Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 133, no 52
Vol. 133, No. 52
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, DECEMBER 25, 1999
OTTAWA, LE SAMEDI 25 DÉCEMBRE 1999
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 6, 1999, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to: Canadian Government
Publishing, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S9.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
6 janvier 1999 et au moins tous les deux mercredis par la
suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Les Éditions
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
(613) 991-1351 (Telephone), (613) 991-3540 (Facsimile).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, (613) 991-1351 (téléphone), (613) 991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, represented by the
Minister of Public Works and Government Services, 1999
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le
ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, 1999
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
No. 52 — December 25, 1999
No 52 — Le 25 décembre 1999
3839
Government House* ........................................................
(orders, decorations and medals)
3840
Résidence du Gouverneur général* .................................
(ordres, décorations et médailles)
3840
Government Notices* ......................................................
Appointments................................................................
3845
3864
Avis du Gouvernement* ..................................................
Nominations..................................................................
3845
3864
Parliament
House of Commons ......................................................
3874
Parlement
Chambre des communes ...............................................
3874
Commissions* .................................................................
(agencies, boards and commissions)
3875
Commissions* .................................................................
(organismes, conseils et commissions)
3875
Miscellaneous Notices* ...................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; private sector agents)
3886
Avis divers* .....................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
3886
Proposed Regulations* ....................................................
(including amendments to existing regulations)
3895
Règlements projetés* .......................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
3895
Index ...............................................................................
3923
Index ...............................................................................
3924
_______
_______
* Notices are listed alphabetically in the Index.
* Les avis sont énumérés alphabétiquement dans l’index.
3840
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
GOVERNMENT HOUSE
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
MERITORIOUS SERVICE DECORATIONS
DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE
The Governor General, the Right Honourable ADRIENNE
CLARKSON, on the recommendation of the Canadian Decorations
Advisory Committee, has awarded bravery decorations as
follows:
La Gouverneure générale, la très honorable ADRIENNE
CLARKSON, selon la recommandation du Conseil des décorations
canadiennes, a décerné les décorations suivantes pour actes de
bravoure :
Star of Courage
Étoile du courage
DAVID B. JOHNSON, S.C.
Belle River, Ontario
DAVID B. JOHNSON, É.C.
Belle River (Ontario)
MARC RIVEST, S.C.
Belle River, Ontario
MARC RIVEST, É.C.
Belle River (Ontario)
On August 13, 1998, David Johnson and Marc Rivest rescued a
pilot from the burning wreckage of his helicopter in Sandwich
South Township, Ontario. Messrs. Johnson and Rivest were
driving to work when they witnessed the mechanically-defective
helicopter plummet to the ground in a field and catch fire. With
complete disregard for their own safety, the rescuers raced to the
crash scene and managed to free the pilot from the twisted debris.
They had dragged the severely-injured victim some 20 metres
away before the aircraft burst into flames.
Le 13 août 1998, David Johnson et Marc Rivest ont secouru un
pilote qui se trouvait dans la carcasse en feu de son hélicoptère,
dans le canton de Sandwich South en Ontario. MM. Johnson et
Rivest se rendaient au travail en automobile, lorsqu’ils ont vu
l’hélicoptère défectueux plonger dans un champ et s’enflammer.
Ne faisant aucun cas de leur propre sécurité, les secouristes se
sont précipités sur la scène de l’écrasement et ont réussi à libérer
le pilote pris dans la carcasse de l’appareil. Juste après qu’ils
eurent traîné la victime grièvement blessée à une vingtaine de
mètres de là, l’hélicoptère a explosé et pris feu.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
CONSTABLE JAMES ADAMSON, M.B.
Toronto, Ontario
GENDARME JAMES ADAMSON, M.B.
Toronto (Ontario)
On November 1, 1997, in Scarborough, Ontario, Cst. James
Adamson of the Metro Toronto Police Service rescued a man
trapped inside the cab of a ruptured tanker-truck containing
61 000 litres of propane. Responding to the accident call,
Cst. Adamson found the truck flipped on its side on an off-ramp
near Highway 401, its fuel spilling dangerously close to the arcing wires of sheared-off hydro poles. Cst. Adamson climbed onto
the cab, smashed the windshield and pulled the injured driver a
safe distance away while warning the gathering crowd of the extreme volatility of the situation. He then administered first aid to
the victim until other emergency units arrived. The magnitude of
the hazard forced the evacuation of some 4 000 people from the
area.
Le ler novembre 1997, à Scarborough en Ontario, le gend James
Adamson de la Police de Toronto a secouru un homme coincé
dans la cabine d’un camion-citerne contenant 61 000 litres de
propane. Ayant répondu à l’appel signalant l’accident, le gend
Adamson a trouvé le camion renversé sur le côté, sur une bretelle
de sortie près de l’autoroute 401, avec le carburant qui se répandait de plus en plus près des fils du contact d’arc de poteaux
électriques cassés. Le gend Adamson a donc grimpé sur la cabine,
fracassé le pare-brise et retiré le conducteur blessé, qu’il a transporté en lieu sûr tout en avertissant la foule de curieux du danger
que représentait l’inflammabilité extrême du carburant. Il a ensuite administré les premiers soins à la victime, jusqu’à l’arrivée
des équipes de secours. Le danger était tel que les autorités ont
décidé d’évacuer quelque quatre mille personnes de la région.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
AMELIA CAMERON, M.B.
Dartmouth, Nova Scotia
AMELIA CAMERON, M.B.
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
MURRAY ALEXANDER HANLON, M.B.
Truro, Nova Scotia
MURRAY ALEXANDER HANLON, M.B.
Truro (Nouvelle-Écosse)
HOWARD SIDNEY MORASH, M.B. (posthumous)
Dartmouth, Nova Scotia
HOWARD SIDNEY MORASH, M.B. (à titre posthume)
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
Despite Amelia Cameron and Murray Hanlon’s best efforts to
save him, 48-year-old Howard Morash drowned on August 31,
1997, while attempting to rescue his friend, Miss Cameron’s father, from the high surf of the Northumberland Strait at Black
Point, Pictou County, Nova Scotia. The man had been swimming
when a strong undertow began pulling him towards the open sea.
Hearing his cries for help, Mr. Morash and Ms. Cameron ran into
the water and, with high waves crashing over their heads, started
swimming towards him. As he neared his friend, Mr. Morash was
En dépit de tous les efforts d’Amelia Cameron et de Murray
Hanlon pour secourir Howard Morash, un homme de 48 ans,
celui-ci est mort noyé le 31 août 1997 en essayant de rescaper son
ami, le père de Mme Cameron, pris dans la zone de déferlement du
détroit de Northumberland à Black Point, comté de Pictou, en
Nouvelle-Écosse. L’homme nageait, lorsqu’un fort ressac a
commencé à le pousser au large. Ayant entendu son appel au secours, M. Morash et Mme Cameron se sont jetés à l’eau, faisant fi
des hautes vagues déferlant sur leurs têtes, et ont nagé dans sa
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3841
caught in a powerful current and dragged under the surface.
Meanwhile, Ms. Cameron was able to reach her father and bring
him towards shore where Mr. Hanlon helped take him to safety.
Although exhausted, Mr. Hanlon re-entered the rough surf, swam
to Mr. Morash and helped other rescuers drag him to shore.
Sadly, the victim could not be revived.
direction. Comme il s’approchait de son ami, M. Morash a été
pris dans un courant très puissant qui l’a tiré sous l’eau. Pendant
ce temps, Mme Cameron a réussi à rejoindre son père et à le ramener au bord avec l’aide de M. Hanlon venu lui prêter main-forte
pour le sortir de l’eau. Bien qu’épuisé, M. Hanlon a de nouveau
affronté les vagues violentes pour nager en direction de
M. Morash et aider les autres secouristes à le ramener sur la rive.
Malheureusement, la victime n’a pu être réanimée.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
CONSTABLE CHAD CULBERT, M.B.
Lindsay, Ontario
GENDARME CHAD CULBERT, M.B.
Lindsay (Ontario)
CONSTABLE SCOTT DUFFY, M.B.
Lindsay, Ontario
GENDARME SCOTT DUFFY, M.B.
Lindsay (Ontario)
SERGEANT PAUL RICHARDS, M.B.
Lindsay, Ontario
SERGENT PAUL RICHARDS, M.B.
Lindsay (Ontario)
On March 20, 1999, Lindsay Police Csts. Chad Culbert and
Scott Duffy and Sgt. Paul Richards attempted to save three elderly individuals from a burning house in Lindsay, Ontario. With
flames shooting three metres above the house, Sgt. Richards
kicked in the front door and began dousing the fire. Meanwhile,
Csts. Culbert and Duffy raced in through the back door and,
guided by flashlights, located an elderly couple lying unconscious
on the floor. While Cst. Duffy dragged the severely-burned man
outside, Cst. Culbert went farther in and was knocked down by a
flame-flash as he reached the woman. Cst. Duffy rushed to help
his colleague and together they were able to remove the woman
from the house. Cst. Duffy was then joined by Sgt. Richards and
together they searched for the other man until they were forced
out by the inferno. Unfortunately, the third victim could not be
saved and the woman died of her injuries a few weeks later.
Le 20 mars 1999, les gend Chad Culbert et Scott Duffy et le
sgt Paul Richards des Services de police de Lindsay ont tenté de
secourir trois personnes âgées d’une maison en feu, à Lindsay en
Ontario. Malgré les flammes de trois mètres de haut qui s’échappaient du toit de la maison, le sgt Richards a enfoncé la porte
d’entrée et commencé à arroser le feu. Pendant ce temps, les
gend Culbert et Duffy se sont précipités à l’intérieur par la porte
arrière et, à l’aide de lampes de poche, ont pu trouver, gisant par
terre, un couple âgé inconscient. Pendant que le gend Duffy tirait
l’homme grièvement brûlé à l’extérieur, le gend Culbert a avancé
plus loin et a été terrassé par une explosion de flammes au moment où il venait d’atteindre la femme. Le gend Duffy s’est lancé
au secours de son collègue et, ensemble, ils ont pu sortir la
femme de la maison. Le gend Duffy a ensuite été rejoint par le
sgt Richards et, ensemble, ils ont tenté de trouver l’autre homme,
jusqu’à ce qu’ils soient forcés de quitter les lieux embrasés. Malheureusement, la troisième victime n’a pu être sauvée, et la
femme est morte de ses blessures, quelques semaines plus tard.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
JEROME MICHAEL HOLLAND, M.B.
Halifax, Nova Scotia
JEROME MICHAEL HOLLAND, M.B.
Halifax (Nouvelle-Écosse)
On December 4, 1997, Jerome Holland pulled a man from a
burning apartment in Halifax, Nova Scotia. Alerted to the fire,
Mr. Holland used his shoe to smash the door window of his
landlord’s downstairs apartment. A wall of thick, black smoke
blocked his path but through flashes of flames, he was able to see
the man lying on the floor some five metres inside. Mr. Holland
crawled to him and as he was hauling him towards the doorway,
the victim’s clothing became caught on an obstruction. Although
he was momentarily driven out to catch his breath, Mr. Holland
made his way back through the choking smoke and extricated the
victim from the blaze. Despite Mr. Holland’s efforts, the victim
died a few months later.
Le 4 décembre 1997, Jerome Holland a sorti un homme d’un
appartement en feu, à Halifax en Nouvelle-Écosse. Dès qu’il a
pris conscience de l’incendie, M. Holland s’est servi de sa chaussure pour fracasser la fenêtre de l’appartement de son propriétaire, en bas. Un écran d’épaisse fumée noire l’empêchait
d’entrer, mais à la lumière des flammes, il a pu distinguer la
forme d’un homme gisant sur le sol à environ cinq mètres à
l’intérieur. M. Holland a rampé jusqu’à lui et, alors qu’il le traînait vers la porte, les vêtements de la victime sont restés coincés
dans un obstacle. Bien que M. Holland ait été forcé de sortir un
moment pour respirer, il est revenu dans la fumée étouffante et a
finalement sorti la victime du brasier. Malgré les efforts de
M. Holland, la victime est décédée quelques mois plus tard.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
HARRY SIDNEY JOHNSON, M.B.
Hazelton, British Columbia
HARRY SIDNEY JOHNSON, M.B.
Hazelton (Colombie-Britannique)
RICK WESLEY, M.B.
Hazelton, British Columbia
RICK WESLEY, M.B.
Hazelton (Colombie-Britannique)
On February 9, 1997, the combined actions of Harry Johnson
and Rick Wesley saved a three-year-old girl from a house fire in
Le 9 février 1997, l’intervention combinée de Harry Johnson et
Rick Wesley a permis de sauver la vie d’une fillette de trois ans
3842
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
Kispiox Village, Hazelton, British Columbia. Informed that the
child was trapped in a neighbour’s house, Mr. Wesley raced up
the stairs where he found himself engulfed in smoke. In zero
visibility, he called to the child and followed the sound of her
cries until he found her hiding under a living room table.
Mr. Wesley covered her with his jacket and started to retreat but
became disoriented. Unable to breathe, he called for help.
Mr. Johnson heard his plea and was able to locate him and the
child by groping along the walls. Shortly after Mr. Johnson had
guided them to safety, the entire house was engulfed in flames.
qui se trouvait dans une maison en feu, dans le village de Kispiox
à Hazelton (Colombie-Britannique). Apprenant que la fillette était
prise dans la maison d’un voisin, M. Wesley s’est précipité à
l’étage où il s’est retrouvé envahi par la fumée. Complètement
aveuglé, il a lancé des cris à l’enfant et a suivi le son des pleurs
de la fillette jusqu’à ce qu’il la trouve cachée sous une table du
salon. M. Wesley a recouvert l’enfant avec son manteau et a tenté
de sortir de la maison. Totalement désorienté et incapable de respirer, il a appelé à l’aide. En entendant ses cris, M. Johnson a
longé les murs de la maison et a pu le retrouver ainsi que l’enfant.
Quelques instants après que M. Johnson les aient amenés en lieu
sûr, la maison s’est embrasée.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
MICHAEL LAFFIN, M.B.
Kingston, Nova Scotia
MICHAEL LAFFIN, M.B.
Kingston (Nouvelle-Écosse)
On November 8, 1998, 16-year-old Michael Laffin saved five
members of his family from a house fire in Kingston, Nova Scotia. Mr. Laffin woke up in the middle of the night to find the
kitchen engulfed in flames. Blinded by the toxic smoke, he
grabbed his month-old niece who was sleeping nearby, wrapped
her in a blanket and held her under his shirt. Coughing violently,
he then raced through the house, shouting to alert the rest of his
family, then led them outside just in time to escape the intensifying blaze which completely destroyed their home.
Le 8 novembre 1998, Michael Laffin, âgé de 16 ans, a rescapé
cinq membres de sa famille d’une maison en feu, à Kingston en
Nouvelle-Écosse. M. Laffin s’est réveillé au milieu de la nuit et a
constaté que la cuisine était en feu. Aveuglé par la fumée toxique,
il a pris rapidement sa nièce d’un mois qui dormait tout près, l’a
enveloppée dans une couverture et l’a placée à l’intérieur de sa
chemise. Suffoquant, il a couru dans la maison en criant pour
avertir les autres membres de sa famille et les a dirigés à l’extérieur, juste à temps pour échapper au brasier qui s’intensifiait et
qui a fini par détruire leur maison.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
CONSTABLE PATRICIA LATONE, M.B.
Toronto, Ontario
GENDARME PATRICIA LATONE, M.B.
Toronto (Ontario)
On June 19, 1996, off-duty Metro Toronto Police Cst. Patricia
Latone rescued a distraught woman who had climbed onto the
outer edge of an overpass bridge in Toronto, Ontario. Cst. Latone
was walking her dogs when she observed a woman climb over the
railing of the viaduct. She made her way to her and attempted to
dissuade her to jump. Determined to end her life, the victim
pushed herself off but Cst. Latone managed to grab hold of the
heavier woman. The two balanced precariously in this position
until Cst. Latone succeeded, despite the woman’s struggles, in
pulling her back over the ledge. She then held the agitated victim
down until help arrived.
Le 19 juin 1996, la gend Patricia Latone de la Police de Toronto, qui n’était pas en devoir à ce moment-là, a secouru une femme
éperdue qui avait grimpé sur le rebord extérieur d’une passerelle à
Toronto (Ontario). La gend Latone promenait ses chiens, lorsqu’elle a aperçu une femme enjambant le parapet du viaduc. Elle
s’est dirigée vers elle et a tenté de la dissuader de sauter. Déterminée à s’enlever la vie, la victime s’est avancée vers le vide,
mais la gend Latone a réussi à agripper la femme d’une plus forte
stature qu’elle. Toutes deux sont restées en équilibre dans cette
position précaire jusqu’à ce que la gend Latone réussisse, malgré
la force avec laquelle se débattait la femme, à la ramener de
l’autre côté du parapet. Elle a ensuite maintenu au sol la victime
agitée, jusqu’à l’arrivée des secours.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
DONALD RYAN MURRAY, M.B. (posthumous)
Saanich, British Columbia
DONALD RYAN MURRAY, M.B. (à titre posthume)
Saanich (Colombie-Britannique)
On February 17, 1998, 19-year-old Donald Murray died from
carbon monoxide poisoning while attempting to rescue his father
who had succumbed to exhaust fumes in Saanich, British Columbia. When Donald returned home midafternoon from visiting
a friend, he became aware of the smell of gas exhaust. He immediately rushed to the garage and discovered his father collapsed in
the front seat of his vehicle. Donald attempted to remove him
from the car but he too was overcome by the fumes and collapsed
to the floor. The bodies of father and son were discovered one
hour later by Donald’s mother.
Le 17 février 1998, Donald Murray, âgé de 19 ans, est mort
empoisonné au monoxyde de carbone en tentant de rescaper son
père qui avait succombé après avoir inhalé des fumées d’échappement, à Saanich en Colombie-Britannique. En rentrant chez lui
vers le milieu de l’après-midi après avoir rendu visite à un ami,
Donald a senti une odeur de gaz d’échappement. Il a immédiatement couru vers le garage, où il a trouvé son père gisant sur la
banquette avant de son véhicule. En tentant de le sortir de la voiture, Donald a lui-même été terrassé par les fumées et s’est évanoui. Les corps du père et de son fils ont été découverts une heure
plus tard, par la mère de Donald.
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3843
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
NICHOLAS MARK SELTZER, M.B. (posthumous)
Toronto, Ontario
NICHOLAS MARK SELTZER, M.B. (à titre posthume)
Toronto (Ontario)
On July 16, 1998, 42-year-old Mark Seltzer lost his life while
helping a friend whose kayak had capsized in Eclipse Sound near
Pond Inlet, Baffin Island, Nunavut. Mr. Seltzer and three friends
were on a kayak trip when they suddenly found themselves in
rough waters. Noticing that a friend was in difficulty, Mr. Seltzer
managed to reach her side despite the strong currents but fourmetre waves overturned the woman’s kayak and she became tangled in ropes. Mr. Seltzer was able to free her but he too fell in
the sub-zero waters. He was able to help the woman onto the
kayak of another friend who took her to shore. Regrettably,
Mr. Seltzer succumbed to the extreme cold and drowned. His
body was recovered two weeks later.
Le 16 juillet 1998, Mark Seltzer, âgé de 42 ans, a perdu la vie
en tentant d’aider une amie dont le kayak avait chaviré dans le
détroit d’Éclipse près de Pond Inlet, île de Baffin, au Nunavut.
Lors d’une randonnée en kayak, M. Seltzer et trois amis se sont
trouvés soudainement dans des eaux turbulentes. Ayant remarqué
qu’une amie éprouvait des difficultés, M. Seltzer a réussi à s’en
approcher malgré les forts courants, mais les vagues d’une hauteur de quatre mètres ont fait chavirer le kayak de la femme, et
celle-ci a été prise dans les cordages. M. Seltzer est parvenu à la
libérer, mais il est tombé à son tour dans les eaux glacées. Il a pu
aider la femme à monter sur le kayak d’un autre ami qui l’a ramenée sur le rivage. Malheureusement, M. Seltzer a succombé au
froid extrême des eaux et s’est noyé. Son corps a été retrouvé
deux semaines plus tard.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
CORRECTIONAL OFFICER DANIEL MARK STRICKO, M.B.
Peterborough, Ontario
AGENT DE CORRECTION DANIEL MARK STRICKO, M.B.
Peterborough (Ontario)
On June 11, 1998, off-duty Correctional Officer Daniel Stricko
disarmed a knife-wielding shoplifter in Peterborough, Ontario.
Mr. Stricko was shopping when the thief was arrested by the local
store authorities. Recognizing the man as a violent offender,
Mr. Stricko warned the store manager of his mental instability
and aggressive behaviour. Soon after, the intoxicated man pulled
out a knife and slashed his own forearm while uttering threats to
the staff. Mr. Stricko attempted to subdue him by talking to him
but the man repeatedly lunged at him. Undaunted by the knife,
Mr. Stricko tackled and disarmed the attacker and restrained him
until help arrived.
Le 11 juin 1998, l’agent de correction Daniel Stricko, qui
n’était pas en devoir à ce moment-là, a désarmé un voleur qui
brandissait un couteau, à Peterborough en Ontario. M. Stricko
faisait des achats, lorsque le voleur a été arrêté par les responsables du magasin. Se rendant compte qu’il s’agissait d’un contrevenant violent, M. Stricko a averti le gérant du magasin que
l’homme souffrait de troubles mentaux et qu’il avait un comportement dangereux. Peu après, l’homme enivré a sorti un couteau
et s’est tailladé l’avant-bras en proférant des menaces à l’endroit
du personnel. M. Stricko a tenté de le calmer en lui parlant, mais
l’homme brandissait sans cesse son arme dans sa direction. Malgré cela, M. Stricko a jeté l’homme au sol, l’a désarmé et l’a
maîtrisé jusqu’à l’arrivée des secours.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
CONSTABLE MARY CLARE SUTHERLAND, M.B.
Winnipeg, Manitoba
GENDARME MARY CLARE SUTHERLAND, M.B.
Winnipeg (Manitoba)
On September 26, 1997, Winnipeg Police Cst. Mary Clare
Sutherland rescued two people from an overturned car in Winnipeg, Manitoba. Arriving at the scene of a single car accident,
Cst. Sutherland found the vehicle flipped on its roof with gasoline pouring out of the ruptured tank and smoke and steam escaping from the engine compartment. The driver had been thrown
from the vehicle but a man and a woman remained trapped inside.
Fearing an explosion and with no access inside the wreck, some
20 bystanders and police officers joined forces and lifted and held
the car off the ground while Cst. Sutherland squeezed under it.
Through gasoline and debris she was able to reach the man and
woman and helped them to safety. Sadly, the driver did not
recover.
Le 26 septembre 1997, la gend Mary Clare Sutherland de la
Police de Winnipeg a secouru deux personnes coincées dans une
automobile renversée, à Winnipeg au Manitoba. À son arrivée sur
les lieux de l’accident n’impliquant qu’une seule voiture, la gend
Sutherland a trouvé le véhicule à la renverse, avec le carburant
qui coulait du réservoir perforé et la fumée et la vapeur qui
s’échappaient du compartiment moteur. La conductrice avait été
éjectée du véhicule, mais un homme et une femme étaient restés
pris à l’intérieur. Craignant une explosion et ne voyant aucun
moyen de pénétrer à l’intérieur de la carcasse, une vingtaine
de personnes sur les lieux et des agents de police ont réussi ensemble à soulever la voiture suffisamment pour que la gend
Sutherland puisse se glisser en dessous. Rampant dans les flaques
d’essence et les débris, elle a pu parvenir jusqu’aux deux personnes emprisonnées à l’intérieur et les aider à sortir. Malheureusement, la conductrice a succombé à ses blessures.
Medal of Bravery
Médaille de la bravoure
DONALD HENRY THERENS, M.B.
Regina, Saskatchewan
DONALD HENRY THERENS, M.B.
Regina (Saskatchewan)
On June 5, 1997, Donald Therens rescued a man from a burning car near Regina, Saskatchewan. Mr. Therens was driving to
Le 5 juin 1997, Donald Therens a secouru un homme pris dans
une voiture en feu, près de Regina en Saskatchewan. À l’aube,
3844
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
work at sunrise when he witnessed a collision between a tractortrailer and a car on the Trans-Canada Highway. He immediately
rushed to the burning car and found the driver trapped inside.
Unable to open either of the front doors, he crawled inside
through the back door on the driver’s side and despite the intensifying fire, managed to free the injured victim. He then kicked out
the driver’s door and, aided by others, dragged the victim to
safety moments before fire destroyed the vehicle.
LGEN (Ret’d) JAMES C. GERVAIS, C.M.M., C.D.
Deputy Secretary
M. Therens se rendait au travail en voiture, lorsqu’il a vu un
semi-remorque et une automobile entrer en collision sur l’autoroute transcanadienne. Il s’est immédiatement précipité vers la
voiture en flamme et s’est aperçu que le conducteur était coincé à
l’intérieur. Incapable d’ouvrir les portières avant, il a rampé à
l’intérieur du véhicule par la portière arrière du côté du chauffeur
et, malgré la chaleur de plus en plus intense, il a réussi à libérer la
victime blessée. Il a ensuite ouvert à coups de pied la portière du
chauffeur et, aidé par d’autres personnes, il a traîné la victime
pour la mettre à l’abri, quelques instants seulement avant que le
feu ne détruise le véhicule.
Le sous-secrétaire
LGÉN (retraité) JAMES C. GERVAIS, C.M.M., C.D.
[52-1-o]
[52-1-o]
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3845
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Notice with Respect to Substances in the National Pollutant
Release Inventory for 1999 — Amendment
Notice is hereby given, pursuant to subsection 16(1) of the Canadian Environmental Protection Act, that the Notice with Respect to Substances in the National Pollutant Release Inventory
for 1999, published February 13, 1999, in the Canada Gazette,
Part I, is amended by repealing item 21 of Schedule I to the
Notice.
Modification de l’Avis concernant certaines substances de
l’Inventaire national des rejets de polluants pour l’année 1999
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 16(1)
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, de la
modification de l’Avis concernant certaines substances de l’Inventaire national des rejets de polluants pour l’année 1999 publié dans la Partie I de la Gazette du Canada le 13 février 1999,
par l’abrogation de l’élément 21 de l’annexe I de l’avis.
Background
Substances included in the National Pollutant Release Inventory (NPRI) notices are chosen from selected lists of substances
of concern which have been compiled using scientific screening
criteria for toxicity and environmental impacts. Environment
Canada also reviews deletions from candidate lists. The United
States Toxics Release Inventory (TRI) delisted acetone in 1995.
Acetone was originally included in the NPRI notices because it
was listed on the TRI. Acetone is not on any other lists of concern
used to determine what substances should be included in the
NPRI notices.
Environment Canada will continue monitoring ambient air
levels of acetone to track any increases.
Responses or enquiries concerning this notice shall be addressed to one of the following addresses:
Contexte
Les substances incluses dans les avis sur l’Inventaire national
des rejets de polluants (INRP) sont choisies à partir de listes sélectionnées de substances préoccupantes, qui ont été dressées à
l’aide de critères scientifiques de sélection relatifs à la toxicité et
aux effets environnementaux. Environnement Canada passe également en revue les suppressions des listes de substances candidates. Le Toxics Release Inventory (TRI) des États-Unis a retiré
l’acétone de sa liste en 1995. L’acétone avait été inclus à l’origine
dans les avis sur l’INRP parce qu’il figurait dans le TRI. Il ne se
trouve sur aucune autre liste de substances préoccupantes utilisée
pour déterminer quelles substances devraient être incluses dans
les avis sur l’INRP.
Parce que l’acétone est utilisé et libéré dans l’environnement
en grandes quantités, Environnement Canada a attentivement
examiné l’information disponible avant de conclure que l’acétone
devrait être retiré de l’annexe I de l’Avis concernant certaines
substances de l’Inventaire national des rejets de polluants pour
l’année 1999. Environnement Canada a passé en revue la décision de radier l’acétone du TRI et des documents connexes. L’information sur les concentrations ambiantes dans les villes canadiennes et autour des installations de fabrication a été analysée et
comparée aux seuils sans effets connus. Une évaluation indépendante de l’information rassemblée à ce jour a été commandée par
Environnement Canada et des consultations sur la suppression de
l’acétone ont été tenues avec les intervenants.
Les évaluations indiquent que les niveaux actuels d’acétone
dans l’environnement ne menacent pas la santé ou l’environnement, puisque les concentrations sont de beaucoup inférieures
aux concentrations que l’on sait produire des effets aigus ou
chroniques. L’acétone n’est pas un composé organique volatil et
sa contribution à la formation d’ozone troposhérique est minime.
Il ne présente aucun potentiel d’appauvrissement de la couche
d’ozone.
Environnement Canada continuera à surveiller les concentrations ambiantes de l’acétone afin de déceler toute augmentation.
Les réponses ou demandes de renseignements concernant le
présent avis peuvent être envoyées à l’une des adresses suivantes :
British Columbia and Yukon
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
224 West Esplanade
North Vancouver, British Columbia
V7M 3H7
Telephone: (604) 666-3890
Facsimile: (604) 666-6800
Electronic mail: Michael.DeAbreu@ec.gc.ca
Colombie-Britannique et Yukon
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
224, West Esplanade
North Vancouver (Colombie-Britannique)
V7M 3H7
Téléphone : (604) 666-3890
Télécopieur : (604) 666-6800
Courriel : Michael.DeAbreu@ec.gc.ca
Because acetone is used and released in large quantities, Environment Canada carefully considered available information before concluding that acetone should be deleted from Schedule I to
the Notice with Respect to Substances in the National Pollutant
Release Inventory for 1999. The decision to remove acetone from
the TRI and associated documentation was reviewed by Environment Canada. Information on ambient concentrations in Canadian
cities as well as around manufacturing facilities was analyzed and
compared to known effects thresholds. An independent assessment of information compiled to date was commissioned by Environment Canada and consultations were held with stakeholders
on the deletion of acetone.
Assessments indicate that acetone at its current ambient levels
in the environment does not pose a threat to health or the environment as the levels are many times lower than the levels known
to produce acute or chronic effects. Acetone is not a volatile organic compound and has a minimal contribution to the formation
of ozone at ground level. Acetone does not have any ozonedepleting potential.
———
1
Acetone, Chemical Abstracts Service Registry Number 67-64-1
———
1
Acétone, numéro de registre du Chemical Abstracts Service 67-64-1
3846
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Northwest Territories and
Nunavut
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
Twin Atria No. 2, Room 200
4999 98 Avenue
Edmonton, Alberta
T6B 2X3
Telephone: (780) 951-8726/951-8730
Facsimile: (780) 495-2615
Electronic mail: Art.Beckett@ec.gc.ca
Nancy.Taschuk@ec.gc.ca
Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Territoires du Nord-Ouest et
Nunavut
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
Twin Atria no 2, pièce 200
4999, 98e Avenue
Edmonton (Alberta)
T6B 2X3
Téléphone : (780) 951-8726/951-8730
Télécopieur : (780) 495-2615
Courriel : Art.Beckett@ec.gc.ca
Nancy.Taschuk@ec.gc.ca
Ontario
National Pollutant Release Inventory
Environmental Protection Branch, Ontario Region
Environment Canada
4905 Dufferin Street, 2nd Floor
Downsview, Ontario
M3H 5T4
Telephone: (416) 739-5886/739-5890
Facsimile: (416) 739-4326
Electronic mail: Suzanne.Spicer@ec.gc.ca
Terry.Mah@ec.gc.ca
Ontario
Inventaire national des rejets de polluants
Direction de la protection de l’environnement, Région de l’Ontario
Environnement Canada
4905, rue Dufferin, 2e étage
Downsview (Ontario)
M3H 5T4
Téléphone : (416) 739-5886/739-5890
Télécopieur : (416) 739-4326
Courriel : Suzanne.Spicer@ec.gc.ca
Terry.Mah@ec.gc.ca
Quebec
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
105 McGill Street, 4th Floor
Montréal, Quebec
H2Y 2E7
Telephone: (514) 283-0193
Facsimile: (514) 496-6982
Electronic mail: Anne-Marie.Carter@ec.gc.ca
Québec
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
105, rue McGill, 4e étage
Montréal (Québec)
H2Y 2E7
Téléphone : (514) 283-0193
Télécopieur : (514) 496-6982
Courriel : Anne-Marie.Carter@ec.gc.ca
Newfoundland and Labrador, Prince Edward Island,
New Brunswick and Nova Scotia
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
Queen Square, 16th Floor
45 Alderney Drive
Dartmouth, Nova Scotia
B2Y 2N6
Telephone: (902) 426-4482
Facsimile: (902) 426-8373
Electronic mail: npri_atl@ec.gc.ca
Terre-Neuve et Labrador, Île-du-Prince-Édouard,
Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
Queen Square, 16e étage
45, promenade Alderney
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
B2Y 2N6
Téléphone : (902) 426-4482
Télécopieur : (902) 426-8373
Courriel : npri_atl@ec.gc.ca
Headquarters
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
Place Vincent Massey, 9th Floor
351 Saint-Joseph Boulevard
Hull, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 953-1656
Facsimile: (819) 994-3266
Electronic mail: NPRI@ec.gc.ca
DAVID L. EGAR
Acting Assistant Deputy Minister
Environmental Protection Service
On behalf of the Minister of the Environment
Administration centrale
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
Place Vincent Massey, 9e étage
351, boulevard Saint-Joseph
Hull (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 953-1656
Télécopieur : (819) 994-3266
Courriel : NPRI@ec.gc.ca
Le sous-ministre adjoint par intérim
Service de la protection de l’environnement
DAVID L. EGAR
Au nom du ministre de l’Environnement
[52-1-o]
[52-1-o]
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3847
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Notice with Respect to Substances in the National Pollutant
Release Inventory for 2000
Avis concernant certaines substances de l’Inventaire national des
rejets de polluants pour l’année 2000
Notice is hereby given, pursuant to subsection 16(1) of the Canadian Environmental Protection Act, that for the purpose of
assessing whether a substance listed in Schedule 1 is toxic, or is
capable of becoming toxic, or for the purpose of assessing
whether to control, or the manner in which to control such a substance, any person who owns or operates a facility described in
Schedule 2 of this notice during the 2000 calendar year, and who
possesses or who may reasonably be expected to have access to
information described in Schedule 3, shall provide the Minister of
the Environment with this information no later than June 1, 2001.
Where appropriate, terms contained in this notice and its schedules have been defined in Schedule 4.
Responses or enquiries concerning this notice shall be addressed to one of the following addresses:
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 16(1)
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, afin
de déterminer si une substance figurant à l’annexe 1 est effectivement ou potentiellement toxique, d’apprécier s’il y a lieu de
prendre des mesures de contrôle et, dans l’affirmative, de déterminer la nature de celles-ci, à toute personne qui possède ou exploite une installation décrite à l’annexe 2 du présent avis durant
l’année civile 2000 et qui dispose ou peut normalement avoir
accès aux renseignements visés à l’annexe 3, de communiquer ces
renseignements au ministre de l’Environnement au plus tard le
1er juin 2001. Des définitions qui s’appliquent au présent avis et à
ses annexes sont données à l’annexe 4.
Les réponses ou questions au sujet du présent avis doivent être
adressées à l’un des endroits suivants :
British Columbia and Yukon
Colombie-Britannique et Yukon
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
224 West Esplanade
North Vancouver, British Columbia
V7M 3H7
Telephone: (604) 666-3890
Facsimile: (604) 666-6800
Electronic mail: Michael.DeAbreu@ec.gc.ca
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
224, West Esplanade
North Vancouver (Colombie-Britannique)
V7M 3H7
Téléphone : (604) 666-3890
Télécopieur : (604) 666-6800
Courrier électronique : Michael.DeAbreu@ec.gc.ca
Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Northwest Territories and
Nunavut
Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Territoires du Nord-Ouest et
Nunavut
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
Twin Atria No. 2, Room 200
4999 98 Avenue
Edmonton, Alberta
T6B 2X3
Telephone: (780) 951-8726/951-8730
Facsimile: (780) 495-2615
Electronic mail: Art.Beckett@ec.gc.ca
Nancy.Taschuk@ec.gc.ca
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
Twin Atria no 2, pièce 200
4999, 98e Avenue
Edmonton (Alberta)
T6B 2X3
Téléphone : (780) 951-8726/951-8730
Télécopieur : (780) 495-2615
Courrier électronique : Art.Beckett@ec.gc.ca
Nancy.Taschuk@ec.gc.ca
Ontario
Ontario
National Pollutant Release Inventory
Environmental Protection Branch, Ontario Region
Environment Canada
4905 Dufferin Street, 2nd Floor
Downsview, Ontario
M3H 5T4
Telephone: (416) 739-5886/739-5890
Facsimile: (416) 739-4326
Electronic mail: Suzanne.Spicer@ec.gc.ca
Terry.Mah@ec.gc.ca
Inventaire national des rejets de polluants
Direction de la protection de l’environnement, Région de l’Ontario
Environnement Canada
4905, rue Dufferin, 2e étage
Downsview (Ontario)
M3H 5T4
Téléphone : (416) 739-5886/739-5890
Télécopieur : (416) 739-4326
Courrier électronique : Suzanne.Spicer@ec.gc.ca
Terry.Mah@ec.gc.ca
3848
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
Quebec
Québec
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
105 McGill Street, 4th Floor
Montréal, Quebec
H2Y 2E7
Telephone: (514) 283-0193
Facsimile: (514) 496-6982
Electronic mail: Anne-Marie.Carter@ec.gc.ca
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
105, rue McGill, 4e étage
Montréal (Québec)
H2Y 2E7
Téléphone : (514) 283-0193
Télécopieur : (514) 496-6982
Courrier électronique : Anne-Marie.Carter@ec.gc.ca
Newfoundland and Labrador, Prince Edward Island,
New Brunswick and Nova Scotia
Terre-Neuve et Labrador, Île-du-Prince-Édouard,
Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
Queen Square, 16th Floor
45 Alderney Drive
Dartmouth, Nova Scotia
B2Y 2N6
Telephone: (902) 426-4482
Facsimile: (902) 426-8373
Electronic mail: npri_atl@ec.gc.ca
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
Queen Square, 16e étage
45, promenade Alderney
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
B2Y 2N6
Téléphone : (902) 426-4482
Télécopieur : (902) 426-8373
Courrier électronique : npri_atl@ec.gc.ca
Headquarters
Administration centrale
National Pollutant Release Inventory
Environment Canada
Place Vincent Massey, 9th Floor
351 Saint-Joseph Boulevard
Hull, Quebec
K1A 0H3
Telephone: (819) 953-1656
Facsimile: (819) 994-3266
Electronic mail: NPRI@ec.gc.ca
Inventaire national des rejets de polluants
Environnement Canada
Place Vincent Massey, 9e étage
351, boulevard Saint-Joseph
Hull (Québec)
K1A 0H3
Téléphone : (819) 953-1656
Télécopieur : (819) 994-3266
Courrier électronique : NPRI@ec.gc.ca
Pursuant to subsection 19(1) of the Canadian Environmental
Protection Act, any person who provides information in response
to this notice may submit, with their information, a written request that it be treated as confidential. The Minister may, in accordance with section 20 of the Canadian Environmental Protection Act, release information provided pursuant to this notice.
Conformément au paragraphe 19(1) de la Loi canadienne sur
la protection de l’environnement, quiconque fournit des renseignements en réponse au présent avis peut en même temps demander par écrit qu’ils soient considérés comme confidentiels.
L’article 20 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement permet au Ministre de rendre publics des renseignements
fournis.
Les personnes qui sont tenues de produire une déclaration doivent communiquer avec Environnement Canada à l’une des
adresses précitées afin de recevoir les guides de déclaration pour
l’année 2000 et le logiciel d’accompagnement.
Les guides et le logiciel de déclaration pour 2000 seront envoyés par la poste aux installations qui auront fait une déclaration
pour 1999. Ils seront adressés au coordonnateur de la société indiqué dans la déclaration de 1999. Si aucun coordonnateur n’a été
indiqué, l’envoi se fera à la personne-ressource responsable des
renseignements techniques. Néanmoins, il incombe à quiconque
est tenu de produire une déclaration d’obtenir les guides pour
l’année 2000 et le logiciel. Les personnes qui ne les auront pas
reçus avant le 14 avril 2001 doivent en aviser Environnement
Canada à l’une des adresses précitées.
Le sous-ministre adjoint par intérim
Service de la protection de l’environnement
DAVID L. EGAR
Au nom du ministre de l’Environnement
Those who are required to report to the National Pollutant Release Inventory (NPRI) must register at one of the aforementioned
addresses to receive a copy of the Guidance Documents for 2000
and reporting software.
The Guidance Documents for 2000 and reporting software will
be mailed to facilities for which reports are received for the 1999
reporting year. Correspondence will be addressed to the company
coordinator identified in the 1999 NPRI report; if none was indicated, the documents will be sent to the technical contact. Notwithstanding the above, obtaining the Guidance Documents for
2000 and the reporting software is the responsibility of any person who is required to report to the NPRI. Those who have not
received their copies by April 14, 2001, must contact Environment Canada at one of the aforementioned addresses.
DAVID L. EGAR
Acting Assistant Deputy Minister
Environmental Protection Service
On behalf of the Minister of the Environment
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3849
SCHEDULE 1
ANNEXE 1
National Pollutant Release Inventory Substances
Inventaire national des rejets de polluants
For the purpose of this notice, the substances for which information shall be provided are:
Aux fins du présent avis, les substances pour lesquelles on doit
présenter des renseignements sont les suivantes :
PART 1
PARTIE 1
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
Name
CAS
Registry
Number1
Acetaldehyde
Acetonitrile
Acetophenone
Acrolein2
Acrylamide
Acrylic acid3
Acrylonitrile
Alkanes, C6-18, chloro
Alkanes, C10-13, chloro
Allyl alcohol
Allyl chloride
Aluminum4
Aluminum oxide5
Ammonia (total)6
Aniline3
Anthracene
Antimony7
Arsenic7
Asbestos8
Benzene
Benzoyl chloride
Benzoyl peroxide
Benzyl chloride
Biphenyl
Bis(2-ethylhexyl) adipate
Bis(2-ethylhexyl) phthalate
Boron trifluoride
Bromine
1-Bromo-2-chloroethane
Bromomethane
1,3-Butadiene
2-Butoxyethanol
Butyl acrylate
i-Butyl alcohol
n-Butyl alcohol
sec-Butyl alcohol
tert-Butyl alcohol
Butyl benzyl phthalate
1,2-Butylene oxide
Butyraldehyde
C.I. Acid Green 3
75-07-0
75-05-8
98-86-2
107-02-08
79-06-1
79-10-7
107-13-1
68920-70-7
85535-84-8
107-18-6
107-05-1
7429-90-5
1344-28-1
*
62-53-3
120-12-7
*
*
1332-21-4
71-43-2
98-88-4
94-36-0
100-44-7
92-52-4
103-23-1
117-81-7
7637-07-2
7726-95-6
107-04-0
74-83-9
106-99-0
111-76-2
141-32-2
78-83-1
71-36-3
78-92-2
75-65-0
85-68-7
106-88-7
123-72-8
4680-78-8
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
———
———
1
1
CAS Registry Number denotes the Chemical Abstracts Service Registry Number, as appropriate.
2
new substance for 2000 reporting year
3
“and its salts” – The CAS number corresponds to the weak acid or base. However, the NPRI listing includes the salts of these weak acids and bases. When
calculating the weight of these substances and their salts, use the molecular
weight of the acid or base, not the total weight of the salt.
4
“fume or dust”
5
“fibrous forms”
6
“Ammonia (total)” means the total of both of ammonia (NH3 — CAS No. 766441-7) and the ammonium ion (NH4+) in solution.
7
“and its compounds”
8
“friable form”
* No single CAS number applies to their NPRI listing.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS1
Acétaldéhyde
Acétate de 2-éthoxyéthyle
Acétate de 2-méthoxyéthyle
Acétate de vinyle
Acétonitrile
Acétophénone
Acide acrylique2
Acide chlorendique
Acide chlorhydrique
Acide chloroacétique2
Acide formique
Acide nitrilotriacétique2
Acide nitrique
Acide peracétique2
Acide phosphorique
Acide sulfurique
Acroléine3
Acrylamide
Acrylate de butyle
Acrylate d’éthyle
Acrylate de méthyle
Acrylonitrile
Adipate de bis(2-éthylhexyle)
Alcanes, C6-18, chloro
Alcanes, C10-13, chloro
Alcool allylique
Alcool iso-propylique
Alcool propargylique
Aluminium4
Amiante5
Ammoniac (total)6
Anhydride maléique
Anhydride phtalique
Aniline2
Anthracène
Antimoine7
Argent7
Arsenic7
Benzène
Biphényle
Bromate de potassium
75-07-0
111-15-9
110-49-6
108-05-4
75-05-8
98-86-2
79-10-7
115-28-6
7647-01-0
79-11-8
64-18-6
139-13-9
7697-37-2
79-21-0
7664-38-2
7664-93-9
107-02-08
79-06-1
141-32-2
140-88-5
96-33-3
107-13-1
103-23-1
68920-70-7
85535-84-8
107-18-6
67-63-0
107-19-7
7429-90-5
1332-21-4
*
108-31-6
85-44-9
62-53-3
120-12-7
*
*
*
71-43-2
92-52-4
7758-01-2
Le numéro d’enregistrement CAS est celui du Chemical Abstracts Service, le
cas échéant.
2
« et ses sels » Le numéro d’enregistrement CAS correspond à l’acide ou la base
faible. Toutefois, la liste de l’INRP comprend les sels de ces acides et bases faibles. Pour calculer le poids de ces substances et de leurs sels, il faut utiliser le
poids moléculaire de l’acide ou de la base et non pas le poids total des sels.
3
Nouvelle substance pour l’année 2000.
4
« fumée ou poussière ».
5
« forme friable ».
6
« Ammoniac — total » désigne la somme de l’ammoniac (NH3 — numéro de
CAS 7664-41-7) et de l’ion d’ammonium (NH4+) en solution.
7
« et ses composés ».
* Il n’y a pas de numéro d’enregistrement CAS unique pour cette substance de
l’INRP.
3850
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
PART 1 — Continued
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
53.
54.
55.
56.
57.
58.
59.
60.
61.
62.
63.
64.
65.
66.
67.
68.
69.
70.
71.
72.
73.
74.
75.
76.
77.
78.
79.
80.
81.
82.
83.
84.
85.
86.
87.
88.
89.
90.
91.
92.
93.
PARTIE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number1
C.I. Basic Green 4
C.I. Basic Red 1
C.I. Direct Blue 218
C.I. Disperse Yellow 3
C.I. Food Red 15
C.I. Solvent Orange 7
C.I. Solvent Yellow 14
Cadmium7
Calcium cyanamide
Calcium fluoride
Carbon disulphide
Carbon tetrachloride
Catechol
CFC-11
CFC-12
CFC-13
CFC-114
CFC-115
Chlorendic acid
Chlorine
Chlorine dioxide
Chloroacetic acid 3
Chlorobenzene
Chloroethane
Chloroform
Chloromethane
3-Chloro-2-methyl-1-propene
3-Chloropropionitrile
Chromium7
Cobalt 7
Copper 7
Cresol3, 9
m-Cresol3
o-Cresol 3
p-Cresol 3
Crotonaldehyde
Cumene
Cumene hydroperoxide
Cyanides10
Cyclohexane
Cyclohexanol
Decabromodiphenyl oxide
2,4-Diaminotoluene3
2,6-Di-t-butyl-4-methylphenol
Dibutyl phthalate
o-Dichlorobenzene
p-Dichlorobenzene
3,3′-Dichlorobenzidine dihydrochloride
1,2-Dichloroethane
Dichloromethane
2,4-Dichlorophenol3
1,2-Dichloropropane
569-64-2
989-38-8
28407-37-6
2832-40-8
81-88-9
3118-97-6
842-07-9
*
156-62-7
7789-75-5
75-15-0
56-23-5
120-80-9
75-69-4
75-71-8
75-72-9
76-14-2
76-15-3
115-28-6
7782-50-5
10049-04-4
79-11-8
108-90-7
75-00-3
67-66-3
74-87-3
563-47-3
542-76-7
*
*
*
1319-77-3
108-39-4
95-48-7
106-44-5
4170-30-3
98-82-8
80-15-9
*
110-82-7
108-93-0
1163-19-5
95-80-7
128-37-0
84-74-2
95-50-1
106-46-7
612-83-9
107-06-2
75-09-2
120-83-2
78-87-5
———
1
CAS Registry Number denotes the Chemical Abstracts Service Registry Number, as appropriate.
3
“and its salts” – The CAS number corresponds to the weak acid or base. However, the NPRI listing includes the salts of these weak acids and bases. When
calculating the weight of these substances and their salts, use the molecular
weight of the acid or base, not the total weight of the salt.
7
“and its compounds”
9
“mixed isomers”
10
“ionic”
* No single CAS number applies to their NPRI listing.
42.
43.
44.
45.
46.
47.
48.
49.
50.
51.
52.
53.
54.
55.
56.
57.
58.
59.
60.
61.
62.
63.
64.
65.
66.
67.
68.
69.
70.
71.
72.
73.
74.
75.
76.
77.
78.
79.
80.
81.
82.
83.
84.
85.
86.
87.
88.
89.
90.
91.
92.
93.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS1
Brome
1-Bromo-2-chloroéthane
Bromométhane
Buta-1,3-diène
Butan-1-ol
Butan-2-ol
2-Butoxyéthanol
Butyraldéhyde
Cadmium7
Carbonate de lithium
Catéchol
Cétone de Michler2
CFC-11
CFC-12
CFC-13
CFC-114
CFC-115
Chlore
Chlorhydrate de tétracycline
Chlorobenzène
Chloroéthane
Chloroforme
Chloroformiate d’éthyle
Chlorométhane
3-Chloro-2-méthylprop-1-ène
3-Chloropropionitrile
Chlorure d’allyle
Chlorure de benzoyle
Chlorure de benzyle
Chlorure de vinyle
Chlorure de vinylidène
Chrome7
Cobalt7
Crésol2, 8
m-Crésol2
o-Crésol2
p-Crésol2
Crotonaldéhyde
Cuivre7
Cumène
Cyanamide calcique
Cyanures9
Cyanure d’hydrogène
Cyclohexane
Cyclohexanol
2,4-Diaminotoluène2
2,6-Di-t-butyl-4-méthylphénol
o-Dichlorobenzène
p-Dichlorobenzène
3,3′-Dichlorobenzidine, dichlorhydrate
1,2-Dichloroéthane
Dichlorométhane
7726-95-6
107-04-0
74-83-9
106-99-0
71-36-3
78-92-2
111-76-2
123-72-8
*
554-13-2
120-80-9
90-94-8
75-69-4
75-71-8
75-72-9
76-14-2
76-15-3
7782-50-5
64-75-5
108-90-7
75-00-3
67-66-3
541-41-3
74-87-3
563-47-3
542-76-7
107-05-1
98-88-4
100-44-7
75-01-4
75-35-4
*
*
1319-77-3
108-39-4
95-48-7
106-44-5
4170-30-3
*
98-82-8
156-62-7
*
74-90-8
110-82-7
108-93-0
95-80-7
128-37-0
95-50-1
106-46-7
612-83-9
107-06-2
75-09-2
———
1
Le numéro d’enregistrement CAS est celui du Chemical Abstracts Service, le
cas échéant.
« et ses sels » Le numéro d’enregistrement CAS correspond à l’acide ou la base
faible. Toutefois, la liste de l’INRP comprend les sels de ces acides et bases faibles. Pour calculer le poids de ces substances et de leurs sels, il faut utiliser le
poids moléculaire de l’acide ou de la base et non pas le poids total des sels.
7
« et ses composés ».
8
« mélange d’isomères ».
9
« ioniques ».
* Il n’y a pas de numéro d’enregistrement CAS unique pour cette substance de
l’INRP.
2
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
PART 1 — Continued
94.
95.
96.
97.
98.
99.
100.
101.
102.
103.
104.
105.
106.
107.
108.
109.
100.
111.
112.
113.
114.
115.
116.
117.
118.
119.
120.
121.
122.
123.
124.
125.
126.
127.
128.
129.
130.
131.
132.
133.
134.
135.
136.
137.
138.
139.
140.
141.
142.
PARTIE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number1
Dicyclopentadiene
Diethanolamine 3
Diethyl phthalate
Diethyl sulphate
Dimethylamine
N,N-Dimethylaniline3
Dimethyl phenol
Dimethyl phthalate
Dimethyl sulphate
4,6-Dinitro-o-cresol3
2,4-Dinitrotoluene
2,6-Dinitrotoluene
Dinitrotoluene9
Di-n-octyl phthalate
1,4-Dioxane
Diphenylamine
Epichlorohydrin
2-Ethoxyethanol
2-Ethoxyethyl acetate
Ethoxynonyl benzene
Ethyl acrylate
Ethylbenzene
Ethyl chloroformate
Ethylene
Ethylene glycol
Ethylene oxide
Ethylene thiourea
Fluorine
Formaldehyde
Formic acid
Halon 1211
Halon 1301
HCFC-22
HCFC-122 and all isomers11
HCFC-123 and all isomers12
HCFC 124 and all isomers13
HCFC-141b
HCFC-142b
Hexachlorocyclopentadiene
Hexachloroethane
Hexachlorophene
n-Hexane
Hydrazine3
Hydrochloric acid
Hydrogen cyanide
Hydrogen fluoride
Hydrogen sulphide
Hydroquinone3
Iron pentacarbonyl
77-73-6
111-42-2
84-66-2
64-67-5
124-40-3
121-69-7
1300-71-6
131-11-3
77-78-1
534-52-1
121-14-2
606-20-2
25321-14-6
117-84-0
123-91-1
122-39-4
106-89-8
110-80-5
111-15-9
28679-13-2
140-88-5
100-41-4
541-41-3
74-85-1
107-21-1
75-21-8
96-45-7
7782-41-4
50-00-0
64-18-6
353-59-3
75-63-8
75-45-6
41834-16-6
34077-87-7
63938-10-3
1717-00-6
75-68-3
77-47-4
67-72-1
70-30-4
110-54-3
302-01-2
7647-01-0
74-90-8
7664-39-3
7783-06-4
123-31-9
13463-40-6
———
1
3
9
11
12
13
3851
CAS Registry Number denotes the Chemical Abstracts Service Registry Number, as appropriate.
“and its salts” – The CAS number corresponds to the weak acid or base. However, the NPRI listing includes the salts of these weak acids and bases. When
calculating the weight of these substances and their salts, use the molecular
weight of the acid or base, not the total weight of the salt.
“mixed isomers”
The isomers include, but are not necessarily limited to, HCFC-122 (CAS
No. 354-21-2).
The isomers include, but are not necessarily limited to, HCFC-123 (CAS
No. 306-83-2) and HCFC 123a (CAS No. 90454-18-5).
The isomers include, but are not necessarily limited to, HCFC-124 (CAS
No. 2837-89-0) and HCFC 124a (CAS No. 354-25-6).
94.
95.
96.
97.
98.
99.
100.
101.
102.
103.
104.
105.
106.
107.
108.
109.
100.
111.
112.
113.
114.
115.
116.
117.
118.
119.
120.
121.
122.
123.
124.
125.
126.
127.
128.
129.
130.
131.
132.
133.
134.
135.
136.
137.
138.
139.
140.
141.
142.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS1
2,4-Dichlorophénol2
1,2-Dichloropropane
Dicyclopentadiène
Diéthanolamine2
Diisocyanate d’isophorone
Diisocyanate de 2,2,4-triméthylhexaméthylène
Diisocyanate de 2,4,4-triméthylhexaméthylène
Diisocyanate de diphénylméthane (polymérisé)3
Diméthylamine
Diméthylphénol
N,N-Diméthylaniline2
4,6-Dinitro-o-crésol2
Dinitrotoluène8
2,4-Dinitrotoluène
2,6-Dinitrotoluène
1,4-Dioxane
Dioxyde de chlore
Dioxyde de thorium
Diphénylamine
Disulfure de carbone
Épichlorohydrine
1,2-Époxybutane
2-Éthoxyéthanol
Éthoxynonyl benzène
Éthylbenzène
Éthylène
Éthylèneglycol
Fer-pentacarbonyle
Fluor
Fluorure de calcium
Fluorure d’hydrogène
Fluorure de sodium
Formaldéhyde
Halon 1211
Halon 1301
HCFC-22
HCFC-122 et tous ses isomères10
HCFC-123 et tous ses isomères11
HCFC 124 et tous ses isomères12
HCFC-141b
HCFC-142b
Hexachlorocyclopentadiène
Hexachloroéthane
Hexachlorophène
Hexafluorure de soufre
n-Hexane
Hydrazine2
Hydroperoxyde de cumène
Hydroquinone2
120-83-2
78-87-5
77-73-6
111-42-2
4098-71-9
16938-22-0
15646-96-5
9016-87-9
124-40-3
1300-71-6
121-69-7
534-52-1
25321-14-6
121-14-2
606-20-2
123-91-1
10049-04-4
1314-20-1
122-39-4
75-15-0
106-89-8
106-88-7
110-80-5
28679-13-2
100-41-4
74-85-1
107-21-1
13463-40-6
7782-41-4
7789-75-5
7664-39-3
7681-49-4
50-00-0
353-59-3
75-63-8
75-45-6
41834-16-6
34077-87-7
63938-10-3
1717-00-6
75-68-3
77-47-4
67-72-1
70-30-4
2551-62-4
110-54-3
302-01-2
80-15-9
123-31-9
———
1
2
3
8
10
11
12
Le numéro d’enregistrement CAS est celui du Chemical Abstracts Service, le
cas échéant.
« et ses sels » Le numéro d’enregistrement CAS correspond à l’acide ou la base
faible. Toutefois, la liste de l’INRP comprend les sels de ces acides et bases
faibles. Pour calculer le poids de ces substances et de leurs sels, il faut utiliser
le poids moléculaire de l’acide ou de la base et non pas le poids total des sels.
Nouvelle substance pour l’année 2000.
« mélanges d’isomères ».
Ces isomères sont notamment le HCFC-122 (numéro de CAS 354-21-2).
Ces isomères sont notamment le HCFC-123 (numéro de CAS 306-83-2) et le
HCFC-123a (numéro de CAS 90454-18-5).
Ces isomères sont notamment le HCFC-124 (numéro de CAS 2837-89-0) et le
HCFC-124a (numéro de CAS 354-25-6).
3852
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
PART 1 — Continued
Name
143.
144.
145.
146.
147.
148.
149.
150.
151.
152.
153.
154.
155.
156.
157.
158.
159.
160.
161.
162.
163.
164.
165.
166.
167.
168.
169.
170.
171.
172.
173.
174.
175.
176.
177.
178.
179.
180.
181.
182.
183.
184.
185.
186.
187.
188.
189.
190.
191.
192.
193.
Isobutyraldehyde
Isophorone diisocyanate
Isoprene
Isopropyl alcohol
p,p′-Isopropylidenediphenol
Isosafrole
Lead7
Lithium carbonate
Maleic anhydride
Manganese7
2-Mercaptobenzothiazole
Methanol
2-Methoxyethanol
2-Methoxyethyl acetate
Methyl acrylate
Methyl tert-butyl ether
p,p′-Methylenebis(2-chloroaniline)
1,1-Methylenebis(4-isocyanatocyclohexane)
Methylenebis(phenylisocyanate)
p,p′-Methylenedianiline
Methyl ethyl ketone
Methyl iodide
Methyl isobutyl ketone
Methyl methacrylate
N-Methylolacrylamide
2-Methylpyridine
N-Methyl-2-pyrrolidone
Michler’s ketone3
Molybdenum trioxide
Naphthalene
Nickel 7
Nitrate ion14
Nitric acid
Nitrilotriacetic acid 3
p-Nitroaniline
Nitrobenzene
Nitroglycerin
p-Nitrophenol3
2-Nitropropane
N-Nitrosodiphenylamine
Nonylphenol
Nonylphenol hepta(oxyethylene) ethanol
Nonylphenol, industrial
Nonylphenol nona(oxyethylene) ethanol
n-Nonylphenol9
Nonylphenol polyethylene glycol ether
p-Nonylphenol polyethylene glycol ether
Nonylphenoxy ethanol
2-(p-Nonylphenoxy) ethanol
2-(2-(p-Nonylphenoxy)ethoxy) ethanol
2-(2-(2-(2-(p-Nonylphenoxy)ethoxy)ethoxy)
ethoxy) ethanol
PARTIE 1 (suite)
CAS
Registry
Number1
78-84-2
4098-71-9
78-79-5
67-63-0
80-05-7
120-58-1
*
554-13-2
108-31-6
*
149-30-4
67-56-1
109-86-4
110-49-6
96-33-3
1634-04-4
101-14-4
5124-30-1
101-68-8
101-77-9
78-93-3
74-88-4
108-10-1
80-62-6
924-42-5
109-06-8
872-50-4
90-94-8
1313-27-5
91-20-3
*
*
7697-37-2
139-13-9
100-01-6
98-95-3
55-63-0
100-02-7
79-46-9
86-30-6
104-40-5
27177-05-5
84852-15-3
27177-08-8
25154-52-3
9016-45-9
26027-38-3
27986-36-3
104-35-8
20427-84-3
7311-27-5
———
1
CAS Registry Number denotes the Chemical Abstracts Service Registry Number, as appropriate.
3
“and its salts” – The CAS number corresponds to the weak acid or base. However, the NPRI listing includes the salts of these weak acids and bases. When
calculating the weight of these substances and their salts, use the molecular
weight of the acid or base, not the total weight of the salt.
7
“and its compounds”
9
“mixed isomers”
14
“in solution at a pH of 6.0 or greater”
* No single CAS number applies to their NPRI listing.
Nom
143.
144.
145.
146.
147.
148.
149.
150.
151.
152.
153.
154.
155.
156.
157.
158.
159.
160.
161.
162.
163.
164.
165.
166.
167.
168.
169.
170.
171.
172.
173.
174.
175.
176.
177.
178.
179.
180.
181.
182.
183.
184.
185.
186.
187.
188.
189.
190.
191.
192.
193.
Imidazolidine-2-thione
Indice de couleur bleu direct 218
Indice de couleur jaune de dispersion 3
Indice de couleur jaune de solvant 14
Indice de couleur orange de solvant 7
Indice de couleur rouge alimentaire 15
Indice de couleur rouge de base 1
Indice de couleur vert acide 3
Indice de couleur vert de base 4
Iodométhane
Isobutyraldéhyde
Isoprène
p,p′-Isopropylidènediphénol
Isosafrole
Manganèse7
2-Mercaptobenzothiazole
Méthacrylate de méthyle
Méthanol
2-Méthoxyéthanol
p,p′-Méthylènebis(2-chloroaniline)
1,1-Méthylènebis(4-isocyanatocyclohexane)
Méthylènebis(phénylisocyanate)
p,p′-Méthylènedianiline
Méthyléthylcétone
Méthylisobutylcétone
2-Méthylpropan-1-ol
2-Méthylpropan-2-ol
2-Méthylpyridine
N-Méthyl-2-pyrrolidone
N-Méthylolacrylamide
Naphtalène
Nickel7
Nitrate13
Nitrite de sodium
p-Nitroaniline
Nitrobenzène
Nitroglycérine
p-Nitrophénol2
2-Nitropropane
N-Nitrosodiphénylamine
Nonylphénol
Nonylphénol de qualité industrielle
Nonylphénol, dérivé hepta(oxyéthylène)éthanol
Nonylphénol, dérivé nona(oxyéthylène)éthanol
Nonylphénol, éther de polyéthylèneglycol
p-Nonylphénol, éther de polyéthylèneglycol
n-Nonylphénol8
Nonylphénoxy éthanol
2-(p-Nonylphénoxy) éthanol
2-(2-(p-Nonylphénoxy)éthoxy) éthanol
2-(2-(2-(2-(p-Nonylphénoxy)éthoxy)éthoxy)
éthoxy) éthanol
Numéro
d’enregistrement
CAS1
96-45-7
28407-37-6
2832-40-8
842-07-9
3118-97-6
81-88-9
989-38-8
4680-78-8
569-64-2
74-88-4
78-84-2
78-79-5
80-05-7
120-58-1
*
149-30-4
80-62-6
67-56-1
109-86-4
101-14-4
5124-30-1
101-68-8
101-77-9
78-93-3
108-10-1
78-83-1
75-65-0
109-06-8
872-50-4
924-42-5
91-20-3
*
*
7632-00-0
100-01-6
98-95-3
55-63-0
100-02-7
79-46-9
86-30-6
104-40-5
84852-15-3
27177-05-5
27177-08-8
9016-45-9
26027-38-3
25154-52-3
27986-36-3
104-35-8
20427-84-3
7311-27-5
———
1
Le numéro d’enregistrement CAS est celui du Chemical Abstracts Service, le
cas échéant.
« et ses sels » Le numéro d’enregistrement CAS correspond à l’acide ou la base
faible. Toutefois, la liste de l’INRP comprend les sels de ces acides et bases
faibles. Pour calculer le poids de ces substances et de leurs sels, il faut utiliser
le poids moléculaire de l’acide ou de la base et non pas le poids total des sels.
7
« et ses composés ».
8
« mélange d’isomères ».
13
« ion en solution à un pH de 6,0 ou plus ».
* Il n’y a pas de numéro d’enregistrement CAS unique pour cette substance de
l’INRP.
2
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
PART 1 — Continued
Name
194.
195.
196.
197.
198.
199.
200.
201.
202.
203.
204.
205.
206.
207.
208.
209.
210.
211.
212.
213.
214.
215.
216.
217.
218.
219.
220.
221.
222.
223.
224.
225.
226.
227.
228.
229.
230.
231.
232.
233.
234.
235.
236.
237.
238.
239.
240.
241.
242.
4-tert-Octylphenol2
Oxirane, methyl-, polymer with oxirane,
mono(nonylphenyl)ether2
Paraldehyde
Pentachloroethane
Peracetic acid3
Phenol3
p-Phenylenediamine3
o-Phenylphenol3
Phosgene
Phosphoric acid
Phosphorus15
Phthalic anhydride
Polymeric diphenylmethane diisocyanate2
Potassium bromate
Propargyl alcohol
Propionaldehyde
Propylene
Propylene oxide
Pyridine3
Quinoline3
p-Quinone
Safrole
Selenium7
Silver7
Sodium fluoride
Sodium nitrite
Styrene
Styrene oxide
Sulphur hexafluoride
Sulphuric acid
1,1,1,2-Tetrachloroethane
1,1,2,2-Tetrachloroethane
Tetrachloroethylene
Tetracycline hydrochloride
Tetraethyl lead
Thiourea
Thorium dioxide
Titanium tetrachloride
Toluene
Toluene-2,4-diisocyanate
Toluene-2,6-diisocyanate
Toluenediisocyanate9
1,2,4-Trichlorobenzene
1,1,2-Trichloroethane
Trichloroethylene
Triethylamine
1,2,4-Trimethylbenzene
2,2,4-Trimethylhexamethylene diisocyanate
2,4,4-Trimethylhexamethylene diisocyanate
PARTIE 1 (suite)
CAS
Registry
Number1
Nom
140-66-9
37251-69-7
194.
195.
123-63-7
76-01-7
79-21-0
108-95-2
106-50-3
90-43-7
75-44-5
7664-38-2
7723-14-0
85-44-9
9016-87-9
7758-01-2
107-19-7
123-38-6
115-07-1
75-56-9
110-86-1
91-22-5
106-51-4
94-59-7
*
*
7681-49-4
7632-00-0
100-42-5
96-09-3
2551-62-4
7664-93-9
630-20-6
79-34-5
127-18-4
64-75-5
78-00-2
62-56-6
1314-20-1
7550-45-0
108-88-3
584-84-9
91-08-7
26471-62-5
120-82-1
79-00-5
79-01-6
121-44-8
95-63-6
16938-22-0
15646-96-5
196.
197.
198.
199.
200.
201.
202.
203.
204.
205.
206.
207.
208.
209.
210.
211.
212.
213.
214.
215.
216.
217.
218.
219.
220.
221.
222.
223.
224.
225.
226.
227.
228.
229.
230.
231.
232.
233.
234.
235.
236.
237.
238.
239.
240.
241.
242.
———
1
3853
CAS Registry Number denotes the Chemical Abstracts Service Registry Number, as appropriate.
2
new substance for 2000 reporting year
3
“and its salts” – The CAS number corresponds to the weak acid or base. However, the NPRI listing includes the salts of these weak acids and bases. When
calculating the weight of these substances and their salts, use the molecular
weight of the acid or base, not the total weight of the salt.
7
“and its compounds”
9
“mixed isomers”
15
“yellow or white”
* No single CAS number applies to their NPRI listing.
4-tert-Octylphénol3
Oxirane, méthyl-, polymérisé avec l’oxirane,
dérivé éther monononylphénylique3
Oxyde d’aluminium14
Oxyde de décabromodiphényle
Oxyde d’éthylène
Oxyde de propylène
Oxyde de styrène
Oxyde de tert-butyle et de méthyle
Paraldéhyde
Pentachloroéthane
Peroxyde de benzoyle
Phénol2
p-Phénylènediamine2
o-Phénylphénol2
Phosgène
Phosphore15
Phtalate de benzyle et de butyle
Phtalate de bis(2-éthylhexyle)
Phtalate de dibutyle
Phtalate de diéthyle
Phtalate de diméthyle
Phtalate de di-n-octyle
Plomb7
Plomb tétraéthyle
Propionaldéhyde
Propylène
Pyridine2
Quinoléine2
p-Quinone
Safrole
Sélénium7
Styrène
Sulfate de diéthyle
Sulfate de diméthyle
Sulfure d’hydrogène
1,1,1,2-Tétrachloroéthane
1,1,2,2-Tétrachloroéthane
Tétrachloroéthylène
Tétrachlorure de carbone
Tétrachlorure de titane
Thio-urée
Toluène
Toluènediisocyanate8
Toluène-2,4-diisocyanate
Toluène-2,6-diisocyanate
1,2,4-Trichlorobenzène
1,1,2-Trichloroéthane
Trichloroéthylène
Triéthylamine
Numéro
d’enregistrement
CAS1
140-66-9
37251-69-7
1344-28-1
1163-19-5
75-21-8
75-56-9
96-09-3
1634-04-4
123-63-7
76-01-7
94-36-0
108-95-2
106-50-3
90-43-7
75-44-5
7723-14-0
85-68-7
117-81-7
84-74-2
84-66-2
131-11-3
117-84-0
*
78-00-2
123-38-6
115-07-1
110-86-1
91-22-5
106-51-4
94-59-7
*
100-42-5
64-67-5
77-78-1
7783-06-4
630-20-6
79-34-5
127-18-4
56-23-5
7550-45-0
62-56-6
108-88-3
26471-62-5
584-84-9
91-08-7
120-82-1
79-00-5
79-01-6
121-44-8
———
1
Le numéro d’enregistrement CAS est celui du Chemical Abstracts Service, le
cas échéant.
« et ses sels » Le numéro d’enregistrement CAS correspond à l’acide ou la base
faible. Toutefois, la liste de l’INRP comprend les sels de ces acides et bases
faibles. Pour calculer le poids de ces substances et de leurs sels, il faut utiliser
le poids moléculaire de l’acide ou de la base et non pas le poids total des sels.
3
Nouvelle substance pour l’année 2000.
7
« et ses composés ».
8
« mélanges d’isomères ».
14
« formes fibreuses ».
15
« jaune ou blanc ».
* Il n’y a pas de numéro d’enregistrement CAS unique pour cette substance de
l’INRP.
2
3854
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
PART 1 — Continued
243.
244.
245.
246.
247.
248.
PARTIE 1 (suite)
Name
CAS
Registry
Number1
Vanadium4
Vinyl acetate
Vinyl chloride
Vinylidene chloride
Xylene9
Zinc7
7440-62-2
108-05-4
75-01-4
75-35-4
1330-20-7
*
243.
244.
245.
246.
247.
248.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS1
Trifluorure de bore
1,2,4-Triméthylbenzène
Trioxyde de molybdène
Vanadium4
Xylènne8
Zinc7
7637-07-2
95-63-6
1313-27-5
7440-62-2
1330-20-7
*
PART 2
249.
PARTIE 2
Name
CAS
Registry
Number1
Mercury7, 16
*
249.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS 1
Mercure 7, 16
*
PART 3
250.
251.
252.
253.
254.
255.
256.
257.
258.
259.
260.
261.
262.
263.
264.
265.
266.
PARTIE 3
Name
CAS
Registry
Number1
Benzo(a)anthracene2
Benzo(a)phenanthrene2
Benzo(a)pyrene2
Benzo(b)fluoranthene2
Benzo(e)pyrene2
Benzo(g,h,i)perylene2
Benzo(j)fluoranthene2
Benzo(k)fluoranthene2
Dibenz(a,j)acridine2
Dibenzo(a,h)anthracene2
Dibenzo(a,i)pyrene2
7H-Dibenzo(c,g)carbazole2
Fluoranthene2
Indeno(1,2,3-c,d)pyrene2
Perylene2
Phenanthrene2
Pyrene2
56-55-3
218-01-9
50-32-8
205-99-2
192-97-2
191-24-2
205-82-3
207-08-9
224-42-0
53-70-3
189-55-9
194-59-2
206-44-0
193-39-5
198-55-0
85-01-8
129-00-0
———
1
CAS Registry Number denotes the Chemical Abstracts Service Registry Number, as appropriate.
2
new substance for 2000 reporting year
4
“fume or dust”
7
“and its compounds”
9
“mixed isomers”
16
The reporting requirements for mercury have changed for the 2000 reporting
year.
* No single CAS number applies to their NPRI listing.
250.
251.
252.
253.
254.
255.
256.
257.
258.
259.
260.
261.
262.
263.
264.
265.
266.
Nom
Numéro
d’enregistrement
CAS 1
Benzo(a)anthracène3
Benzo(a)phénanthrène3
Benzo(a)pyrène3
Benzo(b)fluoranthène3
Benzo(e)pyrène3
Benzo(g,h,i)pérylène3
Benzo(j)fluoranthène3
Benzo(k)fluoranthène3
Dibenz(a,j)acridine3
Dibenz(a,h)anthracène3
Dibenzo(a,i)pyrène3
7H-dibenzo(c,g)carbazole3
Fluoranthène3
Indeno(1,2,3-c,d)pyrène3
Pérylène3
Phénanthrène3
Pyrène3
56-55-3
218-01-9
50-32-8
205-99-2
192-97-2
191-24-2
205-82-3
207-08-9
224-42-0
53-70-3
189-55-9
194-59-2
206-44-0
193-39-5
198-55-0
85-01-8
129-00-0
———
1
Le numéro d’enregistrement CAS est celui du Chemical Abstracts Service, le
cas échéant.
3
Nouvelle substance pour l’année 2000.
4
« fumée ou poussière ».
7
« et ses composés ».
8
« mélanges d’isomères ».
16
Les exigences des déclarations s’appliquant au mercure pour l’année 2000 ont
changé.
* Il n’y a pas de numéro d’enregistrement CAS unique pour cette substance de
l’INRP.
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
PART 4
3855
PARTIE 4
Name
CAS
Registry
Number1
267.
Hexachlorobenzene 2
118-74-1
267.
268.
Polychlorinated dibenzo-p-dioxins and
polychlorinated dibenzofurans 2,17
*
268.
Numéro
d’enregistrement
CAS1
Nom
Les dibenzo-p-dioxines polychlorées et les
dibenzofurannes polychlorés 3, 17
Hexachlorobenzène 3
*
118-74-1
SCHEDULE 2
ANNEXE 2
Criteria for Reporting
Critères de déclaration
GENERAL
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
Persons who must report
For the purposes set out in this notice, any person who owns or
operates a facility as described in this Schedule during 2000 must
report for the 2000 calendar year by June 1, 2001. Where the
ownership or the person who operates a facility as described in
this Schedule changes during the 2000 calendar year, the person
who owns or operates the facility as of December 31, 2000, must
report for the entire 2000 calendar year by June 1, 2001. When
operations at a facility are terminated during the 2000 calendar
year, the last owner or operator of that facility is required to report for the portion of the 2000 calendar year during which the
facility was in operation, by June 1, 2001.
Personnes tenues de faire une déclaration
Aux fins du présent avis, toute personne qui est propriétaire ou
exploitant d’une installation conformément à la présente annexe
doit présenter une déclaration pour l’année civile 2000 au plus
tard le 1er juin 2001. Si, au cours de l’année civile 2000, il y a
changement du propriétaire ou de l’exploitant d’une installation
conformément à la présente annexe, la personne qui est le propriétaire ou l’exploitant de l’installation le 31 décembre 2000 doit
présenter une déclaration pour toute l’année civile 2000 au plus
tard le 1er juin 2001. Si les opérations d’une installation prennent
fin au cours de l’année 2000, le dernier propriétaire ou exploitant
de cette installation doit faire une déclaration pour la période de
l’année 2000 pendant laquelle l’installation était en exploitation,
au plus tard le 1er juin 2001.
1. N’est pas comprise dans le calcul du seuil de déclaration une
substance figurant à l’annexe 1 qui est :
a) contenue dans des articles qui sont traités ou utilisés d’une
autre manière;
b) contenue dans les matériaux servant d’éléments de structure
pour l’installation, à l’exclusion de l’équipement de traitement;
c) contenue dans des matières utilisées pour des services courants de conciergerie ou d’entretien du terrain de l’installation;
d) contenue dans des matières servant à l’usage personnel des
employés ou d’autres personnes;
e) utilisée pour entretenir les véhicules automobiles qui servent
à l’exploitation de l’installation;
f) présente dans l’eau ou l’air d’admission, par exemple dans
l’eau de refroidissement, dans l’air comprimé ou dans l’air qui
sert à la combustion.
1. A Schedule 1 substance shall not be included in calculating
its prescribed mass reporting threshold, if the substance is:
(a) contained in articles that are processed or otherwise used;
(b) contained in materials used as structural components of the
facility but not the process equipment;
(c) contained in materials used in routine janitorial or facility
grounds maintenance;
(d) contained in materials used for personal use by employees
or other persons;
(e) used for the purpose of maintaining motor vehicles operated
by the facility; or
(f) present in intake water or intake air, such as in water used
for process cooling or air used either as compressed air or for
combustion.
———
1
2
17
CAS Registry Number denotes the Chemical Abstracts Service Registry Number, as appropriate.
new substance for 2000 reporting year
This class of substances is restricted to the following congeners: 2,3,7,8-Tetrachlorodibenzo-p-dioxin (1746-01-6);
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzo-p-dioxin (40321-76-4); 1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxin (39227-28-6);
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzo-p-dioxin (19408-74-3); 1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxin (57653-85-7);
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzo-p-dioxin (35822-46-9); Octachlorodibenzo-p-dioxin (3268-87-9);
2,3,7,8-Tetrachlorodibenzofuran (51207-31-9); 2,3,4,7,8-Pentachlorodibenzofuran (57117-31-4);
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzofuran (57117-41-6); 1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzofuran (70648-26-9);
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzofuran
(72918-21-9);
1,2,3,6,7,8Hexachlorodibenzofuran (57117-44-9);
2,3,4,6,7,8-Hexachlorodibenzofuran (60851-34-5); 1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzofuran (67562-39-4);
1,2,3,4,7,8,9-Heptachlorodibenzofuran (55673-89-7); and Octachlorodibenzofuran (39001–02–0).
* No single CAS number applies to their NPRI listing.
———
1
Le numéro d’enregistrement CAS est celui du Chemical Abstracts Service, le
cas échéant.
Nouvelle substance pour l’année 2000.
17
Cette catégorie de substances comprend seulement les congénères suivants :
2,3,7,8-Tétrachlorodibenzo-p-dioxine (1746-01-6);
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzo-p-dioxine (40321-76-4); 1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (39227-28-6);
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (19408-74-3); 1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzo-p-dioxine (57653-85-7);
1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzo-p-dioxine (35822-46-9); Octachlorodibenzop-dioxine (3268-87-9);
2,3,7,8-Tétrachlorodibenzofuranne
(51207-31-9);
2,3,4,7,8-Pentachlorodibenzofuranne (57117-31-4);
1,2,3,7,8-Pentachlorodibenzofuranne (57117-41-6); 1,2,3,4,7,8-Hexachlorodibenzofuranne (70648-26-9);
1,2,3,7,8,9-Hexachlorodibenzofuranne (72918-21-9); 1,2,3,6,7,8-Hexachlorodibenzofuranne (57117-44-9);
2,3,4,6,7,8-Hexachlorodibenzofuranne (60851-34-5); 1,2,3,4,6,7,8-Heptachlorodibenzofuranne (67562-39-4);
1,2,3,4,7,8,9-Heptachlorodibenzofuranne (55673-89-7); Octachlorodibenzofuranne (39001-02-0).
* Il n’y a pas de numéro d’enregistrement CAS unique pour cette substance de
l’INRP.
3
3856
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
2. A facility, or any part thereof, is exempt from reporting if
used exclusively for one of the following activities:
(a) education or training of students, such as universities, colleges and schools;
(b) research or testing;
(c) maintenance and repair of transportation vehicles, such as
automobiles, trucks, locomotives, ships or aircraft;
(d) distribution, storage, or retail sale of fuels;
(e) wholesale or retail sale of articles or products, as long as the
substances, listed in Schedule 1 to this notice, are not released
to the environment during normal use at the facility;
(f) retail sale of substances listed in Schedule 1 of this notice;
(g) growing, harvesting, or management of renewable natural
resources, such as fisheries, forestry or agriculture, but does
not include those facilities which process or otherwise use renewable natural resources;
(h) mining, but does not include those facilities which process
or otherwise use mined materials;
(i) drilling or operating wells to obtain oil and gas products, but
does not include those facilities which process or otherwise use
oil and gas products; or
(j) the practice of dentistry.
2. Ne doivent pas faire l’objet d’une déclaration les installations ou parties d’installations qui servent uniquement aux activités suivantes :
a) éducation ou formation, notamment dans des universités,
collèges et écoles;
b) recherche ou essais;
c) entretien et réparation de véhicules de transport, notamment
automobiles, camions, locomotives, navires et aéronefs;
d) distribution, stockage ou vente au détail de carburants;
e) vente en gros ou au détail d’articles ou de produits, à condition que les substances figurant à l’annexe 1 du présent avis ne
soient pas rejetées dans l’environnement au cours de leur utilisation normale dans l’installation;
f) vente au détail de substances figurant à l’annexe 1 du présent
avis;
g) culture, récolte ou gestion de ressources naturelles renouvelables, notamment pêche, exploitation forestière ou agriculture,
sauf si l’installation traite ou utilise d’une autre manière ces
ressources;
h) extraction minière, sauf si l’installation traite ou utilise
d’une autre manière les matières extraites;
i) forage ou exploitation de puits pour l’obtention de produits
pétroliers et gaziers, sauf si l’installation traite ou utilise d’une
autre manière ces produits;
j) pratique de la dentisterie.
PART 1
PARTIE 1
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 1 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT À LA PARTIE 1 DE L’ANNEXE 1
Facilities for which a report is required for substances listed in
Part 1 of Schedule 1:
1. A facility where, during 2000:
(a) the facility was used for an activity listed in Part 5, or
where employees worked a total of 20 000 hours or more;
(b) any substance listed in Part 1 of Schedule 1 was manufactured, processed or otherwise used in a quantity of 10 tonnes or
more; and
(c) the concentration of the substance was greater than or equal
to one percent by weight, unless the substance is a by-product.
By-products must be included in the calculation of the
10-tonne reporting threshold, even if they are at a concentration
of less than one percent by weight.
Installations pour lesquelles un rapport est requis à l’égard des
substances figurant à la partie 1 de l’annexe 1 :
1. Les installations où, à la fois, durant l’année 2000 :
a) soit une activité mentionnée à la partie 5 a eu lieu, soit les
employés ont travaillé 20 000 heures ou plus;
b) une quantité égale ou supérieure à 10 tonnes d’une substance figurant à la partie 1 de l’annexe 1 a été fabriquée, traitée
ou utilisée d’une autre manière;
c) la concentration de la substance visée était supérieure ou
égale à un pour cent en poids, à moins que celle-ci ne soit un
sous-produit. Les sous-produits doivent être inclus dans le calcul du seuil de déclaration de 10 tonnes, même si leur concentration est inférieure à un pour cent en poids.
PART 2
PARTIE 2
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 2 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT À LA PARTIE 2 DE L’ANNEXE 1
Facilities for which a report is required for substances listed in
Part 2 of Schedule 1:
1. A facility where, during 2000:
(a) the facility was used for an activity listed in Part 5, or
where employees worked a total of 20 000 hours or more; and
(b) any substance listed in Part 2 of Schedule 1 was manufactured, processed or otherwise used in a quantity of five kilograms or more.
Installations pour lesquelles un rapport est requis à l’égard des
substances figurant à la partie 2 de l’annexe 1 :
1. Les installations où, à la fois, durant l’année 2000 :
a) soit une activité mentionnée à la partie 5 a eu lieu, soit les
employés ont travaillé 20 000 heures ou plus;
b) une quantité égale ou supérieure à cinq kilogrammes d’une
substance figurant à la partie 2 de l’annexe 1 a été fabriquée,
traitée ou utilisée d’une autre manière.
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3857
PART 3
PARTIE 3
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 3 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT À LA PARTIE 3 DE L’ANNEXE 1
Facilities for which a report is required for substances listed in
Part 3 of Schedule 1:
1. A facility where, during 2000:
(a) the facility was used for an activity listed in Part 5, or
where employees worked a total of 20 000 hours or more; and
(b) any substance listed in Part 3 of Schedule 1, was released or
transferred from a wood preservation process using creosote, or
where any substance listed in Part 3 of Schedule 1was incidentally manufactured and the quantity of the substances released
or transferred together totaled 50 kilograms or more.
Installations pour lesquelles un rapport est requis à l’égard des
substances figurant à la partie 3 de l’annexe 1 :
1. Les installations où, à la fois, durant l’année 2000 :
a) soit une activité mentionnée à la partie 5 a eu lieu, soit les
employés ont travaillé 20 000 heures ou plus;
b) une substance figurant à la partie 3 de l’annexe 1 a été rejetée ou transférée par un traitement de préservation du bois utilisant la créosote, ou une substance figurant à la partie 3 de
l’annexe 1 a été fabriquée de façon fortuite et que la quantité
totale rejetée ou transférée est égale ou supérieure à
50 kilogrammes.
PART 4
PARTIE 4
CRITERIA FOR REPORTING SUBSTANCES
LISTED IN PART 4 OF SCHEDULE 1
CRITÈRES DE DÉCLARATION POUR LES SUBSTANCES
FIGURANT À LA PARTIE 4 DE L’ANNEXE 1
Facilities for which a report is required for substances listed in
Part 4 of Schedule 1:
1. A facility where, during 2000:
(a) the facility was used for an activity listed in Part 5, or
where employees worked a total of 20 000 hours or more; and
(b) the facility was engaged in one or more of the following
activities:
(i) base metals smelting using chlorinated plastics or other
chlorinated substances in their feeds;
(ii) biomedical or hospital incineration of 100 tonnes or
more of waste per year;
(iii) non-hazardous solid waste incineration of 100 tonnes or
more of waste per year, including small combustion units,
teepee burners and beehive burners;
(iv) hazardous waste incineration;
(v) sewage sludge incineration;
(vi) manufacturing of portland cement;
(vii) production of chlorinated organic solvents or chlorinated monomers;
(viii) generation of electric power using fossil fuel;
(ix) manufacturing of iron using a sintering process;
(x) operation of electric arc furnaces in steel foundries;
(xi) operation of electric arc furnaces in steel manufacturing;
(xii) combustion of hog fuel originating from logs that were
transported or stored in salt water in the pulp and paper
sector;
(xiii) combustion of fuel in kraft liquor boilers used in the
pulp and paper sector;
(xiv) smelting of secondary aluminum;
(xv) smelting of secondary lead; or
(xvi) production of magnesium.
Installations pour lesquelles un rapport est requis à l’égard des
substances figurant à la partie 4 de l’annexe 1 :
1. Les installations où, à la fois, durant l’année 2000 :
a) soit une activité mentionnée à la partie 5 a eu lieu, soit les
employés ont travaillé 20 000 heures ou plus;
b) une ou plusieurs des activités suivantes ont eu lieu :
(i) fusion de métaux communs par un procédé employant des
matières plastiques chlorées ou d’autres substances chlorées
dans la charge d’alimentation;
(ii) incinération de 100 tonnes ou plus de déchets biomédicaux ou hospitaliers par année;
(iii) incinération de 100 tonnes ou plus de déchets solides
non dangereux par année, y compris les petites unités de
combustion et les fours coniques ou ronds;
(iv) incinération de déchets dangereux;
(v) incinération de boues d’épuration;
(vi) fabrication de ciment portland;
(vii) production de solvants organiques chlorés ou de monomères chlorés;
(viii) production d’électricité au moyen de combustibles
fossiles;
(ix) fabrication d’acier par agglomération (sintérisation);
(x) utilisation de fours à arc électrique dans des fonderies
d’acier;
(xi) utilisation de fours à arc électrique dans la fabrication
d’acier;
(xii) brûlage de déchets de bois provenant de billes ayant été
transportées ou entreposées dans l’eau salée dans le secteur
des pâtes et papiers;
(xiii) combustion de combustibles dans des chaudières à liqueur kraft utilisées dans le secteur des pâtes et papiers;
(xiv) fusion d’aluminium de récupération;
(xv) fusion de plomb de récupération;
(xvi) production de magnésium.
2. Les installations qui, durant l’année 2000, ont été utilisées
pour la préservation de bois au moyen de pentachlorophénol.
2. A facility where, during 2000, the facility was used for wood
preservation using pentachlorophenol.
3858
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
PART 5
PARTIE 5
ACTIVITIES NOT REQUIRING EMPLOYEE THRESHOLDS
ACTIVITÉS SANS SEUIL CONCERNANT LES EMPLOYÉS
1. The following activities are identified for the purposes of
Parts 1 to 4:
(a) biomedical or hospital incineration of 100 tonnes or more
of waste per year;
(b) hazardous waste incineration;
(c) non-hazardous solid waste incineration of 100 tonnes or
more of waste per year, including small combustion units,
teepee burners and beehive burners;
(d) sewage sludge incineration; and
(e) wood preservation.
1. Les activités suivantes sont visées aux fins des parties 1 à 4 :
a) incinération de 100 tonnes ou plus de déchets biomédicaux
ou hospitaliers par année;
b) incinération de déchets dangereux;
c) incinération de 100 tonnes ou plus de déchets solides non
dangereux par année, y compris les petites unités de combustion et les fours coniques ou ronds;
d) incinération de boues d’épuration;
e) préservation de bois.
SCHEDULE 3
ANNEXE 3
Types of Information Subject to Notice
For the purposes set out in this notice, any person who possesses or may reasonably be expected to have access to the information described in this schedule shall provide the information to
the Minister in the manner specified in the guidance documents
for 2000:
1. The reporting company’s legal and trade name, facility identification, including name, number of full-time employees or
equivalent, address, geographic location, public contact with telephone number, technical contact with telephone number and address, and name and address of the official signing the Statement
of Certification, the legal name or names of the parent companies
if applicable, and their percentage of ownership of the reporting
company, together with other unique identifiers.
Types de renseignements à communiquer
Aux fins du présent avis, une personne qui possède les renseignements ou éléments décrits dans la présente annexe, ou qui
devrait vraisemblablement y avoir accès dans le cadre de ses
fonctions, doit les transmettre au Ministre de la façon stipulée
dans les guides de déclaration pour l’année 2000 :
1. La raison sociale et le nom commercial de la société déclarante, des renseignements sur l’installation, notamment son nom,
le nombre d’employés à plein temps ou l’équivalent, l’adresse,
l’emplacement géographique, le nom et le numéro de téléphone
d’une personne-ressource responsable des renseignements généraux, le nom, le numéro de téléphone et l’adresse d’une personneressource responsable des renseignements techniques et le nom et
l’adresse de l’agent responsable qui signe l’attestation, la ou les
dénominations sociales des sociétés mères canadiennes, le cas
échéant, et le pourcentage qu’elles détiennent de la société déclarante, ainsi que d’autres renseignements identifiants.
2. Les précisions sur les renseignements communiqués qu’il est
demandé de considérer comme confidentiels conformément au
paragraphe 19(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement et une justification de la demande selon les critères
figurant au paragraphe 20(1) de la Loi sur l’accès à l’information.
3. Une attestation signée par un cadre de la société.
2. Identification of reported information which is claimed as
confidential, pursuant to subsection 19(1) of the Canadian Environmental Protection Act and a substantiation for the request
according to the criteria in subsection 20(1) of the Access to Information Act.
3. A Statement of Certification signed by an official of the
company.
4. For each substance or class of substances, listed in Schedule 1 to this notice, for which reporting criteria have been met,
report the following:
(a) its identity, including, if applicable, its Chemical Abstracts
Service Registry Number, and the nature of activities (manufacture, process, or other use);
(b) the quantity released on site to air, water, underground injection and land, subdivided by types of release and the quarterly variation in releases during the year;
(c) the quantity transferred off site for disposal, subdivided by
the nature of treatment, destruction or containment and the
name and address of the receiving facilities;
(d) the quantity transferred off site for recycling, subdivided by
energy recovery, recovery of solvents, recovery of organic
substances (not solvents), recovery of metals and metal compounds, recovery of inorganic materials (not metals), recovery
of acids or bases, recovery of catalysts, recovery of pollution
abatement residues, refining or re-use of used oil, or other, and
the name and address of the receiving facilities;
(e) the reasons for changes in reported releases from the previous year including: changes in production levels, changes in
4. Pour chaque substance ou catégorie de substances figurant à
l’annexe 1 du présent avis et répondant aux critères de déclaration :
a) la dénomination avec, notamment, s’il y a lieu, le numéro de
registre du Chemical Abstracts Service, ainsi que la nature des
activités (fabrication, traitement ou utilisation d’une autre
manière);
b) la quantité rejetée sur place dans l’air, dans l’eau, dans le sol
et par injection souterraine, ventilée par types de rejet, et la variation trimestrielle des rejets au cours de l’année;
c) la quantité transférée hors site aux fins d’élimination, ventilée en fonction de la nature du traitement, de la destruction ou
du confinement, et le nom et l’adresse des installations
réceptrices;
d) la quantité transférée hors site aux fins de recyclage, ventilée entre les catégories récupération d’énergie, récupération
de solvants, récupération de substances organiques (excluant
les solvants), récupération de métaux et de composés métalliques, récupération de matières inorganiques (non métalliques),
récupération d’acides ou de bases, récupération de catalyseurs,
récupération de résidus de dépollution, raffinage ou réutilisation d’huiles usées, et autres, et le nom et l’adresse des installations réceptrices;
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3859
estimation methods, pollution prevention activities, changes in
on-site treatment, changes in off-site transfers for recycling,
changes in off-site transfers for disposal, other, no significant
change, not applicable;
(f) the reasons for the transfer off site for disposal or for recycling, including: production residues, off-specification products, expiration date, contaminated materials, unusable parts or
discards, pollution abatement residues, machining or finishing
residues, site remediation residues, or other;
(g) the reasons for changes in quantities transferred off site for
disposal from the previous year including: changes in production levels, changes in estimation methods, pollution prevention activities, changes in on-site treatment, changes in off-site
transfers for recycling, other, no significant change, not
applicable;
(h) the reasons for changes in quantities transferred off site for
recycling from the previous year including: changes in production, changes in estimation methods, pollution prevention activities, changes in on-site treatment, changes in off-site transfers for disposal, other, no significant change, not applicable;
(i) the anticipated changes in releases, off-site transfers for disposal and off-site transfers for recycling for the next three
years; and
(j) the item or items below that describe the pollution prevention methods used:
(i) materials or feedstock substitution;
(ii) product design or reformulation;
(iii) equipment or process modifications;
(iv) spill and leak prevention;
(v) on-site reuse, recycling or recovery;
(vi) improved inventory management or purchasing techniques;
(vii) training or good operating practices;
(viii) other (specify); and
(ix) no pollution prevention activities.
e) les raisons pour les changements de la quantité rejetée par
rapport à l’année précédente, notamment changements des niveaux de production, changements des méthodes d’estimation,
utilisation de techniques de prévention de la pollution, changements dans le traitement sur place, changements dans les
transferts hors site aux fins de recyclage, changements dans les
transferts hors site aux fins d’élimination, autres raisons, changements négligeables et sans objet;
f) les raisons pour les transferts hors site aux fins d’élimination
ou de recyclage, notamment résidus de production, produits
non conformes, dates d’expiration, matières contaminées, éléments inutilisables ou rejetés, résidus de dépollution, résidus
d’usinage ou de finition, résidus de restauration de sites et autres raisons;
g) les raisons des changements pour les quantités transférées hors
site aux fins d’élimination, par rapport à l’année précédente,
notamment changements des niveaux de production, changements de méthodes d’estimation, utilisation de techniques de
prévention de la pollution, changements dans le traitement sur
place, changements dans les transferts hors site aux fins de recyclage, autres raisons, changements négligeables et sans objet;
h) les raisons des changements pour les quantités transférées
hors site aux fins de recyclage par rapport à l’année précédente,
notamment changements de la production, changements des
méthodes d’estimation, utilisation de techniques de prévention
de la pollution, changements dans le traitement sur place,
changements dans les transferts hors site aux fins d’élimination, autres raisons, changements négligeables et sans objet;
i) les changements prévus au cours des trois prochaines années
pour les rejets, les transferts hors site aux fins d’élimination et
les transferts hors site aux fins de recyclage;
j) les points suivants décrivant le mieux les techniques de prévention de la pollution utilisées :
(i) remplacement de matières (matières premières notamment),
(ii) conception et reformulation des produits,
(iii) modification de l’équipement ou des procédés,
(iv) prévention des déversements et des fuites,
(v) réutilisation, recyclage ou récupération sur place,
(vi) techniques améliorées d’approvisionnement ou de gestion des stocks,
(vii) formation ou bonnes pratiques d’exploitation,
(viii) autres (préciser),
(ix) aucune activité de prévention de la pollution.
5. If information on individual substances listed in Part 3 of
Schedule 1 is not available, report information for the group as a
whole.
5. Des renseignements s’appliquant au groupe de substances
dans les cas où des renseignements sur des substances énumérées
à la partie 3 de l’annexe 1 ne sont pas disponibles.
6. When reporting information on Item 268 of Schedule 1, express quantities in units of toxicity equivalents.
6. Pour le point 267 de l’annexe 1, les quantités exprimées en
équivalents toxiques.
7. If the quantity of substances listed in Part 4 of Schedule 1
released on site or transferred is not available, report that the data
are not available.
7. L’indication que les données ne sont pas disponibles dans
les cas où la quantité rejetée sur place ou transférée des substances figurant à la partie 4 de l’annexe 1 n’est pas disponible.
8. If a facility is engaged in one or more of the activities listed
in paragraph 1(b) of Part 4 of Schedule 2, only report releases on
site and transfers as a result of incidental manufacture from the
activity that triggered the reporting requirement. If a facility is
engaged in wood preservation using pentachlorophenol, only
report for that activity.
8. Dans le cas d’une installation ayant une ou plusieurs activités énumérées à l’alinéa 1b) de la partie 4 de l’annexe 2 : renseignements concernant seulement les rejets sur place et les transferts résultant de la fabrication fortuite de la substance par
l’activité visée par les exigences de déclaration. Dans le cas d’une
installation active en préservation de bois avec du pentachlorophénol : renseignements concernant seulement cette activité.
3860
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
SCHEDULE 4
ANNEXE 4
Definitions
The following definitions apply to this notice and its schedules:
1. Article: A manufactured item that does not release a substance, listed in Schedule 1, under normal conditions of processing or other use.
2. Base Metal: Refers to copper, lead, nickel and zinc.
3. By-product: A substance, listed in Schedule 1, which is incidentally manufactured, processed or otherwise used at the facility
at a concentration of less than one percent by weight, and released on site to the environment or transferred off site for
disposal.
4. Disposal: The final disposal of the material (e.g., landfill), or
treatment (e.g., stabilization) prior to final disposal.
5. Facility: Refers to all buildings, equipment, structures and
stationary items that are located on a single site or on contiguous
or adjacent sites that are owned or operated by the same person
and that function as a single integrated site.
6. Guidance Documents: Refers to the Guide for Reporting to
the National Pollutant Release Inventory — 2000 and the Supplementary Guide for Reporting to the National Pollutant Release Inventory — Alternate Thresholds — 2000.
7. Manufacture: To produce, prepare, or compound a substance
listed in Schedule 1 and includes the coincidental production of a
substance, listed in Schedule 1, as a by-product as a result of the
manufacturing, processing or other use of other substances.
8. Other Use: Any use of a substance, listed in Schedule 1,
relevant to the purpose of the facility which is not included under
the definitions of “manufacture” or “process”.
9. Pollution Prevention: The use of processes, practices, materials, products or energy that avoid or minimize the creation of
pollutants and waste, and reduce overall risk to human health or
the environment.
10. Process: The preparation of a substance, listed in Schedule 1, after its manufacture, for distribution in commerce and
includes preparation of a substance in the same physical state or
chemical form as that received by the facility, or preparation
which produces a change in physical state or chemical form.
11. Recycling: Refers to activities that keep a material or a
component of the material from becoming a material destined for
disposal.
12. Secondary Aluminum: Refers to aluminum-bearing scrap
or aluminum-bearing materials.
13. Secondary Lead: Refers to lead-bearing scrap or leadbearing materials, other than lead-bearing concentrates derived
from a mining operation.
14. Toxicity Equivalents (TEQ): Refers to a mass or concentration which is a sum of the mass or concentration of individual
polychlorinated dibenzo-p-dioxin and polychlorinated dibenzofuran congeners multiplied by weighting factors set out in the Supplementary Guide for Reporting to the National Pollutant Release Inventory — Alternate Thresholds — 2000.
15. Wood Preservation: Refers to the preservation of wood
using heat or pressure treatment, or both.
Définitions
Les définitions suivantes s’appliquent au présent avis et à ses
annexes :
1. Aluminium de récupération : Déchets ou matières contenant
de l’aluminium.
2. Article : Produit manufacturé qui ne libère pas de substances
figurant à l’annexe 1 dans les conditions normales de traitement
ou d’une autre manière.
3. Autre utilisation : Toute utilisation, dans une installation,
d’une substance figurant à l’annexe 1 qui est pertinente aux fins
de l’installation et qui n’est pas comprise dans les définitions de
« fabrication » ou de « traitement ».
4. Élimination : Élimination définitive d’une matière (par
exemple, par enfouissement) ou traitement (par exemple, par
stabilisation) d’une matière avant son élimination définitive.
5. Équivalents toxiques (ET) : Masse ou concentration correspondant à la somme de la masse ou de la concentration des différents congénères des dibenzo-p-dioxines polychlorées et dibenzofurannes polychlorés multipliée par des facteurs de pondération
conformément aux indications du Guide supplémentaire de déclaration à l’Inventaire national des rejets de polluants — Autres
Seuils — 2000.
6. Fabrication : Production, préparation ou composition d’une
substance figurant à l’annexe 1, notamment production coïncidente d’une substance figurant à l’annexe 1 comme sous-produit
ou impureté au cours de la fabrication, du traitement ou de l’utilisation d’une autre manière d’autres substances.
7. Guides : Le Guide de déclaration à l’Inventaire national des
rejets de polluants — 2000 et le Guide supplémentaire de déclaration à l’Inventaire national des rejets de polluants — Autres
Seuils – 2000.
8. Installation : Ensemble intégré de bâtiments, équipements,
ouvrages ou articles fixes, situés sur un site unique ou sur des
sites contigus ou adjacents, ayant le même propriétaire ou
exploitant.
9. Métal commun : Cuivre, plomb, nickel ou zinc.
10. Plomb de récupération : Matières plombifères ou déchets
métalliques plombifères, à l’exception des concentrés plombifères
provenant d’une exploitation minière
11. Préservation de bois : Préservation de bois par un traitement sous pression ou à la chaleur ou un procédé combinant les
deux traitements.
12. Prévention de la pollution : Utilisation de procédés, de
méthodes, de matières, de produits ou de formes d’énergie qui
empêchent ou qui minimisent la production de polluants et de
déchets, et qui réduisent le risque global pour la santé humaine ou
l’environnement.
13. Recyclage : Activités qui permettent d’éviter qu’une matière ou un composant de celle-ci ne doive être éliminé.
14. Sous-produit : Substance figurant à l’annexe 1 qui est, de
façon fortuite, fabriquée, traitée ou utilisée d’une autre manière à
une concentration inférieure à un pour cent en poids et qui est
rejetée dans l’environnement ou transférée hors site aux fins
d’élimination.
15. Traitement : Préparation d’une substance figurant à l’annexe 1 après sa fabrication, en vue de sa distribution dans le
commerce. Le traitement peut conserver ou modifier l’état physique ou la formule chimique que la substance avait à sa réception
à l’installation.
[52-1-o]
[52-1-o]
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3861
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-02883
est approuvé conformément aux dispositions de la partie VI de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement.
1. Titulaire : 974120 N.W.T. Ltd., Sachs Harbour (Territoires
du Nord-Ouest).
2. Type de permis : Permis d’immerger ou de charger des déchets de bœuf musqué.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 3 janvier au
14 juillet 2000.
4. Lieu(x) de chargement : 71°59,00′ N., 125°15,00′ O., cap
Martha Point, île Banks Island (Territoires du Nord-Ouest).
5. Lieu(x) d’immersion : 71°58,00′ N., 125°15,00′ O., sur glace,
sur une profondeur de 10 à 20 m d’eau.
6. Parcours à suivre : Voie directe du cap Martha Point au lieu
d’immersion sur glace à 2 km du littoral.
7. Matériel : Chargeurs à benne frontale, camions et autres
pièces d’équipement pouvant contenir la totalité de la cargaison
de déchets durant le chargement et le transport jusqu’au lieu
d’immersion approuvé.
8. Mode d’immersion : Les déchets empilés seront laissés à
congeler près de l’abattoir et ils seront ensuite chargés dans les
camions pour être transportés au lieu d’immersion. Les chargements seront déversés à environ tous les 50 m, à une distance
minimale de 2 km du littoral.
9. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 200 tonnes
métriques.
11. Matières à immerger : Déchets de bœuf musqué, incluant des
os et des têtes.
12. Exigences et restrictions : Le titulaire doit aviser, par écrit,
le Gestionnaire, Division des Territoires du Nord-Ouest, Protection de l’environnement, Ministère de l’Environnement, 5204,
50e Avenue, Pièce 301, Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)
X1A 1E2, (867) 873-8185 (télécopieur), au moins sept jours
avant le début de la première opération d’immersion effectuée en
vertu du permis.
Le titulaire doit présenter un rapport écrit au gestionnaire de la
Division des Territoires du Nord-Ouest, dans les 30 jours suivant
la date de la fin des opérations ou la date d’expiration du permis,
selon la première échéance. Ce rapport doit contenir les renseignements suivants : a) le nombre des voyages au lieu d’immersion; b) les coordonnées du Système de positionnement global
(GPS) pour les lieux d’immersion; c) les quantités immergées par
chargement; et d) la superficie totale utilisée pour l’immersion (y
compris les coordonnées de GPS pour les quatre coins).
Le titulaire doit permettre à tout inspecteur désigné en vertu du
paragraphe 99(1) de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement de procéder à la visite de tout lieu, directement
relié au chargement ou à l’immersion visés aux termes du permis,
et ce, à toute heure convenable pendant la durée du permis.
Il est interdit d’immerger d’autres matières que des déchets de
bœuf musqué.
Il est interdit d’immerger des carcasses complètes de bœufs
musqués.
Il est interdit d’immerger en mer des déchets de bœufs musqués qui étaient atteints de maladies.
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, Permit
No. 4543-2-02883 is approved.
1. Permittee: 974120 N.W.T. Ltd., Sachs Harbour, Northwest
Territories.
2. Type of Permit: To dump or load muskox offal.
3. Term of Permit: Permit is valid from January 3 to July 14,
2000.
4. Loading Site(s): 71°59.00′ N, 125°15.00′ W, Martha Point,
Banks Island, Northwest Territories.
5. Dump Site(s): 71°58.00′ N, 125°15.00′ W, on ice, over 10 to
20 m of water.
6. Route to Dump Site(s): Straight line track from Martha Point
to on-ice disposal site 2 km offshore.
7. Equipment: Front-end loaders, trucks and other equipment
capable of containing all waste material during loading and transit
to the approved dump site.
8. Method of Dumping: Offal will be allowed to freeze in piles
near the abattoir site; it will then be loaded into trucks for transport to the dump site. Loads will be dumped at approximately
50-metre intervals, at a minimum distance of 2 kilometres from
the shoreline.
9. Rate of Dumping: As required by normal operations.
10. Total Quantity to be Dumped: Not to exceed 200 tonnes.
11. Material to be Dumped: Muskox offal, including bones and
heads.
12. Requirements and Restrictions: It is required that the Permittee notify in writing the Manager, NWT Division, Environmental
Protection, Department of the Environment, 5204 50th Avenue,
Suite 301, Yellowknife, Northwest Territories X1A 1E2, (867)
873-8185 (Facsimile), at least seven days prior to the start of the
first dumping operation to be conducted under this permit.
A written report shall be submitted to the NWT Division Manager, Environmental Protection Branch, within 30 days of either
the completion of the work or the expiry of the permit, whichever
comes first. This report shall contain the following information:
(a) the number of trips to the dump site; (b) the Global Positioning System (GPS) coordinates for the dump sites; (c) the quantity
dumped per load; and (d) the total area used for disposal (GPS
coordinates on four corners).
It is required that the Permittee admit any inspector designated
pursuant to subsection 99(1) of the Canadian Environmental
Protection Act, to any place directly related to the loading or
ocean dumping referred to under this permit, at any reasonable
time throughout the duration of this permit.
No materials other than muskox offal may be dumped.
The dumping of whole muskox is prohibited.
Diseased muskox offal shall not be disposed of in the ocean.
3862
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
P. BLACKHALL
Environmental Protection
Prairie and Northern Region
S’il y a des traces de Brucella spp dans le troupeau de bœufs
musqués, aucuns déchets de bœuf musqué ne seront immergés en
mer, ou éliminés d’une manière qui pourrait permettre aux déchets d’atteindre les cours d’eau.
Une copie du permis doit être disponible au lieu de chargement. Chaque permis doit porter la signature originale du
titulaire.
Les registres relatifs à tout chargement et à toute immersion seront gardés en tout temps sur le navire et seront accessibles à tout
inspecteur désigné en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement. Ces registres font partie des exigences
relatives à la production de rapports énoncées à l’article 12, paragraphe 2 du permis.
Le titulaire doit, en coopération avec Environnement Canada
surveiller les opérations d’immersion.
Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation écrite du
titulaire.
Protection de l’environnement
Région des Prairies et du Nord
P. BLACKHALL
[52-1-o]
[52-1-o]
If evidence of Brucella spp. is found in the muskox herd, then
no muskox offal shall be disposed of in the ocean, nor in a manner in which it may enter a waterbody.
A copy of the permit must be available at the loading site. Each
copy must bear an original signature of the Permittee.
Records of all loading operations and all dumping operations
shall be kept by the Permittee at all times and shall be available
for inspection by any inspector designated under the Canadian
Environmental Protection Act. These records will be submitted in
partial fulfillment of reporting provisions required in paragraph 2,
section 12, of this permit.
The Permittee shall, in cooperation with Environment Canada,
monitor the short-term fate of the muskox offal at the dump site.
The dumping referred to under this permit shall not be carried
out without written authorization from the Permittee.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-03237
est approuvé conformément aux dispositions de la partie VI de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement.
1. Titulaire : Fraser River Pile and Dredge Ltd., North Vancouver (Colombie-Britannique).
2. Type de permis : Permis d’immerger ou de charger des matières draguées.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 8 janvier 2000 au
7 janvier 2001.
4. Lieu(x) de chargement : CIPA Lumber Products, Surrey
(Colombie-Britannique), à environ 49°10,62′ N., 122°56,65′ O.
5. Lieu(x) d’immersion : Lieu d’immersion de la pointe Grey, à
environ 49°15,00′ N., 123°22,10′ O., à une profondeur minimale
de 210 m.
Pour assurer le déversement de la charge à l’endroit désigné, le
navire doit établir sa position en suivant les procédures indiquées
ci-dessous :
(i) Le Centre de gestion du trafic maritime de Vancouver
(CGTMV) doit être informé du départ du navire du lieu de
chargement en direction d’un lieu d’immersion,
(ii) Lorsque le navire est arrivé au lieu d’immersion, et avant le
déversement de la charge, on doit de nouveau communiquer
avec le CGTMV pour confirmer la position du navire. Si le
navire est dans la zone d’immersion, on peut procéder au déversement et s’il est en dehors de la zone, le CGMTV l’y dirige
et indique quand commencer les opérations,
(iii) Le CGTMV doit être avisé de la fin du déchargement et du
départ du navire du lieu d’immersion.
6. Parcours à suivre : Direct.
7. Mode de chargement et d’immersion : Dragage à l’aide d’une
drague à benne à demi-coquilles et immersion à l’aide d’un chaland à bascule ou à clapets.
8. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, Permit
No. 4543-2-03237 is approved.
1. Permittee: Fraser River Pile and Dredge Ltd., North Vancouver, British Columbia.
2. Type of Permit: To dump or load dredged material.
3. Term of Permit: Permit is valid from January 8, 2000, to
January 7, 2001.
4. Loading Site(s): CIPA Lumber Products, Surrey, British
Columbia, at approximately 49°10.62′ N, 122°56.65′ W.
5. Dump Site(s): Point Grey Disposal Site, at approximately
49°15.00′ N, 123°22.10′ W, at a depth of not less than 210 m.
The following position-fixing procedures must be followed to
ensure disposal at the designated dump site:
(i) The vessel must call the Vancouver Vessel Traffic Management (VTM) Centre on departure from the loading site and
inform VTM that it is heading for a disposal site,
(ii) Upon arrival at the disposal site, and prior to dumping, the
vessel must again call VTM to confirm its position. Dumping
can proceed if the vessel is on the disposal site. If the vessel is
not within the disposal site boundaries, VTM will direct it to
the site and advise that dumping can proceed.
(iii) The vessel will inform VTM when dumping has been
completed prior to leaving the disposal site.
6. Route to Dump Site(s) : Direct.
7. Method of Loading and Dumping: Loading by clamshell
dredge and disposal by hopper scow or end dumping.
8. Rate of Dumping: As required by normal operations.
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
9. Total Quantity to Be Dumped: Not to exceed 6 000 m3.
10. Material to be Dumped: Dredged material or other material
typical to the loading site.
11. Requirements and Restrictions: The Permittee must notify the
permit issuing office before commencement of the project as to
the dates on which the loading or ocean disposal will occur.
The Permittee must ensure that all contractors involved in the
loading or dumping activity for which the permit is issued are
made aware of any restrictions or conditions identified in the
permit and of the possible consequences of any violation of these
conditions. A copy of the permit and the letter of transmittal must
be carried on all towing vessels and loading platforms or equipment involved in ocean dumping activities.
3863
J. B. WILSON
Environmental Protection
Pacific and Yukon Region
9. Quantité totale à immerger : Maximum de 6 000 m3.
10. Matières à immerger : Matières draguées ou autres matières
caractéristiques du lieu de chargement.
11. Exigences et restrictions : Avant le début des opérations, le
titulaire doit indiquer au bureau émetteur du permis les dates de
chargement ou d’immersion.
Le titulaire doit s’assurer que tous les entrepreneurs qui prennent part aux opérations de chargement ou d’immersion pour
lesquelles le permis a été accordé sont au courant des restrictions
ou des conditions mentionnées dans ledit permis ainsi que des
conséquences possibles du non-respect de ces conditions. Des
copies du permis et de la lettre d’envoi doivent se trouver à bord
de toutes les plate-formes et tous les bateaux-remorques de chargement ou matériel servant aux opérations d’immersion en mer.
On doit payer le droit prescrit en vertu du Règlement sur les
prix à payer pour les permis d’immersion en mer (surveillance
des sites).
Le titulaire doit communiquer avec la Garde côtière canadienne
au sujet de la délivrance d’un « Avis d’expédition ». On doit
communiquer avec le Gestionnaire de district, Garde côtière canadienne, Service du trafic maritime, Édifice Kapilano 100,
Pièce 1205, 100 Park Royal Sud, West Vancouver (ColombieBritannique) V7T 1A2, (604) 666-8453 (télécopieur).
Il est permis à tout inspecteur désigné en vertu du paragraphe 99(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement d’installer un dispositif de surveillance électronique sur tout
navire qui participe aux activités de chargement et d’immersion
autorisées par le présent permis. Le titulaire doit prendre toutes
les mesures raisonnables pour assurer que ni le dispositif ni son
fonctionnement ne soient altérés. Le dispositif ne peut être enlevé
qu’avec le consentement écrit de l’inspecteur ou par l’inspecteur
lui-même.
Le titulaire doit présenter au directeur régional, Protection de
l’environnement dans les 30 jours suivant la date d’expiration du
permis, une liste des travaux achevés conformément au permis,
indiquant la nature et la quantité de matières immergées conformément au permis, ainsi que les dates auxquelles l’activité a eu
lieu.
Protection de l’environnement
Région du Pacifique et du Yukon
J. B. WILSON
[52-1-o]
[52-1-o]
The fee prescribed by the Ocean Dumping Permit Fee Regulation (Site Monitoring) shall be paid by the Permittee in accordance with that Regulation.
Contact must be made with the Canadian Coast Guard regarding the issuance of a “Notice to Shipping.” The Permittee should
contact the District Manager, Canadian Coast Guard, Vessel
Traffic Services, Kapilano 100 Building, Room 1205, 100 Park
Royal S, West Vancouver, British Columbia V7T 1A2, (604)
666-8453 (Facsimile).
Any inspector designated pursuant to subsection 99(1) of the
Canadian Environmental Protection Act shall be permitted to
mount an electronic tracking device on any vessel that is engaged
in the ocean disposal activities authorized by this permit. The
Permittee shall take all reasonable measures to ensure there is no
tampering with the tracking device and no interference with its
operation. The tracking device shall be removed only by an inspector or by a person with the written consent of an inspector.
The Permittee must submit to the Regional Director, Environmental Protection, within 30 days of the expiry of the permit, a
list of all work completed pursuant to the permit, the nature and
quantity of material disposed of and the dates on which the activity occurred.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
The following requirement is added:
10.12 The loading and dumping of brine authorized by this
permit is restricted to the following time period: October 15,
1999, to December 31, 1999.
K. G. HAMILTON
Environmental Protection
Atlantic Region
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Avis est par les présentes donné que, aux termes des dispositions de la partie VI de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement, les conditions du permis no 4543-2-05968 sont
modifiées comme suit :
3. Durée du permis : Le permis est valide du 15 octobre 1999
au 14 octobre 2000.
10. Exigences et restrictions :
Ajouter l’exigence suivante :
10.12 Les opérations de chargement et d’immersion de la saumure désignées aux termes du présent permis seront limitées à
la période du 15 octobre au 31 décembre 1999.
Protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
K. G. HAMILTON
[52-1-o]
[52-1-o]
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, Permit
No. 4543-2-05968 is amended as follows:
3. Term of Permit: Permit is valid from October 15, 1999, to
October 14, 2000.
10. Requirements and Restrictions:
3864
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
OFFICE OF THE REGISTRAR GENERAL
BUREAU DU REGISTRAIRE GÉNÉRAL
Appointments
Nominations
Name and Position/Nom et poste
Order in Council/Décret en conseil
Aubry, André
Canadian Centre on Substance Abuse/Centre canadien de lutte contre les toxicomanies
Director of the Board of Directors/Administrateur du conseil d’administration
1999-2146
Beamish, Richard J.
International Pacific Halibut Commission/Commission internationale du flétan du
Pacifique
Member/Membre
1999-2144
Canada Pension Plan/Régime de pensions du Canada
Review Tribunal/Tribunal de révision
Members/Membres
Campbell, Carolyn Frances — Cornwall
Farrell, James Kelly — Brantford
Giovanniello, Francesco Ermando — Cornwall
Melnick, David Cletus — Halifax
1999-2149
1999-2147
1999-2148
1999-2150
Carrière, Jacques
National Capital Commission/Commission de la capitale nationale
Member/Commissaire
1999-2153
Evans, The Hon./L’hon. John M.
Federal Court of Canada — Appeal Division/Cour d’appel fédérale du Canada
Judge/Juge
Trial Division of the Federal Court of Canada/Section de première instance de la Cour
d’appel fédérale du Canada
Member ex officio/Membre de droit
1999-2155
Federal Court of Canada — Trial Division/Cour fédérale du Canada — Section de
première instance
Judges/Juges
Federal Court of Appeal/Cour d’appel fédérale
Members ex officio/Membres de droit
Dawson, Eleanor R., Q.C./c.r.
Hansen, The Hon./L’hon. Dolores
1999-2157
1999-2156
Galipeault, André J.
Canadian Centre for Management Development/Centre canadien de gestion
Governor/Administrateur
1999-2160
Harrison, Peter
Energy Supplies Allocation Board/Office de répartition des approvisionnements
d’énergie
Chairman and Chief Executive Officer/Président et premier dirigeant
1999-2145
Haverstock, Lynda
Lieutenant Governor of the Province of Saskatchewan/Lieutenant-gouverneur de la
province de la Saskatchewan
1999-2159
Hole, Lois
Lieutenant Governor of the Province of Alberta/Lieutenant-gouverneur de la province
d’Alberta
1999-2158
Levesque, The Hon./L’hon. Jacques J.
Superior Court for the District of Quebec in the Province of Quebec/Cour supérieure
pour le district de Québec dans la province de Québec
Puisne Judge/Juge puîné
1999-2151
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
Name and Position/Nom et poste
3865
Order in Council/Décret en conseil
Lutfy, The Hon./L’hon. Allan
Federal Court of Canada/Cour fédérale du Canada
Associate Chief Justice/Juge en chef adjoint
Federal Court of Appeal/Cour d’appel fédérale
Member ex officio/Membre de droit
1999-2154
Nicholls, Ross
Defence Construction (1951) Limited/Construction de défense (1951) Limitée
President and Chief Executive Officer/Président et premier dirigeant
1999-2142
Richard, Michel
Superior Court for the District of Trois-Rivières in the Province of Quebec/
Cour supérieure pour le district de Trois-Rivières dans la province de Québec
Puisne Judge/Juge puîné
1999-2152
[52-1-o]
[52-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
DEPARTMENT OF INDUSTRY ACT
LOI SUR LE MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
Notice No. DGRB-013-99 — Radio Authorization Fees for
Multipoint Communications Systems (MCS) that Operate in the
2 500 MHz Range and on Other Related Frequencies and
Multipoint Distribution Systems (MDS) that Operate in the
2 600 MHz Range that Provide Non-Broadcasting Services
Avis no DGRB-013-99 — Droits d’autorisation radio applicables
aux systèmes de télécommunications multipoint (STM) exploités
dans la gamme de 2 500 MHz et sur d’autres fréquences
connexes et aux systèmes de distribution multipoint (SDM)
exploités dans la gamme de 2 600 MHz, qui offrent des services
autres que de radiodiffusion
Introduction
Introduction
Multipoint Communications Systems (MCS) that operate in the
2 500 MHz range and Multipoint Distribution Systems (MDS)
that operate in the 2 600 MHz range are wireless communications
systems. They provide wideband wireless telecommunications
services that are capable of carrying basic and advanced communications such as “wireless” cable TV, high speed Internet access,
video teleconferencing, and various other multimedia services.
Les systèmes de télécommunications multipoint (STM) qui
sont exploités dans la gamme de 2 500 MHz et les systèmes de
distribution multipoint (SDM) qui sont exploités dans la gamme
de 2 600 MHz sont des systèmes de télécommunications sans fil.
Ces systèmes assurent des services de télécommunications sans
fil à large bande qui peuvent acheminer des services de base et
des services perfectionnés tels que la câblodistribution « sans
fil », l’accès Internet à haute vitesse, la vidéoconférence et divers
autres services multimédias.
Le 12 décembre 1997, Industrie Canada a publié un document
de consultation intitulé Systèmes de télécommunications multipoint (STM) dans la bande de 2 500 MHz (avis dans la Gazette
du Canada no DGRB-007-97). Ce document donne un aperçu des
objectifs généraux de la politique des télécommunications en
matière de délivrance de licences STM et invite les intéressés à
présenter leurs observations relativement à la structure et à
l’utilisation du spectre, aux zones de service, au regroupement de
licences, aux droits de licence et au traitement des titulaires de
licence existants.
Trente-huit mémoires ont été présentés en réponse au document de consultation. Les observations portaient sur des points
clés : demande de blocs de fréquences plus larges que ceux initialement proposés; importance pour les fournisseurs de services
d’avoir une certaine marge de manœuvre quant au choix des
services offerts; forte utilisation des STM par des titulaires de
licence existants, par exemple, le Manitoba, à des fins d’apprentissage; potentiel de ces bandes à favoriser la réalisation des objectifs d’apprentissage partout au Canada.
En ce qui a trait aux volets autorisation et droits de licences de
l’initiative, la plupart des répondants appuient la délivrance de
licences de spectre, ou licences de blocs de zone, plutôt que de
licences visant une station radio établie à un site précis. Les licences de spectre autorisent l’utilisation de fréquences radio
On December 12, 1997, Industry Canada issued a consultation
document entitled Multipoint Communications Systems (MCS) in
the 2 500 MHz Range (Canada Gazette Notice DGRB-007-97).
This document outlined the general telecommunications policy
objectives for the licensing of MCS, and invited comments on
spectrum structure and use, service areas, licence aggregation,
licence fees, and the treatment of incumbent licensees.
In response to this consultation, 38 submissions were received
from interested parties. Comments were received on key points,
such as: the requirement for larger blocks of spectrum than initially proposed; the importance for service providers to have
flexibility of choice of service offerings; the extensive use of
MCS by some existing licensees, i.e., Manitoba, for learning purposes; and the potential of these bands to further fulfill learning
goals across Canada.
With respect to the licensing and fee proposal of this initiative,
most respondents supported the use of spectrum licences, also
referred to as block area licences, instead of site-specific radio
station licences. Spectrum licences authorize a licensee to use
specified radio frequencies within a defined geographic area.
3866
Canada Gazette Part I
Many respondents also supported the Department’s proposal of
an annual authorization fee for MCS at 2 500 MHz of $0.008 per
household in each service area per 6 MHz of spectrum.
As a result of the public consultations launched in 1997, a
learning focus that is consistent with the Government’s Connecting Canadians strategy has been added to the licensing selection
process.
On June 12, 1999, the Department of Industry issued Canada
Gazette Notice DGRB-006-99, which announced the release of
the paper entitled Multipoint Communications Systems in the
2 500 MHz Range, Policy and Licensing Procedures. This paper
initiated a comparative selection and authorization process for
these systems because requests on a first-come, first-served basis
far exceeded the spectrum available in the band.
In addition to calling for expressions of interest by July 9 and,
subsequently, full detailed submissions by October 11, interested
parties, such as existing or prospective MCS and MDS service
providers were invited to comment by July 9 on the proposed
radio authorization (spectrum licence) fees, as well as on certain
other licensing aspects.
In light of the licensing requirement that they submit a learning
plan as part of their submission, it was deemed necessary to redefine the 17 contiguous service areas, proposed in 1997, to
service areas that follow provincial and territorial boundaries and
that correspond with provincial and territorial learning authorities. The Department of Industry defined 14 service areas with
one service area per province and territory and with the Eastern
Ontario and Outaouais service area being a stand-alone area for
economic and technical reasons. The above-noted paper provides
maps of these areas, as well as a table with the corresponding
number of households and authorization fee for each service area
for MCS systems. For non-broadcasting services using MDS, the
service area will be the area authorized by the Canadian Radiotelevision and Telecommunications Commission.
The policy paper also stated that spectrum licenses would be
issued for a ten-year term, partitioning of a licence will only be
permitted along census subdivision lines so that the spectrum
licence fee can be recalculated commensurate with the number of
households in each resulting area, and disaggregation of a licence
will only be permitted in multiples of 1 MHz blocks. Furthermore, this would be an interim fee regime that will be adjusted
from time to time, as more recent census data becomes available.
The Department proposed for Multipoint Communications
Systems:
(i) a fee of $1.30 per MHz per 1 000 households, rounded off
to the nearest 500 households. This fee is equivalent to $0.008
per household in each service area, per 6 MHz of spectrum, as
originally proposed, because the spectrum will be licensed in
one 96 MHz parcel per service area as set out in the policy
document;
(ii) the same fee of $1.30 per MHz per 1 000 households,
rounded off to the nearest 500 households, for use of the additional bands of 2 150–2 156 MHz and 2 686–2 688 MHz to
provide out-of-band return spectrum capability; and
December 25, 1999
définies dans une zone géographique précise. Beaucoup de répondants appuient également la proposition du Ministère prévoyant un droit d’autorisation annuel, pour les STM dans la
gamme de 2 500 MHz, de 0,008 $ par ménage par tranche de
6 MHz de spectre dans chaque zone de service.
À la suite de la consultation publique lancée en 1997, un volet
apprentissage, conforme à la stratégie gouvernementale Un Canada branché, a été ajouté au processus de sélection en vue de la
délivrance de licences.
Le 12 juin 1999, le ministère de l’Industrie a publié l’avis
no DGRB-006-99 dans la Gazette du Canada pour annoncer la
publication du document intitulé Systèmes de télécommunications
multipoint dans la bande de 2 500 MHz, Politique et procédures
de délivrance de licences. Le document a lancé un processus de
sélection et d’autorisation comparatif applicable à ces STM parce
que les demandes présentées selon le principe du premier arrivé,
premier servi dépassaient de beaucoup l’offre de fréquences dans
la bande visée.
Le document invite les intéressés à présenter une déclaration
d’intérêt au plus tard le 9 juillet 1999 et une proposition détaillée
au plus tard le 11 octobre. En outre, le document invite les intéressés, tels que les fournisseurs existants et éventuels de services
STM et SDM, à présenter des observations concernant les droits
d’autorisation (licences de spectre) proposés et certains autres
aspects de la délivrance de licences.
Compte tenu de la condition de licence prévoyant le dépôt
de plans d’apprentissage dans le cadre de la présentation des
demandes de licence, il a été jugé nécessaire de redéfinir les
17 zones de service contiguës, proposées en 1997, pour établir
des zones de services qui respectent les frontières provinciales et
territoriales et qui correspondent aux territoires relevant de la
compétence des autorités provinciales et territoriales en matière
d’apprentissage. Le ministère de l’Industrie a défini 14 zones de
service, soit une zone par province et territoire et, pour des raisons économiques et techniques, une zone autonome regroupant
l’Est de l’Ontario et l’Outaouais. Le document susmentionné
comprend des cartes de ces zones de service et un tableau donnant le nombre de ménages et les droits d’autorisation dans chaque zone de service des systèmes STM. Dans le cas des services
autres que de radiodiffusion utilisant des systèmes SDM, la zone
de service sera la zone autorisée par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes.
Le document de politique précise également que les licences de
spectre seront valides pour une période de dix ans, que la division
des licences ne sera permise que conformément aux subdivisions
de recensement pour que le droit de licence de spectre puisse être
recalculé en fonction du nombre de ménages dans chaque zone
autorisée ainsi créée et que le dégroupement (désagrégation)
d’une licence ne sera autorisé que par multiples de blocs de
1 MHz. De plus, il s’agit d’un régime de droits provisoire qui
sera rajusté au besoin en fonction des plus récentes données de
recensement.
Le Ministère propose, à l’égard des systèmes de télécommunications multipoints, les droits suivants :
(i) droit de 1,30 $ par MHz par 1 000 ménages, arrondi au plus
proche multiple de 500 ménages. Ce droit équivaut à 0,008 $
par ménage par tranche de 6 MHz de spectre dans chaque zone
de service, tel qu’il est proposé initialement, mais tient compte
du fait que l’utilisation du spectre sera autorisée par blocs de
96 MHz par zone de service, conformément aux dispositions
du document de politique;
(ii) droit identique de 1,30 $ par MHz par 1 000 ménages, arrondi au plus proche multiple de 500 ménages, applicable à
l’utilisation des bandes supplémentaires 2 150-2 156 MHz et
2 686-2 688 MHz, utilisées par les canaux retour;
Le 25 décembre 1999
(iii) the calculation of fees for the entire licensed area and
band, regardless of the portion actually in use.
The Department also proposed to institute the same fee regime
for Multipoint Distribution Systems (MDS) providers who want
to use part of their licensed broadcasting spectrum in the 2 596–
2 686 MHz band to provide radiocommunication (non-broadcasting) services or, upon application, access spectrum in the 2 156–
2 160 MHz and 2 688–2 690 MHz bands, which will be licensed
by the Department to MDS licensees.
In response to the Notice DGRB-006-99, 19 expressions of interest were received. Of these, only one submission contained
comments concerning the proposed fees. Several respondents
fully support the Department’s broad policy objectives of facilitating the timely and orderly implementation within Canada of
new wireless telecommunications services to foster learning,
sustainable competition and innovative services. Prospective
MCS and MDS service providers are eager to offer new wireless
services that may compete with cable and telephone services to
help make Canada the most connected country in the world.
The one respondent who expressed some reservations to the fee
proposal believes that the Department should recalibrate and reduce the fees for MCS in the 2 500–2 596 MHz band to account
for the potentially significant economic impact of the learning
plans that MCS licensees will implement. The Department has
already taken learning plans, as well as other factors, into consideration in its proposal.
The licence fees for spectrum will not act as an impediment to
MCS and MDS service providers offering new innovative telecommunication services. Moreover, under a spectrum licensing
regime, residential and business customers will not incur any
direct licence fees for the use of these bands. Although the spectrum licensing regime offers greater flexibility of defining service
areas and spectrum blocks to facilitate rapid deployment of radio
systems, existing MCS licensees may remain under the current
radio licensing regime on a site-by-site basis. This is consistent
with Manitoba’s concerns which were expressed during the public consultation regarding the use of the MCS band.
In light of the favourable consultations with existing and prospective MCS and MDS service providers, the spectrum licence
fees for these wireless communications systems will be established as proposed in the licensing policy document released in
June. Complete details of the fees, established in accordance with
the licensing policy for MCS, are set out in the following fee
schedule.
Gazette du Canada Partie I
3867
(iii) les droits doivent être calculés pour l’ensemble de la zone
et de la bande autorisées, peu importe l’utilisation réelle.
Le Ministère propose également d’établir le même régime de
droits pour les systèmes de distribution multipoint des fournisseurs de services qui veulent utiliser une partie des fréquences
visées par leur licence de radiodiffusion dans la bande 2 5962 686 MHz pour offrir des services de radiocommunications
(autres que de radiodiffusion) ou qui demandent l’autorisation
d’utiliser des fréquences des bandes 2 156-2 160 MHz et 2 6882 690 MHz, pour lesquelles le Ministère délivrera des licences
aux titulaires de licence SDM.
Dix-neuf déclarations d’intérêt ont été reçues en réponse à
l’avis DGRB-006-99. Une seule de ces déclarations contenait des
observations concernant les droits proposés. Plusieurs des répondants appuient entièrement les grands objectifs stratégiques du
Ministère, qui visent la mise en œuvre opportune et ordonnée de
nouveaux services de télécommunications sans fil au Canada, de
manière à promouvoir l’apprentissage, une concurrence viable et
l’introduction de services innovateurs. Les fournisseurs éventuels
de services STM et SDM désirent vivement offrir de nouveaux
services sans fil qui pourront concurrencer les services de câblodistribution et de téléphonie et qui contribueront à faire du Canada le pays le plus branché de la planète.
Le répondant qui a exprimé quelques réserves concernant les
droits proposés est d’avis que le Ministère devrait revoir et réduire les droits applicables aux STM dans la bande 2 5002 596 MHz pour tenir compte des répercussions économiques importantes que pourraient avoir les plans d’apprentissage que les
titulaires de licence STM devront mettre en œuvre. Le Ministère a
déjà tenu compte des plans d’apprentissage et d’autres facteurs
lors de l’établissement de sa proposition.
Les droits de licence de spectre ne seront pas un obstacle pour
les fournisseurs de services STM et SDM qui offriront de nouveaux services de télécommunications innovateurs. De plus, en
vertu d’un régime de délivrance de licences de spectre, les clients
résidentiels et d’affaires n’auront pas à payer de droits de licence
directs pour l’utilisation de ces bandes. Le régime de délivrance
de licences de spectre offre une plus grande marge de manœuvre
en ce qui a trait à la définition des zones de service et des blocs
de fréquences pour faciliter le déploiement rapide de systèmes
radio, mais les titulaires de licences STM existants pourront continuer d’être régis par le régime d’autorisation actuel, qui prévoit
la délivrance d’une licence pour chaque emplacement. Cela répond aux inquiétudes exprimées par le Manitoba lors de la consultation publique, relativement à l’utilisation de la bande STM.
Compte tenu de la réaction favorable des fournisseurs existants
et éventuels de services STM et SDM lors de la consultation, les
droits de licence de spectre applicables à ces systèmes de télécommunications sans fil seront fixés tel qu’il est proposé dans le
document de politique d’autorisation publié en juin. Les données
détaillées concernant les droits, établis conformément à la politique d’autorisation visant les STM, sont présentées dans le barème
des droits ci-dessous.
Fee Schedule
Barème des droits
The Minister of Industry, pursuant to section 19 of the
Department of Industry Act, hereby fixes the following fees, effective on the date of publication of this notice in the Canada
Gazette. The fees are applicable to radio authorizations issued by
the Minister pursuant to paragraph 5(1)(a) of the Radiocommunication Act to establish wireless communications systems in
accordance with the terms of the authorization.
Le ministre de l’Industrie, conformément à l’article 19 de la
Loi sur le ministère de l’Industrie, fixe par la présente les droits
de licence ci-dessous, qui entreront en vigueur à la date de publication du présent avis dans la Gazette du Canada. Ces droits
s’appliquent aux autorisations de radiocommunication délivrées
par le Ministre conformément à l’alinéa 5(1)a) de la Loi sur la
radiocommunication, qui visent la mise en place de systèmes de
télécommunications sans fil conformes aux modalités de
l’autorisation.
3868
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
Interpretation
Interprétation
1. For the purpose of this fee schedule,
“service area” means the defined geographic area specified in the
radio authorization;
“specified frequencies” means the range of frequencies, or portion thereof, in the frequency bands 2 500–2 596 MHz, 2 150–
2 160 MHz, 2 686–2 690 MHz and 2 596–2 686 MHz specified in the radio authorization;
“household” has the same meaning as defined by Statistics Canada in the 1996 Census;
“multipoint communications systems” (MCS) means radio systems that operate primarily in the 2 500–2 596 MHz band;
“multipoint distribution systems” (MDS) means radio systems
that operate primarily in the 2 596–2 686 MHz band as broadcast distribution undertakings;
“wireless communications systems” include “multipoint communications systems” (MCS) or “multipoint distribution systems”
(MDS) that operates on specified frequencies to provide directly to residential and business subscribers non-broadcasting
services on MDS frequency bands, or telecommunications
services on MCS frequency bands allotted to MDS licensees;
and
“renewal fee” means the annual fee payable for the continuance
in force of the radio authorization until the radio authorization
expires.
1. Aux fins du présent barème de droits,
« zone de service » désigne la zone géographique définie précisée
dans l’autorisation de radiocommunication;
« fréquences spécifiées » désigne la gamme de fréquences, ou une
partie de celle-ci, des bandes de fréquences 2 500-2 596 MHz,
2 150-2 160 MHz, 2 686-2 690 MHz et 2 596-2 686 MHz qui
est précisée dans l’autorisation de radiocommunication;
« ménage » prend le même sens que celui défini par Statistique
Canada dans le recensement de 1996;
« systèmes de télécommunications multipoint » (STM) désigne
des systèmes radio exploités principalement dans la bande
2 500-2 596 MHz;
« systèmes de distribution multipoint » (SDM) désigne des systèmes radio exploités principalement dans la bande 2 5962 686 MHz à titre d’entreprises de radiodiffusion;
« systèmes de télécommunications sans fil » désigne notamment
les « systèmes de télécommunications multipoint » (STM) et
les « systèmes de distribution multipoint » (SDM) qui sont exploités sur des fréquences spécifiées pour fournir directement
aux abonnés résidentiels ou d’affaires des services autres que
de radiodiffusion dans les bandes de fréquences SDM ou des
services de télécommunications dans les bandes STM attribuées aux titulaires de licences SDM;
« droit de renouvellement » désigne le droit annuel devant être
payé pour maintenir l’autorisation de radiocommunication en
vigueur jusqu’à son échéance.
Annual Radio Authorization Fee
Droit d’autorisation de radiocommunication annuel
2. The annual radio authorization fee is $1.30 per MHz per
1 000 households, or portion thereof, in respect of the specified
frequencies assigned to a wireless communications system in the
service area.
2. Le droit d’autorisation de radiocommunication annuel est de
1,30 $ par MHz par bloc total ou partiel de 1 000 ménages pour
les fréquences spécifiées assignées au système de télécommunications sans fil dans la zone de service.
Initial Annual Radio Authorization Fee
Droit annuel initial d’autorisation de radiocommunication
3. The prorated balance of the then-current fiscal year’s
authorization fee for the applicable specified frequencies per
authorized service area per 1 000 households, or portion thereof,
is due on the date of the issuance of the radio authorization.
4. The month that the Minister issues the initial annual radio
authorization determines the applicable prorated fee.
5. The prorated fee is 1/12 of the applicable annual authorization fee for each month until March 31 of the then-current fiscal
year.
3. Le solde proportionnel du droit d’autorisation pour l’exercice en cours applicable aux fréquences spécifiées par zone de
service autorisée par bloc total ou partiel de 1 000 ménages est dû
à la date de délivrance de l’autorisation de radiocommunication.
4. Le mois de délivrance de l’autorisation annuelle initiale de
radiocommunication par le Ministre détermine le droit proportionnel applicable.
5. Le droit proportionnel correspond à 1/12 du droit d’autorisation annuel applicable par mois, jusqu’au 31 mars de l’exercice
en cours.
Renewal Fee
Droit de renouvellement
6. The renewal fee is the applicable annual radio authorization
fee.
6. Le droit de renouvellement est le droit d’autorisation de radiocommunication annuel applicable.
General Notes
Notes générales
The aggregate fees are rounded to the nearest dollar.
Annual renewal fees are due before March 31 for the subsequent year commencing on April 1.
These fees may be revised from time to time as circumstances
warrant or as more recent census data become available.
Incumbent licensees: In particular circumstances, as outlined in
the policy, incumbent licensees may be permitted to continue to
operate under the existing terms and conditions of their radio
licences and will be subject to appropriate fees set out in the Radiocommunication Regulations.
Les droits cumulatifs sont arrondis au dollar le plus près.
Les droits de renouvellement annuels doivent être payés avant
le 31 mars pour l’exercice subséquent débutant le 1er avril.
Ces droits pourront être revus au besoin en fonction des circonstances ou des plus récentes données de recensement.
Titulaires actuels : Dans certains cas, définis dans la politique,
les titulaires existants pourront continuer d’être régis par les
modalités de leur licence radio en vigueur et devront acquitter les droits appropriés fixés dans le Règlement sur la
radiocommunication.
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3869
JOHN MANLEY
Minister of Industry
Les cartes des zones de service des STM sont présentées dans
le document intitulé Systèmes de télécommunications multipoint
dans la bande de 2 500 MHz, Politique et procédures de délivrance de licences, publié le 12 juin 1999.
Le ministre de l’Industrie
JOHN MANLEY
[52-1-o]
[52-1-o]
Maps of the service areas for MCS are in the document entitled
Multipoint Communications Systems in the 2 500 MHz Range,
Policy and Licensing Procedures released June 12, 1999.
Canada Gazette Part I
3870
December 25, 1999
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at December 8, 1999
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up................................................................. $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies ...............
2.
Rest fund .........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation ..........................................................
34,744,721,456
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada.......................... $
(b)
Provincial
Governments.................
(c)
Banks............................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ...................
(e)
Other ............................
313,315,613
3,900,695
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
233,937,022
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
317,216,308
233,937,022
9,217,358
735,532,907
69,668,184
236,147,794
Total...............................................................
11,694,524,269
5.
7,432,705,455
6.
13,058,210,959
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
1,050,566,243
158,615,331
Total...............................................................
158,615,331
All other liabilities...........................................................
359,781,325
1,600,226,055
Total ...............................................................
33,785,666,738
5.
Bank premises .................................................................
176,169,242
6.
All other assets ................................................................
1,830,695,045
Total ............................................................... $
36,343,684,355
Total.......................................................... $
36,343,684,355
NOTES
MATURITY DISTRIBUTION OF INVESTMENTS IN SECURITIES ISSUED OR GUARANTEED BY CANADA NOT MATURING WITHIN
3 YEARS (ITEM 4(c) OF ABOVE ASSETS):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years........................................................................................................................................................ $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years......................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years......................................................................................................................................................................................
$
3,731,401,987
5,414,224,109
3,912,584,863
13,058,210,959
TOTAL AMOUNT OF SECURITIES INCLUDED IN ITEMS 4(a) TO (c) OF ABOVE ASSETS HELD UNDER PURCHASE AND RESALE AGREEMENTS*
* Effective November 10, 1999, the amount of securities held under Purchase and Resale Agreements is no longer recorded under item 4 of above assets.
Please refer to the following disclosures.
TOTAL VALUE INCLUDED IN ALL OTHER ASSETS RELATED TO SECURITIES PURCHASED UNDER RESALE AGREEMENTS
$
TOTAL VALUE INCLUDED IN ALL OTHER LIABILITIES RELATED TO SECURITIES SOLD UNDER REPURCHASE AGREEMENTS
$
1,560,098,058
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
G. G. THIESSEN
Governor
Ottawa, December 9, 1999
[52-1-o]
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3871
BANQUE DU CANADA
Bilan au 8 décembre 1999
ACTIF
PASSIF
1.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé .................................................................... $
2.
Dépôts payables en devises étrangères :
a)
Devises américaines ......... $
b)
Autres devises ..................
2.
Fonds de réserve ..............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation.........................................................
34 744 721 456
4.
Dépôts :
a)
Gouvernement du
Canada........................... $
b)
Gouvernements provinciaux ................................
c)
Banques ...........................
d)
Autres établissements
membres de l’Association
canadienne des paiements
e)
Autres dépôts...................
313 315 613
3 900 695
Total ............................................................... $
3.
Avances :
a)
Au gouvernement du
Canada ...............................
b)
Aux gouvernements provinciaux...................................
c)
Aux établissements membres
de l’Association canadienne
des paiements .....................
317 216 308
233 937 022
Total ...............................................................
9 217 358
735 532 907
69 668 184
236 147 794
233 937 022
Total................................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
a)
Bons du Trésor du
Canada ............................
b)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
c)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
d)
Valeurs mobilières émises ou garanties par une
province...........................
e)
Autres bons .....................
f)
Autres placements ...........
5 000 000
5.
11 694 524 269
Passif payable en devises étrangères :
a)
Au gouvernement du
Canada...........................
b)
À d’autres ......................
1 050 566 243
158 615 331
Total...............................................................
158 615 331
Divers .............................................................................
359 781 325
7 432 705 455
6.
13 058 210 959
1 600 226 055
Total ...............................................................
33 785 666 738
5.
Locaux de la Banque .......................................................
176 169 242
6.
Divers .............................................................................
1 830 695 045
Total ............................................................... $
36 343 684 355
Total.......................................................... $
36 343 684 355
NOTES COMPLÉMENTAIRES
RÉPARTITION, SELON L’ÉCHÉANCE, DES PLACEMENTS EN VALEURS MOBILIÈRES ÉMISES OU GARANTIES PAR LE CANADA,
N’ÉCHÉANT PAS DANS LES TROIS ANS (POSTE 4c) DE L’ACTIF CI-DESSUS) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans ...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans ........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans ..................................................................................................................................................
$
3 731 401 987
5 414 224 109
3 912 584 863
13 058 210 959
MONTANT TOTAL DES VALEURS MOBILIÈRES COMPRISES DANS LES POSTES 4a) À 4c) DE L’ACTIF CI-DESSUS, DÉTENUES EN VERTU DE
CONVENTIONS D’ACHAT ET DE REVENTE*
* Depuis le 10 novembre 1999, le montant des valeurs mobilières détenues en vertu de conventions d’achat et de revente n’est plus compris dans le poste 4 de
l’actif ci-dessus. Veuillez vous reporter aux notes suivantes.
ENCOURS TOTAL DES VALEURS MOBILIÈRES ACHETÉES EN VERTU DE PRISES EN PENSION ET COMPRISES DANS LA CATÉGORIE
DIVERS DE L’ACTIF :
ENCOURS TOTAL DES VALEURS MOBILIÈRES VENDUES EN VERTU DE CESSIONS EN PENSION ET COMPRISES DANS LA CATÉGORIE
DIVERS DU PASSIF :
$
1 560 098 058
$
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le comptable en chef suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le gouverneur
G. G. THIESSEN
Ottawa, le 9 décembre 1999
[52-1-o]
Canada Gazette Part I
3872
December 25, 1999
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at December 15, 1999
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up................................................................. $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies ...............
2.
Rest fund .........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation ..........................................................
35,646,697,346
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada.......................... $
(b)
Provincial
Governments.................
(c)
Banks............................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ...................
(e)
Other ............................
309,231,215
3,930,890
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
557,868,774
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
313,162,105
557,868,774
7,495,349
1,522,676,751
85,728,016
237,609,170
Total...............................................................
12,037,898,454
5.
7,515,022,342
6.
12,975,854,631
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
1,853,509,286
154,049,975
Total...............................................................
154,049,975
All other liabilities...........................................................
320,822,183
1,512,474,426
Total ...............................................................
34,041,249,853
5.
Bank premises .................................................................
176,603,652
6.
All other assets ................................................................
2,916,194,406
Total ............................................................... $
38,005,078,790
Total.......................................................... $
38,005,078,790
NOTES
MATURITY DISTRIBUTION OF INVESTMENTS IN SECURITIES ISSUED OR GUARANTEED BY CANADA NOT MATURING WITHIN
3 YEARS (ITEM 4(c) OF ABOVE ASSETS):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years........................................................................................................................................................ $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years......................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years......................................................................................................................................................................................
$
3,649,274,310
5,414,026,041
3,912,554,280
12,975,854,631
TOTAL AMOUNT OF SECURITIES INCLUDED IN ITEMS 4(a) TO (c) OF ABOVE ASSETS HELD UNDER PURCHASE AND RESALE AGREEMENTS*
* Effective November 10, 1999, the amount of securities held under Purchase and Resale Agreements is no longer recorded under item 4 of above assets.
Please refer to the following disclosures.
TOTAL VALUE INCLUDED IN ALL OTHER ASSETS RELATED TO SECURITIES PURCHASED UNDER RESALE AGREEMENTS
$
TOTAL VALUE INCLUDED IN ALL OTHER LIABILITIES RELATED TO SECURITIES SOLD UNDER REPURCHASE AGREEMENTS
$
2,639,912,070
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
M. KNIGHT
Senior Deputy Governor
Ottawa, December 16, 1999
[52-1-o]
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3873
BANQUE DU CANADA
Bilan au 15 décembre 1999
ACTIF
PASSIF
1.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé .................................................................... $
2.
Dépôts payables en devises étrangères :
a)
Devises américaines ......... $
b)
Autres devises ..................
2.
Fonds de réserve ..............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation.........................................................
35 646 697 346
4.
Dépôts :
a)
Gouvernement du
Canada........................... $
b)
Gouvernements provinciaux ................................
c)
Banques ...........................
d)
Autres établissements
membres de l’Association
canadienne des paiements
e)
Autres dépôts...................
309 231 215
3 930 890
Total ............................................................... $
3.
Avances :
a)
Au gouvernement du
Canada ...............................
b)
Aux gouvernements provinciaux...................................
c)
Aux établissements membres
de l’Association canadienne
des paiements .....................
313 162 105
557 868 774
Total ...............................................................
7 495 349
1 522 676 751
85 728 016
237 609 170
557 868 774
Total................................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
a)
Bons du Trésor du
Canada ............................
b)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
c)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
d)
Valeurs mobilières émises ou garanties par une
province...........................
e)
Autres bons .....................
f)
Autres placements ...........
5 000 000
5.
12 037 898 454
Passif payable en devises étrangères :
a)
Au gouvernement du
Canada...........................
b)
À d’autres ......................
1 853 509 286
154 049 975
Total...............................................................
154 049 975
Divers .............................................................................
320 822 183
7 515 022 342
6.
12 975 854 631
1 512 474 426
Total ...............................................................
34 041 249 853
5.
Locaux de la Banque .......................................................
176 603 652
6.
Divers .............................................................................
2 916 194 406
Total ............................................................... $
38 005 078 790
Total.......................................................... $
38 005 078 790
NOTES COMPLÉMENTAIRES
RÉPARTITION, SELON L’ÉCHÉANCE, DES PLACEMENTS EN VALEURS MOBILIÈRES ÉMISES OU GARANTIES PAR LE CANADA,
N’ÉCHÉANT PAS DANS LES TROIS ANS (POSTE 4c) DE L’ACTIF CI-DESSUS) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans ...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans ........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans ..................................................................................................................................................
$
3 649 274 310
5 414 026 041
3 912 554 280
12 975 854 631
MONTANT TOTAL DES VALEURS MOBILIÈRES COMPRISES DANS LES POSTES 4a) À 4c) DE L’ACTIF CI-DESSUS, DÉTENUES EN VERTU DE
CONVENTIONS D’ACHAT ET DE REVENTE*
* Depuis le 10 novembre 1999, le montant des valeurs mobilières détenues en vertu de conventions d’achat et de revente n’est plus compris dans le poste 4 de
l’actif ci-dessus. Veuillez vous reporter aux notes suivantes.
ENCOURS TOTAL DES VALEURS MOBILIÈRES ACHETÉES EN VERTU DE PRISES EN PENSION ET COMPRISES DANS LA CATÉGORIE
DIVERS DE L’ACTIF :
ENCOURS TOTAL DES VALEURS MOBILIÈRES VENDUES EN VERTU DE CESSIONS EN PENSION ET COMPRISES DANS LA CATÉGORIE
DIVERS DU PASSIF :
$
2 639 912 070
$
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le comptable en chef suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le premier sous-gouverneur
M. KNIGHT
Ottawa, le 16 décembre 1999
[52-1-o]
3874
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
Second Session, Thirty-Sixth Parliament
Deuxième session, trente-sixième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
October 16, 1999.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, (613) 992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 16 octobre 1999.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, (613) 992-6443.
Le greffier de la Chambre des communes
ROBERT MARLEAU
ROBERT MARLEAU
Clerk of the House of Commons
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3875
COMMISSIONS
COMMISSIONS
ATOMIC ENERGY CONTROL BOARD
COMMISSION DE CONTRÔLE DE L’ÉNERGIE
ATOMIQUE
ATOMIC ENERGY CONTROL ACT
LOI SUR LE CONTRÔLE DE L’ÉNERGIE ATOMIQUE
Authorization No. CDN/5225/X (Rev. 0)
Autorisation no CDN/5225/X (Rév. 0)
Special Arrangement — Radioactive Material — Package and
Shipment
Dispositions spéciales pour colis et expédition de matières
radioactives
Pursuant to section 4 of the Transport Packaging of Radioactive Materials Regulations, the Atomic Energy Control Board
issued the authorization numbered CDN/5225/X (Rev. 0) on November 24, 1999, to MDS Nordion Inc., authorizing the transportation of radioactive material in a packaging that does not conform to the requirements of these Regulations. The reasons for
issuing this authorization were:
1. conformity with some of the requirements of these Regulations would be impractical; and
2. the terms and conditions of the authorization ensure a level
of health and safety during transport at least equivalent to that
which would exist if the packaging conformed to the applicable
requirements of these Regulations.
Conformément aux dispositions de l’article 4 du Règlement sur
l’emballage des matières radioactives destinées au transport, la
Commission de contrôle de l’énergie atomique a délivré l’autorisation numérotée CDN/5225/X (rév. 0), le 24 novembre 1999, à
MDS Nordion Inc., pour permettre le transport de matières radioactives dans un emballage qui ne répond pas aux exigences dudit
règlement. La délivrance de ladite autorisation repose sur deux
raisons :
1. le respect de certaines exigences dudit règlement ne serait
pas pratique;
2. les modalités de l’autorisation assurent un niveau d’hygiène
et de sécurité en cours de transport au moins équivalent à celui
qui existerait si l’emballage était conforme aux exigences applicables dudit règlement.
December 2, 1999
Le 2 décembre 1999
R. THOMAS
Director
Materials Regulation Division
Le directeur
Division de la réglementation
des matières nucléaires
R. THOMAS
[52-1-o]
[52-1-o]
ATOMIC ENERGY CONTROL BOARD
COMMISSION DE CONTRÔLE DE L’ÉNERGIE
ATOMIQUE
ATOMIC ENERGY CONTROL ACT
LOI SUR LE CONTRÔLE DE L’ÉNERGIE ATOMIQUE
Authorization No. CDN/5226/X (Rev. 0)
Autorisation no CDN/5226/X (rév. 0)
Special Arrangement — Radioactive Material — Package and
Shipment
Dispositions spéciales pour colis et expédition de matières
radioactives
Pursuant to section 4 of the Transport Packaging of Radioactive Materials Regulations, the Atomic Energy Control Board
issued the authorization numbered CDN/5226/X (Rev. 0) on November 25, 1999, to Ontario Power Generation, authorizing the
transportation of radioactive material in a packaging that does not
conform to the requirements of these Regulations. The reasons
for issuing this authorization were:
1. conformity with some of the requirements of these Regulations would be impractical; and
2. the terms and conditions of the authorization ensure a level
of health and safety during transport at least equivalent to that
which would exist if the packaging conformed to the applicable
requirements of these Regulations.
Conformément aux dispositions de l’article 4 du Règlement sur
l’emballage des matières radioactives destinées au transport, la
Commission de contrôle de l’énergie atomique a délivré l’autorisation numérotée CDN/5226/X (rév. 0), le 25 novembre 1999, à
l’Ontario Power Generation, pour permettre le transport de matières radioactives dans un emballage qui ne répond pas aux exigences dudit règlement. La délivrance de ladite autorisation
repose sur deux raisons :
1. le respect de certaines exigences dudit règlement ne serait
pas pratique;
2. les modalités de l’autorisation assurent un niveau d’hygiène
et de sécurité en cours de transport au moins équivalent à celui
qui existerait si l’emballage était conforme aux exigences applicables dudit règlement.
December 2, 1999
Le 2 décembre 1999
R. THOMAS
Director
Materials Regulation Division
Le directeur
Division de la réglementation
des matières nucléaires
R. THOMAS
[52-1-o]
[52-1-o]
3876
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
CANADA CUSTOMS AND REVENUE AGENCY
AGENCE DES DOUANES ET DU REVENU DU CANADA
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of Registration of Charities
Annulation d’enregistrement d’organismes de bienfaisance
Following a request from the charities listed below to have
their status as a charity revoked, the following notice of proposed
revocation was sent:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(a) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charities listed below and that by virtue of paragraph 168(2)(a)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice in the Canada Gazette.”
À la suite d’une demande présentée par les organismes de bienfaisance indiqués ci-après, l’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)a) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement des organismes de bienfaisance
mentionnés ci-dessous en vertu de l’alinéa 168(2)a) de cette
Loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à
la publication du présent avis dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
107279804RR0001
ÉCOLE PRÉPARATOIRE DE MUSIQUE DE
RIMOUSKI INC., RIMOUSKI (QUÉ.)
MANOR PARK PRESCHOOL, OTTAWA, ONT.
THE SALVATION ARMY RED SHIELD APPEAL,
CORNER BROOK, NFLD.
THE SALVATION ARMY COMMUNITY
RELATIONS AND DEVELOPMENT SERVICES,
EDMONTON, ALTA.
SALVATION ARMY, COMMUNITY RELATIONS &
DEVELOPMENT SERVICES, KINGSTON, ONT.
THE SALVATION ARMY COMMUNITY
RELATIONS AND DEVELOPMENT SERVICES,
SUDBURY, ONT.
THE SALVATION ARMY COMMUNITY
RELATIONS AND DEVELOPMENT SERVICES,
LONDON, ONT.
THE SALVATION ARMY COMMUNITY
RELATIONS AND DEVELOPMENT SERVICES,
CALGARY, ALTA.
THE SALVATION ARMY COMMUNITY
RELATIONS AND DEVELOPMENT SERVICES,
SASKATOON, SASK.
THE SALVATION ARMY COMMUNITY
RELATIONS AND DEVELOPMENT SERVICES,
OTTAWA, ONT.
EDWARDSBURGH TOWNSHIP HALL
RESTORATION FUND RAISING ORGANIZATION,
SPENCERVILLE, ONT.
UNIVERSITY HOSPITAL SOCIETY, VANCOUVER,
B.C.
BLOCK PARENTS OF KINGSTON, KINGSTON,
ONT.
CHEVRON CANADA LIMITED EMPLOYEES’
SERVICE FUND, VANCOUVER, B.C.
CONSEIL RÉGIONAL DE LOISIRS-CENTRE DU
QUÉBEC INC., DRUMMONDVILLE (QUÉ.)
DAVIDSON INDOOR SKATING & HOCKEY RINK
ASSOCIATION INC., DAVIDSON, SASK.
ESTABLISHED AIRDRIE (BEAUTIFICATION)
SOCIETY TEAM, AIRDRIE, ALTA.
COMMUNITY BAPTIST CHURCH, MISSISSAUGA,
ONT.
FONDATION MARTHE GAUDEFROY, MONTRÉAL
(QUÉ.)
GUELPH MENNONITE CHURCH, GUELPH, ONT.
HIGHLANDS RURAL LEARNING CENTRE,
SHELBURNE, ONT.
KEN VINCENT MINISTRIES, GLOUCESTER, ONT.
KNOX PRESBYTERIAN CHURCH-MILTONSESSION FUND, MILTON, ONT.
LES VILLAS DU SILENCE DE GALLIX,
SAINTE-FOY (QUÉ.)
LIVING WORD TABERNACLE OF CHRISTIANS OF
EVANGELICAL FAITH OF CANADA, THUNDER
BAY, ONT.
119033926RR0001
MARSHALL STEEL LIMITED EMPLOYEES
CHARITABLE TRUST FUND, CHOMEDEY LAVAL,
QUE.
MEDICINE HAT GOSPEL HALL ASSEMBLY,
MEDICINE HAT, ALTA.
MORSE & DISTRICT ARTS COUNCIL INC.,
MORSE, SASK.
NATIONAL PAPER EMPLOYEES’ CHARITY FUND,
HAMILTON, ONT.
QUILCHENA CHAPEL, VANCOUVER, B.C.
ROYAL CANADIAN LEGION BRANCH POPPY
FUND, GLEICHEN, ALTA.
ST. ANN’S CHURCH, PERDUE, SASK.
ST. GILES PRESBYTERIAN CHURCH, BAIED’URFÉ, QUE.
ST. PAUL’S LUTHERAN CHURCH OF EMPRESS,
EMPRESS, ALTA.
THE ABILITY CLUB-81 INC., MONCTON, N.B.
THE FAIRVIEW CHURCH OF CHRIST, FAIRVIEW,
ALTA.
EVERGREEN CONGREGATION OF JEHOVAH’S
WITNESSES, EDMONTON, ALTA.
WELFARE FUND OF THE CANADIAN
STANDARDS ASSOCIATION DIAN STANDARDS
ASSOCIATION, REXDALE, ONT.
WESTPHAL-COLE HARBOUR FIREFIGHTERS
LADIES AUXILIARY, COLE HARBOUR, N.S.
CORPORATION DU MUSÉE DES ENFANTS ET
DES JEUNES, MONTRÉAL 1992, MONTRÉAL
(QUÉ.)
SALUT CHAMPION INC., MONTRÉAL (QUÉ.)
BURSTALL CERAMIC CLUB INC., BURSTALL,
SASK.
JACK S GROUP INC., WINNIPEG, MAN.
LA FABRIQUE STE-JEANNE D’ARC, BEDFORD
(QUÉ.)
CITIZEN ADVOCACY-ST. MARYS & DISTRICT,
ST. MARYS, ONT.
THE W. W. WOMEN AND WORK RESEARCH AND
EDUCATION SOCIETY, NEW WESTMINSTER, B.C.
HAVRE DE MONTRÉAL, GRANBY (QUÉ.)
TILLEY EVANGELICAL FREE CHURCH, TILLEY,
ALTA.
PICTOU COUNTY RCMP CRIME PREVENTION
ASSOCIATION, STELLARTON, N.S.
LES RÉSIDENCES VÉRONIQUE PAGÉ,
MONTRÉAL-NORD (QUÉ.)
SOUTH ST VITAL MISSIONARY CHURCH,
WINNIPEG, MAN.
THE FRASER VALLEY UNIVERSITY SOCIETY,
SURREY, B.C.
CAPE TORMENTINE, CAPE SPEAR, BAYFIELD
MEMORIAL ASSOCIATION, SUMMERSIDE, P.E.I.
107662017RR0001
107951618RR0058
107951618RR0131
107951618RR0335
107951618RR0342
107951618RR0344
107951618RR0472
107951618RR0473
107951618RR0507
108132341RR0001
108161597RR0001
118811652RR0001
118851682RR0001
118874726RR0001
118882877RR0001
118902196RR0001
118911080RR0001
118924109RR0001
118949262RR0001
118957109RR0001
118979905RR0001
118986124RR0001
119018117RR0001
119022143RR0001
119036853RR0001
119046605RR0004
119051860RR0001
119107852RR0001
119126761RR0001
119167435RR0001
119175883RR0001
119195758RR0001
119211076RR0001
119232486RR0001
119288918RR0802
119290468RR0001
121798151RR0001
122252497RR0001
128346533RR0001
129374500RR0001
129847919RR0001
131823987RR0001
133165266RR0001
135462786RR0001
875984163RR0001
886072594RR0001
886118058RR0001
886155191RR0001
886465392RR0001
886817790RR0001
887207637RR0001
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3877
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
887242790RR0001
CATHOLIC CHARISMATIC SERVICES OF
ONTARIO, PEMBROKE, ONT.
CHRISTOPHER ROBIN AND ESQUIMALT
PRESCHOOL SOCIETY, VICTORIA, B.C.
PARTNERS IN PRAYER (CANADA),
STEVENSVILLE, ONT.
HOUSE OF YAHWEH, LONDON, ONT.
NORTH KINGSTON COMMUNITY COUNCIL,
KINGSTON, ONT.
NATIONAL CAPITAL REGION BILLY GRAHAM
MISSION, OTTAWA, ONT.
UNITED PENTECOSTAL CHURCH OF DAUPHIN,
KENORA, ONT.
CHRISTIAN BUSINESS MEN’S COMMITTEE OF
ST. CATHARINES, ST. CATHARINES, ONT.
KIMBERLEY TRUST FUND, VANCOUVER, B.C.
OLIVER & COMPANY LIMITED EMPLOYEES
DONATION FUND C M FUND, VANCOUVER, B.C.
FOOTHILLS HOSPITAL EMPLOYEES CHARITY
FUND, CALGARY, ALTA.
INTERNATIONAL ASSOCIATION OF
NEMATOLOGISTS (I A N ), VINELAND STATION,
ONT.
THE BOARD OF PARK MANAGEMENT OF THE
TOWN OF LINDSAY, LINDSAY, ONT.
890151863RR0001
THE EYEBROW AND DISTRICT DONORS CHOICE,
EYEBROW, SASK.
FONDATION OCS, MONTRÉAL (QUÉ.)
INTERPROTECTION MTS DU QUÉBEC, LAVAL
(QUÉ.)
PRESBYTERIAN WOMEN’S MISSIONARY
SOCIETY, WESTERN DIVISION, EVENING W.M.S.
AUXILIARY, PRESBYTERIAN CHURCH OF THE
TOWN OF MOUNT ROYAL, MONTRÉAL, QUE.
CANADIAN UNIVERSITY SERVICE
OVERSEAS/SERVICE UNIVERSITAIRE CANADIEN
OUTRE-MER, OTTAWA, ONT.
LA FONDATION BRAMMS INC., MONTRÉAL
(QUÉ.)
ICTHUS CANADA, SMITHVILLE, ONT.
NEW COVENANT EVANGELISTIC MINISTRIES,
CLARKSBURG, ONT.
LA MAISON DU SOURIRE DE JÉSUS ET MARIE,
SAINTE-FOY (QUÉ.)
DIGBY GENERAL HOSPITAL FOUNDATION,
DIGBY, N.S.
FUTURE’S DISABLED & HANDICRAFT
ASSOCIATION, EDSON, ALTA.
887476638RR0001
888234069RR0001
888437860RR0001
888478245RR0001
888811973RR0001
889138442RR0001
889198842RR0001
889337192RR0001
889388849RR0001
889677597RR0001
889793774RR0001
889799573RR0001
890244379RR0001
890256993RR0001
890521347RR0001
890992043RR0001
891273799RR0001
891430746RR0001
891861643RR0001
892832056RR0001
892918566RR0001
894291897RR0001
NEIL BARCLAY
Director
Charities Division
Le directeur
Division des organismes de bienfaisance
NEIL BARCLAY
[52-1-o]
[52-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
ADVICE
AVIS
Hot-rolled Carbon Steel Plate
Tôles d’acier au carbone laminées à chaud
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Eu égard à un renvoi (renvoi no RE-99-002) fait, aux termes de
l’alinéa 34(1)b) de la Loi sur les mesures spéciales d’importation, par la société Steel Authority of India Limited au Tribunal canadien du commerce extérieur;
Et eu égard à un avis donné par le Tribunal canadien du commerce extérieur aux termes de l’article 37 de la Loi sur les mesures spéciales d’importation;
Au sujet du dumping au Canada de certaines tôles d’acier au
carbone laminées à chaud originaires ou exportées du Brésil,
de la Finlande, de l’Inde, de l’Indonésie, de la Thaïlande et de
l’Ukraine et du subventionnement de certaines tôles d’acier au
carbone laminées à chaud originaires ou exportées de l’Inde, de
l’Indonésie et de la Thaïlande.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur conclut, par la
présente, que les éléments de preuve déposés auprès du sousministre du Revenu national indiquent, de façon raisonnable, que
le dumping de certaines tôles d’acier au carbone laminées à chaud
originaires ou exportées du Brésil, de la Finlande, de l’Inde, de
l’Indonésie, de la Thaïlande et de l’Ukraine et le subventionnement de certaines tôles d’acier au carbone laminées à chaud
originaires ou exportées de l’Inde, de l’Indonésie et de la Thaïlande ont causé un dommage sensible ou menacent de causer un
dommage sensible à la branche de production nationale.
Le 14 décembre 1999
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[52-1-o]
[52-1-o]
In the matter of a reference (Reference No. RE-99-002), under
paragraph 34(1)(b) of the Special Import Measures Act, made
by Steel Authority of India Limited to the Canadian International Trade Tribunal;
And in the matter of an advice rendered by the Canadian International Trade Tribunal under section 37 of the Special Import
Measures Act;
Respecting the dumping in Canada of certain hot-rolled carbon
steel plate originating in or exported from Brazil, Finland,
India, Indonesia, Thailand and the Ukraine and the subsidizing
of certain hot-rolled carbon steel plate originating in or exported from India, Indonesia and Thailand.
The Canadian International Trade Tribunal hereby concludes
that the evidence before the Deputy Minister of National Revenue
discloses a reasonable indication that the dumping of certain hotrolled carbon steel plate originating in or exported from Brazil,
Finland, India, Indonesia, Thailand and the Ukraine and the subsidizing of certain hot-rolled carbon steel plate originating in or
exported from India, Indonesia and Thailand have caused material
injury or are threatening to cause material injury to the domestic
industry.
December 14, 1999
Canada Gazette Part I
3878
December 25, 1999
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
Machinery and Tools
Machinerie et outils
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-99-036) from Unisource Technology Inc. (the complainant), of Montréal, Quebec, concerning a
procurement (Solicitation No. W8486-0-0916/A) by the Department of Public Works and Government Services (the Department)
on behalf of the Department of National Defence. The solicitation
is for the supply of various items for laundry and bath services.
Pursuant to subsection 30.13(2) of the Canadian International
Trade Tribunal Act and subsection 7(2) of the Canadian International Trade Tribunal Procurement Inquiry Regulations, notice is
hereby given that the Tribunal has decided to conduct an inquiry
into this complaint.
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a
reçu une plainte (dossier no PR-99-036) déposée au nom de la
société Unisource Technology Inc. (la partie plaignante), de
Montréal (Québec), concernant un marché (numéro d’invitation
W8486-0-0916/A) du ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux (le Ministère) pour le ministère de la Défense nationale. L’appel d’offres porte sur la fourniture d’articles
divers pour les services de buanderie et de bains. Conformément
au paragraphe 30.13(2) de la Loi sur le Tribunal canadien du
commerce extérieur et au paragraphe 7(2) du Règlement sur les
enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les
marchés publics, avis est donné par la présente que le Tribunal a
décidé d’enquêter sur cette plainte.
Il est allégué que le Ministère a incorrectement nié l’adjudication du marché public à la partie plaignante.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 16 décembre 1999
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[52-1-o]
[52-1-o]
It is alleged that the Department has improperly withheld the
contract award from the complainant.
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Ottawa, December 16, 1999
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
NOTICE NO. HA-99-009
AVIS No HA-99-009
Appeals
Appels
The Canadian International Trade Tribunal will hold public
hearings to consider the appeals listed hereunder. The hearings
will be held beginning at 9:30 a.m., in the Tribunal’s hearing
room, Standard Life Centre, 18th Floor, 333 Laurier Avenue W,
Ottawa, Ontario K1A 0G7. Interested persons planning to attend
should contact the Tribunal at (613) 991-5767 for further information and to ensure that the hearings will be held as scheduled.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur tiendra des audiences publiques afin d’entendre les appels mentionnés cidessous. Les audiences débuteront à 9 h 30 et auront lieu dans la
salle d’audience du Tribunal, Standard Life Centre, 18e étage,
333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7. Les personnes intéressées qui ont l’intention d’assister aux audiences
doivent s’adresser au Tribunal en composant le (613) 991-5767 si
elles désirent plus de renseignements ou si elles veulent confirmer
la date des audiences.
Excise Tax Acts
Loi sur la taxe d’accise
Appellant v. Respondent (Minister of National Revenue)
January 2000
Date
27
Appeal
Number
AP-98-093
27
AP-98-094
Appellant
Cast Terminals Inc.
Paragraph 23(8)(c)
Terminus Racine (Montréal) Ltd.
Paragraph 23(8)(c)
Customs Act
January 2000
Appeal
Number
AP-97-131
Date
27
Numéro
d’appel
AP-98-093
27
AP-98-094
Appelante
Cast Terminals Inc.
Alinéa 23(8)c)
Terminus Racine (Montréal) Ltd.
Alinéa 23(8)c)
Loi sur les douanes
Appellant v. Respondent (Commissioner of Canada Customs and Revenue
Agency)
Date
19
Appelante c. intimé (le ministre du Revenu national)
Janvier 2000
Appelante c. intimé (Le commissaire de l’Agence des douanes et du revenu
du Canada)
Janvier 2000
Appellant
Eddie Bauer of Canada, Inc.
Date
19
Numéro
d’appel
AP-97-131
Appelante
Eddie Bauer of Canada, Inc.
Le 25 décembre 1999
Date
24
25
Appeal
Number
Dates of Entry:
Value for Duty
AP-98-012
Goods in Issue:
Dates of Entry:
At Issue:
AP-96-050
Dates of Entry:
Gazette du Canada Partie I
Appellant
October 10 and November 15, 1995
Date
E.M. Plastic & Electric Products
Laminated panel, called Gatorfoam
January 10, 1996, to February 7, 1997
Applicability of Code 7934
Tommy Hilfiger Canada Inc.
December 31, 1992, and
February 15, 1994
24
Value for Duty
25
Numéro
d’appel
Dates d’entrée :
Valeur en douane
AP-98-012
Marchandises en litige :
Dates d’entrée :
En litige :
AP-96-050
Dates d’entrée :
3879
Appelante
Les 10 octobre et 15 novembre 1995
E.M. Plastic & Electric Products
Panneau en stratifié, appelé Gatorfoam
Du 10 janvier 1996 au 7 février 1997
Applicabilité du code 7934
Tommy Hilfiger Canada Inc.
Les 31 décembre 1992 et
15 février 1994
Valeur en douane
December 16, 1999
Le 16 décembre 1999
By Order of the Tribunal
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Par ordre du Tribunal
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[52-1-o]
[52-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications,
including additional locations and addresses where the complete
files may be examined. The relevant material, including the notices and applications, is available for viewing during normal
business hours at the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, 1 Promenade
du Portage, Ground Floor, Hull, Quebec K1A 0N2, (819)
997-2429 (Telephone), 994-0423 (TDD), (819) 994-0218
(Facsimile);
— Bank of Commerce Building, Suite 1007, 1809 Barrington
Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K8, (902) 426-7997
(Telephone), 426-6997 (TDD), (902) 426-2721 (Facsimile);
— Place Montréal Trust, 1800 McGill College Avenue,
Suite 1920, Montréal, Quebec H3A 3J6, (514) 283-6607
(Telephone), 283-8316 (TDD), (514) 283-3689 (Facsimile);
— The Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue,
Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, (204) 983-6306 (Telephone),
983-8274 (TDD), (204) 983-6317 (Facsimile);
— 530–580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, (604) 666-2111 (Telephone), 666-0778 (TDD), (604)
666-8322 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario, (416) 952-9096 (Telephone),
(416) 954-6343 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, Cornwall Professional
Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan S4P 3X3, (306) 780-3422 (Telephone), (306) 780-3319
(Facsimile).
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des
demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter
les dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les
avis et les demandes, sont disponibles pour examen durant les
heures normales d’affaires aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, 1, promenade
du Portage, Rez-de-chaussée, Hull (Québec) K1A 0N2, (819)
997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), (819) 994-0218
(télécopieur);
— Édifice de la Banque de Commerce, Pièce 1007, 1809, rue
Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3K8, (902)
426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), (902) 426-2721
(télécopieur);
— Place Montréal Trust, 1800, avenue McGill College, Bureau 1920, Montréal (Québec) H3A 3J6, (514) 283-6607
(téléphone), 283-8316 (ATS), (514) 283-3689 (télécopieur);
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, (204) 983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), (204) 983-6317 (télécopieur);
— 530-580, rue Hornby, Vancouver (Colombie-Britannique)
V6C 3B6, (604) 666-2111 (téléphone), 666-0778 (ATS),
(604) 666-8322 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 55, avenue St. Clair
Est, Bureau 624, Toronto (Ontario), (416) 952-9096 (téléphone), (416) 954-6343 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, (306) 780-3422 (téléphone), (306) 780-3319
(télécopieur).
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
Secretary General
3880
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
DÉCISIONS
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées ciaprès en s’adressant au CRTC.
99-539
December 13, 1999
Wesley United Church Radio Board
St. John’s, Newfoundland
Approved — Renewal of the broadcasting licence for VOWR
St. John’s from March 1, 2000, to August 31, 2001.
99-539
Le 13 décembre 1999
Wesley United Church Radio Board
St. John’s (Terre-Neuve)
Approuvé — Renouvellement de la licence de radiodiffusion de
VOWR St. John’s du 1er mars 2000 au 31 août 2001.
99-540
December 13, 1999
Seventh-Day Adventist Church in Newfoundland and Labrador
Mount Pearl, Newfoundland
Approved — Renewal of the broadcasting licence for VOAR
Mount Pearl from March 1, 2000, to August 31, 2001.
99-540
Le 13 décembre 1999
Seventh-Day Adventist Church in Newfoundland and Labrador
Mount Pearl (Terre-Neuve)
Approuvé — Renouvellement de la licence de radiodiffusion de
VOAR Mount Pearl du 1er mars 2000 au 31 août 2001.
[52-1-o]
[52-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 1999-13
The Commission will hold a public hearing commencing on
February 21, 2000, at 9:00 a.m. (Issue No. 1), at the Vancouver
Trade & Convention Centre, at 999 Canada Place, Vancouver,
British Columbia, to consider the following:
AUDIENCE PUBLIQUE 1999-13
Le Conseil tiendra une audience publique à partir du 21 février
2000, à 9h (Première partie), au Vancouver Trade & Convention
Centre, 999, Canada Place, Vancouver (Colombie-Britannique),
afin d’étudier ce qui suit :
Western Canada and Territories Region
1. Clearwater, British Columbia
The Thompson Valley Television Society
The Thompson Valley Television Society is requesting authority to acquire the assets of the radiocommunication distribution undertaking serving Clearwater. The applicant is
also requesting to obtain a broadcasting licence to continue
the operation of this undertaking, upon surrender of the current licence issued to Clearwater and District Chamber of
Commerce.
2. Fraser Valley Region, British Columbia
Trinity Television Inc.
For a broadcasting licence to carry on an English-language
religious television programming undertaking in the Fraser
Valley region. The new station would operate on channel 66
with an effective radiated power of 18 000 watts.
Région de l’Ouest du Canada et Territoires
1. Clearwater (Colombie-Britannique)
The Thompson Valley Television Society
La Thompson Valley Television Society demande l’autorisation d’acquérir l’actif de l’entreprise de distribution de radiocommunication qui dessert Clearwater. Elle demande
également à obtenir une licence de radiodiffusion lui permettant de poursuivre l’exploitation de cette entreprise, à la rétrocession de la licence actuelle émise à la Chambre de
Commerce de Clearwater et du district.
2. Région de Fraser Valley (Colombie-Britannique)
Trinity Television Inc.
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de télévision
religieuse de langue anglaise dans la région de Fraser Valley.
La nouvelle station serait exploitée au canal 66 avec une
puissance apparente rayonnée de 18 000 watts.
3. Vancouver (Colombie-Britannique)
CFMT-TV, une division de Rogers Broadcasting Limited
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de télévision à
caractère ethnique multilingue à Vancouver. La nouvelle station serait exploitée au canal 42 avec une puissance apparente rayonnée de 30 700 watts.
4. Vancouver (Colombie-Britannique)
CHUM Limited
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de télévision de
langue anglaise à Vancouver. La nouvelle station serait exploitée au canal 42 avec une puissance apparente rayonnée de
430 000 watts.
3. Vancouver, British Columbia
CFMT-TV, a division of Rogers Broadcasting Limited
For a broadcasting licence to carry on a multilingual ethnic
television programming undertaking at Vancouver. The new
station would operate on channel 42 with an effective radiated power of 30 700 watts.
4. Vancouver, British Columbia
CHUM Limited
For a broadcasting licence to carry on an English-language
television programming undertaking at Vancouver. The new
station would operate on channel 42 with an effective radiated power of 430 000 watts.
Le 25 décembre 1999
5. Vavenby, British Columbia
The Thompson Valley Television Society
The Thompson Valley Television Society is requesting authority to acquire the assets of the radiocommunication distribution undertaking serving Vavenby. The applicant is also
requesting to obtain a broadcasting licence to continue the
operation of this undertaking, upon surrender of the current
licence issued to Vavenby Community Club and Recreation
Commission.
6. Victoria, British Columbia
CHUM Limited
For a broadcasting licence to carry on an English-language
television programming undertaking at Victoria. The new
station would operate on channel 53 with an effective radiated power of 12 000 watts.
7. Victoria, British Columbia
Craig Broadcast Systems Inc., on behalf of a company to be
incorporated, to be known as A-Channel B.C. Inc.
For a broadcasting licence to carry on an English-language
television programming undertaking at Victoria. The new
station would operate on channel 53 with an effective radiated power of 779 300 watts. In addition, the applicant has
proposed a digital television rebroadcasting transmitter in
Victoria on channel 43 with an effective radiated power of
3 000 watts. The Commission notes that it is not in a position
to consider issues relating to digital television broadcasting at
this time. Consequently, the Commission will not consider
this aspect of the application at the hearing.
8. Victoria, Vancouver, Abbotsford, Chilliwack, Penticton,
Kelowna and Vernon, British Columbia
Craig Broadcast Systems Inc., on behalf of a company to be
incorporated, under the name of SkyCable Pacific Inc.
The applicant is requesting a broadcasting licence for a radiocommunication distribution undertaking to serve the
above-mentioned localities. The applicant proposes to
transmit the services, using a digital Multipoint Distribution
System (MDS).
9. Victoria, Vancouver and the Lower Mainland, Abbotsford,
Chilliwack, Kamloops, Vernon, Kelowna and Penticton,
British Columbia
Look Communications Inc.
The applicant is requesting a broadcasting licence for a radiocommunication distribution undertaking to serve the
above-mentioned localities. The applicant proposes to
transmit the services, using a digital Multipoint Distribution
System (MDS).
10. Edmonton, Alberta
The partners of The CJCA Limited Partnership (Rosedale
Meadows Development Inc., Touch Canada Broadcasting
Ltd. and C.R.A. Investments Ltd.)
The applicant is requesting authority to acquire the assets of
the radio programming undertaking CJCA Edmonton. The
transaction occurred due to the introduction of C.R.A. Investments Ltd. as a new partner in the limited partnership.
The applicant is also requesting to obtain a broadcasting licence to continue the operation of this undertaking, upon surrender of the current licence issued to the partners of The
CJCA Limited Partnership.
Gazette du Canada Partie I
3881
5. Vavenby (Colombie-Britannique)
The Thompson Valley Television Society
The Thompson Valley Television Society demande l’autorisation d’acquérir l’actif de l’entreprise de distribution de radiocommunication qui dessert Vavenby. Elle demande également à obtenir une licence de radiodiffusion lui permettant de
poursuivre l’exploitation de cette entreprise, à la rétrocession
de la licence actuelle émise à la Vavenby Community Club
and Recreation Commission.
6. Victoria (Colombie-Britannique)
CHUM Limited
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de télévision de
langue anglaise à Victoria. La nouvelle station serait exploitée au canal 53 avec une puissance apparente rayonnée de
12 000 watts.
7. Victoria (Colombie-Britannique)
Craig Broadcast Systems Inc., au nom d’une compagnie
devant être constituée, devant s’appeler A-Channel B.C. Inc.
En vue d’obenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de télévision de
langue anglaise à Victoria. La nouvelle station serait exploitée au canal 53 avec une puissance apparente rayonnée de
779 300 watts. De plus, la requérante a proposé un réémetteur de télévision numérique à Victoria au canal 43 avec une
puissance apparente rayonnée de 3 000 watts. Le Conseil
souligne qu’il n’est pas en mesure pour l’instant d’examiner
les questions concernant la télédiffusion numérique et qu’il
n’entend pas traiter cet aspect de la demande à l’audience.
8. Victoria, Vancouver, Abbotsford, Chilliwack, Penticton,
Kelowna et Vernon (Colombie-Britannique)
Craig Broadcast Systems Inc., au nom d’une compagnie
devant être constituée sous le nom de SkyCable Pacific Inc.
La requérante demande une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise de distribution de radiocommunication pour desservir les localités susmentionnées. La
requérante propose de transmettre les services de radiodiffusion, en utilisant un système de distribution multipoint
(SDM) numérique.
9. Victoria, Vancouver et le Lower Mainland, Abbotsford,
Chilliwack, Kamloops, Vernon, Kelowna et Penticton
(Colombie-Britannique)
Look Communications Inc.
La requérante demande une licence de radiodiffusion afin
d’exploiter une entreprise de distribution de radiocommunication pour desservir les localités susmentionnées. La requérante propose de transmettre les services de radiodiffusion,
en utilisant un système de distribution multipoint (SDM)
numérique.
10. Edmonton (Alberta)
Les associés de la société en commandite CJCA Limited
(Rosedale Meadows Development Inc., Touch Canada
Broadcasting Ltd. et C.R.A. Investments Ltd.)
La requérante demande l’autorisation d’acquérir l’actif de
l’entreprise de programmation de radio CJCA Edmonton. La
transaction fait suite à l’arrivée de la C.R.A. Investment Ltd.
comme nouvel associé dans la société en commandite. La requérante demande également à obtenir une licence de radiodiffusion lui permettant de poursuivre l’exploitation de cette
entreprise, à la rétrocession de la licence actuelle émise aux
associés de la société en commandite CJCA Limited.
3882
Canada Gazette Part I
11. Canadian Forces Base (CFB) Suffield, Alberta
The Base Commander of Canadian Forces Base Suffield
Alberta, Lieutenant-Colonel C. H. Watson, and his
successors in the position, Canadian Forces Base Suffield
For a broadcasting licence to carry on an English-language
FM radio programming undertaking at Suffield. The new station would operate on frequency 104.1 MHz (channel 281A)
with an effective radiated power of 1 524 watts. The programming of this non-commercial undertaking will be directed to the members of the British Armed Forces stationed
at CFB Suffield and their dependents. The station will provide a minimum of 50 hours of locally produced programming for use of the personnel at Suffield only. The remaining
programming will be provided via satellite by the Services
Sound and Vision Corporation (SSVC).
The applicant is also requesting to be exempted, by condition
of licence, of the content requirements of section 2 of the
Radio Regulations, 1986 regarding the broadcast of Canadian
musical selections.
12. North Battleford, Saskatchewan
The Partners of Northwestern Radio Partnership
(Dekkerco Holdings Ltd.)
For for a broadcasting licence to carry on an Englishlanguage FM radio programming undertaking at North Battleford. The new station would operate on frequency
97.9 MHz (channel 250C1) with an effective radiated power
of 100 000 watts. The applicant is proposing a popular contemporary music format.
13. Prince Albert, Saskatchewan
Central Broadcasting Company Limited
For a broadcasting licence to carry on an English-language
FM radio programming undertaking at Prince Albert.
The new station would operate on frequency 101.5 MHz
(channel 268C1) with an effective radiated power of
100 000 watts. The applicant is proposing a country music
format.
14. Opaskwayak Cree Nation (The Pas), Manitoba
Russel C. Cook, on behalf of a non-profit organization
to be incorporated
For a broadcasting licence to carry on an English- and
Native-language FM (Type B) native radio programming undertaking at Opaskwayak Cree Nation, near The Pas. The
new station would operate on frequency 96.1 MHz (channel 241LP) with an effective radiated power of 42.2 watts.
15. Pine Falls, Powerview and St. George, Manitoba
Regional Cable Tv (Western) Inc. (Regional)
Regional is requesting authority to acquire the assets of the
cable distribution undertaking serving the above-mentioned
localities. The applicant is also requesting to obtain a broadcasting licence to continue the operation of this undertaking,
upon surrender of the current licence issued to Winnipeg
River CATV Ltd., under the same terms and conditions as
the current licence.
16. Fort Providence, Northwest Territories
Snowshoe Inn (N.W.T.) Ltd.
Snowshoe Inn (N.W.T.) Ltd. is requesting authority to acquire the assets of the radiocommunication distribution undertaking (subscription television) serving Fort Providence.
The applicant is also requesting to obtain a broadcasting
December 25, 1999
11. Base des Forces canadiennes (BFC) Suffield (Alberta)
Le Commandant de la Base des Forces canadiennes Suffield
(Alberta), Lieutenant-colonel C. H. Watson et ses
successeurs, Base des Forces canadiennes Suffield
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM de
language anglaise à Suffield. La nouvelle station serait exploitée à la fréquence 104,1 MHz (canal 281A) avec une
puissance apparente rayonnée de 1 524 watts. Les émissions
de cette entreprise non commerciale seront destinées aux
membres des Forces britanniques stationnés à la BFC Suffield et à leurs personnes à charge. La station offrira au moins
50 heures d’émissions locales à l’usage exclusif du personnel
stationné à Suffield. Le reste de la programmation sera offert,
par satellite, par Services Sound and Vision Corporation
(SSVC).
La requérante demande également d’être exemptée, par condition de licence, des exigences de contenu de l’article 2 du
Règlement de 1986 sur la radio concernant la diffusion de
pièces musicales canadiennes.
12. North Battleford (Saskatchewan)
Les associés de la Northwestern Radio Partnership
(Dekkerco Holdings Ltd.)
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM de
langue anglaise à North Battleford. La nouvelle station serait exploitée à la fréquence 97,9 MHz (canal 250C1) avec
une puissance apparente rayonnée de 100 000 watts. La
requérante propose une formule musicale populaire
contemporaine.
13. Prince Albert (Saskatchewan)
Central Broadcasting Company Limited
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM de
langue anglaise à Prince Albert. La nouvelle station serait
exploitée à la fréquence 101,5 MHz (canal 268C1) avec une
puissance apparente rayonnée de 100 000 watts. La requérante propose une formule musicale country.
14. Nation Cri Opaskwayak (The Pas) [Manitoba]
Russel C. Cook, au nom d’un organisme sans but lucratif
devant être constitué
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio autochtone FM (type B) de langues anglaise et autochtone à la
Nation Cri Opaskwayak, près de The Pas. La nouvelle station
serait exploitée à la fréquence 96,1 MHz (canal 241FP) avec
une puissance apparente rayonnée de 42,2 watts.
15. Pine Falls, Powerview et St. George (Manitoba)
Regional Cable Tv (Western) Inc. (Regional)
Regional demande l’autorisation d’acquérir l’actif de l’entreprise de distribution par câble qui dessert les localités susmentionnées. Elle demande également à obtenir une licence
de radiodiffusion lui permettant de poursuivre l’exploitation
de cette entreprise, à la rétrocession de la licence actuelle
émise à la Winnipeg River CATV Ltd., selon les mêmes modalités que celles de la licence actuelle.
16. Fort Providence (Territoires du Nord-Ouest)
Snowshoe Inn (N.W.T.) Ltd.
La Snowshoe Inn (N.W.T.) Ltd. demande l’autorisation d’acquérir l’actif de l’entreprise de distribution de radiocommunication (télévision par abonnement) qui dessert Fort
Providence. Elle demande également à obtenir une licence de
Le 25 décembre 1999
licence to continue the operation of this undertaking, upon
surrender of the current licence issued to Snowshoe Inn
(N.W.T.) Ltd., under the same terms and conditions as the
current licence.
17. Yellowknife, Northwest Territories
L’ Association Franco-Culturelle de Yellowknife
For a broadcasting licence to carry on a French-language FM
(Type A) community radio programming undertaking at
Yellowknife. The new station would operate on frequency
93.3 MHz (channel 227A1) with an effective radiated power
of 164 watts.
18. Carmacks, Yukon Territory
Carmacks Family Entertainment Society
Carmacks Family Entertainment Society is requesting
authority to acquire the assets of the radiocommunication
distribution undertaking serving Carmacks. The applicant is
also requesting to obtain a broadcasting licence to continue
the operation of this undertaking, upon surrender of the current licence issued to Carmacks Community Club.
Gazette du Canada Partie I
3883
radiodiffusion lui permettant de poursuivre l’exploitation de
cette entreprise, à la rétrocession de la licence actuelle émise
à la Snowshoe Inn (N.W.T.) Ltd., selon les mêmes modalités
que celles de la licence actuelle.
17. Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)
L’Association Franco-Culturelle de Yellowknife
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio communautaire FM (type A) de langue française à Yellowknife.
La nouvelle station serait exploitée à la fréquence 93,3 MHz
(canal 227A1) avec une puissance apparente rayonnée de
164 watts.
18. Carmacks (Territoire du Yukon)
Carmacks Family Entertainment Society
La Carmacks Family Entertainment Society demande l’autorisation d’acquérir l’actif de l’entreprise de distribution de radiocommunication desservant Carmacks. Elle demande également à obtenir une licence de radiodiffusion lui permettant
de poursuivre l’exploitation de cette entreprise, à la rétrocession de la licence actuelle émise au Carmacks Community
Club.
Ontario Region and Atlantic and Quebec Region
Région de l’Ontario et région de l’Atlantique et du Québec
19. Peterborough, Bancroft and Oshawa; Kingston, Brighton,
Prescott And Smiths Falls, Ontario
Barrie, Cambridge, Collingwood, Guelph, Kingston, Oshawa
and Peterborough, Ontario
Amqui, Causapscal, Drummondville, Montmagny, Rimouski,
Sainte-Marguerite-Marie and Saint-Jean-sur-Richelieu,
Quebec
Carleton, Sainte-Marguerite-Marie, Port-Daniel, Chandler,
Percé, Gaspé, Rivière-au-Renard, L’Anse-à-Valleau,
Cloridorme, Quebec; Kedgwick, Saint-Quentin and
Tracadie, New Brunswick
5191987 B.C. Ltd., 5191989 B.C. Ltd., 5191991 B.C. Ltd.
and 5191992 B.C. Ltd.
The applicants are requesting authority to acquire from
Power Broadcasting Inc./Diffusion Power inc. (Power) and
Télévision de la Baie des Chaleurs inc. (la Baie) the assets of
the radio (including assets of a French-language radio network) and television programming undertakings located in
Ontario, Quebec and New Brunswick as noted below. The
applicants are also requesting the issuance of new licences to
continue the operation of these undertakings, upon surrender
of the current licences, on the same terms and conditions.
19. Peterborough, Bancroft et Oshawa; Kingston, Brighton,
Prescott et Smiths Falls (Ontario)
Barrie, Cambridge, Collingwood, Guelph, Kingston, Oshawa
et Peterborough (Ontario)
Amqui, Causapscal, Drummondville, Montmagny, Rimouski,
Sainte-Marguerite-Marie et Saint-Jean-sur-Richelieu
(Québec)
Carleton, Sainte-Marguerite-Marie, Port-Daniel, Chandler,
Percé, Gaspé, Rivière-au-Renard, L’Anse-à-Valleau,
Cloridorme (Québec); Kedgwick, Saint-Quentin et
Tracadie (Nouveau-Brunswick)
5191987 B.C. Ltd., 5191989 B.C. Ltd., 5191991 B.C. Ltd.
et 5191992 B.C. Ltd.
Les requérantes demandent l’autorisation d’acquérir de la
Power Broadcasting Inc./Diffusion Power inc. (Power) et de
la Télévision de la Baie des Chaleurs inc. (la Baie) l’actif
d’entreprises de programmation de radio (incluant l’actif
d’un réseau radiophonique de langue française) et de télévision situées en Ontario, au Québec et au NouveauBrunswick, tel qu’il est noté ci-dessous. Les requérantes
demandent également l’attribution de nouvelles licences leur
permettant de poursuivre l’exploitation de ces entreprises,
à la rétrocession des licences actuelles, selon les mêmes
modalités.
Les sociétés à numéro ci-dessus sont des filiales à part entière
de la Corus Entertainment Inc., contrôlée par J.R. Shaw, qui
a une participation directe ainsi qu’une convention de vote
fiduciaire et qui contrôle les sociétés de portefeuille de ses
enfants.
Power et la Baie sont contrôlées directement et indirectement
par Paul Desmarais par l’entremise de la Power Corporation
du Canada.
Ontario
STATIONS DE TÉLÉVISION (5191987 B.C. Ltd.)
STATION ET ENDROIT
CHEX-TV Peterborough et son émetteur à Bancroft
(CHEX-TV-1)
The above-noted numbered companies are wholly-owned
subsidiaries of Corus Entertainment Inc. which is controlled
by J. R. Shaw through his direct holdings, through the control
of his children’s holding companies and through a voting
trust agreement.
Power and la Baie are directly and indirectly controlled by
Paul Desmarais via Power Corporation of Canada.
Ontario
TELEVISION STATIONS (5191987 B.C. Ltd.)
STATION AND LOCALITY
CHEX-TV Peterborough and its transmitter at
Bancroft (CHEX-TV-1)
3884
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
CHEX-TV-2 Oshawa
CKWS-TV Kingston and its transmitters at Brighton,
Prescott and Smiths Falls
AM/FM RADIO STATIONS
(5191989 B.C. Ltd.)
STATION AND LOCALITY
CIQB-FM Barrie
CIZN-FM Cambridge
CKCB-FM Collingwood
CJOY-AM Guelph
CIMJ-FM Guelph
CFFX-AM Kingston
CFMK-FM Kingston
CKDO-AM Oshawa
CKGE-FM Oshawa
CKRU-AM Peterborough
CKWF-FM Peterborough
Quebec and New Brunswick
AM/FM RADIO STATIONS
(5191991 B.C. Ltd.)
STATION AND LOCALITY
CFEL-FM Montmagny
CFVM-AM Amqui and its transmitter at Causapscal
CFZZ-FM Saint-Jean-sur-Richelieu
CJDM-FM Drummondville
*CFLP-AM Rimouski
CIKI-FM Rimouski and its transmitter at
Sainte-Marguerite-Marie (CIKI-FM-2)
French-language radio network consisting of
stations:
CFLP Rimouski
CFVM Amqui
CHNC New Carlisle
CHGM Gaspé
CHRM Matane
CKCN Sept-Îles
TELEVISION STATIONS (5191992 B.C. Ltd.)
STATION AND LOCALITY
CHAU-TV Carleton and its 11 transmitters in
Quebec and New Brunswick
CHEX-TV-2 Oshawa
CKWS-TV Kingston et ses émetteurs à Brighton,
Prescott et Smiths Falls
STATIONS RADIOPHONIQUES AM/FM
(5191989 B.C. Ltd.)
STATION ET ENDROIT
CIQB-FM Barrie
CIZN-FM Cambridge
CKCB-FM Collingwood
CJOY-AM Guelph
CIMJ-FM Guelph
CFFX-AM Kingston
CFMK-FM Kingston
CKDO-AM Oshawa
CKGE-FM Oshawa
CKRU-AM Peterborough
CKWF-FM Peterborough
Québec et Nouveau-Brunswick
STATIONS RADIOPHONIQUES AM/FM
(5191991 B.C. Ltd.)
STATION ET ENDROIT
CFEL-FM Montmagny
CFVM-AM Amqui et son émetteur à Causapscal
CFZZ-FM Saint-Jean-sur-Richelieu
CJDM-FM Drummondville
*CFLP-AM Rimouski
CIKI-FM Rimouski et son émetteur à
Sainte-Marguerite-Marie (CIKI-FM-2)
Réseau radiophonique de langue française composé
des stations :
CFLP Rimouski
CFVM Amqui
CHNC New Carlisle
CHGM Gaspé
CHRM Matane
CKCN Sept-Îles
STATIONS DE TÉLÉVISION (5191992 B.C. Ltd.)
STATION ET ENDROIT
CHAU-TV Carleton et ses 11 émetteurs au Québec et
au Nouveau-Brunswick
Across Canada
L’ensemble du Canada
20. Alliance Atlantis Communications Inc., on behalf of a company to be incorporated — Service to be called “Food
Network Canada Inc.”
Alliance Atlantis Communications Inc. (AACI), on behalf of
a company to be incorporated
For a broadcasting licence to carry on an English-language
national programming undertaking (television specialty
20. Alliance Atlantis Communications Inc., au nom d’une société
devant être constituée — service devant être appelé « Food
Network Canada Inc. »
Alliance Atlantis Communications Inc. (AACI), au nom
d’une société devant être constituée
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise nationale de programmation
———
———
* The Commission heard an application by Power to establish a new FM station at
Rimouski, which would replace the existing CFLP-AM station at Rimouski.
The decision is still pending.
* Le Conseil a entendu une demande de Power afin d’établir à Rimouski une
nouvelle station FM qui remplacerait la station actuelle CFLP-AM déjà en
place. La décision est toujours en suspens.
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
service) to be distributed on a discretionary basis via directto-home (DTH) satellite and cable broadcasting distribution
undertakings (BDUs) in either analog or digital mode. The
service would provide programming about food and
nutrition.
Food Network Canada Inc. is the result of a tripartite agreement between AACI, Corus Entertainment Inc. (Corus) and
Television Food Network G.P. (TVFN).
As part of the agreement, TVFN, which owns the American
specialty service Food Network, has committed to request
removal of its service, which is currently carried by some
broadcasting distribution undertakings, from the Eligible
Lists of Satellite Services once the proposed Canadian service launches.
According to the applicant, the proposed service is in the
same genre as, and is intended to replace, the Food Network
(United States) service.
The applicant proposes that the access rules apply insofar as
they may be used to ensure analog carriage on all Class 1
BDUs which are carrying Food Network (United States) in
analog mode at the time the proposed service is licensed.
With respect to those Class 1 BDU systems which are not
carrying the American service in analog mode at that time,
the applicant proposes to waive the benefit of the access rules
and not enforce analog carriage on such systems. However,
the applicant expects to be accorded the benefit of any access
policy with respect to digital carriage on all BDU systems.
If the service is licensed, the applicant proposes to charge a
basic carriage wholesale rate of $0.12 per subscriber per
month.
Deadline for intervention: January 27, 2000
3885
(service spécialisé de télévision) de langue anglaise distribuée sur une base facultative par satellite de radiodiffusion
direct (SRD) et par des entreprises de distribution de radiodiffusion par câble (EDR), en mode analogique ou en mode
numérique. Le service offrirait une programmation consacrée
à des émissions traitant de la nutrition et des aliments.
Food Network Canada Inc. est le résultat d’une entente tripartite entre l’AACI, Corus Entertainment Inc. (Corus) et
Television Food Network G.P. (TVFN).
Dans le cadre de cette entente, TVFN, propriétaire du service
spécialisé américain Food Network, s’est engagée à demander le retrait de son service, actuellement distribué par des
entreprises de distribution de radiodiffusion, de la liste des
services par satellite admissibles quand le service canadien
proposé sera lancé.
Selon la requérante, le service proposé est du même genre et
vise à remplacer le service Food Network (États-Unis).
La titulaire demande que les règles relatives à l’accès s’appliquent puisqu’elles peuvent servir à garantir une distribution
analogique sur toutes les EDR de classe 1 qui distribuent
Food Network (États-Unis) en mode analogique au moment
où le service proposé sera autorisé.
Pour ce qui est des systèmes d’EDR de classe 1 qui n’offrent
pas le service américain en mode analogique à ce moment-là,
la titulaire propose de renoncer aux avantages des règles relatives à l’accès et de ne pas imposer la distribution analogique sur ces systèmes. Cependant, la titulaire espère avoir le
droit de bénéficier de toute politique relative à l’accès dans
le cas de la distribution numérique sur tous les systèmes
d’EDR.
Si le service est autorisé, la titulaire propose de demander un
tarif de base de gros de 0,12 $ par abonné par mois.
Date limite d’intervention : le 27 janvier 2000
December 16, 1999
Le 16 décembre 1999
[52-1-o]
[52-1-o]
3886
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
AEROSPACE TRAINING CANADA INTERNATIONAL
AEROSPACE TRAINING CANADA INTERNATIONAL
SURRENDER OF CHARTER
Notice is hereby given that Aerospace Training Canada International intends to apply to the Minister of Industry for leave to
surrender its charter, pursuant to the Canada Corporations Act.
PAUL MCGEACHIE
President
ABANDON DE CHARTE
Avis est par les présentes donné que la Aerospace Training
Canada International demandera au ministre de l’Industrie la permission d’abandonner sa charte en vertu de la Loi sur les corporations canadiennes.
Le 8 décembre 1999
Le président
PAUL MCGEACHIE
[52-1-o]
[52-1-o]
December 8, 1999
CA*NET INSTITUTE
CA*NET INSTITUTE
RELOCATION OF HEAD OFFICE
Notice is hereby given that CA*net Institute has changed the
location of its head office to the Regional Municipality of
Ottawa-Carleton, Province of Ontario.
October 29, 1999
GERRY MILLER
Chair
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Avis est par les présentes donné que la CA*net Institute a
changé le lieu de son siège social qui est maintenant situé dans la
municipalité régionale d’Ottawa-Carleton, province d’Ontario.
Le 29 octobre 1999
Le président
GERRY MILLER
[52-1-o]
[52-1-o]
THE CORPORATION OF THE COUNTY OF VICTORIA
THE CORPORATION OF THE COUNTY OF VICTORIA
PLANS DEPOSITED
The Corporation of the County of Victoria hereby gives notice
that an application has been made to the Minister of Fisheries and
Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval
of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, The Corporation of the County of Victoria
has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, and in
the office of the District Registrar of the Land Registry District of
the County of Victoria, at Lindsay, Ontario, under deposit number 0367367, a description of the site and plans of the replacement of Concesion Road No. 14 (King’s Wharf Road) Bridge
over Emily Creek, in the Township of Emily, in front of lot number 11, Concessions 13/14.
Belleville, December 17, 1999
THE GREER GALLOWAY GROUP INC.
DINA MIRON, P.Eng.
DÉPÔT DE PLANS
The Corporation of the County of Victoria donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. The Corporation of the County of Victoria a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité des
droits du district d’enregistrement du comté de Victoria, à
Lindsay (Ontario), sous le numéro de dépôt 0367367, une description de l’emplacement et les plans des travaux de remplacement du pont du chemin de concession numéro 14 (chemin
King’s Wharf), au-dessus du ruisseau Emily, dans le canton de
Emily, en face du lot 11, concessions 13/14.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Belleville, le 17 décembre 1999
THE GREER GALLOWAY GROUP INC.
DINA MIRON, ing.
[52-1-o]
[52-1]
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Regional Director,
Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
201 Front Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
FLEX LEASING I, LLC
FLEX LEASING I, LLC
FLEX LEASING CORPORATION
FLEX LEASING CORPORATION
DOCUMENTS DEPOSITED
Notice is hereby given pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 7, 1999, the following
DÉPÔTS DE DOCUMENTS
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 7 décembre 1999
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3887
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Amendment dated as of November 30, 1999, to the Security
Agreement Supplement No. 2 dated as of February 4, 1999, to
the Security Agreement dated as of December 22, 1998, made
by Flex Leasing I, LLC (“Flex I LLC”) to BTM Capital Corporation, as Collateral Agent for the Secured Parties:
2. Notice of Remarking dated as of November 30, 1999, of
certain equipment leased under Schedule No. 1 dated as of
August 25, 1998, as amended by Amendment No. 1 to Schedule No. 1 dated as of September 29, 1999 (with respect only to
the equipment listed on Annex A to the Notice of Remarking),
and of certain equipment leased under Schedule No. 3 dated as
of September 21, 1998, as amended by Amendment No. 1 to
Schedule No. 3 dated as of November 9, 1998, and Amendment No. 2 to Schedule No. 3 dated as of September 29, 1999
(with respect only to the equipment listed on Annex A to the
Notice of Remarking) to the Lease dated as of August 25,
1998, originally between Flex Leasing Corporation (“FLC”), as
Lessor, Canadian American Railway (“Canadian”), as Lessee,
and Iron Road Railways, Inc. (“Iron”), as Guarantor, now in
favour of Flex I LLC, as New Lessor; and
3. Notice of Remarking dated as of November 30, 1999, of
certain equipment leased under Schedule No. 4 dated as of November 20, 1998, as amended by Amendment No. 1 to Schedule No. 4 dated as of September 29, 1999 (with respect only to
the equipment listed on Annex A to the Notice of Remarking),
and of certain equipment leased under Schedule No. 5 dated as
of January 1, 1999, as amended by Amendment No. 1 to
Schedule No. 5 dated as of September 29, 1999 (with respect
only to the equipment listed on Annex A to the Notice of Remarking), to the lease dated as of August 25, 1998, originally
between FLC, as Lessor, Canadian, as Lessee, and Iron, as
Guarantor, now in favour of Flex I LLC, as New Lessor.
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Modification datée du 30 novembre 1999 du deuxième
supplément daté du 4 février 1999, au contrat de sûreté daté du
22 décembre 1998, consenti par la Flex Leasing I, LLC (« Flex
I LLC ») à la BTM Capital Corporation, en qualité d’agent de
garantie des parties garanties;
2. Avis de remarquage daté du 30 novembre 1999 de certaines
pièces d’équipement louées aux termes de l’annexe 1 datée du
25 août 1998 en sa version modifiée par la première modification à l’annexe 1 datée du 29 septembre 1999 (ayant trait uniquement à l’équipement énuméré à l’annexe A de l’avis de remarquage) et de certaines pièces d’équipement louées aux
termes de l’annexe 3 datée du 21 septembre 1998 en sa version
modifiée par la première modification à l’annexe 3 datée du
9 novembre 1998 et la deuxième modification à l’annexe 3
datée du 29 septembre 1999 (ayant trait uniquement à l’équipement énuméré à l’annexe A de l’avis de remarquage) au bail
daté du 25 août 1998 intervenu initialement entre la Flex
Leasing Corporation (« FLC »), en qualité de bailleur, la
Canadian American Railway (« Canadian »), en qualité de preneur à bail, et la Iron Road Railways, Inc. (« Iron »), en qualité
de garant, maintenant en faveur de la Flex I LLC, en qualité de
nouveau bailleur;
3. Avis de remarquage daté du 30 novembre 1999 de certaines
pièces d’équipement louées aux termes de l’annexe 4 datée du
20 novembre 1998 en sa version modifiée par la première modification à l’annexe 4 datée du 29 septembre 1999 (ayant trait
uniquement à l’équipement énuméré à l’annexe A de l’avis de
remarquage) et de certaines pièces d’équipement louées aux
termes de l’annexe 5 datée du 1er janvier 1999 en sa version
modifiée par la première modification à l’annexe 5 datée du
29 septembre 1999 (ayant trait uniquement à l’équipement
énuméré à l’annexe A de l’avis de remarquage), au bail daté du
25 août 1998 intervenu initialement entre la FLC, en qualité de
bailleur, la Canadian, en qualité de preneur à bail, et la Iron, en
qualité de garant, maintenant en faveur de la Flex I LLC, en
qualité de nouveau bailleur.
December 7, 1999
Le 7 décembre 1999
HEENAN BLAIKIE
Solicitors
Les conseillers juridiques
HEENAN BLAIKIE
[52-1-o]
[52-1-o]
FLEX LEASING I, LLC
FLEX LEASING I, LLC
FLEX LEASING CORPORATION
FLEX LEASING CORPORATION
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 13, 1999, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Security Agreement Supplement No. 9 dated as of December 10, 1999, between BTM Capital Corporation and Flex
Leasing I, LLC (“Flex I LLC”);
2. Memorandum of Lease dated as of December 10, 1999, of
the lease dated December 6, 1999, between Flex I, LLC, as
Successor Lessor by Assignment from Flex Leasing Corporation (“FLC”), and Raven Logistics, Inc., as Lessee;
3. Memorandum of Supplement dated as of December 10,
1999, between Flex I LLC, as New Lessor only as to the railcars listed on Annex A to the Memorandum of Supplement,
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 13 décembre 1999
les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire
général du Canada :
1. Neuvième supplément au contrat de sûreté daté du 10 décembre 1999 intervenu entre la BTM Capital Corporation et la
Flex Leasing I, LLC (« Flex I LLC »);
2. Résumé daté du 10 décembre 1999 du bail daté du 6 décembre 1999 intervenu entre la Flex I LLC, en qualité de
bailleur ayant cause par cession de la Flex Leasing Corporation
(« FLC »), et la Raven Logistics, Inc., en qualité de preneur à
bail;
3. Résumé du supplément daté du 10 décembre 1999 intervenu
entre la Flex I LLC, en qualité de nouveau bailleur des seuls
3888
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
and Southern Railway of British Columbia Limited, as Lessee;
and
4. Memorandum of Partial Assignment of Lease dated as of
December 10, 1999, of Schedule No. 1 dated as of August 25,
1998, as amended by Amendment No. 1 to Schedule No. 1
dated as of September 29, 1999 (with respect only to the
equipment listed on Annex A to the Memorandum), and
Schedule No. 3 dated as of September 21, 1998, as amended by
Amendment No. 1 to Schedule No. 3 dated as of November 9,
1998, and Amendment No. 2 to Schedule No. 3 dated as of
September 29, 1999 (with respect only to the equipment listed
on Annex A to the Memorandum), to the Lease dated as of
August 25, 1998, among FLC, as Lessor, Canadian American
Railway, as Lessee, and Iron Road Railways, Inc., as Guarantor, in favour of Flex I LLC, as New Lessor.
December 13, 1999
autorails dont la liste figure à l’annexe A du résumé du supplément, et la Southern Railway of British Columbia Limited,
en qualité de preneur à bail;
4. Résumé de cession partielle du bail daté du 10 décembre
1999 de l’annexe 1 datée du 25 août 1998, en sa version modifiée par la première modification à l’annexe 1 datée du 29 septembre 1999 (ayant trait uniquement à l’équipement énuméré à
l’annexe A du résumé), et l’annexe 3 datée du 21 septembre
1998 en sa version modifiée par la première modification à
l’annexe 3 datée du 9 novembre 1998 et la deuxième modification à l’annexe 3 datée du 29 septembre 1999 (ayant trait
uniquement à l’équipement énuméré à l’annexe A du résumé)
au bail daté du 25 août 1998 intervenu entre la FLC, en qualité
de bailleur, la Canadian American Railway, en qualité de preneur à bail, et la Iron Road Railways, Inc., en qualité de garant,
en faveur de la Flex I LLC, en qualité de nouveau bailleur.
Le 13 décembre 1999
HEENAN BLAIKIE
Solicitors
Les conseillers juridiques
HEENAN BLAIKIE
[52-1-o]
[52-1-o]
HANVIT BANK CANADA
BANQUE HANVIT DU CANADA
APPROVAL OF APPLICATION FOR LETTERS PATENT OF
DISSOLUTION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 345(2) of the
Bank Act, that the Secretary of State (International Financial Institutions), on behalf of the Minister of Finance, approved by order
dated November 24, 1999, the application by Hanvit Bank Canada (the “Bank”) for letters patent of dissolution and the Bank has
commenced its voluntary liquidation. Any questions regarding
this notice should be directed to Mr. K. S. Kwon of the Bank at
(416) 214-1111.
Toronto, December 3, 1999
HANVIT BANK CANADA
APPROBATION DE DEMANDE DE LETTRES PATENTES
DE DISSOLUTION
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 345(2)
de la Loi sur les banques, que le secrétaire d’État (Institutions
financières internationales), au nom du ministre des Finances, a
approuvé par décret en date du 24 novembre 1999 la demande de
la Banque Hanvit du Canada (la « banque ») de lettres patentes de
dissolution, et que la banque a entrepris sa liquidation volontaire.
Toutes questions relatives au présent avis doivent être adressées à
M. K. S. Kwon de la banque au (416) 214-1111.
Toronto, le 3 décembre 1999
BANQUE HANVIT DU CANADA
[50-4-o]
[50-4-o]
JOHN HANCOCK MUTUAL LIFE INSURANCE
COMPANY
JOHN HANCOCK MUTUAL LIFE INSURANCE
COMPANY
CHANGE OF NAME
Notice is hereby given, pursuant to section 576 of the Insurance Companies Act, that John Hancock Mutual Life Insurance
Company intends to make an application to the Superintendent of
Financial Institutions for an order changing the name under which
John Hancock Mutual Life Insurance Company insures risks in
Canada to “John Hancock Life Insurance Company.”
Toronto, November 25, 1999
GOODMAN PHILLIPS & VINEBERG
Solicitors
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Avis est par les présentes donné, en conformité avec les dispositions de l’article 576 de la Loi sur les sociétés d’assurances
(Canada), que la John Hancock Mutual Life Insurance Company
a l’intention de demander au surintendant des institutions financières d’émettre une ordonnance changeant la dénomination sociale sous laquelle la John Hancock Mutual Life Insurance Company assure des risques au Canada pour « John Hancock Life
Insurance Company ».
Toronto, le 25 novembre 1999
Les avocats
GOODMAN PHILLIPS & VINEBERG
[49-4-o]
[49-4-o]
LEBRUN NORTHERN CONTRACTING LTD.
LEBRUN NORTHERN CONTRACTING LTD.
PLANS DEPOSITED
LeBrun Northern Contracting Ltd. hereby gives notice that an
application has been made to the Minister of Fisheries and
DÉPÔT DE PLANS
LeBrun Northern Contracting Ltd. donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3889
LARRY BETUZZI
Professional Engineer
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. LeBrun Northern Contracting Ltd. a, en
vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des
Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité des droits du
district d’enregistrement de Thunder Bay, à Thunder Bay (Ontario), sous le numéro de dépôt 406671, une description de l’emplacement et les plans du pont John Street Road au-dessus de la
rivière McIntyre (d’une longueur de 15,4 m), sur le chemin John
Street, à 0,24 km à l’ouest du chemin Belrose, dans la ville de
Thunder Bay.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Thunder Bay, le 25 novembre 1999
L’ingénieur
LARRY BETUZZI
[52-1-o]
[52-1]
Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval
of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, LeBrun Northern Contracting Ltd. has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, and in the office of the District Registrar of the Land Registry District of
Thunder Bay, at Thunder Bay, Ontario, under deposit number 406671, a description of the site and plans of the John Street
Road Bridge (structure is 15.4 m long) over the McIntyre River,
located on John Street Road, 0.24 km west of Belrose Road, in
the City of Thunder Bay.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
201 Front Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Thunder Bay, November 25, 1999
MAPLE TRUST COMPANY
MAPLE TRUST COMPANY
CHANGE OF NAME
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Notice is hereby given that Maple Trust Company intends to
make an application pursuant to section 221 of the Trust and
Loan Companies Act to the Minister of Finance for approval to
amend its letters patent to add a French form to its corporate
name, being Compagnie Maple Trust.
JOHN P. WEBSTER
President and Chief Executive Officer
Avis est par les présentes donné que la Maple Trust Company a
l’intention de demander au ministre des Finances d’approuver la
modification de ses lettres patentes pour ajouter un nom français
à sa dénomination sociale, soit Compagnie Maple Trust, et ce, en
vertu de l’article 221 de la Loi sur les sociétés de fiducie et de
prêt.
Le 19 novembre 1999
Le président-directeur général
JOHN P. WEBSTER
[49-4-o]
[49-4]
November 19, 1999
MARITIMES & NORTHEAST PIPELINE LIMITED
PARTNERSHIP
MARITIMES & NORTHEAST PIPELINE LIMITED
PARTNERSHIP
MARITIMES & NORTHEAST PIPELINE PROJECT —
NOTICE OF PROPOSED DETAILED ROUTE
PROJET DE PIPELINE DES MARITIMES ET DU NORD-EST
— AVIS DU TRACÉ DÉTAILLÉ
In the matter of the National Energy Board Act (the “Act”) and
the Regulations made thereunder.
In the matter of the Certificate of Public Convenience and Necessity GC-101.
In the matter of an application by Maritimes & Northeast Pipeline Limited Partnership (“M&NP”) respecting the determination and approval of the detailed route of a natural gas transportation pipeline from M&NP’s mainline facilities near
Stellarton to the Halifax area.
M&NP proposes to construct a natural gas pipeline and related
facilities to follow a detailed route which is shown in Exhibit “A”
(following seven maps). The pipeline route will cross those land
parcels noted in Exhibit “B” (land parcel list shown below). This
notice is being published to comply with the requirements of
paragraph 34(1)(b) of the Act.
Any person who anticipates that his or her land may be adversely affected by the proposed detailed route of the pipeline has
the right to make representations to the National Energy Board
Relativement à la Loi sur l’Office national de l’énergie (la
« Loi ») et le règlement pris en vertu de celle-ci;
Et le certificat d’utilité public GC-101;
Et une demande présentée par la Maritimes & Northeast Pipeline Limited Partnership (« M&NP ») relativement à la détermination et à l’approbation du tracé détaillé d’un pipeline de
gaz naturel entre les installations de canalisation principale de
la M&NP près de Stellarton et la région de Halifax.
La M&NP propose de construire un pipeline de gaz naturel et
des installations connexes qui suivraient le tracé détaillé indiqué à
l’annexe A (les sept plans ci-joints). Le pipeline traversera les
parcelles de terrain indiquées à l’annexe B (liste des parcelles de
terrain figurant ci-après). Cet avis est publié conformément aux
exigences de l’alinéa 34(1)b) de la Loi.
Toute personne qui estime que le tracé détaillé peut nuire à ses
terrains a le droit de présenter des observations à l’Office national
de l’énergie (l’« Office ») en déposant au bureau de l’Office, dans
3890
Canada Gazette Part I
(the “Board”) by filing with the office of the Board within
30 days following the date of publication of this notice a written
statement opposing the proposed detailed route of the pipeline.
Any such statement must set out both the nature of your interest
in those lands and the grounds for the opposition to the proposed
detailed route of the pipeline.
The location of the office of the Board is: National Energy
Board, 444 Seventh Avenue SW, Calgary, Alberta T2P 0X8,
Attention: Michel Mantha, Secretary.
If a statement is filed with the Board within the time limited for
doing so, the Board shall forthwith order, subject to certain exceptions as noted below, that a public hearing be conducted
within the area in which the lands to which the statement relates
are situated with respect to any grounds of opposition set out in
any such statement.
The Board is not required to give any notice, hold any hearing
or take any other action with respect to any written statement filed
with the Board and may at any time disregard any such written
statement if the person who filed the statement files a notice of
withdrawal, or it appears to the Board that the statement is frivolous or vexatious or is not made in good faith.
If the Board determines to hold a public hearing, the Board will
fix a suitable time and place of the hearing in at least one issue of
a publication, if any, in general circulation within the area in
which the lands proposed to be acquired are situated. The Board
will also send such notice to each person who files a statement
with the Board.
The Board or a person authorized by the Board may make such
inspection of lands proposed to be acquired for or affected by the
pipeline construction as the Board deems necessary.
At the hearing, the Board will permit each person who filed a
written statement to make representations and may allow any
other interested person to make representations before it as the
Board deems proper.
The Board will take into account all written statements and all
representations made at the hearing to determine the best possible
detailed route of the pipeline and the most appropriate methods
and timing of constructing the pipeline.
Where the Board has held a hearing in respect of any section or
part of the pipeline and approved or refused to approve the plan,
profile and book of reference respecting that section or part, it
will forward a copy of its decision and reasons to each person
who made representations to the Board at the hearing.
The Board may fix such amount as it deems reasonable in respect of the actual costs reasonably incurred by any person who
makes representations to the Board at such a hearing and the
amount so fixed will be paid forthwith to that person by M&NP.
A copy of the plans, profiles and book of reference for the detailed route is available for inspection at the offices of the Board,
M&NP, the Registrar of Deeds or Land Titles for the registration
district where the affected lands are situated, and at municipal
and city offices for locations identified in Exhibit “A”,
specifically:
Town of Stewiacke, 295 George Street, Stewiacke, Nova Scotia B0N 2J0
Town of Stellarton, 250 Foord Street, Stellarton, Nova Scotia
B0K 1S0
December 25, 1999
les 30 jours suivant la date de publication du présent avis, une
déclaration écrite d’opposition au tracé détaillé du pipeline projeté. Cette déclaration doit indiquer la nature de son intérêt à
l’égard du tracé détaillé projeté et les motifs de son opposition.
L’adresse du bureau de l’Office est la suivante : Office national
de l’énergie, 444, Septième Avenue Sud-Ouest, Calgary (Alberta)
T2P 0X8, à l’attention du secrétaire, Michel Mantha.
Si une déclaration est déposée auprès de l’Office dans les délais prescrits, l’Office ordonnera immédiatement, sous réserve de
certaines exceptions notées ci-après, qu’une audience publique
soit tenue dans la région où se trouvent les terrains visés par la
déclaration concernant tout motif d’opposition énoncé dans une
telle déclaration.
L’Office n’est pas tenu d’émettre d’avis, de tenir d’audience ou
de prendre d’autres mesures relativement à toute déclaration
écrite éventuellement déposée auprès de l’Office et peut en tout
temps passer outre à une telle déclaration écrite si la personne
ayant déposé la déclaration produit un avis de retrait, ou si
l’Office considère que la déclaration est frivole ou vexatoire ou
qu’elle n’a pas été rédigée en toute bonne foi.
Si l’Office décide de tenir une audience publique, l’Office
établira une date et un endroit à cette fin et émettra un avis indiquant la date et l’endroit de l’audience dans au moins une édition d’une publication, le cas échéant, à diffusion générale dans la
région où se trouvent les terrains visés par une éventuelle acquisition. L’Office fera également parvenir un tel avis à chacune des
personnes déposant une déclaration auprès de l’Office.
L’Office ou une personne autorisée par l’Office peut effectuer
une telle inspection des terrains visés par une éventuelle acquisition ou touchés par l’installation du pipeline, dans la mesure où
l’Office considère une telle mesure nécessaire.
Pendant l’audience, l’Office permettra à chaque personne ayant
déposé une déclaration par écrit de faire des observations et peut
permettre à toute autre personne intéressée de faire des représentations devant l’Office, dans la mesure où ce dernier juge que
c’est pertinent.
L’Office prendra en compte toutes les déclarations déposées
par écrit et toutes les observations faites pendant l’audience afin
d’identifier le meilleur tracé détaillé du pipeline possible ainsi
que les méthodes et le moment les plus opportuns pour l’installation du pipeline.
Advenant le cas où l’Office tient une audience portant sur un
tronçon ou à la partie en question, il transmettra une copie de sa
décision et des raisons afférentes à chaque personne ayant formulé des observations devant l’Office pendant l’audience.
L’Office peut établir un montant qu’elle juge raisonnable par
rapport aux coûts effectifs justifiables engagés par toute personne
présentant des observations à l’Office pendant une telle audience
et le montant ainsi établi sera versé sans délai à cette personne par
la M&NP.
Une copie des plans, profils et livres de renvoi relatifs au tracé
détaillé peut être consultée au bureau de l’Office, de la M&NP ou
du directeur de l’enregistrement du district où sont situés les terrains touchés et aux bureaux de la ville pour les remplacements
indiqués à l’annexe A plus précisément :
Ville de Stewiacke, 295, rue George, Stewiacke (NouvelleÉcosse) B0N 2J0
Ville de Stellarton, 250, rue Foord, Stellarton (NouvelleÉcosse) B0K 1S0
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3891
Halifax, December 9, 1999
MARITIMES & NORTHEAST PIPELINE
LIMITED PARTNERSHIP
District de East Hants, 2361, Route no 2, Milford (NouvelleÉcosse) B0N 2H0
Bibliothèque municipale Alderney Gate, 60, promenade
Alderney, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 4P8
Municipalité régionale de Halifax, Egan House, 2776, chemin
Dutch Village, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3A5
Pour plus de renseignements, communiquez avec la M&NP au
1801, rue Hollis, Bureau 1600, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J
3N4 ou téléphonez (à frais virés) à Bud Audas, Gestionnaire de
l’emprise, Canalisations secondaires, (902) 420-0142 ou 1-800223-1716.
Halifax, le 9 décembre 1999
MARITIMES & NORTHEAST PIPELINE
LIMITED PARTNERSHIP
[52-1-o]
[52-1-o]
District of East Hants, 2361 Highway No. 2, Milford, Nova
Scotia B0N 2H0
Alderney Gate Public Library, 60 Alderney Drive, Dartmouth,
Nova Scotia B2Y 4P8
Halifax Regional Municipality, Egan House, 2776 Dutch Village Road, Nova Scotia B3J 3A5
For further information, please contact M&NP at 1801 Hollis
Street, Suite 1600, Halifax, Nova Scotia B3J 3N4 or telephone
(collect) Bud Audas, Right of Way Manager, Laterals at (902)
420-0142 or 1-800-223-1716.
MTC MORTGAGE INVESTMENT CORPORATION
SOCIÉTÉ DE PLACEMENTS HYPOTHÉCAIRES MTC
CHANGE OF NAME
Notice is hereby given that MTC Mortgage Investment Corporation intends to make an application under subsection 220(1) of
the Trust and Loan Companies Act (Canada) for ministerial approval to change its name to MCAP Inc.
Toronto, November 23, 1999
MTC MORTGAGE INVESTMENT CORPORATION
SUSAN DORE
Secretary
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Avis est par les présentes donné que la Société de placements
hypothécaires MTC a l’intention de demander, en vertu du paragraphe 220(1) de la Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt
(Canada), l’autorisation ministérielle de changer son nom pour
celui de MCAP Inc.
Toronto, le 23 novembre 1999
SOCIÉTÉ DE PLACEMENTS HYPOTHÉCAIRES MTC
Le secrétaire
SUSAN DORE
[49-4-o]
[49-4-o]
NATIONAL RAILROAD PASSENGER CORPORATION
NATIONAL RAILROAD PASSENGER CORPORATION
DOCUMENTS DEPOSITED
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on December 9, 1999, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Memorandum of Lease of Railroad Equipment (Amtrak
Trust 99-C) dated December 9, 1999, between Wilmington
Trust Company and National Railroad Passenger Corporation;
2. Memorandum of Loan and Security Agreement (Amtrak
Trust 99-C) dated December 9, 1999, between Wilmington
Trust Company and National Railroad Passenger Corporation;
3. Memorandum of Lease of Railroad Equipment (Amtrak
Trust 99-D) dated December 9, 1999, between Wilmington
Trust Company and National Railroad Passenger Corporation;
4. Memorandum of Loan and Security Agreement (Amtrak
Trust 99-D) dated December 9, 1999, between Wilmington
Trust Company and National Railroad Passenger Corporation;
5. Memorandum of Lease of Railroad Equipment (Amtrak
Trust 99-E) dated December 9, 1999, between Wilmington
Trust Company and National Railroad Passenger Corporation;
6. Memorandum of Loan and Security Agreement (Amtrak
Trust 99-E) dated December 9, 1999, between Wilmington
Trust Company and National Railroad Passenger Corporation;
7. Memorandum of Lease of Railroad Equipment (Amtrak
Trust 99-F) dated December 9, 1999, between Wilmington
Trust Company and National Railroad Passenger Corporation;
8. Memorandum of Loan and Security Agreement (Amtrak
Trust 99-F) dated December 9, 1999, between Wilmington
Trust Company and National Railroad Passenger Corporation;
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que les documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire général du Canada
le 9 décembre 1999 :
1. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire
(Amtrak Trust 99-C) en date du 9 décembre 1999 entre la
Wilmington Trust Company et la National Railroad Passenger
Corporation;
2. Résumé de l’accord de prêt et du contrat de garantie
(Amtrak Trust 99-C) en date du 9 décembre 1999 entre la
Wilmington Trust Company et la National Railroad Passenger
Corporation;
3. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire
(Amtrak Trust 99-D) en date du 9 décembre 1999 entre la
Wilmington Trust Company et la National Railroad Passenger
Corporation;
4. Résumé de l’accord de prêt et du contrat de garantie
(Amtrak Trust 99-D) en date du 9 décembre 1999 entre la
Wilmington Trust Company et la National Railroad Passenger
Corporation;
5. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire
(Amtrak Trust 99-E) en date du 9 décembre 1999 entre la
Wilmington Trust Company et la National Railroad Passenger
Corporation;
6. Résumé de l’accord de prêt et du contrat de garantie
(Amtrak Trust 99-E) en date du 9 décembre 1999 entre la
Wilmington Trust Company et la National Railroad Passenger
Corporation;
3892
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
9. Memorandum of Lease of Railroad Equipment (Amtrak
Trust 99-G) dated December 9, 1999, between Wilmington
Trust Company and National Railroad Passenger Corporation;
and
10. Memorandum of Loan and Security Agreement (Amtrak
Trust 99-G) dated December 9, 1999, between Wilmington
Trust Company and National Railroad Passenger Corporation.
December 15, 1999
7. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire
(Amtrak Trust 99-F) en date du 9 décembre 1999 entre la
Wilmington Trust Company et la National Railroad Passenger
Corporation;
8. Résumé de l’accord de prêt et du contrat de garantie
(Amtrak Trust 99-F) en date du 9 décembre 1999 entre la
Wilmington Trust Company et la National Railroad Passenger
Corporation;
9. Résumé du contrat de location d’équipement ferroviaire
(Amtrak Trust 99-G) en date du 9 décembre 1999 entre la
Wilmington Trust Company et la National Railroad Passenger
Corporation;
10. Résumé de l’accord de prêt et du contrat de garantie
(Amtrak Trust 99-G) en date du 9 décembre 1999 entre la
Wilmington Trust Company et la National Railroad Passenger
Corporation;
Le 15 décembre 1999
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[52-1-o]
[52-1-o]
REGIONAL MUNICIPALITY OF WOOD BUFFALO
REGIONAL MUNICIPALITY OF WOOD BUFFALO
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Regional Municipality of Wood Buffalo hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Fisheries
and Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, the Regional Municipality of Wood
Buffalo has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans,
and in the office of the District Registrar of the Land Registry
District of Northern Alberta, at Edmonton, Alberta, under deposit
number 9926681, a description of the site and plans of a proposed bridge over Jackfish River, at Conklin, in front of lot
No. INE 32-76-7-4.
REGIONAL MUNICIPALITY
OF WOOD BUFALO
La Regional Municipality of Wood Buffalo donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. La Regional Municipality of Wood Buffalo a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans et au bureau de la publicité des
droits du district d’enregistrement de Northern Alberta, à Edmonton (Alberta), sous le numéro de dépôt 9926681, une description
de l’emplacement et les plans d’un pont que l’on propose de
construire au-dessus de la rivière Jackfish, à Conklin, en face du
lot INE 32-76-7-4.
Le projet fait présentement l’objet d’un examen préalable en conformité avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement en ce qui
a trait aux compétences fédérales doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Edmonton, le 25 décembre 1999
REGIONAL MUNICIPALITY
OF WOOD BUFFALO
[52-1-o]
[52-1]
And take notice that the project is presently being screened
pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment as it relates to areas of federal
responsibility should be directed, not later than one month from
the date of publication of this notice, to the Regional Director,
Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
201 Front Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Edmonton, December 25, 1999
RIVERSIDE FOREST PRODUCTS LTD.
RIVERSIDE FOREST PRODUCTS LTD.
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Riverside Forest Products Ltd. hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Fisheries and Oceans
under the Navigable Waters Protection Act for approval of the
plans and site of the work described herein. Under section 9 of
the said Act, Riverside Forest Products Ltd. has deposited with
the Minister of Fisheries and Oceans, at Vancouver, British
La société Riverside Forest Products Ltd. donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. La société Riverside Forest Products
Ltd. a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3893
Prince George, December 14, 1999
D.R.ESTEY ENGINEERING LTD.
DON WILLIAMS
Professional Engineer
ministre des Pêches et des Océans, à Vancouver (ColombieBritannique), et au bureau de la publicité des droits du district
d’enregistrement de Prince George, à Prince George (ColombieBritannique), sous le numéro de dépôt PN 047075, une description de l’emplacement et les plans d’un pont de béton-acier d’une
longueur de 30,9 m, de calibre L-100, au-dessus du ruisseau
Grain, au kilomètre 4,1 du prolongement du chemin Tasse Lake.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement doit être
adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la date de
publication du présent avis, au Directeur régional, Division de la
protection des eaux navigables, Programmes opérationnels, Garde
côtière canadienne, Ministère des Pêches et des Océans, 555, rue
Hastings Ouest, Bureau 350, Vancouver (Colombie-Britannique)
V6B 5G3.
Prince George, le 14 décembre 1999
D.R.ESTEY ENGINEERING LTD.
L’ingénieur
DON WILLIAMS
[52-1-o]
[52-1]
Columbia, and in the office of the District Registrar of the Land
Registry District of Prince George, at Prince George, British Columbia, under deposit number PN 047075, a description of the
site and plans of a 30.9 m steel/concrete composite L-100 bridge
structure over Grain Creek at kilometre 4.1 of Tasse Lake Road
Extension.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment should be directed, not later
than one month from the date of publication of this notice, to the
Regional Director, Navigable Waters Protection Division, Operational Programs, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries
and Oceans, 350–555 West Hastings Street, Vancouver, British
Columbia V6B 5G3.
SASKATCHEWAN HIGHWAYS AND
TRANSPORTATION
SASKATCHEWAN HIGHWAYS AND
TRANSPORTATION
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Saskatchewan Highways and Transportation hereby gives notice that an application has been made to the Minister of Fisheries
and Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under
section 9 of the said Act, Saskatchewan Highways and Transportation has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans
and in the office of the District Registrar of the Land Registry
District of Battleford, at Battleford, Saskatchewan, under deposit
number 99B17749, a description of the site and plans of a proposed bridge on Highway No. 965 over Keeley River, approximately 13.36 km west of the junction with Highway No. 155 west
of Beauval, Saskatchewan.
And take notice that the project will be subject to review pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment should be directed, not later
than one month from the date of publication of this notice, to the
Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, 201 Front Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario
N7T 8B1.
Regina, December 6, 1999
BRIAN KING
Deputy Minister
Saskatchewan Highways and Transportation (le ministère de la
Voirie et des Transports de la Saskatchewan) donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. Saskatchewan Highways and Transportation a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du
ministre des Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité
des droits du district d’enregistrement de Battleford, à Battleford
(Saskatchewan), sous le numéro de dépôt 99B17749, une description de l’emplacement et les plans d’un pont qu’on propose
de construire au-dessus de la rivière Keeley, sur la route 965, à
environ 13,36 km à l’ouest de l’intersection de la route 155, à
l’ouest de Beauval (Saskatchewan).
Le projet fera l’objet d’un examen préalable en conformité
avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement doit être
adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la date de
publication du présent avis, au Directeur régional, Garde côtière
canadienne, Ministère des Pêches et des Océans, 201, rue Front
Nord, Bureau 703, Sarnia (Ontario) N7T 8B1.
Regina, le 6 décembre 1999
Le sous-ministre
BRIAN KING
[52-1-o]
[52-1]
SUN LIFE ASSURANCE COMPANY OF CANADA
SUN LIFE DU CANADA, COMPAGNIE D’ASSURANCEVIE
REINSURANCE AGREEMENT
CONVENTION DE RÉASSURANCE
Notice is hereby given that Sun Life Assurance Company of
Canada (“Sun Life Canada”) intends to make an application to
the Minister of Finance of Canada, on or after January 31, 2000,
Avis est par les présentes donné que la Sun Life du Canada,
compagnie d’assurance-vie (« Sun Life Canada ») a l’intention de
présenter au ministre des Finances du Canada, le 31 janvier 2000
3894
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
JAMES E. HENKEL
Secretary
ou par la suite, une demande afin d’obtenir l’autorisation, aux
termes de l’article 254 de la Loi sur les sociétés d’assurances
(Canada), de conclure une convention de réassurance avec la Sun
Life of Canada (Philippines), Inc. (« Sun Life Philippines »), filiale en propriété exclusive de la Sun Life Canada, selon laquelle
la Sun Life Canada pourra faire réassurer par la Sun Life Philippines tous les contrats d’assurance établis par l’entreprise de
l’organisation que possède la Sun Life Canada aux Philippines.
La Sun Life Canada transférera également à la Sun Life Philippines, en vertu d’une convention de transfert devant être conclue
entre ces deux parties, tous les éléments d’actif et de passif de son
organisation des Philippines, à l’exception des provisions mathématiques des contrats.
Les titulaires de contrats de la Sun Life Canada pourront examiner des exemplaires de ces conventions et le rapport de l’actuaire indépendant à ce sujet pendant les heures normales de
bureau, au siège social de la Sun Life Canada situé au 150, rue
King Ouest, 14e étage (service du Secrétaire), Toronto (Ontario)
jusqu’au 31 janvier 2000.
Toronto, le 25 décembre 1999
Le secrétaire
JAMES E. HENKEL
[52-1-o]
[52-1-o]
for approval pursuant to section 254 of the Insurance Companies
Act (Canada) of the reinsurance by Sun Life Canada with Sun
Life of Canada (Phillippines), Inc. (“Sun Life Philippines”), a
wholly-owned subsidiary of Sun Life Canada, of all of the policies issued through Sun Life Canada’s branch operations in the
Philippines, pursuant to a reinsurance agreement to be entered
into by Sun Life Canada and Sun Life Philippines. Sun Life Canada will also transfer to Sun Life Philippines all of the assets
and liabilities of Sun Life Canada’s branch operations in the
Philippines, other than policy liabilities, pursuant to a transfer
agreement to be entered into by Sun Life Canada and Sun Life
Philippines.
Copies of these agreements and the report of an independent
actuary thereon will be available for inspection by policyholders
of Sun Life Canada during regular business hours at its head office at 150 King Street W, 14th floor (Secretary’s Department),
Toronto, Ontario, at any time up to January 31, 2000.
Toronto, December 25, 1999
TIG REINSURANCE COMPANY
TIG REINSURANCE COMPANY
CHANGE OF NAME
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Notice is hereby given that TIG Reinsurance Company intends
to make an application to the Superintendent of Financial Institutions, pursuant to section 576 of the Insurance Companies Act, to
change the name under which it is authorized to insure risks from
TIG Reinsurance Company to Odyssey America Reinsurance
Corporation.
Toronto, December 11, 1999
TIG REINSURANCE COMPANY
DONALD G. SMITH
Chief Agent
Avis est par les présentes donné que la société TIG Reinsurance Company demandera au surintendant des institutions financières, conformément à l’article 576 de la Loi sur les sociétés
d’assurances, de changer à Odyssey America Compagnie de Réassurance la dénomination sociale sous laquelle elle est autorisée
à offrir des assurances.
Toronto, le 11 décembre 1999
TIG REINSURANCE COMPANY
Le mandataire principal
DONALD G. SMITH
[50-4-o]
[50-4]
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Health, Dept. of
Regulations Amending the Fees in Respect of Medical
Devices Regulations................................................
3895
Page
Page
3896
Santé, min. de la
Règlement modifiant le Règlement sur le prix à payer à
l’égard des instruments médicaux........................... 3896
Indian Affairs and Northern Development, Dept. of
Regulations Amending the Yukon Forest Protection
Regulations .............................................................
Regulations Amending the Yukon Timber Regulations
3919
3906
Treasury Board Secretariat
Public Sector Pension Investment Board Regulations .
3921
Affaires indiennes et du Nord canadien, min. des
Règlement modifiant le Règlement sur la protection des
forêts du Yukon ...................................................... 3919
Règlement modifiant le Règlement sur le bois du
Yukon ..................................................................... 3906
Secrétariat du Conseil du Trésor
Règlement sur l’Office d’investissement des régimes de
pensions du secteur public ...................................... 3921
3896
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
Regulations Amending the Fees in Respect of
Medical Devices Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur le prix à
payer à l’égard des instruments médicaux
Statutory Authority
Financial Administration Act
Fondement législatif
Loi sur la gestion des finances publiques
Sponsoring Department
Department of Health
Ministère responsable
Ministère de la Santé
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Background and Description
This regulatory amendment proposes a fee reduction provision
for medical device establishment licencing fees which are scheduled to come into effect on January 1, 2000. The requirement for
a medical device firm to hold an establishment licence is detailed
in section 44 of the Medical Devices Regulations. This section
states the following:
(1) No person shall import or sell a medical device unless the
person holds an establishment licence.
(2) Subsection (1) does not apply to the importation or sale of a
medical device by
(a) a retailer;
(b) a health care facility;
(c) in the case of a Class II, III or IV medical device, the
manufacturer of the medical device; or
(d) in the case of a Class I device, the manufacturer of the
medical device, if the manufacturer imports or distributes
solely through a person who holds an establishment licence.
Contexte et description
La présente modification réglementaire porte sur un projet de
disposition pour la réduction des prix à payer pour les licences
d’établissement d’instruments médicaux, dont la date d’entrée en
vigueur est le 1er janvier 2000. L’article 44 du Règlement sur les
instruments médicaux décrit les exigences que les fabricants
d’équipements médicaux devront satisfaire en vue d’obtenir une
licence d’établissement. Cet article stipule ce qui suit :
(1) Il est interdit d’importer ou de vendre un instrument médical, à moins d’être titulaire d’une licence d’établissement.
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique ni à l’importation ni à la
vente d’un instrument médical par :
(a) les détaillants;
(b) les établissements de santé;
(c) dans le cas d’un instrument de classe II, III ou IV, son
fabricant;
(d) dans le cas d’un instrument de classe I, son fabricant,
s’il le distribue ou l’importe uniquement par l’entremise d’une personne qui est titulaire d’une licence
d’établissement.
Le Règlement sur le prix à payer à l’égard des instruments
médicaux, publié le 16 septembre 1998 dans la Partie II de la
Gazette du Canada, sera mis en œuvre en trois étapes. Les prix à
payer pour les licences d’instruments médicaux sont entrés en
vigueur le 1er septembre 1998. Les frais annuels de renouvellement des licences d’instruments médicaux sont entrés en vigueur
le 1er novembre 1999. L’étape finale de la mise en œuvre portera
sur les prix d’une licence d’établissement, dont la date d’entrée
en vigueur sera le 1er janvier 2000.
Les fabricants d’instruments médicaux de classe I ne sont pas
assujettis aux exigences relatives aux licences d’instruments médicaux ni aux prix à payer en vue d’obtenir une licence d’instruments médicaux. Ils sont toutefois assujettis aux exigences
portant sur les licences d’établissement. En vertu des règlements
sur les prix d’une licence d’établissement, qui doivent entrer en
vigueur le 1er janvier 2000, ces fabricants seront assujettis aux
prix à payer en vue d’obtenir une licence d’établissement, si leurs
produits ne sont pas vendus par l’intermédiaire d’un importateur
ou distributeur canadien détenant une licence. Les fabricants
d’instruments médicaux de classe II, III et IV sont assujettis aux
prix à payer en vue d’obtenir une licence d’instruments médicaux.
Cette disposition a été ajoutée afin qu’il soit possible de facturer
une partie du coût des opérations suivant la mise en marché
aux fabricants, importateurs et distributeurs. Ce mécanisme de
The Fees in Respect of Medical Devices Regulations, which
were published in the Canada Gazette, Part II, on September 16,
1998, are scheduled for implementation in three stages. The fees
for medical devices licences were introduced on September 1,
1998. The annual fees for product licencing renewal were effective November 1, 1999. The final stage of implementation is the
fees for establishment licences, effective on January 1, 2000.
Manufacturers of Class I medical devices are not subject to the
medical devices licencing requirements and the associated medical devices licencing fees. They are, however, subject to the establishment licencing requirements. Under the Fee Regulations,
which are to come into effect on January 1, 2000, these manufacturers will be subject to the establishment licencing fees, if they
do not sell through a licensed Canadian importer or distributor.
Manufacturers of Class II, III and IV devices are subject to medical devices licencing fees. This provision was introduced to allow
a portion of the cost of post-market activities to be charged back
to manufacturers, importers and distributors. This mechanism was
deemed to be fair and appropriate at the time the establishment
licence fees were implemented.
Le 25 décembre 1999
The medical device industry has expressed concerns regarding
the impact of the establishment licence fee on firms with a limited
number of products and low annual sales volumes. The analysis
conducted prior to the passage of the fees in September 1998
suggested that the fees would not present a major impact. As a
result, the regulations were passed without a fee reduction provision for establishment licencing. This decision was based on the
assumption that the removal of the requirement for product licences for Class I devices would be sufficient to reduce the impact. However, new information from stakeholders has been received indicating that fees would have a negative impact on some
unique, low volume product lines, such as motorized patient lifts
and neck braces. It is therefore proposed that these fees be modified to introduce a fee reduction provision now, until such time as
Health Canada has fully evaluated the impact of these fees on the
industry, and their effect on product availability.
It is proposed that the fee would be the lesser of $2,120 or
1 percent of the establishment’s annual gross revenue for the
previous fiscal year. In the case of an establishment with no annual gross revenue for its first fiscal year, a fee reduction and
remission provision is proposed. Under this proposed amendment, the full fee would be paid by such an establishment at the
time of the issuance of the Establishment Licence, subject to a
possible reduction once annual gross revenue has been determined. In addition, it is proposed that the $2,530 initial licencing
fee be revoked. There is a provision for a remission of $410 to be
granted automatically to those who have paid the $2,530 fee for
the year 2000. This proposed remission will provide equal treatment to every applicant for an establishment licence for calendar
year 2000.
The Therapeutic Products Programme (TPP) is currently conducting a comprehensive review (Phase IV Cost Recovery) of the
impact of fees on both the drug and medical devices industry, the
health care sector and the TPP as a regulator. The review of the
impact of the drug fees and the medical devices licencing fees is
planned to be completed by the summer of 2000. Once that review is complete, the TPP will undertake a further analysis of the
impact of the annual licence renewal fees for medical device
products and of the fees for device establishment licences,
scheduled to be implemented in November 1999 and January 2000, respectively. This subsequent review is to be delayed as
the evaluation currently underway began prior to the introduction
of these latter two fees. Therefore, the TPP will be better able to
recommend appropriate fee adjustments by the end of 2001, after
collection and evaluation of the impact of these fees.
Gazette du Canada Partie I
3897
réglementation a été jugé juste et approprié au moment de la mise
en œuvre des prix à payer en vue d’obtenir une licence
d’établissement.
L’industrie de la production des instruments médicaux a soulevé certaines préoccupations par rapport à l’impact des prix à
payer en vue d’obtenir une licence d’établissement pour les compagnies produisant une variété limitée d’instruments médicaux et
n’ayant qu’un faible chiffre de ventes annuelles. L’analyse menée
avant l’entrée en vigueur des prix des licences, en septembre
1998, révélait que ces frais n’auraient pas un impact majeur. Conséquemment, les règlements ont été adoptés sans aucune disposition prévoyant une réduction des prix à payer en vue d’obtenir
une licence d’établissement. Cette décision se basait sur l’hypothèse voulant qu’il était suffisant, pour réduire tout impact,
d’éliminer l’exigence d’obtenir une licence pour les instruments
de classe I. Toutefois, de nouvelles informations fournies par les
intervenants révèlent que ces frais auraient un impact négatif sur
certaines gammes d’instruments uniques à production limitée tels
les lève-patients motorisés ou les supports cervicaux. Il est donc
recommandé d’amender les règlements sur les prix à payer afin
d’inclure une disposition prévoyant une réduction de ces frais dès
maintenant, et ce jusqu’à ce que Santé Canada ait mené une étude
complète de l’impact de ces frais sur l’industrie et leurs conséquences sur la disponibilité des produits.
Il est recommandé d’établir ces frais au moindre de 2 120 $ et
de 1 p. 100 des revenus bruts de toute entreprise durant le dernier
exercice financier. Dans le cas d’une entreprise n’ayant enregistré
aucun revenu brut durant son premier exercice financier, nous
proposons une réduction des frais et une disposition prévoyant la
remise des prix à payer. En vertu de ce projet de modification, le
montant total des frais serait payé par l’entreprise au moment de
l’émission de sa licence d’établissement, en tenant compte d’une
réduction possible lorsqu’on sera en mesure d’établir ses revenus
bruts durant un exercice financier. De plus, il est recommandé de
révoquer le montant initial de 2 530 $ fixant le prix à payer en
vue d’obtenir une licence. Il y a une disposition prévoyant une
remise automatique de 410 $ aux entreprises ayant payé les frais
de 2 530 $ pour l’année 2000. Une telle remise garantira que chaque entreprise ayant soumis une demande en vue d’obtenir une
licence d’établissement en l’an 2000 sera traitée de façon égale.
Le Programme des produits thérapeutiques (PPT) mène actuellement une révision complète et détaillée (étape IV du programme
de recouvrement des coûts) de l’impact de ces frais sur les industries des instruments médicaux et des produits thérapeutiques, sur
le secteur des soins de santé et sur le PPT en tant qu’organisme de
réglementation. Nous prévoyons que la révision de l’impact des
frais reliés aux produits pharmaceutiques et aux prix à payer en
vue d’obtenir une licence pour les instruments médicaux devrait
être complétée à l’été 2000. Lorsque cette révision aura été complétée, le PPT mènera une analyse subséquente sur l’impact des
frais de renouvellement annuel des licences d’instruments médicaux et sur les frais des licences d’établissement de ces mêmes
produits, dont l’entrée en vigueur est respectivement prévue pour
novembre 1999 et janvier 2000. Cette deuxième étape de la révision sera reportée parce que la révision présentement en cours a
débuté avant l’introduction des deux frais précités. En conséquence, le PPT sera plus en mesure de recommander les modifications nécessaires à ces frais vers la fin de l’année 2001, soit
lorsqu’il aura colligé et évalué l’impact de ces frais.
Alternatives
Solutions envisagées
There were four options considered:
One option is to maintain the status quo until the full impact of
the fees could be objectively evaluated. However, it is anticipated
that the results of such an evaluation will not be available soon
Nous avons considéré quatre solutions de rechange :
Une solution serait de s’en tenir au statu quo jusqu’à ce que
l’impact total de ces frais soit évalué de manière objective. Cependant, il est à prévoir que les résultats d’une telle évaluation ne
3898
Canada Gazette Part I
enough. If the proposed changes are not amended in the near future, the industry will be subject to the current fees on January 1,
2000. The introduction of these fees at that time could result in
the closure of some firms and loss of some unique product lines.
Therefore, the status quo is not an acceptable option.
Another alternative considered was the structuring of an interim fee schedule whereby the fees payable would be reduced in
specified steps according to company sales. This approach is expected to have a number of disadvantages. A number of fee steps
would be required to ensure a reasonably equitable benefit to
firms of different sizes. This would therefore increase the complexity and cost of administering the fee regulations. Additionally, a series of fixed fee reductions would be less equitable than
the recommended alternative which incorporates a maximum fee
of 1,0 percent of gross revenues.
A third option considered was to propose an increase in fees
for the establishment licences along with the proposed reductions
to offset the loss of revenue to the Therapeutic Products Programme. Although the TPP needs adequate resourcing to fund the
activities related to establishment licencing, it is of utmost importance to ensure that fees imposed do not limit the availability of
medical devices to the Canadian public. It is therefore recommended that an increase not be introduced at this time. The introduction of higher fees would require new evidence to justify and
demonstrate the acceptability of the proposed increase. Currently,
such data are not available.
This proposal is the preferred solution given data currently
available and the need to introduce a maximum fee as soon as
possible. Pre-publication consultation on the proposed amendment elicited few responses. Those most affected by the existing
fee have expressed support. Reduction in the maximum fee (fee
cap) to 1 percent is expected to address the concerns that the initial proposed cap of 1.5 percent was too high.
It is the TPP’s intent to conduct a comprehensive evaluation of
the impact and make any necessary adjustments at a later date.
Any subsequent change to the fees is not expected to occur until
2002. This proposal also respects the commitment made in the
Regulatory Impact Analysis Statement (RIAS) accompanying the
Fees in Respect of Medical Devices Regulations (September 16,
1998). The RIAS stated that TPP would consider the introduction
of a fee reduction provision for establishment licences and/or an
overall cap on annual establishment licence fees before the implementation of these fees on January 1, 2000. Although this
amendment is not expected to come into force by January 1,
2000, the transitional provisions for fee remissions should address industry concerns about the delay.
December 25, 1999
soient pas disponibles assez tôt. Si les changements proposés ne
sont pas modifiés dans un proche avenir, l’industrie sera assujettie aux frais existants à compter du 1er janvier 2000. L’application
de ces frais pourrait entraîner, à ce moment-là, la fermeture d’entreprises de fabrication et la perte de certaines gammes d’instruments uniques. Donc, le statu quo n’est pas une solution
acceptable.
Une autre solution envisagée est l’établissement d’un échéancier intérimaire prévoyant une réduction des frais répartie sur des
étapes précises, en rapport avec les ventes de l’entreprise. Cette
approche comporterait un certain nombre de désavantages. Il
faudrait déterminer un nombre d’étapes qui permettraient à des
entreprises de différentes envergures de réaliser un profit équitable. Conséquemment, cela accroîtrait la complexité et le coût
d’administration des règlements relatifs aux frais. De plus, une
série de réductions prédéterminées de ces frais serait moins équitable que la proposition de limiter ces frais à 1 p. 100 des revenus
bruts.
Une troisième solution envisagée serait de majorer les prix à
payer en vue d’obtenir une licence d’établissement parallèlement
aux réductions mentionnées précédemment afin de compenser les
pertes de revenu du Programme des produits thérapeutiques.
Même si le PPT a besoin de ressources suffisantes pour financer
ses activités relatives à l’émission de licences d’établissement, il
est de la plus grande importance de s’assurer que ces frais ne
limitent pas la disponibilité d’instruments médicaux auprès de la
population canadienne. Il est donc recommandé de ne pas imposer d’augmentation pour l’instant. Il faudrait faire la preuve que
l’introduction de frais majorés est justifiée et démontrer qu’un
telle augmentation est acceptable. Il n’existe, à l’heure actuelle,
aucune donnée en ce sens.
La présente proposition est la solution qui apparaît préférable,
compte tenu des données disponibles et du besoin d’appliquer
une tarification maximale aussitôt que possible. Les consultations
préalables à la publication n’ont suscité que peu de commentaires. Ceux qui sont le plus touchés par la présente échelle de
prix se sont montrés favorables. On s’attend à ce qu’une diminution des frais maximaux (plafonnement des frais) à 1 p. 100 atténue les craintes exprimées voulant que la limite initiale de
1,5 p. 100 était trop élevée.
Le PPT a l’intention de mener une étude complète et détaillée
de l’impact et, ultérieurement, d’introduire les ajustements nécessaires. Toute modification subséquente aux prix à payer en vue
d’obtenir une licence n’aura vraisemblablement pas lieu avant
2002. La présente proposition respecte également l’engagement
pris dans le Résumé de l’étude d’impact de la réglementation
(REIR) accompagnant le Règlement sur le prix à payer à l’égard
des instruments médicaux (le 16 septembre 1998). Le REIR
énonce que le PPT considérerait l’introduction d’une disposition
visant à réduire les prix à payer en vue d’obtenir une licence
d’établissement et/ou un plafonnement général des frais annuels
de licence d’établissement avant l’entrée en vigueur de ces frais,
le 1er janvier 2000. Même s’il n’est pas prévu que la présente
modification entre en vigueur le 1er janvier 2000, on s’attend à ce
que les dispositions intérimaires pour la remise des frais atténuent
les craintes exprimées par l’industrie relativement au délai.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
This proposal is expected to impact on the following sectors as
outlined below:
La présente proposition devrait avoir ces conséquences pour
les secteurs suivants :
Public
Population
The public should benefit from continued availability of necessary medical devices. Some medical devices are considered to
be unique product lines and although they generate low sales
La population devrait bénéficier d’une disponibilité continue
des instruments médicaux nécessaires. Certains instruments
médicaux sont considérés comme faisant partie de gammes
Le 25 décembre 1999
volume, they fulfill specific patient needs. In addition, the continued viability of these small firms in Canada provides additional
employment opportunities for Canadians.
However, the proposal would result in indirect costs to the Canadian public. Taxpayers, through funding received by the TPP
from government appropriations, will be expected to support a
slightly higher portion of the cost of post-approval activities.
Gazette du Canada Partie I
3899
d’instruments uniques à production limitée et, bien qu’ils ne
génèrent qu’un faible volume de ventes, ils remplissent les besoins particuliers des patients. De plus, la viabilité continue de
ces petites entreprises au Canada fournit des possibilités d’emplois additionnels aux Canadiens.
Cependant, la présente proposition entraînerait des coûts indirects pour la population canadienne. Les contribuables, par l’entremise des sommes versées au PPT sous forme de crédits budgétaires gouvernementaux, devront défrayer le léger supplément des
coûts relié aux activités suivant l’homologation des instruments
médicaux.
Industry
Industrie
The proposal would benefit smaller firms as they would be
subject to a more economically acceptable fee schedule.
Les petites entreprises bénéficieraient de la présente proposition parce qu’elles se trouveraient ainsi assujetties à un échéancier de paiement plus convenable d’un point de vue financier.
Dans l’ensemble, on s’attend à ce qu’une cinquantaine d’entreprises fabriquant des instruments médicaux bénéficient du plafonnement proposé de 1 p. 100 des frais. Même si la réduction
des frais variera en fonction des revenus de chaque entreprise, un
nombre relativement restreint de compagnies profitera surtout de
cette mesure. Bien que le nombre d’entreprises ayant un très faible volume de ventes (moins de 50 000 $) ne se situerait qu’entre
cinq et dix, l’existence de ce plafonnement des frais pourrait
s’avérer essentiel à leur survie. Les propriétaires de petites entreprises ont confirmé que sans l’adoption d’une forme quelconque
de réduction des frais pour les compagnies n’ayant qu’un très
faible volume de ventes, des entreprises fermeraient leurs portes
et certains produits ne seraient plus disponibles.
Les frais proposés constituent une réponse opportune aux préoccupations soulevées par l’industrie relativement à la situation
économique et à la disponibilité des produits.
Overall about 50 licenced medical device establishments are
expected to benefit to some degree from the proposed 1.0 percent
fee cap. Although the fee reduction will vary based on individual
establishment revenue, the major benefit will be to a relatively
small number of companies. While the number of firms with very
low sales (less than $50,000) is estimated at between five and ten,
the availability of this fee cap may be critical to their survival.
Proprietors of small firms confirmed that failure to introduce
some form of fee reduction for firms with very low sales could
result in closure of companies and non-availability of products.
The proposed fees also provide a timely response to economic
and product availability concerns expressed by industry.
Government
Gouvernement
The reduction in revenue from establishment licencing due to
the fee cap provision in this proposal is estimated to be $50,000
per year.
La perte de revenu imputable au plafonnement proposé des
prix à payer en vue d’obtenir une licence d’établissement est
évaluée à 50 000 $ annuellement.
Consultation
Consultations
Extensive consultation was conducted prior to the passage of
the current regulations which were published on September 16,
1998.
A Business Impact Test (BIT) was conducted in December
1997 on an earlier version of the current fee schedule for medical
devices. The results of the test included general comments on the
burden licencing fees would have on Class 1 manufacturers. Input
from the BIT resulted in:
(a) removing the requirement for product licencing of Class 1
medical devices; and
(b) retaining only the requirement for an Establishment Licence
for Class 1 manufacturers.
Une vaste consultation a eu lieu avant l’adoption de la présente
réglementation, dont la publication remonte au 16 septembre
1998.
Un test de l’impact sur les entreprises (BIT) a été mené en décembre 1997, à partir d’une version antérieure de la présente
échelle de frais relatifs aux instruments médicaux. Les résultats
de ce test comprenaient des commentaires généraux sur le fardeau
imposé par les frais de ces licences aux manufacturiers de produits de classe I. À partir des données colligées par le BIT, il a été
décidé :
a) d’abolir l’exigence d’obtenir une licence pour produits dans
le cas des instruments médicaux de classe I;
b) de maintenir uniquement l’obligation de détenir une licence
d’établissement dans le cas des manufacturiers des produits de
classe 1.
Depuis, les intervenants ont toutefois indiqué que cela n’apporte pas de correctif aux préoccupations relatives au fardeau
qu’imposent ces frais aux petites entreprises.
Nous avons reçu des commentaires écrits de la part de sept entreprises en ce qui a trait aux graves conséquences financières des
frais annuels associés à l’obtention d’une licence d’établissement.
Quatre de ces documents comportaient des suggestions visant
l’adoption d’une disposition prévoyant une réduction des frais
pour les petites entreprises afin de minimiser l’impact de ces frais
However stakeholders have since indicated that this did not address adequately concerns about the burden of fees on small
businesses.
Written comments have been received from seven firms regarding the severe economic impact of annual establishment licence
fees. Four of these letters have included suggestions for a fee
reduction proposal for small companies to minimize the impact of
the fees on their operations. Most of these suggestions were for a
fee reduction based on gross annual sales. One option proposed
3900
Canada Gazette Part I
spreading the fees over a longer period of time if the fees were to
remain unchanged.
In addition, telephone calls and personal communications with
TPP personnel have been received expressing concern over the
medical devices establishment licence fees. Stakeholders have
identified the need for a maximum fee for a given company, and a
fee reduction mechanism for small companies. This issue was
also raised repeatedly at meetings held with devices industry
associations.
The comprehensive evaluation (Phase IV) of the impact of
TPP’s current fee structure began in January 1999. During February and March 1999, four workshops were held. Industry, nonindustry stakeholders, and internal staff have participated in these
workshops. Issues discussed included such items as fee reductions, fee caps and the overall impact of cost recovery on the
medical device industry. A medical device industry association
requested that the economic impact of cost recovery on their industry be included in the Phase IV evaluation; however the results
of this evaluation will not be available until after the current fees
become effective.
In order to determine if this initiative would receive the support
of the affected industry, a preliminary consultation document was
sent September 1999 to MEDEC, a device industry association,
and a sample of 18 firms expected to potentially be eligible for
the fee reduction provision. Subsequently, this consultation
document was made available to a wider audience through publication on the TPP Web site. This preliminary consultation document had proposed a 1.5 percent fee cap.
MEDEC and nine individuals responded to this document. The
majority of the respondents agreed that some type of fee reduction was required, but many felt that the 1.5 percent cap was still
too high. As a result, the percentage was lowered to 1 percent to
accommodate these concerns.
A 30 day comment period will be provided upon prepublication in the Canada Gazette, Part I. All comments received will be
considered in the development of the final regulatory amendment.
The final regulatory amendment will then be published in the
Canada Gazette, Part II.
Compliance and Enforcement
This amendment does not alter existing compliance mechanisms under the provisions of the Food and Drugs Act and Food
and Drug Regulations enforced by the Therapeutic Product Programme inspectors.
The implementation of this proposal will not require additional
compliance or enforcement mechanisms. It is expected to receive
stakeholder support and therefore reduce the number of noncompliant parties.
Contact
Dorothy Walker or Karolyn Lui, Policy Division, Bureau of
Policy and Coordination, Therapeutic Products Programme,
December 25, 1999
sur leurs opérations. La plupart de ces suggestions portaient sur
une réduction des frais basée sur les ventes annuelles brutes. Une
suggestion proposait d’échelonner les frais sur une plus longue
période de temps dans l’éventualité où les frais demeureraient
inchangés.
De plus, d’autres commentaires ont été recueillis par téléphone,
ou directement par le personnel du PPT, soulevant des préoccupations relatives aux frais de licences d’établissement pour les
instruments médicaux. Les intervenants ont fait état de la nécessité d’établir des frais maximaux dans le cas d’une entreprise en
particulier et d’une disposition prévoyant la réduction de ces frais
pour les petites compagnies. Cette question a aussi été soulevée à
plusieurs reprises dans le cadre de rencontres avec des associations représentant les manufacturiers d’instruments médicaux.
La révision complète et détaillée (phase IV) de l’impact de la
présente échelle des frais du PPT a débuté en janvier 1999. Quatre ateliers ont eu lieu durant les mois de février et mars 1999.
Des représentants de l’industrie et d’autres intervenants, ainsi que
des membres de notre personnel ont pris part à ces ateliers. Les
questions soulevées portaient sur des points tels la réduction des
frais, le plafonnement des frais et l’impact général du recouvrement des coûts sur l’industrie de fabrication des instruments médicaux. Une association représentant l’industrie de fabrication des
instruments médicaux a demandé à ce que l’impact financier du
recouvrement des coûts sur leur industrie soit compris dans la
phase IV de la révision; toutefois, les résultats de cette révision ne
seront disponibles qu’après l’entrée en vigueur des frais actuels.
Afin de déterminer si cette initiative est susceptible de recevoir
l’appui de l’industrie, un document de consultation a été soumis,
en septembre 1999, à l’Association canadienne des fabricants
d’équipements médicaux (MEDEC), de même qu’à 18 compagnies constituant un échantillon représentatif des entreprises susceptibles de pouvoir bénéficier d’une disposition prévoyant une
réduction des frais. Par la suite, ce document de consultation a été
distribué à un plus large auditoire lorsqu’il a été publié sur le site
Web du PPT. Ce document de consultation initial suggérait un
plafonnement des frais à 1,5 p. 100.
La MEDEC ainsi que neuf personnes ont donné suite à ce document de consultation. La majorité des répondants affirmait
qu’une forme quelconque de réduction des frais est nécessaire et
plusieurs étaient d’avis que le plafond de 1,5 p. 100 était encore
trop élevé. Conséquemment, afin de tenir compte des préoccupations exprimées, ce pourcentage a été réduit à 1 p. 100.
Il y aura une période de rétroaction de 30 jours à compter de la
publication préalable dans la Partie I de la Gazette du Canada.
Tous les commentaires ainsi reçus seront considérés dans
l’élaboration de la modification finale de la réglementation. La
modification finale de la réglementation sera alors publiée dans la
Partie II de la Gazette du Canada.
Respect et exécution
La présente modification ne modifie pas les mécanismes de
conformité prévus dans les dispositions de la Loi sur les aliments
et drogues et du Règlement sur les aliments et drogues, mécanismes mis en application par les inspecteurs du Programme des
produits thérapeutiques.
La mise en œuvre de cette proposition ne nécessitera pas
l’adoption de mécanisme additionnel de conformité ou d’exécution. Nous prévoyons que la présente proposition recevra l’appui
des intervenants, réduisant du même coup les cas de nonconformité.
Personnes-ressources
Dorothy Walker ou Karolyn Lui, Division de la politique,
Bureau de la politique et de la coordination, Programme des
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
1600 Scott Street, 2nd Floor, Address Locator 3102C5, Ottawa,
Ontario K1A 1B6, (613) 957-9998 (Telephone) [Dorothy
Walker], (613) 941-3693 (Telephone) [Karolyn Lui], (613) 9416458 (Facsimile), dorothy_walker@hc-sc.gc.ca (Electronic mail),
karolyn_lui@hc-sc.gc.ca (Electronic mail).
“annual gross
revenue”
« recettes
brutes
annuelles »
a
b
1
produits thérapeutiques, 1600, rue Scott, 2e étage, Indice
d’adresse 3102C5, Ottawa (Ontario) K1A 1B6, (613) 957-9998
(téléphone) [Dorothy Walker], (613) 941-3693 (téléphone)
[Karolyn Lui], (613) 941-6458 (télécopieur), dorothy_walker@hcsc.gc.ca (courriel), karolyn_lui@hc-sc.gc.ca (courriel).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in
Council proposes, pursuant to paragraphs 19(1)(a)a
and 19.1(a)a and subsection 23(2.1)b of the Financial Administration Act, to make the annexed
Regulations Amending the Fees in Respect of
Medical Devices Regulations.
Interested persons may make representations
with respect to the proposed Regulations within
30 days after the date of publication of this notice.
All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be addressed to Karolyn Lui, Therapeutic
Products Programme, Health Canada, Tower “B”,
2nd Floor, 1600 Scott Street, Address Locator
3102C5, Ottawa, Ontario K1A 1B6, (613) 941-6458
(Facsimile), Karolyn_Lui@hc-sc.gc.ca (Electronic
mail).
The representations should stipulate those parts
of the representations that should not be disclosed
pursuant to the Access to Information Act, in particular, pursuant to sections 19 and 20 of that Act,
the reason why those parts should not be disclosed
and the period during which those parts should
remain undisclosed. The representations should
also stipulate those parts of the representations in
respect of which there is consent to disclosure pursuant to the Access to Information Act.
Ottawa, December 16, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en
vertu des alinéas 19(1)a)a et 19.1a)a et du paragraphe 23(2.1)b de la Loi sur la gestion des finances
publiques, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur le prix à payer à l’égard
des instruments médicaux, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
30 jours suivant la date de publication du présent
avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada
Partie I ainsi que la date de publication et d’envoyer le tout à Karolyn Lui, Programme des produits thérapeutiques, ministère de la Santé, Tour B,
2e étage, 1600, rue Scott, Indice d’adresse 3102C5,
Ottawa (Ontario) K1A 1B6, (613) 941-6458 (télécopieur), Karolyn_Lui@hc-sc.gc.ca (courriel).
REGULATIONS AMENDING THE FEES IN
RESPECT OF MEDICAL DEVICES
REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT SUR LE PRIX À PAYER À
L’ÉGARD DES INSTRUMENTS MÉDICAUX
Ils doivent également y indiquer, d’une part,
lesquelles des observations peuvent être divulguées
en vertu de la Loi sur l’accès à l’information et,
d’autre part, lesquelles sont soustraites à la divulgation en vertu de cette loi, notamment aux termes
des articles 19 et 20, en précisant les motifs et la
période de non-divulgation.
Ottawa, le 16 décembre 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé,
MARC O’SULLIVAN
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The definition “annual gross revenue”
in subsection 1(1) of the Fees in Respect of Medical Devices Regulations1 is replaced by the
following:
“annual gross revenue” means
(a) in sections 12 and 13, the amount billed by
a manufacturer during a fiscal year for sales in
Canada of a medical device for which the
manufacturer holds a medical device licence;
and
1. La définition de « recettes brutes annuelles »,
au paragraphe 1(1) du Règlement sur le prix à
payer à l’égard des instruments médicaux1, est
remplacée par ce qui suit :
« recettes brutes annuelles »
a) Pour l’application des articles 12 et 13,
montant facturé au cours d’un exercice par un
fabricant pour la vente au Canada d’un instrument médical homologué en son nom;
b) pour l’application des articles 15 à 15.3,
16.1 et 16.2, montant facturé au cours d’un
———
S.C. 1991, c. 24, s. 6
S.C. 1991, c. 24, ss. 7(2)
SOR/98-432
3901
———
a
b
1
L.C. 1991, ch. 24, art. 6
L.C. 1991, ch. 24, par. 7(2)
DORS/98-432
« recettes
brutes
annuelles »
“annual gross
revenue”
3902
Canada Gazette Part I
Amount
When payable
Statement of
revenue
Fee
When payable
Application for
fee reduction
December 25, 1999
exercice par l’établissement pour la vente au
Canada d’instruments médicaux.
(b) in sections 15 to 15.3, 16.1 and 16.2, the
amount billed by an establishment during a
fiscal year for sales in Canada of medical
devices.
2. Section 15 of the Regulations and the heading before it are replaced by the following:
2. L’article 15 du même règlement et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :
Fee — Establishment with Revenue
in Previous Fiscal Year
Prix à payer — établissement ayant des
recettes pour l’exercice précédent
15. (1) The fee to be paid by an establishment for
the issuance of an establishment licence under section 46 of the Medical Devices Regulations or for
the reinstatement of an establishment licence under
section 51 of those Regulations is, if, as of the date
the establishment submits its application for the
issuance or reinstatement of the licence, the establishment had annual gross revenue for its previous
fiscal year,
(a) $2,120; or
(b) an amount equal to 1 per cent of the establishment’s annual gross revenue for its previous
fiscal year, if that amount is less than the amount
set out in paragraph (a) and the establishment
submits the statement referred to in subsection (3).
(2) The fee is payable on the day on which the licence is issued or reinstated.
(3) If the amount set out in paragraph (1)(a) exceeds an amount equal to 1 per cent of an establishment’s annual gross revenue for its previous
fiscal year, the establishment may submit with its
application for the issuance or reinstatement of an
establishment licence a statement, certified as true
and correct by the person responsible for the establishment’s financial affairs, that sets out the establishment’s annual gross revenue for its previous
fiscal year.
15. (1) Le prix à payer par l’établissement pour
une licence d’établissement délivrée en application
de l’article 46 du Règlement sur les instruments
médicaux ou pour la levée de suspension d’une
telle licence accordée en vertu de l’article 51 de ce
règlement est celui des 2 montants suivants qui est
applicable si, à la date où il présente la demande de
licence ou de révision de suspension d’une telle
licence, l’établissement a des recettes brutes annuelles pour l’exercice précédent :
a) 2 120 $;
b) 1 pour cent de ses recettes brutes annuelles
pour l’exercice précédent si ce montant est
moindre que celui prévu à l’alinéa a) et que
l’établissement fournit la déclaration prévue au
paragraphe (3).
(2) Le prix à payer est exigible à la date de délivrance de la licence d’établissement ou de levée de
la suspension d’une telle licence.
(3) Si le montant prévu à l’alinéa (1)a) est supérieur à 1 pour cent de ses recettes brutes annuelles
pour l’exercice précédent, l’établissement peut
fournir, avec la demande de licence d’établissement
ou de révision de suspension d’une telle licence,
une déclaration, dont la véracité et l’exactitude sont
attestées par la personne responsable de l’administration financière de l’établissement, faisant état
de ses recettes brutes annuelles pour l’exercice
précédent.
Fee — Establishment with No Revenue
in Previous Fiscal Year
Prix à payer — établissement n’ayant pas
de recettes pour l’exercice précédent
15.1 (1) Subject to section 15.2, if, as of the date
an establishment submits an application for the
issuance or reinstatement of an establishment licence referred to in subsection 15(1), the establishment had no annual gross revenue for its previous
fiscal year, the fee to be paid by the establishment
for the issuance or reinstatement of the licence is
$2,120.
(2) The fee is payable on the day on which the licence is issued or reinstated.
15.1 (1) Sous réserve de l’article 15.2, si l’établissement n’a pas, à la date où il présente la
demande de licence d’établissement ou de révision
de suspension d’une telle licence visée au paragraphe 15(1), de recettes brutes annuelles pour l’exercice précédent, le prix à payer par l’établissement
est de 2 120 $.
Prix à payer
(2) Le prix à payer est exigible à la date de délivrance de la licence d’établissement ou de levée de
la suspension d’une telle licence.
Exigibilité du
paiement
Reduced Fee and Remission
Réduction du prix à payer et remise
15.2 (1) If, as of the date an establishment referred to in subsection 15.1(1) submits an application for the issuance or reinstatement of an establishment licence, the establishment expects that the
fee specified in that subsection will be greater than
an amount equal to 1 per cent of the establishment’s annual gross revenue for its first fiscal year
in which it will have annual gross revenue, the establishment may submit to the Minister an applica-
15.2 (1) Si, à la date où l’établissement visé au
paragraphe 15.1(1) présente une demande de licence d’établissement ou de révision de suspension
d’une telle licence, celui-ci prévoit que le prix à
payer fixé à ce paragraphe représentera plus de
1 pour cent de ses recettes brutes annuelles pour
son premier exercice au cours duquel il tire de
telles recettes, il peut présenter au ministre, avec sa
demande de licence d’établissement ou de révision
Prix à payer
Exigibilité du
paiement
Déclaration des
recettes
Demande de
réduction
Le 25 décembre 1999
Initial
statement
Statement of
revenue
Reduced fee
and remission
Audited sales
records
Full fee
payable
Correct fee
payable on
verification
Remission
tion for a fee reduction together with its application
for the issuance or reinstatement of the licence.
(2) The establishment shall submit with the application for a fee reduction a statement, certified
as true and correct by the person responsible for the
establishment’s financial affairs, that
(a) indicates that, as of the date the application is
submitted, the establishment had no annual gross
revenue for its previous fiscal year;
(b) sets out the date the establishment began or
will begin to sell medical devices in Canada; and
(c) sets out the date of the end of the establishment’s first fiscal year in which it will have annual gross revenue.
(3) Within 90 days after the end of the establishment’s first fiscal year in which it has annual
gross revenue, the establishment shall submit to the
Minister a statement, certified as true and correct by
the person responsible for the establishment’s financial affairs, that sets out the establishment’s
annual gross revenue for that fiscal year.
(4) After the statement referred to in subsection (3) is received by the Minister, if the amount
paid by the establishment for the issuance or reinstatement of the licence is greater than an amount
equal to 1 per cent of the establishment’s annual
gross revenue for its first fiscal year in which it has
annual gross revenue, the fee is reduced to that
latter amount and remission is hereby granted of an
amount equal to the difference between those
amounts, which amount the Minister shall refund to
the establishment.
Verification of Annual
Gross Revenue
15.3 (1) If the Minister determines, on the basis
of any information available to the Minister, that a
statement submitted under subsection 15(3), 15.2(3),
16.1(2) or 16.2(3) is not adequate to determine an
establishment’s annual gross revenue, the Minister
may require the establishment to submit sales records that have been audited by a qualified independent auditor and those records shall be used for
the purpose of determining the fee payable or the
amount of remission.
(2) If, on the expiry of 60 days after the Minister
requires an establishment to submit audited sales
records, the establishment fails to submit those
records to the Minister, the difference between the
amount specified in paragraph 15(1)(a) or subsection 15.1(1), as applicable, and the amount already
paid is immediately payable.
(3) If the audit referred to in subsection (1) determines that the amount already paid is less than
the amount that should have been paid, the difference between those amounts is immediately
payable.
(4) If the audit referred to in subsection (1) determines that the amount that should have been
Gazette du Canada Partie I
de suspension d’une telle licence, une demande de
réduction du prix à payer.
(2) L’établissement fournit avec la demande
de réduction une déclaration, dont la véracité
et l’exactitude sont attestées par la personne
responsable de l’administration financière de
l’établissement :
a) indiquant qu’au moment de la demande de réduction il n’a pas de recettes brutes annuelles
pour l’exercice précédent;
b) précisant la date à laquelle commencent ses
activités de vente d’instruments médicaux au
Canada;
c) précisant la date à laquelle se termine son
premier exercice au cours duquel il tire des recettes brutes annuelles.
(3) Dans les 90 jours suivant la fin de son premier exercice au cours duquel il tire des recettes
brutes annuelles, l’établissement fournit au ministre
une déclaration, dont la véracité et l’exactitude sont
attestées par la personne responsable de l’administration financière de l’établissement, faisant état de
ses recettes brutes annuelles pour cet exercice.
(4) S’il est établi, après réception de la déclaration prévue au paragraphe (3), que le prix payé par
l’établissement pour la délivrance de la licence
d’établissement ou la levée de la suspension d’une
telle licence est supérieur à un montant égal à
1 pour cent des recettes brutes annuelles de l’établissement pour le premier exercice au cours
duquel il tire de telles recettes, le prix à payer est
ramené à ce montant. Remise est accordée à l’établissement d’un montant égal à la différence entre
le prix acquitté et le prix réduit prévu au présent
paragraphe, lequel montant est remboursé à l’établissement par le ministre.
3903
Déclaration
initiale
Déclaration des
recettes
Réduction du
prix et remise
Vérification des recettes
brutes annuelles
15.3 (1) Si le ministre conclut, d’après les renseignements dont il dispose, que les déclarations
fournies en vertu des paragraphes 15(3), 15.2(3),
16.1(2) ou 16.2(3) ne lui permettent pas de déterminer les recettes brutes annuelles de l’établissement, il peut exiger de ce dernier qu’il présente ses
livres des ventes vérifiés par un vérificateur indépendant qualifié. Ceux-ci sont utilisés pour déterminer le prix à payer ou le montant de la remise,
selon le cas.
(2) Si, à l’expiration d’une période de 60 jours
suivant la demande de production des livres des
ventes vérifiés, l’établissement ne les a pas fournis
au ministre, la différence entre le prix déjà acquitté
et le prix fixé à l’alinéa 15(1)a) ou au paragraphe 15.1(1), selon le cas, devient aussitôt exigible.
Livres des
ventes vérifiées
(3) Si la vérification visée au paragraphe (1) démontre que le prix déjà acquitté est moindre que le
prix qui aurait dû être payé, la différence entre ces
deux prix devient aussitôt exigible.
Prix exact à
payer par suite
de vérification
(4) Si la vérification visée au paragraphe (1) démontre que le prix qui aurait dû être payé est
Remise
Plein prix à
payer
3904
Canada Gazette Part I
Definition
Revenue in
previous year
Application
for fee
reduction
Reduced fee
and remission
No revenue in
previous year
Remission
Application
for fee
reduction
paid is less than the amount already paid, remission
is hereby granted of an amount equal to the difference between those amounts, which amount the
Minister shall refund to the establishment.
(5) In this section, “amount already paid” means
the amount that has been paid less the amount, if
any, for which remission has been granted under
subsection 15.2(4).
3. The Regulations are amended by adding
the following after section 16:
16.1 (1) This section applies to an establishment that
(a) before the day on which this section comes
into force, submitted an application for the issuance or reinstatement of an establishment
licence referred to in subsection 15(1) in respect of the year 2000; and
(b) as of the date it submitted the application
referred to in paragraph (a), had annual gross
revenue for its previous fiscal year.
(2) If the amount paid by the establishment in
respect of the application referred to in subsection (1) exceeds an amount equal to 1 per cent of
the establishment’s annual gross revenue for its
previous fiscal year, the establishment may
submit an application for a fee reduction together with the statement referred to in subsection 15(3) no later than 60 days after the day on
which this section comes into force.
(3) After the statement is received by the
Minister, if the amount paid by the establishment in respect of the application referred to in
subsection (1) is greater than an amount equal
to 1 per cent of the establishment’s annual gross
revenue for its previous fiscal year, the fee is
reduced to that latter amount and remission is
hereby granted of an amount equal to the difference between those amounts, which amount the
Minister shall refund to the establishment.
16.2 (1) This section applies to an establishment that
(a) before the day on which this section comes
into force, submitted an application for the issuance or reinstatement of an establishment
licence referred to in subsection 15(1) in respect of the year 2000; and
(b) as of the date it submitted the application
referred to in paragraph (a), had no annual
gross revenue for its previous fiscal year.
(2) If the establishment paid a fee of $2,530 in
respect of the application referred to in subsection (1), remission is hereby granted to the establishment of an amount equal to $410, which
amount the Minister shall refund to the
establishment.
(3) If the establishment expects that the
amount paid by the establishment in respect of
the application referred to in subsection (1), less
any amount refundable to the establishment
under subsection (2), will be greater than an
amount equal to 1 per cent of the establishment’s annual gross revenue for its first fiscal
December 25, 1999
moindre que le prix déjà acquitté, remise est
accordée au demandeur d’un montant égal à la différence entre ces deux prix, lequel montant est
remboursé au demandeur par le ministre.
(5) Pour l’application du présent article, le prix
déjà acquitté s’entend du prix acquitté après déduction, le cas échéant, de toute remise accordée en
application du paragraphe 15.2(4).
3. Le même règlement est modifié par adjonction, après l’article 16, de ce qui suit :
16.1 (1) Le présent article s’applique à l’établissement qui, à la fois :
a) présente, avant l’entrée en vigueur du présent article, la demande de licence d’établissement ou de révision de suspension d’une
telle licence visée au paragraphe 15(1) pour
l’année 2000;
b) à la date de la présentation de la demande
visée à l’alinéa a), a des recettes brutes annuelles pour l’exercice précédent.
(2) Si le prix acquitté à l’égard de la demande
visée au paragraphe (1) représente plus de
1 pour cent de ses recettes brutes annuelles pour
l’exercice précédent, l’établissement peut présenter une demande de réduction de prix accompagnée de la déclaration prévue au paragraphe 15(3) au plus tard 60 jours après la date
d’entrée en vigueur du présent article.
Interprétation
Recettes pour
l’exercice
précédent
Demande de
réduction
(3) S’il est établi, après réception de la déclaration, que le prix payé par l’établissement à
l’égard de la demande visée au paragraphe (1)
est supérieur à un montant égal à 1 pour cent
des recettes brutes annuelles de l’établissement
pour l’exercice précédent, le prix à payer est
ramené à ce montant. Remise est accordée à
l’établissement d’un montant égal à la différence
entre le prix acquitté et le prix réduit prévu au
présent paragraphe, lequel montant est remboursé à l’établissement par le ministre.
16.2 (1) Le présent article s’applique à l’établissement qui, à la fois :
a) présente, avant l’entrée en vigueur du présent article, la demande de licence d’établissement ou de révision de suspension d’une telle
licence visée au paragraphe 15(1) pour l’année 2000;
b) à la date de la présentation de la demande
visée à l’alinéa a), n’a pas de recettes brutes
annuelles pour l’exercice précédent.
(2) Tout établissement qui a payé un prix de
2 530 $ à l’égard de la demande visée au paragraphe (1) a droit à une remise de 410 $, lequel
montant est remboursé à l’établissement par le
ministre.
Réduction du
prix et remise
(3) Si l’établissement prévoit que le prix qu’il
a acquitté à l’égard de la demande visée au paragraphe (1), déduction faite de tout montant
remboursé en vertu du paragraphe (2), représentera plus de 1 pour cent de ses recettes brutes
annuelles pour son premier exercice au cours
duquel il tire de telles recettes, il peut présenter
Demande de
réduction
Absence de
recettes pour
l’exercice
précédent
Remise
Le 25 décembre 1999
Reduced fee
and remission
Gazette du Canada Partie I
year in which it has annual gross revenue, the
establishment may submit an application for a
fee reduction together with the statement referred to in subsection 15.2(2) no later than
60 days after the day on which this section
comes into force, if it submits the statement referred to in subsection 15.2(3) within 90 days
after the end of that fiscal year.
(4) After the statement referred to in subsection 15.2(3) is received by the Minister, if the
amount paid by the establishment in respect of
the application referred to in subsection (1), less
any amount refundable to the establishment
under subsection (2), is greater than an amount
equal to 1 per cent of the establishment’s annual
gross revenue for its first fiscal year in which it
has annual gross revenue, the fee is reduced to
that latter amount and remission is hereby
granted of an amount equal to the difference
between those amounts, which amount the Minister shall refund to the establishment.
une demande de réduction du prix à payer accompagnée de la déclaration prévue au paragraphe 15.2(2) au plus tard 60 jours après
la date d’entrée en vigueur du présent article
s’il fournit la déclaration prévue au paragraphe 15.2(3) dans les 90 jours suivant la fin de cet
exercice.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
4. These Regulations come into force on the
day on which they are registered.
4. Le présent règlement entre en vigueur à la
date de son enregistrement.
[52-1-o]
[52-1-o]
(4) S’il est établi, après réception de la déclaration prévue au paragraphe 15.2(3), que le prix
acquitté par l’établissement à l’égard de la demande visée au paragraphe (1), déduction faite
de tout montant remboursé en vertu du paragraphe (2), est supérieur à un montant égal à
1 pour cent des recettes brutes annuelles de
l’établissement pour son premier exercice au
cours duquel il tire de telles recettes, le prix à
payer est ramené à ce dernier montant. Remise
est accordée à l’établissement d’un montant égal
à la différence entre le prix acquitté et le prix
réduit prévu au présent paragraphe, lequel
montant est remboursé à l’établissement par le
ministre.
3905
Réduction du
prix et remise
3906
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
Regulations Amending the Yukon Timber
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur le bois du
Yukon
Statutory Authority
Territorial Lands Act
Fondement législatif
Loi sur les terres territoriales
Sponsoring Department
Department of Indian Affairs and Northern Development
Ministère responsable
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The federal government, through the Department of Indian Affairs and Northern Development (DIAND), is responsible for
administering the Yukon Timber Regulations and the Yukon Forest Protection Regulations pursuant to the Territorial Lands Act.
These Regulations govern the cutting, removal and protection of
timber on territorial lands administered by the Minister of Indian
Affairs and Northern Development (IAND), in the Yukon
Territory.
DIAND reviews on an ongoing basis and modernizes regulations and legislation as required. During recent years, in order to
respond to immediate and short term requirements and requests
from various stakeholders, the Yukon Timber Regulations (YTR)
were amended to increase the stumpage fees, introduce a reforestation charge and also include eligibility criteria within the allocation process. Most recently, in October 1996, the then Minister
of IAND committed the Department to a review of the stumpage
fees aimed at the introduction of a market driven stumpage rate in
the Regulations.
This submission proposes a comprehensive set of amendments
to the YTR to: respond to issues associated with stumpage fees;
modernize various aspects of the Regulations; meet the Government’s commitment to carry out sustainable forest management in
Yukon; and respond to the Standing Joint Committee for the
Scrutiny of Regulations concerning the lack of notice and appeal
provisions within these Regulations. The amendments relate
mainly to tenure, stumpage, reforestation, enforcement provisions
and other forest management aspects. They are required to address the changing priorities of the public, industry and governments to advance technology and resource viability.
Description
En vertu de la Loi sur les terres territoriales, le gouvernement
fédéral, par l’entremise du ministère des Affaires indiennes et du
Nord canadien (MAINC), est responsable de l’administration du
Règlement sur le bois du Yukon et du Règlement sur la protection
des forêts du Yukon. Ces règlements régissent la coupe, l’enlèvement et la protection du bois sur les terres territoriales administrées par le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien
(AINC) dans le territoire du Yukon.
Le MAINC révise régulièrement et adapte les règlements et la
législation lorsque c’est nécessaire. Ces dernières années, pour
répondre à des besoins immédiats et à court terme ainsi qu’aux
demandes de divers intéressés, le Règlement sur le bois du Yukon
(RBY) a été modifié pour augmenter les droits de coupe, introduire une redevance de reboisement et inclure des critères
d’admissibilité dans le processus d’attribution. Plus récemment,
en octobre 1996, l’ancien ministre des AINC a engagé le Ministère à réviser les droits de coupe dans le but d’introduire dans le
Règlement un taux adapté au marché.
Ce texte propose un ensemble complet de modificatifs au
RBY, pour régler les questions touchant les droits de coupe; moderniser divers aspects du Règlement; concrétiser l’engagement
du Gouvernement envers une gestion durable des forêts au Yukon; et répondre aux demandes du Comité mixte permanent
d’examen de la réglementation concernant l’absence d’un processus d’appel dans le Règlement. Les modificatifs portent surtout
sur le régime foncier, les droits de coupe, le reboisement, les dispositions d’application et d’autres aspects de la gestion des forêts.
Ils doivent répondre aux nouvelles priorités du public, de l’industrie et des gouvernements à l’égard du progrès technologique
et de la viabilité des ressources.
Le calcul des droits de coupe doit refléter les influences du
marché par un barème de tarifs. De façon plus précise, le nouveau
barème doit :
a) établir un droit de coupe adapté au marché dans les limites
des paramètres des droits prescrits (droits à fixer pour un
trimestre);
b) prévoir des taux équitables pour les diverses classifications
de bois;
c) prévoir les récoltes sur une base prioritaire et en fonction
d’un système d’adjudication publique pour mieux gérer les
ressources;
d) prévoir un équilibre entre le loyer de la Couronne et la capacité de payer de l’industrie;
The calculation of stumpage fees would be responsive to market influences based on a schedule of dues. More specifically, the
new schedule of dues would:
(a) provide a market-driven stumpage rate within the parameters of prescribed dues (dues to be set on a quarterly basis);
(b) provide fair rates for differing grades of wood;
(c) provide for harvesting on a priority basis and harvesting
through an open bid system to better manage the resource;
(d) provide a balance between the Crown rent and industry’s
ability to pay; and
(e) provide fees for processing as a cost of carrying out Crown
duties.
Le 25 décembre 1999
Amendments to the Yukon Forest Protection Regulations requested by the Standing Joint Committee for the Scrutiny of
Regulations are also being proposed. These amendments provide
that, should an emergency situation exist, the occupier of the
lands is to be given notice and the opportunity to remedy the
situation, prior to the forest officers entering the lands to correct
such a situation.
Gazette du Canada Partie I
3907
e) prévoir des frais de traitement pour le coût des fonctions de
la Couronne.
Des modificatifs au Règlement sur la protection des forêts du
Yukon, demandés par le Comité mixte permanent d’examen de la
réglementation, sont également proposés. Ils prévoient que, en
cas de situation d’urgence, l’occupant des terres sera avisé et
qu’on lui donnera l’occasion de remédier à la situation avant que
les agents forestiers ne pénètrent sur les terres pour intervenir.
Alternatives
Solutions envisagées
Option 1 — Status quo
Option 1 — Statu quo
Retaining the current Regulations would result in maintaining
the non-reactive dues system that either inhibits industrial growth
or does not provide fair value to the Crown for a public resource.
Presently, dues are fixed and paid on the volume of timber cut.
This system is a cause for concern to industry when demand is
low (high stumpage rates compared to selling price) and a cause
for concern to Government when demand is high (operators can
afford to waste part of the harvested timber). The Regulations
would remain out of date and would not encourage current modern forest practices used in surrounding jurisdictions.
The current Regulations do not provide for security deposits
which would leave the Crown, in some cases, without revenues
for the use of a public resource.
The proposed amendments would provide for industrial growth
and sustainable logging.
Conserver le règlement actuel reviendrait à maintenir un système de droits statique qui empêche la croissance industrielle ou
ne rétribue pas équitablement la Couronne pour une ressource
publique. À l’heure actuelle, les droits sont établis et payés en
fonction du volume du bois coupé. Ce système constitue un problème pour l’industrie lorsque la demande est faible (droits de
coupe élevés comparés au prix de vente) et un pour le Gouvernement lorsque la demande est forte (les exploitants peuvent se
permettre de gaspiller une partie du bois récolté). Le Règlement
demeurerait inadapté et n’encouragerait pas des pratiques
d’exploitation forestière modernes utilisées dans les juridictions
voisines.
En vertu du règlement actuel, les options foncières sont limitées. Le régime foncier, qui assure le maintien à long terme, est la
base de toute croissance industrielle locale à valeur ajoutée.
L’industrie pourrait utiliser la propriété du sol comme garantie de
financement de ses opérations. Sans un régime d’occupation du
sol, l’industrie ne peut pas se développer ou durer. Des modificatifs antérieurs apportés au règlement n’ont pas permis le développement industriel local souhaité.
Le règlement actuel ne prévoit pas les dépôts de garantie qui
laisseraient la Couronne, dans certains cas, sans revenus pour
l’utilisation d’une ressource publique.
Les modificatifs proposés assureraient la croissance économique et des pratiques d’exploitation forestière durables.
Option 2 — Partial amendments
Option 2 — Modificatifs partiels
Amending only the fee schedule, to introduce the marketdriven stumpage fee, would leave the administrative and operational amendments for the Yukon Government (YG) to make,
once responsibility for the resource is transferred through devolution. This would not address the concerns that have been raised
by the Yukon public and other stakeholders affected by the
Regulations, such as stability and industrial growth. It would not
allow DIAND to modernize the forest management regulatory
regime, which is imperative to provide proper management of the
forest resources pending devolution to YG and in accordance
with Yukon First Nation land claim agreements.
Ne modifier que le barème pour introduire des droits de coupe
adaptés au marché laisserait les modificatifs sur l’administration
et l’exploitation au gouvernement du Yukon une fois que la responsabilité des ressources serait transférée par dévolution. Cela
ne réglerait pas les problèmes soulevés par le public du Yukon et
d’autres intéressés touchés par le Règlement, comme la stabilité
et la croissance industrielle. Cela ne permettrait pas au MAINC
de moderniser le régime de réglementation de la gestion des
forêts, qui est absolument nécessaire pour assurer une bonne gestion des ressources forestières en attendant le transfert au gouvernement du Yukon et qui est conforme aux accords de revendication des terres des Premières nations.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Summary of Benefits
Résumé des avantages
The Department’s goals and objectives are to manage Yukon
forest resources for the long term social, economic and environmental benefit of Canadians. The proposed amendments reflect
sound forest management principles and practices while providing for integrated resource management of a full range of uses
and values such as alternate harvesting methods and enhanced
reforestation. They respond to the increased interest in commercial logging. The proposed amendments would assist in meeting
the federal government’s obligations under the Yukon Land
Les objectifs du Ministère sont de gérer les ressources forestières du Yukon d’une façon qui soit bénéfique à long terme, sur
les plans social, économique et environnemental pour tous les
Canadiens. Les modificatifs proposés reflètent de bons principes
et de saines pratiques de gestion des forêts tout en assurant une
gestion intégrée des ressources de toute une gamme d’utilisations
et de mises en valeur, comme de nouvelles méthodes de récolte et
un reboisement plus important. Ils répondent à l’intérêt accru
pour l’exploitation forestière commerciale. Les modificatifs
Under the current Regulations, tenure options are limited. Tenure, which provides for long-term holdings, is the basis for any
local value added industrial growth. Industry could use tenure as
a guarantee when seeking financing for their operations. Without
tenure, industry cannot develop or be sustained. Earlier amendments to the Regulations did not achieve the desired local industrial development.
3908
Canada Gazette Part I
Claims Umbrella Final Agreement. They would also facilitate
devolution by providing a more effective regime for the YG when
it takes on responsibility for the management of the timber
resource.
The amendments to the Yukon Forest Protection Regulations
would ensure that the permittee is aware of any critical situation
on the occupied lands. The amendments would provide for the
opportunity to remedy the situation before forest officers enter the
lands to take corrective action.
The Regulations apply equally to both gender and do not disadvantage women or men involved in the forest industry.
December 25, 1999
aideraient le gouvernement fédéral à s’acquitter de ses obligations
relevant de l’entente-cadre finale sur les revendications territoriales du Yukon. Ils faciliteraient le transfert, puis, quand celui-ci
sera chose faite, ils fourniraient au gouvernement du Yukon un
outil efficace pour gérer les ressources forestières.
Les modificatifs au Règlement sur la protection des forêts du
Yukon assureraient que l’occupant des terres soit informé de toute
situation d’urgence qui existe sur ses terres. Les modificatifs prévoient que l’occupant aurait l’occasion de remédier à la situation
avant que les agents forestiers ne pénètrent sur les terres pour
intervenir.
Les règlements s’appliquent également aux deux sexes et ne
vont au détriment ni des hommes ni des femmes impliqués dans
l’industrie forestière.
Stumpage and Reforestation
Coupe et reboisement
The amendments would:
— Provide market-driven stumpage fees through prescribed rates
and allow the option of using a bidding system in certain circumstances (such as setting priority harvesting areas, salvage
operations, specified volumes to increase availability) which
would enhance monitoring and ensure appropriate returns to
the Crown for the forest resource and minimal waste at mill
sites;
— Allow for prescribed costs for reforestation based on a threeyear rolling average of unit costs incurred by the reforestation
activity, ensuring reforestation costs are appropriate and funds
are available for future needs; and
— Improve the tracking and payments of stumpage fees for harvested timber.
Les modificatifs :
— Prévoiraient des droits de coupe adaptés au marché par le
biais de taux prescrits et permettraient l’option de l’adjudication publique dans certaines circonstances (comme la détermination de zones de coupe prioritaires, les opérations de
récupération, les volumes spécifiés pour accroître la disponibilité) qui favoriseraient la surveillance et garantiraient à la
Couronne des bénéfices adéquats pour les ressources forestières et un gaspillage minimal dans les scieries;
— Prévoiraient des coûts pour le reboisement en fonction d’une
moyenne mobile de trois ans des coûts unitaires imputables à
l’activité de reboisement, assurant des coûts de reboisement
appropriés et la disponibilité des fonds pour les besoins
futurs;
— Amélioreraient le suivi et les paiements des frais de coupe
pour le bois récolté.
Tenure
Occupation du sol
Industry wants stability and direct industrial growth that could
be obtained through longer tenure. The proposed amendments
would allow DIAND to enter into various types of timber permits,
with various terms, and to enter into improved timber harvesting
agreements under civil contract, to achieve industrial growth and
improved resource and ecosystem management goals and objectives. The amendments would allow DIAND to execute the
permits in a timely manner to cover both volume and area based
agreements that were, in the past, exempted from the Regulations.
The proposal to use a bid system of timber quota (whereby industry will be invited to submit bids on set volumes of timber/round
wood) would also assist in achieving tenure.
L’industrie veut la stabilité et une croissance industrielle directe qu’il est possible de réaliser par une occupation plus longue
du sol. Les modificatifs proposés permettraient au MAINC de se
lancer dans divers permis de bois, avec différentes conditions, et
de signer des contrats civils de récolte de bois plus adaptés, pour
atteindre les buts de croissance économique et une meilleure gestion de l’écosystème et des ressources. Les modificatifs permettraient au MAINC de traiter les permis en temps opportun afin
d’englober les contrats basés sur le volume et la surface qui, dans
le passé, n’étaient pas visés par le Règlement. Le recours au système d’adjudication des quotas de bois (par lequel l’industrie sera
invitée à soumissionner sur des volumes donnés de bois rond et
de bois d’œuvre) saurait faciliter l’occupation du sol.
Scaling and Grading System
Système de cubage et de classement
Amendments to include a scaling and grading system, which is
supported by industry and environmental groups, would provide a
fairer method of determining Crown value of the resource and
better tracking of timber cut and revenues due. The intent is to
approve all scale sites, which could include a saw mill or a sort
yard, that receive Crown wood. Only these sites could receive
Crown wood. All wood that is transported would be marked and
tracked. Scale sites that receive Crown wood where dues are not
paid would not be allowed further supply until the timber permittee with outstanding obligations paid the dues. Inclusion of the
new scaling and grading system would show a value for the resource based on product and conform with the British Columbia
provincial system which receives most of the Yukon round wood.
Des modificatifs incluant un système de cubage et de classement, qui a l’appui de l’industrie et des groupes environnementalistes, seraient un moyen bien plus équitable de déterminer la
valeur des ressources pour la Couronne et permettraient de mieux
suivre la coupe du bois et les sommes dues. Ce que l’on recherche est l’approbation de tous les sites de cubage, pouvant inclure
des scieries ou des cours de triage, qui reçoivent du bois de la
Couronne. Ces sites seront les seuls à pouvoir recevoir du bois de
la Couronne. Tout le bois transporté serait marqué et suivi. Les
sites de cubage qui reçoivent du bois de la Couronne où les paiements ne sont pas effectués ne pourraient plus être approvisionnés tant que le titulaire du permis qui a des comptes en souffrance
ne les aurait pas acquittés. Le nouveau système de cubage et de
classement donnerait pour les ressources une valeur basée sur le
produit et conforme au système provincial de la ColombieBritannique qui reçoit la plupart du bois rond du Yukon.
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3909
Security Deposit
Dépôt de garantie
The introduction of the security deposit requirement would
provide protection to the Crown from operators who have a history of unfulfilled past obligations. It would ensure the Crown
receives the fair return through dues payable on the harvested
timber. It would not penalize good operators who do not have
outstanding obligations.
L’exigence d’un dépôt de garantie protégerait la Couronne
contre les exploitants qui ont des antécédents d’obligations non
résolus. Il assurerait que la Couronne reçoive les redevances qui
lui sont dues pour l’utilisation de la ressource publique. Les bons
exploitants qui n’ont pas d’antécédents d’obligations ne seraient
pas pénalisés.
Summary of Costs
Résumé des coûts
Although some of the proposed amendments would result in
increased costs to industry, these costs are expected to be minimal. Stumpage fees in some cases would represent a higher cost
for industry but would be relative to the selling price of timber. In
other cases, the stumpage fees could result in a decrease in costs
to industry. The proposal for the prescribed base rate fees was
developed after reviewing other provincial jurisdictions, such as
Alberta and British Columbia A study of the proposed rates
showed that they are reasonable and appropriate. DIAND proposed these rates in the draft Stumpage Proposal Framework
discussion paper which was developed with and agreed to by
industry. The review was released to the public in the early winter
1996.
The proposed security deposit would be refundable once the
dues for which it was deposited are complete and in good standing. The scaling and grading requirements are supported by industry and environmental groups. Although all wood would have to
be scaled, scaling sites could include a saw mill and a sorting
yard at a rail head. This would make it convenient for the operator
to deliver the timber close to the harvesting area and reduce
transportation costs.
Costs for training departmental and industry staff would be
minimal. Monitoring and revenue collection systems are in place
at DIAND. Costs are not expected to increase but revenue collection should be more efficient under the proposed amendments.
Land Use Officers would also serve as Forest Officers and vice
versa.
Certains des modificatifs proposés entraîneraient une augmentation des coûts pour l’industrie, mais ces coûts devraient être
minimes. Dans certains cas, les droits de coupe seraient plus élevés pour l’industrie, mais ce serait tout relatif compte tenu du prix
de vente du bois. Dans d’autres cas, ils pourraient représenter une
diminution pour l’industrie. La proposition de droits à taux de
base résulte de l’examen d’autres juridictions provinciales,
comme celles de l’Alberta et de la Colombie-Britannique. Une
étude des taux proposés a révélé qu’ils sont raisonnables et appropriés. Le MAINC a proposé ces taux dans un document de
discussion provisoire élaboré en collaboration avec l’industrie et
accepté par celle-ci. L’étude a été rendue publique au début de
l’hiver 1996.
Le dépôt de garantie serait remboursable lorsque les redevances pour lesquelles il était exigé seront payées. Les exigences
de cubage et de classement ont l’accord de l’industrie et des
groupes environnementalistes. Le cubage devra s’appliquer à tout
le bois, mais les sites de cubage pourraient inclure des scieries et
des cours de triage de dessertes ferroviaires, ce qui rendrait plus
commode pour l’exploitant la livraison du bois près des sites de
récolte et réduirait au minimum les frais de transport.
Le coût pour la formation du personnel du Ministère et de
l’industrie serait minime. Le MAINC est prêt pour les systèmes
de contrôle et de perception des frais. Les coûts ne devraient pas
augmenter, mais la perception des frais devrait être plus efficace
en vertu de la nouvelle réglementation. Les agents d’utilisation du
sol serviraient d’agents forestiers et vice-versa.
Consultation
Consultations
During the summer of 1996, DIAND, as a result of an industry
request, began consultation on a proposed market-driven stumpage rate. Regular meetings were held with the Yukon Forest Advisory Committee (YFAC) which includes representatives from
DIAND, YG, First Nations, Yukon College, environmental
groups, Renewable Resources Councils and industry to develop a
reasonable system. YFAC discussed the proposed amendments
and the accompanying fee schedule, as well as options to meet
the longer term requirements of the industry, the government and
other stakeholders.
Au cours de l’été 1996, à la demande de l’industrie, le MAINC
a commencé les consultations sur les futurs droits de coupe basés
sur le marché. Des rencontres régulières ont eu lieu avec le Comité consultatif des forêts du Yukon (comité consultatif), composé
de représentants du MAINC, du gouvernement du Yukon, des
Premières nations, du Yukon College, des groupes environnementalistes, des Conseils de ressources renouvelables et de l’industrie
en vue de mettre au point un système raisonnable. Le comité consultatif a discuté des modificatifs proposés et du barème, ainsi
que des options pour répondre aux besoins à long terme de
l’industrie, du gouvernement et des autres intéressés.
Un atelier a eu lieu à Watson Lake en juin 1997, et des lettres
d’invitation ont été envoyées à des particuliers, à des exploitants
forestiers, à des propriétaires de scieries, à divers intéressés, à des
groupes environnementalistes et à des industries en aval dans tout
le Yukon. Toutes les Premières nations, tous les Conseils de ressources renouvelables, les gouvernements municipaux, le gouvernement du Yukon, la chambre de commerce, la Yukon Conservation Society et le Yukon College ont aussi reçu des invitations.
Bien que tous les invités n’aient pas participé à cet atelier de trois
jours, il y a eu 49 personnes présentes représentant la plupart des
groupes intéressés. L’atelier était axé sur les méthodes d’exploitation forestière et sur les modificatifs proposés. À la suite de cet
atelier, les modificatifs proposés ont été remaniés et il y a eu un
nouvel atelier-rencontre à Whitehorse le 28 juillet 1997, où
31 participants étaient présents. Une autre rencontre avec le
A workshop was held in Watson Lake in June 1997 and letters
of invitation were sent to individuals, forestry operators, mill
owners, stakeholders, environmental groups and the support industries operating throughout the Yukon. Invitations were also
extended to all First Nations and all of the Renewable Resources
Councils as well as the municipal governments, YG, the Chamber
of Commerce, the Yukon Conservation Society and Yukon College. Although not all invitees participated in the three day
workshop, it was attended by 49 individuals representing most
interested groups. The workshop focussed on forestry operating
procedures and the proposed amendments. Following this workshop, the proposed amendments were redrafted and a further
meeting/workshop was held in Whitehorse on July 28, 1997,
which 31 individuals attended. Another meeting was held with
YG on August 27, 1997. Various meetings were held with YFAC
3910
Canada Gazette Part I
throughout September and October. During September 1997,
DIAND advertised in the local media that the Timber Regulations
Revision Package was available at all of DIAND’s offices in the
Yukon. Forest Resources personnel responded to questions from
the media, the general public, various organizations and the
industry.
Sawmill owners expressed concern regarding the proposed fee
schedule, requesting the inclusion of an incentive for loggers to
sell their timber to local mills instead of exporting it to mills outside of the Yukon. DIAND considered this request and determined that it could not be achieved by regulations. As a result,
DIAND will consult within each Forest Management Unit on the
capacity of local processing and suggest the amount of timber to
be processed locally.
Mill owners were also concerned with the $5/m3 reforestation
charge on fuel wood areas. They consider this amount too high
and see it as an adverse factor on their profits. The amendments
would prescribe the reforestation charge each April 1, based on a
three-year average cost of reforestation. This amendment would
also provide for an incentive to use alternate silviculture systems,
which, if used, would reduce the reforestation charge.
Loggers were concerned with the existing provision that
60 percent of the harvested timber must be processed within the
Yukon Territory. Some loggers believe that the industry is not
viable enough to support milling at this capacity. They would
prefer being able to export the logs to British Columbia, for example, where the timber price is much higher, resulting in a better
return for the timber. DIAND is proposing to repeal this section
and set the amount of timber to be processed locally based on the
ability and capacity of local industry to process timber, and also
provide for the export of timber at a British Columbia-based market stumpage fee. A reduction in stumpage fees for locally processed timber was considered by DIAND but this would contravene the North American Free Trade Agreement and the Internal
Trade Agreement.
Environmentalists were supportive of the proposed amendments which would allow for better enforcement of mitigation
measures and demonstrate a commitment to forest management
planning. They also strongly supported the inclusion of a security
deposit within the Regulations.
YG was generally supportive of the proposed amendments. The
schedule is consistent with YG’s position to apply market-driven
royalties on forest activity in Yukon, but they would like to see
further technical and financial analysis completed. They support
amendments that allow for greater local control and more responsive management of the timber resource. They are anxious,
as future managers of the resource, to be involved in the development of policies that will result from the changes.
Since the end of 1997, DIAND has engaged in subsequent discussions with stakeholders on the development of the amendments that resulted in the current proposal.
In conclusion, the consulted parties and the Yukon public generally support these amendments as a step in the right direction.
The amendments reflect a fair compromise that is expected to
satisfy all interest groups.
December 25, 1999
gouvernement du Yukon a eu lieu le 27 août 1997 et, en septembre
et octobre, il y a eu plusieurs réunions avec le Comité consultatif
sur les forêts du Yukon. En septembre 1997, le MAINC annonçait par les médias locaux que la documentation sur la révision de
la réglementation du bois était disponible dans tous ses bureaux
du Yukon. Le personnel des ressources forestières a répondu aux
questions des médias, du public, de diverses organisations et de
l’industrie.
Les propriétaires de scieries ont fait part de leur préoccupation
au sujet du barème de prix qui était proposé et ont demandé
d’inclure un incitatif pour que les exploitants vendent leur bois
aux scieries locales au lieu de l’exporter à l’extérieur du Yukon.
Le MAINC a étudié cette demande et a déterminé qu’elle ne pouvait être incluse dans le Règlement. À cette fin, le MAINC mènerait des consultations dans chaque unité de gestion forestière dans
le but de déterminer la capacité des scieries locales et suggérerait
le montant de bois à être traité localement.
Les propriétaires de scieries sont aussi préoccupés par la redevance de reboisement de 5 $/m3 dans les zones de bois de chauffage. Ils considèrent que c’est un montant trop élevé qui fait obstacle à leurs profits. La modification prescrirait la redevance de
reboisement chaque 1er avril, en fonction d’un coût moyen mobile
de reboisement calculé sur trois ans. Ce modificatif constituerait
aussi un incitatif pour utiliser d’autres systèmes de sylviculture
qui, s’ils étaient adoptés, permettraient de réduire la redevance de
reboisement.
Les exploitants étaient préoccupés par la disposition actuelle
qui exige que 60 p. 100 du bois récolté soit traité dans le Territoire du Yukon. Selon certains, l’industrie n’est pas assez forte
pour supporter cette capacité. Ils préféreraient exporter les billes
en Colombie-Britannique, par exemple, où le prix du bois est
beaucoup plus élevé; il en résulterait de meilleurs profits. Le
MAINC propose l’abrogation de cet article du Règlement et prévoit déterminer la quantité de bois à être traité localement en
fonction de la capacité de l’industrie locale, tout en permettant
l’exportation du bois selon des droits de coupe adaptés au marché
de la Colombie-Britannique Le MAINC a considéré la réduction
des frais de coupe de bois d’œuvre traité sur place, mais ceci
contreviendrait à l’Accord de libre-échange nord-américain et à
l’Accord sur le commerce intérieur.
Les environnementalistes étaient en faveur de modificatifs qui
tiennent compte d’une meilleure application des mesures de dosage et attestent d’un engagement dans la planification de la gestion des forêts. Ils étaient aussi fortement en faveur du dépôt de
garantie.
Le gouvernement du Yukon était généralement en faveur des
modificatifs proposés. Le barème est conforme à sa position
d’appliquer des droits qui reflètent le marché sur les activités
forestières au Yukon, mais il préférerait qu’on fasse une analyse
technique et financière plus poussée. Il est en faveur des modificatifs qui permettent un plus grand contrôle local et une gestion
plus dynamique des ressources en bois. En tant que futur gestionnaire de la ressource, il est très désireux de s’impliquer dans le
développement de politiques qui résulteront de ces changements.
Depuis la fin de 1997, le MAINC a entrepris des discussions
ultérieures avec les autres intéressés concernant le développement
des modificatifs qui sont maintenant proposés.
En conclusion, les parties consultées et le public du Yukon
sont généralement en faveur de ces modificatifs qu’ils voient
comme un pas dans la bonne direction. Ces modificatifs constituent un honnête compromis qui devrait satisfaire tous les
groupes intéressés.
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3911
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
The proposed Regulations would provide clearer and more
consistent guidance to forest officers responsible for the management of the resource. Industry is prepared for the new scaling
and grading systems which include designated sites. Training of
departmental staff and industry for the new scaling and grading
systems is planned at minimal cost. DIAND is prepared for the
monitoring and revenue collection systems required for the new
dues. The proposed enforcement provisions are similar to what is
contained in the Territorial Land Use Regulations, which are
made pursuant to the Territorial Lands Act. Although more inspections would be required for forestry, Land Use Officers and
Forest Officers would be authorized and qualified to do either
land use or forestry inspections. The tracking of payments for
export wood to British Columbia would improve with the combination of the proposed amendments and subsequent inter-agency
agreements. Operational procedures would be amended to reflect
the regulatory amendments.
Le règlement proposé permettrait de guider avec plus de cohérence et de clarté les agents forestiers responsables de la gestion
de la ressource. L’industrie est préparée pour le nouveau système
de cubage et de classement qui inclut les sites désignés. Un coût
minime est prévu pour la formation du personnel du Ministère et
de l’industrie au nouveau système de cubage et de classement. Le
MAINC est préparé pour les systèmes de surveillance et de perception des sommes rendus nécessaires par les nouveaux droits.
Les dispositions d’application proposées sont similaires à celles
du Règlement sur l’utilisation des terres territoriales, qui découlent de la Loi sur les terres territoriales. Même s’il faudra faire
davantage d’inspections de foresterie, les agents d’utilisation des
terres et les agents forestiers seront autorisés et qualifiés pour
faire à la fois des inspections d’utilisation des terres et des inspections de foresterie. Le suivi des paiements pour l’exportation
du bois en Colombie-Britannique améliorera la combinaison des
modificatifs proposés et les accords ultérieurs entre agences. Les
procédures d’exploitation seront modifiées pour refléter ces modifications de la réglementation.
Contact
Personne-ressource
Anne Snider, Chief, Policy Projects, Department of Indian Affairs and Northern Development, Les Terrasses de la Chaudière,
10 Wellington Street, Ottawa, Ontario K1A 0H4, (819) 997-0046
(Telephone), (819) 953-2590 (Facsimile), snidera@inac.gc.ca
(Electronic mail).
Anne Snider, Chef, Projets des politiques, Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, Les Terrasses de la Chaudière, 10, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H4, (819) 9970046 (téléphone), (819) 953-2590 (télécopieur), snidera@
inac.gc.ca (courrier électronique).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to section 24 of the Territorial
Lands Act, that the Governor in Council, pursuant to section 18
and paragraphs 23(j) and (l) of that Act, proposes to make the
annexed Regulations Amending the Yukon Timber Regulations.
Interested persons may make representations to the Minister of
Indian Affairs and Northern Development with respect to the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice and be addressed to Anne Snider, Chief, Policy Projects, Environment and
Renewable Resources Directorate, Department of Indian Affairs
and Northern Development, Ottawa, Ontario K1A 0H4.
Ottawa, December 16, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné, conformément à l’article 24 de la Loi sur les
terres territoriales, que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 18 et des alinéas 23j) et l) de cette loi, se propose de
prendre le Règlement modifiant le Règlement sur le bois du
Yukon, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien leurs observations au sujet du projet
de règlement dans les 30 jours suivant la date de publication du
présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada Partie I
ainsi que la date de publication et d’envoyer le tout à Anne
Snider, chef, Projets de politiques, Direction de l’environnement
et des ressources renouvelables, ministère des Affaires indiennes
et du Nord canadien, Ottawa (Ontario) K1A 0H4.
Ottawa, le 16 décembre 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé,
MARC O’SULLIVAN
REGULATIONS AMENDING THE
YUKON TIMBER REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LE BOIS DU YUKON
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definition “dues” in section 2 of the Yukon Timber Regulations1 is repealed.
(2) Section 2 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
1. (1) La définition de « droits », à l’article 2 du Règlement
sur le bois du Yukon1, est abrogée.
(2) L’article 2 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
———
———
1
1
C.R.C., c. 1528; SOR/87-191
C.R.C., ch. 1528; DORS/87-191
3912
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
“grade” means the classification given to timber in accordance
with chapter 14 of the Scaling Manual; (classe)
“priority harvest area” means a road right-of-way, quarry site or
burn area or an area of infestation or over-maturity in which
the forest stand is at least 30% dead or dying by stem count;
(zone de récolte prioritaire)
“Yukon Scaling Manual” means the document entitled Yukon
Scaling Manual published by the Yukon Forest Resources
Branch of the Department of Indian Affairs and Northern Development, as it read on March 31, 1999; (Manuel de mesurage
du Yukon)
« classe » Classe à laquelle appartient le bois déterminée selon le
chapitre 14 du Manuel de mesurage du Yukon. (grade)
« Manuel de mesurage du Yukon » Document intitulé Manuel de
mesurage du Yukon, publié par la Direction des ressources forestières du Yukon du ministère des Affaires indiennes et du
Nord canadien, dans sa version au 31 mars 1999. (Scaling
Manual)
« zone de récolte prioritaire » Emprise routière, carrière, brûlis ou
zone d’arbres infestés ou surâgés, où la partie du peuplement
forestier dépérissante ou morte est d’au moins 30 % en nombre
de tiges. (priority harvest area)
2. Section 3 of the Regulations is renumbered as subsection 3(1) and is amended by adding the following:
2. L’article 3 du même règlement devient le paragraphe 3(1) et est modifié par adjonction de ce qui suit :
(2) Sections 3.2 to 24 do not apply to a person referred to in
section 3.1.
(2) Les articles 3.2 à 24 ne s’appliquent pas aux personnes visées à l’article 3.1.
3. Section 3.12 of the Regulations is replaced by the
following:
3. L’article 3.12 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
3.1 A person with whom the Minister has entered into a longterm timber harvesting agreement pursuant to an authorization by
the Governor in Council under section 8 of the Act is exempted
from the provisions of section 17 of the Act.
3.1 Est exemptée des dispositions de l’article 17 de la Loi toute
personne avec qui le ministre a conclu, en vertu d’une autorisation consentie par le gouverneur en conseil aux termes de l’article 8 de la Loi, un contrat de longue durée visant la récolte du
bois.
4. The Regulations are amended by adding the following after the heading before section 4:
3.3 A person who wishes to obtain a permit for the cutting of
timber on territorial lands shall submit to the Minister an application in the form prescribed by the Minister under section 28 of the
Act, together with the applicable fee set out in Schedule 1, that
(a) describes the applicant’s knowledge of environmental protection and conservation measures related to local timber harvesting conditions;
(b) describes the applicant’s experience in the forest industry;
(c) evidences the applicant’s capacity to harvest the amount of
timber applied for; and
(d) lists any previous permits held by the applicant.
4. Le même règlement est modifié par adjonction, avant
l’article 4, de ce qui suit :
3.3 La personne qui désire obtenir un permis de coupe du bois
sur les terres territoriales doit présenter au ministre une demande
à cet effet, établie selon la formule prescrite par ce dernier aux
termes de l’article 28 de la Loi, accompagnée des droits applicables prévus à l’annexe 1 et faisant état de ce qui suit :
a) ses connaissances en ce qui a trait aux mesures de protection
et de conservation de l’environnement propres aux conditions
locales de récolte;
b) son expérience de l’industrie forestière;
c) les éléments qui attestent sa capacité de récolter la quantité
de bois visée par la demande;
d) les permis qui lui ont été précédemment délivrés.
5. (1) Subsection 4(1)3 of the Regulations is replaced by the
following:
5. (1) Le paragraphe 4(1)3 du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
4. (1) Subject to subsections (2) and (3) and section 22, the
Minister may issue
(a) Class A permits, to cut round wood, in a volume not exceeding 20,000 m3 per permit per year;
(b) Class B permits, to cut round wood, in a volume not exceeding 40,000 m3 per permit over two years;
(c) Class C permits, to cut round wood, in a volume not exceeding 60,000 m3 per permit over three years;
(d) Class D permits, to cut fuel wood or dry round wood, cut to
less than 2.5 m in length, in a volume not exceeding 1000 m3
per permit;
(e) Class G permits, to cut round wood, in a volume not exceeding 1000 m3 per permit; and
(f) Class H permits, to cut round wood for personal, noncommercial use, in a volume not exceeding 50 trees per permit.
4. (1) Sous réserve des paragraphes (2) et (3) et de l’article 22,
le ministre peut délivrer les permis suivants :
a) permis de catégorie A, pour la coupe du bois rond, jusqu’à
concurrence de 20 000 m³ par année et par permis;
b) permis de catégorie B, pour la coupe du bois rond, jusqu’à
concurrence de 40 000 m³ par permis sur deux ans;
c) permis de catégorie C, pour la coupe du bois rond, jusqu’à
concurrence de 60 000 m³ par permis sur trois ans;
d) permis de catégorie D, pour la coupe du bois de feu ou le
bois rond sec d’une longueur inférieure à 2,5 m, jusqu’à concurrence de 1 000 m³ par permis;
e) permis de catégorie G, pour la coupe du bois rond, jusqu’à
concurrence de 1 000 m³ par permis;
f) permis de catégorie H, pour la coupe du bois rond à usage
personnel, non commercial, jusqu’à concurrence de 50 arbres
par permis.
(1.1) Sous réserve du paragraphe (3) et de l’article 22, le ministre peut, par vente par soumission, délivrer les permis suivants
aux demandeurs qui satisfont aux exigences des alinéas (2)a), b)
et c) :
(1.1) Subject to subsection (3) and section 22, the Minister may
by public tender issue to applicants who meet the requirements of
paragraphs (2)(a) to (c)
———
———
2
2
3
3
SOR/87-191
SOR/95-580
DORS/87-191
DORS/95-580
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3913
(a) Class E permits, to cut timber in a priority harvest area in a
volume not exceeding 20,000 m3 per permit; and
(b) Class F permits, to cut round wood, in a volume not exceeding 20,000 m3 per permit.
a) permis de catégorie E, pour la coupe du bois dans une zone
de récolte prioritaire, jusqu’à concurrence de 20 000 m³ par
permis;
b) permis de catégorie F, pour la coupe du bois rond, jusqu’à
concurrence de 20 000 m³ par permis.
(1.2) The upset price on a tender under subsection (1.1) shall
not be less than
(a) in respect of a Class E permit, $0.25/m3; and
(b) in respect of a Class F permit, the total of the cost of the
layout of the permit area and the stumpage and reforestation
charges payable.
(1.2) Les mises à prix minimales pour les ventes par soumission visées au paragraphe (1.1) sont les suivantes :
a) pour un permis de catégorie E, 0,25 $/m3;
b) pour un permis de catégorie F, la somme du coût de
l’aménagement de la zone visée par le permis et des droits de
coupe et des redevances de reboisement payables.
(2) The portion of subsection 4(2)3 of the Regulations before
paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 4(2)3 du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) To ensure that forestry practices promoting sustainable development are maintained, permits, other than permits issued
under subsection (1.1) or 7(1), shall be issued in priority to applicants who have
(2) Pour que soient maintenues des pratiques qui favorisent la
durabilité des forêts, les permis — autres que ceux qui sont délivrés en vertu des paragraphes (1.1) ou 7(1) — sont délivrés en
priorité aux demandeurs qui, à la fois :
(3) Subsection 4(3)3 of the Regulations is replaced by the
following:
(3) Le paragraphe 4(3)3 du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(3) A permit shall not be issued to an applicant who has contravened these Regulations or the conditions of any previous
permit if the contravention has not been remedied.
(3) Un permis ne peut être délivré à quiconque a contrevenu au
présent règlement ou aux conditions d’un permis antérieur sauf
s’il a remédié au manquement.
(4) Section 4 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (4):
(5) The Minister shall, within 10 days after deciding to refuse
to issue a permit, give notice in writing to the applicant whose
application for a permit is refused.
(4) L’article 4 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (4), de ce qui suit :
(5) S’il refuse de délivrer un permis, le ministre doit en aviser
par écrit le demandeur dans les dix jours.
6. Section 53 of the Regulations is repealed.
4
6. L’article 53 du même règlement est abrogé.
7. (1) Subsection 6(1) of the Regulations is replaced by the
following:
7. (1) Le paragraphe 6(1)4 du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
6. (1) Every permittee shall pay dues on all timber cut under a
permit in an amount equal to
(a) in respect of a Class E or Class F permit, the amount bid for
the permit; and
(b) in respect of any other permit, the sum of the applicable
stumpage and reforestation charges set out in Schedule 2.
6. (1) Le titulaire de permis est tenu de payer des droits sur le
bois coupé aux termes du permis qui correspondent :
a) dans le cas d’un permis de catégorie E ou F, à la somme offerte pour le permis;
b) dans le cas de tout autre permis, au à la somme des droits de
coupe et des redevances de reboisement applicables prévus à
l’annexe 2.
(1.1) Stumpage and reforestation charges on timber cut shall be
calculated as at the earlier of
(a) the day on which the timber report in respect of that timber
is received by the Minister, and
(b) the last day of the period within which the timber report in
respect of that timber is to be remitted under section 5.3.
(1.1) Les droits de coupe et les redevances de reboisement
payables sur le bois coupé sont calculés à compter de celle des
dates suivantes qui est antérieure à l’autre :
a) le jour où le ministre reçoit la déclaration visée à l’article 5.3
à l’égard du bois coupé;
b) le dernier jour de la période au cours de laquelle, selon cet
article, la déclaration aurait dû être produite.
(2) Paragraph 6(2)(a)4 of the Regulations is replaced by the
following:
(a) at the time of issue of the permit, a deposit in an amount
equal to the dues that would be payable on the volume of timber set out in the permit; or
(2) L’alinéa 6(2)a)4 du même règlement est remplacé par ce
qui suit :
a) soit, à la date de délivrance du permis, un dépôt d’un montant égal aux droits qui seraient payables sur le volume de bois
indiqué dans le permis;
8. The Regulations are amended by adding the following after section 6:
8. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 6, de ce qui suit :
6.1 (1) Subject to subsection (2), round wood values for the
calculation of stumpage for each species of coniferous trees shall
be equal to the average of the round wood selling prices for that
species at Ft. Nelson, Stewart, Smithers and Prince George, in the
6.1 (1) Sous réserve du paragraphe (2), la valeur du bois rond
devant servir au calcul des droits de coupe pour chaque essence
de bois résineux correspond au prix de vente moyen offert pour le
bois rond de l’essence en cause à Fort Nelson, Stewart, Smithers
———
3
4
SOR/95-580
SOR/96-549
———
3
4
DORS/95-580
DORS/96-549
3914
Canada Gazette Part I
Province of British Columbia, for the last quarter for which an
average has been published under subsection (3).
(2) Where a species of coniferous trees is not sold at Ft. Nelson, Stewart, Smithers or Prince George, the price for like stratum
wood at that location shall be used in the calculation of the average round wood selling price.
(3) As soon as practicable after the end of each quarter, the
Minister shall publish, in two successive issues of a newspaper
published in the Yukon Territory, the average round wood selling
prices referred to in subsection (1) for the preceding quarter for
each species of timber cut in the Yukon Territory.
(4) For the purposes of this section, “quarter” means a threemonth period ending on March 31, June 30, September 30 or
December 31.
9. Section 14 of the Regulations is amended by adding the
following after subsection (2):
(3) The Minister shall offer for sale by public tender any timber
that is left on a permit site after the expiration of the permit.
(4) The Minister may dispose of any timber or round wood that
was offered for sale by public tender under subsection (3) and
that remains unsold, in accordance with the Surplus Crown Assets
Act.
(5) Where timber is sold under subsection (3) or disposed of
under subsection (4), the Minister shall
(a) deduct from the proceeds of disposition
(i) any expenses of the sale or other disposition,
(ii) any charges as a result of action taken under paragraph 20(2)(b), and
(iii) any dues payable under these Regulations; and
(b) pay any balance remaining from the sale or other disposition to the former permittee.
10. The heading5 before section 15 and sections 15 to 196 of
the Regulations are replaced by the following:
Scaling
15. (1) The Minister shall issue a scaling licence to any applicant who meets the requirements for scalers set out in article 15.4.5 of the Yukon Scaling Manual.
(2) A scaling licence is valid for one year after it is issued.
(3) A scaling licence, including one that has been previously
renewed, shall be renewed if
(a) the holder of the scaling licence has scaled timber cut under
a permit during the preceding year; and
(b) the scaling results did not deviate by more than 3% from
the results of any check scales performed by a forest officer in
accordance with article 15.6.1 of the Yukon Scaling Manual.
16. (1) Before commencing to operate a scale site to scale timber cut from territorial lands, a scale site operator shall submit to
the Minister an application for a scale site authorization, in the
form prescribed by the Minister under section 28 of the Act, that
(a) describes the land tenure under which the operator holds
the proposed scale site;
(b) sets out the operator’s workmen’s compensation number;
(c) sets out the operator’s federal goods and services tax registration number; and
———
5
6
SOR/92-592
SOR/79-508; SOR/92-592
December 25, 1999
et Prince George (Colombie-Britannique) au cours du dernier
trimestre pour lequel un prix moyen a été publié en conformité
avec le paragraphe (3).
(2) Dans le cas où une essence résineuse n’est pas vendue à
Fort Nelson, Stewart, Smithers ou Prince George, le prix de vente
du bois de même strate offert au lieu en question doit servir au
calcul du prix de vente moyen du bois rond.
(3) Dès qu’il est possible de le faire, après chaque trimestre, le
ministre publie dans deux numéros consécutifs d’un journal paraissant au Yukon le prix de vente moyen visé au paragraphe (1)
pour le bois rond de chaque essence résineuse coupée au Yukon
au cours du trimestre précédent.
(4) Pour l’application du présent article, « trimestre » s’entend
du trimestre prenant fin le 31 mars, le 30 juin, le 30 septembre ou
le 31 décembre.
9. L’article 14 du même règlement est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
(3) Le ministre met en vente par soumission le bois qui, à
l’expiration d’un permis, est laissé sur la zone visée par le permis.
(4) Le ministre peut, conformément à la Loi sur les biens de
surplus de la Couronne, disposer du bois et du bois rond non
vendus par vente par soumission.
(5) S’il est disposé du bois de la façon prévue aux paragraphes (3) ou (4), le ministre :
a) déduit du produit de la disposition :
(i) les dépenses occasionnées par la disposition,
(ii) les frais engagés à la suite de toute mesure prise aux
termes de l’alinéa 20(2)b),
(iii) les droits payables aux termes du présent règlement;
b) verse le solde de la disposition à l’ancien titulaire de permis.
10. L’intertitre5 précédant l’article 15 et les articles 15 à 196
du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
Mesurage
15. (1) Le ministre délivre, sur demande, une licence de mesureur à toute personne qui satisfait aux exigences visant les mesureurs prévues à l’article 15.4.5 du Manuel de mesurage du Yukon.
(2) La durée de validité de la licence de mesureur est d’un an
après sa délivrance.
(3) Tout renouvellement d’une licence de mesureur est subordonné aux conditions suivantes :
a) le titulaire a, au cours de l’année précédente, mesuré du bois
coupé en vertu d’un permis;
b) l’écart entre les résultats du mesurage et du mesurage de vérification effectué par l’agent forestier conformément à l’article 15.6.1 du Manuel de mesurage du Yukon ne dépasse pas
3 %.
16. (1) Toute personne qui souhaite exploiter un emplacement
de mesurage du bois provenant de terres territoriales doit, au préalable, présenter au ministre une demande à cet effet, établie
selon la formule prescrite par ce dernier aux termes de l’article 28
de la Loi :
a) précisant la nature de la tenure foncière détenue par cette
personne sur l’emplacement proposé;
b) indiquant son numéro d’inscription au régime d’indemnisation des accidents de travail;
———
5
6
DORS/92-592
DORS/79-508; DORS/92-592
Le 25 décembre 1999
(d) includes a copy of the scaling licences of all scalers who
will be employed at the proposed scale site.
(2) On receipt of an application containing the information referred to in subsection (1), the Minister shall issue a scale site
authorization.
(3) The operator of a scale site shall keep records, identified in
article 15.8 of the Yukon Scaling Manual, of all timber scaled at
the scale site that was cut under a permit or timber harvesting
agreement.
(4) The operator of a scale site shall, within 10 days after the
end of each month, submit to the Minister the scale reports identified in article 15.8 of the Yukon Scaling Manual, in the form
prescribed by the Minister under section 28 of the Act, for all
timber cut under permits or timber harvesting agreements that
was scaled at that site during that month.
(5) A scale site operator shall retain a record referred to in subsection (3) for a period of one year after the record is made.
Permittees
17. (1) A permittee shall ensure that the timber mark identified
in the permit is affixed to logs cut under the permit before they
are transported from the permit area.
(2) Every permit shall identify a timber mark and require that
all transported logs bear the timber mark in a visible location.
18. A permittee shall ensure that, before it is processed in any
manner, all timber cut under the permit
(a) is scaled by a person referred to in section 15, in accordance with the Yukon Scaling Manual, at an authorized scale
site; and
(b) is graded in accordance with chapter 14 of the Yukon Scaling Manual.
19. Every permittee shall keep the records identified in article 15.8 of the Yukon Scaling Manual, in the form prescribed by
the Minister under section 28 of the Act, indicating the volume of
all timber cut under the permit and the manner of its disposition
and shall retain those records for a period of one year after the
expiration of the permit.
11. (1) Subsection 20(1)7 of the Regulations is replaced by
the following:
20. (1) Every permittee shall, on the expiration of the permit,
remove or otherwise dispose of
(a) all facilities constructed by the permittee in the permit area;
(b) all equipment brought by the permittee into that area; and
(c) all timber cut under the permit.
(2) The portion of subsection 20(2)8 of the Regulations before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Where a permittee fails to comply with subsection (1), the
Minister
(3) Subsections 20(3) to (6)8 of the Regulations are repealed.
12. The Regulations are amended by adding the following
after section 21:
———
7
8
SOR/95-531
SOR/79-508
Gazette du Canada Partie I
3915
c) indiquant son numéro d’inscription aux fins de la taxe fédérale sur les produits et services;
d) accompagnée d’une copie de la licence de mesureur de chaque mesureur qui sera employé à l’emplacement.
(2) Sur réception de la demande dûment remplie, le ministre délivre l’autorisation d’exploitation de l’emplacement de
mesurage.
(3) L’exploitant d’un emplacement de mesurage doit tenir les
registres prévus à l’article 15.8 du Manuel de mesurage du Yukon
à l’égard du bois mesuré à l’emplacement qui a été coupé en
vertu d’un permis ou d’un contrat visant la récolte du bois.
(4) Dans les dix jours suivant la fin de chaque mois, l’exploitant d’un emplacement de mesurage doit transmettre au ministre
les relevés prévus à l’article 15.8 du Manuel de mesurage du Yukon, en la forme prescrite par ce dernier aux termes de l’article 28
de la Loi, à l’égard du bois coupé en vertu d’un permis ou d’un
contrat visant la récolte du bois qui a été mesuré à l’emplacement
au cours du mois.
(5) L’exploitant d’un emplacement de mesurage conserve les
registres visés au paragraphe (3) un an après leur établissement.
Titulaires de permis
17. (1) Avant que les grumes coupées en vertu d’un permis
soient transportées hors de la zone visée par le permis, le titulaire
de permis doit veiller à ce qu’elles portent la marque de bois prévue par le permis.
(2) Tout permis doit prévoir une marque de bois et exiger que
les grumes transportées portent cette marque à un endroit visible.
18. Avant que le bois coupé en vertu d’un permis subisse une
transformation quelconque, le titulaire de permis doit veiller à ce
que le bois soit :
a) mesuré conformément au Manuel de mesurage du Yukon,
sur un emplacement de mesurage faisant l’objet d’une autorisation, par un mesureur visé à l’article 15;
b) classé selon le chapitre 14 du Manuel de mesurage du
Yukon.
19. Le titulaire de permis doit tenir les registres prévus à l’article 15.8 du Manuel de mesurage du Yukon, en la forme prescrite
par le ministre aux termes de l’article 28 de la Loi, y indiquer le
volume de bois coupé en vertu du permis et la manière dont il en
a été disposé et les conserver un an après l’expiration du permis.
11. (1) Le paragraphe 20(1)7 du même règlement est remplacé par ce qui suit :
20. (1) Le titulaire d’un permis doit, à l’expiration de celui-ci,
disposer des objets suivants par enlèvement ou autrement :
a) les installations qu’il a construites dans la zone visée par le
permis;
b) le matériel qu’il y a apporté;
c) le bois coupé en vertu du permis.
(2) Le passage du paragraphe 20(2)8 du même règlement
précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
(2) Lorsque le titulaire de permis ne se conforme pas au paragraphe (1), le ministre :
(3) Les paragraphes 20(3) à (6)8 du même règlement sont
abrogés.
12. Le même règlement est modifié par adjonction, après
l’article 21, de ce qui suit :
———
7
8
DORS/95-531
DORS/79-508
3916
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
Security Deposit
Garanties
22. (1) Unless an applicant has already posted security in respect of a harvesting operation pursuant to an Act of Parliament
or a regulation made thereunder in an amount equal to or greater
than the amount required under subsection (2), the Minister shall,
before issuing a permit, require security to be posted by the applicant if
(a) the applicant has contravened these Regulations in respect
of any previous permit or has failed to comply with the conditions of any previous permit; or
(b) the applicant has not previously held a permit.
(2) The amount of security posted under subsection (1) shall be
equal to the amount of dues payable under the permit.
(3) Security posted under subsection (1) shall be in the form of
(a) a promissory note guaranteed by a bank in Canada and payable to the Receiver General;
(b) an irrevocable letter of credit from a bank in Canada;
(c) a certified cheque drawn on a chartered bank in Canada and
payable to the Receiver General;
(d) bearer bonds issued or guaranteed by the Government of
Canada; or
(e) cash.
22. (1) À moins qu’une garantie d’un montant égal ou supérieur à la garantie exigée au paragraphe (2) ait déjà été fournie
pour la récolte en application d’une loi fédérale ou de ses règlements, le ministre doit, avant de délivrer un permis, exiger une
garantie dans les cas suivants :
a) le demandeur a enfreint le présent règlement quant à un
permis antérieur ou n’a pas respecté les conditions d’un tel
permis;
b) il n’a jamais été titulaire d’un permis.
(4) On the termination of a permit and after all outstanding
dues have been paid and all other obligations under the permit
have been fulfilled, the Minister shall return to the permittee any
security posted under subsection (1) or any portion thereof remaining after the deduction of any unpaid dues.
(2) La garantie doit être égale aux droits payables aux termes
du permis.
(3) La garantie est sous l’une ou l’autre des formes suivantes :
a) un billet à ordre garanti par une banque au Canada et établi à
l’ordre du receveur général;
b) une lettre de crédit irrévocable émise par une banque au
Canada;
c) un chèque certifié tiré sur une banque à charte au Canada et
établi à l’ordre du receveur général;
d) des obligations au porteur émises ou garanties par le gouvernement fédéral;
e) en espèces.
(4) À l’expiration du permis et après l’acquittement des droits
en souffrance et des autres obligations imposées par le permis, le
ministre rend au titulaire de permis la garantie, ou la partie restante une fois déduits les droits impayés.
Notice
Avis
23. (1) Every permittee shall be informed, by a notice in writing sent to the address indicated on the application for the permit,
of any decision made or action taken under these Regulations in
respect of the permit within 10 days after the decision is made or
the action is taken.
(2) For the purposes of section 24, a notice sent under subsection (1) shall be considered to have been received five days after
it is sent.
23. (1) Le titulaire de permis qui est visé par une décision ou
une autre mesure prise en vertu du présent règlement à l’égard de
son permis doit en être informé dans les dix jours par un avis écrit
envoyé à l’adresse indiquée sur sa demande de permis.
(2) Pour l’application de l’article 24, l’avis est réputé avoir été
reçu dans les cinq jours suivant son envoi.
Review Process
Processus de révision
24. (1) An applicant for a permit or a permittee may apply to
the Minister for
(a) a review of any decision made or any other action taken by
a forest officer under these Regulations, within 30 days after
receipt of notice of the decision or action; or
(b) where the applicant or permittee is of the opinion that an
action should have been taken by a forest officer under these
Regulations, a review of whether action should have been
taken, within 30 days after the action should have been taken.
(2) An application for a review under subsection (1) shall be
made in writing, setting out
(a) the decision or action in respect of which the review is requested; and
(b) the reasons for requesting the review.
(3) On receipt of an application made under subsection (1), the
Minister shall
(a) either
(i) confirm the decision or action in question, or
(ii) substitute a different decision or direct that a different
action be taken; and
24. (1) Le demandeur ou le titulaire de permis peut demander
au ministre :
a) de revoir une décision ou autre mesure prise par un agent forestier en vertu du présent règlement, dans les trente jours suivant la réception de l’avis de la décision ou de la mesure;
b) s’il est d’avis qu’une mesure aurait dû être prise par un
agent forestier aux termes du présent règlement, de revoir cette
question dans les trente jours suivant le jour où cette mesure
aurait dû être prise.
(2) La demande de révision est présentée par écrit et précise :
a) la décision ou la mesure en cause;
b) les motifs de la demande.
(3) Sur réception de la demande, le ministre :
a) selon le cas :
(i) confirme la décision ou la mesure,
(ii) y substitue une autre décision ou ordonne la prise d’une
autre mesure;
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
(b) advise the applicant in writing of that decision, and the reasons therefor.
(4) The making of an application for a review of a decision or
action under subsection (1) does not suspend or otherwise affect
the validity of the decision or action.
13. The schedule4 to the Regulations is replaced by the
following:
b) avise l’intéressé par écrit de sa décision, motifs à l’appui.
(4) La demande de révision n’a pas pour effet de suspendre la
décision ou la mesure ni de l’invalider.
13. L’annexe4 du même règlement est remplacée par ce qui
suit :
SCHEDULE 1
(Section 3.3)
ANNEXE 1
(article 3.3)
APPLICATION FEES
DROITS APPLICABLES AUX DEMANDES DE PERMIS
Column 1
Column 2
Item
Type of Permit
Fee, per permit ($)
1.
Class A, B, C or G permit:
(a) under 100 m3
(b) 100 m3 to 1000 m3
(c) over 1000 m3
Class D or H permit
Class E or F permit
2.
3.
10
50
100
10
100
Colonne 1
Colonne 2
Article
Type de permis
Droits par permis ($)
1.
Permis de catégorie A, B, C ou G :
a) moins de 100 m3
b) de 100 m3 à 1 000 m3
c) plus de 1 000 m3
Permis de catégorie D ou H
Permis de catégorie E ou F
10
50
100
10
100
2.
3.
SCHEDULE 2
(Subsection 6(1))
ANNEXE 2
(paragraphe 6(1))
DUES
DROITS
Stumpage
Droits de coupe
1. The stumpage payable on cut timber is
(a) for Grade 5 or Grade Z coniferous timber, fuel wood, dry
round wood of less than 2.5 m length, Christmas trees, transplants, round wood subject to a Class H permit and deciduous
timber, the applicable amount set out in column 2 of Table 1;
and
(b) for any other Grade 2, 3, 4 or 6 coniferous timber, the
amount determined by the formula
1. Les droits de coupe payables sur le bois coupé sont les
suivants :
a) pour le bois des essences résineuses de classe 5 ou Z, le bois
de feu, le bois rond sec d’une longueur inférieure à 2,5 m, les
arbres de Noël, les plants repiqués, le bois rond faisant l’objet
d’un permis de catégorie H et le bois de feuillus, le taux applicable figurant à la colonne 2 du tableau 1;
b) pour tout autre bois des essences résineuses de classe 2, 3, 4
ou 6, le produit de la formule suivante :
A×B×C
A×B×C
où
A représente la valeur du bois rond de l’essence en cause, déterminée selon l’article 6.1 du présent règlement,
B le pourcentage applicable à cette valeur selon la colonne 2
du tableau 2,
C le pourcentage applicable à la classe de bois selon la colonne 2 du tableau 3.
where
A is the round wood value for that species, determined under
section 6.1 of these Regulations,
B is the percentage applicable to that value set out in column 2
of Table 2, and
C is the percentage applicable to the grade of the wood set out
in column 2 of Table 3.
TABLE 1
TABLEAU 1
STUMPAGE FOR MISCELLANEOUS TIMBER
DROITS DE COUPE — DIVERS
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Item
Grade
Stumpage payable
Article
Classe
Droits
1.
2.
3.
Grade 5 — Dry or dead lumber reject
Grade Z — Firmwood reject
Fuel wood and dry round wood less than 2.5 m in
length
$0.25/m3
$0.25/m3
$0.25/m3
1.
2.
3.
Classe 5 — Bois de rebut sec ou mort
Classe Z — Bois plein de rebut
Bois de chauffage et le bois rond sec d’une
longueur inférieure à 2,5 m
0,25 $/m3
0,25 $/m3
0,25 $/m3
———
4
SOR/96-549
3917
———
4
DORS/96-549
3918
Canada Gazette Part I
TABLE 1
December 25, 1999
— Continued
STUMPAGE FOR MISCELLANEOUS TIMBER —
Column 1
TABLEAU 1
Continued
(suite)
DROITS DE COUPE — DIVERS (suite)
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Item
Grade
Stumpage payable
Article
Classe
Droits
4.
Christmas trees and transplants (maximum 4 m in
height)
Deciduous timber
Round wood subject to a class H permit
$0.50/tree
4.
0,50 $/arbre
$0.50/m3
$7/tree
5.
6.
Arbres de Noël et plants repiqués (hauteur
maximale de 4 m)
Bois de feuillus
Bois rond faisant l’objet d’un permis de
catégorie H
5.
6.
0,50 $/m3
7 $/arbre
TABLE 2
TABLEAU 2
BASE STUMPAGE FOR ROUND WOOD — CONIFEROUS SPECIES
DROITS DE COUPE DE BASE — BOIS ROND D’ESSENCES RÉSINEUSES
Column 1
Column 2
3
Colonne 1
Colonne 2
3
Item
Round Wood Value ($/m )
Percentage
Article
Valeur du bois rond ($/m )
Pourcentage
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
less than 50
50 to 59.99
60 to 69.99
70 to 79.99
80 to 89.99
90 to 99.99
100 to 109.99
110 to 119.99
120 to 129.99
130 to 139.99
140 or more
3%
4.5%
6%
7.5%
9%
10%
11%
12%
13%
14%
16% plus 2% for every $10
of round wood value over $140
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
inférieure à 50
50 à 59,99
60 à 69,99
70 à 79,99
80 à 89,99
90 à 99,99
100 à 109,99
110 à 119,99
120 à 129,99
130 à 139,99
140 ou plus
3%
4,5 %
6%
7,5 %
9%
10 %
11 %
12 %
13 %
14 %
16 %, plus 2 % par tranche de
10 $ pour toute valeur supérieure à
140 $
TABLE 3
TABLEAU 3
STUMPAGE MULTIPLIERS
MULTIPLICATEURS DES DROITS DE COUPE
Column 1
Column 2
Colonne 1
Colonne 2
Item
Grade
Percentage
Article
Classe
Pourcentage
1.
2.
3.
4.
Grade 2 — Round wood
Grade 3 — Dead or dry round wood
Grade 4 — Lumber reject
Grade 6 — Undersized logs
100%
100%
25%
50%
1.
2.
3.
4.
Classe 2 — Bois rond
Classe 3 — Bois mort ou sec
Classe 4 — Bois de rebut
Classe 6 — Grumes de dimensions insuffisantes
100 %
100 %
25 %
50 %
Reforestation Charges
2. (1) Subject to subsection (2), the reforestation charges payable on round wood cut are
(a) for timber reported under section 5.3 of the Regulations before January 1, 2002, $5/m3; and
(b) for timber reported under section 5.3 of the Regulations on
or after January 1, 2002, the greater of
(i) $5/m3, and
(ii) an amount per cubic metre equal to the costs per cubic
metre incurred by the Minister for primary reforestation in
the Yukon Territory during the three-year period ending on
March 31 of the year preceding the year in which the report
is made.
(2) Where after harvesting the permit area is fully stocked, the
reforestation charges payable by a permittee on round wood cut
are $1/m3.
Redevances de reboisement
2. (1) Sous réserve du paragraphe (2), les redevances de reboisement pour le bois rond coupé sont calculées aux taux suivants :
a) pour tout volume de bois déclaré aux termes de l’article 5.3
du présent règlement avant le 1er janvier 2002, 5 $/m3;
b) pour tout volume de bois déclaré aux termes de l’article 5.3
du présent règlement le 1er janvier 2002 ou après cette date, le
plus élevé des taux suivants :
(i) 5 $/m3,
(ii) le montant par mètre cube qui est égal aux frais par mètre
cube supportés par le ministre pour le reboisement principal
au Yukon, au cours de la période de trois ans prenant fin le
31 mars de l’année précédant celle où la déclaration est
produite.
(2) Si, après la récolte, la zone visée par le permis est entièrement reboisée, les redevances de reboisement sont calculées au
taux de 1 $/m3.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
14. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
14. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[52-1-o]
[52-1-o]
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3919
Regulations Amending the Yukon Forest Protection
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la protection
des forêts du Yukon
Statutory Authority
Territorial Lands Act
Fondement législatif
Loi sur les terres territoriales
Sponsoring Department
Department of Indians Affairs and Northern Development
Ministère responsable
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 3906.
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir
la page 3906.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 18 and paragraphs 23(j) and (l) of the Territorial Lands
Act, proposes to make the annexed Regulations Amending the
Yukon Forest Protection Regulations.
Any interested person may make representations concerning
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must be addressed
to Anne Snider, Chief Policy Projects, Environment and Renewable Resources Directorate, Department of Indian Affairs and
Northern Development, Ottawa, Ontario, K1A 0H4 and cite the
Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice.
Ottawa, December 16, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu de
l’article 18 et des alinéas 23j) et l) de la Loi sur les terres territoriales, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur la protection des forêts du Yukon, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les 30 jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada
Partie I ainsi que la date de publication et d’envoyer le tout à
Anne Snider, chef, projets des politiques, Direction générale des
ressources naturelles et de l’environnement, ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien, Ottawa (Ontario) K1A 0H4.
Ottawa, le 16 décembre 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé,
MARC O’SULLIVAN
REGULATIONS AMENDING T00HE YUKON
FOREST PROTECTION REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR
LA PROTECTION DES FORÊTS DU YUKON
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Section 14 of the Yukon Forest Protection Regulations1 is
replaced by the following:
14. (1) Subject to subsection (2), where any timber or brush, or
slash or other debris, located on occupied lands within the forest
area is found to be infested with insects or infected with a plant
disease to such an extent that the insects or disease are likely to
spread, a forest officer may, without the consent of the licensee or
lessee of those lands, enter them and take any measures necessary
to control or eradicate the insects or disease.
(2) At least 15 days before a forest officer enters occupied
lands under subsection (1), the forest supervisor shall give written
notice to the licensee or lessee of those lands that, after 15 days
1. L’article 14 du Règlement sur la protection des forêts du
Yukon1 est remplacé par le suivant :
14. (1) Sous réserve du paragraphe (2), lorsque du bois, des
broussailles ou des déchets de coupe ou autres débris se trouvant
sur un terrain occupé compris dans la zone forestière sont infestés
d’insectes ou atteints d’une maladie à un point tel qu’il y a risque
de propagation, un agent forestier peut, sans le consentement du
titulaire de licence ou du locataire, entrer sur le terrain et prendre
les mesures de contrôle ou d’éradication nécessaires.
(2) Au moins 15 jours avant qu’un agent forestier n’entre sur le
terrain, le superviseur des forêts avise par écrit le titulaire de licence ou le locataire que, après 15 jours suivant la réception de
———
———
1
1
SOR/87-531
DORS/87-531
3920
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
from the date of receipt of the notice, a forest officer may enter
the lands for the purposes of that subsection.
(3) A notice given under subsection (2) shall
(a) set out the species of insect or plant disease infecting the
occupied lands;
(b) set out the measures necessary to be taken to eradicate or
control the insects or disease;
(c) advise the licensee or lessee that the licensee or lessee may
take the measures referred to in paragraph (b) to avoid the entry
of the forest officer onto the occupied lands; and
(d) advise the licensee or lessee of the requirements of subsection (4).
(4) A licensee or lessee who intends to take the measures referred to in paragraph (3)(b) must advise the forest supervisor in
writing of that intention and begin to take those measures before
the day on which the forest officer is to enter the occupied lands.
(5) A forest officer may, without the consent of the licensee or
lessee, enter occupied lands in respect of which a licensee or lessee has given a notice under subsection (4) in order to conduct an
inspection to determine that the necessary measures have been
taken and that the infestation or disease has been eradicated or
controlled.
(6) A notice referred to in subsection (2) shall be delivered personally to the licensee or lessee or sent by registered mail to the
last known address of the licensee or lessee.
(7) Where a notice has been sent by registered mail, it shall be
considered to have been received five days after the date it was
mailed.
l’avis par celui-ci, un agent pourra entrer sur le terrain aux fins
visées au paragraphe (1).
(3) L’avis indique :
a) l’espèce d’insecte ou la maladie en cause;
b) les mesures de contrôle ou d’éradication nécessaires;
c) que le titulaire de licence ou le locataire peut prendre les mesures visées à l’alinéa b) pour éviter l’entrée de l’agent forestier
sur le terrain;
d) que les mesures doivent être prises conformément au paragraphe (4).
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
2. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[52-1-o]
[52-1-o]
(4) Le titulaire de la licence ou le locataire qui entend prendre
les mesures visées à l’alinéa (3)b) en avise par écrit le superviseur
des forêts et doit prendre celles-ci avant la date prévue pour
l’entrée de l’agent forestier sur le terrain.
(5) Dans le cas où le titulaire de licence ou le locataire a donné
l’avis conformément au paragraphe (4), un agent forestier peut
sans son consentement entrer sur le terrain pour vérifier si les
mesures ont été prises et si les insectes ou la maladie ont été éradiqués ou contrôlés.
(6) L’avis est remis en personne ou envoyé par courrier recommandé à la dernière adresse connue du destinataire.
(7) L’avis envoyé par courrier recommandé est réputé avoir été
reçu cinq jours après celui de sa mise à la poste.
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3921
Public Sector Pension Investment Board Regulations
Règlement sur l’Office d’investissement des régimes
de pensions du secteur public
Statutory Authority
Public Sector Pension Investment Board Act
Fondement législatif
Loi sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du
secteur public
Sponsoring Department
Treasury Board Secretariat
Ministère responsable
Secrétariat du Conseil du Trésor
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The Public Sector Pension Investment Board Act, S.C., 1999,
c. 34 (the Act), created the Public Sector Pension Investment
Board, charged with managing and investing newly created pension funds under the Canadian Forces Superannuation Act
(CFSA), the Public Service Superannuation Act (PSSA) and
the Royal Canadian Mounted Police Superannuation Act
(RCMPSA). To ensure the independence of members of the
Board and the Chairperson of the nominating committee responsible for establishing a list of candidates for proposed appointment to the Board, the Act sets out certain criteria according to
which a person would be disqualified from serving in such a capacity. Entitlement to receive pension benefits under the largest
federal public sector pension plans, the CFSA, PSSA, and
RCMPSA, is one of the grounds for disqualification and is specified in the Act itself. For greater certainty in assuring the independence of a potential candidate, the Act further provides for the
making of regulations specifying additional kinds of pension
benefits that would disqualify a person from serving as a director
of the Board or Chairperson of the nominating committee. The
Regulations proposed here establish the particulars of this disqualification. Disqualification is to result in cases where pension
benefits and entitlements are payable under the Judges Act, the
Governor General’s Act, the Lieutenant Governors Superannuation Act, and in respect of most other employer-sponsored pension benefits payable out of various Government of Canada
accounts, including pension benefits payable out of the Consolidated Revenue Fund to employees engaged locally outside of
Canada.
Description
La Loi sur l’Office d’investissement des régimes de pensions
du secteur public, L.C. (1999), ch. 34 (ladite loi), a créé l’Office
d’investissement des régimes de pensions du secteur public, chargé de gérer et d’investir les fonds des nouvelles caisses de retraite
au sens de la Loi sur la pension de retraite des Forces canadiennes
(LPRFC), de la Loi sur la pension de la fonction publique (LPFP)
et de la Loi sur la pension de retraite de la Gendarmerie royale
du Canada (LPRGRC). Pour assurer l’indépendance des membres du conseil d’administration et du président du comité des
candidatures responsable de dresser une liste des candidats proposés pour une nomination au conseil d’administration, ladite loi
expose certains critères en fonction desquels une personne serait
disqualifiée d’exercer des fonctions à ce titre. Le droit de toucher
des prestations de pensions en vertu des plus importants régimes
du secteur public fédéral, la LPRFC, la LPFP et la LPRGRC, est
l’un des motifs de disqualification et est précisé dans ladite loi.
Pour assurer davantage l’indépendance d’un candidat éventuel,
ladite loi prévoit de plus la prise de règlements précisant les types
de prestations de pensions supplémentaires qui disqualifieraient
une personne d’agir à titre de membre du conseil d’administration
ou de président du comité des candidatures. Le présent règlement
proposé établit les détails de cette disqualification. La disqualification découle de cas où les prestations de pensions et les droits à
l’égard des pensions sont payables en vertu de la Loi sur les
juges, de la Loi sur le gouverneur général, de la Loi sur la pension de retraite des lieutenants-gouverneurs et relativement à la
majorité des autres régimes de prestations de pensions parrainés
par l’employeur et imputables à divers comptes du gouvernement
du Canada, y compris les prestations de pensions imputables au
Trésor, versées aux employés recrutés sur place à l’étranger.
Alternatives
There is no alternative to use of the regulatory route.
Solutions envisagées
Il faut absolument prendre un règlement.
Benefits and Costs
The application of these Regulations is limited to those persons
who are being considered for appointment as a director of the
Public Sector Pension Investment Board or Chairperson of the
nominating committee.
Avantages et coûts
L’application de ce règlement est limitée aux personnes considérées pour une nomination au poste d’administrateur de l’Office
d’investissement des régimes de pensions du secteur public ou de
président du comité des candidatures.
Consultation
The broad parameters of these Regulations were the subject of
discussion during the parliamentary review undertaken during the
enactment process of the Public Sector Pension Investment Board
Act. These Regulations are being pre-published to afford
Consultations
Les vastes paramètres de ce règlement ont fait l’objet de discussions pendant l’examen parlementaire effectué au cours du
processus d’adoption de la Loi sur l’Office d’investissement des
régimes de pensions du secteur public. Le Règlement fait l’objet
3922
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
interested parties a 30-day period in which to submit comments
before the Regulations are finalized, prior to being published in
the Canada Gazette, Part II.
d’une publication préalable, afin que les personnes intéressées
disposent d’une période de 30 jours pour présenter des commentaires avant que la version définitive du Règlement soit rédigée en
prévision de sa publication dans la Partie II de la Gazette du
Canada.
Compliance and Enforcement
In addition to the public nature and accompanying public scrutiny of the appointments contemplated by these Regulations,
normal administrative compliance structures will apply, including
internal audits.
Respect et exécution
En plus de la nature publique et de l’examen public connexe
des nominations envisagées par ce règlement, les structures habituelles de conformité administrative s’appliqueront, y compris les
vérifications internes.
Contact
Joan M. Arnold, Director, Pensions Legislation Development
Group, Pensions Division, Treasury Board Secretariat, Ottawa,
Ontario K1A 0R5, (613) 952-3119.
Personne-ressource
Joan M. Arnold, Directrice, Groupe de l’élaboration de la législation sur les pensions, Division des pensions, Secrétariat du
Conseil du Trésor, Ottawa (Ontario) K1A 0R5, (613) 952-3119.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subparagraphs 6(2)(g)(ii) and 10(1)(a)(ii) and paragraph 50(d)
of the Public Sector Pension Investment Board Acta proposes to
make the annexed Public Sector Pension Investment Board
Regulations.
Interested persons may make representations with respect to the
proposed Regulations within 30 days after the date of publication
of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of publication of this notice, and be
addressed to Sharon G. Hamilton, Assistant Secretary, Pensions
Division, Treasury Board Secretariat, L’Esplanade Laurier,
140 O’Connor Street, Ottawa, Ontario K1A 0R5.
Ottawa, December 16, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
Avis est donné que la gouverneure en conseil, en vertu des
sous-alinéas 6(2)g)(ii) et 10(1)a)(ii) et de l’alinéa 50d) de la Loi
sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur
publica se propose de prendre le Règlement sur l’Office d’investissement des régimes de pension du secteur public, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter leurs observations au sujet du
projet de règlement dans les 30 jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont priés d’y citer la Gazette du Canada
Partie I ainsi que la date de publication et d’envoyer le tout à
Sharon G. Hamilton, Secrétaire adjointe, Division des pensions,
Secrétariat du Conseil du Trésor, L’Esplanade Laurier, 140, rue
O’Connor, Ottawa (Ontario) K1A 0R5.
Ottawa, le 16 décembre 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé,
MARC O’SULLIVAN
PUBLIC SECTOR PENSION INVESTMENT
BOARD REGULATIONS
1. For the purposes of subparagraphs 6(2)(g)(ii) and 10(1)(a)(ii)
of the Public Sector Pension Investment Board Act, the prescribed kind of superannuation or pension benefit is one that is
(a) granted under the Judges Act;
(b) payable under the Governor General’s Act or the Lieutenant Governors Superannuation Act; or
(c) payable out of the Consolidated Revenue Fund, or out of a
superannuation or pension fund or plan pursuant to which
contributions have been paid out of the Consolidated Revenue
Fund in respect of employees engaged locally outside of Canada, and that is
(i) related in amount to the period of service that may be
counted by the person to whom the superannuation or pension benefit is payable, and
(ii) payable in instalments during the lifetime of the recipient
and after his or her lifetime if the plan under which the superannuation or pension benefit is payable so provides.
2. These Regulations come into force on the day on which they
are registered.
RÈGLEMENT SUR L’OFFICE D’INVESTISSEMENT DES
RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC
1. Pour l’application des sous-alinéas 6(2)g)(ii) et 10(1)a)(ii)
de la Loi sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du
secteur public, est une pension de retraite celle qui, selon le cas :
a) est accordée en application de la Loi sur les juges;
b) est payable en application de la Loi sur le gouverneur général ou de la Loi sur la pension de retraite des lieutenantsgouverneurs;
c) est payable soit sur le Trésor, soit sur un fonds de retraite ou
un régime de retraite ou de pension auxquels ont été versées
des contributions prélevées sur le Trésor à l’égard d’employés
recrutés sur place à l’étranger, et qui :
(i) se rattache par le montant à la durée de service qui peut
être comptée par la personne à qui la pension de retraite est
payable,
(ii) est payable par versements durant la vie du bénéficiaire
et au-delà si le régime en cause le prévoit.
2. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[52-1-o]
———
a
S.C. 1999, c. 34
[52-1-o]
———
a
L.C. 1999, ch. 34
Le 25 décembre 1999
Gazette du Canada Partie I
3923
INDEX
No. 52 — December 25, 1999
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Atomic Energy Control Board
Atomic Energy Control Act
Authorization No. CDN/5225/X (Rev. 0).........................
Authorization No. CDN/5226/X (Rev. 0).........................
Canada Customs and Revenue Agency
Income Tax Act
Revocation of registration of charities ..............................
Canadian International Trade Tribunal
Appeals — Notice No. HA-99-009...................................
Hot-rolled carbon steel plate — Advice............................
Machinery and tools — Inquiry ........................................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions..................
Decisions
99-539 and 99-540............................................................
Public Hearing
1999-13.............................................................................
3875
3875
3876
3878
3877
3878
3879
3880
3880
GOVERNMENT HOUSE
Meritorious Service Decorations....................................... 3840
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act
Notice with respect to substances in the National
Pollutant Release Inventory for 1999 — Amendment ..
Notice with respect to substances in the National
Pollutant Release Inventory for 2000 ............................
Permit No. 4543-2-02883 .................................................
Permit No. 4543-2-03237 .................................................
Permit No. 4543-2-05968, amended .................................
Finance, Dept. of
Statements
Bank of Canada, balance sheet as at December 8, 1999 ...
Bank of Canada, balance sheet as at December 15, 1999 .
Industry, Dept. of
Appointments....................................................................
Department of Industry Act
DGRB-013-99 — Radio authorization fees for
multipoint communications systems (MCS) that
operate in the 2 500 MHz range and on other related
frequencies and multipoint distribution systems (MDS)
that operate in the 2 600 MHz range that provide nonbroadcasting Services....................................................
3845
3847
3861
3862
3863
3870
3872
3864
3865
MISCELLANEOUS NOTICES
Aerospace Training Canada International, surrender of
charter ...............................................................................
CA*net Institute, relocation of head office...........................
Flex Leasing I, LLC and Flex Leasing Corporation,
documents deposited.........................................................
*Hanvit Bank Canada, approval of application for letters
patent of dissolution..........................................................
*John Hancock Mutual Life Insurance Company, change of
name..................................................................................
LeBrun Northern Contracting Ltd., bridge over the
McIntyre River, Ont. .........................................................
*Maple Trust Company, change of name .............................
Maritimes & Northeast Pipeline Limited Partnership,
Maritines & Northeast Pipeline Project — Notice of
proposed detailed route ....................................................
*MTC Mortgage Investment Corporation, change of name .
National Railroad Passenger Corporation, documents
deposited ...........................................................................
Riverside Forest Products Ltd., bridge structure over Grain
Creek, B.C. .......................................................................
Saskatchewan Highways and Transportation, bridge over
Keeley River, Sask. ...........................................................
Sun Life Assurance Company of Canada, reinsurance
agreement..........................................................................
*TIG Reinsurance Company, change of name......................
Victoria, The Corporation of the County of, replacement of
Concession Road No. 14 bridge, Ont................................
Wood Buffalo, Regional Municipality of, bridge over
Jackfish River, Alta...........................................................
3886
3886
3886
3888
3888
3888
3889
3889
3891
3891
3892
3893
3893
3894
3886
3892
PARLIAMENT
House of Commons
*Filing applications for private bills (2nd Session,
36th Parliament)............................................................ 3874
PROPOSED REGULATIONS
Health, Dept. of
Financial Administration Act
Regulations Amending the Fees in Respect of Medical
Devices Regulations......................................................
Indian Affairs and Northern Development, Dept. of
Territorial Lands Act
Regulations Amending the Yukon Forest Protection
Regulations ...................................................................
Regulations Amending the Yukon Timber Regulations ...
Treasury Board Secretariat
Public Sector Pension Investment Board Act
Public Sector Pension Investment Board Regulations ......
3896
3919
3906
3921
3924
Canada Gazette Part I
December 25, 1999
INDEX
o
N 52 — Le 25 décembre 1999
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
Aerospace Training Canada International, abandon de
charte.................................................................................
*Banque Hanvit du Canada, approbation de demande de
lettres patentes de dissolution ...........................................
CA*net Institute, changement de lieu du siège social...........
Flex Leasing I, LLC et Flex Leasing Corporation, dépôt de
documents .........................................................................
*John Hancock Mutual Life Insurance Company,
changement de dénomination sociale ...............................
LeBrun Northern Contracting Ltd., pont au-dessus de la
rivière McIntyre (Ont.)......................................................
*Maple Trust Company, changement de dénomination
sociale ...............................................................................
Maritimes & Northeast Pipeline Limited Partnership, projet
de pipeline des Maritimes et du Nord-est — Avis du
tracé détaillé .....................................................................
National Railroad Passenger Corporation, dépôt de
documents .........................................................................
Riverside Forest Products Ltd., pont au-dessus du ruisseau
Grain (C.-B.) .....................................................................
Saskatchewan Highways and Transportation, pont audessus de la rivière Keeley (Sask.)....................................
*Société de placements hypothécaires MTC, changement
de dénomination sociale....................................................
Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie,
convention de réassurance ................................................
*TIG Reinsurance Company, changement de dénomination
sociale ...............................................................................
Victoria, The Corporation of the County of, remplacement
du pont du chemin de concession numéro 14 (Ont.).........
Wood Buffalo, Regional Municipality of, pont au-dessus
de la rivière Jackfish (Alb.)...............................................
AVIS DU GOUVERNEMENT
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement
Avis concernant certaines substances de l’Inventaire
national des rejets de polluants pour l’année 2000 .......
Modification de l’Avis concernant certaines substances
de l’Inventaire national des rejets de polluants pour
l’année 1999..................................................................
Permis no 4543-2-02883 ...................................................
Permis no 4543-2-03237 ...................................................
Permis no 4543-2-05968, modifié .....................................
Finances, min. des
Bilans
Banque du Canada, bilan au 8 décembre 1999 .................
Banque du Canada, bilan au 15 décembre 1999 ...............
3886
3888
3886
3886
3888
3888
3889
3889
3891
3892
3893
3891
3893
3894
3886
3892
3847
3845
3861
3862
3863
3871
3873
AVIS DU GOUVERNEMENT (suite)
Industrie, min. de l’
Nominations...................................................................... 3864
Loi sur le ministère de l’Industrie
DGRB-013-99 — Droits d’autorisation radio applicables
aux systèmes de télécommunications multipoint
(STM) exploités dans la gamme de 2 500 MHz et sur
d’autres fréquences connexes et aux systèmes de
distribution multipoint (SDM) exploités dans la
gamme de 2 600 MHz, qui offrent des services autres
que la radiodiffusion ..................................................... 3865
COMMISSIONS
Agence des douanes et du revenu du Canada
Loi de l’impôt sur le revenu
Annulation d’enregistrement d’organismes de
bienfaisance...................................................................
Commission de contrôle de l’énergie atomique
Loi sur le contrôle de l’énergie atomique
Autorisation no CDN/5225/X (Rév. 0)..............................
Autorisation no CDN/5226/X (Rév. 0)..............................
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions...........
Audience publique
1999-13.............................................................................
Décisions
99-539 et 99-540...............................................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Appels — Avis no HA-99-009 ..........................................
Machinerie et outils — Enquête........................................
Tôles d’acier au carbone laminées à chaud — Avis .........
3876
3875
3875
3879
3880
3880
3878
3878
3877
PARLEMENT
Chambre des communes
*Demandes introductives de projets de loi privés
(2e session, 36e législature)............................................ 3874
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Affaires indiennes et du Nord canadien, min. des
Loi sur les terres territoriales
Règlement modifiant le Règlement sur la protection des
forêts du Yukon.............................................................
Règlement modifiant le Règlement sur le bois du Yukon.
Santé, min. de la
Loi sur la gestion des finances publiques
Règlement modifiant le Règlement sur le prix à payer à
l’égard des instruments médicaux .................................
Secrétariat du Conseil du Trésor
Loi sur l’Office d’investissement des régimes de pensions
du secteur public
Règlement sur l’Office d’investissement des régimes de
pensions du secteur public ............................................
3919
3906
3896
3921
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
Décorations pour service méritoire ................................... 3840
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising