Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 133, no 35
Vol. 133, No. 35
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, AUGUST 28, 1999
OTTAWA, LE SAMEDI 28 AOÛT 1999
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 6, 1999, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to: Canadian Government
Publishing, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S9.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
6 janvier 1999 et au moins tous les deux mercredis par la
suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Les Éditions
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
(613) 991-1351 (Telephone), (613) 991-3540 (Facsimile).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, (613) 991-1351 (téléphone), (613) 991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, represented by the
Minister of Public Works and Government Services, 1999
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le
ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, 1999
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
No. 35 — August 28, 1999
No 35 — Le 28 août 1999
2435
Government House* ........................................................
(orders, decorations and medals)
2436
Résidence du Gouverneur général* ..................................
(ordres, décorations et médailles)
2436
Government Notices* .......................................................
Appointments ................................................................
2442
2450
Avis du Gouvernement* ..................................................
Nominations ..................................................................
2442
2450
Parliament
House of Commons.......................................................
Chief Electoral Officer ..................................................
2461
2461
Parlement
Chambre des communes................................................
Directeur général des élections......................................
2461
2461
Commissions* ..................................................................
(agencies, boards and commissions)
2462
Commissions* ..................................................................
(organismes, conseils et commissions)
2462
Miscellaneous Notices* ...................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; private sector agents)
2488
Avis divers* .....................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
2488
Index ................................................................................
2497
Index ................................................................................
2498
Supplements
Copyright Board (Erratum)
Suppléments
Commission du droit d’auteur (Erratum)
_______
_______
* Notices are listed alphabetically in the Index.
* Les avis sont énumérés alphabétiquement dans l’index.
2436
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
GOVERNMENT HOUSE
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
MERITORIOUS SERVICE DECORATIONS
DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE
The Governor General, the Right Honourable ROMÉO
LEBLANC, on the recommendation of the Canadian Decorations
Advisory Committee, has awarded the Meritorious Service Decorations (civil division) as follows:
Le Gouverneur général, le très honorable ROMÉO LEBLANC,
selon la recommandation du Conseil des décorations canadiennes,
a décerné les décorations pour service méritoire (division civile)
suivantes :
Meritorious Service Cross
(civil division)
Croix du service méritoire
(division civile)
LOUISE BERNARD, M.S.C.
Lévis, Quebec
LOUISE BERNARD, C.S.M.
Lévis (Québec)
PIERRETTE LEDOUX-VAILLANCOURT, M.S.C.
Belœil, Quebec
PIERRETTE LEDOUX-VAILLANCOURT, C.S.M.
Belœil (Québec)
Pioneers in palliative care in the Montérégie region, Mrs. Bernard and Mrs. Ledoux-Vaillancourt founded, in 1984, “Présence
Amie de la Montérégie”. This non-profit organization is composed of hundreds of volunteers who provide home care to
terminally-ill cancer and AIDS patients. They were also among
the founding members, in 1992, of Maison Victor-Gadbois,
a residence which provides free accommodation to terminallyill cancer patients. Women of action, Mrs. Bernard and Mrs.
Ledoux-Vaillancourt are highly regarded for their loyal commitment to their patients.
Pionnières dans la région de la Montérégie en soins palliatifs,
Mesdames Bernard et Ledoux-Vaillancourt ont fondé en 1984
l’organisme Présence Amie de la Montérégie. Cet organisme — à
but non lucratif — est composé de centaines de bénévoles qui
offrent à domicile des soins à des malades en phase terminale
atteints du cancer et du sida. Elles ont aussi fait partie en 1992 de
l’équipe des bâtisseurs de la Maison Victor-Gadbois, une résidence qui accueille gratuitement des malades atteints de cancer en
phase terminale. Mesdames Bernard et Ledoux-Vaillancourt sont
des femmes d’action dont la loyauté envers les malades ne s’est
jamais démentie.
Meritorious Service Cross
(civil division)
Croix du service méritoire
(division civile)
JOAN DIANE GULLEN, M.S.C.
Gloucester, Ontario
JOAN DIANE GULLEN, C.S.M.
Gloucester (Ontario)
A motivating force behind numerous community organizations,
Ms. Gullen founded, in 1986, the Regional Co-ordinating
Committee to End Violence Against Women. Since its inception,
she has devoted countless hours and energy towards reducing
violence against women and children. She forged new partnerships among local police forces, hospital workers and grassroots
organizations representing women. As a result of her leadership,
the organization has provided a model and structure for other
social action groups across Canada. Ms. Gullen’s humanitarian
efforts have had a great impact on the communities of the entire
Ottawa-Carleton region.
Mme Gullen, qui a présidé à la création d’une multitude d’organismes communautaires, a fondé en 1986 le Comité régional de
coordination pour la lutte contre la violence à l’endroit des
femmes. Depuis, elle a consacré d’innombrables heures et beaucoup d’énergie à restreindre la violence envers les femmes et les
enfants. Elle a formé de nouveaux partenariats entre les forces
policières locales, les travailleurs du milieu hospitalier et les organismes populaires représentant les femmes. Ses qualités de chef
ont permis à l’organisation de devenir un modèle et une structure
exemplaire pour d’autres groupes d’action sociale au Canada. Le
travail humanitaire de Mme Gullen a eu un impact important sur
les collectivités de toute la région d’Ottawa-Carleton.
Meritorious Service Cross
(civil division)
Croix du service méritoire
(division civile)
ERIC WILLIAM HOSKINS, M.S.C.
Simcoe, Ontario
ERIC WILLIAM HOSKINS, C.S.M.
Simcoe (Ontario)
After the 1991 Persian Gulf War, Dr. Hoskins coordinated the
release and administration of two million dollars for the purchase
of food and medicine for Iraqi people. Thanks to his efforts and
determination, the lives of many Iraqis, including thousands of
children, were saved. The following year, Dr. Hoskins cofounded the Health Reach program at McMaster University in
Hamilton, Ontario. This collaborative program is committed to
investigating and promoting the health and well-being of populations in zones of armed conflict, and to working towards the
steady diminution of war. Dr. Hoskins’ devoted humanitarian
efforts have touched the lives of many and have brought great
honour to Canada.
En 1991, après la guerre du Golfe, le Dr Hoskins a coordonné
la distribution et l’administration d’un fonds de 2 millions de
dollars pour l’achat de nourriture et de médicaments destinés au
peuple iraquien. Grâce à ses efforts et à sa détermination, la vie
d’un grand nombre d’habitants de l’Iraq, dont des milliers
d’enfants, a pu être sauvée. L’année suivante, le Dr Hoskins a été
le cofondateur du programme Health Reach de l’Université
McMaster à Hamilton (Ontario). Ce programme coopératif a pour
but de promouvoir la santé et le bien-être des populations en situation de guerre, d’effectuer des recherches dans ce domaine, et
de contribuer à la diminution constante du nombre de conflits. Le
dévouement du Dr Hoskins dans son travail humanitaire a touché
les vies d’un grand nombre de personnes et a fait grand honneur
au Canada.
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2437
Meritorious Service Cross
(civil division)
Croix du service méritoire
(division civile)
BRIAN C. LEONARD, M.S.C.
Ottawa, Ontario
As Vice-President and Director of Medical Services, Dr.
Leonard has been actively involved with Project ORBIS Canada
Ltd. — an international, non-profit organization that combats
world blindness through education and hands-on training. Their
mode of transportation is a DC-8 jetliner converted into a wellequipped ophthalmic surgical teaching hospital. Since 1984,
Dr. Leonard has volunteered his expertise in numerous missions
throughout the Middle East, Asia, Africa and Central and South
America. Through his guidance, the University of Ottawa Medical School has participated in Project ORBIS on many occasions.
Dr. Leonard’s leadership has contributed to the evolution of the
ophthalmology program at the University of Ottawa and the University’s Medical School has gained a reputation as a major contributor to this worthwhile international cause.
BRIAN C. LEONARD, C.S.M.
Ottawa (Ontario)
En tant que vice-président et directeur des services médicaux,
le Dr Leonard participe activement au projet ORBIS Canada Ltd.,
un organisme international à but non lucratif qui se consacre à la
lutte contre la cécité dans le monde par l’éducation et la formation pratique. L’organisme se déplace dans un jet DC-8 converti
en hôpital universitaire d’enseignement de la chirurgie ophtalmologique. Depuis 1984, le Dr Leonard offre son expertise pour un
grand nombre de missions effectuées au Moyen-Orient, en Asie,
en Afrique, en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Son
leadership a valu à la faculté de médecine de l’Université
d’Ottawa de participer à maintes reprises au projet ORBIS. Il a
fait progresser le programme d’ophtalmologie de l’Université
d’Ottawa et a permis à l’école de médecine de l’université de
devenir un intervenant majeur pour la promotion dans le monde
de cette cause louable.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
PETER TAATI AIRO, M.S.M.
Kangirsuk, Quebec
MOSES IDLOUT, M.S.M.
Inukjuak, Quebec
PAULUSIE PADLAYAT, M.S.M.
Salluit, Quebec
To raise public awareness of suicide amongst Inuit and other
Aboriginal peoples in the North, Messrs. Airo, Idlout and Padlayat set out on a “Suicide Awareness Journey”. Their 73-day
snowmobile trek began on March 3, 1997, in Ivujivik, Quebec,
and ended in Salluit, Quebec. The men tested their endurance on
a daily basis, and routinely travelled 14 to 18 hours a day to reach
isolated Arctic destinations. They visited 35 Arctic communities
and covered 8 850 kilometres to speak with the members of the
communities on suicide prevention. As a result of their efforts
and the willingness of the people of Nunavik and Nunavut, various action and counselling groups have been formed throughout
the North to help communities work together to strengthen the
family unit.
PETER TAATI AIRO, M.S.M.
Kangirsuk (Québec)
MOSES IDLOUT, M.S.M.
Inukjuak (Québec)
PAULUSIE PADLAYAT, M.S.M.
Salluit (Québec)
Afin d’alerter le public au problème du suicide chez les Inuits
et les autres peuples autochtones du Nord, MM. Airo, Idlout et
Padlayat ont entrepris un « voyage de sensibilisation au suicide ».
Ce voyage de 73 jours en motoneige a débuté le 3 mars 1997 à
Ivujivik (Québec) pour se terminer à Salluit (Québec). Chaque
jour, ces hommes ont mis leur résistance à l’épreuve, voyageant
souvent de 14 à 18 heures vers des destinations reculées de
l’Arctique. Ils se sont rendus dans 35 villages et ont parcouru
8 850 kilomètres pour parler de prévention du suicide aux membres de ces communautés. Leur travail et la volonté des habitants
du Nunavik et du Nunavut ont donné naissance à divers groupes
d’intervention et d’orientation dans le Nord, qui aident les collectivités à unir leurs efforts afin de renforcer la cellule familiale.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
R.C.M.P. STAFF SERGEANT (Ret’d) JAMES CHARLES
BEAVER, M.S.M.
Halifax, Nova Scotia
R.C.M.P. CORPORAL GILLES BRUNET, M.S.M.
Orléans, Ontario
R.C.M.P. CONSTABLE JOSEPH HERVÉ
ALAIN MILLETTE, M.S.M.
Regina, Saskatchewan
R.C.M.P. CORPORAL LOUIS-PAUL WOODS, M.S.M.
Nepean, Ontario
On October 26, 1994, S/Sgt. Beaver, Cst. Millette and
Cpls. Brunet and Woods were performing a routine reconnaissance mission in Haiti when they came upon a road accident that
had resulted in an overturned truck with many wounded passengers. Fuel spilling from the overturned truck further compounded the need for quick action and effective crowd control
as a growing number of onlookers were smoking, posing a safety
hazard to the victims and the rescuers. The four R.C.M.P.
SERGENT D’ÉTAT-MAJOR (à la retraite) JAMES CHARLES
BEAVER (G.R.C.), M.S.M.
Halifax (Nouvelle-Écosse)
CAPORAL GILLES BRUNET (G.R.C.), M.S.M.
Orléans (Ontario)
GENDARME JOSEPH HERVÉ ALAIN MILLETTE
(G.R.C.), M.S.M.
Regina (Saskatchewan)
CAPORAL LOUIS-PAUL WOODS (G.R.C.), M.S.M.
Nepean (Ontario)
Le 26 octobre 1994, le sergent d’état-major Beaver, le gendarme Millette et les caporaux Brunet et Woods, en mission de
reconnaissance de routine à Haïti, sont arrivés sur les lieux d’un
accident de la route qui s’est soldé par un camion renversé et de
nombreux passagers blessés. Ils devaient agir rapidement puisque
de l’essence coulait du camion et qu’une foule grandissante de
curieux fumait sur les lieux, représentant un danger pour la sécurité des victimes et des secouristes. Les quatre membres de la
2438
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
members assessed the situation and secured the scene. With no
radio contact possible, two members were dispatched to a nearby
hospital for medical help, only to return later to a growing traffic
problem and still no emergency assistance. With medical supplies
quickly dwindling, the members commandeered a flat-bed truck
and loaded the most critically injured to be taken to the hospital.
Throughout the ordeal, the four men displayed outstanding leadership and professionalism, and brought great credit to Canada.
G.R.C. ont évalué la situation et pris le contrôle des lieux. En
l’absence de contact radio, deux d’entre eux se sont rendus à un
hôpital proche pour y demander de l’aide, mais à leur retour, le
problème de circulation avait empiré et les secours n’étaient pas
arrivés. Voyant que les fournitures médicales diminuaient rapidement, les policiers ont réquisitionné un camion à plate-forme
pour transporter à l’hôpital les blessés les plus graves. Tout au
long de cette difficile épreuve, les quatre hommes ont fait preuve
d’un leadership et d’un professionnalisme exceptionnels et ont
fait grand honneur au Canada.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille pour service méritoire
(division civile)
FRANÇOIS BLAIS, M.S.M.
Montréal, Quebec
Designer, co-founder and the driving force behind “Ruban en
Route”, for several years Mr. Blais has devoted his time and energy to this project. Since 1994, he has been touring Quebec
schools to break down the prejudice towards HIV-positive individuals and to raise public awareness of HIV/AIDS amongst students. His goal is to teach young people how to prevent the
transmission of this disease. He has promoted his cause through
numerous media interviews for the radio, daily and weekly newspapers, as well as through television appearances. Mr. Blais is an
excellent example of good citizenship, social conscience and determination for all Canadians.
FRANÇOIS BLAIS, M.S.M.
Montréal (Québec)
Concepteur, cofondateur et l’âme dirigeante du projet « Ruban
en Route », M. Blais s’est consacré exclusivement à ce projet
depuis plusieurs années. Depuis 1994, il parcourt les écoles du
Québec pour défaire les préjugés face aux personnes séropositives et sensibiliser les jeunes au VIH/sida. Son but est d’apprendre aux jeunes comment prévenir la transmission de cette
maladie. Il a fait l’objet de plusieurs entrevues et articles dans les
principaux quotidiens et hebdos pour promouvoir la cause de
« Ruban en Route » et a participé à plusieurs émissions de radio
et de télévision. M. Blais est un très bel exemple de civisme, de
conscience sociale et de détermination pour les Canadiens et les
Canadiennes.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
D. WAYNE DRAPER, M.S.M.
Ottawa, Ontario
Known as one of the leading contributors to Canada’s air pollution control policies, Mr. Draper has advanced Canada’s environmental agenda at national and international levels through his
technical knowledge and negotiation skills. He was instrumental
in developing the underlying policy for the 1991 Canada/U.S. Air
Quality Agreement. His leadership in this area led to another
Canada/U.S. agreement in April 1997, to develop a policy
and plan of action for addressing trans-boundary air pollution.
Mr. Draper also led the Canadian delegation for the Intergovernmental Forum on Chemical Safety (IFCS) Conference in Manila
in 1996, where he was influential in the development of a
recommendation which resulted in a decision to develop a global
convention on persistent organic pollutants. Mr. Draper has
acquired an international reputation as one of the world’s leading
experts in air pollution control and prevention.
D. WAYNE DRAPER, M.S.M.
Ottawa (Ontario)
Reconnu comme l’un des principaux instigateurs des politiques
canadiennes de contrôle de la pollution atmosphérique, M. Draper
a fait progresser le programme environnemental du Canada grâce
à ses connaissances et à ses talents de négociateur. Il a contribué
au développement de la politique qui a donné lieu, en 1991, à
l’Accord Canada-États-Unis sur la qualité de l’air. Son leadership
dans ce domaine a mené à la conclusion d’un autre accord entre
le Canada et les États-Unis en avril 1997, visant l’élaboration
d’une politique et d’un plan d’action afin de résoudre les problèmes de pollution atmosphérique transfrontalière. M. Draper a
également dirigé la délégation du Canada à la conférence du Forum intergouvernemental sur la sécurité chimique (FISC) à Manille, en 1996. Il a alors contribué à la rédaction d’une recommandation qui a permis la conception d’une convention mondiale
sur les polluants organiques persistants. M. Draper est reconnu
internationalement comme l’un des principaux experts au monde
dans le domaine du contrôle et de la prévention de la pollution
atmosphérique.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
R.C.M.P. INSPECTOR KENNETH CHARLES GATES, M.S.M.
Vancouver, British Columbia
INSPECTEUR KENNETH CHARLES GATES
(G.R.C.), M.S.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)
GENDARME BRADLEY ERNEST KENT (G.R.C.), M.S.M.
Toronto (Ontario)
En février 1995, l’inspecteur Gates, alors sergent, et le gendarme Kent ont fait preuve d’esprit de compassion, d’humanité et
de générosité à plusieurs reprises en leur qualité d’instructeurs à
l’Académie nationale de police d’Haïti. Le 6 février, ces deux
membres de la G.R.C. ont donné les premiers soins à un policier
R.C.M.P. CONSTABLE BRADLEY ERNEST KENT, M.S.M.
Toronto, Ontario
In February 1995, Insp. Gates, then sergeant, and Cst. Kent
displayed compassion, humanitarianism and generosity of spirit,
on several occasions, while serving as instructors at the Haiti
National Police Academy. On February 6, both R.C.M.P. members provided first-aid to a police recruit who had an infected
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2439
knee. While inspecting and cleansing the wound, they soon realized the severity of the infection and immediately transported the
individual to the hospital, ultimately saving his life. Just days
later, Cst. Kent’s selfless and quick actions were instrumental in
saving a recruit’s severely infected arm. Finally, within two
weeks of the first incident, both members, who were at a local
beach during time off, observed a swimmer in distress and entered the rough choppy water, battling an undertow and strong
winds to bring the woman to safety. Whenever assistance was
required, Insp. Gates and Cst. Kent displayed outstanding professionalism and a ready willingness to help.
recrue dont le genou s’était infecté. Après avoir examiné et nettoyé la plaie, ils ont rapidement constaté la gravité de l’infection
et transporté immédiatement le malade à l’hôpital, ce qui devait
lui sauver la vie. Quelques jours plus tard, l’intervention généreuse et rapide du constable Kent a permis de sauver le bras gravement infecté d’une recrue. Enfin, deux semaines après le premier incident, les deux policiers, qui étaient sur une plage locale
un jour de congé, ont remarqué qu’une nageuse était en détresse
et, luttant contre l’eau agitée, le reflux et les vents forts, ils l’ont
ramenée au rivage. Chaque fois que leur aide était nécessaire,
l’inspecteur Gates et le gendarme Kent ont démontré leur professionnalisme exceptionnel et leur volonté constante d’aider les
autres.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
CAPTAIN (Ret’d) PHILIP O. GRANDY, M.S.M.
Hammonds Plains, Nova Scotia
In 1992, Mr. Grandy, a Canadian Coast Guard Captain, was
appointed Commanding Officer of the Canadian Coast Guard
Ship Louis S. St-Laurent. During this posting, he established two
landmarks in navigation of surface vessels. In 1993, the “Louis”
became the third surface vessel to navigate the length of the
M’Clure Strait, and the first to do so in 31 years. Then in 1994,
his voyage across the central Arctic Ocean from the West was
the first complete transit of the Arctic Ocean by surface ships,
and ranks as a major achievement in high Arctic navigation.
Mr. Grandy not only brought his ship through uncharted waters
safely and successfully, but in the latter stages and more difficult
ice conditions, also guided the United States Coast Guard Cutter
Polar Sea to the North Pole. The voyage allowed an international
scientific mission to conduct ground-breaking research which
could not otherwise have been done, establishing a benchmark for
future Arctic studies.
CAPITAINE (à la retraite) PHILIP O. GRANDY, M.S.M.
Hammonds Plains (Nouvelle-Écosse)
En 1992, M. Grandy, un capitaine de la Garde côtière canadienne, a été nommé commandant du Louis S. St-Laurent, un
navire de la Garde. Pendant cette affectation, il a réalisé deux
performances qui ont fait date dans le domaine de la navigation
de surface. En 1993, le « Louis » est devenu le troisième navire à
traverser le détroit M’Clure sur toute sa longueur et le premier
à accomplir cet exploit en 31 ans. En 1994, il a été le premier
navire de surface à effectuer la traversée complète de l’océan
Arctique central à partir de l’Ouest, ce qui constitue une réussite
importante dans la navigation en Extrême-Arctique. M. Grandy,
en plus de diriger efficacement et de façon sécuritaire son navire
en eaux inconnues, a dû plus tard guider le brise-glace de la garde
côtière des États-Unis, le Polar Sea, vers le pôle Nord, un trajet
plus difficile en raison de l’état des glaces. Ce voyage a permis à
une mission scientifique internationale d’effectuer des recherches
d’avant-garde qui n’auraient pu être menées autrement et qui ont
constitué une étape importante dans les études arctiques à venir.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
KRYSTYNA KLIMASZEWSKA, M.S.M.
Sainte-Foy, Quebec
Dr. Klimaszewska achieved a breakthrough in somatic embryogenisis of pines which provided Canada with the tools to be a
front-runner in the development of a Canadian industry. Her
creativity and innovation in the field of scientific research have
also fostered major advancements in knowledge and expertise.
Dr. Klimaszewska’s international reputation has generated many
requests for collaboration, including a 1994 project with a research team from New Zealand to publish numerous articles on
the subject. This exceptional in vitro culture realisation has
played a major role in the enhancement of the reputation of the
federal government in the field of science and technology.
KRYSTYNA KLIMASZEWSKA, M.S.M.
Sainte-Foy (Québec)
La docteure Klimaszewska a réalisé une percée en embryogenèse somatique des pins, laquelle a permis au Canada d’être à
l’avant-garde des outils nécessaires au développement d’une industrie canadienne. Sa créativité et son innovation en recherche
scientifique ont également permis un avancement majeur dans ce
domaine en termes de connaissance et d’expertise. La renommée
mondiale de la docteure Klimaszewska suscite de nombreuses
demandes de collaboration. En 1994, elle a participé aux recherches avec une équipe de la Nouvelle-Zélande et a publié
plusieurs articles avec eux sur ce sujet. Cette réalisation exceptionnelle dans le domaine de la culture in vitro contribue de façon
majeure au rayonnement du gouvernement fédéral en sciences et
technologie.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
JOHN ANGUS LEE, M.S.M.
Surrey, British Columbia
TERRY DOUGLAS LEE, M.S.M.
Coquitlam, British Columbia
Members of the Simon Fraser University Pipe Band, the Lee
Brothers played a key role in the band winning the World Pipe
JOHN ANGUS LEE, M.S.M.
Surrey (Colombie-Britannique)
TERRY DOUGLAS LEE, M.S.M.
Coquitlam (Colombie-Britannique)
Les frères Lee, membres du Corps de cornemuses de
l’Université Simon Fraser, ont joué un rôle primordial dans les
2440
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
Band Championships held in Glasgow, Scotland, in 1995 and
1996. Both extremely devoted and talented individuals, they created the Robert Malcolm Memorial Pipe Band, a youth development band for the University Pipe Band. Since its inception in
1994, the youth band has captured the B.C. and Pacific Northwest
championships. In addition, the brothers perform at many convocation ceremonies at the University and play at numerous Scottish
festivals around British Columbia.
victoires de leur formation en 1995 et en 1996 au championnat
mondial des corps de cornemuses à Glasgow (Écosse). Ces deux
musiciens extrêmement dévoués et talentueux ont créé le Robert
Malcolm Memorial Pipe Band, une formation du corps de cornemuses de l’Université qui se consacre au développement de
jeunes talents. Depuis sa création, en 1994, cette formation a
remporté les championnats de la Colombie-Britannique et du
Pacific Northwest. De plus, les frères Lee se produisent à
l’occasion de nombreuses cérémonies de remise de diplômes et
participent à un grand nombre de festivals écossais dans toute la
Colombie-Britannique.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
RICK MAGUS, M.S.M.
Winnipeg, Manitoba
RICK MAGUS, M.S.M.
Winnipeg (Manitoba)
A joint undertaking of the Government of Canada, the Province of Manitoba and the City of Winnipeg, the Aboriginal Single
Window Service Initiative was launched in 1997. Its main objective is to provide improved access to government programs and
services to Aboriginal people in Winnipeg by co-locating federal,
provincial and municipal departments and agencies dealing with
the Aboriginal community. The project is led by Mr. Magus, the
Regional Manager of Aboriginal Affairs with the federal department of Human Resources and Development Canada. Through
his leadership and tireless personal efforts, Mr. Magus has
brought Native peoples organizations and representatives of the
three governments together in the pursuit and attainment of the
common goal of addressing issues of interest to urban Aboriginal
people.
Née d’un projet conjoint du gouvernement du Canada, de la
Province du Manitoba et de la Ville de Winnipeg, l’Aboriginal
Single Window Service Initiative a été lancée en 1997. Elle a
pour objectif principal de donner aux Autochtones de Winnipeg
un meilleur accès aux programmes et aux services gouvernementaux en réunissant sous un même toit les ministères et organismes fédéraux, provinciaux et municipaux responsables de la
collectivité autochtone. Ce projet est mené par M. Magus, directeur régional des affaires autochtones à Développement des
ressources humaines Canada. Grâce à son leadership et à son
dévouement intarissable, M. Magus a réuni les organismes autochtones et les représentants des trois gouvernements dans la
poursuite et l’atteinte de l’objectif commun de solutionner les
problèmes qui se posent aux Autochtones en milieu urbain.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
ROSEMARIE POPHAM, M.S.M. (Deceased)
Toronto, Ontario
ROSEMARIE POPHAM, M.S.M. (décédée)
Toronto (Ontario)
Ms. Popham was Director of Social Action for the Family
Service Association of Toronto and the National Coordinator of
Campaign 2000, whose aim was to end child poverty in Canada
by the year 2000. She conceived, co-founded and spearheaded the
campaign, fundraised, arranged meetings and prepared and presented briefs to federal standing committees and international
bodies. She also acted as the campaign’s chief spokesperson by
coordinating media promotion and writing numerous articles
about child poverty. Ms. Popham coordinated the development of
the annual Child Poverty in Canada report card with the Centre
for International Statistics. Thanks to her leadership and devotion,
Campaign 2000 has helped to create national awareness of this
important cause.
Mme Popham a été la directrice de l’action sociale à la Family
Service Association de Toronto et la coordonnatrice nationale de
Campaign 2000, dont l’objectif était de mettre fin à la pauvreté
des enfants au Canada d’ici l’an 2000. En plus d’être la cofondatrice et directrice de la campagne, elle a organisé la collecte de
fonds et les réunions, et préparé et présenté des séances d’information aux comités permanents fédéraux et aux organismes internationaux. Elle a aussi été le porte-parole officiel de la campagne,
coordonnant la publicité dans les médias et rédigeant de nombreux articles sur la pauvreté des enfants. Mme Popham a coordonné le développement de la fiche de rendement annuelle
intitulée Child Poverty in Canada, en collaboration avec le Centre for International Statistics. Grâce à son leadership et à son
dévouement, Campaign 2000 a permis d’éveiller l’attention du
pays à cette cause importante.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
R.C.M.P. SUPERINTENDENT (Ret’d) JOSEPH CLAUDE
PATRICE THÉRIAULT, M.S.M.
Fredericton, New Brunswick
SURINTENDANT (à la retraite) JOSEPH CLAUDE
PATRICE THÉRIAULT (G.R.C.), M.S.M.
Fredericton (Nouveau-Brunswick)
In August 1995, Supt. Thériault served in the Former Yugoslavia as the Chief Commander of the UN Protection Force Civilian Police for Sector North at Topusko. When heavy fighting
broke out in the region, thousands of Serbian civilians fled to
Topusko. Supt. Thériault was among the United Nations personnel who attempted to broker a peace agreement to evacuate
En août 1995, le surintendant Thériault était affecté en exYougoslavie, à titre de commandant en chef de la police civile
des Forces de protection de l’ONU dans le secteur nord de Topusko. Quand les combats violents ont débuté dans la région, des
milliers de civils serbes se sont enfuis à Topusko. Le surintendant
Thériault a fait partie de l’équipe des Nations Unies qui a tenté de
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2441
all refugees from the area. A long and arduous process resulted in
a last-minute agreement. The success of the negotiations in the
face of harassment and threats of violence upon the UN personnel
and the refugees from both warring parties was due, in large
measure, to Supt. Thériault’s extraordinary professionalism and
commitment.
négocier un accord de paix afin de permettre l’évacuation de tous
les réfugiés. Ce processus long et laborieux a donné lieu à un
accord de dernière minute. La réussite des négociations, en dépit
du harcèlement et des menaces de mort à l’endroit des représentants de l’ONU et des réfugiés des deux parties belligérantes, est
attribuable en grande partie au professionnalisme et à l’engagement exceptionnels du surintendant Thériault.
Meritorious Service Medal
(civil division)
Médaille du service méritoire
(division civile)
DONNA LEE THOMPSON, M.S.M.
Halifax, Nova Scotia
DONNA LEE THOMPSON, M.S.M.
Halifax (Nouvelle-Écosse)
IAN A. THOMPSON, M.S.M.
Halifax, Nova Scotia
IAN A. THOMPSON, M.S.M.
Halifax (Nouvelle-Écosse)
Since their two children were diagnosed with cystic fibrosis in
1977, Mr. and Mrs. Thompson have devoted their time and efforts towards the improvement of health care for children with
cystic fibrosis both in Canada and abroad. Thanks to their dedication, public awareness of the disease has increased and funds
have been raised to establish programs which enhance the quality
of life for patients and their families. In addition, Mr. Thompson
founded, in 1985, the Danny Gallivan Golf Tournament and the
“Match of Champions” hockey event and Mrs. Thompson
founded, in 1989, the Cystic Fibrosis Mothers’ Support Group.
The Thompsons are a valued resource and an inspiration for parents of children with cystic fibrosis.
LGEN (Ret’d) JAMES C. GERVAIS, C.M.M., C.D.
Deputy Secretary
Depuis qu’on leur a annoncé que leurs deux enfants étaient
atteints de fibrose kystique en 1977, M. et Mme Thompson ont
consacré leur temps et leurs efforts à améliorer les soins donnés aux enfants souffrant de cette maladie au Canada comme à
l’étranger. Leur dévouement a permis de mieux faire connaître la
fibrose kystique au public et de collecter des fonds en vue de
créer des programmes pour l’amélioration de la qualité de vie des
patients et de leurs familles. De plus, M. Thompson a créé, en
1985, le Danny Gallivan Golf Tournament et organisé la partie de
hockey « Match of Champions ». Pour sa part, Mme Thompson a
fondé, en 1989, le Cystic Fibrosis Mothers’ Support Group. Les
Thompson sont d’une aide précieuse et servent d’inspiration aux
parents d’enfants atteints de fibrose kystique.
Le sous-secrétaire
LGÉN (retraité) JAMES C. GERVAIS, C.M.M., C.D.
[35-1-o]
[35-1-o]
2442
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-03232
est approuvé conformément aux dispositions de la partie VI de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement.
1. Titulaire : Pacifica Papers Inc., Powell River (ColombieBritannique).
2. Type de permis : Permis d’immerger ou de charger des matières draguées.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 9 septembre 1999
au 8 septembre 2000.
4. Lieu(x) de chargement : Usine de pâte et papier Pacifica Paper Inc., Powell River (Colombie-Britannique), à environ
49°52,00′ N., 124°33,00′ O.
5. Lieu(x) d’immersion : Lieu d’immersion du détroit de Malaspina, 49°45,00′ N., 124°27,00′ O., à une profondeur minimale
de 320 m.
Pour assurer le déversement de la charge à l’endroit désigné,
on doit établir la position du navire en suivant les procédures
indiquées ci-dessous :
(i) Le Centre de gestion du trafic maritime de Vancouver
(CGTMV) doit être informé du départ du navire en direction
d’un lieu d’immersion;
(ii) Lorsque le navire est arrivé au lieu d’immersion, et avant le
déversement de la charge, on doit de nouveau communiquer
avec le CGTMV pour confirmer la position du navire. Si le
navire est dans la zone d’immersion, on peut procéder au déversement et s’il est en dehors de la zone, le CGTMV l’y dirige
et indique quand commencer les opérations;
(iii) Le CGTMV doit être avisé de la fin du déchargement
avant le départ du navire du lieu d’immersion.
6. Parcours à suivre : Direct.
7. Mode de chargement et d’immersion : Dragage à l’aide d’une
drague à benne à demi-coquilles et immersion à l’aide d’un chaland à bascule ou à clapets.
8. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
9. Quantité totale à immerger : Maximum de 20 000 m3.
10. Matières à immerger : Matières draguées et autres matières
approuvées caractéristiques du lieu de chargement.
11. Exigences et restrictions : Avant le début des opérations, le
titulaire doit indiquer au bureau émetteur du permis les dates du
commencement des opérations de chargement et d’immersion.
Le titulaire doit s’assurer que tous les entrepreneurs qui prennent part aux opérations de chargement ou d’immersion pour
lesquelles le permis a été accordé sont au courant des restrictions
ou des conditions mentionnées dans ledit permis ainsi que des
conséquences possibles du non-respect de ces conditions. Des
copies du permis et de la lettre d’envoi doivent se trouver à bord
de toutes les plateformes de chargement et tous les bateauxremorques, ou équipement servant aux opérations d’immersion en
mer.
Le titulaire doit communiquer avec la Garde côtière canadienne
au sujet de la délivrance d’un Avis d’expédition. On doit
communiquer avec le Gestionnaire de district, Garde côtière
canadienne, Service du trafic maritime, Édifice Kapilano 100,
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, Permit
No. 4543-2-03232 is approved.
1. Permittee: Pacifica Papers Inc., Powell River, British
Columbia.
2. Type of Permit: To dump or load dredged material.
3. Term of Permit: Permit is valid from September 9, 1999, to
September 8, 2000.
4. Loading Site(s): Pacifica Paper Inc. Pulp and Paper Mill Site,
Powell River, British Columbia, at approximately 49°52.00′ N,
124°33.00′ W.
5. Dump Site(s): Malaspina Strait Disposal Site: 49°45.00′ N,
124°27.00′ W, at a depth of not less than 320 m.
The following position fixing procedures must be followed to
ensure disposal at the designated dump site:
(i) The vessel must call the Vancouver Vessel Traffic Management (VTM) Centre on departure and inform the VTM that
it is heading for a disposal site;
(ii) Upon arrival at the disposal site, and prior to dumping, the
vessel must again call the VTM to confirm its position.
Dumping can proceed if the vessel is on the disposal site. If the
vessel is not within the disposal site boundaries, the VTM will
direct it to the site and advise that dumping can proceed; and
(iii) The vessel will inform the VTM when dumping has been
completed prior to leaving the disposal site.
6. Route to Dump Site(s): Direct.
7. Method of Loading and Dumping: Loading by clamshell
dredge with disposal by bottom dump scow, or by end dumping.
8. Rate of Dumping: As required by normal operations.
9. Total Quantity to be Dumped: Not to exceed 20 000 m3.
10. Material to be Dumped: Dredged material and other approved materials typical of the loading site.
11. Requirements and Restrictions: The Permittee must notify the
permit issuing office before commencement of the project as to
the dates on which the loading or ocean disposal will occur.
The Permittee must ensure that all contractors involved in the
loading or dumping activity for which the permit is issued are
made aware of any restrictions or conditions identified in the
permit and of the possible consequences of any violation of these
conditions. A copy of the permit and the letter of transmittal must
be carried on all towing vessels and loading platforms or equipment involved in ocean dumping activities.
Contact must be made with the Canadian Coast Guard regarding the issuance of a Notice of Shipping. The Permittee should
contact the District Manager, Canadian Coast Guard, Vessel
Traffic Services, Kapilano 100 Building, Room 1205, 100 Park
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
Royal S, West Vancouver, British Columbia V7T 1A2, (604)
666-8453 (Facsimile).
Any inspector designated pursuant to subsection 99(1) of the
Canadian Environmental Protection Act shall be permitted to
mount an electronic tracking device on any vessel that is engaged
in the ocean disposal activities authorized by this permit. The
Permittee shall take all reasonable measures to ensure there is no
tampering with the tracking device and no interference with its
operation. The tracking device shall be removed only by an inspector or by a person with the written consent of an inspector.
2443
The Permittee must submit to the Regional Director, Environmental Protection, within 30 days of the expiry of the permit, a
list of all work completed pursuant to the permit, the nature and
quantity of material disposed of and the dates on which the activity occurred.
J. B. WILSON
Environmental Protection
Pacific and Yukon Region
Pièce 1205, 100, Park Royal Sud, West Vancouver (ColombieBritannique) V7T 1A2, (604) 666-8453 (télécopieur).
Il est permis à tout inspecteur désigné en vertu du paragraphe 99(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement d’installer un dispositif de surveillance électronique
sur tout navire qui est employé aux activités de chargement et
d’immersion autorisées par le présent permis. Le titulaire doit
prendre toutes les mesures raisonnables pour s’assurer que ni le
dispositif ni son fonctionnement ne soient altérés. Le dispositif ne
peut être enlevé qu’avec le consentement écrit de l’inspecteur ou
par l’inspecteur lui-même.
Le titulaire doit présenter au directeur régional, Protection de
l’environnement, dans les 30 jours suivant la date d’expiration du
permis, une liste des travaux achevés conformément au permis
indiquant la nature et la quantité de matières immergées ainsi que
les dates auxquelles l’activité a eu lieu.
Protection de l’environnement
Région du Pacifique et du Yukon
J. B. WILSON
[35-1-o]
[35-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
K. G. HAMILTON
Environmental Protection
Atlantic Region
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Avis est par les présentes donné que, aux termes des dispositions de la partie VI de la Loi canadienne sur la protection de
l’environnement, les conditions du permis no 4543-2-05994 sont
modifiées comme suit :
3. Durée du permis : Le permis est valide du 23 mai au 31 octobre 1999.
Protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
K. G. HAMILTON
[35-1-o]
[35-1-o]
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, Permit
No. 4543-2-05994 is amended as follows:
3. Term of Permit: Permit is valid from May 23 to October 31,
1999.
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendment
Règlement sur les aliments et drogues — Modification
Interim Marketing Authorization
Autorisation de mise en marché provisoire
Provision currently exists in the Food and Drug Regulations
for the use of cellulose as an anticaking agent in grated or shredded cheese at levels up to 2 percent. Health Canada has received a
submission to permit the use of powdered cellulose as a bulking
agent in a variety of foods. The specific types of foods and the
maximum levels of use are:
Le Règlement sur les aliments et drogues autorise actuellement
l’usage de la cellulose comme agent anti-agglomérant dans le
fromage râpé fin ou en filaments à des niveaux jusqu’à 2 p. 100.
Santé Canada a reçu une demande pour que soit autorisée
l’utilisation de la cellulose en poudre comme agent épaississant
dans une variété d’aliments. Les aliments spécifiques et les limites maximales sont les suivants :
(1)
(2)
(3)
(4)
(5)
(6)
(7)
(8)
Sweet baked goods: 8 percent
Batter and breading: 1 percent
Seasonings: 3 percent
Foods in tablet form: 50 percent
Confectionery (energy reduced): 25 percent
Edible ices (except standardized products): 3 percent
Icings: 1 percent
Fillings: 0.5 percent
(1)
(2)
(3)
(4)
(5)
(6)
Produits de boulangerie sucrés : 8 p. 100
Pâte à frire et chapelure : 1 p. 100
Assaisonnements : 3 p. 100
Aliments sous forme de comprimés : 50 p. 100
Confiserie (réduite en énergie) : 25 p. 100
Glaces comestibles (sauf pour les produits
normalisés) : 3 p. 100
(7) Glaçages : 1 p. 100
(8) Garnitures : 0,5 p. 100
2444
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
Evaluation of available data supports the safety and effectiveness
of these uses for powdered cellulose.
These uses of powdered cellulose will benefit both the industry
and the consumer by permitting a wider choice of bulking agents
in the production of unstandardized bakery products and energy
reduced foods and by providing better quality products.
Therefore, it is the intention of Health Canada to amend the
Food and Drug Regulations to permit the use of powdered cellulose as a bulking agent in these foods at the maximum levels of
use indicated above.
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization (IMA) is being issued to permit the immediate use of powdered cellulose as indicated above while the regulatory process to amend the Regulations formally is undertaken.
August 17, 1999
J. Z. LOSOS, M.D.
Assistant Deputy Minister
Health Protection Branch
L’évaluation des données disponibles appuie l’innocuité et l’efficacité de ces usages pour la cellulose en poudre.
Ces utilisations de la cellulose en poudre bénéficieront à
l’industrie et au consommateur, en permettant un choix plus
grand d’agents épaississants dans la production d’aliments de
boulangerie non normalisés et d’aliments faibles en calories, ce
qui permet une meilleure qualité de produits.
Santé Canada se propose donc de modifier le Règlement sur les
aliments et drogues afin d’autoriser l’utilisation de la poudre de
cellulose comme agent épaississant dans les aliments décrits cidessus aux limites maximales stipulées.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, Santé Canada émet une autorisation de mise en marché
provisoire (AMP) autorisant l’utilisation immédiate de la cellulose en poudre conformément aux indications ci-dessus, pendant
que le processus de modification du Règlement suit son cours.
Le 17 août 1999
Le sous-ministre adjoint
Direction générale de la protection de la santé
Dr J. Z. LOSOS
[35-1-o]
[35-1-o]
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendment
Règlement sur les aliments et drogues — Modification
Interim Marketing Authorization
Autorisation de mise en marché provisoire
Provision currently exists in the Food and Drug Regulations
for the use of disodium and calcium disodium EDTA (Calcium
Disodium Ethylenediaminetetraacetate) as sequestering agents
in a variety of foods products at levels ranging from 25 to
340 mg/kg. Health Canada has received a submission to extend
the use of disodium and calcium disodium EDTA as sequestering
agents in pasteurized sous-vide potatoes at a maximum level of
use of 100 parts per million (ppm). Evaluation of available data
supports the safety and effectiveness of this use for disodium and
calcium disodium EDTA.
J. Z. LOSOS, M.D.
Assistant Deputy Minister
Health Protection Branch
Le Règlement sur les aliments et drogues autorise actuellement
l’usage du versenate (éthylènediaminetétracétate, ou EDTA) de
calcium disodique et du versenate disodique comme agents chélateurs dans une variété de produits alimentaires à des niveaux variant de 25 à 340 mg/kg. Santé Canada a reçu une demande pour
que soit autorisé l’usage d’EDTA de calcium disodique et
d’EDTA disodique comme agents chélateurs dans les pommes de
terre pasteurisées sous vide à une limite de tolérance de 100 parties par million (ppm). L’évaluation des données disponibles appuie l’innocuité et l’efficacité de ces usages de l’EDTA de calcium disodique et de l’EDTA disodique.
L’utilisation d’EDTA de calcium disodique et d’EDTA disodique bénéficiera à l’industrie et au consommateur en permettant
l’utilisation d’agents de remplacement pour les sulphites afin de
prévenir la formation d’une coloration indésirable dans le produit
de pomme de terre durant le traitement et l’entreposage.
Santé Canada se propose donc de modifier le Règlement sur les
aliments et drogues afin d’autoriser l’utilisation de l’EDTA de
calcium disodique et de l’EDTA disodique comme agents chélateurs dans les pommes de terre pasteurisées sous vide à une limite
de tolérance de 100 ppm.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, Santé Canada émet une autorisation de mise en marché
provisoire (AMP) autorisant l’utilisation immédiate d’EDTA de
calcium disodique et d’EDTA disodique conformément aux indications ci-dessus, pendant que le processus de modification du
Règlement suit son cours.
Le 17 août 1999
Le sous-ministre adjoint
Direction générale de la protection de la santé
Dr J. Z. LOSOS
[35-1-o]
[35-1-o]
This use of disodium and calcium disodium EDTA will benefit
both the industry and the consumer by permitting the use of an
alternative to sulphiting agents to prevent the formation of undesirable colour formation in the potato product during processing
and storage.
Therefore, it is the intention of Health Canada to amend the
Food and Drug Regulations to permit the use of disodium and
calcium disodium EDTA as sequestering agents in pasteurized
sous-vide potatoes at a maximum level of use of 100 ppm.
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization (IMA) is being issued to permit the immediate use of disodium and calcium disodium EDTA as indicated above while the regulatory process to
amend the Regulations formally is undertaken.
August 17, 1999
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2445
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendment
Règlement sur les aliments et drogues — Modification
Interim Marketing Authorization
Provision currently exists in the Food and Drug Regulations
for the use of disodium EDTA (Disodium Ethylenediaminetetraacetate) as a sequestering agent in a variety of food products
at levels ranging from 25 to 340 mg/kg. Health Canada has received a submission to extend the use of disodium EDTA as a
stabilizing agent in aqueous suspensions of colour lake pigments
used in coating confectionery tablets. Evaluation of available data
supports the safety and effectiveness of this use for disodium
EDTA.
This use of disodium EDTA will be beneficial because it will
provide a more efficient and economical method for uniform
dispersion of colour in coatings for confectionery products.
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization (IMA) is being issued to permit the immediate use of disodium EDTA as indicated
above while the regulatory process to amend the Regulations
formally is undertaken.
August 17, 1999
J. Z. LOSOS, M.D.
Assistant Deputy Minister
Health Protection Branch
Autorisation de mise en marché provisoire
Le Règlement sur les aliments et drogues autorise actuellement
l’usage du EDTA disodique (versenate éthylènediaminetétracétate
disodique) comme agent chélateur dans une variété de produits
alimentaires à des niveaux variant de 25 à 340 mg/kg. Santé Canada a reçu une demande pour utiliser l’EDTA disodique comme
agent stabilisant dans les pigments de colorant laque en suspensions aqueuses utilisés dans l’enrobage de tablettes de confiseries.
L’évaluation des données disponibles appuie l’innocuité et l’efficacité de cet usage d’EDTA disodique.
Cette utilisation d’EDTA disodique sera bénéfique puisqu’elle
permettra une méthode plus efficace et économique afin de rendre
uniforme la dispersion de couleur dans les enrobages de produits
de confiserie.
Santé Canada se propose donc de modifier le Règlement sur les
aliments et drogues afin d’étendre l’utilisation du EDTA disodique comme agent stabilisant dans les suspensions aqueuses de
préparations de colorant laque utilisées dans l’enrobage de tablettes de confiseries à des niveaux de 1 p. 100 de la préparation
de colorant.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, Santé Canada émet une autorisation de mise en marché
provisoire (AMP) autorisant l’utilisation immédiate d’EDTA
disodique conformément aux indications ci-dessus, pendant que
le processus de modification du Règlement suit son cours.
Le 17 août 1999
Le sous-ministre adjoint
Direction générale de la protection de la santé
Dr J. Z. LOSOS
[35-1-o]
[35-1-o]
Therefore, it is the intention of Health Canada to amend the
Food and Drug Regulations to permit the extended use of disodium EDTA as a stabilizing agent in aqueous suspensions of colour lake preparations for use in coatings for confectionery pieces
at levels of 1 percent of the colour preparation.
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendment
Règlement sur les aliments et drogues — Modification
Interim Marketing Authorization
Provision currently exists in the Food and Drug Regulations
for the use of lipase enzyme from Mucor miehei in the modification of triglycerides at levels consistent with good manufacturing
practice. Health Canada has received a submission to permit the
use of lipase enzyme from Mucor miehei in cheese. Evaluation of
available data supports the safety and effectiveness of this use of
lipase enzyme from Mucor miehei.
Autorisation de mise en marché provisoire
Le Règlement sur les aliments et drogues autorise actuellement
l’utilisation de l’enzyme lipase provenant du Mucor miehei dans
la modification des triglycérides à des limites conformes aux
« bonnes pratiques industrielles ». Santé Canada a reçu une demande pour que soit autorisée l’utilisation de l’enzyme lipase
provenant du Mucor miehei dans le fromage. L’évaluation des
données disponibles appuie l’innocuité et l’efficacité de l’utilisation de la lipase provenant du Mucor miehei.
L’utilisation de l’enzyme lipase comme mentionnée ci-dessus
bénéficiera à l’industrie et au consommateur puisqu’elle permettra une méthode alternative et plus efficace pour la production des
variétés de fromages, ce qui améliorera le rendement, la productivité et la disponibilité des fromages.
Santé Canada se propose donc de modifier le Règlement sur les
aliments et drogues afin d’autoriser l’utilisation de l’enzyme lipase provenant du Mucor miehei dans le fromage à une limite
conforme aux « bonnes pratiques industrielles ».
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, Santé Canada émet une autorisation de mise en marché
provisoire (AMP) autorisant l’utilisation immédiate de cette
The use of the lipase enzyme as indicated above will benefit
both the industry and the consumer by providing an alternative
and more efficient method for the production of varietal cheeses,
thus improving yield, productivity and availability of cheeses.
Therefore, it is the intention of Health Canada to amend the
Food and Drug Regulations to permit the use of lipase enzyme
from Mucor miehei in cheese at a level of use consistent with
good manufacturing practice.
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization (IMA) is being issued to permit the immediate use of this enzyme as indicated
2446
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
above while the regulatory process to amend the Regulations
formally is undertaken.
August 17, 1999
J. Z. LOSOS, M.D.
Assistant Deputy Minister
Health Protection Branch
enzyme conformément aux indications ci-dessus, pendant que le
processus de modification du Règlement suit son cours.
Le 17 août 1999
Le sous-ministre adjoint
Direction générale de la protection de la santé
Dr J. Z. LOSOS
[35-1-o]
[35-1-o]
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendment
Règlement sur les aliments et drogues — Modification
Interim Marketing Authorization
Autorisation de mise en marché provisoire
Provision currently exists in the Food and Drug Regulations
for the use of sodium erythorbate and sodium tripolyphosphate in
a wide variety of foods. Health Canada has received a submission
to permit the use of sodium erythorbate and sodium tripolyphosphate in canned clams at maximum levels of use of 350 ppm and
5 000 ppm, respectively. Evaluation of available data supports the
safety and effectiveness of the use of these food additives in this
application.
J. Z. LOSOS, M.D.
Assistant Deputy Minister
Health Protection Branch
Le Règlement sur les aliments et drogues autorise actuellement
l’usage de l’érythorbate de sodium et du tripolyphosphate de sodium dans une grande variété d’aliments. Santé Canada a reçu
une demande pour que soit autorisée l’usage de l’érythorbate de
sodium et du tripolyphosphate de sodium dans les clams en conserve à des limites de tolérance respectives de 350 ppm et de
5 000 ppm. L’évaluation des données disponibles appuie l’innocuité et l’efficacité de cet usage des additifs alimentaires
susmentionnés.
L’utilisation de l’érythorbate de sodium dans les clams en conserve bénéficiera à l’industrie puisqu’elle permettra l’utilisation
d’une alternative sécuritaire aux sulfites. L’utilisation du tripolyphosphate de sodium permettra la fabrication d’un produit alimentaire de meilleure qualité. Les consommateurs aussi bénéficieront de l’utilisation de ces deux substances dans les clams en
conserve parce qu’ils auront accès à un produit plus tendre et
visuellement d’une couleur plus attrayante sans la présence de
sulfites.
Santé Canada se propose donc de modifier le Règlement sur les
aliments et drogues afin d’autoriser l’utilisation de l’érythorbate
de sodium et du tripolyphosphate de sodium dans les clams en
conserve à des limites de tolérance respectives de 350 ppm et de
5 000 ppm.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, Santé Canada émet une autorisation de mise en marché
provisoire (AMP) autorisant l’utilisation immédiate de l’érythorbate de sodium et du tripolyphosphate de sodium conformément
aux indications ci-dessus, pendant que le processus de modification du Règlement suit son cours.
Le 17 août 1999
Le sous-ministre adjoint
Direction générale de la protection de la santé
Dr J. Z. LOSOS
[35-1-o]
[35-1-o]
The use of sodium erythorbate in canned clams will provide the
industry a safe alternative to sulphites. The use of sodium tripolyphosphate will permit production of a higher quality product.
Consumers will also benefit from the use of these substances in
canned clams because of the availability of a product that is more
tender and visually appealing in colour without the presence of
sulphites.
Therefore, it is the intention of Health Canada to amend the
Food and Drug Regulations to permit the use of sodium erythorbate and sodium tripolyphosphate in canned clams at maximum
levels of use of 350 ppm and 5 000 ppm, respectively.
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization (IMA) is being issued to permit the immediate use of sodium erythorbate and sodium tripolyphosphate as indicated above while the regulatory
process to amend the Regulations formally is undertaken.
August 17, 1999
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendment
Règlement sur les aliments et drogues — Modification
Interim Marketing Authorization
Autorisation de mise en marché provisoire
Provision currently exists in the Food and Drug Regulations
for the use of sodium stearoyl-2-lactylate as an emulsifying agent
in a variety of foods at levels of use ranging from 0.05 to 2 percent. Health Canada has received a submission to permit the use
Le Règlement sur les aliments et drogues autorise actuellement
l’usage du stéaroyl-2-lactylate de sodium comme agent émulsifiant dans une variété d’aliments à des niveaux variant de 0,05 à
2 p. 100. Santé Canada a reçu une demande pour que soit autorisé
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
of sodium stearoyl-2-lactylate as an emulsifying agent in salad
dressings, including French dressing, and soups at levels of
0.4 percent and 0.2 percent of the finished product, respectively.
Evaluation of available data supports the safety and effectiveness
of these uses for sodium stearoyl-2-lactylate.
2447
J. Z. LOSOS, M.D.
Assistant Deputy Minister
Health Protection Branch
l’usage du stéaroyl-2-lactylate de sodium comme agent émulsifiant dans les sauces à salade, incluant la sauce à salade française,
et les soupes à des limites respectives de 0,4 p. 100 et 0,2 p. 100
dans le produit fini. L’évaluation des données disponibles appuie
l’innocuité et l’efficacité de ces usages pour le stéaroyl-2-lactylate de sodium.
Ces utilisations du stéaroyl-2-lactylate de sodium bénéficieront
à l’industrie et au consommateur en permettant un plus grand
choix d’agents émulsifiants dans la production d’aliments et en
donnant une meilleure qualité de produits.
Santé Canada se propose donc de modifier le Règlement sur les
aliments et drogues afin d’autoriser l’utilisation du stéaroyl-2lactylate de sodium comme agent émulsifiant dans les sauces à
salade, incluant la sauce à salade française, et les soupes à des
limites maximales respectives de 0,4 p. 100 et 0,2 p. 100 dans le
produit fini.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, Santé Canada émet une autorisation de mise en marché
provisoire (AMP) autorisant l’utilisation immédiate du stéaroyl-2lactylate de sodium conformément aux indications ci-dessus,
pendant que le processus de modification du Règlement suit son
cours.
Le 17 août 1999
Le sous-ministre adjoint
Direction générale de la protection de la santé
Dr J. Z. LOSOS
[35-1-o]
[35-1-o]
These uses of sodium stearoyl-2-lactylate will benefit both the
industry and the consumer by permitting a wider choice of emulsifying agents in the production of foods and by providing better
quality products.
Therefore, it is the intention of Health Canada to amend the
Food and Drug Regulations to permit the use of sodium stearoyl2-lactylate as an emulsifying agent in salad dressings, including
French dressing, and soups at maximum levels of use of 0.4 percent and 0.2 percent of the finished product, respectively.
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization (IMA) is being issued to permit the immediate use of sodium stearoyl-2-lactylate
as indicated above while the regulatory process to amend the
Regulations formally is undertaken.
August 17, 1999
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendment
Règlement sur les aliments et drogues — Modification
Interim Marketing Authorization
Autorisation de mise en marché provisoire
Imidacloprid is registered under the Pest Control Products Act
as an insecticide for the control of Colorado potato beetles, flea
beetles, aphids and other insect pests on apples, potatoes and
tomatoes. Maximum Residue Limits (MRLs) have been established under the Food and Drugs Act for residues of imidacloprid
and its metabolites resulting from these uses in Canada and other
countries at 6 parts per million (ppm) in tomato paste, at 3.5 ppm
in lettuce and brassica crops, at 3 ppm in tomato puree, at
1.5 ppm in grapes, at 1 ppm in peppers, tomatoes and tomato
juice, at 0.6 ppm in pears, at 0.5 ppm in apples, at 0.3 ppm in
potatoes, at 0.2 ppm in mangoes and at 0.05 ppm in canola oil
and cottonseed oil. By virtue of subsection B.15.002(1) of the
Food and Drug Regulations, the MRL for other foods is 0.1 ppm.
L’imidaclopride est homologué comme insecticide en vertu de
la Loi sur les produits antiparasitaires pour lutter contre le doryphore de la pomme de terre, la puce de terre, le puceron et
d’autres insectes nuisibles sur les pommes, les pommes de terre et
les tomates. En vertu de la Loi sur les aliments et drogues, des
limites maximales de résidus (LMR) de 6 parties par million
(ppm) ont été établies pour les résidus de l’imidaclopride et ses
métabolites dans la pâte de tomates, de 3,5 ppm dans la laitue et
les cultures de brassica, de 3 ppm dans la purée de tomates, de
1,5 ppm dans les raisins, de 1 ppm dans le jus de tomate, les poivrons et les tomates, de 0,6 ppm dans les poires, de 0,5 ppm dans
les pommes, de 0,3 ppm dans les pommes de terre, de 0,2 ppm
dans les mangues et de 0,05 ppm dans l’huile de colza (canola) et
l’huile de graine de coton résultant des utilisations susmentionnées au Canada et dans d’autres pays. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues, la
LMR des autres aliments est de 0,1 ppm.
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA),
de Santé Canada, a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation de l’imidaclopride afin de permettre son
utilisation pour lutter contre le puceron et la mouche blanche sur
le concombre de serre. On a aussi demandé à l’ARLA d’établir
des LMR pour les résidus de l’imidaclopride et ses métabolites
dans le concombre, résultant de son utilisation, de manière à permettre l’importation et la vente d’aliments contenant ces résidus.
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouvel usage d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, has recently approved an application to amend the registration of imidacloprid in order to allow its use for the control of
aphids and whiteflies on greenhouse cucumber. The PMRA has
also been requested to establish MRLs for residues of imidacloprid and its metabolites resulting from this use in cucumber in
order to permit the import and sale of food containing these
residues.
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate
2448
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization IMA is being issued
to permit the immediate sale of cucumber with an MRL for imidacloprid, including metabolites, of 0.5 ppm while the regulatory
process to amend the Regulations is undertaken.
August 10, 1999
J. Z. LOSOS, M.D.
Assistant Deputy Minister
Health Protection Branch
attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de
l’usage précis auquel il est destiné. L’homologation du produit
antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes sont
réunies : on a examiné de manière adéquate les données exigées
en vue de l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit;
l’évaluation indique que le produit présente des avantages et une
valeur; les risques associés à l’utilisation proposée du produit
pour la santé humaine et l’environnement sont acceptables.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 0,5 ppm pour l’imidaclopride, y compris les métabolites, dans le concombre ne poserait pas de risque
inacceptable pour la santé de la population.
L’utilisation de l’imidaclopride sur le concombre sera avantageuse pour les consommateurs et l’industrie agricole en raison
d’une lutte antiparasitaire améliorée. De plus, cette utilisation va
contribuer à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et
abordables.
Par conséquent, l’ARLA compte recommander que le Règlement sur les aliments et drogues soit modifié afin d’établir une
LMR de 0,5 ppm pour les résidus de l’imidaclopride, y compris
les métabolites, dans le concombre.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, on accorde une autorisation de mise en marché provisoire
afin de permettre la vente immédiate du concombre avec une
LMR de 0,5 ppm pour l’imidaclopride et ses métabolites pendant
que le processus de modification du Règlement suit son cours.
Le 10 août 1999
Le sous-ministre adjoint
Direction générale de la protection de la santé
Dr J. Z. LOSOS
[35-1-o]
[35-1-o]
assessment of the risks and value of the product specific to its
proposed use. The registration of the pest control product will be
amended if: the data requirements for assessing value and safety
have been adequately addressed; the evaluation indicates that the
product has merit and value; and the human health and environmental risks associated with its proposed use are acceptable.
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL of 0.5 ppm for imidacloprid, including metabolites, in cucumber would not pose an unacceptable health risk
to the public.
The use of imidacloprid on cucumber will provide joint benefits to consumers and the agricultural industry as a result of improved management of pests. In addition, this use will contribute
to a safe, abundant and affordable food supply.
Therefore, it is the intention of the PMRA to recommend that
the Food and Drug Regulations be amended to establish an MRL
for imidacloprid, including metabolites, of 0.5 ppm in cucumber.
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendment
Règlement sur les aliments et drogues — Modification
Interim Marketing Authorization
Iprodione is registered under the Pest Control Products Act as
a fungicide for the control of rots, spots, molds, mildew and
blights on many crops as a seed treatment, pre-plant, preemergent, or post-harvest treatment. Maximum Residue Limits
(MRLs) have been established under the Food and Drugs Act for
residues of iprodione and its isomers/metabolites resulting from
these uses at 60 parts per million (ppm) in raisins, at 15 ppm in
lettuce, at 10 ppm in grapes, peaches and raspberries, at 5 ppm in
carrots, cherries, strawberries and wine, at 3 ppm in apricots, at
2 ppm in plums and prunes, at 0.5 ppm in cucumbers, kiwi fruit
and tomatoes, and at 0.3 ppm in beans. By virtue of subsection B.15.002(1) of the Food and Drug Regulations, the MRL for
other foods is 0.1 ppm.
Autorisation de mise en marché provisoire
L’iprodione est homologuée comme fongicide en vertu de la
Loi sur les produits antiparasitaires pour lutter contre les pourritures, les taches, les moisissures, le mildiou et les brûlures sur de
nombreuses cultures comme traitement des semences, de prélevée, de postlevée ou de postrécolte. En vertu de la Loi sur les
aliments et drogues, des limites maximales de résidus (LMR) de
60 parties par million (ppm) ont été établies pour les résidus de
l’iprodione et ses isomères/métabolites dans les raisins secs, de
15 ppm dans la laitue, de 10 ppm dans les raisins, les pêches et
les framboises, de 5 ppm dans les carottes, les cerises, les fraises
et le vin, de 3 ppm dans les abricots, de 2 ppm dans les prunes et
les pruneaux, de 0,5 ppm dans les concombres, les kiwis et les
tomates et de 0,3 ppm dans les haricots, résultant des utilisations
susmentionnées. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues, la LMR des autres aliments est
de 0,1 ppm.
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA),
de Santé Canada, a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation de l’iprodione afin de permettre son
utilisation pour lutter contre la tache noire alternarienne sur le
canola en traitement de postlevée. On a aussi demandé à l’ARLA
d’établir une LMR pour les résidus de l’iprodione et ses isomères/métabolites dans le canola, résultant de son utilisation, de
manière à permettre l’importation et la vente d’aliments contenant
ces résidus.
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA), of Health
Canada, has recently approved an application to amend the registration of iprodione in order to allow its use for the control of
alternaria black spot on canola as a post-emergent treatment. The
PMRA has also been requested to establish an MRL for residues
of iprodione and its isomers/metabolites resulting from this use in
canola in order to permit the import and sale of food containing
these residues.
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable.
2449
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization is being issued to
permit the immediate sale of canola with an MRL for iprodione,
including isomers/metabolites, of 1 ppm while the regulatory
process to amend the Regulations is undertaken.
August 10, 1999
J. Z. LOSOS, M.D.
Assistant Deputy Minister
Health Protection Branch
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouvel usage d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de l’usage
précis auquel il est destiné. L’homologation du produit antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes sont réunies : on a
examiné de manière adéquate les données exigées en vue de
l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit; l’évaluation
indique que le produit présente des avantages et une valeur; les
risques associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé
humaine et l’environnement sont acceptables.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 1 ppm pour l’iprodione, y compris les
isomères/métabolites, dans le canola ne poserait pas de risque
inacceptable pour la santé de la population.
L’utilisation de l’iprodione sur le canola sera avantageuse pour
les consommateurs et l’industrie agricole en raison d’une lutte
antiparasitaire améliorée. De plus, cette utilisation va contribuer à
créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et abordables.
Par conséquent, l’ARLA compte recommander que le Règlement sur les aliments et drogues soit modifié afin d’établir une
LMR de 1 ppm pour les résidus de l’iprodione, y compris les
isomères/métabolites, dans le canola.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, on accorde une autorisation de mise en marché provisoire
afin de permettre la vente immédiate du canola avec une LMR de
1 ppm pour l’iprodione et ses isomères/métabolites pendant que
le processus de modification du Règlement suit son cours.
Le 10 août 1999
Le sous-ministre adjoint
Direction générale de la protection de la santé
Dr J. Z. LOSOS
[35-1-o]
[35-1-o]
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL of 1 ppm for iprodione, including isomers/
metabolites, in canola would not pose an unacceptable health risk
to the public.
The use of iprodione on canola will provide joint benefits to
consumers and the agricultural industry as a result of improved
management of pests. In addition, this use will contribute to a
safe, abundant and affordable food supply.
Therefore, it is the intention of the PMRA to recommend that
the Food and Drug Regulations be amended to establish an MRL
for iprodione, including isomers/metabolites, of 1 ppm in canola.
DEPARTMENT OF HEALTH
MINISTÈRE DE LA SANTÉ
FOOD AND DRUGS ACT
LOI SUR LES ALIMENTS ET DROGUES
Food and Drug Regulations — Amendment
Règlement sur les aliments et drogues — Modification
Interim Marketing Authorization
Propiconazole is registered under the Pest Control Products
Act as a fungicide for the control of various fungi on cereals, fruit
and green forage crops. Maximum Residue Limits (MRLs) have
been established under the Food and Drugs Act for residues of
propiconazole and all metabolites containing the 2,4-dichlorophenyl-1-methyl substituted moiety resulting from this use at
0.05 parts per million (ppm) in barley, oats and wheat. MRLs
have also been established at 2 ppm in liver and kidney of cattle
to cover residues in food derived from animals fed with crops
treated with propiconazole. By virtue of subsection B.15.002(1)
of the Food and Drug Regulations, the MRL for other foods is
0.1 ppm.
Autorisation de mise en marché provisoire
Le propiconazole est homologué comme fongicide en vertu de
la Loi sur les produits antiparasitaires pour lutter contre divers
champignons sur les cultures céréalières, les cultures fruitières et
les cultures de fourrages verts. En vertu de la Loi sur les aliments
et drogues, des limites maximales de résidus (LMR) de 0,05 partie par million (ppm) ont été établies pour les résidus du propiconazole, et tous ses métabolites contenant la partie substituée par
le (dichloro-2,4-phényl)méthyl-1, dans l’orge, l’avoine et le blé,
résultant de l’utilisation susmentionnée. Des LMR de 2 ppm ont
aussi été établies pour le foie et les reins de bovin afin d’englober
les résidus présents dans les aliments dérivés d’animaux nourris
avec les récoltes traitées au propiconazole. En vertu du paragraphe B.15.002(1) du Règlement sur les aliments et drogues, la
LMR pour les autres aliments est de 0,1 ppm.
L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA),
de Santé Canada, a récemment approuvé une demande de modification de l’homologation du propiconazole afin de permettre son
utilisation pour lutter contre des champignons sur les fruits à
noyau (abricots, cerises, nectarines, pêches et prunes). On a aussi
demandé à l’ARLA d’établir des LMR pour les résidus du propiconazole et ses métabolites dans les fruits à noyau, résultant de
son utilisation, de manière à permettre la vente d’aliments contenant ces résidus.
The Pest Management Regulatory Agency (PMRA), Health
Canada, has recently approved an application to amend the registration of propiconazole in order to allow its use for the control of
fungi on stone fruit (apricots, cherries, nectarines, peaches and
plums). The PMRA has also been requested to establish MRLs
for residues of propiconazole and its metabolites resulting from
this use in stone fruit, in order to permit the import and sale of
food containing these residues.
2450
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
Before making a registration decision regarding a new use of a
pest control product, the PMRA conducts the appropriate assessment of the risks and value of the product specific to its proposed
use. The registration of the pest control product will be amended
if: the data requirements for assessing value and safety have been
adequately addressed; the evaluation indicates that the product
has merit and value; and the human health and environmental
risks associated with its proposed use are acceptable.
As a means to improve the responsiveness of the regulatory
system, an Interim Marketing Authorization is being issued to
permit the immediate sale of stone fruit with an MRL for propiconazole and its metabolites of 1 ppm while the regulatory process to amend the Regulations is undertaken.
August 10, 1999
J. Z. LOSOS, M.D.
Assistant Deputy Minister
Health Protection Branch
Avant de prendre une décision quant à l’homologation d’un
nouvel usage d’un produit antiparasitaire, l’ARLA évalue attentivement les risques et la valeur du produit, en fonction de l’usage
précis auquel il est destiné. L’homologation du produit antiparasitaire sera modifiée si les conditions suivantes sont réunies : on a
examiné de manière adéquate les données exigées en vue de
l’évaluation de la valeur et de l’innocuité du produit; l’évaluation
indique que le produit présente des avantages et une valeur; les
risques associés à l’utilisation proposée du produit pour la santé
humaine et l’environnement sont acceptables.
Après avoir examiné toutes les données disponibles, l’ARLA a
déterminé qu’une LMR de 1 ppm pour le propiconazole, y compris les métabolites, dans les fruits à noyau (abricots, cerises,
nectarines, pêches et prunes) ne poserait pas de risque inacceptable pour la santé de la population.
L’utilisation du propiconazole sur les fruits à noyau susmentionnés sera avantageuse pour les consommateurs, l’industrie
agricole et les importateurs de produits agricoles en raison d’une
lutte antiparasitaire améliorée. De plus, cette utilisation va contribuer à créer des réserves alimentaires sûres, abondantes et
abordables.
Par conséquent, l’ARLA compte recommander que le Règlement sur les aliments et drogues soit modifié afin d’établir une
LMR de 1 ppm pour les résidus du propiconazole, y compris les
métabolites, sur les fruits à noyau.
Dans le but d’améliorer la souplesse du système de réglementation, on accorde une autorisation de mise en marché provisoire
afin de permettre la vente immédiate des fruits à noyau avec une
LMR de 1 ppm pour le propiconazole et ses métabolites, pendant
que le processus de modification du Règlement suit son cours.
Le 10 août 1999
Le sous-ministre adjoint
Direction générale de la protection de la santé
Dr J. Z. LOSOS
[35-1-o]
[35-1-o]
After the review of all available data, the PMRA has determined that an MRL of 1 ppm for propiconazole, including metabolites, on stone fruit (apricots, cherries, nectarines, peaches
and plums) would not pose an unacceptable health risk to the
public.
The use of propiconazole on the stone fruit listed above will
provide joint benefits to consumers, the agricultural industry and
importers of agricultural products as a result of improved management of pests. In addition, this use will contribute to a safe,
abundant and affordable food supply.
Therefore, it is the intention of the PMRA to recommend that
the Food and Drug Regulations be amended to establish an MRL
for propiconazole, including metabolites, of 1 ppm on stone fruit.
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
OFFICE OF THE REGISTRAR GENERAL
BUREAU DU REGISTRAIRE GÉNÉRAL
Appointments
Nominations
Name and Position/Nom et poste
Instrument of Advice dated August 3, 1999/Instrument d’avis en date du 3 août 1999
Anderson, The Hon./L’hon. David, P.C./C.P.
Department of the Environment/Ministère de l’Environnement
Minister/Ministre
Baker, George, P.C./C.P.
Department of Veterans Affairs/Ministère des Anciens combattants
Minister/Ministre
and/et
Minister of State/Ministre d’État
to be styled Secretary of State — Atlantic Canada Opportunities Agency/qui portera le titre
de secrétaire d’État — Agence de promotion économique du Canada atlantique
Caplan, Elinor, P.C./C.P.
Department of Citizenship and Immigration/Ministère de la Citoyenneté et de
l’Immigration
Minister/Ministre
Cauchon, The Hon./L’hon. Martin, P.C./C.P.
Department of National Revenue/Ministère du Revenu national
Minister/Ministre
Order in Council/Décret en conseil
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
Name and Position/Nom et poste
2451
Order in Council/Décret en conseil
Instrument of Advice dated August 3, 1999/Instrument d’avis en date du 3 août 1999
Coderre, Denis, P.C./C.P.
Minister of State/Ministre d’État
to be styled Secretary of State — Amateur Sport/qui portera le titre de secrétaire d’État —
Sport amateur
Dhaliwal, The Hon./L’hon. Herb, P.C./C.P.
Department of Fisheries and Oceans/Ministère des Pêches et des Océans
Minister/Ministre
Duhamel, The Hon./L’hon. Ronald J., P.C./C.P.
Minister of State/Ministre d’État
to be styled Secretary of State — Western Economic Diversification — Francophonie/qui
portera le titre de secrétaire d’État — Diversification de l’économie de l’Ouest canadien —
Francophonie
Minna, Maria, P.C./C.P.
Minister for International Cooperation/Ministre de la Coopération internationale
Mitchell, The Hon./L’hon. Andrew, P.C./C.P.
Minister of State/Ministre d’État
to be styled Secretary of State — Rural Development — Federal Economic Development
Initiative for Northern Ontario/qui portera le titre de secrétaire d’État — Développement
rural — Initiative fédérale du développement économique dans le Nord de l’Ontario
Nault, Robert Daniel, P.C./C.P.
Department of Indian Affairs and Northern Development/Ministère des Affaires indiennes
et du Nord canadien
Minister/Ministre
Normand, The Hon./L’hon. Gilbert, P.C./C.P.
Minister of State/Ministre d’État
to be styled Secretary of State — Science, Research and Development/qui portera le titre de
secrétaire d’État — Sciences, Recherche et Développement
Pettigrew, The Hon./L’hon. Pierre, P.C./C.P.
Minister for International Trade/Ministre du Commerce international
Robillard, The Hon./L’hon. Lucienne, P.C./C.P.
Department of the Treasury Board/Ministère du Conseil du Trésor
President/Présidente
Stewart, The Hon./L’hon. Jane, P.C./C.P.
Department of Human Resources Development/Ministère du Développement des
ressources humaines
Minister/Ministre
[35-1-o]
[35-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
OFFICE OF THE REGISTRAR GENERAL
BUREAU DU REGISTRAIRE GÉNÉRAL
Appointments
Nominations
Name and Position/Nom et poste
Archdeacon, Maurice D.
Canadian Security Intelligence Service/Service canadien du renseignement de sécurité
Inspector General/Inspecteur général
Canada Pension Plan/Régime de pensions du Canada
Review Tribunal/Tribunal de révision
Members/Membres
Aravapoulos, Kleopatra — Scarborough
Asuncion, Vicente Velhagen, Jr. — Vancouver
Order in Council/Décret en conseil
1999-1427
1999-1434
1999-1432
Canada Gazette Part I
2452
August 28, 1999
Name and Position/Nom et poste
Order in Council/Décret en conseil
Edwards, Victor Joseph — Marystown
Lew, Janet — Vancouver
1999-1435
1999-1433
Canada Shipping Act/Loi sur la marine marchande du Canada
Steamship Inspectors and Inspectors of Ships’ Tackle/Inspecteurs de navires à vapeur et
inspecteurs de l’outillage de chargement des navires
Anderson, Guy
Beaudoin, Robert
*Beiswanger, Michael
Harbour, John
MacCaull, J. Garry N.
Marcotte, Angello
Taggart, David Bernard
Tremblay, Michel
1999-1399
Chipman, The Hon./L’hon. David
Government of Nova Scotia/Gouvernement de la Nouvelle-Écosse
Administrator: September 25 to 30, 1999/Administrateur : du 25 au 30 septembre 1999
1999-1369
Civil Aviation Tribunal/Tribunal de l’aviation civile
Part-time Members/Conseillers à temps partiel
Ahmed, Dr./Dr David S.
Desbiens, Caroline
1999-1419
1999-1420
Employment Insurance Act/Loi sur l’assurance-emploi
Chairpersons of the Boards of Referees/Présidents des conseils arbitraux
British Columbia/Colombie-Britannique
Blais, Simone — Lower Mainland
Quebec/Québec
Frappier, Jérôme — Centre du Québec
Razis, Calliopi A. — Centre-ville de Montréal
1999-1430
1999-1429
Farm Credit Corporation/Société du crédit agricole
Directors of the Board of Directors/Conseillers du conseil d’administration
Dhillon, Rashpal
Mallette, Marie-Andrée
1999-1439
1999-1438
1999-1431
Gwich’in Comprehensive Land Claim Agreement/Entente sur la revendication territoriale
globale des Gwich’in
Charlie, Robert — Chairperson/Président
Moshenko, Robert — Alternate Member/Membre remplaçant
1999-1437
Honeywill, Teresa A.
Canada Elections Act/Loi électorale du Canada
Returning Officer — Surrey North/Directeur du scrutin — Surrey-Nord
1999-1418
National Energy Board/Office national de l’énergie
Members/Membres
Dybwad, Carmen L.
Emes, Deborah W.
Quarshie, Elizabeth
Snider, Judith — Vice-Chairman/Vice-président
1999-1423
1999-1424
1999-1422
1999-1421
Robertson, Ronald N.
Canada Deposit Insurance Corporation/Société d’assurance-dépôts du Canada
Chairman of the Board of Directors/Président du conseil d’administration
Royal Canadian Mounted Police Public Complaints Commission/Commission des plaintes du
public contre la Gendarmerie royale du Canada
Part-time Members/Membres à temps partiel
Bayly, John Uniacke, Q.C./c.r.
Stewart, Graham W., Q.C./c.r.
Secord, John
International Pacific Halibut Commission/Commission internationale du flétan du
Pacifique
Member/Membre
———
* Correction
———
1999-1428
1999-1425
1999-1426
1999-1417
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
Name and Position/Nom et poste
2453
Order in Council/Décret en conseil
Tallis, The Hon./L’hon. Calvin F.
Government of Saskatchewan/Gouvernement de la Saskatchewan
Administrator: September 25 to 29, 1999/Administrateur : du 25 au 29 septembre 1999
1999-1370
Williams, Jack R.
Arbitration Board/Commission d’arbitrage
Member/Membre
1999-1436
[35-1-o]
[35-1-o]
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
OFFICE OF THE REGISTRAR GENERAL
BUREAU DU REGISTRAIRE GÉNÉRAL
Senators Called
Sénateurs appelés
His Excellency the Governor General has been pleased to
summon to the Senate of Canada, by letters patent under the Great
Seal of Canada, bearing date August 11, 1999:
— Finestone, The Hon. Sheila, P.C., of Montréal, in the Province of Quebec, Member of the Senate and a Senator for the
Division of Montarville, in the Province of Quebec;
— Furey, George J., Q.C., of St. John’s, in the Province of
Newfoundland, Member of the Senate and a Senator for the
Province of Newfoundland; and
— Perry, Melvin, of St. Louis, in the Province of Prince
Edward Island, Member of the Senate and a Senator for the
Province of Prince Edward Island.
Il a plu à Son Excellence le Gouverneur général de mander au
Sénat du Canada, par lettres patentes sous le grand sceau du
Canada portant la date du 11 août 1999 :
— Finestone, L’hon. Sheila, C.P., de Montréal, dans la province de Québec, membre du Sénat et sénateur pour la
division de Montarville, dans la province de Québec;
— Furey, George J., c.r., de St. John’s, dans la province de
Terre-Neuve, membre du Sénat et sénateur pour la province
de Terre-Neuve;
— Perry, Melvin, de St. Louis, dans la province de l’Île-duPrince-Édouard, membre du Sénat et sénateur pour la
province de l’Île-du-Prince-Édouard.
[35-1-o]
[35-1-o]
DEPARTMENT OF NATIONAL REVENUE
MINISTÈRE DU REVENU NATIONAL
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of Registration of Charities
Annulation d’enregistrement d’organismes de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charities listed below because they have not met the filing requirements of the Income Tax Act:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(c) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charities listed below and that by virtue of paragraph 168(2)(b)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice in the Canada Gazette.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé aux organismes de bienfaisance indiqués ci-après parce qu’ils n’ont pas
présenté leur déclaration tel qu’il est requis par la Loi de l’impôt
sur le revenu :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)c) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement des organismes de bienfaisance
mentionnés ci-dessous en vertu de l’alinéa 168(2)b) de cette
Loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à
la publication du présent avis dans la Gazette du Canada. »
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
118787431RR0001
ANNANDALE UNITED BAPTIST CHURCH,
ANNANDALE, P.E.I.
ARCADIA UNITED BAPTIST CHURCH,
ARCADIA, N.S.
FIRST MAUGERVILLE BAPTIST CHURCH INC.,
NEW MARYLAND, N.B.
FIRST COVERDALE UNITED BAPTIST CHURCH,
MONCTON, N.B.
EMMANUEL CHURCH, HOLLAND, MAN.
FIRST LUTHERAN CHURCH, KELOWNA, B.C.
FOURCHU UNITED CHURCH, FOURCHU, N.S.
ELMSLEY-LOMBARDY PASTORAL CHARGE,
SMITHS FALLS, ONT.
EDITH RANKIN MEMORIAL UNITED CHURCH OF
CANADA, KINGSTON, ONT.
118813302RR0001
118842244RR0001
BOLTON PASTORAL CHARGE, BOLTON, ONT.
CENTENNIAL ROUGE UNITED CHURCH,
WEST HILL, ONT.
BALLANTRAE PASTORAL CHARGE,
STOUFFVILLE, ONT.
CAYUGA PASTORAL CHARGE, CAYUGA, ONT.
DONALDA UNITED CHURCH, DONALDA, ALTA.
CHINESE UNITED CHURCH, EDMONTON, ALTA.
BRECHIN UNITED CHURCH, NANAIMO, B.C.
CRUMLIN UNITED CHURCH, THORNDALE, ONT.
HALTON UNITED CHURCH EXTENSION
COUNCIL, MISSISSAUGA, ONT.
B’NAI B’RITH FOUNDATION OF PARLIAMENT
LODGE, OTTAWA, ONT.
118788991RR0001
118918408RR0001
118918168RR0001
118898865RR0001
118918333RR0001
118929512RR0001
118898030RR0001
118893189RR0001
118798560RR0001
118841550RR0001
118886936RR0001
118853423RR0001
118817303RR0002
118880491RR0001
118951334RR0001
118812197RR0001
2454
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
118913557RR0001
FCB/RONALDS-REUNOLDS LTD. CHARITABLE
FUND, TORONTO, ONT.
ST. EDWARD THE CONFESSOR CHURCH, WINNIPEG, MAN.
FIRST BAPTIST CHURCH, BRACEBRIDGE, ONT.
ST. DAVID’S CHURCH, ALNORA, ALTA.
ST. JOHN THE EVANGELIST, LONDON, ONT.
ALL SAINTS CHURCH, CROFTON, B.C.
WHITE ROCK SEVENTH-DAY ADVENTIST
CHURCH, LANGLEY, B.C.
FIRST EVANGELICAL LUTHERAN CHURCH OF
CALGARY, ALBERTA, CALGARY, ALTA.
ROYAL CANADIAN LEGION PETITCODIAC
BRANCH NO. 41 BRANCH POPPY FUND,
PETITCODIAC, N.B.
LÉGION ROYALE CANADIENNE SUCCURSALE 56
COMITÉ DU COQUELICOT, CARAQUET (N.-B.)
FONDATION ROSE-PELLAND-SAUVÉ,
MONTRÉAL (QUÉ.)
(EVANGELIZE CHINA) FELLOWSHIP OF CANADA
INCORPORATED, KING CITY, ONT.
COLONSAY REGIONAL SWIMMING POOL,
COLONSAY, SASK.
CUMBERLAND CHRISTIAN ASSEMBLY,
BURLINGTON, ONT.
EDMUNDSTON ROTARY CLUB EASTER SEAL
TRUST, EDMUNDSTON, N.B.
FISHER BRANCH EVANGELICAL MENNONITE
CHURCH, FISHER BRANCH, MAN.
FIRST CHRISTIAN REFORMED CHURCH OF
OWEN SOUND, OWEN SOUND, ONT.
FABRIQUE DE LA PAROISSE ST-GABRIELLALEMANT, FERLAND (QUÉ.)
ELOAH SHALOM ALBERTA MISSIONARY
SOCIETY, MAYERTHORPE, ALTA.
GUIDES CATHOLIQUES DU DISTRICT DE
SHAWINIGAN, TROIS-RIVIÈRES (QUÉ.)
BIBLEWAY PENTECOSTAL CHURCH OF GOD,
TORONTO, ONT.
EMMANUEL UNITED CHURCH, PALMER RAPIDS,
ONT.
CANADIAN FOUNDATION OF THE INTERNATIONAL COLLEGE OF SURGEONS, WINNIPEG,
MAN.
FIDUCIAIRES DU FONDS DE CHARITÉ DU
CLUB 2 N, BOISCHATEL (QUÉ.)
ST. NICHOLAS TAVELICH CHURCH, WINNIPEG,
MAN.
HYDRO-QUÉBEC TRUSTS DE CHARITÉ
D’EMPLOYÉS, MONTRÉAL (QUÉ.)
BRANDON SOCIETY FOR THE PREVENTION OF
CRUELTY TO ANIMALS, BRANDON, MAN.
CHELSEA COMMUNITY CENTRE, LUNENBURG
COUNTY, N.S.
DOCTOR GEORGE V MCDONALD MEMORIAL
CLINIC, APPLE HILL, ONT.
ARGYLE CHRISTIAN ASSEMBLY,
GLENWOOD, N.S.
ATWATER INSTITUTE, MONTRÉAL, QUE.
ASSOCIATION DES SCOUTS DU CANADA DISTRICT D’ABITIBI GROUPE QUÉVILLON, LEBELSUR-QUÉVILLON (QUÉ.)
GOSPEL IN SCENE O FELT ASSOCIATION,
WINDSOR, ONT.
APOSTOLIC CHRISTIAN CHURCH OF BREMEN
INC., BRUNO, SASK.
GREEK ORTHODOX CHURCH OF THE HOLY
TRINITY OF THE BROTHERHOOD OF PANAGIA
GREGOROUSSA, NORTH YORK, ONT.
NELSON SEVENTH-DAY ADVENTIST CHURCH,
WINLAW, B.C.
118851930RR0001
CHILDCAN THE CHILDHOOD CANCER RESEARCH ASSOCIATION, LONDON, ONT.
DUNDURN GOSPEL CHURCH INC.,
DUNDURN, SASK.
BIG BROTHER ASSOCIATION OF BELLEVILLE
AND DISTRICT INC., BELLEVILLE, ONT.
CALVARY UNITED PENTECOSTAL CHURCH,
WOODSTOCK, N.B.
GOSPEL LIGHTHOUSE CHURCH, PRINCE
GEORGE, B.C.
ARNOLD’S COVE UNITED CHURCH,
ARNOLD’S COVE, NFLD.
BISHOP FRED H. WILKINSON FOUNDATION,
TORONTO, ONT.
BUCHANANS BOUNTY TRUST,
VANCOUVER, B.C.
EDMONTON KOREAN BAPTIST CHURCH,
EDMONTON. ALTA.
BOBBI & EARL OPEN DOOR MINISTRIES
CANADA INC., MAIDSTONE, ONT.
ESAH PROJECT - TORONTO, TORONTO, ONT.
FRINGE RESEARCH HOLOGRAPHICS INC.,
TORONTO, ONT.
CONGREGATIONAL MISSION CHURCH OF
KINGSTON, KINGSTON, ONT.
FULL GOSPEL FELLOWSHIP OF MORICETOWN,
SMITHERS, B.C.
BROCKVILLE RIGHT TO LIFE, BROCKVILLE,
ONT.
ÉGLISE ADVENTISTE DU SEPTIÈME JOUR DE
ST-HENRI, SAINTE-ANNE-DE-LA-ROCHELLE
(QUÉ.)
DAMASCUS ROAD MINISTRIES,
GREENWOOD, B.C.
CANADIAN FRIENDS OF THE HAIFA-CARMEL
YOUTH ASSOCIATION, MONTRÉAL, QUE.
ASSEMBLÉE PENTECÔTE DU LAC,
ROBERVAL (QUÉ.)
CANADIAN FORESTRY FOUNDATION/
FONDATION FORESTIÈRE CANADIENNE,
OTTAWA, ONT.
CENTRE D’ACTION BÉNÉVOLE DE SEPT-ÎLES
INC., SEPT-ÎLES (QUÉ.)
FONDS DE BOURSES JEANNE-DE-VALOIS,
DIEPPE (N.-B.)
BALCARRES AND DISTRICT FACILITIES FUND,
BALCARRES, SASK.
COMMUNITY ASSISTANCE SERVICES IN EAST
YORK, TORONTO, ONT.
ASSOCIATION OF HUMAN SERVICES IN
ALBERTA, EDMONTON, ALTA.
CLUB D’OBSERVATEURS D’OISEAUX MARIEVICTORIN INC. / MARIE-VICTORIN BIRD
WATCHERS CLUB INC., SAINT-LAURENT (QUÉ.)
ELTROHILLS DATS SOCIETY, TROCHU, ALTA.
BHAJANAWALI DEVOTIONAL SERVICES INC.,
SCARBOROUGH, ONT.
FAITH BELIEVERS TABERNACLE (APOSTOLIC),
BRAMPTON, ONT.
DESALABERRY HOSPITAL GUILD TO THE
DESALABERRY HOSPITAL, ST. PIERRE, MAN.
CHRIST’S MESSENGERS IN ACTION CANADA &
HAITI - LES MESSAGERS DE CHRIST EN ACTION
CANADA ET HAITI, DON MILLS, ONT.
ELMSDALE & DISTRICT RECREATION
ASSOCIATION, ELMSDALE, N.S.
C. A. S. RESIDENCES OF YORK REGION,
NEWMARKET, ONT.
DOUGLAS WALTER MCBRIEN MEMORIAL
BURSARY, AMHERST, N.S.
BOYS AND GIRLS CLUB OF PEEL,
BRAMPTON, ONT.
119172203RR0001
118916717RR0001
893043786RR0001
118861863RR0002
118787142RR0057
118818491RR0034
118918242RR0001
893026567RR0001
893022566RR0001
118925023RR0001
118904044RR0001
118868439RR0001
118880889RR0001
118894302RR0001
118919612RR0001
118917558RR0001
118908532RR0001
118898170RR0001
118949486RR0001
118807874RR0001
118899335RR0001
118831577RR0001
118915180RR0001
119192201RR0001
894486463RR0001
118816784RR0001
118851047RR0001
118886431RR0001
118942689RR0001
118796259RR0001
118793587RR0001
118942424RR0001
118788249RR0001
118947209RR0001
118818491RR0023
118889492RR0001
118808096RR0001
118825868RR0001
118942473RR0001
118790096RR0001
118810670RR0001
118820661RR0001
118893882RR0001
118813047RR0001
893153775RR0001
118933456RR0001
118830231RR0001
118933969RR0001
118819671RR0001
118793074RR0003
118881861RR0001
118832385RR0001
118791573RR0001
118831411RR0001
118845106RR0001
118925734RR0001
118798438RR0001
118870120RR0001
118794429RR0001
118866011RR0001
118898345RR0001
118807452RR0001
118911411RR0001
118884469RR0001
118858661RR0001
118898014RR0001
118840263RR0001
118887728RR0001
118814573RR0001
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2455
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
118922798RR0001
FONDATION ÉDOUARD MONTPETIT,
MONTRÉAL (QUÉ.)
CANADIAN MILITARY HERITAGE SOCIETY,
WELLAND, ONT.
CENTRE DE LA JEUNESSE DU PLEINEVANGILE,
OTTAWA (ONT.)
CANADIAN FRIENDS OF BETH JOSEPH ZVI,
MONTRÉAL, QUE.
CONQUERORS CLUB INC., LAKEVILLE, N.B.
EPILEPSY NEW BRUNSWICK INC. /ÉPILEPSIE
NOUVEAU-BRUNSWICK INC., SAINT JOHN, N.B.
CANADIAN FRIENDS OF KOLLEL TIFERES
YITZCHOK OF ALEKSANDER, TORONTO, ONT.
BIG BROTHERS/BIG SISTERS OF SALMON ARM,
SALMON ARM, B.C.
GALAHAD HEALTH CARE CENTRE AUXILIARY
SOCIETY, GALAHAD, ALTA.
DOMINION POLICE BOY’S AND GIRL’S CLUB,
GLACE BAY, N.S.
CURSILLO MOVEMENT OF THE DIOCESE OF
BRITISH COLUMBIA, VICTORIA, B.C.
CANADIAN FRIENDS OF OHEV ISRAEL,
NORTH YORK, ONT.
BLAIR PRESBYTERIAN WOMEN,
CAMPBELLVILLE, ONT.
FONDS CHARLES-EUGÈNE DIONNE INC.,
SAINT-BRUNO-DE-KAMOURASKA (QUÉ.)
THE CANADIAN P. I. D. (PELVIC
INFLAMMATORY DISEASE) SOCIETY,
VANCOUVER, B.C.
FONDATION VÉRONIQUE PAGÉ,
MONTRÉAL-NORD (QUÉ.)
CRESTON FULL GOSPEL FELLOWSHIP,
CRESTON, B.C.
ARABIC CHRISTIAN FELLOWSHIP,
SCARBOROUGH, ONT.
COMITÉ CULTUREL DE ST-ISIDORE,
ST. ISIDORE (ALB.)
BETHLEHEM CHAPEL, WINNIPEG, MAN.
ASSOCIATION FOR SPINAL INJURY RESEARCH
REHABILITATION AND REINTEGRATION IN
ENGLAND INC., THORNHILL, ONT.
GUYSBOROUGH ROAD UNITED BAPTIST
CHURCH, HALIFAX, N.S.
CANADIAN FORCES BASE HALIFAX
EMPLOYEES’ CHARITY TRUST, HALIFAX, N.S.
ELOHIM FELLOWSHIP, RAPID CITY, MAN.
CANADIAN FRIENDS OF BETH JACOB
SEMINARY OF SWITZERLAND, MONTRÉAL, QUE.
BRITISH COLUMBIA KOREAN SEVENTH-DAY
ADVENTIST CHURCH, SURREY, B.C.
EVANGELISM CANADA ASSOCIATION,
WINNIPEG, MAN.
TEMPLE NUEVA VIDA, HAMILTON, ONT.
FONDATION DOLLARD MORIN,
MONTRÉAL (QUÉ.)
THE COMMUNITY PANTRY, MOUNT
FOREST, ONT.
COUNCIL FOR THE CHAMPLAIN WATERWAY
INC./CONSEIL POUR LA VOIE NAVIGABLE
CHAMPLAIN INC., PEMBROKE, ONT.
CASTLEGAR CHRISTIAN ACADEMY SOCIETY,
CASTLEGAR, B.C.
FRIENDS OF THE DESBRISAY MUSEUM,
BRIDGEWATER, N.S.
LION OF JUDAH MINISTRIES SOCIETY,
VICTORIA, B.C.
BIG BROTHERS/BIG SISTERS ASSOCIATION OF
VERMILION, VERMILION, ALTA.
CHARLOTTETOWN ALLIANCE CHURCH,
LITTLE YORK, P.E.I.
118920776RR0001
FONDATION (B3L) BÉRARD, LABINE,
LACHAPELLE, LAVOIE LTÉE, HULL (QUÉ.)
BREAKAWAY SAULT STE. MARIE DRUG ABUSE
SOCIETY, SAULT STE. MARIE, ONT.
CHURCH OF CHRIST - WHITE ROCK,
WHITE ROCK, B.C.
MISION CRISTIANA ELIM OF QUEBEC,
TORONTO, ONT.
KNOX PRESBYTERIAN CHURCH LADIES AID
BINBROOK, HANNON, ONT.
L’ÉGLISE ADVENTISTE ESPAGNOLE DE
MONTRÉAL-NORD, LONGUEUIL (QUÉ.)
SOUTH GALIANO VOLUNTEER FIRE
DEPARTMENT, GALIANO ISLAND, B.C.
CRESTON HADICAPABLE THERAPEUTIC RIDING
CENTRE SOCIETY, CRESTON, B.C.
HERITAGE FORESTS SOCIETY, DELTA, B.C.
KOREAN CANADIAN MISSION (PEACE CHURCH),
TORONTO, ONT.
THE SOMERVILLE EVANGELISTIC MINISTRY,
DESORONTO, ONT.
CHURCH OF CHRIST (ARDEN), NEEPAWA, MAN.
PUNJABI EVANGELISTIC FELLOWSHIP
INTERNATIONAL, ST. ALBERT, ALTA.
THE QUINTE REGIONAL CHILDREN’S
FOUNDATION, BELLEVILLE, ONT.
FONDATION MGR MOREAU D’IBERVILLE,
IBERVILLE (QUÉ.)
CANADA CHURCH GROWTH, OUTLOOK, SASK.
ANTIGONISH COMMUNITY FOOD BANK
SOCIETY, ANTIGONISH, N.S.
SOINTULA RECREATION ASSOCIATION,
SOINTULA, B.C.
MAISON D’AIDE VILLA ST-LÉONARD,
SAINT-LÉONARD-DE-PORTNEUF (QUÉ.)
BETHEL EVANGELICAL FELLOWSHIP,
BURNABY, B.C.
VANCOUVER CHINESE LUTHERAN CHURCH,
BURNABY, B.C.
CANADA MIDDLE EAST CHRISTIAN CENTRE
INC., KITCHENER, ONT.
CENTRE INTERNATIONAL DE COLLABORATION
EN SANTÉ, SILLERY (QUÉ.)
CRIME PREVENTION ONTARIO, OAKVILLE, ONT.
HEARTS IN MISSION, EDMONTON, ALTA.
CHILDREN AGAINST SEXUAL ABUSE,
RICHMOND HILL, ONT.
CANADIAN FRIENDS OF THE INTERNATIONAL
CENTER FOR AID TO EASTERN EUROPE:
EZRAT ACHIM, OTTAWA, ONT.
HURON WILDLIFE REHABILITATION CENTRE,
BAYFIELD, ONT.
LA FONDATION CHENOY-A-THON INC.,
SAINT-HUBERT (QUÉ.)
PORT STANLEY VOLUNTEER FIREMEN’S
ASSOCIATION, PORT STANLEY, ONT.
FAITH UNITED CHURCH, PRINCE ALBERT, SASK.
COMOX VALLEY PROJECT WATERSHED
SOCIETY, COURTENAY, B.C.
ALPHA DELTA PHI FOUNDATION OF CANADA,
ETOBICOKE, ONT.
NEW VOCAL MAN INC., WINNIPEG, MAN.
THE CANADIAN FOUNDATION FOR
POST-IMMUNISATION BRAIN DISORDERS,
OTTAWA, ONT.
THE WINLAW EMERGENCY SERVICES
AUXILIARY, WINLAW, B.C.
CONSEIL RÉV. J. A. TARDIF 8956 FIDÉICOMMIS
DE CHARITÉ, VAL RITA, ONT.
LA FONDATION BONNEVILLE, BELŒIL (QUÉ.)
118834464RR0001
118845775RR0001
118831692RR0001
118874379RR0001
118900828RR0001
118831973RR0001
118808674RR0001
118934702RR0001
118886761RR0001
118881143RR0001
118832187RR0001
118811165RR0001
118925593RR0001
106865413RR0001
118925403RR0001
118879410RR0001
118788777RR0001
118868876RR0001
118806892RR0001
118794072RR0001
118950039RR0001
118831205RR0001
118898188RR0001
118831676RR0001
118818491RR0059
118903954RR0001
893529461RR0001
118922251RR0001
893180844RR0001
118877497RR0001
118840404RR0001
118932961RR0001
118876085RR0001
118808559RR0001
118850395RR0001
118817238RR0001
118860162RR0001
893408567RR0001
893234567RR0001
118793074RR0016
894400787RR0001
893418962RR0001
893418368RR0001
893412965RR0001
893404962RR0001
893021162RR0001
893008961RR0001
892996968RR0001
893406967RR0001
893368365RR0001
893346965RR0001
893277962RR0001
894640242RR0001
893636860RR0001
893760975RR0001
893250365RR0001
893020966RR0001
893883249RR0001
893218362RR0001
893201764RR0001
893005363RR0001
892966565RR0001
893679837RR0001
893778688RR0001
893413765RR0001
892691445RR0001
893325167RR0001
893041368RR0001
893366567RR0001
893178962RR0001
892999566RR0001
893215293RR0001
2456
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
893315762RR0001
FAITH INTERNATIONAL CHRISTIAN CHURCH,
VICTORIA, B.C.
TLELL WATERSHED SOCIETY, TLELL, B.C.
NIA RESOURCE CENTRE OF ONTARIO,
TORONTO, ONT.
COUNCIL OF AFRICAN ORGANIZATION IN
ONTARIO CHARITABLE TRUST FOR RWANDA
AID, ETOBICOKE, ONT.
SOUTH OKANAGAN YOUTH CENTRE SOCIETY,
OLIVER, B.C.
THE YOUTH NETWORK FOUNDATION,
SMITHS FALLS, ONT.
RICHFIELD FAMILY CENTRE ASSOCIATION,
EDMONTON, ALTA.
SERVICE PROFESSIONNEL RÉGIONAL POUR
L’INTÉGRATION DES NOUVELLES ET DES
NOUVEAUX TRAVAILLEURS, VANIER (ONT.)
LA FONDATION D’AIDE AUX JOUEURS
ANONYMES/THE ANONYMOUS GAMBLERS
HELP FOUNDATION, MONTRÉAL (QUÉ.)
VANCOUVER GOSPEL FELLOWSHIP SOCIETY,
VANCOUVER, B.C.
TURNING POINT CENTER FOR HABILITATION,
WINNIPEG, MAN.
ACCCESS TO EFFECTIVE CANCER CARE IN
ONTARIO (A.E.C.C.O.), TORONTO, ONT.
CORNER BROOK CONCERT BAND, CORNER
BROOK, NFLD.
KAMLOOPS CHAPTER FOR MEDICAL RELIEF
SOCIETY, KAMLOOPS, B.C.
VICTORY CHURCH OF CRANBROOK,
CRANBROOK, B.C.
GAMETI GOSPEL FELLOWSHIP, RAE LAKES,
N.W.T.
FOUNDATION ON INDEPENDENT LIVING INC.,
OTTAWA, ONT.
SSI AL HOUSE, WINIPEG, MAN.
ESTATE OF THE LATE JAMES HORACE BOOTHE,
DUNROBIN, ONT.
THE LIFE-THREATENING ALLERGIES RESEARCH
FUND, NORTH YORK, ONT.
EAST CALGARY FULL GOSPEL CHURCH,
CALGARY, ALTA.
893820480RR0001
SPANISH CENTRAL GOSPEL CHURCH,
ST. CATHARINES, ONT.
PEACE RIVER VICTIM SERVICES SOCIETY,
PEACE RIVER, ALTA.
FAMILY ENRICHMENT SERVICES OF TORONTO,
TORONTO, ONT.
SERVICE DU TUTORAT ACADÉMIQUE
PROFESSIONNEL CHARLEMAGNE,
AYLMER (QUÉ.)
MOUNT ARROWSMITH COMMUNITY HEALTH
COUNCIL, PARKSVILLE, B.C.
ÉGLISE ADVENTISTE DU 7ÈME JOUR DE SALEM,
MONTRÉAL (QUÉ.)
ÉGLISE ADVENTISTE DU 7ÈME JOUR DE
RIMOUSKI, MONT-JOLI (QUÉ.)
ÉGLISE ADVENTISTE DU 7ÈME JOUR DE
REPENTIGNY, REPENTIGNY (QUÉ.)
ÉGLISE ADVENTISTE DU 7ÈME JOUR
MARANATHA SPANISH, VERDUN (QUÉ.)
ÉGLISE ADVENTISTE DU 7ÈME JOUR DE
BANLIEUE OUEST, POINTE-FORTUNE (QUÉ.)
WHITE ROCK VINEYARD CHRISTIAN
FELLOWSHIP, SURREY, B.C.
CORNERSTONE COMMUNITY FELLOWSHIP,
NANAIMO, B.C.
FONDATION ENFANT SECOURS (F. E. S.) INC./
CHILDREN’CARE FOUNDATION (C.C.F.) INC.,
BEAUPORT (QUÉ.)
PEMBINA VALLEY SCHOOL DIVISION
FOUNDATION OF MANITOBA INC., MANITOU,
MAN.
ORDER OF ST. JOHN PALLIATIVE CARE
FOUNDATION, VANCOUVER, B.C.
EAGLE ROCK CHILDREN’S RANCH
FOUNDATION, CALGARY, ALTA.
DINOSAUR RESEARCH INSTITUTE,
CALGARY, ALTA.
IGLESIA HISPANA DE OTTAWA DE LA ALIANZA
CRISTIANA Y MISIONER, NEPEAN, ONT.
BIG SKY ANGLICAN PARISH, HANNA, ALTA.
893121244RR0001
893005777RR0001
893172569RR0001
893161760RR0001
893015362RR0001
892987967RR0001
895464063RR0001
893164566RR0001
893038760RR0001
892979162RR0001
892946963RR0001
892982562RR0001
892957960RR0001
894305283RR0001
892958562RR0001
894204775RR0001
892988965RR0001
892979964RR0001
894854967RR0001
895341873RR0001
893058172RR0001
894248236RR0001
893176776RR0001
894846534RR0001
118793074RR0019
118793074RR0029
118793074RR0030
118793074RR0032
118793074RR0036
894166735RR0001
894462761RR0001
894125897RR0001
895588044RR0001
893063362RR0001
895277192RR0001
893219972RR0001
894945633RR0003
894153972RR0001
NEIL BARCLAY
Director
Charities Division
Le directeur
Division des organismes de bienfaisance
NEIL BARCLAY
[35-1-o]
[35-1-o]
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2457
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at August 11, 1999
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up ................................................................ $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies................
2.
Rest fund.........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation .........................................................
32,316,090,709
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada......................... $
(b)
Provincial
Governments................
(c)
Banks...........................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ..................
(e)
Other............................
307,727,731
3,945,936
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments ....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
410,196,843
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years ................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years ................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
311,673,667
410,196,843
10,617,849
624,778,414
74,626,615
237,479,304
Total...............................................................
11,077,135,051
5.
6,520,644,567
6.
13,147,839,646
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
947,502,182
152,415,010
Total...............................................................
152,415,010
All other liabilities...........................................................
327,428,106
1,688,031,710
Total ...............................................................
32,433,650,974
5.
Bank premises .................................................................
181,269,356
6.
All others assets...............................................................
436,645,167
Total ............................................................... $
33,773,436,007
Total.......................................................... $
33,773,436,007
Maturity distribution of investments in securities issued or guaranteed by Canada not maturing within three years (item 4(c) of above assets):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years....................................................................................................................................................... $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years .....................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years.....................................................................................................................................................................................
$
3,681,756,655
6,016,458,700
3,449,624,291
13,147,839,646
Total amount of securities included in items 4(a) to (c) of above assets held under purchase and resale agreements ....................................................................... $
703,301,350
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
M. KNIGHT
Senior Deputy Governor
Ottawa, August 12, 1999
Canada Gazette Part I
2458
August 28, 1999
BANQUE DU CANADA
Bilan au 11 août 1999
PASSIF
ACTIF
1.
2.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé ................................................................... $
Dépôts payables en devises étrangères :
a)
Devises américaines.......... $
b)
Autres devises...................
2.
Fonds de réserve .............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation........................................................
32 316 090 709
4.
Dépôts :
a)
Gouvernement du
Canada........................... $
b)
Gouvernements provinciaux ................................
c)
Banques ...........................
d)
Autres établissements
membres de l’Association
canadienne des paiements.
e)
Autres dépôts ...................
307 727 731
3 945 936
Total ............................................................... $
3.
Avances :
a)
Au gouvernement du
Canada ..............................
b)
Aux gouvernements provinciaux..................................
c)
Aux établissements membres
de l’Association canadienne
des paiements ....................
311 673 667
410 196 843
Total ...............................................................
10 617 849
624 778 414
74 626 615
237 479 304
410 196 843
Total...............................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
a)
Bons du Trésor du
Canada ............................
b)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
c)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
d)
Valeurs mobilières émises ou garanties par une
province...........................
e)
Autres bons......................
f)
Autres placements............
5 000 000
5.
11 077 135 051
Passif payable en devises étrangères :
a)
Au gouvernement du
Canada...........................
b)
À d’autres ......................
947 502 182
152 415 010
Total...............................................................
152 415 010
Divers .............................................................................
327 428 106
6 520 644 567
6.
13 147 839 646
1 688 031 710
Total ...............................................................
32 433 650 974
5.
Locaux de la Banque........................................................
181 269 356
6.
Divers .............................................................................
436 645 167
Total ............................................................... $
33 773 436 007
Total.......................................................... $
33 773 436 007
Répartition, selon l’échéance, des placements en valeurs mobilières émises ou garanties par le Canada, n’échéant pas dans les trois ans (poste 4c)
de l'actif ci-dessus) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans..................................................................................................................................................
$
3 681 756 655
6 016 458 700
3 449 624 291
13 147 839 646
Montant total des valeurs mobilières comprises dans les postes 4a) à 4c) de l’actif ci-dessus, détenues en vertu de conventions d’achat et de revente ................... $
703 301 350
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le chef de la comptabilité suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le premier sous-gouverneur
M. KNIGHT
Ottawa, le 12 août 1999
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2459
BANK OF CANADA
Balance Sheet as at August 18, 1999
ASSETS
LIABILITIES
1.
Gold coin and bullion.......................................................
1.
Capital paid up ................................................................ $
2.
Deposits payable in foreign currencies:
(a)
U.S.A. Dollars ................. $
(b)
Other currencies................
2.
Rest fund.........................................................................
25,000,000
3.
Notes in circulation .........................................................
32,031,898,917
4.
Deposits:
(a)
Government of
Canada......................... $
(b)
Provincial
Governments................
(c)
Banks...........................
(d)
Other members of the
Canadian Payments
Association ..................
(e)
Other............................
317,824,987
4,380,049
Total ............................................................... $
3.
Advances to:
(a)
Government of Canada .....
(b)
Provincial Governments ....
(c)
Members of the Canadian
Payments Association .......
332,705,187
Total ...............................................................
4.
Investments
(At amortized values):
(a)
Treasury Bills of
Canada ............................
(b)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
maturing within three
years ................................
(c)
Other securities issued or
guaranteed by Canada
not maturing within three
years ................................
(d)
Securities
issued
or
guaranteed by a province
of Canada ........................
(e)
Other Bills .......................
(f)
Other investments ............
322,205,036
322,705,187
9,367,014
603,298,096
18,792,768
236,757,035
Total...............................................................
11,021,546,665
5.
6,595,552,296
6.
13,717,180,307
Liabilities payable in foreign currencies:
(a)
To Government of
Canada ..........................
(b)
To others........................
5,000,000
868,214,913
163,308,419
Total...............................................................
163,308,419
All other liabilities...........................................................
282,739,431
731,917,569
Total ...............................................................
32,066,196,837
5.
Bank premises .................................................................
181,425,810
6.
All others assets...............................................................
473,628,810
Total ............................................................... $
33,376,161,680
Total.......................................................... $
33,376,161,680
Maturity distribution of investments in securities issued or guaranteed by Canada not maturing within three years (item 4(c) of above assets):
(a) Securities maturing in over 3 years but not over 5 years....................................................................................................................................................... $
(b) Securities maturing in over 5 years but not over 10 years .....................................................................................................................................................
(c) Securities maturing in over 10 years.....................................................................................................................................................................................
$
3,707,618,201
6,421,295,182
3,588,266,924
13,717,180,307
Total amount of securities included in items 4(a) to (c) of above assets held under purchase and resale agreements ....................................................................... $
875,262,910
I declare that the foregoing return is correct according to the books of the Bank.
W. D. SINCLAIR
Acting Chief Accountant
I declare that the foregoing return is to the best of my knowledge and belief correct, and shows truly and clearly the financial position of the Bank, as required by section 29 of the
Bank of Canada Act.
G. G. THIESSEN
Governor
Ottawa, August 19, 1999
Canada Gazette Part I
2460
August 28, 1999
BANQUE DU CANADA
Bilan au 18 août 1999
PASSIF
ACTIF
1.
2.
Monnaies et lingots d’or ..................................................
1.
Capital versé ................................................................... $
Dépôts payables en devises étrangères :
a)
Devises américaines.......... $
b)
Autres devises...................
2.
Fonds de réserve .............................................................
25 000 000
3.
Billets en circulation........................................................
32 031 898 917
4.
Dépôts :
a)
Gouvernement du
Canada........................... $
b)
Gouvernements provinciaux ................................
c)
Banques ...........................
d)
Autres établissements
membres de l’Association
canadienne des paiements.
e)
Autres dépôts ...................
317 824 987
4 380 049
Total ............................................................... $
3.
Avances :
a)
Au gouvernement du
Canada ..............................
b)
Aux gouvernements provinciaux..................................
c)
Aux établissements membres
de l’Association canadienne
des paiements ....................
322 205 036
332 705 187
Total ...............................................................
9 367 014
603 298 096
18 792 768
236 757 035
332 705 187
Total...............................................................
4.
Placements
(Valeurs amorties) :
a)
Bons du Trésor du
Canada ............................
b)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, échéant dans les
trois ans ...........................
c)
Autres valeurs mobilières
émises ou garanties par le
Canada, n’échéant pas
dans les trois ans..............
d)
Valeurs mobilières émises ou garanties par une
province...........................
e)
Autres bons......................
f)
Autres placements............
5 000 000
5.
11 021 546 665
Passif payable en devises étrangères :
a)
Au gouvernement du
Canada...........................
b)
À d’autres ......................
868 214 913
163 308 419
Total...............................................................
163 308 419
Divers .............................................................................
282 739 431
6 595 552 296
6.
13 717 180 307
731 917 569
Total ...............................................................
32 066 196 837
5.
Locaux de la Banque........................................................
181 425 810
6.
Divers .............................................................................
473 628 810
Total ............................................................... $
33 376 161 680
Total.......................................................... $
33 376 161 680
Répartition, selon l’échéance, des placements en valeurs mobilières émises ou garanties par le Canada, n’échéant pas dans les trois ans (poste 4c)
de l'actif ci-dessus) :
a) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de trois ans mais dans au plus cinq ans...................................................................................................... $
b) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de cinq ans mais dans au plus dix ans........................................................................................................
c) Valeurs mobilières arrivant à échéance dans plus de dix ans..................................................................................................................................................
$
3 707 618 201
6 421 295 182
3 588 266 924
13 717 180 307
Montant total des valeurs mobilières comprises dans les postes 4a) à 4c) de l’actif ci-dessus, détenues en vertu de conventions d’achat et de revente ................... $
875 262 910
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, au vu des livres de la Banque.
Le chef de la comptabilité suppléant
W. D. SINCLAIR
Je déclare que le bilan ci-dessus est exact, à ma connaissance, et qu’il montre fidèlement et clairement la situation financière de la Banque, en application de l’article 29 de la Loi sur
la Banque du Canada.
Le gouverneur
G. G. THIESSEN
Ottawa, le 19 août 1999
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2461
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Thirty-Sixth Parliament
Première session, trente-sixième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
September 27, 1997.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, (613) 992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 27 septembre 1997.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, (613) 992-6443.
Le greffier de la Chambre des communes
ROBERT MARLEAU
ROBERT MARLEAU
Clerk of the House of Commons
CHIEF ELECTORAL OFFICER
DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS
CANADA ELECTIONS ACT
LOI ÉLECTORALE DU CANADA
Amendment to the List of Provincial Acts Specified in Schedule IV
to the Canada Elections Act
Modification à la liste des lois provinciales mentionnées à
l’annexe IV de la Loi électorale du Canada
Pursuant to subsection 71.014(2) of the Canada Elections Act,
notice is hereby given that Schedule IV to the said Act is
amended, by adding the following name of the Provincial Act
under the heading hereafter mentioned, as follows:
(a) under the heading Ontario, the following Act:
Election Act, R.S.O., c. E-6, as amended by An Act to amend
the Election Act and the Election Finances Act, and to make
related amendments to other statutes, L.O. 1998, c. 9.
JEAN-PIERRE KINGSLEY
Chief Electoral Officer
Conformément au paragraphe 71.014(2) de la Loi électorale du
Canada, avis est donné par la présente que l’annexe IV de ladite
loi est modifiée par l’ajout de la loi provinciale suivante sous la
rubrique ci-après mentionnée, comme suit :
a) sous la rubrique Ontario, la loi suivante :
Loi électorale, L.R.O., ch. E.6, telle qu’elle a été amendée
par la Loi modifiant la Loi électorale et la Loi sur le financement des élections et apportant des modifications connexes à d’autres lois, L.O. 1998, ch. 9.
Le 20 août 1999
Le directeur général des élections
JEAN-PIERRE KINGSLEY
[35-1-o]
[35-1-o]
August 20, 1999
2462
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications, including additional locations and addresses where the complete files
may be examined. The relevant material, including the notices
and applications, is available for viewing during normal business
hours at the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, 1 Promenade
du Portage, Ground Floor, Hull, Quebec K1A 0N2, (819)
997-2429 (Telephone), 994-0423 (TDD), (819) 994-0218
(Facsimile);
— Bank of Commerce Building, Suite 1007, 1809 Barrington
Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K8, (902) 426-7997
(Telephone), 426-6997 (TDD), (902) 426-2721 (Facsimile);
— Place Montréal Trust, 1800 McGill College Avenue,
Suite 1920, Montréal, Quebec H3A 3J6, (514) 283-6607
(Telephone), 283-8316 (TDD), (514) 283-3689 (Facsimile);
— The Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue,
Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, (204) 983-6306 (Telephone),
983-8274 (TDD), (204) 983-6317 (Facsimile);
— 530–580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, (604) 666-2111 (Telephone), 666-0778 (TDD), (604)
666-8322 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario, (416) 952-9096 (Telephone),
(416) 954-6343 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, Cornwall Professional
Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan S4P 3X3, (306) 780-3422 (Telephone), (306) 780-3319
(Facsimile).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
Secretary General
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter les
dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les
avis et les demandes, sont disponibles pour examen durant les
heures normales d’affaires aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, 1, promenade
du Portage, Rez-de-chaussée, Hull (Québec) K1A 0N2, (819)
997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), (819) 994-0218
(télécopieur);
— Édifice de la Banque de Commerce, Pièce 1007, 1809, rue
Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3K8, (902)
426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), (902) 426-2721
(télécopieur);
— Place Montréal Trust, 1800, avenue McGill College, Bureau 1920, Montréal (Québec) H3A 3J6, (514) 283-6607
(téléphone), 283-8316 (ATS), (514) 283-3689 (télécopieur);
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, (204) 983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), (204) 983-6317 (télécopieur);
— 530-580, rue Hornby, Vancouver (Colombie-Britannique)
V6C 3B6, (604) 666-2111 (téléphone), 666-0778 (ATS),
(604) 666-8322 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 55, avenue St. Clair
Est, Bureau 624, Toronto (Ontario), (416) 952-9096 (téléphone), (416) 954-6343 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, (306) 780-3422 (téléphone), (306) 780-3319
(télécopieur).
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées ciaprès en s’adressant au CRTC.
99-234
99-234
August 16, 1999
Masset-Haida Television Society
Masset and Haida, British Columbia
Approved — Renewal of the the Class 3 licence for the cable
distribution undertaking serving the above-noted communities,
from September 1, 1999, to August 31, 2006.
Le 16 août 1999
Masset-Haida Television Society
Masset et Haida (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert les collectivités susmentionnées, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2463
99-235
August 16, 1999
Mica Creek Community Club
Mica Creek, British Columbia
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-235
Le 16 août 1999
Mica Creek Community Club
Mica Creek (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-236
August 16, 1999
Ocean Falls Television Society
Ocean Falls, British Columbia
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-236
Le 16 août 1999
Ocean Falls Television Society
Ocean Falls (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-237
August 16, 1999
Misty Isle TV Society
Queen Charlotte City; Skidegate and Sandspit,
British Columbia
Approved — Renewal of the Class 3 licences for the cable distribution undertakings serving the above-noted communities, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-237
Le 16 août 1999
Misty Isle TV Society
Queen Charlotte City; Skidegate et Sandspit
(Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement des licences de classe 3 des entreprises de distribution par câble qui desservent les collectivités
susmentionnées, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-238
August 16, 1999
Strata Corporation K 353
Rivershore Subdivision (Kamloops),
British Columbia
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-238
Le 16 août 1999
Strata Corporation K 353
Rivershore (subdivision de Kamloops)
[Colombie-Britannique]
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-239
August 16, 1999
Frank Johnson
Rivers Inlet (Oweekeno Village), British Columbia
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-239
Le 16 août 1999
Frank Johnson
Rivers Inlet (village Oweekeno) [Colombie-Britannique]
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-240
August 16, 1999
Sun Country Cablevision Ltd.
Salmon Arm, British Columbia
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-240
Le 16 août 1999
Sun Country Cablevision Ltd.
Salmon Arm (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-241
August 16, 1999
Lake Broadcasting Corp.
Sorrento, Eagle Bay, Pinantan Lake, Paul Lake, Balmoral,
Carlin, Notch Hill and White Lake, British Columbia
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted communities, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-241
Le 16 août 1999
Lake Broadcasting Corp.
Sorrento, Eagle Bay, Pinantan Lake, Paul Lake, Balmoral,
Carlin, Notch Hill, et White Lake (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert les collectivités susmentionnées, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-242
August 16, 1999
Gretsinger Cablevision Limited
Spences Bridge, British Columbia
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-242
Le 16 août 1999
Gretsinger Cablevision Limited
Spences Bridge (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
2464
99-243
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
August 16, 1999
99-243
Le 16 août 1999
Sun Peaks Mountain Resort Association
Sun Peaks Resort (at Tod Mountain),
British Columbia
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Sun Peaks Mountain Resort Association
Sun Peaks Resort (au mont Tod)
[Colombie-Britannique]
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-244
99-244
August 16, 1999
Le 16 août 1999
Padlei Co-operative Association Limited
Arviat, Nunavut
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Padlei Co-operative Association Limited
Arviat (Nunavut)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-245
99-245
August 16, 1999
Le 16 août 1999
Sanavik Co-operative Association Limited
Baker Lake, Nunavut
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Sanavik Co-operative Association Limited
Baker Lake (Nunavut)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-246
99-246
August 16, 1999
Le 16 août 1999
Katudgevik Co-operative Association Limited
Coral Harbour, Nunavut
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Katudgevik Co-operative Association Limited
Coral Harbour (Nunavut)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-247
99-247
August 16, 1999
Le 16 août 1999
Kekertak Co-operative Association Limited
Gjoa Haven, Nunavut
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Kekertak Co-operative Association Limited
Gjoa Haven (Nunavut)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-248
99-248
August 16, 1999
Le 16 août 1999
Pangnirtung Cable T.V. Ltd.
Pangnirtung, Nunavut
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Pangnirtung Cable T.V. Ltd.
Pangnirtung (Nunavut)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-249
99-249
August 16, 1999
Le 16 août 1999
Kissarvik Co-operative Association Limited
Rankin Inlet, Nunavut
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Kissarvik Co-operative Association Limited
Rankin Inlet (Nunavut)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-250
99-250
August 16, 1999
Tetlit Service Co-operative Limited
Fort McPherson, Northwest Territories
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Le 16 août 1999
Tetlit Service Co-operative Limited
Fort McPherson (Territoires du Nord-Ouest)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
Le 28 août 1999
99-251
Gazette du Canada Partie I
August 16, 1999
99-251
2465
Le 16 août 1999
Gardtal Holdings Ltd.
Fort Smith, Northwest Territories
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Gardtal Holdings Ltd.
Fort Smith (Territoires du Nord-Ouest)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-252
99-252
August 16, 1999
Le 16 août 1999
Inuvik TV Limited
Inuvik, Northwest Territories
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Inuvik TV Limited
Inuvik (Territoires du Nord-Ouest)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-253
99-253
August 16, 1999
Le 16 août 1999
Northwestel Cable Inc.
Fort Resolution; Norman Wells; and Yellowknife, Northwest
Territories, and Watson Lake, Yukon Territory
Approved — Renewal of the Class 3 licences for the cable distribution undertakings serving the above-noted communities, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Northwestel Cable Inc.
Fort Resolution; Norman Wells; et Yellowknife (Territoires du
Nord-Ouest), et Watson Lake (Territoire du Yukon)
Approuvé — Renouvellement des licences de classe 3 des entreprises de distribution par câble qui desservent les collectivités
susmentionnées, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-254
99-254
August 16, 1999
Le 16 août 1999
Cameron Bell Consultancy Ltd.
Trans-Canada Highway, British Columbia
Approved — Administrative renewal for the broadcasting licence
for the radio programming undertaking serving a section of the
Trans-Canada Highway in British Columbia from September 1,
1999, to November 30, 1999.
Cameron Bell Consultancy Ltd.
Route transcanadienne (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement de la licence de radiodiffusion de
l’entreprise de programmation de radio qui dessert un secteur
de la route transcanadienne en Colombie-Britannique, du 1er septembre 1999 au 30 novembre 1999.
99-255
99-255
August 18, 1999
Le 18 août 1999
Canadian Broadcasting Corporation
Etzikom, Alberta
Approved — Decrease in the effective radiated power for
CBCA-TV-1, from 27 000 watts to 16 000 watts.
Société Radio-Canada
Etzikom (Alberta)
Approuvé — Diminution de la puissance apparente rayonnée de
CBCA-TV-1, de 27 000 à 16 000 watts.
99-256
99-256
August 18, 1999
Le 18 août 1999
Hagensborg T.V. Society
Hagensborg, British Columbia
Approved — Addition of a transmitter for the distribution of
“The Arts and Entertainment Network” and power increase for
the distribution channel for CHAN-TV from 5 to 10 watts.
Hagensborg T.V. Society
Hagensborg (Colombie-Britannique)
Approuvé — Ajout d’un émetteur permettant d’offrir la programmation de « The Arts and Entertainment Network » et augmentation de la puissance d’émission du canal de distribution de
CHAN-TV de 5 à 10 watts.
99-257
99-257
August 18, 1999
Le 18 août 1999
Native Communication Inc.
South Indian Lake and Waterhen Indian Reserve,
Manitoba
Approved — Addition of a transmitter at South Indian Lake and
one at Waterhen Indian Reserve.
Native Communication Inc.
South Indian Lake et réserve indienne de Waterhen
(Manitoba)
Approuvé — Ajout d’un émetteur à South Indian Lake et d’un
émetteur à la réserve indienne de Waterhen.
99-258
99-258
August 18, 1999
Shaw Cablesystems Ltd.
Nanaimo, Cedar, Gabriola and Ladysmith,
British Columbia
Approved — Authorization to alter the signal of The Sports Network in order to broadcast certain commercials or public service
announcements.
Le 18 août 1999
Shaw Cablesystems Ltd.
Nanaimo, Cedar, Gabriola et Ladysmith
(Colombie-Britannique)
Approuvé — Autorisation de modifier le signal de The Sports
Network afin de diffuser certains messages publicitaires ou messages d’intérêt public.
2466
Canada Gazette Part I
99-259
August 28, 1999
August 18, 1999
99-259
Le 18 août 1999
UMG Cable Communications Inc.
Brockville, Ontario
Approved — Application to carry only one local CBC service,
CKWS-TV-2 Prescott, at Brockville.
UMG Cable Communications Inc.
Brockville (Ontario)
Approuvé — Demande visant à offrir un seul service local de la
SRC à Brockville, soit celui de CKWS-TV-2 Prescott.
99-260
99-260
North Superior Broadcasting Ltd.
Wawa and Michipicoten, Ontario
Approved — Addition of a low-power
Michipicoten.
99-261
August 18, 1999
transmitter
at
August 18, 1999
Le 18 août 1999
North Superior Broadcasting Ltd.
Wawa et Michipicoten (Ontario)
Approuvé — Ajout d’un émetteur de faible puissance à
Michipicoten.
99-261
Le 18 août 1999
Power Broadcasting Inc.
Kingston and Oshawa, Ontario
Renewed — Broadcasting licences for the radio programming
undertakings CFFX Kingston, CKDO and CKGE-FM Oshawa,
from September 1, 1999, to February 29, 2000.
Diffusion Power inc.
Kingston et Oshawa (Ontario)
Renouvelé — Licences de radiodiffusion des entreprises de programmation de radio CFFX Kingston, CKDO et CKGE-FM
Oshawa, du 1er septembre 1999 au 29 février 2000.
99-262
99-262
August 18, 1999
Le 18 août 1999
Power Broadcasting Inc.
Drummondville, Quebec
Renewed — Broadcasting licence for the radio programming
undertaking CJDM-FM Drummondville, from September 1,
1999, to February 29, 2000.
Diffusion Power inc.
Drummondville (Québec)
Renouvelé — Licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio CJDM-FM Drummondville, du 1er septembre 1999 au 29 février 2000.
99-263
99-263
August 18, 1999
Le 18 août 1999
Power Broadcasting Inc.
Kingston, Brighton and Prescott, Ontario
Renewed — Broadcasting licence for the television programming
undertaking CKWS-TV Kingston and its transmitters CKWSTV-1 Brighton and CKWS-TV-2 Prescott, from September 1,
1999, to February 29, 2000.
Diffusion Power inc.
Kingston, Brighton et Prescott (Ontario)
Renouvelé — Licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de télévision CKWS-TV Kingston et ses émetteurs
CKWS-TV-1 Brighton et CKWS-TV-2 Prescott, du 1er septembre
1999 au 29 février 2000.
99-264
99-264
August 18, 1999
Le 18 août 1999
Corporation of Northern Village of Salluit
Salluit, Quebec
Corporation of Northern Village of Akulivik
Akulivik, Quebec
Renewed — Broadcasting licences for the radiocommunication
distribution undertakings noted above from September 1, 1999, to
August 31, 2000.
Corporation of Northern Village of Salluit
Salluit (Québec)
Corporation of Northern Village of Akulivik
Akulivik (Québec)
Renouvelé — Licences de radiodiffusion des entreprises de distribution de radiocommunication susmentionnées, du 1er septembre 1999 au 31 août 2000.
99-265
99-265
August 18, 1999
Le 18 août 1999
Wawatay Native Communications Society
Sioux Lookout, Ontario
Renewed — Broadcasting licences for the television and radio
networks broadcasting programming of interest to native groups
in northern Ontario, from September 1, 1999, to February 29,
2000.
Wawatay Native Communications Society
Sioux Lookout (Ontario)
Renouvelé — Licences de radiodiffusion des réseaux de radio et
de télévision diffusant des émissions destinées aux collectivités
autochtones du nord de l’Ontario, du 1er septembre 1999 au
29 février 2000.
99-266
99-266
August 18, 1999
Open Learning Agency
Burnaby, British Columbia
Renewed — Broadcasting licence for the English-language educational television programming undertaking broadcasting educational programming to serve British Columbia, from September 1,
1999, to February 29, 2000.
Le 18 août 1999
Open Learning Agency
Burnaby (Colombie-Britannique)
Renouvelé — Licence de radiodiffusion relative à l’entreprise de
programmation éducative de langue anglaise diffusant des émissions éducatives en Colombie-Britannique, du 1er septembre 1999
au 29 février 2000.
Le 28 août 1999
99-267
Gazette du Canada Partie I
August 18, 1999
99-267
2467
Le 18 août 1999
1093641 Ontario Limited
Newmarket, Ontario
Renewed — Broadcasting licence for the radio programming
undertaking CKDX-FM Newmarket, from September 1, 1999, to
February 29, 2000.
1093641 Ontario Limited
Newmarket (Ontario)
Renouvelé — Licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio CKDX-FM Newmarket, du 1er septembre
1999 au 29 février 2000.
99-268
99-268
August 18, 1999
Le 18 août 1999
Pelmorex Radio Inc.
Kapuskasing; Sudbury; Timmins, Hearst and Kapuskasing,
Ontario
Renewed — Broadcasting licences for the radio programming
undertakings CKAP Kapuskasing, CHYC and CHNO Sudbury, as
well as CKOY Timmins and its transmitters CHOH Hearst and
CHYK Kapuskasing, from September 1, 1999, to February 29,
2000.
Pelmorex Radio Inc.
Kapuskasing; Sudbury; Timmins, Hearst et Kapuskasing
(Ontario)
Renouvelé — Licences de radiodiffusion des entreprises de programmation de radio CKAP Kapuskasing, CHYC et CHNO
Sudbury, ainsi que CKOY Timmins et ses émetteurs CHOH
Hearst et CHYK Kapuskasing, du 1er septembre 1999 au 29 février 2000.
99-269
99-269
August 18, 1999
Le 18 août 1999
Eabametoong Cable TV Inc.
Eabametoong (Fort Hope), Ontario
Mocreebec Development Corp. Ltd.
Moosonee, Ontario
Renewed — Broadcasting licences for the cable distribution undertakings noted above, from September 1, 1999, to February 29,
2000.
Eabametoong Cable TV Inc.
Eabametoong (Fort Hope) [Ontario]
Mocreebec Development Corp. Ltd.
Moosonee (Ontario)
Renouvelé — Licences de radiodiffusion des entreprises de distribution par câble susmentionnées, du 1er septembre 1999 au
29 février 2000.
99-270
99-270
August 19, 1999
Le 19 août 1999
Ram River Cablesystems Ltd.
Bow Island, Alberta
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Ram River Cablesystems Ltd.
Bow Island (Alberta)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-271
99-271
August 19, 1999
Le 19 août 1999
Ram River Cablesystems Ltd.
Brooks and Taber, Alberta
Approved — Renewal of the Class 2 licences for the cable distribution undertakings serving the above-noted communities, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Ram River Cablesystems Ltd.
Brooks et Taber (Alberta)
Approuvé — Renouvellement des licences de classe 2 des entreprises de distribution par câble qui desservent les collectivités
susmentionnées, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-272
99-272
August 19, 1999
Le 19 août 1999
Regional Cable TV (Western) Inc.
Chetwynd; Clinton; Hudson Hope; Lytton; MacKenzie; Princeton; Savona and Tumbler Ridge, British Columbia
Approved — Renewal of the Class 3 licences for the cable distribution undertakings serving the above-noted communities, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Regional Cable TV (Western) Inc.
Chetwynd; Clinton; Hudson Hope; Lytton; MacKenzie; Princeton; Savona et Tumbler Ridge (Colombie-Britannique)
Approuvé — Renouvellement des licences de classe 3 des entreprises de distribution par câble qui desservent les collectivités
susmentionnées, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-273
99-273
August 19, 1999
Le 19 août 1999
Akudlivik Cooperative Association
Akulivik, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Akudlivik Cooperative Association
Akulivik (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-274
99-274
August 19, 1999
Vision Dufour inc.
Baie-Sainte-Catherine and surrounding areas, Quebec
Le 19 août 1999
Vision Dufour inc.
Baie-Sainte-Catherine et les régions avoisinantes (Québec)
2468
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-275
August 19, 1999
Télécâble Provincial inc.
Bury, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-275
Le 19 août 1999
Télécâble Provincial inc.
Bury (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-276
August 19, 1999
Télécâble Provincial inc.
Saint-Romain, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-276
Le 19 août 1999
Télécâble Provincial inc.
Saint-Romain (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-277
August 19, 1999
Télécâble Provincial inc.
Wottonville, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-277
Le 19 août 1999
Télécâble Provincial inc.
Wottonville (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-278
August 19, 1999
L’Association coopérative de Inoudjouac
Inukjuak, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-278
Le 19 août 1999
L’Association coopérative de Inoudjouac
Inukjuak (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-279
August 19, 1999
L’Association coopérative d’Ivujivic
Ivujivik, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-279
Le 19 août 1999
L’Association coopérative d’Ivujivic
Ivujivik (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-280
August 19, 1999
Payne Bay Fisherman’s Cooperative Association
Kangirsuk, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-280
Le 19 août 1999
Payne Bay Fisherman’s Cooperative Association
Kangirsuk (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-281
August 19, 1999
9056-7074 Québec inc.
Manseau, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-281
Le 19 août 1999
9056-7074 Québec inc.
Manseau (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-282
August 19, 1999
Misti-Câble Télévision inc.
Mistissini, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
99-282
Le 19 août 1999
Misti-Câble Télévision inc.
Mistissini (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
Le 28 août 1999
99-283
Gazette du Canada Partie I
August 19, 1999
99-283
2469
Le 19 août 1999
L’Association coopérative de Povungnituk
Puvirnituq, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
L’Association coopérative de Povungnituk
Puvirnituq (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-284
99-284
August 19, 1999
Le 19 août 1999
L’Association coopérative de Koartak
Quartaq, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
L’Association coopérative de Koartak
Quartaq (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-285
99-285
August 19, 1999
Le 19 août 1999
Câblevision TRP-SDM inc.
Saint-Éloi, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Câblevision TRP-SDM inc.
Saint-Éloi (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-286
99-286
August 19, 1999
Le 19 août 1999
Câblevision TRP-SDM inc.
Saint-François-Xavier-de-Viger, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Câblevision TRP-SDM inc.
Saint-François-Xavier-de-Viger (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-287
99-287
August 19, 1999
Le 19 août 1999
Câblevision TRP-SDM inc.
Saint-Paul-de-la-Croix, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Câblevision TRP-SDM inc.
Saint-Paul-de-la-Croix (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-288
99-288
August 19, 1999
Le 19 août 1999
Câblevision TRP-SDM inc.
Sainte-Françoise, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Câblevision TRP-SDM inc.
Sainte-Françoise (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
99-289
99-289
August 19, 1999
Le 19 août 1999
Câblevision TRP-SDM inc.
Sainte-Rita, Quebec
Approved — Renewal of the Class 3 licence for the cable distribution undertaking serving the above-noted community, from
September 1, 1999, to August 31, 2006.
Câblevision TRP-SDM inc.
Sainte-Rita (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de classe 3 de l’entreprise de distribution par câble qui dessert la collectivité susmentionnée, du 1er septembre 1999 au 31 août 2006.
[35-1-o]
[35-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1991-125-1
AVIS PUBLIC 1999-125-1
Following a request from the Canadian Association of Broadcasters for more time to review the following application, the
À la suite d’une demande de l’Association canadienne des radiodiffuseurs de bénéficier de temps supplémentaire pour étudier
2470
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
Commission hereby extends the deadline for receipt of interventions from August 23, 1999, to September 8, 1999.
la demande suivante, le Conseil proroge par la présente la date
limite pour soumettre des interventions du 23 août 1999 au
8 septembre 1999.
Across Canada
Vision TV: Canada’s Faith Network/Réseau Religieux Canada
(Vision)
L’ensemble du Canada
Vision TV : Canada’s Faith Network/Réseau Religieux Canada
(Vision)
To amend its broadcasting licence for the national specialty television service known as Vision TV. Vision proposes to provide
up to 20 hours per week of local programming and seeks an
amendment to its licence to allow the insertion of up to 12 minutes per hour of local advertising in this local programming. Vision is currently authorized to distribute up to 12 minutes of advertising material during each clock hour, but such material is
limited to national advertising. The proposed change would not
alter the total amount of advertising permitted each hour. The
licensee proposes to alter its existing condition of licence No. 9
by replacing 9(c) with the following:
9(c) The licensee is authorized to distribute local and national
advertising material.
En vue de modifier sa licence de radiodiffusion de l’entreprise
nationale du service de télévision spécialisé connu sous le nom
de Vision TV. Vision propose d’offrir jusqu’à concurrence de
20 heures d’émissions locales par semaine et veut faire modifier
sa licence de manière à lui permettre d’insérer jusqu’à concurrence de 12 minutes de publicité locale par heure dans ses émissions locales. Vision est actuellement autorisée à distribuer jusqu’à concurrence de 12 minutes de matériel publicitaire par heure
d’horloge, mais uniquement de la publicité nationale. La modification proposée ne changerait rien à la quantité totale de publicité
par heure permise. La titulaire propose de modifier sa condition
de licence no 9 actuelle en remplaçant l’alinéa 9c) par ce qui suit :
9c) La titulaire est autorisée à distribuer du matériel publicitaire
local et national.
Deadline for intervention: September 8, 1999
August 19, 1999
Date limite d’intervention : le 8 septembre 1999
Le 19 août 1999
[35-1-o]
[35-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1999-134
1. Cameron Bell Consultancy Ltd.
Vancouver, British Columbia
For authority to change the contours by relocating the transmitter approximately 19 km from the existing site, to reduce the
effective radiated power to 27 watts and to renew the broadcasting licence to December 31, 2000.
AVIS PUBLIC 1999-134
1. Cameron Bell Consultancy Ltd.
Vancouver (Colombie-Britannique)
En vue d’obtenir l’autorisation de changer le périmètre de
rayonnement en déplaçant l’émetteur à un endroit situé à environ 19 km du site actuel, de diminuer la puissance apparente
rayonnée à 27 watts et de renouveler la licence de radiodiffusion jusqu’au 31 décembre 2000.
Deadline for intervention: September 20, 1999
August 16, 1999
Date limite d’intervention : le 20 septembre 1999
Le 16 août 1999
[35-1-o]
[35-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1999-135
AVIS PUBLIC 1999-135
Definition of a Canadian Program — Clarifications and
Proposed Revisions
1. In Public Notice CRTC 1999-97 dated June 11, 1999, entitled Building on Success — A Policy Framework for Canadian
Television, the Commission announced that it would seek public
comment on several matters related to Canadian programs.
2. This public notice calls for comments concerning proposed
revisions to the Commission’s definition of a Canadian program,
defined in the Television Broadcasting Regulations, 1987, the
Pay Television Regulations, 1990, and the Specialty Services
Regulations, 1990. These revisions follow the Commission’s
review of the comments received pursuant to Public Notice
CRTC 1998-59, which sought the views of the public about all
aspects of the current definition.
Définition d’une émission canadienne — Précisions et révisions
proposées
1. Dans l’avis public CRTC 1999-97 du 11 juin 1999 intitulé
La politique télévisuelle au Canada : Misons sur nos succès, le
Conseil a annoncé qu’il inviterait le public à lui soumettre des
observations sur divers aspects reliés aux émissions canadiennes.
2. Par le présent avis public, le Conseil lance un appel d’observations au sujet des révisions qu’il propose d’apporter à l’expression « émission canadienne » définie dans le Règlement de 1987
sur la télédiffusion, le Règlement de 1990 sur la télévision
payante et le Règlement de 1990 sur les services spécialisés. Ces
révisions font suite à l’examen qu’il a fait des observations reçues
en réponse à l’avis public CRTC 1998-59 dans lequel il a demandé au public de se prononcer sur tous les aspects de la définition
actuelle.
3. Le Conseil a reçu des interventions de 37 parties au cours
de la phase d’observations qui a pris fin le 20 juillet 1998 et 26
3. The Commission received interventions from 37 parties
during the round of comments that ended on July 20, 1998, and
Le 28 août 1999
26 during the second round, terminating on August 17, 1998. The
Commission appreciates the high quality of the submissions it
received during this public process and wishes to thank all parties
for their views and participation. The Commission considered all
of the submissions in reaching the modifications proposed herein.
The full public record of all submissions is available at Commission offices.
4. The proposed definition of a Canadian program is set out in
Appendices I and II to this document. Appendix I deals with live
action and continuous action animated productions; some of the
provisions of Appendix I apply also to other forms of animation.
Appendix II sets out the remaining criteria for other forms of
animation.
5. The proposed definition consolidates the criteria established
in Public Notices CRTC 1984-94 and 1988-105, and the clarifications regarding production packages outlined in Public Notice
CRTC 1987-28. Following consideration of comments from the
public, the regulations will be amended to include the final
wording. The amendments will come into force on September 1,
2000.
6. The majority of the revisions in the proposed definition
clarify the wording of the current definition and reflect the interpretations that have been developed and used by the Commission
over the past 15 years. The Commission will consider whether the
practices described in these revisions should be continued following the receipt of comments.
7. The following are the areas of material change on which
comments are sought:
— Short Interstitials: Productions of less than five minutes in
duration, which consist predominantly of stock or existing
footage, would no longer be certified.
— Advance Rulings and Preliminary Recognitions: These would
no longer be issued.
— Producer: Producers would have to be prepared to submit,
upon request, an independent legal opinion confirming that
the financial and creative control of the production is in their
hands.
— Series: At least 60 percent of the episodes would have to
qualify as Canadian on their own for the entire series to receive accreditation.
— Old Productions: Pre-1984 productions would not be subject
to the expenditure requirements.
— Sports Events: There would be a requirement for at least one
Canadian to fill a major on-screen position.
— Dramatic Programming Credit: The existing 150 percent
credit would become unavailable to the largest multi-station
ownership groups, as announced in Public Notice CRTC
1999-97. International co-ventures and co-productions of live
action and continuous action animated drama would no longer
be eligible. Live action programs that fail to achieve ten
points, even if a Canadian fills each position utilized, will not
be eligible for the credit. Series would have a single two-year
period for each airing of each cycle of the series, commencing
with the air date of the first episode of the cycle.
— Stock Footage (Interpretation Notes): Except for documentaries, foreign-produced stock footage would be limited to less
than 50 percent of the running time of the program.
— Animation: The minimum Canadian expenditure levels for
services and post-production/lab work would be 75 percent,
and the key animator would have to be Canadian.
Gazette du Canada Partie I
2471
au cours de la deuxième phase, terminée le 17 août 1998. Le
Conseil désire remercier tous les participants à l’instance pour la
qualité des mémoires qu’ils ont soumis et qu’il a tous pris en
considération avant de proposer les modifications qui suivent. Le
dossier public de tous les mémoires soumis peut être consulté
dans ses bureaux.
4. La définition proposée d’émission canadienne est donnée
aux annexes I et II du présent document. L’annexe I porte sur les
productions d’action réelle et d’animation continue; certaines
dispositions de l’annexe I s’appliquent aussi à d’autres formes
d’animation. L’annexe II renferme les autres critères qui s’appliquent aux autres formes d’animation.
5. La définition proposée consolide les critères établis dans les
avis publics CRTC 1984-94 et 1988-105 ainsi que les clarifications concernant les blocs de production exposées dans l’avis
public CRTC 1987-28. Après l’examen des observations du
public, les règlements seront modifiés pour y inclure le libellé
définitif de la définition. Les modifications entreront en vigueur
le 1er septembre 2000.
6. La majorité des révisions apportées à la définition proposée
clarifient le libellé de la définition et reflètent les interprétations
que le Conseil a élaborées et utilisées au cours des 15 dernières
années. Le Conseil examinera s’il y a lieu de maintenir les pratiques décrites dans ces révisions après avoir reçu les observations.
7. Voici la liste des principales modifications proposées pour
lesquelles des observations sont sollicitées :
— Courts interludes : Les productions de moins de cinq minutes,
qui se composent principalement de séquences d’archives ou
actuelles, ne seraient plus accréditées.
— Décisions anticipées et accréditations préliminaires : Elles ne
seraient plus rendues.
— Producteur : Les producteurs devraient être prêts à soumettre,
sur demande, un avis juridique indépendant confirmant que le
contrôle budgétaire et créatif de la production leur appartient.
— Série : Il faudrait qu’au moins 60 p. 100 des épisodes soient
reconnus comme canadiens pour que la série dans son entier
soit accréditée.
— Anciennes productions : Les productions antérieures à
1984 ne seraient pas assujetties aux exigences relatives aux
dépenses.
— Rencontres sportives : Il faudrait qu’au moins un Canadien
occupe un poste important à l’écran.
— Crédit pour émissions dramatiques : Le crédit actuel de
150 p. 100 ne serait plus offert aux plus grands groupes de
propriété de stations multiples, tel qu’il a été annoncé dans
l’avis public CRTC 1999-97. Les coentreprises internationales ou les coproductions de dramatiques d’action réelle et
d’animation continue ne seraient plus admissibles. Les émissions en temps réel qui n’obtiennent pas dix points, même si
un Canadien occupe chaque poste utilisé, ne recevraient pas le
crédit. Une période de deux ans serait rattachée à chaque
cycle de diffusion d’une série, calculée à partir de la date de
diffusion du premier épisode.
— Séquences d’archives (notes d’interprétation) : Sauf dans
le cas des documentaires, les séquences d’archives étrangères seraient limitées à moins de 50 p. 100 de la durée de
l’émission.
— Animation : Les pourcentages minimums de dépenses canadiennes pour les services et le travail de postproduction et de
laboratoire seraient fixés à 75 p. 100, et il faudrait que
l’animateur clé soit canadien.
2472
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
8. Canadian programs already certified by the Commission or
the Canadian Audio-Visual Certification Office of the Department of Canadian Heritage (CAVCO) will continue to be recognized for CRTC certification.
8. Les émissions canadiennes déjà accréditées par le Conseil
ou par le Bureau de certification des produits audiovisuels canadien (le BCPAC) du ministère du Patrimoine canadien continueront d’être reconnues aux fins de l’accréditation du CRTC.
The certification process
9. Several producers and their associations proposed that all,
or at least some, of the Commission’s administration of its accreditation function be transferred to CAVCO. This body also
provides recognition for Canadian programs in administering the
Canadian Film or Video Production Tax Credit. However, in
making this suggestion, interveners made it clear that this should
occur only if, among other changes, CAVCO were to make administrative modifications to ensure the timely processing of
applications.
10. Alternatively, parties proposed that the criteria used to determine if productions are Canadian be harmonized between the
Commission and CAVCO. This would have the effect of simplifying the application process for program producers.
Le processus d’accréditation
9. Plusieurs producteurs et leurs associations ont proposé de
transférer la totalité ou du moins une partie de l’administration
par le Conseil de sa fonction accréditation au BCPAC. Cet organisme accrédite également les émissions canadiennes en administrant le crédit d’impôt pour le secteur canadien de la production
de films ou de vidéos. Toutefois, en faisant cette suggestion, des
intervenants ont précisé que cela ne devrait se produire que si le
BCPAC apportait, entre autres, des changements administratifs
pour garantir le traitement rapide des demandes.
10. Dans l’alternative, les parties ont proposé d’harmoniser
les critères utilisés pour déterminer si les productions sont canadiennes entre le Conseil et le BCPAC, ce qui permettrait de
simplifier le processus de demande pour les producteurs
d’émissions.
11. Dans ses délibérations, le Conseil a constaté ce qui suit :
— Le BCPAC a comme mandat, en vertu de la Loi de l’impôt sur
le revenu, de veiller à ce que les émissions soient canadiennes
aux fins des crédits d’impôt. Il prend grand soin de décider
quelles productions pourront se prévaloir de ces crédits. Suivant ses lignes directrices, les actualités, les émissions
d’affaires publiques, les émissions d’interview-variétés, les
jeux-questionnaires ainsi que les rencontres sportives, entre
autres, ne peuvent être reconnus comme canadiens. Une documentation exhaustive est nécessaire pour établir le droit
d’auteur canadien, l’admissibilité de la société ainsi que
l’exploitation commerciale des productions appartenant à des
genres admissibles.
— En comparaison, les objectifs que le Conseil doit atteindre en
vertu de la Loi sur la radiodiffusion (la Loi) sont très vastes,
et il est habilité à adopter des règlements prescrivant ce qui
constitue une émission canadienne pour atteindre ces objectifs. Le Conseil n’exclut aucun des genres mentionnés cidessus d’une accréditation comme canadienne et la documentation requise à l’appui des demandes est habituellement
beaucoup moins complexe que celle soumise au BCPAC.
— Le transfert au BCPAC de l’autorité de déterminer quelles
émissions sont canadiennes signifierait abandonner l’un des
mandats que la Loi confère au Conseil et pareille mesure risquerait d’être incompatible avec la Loi. Une délégation au
BCPAC équivaudrait à confier à des tiers l’administration de
plusieurs politiques du Conseil.
12. Compte tenu de ce qui précède, le Conseil a conclu que
l’unification des processus d’accréditation de deux organismes
dont les mandats sont sensiblement différents, ou l’harmonisation
complète des définitions qui sont basées sur ces mandats distincts, est impossible. Toutefois, il fait remarquer que depuis
1984, il a adopté de nombreuses définitions et interprétations du
BCPAC lorsqu’il y avait lieu, et qu’il profite de l’occasion pour
les clarifier dans le présent avis. Le Conseil est convaincu que la
publication de ces clarifications soulignera les similitudes entre
les lignes directrices du BCPAC et la définition du Conseil,
simplifiant ainsi dans les deux cas le processus de demande pour
les producteurs.
11. In deliberating on these proposals, the Commission has
noted the following:
— CAVCO’s mandate under the Income Tax Act is to ensure that
programs are Canadian for tax credit purposes. It takes great
care in deciding which productions are successful in triggering such credits. Under its guidelines, current events, public
affairs programs, talk shows, game shows and sports events,
among others, are ineligible for recognition as Canadian. Extensive documentation is required to establish Canadian
copyright and ownership, company eligibility and the commercial exploitation of productions in eligible genres.
— In comparison, the objectives to be furthered by the Commission under the Broadcasting Act (the Act) are very broad, and
the Commission is empowered to make regulations prescribing what constitutes a Canadian program to further them.
None of the genres mentioned above is excluded by the
Commission from certification as Canadian, and the documentation required to support applications is typically far less
complex than that submitted to CAVCO.
— The transfer of authority to CAVCO to determine which programs are Canadian would entail the abandonment of one of
the Commission’s mandates under the Act, and such a step
may well be inconsistent with the Act. Delegation to CAVCO
would entail the assignment to others of the administration of
several Commission policies.
12. Based on the above, the Commission has concluded that
the unification of the certification processes of two agencies with
significantly different mandates, or the complete harmonization
of the definitions that are based on those different mandates, is
impractical. However, it notes that since 1984 it has adopted numerous CAVCO definitions and interpretations, where appropriate, and is taking the opportunity to clarify these in this notice.
The Commission is confident that the publication of these clarifications will underscore the similarities between CAVCO’s
guidelines and the Commission’s definition, making the application process less complex for producers that deal with both.
The ten-point system
13. Several organizations and guilds recommended the raising
of the minimum of six points assigned to key creative positions to
eight or more. Others expressed the view that the current minimum strikes an appropriate balance between “cultural” and “industrial” objectives.
Le système de dix points
13. Plusieurs organismes et guildes ont recommandé d’augmenter à huit au moins le minimum de six points attribués aux
postes clés de création. D’autres sont d’avis que le minimum
actuel établit un juste équilibre entre les objectifs « culturels » et
« industriels ».
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2473
14. The Commission agrees with the latter position, and notes
that the six-point minimum conforms to CAVCO’s guidelines.
14. Le Conseil est d’accord avec cette dernière position et il
fait remarquer que le minimum de six points est conforme aux
lignes directrices du BCPAC.
The special recognition process for co-ventures
Le processus d’accréditation spéciale des coentreprises
15. Two producers’ associations recommended that the
Commission’s practice of awarding “special recognition” to coventures be abolished, because these productions limit the “shelf
space” for the broadcast of truly Canadian programs.
15. Deux associations de producteurs ont recommandé l’abolition de la pratique qu’a le Conseil d’accorder une « accréditation
spéciale » aux coentreprises, parce que ces productions limitent
« l’espace d’étalage » pour la diffusion d’émissions vraiment
canadiennes.
16. Il s’agit de coproductions internationales qui ne sont pas
visées par les ententes signées jusqu’à présent par le Canada avec
52 pays. Les coproductions faisant l’objet d’ententes officielles
sont administrées conjointement par Téléfilm Canada et le
BCPAC.
17. Les radiodiffuseurs se sont opposés à cette recommandation, faisant remarquer que l’accréditation de coentreprises
comme canadiennes donne une marge de manœuvre accrue aux
producteurs cherchant du financement étranger.
18. Dans le passé, le Conseil n’a accrédité que six ou sept
coentreprises par année, et à ce rythme, le processus d’accréditation spéciale (ou « SR ») ne réduit pas sensiblement l’accès aux
grilles-horaires des radiodiffuseurs pour d’autres genres de productions. Le Conseil maintiendra le processus d’accréditation
spéciale des coentreprises, tel qu’il est modifié à l’annexe I du
présent avis, compte tenu de l’importance de conserver un éventail de méthodes permettant aux producteurs canadiens de financer leurs émissions.
16. These are internationally co-produced projects that are not
encompassed by the treaties signed by Canada with, to date,
52 countries. Official treaty co-productions are administered
jointly by Telefilm Canada and CAVCO.
17. Broadcasters opposed this recommendation, pointing out
that the recognition of co-ventures as Canadian provides additional flexibility to producers seeking foreign financing.
18. In the past, the Commission has certified only six or seven
co-ventures per year and, at this rate, the special recognition (or
“SR”) process does not seriously reduce access to broadcasters’
schedules for other types of productions. The Commission will
continue the special recognition process for co-ventures, as
modified in Appendix I to this notice, in recognition of the importance of maintaining a range of methods for Canadian producers
to finance their programs.
Call for comments
Appel d’observations
19. The Commission invites written comments that address the
issues and questions set out in this notice. The Commission will
accept comments that it receives on or before September 20,
1999.
August 19, 1999
19. Le Conseil invite les parties intéressées à se prononcer par
écrit sur les sujets et les questions abordés dans le présent avis
public. Il tiendra compte des observations présentées au plus tard
le 20 septembre 1999.
Le 19 août 1999
APPENDIX I
ANNEXE I
Material excluded from recognition
— Infomercials and other forms of advertising material
— Public service announcements
— Promotional and corporate videos/films, such as those produced by groups and businesses for public relations reasons,
recruitment, etc.
— Pornography
— Program segments of less than five minutes in duration comprised predominantly of stock footage.
Matériel exclu d’une accréditation
— Infopublicités et autres formes de matériel publicitaire
— Messages d’intérêt public
— Vidéos/films promotionnels et corporatifs comme ceux qui
sont produits par des groupes et des entreprises à des fins de
relations publiques, de recrutement, etc.
— Pornographie
— Segments d’émissions de moins de cinq minutes dans lesquels
prédominent les séquences d’archives.
Advance rulings/preliminary recognitions
Décisions anticipées/accréditations préliminaires
The Commission will issue final recognition or special recognition, as the case may be, to any licensee, producer or property
rights holder, where the program satisfies the requirements of the
definition of a Canadian program. The production must be under
way, with all key creative personnel under contract and committed budgets in place. Applications for advance rulings or for preliminary recognitions will no longer be accepted. The clarifications described below should ensure that the requirements for
recognitions are well understood by interested parties.
Le Conseil accordera une accréditation définitive ou spéciale,
selon le cas, à tout titulaire, producteur ou détenteur de droits de
propriété, lorsque l’émission satisfait aux exigences de la définition d’émission canadienne. La production doit être en cours,
n’employer que du personnel clé de création sous contrat et avoir
en place des budgets fermes. Les demandes de décisions anticipées ou d’accréditations préliminaires ne seront plus acceptées. Les clarifications décrites ci-dessous devraient permettre
aux parties intéressées de bien comprendre les exigences
d’accréditation.
Station and network productions
Productions de stations ou de réseaux
To be recognized as Canadian, programs produced solely by licensees must meet the Canadian program recognition criteria
Pour être reconnues comme canadiennes, les émissions produites seulement par des titulaires doivent satisfaire aux critères
2474
Canada Gazette Part I
stipulated in this notice. However, unless requesting the drama
credit, licensees need not apply for recognition or submit production information for such productions, except where specifically
requested to do so by the Commission. If the Commission makes
no such request, programs produced solely by licensees shall be
deemed to be Canadian.
The criteria for the recognition of Canadian programs do not
apply to news and public affairs programs produced solely by
licensees. Such programs shall be recognized as Canadian.
August 28, 1999
d’accréditation stipulés dans le présent avis. Toutefois, à moins
que ce ne soit pour le crédit pour émissions dramatiques, les titulaires n’ont pas à demander d’accréditation ou à soumettre des
renseignements sur la production, sauf si le Conseil le demande
expressément. Si le Conseil ne le demande pas, les émissions
produites seulement par les titulaires seront réputées reconnues
comme canadiennes.
Les critères d’accréditation des émissions canadiennes ne
s’appliquent pas aux émissions de nouvelles ou d’affaires publiques produites seulement par les titulaires. Ces émissions seront
reconnues comme canadiennes.
Recognition by CAVCO
The Canadian content certification given by the Minister of
Canadian Heritage, upon recommendation by Telefilm Canada or
CAVCO, will also constitute recognition for Canadian programs
by the Commission.
Accréditation par le BCPAC
L’accréditation du contenu canadien donnée par le ministre de
Patrimoine canadien, sur recommandation de Téléfilm Canada ou
du BCPAC, constituera également une accréditation des émissions canadiennes par le Conseil.
Criteria: recognition for Canadian programs
Critères d’accréditation des émissions canadiennes
I. Basic Definition of a Canadian Program
The Commission will recognize as a Canadian program, a live,
videotape or film production, that meets the following:
I. Définition de base d’une émission canadienne
Le Conseil reconnaîtra comme une émission canadienne une
production en direct, enregistrée sur bande vidéo ou sur pellicule
de film, qui satisfait à ce qui suit :
A. Producteur : le producteur est le principal responsable du
contrôle et des décisions ayant trait à la production, du début
à la fin des travaux, et doit être canadien. Il en va de même
pour toute personne occupant un poste lié à celui du producteur. Le producteur doit être prêt à prouver qu’il détient le
plein pouvoir décisionnel par la présentation, sur demande, de
documents de propriété, de contrats ou de déclarations sous
serment. Le producteur doit être prêt aussi à soumettre, sur
demande, un avis juridique indépendant confirmant que le
contrôle budgétaire et créatif de la production relève de
Canadiens.
Des exemptions seront envisagées en vue d’autoriser des nonCanadiens à figurer au générique pour des fonctions liées à
celle du producteur, tel qu’il est indiqué dans les lignes
directrices actuelles du BCPAC. Toutefois,
— La rémunération du producteur canadien doit excéder la
rémunération globale des producteurs exécutifs étrangers.
— Les producteurs exécutifs étrangers doivent limiter leur
temps sur le plateau de tournage à 25 p. 100 de la durée
des prises de vue principales, et leur rôle à celui d’observateurs uniquement.
Les fonctions de producteurs exécutifs étrangers doivent se
limiter à des fonctions autres que de création ou de production, comme s’occuper de la distribution à l’étranger et du
financement (les lignes directrices du BCPAC renferment une
description plus complète des postes reliés à la fonction de
producteur et mentions au générique).
Toutefois, le Conseil n’adoptera pas l’exemption du BCPAC
pour le crédit de scénariste.
B. Le système de points : une production d’action réelle ou
d’animation continue (un système de points distinct s’applique à d’autres formes d’animation à l’annexe II) doit mériter
au moins six unités de production ou points, basés sur le fait
que les fonctions clés de création suivantes sont remplies par
des Canadiens :
— Réalisateur — deux points
— Scénariste — deux points
— Interprète principal (ou voix du personnage principal) —
un point
— Interprète secondaire (ou voix du personnage secondaire)
— un point
A. Producer: the producer controls and is the central decisionmaker of the production from beginning to end, and must be
Canadian. Additionally, all those fulfilling producer-related
functions must be Canadian. The producer must be prepared
to demonstrate full decision-making power through the submission of ownership documents, contracts or affidavits upon
request. The producer must be prepared to submit, upon request, an independent legal opinion confirming that financial
and creative control of the production is Canadian.
Exemptions will be considered for non-Canadians to receive
courtesy or vanity credits for producer-related functions as
described in the current CAVCO guidelines. However,
— The remuneration to the Canadian producer must exceed the aggregate remuneration of foreign executive
producers.
— Foreign executive producers must limit their time on the
set to 25 percent of principal photography, and their role
solely to that of observers.
The duties of foreign executive-producers shall be limited to
non-creative, non-production related functions, such as
arranging foreign distribution and financing (the CAVCO
guidelines provide a fuller description of the “individual
production-related positions and screen credits”).
The Commission, however, will not adopt CAVCO’s exemption for the writer credit.
B. The point system: A live action or continuous action animated
production (a separate point system applies to other forms of
animation: see Appendix II) must earn a minimum of six units
of production or points based on the following key creative
functions being performed by Canadians:
— Director — two points
— Writer — two points
— Leading performer (or first voice) — one point
— Second leading performer (or second voice) — one point
— Head of Art Department — one point
— Director of Photography — one point
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2475
— Music composer — one point
— Picture Editor — one point
Notwithstanding the above, at least one of the director or
writer positions and at least one of the two leading performers
must be Canadian.
Determination of leading performers will take into account
billing, screen-time and payment. In non-dramatic productions, the second lead must have at least 50 percent of the
screen time and 50 percent of the remuneration of the principal lead, plus billing similar to the principal lead. Individuals
not meeting these criteria will be considered as filling minor
roles.
In category 7, 8, and 9 programs (Drama, Music & Dance,
Variety) the leads will be the performers. In other program
types, the leads will usually be the host, narrator, commentator, moderator, quizmaster, etc.
The host of a documentary is normally compensated; the
subject is not. In a documentary series, the same subject is not
usually prominent in every episode; the host is.
Productions in which non-Canadians are the only leading performers will not be accepted as Canadian, and the addition of
Canadians in minor roles will not be sufficient for a production to qualify.
Under exceptional circumstances, upon application the Commission may recognize as a Canadian program a production in
which the positions of either:
(a) director and writer are non-Canadian, or
(b) both leading performers are non-Canadians,
as long as all other key creative functions are filled by
Canadians.
Interpretation notes may be found in section X below.
— Directeur artistique — un point
— Directeur de la photographie — un point
— Compositeur de la musique — un point
— Monteur de l’image — un point
Malgré ce qui précède, au moins le réalisateur ou le scénariste
et au moins l’un des deux interprètes principaux doit être
canadiens.
Le mode de qualification des interprètes principaux tiendra
compte du générique, du temps de présence à l’écran et du cachet. Dans les productions non dramatiques, l’interprète secondaire doit avoir au moins 50 p. 100 du temps de présence
à l’écran et 50 p. 100 de la rémunération de l’interprète principal, plus une mention au générique équivalente à celui de
l’interprète principal. Les personnes qui ne peuvent atteindre
ces critères seront considérées comme occupant des rôles de
peu d’importance.
Dans les émissions des catégories 7, 8 et 9 (dramatiques, musique et danse, variété), les rôles principaux seront les interprètes. Dans d’autres genres d’émissions, les rôles principaux
seront habituellement l’animateur, le narrateur, le commentateur, le modérateur, l’animateur de jeux, etc.
Le présentateur d’un documentaire est habituellement rémunéré; le sujet ne l’est pas. Dans une série documentaire, le
même sujet n’est pas habituellement mis en évidence dans
chaque épisode alors que l’animateur l’est.
Les productions dans lesquelles des non-Canadiens sont les
seuls interprètes principaux ne seront pas considérées comme
canadiennes, et l’ajout de Canadiens dans des rôles de peu
d’importance ne suffira pas à rendre une production admissible comme canadienne.
Dans des circonstances exceptionnelles, sur demande, le Conseil peut considérer comme une émission canadienne une
production dans laquelle :
a) le réalisateur et le scénariste sont des non-Canadiens, ou
b) les deux interprètes principaux sont des non-Canadiens,
pour autant que toutes les autres fonctions clés de création
soient remplies par des Canadiens
Des notes d’interprétation se trouvent à la section X ci-après.
C. Expenditures:
Services Costs — At least 75 percent of services must be paid
to Canadians. Services costs are the total costs remaining after
excluding the following from total expenditures:
— Remuneration for Canadian producers
— Remuneration for key creative personnel eligible for
points
— Post-production/lab costs
— Accounting and legal fees
— Insurance brokerage and financing costs
— Indirect expenses
— Contingency costs, and
— Purchased goods, such as film/videotape supplies.
In particular, services expenditures include the remaining
costs after subtracting the costs for the producer, “key”
creative personnel, post-production/laboratory costs, goods
purchased and other costs not directly related to production.
Post-Production/Lab Costs — At least 75 percent of postproduction/laboratory expenses, except those attributed to the
picture editor, must be paid for services provided in Canada
by Canadians or Canadian companies.
The Commission may require audited statements and/or affidavits in support of an application. Where the Commission
has not developed specific descriptions and interpretations,
C. Dépenses :
Coûts des services — Au moins 75 p. 100 des services
doivent être payés à des Canadiens. Il s’agit des coûts restant
après avoir exclu les coûts suivants du total des dépenses :
— Rémunération des producteurs canadiens
— Rémunération du personnel comblant des postes clés de
création admissible à des points
— Coûts de postproduction/laboratoire
— Comptabilité et frais juridiques
— Assurances, courtage et coûts financiers
— Frais indirects
— Coûts pour les imprévus
— Biens achetés, comme les fournitures de films/bandes
magnétiques.
Les coûts des services comprennent notamment ce qui reste
après avoir soustrait les coûts reliés au producteur, aux postes
clés de création, à la postproduction/laboratoire, aux biens
achetés et aux autres coûts qui ne sont pas liés directement à
la production.
Coûts de postproduction/laboratoire — Au moins 75 p. 100
des frais de postproduction/laboratoire, sauf ceux du monteur
de l’image, doivent être payés pour des services fournis au
Canada par des Canadiens ou des sociétés canadiennes.
2476
Canada Gazette Part I
those detailed in the CAVCO certification guidelines may be
used.
August 28, 1999
Le Conseil peut exiger des états vérifiés et/ou des déclarations
sous serment à l’appui d’une demande. En l’absence de
descriptions ou d’interprétations particulières du Conseil,
celles qui sont exposées dans les lignes directrices d’accréditation du BCPAC peuvent être utilisées.
II. Series
II. Séries
Recognizing that the production elements of a series of programs may vary and that some of the episodes, if considered individually, could fall below the minimum requirements of the
point system, the Commission will examine a series in its entirety
and will grant it recognition if, on an overall average, it meets the
minimum requirements (60 percent).
For the present purposes, a “series” means two or more programs produced by the same production company/producer, having the same title, the same duration of episodes, a common
theme, situation, or set of characters, and completed within a
12-month period.
In order for a licensee to claim Canadian program recognition
for any episodes in a series which might not meet the six-point
Canadian program recognition criteria, at least 60 percent of the
series episodes must exceed such criteria and are broadcast or
otherwise distributed at equitable times.
The 150 percent dramatic programming credits are unavailable
to productions that require the application of the series averaging
rule in order to obtain accreditation.
Episodes that are ineligible for recognition for any reason will
not be segregated from the remainder of the episodes.
Comme il reconnaît que les éléments de production d’une série
d’émissions peuvent varier et que certains des épisodes, considérés individuellement, peuvent ne pas satisfaire aux exigences
minimales du système de points, le Conseil examinera la série
dans sa totalité et sera prêt à l’accréditer si elle satisfait, en
moyenne générale, aux exigences minimales (60 p. 100).
Aux fins du présent avis, le mot « série » désigne deux ou plus
de deux émissions réalisées par la même société de production ou
le même producteur, avec le même titre, des épisodes de même
durée et ayant un thème, une situation ou des personnages communs et terminées en moins de 12 mois.
Pour qu’une titulaire de licence puisse réclamer une accréditation d’émission canadienne pour tout épisode d’une série qui ne
satisferait pas au critère d’accréditation des émissions canadiennes de six points, au moins 60 p. 100 des épisodes de la série
doivent excéder ces critères et être présentés ou distribués à des
heures équivalentes.
Chaque épisode d’une série d’action réelle ou d’animation
continue doit respecter la règle obligatoire du scénariste ou du
réalisateur et l’exigence relative à l’interprète principal (minimum
de trois points). Chaque épisode d’une série d’animation doit
respecter la règle obligatoire du scénariste et du superviseur du
scénario-maquette ou du réalisateur, l’exigence relative à la voix
ou à l’interprète principal ou secondaire ainsi que celle visant
l’animateur/l’animation clé (personne et lieu) [minimum de trois
points].
Le crédit de 150 p. 100 pour les émissions dramatiques n’est
pas accordé aux productions dont l’accréditation dépend de l’application de la règle moyenne des séries.
Les épisodes non accrédités pour une quelconque raison ne seront pas séparés des autres épisodes.
III. Pre-1984 Productions
III. Les productions d’avant 1984
The Commission will grant recognition to productions that
were completed prior to April 15, 1984, for which credible evidence is provided that:
— the producer was Canadian; and
— the production would have qualified under the point system,
had it been in effect when the production was completed.
The expenditure rules will not be applied.
Productions certified under the pre-1984 definition will continue to be recognized as Canadian.
Le Conseil accréditera les productions terminées avant le
15 avril 1984 pour lesquelles il est prouvé de façon crédible que :
— le producteur était canadien;
— la production aurait été reconnue suivant le système de points
s’il avait été en vigueur au moment où la production a été
terminée.
Les règles des dépenses ne seront pas appliquées.
Les productions certifiées suivant la définition d’avant 1984
continueront d’être reconnues comme canadiennes.
IV. Sports Events
IV. Rencontres sportives
Live or live-on-tape productions of sports events or tournaments will be considered Canadian where a Canadian production
company has production control and provides the commentators,
whether the event takes place inside or outside Canada; in the
latter case, the production would qualify only where Canadianbased teams or athletes participate in these events or tournaments.
One of the major on-camera personalities (commentators, analysts, hosts) must be Canadian.
Les productions de rencontres sportives ou de tournois en direct ou en direct différé seront considérées comme canadiennes
lorsqu’une société de production canadienne exerce un contrôle
sur la production et fournit les commentateurs, peu importe si la
rencontre a lieu au Canada ou à l’extérieur du Canada; dans ce
dernier cas, la production ne sera considérée que lorsque des
équipes canadiennes ou des athlètes canadiens participent à ces
rencontres ou tournois. Un Canadien doit occuper une des principales fonctions à l’écran (commentateur, analyste, animateur).
Pour ce qui est des reportages de rencontres sportives provenant de l’extérieur du Canada, mettant aux prises des équipes ou
athlètes non canadiens et à propos desquels un commentaire est
Each episode in a live action or continuous action animated
series must fulfil the mandatory writer or director rule and the
leading performer requirement (minimum of three points). Each
episode in an animated series must fulfil the mandatory scriptwriter and storyboard supervisor or director rule, the first or second voice or performer requirement, and the key animator/
animation (person and location) [minimum of three points].
In the case of broadcasts of sports events originating outside
Canada, involving non-Canadian teams or athletes and for which
a commentary is provided by a Canadian commentator in a
Le 28 août 1999
language other than English, one-quarter (25 percent) of the program time attached thereto shall be deemed to be Canadian.
Other types of sports programs are assessed for recognition as
Canadian under the point system.
V. Music Videos
A. Definition of a Canadian Music Video:
Music videos, the short film or videotape productions or
concert excerpts (clips) not produced primarily for the particular program in which they are presented, which normally
contain one musical selection with visual material, will be
considered as Canadian where they meet the requirements of
item 5 below, as well as those of one of 1, 2, 3 or 4 below.
1. They meet at least two of the following audio conditions (a) through (e):
(a) the music is or lyrics are performed principally by a
Canadian;
(b) the music is composed entirely by a Canadian;
(c) the lyrics are written entirely by a Canadian;
(d) consists of a live performance that is wholly recorded in
Canada;
(e) the performance was recorded after September 1, 1991,
and a Canadian who has collaborated with a non-Canadian
receives at least 50 percent of the credit as composer and
lyricist according to the records of a recognized performing
rights society;
2. or is an instrumental performance of a musical composition
that meets the conditions set out in 1(b) or (c) above;
3. or is a performance of a musical composition that a
Canadian has composed for instruments only;
4. or has already qualified as a Canadian music video under
the regulations previously in effect; and
5. and meets at least one of the following conditions (a)
through (c):
(a) the video director or producer is Canadian;
(b) the video production facilities are located in Canada;
and
(c) the video has already qualified as a Canadian selection
under regulations previously in effect.
All forms of Canadian short performances, including commercial music videos that appear outside music video
programs and logged as category 8(b) [Music Video Clip]
need a recognition number from the Commission.
B. Music Video Programs:
For programs consisting predominantly of music videos and
in some cases including a host and other programming elements, Canadian program recognition will be awarded if all
elements other than the music videos qualify as Canadian, and
a minimum of 30 percent of the music videos are Canadian.
This last provision does not apply to music specialty services.
Gazette du Canada Partie I
2477
fourni par un commentateur canadien dans une langue autre que
l’anglais, l’émission est considérée comme une émission canadienne dans la proportion du quart (25 p. 100) de sa durée.
D’autres genres d’émissions de sports sont évalués aux fins
d’accréditation suivant le système de points.
V. Bandes musicales vidéo
A. Définition d’une bande musicale vidéo canadienne :
Les productions de bandes musicales vidéo, de courts métrages ou sur bande vidéo ou encore d’extraits de concerts qui
ne sont pas produites principalement aux fins de l’émission
particulière dont elles font partie, et qui renferment normalement une sélection musicale et du matériel visuel, seront
reconnues comme canadiennes lorsqu’elles satisfont aux
exigences de l’article 5 ci-dessous, ainsi qu’à celles d’un des
articles 1, 2, 3 ou 4 ci-dessous.
1. Au moins deux des exigences audio qui suivent entre a) et
e) sont respectées :
a) la musique ou les paroles sont principalement interprétées par un Canadien;
b) la musique est celle d’un compositeur canadien;
c) le parolier est un Canadien;
d) l’interprétation en direct est enregistrée au Canada;
e) l’interprétation a été enregistrée après le 1er septembre
1991, et un Canadien qui a collaboré avec un non-Canadien
reçoit au moins 50 p. 100 du crédit comme compositeur et
parolier selon les dossiers d’une société reconnue de perception des droits d’auteur;
2. ou une interprétation d’une composition musicale qui
satisfait aux conditions exposées en 1b) ou c) ci-dessus;
3. ou une interprétation d’une composition musicale créée par
un Canadien pour instrument seulement;
4. ou la bande musicale vidéo a déjà été reconnue comme
pièce canadienne suivant les dispositions réglementaires auparavant en vigueur;
5. et qui satisfait à au moins une des conditions a) à c)
suivantes :
a) le directeur de l’enregistrement vidéo ou le producteur
est canadien;
b) les installations de production vidéo se trouvent au
Canada;
c) le vidéo est déjà reconnu comme une sélection canadienne suivant les dispositions réglementaires auparavant
en vigueur.
Toutes les formes de courtes interprétations canadiennes y
compris les vidéos de musique commerciaux qui apparaissent
en dehors des émissions de musique vidéo et enregistrées
comme appartenant à la catégorie 8b) [Bandes musicales
vidéo], doivent se voir attribuer un numéro d’accréditation par
le Conseil.
B. Émissions de musique vidéo :
Pour les émissions composées principalement de bandes musicales vidéo et comprenant, dans certains cas, un présentateur
et d’autres éléments de programmation, l’accréditation d’une
émission canadienne sera accordée si tous les éléments autres
que les bandes musicales vidéo sont reconnus comme canadiens, et au moins 30 p. 100 des bandes musicales vidéo sont
canadiennes.
Cette dernière disposition ne viserait pas les services de musique spécialisés.
2478
Canada Gazette Part I
VI. Dubbing
Where a program is not a Canadian program and is produced in
an official language of Canada or a native Canadian language,
and the audio portion of that program is converted into the other
official language of Canada or a native Canadian language by a
process of lip synchronization done in Canada, using Canadian
resources, one-quarter (25 percent) of the program time attached
thereto shall be deemed to be Canadian.
Where a program is not a Canadian program and is produced in
a language other than an official language of Canada or a native
Canadian language, and the audio portion of that program is converted into an official language of Canada or a native Canadian
language by a process of lip synchronization done in Canada,
using Canadian resources, one-half (50 percent) of the program
time attached thereto, to a maximum of 50 hours during each sixmonth reporting period, shall be considered as Canadian.
VII. Special Recognition for Co-Ventures
Co-ventures are defined as international co-productions not
included under the treaties administered by Telefilm Canada.
They include all ventures with co-producers of any foreign country that does not have a film or television production treaty with
Canada, and ventures with co-producers of any treaty country,
where such ventures are not specifically covered by any treaty.
The key function in these co-ventures is that of the producer.
Such co-ventures will qualify for special recognition and will
be given 100 percent Canadian program credit when broadcast or
otherwise distributed by a licensee of the CRTC, even though
some of the producer functions are performed by non-Canadians,
where co-venture agreements and other documentation substantiate that the Canadian production company:
— has no less than an equal measure of decision-making responsibility with other co-venture partners on all creative
elements of the production, and
— is responsible for the administration of not less than the Canadian element of the production budget.
The application for Canadian recognition must be made by the
Canadian production company and must be accompanied or supported by signed agreements between the co-venture partners.
Such co-venture agreements will be kept confidential.
The decision-making responsibility for the production will be
deemed to be in the hands of a Canadian production company
when that company:
— has sole or co-signing authority on the production bank account: for co-ventures shot entirely in Canada, the production
bank account must be in Canada; for those shot partially in
Canada, a Canadian bank account would be required for that
portion of the production shot in Canada; in the case of coventures shot entirely outside Canada, there must be a Canadian bank account for payment of the Canadian elements of
the program;
— has financial participation in the production and the entitlement to profit sharing; beginning on September 1, 2000, the
Canadian production company must retain a financial participation position of at least 25 percent and a 25 percent share of
the profits; beginning on September 1, 2001, the Canadian
production company must retain a financial participation position of at least 50 percent and a 50 percent share of the
profits;
August 28, 1999
VI. Doublage
Lorsqu’une émission n’est pas canadienne et qu’elle a été produite dans une langue officielle du Canada ou dans une langue
autochtone du Canada, et que la partie sonore est traduite au Canada dans l’autre langue officielle ou une langue autochtone du
Canada par un procédé de synchronisation labiale qui utilise des
ressources canadiennes, l’émission est considérée comme une
émission canadienne dans la proportion du quart (25 p. 100) de sa
durée.
Lorsqu’une émission n’est pas canadienne et qu’elle a été produite dans une langue autre qu’une langue officielle ou qu’une
langue autochtone du Canada, et que la partie sonore est traduite
au Canada dans une langue officielle ou dans une langue autochtone du Canada par un procédé de synchronisation labiale qui
utilise des ressources canadiennes, l’émission est considérée
comme une émission canadienne dans la proportion de la moitié
(50 p. 100) de sa durée, jusqu’à concurrence de 50 heures pendant chaque semestre d’envoi de rapports.
VII. Accréditation spéciale des coentreprises
Par coentreprises, on entend des coproductions internationales
non visées par les ententes relevant de Téléfilm Canada. Elles
comprennent tous les projets entrepris avec des coproducteurs de
pays étrangers qui n’ont pas d’entente de coproduction de films
ou d’émissions de télévision avec le Canada, ainsi que des projets
entrepris avec des coproducteurs de tout pays visé par une entente, mais dont l’entente ne comporte pas précisément sur de
tels projets. La fonction clé de ces coentreprises est celle du
producteur.
De telles coentreprises seront admissibles à l’obtention d’une
accréditation spéciale et se verront accorder un crédit de contenu
canadien de 100 p. 100 lorsqu’il y a diffusion ou distribution par
une titulaire de licence du CRTC, même si certaines des fonctions
du producteur sont remplies par des non-Canadiens, lorsque les
ententes de coproduction et d’autres documents confirment que la
société de production canadienne :
— détient au moins une voix égale relativement au pouvoir décisionnel par rapport aux autres associés de la coentreprise et
face à tous les éléments de création de la production,
— est responsable de l’administration d’au moins la partie canadienne du budget de production.
La demande d’accréditation canadienne doit être présentée par
la société de production canadienne et être accompagnée ou
étayée d’ententes dûment certifiées conclues entre les associés de
la coentreprise. Ces ententes de coproductions seront gardées
confidentielles.
On jugera que le processus de décision touchant la production
repose entre les mains d’une société de production canadienne
lorsque cette société :
— détient, à elle seule ou avec d’autres, le pouvoir de signer
pour ce qui est du compte en banque destiné à la production :
si les coproductions sont filmées entièrement au Canada, le
compte en banque réservé à la production devra se trouver au
Canada; pour celles filmées en partie au Canada, il devra y
avoir un compte en banque au Canada destiné à la partie de la
production filmée au Canada; dans le cas de coproductions
filmées entièrement à l’étranger, il doit y avoir un compte en
banque au Canada pour le paiement des éléments canadiens
de l’émission;
— détient une participation financière dans la production et a
droit au partage des bénéfices; à compter du 1er septembre
2000, la société de production canadienne doit détenir une
participation financière d’au moins 25 p. 100 et avoir droit à
25 p. 100 des bénéfices; à compter du 1er septembre 2001,
la société de production canadienne doit détenir une
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2479
Any other co-venture will be required to meet the same
points and expenditure minimum requirements as a domestic
production.
participation financière d’au moins 50 p. 100 et avoir droit à
50 p. 100 des bénéfices.
— est financièrement engagée et (ou) a une responsabilité
budgétaire;
— a au moins une voix égale relativement à l’approbation de
tous les éléments de la production, par rapport aux autres associés de la coentreprise, peu importe le nombre d’étrangers
remplissant des fonctions de producteur exécutif ou de
producteur.
Pour ce qui est des points et des dépenses, une coentreprise
ayant un coproducteur qui vient d’un pays du Commonwealth ou
de la Francophonie, ou d’un pays avec lequel le Canada a une
entente de production de films ou d’émissions de télévision, sera
considérée comme pouvant être reconnue comme émission canadienne aux fins d’une accréditation spéciale lorsque, en plus de
satisfaire aux exigences qui précèdent, elle obtient cinq points et
qu’au moins 50 p. 100 des frais de services sont payés à des Canadiens et qu’au moins 75 p. 100 des frais de postproduction et
de laboratoire (sauf ceux du monteur de l’image) sont payés pour
des services fournis au Canada par des Canadiens ou des sociétés
canadiennes. Malgré ce qui précède, le réalisateur ou le scénariste
et au moins l’un des deux interprètes principaux doivent être canadiens. Tout autre aspect relatif à l’accréditation d’une émission
canadienne s’applique à une telle coentreprise.
Tout autre coentreprise sera tenue de mériter les mêmes points
et de respecter les mêmes exigences minimales de dépenses
qu’une production nationale.
VIII. Production Packages
VIII. Blocs de productions
A “production package” means two or more co-productions or
co-ventures, undertaken by a Canadian production company together with one or more non-Canadian production companies,
where a production that qualifies as a Canadian production, with
minor foreign involvement, is matched with a foreign production,
with minor Canadian involvement.
Aux fins de cet avis, un « bloc de productions » désigne deux
ou plus de deux coproductions ou coentreprises engagées par une
société canadienne de production et une ou plus d’une société de
production non canadienne, lorsqu’une production admissible
comme une production canadienne, ayant une faible participation
étrangère, est couplée à une production étrangère ayant une faible
participation canadienne.
Le Conseil sera prêt à accepter comme canadiens les blocs de
productions, aux conditions suivantes :
a) Des Canadiens doivent détenir les droits d’auteurs canadiens
pour les deux productions;
b) Les budgets des productions tant canadiennes qu’étrangères
doivent être à peu près égaux;
c) Les conventions/contrats de coproductions entre la société
de production canadienne et les producteurs étrangers doivent
accompagner les demandes qui seront soumises au Conseil;
d) La société de production canadienne doit avoir investi dans
les productions canadiennes et étrangères et en partager les
bénéfices;
e) Le même titulaire canadien doit détenir les droits de licence
des productions canadiennes et étrangères. Un titulaire canadien ne peut réclamer le crédit pour émissions canadiennes
pour la production ayant une faible participation canadienne, à
moins que la production canadienne n’ait été diffusée ou jusqu’à ce moment-là;
f) Toutes les productions dans un bloc de productions doivent
appartenir à la même catégorie d’émissions;
g) Les émissions de blocs de productions sont acceptables uniquement dans les catégories des dramatiques, des variétés, des
documentaires et des émissions pour enfants. Les productions
d’animation sont exclues;
h) Les productions couplées (ou jumelées) doivent être à peu
près de même durée;
— is at financial risk and/or has budgetary responsibility;
— has no less than an equal measure of approval over all elements of the production with the co-venture partners, regardless of the number of foreign persons fulfilling the functions
of executive producer or producer.
With regard to points and expenditures, a co-venture with a coproducer from a Commonwealth or French-language country, or a
country with which Canada has a film or television production
treaty, will be considered as qualifying for Canadian program
special recognition where, in addition to meeting the foregoing
requirements, it attains five points, and at least 50 percent of the
costs for services are paid to Canadians, and at least 75 percent of
post-production and laboratory costs (except for picture editor)
must be paid for services provided by Canadians or by Canadian
companies, in Canada. Notwithstanding the above, the director or
the writer and at least one of the two leading performers must be
Canadian. All other considerations for recognition of a Canadian
program apply to such a co-venture.
The Commission will be prepared to accept as Canadian, production packages on the following conditions:
(a) The Canadian copyright for both productions must be held
by Canadians;
(b) The budgets of both Canadian and foreign productions
must be approximately equal;
(c) Co-production agreements/contracts between the Canadian
production company and foreign producers must be submitted
to the Commission with the applications;
(d) The Canadian production company must have equity interest and profit sharing in the Canadian and foreign productions;
(e) The Canadian and foreign productions must be licensed to
the same Canadian programming licensee. Canadian program
credit may not be claimed by any Canadian licensee for the
production with the minor Canadian involvement, unless and
until the Canadian production has been broadcast;
(f) All productions in a production package must fall within the
same program category;
(g) Production package programs are acceptable only in the
categories of drama, variety, documentary and children’s.
Animated productions are excluded;
(h) Matched (or twinned) productions must be approximately
equal in duration;
(i) Matched (or twinned) productions must receive equitable
scheduling on the same Canadian station or network; and
(j) Ten-point productions in production packages will not also
qualify for the dramatic programming credit of 150 percent.
2480
Canada Gazette Part I
While these conditions do not contain a requirement that the
production with major Canadian involvement receive exposure in
the other country involved, the Commission would expect that the
Canadian co-producer would include such an arrangement in his
agreement with the non-Canadian co-producer.
August 28, 1999
i) Les productions couplées (ou jumelées) doivent être inscrites
à l’horaire de façon équitable à la même station ou au même
réseau canadien;
j) Des productions de dix points dans des blocs de productions
ne seront pas également admissibles au crédit de 150 p. 100
pour émissions dramatiques.
Bien que ces conditions n’exigent pas que la production ayant
une importante participation canadienne soit diffusée dans l’autre
pays en cause, le Conseil s’attendrait à ce que le coproducteur
canadien inclue un tel arrangement dans son entente avec le coproducteur non canadien.
IX. Dramatic Programming Credit
Subject to a condition of licence to the contrary, the Commission will award a 150 percent time credit for a live action or continuous action animated drama carried by a licensee, which meets
the following criteria:
(a) is produced by a licensee or a Canadian production company after April 15, 1984;
(b) is recognized as a Canadian program (receives a “C” number from the Commission) and achieves ten points;
(c) is broadcast between the hours of 7:00 p.m. and 11:00 p.m.,
or, in the case of a dramatic program intended for children, at
an appropriate children’s viewing time; and
(d) contains a minimum of 90 percent drama content.
Each licensee will receive a dramatic programming credit for
each showing of a drama occurring within a two-year period from
the date of first showing. Series will have a single two-year period for each cycle of the series, commencing with the air date of
the initial episode from that cycle.
Programs that fail to achieve ten points, even if each applicable
position is filled by a Canadian, will not be eligible for the credit.
IX. Crédit pour émissions dramatiques
Sauf disposition contraire d’une condition de licence, le Conseil accordera un crédit de temps de 150 p. 100 pour les dramatiques d’action réelle ou d’animation continue distribuées par une
titulaire et qui respectent les critères suivants :
a) qu’elle soit produite par une titulaire de licence ou une société de production canadienne après le 15 avril 1984;
b) qu’elle soit accréditée comme une émission canadienne
(reçoit une cote « C » du Conseil) et qu’elle mérite dix points;
c) que sa présentation débute entre 19 h et 23 h; ou dans le cas
d’une émission dramatique destinée aux enfants, à une heure
d’écoute convenable pour les enfants;
d) a un contenu dramatique d’au moins 90 p. 100.
Chaque titulaire recevra un crédit pour émissions dramatiques
pour chaque présentation d’une dramatique diffusée dans les
deux ans de la date de la première présentation. Une période de
deux ans sera rattachée à chaque cycle de diffusion d’une série,
calculée à partir de la date de diffusion du premier épisode.
Les émissions qui ne méritent pas dix points, même si chaque
poste applicable est comblé par un Canadien, ne seront pas admissibles au crédit.
X. Interpretation Notes
X. Notes d’interprétation
A. Canadian production company:
A “Canadian production company” is a licensee of the CRTC
or is a Canadian company which carries on business in Canada with a Canadian business address, which is owned and
controlled by Canadians and whose principal business is the
production of film, videotape or live programs for distribution on television or in theatrical, industrial or educational
markets.
A. Société de production canadienne :
Une « société de production canadienne » désigne une titulaire de licence du CRTC ou une société canadienne qui fait
affaire au Canada et affiche une adresse d’affaires au Canada
et qui appartient à des Canadiens ou qui est contrôlée par eux,
et dont la principale activité est de produire des émissions sur
pellicule de film, sur bande vidéo ou en direct qui seront distribuées sur les marchés de la télévision, du théâtre, de
l’industrie ou de l’éducation.
B. Point System:
In productions where not all of the key creative positions are
utilized, and there are less than six points possible, recognition will be granted if Canadians perform all key creative
functions.
Points will only be awarded in respect of a particular position
if all persons sharing the duties of that position are Canadian.
B. Système de points :
Dans les productions où tous les postes clés de création ne
sont pas utilisés, et qui méritent moins d’un total possible de
six points, l’accréditation sera accordée pour autant que des
Canadiens remplissent toutes les fonctions clés de création.
Des points ne seront accordés à un poste particulier que si
toutes les personnes qui partagent les fonctions de ce poste
sont canadiennes.
C. Producer:
The producer is expected, inter alia, to be involved in
acquiring and developing the story, selecting and engaging the
key creative personnel, budget preparation, financing, control
of expenditures and distribution of the production.
C. Producteur :
On s’attend, entre autres, à ce que le producteur s’occupe de
l’acquisition et du développement du scénario, du choix et de
l’embauche du personnel clé de création, de la préparation du
budget, du financement, du contrôle des dépenses et de la
distribution de la production.
D. Writer:
The term “writer” includes screenwriter, script writer and,
in the case of animation, story board supervisor, where
applicable.
D. Scénariste :
L’expression « scénariste » comprend le scénariste proprement dit, le scripteur et, dans le cas de l’animation, le superviseur du scénario-maquette.
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2481
Each individual involved in the preparation of the screenplay
must be Canadian. This means that all the individuals engaged
in developing the screenplay, from the outline or treatment
through the various drafts and dialogue polishes to the final
shooting script, must be Canadian, or the principal writer is a
Canadian individual and the screenplay for the production is
based on a work authored by a Canadian and the work is
published in Canada.
The Commission will examine credits, such as the following,
to assess the qualification for this position:
— Story Editor (Executive, Senior, Junior)
— Creative Consultant
— Story Consultant, Executive Story Consultant
— Creative Producer
Chaque personne s’occupant de la rédaction du scénario doit
être canadienne. Cela signifie que toutes les personnes s’occupant de l’élaboration du scénario, depuis les grandes lignes ou
le traitement en passant par les divers ébauches et peaufinages
des dialogues jusqu’au plan de travail du tournage final,
doivent être canadiennes, ou le scénariste principal est un
Canadien et le scénario pour la production est basé sur une
œuvre dont l’auteur est canadien et qui est publiée au Canada.
Le Conseil examinera ce qui suit dans le générique pour
évaluer l’admissibilité de ce poste :
— Directeur — scénario (délégué, principal, subalterne)
— Consultant — création
— Scénariste-conseil, scénariste-conseil délégué
— Producteur — création
E. Head of Art Department:
The Head of the Art Department will generally be the Production Designer in a live action or continuous action animated production. If there is no production designer, the Art
Director will be considered Head of the Art Department.
E. Directeur artistique :
Le directeur artistique sera généralement le décorateur d’une
production d’action réelle ou d’animation continue. S’il n’y a
pas de décorateur, le directeur de la scénographie sera considéré comme son équivalent.
F. Director of Photography or Technical Director:
If there is no Director of Photography the equivalent is chief
camera operator. The Lighting Director is accepted as a
Technical Director on videotape productions.
F. Directeur de la photographie ou directeur technique :
S’il n’y a pas de directeur de la photographie, le poste équivalent est celui de cadreur en chef. Le chef éclairagiste est considéré comme un directeur technique dans le cas des productions enregistrées sur bande vidéo.
G. Music composer:
The point is awarded only if a Canadian has been assigned to
compose the original music for the production. The rearrangement of existing music, even if it is Canadian, utilizes
the position but does not earn the point. Existing stock, library
or archival music may be used in addition to the original music, but must be predominately Canadian. The position of
music director is not accepted as a music composer.
G. Compositeur de la musique :
Le point n’est accordé que si un Canadien a composé la musique originale de la production. L’adaptation de musique
existante, même si elle est canadienne, ne donne aucun point
pour ce poste. Il est possible de recourir à de la musique déjà
enregistrée ou d’archives, en plus de la musique originale,
mais celle-ci doit être en majeure partie canadienne. Le poste
de directeur musical n’est pas reconnu comme un poste de
compositeur.
H. Picture Editor:
Means Film Editor. The positions of Sound or Music Editor
will not be acceptable in the place of Picture Editor. For video
productions, the equivalent to Picture Editor is the Off-line
Editor.
H. Monteur de l’image :
Désigne un monteur de l’image de film. Les postes de monteur du son ou de la musique ne seront pas reconnus en remplacement du monteur de l’image. Dans le cas des productions de bandes vidéo, le poste équivalent à celui de monteur
de l’image est celui de monteur « off-line ».
I. Other matters:
Productions, excluding documentaries, that are made up predominantly of existing footage (stock, archival, library, B-roll,
etc.) produced by a foreign producer will not qualify as Canadian, even if assembled or edited in Canada with Canadian
narration.
Neither the repackaging nor the adaptation of existing foreign
productions or program segments will qualify as Canadian or
as Canadian documentaries. Such repackaging involves some
or all of:
— Excerpts from a previous original foreign production;
— The use of a significant portion of the original foreign
production in essentially unedited chunks;
— The mention of the original foreign production in the
credits.
Productions that have not used repackaging entail the more
intense editing of stock footage. Relatively short portions are
carefully selected from a variety of sources to illuminate and
develop the subject.
I. Autres questions :
Les productions, excluant les documentaires, dans lesquelles
des séquences existantes (métrages, archives, magnétothèque,
rouleau, etc.) produites par un producteur étranger prédominent, ne seront pas considérées comme canadiennes même si
elles sont assemblées ou si le montage s’est fait au Canada
avec une narration canadienne.
Le réassemblage ou l’adaptation de productions étrangères ou
de segments d’émissions étrangères existants ne sera pas reconnu comme canadien ou comme documentaire canadien. Le
réassemblage comprend en tout ou en partie :
— Des séquences d’une production originale étrangère;
— L’utilisation d’une grande partie de la production originale
étrangère en d’importantes séquences non retouchées;
— La mention de la production originale étrangère au
générique.
Les productions qui n’utilisent pas le réassemblage exigent
beaucoup plus de montage de séquences d’archives. Des parties relativement courtes sont soigneusement choisies parmi
diverses sources pour éclairer et étoffer le sujet.
2482
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
APPENDIX II
ANNEXE II
ANIMATION
Criteria: recognition for Canadian animated programs (other
than continuous action animation)
ANIMATION
Critères : accréditation des émissions d’animation canadiennes
(autres que d’animation continue)
I. Types of Animation
Animation refers to the process of creating the appearance of
motion through the use of inanimate or still elements in the many
forms of traditional animation, and through the use of digital
synthesis in computer-assisted or computer-generated animation.
I. Genres d’animation
Animation désigne la méthode qui permet de donner l’impression du mouvement par l’utilisation d’éléments inanimés ou fixes
dans les nombreuses formes d’animation traditionnelle, et par
l’utilisation d’une synthèse numérique en animation assistée ou
générée par ordinateur.
A. Computer animation:
Computer-assisted animation
Through this technique, pre-existing animated material is revised with the assistance of computer technology.
Computer-generated animation
Through this technique, animated movement is generated
principally or wholly through digital image synthesis by
means of computers and computer programs.
A. Animatique :
Animation assistée par ordinateur
Technique par laquelle le matériel d’animation préexistant est
modifié à l’aide de l’ordinateur.
Animation générée par ordinateur
Technique par laquelle le mouvement animé est généré
principalement ou entièrement par la synthèse numérique
de l’image au moyen d’ordinateurs ou de programmes
d’ordinateur.
B. Traditional animation:
For these purposes, traditional animation is of two kinds:
frame-by-frame or continuous.
Frame-by-frame animation is the process of filming or otherwise recording a series of poses of figures, objects or
shapes, or drawings each slightly displaced from the preceding poses, or of drawing them in sequence on successive
frames of recording material, one or more frames at a time, so
that when the film is projected or the recording played, the
figures, objects, shapes or other elements give the illusion of
movement.
The process of continuous animation involves moving figures,
objects or shapes by means of mechanical or other devices to
give the illusion that they are moving on their own.
The Commission will treat continuous action animation as
live action and continue to use the definition of Canadian
program outlined in Appendix I above.
Among the many types of traditional animation are the
following:
1. Cell animation
Cell is the name given to the transparent celluloid material
on which drawings are made in the film technique of cell
animation. This kind of animation is usually done by exposing one or more frames of film or other recording material for each cell.
2. Puppet animation
This type of animation can be of two kinds. In the first,
sometimes referred to as stop-motion animation, two- or
three-dimensional figures rather than drawings or paintings are recorded frame by frame.
In the second, the animation is continuous, controlled by a
puppeteer with the movement of the figures occurring in
“real time”. The latter is subject to the same criteria as live
action.
B. Animation traditionnelle :
Aux fins des présentes, l’on retrouve deux genres d’animation
traditionnelle : l’animation image par image et continue.
L’animation image par image consiste à filmer ou à enregistrer une série de poses de figures, d’objets, de formes ou de
dessins, chacune étant légèrement déplacée par rapport à la
pose précédente, ou à les dessiner en séquence image par
image sur du matériel d’enregistrement, une ou plusieurs
images à la fois, de manière que lorsque le film est projeté ou
l’enregistrement joué, les figures, les objets, les formes ou
d’autres éléments donnent l’illusion du mouvement.
L’animation continue consiste à déplacer des figures, des objets ou des formes au moyen de dispositifs mécaniques ou
autres pour donner l’illusion qu’ils bougent d’eux-mêmes.
Le Conseil traitera l’animation continue comme de l’action
réelle en continuant d’utiliser la définition d’une émission canadienne contenue à l’annexe I ci-dessus.
Parmi les nombreux genres d’animation traditionnelle, l’on
retrouve :
1. Animation-cellulo
Cellule est le nom donné à la feuille celluloïd transparente
sur laquelle les dessins sont faits dans la technique
d’animation-cellulo. On réalise généralement ce genre
d’animation en exposant une ou plusieurs images pour
chaque cellule.
2. Animation de marionnettes
L’on retrouve deux genres d’animation de marionnettes.
Dans le premier genre, appelé parfois animation image par
image, sont photographiées image par image plutôt
que dessinées ou peintes des formes à deux ou à trois
dimensions.
Dans le second genre, l’animation est continue, contrôlée
par un marionnettiste, le mouvement des figures survenant
en « temps réel ». Le second genre est assujetti aux mêmes
critères que pour l’action réelle.
3. Pixillation
Technique d’animation qui utilise des plans réels de personnes réelles dans des endroits réels afin de donner l’impression que les acteurs sautent, cahotent, bougent comme
s’ils étaient animés. On peut obtenir cet effet de trois
façons :
3. Pixillation animation
This is a technique of animation using live-action shots of
real people in real locations to achieve the effect of having
actors jump, jerk or twitch as if they were being animated.
There are three ways of obtaining this effect:
Le 28 août 1999
(a) by editing single frames from live-action shots and
omitting intervening film material;
(b) by posing actors as if they were puppets and taking
single-frame photographs of each pose; and
(c) by taking one frame at a time during normal action
(speed-up) or slowed-down action (normal).
4. Camera-less animation
This technique involves drawing or painting directly on
film frames.
5. Other forms of traditional animation
Other types of traditional animation, less commonly used,
include the pin-screen, silhouette, anaform and sand
(drawing and form) techniques. The Commission will treat
these types generally as frame-by-frame animation.
II. The Inapplicability of Certain Sections of Appendix I
The criteria outlined in Appendix I apply to both live action
and animated productions, except in the following areas:
— the point system, including the mandatory positions;
— the dramatic programming credit; and
— the interpretation notes regarding the Head of the Art Department, the Director of Photography and the Music Composer.
These criteria are described below, as they apply to animated
productions (excepting continuous action animation).
Gazette du Canada Partie I
2483
a) en montant des images uniques de prises d’action
réelle et en omettant tout le matériel accessoire;
b) en faisant prendre des poses aux acteurs comme s’il
s’agissait de marionnettes et en prenant des photographies image par image de chaque pose;
c) en prenant une image à la fois en action normale
(accéléré) ou au ralenti (normal).
4. Dessin sur pellicule
Technique qui consiste à dessiner ou à peindre directement sur les images de film.
5. Autres formes d’animation traditionnelle
D’autres genres d’animation traditionnelle sont moins utilisés, notamment l’animation sur plan d’épingles, le silhouettage, l’anamorphose et la technique du sable (dessins
et formes). Le Conseil traitera ces genres généralement
comme de l’animation image par image.
II. L’inapplicabilité de certaines sections de l’annexe I
Les critères donnés à l’annexe I s’appliquent aux productions
d’action réelle et aux productions d’animation, sauf pour les éléments suivants :
— le système de points, incluant les postes obligatoires;
— le crédit pour émissions dramatiques;
— les notes d’interprétation concernant le directeur artistique, le
directeur de la photographie et le compositeur de la musique.
Ces critères sont décrits ci-dessous, tels qu’ils s’appliquent aux
productions d’animation (à l’exception de l’animation continue).
III. The Assessment of Animated Productions
Computer-assisted animation is dealt with in the same way as
traditional animation. This can, depending on the nature of the
production, involve either the criteria for frame-by-frame animation or those for continuous animation (i.e., live action in which
case it will be dealt with under the provisions of Appendix I
above).
Computer-generated animation will be dealt with on a case-bycase basis, generally in accordance with the rules for frame-byframe animation.
Sometimes productions include mixes of animation and live
action. In these cases, productions will be assessed according to
the criteria of the predominant format, unless the minor format
exceeds 20 percent, when both sets of rules will be used.
III. L’évaluation des productions d’animation
L’animation assistée par ordinateur est traitée de la même manière que l’animation traditionnelle. Selon la nature de la production, elle peut comprendre soit les critères applicables à l’animation image par image, soit ceux qui s’appliquent à l’animation
continue (c’est-à-dire l’action réelle, auquel cas elle sera traitée
suivant les modalités de l’annexe I ci-dessus).
L’animation générée par ordinateur sera traitée sur une base
individuelle, généralement selon les critères applicables à l’animation image par image.
Parfois, les productions comprennent à la fois de l’animation et
de l’action réelle. Dans ces cas, les productions seront évaluées
en fonction des critères applicables à la forme prédominante, à
moins que la forme mineure excède 20 p. 100, auquel cas les
deux séries de règles s’appliquent.
IV. The Point System
An animated production must earn a minimum of six units of
production or points based on the following key creative functions being performed by Canadians or, where applicable, in
Canada:
— Director — one point
— Scriptwriter and storyboard supervisor — one point
— First or second voice (or first or second leading performer) —
one point
— Design supervisor — one point
— Layout and background (location) — one point
— Key animator (person) and key animation (location) — one
point
— Assistant animation In-Betweening (location) — one point
— Camera operator (person) and operation (location) — one
point
— Music composer — one point
— Picture Editor — one point
IV. Le système de points
Une production d’animation doit mériter au moins six unités de
production ou points, basés sur le fait que les fonctions clés de
création suivantes sont remplies par des Canadiens ou au Canada,
s’il y a lieu :
— Réalisateur — un point
— Scénariste et superviseur de scénario-maquette — un point
— Voix du personnage principal ou secondaire (ou personnage
principal ou secondaire) — un point
— Directeur artistique — un point
— Maquette et arrière-plan (lieu) — un point
— Animateur clé (personne) et animation clé (lieu) — un point
— Aide à l’animation/intervallisme (lieu) — un point
— Cadreur (personne) et maniement (lieu) — un point
— Compositeur de la musique — un point
— Monteur de l’image — un point
2484
Canada Gazette Part I
Determination of first and second voice (or first or second
leading performer) may take into account billing, screen time,
number of lines and payment.
Where the point is assigned to a person or persons, the point
will be awarded only if all of those sharing the duties of that position are Canadian; where the point is assigned to a location, it
will be awarded only if all of that function is performed in
Canada.
In productions that employ a scriptwriter but no storyboard supervisor (or vice versa), the point will be awarded if the person or
persons performing that function is or are Canadian.
The Commission will, for most types of animation, consider it
mandatory that the following persons or locations or both be
Canadian:
— Director or the combination of scriptwriter and storyboard
supervisor (persons);
— Key animator, and key animation (location) [excluding
pixillation];
— First or second voice (or first or second leading performer);
and
— Camera operator (person) and operation (location), for pixillation only.
August 28, 1999
Pour établir la voix du personnage principal ou secondaire (ou
le personnage principal ou secondaire), il se peut que l’on tienne
compte du générique, du temps de présence à l’écran, de la longueur du texte et du paiement.
Le point attribué à une ou à des personnes ne l’est que si toutes
les personnes partageant les fonctions de ce poste sont canadiennes; le point attribué à un lieu ne le sera que si l’ensemble de
cette fonction est remplie au Canada.
Dans des productions qui emploient un scénariste mais aucun
superviseur de scénario-maquette (ou vice-versa), le point sera
attribué si la personne qui remplit cette fonction est canadienne.
Pour la majorité des genres d’animation, le Conseil jugera
obligatoire que les personnes suivantes soient canadiennes ou que
les lieux suivants soient au Canada ou les deux :
— Réalisateur ou la combinaison scénariste et superviseur de
scénario-maquette (personnes);
— Animateur clé et animation clé (lieu) [sauf la pixillation];
— Voix du personnage principal ou secondaire (ou personnage
principal ou secondaire);
— Cadreur (personne) et maniement (lieu), pour la pixillation
seulement.
V. Dramatic Programming Credit
V. Crédit pour émissions dramatiques
The Commission will award a 150 percent time credit for an
animated dramatic production other than a continuous action production carried by a licensee, other than those private conventional television licences held or controlled by a group licensed to
operate in several provinces with a potential reach of more than
70 percent of the audience in their language of operation, which
meets all of the following criteria:
— that it is produced by a Canadian licensee or an independent
production company after July 15, 1988;
— that it is recognized as a Canadian program (receives a “C”
number) and achieves the points for each key creative function utilized in the production (the principal use of stock music — even if Canadian — means the function applies, but the
point will not qualify as Canadian); and
— that it is broadcast
(i) between the hours of 7:00 p.m. and 11:00 p.m., or
(ii) in the case of an animated dramatic production intended
for children, at an appropriate children’s viewing time.
Le Conseil accordera un crédit de 150 p. 100 pour une production dramatique d’animation autre qu’une production d’animation
continue distribuée par une titulaire de licence, autre que les licences de télédiffuseurs privés détenues ou contrôlées par un
groupe autorisé à exploiter dans plusieurs provinces et qui peuvent rejoindre plus de 70 p. 100 de l’auditoire dans leur langue de
diffusion, et qui satisfait aux critères suivants :
— qu’elle soit produite par une titulaire de licence ou par une
société de production indépendante canadienne après le
15 juillet 1988;
— qu’elle soit reconnue comme canadienne (reçoit une cote
« C ») et mérite le point pour chaque fonction clé de création
de la production (l’utilisation principale de musique d’archives — même si elle est canadienne — signifie que la fonction s’applique, mais que le point ne sera pas reconnu comme
canadien);
— que sa présentation débute :
(i) soit entre 19 h et 23 h,
(ii) soit, dans le cas d’une production dramatique d’animation destinée aux enfants, à une heure d’écoute convenable
pour les enfants.
Chaque titulaire recevra un crédit pour émissions dramatiques
pour chaque présentation d’une production dramatique d’animation diffusée dans les deux ans de la date de la première présentation. Une période de deux ans sera rattachée à chaque cycle de
diffusion d’une série, calculée à partir de la date de diffusion du
premier épisode.
Les coproductions et les coentreprises ne sont pas admissibles
au crédit pour émissions dramatiques étant donné que, par définition, les fonctions du producteur sont partagées par des Canadiens et des non-Canadiens.
Compte tenu que dans les productions d’animation, le nombre de fonctions admissibles peut varier selon le genre d’animation et le type de production, le Conseil accordera un crédit de 150 p. 100 pour émissions dramatiques canadiennes non
seulement pour les productions dramatiques d’animation autres
que les productions d’animation continue qui respectent les dix
Each licensee will receive a dramatic programming credit for
each showing of an animated dramatic production occurring
within a two-year period from the date of first showing. Series
will have a single two-year period for each cycle of the series,
commencing with the air date of the initial episode from that
cycle.
Co-productions and co-ventures do not qualify for the dramatic
programming credit, as the producer functions, by definition, are
shared between Canadians and non-Canadians.
Taking into account that in animated productions the number
of qualifying functions may vary, depending on the type of animation, as well as on the particular production, the Commission
will allow a 150 percent Canadian dramatic programming credit
not only for animated dramatic productions other than continuous
action productions that meet all ten criteria, but also for those for
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2485
which not all ten functions are required, as long as the functions
that do apply all qualify as Canadian.
critères, mais aussi pour les productions d’animation pour lesquelles les dix critères ne sont pas requis, pourvu que celles qui
s’appliquent soient toutes remplies par des Canadiens.
VI. Descriptions of the Various Functions in Animated
Production
VI. Descriptions des diverses fonctions dans les productions
d’animation
A. The following functions are eligible to receive points:
A. Les fonctions suivantes sont admissibles à des points :
Director: The director has overall control of the artistic and
creative aspects of the production; establishes the instructional
workbook for the production from script and storyboard; times
the action and supervises the creative and technical aspects of
the work in the various stages of production; provides shot-byshot and frame-by-frame, details of the camera movement and
shot punctuation (done by preparing the timing of each individual scene at the storyboard stage); prepares the bar-sheets,
or exposure sheet instructions for the animator.
The above may also be done in collaboration with or by the
key animator or animation director.
Scriptwriter: The scriptwriter provides the written treatment;
outlines the continuity of the story, dialogue or action and the
parts the various characters will play in it; elaborates upon the
script during the process of visual development at the storyboard stage.
Storyboard Supervisor: The storyboard supervisor, cooperating with the writer, or instead of the writer (depending
on the type of production and studio organization) creates visual development running parallel to the written text in pictures; determines the flow of action from one scene to another;
creates a series of drawings with the associated continuity
showing the major action and scene changes.
First or Second Lead Voice: Leading or second-leading actor
reading a character voice.
Design Supervisor: The design supervisor is responsible for
the style, the visual character, the colour theme and colour
continuity; develops the tones of the backgrounds, figures and
textures; can sometimes create the actual characters jointly
with the director; prepares visual proportion charts of the
characters to safeguard uniformity during the production.
(This position is also referred to sometimes as the art director
or the character designer.)
Layout (location): The layout artist, working from the storyboard, outlines the graphic organization in the form of line
drawings of background environment and staging of action for
the animators’ and background artists’ reference. The layout
artist also draws up camera field references. In feature work
the layout artist will also provide a detailed tonal rendering for
the background department. (A related position is that of the
poser. However, the poser is an animator whose work is preliminary and ephemeral and is not part of the final print.)
Background (location): Provides finished backgrounds for individual scenes of a film.
Key Animator/Animation (person and location): The animator
is primarily responsible for the creative vitality of the production, draws the key phases of movement that determine the life
and expression of the characters; creates the movement of figures or objects; roughs out the timing path or sequence of the
animation; and provides on dope sheets technical information
to the camera operator about the order in which individual
animation phases should be photographed. The animator depicts extremes of movement to provide key drawings and sets
the style and character of the sequence. The key animator’s
Réalisateur : Le réalisateur a le contrôle global des aspects
artistiques et créateurs de la production; établit le cahier technique de production à partir du scénario et du scénariomaquette; chronomètre l’action et supervise les aspects créateurs et techniques du travail dans les diverses étapes de
production; fournit plan par plan, image par image, les détails
du mouvement de la caméra et la ponctuation des plans (en
préparant le minutage de chaque scène au stade de l’établissement du scénario-maquette); prépare les carrogrammes
ou les feuilles d’exposition pour l’animateur.
Les fonctions ci-dessus peuvent également être remplies en
collaboration avec l’animateur ou l’animateur en chef.
Scénariste : Le scénariste s’occupe de l’aspect rédaction; établit l’enchaînement du scénario, du dialogue ou de l’action du
film et les rôles que les divers personnages y joueront; modifie
le scénario en cours de développement visuel au stade de
l’établissement du scénario-maquette.
Superviseur de scénario-maquette : Le superviseur de
scénario-maquette collabore avec le scénariste, ou au lieu du
scénariste (selon le genre de production et d’organisation de
studio) crée le développement visuel parallèlement au scénario; établit l’enchaînement d’une scène à l’autre; crée une série
de dessins, y compris l’enchaînement, illustrant le déroulement de l’action et les changements de scène.
Voix du personnage principal ou secondaire : Acteur principal
ou acteur secondaire qui lit la voix d’un personnage.
Directeur artistique : Le directeur artistique est responsable du
style, du caractère visuel, des coloris et de la continuité dans la
couleur; développe les tons des arrière-plans, des figures et
des textures; peut créer à l’occasion les personnages réels
conjointement avec le réalisateur; prépare les feuilles de modèle pour assurer l’uniformité en cours de production. (Ce
poste est parfois appelé aussi le scénographe ou le créateur des
modèles.)
Maquette (lieu) : Le maquettiste, qui travaille à partir du
scénario-maquette, souligne l’organisation graphique sous
forme de dessins au trait de l’arrière-plan et la mise en scène
aux fins de référence des animateurs et des maquettistes. Il fait
également les cadrages. Pour les métrages, il donnera également une esquisse couleurs détaillée pour le service des maquettes. (Il existe un poste connexe, celui de personne responsable de la mise en place des personnages. Toutefois, celle-ci
est un animateur dont le travail, préliminaire et éphémère, ne
figure pas dans la copie finale.)
Arrière-plans (lieu) : Fournit les arrière-plans pour des scènes
individuelles d’un film.
Animateur/animation clé (personne et lieu) : L’animateur est
principalement responsable de la vitalité créatrice de la production; dessine les phases clés du mouvement qui déterminent la vie et l’expression des personnages; crée le mouvement
des figures et des objets; calibre le parcours ou la séquence de
l’animation; et fournit sur les fiches de tournage les données
techniques au cadreur au sujet de l’ordre dans lequel chaque
phase de l’animation devrait être photographiée. Il dépeint les
positions extrêmes du mouvement pour donner les dessins
clés et établit le style et la nature de la séquence. Son travail
2486
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
work is part of the final print. (This position is sometimes also
referred to as the animator.)
Assistant Animation/In-Betweening (location): The assistant
animators and in-betweeners complete the breakdown drawings and in-between work, once the key characters or figures
have been determined by the animator and the animation has
been done. Breakdown drawings are the main drawings between the key animation drawings that help to define the path
of action. In-between drawings are done after the main path of
action breakdown drawings are completed.
Camera Operator and Operation (person and location): The
camera operator operates the camera for the purpose of recording the sequences of cells and backgrounds according to instructions from the director.
Music Composer: The music composer writes the music or
lyrics, or both, specifically for the production.
Picture Editor: The picture editor assembles individual shots
and sequences in continuity and fits them to the various
soundtracks; provides the sound effects track; analyses the
characteristics of the music or dialogue track; provides information to animators in terms of timed film frames; supervises
the dubbing, the separate sound tracks; and liaises with laboratories to obtain prints.
B. While the following functions play a significant role in animation, no points are attached to them:
Tracer/Photographer: This function involves copying the
animated line drawings onto acetate sheets, or doing the
equivalent via electronic means.
Opaquer: This function involves the application of paint to the
inked-in outlines of acetate drawings or cells, or doing the
equivalent via electronic means.
Animation Director: For large feature productions the function
of animation director is sometimes created to supervise the
animation of an entire sequence. For television specials and
series, the animation director will sometimes be responsible
for supervising the whole production (see director).
Attached to the notice are two charts:
fait partie de la copie finale. (Ce poste est parfois appelé
animateur.)
Aide à l’animation/intervallisme (lieu) : L’animateur adjoint et
l’intervalliste terminent les dessins intermédiaires et le remplissage des intervalles une fois les personnages ou les figures
clés établis et l’animation faite par l’animateur ou l’animatrice. Les dessins intermédiaires sont les dessins principaux
entre les dessins d’animation clés qui aident à définir le déroulement de l’action. Les dessins d’intervalles sont faits lorsque
les dessins intermédiaires du parcours principal sont terminés.
Cadreur (personne) et maniement (lieu) : Le cadreur manie
la caméra afin d’enregistrer les séquences de cellules ou
d’arrière-plans selon les instructions du réalisateur.
Compositeur de la musique : Le compositeur compose la musique ou les paroles ou les deux spécialement pour la
production.
Monteur de l’image : Le monteur de l’image assemble les
plans et séquences individuels en continuité et les synchronise
avec les diverses trames sonores; fournit la trame des effets
sonores; analyse les caractéristiques de la trame musicale ou
du dialogue; fournit les données aux animateurs en ce qui a
trait au code de temps; supervise le doublage, les trames sonores séparées; assure la liaison avec les laboratoires pour obtenir les copies.
B. Bien que les fonctions suivantes jouent un rôle important en
animation, elles ne donnent aucun point :
Traceur/photocopieur : Copie des dessins d’animation au trait
sur acétate ou fait un travail équivalent par des moyens
électroniques.
Gouacheur : Fait le traçage sur acétate ou sur cellules ou fait
un travail équivalent par des moyens électroniques.
Animateur en chef : Pour de grosses productions, la fonction
d’animateur en chef est habituellement créée pour la
supervision de l’animation d’une séquence entière. Pour les
séries ou les émissions spéciales de télévision, il sera parfois
chargé de superviser l’ensemble de la production (voir
réalisateur).
Sont en annexe à l’avis public :
— Chart 1 — Overview of Point System and Mandatory
Position/Location Requirements
— Tableau 1 — Aperçu du système de points et des exigences
obligatoires relatives aux postes et aux lieux
— Chart 2 — Canadian Expenditure Requirements
— Tableau 2 — Exigences relatives aux dépenses canadiennes
[35-1-o]
[35-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1999-136
1. Across Canada
Alliance Atlantis Communications Inc. (Alliance Atlantis)
For authority to acquire a 47.85 percent voting interest in
Sportscope Television Network Ltd. (Sportscope), licensee of
the national English-language specialty programming undertaking devoted exclusively to sports programming. The transfer would be effected through the transfer of the 682,576.36
common shares, currently held by Mr. Keith Campbell, the
trustee, representing 47.85 percent of the voting interest of
Sportscope to Alliance Atlantis. The transaction would not result in a change of effective control as Mr. John Levy, through
AVIS PUBLIC 1999-136
1. L’ensemble du Canada
Alliance Atlantis Communications Inc. (Alliance Atlantis)
En vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir 47,85 p. 100 des
actions avec droit de vote de Sportscope Television Network
Ltd. (Sportscope), titulaire d’un service de télévision spécialisé
de langue anglaise qui, à l’échelle nationale, offre une programmation exclusivement consacrée aux sports. Il s’agirait de
transférer à Alliance Atlantis 682 576,36 des actions ordinaires, présentement détenues par M. Keith Campbell, le fiduciaire, ce qui représente 47,85 p. 100 des actions avec droit de
vote dans Sportscope. La transaction n’entraînerait aucun
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
Levfam Holdings Inc. and 1240412 Ontario Limited, will
continue to own the remaining 52.15 percent of the voting interests in Sportscope.
Deadline for intervention: September 27, 1999
2487
changement au contrôle effectif car M. John Levy, par
l’entremise de Levfam Holdings Inc. et 1240412 Ontario Limited, continuera à détenir les 52,15 p. 100 restants des actions
avec droit de vote de Sportscope.
Date limite d’intervention : le 27 septembre 1999
August 20, 1999
Le 20 août 1999
[35-1-o]
[35-1-o]
2488
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
ACF ACCEPTANCE II LLC
ACF ACCEPTANCE II LLC
DOCUMENT DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENT
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on August 19, 1999, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Supplement No. 1 dated as of August 19, 1999, to Security
Agreement dated as of June 17, 1999, between ACF Acceptance II LLC, as Debtor, and Mercantile Bank National Association, as Secured Party, relating to 56 cars.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 19 août 1999 le
document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Premier supplément en date du 19 août 1999 au contrat de
garantie en date du 17 juin 1999 entre la ACF Acceptance II
LLC, en qualité de débiteur, et la Mercantile Bank National
Association, en qualité de créancier, concernant 56 wagons.
August 19, 1999
Le 19 août 1999
AIRD & BERLIS
Barristers and Solicitors
Les avocats
AIRD & BERLIS
[35-1-o]
[35-1-o]
ACF INDUSTRIES, INCORPORATED
ACF INDUSTRIES, INCORPORATED
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on August 19, 1999, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. Supplement No. 1 dated as of August 19, 1999, to Security
Agreement dated as of June 17, 1999, between ACF Industries,
Incorporated, as Debtor, and Mercantile Bank National Association, as Secured Party, relating to 71 cars; and
2. Supplement No. 5 dated as of August 19, 1999, to Security
Agreement dated as of March 6, 1996, between ACF Industries
Incorporated, as Debtor, and National Bank of Canada, as Secured Party, relating to 84 cars.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 19 août 1999 les
documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire général du Canada :
1. Premier supplément en date du 19 août 1999 au contrat de
garantie en date du 17 juin 1999 entre la ACF Industries,
Incorporated, en qualité de débiteur, et la Mercantile Bank
National Association, en qualité de créancier, concernant
71 wagons;
2. Cinquième supplément en date du 19 août 1999 au contrat
de garantie en date du 6 mars 1996 entre la ACF Industries,
Incorporated, en qualité de débiteur, et la National Bank of
Canada, en qualité de créancier, concernant 84 wagons.
August 19, 1999
Le 19 août 1999
AIRD & BERLIS
Barristers and Solicitors
Les avocats
AIRD & BERLIS
[35-1-o]
[35-1-o]
AIG LIFE INSURANCE COMPANY OF CANADA
LA COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE AIG DU CANADA
HARTFORD LIFE INSURANCE COMPANY OF CANADA
HARTFORD DU CANADA, COMPAGNIE D’ASSURANCEVIE
LETTERS PATENT OF AMALGAMATION
LETTRES PATENTES DE FUSION
Notice is hereby given, pursuant to the provisions of subsection 250(2) of the Insurance Companies Act (Canada), that AIG
Life Insurance Company of Canada, having its head office at
145 Wellington Street W, 8th Floor, Toronto, Ontario M5J 2T4,
and Hartford Life Insurance Company of Canada, having its head
office at 3027 Harvester Road, 5th Floor, Burlington, Ontario
L7N 3G9, intend to make a joint application to the Minister of
Finance on or after September 13, 1999, for letters patent of
amalgamation continuing them as one company under the name
Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 250(2) de la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada), que
La Compagnie d’Assurance-Vie AIG du Canada, dont le siège
social est sis au 145, rue Wellington Ouest, 8e étage, Toronto
(Ontario) M5J 2T4, et la Hartford du Canada, Compagnie
d’Assurance-Vie, dont le siège social est sis au 3027, chemin
Harvester, 5e étage, Burlington (Ontario) L7N 3G9, entendent
faire une demande conjointe au ministre des Finances, le 13 septembre 1999 ou après cette date, pour obtenir des lettres patentes
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
AIG Life Insurance Company of Canada, and in French, La Compagnie d’Assurance-Vie AIG du Canada.
2489
AIG LIFE INSURANCE COMPANY
OF CANADA
HARTFORD LIFE INSURANCE COMPANY
OF CANADA
de fusion leur permettant de poursuivre leurs activités en tant que
compagnie unique sous la dénomination sociale de La Compagnie d’Assurance-Vie AIG du Canada, et en anglais, AIG Life
Insurance Company of Canada.
Le 13 août 1999
LA COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE
AIG DU CANADA
HARTFORD DU CANADA, COMPAGNIE
D’ASSURANCE-VIE
[34-4-o]
[34-4-o]
August 13, 1999
BOMBARDIER CAPITAL RAIL INC.
BOMBARDIER CAPITAL RAIL INC.
DOCUMENT DEPOSITED
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on August 16, 1999, the following
document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Assignment and Assumption Agreement
dated as of August 11, 1999, between Greenbrier Leasing Corporation and Bombardier Capital Rail Inc.
DÉPÔT DE DOCUMENT
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 16 août 1999 le
document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé de convention de cession et de prise en charge en date
du 11 août 1999 entre la Greenbrier Leasing Corporation et la
Bombardier Capital Rail Inc.
August 19, 1999
Le 19 août 1999
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[35-1-o]
[35-1-o]
BTM CAPITAL CORPORATION
BTM CAPITAL CORPORATION
DOCUMENTS DEPOSITED
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on August 13, 1999, the following
documents were deposited in the Office of the Registrar General
of Canada:
1. First Amendment to Summary of Security Agreement effective August 13, 1999, between Locomotive Leasing Associates,
L.L.C. and BTM Capital Corporation;
2. Subordination Agreement dated August 13, 1999, of Momentum Leasing Advisors, LLC; and
3. Partial Release of Security Interest dated August 13, 1999,
of BTM Capital Corporation.
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 13 août 1999 les
documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire général du Canada :
1. Première modification au résumé du contrat de garantie en
vigueur à partir du 13 août 1999 entre la Locomotive Leasing
Associates, L.L.C. et la BTM Capital Corporation;
2. Protocole de cession de rang en date du 13 août 1999 de la
Momentum Leasing Advisors, LLC;
3. Mainlevée partielle de la garantie en date du 13 août 1999
de la BTM Capital Corporation.
August 18, 1999
Le 18 août 1999
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[35-1-o]
[35-1-o]
CANADIAN COUNCIL ON CONTINUING EDUCATION
IN PHARMACY
LE CONSEIL CANADIEN DE L’ÉDUCATION
PERMANENTE EN PHARMACIE
RELOCATION OF HEAD OFFICE
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Notice is hereby given that the CANADIAN COUNCIL ON
CONTINUING EDUCATION IN PHARMACY has changed
the location of its head office to the City of Regina, Province of
Saskatchewan.
March 31, 1999
LINDA SUVEGES
President
Avis est par les présentes donné que LE CONSEIL CANADIEN DE L’ÉDUCATION PERMANENTE EN PHARMACIE
a changé le lieu de son siège social qui est maintenant situé à
Regina, province de la Saskatchewan.
Le 31 mars 1999
La présidente
LINDA SUVEGES
[35-1-o]
[35-1-o]
2490
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
CANADIAN DIRECT INSURANCE INCORPORATED
LA COMPAGNIE D’ASSURANCES CANADIENNE
DIRECTE INCORPORÉE
CHANGE OF NAME
Notice is hereby given, pursuant to paragraph 224(1)(a) of the
Insurance Companies Act, that Canadian Direct Insurance Incorporated (the “Company”) intends to make an application to the
Minister of Finance for approval to change the name of the Company to HSBC Canadian Direct Insurance Incorporated, and in
French, La Compagnie D’Assurances HSBC Canadienne Directe
Incorporée.
MARJORY MILLER
Corporate Secretary
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Avis est par les présentes donné, conformément à l’alinéa 224(1)a) de la Loi sur les sociétés d’assurances, que La
Compagnie d’Assurances Canadienne Directe Incorporée (« la
société ») a l’intention de faire une demande au ministre des Finances pour l’approbation du changement de la dénomination
sociale de la société à La Compagnie D’Assurances HSBC Canadienne Directe Incorporée et, en anglais, HSBC Canadian Direct Insurance Incorporated.
Vancouver, le 28 juillet 1999
Le secrétaire de direction
MARJORY MILLER
[32-4-o]
[32-4-o]
Vancouver, July 28, 1999
COMMONWEALTH EDISON COMPANY
COMMONWEALTH EDISON COMPANY
DOCUMENT DEPOSITED
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on July 29, 1999, the following document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Lease Agreement (Rider No. 1) effective as
of July 27, 1999, between Newcourt Capital USA, Inc. and
Commonwealth Edison Company.
DÉPÔT DE DOCUMENT
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 29 juillet 1999 le
document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé du contrat de location (première annexe) en vigueur à
partir du 27 juillet 1999 entre la Newcourt Capital USA, Inc. et
la Commonwealth Edison Company.
August 17, 1999
Le 17 août 1999
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[35-1-o]
[35-1-o]
COMMONWEALTH EDISON COMPANY
COMMONWEALTH EDISON COMPANY
DOCUMENT DEPOSITED
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on August 9, 1999, the following document was deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
Memorandum of Lease Agreement (Rider No. 2) effective as
of July 27, 1999, between Newcourt Capital USA, Inc. and
Commonwealth Edison Company.
DÉPÔT DE DOCUMENT
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 9 août 1999 le
document suivant a été déposé au Bureau du registraire général
du Canada :
Résumé du contrat de location (deuxième annexe) en vigueur à
partir du 27 juillet 1999 entre la Newcourt Capital USA, Inc. et
la Commonwealth Edison Company.
August 17, 1999
Le 17 août 1999
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[35-1-o]
[35-1-o]
CROSS COUNTRY CANADA/SKI DE FOND CANADA
CROSS COUNTRY CANADA/SKI DE FOND CANADA
RELOCATION OF HEAD OFFICE
Notice is hereby given that Cross Country Canada/Ski de fond
Canada has changed the location of its head office to the Town of
Canmore, Province of Alberta.
August 13, 1999
JOANNE THOMSON
Secretary
CHANGEMENT DE LIEU DU SIÈGE SOCIAL
Avis est par les présentes donné que Cross Country Canada/Ski
de fond Canada a changé le lieu de son siège social qui est maintenant situé à Canmore, province d’Alberta.
Le 13 août 1999
La secrétaire
JOANNE THOMSON
[35-1-o]
[35-1-o]
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2491
THE GLENGARRY AND STORMONT RAILWAY
COMPANY
THE GLENGARRY AND STORMONT RAILWAY
COMPANY
ANNUAL GENERAL MEETING
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The Glengarry and Stormont Railway Company
will be held at 225 King Street W, Toronto, Ontario, on Wednesday, September 8, 1999, at 2 p.m., for the election of directors
and the transaction for such other business that may properly
come before the meeting.
Toronto, July 7, 1999
GLEN R. COPELAND
Secretary
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Avis est par les présentes donné que l’assemblée générale annuelle des actionnaires de The Glengarry and Stormont Railway
Company se tiendra au 225, rue King Ouest, Toronto (Ontario), le
mercredi 8 septembre 1999, à 14 h, afin d’élire les administrateurs de la compagnie et d’examiner toutes les questions dont elle
pourra être saisie.
Toronto, le 7 juillet 1999
Le secrétaire
GLEN R. COPELAND
[32-4-o]
[32-4]
HABIB BANK AG ZURICH
HABIB BANK AG ZURICH
LETTERS PATENT
Notice is hereby given that Habib Bank AG Zurich intends to
file an application with the Superintendent of Financial Institutions, pursuant to Part III of the Bank Act, for letters patent incorporating a Schedule II bank under the name Habib Canadian
Bank, in English, and Banque Habib Canadienne, in French.
Any person who objects to the issuance of these letters patent
may submit an objection in writing to the Office of the Superintendent of Financial Institutions, Registration and Approvals Division, 255 Albert Street, 15th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0H2,
on or before October 20, 1999.
Toronto, August 16, 1999
GOWLING, STRATHY & HENDERSON
Barristers and Solicitors
LETTRES PATENTES
Avis est par les présentes donné que la Habib Bank AG Zurich
a l’intention de soumettre au surintendant des institutions financières, en vertu de la partie III de la Loi sur les banques, une demande de lettres patentes constituant une banque de l’annexe II
sous la dénomination sociale de Banque Habib Canadienne, en
français, et Habib Canadian Bank, en anglais.
Toute personne qui s’oppose à l’émission de ces lettres patentes peut s’adresser par écrit au Bureau du surintendant des
institutions financières, Division de l’agrément et des approbations, 255, rue Albert, 15e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0H2, au
plus tard le 20 octobre 1999.
Toronto, le 16 août 1999
Les avocats
GOWLING, STRATHY & HENDERSON
[35-4-o]
[35-4-o]
ING CANADA INC.
ING CANADA INC.
EQUISURE FINANCIAL NETWORK INC.
LETTERS PATENT
Notice is hereby given, pursuant to the provisions of section 25
of the Insurance Companies Act, S.C., 1991, c. 47, that ING
Canada Inc. and Equisure Financial Network Inc. intend to file an
application with the Superintendent of Financial Institutions of
Canada for letters patent incorporating Northbrooke General Insurance Company of Canada for the purpose of transacting the
business of property, liability, automobile, boiler and machinery,
fidelity and marine insurance.
Any person objecting to the proposed incorporation may
submit an objection in writing to the Office of the Superintendent
of Financial Institutions, Ottawa, Ontario K1A 0H2, on or before
October 19, 1999.
Toronto, August 21, 1999
ING CANADA INC.
FRANÇOISE GUÉNETTE
Senior Vice-President, Legal and
Corporate Services, and Secretary
EQUISURE FINANCIAL NETWORK INC.
ROBERT F. HUTCHINSON
Senior Vice-President and
General Counsel
EQUISURE FINANCIAL NETWORK INC.
LETTRES PATENTES
Avis est par les présentes donné que ING Canada Inc. et
Equisure Financial Network Inc. ont l’intention de présenter une
requête, au titre de l’article 25 de la Loi sur les sociétés d’assurances, L.C. (1991), ch. 47, auprès du surintendant des institutions financières du Canada, pour obtenir des lettres patentes
constituant en personne morale la Compagnie d’assurance générale Northbrooke du Canada, afin d’exercer des activités relatives
aux assurances de biens, responsabilité, automobile, bris de machines, contre les détournements et maritime.
Quiconque s’oppose à la présente proposition de constitution
en personne morale peut soumettre une opposition par écrit au
Bureau du surintendant des institutions financières, Ottawa
(Ontario) K1A 0H2, au plus tard le 19 octobre 1999.
Toronto, le 21 août 1999
ING CANADA INC.
La première vice-présidente, services
corporatifs et juridiques, et secrétaire
FRANÇOISE GUÉNETTE
EQUISURE FINANCIAL NETWORK INC.
Le premier vice-président et
chef des affaires juridiques
ROBERT F. HUTCHINSON
[35-4-o]
[35-4-o]
2492
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
THE KINGSTON AND PEMBROKE RAILWAY
COMPANY
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER DE KINGSTON À
PEMBROKE
ANNUAL GENERAL MEETING
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The Kingston and Pembroke Railway Company
will be held on Tuesday, September 14, 1999, at 9:45 a.m., Calgary time, in the Oxbow Room, Room 20070, Gulf Canada
Square, Calgary, Alberta, for presentation of the financial statements, the election of directors, the appointment of the auditor of
the Company and for the transaction of such other business as
may properly come before the meeting.
Calgary, July 27, 1999
By Order of the Board
B. J. HAYDEN
Secretary-Treasurer
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
L’assemblée générale annuelle des actionnaires de la Compagnie du chemin de fer de Kingston à Pembroke se tiendra au
Gulf Canada Square, Calgary (Alberta), dans la salle Oxbow,
pièce 20070, le mardi 14 septembre 1999, à 9 h 45, heure de Calgary, pour présenter les états financiers, élire les administrateurs,
nommer le vérificateur de la compagnie et examiner toutes les
questions dont elle pourra être saisie.
[33-4-o]
[33-4-o]
Calgary, le 27 juillet 1999
Par ordre du conseil
Le secrétaire-trésorier
B. J. HAYDEN
THE LAKE ERIE AND NORTHERN RAILWAY
COMPANY
LE CHEMIN DE FER DU LAC ÉRIÉ ET DU NORD
ANNUAL GENERAL MEETING
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The Lake Erie and Northern Railway Company
will be held on Tuesday, September 14, 1999, at 9:15 a.m., Calgary time, in the Oxbow Room, Room 20070, Gulf Canada
Square, Calgary, Alberta, for presentation of the financial statements, the election of directors, the appointment of the auditor of
the Company and for the transaction of such other business as
may properly come before the meeting.
Calgary, July 27, 1999
By Order of the Board
B. J. HAYDEN
Secretary
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
L’assemblée générale annuelle des actionnaires du Chemin de
fer du Lac Érié et du Nord se tiendra au Gulf Canada Square,
Calgary (Alberta), dans la salle Oxbow, pièce 20070, le mardi
14 septembre 1999, à 9 h 15, heure de Calgary, pour présenter les
états financiers, élire les administrateurs, nommer le vérificateur
de la compagnie et examiner toutes les questions dont elle pourra
être saisie.
[33-4-o]
[33-4-o]
Calgary, le 27 juillet 1999
Par ordre du conseil
Le secrétaire
B. J. HAYDEN
LIFE INSURANCE COMPANY OF ROYAL BANK OF
CANADA
COMPAGNIE D’ASSURANCE-VIE DE LA BANQUE
ROYALE DU CANADA
CHANGE OF NAME
Notice is hereby given that Life Insurance Company of Royal
Bank of Canada intends to make application, pursuant to section 224 of the Insurance Companies Act (Canada), to the Minister of Finance for approval to change its name to RBC Life Insurance Company, in English, and Compagnie d’assurance vie RBC,
in French.
JANIS A. RIVEN
Corporate Secretary
CHANGEMENT DE RAISON SOCIALE
Avis est donné par les présentes que la Compagnie d’assurancevie de la Banque Royale du Canada se propose de faire une demande au ministre des Finances, conformément à l’article 224 de
la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada), afin d’obtenir
l’approbation de changer sa raison sociale pour celle de Compagnie d’assurance vie RBC, en français, et RBC Life Insurance
Company, en anglais.
Hamilton, le 28 juillet 1999
La secrétaire générale
JANIS A. RIVEN
[32-4-o]
[32-4-o]
Hamilton, July 28, 1999
MANITOBA AND NORTH WESTERN RAILWAY
COMPANY OF CANADA
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER DU MANITOBA ET
DU NORD-OUEST DU CANADA
ANNUAL GENERAL MEETING
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of Manitoba and North Western Railway Company
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
L’assemblée générale annuelle des actionnaires de la Compagnie du chemin de fer du Manitoba et du Nord-Ouest du Canada
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2493
of Canada will be held on Tuesday, September 14, 1999, at
10 a.m., Calgary time, in the Oxbow Room, Room 20070, Gulf
Canada Square, Calgary, Alberta, for presentation of the financial
statements, the election of directors, the appointment of the
auditor of the Company and for the transaction of such other
business as may properly come before the meeting.
Calgary, July 27, 1999
By Order of the Board
B. J. HAYDEN
Secretary
se tiendra au Gulf Canada Square, Calgary (Alberta), dans la salle
Oxbow, pièce 20070, le mardi 14 septembre 1999, à 10 h, heure
de Calgary, pour présenter les états financiers, élire les administrateurs, nommer le vérificateur de la compagnie et examiner
toutes les questions dont elle pourra être saisie.
[33-4-o]
[33-4-o]
Calgary, le 27 juillet 1999
Par ordre du conseil
Le secrétaire
B. J. HAYDEN
MINISTRY OF ENVIRONMENT, LANDS AND PARKS OF
BRITISH COLUMBIA
MINISTRY OF ENVIRONMENT, LANDS AND PARKS OF
BRITISH COLUMBIA
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Sigurd J. P. Hatlevik, on behalf of the Ministry of Environment, Lands and Parks of British Columbia, hereby gives notice
that an application has been made to the Minister of Fisheries and
Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval
of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, Sigurd J. P. Hatlevik has deposited with the
Minister of Fisheries and Oceans, at Vancouver, British Columbia, and in the office of the District Registrar of the Land Registry
District of Caribou, at Prince George, British Columbia, under
deposit number PN30887, a description of the site and plans of a
proposed small low flow storage dam for fish conservation purposes, across the Nithi River, located on vacant Crown land, at
the outlet of Borel Lake, about 13 km southwest of the Fraser
Lake townsite, at about latitude 53°56′ and longitude 125°01′.
S. P. HATLEVIK
Fisheries Technician
Sigurd J. P. Hatlevik, au nom du Ministry of Environment,
Lands and Parks of British Columbia (ministère de l’Environnement, des Terres et des Parcs de la Colombie-Britannique), donne
avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du
ministre des Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation des plans et de
l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Sigurd J. P. Hatlevik
a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre
des Pêches et des Océans, à Vancouver (Colombie-Britannique),
et au bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement
de Caribou, à Prince George (Colombie-Britannique), sous le
numéro de dépôt PN30887, une description de l’emplacement et
les plans d’un petit barrage réservoir à faible débit aux fins de
conservation des poissons, qui traversera la rivière Nithi, qu’on
propose de construire sur des terres publiques vacantes, à la
décharge du lac Borel, à environ 13 km au sud-ouest du village
de Fraser Lake et à environ 53°56′ de latitude et 125°01′ de
longitude.
Le projet fait présentement l’objet d’un examen préalable en conformité avec la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation dans l’eau douce et sur l’environnement
doit être adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la
date de publication du présent avis, au Directeur régional, Division de la protection des eaux navigables, Programmes opérationnels, Garde côtière canadienne, Ministère des Pêches et des
Océans, 555, rue Hastings Ouest, Bureau 350, Vancouver
(Colombie-Britannique) V6B 5G3.
Smithers, le 19 août 1999
Le technicien en pêche maritime et commerciale
S. P. HATLEVIK
[35-1-o]
[35-1]
MINISTRY OF TRANSPORTATION AND HIGHWAYS OF
BRITISH COLUMBIA
MINISTRY OF TRANSPORTATION AND HIGHWAYS OF
BRITISH COLUMBIA
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Ministry of Transportation and Highways of British Columbia hereby gives notice that an application has been made to
the Minister of Fisheries and Oceans under the Navigable Waters
Protection Act for approval of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, the Ministry of
Transportation and Highways of British Columbia has deposited
with the Minister of Fisheries and Oceans, at Vancouver, British
Le Ministry of Transportation and Highways of British Columbia (ministère des Transports et de la Voirie de la ColombieBritannique) donne avis, par les présentes, qu’une demande a été
déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans, en vertu de
la Loi sur la protection des eaux navigables, pour l’approbation
des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit ci-après. Le
Ministry of Transportation and Highways of British Columbia a,
And take notice that the project is presently being screened
pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on fresh
water navigation and on the environment should be directed, not
later than one month from the date of publication of this notice,
to the Regional Director, Navigable Waters Protection Division,
Operational Programs, Canadian Coast Guard, Department of
Fisheries and Oceans, 350–555 West Hastings Street, Vancouver,
British Columbia V6B 5G3.
Smithers, August 19, 1999
2494
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
For further information, please contact the Ministry of Transportation and Highways of British Columbia, Bridge Branch,
4D–940 Blanshard Street, P.O. Box 9850, Station Prov. Govt.,
Victoria, British Columbia V8W 9T5.
Victoria, August 9, 1999
HARRY LALI
Minister
en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des
Pêches et des Océans, à Vancouver (Colombie-Britannique), et au
bureau de la publicité des droits du district d’enregistrement de
Kamloops, à Kamloops (Colombie-Britannique), sous le numéro
de dessin 7425-1, numéro de référence du cadastre (numéro de
dépôt) KN41157, le plan du remplacement du pont situé sur le
chemin Biss, au-dessus du ruisseau Bridge, sur l’emprise routière
qui traverse la réserve indienne Canim Lake 1, plan 62 des registres d’arpentage des terres du Canada, près de 100 Mile House
(Colombie-Britannique). La hauteur libre est de 0,7 mètre audessus du niveau des crues estimé pour une période de 100 ans et
la largeur du chenal est de 7 mètres.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement doit être
adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la date de
publication du présent avis, au Directeur régional, Division de la
protection des eaux navigables, Services à la navigation maritime,
Garde côtière canadienne, Ministère des Pêches et des Océans,
555, rue Hastings Ouest, Bureau 350, Vancouver (ColombieBritannique) V6B 5G3.
Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le Ministry of Transportation and Highways, Bridge
Branch, 940, rue Blanshard, Pièce 4D, Case postale 9850, Succusale Prov. Govt., Victoria (Colombie-Britannique) V8W 9T5.
Victoria, le 9 août 1999
Le ministre
HARRY LALI
[35-1-o]
[35-1]
Columbia, and in the office of the District Registrar of the Land
Registry District of Kamloops, at Kamloops, British Columbia,
Drawing Number 7425-1, Land Registry Reference (Deposit)
Number KN41157, being a plan of the replacement of the bridge
on Biss Road, located over the Bridge Creek, on Highway Rightof-Way through Canim Lake Indian Reserve 1, C.L.S.R. Plan 62,
near 100 Mile House, British Columbia. The clearance will be
0.7 metre above the 100-year high water level, with a channel
width of 7 metres.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment should be directed, not later
than one month from the date of publication of this notice, to the
Regional Director, Navigable Waters Protection Division, Marine
Navigational Services, Canadian Coast Guard, Department of
Fisheries and Oceans, 350–555 West Hastings Street, Vancouver,
British Columbia V6B 5G3.
THE MONTREAL AND ATLANTIC RAILWAY
COMPANY
COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER DE MONTRÉAL À
L’ATLANTIQUE
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The Montreal and Atlantic Railway Company will
be held on Tuesday, September 14, 1999, at 11:20 a.m., Montréal
time, in Room 215, Windsor Station, Montréal, Quebec, for presentation of the financial statements, the election of directors, the
appointment of the auditor of the Company and for the transaction of such other business as may properly come before the
meeting.
Calgary, July 27, 1999
By Order of the Board
B. J. HAYDEN
Secretary
L’assemblée générale annuelle des actionnaires de la Compagnie du chemin de fer de Montréal à l’Atlantique se tiendra à
la gare Windsor, Montréal (Québec), dans la salle 215, le mardi
14 septembre 1999, à 11 h 20, heure de Montréal, pour présenter
les états financiers, élire les administrateurs, nommer le vérificateur de la compagnie et examiner toutes les questions dont elle
pourra être saisie.
[33-4-o]
[33-4-o]
Calgary, le 27 juillet 1999
Par ordre du conseil
Le secrétaire
B. J. HAYDEN
PARAMOUNT RESOURCES LTD.
PARAMOUNT RESOURCES LTD.
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
Associated Engineering Alberta Ltd., on behalf of Paramount
Resources Ltd., hereby gives notice that an application has been
made to the Minister of Fisheries and Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval of the plans and site of the
work described herein. Under section 9 of the said Act, Associated Engineering Alberta Ltd. has deposited with the Minister of
Fisheries and Oceans, and in the office of the District Registrar at
the Land Titles Office, 153–1011 Fourth Avenue, Prince George,
British Columbia V2L 3H9, under deposit number PN30860, a
description of the site and plans of the proposed new bridge over
L’Associated Engineering Alberta Ltd., au nom de la Paramount Resources Ltd., donne avis, par les présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des Pêches et des Océans
en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables, pour
l’approbation des plans et de l’emplacement de l’ouvrage décrit
ci-après. L’Associated Engineering Alberta Ltd. a, en vertu de
l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches et
des Océans, et au bureau de la publicité des droits situé au 1011,
Quatrième Avenue, Bureau 153, Prince George (ColombieBritannique) V2L 3H9, sous le numéro de dépôt PN30860, une
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2495
And take notice that the project will be subject to review pursuant to the Canadian Environmental Assessment Act.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation and on the environment should be directed, not later
than one month from the date of publication of this notice, to
the Regional Director, Navigable Waters Protection Division,
Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
350–555 West Hastings Street, Vancouver, British Columbia
V6B 5G3.
Edmonton, August 20, 1999
ASSOCIATED ENGINEERING ALBERTA LTD.
description de l’emplacement et les plans d’un nouveau pont que
l’on propose de construire au-dessus du ruisseau D’Easum
(Maxhamish), à 59°55′00″ de latitude et 123°00′30″ de longitude,
sur des terres publiques non levées en Colombie-Britannique,
section 1, P & NG Bloc I, 94-0-15.
Le projet fera l’objet d’un examen en conformité avec la Loi
canadienne sur l’évaluation environnementale.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime et sur l’environnement doit être
adressée par écrit, dans un délai d’un mois suivant la date de
publication du présent avis, au Directeur régional, Division de la
protection des eaux navigables, Garde côtière canadienne, Ministère des Pêches et des Océans, 555, rue Hastings Ouest, Bureau
350, Vancouver (Colombie-Britannique), V6B 5G3.
Edmonton, le 20 août 1999
ASSOCIATED ENGINEERING ALBERTA LTD.
[35-1-o]
[35-1]
D’Easum (Maxhamish) Creek (59°55′00″ latitude, 123°00′30″
longitude) within Unsurveyed Crown Land in British Columbia,
Section 1, P & NG Block I, 94-0-15.
PLACEMENTS JACQUES LEFAIVRE DAVID INC.
PLACEMENTS JACQUES LEFAIVRE DAVID INC.
NOTICE OF LIQUIDATION
AVIS DE LIQUIDATION
Notice is hereby given that the corporation Placements Jacques
Lefaivre David Inc. will be liquidated and dissolved in accordance with the provisions of the Canada Business Corporations
Act (R.S., 1985, c. C-44) [the “Act”] and pursuant to paragraph 221(b) of the Act, Friedman & Friedman Inc., as Liquidator
of the said corporation, hereby requires:
(a) all debtors of the corporation to render account and to pay
all debts owing to the corporation;
(b) all persons possessing property of the corporation to deliver
the said property;
(c) all creditors or persons having a claim against the corporation, whether this claim be liquidated, unliquidated, future or
contingent, to furnish a detailed account of their claim;
and this to be effectuated at the office of the Liquidator, situated
at 8000 Décarie Boulevard, Suite 500, Montréal, Quebec H4P
2S4, on or before September 17, 1999.
Montréal, August 28, 1999
FRIEDMAN & FRIEDMAN INC.
ANDREW DALGLEISH, C.A., C.I.P.
Avis est par la présente donné que la société Placements
Jacques Lefaivre David Inc. sera liquidée et dissoute conformément aux dispositions de la Loi canadienne sur les sociétés par
actions [L.R. (1985), ch. C-44] (la « Loi ») et qu’en vertu de
l’alinéa 221b) de la Loi, Friedman & Friedman Inc., en sa qualité
de liquidatrice de ladite société, enjoint :
a) à tous débiteurs de la société de rendre compte et de payer
leurs dettes envers la société;
b) à toutes personnes en possession des biens de la société de
les remettre;
c) à tous créanciers de la société de fournir un relevé détaillé de
leurs créances, que ces créances soient ou non liquidées, futures ou éventuelles;
le tout devant être fait au bureau de la liquidatrice, situé au 8000,
boulevard Décarie, Bureau 500, Montréal (Québec) H4P 2S4, au
plus tard le 17 septembre 1999.
Montréal, le 28 août 1999
FRIEDMAN & FRIEDMAN INC.
ANDREW DALGLEISH, C.A., C.I.P.
[35-1-o]
[35-1-o]
Le 28 août 1999
Gazette du Canada Partie I
2497
INDEX
No. 35 — August 28, 1999
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions ..................
Decisions
99-234 to 99-289...............................................................
Public Notices
1999-125-1 ........................................................................
1999-134 ...........................................................................
1999-135 — Definition of a Canadian program —
Clarifications and proposed revisions............................
1999-136 ...........................................................................
2462
2462
2469
2470
2470
2486
GOVERNMENT HOUSE
Meritorious Service Decorations ....................................... 2436
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act
Permit No. 4543-2-03232..................................................
Permit No. 4543-2-05994, amended .................................
Finance, Dept. of
Statements
Bank of Canada, balance sheet as at August 11, 1999 ......
Bank of Canada, balance sheet as at August 18, 1999 ......
Health, Dept. of
Food and Drugs Act
Food and Drug Regulations — Amendments....................
Industry, Dept. of
Appointments ....................................................................
Senators called ..................................................................
National Revenue, Dept. of
Income Tax Act
Revocation of registration of charities ..............................
MISCELLANEOUS NOTICES
ACF Acceptance II LLC, document deposited......................
ACF Industries, Incorporated, documents deposited ............
*AIG Life Insurance Company of Canada and Hartford
Life Insurance Company of Canada, letters patent of
amalgamation ....................................................................
Bombardier Capital Rail Inc., document deposited ..............
British Columbia, Ministry of Environment, Lands and
Parks of, small low flow storage dam for fish conservation purposes across the Nithi River, B.C. ........................
2442
2443
2457
2459
2443
2450
2453
2453
2488
2488
2488
2489
2493
MISCELLANEOUS NOTICES (Conc.)
British Columbia, Ministry of Transportation and
Highways of, replacement of the bridge over the Bridge
Creek B.C..........................................................................
BTM Capital Corporation, documents deposited..................
CANADIAN COUNCIL ON CONTINUING EDUCATION IN PHARMACY, relocation of head office............
*Canadian Direct Insurance Incorporated, change of name..
Commonwealth Edison Company, documents deposited .....
Cross Country Canada, relocation of head office .................
*Glengarry and Stormont Railway Company (The), annual
general meeting .................................................................
Habib Bank AG Zurich, letters patent...................................
ING Canada Inc. and Equisure Financial Network Inc.,
letters patent ......................................................................
*Kingston and Pembroke Railway Company (The), annual
general meeting .................................................................
*Lake Erie and Northern Railway Company (The), annual
general meeting .................................................................
*Life Insurance Company of Royal Bank of Canada,
change of name .................................................................
*Manitoba and North Western Railway Company of
Canada, annual general meeting........................................
*Montreal and Atlantic Railway Company (The), annual
general meeting .................................................................
Paramount Resources Ltd., new bridge over D’Easum
(Maxhamish) Creek, B.C...................................................
Placements Jacques Lefaivre David Inc., notice of
liquidation .........................................................................
2493
2489
2489
2490
2490
2490
2491
2491
2491
2492
2492
2492
2492
2494
2494
2495
PARLIAMENT
Chief Electoral Officer
Canada Elections Act
Amendment to the list of provincial acts specified in
Schedule IV to the Canada Elections Act...................... 2461
House of Commons
*Filing applications for private bills (1st Session,
36th Parliament) ............................................................ 2461
SUPPLEMENTS
Copyright Board
Statement of Royalties to be Collected by NRCC for the
Public Performance or the Communication to the Public by Telecommunication, in Canada, of Published
Sound Recordings Embodying Musical Works and
Performer’s Performances of Such Works for the
Years 1998 to 2002 (Erratum)
2498
Canada Gazette Part I
August 28, 1999
INDEX
No 35 — Le 28 août 1999
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
ACF Acceptance II LLC, dépôt de document .......................
ACF Industries, Incorporated, dépôt de documents ..............
Bombardier Capital Rail Inc., dépôt de document ................
British Columbia, Ministry of Environment, Lands and
Parks of, petit barrage réservoir à faible débit aux fins de
conservation des poissons qui traversera la rivière Nithi
(C.-B.) ...............................................................................
British Columbia, Ministry of Transportation and
Highways of, remplacement du pont au-dessus du
ruiseau Bridge (C.-B.) .......................................................
BTM Capital Corporation, dépôt de documents ...................
*Chemin de fer du Lac Érié et du Nord (Le), assemblée
générale annuelle...............................................................
Commonwealth Edison Company, dépôt de documents.......
*Compagnie d’Assurance-Vie AIG du Canada (La) et
Hartford du Canada, Compagnie d’Assurance-Vie,
lettres patentes de fusion ...................................................
*Compagnie d’assurance-vie de la Banque Royale du
Canada, changement de raison sociale ..............................
*Compagnie d’Assurances Canadienne Directe Incorporée
(La), changement de dénomination sociale .......................
*Compagnie du chemin de fer de Kingston à Pembroke,
assemblée générale annuelle..............................................
*Compagnie du chemin de fer de Montréal à l’Atlantique,
assemblée générale annuelle..............................................
*Compagnie du chemin de fer du Manitoba et du NordOuest du Canada, assemblée générale annuelle ................
CONSEIL CANADIEN DE L’ÉDUCATION PERMANENTE EN PHARMACIE (LE), changement de lieu du
siège social ........................................................................
*Glengarry and Stormont Railway Company (The),
assemblée générale annuelle..............................................
Habib Bank AG Zurich, lettres patentes ...............................
ING Canada Inc. et Equisure Financial Network Inc., lettres
patentes..............................................................................
Paramount Resources Ltd., nouveau pont au-dessus du
ruisseau D’Easum (Maxhamish) [C.-B.] ...........................
Placements Jacques Lefaivre David Inc., avis de liquidation
Ski de fond Canada, changement de lieu du siège social ......
2488
2488
2489
2493
2493
2489
2492
2490
2488
2492
2490
2492
AVIS DU GOUVERNEMENT (fin)
Finances, min. des
Bilans
Banque du Canada, bilan au 11 août 1999 ........................
Banque du Canada, bilan au 18 août 1999 ........................
Industrie, min. de l’
Nominations ......................................................................
Sénateurs appelés ..............................................................
Revenu national, min. du
Loi de l’impôt sur le revenu
Annulation d’enregistrement d’organismes de
bienfaisance ...................................................................
Santé, min. de la
Loi sur les aliments et drogues
Règlement sur les aliments et drogues — Modifications ..
COMMISSIONS
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions ...........
Avis publics
1999-125-1 ........................................................................
1999-134 ...........................................................................
1999-135 — Définition d’une émission canadienne —
Précisions et révisions proposées ..................................
1999-136 ...........................................................................
Décisions
99-234 à 99-289 ................................................................
2458
2460
2450
2453
2453
2443
2462
2469
2470
2470
2486
2462
2489
PARLEMENT
Chambre des communes
*Demandes introductives de projets de loi privés
(1re session, 36e législature) ........................................... 2461
Directeur général des élections
Loi électorale du Canada
Modification à la liste des lois provinciales mentionnées
à l’annexe IV de la Loi électorale du Canada ................ 2461
2491
2491
RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
Décorations pour service méritoire.................................... 2436
2491
SUPPLÉMENTS
Commission du droit d’auteur
Tarif des redevances à percevoir par la SCGDV pour
l’exécution en public ou la communication au public
par télécommunication, au Canada, d’enregistrements
sonores publiés constitués d’œuvres musicales et de la
prestation de telles œuvres pour les années 1998 à
2002 (Erratum)
2494
2492
2494
2495
2490
AVIS DU GOUVERNEMENT
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement
Permis no 4543-2-03232.................................................... 2442
Permis no 4543-2-05994, modifié ..................................... 2443
(Erratum)
Supplement
Canada Gazette, Part I
August 28, 1999
(Erratum)
Supplément
Gazette du Canada, Partie I
Le 28 août 1999
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT
D’AUTEUR
Statement of Royalties to be
Collected by NRCC for the Public Performance
or the Communication to the Public by
Telecommunication, in Canada, of
Published Sound Recordings Embodying
Musical Works and Performer’s Performances
of Such Works for the Years 1998 to 2002
Tarif des redevances à percevoir
par la SCGDV pour l’exécution en public
ou la communication au public par
télécommunication, au Canada,
d’enregistrements sonores publiés constitués
d’œuvres musicales et de la prestation de telles
œuvres pour les années 1998 à 2002
Tariff No. 1.A
(Commercial Radio)
Tarif no 1.A
(Radio commerciale)
Le 28 août 1999
Supplément à la Gazette du Canada
3
COPYRIGHT BOARD
COMMISSION DU DROIT D’AUTEUR
FILE: Public Performance of Sound Recordings 1998-2002
DOSSIER : Exécution publique d’enregistrements sonores 19982002
Statement of Royalties to be Collected for the Public
Performance or the Communication to the Public by
Telecommunication, in Canada, of Published Sound Recordings
Embodying Musical Works and Performer’s Performances of
Such Works
Tarif des redevances à percevoir pour l’exécution en public ou la
communication au public par télécommunication, au Canada,
d’enregistrements sonores publiés constitués d’œuvres musicales
et de la prestation de telles œuvres
Notice is hereby given that in the Copyright Board supplement
published in the Canada Gazette, Part I, Vol. 133, No. 33, dated
Saturday, August 14, 1999, a clerical error was made in the text
of paragraph 5(2) of the royalties of Tariff No. 1.A (Commercial
Radio). A low-use station should pay 0.63 per cent of its advertising revenues during the reference month and not 0.64 per cent as
published.
Avis est par les présentes donné que dans le supplément de la
Commission du droit d’auteur publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada, vol. 133, no 33, en date du samedi 14 août
1999, une erreur d’écriture s’est glissée dans le texte du paragraphe 5(2) des redevances du Tarif 1.A (Radio commerciale). Une
station à faible utilisation doit verser 0,63 pour cent des recettes
publicitaires qu’elle a perçues durant le mois de référence et non
0,64 pour cent tel qu’il a été publié.
Ottawa, le 28 août 1999
Le secrétaire de la Commission
CLAUDE MAJEAU
56, rue Sparks, Bureau 800
Ottawa (Ontario)
K1A 0C9
(613) 952-8621 (téléphone)
(613) 952-8630 (télécopieur)
majeauc@smtp.gc.ca (courrier électronique)
Ottawa, August 28, 1999
CLAUDE MAJEAU
Secretary to the Board
56 Sparks Street, Suite 800
Ottawa, Ontario
K1A 0C9
(613) 952-8621 (Telephone)
(613) 952-8630 (Facsimile)
majeauc@smtp.gc.ca (Electronic mail)
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising