Canada Gazette du Part I

Canada Gazette du Part I
Vol. 133, no 19
Vol. 133, No. 19
Canada
Gazette
Gazette
du Canada
Part I
Partie I
OTTAWA, SATURDAY, MAY 8, 1999
OTTAWA, LE SAMEDI 8 MAI 1999
NOTICE TO READERS
The Canada Gazette is published under authority of the
Statutory Instruments Act. It consists of three parts as described
below:
Part I
Material required by federal statute or regulation to
be published in the Canada Gazette other than items
identified for Parts II and III below — Published
every Saturday
Part II
Statutory Instruments (Regulations) and other classes
of statutory instruments and documents — Published
January 6, 1999, and at least every second
Wednesday thereafter
Part III
Public Acts of Parliament and their enactment
proclamations — Published as soon as is reasonably
practicable after Royal Assent
The Canada Gazette is available in most public libraries for
consultation.
To subscribe to, or obtain copies of, the Canada Gazette,
contact bookstores selling Government publications as listed
in the telephone directory or write to: Canadian Government
Publishing, Public Works and Government Services Canada,
Ottawa, Canada K1A 0S9.
Canada Gazette
Yearly subscription
Canada
Outside Canada
Per copy
Canada
Outside Canada
Part I
Part II
Part III
$135.00
US$135.00
$67.50
US$67.50
$28.50
US$28.50
$2.95
US$2.95
$3.50
US$3.50
$4.50
US$4.50
AVIS AU LECTEUR
La Gazette du Canada est publiée conformément aux
dispositions de la Loi sur les textes réglementaires. Elle est
composée des trois parties suivantes :
Partie I
Textes devant être publiés dans la Gazette du
Canada conformément aux exigences d’une loi
fédérale ou d’un règlement fédéral et qui ne satisfont
pas aux critères des Parties II et III — Publiée le
samedi
Partie II
Textes réglementaires (Règlements) et autres catégories
de textes réglementaires et de documents — Publiée le
6 janvier 1999 et au moins tous les deux mercredis par la
suite
Partie III
Lois d’intérêt public du Parlement et les proclamations
énonçant leur entrée en vigueur — Publiée aussitôt que
possible après la sanction royale
On peut consulter la Gazette du Canada dans la plupart des
bibliothèques publiques.
On peut s’abonner à la Gazette du Canada ou en obtenir des
exemplaires en s’adressant aux agents libraires associés énumérés
dans l’annuaire téléphonique ou en s’adressant à : Les Éditions
du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9.
Gazette du Canada
Abonnement annuel
Canada
Extérieur du Canada
Exemplaire
Canada
Extérieur du Canada
Partie I
Partie II
Partie III
135,00 $
135,00 $US
67,50 $
67,50 $US
28,50 $
28,50 $US
2,95 $
2,95 $US
3,50 $
3,50 $US
4,50 $
4,50 $US
REQUESTS FOR INSERTION
DEMANDES D’INSERTION
Requests for insertion should be directed to the Canada
Gazette Directorate, Public Works and Government Services
Canada, 350 Albert Street, 5th Floor, Ottawa, Ontario K1A 0S5,
(613) 991-1351 (Telephone), (613) 991-3540 (Facsimile).
Les demandes d’insertion doivent être envoyées à la
Direction de la Gazette du Canada, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada, 350, rue Albert, 5e étage, Ottawa
(Ontario) K1A 0S5, (613) 991-1351 (téléphone), (613) 991-3540
(télécopieur).
Bilingual texts received as late as six working days before the
desired Saturday’s date of publication will, if time and other
resources permit, be scheduled for publication that date.
Un texte bilingue reçu au plus tard six jours ouvrables avant la
date de parution demandée paraîtra, le temps et autres ressources
le permettant, le samedi visé.
Each client will receive a free copy of the Canada Gazette for
every week during which a notice is published.
Pour chaque semaine de parution d’un avis, le client recevra un
exemplaire gratuit de la Gazette du Canada.
© Her Majesty the Queen in Right of Canada, represented by the
Minister of Public Works and Government Services, 1999
Published by the Queen’s Printer for Canada, 1999
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le
ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, 1999
Publié par l’Imprimeur de la Reine pour le Canada, 1999
Le 8 mai 1998
Gazette du Canada Partie I
TABLE OF CONTENTS
TABLE DES MATIÈRES
No. 19 — May 8, 1999
No 19 — Le 8 mai 1999
1233
Government Notices* .......................................................
Appointments ................................................................
Notice of Vacancies ......................................................
1234
1239
1265
Avis du Gouvernement* ..................................................
Nominations ..................................................................
Avis de postes vacants...................................................
1234
1239
1265
Parliament
House of Commons.......................................................
1267
Parlement
Chambre des communes................................................
1267
Commissions* ..................................................................
(agencies, boards and commissions)
1268
Commissions* ..................................................................
(organismes, conseils et commissions)
1268
Miscellaneous Notices* ...................................................
(banks; mortgage, loan, investment, insurance and
railway companies; private sector agents)
1280
Avis divers* .....................................................................
(banques; sociétés de prêts, de fiducie et
d’investissements; compagnies d’assurances et de
chemins de fer; autres agents du secteur privé)
1280
Proposed Regulations* .....................................................
(including amendments to existing regulations)
1284
Règlements projetés* .......................................................
(y compris les modifications aux règlements existants)
1284
Index ................................................................................
1337
Index ................................................................................
1338
Supplements
Department of Transport (Errata)
Suppléments
Ministère des Transports (Errata)
_______
_______
* Notices are listed alphabetically in the Index.
* Les avis sont énumérés alphabétiquement dans l’index.
1234
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
GOVERNMENT NOTICES
AVIS DU GOUVERNEMENT
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, the conditions of Permit No. 4543-2-04190 are amended as follows :
3. Term of Permit: Permit is valid from May 20, 1998 to
May 19, 1999.
M.-F. BÉRARD
Environmental Protection
Quebec Region
Avis est par les présentes donné qu’aux termes de la partie VI
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, les
conditions du permis no 4543-2-04190 sont modifiées comme suit :
3. Durée du permis : Le permis est valide du 20 mai 1998 au
19 mai 1999.
Protection de l’environnement
Région du Québec
M.-F. BÉRARD
[19-1-o]
[19-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, the conditions of Permit No. 4543-2-04197 are amended as follows:
10. Total Quantity to be Dumped: Not to exceed 3 000 m3
scow measure.
M.-F. BÉRARD
Environmental Protection
Quebec Region
Avis est par les présentes donné qu’aux termes de la partie VI
de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, les
conditions du permis no 4543-2-04197 sont modifiées comme suit :
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 3 000 m3 mesurés dans le chaland.
Protection de l’environnement
Région du Québec
M.-F. BÉRARD
[19-1-o]
[19-1-o]
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, Permit
No. 4543-2-05995 is approved.
1. Permittee: Happy Adventure Sea Products (1991) Ltd., Happy Adventure, Newfoundland.
2. Type of Permit: To dump or load fish offal.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-05995
est approuvé conformément aux dispositions de la partie VI de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement.
1. Titulaire : Happy Adventure Sea Products (1991) Ltd., Happy Adventure (Terre-Neuve).
2. Type de permis : Permis d’immerger ou de charger des déchets de poisson.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 12 mai 1999 au
11 mai 2000.
4. Lieu(x) de chargement : 48°38,00′ N., 53°46,00′ O., Happy
Adventure (Terre-Neuve).
5. Lieu(x) d’immersion : 48°37,08′ N., 53°44,00′ O., à une profondeur approximative de 150 m.
6. Parcours à suivre : Voie navigable la plus directe entre le
lieu de chargement et le lieu d’immersion.
7. Matériel : Navire, péniche ou autre pièce d’équipement flottant respectant toutes les normes de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la totalité de la cargaison de déchets
durant le chargement et le transport jusqu’au lieu d’immersion
approuvé.
8. Mode d’immersion : Décharge directe.
9. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
3. Term of Permit: Permit is valid from May 12, 1999, to
May 11, 2000.
4. Loading Site(s): 48°38.00′ N, 53°46.00′ W, Happy Adventure, Newfoundland.
5. Dump Site(s): 48°37.08′ N, 53°44.00′ W, at an approximate
depth of 150 m.
6. Route to Dump Site(s): Most direct navigational route from
the loading site to the dump site.
7. Equipment: Vessels, barges or other floating equipment
complying with all applicable rules regarding safety and navigation and capable of containing all waste cargo during loading and
transit to the approved dump site.
8. Method of Dumping: Direct release.
9. Rate of Dumping: As required by normal operations.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
10. Total Quantity to be Dumped: Not to exceed 500 tonnes.
1235
12.7. This permit must be displayed in an area of the plant accessible to the public.
12.8. Vessels operating under the authority of this permit must
carry and display a radar-reflecting device at all times mounted on
the highest practical location.
12.9. The loading or ocean dumping conducted under this
permit shall not be carried out without written authorization from
the Permittee.
12.10. Fish offal loaded for the purpose of ocean dumping may
not be held aboard any vessel for more than 96 hours without the
written consent of an inspector designated under the Canadian
Environmental Protection Act.
K. G. HAMILTON
Environmental Protection
Atlantic Region
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 500 tonnes
métriques.
11. Matières à immerger : Déchets de poisson.
12. Exigences et restrictions :
12.1. Le titulaire doit communiquer, par écrit, avec le Gestionnaire, Protection de l’environnement, Ministère de l’Environnement, Région de l’Atlantique, 6, rue Bruce, Mount Pearl
(Terre-Neuve) A1N 4T3, (709) 772-5097 (télécopieur), au moins
48 heures avant le début de la première opération d’immersion
effectuée en vertu du permis.
12.2. Le titulaire doit présenter un rapport écrit au gestionnaire
dans les 30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date
d’expiration du permis, selon la première échéance. Ce rapport
doit contenir les renseignements suivants : la quantité et le type
de matières immergées en conformité avec le permis, le matériel
utilisé ainsi que les dates de chargement et d’immersion.
12.3. Le titulaire doit permettre à tout inspecteur désigné en
vertu du paragraphe 99(1) de la Loi canadienne sur la protection
de l’environnement de procéder à la visite de toute plate-forme,
tout lieu, navire, aéronef ou autre ouvrage directement relié au
chargement ou à l’immersion visés aux termes du permis, et ce, à
toute heure convenable pendant la durée du permis.
12.4. Le lieu d’immersion doit être balisé et toute immersion
doit avoir lieu dans un rayon de 100 m de l’indicateur du lieu
d’immersion.
12.5. Le chargement et le transport des déchets au lieu
d’immersion doivent être effectués de manière qu’aucune matière
ne pénètre le milieu marin. Tout déchet déversé à un autre endroit
que le lieu d’immersion autorisé doit être récupéré. Tous les déchets doivent être gardés sur le rivage lorsque la péniche n’est pas
sur le lieu de chargement.
12.6. Les déchets de poisson doivent être couverts au moyen
d’un filet ou autrement, afin d’empêcher les goélands d’y
accéder.
12.7. Ce permis doit être affiché à un endroit de l’usine auquel
le public a accès.
12.8. L’équipement visé par le présent permis doit porter en
tout temps un dispositif réfléchissant les ondes radars au point
pratique le plus élevé de sa structure.
12.9. Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion
désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation écrite
du titulaire.
12.10. Les déchets de poisson destinés à l’immersion en mer ne
seront pas gardés plus de 96 heures à bord du navire sans l’autorisation écrite d’un inspecteur désigné en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement.
Protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
K. G. HAMILTON
[19-1-o]
[19-1-o]
11. Material to be Dumped: Fish offal.
12. Requirements and Restrictions:
12.1. It is required that the Permittee report, in writing, to the
Manager, Environmental Protection, Department of the Environment, Atlantic Region, 6 Bruce Street, Mount Pearl, Newfoundland A1N 4T3, (709) 772-5097 (Facsimile), at least 48 hours
prior to the start of the first dumping operation to be conducted
under this permit.
12.2. A written report shall be submitted to the Manager within
30 days of either the completion of the work or the expiry of the
permit, whichever comes first. This report shall contain the following information: the quantity and type of material disposed of
pursuant to the permit, the equipment used and the dates on
which the dumping and loading activities occurred.
12.3. It is required that the Permittee admit any inspector designated pursuant to subsection 99(1) of the Canadian Environmental Protection Act, to any place, ship, aircraft, platform or
anthropogenic structure directly related to the loading or ocean
dumping referred to under this permit, at any reasonable time
throughout the duration of this permit.
12.4. The dump site must be marked and all dumping must take
place within 100 m of the dump site marker.
12.5. The loading and transport of waste material to the dump
site must be conducted in such a manner that no material enters
the marine environment. Waste material spilled at any place other
than the permitted dump site must be retrieved. All waste must be
contained on shore while the barge is away from the loading site.
12.6. The fish offal must be covered by netting or other material to prevent access by gulls.
DEPARTMENT OF THE ENVIRONMENT
MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT
CANADIAN ENVIRONMENTAL PROTECTION ACT
LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
Notice is hereby given that, pursuant to the provisions of
Part VI of the Canadian Environmental Protection Act, Permit
No. 4543-2-05997 is approved.
1. Permittee: E. J. Green and Company Ltd., Conche,
Newfoundland.
Avis est par les présentes donné que le permis no 4543-2-05997
est approuvé conformément aux dispositions de la partie VI de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement.
1. Titulaire : E. J. Green and Company Ltd., Conche (TerreNeuve).
1236
Canada Gazette Part I
2. Type of Permit: To dump or load fish offal.
3. Term of Permit: Permit is valid June 15, 1999, to June 14,
2000.
4. Loading Site(s): 50°53.10′ N, 55°53.70′ W, Conche,
Newfoundland.
5. Dump Site(s): 50°51.50′ N, 55°58.00′ W, at an approximate
depth of 40 m.
6. Route to Dump Site(s): Most direct navigational route from
the loading site to the dump site.
7. Equipment: Vessels, barges or other floating equipment
complying with all applicable rules regarding safety and navigation and capable of containing all waste cargo during loading and
transit to the approved dump site.
8. Method of Dumping: Direct release.
9. Rate of Dumping: As required by normal operations.
10. Total Quantity to be Dumped: Not to exceed 200 tonnes.
11. Material to be Dumped: Fish offal.
12. Requirements and Restrictions: It is required that the Permittee report, in writing, to the Manager, Environmental Protection,
Department of the Environment, 6 Bruce Street, Mount Pearl,
Newfoundland A1N 4T3, (709) 772-5097 (Facsimile), at least
48 hours prior to the start of the first dumping operation to be
conducted under this permit.
A written report shall be submitted to the Manager within
30 days of either the completion of the work or the expiry of the
permit, whichever comes first. This report shall contain the following information: the quantity and type of material disposed of
pursuant to the permit, the equipment used and the dates on
which the dumping and loading activities occurred.
It is required that the Permittee admit any inspector designated
pursuant to subsection 99(1) of the Canadian Environmental
Protection Act, to any place, ship, aircraft, platform or anthropogenic structure directly related to the loading or ocean dumping
referred to under this permit, at any reasonable time throughout
the duration of this permit.
The dump site must be marked and all dumping must take
place within 100 m of the dump site marker.
The loading and transport of waste material to the dump site
must be conducted in such a manner that no material enters the
marine environment. Waste material spilled at any place other
than the permitted dump site must be retrieved. All waste must be
contained on shore while the barge is away from the loading site.
The fish offal must be covered by netting or other material to
prevent access by gulls.
This permit must be displayed in an area of the plant accessible
to the public.
Vessels operating under the authority of this permit must carry
and display a radar-reflecting device at all times mounted on the
highest practical location.
The loading or ocean dumping conducted under this permit
shall not be carried out without written authorization from the
Permittee.
Fish offal loaded for the purpose of ocean dumping may not be
held aboard any vessel for more than 96 hours without the written
May 8, 1999
2. Type de permis : Permis d’immerger ou de charger des déchets de poisson.
3. Durée du permis : Le permis est valide du 15 juin 1999 au
14 juin 2000.
4. Lieu(x) de chargement : 50°53,10′ N., 55°53,70′ O., Conche
(Terre-Neuve).
5. Lieu(x) d’immersion : 50°51,50′ N., 55°58,00′ O., à une profondeur approximative de 40 m.
6. Parcours à suivre : Voie navigable la plus directe entre le
lieu de chargement et le lieu d’immersion.
7. Matériel : Navire, péniche ou autre pièce d’équipement flottant respectant toutes les normes de sécurité et de navigation applicables et pouvant contenir la totalité de la cargaison de déchets
durant le chargement et le transport jusqu’au lieu d’immersion
approuvée.
8. Mode d’immersion : Décharge directe.
9. Quantité proportionnelle à immerger : Selon les opérations
normales.
10. Quantité totale à immerger : Maximum de 200 tonnes
métriques.
11. Matières à immerger : Déchets de poisson.
12. Exigences et restrictions : Le titulaire doit communiquer, par
écrit, avec le Gestionnaire, Protection de l’environnement, Ministère de l’Environnement, 6, rue Bruce, Mount Pearl (Terre-Neuve)
A1N 4T3, (709) 772-5097 (télécopieur), au moins 48 heures
avant le début de la première opération d’immersion effectuée en
vertu du permis.
Le titulaire doit présenter un rapport écrit au gestionnaire dans
les 30 jours suivant la date de la fin des opérations ou la date
d’expiration du permis, selon la première échéance. Ce rapport
doit contenir les renseignements suivants : la quantité et le type
de matières immergées en conformité avec le permis, le matériel
utilisé ainsi que les dates de chargement et d’immersion.
Le titulaire doit permettre à tout inspecteur désigné en vertu du
paragraphe 99(1) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement de procéder à la visite de toute plate-forme, tout lieu,
navire, aéronef ou autre ouvrage directement relié au chargement
ou à l’immersion visés aux termes du permis, et ce, à toute heure
convenable pendant la durée du permis.
Le lieu d’immersion doit être balisé et toute immersion doit
avoir lieu dans un rayon de 100 m de l’indicateur du lieu
d’immersion.
Le chargement et le transport des déchets au lieu d’immersion
doivent être effectués de manière qu’aucune matière ne pénètre le
milieu marin. Tout déchet déversé à un autre endroit que le lieu
d’immersion autorisé doit être récupéré. Tous les déchets doivent
être gardés sur le rivage lorsque la péniche n’est pas sur le lieu de
chargement.
Les déchets de poisson doivent être couverts au moyen d’un
filet ou autrement, afin d’empêcher les goélands d’y accéder.
Ce permis doit être affiché à un endroit de l’usine auquel le
public a accès.
L’équipement visé par le présent permis doit porter en tout
temps un dispositif réfléchissant les ondes radars au point pratique le plus élevé de sa structure.
Personne ne doit effectuer le chargement ou l’immersion désignés aux termes du présent permis sans l’autorisation écrite du
titulaire.
Les déchets de poisson destinés à l’immersion en mer ne seront
pas gardés plus de 96 heures à bord du navire sans l’autorisation
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1237
consent of an inspector designated under the Canadian Environmental Protection Act.
K. G. HAMILTON
Environmental Protection
Atlantic Region
écrite d’un inspecteur désigné en vertu de la Loi canadienne sur
la protection de l’environnement.
Protection de l’environnement
Région de l’Atlantique
K. G. HAMILTON
[19-1-o]
[19-1-o]
DEPARTMENT OF INDIAN AFFAIRS AND
NORTHERN DEVELOPMENT
MINISTÈRE DES AFFAIRES INDIENNES ET
DU NORD CANADIEN
CANADA PETROLEUM RESOURCES ACT
LOI FÉDÉRALE SUR LES HYDROCARBURES
1999 Call for Bids: Beaufort Sea/Mackenzie Delta
Appel d’offres de 1999 : mer de Beaufort/delta du Mackenzie
The Minister of Indian Affairs and Northern Development
hereby calls for the submission of bids in respect of four parcels
comprising the following lands located in the Beaufort Sea/
Mackenzie Delta of the Northwest Territories:
Le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien demande par la présente qu’on soumette des offres à l’égard de
quatre parcelles comprenant les terres suivantes sises dans la région de la mer de Beaufort et du delta du Mackenzie :
PARCEL 1 (72 474 hectares more or less)
Latitude
Longitude
69°30′ N
69°30′ N
69°40′ N
69°40′ N
69°40′ N
69°50′ N
69°50′ N
69°50′ N
PARCEL 2 (73 155 hectares more or less)
Latitude
Longitude
69°20′ N
69°20′ N
69°20′ N
69°20′ N
69°20′ N
69°30′ N
69°30′ N
69°00′ N
69°00′ N
69°10′ N
69°10′ N
69°10′ N
69°10′ N
69°10′ N
Part
134°30′ W N2 of section 1, sections 2 to 10 incl., N2 of
section 11, sections 12 to 15 incl., 20 to 25 incl.,
30 to 42 incl., 45 to 52 incl., 55 to 60 incl.
134°45′ W Sections 1, 2, 5 to 54 incl., 58 to 60 incl.
135°00′ W Sections 1 to 4 incl., 8 to 14 incl., 19 to 25 incl.,
29 to 35 incl., 37 to 56 incl., 59, 60
135°15′ W Sections 4 to 6 incl., 14 to 17 incl., 24 to 28 incl.,
31 to 39 incl., 41 to 60 incl.
135°30′ W Sections 1 to 22 incl., 28 to 30 incl., 38 to 40 incl.,
48 to 50 incl., 58 to 60 incl.
134°45′ W Sections 1 to 3 incl., 11 to 13 incl.
135°30′ W Sections 1, 11, 21, 31, 32, 41, 42, 51, 52
PARCEL 3 (72 311 hectares more or less)
Latitude
Longitude
69°00′ N
Part
134°30′ W Sections 1 to 27 incl., 29 to 37 incl., 40 to 47 incl.,
50 to 60 incl.
134°45′ W Sections 4 to 10 incl., 14 to 20 incl., 24 to 30 incl.,
35 to 40 incl.
134°15′ W Sections 6 to 10 incl., 18 to 20 incl., 28 to 30 incl.,
38 to 40 incl., 46 to 50 incl., 56 to 60 incl.
134°30′ W Sections 1, 2, 6 to 60 incl.
134°45′ W Sections 1 to 36 incl.
134°15′ W Sections 1 to 3 incl., 11 to 13 incl., 21 to 23 incl.,
31 to 33 incl., 41 to 43 incl., 51 to 53 incl.
134°30′ W Sections 1 to 3 incl., 11 to 13 incl., 21 to 23 incl.,
31 to 33 incl., 41 to 43 incl., 51 to 53 incl.
134°45′ W Sections 1 to 3 incl., 11, 21
Part
135°00′ W W2 of sections 15 to 20 incl., sections 25 to 30 incl.,
35 to 40 incl., 45 to 50 incl., 55 to 60 incl.
135°15′ W Sections 5 to 10 incl., 15 to 20 incl., 25 to 30 incl.,
35 to 40 incl., 45 to 50 incl., 55 to 60 incl.
135°30′ W Sections 5 to 10 incl., 15 to 18 incl.
134°30′ W Sections 27 to 30 incl., 37 to 40 incl., 47 to 50 incl.,
57 to 60 incl.
134°45′ W Sections 7 to 10 incl., 17 to 20 incl., 27 to 30 incl.,
W2 of sections 32 to 36 incl., sections 37 to 40 incl.,
42 to 50 incl., 52 to 55 incl., 60
135°00′ W Sections 2 to 5 incl., 9, 10, W2 of section 11,
sections 12 to 15 incl., 19 to 24 incl., 29 to 34 incl.,
39 to 45 incl., 49 to 56 incl., 59, 60
135°15′ W All
135°30′ W Sections 1 to 10 incl., 18 to 20 incl.
PARCELLE NO 1 (72 474 hectares plus ou moins)
Latitude
Longitude
Partie
69°30′ N.
69°30′ N.
69°40′ N.
69°40′ N.
69°40′ N.
69°50′ N.
69°50′ N.
69°50′ N.
134°30′ O. Sections 1 à 27 incl., 29 à 37 incl., 40 à 47 incl., 50 à
60 incl.
134°45′ O. Sections 4 à 10 incl., 14 à 20 incl., 24 à 30 incl., 35 à
40 incl.
134°15′ O. Sections 6 à 10 incl., 18 à 20 incl., 28 à 30 incl., 38 à
40 incl., 46 à 50 incl., 56 à 60 incl.
134°30′ O. Sections 1, 2, 6 à 60 incl.
134°45′ O. Sections 1 à 36 incl.
134°15′ O. Sections 1 à 3 incl., 11 à 13 incl., 21 à 23 incl., 31 à
33 incl., 41 à 43 incl., 51 à 53 incl.
134°30′ O. Sections 1 à 3 incl., 11 à 13 incl., 21 à 23 incl., 31 à
33 incl., 41 à 43 incl., 51 à 53 incl.
134°45′ O. Sections 1 à 3 incl., 11, 21
PARCELLE NO 2 (73 155 hectares plus ou moins)
Latitude
Longitude
Partie
69°20′ N.
69°20′ N.
69°20′ N.
69°20′ N.
69°20′ N.
69°30′ N.
69°30′ N.
134°30′ O. La moitié nord de la section 1, sections 2 à 10 incl., la
moitié nord de la section 11, sections 12 à 15 incl., 20
à 25 incl., 30 à 42 incl., 45 à 52 incl., 55 à 60 incl.
134°45′ O. Sections 1, 2, 5 à 54 incl., 58 à 60 incl.
135°00′ O. Sections 1 à 4 incl., 8 à 14 incl., 19 à 25 incl., 29 à
35 incl., 37 à 56 incl., 59, 60
135°15′ O. Sections 4 à 6 incl., 14 à 17 incl., 24 à 28 incl., 31 à
39 incl., 41 à 60 incl.
135°30′ O. Sections 1 à 22 incl., 28 à 30 incl., 38 à 40 incl., 48 à
50 incl., 58 à 60 incl.
134°45′ O. Sections 1 à 3 incl., 11 à 13 incl.
135°30′ O. Sections 1, 11, 21, 31, 32, 41, 42, 51, 52
PARCELLE NO 3 (72 311 hectares plus ou moins)
Latitude
Longitude
Partie
69°00′ N.
69°00′ N.
69°00′ N.
69°10′ N.
69°10′ N.
69°10′ N.
69°10′ N.
69°10′ N.
135°00′ O. La moitié ouest des sections 15 à 20 incl., sections 25
à 30 incl., 35 à 40 incl., 45 à 50 incl., 55 à 60 incl.
135°15′ O. Sections 5 à 10 incl., 15 à 20 incl., 25 à 30 incl., 35
à 40 incl., 45 à 50 incl., 55 à 60 incl.
135°30′ O. Sections 5 à 10 incl., 15 à 18 incl.
134°30′ O. Sections 27 à 30 incl., 37 à 40 incl., 47 à 50 incl.,
57 à 60 incl.
134°45′ O. Sections 7 à 10 incl., 17 à 20 incl., 27 à 30 incl., la
moitié ouest des sections 32 à 36 incl., sections 37 à
40 incl., 42 à 50 incl., 52 à 55 incl., 60
135°00′ O. Sections 2 à 5 incl., 9, 10, la moitié ouest de la
section 11, sections 12 à 15 incl., 19 à 24 incl.,
29 à 34 incl., 39 à 45 incl., 49 à 56 incl., 59, 60
135°15′ O. Toutes
135°30′ O. Sections 1 à 10 incl., 18 à 20 incl.
1238
Canada Gazette Part I
PARCEL 4 (75 511 hectares more or less)
Latitude
Longitude
68°40′ N
134°15′ W
68°40′ N
134°30′ W
68°40′ N
68°50′ N
68°50′ N
69°00′ N
134°45′ W
134°30′ W
134°45′ W
134°45′ W
May 8, 1999
Part
Sections 2 to 4 incl., 12 to 14 incl., 22 to 30 incl.,
32 to 40 incl., 42 to 50 incl., 52 to 60 incl.
Sections 2 to 10 incl., 12 to 20 incl., 22 to 30 incl.,
32 to 40 incl., 42 to 60 incl.
All
Sections 31 to 33 incl., 41 to 43 incl., 51 to 53 incl.
Sections 1 to 4 incl., 11 to 60 incl.
Sections 11 to 14 incl., 21 to 24 incl., 31 to 34 incl.,
41 to 44 incl., 51 to 54 incl.
This notice is made pursuant to the Canada Petroleum Resources Act, R.S., 1985, c. 36 (2nd Supp.).
The following is a summary of the official Call for Bids:
1. All bids must be submitted in accordance with the terms
and conditions of the Call for Bids.
2. Winning bidders for parcels will receive an exploration licence for a term of nine (9) years consisting of two consecutive
periods of five (5) and four (4) years each. A sample of the
Exploration Licence may be found in the Call for Bids.
3. Sealed bids must be delivered, either by registered mail or
in person, at the following address: National Energy Board,
Frontier Information Office, 444 Seventh Avenue SW, Calgary,
Alberta T2P 0X8.
The Call for Bids will close at 12:00 hours, Mountain Time, on
September 9, 1999.
4. For the purpose of selecting a winning bid, the sole criterion
to be used will be the total amount of money that the bidder
proposes to spend on exploration on each parcel within Period 1 of the term (“Work Proposal Bid”).
5. Bids of less than $1,000,000 on each parcel will not be
considered.
6. Each bid must be accompanied by a Work Deposit in the
amount of 25 percent of the bid.
Work deposits of unsuccessful bidders will be returned, without interest, after the announcement of the bid results. Work
Deposits of successful bidders are refundable as allowable expenditures are incurred during Period 1 of the term.
7. The successful bidder must pay the required issuance fees
of $250.00 per grid or portion thereof.
Exploration licences are subject to the payment of Environmental Studies Research Fund (ESRF) levies in accordance
with section 81 of the Canada Petroleum Resources Act.
Where applicable, the ESRF manager will send notices to the
interest holders.
8. The drilling of one well prior to the end of Period 1 is a
condition precedent to obtaining tenure to Period 2. Where a
well has been commenced and drilling is being pursued diligently, Period 1 shall continue until the well has been completed. Period 2 shall be reduced accordingly. Such a well shall
be drilled to a depth sufficient to evaluate a defined geological
objective.
9. Rentals will be payable during Period 2 at a rate of $2.50
per hectare in respect of the first year, $5.00 in respect of the
second year and $7.50 in respect of the third and fourth year.
There are no rentals payable in Period 1. Rentals are refundable
as allowable expenditures are incurred during Period 2 of the
term.
10. Allowable expenditures are defined in the Call for Bids.
11. Operators wishing to conduct activities as a result of this
call for bids will be required to comply with all federal environmental requirements including, for example, the federal
Environmental Assessment and Review Process as well as
those defined in the Inuvialuit Final Agreement.
PARCELLE NO 4 (75 511 hectares plus ou moins)
Latitude
Longitude
Partie
68°40′ N. 134°15′ O.
68°40′ N. 134°30′ O.
68°40′ N.
68°50′ N.
68°50′ N.
69°00′ N.
134°45′ O.
134°30′ O.
134°45′ O.
134°45′ O.
Sections 2 à 4 incl., 12 à 14 incl., 22 à 30 incl., 32 à
40 incl., 42 à 50 incl., 52 à 60 incl.
Sections 2 à 10 incl., 12 à 20 incl., 22 à 30 incl.,
32 à 40 incl., 42 à 60 incl.
Toutes
Sections 31 à 33 incl., 41 à 43 incl., 51 à 53 incl.
Sections 1 à 4 incl., 11 à 60 incl.
Sections 11 à 14 incl., 21 à 24 incl., 31 à 34 incl.,
41 à 44 incl., 51 à 54 incl.
Le présent avis est donné conformément à la Loi fédérale sur
les hydrocarbures, L.R. (1985), ch. 36 (2e suppl.).
Voici le résumé de l’appel d’offres officiel :
1. Toute soumission faisant suite à la présente doit être soumise conformément aux modalités de l’appel d’offres.
2. Chaque soumissionnaire retenu à l’égard des parcelles pourra recevoir un permis de prospection d’une durée de neuf (9)
années divisée en deux périodes consécutives de cinq (5) et
quatre (4) ans. Un exemplaire du permis de prospection se
trouve à l’appel d’offres.
3. Les offres doivent être soumises sous pli scellé, soit par
poste recommandée ou en personne, à l’adresse suivante : Office national de l’énergie, Bureau d’information sur les terres
domaniales, 444, Septième Avenue Sud-Ouest, Calgary (Alberta) T2P 0X8.
La clôture de cet appel d’offres est fixée à midi, heure des
Rocheuses, le 9 septembre 1999.
4. Le choix des offres se fait selon un seul critère, soit la
somme d’argent totale que le soumissionnaire s’engage à consacrer à des travaux de prospection sur une parcelle donnée
pendant la Période 1 (« engagement à faire des travaux »).
5. Les soumissions inférieures à un million de dollars par parcelle ne sont pas acceptables.
6. Chaque soumission doit être accompagnée d’un dépôt de
garantie équivalant à 25 p. 100 de la soumission.
Les dépôts de garantie des soumissionnaires dont l’offre n’est
pas retenue seront retournés, sans intérêt, immédiatement après
l’annonce des résultats de l’appel d’offres. Le dépôt de garantie
du soumissionnaire dont l’offre est retenue sera réduit proportionnellement à l’affectation des dépenses admissibles encourues au cours de la Période 1 de validité du permis.
7. Le soumissionnaire retenu doit s’acquitter des droits exigibles pour la délivrance du permis de prospection qui s’élèvent
à 250 $ par étendue quadrillée ou toute partie de celle-ci.
Les titulaires de permis de prospection doivent effectuer des
versements dans le Fonds pour l’étude de l’environnement
(FEE) conformément à l’article 81 de la Loi fédérale sur les
hydrocarbures. Le cas échéant, le gestionnaire du FEE enverra
un avis aux titulaires de titre.
8. Pour avoir droit à la Période 2 de validité du permis, le titulaire doit avoir foré un puits sur les terres visées avant la fin de
la Période 1. Lorsqu’un puits a été entamé et que le forage se
poursuit avec diligence, la Période 1 continue jusqu’à ce que le
puits soit terminé. La Période 2 se voit réduite en conséquence.
Ce puits doit être de profondeur suffisante pour évaluer un objectif géologique défini.
9. Les loyers ne seront exigés qu’au cours de la Période 2. Ils
seront de 2,50 $ par hectare au cours de la première année, de
5 $ au cours de la deuxième année et de 7,50 $ au cours des
troisième et quatrième années. Aucun loyer n’est perçu au
cours de la Période 1. Les loyers seront réduits proportionnellement à l’affectation des dépenses admissibles au cours de la
Période 2 de validité du permis.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1239
The full text of the Call for Bids is available from the Northern
Oil and Gas Directorate of the Department of Indian Affairs and
Northern Development, 10 Wellington Street, 6th Floor, Hull,
Quebec K1A 0H4, (819) 953-8529, or from the office of the National Energy Board, Frontier Information Office, 444 Seventh
Avenue SW, Calgary, Alberta T2P 0X8, c/o R. Klaubert, (403)
299-3112.
JANE STEWART
Minister
Department of Indian Affairs and Northern Development
10. La liste des dépenses admissibles se trouve à l’appel
d’offres.
11. Les exploitants souhaitant réaliser des activités en vertu de
cet appel d’offres doivent se conformer à toutes les exigences
environnementales fédérales, par exemple, le Processus d’évaluation et d’examen en matière d’environnement, et les exigences précisées dans les ententes définitives portant règlement
des revendications territoriales des Inuvialuit.
12. Le soumissionnaire retenu devra observer les lignes directrices en matière de retombées économiques dans le Nord
énoncées dans l’appel d’offres.
13. Le soumissionnaire respectera les modalités de l’Accord
sur les revendications territoriales des Inuvialuit. Les intéressés
devraient connaître l’accord.
14. Aux fins de délivrance du permis de prospection, le ministre retiendra la meilleure offre en fonction du critère unique
applicable (offre d’exécution de travaux). Le ministre n’est pas
tenu de retenir une offre.
Pour être acceptables, les offres doivent se rapporter à une parcelle complète.
On peut obtenir le texte intégral de l’appel d’offres en
s’adressant à la Direction du pétrole et du gaz du Nord, Ministère
des Affaires indiennes et du Nord canadien, 10, rue Wellington,
6e étage, Hull (Québec) K1A 0H4, (819) 953-8529, ou auprès de
l’Office national de l’énergie, Bureau d’information sur les terres
domaniales, 444, Septième Avenue Sud-Ouest, Calgary (Alberta)
T2P 0X8, à l’attention de R. Klaubert, (403) 299-3112.
Le ministre
Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien
JANE STEWART
[19-1-o]
[19-1-o]
12. The successful bidder shall adhere to the Northern Benefits Requirements contained in the Call for Bids document.
13. The successful bidder shall adhere to the terms of the Inuvialuit Final Agreement. Interested parties should become familiar with the Agreement.
14. For the purpose of issuing an exploration licence, the
Minister will choose the highest bid in terms of the single bidding criterion (work proposal bid). The Minister is not bound
to select any bid submitted.
Bids will only be accepted in relation to an entire parcel.
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
OFFICE OF THE REGISTRAR GENERAL
BUREAU DU REGISTRAIRE GÉNÉRAL
Appointments
Nominations
Name and Position/Nom et poste
Brooke, The Hon./L’hon. John Watson
Government of Ontario/Gouvernement de l’Ontario
Administrator/Administrateur
April 16 to 18, 1999/Du 16 au 18 avril 1999
Canada Marine Act/Loi maritime du Canada
Port Authority/Administration portuaire
Directors/Administrateurs
Fraser River/Fleuve Fraser
Collerman, Allan
Corning, Sylvia J.
Jones, Michael J.
Wong, Patrick Yiu-wah
Yung, Juliana
Prince Rupert/Prince-Rupert
Shaw, Michael J.
Splane, Robert A.
Stushnoff, Susanne
Tolmie, Fred C.
Witherly, Rhoda
Quebec/Québec
Bernard, Georges
Bérubé, Michel
Brennan, Edward Joseph
Order in Council/Décret en conseil
1999-660
1999-722
1999-720
1999-721
1999-719
1999-722
1999-725
1999-726
1999-723
1999-724
1999-727
1999-711
1999-710
1999-712
1240
Canada Gazette Part I
Name and Position/Nom et poste
Keays, William
Morency, Jean-Paul
Saguenay
Dubé, Sylvain
Hudon, Jean-Claude
Laberge, Georges
Lachance, Carl
Paquin, Pierre
Saint John
Baxter, Malcolm R.
Gerrish, D. James
McGee, Wendy L.
Walker, Keri
Sept-Îles
Brouillette, Marc
Langlois, Charles A.
McDonald, Mario
Normand, Jean-Guy
Parent-Bouchard, Suzanne
St. John’s
Hickman, Howard J.
Lannon, Paul
Maybee, William M.
Skinner, Shawn M.
Trois-Rivières
Chenevert, Guy
Fournier, Jean
Lambert, Anne-Marie
Lanouette, Jean
Saulnier, Bill W.
Canada Pension Plan/Régime de pensions du Canada
Review Tribunal/Tribunal de révision
Members/Membres
Davis, Sharon Jean — Bridgewater
Doyle, Siobhan Elizabeth — Kentville
Dryden, Gordon Robert — Toronto
Johnstone, Barbara Laura — Digby
Konduros, Robert Andrew — Kitchener
LeBouthillier, Henry Francis — Sudbury
Mooney, James Philip — Yarmouth
Watkins, Christopher Charles — Thunder Bay
Canada Shipping Act/Loi sur la marine marchande du Canada
Steamship Inspectors and Inspectors of Ships’ Tackle/Inspecteurs de navires à vapeur et
inspecteurs d’outillage de chargement des navires
Briffaud, Denis
Cooper, Chester
D’Sa, Philip
Holland, Mike
Karras, George
Keefe, Michael
Kenefick, Brian
Morris, Rick
Canadian Centre for Occupational Health and Safety/Centre canadien d’hygiène et de sécurité
au travail
Governors of the Council/Conseillers du Conseil
Calkin, Tom
Clark, David
Chan, Kit
Bank of Canada/Banque du Canada
Director of the Board of Directors/Administrateur du conseil d’administration
May 8, 1999
Order in Council/Décret en conseil
1999-711
1999-713
1999-699
1999-700
1999-698
1999-697
1999-698
1999-696
1999-695
1999-696
1999-706
1999-717
1999-715
1999-716
1999-718
1999-714
1999-708
1999-709
1999-707
1999-709
1999-702
1999-701
1999-703
1999-705
1999-704
1999-682
1999-684
1999-681
1999-683
1999-678
1999-679
1999-685
1999-680
1999-666
1999-674
1999-673
1999-677
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
Name and Position/Nom et poste
1241
Order in Council/Décret en conseil
Clark, Peter D.
Standards Council of Canada/Conseil canadien des normes
Executive Director/Directeur général
1999-616
Elcock, Ward Pitfield
Canadian Security Intelligence Service/Service canadien du renseignement de sécurité
Director/Directeur
1999-694
Hewak, The Hon./L’hon. Benjamin
Government of Manitoba/Gouvernement du Manitoba
Administrator/Administrateur
April 19 to 23, 1999/Du 19 au 23 avril 1999
1999-658
Immigration and Refugee Board/Commission de l’immigration et du statut de réfugié
Full-time Members/Membres à temps plein
Beauchemin, Mona
Manno, Giuseppe
Quirion, Richard
Schlanger, Elena Sara
Thibault, Laurier
Whitehead, Gordon
1999-688
1999-689
1999-690
1999-687
1999-691
1999-686
International Centre for Human Rights and Democratic Development/Centre international des
droits de la personne et du développement démocratique
Directors of the Board of Directors/Administrateurs du conseil d’administration
Arthurs, Harry William
Pace, Robert
1999-670
1999-671
Kroetlinger, Hermann Werner
Canada Elections Act/Loi électorale du Canada
Returning Officer/Directeur de scrutin — Vancouver Kingsway
1999-672
Lusztig, Peter
British Columbia Treaty/Commission des traités de la Colombie-Britannique
Commissioner/Commissaire
1999-692
Mahoney, The Hon./L’hon. John W.
Government of Newfoundland/Gouvernement de Terre-Neuve
Administrator/Administrateur
April 16 to 22, 1999/Du 16 au 22 avril 1999
1999-659
National Research Council of Canada/Conseil national de recherches du Canada
Members/Conseillers
Guigné, Jacques Yves
Ouimet, Gilles P.
Sturgess, Kim
Turley, Eva A.
1999-676
1999-675
1999-675
1999-676
Superior Court of Justice/Cour supérieure de justice
Judges/Juges
Court of Appeal for Ontario/Cour d’appel de l’Ontario
Judges ex officio/Juges d’office
Abbey, The Hon./L’hon. Robert J.
Aitken, The Hon./L’hon. Catherine D.
Archibald, The Hon./L’hon. Todd L.
Aston, The Hon./L’hon. David R.
Beaulieu, The Hon./L’hon. Lucien A.
Beckett, The Hon./L’hon. Thomas A.
Belch, The Hon./L’hon. Douglas M.
Bell, The Hon./L’hon. Judith M.
Bellamy, The Hon./L’hon. Denise E.
Belleghem, The Hon./L’hon. John R.
Benotto, The Hon./L’hon. Mary Lou
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1242
Canada Gazette Part I
Name and Position/Nom et poste
Bernstein, The Hon./L’hon. J. Douglas
Binks, The Hon./L’hon. Kenneth C.
Blair, The Hon./L’hon. Robert A.
Boissonneault, The Hon./L’hon. Robert P.
Bolan, The Hon./L’hon. Michael G.
Borkovich, The Hon./L’hon. Nick
Boyko, The Hon./L’hon. Rose T.
Brennan, The Hon./L’hon. W. J. Lloyd
Brockenshire, The Hon./L’hon. John H.
Browne, The Hon./L’hon. Edward R.
Byers, The Hon./L’hon. Richard G.
Cameron, The Hon./L’hon. Donald R.
Campbell, The Hon./L’hon. Archie G.
Campbell, The Hon./L’hon. Colin L.
Campbell, The Hon./L’hon. Grant A.
Caputo, The Hon./L’hon. Frank R.
Carnwath, The Hon./L’hon. James D.
Caswell, The Hon./L’hon. Moira L.
Cavarzan, The Hon./L’hon. John J.
Chadwick, The Hon./L’hon. James B.
Chapnik, The Hon./L’hon. Sandra
Charbonneau, The Hon./L’hon. Michel Z.
Chilcott, The Hon./L’hon. W. Dan
Clarke, The Hon./L’hon. James H.
Coo, The Hon./L’hon. N. Douglas
Cosgrove, The Hon./L’hon. Paul
Crane, The Hon./L’hon. David S.
Cullity, The Hon./L’hon. Maurice C.
Cumming, The Hon./L’hon. Peter A.
Cunningham, The Hon./L’hon. J. Douglas
Cusinato, The Hon./L’hon. Anthony E.
Cusson, The Hon./L’hon. Robert J.
Czutrin, The Hon./L’hon. George
da Costa, The Hon./L’hon. Derek Mendes
de Lotbinière Panet, The Hon./L’hon. A.
Dambrot, The Hon./L’hon. Michael R.
Dandie, The Hon./L’hon. G. William
Daudlin, The Hon./L’hon. Robert Mose Patrick
Day, The Hon./L’hon. Gerald F.
Desmarais, The Hon./L’hon. Robert C.
Desotti, The Hon./L’hon. John A.
Dilks, The Hon./L’hon. A. Paul
Donnelly, The Hon./L’hon. James M.
Doyle, The Hon./L’hon. Charles F.
Dunbar, The Hon./L’hon. Mary F.
Dunn, The Hon./L’hon. Thomas M.
Dunnet, The Hon./L’hon. Tamarin Melda
Durno, The Hon./L’hon. S. Bruce
Dyson, The Hon./L’hon. Norman D.
Eberhard, The Hon./L’hon. Margaret P.
Epstein, The Hon./L’hon. Gloria J.
Ewaschuk, The Hon./L’hon. Eugene G.
Farley, The Hon./L’hon. James M.
Fedak, The Hon./L’hon. Eugene
Ferguson, The Hon./L’hon. Dan S.
Ferrier, The Hon./L’hon. Lee K.
Festeryga, The Hon./L’hon. William J.
Filer, The Hon./L’hon. Sam N.
Fleury, The Hon./L’hon. Jean-Jacques
Flinn, The Hon./L’hon. Richard Jeffrey
Forget, The Hon./L’hon. Jean A.
Forstell, The Hon./L’hon. M. Paul
Gans, The Hon./L’hon. Arthur M.
Garton, The Hon./L’hon. Nola E.
Genesee, The Hon./L’hon. Danielle
May 8, 1999
Order in Council/Décret en conseil
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
Le 8 mai 1999
Name and Position/Nom et poste
German, The Hon./L’hon. Patricia R.
Gillese, The Hon./L’hon. Eileen E.
Glass, The Hon./L’hon. Bruce A.
Glithero, The Hon./L’hon. C. Stephen
Gordon, The Hon./L’hon. Ian M.
Granger, The Hon./L’hon. B. Thomas
Gravely, The Hon./L’hon. R. T. Patrick
Greer, The Hon./L’hon. Susan E.
Grossi, The Hon./L’hon. Peter A.
Ground, The Hon./L’hon. John D.
Haines, The Hon./L’hon. Roland J.
Haley, The Hon./L’hon. Donna J.
Hamilton, The Hon./L’hon. John F.
Hartt, The Hon./L’hon. E. Patrick
Hawkins, The Hon./L’hon. Bruce
Heeney, The Hon./L’hon. Thomas A.
Hermiston, The Hon./L’hon. Paul G. M.
Herold, The Hon./L’hon. Casimir N.
Hill, The Hon./L’hon. S. Casey
Himel, The Hon./L’hon. Susan G.
Hockin, The Hon./L’hon. Peter B.
Hogg, The Hon./L’hon. Stanton B.
Hoilett, The Hon./L’hon. Keith A.
Howden, The Hon./L’hon. Peter H.
Humphrey, The Hon./L’hon. David G.
Hurley, The Hon./L’hon. Bernard W.
Jarvis, The Hon./L’hon. Peter G.
Jenkins, The Hon./L’hon. John Howard
Jenkins, The Hon./L’hon. William A.
Jennings, The Hon./L’hon. John R. R.
Juriansz, The Hon./L’hon. Russell G.
Karam, The Hon./L’hon. Norman M. J.
Kealey, The Hon./L’hon. Roydon J.
Keenan, The Hon./L’hon. Harry J.
Kennedy, The Hon./L’hon. John C.
Kent, The Hon./L’hon. James C.
Kerr, The Hon./L’hon. John G.
Killeen, The Hon./L’hon. Gordon P.
Kiteley, The Hon./L’hon. Frances P.
Klowak, The Hon./L’hon. Gloria R.
Kozak, The Hon./L’hon. Lawrence C.
Kruzick, The Hon./L’hon. Emile R.
Kurisko, The Hon./L’hon. Stanley R.
Lack, The Hon./L’hon. Myrna L.
LaForme, The Hon./L’hon. Harry S.
Lally, The Hon./L’hon. Thomas J.
Langdon, The Hon./L’hon. Kenneth A.
Lane, The Hon./L’hon. Dennis
Lang, The Hon./L’hon. Susan E.
Lax, The Hon./L’hon. Joan L.
Lederman, The Hon./L’hon. Sidney, N.
Leitch, The Hon./L’hon. Lynne C.
LeSage, The Hon./L’hon. Patrick J. — Chief Justice/Juge en chef
Lissaman, The Hon./L’hon. Douglas H.
Locke, The Hon./L’hon. Hugh R.
Lofchik, The Hon./L’hon. Thomas R.
Logan, The Hon./L’hon. H. David
Loukidelis, The Hon./L’hon. Ernest
Low, The Hon./L’hon. Wailan
MacDonald, The Hon./L’hon. Edythe I.
Macdonald, The Hon./L’hon. Ellen M.
Macdonald, The Hon./L’hon. John A. B.
MacDougall, The Hon./L’hon. Barry G. A.
MacFarland, The Hon./L’hon. Jean L.
MacKenzie, The Hon./L’hon. A. Donald K.
Gazette du Canada Partie I
1243
Order in Council/Décret en conseil
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1244
Canada Gazette Part I
Name and Position/Nom et poste
MacKinnon, The Hon./L’hon. J. Robert
MacLeod, The Hon./L’hon. Helen King
MacPherson, The Hon./L’hon. James C.
Maloney, The Hon./L’hon. Anthony William
Mandel, The Hon./L’hon. Abraham
Manton, The Hon./L’hon. Bernard J.
Marchand, The Hon./L’hon. Clair B.
Marshall, The Hon./L’hon. T. David
Marshman, The Hon./L’hon. Mary E.
Matheson, The Hon./L’hon. Barry H.
Matlow, The Hon./L’hon. P. Theodore
Mazza, The Hon./L’hon. Randolph J. D.
McCartney, The Hon./L’hon. John F.
McCombs, The Hon./L’hon. J. David
McDermid, The Hon./L’hon. Dougald R.
McGarry, The Hon./L’hon. John F.
McIsaac, The Hon./L’hon. John R.
McKinnon, The Hon./L’hon. Colin D. A.
McLean, The Hon./L’hon. Hugh R.
McNeely, The Hon./L’hon. Edward G.
McRae, The Hon./L’hon. Nicholson D.
McWilliam, The Hon./L’hon. David L.
Meehan, The Hon./L’hon. Michael R.
Mercier, The Hon./L’hon. Pierre
Métivier, The Hon./L’hon. Monique
Millette, The Hon./L’hon. Emile R.
Minden, The Hon./L’hon. Edwin B.
Misener, The Hon./L’hon. Chester C.
Molloy, The Hon./L’hon. Anne M.
Morin, The Hon./L’hon. Gerald R.
Morin, The Hon./L’hon. Lawrence R.
Morrison, The Hon./L’hon. William J.
Mossip, The Hon./L’hon. Nancy M.
Murphy, The Hon./L’hon. Samuel H.
Murphy, The Hon./L’hon. C. Terrence
Nicholls, The Hon./L’hon. Gordon George
Noble, The Hon./L’hon. C. Bruce
Nordheimer, The Hon./L’hon. Ian V. B.
O’Connell, The Hon./L’hon. Hugh Michael
O’Connor, The Hon./L’hon. Terrance P.
O’Driscoll, The Hon./L’hon. John G.
O’Flynn, The Hon./L’hon. John D.
O’Leary, The Hon./L’hon. Dennis F.
O’Neill, The Hon./L’hon. J. Stephen
Ouellette, The Hon./L’hon. Kenneth G.
Paisley, The Hon./L’hon. Victor
Pardu, The Hon./L’hon. Gladys I.
Perkins, The Hon./L’hon. Craig
Philp, The Hon./L’hon. Paul G.
Pitt, The Hon./L’hon. Romain W. M.
Platana, The Hon./L’hon. Terrence A.
Potts, The Hon./L’hon. Joseph H.
Poulin, The Hon./L’hon. F. Hugh
Poupore, The Hon./L’hon. John S.
Quinn, The Hon./L’hon. Joseph G.
Quinn, The Hon./L’hon. Joseph W.
Reilly, The Hon./L’hon. Robert D.
Riopelle, The Hon./L’hon. Robert A.
Rivard, The Hon./L’hon. Paul U.
Roberts, The Hon./L’hon. Frank K.
Robertson, The Hon./L’hon. Cheryl
Ross, The Hon./L’hon. Kenneth Francis
Roy, The Hon./L’hon. Albert J.
Rutherford, The Hon./L’hon. Douglas J. A.
Sachs, The Hon./L’hon. Harriet E.
May 8, 1999
Order in Council/Décret en conseil
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-668
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
Name and Position/Nom et poste
1245
Order in Council/Décret en conseil
Sanderson, The Hon./L’hon. Mary Anne
Scime, The Hon./L’hon. Joseph C.
Sedgwick, The Hon./L’hon. G. Gordon
Seppi, The Hon./L’hon. Silja S.
Sharpe, The Hon./L’hon. Robert J.
Shaughnessy, The Hon./L’hon. J. Bryan
Sheppard, The Hon./L’hon. John E.
Sills, The Hon./L’hon. Ronald C.
Simmons, The Hon./L’hon. Janet M.
Sirois, The Hon./L’hon. Jean-Charles
Smith, The Hon./L’hon. G. Bourke
Smith, The Hon./L’hon. Heather J. — Associate Chief Justice/Juge en chef adjointe
Somers, The Hon./L’hon. William P.
Soublière, The Hon./L’hon. Hector
Southey, The Hon./L’hon. James B. S.
Speigel, The Hon./L’hon. Gertrude F.
Spiegel, The Hon./L’hon. Harvey
Spence, The Hon./L’hon. James M.
Speyer, The Hon./L’hon. Christopher
Stach, The Hon./L’hon. Erwin W.
Stayshyn, The Hon./L’hon. Walter T.
Steinberg, The Hon./L’hon. David M.
Stinson, The Hon./L’hon. David G.
Stong, The Hon./L’hon. Alfred J.
Stortini, The Hon./L’hon. Ray
Sutherland, The Hon./L’hon. Robert A. F.
Swinton, The Hon./L’hon. Katherine E.
Taliano, The Hon./L’hon. Donald J.
Templeton, The Hon./L’hon. Lynda C.
Then, The Hon./L’hon. Edward F.
Thomas, The Hon./L’hon. Ronald G.
Thompson,The Hon./L’hon. Robert M.
Thomson, The Hon./L’hon. Gordon I.
Tobias, The Hon./L’hon. Peter B.
Trafford, The Hon./L’hon. W. Brian
Trainor, The Hon./L’hon. Richard G.
Valin, The Hon./L’hon. George T. S.
VanDuzer, The Hon./L’hon. John E.
Vogelsang, The Hon./L’hon. Henry A.
Wallace, The Hon./L’hon. Patricia H.
Walsh, The Hon./L’hon. George T.
Walter, The Hon./L’hon. Linda M.
Watt, The Hon./L’hon. John David
Weekes, The Hon./L’hon. Robert N.
Wein, The Hon./L’hon. Bonnie, J.
West, The Hon./L’hon. Ernest F.
Whalen, The Hon./L’hon. W. Larry
Whealy, The Hon./L’hon. Arthur C.
Whitten, The Hon./L’hon. Alan C. R.
Wilkins, The Hon./L’hon. John C.
Wilson, The Hon./L’hon. Janet M.
Winkler, The Hon./L’hon. Warren K.
Wood, The Hon./L’hon. Thomas M.
Wren, The Hon./L’hon. Edward F.
Wright, The Hon./L’hon. Blenus P.
Wright, The Hon./L’hon. John dePencier
Yates,The Hon./L’hon. George
Zalev, The Hon./L’hon. Carl
Zelinski, The Hon./L’hon. Robert E.
Zuber, The Hon./L’hon. Thomas G.
[19-1-o]
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-669
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
1999-632
[19-1-o]
1246
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
DEPARTMENT OF INDUSTRY
MINISTÈRE DE L’INDUSTRIE
COMPETITION ACT
LOI SUR LA CONCURRENCE
Cooperating Parties Program — Competition Bureau
Programme relatif aux parties coopérant avec le Bureau de la
concurrence
I. INTRODUCTION
I. INTRODUCTION
1
1.4 However, the Bureau, like other law enforcement agencies,
recognizes the importance of establishing structured programs of
resolution to assist in the detection, investigation, and prosecution
of serious crimes. This Information Bulletin on the Cooperating
1.0 La Loi sur la concurrence1 (la Loi) est une loi d’application
générale qui pose les principes fondamentaux de la conduite des
affaires au Canada. La Loi vise à préserver et à favoriser la concurrence dans le but :
— de stimuler l’adaptabilité et l’efficience de l’économie
canadienne;
— d’améliorer les chances de participation canadienne aux marchés mondiaux tout en tenant simultanément compte du rôle
de la concurrence étrangère au Canada;
— d’assurer à la petite et à la moyenne entreprise une chance
honnête de participer à l’économie canadienne;
— d’assurer aux consommateurs des prix compétitifs et un choix
dans les produits.
1.1 La Loi désigne le commissaire de la concurrence (le commissaire) comme l’autorité indépendante chargée d’administrer et
d’appliquer la Loi sur la concurrence. Le commissaire est à la
tête du Bureau de la concurrence (le Bureau), l’organisme qui
effectue les enquêtes au sujet des infractions à la Loi.
1.2 La Loi sur la concurrence comporte des dispositions
d’ordre criminel2 qui interdisent certains comportements commerciaux anticoncurrentiels, comme le complot en vue de la fixation des prix ou du partage des marchés, le truquage d’offres, le
maintien des prix, la publicité trompeuse et le télémarketing
trompeur. Elle renferme aussi des dispositions de nature civile
portant sur les affaires susceptibles d’examen comme les fusionnements, l’abus de position dominante et certaines restrictions
verticales du commerce. Les dispositions criminelles prévoient
l’application de peines importantes aux personnes reconnues
coupables. Aux termes de la disposition relative au complot, par
exemple, elles sont passibles d’une peine maximale de 10 millions de dollars et de cinq années d’emprisonnement par chef
d’accusation.
1.3 Le droit criminel vise à décourager les comportements illégaux au moyen de sanctions. Lorsqu’il y a eu infraction à la Loi,
le Bureau cherche à mettre fin aux actes anticoncurrentiels et à
obtenir le châtiment des entreprises et des particuliers qui en sont
responsables. En attachant des sanctions à de tels comportements,
on fait obstacle, par la dissuasion, à la perpétration d’infractions
similaires. Par ailleurs, le Bureau encourage les entreprises à
mettre en place un programme interne de conformité pour que
leurs politiques et pratiques soient conformes à la Loi. Le bulletin
intitulé Les programmes de conformité des entreprises3 fournit à
la direction des entreprises des conseils visant l’adoption de comportements n’enfreignant pas la Loi.
1.4 Toutefois, le Bureau, comme d’autres organismes d’application de la loi, reconnaît qu’il est important d’établir des programmes structurés de règlement pour faciliter la détection des
crimes graves et le déroulement des enquêtes et des poursuites les
———
———
1
1
1.0 The Competition Act (the “Act” ) is a law of general application which establishes basic principles for the conduct of
business in Canada. The purpose of the Act is to maintain and
encourage competition in order to:
— promote the efficiency and adaptability of the Canadian
economy;
— expand opportunities for Canadian participation in world
markets while at the same time recognizing the role of foreign
competition in Canada;
— ensure that small and medium-sized enterprises have an equitable opportunity to participate in the Canadian economy; and
— provide consumers with competitive prices and product
choices.
1.1 The Act establishes the Commissioner of Competition
(“Commissioner”), as the independent authority to administer and
enforce the Competition Act. The Commissioner is the head of
the Competition Bureau (“Bureau”), the organization which carries out investigations of contraventions of the Act.
1.2 The Competition Act is comprised of criminal provisions2
which prohibit certain anti-competitive business activities, such
as conspiracies to fix prices and allocate markets, bid-rigging,
price maintenance, misleading advertising and deceptive telemarketing. There are also civil reviewable provisions relating to
mergers, abuse of dominant position and a number of vertical
restraints to trade. The criminal provisions carry serious penalties
imposed on those who are convicted of the above-mentioned
crimes. For example, the conspiracy provision carries a maximum
fine of $10 million and five years in prison per count.
1.3 Criminal law deters illegal behaviour through punishment.
In situations where there has been a violation of the Act, the Bureau seeks to ensure that the anti-competitive acts are halted, and
that the firms and individuals responsible are punished. By attaching penalties to such behaviour, the foundation is put in place for
the deterrence of similar crimes. The Bureau has also encouraged
firms to institute Corporate Compliance Programs so they may
adopt policies and practices which conform with the law. The
Corporate Compliance Bulletin3 provides advice to management
in order to ensure appropriate corporate conduct.
2
3
Competition Act, R.S.C., 1985, c. C-34.
See Appendix I for relevant provisions.
The Competition Bureau regularly publishes Information Bulletins and other
publications to assist businesspeople in understanding and conforming with the
Competition Act. Readers are encouraged to read this Bulletin in conjunction
with the Corporate Compliance Programs Bulletin, 1997. Other publications
are listed in Appendix II.
2
3
Loi sur la concurrence, L.R.C. (1985), ch. C-34.
Voir l’annexe I.
Le Bureau publie régulièrement des bulletins d’information et d’autres documents pour faciliter aux gens d’affaires la compréhension et l’observation de la
Loi sur la concurrence. Nous encourageons les lecteurs à se servir du présent
bulletin en conjonction avec le bulletin relatif aux programmes de conformité
des entreprises, publié en 1997. L’annexe II énumère d’autres publications
d’intérêt.
Le 8 mai 1999
Parties4 Program details the Bureau’s approach to recommending
immunity for violations of the Competition Act, and expands
upon and supersedes earlier public statements by senior officials
of the Bureau.
1.5 This Bulletin describes the roles and responsibilities of the
Commissioner and the Attorney General of Canada; the conditions for granting immunity requests; and, in addition, discusses
the issues of timing, corporate versus individual immunity, and
sets out the steps in the immunity process. Particular mention is
made of activities related to international criminal activity, as well
as corresponding issues such as confidentiality, failure to comply
with conditions of an immunity agreement, and obstruction of
justice.
1.6 The views expressed herein are not a binding statement of
the Bureau’s position in any particular case. Individual enforcement decisions and resolutions are based on the circumstances of
each case.
1.7 This Bulletin does not give legal advice. Readers should refer to the Act when questions of law arise, and if a particular
situation gives rise to concerns, should obtain private legal
advice.
Gazette du Canada Partie I
1247
concernant. Le présent bulletin4 décrit le processus suivi par le
Bureau pour recommander l’immunité à l’égard d’infractions à
la Loi sur la concurrence. Il étoffe et remplace les déclarations
publiques antérieures des cadres du Bureau à ce sujet.
1.5 Le présent bulletin décrit les attributions et les responsabilités du commissaire et du procureur général du Canada, ainsi que
les conditions applicables à l’octroi d’une immunité. Y sont également examinées les questions du moment de l’offre de coopération, de l’immunité accordée aux entreprises par rapport à celle
dont peut jouir un particulier et des étapes du processus d’octroi
de l’immunité. Il traite de façon particulière des agissements liés
à des activités internationales criminelles de même que des questions corrélatives de la confidentialité, du manquement aux conditions de l’octroi d’immunité et de l’entrave à la justice.
1.6 Les opinions exprimées dans le présent document ne
constituent pas un énoncé de position liant le Bureau dans une
affaire particulière. Les décisions relatives à l’application de la
loi et au règlement des affaires dépendent des circonstances de
chaque cas.
1.7 Le présent bulletin ne formule pas d’avis juridique. Les
lecteurs doivent se reporter au texte de la Loi pour toute question
de droit et consulter un avocat si une situation donnée soulève des
préoccupations.
II. THE ROLES OF THE COMMISSIONER AND THE
ATTORNEY GENERAL OF CANADA
II. LES ATTRIBUTIONS DU COMMISSAIRE DE LA
CONCURRENCE ET DU PROCUREUR GÉNÉRAL
DU CANADA
2.0 It should be understood that the Attorney General of Canada5 (“Attorney General”) has the sole authority to grant immunity for Competition Act offences. From a practical point of view,
however, the subject often arises before the Attorney General or
even the Bureau is seized of a matter. It may be brought to the
attention of Bureau staff by counsel wishing to discuss the potential for immunity for a client willing to reveal the facts of an offence previously unknown to the Bureau.
2.0 Il faut savoir que le procureur général du Canada5 (le procureur général) est seul habilité à octroyer l’immunité relativement à des infractions à la Loi sur la concurrence. En pratique,
toutefois, la question de l’immunité se présente souvent avant que
le procureur général ou même le Bureau ne soit saisi de l’affaire.
Elle peut être soumise à un fonctionnaire du Bureau par un avocat
désireux d’examiner les possibilités d’obtenir l’immunité pour un
client disposé à révéler les détails d’une infraction que le Bureau
ignorait jusqu’alors.
2.1 Les poursuites criminelles fondées sur la Loi relèvent du
procureur général. Lorsque les éléments de preuve réunis indiquent qu’une infraction a été ou est sur le point d’être commise,
le commissaire transmet ordinairement le dossier au procureur
général pour que celui-ci détermine les mesures à prendre.
Comme c’est le Bureau qui assume les fonctions d’enquête et de
cueillette d’éléments de preuve antérieures au renvoi des affaires
aux avocats du procureur général, il a pris l’habitude de joindre
au dossier une évaluation de la situation et une recommandation,
lorsqu’une demande d’immunité a été formulée. Le procureur
général examine avec soin les recommandations du commissaire
en cette matière, même s’il lui revient en dernier lieu d’accorder
l’immunité.
2.2 Le Bureau encourage quiconque croit avoir été mêlé à une
infraction à s’adresser à lui sans délai. Parce que, dans l’application du présent programme, le Bureau ne choisit pas les gens
qui s’adressent à lui, il examine avec la plus grande minutie chaque demande d’immunité. L’examen s’effectue en application de
critères préétablis, conformes à l’application juste et impartiale du
droit.
2.1 Criminal prosecutions of Competition Act matters are the
responsibility of the Attorney General, and the Commissioner
normally will refer a matter to the Attorney General for consideration when the evidence gathered reveals that an offence has
been or is about to be committed, for whatever action the Attorney General may wish to take. Insofar as Bureau officials undertake the role to investigate and gather evidence prior to referral to
counsel for the Attorney General, it has become customary for the
Bureau to provide an assessment of the situation and make a recommendation when a request for immunity has been received.
The Attorney General gives the Commissioner’s recommendation
serious consideration, while retaining the final decision to grant
immunity from prosecution.
2.2 The Bureau encourages parties to come forward as soon as
they believe they are implicated in an offence. Requests for immunity are subject to the closest scrutiny. They are considered on
the basis of established criteria, consistent with the fair and impartial administration of the law.
———
4
For the purposes of this Bulletin, the term “party” means a business enterprise,
or an individual, as the case may be. The terms: “firm”, “company”, and
“corporation” are used interchangeably to denote a business enterprise.
5
Bureau policy relating to matters touching upon prosecutorial discretion are
intended to be specific applications of the prosecution policies of the Attorney
General of Canada. In this regard, readers should refer to The Federal Prosecution Service Deskbook, Department of Justice, 1999, particularly Part Seven,
Chapter 1, “Witness Immunity”.
———
Dans le présent bulletin, le mot « parties » s’entend d’entités commerciales et de
particuliers. Les mots « entreprise », « société » ou « compagnie » sont indifféremment employés pour désigner les entités commerciales.
5
La politique du Bureau concernant les questions relevant de l’exercice du pouvoir
discrétionnaire en matière de poursuite a pour but précis de mettre en application
les politiques du procureur général du Canada. Les lecteurs devraient, à ce sujet,
consulter le Guide des procureurs de la Couronne, ministère de la Justice, 1999,
particulièrement la Partie sept, chapitre 1, « L’immunité des témoins ».
4
1248
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
2.3 At any stage in an investigation, in the event that the
Commissioner considers that a matter does not justify further
investigation or other action, it is customary for the Commissioner to discontinue the investigation. In such a case, the evidence will not be referred to the Attorney General, and no action
will be requested by the Bureau. The Attorney General has never
initiated criminal proceedings under the Act without a referral by
the Bureau.
2.3 À toute étape d’une enquête, si le commissaire estime qu’il
n’est pas justifié de poursuivre l’enquête ou de prendre d’autres
mesures, il décide habituellement d’y mettre fin. Dans un tel cas,
le Bureau ne transmet pas au procureur général les éléments de
preuve déjà réunis, et il ne sollicite aucune action. Le procureur
général n’a jamais entrepris de poursuite en vertu de la Loi en
dehors d’un renvoi par le Bureau.
III. DEFINING IMMUNITY
III. LA DÉFINITION D’IMMUNITÉ
3.0 In competition matters, there is a continuum of disposition
options available to the Bureau, affording varying degrees of leniency to culpable but cooperating individuals or companies. In
this Bulletin, the term “immunity” includes decisions by the Attorney General not to initiate or proceed with a criminal prosecution as a result of the party satisfying the considerations set out in
section IV of this Bulletin.
3.0 En matière de concurrence, le Bureau peut choisir parmi un
continuum d’instruments de règlement offrant des degrés variables de clémence, qui peuvent être appliqués aux personnes ou
aux sociétés coupables d’infractions mais prêtes à coopérer. Dans
le présent bulletin, le mot « immunité » englobe la décision du
procureur général de ne pas intenter ou continuer une poursuite
criminelle lorsque les conditions énoncées à la section IV du présent bulletin sont réunies.
3.1 L’immunité peut également consister en une peine ou une
obligation moins sévère que celle qui aurait été demandée si la
partie pouvant avoir contrevenu aux dispositions criminelles de la
Loi n’avait pas volontairement offert son entière coopération6. De
façon pratique, on peut décrire ainsi les options :
(i) l’immunité totale consiste en l’octroi de l’immunité à
l’égard de poursuites fondées sur la Loi, assorti d’une ordonnance d’interdiction7 prononcée en vertu du paragraphe 34(2)
de la Loi;
(ii) l’immunité partielle consiste à accepter un plaidoyer de
culpabilité à une accusation moindre ou un plaidoyer de culpabilité et l’application d’une sanction de moindre gravité, assortie d’une ordonnance d’interdiction prononcée en vertu du
paragraphe 34(1) de la Loi.
3.2 Dans les cas d’immunité partielle, les parties devraient savoir que bien que l’avocat du procureur général fasse des recommandations en vertu d’une disposition, la décision finale dépend
des tribunaux.
3.1 Immunity also may include any penalty or obligation that is
less severe than one which would be sought in the absence of full,
voluntary cooperation by the party who may have contravened
the criminal law provisions of the Act6. Practically speaking the
choices may be defined as follows:
(i) Full immunity is a grant of immunity from prosecution under the Competition Act with a prohibition order7 under subsection 34(2) of the Act, or
(ii) Partial immunity is an acceptance of a guilty plea to a lesser
charge, or acceptance of a guilty plea and a lesser punishment,
with a prohibition order under subsection 34(1) of the Act.
3.2 In cases of partial immunity, parties should be aware that
while counsel for the Attorney General will make recommendations with respect to disposition, the ultimate decision rests entirely with the Courts.
IV. CONSIDERATIONS LEADING TO THE
COMMISSIONER’S RECOMMENDATION
FOR IMMUNITY
IV. LES FACTEURS CONSIDÉRÉS POUR
RECOMMANDER L’IMMUNITÉ
4.0 In reviewing all requests for immunity, the Commissioner
must be satisfied that the public interest will be served by such a
recommendation to the Attorney General.
The Commissioner is most likely to recommend full immunity
be granted by the Attorney General where the party comes forward with valuable and important evidence of a contravention of
which the Bureau is otherwise unaware or is unable to obtain
sufficient evidence to warrant a referral to the Attorney General.
In addition, the Commissioner’s consideration of the public interest, in a recommendation for full or partial immunity, is guided by
the following factors and conditions:
4.1 Factors and conditions:
4.1.1 The party must provide full, frank and truthful disclosure
of all the evidence and information known to it or under its
control. There must be no misrepresentation of the material
facts, which shall be confirmed by the Bureau’s investigation.
4.0 En révisant toutes les demandes d’immunité, le commissaire doit être persuadé qu’une telle recommandation au procureur général sera dans l’intérêt public.
Le commissaire est plus susceptible de recommander au procureur général d’accorder l’immunité totale lorsque la partie offre
des preuves valables et importantes d’une infraction dont le Bureau n’aurait autrement pas pu être au courant, ou n’aurait pas pu
obtenir assez de preuve pour assurer un renvoi au procureur général. De plus, la considération du commissaire de l’intérêt public,
concernant une recommandation d’immunité totale ou partielle,
est guidée par les facteurs et conditions qui suivent :
4.1 Facteurs et conditions :
4.1.1 La partie doit fournir avec exhaustivité et franchise tous
les éléments de preuve et tous les renseignements qu’elle connaît ou dont elle a le contrôle. Les faits substantiels, qui devront être confirmés par l’enquête du Bureau, ne doivent faire
l’objet d’aucune déclaration erronée.
———
———
6
Past statements have described immunity as one possible form of favourable
treatment. To be consistent with the current Federal Prosecution Service
Deskbook, immunity now covers the full range of leniency available to the Attorney General — from full immunity to partial immunity.
6
7
Parties should understand that in situations where the issuance of a Prohibition
Order would have no effect, the Commissioner will not insist on including it as
part of the resolution.
7
Dans des déclarations antérieures, l’immunité a été décrite comme une forme
possible de traitement favorable. Dans un souci de cohérence avec le Guide des
procureurs de la Couronne, la notion d’immunité englobe maintenant l’éventail
complet des mesures de clémence que peut appliquer le procureur général, de
l’immunité totale à l’immunité partielle.
Il est à noter que dans les situations où le prononcé d’une telle ordonnance
n’aurait aucun effet, le commissaire n’insistera pas pour qu’elle fasse partie des
modalités de règlement.
Le 8 mai 1999
4.1.2 The reliability of the information provided pursuant to the
application for immunity must be established. The Bureau will
seek to ensure that the information provided is confirmed by
other evidence, where possible.
4.1.3 Further, the party providing information must remain
credible throughout the investigation and any ensuing legal
proceedings. Thus, the party should be prepared, at the outset,
to reveal any and all offences in which it may have been involved. The investigation should not bring to light any offences
other than those disclosed by the party.
4.1.4 The party must cooperate fully, and at its own expense,
with the Bureau’s investigation and with any ensuing prosecution or other legal proceedings. Companies must promote the
continuing cooperation of its officers and employees for
the duration of the investigation and any ensuing legal
proceedings.
4.1.5 The party must confirm that it terminated (or is prepared
to terminate) the illegal activity in question and reported it to
the Bureau as soon as it was discovered. Information which
reveals that the party took immediate and effective steps to
terminate the illegal activity and ensure future compliance with
the law will provide a positive incentive for the Commissioner’s recommendation.
4.1.6 Where appropriate, the party must consent to the issuance
of an order of prohibition of fixed duration under subsection 34(2) of the Competition Act.
4.1.7 Where a Corporate Compliance Program does not already
exist, the parties must be prepared to institute one. The prior
existence and implementation of such a Program by the applicant can be a mitigating factor in deciding whether to recommend immunity to the Attorney General. If, however, the program was ignored by management, its existence will be an
aggravating factor in the decision process.
4.1.8 The role of the party in the illegal conduct in question
will also be considered. For example, it may not be consistent
with responsible enforcement of the Act or the administration
of justice to recommend full immunity for the instigator of
criminal conduct or to one who is the principal proponent or
beneficiary of the offence.
4.1.9 The fact that a party has made or is willing to make restitution to victims, commensurate with the facts and its responsibility in the matter, will provide encouragement for a positive
recommendation by the Commissioner.
4.1.10 A prior record of competition violations by the party
will be a negative factor in deciding whether to recommend
immunity to the Attorney General.
Gazette du Canada Partie I
1249
4.1.2 La fiabilité de l’information fournie au soutien de la demande d’immunité doit être établie. Le personnel du Bureau
fera en sorte d’assurer que l’information soit corroborée par
d’autres éléments de preuve, lorsque c’est possible.
4.1.3 De plus, la partie fournissant des renseignements doit
demeurer crédible tout au long de l’enquête et de toute autre
action en justice subséquente. La partie devrait ainsi être prête,
au début, à divulguer toutes les infractions dans lesquelles
elle peut être impliquée. L’enquête du Bureau ne doit pas révéler l’existence d’autres infractions que celles que la partie a
déclarées.
4.1.4 La partie doit apporter son entière coopération, à ses propres frais, à l’enquête du Bureau ainsi qu’à toute poursuite ou
autre action en justice subséquente. Les sociétés doivent favoriser la coopération de leurs dirigeants et de leurs employés
pendant toute la durée de l’enquête et des actions en justice
subséquentes.
4.1.5 La partie doit confirmer qu’elle a mis fin à l’activité illégale en cause (ou est prête à y mettre fin) et qu’elle l’a signalée
au Bureau dès qu’elle l’a découverte. Si l’information démontre que la partie a pris sans délai des mesures efficaces
pour faire cesser l’activité illégale et assurer la conformité à la
loi à l’avenir, le commissaire sera plus enclin à recommander
l’immunité.
4.1.6 Lorsque cela est pertinent, la partie doit consentir au prononcé d’une ordonnance d’interdiction d’une durée fixe en
vertu du paragraphe 34(2) de la Loi sur la concurrence.
4.1.7 Lorsqu’un programme de conformité des entreprises
n’existe pas déjà, les entreprises doivent être prêtes à en mettre
un sur pied. L’existence et la mise en place préalable d’un tel
programme par le requérant sera un facteur atténuant lors de la
décision de recommander ou non l’immunité au procureur
général.
4.1.8 On examinera également le rôle de la partie dans la conduite illégale. Par exemple, il peut être incompatible avec la
saine application de la Loi ou avec l’administration de la justice de recommander l’immunité totale à l’égard de l’instigateur des agissements criminels ou de celui qui en est le protagoniste ou le bénéficiaire principal.
4.1.9 Le fait que la partie ait dédommagé les victimes en proportion de la gravité des faits et de sa responsabilité, ou soit
disposée à le faire, pèsera en sa faveur dans l’examen du
commissaire relativement à une recommandation d’immunité.
4.1.10 Constitue un facteur négatif dans l’examen de la
possibilité de recommander l’immunité au procureur général
l’existence d’infractions antérieures en matière de concurrence.
V. TIMING OF A PARTY’S APPROACH TO THE BUREAU
V. LE MOMENT OÙ LA PARTIE COMMUNIQUE AVEC LE
BUREAU
5.0 Parties should understand that the timing of the approach to
the Bureau remains important. How early an individual or company cooperates usually dictates, in large part, which options are
available and the extent of immunity available.
5.0 Il est important de comprendre que le moment où une partie entre en contact avec le Bureau demeure déterminant. C’est,
dans une large mesure, en fonction de la rapidité avec laquelle
elle coopère que les options applicables et le degré d’immunité
seront déterminés.
5.1 There are important advantages to being the first to discuss
cooperation and resolution of proceedings with the Bureau. The
party who is “first in”, even after an investigation has commenced, generally will have the most compelling factual position
to support a request for favourable treatment, relative to later
cooperating parties. Obviously, the value of a party’s cooperation
is usually greater when the government does not already have the
cooperation of another party.
5.1 Les parties devraient réaliser qu’être la première partie à
discuter de coopération et de modalités de règlement de l’affaire
comporte d’importants avantages. La partie qui est la « première à
se manifester » disposera généralement du bagage factuel le plus
convaincant à offrir en échange d’un traitement favorable, par
rapport aux parties proposant subséquemment leur coopération.
De toute évidence, la valeur de la coopération offerte par une
partie croît d’autant plus si le gouvernement ne jouit pas déjà de
la collaboration d’une autre partie.
1250
Canada Gazette Part I
5.2 Once engaged in the process, parties have a responsibility
to proceed on an expeditious basis. Failure to do so could allow
another party to provide the necessary evidence and cooperation,
and perhaps fulfill the conditions for being granted a more favourable resolution. The Bureau will not defer consideration of a
request by one party merely because another party has offered to
cooperate but not yet provided an adequate basis for evaluating
the request.
5.3 Further, it would not ordinarily be appropriate for two or
more companies to jointly pursue a request for immunity. While,
from time to time, two or more firms have approached the Bureau
together, after the initial meeting, they are asked to come in separately for any further proceedings.
5.4 Sometimes, staff of the Bureau, who are investigating a
matter, may approach a party who may become a target of an
investigation, to advise them of their exposure under the investigation, and, of the existence of the Cooperating Parties Program.
5.4.1 If such a contact by the Bureau has been made, the parties will be advised that they are under no obligation to cooperate with the Bureau’s investigation, nor will any decisions be
required at an initial meeting. In such circumstances, parties
will be encouraged to obtain independent legal advice.
5.4.2 In such cases, parties may wish to request that their counsel respond to Bureau staff, and meet to obtain further information about the relevant policies and procedures. As such, the
parties will be given reasonable time to respond to the offer to
enter into discussions with the Bureau and counsel for the Attorney General. Particular care is taken to corroborate evidence
proffered in these circumstances.
May 8, 1999
5.2 Une fois engagée dans le processus, la partie est tenue de
remplir sa prestation avec diligence, sinon une autre partie pourrait fournir au Bureau les éléments de preuve et la coopération
nécessaires et, peut-être, remplir les conditions d’obtention d’un
traitement plus favorable. Le Bureau ne reportera pas l’examen
d’une demande simplement parce qu’un autre candidat à la coopération n’a pas encore fourni les éléments nécessaires à l’évaluation de sa demande.
5.3 Une demande conjointe d’immunité présentée par deux
sociétés ou plus ne sera habituellement pas considérée comme
pertinente. Il est arrivé que deux entreprises ou plus aient entamé
ensemble une démarche de coopération auprès du Bureau, mais
après la rencontre initiale, on leur a demandé de continuer chacune de son côté.
5.4 Il pourrait quelquefois arriver que le Bureau, au cours
d’une enquête, puisse communiquer avec une partie susceptible
d’être visée par l’enquête, pour l’informer de cette situation et
pour lui faire connaître l’existence du programme de coopération.
5.4.1 Dans un tel cas, la partie sera informée qu’elle n’est nullement tenue de coopérer à l’enquête du Bureau et qu’elle n’a
pas à prendre de décision lors de la rencontre initiale, et elle sera encouragée à obtenir un avis juridique indépendant.
5.4.2 Il se peut qu’une partie veuille que son avocat réponde
aux fonctionnaires du Bureau et les rencontre pour obtenir plus
de renseignements sur les politiques et la procédure applicables. Le Bureau accordera donc un délai de réponse à l’offre
concernant la tenue de discussions avec le Bureau et l’avocat
du procureur général. Le Bureau apporte un soin particulier à
la corroboration des éléments de preuve offerts dans de telles
circonstances.
VI. IMPACT OF CORPORATE IMMUNITY ON DIRECTORS,
OFFICERS AND EMPLOYEES
VI. L’EFFET DE L’IMMUNITÉ SUR LES
ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS ET EMPLOYÉS
D’UNE ENTREPRISE
6.0 A request for immunity with an offer of cooperation may
be made to the Bureau by anyone who has been implicated in
activity they believe has violated the Competition Act. Therefore,
there is no requirement that a firm initiate an application on behalf of its employees. Employees are free to approach the Bureau
on their own behalf. Further, circumstances may be such that the
interests of a firm and its past or present officers, directors and
employees may significantly come into conflict, making it inappropriate for the Bureau to consider a single request for immunity
for all concerned. Each offer of cooperation will be evaluated for
the benefit of the specific party who has come in to the Bureau.
6.0 Quiconque est mêlé à une activité qu’il croit contraire à la
Loi sur la concurrence peut présenter au Bureau une demande
d’immunité jointe à une offre de coopération. Il n’est donc pas
obligatoire qu’une entreprise prenne l’initiative d’une demande
au nom de ses employés. Les employés peuvent prendre contact
avec le Bureau pour leur propre compte. En outre, certaines circonstances peuvent faire en sorte que les intérêts de l’entreprise et
ceux de ses dirigeants, administrateurs ou employés, anciens ou
actuels, soient en conflit. Il ne convient pas alors que le Bureau
examine une demande d’immunité unique pour toutes les personnes concernées. Il évaluera chaque offre de coopération pour le
compte de la partie déterminée qui a communiqué avec le Bureau.
6.1 Toutefois, si une entreprise satisfait aux conditions applicables à l’obtention d’une immunité totale, les administrateurs,
dirigeants et employés (et peut-être les affiliées) qui reconnaissent
leur participation à l’activité anticoncurrentielle illégale dans le
cadre de l’aveu de l’entreprise auront immédiatement droit à la
même immunité sujette à leur conformité aux conditions énumérées à la section IV.
6.2 Si une entreprise ne satisfait pas aux exigences de
l’immunité totale, le Bureau peut néanmoins examiner la possibilité de recommander l’immunité totale contre des poursuites
criminelles à l’égard des administrateurs, dirigeants et employés
qui ont souscrit à l’offre de coopération de l’entreprise, comme
s’ils avaient eux-mêmes pris, individuellement, contact avec le
Bureau.
6.3 Compte tenu de ce qui précède, l’avocat du procureur général cherche habituellement à éviter les situations pouvant entraîner des conflits d’intérêts, lesquelles peuvent survenir lorsqu’un
même avocat représente à la fois l’entreprise et des particuliers.
6.1 However, if a company qualifies for full immunity, all directors, officers, employees (and potentially its affiliates), who
admit their involvement in the illegal anti-competitive activity as
part of the corporate confession, will automatically qualify for the
same immunity, subject to complying with the conditions set out
in section IV.
6.2 If a corporation does not meet the qualifications for full
immunity, the directors, officers and employees who come forward with the corporation to cooperate may nonetheless be considered for full immunity from criminal prosecution on the same
basis as if they had approached the Bureau individually.
6.3 In view of the above, counsel for the Attorney General
generally wish to avoid situations of potential conflict of interest
which may occur when firms and individuals are represented by
the same legal counsel. Where appropriate, parties will be advised
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1251
to retain independent counsel when they approach the Bureau, to
ensure that their interests are protected, and to reduce any resulting delays which may occur.
Lorsqu’il y a lieu, le Bureau avise les parties qui communiquent
avec lui de retenir les services d’un conseiller juridique indépendant, pour que leurs intérêts soient protégés et pour réduire tout
retard pouvant découler de la situation.
VII. PROCEDURES FOLLOWED IN THE IMMUNITY
PROCESS
VII. LA PROCÉDURE APPLICABLE À L’EXAMEN DES
DEMANDES D’IMMUNITÉ
Step 1: Initial Contact
Étape 1 : Contact initial
7.0 A request for immunity usually starts with a call to the Bureau to discuss the possibility of receiving immunity from prosecution in connection with an offence under the Act.
7.0 La demande d’immunité commence habituellement par un
appel au Bureau proposant de discuter de la possibilité d’obtenir
l’immunité à l’égard d’une poursuite liée à une infraction à la
Loi.
Step 2: Meeting
Étape 2 : Rencontre
7.1 The first meeting usually takes place between counsel for
the party seeking immunity and representatives of the Bureau and
counsel for the Attorney General. This meeting may be held on a
“without prejudice” basis and leads to a “proffer” of information.
The immunity request may thus be couched in terms of a hypothetical proffer of the information that could be provided if the
Bureau were prepared to recommend to the Attorney General that
immunity be granted.
7.1 La première rencontre réunit habituellement l’avocat de la
partie requérant l’immunité et des représentants du Bureau et du
procureur général. Elle peut se tenir « sous toutes réserves », et
elle mène à une « offre » de renseignements. Il est alors possible
de formuler la demande d’immunité sous la forme d’une offre
hypothétique des renseignements qui pourraient être fournis si le
Bureau était disposé à recommander au procureur général l’octroi
de l’immunité.
Step 3: Proffer
Étape 3 : Offre
7.2 The Bureau needs to know with a sufficient degree of detail
and certainty what evidence or testimony a potential witness is
going to be able to provide. On the other hand, the witness and
counsel want the witness to be protected against the use of any
information voluntarily provided to the Bureau, if immunity is not
granted. The ground rules for proffers, therefore, are usually
agreed upon in advance between counsel for the party and Bureau
counsel. Counsel for the party usually conducts the initial proffer.
7.2 Le Bureau a besoin de savoir avec suffisamment de détails
et de certitude quels éléments de preuve ou quelle déposition un
témoin potentiel est en mesure de fournir. Par ailleurs, le témoin
et l’avocat veulent que le témoin soit protégé contre l’utilisation de tout renseignement volontairement fourni au Bureau,
dans l’éventualité où l’immunité n’est pas accordée. L’avocat de
la partie et celui du Bureau conviennent donc généralement
d’avance des conditions de l’offre. C’est habituellement l’avocat
de la partie qui procède à l’offre initiale.
Step 4: Conditions for Immunity
Étape 4 : Conditions de l’immunité
7.3 If it is decided that the proffered information can form the
basis for considering immunity, the conditions related thereto will
be identified. These conditions generally incorporate the considerations set out in section IV above, allowing for the circumstances of particular situations.
7.3 Si le Bureau détermine qu’il peut envisager recommander
l’immunité sur la base des renseignements offerts, des paramètres
établissant les conditions de l’octroi de l’immunité sont formulés.
Ces conditions incorporent généralement les facteurs énumérés à
la section IV en tenant compte des circonstances particulières de
l’affaire.
7.4 Si les conditions applicables à la recommandation de
l’immunité totale ne sont pas remplies, mais qu’il est possible de
recommander une forme d’immunité partielle, il y a négociation
sur les modalités de ce règlement. Des paramètres énonçant ces
modalités sont alors établis.
7.4 If the conditions for a recommendation for full immunity
have not been met but some partial immunity is available, the
terms of the disposition will be negotiated.
Step 5: Investigation and Verification
Étape 5 : Enquête et vérification
7.5 The party or parties are then interviewed and their evidence
compared to the evidence already amassed. When the Bureau
indicates an interest in interviewing the witnesses, it is to evaluate
their truthfulness, candour, credibility and cooperativeness.
7.6 Documentary evidence provided by the party or parties is
also reviewed and tested against existing evidence. A careful assessment is carried out to determine whether the nature of the
evidence and the conduct of the party satisfies the conditions in
section IV.
7.5 La ou les parties sont alors rencontrées en entrevue et leur
témoignage est comparé aux éléments de preuve déjà recueillis.
Le Bureau procède à des entrevues avec les témoins pour évaluer
la véracité de leurs propos, leur franchise, leur crédibilité et leur
esprit de coopération.
7.6 Les éléments de preuve documentaire fournis sont également examinés et confrontés aux éléments de preuve déjà recueillis. Le Bureau procède à une évaluation minutieuse pour
déterminer si la nature des éléments de preuve et la conduite de la
partie satisfait aux conditions décrites à la section IV.
Step 6: Bureau Recommendation
Étape 6 : Recommandation du Bureau
7.7 If the Bureau is satisfied that the party or parties have fulfilled the conditions agreed to, a recommendation for full immunity is referred to the Attorney General.
7.7 Si le Bureau est convaincu que la ou les parties ont rempli
les conditions convenues, il formule une recommandation au
procureur général en faveur de l’immunité totale.
1252
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
7.8 Alternatively, if the Bureau is not satisfied that immunity
should be granted, or not sufficiently satisfied that a recommendation for full immunity is appropriate, the Commissioner may
recommend a lesser benefit or none at all.
7.8 Par ailleurs, si le commissaire n’est pas convaincu qu’il
convient d’octroyer l’immunité ou s’il n’est pas suffisamment
convaincu qu’il y a lieu de recommander une immunité totale, il
peut recommander d’accorder un avantage moindre ou de ne rien
accorder.
Step 7: Immunity Agreement
Étape 7 : Entente en matière d’immunité
7.9 If the Attorney General accepts the Bureau’s recommendation for immunity, an immunity agreement is made. In order to do
so, the Attorney General will independently review the circumstances and determine whether it is in the public interest to grant
immunity. The Commissioner’s recommendation will receive
careful consideration and be given substantial weight.
7.9 Si le procureur général accepte la recommandation d’immunité formulée par le Bureau, une entente en matière d’immunité est conclue. Pour y parvenir, le procureur général fait son
propre examen de la situation et détermine s’il est dans l’intérêt
public d’octroyer l’immunité. La recommandation du commissaire sera considérée attentivement et on lui accordera beaucoup
de poids.
VIII. ISSUES FOR INTERNATIONAL CRIMINAL ANTICOMPETITIVE ACTIVITY
VIII. LES AGISSEMENTS ANTICONCURRENTIELS
INTERNATIONAUX
8.0 As a matter of law and practicality, international anticompetitive activity, such as world-wide cartels or deceptive
telemarketing, may fall under the jurisdiction of more than one
competition authority, and parties should expect that all jurisdictions affected will look into the matter. This may be the case
when, for example, agreements to fix prices or allocate markets
cross national borders or when deceptive telemarketers take advantage of differing legal treatments to locate in one country and
transact business in another. In these circumstances, the authorities may decide to pursue independent, joint or parallel
investigations.
8.0 En pratique, il est juridiquement possible que plusieurs
autorités antitrust aient compétence à l’égard d’agissements anticoncurrentiels internationaux, comme les cartels mondiaux ou les
actes de télémarketing trompeur, et les parties devraient s’attendre
alors à ce que tous les pays touchés examinent la situation. Cela
peut être le cas, par exemple, lorsque des accords de fixation de
prix ou de partage de marchés ont une portée transfrontière ou
lorsque des télévendeurs malhonnêtes profitent de différences
législatives pour s’installer dans un pays et conduire leurs affaires
dans un autre pays. Dans ces circonstances, les diverses autorités compétentes peuvent décider de mener des enquêtes indépendantes, conjointes ou parallèles.
8.1 Le moment où le contact est pris avec le Bureau détermine
habituellement quelles seront les mesures de règlement possibles.
C’est pourquoi les parties et leur avocat doivent faire preuve de
prudence lorsque l’affaire en cause intéresse d’autres pays. Le
Bureau pourrait, à cause d’une enquête dans une autre juridiction,
être mis au courant de l’affaire avant qu’une partie concernée ne
communique avec lui.
8.2 Il faut comprendre qu’une partie ne recevra pas de traitement spécial au Canada parce qu’elle a obtenu une immunité ou
une autre forme de traitement favorable ailleurs pour avoir été la
première à se manifester ou pour s’être manifestée tôt.
8.3 De plus, afin d’assurer l’intégrité du Programme relatif aux
parties coopérant avec le Bureau et d’être conformes aux politiques d’organismes homologues d’application de la loi, les renseignements obtenus volontairement d’un requérant de l’immunité
ne seront pas communiqués à un organisme étranger à moins que
le requérant ne soit d’accord avec la divulgation. Toutefois, le
Bureau avertira les requérants de l’immunité de l’existence de
programmes similaires dans d’autres juridictions et demandera
avec instance aux requérants de se prévaloir de tels programmes.
8.4 Il revient donc aux parties de communiquer avec les autorités compétentes de chaque pays. En particulier, les parties qui ont
un important volume d’affaires au Canada ou celles dont la pratique a eu des effets négatifs disproportionnés sur les entreprises et
les consommateurs du marché canadien devraient communiquer
avec le Bureau avant ou immédiatement après avoir approché des
autorités étrangères d’application de la loi sur la concurrence.
8.5 Conseils aux entreprises étrangères communiquant avec le
Bureau :
8.5.1 Il ne faut pas attendre. Plus la demande est rapide, plus
solide est la position d’une partie par rapport aux autres parties.
Le fait d’avoir été la première à se manifester dans un autre
pays ne garantit pas à une partie une place dans la file au Canada ni un traitement comparable à celui qu’elle a obtenu dans
l’autre pays.
8.1 Because the timing of an approach to the Bureau usually
dictates the resolution options available, parties and their counsel
should be prudent when the matter in question involves other
countries. An investigation in another jurisdiction, can potentially
lead to the Bureau’s becoming aware of the matter prior to an
approach by an involved party.
8.2 It also should be understood that a party will not be afforded any special consideration in Canada for having been
granted immunity or other form of favourable treatment because
they were first in, or early in, in another jurisdiction.
8.3 Further, in order to protect the integrity of the Cooperating
Parties Program, and in keeping with the policies of the Bureau’s
counterpart law enforcement agencies, information voluntarily
provided by an immunity applicant will not be communicated to a
foreign agency, unless the applicant first agrees to the disclosure.
However, the Bureau will advise immunity applicants of the existence of similar programs in other jurisdictions and urge the applicants to avail themselves of such programs.
8.4 It is, therefore, incumbent upon the parties to approach
each competition law authority individually. In particular, parties
who have a significant volume of commerce in Canada or whose
conduct has a disproportionately negative effect on businesses or
consumers in the Canadian market should contact the Bureau
either prior to, or immediately after, having approached foreign
competition law authorities.
8.5 Advisable steps for foreign firms approaching the bureau:
8.5.1 Do not delay, as a rapid application will ensure the
strongest position relative to other parties. Being first to come
forward in other jurisdictions will not afford a party a place in
the queue in Canada, or treatment comparable to that in the
other jurisdiction.
8.5.2 Contact with the Bureau may be initiated by foreign
counsel but, prior to the first meeting between counsel for the
Le 8 mai 1999
party and the government, Canadian counsel should be
retained.
8.5.3 Inasmuch as more than one firm may be offering to cooperate, parties are advised to expeditiously conclude their
proffer processes with the Bureau.
Gazette du Canada Partie I
1253
8.5.2 Un avocat étranger peut prendre contact avec les autorités
canadiennes, mais avant la première rencontre entre l’avocat de
la partie et celui du gouvernement, un avocat canadien devrait
avoir été retenu.
8.5.3 Dans la mesure où plus d’une partie peut offrir sa coopération, il est conseillé aux parties de conclure avec célérité leur
marché avec le Bureau.
IX. CONFIDENTIALITY
IX. LA CONFIDENTIALITÉ
9.0 As a matter of policy, confidential information submitted
under the Cooperating Parties Program is treated the same as
information identified in section 29 of the Act. Section 29 essentially provides that stipulated information may not be communicated to any other person, except to another Canadian law enforcement agency or for the purposes of the administration or
enforcement of the Act.
9.1 It is the Bureau’s policy in respect of private actions under
section 36 to provide confidential documents and evidence only
in response to a court order. Further, all appropriate claims of
privilege applying to these documents and evidence will be made
by the Bureau. In particular, public interest privilege will be
asserted vigorously in the interest of protecting the effectiveness
of the investigatory process.
9.0 Le Bureau a pour politique de traiter les renseignements
confidentiels fournis dans le cadre du présent programme comme
s’il s’agissait de renseignements visés par l’article 29 de la Loi.
Cette disposition prévoit essentiellement que les renseignements
qui y sont mentionnés ne peuvent être communiqués à personne
d’autre, sauf à un organisme canadien chargé de l’application de
la loi ou dans le cadre de l’application de la Loi.
9.1 Le Bureau a pour politique, relativement aux actions privées intentées en vertu de l’article 36 de ne fournir des documents et des éléments de preuve confidentiels qu’en réponse à
une ordonnance judiciaire. De plus, le Bureau fait valoir, à
l’égard de ces documents et éléments de preuve, toutes les revendications de privilège appropriées. Il défend avec une vigueur
particulière le privilège lié à l’intérêt public afin de protéger
l’efficacité du processus d’enquête.
X. FAILURE TO COMPLY WITH THE CONDITIONS IN THE
AGREEMENT
X. MANQUEMENT AUX CONDITIONS DE L’ENTENTE
10.0 Parties who have agreed to cooperate but who fail to live
up to their obligations under the agreement should know that,
under such circumstances, the Bureau will pursue the investigation and consider referral of the evidence to the Attorney General.
The Bureau will ask the Attorney General to revoke any grant
of immunity and take appropriate action against the person
concerned.
10.1 The above risks extend to companies who do not promote
the cooperation of their employees, and to those parties who fail
to be fully candid and truthful in the information or evidence they
provide. The latter situation may also lead to revocation of immunity and prosecution for all original and subsequently discovered offences.
10.0 Il importe de souligner que lorsque des parties qui ont accepté de coopérer ne respectent pas les obligations prévues à
l’entente, le Bureau poursuit l’enquête et examine s’il convient de
transmettre le dossier au procureur général. Le commissaire demandera au procureur général de révoquer l’octroi d’immunité et
de prendre les mesures qui s’imposent contre les personnes en
cause.
10.1 S’exposeront à ces mesures les entreprises qui ne favoriseront pas la coopération de leurs employés et les parties qui ne
fournissent pas les renseignements et les éléments de preuve avec
toute la franchise et l’honnêteté voulues. Dans ce dernier cas
également, il peut y avoir révocation de l’immunité et institution
de poursuites pour les infractions initiales et les infractions subséquemment découvertes.
XI. OBSTRUCTION OR PERJURY
XI. ENTRAVE OU PARJURE
11.0 Parties who lie under oath or mislead the staff of the Bureau or the Attorney General in any material way leave themselves open to prosecution under the Competition Act or the
Criminal Code for perjury, obstruction of justice, public mischief,
or giving contradictory evidence.
11.0 Les parties qui mentent sous serment ou qui induisent
substantiellement en erreur le personnel du Bureau ou du procureur général s’exposent à des poursuites intentées en vertu de la
Loi sur la concurrence ou du Code criminel, pour parjure, entrave à la justice, méfait public ou témoignage contradictoire.
XII. CONCLUSION
XII. CONCLUSION
12.0 The Bureau encourages the public to take advantage of
the policies and programs which have been designed to facilitate
conformity with the provisions of the Competition Act.
12.1 Should further information be required on this or any
other policies of the Bureau, please visit the Bureau Web site at
http://competition.ic.gc.ca or contact the Bureau toll-free (in
North America) at 1-800-348-5358.
12.0 Le Bureau encourage le public à se prévaloir des avantages des politiques et des programmes conçus pour faciliter
l’observation des dispositions de la Loi sur la concurrence.
12.1 Pour plus de renseignements sur le présent programme ou
sur toute autre politique du Bureau, veuillez visiter le site Web du
Bureau à l’adresse http://concurrence.ic.gc.ca ou communiquer
avec le Bureau en composant le numéro sans frais (en Amérique
du Nord) 1-800-348-5358.
La période de consultation pendant laquelle vous pourrez faire
parvenir vos commentaires sera de 45 jours et prendra fin le
21 juin 1999. Pour fournir vos commentaires sur le contenu de ce
projet de bulletin, veuillez communiquer avec Andrea Rosen par
téléphone, courrier électronique, télécopieur ou courrier. Pour
obtenir des renseignements généraux, veuillez communiquer avec
le Centre de renseignements au 1-800-348-5358.
The consultation period for providing comments on this draft
bulletin will be for a duration of 45 days, ending June 21, 1999.
To provide comments to the Bureau on the contents of the draft
bulletin, please contact Andrea Rosen, by telephone, electronic
mail, facsimile or regular mail (see below). For general enquiries,
please call the Information Centre at 1-800-348-5358.
1254
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Contact: Andrea Rosen, (819) 953-4303 (Telephone), (819)
953-1877 (Facsimile), rosen.andrea@ic.gc.ca (Electronic mail),
or Competition Bureau, Place du Portage, 50 Victoria Street,
Hull, Quebec K1A 0C9.
Personne-ressource : Andrea Rosen, (819) 953-4303 (téléphone), (819) 953-1877 (télécopieur), rosen.andrea@ic.gc.ca
(courrier électronique), ou Bureau de la concurrence, Place du
Portage, 50, rue Victoria, Hull (Québec) K1A 0C9.
APPENDIX IA
ANNEXE IA
A BRIEF OUTLINE OF THE CRIMINAL PROVISIONS
OF THE COMPETITION ACT
APERÇU DES DISPOSITIONS CRIMINELLES DE LA
LOI SUR LA CONCURRENCE
Part VI of the Competition Act prohibits under criminal sanction specified trade practices, bid-rigging, agreements or arrangements which lessen competition unduly, misleading advertising and deceptive marketing practices. For operational and
statistical purposes, those offences found in sections 45 to 51 and
section 61 (described below), which may be loosely characterized
as offences in relation to competition, are treated separately from
the criminal misleading advertising and deceptive marketing
practices provisions found in sections 52, 52.1, 54, 55 and 55.1
(and described in Appendix 1B).
La partie VI de la Loi sur la concurrence interdit sous peine
de sanctions pénales les pratiques commerciales suivantes : le
truquage des offres, les accords et les arrangements réduisant
indûment la concurrence, la publicité trompeuse et les pratiques
commerciales déloyales. Pour des raisons fonctionnelles et statistiques, les infractions prévues aux articles 45 à 51 et à l’article 61
(décrites ci-dessous), qui peuvent être définies en gros comme les
infractions relatives à la concurrence, sont classées séparément
des infractions en matière de publicité trompeuse et de pratiques
commerciales déloyales, énoncées aux articles 52, 52.1, 54, 55 et
55.1 (et décrites à l’annexe 1B).
Section 45
Conspiracies, combinations, agreements or arrangements
to lessen competition unduly in relation to the supply,
manufacture or production of a product.
Article 45
Les complots, les coalitions, les accords et les arrangements visant à réduire indûment la concurrence dans la
fourniture, la fabrication ou la production d’un produit.
Section 46
Conspiracies, combinations, agreements or arrangements
which are implemented in Canada as a result of
directives, instructions, intimations of policy or other
communication from a person outside of Canada, in a
position to direct or influence the policies of the
corporation, for the purpose of giving effect to a
conspiracy, and which, if entered into in Canada, would
have been in contravention of section 45.
Article 46
Le fait pour une personne morale d’appliquer des
directives, instructions, énoncés de politiques ou autres
communications provenant d’une personne à l’étranger en
mesure de diriger ou d’influencer les principes suivis par
la personne morale et ayant pour objet de donner effet à
un complot, une association d’intérêts, un accord ou un
arrangement qui, s’il était intervenu au Canada, aurait
contrevenu à l’article 45.
Section 47
Bid-rigging, where two or more persons agree that one
party will refrain from bidding in a call for tenders, or
where there is collusion in the submission of bids, unless
such actions are made known to the tendering authority.
Article 47
Truquage d’offres : accord ou arrangement entre deux
personnes ou plus par lequel une partie consent à
s’abstenir de présenter une offre à un appel d’offres, ou
présentation d’une offre procédant de la collusion de
soumissionnaires à l’insu de la personne procédant à
l’appel d’offres.
Section 48
Conspiracies, combinations, agreements or arrangements
which limit unreasonably the opportunities, terms, or
participation of a player or competitor in professional
sports, or to limit unreasonably the opportunity to
negotiate with or play for a professional team or club.
Article 48
Le fait de comploter, de se coaliser ou de conclure un
accord ou un arrangement limitant déraisonnablement les
possibilités de participation à un sport professionnel ou
imposant des conditions déraisonnables, ou de limiter
déraisonnablement la possibilité de négocier avec une
équipe professionnelle ou de jouer pour cette équipe.
Section 49
Subject to a number of exceptions explained in
subsection 49(2), any agreement between two or more
federal financial institutions with respect to interest rates
or charges on deposits or loans, service charges to
customers, kinds of services provided, or the person
or classes of persons to whom a loan or other service will
be provided or withheld.
Article 49
Sous réserve d’exceptions prévues au paragraphe 49(2),
la conclusion entre institutions financières fédérales
d’accords ou d’arrangements relatifs au taux d’intérêts
sur un dépôt ou un prêt, aux frais sur un prêt, aux frais
de services imposés aux clients, aux types de services
fournis ou à la personne ou aux catégories de personnes
auxquelles un prêt ou un autre service sera fourni ou
refusé.
Paragraph
50(1)(a)
Knowingly engaging in a practice of discriminating
against competitors of a purchaser of an article by
granting a discount or other advantage to a purchaser that
is not available to competitors purchasing articles of like
quality and quantity.
Alinéa 50(1)a)
Le fait de se livrer sciemment à une pratique
discrimination à l’endroit de concurrents d’un acheteur,
en accordant à cet acheteur un rabais ou un autre avantage
qui n’est pas accessible à ses concurrents, quant à des
articles de qualité et de quantité similaires.
Paragraph
50(1)(b)
Engaging in a policy of selling products in any area of
Canada at prices lower than those exacted elsewhere in
Canada, where the effect or design is to lessen
competition substantially or eliminate a competitor.
Alinéa 50(1)b)
Le fait de se livrer à une politique de vente de produits,
dans quelque région du Canada, à des prix inférieurs à
ceux qui sont exigés ailleurs au Canada, lorsque cette
politique a pour effet ou tendance de réduire sensiblement
la concurrence ou d’éliminer un concurrent.
Paragraph
50(1)(c)
Engaging in a policy of selling products at unreasonably
low prices where the effect or design is to lessen
competition substantially or eliminate a competitor.
Alinéa 50(1)c)
Le fait de se livrer à une politique de vente de produits à
des prix déraisonnablement bas qui a pour effet ou tend à
réduire sensiblement la concurrence ou éliminer un
concurrent.
Section 51
Granting to a purchaser an allowance for advertising or
displays purposes that is not offered on proportionate
terms to competing purchasers.
Article 51
L’octroi à un acheteur, à des fins de réclame ou de publicité, d’une remise qui n’est pas offerte à des conditions
proportionnées à d’autres acheteurs.
Le 8 mai 1999
Section 61
Gazette du Canada Partie I
Attempting to influence upward or to discourage the reduction of the price at which another person supplies or
advertises a product or refusing to supply or otherwise
discriminating against anyone because of that person’s
low pricing policy.
Subsection 61(6) Attempting to induce a supplier to refuse to supply a
product to a particular person because of that person’s
low pricing policy.
Article 61
1255
Le fait de tenter de faire monter ou d’empêcher de réduire
le prix auquel une autre personne fournit ou annonce un
produit, de refuser de fournir ou de prendre quelque autre
mesure discriminatoire contre une personne en raison du
régime de bas prix de celle-ci.
Paragraphe 61(6) Le fait de tenter de persuader un fournisseur de refuser de
fournir un produit à une personne en particulier en raison
du régime de bas prix de celle-ci.
APPENDIX IB
ANNEXE IB
CRIMINAL MISLEADING ADVERTISING AND DECEPTIVE
MARKETING PRACTICES PROVISION
DISPOSITIONS CRIMINELLES SUR LES PRATIQUES
COMMERCIALES DÉLOYALES ET LA
PUBLICITÉ TROMPEUSE
Paragraph
52(1)(a)
Knowingly or recklessly making representations that are
false or misleading in a material respect for the purpose of
promoting a product or any business interest.
Alinéa 52(1)a) Donner au public, sciemment ou sans se soucier des
conséquences, des indications fausses ou trompeuses sur
un point important afin de promouvoir un produit ou des
intérêts commerciaux quelconques.
Section 52.1
While engaging in telemarketing (the practice of using
interactive telephone communications for the purpose of
promoting the supply of a product or any business
interest):
— failing to disclose the identity of the person on whose
behalf the communication is being made; the purpose
of the communication, the nature of the product or
business being promoted;
— making a representation that is false or misleading in a
material respect;
— requiring any advance payment as a condition for receiving a prize that has been, or supposedly has been,
won in a contest or game;
— failing to provide adequate and fair disclosure of the
value of the prizes and of any fact that materially
affects the chances of winning;
— offering a gift (or any product at less than fair market
value) as an inducement to buy another product,
without fairly disclosing the value of the gift; or
— requiring payment in advance for any product offered
at a price grossly in excess of its fair market value.
Article 52.1
Par télémarketing (pratique de la communication
téléphonique interactive pour promouvoir soit la fourniture
ou l’utilisation d’un produit, soit des intérêts commerciaux
quelconques) :
— omettre de divulguer l’identité de la personne pour le
compte de laquelle la communication est effectuée, le
but de la communication et la nature du produit ou des
intérêts commerciaux;
— donner des indications qui sont fausses ou trompeuses
sur un point important;
— exiger le paiement préalable d’une somme d’argent pour
remettre un prix qui a été gagné ou censément gagné
dans le cadre d’un concours ou d’un jeu;
— omettre de divulguer, d’une manière juste et
raisonnable, le prix des produits et de tout fait modifiant
d’une façon importante les chances de gains;
— offrir un cadeau (ou tout produit à un prix inférieur à sa
juste valeur marchande) comme moyen d’inciter à
l’achat d’un autre produit, sans divulguer la valeur du
cadeau d’une manière juste et raisonnable; ou
— exiger le paiement préalable de tout produit en vente
à un prix largement supérieur à sa juste valeur
marchande.
Section 54
Supplying a product at a price that exceeds the lowest of
two or more prices that are clearly shown on the product,
its container, wrapper, or display mount or on any in-store
advertisement. This provision does not actually prohibit
the existence of two or more prices, but requires that the
product be offered for sale at the lowest price depicted.
Article 54
Fournir un produit à un prix qui dépasse le plus bas de
deux ou plusieurs prix clairement exprimés sur le produit,
son emballage, à quelque chose qui sert de support au
produit pour l’étalage ou à une réclame en magasin. Cette
disposition n’interdit pas l’affichage de deux ou plusieurs
prix, mais exige que le produit soit offert en vente au prix
affiché le plus bas.
Section 55
Making representations relating to compensation under a
multi-level marketing plan without fair, reasonable and
timely disclosure of compensation actually received (or
likely to be received) by typical participants in the plan.
Article 55
Faire des déclarations concernant toute rémunération versée
dans le cadre d’un système de commercialisation à paliers
multiples qui ne constituent pas des assertions loyales,
faites en temps opportun et non exagérées en ce qui
concerne la rémunération effectivement reçue (ou
susceptible de l’être) par des participants ordinaires au
système.
Section 55.1
Establishing, operating, advertising or promoting a
pyramid selling scheme which is defined as a multi-level
marketing plan under which:
— a participant pays for the right to receive compensation
for recruiting another participant;
— a participant is required to purchase a specified
amount of product (other than an amount bought at the
seller’s cost price for the purpose of facilitating sales);
— a participant is supplied with an unreasonable amount
of product; or
— there is no right to return the product in saleable
condition on reasonable terms, or the participant is not
informed of the right to return product.
Article 55.1
Mettre sur pied, exploiter, promouvoir ou annoncer un
système de vente pyramidale, qui s’entend d’un système
de commercialisation à paliers multiples dans lequel :
— un participant fournit une contrepartie en échange du
droit d’être rémunéré pour avoir recruté un autre
participant;
— un participant est tenu d’acheter une quantité
déterminée d’un produit (sauf quand l’achat est fait au
prix coûtant à des fins promotionnelles);
— une personne fournit le produit en quantité injustifiable;
— le participant ne bénéficie pas du droit de retour du
produit en bon état de vente, à des conditions raisonnables, ou le participant n’a pas été informé du droit dont
il bénéficie de retourner le produit.
1256
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
APPENDIX 2/ANNEXE 2
LIST OF COMPETITION BUREAU PUBLICATIONS/
LISTE DES PUBLICATIONS DU BUREAU DE LA CONCURRENCE
REPORTS/RAPPORTS
Annual Report, Director of Investigation and Research, Competition Act
Rapport Annuel du Directeur des enquêtes et recherches, Loi sur la concurrence
Past to current
Présent et passés
CompAct: news from the Competition Bureau
Concuraction : nouvelles du Bureau de la concurrence
No. 1 to 6
nos 1 à 6
Report of the Consultative Panel on Amendments to the Competition Act to the Director of Investigation and Research, Competition Act,
Mr. George Addy
Rapport du Comité consultatif sur la modification de la Loi sur la concurrence présenté au Directeur des enquêtes et recherches, Loi sur la
concurrence, M. George Addy
1996
Private access to the Competition Tribunal, by Kent Roach and Michael Trebilcock
Accès privé au Tribunal de la concurrence, par Kent Roach et Michael Trebilcock
1996
Report of the Canada-United States Working Group on Telemarketing Fraud
Rapport du groupe de travail Canada-États-Unis sur le télémarketing frauduleux
1997
BULLETINS
An Overview of Canada’s Competition Act, Director of Investigation and Research, Competition Act
Aperçu général de la Loi sur la concurrence du Canada, Directeur des enquêtes et recherches, Loi sur la concurrence
1993
Program of Compliance, Director of Investigation and Research, Competition Act
Programme de conformité, Directeur des enquêtes et recherches, Loi sur la concurrence
1993
Corporate Compliance Programs, Director of Investigation and Research, Competition Act
Les programmes de conformité des entreprises, Directeur des enquêtes et recherches, Loi sur la concurrence
1997
Strategic Alliances under the Competition Act
Les alliances stratégiques en vertu de la Loi sur la concurrence
1995
Bureau of Competition Policy, Section 59 promotional contests
Bureau de la politique de concurrence. Article 59, concours publicitaires
Bureau of Competition Policy, Communication of confidential information under the Competition Act
Bureau de la politique de concurrence. Communication de renseignements confidentiels en vertu de la Loi sur la concurrence
1995
Misleading Advertising Bulletins (published 4 times a year and available since 1976)
Bulletins de la publicité trompeuse (publiés 4 fois par année et disponibles depuis 1976)
Misleading Advertising Bulletin (revised reprint from past issues January 76 to December 91
Bulletin de la publicité trompeuse (tiré à partir d’articles parus entre janvier 1976 et décembre 1991
1992
Misleading Advertising Bulletin (reprint of selected articles from past issues January 92 to December 95
Bulletin de la publicité trompeuse (tiré à partir d’articles révisés parus entre janvier 1992 et décembre 1995
1995
Section 59 Information Bulletin — Promotional Contests Provisions of the Competition Act
Article 59 Bulletin d’information — Dispositions de la Loi sur la concurrence concernant les concours publicitaires
1994
Sections 55 and 55.1 Information Bulletin — Multi-level Marketing and Pyramid Selling
Articles 55 et 55.1 Bulletin d’information — Dispositions de la Loi sur la concurrence concernant la commercialisation à paliers multiples
et la vente pyramidale
1998
GUIDES AND GUIDELINES/GUIDES ET LIGNES DIRECTRICES
Merger Enforcement Guidelines, Director of Investigation and Research, Competition Act
Fusionnements, Lignes directrices pour l’application de la Loi, Directeur des enquêtes et recherches, Loi sur la concurrence
1991
Misleading Advertising Guidelines
Lignes directrices sur la publicité trompeuse
1991
Predatory Pricing Enforcement Guidelines, Director of Investigation and Research, Competition Act
Prix d’éviction — Lignes directrices pour l’application de la Loi, Directeur des enquêtes et recherches, Loi sur la concurrence
1992
Price Discrimination Enforcement Guidelines, Director of Investigation and Research, Competition Act
Discrimination par les prix — Lignes directrices pour l’application de la Loi, Directeur des enquêtes et recherches, Loi sur la concurrence
1992
Guide to the Consumer Packaging and Labelling Act and Regulations
Guide sur la Loi et le Règlement sur l’emballage et l’étiquetage des produits de consommation
1996
Principles and Guidelines for Environmental Labelling and Advertising
Principes et lignes directrices sur les représentations concernant l’environnement sur les étiquettes et dans la publicité
1993
The Average System of Net Quantity Determination
Système de détermination de la quantité nette fondée sur la moyenne
1995
Quality Assurance Guide
Guide sur l’assurance qualité
1996
Guide to the Canadian Care Labelling Program
Guide du Règlement sur l’étiquetage et l’annonce des textiles
1996
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1257
GUIDES AND GUIDELINES/GUIDES ET LIGNES DIRECTRICES
Guide to the Labelling of Down and Feather
Guide du Programme canadien d’étiquetage d’entretien
1996
Guide to the Advertising of Consumer Textile Articles
Guide sur la publicité sur les articles textiles de consommation
1996
Guidelines with respect to the Sale and Marketing of Diamonds, Coloured Gemstones and Pearls
Lignes directrices relatives à la vente et à la commercialisation des diamants, des pierres précieuses et des perles
1995
Guide to the Precious Metals Marking Act and Regulations
Guide sur la Loi et le Règlement sur le poinçonnage des métaux précieux
1996
Merger Enforcement Guidelines: as Applied to Bank Mergers, Consultations and Submissions
Lignes directrices pour l’application de la Loi : Fusionnement de banques, consultations et commentaires
1998
Fee and Service Standards Handbook pursuant to the Competition Act
Guide sur la tarification et les normes de service conformément à la Loi sur la concurrence
1998
Frequently asked Questions on Fee and Service Standards
Questions courantes sur la tarification et les normes de service
[19-1-o]
[19-1-o]
DEPARTMENT OF NATIONAL REVENUE
MINISTÈRE DU REVENU NATIONAL
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of Registration of Charities
Annulation d’enregistrement d’organismes de bienfaisance
Following a request from the charities listed below to have
their status as a charity revoked, the following notice of proposed
revocation was sent:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(a) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charities listed below and that by virtue of paragraph 168(2)(a)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice in the Canada Gazette.”
À la suite d’une demande présentée par les organismes de bienfaisance indiqués ci-après, l’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)a) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement des organismes de bienfaisance
mentionnés ci-dessous en vertu de l’alinéa 168(2)a) de cette
Loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à
la publication du présent avis dans la Gazette du Canada. »
Registration Number*
Numéro d’enregistrement*
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
0068429-38
0068817-38
0068916-38
887679397RR0001
118995786RR0001
118997493RR0001
0222331-10
0222620-10
0282541-03
0348805-20
0357590-63
0373803-03
0378794-01
0435099-10
0507566-20
0709667-20
0778027-20
0795674-20
108185372RR0001
130353614RR0001
119249076RR0001
107626467RR0001
119282184RR0001
119292449RR0001
105647606RR0001
107273823RR0001
108093147RR0001
878900422RR0001
106958283RR0001
888180288RR0001
0825075-20
0864512-20
133620260RR0001
107449035RR0001
0864777-20
0919241-20
0922856-20
106959828RR0001
106958937RR0001
130918964RR0001
0923110-20
1029362-21
1051721-21
142446434RR0001
142446434RR0002
106959380RR0001
FABRIQUE DE LA PAROISSE DE STE FAMILLE, ÎLE D’ORLÉANS (QUÉ.)
LA FABRIQUE DE LA PAROISSE DE STE-PETRONILLE, SAINT-PIERRE (QUÉ.)
LA FABRIQUE DE LA PAROISSE DE ST-PIERRE DE L’ÎLE D’ORLÉANS, SAINT-PIERRE J. Q.
(QUÉ.)
VITA AND DISTRICT HEALTH CENTRE, VITA, MAN.
HARTNEY MEDICAL NURSING UNIT, HARTNEY, MAN.
THE OSCAR A OLSON ROTARY FOUNDATION, VANCOUVER, B.C.
LINCOLN COUNTY BOARD OF EDUCATION, ST. CATHARINES, ONT.
VANCOUVER ROTARY CLUB FOUNDATION, VANCOUVER, B.C.
WEST COAST INTER FAITH SOCIAL WELFARE COUNCIL, CORNER BROOK, B.C.
WEST MAN NURSING HOME INC., VIRDEN, MAN.
EAST-GATE LODGE INC., BEAUSEJOUR, MAN.
PROTESTANT SCHOOL BOARD OF GREATER MONTREAL, MONTRÉAL, QUE.
THE BOARD OF SCHOOL TRUSTEES OF SCHOOL DISTRICT NO. 31 (MERRITT), MERRITT, B.C.
LA COMMISSION SCOLAIRE BEAUPORT, BEAUPORT (QUÉ.)
THE BOARD OF SCHOOL TRUSTEES OF SCHOOL DISTRICT NO. 17 (PRINCETON),
MERRITT, B.C.
COMMISSION SCOLAIRE SAINT-HYACINTHE-VAL-MONTS, SAINT-HYACINTHE (QUÉ.)
BOARD OF EDUCATION OF THE GRAVELBOURG SCHOOL DIVISION NO. 109 OF
SASKATCHEWAN, LAFLECHE, SASK.
LA COMMISSION SCOLAIRE ROUYN-NORANDA, ROUYN-NORANDA (QUÉ.)
COMMISSION SCOLAIRE DES LAURENTIDES, SAINTE-AGATHE-DES-MONTS (QUÉ.)
BOARD OF EDUCATION OF THE WOOD RIVER SCHOOL DIVISION NO. 70 OF
SASKATCHEWAN, LAFLECHE, SASK.
COMMISSION SCOLAIRE DE SAINTE-THÉRÈSE, SAINTE-THÉRÈSE (QUÉ.)
COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES, SAINT-EUSTACHE (QUÉ.)
COMMISSION SCOLAIRE HARRICANA, AMOS (QUÉ.)
———
———
* The charities are listed from the lowest registration number to the highest./Les organismes de bienfaisance sont énumérés du plus petit numéro d’enregistrement au
plus grand.
1258
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Registration Number*
Numéro d’enregistrement*
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
1054378-20
1071208-21
1091024-21
107265746RR0001
142446244RR0002
142446244RR0001
DRYDEN DISTRICT ROMAN CATHOLIC SEPARATE SCHOOL BOARD, DRYDEN, ONT.
LA COMMISSION SCOLAIRE DE LAVAL, LAVAL (QUÉ.)
LA COMMISSION SCOLAIRE DE LAVAL, LAVAL (QUÉ.)
* The charities are listed from the lowest registration number to the highest./Les organismes de bienfaisance sont énumérés du plus petit numéro d’enregistrement au
plus grand.
NEIL BARCLAY
Director
Charities Division
Le directeur
Division des organismes de bienfaisance
NEIL BARCLAY
[19-1-o]
[19-1-o]
DEPARTMENT OF NATIONAL REVENUE
MINISTÈRE DU REVENU NATIONAL
INCOME TAX ACT
LOI DE L’IMPÔT SUR LE REVENU
Revocation of Registration of Charities
Annulation d’enregistrement d’organismes de bienfaisance
The following notice of proposed revocation was sent to the
charities listed below because they have not met the filing requirements of the Income Tax Act:
“Notice is hereby given, pursuant to paragraph 168(1)(c) of the
Income Tax Act, that I propose to revoke the registration of the
charities listed below and that by virtue of paragraph 168(2)(b)
thereof, the revocation of the registration is effective on the
date of publication of this notice in the Canada Gazette.”
L’avis d’intention de révocation suivant a été envoyé aux organismes de bienfaisance indiqués ci-après parce qu’ils n’ont pas
présenté leur déclaration tel qu’il est requis par la Loi de l’impôt
sur le revenu :
« Avis est donné par les présentes que, conformément à l’alinéa 168(1)c) de la Loi de l’impôt sur le revenu, j’ai l’intention
de révoquer l’enregistrement des organismes de bienfaisance
mentionnés ci-dessous en vertu de l’alinéa 168(2)b) de cette
Loi et que la révocation de l’enregistrement entre en vigueur à
la publication du présent avis dans la Gazette du Canada. »
Registration Number*
Numéro d’enregistrement*
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
0251694-56
0264481-21
0377267-56
891404741RR0001
891082943RR0001
887508398RR0001
0379750-29
0414375-39
0422196-47
0428763-56
0441964-20
0457754-09
0462010-09
0464925-22
0470476-22
0480582-20
0493221-03
0505214-56
0506568-39
0507244-21
0539015-39
0542480-56
0542811-09
0544981-21
0546382-09
0546747-39
0552075-21
0577080-21
0585125-50
874953755RR0001
887419398RR0001
887327195RR0001
118949122RR0001
887384998RR0001
891437394RR0001
892313248RR0001
887271591RR0001
887331791RR0001
891258386RR0001
886949791RR0001
887094795RR0001
886989193RR0001
886952597RR0001
886245398RR0001
886978394RR0001
133892877RR0001
888745049RR0001
887119790RR0001
887107993RR0001
886864990RR0001
886732791RR0001
888731445RR0001
0592816-20
0595165-47
0601336-09
0618298-56
0622795-20
888698248RR0001
140213596RR0001
892291246RR0001
891831380RR0001
118892470RR0001
NEGRO COMMUNITY CENTRE INCORPORATED, MONTRÉAL, QUE.
RECREATIONISTS ASSOCIATION OF WEST CENTRAL ONTARIO, GLOUCESTER, ONT.
POLISH COMBATANTS ASSOCIATION IN CANADA INC. BRANCH NO. 20 CULTURAL CENTRE
TRUST, COLGAN, ONT.
L’ASSOCIATION DES SCOUTS DU CANADA - DISTRICT DE MONCTON INC., MONCTON (N.-B.)
SPIRITUAL ASSEMBLY OF THE BAHAIS OF CÔTE ST-LUC QUEBEC, MONTRÉAL, QUE.
ONE WAY ADVENTURE FOUNDATION, RICHMOND, B.C.
GUELPH BOYS MINOR SOFTBALL ASSOCIATION, GUELPH, ONT.
CARMEL COLLEGE, HAMILTON, ONT.
THE EDMONTON OSTOMY ASSOCIATION, EDMONTON, ALTA.
CLUB LIONS DE SHERBROOKE INC. EN FIDUCIE, FLEURIMONT (QUÉ.)
THE CANADIAN AMBASSADORS ALL-STAR JAZZ BAND AND DANCERS, MILTON, ONT.
MEAFORD TOWN HALL PLAYERS, MEAFORD, ONT.
BUSY BUDDIES INC., GARSON, MAN.
THE MINERVA FOUNDATION, EDMONTON, ALTA.
L’ASSOCIATION SPORTIVE DE STE-PAULE, SAINTE-PAULE , COMTÉ DE MATANE (QUÉ.)
GREEK COMMUNITY OF OSHAWA AND DISTRICT, OSHAWA, ONT.
AIDE AUX ÉTUDIANTS COLLÈGE DE SAINT-CÉSAIRE, SAINT-CÉSAIRE (QUÉ.)
THE SPIRITUAL ASSEMBLY OF THE BAHA’IS OF ERAMOSA, ROCKWOOD, ONT.
NEW LIFE CAMP, PRINCEVILLE, ONT.
ON OUR OWN: ONTARIO PATIENTS’ SELF-HELP ASSOCIATION, TORONTO, ONT.
BILINGUAL SCHOOLS’ PARENTS’ COUNCIL, CALGARY, ALTA.
OTTAWA HULL CHILDBIRTH EDUCATION ASSOCIATION, OTTAWA, ONT.
MONTREAL NORTH CHURCH OF GOD, MONTRÉAL, QUE.
JOE PATTERSON SCHOLARSHIP FUND, PORT PERRY, ONT.
AIGLON CANADIAN FUND INC., TORONTO, ONT.
THE CANADIAN MUSEUM OF PHOTOGRAPHY/LE MUSÉE CANADIEN DE LA
PHOTOGRAPHIE, TORONTO, ONT.
KAMLOOPS TRADE TRAINING SOCIETY, KAMLOOPS, B.C.
BRITISH COLUMBIA ANGLICAN YOUTH MOVEMENT, VICTORIA, B.C.
SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE DE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE, MONTRÉAL (QUÉ.)
NORTHERN VICTORIA COMMUNITY CENTRE ASSOCIATION, DINGWALL, N.S.
ÉCOLE MAIMONIDES TORAH DAY SCHOOL FOR CHILDREN, NEPEAN (ONT.)
———
———
* The charities are listed from the lowest registration number to the highest./Les organismes de bienfaisance sont énumérés du plus petit numéro d’enregistrement au
plus grand.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1259
Registration Number*
Numéro d’enregistrement*
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
0624502-39
0637603-22
0656728-20
0666800-56
0680223-56
0686568-29
0697870-29
0701334-22
0708149-59
0717439-59
0725150-22
0727776-29
0732222-52
0751453-22
0751735-49
0757419-52
886843598RR0002
891110793RR0001
886649797RR0001
140800913RR0001
118810951RR0001
891350399RR0001
888331444RR0001
888190444RR0001
891512949RR0001
134323526RR0001
887934040RR0001
888278041RR0001
887793263RR0001
118813534RR0001
133937656RR0001
891826844RR0001
0764019-50
0764399-59
886238591RR0001
886223197RR0001
0765461-01
0766782-09
886197599RR0001
891635666RR0001
0777136-59
0784223-29
0785873-59
0786079-21
0788497-29
0793398-22
0794347-15
0795393-09
0798538-21
888232444RR0001
888167640RR0001
886243997RR0001
886235191RR0001
891578346RR0001
134202217RR0001
886114990RR0001
888258449RR0001
137015939RR0001
0801464-50
0802942-23
0803619-09
0804575-39
0807438-47
0807503-21
0809293-11
0810135-11
0811174-21
0812057-39
0812628-47
0812693-22
0813857-09
0814277-56
0814285-56
0814368-09
0815779-11
886114198RR0001
887996247RR0001
888200243RR0001
888141645RR0001
888004843RR0001
888001641RR0001
887953040RR0001
886056399RR0002
887554665RR0001
888166840RR0001
891362840RR0001
888152048RR0001
134376227RR0001
888076049RR0001
886193598RR0001
135371912RR0001
886231992RR0001
0816124-11
0820290-50
0820837-09
0824680-65
886188192RR0001
888011046RR0001
886112192RR0001
891496143RR0001
0824789-65
885432583RR0001
0825695-47
0827014-09
0832022-22
0832469-21
891540742RR0001
139095640RR0001
886043991RR0001
119014082RR0001
THE SUFI MOVEMENT IN CANADA, TORONTO, ONT.
SLOCAN VALLEY THREADS GUILD, WINLAW, B.C.
CANADIAN MARINERS SHIP SOCIETY, VANCOUVER, B.C.
ONTARIO ASSOCIATION FOR SKIERS WITH DISABILITIES, NORTH YORK, ONT.
BLACK DIAMOND AMATEUR ATHLETIC ASSOCIATION, BLACK DIAMOND, ALTA.
THE BOY SCOUTS OF CANADA, KINGSTON DISTRICT COUNCIL, KINGSTON, ONT.
L’ASSOCIATION DES SCOUTS DU DISTRICT DE TORONTO INC., TORONTO (ONT.)
THE EDMONTON BOYS’ CHOIR PARENT ASSOCIATION, EDMONTON, ALTA.
PICKERING BLOCK PARENTS ASSOCIATION INC., PICKERING, ONT.
RÉVEIL-ACTION-JEUNESSE, SAINT-HUBERT (QUÉ.)
THE GRAPHIC MIME THEATRE, TORONTO, ONT.
COMITÉ DES PARENTS DES SCOUTS DE L’ASSOMPTION, L’ASSOMPTION (QUÉ.)
MCGREGOR WILDERNESS SOCIETY, KELOWNA, B.C.
BONNYVILLE COMMUNITY THEATRE ASSOCIATION, BONNYVILLE, ALTA.
MOUVEMENT CURSILLO FRANCOPHONE DU DIOCÈSE D’OTTAWA, OTTAWA (ONT.)
ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT DU LAC DES SABLES
(A.P.E.L.S.) INC., SAINTE-AGATHE-DES-MONTS (QUÉ.)
THE CANADIAN SOCIETY FOR INTERNATIONAL ARTISTIC EXCHANGE, VANCOUVER, B.C.
ATLANTIC ALLIANCE OF FOOD BANKS AND COMMUNITY VOLUNTARY ACTION GROUPS,
TRURO, N.S.
BASSANO PLAY GROUP SOCIETY, BASSANO, ALTA.
ROYAL CANADIAN LEGION, CHALK RIVER CONTRARIE NO. 5627 BRANCH POPPY FUND,
CHALK RIVER, ONT.
ADOPTIVE PARENTS ASSOCIATION OF NOVA SCOTIA, HALFAX, N.S.
MIDDLESEX 4-H ASSOCIATION, THORNDALE, ONT.
CHRISTIAN FAMILY MINISTRIES (GUELPH), GUELPH, ONT.
ALDERGROVE SECONDARY MUSIC SOCIETY, ALDERGROVE, B.C.
GREEK-CANADIAN COMMUNITY OF SARNIA, SARNIA, ONT.
THE GLASS ORCHESTRA, TORONTO, ONT.
BENTLEY HOSPITAL FOUNDATION, BENTLEY, ALTA.
THE LOST AND THE FOUND COMMUNITY AID OF EASTERN ONTARIO, KEMPTVILLE, ONT.
CANADIAN FRIENDS OF CARDIGAN MOUNTAIN SCHOOL - AMIS CANADIENS DE L’ÉCOLE
CARDIGAN MOUNTAIN, MONTRÉAL, QUE.
THE INTERNATIONAL MUSEUM OF CARTOON ART, MONTRÉAL, QUE.
FONDATION CAMEDU INC., SAINTE-FOY (QUÉ.)
LE SERVICE JEUNESSE ST-LOUIS, MONTRÉAL (QUÉ.)
THE SPIRITUAL ASSEMBLY OF THE BAHA’IS OF PINCHER CREEK, PINCHER CREEK, ALTA.
CHRISTIAN ACCOUNTANTS’ FELLOWSHIP, VANCOUVER, B.C.
SÉMINAIRE EN MARKETING INTERNATIONAL DU B. A. A. INC., SHERBROOKE (QUÉ.)
CANADIAN CHOLESTEROL REFERENCE FOUNDATION, VANCOUVER, B.C.
HEAD INJURY ASSOCIATION OF KINGSTON, KINGSTON, ONT.
MOUNT PLEASANT PARENT ADVISORY ASSOCIATION, EDMONTON, ALTA.
BATTLEFORDS CHURCH OF THE NAZARENE, NORTH BATTLEFORD, SASK.
CHRISTIAN CARE MINISTRIES, DARTMOUTH, N.S.
EASTERN KINGS ARTS COUNCIL INC., SOURIS, P.E.I.
BIG BROTHERS AND BIG SISTERS OF GERALDTON, GERALDTON, ONT.
RESIDENTS OF GLEN HARBOUR MEMORIAL FUND, REGINA, SASK.
YOUTH YOUTH EVOLVEMENT SOCIETY, NEW WATERFORD, N.S.
SENSIBILISE TOI, ARRETE LA RECIDIVE, MONTRÉAL (QUÉ.)
SASKATCHEWAN FOUNDATION FOR ATTENTION DEFICIT-HYPERACTIVITY,
SASKATOON, SASK.
100 MILE HOUSE SPECIAL NEEDS SOCIETY, 100 MILE HOUSE, B.C.
HARDWOOD LANDS CEMETERY COMPANY, HANTS COUNTY, N.S.
SEARCH - SELF-HELP FOR AGORAPHOBIA SOCIETY, LOWER SACKVILLE, N.S.
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL L’ANNONCIATION 5851,
MONTRÉAL (QUÉ.)
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL RIVIÈRE MADELEINE 8257,
MONTRÉAL (QUÉ.)
CHRISTIAN OUTREACH INTERNATIONAL (CANADA), CALGARY, ALTA.
KAMLOOPS THERAPEUTIC RIDING ASSOCIATION, KAMLOOPS, B.C.
THE HARBINGER THEATRE, TORONTO, ONT.
CANADIAN FRIENDS OF YESHIVA OFNITRA/LES AMIS CANADIENS DE LA YESHIVA DE
NITRA, MONTRÉAL, QUE.
———
———
* The charities are listed from the lowest registration number to the highest./Les organismes de bienfaisance sont énumérés du plus petit numéro d’enregistrement au
plus grand.
1260
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Registration Number*
Numéro d’enregistrement*
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
0833061-09
141070078RR0001
0839142-01
0841122-22
0842864-22
0844274-65
0844324-65
0844670-59
0850198-50
0851634-11
0853333-39
0854448-39
0854919-49
0857227-56
0857664-59
0858738-05
0860205-56
0860429-03
890991748RR0001
134824861RR0001
133832592RR0002
892360363RR0001
892356361RR0001
892327164RR0001
134768704RR0001
133858894RR0001
887931640RR0001
892383167RR0001
892358169RR0001
134370832RR0001
134414093RR0001
891564148RR0001
886202399RR0001
888063641RR0001
0860932-09
0860973-56
0866806-39
0866814-09
0868109-22
0874370-51
0876649-09
886150192RR0001
887733061RR0001
891115743RR0001
890952179RR0001
892176561RR0001
892313768RR0001
139905657RR0001
0877167-22
0877688-59
0882696-20
0885236-22
0886093-59
0886325-09
0888396-59
0889543-09
0892166-65
892300963RR0001
892344565RR0001
134176155RR0001
892231366RR0001
891889032RR0001
138397591RR0001
134330372RR0001
133917955RR0001
891777443RR0001
0894386-22
886149194RR0001
0894915-11
140193624RR0001
0901413-09
0901447-22
0902304-39
0903286-03
0903716-49
0905711-21
0905984-09
0912840-22
0916163-03
0916171-99
0919613-01
887935245RR0001
887933646RR0001
891568347RR0001
891545246RR0001
133858985RR0001
891552440RR0001
134001536RR0001
892250465RR0001
891503765RR0001
139095251RR0001
140004367RR0001
0920165-54
0920181-59
886087790RR0001
886086396RR0001
0922476-59
0922757-57
0923185-39
0924704-21
0924886-59
0925644-22
891052144RR0001
890978943RR0001
138942792RR0001
887943496RR0001
891553174RR0001
891393548RR0001
AFRICAN SOCIETY FOR HUMANITARIAN AID AND DEVELOPMENT-ASHA DEVELOPMENT,
MONTRÉAL, QUE.
UN TOIT POUR MOI INC., SHERBROOKE (QUÉ.)
ANAR DANSE, MONTRÉAL (QUÉ.)
OPERA ORA NOW IN CANADA, TORONTO, ONT.
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL ST-JÉRÔME 1892, MONTRÉAL (QUÉ.)
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL ÉVAIN NO 8795, MONTRÉAL (QUÉ.)
SYLVAN PUBLIC CEMETARY, FISHER BRANCH, MAN.
DR. JAMES NAISMITH BASKETBALL FOUNDATION, ALMONTE, ONT.
LA FONDATION D’ENDOSCOPIE DIGESTIVE BROME-MISSISQUOI, COWANSVILLE (QUÉ.)
HOME MUTUAL AID SOCIETY, VANCOUVER, B.C.
THE POTTER’S HOUSE CHRISTIAN FELLOWSHIP CHURCH OF OTTAWA, NORTH BAY, ONT.
LES FLAMMES D’AMOUR, GATINEAU (QUÉ.)
VASSAR PINE, NEEDLES AND CONES INC., VASSAR, MAN.
ANTI LITTER INC., BURNT CHURCH, N.B.
ZONTA FOUNDATION OF LONDON AREA, LONDON, ONT.
LES LOISIRS DE GLEN SUTTON RECREATION ASSOCIATION, GLEN SUTTON (QUÉ.)
HARPER ACA FOUNDATION: SUPPORTING THE ALBERTA COUNCIL ON AGING,
EDMONTON, ALTA.
LE CENTRE DE FEMMES ESPOIR POUR ELLES, LES COTEAUX (QUÉ.)
SUPERIOR ATHLETIC SPORTS CLUB, THUNDER BAY, ONT.
THE CHURCH OF GOD OF PROPHECY (SPANISH), STRATHMORE, ALTA.
FOOD FOR THOUGHT, WESTON, ONT.
THE LITTLE THEATRE GROUP OF STONEY CREEK, STONEY CREEK, ONT.
THE 402 “CITY OF WINNIPEG” SQUADRON FOUNDATION INC., WESTIN, MAN.
CANADIAN BIOETHICS SOCIETY/SOCIÉTÉ CANADIENNE DE BIOÉTHIQUE,
SHERWOOD PARK, ALTA.
NEW CHAMBER SINGERS OF OTTAWA, OTTAWA, ONT.
LA CORPORATION DE L’INSTITUT ST-GEORGES INC., CHICOUTIMI (QUÉ.)
TORONTO FINNISH LANGUAGE SCHOOL, DON MILLS, ONT.
LA GÉNÉRATION QUI CHANTE (1989), GATINEAU (QUÉ.)
EQUAY-WUK (WOMEN’S GROUP), HUDSON, ONT.
THE ARCHER FOUNDATION CANADA, CALGARY, ALTA.
LARKSPUR FIRE PROTECTION SOCIETY, WESTLOCK, ALTA.
CLOVERDALE THRIFT SHOP SOCIETY, CLOVERDALE, B.C.
COMITÉ DES ŒUVRES CHARITABLES DU CONSEIL FABREVILLE-LAVAL 10278,
MONTRÉAL (QUÉ.)
LA CORPORATION ST-LAURENT GRANDS LACS/ST-LAWRENCE GREAT LAKES
CORPORATION, MONTRÉAL (QUÉ.)
WINDSOR AND ESSEX COUNTY ASSOCIATION OF THE PHYSICALLY HANDICAPPED,
WINDSOR, ONT.
S P E Y SOCIETY FOR THE PROMOTION OF EXCELLENCE IN YOUTH, CHILLIWACK, B.C.
PEMA, MONTRÉAL, QUE.
THE SPIRITUAL ASSEMBLY OF THE BAHA’IS OF PINCOURT, PINCOURT, QUE.
LA FONDATION: LA MAISON PATERNELLE, LAC-MÉGANTIC (QUÉ.)
NEIGHBOURLINK OF NORTH FRASER, MISSISSAUGA, ONT.
ALBERTA ODYSSEY OF THE MIND ASSOCIATION, CALGARY, ALTA.
MAISON DES JEUNES DE PINTENDRE, PINTENDRE (QUÉ.)
MANITOBA UKRAINIAN ARTS COUNCIL INC., WINNIPEG, MAN.
FONDATION DU FOYER D’ACCUEIL DE GRACEFIELD, GRACEFIELD (QUÉ.)
SUZUKI CANADA AUTO DEALERS FOUNDATION, RICHMOND HILL, ONT.
MAISON D’HÉBERGEMENT ACCUEIL COMMUNAUTAIRE JEUNESSE DES BASSES
LAURENTIDES, SAINT-EUSTACHE (QUÉ.)
THE ORANGUTAN FOUNDATION, BURNABY, B.C.
THE FOCUS ASSOCIATION FOR THE RECOVERY OF CHILD SUPPORT/
L’ASSOCIATION POUR LE RECOUVREMENT DE PENSIONS ALIMENTAIRES FOCUS,
MONTRÉAL, QUE.
WILLIAMS LAKE SEARCH AND RESCUE TEAM SOCIETY, WILLIAMS LAKE, B.C.
UPASSURAAKUT, IQALUIT, N.W.T.
THE SPIRITUAL ASSEMBLY OF THE BAHA’IS OF SOUTH DUMFRIES, ST. GEORGE, ONT.
THE BIRDTAIL RIVER SCHOOL DIVISION FOUNDATION OF MANITOBA, CANDRALL, MAN.
GOOD NEIGHBOURS SENIORS OUTREACH INC., BURLINGTON, ONT.
PACIFIC INTERNATIONAL SOCIETY OF THE ARTS, BURNABY, B.C.
———
———
* The charities are listed from the lowest registration number to the highest./Les organismes de bienfaisance sont énumérés du plus petit numéro d’enregistrement au
plus grand.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1261
Registration Number*
Numéro d’enregistrement*
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
0925735-21
0925990-21
0926105-11
891389140RR0001
891380743RR0001
891988453RR0001
0927293-09
0928820-49
0929380-53
0929455-21
0930362-22
0930891-09
0931055-09
0931493-22
0931758-50
0932350-59
0932806-22
0933341-20
891303745RR0001
887551661RR0001
133631721RR0001
886052992RR0001
891472748RR0001
891046385RR0001
891320541RR0001
887420198RR0001
138932470RR0001
134001122RR0001
891215741RR0001
133790287RR0001
0933424-39
0935536-22
0937722-03
0938324-09
891098147RR0001
888762945RR0001
891085045RR0001
892413568RR0001
0939207-56
0940700-21
0941039-03
0941922-59
892336561RR0001
892315847RR0001
891024457RR0001
134699545RR0001
0942169-53
0943639-22
0944033-11
891541146RR0001
891475147RR0001
134828144RR0001
0944520-09
0945097-59
139571863RR0001
891321747RR0001
0945196-21
0948430-59
0949503-11
0950170-56
0950238-50
0950311-21
0951707-09
0953356-21
891854440RR0001
891736969RR0001
891241143RR0001
139983852RR0001
891293748RR0001
891609463RR0001
138648829RR0001
891324741RR0001
0953380-09
888658663RR0001
0956516-52
0956599-21
0958108-22
0958819-59
0959122-56
0959940-29
0961938-21
891076549RR0001
891070740RR0001
138200266RR0001
891198749RR0001
891184343RR0001
891188344RR0001
891090144RR0001
0962027-21
891083545RR0001
0963702-47
0963850-25
0965020-09
0966085-22
0966366-59
0967752-21
891173742RR0001
139636625RR0001
140383282RR0001
140382375RR0001
141146282RR0001
891517377RR0001
0968347-49
888134996RR0001
SANDWICH SECONDARY SCHOOL ALUMNI ASSOCIATION, LASALLE, ONT.
LAUBACH LITERACY OF CANADA - SASKATCHEWAN, MEADOW LAKE, SASK.
MULTI-DISCIPLINARY GROUP, FOR PAIN MANAGEMENT, HEALTH, AND WELLINGNESS
(MDG) INC., WINNIPEG, MAN.
FONDATION ÉQUIPE SECOURS DE LONGUEUIL INC., LONGUEUIL (QUÉ.)
NEIGHBOURLINK STREETSVILLE-MEADOWVALE, MISSISSAUGA, ONT.
HARVEST FOUNDATION, VANCOUVER, B.C.
LA COALITION CANADA UNI THE CANADIAN UNITY COALITION, MONTRÉAL (QUÉ.)
BRAMALEA LITTLE THEATRE, BRAMALEA, ONT.
MAKE A CHILD’S DREAM COME TRUE FOUNDATION, CALGARY, ALTA.
ENDERBY AND DISTRICT COMMUNITY FOOD BANK SOCIETY, ENDERBY, B.C.
ASIA PACIFIC ACCORD OF CANADA, EDMONTON, ALTA.
ARVIAT HISTORICAL SOCIETY, ARVIAT, N.W.T.
QUINTE ENVIRONMENTAL RESOURCES ALLIANCE, BELLEVILLE, ONT.
THE ASSOCIATION FOR MUSIC ON THE RIDEAU, ELGIN, ONT.
THE SOCIETY FOR CHRISTIAN EDUCATION IN NORTH EAST, MELFORT
SASKATCHEWAN INC., MELFORT, SASK.
THE SPIRITUAL ASSEMBLY OF THE BAHA’IS OF WELLESLEY TOWNSHIP, WELLESLEY, ONT.
RED RIVER FOLK CONNECTION INC., WINNIPEG, MAN.
VALDINA FOUNDATION, VANCOUVER, B.C.
L’ASSOCIATION POUR LA DÉFENSE DES DROITS SOCIAUX (ADDS) DE DUBUISSON ET LES
ENVIRONS, VAL-D’OR (QUÉ.)
REVELSTOKE LEISURE SPORTS SOCIETY, REVELSTOKE, B.C.
AGNES TAYLOR PUBLIC SCHOOL PARENT ASSOCIATION, BRAMPTON, ONT.
FONDATION ROTARY SAINTE-FOY, QUÉBEC (QUÉ.)
INSTITUT D’INTERVENTION ET D’ORIENTATION EN DISCRIMINATION RACIALE (I.I.O.D.R.),
LAVAL (QUÉ.)
DASC FOUNDATION, DARTMOUTH, N.S.
ARTPAC - ALL RIDEAU TOWNSHIP PERFORMING ARTS COMMITTEE, MANOTICK, ONT.
ARBOR VITAE-COMMUNICATION ET DÉVELOPPEMENT/ARBOR VITAE-COMMUNICATION
AND DEVELOPMENT, MONTRÉAL (QUÉ.)
CALGARY NATIVE WOMEN’S SHELTER SOCIETY, CALGARY, ALTA.
CANADIAN FOUNDATION ON COMPULSIVE GAMBLING (ATLANTIC PROVINCES),
SYDNEY, N.S.
IAN BAILLIE PRIMARY HOME AND SCHOOL ASSOCIATION, CHATHAM, ONT.
RUSHTON PIONEER CEMETERY SOCIETY, LONDONDERRY, N.S.
THE NORTHERN ALBERTA C H I L D SOCIETY, EDMONTON, ALTA.
ONTARIO VISUALLY IMPAIRED GOLFERS CORPORATION, MISSISSAUGA, ONT.
AALE MOHAMMAD RESEARCH CENTRE, SCARBOROUGH, ONT.
DISCOVERY SCHOOL PARENT GROUP, SURREY, B.C.
RENCONTRE DES AINÉS DE SHERBROOKE, SHERBROOKE (QUÉ.)
FONDATION ANDRÉ GEORGES POUR LE TIERS MONDE/ANDRÉ GEORGES FOUNDATION
FOR THE THIRD WORLD, MONTRÉAL (QUÉ.)
ASSOCIATION ESTRIENNE POUR L’INFORMATION ET LA FORMATION DES AINÉS ET AINÉES
(AEIFA), SHERBROOKE (QUÉ.)
EARTH ALERT FOUNDATION CHARITABLE TRUST FUND, WATERLOO, ONT.
THE NIPIGON-RED ROCK BOARD OF EDUCATION SCHOLARSHIP FUND, RED ROCK, ONT.
LE THÉÂTRE S’EN-VERGOGNE ENR., SAINT-HYACINTHE (QUÉ.)
AVOID, ASSISTING VICTIMS OF IMPAIRED DRIVING SOCIETY, PENTICTON, B.C.
LIVELONG PLAYGROUND COMMITTEE, TURTLEFORD, SASK.
LIGUE DES CADETS DE L’AIR DU CANADA, ESCADRON 804 ALMA, ALMA (QUÉ.)
ASSOCIATION FOR MEDIA AND TECHNOLOGY IN EDUCATION IN CANADA,
EDMONTON, ALTA.
NATIONAL ASSOCIATION FOR THE PROMOTION OF STUDENT
JOURNALISM, GUELPH, ONT.
CANADA FOR CHRIST MINISTRIES INCORPORATED, DAYSLAND, ALTA.
FRIENDS OF NORTH ISLAND COLLEGE SOCIETY, PORT ALBERNI, B.C.
LES ŒUVRES DE MGR. WILLY ROMELUS, MONTRÉAL (QUÉ.)
CHANTS LIBRES COMPAGNIE LYRIQUE PAULINE VAILLANCOURT, MONTRÉAL (QUÉ.)
VICTORIA AIR SEARCH SOCIETY, VICTORIA, B.C.
THE JAMAICAN INTERNATIONAL CANCER FOUNDATION (CANADA),
NEW WESTMINSTER, B.C.
IMPACTING PEOPLE MINISTRIES, KITCHENER, ONT.
———
———
* The charities are listed from the lowest registration number to the highest./Les organismes de bienfaisance sont énumérés du plus petit numéro d’enregistrement au
plus grand.
1262
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Registration Number*
Numéro d’enregistrement*
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
0968370-59
892293044RR0001
0968453-21
0968503-09
0968743-47
891886830RR0001
139274336RR0001
140327735RR0001
0968875-56
138819024RR0001
0970434-22
0970889-59
0970897-09
0971929-59
0973701-20
0976340-57
0976852-21
0977058-22
0977082-09
0977504-09
0977744-47
0979856-20
0980441-59
0980961-21
0981795-65
0982090-21
140048406RR0001
891526543RR0001
136869971RR0001
136817376RR0001
891230583RR0001
137519047RR0001
892349770RR0001
891529943RR0001
891525149RR0001
888054467RR0001
891318149RR0001
137280046RR0001
891555773RR0001
891748840RR0001
888352648RR0001
891735573RR0001
0982561-22
0982975-22
0983015-09
0983957-22
0984393-21
0984443-09
0984781-21
0985135-50
0987230-21
0987560-02
0988063-59
0988410-29
891482143RR0001
891473944RR0001
141119081RR0001
891434144RR0001
891425746RR0001
891423147RR0001
140016429RR0001
891403743RR0001
891152977RR0001
891129744RR0001
891376642RR0001
891188146RR0001
0990523-09
0992636-21
138398136RR0001
891391740RR0001
0993105-09
0997825-20
0998419-52
141096057RR0001
891334344RR0001
891321143RR0001
1000355-09
1002179-53
1002724-52
1004076-20
1004571-09
891268542RR0001
139075956RR0001
888702941RR0001
140591637RR0001
892418369RR0001
1004670-29
891462848RR0001
1005628-20
1006295-22
1007731-01
1008564-09
1009158-39
1009943-19
1010131-49
1012046-21
1012764-52
1012855-09
892376567RR0001
890938798RR0001
891859068RR0001
891341141RR0001
139821144RR0001
891322349RR0001
891320145RR0001
891288342RR0001
891266744RR0001
891263543RR0001
FIRST NATIONS OF THE OKANAGAN SIMILKAMEEN ENVIRONMENTAL PROTECTION
SOCIETY, KEREMEOS, B.C.
POLITICAL STUDIES STUDENTS’ CONFERENCE, WINNIPEG, MAN.
THE ENDOMETRIOSIS NETWORK OF TORONTO, TORONTO, ONT.
PERPETUAL EUCHARISTIC ADORATION ASSOCIATION INC./ASSOCIATION DE
L’ADORATION EUCHARISTIQUE PERPÉTUELLE INC., MONCTON, N.B.
BAKER SETTLEMENT & DISTRICT PLAYGROUND ASSOCIATION, BRIDGEWATER,
LUNENBURG CO., N.S.
OPÉRA PLUME, CHICOUTIMI (QUÉ.)
METROPOLITAN MOTORCYCLE SAFETY ASSOCIATION, VANCOUVER, B.C.
L’ÉTINCELLE DES BASSES-LAURENTIDES, SAINT-EUSTACHE (QUÉ.)
BAY ST. LAWRENCE CRIME PREVENTION ASSOCIATION, INGONISH, N.S.
FARM AND FOOD INTERPRETIVE CENTRE INC., CARMAN, MAN.
LES SIX ROSES DE LA VIE INC., MELBOURNE (QUÉ.)
CARLETON COUNTY LITERACY COUNCIL, WOODSTOCK, N.B.
GRIOT PRODUCTIONS, NORTH YORK, ONT.
FLAME OF HOPE - DJAEF MAHLER AIDS BENEFIT SOCIETY, DELTA, B.C.
THE BROTHERS SOUP BUS SOCIETY, PRINCE GEORGE, B.C.
THE INN OF HOPE CHRISTIAN FELLOWSHIP, CALGARY, ALTA.
BACK TO BASICS CHRISTIAN SCHOOL INC., ALBERTON, P.E.I.
WALPOLE COMMUNITY POLICING COMMITTEE, JARVIS, ONT.
BAND BOOSTER PARENT GROUP, ENGLEHART, ONT.
THE ROTARY CLUB OF TARA EASTER SEAL CHARITABLE TRUST, TARA, ONT.
LES AMIS DES BÉNÉFICIAIRES DE L’INSTITUT NAZARETH ET LOUIS-BRAILLE INC.,
LONGUEUIL (QUÉ.)
LE’-LA-LA DANCERS SOCIETY, VICTORIA, B.C.
VIVA VOCI CONCERTS, CAMBRIDGE, ONT.
COMMUNITY INFORMATION SERVICES MUSKOKA, BRACEBRIDGE, ONT.
SIS THEATRE ACTION IN EDUCATION, TORONTO, ONT.
FOND D’AIDE AUX ÉLÈVES DE LA PÉNINSULE ACADIENNE INC., TRACADIE-SHEILA (N.-B.)
GRANDS-FRÈRES ET GRANDES-SŒURS DE GASPÉ INC., GASPÉ (QUÉ.)
FONDATION QUÉBÉCOISE DE SOUTIEN AUX AGRICULTRICES, SAINT-PLACIDE (QUÉ.)
THE GAVEL HISTORICAL SOCIETY, VANCOUVER, B.C.
FONDATION BOUCLE D’ARGENT INC., TROIS-RIVIÈRES (QUÉ.)
INDIA EARTHQUAKE RELIEF TRUST, TORONTO, ONT.
TRAIL BAY PROTECTION SOCIETY, HALFMOON BAY, B.C.
THE RESERVISTS ASSOCIATION OF CANADA/ASSOCIATION DES RÉSERVISTES DU
CANADA, THORNHILL, ONT.
SUSSEX AND AREA ACTIVITY CENTRE, SUSSEX, N.B.
THE DUKE OF EDINBURGH’S AWARD YOUNG CANADIANS CHALLENGE (MANITOBA) INC.,
WINNIPEG, MAN.
LA MAISON DES JEUNES DU LAC ST-PIERRE, SAINT-FRANÇOIS-DU-LAC (QUÉ.)
VICTORIA OPPORTUNITIES IN COMMUNITY EDUCATION SOCIETY, VICTORIA, B.C.
NIIJKIWENHWAG - FRIENDS OF LAKE SUPERIOR PARK / LES AMIS DU PARC DU LAC
SUPÉRIEUR, SAULT STE. MARIE, ONT.
ESTEVAN EMERGENCY FOOD SERVICES, ESTEVAN, SASK.
COMMUNITY LARGESSE FOUNDATION, WEST VANCOUVER, B.C.
MEDWAY AREA HERITAGE SOCIETY, PORT MEDWAY, N.S.
SUNDRIDGE CHRISTIAN SCHOOL ASSOCIATION, SUNDRIDGE, ONT.
TABS FOR TOTS LOVE NON-PROFIT ORGANIZATION A CHARITY FOR DIABETIC CHILDREN,
SASKATOON, SASK.
GROUPE SCOUT ET GUIDE HARFANG DES NEIGES (DISTRICT CANTONS DE L’EST),
SHERBROOKE (QUÉ.)
FRIENDS AND FAMILY OF THE NOVA SCOTIA YOUTH TRAINING CENTRE, TRURO, N.S.
KINGSTON FOLK FESTIVAL ASSOCIATION, KINGSTON, ONT.
RED DEER AND DISTRICT INJURED WORKER’S ASSOCIATION, PENHOLD, ALTA.
TUAQ TRANSPORTATION SOCIETY OF B.C., VANCOUVER, B.C.
CAMPBELL RIVER VINEYARD CHRISTIAN FELLOWSHIP, CAMPBELL RIVER, B.C.
FRIENDS OF MALASPINA LODGE ASSOCIATION, NANAIMO, B.C.
UPSTREAM PLAYERS, THOROLD, ONT.
PACIFIC RIM SCIENCE MATTERS SOCIETY, SURREY, B.C.
FEDERATION OF NOVA SCOTIA NATURALISTS, WOLFVILLE, N.S.
LIFELINE (CAARLS COPPENS CANADA) INC - LIGNE DE VIE (CAARLS COPPENS CANADA)
INC., KIRKLAND, QUE.
———
———
* The charities are listed from the lowest registration number to the highest./Les organismes de bienfaisance sont énumérés du plus petit numéro d’enregistrement au
plus grand.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1263
Registration Number*
Numéro d’enregistrement*
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
1014075-49
1014422-29
1014505-59
1017953-09
891190746RR0001
891142945RR0001
891122749RR0001
886818798RR0001
1018415-57
1019009-47
1019082-39
1019215-21
1019744-09
891232746RR0001
891215543RR0001
140545914RR0001
891211542RR0001
891726846RR0001
1019843-11
891408841RR0001
1020627-09
1022896-22
1023035-39
1026749-59
1029248-09
1029537-20
1030725-22
1032218-24
140712845RR0001
892339243RR0001
891234544RR0001
891262743RR0001
891235343RR0001
885571158RR0001
141017111RR0001
890997943RR0001
1034479-57
1035658-59
1036268-21
1036839-50
1037167-13
1037456-57
140936717RR0001
891111148RR0001
888652740RR0001
892076241RR0001
890961345RR0001
140717463RR0001
1037480-57
1040260-21
1041458-22
1041656-22
1042167-22
1042720-09
1043579-22
1044213-11
140749284RR0001
891198145RR0001
891398869RR0001
891823577RR0001
891620247RR0001
140773250RR0001
141117051RR0001
888761053RR0001
1044445-22
1044502-50
1046036-20
1046606-09
1046671-03
1048206-29
1050269-59
1054717-03
1055839-09
1057025-09
1057207-20
1058361-59
1059013-22
1063221-21
1064591-57
1066349-21
1066497-22
1068725-59
140982422RR0001
140269978RR0001
140996166RR0001
892113085RR0001
891172348RR0001
891077141RR0001
891876971RR0001
891085342RR0001
891091340RR0001
138503263RR0001
134928860RR0001
888007069RR0001
891658049RR0001
891020398RR0001
887521284RR0001
891097693RR0001
890964547RR0001
891014946RR0001
1068824-59
1069210-21
891013740RR0001
892190240RR0001
1070044-09
1075092-11
892282864RR0001
892396169RR0001
THE SPANISH RADIO PROGRAM “LA VOZ NAZARENA”, DOWNSVIEW, ONT.
2295 ROYAL WINNIPEG RIFLES CADET CORPS, WINNIPEG, MAN.
FERGUS BLOCK PARENTS, FERGUS, ONT.
LE PROGRAMME POUR HANDICAPÉS & PAUVRETÉ / POVERTY & DISABLED’S PROGRAM,
OTTAWA (ONT.)
D A R E (DRUG ABUSE RESISTANCE EDUCATION) PEEL INC., MISSISSAUGA, ONT.
REAL HITS MINISTRIES SOCIETY, VANCOUVER, B.C.
RADISSON HOLY SPIRIT TABERNACLE, RADISSON, SASK.
BLUE JAY ELEMENTARY PARENTS ADVISORY, ABBOTSFORD, B.C.
NEW BRUNSWICK PEOPLE FIRST INC/CITOYENS D’ABORDS DU NOUVEAU BRUNSWICK
INC., SAINT JOHN, N.B.
SERVICES DENTAIRES POUR PERSONNES EN PERTE D’AUTONOMIE (S.D.P.P.A.) DE LAVAL,
LAVAL (QUÉ.)
LETHBRIDGE ASSOCIATION FOR PERSONS WITH DISABILITIES, LETHBRIDGE, ALTA.
THE EDMONTON CATHOLIC SCHOOLS ALL-CITY BAND FOUNDATION, EDMONTON, ALTA.
VISHWA HINDU PARISHAD OF CANADA, SURREY, B.C.
BEREAVEMENT SUPPORT SERVICES LAKEFIELD AND DISTRICT, LAKEFIELD, ONT.
LA POPOTE ROULANTE DES AULNAIES, SAINT-ROCH-DES-AULNAIES (QUÉ.)
CALGARY CHINESE CULTURAL SOCIETY CHINESE LANGUAGE SCHOOL, CALGARY, ALTA.
ABORIGINAL ARTS GROUP INC., WINNIPEG, MAN.
KEN-DASS-WIN COMMUNICATIONS-CHIPPEWAS OF NAWASH FIRST NATION LITERACY
PROGRAM, WIARTON, ONT.
CENTRE LE S P O T, MÉTABETCHOUAN (QUÉ.)
MORE TREES PLEASE, SCARBOROUGH, ONT.
LIGHTING/HEALING OUR NATION, S ECWEPEMC, CHASE, B.C.
CANADIAN NATIONAL AQUARIUM CONSERVATORY (ONTARIO), HILLSDALE, ONT.
THE MEDICAL RESEARCH PARTNERSHIP FOUNDATION, LONDON, ONT.
CENTRE D’AIDE ET DE SOUTIEN LA MAISON DU VILLAGE INC.,
SAINTE-ANGÈLE-DE-LAVAL (QUÉ.)
CENTRAL RECOVERY CENTRE SOCIETY, CALGARY, ALTA.
MATHEMATICS VOLUNTEER TUTORING, TORONTO, ONT.
LONDON NEW ARTS FESTIVAL, LONDON, ONT.
ROCKING HORSE THEATRE SOCIETY, VICTORIA, B.C.
THE BLACKWATER PIPE BAND, NORTH YORK, ONT.
BOYS AND GIRLS CLUB OF YORKTON INC., YORKTON, SASK.
BIRTZ & CO DANCE INSTITUTE, MEDICINE HAT, ALTA.
PLWHIV/AIDS NETWORK OF NEW BRUNSWICK INC /RÉSEAU DES PVVIH/
SIDA DU NOUVEAU-BRUNSWICK INC., FREDERICTON, N.B.
HAYDON THEATRE, KINGSTON, ONT.
VALLEY LIBRARY FOUNDATION INC., MORRIS, MAN.
VERNON’S COUNTRY CHILD CARE SOCIETY, VERNON, B.C.
BIG BROTHERS AND SISTERS OF 100 MILE HOUSE DISTRICT, 100 MILE HOUSE, B.C.
FONDATION GUY CARRIER, MONTRÉAL (QUÉ.)
WESTCOAST YOUTH NET SOCIETY, VANCOUVER, B.C.
KERROBERT FIRE DEPARTMENT LADIES AUXILIARY, KERROBERT, SASK.
FONDATION ABBÉ GÉRARD BOUCHARD, CHICOUTIMI (QUÉ.)
MARINA FOODSHARE, YORK, ONT.
ACTION SERO ZERO, MONTRÉAL (QUÉ.)
ASSINIBOINE COMMUNITY COLLEGE, BRANDON, MAN.
ALLIANCE MONDIALE/WORLD ALLIANCE, SAINT-BASILE, IE RANG (QUÉ.)
BURLINGTON SUZUKI ASSOCIATION, BURLINGTON, ONT.
FILM STUDIES ASSOCIATION OF CANADA, MONTRÉAL, QUE.
SABISTON LODGE SOCIETY, NANAIMO, B.C.
GLOBAL ENVIRONMENT CENTER CORPORATION, BROSSARD, QUE.
SUDBURY JUNIOR STRING ENSEMBLE, SUDBURY, ONT.
NEW BRUNSWICK BLOCK PARENT ASSOCIATION FREDERICTON JUNCTION,
FREDERICTON JUNCTION, N.B.
WOODSTOCK LIONS CANINE PROJECT, WOODSTOCK, N.B.
LES PARTENAIRES SCOLAIRES DE L’ÉCOLE ASSOMPTION/ST-JOSEPH,
KIRKLAND LAKE (ONT.)
MANITOBA ABORIGINAL AIDS TASK FORCE INC., WINNIPEG, MAN.
(MECENE)MOUVEMENT DES ENTREPRISES CANADIENNES ENGAGÉES AU NIVEAU DE
L’ENFANCE, DORVAL (QUÉ.)
———
———
* The charities are listed from the lowest registration number to the highest./Les organismes de bienfaisance sont énumérés du plus petit numéro d’enregistrement au
plus grand.
1264
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Registration Number*
Numéro d’enregistrement*
Business Number
Numéro d’entreprise
Name/Nom
Address/Adresse
1075779-65
1076843-21
1077395-09
892347568RR0001
890954746RR0001
890945348RR0001
1080597-21
1084250-59
1085661-54
892124561RR0001
891337636RR0001
892268244RR0001
1089671-59
1090836-56
1093640-56
1097609-49
1098177-01
1098862-09
1107853-09
1109180-21
891329161RR0001
890980147RR0001
891162430RR0001
886939396RR0001
887889087RR0001
890978547RR0001
888117348RR0001
890983695RR0001
1110592-09
1114487-20
1115401-50
1116128-03
891462962RR0001
891448169RR0001
891323362RR0001
891562340RR0001
QUOTA TRUST FUND OF THE QUOTA CLUB OF LETHBRIDGE, LETHBRIDGE, ALTA.
FRIENDS OF ARTISTS FOR KIDS, NORTH VANCOUVER, B.C.
CENTRE D’INTERVENTION DE CRISE PONCTUELLE (QUÉBEC), SAINT-AUGUSTIN,
PORTNEUF (QUÉ.)
INNER CITY YOUTH WORKS SOCIETY, VICTORIA, B.C.
LA SOCIÉTÉ DE LES ENFANTS MICHIF, SURREY, B.C.
OKANAGAN/SIMILKAMEEN REHABILITATION STATION FOR ORPHANED ANIMALS SICK,
INJURED AND STRAYED SOCIETY, KALEDEN, B.C.
TORONTO COMMUNITY TRAINING AND SOCIAL SERVICES, TORONTO, ONT.
LA MAISON FAMILIALE DEBRA DYNES, OTTAWA, ONT.
DEER LAKE ACTIVITIES FOR ALL, DEER LAKE, NFLD.
THE BROTHERHOOD OF SOLEL CONGREGATION, MISSISSAUGA, ONT.
CENTRE DE FRATERNITÉ INC., GRANBY (QUÉ.)
CHILD POVERTY RELIEF SOCIETY, VANCOUVER, B.C.
S O S COU RAGE, LATERRIÈRE (QUÉ.)
TOURNÉE TRANSCANADIENNE DAVE SHANNON CROSS-CANADA TOUR FOUNDATION
LTD., THUNDER BAY (ONT.)
MAISON DES JEUNES DU GRAND PASPÉBIAC, PASPÉBIAC (QUÉ.)
PRINCE GEORGE INDEPENDENT SCHOOL SOCIETY, PRINCE GEORGE, B.C.
THE INTREPID SOCIETY INC., WINNIPEG, MAN.
FONDATION ACCES JEUNES, MONTRÉAL (QUÉ.)
* The charities are listed from the lowest registration number to the highest./Les organismes de bienfaisance sont énumérés du plus petit numéro d’enregistrement au
plus grand.
NEIL BARCLAY
Director
Charities Division
Le directeur
Division des organismes de bienfaisance
NEIL BARCLAY
[19-1-o]
[19-1-o]
DEPARTMENT OF THE SOLICITOR GENERAL
MINISTÈRE DU SOLLICITEUR GÉNÉRAL
Pursuant to subsection 66(5) of the Criminal Code, I hereby
designate the following person as a Fingerprint Examiner.
En vertu du paragraphe 66(5) du Code criminel, je nomme par
la présente la personne suivante à titre d’inspecteur d’empreintes
digitales :
John Douglas Archer
du service de police de Saanich
John Douglas Archer
of the Saanich Police Department
Ottawa, April 20, 1999
Ottawa, le 20 avril 1999
JEAN T. FOURNIER
Deputy Solicitor General of Canada
Le sous-solliciteur général du Canada
JEAN T. FOURNIER
[19-1-o]
[19-1-o]
DEPARTMENT OF THE SOLICITOR GENERAL
MINISTÈRE DU SOLLICITEUR GÉNÉRAL
CRIMINAL CODE
CODE CRIMINEL
Pursuant to subsection 667(5) of the Criminal Code, I hereby
designate the following persons as Fingerprint Examiners:
En vertu du paragraphe 667(5) du Code criminel, je nomme par
la présente les personnes suivantes à titre d’inspecteurs
d’empreintes digitales :
Robert William Dean
du Service de police de Regina
Brent Ball
Gordon W. Batey
Peter Draganiuk
James Johnstone
Kevin J. Kobi
Mitch Liwczak
Terry D. Plomp
Robert William Dean
of the Regina Police Service
Brent Ball
Gordon W. Batey
Peter Draganiuk
James Johnstone
Kevin J. Kobi
Mitch Liwczak
Terry D. Plomp
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
David R. Spiers
Rick Swan
of the Edmonton Police Service
1265
David R. Spiers
Rick Swan
du Service de police d’Edmonton
April 15, 1999
Le 15 avril 1999
JEAN T. FOURNIER
Deputy Solicitor General of Canada
Le sous-solliciteur général du Canada
JEAN T. FOURNIER
[19-1-o]
[19-1-o]
DEPARTMENT OF THE SOLICITOR GENERAL
MINISTÈRE DU SOLLICITEUR GÉNÉRAL
CRIMINAL CODE
CODE CRIMINEL
Pursuant to subsection 667(5) of the Criminal Code, I hereby
designate the following person of the Royal Canadian Mounted
Police as a Fingerprint Examiner:
Stuart Anthony McCulloch
En vertu du paragraphe 667(5) du Code criminel, je nomme par
la présente la personne suivante de la Gendarmerie royale du
Canada à titre d’inspecteur d’empreintes digitales :
Stuart Anthony McCulloch
April 15, 1999
Le 15 avril 1999
JEAN T. FOURNIER
Deputy Solicitor General of Canada
Le sous-solliciteur général du Canada
JEAN T. FOURNIER
[19-1-o]
[19-1-o]
NOTICE OF VACANCIES
AVIS DE POSTES VACANTS
CANADIAN FORCES GRIEVANCE BOARD
COMITÉ DES GRIEFS DES FORCES CANADIENNES
Chairperson and Vice-Chairperson (Full-time Positions)
Président et vice-président (postes à temps plein)
The Canadian Forces Grievance Board (CFGB) is an independent and impartial quasi-judicial body that reviews designated
types of grievances submitted by members of the Canadian
Forces under section 29 of the National Defence Act. The CFGB
independently reviews grievances referred to it and submits findings and recommendations to the Chief of the Defence Staff, who
acts as the final authority in the grievance process. The Chairperson, as the Chief Executive Officer of the CFGB, has supervision
over and direction of the CFGB’s work and staff. The CFGB’s
role of providing independent and external recommendations to
the Chief of the Defence Staff is viewed as a key element in the
reform and streamlining of the current grievance process. The
Chairperson produces an annual report on the activities of the
CFGB for the Minister of National Defence, which is laid before
each House of Parliament. The Chairperson must be prepared to
appear before parliamentary committees. The Grievance Board
carries out quasi-judicial functions pursuant to statutory authority,
which include the authority to hold hearings, summon and enforce the attendance of witnesses, compel them to give evidence
under oath and to produce any documents and finally make rules
respecting the manner in which the CFGB’s duties and functions
will be carried out.
Le Comité des griefs des Forces canadiennes (CGFC) est un
organisme quasi judiciaire indépendant et impartial qui examine
des types de griefs identifiés et soumis par les membres des
Forces canadiennes en vertu de l’article 29 de la Loi sur la défense nationale. Le CGFC révise de façon indépendante les griefs
qui lui sont référés et soumet ses conclusions et recommandations
au Chef d’état-major de la Défense, qui agit en tant qu’autorité de
dernière instance en matière de griefs. Le Président, à titre de
premier dirigeant du CGFC, assume la direction et contrôle la
gestion du personnel. Le CGFC, responsable de fournir au Chef
d’état-major de la Défense des recommandations indépendantes,
est considéré comme un élément clé dans la réforme et la rationalisation du présent système de griefs. Le Président prépare pour le
ministre de la Défense nationale un rapport annuel sur les activités du CGFC qui est ensuite déposé devant chaque chambre du
Parlement. Le Président doit être disposé à comparaître devant
des comités parlementaires. Le comité des griefs exerce des fonctions quasi judiciaires et ce, conformément au pouvoir qui lui est
conféré par la loi. Ces fonctions incluent le pouvoir de tenir des
audiences, d’assigner des témoins, de les contraindre à témoigner
sous serment et à produire des documents et finalement d’établir
des règles qui respectent la façon dont les tâches et les fonctions
du CGFC doivent être effectuées.
Location: National Capital Region
Lieu : Région de la capitale nationale
The successful candidates have experience in the interpretation
and application of legislation, government policies and directives
and in the conduct of proceedings before a quasi-judicial board or
tribunal. A degree in law from a recognized university and ten
years of membership in a provincial or territorial bar would be a
definite asset. The preferred candidates have some knowledge of
the command structure, administrative and benefit policies of the
Canadian Forces. The successful candidates have demonstrated
leadership abilities in the context of a public or private sector
Les personnes retenues possèdent de l’expérience dans l’interprétation et l’application de lois, de politiques gouvernementales
et de directives, ainsi que du fonctionnement d’un tribunal ou
organisme quasi judiciaire. Posséder un diplôme en droit d’une
université reconnue et être membre du barreau d’une province ou
d’un territoire depuis au moins dix ans sont des atouts majeurs.
Les personnes sélectionnées devront avoir une connaissance générale de la structure de commandement et des politiques d’administration et de prestations en vigueur dans les Forces armées
1266
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
organization and possess excellent analytical, communication and
interpersonal skills. Sound judgement, integrity, initiative and the
ability to organize and motivate members of a team are also
required.
In addition, the preferred candidate for the Chairperson position should have senior management experience.
The selected candidates must be prepared to relocate in the
National Capital Region and to travel regularly across Canada and
occasionally outside Canada.
Proficiency in both official languages is essential.
This notice has been placed in the Canada Gazette to assist the
Governor in Council in identifying qualified candidates for these
positions. It is not, however, intended to be the sole means of
recruitment. Applications forwarded through Internet will not be
considered for reasons of confidentiality.
Please send your curriculum vitae by May 31, 1999, to the
Prime Minister’s Office, Director of Appointments, Langevin
Block, 80 Wellington Street, Ottawa, Ontario K1A 0A2, (613)
957-5743 (Facsimile).
Please indicate the position you wish to be considered for.
Further information is available upon request.
Bilingual notices of vacancies will be produced in an alternative format (i.e., audio cassette, diskette, braille, large print, etc.)
upon request. For further information, please contact Canadian
Government Publishing, Public Works and Government Services
Canada, Ottawa, Canada K1A 0S9, (819) 956-4800.
[19-1-o]
canadiennes. Les personnes retenues devront avoir démontré des
qualités de leadership dans une organisation du secteur public ou
privé, avoir de l’entregent et posséder une grande aptitude d’analyse et de communication. Jugement, intégrité, initiative et capacité à organiser et à motiver les membres d’une équipe sont également requis.
De plus la personne retenue pour le poste de président devra
posséder une expérience de gestion, acquise dans un poste de
cadre supérieur.
Les personnes retenues doivent être disposées à déménager
dans la région de la capitale nationale et à voyager de façon régulière au Canada et, à l’occasion, à l’étranger.
La connaissance des deux langues officielles est essentielle.
Cette annonce paraît dans la Gazette du Canada afin de
permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes
qualifiées pour ces postes. Cependant, le recrutement ne se limite
pas à cette seule façon de procéder. Les demandes acheminées
par Internet ne seront pas considérées pour des raisons de
confidentialité.
Prière de faire parvenir votre curriculum vitæ au plus tard le
31 mai 1999 au Cabinet du Premier ministre, Directeur des nominations, Édifice Langevin, 80, rue Wellington, Ottawa (Ontario)
K1A 0A2, (613) 957-5743 (télécopieur).
Prière d’indiquer pour quel poste vous désirez être pris en
considération.
Des renseignements complémentaires seront fournis sur
demande.
Les avis de postes vacants sont disponibles dans les deux langues officielles sous forme non traditionnelle (audio-cassette,
disquette, braille, imprimé à gros caractères, etc.) et ce, sur demande. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Les Éditions du gouvernement du Canada, Travaux
publics et Services gouvernementaux Canada, Ottawa, Canada
K1A 0S9, (819) 956-4800.
[19-1-o]
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1267
PARLIAMENT
PARLEMENT
HOUSE OF COMMONS
CHAMBRE DES COMMUNES
First Session, Thirty-Sixth Parliament
Première session, trente-sixième législature
PRIVATE BILLS
PROJETS DE LOI D’INTÉRÊT PRIVÉ
Standing Order 130 respecting notices of intended applications
for private bills was published in the Canada Gazette, Part I, on
September 27, 1997.
For further information, contact the Private Members’ Business
Office, House of Commons, Centre Block, Room 134-C, Ottawa,
Ontario K1A 0A6, (613) 992-6443.
L’article 130 du Règlement relatif aux avis de demande de
projets de loi d’intérêt privé a été publié dans la Partie I de la
Gazette du Canada du 27 septembre 1997.
Pour obtenir d’autres renseignements, prière de communiquer
avec le Bureau des affaires émanant des députés, Chambre des
communes, Édifice du Centre, Pièce 134-C, Ottawa (Ontario)
K1A 0A6, (613) 992-6443.
Le greffier de la Chambre des communes
ROBERT MARLEAU
ROBERT MARLEAU
Clerk of the House of Commons
1268
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
COMMISSIONS
COMMISSIONS
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
CHANGE OF DATE OF PUBLIC HEARING
CHANGEMENT DE LA DATE DE L’AUDIENCE PUBLIQUE
Black Granite Memorials and Black Granite Slabs
Monuments commémoratifs faits de granit noir et tranches de
granit noir
On January 8, 1999, the Canadian International Trade Tribunal
gave notice that it had initiated a review (Review No. RR-98006), pursuant to subsection 76(2) of the Special Import Measures Act, of its finding made on July 20, 1994, in Inquiry
No. NQ-93-006, concerning black granite memorials of all sizes
and shapes and black granite slabs in thicknesses equal to or
greater than three inches, originating in or exported from India.
On February 19, 1999, a Notice of Change of Date of Public
Hearing was issued. It indicated that the public hearing would be
held in the Tribunal Hearing Room, 18th Floor, Standard Life
Centre, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario, commencing
May 19, 1999, at 9:30 a.m.
Notice is hereby given that the date of the public hearing is
changed to May 20, 1999, at 9:30 a.m.
Any questions relating to this matter should be directed to the
undersigned at (613) 993-3595 or to Mr. Selik Shainfarber, at
(613) 993-7197.
Ottawa, April 29, 1999
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Le 8 janvier 1999, le Tribunal canadien du commerce extérieur
avisait, conformément au paragraphe 76(2) de la Loi sur les mesures spéciales d’importation, qu’il avait entrepris un réexamen
(réexamen no RR-98-006) des conclusions qu’il avait rendues le
20 juillet 1994, dans le cadre de l’enquête no NQ-93-006, concernant les monuments commémoratifs faits de granit noir de toutes
dimensions et formes et les tranches de granit noir d’une épaisseur de trois pouces ou plus, originaires ou exportés de l’Inde.
Le 19 février 1999, un Avis de changement de la date de
l’audience publique a été publié. Celui-ci mentionnait qu’une
audience publique serait tenue dans la salle d’audience du Tribunal, au 18e étage du Standard Life Centre, 333, avenue Laurier
Ouest, Ottawa (Ontario) commençant le 19 mai 1999, à 9 h 30.
Avis est donné par la présente que la date de l’audience publique est changée au 20 mai 1999, à 9 h 30.
Toute demande de renseignements doit être adressée au soussigné, au (613) 993-3595, ou à M. Selik Shainfarber, au (613)
993-7197.
Ottawa, le 29 avril 1999
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[19-1-o]
[19-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
COMMENCEMENT OF INQUIRY
OUVERTURE D’ENQUÊTE
Cold-rolled Steel Sheet Products
Produits de tôle d’acier laminés à froid
Notice was received by the Secretary of the Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) on April 29, 1999, from the
Director General of the Anti-dumping and Countervailing Directorate at the Department of National Revenue, stating that a preliminary determination had been made respecting the dumping in
Canada of cold-rolled steel sheet products of carbon steel (including high-strength low-alloy steel), in coils or cut lengths (not
painted, clad, plated or coated), in widths up to and including
80 inches (2 032 mm) and in thicknesses from 0.014 inches to
0.142 inches (0.35 mm to 3.61 mm) inclusive, originating in or
exported from Argentina, Belgium, New Zealand, the Russian
Federation, the Slovak Republic, Spain and Turkey (Inquiry
No. NQ-99-001).
Pursuant to section 42 of the Special Import Measures Act
(SIMA), the Tribunal has initiated an inquiry to determine
whether the dumping of the above-mentioned goods has caused
or is threatening to cause injury, or has caused retardation, as
these words are defined in SIMA, and to determine such other
matters as the Tribunal is required to determine under that
section.
Under section 46 of the Canadian International Trade Tribunal Act, a person who provides information to the Tribunal and
who wishes some or all of the information to be kept confidential
Le secrétaire du Tribunal canadien du commerce extérieur (le
Tribunal) a été avisé le 29 avril 1999, par le directeur général de
la Direction des droits antidumping et compensateurs du ministère du Revenu national, qu’une décision provisoire avait été rendue concernant le dumping au Canada de produits de tôle d’acier
au carbone laminés à froid (incluant les produits plats de tôle en
acier allié résistant à faible teneur), en bobines ou en feuilles (non
peints, plaqués, revêtus ou enduits), d’une largeur maximale de
80 po (2 032 mm), d’une épaisseur variant de 0,014 po à 0,142 po
(0,35 mm à 3,61 mm) inclusivement, originaires ou exportés de
l’Argentine, de la Belgique, de la Nouvelle-Zélande, de la Fédération de Russie, de la République slovaque, de l’Espagne et de la
Turquie (enquête no NQ-99-001).
Aux termes de l’article 42 de la Loi sur les mesures spéciales
d’importation (LMSI), le Tribunal a ouvert une enquête en vue de
déterminer si le dumping des marchandises susmentionnées a
causé ou menace de causer un dommage, ou a causé un retard, les
définitions de ces termes dans la LMSI s’appliquant, et d’examiner toute autre question qu’il revient au Tribunal de trancher en
vertu dudit article.
Aux termes de l’article 46 de la Loi sur le Tribunal canadien
du commerce extérieur, une personne qui fournit des renseignements au Tribunal et qui désire qu’ils soient gardés confidentiels
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1269
must submit to the Tribunal, at the time the information is provided, a statement designating the information as confidential,
together with an explanation as to why that information is designated as confidential. Furthermore, the person must submit a
non-confidential summary of the information designated as confidential or a statement indicating why such a summary cannot be
made.
en tout ou en partie doit fournir en même temps que les renseignements une déclaration désignant comme tels les renseignements qu’elle veut garder confidentiels avec explication à l’appui.
En outre, la personne doit fournir un résumé non confidentiel des
renseignements désignés confidentiels ou une déclaration et une
explication de tout refus de fournir le résumé.
Public Hearing
Audience publique
A public hearing relating to this inquiry will be held in the Tribunal Hearing Room, 18th Floor, Standard Life Centre, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario, commencing July 26, at
9:30 a.m.
Une audience publique sera tenue dans le cadre de la présente
enquête dans la salle d’audience du Tribunal, au 18e étage du
Standard Life Centre, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario), à compter du 26 juillet à 9 h 30.
Each person or government wishing to participate in the inquiry and at the hearing as a party must file a notice of appearance with the Secretary on or before May 19, 1999. Each counsel
who intends to represent a party in the inquiry and at the hearing
must file a notice of appearance as well as a declaration and undertaking with the Secretary on or before May 19, 1999.
Chaque personne ou chaque gouvernement qui souhaite participer à l’enquête et à l’audience à titre de partie doit déposer auprès du Secrétaire un acte de comparution au plus tard le 19 mai
1999. Chaque avocat ou autre conseiller qui désire représenter
une partie à l’enquête et à l’audience doit déposer auprès du Secrétaire un acte de comparution ainsi qu’un acte de déclaration et
d’engagement au plus tard le 19 mai 1999.
To allow the Tribunal to determine whether simultaneous interpretation will be required for the hearing, each interested party
and each counsel filing a notice of appearance must advise the
Secretary, at the same time that they file the notice, whether they
and their witnesses will be using French or English or both languages at the hearing.
Pour permettre au Tribunal d’identifier ses besoins en interprétation simultanée lors de l’audience, les parties intéressées et les
avocats ou autres conseillers qui avisent le Tribunal de leur comparution doivent, au même moment, l’informer si eux-mêmes ou
leurs témoins utiliseront le français ou l’anglais ou les deux langues pendant l’audience.
Representations concerning the public interest question referred to in subsection 45(2) of SIMA may be made to the Tribunal. Persons referred to in subsection 45(2) who wish to make
representations on that question must make the request to do so to
the Secretary no later than May 19, 1999. No comprehensive representations on the public interest question are required at that
time. However, any person wishing to make such representations
should indicate the general nature of the public interest concerns.
If any such request is received, the Secretary will notify any person making such a request and the parties to the inquiry of the
place and time for the making of representations and the manner
in which they may be made in the event of a finding of injury.
Les observations concernant la question d’intérêt public dont il
est fait mention au paragraphe 45(2) de la LMSI peuvent être
présentées au Tribunal. Les personnes visées au paragraphe 45(2)
qui désirent soumettre des observations sur cette question doivent
en faire la demande au Secrétaire au plus tard le 19 mai 1999.
Aucune observation détaillée sur la question d’intérêt public n’est
requise à cette date. Toutefois, les personnes qui souhaitent formuler de telles observations doivent indiquer la portée générale
de leurs préoccupations en matière d’intérêt public. Sur réception
d’une telle demande, le Secrétaire avisera le demandeur et les
parties à l’enquête du lieu, de la date et de l’heure où ces observations seront présentées ainsi que de la procédure à suivre si des
conclusions de dommage sont rendues.
The Canadian International Trade Tribunal Rules govern
these proceedings.
Les Règles de procédure du Tribunal canadien du commerce
extérieur s’appliquent à la présente enquête.
In order to observe and understand production processes, the
Tribunal, accompanied by its staff, may conduct plant visits.
Afin d’observer et de comprendre les processus de production,
il se peut que le Tribunal, accompagné de son personnel, effectue
des visites d’usines.
Along with the notice of commencement of inquiry, the Secretary has sent a letter to the domestic manufacturer, importers and
certain purchasers with a known interest in the inquiry providing
details on the procedures and the schedule for the inquiry. It
specifies, among other things, the date for filing replies to Tribunal questionnaires, the date that information on record will be
made available by the Tribunal to interested parties and counsel
that have filed notices of appearance, and dates for filing of
submissions by interested parties.
De concert avec l’avis d’ouverture d’enquête, le Secrétaire a
envoyé au fabricant national, aux importateurs et à certains acheteurs qui, à la connaissance du Tribunal, sont intéressés par
l’enquête une lettre renfermant des détails sur les procédures et le
calendrier de l’enquête. Cette lettre précise, entre autres, la date
pour le dépôt des réponses aux questionnaires du Tribunal, la date
à laquelle le Tribunal mettra les renseignements versés au dossier
à la disposition des parties intéressées et des avocats ou autres
conseillers qui ont déposé des actes de comparution et les dates
pour le dépôt des exposés par les parties intéressées.
Written submissions, correspondence or requests for information regarding this inquiry should be addressed to: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Les exposés écrits, la correspondance et les demandes de renseignements concernant la présente enquête doivent être envoyés
à l’adresse suivante : Le Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard Life Centre, 15e étage, 333, avenue
Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439 (télécopieur).
1270
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Written and oral presentations to the Tribunal may be made in
English or in French.
Ottawa, April 29, 1999
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Les présentations écrites ou orales peuvent être faites au Tribunal en français ou en anglais.
Ottawa, le 29 avril 1999
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[19-1-o]
[19-1-o]
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
EDP Hardware and Software
Matériel et logiciel informatiques
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-99-007) from IT/NET Consultants Inc., of Ottawa, Ontario, with respect to a procurement
(Request for Proposal No. 21150-9-7500) by the Correctional
Service of Canada (CSC). The solicitation is for the development
and maintenance of CSC’s PeopleSoft Human Resource Management System. Pursuant to subsection 30.13(2) of the Canadian International Trade Tribunal Act and subsection 7(2) of the
Canadian International Trade Tribunal Procurement Inquiry
Regulations, notice is hereby given that the Tribunal has decided
to conduct an inquiry into this complaint.
It is alleged that CSC has evaluated the proposals in a manner
inconsistent with the evaluation criteria described in the Request
for Proposal.
Further information may be obtained from: The Secretary,
Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a reçu une plainte (dossier no PR-99-007) de la société IT/NET Consultants Inc., d’Ottawa (Ontario), concernant un marché public
(demande de propositions no 21150-9-7500) de Service correctionnel du Canada (SCC). L’appel d’offres porte sur l’entretien et
le développement du Système de gestion des ressources humaines
de PeopleSoft. Conformément au paragraphe 30.13(2) de la Loi
sur le Tribunal canadien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2) du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du
commerce extérieur sur les marchés publics, avis est donné par la
présente que le Tribunal a décidé d’enquêter sur cette plainte.
Il est allégué que le SCC n’a pas évalué les soumissions conformément aux critères d’évaluation contenus dans la demande de
propositions.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa
(Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 27 avril 1999
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[19-1-o]
[19-1-o]
Ottawa, April 27, 1999
CANADIAN INTERNATIONAL TRADE TRIBUNAL
TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR
INQUIRY
ENQUÊTE
Professional, Administrative and Management Support Services
Services de soutien professionnel et services de soutien à la
gestion
The Canadian International Trade Tribunal (the Tribunal) has
received a complaint (File No. PR-99-006) from Quality Services
International Inc. (the complainant), of Nepean, Ontario, concerning a procurement (Solicitation No. EN575-8-0002/A) by the
Department of Public Works and Government Services (the Department). The solicitation is for the establishment of a standing
offer to provide ISO 9000 audit services on an as and when required basis. Pursuant to subsection 30.13(2) of the Canadian
International Trade Tribunal Act and subsection 7(2) of the Canadian International Trade Tribunal Procurement Inquiry
Regulations, notice is hereby given that the Tribunal has decided
to conduct an inquiry into this complaint.
Le Tribunal canadien du commerce extérieur (le Tribunal) a reçu une plainte (dossier no PR-99-006) déposée par la société
Quality Services International Inc. (la plaignante), de Nepean
(Ontario), concernant un marché public (numéro d’invitation
EN575-8-0002/A) du ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux (le Ministère). L’appel d’offres porte sur
l’établissement d’une offre à commandes afin de fournir des services de vérification ISO 9000 au fur et à mesure des besoins.
Conformément au paragraphe 30.13(2) de la Loi sur le Tribunal
canadien du commerce extérieur et au paragraphe 7(2) du Règlement sur les enquêtes du Tribunal canadien du commerce extérieur sur les marchés publics, avis est donné par la présente que
le Tribunal a décidé d’enquêter sur cette plainte.
Il est allégué que le Ministère a incorrectement rejeté la soumission de la plaignante parce que sa proposition de prix ne pouvait être évaluée.
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Le
Secrétaire, Tribunal canadien du commerce extérieur, Standard
It is alleged that the Department improperly rejected the complainant’s bid because its cost proposal could not be assessed.
Further information may be obtained from: The Secretary, Canadian International Trade Tribunal, Standard Life Centre,
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1271
MICHEL P. GRANGER
Secretary
Life Centre, 15e étage, 333, avenue Laurier Ouest, Ottawa
(Ontario) K1A 0G7, (613) 993-3595 (téléphone), (613) 990-2439
(télécopieur).
Ottawa, le 26 avril 1999
Le secrétaire
MICHEL P. GRANGER
[19-1-o]
[19-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
NOTICE TO INTERESTED PARTIES
The following notices are abridged versions of the Commission’s original notices bearing the same number. The original
notices contain a more detailed outline of the applications, including additional locations and addresses where the complete files
may be examined. The relevant material, including the notices
and applications, is available for viewing during normal business
hours at the following offices of the Commission:
— Central Building, Les Terrasses de la Chaudière, 1 Promenade
du Portage, Ground Floor, Hull, Quebec K1A 0N2, (819)
997-2429 (Telephone), 994-0423 (TDD), (819) 994-0218
(Facsimile);
— Bank of Commerce Building, Suite 1007, 1809 Barrington
Street, Halifax, Nova Scotia B3J 3K8, (902) 426-7997
(Telephone), 426-6997 (TDD), (902) 426-2721 (Facsimile);
— Place Montréal Trust, 1800 McGill College Avenue,
Suite 1920, Montréal, Quebec H3A 3J6, (514) 283-6607
(Telephone), 283-8316 (TDD), (514) 283-3689 (Facsimile);
— The Kensington Building, Suite 1810, 275 Portage Avenue,
Winnipeg, Manitoba R3B 2B3, (204) 983-6306 (Telephone),
983-8274 (TDD), (204) 983-6317 (Facsimile);
— 530–580 Hornby Street, Vancouver, British Columbia V6C
3B6, (604) 666-2111 (Telephone), 666-0778 (TDD), (604)
666-8322 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, 55 St. Clair Avenue E,
Suite 624, Toronto, Ontario, (416) 952-9096 (Telephone),
(416) 954-6343 (Facsimile);
— C.R.T.C. Documentation Centre, Cornwall Professional
Building, Room 103, 2125 11th Avenue, Regina, Saskatchewan S4P 3X3, (306) 780-3422 (Telephone), (306) 780-3319
(Facsimile).
Interventions must be filed with the Secretary General, Canadian Radio-television and Telecommunications Commission,
Ottawa, Ontario K1A 0N2, together with proof that a true copy of
the intervention has been served upon the applicant, on or before
the deadline given in the notice.
Secretary General
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
AVIS AUX INTÉRESSÉS
Les avis qui suivent sont des versions abrégées des avis originaux du Conseil portant le même numéro. Les avis originaux
contiennent une description plus détaillée de chacune des demandes, y compris les lieux et adresses où l’on peut consulter les
dossiers complets. Tous les documents afférents, y compris les
avis et les demandes, sont disponibles pour examen durant les
heures normales d’affaires aux bureaux suivants du Conseil :
— Édifice central, Les Terrasses de la Chaudière, 1, promenade
du Portage, Rez-de-chaussée, Hull (Québec) K1A 0N2, (819)
997-2429 (téléphone), 994-0423 (ATS), (819) 994-0218
(télécopieur);
— Édifice de la Banque de Commerce, Pièce 1007, 1809, rue
Barrington, Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 3K8, (902)
426-7997 (téléphone), 426-6997 (ATS), (902) 426-2721
(télécopieur);
— Place Montréal Trust, 1800, avenue McGill College, Bureau 1920, Montréal (Québec) H3A 3J6, (514) 283-6607
(téléphone), 283-8316 (ATS), (514) 283-3689 (télécopieur);
— Édifice Kensington, Pièce 1810, 275, avenue Portage, Winnipeg (Manitoba) R3B 2B3, (204) 983-6306 (téléphone),
983-8274 (ATS), (204) 983-6317 (télécopieur);
— 530-580, rue Hornby, Vancouver (Colombie-Britannique)
V6C 3B6, (604) 666-2111 (téléphone), 666-0778 (ATS),
(604) 666-8322 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., 55, avenue St. Clair
Est, Bureau 624, Toronto (Ontario), (416) 952-9096 (téléphone), (416) 954-6343 (télécopieur);
— Centre de documentation du C.R.T.C., Édifice Cornwall Professional, Pièce 103, 2125, 11e Avenue, Regina (Saskatchewan) S4P 3X3, (306) 780-3422 (téléphone), (306) 780-3319
(télécopieur).
Les interventions doivent parvenir au Secrétaire général, Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes,
Ottawa (Ontario) K1A 0N2, avec preuve qu’une copie conforme
a été envoyée à la requérante, avant la date limite d’intervention
mentionnée dans l’avis.
Secrétaire général
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
DECISIONS
DÉCISIONS
The complete texts of the decisions summarized below are
available from the offices of the CRTC.
On peut se procurer le texte complet des décisions résumées ciaprès en s’adressant au CRTC.
99-92
99-92
15th Floor, 333 Laurier Avenue W, Ottawa, Ontario K1A 0G7,
(613) 993-3595 (Telephone), (613) 990-2439 (Facsimile).
Ottawa, April 26, 1999
Réseau Radio Campus Laval
Sainte-Foy, Quebec
Radio Basse-Ville
Québec, Quebec
April 29, 1999
Réseau Radio Campus Laval
Sainte-Foy (Québec)
Radio Basse-Ville
Québec (Québec)
Le 29 avril 1999
1272
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Approved — Application by Réseau Radio Campus Laval to increase the transmission power of CHYZ-FM Sainte-Foy, to
change its class of frequency and relocate its antenna.
Denied — Application by Radio Basse-Ville to change the frequency of CKIA-FM Québec to that of CHYZ-FM (94.3 MHz)
and increase the transmission power.
Approuvé — Demande de Réseau Radio Campus Laval en vue
d’augmenter la puissance de diffusion de CHYZ-FM Sainte-Foy,
de modifier la classe de la fréquence et de déplacer l’antenne.
Refusé — Demande de Radio Basse-Ville en vue de changer la
fréquence de CKIA-FM Québec pour celle de CHYZ-FM
(94,3 MHz) et d’augmenter la puissance de diffusion.
99-93
99-93
April 29, 1999
Le 29 avril 1999
Métromédia CMR Montréal inc.
Verdun, Quebec
Approved — Renewal of the broadcasting licence of radio programming undertaking CKVL Verdun for a period of three years
only, from September 1, 1999, to August 31, 2002.
Métromédia CMR Montréal inc.
Verdun (Québec)
Approuvé — Renouvellement de la licence de radiodiffusion de
l’entreprise de programmation de radio CKVL Verdun pour une
période de trois ans seulement, soit du 1er septembre 1999 au
31 août 2002.
99-94
99-94
April 30, 1999
Le 30 avril 1999
Cameron Bell Consultancy Ltd.
Trans-Canada Highway, British Columbia
Renewed — Broadcasting licence for the radio programming
undertaking serving a section of the Trans-Canada Highway in
British Columbia, from May 1, 1999, to August 31, 1999.
Cameron Bell Consultancy Ltd.
Autoroute transcanadienne (Colombie-Britannique)
Renouvelé — Licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio qui dessert un secteur de l’autoroute transcanadienne en Colombie-Britannique, du 1er mai 1999 au 31 août
1999.
[19-1-o]
[19-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 1999-5
AUDIENCE PUBLIQUE 1999-5
The Commission will hold a public hearing commencing on
June 28, 1999, at 9 a.m., at the Conference Centre, Portage IV,
140 Promenade du Portage, Hull, Quebec, to consider the
following:
Le Conseil tiendra une audience publique à partir du 28 juin
1999, à 9 h, au Centre de conférence, Portage IV, 140, promenade
du Portage, Hull (Québec), afin d’étudier ce qui suit :
Quebec and Atlantic Region
Région du Québec et de l’Atlantique
1. Rimouski, Quebec
Canadian Broadcasting Corporation
For a broadcasting licence to carry on a French-language FM
radio programming undertaking at Rimouski, operating on a
frequency of 89.1 MHz (channel 206B) with an effective radiated power of 5 500 watts, upon surrender of the current licence issued for CJBR Rimouski.
2. Mount Pearl, Newfoundland
Seventh-Day Adventist Church in Newfoundland and
Labrador
To renew the broadcasting licence of the radio programming
undertaking VOAR Mount Pearl expiring August 31, 1999;
and to amend the broadcasting licence by adding the following condition of licence :
The Commission notes the apparent failure of the licensee
to comply with section 8 of the Radio Regulations, 1986
concerning the provision of logger tapes.
The Commission expects the licensee to show cause at this
hearing why a mandatory order requiring the licensee to
comply with section 8 of the Radio Regulations, 1986 should
not be issued.
3. St. John’s, Newfoundland
Wesley United Church Radio Board
1. Rimouski (Québec)
Société Radio-Canada
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM de
langue française à Rimouski, à la fréquence 89,1 MHz (canal 206B) et avec une puissance apparente rayonnée de
5 500 watts, à la rétrocession de la licence actuelle émise
pour CJBR Rimouski.
2. Mount Pearl (Terre-Neuve)
Seventh-Day Adventist Church in Newfoundland and
Labrador
En vue de renouveler la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio VOAR Mount Pearl qui
expire le 31 août 1999; et de modifier la licence de radiodiffusion en ajoutant la condition de licence suivante :
Le Conseil constate l’état d’infraction présumé de la titulaire de se conformer à l’article 8 du Règlement de 1986
sur la radio concernant la soumission des rubans-témoins.
Le Conseil s’attend à ce que la titulaire lui démontre à cette
audience les raisons pour lesquelles une ordonnance ne devrait pas être émise obligeant la titulaire à se conformer à
l’article 8 du Règlement de 1986 sur la radio.
3. St. John’s (Terre-Neuve)
Wesley United Church Radio Board
Le 8 mai 1999
To renew the broadcasting licence of the radio programming
undertaking VOWR St. John’s expiring August 31, 1999.
Gazette du Canada Partie I
1273
The Commission notes the apparent failure of the licensee to
comply with section 8 of the Radio Regulations, 1986 concerning the provision of logger tapes.
The Commission expects the licensee to show cause at this
hearing why a mandatory order requiring the licensee to
comply with section 8 of the Radio Regulations, 1986 should
not be issued.
En vue de renouveler la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio VOWR St. John’s qui expire le 31 août 1999.
Le Conseil constate l’état d’infraction présumé de la titulaire
de se conformer à l’article 8 du Règlement de 1986 sur la
radio concernant la soumission des rubans-témoins.
Le Conseil s’attend à ce que la titulaire lui démontre à cette
audience les raisons pour lesquelles une ordonnance ne devrait pas être émise obligeant la titulaire à se conformer à
l’article 8 du Règlement de 1986 sur la radio.
4. Moncton, New Brunswick
Les Médias acadiens universitaires inc.
To renew the broadcasting licence of the campus community
radio programming undertaking CKUM-FM Moncton expiring August 31, 1999.
The Commission notes the apparent failure of the licensee to
comply with section 8 of the Radio Regulations, 1986 concerning the provision of logger tapes.
The Commission expects the licensee to show cause at this
hearing why a mandatory order requiring the licensee to
comply with section 8 of the Radio Regulations, 1986 should
not be issued.
4. Moncton (Nouveau-Brunswick)
Les Médias acadiens universitaires inc.
En vue de renouveler la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio campus communautaire
CKUM-FM Moncton qui expire le 31 août 1999.
Le Conseil constate l’état d’infraction présumé de la titulaire
de se conformer à l’article 8 du Règlement de 1986 sur la
radio concernant la soumission des rubans-témoins.
Le Conseil s’attend à ce que la titulaire lui démontre à cette
audience les raisons pour lesquelles une ordonnance ne devrait pas être émise obligeant la titulaire à se conformer à
l’article 8 du Règlement de 1986 sur la radio.
Ontario Region
Région de l’Ontario
5. Englehart, Ontario
Boyd Woods, on behalf of a company to be incorporated
For a broadcasting licence to carry on an English-language
low power FM radio programming undertaking at Englehart,
operating on a frequency of 103.1 MHz (channel 276LP)
with an effective radiated power of 17 watts. The applicant is
proposing a music service drawn from “pop, rock and
dance”, “contemporary” and “country” music selections.
5. Englehart (Ontario)
Boyd Woods, représentant une société devant être constituée
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM de
faible puissance et de langue anglaise à Englehart, à la fréquence 103,1 MHz (canal 276FP) et avec une puissance apparente rayonnée de 17 watts. La requérante propose un service de musique dont les pièces musicales appartiendront aux
formules « musique populaire, rock et de danse », « contemporaine » et « country ».
6. Kenora/Keewatin, Ontario
Norcom Telecommunications Limited
To renew the broadcasting licence of the television programming undertaking CJBN-TV Kenora/Keewatin expiring
August 31, 1999.
The Commission notes that, during the 1996–97 and 1997–
98 broadcast years, the licensee was in apparent breach of
subsection 4(6) and paragraph 4(7)(b) of the Television
Broadcasting Regulations, 1987 that require a licensee to devote not less than 60 percent of the broadcast year, and not
less than 50 percent of the evening broadcast period, to the
broadcasting of Canadian programming. During those years,
Canadian content over the broadcast year amounted to
48 percent. During 1996–97, Canadian content during the
evening period was 35 percent, and during 1997–98
amounted to 34 percent.
During these broadcast years, the licensee was also in apparent non-compliance with its commitment to broadcast a
minimum of 2 hours and 30 minutes per week of original local news, averaged over a year; it now proposes to reduce this
commitment to 30 minutes per week.
6. Kenora/Keewatin (Ontario)
Norcom Telecommunications Limited
En vue de renouveler la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de télévision CJBN-TV Kenora/
Keewatin qui expire le 31 août 1999.
Le Conseil constate que, durant les années de radiodiffusion
de 1996-1997 et 1997-1998, la titulaire semble avoir contrevenu au paragraphe 4(6) et à l’alinéa 4(7)b) du Règlement de
1987 sur la télédiffusion en vertu desquels la titulaire doit
consacrer au moins 60 p. 100 de l’année de radiodiffusion et
au moins 50 p. 100 de la période de radiodiffusion en soirée
à la diffusion d’émissions canadiennes. Pendant ces années,
le niveau de contenu canadien pour l’année de radiodiffusion
totalisait 48 p. 100. En 1996-1997, le niveau de contenu canadien en soirée s’élevait à 35 p. 100, et en 1997-1998 à
34 p. 100.
Durant ces années de radiodiffusion, la titulaire était également en non-conformité apparente avec l’engagement qu’elle
avait pris de diffuser un minimum de 2 heures et 30 minutes
de nouvelles locales originales par semaine, établi en
moyenne sur une année; la titulaire propose maintenant de
réduire cet engagement à 30 minutes par semaine.
Le Conseil s’attend à ce que la titulaire lui démontre à cette
audience les raisons pour lesquelles une ordonnance ne
devrait pas être émise obligeant la titulaire à se conformer au
paragraphe 4(6) et à l’alinéa 4(7)b) du Règlement de 1987 sur
la télédiffusion.
The Commission expects the licensee to show cause at this
hearing why a mandatory order requiring the licensee to comply with subsection 4(6) and paragraph 4(7)(b) of the Television Broadcasting Regulations, 1987 should not be issued.
1274
Canada Gazette Part I
7. Kingston, Brighton and Prescott, Ontario
Power Broadcasting Inc.
To renew the broadcasting licence of the television programming undertaking CKWS-TV Kingston and its transmitters CKWS-TV-1 Brighton and CKWS-TV-2 Prescott expiring August 31, 1999.
8. Kitchener, Ontario
Wired World Inc.
To renew the broadcasting licence to the radio programming
undertaking CKWR-FM Kitchener expiring August 31, 1999;
and to amend the broadcasting licence as follows:
— by increasing the maximum percentage of the station’s
total music programming from subcategory 21 (Pop,
Rock and Dance) from 48 percent to 65 percent;
— by decreasing the minimum percentage of category 3 music (Traditional and Special Interest) from 40 percent to
20 percent;
— by increasing the minimum level of Canadian selections
broadcast within content category 2 from 30 percent to
35 percent;
— by increasing the minimum level of Canadian selections
broadcast within ethnic program periods from 7 percent
to 10 percent;
— by decreasing the minimum hours of its weekly broadcast time to be devoted to ethnic programs of types A
and B from 32 hours 30 minutes to 29 hours 30 minutes;
and
— by decreasing the minimum amount of ethno-cultural
groups from 12 to 8 and the minimum number of different languages from 11 to 6.
The Commission notes the apparent failure of the licensee to
comply with its condition of licence limiting the broadcasting
of hits to less than 50 percent of all musical selections. The
station aired 18.8 percent hit material, while its condition
limits the use of hits to no more than 15 percent of all selections over the broadcast week.
The Commission notes the failure of the licensee, during the
two previous terms of licence, to comply with the regulations
requiring the provision of logger tapes. Therefore, the
Commission expects the licensee to show cause at this hearing why a mandatory order requiring the licensee to comply
with its condition of licence regarding the broadcasting of
hits should not be issued.
9. London, Ontario
Affinity Radio Group Inc.
For a broadcasting licence to carry on an English-language
FM radio programming undertaking at London, operating on
a frequency of 102.3 MHz (channel 272B) with an effective
radiated power of 4 600 watts, upon surrender of the current
licence issued for CKSL London.
Upon implementation of the FM licence, the AM transmitter
CKSL London would simulcast all the programming of the
FM station for a “phasing-in-period” of no longer than three
months from implementation of the FM licence.
The Commission notes that this application is technically
mutually exclusive with the applications filed by CHUM
May 8, 1999
7. Kingston, Brighton et Prescott (Ontario)
Diffusion Power inc.
En vue de renouveler la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de télévision CKWS-TV Kingston
et ses émetteurs CKWS-TV-1 Brighton et CKWS-TV-2
Prescott qui expire le 31 août 1999.
8. Kitchener (Ontario)
Wired World Inc.
En vue de renouveler la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio CKWR-FM Kitchener qui
expire le 31 août 1999; et de modifier la licence de radiodiffusion comme suit :
— en augmentant le pourcentage maximum pour l’ensemble
de la programmation musicale de la sous-catégorie 21
(musique populaire, rock et de danse) de 48 p. 100 à
65 p. 100;
— en diminuant le pourcentage minimum de musique de la
catégorie 3 (musique traditionnelle et pour auditoire
spécialisé) de 40 p. 100 à 20 p. 100;
— en augmentant le niveau minimum des pièces canadiennes diffusées de catégorie de teneur 2 de 30 p. 100 à
35 p. 100;
— en augmentant le niveau minimum de pièces canadiennes
diffusées durant les périodes d’émissions à caractère
ethnique de 7 p. 100 à 10 p. 100;
— en diminuant le nombre minimum d’heures d’émissions à caractère ethnique de types A et B de 32 heures
30 minutes à 29 heures 30 minutes par semaine de
radiodiffusion;
— en diminuant le nombre de groupes ethnoculturels de
12 à 8 et le nombre minimum de différentes langues de
11 à 6.
Le Conseil constate l’état d’infraction présumé de la titulaire
de se conformer à sa condition de licence en limitant la diffusion de grands succès à moins de 50 p. 100 de l’ensemble
des pièces musicales diffusées. En effet, la station a diffusé
18,8 p. 100 de pièces à grands succès. Or, sa condition de licence prévoit un niveau hebdomadaire maximal de 15 p. 100.
Le Conseil constate que pendant les deux périodes d’application antérieures de sa licence, la titulaire ne s’est pas
conformée au Règlement relativement à la soumission de
rubans-témoins. Par conséquent, le Conseil s’attend à ce que
la titulaire lui démontre à cette audience les raisons pour lesquelles une ordonnance ne devrait pas être émise obligeant la
titulaire à se conformer à sa condition de licence concernant
la diffusion de grands succès.
9. London (Ontario)
Affinity Radio Group Inc.
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM de
langue anglaise à London, à la fréquence 102,3 MHz (canal 272B) et avec une puissance apparente rayonnée de
4 600 watts, à la rétrocession de la licence actuelle émise
pour CKSL London.
Lors de la mise en œuvre de la licence FM, l’émetteur AM de
CKSL London diffuserait en simultané toute la programmation de la station FM pour une « période d’intégration » d’au
plus trois mois, à compter de la date de la mise en œuvre de
la licence FM.
Le Conseil note que la présente demande est concurrente, sur
le plan technique, avec les demandes soumises par la CHUM
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1275
Limited for London, Ontario (199902234), Rogers Broadcasting Limited for London, Ontario (199902086), and Tillsonburg Broadcasting Company Limited for Tillsonburg,
Ontario (199902292), which are also scheduled at this hearing for the use of the 102.3 MHz frequency.
Limited pour London (Ontario) [199902234], la Rogers
Broadcasting Limited pour London (Ontario) [199902086] et
la Tillsonburg Broadcasting Company Limited pour Tillsonburg (Ontario) [199902292], qui sont également inscrites à
l’ordre du jour de la présente audience pour l’utilisation de la
fréquence 102,3 MHz.
10. London, Ontario
CHUM Limited
For a broadcasting licence to carry on an English-language
FM radio programming undertaking at London, operating on
a frequency of 102.3 MHz (channel 272B) with an effective
radiated power of 4 770 watts. The applicant is proposing a
contemporary adult hit music format.
10. London (Ontario)
CHUM Limited
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM de
langue anglaise à London, à la fréquence 102,3 MHz (canal 272B) et avec une puissance apparente rayonnée de
4 770 watts. La requérante propose une formule de musique à
succès contemporain pour adultes.
Le Conseil note que la présente demande est concurrente, sur
le plan technique, avec les demandes soumises par la Affinity
Radio Group Inc. pour London (Ontario) [199801502],
la Rogers Broadcasting Limited pour London (Ontario)
[199902086] et la Tillsonburg Broadcasting Company Limited pour Tillsonburg (Ontario) [199902292], qui sont également inscrites à l’ordre du jour de la présente audience
pour l’utilisation de la fréquence 102,3 MHz.
Il est à noter que CHUM Limited est titulaire de la licence de
CFPL-TV à London.
The Commission notes that this application is technically
mutually exclusive with the applications filed by Affinity
Radio Group Inc. for London, Ontario (199801502), Rogers
Broadcasting Limited for London, Ontario (199902086), and
Tillsonburg Broadcasting Company Limited for Tillsonburg,
Ontario (199902292), which are also scheduled at this hearing for the use of the 102.3 MHz frequency.
It should be noted that CHUM Limited has a television presence in London via CFPL-TV.
11. London, Ontario
Rogers Broadcasting Limited (“Rogers”)
For a broadcasting licence to carry on an English-language
FM radio programming undertaking at London, operating on
a frequency of 102.3 MHz (channel 272B) with an effective
radiated power of 4 700 watts. The applicant is proposing an
adult oriented musical format that includes a diverse selection of music.
The Commission notes that this application is technically
mutually exclusive with the applications filed by Affinity
Radio Group Inc. for London, Ontario (199801502), CHUM
Limited for London, Ontario (199902234), and Tillsonburg
Broadcasting Company Limited for Tillsonburg, Ontario
(199902292), which are also scheduled at this hearing for the
use of the 102.3 MHz frequency.
It should be noted that Rogers has a television presence in
London via the multilingual and multicultural television station (CFMT-TV-1) and through an affiliate company is also
the incumbent cable distributor.
11. London (Ontario)
Rogers Broadcasting Limited (la Rogers)
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM de
langue anglaise à London, à la fréquence 102,3 MHz (canal 272B) et avec une puissance apparente rayonnée de
4 700 watts. La requérante propose une formule musicale
destinée aux adultes offrant un choix de pièces musicales.
Le Conseil note que la présente demande est concurrente, sur
le plan technique, avec les demandes soumises par la Affinity
Radio Group Inc. pour London (Ontario) [199801502], la
CHUM Limited pour London (Ontario) [199902234] et la
Tillsonburg Broadcasting Company Limited pour Tillsonburg
(Ontario) [199902292], qui sont également inscrites à l’ordre
du jour de la présente audience pour l’utilisation de la fréquence 102,3 MHz.
Il est à noter que la Rogers est propriétaire de la station de
télévision multilingue et multiculturelle CFMT-TV-1 à London et, par l’intermédiaire d’une compagnie affiliée, elle est
aussi le câblodistributeur titulaire.
12. London and St. Thomas, Ontario
Shaw Radio Ltd.
For authority to acquire the assets and for broadcasting licences to continue the operation of the radio programming
undertakings CFPL and CFPL-FM London and CFHK-FM
St. Thomas, upon surrender of the current licences issued to
Blackburn Radio Inc.
It is noted that the transaction involving CFHK-FM St.
Thomas is contingent upon approval of the application
(199904579) by Blackburn Radio Inc. to acquire the assets of
this radio programming undertaking from CFHK Radio Ltd.,
noted elsewhere in this notice.
12. London et St. Thomas (Ontario)
Shaw Radio Ltd.
En vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir l’actif et d’obtenir
des licences de radiodiffusion afin de poursuivre l’exploitation des entreprises de programmation de radio CFPL et
CFPL-FM London et CFHK-FM St. Thomas, à la rétrocession des licences actuelles émises à la Blackburn Radio Inc.
Il est à noter que la transaction de CFHK-FM St. Thomas est
assujettie à l’approbation de la demande (199904579) présentée par la Blackburn Radio Inc. visant à acquérir l’actif de
l’entreprise de programmation de radio de CFHK Radio Ltd.,
qui est également inscrite à cette audience.
13. Nepean (Barrhaven), Ontario
Joseph Rajda, doing business under the name of Pols-Haven
For a broadcasting licence to carry on a predominantly
English-language low power, for profit (Specialty) FM radio
programming undertaking at Nepean (Barrhaven), operating
13. Nepean (Barrhaven) [Ontario]
Joseph Rajda, faisant affaires sous le nom de Pols-Haven
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM
(spécialisée) principalement de langue anglaise à Nepean
1276
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
on a frequency of 97.1 MHz (channel 246LP) with an effective radiated power of 50 watts. The applicant will also offer
a maximum weekly level of 30 percent French-language
programming.
The applicant is proposing to broadcast a maximum weekly
combined level of category 21 (Pop, Rock and Dance music)
and category 22 (Country and Country-oriented music) of no
more than 51 percent of the total amount of music aired.
14. North Bay, Ontario
Cogeco Cable Systems Inc.
For authority to acquire the assets and for a broadcasting
licence to continue the operation of the cable distribution undertaking serving North Bay, upon surrender of the current
licence issued to Cogeco Cable North Bay Limited, under the
same terms and conditions as the current licence.
14.
15. Oshawa, Ontario
Community Focused Canadian Radio (Durham Region)
For a broadcasting licence to carry on an English-language
low power (Type B) FM community radio programming
undertaking at Oshawa, operating on a frequency of
88.3 MHz (channel 202LP) with an effective radiated power
of 40 watts, to broadcast a variety of programs for the
community.
16. St. Thomas, Ontario
Blackburn Radio Inc.
For authority to acquire the assets and for a broadcasting
licence to continue the operation of the radio programming
undertaking CFHK-FM St. Thomas, upon surrender of the
current licence issued to CFHK Radio Ltd.
15.
17. Tillsonburg, Ontario
Tillsonburg Broadcasting Company Limited
For a broadcasting licence to carry on an English-language
FM radio programming undertaking at Tillsonburg, operating
on a frequency of 102.3 MHz (channel 272B) with an effective radiated power of 4 000 watts, upon surrender of the current licence issued for CKOT Tillsonburg. The applicant is
proposing a “country” music format.
17.
Upon implementation of the FM licence, the AM transmitter
CKOT Tillsonburg would simulcast all the programming of
the FM station for a “phasing-in-period” of no longer than
three months from implementation of the FM licence.
The Commission notes that this application is technically
mutually exclusive with the applications filed by Affinity
Radio Group Inc. for London, Ontario (199801502), CHUM
Limited for London, Ontario (199902234), and Rogers
Broadcasting Limited for London, Ontario (199902086),
which are also scheduled at this hearing for the use of the
102.3 MHz frequency.
16.
(Barrhaven), à la fréquence 97,1 MHz (canal 246FP) et avec
une puissance apparente rayonnée de 50 watts. La requérante
offrira également au moins 30 p. 100 d’émissions de langue
française par semaine.
La requérante propose de diffuser un maximum hebdomadaire de musique de la catégorie 21 (musique populaire, rock
et de danse) et de la catégorie 22 (musique country et genre
country), n’excédant pas 51 p. 100 des pièces musicales
diffusées.
North Bay (Ontario)
Cogeco Cable Systems Inc.
En vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir l’actif et d’obtenir
une licence de radiodiffusion afin de poursuivre l’exploitation de l’entreprise de distribution par câble desservant North
Bay, à la rétrocession de la licence actuelle émise à Cogeco
Cable North Bay Limited, selon les mêmes modalités et
conditions que celles de la licence actuelle.
Oshawa (Ontario)
Community Focused Canadian Radio (Durham Region)
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM
communautaire (Type B) de faible puissance et de langue
anglaise à Oshawa, à la fréquence 88,3 MHz (canal 202FP) et
avec une puissance apparente rayonnée de 40 watts, afin de
diffuser une variété d’émissions pour la communauté.
St. Thomas (Ontario)
Blackburn Radio Inc.
En vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir l’actif et d’obtenir
une licence de radiodiffusion afin de poursuivre l’exploitation de l’entreprise de programmation de radio CFHK-FM
St. Thomas, à la rétrocession de la licence actuelle émise à
CFHK Radio Ltd.
Tillsonburg (Ontario)
Tillsonburg Broadcasting Company Limited
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de programmation de radio FM de
langue anglaise à Tillsonburg, à la fréquence 102,3 MHz
(canal 272B) et avec une puissance apparente rayonnée de
4 000 watts, à la rétrocession de la licence actuelle émise
pour CKOT Tillsonburg. La requérante propose une formule
musicale « country ».
Lors de la mise en œuvre de la licence FM, l’émetteur AM de
CKOT Tillsonburg diffuserait en simultané toute la programmation de la station FM pour une « période d’intégration » d’au plus trois mois, à compter de la date de la mise en
œuvre de la licence FM.
Le Conseil note que la présente demande est concurrente, sur
le plan technique, avec les demandes soumises par la Affinity
Radio Group Inc. pour London (Ontario) [199801502], la
CHUM Limited pour London (Ontario) [199902234] et la
Rogers Broadcasting Limited pour London (Ontario)
[199902086] qui sont également inscrites à l’ordre du jour de
la présente audience pour l’utilisation de la fréquence
102,3 MHz.
Western Canada and Territories
L’Ouest du Canada et les Territoires
18. Saskatoon, Saskatchewan
Community Radio Society of Saskatoon
To renew the broadcasting licence of the community radio
programming undertaking CFCR-FM Saskatoon expiring
August 31, 1999.
18. Saskatoon (Saskatchewan)
Community Radio Society of Saskatoon
En vue de renouveler la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio communautaire CFCR-FM
Saskatoon qui expire le 31 août 1999.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
The Commission notes the apparent failure of the licensee to
comply with section 8 of the Radio Regulations, 1986 concerning the provision of logger tapes.
The Commission notes the apparent failure of the licensee to
comply with subsection 2.2(3) of the Radio Regulations,
1986 concerning the broadcasting of Canadian content of
category 2 and category 3 music.
The Commission also notes the apparent failure of the licensee to comply with paragraph 9(3)(b) of the Radio Regulations, 1986 concerning the music lists.
The Commission expects the licensee to show cause at this
hearing why a mandatory order requiring the licensee to
comply with the above-mentioned Regulations should not be
issued.
19. Calgary, Alberta
Rawlco (Alberta) Ltd.
For authority to acquire the assets and for a broadcasting
licence to continue the operation of the English-language radio network at Calgary, for the purpose of broadcasting the
hockey games of the Calgary Flames for the 1999–2000 season, upon surrender of the current licence issued to Rawlco
Communications Ltd., under the same terms and conditions
as the current licence.
20. Kincolith, British Columbia
Gingolx Development Corporation
For authority to acquire the assets and for a broadcasting
licence to continue the operation of the cable distribution undertaking serving Kincolith, upon surrender of the current licence issued to Kincolith Resources Development Ltd., under
the same terms and conditions as the current licence.
21. Panorama Mountain Village, British Columbia
Panorama Cable Corp.
For a broadcasting licence to carry on a cable distribution
undertaking to serve Panorama Mountain Village.
Deadline for intervention: June 3, 1999
1277
Le Conseil constate l’état d’infraction présumé de la titulaire
de se conformer à l’article 8 du Règlement de 1986 sur la
radio concernant la soumission de rubans-témoins.
Le Conseil constate l’état d’infraction présumé de la titulaire
de se conformer au paragraphe 2.2(3) du Règlement de 1986
sur la radio concernant la diffusion de contenu canadien de
musique de la catégorie 2 et de la catégorie 3.
Le Conseil constate également l’état d’infraction présumé de
la titulaire de se conformer à l’alinéa 9(3)b) du Règlement de
1986 sur la radio concernant les listes de musique.
Le Conseil s’attend à ce que la titulaire lui démontre à cette
audience les raisons pour lesquelles une ordonnance ne
devrait pas être émise obligeant la titulaire à se conformer
aux infractions susmentionnées du Règlement.
19. Calgary (Alberta)
Rawlco (Alberta) Ltd.
En vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir l’actif et d’obtenir
une licence de radiodiffusion afin de poursuivre l’exploitation du réseau radiophonique de langue anglaise à Calgary,
pour diffuser les matchs de hockey des Flames de Calgary au
cours de la saison 1999-2000, à la rétrocession de la licence
actuelle émise à la Rawlco Communications Ltd., selon les
mêmes modalités et conditions que celles de la licence
actuelle.
20. Kincolith (Colombie-Britannique)
Gingolx Development Corporation
En vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir l’actif et d’obtenir
une licence de radiodiffusion afin de poursuivre l’exploitation de l’entreprise de distribution par câble desservant
Kincolith, à la rétrocession de la licence actuelle émise à
la Kincolith Resources Development Ltd., selon les mêmes
modalités et conditions que celles de la licence actuelle.
21. Panorama Mountain Village (Colombie-Britannique)
Panorama Cable Corp.
En vue d’obtenir une licence de radiodiffusion visant l’exploitation d’une entreprise de distribution par câble pour desservir Panorama Mountain Village.
Date limite d’intervention : le 3 juin 1999
April 30, 1999
Le 30 avril 1999
[19-1-o]
[19-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC HEARING 1999-5-1
AUDIENCE PUBLIQUE 1999-5-1
The Commission will hold a public hearing (Issue No. 2)
commencing on June 28, 1999, at 9 a.m., at the Conference Centre, Portage, Phase IV, 140 Promenade du Portage, Hull, Quebec,
to consider the following:
Le Conseil tiendra une audience publique (Deuxième partie) à
partir du 28 juin 1999, à 9 h, au Centre de conférence, Portage, Phase IV, 140, Promenade du Portage, Hull (Québec), afin
d’étudier ce qui suit :
Western Canada and Territories
L’Ouest du Canada et les Territoires
22. CHUM Limited (CIFX Winnipeg, Manitoba)
Pursuant to section 12 of the Broadcasting Act, the Commission calls CIFX Winnipeg to this public hearing, to inquire
into, hear and determine whether a mandatory order should
be issued requiring the licensee to comply with paragraph 3(b) of the Radio Regulations, 1986.
22. CHUM Limited [CIFX Winnipeg (Manitoba)]
En vertu de l’article 12 de la Loi sur la radiodiffusion, le
Conseil convoque CIFX Winnipeg à une audience publique
en vue d’examiner son dossier, de l’entendre et de déterminer
si une ordonnance exécutoire devrait être publiée pour l’obliger à se conformer à l’alinéa 3b) du Règlement de 1986 sur
la radio.
Après avoir examiné certaines plaintes contre CIFX, versées
au dossier public de la titulaire, le Conseil a remarqué que
After reviewing certain complaints against CIFX, which are
contained in the licensee’s public record, the Commission
1278
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
has noted the licensee’s apparent breach of the abusive comment provision regarding sexual orientation under paragraph 3(b) of the Radio Regulations, 1986 and the apparent
failure of the licensee to act in a manner consistent with the
high standard requirement under paragraph 3(1)(g) of the
Broadcasting Act.
The Commission intends to discuss at the public hearing the
possibility of issuing a mandatory order, and of requiring
CIFX to develop appropriate guidelines and other control
mechanisms to address the requirements regarding high standard and abusive comment.
April 30, 1999
cette dernière aurait contrevenu à la disposition relative aux
propos offensants portant sur l’orientation sexuelle, en vertu
de l’alinéa 3b) du Règlement de 1986 sur la radio, et qu’elle
n’agirait pas de manière à se conformer à l’exigence de
« haute qualité » en vertu de l’alinéa 3(1)g) de la Loi sur la
radiodiffusion.
Le Conseil entend discuter à l’audience publique de la publication éventuelle d’une ordonnance exécutoire et de l’exigence pour CIFX d’élaborer des lignes directrices convenables et d’autres mécanismes de contrôle pour répondre
aux exigences portant sur la haute qualité et les propos
offensants.
Le 30 avril 1999
[19-1-o]
[19-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1999-72
AVIS PUBLIC 1999-72
Determination on a Proposal to Authorize Reception by Class 2
and Class 3 Broadcasting Distribution Undertakings of the U.S.
4+1 Signals Directly from U.S. Service Providers
Décision sur une proposition visant à autoriser les entreprises de
distribution de radiodiffusion de classes 2 et 3 à recevoir les
signaux américains 4+1 directement des fournisseurs de services
américains
Summary
Sommaire
The Commission has determined, by majority vote, that it will
not approve a proposal to authorize Class 2 and 3 broadcasting
distribution undertakings (BDUs) to receive directly from United
States (U.S.) satellite service providers, the signals of U.S. television stations offering programming from the CBS, NBC, ABC
and FOX commercial networks and the non-commercial PBS
network (U.S. 4+1 signals).
The Commission considers that this proposal raises a number
of factors that outweigh the possible benefits that could flow
from its implementation. These factors are set out later in this
notice in paragraphs 20–22.
Accordingly, the Commission denies the requests from Battlefords Community Cooperative (Battlefords), the Canadian Cable
Systems Alliance (CCSA), and the Canadian Cable Television
Association (CCTA) to add the signals distributed by U.S. satellite providers to the lists of eligible satellite services.
Le Conseil a décidé, par vote majoritaire, de ne pas approuver
une proposition qui aurait autorisé les entreprises de distribution
de radiodiffusion (EDR) de classes 2 et 3 à recevoir les signaux
des stations de télévision américaines offrant les émissions des
réseaux commerciaux CBS, NBC, ABC et FOX et le réseau non
commercial PBS (les signaux américains 4+1) directement des
fournisseurs de services par satellite américains.
Le Conseil juge que cette proposition comporte certains facteurs qui l’emportent sur les avantages qui pourraient résulter de
sa mise en œuvre. Ces facteurs sont exposés aux paragraphes 20 à
22 du présent avis.
Le Conseil refuse donc les demandes de Battlefords Community Cooperative (Battlefords), de Canadian Cable Systems Alliance
(CCSA) et de l’Association canadienne de télévision par câble
(ACTC), visant l’ajout des signaux distribués par les fournisseurs
de services par satellite américains aux listes des services par
satellite admissibles.
Le 26 avril 1999
April 26, 1999
[19-1-o]
[19-1-o]
CANADIAN RADIO-TELEVISION AND
TELECOMMUNICATIONS COMMISSION
CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES
TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES
PUBLIC NOTICE 1999-73
AVIS PUBLIC 1999-73
Quebec and Atlantic Region
Région du Québec et de l’Atlantique
1. Thetford Mines, Quebec
Radio Mégantic ltée
With respect to the radio programming undertaking CKLDFM Thetford Mines authorized in Decision CRTC 98-472.
1. Thetford Mines (Québec)
Radio Mégantic ltée
Relativement à l’entreprise de programmation de radio CKLDFM Thetford Mines autorisée dans la décision CRTC 98-472.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
The licensee has requested that the period of time during
which it is permitted to simulcast the programming of CKLD
on the new FM station be extended, from May 14, 1999 to
August 31, 1999. Radio Mégantic ltée has also requested to
increase the effective radiated power for CKLD-FM from
3 000 to 6 000 watts. The licensee has indicated that the power
increase should allow it to provide adequate service to the
municipalities of Black Lake, Coleraine and Disraeli, Quebec.
Deadline for intervention: May 20, 1999
1279
La titulaire a demandé que soit prorogée, du 14 mai 1999 au
31 août 1999, la période au cours de laquelle elle est autorisée
à diffuser, en simultané, la programmation de CKLD sur les
ondes de la nouvelle station FM. Radio Mégantic ltée a également demandé d’augmenter la puissance apparente rayonnée
de CKLD-FM de 3 000 à 6 000 watts. La titulaire indique que
l’augmentation de puissance devrait lui permettre de desservir
adéquatement les municipalités de Black Lake, Coleraine et
Disraeli (Québec).
Date limite d’intervention : le 20 mai 1999
April 30, 1999
Le 30 avril 1999
[19-1-o]
[19-1-o]
1280
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
MISCELLANEOUS NOTICES
AVIS DIVERS
THE CANADA LIFE ASSURANCE COMPANY
LA COMPAGNIE D’ASSURANCE DU CANADA
SUR LA VIE
LETTERS PATENT
LETTRES PATENTES
Notice is hereby given that The Canada Life Assurance Company intends to apply to the Minister of Finance for the issue of
letters patent incorporating a life insurance company under the
Insurance Companies Act (Canada) with the name Canada Life
Financial Corporation, in the English form, and Corporation financière Canada-Vie, in the French form, or such other name as
may be approved.
Any person who objects to the issuance of these letters patent
may submit the objection in writing, before May 15, 1999, to the
Superintendent of Financial Institutions, 255 Albert Street,
Ottawa, Ontario K1A 0H2.
Toronto, April 24, 1999
ROY W. LINDEN
Vice-President, General Counsel and Secretary
Avis est par les présentes donné que La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie a l’intention de demander au ministre
des Finances que, conformément à la Loi sur les sociétés d’assurances (Canada), des lettres patentes soient produites pour la
constitution d’une société d’assurance-vie, laquelle société aura
pour nom anglais, Canada Life Financial Corporation, et pour
nom français, Corporation financière Canada-Vie, ou portera un
autre nom susceptible d’être approuvé.
Toute personne qui a des objections à l’émission de ces lettres
patentes peut les formuler par écrit au surintendant des institutions financières, avant le 15 mai 1999, au 255, rue Albert,
Ottawa (Ontario) K1A 0H2.
Toronto, le 24 avril 1999
Le vice-président, avocat-général et secrétaire
ROY W. LINDEN
[17-4-o]
[17-4]
CORPORATION OF THE COUNTY OF RENFREW
CORPORATION OF THE COUNTY OF RENFREW
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Corporation of the County of Renfrew hereby gives notice
that an application has been made to the Minister of Fisheries and
Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval
of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, the Corporation of the County of Renfrew
has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, and in
the office of the District Registrar of the Land Registry District of
the County of Renfrew (49), at 400 Pembroke Street E, Pembroke, Ontario, under deposit number 0427443, a description of
the site and plans of the existing bridge over Glenfield Creek on
the Matawatchan Road, in Lot 20, Concession IV, in the Geographic Township of Matawatchan.
KENNETH D. BECKING, P.Eng.
County Engineer
La Corporation of the County of Renfrew donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. La Corporation of the County of Renfrew a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité des
droits du district d’enregistrement du comté de Renfrew (49), au
400, rue Pembroke Est, Pembroke (Ontario), sous le numéro de
dépôt 0427443, une description de l’emplacement et les plans
du pont actuel au-dessus du ruisseau Glenfield, sur le chemin
Matawatchan, lot 20, concession IV, canton géographique de
Matawatchan.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Pembroke, le 5 mai 1999
L’ingénieur du comté
KENNETH D. BECKING, ing.
[19-1-o]
[19-1]
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
201 Front Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Pembroke, May 5, 1999
CORPORATION OF THE COUNTY OF RENFREW
CORPORATION OF THE COUNTY OF RENFREW
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Corporation of the County of Renfrew hereby gives notice
that an application has been made to the Minister of Fisheries and
Oceans under the Navigable Waters Protection Act for approval
of the plans and site of the work described herein. Under section 9 of the said Act, the Corporation of the County of Renfrew
has deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, and in
the office of the District Registrar of the Land Registry District of
La Corporation of the County of Renfrew donne avis, par les
présentes, qu’une demande a été déposée auprès du ministre des
Pêches et des Océans en vertu de la Loi sur la protection des eaux
navigables, pour l’approbation des plans et de l’emplacement de
l’ouvrage décrit ci-après. La Corporation of the County of Renfrew a, en vertu de l’article 9 de ladite loi, déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans, et au bureau de la publicité des
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1281
the County of Renfrew (49), at 400 Pembroke Street E, Pembroke, Ontario, under deposit number 0427495, a description of
the site and plans of the existing bridge over the Snake River,
boundary bridge between Lot 30, Concession I, Bromley Township and Lot 11, Concession I, West Muskrat Lake, Township of
Westmeath.
droits du district d’enregistrement du comté de Renfrew (49), au
400, rue Pembroke Est, Pembroke (Ontario), sous le numéro de
dépôt 0427495, une description de l’emplacement et les plans du
pont actuel au-dessus de la rivière Snake, pont entre le lot 30,
concession I, canton de Bromley et le lot 11, concession I, lac
Muskrat ouest, canton de Westmeath.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed, not later than one month from the
date of publication of this notice, to the Regional Director, Canadian Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans,
201 Front Street N, Suite 703, Sarnia, Ontario N7T 8B1.
Toute objection aux répercussions que les travaux pourraient
avoir sur la navigation maritime doit être adressée par écrit, dans
un délai d’un mois suivant la date de publication du présent avis,
au Directeur régional, Garde côtière canadienne, Ministère des
Pêches et des Océans, 201, rue Front Nord, Bureau 703, Sarnia
(Ontario) N7T 8B1.
Pembroke, May 5, 1999
Pembroke, le 5 mai 1999
KENNETH D. BECKING, P.Eng.
County Engineer
L’ingénieur du comté
KENNETH D. BECKING, ing.
[19-1-o]
[19-1]
DEPARTMENT OF WORKS, SERVICES AND
TRANSPORTATION OF THE PROVINCE OF
NEWFOUNDLAND AND LABRADOR
DEPARTMENT OF WORKS, SERVICES AND
TRANSPORTATION OF THE PROVINCE OF
NEWFOUNDLAND AND LABRADOR
PLANS DEPOSITED
DÉPÔT DE PLANS
The Department of Works, Services and Transportation of
the Province of Newfoundland and Labrador hereby gives notice
that it has, under section 9 of the Navigable Waters Protection
Act, deposited with the Minister of Fisheries and Oceans, at
St. John’s, Newfoundland, and in the office of the Registrar of
Deeds and Companies of Newfoundland at Confederation
Building, at St. John’s, a description of the site and plans of the
bridge proposed to be constructed over the Southwest Brook,
approximately 14 m west, centreline to centreline, of the existing
highway bridge, on the Trans-Canada Highway approximately
0.5 km north of the turn-off to Route 480 on the Trans-Canada
Highway, in the Electoral District of Burgeo and Lapoile in the
Province of Newfoundland and Labrador.
Le Department of Works, Services and Transportation of the
Province of Newfoundland and Labrador (le ministère des Travaux publics, des Services et des Transports de la province de
Terre-Neuve et du Labrador) donne avis par les présentes qu’il a,
en vertu de l’article 9 de la Loi sur la protection des eaux navigables, déposé auprès du ministre des Pêches et des Océans, à
St. John’s (Terre-Neuve), et au bureau du conservateur des titres
de Terre-Neuve, dans l’édifice Confederation, à St. John’s, une
description de l’emplacement et les plans d’un pont que l’on propose de construire au-dessus du ruisseau Southwest, à peu près
14 m à l’ouest de l’axe médian du pont actuel sur la route transcanadienne, à environ 0,5 km au nord de la voie de sortie vers la
route 480, dans la circonscription électorale de Burgeo et Lapoile,
province de Terre-Neuve et du Labrador.
The aforementioned site description and plans shall also be
available for public viewing at the Western Regional Office,
Lands Branch of the Department of Government Services and
Lands, Noton Building, Corner Brook; the Port aux Basques
Town Council Office, Port aux Basques; and the Department of
Works, Services and Transportation of the Province of Newfoundland and Labrador, in Deer Lake.
Les personnes intéressées pourront examiner la description de
l’emplacement et les plans susmentionnés au Western Regional
Office, Lands Branch, Department of Government Services and
Lands, édifice Noton, à Corner Brook; au bureau municipal de
Port aux Basques, à Port aux Basques; et au Department of
Works, Services and Transportation of the Province of Newfoundland and Labrador, à Deer Lake.
And take notice that after the expiration of one month from the
date of publication of this notice, the Department of Works,
Services and Transportation of the Province of Newfoundland
and Labrador will, under section 9 of the Navigable Waters Protection Act, apply to the Minister of Fisheries and Oceans for
approval of the said site and plans.
Après un mois à compter de la date de publication du présent
avis, le Department of Works, Services and Transportation of the
Province of Newfoundland and Labrador, en vertu de l’article 9 de la loi précitée, demandera au ministre des Pêches et des
Océans d’approuver l’emplacement et les plans susmentionnés.
Written objections based on the effect of the work on marine
navigation should be directed to the Regional Director, Canadian
Coast Guard, Department of Fisheries and Oceans, P.O.
Box 5667, St. John’s, Newfoundland A1C 5X1.
Toute objection aux répercussions que le projet pourrait avoir
sur la navigation maritime doit être envoyée par écrit au Directeur
régional, Garde côtière canadienne, Ministère des Pêches et des
Océans, Case postale 5667, St. John’s (Terre-Neuve) A1C 5X1.
St. John’s, April 17, 1999
St. John’s, le 17 avril 1999
BARBARA WAKEHAM
Deputy Minister
Le sous-ministre
BARBARA WAKEHAM
[19-1-o]
[19-1]
1282
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
DEUTSCHE BANK CANADA
DEUTSCHE BANK CANADA
BT BANK OF CANADA
BANQUE BT DU CANADA
LETTERS PATENT OF AMALGAMATION
Notice is hereby given that Deutsche Bank Canada and BT
Bank of Canada intend to make a joint application to the Minister of Finance, in accordance with section 228 of the Bank Act,
S.C., 1991, c. 46, for letters patent of amalgamation continuing
the applicants as one bank under the name, “Deutsche Bank
Canada”.
The head office of the amalgamated bank will be situated in
Toronto, Ontario.
Toronto, April 23, 1999
TORY TORY DESLAURIERS & BINNINGTON
Solicitors
LETTRES PATENTES DE FUSION
Avis est par les présentes donné que la Deutsche Bank Canada
et la Banque BT du Canada ont l’intention de demander conjointement au ministre des Finances, conformément à l’article 228 de
la Loi sur les banques, L.C. (1991), ch. 46, des lettres patentes
fusionnant et prorogeant les requérants en une seule et même
banque sous la dénomination sociale « Deutsche Bank Canada ».
Le siège social de la banque issue de la fusion sera situé à
Toronto, en Ontario.
Toronto, le 23 avril 1999
Les avocats
TORY TORY DESLAURIERS & BINNINGTON
[18-4-o]
[18-4-o]
LONG DRIVE LOGISTICS, LTD.
LONG DRIVE LOGISTICS, LTD.
FLEX LEASING CORPORATION
FLEX LEASING CORPORATION
DOCUMENTS DEPOSITED
DÉPÔT DE DOCUMENTS
Notice is hereby given, pursuant to section 105 of the Canada
Transportation Act, that on April 20, 1999, the following documents were deposited in the Office of the Registrar General of
Canada:
1. Memorandum of Lease Agreement dated as of December 21, 1998, between Greenbrier Leasing Corporation and
Long Drive Logistics, Ltd.; and
2. Memorandum of Loan, Mortgage and Security Agreement
dated as of February 4, 1999, between Trentonworks Limited
and Flex Leasing Corporation.
Avis est par les présentes donné, conformément à l’article 105
de la Loi sur les transports au Canada, que le 20 avril 1999 les
documents suivants ont été déposés au Bureau du registraire général du Canada :
1. Résumé du contrat de location en date du 21 décembre 1998
entre la Greenbrier Leasing Corporation et la Long Drive
Logistics, Ltd.;
2. Résumé du contrat de prêt, d’hypothèque et de garantie en
date du 4 février 1999 entre la Trentonworks Limited et la Flex
Leasing Corporation.
April 29, 1999
Le 29 avril 1999
MCCARTHY TÉTRAULT
Solicitors
Les conseillers juridiques
MCCARTHY TÉTRAULT
[19-1-o]
[19-1-o]
SOTTOMAYOR BANK CANADA
BANQUE SOTTOMAYOR CANADA
CHANGE OF NAME
Notice is hereby given, pursuant to subsection 215(2) of the
Bank Act, that Sottomayor Bank Canada and in French, Banque
Sottomayor Canada, intends to apply to the Minister of Finance
for approval of a proposal to change its name to Totta & Sottomayor Bank Canada and in French, Banque Totta & Sottomayor
Canada.
April 15, 1999
LUIS ORNELAS REGO
President and Chief Executive Officer
CHANGEMENT DE DÉNOMINATION SOCIALE
Avis est par les présentes donné, en vertu du paragraphe 215(2)
de la Loi sur les banques, que la Banque Sottomayor Canada et,
en anglais, Sottomayor Bank Canada, a l’intention de demander
au ministre des Finances l’autorisation de changer sa dénomination sociale pour celle de Banque Totta & Sottomayor Canada et,
en anglais, Totta & Sottomayor Bank Canada.
Le 15 avril 1999
Le président-directeur général
LUIS ORNELAS REGO
[17-4-o]
[17-4-o]
THE ST. LAWRENCE & ADIRONDACK RAILWAY
COMPANY
THE ST. LAWRENCE & ADIRONDACK RAILWAY
COMPANY
ANNUAL GENERAL MEETING
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
Notice is hereby given that the annual general meeting of the
shareholders of The St. Lawrence & Adirondack Railway Company will be held at the offices of the Corporation, 2 Commerce
Avis est par les présentes donné que l’assemblée générale annuelle des actionnaires de la société The St. Lawrence & Adirondack Railway Company aura lieu aux bureaux de la société, au
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1283
Square, Philadelphia, Pennsylvania, United States, on Wednesday, June 2, 1999, at 9:30 a.m., Eastern Daylight Time, for the
purpose of electing a new board of directors for the ensuing year,
and transacting such other business as may be lawfully brought
before the meeting.
April 16, 1999
WILBERTA C. JACKSON
Secretary
2 Commerce Square, Philadelphie (Pennsylvanie), États-Unis, le
mercredi 2 juin 1999, à 9 h 30 (heure avancée de l’Est), en vue
d’élire les membres du prochain conseil d’administration et de
délibérer sur toute question dont l’assemblée sera dûment saisie.
[19-4-o]
[19-4-o]
Le 16 avril 1999
Le secrétaire
WILBERTA C. JACKSON
SUN LIFE ASSURANCE COMPANY OF CANADA
SUN LIFE DU CANADA, COMPAGNIE
D’ASSURANCE-VIE
NOTICE OF INTENTION
AVIS D’INTENTION
Notice is hereby given that Sun Life Assurance Company of
Canada declares its intention to apply to the Minister of Finance
for the issue of letters patent incorporating a life insurance company under the Insurance Companies Act (Canada) with the name
Sun Life of Canada Holdings Corp., in the English form, and Les
Holdings Sun Life du Canada Corp., in the French form.
Any person who objects to the issuance of these letters patent
may submit the objection in writing, before June 15, 1999, to
the Superintendent of Financial Institutions, 255 Albert Street,
Ottawa, Ontario K1A 0H2.
Toronto, April 24, 1999
GREGORY W. GEE
Secretary
Avis est par les présentes donné que la Sun Life du Canada,
compagnie d’assurance-vie déclare son intention de présenter au
ministre des Finances, en vertu de la Loi sur les sociétés
d’assurances (Canada), une demande relative à la délivrance de
lettres patentes constituant une société d’assurance-vie sous le
nom proposé de Sun Life of Canada Holdings Corp., en anglais,
et Les Holdings Sun Life du Canada Corp., en français.
Toute personne qui s’oppose à la délivrance de ces lettres patentes peut soumettre une opposition écrite au Surintendant des
institutions financières, 255, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1A
0H2, avant le 15 juin 1999.
Toronto, le 24 avril 1999
Le secrétaire
GREGORY W. GEE
[17-4-o]
[17-4-o]
WESTMINSTER ABBEY FUND IN CANADA
WESTMINSTER ABBEY FUND IN CANADA
SURRENDER OF CHARTER
ABANDON DE CHARTE
Notice is hereby given that Westminster Abbey Fund in Canada
intends to apply to the Minister of Industry for leave to surrender
its charter, pursuant to the Canada Corporations Act.
J. L. A. COLHOUN
Chairman of the Board
Avis est par les présentes donné que le Westminster Abbey
Fund in Canada demandera au ministre de l’Industrie la permission d’abandonner sa charte en vertu de la Loi sur les corporations canadiennes.
Le 19 mars 1999
Le président du conseil d’administration
J. L. A. COLHOUN
[19-1-o]
[19-1-o]
March 19, 1999
1284
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
PROPOSED REGULATIONS
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Table of Contents
Table des matières
Page
Agriculture and Agri-Food, Dept. of
Agricultural Marketing Programs Regulations.............
1285
Canadian Environmental Assessment Agency
Regulations Amending the Comprehensive Study List
Regulations..............................................................
Regulations Amending the Exclusion List Regulations
1313
1304
Regulations Amending the Inclusion List Regulations
1291
Regulations Amending the Law List Regulations ........
1309
Justice, Dept. of
Regulations Amending the Contraventions Regulations 1316
Laurentian Pilotage Authority
Regulations Amending the Laurentian Pilotage
Authority Regulations .............................................
1332
Page
Agriculture et de l’Agroalimentaire, min. de l’
Règlement sur les programmes de commercialisation
agricole....................................................................
1285
Agence canadienne de l’évaluation environnementale
Règlement modifiant le Règlement sur la liste d’étude
approfondie .............................................................
Règlement modifiant le Règlement sur la liste
d’exclusion ..............................................................
Règlement modifiant le Règlement sur la liste
d’inclusion...............................................................
Règlement modifiant le Règlement sur les dispositions
législatives et réglementaires désignées ..................
1309
Justice, min. de la
Règlement modifiant le Règlement sur les
contraventions .........................................................
1316
1313
1304
1291
Administration de pilotage des Laurentides
Règlement modifiant le Règlement de l’Administration
de pilotage des Laurentides ..................................... 1332
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1285
Agricultural Marketing Programs Regulations
Règlement sur les programmes de commercialisation
agricole
Statutory Authority
Fondement législatif
Agricultural Marketing Programs Act
Sponsoring Department
Department of Agriculture and Agri-Food
Loi sur les programmes de commercialisation agricole
Ministère responsable
Ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Description
The Agricultural Marketing Programs Act (AMPA) received
Royal Assent on April 25, 1997, combining four pieces of legislation, the Advance Payments for Crops Act, the Prairie Grain
Advance Payments Act, the Agricultural Products Cooperative
Marketing Act and the Agricultural Products Board Act. These
Acts were amalgamated into the three parts of AMPA, the Advance Payments Program, the Price Pooling Program and the
Government Purchases Program. The attached Regulations pertain to the Advance Payments Program and are the initial regulations under the AMPA.
La Loi sur les programmes de commercialisation agricole
(LPCA) a reçu la sanction royale le 25 avril 1997. Elle est le résultat de la refonte de quatre lois, soit la Loi sur le paiement anticipé des récoltes, la Loi sur les paiements anticipés pour le
grain des Prairies, la Loi sur la vente coopérative des produits
agricoles et la Loi sur l’Office des produits agricoles. Elle en
reprend les dispositions dans ses trois parties, soit le Programme
des paiements anticipés, le Programme de mise en commun des
prix et le Programme des achats gouvernementaux. Le règlement
ci-joint, qui se rattache au Programme des paiements anticipés,
est le premier à être promulgué sous le régime de la LPCA.
The attached Regulations define/explain:
(1) the circumstances under which a producer ceases to own or
be responsible for marketing a crop;
(2) the formula for establishing the administrator’s percentage
liability and the Government’s percentage liability;
(3) the method of attributing amounts issued to cooperatives
back to the individuals involved;
(4) the limits for cash repayments by producers without proof
of sale; and
(5) the conditions that must be met by the administrator before
receiving payment on the guarantee.
Under the Advance Payments Program, producer groups give
farmers a cash advance at or after harvest in order to facilitate
cash flow, thus allowing producers to wait until prices are more
favourable before selling their crops. AMPA guarantees the repayment of the cash advance so the producer organization can
obtain the financing needed to provide cash advances to their
members. To be eligible for an advance, a producer must continuously own the crop in storage and be responsible for marketing it (Regulation point 1).
Ce Règlement définit ou explique :
(1) les circonstances dans lesquelles le producteur cesse d’être
propriétaire de la récolte ou responsable de sa commercialisation;
(2) la formule permettant de déterminer le taux de responsabilité de l’administrateur et de l’État;
(3) la méthode de répartition, entre les personnes concernées,
des montants consentis aux coopératives;
(4) les limites du remboursement des paiements en espèces par
les producteurs sans preuve de vente;
(5) les conditions auxquelles doit satisfaire l’administrateur
pour faire réaliser la garantie.
En vertu du Programme des paiements anticipés, les groupes de
producteurs versent aux agriculteurs un paiement anticipé en espèces, au moment de la récolte ou après. Ces liquidités permettent
aux agriculteurs de tenir jusqu’à ce que les prix soient plus favorables, avant de vendre leur récolte. La LPCA garantit le remboursement des avances en espèces pour que l’organisation de
producteurs puisse obtenir le financement nécessaire pour verser
les montants en espèces à ses membres. Pour être admissible à un
paiement anticipé, le producteur doit posséder sans interruption la
récolte gardée en entrepôt et il doit être responsable de sa commercialisation (point 1 du Règlement).
Les producteurs remboursent les avances à leur organisation
(l’administrateur) à mesure que la récolte se vend. Ceux qui ne
respectent pas les clauses de l’accord de remboursement qu’ils
ont conclu avec l’organisation de producteurs, y compris la nécessité de rembourser les montants reçus au cours de la même
campagne agricole, sont déclarés en défaut. Après avoir satisfait
aux exigences exposées dans le Règlement, l’organisation de
producteurs peut faire une demande de réalisation de la garantie
fédérale (points 4 et 5 du Règlement).
The producers repay the advances to the producer organization
(administrator) as the crop is sold. If the producer does not respect the terms of the Repayment Agreement with the producer
organization, including the requirement to repay within the crop
year, the producer is declared in default. After meeting the requirements outlined in the Regulations, the producer organization
can make a claim against the federal government guarantee
(Regulation points 4 and 5).
1286
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
The Regulations will take effect as soon as final approval is
received.
Alternatives
La loi prévoit aussi que l’État paie l’intérêt de la première tranche de 50 000 $ des avances consenties à chaque producteur.
Dans le cas des paiements anticipés avec des sociétés, les règles
d’attribution prévues dans la loi et le règlement sous son régime
assurent l’application de la limite de 50 000 $ aux personnes
physiques et morales formant la société (point 3 du Règlement).
Pour encourager les administrateurs à distribuer rapidement les
paiements anticipés, la loi prévoit que les administrateurs restent
responsables d’une partie (1 à 15 p. 100) de tous les défauts de
remboursement, frais d’intérêt et frais de recouvrement. La garantie de l’État varie donc de 99 à 85 p. 100. Le pourcentage de
responsabilités de l’administrateur se fonde sur ses antécédents
des remboursements en souffrance dans le cadre du programme et
il se calcule conformément à la formule exposée dans le Règlement (point 2 du Règlement).
Le Règlement prendra effet dès que l’on en aura reçu l’approbation finale.
Solutions envisagées
Regulatory alternatives were considered during the consultation on the legislation. In conjunction with the administrators, it
was concluded that the matters outlined were best managed in
regulations rather than in the legislation. The specific provisions
of these Regulations were deemed to be the most appropriate for
program delivery.
Anticipated Impact
Au cours de la consultation sur le projet de loi, on a envisagé
diverses solutions réglementaires. Conjointement avec les administrateurs, il a été conclu que les questions exposées seraient le
mieux gérées par voie réglementaire que par la loi. On a estimé
que les dispositions du Règlement convenaient le mieux à l’exécution du programme.
Impact prévisible
Benefits and Costs
Avantages et coûts
Ownership and Responsibility for Marketing (Regulation point 1)
Propriété de la récolte et responsabilité de sa commercialisation
(point 1 du Règlement)
This regulation is intended to ensure that only the primary producer of a crop is eligible for an advance and not subsequent buyers. As the Price Pooling Program is specifically designed for
pooled crops, these crops are also ineligible for advances under
the Advance Payments Program. The ownership and responsibility for marketing regulations will restrict the advances to where
they will have the most benefit and will limit the costs to the
Government.
Le Règlement vise à faire en sorte que seul le producteur primaire soit admissible aux paiements anticipés de la récolte et non
les acheteurs ultérieurs de cette dernière. Comme le Programme
de mise en commun des prix est spécifiquement conçu pour les
récoltes mises en commun, ces dernières sont également inadmissibles aux paiements anticipés en vertu du Programme de
paiements anticipés. Les règles concernant la propriété de la récolte et la responsabilité de sa commercialisation limitent les
paiements anticipés aux bénéficiaires à qui ils seront le plus utiles
et elles limiteront les coûts à supporter par l’État.
Cependant, on a accordé aux horticulteurs, aux apiculteurs et
aux acériculteurs une dérogation à la restriction concernant la
mise en commun : en raison des besoins spéciaux d’entreposage
de ces produits, la mise en commun est une pratique très répandue dans ces secteurs et elle a eu des répercussions importantes
sur la capacité des producteurs de répondre aux besoins du marché. Cette approche est conforme aux pratiques autorisées par la
Loi sur le paiement anticipé des récoltes.
The legislation also provides that the Government pays the interest on the first $50,000 of advances issued to each producer.
For advances issued to corporate structures, attribution rules in
the legislation and regulations ensure that the $50,000 limit is
respected for the constituent producers/individuals of corporations (Regulation point 3).
To encourage the administrators to be diligent in issuing advances, the legislation provides that they remain liable for a portion (1 percent to 15 percent) of any defaults, interest and collection costs. Consequently, the Government guarantee ranges from
99 percent to 85 percent. The administrator’s percentage liability
is based on its default history under the program and is calculated
in accordance with the formula outlined in these Regulations
(Regulation point 2).
However, an exemption to the pooling restriction was provided
to the horticulture, honey and maple syrup producers as, due to
the special storage needs of these commodities, pooling is common in the industry and has had a significant impact on the producers’ ability to meet the needs of the market place. This
approach is consistent with the practices under the Advance Payments for Crops Act.
Administrator’s Percentage Liability (Regulation point 2)
Responsabilité de l’administrateur (point 2 du Règlement)
Making the administrators’ liability variable depending on default history was a new feature of AMPA. As any defaults will
affect the future liability of the administrator, it is anticipated that
more caution will be shown in issuing the advances, resulting in
lower defaults. This should limit the amount the Government
pays to the administrators under the guarantee.
Le taux variable de responsabilité de l’administrateur, selon les
antécédents de non-remboursement des avances est une nouvelle
caractéristique de la LPCA. Comme le défaut de remboursement
influe sur le taux éventuel de responsabilité de l’administrateur,
on prévoit que ce dernier fera preuve d’une plus grande prudence
en consentant les avances, ce qui entraînera une baisse du nombre
de défauts de remboursement. Cela devrait limiter les montants
que l’État verse aux administrateurs en vertu de la garantie.
Attributable Percentages for Cooperatives (Regulation point 3)
Pourcentage attribuable aux coopératives (point 3 du Règlement)
AMPA has provisions requiring any advances issued to corporate structures to be attributed back to the individuals involved as
a means of ensuring that no individual producer receives more
than $50,000 interest free. The rules for making the attribution for
Les dispositions de la LPCA exigent que les avances consenties aux sociétés profitent aux personnes physiques qui constituent ces dernières, pour s’assurer qu’aucun producteur ne reçoit
plus de 50 000 $ sans intérêt. Les règles concernant l’attribution
Le 8 mai 1999
a cooperative structure is defined in these Regulations. These
rules limit the costs to the Government and ensure that no individual can exceed the individual limit by being involved in a
number of corporate structures.
Limitation of Cash Repayments Without Proof of Sale
(Regulation point 4)
Under the program, producers are to repay their advances as
the crop on which the advance was issued is sold. Limits are included in the Regulations under which a producer may sell without proof of sale. These limits are intended to allow for payment
related to any miscalculations in measuring the amount of the
crop in storage. As the program is not intended to distort the market by allowing a producer to store crop into the following crop
year, proof of sale is required for amounts above these limits.
Gazette du Canada Partie I
1287
dans la structure organisationnelle de la coopérative sont définies
dans le Règlement. Elles limitent les coûts que doit supporter
l’État et elles font en sorte qu’aucune personne physique ne
puisse excéder la limite individuelle en étant membre d’un certain
nombre de sociétés.
Limite du remboursement des avances en espèces sans preuve de
vente (point 4 du Règlement)
Conditions for Payment (Regulation point 5)
En vertu du programme, les producteurs doivent aussi rembourser les avances qu’on leur a consenties, à mesure que la récolte est écoulée. Le Règlement prévoit des limites en deçà desquelles le producteur est autorisé à vendre sans preuve de vente.
Ces limites visent à tenir compte des paiements liés à une erreur
de calcul dans la mesure de la quantité entreposée de la récolte.
Comme le programme ne vise pas à engendrer un effet de distorsion sur le marché en permettant aux producteurs de conserver
une partie de la récolte jusqu’à la campagne agricole suivante, il
faut une preuve de vente pour les quantités excédant ces limites.
Conditions de paiement (point 5 du Règlement)
These Regulations are intended to ensure that the administrators have made a reasonable effort at collecting a defaulted advance before making a request for the Government to honour its
guarantee. The efforts of the administrators should limit the payments by the Government on the guarantee. The conditions were
negotiated with the administrators and are considered to represent
a reasonable effort at collection.
Consultation
Le Règlement vise à faire en sorte que les administrateurs se
soient raisonnablement efforcés de recouvrer les paiements anticipés non remboursés avant de demander à l’État d’honorer sa
garantie. On devrait ainsi limiter les paiements faits par l’État
pour la réalisation de la garantie. Les conditions, négociées avec
les administrateurs, sont considérées comme représentatives d’un
effort raisonnable de recouvrement.
Consultations
Extensive consultations on the amendments to the legislation
and the regulations occurred during 1995–96 with the major
stakeholders such as the program administrators, including the
Canadian Wheat Board, the provincial departments of Agriculture, federal and provincial producer groups, including the Canadian Federation of Agriculture, l’Union des producteurs du Québec and the British Columbia Federation of Agriculture, and the
Canadian Bankers Association. Draft proposals of the Regulations were circulated to the administrators for their comments.
Any concerns have been addressed in the current draft.
Compliance and Enforcement
En 1995-1996, on a tenu de vastes consultations avec les principales parties prenantes, notamment les administrateurs du programme, dont la Commission canadienne du blé, les ministères
provinciaux de l’Agriculture, les groupes de producteurs fédéraux
et provinciaux, notamment la Fédération canadienne de l’agriculture, l’Union des producteurs du Québec et la British Columbia
Federation of Agriculture, et l’Association des banquiers canadiens, sur les modifications de la loi et du règlement. On a fait
circuler l’avant-projet du règlement pour obtenir les observations
des administrateurs. Dans sa version actuelle, le projet répond à
tous les sujets de préoccupations soulevés.
Respect et exécution
Compliance audits are conducted on the program administrators on an ongoing basis and concerns are addressed by the administrators. However, the legislation has provisions for the
Minister to refuse a claim for payment under the guarantee for
any non-compliance with the Act, the Regulations or the Advance
Guarantee Agreement between the administrator and the Minister.
Contact
On vérifie sans cesse le respect du règlement chez les administrateurs du programme, et les administrateurs s’attaquent aux
sujets de préoccupations. Cependant, la loi permet au ministre de
refuser d’acquiescer à une demande de réalisation de la garantie
dans les cas où on ne respecte pas la loi, le règlement ou l’accord
de garantie anticipée entre l’administrateur et le ministre.
Personne-ressource
Rosser Lloyd, National Marketing Programs, Market and Industry Services Branch, Agriculture and Agri-Food Canada,
2200 Walkley Road, Ottawa, Ontario K1A 0C5, (613) 759-6303
(Telephone), (613) 759-6315 (Facsimile).
Rosser Lloyd, Programmes nationaux de commercialisation,
Direction générale des services à l’industrie et aux marchés,
Agriculture et Agroalimentaire Canada, 2200, chemin Walkley,
Ottawa (Ontario) K1A 0C5, (613) 759-6303 (téléphone), (613)
759-6315 (télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subsection 40(1) of the Agricultural Marketing Programs
Avis est par les présentes donné que le gouverneur en conseil,
en vertu du paragraphe 40(1) de la Loi sur les programmes de
1288
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Acta, proposes to make the annexed Agricultural Marketing Programs Regulations.
Interested persons may make representations concerning the
proposed Regulations within 30 days of the date of publication of
this notice. All such representations should be addressed to
Rosser Lloyd, Advance Payments Program Manager, Agriculture
and Agri-Food Canada, 2200 Walkley Road, Ottawa, Ontario
K1A 0C5, and should cite the Canada Gazette, Part I, and the
date of publication of this notice.
April 29, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
commercialisation agricolea, se propose de prendre le Règlement
sur les programmes de commercialisation agricole, ci-après.
Les personnes intéressées peuvent présenter leurs observations
au sujet du projet de règlement dans les 30 jours suivant la date
de publication du présent avis. Elles sont priées d’y citer la Partie I de la Gazette du Canada ainsi que la date de publication et
d’envoyer le tout à Rosser Lloyd, Gestionnaire du Programme de
paiement anticipé, Agriculture et Agroalimentaire Canada, 2200,
chemin Walkley, Ottawa (Ontario) K1A 0C5.
Le 29 avril 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé
MARC O’SULLIVAN
AGRICULTURAL MARKETING
PROGRAMS REGULATIONS
RÈGLEMENT SUR LES PROGRAMMES DE
COMMERCIALISATION AGRICOLE
INTERPRETATION
DÉFINITIONS
1. The definitions in this section apply in these Regulations.
“Act” means the Agricultural Marketing Programs Act. (Loi)
“settlement agreement” means an agreement between a producer
and an administrator that sets out the terms for the repayment
of amounts owing under a repayment agreement by the producer who is in default. (accord de règlement)
1. Les définitions qui suivent s’appliquent au présent
règlement.
« accord de règlement » Accord entre un agent d’exécution et un
producteur qui prévoit les modalités de remboursement des
sommes dues par le producteur qui est en défaut relativement à
un accord de remboursement. (settlement agreement)
« Loi » La Loi sur les programmes de commercialisation agricole. (Act)
OWNERSHIP AND RESPONSIBILITY FOR MARKETING
PROPRIÉTÉ ET RESPONSABILITÉ DE LA COMMERCIALISATION
2. For the purposes of paragraph 10(1)(a) of the Act, a producer ceases to own a crop continuously and be responsible for
its marketing
(a) when the crop is sold or processed; or
(b) when the crop, other than a horticultural crop, maple syrup
or honey, is placed in a pool.
2. Pour l’application de l’alinéa 10(1)a) de la Loi, le producteur cesse d’être propriétaire de sa récolte de façon continue et
responsable de sa commercialisation :
a) au moment où la récolte est vendue ou transformée;
b) au moment où la récolte, autre qu’une récolte horticole, de
sirop d’érable ou de miel, est mise en commun avec d’autres
récoltes.
ADMINISTRATOR’S PERCENTAGE OF LIABILITY
RESPONSABILITÉ DE L’AGENT D’EXÉCUTION
3. (1) The administrator’s percentage mentioned in paragraph 5(3)(g) of the Act is to be calculated in accordance with the
formula
3. (1) Le pourcentage visé à l’alinéa 5(3)g) de la Loi, correspondant à la responsabilité de l’agent d’exécution, est calculé
selon la formule suivante :
(A − B)
× 100
C
(A − B)
× 100
C
where
A is,
(a) for the crop year that begins in 1999, the total of the outstanding principal amounts of advances owed by all the producers in default for the previous completed crop year, calculated on the date specified in the advance guarantee
agreement, which date shall be within nine months after the
end of the crop year, or
(b) for the crop year that begins in 2000 or after, the total of
the outstanding principal amounts of advances owed by all
the producers in default for the previous two completed crop
years, calculated on the date specified in the advance guarantee agreement, which date shall be within nine months after
the end of each respective crop year;
B is the amount determined in accordance with subsection (2);
où :
A a) pour la campagne agricole commençant en 1999, représente la somme du principal des avances dû par tous les producteurs qui sont en défaut pour la dernière campagne agricole terminée, calculée à la date précisée dans l’accord de
garantie d’avance, laquelle est comprise dans les neuf mois
qui suivent la fin de la campagne agricole;
b) pour la campagne agricole commençant en 2000 et les
campagnes agricoles subséquentes, représente la somme du
principal des avances dû par tous les producteurs qui sont en
défaut pour les deux dernières campagnes agricoles terminées, calculée à la date précisée dans l’accord de garantie
d’avance, laquelle est comprise dans les neuf mois qui suivent la fin des campagnes agricoles respectives;
———
———
a
S.C., 1997, c. 20
B le montant calculé conformément au paragraphe (2);
a
L.C. (1997), ch. 20
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
C is the total of the principal amounts of all advances made to
all the producers by the administrator in the previous
completed crop year in the case of the crop year that begins
in 1999, or the previous two completed crop years for crop
years that begin in 2000 or later.
1289
(2) For the purpose of the calculation set out in subsection (1),
“B” is the amount calculated in accordance with the formula
C la somme du principal de toutes les avances consenties à
tous les producteurs par l’agent d’exécution au cours de la
dernière campagne agricole terminée, lorsque le calcul est
effectué pour la campagne agricole commençant en 1999, ou
au cours des deux dernières campagnes agricoles terminées,
lorsque le calcul est effectué pour la campagne agricole
commençant en 2000 ou pour les campagnes agricoles
subséquentes.
(2) Aux fins du calcul prévu au paragraphe (1), « B » correspond au montant calculé selon la formule suivante :
(D + E)
×E
F
(D + E)
×E
F
where
D is the total of all the principal amounts repaid on all settlement agreements by all the producers to the administrator
calculated on the date specified in the advance guarantee
agreement, for the previous completed crop year or previous
two completed crop years, as the case may be,
E is the total of all the principal amounts of settlement agreements owed to the administrator by all the producers that are
not in default under those agreements, calculated on the date
specified in the advance guarantee agreement, for the previous completed crop year or previous two completed crop
years, as the case may be; and
F is the total of all the principal amounts of settlement agreements owed by all the producers to the administrator at the
time the settlement agreements came into effect, calculated
on the date in the advance guarantee agreement, for the previous completed crop year or previous two completed crop
years, as the case may be.
où
D représente la somme du principal de tous les accords de règlement qui a été remboursé à l’agent d’exécution par tous
les producteurs pour la dernière campagne agricole terminée
ou les deux dernières campagnes agricoles terminées, selon
le cas, calculée à la date précisée dans l’accord de garantie
d’avance;
E la somme du principal de tous les accords de règlement qui
est dû à l’agent d’exécution par tous les producteurs qui ne
sont pas en défaut relativement à ces accords pour la dernière campagne agricole terminée ou les deux dernières
campagnes agricoles terminées, selon le cas, calculée à la
date précisée dans l’accord de garantie d’avance;
F la somme du principal de tous les accords de règlement qui
est dû à l’agent d’exécution par tous les producteurs au moment de l’entrée en vigueur de ces accords, pour la dernière
campagne agricole terminée ou les deux dernières campagnes agricoles terminées, selon le cas, calculée à la date
précisée dans l’accord de garantie d’avance.
(3) Pour la campagne agricole commençant en 1999, si, par
suite du calcul effectué aux termes du paragraphe (1), la responsabilité de l’agent d’exécution augmente par rapport à celle de la
dernière campagne agricole terminée, l’augmentation est limitée à
50 % de l’augmentation ainsi calculée.
(3) For a crop year that begins in 1999, an administrator whose
percentage of the producer’s liability from the previous completed crop year would increase as a result of the calculation in
subsection (1), is limited to 50% of the increase so calculated.
MINISTER’S PERCENTAGE OF LIABILITY
RESPONSABILITÉ DU MINISTRE
4. The Minister’s percentage mentioned in paragraph 5(3)(i)
and subsection 23(1) of the Act is 100% of the producer’s liability, minus the administrator’s percentage calculated under section 3.
4. Le pourcentage visé à l’alinéa 5(3)i) et au paragraphe 23(1)
de la Loi, correspondant à la responsabilité du ministre, est égal à
100 % du montant dont le producteur est redevable moins le
pourcentage visé à l’article 3.
ATTRIBUTABLE PERCENTAGES FOR COOPERATIVES
POURCENTAGE ATTRIBUABLE À UNE COOPÉRATIVE
5. For the purposes of paragraphs 9(2)(c) and 20(2)(c) of the
Act, the attributable percentage of an amount advanced to a cooperative is the percentage calculated by dividing 100 by the number of members of the cooperative.
5. Pour l’application des alinéas 9(2)c) et 20(2)c) de la Loi, le
pourcentage des avances qui est attribuable à une coopérative
est égal au quotient de 100 par le nombre de membres de la
coopérative.
LIMITATION FOR CASH REPAYMENTS WITHOUT PROOF OF SALE
MAXIMUM DU REMBOURSEMENT SANS PREUVE DE VENTE
DE LA RÉCOLTE
6. For the purposes of subparagraph 10(2)(a)(iii) of the Act, the
amount prescribed
(a) for a crop year that begins in 1997 or 1998, is the total
amount advanced to the producer in that crop year; and
(b) for any other crop year, is the greater of an amount specified in the advance guarantee agreement, which shall not exceed $500, and the percentage of the total amount advanced to
6. Pour l’application du sous-alinéa 10(2)a)(iii) de la Loi, le
maximum est égal :
a) pour les campagnes agricoles commençant en 1997 et en
1998, à la somme des avances octroyées au producteur durant
la campagne agricole;
b) pour toute autre campagne agricole, au plus élevé du montant précisé dans l’accord de garantie d’avance, lequel ne peut
1290
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
the producer for a crop specified in the advanced guarantee
agreement, which shall not exceed 10% of the total amount advanced for the crop.
dépasser 500 $, ou du pourcentage de la somme des avances
octroyées au producteur pour la récolte qui est précisé dans
l’accord de garantie d’avance, lequel ne peut dépasser 10 %.
CONDITIONS FOR PAYMENT
CONDITIONS DE PAIEMENT
7. No payment under subsection 23(1) of the Act may be made
to a lender or administrator unless
(a) the Minister receives a request in writing from the administrator for payment;
(b) the administrator,
(i) if the advance guarantee agreement sets out the procedures to be followed in the event of default on the repayment
agreement or the death of the producer, or in the event that
the administrator has reasonable grounds to believe that an
offence under the Act has been committed by the producer,
demonstrates that it followed those procedures,
(ii) after receiving notice that the producer has made an assignment under the Bankruptcy and Insolvency Act or that
the producer is subject to a receiving order, files with the
appropriate authority a notice of their claim against the assets of the producer and provides a copy of that notice to the
Minister,
(iii) after being informed that the producer has died, files
with the executor or administrator of the producer’s estate a
notice of the debt and provides a copy of that notice to the
Minister,
(iv) if the administrator has reasonable grounds to believe
that an offence under this Act has been committed, reports
the particulars to the appropriate police authority and provides a copy of that report to the Minister, or
(v) in any other case, provides
(A) copies of three letters of demand for payment that
have been sent to the producer,
(B) proof that the administrator made or attempted to
make a personal visit or telephone call to the producer,
and
(C) a detailed description of the attempts at mediation or
other methods used to negotiate the terms for repayment;
(c) the administrator provides to the Minister an undertaking in
writing to
(i) take all reasonable measures in the future to recover from
the producer any amounts still owed, and
(ii) advise the Minister of all opportunities for collection as
they arise; and
(d) if the administrator is the Board, in addition to the requirements specified in paragraph (c), it agrees in writing to continue to collect during a period specified in the advance guarantee agreement any amounts still owed by the producer by
endorsing permit books or offsetting payments to producers.
7. Un paiement ne peut être versé à l’agent d’exécution ou au
prêteur aux termes du paragraphe 23(1) de la Loi que si les conditions suivantes sont réunies :
a) le ministre reçoit de l’agent d’exécution une demande de
paiement par écrit;
b) l’agent d’exécution :
(i) dans le cas où l’accord de garantie d’avance prévoit des
démarches dans l’éventualité du défaut de la part du producteur relativement à l’accord de remboursement, ou de son
décès, ou lorsqu’il a des motifs raisonnables de croire que le
producteur a commis une infraction à la Loi, démontre qu’il
a effectué ces démarches,
(ii) dans le cas où il est informé que le producteur a fait une
cession de ses biens aux termes de la Loi sur la faillite et
l’insolvabilité ou fait l’objet d’une ordonnance de séquestre,
dépose auprès de l’autorité compétente un avis portant qu’il
détient une créance sur l’actif du producteur et fournit au
ministre une copie de cet avis,
(iii) dans le cas où il est informé que le producteur est décédé, dépose auprès de l’exécuteur ou de l’administrateur de la
succession un avis portant que le producteur a une dette envers lui et fournit au ministre une copie de cet avis,
(iv) dans le cas où il a des motifs raisonnables de croire que
le producteur a commis une infraction à la Loi, fait rapport
des faits à l’autorité policière compétente et fournit au ministre une copie de ce rapport,
(v) dans les autres cas, fournit :
(A) une copie de trois lettres exigeant le paiement des
sommes dues qui ont été envoyées au producteur,
(B) la preuve qu’il a établi ou tenté d’établir avec celui-ci
un contact direct par téléphone ou en personne,
(C) le détail des tentatives de médiation effectuées ou de
toute autre méthode utilisée en vue de négocier les modalités de remboursement;
c) l’agent d’exécution s’engage par écrit envers le ministre à :
(i) prendre toutes les mesures raisonnables pour recouvrer
les sommes dues par le producteur,
(ii) informer le ministre de toutes les occasions de recouvrement qui se présenteront;
d) dans le cas où l’agent d’exécution est la Commission, outre
les exigences prévues à l’alinéa c), celle-ci s’engage par écrit à
poursuivre, pendant la période précisée dans l’accord de garantie d’avance, le recouvrement des sommes dues par le producteur en portant une mention à cet effet sur les carnets de livraison ou en procédant à des déductions sur les paiements aux
producteurs.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
8. These Regulations come into force on the day which they are
registered.
8. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[19-1-o]
[19-1-o]
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1291
Regulations Amending the Inclusion List Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la liste
d’inclusion
Statutory Authority
Canadian Environmental Assessment Act
Fondement législatif
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
Sponsoring Agency
Canadian Environmental Assessment Agency
Organisme responsable
Agence canadienne d’évaluation environnementale
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The Canadian Environmental Assessment Act (the Act) requires federal authorities to subject certain projects to environmental assessments (EAs) before initiating, funding, granting
land, or issuing regulatory approvals for them. Four key regulations determine the Act’s application: the Inclusion List Regulations, the Exclusion List Regulations, the Law List Regulations,
and the Comprehensive Study List Regulations. This Regulatory
Impact Analysis Statement focuses on a package of amendments
to these four regulations which include additions, deletions and
modifications to the regulations.
Description
La Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (la Loi)
oblige les autorités fédérales à soumettre certains projets à une
évaluation environnementale avant de les entreprendre, de les
financer, de céder des terrains ou encore de délivrer des autorisations pour leur réalisation. Quatre règlements principaux déterminent l’application de la Loi : le Règlement sur la liste d’inclusion,
le Règlement sur la liste d’exclusion, le Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées et le Règlement
sur la liste d’étude approfondie. Le présent résumé de l’étude
d’impact de la réglementation se penche sur un ensemble d’amendements apportés à ces quatre règlements, notamment des ajouts,
des suppressions ou des amendements.
Le Règlement sur la liste d’inclusion détermine les activités
concrètes qui risquent d’entraîner des effets environnementaux
importants et qui, en conséquence, doivent faire l’objet d’un
examen tout comme les « projets » en vertu de la Loi1. Le présent
ensemble d’amendements prévoit d’ajouter dix-sept nouvelles
activités au Règlement sur la liste d’inclusion; dix de ces activités
toucheraient précisément les parcs nationaux. L’élaboration du
Règlement sur la liste d’inclusion en 1993 avait tenu compte
presque exclusivement des activités relatives à l’autorisation réglementaire. Vu le risque d’entraîner des effets environnementaux
importants, le processus d’évaluation environnementale doit examiner les ajouts constituant des activités concrètes qui ne sont pas
précisément relatives à l’autorisation réglementaire. De plus, neuf
amendements améliorent l’efficacité de l’administration de la Loi.
Le Règlement sur la liste d’exclusion détermine les ouvrages
qui ne risquent pas d’entraîner des effets environnementaux importants et qui ne font pas l’objet d’une évaluation environnementale en vertu de la Loi. Le présent ensemble d’amendements
prévoit quatre ajouts au Règlement sur la liste d’exclusion, ainsi
que treize amendements. Les ajouts et les amendements visent à
clarifier et à augmenter les activités qui seront exemptées de
l’évaluation environnementale prévues par le Règlement.
Le Règlement sur la liste d’étude approfondie détermine les
projets importants qui doivent automatiquement faire l’objet
d’une évaluation environnementale plus détaillée appelée étude
approfondie. Le présent ensemble d’amendements prévoit l’ajout
de définitions et de sept amendements visant à clarifier l’application du Règlement.
The Inclusion List Regulations specify physical activities that
may have significant environmental effects, and thus need to be
considered as “projects” under the Act1. This amendment package
includes seventeen additions to the Inclusion List Regulations, ten
of which are specific to National Parks. During the development
of the Inclusion List Regulations in 1993, only items primarily
related to regulatory approvals were considered. These additions
are physical activities not related specifically to regulatory approvals that should be considered by the EA process because of
potentially significant environmental effects. There are also nine
modifications that make the Act more efficient to administer.
The Exclusion List Regulations specify physical works with
insignificant environmental effects that are exempt from EA under the Act. This amendment package includes four additions to
the Exclusion List Regulations, as well as thirteen modifications.
The additions and modifications clarify and expand the exemptions from EA allowed under the Regulations.
The Comprehensive Study List Regulations identify major
projects that are automatically subject to a more extensive EA
called a comprehensive study. This amendment package includes
the addition of definitions and seven modifications that clarify the
application of the Regulations.
———
1
The Act’s two-part definition of “project” covers physical works and activities.
———
1
La définition du terme « projet »
dans la Loi couvre à la fois les ouvrages et les
Physical activities in the Inclusion List, and physical works, except those on the
activités concrètes. Les activités concrètes énumérées dans la Liste d’inclusion
Exclusion List, are projects under the Act.
et les ouvrages, sauf ceux de la Liste d’exclusion, sont des projets assujettis à la
Loi.
1292
Canada Gazette Part I
The Law List Regulations itemize the statutory and regulatory
projects approvals that trigger an EA before a project proceeds.
The items in this amendment package related to the Law List
Regulations consist of consequential amendments required because of changes already made, or in progress, to other federal
statutes and regulations now cited in regulations. As well, two
modifications to the Regulations are included in this package.
The Act and each of its four key regulations apply to any entity
that is a “federal authority” as defined in section 2 of the Act.
Action being taken in respect of a “project” by an entity that is
not a federal authority does not trigger the requirement for an
environmental assessment under the Act. For example, the International Boundary Commission is not a federal authority and is
therefore not required under the Act to conduct an environmental
assessment of its activities, even if they are contained within
the proposed section 13.4 of the schedule to the Inclusion List
Regulations.
Alternatives
The alternative of not proceeding with the package of amendments was considered. It was preferable to proceed with the
package, because of the need to clarify the application of the
regulations, expand the exemptions from EA, and include potentially significant physical activities in the EA process.
May 8, 1999
Le Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires
désignées énumère, article par article, les autorisations de projets
législatives et réglementaires qui déclenchent une évaluation environnementale avant que le projet ne se mette en branle. Vu les
changements apportés, ou en cours, à d’autres lois et règlements
fédéraux déjà énumérés dans le Règlement sur les dispositions
législatives et réglementaires désignées, les activités contenues
dans le présent ensemble d’amendements relatives au Règlement comprennent des amendements conséquents requis. Le présent ensemble comprend également deux autres amendements au
Règlement.
La Loi et chacun des quatre règlements déterminants s’appliquent à toute entité qui constitue une « autorité fédérale », telle
qu’elle est définie par l’article 2 de la Loi. Des mesures prises en
regard d’un « projet » par une entité autre qu’une autorité fédérale ne déclenchent pas une évaluation environnementale en vertu
de la Loi. Par exemple, la Commission de la frontière internationale ne constitue pas une autorité fédérale et, par conséquent,
n’est pas tenue par la Loi d’effectuer l’évaluation environnementale de ses activités, même si celles-ci sont prévues par l’article
proposé 13.4 de l’annexe du Règlement sur la liste d’inclusion.
Solutions envisagées
Benefits and Costs
La solution de ne pas mettre en œuvre les amendements a fait
l’objet d’un examen, mais, vu la nécessité de clarifier l’application des règlements, d’augmenter le nombre d’exemptions et
d’intégrer au processus d’évaluation environnementale des activités concrètes risquant d’être importantes, il a été jugé préférable
de mettre en œuvre l’ensemble d’amendements.
Avantages et coûts
Efficiency and Environmental Protection Benefits
Avantages de l’efficacité et de la protection de l’environnement
This amendment package will clarify the application of the
regulations resulting in efficiency gains for the federal departments and agencies that implement the Act. The amendments will
ensure that more projects with potentially significant environmental effects and fewer projects with no potential to cause significant environmental effects are assessed, resulting in a net gain
in environmental protection.
Le présent ensemble d’amendements permettra de clarifier
l’application des règlements, ce qui aura pour effet d’améliorer
l’efficacité des ministères et des organismes fédéraux à mettre
en œuvre la Loi. Les amendements permettront également de
s’assurer qu’un plus grand nombre de projets risquant d’entraîner des effets environnementaux importants ou qu’un plus
petit nombre de projets ne risquant pas d’entraîner des effets environnementaux importants feront l’objet d’une évaluation,
ce qui aura pour effet d’améliorer nettement la protection de
l’environnement.
Aucun changement global sur le nombre d’examens préalables
No Overall Change in the Number of Screenings
The Inclusion List Regulations, the Exclusion List Regulations
and the Law List Regulations determine which projects must be
subject to an EA screening. The impact of making amendments to
these regulations is to change the number of screenings conducted by government departments, and thus to increase or decrease their workload. To determine the overall impact of the
amendments on the number screenings conducted annually, we
rated each amendment to the Inclusion List Regulations, the Exclusion List Regulations and the Law List Regulations by the
following schema:
High (+) — 16 to 25 screenings more per year
Medium (+) — 6 to 15 screenings more per year
Low (+) — 1 to 5 screenings more per year
None — no change in screenings per year
Low (−) — 1 to 5 screenings less per year
Medium (−) — 6 to 15 screenings less per year
High (−) — 16 to 25 screenings less per year
Le Règlement sur la liste d’inclusion, le Règlement sur la liste
d’exclusion et le Règlement sur les dispositions législatives et
réglementaires désignées déterminent les projets qui doivent faire
l’objet d’un examen préalable à l’évaluation environnementale.
Les amendements aux règlements entraînent un changement dans
le nombre d’examens préalables menés par les ministères du gouvernement et, par conséquent, augmentent ou réduisent leur
charge de travail. Pour déterminer l’effet global des amendements
sur le nombre d’examens préalables menés chaque année, nous
avons établi un taux pour chaque amendement apporté au Règlement sur la liste d’inclusion, au Règlement sur la liste d’exclusion
et au Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires
désignées, selon la répartition par le tableau suivante :
Élevé (+) — 16 à 25 examens préalables de plus par année
Moyen (+) — 6 à 15 examens préalables de plus par année
Faible (+) — 1 à 5 examens préalables de plus par année
Nul — aucun changement dans le nombre d’examens préalables annuels
Faible (−) — 1 à 5 examens préalables de moins par année
Moyen (−) — 6 à 15 examens préalables de moins par année
Élevé (−) — 16 à 25 examens préalables de moins par année
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
The findings are summarized in the following table. Overall,
the amendments that will increase departments’ workload are
balanced by amendments that will decrease their workload.
Therefore, there is not likely to be any net increase in the number
of screenings conducted by the federal government annually. The
items relating to National Parks will increase the number of
screenings undertaken by the Department of Canadian Heritage,
while most other departments are likely to experience no change
or a decrease in their workload.
Project
Magnitude
of Change
in Number
of Screenings
Inclusion List
(Number of
amendments with
this rating)
Exclusion List
(Number of
amendments with
this rating)
High (+)
1
Medium (+)
5
Low (+)
4
2
None
2
Low (−)
Medium (−)
Law List
(Number of
amendments with
this rating)
1
Le résumé des résultats figure au tableau ci-après. Dans
l’ensemble, les amendements qui viennent augmenter la charge
de travail des ministères s’équilibrent grâce aux amendements qui
viennent la réduire. Par conséquent, il est peu vraisemblable de
constater une augmentation nette du nombre d’examens préalables annuels menés par le gouvernement fédéral. Les activités
liées aux parcs nationaux vont augmenter le nombre d’examens
préalables effectués par le ministère du Patrimoine canadien, mais
la plupart des autres ministères verront leur charge de travail diminuer ou demeurer la même.
Changement du
nombre d’examens
préalables en
fonction de
l’ampleur du projet
Dispositions
législatives et
Liste d’inclusion
Liste d’exclusion réglementaires
(Nombre
(Nombre
désignées (Nombre
d’amendements et d’amendements et d’amendements et
le taux d’impact) le taux d’impact) le taux d’impact)
Élevé (+)
1
Moyen (+)
5
Faible (+)
4
2
8
Nul
2
8
2
5
Faible (−)
2
5
3
2
Moyen (−)
3
2
High (−)
1293
1
Élevé (−)
Fewer Comprehensive Studies
Moins d’études approfondies
The Comprehensive Study List Regulations determines which
projects must be subject to comprehensive studies. The impact of
making amendments to these Regulations is to change the number
of comprehensive studies conducted by government departments,
and thus to increase or decrease their workload. Since comprehensive studies are much less frequent than screenings (only
about twelve per year), and their occurrence is less predictable,
we estimated the likelihood of any single amendment to result in
an additional comprehensive study, or to result in one less comprehensive study at some point in the future.
Le Règlement sur la liste d’étude approfondie détermine les
projets qui doivent faire l’objet d’une étude approfondie. Les
amendements au Règlement entraînent un changement dans le
nombre d’études approfondies menées par les ministères du gouvernement et, par conséquent, augmentent ou diminuent leur
charge de travail. Étant donné que les études approfondies sont
beaucoup moins nombreuses que les examens préalables (douze par
année environ) et qu’il est plus difficile de prévoir quand elles
surviennent, nous estimons que tout amendement pourrait entraîner une étude approfondie de plus ou une de moins dans l’avenir.
The findings were that the amendments could result in fewer
comprehensive studies in four cases and additional comprehensive studies in two cases. The net result is expected to be no
change, or a decrease in the number of comprehensive studies
conducted.
Les résultats démontrent que les amendements pourraient réduire le nombre d’études approfondies dans quatre cas et l’augmenter dans deux cas. En bout de ligne, il est prévu qu’il n’y aura
pas de changement ou qu’il y aura une diminution du nombre
d’études approfondies.
Impacts on the Private Sector
Répercussions sur le secteur privé
The impacts described in the foregoing paragraphs are expected to be reflected in the private sector, with respect to projects that originate there. While a small number of particular industries may experience low-to-moderate increases in the number
of screenings or comprehensive studies required for their respective projects, those impacts will be balanced by reduced requirements for assessments in other areas. As with government
departments, the net effect should be no overall change in the
number of screenings, and a decrease in the number of comprehensive studies.
Les répercussions décrites dans les paragraphes précédents sont
censées influer sur les projets qui prennent naissance dans le
secteur privé. La réduction des exigences en matière d’évaluation
dans d’autres secteurs permettra d’équilibrer ces répercussions
bien qu’un nombre restreint d’industries particulières puissent
subir une hausse faible ou modérée du nombre d’examens préalables ou d’études approfondies à effectuer pour leurs projets
respectifs. Comme pour les ministères du gouvernement, il devrait n’y avoir aucun changement global sur le nombre d’examens préalables, mais une diminution du nombre d’études
approfondies.
Overall Benefits
Avantages globaux
The amendments package will increase efficiency in the administration of the Act, and improve environmental protection in
areas currently not covered by EA. The amendments are not likely to add to departments’ EA workload, or to require extra
resources.
L’ensemble des amendements va améliorer l’efficacité de
l’administration de la Loi et améliorer la protection environnementale dans des secteurs qui ne font pas actuellement l’objet
d’une évaluation environnementale. Il est peu probable que les
amendements augmentent la charge de travail des ministères en
matière d’évaluation environnementale ou qu’ils requièrent des
ressources additionnelles.
Canada Gazette Part I
1294
May 8, 1999
Consultation
Consultations
The amendments package has been established following extensive consultations over the past several years. Many of the
amendments emerged from a monitoring program conducted
jointly by the Canadian Environmental Assessment Agency and
Industry Canada which involved consultations with all stakeholders. Also, the multi-stakeholder Regulatory Advisory Committee
was involved in developing the additions to the Inclusion List
Regulations, and was consulted about the entire package. Provincial and territorial EA administrators were consulted on the
final plain-language draft.
Compliance and Enforcement
L’ensemble des amendements a été établi après une vaste consultation tenue au cours des dernières années. Plusieurs amendements découlent d’un programme de surveillance mené conjointement par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale
et Industrie Canada et auprès de toutes les parties intéressées. De
plus, le Comité consultatif de la réglementation regroupant plusieurs intervenants a participé à l’élaboration des ajouts apportés
au Règlement sur la liste d’inclusion; le comité a examiné l’ensemble des amendements. Les administrateurs provinciaux et
territoriaux en matière d’évaluation environnementale ont examiné la clarté du texte de la version finale.
Respect et exécution
The compliance strategy for the Act currently in effect will
cover the amendments to the regulations. The Canadian Environmental Assessment Agency will ensure industry, departments
and others are aware of the amendments through its education
program.
Contact
La stratégie de conformité de la Loi actuellement en vigueur
englobera les amendements apportés aux règlements. L’Agence
canadienne d’évaluation environnementale s’assurera que les
entreprises, les ministères et les autres intéressés connaissent les
amendements par le biais de son programme d’éducation.
Personne-ressource
Jim Clarke, Director, Legislative and Regulatory Affairs, Canadian Environmental Assessment Agency, Fontaine Building,
14th Floor, 200 Sacré-Cœur Boulevard, Hull, Quebec K1A 0H3,
(819) 997-2253 (Telephone), (819) 953-8592 (Facsimile).
Jim Clarke, Directeur, Affaires législatives et réglementaires,
Agence canadienne d’évaluation environnementale, Édifice Fontaine, 14e étage, 200, boulevard Sacré-Cœur, Hull (Québec) K1A
0H3, (819) 997-2253 (téléphone), (819) 953-8592 (télécopieur).
APPENDIX
ANNEXE
To the Regulatory Impact Analysis Statement
For Proposed Amendments To Regulations
Under the Canadian Environmental Assessment Act
au résumé de l’étude d’impact de la réglementation
pour les modifications proposées aux règlements d’application
de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
BRIEF EXPLANATION OF EACH AMENDMENT
(Section numbers correspond to those in the legal draft.)
BRÈVE EXPLICATION DE CHAQUE MODIFICATION
(Les numéros des paragraphes correspondent à ceux du
projet de texte juridique.)
Inclusion List Regulations
Règlement sur la liste d’inclusion
These Regulations define specified physical activities, not
relating to physical works, as projects according to the definition
in the Canadian Environmental Assessment Act.
Ce règlement définit les activités concrètes, n’ayant aucun
rapport avec des ouvrages matériels, mais devant être
considérées comme des projets selon la définition donnée dans la
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
1.
1.
3.
(1) This will correct the omission of the term “waste
treatment lagoons” from the current French-language
version of the definition of “water body”.
(2) A definition of “national historic site” is being added
for greater clarity wherever this term is used in these
Regulations.
The amendment makes it clearer that all items listed in
these Regulations are physical activities not relating to
physical works.
Schedule
3.
Annexe
La modification apportée à l’intitulé de l’annexe du Règlement enlèvera toutes les expressions qui ne seraient
pas convenables en vertu de l’article 3 ci-dessus.
The amendment to the heading of the Schedule to the
Regulations will remove wording that would be inappropriate in light of the amendment to section 3, above.
1.1
2.
The activities described here, carried out for national park
management purposes, will in future require environmental assessment.
Removal of natural objects in a national park will in future require environmental assessment.
(1) Cela corrigera l’omission de l’expression « étangs de
traitement des résidus » de la version française actuelle de
la définition de « plan d’eau ».
(2) Une définition de l’expression « lieu historique national » est ajoutée pour plus de précision lorsque cette expression est utilisée dans ce règlement.
La modification précise que toutes les activités dont la
liste figure dans ce règlement sont des activités concrètes
n’ayant aucun rapport avec des ouvrages matériels.
1.1
2.
Les activités décrites, qui sont effectuées à des fins de
gestion de parc national, nécessiteront désormais une
évaluation environnementale.
L’enlèvement de matières naturelles dans un parc national
nécessitera désormais une évaluation environnementale.
Le 8 mai 1999
4.1
6.
6.1
9.1
13.1
Activities that would change a water management regime
in a national park will in future require environmental
assessment.
An activity requiring re-issuing of a license of occupation
of public lands will in future be exempt from environmental assessment where an assessment of the same activity has been previously conducted and where specified
conditions apply.
Unplanned use of an all-terrain vehicle in a national park,
except for park management purposes, will in future require an environmental assessment.
Alteration of shorelines and other specified activities
within national parks will in future require environmental
assessment.
Specified activities within national parks, which require
re-issue of a licence under the National Parks Businesses
Regulations, 1998, will in future be exempt from environmental assessment where an assessment of the same
activity has previously been conducted and where specified conditions apply.
13.2
Aerial application of pesticides within a national
park will in future require environmental assessment.
13.3
Specified activities within a national park but outside a
town or visitor centre will in future require environmental
assessment.
13.4
Removal of vegetation within a national park for the
specified purposes will in future require an environmental
assessment.
Specified activities related to trails, campsites and dayuse areas within a national park will in future require an
environmental assessment.
13.5
13.6
25.
Specified activities related to waste disposal sites within national parks will in future require environmental
assessment.
Testing of military weapons within areas designated for
that purpose will in future be exempt from environmental
assessment when the testing is done in another country,
just as it is already exempt in Canada.
30.
Similar to section 25, relating to military field exercises
and field training.
32.
Specified activities involving a military weapons platform
will in future require environmental assessment only
when those activities are conducted during the development or acquisition of a weapons system.
33, 34. References to the former National Transportation Act and
Railway Act are to be removed from these sections, due to
the repeal of those statutes. The specified activities will
still require environmental assessment if another federal
“trigger” exists.
39.1
Specified activities related to a temporary winter road will
in future require environmental assessment.
41.1
Environmental assessment will be required in future before any remediation of contaminated land.
Specified activities related to shorelines will in future
require environmental assessment when they require the
authorization of the Minister of Fisheries and Oceans.
46.1
Gazette du Canada Partie I
4.1
1295
Les activités qui changeraient un régime de gestion des
eaux dans un parc national nécessiteront désormais une
évaluation environnementale.
6.
Une activité nécessitant la réémission d’un permis
d’occupation de terres domaniales ne fera plus désormais
l’objet d’une évaluation environnementale lorsqu’une
évaluation de ladite activité a déjà été effectuée et lorsque
des conditions précises sont applicables.
6.1
L’utilisation imprévue d’un véhicule tout terrain dans un
parc national, sauf à des fins de gestion du parc, nécessitera
désormais une évaluation environnementale.
9.1
La modification des littoraux et d’autres activités précisées à l’intérieur des parcs nationaux devront désormais
être soumises à une évaluation environnementale.
13.1 Les activités précisées qui sont menées à l’intérieur des
parcs nationaux et qui nécessitent la réémission d’une
licence en vertu du Règlement de 1998 sur l’exploitation
de commerces dans les parcs nationaux seront désormais
exemptées d’évaluation environnementale lorsqu’une
évaluation desdites activités a déjà été effectuée et lorsque des conditions précises sont applicables.
13.2 L’application de produits antiparasitaires par aéronef à
l’intérieur d’un parc national nécessitera désormais une
évaluation environnementale.
13.3 Les activités indiquées qui sont menées à l’intérieur d’un
parc national, mais à l’extérieur des frontières d’une ville
ou d’un centre de visiteurs, nécessiteront désormais une
évaluation environnementale.
13.4 L’enlèvement de produits végétaux à l’intérieur d’un parc
national aux fins précisées nécessitera désormais une
évaluation environnementale.
13.5 Les activités indiquées relativement aux sentiers, aux
campements et aux installations d’utilisation diurne à l’intérieur d’un parc national nécessiteront désormais une
évaluation environnementale.
13.6 Les activités précisées relativement aux décharges situées
à l’intérieur des parcs nationaux nécessiteront désormais
une évaluation environnementale.
25.
Les essais d’armes militaires à l’intérieur d’aires désignées à cette fin seront désormais exemptés d’évaluation
environnementale lorsque lesdits essais sont effectués
dans un autre pays, comme ils le sont déjà exemptés au
Canada.
30.
Semblable à l’article 25, à propos des exercices sur les
terrains militaires et de l’entraînement sur le terrain.
32.
Les activités indiquées relativement à une plate-forme
d’armes militaires nécessiteront désormais une évaluation
environnementale lorsque ces activités ont lieu pendant la
mise au point ou l’acquisition d’un système d’armes.
33, 34. Les références aux anciennes Loi sur les transports nationaux et Loi sur les chemins de fer seront supprimées de
ces articles par suite de l’abrogation de ces textes législatifs. Les activités indiquées nécessiteront quand même
une évaluation environnementale s’il existe un autre
« déclencheur » fédéral.
39.1 Les activités indiquées relativement à un chemin d’hiver temporaire nécessiteront désormais une évaluation
environnementale.
41.1 Une évaluation environnementale sera désormais requise
avant toute restauration de sites contaminés.
46.1 Les activités indiquées relativement aux littoraux nécessiteront désormais une évaluation environnementale lorsqu’il faut obtenir l’autorisation du ministre des Pêches et
des Océans.
1296
Canada Gazette Part I
The heading before section 48 of the Schedule to the Regulations is to be changed, to read FLORA AND FAUNA.
48.1
Specified activities relating to geographically or genetically distinct wildlife populations will in future require
environmental assessment.
61, 65, These amendments will provide correct references to the
66.
Indian Oil and Gas Regulations, 1995, which replaced an
earlier version of those Regulations.
71.
Cutting and removal of timber in the Yukon Territory
under a long-term agreement, as specified, will in future
require an environmental assessment.
76.
An activity requiring a licence under paragraph 4(2)(a) of
the Federal Real Property Regulations will in future be
exempt from environmental assessment if they meet the
specified conditions.
Military field camps or troop concentrations within designated training areas, as specified, will in future be exempt from the requirement for environmental assessment
under this section.
77.
78.
79.
80.
The amendment widens the scope of this section to include the importation of eggs, embryos or semen of
specified animals.
Land-based or marine seismic surveying, when conducted
under the specified conditions, will in future be subject to
environmental assessment.
Specified outdoor recreational activities, when conducted
under the conditions described, will in future be subject
to environmental assessment.
May 8, 1999
Le libellé précédant l’article 48 de l’annexe du Règlement
doit être changé, pour se lire ainsi « FLORE ET
FAUNE »
48.1 Les activités indiquées relativement à des populations fauniques géographiquement ou génétiquement distinctes nécessiteront désormais une évaluation environnementale.
61, 65, Ces modifications donneront des références exactes rela66.
tivement au Règlement de 1995 sur le pétrole et le gaz
des terres indiennes, qui a remplacé une version antérieure de ce règlement.
71.
La coupe et le débusquage de bois dans le territoire du
Yukon qui sont effectués aux termes d’un accord à long
terme, tels qu’indiqués, nécessiteront désormais une évaluation environnementale.
76.
Une activité nécessitant un permis en vertu de
l’alinéa 4(2)a) du Règlement concernant les immeubles
fédéraux sera désormais exemptée d’évaluation environnementale si elle répond aux conditions précisées.
77.
Les camps militaires ou concentrations de troupes à
l’intérieur des aires d’entraînement désignées, tels
qu’indiqués, seront désormais exemptés des exigences
relatives à l’évaluation environnementale en vertu de cet
article.
78.
La modification élargit la portée de cet article pour inclure l’importation d’œufs, d’embryons ou de sperme
d’animaux dont les noms sont indiqués.
79.
Les relevés sismiques terrestres ou marins, lorsqu’ils sont
effectués dans les conditions indiquées, seront désormais
assujettis à une évaluation environnementale.
80.
Les activités récréatives extérieures indiquées, lorsqu’elles se déroulent dans les conditions décrites dans
l’article, seront désormais assujetties à une évaluation
environnementale.
Exclusion List Regulations
Règlement sur la liste d’exclusion
These Regulations exclude specified undertakings in relation to
physical works from any requirement for assessment under the
Canadian Environmental Assessment Act.
Ce règlement exclut les activités indiquées qui sont liées à des
ouvrages matériels, de l’obligation de mener une évaluation
environnementale en vertu de la Loi canadienne
sur l’évaluation environnementale.
Schedule 1
Annexe 1
1.
See section 1 in the Inclusion List Regulations, above.
1.
3.1
Specified undertakings involving small objects will be
excluded (from any requirement for environmental assessment) if the stated conditions are met.
In future, specified activities involving all environmental
scientific data collecting instruments will be excluded.
5.
14.
The amendment will expand the scope of this exclusion
item to include undertakings involving temporary military
field camps, subject to specified conditions.
26.
This amendment will correct the inadvertent omission of
the term “decommissioning” from the current version of
this exclusion item relating to a particle accelerator.
27(c)(i) This will correct the omission of the word “annuel” from
the current French-language version of this section.
30.1 Addition or installation of specified components on an
existing oil and gas pipeline will in future be excluded if
specified conditions are met.
Voir l’explication concernant l’article 1 du Règlement sur
la liste d’inclusion (ci-devant).
3.1
Les activités indiquées concernant de petits objets seront
exclues (de toute exigence d’évaluation environnementale)
si les conditions indiquées sont remplies.
5.
À l’avenir, les activités indiquées concernant tous les
instruments de collecte de données scientifiques sur
l’environnement seront exclues.
14.
La modification élargira la portée de ce point d’exclusion
pour inclure les ouvrages concernant les campements
militaires temporaires, sous réserve des conditions
précisées.
26.
Cette modification corrigera l’omission involontaire de
l’expression « déclassement » de la version actuelle de ce
point d’exclusion relativement à un accélérateur de
particules.
27c)(i) Cette modification vise à corriger l’omission du terme
« annuel » dans la version française actuelle de cet article.
30.1 L’ajout ou l’installation de composantes particulières
d’un gazoduc ou d’un oléoduc existant seront dorénavant
exclus si des conditions précises sont remplies.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
30.2
Relocation of a section of oil and gas pipeline will in
future be excluded, subject to specified conditions.
30.2
30.3
Deactivation of an oil and gas pipeline for a period of less
than 12 months will in future be excluded.
30.3
34(a) This will correct an error in the current French-language
version of this section.
41.
Amendment of this section widens the range of excluded
undertakings with respect to pipe crossings, specifies the
types of pipes affected, and sets certain conditions that
must be met.
43.
This amendment removes the inappropriate term
“deviation” and specifies additional conditions that must
be met to qualify for exclusion.
34a)
44(b) The amended section will refer to the Canada Transportation Act instead of the (repealed) Railway Act.
44b)
44.1
44.1
The reviewing, rescinding or varying of decisions of the
Canadian Transportation Agency are hereby excluded
except where the original decisions are subject to environmental assessment.
41.
43.
1297
Le déplacement d’une section de gazoduc ou d’oléoduc
sera dorénavant exclu si des conditions précises sont
remplies.
La mise hors service d’un gazoduc ou d’un oléoduc pour
une période de moins de douze mois sera désormais
exclue.
Cette modification vise à corriger une erreur dans la version française actuelle de cet article.
La modification apportée à cet article vise à étendre la
catégorie des ouvrages qui croisent un conduit, à préciser
les genres de conduits en cause et à établir des conditions
auxquelles il faut satisfaire.
Cette modification supprime le terme « déviation », jugé
inadéquat, et indique des conditions supplémentaires qui
doivent être remplies pour satisfaire aux exigences nécessaires à l’exclusion.
L’article modifié fera référence à la Loi sur les transports
au Canada, plutôt qu’à la Loi sur les chemins de fer
(abrogée).
L’examen, l’annulation et la modification d’une décision
de l’Office national des transports sont par les présentes
exclus, sauf lorsque la décision initiale doit faire l’objet
d’une évaluation environnementale.
Schedule 2 (applies within national parks and other protected
areas)
Annexe 2 (s’applique à l’intérieur des parcs nationaux et d’autres
zones protégées)
1.
Cette modification élargit la portée de l’exclusion, qui
s’appliquera à toute « structure » plutôt qu’à tout « bâtiment », mais toutes les conditions nécessaires sont maintenues. Le nouvel article traduira de façon plus fidèle
l’intention initiale de Patrimoine canadien.
2. Identique à l’article 1 ci-dessus.
6b) Une partie de cet article sera modifiée afin de rendre de façon plus fidèle l’intention initiale, qui est de ne pas exclure
l’application de produits abat-poussières ou de produits
antiparasitaires.
8. Cette modification vise à corriger une erreur de rédaction
(dans la version anglaise) en substituant le terme « ou » au
terme « et » à l’alinéa a), afin d’indiquer qu’il est nécessaire
de remplir une seule des deux conditions.
11. À l’avenir, le renouvellement d’un bail, d’une licence ou
d’un permis lié à l’exploitation d’un ouvrage matériel situé à
l’extérieur d’un parc national ne sera plus soumis à une
évaluation environnementale si l’on a procédé antérieurement à une évaluation de la même exploitation et si l’on
satisfait à toutes les conditions.
This amendment will widen the range of exclusion to apply
to a “structure” rather than a “building”, while retaining all
specified conditions. This will convey more accurately the
original intention of Canadian Heritage.
2. Similar to section 1, above.
6(b) Part of this section will be amended to clarify the original
intent, that is, not to exclude the application of dust control
or pest control products.
8.
A drafting error in the current section of the Regulations
will be corrected by substituting “or” for “and” in paragraph (a), to indicate that only one of the two conditions
must be met.
11. In future, renewal of a lease, licence or permit for the operation of an existing physical work located within a national
park will not be subject to environmental assessment if an
assessment of the same operation has already been conducted and all specified conditions are met.
2.
1.
Comprehensive Study List Regulations
Règlement sur la liste d’étude approfondie
These Regulations list types of projects that are subject to a
comprehensive study (a more extensive environmental
assessment) rather than a screening.
Ce règlement donne la liste de tous les genres de projet qui
doivent faire l’objet d’une étude approfondie (une évaluation
environnementale plus poussée) plutôt que
d’une évaluation préalable.
(1) The definition of “hazardous waste” will be modified to
exclude prescribed nuclear substances because those materials are captured under another section of these
Regulations.
(2) See section 1(1) of the Inclusion List Regulations, above.
(3) A definition of “long-range development plan” will be
introduced to aid in interpreting section 3.1 of these Regulations. A definition of “marine terminal” will be introduced
to facilitate the application of paragraph 28(c) of these
Regulations.
2.
(1) La définition du terme « déchet dangereux » sera modifiée afin d’exclure les substances nucléaires réglementées,
puisque ces substances sont assujetties à un autre article de
ce règlement.
(2) Voir le paragraphe 1(1) du Règlement sur la liste
d’inclusion (ci-devant).
(3) La définition de « plan de développement à long terme »
sera ajoutée au paragraphe 3.1 du présent règlement.
Cet article fournira une définition du terme « terminal maritime » afin de faciliter l’application de l’alinéa 28c) du présent règlement.
Canada Gazette Part I
1298
May 8, 1999
Schedule
Annexe
1.
1.
Specifies undertakings in relation to physical works located within a national park or other protected area will
in future be subject to a comprehensive study if the project is contrary to the park management plan and would
not benefit the environment.
3., 3.1 This amendment will create separate sections related to
golf courses and ski hills within national parks or national park reserves, and will clarify when a comprehensive study is required in each case.
11.
A new paragraph will specify when a comprehensive
study is required for an oil sands mine that is not accompanied by a processing facility.
22.
This amendment will eliminate the current threshold of
production capacity pertaining to metal smelters, so that
all smelters of the specified types will require a comprehensive study.
Specified types of military establishments will in future
require a comprehensive study only when they are to be
located outside an existing military base.
A marine terminal will in future require a comprehensive
study only when proposed for an area not already used
for existing marine terminals, or not designated for such
use.
This amendment will clarify when an all-season highway
requires a comprehensive study, in accordance with the
original intent of this paragraph.
23.
28(c)
29(b)
Des projets déterminés qui sont liés à des ouvrages matériels situés à l’intérieur d’un parc national ou d’une
autre zone protégée seront dorénavant soumis à une étude
approfondie si le projet ne s’inscrit pas dans l’orientation
établie dans le plan de gestion du parc et s’il peut être
préjudiciable pour l’environnement.
3., 3.1 Cette modification vise à créer des articles distincts en ce
qui concerne les terrains de golf et les pentes de ski situés
à l’intérieur des parcs nationaux et des réserves de parc
national, et précisera les situations qui rendent obligatoire la conduite d’une étude approfondie dans chacun
des cas.
11.
Un nouvel alinéa indiquera les situations qui rendent
obligatoire la conduite d’une étude approfondie pour les
exploitations de sables bitumineux qui ne comprennent
pas d’installation de transformation.
22.
Cette modification supprimera le seuil de capacité de
production établi pour les fonderies, de sorte que toutes
les fonderies du genre qui y est indiqué devront faire
l’objet d’une étude approfondie.
23.
Dorénavant, les établissements militaires indiqués ne
seront soumis à une étude approfondie que s’il sont situés à l’extérieur d’une base militaire existante.
28c)
Dorénavant, les terminaux maritimes ne seront soumis à
une étude approfondie que si l’on projette de les construire dans une zone qui ne comprend actuellement aucun
terminal maritime ou qui n’a pas été désignée à cette fin.
29b)
Cette modification vise à préciser dans quelle circonstance les voies publiques permanentes doivent faire
l’objet d’une étude approfondie, conformément à l’intention initiale qui sous-tend cet alinéa.
Law List Regulations
Règlement sur les dispositions législatives
et réglementaires désignées
These Regulations list sections of statutes and regulations which
provide for the exercise of regulatory powers, the use of which
requires the application of the Canadian
Environmental Assessment Act.
Ce règlement fournit la liste des articles des lois et des
règlements qui prévoient l’exercice d’un pouvoir de
réglementation, au terme duquel il est nécessaire d’appliquer la
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale.
Most of the amendments to these Regulations are consequential
changes made necessary by changes (repeal, replacement, etc.)
made to other federal statutes or regulations since the coming into
force of the Canadian Environmental Assessment Act. These
amendments ensure that the references in these Regulations are
kept current.
La plupart des changements apportés constituent des modifications corrélatives qui sont rendues nécessaires par d’autres modifications (abrogation, remplacement, etc.) apportées à d’autres
lois et règlements fédéraux depuis l’entrée en vigueur de la Loi
canadienne sur l’évaluation environnementale. Ces modifications
visent à assurer que les références qui y sont mentionnées sont à
jour.
Les modifications suivantes ne sont pas des modifications
corrélatives :
The exceptions to the consequential amendments are:
Schedule 1
Annexe 1
12, 18 These amendments will correct ambiguity inherent in the
current references to the Northwest Territories Waters Act
and the Yukon Waters Act, respectively. The changes will
clarify who is the responsible federal authority with respect to certain types of water licences.
12, 18 Ces modifications visent à supprimer l’ambiguïté inhérente à la Loi sur les eaux des Territoires du Nord-Ouest
et à la Loi sur les eaux du Yukon, respectivement. Les
modifications apportées préciseront quelles sont les autorités fédérales responsables relativement à certains
genres de permis d’exploitation de l’eau.
24.1 On fera référence au Règlement de 1998 sur l’exploitation
de commerces dans les parcs nationaux afin de rendre
effective la modification 13.1 que l’on propose d’apporter
au Règlement sur la liste d’inclusion.
24.1
Reference to the National Parks Businesses Regulations,
1998 will be added to give effect to proposed amendment 13.1 of the Inclusion List Regulations.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1299
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to paragraph 59(b) of the Canadian Environmental Assessment
Acta, proposes to make the annexed Regulations Amending the
Inclusion List Regulations.
Any interested person may make representations concerning
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must be addressed
to Jim Clarke, Director, Legislative and Regulatory Affairs, Canadian Environmental Assessment Agency, Fontaine Building,
14th Floor, 200 Sacré-Cœur Boulevard, Hull, Quebec K1A 0H3,
and cite the Canada Gazette, Part I, and the date of this notice.
Avis est par les présentes donné que le gouverneur en conseil,
en vertu de l’alinéa 59b) de la Loi canadienne sur l’évaluation
environnementalea, se propose de prendre le Règlement modifiant
le Règlement sur la liste d’inclusion, ci-après.
Les personnes intéressées peuvent présenter leurs observations
au sujet du projet de règlement, dans les 30 jours suivant la date
de publication du présent avis, à Jim Clarke, Directeur, Affaires
législatives et réglementaires, Agence canadienne d’évaluation
environnementale, Édifice Fontaine, 14e étage, 200, boulevard
Sacré-Cœur, Hull (Québec) K1A 0H3. Elles sont priées d’y citer
la Partie I de la Gazette du Canada et la date de publication du
présent avis.
Le 29 avril 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé
MARC O’SULLIVAN
April 29, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
REGULATIONS AMENDING THE
INCLUSION LIST REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LA LISTE D’INCLUSION
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definition “plan d’eau” in section 2 of the French
version of the Inclusion List Regulations1 is replaced by the
following:
« plan d’eau » Tout plan d’eau, jusqu’à la laisse des hautes eaux.
La présente définition vise notamment les canaux, les réservoirs, les océans et les terres humides, mais ne vise pas les
étangs de traitement des eaux usées ou des déchets ni les étangs
de résidus miniers. (water body)
(2) Section 2 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“national historic site” means a site designated as a national historic site under subsection 2(2) of the Parks Canada Agency
Act; (lieu historique national)
2. Section 3 of the Regulations is replaced by the following:
3. The physical activities and classes of physical activities set
out in the schedule are prescribed for the purpose of paragraph (b) of the definition “project” in subsection 2(1) of the
Canadian Environmental Assessment Act except in so far as they
relate to a physical work.
3. The heading of the schedule to the Regulations is replaced by
1. (1) La définition de « plan d’eau », à l’article 2 de la version française du Règlement sur la liste d’inclusion1, est remplacée par ce qui suit :
« plan d’eau » Tout plan d’eau, jusqu’à la laisse des hautes eaux.
La présente définition vise notamment les canaux, les réservoirs, les océans et les terres humides, mais ne vise pas les
étangs de traitement des eaux usées ou des déchets ni les étangs
de résidus miniers. (water body)
(2) L’article 2 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« lieu historique national » Lieu désigné comme lieu historique
national aux termes du paragraphe 2(2) de la Loi sur l’Agence
Parcs Canada. (national historic site)
2. L’article 3 du même règlement est remplacé par ce qui
suit :
3. Pour l’application de la définition de « projet », au paragraphe 2(1) de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale,
sont des activités concrètes et des catégories d’activités concrètes
les activités et les catégories d’activités énumérées à l’annexe,
dans la mesure où elles ne sont pas liées à un ouvrage.
3. Le titre de l’annexe du même règlement est remplacée
par ce qui suit :
PHYSICAL ACTIVITIES AND CLASSES
OF PHYSICAL ACTIVITIES
ACTIVITÉS CONCRÈTES ET CATÉGORIES
D’ACTIVITÉS CONCRÈTES
4. Section 2 of the schedule to the Regulations is replaced
by the following:
1.1 Physical activities carried out for management or scientific
purposes, that involve deliberate measures with respect to
(a) the manipulation of natural ecosystem functions;
(b) the removal, damage or destruction of species of flora or
fauna that are endangered, threatened or vulnerable as set out
in list 1 of the List of Canadian Species at Risk, published by
the Committee on the Status of Endangered Wildlife in Canada, as amended from time to time;
4. L’article 2 de l’annexe du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
1.1 Les activités concrètes qui sont réalisées à des fins scientifiques ou de gestion et qui comportent des mesures délibérées
visant l’un des éléments suivants :
a) la manipulation d’un processus naturel;
b) l’enlèvement, l’endommagement ou la destruction des espèces florales ou fauniques en danger de disparition, menacées
ou vulnérables qui sont mentionnées dans la liste 1 de la Liste
des espèces canadiennes en péril, publiée par le Comité sur le
———
———
a
1
S.C., 1992, c. 37
SOR/94-637
a
1
L.C. (1992), ch. 37
DORS/94-637
1300
Canada Gazette Part I
(c) the removal, damage or destruction of fossils or archaeological resources; or
(d) interference with the sustainability of a geographically or
genetically distinct flora or fauna population, either directly or
through the alteration of its habitat.
2. The removal of natural objects for construction purposes
within a national park, if the removal involves a new borrow site,
the expansion of an existing borrow site, the reopening of an inactive borrow site, an increase in the amount of extraction, new
extraction or the extraction of materials from aquatic locations.
5. The schedule to the Regulations is amended by adding
the following after section 4:
4.1 Physical activities resulting in the alteration of a management regime for the level or flow of water in a body of water.
6. Section 6 of the schedule to the Regulations is replaced
by the following:
6. The occupation of public lands that requires a licence of occupation under subsection 18(1) of the National Parks Lease and
Licence of Occupation Regulations (1991), unless the proposed
activity is the same as an activity for which environmental assessment has been previously conducted under the Canadian
Environmental Assessment Act or the Environmental Assessment
and Review Process Guidelines Order and
(a) as a result of the assessment, the environmental effects have
been determined to be insignificant, taking into account the
implementation of mitigation measures, if any;
(b) the mitigation measures and follow-up program, if any,
have been implemented as required, in accordance with any
timetable established for their implementation in the assessment report; and
(c) no new information relevant to the environmental assessment has become available.
6.1 The use of an all-terrain vehicle, including a tracked,
wheeled or air cushioned motor vehicle, or of a snowmobile or
motorized watercraft, other than for the management of a national
park, national park reserve, historic canal or national historic site,
at a location or under circumstances that are not provided for in a
management plan.
7. The schedule to the Regulations is amended by adding
the following after section 9:
9.1 The alteration of shorelines, the stabilization of a slope, or
physical activities to control erosion or drainage, other than in a
historic canal.
8. The schedule to the Regulations is amended by adding
the following after section 13:
13.1 Physical activities outside the boundaries of a town or a
visitor centre as defined in subsection 2(1) of the National Parks
Lease and Licence of Occupation Regulations (1991) that require
a licence under the National Parks Businesses Regulations, 1998,
unless the proposed activity is the same as an activity for which
an environmental assessment has been previously conducted under the Canadian Environmental Assessment Act or the Environmental Assessment and Review Process Guidelines Order and
(a) as a result of the assessment, the environmental effects have
been determined to be insignificant, taking into account the
implementation of mitigation measures, if any;
May 8, 1999
statut des espèces menacées de disparition au Canada
(CSEMDC), dans sa version éventuellement modifiée;
c) l’enlèvement, l’endommagement ou la destruction de fossiles ou de ressources archéologiques;
d) une entrave à la durabilité d’une population végétale ou
animale géographiquement ou génétiquement distincte, soit directement, soit par la modification de son habitat.
2. L’enlèvement de matières naturelles à des fins de construction dans un parc national, s’il vise un nouveau site d’emprunt,
l’agrandissement d’un site d’emprunt, la réouverture d’un site
d’emprunt inactif, l’augmentation de la quantité de matières extraites, de nouvelles activités d’extraction ou l’extraction de matières d’endroits aquatiques.
5. L’annexe du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 4, de ce qui suit :
4.1 Les activités concrètes entraînant la transformation d’un
régime de gestion du niveau ou du débit de l’eau dans un plan
d’eau.
6. L’article 6 de l’annexe du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
6. L’occupation des terres domaniales qui nécessite le permis
d’occupation visé au paragraphe 18(1) du Règlement de 1991 sur
les baux et les permis d’occupation dans les parcs nationaux,
sauf si l’activité proposée est identique à une activité qui a fait
l’objet d’une évaluation environnementale aux termes de la Loi
canadienne sur l’évaluation environnementale ou du Décret sur
les lignes directrices visant le processus d’évaluation et d’examen en matière d’environnement, et si les conditions suivantes
sont réunies :
a) à la suite de l’évaluation, les effets environnementaux ont
été jugés sans importance, compte tenu de l’application des
mesures d’atténuation, le cas échéant;
b) les mesures d’atténuation et le programme de suivi exigés
ont été appliqués conformément au calendrier établi dans le
rapport d’évaluation;
c) aucun nouveau renseignement utile à l’évaluation environnementale n’est disponible.
6.1 L’utilisation de véhicules tout-terrain, y compris les véhicules motorisés à chenilles, à roues ou à coussin d’air, de motoneiges ou de véhicules marins motorisés, à des fins autres que la
gestion d’un parc national, d’une réserve foncière, d’un canal
historique ou d’un lieu historique national, à un endroit ou dans
des circonstances non prévus dans un plan de gestion.
7. L’annexe du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 9, de ce qui suit :
9.1 La transformation des littoraux, la stabilisation d’un versant
ou les activités concrètes visant à lutter contre l’érosion ou à réguler le drainage, autres que celles entreprises dans un canal
historique.
8. L’annexe du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 13, de ce qui suit :
13.1 Les activités concrètes réalisées à l’extérieur des limites
d’une ville ou d’un centre d’accueil au sens du paragraphe 2(1)
du Règlement de 1991 sur les baux et les permis d’occupation
dans les parcs nationaux qui nécessitent un permis aux termes du
Règlement de 1998 sur l’exploitation de commerces dans les
parcs nationaux, sauf si l’activité proposée est identique à une
activité qui a fait l’objet d’une évaluation environnementale aux
termes de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
ou du Décret sur les lignes directrices visant le processus d’évaluation et d’examen en matière d’environnement, et si les conditions suivantes sont réunies :
Le 8 mai 1999
(b) the mitigation measures and follow-up program, if any,
have been implemented as required, in accordance with any
timetable established for their implementation in the assessment report; and
(c) no new information relevant to the environmental assessment has become available.
13.2 The application of pest control products from aircraft.
Gazette du Canada Partie I
1301
a) à la suite de l’évaluation, les effets environnementaux ont
été jugés sans importance, compte tenu de l’application des
mesures d’atténuation, le cas échéant;
b) les mesures d’atténuation et le programme de suivi exigés
ont été appliqués conformément au calendrier établi dans le
rapport d’évaluation;
c) aucun nouveau renseignement utile à l’évaluation environnementale n’est disponible.
13.2 L’application de produits antiparasitaires par aéronef.
13.3 Physical activities taking place outside the boundary of a
town or visitor centre as defined in subsection 2(1) of the National Parks Lease and Licence of Occupation Regulations
(1991), other than in a historic canal, that are related to a military
exercise, national or international sporting event or competition,
jamboree or festival.
13.3 Les activités concrètes réalisées à l’extérieur des limites
d’une ville ou d’un centre d’accueil au sens du paragraphe 2(1)
du Règlement de 1991 sur les baux et les permis d’occupation
dans les parc nationaux, autres que celles entreprises dans un
canal historique, qui sont liées aux exercices militaires, aux compétitions ou manifestations sportives nationales ou internationales, aux grands rassemblements ou aux festivals.
13.4 The removal of vegetation for the purpose of delineating
the boundary of a national park, national park reserve or national
historic site, or establishing a viewscape.
13.4 L’enlèvement de la végétation afin de fixer les limites
d’un parc national, d’une réserve foncière ou d’un lieu historique
national, ou de créer un panorama.
13.5 The establishment, expansion or relocation of a trail,
campsite or day-use area.
13.5 L’aménagement, l’agrandissement ou le déplacement d’un
sentier, d’un campement ou d’une aire d’utilisation diurne.
13.6 The establishment, expansion, relocation or closure of a
site for the disposal of waste.
13.6 L’aménagement, l’agrandissement, le déplacement ou la
fermeture d’un site d’élimination des déchets.
9. Section 25 of the schedule to the Regulations is replaced
by the following:
9. L’article 25 de l’annexe du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
25. The testing of weapons in an area other than
(a) a training area, test establishment or range established by or
under the authority of the Minister of National Defence for the
testing of weapons before the coming into force of these
Regulations; or
(b) an area that has been designated as a military test area,
range or base by the government of the country in which the
testing is conducted.
25. La mise à l’essai d’armes dans toute zone, à l’exception :
a) des secteurs d’entraînement, des centres d’essai et d’expérimentation ou des champs de tir établis pour la mise à l’essai
d’armes avant la date d’entrée en vigueur du présent règlement
par le ministre de la Défense nationale ou sous son autorité;
b) des zones désignées comme secteurs d’essai et d’expérimentation, champs de tir ou bases militaires par le gouvernement
du pays où la mise à l’essai est effectuée.
10. Section 30 of the schedule to the Regulations is replaced
by the following:
10. L’article 30 de l’annexe du même règlement est remplacé par ce qui suit :
30. Military field exercises and military field training involving
more than 275 persons and 40 vehicles in an area other than
(a) a training area or range established by or under the authority of the Minister of National Defence; or
(b) an area designated as a military test area, range or base by
the government of the country in which the training is
conducted.
30. Les manœuvres militaires et l’entraînement militaire en
campagne auxquels participent plus de 275 personnes et 40 véhicules et qui se déroulent dans toute zone, à l’exception :
a) des secteurs d’entraînement ou des champs de tir établis par
le ministre de la Défense nationale ou sous son autorité;
b) des zones désignées comme secteurs d’essai et d’expérimentation, champs de tir ou bases militaires par le gouvernement
du pays où l’entraînement a lieu.
11. L’article 32 de l’annexe du même règlement est remplacé par ce qui suit :
32. Les activités concrètes liées à la mise à l’essai, à la construction, à l’exploitation ou à la disposition d’une plate-forme
d’armes militaires lors de la mise au point et de l’acquisition du
système d’armes dont la plate-forme fait partie.
12. Les articles 33 et 34 de l’annexe du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
33. Les activités concrètes liées à l’abandon de l’exploitation
des opérations de transport de marchandises sur une ligne de
chemin de fer.
34. La construction de voies de drainage ou la pose de conduites d’eau ou autres tuyaux à l’intérieur de l’emprise d’une
ligne de chemin de fer.
13. L’annexe du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 39, de ce qui suit :
11. Section 32 of the schedule to the Regulations is replaced
by the following:
32. Physical activities relating to the testing, construction, operation or disposal of a military weapons platform during the
development and acquisition of the weapons system of which the
platform is a part.
12. Sections 33 and 34 of the schedule to the Regulations
are replaced by the following:
33. Physical activities relating to the abandonment of freight
operations on a railway line.
34. The construction of drainage or the laying of pipes within
the right of way of a railway line.
13. The schedule to the Regulations is amended by adding
the following after section 39:
1302
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
16. The heading “WILDLIFE” before section 48 of the
Schedule to the Regulations is replaced by the following:
39.1 Les activités concrètes réalisées au Canada qui sont liées à
l’établissement ou au déplacement d’une route destinée à être
utilisée en hiver, de façon temporaire.
14. L’annexe du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 41, de ce qui suit :
41.1 La restauration de sites contaminés au Canada.
15. L’annexe du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 46, de ce qui suit :
46.1 La détérioration, la perturbation ou la destruction de
l’habitat du poisson par suite d’activités concrètes visant à mettre
en valeur ou à modifier plus de 500 m de littoral naturel, qui nécessitent l’autorisation du ministre des Pêches et des Océans prévue au paragraphe 35(2) de la Loi sur les pêches ou l’autorisation
prévue dans tout règlement pris par le gouverneur en conseil en
application de cette loi.
16. L’intertitre « FAUNE » qui précède l’article 48 de
l’annexe du même règlement est remplacé par ce qui suit :
FLORA AND FAUNA
FLORE ET FAUNE
17. The schedule to the Regulations is amended by adding
the following after section 48:
48.1 Physical activities that are carried on in Canada outside a
national park, national park reserve, historic canal or national
historic site that involve deliberate measures to manipulate or
interfere with the sustainability of a geographically or genetically
distinct wildlife population, either directly or through the alteration of its habitat, except for those measures taken immediately to
ensure the safe operation of an airport.
17. L’annexe du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 48, de ce qui suit :
48.1 Les activités concrètes réalisées au Canada hors d’un parc
national, d’une réserve foncière, d’un canal historique ou d’un
lieu historique national qui comportent des mesures délibérées
visant à manipuler ou à entraver la durabilité d’une population
végétale ou animale géographiquement ou génétiquement distincte, soit directement, soit par la modification de son habitat,
sauf les mesures délibérées prises dans l’immédiat afin d’assurer
l’exploitation sécuritaire d’un aéroport.
18. Les articles 61 à 64 de l’annexe du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
61. L’exécution de travaux d’exploration sur des terres indiennes qui nécessite la licence d’exploration prévue au paragraphe 6(4) du Règlement de 1995 sur le pétrole et le gaz des terres
indiennes.
19. Les articles 65 et 66 de l’annexe du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
65. L’exploitation du pétrole ou du gaz sur des terres indiennes
qui nécessite le bail de superficie ou le droit de passage prévus au
paragraphe 27(4) du Règlement de 1995 sur le pétrole et le gaz
des terres indiennes.
66. L’exploitation du pétrole ou du gaz sur des terres indiennes
qui nécessite le droit d’entrée prévu au paragraphe 32(1) du Règlement de 1995 sur le pétrole et le gaz des terres indiennes.
20. L’article 71 de l’annexe du même règlement est remplacé par ce qui suit :
71. La coupe et le débusquage de bois entrepris aux termes
d’un contrat de longue durée visant la récolte du bois conclu par
le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien en conformité avec l’article 8 de la Loi sur les terres territoriales ou la
coupe et le débusquage de plus de 1 000 m3 de bois qui nécessitent le permis prévu à l’article 4 du Règlement sur le bois du
Yukon.
21. Les articles 76 à 78 de l’annexe du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
76. Les activités concrètes qui nécessitent le permis prévu à
l’alinéa 4(2)a) du Règlement concernant les immeubles fédéraux
pour l’usage ou l’occupation des terres fédérales, sauf :
a) les activités réalisées conformément à l’usage prévu et normal des terres fédérales en cause qui comporteraient l’une ou
l’autre des caractéristiques suivantes :
39.1 Physical activities that are carried on in Canada relating to
the establishment or relocation of a temporary road for use in
winter.
14. The schedule to the Regulations is amended by adding
the following after section 41:
41.1 The remediation of contaminated land in Canada.
15. The schedule to the Regulations is amended by adding
the following after section 46:
46.1 The harmful alteration, disruption or destruction of fish
habitat by means of physical activities intended to establish or
modify more than 500 m of continuous natural shoreline and that
require the authorization of the Minister of Fisheries and Oceans
under subsection 35(2) of the Fisheries Act or authorization under
regulations made by the Governor in Council under that Act.
18. Sections 61 to 64 of the schedule to the Regulations are
replaced by the following:
61. Exploratory work on Indian lands that requires an exploratory licence under subsection 6(4) of the Indian Oil and Gas
Regulations, 1995.
19. Sections 65 and 66 of the schedule to the Regulations
are replaced by the following:
65. The exploitation of oil or gas on Indian lands that requires
a surface lease or right-of-way rights contract under subsection 27(4) of the Indian Oil and Gas Regulations, 1995.
66. The exploitation of oil or gas on Indian lands that requires
a grant under subsection 32(1) of the Indian Oil and Gas Regulations, 1995.
20. Section 71 of the schedule to the Regulations is replaced
by the following:
71. The cutting and removal of timber under a long-term timber
harvesting agreement entered into by the Minister of Indian Affairs and Northern Development in accordance with section 8 of
the Territorial Lands Act or the cutting and removal of more than
1,000 m3 of timber that requires a permit under section 4 of the
Yukon Timber Regulations.
21. Sections 76 to 78 of the schedule to the Regulations are
replaced by the following:
76. Physical activities that require a licence under paragraph 4(2)(a) of the Federal Real Property Regulations to use or
occupy federal lands, except
(a) activities that would be consistent with the intended and
typical use of the federal lands in question and would not
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
(i) result in the alteration of any feature of those federal
lands, or
(ii) involve the likely release of a polluting substance into a
water body;
(b) the occupancy of a building or part of a building for residential or office purposes if the occupant is not responsible for
the operation of the building; and
(c) where the proposed activity is the same as an activity for
which an environmental assessment has been previously conducted under the Canadian Environmental Assessment Act or
the Environmental Assessment and Review Process Guidelines
Order and
(i) the environmental effects have been determined to be insignificant, taking into account the implementation of mitigation measures, if any,
(ii) the mitigation measures and follow-up program, if any,
have been substantially implemented as required in accordance with any timetable established for their implementation in an assessment report, and
(iii) no new information relevant to the environmental assessment has become available.
77. Physical activities relating to the establishment or use of a
temporary field camp if the camp is to be used for 200 persondays or more, except a military field camp or troop concentration
within a designated training area established by or under the
authority of the Minister of National Defence before January 19,
1995.
78. The importation of animals, hatching eggs, embryos or semen for agricultural purposes, including the raising of animals in
captivity for sale as breeding stock or for the sale of parts of their
bodies, hatching eggs, embryos or semen, that requires a permit
under paragraph 10(1)(a), 32(b) or 35(b) of the Health of Animals
Regulations, other than the importation of animals, embryos or
semen of domestic equine species, domestic species of cattle,
sheep, pig, goat and poultry and indigenous species that are
farmed for fur or their embryos or semen.
79. Seismic surveying in Canada not otherwise provided for
under this Schedule that is either of the following:
(a) land-based seismic surveying, if during the survey more
than 50 kg of chemical explosive is used at any one time; or
(b) marine seismic surveying, if during the survey the air pressure measured at a distance of one metre from the source
would be greater than 275.79 kPa (40 pounds per square inch).
80. Outdoor recreational physical activities to be carried on in
rural areas of Canada, except within a national park, national park
reserve, historic canal or national historic site, relating to the operation of rafting, boat touring and horseback riding enterprises
having more than 10 full-time employees at any one time.
1303
(i) elles n’entraîneraient d’aucune façon l’altération de ces
terres,
(ii) elles n’entraîneraient vraisemblablement pas le rejet de
substances polluantes dans un plan d’eau;
b) l’occupation d’un bâtiment ou d’une partie d’un bâtiment à
des fins résidentielles ou comme bureaux, si l’occupant n’est
pas responsable de l’exploitation du bâtiment;
c) si l’activité proposée est identique à une activité qui a fait
l’objet d’une évaluation environnementale aux termes de la Loi
canadienne sur l’évaluation environnementale ou du Décret
sur les lignes directrices visant le processus d’évaluation et
d’examen en matière d’environnement, et si les conditions suivantes sont réunies :
(i) à la suite de l’évaluation, les effets environnementaux ont
été jugés sans importance, compte tenu de l’application des
mesures d’atténuation, le cas échéant,
(ii) les mesures d’atténuation et le programme de suivi exigés ont été appliqués conformément au calendrier établi dans
le rapport d’évaluation,
(iii) aucun nouveau renseignement utile à l’évaluation environnementale n’est disponible.
77. Les activités concrètes liées à l’établissement ou à
l’utilisation d’un campement temporaire qui est destiné à accueillir 200 jours-personnes ou plus, sauf un campement militaire
ou une concentration de troupes dans un secteur d’entraînement
désigné établi avant le 19 janvier 1995 par le ministre de la Défense nationale ou sous son autorité.
78. L’importation d’animaux, de leurs œufs d’incubation, embryons ou semence à des fins agricoles, y compris l’élevage en
captivité d’animaux destinés à la vente aux fins de reproduction
ou la vente de leurs parties, de leurs œufs d’incubation, de leurs
embryons ou de leur semence, qui nécessite le permis prévu aux
alinéas 10(1)a), 32b) ou 35b) du Règlement sur la santé des animaux, à l’exclusion de l’importation d’animaux, d’embryons ou
de semence d’une espèce domestique de bovins, d’ovins, d’équidés, de porcins, de caprins et de volaille et d’une espèce indigène
qui sont élevés pour la fourrure ou pour leurs embryons ou leur
semence.
79. Les prospections sismiques suivantes qui sont réalisées au
Canada et qui ne sont pas visées par une autre disposition de la
présente annexe :
a) la prospection sismique terrestre si, au cours de cette prospection, plus de 50 kg d’explosifs chimiques sont utilisés à un
moment donné;
b) la prospection sismique marine si, au cours de cette prospection, la pression atmosphérique mesurée à une distance
d’un mètre de la source pourrait être supérieure à 275,79 kPa
(40 lb par pouce carré).
80. Les activités récréatives extérieures concrètes qui sont réalisées dans des zones rurales au Canada, à l’exclusion des parcs
nationaux, des réserves foncières, des canaux historiques et des
lieux historiques nationaux, et qui concernent les entreprises de
descente de rapides en eaux vives, d’excursions en bateau et
d’équitation ayant plus de 10 employés à plein temps à un moment donné.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
22. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
22. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[19-1-o]
[19-1-o]
1304
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Regulations Amending the Exclusion List
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la liste
d’exclusion
Statutory Authority
Canadian Environmental Assessment Act
Fondement législatif
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
Sponsoring Agency
Canadian Environmental Assessment Agency
Organisme responsable
Agence canadienne d’évaluation environnementale
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1291.
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir
la page 1291.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to subparagraph 59(c)(ii) of the Canadian Environmental Assessment Acta, proposes to make the annexed Regulations
Amending the Exclusion List Regulations.
Any interested person may make representations concerning
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must be addressed
to Jim Clarke, Director, Legislative and Regulatory Affairs, Canadian Environmental Assessment Agency, Fontaine Building,
14th Floor, 200 Sacré-Cœur Boulevard, Hull, Quebec K1A 0H3,
and cite the Canada Gazette, Part I, and the date of this notice.
Avis est par les présentes donné que le gouverneur en conseil,
en vertu du sous-alinéa 59c)(ii) de la Loi canadienne sur
l’évaluation environnementalea, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur la liste d’exclusion, ci-après.
Les personnes intéressées peuvent présenter leurs observations
au sujet du projet de règlement, dans les 30 jours suivant la date
de publication du présent avis, à Jim Clarke, Directeur, Affaires
législatives et réglementaires, Agence canadienne d’évaluation
environnementale, Édifice Fontaine, 14e étage, 200, boulevard
Sacré-Cœur, Hull (Québec) K1A 0H3. Elles sont priées d’y citer
la Partie I de la Gazette du Canada et la date de publication du
présent avis.
Le 29 avril 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé
MARC O’SULLIVAN
April 29, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
REGULATIONS AMENDING THE
EXCLUSION LIST REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LA LISTE D’EXCLUSION
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. The definition “plan d’eau” in section 2 of the French
version of the Exclusion List Regulations1 is replaced by the
following:
« plan d’eau » Tout plan d’eau, jusqu’à la laisse des hautes eaux.
La présente définition vise notamment les canaux, réservoirs,
terres humides et océans, mais ne vise pas les étangs de traitement des eaux usées ou des déchets ni les étangs de résidus
miniers. (water body)
2. Schedule I to the Regulations is amended by adding the
following after section 3:
1. La définition de « plan d’eau », à l’article 2 de la version
française du Règlement sur la liste d’exclusion1, est remplacée
par ce qui suit :
« plan d’eau » Tout plan d’eau, jusqu’à la laisse des hautes eaux.
La présente définition vise notamment les canaux, réservoirs,
terres humides et océans, mais ne vise pas les étangs de traitement des eaux usées ou des déchets ni les étangs de résidus
miniers. (water body)
2. L’annexe I du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 3, de ce qui suit :
———
———
a
1
S.C., 1992, c. 37
SOR/94-639
a
1
L.C. (1992), ch. 37
DORS/94-639
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
3.1 The proposed construction, installation, expansion or
modification of a physical work with a foot print of less than
25 m2 that would not
(a) be carried out in or on or within 30 m of a water body; or
(b) involve the likely release of a polluting substance into a
water body.
1305
4. Section 14 of Schedule I to the Regulations is replaced by
the following:
14. The proposed construction, installation, expansion or
modification of a temporary field camp used for scientific or
technical research, or for reforestation, if
(a) the temporary field camp
(i) would be in use for fewer than 200 person-days; or
(ii) is a military field camp or a designated training area established under the authority of the Minister of National Defence prior to January 19, 1995; and
(b) the proposed construction, installation, expansion or modification would not
(i) be carried out in or on or within 30 m of a water body,
and
(ii) involve the likely release of a polluting substance into a
water body.
5. The portion of section 26 of Schedule I to the Regulations
before paragraph (a) is replaced by the following:
26. The proposed construction, installation, operation, modification or decommissioning of a particle accelerator, where the
particle accelerator is
6. Subparagraph 27(c)(i) of Schedule I to the French version of the Regulations is replaced by the following:
(i) une installation servant à la séparation et au traitement
des radio-isotopes ou une installation de fabrication de
sources radioactives scellées, si l’activité du stock de matières radioactives sur place est supérieure à 1 PBq ou que
l’activité du traitement effectif annuel des matières radioactives est supérieure à 1 PBq,
7. Schedule I to the Regulations is amended by adding the
following after section 30:
3.1 Projet de construction, d’installation, d’agrandissement ou
de modification d’un ouvrage d’une superficie au sol inférieure à
25 m2 qui, à la fois :
a) ne serait pas réalisé dans ou sur un plan d’eau ou dans un
rayon de 30 m de celui-ci;
b) n’entraînerait vraisemblablement pas le rejet d’une substance polluante dans un plan d’eau.
3. L’article 5 de l’annexe I du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
5. Projet de construction, d’installation, d’agrandissement ou
de modification d’un instrument de collecte de données scientifiques sur l’environnement, ainsi que de son boîtier et de son enceinte, qui, à la fois :
a) ne serait pas réalisé dans ou sur un plan d’eau ou dans un
rayon de 30 m de celui-ci;
b) n’entraînerait vraisemblablement pas le rejet d’une substance polluante dans un plan d’eau.
4. L’article 14 de l’annexe I du même règlement est remplacé par ce qui suit :
14. Projet de construction, d’installation, d’agrandissement ou
de modification d’un campement temporaire servant à la recherche scientifique ou technique ou au reboisement, si les conditions
suivantes sont réunies :
a) le campement temporaire, selon le cas :
(i) serait utilisé pour moins de 200 jours-personnes,
(ii) est un campement militaire ou un secteur d’entraînement
désigné établi sous l’autorité du ministre de la Défense nationale avant le 19 janvier 1995;
b) le projet :
(i) d’une part, ne serait pas réalisé dans ou sur un plan d’eau
ou dans un rayon de 30 m de celui-ci,
(ii) d’autre part, n’entraînerait vraisemblablement pas le rejet
d’une substance polluante dans un plan d’eau.
5. Le passage de l’article 26 de l’annexe I du même règlement précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
26. Projet de construction, d’installation, d’exploitation, de
modification ou de déclassement d’un des accélérateurs de particules suivants :
6. Le sous-alinéa 27c)(i) de l’annexe I de la version française du même règlement est remplacé par ce qui suit :
(i) une installation servant à la séparation et au traitement
des radio-isotopes ou une installation de fabrication de
sources radioactives scellées, si l’activité du stock de matières radioactives sur place est supérieure à 1 PBq ou que
l’activité du traitement effectif annuel des matières radioactives est supérieure à 1 PBq,
7. L’annexe I du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 30, de ce qui suit :
PART III.I
PARTIE III.I
OIL AND GAS PIPELINES
PIPELINES D’HYDROCARBURES
30.1 (1) Subject to subsection (2), the proposed addition or installation of any of the following components with respect to an
existing oil and gas pipeline:
(a) a new connection;
(b) piping;
(c) cathodic protection systems including rectifiers;
(d) valves including valve vaults and pressure transmitters;
(e) compressor and pump station components including compressors, pumps, motors, silencers, scrubbers, gas seals, system
30.1 (1) Sous réserve du paragraphe (2), à l’égard d’un pipeline
d’hydrocarbure existant, projet d’adjonction, d’installation d’une
ou de plusieurs des composantes suivantes :
a) nouveaux raccords;
b) tuyauterie;
c) systèmes de protection cathodique, y compris les redresseurs;
d) vannes, y compris les chambres de transformateurs et multiplicateurs de pression;
3. Section 5 of Schedule I to the Regulations is replaced by
the following:
5. The proposed construction, installation, expansion or modification of an environmental scientific data collection instrument
and its housing and enclosure that would not
(a) be carried out in or on or within 30 m of a water body; or
(b) involve the likely release of a polluting substance into a
water body.
1306
Canada Gazette Part I
boilers, scraper traps, switch gear, transformers and uninterruptible power supply;
(f) storage tank components including mixers and ladders;
(g) metering and regulating facilities;
(h) quality measurement systems including water analyzers,
densitometers, calorimeters, in-line viscometers, gas chromatographs, basic sediment and water analyzers and automatic/
composite samplers; or
(i) mechanical and electrical systems of a facility building including plumbing, air conditioning, heating and ventilation systems, not involving the use or disposal of chlorofluorocarbons;
(2) Subsection (1) does not apply to the proposed addition or
installation of a pipeline component that would:
(a) result in the extension of the pipeline beyond the existing
limits of the right of way or of other property on which the
pipeline is located;
(b) be undertaken within 30 m of a water body; or
(c) involve the likely release of a polluting substance into a
water body, or result in an increase in airborne emissions or
noise during the operation of the facility.
30.2 The proposed relocation of a section of pipeline that
would not
(a) result in the extension of the pipeline beyond the existing
limits of the right of way or of other property on which the
pipeline is located;
(b) be undertaken within 30 m of a water body; or
(c) involve the likely release of a polluting substance into a
water body, or result in an increase in airborne emissions or
noise during the operation of the facility.
30.3 The proposed deactivation of a pipeline for a period of
less than 12 months.
8. Paragraph 34(a) of Schedule I to the French version of
the Regulations is replaced by the following:
a) ne serait pas réalisé au-dessous de la laisse des hautes eaux
du brise-lames ou du quai;
9. Section 41 of Schedule I to the Regulations is replaced by
the following:
41. Despite sections 30.1 to 30.3, the proposed construction,
installation, replacement or modification of an oil and gas pipeline, a water pipe, a sewer, a drain or of other flammable or
highly volatile liquid pipeline that crosses under a railway or road
and is within the existing railway or road right of way that would
not
(a) be undertaken within 30 m of a water body; or
(b) involve the likely release of a polluting substance into a
water body, or result in an increase in airborne emissions or
noise during the operation of the facility.
10. Section 43 of Schedule I to the Regulations is replaced
by the following:
43. The proposed modification of an existing railway line, except for a modification outside the right of way or beyond 100 m
May 8, 1999
e) composantes d’une station de compression et de pompage,
y compris les compresseurs, pompes, moteurs, silencieux,
épurateurs-laveurs, joints de gaz, chaudières, gares de piston
racleurs, système de commande d’alimentation, transformateurs et alimentations sans coupure;
f) composantes d’une cuve d’entreposage, notamment les mélangeurs et les échelles;
g) dispositifs de mesure et stations de réglage;
h) systèmes de mesure de la qualité, notamment les analyseurs
d’eau, densitomètres, calorimètres, viscosimètres en ligne,
chromatographes en phase gazeuse, analyseurs d’eau et de sédiments de base et échantillonneurs composites/automatiques;
i) systèmes mécaniques et électriques des bâtiments des installations, notamment les systèmes de plomberie, de climatisation,
de chauffage et de ventilation ne donnant pas lieu à l’utilisation
ni à l’élimination de chlorofluorocarbures.
(2) N’est pas visé par le paragraphe (1) le projet d’adjonction
ou d’installation des composantes qui, selon le cas :
a) entraînerait le prolongement du pipeline au-delà des limites
existantes de l’emprise ou de la propriété sur laquelle le pipeline est situé;
b) serait entrepris dans un rayon de 30 m d’un plan d’eau;
c) entraînerait vraisemblablement le rejet d’une substance polluante dans un plan d’eau ou provoquerait une augmentation
des émissions dans l’atmosphère ou du niveau sonore pendant
l’exploitation des installations.
30.2 Projet de déplacement d’une section de pipeline qui à la
fois :
a) n’entraînerait pas le prolongement du pipeline au-delà des
limites de l’emprise ou de la propriété sur laquelle le pipeline
est situé;
b) ne serait pas entrepris dans un rayon de 30 m d’un plan
d’eau;
c) n’entraînerait vraisemblablement pas le rejet d’une substance polluante dans un plan d’eau ni ne provoquerait une
augmentation des émissions dans l’atmosphère ou du niveau
sonore pendant l’exploitation des installations.
30.3 Projet de mise hors service d’un pipeline pour une période
de moins de douze mois.
8. L’alinéa 34a) de l’annexe I de la version française du
même règlement est remplacé par ce qui suit :
a) ne serait pas réalisé au-dessous de la laisse des hautes eaux
du brise-lames ou du quai;
9. L’article 41 de l’annexe I du même règlement est remplacé par ce qui suit :
41. Malgré les articles 30.1 à 30.3, projet de construction,
d’installation, de remplacement ou de modification d’une canalisation d’eau, d’un pipeline d’hydrocarbures, d’un égout ou d’une
canalisation de tout autre liquide inflammable ou très volatile
passant sous un chemin de fer ou une route et situé dans les limites de l’emprise existante du chemin de fer ou de la route, qui,
à la fois :
a) ne serait pas réalisé dans un rayon de 30 m d’un plan d’eau;
b) n’entraînerait vraisemblablement pas le rejet d’une substance polluante dans un plan d’eau ou ne provoquerait pas
l’augmentation des émissions dans l’atmosphère ou du niveau
sonore pendant l’exploitation des installations.
10. L’article 43 de l’annexe I du même règlement est remplacé par ce qui suit :
43. Projet de modification d’une ligne de chemin de fer existante, sauf si la modification est réalisée à l’extérieur de l’emprise
Le 8 mai 1999
of the centre line of the railway line for a distance of greater than
3 km, that would not
(a) be carried out in or on or within 30 m of a water body; and
(b) involve the likely release of a polluting substance into a
water body.
11. Paragraph 44(b) of Schedule I to the Regulations is replaced by the following:
(b) not be subject to an authorization under subsection 101(3)
of the Canada Transportation Act;
12. Schedule I to the Regulations is amended by adding the
following after section 44:
44.1 Proposed reviewing, rescinding or varying decisions of
the Canadian Transportation Agency except for rail infrastructure
projects approved under subsection 98(2), 101(3), 116(4), 127(2)
or 138(2) of the Canada Transportation Act.
13. Sections 1 and 2 of Schedule II to the Regulations are
replaced by the following:
1. The proposed modification, maintenance or repair of an existing structure, other than a structure referred to in section 2,
including its internal fixed structures, that would not
(a) increase the footprint or height of the structure;
(b) involve a heritage structure;
(c) involve a change in the method of sewage disposal, or an
increase in the amount of sewage, waste or emission;
(d) involve any excavation beyond the footprint of the
structure;
(e) create a need for related facilities such as parking spaces; or
(f) involve the likely release of a polluting substance into the
environment.
2. The proposed modification, maintenance or repair of an existing structure, including its internal fixed structures, in the
Town of Banff or the Town of Jasper described in Schedule I to
the National Parks Lease and Licence of Occupation Regulations
(1991), in any resort subdivision described in Schedule II to those
Regulations or in any visitor centre described in Schedule III to
those Regulations, that would not
(a) be carried out beyond lands subject to an existing lease;
(b) increase the footprint or height of the structure by more
than 10 per cent;
(c) involve a heritage structure;
(d) be carried out in, on or over a water body;
(e) involve the likely release of a polluting substance into the
environment; or
(f) involve the cutting of indigenous trees.
14. Paragraph 6(b) of Schedule II to the Regulations is replaced by the following:
(b) involve the application of a dust control product or salt to
the road or of a pest control product to the areas adjacent to the
road.
15. Section 8 of Schedule II to the Regulations is replaced
by the following:
8. The proposed construction or installation of an interpretive
display or exhibit associated with an existing building, road, pulloff area or trail, where the construction or installation would not
Gazette du Canada Partie I
1307
ou au-delà de 100 m de la ligne médiane de la ligne de chemin de
fer et sur une distance de plus de 3 km, qui, à la fois :
a) ne serait pas réalisé dans ou sur un plan d’eau ou dans un
rayon de 30 m de celui-ci;
b) n’entraînerait vraisemblablement pas le rejet d’une substance polluante dans un plan d’eau.
11. L’alinéa 44b) de l’annexe I du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
b) ne serait pas visé par une autorisation accordée en vertu du
paragraphe 101(3) de la Loi sur les transports au Canada;
12. L’annexe I du même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 44, de ce qui suit :
44.1 Projet d’examen, d’abrogation ou de modification des
décisions de l’Office des transports du Canada concernant des
projets autres que les projets d’infrastructures ferroviaires autorisés en vertu des paragraphes 98(2), 101(3), 116(4), 127(2) ou
138(2) de la Loi sur les transports au Canada.
13. Les articles 1 et 2 de l’annexe II du même règlement
sont remplacés par ce qui suit :
1. Projet de modification, d’entretien ou de réparation d’une
structure existante non visée à l’article 2, y compris ses structures
fixes internes, qui, à la fois :
a) n’en augmenterait pas la superficie au sol ni la hauteur;
b) ne mettrait pas en cause une structure du patrimoine;
c) n’entraînerait pas de changement dans le mode d’élimination
des eaux usées ni d’augmentation de la quantité d’eaux usées,
de résidus ou d’émissions;
d) ne nécessiterait aucune excavation au-delà de la superficie
au sol de la structure;
e) ne nécessiterait pas l’aménagement d’installations connexes
telles que des espaces de stationnement;
f) n’entraînerait vraisemblablement pas le rejet d’une substance
polluante dans l’environnement.
2. Projet de modification, d’entretien ou de réparation d’une
structure existante, y compris ses structures fixes internes, dans le
périmètre urbain de Banff ou celui de Jasper décrits à l’annexe I
du Règlement de 1991 sur les baux et les permis d’occupation
dans les parcs nationaux ou dans les centres de villégiature ou les
centres d’accueil décrits respectivement aux annexes II et III de ce
règlement, qui, à la fois :
a) ne serait pas réalisé à l’extérieur des terres assujetties à un
bail existant;
b) n’augmenterait pas de plus de 10 pour cent la superficie au
sol ou la hauteur de la structure;
c) ne mettrait pas en cause une structure du patrimoine;
d) ne serait pas réalisé dans ou sur un plan d’eau ou au-dessus
de celui-ci;
e) n’entraînerait vraisemblablement pas le rejet d’une substance polluante dans l’environnement;
f) n’entraînerait pas la coupe d’arbres indigènes.
14. L’alinéa 6b) de l’annexe II du même règlement est
remplacé par ce qui suit :
b) ne nécessiterait l’application d’aucun produit abat-poussière
et d’aucun sel sur la route, ou d’aucun produit antiparasitaire
sur les aires adjacentes à la route.
15. L’article 8 de l’annexe II du même règlement est remplacé par ce qui suit :
8. Projet de construction ou d’installation de médias ou d’objets d’interprétation associés à un bâtiment, une route, une halte
routière ou un sentier existant, qui, selon le cas :
1308
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
(a) require an expansion of any existing associated facilities; or
(b) be located in a special preservation area or a wilderness
area set out in a parks management plan laid before each House
of Parliament pursuant to subsection 5(1.1) of the National
Parks Act.
16. Section 11 of Schedule II to the Regulations is replaced
by the following:
11. The proposed operation of an existing physical work that is
the same as an operation for which an environmental assessment
has been previously conducted under the Canadian Environmental Assessment Act or the Environmental Assessment and
Review Process Guidelines Order where
(a) as a result of the assessment, the environmental effects have
been determined to be insignificant taking into account the
implementation of mitigation measures, if any;
(b) the required mitigation measures and follow-up program
have been implemented according to the timetable set out in
the assessment report; and
(c) no new information relevant to the environmental assessment has become available.
a) ne nécessiterait aucun agrandissement des installations connexes existantes;
b) ne serait pas réalisé dans une zone de conservation spéciale
ou une réserve naturelle désignée dans un plan de gestion de
parc déposé devant chaque chambre du Parlement aux termes
du paragraphe 5(1.1) de la Loi sur les parcs nationaux.
16. L’article 11 de l’annexe II du même règlement est remplacé par ce qui suit :
11. Projet d’exploitation d’un ouvrage existant qui est identique à une exploitation ayant fait l’objet d’une évaluation environnementale aux termes de la Loi canadienne sur l’évaluation
environnementale ou du Décret sur les lignes directrices visant le
processus d’évaluation et d’examen en matière d’environnement,
si les conditions suivantes sont réunies :
a) à la suite de l’évaluation, les effets environnementaux ont
été jugés sans importance, compte tenu de l’application des
mesures d’atténuation, le cas échéant;
b) les mesures d’atténuation et le programme de suivi exigés
ont été appliqués conformément au calendrier établi dans le
rapport d’évaluation;
c) aucun nouveau renseignement pouvant être utile à l’évaluation environnementale n’est disponible.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
17. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
17. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[19-1-o]
[19-1-o]
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1309
Regulations Amending the Law List Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
dispositions législatives et réglementaires désignées
Statutory Authority
Canadian Environmental Assessment Act
Fondement législatif
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
Sponsoring Agency
Canadian Environmental Assessment Agency
Organisme responsable
Agence canadienne de l’évaluation environnementale
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
For The Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1291.
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir
la page 1291.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to paragraphs 59(f) and (g) of the Canadian Environmental Assessment Acta, proposes to make the annexed Regulations Amending the Law List Regulations.
Avis est par les présentes donné que le gouverneur en conseil,
en vertu des alinéas 59f) et g) de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementalea, se propose de prendre le Règlement
modifiant le Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées, ci-après.
Les personnes intéressées peuvent présenter leurs observations
au sujet du projet de règlement, dans les 30 jours suivant la date
de publication du présent avis, à Jim Clarke, Directeur, Affaires
législatives et réglementaires, Agence canadienne d’évaluation
environnementale, Édifice Fontaine, 14e étage, 200, boulevard
Sacré-Cœur, Hull (Québec) K1A 0H3. Elles sont priées d’y citer
la Partie I de la Gazette du Canada et la date de publication du
présent avis.
Le 29 avril 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé
MARC O’SULLIVAN
Any interested person may make representations concerning
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must be addressed
to Jim Clarke, Director, Legislative and Regulatory Affairs, Canadian Environmental Assessment Agency, Fontaine Building,
14th Floor, 200 Sacré-Cœur Boulevard, Hull, Quebec K1A 0H3,
and cite the Canada Gazette, Part I, and the date of this notice.
April 29, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
REGULATIONS AMENDING
THE LAW LIST REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES
ET RÉGLEMENTAIRES DÉSIGNÉES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. Item 1 of Part I of Schedule I to the French version of the
Law List Regulations1 is repealed.
1. L’article 1 de la partie I de l’annexe I de la version française du Règlement sur les dispositions législatives et réglementaires désignées1 est abrogé.
———
———
a
1
S.C., 1992, c. 37
SOR/94-636
a
1
L.C. (1992), ch. 37
DORS/94-636
1310
Canada Gazette Part I
2. Part I of Schedule I to the English version of the Regulations is amended by adding the following after item 2:
May 8, 1999
2. La partie I de l’annexe I de la version anglaise du même
règlement est modifiée par adjonction, après l’article 2, de ce
qui suit :
Item
Provisions
Item
Provisions
2.1
(18)
Canada Transportation Act
2.1
(18)
Canada Transportation Act
(a) section 32 where the review, rescission, variation or re-hearing
relates to a decision, order or application made under subsection 98(2), 99)(3), 101(3), 116(4), 127(2) or 138(2)
(b) subsection 98(2)
(c) subsection 99(3)
(d) subsection 101(3)
(e) subsection 116(4)
(f) subsection 127(2)
(g) subsection 138(2)
(a) section 32, where the review, rescission, variation or re-hearing
relates to a decision, order or application made under subsection 98(2), 99(3), 101(3), 116(4), 127(2) or 138(2)
(b) subsection 98(2)
(c) subsection 99(3)
(d) subsection 101(3)
(e) subsection 116(4)
(f) subsection 127(2)
(g) subsection 138(2)
3. Items 3 and 4 of Part I of Schedule I to the French version of the Regulations are replaced by the following:
3. Les articles 3 et 4 de la partie I de l’annexe I de la version française du même règlement sont remplacés par ce qui
suit :
Article
Dispositions
Article
Dispositions
3.
(12)
Loi sur les eaux des Territoires du Nord-Ouest
3.
(12)
Loi sur les eaux des Territoires du Nord-Ouest
4.
(18)
a) alinéa 14(6)a), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné en application des paragraphes 18(2) ou (3)
b) alinéa 14(6)b), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné par l’Office ou le ministre, selon le cas, en
application des paragraphes 18(2) ou (3)
Loi sur les eaux du Yukon
4.
(18)
a) alinéa 14(6)a), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné en application des paragraphes 18(2) ou (3)
b) alinéa 14(6)b), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné par l’Office ou le ministre, selon le cas, en
application des paragraphes 18(2) ou (3)
a) alinéa 14(6)a), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné en application des paragraphes 18(2) ou (3)
b) alinéa 14(6)b), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné par l’Office ou le ministre, selon le cas, en
application des paragraphes 18(2) ou (3)
Loi sur les eaux du Yukon
a) alinéa 14(6)a), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné en application des paragraphes 18(2) ou (3)
b) alinéa 14(6)b), notamment lorsque l’agrément aux termes de cet
alinéa est donné par l’Office ou le ministre, selon le cas, en
application des paragraphes 18(2) ou (3)
4. Item 10 of Part I of Schedule I to the English version of
the Regulations is repealed.
4. L’article 10 de la partie I de l’annexe I de la version anglaise du même règlement est abrogé.
5. Item 12 of Part I of Schedule I to the English version of
the Regulations is replaced by the following:
5. L’article 12 de la partie I de l’annexe I de la version anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Item
Provisions
Item
Provisions
12.
(3)
Northwest Territories Waters Act
12.
(3)
Northwest Territories Waters Act
(a) paragraph 14(6)(a), including where approval under
that paragraph is given in accordance with subsection 18(2) or (3)
(b) paragraph 14(6)(b), including where approval under
subparagraph (i) or (ii) is given in accordance with subsection 18(2)
or (3)
(a) paragraph 14(6)(a), including where approval under
that paragraph is given in accordance with subsection 18(2) or (3)
(b) paragraph 14(6)(b), including where approval under
subparagraph (i) or (ii) is given in accordance with subsection 18(2)
or (3)
6. Item 14 of Part I of Schedule I to the English version of
the Regulations is repealed.
6. L’article 14 de la partie I de l’annexe I de la version anglaise du même règlement est abrogé.
7. Item 18 of Part I of Schedule I to the English version of
the Regulations is replaced by the following:
7. L’article 18 de la partie I de l’annexe I de la version anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Item
Provisions
Item
Provisions
18.
(4)
Yukon Waters Act
18.
(4)
Yukon Waters Act
(a) paragraph 14(6)(a), including where approval under that
paragraph is given in accordance with subsection 18(2) or (3)
(b) paragraph 14(6)(b), including where approval under
subparagraph (i) or (ii) is given in accordance with subsection 18(2)
or (3)
(a) paragraph 14(6)(a), including where approval under that
paragraph is given in accordance with subsection 18(2) or (3)
(b) paragraph 14(6)(b), including where approval under
subparagraph (i) or (ii) is given in accordance with subsection 18(2)
or (3)
Le 8 mai 1999
8. Item 18 of Part I of Schedule I to the French version of
the Regulations is replaced by the following:
Gazette du Canada Partie I
1311
8. L’article 18 de la partie I de l’annexe I de la version
française du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Article
Dispositions
Article
Dispositions
18.
(2.1)
Loi sur les transports au Canada
18.
(2.1)
Loi sur les transports au Canada
a) article 32, lorsque la révision, l’annulation, la modification
ou la nouvelle audience porte sur une décision, un arrêté ou une
demande visés aux paragraphes 98(2), 99(3), 101(3), 116(4), 127(2)
ou 138(2)
b) paragraphe 98(2)
c) paragraphe 99(3)
d) paragraphe 101(3)
e) paragraphe 116(4)
f) paragraphe 127(2)
g) paragraphe 138(2)
a) article 32, lorsque la révision, l’annulation, la modification
ou la nouvelle audience porte sur une décision, un arrêté ou une
demande visés aux paragraphes 98(2), 99(3), 101(3), 116(4), 127(2)
ou 138(2)
b) paragraphe 98(2)
c) paragraphe 99(3)
d) paragraphe 101(3)
e) paragraphe 116(4)
f) paragraphe 127(2)
g) paragraphe 138(2)
9. Item 5 of Part II of Schedule I to the French version of
the Regulations is repealed.
9. L’article 5 de la partie II de l’annexe I de la version
française du même règlement est abrogé.
10. Item 6 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is repealed.
10. L’article 6 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est abrogé.
11. Item 8 of Part II of Schedule I to the French version of
the Regulations is repealed.
11. L’article 8 de la partie II de l’annexe I de la version
française du même règlement est abrogé.
12. Item 10 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is replaced by the following:
12. L’article 10 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Item
Provisions
Item
Provisions
10.
(32)
Health of Animals Regulations
10.
(32)
Health of Animals Regulations
(a) paragraph 10(1)(a)
(b) paragraph 32(b)
(c) paragraph 35(b)
(a) paragraph 10(1)(a)
(b) paragraph 32(b)
(c) paragraph 35(b)
13. Item 12 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is repealed.
13. L’article 12 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est abrogé.
14. Item 14 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is replaced by the following:
14. L’article 14 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Item
Provisions
Item
Provisions
14.
(27)
Indian Oil and Gas Regulations, 1995
14.
(27)
Indian Oil and Gas Regulations, 1995
(a) subsection 6(4)
(b) subsection 27(4)
(c) subsection 32(1)
(d) subsection 39(1)
(e) subsection 39(3)
(a) subsection 6(4)
(b) subsection 27(4)
(c) subsection 32(1)
(d) subsection 39(1)
(e) subsection 39(3)
15. Part II of Schedule I to the French version of the Regulations is amended by adding the following after item 14:
15. La partie II de l’annexe I de la version française du
même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 14, de ce qui suit :
Article
Dispositions
Article
Dispositions
14.1
(24.1)
Règlement de 1998 sur l’exploitation de commerces dans les parcs
nationaux
a) paragraphe 5(1)
14.1
(24.1)
Règlement de 1998 sur l’exploitation de commerces dans les parcs
nationaux
a) paragraphe 5(1)
16. Item 16 of Part II of Schedule I to the French version of
the Regulations is replaced by the following:
16. L’article 16 de la partie II de l’annexe I de la version
française du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Article
Dispositions
Article
Dispositions
16.
(27)
Règlement sur la faune des parcs nationaux
16.
(27)
Règlement sur la faune des parcs nationaux
a) alinéa 15(1)a)
a) alinéa 15(1)a)
Canada Gazette Part I
1312
May 8, 1999
17. Part II of Schedule I to the English version of the
Regulations is amended by adding the following after item 24:
17. La partie II de l’annexe I de la version anglaise du
même règlement est modifiée par adjonction, après l’article 24, de ce qui suit :
Item
Provisions
Item
Provisions
24.1
(14.1)
National Parks Businesses Regulations, 1998
24.1
(14.1)
National Parks Businesses Regulations, 1998
(a) subsection 5(1)
(a) subsection 5(1)
18. Item 25 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is repealed.
19. Item 27 of Part II of Schedule I to the English version of
the Regulations is replaced by the following:
18. L’article 25 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est abrogé.
19. L’article 27 de la partie II de l’annexe I de la version
anglaise du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Item
Provisions
Item
Provisions
27.
(16)
National Parks Wildlife Regulations
27.
(16)
National Parks Wildlife Regulations
(a) paragraph 15(1)(a)
(a) paragraph 15(1)(a)
20. Item 27 of Part II of Schedule I to the French version of
the Regulations is replaced by the following:
20. L’article 27 de la partie II de l’annexe I de la version
française du même règlement est remplacé par ce qui suit :
Article
Dispositions
Article
Dispositions
27.
(14)
Règlement de 1995 sur le pétrole et le gaz des terres indiennes
27.
(14)
Règlement de 1995 sur le pétrole et le gaz des terres indiennes
a)
b)
c)
d)
e)
a)
b)
c)
d)
e)
paragraphe 6(4)
paragraphe 27(4)
paragraphe 32(1)
paragraphe 39(1)
paragraphe 39(3)
21. Items 31 and 32 of Part II of Schedule I to the French
version of the Regulations are replaced by the following:
paragraphe 6(4)
paragraphe 27(4)
paragraphe 32(1)
paragraphe 39(1)
paragraphe 39(3)
21. Les articles 31 et 32 de la partie II de l’annexe I de la
version française du même règlement sont remplacés par ce
qui suit :
Article
Dispositions
Article
Dispositions
31.
(34)
Règlement sur les réserves d’espèces sauvages
31.
(34)
Règlement sur les réserves d’espèces sauvages
32.
(10)
a) article 4
Règlement sur la santé des animaux
32.
(10)
a) alinéa 10(1)a)
b) alinéa 32b)
c) alinéa 35b)
a) article 4
Règlement sur la santé des animaux
a) alinéa 10(1)a)
b) alinéa 32b)
c) alinéa 35b)
22. Item 34 of Part II of Schedule I to the French version of
the Regulations is repealed.
23. Item 9 of Schedule II to the Regulations is repealed.
22. L’article 34 de la partie II de l’annexe I de la version
française du même règlement est abrogé.
23. L’article 9 de l’annexe II du même règlement est abrogé.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
24. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
24. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[19-1-o]
[19-1-o]
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
Regulations Amending the Comprehensive Study
List Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur la liste
d’étude approfondie
Statutory Authority
Canadian Environmental Assessment Act
Fondement législatif
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
Sponsoring Agency
Canadian Environmental Assessment Agency
Organisme responsable
Agence canadienne de l’évaluation environnementale
1313
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
For the Regulatory Impact Analysis Statement, see page 1291.
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Pour le résumé de l’étude d’impact de la réglementation, voir
la page 1291.
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to paragraph 59(d) of the Canadian Environmental Assessment
Acta, proposes to make the annexed Regulations Amending the
Comprehensive Study List Regulations.
Any interested person may make representations concerning
the proposed Regulations within 30 days after the date of publication of this notice. All such representations must be addressed
to Jim Clarke, Director, Legislative and Regulatory Affairs, Canadian Environmental Assessment Agency, Fontaine Building,
14th Floor, 200 Sacré-Cœur Boulevard, Hull, Quebec K1A 0H3,
and cite the Canada Gazette, Part I, and the date of this notice.
Avis est par les présentes donné que le gouverneur en conseil,
en vertu de l’alinéa 59d) de la Loi canadienne sur l’évaluation
environnementalea, se propose de prendre le Règlement modifiant
le Règlement sur la liste d’étude approfondie, ci-après.
Les personnes intéressées peuvent présenter leurs observations
au sujet du projet de règlement, dans les 30 jours suivant la date
de publication du présent avis, à Jim Clarke, Directeur, Affaires
législatives et réglementaires, Agence canadienne d’évaluation
environnementale, Édifice Fontaine, 14e étage, 200, boulevard
Sacré-Cœur, Hull (Québec) K1A 0H3. Elles sont priées d’y citer
la Partie I de la Gazette du Canada et la date de publication du
présent avis.
Le 29 avril 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé
MARC O’SULLIVAN
April 29, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
REGULATIONS AMENDING THE
COMPREHENSIVE STUDY LIST REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT
SUR LA LISTE D’ÉTUDE APPROFONDIE
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definition “hazardous waste” in section 2 of the
Comprehensive Study List Regulations1 is replaced by the
following:
“hazardous waste” means hazardous waste as defined in subsection 43(4) of the Canadian Environmental Protection Act, but
does not include prescribed substances as defined in section 2
of the Atomic Energy Control Act; (déchets dangereux)
(2) The definition “plan d’eau” in section 2 of the French
version of the Regulations is replaced by the following:
« plan d’eau » Tout plan d’eau, jusqu’à la laisse des hautes eaux.
La présente définition vise notamment les canaux, les réservoirs, les terres humides et les océans, mais ne vise pas les
1. (1) La définition de « déchets dangereux », à l’article 2
du Règlement sur la liste d’étude approfondie1, est remplacée
par ce qui suit :
« déchets dangereux » S’entend au sens du paragraphe 43(4) de la
Loi canadienne sur la protection de l’environnement. La présente définition ne vise pas les substances réglementées au sens
de l’article 2 de la Loi sur le contrôle de l’énergie atomique.
(hazardous waste)
(2) La définition de « plan d’eau », à l’article 2 de la version
française du même règlement, est remplacée par ce qui suit :
« plan d’eau » Tout plan d’eau, jusqu’à la laisse des hautes eaux.
La présente définition vise notamment les canaux, les réservoirs, les terres humides et les océans, mais ne vise pas les
———
———
a
a
1
S.C., 1992, c. 37
SOR/94-638
1
L.C. (1992), ch. 37
DORS/94-638
1314
Canada Gazette Part I
étangs de traitement des eaux usées ou des déchets ni les étangs
de résidus miniers. (water body)
(3) Section 2 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“long-range development plan” means a plan for the development
and operation of a commercial ski area prepared for the approval of the Minister of Canadian Heritage; (plan d’aménagement à long terme)
“marine terminal” means
(a) an area normally used for berthing ships and includes
wharves, bulkheads, quays, piers, docks, submerged lands,
and areas, structures and equipment that are:
(i) connected with the movement of goods between ships
and shore and their associated storage areas, including areas, structures and equipment used for the receiving,
handling, holding, consolidating, loading or delivery of
waterborne shipments, or
(ii) used for the receiving, holding, regrouping, embarcation or landing of waterborne passengers; and
(b) area adjacent to the areas, structures and equipment
referred to in paragraph (a) and that are used for their
maintenance.
It does not include
(c) production, processing or manufacturing areas that include docking facilities used exclusively in respect of those
areas; or
(d) the storage facilities related to the areas referred to in that
paragraph. (terminal maritime)
2. Section 1 of the schedule to the Regulations is replaced
by the following:
1. The proposed construction, decommissioning or abandonment in relation to a physical work in or on a national park, national park reserve, national historic site or historic canal that is
contrary to its management plan and that does not contribute to
ecosystem restoration.
3. Section 3 of the schedule to the Regulations is replaced
by the following:
3. The proposed increase in the size of an area that is used as a
golf course in a national park or national park reserve.
3.1 The proposed development of a commercial ski area in a
national park or national park reserve:
(a) that is set out in a long-range development plan that has
been submitted to the Minister of Canadian Heritage for
approval;
(b) that is not consistent with a long-range development plan
approved by the Minister of Canadian Heritage; or
(c) that is consistent with a long-range development plan approved before 1999 but that involves development of currently
undeveloped, unskied or unserviced slopes lacking ski runs or
lifts.
4. Section 11 of the schedule to the Regulations is amended
by striking out the word “or” at the end of paragraph (a), by
adding the word “or” at the end of paragraph (b) and by
adding the following after paragraph (b):
(c) an oil sands mine with a bitumen production capacity of
more than 10 000 m3/d.
May 8, 1999
étangs de traitement des eaux usées ou des déchets ni les étangs
de résidus miniers. (water body)
(3) L’article 2 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« plan d’aménagement à long terme » Tout plan de développement et d’exploitation d’un centre de ski commercial qui a été
établi pour l’approbation du ministre du Patrimoine canadien.
(long-range development plan)
« terminal maritime »
a) Les lieux qui servent habituellement à l’accostage des
navires — notamment les quais, les structures en rideaux de
palplanches, les jetées, les docks et les terres submergées —
ainsi que les aires, l’équipement et les structures suivants :
(i) les aires, l’équipement et les structures liés au mouvement des marchandises entre les navires et la terre ferme
ainsi que les aires d’entreposage connexes, y compris les
aires, l’équipement et les structures affectés à la réception,
à la manutention, à la mise en attente, au regroupement et
au chargement ou au déchargement de marchandises transportées par eau,
(ii) les aires, l’équipement et les structures affectés à la
réception, à la mise en attente, au regroupement et à l’embarquement ou au débarquement de passagers transportés
par eau;
b) les aires adjacentes aux lieux, aux aires, à l’équipement et
aux structures visés à l’alinéa a) qui sont affectées à leur
entretien.
La présente définition exclut :
c) les aires de production, de fabrication ou de transformation comportant des installations d’accostage qui leur sont
réservées;
d) les installations d’entreposage liées aux aires visées à l’alinéa c). (marine terminal)
2. L’article 1 de l’annexe du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
1. Projet de construction, de désaffectation ou de fermeture
d’un ouvrage dans un parc national, une réserve foncière, un lieu
historique national ou un canal historique qui va à l’encontre du
plan de gestion du parc, de la réserve, du lieu ou du canal, et qui
ne contribue pas à la remise en état de l’écosystème.
3. L’article 3 de l’annexe du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
3. Projet d’augmentation de la superficie d’un terrain qui est
utilisé comme terrain de golf dans un parc national ou une réserve
foncière.
3.1 Projet d’aménagement d’un centre de ski commercial dans
un parc national ou une réserve foncière :
a) qui figure dans un plan d’aménagement à long terme ayant
été soumis à l’approbation du ministre du Patrimoine canadien;
b) qui n’est pas conforme à un plan d’aménagement à long
terme ayant été approuvé par le ministre du Patrimoine
canadien;
c) qui est conforme à un plan d’aménagement à long terme
ayant été approuvé par le ministre du Patrimoine canadien
avant 1999 mais prévoyant l’aménagement de pentes actuellement inexploitées, non utilisées ou non entretenues et dépourvues de pistes ou de remontées mécaniques.
4. L’article 11 de l’annexe du même règlement est modifié
par adjonction, après l’alinéa b), de ce qui suit :
c) d’une mine de sables bitumineux dont la capacité de production de bitume est supérieure à 10 000 m3/d.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
5. Paragraph 22(b) of the schedule to the Regulations is replaced by the following:
(b) an industrial facility for the commercial production of nonferrous metals or light metals by pyrometallurgy or high temperature electrometallurgy;
1315
8. Paragraph 29(b) of the schedule to the Regulations is replaced by the following:
(b) an all-season public highway that will be more than 50 km
in length and either will be located on a new right-of-way or
will lead to a community that lacks all-season public highway
access; or
5. L’alinéa 22b) de l’annexe du même règlement est remplacé par ce qui suit :
b) d’une installation industrielle de production commerciale
de métaux non ferreux ou de métaux légers par traitement
pyrométallurgique ou traitement électrométallurgique à haute
température;
6. L’article 23 de l’annexe du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
23. Les projets de construction suivants à l’extérieur d’une
base militaire existante :
a) base ou station militaire;
b) secteur d’entraînement, champ de tir ou centre d’essai et
d’expérimentation pour l’entraînement militaire ou l’essai
d’armes.
7. L’alinéa 28c) de l’annexe du même règlement est remplacé par ce qui suit :
c) d’un terminal maritime conçu pour recevoir des navires de
plus de 25 000 TPL, sauf si le terminal est situé sur des terres
qui sont utilisées de façon courante comme terminal maritime
et qui l’ont été par le passé ou que destine à une telle utilisation
un plan d’utilisation des terres ayant fait l’objet de consultations publiques.
8. L’alinéa 29b) de l’annexe du même règlement est remplacé par ce qui suit :
b) d’une voie publique utilisable en toute saison d’une longueur de plus de 50 km qui sera située sur une nouvelle emprise ou qui mènera à une collectivité n’ayant pas accès à une
telle voie publique;
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
9. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
9. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[19-1-o]
[19-1-o]
6. Section 23 of the schedule to the Regulations is replaced
by the following:
23. The proposed construction outside an existing military base
of
(a) a military base or station; or
(b) a training area, range or test establishment for military training or weapons testing.
7. Paragraph 28(c) of the Regulations is replaced by the
following:
(c) a marine terminal designed to handle vessels larger than
25 000 DWT unless the terminal is located on lands that are
routinely and have been historically used for marine terminal
projects or that are designated for such use in a land-use plan
that has been the subject of public consultation.
1316
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Regulations Amending the Contraventions
Regulations
Règlement modifiant le Règlement sur les
contraventions
Statutory Authority
Contraventions Act
Fondement législatif
Loi sur les contraventions
Sponsoring Department
Department of Justice
Ministère responsable
Ministère de la Justice
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
The Contraventions Act was adopted in October 1992 in order
to establish a simplified procedure for prosecuting federal offences, as an alternative to the Criminal Code procedure. The Act
provides that offences designated as “contraventions” may be
prosecuted through the issuance of a ticket. Because the implementation of the Act required that a complex administrative infrastructure be established first, the Act was not proclaimed immediately. At the request of the provinces and as a result of the
Program Review initiative, the Act was amended in 1996 to make
it possible to use provincial and territorial offence schemes for
the prosecution of contraventions. The Act, as amended, also
authorizes agreements respecting the administrative and technical
aspects of the contraventions scheme to be entered into with provincial and territorial governments. It came into force on
August 1, 1996.
Alternatives
Description
La Loi sur les contraventions a été adoptée en octobre 1992
dans le but d’établir une procédure simplifiée, comme procédure
de rechange à celle du Code criminel, pour la poursuite aux manquements aux lois et règlements fédéraux. Elle prévoit que les
infractions désignées comme « contraventions » pourront être
poursuivies par voie de procès-verbal. La Loi n’a pas été mise en
vigueur à ce moment car il fallait d’abord mettre en place un système administratif complexe pour le traitement des contraventions. En 1996, à la demande des provinces et dans la foulée de la
Revue des programmes, la Loi sur les contraventions a été modifiée afin d’utiliser le régime pénal des provinces et territoires
pour la poursuite des contraventions. La loi modifiée, qui est entrée en vigueur le 1er août 1996, permet également la conclusion
d’accords avec les gouvernements provinciaux et territoriaux sur
les aspects administratifs et techniques de la mise en œuvre du
régime des contraventions.
Le Règlement sur les contraventions, pris en vertu de l’article 8
de la Loi, liste les infractions désignées comme contraventions,
formule la description abrégée et fixe le montant de l’amende
pour chacune d’elles. Le Règlement a été modifié à plusieurs
reprises depuis son entrée en vigueur, soit pour ajouter de nouvelles contraventions à la liste soit à la suite de modifications à la
législation habilitante.
La présente modification propose d’ajouter deux nouvelles
parties au Règlement sur les contraventions et de modifier des
contraventions déjà mentionnées dans deux autres parties de ce
règlement. Vingt-sept nouvelles infractions en vertu du Règlement sur la compétence des conducteurs d’embarcations de plaisance et de la Loi sur le tabac sont désignées comme contraventions. En raison de changements récents au Règlement sur les
restrictions à la conduite des bateaux et au Règlement sur les
petits bâtiments, de nouvelles contraventions ont été ajoutées et
d’autres modifiées.
Solutions envisagées
In order to decriminalize a federal offence and give individuals
the possibility of pleading guilty to it without having to appear in
court, it is necessary that the Governor in Council, pursuant to
section 8 of the Contraventions Act, designates that offence as a
contravention. There is no other option.
Benefits and Costs
Pour que les infractions fédérales soient décriminalisées et que
les individus puissent plaider coupable à ces infractions sans
avoir à comparaître en cour, le gouverneur en conseil, en vertu de
l’article 8 de la Loi sur les contraventions, doit les qualifier de
contraventions. Il n’y a pas d’autres options.
Avantages et coûts
The Contraventions Regulations are an essential element for
the pursuit of the following three objectives underlying the Contraventions Act: to decriminalize certain federal offences, to ease
Le Règlement sur les contraventions constitue un élément essentiel de la poursuite des trois objectifs suivants qui soustendent la Loi sur les contraventions : décriminaliser certaines
The Contraventions Regulations, made pursuant to section 8 of
the Act, list the offences designated as contraventions and establish a short-form description and a fine amount for each contravention. The Regulations have been amended numerous times
since their coming into force to add new contraventions or to
reflect changes to the enabling legislation.
This proposed amendment adds two new parts to the Contraventions Regulations, and amends existing contraventions in two
other parts of the Regulations. Twenty-seven new offences under
the Competency of Operators of Pleasure Craft Regulations and
the Tobacco Act have been designated as contraventions. As a
result of recent amendments to the Boating Restriction Regulations and to the Small Vessel Regulations, new contraventions
have been added and others amended.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1317
the courts’ workload and to improve the enforcement of federal
legislation. This amendment to the Regulations does not impose
new restrictions or burdens on individuals or businesses. It is part
of a system that will ensure that the enforcement of the designated offences will be less onerous on the offender and more
proportionate and appropriate to the seriousness of the violation.
While there is no data from which one can draw a comparison,
there is consensus among all key players that designating contraventions will result in savings to the entire justice system and
provide the public with a quicker and more convenient process
for handling federal offences.
infractions fédérales, alléger la charge de travail des tribunaux et
permettre de mieux appliquer la législation fédérale. Cette modification au Règlement n’impose pas de nouvelles restrictions ni
de nouveaux obstacles aux particuliers ou aux entreprises. Elle
fait partie d’un système en vertu duquel l’application des infractions désignées sera moins pénible pour le contrevenant et plus
proportionnée et appropriée à la gravité de l’infraction. Bien
qu’aucune donnée ne permette d’établir des comparaisons, tous
les principaux intervenants s’entendent pour dire que le fait de
désigner certaines infractions comme contraventions se traduira
par des économies pour tout le système judiciaire et procurera à la
population une procédure plus rapide et plus pratique de traitement des infractions fédérales.
Consultation
Consultations
The Contraventions Regulations were listed in the 1997 Federal Regulatory Plan as number Jus/97-1-I. Federal departments
responsible for the regulations or statutes that are being added to
the list of contraventions have identified the offences to be included and have determined the appropriate amount of the fine
applicable for each contravention.
Le Règlement sur les contraventions a paru dans les Projets de
réglementation fédérale de 1997 sous le numéro Jus/97-1-I. Il
appartenait aux ministères responsables des lois et règlements
ajoutés à la liste des contraventions de désigner les infractions à
inclure et de déterminer le montant approprié de l’amende qui
s’applique à chaque contravention.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Compliance with these Regulations is not an issue as they only
purport to identify the offences that are being designated as contraventions, give a short-form description of these offences and
set the applicable fines.
Le respect de ce Règlement ne pose pas de problème car son
seul but est de qualifier de contraventions certaines infractions,
d’en formuler la description abrégée et de fixer le montant de
l’amende qui s’applique à ces infractions.
Contact
Personne-ressource
Jean-Pierre Baribeau, Legal Counsel, Contraventions Project,
East Memorial Building, Department of Justice, 284 Wellington,
Ottawa, Ontario K1A 0H8, (613) 941-4880 (Telephone), (613)
998-1175 (Facsimile), jean.baribeau@justice.x400.gc.ca (Electronic mail).
Jean-Pierre Baribeau, Conseiller juridique, Projet sur les contraventions, Édifice commémoratif de l’Est, Ministère de la Justice, 284, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8, (613) 9414880 (téléphone), (613) 998-1175 (télécopieur), jean.baribeau@
justice.x400.gc.ca (courrier électronique).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given that the Governor in Council, pursuant
to section 8a of the Contraventions Actb, proposes to make the
annexed Regulations Amending the Contraventions Regulations.
Avis est par les présentes donné que le gouverneur en conseil,
en vertu de l’article 8a de la Loi sur les contraventionsb, se propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement sur les
contraventions, ci-après.
Toutes personnes intéressées peuvent présenter leurs observations au sujet du projet de règlement dans les 14 jours suivant la
date de publication du présent avis, à Michel Gagnon, Directeur,
ou Jean-Pierre Baribeau, Conseiller juridique, Projet sur les contraventions, Ministère de la Justice, Édifice commémoratif de
l’Est, 284, rue Wellington, Ottawa (Ontario) K1A 0H8. Les numéros de téléphone respectifs sont : (613) 998-5669 et (613) 9414880. Télécopieur : (613) 998-1175. Elles sont priées d’y citer la
Partie I de la Gazette du Canada et la date de publication du présent avis.
Le 29 avril 1999
Le greffier adjoint du Conseil privé
MARC O’SULLIVAN
Any interested person may make representations concerning
the proposed Regulations within 14 days after the date of the
publication of this notice. All such representations should be addressed to Michel Gagnon, Director, or Jean-Pierre Baribeau,
Legal Counsel, Contraventions Project, Department of Justice,
East Memorial Building, 284 Wellington Street, Ottawa, Ontario
K1A 0H8, and cite the Canada Gazette, Part I, and the date of
this notice. The respective telephone numbers are: (613) 9985669 and (613) 941-4880. Facsimile: (613) 998-1175.
April 29, 1999
MARC O’SULLIVAN
Assistant Clerk of the Privy Council
———
———
a
a
b
S.C., 1996, c. 7, s. 4
S.C., 1992, c. 47
b
L.C. (1996), ch. 7, art. 4
L.C. (1992), ch. 47
Canada Gazette Part I
1318
May 8, 1999
REGULATIONS AMENDING THE CONTRAVENTIONS REGULATIONS
AMENDMENTS
1
1. Item 1 of Part I.2 of Schedule I.1 to the Contraventions Regulations2 is replaced by the following:
Column I
Column II
Column III
Item
Provision of Boating
Restriction Regulations
Short-Form Description
Fine ($)
1.
2.2
(a) Owner of a pleasure craft greater than 7.5 kW, other than personal watercraft, allowing a person who is
under 12 years of age to operate it without prescribed supervision
(b) Master of a pleasure craft greater than 7.5 kW, other than personal watercraft, allowing a person who is
under 12 years of age to operate it without prescribed supervision
(c) Operator of a pleasure craft greater than 7.5 kW, other than personal watercraft, allowing a person who is
under 12 years of age to operate it without prescribed supervision
(d) Charterer of a pleasure craft greater than 7.5 kW, other than personal watercraft, allowing a person who is
under 12 years of age to operate it without prescribed supervision
(e) Hirer of a pleasure craft greater than 7.5 kW, other than personal watercraft, allowing a person who is
under 12 years of age to operate it without prescribed supervision
(f) Person in charge of a pleasure craft greater than 7.5 kW, other than personal watercraft, allowing a person
who is under 12 years of age to operate it without prescribed supervision
Operate a pleasure craft greater than 30 kW, other than personal watercraft, without prescribed supervision —
Person 12 or more but under 16 years of age
(a) Owner of a personal watercraft allowing a person who is under 12 years of age to operate it
(b) Master of a personal watercraft allowing a person who is under 12 years of age to operate it
(c) Operator of a personal watercraft allowing a person who is under 12 years of age to operate it
(d) Charterer of a personal watercraft allowing a person who is under 12 years of age to operate it
(e) Hirer of a personal watercraft allowing a person who is under 12 years of age to operate it
(f) Person in charge of a personal watercraft allowing a person who is under 12 years of age to operate it
Operate a personal watercraft — person 12 or more but under 16 years of age
Unauthorized placement of sign restricting boating
250
1.1
2.3
1.2
2.5(1)
1.3
1.4
2.5(2)
3(a)
250
250
250
250
250
100
250
250
250
250
250
250
100
150
RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LES CONTRAVENTIONS
MODIFICATIONS
1
1. L’article 1 de la partie I.2 de l’annexe I.1 du Règlement sur les contraventions2 est remplacé par ce qui suit :
Colonne I
Article
Disposition du Règlement sur les
restrictions à la conduite des bateaux
1.
2.2
1.1
2.3
1.2
2.5(1)
Colonne II
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
a) Propriétaire d’une embarcation de plaisance propulsée par un moteur de plus de 7,5 kW, autre
qu’une motomarine, permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire sans la
surveillance réglementaire
b) Capitaine d’une embarcation de plaisance propulsée par un moteur de plus de 7,5 kW, autre
qu’une motomarine, permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire sans la
surveillance réglementaire
c) Conducteur d’une embarcation de plaisance propulsée par un moteur de plus de 7,5 kW, autre
qu’une motomarine, permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire sans la
surveillance réglementaire
d) Affréteur d’une embarcation de plaisance propulsée par un moteur de plus de 7,5 kW, autre
qu’une motomarine, permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire sans la
surveillance réglementaire
e) Locataire d’une embarcation de plaisance propulsée par un moteur de plus de 7,5 kW, autre
qu’une motomarine, permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire sans la
surveillance réglementaire
f) Personne responsable d’une embarcation de plaisance propulsée par un moteur de plus de 7,5 kW,
autre qu’une motomarine, permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire sans la
surveillance réglementaire
Conduire, sans la surveillance réglementaire, une embarcation de plaisance propulsée par un moteur
de plus de 30 kW, autre qu’une motomarine — personne de 12 ans ou plus mais de moins de 16 ans
a) Propriétaire d’une motomarine permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire
b) Capitaine d’une motomarine permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire
c) Conducteur d’une motomarine permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire
d) Affréteur d’une motomarine permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire
250
———
———
1
1
2
SOR/96-254
SOR/96-313
2
DORS/96-254
DORS/96-313
250
250
250
250
250
100
250
250
250
250
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
Colonne I
Article
1.3
1.4
1319
Colonne II
Colonne III
Disposition du Règlement sur les
restrictions à la conduite des bateaux
Description abrégée
Amende ($)
250
250
2.5(2)
3a)
e) Locataire d’une motomarine permettant à une personne de moins de 12 ans de la conduire
f) Personne responsable d’une motomarine permettant à une personne de moins de 12 ans de la
conduire
Conduire une motomarine — personne de 12 ans ou plus mais de moins de 16 ans
Placer sans autorisation un écriteau restreignant la navigation
100
150
2. Part II3 of Schedule I.1 to the Regulations is replaced by the following:
PART II
Small Vessel Regulations
Item
Column I
Column II
Column III
Provision of Small Vessel
Regulations
Short-Form Description
Fine ($)
(a) Operate pleasure craft with equipment not meeting the prescribed standards
(b) Allow someone to operate pleasure craft with equipment not meeting the prescribed standards
(a) Operate pleasure craft without the prescribed equipment bearing a recognized official stamp, label or mark
(b) Allow someone to operate pleasure craft without the prescribed equipment bearing a recognized official
stamp, label or mark
(a) Operate pleasure craft not over 6 m with insufficient number of personal flotation devices or lifejackets of
appropriate type and size
(b) Allow someone to operate pleasure craft not over 6 m with insufficient number of personal flotation
devices or lifejackets of appropriate type and size
(a) Operate pleasure craft not over 6 m without a buoyant heaving line of at least 15 m
(b) Allow someone to operate pleasure craft not over 6 m without a buoyant heaving line of at least 15 m
(a) Operate pleasure craft not over 6 m without a manual propelling device or without an anchor with at least
15 m of cable, rope or chain
(b) Allow someone to operate pleasure craft not over 6 m without a manual propelling device or without an
anchor with at least 15 m of cable, rope or chain
(a) Operate pleasure craft not over 6 m without the prescribed bailer or manual water pump and hose
(b) Allow someone to operate pleasure craft not over 6 m without the prescribed bailer or manual water pump
and hose
(a) Operate pleasure craft not over 6 m without a prescribed fire extinguisher
(b) Allow someone to operate pleasure craft not over 6 m without a prescribed fire extinguisher
(a) Operate pleasure craft not over 6 m with neither a watertight flashlight nor a sufficient number of
prescribed pyrotechnic distress signals
(b) Allow someone to operate pleasure craft not over 6 m with neither a watertight flashlight nor a sufficient
number of prescribed pyrotechnic distress signals
(a) Operate pleasure craft not over 6 m without a sound-signalling device or appliance
(b) Allow someone to operate pleasure craft not over 6 m without a sound-signalling device or appliance
(a) Operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m with insufficient number of personal flotation devices or
lifejackets of appropriate type and size
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m with insufficient number of personal
flotation devices or lifejackets of appropriate type and size
(a) Operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m without a buoyant heaving line of at least 15 m or a
lifebuoy of the prescribed size attached to a buoyant heaving line of at least 15 m
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m without a buoyant heaving line of at
least 15 m or a lifebuoy of the prescribed size attached to a buoyant heaving line of at least 15 m
(a) Operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m, with a freeboard exceeding 0.5 m, without a reboarding
device
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m, with a freeboard exceeding 0.5 m,
without a reboarding device
(a) Operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m without a manual propelling device or without an anchor
with at least 15 m of cable, rope or chain
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m without a manual propelling device
and without an anchor with at least 15 m of cable, rope or chain
(a) Operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m without the prescribed bailer or manual water pump and
hose
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m without the prescribed bailer or manual
water pump and hose
100
100
100
1.
4 and 16.01(a)
2.
4 and 16.01(b)
3.
4, 16.02(1) and (2)(a) and
16.07, as the case may be
4.
4 and 16.02(1) and (2)(b)
5.
4 and 16.02(1) and (3)(a)
6.
4 and 16.02(1) and (3)(b)
7.
4 and 16.02(1) and (3)(c)
8.
4 and 16.02(1) and (4)
9.
4 and 16.02(1) and (5)(a)
10.
4, 16.03(1) and (2)(a) and
16.07, as the case may be
11.
12.
13.
14.
4 and 16.03(1) and (2)(b)
4 and 16.03(1) and (2)(c)
4 and 16.03(1) and (3)(a)
4 and 16.03(1) and (3)(b)
———
3
SOR/97-208
———
100
200
200
100
100
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
1320
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Column I
Column II
Column III
Item
Provision of Small Vessel
Regulations
Short-Form Description
Fine ($)
15.
4 and 16.03(1) and (3)(c)
200
16.
4 and 16.03(1) and (4)(a)
17.
4 and 16.03(1) and (4)(b)
(a) Operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m with insufficient number of prescribed fire extinguishers
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m with insufficient number of prescribed
fire extinguishers
(a) Operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m without a watertight flashlight
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m without a watertight flashlight
(a) Operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m with insufficient number of prescribed pyrotechnic
distress signals
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m with insufficient number of prescribed
pyrotechnic distress signals
(a) Operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m without a sound-signalling device or appliance
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 6 m but not over 8 m without a sound-signalling device or
appliance
(a) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m with insufficient number of personal flotation devices or
lifejackets of appropriate type and size
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m with insufficient number of personal
flotation devices or lifejackets of appropriate type and size
(a) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without a buoyant heaving line of at least 15 m
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without a buoyant heaving line of at
least 15 m
(a) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without prescribed lifebuoy attached to a buoyant
heaving line of at least 15 m
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without prescribed lifebuoy attached
to a buoyant heaving line of at least 15 m
(a) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m, with a freeboard exceeding 0.5 m, without a reboarding
device
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m, with a freeboard exceeding 0.5 m,
without a reboarding device
(a) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without an anchor with at least 30 m of cable, rope or
chain
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without an anchor with at least 30 m
of cable, rope or chain
(a) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without prescribed bailer
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without prescribed bailer
(c) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without prescribed manual water pump and hose
(d) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without prescribed manual water
pump and hose
(a) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m with insufficient number of prescribed fire
extinguishers
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m with insufficient number of
prescribed fire extinguishers
(a) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without a watertight flashlight
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without a watertight flashlight
(a) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m with insufficient number of prescribed pyrotechnic
distress signals
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m with insufficient number of
prescribed pyrotechnic distress signals
(a) Operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without a sound-signalling device or appliance
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 8 m but not over 12 m without a sound-signalling device or
appliance
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m with insufficient number of personal flotation devices
or lifejackets of appropriate type and size
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m with insufficient number of personal
flotation devices or lifejackets of appropriate type and size
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a buoyant heaving line of at least 15 m
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a buoyant heaving line of at
least 15 m
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without prescribed lifebuoy attached to a buoyant
heaving line of at least 15 m
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without prescribed lifebuoy attached
to a buoyant heaving line of at least 15 m
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a reboarding device
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a reboarding device
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without an anchor with at least 50 m of cable, rope or
chain
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without an anchor with at least 50 m
of cable, rope or chain
18.
4 and 16.03(1) and (5)(a)
19.
4, 16.04(1) and (2)(a) and
16.07, as the case may be
20.
4 and 16.04(1) and (2)(b)
21.
4 and 16.04(1) and (2)(c)
22.
23.
4 and 16.04(1) and (2)(d)
4 and 16.04(1) and (3)(a)
24.
4 and 16.04(1) and (3)(b)
25.
4 and 16.04(1) and (3)(c)
26.
4 and 16.04(1) and (4)(a)
27.
4 and 16.04(1) and (4)(b)
28.
4 and 16.04(1) and (5)(a)
29.
4, 16.05(1) and (2)(a) and
16.07, as the case may be
30.
4 and 16.05(1) and (2)(b)
31.
4 and 16.05(1) and (2)(c)
32.
4 and 16.05(1) and (2)(d)
33.
4 and 16.05(1) and (3)(a)
200
100
100
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1321
Column I
Column II
Item
Provision of Small Vessel
Regulations
Short-Form Description
Fine ($)
34.
4 and 16.05(1) and (3)(b)
100
35.
4 and 16.05(1) and (3)(c)(i)
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without bilge-pumping arrangements
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without bilge-pumping
arrangements
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a prescribed fire extinguisher at each access to
a space with a fuel-burning cooking appliance
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a prescribed fire
extinguisher at each access to a space with a fuel-burning cooking appliance
(c) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a prescribed fire extinguisher at each access to
a space with a fuel-burning heating appliance
(d) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a prescribed fire
extinguisher at each access to a space with a fuel-burning heating appliance
(e) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a prescribed fire extinguisher at each access to
a space with a fuel-burning refrigeration appliance
(f) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a prescribed fire
extinguisher at each access to a space with a fuel-burning refrigeration appliance
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a prescribed fire extinguisher at the entrance
to each accommodation space
36.
37.
4 and 16.05(1) and
(3)(c)(ii)
4 and 16.05(1) and (3)(c)(iii)
38.
4 and 16.05(1) and (3)(d)
39.
4 and 16.05(1) and (3)(e)
40.
4 and 16.05(1) and (4)(a)
41.
4 and 16.05(1) and (4)(b)
42.
43.
4 and 16.05(1) and (5)(a)
4, 16.06(1) and (2)(a) and
16.07, as the case may be
44.
4 and 16.06(1) and (2)(b)
45.
4 and 16.06(1) and (2)(c)
46.
4 and 16.06(1) and (2)(d)
47.
4 and 16.06(1) and (2)(e)
48.
4 and 16.06(1) and (3)(a)
49.
4 and 16.06(1) and (3)(b)
50.
4 and 16.06(1) and (3)(c)
51.
4 and 16.06(1) and (3)(d)
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a prescribed fire
extinguisher at the entrance to each accommodation space
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a prescribed fire extinguisher at the entrance
to the engine room space
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a prescribed fire
extinguisher at the entrance to the engine room space
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without an axe
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without an axe
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m with insufficient number of buckets of at least 10 L
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m with insufficient number of buckets
of at least 10 L
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a watertight flashlight
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m without a watertight flashlight
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m with insufficient number of prescribed pyrotechnic
distress signals
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m with insufficient number of
prescribed pyrotechnic distress signals
(a) Operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m with insufficient number of sound-signalling
appliances
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 12 m but not over 20 m with insufficient number of soundsignalling appliances
(a) Operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of personal flotation devices or lifejackets of
appropriate type and size
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of personal flotation devices
or lifejackets of appropriate type and size
(a) Operate pleasure craft over 20 m without a buoyant heaving line of at least 30 m
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without a buoyant heaving line of at least 30 m
(a) Operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of prescribed lifebuoys attached to a buoyant
heaving line of at least 30 m
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of prescribed lifebuoys
attached to a buoyant heaving line of at least 30 m
(a) Operate pleasure craft over 20 m without a lifting harness with appropriate rigging
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without a lifting harness with appropriate rigging
(a) Operate pleasure craft over 20 m without a reboarding device
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without a reboarding device
(a) Operate pleasure craft over 20 m without an anchor with at least 50 m of cable, rope or chain
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without an anchor with at least 50 m of cable, rope or
chain
(a) Operate pleasure craft over 20 m without bilge-pumping arrangements
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without bilge-pumping arrangements
(a) Operate pleasure craft over 20 m without a prescribed power-driven fire pump
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without a prescribed power-driven fire pump
(a) Operate pleasure craft over 20 m without a prescribed fire extinguisher at each access to a space with a
fuel-burning cooking appliance
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without a prescribed fire extinguisher at each access to
a space with a fuel-burning cooking appliance
(c) Operate pleasure craft over 20 m without a prescribed fire extinguisher at each access to a space with a
fuel-burning heating appliance
(d) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without a prescribed fire extinguisher at each access to
a space with a fuel-burning heating appliance
Column III
100
200
200
200
200
200
200
200
200
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
200
200
200
200
200
200
1322
Item
52.
53.
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Column I
Column II
Column III
Provision of Small Vessel
Regulations
Short-Form Description
Fine ($)
4 and 16.06(1) and (3)(d)(ii)
4 and 16.06(1) and (3)(d)(iii)
54.
4 and 16.06(1) and (3)(e)
55.
4 and 16.06(1) and (3)(f)
56.
4 and 16.06(1) and (4)(a)
57.
4 and 16.06(1) and (4)(b)
58.
4 and 16.06(1) and (5)(a)
59.
60.
61.
62.
63.
64.
65.
66.
4(1)(b)
4(2)(b)
8(1)
13(1)
13(2)
14(3)
15
19(a)
67.
19(b)
68.
69.
70.
71.
72.
73.
24(a)
24(b)
24(c)
24(d)
25
25.1(3)
74.
75.
37(1)
38(1)(a)
76.
38(1)(b)
77.
78.
79.
38(2)
38(3)(a)
38(3)(b)
(e) Operate pleasure craft over 20 m without a prescribed fire extinguisher at each access to a space with a
fuel-burning refrigeration appliance
(f) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without a prescribed fire extinguisher at each access to
a space with a fuel-burning refrigeration appliance
(a) Operate pleasure craft over 20 m without a prescribed fire extinguisher at the entrance to each
accommodation space
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without a prescribed fire extinguisher at the entrance
to each accommodation space
(a) Operate pleasure craft over 20 m without a prescribed fire extinguisher at the entrance to the engine room
space
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without prescribed fire extinguisher at the entrance to
the engine room space
(a) Operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of axes
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of axes
(a) Operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of buckets of at least 10 L
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of buckets of at least 10 L
(a) Operate pleasure craft over 20 m without a watertight flashlight
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m without a watertight flashlight
(a) Operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of prescribed pyrotechnic distress signals
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of prescribed pyrotechnic
distress signals
(a) Operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of prescribed sound-signalling appliances
(b) Allow someone to operate pleasure craft over 20 m with insufficient number of prescribed soundsignalling appliances
Operate small vessel with equipment not in good working order
Allow a person to operate pleasure craft with equipment not in good working order
Operate vessel without licence
Operate vessel with licence number not marked in prescribed manner
Operate vessel marked with a number that could be mistaken for the licence number
Failure to mark dealer’s licence number in prescribed manner
Failure to produce licence within a reasonable time
(a) Operate pleasure craft without applicable plate
(b) Operate pleasure craft without hull identification number
(c) Allow a person to operate pleasure craft without applicable plate
(d) Allow a person to operate pleasure craft without hull identification number
(a) Failure by manufacturer to ensure, before the initial transfer of ownership, that the pleasure craft has the
applicable plate
(b) Failure by importer to ensure, before the initial transfer of ownership, that the pleasure craft has the
applicable plate
(c) Failure by owner to ensure that the pleasure craft has the applicable plate
(d) Failure by manufacturer to ensure, before the initial transfer of ownership, that the pleasure craft is marked
with a hull identification number
(e) Failure by importer to ensure, before the initial transfer of ownership, that the pleasure craft is marked
with a hull identification number
(f) Failure by owner to ensure that the pleasure craft is marked with a hull identification number
Unlawfully remove a plate
Alter or tamper with a plate
Supply a label or marking that falsely purports to be a plate
Attach to pleasure craft a label or marking that falsely purports to be a plate
Failure to apply for a new plate
(a) Remove hull identification number
(b) Alter or tamper with hull identification number
Operation of power-driven vessel within five miles of shore without noise abatement mechanism
(a) Install in a small vessel a fixed fuel tank or line in a manner permitting leakage of fuel
(b) Maintain in a small vessel a fixed fuel tank or line in a manner permitting leakage of fuel
(c) Fuel small vessel in a manner permitting leakage of fuel
(a) Install in a small vessel a fixed fuel tank or line in a manner permitting spillage of fuel into hull
(b) Maintain in a small vessel a fixed fuel tank or line in a manner permitting spillage of fuel into hull
(c) Fuel small vessel in a manner permitting spillage of fuel into hull
Knowingly allow leakage of fuel within or from a small vessel
Fuel portable tank in a pleasure craft that is dockside or beached
Fuel fixed tank in a pleasure craft that is dockside or beached when another person is on board
200
200
200
200
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
200
200
200
200
100
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1323
Column I
Column II
Column III
Item
Provision of Small Vessel
Regulations
Short-Form Description
Fine ($)
80.
38(4)
100
100
100
100
81.
38(5)
82.
83.
84.
39
40(1)
40(2)
85.
40(3)
(a) Failure to close all doors, windows and ports before fuelling
(b) Failure to switch off all electrical equipment before fuelling
(c) Failure to shut off all engines before fuelling
(d) Failure to extinguish all open flames and pilot lights before fuelling
Install below deck or enclose by boxing on a small vessel a gasoline-fuelled inboard engine without the
carburator being fitted with flame arrestors
Failure to operate engine space blower for at least 4 min before starting up gasoline-powered small vessel
Install fuel-burning appliance or system in a small vessel contrary to manufacturer’s recommendations
(a) Install a gaseous fuel-burning appliance or system in a small vessel carrying passengers
(b) Install a liquefied petroleum gas-burning appliance or system in a small vessel carrying passengers
(c) Install a compressed natural gas-burning appliance or system in a small vessel carrying passengers
(d) Install a naphtha-burning appliance or system in a small vessel carrying passengers
(e) Carry a gaseous fuel-burning appliance or system in a small vessel carrying passengers
(f) Carry a liquefied petroleum gas-burning appliance or system in a small vessel carrying passengers
(g) Carry a compressed natural gas-burning appliance or system in a small vessel carrying passengers
(h) Carry a naphtha-burning appliance or system in a small vessel carrying passengers
(a) Install in a small vessel gaseous fuel-burning appliance or system in a manner permitting ingress of the
fuel below the deck
(b) Install in a small vessel liquefied petroleum gas-burning appliance or system in a manner permitting
ingress of the gas below the deck
(c) Install in a small vessel compressed natural gas-burning appliance or system in a manner permitting
ingress of the gas below the deck
(d) Install in a small vessel naphtha-burning appliance or system in a manner permitting ingress of the
naphtha below the deck
(a) Use a small vessel to tow a person on water without a person on board keeping watch
(b) Use a small vessel to tow a person on water without seating space on board for the person being towed
(c) Use a small vessel to tow a person on water without a personal flotation device or lifejacket on board for
the person being towed
(d) Use a small vessel to tow a person on water during the period beginning one hour after sunset and ending
at sunrise
(e) Use a small vessel to tow a person in the air without a person on board keeping watch
(f) Use a small vessel to tow a person in the air without seating space on board for the person being towed
(g) Use a small vessel to tow a person in the air without a personal flotation device or lifejacket on board for
the person being towed
(h) Use a small vessel to tow a person in the air during the period beginning one hour after sunset and ending
at sunrise
Tow oneself by remote-controlled small vessel
Operate propeller-driven surfboard-type craft
Operate small vessel in a careless manner
Failure to comply with requirements of peace officer
86.
87.
88.
89.
90.
41(1)
42(a)
42(b)
43
75
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
200
100
2. La partie II3 de l’annexe I.1 du même règlement est remplacée par ce qui suit :
PARTIE II
Règlement sur les petits bâtiments
Colonne I
Article
Disposition du Règlement
sur les petits bâtiments
1.
4 et 16.01a)
2.
4 et 16.01b)
3.
4, 16.02(1) et (2)a) et 16.07,
selon le cas
———
3
DORS/97-208
Colonne II
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
a) Utiliser une embarcation de plaisance dont l’équipement n’est pas conforme aux normes prescrites
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance dont l’équipement n’est pas
conforme aux normes prescrites
a) Utiliser une embarcation de plaisance dont l’équipement réglementaire ne porte pas une estampille,
étiquette ou marque officielle reconnue
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance dont l’équipement réglementaire ne
porte pas une estampille, étiquette ou marque officielle reconnue
a) Utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m avec une quantité insuffisante de vêtements de
flottaison individuels ou de gilets de sauvetage de bonne taille et du type approprié
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m avec une quantité
insuffisante de vêtements de flottaison individuels ou de gilets de sauvetage de bonne taille et du type
approprié
100
———
100
100
100
200
200
1324
Canada Gazette Part I
Colonne I
Article
Disposition du Règlement
sur les petits bâtiments
4.
4 et 16.02(1) et (2)b)
5.
4 et 16.02(1) et (3)a)
6.
4 et 16.02(1) et (3)b)
7.
4 et 16.02(1) et (3)c)
8.
4 et 16.02(1) et (4)
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
4 et 16.02(1) et (5)a)
4, 16.03(1), (2)a) et 16.07,
selon le cas
4 et 16.03(1) et (2)b)
4 et 16.03(1) et (2)c)
4 et 16.03(1) et (3)a)
4 et 16.03(1) et (3)b)
4 et 16.03(1) et (3)c)
4 et 16.03(1) et (4)a)
4 et 16.03(1) et (4)b)
4 et 16.03(1) et (5)a)
4, 16.04(1) et (2)a) et 16.07,
selon le cas
May 8, 1999
Colonne II
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
a) Utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans ligne d’attrape flottante d’au moins 15 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans ligne d’attrape
flottante d’au moins 15 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans dispositif de propulsion manuelle et sans
ancre fixée à un câble, un cordage ou une chaîne d’au moins 15 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans dispositif de
propulsion manuelle et sans ancre fixée à un câble, un cordage ou une chaîne d’au moins 15 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans l’écope ni la pompe à eau manuelle avec
boyau réglementaires
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans l’écope ni la
pompe à eau manuelle avec boyau réglementaires
a) Utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans l’extincteur réglementaire
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans l’extincteur
réglementaire
a) Utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans lampe de poche étanche ni signaux
pyrotechniques de détresse réglementaires en nombre suffisant
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans lampe de poche
étanche ni signaux pyrotechniques de détresse réglementaires en nombre suffisant
a) Utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans dispositif ou appareil de signalisation
sonore
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance d’au plus 6 m sans dispositif ou
appareil de signalisation sonore
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m avec une quantité
insuffisante de vêtements de flottaison individuels ou de gilets de sauvetage de bonne taille et du type
approprié
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m
avec une quantité insuffisante de vêtements de flottaison individuels ou de gilets de sauvetage de
bonne taille et du type approprié
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m sans ligne d’attrape
flottante d’au moins 15 m ni la bouée de sauvetage réglementaire fixée à une ligne d’attrape flottante
d’au moins 15 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m
sans ligne d’attrape flottante d’au moins 15 m ni la bouée de sauvetage réglementaire fixée à une
ligne d’attrape flottante d’au moins 15 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m avec franc-bord de plus
de 0,5 m sans dispositif de remontée à bord
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m
avec franc-bord de plus de 0,5 m sans dispositif de remontée à bord
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m sans dispositif de
propulsion manuelle et sans ancre fixée à un câble, un cordage ou une chaîne d’au moins 15 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m
sans dispositif de propulsion manuelle et sans ancre fixée à un câble, un cordage ou une chaîne d’au
moins 15 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m sans l’écope ni la pompe
à eau manuelle avec boyau réglementaires
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m
sans l’écope ni la pompe à eau manuelle avec boyau réglementaires
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m avec une quantité
insuffisante d’extincteurs réglementaires
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m
avec une quantité insuffisante d’extincteurs réglementaires
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m sans lampe de poche
étanche
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m
sans lampe de poche étanche
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m avec une quantité
insuffisante de signaux pyrotechniques de détresse réglementaires
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m
avec une quantité insuffisante de signaux pyrotechniques de détresse réglementaires
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m sans dispositif ou appareil
de signalisation sonore
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 6 m mais d’au plus 8 m
sans dispositif ou appareil de signalisation sonore
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m avec une quantité
insuffisante de vêtements de flottaison individuels ou de gilets de sauvetage de bonne taille et du type
approprié
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
avec une quantité insuffisante de vêtements de flottaison individuels ou de gilets de sauvetage de
bonne taille et du type approprié
100
100
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
100
100
200
200
Le 8 mai 1999
Colonne I
Article
Disposition du Règlement
sur les petits bâtiments
20.
4 et 16.04(1) et (2)b)
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
4 et 16.04(1) et (2)c)
4 et 16.04(1) et (2)d)
4 et 16.04(1) et (3)a)
4 et 16.04(1) et (3)b)
4 et 16.04(1) et (3)c)
4 et 16.04(1) et (4)a)
4 et 16.04(1) et (4)b)
4 et 16.04(1) et (5)a)
4, 16.05(1) et (2)a) et
16.07, selon le cas
4 et 16.05(1) et (2)b)
4 et 16.05(1) et (2)c)
4 et 16.05(1) et (2)d)
4 et 16.05(1) et (3)a)
4 et 16.05(1) et (3)b)
4 et 16.05(1) et (3)c)(i)
Gazette du Canada Partie I
1325
Colonne II
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m sans ligne d’attrape
flottante d’au moins 15 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
sans ligne d’attrape flottante d’au moins 15 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m sans la bouée de
sauvetage réglementaire fixée à une ligne d’attrape flottante d’au moins 15 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
sans la bouée de sauvetage réglementaire fixée à une ligne d’attrape flottante d’au moins 15 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m avec franc-bord de plus
de 0,5 m sans dispositif de remontée à bord
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
avec franc-bord de plus de 0,5 m sans dispositif de remontée à bord
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m sans ancre fixée à un
câble, un cordage ou une chaîne d’au moins 30 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
sans ancre fixée à un câble, un cordage ou une chaîne d’au moins 30 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m sans l’écope
réglementaire
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
sans l’écope réglementaire
c) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m sans la pompe à eau
manuelle avec boyau réglementaire
d) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
sans la pompe à eau manuelle avec boyau réglementaire
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m avec une quantité
insuffisante d’extincteurs réglementaires
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
avec une quantité insuffisante d’extincteurs réglementaires
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m sans lampe de poche
étanche
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
sans lampe de poche étanche
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m avec une quantité
insuffisante de signaux pyrotechniques de détresse réglementaires
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
avec une quantité insuffisante de signaux pyrotechniques de détresse réglementaires
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m sans dispositif ou
appareil de signalisation sonore
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 8 m mais d’au plus 12 m
sans dispositif ou appareil de signalisation sonore
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m avec une quantité
insuffisante de vêtements de flottaison individuels ou gilets de sauvetage de bonne taille et du type
approprié
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m avec une quantité insuffisante de vêtements de flottaison individuels ou gilets de sauvetage de
bonne taille et du type approprié
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans ligne d’attrape
flottante d’au moins 15 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans ligne d’attrape flottante d’au moins 15 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans la bouée de
sauvetage réglementaire fixée à une ligne d’attrape flottante d’au moins 15 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans la bouée de sauvetage réglementaire fixée à une ligne d’attrape flottante d’au moins 15 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans dispositif de
remontée à bord
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans dispositif de remontée à bord
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans ancre fixée à un
câble, un cordage ou une chaîne d’au moins 50 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans ancre fixée à un câble, un cordage ou une chaîne d’au moins 50 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans installation
d’épuisement de cale
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans installation d’épuisement de cale
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans l’extincteur
réglementaire à chacune des entrées de la pièce où se trouve un appareil de cuisson au carburant
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
200
1326
Canada Gazette Part I
Colonne I
Article
36.
37.
Disposition du Règlement
sur les petits bâtiments
4 et 16.05(1) et (3)c)(ii)
4 et 16.05(1) et (3)c)(iii)
38.
4 et 16.05(1) et (3)d)
39.
4 et 16.05(1) et (3)e)
40.
41.
42.
43.
44.
45.
46.
4 et 16.05(1) et (4)a)
4 et 16.05(1) et (4)b)
4 et 16.05(1) et (5)a)
4, 16.06(1) et (2)a) et 16.07,
selon le cas
4 et 16.06(1) et (2)b)
4 et 16.06(1) et (2)c)
4 et 16.06(1) et (2)d)
47.
4 et 16.06(1) et (2)e)
48.
4 et 16.06(1) et (3)a)
49.
4 et 16.06(1) et (3)b)
May 8, 1999
Colonne II
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans l’extincteur réglementaire à chacune des entrées de la pièce où se trouve un appareil de
cuisson au carburant
c) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans l’extincteur
réglementaire à chacune des entrées de la pièce où se trouve un appareil de chauffage au carburant
d) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans l’extincteur réglementaire à chacune des entrées de la pièce où se trouve un appareil de
chauffage au carburant
e) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans l’extincteur
réglementaire à chacune des entrées de la pièce où se trouve un appareil de réfrigération au carburant
f) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m
sans l’extincteur réglementaire à chacune des entrées de la pièce où se trouve un appareil de
réfrigération au carburant
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans l’extincteur
réglementaire à l’entrée de chacun des locaux habités
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans l’extincteur réglementaire à l’entrée de chacun des locaux habités
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans l’extincteur
réglementaire à l’entrée de la chambre des machines
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans l’extincteur réglementaire à l’entrée de la chambre des machines
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans hache
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans hache
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m avec une quantité
insuffisante de seaux d’au moins 10 L
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m avec une quantité insuffisante de seaux d’au moins 10 L
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m sans lampe de poche
étanche
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m sans lampe de poche étanche
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m avec une quantité
insuffisante de signaux pyrotechniques de détresse réglementaires
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m avec une quantité insuffisante de signaux pyrotechniques de détresse réglementaires
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus 20 m avec une quantité
insuffisante d’appareils de signalisation sonore
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 12 m mais d’au plus
20 m avec une quantité insuffisante d’appareils de signalisation sonore
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité insuffisante de vêtements
de flottaison individuels ou gilets de sauvetage de bonne taille et du type approprié
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité
insuffisante de vêtements de flottaison individuels ou gilets de sauvetage de bonne taille et du type
approprié
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans ligne d’attrape flottante d’au moins
30 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans ligne d’attrape
flottante d’au moins 30 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité insuffisante de bouées de
sauvetage réglementaires fixées à une ligne d’attrape flottante d’au moins 30 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité
insuffisante de bouées de sauvetage réglementaires fixées à une ligne d’attrape flottante d’au moins
30 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans harnais de levage muni d’un cordage
approprié
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans harnais de
levage muni d’un cordage approprié
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans dispositif de remontée à bord
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans dispositif de
remontée à bord
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans ancre fixée à un câble, un cordage ou
une chaîne d’au moins 50 m
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans ancre fixée à
un câble, un cordage ou une chaîne d’au moins 50 m
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans installation d’épuisement de cale
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans installation
d’épuisement de cale
200
200
200
200
200
200
200
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
Le 8 mai 1999
Colonne I
Article
Disposition du Règlement
sur les petits bâtiments
50.
4 et 16.06(1) et (3)c)
51.
52.
53.
4 et 16.06(1) et (3)d)
4 et 16.06(1) et (3)d)(ii)
4 et 16.06(1) et (3)d)(iii)
54.
4 et 16.06(1) et (3)e)
55.
4 et 16.06(1) et (3)f)
56.
4 et 16.06(1) et (4)a)
57.
4 et 16.06(1) et (4)b)
58.
4 et 16.06(1) et (5)a)
59.
60.
4(1)b)
4(2)b)
61.
62.
63.
64.
65.
66.
8(1)
13(1)
13(2)
14(3)
15
19a)
67.
19b)
68.
24a)
Gazette du Canada Partie I
1327
Colonne II
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans la pompe à incendie à propulsion
mécanique réglementaire
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans la pompe à
incendie à propulsion mécanique réglementaire
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans l’extincteur réglementaire à chacune
des entrées de la pièce où se trouve un appareil de cuisson au carburant
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans l’extincteur
réglementaire à chacune des entrées de la pièce où se trouve un appareil de cuisson au carburant
c) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans l’extincteur réglementaire à chacune
des entrées de la pièce où se trouve un appareil de chauffage au carburant
d) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans l’extincteur
réglementaire à chacune des entrées de la pièce où se trouve un appareil de chauffage au carburant
e) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans l’extincteur réglementaire à chacune
des entrées de la pièce où se trouve un appareil de réfrigération au carburant
f) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans l’extincteur
réglementaire à chacune des entrées de la pièce où se trouve un appareil de réfrigération au carburant
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans l’extincteur réglementaire à l’entrée de
chacun des locaux habités
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans l’extincteur
réglementaire à l’entrée de chacun des locaux habités
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans l’extincteur réglementaire à l’entrée de
la chambre des machines
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans l’extincteur
réglementaire à l’entrée de la chambre des machines
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité insuffisante de haches
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité
insuffisante de haches
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité insuffisante de seaux d’au
moins 10 L
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité
insuffisante de seaux d’au moins 10 L
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans lampe de poche étanche
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m sans lampe de
poche étanche
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité insuffisante de signaux
pyrotechniques de détresse réglementaires
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité
insuffisante de signaux pyrotechniques de détresse réglementaires
a) Utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité insuffisante d’appareils
de signalisation sonore réglementaires
b) Permettre à quelqu’un d’utiliser une embarcation de plaisance de plus de 20 m avec une quantité
insuffisante d’appareils de signalisation sonore réglementaires
Utiliser un petit bâtiment avec de l’équipement en mauvais état
Permettre à une personne d’utiliser une embarcation de plaisance avec de l’équipement en mauvais
état
Utiliser un bâtiment sans permis
Utiliser un bâtiment dont le numéro de permis n’est pas marqué de manière réglementaire
Utiliser un bâtiment portant un numéro susceptible d’être pris pour le numéro de permis
Défaut d’inscrire le numéro du permis de commerçant de manière réglementaire
Défaut de présenter le permis dans un délai raisonnable
a) Utiliser une embarcation de plaisance sans la plaque requise
b) Utiliser une embarcation de plaisance non marquée du numéro d’identification de coque
c) Permettre à une personne d’utiliser une embarcation de plaisance sans la plaque requise
d) Permettre à une personne d’utiliser une embarcation de plaisance non marquée du numéro
d’identification de coque
a) Défaut de la part du fabricant de s’assurer, avant le transfert initial du titre de propriété, que
l’embarcation de plaisance porte la plaque requise
b) Défaut de la part de l’importateur de s’assurer, avant le transfert initial du titre de propriété, que
l’embarcation de plaisance porte la plaque requise
c) Défaut de la part du propriétaire de s’assurer que l’embarcation de plaisance porte la plaque
requise
d) Défaut de la part du fabricant de s’assurer, avant le transfert initial du titre de propriété, que
l’embarcation de plaisance porte un numéro d’identification de coque
e) Défaut de la part de l’importateur de s’assurer, avant le transfert initial du titre de propriété, que
l’embarcation de plaisance porte un numéro d’identification de coque
f) Défaut de la part du propriétaire de s’assurer que l’embarcation de plaisance porte un numéro
d’identification de coque
Enlever illégalement une plaque
200
200
200
200
200
200
200
200
200
200
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
200
Canada Gazette Part I
1328
Colonne I
Article
Disposition du Règlement
sur les petits bâtiments
69.
70.
71.
24b)
24c)
24d)
72.
73.
25
25.1(3)
74.
37(1)
75.
38(1)a)
76.
38(1)b)
77.
78.
79.
38(2)
38(3)a)
38(3)b)
80.
38(4)
81.
38(5)
82.
39
83.
40(1)
84.
40(2)
85.
86.
40(3)
41(1)
May 8, 1999
Colonne II
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
Modifier ou falsifier une plaque
Fournir une étiquette ou marque faussement présentée comme plaque
Apposer à une embarcation de plaisance une étiquette ou marque faussement présentée comme
plaque
Défaut de faire une nouvelle demande de plaque
a) Enlever un numéro d’identification de coque
b) Modifier ou falsifier un numéro d’identification de coque
Utiliser, à cinq milles ou moins de la rive, un bâtiment à propulsion mécanique sans mécanisme de
réduction du bruit
a) Installer un réservoir à carburant fixe ou une conduite d’alimentation en carburant fixe dans un
petit bâtiment de manière à permettre des fuites de carburant
b) Entretenir un réservoir à carburant fixe ou une conduite d’alimentation en carburant fixe dans un
petit bâtiment de manière à permettre des fuites de carburant
c) Ravitailler un petit bâtiment de manière à permettre des fuites de carburant
a) Installer un réservoir à carburant fixe ou une conduite d’alimentation en carburant fixe dans un
petit bâtiment de manière à permettre un déversement de carburant dans la coque
b) Entretenir un réservoir à carburant fixe ou une conduite d’alimentation en carburant fixe dans un
petit bâtiment de manière à permettre un déversement de carburant dans la coque
c) Ravitailler un petit bâtiment de manière à permettre un déversement de carburant dans la coque
Permettre sciemment des fuites de carburant à l’intérieur ou en provenance d’un petit bâtiment
Ravitailler un petit bâtiment qui est muni d’un réservoir portatif et qui est à quai ou à sec
Ravitailler un petit bâtiment qui est muni d’un réservoir fixe et qui est à quai ou à sec, pendant
qu’une autre personne est à bord
a) Défaut de fermer les portes, hublots et sabords avant le ravitaillement
b) Défaut d’éteindre l’équipement électrique avant le ravitaillement
c) Défaut de couper les moteurs avant le ravitaillement
d) Défaut d’éteindre les flammes nues et veilleuses avant le ravitaillement
À bord d’un petit bâtiment, installer au-dessous des ponts ou renfermer dans un encaissement un
moteur intérieur à essence, sans que le carburateur soit muni de pare-flammes
Défaut de faire fonctionner le ventilateur de l’espace du moteur pendant au moins 4 min avant de
démarrer un petit bâtiment à moteur à essence
Installer dans un petit bâtiment un appareil ou système à combustion contrairement aux
recommandations du fabricant
a) Installer un appareil ou système au combustible gazeux dans un petit bâtiment transportant des
passagers
b) Installer un appareil ou système au gaz de pétrole liquéfié dans un petit bâtiment transportant des
passagers
c) Installer un appareil ou système au gaz naturel comprimé dans un petit bâtiment transportant des
passagers
d) Installer un appareil ou système au naphte dans un petit bâtiment transportant des passagers
e) Transporter un appareil ou système au combustible gazeux à bord d’un petit bâtiment transportant
des passagers
f) Transporter un appareil ou système au gaz de pétrole liquéfié à bord d’un petit bâtiment
transportant des passagers
g) Transporter un appareil ou système au gaz naturel comprimé à bord d’un petit bâtiment
transportant des passagers
h) Transporter un appareil ou système au naphte à bord d’un petit bâtiment transportant des passagers
a) Installer dans un petit bâtiment un appareil ou système au combustible gazeux de manière à
permettre au combustible de pénétrer sous le pont
b) Installer dans un petit bâtiment un appareil ou système au gaz de pétrole liquéfié de manière à
permettre au gaz de pénétrer sous le pont
c) Installer dans un petit bâtiment un appareil ou système au gaz naturel comprimé de manière à
permettre au gaz de pénétrer sous le pont
d) Installer dans un petit bâtiment un appareil ou système au naphte de manière à permettre au naphte
de pénétrer sous le pont
a) Utiliser un petit bâtiment pour remorquer une personne sur l’eau sans qu’il y ait à bord une autre
personne pour la surveiller
b) Utiliser un petit bâtiment pour remorquer une personne sur l’eau sans qu’il y ait à bord une place
assise pour elle
c) Utiliser un petit bâtiment pour remorquer une personne sur l’eau sans qu’il y ait à bord de vêtement
de flottaison individuel ou de gilet de sauvetage pour elle
d) Utiliser un petit bâtiment pour remorquer une personne sur l’eau au cours de la période
commençant une heure après le coucher du soleil et se terminant à son lever
e) Utiliser un petit bâtiment pour remorquer une personne dans les airs sans qu’il y ait à bord une
autre personne pour la surveiller
f) Utiliser un petit bâtiment pour remorquer une personne dans les airs sans qu’il y ait à bord une
place assise pour elle
200
200
200
100
200
200
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
100
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
Colonne I
Article
87.
88.
89.
90.
1329
Colonne II
Colonne III
Disposition du Règlement
sur les petits bâtiments
Description abrégée
Amende ($)
42a)
42b)
43
75
g) Utiliser un petit bâtiment pour remorquer une personne dans les airs sans qu’il y ait à bord de
vêtement de flottaison individuel ou de gilet de sauvetage pour elle
h) Utiliser un petit bâtiment pour remorquer une personne dans les airs au cours de la période
commençant une heure après le coucher du soleil et se terminant à son lever
Se faire remorquer par un petit bâtiment télécommandé
Utiliser une embarcation de type planche de surf mue par un moteur à hélice
Utiliser un petit bâtiment de manière imprudente
Défaut de se conformer aux exigences d’un agent de la sûreté
100
100
100
100
200
100
3. Schedule I.1 to the Regulations is amended by adding the following after Part III:
PART IV
Competency of Operators of Pleasure Craft Regulations
Column I
Column II
Item
Provision of Competency of Operators
of Pleasure Craft Regulations
Short-Form Description
1.
3(1)(a)
2.
Fine ($)
(a) Operate on or after September 15, 1999 a power-driven pleasure craft without prescribed
competency — person born after April 1, 1983
(b) Operate on or after September 15, 2002 a power-driven pleasure craft less than 4 m in length
without prescribed competency — person born before April 2, 1983
(c) Operate on or after September 15, 2009 a power-driven pleasure craft without prescribed
competency — person born before April 2, 1983
(a) Failure on or after September 15, 1999 to have on board a proof of competency — Canadian
resident born after April 1, 1983
(b) Failure on or after September 15, 2002 to have on board a proof of competency — Canadian
resident born before April 2, 1983 operating a power-driven pleasure craft less than 4 m
(c) Failure on or after September 15, 2009 to have on board a proof of competency — Canadian
resident born before April 2, 1983
(d) Failure on or after September 15, 1999 to have on board a proof of competency — non-resident
born after April 1, 1983 whose pleasure craft is in Canada for 45 or more consecutive days
(e) Failure on or after September 15, 2002 to have on board a proof of competency — non-resident
born before April 2, 1983 whose pleasure craft of less than 4 m is in Canada for 45 or more
consecutive days
(f) Failure on or after September 15, 2009 to have on board a proof of competency — non-resident
born before April 2, 1983 whose pleasure craft is in Canada for 45 or more consecutive days
(g) Failure to have on board a proof of age
Failure by a non-resident to have on board a proof of residency
3(1)(b)
3.
Column III
3(3)
250
250
250
250
250
250
250
250
250
250
250
3. L’annexe I.1 du même règlement est modifiée par adjonction, après la partie III, de ce qui suit :
PARTIE IV
Règlement sur la compétence des conducteurs d’embarcations de plaisance
Colonne I
Article
Disposition du Règlement sur la
compétence des conducteurs
d’embarcations de plaisance
1.
3(1)a)
2.
3(1)b)
Colonne II
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
a) Conduire, le 15 septembre 1999 ou après cette date, une embarcation de plaisance à propulsion
mécanique sans la compétence requise — personne née après le 1er avril 1983
b) Conduire, le 15 septembre 2002 ou après cette date, une embarcation de plaisance à propulsion
mécanique de moins de 4 m sans la compétence requise — personne née avant le 2 avril 1983
c) Conduire, le 15 septembre 2009 ou après cette date, une embarcation de plaisance à propulsion
mécanique sans la compétence requise — personne née avant le 2 avril 1983
a) Défaut, le 15 septembre 1999 ou après cette date, de porter à bord une preuve de compétence —
résident canadien né après le 1er avril 1983
b) Défaut, le 15 septembre 2002 ou après cette date, de porter à bord une preuve de compétence —
résident canadien né avant le 2 avril 1983 conduisant une embarcation de plaisance à propulsion
mécanique de moins de 4 m
c) Défaut, le 15 septembre 2009 ou après cette date, de porter à bord une preuve de compétence —
résident canadien né avant le 2 avril 1983
250
250
250
250
250
250
Canada Gazette Part I
1330
Colonne I
Article
3.
May 8, 1999
Colonne II
Colonne III
Disposition du Règlement sur la
compétence des conducteurs
d’embarcations de plaisance
Description abrégée
Amende ($)
3(3)
d) Défaut, le 15 septembre 1999 ou après cette date, de porter à bord une preuve de compétence —
non-résident né après le 1er avril 1983 dont l’embarcation de plaisance se trouve au Canada pour
45 jours consécutifs ou plus
e) Défaut, le 15 septembre 2002 ou après cette date, de porter à bord une preuve de compétence —
non-résident né avant le 2 avril 1983 dont l’embarcation de plaisance de moins de 4 m se trouve au
Canada pour 45 jours consécutifs ou plus
f) Défaut, le 15 septembre 2009 ou après cette date, de porter à bord une preuve de compétence —
non-résident né avant le 2 avril 1983 dont l’embarcation de plaisance se trouve au Canada pour
45 jours consécutifs ou plus
g) Défaut de porter à bord une preuve d’âge
Défaut de la part du non-résident de porter à bord une preuve de résidence
250
250
250
250
250
4. The Regulations are amended by adding the following after Schedule XIII:
SCHEDULE XIV
(Sections 1 to 3)
TOBACCO ACT
Column I
Item
1.
2.
Column II
Column III
Provision of Tobacco Act
Short-Form Description
Fine ($)
6
8
Failure to provide prescribed information about a tobacco product or its emissions
(a) Furnish a tobacco product to a young person in a public place
500
500
Young person: 100
500
Young person: 100
200
500
500
500
(b) Furnish a tobacco product to a young person in a place to which the public reasonably has access
3.
4.
5.
6.
9
10(1)
11
12(a)
7.
12(b)
8.
38(1)
9.
38(2)
10.
39(3)
Failure to post prescribed signs
Sell cigarettes in a package containing fewer than 20 cigarettes
Sell a tobacco product by means of a self-service display
(a) Furnish a tobacco product by means of a dispensing device situated in an unauthorized location
(b) Permit the furnishing of a tobacco product by means of a dispensing device situated in an
unauthorized location
(a) Furnish a tobacco product by means of a non-complying dispensing device
(b) Permit the furnishing of a tobacco product by means of a non-complying dispensing device
(a) Failure to provide an inspector with all reasonable assistance
(b) Failure to furnish an inspector with required information
(a) Obstruct or hinder an inspector
(b) Knowingly make a false or misleading statement to an inspector
(a) Remove a tobacco product or other thing seized without being authorized by an inspector
(b) Alter or interfere with a tobacco product or other thing seized without being authorized by an
inspector
500
500
500
500
500
500
500
500
500
4. Le même règlement est modifié par adjonction, après l’annexe XIII, de ce qui suit :
ANNEXE XIV
(articles 1 à 3)
LOI SUR LE TABAC
Colonne I
Article
Disposition de la Loi sur le
tabac
1.
6
2.
8
Colonne II
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
Défaut de fournir les renseignements exigés par les règlements en ce qui touche le produit et ses
émissions
a) Fournir des produits du tabac à un jeune dans un lieu public
b) Fournir des produits du tabac à un jeune dans un lieu où le public a normalement accès
3.
4.
9
10(1)
Défaut de placer les affiches réglementaires
Vendre des cigarettes dans un emballage contenant moins de 20 cigarettes
500
500
Adolescent : 100
500
Adolescent : 100
200
500
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
Colonne I
Article
5.
6.
Disposition de la Loi sur le
tabac
11
12a)
7.
12b)
8.
38(1)
9.
38(2)
10.
39(3)
Colonne II
Colonne III
Description abrégée
Amende ($)
Vendre des produits du tabac au moyen d’un libre-service
a) Fournir des produits du tabac au moyen d’un appareil distributeur placé dans un endroit non
autorisé
b) Laisser fournir des produits du tabac au moyen d’un appareil distributeur placé dans un endroit
non autorisé
a) Fournir des produits du tabac au moyen d’un appareil distributeur non conforme à la loi
b) Laisser fournir des produits du tabac au moyen d’un appareil distributeur non réglementaire
a) Défaut de prêter à l’inspecteur toute l’assistance possible
b) Défaut de donner à l’inspecteur les renseignements exigés
a) Entraver l’action de l’inspecteur
b) Faire en connaissance de cause une déclaration fausse ou trompeuse à l’inspecteur
a) Déplacer un produit de tabac ou la chose saisie sans l’autorisation de l’inspecteur
b) Modifier l’état d’un produit de tabac ou de la chose saisie sans l’autorisation de l’inspecteur
500
1331
500
500
500
500
500
500
500
500
500
500
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
5. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[19-1-o]
[19-1-o]
1332
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Regulations Amending the Laurentian Pilotage
Authority Regulations
Règlement modifiant le Règlement de
l’Administration de pilotage des Laurentides
Statutory Authority
Fondement législatif
Pilotage Act
Loi sur le pilotage
Sponsoring Agency
Laurentian Pilotage Authority
Organisme responsable
Administration de pilotage des Laurentides
REGULATORY IMPACT
ANALYSIS STATEMENT
RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE D’IMPACT
DE LA RÉGLEMENTATION
Description
Description
The Laurentian Pilotage Authority (the Authority) is responsible for administering, in the interests of safety, an efficient pilotage service within Canadian waters in and around the Province of
Quebec, north of the northern entrance to St. Lambert Lock, except the waters of Chaleur Bay, south of Cap-d’Espoir in latitude
48 degrees 25 minutes 08 seconds N., longitude 64 degrees
19 minutes 06 seconds W.
L’Administration de pilotage des Laurentides (l’Administration) a pour mission de gérer, pour la sécurité de la navigation, un
service de pilotage efficace dans les eaux canadiennes situées
dans la province de Québec et les eaux limitrophes, au nord de
l’entrée septentrionale de l’écluse de Saint-Lambert, à l’exception
des eaux de la baie des Chaleurs, au sud du Cap-d’Espoir par
48 degrés 25 minutes 08 secondes de latitude nord et 64 degrés
19 minutes 06 secondes de longitude ouest.
In accordance with subsection 20(1) of the Pilotage Act, an
Authority may, with the approval of the Governor in Council,
make regulations necessary for the attainment of its objectives,
including prescribing classes of licenses and classes of pilotage
certificates that may be issued and prescribing the qualifications
that a holder of any class of licence or any class of pilotage certificate shall meet.
Conformément au paragraphe 20(1) de la Loi sur le pilotage,
l’Administration peut, avec l’approbation du gouverneur en conseil, prendre les règlements nécessaires à l’exécution de sa mission et, notamment, établir les catégories de brevets et certificats
de pilotage et fixer les conditions que le titulaire d’un brevet
ou d’un certificat de pilotage d’une catégorie quelconque doit
remplir.
Certain definitions have been repealed and others added or
modified to ensure consistency with the terminology in these
Regulations and in the Canada Shipping Act and to utilize terms
currently used by the marine industry.
Certaines définitions ont été abrogées et d’autres ont été ajoutées ou modifiées afin de se conformer à la terminologie du présent règlement et de la Loi sur la marine marchande du Canada
et aux termes utilisés actuellement dans l’industrie maritime.
In repealing the term “part of a district”, candidates for a licence or pilotage certificate can now be examined for a specific
area or waterway, whereas previously they were examined taking
into account all the navigable waters within a district lying between one pilot boarding station and another. This provision particularly benefits candidates wishing to be examined for a pilotage certificate.
L’abrogation de la définition de « partie de circonscription »
permettra aux candidats au brevet et au certificat de pilotage de
subir un examen plus restreint mais portant plus précisément sur
un secteur ou une voie navigable donné, plutôt que sur une région
en tenant compte de toutes les eaux navigables qui se situent entre
deux stations d’embarquement des pilotes. Cette disposition est
particulièrement avantageuse pour les candidats qui veulent subir
un examen menant à l’obtention d’un certificat de pilotage.
The use of larger ships in these waters prompted changes to
subsections 15(4) and (5) of these Regulations. These provisions
amend the current ship limitations for holders of Class B and C
licences and pilotage certificates, based on a ship’s length and
deadweight tonnage. This initiative provides Class B and C holders with the experience of piloting more ships and larger ships
which were previously piloted by more senior Class holders. In
addition to enhancing the knowledge and training base for these
Class B and C holders, this provision provides the Authority with
greater flexibility in the dispatching of its pilots, thereby improving service efficiency, particularly in peak traffic periods.
L’utilisation de navires plus gros dans ces eaux a donné lieu
aux modifications des paragraphes 15(4) et (5) du Règlement.
Ces dispositions modifient les limites actuelles pour les titulaires
de brevets et de certificats de pilotage de catégories B et C selon
la longueur et la jauge de port en lourd d’un navire. Ainsi, les
titulaires de brevets ou de certificats de catégories B et C peuvent
acquérir de l’expérience pour ce qui est de piloter un plus grand
nombre de navires et des navires plus gros qui étaient auparavant
pilotés par des titulaires de brevet d’une catégorie plus élevée.
Outre le fait qu’elle accroîtra les connaissances et les occasions
de formation pour les titulaires de brevets de catégories B et C,
cette disposition donne à l’Administration une plus grande souplesse pour ce qui est de la répartition de ses pilotes, ce qui accroîtra l’efficacité du service, en particulier en période de pointe.
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1333
The amendment to subsection 20(2) of these Regulations reflects the changes to subsection 15(5) and, in addition, addresses
the qualifying number of trips and pilotage assignments for
Class C licensed holders in District Nos. 1 and 2.
La modification apportée au paragraphe 20(2) du Règlement
tient compte des changements au paragraphe 15(5) et vise par
ailleurs le nombre de voyages et les affectations de pilotage permettant aux titulaires de brevets de catégorie C des circonscriptions no 1 et no 2 de répondre aux conditions nécessaires.
Alternatives
Solutions envisagées
A retention of the status quo was considered and rejected.
These amendments are consistent with the Authority’s policy of
keeping current with changing trends and technology and implementing measures to improve the quality of its pilotage service.
Le maintien du statu quo a été envisagé puis rejeté. Ces modifications correspondent à la politique de l’Administration de rester au fait de l’évolution des tendances et de la technologie et de
mettre en œuvre des mesures pour améliorer la qualité de ses
services de pilotage.
Benefits and Costs
Avantages et coûts
These amendments are beneficial in that they provide Class B
and C holders with the opportunity to gain further experience in
the piloting of larger ships, without compromising safety. With
respect to the Authority, these measures also increase the potential for the number of ships that can be piloted by Class B and C
licenced holders, thereby spreading the workload more evenly
amongst the Authority’s pilots. In addition, this initiative provides the Authority with greater flexibility in the dispatching of
its pilots which should reduce ship delays, improve service efficiency and reduce costs.
Ces modifications sont bénéfiques du fait qu’elles donnent aux
titulaires de certificats de pilotage de catégories B et C l’occasion
d’acquérir plus d’expérience dans le pilotage de navires de plus
grandes dimensions sans mettre en danger la sécurité. En ce qui
concerne l’Administration, ces mesures auront également pour
effet d’augmenter le nombre de navires pouvant être pilotés par
des titulaires de brevet de catégories B et C, ce qui répartira plus
équitablement la charge de travail entre les pilotes de l’Administration. En outre, ce projet accorde une plus grande souplesse à
l’Administration sur le plan de l’affectation des pilotes et devrait
permettre de réduire les retards, d’améliorer l’efficacité du service
et de réduire les coûts.
Consultation
Consultations
Since these amendments primarily affect the pilots in District
No. 1 (Montréal/Trois-Rivières/Québec) and District No. 2
(Québec/Saguenay/Les Escoumins), these pilots were involved in
the consultative process and they recommended these amendments. The Authority fully supports these provisions as they provide Class B and C licenced holders with additional pilotage experience and can improve the Authority’s efficiency due to more
flexibility in the dispatching of its pilots.
Puisque ces modifications concernent essentiellement les pilotes de la circonscription no 1 (Montréal—Trois-Rivières—
Québec) et de la circonscription no 2 (Québec—Saguenay—Les
Escoumins), ces pilotes ont participé au processus de consultation
et ont recommandé ces modifications. L’Administration accorde
son appui sans réserve à ces dispositions étant donné qu’elles permettent aux titulaires de brevets de catégories B et C d’acquérir
une plus grande expérience de pilotage et à l’Administration
d’accroître son efficacité en raison de la souplesse accrue sur le
plan des affectations de ses pilotes.
Compliance and Enforcement
Respect et exécution
Section 48 of the Pilotage Act provides the enforcement mechanism in the case of a contravention of these Regulations.
L’article 48 de la Loi sur le pilotage fournit le mécanisme
d’application du Règlement en cas d’infraction au Règlement.
Contact
Personne-ressource
Mr. Jean-Claude Michaud, Chairman, Laurentian Pilotage
Authority, 715 Victoria Square, Montréal, Quebec H2Y 2H7,
(514) 283-6320 (Telephone), (514) 496-2409 (Facsimile).
Monsieur Jean-Claude Michaud, Président, Administration
de pilotage des Laurentides, 715 Victoria Square, Montréal
(Québec) H2Y 2H7, (514) 283-6320 (téléphone), (514) 496-2409
(télécopieur).
PROPOSED REGULATORY TEXT
PROJET DE RÉGLEMENTATION
Notice is hereby given, pursuant to subsection 20(3) of the
Pilotage Act, that the Laurentian Pilotage Authority, pursuant
to subsection 20(1) of that Act, proposes to make the annexed Regulations Amending the Laurentian Pilotage Authority
Regulations.
Any interested person may make representations concerning
the proposed Regulations to the Minister of Transport within
30 days after the date of publication of this notice. All such representations must cite the Canada Gazette, Part I, and the date of
publication of this notice and be sent to Captain F. H. Wade,
Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 20(3) de la Loi sur le pilotage, que l’Administration de pilotage des Laurentides, en vertu du paragraphe 20(1) de cette loi, se
propose de prendre le Règlement modifiant le Règlement de l’Administration de pilotage des Laurentides, ci-après.
Les intéressés peuvent présenter au ministre des Transports
leurs observations au sujet du projet de règlement dans les
30 jours suivant la date de publication du présent avis. Ils sont
priés d’y citer la Partie I de la Gazette du Canada, ainsi que la
date de publication et d’envoyer le tout au Capitaine F. H. Wade,
1334
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
Senior Advisor, Certification and Pilotage, Department of Transport, Place de Ville, Tower C, 10th Floor, 330 Sparks Street, Ottawa, Ontario K1A 0N8, (613) 998-0697 (Telephone), (613) 9901538 (Facsimile).
JEAN-CLAUDE MICHAUD
Chairman
Laurentian Pilotage Authority
Conseiller principal, Certification et Pilotage, Ministère des
Transports, Place de Ville, Tour C, 10e étage, 330, rue Sparks,
Ottawa (Ontario) K1A 0N8, (613) 998-0697 (téléphone), (613)
990-1538 (télécopieur).
Le président
Administration de pilotage des Laurentides
JEAN-CLAUDE MICHAUD
REGULATIONS AMENDING THE LAURENTIAN
PILOTAGE AUTHORITY REGULATIONS
RÈGLEMENT MODIFIANT LE
RÈGLEMENT DE L’ADMINISTRATION
DE PILOTAGE DES LAURENTIDES
AMENDMENTS
MODIFICATIONS
1. (1) The definitions “net registered tons” and “part of a
district” in section 2 of the Laurentian Pilotage Authority
Regulations1 are repealed.
(2) The definition “jauge de port en lourd”2 in section 2 of
the French version of the Regulations is repealed.
(3) The expression “(jauge de port en lourd)”2 at the end of
the definition “deadweight tonnage” in section 2 of the English version of the Regulations is replaced by the expression
“(port en lourd)”.
(4) Section 2 of the Regulations is amended by adding the
following in alphabetical order:
“gross tonnage” has the meaning assigned by section 2 of the
Canada Shipping Act; (jauge brute)
(5) Section 2 of the French version of the Regulations is
amended by adding the following in alphabetical order:
« port en lourd » Le poids, exprimé en tonnes métriques, de la
cargaison, de l’approvisionnement en carburant, des passagers
et de l’équipage transportés par un navire chargé à sa ligne de
charge maximale d’été. (deadweight tonnage)
(5) A Class C licence or pilotage certificate permits its holder
to perform pilotage duties (other than movages in District
No. 1-1)
1. (1) Les définitions de « jauge nette au registre » et « partie d’une circonscription », à l’article 2 du Règlement de
l’Administration de pilotage des Laurentides1, sont abrogées.
(2) La définition de « jauge de port en lourd »2, à l’article 2
de la version française du même règlement, est abrogée.
(3) La mention « (jauge de port en lourd) »2 qui figure à la
fin de la définition de « deadweight tonnage », à l’article 2 de
la version anglaise du même règlement, est remplacée par
« (port en lourd) ».
(4) L’article 2 du même règlement est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
« jauge brute » S’entend au sens de l’article 2 de la Loi sur la
marine marchande du Canada. (gross tonnage)
(5) L’article 2 de la version française du même règlement
est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce
qui suit :
« port en lourd » Le poids, exprimé en tonnes métriques, de la
cargaison, de l’approvisionnement en carburant, des passagers
et de l’équipage transportés par un navire chargé à sa ligne de
charge maximale d’été. (deadweight tonnage)
2. Le sous-alinéa 11a)(ii)2 du même règlement est remplacé
par ce qui suit :
(ii) la longueur, la largeur, le creux sur quille, le plus fort tirant d’eau, la vitesse, le port en lourd et la jauge brute du
navire,
3. Les paragraphes 15(4)2 et (5)2 du même règlement sont
remplacés par ce qui suit :
(4) Un brevet ou un certificat de pilotage de catégorie B autorise le titulaire à exercer les fonctions de pilote (sauf les déplacements dans la circonscription no 1-1) :
a) dans la circonscription no 1 ou toute partie de celle-ci :
(i) dans l’année qui suit la date de l’obtention du brevet ou
du certificat de pilotage, à bord de tout navire d’une longueur d’au plus 195 m,
(ii) dans la deuxième année qui suit la date de l’obtention du
brevet ou du certificat de pilotage, et dans toute année subséquente, à bord de tout navire d’une longueur d’au plus
215 m;
b) dans la circonscription no 2 ou toute partie de celle-ci, à bord
de tout navire d’un port en lourd d’au plus 50 000 tonnes.
(5) Un brevet ou un certificat de pilotage de catégorie C autorise le titulaire à exercer les fonctions de pilote (sauf les déplacements dans la circonscription no 1-1) :
———
———
1
1
2. Subparagraph 11(a)(ii)2 of the Regulations is replaced by
the following:
(ii) the length, breadth, moulded depth, deepest draught,
speed, deadweight tonnage and gross tonnage of the ship,
and
3. Subsections 15(4)2 and (5)2 of the Regulations are replaced by the following:
(4) A Class B licence or pilotage certificate permits its holder
to perform pilotage duties (other than movages in District
No. 1-1)
(a) in District No. 1 or any part of that District,
(i) in the first year after the date on which the holder obtained the licence or pilotage certificate, on any ship not exceeding 195 m in length, and
(ii) in the second and any subsequent year after the date on
which the holder obtained the licence or pilotage certificate,
on any ship not exceeding 215 m in length; and
(b) in District No. 2 or any part of that District, on any ship not
exceeding 50,000 dead-weight tons.
2
C.R.C., c. 1268
SOR/98-185
2
C.R.C., ch. 1268
DORS/98-185
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
1335
4. Paragraphs 20(2)(a)3 and (b)4 of the Regulations are replaced by the following:
(a) while holding a Class C licence, have piloted in District
No. 1 on ships not exceeding 165 m in length during the first
six months after the date on which the holder obtained the
Class C licence, and have piloted at least 50 trips in that District during the first year after the date on which the holder obtained that licence;
(b) while holding a Class C licence, have piloted in District
No. 1 on tankers not exceeding 165 m in length or on any other
ship not exceeding 185 m during the second year after the date
on which the holder obtained the Class C licence, and have
piloted during that time at least two thirds of the average number of pilotage assignments piloted by the licensed pilots for
that District; and
(c) while holding a Class C licence, have piloted in District
No. 2 on ships not exceeding 30,000 deadweight tons during a
period of two years after the date on which the holder obtained
the Class C licence, and have piloted during that time at least
two thirds of the average number of pilotage assignments piloted by the licensed pilots for that District.
a) dans la circonscription no 1 ou toute partie de celle-ci :
(i) dans les six premiers mois qui suivent la date de l’obtention du brevet ou du certificat de pilotage, à bord de tout
navire d’une longueur d’au plus 165 m,
(ii) dans les six mois qui suivent la période visée au sousalinéa (i), à bord de tout navire citerne d’une longueur d’au
plus 165 m, ou de tout autre navire d’une longueur d’au plus
175 m,
(iii) dans la deuxième année qui suit la date de l’obtention
du brevet ou du certificat de pilotage, et dans toute année
subséquente, à bord de tout navire citerne d’une longueur
d’au plus 165 m, ou de tout autre navire d’une longueur d’au
plus 185 m;
b) dans la circonscription no 2 ou toute partie de celle-ci, à bord
de tout navire d’un port en lourd d’au plus 30 000 tonnes.
4. Les alinéas 20(2)a)3 et b)4 du même règlement sont remplacés par ce qui suit :
a) avoir piloté dans la circonscription no 1 des navires d’au
plus 165 m de longueur, au cours des six premiers mois suivant
la date de l’obtention du brevet de la catégorie C, et avoir effectué au moins 50 voyages dans cette circonscription au cours
de la première année suivant la date de l’obtention de ce
brevet;
b) avoir piloté dans la circonscription no 1 des navires citernes
d’une longueur d’au plus 165 m ou sur tout autre navire d’une
longueur d’au plus 185 m au cours de la deuxième année suivant la date de l’obtention du brevet de la catégorie C, et avoir
effectué au cours de cette période au moins les deux tiers de la
moyenne des tâches de pilotage effectuées par les pilotes brevetés pour cette circonscription;
c) avoir piloté dans la circonscription no 2 des navires d’un
port en lourd d’au plus 30 000 tonnes au cours des deux ans
suivant la date de l’obtention du brevet de la catégorie C, et
avoir effectué au cours de cette période au moins les deux tiers
de la moyenne des tâches de pilotage effectuées par les pilotes
brevetés pour cette circonscription.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
5. These Regulations come into force on the day on which
they are registered.
5. Le présent règlement entre en vigueur à la date de son
enregistrement.
[19-1-o]
[19-1-o]
(a) in District No. 1 or any part of that District,
(i) in the first six months after the date on which the holder
obtained the licence or pilotage certificate, on any ship not
exceeding 165 m in length,
(ii) in the six months after the period referred to in subparagraph (i), on any tanker not exceeding 165 m in length and
on any other ship not exceeding 175 m in length, and
(iii) in the second and any subsequent year after the date on
which the holder obtained the licence or pilotage certificate,
on any tanker not exceeding 165 m in length and on any
other ship not exceeding 185 m in length; and
(b) in District No. 2 or any part of that District, on any ship not
exceeding 30,000 deadweight tons.
———
———
3
3
4
SOR/92-680
SOR/97-262
4
DORS/92-680
DORS/97-262
Le 8 mai 1999
Gazette du Canada Partie I
INDEX
No. 19 — May 8, 1999
(An asterisk indicates a notice previously published.)
COMMISSIONS
Canadian International Trade Tribunal
Black granite memorials and black granite slabs —
Change of date of public hearing...................................
Cold-rolled steel sheet products — Commencement of
inquiry ...........................................................................
EDP hardware and software — Inquiry.............................
Professional, administrative and management support
services — Inquiry.........................................................
Canadian Radio-television and Telecommunications
Commission
*Addresses of CRTC offices — Interventions ..................
Decisions
99-92 to 99-94...................................................................
Public Hearings
1999-5 ...............................................................................
1999-5-1 ............................................................................
Public Notices
1999-72 — Determination on a proposal to authorize reception by Class 2 and Class 3 broadcasting distribution undertakings of the U.S. 4+1 signals directly from
U.S. service providers....................................................
1999-73 .............................................................................
GOVERNMENT NOTICES
Environment, Dept. of the
Canadian Environmental Protection Act
Permit No. 4543-2-04190, amended .................................
Permit No. 4543-2-04197, amended .................................
Permit No. 4543-2-05995..................................................
Permit No. 4543-2-05997..................................................
Indian Affairs and Northern Development, Dept. of
Canada Petroleum Resources Act
1999 Call for bids: Beaufort Sea/Mackenzie Delta ...........
Industry, Dept. of
Appointments ....................................................................
Competition Act
Cooperating Parties Program — Competition Bureau ......
National Revenue, Dept. of
Income Tax Act
Revocation of registration of charities ..............................
Solicitor General, Dept. of the
Criminal Code
Designation of fingerprint examiners ................................
1268
1268
1270
1270
1271
1271
1272
1277
1278
1278
1234
1234
1234
1235
1237
1239
1246
1257
1264
Notice of Vacancies
Canadian Forces Grievance Board .................................... 1265
MISCELLANEOUS NOTICES
*Canada Life Assurance Company (The), letters patent .......
*Deutsche Bank Canada and BT Bank of Canada, letters
patent of amalgamation .....................................................
Long Drive Logistics, Ltd. and Flex Leasing Corporation,
documents deposited .........................................................
Newfoundland and Labrador, Department of Works,
Services and Transportation of the Province of, bridge
over the Southwest Brook, Nfld. .......................................
Renfrew, Corporation of the County of, bridge over
Glenfield Creek, Ont. ........................................................
Renfrew, Corporation of the County of, bridge over the
Snake River, Ont. ..............................................................
*Sottomayor Bank Canada, change of name.........................
St. Lawrence & Adirondack Railway Company (The),
annual general meeting......................................................
*Sun Life Assurance Company of Canada, notice of
intention ............................................................................
Westminster Abbey Fund in Canada, surrender of charter....
1337
1280
1282
1282
1281
1280
1280
1282
1282
1283
1283
PARLIAMENT
House of Commons
*Filing applications for private bills (1st Session,
36th Parliament) ............................................................ 1267
PROPOSED REGULATIONS
Agriculture and Agri-Food, Dept. of
Agricultural Marketing Programs Act
Agricultural Marketing Programs Regulations..................
Canadian Environmental Assessment Agency
Canadian Environmental Assessment Act
Regulations Amending the Comprehensive Study List
Regulations....................................................................
Regulations Amending the Exclusion List Regulations ....
Regulations Amending the Inclusion List Regulations .....
Regulations Amending the Law List Regulations .............
Justice, Dept. of
Contraventions Act
Regulations Amending the Contraventions Regulations...
Laurentian Pilotage Authority
Pilotage Act
Regulations Amending the Laurentian Pilotage Authority
Regulations....................................................................
SUPPLEMENTS
Transport, Dept. of
Canada Letters Patent issued to the Sept-Îles Port
Authority (Errata)
1285
1313
1304
1291
1309
1316
1332
1338
Canada Gazette Part I
May 8, 1999
INDEX
No 19 — Le 8 mai 1999
(L’astérisque indique un avis déjà publié.)
AVIS DIVERS
*Banque Sottomayor Canada, changement de
dénomination sociale.........................................................
*Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie (La), lettres
patentes..............................................................................
*Deutsche Bank Canada et Banque BT du Canada, lettres
patentes de fusion..............................................................
Long Drive Logistics, Ltd. et Flex Leasing Corporation,
dépôt de documents...........................................................
Newfoundland and Labrador, Department of Works, Services and Transportation of the Province of,
pont au-dessus du ruisseau Southwest (T.-N.) ..................
Renfrew, Corporation of the County of, pont au-dessus de
la rivière Snake (Ont.) .......................................................
Renfrew, Corporation of the County of, pont au-dessus du
ruisseau Glenfield (Ont.) ...................................................
St. Lawrence & Adirondack Railway Company (The),
assemblée générale annuelle..............................................
*Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie, avis
d’intention .........................................................................
Westminster Abbey Fund in Canada, abandon de charte ......
AVIS DU GOUVERNEMENT
Affaires indiennes et du Nord canadien, min. des
Loi fédérale sur les hydrocarbures
Appel d’offres de 1999 : mer de Beaufort/delta du
Mackenzie......................................................................
Environnement, min. de l’
Loi canadienne sur la protection de l’environnement
Permis no 4543-2-04190, modifié .....................................
Permis no 4543-2-04197, modifié .....................................
Permis no 4543-2-05995....................................................
Permis no 4543-2-05997....................................................
Industrie, min. de l’
Nominations ......................................................................
Loi sur la concurrence
Programme relatif aux parties coopérant avec le Bureau
de la concurrence...........................................................
Revenu national, min. du
Loi de l’impôt sur le revenu
Annulation d’enregistrement d’organismes de
bienfaisance ...................................................................
Solliciteur général, min. du
Code criminel
Désignation à titre d’inspecteurs d’empreintes digitales ...
1282
1280
1282
1282
1281
1280
1280
1282
1283
1283
1237
1234
1234
1234
1235
1239
1246
1257
1264
Avis de postes vacants
Comité des griefs des Forces canadiennes ........................ 1265
COMMISSIONS
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes
*Adresses des bureaux du CRTC — Interventions ........... 1271
COMMISSIONS (fin)
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
canadiennes (fin)
Audiences publiques
1999-5 ...............................................................................
1999-5-1 ............................................................................
Avis publics
1999-72 — Décision sur une proposition visant à autoriser les entreprises de distribution de radiodiffusion
de classes 2 et 3 à recevoir les signaux américains 4+1
directement des fournisseurs de services américains.....
1999-73 .............................................................................
Décisions
99-92 à 99-94 ....................................................................
Tribunal canadien du commerce extérieur
Matériel et logiciel informatiques — Enquête...................
Monuments commémoratifs fait de granit noir et
tranches de granit noir — Changement de la date de
l’audience publique .......................................................
Produits de tôle d’acier laminés à froid — Ouverture
d’enquête .......................................................................
Services de soutien professionnel et services de soutien à
la gestion — Enquête.....................................................
1272
1277
1278
1278
1271
1270
1268
1268
1270
PARLEMENT
Chambre des communes
*Demandes introductives de projets de loi privés
(1re session, 36e législature) ........................................... 1267
RÈGLEMENTS PROJETÉS
Administration de pilotage des Laurentides
Loi sur le pilotage
Règlement modifiant le Règlement de l’Administration
de pilotage des Laurentides ...........................................
Agence canadienne d’évaluation environnementale
Loi canadienne sur l’évaluation environnementale
Règlement modifiant le Règlement sur la liste d’étude
approfondie....................................................................
Règlement modifiant le Règlement sur la liste
d’exclusion ....................................................................
Règlement modifiant le Règlement sur la liste
d’inclusion.....................................................................
Règlement modifiant le Règlement sur les dispositions
législatives et réglementaires désignées.........................
Agriculture et de l’Agroalimentaire, min. de l’
Loi sur les programmes de commercialisation agricole
Règlement sur les programmes de commercialisation
agricole ..........................................................................
Justice, min. de la
Loi sur les contraventions
Règlement modifiant le Règlement sur les contraventions
SUPPLÉMENTS
Transports, min. des
Canada Lettres patentes délivrées à l’Administration
portuaire de Sept-Îles (Errata)
1332
1313
1304
1291
1309
1285
1316
(Errata)
Supplement
Canada Gazette, Part I
May 8, 1999
(Errata)
Supplément
Gazette du Canada, Partie I
Le 8 mai 1999
DEPARTMENT OF
TRANSPORT
MINISTÈRE DES
TRANSPORTS
CANADA
CANADA
Letters Patent issued to the
Sept-Îles Port Authority
Lettres patentes délivrées à
l’Administration portuaire de Sept-Îles
Le 8 mai 1999
Supplément à la Gazette du Canada, Administration portuaire de Sept-Îles
3
SEPT-ÎLES PORT AUTHORITY
ADMINISTRATION PORTUAIRE DE SEPT-ÎLES
Notice is hereby given that there were errors in the supplement
concerning the letters patent issued to the Sept-Îles Port Authority
published in the Canada Gazette, Part I, Vol. 133, No. 18, dated
Saturday, May 1, 1999. In section 1.2 on page 113, the French
equivalent of the definition of “Classes of Users” should have
read (Catégorie d’utilisateurs).
Avis est par les présentes donné que des erreurs se sont glissées
dans le supplément concernant l’Administration portuaire de
Sept-Îles publié dans la Partie I de la Gazette du Canada,
Vol. 133, no 18, en date du samedi 1er mai 1999. Dans le paragraphe 1.2 de la version anglaise, à la page 113, la version française
de la définition de “Classes of Users” aurait dû se lire (Catégorie
d’utilisateurs).
Également, à la page 124, la dernière ligne de l’alinéa 7.1k)(viii) a été répétée à la page 125.
De plus, à la page 125, l’alinéa 7.2a)(v) était incorrect. L’alinéa
est donc republié et la correction apportée est en caractère gras.
(v) garantir les obligations, bons, débentures, autres
titres de créance ou tout autre emprunt ou obligation, présent ou futur, de l’Administration au
moyen d’hypothèques ou autres sûretés visant
tous ou partie des biens meubles et immeubles, de
quelque nature ou espèce que ce soit, corporels ou
incorporels, qu’elle possède actuellement ou dont
elle fait l’acquisition ultérieurement, incluant les
revenus qu’elle retire des immeubles fédéraux décrits à l’annexe « B » ou décrits dans des lettres
patentes supplémentaires comme étant des
immeubles fédéraux, sous réserve toutefois que
l’Administration ne peut grever d’une sûreté, notamment d’une hypothèque, les immeubles fédéraux décrits à l’annexe « B » ou décrits dans des
lettres patentes supplémentaires comme étant des
immeubles fédéraux, sauf pour grever, en vertu du
pouvoir conféré à l’Administration à l’alinéa 7.1f),
d’une hypothèque ou autre sûreté les Accessoires
fixés à demeure sur des immeubles fédéraux décrits à l’annexe « B » ou décrits dans des lettres
patentes supplémentaires comme étant des immeubles fédéraux;
Also, on page 124, the last line in subsection 7.1(m) of the
English version was repeated on page 125.
In addition, on page 125, paragraph 7.2(a)(v) was incorrect.
The paragraph is therefore republished with the correction appearing in bold face.
(v) securing any such bonds, debentures, other debt
obligations, or any other present or future borrowing or liability of the Authority, by hypothec or
other security interest relating to all or any currently owned or subsequently acquired corporeal
or incorporeal, movable and immovable, property
of whatsoever kind or nature, including the revenues derived by the Authority from federal real
property described in Schedule B or described as
federal real property in any supplementary letters
patent; provided, however, that the Authority may
not hypothecate or otherwise create a security
interest in federal real property described in Schedule B or described as federal real property in any
supplementary letters patent other than to create,
pursuant to the powers conferred on the Authority
in paragraph 7.1(f), a hypothec or other security
interest in Fixtures on federal real property described in Schedule B or described as federal real
property in any supplementary letters patent; and
If undelivered, return COVER ONLY to:
Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En cas de non-livraison,
retourner cette COUVERTURE SEULEMENT à :
Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux
Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Available from Canadian Government Publishing
Public Works and Government Services Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
En vente : Les Éditions du gouvernement du Canada
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Ottawa, Canada K1A 0S9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising