario
M4T 2S4
(416) 961-1888 (Telephone)
(416) 968-1016 (Facsimile)
Border Broadcasters, Inc.
(BBC)
a/s Mme Marcie Smith
Case postale 2469A
Succursale A
Toronto (Ontario)
M5W 2K6
(810) 827-9391 (téléphone)
(810) 344-9346 (télécopieur)
La Société de perception de
droit d’auteur du Canada
(SPDAC)
22, avenue St. Clair Est
Bureau 1603
Toronto (Ontario)
M4T 2S4
(416) 961-1888 (téléphone)
(416) 968-1016 (télécopieur)
Canadian Broadcasters
Rights Agency Inc. (CBRA)
155 Queen Street
Suite 1301
Ottawa, Ontario
K1P 6L1
(613) 232-4370 (Telephone)
(613) 236-9241 (Facsimile)
FWS Joint Sports Claimants
Inc. (FWS)
c/o Piasetzki & Nenniger
Barristers and Solicitors
120 Adelaide Street West
Suite 2308
Toronto, Ontario
M5H 1T1
(416) 955-0050 (Telephone)
(416) 955-0053 (Facsimile)
Agence des droits des
radiodiffuseurs canadiens
inc. (ADRRC)
155, rue Queen
Bureau 1301
Ottawa (Ontario)
K1P 6L1
(613) 232-4370 (téléphone)
(613) 236-9241 (télécopieur)
FWS Joint Sports Claimants
Inc. (FWS)
a/s Piasetzki & Nenniger
Avocats
120, rue Adelaide Ouest
Bureau 2308
Toronto (Ontario)
M5H 1T1
(416) 955-0050 (téléphone)
(416) 955-0053 (télécopieur)
Canadian Retransmission
Collective (CRC)
20 Toronto Street, Suite 830
Toronto, Ontario
M5C 2B8
(416) 304-0290 (Telephone)
(416) 304-0496 (Facsimile)
Major League Baseball
Collective of Canada, Inc.
(MLB)
P.O. Box 3216
Commerce Court Postal Station
Commerce Court West
Toronto, Ontario
M5L 1K1
(416) 979-2211 (Telephone)
(416) 979-1234 (Facsimile)
La Société collective de
retransmission du Canada
(SRC)
20, rue Toronto, Bureau 830
Toronto (Ontario)
M5C 2B8
(416) 304-0290 (téléphone)
(416) 304-0496 (télécopieur)
La Société de perception de la
ligue de baseball majeure du
Canada, Inc. (LBM)
Case postale 3216
Succursale Commerce Court
Commerce Court Ouest
Toronto (Ontario)
M5L 1K1
(416) 979-2211 (téléphone)
(416) 979-1234 (télécopieur)
Canadian Retransmission
Right Association (CRRA)
c/o Canadian Broadcasting
Corporation
250 Lanark Avenue
Ottawa, Ontario
K1Z 6R5
(613) 724-5373 (Telephone)
(613) 724-5453 (Facsimile)
Society of Composers,
Authors and Music
Publishers of Canada
(SOCAN)
41 Valleybrook Drive
Don Mills, Ontario
M3B 2S6
(416) 445-8700 (Telephone)
(416) 445-7108 (Facsimile)
L’Association du droit de
retransmission canadien
(ADRC)
a/s Société Radio-Canada
250, avenue Lanark
Ottawa (Ontario)
K1Z 6R5
(613) 724-5373 (téléphone)
(613) 724-5453 (télécopieur)
Société canadienne des
auteurs, compositeurs et
éditeurs de musique (SOCAN)
41, promenade Valleybrook
Don Mills (Ontario)
M3B 2S6
(416) 445-8700 (téléphone)
(416) 445-7108 (télécopieur)
16
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
APPENDIX B
ANNEXE B
TELEVISION FORMS
FORMULAIRES TÉLÉVISION
Form 1:
General Information
Formulaire 1 :
Renseignements généraux
Form 2:
Small Retransmission Systems Declaration
Formulaire 2 :
Déclaration à l’égard d’un petit système de
retransmission
Form 3:
Information about Premises Served — Royalty
Calculation
Formulaire 3 :
Renseignements sur les locaux desservis —
calcul des droits
Form 4:
Television Service Information (n/a to scrambled
MDSs)
Formulaire 4 :
Renseignements sur les services fournis (ne
s’applique pas aux SDM dont les signaux sont
codés)
Form 4A:
Television Service Information (scrambled MDSs)
Formulaire 4A : Renseignements sur les services fournis (SDM
dont les signaux sont codés)
Form 5:
Report for Systems Operating in a Francophone
Market
Formulaire 5 :
Rapport d’un système opérant dans un marché
francophone
Form 6:
Systems Reported by the Same Retransmitter
Formulaire 6 :
Déclaration du retransmetteur opérant plus d’un
système
Form 7:
Report of Premises Entitled to a Discount
Formulaire 7 :
Locaux faisant l’objet d’un rabais
Form 8:
Report of Residential Premises in Each Postal Code
Area
Formulaire 8 :
Rapport sur les locaux résidentiels desservis
dans la zone d’un code postal
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
17
FORM 1 (TELEVISION)
GENERAL INFORMATION
(Television Tariff, sections 16, 18, 19, 20, 21, 22)
1) Name of the system: ___________________________________________
2) Type of system: PLEASE CHECK WHERE APPROPRIATE.
____ SMALL SYSTEM;
____ MATV SYSTEM;
____ UNSCRAMBLED LPTV;
____ SCRAMBLED LPTV;
____ DTH SYSTEM;
____ CABLE SYSTEM;
____ UNSCRAMBLED MDS;
____ SCRAMBLED MDS;
____ OTHER (PLEASE SPECIFY)___________________________
3) Name of the retransmitter:
(a) if the retransmitter is a CORPORATION, please give
its name ____________________________________________
its jurisdiction of incorporation __________________________
the names and titles of its principal officers:
NAME
TITLE
(b) if the retransmitter is an INDIVIDUAL, please give the name of the individual: ________________________________________
(c) if the retransmitter is anything else, please give the names of all owners of the enterprise and set out its legal nature
(e.g. partnership, joint venture, etc.):
Legal nature: ________________________________________________
NAME
TITLE (if any)
4) Other trade name(s) under which the retransmitter does business: _____________________________________________________
5) Address of the retransmitter’s principal place of business:
Street Address: _______________________________________________
City: __________________________ Province: ___________________ Postal Code: _______ _______
6) Address where you wish to receive notices (if different from above):
Street Address: ________________________________________________
City: __________________________ Province: ___________________ Postal Code: _______ _______
18
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
7) Contact person for this system:
Name: __________________________________ Title: _______________________________________________
Tel. No.: ______________________ Fax. No.: __________________________
E-mail: ________________________
8) If the retransmitter has filed with the CRTC a map of the licensed area within which the system is located, please provide the date
when the most recent map was filed.
9) If other retransmitters receive one or more distant television signals from the system, please attach a list showing their names and
addresses, as well as the call letters of the signals they receive.
(NO ANSWER IS REQUIRED IN THE CASE OF AN UNSCRAMBLED LPTV OR AN UNSCRAMBLED MDS.)
10) SERVICE AREA OR LOCATION (NO ANSWER IS REQUIRED IN THE CASE OF A DTH SYSTEM.)
(a) IN THE CASE OF AN UNSCRAMBLED LPTV OR AN UNSCRAMBLED MDS: please provide a description of the location of
the LPTV or the MDS.
(b) IN THE CASE OF A SCRAMBLED MATV SYSTEM: please provide the address where the transmitter is located.
Street Address: ________________________________________________
City: __________________________ Province: ___________________ Postal Code: _______ _______
Please also provide the address of any other building which is served by the MATV system.
Street Address: ________________________________________________
City: __________________________ Province: ___________________ Postal Code: _______ _______
If more than one building is served please attach a list giving the addresses of any other building(s).
(c) IN THE CASE OF A SCRAMBLED MDS: please attach a list showing the municipalities, province and postal code of each transmitter forming part of the MDS.
11) Basic monthly fee charged within the system, net of taxes: _______________
(NO ANSWER REQUIRED IN THE CASE OF AN UNSCRAMBLED LPTV OR UNSCRAMBLED MDS)
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
19
FORMULAIRE 1 (TÉLÉVISION)
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
(Tarif télévision, articles 16, 18, 19, 20, 21, 22)
1) Nom du système : ________________________________________________
2) Type de système : VEUILLEZ COCHER LES MENTIONS APPROPRIÉES.
____ PETIT SYSTÈME;
____ SYSTÈME À ANTENNE COLLECTIVE;
____ TVFP TRANSMETTANT EN CLAIR;
____ TVFP BROUILLÉ;
____ SYSTÈME SRD;
____ SYSTÈME DE CÂBLE;
____ SDM TRANSMETTANT EN CLAIR;
____ SDM BROUILLÉ;
____ AUTRE (VEUILLEZ PRÉCISER)_______________________________________________________
3) Nom du retransmetteur :
a) si le retransmetteur est une SOCIÉTÉ, veuillez indiquer
le nom de la société ___________________________________________________
la juridiction où la société est constituée ___________________________________
le nom et le titre de ses principaux dirigeants :
NOM
TITRE
b) si le retransmetteur est une PERSONNE PHYSIQUE, veuillez en donner le nom : _______________________________________
c) dans tous les autres cas, veuillez indiquer le nom de tous les propriétaires de l’entreprise et une description de sa forme juridique
(par exemple, société de personnes, entreprise conjointe, etc.) :
Forme juridique : ____________________________________________
NOM
TITRE (le cas échéant)
4) Autre(s) dénomination(s) sous la(les)quelle(s) il fait affaires : _______________________________________________________
5) Adresse de la principale place d’affaires du retransmetteur :
No et rue : ______________________________________________________
Ville : ____________________________ Province : _______________ Code postal : ______ ______
6) Adresse à laquelle vous désirez que les avis vous soient communiqués (si elle diffère de la précédente) :
No et rue : ______________________________________________________
Ville : ____________________________ Province : _______________ Code postal : ______ ______
20
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
7) Personne-ressource pour ce système :
Nom : ________________________________________ Titre : ____________________________________________
No de tél. : ______________________ Télécopieur : ___________________________
Courriel : _______________________
8) Si le retransmetteur a déposé auprès du CRTC une carte représentant la zone de desserte autorisée à l’intérieur de laquelle le
système est exploité, veuillez indiquer la date à laquelle la carte la plus récente a été ainsi déposée.
9) Si le système retransmet un signal éloigné de télévision à d’autres retransmetteurs, veuillez joindre une liste indiquant leur nom et
adresse, ainsi que l’indicatif des signaux qu’ils reçoivent.
(IL N’EST PAS NÉCESSAIRE DE RÉPONDRE À CETTE QUESTION DANS LE CAS D’UN TVFP TRANSMETTANT EN CLAIR OU D’UN SDM
TRANSMETTANT EN CLAIR)
10) ZONE DE DESSERTE/LOCALISATION DU SYSTÈME
(IL N’EST PAS NÉCESSAIRE DE RÉPONDRE À CETTE QUESTION DANS LE CAS D’UN SYSTÈME SRD)
a) S’IL S’AGIT D’UN TVFP TRANSMETTANT EN CLAIR OU D’UN SDM TRANSMETTANT EN CLAIR : veuillez décrire
l’endroit où le TVFP ou SDM est situé.
b) S’IL S’AGIT D’UN SYSTÈME À ANTENNE COLLECTIVE DONT LE SIGNAL EST CODÉ : veuillez indiquer l’adresse où le
transmetteur est situé.
No et rue : ______________________________________________________
Ville : ____________________________ Province : _______________ Code postal : ______ ______
Veuillez aussi indiquer l’adresse de tout autre immeuble desservi par le système à antenne collective.
No et rue : ______________________________________________________
Ville : ____________________________ Province : _______________ Code postal : ______ ______
Si le système dessert plus d’un immeuble, veuillez joindre une liste des adresses de ces autres immeubles.
c) S’IL S’AGIT D’UN SDM DONT LES SIGNAUX SONT CODÉS : veuillez fournir une liste de la municipalité, de la province et du
code postal de chaque transmetteur faisant partie du SDM.
11) Tarif mensuel du service de base que fournit le système, net de taxes : _____________________
(IL N’EST PAS NÉCESSAIRE DE RÉPONDRE À CETTE QUESTION DANS LE CAS D’UN TVFP TRANSMETTANT EN CLAIR OU D’UN SDM
TRANSMETTANT EN CLAIR)
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
21
FORM 2 (TELEVISION)
SMALL RETRANSMISSION SYSTEMS DECLARATION
(Television Tariff, section 17)
THIS FORM IS TO BE COMPLETED ONLY FOR SMALL RETRANSMISSION SYSTEMS. PLEASE SEE SECTIONS 2 AND 4
OF THE TELEVISION RETRANSMISSION TARIFF FOR THE DEFINITION OF SMALL RETRANSMISSION SYSTEM.
NAME OF THE SYSTEM: __________________________________________________________
YEAR FOR WHICH THIS FORM APPLIES: ____________
A) GENERAL
PLEASE ANSWER THE QUESTIONS THAT APPLY TO THIS RETRANSMISSION SYSTEM
1. Did the system retransmit a distant signal on December 31 of the previous year? ____________
If NO, do not answer questions 2 through 6 and answer question 7.
2. Was the system included in a unit on December 31, 1993? ____________
If YES, do not answer question 3 and go to question 4.
3. Was the system included in a unit on December 31 of the previous year? ____________
If YES, do not answer question 4 and go to question 5.
4. On December 31 of the previous year, did the system serve 2,000 premises or less? ____________
If YES, indicate that number: ____________. Do not answer questions 5 to 7.
If NO, do not answer question 5. Complete the table in question 6 using the number of premises served by the system on the last day of
each month of the previous year during which the system retransmitted a distant signal. Do not answer question 7.
5. On December 31 of the previous year, did the unit serve 2,000 premises or less? ____________
If YES, indicate the number: ____________. Do not answer questions 6 and 7.
If NO, complete the table in question 6 by using the number of premises served by all cable retransmission systems in the unit on the
last day of each month of the previous year in which (a) the composition of the unit was the same as on December 31, AND (b) the
system retransmitted a distant signal. Do not answer question 7.
6. Please complete the following table if you answered NO to question 4 or to question 5.
As of the last day of each month during the
previous year
January
February
March
April
May
June
July
August
September
October
November
December
Total
Average
(Divide total by the number of months for
which information is required to be provided)
Number of premises served
22
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
7. Answer this question only if you answered NO to question 1.
Was the system included in a unit on the last day of the first month in which it retransmitted a distant signal this year? ____________
If YES, how many premises were served by all cable retransmission systems in the unit on that day? ____________
If NO, how many premises did the system serve on that day? ____________
A SYSTEM IS A SMALL RETRANSMISSION SYSTEM IF YOU ANSWERED YES TO QUESTION 4 OR 5, IF THE AVERAGE IN QUESTION 6 IS 2,000 OR LESS, OR
IF THE NUMBER OF PREMISES SERVED INDICATED IN ANSWER TO QUESTION 7 IS 2,000 OR LESS.
B) IF THE SYSTEM IS A MASTER ANTENNA SYSTEM LOCATED WITHIN THE SERVICE AREA OF ANOTHER CABLE
RETRANSMISSION SYSTEM, please also complete the following declaration:
I confirm that _____________________________________ (system name) is located within the service area
of ______________________________ (name of cable retransmission system) which as of
________________________________ (relevant date) served no more than 2,000 premises in its licensed area.
______________________________________________________________________
(Signature)
______________________________________________________________________
(Name and Title)
Date: __________________________________
C) IF A MASTER ANTENNA SYSTEM IS NOT LOCATED WITHIN THE SERVICE AREA OF ANOTHER CABLE
RETRANSMISSION SYSTEM, please also complete the following declaration:
I confirm that _____________________________________ (system name) is not located within the service area
of any other retransmission system.
(Signature)
______________________________________________________________________
(Name and Title)
Date: __________________________________
D) INFORMATION ABOUT PREMISES SERVED
Please provide the following information as of (i) December 31 of the previous year, if the system retransmitted a distant television
signal on that day, or (ii) the last day of the month in which the system first retransmitted a distant television signal in THIS year, if the
system did not retransmit a distant television signal on December 31 of the previous year.
Residential
Units
Numbers of premises served
Number of premises receiving at least
one distant television signal
Health
Care
Facilities
Hotels
Educational
Institutions
Others
All
Premises
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
23
E) ROYALTY SHARE OF EACH COLLECTIVE SOCIETY
Column A
Collective
Society
Column B
ÿ
Column C
Royalty Amount
Column D
Withholding Tax
(10ÿ)
BBC
Column E
Interest
Column F
GST
(7ÿ)
Column G
Total 1
n/a
CBRA
n/a
CCC
n/a
CRC
n/a
CRRA
n/a
FWS
n/a
MLB
n/a
SOCAN
n/a
TOTAL
* To be determined by the Copyright Board
1
Column C − Column D + Column E + Column F
F) INFORMATION ABOUT THE UNIT
1. Please complete this table if you answered YES to question 2, i.e. if the system was in a unit on December 31, 1993.
Names of all the retransmission systems in the
unit on December 31, 1993
Names of the persons (including corporations) or
groups of persons who own or who directly or
indirectly control the systems included in the unit
Explain the nature of the control exercised (e.g.
the percentage of voting shares directly or
indirectly held by the persons exercising the
control or by the members of the controlling group)
24
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
2. Please complete this table if you answered YES to questions 2, 3 or 7.
If the system was part of a unit on December 31 of the previous year, please provide the information as of that date. If not, please state
the date on which the system became part of a unit and provide the information as of the last day of that month.
Date as of which the information is being provided: __________________
Names of all the retransmission systems in
the unit
Names of the persons (including corporations) or
groups of persons who own or who directly or
indirectly control the systems included in the unit
Explain the nature of the control exercised (e.g.
the percentage of voting shares directly or
indirectly held by the persons exercising the
control or by the members of the controlling group)
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
25
FORMULAIRE 2 (TÉLÉVISION)
DÉCLARATION À L’ÉGARD D’UN PETIT SYSTÈME DE RETRANSMISSION
(Tarif télévision, article 17)
SEULS LES PETITS SYSTÈMES DE RETRANSMISSION (TELS QU’ILS SONT DÉFINIS AUX ARTICLES 2 ET 4 DU TARIF
SUR LA RETRANSMISSION DE SIGNAUX DE TÉLÉVISION) DOIVENT REMPLIR LE PRÉSENT FORMULAIRE.
NOM DU SYSTÈME : _________________________________________________________
ANNÉE POUR LAQUELLE LE FORMULAIRE EST DÉPOSÉ : ____________
A) RENSEIGNEMENTS DE NATURE GÉNÉRALE
VEUILLEZ RÉPONDRE AUX QUESTIONS QUI CONCERNENT LE SYSTÈME DE RETRANSMISSION
1. Le système retransmettait-il un signal éloigné le 31 décembre de l’année précédente? ____________
Si la réponse est NON, ne répondez pas aux questions 2 à 6. Passez directement à la question 7.
2. Le système faisait-il partie d’une unité le 31 décembre 1993? ____________
Si la réponse est OUI, ne répondez pas à la question 3. Passez directement à la question 4.
3. Le système faisait-il partie d’une unité le 31 décembre de l’année précédente? ____________
Si la réponse est OUI, ne répondez pas à la question 4. Passez directement à la question 5.
4. Le système desservait-il 2 000 locaux ou moins le 31 décembre de l’année précédente? ____________
Si la réponse est OUI, indiquez le nombre de locaux : ____________. Ne répondez pas aux questions 5 à 7.
Si la réponse est NON, ne répondez pas à la question 5. Passez à la question 6 et remplissez le tableau en utilisant le nombre de locaux
desservis par le système le dernier jour de chaque mois de l’année précédente durant lequel le système retransmettait un signal éloigné.
Ne répondez pas à la question 7.
5. L’unité desservait-elle 2 000 locaux ou moins le 31 décembre de l’année précédente? ____________
Si la réponse est OUI, indiquez le nombre de locaux : ____________. Ne répondez pas aux questions 6 et 7.
Si la réponse est NON, passez à la question 6 et remplissez le tableau en utilisant le nombre de locaux desservis par tous les systèmes
de retransmission par câble faisant partie de l’unité le dernier jour de chaque mois de l’année précédente au cours duquel (a) les
systèmes faisant partie de l’unité étaient les mêmes qu’au 31 décembre, ET (b) le système retransmettait un signal éloigné. Ne
répondez pas à la question 7.
6. Veuillez remplir le tableau qui suit si vous avez répondu NON à la question 4 ou à la question 5.
Dernier jour de chaque mois
de l’année précédente
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Total
Moyenne
(total ÷ nombre de mois pour lesquels des données
sont fournies)
Nombre de locaux desservis
26
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
7. Ne répondez à la question que si vous avez répondu NON à la question 1.
Le système faisait-il partie d’une unité le dernier jour du mois au cours duquel il a retransmis un signal éloigné pour la première fois
durant cette année? _______
Si la réponse est OUI, indiquez le nombre de locaux desservis ce jour-là par tous les systèmes faisant partie de l’unité : ________
Si la réponse est NON, indiquez le nombre de locaux desservis ce jour-là par le système : ______
UN SYSTÈME EST UN PETIT SYSTÈME DE RETRANSMISSION SI VOUS AVEZ RÉPONDU OUI À LA QUESTION 4 OU À LA QUESTION 5, SI LA MOYENNE
ÉTABLIE EN RÉPONSE À LA QUESTION 6 EST DE 2 000 OU MOINS, OU SI LE NOMBRE DONNÉ EN RÉPONSE À LA QUESTION 7 EST DE 2 000 OU
MOINS.
B) S’IL S’AGIT D’UN SYSTÈME À ANTENNE COLLECTIVE SITUÉ DANS LA ZONE DE DESSERTE AUTORISÉE D’UN
AUTRE SYSTÈME DE RETRANSMISSION PAR CÂBLE, veuillez aussi remplir la déclaration suivante :
Le soussigné confirme que _________________________________________ (nom du système) est situé dans la zone de
desserte autorisée de _______________________________________ (nom du système de retransmission par câble) qui,
en date du ___________________________ (date pertinente) desservait au plus 2 000 locaux dans cette zone de desserte.
_______________________________________________________________
(Signature)
_______________________________________________________________
(Nom et titre)
Date : ________________________________
C) SI UN SYSTÈME À ANTENNE COLLECTIVE N’EST PAS SITUÉ DANS LA ZONE DE DESSERTE D’UN AUTRE
SYSTÈME DE RETRANSMISSION PAR CÂBLE, veuillez aussi compléter la déclaration suivante :
Le soussigné confirme que _________________________________________ (nom du système) n’est pas situé dans la zone de
desserte d’un autre système de retransmission par câble.
_______________________________________________________________
(Signature)
_______________________________________________________________
(Nom et titre)
Date : ________________________________
D) RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES LOCAUX DESSERVIS
Veuillez fournir les renseignements qui suivent, en date du 31 décembre de l’année précédente, si le système retransmettait un signal
éloigné ce jour-là. Sinon, veuillez les fournir en date du dernier jour du mois de l’année COURANTE durant lequel le système a
retransmis pour la première fois un signal éloigné de télévision.
Résidences
Nombre de locaux desservis
Nombre de locaux recevant au moins
un signal éloigné de télévision
Établissements
de soins
de santé
Hôtels
Institutions
d’enseignement
Autres
Total
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
27
E) PART DE CHAQUE SOCIÉTÉ DE GESTION
Colonne A
Société de
gestion
Colonne C
Montant des
droits
Colonne B
ÿ
Colonne D
Retenue d’impôt
à la source
(10ÿ)
BBC
Colonne E
Intérêts
Colonne F
TPS
(7ÿ)
Colonne G
Total 1
s/o
ADRRC
s/o
SPDAC
s/o
SRC
s/o
ADRC
s/o
FWS
s/o
LBM
s/o
SOCAN
s/o
TOTAL
* À être fixé par la Commission du droit d’auteur
1
Colonne C − Colonne D + Colonne E + Colonne F
F) RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L’UNITÉ
1. Veuillez remplir le tableau qui suit si vous avez répondu OUI à la question 2, c’est-à-dire si le système faisait partie d’une unité le
31 décembre 1993.
Nom de tous les systèmes de retransmission
par câble faisant partie de l’unité le
31 décembre 1993
Noms des personnes (y compris les sociétés) ou
groupes de personnes possédant ou contrôlant
directement ou indirectement les systèmes faisant
partie de l’unité
Expliquez la nature du contrôle exercé (par
exemple, part des actions votantes détenues
directement ou indirectement par les personnes
ou les membres du groupe exerçant un contrôle)
28
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
2. Veuillez remplir le tableau qui suit si vous avez répondu OUI à la question 2, 3 ou 7.
Si le système faisait partie d’une unité le 31 décembre de l’année précédente, veuillez fournir les renseignements demandés tels qu’ils
s’établissaient ce jour-là. Sinon, veuillez indiquer la date de l’année courante depuis laquelle le système fait partie d’une unité, et
veuillez fournir les renseignements demandés tels qu’ils s’établissaient le dernier jour du mois en question.
Date pour laquelle les renseignements sont fournis : _______________________
Nom de tous les systèmes de retransmission
par câble faisant partie de l’unité
Noms des personnes (y compris les sociétés) ou
groupes de personnes possédant ou contrôlant
directement ou indirectement les systèmes faisant
partie de l’unité
Expliquez la nature du contrôle exercé (par
exemple, part des actions votantes détenues
directement ou indirectement par les personnes
ou les membres du groupe exerçant un contrôle)
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
29
FORM 3 (TELEVISION)
INFORMATION ABOUT PREMISES SERVED
ROYALTY CALCULATION FOR ___________ (relevant date)
USING THIS FORM, MOST SYSTEMS CAN CALCULATE THE TOTAL ROYALTY OWED FOR THE RETRANSMISSION OF DISTANT TELEVISION
SIGNALS.
THE INFORMATION IN LINES 1 AND 3 SHOULD BE PROVIDED FOR ALL SYSTEMS, ONCE A YEAR, AS OF DECEMBER 31 OF THE PREVIOUS YEAR,
EVEN IF NO DISTANT TELEVISION SIGNALS ARE CARRIED BY THE SYSTEM.
UNSCRAMBLED LPTV AND UNSCRAMBLED MDS PAY A FLAT RATE OF $100 PER YEAR, AND NEED NOT CALCULATE THEIR ROYALTIES.
THE INFORMATION PROVIDED IN RESPECT OF A SCRAMBLED MDS SHALL TAKE INTO ACCOUNT ALL TRANSMITTERS OPERATED BY IT.
SMALL RETRANSMISSION SYSTEMS SHOULD USE FORM 2.
NAME OF THE SYSTEM: _____________________________
NOTE: Lines containing a reference to TVA should be completed only by those systems which are not located in a Francophone market and are retransmitting the TVA
signal to comply with CRTC Distribution Order 1999-1.
Type of Premises
1
Number of premises or TVROs served
2
Retransmission royalty rate per premises applicable to the system1
Residential
Units
Health
Care
Facilities
Hotels
Educational
Institutions
Others
All
Premises
n/a
NON-FRANCOPHONE MARKET PREMISES
3
Number of premises for which Francophone market discount is NOT claimed
4
Number of premises or TVROs receiving at least one distant television signal2
5
Number of premises or TVROs receiving at least one unduplicated distant
television signal other than the TVA signal3
6
Gross royalty for premises or TVROs reported in line 5
[line 2 × line 5]
7
Number of premises receiving only one distant television signal, which is also
duplicated4
8
Gross royalty for premises reported in line 7
[line 2 × line 7 × 25ÿ]
9
Number of premises receiving more than one distant television signal, all of
which are duplicates5
10
Gross royalty for premises reported in line 9
[line 2 × line 9 × 50ÿ]
11
Number of premises receiving TVA as their only distant television signal6
12
Gross royalty for premises reported in line 11
[line 2 × line 11 × 5ÿ]
13
Number of premises receiving as their only distant television signals TVA and
one duplicated signal7
14
Gross royalty for premises reported in line 13
[line 2 × line 13 × 30ÿ]
15
Number of premises receiving as their only distant television signals TVA and
more than one duplicated signal8
16
Gross royalty for premises reported in line 15
[line 2 × line 15 × 55ÿ]
17
TOTAL gross royalty amount
[line 6 + line 8 + line 10 + line 12 + line 14 + line 16]
18
Adjustment factor for certain types of premises
19
Royalty Amount — Non-Francophone Market Premises
[line 17 × line 18]
n/a
n/a
n/a
n/a
n/a
n/a
n/a
1
0.25
0.6
0.25
1
n/a
———
1
See sections 7 to 10 of the tariff. Generally speaking, the rate for cable retransmission systems is based on the total number of premises of all types served within the licensed
service area in which the system is located, whether or not these premises receive a distant television signal, and the rate for scrambled MDSs is based on the total number of
premises of all types served by all the transmitters that form part of the system. Please consult the relevant provisions of the tariff to ensure that you use the correct rate.
2
If the system is a DTH, please copy in line 4 the number found in line 1. In all other cases, the number in line 3 should be the same as the total of lines 5, 7, 9, 11, 13 and 15.
3
If the system is a DTH, please copy in line 5 the number found in line 1.
4
See paragraph 13(1)(a) of the tariff.
5
See paragraph 13(1)(b) of the tariff.
6
See section 12 of the tariff.
7
See paragraph 13(2)(a) of the tariff.
8
See paragraph 13(2)(b) of the tariff.
Supplement to the Canada Gazette
30
July 1, 2000
Residential
Units
Type of Premises
Health
Care
Facilities
Hotels
Educational
Institutions
Others
All
Premises
FRANCOPHONE MARKET PREMISES
9
10
11
12
20
Number of premises for which Francophone market discount is claimed.
[line 1 minus line 3]
21
Number of Francophone market premises receiving at least one distant
television signal9
22
Number of Francophone market premises receiving at least one unduplicated
distant television signal
23
Gross royalty for premises reported in line 21
[line 21 × line 4 × 50%]
24
Number of Francophone market premises receiving only one distant television
signal, which is also duplicated10
25
Gross royalty for premises reported in line 23
[line 2 × line 23 × 25ÿ ×ÿ ]
26
Number of premises receiving more than one distant television signal, all of
which are duplicates11
27
Gross royalty for premises reported in line 25
[line 2 × line 25 × 50ÿ ×ÿ ]
28
TOTAL gross royalty amount
[line 22 + line 24 + line 26]
29
Adjustment factor for certain types of premises
30
Royalty Amount — Francophone Market Premises
[line 28 × line 29]
31
Total Royalty Amount12
[line 19 + line 30]
n/a
n/a
n/a
n/a
1
0.25
0.6
0.25
1
n/a
The number in line 21 should be the same as the total of lines 22, 24 and 26.
See paragraph 13(1)(a) of the tariff.
See paragraph 13(1)(b) of the tariff.
The total amount of royalty owed is the total of the amounts listed in line 31.
The share of each collective society is as follows:
Column A
Collective
Society
Column B
ÿ
Column C
Royalty Amount
Column D
Withholding Tax
(10ÿ)
BBC
n/a
CBRA
n/a
CCC
n/a
CRC
n/a
CRRA
n/a
FWS
n/a
MLB
n/a
SOCAN
n/a
TOTAL
* To be determined by the Copyright Board.
1
C
− Column D + Column E + Column F
Column E
Interest
Column F
GST
(7ÿ)
Column G
Total 1
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
31
FORMULAIRE 3 (TÉLÉVISION)
RENSEIGNEMENTS SUR LES LOCAUX DESSERVIS
CALCUL DES DROITS EN DATE DU _________________________ (date pertinente)
LE PRÉSENT FORMULAIRE PERMET À UN SYSTÈME D’ÉTABLIR LE MONTANT DES DROITS QU’IL DOIT VERSER POUR LA RETRANSMISSION DE
SIGNAUX ÉLOIGNÉS DE TÉLÉVISION.
VEUILLEZ FOURNIR L’INFORMATION PORTÉE AUX LIGNES 1 ET 3 POUR TOUS LES SYSTÈMES, UNE FOIS L’AN, EN DATE DU 31 DÉCEMBRE DE
L’ANNÉE PRÉCÉDENTE, QUE LE SYSTÈME AIT DISTRIBUÉ OU NON UN SIGNAL ÉLOIGNÉ DE TÉLÉVISION.
LES TVFP TRANSMETTANT EN CLAIR ET LES SDM TRANSMETTANT EN CLAIR PAIENT DES DROITS FIXES DE 100
CALCULER LE MONTANT DES DROITS QU’ILS ONT À VERSER.
$ PAR ANNÉE ET N’ONT PAS À
LES INFORMATIONS FOURNIES À L’ÉGARD D’UN SDM DONT LES SIGNAUX SONT CODÉS DOIVENT PRENDRE EN COMPTE TOUS LES
TRANSMETTEURS QU’IL EXPLOITE.
o
POUR LES PETITS SYSTÈMES DE RETRANSMISSION, VEUILLEZ UTILISER LE FORMULAIRE N
2.
NOM DU SYSTÈME : _____________________________
NOTA : Seul un système qui n’est pas situé dans un marché francophone et qui retransmet le signal TVA pour se conformer à l’Ordonnance de distribution 1999-1 du
CRTC doit tenir compte des références au signal TVA.
Type de local
1
Nombre de locaux ou de TVRO desservis
2
Taux des droits de retransmission applicable au système1
Résidences
Établissements
de soins
de santé
Hôtels
Institutions
d’enseignement
Autres
Total
s/o
LOCAUX DE MARCHÉS NON FRANCOPHONES
3
Nombre de locaux pour lesquels le rabais pour marché francophone n’est
PAS réclamé
4
Nombre de locaux ou de TVRO recevant au moins un signal éloigné de
télévision2
5
Nombre de locaux ou de TVRO recevant au moins un signal éloigné de
télévision, autre que le signal TVA3, qui n’est pas le double d’un signal
local
Montant brut des droits à verser pour les locaux ou TVRO indiqués à la
ligne 5 [ligne 2 × ligne 5]
6
7
Nombre de locaux qui reçoivent comme unique signal éloigné de
télévision un double d’un signal local4
8
Montant brut des droits à verser pour les locaux indiqués à la ligne 7
[ligne 2 × ligne 7 × 25 ÿ]
9
Nombre de locaux qui reçoivent comme seuls signaux éloignés de
télévision deux signaux ou plus qui sont des doubles d’un signal local5
10
Montant brut des droits à verser pour les locaux indiqués à la ligne 9
[ligne 2 × ligne 9 × 50 ÿ]
11
Nombre de locaux qui reçoivent le signal TVA comme unique signal
éloigné de télévision6
12
Montant brut des droits à verser pour les locaux indiqués à la ligne 11
[ligne 2 × ligne 11 × 5 ÿ]
13
Nombre de locaux qui reçoivent comme seuls signaux éloignés de
télévision le signal TVA et un double d’un signal local7
14
Montant brut des droits à verser pour les locaux indiqués à la ligne 13
[ligne 2 × ligne 13 × 30 ÿ]
15
Nombre de locaux qui reçoivent comme seuls signaux éloignés de
télévision le signal TVA et deux doubles d’un signal local ou plus8
———
1
Voir les articles 7 à 10 du tarif. En général, pour les systèmes de retransmission par câble, le taux est établi en fonction du nombre de locaux desservis dans la
zone de desserte autorisée à l’intérieur de laquelle le système est situé, peu importe que ces locaux reçoivent ou non un signal éloigné de télévision et le taux
pour les SDM dont les signaux sont codés est basé sur le nombre total de locaux de tous genres desservis par tous les transmetteurs faisant partie de ce système.
Veuillez consulter les dispositions pertinentes du tarif afin de vous assurer que vous utilisez le bon taux.
2
Dans le cas d’un système SRD, veuillez porter à la ligne 4 le nombre inscrit à la ligne 1. Dans tous les autres cas, le nombre porté à la ligne 3 devrait correspondre au total des nombres portés aux lignes 5, 7, 9, 11, 13 et 15.
3
Dans le cas d’un système SRD, veuillez porter à la ligne 5 le nombre inscrit à la ligne 1.
4
Voir le paragraphe 13(1) du tarif.
5
Voir le paragraphe 13(1) du tarif.
6
Voir l’article 12 du tarif.
7
Voir le paragraphe 13(2) du tarif.
8
Voir le paragraphe 13(2) du tarif.
s/o
s/o
s/o
s/o
s/o
32
Supplement to the Canada Gazette
Type de local
16
Montant brut des droits à verser pour les locaux indiqués à la ligne 15
[ligne 2 × ligne 15 × 55 ÿ]
17
TOTAL du montant brut des droits [ligne 6 + ligne 8 + ligne 10 +
ligne 12 + ligne 14 + ligne 16]
18
Facteur d’ajustement pour certains types de locaux
19
Montant des droits — Locaux de marchés non francophones [ligne 17 ×
ligne 18]
July 1, 2000
Résidences
Établissements
de soins
de santé
Hôtels
Institutions
d’enseignement
Autres
Total
s/o
s/o
1
0,25
0,6
0,25
1
s/o
LOCAUX DE MARCHÉS FRANCOPHONES
9
10
11
12
20
Nombre de locaux pour lesquels le rabais pour marché francophone est
réclamé [ligne 1 moins ligne 3]
21
Nombre de locaux de marchés francophones recevant au moins un signal
éloigné de télévision9
22
Nombre de locaux de marchés francophones recevant au moins un signal
éloigné de télévision qui n’est pas un double d’un signal local
23
Montant brut des droits à verser pour les locaux indiqués à la ligne 21
[ligne 21 × ligne 4 × 50ÿ]
24
Nombre de locaux de marchés francophones recevant seulement un signal
éloigné de télévision qui est aussi un double d’un signal local10
25
Montant brut des droits à verser pour les locaux indiqués à la ligne 23
[ligne 2 × ligne 23 × 25ÿ × 50ÿ]
26
Nombre de locaux recevant plus d’un signal éloigné de télévision qui sont
tous des doubles d’un signal local11
27
Montant brut des droits à verser pour les locaux indiqués à la ligne 25
[ligne 2 × ligne 25 × 50ÿ × 50ÿ]
28
Total du montant brut des droits
[ligne 22 + ligne 24 + ligne 26]
29
Facteur d’ajustement pour certains types de locaux
30
Montant des droits à verser — Locaux de marchés francophones
[ligne 28 × ligne 29]
31
Total des droits à verser12
[ligne 19 + ligne 30]
Le nombre à la ligne 21 devrait être le même que le total des lignes 22, 24 et 26.
Voir le paragraphe 13(1)a) du tarif.
Voir le paragraphe 13(1)b) du tarif.
Le montant total des droits est le total des montants portés à la ligne 31.
s/o
s/o
s/o
s/o
1
0,25
0,6
0,25
1
s/o
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
33
Chaque société de gestion a droit à la part qui suit :
Colonne A
Société de
gestion
Colonne B
ÿ
Colonne C
Montant des
droits
Colonne D
Impôt de retenue
à la source
(10ÿ)
BBC
s/o
ADRRC
s/o
SPDAC
s/o
SRC
s/o
ADRC
s/o
FWS
s/o
LBM
s/o
SOCAN
s/o
TOTAL
* À être fixé par la Commission du droit d’auteur.
1
C
− Colonne D + Colonne E + Colonne F
Colonne E
Intérêts
Colonne F
TPS
(7ÿ)
Colonne G
Total 1
FORM 4 (TELEVISION)
TELEVISION SERVICE INFORMATION AS OF
(Television Tariff, par. l6(j), (k»
(relevant date)
SCRAMBLED MDSs SHOULD NOT COMPLETE THIS FORM BUT SHOULD COMPLETE FORM 4A
PLEASE PROVmE THE FOLLOWING INFORMA TION FOR ALL TELEVISION BROADCAST SIGNALS (INCLUDING
SUPERSTATIONS) SUPPLIED TO SUBSCRmERS.
Call Letters
ofMother
Call
Letters/
Name
of
Signal
1This information
Signal
(ifsignal
carried is a
~ter)
is not rewired
Network
Affiliation
for an unscrambled
Any Other
Name Under
Which the
Signal is
Known
LPTV
City and
Province or
State Where
Signal
Originated
or an unscrambled MDS.
Basic (B) or
Discretionary
(D) Service?
A) Number
ofPremises/
TYROs
Receiving
the Signal
as Distant
B) Number
ofPremises/
TYROs
Served by
the System
(please
indicate
over
A
By
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
35
FORMULAIRE 4 (TÉLÉVISION)
RENSEIGNEMENTS SUR LES SERVICES FOURNIS EN DATE DU ___________________________ (date pertinente)
(Tarif télévision, al. 16 j), k))
LE SDM DONT LES SIGNAUX SONT CODÉS DOIT COMPLÉTER LE FORMULAIRE 4A ET NON CE FORMULAIRE
VEUILLEZ FOURNIR LES RENSEIGNEMENTS SUIVANTS POUR TOUS LES SIGNAUX DE TÉLÉVISION RADIODIFFUSÉS
(INCLUANT LES SUPERSTATIONS) FOURNIS À VOS ABONNÉS.
Indicatif/
Nom du
signal
Indicatif de
la stationmère
(s’il s’agit d’un
réémetteur)
Affiliation
de réseau
Tout autre
nom sous
lequel le
signal est
communément
identifié
Ville et
province
ou État
d’origine
du signal
Service de
base (B) ou
discrétionnaire
(D)?
(A) Nombre
de locaux/
TVRO
recevant le
signal à titre
de signal
éloigné
(B) Nombre
de locaux/
TVRO
desservis par
le système
———
1
Il n’est pas nécessaire de fournir ces renseignements dans le cas d’une TVFP transmettant en clair ou d’un SDM transmettant en clair.
(Veuillez
indiquer
(A) sur (B))1
...
.,
.£3
00.'
=
..~
:@
~
rn
§
~
]-
0
~
I
~
I
~
~
~
t<
~
8
.~
"'
~'It!.
o.~
OOE-<=
Z.9
g.~
~
~
~
:;9
~
-=
.5~
§
~.g
..,
t:~a
o CJ .0=..
~~.s
~
9
rn
=
8
'5
~
~
~
u
~
s
"'
0
~,
~
~
~
]
~
z
~
~
~
00
~
~
]
~~
-8 .a
.~~
~
..
"'
~~=-a~~
(U "' s
~
~
rn
"'
.~
~
]-=0
I
.
g .~
.~
(U
-~
oa
~r-
...,
"8°~$'O
.u8~5i!2.
c.~ =~.~
.~
> 2.
g~
~
~
~
.~
.£
~
~O
I
rn rn!
-~
~~
~~
Ou
>-rn
~~
Urn
~~
~r5
rn<rn
~~
I
rnl
~
.a
i
~ ..
"0
."?:
=
~
~
""
.§
~
..
.,
u
.-=
~
£
~
9
~!
~ ';:1
~...§ u
'5
~:a~
.s~-;=
O>'tb~
>, .0 .-8
~G)VJ~
<~;.§
~
0
.5 ~
oa
.9
.. ,6
" ""
~~
~~
u~
iti
~i .9;
"
.151
]
.~ :?1
.!! 0'-.
I ]
'8
~
8
""'
~
t; .I:O
"
c:.
~ o
~
O~
~~
~-
rI].~
"'
bO
u£~:s8
~~
~
~~
~
00
-
~
~
().
.~ .~
=0
~
~~~
~~::-;:j':S~
~ ~B,-,
~~
~C
o
0)
.a;
'ti
~ U:i3
~.s:=
8~g
~
~
.~
£
"S
~
rn
9
00
.-~=
8E--£
8
1
1
~
0
N
i
1
00
:a
..
~
.~
.~
~
"'ii'
,
.,
.=
.,
~ '8
~
d ~
O
.~
.~ ~
~ ~
z
~
.~
u
0;
~
~
=
~o
o.~
t ...
..fE
z<
:
'"
I
~~~
~
.-" 1
..6!J
..
~~
'iU
~..-m8.
-~","
~ o.=~
U~~
~~
"'
...
~
.3
~
u
~~
e~g
]00
~.Q
=
"
~."
...
=
..
i
e
"'
=
~
rs
-r/J
";;'
5
.s
i
u
~
~
~
r/J
i
9
0
.N
,"05~
j
~'e~
~~~
~~."
::>Q)
QQ
~~
<§
Q "'
'2'
9
8
§
~
r/)::Q
--
~
< .
~,~
~~
0~
r/)
~
~§
~~
~~
~
~
:fj.~
+-'c
.a
4)
~"O
t
II
'81
u
-,,-,," 0 s c =
.!!. "~,~ "Ob ~
:;: 0 ;:I".:";;
>~0.°;:l
-..,..,
I;:;'
.~
I
~-
Or;,
1~
o
&i6a
~
:g ~,fii Q. ~ ~
0'" Sb'-' ;:3' ;:: u
N 0- ~ '-' .Q e
~ ~ 6i>-; E~
°~0::;].9
e ~
> .,,'0)
~
§
~~
~
~
r/)
r/)
~;)
~
..'
Z.~
~ 'Q)
"S~~
~~.~
u§.g
1
o
~
8
~
u
j
ur/J
"
~I
",
-u,
.~
...
".'
-'5
~5=~~~
...,
,,§"=
~~
~~i
]
"6h
~
~
'0)
"
!
".
]
"~
~
]
0.
~O
<~
~O
a~
~
r/)
r/)
E-o
"'
",
~r/J
~
~
...
~
.t=
~
M
~
~j"~~~
'5
M
=
=
=
~
O
.,
§ ~
:~~
~~
i
~
~~
"'
~O
'r5
~
r/)
1
~,~
~
~
~~
~
,~I
U~
~~
~><
,~~
~
a
~
bi
'B
.-
rar/J
g~
~~
~
~
ag
.E
..
"'
~
'C
..
=
5
.s
..
'C
..
...
~
r/J
= §
o~00-= '"
~°-=~
=
:
~
t
~
"'
~
~
§
~
~
9
5
~
<
'ot"
0)
~
..
"
..
'C
-;
~
.~
~
-
~
rn
>
,~
~
();,
='l.,
"0 .c:; ~
= .a .>
..;3
0
~
~
,s:
~
~
~
"
u
~
§
~
",
.~
"'
~
-8
ii
~
=
~
§
"~
"~
~
~
"
C.)
..I!,
~=
~0,,-:s
~ "=
"~ ~
00..
.E-
ft'""'
00..
-'41 "6iI i
8...
8
"'..,
-..,
,""I'.!!!,
'=
..
"
]
38
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
FORM 5 (TELEVISION)
REPORT FOR CABLE RETRANSMISSION SYSTEMS OPERATING IN A FRANCOPHONE MARKET
AND SCRAMBLED MDS TRANSMITTERS LOCATED IN A FRANCOPHONE MARKET
(Television Tariff, section 23)
NAME OF SYSTEM:
Cable retransmission systems located in the Province of Quebec and scrambled MDSs in respect of transmitters located in the Province
of Quebec need not complete this form.
I. ELIGIBILITY FOR FRANCOPHONE MARKET DISCOUNT — CABLE RETRANSMISSION SYSTEM
For each city, town or municipality wholly or partly within the system’s licensed area, please provide the following information.
Cable retransmission systems whose licensed area includes all or part of any of the localities listed in paragraph 10(2)(b) of the
Television Tariff are only required to complete column A.
NOTE: The population for the whole city, town or municipality must be used in column (C), even if the cable retransmission system’s licensed area includes only part of that city, town or municipality.
If the total of column (B) is more than 50 per cent of the total of column (C), the cable retransmission system is in a Francophone
market.
(A) Name of the City, Town or Municipality
(B) Population Claiming French as Their
Mother Tongue According to the Most Recent
Statistics Canada Figures
(C) Total Population According to the
Most Recent Statistics Canada Figures
II. ELIGIBILITY FOR FRANCOHONE MARKET DISCOUNT —SCRAMBLED MDS
If eligibility for the Francophone market discount is claimed with respect to premises receiving distant signals from any transmitter
operated by this system, please complete this table for each such transmitter. For each transmitter which is eligible under 10(3)(a) or
(b), complete only A. For each transmitter which is eligible under 10(3)(c), complete A, B and C.
A. The name of the city, town or municipality and province
where this transmitter is located.
B. The population of that city, town or municipality, according to
the most recent population figures published by Statistics Canada.
C. The population of that city, town or municipality for whom
French is their mother tongue, according to the most recent
population figures published by Statistics Canada.
D. If the total of C is more than 50 per cent of B, the premises served by this transmitter are deemed to be located in a Francophone
market.
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
39
FORMULAIRE 5 (TÉLÉVISION)
RAPPORT D’UN SYSTÈME DE RETRANSMISSION PAR CÂBLE OPÉRANT DANS UN MARCHÉ FRANCOPHONE ET D’UN
SDM DONT LES SIGNAUX SONT CODÉS DESSERVANT DES LOCAUX DANS UN MARCHÉ FRANCOPHONE
(Tarif télévision, article 23)
NOM DU SYSTÈME :
Les systèmes de retransmission par câble situés dans la province de Québec et les SDM dont les signaux sont codés, en ce qui a trait
aux transmetteurs situés dans la province de Québec, n’ont pas à remplir ce formulaire.
I. ÉLIGIBILITÉ AU RABAIS POUR LES MARCHÉS FRANCOPHONES — SYSTÈMES DE RETRANSMISSION PAR CÂBLE
Veuillez fournir l’information qui suit à l’égard de chacune des cités, villes ou municipalités comprises en tout ou en partie dans la
zone de desserte.
Les systèmes de retransmission par câble dont la zone de desserte inclut en tout ou en partie toute localité énumérée à l’alinéa 10(2)b)
du tarif télévision n’ont à remplir que la colonne A.
NOTA : Dans la colonne C, il faut vous servir de la population totale de la cité, ville ou municipalité aux fins du présent calcul
même si la zone de desserte du système de retransmission par câble ou si la zone dans laquelle sont situés des locaux desservis par
un SDM dont les signaux sont codés ne comprend qu’une partie de cette cité, ville ou municipalité.
Si le total de la colonne (B) est 50 pour cent ou plus du total de la colonne (C), le système de retransmission par câble est un système
francophone.
(A) Nom de la cité, ville ou municipalité
(B) Population de langue maternelle française
selon les dernières données de
Statistique Canada
(C) Population totale selon les dernières
données de Statistique Canada
II. ÉLIGIBILITÉ AU RABAIS POUR LES MARCHÉS FRANCOPHONES — SDM DONT LES SIGNAUX SONT CODÉS
Si l’admissibilité au rabais pour marché francophone est réclamée quant aux locaux recevant des signaux éloignés de télévision de
tout transmetteur exploité par ce système, veuillez compléter ce tableau pour chacun de ces transmetteurs. Pour chaque transmetteur
admissible selon 10(3)a) ou b), complétez seulement A. Pour chaque transmetteur admissible selon 10(3)c), complétez A, B et C.
A. Le nom de la cité, ville ou municipalité et de la province dans
laquelle ce transmetteur est situé.
B. La population de cette cité, ville ou municipalité, selon les
plus récentes données démographiques publiées par Statistique
Canada.
C. La population de cette cité, ville ou municipalité pour laquelle
le français est la langue maternelle, selon les plus récentes données démographiques publiées par Statistique Canada.
D. Si le total de C est équivalent à plus de 50 pour cent de B, les locaux desservis par ce transmetteur sont réputés être situés dans un
marché francophone.
40
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
FORM 6 (TELEVISION)
SYSTEMS REPORTED BY THE SAME RETRANSMITTER
(Television Tariff, section 24)
Name of the System
(as reported on Form 1 for that System)
Licensed Area
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
FORMULAIRE 6 (TÉLÉVISION)
DÉCLARATION DU RETRANSMETTEUR OPÉRANT PLUS D’UN SYSTÈME
(Tarif télévision, article 24)
Nom du système
(tel que porté au Formulaire 1 pour ce système)
Zone de desserte
41
42
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
FORM 7 (TELEVISION)
REPORT OF PREMISES ENTITLED TO A DISCOUNT
(Television Tariff, subsection 28(1))
A COLLECTIVE SOCIETY IS ENTITLED TO ASK THAT THIS FORM BE COMPLETED IF THERE ARE BUILDINGS CONTAINING PREMISES FOR WHICH
YOU CLAIM A DISCOUNT UNDER SECTION 14 OF THE TARIFF (ROOMS IN HOTELS, HEALTH INSTITUTIONS AND EDUCATIONAL INSTITUTIONS).
Please give the address of each building containing premises of the type indicated, as well as the number of premises served in each
building.
NAME OF SYSTEM: _________________________________
DATE AS OF WHICH THE REPORT IS BEING MADE: _______________________________
HOTEL ROOMS (this includes motel rooms)
Address
Number of Rooms Served
Address
Number of Rooms Served
PREMISES IN HEALTH INSTITUTIONS
PREMISES IN EDUCATIONAL INSTITUTIONS
Address
Number of Rooms Served
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
43
FORMULAIRE 7 (TÉLÉVISION)
LOCAUX FAISANT L’OBJET D’UN RABAIS
(Tarif télévision, par. 28(1))
UNE SOCIÉTÉ DE GESTION PEUT DEMANDER QUE LE PRÉSENT FORMULAIRE SOIT REMPLI POUR LES LOCAUX CONTENUS DANS CERTAINS
TYPES D’ÉDIFICES (HÔTELS, ÉTABLISSEMENTS DE SOINS DE SANTÉ, INSTITUTIONS D’ENSEIGNEMENT) POUR LESQUELS VOUS RÉCLAMEZ UN
RABAIS AUX TERMES DE L’ARTICLE 14 DU TARIF.
Veuillez indiquer l’adresse de chacun des édifices contenant des locaux du type indiqué ci-dessous, ainsi que le nombre de locaux
desservis dans chacun de ces édifices.
NOM DU SYSTÈME : __________________________
DATE À LAQUELLE L’INFORMATION EST FOURNIE : _______________________________
CHAMBRES D’HÔTEL (y compris chambres de motel)
Adresse
Nombre de chambres desservies
LOCAUX DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SOINS DE SANTÉ
Adresse
Nombre de locaux desservis
LOCAUX DANS LES INSTITUTIONS D’ENSEIGNEMENT
Adresse
Nombre de locaux desservis
Supplement to the Canada Gazette
44
July 1, 2000
FORM 8 (TELEVISION)
REPORT OF RESIDENTIAL PREMISES IN EACH
POSTAL CODE AREA AS OF____________________
(Television Tariff, section 28)
A. A COLLECTIVE SOCIETY IS ENTITLED UNDER 28(3)(a) TO ASK FOR THE FOLLOWING FORM TO BE COMPLETED FOR A CABLE SYSTEM ONLY
IF IT HAS BEEN 12 MONTHS SINCE THE LAST TIME IT ASKED FOR SUCH A FORM TO BE FILLED IN WITH RESPECT TO THAT SYSTEM.
NAME OF SYSTEM: ___________________________________________________________
Postal
Code
Number of Residential Premises
Served by the System Within the
Postal Code
Postal
Code
Number of Residential Premises
Served by the System Within the
Postal Code
Postal
Code
Number of Residential Premises
Served by the System Within the
Postal Code
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
45
B. A COLLECTIVE SOCIETY IS ENTITLED UNDER 28(3)(b) TO ASK FOR THE FOLLOWING FORM TO BE COMPLETED FOR A CABLE SYSTEM ONLY
IF IT HAS BEEN 12 MONTHS SINCE THE LAST TIME IT ASKED FOR SUCH A FORM TO BE FILLED IN WITH RESPECT TO THAT SYSTEM. A
SEPARATE COPY OF THIS FORM 8B IS REQUIRED FOR EACH SIGNAL FOR WHICH THIS FORM IS REQUESTED.
NAME OF SYSTEM: _____________________________________________________
Call letters and network of signal:
Postal
Code
Number of Residential Premises
Receiving this Signal as a Distant
Signal Within the Postal Code
Postal
Code
Number of Residential Premises
Receiving this Signal as a Distant
Signal Within the Postal Code
Postal
Code
Number of Residential Premises
Receiving this Signal as a Distant
Signal Within the Postal Code
Supplement to the Canada Gazette
46
July 1, 2000
C. A COLLECTIVE SOCIETY IS ENTITLED UNDER 28(3)(c) AND 28(4) TO ASK FOR THE FOLLOWING FORM TO BE COMPLETED FOR EACH
COMBINATION OF DISTANT SIGNALS FOR WHICH A DIFFERENT TELEVISION RETRANSMISSION ROYALTY IS PAYABLE WITH RESPECT TO
THE RESIDENTIAL PREMISES RECEIVING DISTANT SIGNALS FROM A CABLE SYSTEM OR FROM ANY TRANSMITTER OF A SCRAMBLED MDS
ONLY IF IT HAS BEEN 12 MONTHS SINCE THE LAST TIME IT ASKED FOR SUCH A FORM TO BE FILLED IN WITH RESPECT TO THAT SYSTEM OR
TRANSMITTER, AS THE CASE MAY BE. IN THE CASE OF AN MDS, A SEPARATE COPY OF THIS FORM 8C IS REQUIRED FOR EACH TRANSMITTER
FOR WHICH THIS FORM IS REQUESTED.
NAME OF SYSTEM: _____________________________________________________
LOCATION OF TRANSMITTER (IF MDS SYSTEM): _____________________________________________________
DISTANT SIGNALS IN THIS PACKAGE
SIGNAL CATEGORY (CHECK ALL APPLICABLE)
Call Letters
Network Affiliation
TVA signal
Duplicate Network
Discretionary
Partly Distant
PLEASE COMPLETE THE FOLLOWING TABLE FOR THE PRECEDING SIGNAL COMBINATION
Postal
Code
Number of Residential Premises
Receiving this Signal as a Distant
Signal Within the Postal Code
Postal
Code
Number of Residential Premises
Receiving this Signal as a Distant
Signal Within the Postal Code
Postal
Code
Number of Residential Premises
Receiving this Signal as a Distant
Signal Within the Postal Code
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
FORMULAIRE 8 (TÉLÉVISION)
RAPPORT SUR LES LOCAUX RÉSIDENTIELS
DESSERVIS DANS LA ZONE D’UN CODE POSTAL EN DATE DU ____________________
(Tarif télévision, article 28)
A. EN VERTU DE 28(3)a), UNE SOCIÉTÉ DE GESTION N’A LE DROIT DE DEMANDER QUE LE PRÉSENT FORMULAIRE SOIT REMPLI À L’ÉGARD
D’UN SYSTÈME PAR CÂBLE QUE S’IL S’EST ÉCOULÉ 12 MOIS DEPUIS QUE CETTE SOCIÉTÉ A DEMANDÉ QUE CE FORMULAIRE SOIT REMPLI À
L’ÉGARD DE CE MÊME SYSTÈME.
NOM DU SYSTÈME :
Code
postal
_____________________________________
Nombre de locaux résidentiels
desservis par le système à
l’intérieur de ce code postal
Code
postal
Nombre de locaux résidentiels
desservis par le système à
l’intérieur de ce code postal
Code
postal
Nombre de locaux résidentiels
desservis par le système à
l’intérieur de ce code postal
47
Supplement to the Canada Gazette
48
July 1, 2000
B. EN VERTU DE 28(3)b), UNE SOCIÉTÉ DE GESTION N’A LE DROIT DE DEMANDER QUE LE FORMULAIRE SUIVANT SOIT REMPLI À L’ÉGARD
D’UN SYSTÈME PAR CÂBLE SEULEMENT S’IL S’EST ÉCOULÉ 12 MOIS DEPUIS QUE CETTE SOCIÉTÉ A DEMANDÉ QUE CE FORMULAIRE SOIT
REMPLI À L’ÉGARD DE CE MÊME SYSTÈME. UNE COPIE DISTINCTE DE CE FORMULAIRE 8B EST REQUISE POUR CHAQUE SIGNAL POUR LEQUEL
CE FORMULAIRE EST DEMANDÉ.
NOM DU SYSTÈME : _____________________________________________________
Indicatif et réseau du signal : _____________________________________________
Code
postal
Nombre de locaux résidentiels
recevant ce signal comme signal
éloigné à l’intérieur du code postal
Code
postal
Nombre de locaux résidentiels
recevant ce signal comme signal
éloigné à l’intérieur du code postal
Code
postal
Nombre de locaux résidentiels
recevant ce signal comme signal
éloigné à l’intérieur du code postal
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
49
C. EN VERTU DE 28(3)c) ET 28(4), UNE SOCIÉTÉ DE GESTION N’A LE DROIT DE DEMANDER QUE LE FORMULAIRE SUIVANT SOIT REMPLI
POUR CHAQUE COMBINAISON DE SIGNAUX ÉLOIGNÉS POUR LESQUELS UN DROIT DE RETRANSMISSION POUR TÉLÉVISION DIFFÉRENT
EST PAYABLE À L’ÉGARD DES LOCAUX RÉSIDENTIELS RECEVANT LE SIGNAL ÉLOIGNÉ D’UN SYSTÈME PAR CÂBLE OU DE TOUT TRANSMETTEUR SDM DONT LES SIGNAUX SONT CODÉS SEULEMENT S’IL S’EST ÉCOULÉ 12 MOIS DEPUIS QUE CETTE SOCIÉTÉ A DEMANDÉ QUE CE
FORMULAIRE SOIT REMPLI À L’ÉGARD DE CE MÊME SYSTÈME OU TRANSMETTEUR, SELON LE CAS. DANS LE CAS D’UN SDM, UNE COPIE
DISTINCTE DE CE FORMULAIRE 8C EST REQUISE POUR CHAQUE TRANSMETTEUR POUR LEQUEL CE FORMULAIRE EST DEMANDÉ.
NOM DU SYSTÈME : _____________________________________________________
LIEU OÙ EST SITUÉ LE TRANSMETTEUR (SI SYSTÈME SDM) : _____________________________________________________
SIGNAUX ÉLOIGNÉS DANS CET ENSEMBLE
CATÉGORIE DE SIGNAL (COCHER LORSQUE APPLICABLE)
Indicatif
Réseau affilié
Signal TVA
Réseau qui est un double
Discrétionnaire
En partie éloigné
VEUILLEZ COMPLÉTER LE TABLEAU SUIVANT POUR LA COMBINAISON DE SIGNAUX PRÉCÉDENTE
Code
postal
Nombre de locaux résidentiels
recevant ce signal comme un signal
éloigné à l’intérieur du code postal
Code
postal
Nombre de locaux résidentiels
recevant ce signal comme un signal
éloigné à l’intérieur du code postal
Code
postal
Nombre de locaux résidentiels
recevant ce signal comme un signal
éloigné à l’intérieur du code postal
50
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
APPENDIX C
ANNEXE C
CATEGORIES OF WORKS CLAIMED TO BE
REPRESENTED BY EACH COLLECTIVE SOCIETY AND
PERCENTAGE OF OVERALL ROYALTY TO WHICH EACH
COLLECTIVE SOCIETY CLAIMS TO BE ENTITLED
CATÉGORIE D’ŒUVRES QUE LES SOCIÉTÉS DE GESTION
PRÉTENDENT REPRÉSENTER ET POURCENTAGE DES
DROITS TOTAUX QUE CHAQUE SOCIÉTÉ DE GESTION
PRÉTEND ÊTRE EN DROIT DE RÉCLAMER
Note: Any term used herein which is defined in the prefixed tariff
or in Appendix A has the same meaning as if used in the prefixed
tariff or in Appendix A.
BORDER BROADCASTERS, INC. (BBC)
Nota : Chaque expression utilisée dans la présente annexe et qui
est définie au tarif préfixé ou à l’annexe A reçoit le même sens
que celui lui étant conféré au tarif préfixé ou à l’annexe A.
BORDER BROADCASTERS, INC. (BBC)
Identification: BBC is a company incorporated under the laws of
the State of Michigan. It is a collective society within subsection 71(1) of the Copyright Act. Its purpose is to represent by way
of assignment, licence, appointment of agent or otherwise (as may
be agreed between it and the claimant) the interests of all persons,
firms and corporations who are now or may hereafter be entitled
to assert a claim for a royalty in respect of the retransmission of
certain works by a retransmitter by means of one or more distant
signals.
Categories of Works Claimed to be Represented by BBC
Identification : La BBC est une société incorporée en vertu des
lois de l’État du Michigan. Elle constitue une société de gestion
au sens du paragraphe 71(1) de la Loi sur le droit d’auteur. Elle
se livre à la représentation, par voie de cession, licence, mandat
ou autrement (selon ce qui peut être convenu entre elle et les réclamants) des intérêts de toutes personnes, firmes et corporations
qui peuvent ou pourront être en droit de réclamer des droits pour
la retransmission de certaines œuvres par un retransmetteur au
moyen d’un ou de plusieurs signaux éloignés.
Catégories d’œuvres que la BBC déclare représenter
All television programs, underlying works and works owned or
controlled by BBC in respect of which retransmission royalties
may be claimed including, without limiting the generality of the
foregoing, the following kinds of works:
(a) television programs owned or produced, in whole or in part,
by commercial television stations licensed in the United States
except to the extent that the rights to receive royalties for the
retransmission of such television programs are owned or controlled by persons represented by a collective society within the
meaning of the Copyright Act other than BBC, and any other
television programs to the extent that the rights to receive royalties for the retransmission of such programs are owned or
controlled, in whole or in part, by commercial television stations licensed in the United States; and
(b) compilations created by a commercial television station licensed in the United States of television programs carried on
its signal;
but excluding the following kinds of works:
(c) musical works to the extent that the rights to receive retransmission royalties for the retransmission thereof are not
controlled by the producers or copyright owners of the programs in which the musical works are embodied, or by the
agents, successors, licensees or assigns of such producers or
copyright owners;
(d) television programs which have been certified as Canadian
programs by the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission, but not including any television program
which has not been accorded at least 100 per cent Canadian
content credit by the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission or which has been recognized to any
extent for Canadian content purposes as a result of being
dubbed into one of the official languages;
(e) productions which have been certified as certified productions in accordance with regulations made under the Income
Tax Act, S.C. 1970-71-72, c. 63, as amended; and
(f) underlying works, where the relevant television program is a
work in respect of which BBC has not been authorized to collect retransmission royalties.
Toute émission de télévision, œuvres sous-jacentes et œuvres
détenues ou contrôlées par la BBC à l’égard desquelles des droits
de retransmission peuvent être réclamés incluant, sans limiter la
généralité de ce qui précède, les catégories d’œuvres suivantes :
a) les émissions de télévision détenues ou produites, en tout ou
en partie, par des stations de télévision commerciales autorisées
à exploiter leur entreprise aux États-Unis d’Amérique, sauf
dans la mesure où le droit de percevoir des droits pour la retransmission de telles émissions de télévision est détenu ou
contrôlé par des personnes représentées par une société de gestion, au sens de la Loi sur le droit d’auteur, autre que la BBC,
et toute autre émission de télévision dans la mesure où le droit
de percevoir des droits pour la retransmission de telles émissions est détenu ou contrôlé, en tout ou en partie, par une station de télévision commerciale autorisée à exploiter son entreprise aux États-Unis d’Amérique;
b) les compilations, créées par une station de télévision commerciale autorisée à exploiter son entreprise aux États-Unis
d’Amérique, d’émissions de télévision portées sur son signal;
mais, à l’exclusion des catégories suivantes d’œuvres :
c) les œuvres musicales dans la mesure où le droit de percevoir
des droits pour leur retransmission n’est pas contrôlé par les
producteurs ou par les titulaires de droits d’auteurs des émissions incorporant de telles œuvres musicales, ou par les agents,
successeurs, bénéficiaires de licences ou cessionnaires de ces
producteurs ou titulaires de droits d’auteur;
d) les émissions de télévision accréditées à titre d’émissions
canadiennes par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, à l’exclusion de toute émission de
télévision ne s’étant pas vue attribuer un crédit d’au moins
100 pour cent de contenu canadien par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes ou ayant obtenu une reconnaissance totale ou partielle au titre du contenu canadien du fait de son doublage dans l’une des langues
officielles;
e) les productions ayant été visées à titre de productions portant
visa conformément aux règlements pris en vertu de la Loi de
l’impôt sur le revenu (S.C. 1970-71-72, ch. 63, telle qu’elle est
amendée);
f) les œuvres sous-jacentes, dans le cas où l’émission de télévision concernée constitue une œuvre à l’égard de laquelle
la BBC n’est pas autorisée à percevoir les droits de
retransmission.
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
51
Percentage of Overall Royalty Claimed by BBC
Pourcentage des droits totaux réclamés par la BBC
BBC claims 6.5 per cent of the balance of the total overall royalty payable by retransmitters in respect of the (BBC’s) works as
described in (a) above.
La BBC réclame 6,5 pour cent du solde des droits totaux payables par les retransmetteurs à l’égard des œuvres de la BBC décrites à l’alinéa a) ci-dessus.
CANADIAN BROADCASTERS RIGHTS AGENCY INC.
(CBRA)
L’AGENCE DES DROITS DES RADIODIFFUSEURS
CANADIENS INC. (ADRRC)
Identification: CBRA is a company incorporated under the Canada Business Corporations Act. CBRA is a collective society
within subsection 71(1) of the Copyright Act.
Identification : L’ADRRC est une société incorporée en vertu de
la Loi canadienne sur les sociétés par action. L’ADRRC est une
société de gestion au sens du paragraphe 71(1) de la Loi sur le
droit d’auteur.
Categories of Works Claimed to be Represented by CBRA
(a) Any television programs owned or produced, in whole or in
part, by Canadian broadcasters, except to the extent that the
rights to receive royalties for the retransmission of such television programs are owned or controlled by persons represented
by a collective society within the meaning of the Copyright Act
other than CBRA, and any other television programs to the extent that the rights to receive royalties for the retransmission of
such programs are owned or controlled, in whole or in part, by
Canadian broadcasters; and
(b) any compilation created by a Canadian broadcaster.
Catégories d’œuvres que l’ADRRC déclare représenter
a) Toute émission de télévision détenue ou produite, en tout ou
en partie, par des radiodiffuseurs canadiens, sauf dans la mesure où le droit de percevoir des droits pour la retransmission
de ces émissions de télévision est détenu ou contrôlé par des
personnes représentées par une société de gestion, au sens de la
Loi sur le droit d’auteur, autre que l’ADRRC, et toutes autres
émissions de télévision dans la mesure où le droit de percevoir des droits pour la retransmission de ces émissions est détenu ou contrôlé, en tout ou en partie, par des radiodiffuseurs
canadiens;
b) toutes compilations créées par un radiodiffuseur canadien.
Percentage of Overall Royalty Claimed by CBRA
Pourcentage des droits totaux réclamé par l’ADRRC
CBRA claims 12 per cent of the total royalties payable by
retransmitters.
L’ADRRC réclame 12 pour cent des droits totaux payables par
les retransmetteurs.
Definition:
“Canadian broadcaster” means a television station or network
licensed by the CRTC, or an Educational Authority (other than
any such television station, network or Educational Authority
represented by a collective society within the meaning of the
Copyright Act other than CBRA), and the agents, successors,
licensees or assigns of such television stations, networks or
Educational Authorities.
Définition :
« radiodiffuseur canadien » désigne une station de télévision ou
un réseau titulaire d’une licence émise par le CRTC, ou une
autorité éducative (autre que les stations de télévision, réseaux
et autorités éducatives représentées par une société de gestion,
au sens de la Loi sur le droit d’auteur, autre que l’ADRRC),
et les représentants, successeurs, bénéficiaires de licence ou
cessionnaires de ces stations de télévision, réseaux et autorités
éducatives.
CANADIAN RETRANSMISSION COLLECTIVE (CRC)
LA SOCIÉTÉ COLLECTIVE DE RETRANSMISSION DU
CANADA (SCR)
Identification: CRC is a company incorporated under the Canada Corporations Act. It is a collective society within subsection 71(1) of the Copyright Act. Its purpose is to represent by way
of assignment, licence, appointment of agent or otherwise (as may
be agreed between it and the claimant) the interests of all persons,
firms and corporations who are now or may hereafter be entitled
to assert a claim for a royalty in respect of the retransmission of
certain television programs by a retransmitter by means of one or
more distant signals.
Identification : La SCR est une compagnie incorporée en vertu
de la Loi sur les corporations canadiennes. Elle constitue une
société de gestion au sens du paragraphe 71(1) de la Loi sur le
droit d’auteur. Elle se livre à la représentation, par voie de cession, licence, mandat ou autrement (selon ce qui peut être convenu entre elle et les réclamants) des intérêts de toutes personnes,
firmes et corporations qui peuvent ou pourront être en droit de
réclamer des droits pour la retransmission de certaines émissions
de télévision par un retransmetteur au moyen d’un ou de plusieurs
signaux éloignés.
Categories of Works Claimed to be Represented by CRC
(a) all television programs recognized as Canadian programs in
whole or in part under the regulations or policies of the CRTC
from time to time in effect, but not including such programs
where such recognition arises solely as a result of the program
being dubbed by a Canadian into one of the official languages;
(b) all productions which have been certified as certified productions in accordance with regulations made under the Income
Tax Act, S.C. 1970-71-72, c. 63, as from time to time amended,
or which are recognized as Canadian programs for the purpose
of qualifying for provincial or federal tax credits;
Catégories d’œuvres que la SCR déclare représenter
a) toutes émissions de télévision accréditées à titre d’émission
canadienne, en tout ou en partie, en vertu des règlements et politiques du CRTC en vigueur de temps à autre, à l’exclusion de
ces mêmes émissions lorsqu’une telle accréditation résulte uniquement du fait qu’une telle émission ait fait l’objet d’un doublage par un Canadien dans l’une des langues officielles;
b) toute production ayant été visée à titre de production portant
visa conformément aux règlements pris en vertu de la Loi de
l’impôt sur le revenu (S.C. 1970-71-72, ch. 63, telle qu’elle est
amendée) ou étant reconnue à titre de production canadienne
afin de se qualifier aux termes de tout crédit d’impôt provincial
ou fédéral;
52
Supplement to the Canada Gazette
(c) television programs to the extent that they are transmitted
by non-commercial television stations licensed in the United
States of America and by television stations licensed in countries other than Canada or the United States of America;
(d) all television programs which have been produced predominantly within a country other than the United States of
America or its territories by a person other than a U.S. National
or a member of the MPAA, where the right to authorize a collective society to collect retransmission royalties has not been
vested in a U.S. National or a member of the MPAA;
(e) compilations of television programs in the schedules of
non-commercial television stations licensed in the United
States of America, of television stations licensed in countries
other than Canada and the United States of America, and of
television stations owned and operated by an Educational
Authority,
but excluding the following kinds of works:
(f) any television programs which are produced in whole or in
part by a television station or network which is licensed by the
CRTC, other than a station or network owned and operated by
an Educational Authority, but only to the extent that the rights
to receive retransmission royalties for the retransmission of
such programs are controlled by such a station or network and
have not been assigned to CRC or to a person which has affiliated with CRC;
(g) any television programs which are presentations of games
between teams of National Hockey League, National Football
League, Canadian Football League, National Collegiate Athletic Association, National Basketball Association or Major
League Baseball; and
(h) musical works, but only to the extent that the rights to receive retransmission royalties for the retransmission thereof are
not controlled by the producers or copyright owners of the programs in which the musical works are embodied, or by the
agents, successors, licensees or assigns of such producers or
copyright owners.
July 1, 2000
c) les émissions de télévision dans la mesure où elles sont
transmises par des stations de télévision non commerciales autorisées à exploiter leur entreprise aux États-Unis d’Amérique
et par des stations de télévision autorisées à exploiter leur entreprise dans des pays autres que le Canada ou que les ÉtatsUnis d’Amérique;
d) toutes émissions de télévision ayant été produites de façon
prédominante dans un pays autre que les États-Unis d’Amérique, ou ses territoires et possessions, par une personne autre
qu’un ressortissant des États-Unis d’Amérique ou qu’un membre de la MPAA, lorsque le droit d’autoriser une société de
gestion à percevoir les droits de retransmission n’a pas été confié à un ressortissant des États-Unis d’Amérique ou à un membre de la MPAA;
e) les compilations d’émissions de télévision comprises dans la
grille horaire de stations de télévision non commerciales autorisées à exploiter leur entreprise aux États-Unis d’Amérique, de
stations de télévision autorisées à exploiter leur entreprise dans
des pays autres que le Canada et que les États-Unis d’Amérique et de stations de télévision détenues ou exploitées par une
autorité éducative,
mais excluant les catégories d’œuvres suivantes :
f) toutes émissions de télévision produites en tout ou en partie
par une station de télévision ou un réseau titulaire d’une licence
émise par le CRTC, autre qu’une station ou un réseau détenu
ou exploité par une autorité éducative, mais uniquement dans la
mesure où le droit de recevoir des droits de retransmission pour
la retransmission de ces émissions est contrôlé par une telle
station ou un tel réseau et qu’il n’a pas été cédé à la SCR ou à
une personne affiliée à la SCR;
g) toutes émissions de télévision consistant en la présentation
de joutes entre des équipes de la Ligue nationale de hockey, de
la Ligue nationale de football, de la Ligue canadienne de football, de la National Collegiate Athletic Association, de l’Association nationale de basketball ou de la Ligue majeure de
baseball;
h) les œuvres musicales, mais uniquement dans la mesure où le
droit de recevoir les droits de retransmission pour la retransmission de telles œuvres n’est pas contrôlé par les producteurs
ou par les titulaires de droits d’auteur des émissions dans lesquelles ces œuvres musicales sont incorporées, ou par les mandataires, successeurs, bénéficiaires de licences ou cessionnaires
de ces producteurs ou de ces titulaires de droits.
Percentage of Overall Royalty Claimed by CRC
Pourcentage des droits totaux réclamés par la SCR :
CRC claims 20 per cent of the total royalties payable by
retransmitters.
La SCR réclame 20 pour cent des droits totaux payables par les
retransmetteurs.
Definitions:
“Canadian” means:
(i) in the case of an individual, a person who is a Canadian
citizen or permanent resident within the meaning of the Immigration Act (Canada) as from time to time amended,
(ii) in the case of a person other than an individual, a person
controlled in fact by Canadians, and
(iii) any person who is recognized as a Canadian under
CRTC regulations or policies respecting television
programming.
“Educational Authority” means a body other than Société de
télédiffusion du Québec that is:
(a) an independent corporation, as defined in the Direction to
the CRTC (Ineligibility to Hold Broadcasting Licences); or
(b) a provincial authority, as defined in the Direction to the
CRTC (Ineligibility to Hold Broadcasting Licences);
Définitions :
« canadien » désigne :
(i) dans le cas d’une personne physique, un citoyen canadien
ou un résident permanent au sens de la Loi sur l’immigration
(Canada), telle qu’elle est amendée de temps à autre,
(ii) dans le cas d’une personne autre qu’une personne physique, une personne contrôlée en fait par des Canadiens,
(iii) toute personne reconnue comme étant un Canadien en
vertu des règlements et politiques du CRTC concernant la
programmation télévisuelle.
« autorité éducative » désigne une personne, autre que la Société
de télédiffusion du Québec, qui est, soit :
a) une « société indépendante » telle qu’elle est définie dans
les Instructions au CRTC (Inadmissibilité aux licences de
radiodiffusion);
Le 1er juillet 2000
“member of the MPAA” means a company or one of its subsidiaries or affiliates which is from time to time a member of the
Motion Picture Association of America, Inc.;
“television programs” means all programs carried in a distant
signal retransmitted by a retransmitter (including without limitation all audiovisual works), and is deemed to include any underlying works in relation to such programs;
“underlying work” means a work embodied in a television program or from which a television program has been derived;
“U.S. National” means a citizen of the United States of America
or a company or other entity controlled in fact by citizens of
the United States of America.
CANADIAN RETRANSMISSION RIGHT ASSOCIATION
(CRRA)
Supplément à la Gazette du Canada
53
b) une autorité provinciale, telle quelle est définie dans les
Instructions au CRTC (Inadmissibilité aux licences de
radiodiffusion);
« membre de la MPAA » désigne une compagnie, ou une filiale
ou une société appartenant au même groupe que cette compagnie, et qui est de temps à autre membre de la Motion Picture
Association of America, Inc.;
« émission de télévision » désigne toute émission portée sur un
signal éloigné retransmis par un retransmetteur (incluant, sans
s’y limiter, les œuvres audiovisuelles), et est réputée comprendre toutes œuvres sous-jacentes à une telle émission;
« œuvre sous-jacente » désigne une œuvre incorporée dans une
émission de télévision ou dont une émission de télévision est
dérivée;
« ressortissant des États-Unis d’Amérique » désigne un citoyen
des États-Unis d’Amérique ou une compagnie ou autre entité
contrôlée en fait par des citoyens des États-Unis d’Amérique.
L’ASSOCIATION DU DROIT DE RETRANSMISSION
CANADIEN (ADRC)
Identification: CRRA is an association of corporations that carries on the business of collecting, for the benefit of those who
authorize it to act on their behalf for that purpose, royalties for
the communication of works in the manner described in subsection 31(2) of the Copyright Act.
CRRA is the duly authorized agent of:
Canadian Broadcasting Corporation — Société Radio-Canada
Société de télédiffusion du Québec
ABC, Inc. and its subsidiaries
CBS, Inc. and its subsidiaries
National Broadcasting Company International Limited and its
subsidiaries
Identification : L’ADRC est une association de corporations qui
se livrent à la gestion des droits pour la communication d’œuvres,
dans le cadre du paragraphe 31(2) de la Loi sur le droit d’auteur,
au profit de ceux qui l’ont habilitée à cette fin.
Categories of Works Claimed to be Represented by CRRA
(a) All television programs owned or produced by any of the
above entities; and
(b) any compilations created by any of the above entities.
Catégories d’œuvres que l’ADRC déclare représenter
a) Toutes émissions de télévision détenues ou produites par
l’une quelconque des entités précitées;
b) Toute compilation créée par l’une quelconque des entités
précitées.
Percentage of Overall Royalty Claimed by CRRA
Pourcentage des droits totaux réclamés par l’ADRC
CRRA claims 30 per cent of the total royalties payable by
retransmitters.
COPYRIGHT COLLECTIVE OF CANADA (CCC)
L’ADRC réclame 30 pour cent des droits totaux payables par
les retransmetteurs.
LA SOCIÉTÉ DE PERCEPTION DE DROIT D’AUTEUR DU
CANADA (SPDAC)
Identification: CCC is a company incorporated under the Canada Corporations Act. It is a collective society within subsection 71(1) of the Copyright Act. Its purpose is to represent by way
of assignment, licence, appointment of agent or otherwise (as may
be agreed between it and the claimant) the interests of all persons,
firms and corporations who are now or may hereafter be entitled
to assert a claim for a royalty in respect of the retransmission of
certain television programs by a retransmitter by means of one or
more distant signals.
Identification : La SPDAC est une compagnie incorporée en
vertu de la Loi sur les corporations canadiennes. Elle est une
société de gestion au sens du paragraphe 71(1) de la Loi sur le
droit d’auteur. Elle se livre à la représentation, par voie de cession, licence, mandat ou autrement (selon ce qui peut être convenu entre elle et les réclamants), des intérêts de toutes personnes,
firmes et corporations qui peuvent ou pourront être en droit de
réclamer des droits pour la retransmission de certaines émissions
de télévision par un retransmetteur au moyen d’un ou plusieurs
signaux éloignés.
Catégories d’œuvres que la SPDAC déclare représenter
Toutes émissions de télévision et œuvres sous-jacentes à
l’égard desquelles des droits de retransmission peuvent être réclamés, à l’exclusion des œuvres suivantes :
a) toute œuvre musicale;
b) tout message publicitaire (autres que les infomerciaux) apparaissant au début, à la fin ou pendant une émission de
télévision;
Categories of Works Claimed to be Represented by CCC
All television programs and underlying works in respect of
which retransmission royalties may be claimed, except for the
following works:
(a) all musical works;
(b) all commercial messages (not including infomercials) appearing at the beginning of or the end of or during a television
program;
L’ADRC est le représentant dûment autorisé des entités
suivantes :
Société Radio-Canada — Canadian Broadcasting Corporation
Société de télédiffusion du Québec
ABC, Inc. et ses filiales
CBS, Inc. et ses filiales
National Broadcasting Company International Limited et ses
filiales
54
Supplement to the Canada Gazette
(c) all television programs which consist of play-by-play coverage (covering the entire game or a substantial part thereof) of
National Hockey League, National Football League, Canadian
Football League, National Basketball Association or Major
League Baseball games;
(d) all television programs to the extent that a television station
or network represented by another collective society (whether
or not such a network is a network as defined above) owns or
controls the right to authorize any collective society to collect
retransmission royalties;
(e) all television programs which have been certified as Canadian programs by the CRTC, but not including any television
program which has not been accorded at least 100 per cent Canadian content credit by the CRTC or which has been recognized to any extent for Canadian content purposes as a result of
being dubbed into one of the official languages;
(f) all productions which have been certified as certified productions in accordance with regulations made under the Income
Tax Act, S.C. 1970-71-72, c. 63, as amended, or which are recognized as Canadian programs for the purpose of qualifying for
provincial or federal tax credits;
(g) all television programs which have been produced predominantly within a country other than the United States of
America or its territories by a person other than a United States
national or a member of the MPAA or MPA where the right to
authorize a collective society to collect Canadian retransmission royalties has not been vested in a United States national or
a member of the MPAA or MPA;
(h) television programs to the extent that they are transmitted
by non-commercial television stations licensed in the United
States of America or by television stations licensed in countries
other than Canada or the United States of America; and
(i) any underlying works embodied in any of the items set out
in (a) to (h) hereof inclusive or used for the purpose of producing the same.
July 1, 2000
c) toute émission de télévision consistant en la couverture
d’événements sportifs en direct (couverture de la totalité ou
d’une partie substantielle d’une joute) des joutes de la Ligue
nationale de hockey, de la Ligue nationale de football, de la Ligue canadienne de football, de l’Association nationale de basketball ou de la Ligue majeure de baseball;
d) toute émission de télévision dans la mesure où une station de
télévision ou un réseau représenté par une autre société de gestion (que ce réseau soit ou non un réseau tel qu’il est défini cidessus) détient ou contrôle le droit d’autoriser toute société de
gestion à percevoir des droits de retransmission;
e) les émissions de télévision accréditées à titre d’émissions
canadiennes par le CRTC, à l’exclusion de toute émission de
télévision ne s’étant pas vu attribuer un crédit d’au moins
100 pour cent de contenu canadien par le CRTC ou ayant obtenu une reconnaissance totale ou partielle au titre du contenu
canadien du fait de son doublage dans l’une des langues
officielles;
f) toute production ayant été visée à titre de production portant
visa conformément aux règlements pris en vertu de la Loi de
l’impôt sur le revenu (S.C. 1970-71-72, ch. 63, telle qu’elle est
amendée) ou étant reconnue à titre de production canadienne
afin de se qualifier aux termes de tout crédit d’impôt provincial
ou fédéral;
g) toute émission de télévision ayant été produite de façon prédominante dans un pays autre que les États-Unis d’Amérique,
ou ses territoires et possessions, par une personne autre qu’un
ressortissant des États-Unis d’Amérique ou qu’un membre de
la MPAA ou de la MPA, lorsque le droit d’autoriser une société de gestion à percevoir des droits de retransmission n’a pas
été confié à un ressortissant des États-Unis d’Amérique ou à un
membre de la MPAA ou de la MPA;
h) les émissions de télévision dans la mesure où elles sont
transmises par les stations de télévision non commerciales autorisées à exploiter leur entreprise aux États-Unis d’Amérique
et par les stations de télévision autorisées à exploiter leur entreprise dans des pays autres que le Canada ou que les ÉtatsUnis d’Amérique;
i) toutes œuvres sous-jacentes incorporées dans l’un quelconque des éléments énumérés aux alinéas a) à h), inclusivement,
ou utilisées aux fins de leur production.
Percentage of Overall Royalty Claimed by CCC
Pourcentage des droits totaux réclamé par la SPDAC
CCC claims 75 per cent of the overall royalty payable by
retransmitters.
La SPAC réclame 75 pour cent des droits totaux payables par
les retransmetteurs.
Definitions:
“member of the MPA” means a company or one of its subsidiaries or affiliates (other than ABC, Inc. and its subsidiaries and
CBS, Inc. and its subsidiaries) which is from time to time a
member of the Motion Picture Association;
“member of the MPAA” means a company or one of its subsidiaries or affiliates (other than ABC, Inc. and its subsidiaries and
CBS, Inc. and its subsidiaries) which is from time to time a
member of the Motion Picture Association of America, Inc.;
“underlying work” means a work embodied in a television program or from which a television program or any work embodied in a television program has been derived;
“United States National” means a citizen of the United States of
America or a company or other entity controlled in fact by citizens of the United States of America.
Définitions :
« membre de la MPA » désigne une compagnie, ou une filiale ou
une société appartenant au même groupe que cette compagnie
(autre que ABC, Inc. et ses filiales et CBS, Inc. et ses filiales)
qui est de temps à autre membre de la Motion Picture
Association;
« membre de la MPAA » désigne une compagnie, ou une filiale
ou une société appartenant au même groupe que cette compagnie (autre que ABC, Inc. et ses filiales et CBS, Inc. et ses filiales) qui est de temps à autre membre de la Motion Picture
Association of America, Inc.;
« œuvre sous-jacente » désigne une œuvre incorporée dans une
émission de télévision ou dont une émission de télévision ou
toute œuvre incorporée dans une émission de télévision est
dérivée;
« ressortissant des États-Unis d’Amérique » désigne un citoyen
des États-Unis d’Amérique ou une compagnie ou autre entité
contrôlée en fait par des citoyens des États-Unis d’Amérique.
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
55
FWS JOINT SPORTS CLAIMANTS INC. (FWS)
FWS JOINT SPORTS CLAIMANTS INC. (FWS)
Identification: FWS is a company incorporated under the Ontario Corporations Act. It is a collective society within subsection 71(1) of the Copyright Act.
Identification : La FWS est une compagnie incorporée en vertu
de la Loi sur les personnes morales de l’Ontario. Elle constitue
une société de gestion au sens du paragraphe 71(1) de la Loi sur
le droit d’auteur.
Categories of Works Claimed to be Represented by FWS
Catégories d’œuvres que la FWS déclare représenter
FWS represents by way of assignment, licence, appointment of
agent or otherwise (as has been agreed between FWS and the
claimant) the interests of all professional National Hockey
League teams, all professional National Basketball Association
teams, all professional Canadian Football League teams, and all
professional National Football League teams owned by any persons, who are now or may hereafter be entitled to claim a royalty
under the Copyright Act in respect of the retransmission of any of
their artistic, dramatic, literary or musical works (hereinafter referred to as “Works”), said Works consisting of live or delayed
game telecasts, by a retransmitter by means of one or more distant
signals.
La FWS représente, par voie de cession, licence, mandat ou
autrement (tel qu’il peut être convenu entre la FWS et le réclamant), les intérêts de toutes les équipes professionnelles de la
Ligue nationale de hockey, de toutes les équipes professionnelles
de l’Association nationale de basketball, de toutes les équipes
professionnelles de la Ligue canadienne de football et de toutes
les équipes professionnelles de la Ligue nationale de football qui
sont détenus par toutes personnes qui sont ou pourront être en
droit de réclamer des droits en vertu de la Loi sur le droit
d’auteur à l’égard de la retransmission de leurs œuvres artistiques, dramatiques, littéraires ou musicales (ci-après désignées par
les « œuvres »), de telles œuvres consistant en la télédiffusion
directe ou en différé de joutes par un retransmetteur au moyen
d’un ou de plusieurs signaux éloignés.
Percentage of Overall Royalty Claimed by FWS
Pourcentage des droits totaux réclamé par la FWS
FWS claims 20 per cent of the overall royalty payable by
retransmitters.
La FWS réclame 20 pour cent des droits totaux payables par les
retransmetteurs.
MAJOR LEAGUE BASEBALL COLLECTIVE OF CANADA,
INC. (MLB)
LA SOCIÉTÉ DE PERCEPTION DE LA LIGUE DE
BASEBALL MAJEURE DU CANADA, INC. (LBM)
Identification: MLB is a company incorporated under the Business Corporations Act, 1982 (Ontario), S.O., 1982, c. C-4 (as
amended). It is a collective society within subsection 71(1) of the
Copyright Act.
Identification : La LBM est une compagnie incorporée en vertu
de la Loi de 1982 sur les compagnies (Ontario), S.O. 1982,
ch. C-4, telle qu’elle est amendée. Elle est une société de gestion
au sens du paragraphe 71(1) de la Loi sur le droit d’auteur.
Categories of Works Claimed to be Represented by MLB
Catégories d’œuvres que la LBM déclare représenter
All distant signal broadcasts of Major League Baseball games.
Toute radiodiffusion des joutes de la Ligue de baseball majeure
au moyen de signaux éloignés.
Percentage of Overall Royalty Claimed by MLB
Pourcentage des droits totaux réclamés par la LBM
MLB claims 7.5 per cent of the overall royalty payable by
retransmitters.
La LBM réclame 7,5 pour cent des droits totaux payables par
les retransmetteurs.
SOCIETY OF COMPOSERS, AUTHORS AND MUSIC
PUBLISHERS OF CANADA (SOCAN)
SOCIÉTÉ CANADIENNE DES AUTEURS, COMPOSITEURS
ET ÉDITEURS DE MUSIQUE (SOCAN)
Identification: SOCAN is a collective society within subsection 71(1) of the Copyright Act.
Identification : La SOCAN est une société de gestion au sens du
paragraphe 71(1) de la Loi sur le droit d’auteur.
Categories of Works Claimed to be Represented by SOCAN
Catégories d’œuvres que la SOCAN déclare représenter
All musical and dramatico-musical works.
Toutes œuvres musicales et dramatico-musicales.
Percentage of Overall Royalty Claimed by SOCAN
Pourcentage des droits totaux réclamé par la SOCAN
SOCAN claims 4 per cent of the overall royalty payable by
retransmitters.
La SOCAN réclame 4 pour cent des droits totaux payables par
les retransmetteurs
Supplement to the Canada Gazette
56
July 1, 2000
TARIF DES DROITS À PERCEVOIR POUR LA
RETRANSMISSION DE SIGNAUX ÉLOIGNÉS
DE RADIO, AU CANADA, EN
2001, 2002 ET 2003
STATEMENT OF ROYALTIES TO BE COLLECTED
FOR THE RETRANSMISSION OF DISTANT
RADIO SIGNALS, IN CANADA,
DURING 2001, 2002 AND 2003
Short Title
Titre abrégé
1. This tariff may be cited as the Radio Retransmission Tariff
2001-2003.
Definitions
Définitions
2. In this tariff,
“distant signal” has the meaning attributed to it in paragraph 3(b) of the Local Signal and Distant Signal Regulations,
SOR/89-254, (Canada Gazette, Part II, Vol. 123, page 2579)
which reads:
“ ‘distant signal’ means a signal that is not a local signal”.
(signal éloigné)
“licence” has the meaning attributed to it in section 2 of the
Definition of Small Retransmission Systems Regulations,
SOR/89-255, (Canada Gazette, Part II, Vol. 123, page 2588) as
amended by SOR/94-754 (Canada Gazette, Part II, Vol. 128,
page 4091), which reads:
“ ‘licence’ means a licence issued under paragraph 9(1)(b) of
the Broadcasting Act authorizing the licensee to carry on a
broadcasting receiving undertaking that distributes programming services to premises by means of signals that are
retransmitted by cable or Hertzian waves” (licence)
“licensed area” has the meaning attributed to it in section 2 of
the Definition of Small Retransmission Systems Regulations,
which reads:
“ ‘licensed area’ means the area within which a licensee is
authorized, under its licence, to provide services;” (zone de
desserte)
“local signal” has the meaning attributed to it in paragraph 3(a)
of the Local Signal and Distant Signal Regulations, and corresponds to a signal received in premises (or, in the case of a terrestrial retransmission system utilizing Hertzian waves, at the
site of the transmitter) located within a television station’s area
of transmission (as defined in section 2 of the Regulations);
(signal local)
“LPTV” means a Low Power Television Station or a Very Low
Power Television Station (as defined in Sections E and G of
Part IV of the Broadcasting Procedures and Rules of Industry
Canada effective April 1990); (TVFP)
“MDS” means a multichannel multipoint distribution system and
includes all transmitters which retransmit to subscribers of that
system at least one signal either directly or indirectly derived
from a common headend or some other common facility;
(SDM)
“premises” has the meaning attributed to it in section 2 of the
Definition of Small Retransmission Systems Regulations, which
reads:
“ ‘premises’ means
(a) a dwelling, including a single unit residence or a single
unit within a multiple-unit residence; or
(b) a room in a commercial or institutional building”;
(local)
“retransmitter” has the meaning attributed to it in section 31 of
the Copyright Act, R.S., 1985, c. C-42 (as amended), and includes a person who operates a cable retransmission system
(including a master antenna system), an LPTV, an MDS or a
direct-to-home satellite system (DTH system); (retransmetteur)
2. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent tarif.
« année » Année civile. (year)
« licence » a le sens que lui attribue l’article 2 du Règlement sur
la définition de petit système de retransmission, DORS/89-255,
(Gazette du Canada, Partie II, vol. 123, page 2588), tel qu’il
est modifié par DORS/94-754 (Gazette du Canada, Partie II,
vol. 128, page 4091), qui se lit comme suit :
« “licence” Licence attribuée en vertu de l’alinéa 9(1)b) de la
Loi sur la radiodiffusion, qui permet au titulaire d’exploiter
une entreprise de réception de radiodiffusion se livrant à la
distribution, au moyen de signaux retransmis par câble ou
par ondes hertziennes, de services de programmation destinés à être reçus dans des locaux ». (licence)
« local » a le sens que lui attribue l’article 2 du Règlement sur la
définition de petit système de retransmission, qui se lit comme
suit :
« “local” » Selon le cas :
a) une habitation, notamment une maison unifamiliale ou
un logement d’un immeuble à logements multiples;
b) une pièce d’un immeuble commercial ou d’un établissement ». (premises)
« petit système de retransmission » a le sens que lui attribuent
les articles 3 et 4 du Règlement sur la définition de petit système de retransmission, qui se lisent comme suit :
« 3. (1) Sous réserve des paragraphes (2) à (4) et de
l’article 4, pour l’application du paragraphe 70.64(1)1 de la
Loi sur le droit d’auteur, “petit système de retransmission”
s’entend d’un système de retransmission par câble ou d’un
système terrestre de retransmission par ondes hertziennes qui
retransmettent un signal, à titre gratuit ou non, à au plus
2 000 locaux situés dans la même zone de desserte.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), dans le cas d’un
système de retransmission par câble qui, avec un ou plusieurs autres systèmes de retransmission par câble, fait partie
d’une unité, le nombre de locaux auxquels ce système retransmet un signal est réputé correspondre au nombre total
de locaux auxquels tous les systèmes de retransmission par
câble de cette unité retransmettent un signal.
(3) Pour l’application du paragraphe (2), font partie d’une
même unité les systèmes de retransmission par câble qui répondent aux critères suivants :
a) ils sont la propriété ou sous le contrôle direct ou indirect de la même personne ou du même groupe de
personnes;
b) leurs zones de desserte respectives sont, à un point
quelconque, à moins de 5 km d’au moins une d’entre elles
et, si ce n’était cette distance, celles-ci constitueraient
une suite — linéaire ou non — de zones de dessertes
contiguës.
(4) Le paragraphe (2) ne s’applique pas aux systèmes de
retransmission par câble qui faisaient partie d’une unité au
31 décembre 1993.
———
1. Tarif sur la retransmission de signaux de radio, 2001-2003.
———
1
Devenu le paragraphe 74(1) suite à une modification à la Loi sur le droit d’auteur
(L.C. 1997, ch. 24).
Le 1er juillet 2000
“signal” has the meaning attributed to it in subsection 31(1) of
the Copyright Act, which reads:
“ ‘signal’ means a signal that carries a literary, dramatic,
musical or artistic work and is transmitted for free reception
by the public by a terrestrial radio or terrestrial television
station.”,
but, for the purposes of this tariff, this meaning is restricted to a
radio signal only; (signal)
“small retransmission system” has the meaning attributed to it
in sections 3 and 4 of the Definition of Small Retransmission
Systems Regulations, which read:
“3. (1) Subject to subsections (2) to (4) and section 4, for
the purpose of subsection 70.64(1)1 of the Copyright Act,
‘small retransmission system’ means a cable retransmission system, or a terrestrial retransmission system utilizing
Hertzian waves, that retransmits a signal, with or without a
fee, to not more than 2,000 premises in the same licensed
area.
(2) For the purpose of subsection (1), where a cable retransmission system is included in the same unit as one or more other
cable retransmission systems, the number of premises to which
the cable retransmission system retransmits a signal is deemed to
be equal to the total number of premises to which all cable retransmission systems included in that unit retransmit a signal.
(3) For the purpose of subsection (2), a cable retransmission system is included in the same unit as one or more other
cable retransmission systems where
(a) they are owned or directly or indirectly controlled by
the same person or group of persons; and
(b) their licensed areas are each less than 5 km distant, at
some point, from at least one other among them, and those
licensed areas would constitute a series of contiguous licensed areas, in a linear or non-linear configuration, were
it not for that distance.
(4) Subsection (2) does not apply to a cable retransmission
system that was included in a unit on December 31, 1993.
4. The definition set out in subsection 3(1) does not include a
cable retransmission system that is a master antenna system
located within the licensed area of another cable retransmission system that retransmits a signal, with or without a fee,
to more than 2,000 premises in that licensed area.”; (petit
système de retransmission)
“TVRO” means a Television Receive Only Earth Station designed for the reception of signals transmitted by satellite;
(TVRO)
“year” means a calendar year. (année)
Application
Supplément à la Gazette du Canada
57
4. Est exclu de la définition figurant au paragraphe 3(1) le
système de retransmission par câble qui est un système à
antenne collective situé dans la zone de desserte d’un autre
système de retransmission par câble qui retransmet un signal,
à titre gratuit ou non, à plus de 2 000 locaux situés dans cette
zone de desserte ». (small retransmission system)
« retransmetteur » a le sens que lui attribue l’article 31 de la Loi
sur le droit d’auteur, L.R. (1985), ch. C-42, telle qu’elle est
amendée, et désigne entre autres la personne qui exploite un
système de retransmission par câble (y compris un système à
antenne collective), un TVFP, un SDM ou un système de radiodiffusion directe du satellite au foyer (système SRD).
(retransmitter)
« signal » a le sens que lui attribue le paragraphe 31(1) de la Loi
sur le droit d’auteur, qui se lit comme suit :
« “signal” Tout signal porteur d’une œuvre transmis à titre
gratuit au public par une station terrestre de radio ou de
télévision. »,
mais aux fins du présent tarif, ne vise que les signaux de radio. (signal)
« signal éloigné » a le sens que lui attribue l’alinéa 3b) du
Règlement sur la définition de signal local et signal éloigné, DORS/89-254 (Gazette du Canada, Partie II, vol. 123,
page 2579), qui se lit comme suit :
« “signal éloigné” s’entend de tout signal qui n’est pas un signal local. » (distant signal)
« signal local » a le sens que lui attribue l’alinéa 3a) du Règlement sur la définition de signal local et signal éloigné, et correspond à un signal reçu par un local (ou à l’emplacement de
l’émetteur dans le cas d’un système terrestre de retransmission
par ondes hertziennes) situé dans l’aire de transmission (tel que
l’entend l’article 2 du Règlement) d’une station de télévision.
(local signal)
« SDM » système de distribution multipoint à canaux en parallèle
et comprend tout émetteur qui retransmet à des abonnés de ce
système au moins un signal, directement ou indirectement, à
partir d’une tête de ligne commune ou toute autre installation
commune. (MDS)
« TVFP » Station de télévision à faible puissance ou station de
télévision à très faible puissance (au sens respectivement défini
aux articles E et G de la partie IV des Règles et procédures sur
la radiodiffusion du ministère des Communications, en vigueur
à compter d’avril 1990. (LPTV)
« TVRO » Station de télévision terrestre uniquement réceptrice
qui reçoit des signaux transmis par satellite. (TVRO)
« zone de desserte » a le sens que lui attribue l’article 2 du Règlement sur la définition de petit système de retransmission,
qui se lit comme suit :
« “zone de desserte” Zone dans laquelle le titulaire d’une licence est autorisé aux termes de celle-ci à fournir des services. » (licensed area)
Application
3. This tariff applies to the retransmission of one or more distant signals that carry any work owned or controlled by any collective society listed in Appendix A.
3. Le présent tarif s’applique à la retransmission d’un ou plusieurs signaux éloignés porteurs d’œuvres dont la propriété ou
le contrôle relève d’une des sociétés de gestion énumérées à
l’annexe A.
———
———
1
ÿþýü ûúùûø÷öõþôü óòñðïü îûü îü íøûúìöü þëü îôü îêøôéêøôöü öþü öèøü ÿþýüûúùø÷ö õô÷ü ù
üðóü÷üò
58
Supplement to the Canada Gazette
THE TARIFF
July 1, 2000
LE TARIF
Small Retransmission Systems
Petits systèmes de retransmission
4. (1) The royalty for a small retransmission system shall be
$12.50 for a year and shall be due
4. (1) Un petit système de retransmission verse des droits de
12,50 $ par année. S’il retransmet un signal éloigné le 31 décembre de l’année précédente, il les acquitte le 31 janvier. Sinon, il
les acquitte le dernier jour du mois qui suit celui où il retransmet
un signal éloigné pour la première fois durant l’année courante.
(a) for systems retransmitting a distant signal on December 31
of the previous year, on January 31 of that year; and
(b) for all other systems, on the last day of the month after the
month in which a distant signal is first retransmitted in that
year.
(2) A system shall be deemed to be a small retransmission system for a given year if
(a) on December 31 of the previous year, the system retransmitted a distant signal and was a small retransmission system;
(b) the system did not retransmit a distant signal on December 31 of the previous year and is a small retransmission system on the last day of the month in which it first retransmits a
distant signal in the year; or
(c) the average number of premises, determined in accordance
with the Definition of Small Retransmission Systems Regulations, the system served or was deemed to serve on the last day
of each month of the previous year during which it retransmitted a distant signal was no more than 2,000.
(3) For the purposes of paragraph (2)(c), where a system was
included in a unit on December 31 of the previous year and not on
December 31, 1993, only those months during which the systems
included in the unit were the same as on December 31 of the previous year shall be used.
Unscrambled LPTVs and Unscrambled MDSs
5. The royalty for an LPTV whose signals are not scrambled or
an MDS whose signals are not scrambled shall be $12.50 a year
and shall be due
(a) for systems retransmitting a distant signal on December 31
of the previous year, on January 31 of that year; and
(b) for all other systems, on the last day of the month after the
month in which a distant signal is first retransmitted in that
year.
Other Retransmission Systems
(2) Un système est réputé être un petit système de retransmission pour une année donnée,
a) si, le 31 décembre de l’année précédente, il retransmet un
signal éloigné et est un petit système de retransmission;
b) s’il ne retransmet pas un signal éloigné le 31 décembre de
l’année précédente et qu’il est un petit système le dernier jour
du mois au cours duquel il retransmet un signal éloigné pour la
première durant l’année;
c) si le nombre moyen de locaux, établi conformément au Règlement sur la définition de petit système de retransmission,
qu’il desservait ou était réputé desservir le dernier jour de chaque mois de l’année précédente au cours duquel il retransmettait un signal éloigné ne dépasse pas 2 000.
(3) Aux fins de l’alinéa (2)c), le système qui faisait partie d’une
unité le 31 décembre de l’année précédente et non le 31 décembre
1993 utilise uniquement les mois au cours desquels les systèmes
faisant partie de l’unité étaient les mêmes que le 31 décembre de
l’année précédente.
TVFP transmettant en clair et SDM transmettant en clair
5. Un TVFP transmettant en clair ou un SDM transmettant
en clair verse des droits de 12,50 $ par année. S’il retransmet
un signal éloigné le 31 décembre de l’année précédente, il les
acquitte le 31 janvier. Sinon, il les acquitte le dernier jour du mois
qui suit celui où il retransmet un signal éloigné pour la première
fois durant l’année courante.
Autres systèmes de retransmission
(2) The rate of the royalty payable for a cable retransmission
system (including a master antenna system) located within the
licensed area of another cable retransmission system that retransmits a signal, with or without a fee, to more than 2,000 premises
in its licensed area shall be the same as that of the other retransmission system.
Unauthorized Reception of Retransmitted Signals
6. (1) Sous réserve du paragraphe 6(2), tout autre système de
retransmission (y compris un SDM dont les signaux sont codés)
verse des droits de cinq cents par année pour chaque local ou
TVRO qu’il dessert le 31 décembre de l’année précédente ou le
dernier jour du mois au cours duquel il retransmet un signal éloigné pour la première fois durant l’année
a) si le 31 décembre de l’année précédente, il retransmet un signal éloigné et est un petit système de retransmission;
b) s’il ne retransmet pas un signal éloigné le 31 décembre de
l’année précédente et qu’il est un petit système le dernier jour
du mois au cours duquel il retransmet un signal éloigné pour la
première fois durant l’année.
(2) Le taux des droits payables pour le système de retransmission par câble (y compris le système à antenne collective) situé
dans la zone de desserte d’un autre système de retransmission par
câble qui retransmet un signal, à titre gratuit ou non, à plus de
2 000 locaux dans cette zone de desserte est égal à celui de l’autre
système de retransmission.
Interception de signaux retransmis
7. In determining the amount of royalties payable by a retransmitter, no account is taken of premises or TVROs receiving a
signal without the direct or indirect authority of the retransmitter.
7. Il ne doit pas être pris en compte, dans l’établissement des
droits à payer, des locaux ou des TVRO qui reçoivent un signal
sans l’autorisation directe ou indirecte du retransmetteur.
6. (1) Subject to subsection (2), the royalty for any other retransmission system (including a scrambled MDS) shall be five
cents for each premises or TVRO served by the system on the
later of December 31 of the previous year or the last day of the
month in which it first retransmits a distant signal in the year, and
shall be due
(a) for systems retransmitting a distant signal on December 31
of the previous year, on January 31 of that year; and
(b) for all other systems, on the last day of the month after the
month in which a distant signal is first retransmitted in that
year.
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
59
Francophone Markets
Marchés francophones
8. (1) Royalties payable under section 6 for a cable retransmission system located in a Francophone market and in respect of
premises receiving scrambled signals from an MDS transmitter
located in a Francophone market shall be calculated at a rate
equal to 50 per cent of the rate otherwise payable under that
section.
(2) A cable retransmission system is deemed to be located in a
Francophone market if
(a) the system is located in the Province of Quebec;
(b) the system’s licensed area encompasses, in whole or in part,
the cities, towns or municipalities of
(i) Bathurst, Campbellton, Dalhousie, Edmundston, Kedgwick or Shediac, New Brunswick,
(ii) Cochrane, Fauquier-Strickland, Hawkesbury, Hearst,
Hornepayne, Kapuskasing, Mattice-Val Cote, Opasatika or
Smooth Rock Falls, Ontario, or
(iii) Gravelbourg, Saskatchewan; or
(c) the population of French mother tongue represents more
than 50 per cent of the total population of all cities, towns or
municipalities, encompassed in whole or in part by the system’s licensed area, according to the most recent population
figures published by Statistics Canada.
(3) An MDS transmitter shall be deemed to be located in a
Francophone market if it is located (i) in the Province of Quebec,
(ii) in any of the cities, towns or municipalities described in paragraph 2(b), or (iii) in any city, town or municipality in which the
population of French mother tongue represents more than 50 per
cent of the total population of such cities, towns or municipalities
according to the most recent population figures published by Statistics Canada.
Discount for Certain Non-Residential Premises
8. (1) Les droits à payer en vertu de l’article 6 pour un système
de retransmission par câble situé dans un marché francophone et à
l’égard de locaux qui reçoivent des signaux codés d’un SDM dont
le transmetteur est situé dans un marché francophone s’établissent
à la moitié du taux par ailleurs établi en vertu de cet article.
(2) Un système de retransmission par câble est réputé situé
dans un marché francophone :
a) s’il est situé au Québec;
b) si sa zone de desserte englobe, en tout ou en partie, l’une des
cités, villes ou municipalités suivantes :
(i) Bathurst, Campbellton, Dalhousie, Edmundston, Kedgwick ou Shediac (Nouveau-Brunswick),
(ii) Cochrane, Fauquier-Strickland, Hawkesbury, Hearst,
Hornepayne, Kapuskasing, Mattice-Val Cote, Opasatika ou
Smooth Rock Falls (Ontario),
(iii) Gravelbourg (Saskatchewan);
c) si la population dont le français est la langue maternelle
compte pour plus de 50 pour cent de la population totale de
toutes les cités, villes ou municipalités comprises en tout ou en
partie dans sa zone de desserte, selon les plus récentes données
démographiques publiées par Statistique Canada.
(3) Un émetteur SDM est réputé situé dans un marché francophone s’il est situé (i) au Québec, (ii) dans l’une des cités, villes
ou municipalités énumérées au paragraphe 2b) ou (iii) dans toute
cité, ville ou municipalité dans laquelle la population dont le français est la langue maternelle compte pour plus de 50 pour cent de
la population totale de cette cité, ville ou municipalité, selon les
plus récentes données démographiques publiées par Statistique
Canada.
Rabais pour certains locaux non résidentiels
9. The royalty payable for the following types of premises shall
be reduced as follows:
(a) rooms in hospitals, nursing homes and other health care facilities: 75 per cent;
(b) rooms in hotels: 40 per cent;
(c) rooms in schools and other educational institutions: 75 per
cent.
Allocation of the Retransmission Royalty
9. Les droits à payer à l’égard des types de locaux énumérés ciaprès sont réduits de la façon indiquée ci-après :
a) chambre d’hôpital, de maison de repos ou d’autre établissement de soins de santé : 75 pour cent;
b) chambre d’hôtel : 40 pour cent;
c) local situé dans une école ou une autre institution d’enseignement : 75 pour cent.
Répartition des droits de retransmission
10. A retransmitter shall pay to the collective societies the following portions of the royalty:
1. CBRA:
25 per cent
2. CRRA:
25 per cent
3. SOCAN:
50 per cent
10. Le retransmetteur verse aux sociétés de gestion les quotesparts suivantes des droits :
1. ADRRC :
25 pour cent
2. ADRC :
25 pour cent
3. SOCAN :
50 pour cent
ADMINISTRATIVE PROVISIONS
Reporting Requirements: General
DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES
Exigences de rapport : Généralités
11. Subject to sections 12 to 16, every retransmitter shall provide each collective society with the following information in
respect of each retransmission system it operates:
(a) the name of the retransmitter, that is,
(i) the name of a corporation and a mention of its jurisdiction
of incorporation,
(ii) the name of the proprietor of an individual proprietorship, or
(iii) the names of the principal officers of all other
retransmitters,
11. Sous réserve des articles 12 à 16, un retransmetteur fournit
à chaque société de gestion les renseignements énumérés ci-après
pour chacun des systèmes de retransmission qu’il exploite :
a) le nom du retransmetteur, soit,
(i) sa raison sociale et la juridiction où il est constitué, dans
le cas d’une société par actions,
(ii) le nom du propriétaire, dans le cas d’une société à propriétaire unique,
(iii) les noms des principaux dirigeants, dans le cas de tout
autre retransmetteur,
ainsi que toute autre dénomination sous laquelle il fait affaires;
60
Supplement to the Canada Gazette
together with any trade name (other than the above) under
which it carries on business;
(b) the address of the retransmitter’s principal place of
business;
(c) the retransmitter’s address (including any telecopier number) for the purposes of notice;
(d) the name and address of any other retransmitter who receives a distant signal from the retransmitter, and the list of all
signals retransmitted to that other retransmitter;
(e) a precise description of the system’s licensed area;
(f) if the retransmitter has filed a map with the CRTC of the licensed area within which the system is located, if that map has
not already been provided to the collective society, the date
when the most recent map was so filed;
(g) the monthly fee charged by the retransmitter for basic
service;
(h) the number of premises or TVROs of each type served, divided into residential, health care, hotels, educational institutions and others;
(i) the number of premises of each type authorized to have
more than one outlet for the retransmitted signals;
(j) where possible, the number of premises of each type
authorized to have more than two outlets;
(k) for each service or signal distributed:
(i) the name or call letters,
(ii) the frequency band,
(iii) any network affiliation,
(iv) if the signal is a repeater, the call letters of the mother
signal, and
(v) either an indication of whether the signal is local, distant
or partially distant or an indication that technical analysis
would be required to determine whether it is local, distant or
partially distant.
July 1, 2000
b) l’adresse de la principale place d’affaires du retransmetteur;
c) l’adresse du retransmetteur (y compris, le cas échéant, le
numéro de télécopieur), aux fins de communication des avis;
d) le nom et l’adresse de tout autre retransmetteur qui reçoit un
signal éloigné du retransmetteur, ainsi que la liste de tous les
signaux ainsi retransmis;
e) une description précise de la zone de desserte du système;
f) si le retransmetteur a déposé auprès du CRTC une carte représentant la zone de desserte à l’intérieur de laquelle le système est exploité, si cette carte n’a pas déjà été fournie à la société de gestion, la date à laquelle la carte la plus récente a été
ainsi déposée;
g) le tarif mensuel que le retransmetteur exige pour le service
de base;
h) le nombre de locaux ou de TVRO de chaque type que dessert le retransmetteur (résidences, établissements de soins de
santé, hôtels, institutions d’enseignement et autres);
i) le nombre de locaux de chaque type autorisés à avoir plus
d’une prise pour la réception des signaux retransmis;
j) dans la mesure du possible, le nombre de locaux de chaque
type autorisés à avoir plus de deux prises pour la réception des
signaux retransmis;
k) à l’égard de chaque signal ou service distribué,
(i) le nom ou l’indicatif,
(ii) la bande de fréquence,
(iii) le cas échéant, le réseau auquel il est affilié,
(iv) l’indicatif de la station-mère, si le signal est un
réémetteur,
(v) une mention selon laquelle le signal est local, éloigné
ou partiellement éloigné, ou qu’il est impossible d’en arriver à une telle détermination sans procéder à une analyse
technique.
Additional Reporting Requirements: Small Retransmission
Systems
Exigences de rapport additionnelles : Petits systèmes de
retransmission
12. A retransmitter who operates a small retransmission system
shall provide, in addition to the information required under section 11, the following information:
(a) if the small retransmission system qualifies as such by virtue of paragraph 4(2)(c), the number of premises, determined in
accordance with the Definition of Small Retransmission Systems Regulations and section 4, the system served or was
deemed to serve on the last day of each month of the previous
year during which it retransmitted a distant signal;
(b) if the small retransmission system is a master antenna system and is located within the licensed area of another cable retransmission system, the name of that other system and a
statement to the effect that the other system retransmits a signal, with or without a fee, to no more than 2,000 premises in its
licensed area;
(c) if the small retransmission system is included in a unit
within the meaning of the Definition of Small Retransmission
Systems Regulations,
(i) the date the system was included in the unit,
(ii) the names of all the systems included in the unit,
(iii) the names of the person or group of persons who own or
who directly or indirectly control the systems included in the
unit, and
(iv) the nature of the control exercised by these persons.
12. Le retransmetteur qui exploite un petit système de retransmission fournit, en sus des renseignements énumérés à l’article 11, les renseignements énumérés ci-après :
a) s’il est un petit système de retransmission en vertu de l’alinéa 4(2)c), le nombre de locaux, établi conformément au Règlement sur la définition de petit système de retransmission et à
l’article 4, qu’il desservait ou était réputé desservir le dernier
jour de chaque mois de l’année précédente;
b) s’il s’agit d’un système à antenne collective situé dans la
zone de desserte d’un autre système de retransmission par câble, le nom de ce système, ainsi qu’une déclaration selon
laquelle ce système ne retransmet pas un signal, à titre gratuit
ou non, à plus de 2 000 locaux dans cette zone de desserte;
c) si le petit système de retransmission fait partie d’une unité
tel que l’entend le Règlement sur la définition de petit système
de retransmission,
(i) la date depuis laquelle le système fait partie de l’unité,
(ii) les noms de tous les systèmes faisant partie de l’unité,
(iii) les noms des personnes ou du groupe de personnes qui
possèdent ou contrôlent directement ou indirectement ces
systèmes,
(iv) la nature du contrôle exercé par ces personnes.
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
61
Reporting Requirements: Unscrambled LPTVs and Unscrambled
MDSs
Exigences de rapport : TVFP transmettant en clair et SDM
transmettant en clair
13. A retransmitter who operates an LPTV whose signals are
not scrambled or an MDS whose signals are not scrambled shall
provide each collective society with the following information in
respect of each LPTV or MDS it operates:
(a) the information referred to in paragraphs (a) to (c) and (k)
of section 11; and
(b) a description of the location of the LPTV or MDS.
13. Le retransmetteur qui exploite un TVFP transmettant en
clair ou un SDM transmettant en clair fournit à chaque société de
gestion les renseignements énumérés ci-après pour chaque TVFP
ou SDM qu’il exploite :
a) les renseignements énumérés aux alinéas a) à c) et k) de
l’article 11;
b) une description de l’endroit où le TVFP ou le SDM est situé.
Reporting Requirements: DTH Systems
Exigences de rapport : Systèmes SRD
14. A retransmitter who operates a DTH system shall provide
each collective society, in respect of each such system it operates,
the information referred to in paragraphs (a) to (d) and (g) to (k)
of section 11.
14. Le retransmetteur qui exploite un système SRD fournit à
chaque société de gestion, pour chacun des services qu’il exploite,
les renseignements énumérés aux alinéas a) à d) et g) à k) de
l’article 11.
Reporting Requirements: Scrambled LPTVs and Scrambled
MDSs
Exigences de rapport : TVFP encodées et SDM encodés
15. A retransmitter who operates a scrambled LPTV or scrambled MDS shall provide each collective society in respect of each
system it operates the information referred to in paragraphs (a) to
(d) and (g) to (k) of section 11. A retransmitter who operates a
scrambled MDS shall also provide, for each transmitter forming
part of the MDS, the information set out in paragraphs (g) to (k)
and a description of each transmitter’s location (i.e., its latitude
and longitude to the nearest second) and of the area in which it
serves premises.
15. Le retransmetteur qui exploite une TVFP dont les signaux
sont codés ou un SDM dont les signaux sont codés fournit à chaque société de gestion, pour chacun des systèmes dont les signaux
sont codés qu’il exploite, les renseignements auxquels font référence les alinéas a) à d) et g) à k) de l’article 11. Un retransmetteur qui exploite un SDM dont les signaux sont codés devra également fournir, à l’égard de chaque transmetteur faisant partie du
SDM, les renseignements énumérés aux alinéas g) à k) et une
description de l’emplacement de chaque transmetteur (en termes
de longitude et de latitude, à la seconde près) et de la zone dans
laquelle il dessert des locaux.
Additional Reporting Requirement: MATV Systems
Exigences de rapport additionnelles : Systèmes à antenne
collective
16. A retransmitter who operates a master antenna system shall
provide, in addition to the information required under section 11
or 12, the address where its transmitter is located and the address
of any other building in which premises served by it are located,
and indicate whether or not it is licensed by the CRTC.
16. Le retransmetteur qui exploite un système à antenne collective fournit, en sus des renseignements énumérés à l’article 11
ou 12, l’adresse où son transmetteur est situé ainsi que l’adresse
de tout autre immeuble dans lequel des locaux qu’il dessert sont
situés, et indiquer s’il est ou non licencié par le CRTC.
Additional Reporting Requirement: Cable Retransmission
Systems (other than Small Retransmission Systems) Located in
the Licensed Area of another Cable Retransmission System
Exigences de rapport additionnelles : Système de retransmission
par câble (autre qu’un petit système de retransmission) situé dans
la zone de desserte d’un autre système de retransmission par
câble
17. A retransmitter who operates a cable retransmission system
(including a master antenna system but excluding a small retransmission system) located within the licensed area of another
cable retransmission system that retransmits a signal with or
without a fee, to more than 2,000 premises in its licensed area
shall provide, in addition to the information required under section 11, the name of such other cable retransmission system.
17. Le retransmetteur qui exploite un système de retransmission par câble (y compris un système à antenne collective mais
excluant un petit système de retransmission) situé dans la zone de
desserte d’un autre système de retransmission par câble qui retransmet un signal, à titre gratuit ou non, à plus de 2 000 locaux
situés dans sa zone de desserte fournit, en sus des renseignements
énumérés à l’article 11, le nom de cet autre système de retransmission par câble.
Additional Reporting Requirement: Francophone Markets
Exigences de rapport additionnelles : Marchés francophones
18. (1) A retransmitter who operates a cable retransmission
system located in a Francophone market, other than a system
located in the Province of Quebec, shall provide, in addition to
the information required under section 11 or 16,
(a) the name of the city, town or municipality listed in paragraph 8(2)(b) which is encompassed in whole or in part in the
licensed area of the system; or
(b) a list of all the cities, towns and municipalities encompassed in whole or in part by the system’s licensed area, specifying for each its total population and its population of French
mother tongue, according to the most recent population figures
published by Statistics Canada.
18. (1) Le retransmetteur qui exploite un système de retransmission par câble situé dans un marché francophone hors Québec
fournit, en sus des renseignements énumérés à l’article 11 ou 16,
a) le nom de la cité, ville ou municipalité énumérée à l’alinéa 8(2)b) que sa zone de desserte englobe en tout ou en partie;
b) la liste de toutes les cités, villes ou municipalités comprises
en tout ou en partie dans sa zone de desserte, en indiquant pour
chacune d’entre elles la population totale et la population dont
le français est la langue maternelle, selon les plus récentes données démographiques publiées par Statistique Canada.
62
Supplement to the Canada Gazette
(2) A retransmitter who operates a scrambled MDS which
serves premises from a transmitter located in a Francophone market shall provide, in addition to the information required under
section 15,
(a) the name of the city, town and municipality listed in paragraph 8(2)(b) in which the transmitter is located; or
(b) the name of the city, town or municipality in which the
transmitter is located, with its total population and its population of French mother tongue, according to the most recent
population figures published by Statistics Canada.
Additional Reporting Requirement: Multi-System Operators
July 1, 2000
(2) Le retransmetteur qui exploite un SDM dont les signaux
sont codés qui dessert des locaux à partir d’un transmetteur situé
dans un marché francophone fournit, en sus des renseignements
énumérés à l’article 15,
a) le nom de la cité, ville ou municipalité énumérée à l’alinéa 8(2)b) dans laquelle le transmetteur est situé;
b) le nom de la cité, ville ou municipalité dans laquelle le
transmetteur est situé, et sa population totale ainsi que la population de cette cité, ville ou municipalité dont le français est
la langue maternelle selon les plus récentes données démographiques publiées par Statistique Canada.
Exigences de rapport additionnelles : Personnes exploitant plus
d’un système
19. A retransmitter who operates more than one retransmission
system shall provide a list of all the retransmission systems operated by that retransmitter.
Reporting Dates
19. Le retransmetteur qui exploite plus d’un système de retransmission fournit une liste de tous les systèmes de retransmission qu’il exploite.
Dates de rapport
20. The information required under sections 11 to 19 shall be
supplied as of December 31 of every year and shall be provided
by January 31 of the following year.
Forms
20. L’information énumérée aux articles 11 à 19 est fournie en
date du 31 décembre de chaque année, et est remise au plus tard
le 31 janvier suivant.
Formulaires
21. The information required under sections 11 to 19 shall be
provided on the forms contained in Appendix B, or in any other
format that is agreed upon by the collective society and the
retransmitter.
Errors
21. Les renseignements énumérés aux articles 11 à 19 sont
fournis sur les formulaires établis à l’annexe B, ou sur tout autre
formulaire dont la société de gestion et le retransmetteur ont
convenu.
Erreurs
22. A retransmitter who discovers an error in any information
provided to a collective society shall promptly provide the correct
information.
Supplementary Information, Records and Audits
22. Le retransmetteur qui constate avoir fourni un renseignement erroné à une société de gestion lui fait parvenir un rectificatif dans les meilleurs délais.
Renseignements supplémentaires, registres et vérifications
23. A retransmitter shall provide a collective society, upon request, with the address and number of premises contained in each
building within a given system for which the retransmitter claims
a discount pursuant to section 9.
24. (1) A retransmitter shall keep and preserve until December 31, 2009, records from which a collective society can readily
ascertain the amounts payable and the information required under
this tariff.
(2) A collective society may audit these records at any time
until December 31, 2009, on reasonable notice and during normal
business hours, provided that the collective society has not
audited the system for at least 12 months.
23. Le retransmetteur fournit à une société de gestion, sur demande, l’adresse et le nombre de locaux que contient chaque immeuble pour lequel le retransmetteur demande un rabais en vertu
de l’article 9.
24. (1) Le retransmetteur tient et conserve jusqu’au 31 décembre 2009 les registres permettant de déterminer facilement les
montants exigibles et les renseignements qui doivent être fournis
en vertu du présent tarif.
(2) Une société de gestion peut vérifier les registres d’un retransmetteur à tout moment jusqu’au 31 décembre 2009, durant
les heures ouvrables et moyennant un préavis raisonnable, à condition de n’avoir pas vérifié les registres de ce retransmetteur au
cours des 12 mois précédents.
(3) Dès qu’elle reçoit un rapport de vérification, la société de
gestion en fait parvenir une copie certifiée au retransmetteur et
aux autres sociétés de gestion.
(4) Si la vérification des registres d’un système révèle que les
droits à verser à la société de gestion à l’égard de ce système ont
été sous-estimés de plus de 20 pour cent pour un mois quelconque, le retransmetteur assume les coûts raisonnables de la vérification de ce système dans les 30 jours suivant la date à laquelle
on lui en fait la demande.
Traitement confidentiel
(3) The collective society shall, upon receipt, supply the retransmitter and all other collective societies with a copy of the
report of any audit.
(4) If the audit of a retransmission system discloses that royalties due to the collective society for that system have been understated in any month by more than 20 per cent, the retransmitter
shall pay the reasonable costs of the audit of the system within
30 days of the demand for payment being made.
Confidentiality
25. (1) Subject to subsections (2) and (3), a collective society
and its royalty claimants shall treat in confidence information
received from a retransmitter pursuant to this tariff, unless the
retransmitter consents in writing to the information being treated
otherwise.
25. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3), une société de
gestion ou une personne qui lui demande le versement de droits
garde confidentiels les renseignements de nature confidentielle
qu’elle reçoit d’un retransmetteur en application du présent tarif,
à moins que ce dernier ne consente par écrit à ce qu’ils soient
divulgués.
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
63
(2) A collective society may share information referred to in
subsection (1)
(a) with any other collective society;
(b) with the Board;
(c) in connection with proceedings before the Board, if it has
first provided the retransmitter with a reasonable opportunity to
obtain a confidentiality order;
(d) to the extent required to effect the distribution of royalties,
with its royalty claimants; or
(e) if ordered by law or by a court of law.
(3) Subsection (1) does not apply to information that is publicly
available, or to information obtained from someone other than the
retransmitter, who is not under an apparent duty of confidentiality
to the retransmitter.
(2) Une société de gestion peut faire part des renseignements
visés au paragraphe (1)
a) à une autre société de gestion;
b) à la Commission;
c) à toute personne, dans le cadre d’une affaire portée devant la
Commission, dans la mesure où le retransmetteur a eu l’occasion de demander une ordonnance de traitement confidentiel;
d) à une personne qui demande le versement de droits, dans la
mesure où cela est nécessaire pour effectuer la distribution;
e) si la loi ou une ordonnance d’un tribunal l’y oblige.
(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux renseignements
disponibles au public ou obtenus d’un tiers non tenu lui-même de
garder confidentiels ces renseignements.
Adjustments
Ajustements
26. (1) Subject to subsection (2), adjustments in the amount of
royalties owed by a retransmitter (including adjustments as a result of excess payments), as a result of the discovery of an error
or otherwise, shall be made on the date the retransmitter’s next
royalty payment is due.
(2) A retransmitter may deduct any amount owed to it from its
next royalty payments until no money remains owed to it.
26. (1) Sous réserve du paragraphe (2), l’ajustement dans le
montant des droits payables par un retransmetteur (y compris
l’ajustement résultant de trop-perçu), qu’il résulte ou non de la
découverte d’une erreur, s’effectue à la date à laquelle le retransmetteur doit acquitter son prochain versement de droits.
(2) Un retransmetteur peut déduire le trop-perçu de ses prochains versements de droits jusqu’à ce que le solde soit réglé.
Interest on Late Payments
Intérêts sur paiements tardifs
27. (1) Any amount not received by the due date shall bear interest from that date until the date the amount is received.
(2) Any amount found to be owing, through an audit or otherwise, shall bear interest from the date it was due until the date the
amount is received.
(3) Any amount that cannot be delivered at the address referred
to in section 28 shall bear interest from the date when the person
owing the amount receives notice of the new address to which it
should be delivered until the date the amount is received.
(4) Interest shall be calculated daily, at the Bank Rate effective
on the last day of the previous month (as published by the Bank
of Canada) plus one per cent. Interest shall not compound.
27. (1) Tout montant produit des intérêts à compter de la date à
laquelle il aurait dû être acquitté jusqu’à la date où il est reçu.
(2) Le montant dont l’exigibilité ressort d’une vérification ou
autrement produit des intérêts à compter de la date à laquelle il
aurait par ailleurs dû être acquitté jusqu’à la date où il est reçu.
(3) Le montant qui ne peut être livré à l’adresse prévue par
l’article 28 produit des intérêts à compter de la réception de l’avis
de la nouvelle adresse à laquelle le montant peut être livré jusqu’à
la date où il est reçu.
(4) Le montant des intérêts est calculé chaque jour, à un taux de
un pour cent au-dessus du taux d’escompte de la Banque du Canada en vigueur le dernier jour du mois précédent, tel qu’il est
publié par la Banque du Canada. L’intérêt n’est pas composé.
Addresses for Notices, etc.
Adresses pour les avis, etc.
28. (1) Anything that a retransmitter sends to a collective society shall be sent to the address listed in Appendix A, or to any
other address of which the retransmitter has been notified.
(2) Anything that a collective society sends to a retransmitter
shall be sent to:
(a) the address provided to the collective society in accordance
with paragraph 11(d);
(b) any other address of which the collective society has been
notified; or
(c) where no such address has been provided, to any other address where the retransmitter can be reached.
28. (1) Toute communication avec une société de gestion se fait
à l’adresse mentionnée à l’annexe A ou à l’adresse dont le retransmetteur a été avisé.
(2) Toute communication avec un retransmetteur se fait
a) à l’adresse fournie aux termes de l’alinéa 11d);
b) à l’adresse dont le retransmetteur a donné avis;
c) si une telle adresse n’a pas été fournie, à une autre adresse
où le retransmetteur peut être contacté.
Delivery of Notices and Payments
Expédition des avis et des paiements
29. (1) A notice may be delivered by hand, by postage paid
mail, by telegram or by telecopier.
(2) A notice or payment mailed in Canada shall be presumed to
have been received three business days after the day it was
mailed.
(3) A notice sent by telegram or by telecopier shall be presumed to have been received the day it is transmitted.
29. (1) Un avis peut être livré par messager, par courrier affranchi, par télégramme ou par télécopieur.
(2) L’avis ou le paiement posté au Canada est présumé avoir
été reçu trois jours ouvrables après la date de mise à la poste.
(3) L’avis envoyé par télégramme ou par télécopieur est présumé avoir été reçu le jour où il est transmis.
64
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
Appointment of Designate
Désignation d’un mandataire
30. (1) Any person that a collective society designates to receive a payment or notice shall have an address in Canada.
30. (1) La personne que désigne une société de gestion pour la
réception de paiements ou d’avis qui lui sont destinés doit avoir
une adresse au Canada.
(2) La désignation d’un mandataire et tout changement à cette
désignation fait l’objet d’un préavis de 60 jours.
(2) A collective society shall notify a retransmitter at least
60 days in advance of such a designation or of any change
therein.
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
APPENDIX A: COLLECTIVE SOCIETIES
ANNEXE A : SOCIÉTÉS DE GESTION
RADIO TARIFF
TARIF RADIO
Canadian Broadcasters
Rights Agency Inc. (CBRA)
155 Queen Street, Suite 1301
Ottawa, Ontario
K1P 6L1
(613) 232-4370 (Telephone)
(613) 236-9241 (Facsimile)
Society of Composers,
Authors and Music
Publishers of Canada
(SOCAN)
41 Valleybrook Drive
Don Mills, Ontario
M3B 2S6
(416) 445-8700 (Telephone)
(416) 445-7198 (Facsimile)
Canadian Retransmission
Right Association
c/o Canadian Broadcasting
Corporation
250 Lanark Avenue
Ottawa, Ontario
K1Z 6R5
(613) 724-5373 (Telephone)
(613) 724-5453 (Facsimile)
Agence des droits
des radiodiffuseurs
canadiens inc. (ADRRC)
155, rue Queen, Bureau 1301
Ottawa (Ontario)
K1P 6L1
(613) 232-4370 (téléphone)
(613) 236-9241 (télécopieur)
Société canadienne des
auteurs, compositeurs et
éditeurs de musique
(SOCAN)
41, promenade Valleybrook
Don Mills (Ontario)
M3B 2S6
(416) 445-8700 (téléphone)
(416) 445-7198 (télécopieur)
L’Association du droit de
retransmission canadien
(ADRC)
a/s Société Radio-Canada
250, avenue Lanark
Ottawa (Ontario)
K1Z 6R5
(613) 724-5373 (téléphone)
(613) 724-5453 (télécopieur)
65
66
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
APPENDIX B
ANNEXE B
RADIO FORMS
FORMULAIRES RADIO
67
Form 1:
General Information
Formulaire 1 :
Renseignements généraux
Form 2:
Small Retransmission Systems Declaration
Formulaire 2 :
Déclaration à l’égard d’un petit système de
retransmission
Form 3:
Information About Premises Served and Royalty
Calculation
Formulaire 3 :
Renseignements sur les locaux desservis et
calcul des droits
Form 4:
Radio Service Information
Formulaire 4 :
Renseignements sur les services fournis
Form 5:
Report for Systems Operating in a Francophone
Market
Formulaire 5 :
Rapport d’un système opérant dans un marché
francophone
Form 6:
Systems Reported by the Same Retransmitter
Formulaire 6 :
Déclaration du retransmetteur opérant plus d’un
système
Form 7:
Report of Premises Entitled to a Discount
Formulaire 7 :
Locaux faisant l’objet d’un rabais
68
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
FORM 1 (RADIO)
GENERAL INFORMATION
(Radio Tariff, sections 11, 13, 14)
1) Name of the system:___________________________________________
2) Type of system: PLEASE CHECK WHERE APPROPRIATE
____ SMALL SYSTEM;
____ MATV SYSTEM;
____ UNSCRAMBLED LPTV;
____ SCRAMBLED LPTV;
____ DTH SYSTEM;
____ CABLE SYSTEM;
____ UNSCRAMBLED MDS;
____ SCRAMBLED MDS;
____ OTHER (PLEASE SPECIFY)___________________________.
3) Name of the retransmitter:
(a) if the retransmitter is a CORPORATION, please give
its name ____________________________________________
its jurisdiction of incorporation __________________________
the names and titles of its principal officers:
NAME
TITLE
(b) if the retransmitter is an INDIVIDUAL, please give the name of the individual:
_______________________________________
(c) if the retransmitter is anything else, please give the names of all owners of the enterprise and set out its legal nature
(e.g. partnership, joint venture, etc.):
Legal nature: ________________________________________________
NAME
TITLE (if any)
4) Other trade name(s) under which the retransmitter does business:
_____________________________________________________
5) Address of the retransmitter’s principal place of business:
Street Address: _______________________________________________
City: __________________________ Province: ___________________ Postal Code: _______ _______
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
69
6) Address where you wish to receive notices (if different from above):
Street Address: ________________________________________________
City: __________________________ Province: ___________________ Postal Code:_______ _______
7) Contact person for this system:
Name: __________________________________ Title: _______________________________________________
Tel. No.: ______________________ Fax: __________________________
E-mail: ________________________
8) If other retransmitters receive one or more distant radio signals from the system, please attach a list showing their names and
addresses, as well as the call letters of the signals they receive.
(NO ANSWER IS REQUIRED IN THE CASE OF AN UNSCRAMBLED LPTV OR AN UNSCRAMBLED MDS.)
9) LICENSED AREA OR LOCATION (NO ANSWER IS REQUIRED IN THE CASE OF A DTH SYSTEM.)
(a) IN THE CASE OF AN UNSCRAMBLED LPTV OR AN UNSCRAMBLED MDS: please provide a description of the location of
the LPTV or the MDS.
(b) IN THE CASE OF A MATV SYSTEM: please provide the address where the system is located and the name of the cable retransmission system, if any, in whose licensed area the system is located.
Street Address: ________________________________________________
City: __________________________ Province: ___________________ Postal Code: _______ _______
(c) IN THE CASE OF ANY OTHER SYSTEM: please provide a precise description of the area served by the system. Please also provide a copy of any map filed with the CRTC describing or containing that area that was not previously provided to the collective.
10) Basic monthly fee charged within the system, net of taxes:_______________
(NO ANSWER IS REQUIRED IN THE CASE OF AN UNSCRAMBLED LPTV OR UNSCRAMBLED MDS.)
70
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
FORMULAIRE 1 (RADIO)
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
(Tarif radio, articles 11, 13, 14)
1) Nom du système : ________________________________________________
2) Type de système : VEUILLEZ COCHER LES MENTIONS APPROPRIÉES
____ PETIT SYSTÈME;
____ SYSTÈME À ANTENNE COLLECTIVE;
____ TVFP TRANSMETTANT EN CLAIR;
____ TVFP BROUILLÉ;
____ SYSTÈME SRD;
____ SYSTÈME DE CÂBLE;
____ SDM TRANSMETTANT EN CLAIR;
____ SDM BROUILLÉ;
____ AUTRE (VEUILLEZ PRÉCISER)______________________________________________________.
3) Nom du retransmetteur :
a) si le retransmetteur est une SOCIÉTÉ, veuillez indiquer
le nom de la société ___________________________________________________
la juridiction où la société est constituée ___________________________________
le nom et le titre de ses principaux dirigeants :
NOM
TITRE
b) si le retransmetteur est une PERSONNE PHYSIQUE, veuillez en donner le nom :
________________________________________
c) dans tous les autres cas, veuillez indiquer le nom de tous les propriétaires de l’entreprise et une description de sa forme juridique
(par exemple, société de personnes, entreprise conjointe, etc.)
Forme juridique : ____________________________________________
NOM
TITRE (le cas échéant)
4) Autre(s) dénomination(s) sous la(les)quelle(s) il fait affaires :
_______________________________________________________
5) Adresse de la principale place d’affaires du retransmetteur
No et rue : ______________________________________________________
Ville : ____________________________ Province : _______________ Code postal : ______ ______
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
71
6) Adresse à laquelle vous désirez que les avis vous soient communiqués (si elle diffère de la précédente) :
No et rue : ______________________________________________________
Ville : ____________________________ Province : _______________ Code postal : ______ ______
7) Personne-ressource pour ce système :
Nom : ________________________________________ Titre : ____________________________________________
No de tél. : ______________________ Télécopieur : ___________________________
Courriel : _______________________
8) Si le système retransmet un signal éloigné de radio à d’autres retransmetteurs, veuillez joindre une liste indiquant leur nom et
adresse, ainsi que l’indicatif des signaux qu’ils reçoivent.
(IL N’EST PAS NÉCESSAIRE DE RÉPONDRE À CETTE QUESTION DANS LE CAS D’UN TVFP TRANSMETTANT EN CLAIR OU D’UN SDM
TRANSMETTANT EN CLAIR.)
9) ZONE DE DESSERTE/LOCALISATION DU SYSTÈME
(IL N’EST PAS NÉCESSAIRE DE RÉPONDRE À CETTE QUESTION DANS LE CAS D’UN SYSTÈME SRD.)
a) S’IL S’AGIT D’UN TVFP TRANSMETTANT EN CLAIR OU D’UN SDM TRANSMETTANT EN CLAIR : veuillez décrire
l’endroit où ce système est situé.
b) S’IL S’AGIT D’UN SYSTÈME À ANTENNE COLLECTIVE : veuillez indiquer l’adresse où le système est situé. Si le système est
situé dans la zone de desserte d’un autre système de retransmission par câble, le nom de ce système.
No et rue : ______________________________________________________
Ville : ____________________________ Province : _______________ Code postal : ______ ______
c) POUR TOUT AUTRE SYSTÈME : veuillez décrire de façon précise la zone desservie par le système. Veuillez joindre aussi une
copie de toute carte qui représente cette zone ou qui la contient, que vous avez déposée auprès du CRTC et dont vous n’avez pas déjà
fourni copie à la société de gestion.
10) Tarif mensuel du service de base que fournit le système, net de taxes : _____________________
(IL N’EST PAS NÉCESSAIRE DE RÉPONDRE À CETTE QUESTION DANS LE CAS D’UN TVFP TRANSMETTANT
TRANSMETTANT EN CLAIR.)
EN CLAIR OU D’UN SDM
72
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
FORM 2 (RADIO)
SMALL RETRANSMISSION SYSTEMS DECLARATION
(Radio Tariff, section 12)
THIS FORM IS TO BE COMPLETED ONLY FOR SMALL RETRANSMISSION SYSTEMS. PLEASE SEE SECTIONS 2 AND 4
OF THE RADIO RETRANSMISSION TARIFF FOR THE DEFINITION OF SMALL RETRANSMISSION SYSTEM.
NAME OF THE SYSTEM:_________________________________________________________
YEAR FOR WHICH THIS FORM APPLIES: ____________
A) GENERAL
PLEASE ANSWER THE QUESTIONS THAT APPLY TO THIS RETRANSMISSION SYSTEM.
1. Did the system retransmit a distant signal on December 31 of the previous year? ____________
If NO, do not answer questions 2 through 6 and answer question 7.
2. Was the system included in a unit on December 31, 1993? ____________
If YES, do not answer question 3 and go to question 4.
3. Was the system included in a unit on December 31 of the previous year? ____________
If YES, do not answer question 4 and go to question 5.
4. On December 31 of the previous year, did the system serve 2,000 premises or less? ____________
If YES, indicate that number: ____________. Do not answer questions 5 to 7.
If NO, do not answer question 5. Complete the table in question 6 by using the number of premises served by the system on the last
day of each month of the previous year during which the system retransmitted a distant signal. Do not answer question 7.
5. On December 31 of the previous year, did the unit serve 2,000 premises or less? ____________
If YES, indicate the number: ____________. Do not answer questions 6 and 7.
If NO, complete the table in question 6 by using the number of premises served by all cable retransmission systems in the unit on the
last day of each month of the previous year in which (a) the composition of the unit was the same as on December 31, AND (b) the
system retransmitted a distant signal. Do not answer question 7.
6. Please complete the following table if you answered NO to question 4 or to question 5.
As of the last day of each month during the
previous year
January
February
March
April
May
June
July
August
September
October
November
December
Total
Average
(Divide total by the number of months for which
information is required to be provided.)
Number of premises served
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
73
7. Answer this question only if you answered NO to question 1.
Was the system included in a unit on the last day of the first month in which it retransmitted a distant signal this year? ____________
If YES, how many premises were served by all cable retransmission systems in the unit on that day? ____________
If NO, how many premises did the system serve on that day? ____________
A SYSTEM IS A SMALL RETRANSMISSION SYSTEM IF YOU ANSWERED YES TO QUESTIONS 4 OR 5, IF THE AVERAGE IN QUESTION 6 IS 2,000 OR LESS,
OR IF THE NUMBER OF PREMISES SERVED INDICATED IN ANSWER TO QUESTION 7 IS 2,000 OR LESS.
B) IF THE SYSTEM IS A MASTER ANTENNA SYSTEM LOCATED WITHIN THE LICENSED AREA OF ANOTHER CABLE
RETRANSMISSION SYSTEM, please also complete the following declaration:
I confirm that _____________________________________ (system name) is located within the service area
of______________________________ (name of cable retransmission system) which as of
________________________________(relevant date) served no more than 2,000 premises in its licensed area.
______________________________________________________________________
(Signature)
______________________________________________________________________
(Name and Title)
Date: __________________________________
C) INFORMATION ABOUT PREMISES SERVED
Please provide the following information as of (i) December 31 of the previous year, if the system retransmitted a distant radio signal
on that day, or (ii) the last day of the month in which the system first retransmitted a distant radio signal in THIS year, if the system did
not retransmit a distant radio signal on December 31 of the previous year.
Residential
Units
Health
Care
Facilities
Hotels
Educational
Institutions
Others
All
Premises
Numbers of premises served
Number of premises receiving at least one distant radio signal
D) ROYALTY SHARE OF EACH COLLECTIVE SOCIETY
25 per cent of the royalty is payable to CBRA, 25 per cent to CRRA and 50 per cent to SOCAN. These amounts are net of any interest
that may be owed on late payments, as well as of any applicable federal or provincial taxes, including GST.
E) INFORMATION ABOUT THE UNIT
1. Please complete this table if you answered YES to question 2, i.e. if the system was in a unit on December 31, 1993.
Names of all the retransmission systems in the
unit on December 31, 1993
Names of the persons (including corporations) or
groups of persons who own or who directly or
indirectly control the systems included in the unit
Explain the nature of the control exercised (e.g.
the percentage of voting shares directly or
indirectly held by the persons exercising the
control or by the members of the controlling group)
74
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
2. Please complete this table if you answered YES to questions 2, 3 or 7.
If the system was part of a unit on December 31 of the previous year, please provide the information as of that date. If not, please state
the date on which the system became part of a unit and provide the information as of the last day of that month.
Date as of which the information is being provided: _______________________
Names of all the retransmission systems in the unit
Names of the persons (including corporations) or
groups of persons who own or who directly or
indirectly control the systems included in the unit
Explain the nature of the control exercised (e.g.
the percentage of voting shares directly or
indirectly held by the persons exercising the
control or by the members of the controlling group)
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
75
FORMULAIRE 2 (RADIO)
DÉCLARATION À L’ÉGARD D’UN PETIT SYSTÈME DE RETRANSMISSION
(Tarif radio, article 12)
SEULS LES PETITS SYSTÈMES DE RETRANSMISSION (TELS QU’ILS SONT DÉFINIS AUX ARTICLES 2 ET 4 DU TARIF
SUR LA RETRANSMISSION DE SIGNAUX DE RADIO) DOIVENT REMPLIR LE PRÉSENT FORMULAIRE.
NOM DU SYSTÈME :_________________________________________________________
ANNÉE POUR LAQUELLE LE FORMULAIRE EST DÉPOSÉ : ____________
A) RENSEIGNEMENTS DE NATURE GÉNÉRALE
VEUILLEZ RÉPONDRE AUX QUESTIONS QUI CONCERNENT LE SYSTÈME DE RETRANSMISSION.
1. Le système retransmettait-il un signal éloigné le 31 décembre de l’année précédente? ____________
Si la réponse est NON, ne répondez pas aux questions 2 à 6. Passez directement à la question 7.
2. Le système faisait-il partie d’une unité le 31 décembre 1993? ____________
Si la réponse est OUI, ne répondez pas à la question 3. Passez directement à la question 4.
3. Le système faisait-il partie d’une unité le 31 décembre de l’année précédente? ____________
Si la réponse est OUI, ne répondez pas à la question 4. Passez directement à la question 5.
4. Le système desservait-il 2 000 locaux ou moins le 31 décembre de l’année précédente? ____________
Si la réponse est OUI, indiquez le nombre de locaux : ____________. Ne répondez pas aux questions 5 à 7.
Si la réponse est NON, ne répondez pas à la question 5. Passez à la question 6 et remplissez le tableau en utilisant le nombre de locaux
desservis par le système le dernier jour de chaque mois de l’année précédente durant lequel le système retransmettait un signal éloigné.
Ne répondez pas à la question 7.
5. L’unité desservait-elle 2 000 locaux ou moins le 31 décembre de l’année précédente? ____________
Si la réponse est OUI, indiquez le nombre de locaux : ____________. Ne répondez pas aux questions 6 et 7.
Si la réponse est NON, passez à la question 6 et remplissez le tableau en utilisant le nombre de locaux desservis par tous les systèmes
de retransmission par câble faisant partie de l’unité le dernier jour de chaque mois de l’année précédente au cours duquel a) les
systèmes faisant partie de l’unité étaient les mêmes qu’au 31 décembre, ET b) le système retransmettait un signal éloigné. Ne répondez
pas à la question 7.
6. Vous devez remplir le tableau qui suit si vous avez répondu NON à la question 4 ou à la question 5.
Dernier jour de chaque mois
de l’année précédente
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Total
Moyenne
(total ÷ nombre de mois pour lesquels des
données sont fournies)
Nombre de locaux desservis
76
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
7. Ne répondez à la question que si vous avez répondu NON à la question 1.
Le système faisait-il partie d’une unité le dernier jour du mois au cours duquel il a retransmis un signal éloigné pour la première fois
durant cette année? ____________
Si la réponse est OUI, indiquez le nombre de locaux desservis ce jour-là par tous les systèmes faisant partie de l’unité : ____________
Si la réponse est NON, indiquez le nombre de locaux desservis ce jour-là par le système : ____________
UN SYSTÈME EST UN PETIT SYSTÈME DE RETRANSMISSION SI VOUS AVEZ RÉPONDU OUI À LA QUESTION 4 OU À LA QUESTION 5, SI LA MOYENNE
ÉTABLIE EN RÉPONSE À LA QUESTION 6 EST DE 2 000 OU MOINS, OU SI LE NOMBRE DONNÉ EN RÉPONSE À LA QUESTION 7 EST DE 2 000 OU
MOINS.
B) S’IL S’AGIT D’UN SYSTÈME À ANTENNE COLLECTIVE SITUÉ DANS LA ZONE DE DESSERTE AUTORISÉE D’UN
AUTRE SYSTÈME DE RETRANSMISSION PAR CÂBLE, veuillez aussi remplir la déclaration suivante :
Le soussigné confirme que _________________________________________ (nom du système) est situé dans la zone de
desserte autorisée de _______________________________________ (nom du système de retransmission par câble) qui,
en date du ___________________________ (date pertinente) desservait au plus 2 000 locaux dans cette zone de desserte.
_______________________________________________________________
(Signature)
_______________________________________________________________
(Nom et titre)
Date : ________________________________
C) RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES LOCAUX DESSERVIS
Veuillez fournir les renseignements qui suivent, en date du 31 décembre de l’année précédente, si le système retransmettait un signal
éloigné de radio ce jour-là. Sinon, veuillez les fournir en date du dernier jour du mois de l’année COURANTE durant lequel le système
a retransmis pour la première fois un signal éloigné de radio.
Résidences
Établissements
de soins de
santé
Hôtels
Institutions
d’enseignement
Autres
Total
Nombre de locaux desservis
Nombre de locaux recevant au moins
un signal éloigné de radio
D) PART DE CHAQUE SOCIÉTÉ DE GESTION
Veuillez verser 25 pour cent des droits à l’ADRRC, et 25 pour cent des droits à l’ADRC et 50 pour cent des droits à la SOCAN. Ces
montants sont nets de l’intérêt qui pourrait être dû sur les paiements tardifs, de même que de toutes taxes fédérales ou provinciales
applicables, y compris la TPS.
E) RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L’UNITÉ
1. Veuillez remplir le tableau qui suit si vous avez répondu OUI à la question 2, c’est-à-dire si le système faisait partie d’une unité le
31 décembre 1993.
Nom de tous les systèmes de retransmission
faisant partie de l’unité le 31 décembre 1993
Noms des personnes (y compris les sociétés) ou
groupes de personnes possédant ou contrôlant
directement ou indirectement les systèmes faisant partie de l’unité
Expliquez la nature du contrôle exercé (par
exemple, part des actions votantes détenues
directement ou indirectement par les personnes ou
les membres du groupe exerçant un contrôle)
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
77
2. Veuillez remplir le tableau qui suit si vous avez répondu OUI à la question 2, 3 ou 7.
Si le système faisait partie d’une unité le 31 décembre de l’année précédente, veuillez fournir les renseignements demandés tels qu’ils
s’établissaient ce jour-là. Sinon, veuillez indiquer la date depuis laquelle le système fait partie d’une unité, et veuillez fournir les renseignements demandés tels qu’ils s’établissaient le dernier jour du mois en question.
Date pour laquelle les renseignements sont fournis : _______________________
Nom de tous les systèmes de retransmission
faisant partie de l’unité
Noms des personnes (y compris les sociétés) ou
groupes de personnes possédant ou contrôlant
directement ou indirectement les systèmes faisant
partie de l’unité
Expliquez la nature du contrôle exercé (par
exemple, part des actions votantes détenues
directement ou indirectement par les personnes ou
les membres du groupe exerçant un contrôle)
Supplement to the Canada Gazette
78
July 1, 2000
FORM 3 (RADIO)
INFORMATION ABOUT PREMISES SERVED
ROYALTY CALCULATION FOR _______________________ (relevant date)
IF YOU CARRY AT LEAST ONE DISTANT RADIO SIGNAL, PLEASE USE THIS FORM TO CALCULATE THE ROYALTY OWED.
UNSCRAMBLED LPTV AND UNSCRAMBLED MDS PAY A FLAT RATE OF $12.50 PER YEAR, AND NEED NOT CALCULATE THEIR ROYALTIES.
ALL SYSTEMS, WHETHER OR NOT THEY CARRY A DISTANT RADIO SIGNAL, ARE REQUESTED TO COMPLETE LINES 1,
RETRANSMISSION SYSTEMS SHOULD USE FORM 2.
7, 8 AND 9. SMALL
NAME OF THE SYSTEM: _______________________________________
Type of Premises
1
Number of premises or TVROs served as of December 31
of the previous year
2
Retransmission royalty rate per premises
3
Gross royalty amount
[line 1 × line 2]
4
Adjustment factor for certain types of premises
5
Discount for systems in Francophone markets: use 0.5 if
the system operates in a Francophone market, otherwise
use 1
6
Net royalty amount
[line 3 × line 4 × line 5]
7
Number of premises authorized to receive radio signals
8
Number of premises authorized to have more than one
outlet
9
Number of premises authorized to have more than two
outlets (if known)
Residential
Units
Health Care
Facilities
Hotels
Educational
Institutions
Others
All Premises
5¢
5¢
5¢
5¢
5¢
n/a
n/a
1
0.25
0.6
0.25
1
n/a
n/a
The royalty payable is based on the total number of premises of all types served, whether or not these premises receive a distant radio
signal, and whether or not subscribers subscribe to the radio service.
The total amount of royalty owed is the total of the amounts listed in line 6.
25 per cent of the royalty is payable to CBRA, 25 per cent to CRRA and 50 per cent to SOCAN. These amounts are net of any interest
that may be owed on late payments, as well as of any applicable federal or provincial taxes, including the GST.
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
79
FORMULAIRE 3 (RADIO)
RENSEIGNEMENTS SUR LES LOCAUX DESSERVIS
CALCUL DES DROITS EN DATE DU ______________________ (date pertinente)
SI VOUS RETRANSMETTEZ AU MOINS UN SIGNAL ÉLOIGNÉ DE RADIO, VEUILLEZ UTILISER LE PRÉSENT FORMULAIRE POUR ÉTABLIR LE
MONTANT DES DROITS QUE VOUS DEVEZ PAYER.
LES TVFP TRANSMETTANT EN CLAIR ET LES SDM TRANSMETTANT EN CLAIR PAIENT DES DROITS FIXES DE 12,50
À CALCULER LE MONTANT DES DROITS QU’ILS ONT À VERSER.
$ PAR ANNÉE ET N’ONT PAS
TOUS LES SYSTÈMES SONT PRIÉS DE REMPLIR LES LIGNES 1, 7, 8 ET 9 ET CE, PEU IMPORTE QUE LE SYSTÈME DISTRIBUE OU NON UN SIGNAL
O
ÉLOIGNÉ DE RADIO. POUR LES PETITS SYSTÈMES DE RETRANSMISSION, VEUILLEZ UTILISER LE FORMULAIRE N 2.
NOM DU SYSTÈME : ___________________________________
Type de local
1
Nombre de locaux ou de TVRO desservis au 31 décembre
de l’année précédente
2
Taux des droits de retransmission par local
3
Montant brut des droits
[ligne 1 × ligne 2]
4
Facteur d’ajustement pour certains types de locaux
5
Rabais pour le marché francophone : inscrire 0,5 si le
système est situé dans un marché francophone. Sinon,
inscrire 1
6
Montant net des droits
[ligne 3 × ligne 4 × ligne 5]
7
Nombre de locaux autorisés à recevoir des signaux de
radio
8
Nombre de locaux autorisés à avoir plus d’une prise
9
Nombre de locaux autorisés à avoir plus de deux prises (si
vous le connaissez)
Résidences
Établissements
de soins de
santé
Hôtels
Institutions
d’enseignement
Autres
Total
5¢
5¢
5¢
5¢
5¢
s/o
s/o
1
0,25
0,6
0,25
1
s/o
s/o
Les droits sont fonction du nombre de locaux desservis, peu importe que ces locaux reçoivent ou non un signal éloigné de radio ou que
les abonnés souscrivent au service de radio.
Le montant total des droits est le total des montants portés à la ligne 6.
Veuillez verser 25 pour cent des droits à l’ADRRC, 25 pour cent des droits à l’ADRC et 50 pour cent des droits à la SOCAN. Ce
montant est net de l’intérêt qui pourrait être dû sur les paiements tardifs, de même que de toutes taxes fédérales ou provinciales
applicables, y compris la TPS.
80
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
FORM 4 (RADIO)
RADIO SERVICE INFORMATION AS OF _________________________________ (relevant date)
(Radio Tariff, par. 11(i))
PLEASE PROVIDE THE FOLLOWING INFORMATION FOR ALL RADIO SERVICES SUPPLIED TO SUBSCRIBERS,
WHETHER OR NOT THEY ARE BROADCAST SERVICES.
Call Letters/Name of
the Signal or Service
Call Letters of Mother
Signal (if signal
carried is a repeater) Frequency Band
Network
Affiliation
Any Other Name
Under Which the
Signal is Known
City and Province
or State Where
Signal Originated
________
1
“Unknown” indicates that a technical analysis is required to determine whether the signal is distant, partially distant or local.
Is the Signal Distant (D),
Partially Distant (PD),
Local (L) or “Unknown” (U)1?
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
FORMULAIRE 4 (RADIO)
RENSEIGNEMENTS SUR LES SERVICES FOURNIS EN DATE DU ___________ (date pertinente)
(Tarif radio, al. 11i))
VEUILLEZ FOURNIR LES RENSEIGNEMENTS SUIVANTS POUR TOUS LES SERVICES DE RADIO FOURNIS À VOS
ABONNÉS, QU’IL S’AGISSE OU NON D’UN SERVICE RADIODIFFUSÉ.
Indicatif/Nom du
signal ou service
Indicatif de la
station-mère (s’il
s’agit d’un réémetteur)
Bande de
fréquence
Affiliation
de réseau
Tout autre nom sous
lequel le signal est
communément identifié
Ville et province
ou État d’origine
du signal
S’agit-il d’un signal
éloigné (É), partiellement
éloigné (PÉ), local (L) ou
« inconnu » (I)1?
———
1
Le terme « inconnu » fait référence à un signal qui ne peut être classifié comme étant éloigné, partiellement éloigné ou local sans une analyse technique.
81
82
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
FORM 5 (RADIO)
REPORT FOR SYSTEMS OPERATING IN A FRANCOPHONE MARKET
(Radio Tariff, section 15)
For each city, town or municipality wholly or partly within the system’s licensed area, provide the following information.
NOTE: The population for the whole city, town or municipality must be used, even if the system’s licensed area includes only
part of that city, town or municipality.
If the total of column (B) is more than 50 per cent of the total of column (C), the system is in a Francophone market.
Systems located in the Province of Quebec need not complete this form.
Systems whose licensed area includes all or part of any of the localities listed in paragraph 8(2)(b) of the Radio Tariff are only required
to complete Column (A).
(A) Name of the City, Town or Municipality
(B) Population Claiming French as Their
Mother Tongue According to the Most
Recent Statistics Canada Figures
(C) Total Population According to the Most
Recent Statistics Canada Figures
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
83
FORMULAIRE 5 (RADIO)
RAPPORT D’UN SYSTÈME OPÉRANT DANS UN MARCHÉ FRANCOPHONE
(Tarif radio, article 15)
Veuillez fournir l’information qui suit à l’égard de chacune des cités, villes ou municipalités comprises en tout ou en partie dans la
zone que dessert le système.
NOTA : Même si le système ne dessert qu’une partie d’une cité, ville ou municipalité, il faut vous servir de la
population totale de cette cité, ville ou municipalité aux fins du présent calcul.
Si le total de la colonne (B) est plus de 50 pour cent du total de la colonne (C), le système est un système francophone.
Si le système est situé au Québec, vous n’avez pas besoin de remplir le présent formulaire.
Si la zone de desserte du système englobe en tout ou en partie une des cités, villes ou municipalités énumérées à l’alinéa 8(2)b) du tarif
pour la radio, il ne vous suffit que de compléter la colonne (A).
(A) Nom de la cité, ville ou municipalité
(B) Population de langue maternelle française
selon les dernières données de
Statistique Canada
(C) Population totale selon les dernières
données de Statistique Canada
84
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
FORM 6 (RADIO)
SYSTEMS REPORTED BY THE SAME RETRANSMITTER
(Radio Tariff, section 16)
Name of the System
(as reported on Form 1 for that System)
Licensed Area
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
FORMULAIRE 6 (RADIO)
DÉCLARATION DU RETRANSMETTEUR OPÉRANT PLUS D’UN SYSTÈME
(Tarif radio, article 16)
Nom du système
(tel que porté au Formulaire 1 pour ce système)
Zone de desserte
85
86
Supplement to the Canada Gazette
July 1, 2000
FORM 7 (RADIO)
REPORT OF PREMISES ENTITLED TO A DISCOUNT
(Radio Tariff, section 20)
A COLLECTIVE SOCIETY IS ENTITLED TO ASK THAT THIS FORM BE COMPLETED IF THERE ARE BUILDINGS CONTAINING PREMISES FOR WHICH
YOU CLAIM A DISCOUNT UNDER SECTION 9 OF THE TARIFF (ROOMS IN HOTELS, HEALTH INSTITUTIONS AND EDUCATIONAL INSTITUTIONS).
Please give the address of each building containing premises of the type indicated, as well as the number of premises served in each
building.
NAME OF SYSTEM: ______________________________________
DATE AS OF WHICH THE REPORT IS BEING MADE: _______________________________
HOTEL ROOMS (this includes motel rooms)
Address
Number of Rooms Served
Address
Number of Rooms Served
PREMISES IN HEALTH INSTITUTIONS
PREMISES IN EDUCATIONAL INSTITUTIONS
Address
Number of Rooms Served
Le 1er juillet 2000
Supplément à la Gazette du Canada
87
FORMULAIRE 7 (RADIO)
LOCAUX FAISANT L’OBJET D’UN RABAIS
(Tarif radio, article 20)
UNE SOCIÉTÉ DE GESTION PEUT DEMANDER QUE LE PRÉSENT FORMULAIRE SOIT REMPLI POUR LES LOCAUX CONTENUS DANS CERTAINS
TYPES D’ÉDIFICES (HÔTELS, ÉTABLISSEMENTS DE SOINS DE SANTÉ ET INSTITUTIONS D’ENSEIGNEMENT) POUR LESQUELS VOUS RÉCLAMEZ
UN RABAIS AUX TERMES DE L’ARTICLE 9 DU TARIF.
Veuillez indiquer l’adresse de chacun des édifices contenant des locaux du type indiqué ci-dessous, ainsi que le nombre de locaux
desservis dans chacun de ces édifices.
NOM DU SYSTÈME : __________________________
DATE À LAQUELLE L’INFORMATION EST FOURNIE : _______________________________
CHAMBRES D’HÔTEL (y compris chambres de motel)
Adresse
Nombre de chambres desservies
LOCAUX DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SOINS DE SANTÉ
Adresse
Nombre de locaux desservis
LOCAUX DANS LES INSTITUTIONS D’ENSEIGNEMENT
Adresse
Nombre de locaux desservis
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising